7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 03:27

 

 

Toute l'actualité sur mon blog sos-crise,

 

http://sos-crise.over-blog.com

 


portada%20frances.jpg
Pour se procurer ce livre indispensable
(format papier 24 euros, ou format digital 6,99 euros),
voyez ici : http://www.demosophie.com/fr/dentroweb/comprarlibroFR.htm.

Introduction d'eva :
Connaître les plans du Nouvel Ordre Mondial
pour mieux les contrer

En jetant un oeil sur le formidable
blog Résistance71 que je ne connaissais pas,
j'ai découvert cette perle,
cet article sur la destruction des Etats souverains.
En effet, le post que je joins donne de multiples clefs de lecture.
Il reprend tout ce que je ne cesse de dire sur ce blog
(comme l'attaque des Non-Alignés),
mais en le "ramassant" en un seul article.

Ayant compris que tout tend vers le Nouvel Ordre Mondial
(prôné aussi bien par un Sarkozy que par un DSK ou par un Attali),
et que tous les événements s'expliquent par le désir
de l'Oligarchie mafieuse de dominer de gré ou de force la planète entière
(peuples, dirigeants et ressources),
je publie de plus en plus d'articles 
qui analysent cette main-mise du NOM,
et les conséquences pour nous tous.

Par ailleurs, je suis en train de lire
le plus remarquable ouvrage écrit
sur les projets du Nouvel Ordre Mondial
et sur la manière d'y résister :
"La Démosophie".

Eric Fiorile a consacré vingt ans de sa vie
à étudier tous les aspects de la question,
avec sérieux, avec constance,
et parce que, comme moi d'ailleurs,
il veut léguer à ses enfants un monde viable,
il a réfléchi au moyen de contrer
les projets diaboliques, fascistes et génocidaires,
des tenants de cet immense désordre planétaire.

Je demande instamment à TOUS mes Lecteurs sans exception
de lire cet ouvrage décisif, passionnant,
extraordinairement bien documenté,
et de le relayer partout.
Aucun d'entre nous ne doit se dérober à ce devoir absolu
pour diffuser la vérité
et pour tenter d'éviter à l'humanité
de vivre bientôt ce qui sera sa perte.

Personne, je dis bien personne, ne sera épargné,
d'une manière ou d'une autre.
Et dès maintenant,
comme le démontre Eric Fiorile,
Militaires, Policiers et Gendarmes
sont les premiers visés :
Pour devenir des sortes de robots,
de fidèles exécutants d'un "Shoah" universelle,
totale, irrémédiable.

Il est temps de cesser les divisions et les stigmatisations
qui font le jeu de nos ennemis tout en Haut.
Ainsi, le choc de civilisations auquel on nous convie
sans cesse via la diabolisation actuelle des Musulmans,
n'a qu'un but : Nous conduire
à nous entretuer, pour le seul profit
de la Mafia machiavélique qui dirige le monde
à travers ses agents,
souvent avocats donc excellents communicants
(vous avez reconnu les Sarkozy, DSK, Copé etc),
charmeurs comme Obama
ou joviaux comme Laurence Parisot ou même Bush. 
La devanture change,
les politiques, interchangeables,
restent les mêmes: Commanditées
par une mafia de névrosés vouant un culte à Mâmon.

Savez-vous par exemple comment ces monstres
tiennent souvent nos Elus à leur merci ?
En les entraînant et en les compromettant dans des cérémonies satanistes
qui les obligent, ensuite, à tout accepter
pour que leur participation ne soit pas révélée.
Tout est dans "La Démosophie".
Causes et remèdes,
exposé des problèmes et solutions.
 
Le post qui a motivé cette parution
analyse le processus de désintégration
des Etats rebelles au Nouvel Ordre Mondial.
Aujourd'hui la Lybie ou la Côte d'Ivoire,
demain la Syrie et l'Iran.
Chers Lecteurs et chères Lectrices,
tout est lié.
Il y a un vaste plan du NOM,
et tous les éléments qui vous semblent incompréhensibles
s'intègrent dans un vaste ensemble,
exactement comme tous les morceaux d'un puzzle
s'imbriquent les uns dans les autres.
.
Rockefeller-Roth--jpg
laplote
.
Vous devez TOUT savoir,
vous devez ensuite tout relayer.
Le temps presse.
La nature, les animaux, les plantes.. agonisent,
(les apprentis sorciers ne maitrisent même plus leurs inventions),
et nous sommes tous en danger.

Citoyens ! On nous ment en permanence !
Ainsi, Ben Laden serait mort... neuf fois !
(Voyez mon blog sos-crise)
C'est beaucoup pour un seul homme...
Et savez-vous, par exemple, que la catastrophe nucléaire du Japon
serait plus grave que celle de Tchernobyl ?
Savez-vous que l'Europe a été conçue pour neutraliser
 la souveraineté des peuples,
pour préparer la dictature du Nouvel Ordre Mondial ?
C'est à cela que je pensais, sur ce blog, en vous disant
à plusieurs reprises qu'elle en est le "tremplin".
Seuls ricaneront les aveugles ou les imbéciles !
.
octopus-copie.jpg 
.
Amis Lecteurs, vous avez le devoir, tous, de lire cet ouvrage
à la fois de base et exhaustif.
ost status-publish format-standard hentry category-11-septembre category-3eme-guerre-mondiale category-actualite category-guerres-hegemoniques category-guerres-imperialistes category-ingerence-et-etats-unis category-media-et-propagande tag-11-septembre tag-ben-laden-cia tag-guerre-contre-le-terrorisme tag-guerres-imperialistes tag-media-et-propagande tag-societe-etat-et-democratie"> Et de le relayer.
Vous ne pouvez pas faire moins
pour vos enfants, pour l'avenir de l'humanité.
Les criminels, les vrais,
ne doivent pas rester impunis.
Surtout, ils doivent être mis hors d'état de nuire.
Justement, c'est le projet universel de la Démosophie.
Un projet qui nous concerne tous,
et que nous devons tous bâtir ensemble.
Il y a urgence !
Au début du nucléaire, je disais:
"soyons actifs pour ne pas être radio-actifs".

Et aujourd'hui, je dis :

TOUS UNIS CONTRE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL CRIMINEL !
.
Votre eva R-sistons

http://4.bp.blogspot.com/-e6lh_7OTgrA/TZ_VWZs_EXI/AAAAAAAASIE/ewyLKecVeeY/s1600/Obama-Libya-f324-91d8d.gif
www.sergeadam.blogspot.com (un blog à visiter)


Guerre de Libye:

l’agenda impérialiste fasciste de l’occident

pour une hégémonie totale se précise

 

 

 

Par Résistance 71 ~ ~ ~ Le 02 Avril 2011

 

“Dans un monde de mensonge universel,

dire la vérité est un acte révolutionnaire.”

– Georges Orwell –

 

“Le fascisme devrait plutôt être appelé corporatisme

car il représente la fusion de l’État et de la grosse industrie.”

– Benito Mussolini –

 

“La rébellion sans la conscience critique

est pour ainsi dire une explosion d’impuissance.”

– Paulo Freire –


 

 

La guerre de Libye déclanchée par l’empire totalitaire néolibéral n’arrive pas par hasard. Elle a été planifiée et intégrée dans un vaste plan de déstabilisation du Moyen-Orient. Elle sert des buts à court, moyen et long termes; c’est ce que nous allons essayer d’analyser ici. Nous verrons également comment cette guerre va vraisemblablement établir un précédent dans la méthodologie de l’établissement du Nouvel Ordre Mondial fasciste, par la participation de l’ONU, qui finalement remplit le rôle qui lui était réservé depuis sa création en 1945: celui d’embryon de la gouvernance mondiale tant attendue par les oligarques transnationaux.


La ligne directrice de ce plan est à chercher dans la doctrine prévalente qui est la base de la volonté suprémaciste américaine et anglo-saxonne depuis l’ère Reagan: le concept de full spectrum dominance” que l’on trouve enracinée dans le “Project for a New American Century” (PNAC), bible géopolitique néoconservatrice édictée par les idéologues du Council on Foreign Relations (CFR) sous l’égide financière de fondations élitistes telle la fondation Rockefeller.


La doctrine de “full spectrum dominance” (que l’on pourrait traduire par “domination totale dans tous les domaines”), comme son nom l’indique, cherche à affirmer de manière irrémédiable l’hégémonie anglo-saxonne sur le monde et ce dans tous les domaines qu’ils soient culturels, écononomiques, scientifiques, militaires, technologiques, politiques et sociaux.


Cette hégémonie est perçue par les oligarques en place comme une phase transitoire la plus rapide possible vers une gouvernance mondiale qui verrait le monde régit par un système orwellien d’État unique global, dirigé par un cartel d’individus non élus, tous membres d’une élite financière et industrielle transnationale, qui délèguera le pouvoir exécutif de manière locale a des politiciens corrompus et totalitaires en charge de régions, “d’unions”, réparties selon une grille planétaire de contrôle des populations pré-établie.


Nous assistons en ce moment à la continuation de la création de cette grille de contrôle. L’apres seconde guerre mondiale a vu la poussée pour une “Union Européenne”, qui sert de modèle à ce que seront les autres “Unions”. Nous constatons déjà le totalitarisme larvé pour l’heure de l’Union Européenne, ou le pouvoir est donné a un cartel de sbires de la finance, non élus, ne rendant compte qu’à des entités plus que nébuleuses comme la BCE, organe fondamental de contrôle et bras armé des banquiers avec le FMI, la Banque Mondiale et tout le système des banques centrales cartélisées, privatisées derrière le rideau et aux mains des desperados de la haute finance qui pillent le monde (et l’Europe en l‘occurence) depuis des décennies.


Nous constatons au jour le jour le fait que les aristocrates en place à la fois au sein des états-nations qu’en haut de la pyramide oligarchique européenne, n’ont que faire des peuples vus comme des nuisances et des cafards à éliminer.

 

L’Union Européenne est un projet élitiste, pour les élites financières et industrielles qui emploient les politiciens pour servir leurs intérêts.

 

L’Union Européenne est un projet du groupe Bilderberg pour neutraliser la souveraineté des peuples (la suite donnée au référendum 2005 sur le projet de constitution européenne fut un cas édifiant de mépris de la volonté des peuples) et concentrer pouvoir financier et politique en des mains sûres, à la solde de l’oligarchie. En cela l’Union Européenne est une réalisation purement fasciste se réferrant a la définition donnée par Mussolini lui-même et que nous avons citée à dessein en début d’article.


Un projet “d’Union Nord-Américaine” est en cours depuis la création du “libre-marché” régit par NAFTA et relancé sous l’administration Bush avec le Security and Prosperity Partnership (SPP), qui voit se dessiner l’effacement des frontières entre le Mexique, les Etats-Unis et le Canada pour laisser place a une Union Nord-Américaine, régit par un cartel économico-financier promouvant toute une série de mesures économiques ultra-libérales ne profitant qu’à la minorité oligarchique bien évidemment.


Un projet “d’Union Asiatique” a son ossature dans l’ASEAN et verra une intégration forcée sous l’égide d’une élite chinoise si on conçoit le fait que la Chine sera une partie prépondérante du Nouvel Ordre Mondial. Bon nombre d’oligarques réferrent à la Chine comme modèle de contrôle sociétaire, David Rockefeller en tête. C’est leur intention, mais il est très difficile aujourd’hui d’évaluer avec certitude les intentions réelles de la Chine.


Le problème actuel des oligarques réside avec l’Afrique et le Moyen-Orient, d’où la planification néoconservatrice reprise par l’administration Obama du remodelage du Moyen-Orient (projet si cher a Bush) en mettant à bas les vieilles marionnettes de l’empire qui prenaient trop de liberté au sein du système et n’acquiesçaient pas a tous les diktats et facéties impérialo-sionistes. Moubarak et Ben Ali étaient de ceux-là. Ils devaient faire place à de nouveaux pantins animés par Washington, Londres et Tel Aviv, qui eux ne rechigneront pas quand viendra le temps d’attaquer l’Iran. Kadhafi est le suivant sur la liste, puis El Assad, puis Ahmadinejad et l’Iran qui seront les gros morceaux.


Le continent africain renferme la vaste majorité des ressources naturelles de la planète, celles nécessaires à la continuité de la société capitaliste globale telle que nous la connaissons. Il est donc primordial pour l’empire anglo-américain de pouvoir contrôler de manière indéfectible le plus grands nombres de ressources pétrolières, gazières, minérales pour son profit ultime.


 

Le rêve de tout impérialiste:

le contrôle absolu en tout et sur tout.



A cet effet, l’empire a créé en 2007 sous Bush, l’US AFRICOM (US Africa Command), qui est un réseau de contrôle militaire du continent africain, basé à Stuttgart en Allemagne et qui a trois missions essentielles:


-       La gestion des opérations sur le continent africain en installant des bases militaires dans le plus d’endroits possibles


-       L’établissement d’une tête de pont néo-colonialiste anglo-américaine en Afrique


-       L’isolement économique de la Chine et de la Russie en les coupant des sources de matières premières vitales pour leur développement.


Même si sa mission officielle résonne quelque peu différemment, la volonté hégémonique et d’ingérence y sont à peine masquées:


Notre approche est basée sur le support des intérêts de la sécurité nationale états-unienne en Afrique comme stipulés par le président et les secrétaires d’état et de la défense ainsi que par la stratégie de la sécurité nationale ert de la stratégie militaire nationale. Les Etats-Unis et les nations africaines ont un intérêt commun très fort à promouvoir la sécurité et la stabilité sur le continent africain, ses îles états et ses zones maritimes. Adresser ces intérêts demande une approche unifiée qui intègre les efforts avec ceux des autres départements et agences d’état, ainsi qu’avec nos partenaires africains et internationaux.”


49 nations africaines ont rejoint l’AFRICOM, parmi celles qui ont refusés de rejoindre la mise sous tutelle du continent africain, nous trouvons:

La Libye, Le Soudan, L’Eritrée, le Zimbabwe et la Côte d’Ivoire… A part pour le Zimbabwe pour l’heure, il y a des interventions étrangères dans chacune des autres nations “dissidentes”. Coïncidence ? Il n’y a pas de coïncidence en géopolitique, jamais !


L’AFRICOM devient de facto le régulateur politique et le bras armé de l’empire sur le continent africain afin que les multinationales choisies puissent faire main basse sur ce qu’il y a à prendre en toute quiétude, intégrant au passage les nations sous les prémisses d’une ossature d’Union Africaine gérée par un cartel de businessmen choisis et dont le gendarme sera l’OTAN sous commandement unifié avec AFRICOM. Ainsi, les troupes françaises engagées en Libye sont sous commandement américain via AFRICOM auquel l’OTAN rend des comptes.


A ce titre, la guerre de Libye établit un précédent que personne chez les “experts” ou dans les médias à la botte ne voit ou ne veut voir: celui de légitimiser l’ingérence, puis l’intervention militaire sous couvert d’une ONU corrompue et vassale de l’empire, pour des “raisons humanitaires” contre tout pays dissident aux intérêts suprêmes de l’oligarchie impérialiste et fasciste.


 

Dorénavant, le scénario sera le suivant:



Des troubles seront induits dans un pays dissident a l’hégémonie anglo-américaine en prenant soin de mettre suffisamment d’huile sur le feu pour créer un climat de tension maximum débouchant sur des émeutes et la répression étatique à l’avenant.

 

On nous dira: rien de nouveau sous le soleil, c’est le principe des “révolutions colorées” de la CIA et de Georges Soros, perpétrées jusque maintenant.


Oui, mais jusqu’ici, lorsque cela échouait (Birmanie, Biélorussie, Iran), l’empire repartait la queue entre les pattes comme ce fut le cas en Iran récemment.

 

Dorénavant, il suffira de créer de l’intérieur une “condition humanitaire suffisante”, comme ce fut décidé pour la Libye sur une base de désinformation et de propagande éhontée, pour faire voter par L’ONU une “zone d’interdiction aérienne” que l’OTAN fera respecter a grands renforts de missiles de croisière et de bombes a uranium appauvri, facilitant ainsi a priori le renversement de régime qu’il soit dictatorial ou non. Peu ou prou la même méthode fut employée pour légitimiser la guerre du Kosovo avec laquelle cette nouvelle aventure criminelle libyenne a beaucoup de points communs du reste dans le modus operandi de gestion de crise pour aboutir a la guerre.


Ici il convient de dire que le fait qu’un régime soit dictatorial ou non n’a absolument rien à voir dans le scénario impérial préconisé.

 

En effet, l’empire soutient des dictatures (Arabie Saoudite, Yemen, Bahreïn, auparavant Iran, Chili, Argentine, Irak, Guatemala, Indonésie et on en passe…), les met en place et les protège tant que celles-ci suivent les règles et diktats imposés. La philosophie impérialiste est très bien résumée dans cette phrase d’un fonctionnaire du département d’état américain qui disait à propos d’un dictateur local: “oui c’est un fils de pute… mais c’est notre fils de pute !”


 

Quels sont les buts de la guerre en Libye ?


A court terme, se débarasser d’un Kadhafi encombrant et qui, à l’instar des vieux autocrates de la région comme Ben Ali et Moubarak refusant l’hégémonie anglo-américaine, empêche le pillage de ses ressources nationales par les multinationales choisies. Il s’agit également de s’approprier pour l’empire les ressources pétrolières et gazières de la Libye, tout comme l’Irak, non pas pour les exploiter plus que de raison… mais pour les contrôler et donc pouvoir a volonté maintenir la “rareté” du produit et donc influer sur les prix.

 

A moyen et long terme: mettre en Libye un régime totalement inféodé à l’empire qui le moment venu, intégrera l’Union Africaine et fera bloc contre l’Iran. Il est de plus en plus clair aujourd’hui que l’empire essaie de former un bloc sunnite contre l’Iran chi’ite et sa diaspora régionale et essaie en cela de poursuivre une tactique qui a échouée jusqu’ici au Moyen-Orient: diviser et provoquer une guerre religieuse sunnites contre chi’ites pour mieux contrôler le monde musulman en insufflant le chaos, de la même manière que cela fut fait, avec un grand succès, entre catholiques et protestants.


Les musulmans sont bien plus fins que les occidentaux et ne sont pour l’heure jamais tombés dans le piège tendu. Ceci est tout a leur honneur !

De plus, cela permettra d’implanter des bases militaires dans ce pays portail de l’Afrique permettant ainsi a l’empire de mettre le pied indéfiniment sur le sol africain.


Le cas de la Libye est un cas de guerre civile, qui n’a rien a voir avec un soulèvement populaire dans les rues d’un pays où des manifestants s’expriment contre leur gouvernement pour demander certaines réformes. Il n’y a jamais eu de manifestations en Libye, mais une insurrection armée à laquelle un état souverain a répondu comme d’habitude par la violence, mais avait-il le choix pour préserver son intégrité ? La problématique de cette guerre libyenne a bien plus a voir avec l’agenda impérialiste de l’oligarchie occidentale, que d’une répression supposée et non prouvée d’un peuple désarmé par un dictateur local.


Assimiler la Libye aux révoltes populaires tunisiennes et égyptiennes est a notre sens erronné et procède d’un amalgame propagandiste. Les rebelles (leurs cadres pour le moins) sont entrainés et armés de longue date par l’occident; la situation a été d’autant plus facile a envenimer pour le bénéfice de l’empire que l’Est de la Libye a toujours été traditionnellement contre le pouvoir, la région abritant les tribus royalistes et les fondamentalistes religieux, en lutte contre Kadhafi depuis des décennies.


La guerre de Libye n’est de fait que la continuité de la doctrine hégémonique anglo-américaine s’imposant plus avant au monde et dans l’optique de pousser pour l’avènement final de leur Nouvel Ordre Mondial transnational fasciste annoncé depuis des décennies. Paul Warburg PDG de la banque Morgan avait annoncé au tout début du XXème siècle:


“Nous aurons un nouvel ordre mondial, la question est plus de savoir s’il se réalisera par choix ou par force.”


La guerre de Libye pose un précédent qui pourra être utilisé ultérieurement pour attaquer toute nation souveraine ne se pliant pas aux diktats en vigueur.

 

Le processus utilisé (décision belliqueuse illégale du conseil de sécurité de l’ONU pour raison “humanitaire”, appliquée sur le terrain par l’OTAN et les armées impériales) s’appliquera afin de détruire la souveraineté des nations récalcitrantes et dissidentes au Nouvel Ordre Mondial sous couvert d’un ”humanitarisme” bidon; tandis que les nations du giron auront leur souveraineté diluée puis éliminée par le truchement d’une interaction tronquée dans des “Unions” régionales diminutrices et oppressives, gérées par le cartel oligarchique habituel.


Fait marquant, les armées impériales s’appuient plus que jamais au sol sur des terroristes qu’ils financent et forment depuis des années, comme la nébuleuse Al Qaeda, créée par la CIA, le MI6 et l’ISI pakistanaise en 1978, avec des fonds américains et saoudiens.


Il est maintenant reconnu par les médias de masse qui diffusent l’information, que le chef des rebelles libyens a été formé par la CIA, financé par la CIA et qu’il reconnait, ainsi que d’autres rebelles, des liens avec Al Qaeda. L’empire se trouve donc piégé dans la situation orwellienne qu’il a lui-même créé a savoir qu’il demande aux peuples des nations qui agressent la Libye (nous) de supporter des rebelles dont des éléments sont des terroristes notoires membres d’Al Qaeda, que l’empire a soi-disant pour mission de combattre globalement par cette “guerre contre la terreur” déclarée par l’administration Bush après les attentats de Septembre 2001… Attentats qui sont officiellement imputés à Al Qaeda (et ce même si le FBI ne recherche pas Bin Laden pour le 11 septembre “faute de preuves”) dans la version officielle du gouvernement américain, qui par la même occasion 10 ans plus tard financent et entrainent (toujours) la nébuleuse terroriste qu’il est supposé combattre sans merci…

 

Troublant pour le moins non ?

 

Ceci amène immanquablement à une question, qui dès lors ne peut que brûler les lèvres:

 

Si le gouvernement Américain finance, aide et entraine Al Qaeda en Libye, ne l’a t’il pas fait ailleurs ?… et si oui, depuis quand et qu’en est-il donc des attentats du 11 Septembre ?… Pour qui travaillaient réellement  les membres d’Al Qaeda qui ont perpétrés les attentats ?

 

Les ramifications politiques de cette guerre de Libye sont potentiellement énormes, pourvu que l’on veuille bien poser les bonnes questions !…

 

 

http://resistance71.wordpress.com/ (3e guerre mondiale)

 

Nouvel Ordre Mondial: guerre impérialiste de Libye, attaque des états-nations qui se doivent de disparaître pour laisser place a une gouvernance mondiale

 

Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:19

Bientôt les commémorations !

image hébergée par photomaniak.com

http://www.caricadoc.com/article-28843776.html

Les images, en dehors du portrait d'A Latsa, ont été placées par eva

 

 

La vérité sur la 2e guerre mondiale,

sur le rôle des Soviétiques.

eva R-sistons :

 

Rétablir la vérité ! La 2e guerre mondiale a été provoquée par des familles américaines richissimes (comme les Bush) qui ont propulsé leur poulain, Hitler, afin de faire redémarrer l'économie en panne (crise, déjà. Le cycle est le suivant: Capitalisme en crise, guerres, crises, guerres, et ainsi de suite. Naturellement, guerres pour le profit, décidées à la City de Londres !).

 

Le Plan Marshall, cheval de Troie des USA en Europe

http://vincentgiraudet.e-monsite.com/rubrique,plan-marshall,212229.html

 

Cette caricature soviétique est destinée à dénoncer la diplomatie menée par les Etats-Unis aux premiers jours de la guerre froide. Les Américains sont comparés à un cheval de Troie d'où sortent en rangs serrés des bataillons de dollars qui marchent au pas le fusil à l'épaule en direction de divers pays d'Europe. Sur les drapeaux figurent en écriture cyrillique les noms de l'Italie (au fond à droite), de la Grèce (au centre), de l'Autriche (devant à droite) et de la Turquie (à gauche). L'ensemble des pays cités sur ce dessin appartiennent alors à une zone intermédiaire qui fait l'objet de conflits d'influence entre les deux blocs en construction.

A l'instar des Grecs s'emparant de Troie par la ruse, les USA sont présentés ici comme exclusivement motivés par des considérations impérialistes. Le cheval métallique électrifié évoque la toute puissance industrielle de ce pays qui a su largement profiter de la guerre et qui dispose en 1945 des 2/3 du stock mondial d'or. Ce cheval est ici affublé d'un attribut qui l'associe à coup sûr à la figure allégorique de l'oncle Sam : un chapeau haut de forme aux couleurs de la bannière étoilée.

Dans le cadre de la politique de containment du président Truman, les Etats Unis ont lancé en 1947 une offre d'aide économique aux pays d'Europe, sous la forme du plan Marshall. George Marshall est le secrétaire d'Etat américain (= ministre des affaires étrangères). Son plan consiste à transférer en direction de l'Europe une aide matérielle et financière colossale sous forme de dons gratuits (machines agricoles, machines-outils) et de prêts dans le but ouvertement avoué de redresser rapidement les économies de ces pays ravagés par la guerre et d'éviter que ces derniers ne sombrent dans la misère, elle même terreau du communisme. 

Cette "diplomatie du dollar" irrite au plus haut point les Soviétiques qui exigent des pays d'Europe de l'Est qu'ils refusent cette aide perçue comme une manoeuvre politique... (..) (pour contrôler totalement l'Europe, la soumettre - dominer et s'enrichir ! Note d'eva)

 

Les Médias (et les Livres d'Histoire, écrits par les Occidentaux) saluent en permanence le rôle des Etats-Unis dans la victoire sur le Nazisme. Or, les Américains sont arrivés comme les carabiniers d'Offenbach, à la fin de la guerre, pour récolter les lauriers - et bâtir la richesse de leur pays sur les ruines de l'Europe (Plan Marshall, et ne parlons pas de leurs Industriels de la Chimie installés près des camps de concentration. Les dignitaires nazis ont presque tous été protégés - et ils ont ensuite continué à sévir en Amérique Latine, où leurs talents diaboliques ont servi, en liaison avec la CIA, pour traquer, torturer et éliminer les citoyens opposés aux dictatures latino-américaines mises en place par les Américains pour servir  leurs intérêts financiers et industriels). ...

 

dgm2-sylvie-solans-ppp.blogspot.com

 

 

Parenthèse sur le plan Marshall,

ciment de l'europe 1947 (eva)

 

L'Europe, dès le début, a été placée sous le contrôle américain.

Elle a été créée pour en réalité servir

de relais aux intérêts anglo-saxons.

Elle est une dictature totalitaire

privant les citoyens européens de leurs libertés,

de la souveraineté de leur Nation,

de leurs emplois (délocalisés)

et de toutes leurs protections sociales. 

Elle est, évidemment, le "tremplin"

du Nouvel Ordre Mondial militaro-financier

d'essence totalitaire

qui se fera derrière leur dos et sur leur dos. 

L'Europe est dirigée par les Anglo-Saxons

et peu à peu, aussi, par les Israéliens

(le Gl de Gaulle se méfiait des uns et des autres)

avec, en France, leur agent principal : Nicolas Sarkozy,

pour entraîner notre pays dans les guerres

anglo-saxonnes de prédation, criminelles,

qui achèveront de ruiner et de discréditer notre pays

pour le principal profit des multinationales américaines.

L'Europe, par ailleurs, doit travailler

au transfert des ressources de ses citoyens, déjà en diminution,

dans les coffre-forts des grandes banques internationales,

grâce aux crises provoquées artificiellement dans ce but,

grâce, aussi, à l'endettement

(donc à l'asphyxie progressive des Européens)

et à l'austérité sociale programmée entre autres

par les tenants du FMI

comme D Strauss-Kahn le faux socialiste

et le vrai agent des grandes banques internationales.

Enfin, les Américains sont appelés à faire

leurs futures guerres impériales,

de domination, contre Russes et Chinois,

en utilisant les Européens à leur profit.

Voilà les vérités qu'il faut répandre ! 

(eva R-sistons)

 

.

http://www.russie.net/paris-moscou/images/inv_affiche1.jpghttp://www.factornews.com/images/6/66382.jpg

http://www.russie.net/paris-moscou/images/inv_affiche1.jpg

http://www.factornews.com/images/6/66382.jpg

 

(Suite article après cette parenthèse)

 

 

La vérité, occultée par les Médias aux ordres de l'Occident, est que les vrais auteurs de la libération de l'Europe du nazisme, sont les Soviétiques. Comparons: 300.000 morts américains, mis en valeur par les Médias complices des Anglo-Saxons, et 20 millions de morts soviétiques  (ce qui représente 12 % de la population de l'époque, dixit A. Latsa). Les Soviétiques ont fait preuve d'un courage extraordinaire (politique de la terre brûlée, sacrifice de régions entières, famines, etc, etc). Souvenons-nous: Déjà, du temps de Napoléon, ils avaient repoussé les troupes françaises, au prix de sacrifices effroyables, comme l'incendie de Moscou. 

 

La guerre froide n'est pas éteinte. Elle a été rallumée par l'Occident à l'affût de ressources à piller, via le placement de ses pions à la tête des pays. La Russie est la première visée, avec la Chine. Les Anglo-Saxons et leurs alliés israéliens ou européens (en tête, Sarkozy et Berlusconi, nous sommes loin de la France gaullienne, chiraquienne, de Villepinienne) ont un seul but : Dominer l'ensemble de la planète, ses ressources, ses peuples, en plaçant partout leurs agents, leurs pions, comme Karzaï, Saakachvili, Ouattara, Sarkozy...

 

Et ce sont des pays comme la Russie ou comme la Chine (n'ayant jamais attaqué personne, guerres défensives seulement) qui doivent faire les frais de ces ambitions machiavéliques, totalitaires, de l'Occident, pour le seul bénéfice de ses multinationales ou des financiers de la City ou de Wall-Street. La politique est sale, très sale. Nous sommes aux antipodes des guerres sarkoziennes soi-disant pour "protéger les peuples", ou des guerres impériales pour  "la démocratie" ou plus comique encore, version Bush, pour le Bien, pour Dieu !

 

Ne soyons pas dupes des mensonges des Médias aux ordres...

 

Enfin, il est nécessaire de rappeler que l'avenir de la paix dans le monde dépend en partie de la création d'un autre bloc pour faire contre-poids à la puissance criminelle des Anglo-Saxons: Il s'agit de l'Axe Paris-Berlin-Moscou, souhaité par le Gl de Gaulle lui-même. Bref, il faut faire le contraire de la politique actuelle de Sarkozy, agent de la CIA en France pour jumeler notre pays à l'Angleterre (notamment en matière de Défense, ) et nous faire adopter de gré ou de force le modèle de vie américain, inégalitaire, sauvage, brutal, ainsi que leurs guerres aux quatre coins de la planète, via la soumission sans contrepartie à l'OTAN.

 

Alerte ! La France sarkozienne perd non seulement ses valeurs, ses idéaux, ses traditions, mais son âme !  Et bientôt elle sera entraînée dans une guerre nucléaire mondiale pour le seul profit des pires prédateurs de l'humanité : Anglo-Saxons !

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : 9 mai, soviétique, URSS, 2e guerre mondiale, Hitler, nazisme, Etats-Unis, Occident, Anglo-Saxons, de Gaulle, médias, Sarkozy, Berlusconi, CIA, OTAN, Berlin, Paris, Moscou, Angleterre, Défense, Russie, Chine, City Wall-Street, Saakachvili, guerre, Bush, Ouattara, Chirac, de Villepin, Napoléon, Karzaï, Plan Marshall, latino-Américains

 

 

 

http://www.toupapier.com/im/articles/Livre%20plan%20marshall%20F.jpg

http://www.toupapier.com/im/articles/Livre%20plan%20marshall%20F.jpg

S Dnem Pobedi

"Un autre regard sur la Russie"
par Alexandre Latsa

 

 

Lundi prochain sera le 9 mai 2011. Le 9 mai à l'ouest de l'Europe n'a pas du tout la même importance qu'en Russie. Il est vrai que les européens de l'ouest fêtent la fin de la seconde guerre mondiale le 08 mai, qui est en fait la date de cessation des hostilités militaires, la capitulation ayant été signée la veille, le 7 mai.  En Europe de l'ouest, le 9 mai est la journée de l'Europe, la journée qui identifie l'Union européenne en tant qu'entité politique. Mais l'Union Soviétique n’a pris en compte la signature de la capitulation  que le lendemain, soit le 9 mai alors que ses soldats sont en train de se battre au cœur de Berlin. Pour cette raison, Moscou comme encore nombre de pays de l'ex-URSS célèbrent la fin du second conflit mondial le 9 mai, et non le 8 mai. 

 

http://kasualcocktail.files.wordpress.com/2010/02/stalingrad_front.jpg

http://kasualcocktail.files.wordpress.com/2010/02/stalingrad_front.jpg

 

 

C’est l'URSS qui a payé le plus lourd tribut à la guerre civile Européenne. Avec plus de 20 millions de morts civils et militaires, la population de l’URSS a diminué de 12% pendant la deuxième guerre mondiale. Après la rupture du pacte de non agression le 22 juin 1941, l'Allemagne nazie attaqua l'URSS et les soldats allemands atteignirent Moscou 6 mois plus tard, au cœur de l'hiver 1941, en occupant les pays conquis en route (Ukraine, Biélorussie, pays Baltes..). L'échec de la prise de Moscou stabilisera le front à l'ouest de la capitale au printemps 42, pendant que les combats se déplaceront vers le Caucase, jusqu'à la terrible bataille de Stalingrad ou les troupes Allemandes seront encerclées. La bataille de Stalingrad est considérée comme la bataille décisive du second conflit mondial. Elle durera 6 mois et fera de Stalingrad la première des batailles urbaines. Les combats feront rage pour chaque rue, chaque usine, chaque maison, chaque sous-sol et chaque escalier.


 

http://www.lesmanantsduroi.com/Images8/stalingrad1942.jpg

http://www.lesmanantsduroi.com/Images8/stalingrad1942.jpg


A Volgograd (ex-Stalingrad), sur le fameux kourgane Mamaïev (une colline de 102 mètres surplombant la Volga), les combats seront tellement violents que les Soviétiques perdront 10.000 hommes en une journée pour défendre ce point stratégique. L’endroit est maintenant dominé par un immense mémorial: la statue de la Mère Patrie. En Novembre 1942, privées de logistique et face à une armée Soviétique au moral indestructible, les troupes Allemandes sont finalement vaincues. La bataille aura coûté la vie à 487.000 soldats Soviétiques et fait 629.000 blessés. Coté Allemand 380.000 soldats de la Wehrmacht seront tués, blessés et prisonniers. Durant l’été 1943, les troupes Allemandes subiront une autre défaite majeure lors de la bataille de Koursk, la plus grande bataille de chars de l’histoire. En 50 jours de combat seulement, la Wehrmacht perd 500.000 hommes (tués, blessés, disparus), près de 1.200 chars et environ 2.000 avions. L’Armée rouge compte elle plus de 200.000 tués et ses pertes en blindés sont supérieures à celles de l’ennemi tandis qu'elle perd plus de 2.800 avions. L’Union Soviétique a alors à elle seule a contenu la quasi totalité de l’effort militaire Allemand en Europe. Dès l’automne 1943, la machine de guerre allemande est cassée et le reflux entamé, reflux qui amènera les soldats Soviétiques a Berlin au mois d’avril 1945.

 

http://padresteve.files.wordpress.com/2010/01/hungarian-dead-stalingrad.jpg

http://padresteve.files.wordpress.com/2010/01/hungarian-dead-stalingrad.jpg

 

 

J’ai eu la chance d’être dans les rues de Moscou le 9 mai dernier, pour le 65ème anniversaire de la fin de la guerre. A Moscou et dans toutes les autres villes de Russie, le 09 mai est une journée qui n’est pas comme les autres. La ville entière est à l’arrêt, focalisée sur l’histoire. Les Moscovites assistent d’abord au défilé militaire qui passe devant le kremlin avant de continuer dans la rue Arbat. Sur le trajet, des milliers de spectateurs acclament les défenseurs de la patrie qui défilent aux cris de "Russie, Russie". La parade de l’année dernière a été exceptionnelle à plusieurs égards: tout d’abord plus de 10.000 soldats ont défilé à Moscou et (plus de 100.000 dans toute la Russie). Près d’un millier de soldats étrangers ont pris part au défilé de Moscou, en provenance de 24 pays, notamment des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Pologne, d'Arménie, d'Azerbaïdjan, de Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizstan, de Moldavie, du Tadjikistan, du Turkménistan et d'Ukraine. En outre, des délégations d'anciens combattants canadiens, israéliens, slovènes, abkhazes et sud ossètes étaient également présentes dans la capitale russe. La France avait délégué le si fameux régiment de chasse Normandie-Niemen.


 

 

Des vétérans de la Seconde guerre mondiale célèbrent le 9 mai 2008 le 63e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

Des vétérans russes de la Seconde guerre mondiale célèbrent le 9 mai 2008 à Gorky Park le 63e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

http://www.nationspresse.info/?p=100876



Mais l’importance de cette journée se ne mesure pas seulement  au nombre de soldats présents et au faste du défilé. C’est après la parade militaire que la sensation de communion populaire est la plus intense et la plus étonnante pour un observateur étranger. Au fur et à mesure que la journée avance, le centre ville redevient accessible et les moscovites envahissent les rues de leur ville. Les vétérans encore en vie marchent au milieu de cette immense foule qui leur parle et les remercie. Des jeunes et des moins jeunes leur offrent des fleurs. Le spectacle de ces jeunes filles qui embrassent les vétérans avec un amour presque familial donne le frisson. Devant la flamme du soldat inconnu, une file immense et ininterrompue se forme, les gens viennent déposer des fleurs. 

 

http://3.bp.blogspot.com/__mwrbF_AqTA/TNnTR-IsajI/AAAAAAAAAHM/kdj7DgYzGVU/s1600/Military_nurse_carries_a_wounded_soldier_Red_Army%2525252C_Stalingrad%2525252C_1942.jpg

http://3.bp.blogspot.com

 

 

En dehors des fleurs, on voit aussi partout dans la ville les petits rubans noir et oranges qui depuis 2005 accompagnent cette journée. Ce ruban, qui symbolise le courage et la victoire, date du 19ième siècle, c’est une création du Tsar Alexandre 1er. Il devait récompenser, dans l’armée, le "courage intrépide". Il a pris le nom de "ruban de Saint Georges" et pour le jour de la victoire, le 9 mai, les citoyens le portent, soit sur le revers des vêtements, soit sur le sac à main des femmes, ou encore accroché aux antennes des voitures. Il témoigne maintenant du respect envers ceux qui sont tombés sur le champ de bataille durant la seconde guerre mondiale. Ce ruban est devenu une véritable institution, un symbole patriotique qui est même désormais porté toute l’année par certains Moscovites.

 

http://1.bp.blogspot.com/_Zlt9Jc7bGxg/TOvGPp_lgzI/AAAAAAAAABY/e4QQQGjJOnQ/s1600/allemands-barbarossa.jpeg

http://1.bp.blogspot.com


La liesse populaire continue dans la soirée, puisque des concerts et de nombreux événements ont lieu jusque tard dans la nuit. L’une des choses les plus incroyables est le calme et le civisme de la foule, pendant cette journée de célébration. Que l’on en juge, le 9 mai dernier près de 2,5 millions de Moscovites étaient dans les rues, jusqu’au grandiose feu d’artifice de la soirée, sans qu’aucun incident majeur ne soit répertorié.

Assister à "un 9 mai en Russie" est sans doute l’une des meilleures façons de comprendre la permanence du patriotisme russe, à l’heure ou dans de nombreux pays européens  de l’ouest le patriotisme est si décrié. Chaque année, cette communion montre que le peuple russe  sait célébrer ses victoires, ses vétérans, et ses héros.

 

http://photomaniak.com/upload/out.php/i606096_CaricadocRussSov3945001.jpg

http://www.caricadoc.com/article-28843776.html

 

С днём победы!  Ура!

 

 

"Un autre regard sur la Russie": Survivre à Moscou

"Un autre regard sur la Russie": La francophonie en Russie

"Un autre regard sur la Russie": Vers un redémarrage russo-japonais ?

"Un autre regard sur la Russie": Les enjeux de la bataille pour Tripoli

"Un autre regard sur la Russie": Le rôle de la Russie dans la journée de la femm
e

"Un autre regard sur la Russie": Tunis, Le Caire, mais pas Moscou!


"Un autre regard sur la Russie": Far-Est?

"Un autre regard sur la Russie": Couleurs de Russie

"Un autre regard sur la Russie": Féminité vs féminisme?


"Un autre regard sur la Russie": Des critiques malgré les bombes

"Un autre regard sur la Russie": Polémiques vestimentaires

"Un autre regard sur la Russie": Made in Russia

"Un autre regard sur la Russie": Divine Carélie

"Un autre regard sur la Russie": La démographie russe, objet de tous les fantasmes

"Un autre regard sur la Russie": Moscou, capitale de l'Europe?

"Un autre regard sur la Russie": Vladivostok, une ville au bout du monde

"Un autre regard sur la Russie": Rio Grande

"Un autre regard sur la Russie": Mistral gagnant

 

.


* Alexandre Latsa, 33 ans, est un blogueur français qui vit en Russie. Diplômé en langue slave, il anime le blog DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie".

 

 

 

Alexandre Latsa
09:03 04/05/2011
.
_______________________________________________________________________________________
                                                                                                 Internationalnews
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ysdjJKQ9L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU01_.jpg
La Deuxième Guerre Mondiale, une croisade américaine pour la défense de la liberté et de la démocratie ? Les vainqueurs écrivant l'histoire, c'est cette version qui est enseignée depuis 1945 des deux côtés de l'Atlantique.

Jacques Pauwels, preuves à l'appui, dévoile le mythe de la «libération». Aux Etats-Unis, Hitler a très longtemps été considéré comme un excellent partenaire en affaires mais dans une guerre qui ne se déroule pas comme prévu, les alliances finissent alors par se former contre les «mauvais ennemis», avec les «mauvais alliés»...

Le débarquement de Normandie qui ne survient que très tard, le 6 juin 1944, fera malgré tout de ce second conflit mondial une formidable aubaine financière pour les Etats-Unis. En libérant une partie de l'Europe des fascistes pour la «dominer» économiquement, toutes les conditions sont également réunies dès 1945 pour entamer une très
longue Guerre froide...
________________________________________________________________
Interview • Jacques Pauwels, auteur de Le mythe de la bonne guerre

Peter Mertens 09-11-2005
http://www.solidaire.org/international/article.phtml?section=A1AAABBP&object_id=28998

Un livre incontournablesur l'Amérique et la Seconde Guerre mondiale
Solidaire a rencontré son auteur, le professeur canado-gantois Jacques Pauwels.


L'article continue après la vidéo

Vidéo sur le site

_____________________________________________________________
Interview • Jacques Pauwels, auteur de Le mythe de la bonne guerre

Peter Mertens 09-11-2005
http://www.solidaire.org/international/article.phtml?section=A1AAABBP&object_id=28998

 

 

Un livre incontournablesur l'Amérique et la Seconde Guerre mondiale
Solidaire a rencontré son auteur, le professeur canado-gantois Jacques Pauwels.

 


 

Jacques Pauwels. Aux Etats-Unis, on présente les guerres de Corée et du Vietnam comme de mauvaises guerres. Mais la Seconde Guerre mondiale était une bonne guerre. Ses motivations étaient «pures» et on s'en allait au combat pour la paix et la justice. C'est aussi l'image présentée par Hollywood dans des films comme Le jour le plus long et Un pont trop loin. Je pose la question: Pour qui cette guerre a-t-elle été bonne?

 

Pour les entreprises de l'Allemagne nazie, la guerre a été une source de profit exceptionnelle. La General Motors et Ford ont fait des bénéfices énormes. Opel et Ford-Werke, leurs filiales allemandes, ont contribué à la construction de véhicules militaires pour la Wehrmacht et d'avions pour la Luftwaffe. Texaco et Standard Oil ont participé à la livraison de carburant pour les chars et les avions.

 

Ces mêmes entreprises ont également fait des affaires en or avec la Grande-Bretagne. L'industrie américaine a soutenu tous les belligérants. On a produit Jeeps, camions et avions à la chaîne. Le chômage a baissé et les bénéfices ont grimpé. En outre, la Seconde Guerre mondiale a ouvert toutes grandes les portes du monde entier aux marchandises et aux capitaux américains.

 

suite ici :

 

http://www.internationalnews.fr/article-13872444.html

 

 

Répétition nocturne de la parade de la Victoire

Diaporama: Répétition nocturne de la parade de la Victoire

Parade de la Victoire: deuxième répétition nocturne à Moscou

Vidéo: Parade de la Victoire: deuxième répétition nocturne à Moscou

.

 

http://chiron.over-blog.org/article-moldavie-la-moitie-des-habitants-sont-nostalgiques-de-l-urss-sondage-67502724.html

 

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-se-prepare-au-bicentenaire-de-la-victoire-russe-sur-napoleon-66906516.html

http://chiron.over-blog.org/article-videosdiaporamasinfographiesqui-sommes-nous-pour-nous-ecrireria-novosti-au-jour-le-jourpoutine-inaugure-un-monument-dynamite-en-georgie-et-ressuscite-a-moscou-63545543.html

http://chiron.over-blog.org/article-2egm-le-sacrifice-sovietique-a-permis-la-prosperite-de-l-europe-medvedev-63505507.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-inauguration-d-une-replique-du-memorial-de-la-gloire-63505335.html

http://chiron.over-blog.org/article-espace-postsovietique-bientot-la-fin-des-sentiments-antirusses-poutine-63504780.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-intervient-pour-contrer-l-otan-63021805.html

http://chiron.over-blog.org/article-proces-de-nuremberg-un-expert-souligne-le-role-crucial-de-l-urss-61513665.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-defile-solennel-sur-la-place-rouge-60469930.html

http://chiron.over-blog.org/article-un-nouveau-mouvement-national-prie-poutine-de-rester-au-pouvoir-kommersant-60302144.html

http://chiron.over-blog.org/article-poutine-mon-intervention-a-la-conference-de-munich-reste-d-actualite-56237164.html

http://chiron.over-blog.org/article-victoire-de-1945-toute-tentative-de-falsifier-l-histoire-est-inadmissible-jagland-50103548.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-9-mai-1945-c-est-impossible-a-raconter-50061444.html

http://chiron.over-blog.org/article-65e-anniversaire-de-la-victoire-les-russes-de-l-etranger-se-reunissent-en-conference-a-vienne-47933414.html

http://chiron.over-blog.org/article-la-russie-garante-de-la-securite-internationale-president-du-guatemala-47207260.html

Medvedev dénonce la tendance à glorifier le nazisme

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 14:20

Ceci est mon millième article sur ce blog.

Hier, stats visiteurs uniques blog R-sistons :

  • 8 775 pages vues 
  • 4 157 visiteurs uniques

Ce blog va sur ses 900.000 visiteurs individuels.

Merci à mes Lecteurs et à mes Lectrices.

Un autre de mes blogs, http://sos-crise.over-blog.com,

plus récent et interrompu pendant six mois,

va sur ses 800.000 visiteurs uniques.

 

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L496xH368/L_americain-0dde2.jpg

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L496xH368/L_americain-0dde2.jpg

 

 

Sarkozy et la guerre

Bientôt la guerre contre le Pakistan ?

Additif d'eva R-sistons, le 4 mai 2011


La France, pays supplétif des aventures impériales anglo-saxonnes, est à la pointe du combat contre les pays arabes, et plus généralement à la pointe des guerres. Donc, Sarkozy est le premier à exiger des éclaircissements du Pakistan: Je vous l'ai dit, cette pantalonnade est un prétexte pour redéployer les troupes, sortir la tête haute du bourbier afghan  (mais en laissant sur place des conseilles très spéciaux et des mercenaires) et prendre pied au Pakistan pour le soumettre et le piller.

 

2 constatations: Dans cette lutte impitoyable pour la conquête des espaces vitaux, des dernières ressources à exploiter (et alors que des pays comme la Chine participent au développement d'un pays en échange du droit d'exploitation), les Anglo-Saxons et leurs alliés sont les plus forts: Et leurs démocraties irréprochables n'ont aucun scrupule. Elles bombardent, point. Le Pakistan, de surcroît, a l'arme nucléaire. L'Occident veut la contrôler - et tout contrôler, d'ailleurs.

 

Ensuite, nous avons pour notre malheur et pour le malheur du monde, un Président (flanqué d'un pseudo philosophe en réalité au service des intérêts militaro-financiers de son clocher - Israël -  et de celui de ses alliés, vous avez reconnu Bernard-Henri Lévy)  jamais aussi heureux que lorsqu' il s'amuse à faire des guerres. Sarkozy, en guerroyant, a trouvé un domaine où il fait parler de lui et où le cow-boy qui sommeille en lui peut s'épanouir. Les bastons, il adore, notre shérif ! Pauvres peuples tributaires des décisions de caractériels...

 

Enfin, ajoutons que Sarkozy, pour redorer son blason en vue de 2012 (contre DSK le candidat de la Gauche ultra-libérale plébiscité par les Médias de l'Occident), a sorti la dernière carte qui lui reste : Sa femme, qui était à "gôche", la voici complètement à droite, maintenant, inconditionnelle des politiques de son merveilleux Président de mari, et inconditionnelle de la France, qu'elle qualifie de "mon pays". Lorsqu'on sait qu'elle déteste la France, comme son époux, on peut rigoler ! Autant que dans l'affaire du siècle (après le mariage du siècle): La mort du terroriste le plus terrorisant de la planète. La politique serait comique si ses conséquences, austérité pesant sur les peuples ou guerres, n'étaient aussi tragiques (eva R-sistons)

 

Ben Laden: Une mort sans cadavre, sans témoin, sans preuve !

 

http://www.photodemerde.fr/wp-content/uploads/2009/05/25052009-chat-ben-laden-pdm.jpg

 

 

http://www.photodemerde.fr/wp-content/uploads/2009/05/25052009-chat-ben-laden-pdm.jpg

blog.superhero.fr

Le chat Ben Laden

 

 

Mort de Ben Laden:

Après le show anglais,

voici le show américain !

Par eva R-sistons

 

 

 

Cocorico ! On l'a eu ! Les télespectateurs sont gâtés, pas moyen de penser un seul instant à la crise du capitalisme financier ! Après le mariage princier en Angleterre, le show du foot français, voici la mort de l'ennemi public N°1 des citoyens conditionnés par les médias aux ordres ! Et ce n'est pas un poisson d'avril, mais de mai ! 

 

Moi, j'en étais restée à la mort de Ben Laden, confirmée d'ailleurs par Mme Benazir Bhutto juste avant sa mort. Ah, les bavards, on n'aime pas ! Savez-vous quel est le point commun de la Princesse Diana, de Kennedy, de Mme Bhutto, de Jackson ? Trop bavards ! Ils connaissaient le vrai visage du Nouvel Ordre Mondial paradisiaque qu'on nous prépare, tous pucés, tous pressurés, tous esclaves, tous nucléarisés, tous génocidés... Et de surcroît, le chanteur venait de se convertir à l'Islam, un acte impardonnable à l'heure où l'on prépare pour les veaux un juteux choc de civilisations pour la Haute Finance ! 

 

Or donc, tout le monde est content. Nous, parce qu'on s'amuse bien, on a le film des opérations, des polémiques sur une fausse photo de visage tuméfié (déjà), et puis Bush parce qu'on a eu Ben Laden "mort ou vif", et plus mort que vif, Obama parce que lui qui reprochait la guerre d'Irak alors qu'il fallait, disait-il, capturer Ben Laden, a eu ce qu'il voulait. Et ça tombe bien, un bonheur ne venant jamais seul, au moment où il commence sa campagne électorale de 2012. Déjà, les médias se pâment : "L'Amérique saura se souvenir qu'Obama a eu Ben Laden !". "C'est un grand moment d'unité que tout le monde célèbre aux Etats-Unis" ! Il est pas formidable, Obama, hein ?

 

D'ailleurs, on se charge de le rappeler: Obama est le Commandant en chef de la glorieuse Amérique ! Fiers d'être Américains, qu'on vous dit !!!! "La Communauté internationale - laquelle, au fait ? - salue cette action des Etats-Unis" (France24) ! Et pour enfoncer le clou, Obama lance un historique : " L'Amérique arrive toujours à ses fins ! La prospérité pour tous (qu'en pensent le tiers des Américains réduits à la pauvreté ?), la sécurité pour tous, répandre les valeurs de Justice dans le monde (et ce n'est pas de l'ironie !), parce que nous sommes une Nation avec la Liberté, la Justice, sous le patronage de Dieu !" Et pour qu'il n'y ait pas de malentendu, Obama ajoute : "Il ne s'agit pas de guerre contre l'Islam (vraiment ?), Ben Laden n'était pas Musulman mais un meurtrier sanguinaire". Un meurtrier que les Américains ont quand même soutenu en Afghanistan lors de la guerre menée par l'URSS (d'ailleurs sur incitation fallacieuse de la CIA, pour embourber le pays rival de l'Amérique)... 

 

Or donc, on apprend maintenant que la mission officielle de la CIA, planquée en Virginie, n'était pas de capturer Ben Laden, mais de le tuer. Et alors, c'est ça la démocratie américaine ? "Irréprochable" comme celle de Sarkozy, sans doute !  Et en plus, à peine tué, Ben Laden est englouti dans la mer. Personne n'a rien vu, on nous annonce quand même que l'ennemi public N°1 du monde s'est défendu, qu'il a reçu une balle dans la tête après un échange de tirs ("à priori", commente prudemment France24), et que pour respecter les rites musulmans, on s'est dépêché de procéder aux "funérailles".  Un Musulman à l'eau, dare-dare, sans cérémonie, sans témoin, aucune preuve, tout est englouti dans la mer, et l'autopsie a été faite à la vitesse éclair... "Aucun autre pays ne voudrait de sa dépouille " se justifie le Gouvernement US. Et on va croire à cette fable ? Il est vrai que capturé vivant, il aurait été loquace, et justement, les bavards on n'aime pas. Et pour corser le tout, c'est un prisonnier de Guantanamo (vous savez, la base qu'Obama avait promis de fermer) qui a donné le nom d'un messager (?) permettant de localiser la cache de Ben Laden, et même une jolie jolie photo circule, présentant le visage tuméfié de Ben Laden, photo déjà identifiée comme fausse, la tragi-comédie est complète !


 

http://www.businessnews.com.tn/images/album/BN2645oussama-ben-laden-020511.jpg

http://www.businessnews.com.tn/images/album/BN2645oussama-ben-laden-020511.jpg

 

La fausse photo de Ben Laden mort.

Et les médias du monde entier

ont diffusé la photo-montage ! 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2011/05/02/1072413-Une-photo-truquee-de-Ben-Laden-mort-diffusee-par-des-televisions-du-monde-entier.html

 

 

 

Pourquoi tout ce cirque ?

 

Alors, pourquoi tout ce cirque ? Un cirque qui, d'ailleurs, permet aux incrédules de se remémorer la tragédie du 11 Septembre, au cas où ils l'auraient oubliée, avec les deux avions remplis de terroristes barbus fonçant sur les tours les plus célèbres du monde. Boum ! Sont pas méchants, les Islamistes ? Bonnes gens, envoyez vos enfants venger l'affront !

 

Il faut d'abord sinon amuser la galerie, du moins l'occuper. Fastes du mariage anglais pour rêver, coulisses du foot français, et maintenant une page de western typiquement hollywoodienne, sauf que le cadavre a disparu. Envolé ! Ni vu ni connu. Juste une jolie jolie rumeur pour unir le monde autour de la grande menace du siècle, au cas où il l'aurait oubliée. Coup double: On distrait, on occupe, et... on fait oublier au peuple ses malheurs, on détourne son attention des VRAIS problèmes du moment. Avec encore et toujours une préoccupation : Bonnes gens, les auteurs de vos malheurs ne sont pas tout en haut, mais près de vous, très près de vous ! Du boulot pour Marine Le Pen qui a besoin d'arguments pour faire parler d'elle et pour gagner les coeurs des citoyens désabusés. Et pour tous les populistes qui, à travers le monde, assoient leur popularité sur la prétendue menace des Musulmans. 

 

La "crise" est là, et bien là. Et pendant que les Parlements abrogent toutes les lois protectrices, les unes après les autres, pendant qu'on privatise tout et qu'on programme l'austérité pour les peuples, via les Strauss-Kahn ou les Ouattara du FMI, ou tout simplement pendant que, dans une extrême discrétion, on met en place le Codex Alimentarius qui achèvera de nous ruiner la santé, voici une jolie page de Far-West. Il s'agit, bonnes gens, de détourner notre attention des questions essentielles et des auteurs de nos malheurs.

 

Tous unis pour résister au Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ! C'est ce que je ne cesse de réclamer. Mais là, justement, les Médias courtisans nous disent, eux : "Tous unis, tous soudés contre le terrorisme... islamiste !". Et le terrorisme d'Etat, alors ?

 

D'autres buts ? Bien sûr. Obama prépare sa réélection. Et d'autres guerres pour mériter son prix Nobel. Tous unis sous la bannière américaine contre les terroristes, continuons les glorieuses aventures impériales à travers le monde ! C'est du spectacle, de l'émotion, de l'information, et pendant ce temps les Patrons de multinationales ou de Médias scélérats s'en mettent plein les poches. Tant pis pour les ruines, les blessés, les morts, les orphelins, les veuves... et les futurs malformés.

 

Il faut justifier les prochaines guerres, au Pakistan, en Syrie ou ailleurs ! Amis Lecteurs, la guerre contre le terrorisme est relancée ! Eclipsée par le foot ou par les mariages royaux, elle prenait du plomb dans l'aile. Voilà de quoi la raviver, images du 11/9 et portraits de Ben Laden à l'appui ! Et alors quoi, vous trouvez qu'il n'y a pas trop de guerres ?? Mais voyons, il n'y en a jamais trop contre les méchants terroristes qui infestent la planète ! Hein, vous trouvez qu'on n'a rien à faire en Afghanistan ou en Afrique ? Mais bonnes gens, nous protégeons vos libertés ! (Il y a de quoi faire, on est en train de les perdre toutes les unes après les autres). Nous protégeons les civils ! (Mais pas au Bahrein !).

 

Allez, l'industrie de l'armement, qui est celle qui rapporte le plus à nos gentils dirigeants, a encore de beaux jours devant elle ! D'ailleurs, on annonce déjà que la guerre contre le terrorisme doit continuer, plus que jamais. Par exemple, Shimon Peres, qui ne manque jamais une occasion de l'ouvrir, nous dit : "Le monde sera MEILLEUR sans terrorisme ! Mais cela ne signifie pas la fin du terrorisme, de tous les dangers !"

 

Puisqu'on nous le dit... Ils sont si sincères, nos dirigeants !

 

Et maintenant que Ben Laden a disparu, et sans laisser la moindre trace svp, si on traduisait devant la Cour Pénale Internationale les vrais auteurs des malheurs des peuples ? 

 

Et si la vraie guerre était celle... contre le terrorisme d'Etat ?

 

Il est temps, enfin, de ne pas se tromper de cible...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Ben Laden, Afgahnistan, Obama, Pakistan, Iran, Irak, Cour Pénale Internationale, Mme Bhutto, terrorisme, Shimon Peres, 11/9, Bahrein, Médias, FMI, 11/9, Ouattara, Strauss-Kahn, Codex Alimentarius, Bush, CIA, Musulmans, Jackson, Diana, Kennedy, terrorisme d'Etat, Finance, guerre, multinationale, Prix Nobel, Marine le Pen, Pakistan, Syrie..


 

http://www.monpanierdeletchis.fr/wordpress/wp-content/uploads/040913_ben_laden.jpg

http://www.monpanierdeletchis.fr/wordpress/wp-content/uploads/040913_ben_laden.jpg

 

 

Ben Laden est mort en décembre 2001, selon des vétérans américains + vidéos

 

A l'heure où, une nouvelle fois, ressurgit le grand méchant loup (Ben Laden menace la France pour sa politique afghane), nous republions  cet article paru voici  le 27 octobre 2010, enrichi de deux vidéos:

- L'une de Benazir Bhutto qui annonçait la mort de Ben Laden un mois avant son propre assassinat

- L'autre, extraite d'un débat avec le géopolitologue Gérard Challiand qui affirme la même chose.


Gordon Duff: les États-Unis reconnaissent ouvertement que Ben Laden est mort depuis longtemps.

 

 Gordon Duff, un ancien Marine US parle de sa honte et du déshonneur qu’ont représenté pour lui, et représentent encore aujourd’hui, les continuelles évocations par Bush et maintenant par Obama, de l’ennemi public numéro un, Oussama Ben Laden. Il revient sur le gâchis innommable de cette guerre faite au nom d’un simulacre de chasse à l’homme, puisque les administrations américaines successives, les Services Secrets et tant d’autres personnes même bien moins informées savent depuis longtemps que ben Laden est mort en décembre 2001 après avoir toujours nié être l’organisateur des attentats du 11-Septembre.

 

duff.JPG
Gordon Duff


Des années de mensonge : les États-Unis reconnaissent ouvertement que Ben Laden est mort depuis longtemps.

par Gordon Duff, Veterans Today, le 5 décembre 2009


Ben Laden absent du rapport de McChrystal et du discours d’Obama: "La traque de ben Laden", une honte nationale.

Il y a des années que le commentateur conservateur, l’ancien Colonel de Marine Bob Pappas, explique que Ben Laden est mort à Tora Bora et que l’affirmation du Sénateur Kerry selon laquelle Ben Laden a pu fuir avec l’aide de Bush est un mensonge. Nous savons maintenant que Pappas voyait juste. Entendre la Secrétaire d’État Clinton lors de son passage au Pakistan parler de Ben Laden était terriblement embarrassant. Ben Laden est mort le 13 décembre 2001 et maintenant enfin, Obama, McChrystal, Cheney, et tous ceux qui ne sont pas complètement stupides finissent par avouer ce qu’ils savaient depuis des années.


Cependant, puisque nous avons perdu entre 200 et 300 hommes au sein de nos meilleures troupes d’opérations spéciales alors que nous savions Ben Laden mort, quelqu’un va-t-il pour autant passer derrière les barreaux ? Et vu que nous avons dépensé 200 millions de dollars pour ces "Special Ops" à la recherche d’un homme dont on savait qu’il était mort, qui donc ira en prison pour cela ? Bush, Rumsfeld et Cheney, pour des raisons que l’on sait maintenant d’ordre POLITIQUE, parlaient continuellement d’un homme qu’ils savaient décédé, mais qui ira en prison pour cela ? Pourquoi en 2004, des vidéos qui s’avérèrent contrefaites ont-elles été brandies comme des preuves issues du Renseignement pour faire basculer des élections [américaines] à l’issue incertaine ?  C’est un acte criminel, s’il en fut.

 

 

En 66 pages, le Général Stanley McChrystal ne mentionne pas une seule fois Oussama Ben Laden. Il n’y en a que pour "le Mollah Omar" à présent. Lors de son intervention à West Point, le Président Obama n’a jamais mentionné Oussama Ben Laden non plus. Pour le Colonel Pappas, c’est très clair : le vice-président Cheney "a laissé tomber" Ben Laden il y a longtemps. Ce dernier a été tué par des soldats américains il y a plusieurs années.


L’Amérique sait qu’Oussama Ben Laden est mort le 13 décembre 2001. Après cette date, son nom a servi moins à unir l’Amérique qu’à la diviser, à piper les dés. Une fois le cas de Ben Laden réglé, nous aurions pu commencer la reconstruction d’une Nation légitime en Afghanistan, au lieu d’affronter une insurrection sans fin que nous avons nous-mêmes inventée.


Sans une politique intoxiquée par de fausses informations nous aurions pu apporter une solution diplomatique pour l’Afghanistan dès 2002, ce que nous nous refusons à faire encore aujourd’hui, et investir l’argent dans la reconstruction du pays. Cette dépense-là représente 5 cents sur un dollar, comparé à ce que nous dépensons dans une guerre contre un ennemi que nous avons nous-mêmes créé en exploitant son ignorance


Le mensonge concernant Ben Laden est un des actes les plus honteux jamais commis contre le peuple américain. Nous ne savons même pas s’il était vraiment notre ennemi. En tout cas, il n’a jamais été le personnage dépeint par Bush et Cheney. En fait, les familles Bush et Ben Laden ont toujours été proches, et cela, depuis des années.


Quel genre d’homme était Oussama Ben Laden ? L’allié des Américains contre la Russie, fils d’une riche famille saoudienne, il s’est rendu en Afghanistan pour aider les Afghans à défendre leur liberté. L’Amérique l’a alors célébré comme un héros. Les transcriptions des propos du véritable Ben Laden le montrent beaucoup plus modéré que nous le prétendons, fâché contre Israël et contre le gouvernement américain, mais n’affichant aucune colère envers les Américains et ne proférant aucune des menaces alléguées. Tout cela appartient au domaine public, pour qui souhaite s’informer.


Dans quelle mesure la tragédie de l’Amérique est-elle liée au destin de ces deux enfants de familles fortunées, longtemps liées par l’argent et l’amitié, les clans Bush et Ben Laden ?


L’un des deux fils est mort au milieu de montagnes éloignées de tout, l’autre vit dans une banlieue de Dallas espérant que personne ne soit envoyé pour venir le chercher. L’un est vétéran de combat, l’autre n’a jamais montré de courage si ce n’est depuis son confortable bureau sécurisé. L’Islam a pu voir en Ben Laden un grand leader. À présent on l’a pratiquement oublié.


Qu’a décidé l’Amérique à propos de Bush ?


 

Nous le savons : Ben Laden a toujours nié être impliqué dans les attentats du 11 Septembre pour lesquels en réalité il n’a jamais été inculpé. Non seulement quand il était encore en vie a-t-il nié y avoir participé, mais il l’a fait à quatre reprises, et en condamnant vigoureusement ceux qui ont perpétré ces attaques.


Cela est du ressort du domaine public, enfin public dans tous les pays sauf le nôtre. Au lieu de cela, nous avons fabriqué des films et payé des acteurs qui devaient ressembler plus ou moins à Ben Laden, lesquels acteurs ont contredit les déclarations connues de Ben Laden, jouant Ben Laden longtemps après sa mort.


Ces vidéos ont servi à justifier des budgets, des lois répressives, la torture et le vol pur et simple.


Pendant des années, nous avons reproché au gouvernement pakistanais de ne pas pourchasser un individu que tous savaient mort. Dès le 15 décembre 2001 au Pakistan, les journaux font état de sa mort. Comment pensez-vous que notre allié se soit senti alors qu’il se faisait continuellement tirer l’oreille après ses échecs répétés à capturer et à livrer quelqu’un qui n’existait plus ?

 

 

Quel effet pensez-vous que cela a pu avoir sur la crédibilité de l’Amérique au Pakistan et dans tout le monde musulman ? Étions-nous vus comme des criminels, des menteurs ou simplement comme des imbéciles ? Qu’est-ce qui vaut mieux ?


Cela aussi est une trahison.


Dans quelle mesure la mort de Ben Laden, la défaite et l’annihilation de la capacité de nuisance d’Al-Qaïda influeront-elles sur les évaluations du Renseignement, partiellement basées sur l’activité de Ben Laden, mais aussi d’Al-Qaïda en Irak qui non seulement n’a jamais existé, mais que l’on savait par ailleurs parfaitement impossible ?


Combien d’"experts du Pentagone" sont coupables de ces crimes, tous ces officiers retraités qui ont vendu leur honneur en nous envoyant en guerre pour ce que l’on sait maintenant être un très sale tour de politique intérieure, sans rapport avec la sécurité nationale ?


Je ne suis pas toujours d’accord sur tout avec le Colonel Pappas. Je crois que son engagement politique a parfois tendance à obscurcir son jugement. Cependant, si nous sommes d’accord en ce qui concerne Ben Laden, nous ne le sommes pas sur ce que cela signifie. D’après moi, envoyer des hommes se faire tuer au front en se basant sur un mensonge est une trahison.


Falsifier des renseignements militaires secrets et dépenser des milliards de dollars pour des opérations militaires inutiles est une abomination. Pensez-y: c’est pure folie que de donner ces milliards pour des contrats à ses amis du Parti républicain afin d’aller remplir les caisses de campagne, et tout cela à partir de renseignements falsifiés. Cela s’est fait pendant des années.

 

 

Nous avons passé huit ans à poursuivre un mort, dépensant des milliards, envoyant des agents du FBI, de la C.I.A., des Forces spéciales de nageurs de combat de l’US Navy, des Unités de reconnaissance de la Navy, des Unités de Forces spéciales, dont beaucoup y ont laissé la vie, payant le prix d’une campagne politique visant à faire accepter l’explosion de la dette du pays, à enrichir une bande de copains du même bord et des profiteurs de guerre, et à faire applaudir une clique de fanfarons au Pentagone et leurs planqués de patrons à la Maison Blanche.


Combien de lois passées grâce à un mort ?


Combien de centaines de personnes torturées pour rechercher un mort ?


Combien de morts pour rechercher un mort ?


Combien de milliards dépensés à poursuivre un mort ?


Chaque fois que Bush, Cheney ou Rumsfeld se sont tenus devant des soldats et ont parlé de la traque du défunt Ben Laden, ce fut une honte, un déshonneur. Mentir aux hommes et aux femmes qui mettent leur vie en jeu n’est pas une plaisanterie.


Qui donc va répondre aux familles qui ont perdu un proche à cause de ces calculs politiques et financiers cachés derrière le prétexte de la traque de Ben Laden ?



traduit par C.Doure pour ReOpenNews





Note ReOpenNews : Gordon Duff est un ancien soldat des Marines, et désormais principal éditorialste sur le site Veterans Today :

http://www.veteranstoday.com

Source: http://www.reopen911.info 22 décembre, 2009

Url de cet article:
 

http://www.internationalnews.fr/article-les-veterans-us-ben-laden-est-mort-en-decembre-2001-59811062.html

Lire aussi:

Eric Laurent: « Ben Laden n'a jamais revendiqué les attentats » (31' 30)The Death of bin Ladenism (New York Times 2002)

FOX News Report: Bin Laden Already Dead (dec 2001)

The Fake bin Laden Audio Tape


Benazir Bhutto says Osama is dead


Bhutto’s assassination: who gains? By f. Willam engdahl

Ambitions anglo-américaines derrière l'assassinat de bhutto

Pakistan: behind the assassination of benazir bhutto

The destabilization of pakistan, by michel chossudovsky

(http://whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/osama_dead.php)


Telegraph, 12/28/2001


 

La vidéo de la déclaration de Mme Bhutto ici :


Burqua-americaine-j.jpg

Maroc - 28 avril 2011 - le pouvoir commandite un attentat terroriste à Marrakech pour contrer la révolution
 

 
Le jeudi 28 avril 2011, le pouvoir a commandité un attentat terroriste à Marrakech pour empêcher le mouvement des révolutions arabes d’atteindre sérieusement le Maroc. Cet attentat ayant été attribué à AQMI, "al-Qaïda au Maghreb Islamique", organisation terroriste totalement manipulée par la France, et le Maroc étant une colonie française, il est très probable que ce soit l’État français lui-même qui ait commandité cet attentat dans le but de justifier une répression tous azimuts.

Le pouvoir a commandité l’attentat de marrakech dans le but de justifier une surveillance et une répression policière accrue, d’interdire divers rassemblements sous prétexte qu’ils pourraient être la cible d’un nouvel attentat, et tout simplement pour faire peur à la population.


La peur paralyse et incite la population à rester terrée chez elle. La peur incite la population à avoir recours à l’État pour la sauvegarder de tous ces méchants terroristes. Bref :


La peur n’incite pas à la révolte, mais la paralyse.


Mais cette façon d’empêcher la révolution ne peut fonctionner que si la population ne connaît pas cette puissante technique de gouvernement des peuples que constitue la manipulation du terrorisme.


Il est par conséquent indispensable que cette dénonciation parvienne rapidement au Maroc.


Remarque : si cet attentat a fait beaucoup de morts parmi les Français, c’est pour que les Français aient peur d’aller au Maroc où une grande partie de la population sait parler français. Il n’est en effet pas question que des Français puissent témoigner de ce qu’il s’y passe et ensuite importent en France le goût pour la révolution qui se développe en ce moment dans les pays arabo-musulmans.


AQMI appartient aux services secrets français :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1372

 

Pour comprendre les tenants et les aboutissants de la manipulation du terrorisme par l’État :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1053

 
Faire circuler rapidement. Merci.
.
http://desourcesure.com/uploadv3/attentat%20alger.jpg
http://desourcesure.com/uploadv3/attentat%20alger.jpg
.
Pour Ben Laden comme pour James Bond,
on ne vit que deux fois !
 
 
Oussama Ben Laden étant mort le 13 décembre 2001, il est amusant de le voir mourir aujourd’hui une seconde fois. C’est sans doute ce qui explique qu’on ait essayé de faire passer une photo truquée pour celle de son cadavre. Et c’est sans doute aussi pourquoi, une fois ce subterfuge dénoncé grâce à internet, il a fallu immerger son prétendu cadavre en haute mer afin d’être sûr que personne ne puisse prouver définitivement la supercherie.

 

La mort de Ben Laden le 13 décembre 2011 :

http://mai68.org/spip/spip.php?article490

_____________________________

 

Les zones d’ombre autour de la mort de Oussama Ben Laden

http://www.rtbf.be/info/monde/detai…

 

Oussama Ben Laden a été tué dans la nuit du dimanche 1 au lundi 2 mai 2011 lors d’une opération des services spéciaux américains près d’Islamabad au Pakistan. Les détails de l’opération ne sont pas clairement connus.

Et cela laisse plusieurs zones d’ombre. Aucune image du corps d’Oussama ben Laden n’a été diffusée, mis à part un photomontage montré par les télévisions pakistanaises et reprises par plusieurs médias avant d’être identifiée comme un faux.

Aucune photo du corps donc. Corps qui a été immergé dans la mer, selon un responsable américain, dans le respect de la tradition musulmane et pour éviter que sa tombe ne devienne un lieu de pèlerinage. Or plusieurs institutions musulmanes nient que cette pratique

soit compatible avec l’islam.

Mais au fait, comment être certains qu’il s’agit bien d’Oussama Ben Laden ? Selon l’agence Reuters, Oussama ben Laden a été identifié par des techniques de reconnaissance faciale

et des tests ADN sont en cours.

Voilà qui ne devrait pas satisfaire les plus curieux et donner du grain à moudre aux théoriciens du complot…

J.C.

 

Que dit la presse officielle sur ce Grand Guignol ?


Lien : http://www.leparisien.fr/mort-ben-laden/en-direct-un-test-adn-confirme-la-mort-de-ben-laden-02-05-2011-1431805.php

 

.

Additif eva : Le futur

 

"Tout cela prouve que la guerre contre le terrorisme est au Pakistan" (Arte 2 mai 11)

 

Pardi ! Ils nous préparent à une nouvelle guerre, cette fois contre le Pakistan qui a la bombe nucléaire ! Une de plus ! Qui sont les vrais terroristes de la planète ? De surcroît, on va pouvoir rouvrir la question du terrorisme "islamiste", et ainsi, alimenter via les médias aux ordres, le choc de civilisations juteux pour les multinationales de mort anglo-saxonnes ! 

 

 

Que faire pour avoir un monde "plus sûr",

comme disent les Médias ? (eva R-sistons)

 

- Mettre hors d'état de nuire les fauteurs de troubles,

l'Axe du Mal anglo-saxon et ses alliés en Israël ou en Europe

 

- Privilégier le politique, le diplomatique, au militaire

 

- Réduire les injustices dans le monde

 

 

 

 

Reçu d'un Lecteur : 

 

Je viens d’écouter C dans l’air, et en début d’émission, ils disent que le corps de Ben Laden a été jeté à la mer, et en fin d’émission, ils nous disent que son corps à été conservé par les Américains pour prouver que c’est bien lui ! Embourbés dans le mensonge ! MDR ! Sans parler des photos… Ben Laden Photoshopisé… Aaaah, si seulement il s’était fait implanter une puce RFID… (humour).

 

 

Observeur, un Lecteur, écrit :

 

Nous sommes abreuvés par la "Grande Nouvelle" :
Ben Laden est "mort".
Nous savons qu'il est mort depuis longtemps.
L'Administration des USA le sait fort bien,
mais ne l'a jamais reconnu officiellement
car Elle voulait garder cette mort pour l'utiliser
lorsque cela lui serait utile.
Or, voilà que l'utilité est arrivée.
ILS craignent des révoltes du Peuple
qui supporte de plus en plus mal
des privations de toutes sortes.
Cela sera encore pire avec l'effondrement
de l'économie qui ne va pas tarder à arriver  
à cause des dettes des USA et de leurs guerres.
Le dollar ne vaut plus rien.
Plusieurs pays s'en détournent.
Ce qui a pour conséquence la perte de l'hégémonie des USA.
ILS vont dire qu'à cause des vengences que va susciter
la "mort" de Ben Laden, ILS sont obligés de faire
des surveillances et des contrôles sévères. 
Donc, ILS leur faut une "justification" pour faire croire
aux gens naïfs et apeurés qu'ILS agissent dans l'intérêt
de la "sécurité" du Peuple et de la Nation. 
La Dictature aux USA est en train de se réaliser.

 

Note d'eva :

 

Très fin. Et par ailleurs, Obama pourra éventuellement quitter l'Afghanistan

sans perdre la face. Il a une bonne raison, maintenant,

Ben Laden a pris la mer ! Pour toujours...

Pas très gentil pour sa famille, d'ailleurs !

Elle ne pourra faire son deuil...

En tous cas j'admire le respect des Américains

pour les règles Musulmanes !

Aussitôt mort, aussitôt dans la mer. Plouf !

Est-ce que les Musulmans jettent leurs morts dans l'eau, au fait ? (eva)

 

 

.

Buzz internet
Le plus populaire des humoristes français

ridiculise le gouvernement US
par Thierry Meyssan

 

.

Alors que les grands médias des pays de l’OTAN ont sacralisé le rapport de la commission présidentielle Kean-Hamilton sur les attentats du 11-Septembre, l’humoriste Jean-Marie Bigard fait un carton en France en se moquant de ce conte à dormir debout.
Il est désormais vain de continuer à soutenir la version gouvernementale des événements, sa seule évocation suscite l’hilarité.
 
1-340.jpg
 
Alors que la contestation de la version gouvernementale des attentats du 11 septembre 2001 ne cesse de se développer partout dans le monde, y compris aux États-unis, le « rideau de fer » des médias occidentaux ne cesse lui aussi de se développer. Une « chape de plomb » s’est abattue sur les États de l’OTAN et leurs alliés. Toutes les interrogations sur ces événements sont immédiatement qualifiées de « délires conspirationnistes » et leurs auteurs sont discrédités et marginalisés. Cependant, le plus surprenant en cette période de globalisation de l’information n’est pas le monolithisme des médias US, mais leur faculté à cacher à leur public l’ampleur du mouvement pour la vérité sur le 11/9 dans le reste du monde. Pas même un mot sur les milliers de personnalités étrangères, y compris des Prix Nobel ou des chefs d’État, qui ont déclaré publiquement ne pas croire la version des administrations Bush et Obama.
À l’approche du huitième anniversaire de ces actes criminels, les médias occidentaux préparent de nombreux dossiers pour discréditer les sceptiques. Selon un scénario bien rôdé, ces dossiers comparent la réflexion critique sur les attentats à la négation de la « solution finale » nazie. Puis, il font intervenir des experts en sciences sociales pour disserter sur le besoin des gens d’imaginer des secrets derrière les événements qui les dépassent. Au passage, ils interviewent —comme représentatifs de la contestation— quelques illuminés tenant des propos incohérents. Enfin, il s’interrogent sur le manque de fiabilité des informations véhiculées sur Internet où n’importe qui peut écrire n’importe quoi. Mais jamais, jamais, ils n’exposent les arguments critiques des sceptiques et ils ne les réfutent.
Dès les premiers jours, j’ai questionné la version gouvernementale et j’ai élevé cette critique au rang d’un débat mondial. J’ai parcouru la planète, j’ai rencontré de nombreux chefs d’État et de gouvernement, je me suis longuement exprimé sur quantité de chaînes de télévision et j’ai touché un audience cumulée de plus d’un milliard de téléspectateurs. J’ai payé chèrement mon impudence. On m’a insulté, dépouillé, menacé, traqué. Mais je vois aujourd’hui, partout, des voix libres s’élever pour refuser le mensonge et exiger la vérité.
Dans mon pays, la France, dont les débats intellectuels étaient jadis exemplaires, on a interdit aux médias audiovisuels de me donner à nouveau la parole sur le 11-Septembre. Les personnalités qui ont osé s’exprimer sur le sujet ont été durement remises à leur place et réduites au silence. L’ordre atlantiste règne dans les rédactions des médias parisiens. Pourtant, il existe toujours des esprits rebelles et courageux. Le plus populaire des humoristes français, Jean-Marie Bigard, a dit l’an dernier son scepticisme dans une émission de radio. Il a immédiatement dû affronter une campagne de presse et on a tenté de le ruiner en sabotant la promotion d’un de ses spectacles. Il a laissé passer l’orage, mais n’a pas baissé la tête. Le voici qui, depuis un mois, diffuse un feuilleton vidéo hebdomadaire sur son site internet. Avec comme seule arme un humour rabelaisien, il souligne l’irrationalité du rapport de la Commission présidentielle Kean-Hamilton et le ridiculise. Le trait est énorme. La satire est grotesque. Même le néoconservateur le plus fanatique ne doit pouvoir s’empêcher de rire en l’écoutant.
Voici ces vidéos. Regardez-les. L’empereur est nu.
 
http://www.voltairenet.org/article161136.html

 

http://esaie.free.fr/images/ben-laden-cia.jpg

 

 

 

 

 

Les 9 morts de ben Laden

 

 

 

 


.
C O M M E N T A I R E S  :  I C I
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans L'Empire
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 07:20

A lire impérativement par tous 

Conseils de survie à la fin du post de Kokopelli

à relayer auprès des Elus

arche-de-noe.jpg.

Fukushima 2012

Contamination radioactive

                   de la chaîne alimentaire planétaire

 

En août 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, la mafia globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3 ème guerre mondiale en détruisant les vies de centaines de milliers de civils Japonais en l’espace de quelques secondes. Les deux bombes atomiques, lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, annonçaient une guerre totale et génocidaire à l’encontre de l’humanité entière avec la radioactivité comme arme de destruction massive. Le désastre nucléaire de Fukushima-Daiichi constitue une crise aiguë dans cet empoisonnement radioactif chronique de l’espèce humaine, et de toute la biosphère, qui perdure depuis 66 ans.

Aujourd’hui, sept semaines après le tsunami du 11 mars 2011, la situation des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi se dégrade inexorablement. Le 28 avril, TEPCO annonçait que la radioactivité ambiante était de l’ordre de 1220 millisievert/heure, ce qui correspond à quasiment 10 millions de fois la dose radioactive artificielle admissible en France (1 millisievert/année). TEPCO, réputé pour ses mensonges outranciers depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l’éventualité, plus que probable, de son i ncapacité à contrôler cette catastrophe nucléaire en 9 mois, ainsi que son carnet de route le stipulait. Certains réacteurs sont en fusion totale (et ce, depuis le premier jour), les fuites sont permanentes, les risques d’explosion sont plus que plausibles, etc, etc. Alors que les émissions d’isotopes de césium 137, de strontium 90, d’iode 131, de plutonium 239... contaminent en permanence l’atmosphère et l’océan, la presse Occidentale, aux ordres de la mafia globaliste, qualifie la situation de stable, ou d’ailleurs ne la qualifie plutôt pas, afin de ne pas paniquer les foules et surtout de ne pas courroucer le gang nucléaire. La situation est effectivement stable: la pollution radioactive de Fukushima pourrait durer de longues année s à moins que de nouvelles explosions catastrophiques lui confèrent une tournure beaucoup plus abrupte. Le nord du Japon aurait déjà dû être évacué. A quand l’évacuation de Tokyo et de la totalité du Japon?

Aux USA, le plutonium 238 et le plutonium 239 sont apparus à partir du 18 mars: en Californie et à Hawaï, ils furent respectivement 43 fois et 11 fois plus élevés que le niveau maximal répertorié durant les 20 dernières années. En mars, l’eau de boisson de San Francisco contenait 181 fois la dose admissible d’iode 131. Le 4 avril, l’eau de pluie de Boise dans l’Idaho contenait 80 fois la dose admissible d’iode 131 ainsi que du césium 137. En début avril, le taux de césium 137 dans les sols, près de Reno dans le Nevada, était 30 fois supérieur à la dose admissible. Egalement en avril, on a retrouvé dans de très nombreuses régions des USA, du césium 134, du strontium 89, du strontium 90 et même de l’américium et du curium. Tous ces isotopes radioactifs se sont également déposés en Europe et si on ne les trouve pas, c’est qu’on ne les cherche pas.

Avant la fin de l’année 2011, tous les sols de la planète seront inexorablement contaminés par l’irradiation quotidienne et permanente des réacteurs de Fukushima. Il en sera de même pour les océans et les nappes phréatiques. C’est alors que les isotopes radioactifs de Fukushima vont entamer un long processus de bioaccumulation en remontant les divers échelons de la chaîne alimentaire. En 2012, la totalité de la chaîne alimentaire planétaire sera radioactive et donc hyper-toxique pour la santé humaine.

 

Mais pas de panique! L’alimentation humaine est déjà issue d’un environnement éminemment toxique et l’agriculture chimique moderne constitue, intrinsèquement, une arme de destruction massive de par sa capacité à produire, en masse, des aliments hautement empoisonnés. La mafia globaliste adore la diversité, surtout la nécro-diversité des stratégies d’empoisonnement de l’humanité et de la biosphère. La sainte trinité de leur théologie de l’annihilation se décline comme suit: Cancer, Mutation, Stérilité ou, selon la terminologie usitée dans les nombreux ouvrages du Professeur cancérologue - et lanceur d’alerte - Dominique Belpomme, des pathologies CMR, à savoir Cancérigènes, Mutagènes et Repro-toxiques.

 

La troisième guerre mondiale nucléaire, lancée en 1945, s’est dotée de tout un arsenal d’armes génocidaires:

- Des réacteurs nucléaires. Ils sont au nombre de 1450 et leur finalité première n’est pas de produire de l’énergie “civile” mais bien plutôt de produire du plutonium à usage militaire. On sait pertinemment, depuis les années 70, que la filière nucléaire n’est pas rentable: elle consomme plus d’énergie qu’elle n’en produit et la facture n’inclut évidemment pas les centaines de milliards de dollars, ou d’euros, liés à la gestion des accidents et des pathologies permanentes qu’elle génère. La finalité primordiale des centrales nucléaires, dans le monde entier, est de produire du plutonium et de l’uranium appauvri à des fins de destruction humaine. (Nous renvoyons les lecteurs à un rapport de la CIA, récemment présenté sur le site de Next-up, qui met parfaitement en exergue les triangulations “au plutonium” entre la France (EDF, Cogema/Areva, CEA), le Japon et les USA. Toutes les centrales nucléaires émettent en permanence de la radioactivité: en termes techniques, elles fuient. De nombreuses études le prouvent. Il n’est que d’étudier la carte des régions où le cancer du sein et le diabète prévalent aux USA: ces régions se situent toutes dans un rayon de 150 km autour d’une centrale nucléaire. Une telle étude comparative serait impossible en France pour la bonne raison qu’il n’existe pas de région qui ne soit pas sous les fuites (et donc sous la déflagration-détonation potentielle) d’une centrale nucléaire! La France est le pays le plus nucléarisé au monde grâce à une entente parfaite entre tous les gouvernements qui se sont succédés (de toutes couleurs politiques confondues) depuis 1956 et le gang nucléaire (EDF, Cogema/Areva, CEA).

 

- Des déchets radioactifs. Jusqu’en 1982, ce sont “officiellement” quelque 100 000 tonnes environ qui furent plongées, dans des containers en béton, au plus profond des océans. Mais, en fait, pas si profondément dans la mesure où certains réapparurent, au gré du tsunami de 2006 en Indonésie, pour venir s’échouer sur les côtes de la Somalie, provoquant la mort rapide des pécheurs de ce pays. Quel est l’impact des déchets radioactifs sur la vie marine de la planète Terre? Ni vu, ni connu. Depuis une trentaine d’années, les déchets radioactifs sont “retraités”: mais que l’on se rassure, les fonds de pension nucléaires n’ont pas été engloutis dans le plus grand hold-up financier de l’histoire humai ne qui prévaut depuis 2008. Les déchets radioactifs jouissent d’une retraite prospère et paisible dans des ogives nucléaires (il en existe encore quelques dizaines de milliers dans l’air, dans les mers et sur terre), dans le combustible MOX (contenant 7 % de plutonium) des centrales nucléaires de France et du Japon; parfois, ils se baladent sur les routes de l’Europe et parfois même encore ils se prélassent dans des piscines sur les terrasses de certains réacteurs nucléaires. En attendant la Vague!

 

- Les bombes à “uranium appauvri”. Elles sont qualifiées de “bombes sales des riches” par Paolo Scampa. Contrairement à ce que la sémantique pourrait laisser entendre, elles constituent des armes terrifiantes de destruction massive. L’opération “humanitaire” en Libye, orchestrée par l’OTAN et les USA - et dont la finalité est de voler le pétrole, l’or et les ressources financières du peuple Libyen (et de déstabiliser la zone) - a déjà lâché des milliers de bombes à uranium appauvri, dites de quatrième génération, sur le territoire Libyen. Les bombes à uranium appauvri ont été utilisées pour la première fois par Israël dans la guerre du Kippour (octobre 1973) contre l’Egypte. Elles furent ensuite utilisées au Liban, par Israël, et en ex-Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan et en Libye par les USA et diverses “coalitions” Occidentales. Elles furent également utilisées par Israël à Gaza (enquête de l’association ACDN). Les bombes à uranium appauvri génèrent cancers, mutations et stérilités dans ces pays-mêmes ou chez les militaires participant aux opérations humanitaires. Ainsi, aux USA, une étude a porté sur 631 174 militaires vétérans de l’Irak: 87 590 souffrent de pathologies musculaires et osseuses, 73 154 souffrent de pathologies mentales, 67 743 souffrent de pathologies indéfinissables, 63 002 souffrent de pathologies gastro-intestina les, 61 524 souffrent de pathologies neuronales, etc, etc. Nous convions tous les promoteurs de l’atome civil et nucléaire à consulter les sites internet présentant des photos d’enfants difformes (et c’est un euphémisme) nés en Irak, en Afghanistan, à la suite des guerres humanitaires et libératrices, ou en Ukraine, à la suite de Tchernobyl. Les bombes à “uranium appauvri” libèrent des isotopes dont la demie-durée de vie est de 2,5 milliards d’années, c’est à dire qu’il en subsistera encore dans 24 milliards d’années.

 

- Les “essais” nucléaires. Contrairement à ce que la sémantique pourrait laisser entendre, ce sont des explosions en bonne et due forme. Depuis 1945, il y en a eu plus de 2050 dans l’atmosphère et dans le sol. La plus grosse fut de création Russe et sa puissance fut de plus de 3000 fois celle d’Hiroshima. En 1963, voyant que le Président John Kennedy souhaitait faire voter une loi interdisant ces essais atomiques dans la Nature, la clique militariste US en fit exploser 250 en une seule année, à savoir presqu’un par jour.

 

- L’agriculture moderne chimique. Cette agriculture recouvre la quasi totalité des pays Occidentaux et une grande partie des pays dits émergents ou en voie d’occidentalisation. Elle utilise des fertilisants de synthèse et toute une panoplie d’armes de guerre – les pesticides – destinées à lutter contre les champignons, les herbes, les insectes, les nématodes, etc, et qui sont qualifiées de fongicides, d’herbicides, d’insecticides, de nématocides, etc. Cette agriculture de guerre, ou agriculture mortifère, produit des aliments-poisons qui génèrent une pléthore de pathologies cancérigènes, mutagènes et repro-toxiques. D’ailleurs, un agronome a autrefois comparé les fertilisants agricoles, de la chimie de synthèse, à des mini bombes atomiques à usage agricole – ou plutôt, sous couvert d’usage agricole, à but génocidaire. L’agriculture moderne chimique a également recours à des semences modifiées génétiquement par Monsanto, et autres multinationales criminelles. Ces semences chimériques, et les récoltes qui en sont issues, peuvent également être considérées comme de mini-bombes qui sèment le chaos dans l’organisme humain et animal ainsi que de nombreuses études récentes l’ont prouvé.

 

- L’industrie chimique. En sus de produire des cocktails de poisons pour la “paysannerie”, cette industrie a créé des dizaines et des dizaines de milliers de produits chimiques dont la majorité, pour employer l’expression consacrée, sont de véritables bombes. Certains de ces produits chimiques possèdent des appellations diverses et variées: vaccins, remèdes allopathiques, adjuvants alimentaires, sucres de synthèse, etc, etc.

 

- Les technologies de la communication, de la prévention médicale et de la “lutte anti-terroriste”. Dans ce fourre-tout high-tech, nous pourrions mentionner la téléphonie mobile de troisième et de quatrième générations, les systèmes WIFI, les radioscopies à usage médical, les body-scanners dans les aéroports, etc. Nous renvoyons le lecteur à une étude récente du Suisse Daniel Favre sur les pathologies des abeilles issues des interférences électromagnétiques de la téléphonie.


Pour résumer cette situation génocidaire, les psychopathes déments et criminels ont recours à deux types d’opérations spéciales pour détruire le génome humain et éradiquer une grande partie de l’espèce humaine.

 

 

----- La première consiste à générer de la contamination radioactive directe par le biais de technologies nucléaires: essais nucléaires dans l’atmosphère et dans le sol, réacteurs nucléaires civils, réacteurs nucléaires militaires pour la recherche et la production de plutonium, bombes à uranium appauvri et non-gestion des déchets radio-actifs.

 

----- La seconde consiste à ruiner le système immunitaire par une contamination radioactive indirecte, sournoise et quotidienne: aliments-poisons, vaccins, remèdes allopathiques, téléphonie mobile, etc, etc.

 

 

Et pour couronner le tout, le Codex Alimentarius, créé en décembre 1961 sous l’égide de l’OMS et de la FAO, constitue la cerise, haute en couleur mais létale, sur le gros gâteau nucléaire. On ne peut qu’admirer le raffinement de la stratégie de la mafia globaliste: depuis 1945, le complexe militaro-industriel détruit l’humanité et la biosphère tout en mettant en place une organisation internationale, le Codex Alimentarius, qui est supposée protéger les peuples. Et que fait le Codex Alimentarius pour protéger les peuples: il prend ses ordres des multinationales biocidaires pour imposer les semences chimériques, les fertilisants de synthèse, les pesticides, etc, et pour imposer, à terme, “l’irradiation” (radioactive) de tous les aliments!


Répétons, une nouvelle fois, que le Codex Alimentarius dépend de l’OMS, une branche du machin Onusien, qui pourrait tout autant s’appeler l’Organisation pour les Mutations et la Stérilité. Rappelons que les mafieux de l’OMS ont signé un traité secret de non-agressivité, en 1959, avec les mafieux de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique). La capacité de nuire de l’AIEA est grandissime. Ces criminels osent encore parler de quelques dizaines de décès, ou au plus de quelques milliers, à la suite de Tchernobyl, alors que le rapport de l’Académie Nationale des Sciences, paru aux USA en novembre 2009, affirme qu’entre 1986 et 2004, ce sont 950 000 personnes qui sont décédées, dans le monde, des suites de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Et nous sommes en 2011.


L’imposition inexorable du Codex Alimentarius, depuis 1961, va aboutir, à très court terme (c’est demain) à la suppression pure et simple de tous les compléments alimentaires et de toutes les plantes médicinales qui permettent à l’humanité de se protéger, ou de se soigner, des effets destructeurs de la radioactivité ou de toute autre forme de pollution agricole, médicale ou industrielle. L’interdiction de ces substances entraînera, faut-il le préciser, la suppression de la majorité des alternatives médicales, et c’est bien sûr ce que souhaite l’OMS totalitaire qui tente, depuis des dizaines d’années, de criminaliser toutes ces thérapies dites alternatives. L’OMS préfère promouvoir, pour traiter le cancer qui est devenu “épidémique”, la chimiothérapie et la radioactivité: on vit une époque formidable.



La boucle est bouclée.

La mafia globaliste empoisonne l’humanité et,

par le biais du Nécro-Codex Alimentarius,

l’empêche de se soigner

avec des thérapies alternatives et naturelles.


 

Cela fait de nombreuses années que nous avons lancé l’alarme mais cela roupille dans les chaumières. Le Canada a déjà fait passer son décret C 51. Deux états des USA viennent de faire passer des lois criminalisant toutes les thérapies alternatives.

 

La semaine passée, dans l’Oregon, la FDA (le Ministère de l’agriculture et de la santé aux USA) a lancé un raid, protégé sur ses arrières par 80 policiers lourdement armés, sur une petite société en activités depuis plus de 20 ans, Maxam Nutraceutics, produisant des “compléments alimentaires” pour soigner l’autisme (devenu endémique aux USA et en Europe grâce à la pollution radioactive et aux vaccins au mercure).

 

Quant à l’Union Européenne, fidèle à ses fondement totalitaires et anti-démocratiques, elle se moque éperdument des peuples et roule pour les multinationales et le gang nucléaire: sous peu, elle aura fait passer à la trappe tous les compléments alimentaires et toutes les plantes médicinales, de même que toutes les préparations naturelles utilisées par les techniques d’agro-écologie. Et c’est cette même Union Européenne qui vient de multiplier les doses admissibles de radioactivité, dans les aliments, de 20 fois sous prétexte qu’il vaut mieux consommer des aliments radioactifs plutôt que de faire face à des pénuries alimentaires.

 

Le seuil minimal de radioactivité est une vaste escroquerie scientifique. Rappelons que, selon les experts en endocrinologie, il n’existe pas de dose minimale de contamination radioactive et que, de plus, les contaminations provoquées par de faibles doses sont souvent plus destructrices, pour le foetus humain, que les contaminations provoquées par de fortes doses.



Que faire? Dans un premier temps,

mettre en place des techniques

de décontamination des sols.


 

Après Tchernobyl, il était interdit de vendre des fromages en Autriche; cependant, on s’aperçut rapidement que les fromages produits par des agriculteurs bios utilisant, depuis de nombreuses années, des apports de roches volcaniques (les zéolites) étaient strictement exempts de radioactivité.

 

En effet, toutes les roches volcaniques de la famille des zéolites sont réputées pour leur capacité de bloquer les métaux lourds et les particules radioactives. Le futur de l’humanité passera par l’agriculture écologique.

 

En effet, la première ligne de défense, à l’encontre des métaux lourds et de la radioactivité, c’est une vie microbienne prospère dans les sols et la présence d’humus et d’oligoéléments indispensables à la nutrition harmonieuse des plantes. Cette première ligne de défense est strictement absente dans la majorité des sols Européens qui sont morts, stérilisés, oxydés et dont les produits alimentaires ne font que générer, dans le corps humain, des radicaux libres facteurs de dégénérescence.

 

Il existe également des techniques de décontamination ayant recours à des champignons ou à des plantes pour “fixer” la radioactivité. Il n’est pas aisé de transformer un jardin ou un champ en champignonnière mais, par contre, il est beaucoup plus facile d’y planter des espèces végétales telles que le tournesol et le chanvre/cannabis.

 

Certaines études ont mis en valeur que ces deux espèces végétales avaient été utilisées avec succès à la suite du désastre de Tchernobyl.

 

La question reste de savoir comment recycler les plantes de décontamination. On pourrait proposer d’en organiser des collectes qui seraient expédiées vers l’Elysée ou vers les sièges d’EDF ou d’Areva. Le grand avantage du chanvre/cannabis, en tant que plante décontaminante, c’est qu’il permet aussi de confectionner des cordages très solides!

Car franchement, les peuples de la Terre en auront bien besoin de ces cordes le jour où ils érigeront des Tribunaux Planétaires pour juger tous les psychopathes et sociopathes, et les crapules en tous genres, qui ont transformé cette belle planète en une poubelle toxique et radioactive.

 

En effet, la première phase de décontamination serait, en toute logique, une phase de décontamination du tissu social car il ne sert à rien de décontaminer la biosphère si les prédateurs militaro-industriels continuent de l’empoisonner avec entrain. La décontamination du tissu social est un impératif urgent si l’on veut aider l’espèce humaine à passer le cap de cette extinction présente.


 

Les prédateurs militaro-industriels doivent être

neutralisés par tous les moyens imaginables.

C’est alors qu’il sera possible de stopper

toutes les centrales nucléaires,

d’interdire l’agriculture chimique,

de condamner toutes les multinationales biocidaires,

d’éliminer toute la presse globaliste,

de mettre fin au hold-up financier…


 

En bref, il nous faut promouvoir une insoumission totale aux Autorités qui fonctionnent dans un vide intégral d’autorité morale et spirituelle, le Nouvel Ordre Mondial. Lorsque leurs valets d’Etat seront neutralisés, les multinationales s’effondreront car elles ne subsistent que grâce à la corruption généralisée.


C’est cette corruption qui permet à TEPCO, au gouvernement Japonais et aux diverses Autorités Occidentales de mentir effrontément en prétendant que la situation à Fukushima est stabilisée et qu’il n’existe aucun danger radioactif pour les peuples de la planète qui sont maintenus, de force, dans l’ignorance la plus crasse.

 

En France, qu’en est-il des ONGs auto-déclarées anti-nucléaires? Le Réseau Sortir du Nucléaire renvoie ses lecteurs vers le New-York Times pour des infos sur le statut des “réacteurs endommagés” de Fukushima. Soyons sérieux, les réacteurs ne sont pas endommagés, ils sont détruits et il serait plus authentique d’orienter les lecteurs anglophones vers des blogs dédiés à cette problématique plutôt que vers la grande presse US.

 

On en viendrait presque à se demander pour qui roule le Réseau Sortir du Nucléaire depuis qu’ils en ont éjecté Stephan Lhomme qui vient de créer son propre Observatoire du Nucléaire. Quant à Greenpeace, les platitudes, sur son site, concernant Fukushima, sont pathétiques: la transcription des communiqués du gouvernement Japonais ne constitue pas de l’information, c’est de l’intox. Rappelons que Greenpeace, tout autant que le Réseau Sortir du Nucléaire, ont cautionné l’immense farce du Grenelle de l’Environnement, ce qui est déjà tout un non-programme nucléaire!


C’est en fait l’Association Next-up qui tente le plus sérieusement de présenter des informations, au jour le jour, en France.

 

Nous conseillons aux lecteurs, également, le site de Jean-Pierre Petit dont les dossiers techniques et scientifiques sont toujours magnifiquement étayés.

 

Quant à la Criirad, elle n’a pas présenté de nouvelles récentes depuis son communiqué du 12 avril. On conçoit aisément qu’il n’est pas facile pour de petites associations, sans moyens financiers, de tenter de percer le mur opaque du secret qui a été érigé autour de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi: ce n’est pas un sarcophage de béton qui a été érigé autour des réacteurs de Fukushima, c’est un sarcophage quasi-impénétrable de mensonges et d’intox.

 

Qui a évoqué la forte probabilité qu’une explosion nucléaire, et non pas une explosion à l’hydrogène, a eu lieu dans le réacteur 3? Personne à part quelques physicienss ou ingénieurs nucléaires qui ne pratiquent pas la langue de bois: Leuren Moret, Arnie Gunderson, Chris Busby… Et aujourd’hui, 29 avril, le professeur Toshiso Kosako, mandaté par le gouvernement Japonais le 16 mars en tant que conseiller spécial nucléaire, vient d’annoncer sa démission, les larmes aux yeux, parce que, dit-il, «le premier ministre a ignoré les lois». Mais peut-être ne les connait-il pas?


La finalité de ce court article n’est pas de fomenter la peur ou la dépression:


-- elle est de promouvoir la mise en place de techniques de dépollution

-- et d’encourager les peuples à déclarer ouverte la chasse aux prédateurs militaro-industriels, la source toxique de tous leurs maux.

 

La crise de Fukushima, et la contamination subséquente de l’intégralité de la chaîne alimentaire planétaire, constituent une nouvelle invitation à oeuvrer en co-évolution avec la Terre-Mère.


 

Il ne reste que peu de temps.



Dominique Guillet. Le 29 avril 2011.

 

Depuis 1999, l’Association Kokopelli lutte pour la Libération des Semences et de l’Humus. Nous nous engageons, présentement, à faire des recherches et à établir des protocoles au bénéfice des jardiniers afin de les aider à vivre et àcontinuer de jardiner dans un monde contaminé par la radioactivité. Toutes nos fiches techniques seront présentées sur le site ou sur le blog de l’association.

 

 

  http://www.kokopelli-blog.org/?p=375 

link

 

 

 

http://www.sillon38.com/blog/wp-content/uploads/2009/09/abeilles.jpg

http://www.sillon38.com/blog/wp-content/uploads/2009/09/abeilles.jpg

.

Démosophie :
L'action commence


Après un Bush façon Hitler, il nous ont offert un « Obama » qui offrait l’apparence du contraire, et après un Sarko façon Hitler, qui croyez-vous donc  qu’ils vont nous offrir ?

 

Nos mécontentements sont si manifestes et évidents que chaque politicien usera de ce que nous exprimons pour nous offrir ce que nous souhaitons! Alors, que ce soit à la façon Marine ou Dupont-Aignan, Sarko ou Fillon, Ségolène ou Hollande, chacun dans son style nous dira ce qu’il sait qu’il nous plaira d’entendre : c’est leur métier !

 

Dans tous les pays du monde, tant de manifestations, pétitions, dénonciations, et de « seconds couteaux » de la politique qui multiplient les partis offrant l’union, invitant au rassemblement… tous inconscients qu’ils participent à son contraire, aidant à la division qui a toujours fait la force des vrais dirigeants !

 

Nous, nous les laissons donc tous à leurs “rejoignez-nous” ! Et allons nous concentrer sur la réalité de 2012 : soit les politiciens gagneront une fois de plus, soit les libres penseurs prendront leur destin en main autrement que par l’abstention !


Et dans ce cas, il faudra déjà disposer d’un modèle de société viable prêt à être mis en place. Et quel meilleur modèle que celui élaboré par nous tous ensemble, puisqu’étant ouvert à tous, notre groupe représente donc un véritable échantillonage de la population !

 

Voilà pourquoi nous avons mis en place un groupe ouvert sur facebook où nous nous retrouvons tous pour faire nos choix de société. Notre première « cession gouvernementale » aura lieu vendredi 13 mai à 20h (heure française) où tous ceux qui le souhaitent pourront participer.

 

Les modalités sont les suivantes : la cession durera 2 h au maximum durant lesquelles nous débattrons d’un seul thème. Le premier thème choisi est l’un des plus complexes qui soit : le revenu-base. Chacun est invité à consulter le sujet sur le site démosophie, à se documenter sur internet, à observer les résultats des pays ayant commencé plus ou moins timidement à l’appliquer, pour disposer du maximun d’informations avant d’aborder le débat sur la mise en place éventuelle (montant, avantages, inconvénients, difficultés, répercussions, implications, délais, modalités, etc.) et sur son impact social à court, moyen et long terme.

 

A la fin, quelques minutes seront consacrées au choix du thème de la semaine suivante. Le jour suivant, une synthèse des débats sera présentée sur le site, offerte à de nouveaux commentaires (si besoin est, une nouvelle cession pourra être organisée).

 

-          Tout le monde peut participer (il n’est pas nécessaire d’être enregistré sur le site démosophie), en revanche les administrateurs du groupe se chargeront de suprimer les « hors sujet », les propos déplacés ou vulgaires, les attaques personnelles, etc., voire d’exclure du groupe celui qui persisterait dans ce genre d’attitude.


-          Chacun peut inviter qui il le souhaite (si nous étions trop nombreux, nous créerions un deuxième groupe, etc.)


-          Durant la cession, le thème traité sera affiché dans les documents (copie du texte de la démosophie) pour servir de référence à ceux qui n’auraient pu le voir par avance


-          Chaque thème sera traité au moins 3 fois afin de permettre d’offrir des horaires décents aussi bien aux français, qu’aux canadiens, réunionais ou guinéens…


-          Chacun peut participer à autant de cessions qu’il le désire, les différents horaires seront affichés à chaque fin de cession, ou envoyés par mail (moyen de communication plus facile et plus sûr, c’est pourquoi il est conseillé de s’enregistrer sur le site www.demosophie.com


-          Nous commençons en français et suivrons rapidement dans les autres langues, tous les résultats seront traduits puis répercutés dans les autres langues

 

Pour ceux qui connaissent facebook : entrer sur le site démosophie puis cliquer sur « nous suivre en facebook », puis « se joindre au groupe ».


Pour ceux qui ne sont pas enregistrés sur la démosophie, entrer sur facebook, puis rejoindre le groupe «  La Démosophie  »

Pour ceux qui ne connaissent pas : entrer par le site démosophie ou marquer « facebook » sur votre chercheur, entrer, une fenêtre invite alors à s’enregistrer en complétant votre profil, suivre les indications, puis rejoindre le groupe «  La Démosophie  ». (conseil : n’attendez pas le dernier moment).

 

N’importe quelle suggestion ou observation : répondre à ce mail

 

Informations d’ordre général : nous sommes 7 administrateurs/collaborateurs sur le site www.demosophie.com, et pour la première cession sur facebook, il y aura 6 administrateurs. N’importe qui peut se joindre à nous. Bienvenue à ceux qui ont du temps libre, des connaissances particulières, un don pour les langues ou la maitrise de sites équivalents à facebook, etc.

 

 

Le vrai problème,

ce sont les politiciens

(il n’y a pas de chemtrails en Chine

et en Iran, par exemple).

 

Il suffirait qu’ils disparaissent

pour que ceux qui ont lancé

ce programme ne trouvent plus

l’appui nécessaire

qui leur permette de continuer ce génocide.  

 

C'est l'objet de la démosophie.

 

Par l'auteur de ce livre remarquable, Eric Fiorile :

 

La démosophie contre le sacrifice des peuples par le Nouvel Ordre Mondial

 

et Un livre que tout lecteur de ce site doit lire: Démosophie (tout sur le NWO)

.


L\*

 

http://www.demosophie.com/

 

Mouvement international

pour construire ensemble un autre monde

 

 

pouvoir.png

 

.

 

Sur mon blog sos-crise,

derniers posts :

 

 

 

 

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 23:59

queen1_Anglo-saxons-US-GB-copie-2.jpg

 

 

Unis pour le pire... et pour l'Empire !

Introduction à cette parution

par eva R-sistons

 

 

Depuis plusieurs jours, on nous a préparés au "mariage du siècle", celui de William et de Kate, unis pour le meilleur... et pour l'Empire ! L'événement doit être d'importance : Les Médias aux ordres de l'Occident anglo-saxon doivent nous faire aimer d'abord la monarchie censée "unir, "rassembler", ensuite tout ce qui est anglo-saxon, même la City et son ultra-libéralisme financier fou, même les guerres habilement présentées comme étant faites "pour la démocratie ou pour protéger les peuples", même la culture et les valeurs des Anglais et des Américains. Joli lavage de cerveau, au service du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon qui doit tout unifier sous sa bannière ! Toutes les couleurs doivent se fondre en une, métissage et non diversité républicaine, Pensée Unique, idiome unique, Système unique - capitalisme ultra-libéral présenté comme le seul horizon possible, à travers une globalisation orchestrée par le couple anglo-américain et ses fidèles alliés israéliens et maintenant, aussi, européens... En d'autres termes, à travers ce mariage amplement médiatisé et glorifié (et avec FR2 la télé va-t-en guerre, via Pierre Servent un spécialiste des conflits et de l'Armée. Voilà qui est révélateur !), il faut faire rêver pour ne pas cauchemarder, ou plus exactement, il faut faire aimer à la population sa propre servitude.

 

Et pour la petite histoire, après la grande, sachez que ma mère, Mme Chaletzky, après avoir avec sa famille quitté, toute petite, l'Ukraine en 1917, avait atterri à Londres et s'était ensuite fiancée à un Lord. En faisant un voyage à Paris pour préparer son mariage, le hasard lui fit rencontrer mon père dont elle tomba éperdument amoureuse. Adieu l'Angleterre, le Lord, le mariage, et... la famille outragée, puisque ma mère rompit toutes les amarres et épousa mon père. Une telle audace fit qu'elle ne revit jamais sa famille. Enfin, le bel amour dura plus de cinquante ans, et c'est ainsi que j'apparus dans le meilleur des mondes pour ensuite, sous de telles auspices, lui envoyer de jolis pieds de nez. Bref, née dans l'anti-conformisme j'étais prédestinée à avoir une vie pas vraiment conventionnelle. Après l'acte insolent de la mère, voici que la GB a un nouveau grief, cette fois envers la fille qui la brocarde et même dénonce ses travers sinon ses crimes avec un plaisir inégalé.  Gageons que les Services Secrets britanniques m'ont mise sur la liste des fidèles amis de la Couronne d'Angleterre. Pfff.... On n'échappe pas à la réalité, et la réalité de l'Angleterre, en ce jour de mariage princier, je vais la balancer... Tant pis, là encore, pour les convenances ! Anti-conformiste je naquis, anti-conformiste je poursuis...

 

Aujourd'hui, en ces jours de noces d'abord religieuses puis civiles du couple princier, j'appelle à demander la traduction de la Reine d'Angleterre devant la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l'humanité. Tiens, les Nobel ont oublié de la couronner ? Après tout, Obama le va-t-en guerre a bien eu le prix.... Et tant d'autres amis du genre humain avant lui, de Kissinger à Elie Wiesel qui brûle d'entraîner le monde dans un conflit nucléaire contre l'Iran !

 

J'appelle aussi à songer à la mort d'une autre Princesse, Diana. Mort hautement suspecte. Ne savait-elle pas tout ce qui se tramait via la Couronne Royale ? Ne connaissait-elle pas les sombres plans du Royaume Uni pour la planète ? Et en aimant un Arabe, un Musulman, n'a-t-elle pas signé son arrêt de mort, à l'heure, justement, où le Nouvel Ordre Mondial trouve au travers de sa route assassine les valeurs du Coran ?

 

Et si les Révolutions arabes étaient conçues pour, en définitive, aligner les Arabes et les Musulmans sur le modèle anglo-saxon ambitionnant d'être unique, mondial, en plaçant à la tête de chaque Etat ses pions ?

 

Allez, place aux réjouissances, place au sujet du jour revisité par moi : Les crimes de la couronne d'Angleterre, car tout ce que décide le gouvernement anglais est signé par le représentant, ou la représentante, de la Couronne.  Voyez mon article ici sur la plus grande base militaire américaine, de Diego Garcia :

 

Diego_Garcia2.jpg

 

 

 

Il était une fois un petit paradis perdu en plein Océan indien, d'une beauté incomparable.  1500 descendants d'esclaves vivaient là, au milieu des cocotiers, chassant, pêchant, cultivant, heureux au milieu d'une nature généreuse leur donnant tout à profusion.  

  

Oui, mais un jour les Anglais et les Etats-Unis décident d'y installer une base militaire. Le territoire est stratégique ! Alors, les deux pays s'entendent sur le dos des habitants. Petits arrangements entre amis sans scrupules ! Je te donne l'île, car les sujets de sa Gracieuse majesté avaient mis la main sur ce bout de terre, et tu me vends des armes à prix... d'amis, bien sûr !

 

Nous sommes dans les années 60; La persécution des Chagossiens commence: Animaux gazés. Privations de travail. Intimidations. Et pour finir, maisons brûlées, terres confisquées, déportations en plusieurs vagues. Les descendants d'esclaves, habitués à la soumission, à la résignation, ne se défendent pas. Et ils retrouvent les cales de navires; Les négriers sont de retour ! Plusieurs préfèrent se suicider.

 

(..) Troisième acte. Les Chagossiens, devenus citoyens britanniques, obtiennent le passeport et peuvent donc être protégés. Kafkaïen !  Car ils ne sont pas plus avancés. En théorie, ils sont citoyens de l'Ouest, du monde "libre". A condition, évidemment, de ne pas retourner chez eux.... Donc, Sa Gracieuse Majesté signe des décrets interdisant aux Chagossiens de retourner dans leur île. Le monde libre n'est sans doute libre que pour les Blancs..

 

suite ici :

 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-ile-de-diego-garcia-le-vrai-visage-du-capitalisme-anglo-saxon-monstrueux-51076065.html

 

 


sarko-sacre-napoleon-2.jpg

http://sergeadam.blogspot.com/2011/03/libye-les-imperialistes-francais.html

 

L'Angleterre est l' ennemie de l'humanité,

par eva R-sistons

 

 

Sarkozy a été choisi par les tenants du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon pour liquider la France, et d'abord sa politique.  La cause est entendue, les Français sont désormais les supplétifs des Anglais et des Américains pour faire leurs guerres, au bénéfice des financiers et des dirigeants de multinationales. Adieu l'indépendance de notre pays, l'OTAN nous tient sous son joug.

 

Et Sarkozy a brisé le couple franco-allemand au profit du franco-anglais. Le Gl de Gaulle, qui se méfiait par-dessus tout des Anglo-Saxons, doit se retourner dans sa tombe. Or donc, voici notre pays en train de guerroyer dans trois pays à la fois, pour commencer.  Avec l'Angleterre de Cameron.  Silence des Elus, silence des citoyens. Jusqu'à quand la complicité criminelle ?

 

 

Des guerres coloniales pour asseoir la puissance de la GB

 

 

Car l'Angleterre ne marie pas seulement ses Princes et ses Princesses, aux frais des contribuables - en pleine crise, alors que le Premier Ministre programme une austérité sans précédent pour les sujets de la Couronne britannique - , elle prend aussi la tête des croisades contre le genre humain. La voici avec notre Shérif en chef pour bombarder les Libyens du Colonel Kadhafi qui prend un peu trop de liberté avec l'Occident impérial (n'a-t-il pas eu l'idée de nationaliser le pétrole pour en faire profiter tous les Libyens ?). L'Angleterre qu'on veut à tous prix nous faire aimer est de toutes les guerres : D'Afghanistan comme d'Irak. Et à propos d'Irak, il paraît que notre bien-aimé Président aurait tout fait (bien qu'il se défende du contraire), pour y envoyer nos troupes !

 

Or donc, souvenez-vous: Blair était un chaud partisan de la guerre contre l'Irak, aux côtés de son compère Bush, afin de neutraliser un programme d'armes de destruction massive inexistant. Quels intérêts servait-il ? A quel prix ? Les Britanniques attendent toujours l'explication de sa participation à une guerre juridiquement illégale et politiquement illégitime. Sait-on, aussi, que Blair est, à l'instar des principaux dirigeants britanniques, ennemi des Droits de l'Homme ? Ainsi, le triste sieur a soutenu Bush et ses mesures anti-terroristes comme le transfert, à l'étranger, des hommes soupçonnés de terrorisme, pour mieux les torturer. Délégué par l'UE pour les affaires du Proche-Orient, on se demande ce que cet auto-proclamé chrétien y fait, à part percevoir des rémunérations sans doute substantielles. 

 

Certes, l'Angleterre a toujours, officiellement ou discrètement, pris part aux équipées les plus meurtrières. Les guerres ottomanes ont été provoquées par la Couronne d'Angleterre, pour démembrer et installer des hommes de paille. Le Califat portait ombrage à l'Empire ? Donc, on l'élimina. Et que dire des folles expéditions coloniales en Chine ou en Inde ? Le monde est rouge du sang versé par les Britanniques assoiffés de domination, de prédations et de pillage des ressources. Car l'expansion de l'Angleterre s'est faite en accomplissant partout les pires crimes. Pour devenir le centre du monde, la GB confisqua les richesses de continents entiers, elle perpétua le système esclavagiste,  elle imposa partout son Etat colonial au détriment du développement local... Ainsi, les guerres meurtrières devinrent le socle de sa puissance financière.

 

Faut-il rappeler, aussi, que c'est au coeur de la City que se programment les guerres mondiales pour le seul profit des plus nantis ?

 

 

La City, centre mondial de la cupidité

 

 

Voici un résumé, à ma façon, de l'émission "Dans le secret de la spéculation financière", programmée par FR2 en pleine nuit, quand tout le monde dort.

 

Les banques, c'est un sport de gentlemen (sic). En se livrant à une spéculation effrénée, elles deviennent de plus en plus puissantes. Elles financent le grand commerce international. Au 19e siècle, par exemple, cela représente le quart du commerce mondial.  Les banques d'affaires se développent aux côtés des banques de dépôts; l'épargne est utilisée pour d'importants projets industriels. Ces banques prennent beaucoup de risques. Sous M. Thatcher, qui misa tout sur la finance, elles prospérèrent.  Puis des banques de dépôts fusionnèrent avec des banques d'affaires. Finies les banques de "gentlemen" ! Place aux méga banques, avec leurs traders, leurs endettements faramineux et leurs   crises. Des crises qui vont peser sur les citoyens qui n'en sont pas responsables, car si les profits sont privatisés, les pertes sont socialisées.

 

Les banques de la City ont beaucoup de chance : On y croise la Reine d'Angleterre (sic). Mais elles ont changé, aujourd'hui: Davantage bling-bling, moins gentlemen. Il s'agit de gagner le plus d'argent possible, plus seulement de jouer aux courses: "Faire des tonnes de fric". Des tonnes !!! Et à la bourse, on joue avec l'argent des citoyens....

 

La City, c'est un petit club de blancs, un tout petit club avec des Blancs bien blancs qui prennent de plus en plus de risques, notamment avec des produits dérivés toujours plus complexes. On propose des crédits aux gains ahurissants, et les bonus, à la fin de l'année, récompensent les plus hardis. C'est la bulle de la City anglaise, où l'on est motivé uniquement par l'argent. Et tant pis si les produits dérivés explosent ensuite, les peuples paieront la facture. C'est ça, la banque "moderne".  Le Marché, l'Argent, sont devenus une fin en soi, plus un moyen. Tous les risques sont permis, la communauté paiera.  Elle est pas belle, la haute finance anglo-saxonne ? Pas étonnant qu'elle livre une guerre sans merci à la Finance Islamique, éthique, elle...

 

Et si vous voulez poursuivre le rêve anglais des Princes et des bergères qui épousent des Princes, sachez que les jolis jolis produits dérivés contribuent à déstabiliser le Système mondial. Mais malgré les pressions internationales, la City, ce produit 100 % british, n'a pas l'intention de changer. Après moi le déluge ! La spéculation plaît, car l'argent circule, circule, circule... Jusqu'à quand pourra-t-on poursuivre les dérégulations de l'ère Thatcher ? Le problème, pour la City, c'est que le centre de gravité de l'économie mondiale se déplace. En Chine, très exactement. De quoi susciter les ardeurs des industriels de l'armement contre ce pays...

 

Mais la City continue d'attirer les banques du monde entier : Ainsi, cinq nouveaux gratte-ciel sont en construction. Et les crédits distribués sont toujours plus risqués...

 

Voilà, résumée à ma manière, l'émission sur la City.

 

La City est le grand pivot de la Finance internationale. On y trouve les principaux apôtres de la financiarisation de l'économie, surtout depuis que la dame de fer, M. Thatcher, a impulsé le "modèle" anglo-saxon au coût social terrifiant,  qui d'un côté libéralise et enrichit toujours plus, de l'autre appauvrit la masse des citoyens. Et tout cela est glorifié lors des fameux "Discours du Trône". Mais les Médias préfèrent relayer les jolis mariages princiers aux vilaines politiques financières qui accroissent le fossé entre fortunés et pauvres.

 

Parce que ce que l'on se garde bien de dire, c'est que le Royaume Uni est le champion du capitalisme financier impitoyable, de la spéculation, de l'usure, de la compétitivité, du dumping social même aux dépens de  ses partenaires, de la flexibilité, des bas salaires, des législations sociales rétrogrades, des licenciements faciles... et de l'inégalité des revenus. Le travail est sacrifié au capital, l'individu à l'argent. Alors, elle est pas belle, la mariée anglaise ?

 

 

Le mariage de la finance et du militaire

 

 

Il ne faut pas s'étonner, ensuite, si on la dépeint sous ses plus beaux attraits, princiers, et si le mariage est commenté, outre la soubrette du CRIF (Marie Drucker), par un expert militaire, Pierre Servent, sur l'inénarrable FR2, ou si le mariage est survolé par des avions de chasse, des bombardiers... Tout un symbole ! "Ce sont les tornados qui sont engagés dans le ciel libyen ou en Afghanistan", commente Pierre Servent. Après tout, le beau marié n'est-il pas en grande tenue d'officier, tout juste sorti de sa base militaire aérienne ? Car la GB, c'est d'abord la finance, ensuite le militaire. Et c'est ce qu'on se garde bien de nous rappeler. Le mariage de William et Kate n'est-il pas d'abord et avant tout un formidable coup de pub pour l'Angleterre et, finalement, pour le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ? C'est-à-dire pour une société de privilégiés qui vampirisent la planète entière et osent, en prime, financer les plus belles noces avec l'argent de citoyens toujours plus soumis à de sanglantes politiques de rigueur budgétaires !

 

Alors, en ces jours de festivités royales, souvenons-nous : L'Angleterre est l'ennemie des peuples. Loin de s'extasier devant ses fastes, nous devons impitoyablement rejeter ses modèles. Au moins si nous voulons assurer un avenir à nos enfants !

 

Eva R-sistons

 

http:// r-sistons.over-blog.com

 


TAGS : GB, Prince, William, Kate, Reine d'Angleterre, Inde, Libye, finance, Chine, Empire Ottoman, Pierre Servent, Marie Drucker, FR2, City, Afghanistan, Irak, Blair, Marché, Thatcher, Bush, Arabes, Coran, Kadhafi, Prix Nobel, OTAN, Droits de l'Homme, Califat, Nouvel Ordre Mondial, Elie Wiesel, Kissinger, Prix Nobel, Diana...

 

 

 

 

  Les crimes

de la couronne d'Angleterre

 

 

Caricature-Partage-de-la-Chine.jpg
L'Occident, la G.B. en Chine....
.

(..) Vous parlez d'égal à égal, avec ceux qui se sont comportés en maîtres du monde, pendant des siècles. Aveugles, ils ne se rendent même pas compte, qu'ils ne le sont plus. Dans votre réussite, ils y voient le basculement prochain du rapport de forces. Ils le redoutent, car cela remet en cause leur règne sans partage dans la domination, et le sentiment de supériorité, à l'égard du reste de la planète.


Ils ne souhaitent, en conséquence, qu'une chose : entraver votre développement, en vous isolant, vous divisant. Comme ils le font dans d'autres pays, ou sur d'autres continents. Comme ils l'ont fait dans votre pays. Mais tout cela, vous le savez...


Au nom de beaucoup de français, à qui nos médias soi-disant "libres" ne donnent pas la parole, je voudrais vous présenter nos excuses, et mes excuses personnelles.


Oui, "Excuses". Mais, auparavant, je voudrais vous demander "Pardon"...


Pardon, au nom du Passé, pour avoir envahi votre pays, nous être livrés à des atrocités et participé à son pillage, pendant un siècle


Vous, vous n'avez jamais envahi l'Europe. Ni aucun autre continent, d'ailleurs. Votre Grande Muraille, est là pour en témoigner. Vous avez toujours voulu vous défendre des agressions extérieures, et vous concentrer sur votre unité. Ce qui ne fut pas une entreprise facile, dans votre immense pays, au cours des siècles de votre histoire. Une des plus longues de l'humanité.


Nous, nous avons envahi votre pays. Nous avons contribué à son pillage, pendant un siècle. Il est si grand, que nous nous sommes réunis à plusieurs pour le faire.


Quand vos autorités ont interdit l'usage et l'importation de l'opium en 1839, nous n'avons pas apprécié. Ce trafic était géré par nos amis britanniques, à partir de leurs possessions en Inde, de la province du Bengale plus précisément. Faire rentrer la drogue à partir du port de Canton (Guangzhou), était une véritable mine d'or pour beaucoup en Occident. Civils, militaires, politiciens...


Les promoteurs de ce trafic, à l'origine d'immenses fortunes personnelles, ainsi que de celle des politiciens européens qu'ils soudoyaient, méritaient d'être pendus. Ils ont été anoblis par la Couronne britannique... Une bonne partie de la Chambre des Lords actuelle est constituée, ainsi, des héritiers de ces trafiquants, de ces dealers. Nous, dans notre République, il n'y a plus de titres de noblesse, on donne des promotions, des décorations ou, mieux, des rentes de situation.


Les puissances occidentales ont considéré votre refus d'importer la drogue, produite et transportée par les occidentaux, comme une atteinte grave au "Libéralisme Economique". On n'a pas le droit d'interdire, dans le commerce international. C'est un blasphème. Du moins, quand l'Occident le décide...


Alors, on vous a fait la guerre, sachant que vous n'aviez pas les moyens de la soutenir. On vous savait en difficulté, à l'époque. C'était l'occasion idéale. Ce fut officiellement la "Première Guerre de l'Opium", de 1839 à 1842. L'essentiel, de l'effort militaire était assuré, initialement, par les britanniques. Etaient réunis dans cette coalition (l'OTAN n'existait pas encore), la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis et le Japon.


Les britanniques, par le traité de Nankin de 1842, vous ont donc obligé à importer la drogue, vous arrachant Hong-Kong par la même occasion. Tout le monde s'y est mis. Les Etats-Unis vous ont imposé le traité de Wanghia (ou Wangxia), en 1844. Nous, français, en avons profité pour vous imposer le traité de Whampoa (ou Huangpu), la même année. (..)

 

 

http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html

 

 

http://www.solidariteetprogres.org/IMG/arton5467.jpg?1263205559

http://www.solidariteetprogres.org/IMG/arton5467.jpg?1263205559

 

 

L'Empire britannique :

Connaître votre ennemi pour le battre

 

 

"Aucun impérialisme Européen, y compris l’impérialisme Britannique aujourd’hui, n’est fondé sur un territoire géographique. Il se fonde sur l’organisation internationale du contrôle de la monnaie. Et cette monnaie est réellement contrôlée par des intérêts privés, par des individus qui forment un concert d’intérêts privés, qui établissent le contrôle de la monnaie, sa création et sa gestion. Et les États-Nations sont subsidiaires à côté de ce contrôle international de la monnaie.
L’Empire Britannique, qui s’est développé par ce processus, n’est rien d’autre que ça. Ce n’est pas l’empire du peuple du Royaume-Uni. C’est l’Empire d’un consortium international, de ce type d’intérêts, dont le contrôle sur la monnaie est utilisé pour contrôler les nations.
"

 

extrait du webcast de Lyndon LaRouche du 8 septembre 2009

 

 

Les coup de théâtre et de tonnerre qui accompagne la désintégration du système financier et monétaire international, sont autant de balles et d’obus sifflants sur un champ de bataille. Chacun doit comprendre cette guerre qui fait rage, car elle oppose aux conceptions humanistes et progressistes d’un monde d’États-Nations souverains en développement mutuel, celles d’un Empire, d’une oligarchie dévorant ses sujets pour mieux en assurer le contrôle dans le chaos qui vient.
Les États-Unis se sont fondé, à partir du meilleur de la culture humaniste européenne, en opposition à l’Empire Britannique et ses conceptions dégradantes de l’Homme. C’est ce sens de mission, trop rarement incarné par les dirigeants américains mais chaque fois de manière décisive, que vous découvrirez dans le film 1932.

 

Les perspectives de l’« économie secrète »

 

Leibniz et Swift contre l’émergence de l’Empire britannique

 

III. Keynes démasqué : Un malthusien au service de l’Empire britannique

 

IV. La Théorie générale de Keynes

 

I - II. Keynes et le combat
pour un nouveau Bretton Woods

 

La PAC : ce grand combat contre l’Empire britannique

 

Russell, Wells, Huxley, Comment la science a été dévoyée au XXe siècle

 

Aux origines de l’entente cordiale avec l’Angleterre : Fachoda, quand les nuées portent l’orage

 

Le véritable Système américain d’économie politique contre le libre-échange

 

Mercenaires sans frontières, les « chiens de guerre » de la mondialisation financière

 

Le Pont terrestre eurasiatique, le chemin vers la paix

 

Le réchauffement global d’Al Gore : instrument d’un nouvel impérialisme environnemental

 

Comment Londres et Wall Street ont mis Hitler au pouvoir

(.) le danger que représente une oligarchie financière déterminée à dominer le monde sous couvert de globalisation financière

 

L’ombre de l’accord Sykes-Picot plane sur l’Asie du Sud-Ouest

Redessiner la carte politique pour y créer des sphères d'influence

 

L’origine des calomnies contre LaRouche aux Etats-Unis :
Des scribouillards au service d’une coterie de banquiers

 

Platon contre Aristote : la République contre l’oligarchie

 

De la Pax Romana à la Pax Americana : combattre la folie des empires

 

La guerre de l’oligarchie contre l’Etat-nation : le cas de Bertrand Russell

 

« L’Etat, la City et l’euromarché » :
comment l’oligarchie a créé la bulle financière

 


http://www.solidariteetprogres.org/sp_Dossier_EmpireBritannique.php


 

 

L'Irlande pressée d'accepter une aide pour ses banques

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-revolte-des-irlandais-promet-un-bloody-sunday-pour-la-city-61682297.html

 

(..) il s’agit d’un plan de renflouement des banques imposé par la Banque centrale européenne (BCE) elle-même. Les établissements bancaires basés à Dublin faisaient partie intégrante du réseau offshore de la City de Londres pour mener spéculation, pillage économique et évasion fiscale au détriment des peuples et des nations d’Europe. Par ses actes, la BCE confirme, si besoin était, qu’elle est elle aussi partie intégrante de l’Empire financier de la City. (..) 

 


http://www.solidariteetprogres.org/article7674.html

 

.

 

Le terrorisme islamiste,

une spécialité londonienne ?

 


 

Islam_worships_a_MOON-god_Image1.jpg

 

 

(..) Suite à des attentats terroristes sur leur sol, les gouvernements d’Egypte, de Libye, de Jordanie, de Turquie, d’Iran, de Russie, de France et d’autres nations, envoyèrent des protestations diplomatiques au Foreign Office britannique concernant l’hébergement d’organisations terroristes.


En 1997, le Parlement britannique répondit clairement qu’il n’avait nullement l’intention d’intervenir : il refusa en effet de modifier la loi qui permet à ces organisations de financer et de recruter pour des opérations armées, l’argument étant que ces opérations n’allaient pas à l’encontre des intérêts britanniques !

Le Royaume-Uni a régulièrement refusé de coopérer avec d’autres nations pour arrêter des terroristes en activité sur son sol. Les seules exceptions eurent lieu lorsque la pression fut mise par les autorités américaines.

Depuis 1995, l’Executive Intelligence Review a largement documenté les opérations menées depuis la Grande-Bretagne pour déstabiliser d’autres nations. La plupart des nations victimes de ces actes terroristes sont quasi-systématiquement à majorité musulmane. (..)



[Sans+titre.bmp]
.
.
.
(sur mon blog R-sistons à l'intolérable)

.

..

Atlande – Le monde britannique

9782350301075FS-200x300.gif 

           

           

Sommaire (extraits) :

(..)
Les « mondes britanniques »
LES FONDEMENTS DE LA PUISSANCE
Economie de la GB et du monde britannique
Le monde britannique et la mer
L’Inde britannique (1815-1931)
Elan missionnaire et évangélisation
L’Empire dans les débats politiques
Le mouvement ouvrier britannique et l’Empire
Londres capitale impériale
- Deux îles et quatre nations : le premier cercle
- Les Britanniques et le monde
- Mobilités et migrations dans le Royaume-Uni
- Les Britanniques hors du RU : expatriations, migrations, acculturations
- L’histoire impériale des migrations

 

http://blog.passion-histoire.net/?p=4965

 

 

 

http://www.guide-australie.com/images/la-city.jpg
Pendant que vous reluquiez les Windsor, Obama léchait la City !

 

2 mai 2011 (Nouvelle Solidarité) – Vendredi après-midi, alors que le monde entier avait les yeux rivés sur la famille royale britannique, le secrétaire au Trésor américain a discrètement exhibé la soumission des institutions américaines à la City de Londres. Tim Geithner a annoncé que l’administration Obama allait exempter le marché des devises (Forex) de la nouvelle régulation Dodd-Frank sur les chambres de compensation, lui permettant de se maintenir hors-la-loi.


Le Forex est le centre du système mondial : il brasse 4000 milliards d’équivalent dollar chaque jour,  [*] dont 80% d’opérations spéculatives, c’est-à-dire de pillage et de destruction économique. Le centre de ce système ? Londres ! La City est le premier centre mondial des échanges de devises puisqu’elle centralise 37% des transactions sur les rives de la Tamise, loin devant son vassal new-yorkais. C’est elle qui fait la tendance. Si l’on ajoute à sa part les autres centres Forex situés dans sa sphère d’influence directe – Hong Kong, Singapour, le Canada et l’Australie – la capitale britannique à la mainmise sur la quasi-totalité du système monétaire mondial.


L’on doit d’ailleurs faire ici la différence entre Londres, capitale de l’Etat anglais, et la City de Londres, véritable Etat dans l’Etat, avec son propre gouvernement, sa propre police, et sa propre justice, tout en siégeant au Parlement britannique et en contrôlant la Banque d’Angleterre.


Avec la chute de l’Empire colonial britannique après la deuxième Guerre mondiale et la mise en place des accords de Bretton Woods voulus par Franklin Roosevelt à cette fin, la City s’est engouffrée dans le vide juridique d’une finance offshore qu’elle a inventé pour détourner et capter les flux de capitaux. Le Forex d’aujourd’hui, un marché de gré à gré échappant à toute autorité publique, est l’aboutissement du système eurodollar lancé dans les années 1950 et qui a définitivement pris le contrôle de l’économie mondiale après la fin officielle de Bretton Woods en 1971. 4000 milliards de dollars par jour, à raison de cinq jours ouvrables par semaine, c’est 1 million de milliards de dollars (20 fois le PIB mondial) joué chaque année sur la « valeur » de la monnaie qui est dans vos poches, hors de tout contrôle de vos élus.


Obama avait tenté de faire croire à ceux qui le voulaient bien, que sa réforme financière affirmait l’autorité de l’Etat face aux marchés. Aujourd’hui, même le New York Times , qui n’est pas répertorié sur la liste des ennemis de la City et de Wall Street, s’insurge : « le vide juridique de la loi [Dodd-Frank] – pour lequel se sont battus les banquiers et leurs amis, y compris le gouvernement – permet au secrétaire au Trésor d’exempter ces instruments. »


La sénatrice démocrate Maria Cantwell, connue pour avoir combattu les vides juridiques ouverts par la loi Dodd-Frank, a vivement dénoncé l’attitude de la Maison-Blanche : « Je ne peux pas croire que la première décision du gouvernement pour mettre en place la loi Dodd-Frank aille contre la transparence. L’idée que les marchés de devises ne sont pas porteurs de risque est grotesque ; nous savons désormais qu’ils nécessitent des milliers de milliards pour être renfloués. Dès lors qu’il y a manque de transparence, l’on ouvre la porte aux abus. »


Le talon d’Achille de cet empire financier, qui n’est qu’un vaste empilement de titres et créances sans aucune valeur ni légitimité, est qu’il repose sur la « banque universelle » qui réunit sous le même toit spéculation et argent de vos dépôts, ce qui lui permet d’être protégée en cas de chute. Le fil de l’épée de la nouvelle résistance populaire doit être de redécouper les banques en morceaux pour garder ce qui est bon et laisser mourir le reste dans un coin plutôt que sur nos têtes. Adoptez Glass-Steagall et la City périra.


http://www.solidariteetprogres.org/article7696.html

 

 

Notre tract 1er Mai : Libérons-nous de la tyrannie des banques d’affaires ! Mobilisons-nous pour les générations futures !

 

 
Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 00:19

http://sarkopitheque.files.wordpress.com/2008/09/afrique.jpg

sarkopitheque.wordpress.com

 

 

 

Article en trois volets (publiés intégralement sur mon blog No-War)

A lire absolument pour découvrir tout ce qu'on vous cache.

Avec cette demande : "Il est indispensable de rendre justice à l’Afrique en traduisant  devant la CPI  les Chefs d’états (Sarkozy, Obama, Cameron) des puissances impérialistes pour crimes contre l’humanité à l’encontre des peuples africains" (Actu/prpe)

Voici une partie du premier volet.

A relayer absolument.

Article écrit par des observateurs locaux.

 

Voici aussi mon introduction

 

 

 

 

Sarko73.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

 

 

 

Figures d'Afrique et crapules de l'Occident

par eva R-sistons


 

 

Actualité trop chargée, trop de posts à écrire,

et je suis en pré-déménagement

(tri de tous mes dossiers, vidéos etc).

Donc, je n'ai pas eu le temps d'écrire l'article promis sur Kadhafi

(au moment où son pays venait de subir

les premières attaques coloniales).

Mon intention, alors, était de rétablir la vérité sur le Colonel Kadhafi

actuellement diabolisé par l'Occident menteur et criminel.


En effet, en triant mes documents, je venais de découvrir

un " Dossier et Documents" du Monde, détaillant tout ce que

le Colonel Kadhafi a fait pour le bien de son peuple.

Impressionnant ! Et quelques jours après cette découverte,

j'ai pu écrouter un "Dessous des Cartes" (Arte)

faisant état, en effet, du haut niveau de vie des Libyens.

La Libye était le pays le plus riche du continent africain !

Aujourd'hui, elle est déstabilisée, meurtrie, assassinée.

Comme en Irak, la région sera ramenée longtemps en arrière.

Grâce à l'Occident anglo-saxon,

mené cette fois par le pire des va-t-en guerre, Nicolas Sarkozy,

avec encore et toujours cet acteur maléfique

de la scène internationale, la GB, dont les Médias, actuellement,

vantent le mariage du siècle.

Bonnes gens, rêvez, jubilez, oubliez, fantasmez,

comme vous voulez,

pendant que l'Angleterre, en compagnie de la France de Sarkozy

et de l'Amérique du Prix Nobel de la Paix, Obama

(par Europe interposée), se lance dans une nouvelle aventure

coloniale, dont elle est coutumière.

 

Sarkozy se délecte : Muscles, bastons, guerres,

et occuper le devant de la scène.

Tant pis si les populations sont sacrifiées.

Chacun trouve son bonheur comme il peut !

De surcroît, ses amis, tous les Bolloré, ou Total, ou Areva,

se frottent les mains grâce à lui.

Colonialisme pas mort ! Grâce à notre Président,

il est plus vivant que jamais.

Obama, englué dans la crise économique de son pays,

et dans plusieurs guerres coûteuses,

a demandé à Sarkozy le zélé valet des intérêts anglo-saxons,

de faire la guerre à sa place, avec la caution de quelques pays.

 

http://1.bp.blogspot.com/_uSw6BieVIHg/SeQFYD5OM6I/AAAAAAAAAEw/3QOmtUbVxfo/s400/Que+fait+Sarko+en+Afrique.jpg

survielero.blogspot.com

 

 

L'OTAN va prendre pied en Afrique,

occuper ses terres,

les ravager, les meurtrir, les piller,

placer des pions aux ordres,

comme le sinistre Ouattara, un ancien du FMI,

et son anglaise de femme, si sulfureuse,

et puis le continent africain sera truffé

de nouvelles bases militaires.

Le pillage va commencer, les masacres vont se multiplier

(déjà les troupes d'Ouattara sèment la terreur,

en prêchant hypocritement la réconciliation,

car le sieur du FMI tient à sa peau),

et les crimes se feront dans la plus habituelle des impunités.

 

Et tout cela au nom de la protection des peuples,

au nom de la démocratie.

Merci les Médias complices des criminels !

 

En réalité, la destabilisation de l'Afrique est le fruit

de l'Occident machiavélique,

les résolutions de l'ONU sont piétinées,

le résultat du vote favorable à Gbagbo (51%) est masqué,

la popularité de Kadhafi (comme celle de Bachar el Assad)

est diabolisée, les pires crimes leur sont imputés

alors que le trio infernal GB-France-USA

fait à lui seul plus de morts que tous les dictateurs,

et puis les bombardements,

comme en Irak ou en Yougoslavie,

provoquent malformations et cancers,

bombardements, soit-dit en passant,

avec des armes de destruction massive plus réelles

que celles d'Irak ou d'Iran,

et puis les massacres imputés au chrétien Gbagbo

ou au Musulman (d'origine juive, d'ailleurs) Kadhafi

sont en réalité perpétrés par l'Occident cupide,

enfin sous la direction d'Ouattara,

la macabre chasse aux opposants a commencé.

 

Ainsi tout n'est que mensonges.

Encore et toujours, avec un Lord très british

et un shérif américain, mais aussi cette fois

avec un "Français" jamais aussi heureux

que lorsque ça chauffe, jolie revanche sur un passé mal digéré,

encore et toujours, donc, l'Occident sévit.

Cette fois en terres africaines.

Il s'agit d'accaparer les dernièrs sols vierges

pour mieux en extraire toutes les ressources.

 

Dans le post que je n'ai pas eu le temps de faire,

dès le début des événements en Libye

je voulais vous dire combien, malgré ses zones d'ombre,

Kadhafi était un grand bonhomme.

Non seulement il a partagé avec son peuple

les fruits de l'extraction du pétrole,

en élevant le niveau de vie des Libyens,

en aidant les Africains

et en nourrissant de nombreux immigrés,

mais il a promu le Pan-Africanisme.

 

Son idée était d'unir les peuples du Sud

pour les arracher à la domination du Nord.

Comme Nasser, il a porté très haut la dignité

des éternels spoliés. Nasser, Kadhafi, Lunumba,

voilà des dirigeants attachés à l'indépendance.

Assurément, il s'agit là de projets intolérables

pour la mafia de l'Occident

qui ne pense qu'à priver les peuples

de leur terre, de leurs ressources, de leur liberté.

 

C'est avec des hommes comme Cameron, Obama, Sarkozy,

que les peuples avancent toujours plus

dans la misère et le désespoir.

Vous avez dit Printemps arabes ?

Les loups, les prédateurs rôdent.

Pour détourner à leur profit des Révolutions,

pour instituer des faux Pouvoirs,

comme le Conseil libyen si cher à Sarkozy.

Jusqu'à quand les peuples seront-ils dupes ?

 

Ouattara la créature de l'Occident

parle de TPI pour Gbagbo...

Mais ceux qui devraient se retrouver devant cette Cour

pour crimes contre l'humanité,

sont ceux qui soutiennent les dictateurs à leurs ordres,

ceux qui destabilisent pays et continents,

ceux qui font massacrer ou ceux qui bombardent,

tout cela afin de satisfaire quelques grandes familles richissimes

ou quelques amis à l'origine de leur bonne fortune.

 

Amis Lecteurs, la terre est à feu et à sang.

Alors que les Médias entretiennent mirages et rêves anglais,

nos dirigeants préparent les cauchemards de demain.

Le monde dessiné par les Anglo-Saxons et leurs alliés

est inhumain, malsain, tragique, scandaleux, monstrueux.

 

Lorsque les chaumières seront rassasiées de la féerie anglaise,

à laquelle des malfaiteurs de l'humanité sont conviés

- comme M. Thatcher ou J. Major -,

moi je vous préparerai un article dont le titre sera :

" Les crimes de la couronne anglaise".

 

Et nous, nous aurons bientôt un nouveau Sarkozy ? Un de plus ?

Veut-on nous attendrir ? A peine Sarkozy élu, sur ce blog

j'entrevoyais une descendance politique...

Quoi, un Sarkozy ça ne suffit pas à la France et au monde ?


 

http://4.bp.blogspot.com/_uZTNVdbG1YE/TD6kgdxirBI/AAAAAAAAI5Y/ddEDHtG3Yhw/s1600/sarkozy-afrique-gf.gif

 

solidmar.blogspot.com

 

 

Amis Lecteurs, les Médias vous trompent,

les dirigeants vous trompent,

et les Royaumes anglais sont les fossoyeurs de l'humanité...

 

En Afrique, les David qui défendent leur pays

contre les Goliaths surarmés

contre les insurgés manipulés par l'Occident

contre les valets du FMI...

sont en train d'agoniser !

 

Stop ! L'Afrique a assez souffert !

L'Occident lui a envoyé son sang contaminé, pour faire du profit,

il continue à déposer ses déchets nucléaires 

ou à répandre ses armes de destruction massive,

sous la bannière des Gracieuses Majestés anglaises.

Et maintenant, il dissémine ses OGM,

et il se prépare à piller toutes ses ressources.

 

Comme disent les Indiens crews, que restera-t-il quand

il n'y aura plus un arbre à couper,

plus un ruisseau où pêcher,

plus un poisson à manger ?

 

Citoyens, les Anglo-Saxons sont nos vraies ennemis.

Ne vous laissez pas engourdir par les contes de fées,

par les histoires de Princes Charmants

qui épousent des bergères.

N'écoutez pas les sirènes des Médias.

Les Anglais et leurs alliés préparent nos tragédies de demain.

 

Et vous, citoyens africains,

et vous, citoyens arabes,

ne laissez pas les Occidentaux ravir

vos révolutions, vos terres, vos ressources ou vos vies.

Bon sang, levez-vous, tous ensemble,

et boutez dehors les vrais criminels,

ceux qui endorment vos consciences

ou les manipulent pour multiplier palais, yachts,

orgies, ou noces fastueuses !

 

Citoyens, Lecteurs, boycottez ce mariage

à la sauce anglo-saxonne,

préparez vos lendemains sans l'Occident cupide et assassin !

 

Vore soeur en humanité, eva R-sistons

 

Http://r-sistons.over-blog.com


TAGS : Occident, Afrique, Libye, Kadhafi, Gbagbo, Bachar El Assad, Obama, Prix Nobel, Sarkozy, Cameron, Angleterre, mariage princier, Arabe, média, révolutions, OGM, sang contaminé, déchets radioactifs, TPI, Pan-Afrique, Lunumba, Nasser, Ouattara, Yougoslavie, OTAN...

 

 

http://img.over-blog.com/300x276/0/38/73/31/repertoire-4/dossier-5/Sarkozy-Afrique-1.jpg

 

http://lintegral.over-blog.com

 

 

.

 

La croisade contre la Libye :

une recolonisation impérialiste de l’Afrique.

.


DÉCLARATION  DE  ACTUS / prpe  (Tchad) SUR  LES BOMBARDEMENTS  DE  LA LIBYE  LA FRANCE ET PAR L’OTAN

.

 

 

 

Articles complets ici, suite  (à ne pas manquer, passionnant et instructif

sur le rôle de l'Occident, en particulier) :

 

 

 

 L’histoire des offensives militaires impérialistes contre les régimes insoumis se répèterait immuablement  depuis la chute du mur de Berlin  en 1989.

Après avoir fomenté et exécuter le président Ceausescu et son épouse Helena en 1989, après le dépeçage de la Yougoslavie de Slobodan Milosevic en 2000 et après l’occupation de l’Irak de Saddam Hussein  en 2003, c’est  aujourd’hui 2011 le tour d’un état africain, la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste du Colonel et guide Mouammar Kadhafi. À qui demain le tour, l’Iran, le Venezuela, la Corée du Nord, Cuba, la Bolivie, Zimbabwe, Belarus…? L’impérialisme français a bombardé le 11 avril le palais présidentiel de Côte d’Ivoire et d’autres cibles civiles faisant 2307 morts. Les Forces d’occupation ont ensuite   kidnappé le président légitime Laurent Gbagbo.


Tous ces pays possèdent en effet, un point commun : leur insoumission aux diktats des impérialistes et  ils mènent une  politique indépendante, anti-impérialiste et nationaliste.


 Notre parti ACTUS/prpe condamne avec force l’agression militaire impérialiste avec l’aval de la scélérate résolution 1973 du 17 mars 2011 du Conseil de sécurité de l’Onu. Ce dernier toujours dominé par les mêmes puissances  occidentales ne défend que leurs intérêts contre la volonté  des peuples. Nous exprimons ici toute notre solidarité militante et notre compassion au peuple libyen, aux parents de nombreuses victimes des bombardements criminels de l’aviation et/ou de la marine, française, étatsunienne, britannique depuis le 19 mars 2011.

Dans la foulée des révolutions sociales en Tunisie et en Egypte qui ont conduit à la fuite des dictateurs Ben Ali et Hosni Moubarak, des manifestations ont agité le 17 février 2011, la ville de Benghazi à l’Est de la Grande Jamahiriya Arabe populaire et Socialiste de Libye, dirigée par le Guide Mouammar Kadhafi.                 

Une mobilisation sans précédent des puissances impérialistes occidentales et des médias est observée. Pourquoi La Libye et son dirigeant  le Colonel Kadhafi suscitent-ils autant de branle bas de combat voire une surenchère et concurrence effrénée inter-impérialiste? Le peuple libyen serait-il plus en danger de déni de démocratie et de mort que ceux du pré-carré français d’Afrique du Tchad, de Centrafrique, du Burkina, du Togo, du Cameroun? du Gabon, du Congo Brazzaville…? Pourquoi le président Sarkozy continue t-il à soutenir les dictateurs  successifs de son arrière cour,  imposés  à ces pays par la France depuis cinquante ans ? 

L’Afrique et l’Union africaine seraient-elles le terrain de prédilection des états impérialistes occidentaux au crépuscule de leur puissance d’affirmer leur force chancelante, de s’octroyer une envergure de puissance internationale ou pour certains de retrouver leur statut de puissance coloniale et leur grandeur d’antan?  Les dirigeants africains continueraient-ils à humilier le continent en  s’alignant systématiquement sur les positions  des impérialistes  ou en exécutant leurs oukases et autres diktats ? Pourquoi le pacte colonial d’asservissement ne devrait-il pas être rompu ?

 Après le complot impérialiste contre le président légitime de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, c’est aujourd’hui le tour du Guide de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste, le Colonel Mouammar Kadhafi de subir l’ire de la Françafrique dirigée par le président français Sarkozy. À qui le tour parmi les dirigeants du pré-carré insoumis ou ceux qui auraient les velléités de crime de lèse majesté de vouloir bousculer l’ordre impérialiste de domination et de recolonisation de l’Afrique par la France?

 

Le contrôle du  Pétrole, de la Banque centrale et de l’Eau par le Colonel Kadhafi : la cause  principale de la furie guerrière impérialiste.


 La Libye est connue pour ses colossales réserves de pétrole et d’excellente qualité. Selon US Energy Information Administration de février 2011, ces réserves de pétrole libyennes sont estimées à  46,4 milliards de barils. La croisade militaire impérialiste dirigée par le président Sarkozy contre le Guide Kadhafi et le peuple libyen, ne vise pas à s’accaparer uniquement de l’Or noir, mais aussi de prendre le contrôle de  l’Eau et de la Banque centrale (monnaie). Cette mainmise de l’impérialisme occidentale sur la Libye après neutralisation de l’insoumis guide Kadhafi, permettrait aux néo colonisateurs d’anéantir aussi tous les grands projets initiés par le Colonel Kadhafi en faveur de l’Afrique, lesquels sortiraient notre continent de la domination et de l’exploitation des puissances occidentales.

 ♦ Les 46,4 milliards de barils  de réserve de pétrole  d’excellente qualité qui gisent sous le sous sol libyen, aiguisent les appétits insatiables des puissances occidentales qui voudraient sans approprier. Nous y reviendrons ultérieurement dans les paragraphes suivants.

 ♦ L’eau c’est la vie. Cette vérité a conduit les experts en géopolitique d’affirmer que les futures guerres entre les états seraient celles pour le contrôle des ressources en eau.

Les recherches pétrolières en Libye en 1953 ont permis de découvrir quatre (4) grands bassins aquifères d’eau douce, dont l’un d’eux a une superficie de 350000 Km² et 2000 mètres de profondeur[Source: water-technology]. Faisant preuve d’une vision grandiose de l’avenir de son pays et du continent, le Colonel Kadhafi nationalisa l’industrie pétrolière en 1969.Ce qui lui permettrait de disposer des ressources financières  importantes afin de financer tous les grands projets nationaux et panafricains, sans recourir aux prêts des banques internationales dirigées par les impérialistes. De plus, ces institutions financières occidentales posent des conditions d’octroi de crédit qui conduisent à l’asservissement des pays et portent atteinte à leur souveraineté. Cette première décision de nationalisation du secteur pétrolier est dès lors à l’origine de la guerre et du complot impérialiste contre  le Guide.  (..)
      

 

N’en déplaise aux puissances impérialistes, elles doivent faire preuve d’honnêteté intellectuelle  afin de reconnaître qu’en Afrique il y a au moins un dirigeant visionnaire, bâtisseur de « pyramides contemporaines » et  mécène de développement. Le Guide Mouammar Kadhafi  est incontestablement ce Leader qui a des grandes ambitions et  projets  pour le continent, lesquels sont susceptibles de le propulsé au rang de puissance mondiale à la fin 21ème début 22ème siècle.

Les néo colonisateurs mettent tout en œuvre pour anéantir  tous les dirigeants africains insoumis  porteurs de tels projets de renaissance du continent. Les patriotes doivent être solidaires d’eux et notamment du président Gbagbo et du Guide Kadhafi qui sont victimes des croisades impérialistes dirigées par le président français Sarkozy depuis quelques mois.

 ♦La crise financière mondiale de 2008 a été un échec du système capitaliste qui  le pousse à déclencher  des guerres  de rapine pour s’accaparer  des ressources minières mais aussi  à s’emparer des  réserves d’or  et  de devises de la Libye. 

La Banque Centrale libyenne possède environ 144 tonnes d’or dans ses coffres. Ce qui fait d’elle une institution monétaire solide, crédible et indépendante des grandes institutions financières internationales telles que la Bank of International Settlements (BIS), le FMI, le  Foreign Direct Investment (FDI). [Le Figaro  2 mars 2011]

Les institutions financières internationales, dirigées par un noyau des puissances capitalistes, accordent des prêts aux pays africains en imposant des conditions d’octroi  (Plan d’ajustement structurel du FMI) qui  appauvrissent les masses populaires et maintiennent les états africains emprunteurs sous domination impérialiste. La servitude coloniale se poursuit.   

               

Le Colonel Kadhafi, dans sa vision  d’indépendance et de développement harmonieux  et constant de la « Jamahiriya » ou «Etats des Masses » et de  toute l’Afrique, applique la « Théorie de la Monnaie d’état », c'est-à-dire  la monnaie créée par les gouvernements et  non par les banques privées qui  dépouillent les emprunteurs par leurs profits exorbitants. La Banque centrale libyenne est cet effet l’instrument principal de cette politique d’indépendance  nationale et  l’antidote à cette politique de paupérisation des états africains et masses populaires.


La Banque centrale est une institution de la Jamahiriya. Ses principales  prérogatives  sont « d’imprimer, de  frapper et de réguler les billets et pièces de monnaies du Dinar libyen, de gérer et accorder des prêts». Ayant la  maîtrise absolue de sa monnaie, la  Grande Jamahiriya Arabe populaire et Socialiste de Libye est un état africain réellement indépendant dans ses choix politiques, économiques et militaires et ne dépend pas de l’aide occidentale.

La Jamahiriya  peut ainsi résister aux diktats des puissances impérialistes. Cette souveraineté de la Jamahiriya suscite tant d’admiration en Afrique et surtout auprès de la jeunesse.                                   

Grâce à cette politique monétaire de la Banque centrale, la Libye peut accorder facilement des prêts et financer à faibles coûts donc rentables et sans recourir aux prêts des banques étrangères ses projets de développement économiques conformes aux objectifs de « l’état des masses ».

 Le Bank of International Settlements (BIS) est une puissante institution bancaire internationale basée en suisse. Il regroupe 56 grandes banques. Le BIS est donc le régulateur des Banques centrales des états membres par conséquent leurs gouvernements, dépendants des décisions du BIS n’ont pas les coudées franches de mener une politique monétaires indépendante liée à une politique économique d’intérêt national. La Banque centrale libyenne n’étant pas membre du BIS  est indépendante des contraintes des puissances capitalistes et leur bras armé, le BIS. Le Colonel Kadhafi utilise par conséquent librement les revenus du pétrole dans les grands projets de développement du pays et le bien-être social des masses populaires libyennes.   

           

Le contrôle des Banques centrales des états par le système capitalisme financier impérialiste, demeure au cœur de la guerre que ce dernier livre contre certains pays du  sud non membre du BIS : Libye,  Irak de Saddam Hussein, Syrie, Soudan, Iran…


Notons que cette liste non exhaustive, regroupe essentiellement les états que l’impérialisme étatsunien ont déjà inscrits sur la liste des états terroristes. La coïncidence n’est  pas fortuite car les dirigeants des ces pays mènent une politique indépendante et anti-impérialiste qui irrite les  puissances impérialistes. 


 Cette indépendance monétaire de la Jamahiriya donne des insomnies aux puissances occidentales principalement la France, qui craint l’effet de contamination dans son pré-carré d’Afrique,  sur lequel  elle maintient l’immuable  et abjecte domination coloniale.

En effet, l’embastillement  des anciennes Colonies Françaises d’Afrique (CFA), dans la Zone franc  appelée FCFA, depuis le 26 décembre 1945, n’a jamais permis aux 14 états africains membres de mener une politique de développement économique et d’échanges commerciaux avec les états hors Zone Franc sans le contrôle et l’intervention du trésor français. Avec l’instauration de l’Euro le 1er janvier 1999, et de manière impériale, la France a amarré toute la Zone FCFA  à la  zone monétaire de l’UE. Une  dévaluation du FCFA  sans précédent a eu lieu au détriment des producteurs africains. (..)

La France affirme ainsi ostensiblement  sa domination coloniale. Dans son esprit, les 14 états de la zone FCFA demeurent encore des colonies. Ce comportement s’est traduit récemment par les bombardements du palais présidentiel de Côte d’Ivoire  par les troupes françaises,  suivis  par le kidnapping du président insoumis et légitime Laurent Gbagbo. Selon certaines sources, la France serait passée à la phase ultime de son agression  contre la Côte d’Ivoire lorsque le Gouvernement Gbagbo aurait envisagé de battre une monnaie nationale suite aux mesures de rétorsion monétaires contre le pays instaurées par la France et suivies par les autres dirigeants serviles.                       

Les profits financiers et économiques exorbitants tirés par l’hexagone au détriment des 14 pays africains de la Zone FCFA, incitent l’impérialisme français à tuer si nécessaire des milliers de noirs afin de conserver cette aubaine coloniale. La vie d’un nègre n’a aucune valeur s’il faudrait garantir les intérêts des capitalistes. 

Pour ce terrorisme d’état  ordonné par le président Sarkozy  en violation flagrante du droit international et resté impunis par les dirigeants africains et l’UA, le conduirait-il  à diriger un second kidnapping du Colonel Kadhafi, après plus d’un mois de bombardements  en cours de Tripoli ? L’absence de réactivité de l’organisation continentale , le mutisme malsain et complice de certains chefs d’états africains, jettent un discrédit sur l’Afrique, qui devient ainsi un territoire où les impérialistes iraient dorénavant  piller, tuer à volonté en toute quiétude.

La crise financière de 2008 du système capitaliste, a mis en alerte les dirigeants occidentaux qui montrent un intérêt accru au système bancaire. Le contrôle des banques centrales nationales par les gouvernements semble être la meilleure solution contre les spéculateurs. Cependant, le principe de  la libre concurrence, et du marché libre demeurent la charpente idéologique du néolibéralisme. Les états capitalistes  sont  par conséquent limités dans leurs interventionnismes. Le contrôle immédiat, à bon marché et sans risques  du système bancaire de la Jamahiriya par les puissances impérialistes est devenu un enjeu «économique. La prise de contrôle de la Banque centrale libyenne et des ressources pétrolières, permettrait aux impérialistes de combler leurs déficits publics. Après la Côte d’Ivoire, c’est sur la Libye que s’abattent les bombes des puissances occidentales afin de s’emparer des immenses réserves d’or de la Banque centrale libyen.            Le Post publie un article d’Eric Encina posté sur le Market Oracle qui confirme l’origine du contrôle monétaire de la guerre impérialiste contre la Libye en ces termes: « L’un des problèmes majeurs pour les cartels bancaires mondialistes c’est que pour faire des affaires avec la Libye ils doivent passer par la Banque Centrale de Libye et sa monnaie nationale un endroit ou ils n’ont absolument aucun pouvoir ou capacité de prendre le pouvoir. Donc, détruire la Banque Centrale de Libye n’apparaît probablement pas dans les discours d’Obama Cameron et Sarkozy mais c’est certainement au sommet de l’agenda mondialiste d’absorber la Libye dans son giron de nations dociles» [Sources : opinion-maker cité par  Le Post]

 L’hostilité des états impérialistes capitalistes aux nationalisations notamment du secteur  bancaire  s’explique par la perte des profits financiers et le contrôle économique des états africains. À  ce sujet,  M. Henri Liu écrit : « En appliquant la Théorie de la Monnaie d’Etat tout gouvernement peut financer avec sa propre monnaie tous ses besoins de développement domestiques pour maintenir le plein emploi sans inflation» [Source: Asia Times Online 2002 in La Post 2011]. Dans ce même article intitulé : «The BIS vs national banks» M. Henri Liu affirmait : « Les règles de la BIS servent un seul but celui de renforcer le système bancaire privé international en mettant même en danger l’économie des nations. La BIS fait aux systèmes bancaires nationaux ce que le FMI a fait aux systèmes monétaires nationaux. Les économies nationales ne servent plus les intérêts nationaux à cause de la mondialisation financière. (..)


Outre le métal précieux jaune de la Banque centrale, la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste du Colonel du guide Mouammar Kadhafi, dispose d’environ 200 milliards de dépôts de réserves de pétrodollars libyens  dans les pays occidentaux. En déclenchant cette guerre de rapine « décomplexée » avec la complicité du Conseil de sécurité, les puissances impérialistes feront main basse sur l’argent liquide, les dépôts libyens dans leurs banques. C’est du vol impérialiste à ciel ouvert et  institutionnalisé par le Conseil de sécurité dirigé par ces mêmes états guerriers et belliqueux. Leurs trésors publics deviendraient alors excédentaires, leurs déficits et dettes publiques colossales disparaitraient. L’argent facile volé, la prospérité des états impérialistes occidentaux au détriment des pays d’Afrique sont des crimes contre l’humanité pour lesquels les victimes ont le droit de s’opposer par tous les moyens. C’est une question de survie des peuples.

 Les puissances impérialistes  brûlaient d’impatience pour en découvre militairement avec le Guide Kadhafi qui mène une campagne très active, en vue de la création d’une monnaie unique africaine. Les révoltes sociales en Tunisie et  en Egypte voisines  ont  été le détonateur pour déclencher la guerre. Si les Camarades Communistes, révolutionnaires, socialistes et autres forces progressistes triomphaient, ils imposeraient une orientation socialiste aux révoltes socialistes. Les deux pays formeraient avec la Jamahiriya un axe anti impérialiste et socialiste puissant qui porterait atteinte aux intérêts capitaliste des puissances occidentales, qui ont maintenu  au pouvoir pendant plusieurs décennies leurs amis dictateurs Ben Ali et Moubarak.


Cet axe se renforcerait  et s’étendrait incontestablement en Afrique subsaharienne et dans le monde Arabe. Le projet du Guide Kadhafi de la création d’une Banque centrale et d’une monnaie communes  en Afrique se concrétiserait.

La course contre la montre est engagée. En effet, le Commandant  en Chef de la croisade impérialiste contre la Libye voudrait à tout prix conserver sa Zone monétaire du FCFA . Il ordonna et ouvrit la campagne de bombardement de la Libye par l’aviation de la coalition depuis le 19 mars, faisant plusieurs centaines de morts civils et blessés. 

 Dans sa quête de l’indépendance totale de l’Afrique de la domination monétaire du « Dollar US et de l’Euro », le Colonel Kadhafi suggère la création d’une Zone monétaire « Dinar Or » Selon un article russe intitulé « Bombing in Libye-Punishment for Kadhafi for His Attempt to Refuse US Dollar » ou  Bombardement en Libye - Punition pour Kadhafi pour avoir essayé de refuser le dollar US , Kadhafi a osé prendre l’initiative de refuser le Dollar et l’Euro et a appelé les nations arabes et africaines à utiliser une nouvel monnaie à la place le « Dinar Or ». Kadhafi a suggéré d’établir un continent africain unifié dont les 200 millions d’habitants utiliseraient une seule monnaie [Sources : opinion-maker cité par  Le Post]

Ce pertinent projet du Guide Kadhafi réitérée en 2010  a toujours été approuvé par les populations notamment par la jeunesse et la plupart des Chefs d’états d’Afrique. Dans le monde arabe, cette idée a aussi reçu  un écho favorable. Force est de constater avec amertume que les seuls opposants à ce projet sont la République d’Afrique du Sud et le Secrétaire Général de la ligue arabe, Amr Moussa. Pour la France, c’est un projet très dangereux qui lui ferait perdre son pré carré d’Afrique et sa Zone FCFA, véritable « vache à devises » c'est-à-dire  pourvoyeuse  de devises étrangères au trésor français et à la Banque de France par un pacte colonial d’asservissement. À ce sujet, dans un article de Julien N’kolo Reteno d’Attac Gabon paru en mai 2010 sur le site d’Attac France et intitulé « Le Franc CFA, monnaie ou instrument de domination ? », nous pouvons lire le pillage monétaire de l’Afrique par la France et son enrichissement sur le dos des africains : «…Tous les pays de la zone CFA, selon le texte originel, se voient dotés d’un compte d’opérations au Trésor Public Français, compte sur lequel leurs réserves externes sont créditées en cas d’excédent, ou débitées dans le cas contraire. Et au prétexte qu’elle garantit tout risque de change sur le franc CFA, la Banque de France prélève 65% des réserves de chaque compte d’opérations, en n’hésitant donc pas à s’enrichir sur le dos de pays pourtant dits pauvres ! Accessoirement, il conviendrait de rappeler que les 35% restant sur les réserves des comptes d’opération, sont d’officie alloués au remboursement de la dette, ce qui limite les marges de manœuvres le cas échéant dans les Pays de la Zone Franc, quand il est question de mener des politiques volontaristes en matière de santé ou d’éducation par exemple. Il s’agit de se rendre compte que la politique monétaire, et donc la politique économique des pays de la zone CFA se décide à Paris, et seulement par Paris !!! »

 Les impérialistes assènent  au public les contre-vérités suivantes : «l’aide généreuse de la France à l’Afrique pour enrayer la pauvreté ». Cependant face à ce pillage monétaire institutionnalisé le 26 décembre 1945, nous sommes en droit d’affirmer que cette litanie de la Françafrique est une imposture intellectuelle afin de  se donner bonne conscience.


 L’initiative du Colonel Kadhafi de créer une Zone monétaire africaine trouve donc une opposition acharnée des impérialistes étatsunienne et européenne.


Pour ces derniers, les plus durs de ces états insoumis  seraient la Libye et l’Irak , les deux qui ont  été attaqués. Kenneth Schortgen, Jr, qui écrit dans  Examiner.com, a noté que : « 6 mois avant que les US n’entrent en Irak pour déloger Saddam Hussein ce pays producteur de pétrole avait accepté des Euros à la place de Dollars en paiement du pétrole et cela est devenu une menace à la domination mondiale du Dollar comme monnaie étalon et son empire du pétro dollar. »[Source: Le Post, http://ellenbrown.com]

Au sein de l’UE, le président Sarkozy est le plus déterminé et hargneux dans la croisade militaire qu’il dirige contre le Colonel Kadhafi. Le dirigeant français qui a accueilli avec faste le Guide libyen en 2007 a dit de la Libye qu’elle était une menace pour la sécurité financière de l’humanité

[http://kir-t34.livejournal.com/14869.html   ou   http://kir-t34.livejournal.com/14140.html].   

 

Il est évident que si le projet de la zone « Dinar Or » se concrétisait puis suivi de la création des Etats-Unis d’Afrique autre projet cher au Guide Kadhafi, le Continent africain deviendrait  la future hyper puissance du siècle prochain. La fin des pillages et de l’exploitation coloniale de l’Afrique par les puissances impérialistes actuelles amorceraient leur « déclin ».Cette perspective sombre soulève l’ire de ces dernières.  Les guerres qu’elles ont déclenchées successivement en Côte d’Ivoire et en Libye seraient le début de leur baroud d’honneur ? 

La perte des empires  monétaires euro et dollar, mobilise les deux entités impérialistes du monde qui se sont liguées aujourd’hui pour la circonstance contre la Libye. Cependant, les rivalités peuvent surgir entre les alliés en cas de concurrence entre pétro-dollar et pétro-euro. Ce fut le cas en 2003  lors de la guerre impérialiste cintre l’Irak. 

Les Africains conscients de l’avenir du continent se doivent d’être solidaires du Guide Kadhafi contre les impérialistes guerriers. Hurler avec ces derniers, c’est hurler avec les loups, c’est faire preuve de  haute trahison.

 Le contrôle des Banques centrales par les puissances impérialistes contre la Libye, se traduit par  le soutien monétaire apporté par  ces dernières au CNT de Benghazi.                                                                                    

À peine après avoir occupé Benghazi, nous apprenons que les insurgés  « ont crée » leur Banque centrale qui est en réalité une création des impérialistes envahisseurs qui la contrôle et la gère. Ils l’utiliseraient comme plate forme afin d’exploiter et de piller les ressources du pétrole de la zone  sous administration déléguée du CNT. Les importantes réserves de pétrole de la Cyrénaïque conduiraient les occupants impérialistes à proclamer une république bananière dans l’hypothèse d’une incapacité à évincer militairement le Colonel Kadhafi du pouvoir. La tribune des trois Chefs d’états Obama-Sarkozy-Cameron parue dans plusieurs journaux en Anglais, français et Arabes martèle: « Mais il est impossible d'imaginer que la Libye ait un avenir avec Kadhafi (...) » [Le Figaro du 15 mars 2011].

Ces dirigeants, qui représenteraient à eux trois la prétendue «Communauté internationale » décident de violer la résolution 1973  qui ne vise que la protection des populations civiles, en y adjoignant pour les besoins de leur objectif de recolonisation de l’Afrique,  l’élimination du Guide Kadhafi en  fomentant une rébellion armée le CNT,  en vue d’une éventuelle scission du pays dotée d’une Banque centrale.

Dans le Journal « Economic Policy Journal » Robert Wenzel écrit : «Je n’ai jamais entendu parler auparavant d’une banque centrale créée juste après quelques semaines d’un soulèvement populaire. Ceci veut dire que nous avons à faire à autre chose qu’un groupe de rebelles déguenillés courant partout et qu’il y a derrière des influences plutôt subtiles ».

Qui oserait encore nier les faux prétextes humanitaires de la guerre impérialiste de recolonisation et de contrôle des ressources naturelles de la Jamahiriya ?

 L’Afrique  serait-elle génétiquement immature pour la démocratie ?

 Les révoltes des peuples contre les régimes autocratiques et criminels sont un fait indéniable que tout être humain à le devoir moral de soutenir quelle que soit son appartenance idéologique, géographique ou confessionnelle. Cependant, au nom de la prétendue « défense de la démocratie », force est de constater que les soutiens à ces  manifestations populaires sont  sélectifs et à géométrie variable chez les puissances impérialistes occidentales.

Dans le pré carré français d’Afrique, des centaines de manifestations, des révoltes populaires  des luttes armées ont  lieu mais elles  ont été systématiquement réprimées dans le sang par les dictateurs imposés par la France aux peuples africains. Certains tyrans par exemple le Général Président Déby au Tchad  au pouvoir depuis 20 ans possède un palmarès sinistre avec plus de 31000 tchadiens assassinés selon les rapports des associations des Droits de l’Homme. Il fut sauvé à plusieurs reprises grâce aux interventions militaires de l’Armée française contre les Forces de résistance nationale. Le dernier  et spectaculaire sauvetage  du soldat Déby  fut celui du 3  février 2008 où les patriotes des Forces de résistance nationale ou  le bras armé du peuple tchadien insurgé, ont encerclé le palais présidentiel avant d’être délogées par le Commandos d’opérations spéciales de l’Armée française [Cf. La Croix du 10  fév. 2008]

 

(..) Les dirigeants des puissances occidentales qui se font le chantre et défenseurs de la démocratie et leurs médias occidentaux  sont aphones et aveugles  pour les révoltes populaires dans ces contrées ou les habitants ont la peau d’ébène. Il y aurait en filigrane  une philosophie raciste qui attesterait que le noir serait immature pour la démocratie. L’ancien  président français Jacques Chirac déclarait lors d’une conférence de presse en 1990 à Abidjan : « L’Afrique n’est pas mûre pour la démocratie » et son successeur Nicolas Sarkozy dans son discours à Dakar en juillet 2007 affirmait : « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire ».Ces propos humiliants et méprisants reflètent exactement le profond sentiment des impérialistes occidentaux à l’encontre des populations noires et du continent africain.

 

 Parallèlement aux révoltes populaires en Tunisie puis en Egypte, des  manifestations des jeunes, étudiants, élèves ont embrassées plusieurs grandes villes dont la capitale Ouagadougou en février dernier. Le gouvernement françafricain du président Blaise Compaoré à violemment réprimé les jeunes avec un bilan provisoire de 5 morts. [Cf. San Finna du 23 Février 2011]  Pour les impérialistes, n’y a rien à voir, circuler !

Sous prétexte de protéger les populations civiles et de soutenir la « révolution  démocratique » dans l’Est libyen, les puissances impérialistes ont déversé des bombes sur les populations civiles de Tripoli  faisant de nombreux morts civiles. Le président Sarkozy qui arborait fièrement un sourire après les bombardements en soutien à ses alliés et insurgés de Bengazi depuis un mois, serait-il aveugle à l’insurrection armée contre le régime dictatorial de Deby au Tchad, qui est vieux de 21 ans? Mieux encore la France a reconnu après trois semaines d’insurrection le Conseil National de Transition(CNT) siégeant à Benghazi, comme étant le représentant légitime du peuple libyen, alors que les Forces de résistance nationale tchadiennes existent depuis deux décennies. Quelle contradiction de constater que la France qui affirme à satiété sa ferme opposition contre la prise de pouvoir par les armes, soit  le premier pays démocratique à reconnaître le CNT? Que cacherait cette précipitation ? Serait6elle diplomatico-militaro-financière?

Comparativement aux révoltes sociales en Tunisie et en Egypte, les peuples étaient pacifiques  et sans armes, tandis qu’en Libye, les reportages des télévisions montraient des hommes lourdement armés  qui marchaient vers l’Ouest à la conquête de Tripoli. Une fraction de l’armée séditieuse serait impliquée dans ce mouvement  d’insurrection?

La situation géostratégique de la Libye entre la Tunisie et l’Egypte deux états dont les dirigeants Moubarak et Ben Ali étaient alliés des impérialistes, inciteraient ces puissances à éliminer  le régime anti impérialiste et insoumis du Colonel Kadhafi.

Dans ces deux pays, il est à craindre  que ces révoltes populaires ne soient accaparées par les agents de l’impérialisme car les puissances occidentales aimeraient avoir irréversiblement  une mainmise sur ces deux pays en contrôlant l’évolution  et le contenu de ces mouvements. Dans cette hypothèse, la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste  dont le dirigeant  révolutionnaire le Colonel Kadhafi reste insoumis, devrait être éliminé comme l’était Saddam Hussein par les  puissances guerrières. À cet effet, ne seraient-elles pas impliquées  directement ou indirectement aux manifestations de Benghazi, car le grain de sable libyen dans l’axe Tunisie-Egypte risquerait de bloquer leur mainmise complète  et totale dans cette région africaine.

La crise économique mondiale provoquée par  le système capitaliste a accentué la paupérisation des masses populaires dans les pays du Sud. Les recettes du néolibéralisme  imposées  aux peuples par ses bras armés que sont le FMI et la Banque mondiale ont causé des dégâts sociaux  incommensurables. Les jeunes en première ligne, ont déclenché les révoltes populaires sociales en Tunisie et en Egypte dont les gouvernements sont les nervis des puissances occidentales.

Dans ces deux pays, les mouvements  étaient initiés et dirigés par les  peuples et ne sont pas pilotés de l’étranger. Leurs légitimes révoltes sociales étaient véritablement populaires, nationales et organisées. Ce qui a permis des victoires rapides sur les dictateurs Ben Ali  et Moubarak qui ont pris la poudre d’escampette. En revanche pour la Libye, le complot impérialiste contre le Colonel Kadhafi est évident. En effet, il y a 42 ans quand les USA et la Grande Bretagne ont perdu leur mainmise sur le pays après la révolution du 1er septembre 1969, leur revanche et rancœur  contre leur tombeur demeurent tenaces. De plus, les impérialistes tenteraient de contrôler et d’orienter les révoltes en Tunisie et en Egypte qui devraient assurer la préservation de leurs intérêts dans ces deux pays. Ce qui serait probable car ils disposeraient encore de nombreux agents dans les rouages administratifs. En revanche, l’existence du Colonel Kadhafi, un nationaliste et révolutionnaire entre ces deux pays magrébins, risquerait de susciter des réflexes de révolution radicale et nationaliste en Tunisie et en Egypte, par conséquent, l’élimination du guide devient l’obsession des puissances impérialistes.   

De ce qui précède, pourrait-on véritablement parler de révolte sociale ou de révolution déclenchée à Benghazi en Libye eu égard à la misère des populations tunisiennes et égyptiennes?  (..) le Professeur d’histoire et de sciences politiques, Pierre PICCININ écrit :  « le gouvernement libyen, au moyen de l’armée régulière, pour dictatorial qu’il soit (la légitimité d’un gouvernement, selon le droit international, ne repose nullement sur le critère démocratique), ne vise en aucun cas à massacrer des civils, mais à réprimer une rébellion, armée, qui tente de renverser par la force l’ordre établi, et ce, en outre, dans un contexte tribal qui oppose le nord-est du pays (Benghazi et Tobrouk) aux tribus, majoritaires, qui soutiennent le clan Kadhafi. » [Le post  21 mars 2011]

 

Les nouvelles guerres impérialistes de rapine ou les pillages « décomplexés » et « certifiés Onu » de l’Afrique. 

 

Afin de couvrir leurs actes de terrorisme, de piraterie et de pillages des états du sud, les puissances impérialistes  justifient leurs criminels actes de guerre d’occupation et de contrôle des pays africains par les applications des résolutions du Conseil de sécurité sur la « protection des vies humaines » et « la défense de la démocratie ». C’est notamment le cas de l’impérialisme français  et ses alliés qui  continuent de bombarder  la Libye. Quant à la Côte d’Ivoire, le président Sarkozy a mené une véritable expédition militaire punitive coloniale et d’occupation le 4 avril, 2011 par des bombardements massifs par air et par terre par les troupes d’élites de l’armée française. Le palais présidentiel a été partiellement détruit, et ainsi que de nombreuses cibles civiles. Les bombardements français en Côte d’Ivoire ont fait provisoirement au « moins 2307 morts civils et des milliers de blessés ». Selon le Président  de l’Union Africaine Teodoro Obiang Nguema. À ces crimes contre l’humanité il faudrait y ajouter le kidnapping  du président légitime Laurent Gbagbo, de son épouse Simone et de ses proches collaborateurs. Une première en Afrique où la puissance coloniale enlève un Chef d’état africain en exercice pour imposer son poulain Ouattara.  Cela est insupportable !

 

L’Afrique combattante  se doit de réagir  énergiquement face à  ce mépris du président Sarkozy et les crimes contre l’humanité qu’il a commis. Nous osons espérer que la CPI  serait impartiale et interpellerait le coupable pour le juger. Elle démontrerait ainsi à la face du monde son visage « antiraciste »  que les africains mettent  fermement en cause et à juste titre au vu de son acharnement à juger les noirs. Nombreux sont les peuples du continent  voire certains dirigeants qui continent qui n’hésitent pas à qualifier la CPI  de « Cour Pénale contre les Africains ou les Insoumis». Pour les opprimés du monde, la CPI a un comportement raciste et à géométrie variable selon que vous appartenez à un état puissant du nord ou en développement du sud. Cette institution internationale a laissé en toute liberté l’ancien président des USA, Georges Bush, ce criminel de guerre qui a ordonné l’occupation militaire de l’Irak et le pillage de son pétrole par les compagnies étatsuniennes  à partir de 20 mars 2003. Une

sanglante guerre de rapine qui avait déjà fait  600.000 morts  en octobre 2006 soit 3 ans après l’occupation du pays par l’US Army (..)


La France  de Chirac, qui courageusement s’était opposée à cette guerre par la voix de son ministre des Affaire étrangères Dominique De Villepin, les médias hexagonales, les Bernard Henri Lévy et autres ONG, si soucieux de la « défense de la démocratie » et du « droit d’ingérence humanitaire pour sauver les peuples » n’avaient  pas non plus saisi la CPI  pour crimes contre l’humanité  commis par Georges Bush.                                 

En Libye, à peine la rébellion éclatée à Benghazi pour un problème strictement interne, nous avons assisté à une mobilisation générale de guerre lancée par le président Sarkozy contre la Jamahiriya et son Guide Kadhafi. Combien de problèmes internes similaires existent quotidiennement dans le monde ? Les gendarmes impérialistes sont-ils intervenus ?

Ces quelques faits précités, démontrent si besoin est, du mensonge érigé en dogme  politique internationale et qui cache les objectifs réels de la guerre impérialiste dirigée par le président Sarkozy contre le Guide Mouammar Kadhafi et le peuple libyen. Il ne fait aucun doute que l’odeur du pétrole enivre les guerriers occidentaux, qui rêvent de faire main basse sur le deuxième pays africain producteur du pétrole après le Nigéria et devant l’Algérie. De plus, le brut libyen  est d’excellente qualité et situé à proximité de l’Europe. Selon US Energy Information Administration de février 2011, les réserves de pétrole libyennes sont estimées à  46,4 milliards de barils. La Libye dispose également de d’importantes réserves de gaz naturel (1 548 milliards de m3).  Enfin, l’impérialisme tremble et rêve déjà à l’idée de mettre sous sa coupe  cette région d’Afrique dont les réserves prouvées sont évaluées à 103,2 milliards de tonnes d’or noir en 2009, soit 55,6 % du total des réserves prouvées mondiales de pétrole. [Hindustan Times du 21 mars 2011].

Les mesures de sanctions économiques contre le régime du  Colonel Kadhafi  ont été mises en œuvre par la France et ses alliés bien avant la résolution 1973 du Conseil de sécurité. C’est ainsi que les USA ont bloqué les avoirs libyens dans les banques étatsuniennes. La Libye dispose d’environ 200 milliards de dépôts de réserves de pétrodollars libyens dans les pays occidentaux. En bloquant ces fonds, les puissances impérialistes ont ainsi opéré le hold-up du siècle « décomplexé » et « certifié » par le Conseil de sécurité en s’appropriant de quelques 200 milliards de dollars. Les  Trésors des puissances impérialistes   jubilent d’avoir bloqué les dépôts de la Libye sur leurs territoires respectifs.

Cette guerre de rapine de la France est par ailleurs confirmée par M.Gianpiero Cantoni, président de la commission Défense du Sénat italien  en ces termes: « la France est mue par la volonté d'obtenir des contrats pétroliers auprès des futures autorités libyennes, en cas de victoire des insurgés, et d'accroître son influence en Méditerranée, tandis que l'Italie devra, elle, sans doute faire face à un afflux de réfugiés » [Reuters 22 mars 2011]

 

La croisade militaire contre le Guide Kadhafi, dirigée par le président Sarkozy et la création du CNT.


Les puissances occidentales ont la rancœur tenace et attendaient une opportunité pour se venger du Colonel Kadhafi, qui mène une politique révolutionnaire, indépendante des diktats impérialistes. Malgré un assouplissement dans sa politique « virulente » à l’égard des puissances impérialistes, après l’occupation de l’Irak en mars 2003 par l’armée étatsunienne, les puissances occidentales n’en ont pas tenu compte et projettent toujours de déclencher une guerre contre la Jamahiriya. Le Colonel Kadhafi avait pourtant renoncé à  la recherche sur les armes nucléaires, il a décidé de collaborer avec l’Occident dans la lutte contre le terrorisme, il a ouvert le marché libyen aux multinationales occidentales, signé des accords commerciaux pour l’achat d’équipements et la construction des infrastructures…, pour plusieurs milliards de dollars. Après la réhabilitation du Colonel Kadhafi sur la scène internationale, une cohorte des dirigeants politiques occidentaux et  les représentants des multinationales, faisaient la queue pour rencontrer  le Guide et les hautes autorités jamahiriyennes à Tripoli afin de décrocher des contrats commerciaux  juteux. La concurrence était rude car l’odeur des pétrodollars enivrait  ceux là même qui  autorisent aujourd’hui leurs avions à bombarder Tripoli. Quel cynisme et quelle cruauté et quelle hypocrisie !

                                                                              

(..) Le guide libyen est devenu subitement un monstre à abattre après la réhabilitation de la Jamahiriya sur la scène politique internationale. La versatilité des impérialistes occidentaux devrait servir de leçons aux dirigeants africains qui sont aujourd’hui leurs alliés de circonstance. Ils paieraient honteusement leur servilité à l’impérialisme quand ce dernier aurait atteint ses objectifs mercantiles.


L’impérialisme « humanitaire et démocratique » au secours du « peuple libyen en danger de mort » n’est que l’arbre qui cache la forêt, en l’occurrence le projet du pillage du pétrole jamahariyen. La « Communauté internationale » ou plus exactement le « club des puissances impérialistes» n’a jamais daigné déclencher une opération  « d’ingérence humanitaire » dans les pays d’Afrique francophones où les nervis de la France, véritables tyrans massacrent les populations civiles  depuis plusieurs décennies. Ces crimes  n’ont jamais provoqué de la compassion chez ces « humanitaires et défenseurs des révolutions démocratiques ». La bienveillance précipitée des impérialistes  à l’égard  des insurgés de Benghazi  est  par conséquent incontestablement suspecte. L’opération « Aube d’Odyssée » consacrée par la résolution 1973 du Conseil de sécurité devrait  plutôt s » s’appeler l’«Aurore du génocide  du peuple libyen »

 

Cette croisade impérialiste dirigée par la France contre la Libye et le Colonel Kadhafi, a été par ailleurs confirmée par Claude Guéant (..)


La campagne médiatique et de désinformation, menée tambour battant contre le Colonel Kadhafi a prouvé ses limites. Après plus d’un mois, les insurgés ont étalé  au grand jour à leurs parrains leur faiblesse organique, leur inorganisation et l’absence totale de programme politique crédible. Leur progression militaire sur le terrain  fut stoppée par les troupes légalistes au Guide. Si le CNT avait une assise profonde et populaire dans toute la Jamahiriya, alors comment expliquer son échec patent à étendre l’insurrection ailleurs que dans une portion incongrue de sa zone tribale du cyrénaïque ?  (..) Comment défendre un mouvement qui se dit populaire mais qui  lance des appels réitérés aux forces impérialistes de bombarder et détruire le pays, tuer les populations? De quelle légitimité les dirigeants du CNT prétendraient-ils s’ils sont imposés au peuple libyen par les impérialistes à coups de bombardements? Par son comportement abject, les membres du CNT ne seraient-ils pas devenus les « Harkis » du président Sarkozy et de la France coloniale ?


Le Conseil National de Transition (CNT), mouvement des insurgés de Benghazi naquit à la foulée de l’insurrection et à l’initiative de la France, qui la première l’a  soutenu et reconnu diplomatiquement. Cette organisation serait donc le futur interlocuteur de l’occident avec qui il renégocierait le contrat juteux de l’or noir en sa faveur et au détriment du peuple libyen en cas de l’hypothétique victoire.                                          
Ne pourrait-on pas craindre la scission du pays entre l’Ouest (la Tripolitaine) sous contrôle du Guide et l’Est (la Cyrénaïque) sous administration occidentale déléguée au CNT ? Dans un des débats de février 2011 sur la chaîne BFM TV, un des invités du plateau, expert en énergie, faisait allusion à cette éventuelle partition et insistait : « La Cyrénaïque possède les réserves de pétrole les plus importantes de Libye » Le but de l’invasion est claire c’est de s’approprier des colossales ressources pétrolières de la Libye. 

.

Qui sont ceux qui dirigent  le Conseil National de Transition (CNT) de Benghazi ?

Cette organisation aux contours flous fut créée subrepticement après l’insurrection de Benghazi. La France fut la première à la reconnaître officiellement, suivie de l’Italie et du Qatar. L’engagement médiatique de Bernard Henri Levy (BHL) (..)

 

Abattre le Colonel Kadhafi : une obsession des puissances  impérialistes.


Après la prise du pouvoir par les jeunes Officiers progressistes dirigés par le Colonel Kadhafi le 1er septembre 1969, naquit  la révolution du «Fateh». Le jeune Colonel procéda à la nationalisation des compagnies pétrolières britanniques et étatsuniennes. (..)

 

 

Articles complets ici, suite  (à ne pas manquer, passionnant et instructif

sur le rôle de l'Occident, en particulier) :

 

Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 20:31
A lire absolument pour comprendre
les mécanismes de l'oppression par l'Occident !
Et à relayer partout pour que la vérité triomphe ! (eva)
.
La désinformation sur la crise en Côte d’Ivoire
La tyrannie et ses mensonges
auton678-2258e.jpg
Bernard Desgagné
Chronique de Bernard Desgagné
mardi 26 avril 2011      2943 visites      6 messages



« L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » — Gandhi

Le calvaire que le grand capital assoiffé de pétrole et de profits fait vivre au peuple ivoirien est une immense injustice qui est d’autant plus intolérable qu’elle se produit dans l’indifférence d’une grande partie de mes compatriotes québécois. Depuis bientôt cinq mois, malgré toute ma bonne volonté et mes efforts personnels pour sensibiliser en particulier la classe politique et les médias, j’observe impuissant les Ivoiriens, admirables résistants, se battre seuls contre l’argent des maitres du monde et les fusils de leurs valets. Je pleure et je me réveille la nuit en les entendant gémir, appeler à l’aide.

Une multitude de blogues, de pages Facebook, de canaux Twitter et de sites Web ivoiriens et africains sont parcourus de cris d’indignation et de hurlements de douleur qu’efface sans peine le vacarme assourdissant de la machine de guerre occidentale. À peine audibles, les lamentations des victimes de Duékoué, de Gagnoa, de San Pedro, d’Abidjan et du reste de la Côte d’Ivoire se perdent dans les abysses cybernétiques, tandis que les vampires qui boivent goulument le sang des Africains perpètrent tranquillement leurs crimes sous un déluge de média-mensonges. Avez-vous remarqué le silence de Radio-Canada depuis que l’affaire est prétendument réglée ? Avez-vous remarqué comme cette bande de journalistes à gages se tient coite depuis l’enlèvement de Laurent Gbagbo par les Français, qui l’ont remis à de sombres brutes pour qu’il soit humilié et séquestré avec sa femme, Simone ?

Pourtant, les rebelles poursuivent leurs massacres, jouissent de l’impunité et se tuent même entre eux, ce qui est très embarrassant pour Radio-Canada, qui nous présentait Alassane Ouattara comme le grand démocrate désigné comme vainqueur par la « communauté internationale ». Les élections fédérales tombant à point nommé, Radio-Canada a donc changé de sujet. Elle se désintéresse du conflit au moment où il vient de faire des milliers de morts. Quel contraste avec ce qui s’est passé entre décembre et mars ! Radio-Canada nous avait alors habitués aux quelques centaines de morts des statistiques plus ou moins fictives de l’ONU pour accabler Laurent Gbabo de tous les maux.

Civils utilisés comme bouclier humain par les rebelles L'un des civils utilisés comme bouclier est mort après un échange de tirs Dans la première photo ci-dessus, des civils sont utilisés comme bouclier humain par les rebelles de Ouattara. Dans la seconde, l’un des civils servant de bouclier est tué lors d’un échange de tirs.

Le chaos et la terreur engendrés par l’ONU et la France, qui disaient vouloir protéger les civils, règnent partout sur le territoire ivoirien. Il y aurait deux-millions de déplacés. Les gens se terrent dans les plantations ou dans leur maison, en ville. Ils manquent de nourriture. Les voyous drogués et sans âme recrutés par Ouattara tuent, pillent, violent et saccagent. Les cadavres jonchent les rues. L’ONUCI, force des Nations Unies en Côte d’Ivoire, tire avec ses canons sur les civils de la vaste commune de Yopougon, en plein coeur d’Abidjan. Les jeunes hommes sans arme sont systématiquement « arrêtés », sous prétexte que ce sont des miliciens. S’ils résistent, ils sont tués. Les casques bleus restent sagement dans leur caserne, à Duékoué, pendant qu’à trois kilomètres de leur camp, des dozos sanguinaires massacrent plus de huit-cents civils innocents en deux jours, dans les cris d’horreur. Mais, soudainement, Radio-Canada a des choses plus importantes à nous dire que de nous parler de la tragédie provoquée par la soi-disant « communauté internationale », tout comme Radio-Canada occulte constamment le rôle machiavélique de la soi-disant « communauté internationale » dans le drame haïtien.

Je veux aujourd’hui que mes compatriotes québécois prennent conscience d’un scandale abominable et de la nature diabolique de ceux qui en sont la cause. Pétrole de l’ile d’Anticosti ou pétrole du golfe de Guinée, gaz de schiste de la vallée du Saint-Laurent ou cacao ivoirien : même avidité et même mépris pour l’humanité. Je n’aurai de repos que lorsque les Québécois descendront dans la rue avec l’Afrique et les autres peuples meurtris pour réclamer la justice. Je n’aurai de repos que lorsque chaque peuple s’apercevra qu’il n’est pas seul et cessera de croire ce que les menteurs au service de la ploutocratie racontent à propos des autres peuples. Ivoiriens, Haïtiens, Serbes, Congolais, Afghans, Irakiens, Palestiens, Cubains, Français, Étasuniens et Québécois doivent cesser de se voir les uns les autres à travers le filtre des grands médias et doivent se parler directement. Quand la maison du voisin brule, on peut bien faire semblant que le problème ne nous concerne pas, mais un jour viendra peut-être où ce sera la nôtre qui sera en feu. Il n’y a d’avenir pour l’humanité que dans la solidarité.

De la naïveté à la complicité

Si la désinformation est responsable de l’apathie du citoyen lambda, comment se fait-il tout de même que les plus politisés d’entre nous se laissent endormir de la sorte ? Les fabrications mensongères qu’on essaie de nous implanter dans le cerveau sont d’une grossièreté qui saute aux yeux. Et nous nous sommes fait faire le coup des dizaines de fois avant, à chaque guerre ou opération impériale de supposé « maintien de la paix ». Comment pouvons-nous être dupes des mêmes mensonges ? Comment pouvons-nous croire que la propagande se conjugue uniquement au passé, dans les manuels d’histoire ? Comment nous, les Québécois, pouvons-nous nous imaginer qu’il n’y a de désinformation que lorsque nous en sommes les victimes ? Nous dénonçons le Quebec bashing ou la dissimulation des reculs du français, mais en même temps, nous croyons sans discernement ce que les médias nous racontent au sujet des guerres impériales.

À entendre parler beaucoup de gens supposément intelligents, Obama, Sarkozy, Harper et leurs pions menteurs onusiens, qui tiennent la « communauté internationale » en laisse, éprouveraient soudainement une grande passion pour la démocratie en Afrique. Du Gabon à la Tunisie en passant par le Rwanda, ils entretiennent depuis belle lurette des relations tout à fait cordiales avec des dictateurs qui tantôt « s’accrochent au pouvoir » depuis des décennies, tantôt commettent des massacres à grande échelle. On sait bien pourquoi de telles amitiés sont cultivées : les ressources naturelles et les profits. Pour quelle autre raison a-t-on déjà fait la guerre ? Nommez-moi un seul cas où des troupes occidentales ont défendu des principes moraux par grandeur d’âme. Un seul cas où nos soldats se sont battus pour la justice et la paix. Un seul cas où l’on n’a pas menti systématiquement au peuple qui fournit la chair à canon pour justifier la guerre. Il n’y en a aucun. Qu’à cela ne tienne, partout autour de moi, des Québécois sont disposés à croire qu’en Côte d’Ivoire, la machine à larguer des bombes s’est mutée en douce fée venue apporter la démocratie d’un coup de canon à étoiles.

Incommensurable est la souffrance humaine causée par les faux justiciers qui ont toujours un vilain à mater quelque part et qui réussissent à garder leur image de bons grâce à leur emprise totale sur les médias. Les vilains sont souvent en Afrique, mais pas seulement là. Songez aux centaines de milliers de morts et de blessés et au million de réfugiés de l’Irak : fallait casser la gueule au vilain Saddam. Songez à l’Afghanistan martyrisé depuis 2001, où la corruption et le trafic de drogue règnent. Quel progrès ! Quelle belle œuvre humanitaire ! Fallait casser la gueule à Ben Laden. Il y a toujours des gueules à casser quelque part. Surtout là où se trouvent de mauvais clients. Et ce cassage de gueules laisse dans son sillage des drames qui perdurent.

En 1999, l’OTAN largue des milliers de tonnes de bombes sur la Yougoslavie pendant 78 jours. Alors qu’on nous vante la guerre propre, avec des frappes chirurgicales, des hôpitaux et des écoles sont touchés, comme ce sera le cas en Irak, quatre ans plus tard. Mais ces drames sont occultés à Radio-Canada et ailleurs, comme toujours. Le complexe pétrochimique de la ville de Pancevo est détruit par les frappes, causant fuites toxiques et contamination. Aujourd’hui, les hôpitaux de Pancevo sont remplis de cancéreux. Les invalides sont légion. Les enfants souffrent d’asthme. Les cimetières se remplissent de gens morts à quarante ou cinquante ans.

L’OTAN disait que les bombardements avaient pour but d’éviter une catastrophe humanitaire au Kosovo. Fallait une fois de plus casser la gueule d’un vilain : Milosevic. Or, les habitants de Pancevo se demandent encore aujourd’hui quel rapport il y avait entre cet objectif et les usines de leur ville. En fait, comme toujours, la démocratie et la protection des faibles n’étaient pour rien dans l’œuvre destructrice des maitres du monde. Il s’agissait de porter au pouvoir un faux mouvement indépendantiste constitué par la pègre kosovare d’Hashim Thaçi, qui faisait dans le trafic d’organes et qui règne aujourd’hui sur la traite des blanches en Europe. Il s’agissait aussi d’établir une base de l’OTAN au Kosovo, berceau de la Serbie. Voilà pourquoi on a agressé les Serbes, on les a tués en invoquant de faux charniers et on a dépecé leur pays.

Combien de fois encore avalerons-nous toutes les couleuvres que les médias aux ordres nous apprêtent chaque jour ? Combien de tragédies provoquées par les gardiens autoproclamés de la paix devront avoir lieu pour que l’on cesse de faire comme si les Radio-Canada de ce monde n’avaient pas pour fonction de relayer des mensonges et de nous mettre des idées dans la tête ? Il y a un moment où la naïveté, la paresse intellectuelle et le je-m’en-foutisme deviennent de la complicité.

La réalité masquée par les médias occidentaux en Côte d’Ivoire

Les raisonnements tenus par les médias occidentaux, au sujet de la crise actuelle en Côte d’Ivoire, tiennent purement et simplement du délire mythomane. Les journalistes aux ordres font gober des balivernes à leur public en répétant de fallacieux mantras, en accréditant les propos des terroristes et des assassins, en véhiculant les mensonges des humanitaires à gages et en reléguant au second plan certaines vérités fondamentales.

Dès le début de la crise postélectorale, Laurent Gbagbo a demandé simplement qu’un comité international recompte les voix pour régler le contentieux, qui s’apparente à beaucoup de situations rencontrées dans d’autres pays, y compris aux États-Unis à l’élection présidentielle de 2000. Alassane Ouattara a rétorqué qu’il ne fallait pas recompter les voix, que Laurent Gbagbo devait partir et que, s’il refusait de s’en aller, il fallait l’extirper militairement de son fauteuil. Donc, celui que Sarkozy appelle un dictateur a demandé une médiation impartiale, tandis que celui qui serait le vrai démocrate, « reconnu par la communauté internationale », a répondu qu’il fallait faire la guerre civile, sachant très bien que l’extirpation ne se réaliserait qu’au prix d’un grand nombre de vies humaines et ne pourrait pas être une opération « chirurgicale ».

Les appels à la guerre de Ouattara n’ont rien d’étonnant lorsqu’on sait que lui et ses parrains français à la solde du grand capital ont entrepris de déloger Gbagbo par la force dès septembre 2002, dans une tentative de coup d’État qui a été suivie de la guerre civile sanglante dont nous venons de voir le dernier épisode tragique et dont le bilan s’élève aujourd’hui probablement à près de vingt-mille morts et des dizaines de milliers de blessés. Les rebelles qui ont attaqué la Côte d’Ivoire et commencé la guerre civile ont toujours agi pour le compte d’Alassane Ouattara et se sont comportés de manière sanguinaire, capturant des policiers chez eux, les torturant et les exécutant sur la place publique, tantôt par balle, tantôt en les transformant en torches humaines, tantôt par d’autres procédés.

Les hélicoptères de combat français qui tirent sur les civils ne sont pas une nouveauté en Côte d’Ivoire. La France est constamment intervenue, ainsi que les mercenaires onusiens, pour soutenir les rebelles, qui ne seraient pas allés bien loin sans cette aide. Déjà, en novembre 2004, les hélicoptères français faisaient des cartons sur les manifestants. Quelques jours plus tard se produisait l’abominable tragédie de l’Hôtel Ivoire, où des soldats français ouvrirent le feu sur des manifestants désarmés, en tuant des dizaines et en blessant des centaines.

À partir de la fin mars 2011, les hélicoptères de combat français et ceux de l’ONU, qui convoyaient déjà les rebelles depuis plusieurs mois, se sont mis à leur fournir un véritable appui aérien tactique. Alors que les rebelles intensifiaient leurs massacres de civils, les Français et l’ONU se sont mis à pilonner « les armes lourdes » de Laurent Gbagbo et la résidence du chef de l’État, à Abidjan. Les bombardements ont duré plusieurs jours, empêchant les Abidjanais de fermer l’oeil la nuit et faisant de nombreuses victimes civiles.

Sans ces frappes aériennes et la protection des blindés onusiens et français, jamais les rebelles, véritable bande de voyous désorganisés et disparates, ne seraient venus à bout de l’armée ivoirienne. Ils n’étaient capables que d’une chose : semer partout la terreur. Actuellement, les rebelles de Guillaume Soro et ceux d’Ibrahim Coulibaly (IB) s’entredéchirent en Côte d’Ivoire. Que fallait-il attendre de la part de pareilles hyènes ?

Le prétexte de la France et de l’ONU pour détruire les dépôts de munitions et les blindés ivoiriens ? Les armes en question auraient menacé les civils. Or, quoi qu’aient pu en dire Ouattara et ses assassins qui ne cessent de vouloir masquer leurs crimes par des mensonges éhontés, jamais les Forces de défense et de sécurité de la Côte d’Ivoire n’ont tiré sur des civils. Il a fallu que des menteurs onusiens s’en mêlent pour pallier l’absence totale de fondement aux accusation de crimes de guerre contre Laurent Gbagbo.

Le gros mensonge initial

La crise provoquée volontairement par l’ONU en Côte d’Ivoire a été déclenchée par un mensonge initial, c’est-à-dire le mensonge de la victoire électorale d’Alassane Ouattara. Ni Ouattara, ni l’ONU n’ont accepté que l’on recompte les voix, comme l’a constamment demandé Laurent Gbagbo, et ce, pour une raison évidente : un examen impartial de ce qui s’est passé lors du second tour aurait clairement mis en évidence le mensonge et aurait démontré la victoire de Laurent Gbagbo.

Compte tenu des énormes pressions exercées sur Laurent Gbagbo, l’élection a eu lieu même si les rebelles n’avaient pas désarmé comme convenu dans les accords de paix. (Après le feu d’artifice de la destruction des armes des forces ivoiriennes, en quelques jours, on voit bien maintenant que la France et l’ONU auraient eu amplement les moyens de désarmer les rebelles sur une période trois ans, si elles avaient voulu.) Le premier tour se tient le 31 octobre 2010 et le second, le 28 novembre. Laurent Gbagbo est premier le 31 octobre avec 38 % des voix, contre 32 % pour Alassane Ouattara et 25 % pour Henri Konan Bédié.

Au premier tour, Young-Jin Choi, le représentant de Ban Ki-moon en Côte d’Ivoire, attend la proclamation par le Conseil constitutionnel pour attester, au nom de l’ONU, que l’élection s’est tenue dans le respect des règles. Le second tour entrainera un imbroglio. M. Choi n’attendra pas la proclamation du Conseil constitutionnel et attestera plutôt le résultat fictif donné par le président de la Commission électorale indépendante.

Les membres de la Commission électorale indépendante (CEI) n’arrivent pas à s’entendre, car des irrégularités importantes entachent les résultats dans la zone occupée par les rebelles (zone CNO). Après trois jours, le délai de la CEI est expiré et elle doit remettre le dossier au Conseil constitutionnel, comme le prévoit le Code électoral de la Côte d’Ivoire. Mais, après l’expiration du délai, le 2 décembre, coup de théâtre, le président de la CEI, Youssouf Bakayoko, se rend au QG d’Alassane Ouattara pour y annoncer la victoire de ce dernier.

M. Bakoyoko est emmené au QG de M. Ouattara par les ambassadeurs des États-Unis et de la France. Il n’est accompagné d’aucun autre membre de la CEI. Seuls des journalistes étrangers sont présents au moment de l’annonce. Aucun journaliste ivoirien n’est sur place. Serait-il normal que le lieutenant-gouverneur du Québec arrive dans une voiture de la GRC au QG de campagne du Parti libéral du Québec, pour y annoncer le résultat des prochaines élections générales québécoises, sans égard aux prérogatives du directeur général des élections, en présence uniquement de journalistes du Globe and Mail, de l’Ottawa Citizen et du Calgary Herald ?

Sans attendre la proclamation officielle des résultats par le Conseil constitutionnel, qui est le seul habilité à le faire selon la Constitution de la Côte d’Ivoire, Young-Jin Choi atteste les résultats annoncés par Youssouf Bakayoko. Selon M. Choi, de nombreux agents de l’ONUCI avaient été déployés sur l’ensemble du territoire national pour rendre compte du déroulement du scrutin. Ils ont pu constater que l’élection s’est tenue dans de bonnes conditions et que, s’il y a eu des irrégularités, elles sont mineures et ne justifient pas une remise en question du résultat. Voilà le gros mensonge fabriqué par l’ONU qui est à l’origine de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire.

Le Conseil constitutionnel, la plus haute autorité judiciaire au pays, comme la Cour suprême au Canada, n’est pas du tout du même avis que M. Choi. Lui et beaucoup d’autres observateurs constatent des fraudes massives et des violences commises dans les zones sous l’emprise des rebelles toujours armés. Yao N’dré, président du Conseil constitutionnel, annonce la décision de ce dernier. Laurent Gbagbo a remporté l’élection présidentiel. Le résultat définitif est le suivant :

Laurent Gbagbo : 51,45 %

Alassane Ouattara : 48,55 %

Il est à noter, par exemple, que, dans environ 500 bureaux de vote de la zone CNO, Laurent Gbagbo obtient 0 voix, ce qui veut dire que même ses propres représentants n’auraient pas voté pour lui, alors qu’il avait obtenu beaucoup de votes dans ces bureaux, au premier tour.

Contrairement à ce qu’affirme le menteur onusien Choi, de nombreuses délégations d’observateurs constatent des fraudes massives dans la zone CNO : des vols d’urnes par des soldats rebelles, des séquestrations d’observateurs, des votes multiples, des faux bulletins sans hologramme, des bourrages d’urnes, l’empêchement de voter des partisans de Laurent Gbagbo, des agressions physiques contre eux ainsi que de nombreux préjudices matériels. L’un des observateurs de l’Union africaine, Mohamed Aref, témoigne de l’énorme manipulation. Pour lui, c’est très simple : les chiffres de Choi sont truqués.

Bien que la Constitution de la Côte d’Ivoire ne prévoie aucun recours contre les décisions du Conseil constitutionnel, les partisans d’Alassane Ouattara et leurs alliés occidentaux font valoir que le président de ce conseil a été nommé par Laurent Gbagbo. Est-ce une raison pour balayer du revers de la main la décision des juges ? Au Canada, par exemple, les juges de la Cour suprême sont nommés par le premier ministre. Le Québec a-t-il demandé aux casques bleus de bombarder Ottawa lorsque la Cour suprême du Canada a invalidé de nombreuses dispositions de la Charte de la langue française ?

Les partisans d’Alassane Ouattara et leurs alliés occidentaux font aussi valoir que, selon l’article 64 du Code électoral, le Conseil constitutionnel avait l’obligation d’ordonner la reprise du scrutin dans les 45 jours s’il constatait des irrégularités graves. Or, cet argument revient à donner plus de pouvoir à la CEI qu’au Conseil constitutionnel et à nier à ce dernier sa fonction de juge suprême en matière d’application des lois. Le Code électoral est une loi de la Côte d’Ivoire, qui doit être interprétée à la lumière de la Constitution et du reste du cadre juridique du pays.

De plus, les mêmes causes produisant les mêmes effets, la tenue d’un scrutin honnête dans les zones sous l’emprise des rebelles aurait été difficile sans désarmement. Vu les circonstances, la plus haute autorité judiciaire avait le droit de prendre la décision qu’elle estimait dans l’intérêt du pays.

La Côte d’Ivoire étant un État souverain doté d’institutions démocratiques, il ne revient pas à la communauté internationale, mais bien à la population ivoirienne de choisir elle-même son président. Au Canada, accepterait-on que la « communauté internationale » proclame le vainqueur des élections et exerce des pressions énormes pour que les Canadiens acceptent ce choix ? Les litiges électoraux sont courants dans le monde. Chaque fois, on laisse les autorités administratives et judiciaires du pays les régler. Pourquoi veut-on que ce soit différent en Côte d’Ivoire ? Parce que la population est de race noire ?

Pour ajouter l’insulte à l’injure, lorsque l’Union africaine a formé un comité d’experts pour se pencher sur le litige, ce comité n’a pas du tout examiné le fond de la question, c’est-à-dire les documents électoraux. Il s’est borné à interroger divers acteurs du dossier et s’est appuyé sur les résultats fictifs de Choi ainsi que sur une erreur d’appréciation grave. L’Union africaine étant financée à 80 % par l’Union européenne, elle est peuplée de menteurs qui sont sur la même liste de paye que les menteurs onusiens. Voici un extrait de la réplique du gouvernement Gbagbo au rapport du comité d’experts, réplique que l’on pouvait trouver dans le site de la présidence de la Côte d’Ivoire, mais qui s’est volatilisée puisque Ouattara a fait fermer le site. Heureusement, j’en avais conservé une copie :

« L’Union Africaine fonde […] sa décision sur une erreur d’appréciation grave commise par le groupe d’experts, à savoir que la requête en annulation du Candidat Laurent GBAGBO portait sur quatre (04) et non pas sept (07) départements. Selon eux, en annulant sept au lieu de quatre, le Conseil Constitutionnel est allé au-delà de ce qui lui était demandé. En vérité, le Conseil Constitutionnel était saisi pour annuler huit (08) départements : Bouaké, Katiola, Dabakala, BoundiaIi, Korogho, Ferké, Beoumi, Sakassou. Le Conseil a éliminé seulement sept (07) : Bouaké, Katiola, Dabakala, Boundiali, Korogho, Ferké, Séguéla soit moins que ce qui lui était demandé. Cette confusion grave apparaît comme une manœuvre délibérée pour discréditer la décision du Conseil Constitutionnel et arracher la décision des membres du Panel et du CPS en faveur d’Alassane Ouattara. »

Les lecteurs qui souhaitent vérifier dans les détails l’information ci-dessus peuvent consulter le site International Watch, où ils trouveront des documents officiels relatifs au second tour de l’élection présidentielle, y compris beaucoup de preuves des fraudes massives.

Les mensonges pour incriminer Gbagbo

On connaissait déjà le rôle délétère des faux pacificateurs onusiens à Haïti ou encore en République démocratique du Congo, où, à l’été 2010, par exemple, dans le village de Luvungi, ils ont laissé des bourreaux en armes violer des femmes et des enfants pendant une semaine, sans intervenir.

S’il restait encore un seul gramme de crédibilité à la « communauté internationale », elle vient de le perdre en Côte d’Ivoire, où les masques vertueux des onusiens sont tombés pour de bon. L’ONU s’est complètement déshonorée en devenant le foyer de propagation des mensonges, et les casques bleus se sont transformés au grand jour en terroristes aux côtés des rebelles, pour tuer des Ivoiriens.

Si vous cherchez partout dans les médias ou ailleurs des preuves solides des accusations portées contre Laurent Gbagbo, vous n’en trouverez nulle part. Vous entendrez des affirmations, des histoires, mais jamais de preuves concluantes semblables aux nombreuses preuves visuelles et matérielles très accablantes contre Alassane Ouattara et ses amis de l’Élysée et de l’ONU. Vous verrez par ailleurs beaucoup de mensonges construits de toutes pièces par les humanitaires à l’impartialité factice ainsi que par les chefs onusiens, puis relayés par les grands médias. Laurent Gbagbo ayant toujours été un homme de paix et de démocratie, il a fallu, pour pouvoir convaincre le public occidental que c’était un dictateur, cacher certains faits cruciaux et organiser des mises en scène.

Navi Pillay, la haute commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, a inventé des histoires de charniers et, après avoir prétendu faussement que l’ONUCI ne pouvait pas se rendre sur place pour vérifier, elle a dû reconnaitre dans un cas que le charnier n’existait pas. Dans les autres cas, l’ONU n’a pas enquêté. Évidemment, le mal était fait, quant à la réputation de Laurent Gbagbo. L’ex-député norvégien Lars Rise a mis les points sur les « i » : la France se comporte comme au bon vieux temps des colonies, l’ONU aggrave la situation au lieu de l’améliorer et Mme Pillay raconte des sornettes.

Ban Ki-moon a inventé des livraisons d’hélicoptères biélorusses au gouvernement de la Côte d’Ivoire, qui était soumis à un embargo sur les armes tandis que les rebelles étaient bien approvisionnés en armes par la France et l’ONU. Devant les protestations de Minsk, Alain Le Roy, le chef des opérations de « maintien de la paix » de l’ONU, a dû reconnaitre que son patron Ki-moon avait menti.

Comme preuve de la « campagne de violence organisée » des forces de sécurité et des milices soutenant Laurent Gbagbo, les humanitaires à gages de Human Rights Watch ont présenté l’image de partisans d’Alassane Ouattara tués le 16 décembre 2010 à Abobo pour accompagner un récit largement fantaisiste, construit à partir des faux témoignages de menteurs à la solde d’Alassane Ouattara. Human Rights Watch a pris bien soin de ne pas préciser les circonstances de la prétendue manifestation du 16 décembre, qui était en fait une attaque en règle des rebelles aidés par des casques bleus, avec mitrailleuses et lance-roquettes, contre le siège de la RTI, la radio et la télévision d’État ivoiriennes. Human Rights Watch est financée par la fondation étasunienne National Endowment for Democracy, une création de Ronald Reagan pour remplacer la CIA dans les opérations de propagande.

L’une des « opérations psychologiques » les plus médiatisées de l’ONU contre Laurent Gbagbo est survenue le 3 mars 2011. Quelques partisans d’Alassane Ouattara organisèrent une mise en scène grossière où « six à huit femmes » furent prétendument massacrées par les Forces de défense et de sécurité (FDS) ivoiriennes. Alain Le Roy, le secrétaire général adjoint au Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU, affirma officiellement que les femmes avaient été abattues « par des mitrailleuses lourdes de calibre 12,7 ». La dépêche de l’AFP relayant le mensonge de M. Le Roy fut immédiatement reprise par des dizaines, voire des centaines de grands médias. Les grandes chaines européennes diffusèrent plusieurs reportages télévisuels (dont voici un exemple) qui reprenaient des extraits choisis de la vidéo amateur des comédiens pro-Ouattara.

Or, dans la vidéo amateur (mais pas dans les extraits diffusés par les médias), on voit soudainement, entre autres invraisemblances, l’une des femmes supposément massacrées revenir miraculeusement à la vie et se faire dire par le caméraman de se recoucher. Elle s’exécute aussitôt en prenant soin de replacer elle-même son bras pour cacher son visage. De plus, on entend clairement les coups de feu, au nombre de trois, qui sont simplement des tirs de sommation et sont provoqués volontairement par des jeunes hommes s’avançant vers les blindés des FDS. Il n’y a manifestement aucun tir de mitrailleuse. Voici une analyse édifiante de la mise en scène ainsi qu’un reportage de la RTI qui la dénonce, tout en soulignant que les médias occidentaux n’en sont pas à leur premier mensonge.

Radio-Canada a diffusé la nouvelle du prétendu massacre à au moins cinq reprises, y compris quatre fois après le 5 mars, date à laquelle j’ai communiqué à la journaliste Sophie Langlois des preuves indiscutables qu’il s’agissait d’une mise en scène. Une page Web présentant le massacre des sept femmes comme un fait avéré est encore en ligne dans le site de Radio-Canada.

Pire encore, Radio-Canada a essayé de couvrir le mensonge par un mensonge additionnel. Elle a dépêché la journaliste Sophie Langlois à Abidjan et lui a demandé d’interroger à la caméra l’un des complices pro-Ouattara de la mise en scène comme si c’était un moyen d’attester la véracité du massacre. Pendant son voyage, Mme Langlois s’est empressée d’interviewer de nombreuses prétendues victimes pro-Ouattara des FDS. Elle en a rapporté beaucoup de ragots, mais n’a présenté, dans ses reportages, aucune preuve concluante pour étayer les accusations contre Laurent Gbagbo. À l’inverse, pendant la semaine où elle était en Côte d’Ivoire, Mme Langlois n’a rencontré pratiquement aucune victime des tueurs de Ouattara, malgré l’aide qui lui a été fournie par moi et des Ivoiriens du Québec pour lui permettre de rencontrer de telles personnes et de constater leurs blessures sur place.

Dès le 12 mars, j’ai porté plainte auprès de l’ombudsman, Mme Julie Miville-Dechêne, contre le comportement de Radio-Canada dans la crise postélectorale ivoirienne et en particulier contre la participation de Radio-Canada à l’opération psychologique onusienne du 3 mars 2011. L’enjeu étant beaucoup trop important, il est évident que jamais Radio-Canada ne reconnaitra sa culpabilité et qu’elle fera tout pour soit nier, soit minimiser ses mensonges. Ce sera la preuve définitive qu’il n’est plus de mise de parler d’une « théorie du complot », mais bien d’un complot avéré.

Les Ivoiriens du Québec et leurs familles au Côte d’Ivoire ayant subi des préjudices incommensurables en raison de l’agression militaire et économique que leur pays a subie, ils auraient selon moi intérêt à envisager des poursuites judiciaires contre Radio-Canada. Jamais la destruction de la Côte d’Ivoire n’aurait été possible sans la campagne de désinformation massive orchestrée par les médias au service du grand capital, dont la propagande consistant à inverser complètement les rôles a certainement influencé les politiciens québécois et canadiens dans leur position relativement à la Côte d’Ivoire. Jamais les gens de bonne volonté, qu’ils soient députés ou simples citoyens, n’auraient cautionné l’appui moral, humain et financier fourni par Stephen Harper et Jean Charest au terroriste Alassane Ouattara s’ils avaient su la vérité. Et il est certain qu’en se dissociant publiquement de Sarkozy, des gens comme Amir Khadir, Gilles Duceppe et Pauline Marois auraient pu lancer un mouvement de prise de conscience. Leur intervention aurait pu être le grain de sable dans l’engrenage infernal. Mais pour cela, il aurait fallu qu’ils soient honnêtement informés, ce qui n’a manifestement pas été le cas.

Un coup d’État pour le pétrole

Alassane Ouattara a obtenu « l’extirpation » qu’il souhaitait, mais elle est loin d’avoir été « chirurgicale » et sans douleur. Son coup d’État a réussi non pas à cause des rebelles, mais bien grâce à l’armée française et aux mercenaires onusiens. La phase finale de la quête du pouvoir de M. Ouattara se solde par un déluge de bombes, d’obus et de missiles français, la neutralisation des forces de l’ordre ivoirienne, la remise en liberté de centaines de criminels dans Abidjan, des pillages incessants, des millions de déplacés, des millions de personnes enfermées chez elles, sans nourriture, pendant plusieurs jours, des milliers de morts et de blessés parmi les civils ainsi que l’anéantissement de l’administration publique.

Les bureaux des ministères ivoiriens ont été saccagés de même que la résidence du chef de l’État et l’Assemblée nationale. Les institutions politiques et judiciaires sont inopérantes. L’ancien chef de l’État a été arrêté et humilié de même que tous ses partisans. Il est détenu ainsi que sa femme depuis le 11 avril 2011, sans qu’aucune accusation précise soit portée contre eux. Les militaires et les politiciens qui n’étaient pas favorables à M. Ouattara ont le choix entre l’allégeance forcée, l’exil ou la persécution, voire la torture et l’élimination. Même lorsqu’ils ne sont pas armés, les jeunes hommes considérés comme des partisans de Laurent Gbagbo sont déshabillés, faits prisonniers, détenus dans des conditions atroces, torturés, utilisés comme boucliers humains et parfois exécutés, sous prétexte que ce sont des « miliciens ». Les terroristes illettrés de M. Ouattara réclameront bientôt des postes de dignitaires, de luxueuses demeures pour leur famille et des limousines. Ils installeront un régime des plus corrompus. Le pays risque d’être pratiquement ingouvernable sans une forte répression. Voilà la démocratie imposée par les valets français et onusiens du grand capital occidental, Nicolas Sarkozy en tête, avec la bénédiction de la « communauté internationale ».

Civils capturés par les rebelles de Ouattara Des civils sont capturés par les rebelles de Ouattara.

Le coup d’État sanglant de 2011 et ses séquelles très douloureuses qui ne sont pas près de s’estomper contrastent nettement avec ce qui s’était produit en 2000, lors de l’élection de Laurent Gbagbo. À l’époque, le général Robert Guéï, auteur d’un coup d’État en 1999, s’était proclamé vainqueur, en truquant les résultats. La population descendit massivement dans la rue et les travailleurs se mirent en grève, malgré la répression policière qui fit des morts. (Ouattara et ses complices attribuent régulièrement les victimes de cette répression aux partisans de Laurent Gbagbo, mais ce n’est qu’un mensonge de plus.) Le général Guéï fut obligé de constater qu’il n’avait pas du tout la faveur populaire et s’avoua vaincu.

Après l’élection du 28 novembre 2010, Alassane Ouattara lança vainement des appels à la population pour qu’elle manifeste et fasse la grève. Les Ivoiriens ne suivirent pas ce mot d’ordre. Les manifestations pro-Ouattara furent de fausses manifestations, orchestrées par des metteurs en scène, comme celle du prétendu massacre du 3 mars. Les télévisions occidentales relayèrent des images de jeunes hommes armes blanches à la main, mettant le feu à des pneus et se disant prêts à « en finir avec Laurent Gbagbo ». On vit, dans les manifestations prétendument pacifiques pro-Ouattara, des hommes en civil transporter des armes, y compris des lance-roquettes. Voici un exemple de manifestation « pacifique » pro-Ouattara.

Laurent Gbagbo, lui, n’a jamais eu recours à la violence et a toujours joui de la faveur populaire. C’est une sorte de René Lévesque ivoirien. Digne héritier de Patrice Lumumba et de Thomas Sankara, père du multipartisme et de la liberté de presse en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo a suspendu l’application du principe de l’ivoirité, adopté par Henri Bédié, aujourd’hui paradoxalement allié de Ouattara. C’est grâce à Laurent Gbagbo que Ouattara a pu se présenter à l’élection présidentielle. Laurent Gbagbo n’a jamais mis ses adversaires en prison. Alassane Ouattara, lui, vient d’emprisonner Laurent Gbabo pour la deuxième fois. Il l’avait fait déjà le 18 février 1992.

Quelques jours avant que ne débute l’offensive finale de la France et de l’ONU qui sema la désolation en Côte d’Ivoire, les grands médias occidentaux se gardèrent bien de nous informer de la grande manifestation pacifique d’appui aux institutions ivoiriennes et à Laurent Gbagbo qui réunit des centaines de milliers de personnes au coeur d’Abidjan. Pendant vingt-quatre heures, les 26 et 27 mars 2011, la Place de la République fut envahie par des Ivoiriens venus demander au monde d’entendre leur appel à la paix, à la souveraineté des peuples et au respect des êtres humains. À perte de vue, toutes les artères menant à cette place étaient remplies de monde venu passer la nuit à écouter orateurs et artistes. C’était émouvant d’entendre la foule entonner l’Abidjanaise ou « David contre Goliath ». Mais personne à Radio-Canada ne nous en parla.

Quand je revois les images de ce peuple fier et admirable de résistants, je pense à tous ceux qui chantaient et dansaient pour leur pays et qui ont été assassinés par la folie meurtrière du grand capital, dans l’indifférence de mes compatriotes québécois, au milieu des histoires insignifiantes dont nous abreuvent les médias. J’en éprouve une grande tristesse. Vous me pardonnerez de manquer d’intérêt pour le vote de confiance de Pauline Marois ou la bataille électorale de Gilles Duceppe.

Combien de temps encore resterons-nous prisonniers de l’univers d’information-fiction qui balise notre démocratie imaginaire, au service de la guerre, du pillage et du mensonge ? Nous sortons parfois brutalement de notre rêve éveillé, par exemple pour un puits de gaz que des employés obéissants, sur la liste de paye des grands patrons, commencent à creuser sur nos terres. Et comme le capital finit quand même par arriver à ses objectifs en silence, au Québec, derrière les portes closes des officines du parti des exploiteurs libéraux, il n’a pas besoin de nous tuer. Pourvu que nous continuions de jouer docilement notre rôle dans le système.

Depuis la création du système de Bretton Woods, en 1944, ce sont la Banque mondiale, le FMI, Wall Street, le complexe militaro-industriel, les magnats de la finance et la Federal Reserve avec sa planche à monnaie de singe qui nous dirigent vraiment. Pas les politiciens que nous élisons et qui ne sont que des marionnettes. Les maitres du monde nous accordent le privilège de nous bercer des illusions de la démocratie tant que nous leur obéissons et que nous les laissons nous plumer, sans remettre en question leur droit héréditaire et absolu d’exploiter les pays et les peuples à leur guise. Quand ils nous disent qu’ils vont abaisser la cote de crédit de notre État de AAA à AA si nous ne laissons pas les gens mourir dans les couloirs de nos hôpitaux, notre premier ministre leur obéit. Quand les mêmes agences de notation derrière lesquelles se cachent les voleurs de Goldman Sachs nous disent d’investir nos économies dans des prêts hypothécaires à risque érigés en placements fiables portant la cote AAA, notre Caisse de dépôt et placement leur obéit et perd quarante-milliards de dollars. Peu de temps après, son directeur, un certain Henri-Paul Rousseau, trouve refuge chez Desmarais, maitre de l’information au Québec, parrain de Nicolas Sarkozy et actionnaire de référence de la quatrième pétrolière au monde, Total… qui a le pétrole de la Libye et du golfe de Guinée dans son collimateur. Tiens, tiens.

Cela crève les yeux que le massacre des Ivoiriens pour déloger Laurent Gbagbo n’a rien à voir avec la démocratie et tout à voir avec l’économie du pillage. C’est le pétrole du golfe de Guinée (35 milliards de barils de réserves connues) qui explique cette nouvelle fureur assassine déguisée en entreprise de défense de la démocratie, après l’Irak et l’Afghanistan. De la même manière, c’est le pétrole de la Libye qui explique qu’il faille y bombarder Tripoli tout en accusant Kadhafi d’être lui-même le responsable des tueries, ce qui est ridiculement insensé quand on sait que, dès les premiers jours du « soulèvement populaire », les pauvres « manifestants pacifiques » tiraient sur des commissariats de police avec des lance-roquettes.

Un État fort et des dirigeants qui ne sont pas des marionnettes du grand capital constituent le plus grand des dangers pour ceux qui ont vu leur fortune décupler avec le néolibéralisme et qui se paient tous les serviteurs qu’ils veulent. C’est pour cela que les groupes qui visent à démanteler, affaiblir ou repenser le « modèle québécois », comme le Réseau liberté Québec ou l’Institut économique de Montréal, sont si bien financés et que leurs porte-paroles occupent toutes les tribunes médiatiques. Un État fort met le capital au service du peuple, et non l’inverse, tout en privant les ultrariches des vaches à lait qu’ils achètent et rentabilisent avec des deniers publics. C’est pour cela que les valets de ces riches brandissent des tas d’épouvantails aussitôt qu’il est question de nationalisation. On nous prédisait la fin du monde lors de la nationalisation de l’électricité, dans les années 1960. Hydro-Québec fut une réussite colossale. Puis, au début des années 2000, on nous a rebattu les oreilles avec le fiasco de la Gaspésia, preuve indubitable de l’incapacité de l’État à gérer efficacement les affaires, si l’on en croit les chantres du capitalisme sauvage.

La campagne de dénigrement contre Laurent Gbagbo en vue de le renverser a commencé en 2001, dès l’adoption du premier budget de son gouvernement, qu’il avait appelé un « budget sécurisé ». Laurent Gbagbo voulait que son pays se désenclave du système de Bretton Woods et mette fin à l’endettement infini, instrument privilégié d’asservissement de l’Afrique employé par le FMI, dont Alassane Ouattara a été le directeur général adjoint. Laurent Gbagbo a commencé à devenir un « dictateur » avec ce budget, lorsqu’il essayait de donner à son peuple les outils nécessaires pour se libérer. C’est à ce moment qu’on a décidé de le remplacer par l’homme du FMI, Alassane Ouattara. Mais la résistance du peuple ivoirien a été très vive. Pour seulement donner l’illusion qu’on installe M. Ouattara au pouvoir, le président élu « par la communauté internationale » qui ne gouverne toujours rien, il a fallu presque neuf années de tentatives de coup d’État, de guerre civile, de terrorisme, d’affaiblissement de l’État ivoirien, de bombardements par la France, de trucages électoraux, de cruels embargos, notamment sur les médicaments, et d’autres pressions démesurées par les puissances occidentales, contre un petit pays d’Afrique de l’Ouest.

Desmarais et Power Corporation sont parmi ceux qui comptent sans doute profiter le plus du massacre des Ivoiriens, vu leurs intérêts dans Total. Parions que M. Desmarais n’a pas essayé de convaincre son poulain Sarkozy de retenir ses bombes. Parions aussi que ses ordres se sont bien rendus aux journalistes à gages radiocanadiens, conformément à l’entente secrète qui lie sa société de désinformation Gesca à la Société Radio-Canada. Desmarais, Sarkozy, Harper, Charest : les ennemis du peuple ivoirien sont aussi les ennemis du peuple québécois. Il est temps que l’Afrique et le Québec commencent à se parler.

 


liberezgbagbo.php


Voici quelques sites, articles et vidéos à consulter, en plus des liens fournis dans le texte ci-dessus, pour entendre autre chose que le lavage de cerveau des grands médias, qui s’efforcent de nous faire croire qu’il y a unanimité à propos de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire.

Abidjan vérités

Analyse de Guy Labertit, ancien délégué national du Parti socialiste français pour l’Afrique

bis repetita

Blogue de Gilbert Collard

Cameroonvoice

Cameroonvoice - Silence on tue

Communiqué du Front national le 4 avril 2011

Communiqué du Front national le 11 avril 2011

Complot occidental en Côte d’Ivoire : une évidence - Yves Rocheleau, ancien député du Bloc Québécois

Cote d’Ivoire Presidential Conflict

Côte d’Ivoire Truth

Débat avec Vitrice Yekpe, Gaston Kelman et Grégory Protche, le 5 janvier 2011, à l’émission Toutes les France

Débat avec Vitrice Yekpe, Alain Toussaint et Grégory Protche, le 4 février 2011, à l’émission Toutes les France

Diaporama présenté par Bernard Desgagné à la table ronde du 18 mars 2011, à l’Université du Québec en Outaouais

DirectScoop.net

Discours du sénateur de l’Oklahoma Jim Inhofe le 4 avril 2011

Discours du sénateur de l’Oklahoma Jim Inhofe le 5 avril 2011

Discours du sénateur de l’Oklahoma Jim Inhofe le 7 avril 2011

Discours du sénateur de l’Oklahoma Jim Inhofe - French Colonialism Must End

Djibitv

Entrevue avec Calixthe Beyala

Entrevue avec Didier Julia au sujet de la position de la France

Entrevue avec Jean-François Probst, ancien bras droit de Jacques Chirac - Gbagbo plus proche de Mandela que de Mugabe - Télécharger le fichier audio de l’entrevue

Entrevue avec Laurent Gbagbo sur Canal+

Entrevue avec Laurent Gbagbo le 5 avril 2011

Entrevue avec Michel Galy sur BFMTV

Entrevue avec Michel Galy sur TF1

Entrevue avec Marcel Ceccaldi

Entrevue avec Marie-Antoinette Singleton sur CBN

Entrevue avec Marie-Antoinette Singleton sur CNN

Entrevue avec Roland Dumas et Jacques Vergès, le 11 janvier 2011, à l’émission Ce soir ou jamais - partie 1

Entrevue avec Roland Dumas et Jacques Vergès, le 11 janvier 2011, à l’émission Ce soir ou jamais - partie 2

Entrevue avec Roland Dumas et Jacques Vergès le 25 avril 2011 - partie 1

Entrevue avec Roland Dumas et Jacques Vergès le 25 avril 2011 - partie 2

Gri-Gri International

Indignez-vous

Infos Côte d’Ivoire

Ivoirebusiness

Lettre de Bernard Desgagné à Guy A. Lepage

Michel Collon parle des guerres impériales

Philippe Rémond, le Français tué à Yamoussoukro par les rebelles de Ouattara

Questions de Marine Le Pen à la Commission européenne

Résistances Côte d’Ivoire

Repost 0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 18:19

http://2.bp.blogspot.com/_3Ki_C_4xnDw/S7ejrXd7qpI/AAAAAAAAAGA/b8qwPGFh6c4/s1600/Xyanide-Resurrection-1198.jpg


Sommaire :

 

Les pouvoirs de l'ombre,

par eva R-sistons

 

Alors que les Médias collabos chantent partout les louanges du futur mariage princier, en Angleterre, et dans la foulée, celles de la monarchie anglaise et plus généralement des monarchies, j'ai décidé, en cette occasion, de vous servir un article sur les coulisses de la royauté anglaise que la Mafia du Nouvel Ordre Mondial tente de nous faire apprivoiser pour mieux nous tenir à sa merci, ensuite, dans les mailles d'un filet terrible : Celui du monde anglo-saxon, qui détient à lui seul tous les records de crimes au cours de l'Histoire. Cet article, vous l'aurez le jour du mariage princier: Ce sera mon cadeau de mariage (empoisonné). En attendant, voici quelques jours l'un de mes Lecteurs m'a signalé la parution d'un article  sorti par le Réseau Voltaire sur les armées secrètes de l'OTAN (VII) sur ce que j'intitulerai, moi, les pouvoirs de l'ombre; J'ai promis d'en parler, et même d'en faire l'introduction. Il annoncera parfaitement le suivant, sur la monarchie anglaise et ses innombrables méfaits.

 

Protocole de Toronto:

Quel avancement pour les plans du Nouvel Ordre Mondial ?

Tableau réalisé par un de mes Lecteurs.

Exclusif pour mes Lecteurs

 

 

 

http://www.cultura.com/ressources/products/4/0/10/7/0/308080.jpg

http://www.cultura.com/ressources/products/4/0/10/7/0/308080.jpg

 

 

Les pouvoirs de l'ombre

face aux peuples

 Par eva R-sistons

 

 

On parle volontiers de complots. Et ceux qui, comme moi, dénoncent les plans machiavéliques contre les peuples, menant aux pires atrocités (comme les guerres mondiales décidées par la City avec l'accord des Gracieuses Majestés anglaises), sont taxés de "complotisme". Le monde à l'envers ! Les comploteurs sont ceux qui, dans l'ombre, élaborent des stratagèmes pour mieux pressurer les populations du monde entier.... et pas ceux qui, en toute neutralité et objectivité, dénoncent les plans infâmes destinés à augmenter pouvoir et fortunes.

 

A ce propos, je vous conseille la lecture de l'excellent livre "La Démosophie", et notamment les pages concernant "la naissance du monde moderne" : Sous titre très explicite, "dix mille ans de Violence ont abouti à notre monde actuel avec son apogée : Le Groupe Bilderberg" (P.40 et suivantes). Décapant ! Ces pouvoirs ne sont pas seulement obscurs, mais si sombres, si ténébreux, qu'aucun qualificatif ne pourrait à lui seul résumer leur caractère sordide.

 

La démosophie contre le sacrifice des peuples par le Nouvel Ordre Mondial

L\

 

Sur ce blog, j'ai alerté, à ma connaissance la première, sur les projets qui ont abouti à la chute du Gl de Gaulle et à l'échec de la candidature de D. de Villepin qui aurait dû être le dauphin de Jacques Chirac. Souvenez-vous : Un trublion nommé Cohn-Bendit débarque en France, avec le projet, pour moi évident, de faire chuter un géant bien encombrant: Le Gl de Gaulle. Un homme que la CIA comme le Mossad avaient envisagé de tuer, comme d'ailleurs l'OAS. Mais liquider un géant comme le Gl de Gaulle aurait été si impopulaire, et surtout si grave aux yeux de l'Histoire, qu'on y a renoncé. Les jeunes, encore eux, ont donc été manipulés, conditionnés, pour faire basculer le régime. Et à ce sinistre jeu, Cohn-Bendit n'est pas étranger. On le retrouvera plus tard, comme D. Strauss-Kahn (et un Manuel Valls) pour ôter au Parti Socialiste ce qu'il a de Gauche (même l'ancien gauchiste L. Jospin, sous l'influence de DSK, a privatisé à tour de bras) ou aux Ecologistes ce qu'ils ont de rouge et de réellement vert.

 

Tous les partis sont infiltrés: Particulièrement ceux de l'Opposition, pour qu'elle soit à l'image de celle des Anglo-Saxons: Une fausse opposition et une vraie alternance de partis semblables, Conservateurs et Travaillistes, Républicains et Démocrates, UMP et PS... Citoyens, alerte ! Nous sommes tous abusés... Et pour assurer l'élection des Présidents choisis par l'Oligarchie du NOM, des candidatures sont suscitées, mises en avant (comme celle de Ségolène Royal pour être abattue facilement), ou des opposants encouragés, médiatisés, comme Marine Le Pen, avocate comme Sarkozy et DSK (et donc à même de séduire les plus malléables) pour, ensuite, se servir d'eux afin de faire émerger le poulain choisi (Sarkozy ou DSK, par exemple) en ayant au préalable durci son programme. Le bon peuple est roulé, roulé, roulé encore et toujours... Il s'imagine trouver un sauveur en Sarkozy, Marine le Pen ou DSK, mais il ne fait que tomber dans le piège tendu par les machiavéliques promoteurs du Nouvel Ordre Mondial... Ceux qui, comme Diana, Kennedy ou Jackson ont compris les vrais enjeux et démasqué les vrais coupables, l'ont payé de leur vie...

 

Dans l'ombre...

 

Dans l'ombre, tout se trame. La City élabore, en toute discrétion, les plans de la 3e guerre mondiale qui fera apparaître les deux premières comme soft, les Ambassades anglaises et américaines ou la CIA et le MOSSAD peaufinent leurs stratégies de destabilisation des pays (comme en Syrie, au Yemen, en Libye, etc) ou d'élimination des gêneurs (Kadhafi ou Gbabgo, par exemple, qui projetaient de changer de parrains, ayant l'audace de préférer les Chinois aux Occidentaux), en se servant ici, d'étudiants, là d'internautes fascinés par les mirages de l'Occident, ailleurs de provocateurs comme en Syrie (où des tireurs, sur les toits, abattent des manifestants, pour dresser la population contre son Président si apprécié pour son sérieux et son non-alignement sur les Américains et les Israéliens)... Voyez les Révolutions Oranges:  Menées de l'extérieur pour changer les Régimes nationalistes, indépendants, ou simplement au service de leur population...  

 

Hier, j'ai ré-écouté un enregistrement sur l'assassinat d'Hariri au Liban (TV5 28.3.5 je crois). La présentatrice était à peine audible, malheureusement - des mots m'ont manqué. Voici ce que j'ai pu saisir, sur TV5 Europe - attention, il s'agissait d'informations venant de Suisse, de Belgique ou du Canada, plus neutres que les nôtres : "L'enquête est menée par les autorités libanaises. Curieusement, six véhicules du convoi d'Hariri ont été enlevés des lieux... De nombreuses failles apparaissent dans l'enquête.  Des pièces de (?) ont été placées délibérément dans le cratère par un membre des Forces de Sécurité. Le jour de l'attentat, des journalistes de la Chaîne Aljazeera ont été sommés de diffuser la vidéo de la revendication de l'attentat par un groupe islamiste inconnu". Ils ont bon dos, les Islamistes ! Puis pour se débarrasser des Syriens on a prétendu qu'ils étaient derrière l'attentat, et maintenant qu'ils ont quitté le Liban, on attribue le meurtre d'Hariri au Hezbollah pour l'éliminer à son tour...!

 

Et ne parlons pas des pseudos ONG. Sous couvert d'humanitaire, ou de promotion de la démocratie, elles accomplissent parfois d'authentiques missions d'information, de formation, de surveillance, de destabilisation...  Les Fondations américaines, des ONG - que Vladimir Poutine a eu la sagesse de chasser de la Russie - préparent les fausses révolutions de demain. Boris-Mathieu Petric, spécialiste de l'Asie Centrale : "Les révolutions de Georgie ou d'Ukraine sont des modèles dans la préparation des révolutions. Des conseils sont prodigués par le Département d'Etat américain et des ONG ou des Fondations US qui jouent un rôle depuis une dizaine d'années" (TV5 28.3.5). On peut parler d'effet domino. Des pays comme le Kurdistan sont très ouverts, car ils accueillent de nombreuses fondations américaines qui ont pu contribuer à l'émergence d'acteurs sociaux ayant provoqué ces Révolutions. C'est un pays stratégique dans une région stratégique, à consolider pour avoir une base militaire".

 

A la lecture de l'article "Les armées secrètes de l'OTAN, VII" trois caractéristiques apparaissent: Ces pouvoirs (CIA, OTAN, Services secrets britanniques, collabos français,  etc) agissent évidemment dans le plus grand secret, pour eux la fin justifie tous les moyens même les plus sordides, et d'une façon générale ils portent tous atteinte à la souveraineté nationale.

 

Pour résumer cet article, disons que ces plans anglo-saxons avaient pour buts d'affaiblir le pouvoir des partis communistes (gouvernant avec le Gl de Gaulle), leur influence, leurs ressources, afin qu'ils ne contaminent pas d'autres pays et qu'ils ne menacent pas les intérêts des Etats-Unis. Ainsi, "le Plan Bleu devait contrer la Menace Rouge". Autres  objectifs: Affaiblir le Gl de Gaulle, destabiliser le gouvernement français (ce que Cohn-Bendit en 68 réussit très bien à faire avec l'aplomb qui le caractérise), détériorer le climat politique, "planifier des actes de terrorisme dont ils prévoyaient d'accuser la Gauche afin de créer les conditions favorables à leur coup d'Etat, une "stratégie de la tension" déjà pratiquée en Grèce, en Italie et en Turquie. Ils avaient même prévu d'assassiner le Gl de Gaulle afin d'exacerber le mécontentement public, ajoute Roger Faligot, un spécialiste français des Services Secrets." Le Gl de Gaulle était très impopulaire auprès des nostalgiques des colonies, comme de ceux qui n'acceptaient pas l'indépendance de la France (en dehors de l'OTAN par décision du Général) ou pire encore, de ceux qui étaient obsédés par la Menace Rouge. Voir de Gaulle gouverner avec les communistes leur était intolérable...

 

On reconnaît parfaitement les procédés utilisés aujourd'hui: Attentats terroristes, sous fausse bannière, attribués aux Islamistes, destabilisation de certains pays comme l'Ukraine ou la Georgie (pseudo Révolutions, de couleurs) ou plus récemment, la Syrie, le Yemen, la Libye, la Côte d'Ivoire, etc. Tous ceux qui ne sont pas alignés, à la botte de l'Occident, sont impitoyablement destabilisés, éliminés, renversés... Ainsi, le Colonel Kadhafi assurait à son peuple une prospérité unique sur le continent africain, avec par exemple des emplois, des Soins et une Education à la pointe, gratuits, ou des prix bas sur les produits de première nécesssité, au lieu de songer seulement à satisfaire les intérêts des multinationales de l'Occident. Homme à abattre, donc, comme tous ceux qui sont, comme lui, indépendants, attachés au bien de leur peuple, ou simplement non alignés sur Washington et Tel-Aviv. L'équation est simple: Se soumettre à l'Occident anglo-saxon, ou se préparer au pire...

 

Aujourd'hui, à l'heure où les ressources, pillées partout, viennent à manquer, la lutte pour les territoires vierges est encore plus âpre. C'est dans ce cadre qu'il faut comprendre les Révolutions arabes : Pour éliminer les pouvoirs rebelles et, à l'aide des pions choisis - comme Ouattara, ancien du FMI de DSK - établir des bases de l'OTAN sur le continent africain, au sous-sol si riche (et commençant à être exploité par les Chinois en échange du développement local),  puis piller en toute impunité les ressources encore disponibles tout en éliminant le rival honni, chinois. Autant dire que les pseudos interventions pour la protection des populations menées par les Sarkozy ou les Cameron sont en réalité de vastes opérations de pillage, un futur racket juteux pour les amis milliardaires. 

 

Et pendant ce temps, des citoyens continuent à mourir pour une démocratie fallacieuse, tandis que d'autres, en France, désabusés par Sarkozy, attendent le Messie du Front National ou du FMI pour les sauver de l'horreur programmée.

 

Mais si les mirages sont nombreux, les désillusions le sont tout autant...

 

Quand les peuples comprendront-ils où est leur véritable intérêt ? Ni Ouattara, ni Marine Le Pen, ni DSK ne leur apporteront le bonheur tant espéré. Car ils sont eux aussi les jouets du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon et militaro-financier qui, lui, est le vrai ennemi à abattre....

 

Ainsi, l'Histoire est un éternel recommencement. Avec, au bout, des citoyens toujours floués et malheureux...

 

Seule une prise de conscience planétaire des vrais dangers permettra un sursaut décisif. Lire le livre "La Démosophie" permet d'y contribuer...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS: Nouvel ordre Mondial, Révolutions arabes, révolutions de Couleurs, Réseau Voltaire, Washington, Sarkozy, Tel-Aviv, DSK, Cohn-Bendit, de Gaulle, Verts, PS, mai 68, OTAN, OAS, Syrie, Libye, Kadhafi, Ouattara, FMI, Gbagbo, Iran, Chine, Yemen, Afrique, Occident, Médias, FN, Marine le Pen, Anglo-Saxon, Ukraine, Georgie, monarchie, City, Diana, Jackson, Kennedy, Roger Faligot, Plan Bleu, S. Royal, Jospin, Manuel Valls, Ecologistes, ONG, Cameron, Hariri

 


http://www.reopen911.info/uploads/document/livre/240x320/f04acbd49dabe805e143eda35eec6ddc.jpg

http://www.reopen911.info/uploads/document/livre/240x320/f04acbd49dabe805e143eda35eec6ddc.jpg

 

 

S’il est un secret bien gardé en France, c’est celui de la sanglante guerre que les services secrets anglo-saxons ont conduit durant soixante ans à Paris pour maîtriser la vie politique nationale. En révélant les péripéties de cet affrontement historique, l’historien suisse Danièle Ganser souligne le rôle du gaullisme dans le projet national français : d’abord soutenu par la CIA pour revenir au pouvoir, Charles De Gaulle parvient à un consensus politique avec ses anciens camarades résistants communistes à propos de la décolonisation, puis chasse l’OTAN. Il s’ensuit un conflit interne dans les structures secrètes de l’État ; conflit qui se poursuit encore.

 

La guerre secrète en France

par Danièle Glanser

article ici :

 

 

http://www.voltairenet.org/article169477.html

link  

 

 

 


http://img.over-blog.com/345x422/0/17/40/79/maitres-mondes-2/diabolicus.jpg

http://img.over-blog.com/345x422/0/17/40/79/maitres-mondes-2/diabolicus.jpg

 

 

LE PROTOCOLE DE TORONTO

Par Serge MONAST (§)

Journaliste d'Enquête
INTERNATIONAL FREE PRESS AGENCY "INTELLIGENCE REPORT"

 

 


Fin Juin 1967: À Montréal, c'est l'Expo 67; à Ottawa, ce sont les derniers préparatifs du "Centenaire de la Confédération"; aux Etats-Unis, c'est la contestation à la Guerre du Vietnam et, à travers le pays, le "Flower Power". Nous sommes près des événements de Mai 68 en France, de l'explosion du Nationalisme au Québec, du Festival Woodstock aux Etats-Unis... mais en même temps, cette fin Juin de 1967 marque les derniers préparatifs de la mise au point du Plan de la "Chute des Nations" par les hautes instances de la Franc-Maçonnerie Anglo-Saxonne à Toronto (Canada). Cette réunion secrète, hautement "Confidentielle", est organisée par les "6.6.6." (c'est ainsi qu'ils se nomment eux-mêmes), c'est à dire ceux qui dirigent les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques de la planète (dont le pétrole fait partie), et les 6 plus grands consortiums de l'agro-alimentaire (dont fait partie le contrôle des principales routes alimentaires du monde). Ces 6.6.6., étant les plus hauts responsables de la finance internationale, vont définir, à l'intérieur de leur réunion, une "Stratégie commune" en vue de la mainmise absolue sur le "Commerce Mondial", sur la possession de l'Arme Energétique (porte ouverte sur le XXIe siècle) et sur le contrôle international de l'agro-alimentaire (lequel comprend aussi, pour eux, les consortiums pharmaceutiques comprenant, à leur tour, le marché mondial des "Vitamines" et des "Vaccins").


Leur "plan" se résume à trois orientations majeures: "L'Economique, le Politique et le Social pour les années 70 et 80. S'il réussit, il doit irrémédiablement déboucher sur la prise du "Pouvoir Mondial" par la mise en place du "Nouvel Ordre Mondial", le même dont le Président américain George Bush fera tant la promotion au début des années 90.

Titre du Document des 6.6.6.: "PANEM ET CIRCENSES": (Du Pain et des Jeux du Cirque).

But du Projet Mondialiste: Le "Génocide du Vital au Profit du Rentable Occulte".
Moyens de Financement du Projet: Entre autre, se servir de l'Aide Humanitaire, de l'Aide Alimentaire Internationale afin de financer les "Multinationales" des 6.6.6.


LE PROTOCOLE DE TORONTO

 

Où en est on ?

 

A la vue des événements en cours et de l’actualité récente, examinons les différents articles du projet de l’élite du Nouvel Ordre Mondial, révélés   par Serge Monast, ainsi que leur stade de réalisations à ce jour et à venir.

 

.

 

ART

ARTICLES ET REALISATIONS

 

 

 

01

 

ARTICLE De SERGE MONAST :

Décupler la « Société des Loisirs » qui nous a été si profitable à date. En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse. Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts. Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit. Il est un « individualiste » par nature et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités. D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette dernière !


 

 

01b

 

REALISATION A CE JOUR :

Actuellement, les jeux font fureur à travers le monde entier. Les programmes télé, sont devenus insipides, il n’y a que l’audimat qui prime au travers d’émissions abêtissantes, tel que les télé-réalités, les Talk-show, les jeux débiles, les séries à fleur de rose etc…

En sport, le foot entre autre est devenu ROI. Les footballeurs sont idéalisés, ils sont vénérés comme des dieux, alors que la majorité d’entre eux a tout dans les muscles et rien dans la tête. Les acteurs de cinéma et les chanteurs, sont également placés sur des piédestaux  par des fans inconscients des enjeux réels.

 

 

02

 

MONAST :

Encourager la « contestation étudiante » pour toutes les causes rattachées à « l’Ecologie ». La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les Etats-Nations à échanger leur « Dette Intérieure » contre la perte de 33 % de tous leurs territoires demeurés à l’état sauvage.


 

 

02b

 

REALISATION :

La contestation estudiantine, bat son plein partout et des ONG, s’occupent de l’environnement.

Curieusement ces ONG protectrices de l’environnement, n’opèrent à plein régime que dans le tiers monde. Elles s' activent sous couvert de protection de la nature, alors qu’elles sont financés par les plus grands pollueurs. Tous ça pour maintenir des territoires vierges pour le payement des dettes.


 

03

 

 

MONAST :

Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d’éducation. Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.


03 b

 

REALISATION :

Entrée de l’ordinateur dans les foyers d’une manière foudroyante. Il est devenu un outil indispensable, plus que la télé. Les gens en sont accros. Banalisation des vies privées et des intimités au travers des sites sociaux. Profusion de la pornographie, donc adieu  aux bonnes mœurs. Les adolescents peuvent aisément consulter les sites classés pour adultes, ce qui accélère la décadence.

 

04

 

 S. MONAST

Sur un autre plan, établissons le « Libre-Echange International » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des Etats-Nations. Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « nationalistes » de toutes les Nations, à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.

 

04b

 

REALISATION  :

Le préalable de l’adhésion à l’organisation mondiale du commerce (OMC) sera la condition sine qua non pour avoir accès aux marchés internationaux. Se soumettre aux ordres du NOM pour acheter ou vendre au niveau international, sinon le pays récalcitrant sera mis en quarantaine comme un pestiféré

 

 

 

 

05

 

S. MONAST  :

Pour nous assurer à tout prix de la réussite d'une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l'Immigration des Etats-Nations fassent modifier en profondeur les lois de ces ministères. Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l'intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d'ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux). Par des campagnes de presse bien orchestrées dans l'opinion publique des Etats-Nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet de déstabiliser leur économie intérieure et de faire augmenter les tensions raciales à l'intérieur de leur territoire. Nous verrons à faire en sorte que des groupes d'extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d'immigrants, ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.

 

05b

 

REALISATION :

L’immigration massive est aujourd’hui d’actualité. L’Europe est la terre d’asile pour beaucoup d’immigrants des pays du sud. Leur  nombre et les difficultés d’adaptation au sein de la société européenne, les poussent à la ghettoïsation. Ceci engendre une séparation entre deux sociétés aux cultures différentes et par là même à un rejet et au racisme. Les lois aidant, des partis comme le FN et ses affidés exhortent les masses populaires au racisme, faisant croire aux peuples que les immigrés leur volent leurs places de travail et qu’ils sont la cause de tous leurs malheurs.


06

 

MONAST :

Ce "Libre-Echange" qui, en réalité, n'en est pas un, car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en "Trois Commissions Latérales": celle de l'Asie, celle de l'Amérique, celle de l'Europe. Il nous apportera la discorde à l'intérieur des Etats-Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.


06b

 

REALISATION :

Le miroir aux alouettes agité devant ces commissions, leur faisant croire à la liberté.


 

 

 

 

 

 

07

 

MONAST :

Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l'idée de "l'Economie de Marché", tels les pays de l'Est de l'Europe, en Russie et en Chine par exemple. Nous nous fichons bien, pour l'instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs. Ce qui nous intéresse, c'est d'avoir accès, en premier lieu, à une "Main-d'œuvre-Esclave" à bon marché et non syndiquée que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde. D'ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ? Ne font-ils pas appel à l'aide étrangère et aux prêts de notre "Fonds Monétaire International" et de notre "Banque Mondiale" ? Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous. Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l'illusion d'une "Libération Economique", d'une "Liberté Politique", alors qu'en réalité, nous les dominerons par l'appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s'acquitter. Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du Bien-Êre Economique, car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix. Par contre, sans qu'elles s'en aperçoivent au début, de plus en plus d'industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux. Ces fermetures augmenteront le chômage et apporteront des pertes importantes de revenus pour les Etats-Nations.


 

07b

 

REALISATION :

Le vrai visage de la délocalisation est mis à nu dans cet article. Il n’est nullement question d’échapper au fisc en délocalisant, mais bien de provoquer les fermetures massives des industries européennes et provoquer du chômage à une échelle impressionnante.

Du trompe l’œil, sous couvert de lutte contre la cherté de la vie, en mettant à disposition des petites bourses, des produits de large consommations à des prix très compétitifs, mais la réalité est très amère.


 

 

08

 

 

MONAST :

Ainsi nous mettrons sur pied une "Economie Globale" à l'échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des Etats-Nations. Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle. Elle dictera ses propres "Politiques Mondiales" et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l'échelle mondiale.


 

08b

 

REALISATION:

A l’heure actuelle, ce sont les grosses multinationales de l’Armement, de l’Agro-alimentaire, de l’industrie Pharmaceutique et des Banques qui édictent leurs lois aux gouvernements.

 


 

   09

 

MONAST :

Par cette "Economie Indépendante" n'ayant de lois que nos Lois, nous établirons une "Culture de Masse Mondiale". Par le contrôle international de la télévision, des médias, nous instituerons une "Nouvelle Culture", mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu'aucune "création" future ne nous échappe. Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre. Fini donc ce temps où des "créations culturelles indépendantes" mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.


 

 

09b

 

REALISATION:

Les médias sont entre les mains de l’élite mondiale. Rien n’échappe à leur contrôle. Aucun programme télé ne passe sans l’aval préalable de l’élite. D’où l’insipidité des programmes. Tout ce qui est culturel, instructif est laissé de coté. Il n’est jamais fait allusion aux grands savants et autres scientifiques. Les programmes sont fait pour abêtir les gens. Et les laisser dans l'ignorance de ce qui se trame réellement. 


 

 

10

 

MONAST :

Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des Etats-Nations telles celles des Etats-Unis dans des buts humanitaires. En réalité, ces "Forces" nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté. Ainsi les pays du Tiers-Monde et d'autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d'échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre esclave.


 

 

10b

 

 

REALISATION:

Non seulement ils se servent de leur population, mais en plus ils accaparent des richesses naturelles de ces pays, à titre d’exemple : l’Irak, l’Afghanistan et maintenant la Libye qui est en cours de déstabilisation



 

11

 

MONAST :

Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier, libérer l'homme de la dureté du travail. Nous l'orienterons en fonction de la retourner contre l'homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n'aura pas le choix que de devenir notre esclave, et même un futur criminel.


11b

 

 

REALISATION:

Oisiveté est mère de tous les vices, ajoutons à cela, les drogues à profusions et le tour est joué.


 

 

12

 

MONAST :

Tous ces transferts à l'étranger de nos Multinationales et la réorganisation mondiale de l'économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux. Cette situation sera d'autant plus réalisable parce qu'au départ, nous aurons privilégié l'importation massive des produits de base à l'intérieur des Etats-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces Etats par l'emploi exagéré de leur population à la production de services qu'ils ne pourront plus payer. Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d'assistés sociaux de tous genres, d'illettrés, de sans abris

 

 

12B

 

REALISATION :

Le recours au crédit à la consommation fait de manière inconsidérée, met les ménages en péril. Ajouter à cela la fermeture des usines pour délocalisation et la mise au chômage des employés, les mettant à la merci de l’élite, pour convertir cette masse en esclave.


 

13

 

MONAST :

Par des pertes de millions d'emplois dans le secteur primaire, à même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des Etats-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l'harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.

 

13b

 

REALISATION:

La création du chômage à très grande échelle et la mal vie engendrée, poussers les gens au désespoir.


 

14

 

MONAST :

Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des Etats-Nations nous fourniront le prétexte d'utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des "budgets d'austérité" sous le couvercle de la réduction illusoire de leur "dette nationale", de la conservation hypothétique de leur "cote de crédit internationale", de la préservation impossible de la "paix sociale".

 

14b

 

 

REALISATION:

Un exemple concret : LA GRECE. Mise à genoux par la crise économique.


 

15

   

MONAST :

Par ces "mesures budgétaires d'urgence", nous briserons ainsi le financement des Etats-Nations pour tous leurs "Méga-Projets" qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l'économie.

 

15b

 

REALISATION :


 

 

16

 

MONAST :

D'ailleurs, toutes ces mesures d'austérité nous permettront de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l'énergie, de l'agriculture, du transport et des technologies nouvelles.

 

16b

 

REALISATION:

Qui sont les grands détenteurs de ces technologies ? Les grandes firmes appartenant à l’élite.


 

 

17

 

MONAST :

Ces mêmes mesures nous offriront l'occasion rêvée d'instaurer notre "Idéologie de la Compétition Economique". Celle-ci se traduira, à l'intérieur des Etats-Nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec remises de médailles pour services rendus, ce qui nous ouvrira les portes à l'instauration partout de notre "Technologie de Contrôle". Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des "ordinateurs" à notre service.

 

17b

 

 

REALISATION :

L’ordinateur et robotique, esclave idéale. Ni salaire, ni grève, ni syndicat, ni rien. Fait ce qui lui est commandé, un point c’est tout.

 

 

 

 

 

18

 

MONAST :

Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d'œuvre "Policière et Militaire" des Etats-Nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une "conscience Judéo-Chrétienne". Cette "restructuration des corps policiers et militaires" nous permettra de limoger sans contestation le personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant par nos principes mondialistes. Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de "conscience et de morale", déjà toutes entraînées et favorables à l'usage inconsidéré de notre "technologie de réseaux électroniques".

 

 

18b

 

 

 

REALISATION:

Les jeunes recrues dépourvues de « conscience et de morale » sont déjà à pied d’œuvre, grâce à la banalisation des films de violence diffusés par les médias et par la vidéo. La perversion des mœurs a engendré ces « jeunes recrues »


 

19

 

MONAST :

Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de "coupures budgétaires", nous veillerons au transfert des bases militaires des Etats-Nations vers l'Organisation des Nations-Unies.

 

19b

 

 

REALISATION:

Exemple concret de l’agression de la Libye sous couvert de l’ONU et exécuté par l’OTAN


 

 

20

 

MONAST :

Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du "Mandat International des Nations-Unies". De "Force de Paix" sans pouvoir décisionnel, nous l'amènerons à devenir une "Force d'Intervention" où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des Etats-Nations. Ceci nous permettra d'effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces Etats de manière à ce qu'aucun d'entre eux, dans l'avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en question notre "Pouvoir Mondial". (Note d'eva : Asservissement des individus, des peuples, des nations.)

 

20b

 

 

REALISATION:

Un premier pas en ce sens est fait grâce à l’OTAN.


 

 

21

 

MONAST :

Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans des conflits impossibles à régler. De cette manière, et avec l'aide des médias que nous contrôlons, nous montrerons aux populations l'impuissance et l'inutilité de cette "Force" dans sa forme actuelle. La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des Etats-Nations à supplier les instances internationales de former une telle "Force Multi-Nationale" au plus tôt afin de protéger à tout prix la "Paix".

 

 

21b

 

 

REALISATION :

Le programme est en cours. Partout  où ont été envoyées les force de l’ONU, ça piétine. A croire que c’est fait exprès, pour faciliter la naissance de la Force Multi-Nationale.


 

 

 

22

 

 

MONAST :

- L'apparition prochaine de cette volonté mondiale d'une "Force Militaire Multi-Nationale" ira de pair avec l'instauration, à l'intérieur des Etats-Nations, d'une "Force d'Intervention Multi-Juridictionnelle". Cette combinaison des "effectifs policiers et militaires", créée à même le prétexte de l'augmentation de l'instabilité politique et sociale grandissante à l'intérieur de ces Etats croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales. Ici, l'utilisation à outrance de l'identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

 

 

 

22b

 

REALISATION :

L’opération d’implantation des  puces électronique des humains connaît ses débuts ( actuellement dans certaines discothèques en Espagne et maternité aux USA). Sous différents prétextes, l’humanité sera appelée à se faire mettre ces implants (dossiers médicaux, cartes crédits, localisation GPS en cas de rapt etc…), tous les prétextes seront bons.


 

 

 

23

 

MONAST :

Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des Etats-Nations permettra de faire converger le tout vers l'obligation de la mise en place d'un "Centre Mondial Judiciaire". Ce "Centre" permettra aux différents "corps policiers des Etats-Nations" d'avoir rapidement accès à des "banques de données" sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète. L'image d'une meilleure efficacité judiciaire et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le "Militaire" nous aideront à mettre en valeur la nécessité d'un "Tribunal International" doublé d'un "Système Judiciaire Mondial", l'un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l'autre pour les Nations.

 

 

23b

 

 

REALISATION :

Le TPI semble etre un premier pas en ce sens et faire partie de ce plan, ainsi que l’implantation de la puce RFID.


 

 

 

 

 

 

24

 

MONAST :

Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l'intérieur des territoires des Etats-Nations. Pour ce faire, nous accélérerons le "PLAN ALPHA" mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs. Ce "Plan" à l'origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd'hui: par l'intervention de "tireurs fous", créer un climat d'insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu. Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance "traditionnelle", ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu. Aujourd'hui, afin d'accélérer ce "contrôle des armes à feu", nous pourrons utiliser la "chute des conditions économiques" des Etats-Nations qui entraînera avec elle une déstabilisation complète du Social, donc l'augmentation de la violence. Je n'ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, Frères, les fondements de ce "contrôle" des armes à feu. Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des Etats visés. Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l'Allemagne de 1930 avec les nouvelles "lois" mises en application à l'époque; lois d'ailleurs sur lesquelles sont fondées les lois actuelles des Etats-Nations pour ce même contrôle.

>

 

 

 

 

24b

 

 

REALISATION :

Le pays où les armes à feu sont faciles à acquérir, c’est les USA. Dernièrement un état fédéral a voté une loi autorisant le port d’armes à l’intérieur des campus universitaires.

De temps à autres, des tueries ont lieu dans les écoles ou lycées faisant de nombreuses victimes et créant un climat de psychose général dans la ville. Des snippers ont pris pour cible des passants. EL CIA/QUAIDA ferme la marche par des attentats sous fausse banniere, afin d’instaurer une psychose nationale aux USA et justifier le Patriot Act.


 

 

 

 

 

25

 

MONAST :

- Les dernières "Etapes" se rapportent à la "PHASE OMEGA" expérimentée à partir des expérimentations effectuées au début des années 70. Elles renferment la mise en application, à l'échelle mondiale, des "Armes Electro-Magnétiques". Les "changements de climat" entraînant la destruction des récoltes, la faillite, dans ces conditions, des terres agricoles, la dénaturation par moyens artificiels des produits alimentaires de consommation courante, l'empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée et l'utilisation massive de produits chimiques dans l'agriculture, tout cela, Frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des Etats-Nations. L'avenir du "Contrôle des Populations" de ces Etats passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l'échelle mondiale et par la prise de contrôle des principales "Routes Alimentaires" de la planète. Pour ce faire, il est nécessaire d'utiliser l'Electro-Magnétique, entre autres, pour déstabiliser les climats des Etats les plus productifs sur le plan agricole. Quant à l'empoisonnement de la nature, elle sera d'autant plus accélérée que l'augmentation des populations l'y poussera sans restriction.

 

25b

 

 

REALISATION :

Le projet HAARP a été conçu en ce sens et est déjà  opérationnel. Certains pays ont en déjà fait l’amère expérience. (Tempête de 1998 sur la France entre autre, Haïti...). Tentative d’imposer les OGM coûte que coûte. Mansonto  est là pour empoisonner le monde.


 

 

26

 

 

MONAST :

L'utilisation de l'Electro-Magnétique pour provoquer des "tremblements de terre" dans les régions industrielles les plus importantes des Etats-Nations contribuera à accélérer la "chute économique" des Etats les plus menaçants pour nous, de même qu'à amplifier l'obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.

 

 

26b

 

 

REALISATION:

Le PAMIR, la machine à tremblement de terre est déjà opérationnelle, elle a montré de quoi elle est capable. Exemple : Tahiti, Chine et peut-être pour le Japon aussi.


 

 

 

 

 

27

 

 

MONAST :

Qui pourra nous soupçonner ? Qui pourra se douter des moyens utilisés ? Ceux qui oseront se dresser contre nous en diffusant de l'information quant à l'existence et au contenu de notre "Conspiration" deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population. Grâce à la désinformation, au mensonge, à l'hypocrisie et à l'individualisme, que nous avons créés au sein des peuples des Etats-Nations, l'Homme est devenu un ennemi pour l'Homme. Ainsi, ces "individus indépendants", qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur "liberté", seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs. L'esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l'abrutissement de la jeunesse des Nations, l'idéologie du "respect de la liberté individuelle" diffusée au sein des Eglises Judéo-Chrétiennes et à l'intérieur des Etats-Nations, l'obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation: "les restrictions budgétaires", tout cela nous permet enfin de voir l'accomplissement ancestral de notre "Rêve": celui de l'instauration de notre "NOUVEL ORDRE MONDIAL

 

 

 

27b

 

 

REALISATION  :

Un but important est atteint dans ce programme c’est : l’individualisme, l’homme actuellement est devenue égoïst, il ne pense plus qu’à lui-même, sans considération pour son entourage. Ce qui prime en 1er lieu pour lui, c’est son confort, son bien être avant tout. Il n’hésite pas à mettre ses parents dans les maisons de retraite sans aucun états d’âme. La cellule familiale, base de toute société, est sur le point d’exploser conformément au plan de l’élite. Le relâchement des mœurs aidant, les conflits iront crescendo. 


 

 

En bleu : les commentaires d'un Lecteur, K..., .

 

NOM-globe-a-table-p.png

 

 

(§)

 

En 1995, Serge Monast fait paraître un document intitulé les « Protocoles de Toronto », un livre fait selon le modèle des Protocoles des sages de Sion où il dévoile l'activité secrète d'un groupe maçonnique, les « 666 », rassemblant tous les vingt ans les puissants de ce monde en vue de l'établissement du Nouvel Ordre Mondial et du contrôle mental des individus  - (Wikipedia)

 

 

 

Lire sur mon blog R-sistons :

L'avenir modelé par le Nouvel Ordre Mondial, Protocole de Toronto (2)

 

 

.http://911nwo.info/wp-content/uploads/2008/10/nwo-crise-mondiale.jpg

 

Les crises sont des accélérateurs du Nouvel Ordre Mondial

http://911nwo.info/wp-content/uploads/2008/10/nwo-crise-mondiale.jpg

 

.

.

 

Rockefeller-Roth--jpg

 

Toute l'actualité sur mon blog sos-crise

http://sos-crise.over-blog.com

link

 

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 20:44

J'aime ma planète

http://www.jaimemaplanete.name/fr/presentation.php

 

 

Le projet de Dominique de Villepin :

Gaullien, républicain, social, humaniste.

D. de Villepin, l'honneur de la France. 


Le projet de Nicolas Hulot :

Vert, républicain, social, humaniste.

La popularité au service de la France.

 

Conclusion d'eva R-sistons

 

Liens vidéo de Villepin et Hulot

 

Liens d'actualité

 

 

http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

Sarko73.jpg

 

 

Cette semaine, deux hommes se sont présentés à nous.

Et pas n'importe lesquels: D. de Villepin et N. Hulot.

Avec eux, enfin une vision différente de la société !

 

Tout semblait opposer ces deux hommes,

et pourtant ils incarnent un changement réel

par rapport au torrent de boue que déverse le pouvoir actuel

en liquidant notre pays, ses traditions, ses valeurs, son indépendance,

et en l'asservissant à l'Etanger anglo-saxon.

 

Voici les deux projets, mon analyse et ma conclusion.

 

eva R-sistons

 

 

 

Le projet de Dominique de Villepin :

Gaullien, républicain, social, humaniste, prophétique.

D. de Villepin, l'honneur de la France.

Par eva R-sistons

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2009/09/22/f561536a-a6dc-11de-af9e-865cfc129efc.jpg

http://www.lefigaro.fr

 

Impressionnant ! Le Gaullisme est de retour, le vrai, dans le meilleur sens du terme, celui qui a une vision, un projet, du souffle. Au service de la France et des Français.

 

Avec D. de Villepin, l'homme retrouve sa dignité, et la France aussi... Certains commentateurs n'ont pas hésité à parler de programme plus à gauche que celui proposé par le Parti "socialiste". Quand la grandeur de la France rejoint le Bien commun, le Bien de tous, alors oui on sort enfin de l'horreur sarkozienne. Et l'homme a du panache ! Et de l'audace, une audace exprimée avec une clarté et une créativité impressionnantes. La clarté et la créativité étant les qualités que je préfère, avec la générosité, vous comprendrez combien le long exposé de D. de Villepin a trouvé de l'écho en moi.

 

Que veut D. de Villepin ? Un programme de rupture, prophétique, assurément. Enfin ! Qu'on en juge:

 

 

 

Les points forts du projet de Villepin

 

- Le point de départ de cette République solidaire, c'est la dignité du citoyen. Pragmatique, à défaut du Grand Soir radieux, je ne cesse de réclamer une vie dans la dignité pour chacun. Le Projet du Gaulliste de Villepin tourne en effet autour du citoyen, de sa dignité, en associant étroitement Etat fort, protecteur, juste, attaché à ses devoirs comme à ses prérogatives régaliennes, et devoirs du citoyen, l'un comme l'autre devant avoir un comportement responsable. Droits et devoirs sont donc inscrits dans le marbre...


- "Il ne peut y avoir de politique efficace sans justice sociale". Bien évidemment ! L'un ne va pas sans l'autre. "Il faut donc poser les bases d'un nouvel ordre social", à l'opposé, finalement, du Nouvel Ordre Mondial que veulent nous imposer les Anglo-Saxons. L'Ordre de D. de Villepin garantit donc à chacun un revenu décent, de base (850 euros), permettant de vivre... décemment. Voilà une idée révolutionnaire, esquissée par les plus audacieux, et qui va en effet dans le sens de l'Histoire. Pourquoi ? Parce que tous les emplois, hormis ceux de service ou les commerciaux, sont peu à peu supprimés : Ouvriers, paysans, fonctionnaires, caissières, etc, seront bientôt du passé. Que faire des sans emplois ? Le Nouvel Ordre Mondial prépare un vaste programme d'élimination des populations inutiles. D. de Villepin, lui, en humaniste, croit en la dignité de chacun. Pour quelqu'un comme moi qui ne cesse de dénoncer les dérives de notre société matérialiste et barbare, ce seul point du programme est à saluer, à encourager. En proposant cette mesure révolutionnaire dont le seul tort est d'avoir raison trop tôt, D. de Villepin s'inscrit dans ce que la tradition gaullienne a de meilleur, de plus visionnaire.

 

- Revenu pour tous, mais aussi pour beaucoup coup de pouce pour le pouvoir d'achat. Les ressources doivent être mises en commun, la création d'entreprises solidaires doit être encouragée. Et D. de Villepin joue la carte des PME comme de l'Economie réelle (ce qui suppose une ré-orientation des capitaux bancaires). Bravo ! Les conglomérats, le gigantisme, ou l'économie virtuelle, ça suffit ! La France profonde vomit la mondialisation carnassière... D. de Villepin, suprêmement intelligent, l'a compris !

 

- La République solidaire, c'est un Etat fort (avec un Exécutif resserré - une dizaine de ministères - une action et des décisions fortes, de la continuité, et sans cumul de fonctions et de mandats ), rebâti, qui retrouve ses prérogatives notamment régaliennes, au service du Bien commun. Aucune ambiguïté, là encore: Pas de Santé à deux vitesses, des Hôpitaux de proximité, des Droits sociaux et des services publics garantis (notamment celui du Logement, ou du service bancaire pour tous),  un parcours d'intégration pour les étrangers, une Ecole plus juste (avec notamment continuité de parcours et soutien scolaire), une authentique solidarité territoriale, une Police municipale présente dans tous les quartiers, un seul grand impôt citoyen progressif  (symbolique pour les plus modestes, effort important demandé aux plus hauts revenus, aux grosses sociétés et aux détenteurs de larges patrimoines) et bien sûr des Médias réellement indépendants. Enfin, cet Etat fort et protecteur redonnera à la Recherche son excellence, de pointe, et à la Culture ses lettres de noblesse. Qui, aujourd'hui, parle encore de Culture ? D. de Villepin, là encore, permet à la France de renouer avec ses meilleures traditions.

 

- Ainsi, le citoyen, dans la France de de Villepin, retrouve ses droits, sa dignité. Et l'Etat retrouve le rôle qui doit être le sien : Essentiel, républicain, solidaire. Mais qui dit droits, dit aussi devoirs. D. de Villepin rend à chacun sa dignité, il croit à une France qui rassemble ses citoyens au lieu de les diviser, il accorde un statut à tous,  en demandant à chacun de prendre ses responsabilités : En participant aux décisions communes, en accomplissant un service civil d'intérêt général et aussi son devoir électoral (vote blanc reconnu), en défendant son pays... Là encore, D. de Villepin est créatif : Il invente une nouvelle façon de vivre ensemble, aux antipodes des politiques qui divisent, stigmatisent, méprisent, précarisent, ostracisent et, finalement, détruisent tout... 

 

- Le projet gaullien et humaniste de D. de Villepin ne peut s'accommoder ni des sectarismes, ni de la médiocrité, ni de la vulgarité, ni du mépris envers les plus précaires ou envers les étrangers, ni du clientélisme, ni des idéologies - il redonne à la politique tout son sens et à l'innovation ses lettres de noblesse. Cela passe par un certain détachement vis-à-vis des Partis traditionnels, en proie aux rivalités, aux clientélismes et tellement  prisonniers des groupes d'intérêts. Un Etat fort et juste doit rassembler et imposer le respect;  Il est au-dessus des intérêts partisans et corporatistes. D. de Villepin est un vrai homme d'Etat, au service de la France et des Français.

 

- Pont faible de ce projet, la partie européenne, certes bâtie avec D. de Villepin sur le couple franco-allemand, au lieu de laisser comme aujourd'hui la France se perdre dans une union contre nature (avec une G.B. isolée, matérialiste, brutale, chantre du libéralisme militaire et financier qui sacrifie les citoyens aux intérêts des plus fortunés), mais qui fait l'impasse sur l'euro et ses ravages, et sur l'ancrage de l'Europe au Nouvel Ordre Mondial... anglo-saxon technocratique, financier, va-t-en guerre, totalitaire et barbare ! Autres points faibles du projet, il ne parle pas assez de la nécessaire défense de l'environnement et de la ruralité, et il ne propose pas une rupture radicale en matière de Monnaie, il ne rend pas à l'Etat ses prérogatives en matière de Monnaie.

 

- Enfin, on a plaisir à retrouver les accents gaulliens en matière de politique étrangère, lorsque D. de Villepin, notamment, demande le retrait rapide d'Afghanistan, lorsqu'il refuse de participer à des missions sans mandat international et lorsqu'il exige la sortie du Commandement  intégré de l'OTAN. A elle seule, cette exigence, conforme aux traditions gaulliennes et françaises d'indépendance, explique la hargne des Médias aux ordres des Anglo-Saxons et des tenants du CRIF, comme les efforts faits par les ennemis de notre pays pour neutraliser une candidature permettant à la France éternelle de rayonner dans le monde.

 

Au milieu d'un concert médiatique malveillant ("République solidaire... ou solitaire !" entend-on méchamment à C. dans l'Air ou ailleurs - comme si la grandeur de D. de Villepin, justement, à l'instar de celle d'une Ségolène Royal, d'un Chevènement, d'un Nicolas Dupont-Aignan ou d'un Bayrou, n'était pas de se situer en dehors des partis traditionnels corporatistes, clientélistes, et même corrompus), j'ai relevé cette analyse d'un(e) journaliste des Chaînes Parlementaires ou plutôt de France24 (je ne me souvens plus), à chaud mais pour une fois neutre, honnête, fidèle à la réalité - bref du bon journalisme, enfin :

 

"Dominique de Villepin veut un projet fort, servant les intérêts de la France, un projet volontariste et créatif, présentant une alternative claire. Voilà une déclaration qui a du souffle (on reconnaît en effet le D. de Villepin applaudi par l'ONU et une grande partie de la planète, les ennemis de la France ont donc juré de l'abattre - note d'eva), cette République solidaire est une posture gaulliste, républicaine, citoyenne, et... bien à gauche. Nous avons là une démarche directe avec le peuple, au-delà des partis, avec un revenu garanti, le vote obligatoire, l'impôt payé par tous, la pratique du référendum, le service citoyen, l'Etat fort et redistributeur, bref nous avons un programme précis de rupture, une recherche de l'efficacité maximum, un souci de visibilité et de clarté. Il y a un programme et un chef, pas de parti. Ce discours de politique générale rentre dans tous les détails, avec même à la clef une réforme des Institutions.."

 

Bien évidemment, D. de Villepin redonne du souffle et de la clarté à la politique, et même ses lettres de noblesse, il déclare lui-même vouloir d'un projet fort, d'une réelle alternative: "C'est un Projet pour la France et pour les Français, tout le reste est arrangement politique conduisant à l'abstention ou aux extrêmes. On ne transige pas sur nos valeurs, on ne peut réussir avec des demi-réformes. Je veux offrir une réelle alternative qui passe par une refondation complète".

 

Assurément, Dominique de Villepin ferait un Président extraordinaire, un grand homme d'Etat capable de rassembler autour de sa personne tant ceux qui sont attachés aux valeurs républicaines et à la justice sociale que les nostalgiques d'une France forte, éthique, respectée. Trop grand chef d'Etat, peut-être, pour être toléré par les ennemis de notre pays, attachés, eux, à sa liquidation et à son asservissement...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

N.B. De Villepin.

Son projet de revenu minimum pour tous est important,

très intelligent : En effet, tous les emplois sont supprimés

les uns après les autres (pompistes, personnel dans les métros ou les bus,

caissières, ouvriers, paysans,  fonctionnaires même à l'Hôpital,

dans les écoles ou dans la police et l'armée..).

Seule l'idée d'un revenu garanti comme le propose

D. de Villepin est à la hauteur d'une situation scandaleuse,

revenu qui garantira la dignité à tous. Au contraire,

les tenants du Nouvel Ordre Mondial sacrifient les populations

(dépopulation par guerres permanentes, vaccins toxiques,

crises et pandémies provoquées, OGM, chemtrails, etc).

Bravo Dominique de Villepin ! Il est clairvoyant,

son seul tort est d'avoir raison trop tôt...

 

 

http://www.libanvision.com/image/villepin_couple.jpg

http://www.libanvision.com/image/villepin_couple.jpg

 

TAGS : D. deVillepin, France, Gaullisme, République, Gauche, social, solidaire, ONU, Bayrou, S. Royal, Chevènement, N. Dupont-Aignan, Nouvel Ordre Mondial, Monnaie, GB, vote blanc, revenu garanti, Afghanistan, OTAN, Culture, Education, PME, ruralité, environnement, allemand...

 

 

http://www.ecolopop.info/wp-content/uploads/2006/07/nicolas-hulot.jpg

http://www.ecolopop.info

 

Le projet de Nicolas Hulot,

Vert, républicain, social, humaniste.

La popularité au service de la France.

Par eva R-sistons

 

 

Quand j'ai entendu N. Hulot, l'humaniste que je suis (Républicaine, verte, profondément attachée à la justice sociale) a vibré. J'aurais pu prendre à mon compte presque chacune de ses paroles. Et qu'a-t-il dit ?

 

"Mon capital confiance, je souhaite le mettre au service du changement. Nous assistons au déclin conjoint de l'humanité et de la nature. Il faut passer du toujours plus au beaucoup mieux. Nous devons soustraire à la spéculation des domaines comme la biodiversité, les ressources  alimentaires, la santé... Nous devons nous libérer d'un monde de compétition agressive, car ce que l'un gagne, l'autre le perd. Ce monde opaque est fou. Revenons à l'économie réelle. Un petit nombre d'actionnaires ne peut continuer à exercer le pouvoir au détriment de la majorité. Ce capitalisme sauvage n'est pas acceptable.  Ma candidature s'inscrit dans un souci d'intérêt général. Elle est à l'opposé des méthodes, des choix, des soucis de la majorié actuelle sans pour autant donner un blanc-seing à la Gauche ou au Centre. Je propose autre chose. Il ne s'agit pas de correction à la marge, ni de passer des compromis politiciens. Le capitalisme sauvage  n'est pas la solution, mais le problème, avec sa cupidité sans humanité. Il faut un changement profond, il faut aller vers une société sociale et écologique, il faut un projet de société construit par tous pour tous. Pas d'analyses simplistes, pas de remèdes miracles, mais un nouveau modèle économique, social et écologique. Cette volonté de transformation s'accompagne d'un changement d'état d'esprit, de la recherche de nouvelles solidarités, notamment avec le Sud, qui a déjà plus que largement contribué à la prospérité du Nord. Il est nécessaire de rassembler, plutôt que d'encourager les affrontements; les pulsions identitaires désagrègent le vivre ensemble. La diversité est le meilleur atout pour faire face au changement. 

 

" Il faut redistribuer les richesses, favoriser les PME, les investissements à long terme, encourager l'innovation... tout doit être fait dans l'intérêt général. Un autre modèle agricole est possible, mais tenant compte des difficultés du monde paysan. Il faut protéger l'environnement, la santé.  La première des sécurités est sanitaire. Nos modes de vie, nos comportements doivent changer. Il faut revenir dans le périmètre de la solidarité et de l'économie réelle. La puissance publique doit récupérer le domaine régalien perdu - notamment monétaire. L'heure n'est plus au pacte, mais à un nouveau modèle, social et écologique. On ne doit pas décider à notre place. C'est à nous de décider, en humains responsables et conscients. Une alternance ne suffit pas, il faut une alternative".

 

Comme D. de Villepin, N. Hulot n'est pas un homme d'appareil. Et c'est heureux ! Les alternances de partis presque semblables, ça suffit ! Quelle différence y-a-t-il entre le libéralisme atlantiste et sioniste de l'UMP, et le libéralisme atlantiste et sioniste du PS ?  L'un est brutal, l'autre plus soft.  Maintenant, les Français ne veulent plus qu'on leur propose une alternance, mais une réelle alternative. L'intelligence de N. Hulot est d'avoir compris qu'elle doit être écologique, sociale, républicaine (rassembleuse). Mais pour lui elle passe par l'Europe, semble-t-il, Europe modèle, 3e voie, écologique et sociale certes, mais est-ce suffisant ? Evidemment non. Cette Europe-là n'est plus réformable. Il faut en sortir le plus vite possible ! Et inventer un multilatéralisme tourné vers les pays émergents, vers le BRICS par exemple. 

 

N. Hulot fait une allusion au domaine régalien monétaire, c'est un premier pas. Mais cela ne suffit pas. Le Système capitaliste, surtout financier, est un modèle pervers, car il instaure un seul but: Le profit. Avec, à terme, des perspectives de guerre. Qu'attend-on pour prôner un modèle de coopération entre les peuples, entre les pays, par exemple ? Le Système capitaliste érige la compétition en méthode ultime, au lieu de prôner la coopération. Voilà une piste radicale de changement !

 

Et comment se fait-il qu'un écologiste oublie la souffrance animale ? Elle est le reflet de notre société, un sommet de barbarie ! Quid de nos anciens, de nos retraités, aussi ?  Leur horizon sera-t-il celui brandi par Jacques Attali, banalisant l'euthanasie des improductifs et des petits consommateurs ?

 

Et comment se fait-il que l'écologie fasse l'impasse sur la politique étrangère ? Elle détermine, aussi, les choix de société ! Ce projet "hulotien" s'inscrit trop dans un modèle planétaire - via l'Europe, la Défense, la diplomatie - furieusement anglo-saxon ! Il est temps de clarifier ces questions décisives...

 

Ces réserves étant faites,  je suis sensible aux incitations à changer de modes de vie, aux incitations à changer de politique pour qu'elle soit tournée vers le qualitatif et la coopération plutôt que vers le quantitatif et la compétition.

 

Alors, oui, le projet de Nicolas Hulot est un projet qui tient la route, mais il doit aller plus loin...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Nicolas Hulot, Pacte social et écologique, UMP,  Centre, Gauche, pouvoir régalien, rassemblement, pacte social, spéculation, bio-diversité, Recherche, libéralisme, monétaire, Nord, Sud, humanisme, politique étrangère, retraités, animaux, euthanasie, Jacques Attalli ..

 

 

http://lemediascope.fr/wp-content/uploads/2011/04/Nicolas-Hulot-devant-DSK-lemediascope.fr_.png

http://lemediascope.fr/wp-content/uploads/2011/04/Nicolas-Hulot-devant-DSK-lemediascope.fr_.png

 

 

Conclusion d'eva R-sistons :

Pour un grand Front Républicain

souverain, social et vert


 

Voilà deux hommes très différents, certes, mais si semblables, au fond : Humanistes, républicains, désireux de promouvoir le social, prêts à changer les choses en profondeur.

 

Ayant un tempérament avant tout coopératif, conciliant, rassembleur - voyez mon blog "communion des civilisations", par exemple - je suis tentée de suggérer aux francs-tireurs (opposés à l'alternance de deux partis semblables, finalement, comme aux Etats-Unis) de s'allier, de constituer un grand Front Républicain, de N. Hulot à D. de Villepin, en passant par - tenez-vous bien - Chevènement, Bayrou, Ségolène Royal, Cécile Duflot, Eva Joly, Nicolas Dupont-Aignan, Asselineau, Mélenchon et la chouette Marie-Georges Buffet - et de gouverner ensemble ! Après tout, la France ne s'est jamais si bien portée qu'avec un Gouvernement de Gaulle-Communistes, cela a donné le programme du Conseil National de la Résistance, dont les bienfaits se font encore sentir, et facteurs de cohésion sociale. Programme d'ailleurs que l'Union de la "Majorité" anti-populaire s'empresse de détricoter jour après jour pour lui substituer le modèle anglo-saxon cupide, sauvage, inégalitaire, prédateur, criminel.

 

Alors, à quand ce Front pour bouter dehors

les Droites extrêmes et la fausse Gauche ?

 

Eva R-sistons

 

 

 

 

 

  6 20 /06 /Juin /2009 18:35

Médecins urgentistes, modèle de résistance - Conseil National de la Résistance

(sur mon blog R-sistons - avec le programme du CNR)

 

 

 

La vidéo Hulot, son projet,

cliquer ici :

 

Nicolas Hulot expose son projet, conférence de presse (vidéo 41 mn)

 

 

La vidéo de Villepin, son projet,

cliquer ici :

 

Dominique de Villepin expose clairement son projet. Vidéo 57 mn

 

 


 

 

A lire sur mon blog sos-crise :

 

 

 

http://www.bakchich.info/IMG/jpg_sarkofinance.jpg

http://www.bakchich.info/IMG/jpg_sarkofinance.jpg

 

 

 

 

TERRE1.gif

                                       http://karu7kera.over-blog.com/article-la-terre-planete-en-danger-45111708.html

 

 

 

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Politique française
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 15:58

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

 

Sommaire :

 

Tout l'Opéra de Rome s'est levé contre la tyrannie ! 

Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi (Agora Vox)

 

Debout, citoyens, debout, peuples !

par eva R-sistons

 

Révoltes, actions, répressions...

Sélection de liens, en particulier

Révolution du Muguet, le premier mai on marche sur l'Elysée, et

Présence au C.A. des transnationales

 

BHL pollue notre télévision et notre politique étrangère,

par eva R-sistons

 

http://www.rougemidi.org/local/cache-vignettes/L423xH200/arton5795-e37f1.jpg

Nabucco (Verdi), le choeur des esclaves.

 

Debout, citoyens,

debout, peuples !

Par eva R-sistons

 

Citoyens !

La France est en péril !

Elle est ravagée par un homme, par un clan !

Peuples !

La planète est en péril !

Elle est ravagée par un clan,

par un consortium de fous,

obsédés par la réalisation

d'un Nouvel Ordre Mondial

anglo-américain

qui achèvera de détruire le monde

tel que nous le connaissons !

 

Citoyens, peuples,

nous avons été assez floués,

nous n'avons pas une mentalité d'esclaves,

nous allons nous réveiller, nous allons

nous libérer des chaînes qu'on nous impose,

debout, citoyens,

debout, peuples,

boutons dehors nos ennemis tout en Haut !

 

Nos frères et soeurs arabes,

particulièrement en Tunisie et en Egypte,

nous ont montré le chemin,

unis, déterminés, organisés,

et avec une sagesse et une maturité étonnantes.

 

Voici maintenant que les Italiens à leur tour,

en plein opéra,

en voyant les esclaves juifs de Babylone

se libérer de l'oppression,

se sont levés à l'unisson

pour chanter avec le choeur,

une deuxième fois, l'hymne de la libération,

guidés par le chef d'orchestre qui a dit oui à la rébellion !

 

Citoyens, l'heure est venue, partout,

de dire non à la nuit qui s'étend sur le monde,

une nuit orchestrée de la City ou de Wall Street

pour ôter ce qui reste de liberté,

ce qui reste de solidarité,

ce qui reste d'humain,

ce qui reste de vivant,

ce qui reste de beau !

 

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

 

 

Réveillez-vous, citoyens, réveillez-vous, peuples !

Sortez de votre torpeur !

Terrassez votre apathie !

Les chaînes perpétuelles arrivent !

 

De tous côtés, la colère monte !

En Espagne, les jeunes chômeurs (45 %)

sortent dans la rue, qui en parle ?

En Grèce, les manifestations sont quotidiennes,

qui en parle ?

En Islande, tout un peuple refuse

la captivité proposée par le FMI et les grandes banques,

qui en parle ?

En France, un Hulot passe du vert au rose,

un de Villepin se lève pour déborder sur sa Gauche

le PS aux couleurs strauss-kahniennes

furieusement libérales,

un vent gaullien de rassemblement et de libération

souffle jusque dans les rangs les plus conservateurs,

et puis les chaumières retentissent

des cris et des pleurs des victimes

de la mondialisation malheureuse,

les parents occupent les écoles désertées

par les enseignants non remplacés,

même les juges et les médecins hurlent leur colère,

et le pouvoir reste sourd, sourd !

La France a dit non au Traité de Lisbonne,

la "démocratie irréprochable" le lui a imposé,

les Français ont dit non aux retraites de plus en plus tardives,

on les leur a imposées,

jusqu'à quand allons-nous tolérer la surdité des dirigeants ?

 

Les peuples ne veulent plus des tyrans ! 

Même aux Etats-Unis les rues se mettent à gronder,

45 millions de pauvres dans le pays le plus riche du monde,

et en Amazonie, les Indiens

s'opposent aux Compagnies pétrolières

qui polluent leurs rivières,

oui partout la terre crie : Assez, assez !


Nous ne voulons plus de la "compétition"

qui nous dresse les uns contre les autres,

 de la "modernité" qui nous prive

de nos conquêtes sociales et de nos services publics,

des crises bancaires qui transfèrent nos maigres revenus

dans les poches de ceux qui ne savent

plus quoi faire de leurs fortunes !

 

http://www.starzik.com/covers/tracks/Nabucco_Choeur_des_esclaves_Album_Version_Choeurs_du_Staatsoper_de_Vienne-11794413.jpg

 

Ca suffit ! Nous sommes comme les Juifs de Babylone,

comme les esclaves de l'Opéra de Verdi,

nous crions notre désir de liberté, de justice !

 

Nous ne voulons pas d'un monde où l'on place et déplace

les dirigeants à volonté,

au gré des caprices du Marché et des prédateurs,

pour installer des pions du FMI comme en Côte d'Ivoire,

nous ne voulons pas d'un monde où l'on bombarde

les pays qui ont des dirigeants assurant à leur peuple

un niveau de vie décent, comme en Libye,

ou sans doute bientôt au Vénézuela,

nous voulons décider nous-mêmes de notre avenir,

nous voulons choisir notre destin,

nous ne voulons pas que nos terres soient pillées, souillées, 

nous ne voulons pas voir nos animaux torturés,

  nous ne voulons pas voir nos paysans, nos ouvriers,  

nos caissières, nos fonctionnaires, notre Armée,

nos gendarmes sacrifiés aux appétits des actionnaires,

nous voulons retrouver la maîtrise de notre monnaie,

de notre Etat redistributeur,

de nos frontières, de notre souveraineté !

 

Assez de tyrannie ! Assez de corruption !

Assez de privilèges ! Assez d'injustices !

Assez de crimes !

Assez de veuves éplorées,

de jeunes filles sans leur fiancé,

d'enfants sans parents, de familles disloquées !

Stop le massacre de la nature,

stop la pollution par les gazs, le nucléaire,

les pesticides, la rapacité !


Vos guerres pour le profit sont des crimes

contre l'humanité toute entière !

Cessez de nous considérer

comme de la chair à canons,

 ou comme de vulgaires numéros,

ou comme de simples consommateurs,

ou comme des sources de profits juteux,

comme des esclaves à exploiter ! 

Et cessez de nous désigner des  boucs-émissaires !

 

Les responsables de nos malheurs,

c'est vous,

vous les Berlusconi,

vous les Sarkozy,

vous les Cameron,

vous les Ouattara !

Nous ne voulons pas savoir

qui sont vos commanditaires, au sommet !

Vous êtes responsables !

 

Ecoutez la voix du choeur de Nabucco,

tout l'opéra retentissait

de sa clameur, reprise par le peuple,

écoutez la voix de la révolte,

elle vient des entrailles de la terre,

d'une terre blessée, meurtrie, saccagée, violentée !

 

Assez, bourreaux de nos vies,

nous vous avons assez supportés,

nous ne plierons plus,

nous ne croirons plus vos mensonges dans les médias,

nous n'accepterons pas les chaînes

que vous nous posez toujours plus !

 

Dehors, les imposteurs !

Le peuple arabe parle !

Le peuple indien parle !

Le peuple italien parle !

Tous les peuples vont se lever en même temps

pour crier comme le choeur de l'Opéra de Verdi :

Notre patrie est belle,

nous ne la laisserons pas perdre, se perdre !

 

 

 

 

En avant, citoyens,

que retentisse un opéra planétaire,

celui de la libération des peuples opprimés,

brisés, meurtris, mais vivants, encore,

et suffisamment conscientisés

pour se lever

et bouter dehors les tyrans !

 

Merci peuples arabes ou d'Italie,

vous nous avez montré le chemin,

à notre tour, levons-nous,

debout les citoyens, debout les citoyennes,

en avant, tous ensemble, tous unis vers la victoire !

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Nabucco, Opéra, Rome, City, Wall-Street, FMI, Strauss-Kahn, Hulot, de Villepin, Ouattara, Libye, Vénézuela, Côte-d'Ivoire, Italie, Arabes, Juifs, esclaves, Babylone, Verdi, Amazonie, Nouvel Ordre Mondial, Tunisie, Egypte

 

 

 

http://www.rougemidi.org/local/cache-vignettes/L423xH200/arton5795-e37f1.jpg

 

Les esclaves se réveillent !

Les peuples se réveillent !

 

 

Merci Verdi, merci Muti, merci au peuple italien


Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi

 

 

 Le 12 mars dernier, Silvio Berlusconi a dû faire face à la réalité. L’Italie fêtait le 150ème anniversaire de sa création et à cette occasion fut donnée, à l’opéra de Rome, une représentation de l’opéra le plus symbolique de cette unification : Nabucco de Giuseppe Verdi, dirigé par Riccardo Muti.

 

Nabucco de Verdi est une œuvre autant musicale que politique : elle évoque l'épisode de l'esclavage des juifs à Babylone, et le fameux chant « Va pensiero » est celui du Chœur des esclaves opprimés. En Italie, ce chant est le symbole de la quête de liberté du peuple, qui dans les années 1840 - époque où l'opéra fut écrit - était opprimé par l'empire des Habsbourg, et qui se battit jusqu'à la création de l’Italie unifiée.

 

Avant la représentation, Gianni Alemanno, le maire de Rome, est monté sur scène pour prononcer un discours dénonçant les coupes dans le budget de la culture du gouvernement. Et ce, alors qu’Alemanno est un membre du parti au pouvoir et un ancien ministre de Berlusconi.

  

Cette intervention politique, dans un moment culturel des plus symboliques pour l’Italie, allait produire un effet inattendu, d’autant plus que Sylvio Berlusconi en personne assistait à la représentation…

 

Repris par le Times, Riccardo Muti, le chef d'orchestre, raconte ce qui fut une véritable soirée de révolution : « Au tout début, il y a eu une grande ovation dans le public. Puis nous avons commencé l’opéra. Il se déroula très bien, mais lorsque nous en sommes arrivés au fameux chant Va Pensiero, j’ai immédiatement senti que l’atmosphère devenait tendue dans le public. Il y a des choses que vous ne pouvez pas décrire, mais que vous sentez. Auparavant, c’est le silence du public qui régnait. Mais au moment où les gens ont réalisé que le Va Pensiero allait démarrer, le silence s’est rempli d’une véritable ferveur. On pouvait sentir la réaction viscérale du public à la lamentation des esclaves qui chantent : « Oh ma patrie, si belle et perdue ! ».

  

Alors que le Chœur arrivait à sa fin, dans le public certains s’écriaient déjà : « Bis ! » Le public commençait à crier « Vive l’Italie ! » et « Vive Verdi ! » Des gens du poulailler (places tout en haut de l’opéra) commencèrent à jeter des papiers remplis de messages patriotiques – certains demandant « Muti, sénateur à vie ».

  

Bien qu’il l’eut déjà fait une seule fois à La Scala de Milan en 1986, Muti hésita à accorder le « bis » pour le Va pensiero. Pour lui, un opéra doit aller du début à la fin. « Je ne voulais pas faire simplement jouer un bis. Il fallait qu’il y ait une intention particulière.  », raconte-t-il.

  

Mais le public avait déjà réveillé son sentiment patriotique. Dans un geste théâtral, le chef d’orchestre s’est alors retourné sur son podium, faisant face à la fois au public et à M. Berlusconi, et voilà ce qui s'est produit :

 

[Après que les appels pour un "bis" du "Va Pensiero" se soient tus, on entend dans le public : "Longue vie à l'Italie !"]
 

Le chef d'orchestre Riccardo Muti : Oui, je suis d'accord avec ça, "Longue vie à l'Italie" mais...

 

[applaudissements]

 

Muti : Je n'ai plus 30 ans et j'ai vécu ma vie, mais en tant qu'Italien qui a beaucoup parcouru le monde, j'ai honte de ce qui se passe dans mon pays. Donc j'acquiesce à votre demande de bis pour le "Va Pensiero" à nouveau. Ce n'est pas seulement pour la joie patriotique que je ressens, mais parce que ce soir, alors que je dirigeais le Choeur qui chantait "O mon pays, beau et perdu", j'ai pensé que si nous continuons ainsi, nous allons tuer la culture sur laquelle l'histoire de l'Italie est bâtie. Auquel cas, nous, notre patrie, serait vraiment "belle et perdue".

 

Applaudissements à tout rompre, y compris des artistes sur scène]

 

Muti : Depuis que règne par ici un "climat italien", moi, Muti, je me suis tu depuis de trop longues années. Je voudrais maintenant... nous devrions donner du sens à ce chant ; comme nous sommes dans notre Maison, le théatre de la capitale, et avec un Choeur qui a chanté magnifiquement, et qui est accompagné magnifiquement, si vous le voulez bien, je vous propose de vous joindre à nous pour chanter tous ensemble.

  

C’est alors qu’il invita le public à chanter avec le Chœur des esclaves. « J’ai vu des groupes de gens se lever. Tout l’opéra de Rome s’est levé. Et le Chœur s’est lui aussi levé. Ce fut un moment magique dans l’opéra. »

 

« Ce soir-là fut non seulement une représentation du Nabucco, mais également une déclaration du théâtre de la capitale à l’attention des politiciens. 


   

http://mobile.agoravox.fr/actualites/europe/article/silvio-berlusconi-renverse-par-91522

 

 

http://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpg 

 

Sur Google tapez :

 

Berlusconi muti et cliquez sur «  recherche » 

 

Ou bien cliquez sur ce lien pour la vidéo: 

 

Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi - AgoraVox le média ...

 

et vous allez retrouver  le texte ci-dessus…..Mais en bonus vous aurez le droit  à la vidéo d’excellente qualité ( 7'’ 23 ‘’) du fameux bis, et de la déclaration  du chef MUTI !
 

C’est sublime. 

 

VIDEO oco :

http://youtu.be/7vQ_uQsITko

 

http://www.youtube.com/watch?v=7vQ_uQsITko&feature=player_embedded

 

 

http://www.infosuroit.com/wp-content/uploads/2010/09/la-revolution-francaise.1234120192.jpg

http://www.infosuroit.com/wp-content/uploads/2010/09/la-revolution-francaise.1234120192.jpg

 

 

Révolution du Muguet:

Le premier mai on marche sur l'Elysée

 

http://nsm01.casimages.com/img/2009/04/29//090429013118480083565857.jpg

http://nsm01.casimages.com/img/2009/04/29//090429013118480083565857.jpg

 

L'appel lancé sur Facebook va-t-il être suivi? 

 

http://www.facebook.com/event.php?eid=144429258954949

Quelque chose se prépare. Cela aura-t-il de l'ampleur? Il ne tient qu'à
vous.


Voir aussi le lien:
http://assembleeconstituante.fr/
pour ceux qui veulent mettre la main à la pâte.

Avez-vous envie de changer le cours du temps?
Avez-vous pensé à vos enfants?

Si vous regardez la télé, ce message n'est pas pour vous.

Le mouvement est initié par:
http://degage.ning.com/group/sarkozydegage

"Les peuples se lèvent contre les confiscateurs du pouvoir, partout un même
mot d'ordre "DÉGAGE!!".En Tunisie et en Egypte Hier, en Algérie, en Libye,
au Yemen, au Maroc, aujourd'hui, la RÉVOLUTION est en marche. Demain ce sont tous les peuples qui se lèveront pour faire dégager toutes les oligarchies.

En France nous devons mettre à bas la bande du Fouquets, nous nous
mobiliserons donc, pour dire TOUS ENSEMBLE, "SARKOZY DEGAGE!!"

Inconséquence politique, échec économique, casse sociale, rupture du pacte
républicain, atteinte à l'égalité des chances, politique de la peur,
stratégie de la division, lois liberticides et sécuritaires, pratiques
autocratiques du pouvoir, favoritisme, népotisme, manipulations médiatiques,
ingérences judiciaires, collusion avec le monde des affaires et les forces de
l'argent... Nous avons tous nos raisons pour nous opposer à Sarkozy et à son
clan, pour résister au sarkozysme. Mais ce président sans envergure, effrayé
par le peuple, prend grand soin de le tenir à l'écart, muselant au besoin sa
parole derrière des cordons de CRS, mais aussi du G.I.P.N, etc... Alors,
ENSEMBLE, nous élèverons la voix plus haut, nous nous ferons entendre plus
fort, unis dans la défense des valeurs de notre République : Liberté-
Egalité- Fraternité- Laïcité- Démocratie Pour nous contacter : Email :
life1984@hotmail.fr

http://1ermai2011.fr/ Facebook Facebook
http://www.facebook.com/event.php?eid=176465202396613

Le rendez vous pour dégager Sarkozy et l'Oligarchie est fixé A Paris le 1er
Mai à 14H sur le lieu de départ de la manif intersyndicale il y aura une
grande banderole DÉGAGE !! On défile tranquillement pour la fête du travail
au côtés des travailleurs et ensuite on marche sur l'Elysée !! Si toi aussi
tu es partant copie ce message partout où tu peux sur les listes emails, les
blogs facebook twitter etc.

D'ailleurs, la télé c'est dégage aussi !!"
http://chiron.over-blog.org/ext/http://www.alterinfo.net/Revolution-du-Muguet-le-premier-mai-on-marche-sur-l-Elysee_a57456.html
.
1er mai 2011 : Vers une marche révolutionnaire
pour faire tomber Sarkozy et l'oligarchie

 

Posté par Raphaël Rezvanpour

Après l’Égypte et la Tunisie, la France ? Depuis plusieurs semaines, un appel à faire dégager Sarkozy et l’oligarchie circule sur internet. La journée du 1 er mai est dans la ligne de mire avec comme objectif, une marche sur l’Elysée !


 

1mai2011.jpg

photo DR

 

Alors que notre voisin Britannique a été touché par une première secousse de 500 000 manifestants à Londres le 26 mars suivi de 3 occupations de Trafalgar Square contre la politique d’austérité et pour une société alternative, la France va t’elle à son tour être touchée par un éveil révolutionnaire ?

Depuis plusieurs semaines, des appels à marcher sur l’Elysée pour faire « dégager Sarkozy et l’oligarchie » fleurissent sur la toile. Le plus gros groupe sur facebook réunit plus de 10 000 personnes. En les rassemblant tous, on atteint plus de 20 000 participants potentiels.

Quels est donc cet appel ?

Extraits..

« Voila des années que nous tentons vainement de nous faire entendre des dirigeants corrompus, sourds à nos requêtes, qui prospèrent grâce aux malheurs des Peuples. Pourquoi laisser pourrir plus longtemps la situation?
C’est nous, le Peuple qui devons dessiner notre avenir, en se débarrassant de l’oligarchie mondialiste qui s’est accaparée les biens communs de l’Humanité.
Les multiples débats que nous nourrissons, bien que nécessaire, nous ont fait perdre trop de temps. Il est un temps pour les discours, puis vient celui de l’action.

Chacun se demande quel sera le prochain pays a être libéré de l’exploitation de la majorité par une minorité de possédants. Nous avons la conviction que le peuple français a, lui aussi, un rôle a jouer dans cette ère de changement.

[...]

Le but de cette révolution est dappeler toutes les bonnes volontés, doù quelles viennent, tous ceux qui croient que les mots : Liberté, Égalité, Fraternité, Dignité, Laïcité et Démocratie ont encore un sens, à marcher dans la même direction, celle du changement.

Face à l’immobilisme, à la complaisance et à la lâcheté des partis et des grandes centrales syndicales, nous sommes convaincus que le changement ne viendra, comme dans le monde arabe, que par l’action populaire, pacifique, démocratique et directe. »

 

L’un des organisateurs de la marche, Benjamin Ball nous en dit un peu plus.

Actualutte – Qui sont les organisateurs de ce mouvement ?

Benjamin – C’est un collectif de citoyens qui est composé d’anciens organisateurs du NSD, des militants, des internautes qui ont envie de se mobiliser, qui ont envie de changer la société et veulent exprimer leur ras le bol.

On est clairement intéressé par des personnes d’où qu’elles viennent tant qu’elles ne viennent pas d’un mouvement d’extrême droite.

Actualutte – Comment va se dérouler votre marche ?

Benjamin – Le rendez vous est  à 14h au point de départ de la manifestation de l’intersyndicale puis nous organiseront un grand cortège derrière une banderole « DEGAGE ! ».

Nous marcherons aux côtés des travailleurs avant de changer de direction et d’aller vers l’Elysée. A l’issu de la manifestation intersyndicale, nous continueront alors que beaucoup rentreront chez eux, nous on ne rentrera pas chez nous, la rue nous appartient et pas seulement la rue mais l’espace publique tout entier, il appartient au peuple. »

Actualutte – Quel est l’objectif de cette marche ?

Benjamin – L’objectif c’est la démission du gouvernement et l’élection d’une assemblée constituante.

Actualutte – Quels sont vos soutiens ?

Benjamin – On a des soutiens qui proviennent de la base de toutes les organisations mais aucunes structures politiques ou syndicales ne veulent apporter leur soutien en tant que tel, peut être parce que certains sont déjà un peu trop co-gestionnaires du pouvoir en place. Quand on dit qu’on veut virer l’oligarchie, ils comprennent bien que derrière il n’y a pas que Sarkozy et son gouvernement, c’est aussi tout un tas de gens qui seraient susceptibles de faire la même politique à sa place.

Actualutte – Que souhaitez vous dire aux personnes qui se déplaceront ?

Benjamin – Nous appelons les gens à venir avec leurs propres revendications dans le mouvement pour se le réapproprier, bien sur qu’il y a un ras le bol général mais il faut aussi que chacun viennent avec ses revendications sociales, écologiques, démocratiques et que ça puisse vraiment être un mouvement populaire et diversifié.

 

 

Originellement journée de grève pour la réduction du temps de travail, la Fête du Travail du 1 er mai est au fil des années devenue de plus en plus une marche du dimanche où les cortèges ne défilent plus sans réel but et perspective. Avec cet appel à marcher sur l’Elysée, la fête prendra t’elle un caractère révolutionnaire ?!

 

http://actualutte.info/?p=3530

 

 

Espagne : protestation

de milliers de jeunes contre le chômage

Espagne : protestation de milliers de jeunes contre le chômage

IRIB- Des milliers d’Espagnols ont manifesté, dans la ville de Madrid, en signe de protestation contre la situation économique critique et la hausse du taux de chômage, dans ce pays.

 

 

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-espagne-protestation-de-milliers-de-jeunes-contre-le-chomage-71636166.html

 

 

 

boucan_d_enfeer_dvt_le_rectorat-0c4b9.jp

Education nationale

À Besançon, la police utilise des lacrymogènes

contre des enfants

 

 

Et aussi :


Il faut sauver le marché de Wazemmes où la liberté est menacée

 

Société de + en + impitoyable : Expulsion violente d'une famille à Toulouse

 

 

 

Information choisie !
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/media/00/02/424758304.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/media/00/02/424758304.jpg
 

 

 

Un monde sans politiciens!

Un monde sans politiciens!
Un EVEIL et un FUTUR
Cliquer sur l'image
.
Et encore une idée
pour ne pas mourir idiot !!

 

 

http://www.globalresearch.ca/coverStoryPictures2/21532.jpg
Envoyé par Lucien Pons,
Une autre façon d'intervenir
dans le combat
contre la barbarie financière,
présence au C.A.
des transnationales.
  

 

  

Le combat à mener contre l'ultralibéralisme peut prendre plusieurs formes.

Peut-être faut-il toucher ces monstres froids là où ça fait mal? Peut-être faut-il les toucher au coeur du système? La contestation dans les conseils d'administration des grands groupes mondialisés est certainement un de ces nouveaux outils.


Le jeudi 14 avril se tiendra Paris à la salle Wagram le CA du groupe Casino. Son PDG, Jean-Charles Naouri est comptable de nombreux méfaits dans ce monde barbare. Entre 1984 et 1986, il exerçait comme directeur de cabinet au ministère de l'économie. C'est lui qui a opéré le "BIG BANG" de la finance. De son propre aveu, il a mis en oeuvre cette "révolution", non pas dans la transparence ; mais de façon cachée. Vingt cinq ans plus tard, la finance a resserré son emprise sur l'économie donc sur nos vies. La destruction de notre vivre ensemble est rendue possible à ce moment là.


Il a aussi en 1994 organisé la faillite de l'entreprise "Moulinex". En prédateur tout puissant, il a démantelé ce groupe industriel pour un profit maximum.  

 

Lors du CA du 14 avril, des personnes possédant une action "Casino" vont demander des comptes à son PDG. 


Pour les soutenir, je vous invite à lire le message ci-dessous relatant en détail les faits. 

 

Il est important de signer la pétition jointe, qui sera transmise ce jeudi aux actionnaires en assemblée générale.  

 

 

Lucien PONS


 

FAITES CIRCULER CETTE INFORMATION SVP

 

  

Tous munis d’une action, des anciens salariés de Moulinex (via leur association, l’ApicMx), des gérants de Petit Casino (soutenus par la CGT Gérants Casino) et les amis du journal Fakir (à qui la multinationale réclame 75 000 €) interviendront lors de l’Assemblée générale du groupe Casino, ce jeudi 14 avril. Ils tiendront un point presse à l’entrée et formuleront notamment trois exigences à Jean-Charles Naouri. L’an dernier, le patron avait préféré la fuite...


Venez les encourager à 9 h 30 devant la salle Wagram ce jeudi 14 avril 2011 (39 avenue de Wagram, à Paris, métro Ternes).

Signez la pétition en ligne ici – qui sera transmise dès ce jeudi, en pleine AG des actionnaires, à Jean-Charles Naouri. et relayez notre campagne sur votre blog, votre facebook, votre twitter, qu’on rende enfin Jean-Charles Naouri célèbre sur Google…

Diffusez des T’chio Fakir « Ne fuyez plus, Monsieur Naouri ! » dans les manifs, dans vos familles, vos associations, vos partis, vos syndicats... Nous serons déjà présents dans plus de cent villes le 1er mai, avec 50000 tracts : contactez-nous à laurent@fakirpresse.info ou au 03.60.10.60.15 pour en distribuer dans votre défilé !


Voici leur déclaration commune :


Nous, anciens salariés de Moulinex, gérants de Petits Casinos, amis du journal Fakir, journalistes, citoyens, nous sommes venus l’an dernier à l’Assemblée générale du groupe Casino. Nous n’avons obtenu aucune réponse de son PDG, Monsieur Jean-Charles Naouri – qui avait préféré la fuite. Nous revenons donc en deuxième saison, avec des exigences simples sur trois points :


1 – Entre 1984 et 1986, Monsieur Jean-Charles Naouri exerçait comme directeur de cabinet au ministère de l’Economie. C’est lui qui a opéré le « big-bang de la finance ». De son propre aveu, il a mis en œuvre cette « révolution », non pas dans la transparence, mais de façon cachée. Nous le citons : « On ne voulait pas donner l’idée qu’il y avait un grand mouvement, parce qu’on aurait fait peur, explique ainsi Jean-Charles Naouri. Au contraire, on a fait cela très éparpillé, très morcelé, pour qu’il ne se constitue pas une opposition unie contre nous. » (Source : la biographie Pierre Bérégovoy, de Christine Rambaud.)


Vingt-cinq ans plus tard, la Finance a resserré son emprise sur l’économie, et donc sur nos vies. Nous subissons toujours les conséquences de cette « profonde réforme ». Pourtant, jamais Monsieur Jean-Charles Naouri n’a accepté de débattre, publiquement, de cette orientation. Nous lui demandons aujourd’hui de s’expliquer, en toute transparence cette fois, devant des députés, des journalistes, des citoyens, des caméras.

 

2 - En 1994, à la tête de son fonds d’investissement, Euris, Monsieur Jean-Charles Naouri a acquis 33 % de Moulinex. Et il a recruté son ami Pierre Blayau, à la réputation de « corporate killer » pour diriger l’entreprise. Ce nouveau directeur annonce alors 2 600 suppressions d'emploi (sur 11 000). Aussitôt, le titre Moulinex gagne 21 % en Bourse. Monsieur Jean-Charles Naouri se retire, alors que le cours de l’action culmine. Il en soustrait une plus-value – que lui évalue à 25 millions d’euros. Le double, d’après les députés et les syndicats, aux alentours de 50 millions d’euros. Qu’importe : il y a gagné beaucoup.

 

Pendant que les anciens salariés de Moulinex, eux, ont tout perdu : leur emploi, d’abord, leurs revenus – et nombreux sont ceux, comme Nadine, à se rendre au Secours Populaire pour nourrir leur fille, ou qui portent un manteau à 5 € estampillé Croix-Rouge. Ils ont perdu leur santé, aussi, dépressions qui se suivent et se ressemblent. Ils ont perdu leur vie, parfois : dix d’entre eux se sont suicidés.


Nous demandons donc à Monsieur Jean-Charles Naouri une chose très simple : qu’il rende aux anciens salariés de Moulinex les 25 millions d’€ de bénéfices (sa propre estimation) qu’il a retirés de cette débâcle. Seuls les rapaces se nourrissent sur le dos des cadavres.

 

3 – Lors de cette Assemblée générale, dans sa « présentation des résultats financiers », Monsieur Jean-Charles Naouri ne dira pas un mot de Jacqueline Geissbuhler, de Joël Anres, de Christophe Léger, de Monsieur et Madame Louis, et de centaines d’autres, tous gérants de Petits Casino, tous au bord de la déprime. D’après L’Express, « au moins 5 % des ex-gérants de Petit Casino sont en procès avec le groupe » (16 juin 2010). Les litiges sont si nombreux que les avocats se répartissent les dossiers par région – ainsi de Maître Jorquera à Grenoble : « J’en ai un nombre certain. En général, les gens que je reçois sont dévastés. Ils ont travaillé six jous sur sept, voire sept jours sur sept, pour même pas le SMIC. Et à l’arrivée, ils sont virés de leur emploi, de leur logement, pour de soi-disants déficits de gestion. Je suis atterré par ces méthodes. Aujourd’hui même, d’ailleurs, pour un client, on vient d’obtenir des dommages et intérêts. » Même constat pour Maître Bouyer-Fromentin, à Neuilly : « Je rencontre des gens brisés. Qui n’ont pas pris de congé depuis deux ou trois ans. Qui n’ont plus, parfois, des réflexes de défense : c’est l’entourage qui me demande alors d’intervenir. Cette pression sur les gérants s’est renforcée, très nettement, depuis que ce sont des financiers qui ont pris les rênes du groupe Casino. »


Monsieur Leclercq, qui officiait en 2007 à Meurchain, témoigne : « Là, on est descendus à 600 € pour mon épouse et moi à 500 €. Donc un SMIC pour deux. Casino m’a promis monts et merveilles, et j’ai cru aux belles paroles. En fin de compte, c’est de l’arnaque, le miroir aux alouettes. Et si vous ne gagnez pas assez, ils vous incitent à travailler plus. Ils vous poussent à ouvrir sept jours sur sept, et non-stop. J’ai tout perdu : ma santé, 50 000 €, des années de joie de vivre. Pour tenir, on carbure au Tranxène. »


Nous demandons donc à Monsieur Jean-Charles Naouri de requalifier tous les « gérants non-salariés » et autres « franchisés » qui le souhaitent en « contrats de travail salariés », avec 35 heures hebdomadaires et au-delà, des heures supplémentaires majorées. Dans plusieurs cas, la Cour de cassation leur a d’ores et déjà donné raison.

 

Nous étions déjà présents l’an dernier.

Nous sommes de retour cette année.

Et nous serons encore là l’an prochain, toujours plus nombreux.

Avec ce rendez-vous, à travers Jean-Charles Naouri, l’homme qui a libéré la Finance, c’est le pouvoir de tous ses frères financiers que nous combattons – eux qui leur pression sur les Petits Casino, mais aussi sur France Télécom, sur Renault, sur Airbus, sur Goodyear, sur Continental, etc.

 


 Item Thumbnail

 

RV le 14 avril : Contre la barbarie financière, présence au C.A. des transnationales

(article publié le 13 avril sur mon blog sos-crise)

 

 

 

BHL pollue notre télévision

et notre politique étrangère !

par eva R-sistons


 

A l'instant, sur FR2 la chaîne RELAIS du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon,

la Marie Drucker nous annonce une tribune commune

France-GB-USA, via Sarkozy-Bush, Cameron et Obama,

comme on est loin de la France libre du tandem Chirac-de Villepin,

opposée aux gangsters anglais et américains,

faisant entendre haut notre voix !

 

Et à l'instant, celui qui décide (sans mandat, parce que Sarkozy est un agent

des Anglo-Saxons et d'Israël) de la politique étrangère de notre pays, BHL,

vous savez le bouffon qui se croit philosophe,

alors qu'il n'est qu'un zélé propagandiste des priorités d'Israël,

cet homme-là impose à la France une politique qui n'est pas la sienne,

au service des intérêts militaires et financiers

des Anglo-Saxons et des Israéliens !

Nous voici en guerre partout, des guerres coloniales, impériales,

prédatrices, meurtrières, et même avec des armes de destruction massive, 

avec un coq qui n'a rien de gaulois mais qui se pavane

en se croyant le maître du monde,

alors qu'il abaisse notre pays

au rang d'exécutant des oeuvres décidées par les tenants du NOM !

 

Ainsi, au 20 h de ce soir de l'infâme FR2,

au lieu d'entendre la voix gaullienne, forte de D. de Villepin,

qui a présenté son programme aujourd'hui,

on entend celle du faux philosophe qui, au nom de son clocher israélien,

entraîne la France dans les guerres décidées par l'Empire et à son seul profit !

 

Ca suffit, les médias occupés par les ennemis de notre pays,

ça suffit les politiques dictées par l'Etranger,

ça suffit la liquidation de la France

par les agents de l'Empire !

 

Libérons-nous de  nos chaînes !

 

eva R-sistons

 

http://1.bp.blogspot.com/_wH_fBQn4T6o/SB6ylaaf75I/AAAAAAAAAes/pOLgNc4WxiA/s200/chaines.jpg

http://1.bp.blogspot.com/_wH_fBQn4T6o/SB6ylaaf75I/AAAAAAAAAes/pOLgNc4WxiA/s200/chaines.jpg

 

 

.

http://img.over-blog.com/455x341/0/52/28/82/2011-PART-1/CHEIKFITANEWS-P1014430.JPG
http://img.over-blog.com/455x341/0/52/28/82/2011-PART-1/CHEIKFITANEWS-P1014430.JPG
.
.
Côte d’Ivoire - Gbagbo -
Manif à Paris samedi 16 avril 2011
à la Bastille à 14h
.

 

Côte d’Ivoire - Gbagbo - Manif à Paris le 16 avril à la Bastille à 14h

 

 

http://www.navyseals.com/files/jesse-ventura.jpg

 

Lettre de Jesse Ventura

ancien gouverneur du Minnesota, à la classe dirigeante

 

 

Vous contrôlez notre monde. Vous avez empoisonné l’air que nous respirons, contaminé l’eau que nous buvons, exigé des droits sur la nourriture que nous prenons.

 

 

Nous nous sommes battus dans vos guerres, nous avons perdu la vie pour vos causes, nous avons sacrifié nos libertés pour vous protéger. Vous avez dilapidé notre épargne, détruit la classe moyenne et vous avez utilisé nos impôts pour renflouer votre insatiable cupidité. Nous sommes les esclaves de vos sociétés, les zombies de vos diktats, les serviteurs de votre décadence.

 

Vous avez volé nos élections, assassiné nos leaders, aboli nos droits fondamentaux d’êtres humains. C’est vous qui possédez nos biens, qui avez délocalisé nos emplois, détruit nos syndicats. Vous avez profité des désastres, déstabilisé nos monnaies et alourdi le coût de la vie.

Vous avez monopolisé notre liberté, vous avez démoli notre éducation et avez pratiquement éteint la flamme de nos vies. Nous sommes blessés… nous sommes ensanglantés, mais nous n’avons plus le temps de saigner.

Nous allons mettre les géants à genoux et vous allez assister à notre révolution ! 

Sincèrement vôtre : Les serfs

 

 

weaintgottimetobleed.com
rense.com


http://www.prosebeforehos.com/wordpress/wp-content/uploads/2009/05/001-0912085819-jesse-ventura-9-11.jpg.http://www.prosebeforehos.com/wordpress/wp-content/uploads/2009/05/001-0912085819-jesse-ventura-9-11.jpg

Biographie de Jesse Ventura

sur Wikipedia 

Après une longue carrière dans la lutte, il a été élu gouverneur du Minnesota de 1999 à 2003 et n'a pas sollicité de second mandat.

 

Le 23 novembre 2009, il est le présentateur d'un soir de RAW, émission de catch de la World Wrestling Entertainment.

 

11 septembre 2001 et politique américaine

Dans son ouvrage "Don’t start the revolution Without Me!"[1] Ventura délivre une critique incisive du système politique à deux parties et de la corruption qui y règne. Il livre ses doutes sur les attentats du 11 septembre 2001, en s'interrogeant entre autres sur l'effondrement des deux tours jumelles et du bâtiment n°7 du World Trade Center à New York. Il fait part de l'impossibilité de discuter du sujet dans l'emission "Fox and Friends"[2] sur Fox News, lors d'une altercation avec l'animateur vedette Brian Kilmeade.

 

 

 

.

Repost 0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages