8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 10:09

 

 
Spécial Chine
J'ai failli être créatrice de mode §,
alors je vibre toujours en voyant des belles choses..
Coup de coeur pour la mode chinoise, stylée,
que je partage avec vous.
Ras-le-bol de la diabolisation de la Chine !
eva R-sistons 
Voir ici :
.
.
.

.
.
yiqing yin Quand Yiqing Yin senvole
.
.
..
.
..
.
..
.

 
..
.
(Regardez bien les manches de la robe
et en-dessous aussi, note d'eva)
.
.
.

..
.
..
.
.



..
...
..
.
..

"Le cheveu afro: un cheveu exceptionnel"

"Le cheveu afro: un cheveu exceptionnel"

"Quelques modèles de coiffures afros?"

"Quelques modèles de coiffures afros?"

"Quelques créations de mode (+ Couleur)"

"Quelques créations de mode (+ Couleur)"

"Quelques créations de mode (+ Motif)"

"Quelques créations de mode (+ Motif)"

"Quelques créations de mode (+ Matière)"

"Quelques créations de mode (+ Matière)"

"Quelques créations de mode (+Forme)"

"Quelques créations de mode (+Forme)"

" Quelques créations de chaussures originales"

" Quelques créations de chaussures originales"

"Quelques créateurs de mode d'origine chinoise?"

Ma Ke
 “J’aime l’inutile, et je pense lui donner une valeur, qui ne réside pas dans l’objet lui-même mais dans l’utilisation qui en est faite, dans la personne qui l’utilise” se plait à dire la créatrice. Sa marque "Exception" est distribuée dans 60 points de vente en Chine, elle crée des costumes de scène, reçoit une multitude de prix, sa carrière s’envole. Trois axes principaux définissent son travail : La Nature, L’Homme et Le Temps. “Je veux rechercher l’essentiel de l’esprit humain au travers de ma création inutile”… 
Son ouvrage “Point One” recense cet univers étrange et attirant.
 Ma Ke est seulement découverte en France où elle présente ses collections sous forme de performances et où elle n’a pas encore ouvert de boutique.
Composés essentiellement de matériaux brutes évoquant le monde agraire (étoffes brutes, toiles de jute, lins, coton) ses vêtements présentent un aspect froissé, grossier, terreux. Principalement beige, gris souris, marron, les tissus sont troués et rapiécés, comme venus d’un autre âge. Les plis, le gonflement des étoffes figent les silhouettes dans un amas de matière qui évoque la lourdeur de la pierre et fixe les modèles dans le sol, dans la terre comme des Bing Ma Yong oubliés à travers les âges.
Les couleurs sont toujours terreuses mais les silhouettes s’avèrent plus fines, plus dynamiques et donc plus urbaines.
.

Qui êtes-vous ?


Ma photo

Je m’appelle Audrey, J’ai suivi des études en Arts appliqués, en mode et en couture. Ces trois disciplines sont mes centres d’intérêts professionnels. Je suis spécialisé dans le design de mode et je me sers de ce blog «  Réserve d’inspirations » pour, comme son nom l’indique, mettre en réserve divers créations originaux qui m’intéresse et m’inspire à créer, innover dans le design de mode. Cependant je m’intéresse particulièrement à la mode éthique et ethnique : « Une mode soucieuse de l’environnement, des conditions économique et social de l’Homme ainsi que de la sauvegarde des traditions ».
.
Extraits
de ce site :
http://reservedinspirations.blogspot.fr/2012/03/quelques-createurs-de-mode-dorigine.html
Chine-couture-Lieu-Fang-0019b91ec98111ce58cc4d.JPG
 

Dans le cadre du programme « Chine en France » de la semaine de la mode de Paris, la créatrice chinoise Liu Yu a présenté la collection printemps/été 2013 de la marque Paluopo, dont la plupart sont en cachemire blanc.

http://french.china.org.cn/culture/txt/2012-09/27/content_26653792.htm

.

Liu Fang Spring Summer 2013

 

 

.

  1. Liu Fang Spring Summer 2013

  2. Liu Fang

 

Liu Fang @ Paris Fashion Week SS13

http://www.tumblr.com/tagged/liu-fang


§§§§§§§

.

.

mode-chine.jpgLa mode sur un autre site : http://taijiqigong.over-blog.com/article-la-chine-en-couleur-le-noir-65049043.html.
.
.
C O M M E N T A I R E S :  I C I

.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 14:45

http://idata.over-blog.com/3/30/36/35/Le-Monde-geopolitique-actuel.jpg

http://idata.over-blog.com/3/30/36/35/Le-Monde-geopolitique-actuel.jpg

.

Hier stats R-sistons, visiteurs uniques :

  • 10 094 pages vues 
  • 4 307 visiteurs uniques

 

 

http://www.hist-geo.com/contact/statique/imgr/ww2/p/yalta-churchill-roosevelt-staline-190x143.jpg

http://www.hist-geo.com

 

 

Introduction à cette parution

Un nouveau monde en préparation

 

par eva R-sistons

 

 

Au menu de cette parution,

je choisis de vous envoyer ces articles

sur la situation géo-politique internationale

qui risque de changer.

 

Après les révolutions arabes fomentées

par les tenants du Nouvel Ordre Mondial

pour aligner tous les pays sur leur idéologie totalitaire

- des indépendants comme Gbagbo ou comme Kadhafi

en réalité très respectés dans leur pays (1)

(et) (ou) dans ceux attachés à la libération de leur peuple (2),

étaient un obstacle aux visées de l'Empire

soucieux d'étendre son hégémonie sur le monde entier - ,

après les révolutions de couleurs

et la désintégration de la Yougoslavie,

voici venue l'heure de l'Asie.

Naturellement,  le tour de la Chine arrivera ensuite.

 

L'Iran va-t-il être bombardé par Israël ?

Probablement pas.

Trop de dommages collatéraux pour Israël

et même pour ses alliés,

notamment dans le Golfe persique.

Il semblerait que le Mossad change de stratégie :

Assassinats ciblés de scientifiques iraniens

(ce qui est un acte de terrorisme),

ou sabotages en particulier informatiques.

 

Mais on s'orienterait vers une attaque

des pays amis, Liban ou Syrie, pour les neutraliser

avant de s'en prendre à l'Iran.

 

Et surtout, c'est maintenant l'Asie qui est visée.

 

Personnellement, je ne serais pas surprise

d'apprendre que le Japon aurait été, en effet,

ciblé par les Anglo-Saxons,

le nouveau gouvernement prenant ses distances

avec Washington et ses alliés;

et par sa puissance, cet Etat constituait une menace

pour les intérêts de l'Empire.

D'ailleurs, la culture japonaise

est très éloignée de l'anglo-saxonne :

Empreinte de respect pour la famille,

soucieuse de perpétuer les traditions

de solidarité et de politesse.

Et les Japonais, surtout les puissants Samouraïs,

sont très incommodés par les plans de l'Empire.

 

Voici donc l'Asie sur la sellette,

pour la soumettre comme les pays arabes.

En attendant la grande confrontation

à laquelle se préparent la Chine

et la Russie, cette dernière se dotant d'ailleurs

d'abris nucléaires perfectionnés pour sa population.

 

Le monde est dangereux.

Le monde est une poudrière.

Par la faute d'un Occident

arrogant, dominateur, prédateur, criminel.

Il est temps de ne plus polariser notre attention

sur les pseudo attentats terroristes,

et d'identifier le vrai ennemi des peuples :

Le terrorisme d'Etat,

des Etats anglo-saxons et de leurs alliés,

israéliens d'abord, ensuite, désormais,

européens, puisque l'Europe a été en réalité

créée pour servir les intérêts militaires de l'Empire

et ceux de la haute finance.

 

Les deux se confondent: Ils ont pour nom

le Nouvel Ordre Mondial.

Encore et toujours !

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Nouvel ordre Mondal, Empire, occident,

Anglo-Saxons, israël, Europe, Japon,

Asie, révolutions arabes, Yougoslavie,

Liban, Iran, Syrie, finance, terrorisme d'Etat,

Samouraïs, Mossad, Golfe Persique, Gbagbo, Kadhafi

 

 

(1) La Côte d'Ivoire s'est scindée sous l'action de la France et de ses alliés anglo-saxons (2002..), puis Ouattara le valet du FMI a pris le contrôle du pays

 

(2) Ex : « Le colonel Kadhafi est un homme hautement respecté dans son pays et en Afrique. Ce respect n’est pas lié, comme aiment à le clamer les langues chagrines, aux pétrodollars, mais à ses actions. Il a été de tous les combats de libération des peuples » Calixthe Beyala in http://embassy-finder.com/fr/libya_in_manama_bahrain

 

 

Je vous recommande vivement deux blogs :

 

http://www.microsofttranslator.com/Default.aspx?ref=IE8Activity

(pour vos traductions)

 

http://embassy-finder.com/fr/

La source la plus précise pour des informations sur des ambassades
.
.
.
L'Asie prochaine proie de l'Empire ?
Les scénarios du chaos futur

http://www.cartemonde.net/carte-geographique/carte-asie.jpg

http://www.cartemonde.net/carte-geographique/carte-asie.jpg

Ordo Ab Chaos en vue sur le 9ème bloc / Asie du sud, Corée inclue ?

.


.

Note : le bloc 3 est aussi concerné, le Japon étant en train de sombrer (note d'eva: Je suis sûre que cela rentrait dans les plans du Nouvel Ordre Mondial) et la Corée se situant aussi dans la ligne de mire du CSIS et du GIC. Cet article est une première approche.

Visiblement nos “chères” sociétés philanthropiques nous prévoient quelques pépites du côté sud asiatique. Des plans de mesures, des exercices de simulation de crises majeures, et des visites diplomatiques ont eu lieu et sont en cours, par le GIC et le CSIS, qui ne sont certainement pas les seuls. Pour rappel, ces clubs de pignole cérébrale sont gérés par nos amis Soros et Brzenzinski (entre autres)… Il faut retenir une chose vraisemblablement, c’est que dans le cadre de l’avènement du polycentrisme du nouvel ordre mondial, il faut garder à l’esprit que la dialectique hégélienne est toujours d’actualité, et que, comme d’habitude, c’est l’élite qui se charge de piloter les différents camps (voir aussi Sutton). Ainsi le Sud se l’Asie semble sur le point de passer à la casserole via les catastrophes et les actes terroriste (terrorisme d’état s’il faut préciser) et la volonté de “démocratisation” des états concernés.

Il semblerait qu’une volonté de nuisance à l’autonomie des nations, ou du moins ce qu’il en reste, dans la localité du bloc 9, selon les écrits du club of Rome, soit donc en cours d’application. Le bloc 9 est composé de L’inde et d’autres nations au sud de l’extrême Orient, à l’exception de la Chine qui en forme un à elle seule (la Chine étant le dixième).

 

–Le GIC : bloc 9 et bloc 3

images?q=tbn:ANd9GcQLDVhFXEj3sNwPjDcNjoQ

On note que les think tanks tournent désormais leurs regards vers l’extrême orient. En effet Tony Cartalucci nous explique que l’ICG est en propagande en Thaïlande (Thailand: The Calm Before Another Storm?), et évoque surtout la possibilité d’un retour d’incidence en Thaïlande, et s’attelle aussi à des analyses de crises de nombreux pays de l’Asie. Le GIC émet encore la remise en question du processus électoral du Pakistan, comme quoi il va sûrement falloir “démocratiser” le Pakistan dans la version néocolonialiste que nous connaissons , comme nous le voyons à l’heure actuelle en Libye (?)…

~ Le GIC et la Corée :

Le 7 mars, les pantins décérébrés de l’ultra rationalisme mondialo-nocif émettent aussi une curiosité concernant la Corée. Ainsi, on constate que les exercices de simulation de crise font monnaie courante dans de nombreuses nations pour une collaboration des membres de la « régions-monde » donnée, dans le cas présent : l’Asie de sud et la Corée.

Daniel Pinkston le 7 mars 2011 : «les États-Unis et la Corée du Sud ont commencé deux manœuvres militaires combinées. Key Resolve, un exercice de poste de commande qui se déroulent surtout à des simulations par ordinateur, a débuté officiellement le 28 Février et est prévue pour durer 11 jours. Foal Eagle, un exercice sur le terrain, a également commencé le 28 Février et durera jusqu’à la fin avril.» Ces exercices consistaient donc à maitriser les masses et piloter les autorités, l’informatique de gestion. On retrouve des relents de création d’état major d’urgence (et ce comme d’habitude, à la sauce Ad Hoc) comme le pratique la FEMA ou l’Eurogendfor (rappelez vous l’EGEX 06 pour l’Europe), à quelques nuances près.

~ Le GIC et le Bloc 9

Le GIC se prépare aussi pour le Sri Lanka, toujours avec des termes roses bonbon, alors que ce pays a subit un génocide. Le GIC, en bref, appelle à l’investissement de la communauté internationale, surtout à l’investissement des nations telles que l’Angleterre et les états unis. Selon le groupe, il se déroulera en fin mai une conférence de l’armée sri-lankaise pour “Vaincre le terrorisme”…

Le GIC s’intéresse aussi au Népal, au Cachemire, au Bangladesh, etc etc… La bande à Picsou/Soros est donc de préparer le terrain.

Il y a peu, on note que les meanstream s’axent sur l’Asie faisant intervenir des organismes tels que tel que le CFR, le Brooking et autres (voir les liens fin d’article), et l’OTAN explique la nécessité de prises de décisions concernant l’intensification de la sécurité alimentaire de l’Asie…Une pénurie alimentaire à venir dirait-on…

Le GIC en fin mars sur le Pakistan :«Des élections crédibles, toutefois, exigent beaucoup plus que des réformes structurelles.(…)La violence politique et les conflits ethniques pourraient être déclenché dans tout le pays par un recensement, le charcutage vicié et des élections truquées.(…) Les donateurs et les capitaux occidentaux devraient immédiatement transférer leurs programmes et plaider en faveur d’une transition politique sans heurts, plutôt que d’attendre la saison des élections pour commencer. ».On sent bien derrière ce dialogue altruiste (les bisounours n’ont qu’à bien se tenir) que le placement des pions au sein de la CEP (commission électorale du Pakistan) est fortement désiré, quant à la volonté de faire cela sans heurts, nous verrons…

 

–Le CSIS : bloc 9 et bloc 3

«Il n’y a jamais eu un aussi grand besoin d’une attention politique sérieuse et durable sur l’Asie du Sud à Washington. »

~ Le CSIS et l’Asie du Sud :

Le CSIS a un programme concernant l’extrême Orient, alias bloc 9 dans la philosophie région-mode arborée par la clique mondialiste pailletée. Dans ce programme, on voit que le «grand sauveur Obama» est cité comme étant le premier président pacifique se rendant en Asie du Sud en novembre 2009 : «Le président a fixé des attentes élevées. Cela souligne la nécessité d’une compréhension plus complète de l’Asie du Sud et de ce que signifie les intérêt américains. Rejoignez-nous et de s’engager dans le dialogue.». Difficile de faire plus explicite, en somme, «on pense à vous, vous générez du pognon». Quel fantastique altruisme de ce think tank….

D’une part nous voyons l’extrême orient dans le girond mondialiste avec la preuve géographique du dernier sommet de l’OTAN, d’autre part nous constatons donc une volonté des penseurs mondialiste de maîtriser, de promouvoir, d’afficher la main mise. La pieuvre nous montre toujours plus ses tentacules.

Les objectif apparents émis par le CSIS :

Accroître le niveau de l’accent sur l’Asie du Sud à travers l’éducation; éclairer et faire en sorte que les questions régionales et des dirigeants soient plus accessible; élargir la base des parties actives et intéressées engagées dans le dialogue politique en Asie du Sud; développer une solide base de recherche fondée sur la connaissance d’encourager le dialogue politique dynamique et soutenir le processus d’élaboration des politiques; attirer dans le monde des chercheurs les plus talentueux et compétents et des penseurs de contribuer aux études du SCIS sur le sud de l’Asie.

~ Concernant “ce qu’il reste du troisième bloc” :

Les USA ont déjà quelques accords qui concernent quelques milliards de dollars avec la Corée du sud, concernant le libre échange entre les deux nations. Dans un article de 2007 la monde diplomatique donne le chiffre de 70 milliards de dollars -dollar qui va mourir- par ans.

Le docteur Steven est relayé par le CSIS un think tank qui est au service des mondialistes, de l’OTAN, selon ces termes :

Thursday, May 19, 2011 | 12:00 pm – 2:00 pm

«S’il vous plaît joignez le président du CSIS-Corée pour une discussion avec ce démographe de renommée mondiale. Elle présente son parcours en rupture avec les recherches en cours : “les préoccupations politiques d’une faible fécondité pour un plan militaire et le soin aux personnes âgées de la Corée du Sud ». Les recherches du docteur Steven s’adressent aux forces qui façonne le trend démographique de la Corée du Sud et les conséquences militaires des planifications politiques. Le taux de natalité de la Corée du Sud a l’un des taux de natalité les plus bas au monde, et le vieillissement de la population aura un impact négatif sur le recrutement de jeunes hommes pour les forces armées. Cela conduira à une armée amaigrie à un moment ou cela pourrait poser un risque pour la Corée du Sud.» http://csis.org/event/demographics-korean-security

Le Docteur Steven : http://explore.georgetown.edu/people/stepheel/

Un intérêt soudain apparaît donc de la part du CSIS concernant une stratégie militaire en péril de la Corée du Sud.

Relevons la citation suivante : « à un moment ou cela pourrait poser un risque pour la Corée du Sud. » En conséquence, il semble que le contingent sud-coréen aie, ou soit en voie d’avoir, un besoin d’effectif, et que ces effectifs viendrait à manquer au moment ou une attaque surviendrait. Notez que cette petite phrase suggère de manière sous-jacsente que des modifications de la stratégie de recrutement militaire semblent donc incontournables dès lors, puisque le «moment» de l’attaque doit être paré. En d’autre terme, il faut que les coréens du sud -qui sont donc en collaboration avec les USA- fassent des petits pour servir de chair à canon… Une chair à canon qui semble être un outil à venir selon les clubs «bien pensants».

~ Retour sur le bloc 9 :

Comme par hasard, cette demande du docteur Steven est émise après l’explication d’un programme de gestion de crise dans un cadre régional et multilatéral de l’Asie du Sud. Ainsi on retrouve cette connotation de chaos, dont la réponse sera la fameuse région-monde, une structure constituante du nouvel ordre. La loi maçonnique montre ouvertement ses œuvres. Le programme C3 ( Program on Crisis, Conflict, and Cooperation : dans l’onglet South Asia du site) prévoit trois volets d’approche :

–L’approche stratégique pour la gestion des crises et des risques de catastrophe et d’aide humanitaire;

– La gouvernance pour la stabilité dans un environnement complexe;

–Une coopération habile multilatérale;

http://vimeo.com/21154911

 

Tout ce blabla bien formé, pour faire valoir le “bénéfice” du  nouvel ordre, fait clairement comprendre l’instauration d’un chaos à venir qui est bien expliqué en conclusion : «L’objectif de l’habile multilatéralisme est de mieux comprendre les organisations internationales et les processus multilatéraux, et de formuler des recommandations sur la façon dont, à travers eux, les décideurs américains peuvent répondre plus efficacement aux problèmes mondiaux et de réaliser les intérêts américains dans un environnement de plus en plus multipolaire.»

Comme il en a été fait allusion sous des termes masqués, le dernier sommet de l’OTAN a très clairement léché les bottes de l’Inde, qui est en fait le pilier du neuvième bloc. L’Inde est très performante dans le cadre de l’innovation et de la recherche. Il est clair que celle ci est amenée à avoir un rôle important dans de la multi-polarisation du nouvel ordre. Ainsi, quelques mois plus tard, nous voyons ceci sur le site officiel des sbires du CSIS : «(May 13, 2011) Les relations entre les États-Unis et l’Inde ont gagné en profondeur et de l’ampleur à un rythme rapide au cours des dernières années, et ont encore avancé par la visite du président Obama en Inde Novembre dernier. Économiquement, politiquement et stratégiquement, les deux nations sont des partenaires essentiels aux intérêts de plus en plus étroitement liés en Asie et au-delà. Le CSIS a été rejoint par le Sous Secrétaire Blake pour un aperçu de la relation actuelle et les perspectives pour une amélioration continue des relations bilatérales.» En même temps, on voit l’Inde qui intensifie aussi avec la Chine, qui soutient la demande de l’Inde à l’obtention d’un siège au conseil de sécurité.

 

monde-10-r%C3%A9gions1.jpg

–Conclusion

Que dire de plus si ce n’est que la constitution des blocs politiquement unifiés entamée par une vague de révolutions fabriquées de toute pièce par cette même élite, est en pleine avancée. On voit que l’Euro-monde est vu comme une bible par les européistes, que l’Afrique Subsaharienne prévoit aussi une fédération Africaine pour 2015, il fallut bien que reste suive, pour preuve, l’Inde a aussi prévu une nette intensification des relations économiques sino-indiennes, et ce malgré des apparences de reproches. On objectera que la date de l’année 2015 semblerait même un tantinet éloignée, lorsque l’on voit toute la propagande de l’ordo ab chaos que la masse se prend dans les gencive, sans mot dire, le tout accompagné d’un chaos général physiquement grandissant. Dans l’expectative nous pouvons nous demander si, entre les catastrophes climatiques et environnementales qui ont un arrière son d’un chant de “haarpies”, l’après Ben Laden qui va occasionner des conflits pour un martyre qui fut embauché par Bush, on ne retrouve pas des notions de cette bonne vieille dialectique hégélienne qui a par application provoqué la guerre froide, et qui semble s’ébaucher par une comédie théâtrale conflit sino-américain, qui favorisera le tiers-mondisme global, ainsi que la continuité de la manipulation du -selon l’expression mondialiste- monde arabo-musulman. Une autre coïncidence, l’Inde déclare le Pakistan comme étant un sanctuaire du terrorisme dans un article 2 mai dernier, et les USA semblent confirmer cela par la voie des médias courants. Voilà qui est clair, lorsque l’on palpe les mouvements en cours sur le Pakistan.

 

Lire : Le Pakistan sera t-il ajouté sur la liste des pays constituant « l’axe du mal » ? (LIESLI)

http://landdestroyer.blogspot.com/2011/05/globalist-theater-pakistan-arab-spring.html (Ld)

http://landdestroyer.blogspot.com/2011/05/globalists-self-aggrandizing.html (Ld)

http://landdestroyer.blogspot.com/2011/05/pakistan-us-has-overstayed-welcome.html (Ld)

A suivre.

http://infoguerilla.fr/?p=9819#more-9819

http://storage.canalblog.com/97/26/794390/62969619_p.jpg

http://faitesmoirire.canalblog.com/archives/2011/03/21/20684826.html

 

 

Libye
Sarkozy précipite le monde dans l'inconnu
Par Y.Mérabet

 

Libye : Sarkozy précipite-t-il le monde dans l'inconnu ?

 

.

.

 

Moyen-Orient: Les cartes redistribuées

Nouvelles alliances - Iran attaqué ?

 

http://membres.multimania.fr/wotraceafg/nucleaire_iran.jpg

http://membres.multimania.fr/wotraceafg/nucleaire_iran.jpg

 

 

Ibrahima Koutou

17 mai 2011

 

Le nouveau monde
Israël dans le giron
du nouveau monde moyen-oriental
Par Y.Mérabet

 

Le Mossad, l’organisation des renseignements israéliens la plus secrète de l’État d’Israël, devient de-facto le porte-parole officiel du gouvernement. Meir Dagan, son ancien responsable jusqu’en décembre 2010, s’exprime de manière régulière face aux médias et son devoir de réserve implique que les dirigeants israéliens cautionnent certainement ses propos. En dépendant directement du premier ministre, il occupait un rang de super ministre, en faisant de lui le deuxième personnage du gouvernement. Sa position à l’égard de l’Iran n’a jamais été figée et elle a évolué en fonction des circonstances politiques du moment et des faits probants portés à la connaissance de l’opinion internationale.
En janvier 2006, il avait exposé, devant la commission de la défense de la Knesset, ses prévisions apocalyptiques sur le Proche-Orient. Il avait alors soulevé le problème du réarmement à outrance de la Syrie par l’Iran et avait qualifié la situation avec le Liban de « danger pour Israël » en raison des multiples transferts d’armes syriennes vers le Hezbollah.

Il caractérisait alors la situation d’explosive et Tsahal, n'a pas hésité de tenir au sérieux ses propos pour mener à la guerre du Liban de juillet 2006. Les résultats attendus par cette expédition ne furent à l'avantage des troupes du Hezbollah. Pour la première la première fois dans l'histoire des arabes, une milice ultra-religieuse infligea une défaite à Israël. Tsahal fut humilié et réduit à une petite armée,le mythe invincible est levé. Meir Dagan vise l'Iran cette fois-ci, il pousse les États-Unis et la communauté e européenne à contre-carré le programme nucléaire par mesure de rétorsion et se prépare même à bombarder les sites avec l'aide de l'Arabie Saoudite et l'Égypte.
Meir Dagan s’était à nouveau exprimé devant la commission en juin 2009 en évoquant le programme nucléaire iranien : « Si le projet ne rencontre pas d’obstacle technologique, les iraniens auront une bombe prête à l’emploi en 2014 ». Ils aspiraient selon lui à mettre en route plus de dix mille centrifugeuses d’ici 2012 et il prônait une action d’envergure avant la fin 2009 pour stopper le programme. Le gouvernement n’avait alors apporté aucun démenti à cette analyse mais les journalistes avaient interprété ces propos comme préfigurant une attaque militaire sans se douter qu’elle prendrait en fait une autre forme plus insidieuse.
Le chef du Mossad, Meir Dagan, était déjà convaincu que l’option militaire, souvent avancée , contre l’Iran n’était pas la meilleure solution pour empêcher la mise au point d’une arme nucléaire iranienne.
Israël ne pouvait pas envisager une action semblable à celle de septembre 2007 qui avait entrainé la destruction par l’aviation israélienne de l’usine nucléaire syrienne dans un site près de Dayr a-Zwar. Avec l’accord des américains, les israéliens avaient alors cherché à envoyer un message de menace à l’Iran qui l’a complètement ignoré. Cette éradication d’un site unique entrait dans les compétences militaires israéliennes mais les iraniens, qui avaient appris la leçon syrienne, ont disséminé leurs installations à travers tout le pays tout en créant, par diversion, des usines nucléaires civiles soumises au contrôle occidental.
Les israéliens ont effectivement hésité à frapper les sites de peur que ces derniers sont chargés en plutonium et des risques encourus par la sécurité de la région, ou la prolifération nucléaire atteindra des proportions plus dangereuses que celle de Fukushima. De toute façon, depuis que le réacteur nucléaire de Busher est en charge, d'éventuelles frappes israélites deviennent incertaines sinon impossibles.
D'autre par les répercussions d’une telle attaque sur l’action du Hezbollah et de tous autres groupes activistes de la région auraient réagi de manière brutalement et simultanément par une pluie de missiles sur Israël. Encore, ils étaient convaincu que l'Iran avec toutes ses raisons à riposter violamment avec des armes très avancées pour réduire la petite Israël en poussière.
Les silences de la Maison Blanche accréditaient l’idée qu’elle refusait à s’engager dans une aventure militaire et qu’Israël se verrait contraint d’agir seul . Des anciens du Mossad prévoyaient la guerre et des fuites bien orchestrées faisaient état de vols d’entrainement au dessus de Gibraltar pour préparer l’attaque. En prévision d'une attaque israélite sur l'Iran et l'embrassement infernale du bassin méditerranéen ou sont basés les 80% de la flotte des forces occidentales (OTAN et NATO), il devient impératif de libérer le contrôle des deux portes d'accès maritimes; le golfe d'Aden et le détroit de Gilbraltar (coté marocain).
Mais la plupart des analystes occidentaux et israéliens estimaient que l’attaque de l’Iran passait d’abord par la mise au pas de la Syrie et du Hezbollah. En fait, le Mossad avait bien pris la décision d’attaquer l’Iran mais le combat allait prendre une tournure moins militaire. Il décida d’utiliser des sous-traitants parmi l’opposition iranienne , bien implantée en Iran, pour organiser des opérations clandestines traduites par l’assassinat dans des attentats ciblés de plusieurs scientifiques impliqués dans les activités nucléaires. Il a aussi commandité les mystérieuses explosions qui ont eu lieu sur une base de missiles de Khorramabad le 16 octobre 2010.

La première attaque d’Israël sur l'Iran a bien eu lieu en septembre 2009 mais sous forme cybernétique à l’aide du virus Stuxnet qui a rendu inutilisables près de 20% des centrifugeuses iraniennes. C'est encore une leçon apprise par l'Iran pour prévoir une protection efficace ses installations nucléaires, 50% du contrôle informatique fut remplacé par le manuel.

Il se pourrait que le code qui a été introduit dans les ordinateurs iraniens est encore actif et, grâce à des fonctions dormantes, ses effets néfastes lui permettent d’évoluer et de commettre d’autres attaques. Cette désorganisation des moyens de contrôle des centrifugeuses à poussé les russes à demander le report de la mise en service de l’usine de Bushehr qui vient de reprendre ses activités dans la deuxième quinzaine du mois mai 2011, une fois que les réserves iraniennes fussent levées .

Israël, convaincu de la réalité du nucléaire iranien, se rétracte

Meir Dagan avait ouvertement estimé en janvier 2011 que le sabotage des installations iraniennes avait porté ses fruits et sous estimer la vigilance des iraniens. Il avait assuré, devant la commission de la défense de la Knesset, que le programme nucléaire de Téhéran avait pris un retard de « plusieurs années ». Il est encore sorti de sa réserve le 6 mai 2011, à l’Université hébraïque de Jérusalem, en évoquant l’éventualité d’une frappe militaire contre les installations nucléaires iraniennes. Il a radicalement repoussé une telle éventualité comme étant « la chose la plus stupide que j’ai jamais entendue »
Il a ainsi confirmé les difficultés de distinguer les infrastructures nucléaires civiles des usines militaires. Par ailleurs, venant d’un officier qui a été à la tête d’une officine qui a souvent commandité des actions réprouvées par le droit, il a usé d’une argumentation juridique pour étayer son propos : « L’AIEA contrôle les installations civiles pas les secrètes. Une frappe sur ces installations serait manifestement illégale au regard du droit international ».

Juste quelques jours avant le déclenchement de la "révolte arabe", le chef du Mossad, Meïr Dagan, a effectué une visite secrète en Arabie Saoudite.


 

suite sur mon blog d'info non alignées

sos-crise :

 

Moyen-Orient: Les cartes redistribuées. Nouvelles alliances. Iran attaqué ?

 

Ca commence :

Israël porte plainte à l'ONU contre la Syrie et le Liban

  .

 

 

octopus-copie.jpg  

 

 

.

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/05/16/15c18a3e-7fea-11e0-ae9c-765696900207.jpg

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/05/16

DOCUMENT. Ce qui est reproché à Dominique Strauss-Kahn

 

LePoint.fr

.

 

 

Le tribunal de New York a décidé de maintenir DSK en détention, lundi. Voici les accusations qui pèsent sur lui (traduction Le Point.fr) :

"Le peuple de l'État de New York contre Dominique Strauss-Kahn (M62).

Le détective Steven Lane, matricule 03295 de la brigade de détectives de l'Unité spéciale de Manhattan, constate ce qui suit. Le 14 mai 2011, vers midi, à l'adresse 45 West 44th Street, dans le comté et l'État de New York, la plaignante a déposé plainte sur les chefs d'accusations de :

1. Acte sexuel criminel au premier degré (deux chefs d'accusation)
2. Tentative de viol au premier degré (un chef d'accusation)
3. Abus sexuel au premier degré (un chef d'accusation)
4. Séquestration au second degré - preuve par ADN admise (un chef d'accusation)
5. Agression sexuelle au troisième degré - preuve par ADN admise (un chef d'accusation)
6. Attouchement sexuel - preuve par l'ADN admise (un chef d'accusation)

L'accusé a tenté d'avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec une autre personne ; l'accusé

 

suite ici : Ce qui est reproché à Dominique Strauss-Kahn par le Tribunal de NewYork

 

 

http://1.bp.blogspot.com/_kM7MYnMA9rk/TS6c2wTlIfI/AAAAAAAAIv4/sNtWSybtENY/s1600/michel%2Bcollon.jpg

http://1.bp.blogspot.com

 

 

Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn - François Ruffin
Les « succès de ce modernisateur », point par point.

La Tunisie et les dictats du FMI : Comment la politique macro-économique entraîne la pauvreté et le chômage dans le monde - Michel Chossudovsky
Si seulement les recettes strauss-kahniennes contre la révolution étaient abandonnées...

Le FMI épaulé par la Commission européenne organise le pillage de la Grèce - Jérome Duval
Après l'Afrique et l'Amérique latine, le néolibéralisme s'attaque à l'Europe.

Strauss-Kahn ? Une catastrophe pour la gauche, et pour la France ! - Eva R-sistons
Ce qu'est le Fonds Monétaire International ? Et qui est ce DSK ?

Le FMI, DSK, la réforme des retraites et le gel des salaires - Ivan du Roy et Nadia Djabali
Ses projets pour la France ? Une politique de sous-développement.

Stéphane Hessel, je suis indigné par votre soutien au directeur général du FMI - Alain Vidal
Votre ami préconise des mesures à l'opposé du programme de la Résistance dont vous vous réclamez.

 

 


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 18:32
Sommaire Spécial Chine pour les 60 ans de la République Populaire chinoise:
- Un article d'Eva sur la Chine, toujours d'actualité
- Le point de vue des Chinois, pour contrebalancer la propagande éhontée des Médias
- Excuses d'un Français au peuple Chinois,
- et bien d'autres échos, notamment sur le Tibet

Chine-mde-dollar-bleistrach.jpg
Les soixante ans de la République populaire chinoise : la quête d’un modèle de développement

La République populaire de Chine fête son 60e anniversaire. Pays extrêmement pauvre et sous-développé en 1949 et où la plupart des gens n’avaient pratiquement rien à manger et ne couraient qu’en haillons, la Chine s’est muée en la seconde nation industrielle et la troisième économie du monde. Pour y arriver, elle a dû projeter et élaborer elle-même un modèle de développement. Son succès n’a pas seulement transformé la Chine, il a également modifié la relation entre le Nord et le Sud dans le monde. L’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine disent que la collaboration avec la Chine « leur offre de nouvelles possibilités de développement indépendant ». C’est sous son influence que l’hégémonie américaine s’effrite de jour en jour.

Lire la suite ici: http://www.infochina.be/fr/node/329



rubon11-f764b.jpgLe vrai Dalaï-Lama

Alors que le 14è dalaï-lama venait à peine de recevoir son prix Nobel de la paix, il appelait – en des termes masqués – à la violence au Tibet. Ce n’était pas un hasard si cela survenait à ce moment là. Le prix Nobel de la paix lui fut attribué en 1989, s’inscrivant dans l’offensive mondiale contre les « Murs de Berlin ».

En janvier 1990 il s’exprimait ainsi sur la BBC : « Si, dans l’année, le gouvernement de Beijing n’arrive pas à entamer avec moi des discussions sur l’autonomie du Tibet, je vais devoir (...)

Lors d’une conférence de presse à Strasbourg, après son discours devant le Parlement européen en octobre 2001, le 14è dalaï-lama a montré son soutien aux bombardements américains en Afghanistan  (..)

http://www.tibetdoc.eu/spip/spip.php?article138



Afficher l'image Le début de la cérémonie de cloture
Le début de la cérémonie de cloture

Un article d' Eva R-sistons, publié
au moment des JO de Pékin

Mes amis,

je voudrais vous dire combien je suis heureuse de voir la Chine qui certes, n'est pas parfaite - mais qui l'est ? Les grands donneurs de leçons américains moins que quiconque - , s'être sortie de toutes les embûches tendues, et avoir rempli aussi parfaitement sa mission, avec autant de panache. On avait prédit des attentats, ils n'ont pas eu lieu. Et nous avons eu droit à des J.O. d'une beauté telle, que je vois mal un autre pays, surtout anglo-saxon, rivaliser tant soit peu avec la Chine. Tout était superbement organisé, pas une faille, et nous voici en présence d'un pays géant par ses qualités, sa créativité, sa technicité, son ingéniosité, plongeant ses racines dans une Histoire millénaire à faire pâlir les pauvres américains qui n'ont que la culture cow-boy, sauvage et frustre, à opposer à tant de sagesse et de beauté ancestrales.

Subjugués ! Nous étions tous éblouis par la somptueuse mise en scène, les couleurs, les figures, les lumières, l'originalité, la délicatesse... une maîtrise parfaite, du début à la fin.  Dans le spectacle, à nul autre pareil, comme dans l'organisation, minutieuse, où chaque détail aura été pensé - comme les souffleurs pour permettre aux drapeaux des nations d'onduler. Quelle ingéniosité, quel sens du détail, quelle précision ! Oui, un Etat comme celui-là est capable de prouesses, d'une créativité sans limites, il l'a amplement démontré. Au point de nous émerveiller, et pourtant ne sommes-nous pas un peu blasés ?

Ainsi la Chine est-elle en train de se réveiller. Elle a la taille d'un Empire, une population jeune, dynamique, entreprenante, et en nombre illimité, et des qualités que peu d'Etats possèdent. Ainsi, la patience, la finesse, le sens de l'observation.  Et n'est-elle pas déjà un peu la banque du monde, par la santé de ses finances, et l'insolent dynamisme, très moderne, de tout ce qu'elle entreprend ? Les J.O. l'ont abondamment prouvé.

Oui, à l'avenir il faudra compter avec elle. Et les Etats-Unis le savent, alors même qu'ils ont été battus sur le terrain du sport comme sur le terrain de l'innovation. La crise les menace, en particulier financière, et ils s'enlisent partout où ils débarquent : en Irak comme en Afghanistan, et même dans le Caucase, puisque l'offensive meurtrière, et génocidaire, qu'ils ont lancée en avançant leur pion georgien, s'est heurtée à un autre nouveau concurrent, la Russie. L'Amérique latine a lâché l'Amérique, hormis la Colombie qui s'est refait une petite santé sur le dos d'Ingrid, la princesse captive opportunément délivrée par Rambo-Uribe (en réalité, les services secrets usraéliens). Et partout les Américains sont haïs. Car ils sont le problème numéro 1 de l'humanité.

L'Oncle Sam sait tout cela, et il abat ses dernières cartes (en attendant, peut-être, une guerre de nettoyage ethnique) : Les Médias aux ordres. En lâchant une propagande éhontée contre la Chine, comme contre la Russie, l'Iran, le Venezuela, bref contre tous ceux qui résistent à son arrogante puissance déclinante. Ou en initiant un peu partout des conflits, pour mieux régner.

Intégration de la Russie au sein de l'Europe,
plutôt que désintégration de l'U.E. dans une guerre
qui n'est pas la sienne...

La domination d'un pays sur le monde touche à sa fin. La Russie est revenue, et la Chine apparaît. L'infect monde unipolaire s'achève, et c'est tant mieux. Une planète multipolaire est nécessaire. Alors, ne cédons pas aux sirènes trompeuses : On nous ment en permanence. Nos vrais ennemis, ce sont les USA et leurs alliés. Pas la Chine et la Russie, ni même l'Iran, et d'ailleurs la sagesse commande de voir l'Europe resserrer ses liens avec la Russie, si proche d'elle et dont les ressources lui sont si nécessaires. Au nom du réalisme économique et géographique, au nom de l'indépendance, aussi,  malmenée par le tyran américain, et surtout au nom de la paix.

Oui, une alliance avec la Russie nous préservera du choc Est-Ouest auquel nous mène directement l'Empire, pour faire à sa place la guerre qui amoindrira une puissance rivale. Ne nous laissons pas entraîner par les anciens pays satellites de l'URSS, tentés par la revanche. Ni par les valets de Washington, à la tête de nombreux Etats européens désormais vassaux. Nous avons mieux à faire.

Seule l'intégration de la Russie au sein de l'Union européenne nous préservera d'un choc militaire effroyable, artificiellement provoqué par un Etat aux abois, et de l'hégémonie malsaine des Etats-Unis.

Notre intérêt est d'unir nos destins avec la Russie. Et d'avoir des relations fraternelles, de coopération, avec la Chine. Pour l'équilibre du monde, pour la bonne santé économique, pour l'indépendance de l'Europe par rapport à la main-mise de l'Empire, et pour la paix. La paix, ce bien le plus précieux....

A bientôt, Eva.

TAGS : Russie, URSS, Chine, Washington, J.O., paix, guerre, est-Ouest, Caucase, Georgie, Amérique Latine, Colombie, Uribe,  Venezuela, Ingrid, Médias, Afghanistan, Iran, Irak...

NB Eva 5.9.9. : Et saluons les liens, tout récents, créés entre la Russie et la Chine !

A lire :  Le retour du "péril jaune" ?
http://eldiablo.over-blog.org/article-37005936.html


messie-obama.jpg 
Axe Washington-Paris-Tel-Aviv
instrumentalisant l'Europe
contre la Chine et la Russie


à lire absolument, l'article d' Eva
http://r-sistons.over-blog.com/article-29626350.html

--------------------------------------------------------------------------------------------



Reçu à l'instant, ce courriel d'un Lecteur.
Je cite un extrait, qui a sa place ici :

Je suis d'accord qu'une catastrophe risque fort d'éclater à tout moment: une fuite en avant d'Israël comme  vous  l'exprimez,  même un "m'as tu vu" genre Sarko peut faire du n'importe quoi pour masquer ses échecs dans tous les domaines.

II°) L'évolution de la position des USA sur le bouclier anti-missile ne signifie-t-il pas  que les USA renoncent  à un encerclement  de la Russie  et  de la Chine  pour  construire l'isolement de cette dernière en faisant alliance avec la Russie?

Il est complètement fou pour les USA de se trouver face à la Russie + Chine + ....

La Chine est entrain de travailler à stabiliser la zone Asiatique: Japon, Taïwan (qu'elle préfèrera acheter qu'attaquer), Corée.......


Commentaire lu, qui a sa place ici :

(..) Contrairement à ce que distille CNN, c’est une infime minorité d’habitants du Tibet qui réclameraient l’autonomie.. même le Dalai-lama -pas fou- n’en veut pas!

C’est surtout la CIA qui, par personnes interposées, aimerait bien casser la Chine pour mieux la contrôler. Pouvoir installer, comme en Pologne, une base “Echelon” au Tibet, le rêve!

Le Xingjiang est aussi une région contestataire mais les Ricains sont bien embêtés pour la sponsoriser car ses habitants sont musulmans, ce serait délicat de demander à Ben Laden de faire le sale boulot !

On le comprend mal de l’Occident, mais le Tibet est déjà une région autonome, à statut particulier, préservant [bien que le mandarin soit obligatoire – comme le français aux alsaciens] sa langue et ses particularités culturelles, comme d’autres régions d’ailleurs dont la province de Taiwan qui se rapproche sérieusement du continent depuis la chute de Cheng.

S’il fallait une preuve que ce sont les US qui oeuvrent, voyez: c’est toujours à cause d’un incident qu’arrivent des manifestations furieuses (petite palestinienne tuée par ex.) mais dans le cas de Lassah, il n’y a pas eut d’incident, pas plus que dans la région voisine qui a pris feu en même temps sans raison objective, comme ça, spontanément. On a donc bien a faire à un calcul pour mettre à profit la médiatisation des Jeux mais pas pour des raisons humanitaires comme on le croit, mais bien géostratégiques. Troublant aussi le mutisme des US pendant près de 15 jours, eux qui sont si enclins à répandre leur démocratie.


Les Tibétains ne se plaignent pas de l’apport logistique de la Chine, les communications, le tourisme, de nombreuses chaînes de télé diffusent souvent des émissions sur le Tibet comme sur toutes autres régions.


Ce qui est amusant, dans tout ça, c’est que les nations qui souvent ont gagné la liberté contre la monarchie, protègent un théocrate personnel, un roitelet agité par les US.


D’où vient cette sensibilité occidentale pour ce pauvre théocrate de Dalai-lama? Dans la foulée de Gandhi, de la mode du yoga et de la frénésie orientaliste des années 70, et au contre-pieds des âneries de Mao et de la Bande des Quatre qui n’étaient pas des saints, on a sanctifié cet auto proclamé demi dieu. Les dames qui prennent leur thé à cinq heures aiment ce genre de “position” intellectuelle voir “philosophique”.


Comprendre la Chine est difficile pour nous occidentaux: la Chine, c’est pas comme la France (département de l’Etat européen). Disons que: si Sarko avait a piloter une carriole avec un cheval, M. Hu piloterait 21 chevaux, voila bien le problème. En Chine, la moindre malversation peut retomber sur la tête de dizaines de millions de personnes: pas de pitié pour les nuisibles.

Et pour en finir: pour les Chinois d’aujourd’hui, le communisme, Mao, c’est un peu comme nous Napoléon: on l’aime bien, mais les temps ont changés. Le PRCF m’excusera mais en Chine, si on se réclame du socialisme, les marteaux et faucilles sont bien tombés du drapeau ; s’il est d’un beau rouge, c’est surtout parce que c’est la couleur porte bonheur en Chine.

Les âmes indépendantes et qui comptent bien le rester, ont tout intérêt à défendre la Chine qui est, comme la Russie, un garde fou à l’hégémonie US


Tibet : Déclaration de La commission exécutive du PRCF



chine-stanechy-partage-occidentaux.jpgchine-sac-palais--d--t-.jpg
La Chine dépecée par les Occidentaux



Reçu des responsables du site http://verites.org  ! On ne parle plus que de la Chine et du Tibet, dans un silence assourdissant concernant tout le reste du monde (USA, mais aussi Blair, qu'ils veulent placer à la tête de l'Europe pour mieux transposer les lois US liberticides en droit européen...).
( Ce site n'existe plus, malheureusement: C'était pourtant un des meilleurs, note d'Eva)


LA CARTE TIBÉTAINE… AVEC L’IRAN DANS LE VISEUR !


[Soraya Sepahpour-Ulrich - Information Clearing House - 24/03/2008]


Pour la chercheuse en sciences politiques Soraya Sepahpour (USC-LA), les Etats-unis et leurs alliés idéologiques font pression sur la Chine avant les Jeux Olympiques afin de “punir” un pays qui refuse de s’associer à leur campagne contre l’Iran et bloque les sanctions contre ce pays.
 

Cela permet aussi de contrecarrer les efforts diplomatiques chinois qui profitent de la mauvaise image des Etats-unis depuis l’élection de G.W. Bush pour prendre pied dans les anciens pré-carrés étatsuniens, comme l’Amérique du Sud ou l’Afrique.

La CIA a utilisé le Dalaï-lama comme “carte” anti-chinoise depuis les années 1950 pour des opérations de propagande et de déstabilisation anti-Chinoise, mais les Etats-unis n’ont aucune intention de soutenir une quelconque “révolution” au Tibet. Si les Tibétains s’avancent trop, comptant sur un vrai soutien extérieur, ils connaîtront le même sort que les Chiites d’Irak après la première Guerre du Golfe en 1990. Appelés à se soulever contre Saddam Hussein, ils avaient été massacrés par l’armée irakienne tandis que les soldats U.S. stationnés à quelque kilomètres de là regardaient sans bouger.


La soudaine sollicitude de l’appareil médiatique et politique pour les Tibétains - qui n’a pas un mot pour Israël qui massacre les Gazaouis et les USA qui écrasent l’Irak sous les bombes - n’est rien d’autre qu’une nouvelle opération de manipulation de l’opinion… et un autre mouvement de pion sur l’échiquier néo-con en vue d’une attaque contre le véritable objectif : l’Iran.

http://www.informationclearinghouse.info/article19626.htm

Source : http://libertesinternets.wordpress.com/2008/03/29/la-carte-tibetaine-avec-liran-dans-le-viseur/


temple-ciel-j.jpgtemple-ciel-j.jpg
                  http://www.chine-informations.com/guide/chine-temple-du-ciel_755.html


Tibet: Excuses d'un Français
au peuple chinois 

Mes Amis Chinois

 

J'ai honte.


Depuis des semaines, dans mon pays, en France, votre peuple, votre pays, vos institutions, votre gouvernement, votre Histoire sont traînés dans la boue, dans une hystérie collective entretenue par nos médias. Médias qui se prétendent "libres"... Les manifestations antichinoises qui ont eu lieu à Paris, lors du passage de la flamme olympique, sont indignes de mon pays, des valeurs qu'il prétend défendre, et des lois élémentaires de l'hospitalité.


Dans l'arrogance et l'ignorance, l'imbécillité en résumé, des journalistes, présentateurs de radio et de télévision, politiciens, et autres ballots en quête de publicité gratuite, se disputent l'opportunité de se mettre en valeur, en vous donnant des leçons de morale, de liberté et de "droits de l'homme".


Mais, vous le savez. En Occident, et chez ses vassaux, des manifestations, soigneusement organisées depuis longtemps, ont la volonté de perturber vos Jeux Olympiques, fanatisant les populations et les opinions publiques contre vous. Nos castes au pouvoir ne supportent pas votre succès. Vous sortez d'une longue histoire, douloureuse, héroïque, magnifique. Elles ne supportent pas votre indépendance.


Vous parlez d'égal à égal, avec ceux qui se sont comportés en maîtres du monde, pendant des siècles. Aveugles, ils ne se rendent même pas compte, qu'ils ne le sont plus. Dans votre réussite, ils y voient le basculement prochain du rapport de forces. Ils le redoutent, car cela remet en cause leur règne sans partage dans la domination, et le sentiment de supériorité, à l'égard du reste de la planète.


Ils ne souhaitent, en conséquence, qu'une chose : entraver votre développement, en vous isolant, vous divisant. Comme ils le font dans d'autres pays, ou sur d'autres continents. Comme ils l'ont fait dans votre pays. Mais tout cela, vous le savez...


Au nom de beaucoup de français, à qui nos médias soi-disant "libres" ne donnent pas la parole, je voudrais vous présenter nos excuses, et mes excuses personnelles.


Oui, "Excuses". Mais, auparavant, je voudrais vous demander "Pardon"...


Pardon, au nom du Passé, pour avoir envahi votre pays, nous être livrés à des atrocités et participé à son pillage, pendant un siècle


Vous, vous n'avez jamais envahi l'Europe. Ni aucun autre continent, d'ailleurs. Votre Grande Muraille est là pour en témoigner. Vous avez toujours voulu vous défendre des agressions extérieures, et vous concentrer sur votre unité..


Nous, nous avons envahi votre pays. Nous avons contribué à son pillage, pendant un siècle. Il est si grand, que nous nous sommes réunis à plusieurs pour le faire.


Quand vos autorités ont interdit l'usage et l'importation de l'opium en 1839, nous n'avons pas apprécié. Ce trafic était géré par nos amis britanniques, à partir de leurs possessions en Inde, de la province du Bengale plus précisément. Faire rentrer la drogue à partir du port de Canton (Guangzhou), était une véritable mine d'or pour beaucoup en Occident. Civils, militaires, politiciens...


Les promoteurs de ce trafic, à l'origine d'immenses fortunes personnelles, ainsi que de celle des politiciens européens qu'ils soudoyaient, méritaient d'être pendus. Ils ont été anoblis par la Couronne britannique... Une bonne partie de la Chambre des Lords actuelle est constituée, ainsi, des héritiers de ces trafiquants, de ces dealers. Nous, dans notre République, il n'y a plus de titres de noblesse, on donne des promotions, des décorations ou, mieux, des rentes de situation.


Les puissances occidentales ont considéré votre refus d'importer la drogue, produite et transportée par les occidentaux, comme une atteinte grave au "Libéralisme Economique". On n'a pas le droit d'interdire, dans le commerce international. C'est un blasphème. Du moins, quand l'Occident le décide...


Alors, on vous a fait la guerre, sachant que vous n'aviez pas les moyens de la soutenir. On vous savait en difficulté, à l'époque. C'était l'occasion idéale. Ce fut officiellement la "Première Guerre de l'Opium", de 1839 à 1842. L'essentiel, de l'effort militaire était assuré, initialement, par les britanniques. Etaient réunis dans cette coalition (l'OTAN n'existait pas encore), la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis et le Japon.


Les britanniques, par le traité de Nankin de 1842, vous ont donc obligé à importer la drogue, vous arrachant Hong-Kong par la même occasion. Tout le monde s'y est mis. Les Etats-Unis vous ont imposé le traité de Wanghia (ou Wangxia), en 1844. Nous, français, en avons profité pour vous imposer le traité de Whampoa (ou Huangpu), la même année.


Elle fut complétée par une "Deuxième Guerre de l'Opium", de 1856 à 1860. Pour confirmer la légalisation du commerce de l'opium sur le territoire chinois, arracher d'autres ports, concessions et sommes d'argent, par des traités spécifiques Tianjin et Aigun (1858) et, surtout, Convention de Pékin, du 8 octobre 1860. Finalité : déchiqueter votre pays, le rendre exsangue.


Nous vous avons même livré une guerre particulière, dite franco-chinoise, de 1883 à 1885. Pour vous arracher la province de l'Annam et du Tonkin, et les incorporer à notre colonie de l'Indochine (1). Pour cela, nous sommes allés jusqu'à débarquer à Taiwan ! Nous nous sommes calmés, les autres puissances commençaient à ne pas apprécier notre expansion. Le "gâteau chinois" devait être partagé en parts égales...


Les japonais ont pris le relais, de 1894 à 1895. Cela n'en finissait plus, vous sortiez d'une guerre pour rentrer dans une autre. D'un traité à l'autre. De concession en concession. De "réparation" en "réparation". De dédommagement en dédommagement. L'épuisement... Tous ces traités vous dépossédaient de votre commerce extérieur et intérieur, arrachant des concessions territoriales, dépeçant progressivement votre pays, épuisant votre Trésor Public.


Sans armes, sans ressources financières, uniquement entouré de nations hostiles. Pratiquement désarmé, votre pays a résisté. Les révoltes n'ont jamais cessé. Votre résistance a été courageuse, héroïque. Schéma classique : vos résistants ont été considérés, par les puissances occupantes, comme des terroristes, des sauvages, des barbares, des fanatiques. Dans la propagande et dans les répressions horribles qui s'ensuivaient. Et, même dans nos livres d'histoire actuels, lorsqu'ils en parlent ...


Une des révoltes les plus connues est celle dite des "Boxers". Caricaturée, par la propagande en Occident. Même soixante ans plus tard, dans un film sous le titre : "Les 55 jours de Pékin" (2). Elle a duré de novembre 1899 à septembre 1901. Suivie d'une répression par les puissances occidentales, auxquelles s'étaient ajoutées l'Italie et l'Autriche-Hongrie, dont les atrocités résonnent encore dans vos mémoires : pillages, massacres, tortures, viols, de masse.


Suivie d'un traité aux conditions encore plus dures, le "Boxer Protocol", signé le 7 septembre 1901, avec d'énormes compensations financières pompant la majorité des droits de douane et des taxes au profit des nations occidentales. Appauvrissant davantage le Trésor du pays. La Chine a dû s'acquitter de ce véritable racket jusqu'en 1939.


En fait, jusqu'à ce que les japonais chassent les européens de Chine, pour prendre leur place. Avant qu'ils ne soient, à leur tour, chassés de votre pays, en 1945. Mais, les occidentaux n'ont pas lâché prise et ont tout fait pour maintenir la guerre civile sur votre territoire, en créant, finançant le maximum de dissensions. Il a fallu attendre 1949, pour que vous soyez enfin libérés et réalisiez votre unité. Retrouvant votre identité. Malgré un embargo international, et les menaces permanentes de l'Occident.


Oui. Vous, Chinois, n'êtes jamais venus sur notre continent, dans notre pays, bardés d'armes supérieures au nôtres, pour nous imposer la consommation d'opium ou d'héroïne. Saisir notre commerce extérieur et intérieur. Prendre nos ports et nos provinces. Infliger des dommages et réparations colossales, à payer sur plusieurs générations. Semant désolations, pillages, divisions, guerres civiles.


Nous, si. Durant un siècle...


Alors, Pardon, encore.


Mille excuses pour les imbéciles qui prétendent que le Tibet n'est pas la Chine


Certains prétendent que le Tibet ne fait pas partie intégrante de la Chine. Ne leur en voulez pas. Ils sont ignares. Leurs livres d'histoire sont vides, et les programmes d'information à la radio ou à la télévision sont composés, majoritairement, de gens payés pour assurer la propagande antichinoise.


Je sais : un ignare qui n'effectue aucun effort pour sortir de son ignorance, et exercer son esprit critique, devient un fanatique. Il faut se rendre à l'évidence : nous ne sommes plus un Pays des Lumières, mais un pays de fanatiques. Du moins, dans l'oligarchie qui le dirige.


Le Tibet est une des provinces de votre pays depuis des siècles. Officiellement, au moins, depuis le 13° siècle (3). Alors, ils formulent des arguties : ce serait "trop récent", pas "probant". Oubliant, ou dissimulant, que nous, pays occidentaux, la France en particulier, avons annexé de nouveaux territoires, tout récemment. Que voulez-vous, imbu de sa force, l'Occident s'estime tout permis...


Je ne vais pas vous parler de nos voisins européens qui prétendent la même chose. Exemples ?... Le Danemark, assure que le Groenland est danois après avoir tué la culture des peuples eskimos et leur identité. Ou encore, la Grande-Bretagne qui estime que les îles Malouines dans l'Atlantique sud, qui appartiennent en fait à l'Argentine, sont aussi britanniques que la Tour de Londres. D'autres encore... Les exemples seraient trop nombreux de toutes ces possessions, considérées comme naturellement intégrées dans une nation occidentale, alors qu'elles ont été envahies militairement. En un mot, volées à leurs peuples véritables.


Que dire, aussi, de ces pays formés aux 19° et 20° siècle, les Etats-Unis d'Amérique, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, à partir de l'extermination de leurs populations d'origine : Amérindiens ou Peaux Rouges, Aborigènes, Maoris, Polynésiens ?...


Non, je veux vous dire un mot sur mon pays, la France. En donnant quelques exemples récents de notre histoire.


La Corse, qui était un pays indépendant, a été envahie militairement et rattachée à la France en 1769, à la fin du 18° siècle (4). Le premier geste de la France a été de supprimer l'Université corse, dans la ville de Corte. C'est toujours le premier acte d'un "génocide culturel" : supprimer la langue d'un peuple. Depuis, la résistance, à ce rattachement, ne semble pas faiblir...


Nous avons acquis d'autres département français, encore plus tard : la Savoie et le Comté de Nice. Annexés à la France par le Traité de Turin, à la fin du 19° siècle, en 1860 (5). Qui forment actuellement trois départements : Savoie, Haute-Savoie et Alpes Maritimes. Il semble qu'en Savoie, de nos jours, certains n'apprécient toujours pas cette annexion...


Pourtant, la France ne mettrait jamais en doute la francité de ces départements, liés à ses frontières immédiates. Mais, c'est d'autres territoires dont je voudrais vous parler, qui sont à des milliers de kilomètres de mon pays. Les plus importants, dans l'hémisphère sud. Et, qu'on prétend français.


Tahiti, capitale de la Polynésie "française", dans l'Océan Pacifique, que nous occupons depuis que nous nous en sommes emparés en 1842, et officiellement considéré comme une colonie en 1880. C'est dans l'hémisphère sud, à 17.100 km de la France. Douze heures de décalage horaire. Plus d'une centaine d'îles, sur une superficie comparable à celle de l'Europe : 2.500.000 km2.  Cela n'a rien à voir avec la France, ni par son histoire millénaire, ni par sa culture, mais nos milieux coloniaux prétendent que si. Nous opprimons son peuple qui souhaite vivre libre. Les Polynésiens ont, d'ailleurs, un mouvement qui réclame l'indépendance. Mais nous nous arrangeons pour étouffer cette aspiration et sa formulation politique.


La Nouvelle-Calédonie, avec pour capitale Nouméa, dont la France s'est emparée, comme colonie, officiellement en 1853. A 18.000 km de la France. Neuf heures de décalage horaire, en été. C'est un archipel avec une grande île et d'autres plus petites. Le peuple d'origine est Mélanésien, les Kanaks. Ils appellent leur pays Kanaky, et non pas Nouvelle-Calédonie. Ils ont toujours résisté, héroïquement. Ils veulent un pays libre, indépendant.


Mais leur pays contient du nickel. Beaucoup de nickel. C'est un des trois premiers producteurs mondiaux.  La France ne veut pas entendre parler de leur indépendance. La colonisation a été très dure : génocide culturel, massacres, humiliations. En 1931, lors de l'exposition coloniale, la France a amené de force des Kanaks pour les exposer, comme des animaux, dans un enclos avec des cases (au lieu de cages)...


Il y a aussi d'autres îles, avec de forts mouvements d'indépendance. Comme l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, à l'est de l'Afrique, à 9.000 km de la France. Dans la mer des Caraïbes, du côté de Cuba,  la Martinique à 6.800 km, la Guadeloupe à 6.700 km. Sur le continent sud-américain, frontalier du Brésil, la Guyane, à 7.000 km. D'autres encore, Mayotte, à 8.000 km, dans l'archipel des Comores, au nord-ouest de Madagascar. D'autres encore... Je m'arrête...


Les imbéciles qui disent que le Tibet n'est pas la Chine, vous jureront la main sur le coeur que toutes ces lointaines possessions, issues d'autres civilisations, sur d'autres continents, dans d'autres hémisphères, envahies militairement et arbitrairement annexées : c'est la France !...


Preuve que la bêtise ne connaît ni frontières, ni hémisphères, ni kilométrages. Quant à connaître l'Histoire, ce serait trop lui demander ...


Mille excuses pour les cyniques qui prétendent vous donner des leçons de "Droits de l'Homme"


Je n'insisterai pas sur ce point. Tellement il est ridicule. Les cyniques ont pour particularité de n'avoir ni valeurs, ni conscience. Comment prendre au sérieux leurs déclarations de "belles âmes" sur les droits de l'homme, la dignité humaine et tutti quanti ?...


Eux qui ne disent rien pour les détenus dans les prisons françaises. Des hommes que l'ont fait vivre dans des cloaques, dans des locaux parmi les plus insalubres du monde. Où folie et suicide sont, souvent, les seules portes de sortie...


Eux qui ne disent rien sur l'indignité avec laquelle sont traités les immigrés, qu'on expulse parce qu'ils sont "sans papiers". Immigrés, issus de pays que nous avons colonisés et pillés pendant des siècles. Nous n'avons même pas la reconnaissance du ventre...


Eux qui ne disent rien quand le gouvernement des USA légalise la torture, dite du waterboarding. Supplice popularisé par l'Inquisition et plus tard par la Gestapo, pendant l'occupation allemande lors de la deuxième guerre mondiale, sous le nom de "supplice de la baignoire"...


Eux qui ne disent rien sur Abu Ghaïb et Guantanamo, les plus grands centres de tortures du monde. Rien sur les milliers d'Irakiens internés, sans procès, sans que leurs familles sachent s'ils sont vivants ou morts...


Eux qui ne disent rien devant la destruction de l'Irak, fondée sur des mensonges, avec un million de morts et des souffrances innommables...


Eux qui ne disent rien contre l'envoi de troupes en Afghanistan, fondé, comme pour l'invasion de l'Irak, sur des mensonges. Avec des morts civils, dont de nombreux enfants, tous les mois...


Eux qui ne disent rien sur les crimes contre l'humanité commis au quotidien en Palestine, dans la bande de Gaza, avec des massacres de civils et d'enfants. Rien sur les 11.000 prisonniers Palestiniens, sans procès, dont un tiers sont des enfants et des adolescents...


Eux qui s'étouffent sur notre passé colonial, imbibé d'horreurs sans nom.


Le cynisme de l'Occident, de ses castes au pouvoir, est permanent. C'est le socle de sa philosophie politique...


Respecter les droits de l'homme ?... Si vous, Chinois, avez des progrès à accomplir, nous, occidentaux et français, en avons tout autant. C'est la main dans la main, dans l'humilité et l'estime réciproque, que nous devons y travailler.


Et, non pas en vous crachant dessus, pour nous donner bonne conscience. Comme on a craché sur les sportifs tenant la flamme olympique, dans les rues de Paris...


Mille excuses pour nos médias dont l'arrogance n'a d'égale que la malhonnêteté


Médias "libres" ?... N'y prêtez pas attention. J'ai vu un présentateur de TV apostropher une de vos compatriotes, travaillant dans une de vos agences de presse à Paris : "Comprenez-vous la colère des français ?...". Le culot : parler au nom de tous les français !


Nous avons l'habitude de leurs campagnes de dénigrement, de diffamation : quand ce n'est pas contre les Arabes, c'est contre Poutine et les Russes, quand ce n'est pas contre Chavez et Cuba, c'est contre l'Islam et les Musulmans ... Tout est bon pour exciter la colère et le mépris contre des "boucs émissaires". C'est la seule politique de développement et de croissance, ici. Entretenir la peur et le mépris, à l'égard de "l'Autre"...


A quelques rares exceptions près, ils ne sont pas "libres". Ils appartiennent à des groupes financiers et industriels, et ne produisent, dès qu'il s'agit de politique étrangère, que de la propagande. Alors, ces médias ne font que véhiculer, vous l'avez compris, une campagne de propagande antichinoise.


Propagande dictée par des lobbies, en coulisse. Assenée dans l'arrogance. Arrogance, qui n'est que l'insolence du "vendu". Ils n'informent pas, ils désinforment. C'est tout ce qu'ils savent faire. Nous sommes de nombreux français à le dire, le déplorer. Ici, c'est ce que nous appelons le régime de "la pensée unique"...


S'ils étaient honnêtes, avant n'importe quel débat, tout ce que j'ai cité sur le plan historique, il l'aurait rappelé dans leurs émissions, leurs "documentaires", ou leurs articles. Ils auraient alors traité le sujet avec sérieux, sachant qu'avant de regarder la paille dans l'œil du voisin, il convient de regarder la poutre dans le sien.


Et, puis s'ils étaient honnêtes, ils auraient traité votre pays, votre peuple et votre gouvernement avec respect. Mais, savent-ils que le respect de l'Autre est le fondement du dialogue ?


En fait, "le dialogue" : ils n'en ont rien à faire. Ne sont-ils pas payés, avant tout, pour désinformer et endoctriner ?...

 

Pekin-Stade-Olympique-2008.jpg 

Tous mes vœux de succès pour les jeux Olympiques de Pékin


Notre Président de la République veut discuter avec vos dirigeants de la "situation" au Tibet, et du "comportement" de votre gouvernement. Ce seront, probablement, des échanges fructueux.


Il vous parlera, certainement, de la séparation du religieux et du politique en France : la laïcité. La France est un pays rigoureux sur le plan de la laïcité. Il présentera le modèle français, dont nous sommes fiers. Ce modèle pourrait vous aider, pour ramener à la raison certains membres du clergé bouddhiste.


Nous avons une loi, qui date de 1905, qui nous a permis de signifier à nos clergés et instances religieuses, qu'un religieux n'avait pas à interférer dans la conduite politique de notre nation, encore moins à dicter de ligne politique. Le clergé féodal bouddhiste devrait signer un accord de ce genre, se consacrant au salut des âmes et aux prières, au lieu de se préoccuper de son patrimoine et de son rôle politique. Et, agir pour le compte de puissances étrangères...


Cette laïcité a été récemment renforcée par une loi complémentaire sur "l'interdiction des signes religieux à l'école". Si vous vous en inspirez, les jeunes moines voulant étudier, aussi, dans les écoles publiques du pays, devront abandonner leurs toges et venir en jeans avec un blouson. 


Nous sommes, aussi, très stricts quant à la coiffe sur la tête : pas de turban, de kippa ou de voile. Chez vous, le signe ostentatoire religieux est "le crâne rasé". Pour éviter cela, il conviendra d'exiger le port d'un chapeau ou d'une casquette dans les locaux des écoles, y compris en classe... Mais, notre Président vous en expliquera les détails : il en est un des concepteurs, avec ses partenaires politiques.


En contrepartie, nous espérons, que votre gouvernement profitera de cet échange de vue pour poser, en priorité, les problèmes de tous ces territoires qui sont à des milliers de kilomètres de la France et qui souhaitent leur indépendance. Territoires, pays et nations, qui sont, actuellement, d'authentiques colonies, malgré les appellations, souhaitant le respect de leur culture et de l'identité de leurs peuples authentiques. Maoris, Polynésiens, Mélanésiens, Kanaks, en particulier...


Oui, il conviendrait de mettre un terme au génocide culturel et à l'exploitation économique de ces peuples.


(1)  Par le Traité de Hué, du 9 juin 1885.
(2)  " 55 Days at Peking ". Film, de Nicolas Ray, sorti en 1963, avec Charlton Heston, Ava Gardner et David Niven, notamment.
(3)  Sous la dynastie Yuan, par Khubilai Khan, le petit-fils de Gengis Khan, en 1279.
(4)  La Corse a été indépendante en 1755, sous le gouvernement de Pascal Paoli, avec son drapeau, sa monnaie (1762), et son Université à Corte (1765). Son annexion a suivi la défaite de l'armée corse devant les troupes françaises à Ponte Nuovo, en 1769, et l'exil de Pascal Paoli.
(5)  Sous Napoléon III. En fait, cette annexion avait fait l'objet d'un accord secret, le 26 janvier 1859, entre le gouvernement français et les représentants du gouvernement italien. Ceux-ci souhaitant obtenir le soutien militaire de la France contre l'Empire Austro-Hongrois, qui occupait une partie de l'Italie.

Illustrations :

>  Caricature française de 1890, représentant les grandes puissances de l'époque se partageant le "gâteau chinois". On y reconnaît : la reine Victoria (UK), l'empereur Guillaume II (Allemagne), l'empereur Nicolas II (Russie), le Japon représenté par un samouraï. La France est pudiquement représentée, sans couteau entre les mains, par Marianne, derrière l'empereur de Russie... Le caricaturiste devait avoir peur de la censure !...  Manque une représentation des USA, qui participaient, eux aussi, à la curée.

>  Le splendide stade olympique, en "nid d'oiseau".   

http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html


Tibet : Géopolitique de la Paille et de la Poutre...

Chine : Le Charlatanisme des "Experts" Occidentaux...




fete-lampe2.gif

http://www.chine-informations.com/guide/chine-la-fete-des-lampes-fete-tibetaine_2046.html




« La Chine change l’ « ordre » du monde »

par Yves Lacoste


On sait que je me suis longtemps préoccupé de ce que l’on a d’abord appelé, il y a plus de cinquante ans, les « pays sous-développés [


1] ». C’était d’ailleurs la traduction de underdeveloped countries, car l’expression venait des États-Unis, plus précisément de la Maison-Blanche. Depuis le lancement, au début de la « guerre froide » (1947), de la grande campagne américaine pour l’« aide aux pays-sous développés » (en fait, afin d’y freiner l’expansion du communisme), le monde était présenté comme divisé en deux grands ensembles de pays, différents en termes économiques, sociaux et surtout démographiques : les pays développés et les pays sous-développés. À noter que les théoriciens de cette division économique de la planète ne firent pendant vingt ans guère allusion à l’autre discours qui pourtant battait son plein : l’antagonisme du « monde libre » et du « bloc communiste » que la Chine rejoint en 1949.

Elle compte alors 600 millions d’habitants, soit environ le quart de la population mondiale.

La combinaison de ces deux façons de voir le monde se fit avec la diffusion progressive de l’expression « tiers monde » discrètement apparue à Paris au milieu des années 1950. L’idée de tiers monde ne prit son essor qu’après la conférence Tricontinentale de La Havane qui, en janvier 1966, rassembla 82 délégations de partis et de mouvements anti-impérialistes. Les 430 délégués, asiatiques, africains et latino-américains, ignoraient pour la plupart que tiers monde venait d’un jeu de mots (tiers monde, cf. tiers état) qu’en 1952 Alfred Sauvy avait fait dans France-Observateur, l’ancêtre du Nouvel Observateur. Et ils crurent qu’il s’agissait de l’ensemble formé contre l’impérialisme par les « trois continents », l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine. L’expression connaît un immense succès dans tous les pays depuis la fin des années 1960 jusqu’au début des années 1980.

En 1973, Mao Zedong déclare solennellement au président du Mali venu le visiter que la Chine appartient elle aussi au tiers monde, bien qu’elle n’ait pas été officiellement colonisée. Cette affirmation devait être ensuite enregistrée par le Parti communiste chinois comme un des axes majeurs de la « pensée Mao Zedong ». Tous les pays du tiers monde, grands ou petits, et quel que soit leur régime, sont proclamés solidaires. Le tiers monde qui « souffre, lutte, exige, combat » est partout célébré comme un gigantesque Prométhée (.)
 

Mais, en 1979, les troupes vietnamiennes envahissent le Cambodge, les Khmers rouges n’ayant cessé depuis 1975 de lancer des raids sur la frontière dont ils exigent la modification. Cette guerre pour du territoire (le delta du Mékong) entre « frères » communistes provoque, dans tous les médias occidentaux, un sentiment d’horreur, à tel point que l’éditorial du Monde en vient, pour stigmatiser un tel coup contre la fraternité tiers-mondiste, à user du terme de géopolitique, bien que celui-ci fût proscrit depuis quarante ans, soi-disant pour nazisme.


Les colères tiers-mondistes à l’encontre du Vietnam virent à l’inquiétude lorsque la Chine lance, pour le punir, son armée contre lui (19 février 1979). On craint alors que l’URSS, alliée du Vietnam, intervienne. L’offensive de l’armée chinoise, malgré l’importance des effectifs engagés, tournera court devant la résolution et les capacités guerrières de l’armée vietnamienne, endurcie dans ses combats contre les Américains dont elle sait utiliser le matériel qu’ils ont laissé. On dira plus tard que cette défaite chinoise (sur laquelle les Vietnamiens sont restés discrets), qui montrait l’inefficacité de l’Armée populaire de libération, fut pour Deng Xiaoping, revenu au pouvoir en 1978, un argument décisif qui lui a permis de faire accepter aux dirigeants du Parti les « quatre modernisations », dont celle de l’Armée. On sait que ce sont elles qui marquent les débuts décisifs du développement de la Chine.


La guerre « fratricide » Vietnam-Cambodge-Chine marque le début de la disparition de l’idéologie tiers-mondiste et du mythe de la solidarité des pays pauvres. Dès lors, on ne dit plus le tiers monde, mais Sud, que l’on oppose à Nord. Ce sont évidemment des métaphores à connotation climatique et elles ont eu un grand succès. Certes, jusqu’au début des années 1990, les fameux « critères » du sous-développement pouvaient être constatés dans la plupart des pays tropicaux et subtropicaux. Mais il y avait déjà l’exception trop souvent négligée de la Chine du Nord. Depuis le formidable développement de la Chine - plus d’un milliard trois cent millions d’hommes -, la métaphore du Sud ne peut plus être tenue. On ne
peut sérieusement prétendre que si le capitalisme à la chinoise connaît aujourd’hui un tel essor, c’est parce qu’il serait somme toute passé « au Nord », sous prétexte que Pékin est à la même latitude que New York (le 40e parallèle).


Déjà à l’époque du tiers-mondisme, puis lorsque la métaphore Sud-Nord faisait florès, des marxistes prétendirent prouver la valeur scientifique de leur argumentation planétaire en la fondant sur un modèle géométrique : centre/périphérie. D’où des discours que l’on peut résumer en substance : Pourquoi le capitalisme s’était-il développé en Europe occidentale ? Parce qu’elle était le centre. Pourquoi le centre est-il passé aux États-Unis ? Parce que l’Europe est devenue leur périphérie. Mais pourquoi y a-t-il des pays « sous-développés » ? Parce qu’ils forment la périphérie. Mais comment différencier ces périphéries ? C’est ce que n’explique pas le modèle. En termes de géo-histoire, il est, en vérité, mis en cause par l’existence même de la Chine.
 

L’empire chinois, l’« empire du Milieu », fut durant des siècles le centre du monde ou du moins de l’ancien monde, le centre tant par sa prépondérance démographique que par son avance technique et scientifique. Alors pourquoi la Chine est-elle tombée dans la périphérie ? L’attaque occidentale, les fameuses « guerres de l’opium », cette politique de la canonnière, aurait, tout aussi bien, pu être repoussée, comme elle le sera  plus tard au Japon. Les forces de celui-ci étaient pourtant bien petites en regard de celles de l’empire chinois.


On peut réfléchir sur les causes qui ont empêché que se constitue, dans cet empire bureaucratique, une vraie bourgeoisie, alors qu’elle a pu se former, dans les structures féodales du Japon, comme cela avait été le cas en Europe occidentale [2].
 

Aujourd’hui, ce sont d’autres problèmes qui se posent à nous, pour essayer de comprendre quelles sont les causes profondes du formidable développement de la Chine, en dépit mais aussi à cause des processus de mondialisation ; développement formidable par sa rapidité et l’effectif énorme des populations urbaines qu’il mobilise.


La Chine est véritablement en train de changer l’ordre du monde : si elle porte encore beaucoup de séquelles des phénomènes de sous-développement qu’elle a connus et de l’autarcie maoïste, l’essor de son capitalisme à direction communiste fait éclater le fameux modèle centre/périphérie. À moins que l’on considère que la Chine est en train de devenir un nouveau centre du monde, ce que les dirigeants de l’URSS n’avaient jamais envisagé en termes économiques, mais seulement au plan de la politique et de l’idéologie.

Dans l’économie mondiale, les effets de la croissance économique de la Chine sont d’ores et déjà considérables : le triplement des cours de l’acier et des métaux non ferreux, la multiplication des rivalités pour les concessions pétrolières et le tracé des oléoducs, le fait que ce soient les banques chinoises qui couvrent une grande partie du déficit financier des États-Unis, après avoir acheté des bons du Trésor américain pour 350 milliards de dollars. En novembre 2006, 48 chefs d’États africains ont été réunis à Pékin par le président chinois qui ne cesse depuis - ou son Premier ministre - de faire la tournée des pays africains. Y arrivent de plus en plus nombreux, non seulement capitaux et techniciens chinois, mais aussi la main-d’œuvre qui réalise les travaux à moindre coût que les Africains et à un rythme accéléré. Fini la Françafrique, bonjour la Chinafrique !


Les causes profondes de l’énorme développement de ce capitalisme extra-ordinaire à direction communiste sont encore difficiles à saisir. Mais on peut d’ores et déjà décrire, avec l’outillage des diverses sciences sociales, les multiples caractéristiques de cette Chine en mutation. C’est l’entreprise qu’a dirigée et menée à bien, en réunissant 88 spécialistes, un géographe qui est un des meilleurs connaisseurs de la Chine, mon ami Thierry Sanjuan. Il a publié en 2006 le Dictionnaire de la Chine contemporaine (Armand Colin) et c’est lui qui a réuni la plupart des articles de ce numéro d’Hérodote.

 

Yves Lacoste

[1]  Géographie du sous-développement, PUF

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Extraits d'une parution d' Eva R-sistons :

J.O. Chine : Scandale !
"Propagande chinoise"
dénoncée par nos médias...
ou, en réalité, occidentale
contre la Chine ?

La Chine, future super-puissance rivale des USA !
Et donc, l'Occident pro-Américain
s'acharne contre la Chine,
grâce aux Médias menteurs !
Tout est bon pour la dénigrer !
On monte en épingle les manifestations
en faveur du Tibet,
en taisant le fait que les gentils moines
sont armés par la CIA
pour destabiliser le géant Chinois, l'affaiblir !
Et par ex, à l'instant, j'entends
sur une chaîne publique :
"La Chine n'est pas prête à
faire son examen de conscience !"

Et l'Occident, lui,
est-il prêt à faire son examen de conscience ?
Il s'est acharné contre la Chine,
et il ose donner des leçons à ce pays ? ( Eva)



A lire :

http://www.aujourdhuilachine.com/actualites-chine-pekin--des-jeux-grand-cru-maitrises-a-l-extreme-8842.asp?1=1 


La Chine d'aujourd' hui
http://www.marcfievet.com/article-18688838.html

Le Tibet m'agace
http://www.marcfievet.com/article-18688014.html

Tibet-Kosovo ?
http://www.marcfievet.com/article-18687877.html 



Pour contrer les caricatures
occidentales sur la Chine

flag-china.pngDictature brutale d’un parti monolithique, pays nationaliste voire xénophobe, régime qui surexploite sa main d’oeuvre sous-payée. Toujours les mêmes clichés circulent à propos de la Chine depuis dix ans.

A l’approche des Jeux-Olympiques toutefois quelques sons de cloches différents se font entendre qui révèlent une réalité plus complexe.


Sur le traitement de la main d’œuvre un chroniqueur déclare « J’ai visité en Chine des usines où les ouvrier(e)s travaillaient pour 90 à 100 € par mois, dans de bonnes conditions de travail. C’est un bon salaire là-bas. Mais dans une grosse boîte de la sidérurgie, c’était 600 €, ce qui est un très bon salaire. Mais ça reste toujours inférieur aux nôtres, en chiffres absolus. Certaines catégories sont (ou étaient) certainement sous-payées. Mais les choses changent. De nouvelles lois sur le travail (contrats, salaires, etc.). font que les entreprises peuvent de moins en moins faire ce qu’elles veulent. La présence de l’ACFTU (syndicat officiel) pèse, malgré toutes les critiques adressées à son égard par les médias occidentaux. » (Marc van Campen http://romaindecourcelles.spaces.live.com/blog/cns!AF336575BD9B73BE!1269.entry). Le même chroniqueur note qu’une des preuves de la progression des salaires se trouve le fait que le numéro deux mondial des équipements sportifs, l’allemand Adidas, va transférer une partie de sa production car il juge le niveau des salaires en Chine dorénavant trop élevé. Le revenu par habitant a été multiplié par cinq ! Il était, d’après la Banque mondiale, de 190 dollars l’an en 1978, il est de 1000 dollars environ en 2004. Cela a permis  à 400 millions de Chinois de sortir de l’extrême pauvreté-moins d’un dollar par jour. Réservés à l’élite pendant un temps, le réfrigérateur, le vélo et le téléphone sont devenus des biens de consommation courante pour des centaines de millions de personnes. En termes de « parité de pouvoir d’achat », la Banque mondiale estime à 4000 dollars le PIB par habitant, dix fois moins « seulement» que celui des Etats-Unis.» (Erik Izraelewicz  Quand la Chine change le monde, Paris, Grasset, 2005).


Les ouvriers et paysans chinois continuent à défendre des avantages issus du système socialiste face à la logique de la globalisation néo-libérale. Les statistiques des “incidents de masse, manifestations ou révoltes” sont passées de 10 000 en 1994 à 58 000 en 2003 et 74 000 en 2004 (New York Times, 24.8.2005) ce qui est le signe du dynamisme de la société. Un article de la Monthly Review de 2006 (http://www.monthlyreview.org/0606weil.htm) expliquait qu’à la différence de ce qui s’est passé en Europe de l’Est, l’expérience qu’ont beaucoup de travailleurs chinois dans le cadre des anciennes organisations socialistes les aide à résister aux excès du capitalisme et à s’organiser notamment contre la corruption. Dans des villes berceau de la révolution chinoise comme Zhengzhou, même si le degré de participation des travailleurs dans la gestion des usines d’Etat restait limité, ceux-ci gardent le sentiment qu’elles leur appartiennent. L’efficacité de l’organisation ouvrière se réflète dans certains conflits comme celui de l’usine d’équipement de transmission électrique de Zhengzhou en 2001 où la police paya des paysans pour enlever les équipements de l’usine pour faire échouer soulèvement ouvrier contre la privatisation. Le fait que la police ne puisse elle-même faire le travail était le signe de la mobilisation contre elle. Et, même quand les paysans intervinrent,le 24 juillet 2001, 40 000 ouvriers de toutes les usines alentour se liguèrent contre eux en une bataille rangée, et la privatisation échoua. Les mouvements sont menés pour la conservation des « lois de Mao » et la statue de Mao est devenue dans cette vill

e le point de ralliement de manifestations (interdites) des étudiants de gauche. Le renouveau de la gauche, qu’il soit d’inspiration maoïste ou pas se manifeste dans des pétitions comme celle du Zhengzhou 4 ou la lettre d’anciens membres du PC, militaires et intectuels d’octobre 2004 à Hun Jitao, intitulée « Nos vues et opinions sur le paysage politique actuel ». Malgré la dissolution des communes populaires 1 % des villages ont gardé des structures collectivistes et un renouveau des coopératives a été constaté. L’héritage de la révolution culturelle commence à être réévalué dans les milieux intellectuels où l’on parle de plus en plus « d’apprendre des masses », et, le congrès du PC chinois fut l’occasion d’un débat sans précédent sur le socialisme. Sur le néo-maoïsme en Chine aujourd’hui on peut aussi lire «Renouveau Maoïste et Aspirations Démocratiques » (http://thirdworldforum.net, http://alternatives-international.net/article2346.html) publié le 31 juillet 2008.


Cette situation est de nature à favoriser un réancrage à gauche de certains secteurs du PC chinois lequel n'a pas officiellement renoncé à l’objectif socialiste, dans son discours ni même dans certaines de ses pratiques en témoigne l’article « Li Qiqing: La modernisation du système financier et bancaire en Chine » sur le contrôle des banques dans ce pays (http://socio13.wordpress.com/2008/08/02/li-qiqing-la-modernisation-du-systeme-financier-et-bancaire-en-chine/).


Pour ce qui est du « nationalisme » chinois, et qui doit plutôt être analysé comme un réflexe anti-impérialiste d’une nation humiliée par le colonialisme occidental pendant plusieurs générations (et qui l’est encore bien souvent), on peut se reporter à l’article de Jean-Louis Rocca « Des Chinois contre la mondialisation » dans Critiques internationales 2002- 2 (no 15)| ISSN 1290-7839 | ISSN numérique : en cours | ISBN : 2-7246-2941-8 | page 70 à 74
http://atlasalternatif.over-blog.com/article-21786050.html

Quand l'Occident voit la paille dans l'oeil de la Chine
http://www.marcfievet.com/article-21717895.html



La croissance économique et le progrès social

Depuis trente ans déjà, la Chine connaît sur le plan économique une progression telle qu’on en a rarement vu dans l’histoire. Mais que signifient les chiffres pour les gens des campagnes et ceux des villes ? La croissance économique se traduit-elle aussi vraiment par un progrès pour les gens ?

La forte croissance économique assure une manœuvre de rattrapage sur le plan mondial. Aujourd’hui, la Chine est la quatrième économie mondiale. Seuls les États-Unis, le Japon et l’Allemagne font mieux. Dans le tableau ci-dessous, on peut voir comment le produit intérieur brut (PIB : marchandises et services produits en un an) de la Chine a évolué par rapport aux PIB des États-Unis, du Japon, de l’Allemagne et de l’économie mondiale :

Tableau 1 : Importance de l’économie chinoise


 

Allemagne

Japon

États-Unis

Économie mondiale

Chine 2002

72 %

37 %

14 %

4,4 %

Chine 2007

91 %

60 %

20 %

5,9 %



Suite ici :
http://www.infochina.be/fr/node/210



A lire aussi :

- Forte escalade des tensions commerciales entre la chine et les etats-unis
- Vu de Chine : La vraie cause de la crise, et le moyen de la résoudre
- Faillite GB,US,au profit de l'or,de la Chine. Leasdership:De l'Occident à l'Asie
- La Chine menace de couper les vivres aux Américains
- Après les délocalisations, voici les relocalisations. Exemple de la Chine
- Vaccination obligatoire pour tous en Chine - A qui le tour ?
- Une nouvelle monnaie pour le monde - Le rôle de la Chine
- Russie et Chine mettent en garde l'Occident par rapport à l'Iran
- Chine et Russie pour que les DTS remplacent le dollar
- Poliement,discrètement, la Chine retire son soutien aux USA
- Chronique agora (1): mensonges boursiers, arnaque en pyramide, chine
- Les Etats-Unis testent un système anticensure en Chine et en Iran 
- La Chine, grand vainqueur de la crise ! Un géant est né.... 
- Du nouveau : Dongtan, une ville verte. En Chine ! 
- L'Amérique concurrencée en A.Latine par la Chine, la Russie, l'Iran 
- Chine : Vers la fin de la suprématie du dollar ? 
- Entre la Chine et l'Amérique, rien ne va plus... Pétrole, achats chinois 
- La Chine prépare sa sortie du dollar pour préserver ses intérêts 
- Le G20 vu de Shangai - Crise, vous avez dit crises ?
- Crise: La Chine est pour la réforme du système monétaire international 
- Beijing, la Fed, la Chine et la politique de réserves monétaires



Eva: Je suis en train de repasser une cassette d'il y a quelques années, un documentaire d'Arte très critique sur la politique militaro-industrielle des USA. Aujourd'hui, plus aucune critique: Est-ce parce que la France a réintégré l'OTAN ???? Soyez attentifs: Plus rien contre les USA ou Israël, et tout contre Iran, Russie, Chine, Vénézuela, etc.. Nos Médias sont une abomination, et la démocratie est une imposture. Et nous osons donner des leçons au monde entier ????? Un scandale de plus !  "On nous ment à chaque opération militaire", est-il dit, "tout cela pour cause économique. C'est de l'impérialisme économique, et quand on est dans un pays, on IMPOSE l'économie de marché... l'exploitation !". " On manipule l'opinion, on fabrique des mensonges pour qu'ils puissent avoir leur guerre". "C'est une version de ce qui existe dans les Etats totalitaires, avec dirigeants charismatiques...", "la plupart des décisions du gouvernement sont dictées par les conglomérats", "on se bat - en Irak, etc - car trop de gens disent: on refuse de faire ça", dernier mot du reportage.  Serait-ce possible d'entendre tout cela aujourd'hui, maintenant que l'Europe est vassale des USA, son laquais ? (Document Arte-Thema 15.2.5, les Etats-Unis et la guerre, Thema).




NOM-nazis.png

octobre 4th, 2009 

Le billet de cette semaine débute en forme de devinette. Voici un pays qui répond aux cinq caractéristiques suivantes :


1 - Le pouvoir est concentré dans les mains du chef de l’État et de ses conseillers. Le Premier ministre - car il y en existe un - exécute fidèlement les décisions prises au sommet, le Parlement fait de la figuration, l’opposition est inexistante.


2 - La personne du chef de l’État et l’armée sont inviolables : aucune critique n’est tolérée. Dans ce contexte, la presse et, plus largement, les médias, font l’objet d’une « attention » particulière :

● la presse indépendante pratique l’autocensure pour éviter des condamnations à de lourdes amendes ou l’interdiction de paraître ;

● un journaliste a été interdit d’exercer pendant dix ans, d’autres ont choisi l’exil, cependant qu’une presse privée, possédée par de grands groupes industriels, sert de caisse de résonance à la politique du chef de l’État ;

● un jeune homme, sans attache politique connue, qui avait créé sur Facebook le personnage du frère du chef de l’État, a été enlevé, tabassé, emprisonné… puis gracié par le chef de l’État suite aux protestations internationales en sa faveur ;

● un livre très critique à l’égard du chef de l’État est interdit et n’est diffusé que sous le manteau. Toutefois, curieusement, son auteur se déplace encore librement dans son pays.


3 - Le chef de l’État et ses proches sont les premiers entrepreneurs, les premiers banquiers, les premiers employeurs du pays.


4 - Les manifestations d’opposants sont réprimées et donnent lieu à des arrestations arbitraires.


5 - Les attentats, peu nombreux au demeurant, ou les tentatives d’attentats, sont largement médiatisés, façon sans le dire explicitement de justifier les contrôles de la population, des journaux, des radios.

À la lecture de ces lignes, on ne peut que ressentir un certain malaise S’agit-il de la Birmanie ? De la Côte d’Ivoire ? De la Chine ? Non, cette description s’applique au Maroc et à son roi Mohammed VI. Mais le malaise a une autre origine, car on ne peut s’empêcher de penser également à la France et au chemin pris depuis deux ans, un chemin qui mène tout droit à un régime autoritaire comme celui du Maroc !

Nous avions déjà évoqué cette dérive du régime dans de précédents billets (voir notamment Un faisceau d’indices inquiétants), dérive que de récents événements ou déclarations ne font qu’accentuer. La déclaration de Sarkozy évoquant les « coupables » de l’affaire Clearstream ajoute une pierre à l’édifice, ne fait que renforcer le malaise.

Plus inquiétant, le phénomène ne touche pas seulement la France. En Italie, l’attitude ahurissante d’un Berlusconi qui n’hésite pas à porter plainte contre les médias qui critiquent son attitude et ses frasques sexuelles, a entraîné une réaction de la rue, une manifestation de ras-le-bol contre ces outrances et cette restriction des libertés publiques.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : peu à peu, insensiblement, par touches successives, la concentration des pouvoirs s’accroît dans un nombre toujours plus grand de régimes, restreignant d’autant la liberté des citoyens et amoindrissant chaque jour le « rôle tampon » des corps intermédiaires (assemblées locales, syndicats…). Certes, la France n’est pas le Maroc mais on a chaque jour un peu plus l’impression d’une similitude malsaine entre les deux régimes, d’un rapprochement des attitudes et des comportements.

Et le phénomène ne touche pas que ces deux pays : dans le monde entier, la médiatisation croissante, le simplisme généré par le flash d’infos de 30 secondes, la recherche de l’image ou de la déclaration-choc, sont autant d’éléments de communication qui renforcent, justifient et font passer pour « naturelle » une concentration toujours plus grande du pouvoir.

Qui en est le principal bénéficiaire ? Les lobbies bien sûr, qui ont parfaitement compris qu’il est plus facile, et surtout moins coûteux, de n’avoir à contrôler que la tête pour que le reste suive…

Discours gauchiste ? C’est pourtant celui que tient Jérôme Monod (ancien directeur du cabinet de Chirac à Matignon, ex-secrétaire général du RPR) lorqu’il déclare aux Échos : « aujourd’hui, le pouvoir a rendu les armes. Il n’a plus la compétence, ou le courage nécessaire… Il est sous la pression des lobbies, des intérêts particuliers, d’entreprises menées par l’appât du gain. Les événements redonnent du sens à un vocable qui était autrefois l’apanage du Parti communiste : la financiarisation des entreprises. L’attention portée à la qualité des métiers, au bien commun des clients disparaît au détriment de quelques ratios financiers. L’économie n’intègre plus d’autres valeurs que la spéculation, le gain, l’accaparement. C’est la porte ouverte à la violence, la corruption, la mafia. »

Monod, Marx, même combat ? Pour en arriver là, il faut réellement, comme l’écrivait Shakespeare, qu’il y ait « quelque chose de pourri au royaume du Danemark ».


La Lettre du Lundi 2009
http://lalettredulundi.fr/2009/10/04/au-royaume-du-danemark/



Collaboration nazisme-sionisme :
http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-36958161.html


La fin de l'Etat de Droit. La lutte antiterroriste, de l'état d'exception à la dictature.




Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 00:35




Chine-mde-dollar-bleistrach.jpg
Sommaire :
Alerte St Pierre et Miquelon :
Ca bouge aussi !

Un Nouvel Ordre Mondial chinois
à la place de l'Occidental ?
Editorial d'Eva

Mes amis,

Pour moi, la montée en puissance de la Chine représente une grande chance pour le monde, qui a tant besoin d'équilibre, de vision pacifiée, et - oserais-je le mot ? De Sagesse. La Chine, pays de Confucius, saura-t-elle inspirer, par exemple avec la Russie et l'Inde, un autre cours aux événements ? Nous devons tous le souhaiter.


Ce pays représente aujourd'hui une véritable locomotive pour l'économie mondiale en perte de vitesse, essoufflée et même exsangue. Une bouffée d'oxygène, avec ses liquidités : " Les entreprises chinoises se sont livrées à une débauche d’achats. Que ce soit en Iran, au Brésil, en Russie, au Venezuela, en Australie ou en France, elles ont fait main basse sur des dizaines de milliards de dollars d’actifs, qu’elles ont pu se procurer à prix réduits en raison de la crise financière. Ces opérations ont permis à la Chine de s’assurer des réserves de pétrole, de minerais, de métaux et d’autres ressources naturelles stratégiques dont elle a besoin pour continuer à alimenter sa croissance.."(Socio13.wordpress.com)

Mieux : En pleine débâcle financière planétaire, il semble que la Chine ait le désir de promouvoir un nouvel ordre mondial : " Xie Xueren a demandé à la communauté internationale d’accélérer les réformes des institutions financières internationales et de construire un nouveau système, “juste et honnête, compatible et ordonné ”.

De surcroît, la Chine appellerait de ses voeux une meilleure protection des intérêts des pays en voie de développement, et une participation plus juste des Etats émergents dans les grandes institutions internationales.

En clair, cela voudrait dire plus de justice, et donc plus de paix, moins d'égoïsme et d'unilatéralisme... Ce langage est totalement neuf - et d'ailleurs il rejoint celui de la Russie. Sommes-nous à l'aube d'une ère nouvelle ?

Personnellement, au lieu de déplorer (comme les Médias vendus aux instances militaro-financières de l'Occident qui malmènent le monde) la montée en puissance de la Chine - et accessoirement de la Russie et de l'Inde, ainsi que de certains pays d'Amérique Latine comme le Brésil et le Vénézuela -,  je vois une chance pour la paix, et pour les peuples, se lever. Alors que l'horizon s'obscurcit pour tous, l'espoir viendra-t-il de la Chine ? Avec un Obama aux Etats-Unis, même mal entouré et ligoté par les lobbies néo-sionistes, des morceaux d'un puzzle nouveau se mettent peut-être en place sous nos yeux. Grâce à la sage prévoyance de nos amis chinois, qui ont su amasser pendant que nous dépensions sans compter dans une spirale consumériste sans fin, que nous nous endettions d'une manière absurde,  et que nous mettions en place un Système virtuel effroyablement inégalitaire, fou, et totalement irresponsable !

Alors, détournons les yeux de l'Occident prédateur et va-t-en guerre, et, pour une fois, observons l'astre chinois. Il nous réserve peut-être d'excellentes surprises, au moment où le désespoir gagne toute la planète... 

Eva

TAGS : Chine, Russie, Inde, Vénézuela, Obama, Etats-Unis, Nouvel Ordre Mondial, Occident, Médias, Xie Xueren, Australie, Iran, Confucius, France...



LES CHINOIS VEULENT UNE NOUVELLE MONNAIE

24-25 Mars 2009 : Les Russes ont lancé l'idée
(ici la dépêche Novosti), les Chinois l'ont adopté. Tout en acceptant d'acheter encore du Bon du Trésor US (ils n'ont pas le choix), ils veulent une nouvelle entité qui ne soit plus basée sur le dollar... Allez sur le site de la Banque Centrale de Chine et cliquez sur "publications" pour comprendre ce qui se passe en ce moment. Les Chinois possèdent 1 Trilliard de dollars en Bons du Trésor US (voir ce papier de CNN), une arme qui pourrait être fatale, mais pour les deux pays, sauf en cas de crise politique. Dans ce cas, les Américains seraient obligés de se mettre en banqueroute.
Et comme ils ont appuyé sur le bouton nucléaire du rachat de leur propre dette tout le monde s'inquiète...
http://www.jovanovic.com/blog.htm

La Chine n'attend rien du G20 :

La Chine pourrait poursuivre ses propres objectifs, selon certains analystes, si le sommet du Groupe de 20 (G-20) des pays industrialisés et émergents ne réussit pas à définir une stratégie de relance de l’économie mondiale, à cause des divergences entre les États-Unis et l’Europe.




450_ap_china_08102512

BEIJING, 18 mar (IPS) -

"On sait que l’échec des négociations internationales au sommet de Londres de 1933  a fourni les bases de l’émergence des États-Unis comme puissance financière”,  a remarqué un éditorial du journal influent chez les Chinois de Shangai Diyi Caijing Ribao.


“Dans la cadre de l’actuelle débâcle, sans précédent, du système financier dépendant des Etats-Unis, est-ce que la Chine pourrait aspirer à créer un nouvel ordre mondial si le sommet de Londre échoue? “le 2 avril, s’interroge-t-il.


La Chine n’espère pas grand chose de ce sommet du G-20, à en juger par la réthorique officielle.


Le vice-président de la banque Populaire de Chine, Wu Xiaoling,n’a pas été trés optimiste sur les résultat dans sa conférence de presse à Shangai. “Il est impossible que se dégage un accord concret. Nous ne devons pas nous faire beaucoup d’illusions” a-t-il déclaré. ”Pour cela il nous faut hausser le ton”.

Et pourtant, Beijing a consacré beaucoup d’effort à la préparation du sommet. Des fonctionnaires des ministères de Commerce et de Finances, comme de la Banque centrale et comme de la Commission de Régulation Bancaire ont été envoyés à Londres au début de ce mois pour forger et pour faire avancer une stratégie unie à la réunion d’avril.


Divisés en deux groupes, ces autorités financières travaillent pour asseoir les bases de la participation de la Chine dans ces vastes négociations, en vue en particulier de la réforme du Fonds monétaire international (FMI) et d’autres organes multilatéraux de crédit, pour définir l’ampleur  et la coordination des mesures de stimulation et le commencement d’un système de régulation internationale.


La position de la Chine a commencé à s’esquisser à la réunion de ministres des finances du G-20 du week-end, préparatoire du sommet d’avril.

Le titulaire du portefeuille Xie Xueren a demandé à la communauté internationale d’accélérer les réformes des institutions financières internationales et de construire un nouveau système, “juste et honnête, compatible et ordonné”.


Wu Xiaoling est d’accord avec Xie. Les nations industrielles doivent manifester  une plus grande responsabilité dans la protection des intérêts des pays en développement et donner aux économies émergentes plus de pouvoir dans les institutions internationales comme le FMI.

“Le FMI devra augmenter la participation des économies émergentes et traiter tous les membres avec égalité” a-t-il remarqué. “”Il faudrait mettre en application un nouvel ensemble de normes pour réguler l’économie mondiale, autour des superpuissances”.


À la réunion de ministres des finances la grandeur du désaccord est restée également  dévidente entre les États-Unis et l’Europe. Avec l’appui de la Grande-Bretagne et du Japon, des fonctionnaires américains essaient d’obtenir un accord pour  que les gouvernements poussent plus encore leurs mesures de stimulation.


Mais les nations européennes sont prudentes quand il s’agit de mesures d’accroissement de leur endettement. En revanche elles cherchent à promouvoir une plus grande régulation et une supervision qui prétendent éviter une plus grande détérioration de l’économie mondiale.


Les différences entre les États-Unis et l’Europe et l’approfondissement de la crise économique ont détourné le débat sur la responsabilité de la Chine dans les déséquilibres économiques internationaux, qui ont gangrené les cercles financiers à la fin de 2008.


A la grande désillusion de Beijing, les différentes opinions ont aussi repoussé le programme  du sommet d’avril vers une augmentation des contributions au FMI, au lieu de discuter de sa réforme.


“Les nations industrialisées ont laissé sur le bord de la route ce qui aurait du être le sujet central du sommet, comment réformer le FMI”, a soutenu Xu Mingqi, économiste de l’Académie de Sciences Sociales de Shangai.


Au lieu de discuter sur la manière de redistribuer les droits de vote dans l’institution argumente Xu, les gouvernants auraient à décider comment créer un mécanisme monétaire qui s’applique aux pays à devises fortes et qui sert à protéger les intérêts des investisseurs mondiaux.


Quant au premier ministre chinois il s’est rapporté au sujet dans sa conférence de presse annuelle de la semaine passée. Wen Jiabao a dit être “préoccupé” par la sécurité des actifs de la Chine aux Etats-Unis, et a demandé à Washington des garantis à propos du maintien de leur valeur.


La Chine est le plus grand possesseur de bons du trésor des Etats-Unis. le montant de ses avoirs a grimpé à  696.000 millones de dollars le 31 décembre 2008.

Ce pays a aussi à lutter contre la chute de la demande internationale, alors que son économie basée sur les exportations en dépend, mais Beijing voit la crise comme une opportunité pour faire avancer ses objectifs visant à augmenter son poids dans le concert mondial et sa voix dans les organismes multilatéraux de crédit.


Dans derniers mois, Beijing a fait les premiers pas vers la transformation de sa monnaie, contrôlée et partiellement convertible,dans le sens d’ une devise régionale par le truchement de prêts et d’accords commerciaux régionaux établis sur la base du  yuan.


De plus, la Chine a promis contribuer avec ses énormes réserves de divisées au fond de rachat du FMI à condition que son droit de vote augmente dans l’institution.


La participation des pays BRIC, le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine, dans le FMI est de 9,62 pour cent du total, environ la moitié de celle des États-Unis.

Quelques économistes chinois ont averti les autorités de ne pas compromettre des fonds vers le FMI avant que les États-Unis ne perdent leur droit de veto.

“Alors que si la Chine choisit d’injecter une grande quantité de l’argent au FMI, elle n’aura pas senti pour autant augmenter son poids de l’institution”, a dit Yu Yongding, président de l’Institut d’Économie et de Politique Mondiale, de l’Académie chinoise de Sciences Sociales,sur le site des nouvelles en anglais la Chine Daily, “puisque les États-Unis ont le droit de veto dans les décisions”

Mais d’autres spécialistes considèrent qu’il y a un plus grand espace pour que la Chine arrive à ses objectifs et propose une coopération directe avec les Etats-Unis.


“Je jouerais plus  le G2, les États-Unis et la Chine que le G-20 pour résoudre la crise”, a remarqué Liu Yuhui, économiste de l’Institut d’Études Financières, de l’Académie de Sciences Sociales.


“Je ne crois pas qu’il y ait des grandes progressions au sommet du G-20″, a remarqué Liu. “Le FMI est une institution avec un pouvoir économique distribué de forme rigide et il faudra  beaucoup de temps de changer le statut social quo”.


traduit par Danielle Bleitrach pour
http://socio13.wordpress.com

(FIN/2009)


http://socio13.wordpress.com/2009/03/23/economie-chine-sans-attentes-pour-le-sommet-dug-20-par-antoaneta-bezlova/

Pékin fait son marché autour du monde

i95836chine1

illustration : Tom Albanese, le directeur de Rio Tinto (métaux), et Xiao Yaqing, le président de Chinalco signent un accord, Londres, 12 février 2009
DR
 
Grâce à leurs abondantes liquidités, les entreprises chinoises multiplient les achats à l’étranger. Aucun secteur n’échappe à l’appétit des investisseurs venus d’Extrême-Orient. La Chine signe des contrats y compris avec l’iran malgré les mises en garde des Etats-Unis.
  
Au mois de février, les entreprises chinoises se sont livrées à une débauche d’achats. Que ce soit en Iran, au Brésil, en Russie, au Venezuela, en Australie ou en France, elles ont fait main basse sur des dizaines de milliards de dollars d’actifs, qu’elles ont pu se procurer à prix réduits en raison de la crise financière. Ces opérations ont permis à la Chine de s’assurer des réserves de pétrole, de minerais, de métaux et d’autres ressources naturelles stratégiques dont elle a besoin pour continuer à alimenter sa croissance. L’ampleur même des contrats perturbe les marchés énergétiques et attise les craintes sur la disponibilité future de ces ressources et leur prix dans des pays comme les Etats-Unis.


Il y a encore quelques mois, de nombreux Etats accueillaient avec suspicion ces offres venant de Chine. Mais, à présent que les entreprises et les banques hésitent à fournir de l’argent à des entreprises en difficulté ou qu’elles n’en ont plus les moyens, la Chine, qui dispose d’abondantes liquidités, est devenue une nouvelle locomotive du prêt et de l’investissement. Le 12 février, le géant chinois de l’aluminium Chinalco a signé avec le groupe australien Rio Tinto un contrat de 19,5 milliards de dollars [14,4 milliards d'euros] qui doublera sa participation dans la deuxième entreprise minière du monde. Les 17 et 18 février, China National Petroleum, la principale entreprise gazière et pétrolière, a signé avec la Russie et le Venezuela deux accords distincts, en vertu desquels la Chine s’engage à fournir respectivement des prêts de 25 et 4 milliards de dollars en contrepartie de livraisons de pétrole à long terme. Enfin, la China Development Bank a signé, le 19 février, un contrat similaire avec Petrobras, la compagnie pétrolière brésilienne, à qui elle a consenti un prêt de 10 milliards de dollars en échange de pétrole.


Malgré le net ralentissement des flux financiers mondiaux, la Chine a considérablement accru ses investissements à l’étranger. En 2008, ses opérations de fusion-acquisition à l’international ont représenté 52,1 milliards de dollars. En janvier et février 2009, les entreprises chinoises ont déjà investi 16,3 milliards de dollars à l’étranger. A ce rythme, le chiffre de 2009 pourrait représenter le double de celui de l’année dernière. Les médias officiels chinois présentent cette frénésie d’achats comme un phénomène ne se produisant qu’une fois par siècle, et certains analystes dressent un parallèle avec le Japon des années 1980. “Que la Chine ait commencé à investir ou à acquérir des entreprises de ressources minières à l’étranger à des prix relativement bas pendant la crise économique mondiale est parfaitement normal. Le Japon en a fait autant pendant les années de sa bulle économique”, remarque Xu Xiangchun, directeur de Mysteel.com, une société de recherche et d’études.


Les entreprises chinoises ne sont pas les seules à profiter de la crise économique pour venir en aide à d’autres tout en y trouvant leur compte. Le gouvernement chinois s’est lui aussi porté au secours de pays en difficulté, tels que la Jamaïque et le Pakistan, dont il veut se faire des alliés, en leur consentant des prêts bonifiés. Les consommateurs chinois dépensent également leur argent à l’étranger. Lors d’un voyage organisé en février par une agence immobilière, un groupe de 50 Chinois s’est rendu à New York, Los Angeles et San Francisco pour acquérir des immeubles à des prix sacrifiés en raison de la crise immobilière. A la fin du même mois, le ministère du Commerce chinois a mis sur pied une expédition similaire mais en invitant, cette fois, des sociétés. Le ministre, Chen Deming, a accompagné 90 chefs d’entreprise. Ces derniers ont signé pour 10 milliards de dollars de contrats en Allemagne, 400 000 dollars en Suisse, 320 millions en Espagne et 2 milliards en Grande-Bretagne. La plupart des transactions portaient sur l’acquisition de biens de consommation, parmi lesquels de l’huile d’olive, 3 000 Jaguar et 10 000 Land Rover. Le ministère du Commerce a annoncé son intention d’organiser d’autres missions d’investissement à l’étranger dans le courant de l’année et il est probable que les itinéraires incluront les Etats-Unis, le Japon et l’Asie du Sud-Est.


Les prochaines cibles pourraient être des constructeurs automobiles étrangers. Le 23 février, Weichai Power, un fabricant de moteurs Diesel, a annoncé sa décision de racheter pour 3,8 millions de dollars les produits, la technologie et la marque de l’entreprise française Moteurs Baudoin, qui conçoit et fabrique des équipements de propulsion marine. Il s’agissait d’un contrat relativement modeste, mais Chen Bin, le directeur général du département industriel de la Commission nationale pour le développement et la réforme, a laissé entendre que des acquisitions plus importantes étaient en préparation. Dans les coulisses d’une conférence de presse sur l’économie donnée en février, il a rappelé que les constructeurs automobiles étrangers avaient des problèmes de trésorerie tandis que leurs homologues chinois avaient “besoin de leur technologie, de leurs marques, de leur talent et de leurs réseaux de vente. Mais les entreprises chinoises auront des difficultés à stabiliser les activités de constructeurs étrangers et maintenir leur croissance”, a reconnu Chen Bin, avant d’ajouter que, si les sociétés chinoises étaient partantes, “le gouvernement les soutiendra[it]“.

 
 
Ariana Eunjung Cha
The Washington Post

Iran-Chine : un contrat qui dérange 
 
Pékin et Téhéran ont conclu un contrat de 3,2 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros) pour l’exploitation du gisement gazier de South Pars, dans le golfe Persique. La Chine doit aider l’Iran à exploiter ce gisement, qualifié de plus grande réserve de gaz naturel du monde, rapporte le webzine iranien Mardomak. Le contrat prévoit la production de 10 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) sur une durée de trois ans.

Les médias iraniens se sont fait largement l’écho de cette nouvelle. Ce contrat montre que la Chine n’est pas très sensible aux appels lancés récemment par le président américain Barack Obama, qui a renouvelé les sanctions américaines contre l’Iran. Il a également demandé aux autres pays de ne pas coopérer avec la République islamique, car elle refuse de suspendre son programme nucléaire, malgré plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies en ce sens.

http://socio13.wordpress.com/2009/03/23/chine-%e2%80%a2-pekin-fait-son-marche-autour-du-monde/




St-Pierre.jpgVue de St  Pierre et Miquelon

Alerte ! Saint-Pierre et Miquelon,
ça bouge aussi ! 

19/03/2009

Social : Un SOS à Sarkozy !

Plusieurs centaines de personnes de Saint-Pierre-et-Miquelon
ont formé mardi un SOS devant la préfecture.

Cette manifestation sous forme d’appel de détresse à l’attention du président Nicolas Sarkozy était organisée par le collectif pour l’extension du plateau continental.


Agrandir la zone maritime


La population de cette collectivité, seule terre française en Amérique du Nord, veut que le gouvernement dépose une demande auprès des Nations unies pour agrandir sa zone maritime. Cette réclamation est autorisée par une récente disposition du droit à la mer. La requête pourrait pousser le Canada, qui revendique également la zone, à s’asseoir à la table des négociations. Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel peuplé de seulement 6.000 âmes, pourrait ainsi obtenir certaines contreparties économiques, nécessaires au développement de la collectivité.


La situation pourrait «  dégénérer »


Pour l’heure, le collectif mène des actions pacifistes mais son coordinateur Bernard Lesoavec affirme que cela pourrait aller crescendo et que le "gouvernement devrait assumer l’entière responsabilité si les choses devaient dégénérer".


Mardi, lors de la manifestation, les vitres de la préfecture, symbole de l’Etat, ont été bouchées avec des tissus, et des fusées de détresse ont été lancées vers la mer, qui a nourri par le passé cet archipel et qui doit rester l’avenir de ce dernier, comme le proclament les banderoles des manifestants. "C’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu", a affirmé un Saint-Pierrais. "On se bat avec l’énergie du désespoir".


Le collectif veut une réponse avant la fin du mois. La France a d’ores et déjà demandé une extension de la sorte pour plusieurs de ces territoires ultramarins, comme les Antilles, la Nouvelle-Calédonie et les îles Kerguelen.

http://saintpierremiquelon.rfo.fr/infos/actualites/social-un-sos-a-sarkozy_1616.html

Sélection
de liens 


Afghanistan, ce qu'Obama ne dit pas !

obama cbs.jpg

De Bruxelles,

 

Hier, sur CBS, Barack Obama a présenté les grandes lignes de sa politique afghane - qui sera détaillée dans quelques jours.

 

Il s'agit d'une "stratégie globale" mélant augmentation des troupes, formation de la police et de l'armée afghanes (la France sera amenée à jouer là un rôle accru),  aide civile et diplomatie régionale active.

 

Le but?

 

"S'assurer qu'Al Qaida ne peut pas attaquer le territoire américain, ni les intérêts américains, ni nos alliés".

 

Oubliés donc la promotion de la démocratie et l'établissement d'un état de droit moderne.

 

Cette stratégie réaliste de "retrait" est dénoncée comme "minimaliste" par John McCain.

 

Mais ce n'est pas, à mon avis, le plus important.

 

Il y a autre chose qu'Obama n'a pas dit publiquement.

 

Quelque chose d'essentiel.

 

C'est que, pour son administration, la vraie guerre, celle contre Al Qaida, ne se déroulera pas en Afghanistan mais au Pakistan. 

 

Ce week-end, à Bruxelles, lors d'une conférence organisée par le "German Marshall Fund", l'envoyé spécial d'Obama pour "AfPak" (Afghanistan-Pakistan), Richard Holbrooke, nous a déclaré ceci (le texte intégral est ici):

 

"Ceux qui représentent la vraie menace directe contre [nous, les Etats-Unis et l'Europe], ceux qui ont planifié le 11 septembre, ceux qui ont assassiné Benazir Bhutto, ceux qui ont probablement commis l'attentat contre l'équipe de cricket à Lahore..., ceux-là ne sont pas en Afghanistan mais au Pakistan, dans l'Ouest et dans une partie du Baloutchistan.(...) C'est là que se situe le coeur du problème."

 

Il a ajouté:

 

"Mais il n'y aura pas de troupes occidentales, de soldats, au Pakistan. C'est la ligne rouge du gouvernement pakistanais."

 

Comment l'administration américaine compte-t-elle alors gagner là bas contre Al Qaida et ses alliés?

 

De trois façons, discrètes, dont Obama n'a pas parlé et qui sont pourtant au centre de sa stratégie globale:

 

1/ Holbrooke a dit vouloir associer la Chine, l'Iran et surtout l'Inde à la résolution du problème.

 

Ce qu'il avait en tête, sans le dire, c'est le problème du Cachemire, et plus généralement la crise indo-pakistanaise qui "fixe" 80% des troupes pakistanaises à la frontière indienne et qui empêche donc le gouvernement local de s'attaquer aux talibans dits "irréconciliables" (même s'il le voulait vraiment).

 

Richard Holbrooke mène donc une diplomatie secrète très active afin de diminuer la tension entre Dehli et Islamabad.

 

Pourquoi secrète? Parce que l'Inde ne veut, en aucune manière, qu'une puissance étrangère se mèle publiquement de sa politique extérieure, particulièrement dans cette affaire. 

 

2/ Toujours lors du Forum de Bruxelles, quelqu'un a interrogé Holbrooke sur les drones américains qui, depuis quelques semaines (quelques mois?) frappent les djihadistes et les talibans "irréconciliables" à l'ouest du Pakistan.

 

"Quel drones?" Holbrooke a répondu, hilare, sans vraiment cacher qu'ils étaient là et bien là.

 

Et qu'évidemment ils étaient le deuxième pilier caché de cette stratégie de sortie...

 

3/ Et puis, l'envoyé spécial d'Obama a dit que la plupart des jeunes recrues talibans ne partageaient en rien l'idéologie du mollah Omar, qu'ils combattaient uniquement pour de l'argent, plus d'argent que ne reçoivent les soldats de l'armée régulière afghane (ou pakistanaise, même si Holbrooke n'a pas apporté cette précision là).

 

On voit donc bien que le troisième pilier de l'a vraie "exit strategy" sera le "rachat" de ces jeunes talibans (les "insurgés par accident", comme on dit à Washington), et de certains de leurs chefs, par des dollars, des euros ou des yens (le Japon étant, dans cette affaire afghane, un très gros contributeur depuis le début)... 

 

Comme cela s'est fait en Irak par le général Petreaus.

 

Bref, une stratégie fondée d'abord sur la "real politik", qu'Obama n'ose pas (encore?) assumer publiquement.

http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/03/23/afghanistan-ce-que-va-vraiment-faire-obama.html



Jean-Pierre Elkabbach,
du journalisme de révérence
au journalisme communautariste.
par Eva
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-29390219.html

La présidence européenne de Sarkozy fut l'occasion de creuser un peu plus un sujet mystérieux : celui de la présence au sein des Institutions Européennes d'observateurs Israëliens permanents, tant au niveau des organes de réflexion, de décision que d'action de l'UE.

Des contacts fréquents et discrets 2007-8 entre l'UE et TelHaviv ont abouti à cette situation étrange.

Plus étrange encore, les députés européens n'avaient pas été mis au courant de ces tractations : ils ont découvert cela une fois mis devant le fait accompli. Cette situation n'a donc pas été entérinée par le suffrage universel.

A priori, rien de bien étonnant, puisqu'Israël figure dans la nomenclature des états démocratiques recensés par l'ONU.

Seulement, il s'agit d'une présence permanente de nombreux observateurs au sein des Institutions.

I

Un ETAT plus endetté que la France, une poudrière nucléaire et conventionnelle, un grand trafiquant d'armes comme la France :



Si nous tenons compte qu'Israël, Etat pas plus grand que la superficie d'un département français, est doté de tout l'arsenal nucléaire et militaire d'un pays occidental moderne et que ses relations avec ses voisins arabes sont pour le moins chaotiques et sujettes à de nombreuses tribulations, qu'est-ce que l'Europe a donc à gagner d' un tel rapprochement ?

Rien. Strictement RIEN.

Surtout que ce pays pratique le trafic d'armes à grande échelle... comme la France et la belgique, entre autres, qui lui en vendent largement d'ailleurs.

Ce rapprochement n'est pas fait dans l'intérêt des Européens, on s'en doute, mais du petit état hébreu et vindicatif.

Si Israël passe pour un pur état démocratique, ses pratiques policières s'apparentent à celles d'une dictature : la torture est légitimée à tous les étages de l'appareil d'Etat, sauf les jours de prières. (Sabbat) Le Délit D'INTENTION (voir le Film Minority Report avec Tom Cruise) y est une pratique constante (ce qui est contraire aux principes républicains de la vieille Europe.).

On pourrait le comprendre si "l'ennemi" était à ce point menaçant que les quelques roquettes tirées de l'enclave de Gaza pouvaient mettre en péril une des meilleures armées du monde soutenue par les USA de façon inconditionnelle, ...mais l'efficacité de la défense terrestre et aérienne de l'Etat Hebreu a tôt fait d'exploser en vol ces quelques pétards mouillés qui visent en général toujours le même terrain vague. 

II

Turquie et Israël au sein de l'Europe : 2012 ?

Plus sérieusement, il s'agit de mettre à exécution la prochaine étape qui verra l'avènement du fumeux NOUVEL ORDRE (et non Paix) MONDIAL, sorte de dictature politique, économique, financière... que les élites occidentales ont prévues d'appliquer à toute la planète SANS CONDITION.

Sarkozy-candidat nous avait promis qu'il s'opposerait toujours à l'entrée de la Turquie dans l'Europe sous prétexte qu'elle n'était pas continentale : il nous a menti puisqu'il lui a promis une vraie place, le 14 juillet 2008 à Paris, si dans le même temps elle acceptait l'Union Pour la Méditerranée. (UPM)

Après la Turquie, voilà donc venir ISRAËL...cher au coeur des Sarkozy, Kouchner, BHL, Strausskahn,... mais auquel les Français resteraient parfaitement indifférents si on ne les matraquaient pas tous les soirs du sujet au journal de désinformation du 20 heures.

Après avoir intégré la Turquie, Israël deviendra facile à intégrer à son tour, ne serait-ce que géographiquement : pourquoi en effet s'arrêter à la Turquie et refuser à ce petit Etat, si proche de nous (en apparence), au niveau du mode de vie, de la conception du monde...etc... l'entrée dans la grande machine à broyer les identités des peuples qu'est l'Union ?

III

Jérusalem : la capitale de l'Europe entre 2012 et 2020. 

Une fois Israël intégré à l'UE, l'Otan servira à défendre ce petit territoire et à l'étendre pour faire de Jerusalem la capitale de l'Europe entre 2012 et 2020.

Ce scénario abracadabrantesque a été écrit il y a 40 ans.

La réussite de cette étape, avec celle concomitante de l'Union Pour la Méditerranée, verra l'avènement d'un « Empire romain Moderne ». équivalent à celui qui exista lors de la venue au monde de Jesus le Nazaréen.

Je rappelle à ceux qui ont la mémoire courte que l'Acte fondateur de l'Europe actuelle, signé le 25 mars 1957, s'appelle LE TRAITE DE ROME !

L'arrivée d'Israël dans l'Europe visera à impliquer davantage les pays du vieux continent dans une guerre permanente avec la Nation Arabe détentrice des ressources minières si nécessaires à la suprématie d'un Occident technologique gourmand en énergies fossiles.

Le concept, d'origine anglo-saxonne, existe déjà pour justifier les actes de ces guerres de cent ans au moins : c'est le fameux « choc des civilisations » par lequel l'élite prétend à l'inéluctabilité des conflits religieux et à leur extension dans le monde. Autant dire qu'on nous prophétise au plus haut de l'appareil d'Etat une impossible co-existence future avec l'Islam.

Evidemment, les populations des vieux pays européens seraient sollicitées pour fournir la chair à canon à travers une jeunesse ne trouvant, chômage et inculturation organisés obligent, à travailler que comme mercenaires dans des armées et sociétés privées, (les légions romaines modernes) ou celles plus officielles des pays dont les frontières auraient été dissoutes dans un vaste ensemble dirigé par un Gouverneur à la solde de l'Empire ou du Gouvernement Mondial.

IV

Qu'est ce qui laisse entrevoir un aussi détestable avenir immédiat ?

La colonisation n'a jamais vraiment cessée dans le monde dont les conflits relèvent d'une seule logique bien souvent : la continuité d'un Occident prédateur et vorace comme un Trou Noir en ressources naturelles au point de mettre en péril tous les équilibres de la Mère-Terre pour une seule exigence : le contrôle (pouvoir) globalisé à la planète. 

d'autres éléments sont à considérer :

1/ Israël est un état A PART, certainement pas l'équivalent d'une démocratie ancienne comme la France, mais égale technologiquement.

2/ Au moins 3000 réservistes de Tsahal résident en France comme double nationaux.

Les jeunes Juifs de France sont amenés à faire leur service dans l'armée Israëlienne tandis qu'on a libéré la jeunesse française d'apporter son intelligence et son dynamisme à l'armée française que Sarkozy s'emploie, à travers ses plus récentes mesures, à rendre rachitique, comme pour l'affaiblir avant un prochain conflit.

3/ L'attention particulière apportée par la France à Israël, les déclarations de Sarkozy sur l'Iran, le rapprochement presque intime du Psdt français avec le psdt Bush, ...rendent suspecte la politique étrangère de notre Pays, dont la tradition était d'entretenir des liens tout aussi importants avec les pays arabes.

4/ L'union Pour la Méditerranée est une vaste fumisterie visant à prendre pied de l'autre côté de la Méditerranée et ouvrir ainsi des couloirs vers l'Afrique noire, tout en bouclant la ceinture avec l'Egypte. Il n'y a pas là de quoi rassurer les peuples de ces pays musulmans qui assistent aux premières implantations de bases militaires US au Maroc par exemple, après celle au Kosovo, la plus grande d'Europe !

5/ Israël pratique l'apartheid sous prétexte d'assurer sa défense à tout prix et veut étendre son territoire sur Gaza, réalisant du même coup son rêve de grand Israël et s'appropriant l'exclusivité des gisements de Gaz de l'enclave.
En un mot, ce qu'on a refusé aux Serbes, on va l'autoriser à l'Etat Hebreu !? Deux poids deux mesures ?!

Le prix, ce sont les Palestiniens qui le paient tous les jours pour une SHOAH qu'ils n'ont pas commis ! Bien au contraire, ils ont contribués, comme la Turquie, à sauver des familles juives entières des griffes du Nazisme !

Les citoyens d'Israël ne sont d'ailleurs pas forcément tous des Juifs, il y en a aussi d'arabes !

Là, je pointe la propagande qui tente à donner de cet Etat envahissant par sa courte histoire une image de démocratie équivalent à l'Allemagne ou la France et l'Italie, comme tendaient à nous le faire croire les éloges du Psdt Sarkozy dans son dernier discours à la knesset.



V

Israël, le bras armé de l'Occident au Proche-Orient

Israël est aussi un fabuleux terrain d'essai des pratiques à venir du Nouvel Ordre Mondial qui classera chaque individu dans l'une ou l'autre des "sous-humanités" de la nomencalture officielle puisque le NOM sera avant tout élitiste, donc raciste. 

Les dirigeants Israëliens imposent l'apartheid à toute une population civile privée des ressources et denrées pour vivre, tandis que l'autre partie bénéficie du confort et de la protection d'un gouvernement qu'elle ne doit pas critiquer sous peine d'être suspectée de vouloir nuire aux intérêts historiques de la Nation Juive. 

Tuer ou blesser indifféremment des civils et des (résistants) militaires arabes, exterminer les terrroristes, qu'ils aient 3 ans ou 30... exactement comme Sarkozy voudrait nous imposer l'idée qu'à 3 ans, en maternelle, on détectera la dangerosité des individus (peut être pour les retirer de la circulation et les utiliser dans des milices privées ou des sections de Robocops tournés contre les populations civiles, à l'instar des CRS ?! au grand bénéfice du NOM)

[ Rq : On sait que le régime Nazis recrutait parmi les criminels, les voleurs, les condamnés en tout genre ses meilleurs éléments de la Gestapo, ce qui était inespéré pour eux : trouver une place de choix dans la société, seul un tel régime pouvait leur en offrir l'occasion. Une prime, en quelque sorte, au manque de scrupules.] 

Le profit est la nouvelle religion planétaire censée remplacer toutes les autres, le crime et la délation comme pratiques de cette religion remplaçant la prière et la tolérance... 

L'utilisation de gazs ou d'armes explosives sur la ville Palestinienne est aussi à l'intention des gouvernements ou mafias internationales friands en armements pouvant être utilisés contre (leurs) les populations, comme dans des zones urbaines en général. 

Gaza, vaste prison à ciel ouvert, GHETTO, offre le théâtre d'opération et les victimes idéales à ce genre de démonstrations qu'exige grandeur nature le trafic sérieux des armes. 

La culture des oranges n'a évidemment jamais fait la richesse de ce terriroire, pas plus que le chocolat ou les horloges la fortune de la Suisse qui repose avant tout sur un secret bancaire bien gardé.

Ce n'est là que la face émergée, présentée au monde, d'une vaste organisation criminelle à la tête de ce petit territoire, au détriment des Israëliens eux-même maintenus dans la peur de la guerre permanente et de l'illusion du sauvetage mytique. 

Cet Etat n'a t-il de Juif assurément que le Nom, puisque même les Juifs orthodoxes, ceux qui pratiquent vraiment la religion du Livre, manifestent désormais en masse (USA, Pays Arabes, Europe) pour bien se distinguer des actes criminels perpétrés en leur nom sacré d'Israël... volé par ceux d'entre eux qui prétendent encore, sans appliquer aucun des principes mystiques de leur communauté, représenter et sauver tous les autres malgré eux. (Répétitas de l'épisode de Moise au Mont Sinai)

Car Israël est avant tout le bras armé des clans au pouvoir en Occident pour démanteler, après l'Empire Ottoman, la suprématie arabes au Proche-Orient.

Et il n'y a pas de peuple au monde plus manipulé que les Juifs ! 

Ce sont encore eux qu'on utilise, après les avoir accusé de tous les maux de la société, pour se rendre responsables de tous les massacres en Palestine occupée... PAR NOUS !

VI

Les critiques habituelles faites à ce texte :

On peut ironiser sur le contenu de ce texte en faisant croire qu'il est d'inspiration anti-sémite, comme beaucoup, en manque d'arguments, le prétendront gratuitement.

Je ferai donc la critique à leur place :

1/ En quoi la présence d'observateurs étrangers est-elle une nouveauté dans les Instances de l'Union Européenne. D'autres états n'ont-ils pas des observateurs par conventions avec Bruxelles ?

Reponse : Peut-on comparer n'importe quel état (en paix) avec l'Etat Hébreu si unique et en conflit depuis 50 ans, revendiquant encore des terres sur ses voisins et dont l'existence est toujours contestée par eux... au moins ? Pouvons nous honnêtement dire qu'Israël est identique à un Etat comme la Norvège par exemple ?... à vous de voir, mais je ne crois pas que la Norvège soit en guerre, revendique des territoires et voit son existence menacée juridiquement (Résolutions de l'ONU sur les frontières de 1967 d'Israël) , militairement, religieusement...etc 

2/ Le choix de parler d'Israël n'est-il pas la preuve d'un anti-sémitisme latent de votre part, quand vous auriez pu faire un article tout aussi bien sur les assassinats de Chrétiens en Irak ou Egypte ?

reponse : Rien ne vous empêche, et surtout pas moi, d'écrire sur tous ces sujets. Excusez moi de choisir mes sujets en fonction de leur influence sur la marche du monde depuis 50 ans.

Je ne nie aucune victime, aucune souffrance, mais mettre au même niveau les conditions de vie des chrétiens à l'étranger et le comportement d'un Etat moderne et hyper armé comme Israël relève de l'esbrouffe intelectuelle, autant que de vouloir nous faire croire qu'Israël est la petite "Norvège" du Proche-Orient.

3/ Les slogans lors des manifestations pour la Palestine en France étaient particulièrement menaçants et visaient la survie même de l'Etat Hébreu, voir la communauté juive en France. Votre article est-il dans cette ligne ?

reponse : Voilà un amalgame de plus pour baillonner la libre pensée, et surtout la libre étude des faits par les historiens, sur certains sujets.

Quant aux slogans des manifestants, ils n'allaient tout de même pas défiler en chantant "petit papa noël", "tout le monde il est beau, il est gentil", après les images que nous avons tous vus de morts civils palestiniens consistant en femmes et enfants comme tout le monde l'a remarqué.

Enfants que pour une fois les résistants du Hamas ne mettaient pas devant eux comme des boucliers. Les hélicoptères israëliens tiraient indifféremment sur les uns et les autres. Nous sommes en train de parler d'un état moderne et sur-équipé, pourvue d'une des meilleures armées du monde, et soutenue par les USA inconditionnellement !

Mais dont les prétentions sont de s'étendre jusqu'à Jerusalem et à s'approprier au passage les gisements de Gazs de GAZA, dont certains appartiennent encore à l'Autorité palestinienne..

Si Israël ne peut pas mieux faire, ça pose un problème à tout le monde...

Quant aux slogans, ce ne sont pas des "actes de guerre sur notre sol", car les paroles ne sont pas à mettre sur le même plan que les passages à l'acte, comme voudrait nous en convaincre Sarkozy avec son "Delit d'Intention" importé d'Israël et pratiqué à l'endroit des citoyens Arabes de l'Etat Hébreu ! Les lois anti-racisme ont ainsi permis d'interdire la parole sous prétexte d'interdire le "geste" ! Ce sont des lois non-protectrices qui jouent en faveur du jeu "des uns contre les autres" si cher à nos Princes pour continuer de gouverner et jouer au "Chevalier blanc" quand ça arrange leur réelection !

La prévention a bon dos quand elle consiste uniquement en un arsenal répressif...

La pratique de la caricature abusive dans un sens comme dans l'autre aboutie à ces situations qu'on dénonce après y avoir participé.

TOUT LE MONDE A LE DROIT DE VIVRE, ET EN PAIX surtout.

Il s'agit de remettre de la raison dans un débat qui enfle de passions.

La raison a été écartée au profit des passions des uns et des autres, parceque ça permettait à chacun de tirer profit du problème, chacun à son tour.

Pour le peuple Français, il est indifferent que les victimes soient d'un bord ou de l'autre : les souffrances sont incomparables et irréparables.

Nous devons plutot nous poser la question : jusqu'à quel point nous prendrons partie à ce conflit à notre corps défendant, et dans quels intérêts.

La France a toujours entretenu des relations étroites avec les pays Arabes jusqu'à Chirac. Aujourd'hui, l'exclusivité de notre attention à Israël, l'utilisation de l'arsenal nucléaire français contre l'Iran au bénéfice de l'Etat hébreu, et non de la France, sous prétexte de menace nucléaire iranienne imaginaire, rend difficile le soutien rationnel et national aux choix du chef de l'Etat qui ne nous avait pas annoncé ses préférences idéologiques à ce point et se sert de son élection pour réaliser d'autres missions dont il a peut être été chargé ailleurs.


http://www.marcfievet.com/article-29397964.html

Sur ce blog :

Un jeune témoigne avoir distribué des enveloppes pour Dassault

Photo AFP : Ben Gourion déclarant l'indépendance d'Israel en 1948



C’est difficile à imaginer aujourd'hui, mais en 1944, six ans après la Nuit de Cristal, Lessing J. Rosenwald, président du Conseil américain pour le Judaïsme, n’avait pas de problèmes à assimiler l’idéal sioniste de l'État juif à «la notion d’un Etat racial - le concept hitlérien».
Pendant une grande partie du siècle dernier, une opposition de principe au sionisme était une position dominante dans le judaïsme américain.

Tandis que la représentation de l'antisionisme comme étant une «épidémie» plus dangereuse que l'antisémitisme ne fait que révéler la position non viable dans laquelle les apologistes d'Israël ont été acculés. Face à une condamnation internationale, ils cherchent à limiter les discours, à ériger des murs qui délimitent ce qui peut être dit et ce qui ne le peut pas. Ca ne marche pas.

S'opposer au sionisme n'est ni antisémite, ni particulièrement radical. Cela exige seulement que nous prenions nos propres valeurs au sérieux (extraits)

La création d'un Etat juif, craignait Buber, signifierait “un suicide national prémédité”

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29370345.html


A quand pétitions ou actions en Justice contre les Elus
couvrant les crimes abominables d' Israël ? (Eva)

enfants-brul-.jpg  

Drôle d’époque et drôle de justice, ou les mécanismes institutionnels internationaux fonctionnent mieux pour punir les délits d’opinion et mettre sous les verrous ceux dont les propos dérangent, plutôt que d’agir à l’encontre de ceux qui organisent les massacres en cours, comme en Irak, en Palestine, au Pakistan ou en Afghanistan.

Vous avez dit : deux poids et deux mesures ?
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29364207.html

liste complèt

La presse israélienne, notamment le quotidien Haaretz ainsi que les radios publique et militaire, ont de facto mis au devant de la scène les confidences de militaires de Tsahal. L'ampleur des atrocités a provoqué l'émoi en Israël*
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29357348.html

Entretien avec Alain Soral

Pour sécuriser le prochain Sommet de l’Otan début avril à Strasbourg, le contrôle aux frontières a été réactivé hier

Des avions de combat israéliens survolent la bande de Gaza

Enquête sur les crimes de guerre à Gaza

Les sales secrets de Tsahal

Des soldats israéliens témoignent d'humiliations et d'actes de vandalisme dans la Bande de Gaza

La multiplication des actions contre les réformes dans l'enseignement supérieur. Tel est le mot d'ordre lancé, hier, par la Coordination nationale étudiante (CNE). Une centaine de ses membres se sont réunis au Patio (Esplanade), dans une salle rebaptisée « amphi Julien Coupat ». Plus aucun cours ne s'y déroule, le bâtiment étant bloqué depuis cinq semaines.


Forum d’Istanbul : L’accès à l’eau est-il un droit ou un besoin ?


oppression-in-palestine.jpg

Vidéo : Boycott, action supermarchés,
comme contre l'apartheid sud-africain
http://www.europalestine.com/article.php3?id_article=3814ww.europalestine.com/article.php3?id_article=3814">



Gaza: un expert de l'ONU veut
une enquête sur le "crime de guerre" israélien

Un expert de l'ONU réclame une enquête sur l'offensive israélienne contre la bande de Gaza en janvier, en soulignant qu'"il y a des raisons de conclure" qu'elle constitue un "crime de guerre de la plus grande ampleur", dans un rapport dont l'AFP a obtenu copie.

Dans ce texte qu'il doit présenter lundi devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, le Rapporteur spécial onusien sur la situation dans les Territoires palestiniens, Richard Falk, appelle à une "enquête d'experts" pour déterminer si, étant donné le contexte, il était possible aux Israéliens de distinguer entre cibles militaires et population civile.

"Si ce n'était pas possible, alors l'offensive est par nature illégale et constitue un crime de guerre de la plus grande ampleur", écrit M. Falk

http://www.juif.org/go-news-92467.php

Gaza: une ONG israélienne accuse l'armée d'avoir violé l'éthique médicaleafp_00131968.gif

http://www.tessolidaire.com/PAR_TPL_IDENTIFIANT/574/TPL_CODE/TPL_EDITO_FICHE/1530-handicap-solidarite-insertion-sociale.htm


1046874-1320420.jpg


Cheval de Troie ou complice

L'OTAN, c'est l'occupation militaire de l'Europe
par une puissance étrangère

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/defis_europe/troie.htm h


champi_nucleaire-V--Jauvert.jpg


La guerre

Extraits. Dans le capitalisme avancé, l’esprit civil lui-même s’est à ce point identifié aux gros bombardiers que c’est l’impérialisme seulement, phase ultime du capitalisme, qui a poussé la guerre jusqu’à son point culminant que l’on appelle « guerre totale ».

Certes, les guerres pourraient être évitées si ses futures victimes s’unissaient et intervenaient dans une action commune suffisamment forte, mais elles restent une menace constante,

le pacifisme ne consiste pas du tout à mettre absolument un terme aux guerres existantes, mais bien à enrayer les causes de guerres ultérieures

La prévention radicale de toute guerre future ne peut réussir à longue échéance sans que soit mis un terme durable aux intérêts monopolistiques
In « Le principe Espérance »
Tome II : Les épures d’un monde meilleur
Ernst Bloch
Publié en Allemagne en 1959
Version française 1982 (Gallimard)

http://goudouly.over-blog.com/article-29069257.html

apocalypse.jpg



C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 06:26
R-sistons, hier : 958 pages vues
  • 483 visiteurs uniques


    Spécial Chine
    Apologie de la Chine
    Les USA  K.O.
    Editorial d' Eva

    Liens sur la Chine
    La Chine pillée par l'Occident
    La Chine-Puissance


    Bonjour mes amis

    Décidément, je ne pense pas comme tout le monde, et surtout pas comme les médias occidentaux. Voilà que dans cette publication, au lieu de fustiger l'absence de démocratie, les salaires modestes, et même le communisme d'entreprise, je vais faire l'éloge de la Chine. Pas très orthodoxe, n'est-ce pas ? Mais je n'ai jamais prétendu bêler avec les bêleurs, m'extasier avec les Occidentaux béats devant un Président Georgien "sans reproche" ou le grand "Républicain" Uribe, voire les "doux moines" du Tibet passés instantanément, via l'ami américain, de la féodalité la plus barbare à la démocratie la plus exemplaire, soi-disant....

    Donc, désolée, je vais m'extasier devant la Chine. Un peu comme je l'ai fait pendant les J.O., en admirant l'un des plus somptueux et artistiques spectacles jamais produits, je veux parler de la cérémonie d'ouverture mais aussi de celle de clôture, et j'ai entendu dire que les J.0. dédiés aux personnes handicapées étaient encore plus beaux. Eh oui, il y a des pays qui ne laissent pas en marge ceux que l'on considère comme handicapés, mais qui au contraire leur réservent le meilleur. Bravo la Chine, et tant pis pour les grincheux ! 
      

    Or donc, après avoir été pillée et martyrisée par l'Occident chrétien, toujours prompt à donner des leçons au monde entier, la Chine s'est redressée et l'élève a dépassé le maître. Certes, elle est restée communiste par certains côtés, mais c'est pour conserver à l'Etat le rôle de chef d'orchestre de la nation, programmant, régulant, et même protégeant, aussi, ses citoyens. Et quand je dis dépassant, ce n'est pas un vain mot : Le maître est par terre, oui le géant américain s'est écroulé, et le pire, c'est que cet égoïste entraîne le monde entier dans sa chute. En tous cas pas la Chine, et c'est toujours ça de pris pour envoyer un joli pied de nez à l'arrogante ex-hyper-puissance. Patatra ! Un (géant) de chute. Un autre prend la relève.

    Oui, la Chine a pansé les plaies que lui avaient légué les gentils missionnaires occidentaux, mieux, elle a des finances saines, et tandis que les auto-proclamés champions américains de la Liberté, de la Démocratie et du Bien, croulent sous les dettes - ils ne s'en remettront jamais -, les faillites, les chutes boursières, les lois liberticides  et j'en passe, comme la misère de leurs citoyens acculés à vivre dehors, à mendier, ou à servir de chair à canon pour les multinationales, tandis, donc, que l'Amérique s'affaisse avec pertes et fracas, la Chine resplandit, prête ses sous, attire les capitaux ou les entreprises, échappe à la crise, et même s'offre le luxe d'apporter son secours le cas échéant.  Vexant, quand même, pour la nation qui prétend dominer le monde ! Eh oui, mais les fondations de l'Empire sont pourries jusqu'à la moëlle. C'est ainsi, et pour longtemps. Pour toujours, assurément, quand on voit la quantité de mesures contre-productives prises par ses dirigeants. On attaque un pays sans raison, on le détruit, on ment, on vole les ressources, et puis on passe à un autre pays, on court après des terroristes fantômes, on entraîne les Européens dans sa course folle, on torture, on viole les lois internationales, on laisse un autre Etat prendre un ascendant démesuré, on essaie, très démocratiquement en effet, de destabiliser la planète et même d'assassiner les dirigeants trop populaires, et puis on commet le plus grand hold-up du siècle d'abord en profitant de la pauvreté de ses citoyens pour s'emparer à bas prix de leurs maisons, ensuite en rackettant ces mêmes citoyens pour engraisser les banques et au passage les dirigeants, etc etc la liste est trop longue, j'arrête.

    Et pendant ce temps, les Chinois poussent leurs pions, tranquillement, sans liquider une partie de la planète, sans agir en prédateur, sans rhétorique guerrière ou satisfaite, mais en se gaussant, certainement, de voir ceux qui ébauchent les plans les plus sordides (Haarp pour les tremblements de terre, par exemple, non ?) à leur encontre pour les affaiblir, se retrouver KO, par terre, exsangues. Et poussant le raffinement cruel jusqu'à entraîner dans leur chute une partie de la planète. Dans l'indifférence la plus complète.... Ca, ce sont de bons chrétiens !  Et Bush qui se vantait d'avoir été envoyé en mission par Dieu lui-même, bigre, on ne doit pas avoir le même .... Le problème, c'est que l'Administration américaine se soucie tellement de ses citoyens, qu'elle est aux abonnés absents quand il y  a un cyclone dévastateur (voyez  Cuba, en comparaison... mais Castro, lui, aime ses ressortissants), quand les pauvres gens ruinés par sa politique se retrouvent à la rue, ou pour assurer le "service après-vente" de ses gueules cassées au cours des guerres impériales... J'exagère ? Pas du tout ! Demandez aux vétérans, interrogez tous les éclopés ...


    http://dany.enchine.over-blog.com/

Blog de Dany et ses passions


Et savez-vous pourquoi la Chine est prospère ? Devinez ! Parce qu'elle a conservé une certaine autonomie par rapport aux sirènes occidentales, par rapport au libéralisme si alléchant, par rapport aux grandes institutions internationales comme le FMI... Mais pas seulement ! Parce qu'elle a gardé son Etat, un Etat qui dirige, qui planifie, qui impulse, qui protège, qui canalise, qui oriente... Et en plus, la croissance de la Chine est d'abord tirée par le Marché Intérieur !  Tandis que les Occidentaux livrent des guerres économiques, se battent contre l'ensemble de la planète pour des parts de marché, des butins, des zones stratégiques, tandis qu'ils s'adonnent à une féroce compétition, au demeurant bien peu charitable, eh bien les Chinois, eux, avec la Sagesse qui les caractérise, misent d'abord sur leur marché intérieur, tout simplement.... une bonne vieille recette éprouvée par le temps !! Et même le marché financier est largement contrôlé par l'Etat. Il y a des règles, une discipline, un savoir-faire ancestral, une prudence, une sagesse, un respect, une patience ... qui sont parfaitement inconnus au Royaume des cow-boys... Olé !

Et dire que les américains veulent exporter leur modèle, et même l'imposer "démocratiquement" au reste du monde !!! Dans leur égoïsme et leur manque de fair-play, les Américains n'ont pas hésité à entraîner dans leur chute une partie de la planète, et la crise aura aussi des effets sur les économies des pays du Sud qui verront leur développement ralenti, puisque l'interdépendance (à leur profit) a été érigée en dogme par les grands économistes occidentaux, au mépris des traditions séculaires, de l'agriculture de subsistance, ou des populations les plus fragiles...

Et si aujourd'hui certains pays s'en tirent mieux, comme la Chine, je pense en particulier à l'Inde, c'est qu'ils ont su préserver une certaine autonomie, une certaine méfiance vis-à-vis des solutions imposées par les cerveaux de Washington ou de Chicago, vis-à-vis de la libéralisation, vis-à-vis des privatisations à tout-va, etc ...

Alors oui, la Chine lentement, mais sûrement, est en train de se faire une grande, une très grande place, dans le concert des nations, à son rythme, en s'ouvrant progressivement à la démocratie qui n'est appliquée d'ailleurs presque plus dans les nations qui aiment tant donner des leçons aux autres, et en entretenant de bonnes relations avec tous, non conquérantes, mais calmes, posées, prudentes, raisonnables. Et tandis que le géant américain est à terre, désavoué presque partout, moqué, honni, méprisé, tandis que le pays auto-proclamé de la Liberté fait faillite dans tous les secteurs, militaire, économique, financier, moral, la Chine, elle, se révèle dans tous les domaines, et, tranquillement mais sûrement, s'installe au premier rang. Un avenir sans doute radieux s'ouvre devant elle. En tous cas, tous les espoirs lui sont permis.

Sans ensanglanter la planète comme les Américains...

Votre Eva, ravie de voir l'Amérique Latine, la Russie, la Chine, l'Inde, et bien d'autres régions du monde, s'éveiller et... s'autonomiser. Ensemble ! Et foin du diable américain....

N.B. Il semblerait que l'onde de choc atteigne aussi la Chine, et que l'amélioration des conditions de ses travailleurs commence à entraîner des délocalisations.

Par ailleurs, cet article en a inspiré un à Ramon : Lisez-le, il prolonge celui-ci, il est très bien. Extrait :

Elle possède un marché financier stable, contrôlé par l'Etat, sa réserve de capitaux est colossale, elle a la volonté de collaborer au plan de sauvetage de l'économie mondiale.

Elle a su "désobéir" aux directives du FMI et de la Banque Mondiale en matière de privatisation et de libéralisation.

La dynamique de la crise actuelle va dans le sens de la lutte, de la résistance, une dynamique qui est 
aux antipodes de celle du capitalisme. Oui, nous allons vers un socialisme de marché. La solution est là: dans un socialisme de marché !
Et  dans ce domaine, la Chine a des choses à nous dire. 

Ceci étant, malgré son formidable potentiel économique, La Chine est fragile. D'autant que des régions entières (celles qui se sont spécialisées dans la monoproduction: chemises, chargeurs, pulls...) sont sinistrées par la crise mondiale.

http://www.basagana-ramon.com/article-23869803.html

A découvrir :

http://dany.enchine.over-blog.com/

http://belgique-chine.over-blog.com/


N.B. J'ai pensé plusieurs fois, aujourd'hui, à ce jeune de 16 ans sans famille qui s'est donné la mort en prison. Est-ce qu'on imagine le degré de désespoir de ce gosse ? Son sentiment de lassitude, d'abandon... J'ai accueilli chez moi des personnes en difficulté, je sais combien ces individus sont fragiles et combien ils ont besoin d'être entourés. Est-ce qu'on imagine la cruauté de la société, des politiques, du Ministre de la Justice (à laquelle la servile Mme Chabot a offert une tribune pour se justifier, hier) , qui en arrivent à enfermer des gamins de seize ans, au lieu de les protéger, de les entourer, de les former ? Des gosses sans familles, livrés à eux-mêmes ? Mais c'est criminel ! Pauvre gosse, victime de la cruauté d'un gouvernement indifférent aux souffrances que sa politique provoque....


TAGS : Chine, Russie, Etats-Unis, J.O., Justice, Mme Chabot, Chicago, Washington, économistes, FMI, Cuba, Marché, Libéralisme, Etat, crise, cow-boys.





La Chine ne craint pas la crise financière
mais table sur un risque d’effondrement
de l’économie mondiale


La Chine par le truchement de son premier ministre Wen Jiabao a confirmé qu’elle ne craignait pas la crise financière parce qu’elle est  confiante dans la stabilité de son marché financier qui est largement contrôlé par l’Etat.  En revanche, l’économie chinoise est en train  de mettre en place un système de protection face à ce qui pour la Chine plus préoccupant que la crise financière à savoir la récession mondiale.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a réitéré le 14 octobre, lors de son entretien téléphonique avec son homologue britannique Gordon Brown, que la Chine était confiante dans la stabilité de son marché financier. Et elle a renouvelé sa volonté de collaborer au plan de sauvetage de l’économie mondiale.

Selon Wen Jiabao, le secteur financier chinois s’ouvre de façon régulière ces dernières années. Cependant la participation des institutions financières chinoises au marché mondial en est encore à ses débuts ; en outre, la réforme du secteur financier chinois a renforcé sa capacité à lutter contre les risques éventuels. La crise financière actuelle devrait donc avoir une influence limitée et contrôlable sur la Chine. Comme nous l’avions vu grâce à l’économiste Li Qiqing(1), le sytème financier chinois ont plusieurs piliers, les banques commerciales d’Etat sous la direction de la Banque centrale, auquel participent également des établissements financiers non bancaires contrôlés également par des capitaux d’Etat, telles les sociétés de gestion de portefeuille, de bourse, d’assurance, de gestion financière,etc… Même cloisonnées ces diverses institutions sont toutes sous contrôle étatique. Ce qui s’avère dans la situation actuelle, outre les énormes réserves de liquidité une garantie face aux menaces d’effondrement du système financier.

Ce qui apparait ici, mais également  en Inde que la meilleure chance des pays émergents demeure le fait de n’avoir pas obéi aux directives du FMI et de la banque mondiale en matière de libéralisation et de privatisation. Dans cette crise les facteurs de résistance et de lutte se situent aux antipodes du capitalisme, et sont d’autant plus importantes qu’elles vont vers le socialisme qu’il soit ou non de marché. Il n’en demeure pas moins  que la recession des pays occidentaux risque d’avoir des effets sur les économies des pays émergents et des pays du sud, en freinant leur développement, et en pesant sur des populations fragiles. La réponse se situe d’abord dans le développement des marchés intérieurs et pour cela lutter contre leur formidable inégalités. C’est ce à quoi vient de s’atteler la denière réunion du Comité central du Parti communiste chinois en proposant un plan de développement des zones rurales à la fois pour continuer vers l’autosuffisance alimentaire et faire face aux tensions sociales. Mais également dans le développement de rapports sud-sud et la constitution de zones régionales qui échapperaient au poids des pays occidentaux, de la triade Etats-Unis, Europe et Japon, plus généralement du G7. Sans pour autant les isoler en contribuant à leur asphyxie de ce fait.
Parce que aujourd’hui alors que les injections phénomènales par le trésor étasunien et par l’Union européenne semvblent avoir temporairement écarté le bloquage des échanges interbancaires de la semaine dernière, ce qui apparaît désormais c’est un récession. Une récession qui part non seulement de la masse monétaire dollar en circulation, mais surtout de la pression sur les peuples et sur les salariés. Désormais la consommation est bloquée. Une récession peut y compris provoquer à nouveau le bloquage financier outre les effets sur l’emploi, les salaires et la survie de populations les plus fragiles. Après la brève embellie dûe à l’annonce d’injections massives, les Bourses sont reparties à la baisse à cause cette fois de la conviction des investisseurs de l’existence d’une récession mondiale.

Les entreprises d’Etat chinoises doivent se montrer prudentes en 2009

Le gouvernement chinois a déclaré que les entreprises d’Etat devraient se montrer prudentes en matière d’investissement en 2009, afin d’empêcher toute crise financière, l’économie mondiale étant sur le point de s’effondrer.

La Commission de Contrôle et de Gestion des biens publics du Conseil des Affaires d’Etat (gouvernement central) a fait cette demande dans une circulaire publiée tard lundi. C’est la première fois que les entreprises d’Etat sont appelées à faire preuve de prudence en ce qui concerne les budgets d’investissement en bourse et dans les futurs marchés.

Selon Shanghai Securities Journal, cette circulaire indique que les entreprises d’Etat vont diminuer leurs investissements, en particulier en bourse.

Li Feng, analyste chez China Galaxy Securities, a annoncé que les entreprises d’Etat investissaient des centaines de milliards de yuans en bourse, ce qui représente moins de 10% du budget total.

Il a ajouté que la diminution des investissements des entreprises d’Etat n’aurait que peu d’impact sur le marché boursier.

Selon la circulaire, les entreprises d’Etat devraient également parvenir à un équilibre à long terme entre les fonds de fonctionnement et d’investissement.

Garantir un capital stable, l’approvisionnement, et empêcher une crise financière font partie des principaux objectifs du gouvernements pour l’année 2009.

Les troubles économiques nationaux et internationaux provoquent des incertitudes croissantes chez les entreprises d’Etat. Elles ne savent pas quels budgets à adopter pour des choses telles que l’énergie, les matières premières et la main d’oeuvre.

Parallèlement, le financement est plus difficile pour les entreprises en raison d’une politique monétaire plus stricte.

Au cours du premier semestre 2008, les bénéfices des entreprises d’Etat ont diminué de 10,3% par rapport à l’année précédente pour tomber à 425,6 milliards de yuans (62,3 milliards de dollars), malgré une croissance à deux chiffres des bénéfices des ventes.

Dans la circulaire, la commission ordonne à 147 entreprises d’Etat, sous sa supervision, d’élaborer des rapports budgétaires pour 2009.

Les entreprises d’Etat dont les bénéfices sont en baisse ne seront pas autorisées à augmenter leur budget.

La commission a demandé aux entreprises d’Etat de remettre leurs rapports budgétaires avant le 31 janvier 2009. Ces rapports doivent couvrir les frais de fonctionnement, les filiales nationales et à l’étranger, les institutions et les projets de construction sous l’adminisration des entreprises d’Etat.(2)

 
L’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud, réunis en sommet mercredi à New Delhi, ont fustigé les pays riches pour avoir provoqué, selon eux, la crise financière mondiale qui menace le développement de ces trois puissances émergentes.
Le Premier ministre indien Manmohan Singh recevait le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva et le nouveau chef de l’Etat sud-africain Kgalema Motlanthe pour la troisième conférence annuelle India-Brazil-South Africa (IBSA).
Ce sommet tripartite, qui se contente d’habitude de plaider pour le renforcement des liens commerciaux et diplomatiques entre ces jeunes poids-lourds en pleine croissance, s’est transformé en tribune contre le capitalisme financier occidental.
Pour le président brésilien, bon nombre de pays en développement sont devenus “les victimes d’une crise financière mondiale engendrée par les pays riches”. Il est particulièrement injuste, a tonné Lula, que les nations pauvres aient “à payer pour l’irresponsabilité de spéculateurs qui ont transformé le monde en un gigantesque casino”.
Et “en cas de récession en Europe et aux Etats-Unis”, les pays du Sud seront touchés car “nous sommes les vendeurs et ils sont les acheteurs”, a prévenu le Brésilien.
M. Motlanthe s’est tout autant insurgé contre “des décisions malvenues d’un petit nombre qui ont poussé le système financier international au bord de l’effondrement”.
“En tant que représentants du monde en développement, nous devons dorénavant considérer avec la plus grande prudence des solutions clefs en main prescrites par le monde développé”, a-t-il averti.
La déclaration finale du sommet s’alarme “des turbulences sans précédent sur les marchés financiers internationaux qui menacent la prospérité mondiale”. C’est une “grande crise de confiance pour laquelle les responsables devront être tenus comptables”, fustige le communiqué en exigeant “davantage d’éthique en économie”.
Lors de la faillite à la mi-septembre de la banque américaine Lehman Brothers, le ministre indien du Commerce, Kamal Nath, s’était plu à rappeler à l’adresse de l’Occident que “ceux qui nous ont enseigné les meilleures recettes financières ont été incapables de sauver leur propre système financier”.
Plus apaisant, le Premier ministre Singh a jugé que les trois géants d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique “avaient un rôle majeur à jouer pour garantir une croissance mondiale équitable et contribuer à la stabilité internationale”.
Son ministre des Finances, Palaniappan Chidambaram, répète tous les jours que l’économie et le système bancaire de la dixième puissance mondiale sont “solides” et à l’abri de la bourrasque financière internationale.
L’Inde, dont le phénoménal développement ces dernières années doit beaucoup aux investissements étrangers, se targue d’être “protégée” grâce à une économie loin d’être complètement libéralisée, à d’importantes réserves en devises et à une croissance tirée par son marché intérieur et non par ses exportations.
Reste que des clignotants sont au rouge: la Bourse de Bombay et la roupie s’effondrent, la croissance ralentit et les entreprises s’inquiètent de ne plus avoir accès aux crédits des banques.
Le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde –aux populations cumulées de 1,3 milliard d’habitants– sont également convenus de porter de 10 à 15 milliards de dollars d’ici à 2010 leurs échanges annuels commerciaux trilatéraux.
Leurs dirigeants ont aussi parlé de la flambée des prix alimentaires et du pétrole, d’une relance des négociations au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU où ils convoitent des sièges de membres permanents.(3)

Sarkosy à la tête des pays européens leur propose d’entériner le leadership occidental

Nicolas Sarkozy  lors de la réunion des pays de l’Union, européenne a déclaré : « Il nous faut un nouveau Bretton Woods.Car nous devons nous attaquer aux racines du mal. »  la chancelière allemande avait appelé le matin à Berlin à la convocation d’un G8 avant la fin de l’année et de préférence en novembre sur le thème « du renforcement du rôle du Fonds monétaire international dans la surveillance des institutions financières ». Pour Nicolas Sarkozy, qui avait proposé en septembre devant les Nations unies l’organisation d’un G8 élargi, l’objectif des Vingt-Sept était clair : les Européens, « pleinement unis » doivent obtenir des Etats-Unis, mais aussi des grands pays émergents, qu’ils participent à un sommet international. L’ojectif est clair, il ne faudrait pas que profitant de la crise, et de l’affaiblissement du pouvoir nord-amériacin la conduite de l’économie mondiale échappe au capitalisme et à l’impérialisme occidental. Il faut donc profiter de cette crise pour aller vers un ranforcement institutionnel. Imposer l’Union europénne au pris de quelques assouplissement, mais aussi imposer de nouvelles institutions internationales, un nouveau Bretton wood, sous direction étroite du FMI. L’Amérique latine qui met en place la banque du Sud, les pays émergents qui dénoncent le rôle du FMI, la Chine qui joue sa stratégie de leader des pays asiatique, la Russie qui reçoit de plein fouet la crise financière vont-ils accepter de se soumettre à ce nouveau leadersip ? Nicolas Sarkozy qui a enfin trouvé un rôle à ce qu’il estime sa mesure se voir bien à la tête de l’Europe se voit bien imposer une nouvelle phase du capitalisme monopolistique d’Etat succédant au néolibéralisme mais toujours au profit des mêmes. Il a bien réussi l’exploit d’imposer aux peuples européens, et au peuple français, d’assumer la dette du capitalisme et des speculateurs.

Cette grande réforme a d’autant plus de chance d’être engagée que la récession a commencé à se faire sentir dans l’Union, la condamnant à plusieurs trimestres de stagnation économique. Le commissaire Almunia, qui devrait chiffrer ce ralentissement début novembre dans les prévisions d’automne de la Commission, a exhorté les Vingt-Sept à s’en préoccuper et à prendre des mesures coordonnées. L’Autriche a même prôné un plan anti-récession qui a cependant été jugé inutile. Les Pays-Bas ont fait valoir que le Pacte de stabilité autorise un dépassement provisoire des déficits publics du seuil des 3 % de PIB et un délai prolongé pour rééquilibrer les finances publiques en cas de « circonstances exceptionnelles ». Les Vingt-Sept ont donc constaté que la crise financière sans précédent qui sévit depuis des mois justifie ce traitement particulier.

Danielle bleitrach

(1) Li Qiqing. La modernisation du système financier et bancaire en Chine, sur ce blog.

(2) Source: xinhua

(3) Le point en ligne.15 octobre 2008

http://socio13.wordpress.com/2008/10/16/la-chine-annonce-que-leconomie-mondiale-est-sur-le-point-de-seffondrer-linde-le-bresil-et-lafrique-du-sud-reunis-en-sommet-mercredi-a-new-delhi-ont-fustige-les-pays-riches-pour-avoir-provo/




Envoyé Spécial et le Dalaï-Lama
Envoyé spécial dénonce et révèle le despotisme et la tyrannie que ce dernier appliquait au Tibet en tant que souverain absolu avant sa fuite en Inde, exposant ainsi au grand jour sous les yeux du public français l’aspect sombre, ténébreux et obscur du Dalai Lama ainsi que ses agissements peu connu du monde, rapporte « Global Times ».
http://socio13.wordpress.com/2008/10/14/les-chinois-narquois-devant-les-changements-de-ton-des-medias-francais/#more-6024

Quel sera le rôle de la Chine dans la crise ?
De manière significative, ce fut la Chine qui assura, par une politique responsable la stabilité de l’Extrême-orient alors que les prescriptions américaines échouaient en Indonésie et étaient ouvertement rejetée en Malaisie”
http://socio13.wordpress.com/2008/10/07/quel-va-etre-le-role-de-la-chine-dans-la-crise-systemique-et-au-dela-quelle-peut-etre-la-sortie-de-crise-par-danielle-bleitrach/


Comprendre la société chinoise
http://socio13.wordpress.com/2008/09/09/comprendre-la-societe-chinoise-interview-de-minqi-li-sur-la-nouvelle-gauche-et-sondage-du-quotidien-du-peuple/




Les communistes vont-ils changer la Chine ?
http://socio13.wordpress.com/2008/08/29/l%e2%80%99empire-du-milieu-sous-le-feu-des-mouvements-sociaux-les-communistes-vont-ils-changer-la-chine/



L'organisation de coopération de Shangaï soutient la Russie
http://socio13.wordpress.com/2008/08/28/lorganisation-de-cooperation-de-shanghai-prend-position-par-danielle-bleitrach/




La crise financière tremplin pour la Chine ?
Pour faire pleuvoir les centaines de milliards de dollars qui ont fait retomber la fièvre à Wall Street, il faudra débloquer des liquidités. La Chine, créancier des Etats-Unis, en possède. Elle reste sur sa réserve. Mais la crise pourrait accélérer encore son ascension sur la scène économique mondiale.
http://socio13.wordpress.com/2008/09/25/la-crise-financiere-tremplin-pour-la-chine/

La Chine offre 300.000 dollars à Cuba après les ouragans
http://socio13.wordpress.com/2008/09/26/la-chine-remet-a-cuba-un-don-de-300-000-dollars-pour-contribuer-a-la-rehabilitation-des-regions-devastees-par-les-ouragans/




"Le monde a un besoin urgent d’établir un ordre financier international juste, équitable et impartial et un système financier et monétaire diversifié qui ne dépende plus des Etats-Unis.” Pour le moment il est clair que l’Europe, le Japon se contentent de renflouer le navire à la dérive. Mais la Chine fait déjà entendre un autre son de cloche.

La Chine devient la première nation à diminuer de moitié sa population pauvre

Le pourcentage de la population vivant dans la pauvreté absolue dans les régions rurales a plongé de 30,7% en 1978 à 1,6% en 2007, a indiqué Huang.
Source: xinhua
http://socio13.wordpress.com/2008/09/21/comment-avoir-un-ordre-mondial-juste-et-equitable-qui-ne-depende-plus-des-etats-unis-sur-le-plan-financier-demande-la-chine/




Excuses d'un français
au peuple chinois
Georges Stanechy


Dans l'arrogance et l'ignorance, l'imbécillité en résumé, des journalistes, présentateurs de radio et de télévision, politiciens, et autres ballots en quête de publicité gratuite, se disputent l'opportunité de se mettre en valeur, en vous donnant des leçons de morale, de liberté et de "droits de l'homme".

Mais, vous le savez. En Occident, et chez ses vassaux, des manifestations, soigneusement organisées depuis longtemps, ont la volonté de perturber vos Jeux Olympiques, fanatisant les populations et les opinions publiques contre vous. Nos castes au pouvoir ne supportent pas votre succès. Vous sortez d'une longue histoire, douloureuse, héroïque, magnifique. Elles ne supportent pas votre indépendance. (..)

Pardon, au nom du Passé, pour avoir envahi votre pays, nous être livrés à des atrocités et participé à son pillage, pendant un siècle (..)

http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html


J'ai eu l'occasion de parler régulièrement de la Chine, et du Tibet,
sur mes blogs. Par ex :

Scandaleuse couverture des J.O.
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-21795373.html


Un peu de pub-copinage :
L'ami-lecteur Delorca publie ça, alors  j'en parle !


La revue Commune, qui m'avait demandé il y a quelques mois un article sur le socialisme vient de le publier (n°51, septembre 2008). C'est un texte dans le prolongement de mon "Programme pour une gauche française décomplexée".

La revue est en vente sur
http://www.letempsdescerises.net/noyau/index.php?menu_id=20&type=livre&idLivre=720.

http://delorca.over-blog.com/article-23837584.html


Bretton woods, ou plan Marshall ?
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=45903


Crise financière,
ou monétaire ?


Résoudre par un tour de passe-passe, style traites de cavalerie, une crise financière c’est oublier que cette crise n’est pas un accident, mais l’aboutissement d’une erreur économique fondamentale :
l’économie n’est pas la recherche du rendement maximum, mais devrait être la recherche de l’équilibre des échanges afin d’en assurer la pérennité.
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=45910


A qui profite la crise ?

  • Ceux qui ont gagné : les vendeurs d’immobilier (qui incluent bâtisseurs et promoteurs).
  • Ceux qui n’ont pas gagné (mais pas perdu non plus a priori puisqu’ils n’avaient rien à perdre à part qu’ils se sont fait berner) : les ménages américains modestes.
  • Ceux qui ont fait une grosse bêtise : les banques.
  • Ceux qui ont perdu : les contribuables du monde occidental (capitaliste), et un petit peu les banques (pour lesquelles rien ne sera plus comme ces dernières décennies).
  • Ceux qui ne gagnent toujours pas : beaucoup d’Africains par exemple. Quand ils ont besoin de quelques petits milliards pour survivre (ou éponger leurs dettes) ils peuvent toujours courir, mais quand il s’agit de trouver 700 milliards pour éponger les dettes de nos banques alors là pas de problème. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=45595

Qui est derrière la crise financière ?
http://www.marcfievet.com/article-23843414.html

Le capital veille sur nous
si les peuples font confiance à ces gens là ils auront mérité leur sort. Leur confier le soin de réformer le système, c’est confier à un pédophile récidiviste le soin de gérer un orphelinat.

http://socio13.wordpress.com/2008/10/17/le-capital-veille-sur-nous/ 

Ziegler : Un enfant que meurt de faim aujourd'hui est assassiné

http://socio13.wordpress.com/2008/10/17/%c2%abun-enfant-qui-meurt-de-faim-aujourdhui-est-assassine-par-jean-ziegler/


C O M M E N T A I R E S :  I C I



 

 

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 23:13


http://www.chine-informations.com/guide/chine-temple-du-ciel_755.html


Bonjour,
 
Une pause, hier, pour vous présenter la mamie "explosive"  - et quelques-uns des articles qu'elle a sélectionnés, tous d'actualité et utiles pour nous aider à comprendre le monde tel qu'il est, ou tel qu'il risque de devenir.

Une autre pause, aujourd'hui, pour vous présenter l'un de mes blogueurs préférés, Georges Stanechy, qui se décrit ainsi :

Du conseil en gestion international à la création d'entreprises et au développement... Un regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage. Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas. A contre-courant...

Tous les textes qu'il publie sont magnifiques. Comme Noam Chomsky. Comme Jean Ziegler... Ou d'autres, peu nombreux, hélas.

Les vrais intellectuels sont une race en voie de disparition. Raison de plus pour les mettre en valeur...

Bientôt, je reprends ma plume pour démasquer tous les mensonges qu'on nous sert à longueur de médias. Pour  décrire le monde tel qu'il est, non tel qu'on le présente à longueur d'ondes ou de pages. Afin d' inciter à résister en connaissance de cause.

Georges Stanechy, lui, refuse les fatalités. Il s'indigne. Son regard est pénétrant, juste, aigu. Des voix comme la sienne sont précieuses. Pour démasquer tous les faiseurs de mensonges, au sommet des Etats ou des Médias, pour rétablir la vérité, tout simplement.

La vérité est dure, elle est décapante, elle est mobilisatrice. Elle pousse à l'insurrection des consciences.

La connaissance précède l'action.

Bientôt, on va célébrer l'anniversaire d'une grande espérance qui s'est levée pour les peuples : Mai 68.

A nous d'en faire mieux qu'une commémoration, mieux qu'une fête : Une grande page d' Histoire. Plongée dans le passé, et tournée vers l'avenir : Celui que nous voulons pour nos enfants. Digne, solidaire, fraternel.

Il est temps de retrouver notre humanité.  Oserais-je le dire ? Notre raison.

 Pour éviter la barbarie, pire encore : L'apocalypse.

Merci, Georges de nous ramener à l'essentiel :

La Vérité, l'Honnêteté, la Sagesse, l'Humilité, la Solidarité..

Je rends hommage à Georges Stanechy.

Et je vous le fais découvrir !

Votre Eva

§§§


http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html

Mes Amis Chinois


J'ai honte.


Depuis des semaines, dans mon pays, en France, votre peuple, votre pays, vos institutions, votre gouvernement, votre Histoire sont traînés dans la boue, dans une hystérie collective entretenue par nos médias. Médias qui se prétendent "libres"... Les manifestations antichinoises qui ont eu lieu à Paris, lors du passage de la flamme olympique, sont indignes de mon pays, des valeurs qu'il prétend défendre, et des lois élémentaires de l'hospitalité.


Dans l'arrogance et l'ignorance, l'imbécillité en résumé, des journalistes, présentateurs de radio et de télévision, politiciens, et autres ballots en quête de publicité gratuite, se disputent l'opportunité de se mettre en valeur, en vous donnant des leçons de morale, de liberté et de "droits de l'homme".


Mais, vous le savez. En Occident, et chez ses vassaux, des manifestations, soigneusement organisées depuis longtemps, ont la volonté de perturber vos Jeux Olympiques, fanatisant les populations et les opinions publiques contre vous. Nos castes au pouvoir ne supportent pas votre succès. Vous sortez d'une longue histoire, douloureuse, héroïque, magnifique. Elles ne supportent pas votre indépendance.


Vous parlez d'égal à égal, avec ceux qui se sont comportés en maîtres du monde, pendant des siècles. Aveugles, ils ne se rendent même pas compte, qu'ils ne le sont plus. Dans votre réussite, ils y voient le basculement prochain du rapport de forces. Ils le redoutent, car cela remet en cause leur règne sans partage dans la domination, et le sentiment de supériorité, à l'égard du reste de la planète.


Ils ne souhaitent, en conséquence, qu'une chose : entraver votre développement, en vous isolant, vous divisant. Comme ils le font dans d'autres pays, ou sur d'autres continents. Comme ils l'ont fait dans votre pays. Mais tout cela, vous le savez...


Au nom de beaucoup de français, à qui nos médias soi-disant "libres" ne donnent pas la parole, je voudrais vous présenter nos excuses, et mes excuses personnelles.


Oui, "Excuses". Mais, auparavant, je voudrais vous demander "Pardon"...



Pardon, au nom du Passé, pour avoir envahi votre pays, nous être livrés à des atrocités et participé à son pillage, pendant un siècle


Vous, vous n'avez jamais envahi l'Europe. Ni aucun autre continent, d'ailleurs. Votre Grande Muraille est là pour en témoigner. Vous avez toujours voulu vous défendre des agressions extérieures, et vous concentrer sur votre unité..


Nous, nous avons envahi votre pays. Nous avons contribué à son pillage, pendant un siècle. Il est si grand, que nous nous sommes réunis à plusieurs pour le faire.

 



Quand vos autorités ont interdit l'usage et l'importation de l'opium en 1839, nous n'avons pas apprécié. Ce trafic était géré par nos amis britanniques, à partir de leurs possessions en Inde, de la province du Bengale plus précisément. Faire rentrer la drogue à partir du port de Canton (Guangzhou), était une véritable mine d'or pour beaucoup en Occident. Civils, militaires, politiciens...


Les promoteurs de ce trafic, à l'origine d'immenses fortunes personnelles, ainsi que de celle des politiciens européens qu'ils soudoyaient, méritaient d'être pendus. Ils ont été anoblis par la Couronne britannique... Une bonne partie de la Chambre des Lords actuelle est constituée, ainsi, des héritiers de ces trafiquants, de ces dealers. Nous, dans notre République, il n'y a plus de titres de noblesse, on donne des promotions, des décorations ou, mieux, des rentes de situation.


Les puissances occidentales ont considéré votre refus d'importer la drogue, produite et transportée par les occidentaux, comme une atteinte grave au "Libéralisme Economique". On n'a pas le droit d'interdire, dans le commerce international. C'est un blasphème. Du moins, quand l'Occident le décide...


Alors, on vous a fait la guerre, sachant que vous n'aviez pas les moyens de la soutenir. On vous savait en difficulté, à l'époque. C'était l'occasion idéale. Ce fut officiellement la "Première Guerre de l'Opium", de 1839 à 1842. L'essentiel, de l'effort militaire était assuré, initialement, par les britanniques. Etaient réunis dans cette coalition (l'OTAN n'existait pas encore), la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis et le Japon.


Les britanniques, par le traité de Nankin de 1842, vous ont donc obligé à importer la drogue, vous arrachant Hong-Kong par la même occasion. Tout le monde s'y est mis. Les Etats-Unis vous ont imposé le traité de Wanghia (ou Wangxia), en 1844. Nous, français, en avons profité pour vous imposer le traité de Whampoa (ou Huangpu), la même année.


Elle fut complétée par une "Deuxième Guerre de l'Opium", de 1856 à 1860. Pour confirmer la légalisation du commerce de l'opium sur le territoire chinois, arracher d'autres ports, concessions et sommes d'argent, par des traités spécifiques Tianjin et Aigun (1858) et, surtout, Convention de Pékin, du 8 octobre 1860. Finalité : déchiqueter votre pays, le rendre exsangue.


Nous vous avons même livré une guerre particulière, dite franco-chinoise, de 1883 à 1885. Pour vous arracher la province de l'Annam et du Tonkin, et les incorporer à notre colonie de l'Indochine (1). Pour cela, nous sommes allés jusqu'à débarquer à Taiwan ! Nous nous sommes calmés, les autres puissances commençaient à ne pas apprécier notre expansion. Le "gâteau chinois" devait être partagé en parts égales...


Les japonais ont pris le relais, de 1894 à 1895. Cela n'en finissait plus, vous sortiez d'une guerre pour rentrer dans une autre. D'un traité à l'autre. De concession en concession. De "réparation" en "réparation". De dédommagement en dédommagement. L'épuisement... Tous ces traités vous dépossédaient de votre commerce extérieur et intérieur, arrachant des concessions territoriales, dépeçant progressivement votre pays, épuisant votre Trésor Public.


Sans armes, sans ressources financières, uniquement entouré de nations hostiles. Pratiquement désarmé, votre pays a résisté. Les révoltes n'ont jamais cessé. Votre résistance a été courageuse, héroïque. Schéma classique : vos résistants ont été considérés, par les puissances occupantes, comme des terroristes, des sauvages, des barbares, des fanatiques. Dans la propagande et dans les répressions horribles qui s'ensuivaient. Et, même dans nos livres d'histoire actuels, lorsqu'ils en parlent ...


Une des révoltes les plus connues est celle dite des "Boxers". Caricaturée, par la propagande en Occident. Même soixante ans plus tard, dans un film sous le titre : "Les 55 jours de Pékin" (2). Elle a duré de novembre 1899 à septembre 1901. Suivie d'une répression par les puissances occidentales, auxquelles s'étaient ajoutées l'Italie et l'Autriche-Hongrie, dont les atrocités résonnent encore dans vos mémoires : pillages, massacres, tortures, viols, de masse.


Suivie d'un traité aux conditions encore plus dures, le "Boxer Protocol", signé le 7 septembre 1901, avec d'énormes compensations financières pompant la majorité des droits de douane et des taxes au profit des nations occidentales. Appauvrissant davantage le Trésor du pays. La Chine a dû s'acquitter de ce véritable racket jusqu'en 1939.


En fait, jusqu'à ce que les japonais chassent les européens de Chine, pour prendre leur place. Avant qu'ils ne soient, à leur tour, chassés de votre pays, en 1945. Mais, les occidentaux n'ont pas lâché prise et ont tout fait pour maintenir la guerre civile sur votre territoire, en créant, finançant le maximum de dissensions. Il a fallu attendre 1949, pour que vous soyez enfin libérés et réalisiez votre unité. Retrouvant votre identité. Malgré un embargo international, et les menaces permanentes de l'Occident.


Oui. Vous, Chinois, n'êtes jamais venus sur notre continent, dans notre pays, bardés d'armes supérieures au nôtres, pour nous imposer la consommation d'opium ou d'héroïne. Saisir notre commerce extérieur et intérieur. Prendre nos ports et nos provinces. Infliger des dommages et réparations colossales, à payer sur plusieurs générations. Semant désolations, pillages, divisions, guerres civiles.


Nous, si. Durant un siècle...


Alors, Pardon, encore.



Mille excuses pour les imbéciles qui prétendent que le Tibet n'est pas la Chine


Certains prétendent que le Tibet ne fait pas partie intégrante de la Chine. Ne leur en voulez pas. Ils sont ignares. Leurs livres d'histoire sont vides, et les programmes d'information à la radio ou à la télévision sont composés, majoritairement, de gens payés pour assurer la propagande antichinoise.


Je sais : un ignare qui n'effectue aucun effort pour sortir de son ignorance, et exercer son esprit critique, devient un fanatique. Il faut se rendre à l'évidence : nous ne sommes plus un Pays des Lumières, mais un pays de fanatiques. Du moins, dans l'oligarchie qui le dirige.


Le Tibet est une des provinces de votre pays depuis des siècles. Officiellement, au moins, depuis le 13° siècle (3). Alors, ils formulent des arguties : ce serait "trop récent", pas "probant". Oubliant, ou dissimulant, que nous, pays occidentaux, la France en particulier, avons annexé de nouveaux territoires, tout récemment. Que voulez-vous, imbu de sa force, l'Occident s'estime tout permis...


Je ne vais pas vous parler de nos voisins européens qui prétendent la même chose. Exemples ?... Le Danemark, assure que le Groenland est danois après avoir tué la culture des peuples eskimos et leur identité. Ou encore, la Grande-Bretagne qui estime que les îles Malouines dans l'Atlantique sud, qui appartiennent en fait à l'Argentine, sont aussi britanniques que la Tour de Londres. D'autres encore... Les exemples seraient trop nombreux de toutes ces possessions, considérées comme naturellement intégrées dans une nation occidentale, alors qu'elles ont été envahies militairement. En un mot, volées à leurs peuples véritables.


Que dire, aussi, de ces pays formés aux 19° et 20° siècle, les Etats-Unis d'Amérique, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, à partir de l'extermination de leurs populations d'origine : Amérindiens ou Peaux Rouges, Aborigènes, Maoris, Polynésiens ?...


Non, je veux vous dire un mot sur mon pays, la France. En donnant quelques exemples récents de notre histoire.


La Corse, qui était un pays indépendant, a été envahie militairement et rattachée à la France en 1769, à la fin du 18° siècle (4). Le premier geste de la France a été de supprimer l'Université corse, dans la ville de Corte. C'est toujours le premier acte d'un "génocide culturel" : supprimer la langue d'un peuple. Depuis, la résistance, à ce rattachement, ne semble pas faiblir...


Nous avons acquis d'autres département français, encore plus tard : la Savoie et le Comté de Nice. Annexés à la France par le Traité de Turin, à la fin du 19° siècle, en 1860 (5). Qui forment actuellement trois départements : Savoie, Haute-Savoie et Alpes Maritimes. Il semble qu'en Savoie, de nos jours, certains n'apprécient toujours pas cette annexion...


Pourtant, la France ne mettrait jamais en doute la francité de ces départements, liés à ses frontières immédiates. Mais, c'est d'autres territoires dont je voudrais vous parler, qui sont à des milliers de kilomètres de mon pays. Les plus importants, dans l'hémisphère sud. Et, qu'on prétend français.


Tahiti, capitale de la Polynésie "française", dans l'Océan Pacifique, que nous occupons depuis que nous nous en sommes emparés en 1842, et officiellement considéré comme une colonie en 1880. C'est dans l'hémisphère sud, à 17.100 km de la France. Douze heures de décalage horaire. Plus d'une centaine d'îles, sur une superficie comparable à celle de l'Europe : 2.500.000 km2.  Cela n'a rien à voir avec la France, ni par son histoire millénaire, ni par sa culture, mais nos milieux coloniaux prétendent que si. Nous opprimons son peuple qui souhaite vivre libre. Les Polynésiens ont, d'ailleurs, un mouvement qui réclame l'indépendance. Mais nous nous arrangeons pour étouffer cette aspiration et sa formulation politique.


La Nouvelle-Calédonie, avec pour capitale Nouméa, dont la France s'est emparée, comme colonie, officiellement en 1853. A 18.000 km de la France. Neuf heures de décalage horaire, en été. C'est un archipel avec une grande île et d'autres plus petites. Le peuple d'origine est Mélanésien, les Kanaks. Ils appellent leur pays Kanaky, et non pas Nouvelle-Calédonie. Ils ont toujours résisté, héroïquement. Ils veulent un pays libre, indépendant.


Mais leur pays contient du nickel. Beaucoup de nickel. C'est un des trois premiers producteurs mondiaux.  La France ne veut pas entendre parler de leur indépendance. La colonisation a été très dure : génocide culturel, massacres, humiliations. En 1931, lors de l'exposition coloniale, la France a amené de force des Kanaks pour les exposer, comme des animaux, dans un enclos avec des cases (au lieu de cages)...


Il y a aussi d'autres îles, avec de forts mouvements d'indépendance. Comme l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, à l'est de l'Afrique, à 9.000 km de la France. Dans la mer des Caraïbes, du côté de Cuba,  la Martinique à 6.800 km, la Guadeloupe à 6.700 km. Sur le continent sud-américain, frontalier du Brésil, la Guyane, à 7.000 km. D'autres encore, Mayotte, à 8.000 km, dans l'archipel des Comores, au nord-ouest de Madagascar. D'autres encore... Je m'arrête...


Les imbéciles qui disent que le Tibet n'est pas la Chine, vous jureront la main sur le coeur que toutes ces lointaines possessions, issues d'autres civilisations, sur d'autres continents, dans d'autres hémisphères, envahies militairement et arbitrairement annexées : c'est la France !...


Preuve que la bêtise ne connaît ni frontières, ni hémisphères, ni kilométrages. Quant à connaître l'Histoire, ce serait trop lui demander ...



Mille excuses pour les cyniques qui prétendent vous donner des leçons de "Droits de l'Homme"


Je n'insisterai pas sur ce point. Tellement il est ridicule. Les cyniques ont pour particularité de n'avoir ni valeurs, ni conscience. Comment prendre au sérieux leurs déclarations de "belles âmes" sur les droits de l'homme, la dignité humaine et tutti quanti ?...


Eux qui ne disent rien pour les détenus dans les prisons françaises. Des hommes que l'ont fait vivre dans des cloaques, dans des locaux parmi les plus insalubres du monde. Où folie et suicide sont, souvent, les seules portes de sortie...


Eux qui ne disent rien sur l'indignité avec laquelle sont traités les immigrés, qu'on expulse parce qu'ils sont "sans papiers". Immigrés, issus de pays que nous avons colonisés et pillés pendant des siècles. Nous n'avons même pas la reconnaissance du ventre...


Eux qui ne disent rien quand le gouvernement des USA légalise la torture, dite du waterboarding. Supplice popularisé par l'Inquisition et plus tard par la Gestapo, pendant l'occupation allemande lors de la deuxième guerre mondiale, sous le nom de "supplice de la baignoire"...


Eux qui ne disent rien sur Abu Ghaïb et Guantanamo, les plus grands centres de tortures du monde. Rien sur les milliers d'Irakiens internés, sans procès, sans que leurs familles sachent s'ils sont vivants ou morts...


Eux qui ne disent rien devant la destruction de l'Irak, fondée sur des mensonges, avec un million de morts et des souffrances innommables...


Eux qui ne disent rien contre l'envoi de troupes en Afghanistan, fondé, comme pour l'invasion de l'Irak, sur des mensonges. Avec des morts civils, dont de nombreux enfants, tous les mois...


Eux qui ne disent rien sur les crimes contre l'humanité commis au quotidien en Palestine, dans la bande de Gaza, avec des massacres de civils et d'enfants. Rien sur les 11.000 prisonniers Palestiniens, sans procès, dont un tiers sont des enfants et des adolescents...


Eux qui s'étouffent sur notre passé colonial, imbibé d'horreurs sans nom.


Le cynisme de l'Occident, de ses castes au pouvoir, est permanent. C'est le socle de sa philosophie politique...


Respecter les droits de l'homme ?... Si vous, Chinois, avez des progrès à accomplir, nous, occidentaux et français, en avons tout autant. C'est la main dans la main, dans l'humilité et l'estime réciproque, que nous devons y travailler.


Et, non pas en vous crachant dessus, pour nous donner bonne conscience. Comme on a craché sur les sportifs tenant la flamme olympique, dans les rues de Paris...



Mille excuses pour nos médias dont l'arrogance n'a d'égale que la malhonnêteté


Médias "libres" ?... N'y prêtez pas attention. J'ai vu un présentateur de TV apostropher une de vos compatriotes, travaillant dans une de vos agences de presse à Paris : "Comprenez-vous la colère des français ?...". Le culot : parler au nom de tous les français !


Nous avons l'habitude de leurs campagnes de dénigrement, de diffamation : quand ce n'est pas contre les Arabes, c'est contre Poutine et les Russes, quand ce n'est pas contre Chavez et Cuba, c'est contre l'Islam et les Musulmans ... Tout est bon pour exciter la colère et le mépris contre des "boucs émissaires". C'est la seule politique de développement et de croissance, ici. Entretenir la peur et le mépris, à l'égard de "l'Autre"...


A quelques rares exceptions près, ils ne sont pas "libres". Ils appartiennent à des groupes financiers et industriels, et ne produisent, dès qu'il s'agit de politique étrangère, que de la propagande. Alors, ces médias ne font que véhiculer, vous l'avez compris, une campagne de propagande antichinoise.


Propagande dictée par des lobbies, en coulisse. Assenée dans l'arrogance. Arrogance, qui n'est que l'insolence du "vendu". Ils n'informent pas, ils désinforment. C'est tout ce qu'ils savent faire. Nous sommes de nombreux français à le dire, le déplorer. Ici, c'est ce que nous appelons le régime de "la pensée unique"...


S'ils étaient honnêtes, avant n'importe quel débat, tout ce que j'ai cité sur le plan historique, il l'aurait rappelé dans leurs émissions, leurs "documentaires", ou leurs articles. Ils auraient alors traité le sujet avec sérieux, sachant qu'avant de regarder la paille dans l'œil du voisin, il convient de regarder la poutre dans le sien.


Et, puis s'ils étaient honnêtes, ils auraient traité votre pays, votre peuple et votre gouvernement avec respect. Mais, savent-ils que le respect de l'Autre est le fondement du dialogue ?


En fait, "le dialogue" : ils n'en ont rien à faire. Ne sont-ils pas payés, avant tout, pour désinformer et endoctriner ?...

 

 

Tous mes vœux de succès pour les jeux Olympiques de Pékin


Notre Président de la République veut discuter avec vos dirigeants de la "situation" au Tibet, et du "comportement" de votre gouvernement. Ce seront, probablement, des échanges fructueux.


Il vous parlera, certainement, de la séparation du religieux et du politique en France : la laïcité. La France est un pays rigoureux sur le plan de la laïcité. Il présentera le modèle français, dont nous sommes fiers. Ce modèle pourrait vous aider, pour ramener à la raison certains membres du clergé bouddhiste.


Nous avons une loi, qui date de 1905, qui nous a permis de signifier à nos clergés et instances religieuses, qu'un religieux n'avait pas à interférer dans la conduite politique de notre nation, encore moins à dicter de ligne politique. Le clergé féodal bouddhiste devrait signer un accord de ce genre, se consacrant au salut des âmes et aux prières, au lieu de se préoccuper de son patrimoine et de son rôle politique. Et, agir pour le compte de puissances étrangères...


Cette laïcité a été récemment renforcée par une loi complémentaire sur "l'interdiction des signes religieux à l'école". Si vous vous en inspirez, les jeunes moines voulant étudier, aussi, dans les écoles publiques du pays, devront abandonner leurs toges et venir en jeans avec un blouson. 


Nous sommes, aussi, très stricts quant à la coiffe sur la tête : pas de turban, de kippa ou de voile. Chez vous, le signe ostentatoire religieux est "le crâne rasé". Pour éviter cela, il conviendra d'exiger le port d'un chapeau ou d'une casquette dans les locaux des écoles, y compris en classe...
Mais, notre Président vous en expliquera les détails : il en est un des concepteurs, avec ses partenaires politiques.


En contrepartie, nous espérons, que votre gouvernement profitera de cet échange de vue pour poser, en priorité, les problèmes de tous ces territoires qui sont à des milliers de kilomètres de la France et qui souhaitent leur indépendance. Territoires, pays et nations, qui sont, actuellement, d'authentiques colonies, malgré les appellations, souhaitant le respect de leur culture et de l'identité de leurs peuples authentiques. Maoris, Polynésiens, Mélanésiens, Kanaks, en particulier...


Oui, il conviendrait de mettre un terme au génocide culturel et à l'exploitation économique de ces peuples.

(1)  Par le Traité de Hué, du 9 juin 1885.
(2)  " 55 Days at Peking ". Film, de Nicolas Ray, sorti en 1963, avec Charlton Heston, Ava Gardner et David Niven, notamment.
(3)  Sous la dynastie Yuan, par Khubilai Khan, le petit-fils de Gengis Khan, en 1279.
(4)  La Corse a été indépendante en 1755, sous le gouvernement de Pascal Paoli, avec son drapeau, sa monnaie (1762), et son Université à Corte (1765). Son annexion a suivi la défaite de l'armée corse devant les troupes françaises à Ponte Nuovo, en 1769, et l'exil de Pascal Paoli.
(5)  Sous Napoléon III. En fait, cette annexion avait fait l'objet d'un accord secret, le 26 janvier 1859, entre le gouvernement français et les représentants du gouvernement italien. Ceux-ci souhaitant obtenir le soutien militaire de la France contre l'Empire Austro-Hongrois, qui occupait une partie de l'Italie.

Illustrations :

>  Caricature française de 1890, représentant les grandes puissances de l'époque se partageant le "gâteau chinois". On y reconnaît : la reine Victoria (UK), l'empereur Guillaume II (Allemagne), l'empereur Nicolas II (Russie), le Japon représenté par un samouraï. La France est pudiquement représentée, sans couteau entre les mains, par Marianne, derrière l'empereur de Russie... Le caricaturiste devait avoir peur de la censure !...  Manque une représentation des USA, qui participaient, eux aussi, à la curée.

>  Le splendide stade olympique, en "nid d'oiseau".  


__________________________________________________________________________________________________

Hérodote, Revue de géographie et de géopolitique
125 - Chine, nouveaux enjeux géopolitiques (second trimestre 2007)




http://www.chine-informations.com/guide/chine-la-fete-des-lampes-fete-tibetaine_2046.html




« La Chine change l’ « ordre » du monde »

par Yves Lacoste


On sait que je me suis longtemps préoccupé de ce que l’on a d’abord appelé, il y a plus de cinquante ans, les « pays sous-développés [

1] ». C’était d’ailleurs la traduction de underdeveloped countries, car l’expression venait des États-Unis, plus précisément de la Maison-Blanche. Depuis le lancement, au début de la « guerre froide » (1947), de la grande campagne américaine pour l’« aide aux pays-sous développés » (en fait, afin d’y freiner l’expansion du communisme), le monde était présenté comme divisé en deux grands ensembles de pays, différents en termes économiques, sociaux et surtout démographiques : les pays développés et les pays sous-développés. À noter que les théoriciens de cette division économique de la planète ne firent pendant vingt ans guère allusion à l’autre discours qui pourtant battait son plein : l’antagonisme du « monde libre » et du « bloc communiste » que la Chine rejoint en 1949. Elle compte alors 600 millions d’habitants, soit environ le quart de la population mondiale.

La combinaison de ces deux façons de voir le monde se fit avec la diffusion progressive de l’expression « tiers monde » discrètement apparue à Paris au milieu des années 1950. L’idée de tiers monde ne prit son essor qu’après la conférence Tricontinentale de La Havane qui, en janvier 1966, rassembla 82 délégations de partis et de mouvements anti-impérialistes. Les 430 délégués, asiatiques, africains et latino-américains, ignoraient pour la plupart que tiers monde venait d’un jeu de mots (tiers monde, cf. tiers état) qu’en 1952 Alfred Sauvy avait fait dans France-Observateur, l’ancêtre du Nouvel Observateur. Et ils crurent qu’il s’agissait de l’ensemble formé contre l’impérialisme par les « trois continents », l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine. L’expression connaît un immense succès dans tous les pays depuis la fin des années 1960 jusqu’au début des années 1980.

En 1973, Mao Zedong déclare solennellement au président du Mali venu le visiter que la Chine appartient elle aussi au tiers monde, bien qu’elle n’ait pas été officiellement colonisée. Cette affirmation devait être ensuite enregistrée par le Parti communiste chinois comme un des axes majeurs de la « pensée Mao Zedong ». Tous les pays du tiers monde, grands ou petits, et quel que soit leur régime, sont proclamés solidaires. Le tiers monde qui « souffre, lutte, exige, combat » est partout célébré comme un gigantesque Prométhée (.)

Mais, en 1979, les troupes vietnamiennes envahissent le Cambodge, les Khmers rouges n’ayant cessé depuis 1975 de lancer des raids sur la frontière dont ils exigent la modification. Cette guerre pour du territoire (le delta du Mékong) entre « frères » communistes provoque, dans tous les médias occidentaux, un sentiment d’horreur, à tel point que l’éditorial du Monde en vient, pour stigmatiser un tel coup contre la fraternité tiers-mondiste, à user du terme de géopolitique, bien que celui-ci fût proscrit depuis quarante ans, soi-disant pour nazisme.

Les colères tiers-mondistes à l’encontre du Vietnam virent à l’inquiétude lorsque la Chine lance, pour le punir, son armée contre lui (19 février 1979). On craint alors que l’URSS, alliée du Vietnam, intervienne. L’offensive de l’armée chinoise, malgré l’importance des effectifs engagés, tournera court devant la résolution et les capacités guerrières de l’armée vietnamienne, endurcie dans ses combats contre les Américains dont elle sait utiliser le matériel qu’ils ont laissé. On dira plus tard que cette défaite chinoise (sur laquelle les Vietnamiens sont restés discrets), qui montrait l’inefficacité de l’Armée populaire de libération, fut pour Deng Xiaoping, revenu au pouvoir en 1978, un argument décisif qui lui a permis de faire accepter aux dirigeants du Parti les « quatre modernisations », dont celle de l’Armée. On sait que ce sont elles qui marquent les débuts décisifs du développement de la Chine.

La guerre « fratricide » Vietnam-Cambodge-Chine marque le début de la disparition de l’idéologie tiers-mondiste et du mythe de la solidarité des pays pauvres. Dès lors, on ne dit plus le tiers monde, mais Sud, que l’on oppose à Nord. Ce sont évidemment des métaphores à connotation climatique et elles ont eu un grand succès. Certes, jusqu’au début des années 1990, les fameux « critères » du sous-développement pouvaient être constatés dans la plupart des pays tropicaux et subtropicaux. Mais il y avait déjà l’exception trop souvent négligée de la Chine du Nord. Depuis le formidable développement de la Chine - plus d’un milliard trois cent millions d’hommes -, la métaphore du Sud ne peut plus être tenue. On ne
peut sérieusement prétendre que si le capitalisme à la chinoise connaît aujourd’hui un tel essor, c’est parce qu’il serait somme toute passé « au Nord », sous prétexte que Pékin est à la même latitude que New York (le 40e parallèle).

Déjà à l’époque du tiers-mondisme, puis lorsque la métaphore Sud-Nord faisait florès, des marxistes prétendirent prouver la valeur scientifique de leur argumentation planétaire en la fondant sur un modèle géométrique : centre/périphérie. D’où des discours que l’on peut résumer en substance : Pourquoi le capitalisme s’était-il développé en Europe occidentale ? Parce qu’elle était le centre. Pourquoi le centre est-il passé aux États-Unis ? Parce que l’Europe est devenue leur périphérie. Mais pourquoi y a-t-il des pays « sous-développés » ? Parce qu’ils forment la périphérie. Mais comment différencier ces périphéries ? C’est ce que n’explique pas le modèle. En termes de géo-histoire, il est, en vérité, mis en cause par l’existence même de la Chine.

L’empire chinois, l’« empire du Milieu », fut durant des siècles le centre du monde ou du moins de l’ancien monde, le centre tant par sa prépondérance démographique que par son avance technique et scientifique. Alors pourquoi la Chine est-elle tombée dans la périphérie ? L’attaque occidentale, les fameuses « guerres de l’opium », cette politique de la canonnière, aurait, tout aussi bien, pu être repoussée, comme elle le sera  plus tard au Japon. Les forces de celui-ci étaient pourtant bien petites en regard de celles de l’empire chinois.

On peut réfléchir sur les causes qui ont empêché que se constitue, dans cet empire bureaucratique, une vraie bourgeoisie, alors qu’elle a pu se former, dans les structures féodales du Japon, comme cela avait été le cas en Europe occidentale [2].

Aujourd’hui, ce sont d’autres problèmes qui se posent à nous, pour essayer de comprendre quelles sont les causes profondes du formidable développement de la Chine, en dépit mais aussi à cause des processus de mondialisation ; développement formidable par sa rapidité et l’effectif énorme des populations urbaines qu’il mobilise.

La Chine est véritablement en train de changer l’ordre du monde : si elle porte encore beaucoup de séquelles des phénomènes de sous-développement qu’elle a connus et de l’autarcie maoïste, l’essor de son capitalisme à direction communiste fait éclater le fameux modèle centre/périphérie. À moins que l’on considère que la Chine est en train de devenir un nouveau centre du monde, ce que les dirigeants de l’URSS n’avaient jamais envisagé en termes économiques, mais seulement au plan de la politique et de l’idéologie.

Dans l’économie mondiale, les effets de la croissance économique de la Chine sont d’ores et déjà considérables : le triplement des cours de l’acier et des métaux non ferreux, la multiplication des rivalités pour les concessions pétrolières et le tracé des oléoducs, le fait que ce soient les banques chinoises qui couvrent une grande partie du déficit financier des États-Unis, après avoir acheté des bons du Trésor américain pour 350 milliards de dollars. En novembre 2006, 48 chefs d’États africains ont été réunis à Pékin par le président chinois qui ne cesse depuis - ou son Premier ministre - de faire la tournée des pays africains. Y arrivent de plus en plus nombreux, non seulement capitaux et techniciens chinois, mais aussi la main-d’œuvre qui réalise les travaux à moindre coût que les Africains et à un rythme accéléré. Fini la Françafrique, bonjour la Chinafrique !

Les causes profondes de l’énorme développement de ce capitalisme extra-ordinaire à direction communiste sont encore difficiles à saisir. Mais on peut d’ores et déjà décrire, avec l’outillage des diverses sciences sociales, les multiples caractéristiques de cette Chine en mutation. C’est l’entreprise qu’a dirigée et menée à bien, en réunissant 88 spécialistes, un géographe qui est un des meilleurs connaisseurs de la Chine, mon ami Thierry Sanjuan. Il a publié en 2006 le Dictionnaire de la Chine contemporaine (Armand Colin) et c’est lui qui a réuni la plupart des articles de ce numéro d’Hérodote.

 

Yves Lacoste

[1]  Géographie du sous-développement, PUF.


___________________________________________________________________________________________


La Chine d'aujourd' hui
http://www.marcfievet.com/article-18688838.html

Le Tibet m'agace
http://www.marcfievet.com/article-18688014.html


Tibet-Kosovo ?
http://www.marcfievet.com/article-18687877.html 


Sarko-Guignol
http://www.marcfievet.com/article-18687902.html


___________________________________________________________________________________________



http://usa-menace.over-blog.com

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 23:18
 

04w99.jpghttp://chahids.over-blog.com

04w99.jpg



















On vient de m'envoyer ça, c'est trop beau, je le mets en tête de cette parution :


Quand le dernier arbre aura été coupé,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été attrapé,
Seulement alors, l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas...
Prophétie indienne
.



Bonjour

Etant donné la situation actuelle, lourde de menaces et d'incertitudes, je choisis de soumettre à votre réflexion quelques textes qui illustrent d'une manière originale l'actualité. Et par exemple, qui cite les déclarations du Président Syrien au sommet de la Ligue Arabe ? Comment peut-on juger ce pays, son dirigeant, sans même savoir ce que dit celui qui, actuellement, dans l'indifférence médiatique générale, anime le sommet de la Ligue Arabe à Damas ?

Et que penser de l'intervention, pour moi colonialiste, impérialiste, de la France en Afghanistan, qui s'aligne ainsi sur la position des néocons américains désavoués partout ?  Intervention d'ailleurs décidée unilatéralement, sans concertation avec les élus - qui n'auront même pas le droit de voter -, de façon anti-démocratique !

Intervention, aussi, qui met notre pays au premier rang des nations engagées dans des guerres de civilisation, préventives, contraires aux intérêts français et à la tradition gaullienne d'indépendance !  Les Arabes sont, à juste titre, étonnés et scandalisés. 

Notons d'ailleurs que cette politique étrangère n'a jamais été présentée aux Français pendant la campagne électorale, ce qui est une imposture de plus. Ajoutons aussi que les médias aux ordres évitent consciencieusement d'aborder la question, préférant nous divertir avec les tenues de Carla Bruni à Londres plutôt que de nous entretenir des sujets qui engagent l'avenir de notre pays et, étant donné l'influence de la France, l'avenir du monde, aussi !  Honte à cette télévision qui nous abêtit au lieu de proposer des sujets susceptibles d'alimenter notre réflexion pour qu'ensuite, nous puissions faire des choix en connaissance de cause.

Chine-Tibet encore, mais cette fois avec un point de vue que l'on n'entend guère, celui des communistes, traditionnellement engagés pour la paix,  amis de la Chine et réservés quant à l'évolution de son  pseudo communisme flirtant allègrement avec le capitalisme. Ensuite, le témoignage d'un correspondant très critique envers ce pseudo communisme chinois, et pour cause. Enfin,  pour corser le tout, quelques liens afin d'évoquer des financiers plus soucieux, semble-t-il, du but que des moyens !

Je vous rappelle que je mets souvent en commentaires (à la fin des parutions), d'excellents articles - faute de place. Par exemple, vous pourrez lire un papier remarquable sur la crise financière dans les commentaires du précédent article : Simple, clair, limpide, pour comprendre le marasme actuel. Aux Etats-Unis, les banques n'ont plus d'argent !!! Un comble, pour ce pays grand donneur de leçons et obsédé par Mâmon.  Au final, la crise nous guette tous... Et certains peuvent être tentés de trouver un exutoire dans la guerre !

Bonne lecture,  Eva

Je tiens à souligner que pour les EU, la Chine représente le danger majeur (population, Finances saines etc). Donc à combattre en priorité.


__________________________________________________________________________________________



Le discours du Président syrien, au Sommet de la Ligue arabe‎ Version imprimable Suggérer par mail
L'IRIB   
30 Mars 2008




IRIB- Les déclarations du Président syrien, Bachar al-Assad, ‎
lors des cérémonies d'ouverture du 20ème Sommet de la Ligue ‎arabe,
à Damas, ont eu de vastes répercussions dans les milieux ‎
politiques et médiatiques internationaux. Dans des propos ‎fermes
et clairs, Assad a rappelé que la sécurité du Moyen-‎Orient ne
pourrait être assurée que dans un climat de paix et que ‎les occupations
ne menaient en rien à la sécurité. "Il n'est pas ‎exagéré de dire, a-t-il
ajouté, que nous ne faisons plus face au ‎danger, mais que nous y
sommes en plein dedans." Le Président ‎syrien n'a pas oublié
d'insister sur la nécessité de déployer ‎davantage d'efforts pour
résoudre les crises, libanaise, irakienne, ‎soudanaise, et l'affaire
palestinienne, souhaitant qu'un consensus ‎se crée dans le
monde arabe.

Il a, également, fait part de la ‎volonté de son pays de voir
l'établissement d'une paix juste et ‎équitable, dans toute la
région, avant de s'adresser à Washington ‎et à Tel-Aviv en
ces termes: « La paix ne s'instaurera que ‎lorsque le Golan nous
sera restitué dans le même état où il était ‎avant le 4 juin 1967.»
Il n'y a pas l'ombre d'un doute que les ‎politiques moyen-orientales
des Etats-Unis ont porté, ‎sérieusement, préjudice au monde arabe.
Malgré l'échec lourd et ‎historique de l'armée du régime sioniste,
face à la résistance du ‎Hezbollah libanais, en été 2006, son allié
américain n'hésite pas ‎à déployer tous ses efforts et à tramer des
complots, afin de ‎dresser les pays arabes les uns contre les autres
et de ‎compromettre la sécurité nationale du monde arabe.

Qu'a donc ‎fait le monde arabe, malgré tous les leviers dont il
dispose, dans ‎la région? Ou bien, il est resté muet ou bien il s'est
aligné sur les ‎politiques américaines. Nombre d'analystes politiques
estiment ‎que, dans la situation délicate actuelle de la région, seule,
l'union ‎pourra sauvegarder le monde arabe devant les complots
‎américains. En effet, deux tendances prévalent, actuellement,
‎dans le monde arabe: les tendances pro-américaines et celles, ‎
pro-arabes. C'est la réalité indéniable du Moyen-Orient.

Le ‎Sommet arabe s'avère important, car il pourrait permettre
aux ‎Arabes de laisser de côté leurs différends. La Syrie a été
rangée, ‎en 2006, sur la liste noire de la sécurité nationale américaine ‎
parce qu'elle s'oppose aux politiques régionales des Etats-Unis.
‎Washington nie le danger évident qu"Israël représente pour
le ‎Moyen-Orient, mais range la Syrie sur l'axe de mal. Elle a tout ‎
fait pour que Damas n'arrive pas à réunir les Arabes et qu'il ne ‎
puisse pas présider la Ligue arabe. Cependant, le Sommet arabe
‎s'est tenu et ce sera une grande victoire pour les ‎Syriens.

 ‎
http://french.irib.ir/index.php?option=com_content&task=view&id=7730

___________________________________________________________________________________________________


http://www.geostrategie.com/637/dieudonne-en-syrie>




______________________________________________________________________________________________________




http://www.unregardifferent.net/



La France en Afghanistan :
http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=440

C’est de toute la classe politique que l’annonce d’un engagement renforcé de la France en Afghanistan suscite des interrogations ou des condamnations.

Si les positions claires et nettes de l’Union Populaire Républicaine ou du Comité Valmy ne surprendront personne, celle du député UMP Jacques Myard montre que dans la majorité même, cet engagement ne passe pas. 



SUR  LE  SITE  DE  L' UNION  POPULAIRE  REPUBLICAINE :
  

Sarkozy se trompe de Parlement
D’après l’article 35 de la Constitution, on aurait pu croire que l’exécutif devait consulter le Parlement pour déclarer la guerre.

Mais c’était sans connaître les astuces des anglo-américains et de leurs serviteurs. Il suffit de mettre en place des "terroristes", puis de faire la guerre au "terrorisme", sans jamais déclarer la guerre à personne, donc sans consulter les parlementaires.

C’est très exactement ainsi que nos forces armées se trouvent engagées en Afghanistan. Initialement, seuls des troupes d’élites censés arrêter Ben Laden devaient intervenir. Mais quand elles ont eu l’ennemi public n°1 des USA dans le viseur, elles ont demandé la permission de faire feu, ce qui a permis au fameux terroriste de s’enfuir.

Nicolas Sarkozy devait estimer que la France n’avait pas été suffisamment ridiculisée dans ce bourbier : pour renvoyer quelques milliers de soldats supplémentaires, il ignore superbement le Parlement français et va l’annoncer aux Parlementaires... britanniques !

Doit-on comprendre qu’on pourrait faire des économies en supprimant le Parlement français ? Non, bien sûr.

Je pense plutôt que si le Président se trompe de Parlement, c’est qu’il s’est trompé de pays.



COMMUNIQUE DU COMITE VALMY

- Pas de troupes françaises en Afghanistan
- Retirer la France de l’Otan outil, américain d’agression et de guerre

Répondant aux exigences répétées de Bush, Sarkozy a décidé unilatéralement et sans consultation préalable du Parlement, d’envoyer 1000 militaires français en Afghanistan, lesquels viendraient s’ajouter aux 1900 qui déjà combattent le peuple Afghan dans une guerre américaine illégitime, sous les ordres directs de l’Administration des Etats-Unis qui contrôle l’Otan globalement.

En s’installant dans cette logique de guerre, Sarkozy confirme qu’il n’est que le Président d’une République Française qui, sous son influence, s’enfonce toujours davantage dans l’engrenage de la souveraineté limitée inhérente au carcan euro-atlantiste. Sous sa pratique d’un pouvoir personnel apparent, la réalité est une fuite en avant dans l’approfondissement de la vassalisation de la France. L’armée française est en passe de devenir une structure supplétive de la politique d’agression et de guerre de l’impérialisme américain. Face à celle-ci, une politique étrangère conforme à l’intérêt national, nécessiterait au contraire, une volonté d’endiguement de la menace américaine et de défense de la paix mondiale, dans le respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.


http://www.amazon.fr/gp/product/images/2213620806/ref=dp_image_0?ie=UTF8&n=301061&s=books



En Europe, le bellicisme de notre Président représentant de la bourgeoisie compradore, n’est pas isolé notamment en Grande-Bretagne et en Allemagne. Dans ce pays l’ancien ministre de la défense Joseph Fischer est inquiet devant l’incapacité des troupes de l’Otan de gagner la guerre voulue par les stratèges américains en Afghanistan. Dans ce pays, les combats s’intensifient. Le bilan des pertes américaines s’accroît et s’ajoute à celles de la guerre coloniale en Irak. Cela fait progresser la prise de conscience du peuple américain et son refus de ces guerres. Devant cette réalité Fischer, homme de « gauche » n’hésite pas : ce qui est en jeu en Afghanistan « c’est une victoire ou une défaite sur le terrain » et donc « l’avenir même de l’Otan ».

 L’impérialisme allemand est à la fois complice et concurrent par rapport à la politique des dirigeants américains.

Cette guerre américaine en Afghanistan, comme d’autres, est menée au nom de la lutte « contre le terrorisme » Mais les services de renseignements US eux -mêmes, confirment que ces guerres peuvent exacerber -et nous considérons que c’est l’un de leurs objectifs- des contradictions au sein des peuples, entre les cultures et les civilisations.

Sarkozy dans sa logique et sa volonté de guerre n’est pas représentatif du peuple français qui était avec raison, quasiment unanime sur le refus de la guerre américaine contre l’Irak exprimé à l’époque par Jacques Chirac et Dominique de Villepin.

Les Français doivent exiger que la France officielle renonce à la politique de guerre de Sarkozy et à transformer les soldats qui agissent au nom de la France, en supplétifs d’une guerre américaine injuste, illégitime et illégale.

Les militaires français doivent quitter l’Afghanistan et il est de l’intérêt de la France de se retirer de l’Otan.

 Cet appareil d’agression et de guerre sous contrôle absolu des USA doit être dissous dans l’intérêt de la paix dans le monde qu’il menace en permanence.

La France s’inspirant de l’exemple donné par de Gaulle, doit refuser toute participation à une guerre qu’elle n’aurait pas elle-même décidée. Il convient de rétablir une politique de défense nationale souveraine, dans le cadre d’une indépendance nationale réaffirmée.

La République française devrait rétablir la conscription. L’armée française doit redevenir l’armée de la nation et celle de notre peuple, au service de sa défense. La souveraineté populaire et nationale ainsi que la démocratie, détruites par le totalitarisme néolibéral et atlantiste de l’Union européenne, doivent être rétablies.

Déplacement en famille
http://photos.linternaute.com/pays/231/afghanistan/

COMMUNIQUE DE JACQUES MYARD

Député UMP - Président du Cercle Nation et République
A/S : France-Afghanistan

L’annonce du Président de la République à Londres de renforcer le dispositif militaire en Afghanistan par l’envoi de 1000 hommes supplémentaires ne peut que susciter des doutes sérieux et de fortes interrogations.


-  Des doutes sérieux car il n’y a pas de solution militaire en Afghanistan. Plus les forces étrangères se substitueront aux forces afghanes, plus elles renforceront la rébellion talibanique et s’alièneront le soutien des populations. C’est une loi de l’histoire particulièrement avérée en Afghanistan. Si les forces de l’OTAN doivent concourir à mettre sur pied une armée afghane - il est regrettable que l’aide économique internationale se fasse rare - elles ne doivent pas se substituer à leur combat dans ce qui apparaît aujourd’hui comme un véritable guêpier.


-  De fortes interrogations : cette décision apparaît à l’évidence comme un alignement atlantiste sur les positions américaines alors même que la politique étrangère de Washington est un échec quasi-total. La France n’a rien à gagner dans un tel alignement. Elle doit plus que jamais conserver son indépendance diplomatique et militaire. Son retour annoncé par certains dans l’organisation intégrée de l’OTAN serait une faute sans appel.

En tout état de cause, cette réorientation de la politique étrangère française commande impérativement un débat au Parlement, afin que les Français et le Président  lui-même connaissent les réserves du Parlement, voire son opposition à cette inflexion radicale de la politique étrangère française, laquelle n’a pas été débattue lors de la campagne présidentielle
.


________________________________________________________________________________________


www.makara.us/04mdr/01writing/03tg/bios/14_dalai_lama_files/DalaiLama.jpg www.korubo.com/TIBETDOC/aagyantsetemple.JPG  
         
http://fr.search.yahoo.com/search?p=Tibet+photos+DalaiLama&yhdr_submit_button=Recherche+Web&fr=ush1-mail




Non à l’hypocrite campagne anti-chinoise à propos du Tibet, oui à une Chine multinationale unie et socialiste !

Deux poids, deux mesures : les Ménard, Glucksmann, Lévy et Cie n’ont pas dit un mot pour condamner les USA et réclamer le boycott des JO d’Atlanta et de Los Angeles au moment où l’Empire états-unien semaient la mort de masse en Irak, au Panama ou en Yougoslavie.

Pas un mot non plus contre cette grande “démocratie” qui torture officiellement à Guantanamo et qui a le plus fort taux au monde, très loin devant la Chine, pour le nombre de citoyens emprisonnés par rapport à la population globale.

Pas un mot de protestation non plus contre la dédicace sciemment politique du Salon parisien du livre à l’Etat d’Israël avec visite à la clé du président d’Israël, présentement occupé à massacrer sans pitié civils et enfants palestiniens. Pour ce qui concerne la fausse gauche, pas un mot non plus, , sauf quand il s’agit de boycotter un pays se réclamant du socialisme, pour condamner les J.O. en tant que vitrine du sport commercial et professionnel (un débat approfondi serait nécessaire à ce sujet). Pas un mot non plus, tout simplement, pour condamner les atteintes aux droits de l’homme, en France même, du régime sarkozyste, sa traque aux ouvriers immigrés, ses atteintes répétées au droit de grève, sa mainmise sur les médias (n’est ce pas, Messieurs de “Reporters sans frontières” !), sa construction d’un Etat policier chargé de fliquer les manifs populaire, son viol grossier de la souveraineté du peuple auquel Sarkozy et la fausse gauche viennent d’imposer la constitution européenne bis en annihilant le vote démocratique du 29 mai 2005.

En réalité, à l’approche des JO, il faut s’attendre à une multitude de provocations pour tenter d’isoler la Chine, d’y semer la division sur des bases “ethniques”, non seulement de la part des classes féodales privilégiées expropriées par la République populaire chinoise en 1959, non seulement de la part du prétendu “gouvernement tibétain en exil”, mais de la part des Etats impérialistes qui feignent d’oublier dans quel état épouvantable de famine et d’humiliation les USA, l’Allemagne, la France et l’Angleterre capitalistes avaient plongé la Chine à l’époque des guerres de l’opium et des “concessions” ; qui oublient les quelque 10 millions de morts civils et militaires dont la Chine à souffert pour se libérer de l’occupation du japon fasciste lors du dernier conflit mondial. Le fait que ces Etats prédateurs qui affament la moitié de la planète avec leur OMC, leur FMI, leurs guerres impérialistes et leurs blocus, appellent au respect des droits de l’homme au Tibet, est pour le moins suspect ; de plus, c’est volontairement oublier qu’avant 1959, le Tibet était plongé dans le servage, que les “gentils” dirigeants de monastères bouddhistes avaient droit de vie et de mort sur les serfs (90% des gens), que 90% des habitants étaient analphabètes, qu’un Tibétain de base était décapité si ses yeux se posaient sur le Dalaï-Lama ! Ces mêmes Etats impérialistes osent parler d’indépendance nationale du Tibet alors que ce pays fait partie de la Chine multinationale depuis le 13ème siècle (bien avant que la corse ou Nice n’appartiennent à la France !), et qu’eux-mêmes foulent aux pieds les droits nationaux du peuple palestinien, du peuple irakien, du peuple yougoslave, du peuple ivoirien, du peuple tchadien, et de tant d’autres !

De fait, l’intégration du Tibet à la République populaire chinoise a, malgré les soubresauts de la prétendue “révolution culturelle” (qui affectèrent toute la Chine) constitué un immense pas en avant pour les masses rurales et urbaines du Tibet. C’est seulement à partir de cette date que la masse de la jeunesse a été scolarisée, que les Tibétains ont pu apprendre leur langue écrite à l’école, l’entendre parler dans les médias, disposer d’un enseignement bilingue où le tibétain tient tout naturellement la 1ère place. Quant à la spiritualité du Tibet, qui fait tant rêver les petits bourgeois consuméristes d’ici, elle existe bel et bien mais n’a jamais été qu’un phénomène très élitiste dans l’ancien Tibet féodal : c’est ce que révélait Alexandra David-Neel qui dans ses carnets de voyage, indiquait à la fois la beauté de la PHILOSOPHIE bouddhiste pratiquée par quelques-uns, et l’arriération profonde et les superstitions dans lesquelles étaient maintenue la masse de la population.

En outre, les pyromanes des Etats impérialistes et leurs relais médiatiques se comportent en vrais irresponsables. On a vu en Yougoslavie ce qu’a donné la volonté occidentale d’encourager les séparatismes Croate, Slovène, Kosovar, dans le seul but de démanteler la République socialiste fédérative de Yougoslavie : une guerre terrible qui a ravagé un pays, mais qui a permis que depuis les USA et l’UE occupent militairement les Balkans. Le projet, d’ailleurs hors de portée des impérialistes, de balkaniser la Chine et son plus qu’1 milliard d’hommes est à la fois odieux et terriblement dangereux pour la paix mondiale.

Enfin, le prétendu “boycott” des JO par l’autoproclamée “communauté internationale” est une pure insulte à l’humanisme et au bon sens. On est d’avance certain que l’Inde, la Russie, l’Afrique, l’Amérique latine, le Vietnam, l’Iran, etc. ne boycotteront à aucun prix les JO : dans ces conditions que signifie pour la “communauté internationale” (c’est-à-dire les Etats riches regroupant au plus 600 millions de personnes) un ensemble d’Etats groupant de trois à quatre milliards d’individus ? Quel racisme à l’égard du grand peuple chinois, et plus généralement, des “pays émergents” dont la Chine est le symbole !

Cela ne signifie nullement que le PRCF soit indifférent au besoin de progrès de la démocratie socialiste en Chine et à l’essor de la culture nationale du peuple du Tibet et des autres provinces de Chine. Mais d’abord, le PRCF, fidèle à la l’exigence universelle de laïcité et de pensée dégagée des dogmes de toutes natures”, ne considère nullement que les cléricaux tibétains, organisateurs de pogroms contre les commerçants chinois, soient en quoi que ce soit une force de libération ! Comme dans tout le reste de la Chine, le progrès de la société repose sur les masses populaires, sur les ouvriers, sur les paysans, sur tous ceux qui en Chine restent fidèles aux idéaux socialistes de la Révolution de 1949, sur les communistes qui, de Pékin à Lhassa, défendent les acquis du socialisme et le principe d’un développement socialiste du pays, seul à même de stopper le creusement des inégalités sociales que comporterait un mode de développement subordonné au capitalisme mondialisé. La voie socialiste est seule à même de permettre à long terme le développement harmonieux des nationalités de la RPC. C’est d’ailleurs dans ce sens que s’est exprimée la conférence nationale du PRCF en 2006 non pour dénigrer la République populaire, mais pour défendre ses acquis et son rayonnement international.

En résumé, oui à l’amélioration des droits du peuple au Tibet et dans le reste de la Chine, non à la campagne impérialiste contre les JO de Pékin, non aux tentatives impérialistes de déstabiliser la Chine et de la plonger dans des conflits interethniques dans le but d’en saboter le développement indépendant, non aux pires ennemis de toute spiritualité, des peuples du Tibet et du reste de la Chine, l’impérialisme et le capitalisme.

Le 23 mars 2008

Tibet : Déclaration de La commission exécutive du PRCFhttp://www.marcfievet.com/article-18290735.html



2 Réponses
:

  1. art13 le Samedi, 29 mars 2008 à 1:29 :

    Déçu…

    Je pensais être le seul bipède intelligent dans l’Hexagone et je me rend compte que nous sommes au moins deux..
    Cet article est magistral et décoiffe les CNN, REUTERS et autres vaches communicantes comme l’AFP ou les “media” français transporteurs de désinformation.
    A l’excellente dialectique de cet article, j’ajouterai que Mao est mort.
    M. Deng Xiaopoing a conseillé aux chinois de s’enrichir, sonnan donc la mort de fait donc du vilain communiste mangeur de brochettes de petites filles.
    Je vis en Chine depuis 5 ans.. parmi de gentils arnaqueurs il est vrai, qui rêvent tous de la réussite à l’américaine tout en en haissant les effêts de bords politiques et géostratégiques.
    Comme disait Je Sais Plus Qui: il a fallut 2 siècles à la Révolution française pour enfanter de quelquechose qui ressemble à une démocrassie.alors laissons du temps au temps. Et pour conclure en retournant au sujet principal: pourquoi ne pas donner à Alsace, la Lorraine, les Basques ou autres Auvergnats, leur autonomie?

  2. art13 le Samedi, 29 mars 2008 à 20:26 :

    Les pages qui ont un honnête degré de réflexion sur cet état voyou qu’est la Chine sont rares, j’en profite donc pour conforter mon précédent post.

    Contrairement à ce que distille CNN, c’est une infime minorité d’habitants du Tibet qui réclameraient l’autonomie.. même le Dalai-lama -pas fou- n’en veut pas!
    C’est surtout la CIA qui, par personnes interposées, aimerait bien casser la Chine pour mieux la contrôler. Pouvoir installer, comme en Pologne, une base “Echelon” au Tibet, le rêve!

    Le Xingjiang est aussi une région contestataire mais les Ricains sont bien embêtés pour la sponsoriser car ses habitants sont musulmans, ce serait délicat de demander à Ben Laden de faire le sale boulot !

    On le comprend mal de l’Occident, mais le Tibet est déjà une région autonome, à statut particulier, préservant [bien que le mandarin soit obligatoire – comme le français aux alsaciens] sa langue et ses particularités culturelles, comme d’autres régions d’ailleurs dont la province de Taiwan qui se rapproche sérieusement du continent depuis la chute de Cheng.

    S’il fallait une preuve que ce sont les US qui oeuvrent, voyez: c’est toujours à cause d’un incident qu’arrivent des manifestations furieuses (petite palestinienne tuée par ex.) mais dans le cas de Lassah, il n’y a pas eut d’incident, pas plus que dans la région voisine qui a prit feu en même temps sans raison objective, comme ça, spontanément. On a donc bien a faire à un calcul pour mettre à profit la médiatisation des Jeux mais pas pour des raisons humanitaires comme on le croit, mais bien géostratégiques. Troublant aussi le mutisme des US pendant près de 15 jours, eux qui sont si enclins à répandre leur démocratie.

    Les tibétains ne se plaignent pas de l’apport logistique de la Chine, les communications, le tourisme. .de nombreuses chaînes de télé diffusent souvent des émissions sur le Tibet comme sur toutes autres régions.

    Ce qui est amusant, dans tout ça, c’est que les nations qui souvent ont gagné la liberté contre la monarchie, protègent un théocrate personnel, un roitelet agité par les US.

    D’où vient cette sensibilité occidentale pour ce pauvre théocrate de Dalai-lama? Dans la foulée de Gandhi, de la mode du yoga et de la frénésie orientaliste des années 70, et au contre-pieds des âneries de Mao et de la Bande des Quatre qui n’étaient pas des saints, on a sanctifié cet auto proclamé demi dieu. Les dames qui prennent leur thé à cinq heures aiment ce genre de “position” intellectuelle voir “philosophique”.

    Comprendre la Chine est difficile pour nous occidentaux: la Chine, c’est pas comme la France (département de l’Etat européen). Disons que: si Sarko avait a piloter une carriole avec un cheval, M. Hu piloterait 21 chevaux, voila bien le problème. En Chine, la moindre malversation peut retomber sur la tête de dizaines de millions de personnes: pas de pitié pour les nuisibles.

    Et pour en finir: pour les chinois d’aujourd’hui, le communisme, Mao, c’est un peu comme nous Napoléon: on l’aime bien, mais les temps ont changés. Le PRCF m’excusera mais en Chine, si on se réclame du socialisme, les marteaux et faucilles sont bien tombés du drapeau ; s’il est d’un beau rouge, c’est surtout parce que c’est la couleur porte bonheur en Chine.

    Les âmes indépendantes et qui comptent bien le rester ont tout intérêt à défendre la Chine qui est, comme la Russie, un garde fou à l’hégémonie US

Tibet : Déclaration de La commission exécutive du PRCF


_________________________________________________________________________________________


Reçu des responsables du site http://verites.org  ! On ne parle plus que de la Chine et du Tibet, dans un silence assourdissant concernant tout le reste du monde (USA, mais aussi Blair, qu'ils veulent placer à la tête de l'Europe pour mieux transposer les lois US liberticides en droit européen...).

LA CARTE TIBÉTAINE… AVEC L’IRAN DANS LE VISEUR !

[Soraya Sepahpour-Ulrich - Information Clearing House - 24/03/2008]

Pour la chercheuse en sciences politiques Soraya Sepahpour (USC-LA), les Etats-unis et leurs alliés idéologiques font pression sur la Chine avant les Jeux Olympiques afin de “punir” un pays qui refuse de s’associer à leur campagne contre l’Iran et bloque les sanctions contre ce pays.

Cela permet aussi de contrecarrer les efforts diplomatiques chinois qui profitent de la mauvaise image des Etats-unis depuis l’élection de G.W. Bush pour prendre pied dans les anciens pré-carrés étatsuniens, comme l’Amérique du Sud ou l’Afrique.

La CIA a utilisé le Dalaï-lama comme “carte” anti-chinoise depuis les années 1950 pour des opérations de propagande et de déstabilisation anti-Chinoise, mais les Etats-unis n’ont aucune intention de soutenir une quelconque “révolution” au Tibet. Si les Tibétains s’avancent trop, comptant sur un vrai soutien extérieur, ils connaîtront le même sort que les Chiites d’Irak après la première Guerre du Golfe en 1990. Appelés à se soulever contre Saddam Hussein, ils avaient été massacrés par l’armée irakienne tandis que les soldats U.S. stationnés à quelque kilomètres de là regardaient sans bouger.

La soudaine sollicitude de l’appareil médiatique et politique pour les Tibétains - qui n’a pas un mot pour Israël qui massacre les Gazaouis et les USA qui écrasent l’Irak sous les bombes - n’est rien d’autre qu’une nouvelle opération de manipulation de l’opinion… et un autre mouvement de pion sur l’échiquier néo-con en vue d’une attaque contre le véritable objectif : l’Iran.

http://www.informationclearinghouse.info/article19626.htm

Source : http://libertesinternets.wordpress.com/2008/03/29/la-carte-tibetaine-avec-liran-dans-le-viseur/


_______________________________________________________________________________________


Reçu :


" Cette histoire de "surprimes" n'est que l'épiphénomène.

Le problème a deux épicentres.

 Le premier est celui des délocalisations. Ma femme est Chinoise, je connais que trop bien la mentalité des asiatiques. Les Chinois veulent sortir de leur misère, c'est compréhensible. Mais il le font dans le style d'un capitalisme style révolution industrielle, avec 10 % de riches et 90 % de prolétaires.

 Attirés par les faibles coûts salariaux les occidentaux ""délocalisent" en s'imaginant ( les inconscients !! ) conserver les secteurs Hi-Tech. Mais la Chine ne leur laissera rien. Sa puissance de feu technico-scientifiques est sans limite. L'enseignements chinois est de très haute qualité et les étudiants travaillent d'arrache pied en se disant que leurs bagage de connaissances leur permettra pmeut être de bien se placer.

 A l'inverse les étudiants occidentaux se démobilisent. Dans les années soixante un étudiant d'une Grande Ecole trouvait un emploi avant sa sortie. Maintenant il doit compter avec x mois de chômage..

 Les secteurs financiers son privilégiés au détriment des secteurs techniques.

 La marabunta chinoise est en action depuis 20 ans et ça ne fera que s'accélérer. Comme indiqué par Craig les Etats Unis paient les chinois en papier, pratiquent une politique inflationnaiste, aggravée par le coût de leurs guerres ( qui ne profitent qu'au secteur militaro-industriel ).

 Avec ce papier les Chinois achètent de plus en plus de biens à l'étranger, avec des circuits d'argent qui défient l'imagination et que peu de gens connaissent.

 Le matérialisme chinois est méprisant et impitoyable, leur nationalisme, servi par une thnie monolithique ( les hans ) est un buldozer. Ils sourient devant les convulsions qu'ils créent.

 Mais le colosse a des pieds d'argile. Ses avoirs en dollars son une menace, en cas de dévaluation.

 La solution serait que la Chine augmente les salaires de ses travailleurs, donc le niveau de vie des plus pauvres. Mais alors elle casserait la dynamique agressive, résolument capitaliste de ses nouveaux riches.

 Si la Chine lâche sur le front des salaires, les renvendications monteront et sa dynamique économiquement agressive pourrait s'en ressentir.

 Les Américains ne comprennent rien à ce qui arrivent, ne voient pas les nuages s'amonceler. 
 

JPP

(Attention aux « fausses mobilisations » type « indépendance du Tibet », c'est l'écran de fumée qui cache les vraies menaces).


__________________________________________________________________________________________


Vous voulez savoir où en sont les préparatifs de guerre, rumeurs, etc ? Tonkin, en Asie, m'a conseillé ces sites :

http://french.irib.ir/
http://www.irna.ir/fr/frontpage/menu-305/
http://www.ruvr.ru/index.php?lng=fre
http://fr.ljbc.net/


Les sites arabes sont bien renseignés, les russes également.  Sites en langue  française.


_________________________________________________________________________________________


(NB Eva : je n'ai pas lu tous ces textes)

Les Clinton " culbutos ".... Hillary candidate....
<
http://www.denistouret.net/constit/Hillary.html#Roger%20Clinton>

Notre pouvoir d'achat va diminuer toujours plus : à cause du système monétaire !
http://www.verites.org/article-18260958.html

scandales financiers

en Russie,  et ailleurs
( envoyé par Igor correspondant de presse )
http://www.denistouret.net/constit/Goussinski.html>


Attali épinglé par un juge russe
http://www.denistouret.net/constit/Attali.html>

Encore un autre scandale, en France, l'affaire du sentier
http://www.denistouret.net/constit/Sentier.html


________________________________________________________________________________________



AUTRES  BLOGS  d' Eva,  R-sistons :

- R-sistons à la désinformation

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


- R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

: " La morale préside aux destinées du monde "


N'oubliez pas de regarder la partie commentaires : Faute de place, j'y glisse toutes sortes d'articles !



__________________________________________________________________________________________


C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 23:13



Attention! Bruits de bottes inquiétants...



Bonjour


Je tiens à vous signaler que j'ai ajouté différents articles à l'issue de ma dernière publication, nécessaires à la compréhension de ce qui se passe actuellement dans le monde. Je n'ai même pas eu la place d'annoncer seulement le titre et le lien du papier sur la CIA. Je vous laisse donc l'article intégralement, ici.

Pour le Tibet, je vous renvoie à mon blo

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/

et aux sites suivants :

-
http://michelcollon.info
-
http://marcfievet.com
Voyez aussi les commentaires de cet article (liens récents articles sur Tibet) 

Bonne lecture, Eva

_____________________________________________________________________


Je viens à peine d'envoyer ce post,

que je reçois tout ce que j'ajoute maintenant.

L'actualité est lourde, il faut être réactif et rapide ! D'autant que nous serons, nous Français,  aux premières loges, avec un tandem va-t-en guerre, atlantiste et sioniste : Sarkozy-Kouchner. Danger maxima ! Ils sont aux ordres des dirigeants du monde, membres du Bildelberg, néocons, anglo-saxons, sionistes ... et leurs valets, les grands médias à la solde des marchands de canon.

Après l'article sur la CIA et le Tibet, je vous joins le compte-rendu des autres publications du site toutsaufSarkozy... Tout est improvisé dans l'urgence, désolée. Au départ, il devait juste y avoir quelques lignes pour annoncer les articles mis en lien à l'issue du dernier post, ainsi que l'article sur la CIA au Tibet.  Et tout le reste est venu par-dessus, à part les références de mes autres blogs, et les statistiques.  Eva

Faute de place, j'ai rajouté ce que je viens encore de recevoir, en commentaires, à la fin de ce post -
après avoir pris le temps d'informer des événements, comme demandé....

______________________________________________________________________

Vous vous souvenez de ce que je vous disais récemment ? Mobilisons-nous TOUS dans le monde entier, faisons passer l'information !

Des dirigeants à la tête des Grandes Institutions veulent la guerre, " une guerre d'extermination des peuples pour leur confort ", comme je l'ai écrit dans un article ( moins de pollution, plus de ressources, eugénisme : On garde les meilleurs, la race  supérieure des bien nés, des très riches, des Financiers, des intellectuels amis, etc). Des sortes de camps de concentration se mettent en place pour les rétifs. Au moment où on nous demande de célébrer la Shoah des Juifs, c'est un gigantesque holocauste qu'on prépare, avec feu d'artifice nucléaire. Au moment, aussi,  où on détourne notre attention vers les J.O. et les "méchants" Chinois, des salauds, ou des fous,  haut placés,  programment notre malheur.

Réagissons contre l'intolérable qui se met en place, toutes tendances et religions confondues  !!!!  Eva

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Reçu au moment où je me couchais, vers minuit :

Attention ! Bruits de bottes inquiétants...

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpyZFpZEFmdlnuNvM.shtml



 La menace d'une Guerre contre l'Iran s'accroît de jour en jour.

Un sousmarin nucléaire US se dirige vers le Golfe Persique. Il est urgent de remobiliser toutes les forces anti-guerre partout dans le monde. Attention aux « fausses mobilisations » type « indépendance du Tibet », c'est l'écran de fumée qui cache la vraie menace, celle d'une Troisième Guerre Mondiale.



Pour commémorer le cinquième anniversaire de l'attaque contre l'Irak et protester contre la guerre, des centaines de militants anti-guerre américains se sont rassemblés à San Francisco dimanche dernier.

Ceux qui ont pris la parole ont lancé un cri d'alarme disant que le conflit risquait de s'étendre à toute la région, qu'une nouvelle guerre était imminente, et que la prophétie était entrain de se réaliser sous nos yeux. Le départ forcé de l'amiral William « Fox » Fallon – commandant en chef des forces US au Moyen Orient - qui a été décrit dans le magazine US Esquire - à qui il avait accordé une interview- comme l'homme qui faisait rempart contre une nouvelle guerre, le fait qu'il est été relevé de ses fonctions, préfigure un désastre en gestation avancée.


La rhétorique guerrière,mensongère de l'administration Bush, et la soumission des démocrates, alors qu'ils ont été élus pour agir contre la guerre en Irak, présagent mal de l'avenir. Il en va de même avec la tournée à l'étranger du présidentiable républicain McCain qui se conduit déjà en chef suprême des armées US, et a adopté des positions encore plus belliqueuses et pro sionistes que Bush en reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard si McCain est le candidat préféré des Israéliens, et si l'homme qui le suit comme sont ombre, le sénateur "indépendant" (ex démocrate) Joe Lieberman, est un pro sioniste. Ce dernier pousse à une attaque contre l'Iran, ayant fait voter par le Congrès une loi qui dispense le président US de l'accord du Congrès pour déclencher une guerre, alors que pour la guerre en Irak, Bush avait dû en obtenir l'accord.


Ces anti-guerre américains ont lancé un appel à réveiller l'opinion publique partout dans le monde concernant la prochaine guerre contre l'Iran, et à mobiliser contre ce projet fou qui fera apparaître la guerre contre l'Irak comme une « petite guerre » comparativement - elle a pourtant déjà fait plus d'un million de morts côté irakien, plus de 4000 soldats américains ont été tués, sans compter les blessés de part et d'autre, et plus de 4 millions de déplacés irakiens. Car outre la destruction et la mort qu'elle sèmera en Iran, les répercussions aux US et en Europe seront terribles. Avec le prix du pétrole qui flambe déjà, une économie US en récession, l'onde de choc sera sans précédent, sans même parler des représailles iraniennes, car l'Iran pour se défendre ne se laissera bien évidemment pas attaquer sans réagir.


En face, des pouvoirs extrêmement puissants


Aux US, deux partis politiques sur la même longueur d'onde, quelque soit le prochain candidat élu président(e), le puissant complexe militaro industriel, l'armada d'intellectuels des boîtes à penser, ces grattes papiers justifiant et légalisant massacres, tortures, destructions…les néo conservateurs, les puissants lobbies pro sionistes, et les médias/ bizness/propagande, tous acquis à la guerre car elle fait vendre de l'info.


En Europe, les trois gouvernements des « Grands » de l'UE -Grande Bretagne, France, Allemagne - soutiennent inconditionnellement les américano sionistes, les médias affûtent également la propagande guerrière contre l'Iran. L'environnement politique actuel est donc idéal pour lancer l'offensive contre l'Iran, d'autant que les oppositions politiques aux gouvernements en place dans ces pays sont considérablement affaiblies.


Surtout, l'attention de l'opinion publique est détournée sur des conflits mineurs tels celui du Tibet- qui embarrasse suffisamment la Chine pour politiquement la « neutraliser »- véritable écran de fumée pour cacher ce qui est en préparation, car l'administration américaine ne veut plus affronter la mobilisation populaire qu'il y a eu en 2003, ni avoir à se justifier, ce qui serait encore plus difficile étant donné les révélations faites sur les mensonges qui l'ont amené à attaquer l'Irak.


La Russie, qui s'était déclarée contre la guerre en Irak, risque d'être « neutralisée » par des perspectives de coopération rapprochée avec l'OTAN en Afghanistan, et de partage du gâteau pour le bizness sur l'enrichissement d'uranium.


Le vice président Dick Cheney vient de faire un tour du Moyen Orient pour s'assurer de la docilité des gouvernements arabes dits « modérés ».


Selon des sources egyptiennes (The International News 24/03/08) un sous-marin nucléaire vient de franchir vendredi dernier le Canal de Suez pour rejoindre la flotte US stationnée dans le Golfe Persique.


Coïncidence ? En Arabie Saoudite, Le Conseil de la Shura Saoudienne va discuter en urgence et en secret de plans nationaux pour faire face à des dangers radioactifs soudain liés au nucléaire qui pourraient toucher le royaume suite à des alertes lancés par des experts concernant des attaques possibles des réacteurs nucléaires de Bushehr en Iran, selon des articles parus dans la presse saoudienne de samedi. Le Centre de Science et Technologie King Abdul Aziz a préparé une proposition qui englobe les probabilités d'une fuite nucléaire et de dangers radioactifs en cas d'une attaque nucléaire surprise contre l'Iran, selon le journal saoudien Okaz. Ces plans devaient être discutés ce dimanche.


Coïncidence ? En Israël, les plus importants exercices d'alerte jamais tenus depuis la création de l'état sioniste, auront lieu le dimanche 6 avril. Organisé par la Nouvelle Autorité pour les Secours, ils se dérouleront pendant 5 jours. Mais avant cela, une journée de mobilisation des services urgentistes hospitaliers se tiendra le jeudi précédent les exercices. Toutes les préparations pour ces exercices auront lieu sous la responsabilité du secrétaire d'état à la Défense, Matan Vilnai, devenu célèbre récemment pour avoir menacé les Palestiniens de la Bande de Gaza de Shoah. Le premier jour des exercices, le premier ministre Ehud Olmert réunira son cabinet en réponse à « une attaque ennemie » pour décider de la réponse israélienne. Participeront à tous ces exercices, la police israélienne, l'armée, le commandement de la défense civile, les hôpitaux, les pompiers, les services d'ambulances du bouclier de David. Des sirènes retentiront partout dans le pays et les équipes de secours organiseront des évacuations en masse de « zones touchées ». Une campagne de relation publique précèdera juste avant, et accompagnera ces exercices.


En Turquie, le gouvernement actuel est déstabilisé par une tentative pour délégitimer le parti majoritaire, et l'armée, pro américano sioniste, pourrait se retrouver au pouvoir, ce qui permettrait aux US de compter sur la coopération de ce pays pour sa future guerre contre l'Iran, évitant ainsi ce qui s'était passé avec la guerre en Irak. La Turquie en 2003 lors de la guerre contre l'Irak, avait refusé le passage de l'armée US sur son territoire.


La profonde crise financière aux Etats-Unis pourrait aussi pousser l'administration américaine à chercher une « porte de sortie » en mobilisant son opinion publique sur une guerre, pour relancer également une industrie locale touchée de plein fouet par les délocalisations.


Tout dépend de la mobilisation de l'opinion publique mondiale


Mais la mobilisation contre la guerre en Irak l'avait montré, les peuples sont majoritairement contre ces guerres, à nous de les remobiliser, et VITE.


D'abord démystifier les « fausses mobilisations » sur des causes manipulées (Darfour, Tibet) parce qu'elles s'apparentent à des opérations de psyops, avec en ligne de front des ONG dont on sait, pour certaines, qui les financent, et de qui elles reçoivent leurs ordres (exemple en France RSF officine de la CIA).


Dénoncer sans relâche les principaux instigateurs de ce plan diabolique : les américano sionistes, qui ont érigé en doctrine planétaire leur volonté d'attaquer quiconque résiste à leur empire colonial bicéphal.

» Ou vous êtes avec nous, ou vous êtes contre nous ».

Alors soyons le plus nombreux possible contre eux. Car identifier l'ennemi N° 1, et sa cohorte d'agents d'influence, dans toutes les sphères, et pas seulement celle du politique, mais aussi du culturel, du médiatique, fait partie d'une stratégie efficace anti-guerre


Faire comprendre les risques non plus d'un conflit limité régionalement, mais les répercussions mondiales d'une attaque nucléaire contre l'Iran :


Sur le plan humain, dans l'immédiat, la responsabilité de dizaines de milliers de morts iraniens, mais aussi dans les pays voisins, dans d'horribles souffrances, et des millions de contaminés.


Du point de vue de la santé publique, car une attaque sur un site nucléaire iranien -on l'a vu avec la catastrophe de Tchernobyl - touchera les populations dans un rayon nous incluant, avec une prolifération de cancers, touchant tous les âges, mais aussi des malformations à la naissance, une atteinte au patrimoine génétique…


Une atteinte pour de nombreuses années sur l'environnement, animal, végétal, minéral, des mutations, des maladies inexpliquées des disparitions d'espèces, et probablement aussi une répercussion sur les problèmes de réchauffement climatique. Un nuage radio actif n'est pas inoffensif.


Financièrement, avec un pétrole à plus de 200 dollars, des coûts de production en hausse vertigineuse, des pénuries, l'impossibilité de se rendre à son travail en voiture, trop coûteux, la paralysie quasi certaine de l'économie nationale mais aussi mondiale, les faillites, les pertes d'emplois, la misère s'étendant à des couches sociales jusque là préservées….


Et aussi moralement, éthiquement, car une attaque contre un site nucléaire nécessite obligatoirement le largage de bombes nucléaires, ce qui constituerait une première depuis Hiroshima, Nagazaki, dont nous aurions TOUS à porter la responsabilité devant les générations futures.


Les bombardements nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki ont eu lieu juste à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, et les populations des pays en guerre étant exténuées, elles n'avaient ni la force, ni les moyens de protester contre ces crimes contre l'humanité.


NOUS ne sommes pas dans cette situation, Nous avons les moyens tous ensemble d'empêcher cette attaque nucléaire.


Alors que chacun prenne ses responsabilités et agisse là où il peut le faire et avec les moyens dont il dispose.


Mobilisation Générale Anti-Guerre


A chacun de relayer le texte ci-dessus le plus rapidement possible et à un maximum de contacts possibles.

inv
Notes :
L'agression Usraélienne contre l'Iran vue par le Crif (coordination de la mafia sioniste en France). Il fallait oser!

"Une pluie de missiles tirés par le Hezbollah et l’Iran, s’abattrait sur Tel-Aviv et sa région en cas d’une guerre hypothétique avec Israël.


« Des centaines de morts, des milliers de blessés, des tirs de barrage de missiles contre la région de Tel-Aviv, paralysie totale de l'aéroport international Ben Gourion, axes routiers bombardés sans relâche, effondrement du système d'adduction d'eau, longues coupures d'électricité: c'est ce qui se passera durant la prochaine guerre » : bref, une pluie de missiles tirés par le Hezbollah chiite libanais et l'Iran s'abattrait sur Tel-Aviv et sa région en cas d'une guerre hypothétique avec Israël, selon un rapport officiel révélé lundi par le quotidien israélien Yediot Aharonot.


Ce rapport, censé être secret, a été rédigé par l'Administration pour l'économie d'urgence, un bureau gouvernemental chargé des situations d'urgence, et transmis aux ministères concernés ainsi qu'aux collectivités locales, précise le journal. Ce document affirme que ce scénario catastrophe est le fruit d'une réflexion sur le déroulement de la guerre au Liban menée du 12 juillet au 14 août 2006 contre la milice chiite du Hezbollah pro-iranien.


Ce conflit devrait se prolonger pendant environ un mois, et impliquerait également la Syrie. Celle-ci déclencherait des hostilités sur le plateau du Golan et tirerait des milliers de missiles Scud contre les agglomérations de Galilée. Des missiles balistiques iraniens à ogives conventionnelles frapperaient aussi Israël, qui serait en outre la cible d'attaques suicide palestiniennes et de roquettes tirées depuis la bande de Gaza et la Cisjordanie.
Des raids aériens contre des objectifs militaires et stratégiques israéliens sont aussi pris en compte, de même que des tentatives d'enlèvements de civils et de militaires.




___________________________________________________________________---------------------------------


Statistiques blog R-sistons 
(j'ai commencé à faire connaître mon blog fin 2007)
 
Hier, 465 visiteurs individuels,   + abonnements + visiteurs par sites et par moteurs de recherche.


Date de création : 11/07/2007
Pages vues : 131841 (total)
Visiteurs uniques : 40170
Journée record : 11/03/2008 ( 1505 Pages vues )
Mois record : 03/2008 ( 28549 Pages vues )

________________________________________________________________________________________


Destitution Sarkozy  ?


Pour mettre un terme définitif aux « manquements » que relève François Hollande - comme à ceux qu’il ne relève pas - il y a pourtant bien un moyen : c’est l’article 68 de la Constitution française.


Car, bien que personne n’y fasse référence ces jours-ci, il se trouve que notre Constitution a été modifiée le 23 février 2007 pour supprimer la formule de « haute trahison » (pourtant très appropriée) et la remplacer par la notion de « manquements ». Le nouvel article 68 est ainsi formulé :

Article 68 :
Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour...


La question que doivent se poser les juristes et les responsables politiques est de savoir si les agissements de Nicolas Sarkozy sont constitutifs du terme de « manquement » inscrit dans notre Constitution. Or ce débat a déjà eu lieu et le spécialiste du journal Le Monde le récapitulait en ces termes dans l’édition du 24 juin 2003 :

« La définition de tels "manquements" n’est pas, au fond, davantage précisée que ne l’était celle de la "haute trahison", mais cette disposition atteste la volonté de préserver la fonction présidentielle et non la personne qui l’occupe. "C’est l’incompatibilité avec la poursuite du mandat et elle seule que la sanction doit résoudre par la destitution", expliquait le rapport de M. Avril.


Ainsi, les faits reprochés au chef de l’Etat peuvent aussi bien être pénalement qualifiables qu’a priori exempts de tout reproche judiciaire : des propos outranciers, un comportement personnel scandaleux, une situation de conflit d’intérêts involontaire, voire le refus de signer une loi ou une ordonnance (comme Charles Pasqua l’avait suggéré, en 1986, contre François Mitterrand), pourrait ainsi motiver l’engagement de la procédure de mise en cause du président ». (Source : Hervé Gattegno : "Le projet de la Chancellerie donne aux parlementaires le pouvoir de renverser le président" LE MONDE 24.06.03)

(début et fin article :
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpyZFluppsvGSnXjd.shtml)


__________________________________________________________________________________________



La CIA : " C'est nous qui avons préparé l'insurrection  au Tibet " .

.


La préparation de la révolte armée a duré des années, sous la direction des services secrets américains, la CIA. C'est écrit noir sur blanc dans « The CIA's Secret War in Tibet » (La guerre secrète de la CIA au Tibet) de Kenneth Conboy (University Press of Kansas, 2002, 300 pages), un ouvrage à propos duquel le spécialiste de la CIA, William Leary, écrit : « Une étude excellente et impressionnante sur une importante opération secrète de la CIA durant la guerre froide. »

InforTibet

Tibet : pour la liberté, avec la CIA ?

En 1951, les communistes prenaient le pouvoir au Tibet. Au cours des deux siècles qui avaient précédé, pas un seul pays au monde n'avait reconnu le Tibet comme un pays indépendant. Durant ces deux cents ans, la communauté internationale avait considéré le Tibet comme une partie intégrante de la Chine ou, du moins, comme un État vassal. En 1950 déjà, l'Inde disait que le Tibet était une composante de la Chine. L'Angleterre qui, il y a quarante ans, occupait pourtant une position privilégiée au Tibet, suivit la position indienne au pied de la lettre.

Seuls les États-Unis se montrèrent hésitants. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, ils considérèrent le Tibet comme appartenant à la Chine et ils freinèrent même l'Angleterre dans ses avances au Tibet. Mais, après la guerre, les États-Unis voulurent faire du Tibet un rempart religieux contre le communisme.

Contrairement à ce qui se passa avec la question coréenne, ils furent complètement isolés. Ils ne purent mettre sur pied la moindre coalition internationale. En 1951, la majorité de l'élite tibétaine elle-même, y compris l'Assemblée générale élargie, accepta l'accord négocié avec la Chine à propos d'une « libération pacifique ».

Mais cela changea lorsque, en 1956, les autorités décidèrent d'appliquer une réforme agraire dans les territoires tibétains de la province de Sichuan. L'élite locale n'accepta pas qu'on touche à ses propriétés et droits. Cela allait mener au soulèvement armé de 1959.

La préparation de la révolte armée avait duré des années, sous la direction des services secrets américains, la CIA. C'est écrit noir sur blanc dans « The CIA's Secret War in Tibet » (La guerre secrète de la CIA au Tibet) de Kenneth Conboy (University Press of Kansas, 2002, 300 pages), un ouvrage à propos duquel le spécialiste de la CIA, William Leary, écrit : « Une étude excellente et impressionnante sur une importante opération secrète de la CIA durant la guerre froide. »

Un autre livre, « Buddha's Warriors - The story of the CIA-backed Tibetan Freedom Fighters » (Les guerriers de Bouddha - L'histoire des combattants tibétains de la liberté soutenus par la CIA), de Mikel Dunham (Penguin, 2004, 434 pages) explique comment la CIA a transféré des centaines de Tibétains aux États-Unis, les a entraînés et armés, a parachuté des armes sur le territoire, a enseigné aux gens comment ils pouvaient se servir d'armes à feu tout en étant à cheval, etc.

La préface de cet ouvrage a été rédigée par « Sa Sainteté le dalaï-lama ». Sans doute ce dernier considère-t-il comme un honneur le fait que la rébellion séparatiste armée ait été dirigée par la CIA. Dans cette préface, il écrit : « Bien que je croie que la lutte des Tibétains ne puisse être remportée que par une approche à long terme et des moyens pacifiques, j'ai toujours admiré ces combattants de la liberté pour leur courage et leur détermination inébranlables. » (page XI)

Réactions tibétaines et internationales lors de la prise de pouvoir par les communistes, en 1951, Infortibet, 14 janvier 2008.
en néerlandais:
http://infortibet.skynetblogs.be/post/5433093/tibetaanse-en-internationale-reacties
-bij-de-

Sources Mondialisation ca
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8405

Posté par Adriana Evangelizt







_________________________________________________________________________________________



AUTRES  BLOGS  d' Eva,  R-sistons :


R-sistons à la désinformation
(Observatoire et infos Médias)

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com

 

R-sistons à l' actualité

-  http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/





________________________________________________________________________________________



Dernières parutions site toutsaufsarkozy, que je reçois à l'instant sans lire :




 
Le New York Times prône la "discipline" au "Président Bling-Bling"

 

 
Blogs et blagueurs: des journalistes mentent aussi sur Internet
inv
Fondateur du site Mediapart, qu’il destine à la « création d’une information contributive, d’excellence, de qualité, comme un club »

 

Le gouverneur Sarkozy devrait consulter....
inv
A force de discours, Nicolas Sarkozy a pris un risque inconsidéré : qu'on s'arrête à relire ses promesses de
campagne et à les comparer à son action
 
inv
Un sous-préfet limogé pour des propos "antisémites"
inv
Le titre est repris du site "NouvelObs.com" qui assimile donc volontairement des propos anti-sionistes à des propos antisémites


 Après la Palestine, la France colonisée par l'Etat d'Israël !



De Gaulle, Sarkozy, le style c'est l'homme: une comparaison qui fait mal!

 
Retour sur la mystification du 11 septembre 2001.

 

 
inv
Utiles réflexions (2), J.C. Guillebaud
inv
La montée aux extrêmes. Globalement, on n'avait jamais parlé si librement des cafouillages -et même des fragilités psychiques- d'un chef d'Etat.

 

UIMM: un siècle de pressions patronales
inv
Le texte ci-dessous a le grand mérite de présenter de manière synthétique l'histoire et les buts de guerre de l'UIMM
 
Crêpage de chignon dans le fromage des Hauts-de-Seine: la femme de Balkany (les "cinq du Mossad") s'en prend, l'espace d'un instant, à Mao-Devedjian. Un délice.

 

Comment Sarkozy l'Américain a séduit McCain le francophobe

 

 

Lettre ouverte à Monsieur Nicolas Princen, chargé de la veille internet par le grand président Sarkozy

La chute de Carla.



 Payé par la CIA, Ménard et RSF au service de l'empire Usraélien.



Afghanistan: Quand Sarko, depuis Londres, se met officiellement au service de l'empire Usraélien.

 

 

10 mois après son élection, le nabot a perdu presque tous les points de son "permis de gouverner" les veaux.

 

 

Le nom de Sarkozy cité dans une affaire de détournements de fonds publics. Son implication se précise

 

Plusieurs milliers de lycéens se sont rassemblés à Paris le 27 mars pour protester contre les suppressions de postes d'enseignants. Une nouvelle manifestation doit avoir lieu mardi.

 

 

Les 2 G

 

 
Tibet: au fou! Sarkozy menace la Chine d'une riposte "graduée"....

 

 

La France en faillite, les veaux vont devoir payer! Mais avec quoi?

 

 

Albion: heureusement que la PDNF était là pour masquer la signification réelle du voyage.
inv
Les commentaires de la presse britannique, jeudi 27 mars, sur la visite d'Etat du couple Sarkozy en Grande-Bretagne
 




________________________________________________________________________________________


C O M M E N T A I R E S   :   I C I

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages