24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 15:55

 

 

 

Permalien de l'image intégrée

 

 

 

Ukraine,ce qu'on vous cache. Le rôle d'Israël, de Soros. Crimée et Ukraine

 

 

EU-flag-nazi.jpg

 

 

 

 

Politiquement incorrecte : La Vérité avant tout !
-- Mon site officiel qui regroupe tout:

http://chantaldupille.fr/
-- Depuis mars 2013, je commente en direct

actualité et désinformation ici :

https://twitter.com/rsistons
-- Mon blog officiel :

http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 02:42

 

Bachar_Al_Assad_syrie.jpg

 

Le combat anti-impérialiste

de l’Etat-nation et du peuple syrien

est celui de l’ensemble

des peuples du monde

Le combat anti-impérialiste de l’Etat-nation et du peuple syriens est celui de l’ensemble des peuples du monde
Claude Beaulieu, Geneviève Blache*

 

.

 

Mon article sur mon blog officiel  (eva R-sistons) 

 

vladimir poutine

Vladimir Poutine, qui occupait le poste de Premier ministre après avoir été président de 2000 à 2008 a succédé officiellement à Dmitri Medvedev. Photo : Sipa

 

 

La Russie, le meilleur allié de la paix

 

Par Chantal Dupille

 

 

La Russie est de retour. Tant mieux pour le monde ! Une Russie non-alignée, forte, souveraine, très active dans des opérations de maintien de la paix, dénonçant l'ingérence dans les affaires intérieures des Etats, pronant le dialogue et la concertation (comme en Syrie) mais décidée à faire preuve de fermeté. Non-alignée, c'est-à-dire rejetant le joug de l'Empire, et donc diabolisée par les Médias aux ordres orchestrés par les sayanims. Poutine est plébiscité par les Russes, il a été élu, et bien élu : De quoi faire pâlir les pseudo démocrates de l'Occident élus sur le fil du rasoir et désavoués aussitôt. Il est populaire, et donc il faut l'abattre. Pas de place pour les patriotes, les insoumis, dans un monde dominé par le colosse yankee... aux pieds d'argile. 

 

Je persiste et je signe : L'URSS a été victime de la première Révolution de couleurs formentée par les Anglos-Saxons. Elle a éclaté, et si la Russie se relève aujourd'hui, c'est grâce à un homme providentiel, Vladimir Poutine, un géant de l'Histoire. Son autorité déplaît aux valets de Washington, de Londres et de Tel-Aviv, alors tout est fait pour déstabiliser le Régime de l'intérieur afin ensuite de le détruire même s'il est plébiscité : Conditionnement des étudiants, ONG plus politiques qu'humanitaires financées par la CIA, ambassades très équivoques, missionnaires très particuliers, utilisation des Réseaux sociaux, etc. Poutine, en homme averti et prévoyant, doit prémunir le pays : En interdisant les ONG mal intentionnées (cela fait 5 ans que je m'intéresse au sujet, et j'ai un dossier volumineux), en contrôlant les suspects, en mettant en prison les opposants liés à l'Occident malveillant (agents de l'Empire désireux de mettre en place des marionnettes à la tête de la Russie pour ensuite piller ses ressources et soumettre le pays), et même en interdisant l'adoption d'enfants russes par les Américains projetant de s'en servir ensuite contre leur pays d'origine. Dictature ? Non, sagesse, prévoyance !

 

Poutine a raison de protéger son pays de Washington et de ses alliés en Occident. Et Poutine a raison de défendre l'intégrité de la Syrie afin qu'elle ne subisse pas le même sort que la Libye : Dépecée, ruinée, pillée, fanatisée, islamisée de force, en proie à la guerre civile.... En agissant ainsi, le dirigeant russe protège le pays de Bachar-el-Assad (laïc) du terrorisme, du fanatisme religieux, de l'horreur comme en Irak, et plus généralement, il est aujourd'hui le premier rempart contre le risque de guerre mondiale commençant en Syrie, se poursuivant en Iran, et pouvant décimer via l'attaque ensuite de la Russie et de la Chine, la planète toute entière.

 

Parce que le puissant Vladimir Poutine est le plus ferme partisan d'un monde multipolaire facteur d'équilibre, il est aujourd'hui le meilleur garant de la paix pour les peuples. 

 

Chantal Dupille

http://chantaldupille.over-blog.com

 

 

La leçon de démocratie et de paix de Poutine

 

 

L'OTSC s'oriente vers des opérations de maintien de la paix (Poutine)
16:30 19/12/2012
MOSCOU, 19 décembre - RIA Novosti

L'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) s'est engagée dans la préparation d'opérations de maintien de la paix, a annoncé mercredi le président russe Vladimir Poutine, tout en soulignant que l'ingérence dans les affaires intérieures des Etats souverains était inadmissible.

"Ignorer ces principes (d'immuabilité des normes du droit international et d'inadmissibilité de l'ingérence dans les affaires intérieures), essayer d'imposer ses clichés à d'autres pays peut amener aux conséquences les plus graves. L'évolution dramatique de la situation au Proche-Orient et en Afrique du Nord en témoigne avec éclat", a déclaré M.Poutine lors d'une réunion du Conseil de sécurité collective.

Et d'ajouter que l'OTSC avait réussi à progresser considérablement en matière de coopération militaire, dans la lutte contre le crime international, notamment contre le narcotrafic.

"La préparation d'opérations de maintien de la paix a démarré", a indiqué le chef de l'Etat russe.

Créée en 2002, l'Organisation du traité de sécurité collective, qualifiée par certains analystes d'"Otan russe", est une organisation à vocation politico-militaire qui regroupe à ce jour l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

 

Lien : http://fr.rian.ru/world/20121219/196986134.html


L'OTSC s'oriente vers des opérations de maintien de la paix (Poutine)

 

..

Russie : Apaisement ... et fermeté

 

Россия сша Россия

La Russie ne va pas être en conflit avec quelqu'un, y compris avec les États-Unis. Cependant, la pratique montre qu’il ne faut jamais se montrer faible dans l'arène internationale. De plus, Moscou n'a pas l'intention d’écouter en les sermons de Washington qui devrait d'abord résoudre ses propres problèmes.

C’est ce qu’a déclaré pendant la grande conférence de presse le président russe Vladimir Poutine. De plus, il a souligné que c’est Washington qui attise les tensions dans les relations russo-américaines. La Russie ne fait que réagir et pas toujours en proportion, à ses actions. Au dire du président de Russie, l’adoption par les États-Unis de l'acte Magnitski est un exemple.


Si on vous administre une fessée, il faut répondre. Autrement, on le fera toujours. Répondre adéquatement ou d'une manière inadéquate, c’est une autre question. Et en outre, ils ont fait cela sans aucune raison spéciale. Ils sont eux-mêmes dans le pétrin, et ils nous font des reproches…. C'est incorrect. Ce n'est pas notre choix. Nous ne provoquons personne, nous sommes provoqués.

Vladimir Poutine a rappelé qu'au début du premier mandat du président George Bush-junior, la Russie et les États-Unis avaient de bonnes relations. Elles se sont abîmées à cause de la position de Washington sur l’Irak. Ayant organisé l'irruption, l'Amérique n'a écouté ni la Russie, ni la France, ni l'Allemagne. Cependant, l'histoire a mis tout à sa place. Bien que Saddam Hussein soit renversé et exécuté, l'opération américaine a apporté à l'Irak beaucoup plus de dommages que de profit. Un autre problème assombrissant le dialogue de Moscou et Washington, c’est le système américain de l'ABM.

Nous voyons la menace, quand nos partenaires créent de tels systèmes. Cela peut amener, si nous ne répondons pas, à l’annulation de notre potentiel militaire et nucléaire ce qui perturbera considérablement l’équilibre stratégique dans le monde. Cet équilibre préserve l'humanité des conflits de grande échelle après la Seconde Guerre mondiale. Il y a des petites guerres, mais Dieu merci, pas de grande échelle. Et nous avons pu surmonter la crise des Caraïbes grâce à l’existence de cet équilibre – personne ne voulait la destruction mutuelle.


En fin de compte, le problème est que les Américains ne sont pas prêts à donner des garanties juridiques de ce que leur système de l'ABM n'est pas dirigé contre la Russie. Néanmoins, Vladimir Poutine l’a souligné, Moscou et Washington ne sont pas des ennemis. Et l'essentiel pour les deux pays – c’est d’avoir de la patience et de continuer les recherches d’un compromis.

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_12_20/Dans-les-relations-internationales-on-ne-peut-pas-exposer-l-autre-joue/

 

Chiron

20.12.2012, 19:13, heure de Moscou

Большая пресс-конференция Путин Владимир Путин

 

 

Poutine connaît la date de la fin du monde

 

Le président Vladimir Poutine a déclaré jeudi en répondant en direct aux questions des journalistes russes et étrangers qu’il n’avait pas peur de la fin du monde.

 

« A quoi bon avoir peur, si la fin du monde est inévitable », a indiqué M. Poutine.

 

Le chef de l’Etat a néanmoins précisé que la fin du monde aurait lieu dans 4,5 milliards d'années, d'après le cycle de fonctionnement du Soleil.

 

« La vie se terminera déjà à cette époque », a ajouté M. Poutine.


Poutine fait état des succès de la Russie sur fond de la crise mondiale

En Russie, le PIB a enregistré une hausse de 3,7 % entre janvier et octobre 2012. Ce chiffre a été cité aujourd'hui par le président Vladimir Poutine au cours de sa « grande conférence de presse ». Le président trouve que c'est un bon résultat sur fond de récession dans la zone euro et d'un ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et en Chine.

Le président de Russie donne à Moscou sa huitième grande conférence de presse. Les organisateurs ont fait appel pour la première fois en direct à un analyseur spécial qui relèvera des mots utilisés le plus souvent, le fond émotionnel général, le rapport entre les sujets évoqués et les noms géographiques mentionnés.

 

extraits de .Conférence de presse de Poutine : coup d'envoi

.

Dmitri Medvedev juge « inacceptable »

la reconnaissance de la France

à l’opposition syrienne 

medvedev-iran

http://www.algerie1.com/actualite/nucleaire-iranien-le-president-medvedev-denonce-les-va-t-en-guerre/attachment/medvedev-iran/

 

.

le-president-russe-dmitri-medvedev.jpg 

Syrie: Medvedev donne une leçon de droit

international à la France

 

Le soutien apporté par la France à la coalition nationale de l’opposition syrienne est « très discutable » et juridiquement inacceptable, a déclaré lundi le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, qui sera lundi à Paris pour une visite de travail.


« Conformément aux principes du droit international approuvés par l’Onu, aucun pays ni aucun État ne doit entreprendre d’action visant à renverser par la force le régime en place dans un pays tiers. Du point de vue du droit international, il est inadmissible de soutenir une autre force politique lorsque celle-ci se retrouve être le principal adversaire du gouvernement légitime d’un pays », a déclaré le chef du gouvernement russe.


Dmitri Medvedev a rappelé que la Russie, contrairement à ce qui est dit, « ne soutient ni le régime Assad ni l’opposition : « Nous avons une position neutre », a assuré le Premier ministre russe en soulignant que la seule solution était l’ouverture de négociations entre les parties en conflit et l’organisation de nouvelles élections. Selon lui, « Moscou n’a aucune envie de voir la Syrie disloquée, provoquant un nouveau foyer de tension au Proche-Orient. Cela profiterait à coup sûr aux extrémistes religieux ».


Quant à la poursuite des livraisons d’armes russes à la Syrie, M. Medvedev a affirmé que « cette coopération militaire a toujours eu un caractère légal », et a souligné par ailleurs qu’il n’y avait pas d’embargo de l’Onu sur les livraisons d’armes à la Syrie.


Source : RIA Novosti

Posté par paslanguedebois à 11:53 - politique ultra nulle du ps -

.

.http://sanscensure2.canalblog.com/tag/r%C3%A9-islamisation

Syrie : Medvedev donne une leçon de droit international à la France

Ingérence impérialiste en Syrie: La Russie dit « Niet »

 

 

Russie facteur de paix : Une preuve de plus 

 

arton8194.jpg?1324327617
Syrie : La Résolution russe expose le parti
anglo-americain de la guerre

 

19 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – A la surprise générale, la Russie a déposé jeudi soir au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution sur la Syrie pour couper court à l’escalade orchestrée par le parti de la guerre anglo-américain vers un conflit mondial.

Alors que tout le monde s’attendait à ce que la Russie défende mordicus le régime de Bachar al-Assad, ce qui permet de lui accoler l’étiquette de « méchant » et de faire monter la tension, la résolution appelle le gouvernement syrien à instituer des réformes démocratiques en négociation avec l’opposition. Et le double piège russe contre le parti de la guerre – dans lequel la France joue à merveille son rôle d’empire junior des Britanniques – c’est que la résolution appelle en même temps les autres protagonistes à respecter le droit international : notamment à ce que les gouvernements étrangers empêchent l’approvisionnement en armes des dissidents syriens – qui ensuite servent à attaquer la police et l’armée – et poussent tous les groupes de l’opposition à entamer des négociations avec le gouvernement.

Lors d’une conférence de presse, le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, Vitali Tchourkine, a dit espérer que ce projet de résolution serve « à enrayer la violence et défendre les droits de l’homme », et a rappelé que le rôle du Conseil de sécurité est « de mettre fin à la crise », mais surtout pas d’« attiser le conflit ». En octobre, la Russie et la Chine avaient bloqué une résolution franco-britannique menaçant de recourir à des sanctions. Mais les Etats-Unis et l’UE exercent d’ores et déjà des sanctions économiques contre Damas, accroissant le potentiel de déstabilisation régionale.

Véritable stratégie d’évitement de guerre, le projet de résolution prend au dépourvu l’alliance franco-américano-britannique qui, après son tour de force en Libye, fournit armes et soutien tactique aux rebelles armés syriens postés en Turquie. Si le scénario libyen venait à se rejouer en Syrie, ce que Russie et Chine sont déterminées à empêcher, c’est l’ensemble du monde qui basculerait dans un conflit international où s’affronteraient les puissances nucléaires.

.

 

Extraits de la résolution russe sur la Syrie

 


Voici un extrait de la résolution russe qui déplaît tant aux va-t-en guerre lui reprochant de ne pas proférer menaces et sanctions. Dans ce projet de résolution, le Conseil de sécurité des Nations unies :


1. Demande que toutes les parties en Syrie mettent immédiatement un terme aux violences, quelle qu’en soit l’origine, conformément à l’initiative de la Ligue arabe ;

2. Presse le gouvernement syrien de mettre un terme à la répression contre ceux qui exercent leurs droits à la liberté d’expression, à se rassembler et à s’associer pacifiquement ; et termine sans délai les enquêtes menées par la commission judiciaire syrienne sur les évènements au cours desquels des civils ou des membres des forces de sécurité ont été tués ou blessés ;

3. Presse aussi tous les groupes syriens d’opposition de se dissocier des extrémistes, d’accepter l’initiative de la Ligue arabe et de s’engager sans préconditions dans un dialogue politique avec les autorités syriennes afin que puisse se tenir des discussions substantielles et en profondeur sur les manières de réformer la société syrienne ; (…)

5. Demande que toutes les parties assurent le respect et agissent conformément au droit international.

6. Appelle à un processus politique inclusif mené par la Syrie dans un environnement libéré de la violence, et menant à la pleine application des réformes répondant effectivement aux préoccupations et aux aspirations légitimes du peuple syrien ; (…)

11. Décide que rien dans cette résolution ne saurait être interprété comme une quelconque autorisation pour une interférence militaire par quiconque.

 

Post complet ici sur mon blog R-sistons à l'intolérable

Scénarios de couleurs partout ? Et en Russie ? Et nous ? C dans l'Air pourri

.

article_imag40be-f43ee.jpg

Le droit international permet-il de soutenir ouvertement l’opposition armée en Syrie ?

.

 

Syrie: la bataille de l'info

La Syrie, victime d'un complot : une preuve de plus - Bahar Kimyongür

Syrie : les rebelles menacent d'un génocide à l'arme chimique - Bahar Kimyongür

Bachar al-Assad, la Syrie et la vérité sur les armes chimiques - Robert Fisk

Syrie : Reuters commet une erreur de traduction qui cache une horreur de tradition - Bahar Kimyongür

Une confirmation que nos médias se foutent du peuple syrien - Bahar Kimyongür

Le F-35 déséquilibre le budget - Manilo Dinucci

Dabh al majrour ! Égorgez devant les égouts ! - Bahar Kimyongür

Le droit international permet-il de soutenir ouvertement l'opposition armée en Syrie ? - Marinella Correggia

 

 

Les navires ne suffiront pas pour évacuer

tous les Russes de la Syrie

россия сирия россия флаг сирия флаг россия 2011 октябрь коллаж


 

Aujourd'hui les ministères de la Défense, des Affaires étrangères et des Situations d'urgence de Russie ont rendu public leur plan d'évacuation. Celle-ci sera effectuée par les voies terrestre, aérienne et maritime.

La voie aérienne présente un danger : le contrôle de la route conduisant à l'aéroport de Damas ayant été pris à plusieurs reprises par les rebelles. Deux solutions restent alors : la voie terrestre par la route Damas – Beyrouth et la voie maritime depuis les ports de Tartous et de Lattaquié. De Lattaquié les réfugiés seront transportés à Chypre où ils seront embarqués par les avions du ministère des Situations d'urgence et des compagnies aériennes Aeroflot et Transaero.

Personne ne peut dire exactement combien de Russes se trouvent à l'heure actuelle en Syrie. Le chiffre officiel est de 30 000 personnes. D'après les données officieuses, rien que les personnes ayant la double nationalité avec leurs enfants sont au moins 50 000.

Diaporama : La vie sous les balles

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_12_19/Les-navires-ne-suffiront-pas-pour-evacuer-tous-les-Russes-de-la-Syrie/ 

Les navires ne suffiront pas pour évacuer tous les Russes de la Syrie

 

 

La flotte russe à Tartous en Syrie

 

dhamiro

20 décembre 2012

 

L’état-major russe : Manœuvres des flottes russes mixtes à proximité du littoral syrien avant la fin du mois :


Moscou / Un responsable d’état-major russe a déclaré aujourd’hui que des formations mixtes des flottes de guerre russes des Mers du Nord, de la Baltique et Noire mèneront avant la fin de ce mois des manœuvres militaires à proximité du littoral syrien.

La source a fait noter que des bâtiments de guerre relevant des flottes des Mers du Nord et de la Baltique ont pris le large vers la partie Est de la Méditerranée où se trouvent nombre de navires de guerre relevant de la flotte de la mer noire.

La source a indiqué que les navires mèneront avant la fin de ce mois des manœuvres sur des opérations militaires près du littoral syrien, soulignant que les navires de la mer noire sont prêts à se rendre à la Méditerranée.

Bogdanov examine avec l’ambassadeur Haddad les développements de la situation en Syrie

L’envoyé spécial du président russe pour les affaires du Moyen-Orient, vice-ministre des AE, Mikhaïl Bogdanov, a passé en revue avec l’ambassadeur de Syrie à Moscou, Ryad Haddad, les développements de la situation en Syrie.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le ministère russe des AE a indiqué que les deux parties avaient échangé leurs points de vue sur la conjoncture en Syrie, soulignant que le côté russe avait affirmé sa position de principe appelant à un règlement politique rapide de la crise en Syrie en se référant au communiqué de Genève.

Pouchkov : Washington avait signé d’une main le communiqué de Genève et soutenu de l’autre le terrorisme

Le chef de la commission des relations internationales à la Douma, Alexeï Pouchkov, a affirmé que les Etats-Unis et les soi-disant « Amis de la Syrie » avaient signé d’une main le communiqué de Genève et soutenu de l’autre les gangs armés en arme et en fonds.

Dans des déclarations données aujourd’hui au correspondant de SANA à Moscou, Pouchkov a imputé aux soi-disant « Amis de la Syrie » la responsabilité de l’échec du plan de l’ex-émissaire des NU pour la Syrie, Kofi Annan, exprimant le doute que les NU soient en mesure de régler la crise en Syrie.

Pouchkov a aussi imputé aux Etats-Unis la responsabilité de l’entrave de l’engagement d’un dialogue entre l’autorité et l’opposition en Syrie en raison de sa reconnaissance de la coalition de Doha.

Quant au déploiement des missiles « Patriot » en Turquie, Pouchkov a estimé que ces missiles n’ont pas été envoyés uniquement en Turquie en raison de la crise en Syrie mais en vue d’attiser la situation avec l’Iran.

Dans une conférence de presse tenue aujourd’hui à Moscou, Pouchkov a indiqué que les mesures prises par les « Amis de la Syrie » visent à faire perdurer la violence.

Il a fait savoir que les positions russes et chinoises envers ce qui se déroule en Syrie sont identiques.


A. Chatta & T. Slimani

http://www.sana-syria.com/fra/55/2012/12/19/458197.htm

 

SYRIE. Le plan secret de la Russie : le déploiement du missile Iskander M 9K720

Publié le 20 décembre 2012


Iskander l5

Iskander l5

 

Les Américains, en retirant leurs navires de la Méditerranée refusent en réalité le risque d’escalade en Syrie. Puisque l’OTAN, en installant des missiles Patriot en Turquie a fait réagir les Russes avec leur arme la plus redoutable, le missile Iskander, la Russie a demandé à Bachar al-Assad d’être plus incisif avec les terroristes. Après les Patriot en Turquie, trois navires de guerre russes avaient mis le cap sur le port de Tartous en Syrie. Un avertissement pour l’OTAN, qui sait qu’il est pratiquement impossible d’agresser la Syrie, et un renforcement probant des armes de défense syrienne.


A bord des vaisseaux de guerre russes, à savoir le Novotcherkassk, le Saratov et le navire MB-304, près de 300 marins. En plus, 24 Iskander M 9K720. Ces missiles de croisière, conçus pour ce genre de conflit, créent la panique dans le camp occidental et/ou ennemi de la Syrie. Pire, ces missiles Iskander -12-, ont été pointés en direction de la Turquie, le reste vers la Jordanie et Israël.


Vladimir Poutine a néanmoins rassuré les Américains de ne pas mettre entre les mains des militaires de Bachar al-Assad, ces armes. D’un autre côté, le déploiement de ces missiles, considérés comme les plus puissants au monde, sont là pour rassurer le régime de Damas. D’une part, dissuader le régime d’utiliser ses armes chimiques, et d’autre part, d’empêcher que les islamistes puissent prendre le pouvoir en Syrie. Du coup, on s’achemine vers une entente entre « grands ».


Pour le camp occidental, la Russie prépare une transition pacifique en Syrie, avec en ligne de mire l’éradication de la vermine terroriste. Mais, du côté russe, c’est toujours le silence. Dans cette nouvelle évolution de ce conflit syrien, il est clair que les Russes agissent, sans faire de bruit comme le camp occidental qui use et abuse d’un langage guerrier entre menaces et salmigondis, qui sont en réalité de l’esbroufe.


La Russie veut donc que Bachar al-Assad en finisse avec les terroristes et négocie avec l’opposition pour une vraie sortie de crise, tandis que le camp occidental a peur que le régime ne s’effondre, in fine, en faveur des extrémistes islamistes. Aussi bizarre que ça puisse paraître, quant à l’évolution sur le terrain et la mainmise islamiste sur le conflit, côté rébellion, l’Occident préfère finalement le régime de Bachar al-Assad sans vouloir le déclarer de peur de reconnaître sa défaite.


Les Russes auraient donner à Assad un mois pour faire le nécessaire sinon…


Nous ne connaissons pas la suite mais, ce serait qu’il quitte le pouvoir. Néanmoins, il sera assuré d’une protection pour lui et sa famille…Ce n’est qu’une supposition de notre part.

 

http://allainjules.com/2012/12/20/syrie-le-plan-secret-de-la-russie-le-deploiement-du-missile-iskander-m-9k720/

 

 

Les BRICS, ces puissances mutantes

de la mondialisation

 

Les BRICS sont LES pays à surveiller puisqu’ils représentent le bloc qui affrontera les USA et Israël (ainsi que leurs toutous) en cas de conflit majeur au niveau de l’Iran. BRICS est l’acronyme pour Brazil-Russia-India-China-South Africa, en français: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud, de grosses puissance financières que finalement, nous ne connaissons pas tant que cela. Une petite mise au point sur ce qui est vrai (ou non) s’impose donc…


Qu’est ce que l’Afrique du Sud a de commun avec le Brésil, l’Inde, la Chine et la Russie? Ces puissances émergentes incarneraient l’avenir de l’économie mondiale. Un expert des BRICS démêle le vrai du faux.


brics.jpgLes dirigeants du Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, le 18 juin 2012 au Mexique. REUTERS/Victor Ruiz

Le PIB cumulé des BRICS est aujourd’hui presque égal à celui des États-Unis. Incarnent-ils pour autant l’avenir de l’économie mondiale?

1 – «Les BRICS constituent une catégorie à eux seuls.»

2 – «La montée en puissance des BRICS est inexorable.»

3 – «Les BRICS ont tiré profit de la crise financière.»

4 – «Les BRICS défient toute concurrence.»

5 – «Les BRICS sont les meilleurs pays pour les investisseurs.»

6 – «Les BRICS vont dépasser l’Occident.»

Quoi qu’il en soit, une chose est certaine: ces grandes économies émergentes marqueront de leur sceau le XXIe siècle.

 

vor le post ici :

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/11/26/les-brics-ces-puissances-mutantes-de-la-mondialisation/#more-34414

 

Voir aussi :

L’empire se fissure… L’arrogance criminelle de Washington n’a plus de limites…

 
russia-and-us

Washington impose des sanctions

contre les Russes :

la «règle Magnitsky»

Avec sa puissance en déclin, Washington n’a pas pu conserver la Russie en dehors de l’OMC. Le congrès a montré son impotence en ferrant la normalisation du commerce avec la Russie avec ce qui est appelé “la règle de Magnitsky”.

 

(..) Le diabolisme de Washington est en train de nous mener à la guerre nucléaire et à la destruction de la vie sur Terre.

Paul Craig Roberts

 

http://www.globalresearch.ca/sanctions-against-the-russians-obdurate-washington-and-the-magnitsky-rule/5315261

Traduction : Résistance 71

http://www.mondialisation.ca/washington-impose-des-sanctions-contre-les-russes-la-regle-magnitsky/5315526

 

..


La Douma russe a encore durci mercredi sa réaction à la "loi Magnitski" américaine, interdisant pêle-mêle l'adoption d'enfants russes par des Américains, les ONG "politiques" financées par Washington, et prévoyant de dresser une "liste noire" des étrangers indésirables en Russie. 
Post ici :

http://fr.news.yahoo.com/russie-d%C3%A9put%C3%A9s-interdisent-ladoption-denfants-russes-am%C3%A9ricains-140135817.html

 

 

JPEG - 58.8 ko
Cheikh Ahmad Moaz Al-Khatib
Un lobbyiste de Shell à la tête
de la Coalition nationale syrienne
Les multiples visages de cheikh Ahmad Moaz Al-Khatib
par Thierry Meyssan
  Damas (Syrie)


Totalement inconnu du public international, il y a une semaine encore, cheikh Moaz al-Khatib a été propulsé président de la Coalition nationale syrienne, représentant l’opposition pro-occidentale au gouvernement de Damas. Décrit par une intense campagne de relations publiques comme une haute personnalité morale sans attaches partisanes ou économiques, il est en réalité membre des Frères musulmans et cadre de la compagnie pétrolière Shell.

 

 

 

Et sur ce site,


Les groupes armés d’Alep s’engagent pour un État islamique

 

Relance du chantier de gazoduc Iran-Irak-Syrie

 

Rosneft devient la première entreprise pétrolière mondiale

 

 

La Syrie, la Russie et la France

Alexandre Latsa
10:10 19/12/2012
"Un autre regard sur la Russie" par Alexandre Latsa

"La Russie, qui est le principal obstacle pour une intervention efficace afin d'arrêter les combats et les meurtres, est en train de perdre".

Ces propos absolument stupéfiants sont ceux tenus par Bernard Kouchner, l’ancien ministre des Affaires Etrangères françaises, dans une interview sur Europe 1 le 13 décembre dernier. Celui-ci rajoutera dans l’interview qu’il aurait: "préféré une intervention militaire" et que "les français sont avec les anglais le moteur politique pour le départ du dictateur Assad".

Cette déclaration intervient alors qu’une fois de plus le mainstream médiatique a complètement occulté la réalité pour tenter de faire porter à la Russie une responsabilité qui n’est pas la sienne. Les grands médias se sont en effet jetés sur une annonce qui n’en était pas une pour affirmer que la Russie "lâchait Bashar", "abandonnait Bashar", "envisageait la défaite de Bashar", "perdait confiance", "envisageait une victoire de l’opposition" quand elle ne faisait pas simplement "marche arrière". Les médias se basaient sur une déclaration faite par le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov aurait reconnu la "possibilité d'une victoire de l'opposition syrienne". Malheureusement la seconde partie de la phrase a été oubliée (volontairement sans doute) par les correspondants du mainstream médiatique et cette seconde partie était: "… Si elle est soutenue de l’extérieur", ce qui on en conviendra change le sens de la phrase.

Ce n’est pas la première fois que la Russie est prise à partie dans cette guerre médiatique contre la Syrie et c’est la seconde fois que Michael Bogdanov est pris à partie par des medias. En aout dernier, un journal Algérien avait en effet affirmé que celui-ci émettait des doutes sur l’avenir du président Assad, ce qui avait été démenti de la même façon: le vice ministre n’avait donné aucune interview. Un mois plus tôt, c’est l’ambassadeur de Russie en France Alexandre Orlov qui s’était vu attribuer une phrase totalement sortie de son contexte et qui avait été démentie tant par le ministère syrien de l’information que par l’ambassadeur lui même.

Il n’a pas fallu 24 heures pour que le Ministère des affaires étrangères russe clarifie la situation et rappelle de nouveau les journalistes à la réalité et aux faits: "nous voudrions noter que monsieur Bogdanov n'a fait dernièrement aucune déclaration officielle ni donné d'interviews spéciales aux journalistes". Pas de chance donc pour les journalistes français, qui se sont une énième fois totalement trompés : la Russie ne compte pas infléchir sa position sur la Syrie. La position de la Russie reste ferme en plus elle vient de recevoir le soutien du Brésil, qui consolide un regroupement diplomatique Russie/Chine (BRIC) opposé a une intervention militaire, et qui cette fois ne devrait vraisemblablement pas laisser se répéter le scenario Libyen.

Il est difficile d’imaginer les futurs développements en Syrie. La pression sur le régime Syrien n’a jamais été aussi forte, pendant que le front intérieur s’est inexorablement déplacé vers le centre politique du pays, tout en tournant de plus en plus à l’affrontement anarchique entre communautés. Pourtant, si la montée en puissance des groupes Islamistes radicaux et des mercenaires Djihadistes étrangers est évidente au sein de l’opposition, le recours croissant au terrorisme prouve sans nul doute leur impuissance face à l'armée syrienne qui a remporté tous les affrontements urbains d’Alep à Damas.

On peut quand même se demander ce qui pourrait se passer si ces affiliés d’Al-Qaïda venaient à bénéficier d’un affaiblissement majeur, voire total du pouvoir Syrien, et à s’emparer de sites chimiques ou d’une quantité d’armes importantes, que l’on pourrait retrouver impliquées dans des actes terroristes contre des pays européens. Les images des islamistes du Front Al Nosra en train de faire des tests chimiques sur des animaux après la prise d’un centre de recherche (serait ce celui de la base Souleimane?) devrait faire réfléchir les commentateurs, analyses et décideurs occidentaux. Que dire de cette interview de leur commandant qui présente ses recrues étrangères et dit être prêt au Djihad contre les pays de l’Ouest y compris et l’Amérique?

De nombreux radicaux islamistes qui combattent en Syrie (et ont capturé la journaliste Ukrainienne Anhar Kotchneva qu’ils menacent d’exécuter) viennent en outre officiellement d’appeler à "ce qu’aucun citoyen russe, Ukrainien ou Iranien ne sorte vivant de Syrie" et à des attaques contre les ambassades de l’Ukraine et la Russie. Une déclaration de guerre contre la Russie qui fait suite aux récents appels hostiles de leaders Islamistes radicaux contre la Russie, qui vont dans le sens des discours prononcés par les tenants de cet Islam radical en Turquie, lors de la visite de Vladimir Poutine le mois dernier, ou encore de ceux des nombreux islamistes étrangers qui combattent en Syrie.

Dans ce contexte on peut se demander si les propos de Bernard Kouchner ont une quelconque utilité. Pour l’instant l’Armée Syrienne empêche la situation de virer à un chaos dont on peut se demander ce qu’il pourrait amener dans la région et même au delà. Si en Syrie certains se battent pour le départ d’Assad, d’autres se battent pour l’établissement d’un émirat Islamique (sur le modèle des Talibans comme expliqué ici) et près de la moitie de la population se bat simplement pour la survie des minorités. Michael Bogdanov ajoutait dans sa déclaration que "La lutte va devenir de plus en plus intense et la Syrie va perdre des dizaines – peut-être des centaines – de milliers de civils". Alors que l’Onu parle elle d’envoyer 10.000 hommes sur le terrain, une chose semble aujourd’hui certaine si la situation internationale reste en l’état: cette guerre ne fait peut être que commencer.

L’opinion exprimee dans cet article ne coïncide pas forcement avec la position de la redaction, l'auteur étant extérieur à RIA Novosti.

Alexandre Latsa est un journaliste français qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie".


"Un autre regard sur la Russie": La bataille pour l’Eurasie va-t-elle s’accélérer?

 "Un autre regard sur la Russie": Quel modèle de société pour la Russie de demain?

"Un autre regard sur la Russie": Dialogue Russie – Occident: un problème de morale?

"Un autre regard sur la Russie": La Russie: incarnation du rêve gaulliste au 21ème siècle?

 "Un autre regard sur la Russie": La guerre totale contre la corruption a-t-elle commencé?

"Un autre regard sur la Russie": Une déclaration de guerre contre la Russie?

"Un autre regard sur la Russie": Quel bilan tirer des dernières élections en Fédération de Russie?

 

"Un autre regard sur la Russie": La faillite des révolutions colorées

"Un autre regard sur la Russie": Pourquoi Vladimir Poutine?

"Un autre regard sur la Russie": Une petite histoire de l’administration russe…

 

.

 

Publié le 22 décembre 2012

Bashar al-Assad

Bashar al-Assad

 

Alors que Barack Obama, qui a nommé John Kerry comme Secrétaire d’état en remplacement de la menteuse Cruella aka Hillary Rodham Clinton, ne parle plus de la Syrie ou de Bachar al-Assad depuis la fermeté russe, l’incapable de l’Elysée parle toujours de la Syrie. Et pourtant, l’heure est à autre chose. L’armée arabe syrienne a désormais sécurisé la plus grande partie de la ville de Hama ainsi que sa banlieue. Et que font les amis de François Hollande ? Des opérations suicides. Ainsi, après avoir échoué à terroriser les populations, ils tentent maintenant d’atteindre les points vitaux de l’économie syrienne, sans succès.


L’électricité était éteint dans certains quartiers de Damas après que les terroristes aient saboté une ligne à haute tension. Le ministre de l’Energie a confirmé que le retour de l’électricité se fera graduellement dans ces quartiers. Le rétablissement prendra 48 heures.

Le président russe, Vladimir Poutine, a réaffirmé la position russe, qui veut que la paix soit rétablie en Syrie:

« Notre position est claire à l’égard de ce qui se déroule en Syrie. Nous ne protégeons pas la direction syrienne, mais nous croyons que pour parvenir à une solution durable en Syrie, il faut se mettre d’accord sur son avenir et garantir les intérêts de tous les Syriens »

Dans le même ordre d’idées, Sergueï Lavrov  le ministre russe des affaires étrangères s’est dit étonné de la logique des pays occidentaux dans le traitement de la crise en Syrie:

« Ces pays qui fournissent aux terroristes fonds et armes imputent au gouvernement syrien la responsabilité si les armes chimiques tombent entre les mains de ces terroristes » (..)

 

 

http://allainjules.com/2012/12/22/video-syrie-les-amis-de-francois-hollande-ne-savent-plus-quoi-inventer/

.

 

AmericaFreedomToFascism812.

http://mediabenews.wordpress.com/2012/11/15/lamerique-democratique-a-surpasse-lallemagne-fasciste/

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 19:09

.

Le président russe Vladimir Poutine (à gauche) est accueilli par le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Zhijun à son arrivée à Beijing, en Chine, le 5 juin 2012 Le président russe Vladimir Poutine (à gauche) est accueilli par le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Zhijun à son arrivée à Beijing, en Chine, le 5 juin 2012

 

 

Russie: Acteur géopolitique décisif

Axe sino-russe chance pour la paix

Par eva R-sistons

 

 

 

 

L'Occident tente d'imposer sa domination au monde. Mais sur sa route, de plus en plus d'obstacles se lèvent. Et en Syrie, la machine à éliminer les résistances s'est enrayée.... Grâce à la Russie, surtout !

 

La Russie dénonce l'ingérence étrangère dans les affaires intérieures des pays, et la déstabilisation de ceux-ci par l'Etranger. Et pour elle, par exemple, ce sont les Syriens, et eux seuls, qui doivent décider de l'avenir de leur pays, l'Occident n'a pas à intervenir ni même à faire pression.  Echaudée par les évènements récents en Libye, la Russie n'autorisera pas le recours à la force, elle n'autorisera pas le renversement par la force du régime syrien. Pour elle, seule compte la voie diplomatique, politique, bref la négociation, et chaque conflit doit trouver une issue pacifique : La force ne mène nulle part. La Russie est manifestement un grand acteur de paix dans le monde. Et lorsqu'on regarde les conséquences des aventures militaires impériales à travers le monde - en Irak ou en Libye -, on s'aperçoit en effet que les interventions pour soi-disant défendre la démocratie ou les populations civiles, causent en réalité plus de dégâts et de victimes que le non-interventionnisme.

 

La chance de la Russie, aussi, dans le brûlant contexte actuel, est d'avoir à sa tête non plus un Eltsine alcoolique, malléable, et sensible au sirènes de l'Occident, mais une personnalité très forte, Vladimir Poutine (d'ailleurs réellement mieux élu que nos dirigeants) aimant passionnément son pays et le défendant (d'où la désinformation des Grands Médias à son égard, et leurs attaques continues), et bien décidé à redonner à l'Etat qu'il préside, une place de choix dans le concert des nations. Et la chance du monde, est d'avoir en Poutine un anti-interventionniste, choisissant de privilégier la solution politique à la solution militaire. L'Amérique s'est bâtie en exterminant les populations autochtones, et son credo est la force, comme les shérifs réglant les problèmes à coups de révolver. En face des Etats-Unis se dresse maintenant la Russie, championne de la voie diplomatique, mais consciente de la menace que fait peser sur son existence même le complexe militaro-financier anglo-saxon. Vladimir Poutine commence d'ailleurs à évoquer pour son pays la perspective de nouveaux grands sacrifices, comme au temps de Napoléon et d'Hitler (21 millions de morts russes à comparer aux 300.000 américains pourtant seuls évoqués par les médias de désinformation). 

 

Défendre la non-intervention, cela signifie d'abord le respect de la souveraineté des Etats, ensuite le refus de changer un Régime par la force. Voilà qui est aux antipodes de la politique menée par les Anglo-Saxons, les Israéliens et les caniches européens.  .  

 

Vladimir Poutine n'est pas seulement anti-interventionniste, il est aussi un fervent partisan d'un monde multipolaire, seule vraie chance pour la paix dans le monde.

 

 

L'Axe sino-russe:

Une chance pour le monde, pour la paix

 

On assiste à un renforcement de l'alliance russo-chinoise, la Russie devient un partenaire stratégique de la Chine: Accroissement de la coopération dans le domaine militaire, diplomatique, économique, énergétique (centrales nucléaires..), ou en matière de sécurité. Russes et Chinois sont bien décidés à gérer les crises ensemble. Cette alliance est scellée POUR la paix, face aux Etats-Unis. Ainsi, alors que l'Occident plonge dans la crise, alors qu'il s'effondre économiquement, alors qu'il tente de compenser ses échecs et de les masquer en lançant de sanglantes aventures militaires prédatrices, criminelles, et hypocrites (déguisées en interventions humanitaires), le centre de gravité se déplace vers l'Asie, espoir pour tous ceux qui aspirent à la paix et donc à un monde multipolaire. Hélas, cette réorganisation du monde renforce l'agressivité des Américains, avec comme corallaire la rage de contrer, d'abattre les rivaux potentiels les plus puissants par tous les moyens, même en utilisant des armes de destruction massive que l'on refuse aux autres pour mieux les écraser, ensuite. 

 

Ainsi, l'Organisation de Coopération de Shangaï, créée en 2001, est une organisation asiatique regroupant la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan, le Kirghizistan. Soudée, influente, elle donne des sueurs froides à l'Occident - tout comme, par exemple, l'Alliance "bolivarienne" contre l'impérialisme américain. La prétendue Communauté internationale se rétrécit de plus en plus, et les pays émergents jouent un rôle de plus en plus important. L'Occident ne maintient son influence que par la force - jusqu'à quand ? En tous cas, l'Organisation de Shangaï est une épine de plus en plus sérieuse dans son pied impérial et impérialiste, et elle aspire à faire contre-poids à l'arrogante puissance des Etats-Unis. Aujourd'hui, sa présence sur la scène internationale signifie clairement qu'il y a désormais une ALTERNATIVE à la diplomatie occidentale, et cela change la donne géopolitique.

 

Quant à la position de la France, elle n'a pas vraiment changé aujourd'hui avec le PS. Tapis rouge pour le conservateur Rajoy, et accueil glacial pour Poutine. La France ne prend plus la tête des croisades impériales comme du temps de Nicolas Sarkozy, mais elle a choisi son camp, qui n'est plus celui de l'indépendance et de la différence saluée, admirée dans le monde, mais de l'alignement servile sur les positions de l'OTAN, avec le risque majeur de nous entraîner dans des guerres meurtrières et même nucléaires qui ne sont pas les nôtres. Le Gl de Gaulle, visionnaire, avait vu juste : L'avenir est à un axe culturel, économique, militaire Paris-Berlin-Moscou, seul porteur d'équilibre géopolitique et de paix; d'ailleurs, l'Allemagne se tourne de plus en plus vers la Russie. Choisir la voie anglo-saxonne n'est pas seulement contre-nature pour la France, mais du suicide. 

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

Axe sino-russe chance pour la paix - Nous avons besoin de la Russie

.

La Machine de « Guerre civile » de l'OTAN débarque en Syrie

Traduction : SOTT
 

Les troupes de la mort : Des recrues de l'Armée syrienne libre arborent fièrement le drapeau noir d'Al-Qaïda, la base de données des mercenaires/terroristes occidentaux
Ce n'était qu'une question de temps avant que les tueurs professionnels de l'OTAN ne soient chargés de commettre un massacre en Syrie qui pourrait être imputé au gouvernement syrien par les larbins de l'ONU. Cependant, cette fois-ci, cette mascarade ne se déroule pas tout à fait selon leurs plans.

Le 28 mai 2012 (« Memorial Day » aux US, pour ceux qui apprécient l'ironie), le public du monde entier a subi une attaque frontale de la part des médias occidentaux, qui ont rabâché tels des perroquets la propagande de l'OTAN et du Conseil de sécurité de l'ONU, en condamnant « un massacre commis par les troupes syriennes » dans le village de Houla le vendredi 25 mai.

Même si les victimes de Houla étaient des partisans d'Assad, les médias ont reçu l'ordre de déverser un torrent d'insultes à l'encontre du gouvernement syrien dans l'espoir qu'elles auront assez d'effet pour justifier une intervention de type « démocratisation chirurgicale » dans un futur (très) proche.
Les « ambassadeurs » britannique, allemand, français et azerbaïdjanais (rien que ça !) du Conseil de sécurité de l'ONU n'ont pas perdu de temps pour pointer du doigt le gouvernement syrien et porter des allégations mensongères selon lesquelles il y aurait « des preuves claires de tirs d'artillerie et de pilonnage par le régime syrien. » En fait, il a été révélé que la grande majorité des victimes avaient été tuées à bout portant, nombre d'entre elles ayant été massacrées à la hache.


Victimes du massacre de Houla enterrées dans une fosse collective
Réfléchissez un instant au récit bidon que les défenseurs de la « démocratie » occidentale tentent de faire gober au public : nous sommes tous censés croire que l'armée syrienne a tiré au char sur ces gens, puis s'est retirée de la zone, permettant à « Al-Qaïda-en-Syrie » d'aligner les corps, de prendre des photos et de filmer ces actes épouvantables avant de les poster sur tout le Web. De plus, l'unique séquence filmée sur les lieux du massacre montre un homme habillé en civil émerger d'une ruelle et tirer au lance-roquettes en pleine rue, une séquence qu'on s'est empressé de décrire comme « les forces syriennes pilonnant leur propre peuple. »

C'est un fait parfaitement documenté que des centaines de mercenaires soutenus par les US, Israël et la GB sont en train d'opérer en Syrie, armés jusqu'aux dents avec des armes américaines. Leur mission est de générer le chaos et la peur en assassinant aveuglément des civils syriens, fournissant ainsi aux va-t-en-guerre occidentaux la justification pour une intervention militaire ou - espèrent-ils - l'expulsion du président Assad. Même Ban Ki Moon, le secrétaire barjot de l'ONU, a reconnu il y a 10 jours qu'« Al-Qaïda » était derrière les nombreux attentats à la voiture piégée qui ont tué tant de Syriens innocents.

En avril 2011, un des leaders de ces mercenaires d'« Al-Qaïda » avait déclaré que son job était « d'ouvrir le feu sur les manifestants afin de semer la confusion et pousser les gens à croire que les forces de sécurité tiraient sur les contestataires. » Alors, par qui ces tueurs à gage professionnels sont-ils armés et payés, au juste ? Parce qu'au rythme où les hauts représentants syriens se font liquider ou sont pris pour cible dans des attentats à la voiture piégée spectaculaires et autres tentatives d'assassinats, nous n'avons manifestement pas affaire à une bande de jihadistes désorganisés motivés par la ferveur religieuse. Le fait que des agents des États occidentaux aient été pris la main dans le sac en train de se battre aux côtés d'« Al-Qaïda » en Syrie à plus d'une occasion pourrait-il avoir quelque chose à voir avec ça ?

La présence d'« Al-Qaïda » en Syrie est de moins en moins mentionnée dans les médias officiels parce que, ici, « Al-Qaïda » (les mercenaires engagés) joue le rôle des « gentils », à savoir l'Armée syrienne libre. Comme en Iraq, le but des tueurs de l'OTAN en Syrie est de générer un maximum de chaos et de bain de sang afin de donner corps à la « réalité » plausible d'une « guerre civile » imminente. Après tout, c'est terrible une guerre civile, c'est quelque chose qu'il faut éviter, même si cela implique de bombarder le pays jusqu'à l'âge de pierre, d'y débarquer et d'en prendre le contrôle. Au final, il faut protéger le peuple de lui-même, pas vrai ? Demandez juste aux 40 000 personnes soufflées par les bombes sous le mandat de « responsabilité de protéger » accordé à l'OTAN par l'ONU l'an dernier en Libye.


Cadavres des enfants syriens tués lors d'un massacre barbare par les mercenaires d'« Al-Qaïda » soutenus par l'Occident et qui se font appeler l'Armée syrienne libre. Ils ont délibérément assassiné des enfants à bout portant parce qu'ils savaient que cela provoquerait l'indignation des Occidentaux et inciterait les gens à réclamer un « changement de régime »
Les Syriens ont voté massivement (à hauteur de 90%) en faveur de réformes constitutionnelles il y a trois mois. Peu importe, les puissances occidentales sont déterminées à leur donner une leçon de « démocratie », en réutilisant contre les Syriens littéralement les mêmes armes qui ont servi à briser les Libyens.

Notons également que le massacre a eu lieu juste un jour avant l'arrivée du soi-disant négociateur de paix de l'ONU, Kofi Annan. Méditons donc un peu là-dessus : le gouvernement syrien, bien conscient du fait que la Syrie allait bientôt se retrouver sous le feu des projecteurs médiatiques internationaux, a décidé, dans une manœuvre inspirée, de s'engager dans la pire campagne de relation publique imaginable, en ordonnant aux troupes syriennes de tuer des dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants innocents ! Voilà un acte diplomatique rondement mené. Mais, bien entendu, nous oublions qu'Assad est un malade qui ne sait pas ce qu'il fait, non ? Nous sommes censés croire que lui et les membres de son gouvernement n'ont pas même une paire de neurones à eux tous réunis !

Pire, les journalistes occidentaux s'avèrent tellement stupides qu'ils sont incapables de détecter ce stratagème et de réaliser qu'il s'agit CLAIREMENT d'une mise-en-scène visant à diaboliser de façon extrême le gouvernement Assad ! Quant à « nous, le peuple », nous sommes censés avaler cette grosse couleuvre, tandis que des Syriens ordinaires se font massacrer et s'entendent dire que le salut va arriver sous la forme d'un tapis de bombes de l'OTAN. Nous sommes au XXIe siècle, dans une société mondialisée dominée par l'hypercommunication, mais personne n'est capable de voir ni d'entendre ce qui se passe vraiment en Syrie, même si tout est là sous leurs yeux ! Le gouvernement Assad fait de son mieux pour contrer le « tsunami de mensonges » et de violence qui est en train de s'abattre sur la Syrie, mais cela fait longtemps qu'il a perdu la guerre de propagande et qu'il est tourné en ridicule quotidiennement parce qu'il affirme que les US, Israël, la GB et leurs amis sont derrière ces atrocités.

Lorsqu'il s'agit d'obtenir un soutien pour une guerre contre l'Iran, la propagande concernant son programme nucléaire inexistant reçoit un petit ravalement de façade par les agences de renseignement occidentales, via la secte terroriste de l'OMPI. Dans le cas de la Syrie, tous ces récits d'atrocités commises par l'armée syrienne sont colportés par l'« Observatoire syrien des droits de l'homme » basé à Londres et par les « Comités de coordination locale », fondés sur les fictifs « activistes en Syrie ». Les médias occidentaux se contentent de recycler leurs ordures et de les présenter comme « Les actualités », sans prendre la peine de vérifier qui commet vraiment ces meurtres.

Si, en dépit des preuves que vous avez été totalement manipulé (eh oui, une fois encore !), vous n'arrivez toujours pas à saisir ce qui se passe réellement en Syrie, considérez ce fait historique relégué aux oubliettes :

L'Histoire se répète
Fin 2003, l'année de l'invasion de l'Iraq, Matthew Hones, Maître de conférences en Histoire au Royal Holloway College de Londres, a découvert des documents « d'une franchise effarante » : des accords établis en 1957 entre le Premier ministre de l'époque, Harold Macmillan, et le Président US, Dwight Eisenhower, concernant « un plan CIA-MI6 visant à orchestrer de pseudo-incidents frontaliers comme prétexte pour une invasion (de la Syrie) par des pays voisins pro-occidentaux ».

Au cœur du plan se trouvait l'assassinat des hommes de pouvoir derrière le Président Shukri al-Quwatli. Les personnes visées étaient Abd al-Hamid Sarraj, chef des Renseignements militaires ; Afif al-Bizri, chef de l'État-major syrien ; et Khalid Bakdash, chef du Parti communiste syrien.

Le document fut rédigé à Washington en septembre 1957 :
« Afin de faciliter l'action des forces libératrices, réduire les capacités du régime à organiser et diriger ses actions militaires... pour aboutir aux résultats désirés le plus rapidement possible, un effort particulier devrait viser l'élimination de certains individus clés.

Leur élimination devrait être accomplie au début du soulèvement et de l'intervention, et à la lumière des circonstances du moment. »

Une fois prise la décision politique de semer l'agitation en Syrie, la CIA et le SIS (MI6) tenteront d'organiser en sol syrien des incidents mineurs, du sabotage et des coups de main (sic), en travaillant en collaboration avec des individus.
 
[...] Les incidents ne devraient pas se concentrer à Damas [...] il faut prendre soin d'éviter d'inciter les dirigeants du régime syrien à prendre des mesures supplémentaires pour assurer leur protection personnelle. »
De plus : « un important degré de peur [...] des incidents et des affrontements frontaliers (mis en scène) [...] fourniraient un prétexte à une intervention [...] de l'Iraq et de la Jordanie  - alors sous mandat britannique.

Le but était de « donner l'impression que la Syrie était responsable des complots, des actes de sabotage et de violence visant les gouvernements frontaliers [...] La CIA et le SIS [MI6] devraient utiliser leurs aptitudes sur le plan psychologique et sur le terrain pour augmenter la tension. »

Les incursions en Iraq, en Jordanie et au Liban incluraient « des actes de sabotage, des conspirations internes et diverses actions armées musclées ». Ces actions, conseillait le document, devaient être imputées à Damas.
Voilà donc le tableau, les gars : la même vieille tactique éculée et mal dégrossie vient d'être employée une fois encore. Combien de fois allons-nous encore gober les bobards incroyables qu'on ne cesse de nous servir ? Si cela ne tient qu'aux gouvernements et aux magnats des médias occidentaux, ils continueront à nous entuber jusqu'à notre mort, parce qu'il est clair qu'ils sont convaincus que les citoyens des nations occidentales sont de parfaits imbéciles munis de la capacité de raisonnement d'un navet.

Mais peut-être ont-ils raison. Oui, peut-être, parce qu'ils n'ont aucun scrupule à faire passer des photos d'Iraq prises il y a 10 ans pour des photos de massacre en Syrie.

Cette photo a été prise par Marco di Lauro en Iraq en 2003. Remarquez la légende dans le coin droit : « PHOTO PRISE PAR UN ACTIVISTE ».
Peut-être ont-ils raison, parce qu'apparemment, c'est trop demander au citoyen lambda que de surmonter le « shock and awe » et d'utiliser son cerveau pendant un instant pour comprendre le tableau : ressources naturelles, budgets militaires, profits du complexe militaro-industriel et plaisir à tuer.

Les puissances occidentales veulent éliminer Assad parce qu'il fait obstacle au passage des oléoducs de la mer Caspienne jusqu'aux raffineries et ports israéliens. Dégager Assad faciliterait aussi une intervention officielle de l'Occident en Iran. Il n'est donc pas surprenant qu'à la suite du massacre de Houla, le gouvernement psychopathique d'Israël, dirigé par le très dérangé Benjamin Netanyahu, ait sauté sur l'occasion de non seulement condamner Assad, mais aussi de prétendre que l'Iran et le Liban étaient également responsables et qu'il fallait s'occuper d'eux en plus de la Syrie ! Sérieusement, tout cela ferait une magnifique comédie noire, si les coûts de production n'incluaient pas des litres de sang innocent versé.

Pour sa part, le gouvernement américain se tient pour l'instant relativement tranquille, missile croisière tomahawk à la main, attendant de recevoir le feu vert d'en haut pour commencer à tuer (et à faire du profit) pour de bon, sous la forme d'une « intervention humanitaire ». Dans une manœuvre sans aucun doute coordonnée, des ambassadeurs syriens ont été expulsés (le 29 mai) des US, de la GB, de France, d'Allemagne, d'Italie et d'Australie.

C'est le Vietnam, c'est le 11 septembre, c'est l'Afghanistan, c'est l'Iraq, ce sont les attentats de Londres et de Madrid, c'est la Libye qu'on nous ressort, les gars, et apparemment vous n'êtes pas assez nombreux à en avoir ras le bol. Alors asseyons-nous confortablement et regardons le spectacle, la prochaine vague de massacres au nom de la « liberté et de la démocratie », et calmons nos angoisses en avalant une autre petite dose de mensonges éhontés, cela nous aidera à continuer à croire que nous ne vivons PAS sous le joug d'un empire brutal assoiffé de sang, dirigé par des monstres infanticides en costards-cravates.

Passez une bonne journée.

en GUERRE, là-bas ! à cause du  GAZ, en SYRIE !

Meilleur du WEB  -  http://fr.sott.net

http://fr.sott.net/articles/show/8241-La-Machine-de-Guerre-civile-de-l-OTAN-debarque-en-Syrie

 

. 

.

Coups de semonce russes : le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale


Lors de la célébration de la victoire contre le nazisme, le 9 juin dernier, le président Vladimir Poutine a insisté sur la nécessité pour la Russie de se tenir prête à un nouveau sacrifice.
La crise syrienne a changé de nature. Le processus de déstabilisation qui devait ouvrir la voie à une intervention militaire légale de l'Alliance atlantique a échoué. Ôtant leur masque, les États-Unis ont publiquement évoqué la possibilité d'attaquer la Syrie sans l'aval du Conseil de sécurité, comme ils le firent au Kosovo. C'était feindre d'ignorer que la Russie de Vladimir Poutine n'est pas celle de Boris Eltsine. Après s'être assuré du soutien chinois, Moscou a tiré deux coups de semonce en direction de Washington. La continuation des violations du droit international par l'OTAN et le CCG risque désormais d'ouvrir un conflit mondial.

Le président Vladimir Poutine a placé son troisième mandat sous le signe de l'affirmation de la souveraineté de son pays face aux menaces directement lancées contre la Fédération de Russie par les États-Unis et l'OTAN. Moscou a maintes fois dénoncé l'élargissement de l'OTAN, l'installation de bases militaires à ses frontières et le déploiement du bouclier antimissile, la destruction de la Libye et la déstabilisation de la Syrie.

Lire plus..
.
Voir aussi :

Syrie : les USA menacent d'employer la force

http://www.news26.tv/proche-orient/2007-syrie-le-nouveau-massacre-ouvre-t-il-la-voie-de-la-guerre.html

 

Pierre Piccinin et la monstrueuse illusion de l’« ingérence humanitaire »

 

La vérité sur la Syrie commence à transpirer


Syrie : Les rebelles sont responsables du massacre de Houla

.

 

 

Sélection :

 

Europe: TOUT ce qu'on vous a toujours caché. Vidéo à ne pas manquer

 

Le 11/9 vu par un humoriste ensuite repenti, Pensée unique oblige ! (vidéo)

 

Syrie, Iran: Et Israël, dans tout ça ? Projets effroyables, semble-t-il..

 

Mohamed Merah travaillait pour les RG (Le Point.fr)

 

 

 

 

Enfin un grand homme politique français dénonce le Nouvel Ordre Mondial (vidéo)

Déchirons les traités européens et reprenons le chemin de la liberté !

Nos gouvernements sont-ils devenus des instruments de grand bandistisme ?

Dans la Grèce rurale, la révolution des jardins

Banqueroute en vue, la catastrophe a commencé (Chronique Agora)

Le patrimoine français est bradé (les banksters sont gloutons !)

La Russie et la Chine vont accroître leur coopération militaire

La Russie garante des chrétiens d'Orient - L'ALBA solidaire de la Syrie

L’armée américaine va-t-elle revenir au Vietnam ?

Libye,Afrique,Africom: Catastrophe en cours, massacre tu par Gauche, écolos..

 

OTAN: Danger majeur pour l'humanité (+ une courte vidéo extraordinaire)

 

.

.

Victoria Grant,12 ans, explique l'escroquerie de l'argent-dette (super vidéo 6 mn)

 

.

Notoriété Internet des partis politiques français selon Alexa Rank, juin 2012 - Classement Internet, pour info

 

8 premiers partis en France, dans l'ordre: FN, PS, UMP, Front de Gauche, Parti Pirate, UPR de F. Asselineau, Europe Ecologie les Verts, Debout la République de N. Dupont-Aignan,...

 

.
.
.

Syrie: l’opposition armée se dote d’armes chimiques (agence). Le Régime syrien sera-t-il rendu responsable ?

10 juin 2012 Posté par benji sous Géopolitique

L’horreur va atteindre des sommet avec une information comme celle-ci! Les rebelles syriens, armés par le Qatar, les USA et Israël, se sont dotés d’armes chimiques, et comme c’est avant tout la population qui est la cible de ces attaques…. Maintenant, que vont nous raconter « officiellement » les médias traditionnels?

Syrie: l'opposition armée se dote d'armes chimiques (agence).

Syrie: l’opposition armée se dote d’armes chimiques (agence)

© RIA Novosti. Sergei Krivosheev


Des groupes terroristes qui s’opposent au gouvernement syrien se sont équipés d’armes chimiques en provenance de la Libye, annonce dimanche l’agence iranienne FARS se référant aux médias syriens.

Selon l’agence, des terroristes, se trouvant actuellement sur le territoire turc, s’entraînent à manier les gaz de combat. Leur objectif est de perpétrer une attaque contre la population civile et en accuser ensuite l’armée gouvernementale de la Syrie.

« Toute information publiée actuellement ou à l’avenir sur un éventuel recours à  l’arme chimique par l’armée gouvernementale syrienne ne signifiera que les terroristes ont recouru à cette arme contre la population (civile) pour en  faire porter la responsabilité à l’armée et au gouvernement syrien », annoncent les médias syriens cités par l’agence FARS. 

Depuis plus d’un an, la Syrie est en proie à une vague de contestation du régime en place. Les affrontements ont déjà fait plus de 12.000 victimes parmi civils et militaires, selon l’Onu. Un cessez-le-feu a été décrété dans le pays en avril 2012, conformément au plan de sortie de crise proposé par l’émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe Kofi Annan, mais les parties en conflit font régulièrement état de nouveaux affrontements et victimes.

Le 7 juin dernier, lors d’une réunion informelle de l’Assemblée générale de l’Onu, la Russie a proposé de convoquer d’urgence une conférence internationale sur la Syrie.

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/06/10/syrie-lopposition-armee-se-dote-darmes-chimiques-agence/#more-26879

..
C O M M E N T A I R E S  :  I C I
.
.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 23:52

A mes Lecteurs et à mes Lectrices:

J'ai ajouté des infos et des vidéos dans le précédent post... eva 

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/01/pieuvre.gif

 

 

Course de vitesses,

accélération de l'Histoire

et Guerre froide

 

Par eva R-sistons

 

 

D'un côté, course de vitesses : Accélération de l'Histoire,

guerre tous azimuts de l'Occident contre les peuples

d'abord pour accaparer leurs biens et ceux des Nations

- c'est la Finance anglo-saxonne représentée par des dirigeants

comme ceux d'Angleterre, des Etats-Unis, d'Italie,

de Grèce, d'Allemagne, de France, du Canada, d'Espagne.. -

  puis pour arriver à contrôler et à dominer

tous les Etats indépendants, souverains, non-alignés,

(comme la Libye, la Syrie, l'Iran, la Russie,

la Chine, le Vénézuela, la Biélorussie..

états d'ailleurs souvent dotés de sous-sols très riches)

  afin ensuite de mener toutes les guerres néo-coloniales

prédatrices et meurtrières, sous la direction de l'OTAN.

   

Il s'agit pour l'Occident

de prendre possession de l'ensemble de la planète,

afin d'imposer sa Loi brutale, inique, son Système ultra-libéral,

et de piller, de monopoliser toutes les ressources des Nations.

Actuellement, la nouvelle cible est la Syrie avant d'attaquer l'Iran

(ce qui déclenchera la guerre mondiale de l'Occident contre l'Asie).

.

 

http://for-pro.com/wp-content/uploads/2012/01/GuerreFroide.jpg

http://for-pro.com/wp-content/uploads/2012/01/GuerreFroide.jpg

.

 

De l'autre côté, des Etats tentent d'exister,

de défendre leur souveraineté,

et parmi eux la Syrie, l'Iran, la Russie...

la Russie, justement, que l'Occident tente de déstabiliser

via ses Ambassades véreux, ses pseudo ONG,

ses missionnaires fanatiques, et des jeunes conditionnés,

  séduits par les mirages anglo-saxons

et formés par les agents de la CIA et du Mossad.

Mais la Russie a choisi son dirigeant, un homme énergique, Poutine,

Celui qui lui a rendu son honneur, Celui qui la comprend,

Celui qui ne baissera pas les bras devant l'Occident

et qui défendra l'intégrité de son pays.

Celui qui, en même temps, représente une chance pour tous, en fait,

parce qu'il défend un monde multipolaire, seul garant de la paix.

 

Autrement dit, guerre froide assurée !

Guerre froide ? Bon sang, c'est mieux que la guerre chaude,

brûlante, nucléaire, que nous promettent les vautours de l'Occident

déguisés en démocrates et en bienfaiteurs de la paix !

 

L'Occident chancelant s'apprête à dévorer la Syrie.

Ce qu'il perd en puissance économique,

il souhaite le compenser en puissance militaire.


La Syrie sera probablement mise à mort, ruinée,

son sympathique dirigeant sera probablement sauvagement assassiné

(comme le regretté Kadhafi, bienfaiteur de son pays

devenu le plus prospère de l'Afrique sous son égide),

ses minorités seront persécutées (chrétiennes, alaouites etc),

et l'Occident féru de "démocratie" mettra au pouvoir

les serviles Islamistes extrémistes ennemis de la démocratie

mais soumis à ses diktats stratégiques...

 

La Russie de Poutine va accroître son influence

au grand dam de l'Occident jaloux.

Mais la Russie de Poutine sera comme la Syrie

infiltrée par les diables de l'Occident, de la CIA, du MOSSAD

(curieusement les Médias ne parlent jamais

du rôle prépondérant des Hébreux

dans la déstabilisation meurtrière et juteuse des Nations,

sans doute parce qu'ils sont orchestrés par eux, scandaleusement)

acharnés à sa perte et à la déstabilisation des zones islamistes,

acharnés, aussi, à installer au pouvoir les oligarques

qui offriront les richesses du sous-sol aux multinationales occidentales.

.

Poutine, en homme avisé, défendra chèrement sa peau

(que les agents du Mossad, experts en crimes, tenteront d'éliminer)

et son pays qu'en bon patriote, il chérit sincèrement.

 

Le monde est laid, très laid, absolument invivable,

non pas en raison des Poutine ou de quelques fraudes électorales

dans un pays immense difficile à surveiller

(fraudes d'ailleurs sans doute mises en scène

par des activites de l'Occident devant les caméras

pour servir la propagande contre Poutine),

mais à cause des vampires de l'Occident

seulement préoccupés d'accaparer

les richesses des peuples (économies, emplois etc)

comme des Nations (patrimoines ou richesses des sous-sols).


Une lutte à mort commence entre d'une part les Anglo-Saxons,

leurs clones israéliens et les toutous européens,

d'autre part les Etats non-alignés bien décidés

à défendre leur souveraineté, leurs richesses.

 

Les dindons de la tragédie seront, comme toujours, les peuples

 

Eva R-sistons

 


http://www.lesfilsdelaliberte.net/images//guerrefroide1-300x160.jpg

http://www.lesfilsdelaliberte.net/images//guerrefroide1-300x160.jpg


Politiques occidentales de contrôle

Par eva R-sistons


 

La Syrie est ciblée par l'OTAN et ses alliés islamistes fanatiques (je rappelle que Bachar-el-Assad est laïc, moderne), elle sera probablement détruite comme la Yougoslavie, l'Irak, la Libye, bientôt l'Iran - tout doit être contrôlé et dominé par l'Occident qui imposera ensuite ses valeurs, ses méthodes.

 

Pour rappel, voici les politiques menées par l'Occident :


- Dictature sous apparence de démocratie (bientôt contrôle d'Internet, Médias collabos aux ordres, Candidats imposés par l'Oligarchie - comme Sarkozy-DSK-Hollande -, alternance UMP-PS ou Républicains-Démocrates faisant à peu près la même politique...

- Patrimoines et or confisqués par le Cartel bancaire

- Union Européenne imposée (impliquant la mort des Etats-Nations) et imposant les politiques d'austérité aux peuples (qui n'en veulent pas), afin de permettre aux Grandes Banques de s'emparer des richesses des Nations. 

- Ultra-libéralisme et Système financier anglo-saxon imposés (Par exemple à la Libye hier autonome, riche, ayant le plein emploi et aidant les pays africains à s'autonomiser, aujourd'hui ces derniers sont peu à peu re-colonisés par l'Occident) 

- Les pays conquis via la déstabilisation, les fausses Révolutions oranges ou arabes ou encore par la guerre, sont désormais sous le joug du Cartel bancaire (Dernier exemple, la Finance anglo-saxonne imposée pour le malheur des Libyens) avec ses effroyables conséquences : Concurrence exacerbée, délocalisations, salaires toujours plus bas, marketing agressif, précarité, flexibilité, inégalités criantes, stress au travail, chômage, austérité, privatisations brutales, restructurations, endettement-racket des peuples, finance spéculative broyeuse de vies, spoliations des Etats, des peuples, des citoyens, utilisations des pays domptés - comme la Libye - pour les nouvelles guerres de déstabilisation, de contrôle, de domination, guerres impériales et impérialistes

- Et ces politiques imposées seront assorties de toutes sortes de dégâts collatéraux comme le remplacement des pratiques agricoles ancestrales propres par la monoculture sale, la culture intensive, les multinationales agricoles, ou le remplacement de la médecine et de l'alimentation naturelles par la médecine et l'alimentation chimiques, ou encore l'imposition des criminels Chemtrails...


 

Chemtrails :

 

 

 

.

 

Et donc comme l'IraK ou la Libye, la Syrie détruite, colonisée, asservie, devra servir de base arrière pour les guerres criminelles de l'OTAN. Là aussi, l'Histoire se répète...

 

Qu'attend-on pour traduire devant un Tribunal les responsables de ces politiques abominables, hypocritement présentées comme  humanitaires et démocratiques ? La Syrie défend son pays attaqué par des puissances étrangères alliées aux adversaires locaux de Bachar-el-Assad (Islamistes fanatiques, réactionnaires, rétrogrades), c'est son Droit le plus absolu ! Mais les Occidentaux, eux, sont des hors-la-loi, des criminels, des terroristes qu'il faut sans cesse dénoncer partout et poursuivre devant la Justice. Raison de plus pour apprécier les dirigeants comme Poutine ou Bachar-el-Assad ne s'ingérant pas dans les affaires des autres, n'attaquant personne, défendant un monde multipolaire, et aimant leur pays et leurs concitoyens, eux !

 

Les criminels ne sont pas là où la "Communauté internationale", c'est-à-dire en fait le seul Occident, le dit.

 

Eva R-sistons.

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

NB : La propagande de guerre bat son plein. Par exemple, lorsque vous entendez parler, pour la Syrie, de 50 civils morts, il s'agit en fait des combattants formés ét payés par l'Occident, islamistes - ou agents de l'Etranger.

 

islamophobie-en-france.jpg

 

Aux supporters du FN ou des Identitaires :

 

 

Votre préoccupation première est l'Islam. C'est votre droit. Mais en pensant ainsi, sachez que vous faites le bonheur de ceux que vous détestez le plus : Les Mondialistes. En effet, l'Oligarchie mondialiste ne veut pas être ciblée, ne veut pas être la cible de votre légitime colère sociale. Elle vous désigne donc un adversaire, un bouc-émissaire, hier le Juif (ou le communiste), aujourd'hui le Musulman. En enfourchant ce cheval de bataille avec Marine Le Pen, vous tombez dans le panneau, dans le piège tendu à votre insu, bref vous vous trompez d'adversaires : Ils sont au sommet, et non à côté de vous.

 

Les Le Pen ont été mis en avant par les Ennemis des peuples pour que la colère des Français soit détournée. En gros, sur la planète, il y a les 1%, les nantis, et les autres, les 99 %.  Il y a l'Oligarchie, et nous tous. Et pour l'Oligarchie, nous devons déverser notre colère sur des boucs-émissaires plutôt que sur elle, auteur de tous nos maux actuels. En d'autres termes, pour éviter la lutte de classes, on propose la lutte de races... le fameux choc de civilisations, totalement artificiel !

 

Pourquoi l'Oligarchie vous désigne-t-elle l'Islam (d'ailleurs tout en s'alliant avec ses éléments extrémistes, fanatiques, en Syrie, en Libye, en Tunisie... pour des raisons géo-stratégiques) comme adversaire ?

 

Les mondialistes vomissent les Musulmans. Car dans leur Charia, il y a l'éthique islamique qui interdit l'usure si chère aux Judéo-Chrétiens, surtout aux Anglo-Saxons. L'usure ? Mais c'est la dette ! La dette qui enrichit tous les gangsters de la banque. Et qui ruine les peuples... Kadhafi, justement, était à la tête d'un pays prospère prohibant l'usure, à la tête d'un Etat sans dette, et riche de ses réserves en or. Et il tentait de populariser la finance islamique libératrice auprès des Africains... Il en est mort !

 

Donc, vous faites doublement le jeu des Mondialistes. En détournant la lutte des classes, en permettant la dette qui asphyxie les Nations, qui ruine peu à peu tous les citoyens.

 

Et n'oubliez pas que les terres musulmanes sont riches de ressources, que les brigands américains, anglais, israéliens ou français (via Sarkozy), brûlent de voler, de piller, d'accaparer à leur seul profit, et là encore, au détriment des peuples, des Nations.

 

Eva R-sistons, attachée à la vérité, à la paix et au bien vivre ensemble

 

 

http://fr.altermedia.info/images/ObamaAIPAC-300x175.jpg

http://fr.altermedia.info/images/ObamaAIPAC-300x175.jpg

 

 

Obama devant l'AIPAC, le lobby américain pro-Israël

 

 

Barack Obama s'est redit prêt dimanche à "utiliser la force" pour empêcher l'Iran de se doter d'une arme nucléaire. Mais le président américain a rappelé qu'il n'était pas un va-t-en-guerre, en se prononçant pour une solution diplomatique, et en adressant un message à Israël. "On parle trop de guerre", a t-il en effet expliqué dans un discours prononcé devant le principal lobby pro-Israël américain, l'Aipac, faisant référence aux menaces voilées de l'Etat hébreu d'attaquer unilatéralement l'Iran.

Refroidir les ardeurs israéliennes...

A la veille d'une rencontre très attendue avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Barack Obama a appelé Téhéran à faire le choix de la voie diplomatique pour résoudre cette crise, soulignant que l'Iran était "soumis à une pression plus forte que jamais" en raison des sanctions adoptées par les Etats-Unis et leurs alliés.

"Au cours des dernières semaines, de telles discussions n'ont servi que le régime iranien, en faisant grimper le prix du pétrole, dont il dépend pour financer son programme nucléaire", a analysé le président américain.
  
"Je crois fermement qu'il y a encore la place pour la diplomatie - accompagnée d'une certaine pression - pour résoudre cette crise. Les Etats-Unis et Israël affirment ensemble que l'Iran n'a pas encore d'arme nucléaire, et nous sommes très vigilants dans la surveillance de leur programme", a-t-il poursuivi.
 
...sans exclure la force

Mais le président américain a rappelé très clairement que "toutes les options restaient sur la table" pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, y compris "une action militaire".
  
"Les dirigeants de l'Iran doivent savoir que je ne mène pas une politique d'endiguement. Je mène une politique qui consiste à empêcher l'Iran de se doter d'une arme nucléaire. Et comme je l'ai déjà dit très clairement au cours de mon mandat, je n'hésiterai pas à utiliser la force pour protéger les Etats-Unis et leurs intérêts", a assuré le président américain.

Régulièrement critiqué par ses adversaires républicains pour une position que ces derniers ne jugent pas assez marquée en faveur d'Israël, le président américain s'est par ailleurs attaché à assurer qu'il "souten(ait) Israël dans les moments cruciaux".

"Au cours des trois dernières années, en tant que président des Etats-Unis, j'ai tenu mes engagements en faveur de l'Etat d'Israël. A chaque moment crucial, à chaque embranchement sur la route, nous avons été présents pour Israël", a-t-il assuré.

 

http://www.rtl.fr/actualites/international/article/les-etats-unis-prets-a-utiliser-la-force-contre-l-iran-7744896535

 

aipac.jpg

 

Note d'eva : Sur France24, j'ai assisté à tout son discours. Oscillant sans cesse entre la paix et la guerre ! Chaque fois qu'Obama parlait de diplomatie, aucun applaudissement des Sionistes présents, par contre chaque fois qu'il assurait qu'il serait prêt à utiliser la force en cas de nécessité, l'assistance applaudissait.

 

Il m'a semblé, en toute objectivité, qu'Obama (tout en rappelant son rôle dans plusieurs guerres, et peut-être pour cela - les guerres sont coûteuses et les généraux US ne sont pas chauds pour attaquer l'Iran), était plus soucieux, pour le moment, de paix que de guerre contre l'Iran, et bien sûr comparativement à ses rivaux républicains souvent poussés par leur électoral très évangélique à défendre Israël à n'importe quel prix !!! Une phrase m'a semblé particulièrement révélatrice : "je n'hésiterai pas à utiliser la force pour protéger les Etats-Unis et leurs intérêts". L'assistane attendait sans doute un "protéger Israël et ses intérêts !". C'est ainsi, n'attendons pas de l'Etat militariste Israël de défendre la paix. Et dans le contexte actuel, c'est pure folie que de prôner l'attaque de l'Iran ! Je l'ai toujours dit et répété : L'Iran n'a pas l'intention d'attaquer Israël, il n'a jamais dit qu'il voulait rayer Israël de la carte (les propos ont été déformés pour des raisons géopolitiques, parce que, aussi, les Hébreux veulent toujours se faire passer pour des victimes alors qu'ils ne cessent partout de meurtrir la planète), et c'est lui qui sera attaqué et détruit par les soi-disant vertueux Israéliens !!! Tout est inversé, c'est abominable !

 

Lorsque je participais à des forums sur le site Juif.org, j'ai été frappée, et choquée, par le bellicisme de tous les participants. Haro sur l'Iran ! Et tant pis pour les conséquences ! Parce que je prêchais pour la paix, d'une part en rappelant que l'Iran n'avais jamais attaqué personne et qu'il n'était pas assez fou pour attaquer Israël, d'autre part parce que j'attirais l'attention sur les conséquences incalculables et sans doute irrémédiables d'une guerre contre l'Iran pour le monde entier, je me suis fait exclure du forum. On ne prêche pas impunément la paix à des va-t-en guerre !

 

Personnellement, je pense que l'Entité sioniste étant dirigée par des extrémistes fascistes acoquinés aux Colons sans foi ni loi, elle finira par entraîner le monde à sa perte ! J'arrête, parce que la femme de paix que je suis est très très mal disposée envers ces fauteurs de désordres, de conflits, d'assassinats extra-territoriaux, de guerres - d'autant qu'ils vont par leur inconséquence, leur arrogance, leur cupidité, déclencher la guerre qui emportera la civilisation et... l'humanité ! Qu'attend-on pour mettre ces fanatiques, ces cinglés, hors d'état de nuire à la planète entière au lieu de s'aplatir devant eux (comme chaque année au dîner de cons du CRIF) parce qu'ils servent, plus que jamais, le Veau d'Or diabolique ? Les idoles de notre temps sont décidément bien laides...  Eva R-sistons

 

obama-aipac2011

http://www.terredisrael.com/infos/?p=35496

 

 

AIPAC: quelles « lignes rouges » ?

 

ISRAEL A KIDNAPPE 380 PALESTINIENS EN FEVRIER.

Plan judaïque pour transformer le Musée islamique à Jérusalem en 'une synagogue juive'

  .

A lire, étonnant :

Wikileaks: La Russie a donné les codes du système de défense iranien à Israël

 

Sur Juif.org, le bellicisme du Prix Nobel de la Paix (Peres) :


"Les Etats-Unis n'hésiteront pas à employer la force contre l'Iran" - © Juif.org
Les Etats-Unis et l'Israël Biblique Depuis le temps, la plupart des Américains ont compris  que la « solution à deux états » n'est  en...  
Arabie Saoudite/Israel : partenaire pour une frappe contre...  Est ce que l'Arabie saoudite soutiendra une attaque israélienne contre l'Iran en Juin ? L'ennemi de...  Article à lire absolument  
Donc ça n'aura pas lieu en juin puisqu'annoncé ??? (note d'eva)
L'actualité sur un site Musulman, Oumma.com :

 

3 mars 2012
images_151.jpg

Un four crématoire fait évidemment penser au génocide nazi. En reprenant ces termes, Fourest sait qu’elle facilite l’équation : régime iranien = régime nazi, ce qui est le discours de tous ceux qui préparent une intervention militaire contre « le nouvel Hitler ».

Une lueur dans la Nuit...

La question du racisme anti-noir dans les pays musulmans n'est pas nouvelle même si elle resurgit là en une douloureuse actualité. Curieusement, elle semble produire un malaise dans la oumma qui par son silence odieux ne donne que plus d'écho à ces cris de rage ethnique.

 

cohen.png

Jacob Cohen en conférence à Genève le 17 mars 2012

Invité le 17 mars prochain à notre conférence Survivre au Nouvel ordre mondial – en compagnie de Pierre Hillard, Piero San Giorgio et Adrien Abauzit – Jacob Cohen nous livre ici un texte inédit qui introduit habilement le sujet qu’il viendra présenter.

Survivre au Nouvel ordre mondial : la périphérie arabe

.

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/3358922-4824420.jpg?v=1318850981

 

Syrie :

 

Les Médias nous parlent toujours de HOMS, "ville martyr"...

J'ai décidé, moi, de parler de Syrte attaqué par l'OTAN en Libye, dont les Médias n'ont rien dit sauf un journaliste à chaud (il n'y a que là, chaque fois, qu'on a un peu d'information digne de ce nom, l'émotion aidant - et la censure n'étant pas passée encore...), note d'eva 

 

Enfer de Homs - de Syrte, de Jénine, d'Irak, de la désinformation ? (eva)

 

 

 

Voici des infos sur la Syrie sélectionnées par un excellent blogueur :

 

 

Voir aussi :

 

Syrie: Villepin veut des "frappes ciblées" !!

Syrie: l'Arabie défend le droit de l'opposition à s'armer

Syrie : les terroristes affluent vers le Liban !

 

La Turquie n'exclut pas d'annexer le nord de Chypre

La Turquie, nouveau marchand d’armes!

 

 

 

LE CALVAIRE DU PEUPLE SYRIEN : Un espoir pour une sortie du tunnel ?

lire suite

 

 

Homs libérée : Nouvelles révélations sur le terrain à Baba Amr

lire suite

 

Syrie : désinformation massive

lire suite

 

La France rétablit la censure militaire

 

russiemilitaire.jpg?w=645P

 

La Russie de Poutine :

 

Poutine esquisse son programme 2012 pour la Russie

4 mars 2012 : Le président russe Dmitri Medvedev a trouvé un terrain d’entente avec Washington concernant l’expédition de fournitures militaires en Afghanistan et un arrêt des ventes de missiles antiaériens à l’Iran. Dans la perspective du prochain retour de V. Poutine au Kremlin, probablement jusqu’en 2018, les analystes s’interrogent : est-ce que la politique étrangère de la Russie va radicalement changer ? Le futur président de la Russie vient de publier un essai, justement sur la politique étrangère de son pays, dans lequel il dit que les Russes doivent se serrer les coudes dans un monde qui devient dangereux et où les vues de Moscou doivent être prises en compte, même si cela se traduit par un front du refus aux Occidentaux.


poutine0.jpg?w=645Poutine écrit : « La Russie n’est traitée avec respect que lorsqu’elle est forte et reste ferme sur ses deux pieds ».

 

Et la seule manière de créer un monde sécuritaire pour les Etats-Unis, c’est de le faire avec la Russie, certainement pas en cherchant à l’affaiblir géopolitiquement, ou tenter de nuire de quelque manière à son potentiel de défense.

 

De l’avis de Viktor Kremeniouk, directeur adjoint de l’Institut d’études canadiennes et américaines, la coopération du Kremlin avec l’Occident devrait se faire au cas par cas. Selon lui, les Russes ont maintenant de sérieux doutes sur les bonnes volontés de l’Occident à l’égard de la Russie. D’ailleurs, Poutine vient de mettre (encore) en cause la politique étrangère et agressive des Etats-Unis qui, systématiquement, empiètent sur des régions considérées jusqu’alors chasse gardée de la Russie. Poutine dit que cette agressivité survient comme par hasard dans un contexte électoral russe important. Poutine interprète le printemps arabe comme une tentative occidentale d’influencer une région où la Russie détient de sérieuses parts de  marché. Ce qui s’est produit avec la Libye est une gifle pour la Russie. C’est bien pourquoi la Russie ne bougera pas d’un iota sur la Syrie.

 

Poutine en profite pour accuser ces nombreuses ONG qui sévissent en Russie, sont financées par les Occidentaux, et sont utilisées pour le déstabiliser personnellement. Fort de l’expérience acquise durant ses nombreuses années de services comme officier du KGB, il dit bien connaître ces réseaux de financement extérieurs. Poutine affirme que le but des financiers de ces pseudo-ONG est de l’empêcher de bien gérer le destin des citoyens russes, de fragiliser la Grande Russie.

 

Poutine met également en lumière les relations fructueuses existant entre la Russie et la Chine. Il fait l’éloge de l’expansion économique de la Chine et du modèle de Pékin que la Russie doit imiter. Selon Alexander Lukin, directeur d’East Asian Studies à l’Université de Moscou, la Russie va considérablement développer ses relations commerciales et ses investissements avec la Chine.

 

Pour conclure, Poutine annonce que le monde va assister au grand retour de la Russie sur la scène internationale. La Russie de Poutine sera incontournable dans les gros dossiers régionaux et la résolution des bouleversements géopolitiques majeurs qui se préparent au Proche-Orient. En privé, Poutine confie que l’avenir de l’Europe occidentale est “extrêmement sombre”… Il faut interpréter cela à la lumière de la rencontre quasi-secrète qui a récemment eu lieu entre lui-même et Henry Kissinger, et où les deux blocs ouest/Russie se sont entendus sur certains partages (voir le dernier numéro de LIESI qui vient d’être publié). La teneur de ces accords explique ce que nous avons récemment écrit sur A. Merkel, l’ancien agent communiste de RDA.

 

 

4RIAN_01057561.LR.ru.jpg

.

LES DONNÉES SUR LE DÉROULEMENT DU SCRUTIN ET LE TAUX DE PARTICIPATION EN DIRECT DEPUIS 00H00 DE MOSCOU SUR LA VOIX DE LA RUSSIE

.

Le candidat à la présidentielle, Vladimir Poutine a déclaré lors d'un rassemblement de ses partisans que l'élection a montré la réticence du peuple russe à céder à la provocation politique.

«Nous avons montré que personne  ne peut rien nous  imposer. Nos citoyens sont capables de distinguer facilement entre le désir de nouveauté et le renouvellement des provocations politiques qui n'ont qu'un seul but—de détruire l'Etat russe et usurper le pouvoir» a-t-il dit.

Selon les résultats préliminaires du scrutin, Poutine a remporté environ 64% des voix.

 

Poutine: les Russes ne permettent pas d'usurper le pouvoir

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_03_05/67533200/

 

 

6RIAN_00836302.LR.ru.jpg

.
.
Il y a quelques années la très sérieuse Los Angeles Times a comparé la Russie à une souris qui essaie de rugir. De nos jours il est incontestable que cette comparaison n’est plus de mise.

Poutine a réussi à sortir son pays du guêpier où celle-ci s’est fourré du temps de Boris Eltsine.

 

On a beau criticailler le candidat numéro un – plus les élections se rapprochent et plus les Russes son nombreux à lui témoigner une sorte de confiance forcée. Forcée parce que peut-être l’inéluctable choix pèse sur la conscience démocratique du peuple mais, à bien y regarder, Poutine est vraiment le meilleur. Lorsqu’il a décidé de se prononcer aujourd’hui sur les pages d’un périodique moscovite, ce journal s’est avéré introuvable dans la plupart des kiosques de la ville. On lit l’article de Poutine intitulé « La Russie et le monde en mouvement ». On en parle et on le commente à profusion avec moult détails.


En fait, le Candidat avec un C en majuscule a jeté les bases de l’époque à venir – celle de son nouvel avènement au mandat. La politique internationale vue par Poutine a retrouvé quelques accents qui sonnent l’airain de l’ère impériale à savoir le message des plus clairs adressé à l’OTAN. Selon celui qui occupe encore le poste du premier-ministre, l’OTAN se permet des choses intolérables en s’octroyant le droit souverain d’occire les ennemis du monde au nom de l’ONU qui, pourtant, ne l’a jamais mandaté par aucune commission rogatoire. C’est dire que l’on assiste au crime de la révision des normes de souveraineté internationale quelle qu’en soient les raisons. Autrement dit, Poutine refuse les avatars du monde unipolaire qui semble passer outre l’opposition du Conseil de sécurité. Le fervent désir d’un ministre de la défense française de « botter le cul » des certaines puissances rime bien à la politique de la soldatesque napoléonienne. Pour ce qui est de Gérard Longuet, encore faut-il se trouver à la portée du cul de la proie convoitée – du cul et non de ses sabots!


Selon l’optique poutinienne, les frontières russes sont exposées à toutes sortes de surprises néfastes comme, par exemple, le grand brasier afghan où depuis un an la production de la drogue dure a augmenté de 40 p.c. Poutine a même traité cette situation d’une agression des stupéfiants contre la Russie.


Le message est donné en clair : on nous attaque, nous nous réservons tous les moyens de légitime défense. Ou encore si les grands de ce monde entendent ne pas respecter les règles de la bienséance, qu’ils s’attendent au pire ! Evidemment le mandat à venir ne serait pas de tout repos pour la Russie revenue au rang des puissances mondiales. Nous voyons maintenant que le premier-ministre et candidat a arrêté que le pays doit se doter des moyens militaires adéquats pour tenir tête à toute agression et, à partir de la Seconde guerre du Caucase ou encore de l’époque de son discours à Munich, ses ennemis savent qu’il tient toujours la parole.


Si le premier volet nous désigne l’agresseur qui cherche noise au sanctuaire russe, le deuxième chapitre de cette thèse nous explique qui est érigé au nombre des amis de Moscou. Parmi les amis-alliés stratégiques on retrouve la Chine avec laquelle, selon Vladimir Poutine, tout contentieux – qu’il soit de l’ordre territorial ou politique - est déjà réglé. Le Candidat table sur l’essor de l’économie chinoise qui, on le comprend, aura impérativement besoin de l’énergie russe. Selon lui, il n’y a aucun danger à craindre de la part de Pékin qui a besoin d’une Russie forte et développée. Par conséquent, on est définitivement fixé sur la direction du nouvel axe dirigé vers l’intérieur du continent eurasien. La Russie mise également sur l’alliance avec l’Inde qui est moins représentative dans l’article de Poutine par rapport à la Chine. Cela s’explique peut-être par le fait que l’Inde est un ami de longue date et que les Russes n’ont pas besoin d’une image explicite pour comprendre.


En troisième lieu, le premier-ministre veut refaire le monde avec les pays les plus prometteurs faisant équipe au sein du BRICS où l’on retrouve à la fois le Brésil et l’Afrique du Sud sans parler de la Chine et de l’Inde précitées. Il est intéressant de noter que l’Europe ne vient qu’en troisième volet témoignant d’un intérêt moyen porté par la Russie à cette direction. Cependant, le premier-ministre propose une solution énergétique révolutionnaire plaidant la cause de la création d’un complexe énergétique uni de Lisbonne à Vladivostok. La Russie dans l’optique poutinienne voit surtout l’Allemagne et la France comme une image d’une Europe forte et ouverte à la coopération avec Moscou. Autrement dit, le Kremlin ne semble pas être intéressé outre mesure par les aléas de la zone euro. Ce qui compte beaucoup plus pour lui, c’est la survie d’une idée européenne supranationale à l’échelle de Charlemagne parce que réunifiant sous un seul toit Paris et Berlin.


Le message de Poutine est historique parce qu’il traduit les nouvelles ambitions de la Russie sur la scène internationale. Cela doit être un Etat militairement fort qui a tiré un trait sur le passé et n’entend quémander quoi que ce soit à qui que ce soit. Cet Etat est conscient qu’il s’érige en garant du droit international et doit essayer d’endiguer l’OTAN. Il représente les aspirations du monde libre qui ne veut plus rester sous le boisseau du néo-impérialisme pro-américain.


Décidément l’histoire a de ses ironies. Il y a à peu près 50 ans Winston Churchill s’est donné pour but d’endiguer l’agression soviétique qui, selon lui, visait l’Europe. Vladimir Poutine semble maintenant renvoyer l’ascenseur aux Occidentaux et ce au nom des trois quarts du continent eurasien.

 

Lien :  http://french.ruvr.ru/2012_02_27/67035191/

 

4RIAN_01053165.LR.ru.jpg

.
Le premier-ministre russe Vladimir Poutine, le candidat à la présidence, s'est rencontré avec ses partisans - des représentants du Front populaire, des états-majors régionaux, des journalistes et des politologues.

Les partisans de Vladimir Poutine se sont réunis dans le centre  d’exposition « Manège », situé  à  quelques pas du Kremlin, longtemps avant l'apparition de leur candidat. Dans le cadre des sections thématiques – « la Démocratie », « l'Économie », « la Question des nationalités », « les relations Internationales et le complexe militaro-industriel », « la Politique Sociale » - ils ont examiné les articles de programme du premier ministre russe. Plus tard, au cours de la séance plénière, Vladimir Poutine a exposé en 45 minutes encore une fois tout ce qui  était écrit dans ses  sept publications, et il a proposé de poser les questions.

Le directeur de l'Institut de la politique appliquée Olga Krychtanovskaya a marqué que dans ces articles,  il y avait tout :  le diagnostic exact établi pour caractériser l’état de  la société, les problèmes réels  et  une  masse de mesures prévues pour le développement du système économique et politique, mais  ce  qui manquait – c’était     les conclusions. «Si vous devenez président, où mènerez-vous la Russie? », a-t-elle demandé.

Vladimir Poutine a tâché de donner la réponse  en  quelques phrases.

Bien sûr, nous devons affermir les instituts de la démocratie  de façon  que ces instituts démocratiques rendent  notre structure  étatique nvulnérable  en cas de n'importe quels chocs, que cette structure soit stable, garantissant la souveraineté à nous  tous. Il est possible  d’obtenir cela seulement dans le cas où nous pourrons résoudre  les tâches  qui se posent  devant nous dans la sphère de l'économie.  La tâche principale dans la sphère de l'économie  est d’assurer des rythmes  accélérés de   croissance économique. Pour assurer ces rythmes, il faut attirer les investissements, avant tout les investissements privés. Et pour attirer les investissements privés, il faut améliorer le climat d'affaires. 

L'avocat Anatoly Koutcherena a décidé d'aiguiser la discussion. « Vos critiques, a précisé ce partisan de Vladimir Poutine, disent que vous avez eu du temps  pour le faire -12   années, et vous auriez dû   assurer la prospérité à tout le monde ».

« J'ai été  président pendant 8 années, et non 12 », Vladimir Poutine a corrigé l'avocat.

Cette opinion  est  répandue : Poutine commande tout. Ce n’est pas ainsi. Je veux vous le dire encore une fois, parce que le chef du gouvernement a beaucoup de pouvoirs, un grand nombre, mais il n’est pas le président du pays. Je n’ai  amais empiété sur le territoire d’autrui. Dmitri Medvedev et moi, nous avions délimité les responsabilités. 

Les déclarations qu'il ne devrait  pas se présenter aux élections sont perçues par Vladimir Poutine comme des attaques de ses adversaires. Il a avoué qu'il était prêt à une campagne électorale aussi bruyante.

 À vrai dire, je pensais que  ce serait à peu près comme ça. Je vous dirai plus, je et n'ai pas voulu changer la Constitution pour  rester « automatiquement » au poste. Je savais qu'il y aurait  une telle polémique. Mais pour continuer à  travailler, il faut recevoir le crédit de confiance dans une nouvelle situation. 

Ceux qui se sont réunis dans le Manège de Moscou ne doutent pas du succès de Vladimir Poutine aux  présidentielles. Les participants ont proposé  de se réunir le plus souvent possible. Vladimir Poutine, lui, est d’accord.

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_03_01/67246484/

 

Patriarche Cyrille

Patriarche Cyrille

© RIA Novosti. Sergei Piatakov
 

La Russie doit former une nouvelle génération capable de résister aux agressions informationnelles venant de l'extérieur, a déclaré le Patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies.

"Nous devons élever un homme capable de résister aux agressions informationnelles qui s'abattent sur nous", a déclaré le Patriarche lors du congrès fondateur du Mouvement bénévole en soutien à l'Armée, à la Marine et au Complexe militaro-industriel du Front populaire panrusse (une formation proche de Russie unie, le parti au pouvoir).

"Notre peuple doit être en mesure de filtrer tout ce qui est mensonger, destructeur ou dangereux pour l'individu, la société et le pays", a poursuivi le responsable religieux.

Si les citoyens d'un pays ne sont pas unis par une idée commune, il est impossible de préserver l'unité du peuple, a conclu le Patriarche.

Le forum qui se tient dans la banlieue de la capitale russe a réuni plus de 3.700 représentants de différentes ONG.

 

Lien : http://fr.rian.ru/society/20120226/193508564.html

.

 

A lire aussi :

 

Le président russe Medvedev révèle que, sans la fraude, les communistes auraient gagné les élections présidentielles de 1996

 

 

 

  C O M M E N T A I R E S : I C I

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 21:46

 

  Le puzzle se met en place.

http://lesouffledivin.fr/2011/06/17/la-troisieme-guerre-mondiale-est-commencee/

 

 

Eloge des "dictateurs" et critique de la Pensée Unique.

Nous avons tous besoin de Poutine !

Par eva R-sistons

 

 

Provocation ? Si au moins j'avais écrit "Poutine est un mal nécessaire pour le monde", mais non, j'ose braver la Pensée Unique de manière frontale ! Et vlan, j'annonce carrément : Poutine est nécessaire, le monde a besoin de lui à la tête de la Russie !

 

Quoi, ce "dictateur" ? Hé hé, amis Lecteurs, vous savez bien que les Médias menteurs font de la propagande de guerre... Avez-vous vu, par exemple, l'émission de faux débats C dans l'Air présenter Poutine comme une "menace pour l'humanité" ? Dans toute la Presse, c'est la curée contre lui, partout, et à chaque instant ! Faut-il s'étonner, ensuite, si la Presse française est lanterne rouge de l'information ?

 

Donc tous les non-alignés, tous les empêcheurs d'hégémonie (anglo-saxonne) en rond, sont affublés d'un titre identique : Dictateurs. Vous avez reconnu, pêle-mêle, Gbagbo, Kadhafi, Bachar-el-Assad, Poutine, Ahmadinejad, Castro, Chavez etc. Alors, on discrédite, on déstabilise, on élimine, on assassine, tout est bon pour se débarrasser des gêneurs, des indésirables. On, c'est-à-dire, bien sûr, les Anglo-Saxons et leurs alliés sionistes auxquels il faut ajouter, évidemment, le caniche bien de chez nous..

 

http://www.cpolitic.com/cblog/wp-content/uploads/2009/04/chien_sarkozy.jpg

http://www.cpolitic.com/cblog/wp-content/uploads/2009/04/chien_sarkozy.jpg

 

Pour se débarrasser d'eux, aujourd'hui, on a une arme: Les élections soi-disant truquées : Signal de départ d'une campagne orchestrée par les réseaux sociaux, conditionnés par les spécialistes anglo-saxons de la manipulation. La recette est efficace, via les médias aux ordres : Les veaux gobent la propagande, et l'Oligarchie se frotte les mains. Vous avez d'un côté 0,1 % de la population, contre le restant, soit 99, 99 %.  Vous savez compter ?

 

Donc, allez, je vais faire l'éloge des "dictateurs". Pas ceux qui se déguisent en démocrates, pour mieux nous rouler, mais ceux que nos journalistes pointent du doigt...

 

La côte de popularité de Chavez augmente sans cesse, sa politique socialiste et anti impérialisme yankee fait mouche auprès du peuple. Et il respecte le résultat  des votes ! Mais pour l'Occident, c'est un dictateur. Point !

 

Au moment où le champion de la démocratie à la sauce occidentale, Bush, daignait enfin survoler la Nouvelle-Orléans en ruines - après tout, son Administration avait refusé les crédits nécessaires à la consolidation des digues -, Castro, lui, à 80 ans, passait 2 nuits et une journée à orchestrer la protection du pays, à prévenir les conséquences de la tempête annoncée comme devant être la plus dévastatrice de l'Histoire de Cuba. Résultat ? Aucun mort ! Qui dit mieux ? Qui aime son pays, d'après vous ? Bush avec tous ses morts sur la conscience - s'il en a une -, ou Castro qui protège son peuple, et qui envoie ses médecins sauver des vies humaines un peu partout, et même redonner la vue aux aveugles ? Mais c'est un dictateur, voyons, puisque la Presse occidentale nous l'assure !

 

Gbagbo, lui, voit son pays amputé de la moitié du territoire, le plus riche, au profit de l'homme du FMI. Puis arriva Sarkozy (qui d'ailleurs a marié à Neuilly le sieur Ouattara à une anglaise sulfureuse). La suite, on la connaît. Gbagbo est élu, mais la Presse assure que l'élection est irrégulière. Le chef d'Etat défend son pays contre la coalition militaro-financière qui veut s'emparer de toute la Côte d'Ivoire pour la piller en toute impunité, et il se retrouve devant la Cour Pénale Internationale parmi les dictateurs. Au passage, à la barbe des militaires français, sa très chrétienne d'épouse aurait été sinon violée, du moins bien molestée... C'est un euphémisme, naturellement !

 

Kadhafi, lui, a promis d'être bavard et de dévoiler des choses pas très gentilles sur l'Occupant de l'Elysée, qui ne serait pas blanc comme neige. Le "dictateur" libyen qui a fait de son pays - le plus arriéré - le plus prospère du continent, et qui a été le bienfaiteur d'une partie de l'Afrique, se retrouve, avec l'accord de la Françafrique, torturé, sodomisé, lapidé, flagellé, et assassiné, par les amis islamistes de l'Occident. Il est vrai que Kadhafi ne portait pas dans son coeur les extrémistes. Le champion de la laïcité et de l'Islam modéré a donc été liquidé avec une sauvagerie indescriptible par les Occidentaux et leurs nouveaux amis islamistes. Ses bourreaux n'intéressent pas la CPI ? Leur cause était juste, susurrent les Médias en choeur, la population devait être défendue contre son "dictateur"...

 

http://www.lense.fr/wp-content/uploads/2011/11/libye_ruine-600x403.jpg

La "nouvelle" Libye délivrée de son "dictateur"

 

Ahmadinejad (élu démocratiquement) et Bachar-el-Assad mènent une vie simple, en famille, près de leur peuple (reportage d'Arte, il y a quelques années, sur le Président syrien, très apprécié de son peuple "je n'ai pas d'ennemis, je roule sans escorte"), ils aiment leur pays, n'en déplaise à leurs adversaires locaux ou de la prétendue "Communauté internationale", ils travaillent à la défense de leur Etat contre les visées impérialistes, courageusement, au lieu de se coucher devant les Puissants pour des prébendes ou pour de l'argent. Dehors les "dictateurs" !  La Syrie et l'Iran vont-ils connaître le sort de la Libye, via les champions de la "démocratie" occidentale ? Pas facile de venir à bout de pays protégés, et armés, par les Russes et les Chinois. Alors, on tente de les déstabiliser de l'intérieur. Seront-ils ensuite rayés de la carte par les puissances nucléaires occidentales ?

 

http://3.bp.blogspot.com/-xmFTkuWl8GI/TowbcOkYhDI/AAAAAAAAB8Q/NDuXCSIugLU/s400/platon_poutine.jpg

http://3.bp.blogspot.com/-xmFTkuWl8GI/TowbcOkYhDI/AAAAAAAAB8Q/NDuXCSIugLU/s400/platon_poutine.jpg

 

Mais la Russie veille. Celle de Poutine, évidemment ! Car l'autre, celle de Medvedev, est plus conciliante, plus docile, plus ouverte aux sirènes de l'Occident, plus libérale, plus sioniste - plus "moderne", puisque c'est le mot à la mode ! Donc, Medvedev est épargné. Alors que l'Histoire s'accélère, alors que l'Empire attaque de tous côtés en même temps en prévision de l'affrontement planétaire nucléaire final contre la Chine - chaque pays "neutralisé" doit avoir son pion estampillé Empire usraélien et héberger une base militaire US -, la Russie fait de la résistance. Une Russie redevenue forte, via un homme fort, vous avez reconnu Poutine qui a rendu au pays sa fierté, et cette Russie-là (c'est bien embêtant pour ceux qui veulent la dévorer), a une puissance nucléaire redoutable, pouvant rivaliser avec l'Américaine. Choc de Titans ? En Syrie, la Russie a un débouché maritime. Et tandis qu'elle est encerclée, menacée, elle protège ses dernières bases, ses derniers territoires. Bien évidemment !

 

Gorbatchev, l'Homme du Cartel Anglo-Saxon, et l'alcoolique Eltsine, avaient disloqué l'URSS au profit de l'Occident. La région infiltrée par les "bienfaiteurs"  anglo-saxons plongea dans une misère noire et fit le bonheur de quelques oligarques, elle fut presque ravalée au rang d'Etat du tiers monde, et discréditée, déconsidérée. Poutine arriva, et son énergie à poigne fit merveille dans un pays attendant son Rédempteur. Energie musclée ? Certes, mais nécessaire pour relever un pays à terre. Poutine redressa la Russie, et lui rendit son honneur. Le pays avait trouvé son héros, et il l'adula.

 

Et c'est ce pays, aujourd'hui, qui en bonne partie songe à redonner la première place à Poutine, et à narguer l'Empire. Quoi ? Le Conseil de Sécurité, après la Libye, ne peut récidiver en Syrie ? Au travers de sa route prédatrice, il y a donc la Russie ?  Et celle de Poutine, ferme, non-alignée, pas celle de Medvedev, accommodante ! A mort l'obstacle, à mort l'intrus, à mort le gêneur, à mort l'empêcheur de piller en rond !

 

Les Médias interviennent, pour propulser en Russie un blogueur extrémiste, sulfureux, fascisant, Alexeï  Navalny  (comme dans les pays arabes les Islamistes les plus intransigeants, tout est bon pour l'Ogre financier), la propagande est martelée chaque jour, sans nuance et évidemment sans débat. Et pour nous dépeindre Poutine le résistant à l'Occident sous les traits d'un dictateur impitoyable. On connaît la chanson : Ceux qui dérangent, comme Gbagbo, Kadhafi, Chavez, etc, sont représentés sous les traits les plus noirs. Allons, honnêtes gens, il y a deux camps, mettez-vous ça dans la tête, de gré ou de force : Il y a les promoteurs du Bien, les démocrates, les protecteurs des populations, et de l'autre, les dictateurs. Les DICTATEURS ! 

 

Ce qu'on ne dit pas, c'est que Poutine, lui, en défendant fermement l'indépendance de la Russie, son intégrité, défend en fait, aussi, la paix dans le monde. Quel enjeu ! Car en lui, l'Occident trouve un frein à ses appétits criminels, et même un obstacle. Un obstacle qu'il faut renverser, par tous les moyens ! La calomnie, pour commencer. L'élimination, sinon ?

 

http://a7.idata.over-blog.com/500x351/4/23/42/31/11/aap1.jpg

 

Car en contenant les visées guerrières de l'Occident contre la Syrie, visées menant directement à la guerre mondiale réductrice de population (au profit des fameux "0,1 %" de "bien nés", ou plutôt de bien mal enrichis sur le dos des peuples), eh bien Poutine empêche l'Empire "usraélien" d'allumer la mèche fatale qui mettra le feu aux poudres désormais nucléaires. Car en fait, tout se joue, une fois de plus, au Moyen-Orient. Très précisément, en Syrie et en Iran, postes avancés de la Russie et de la Chine menacées par les puissances terroristes de l'Occident avides de contrôle et de nouvelles terres à piller. Si la Syrie est attaquée, puis l'Iran, les jours de l'humanité sont comptés... Il faut un contre-poids à la puissance hégémonique d'un seul, et avec Poutine, c'est possible, comme du temps de la guerre froide ! Poutine ne veut pas la guerre, il veut la paix, lui ! Et cela change tout...

 

Concrètement, en envoyant les navires russes au large des côtes syriennes, en opposant son véto au "Conseil de Sécurité", la Russie de Poutine défend nos intérêts, elle défend la paix, ce Bien le plus précieux. Celle de Medvedev capitulerait... Et c'est parce que l'Occident le sait, qu'il salit en permanence l'homme qui se met en travers de ses ambitions. 

 

Résistons aux mensonges de la Pensée Unique véhiculés par la Presse aux ordres des Puissances militaro-financières ! Si Poutine tombe, nous tomberons avec lui. Et nos enfants seront perdus ! Est-ce cela que nous voulons ? 

 

A l'heure de tous les dangers, et même si Poutine est loin d'être sans reproches, défendons-le. En le défendant, nous protégeons la paix. Et le devenir de l'humanité !

 

La partie qui se joue est décisive. Et elle n'a rien à voir avec celle qu'on nous présente, une fois de plus, dans les Médias vendus à l'Oligarchie militaro-financière !

 

Eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Russie, Poutine, Medvedev, URSS, Occident, Anglo-Saxons, guerre, médias, Gorbatchev, Eltsine, Iran, Syrie, Libye, Cuba, Vénnézuela, Côte d'Ivoire, Gbagbo, Kadhafi, Chavez, Castro, Bush, Nouvelle-Orléans, Pensée Unique, Etats-Unis, Israël, Alexeï Navalny, Ahmadinejad, Bachar-el-Assad

 

http://www.casafree.com/communaute/tribu-172.html
.

        SOLIDARITÉ ANTI IMPERIALISTE AVEC LA SYRIE - Réunion publique le samedi 7 janvier 2012 à Paris
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2126

        Les orangers de Baniyas : Récits de visites à des blessés de « l’armée des barbouzes » en Syrie - Témoignage - par Marie-Ange Patrizio
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2099

        L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli - par Thierry Meyssan
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2114

        Aider le peuple syrien  - Message de Mère Agnès-Maryam de la Croix à l’occasion de Noël   
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2127

        Thierry Meyssan: « L’expression printemps syrien est une pure fiction » F B - Le Temps d’Algérie        
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2110

        Troisième lettre ouverte d’un prêtre Arabe de Syrie à Monsieur Alain JUPPÉ, Ministre français des Affaires Étrangères  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2111

        Gérard Araud, Ambassadeur de France à l’ONU -"Nous sommes des vautours qui nous nourrissons des conflits" - Franck de Bouvines 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2100

        Tendances de l’Orient - Lundi 12 décembre 2011 no61 - par Pierre Khalaf - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2102

        Le Patriarche Lahham : Nous refusons l’ingérence étrangère… Les Syriens sont capables de régler leurs problèmes
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2101

        L’art de la guerre - Les smart bombs de Wall Street - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2098

        Le testament d’Auguste 2/2 par René Naba  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2106

        Salah Hamouri dément les propos de Richard Prasquier, président du CRIF - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2122

        Le Sénat américain approuve la détention militaire de citoyens américains - Par Bill Van Auken
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2113

        L’URSS devait être sauvée (Poutine) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2120

        Qui veut la peau de Vladimir Poutine ? - par Léon Camus - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2116

        Le laser iranien a réussi à pirater l’avion-espion de la CIA - G.Hobballah - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2108

        L’art de la guerre - En Irak la guerre est « subrogée » - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2119 

        L’Occident en déclin : La fuite en avant d’une 3e guerre mondiale - par Pr Chems Eddine Chitour
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2096

        Koné Katinan, porte-parole de Laurent Gbagbo : - "Les législatives ivoiriennes ont enregistré la participation la plus faible jamais connue"
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2097

        Noël en Palestine: http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve632      

        Euro dictature ou souveraineté    

        Nous, peuple souverain, sommes citoyens, non sujets européens - Anicet LE PORS
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2125

        La crise de la zone Euro et la responsabilité historique des dirigeants européens - Jacques Sapir  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2123

        L’Europe est-elle en cours de "Tiers-mondialisation" ? - Entretien avec Bernard Conte 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2121

        Emmanuel Todd : "Annulons la dette du Vieux Monde !" - Propos recueillis par Elisabeth LÉVY pour Le Point  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2118

        La peur dernier rempart de l’Euro ? par Laurent Pinsolle  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2115

        Démasquons les Insiders ! Bernard CONTE - Économiste politique - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2112

        MES : Main basse sur les leviers économiques nationaux - Un appel de BRN 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2107

        Appel solennel de la conférence nationale du PRCF aux militants du mouvement ouvrier et aux patriotes républicains.  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2103

        UNE FORCE NUCLEAIRE NATIONALE DE DISSUASION : POURQUOI ? Contre-Amiral (2S) Claude GAUCHERAND
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article641

        Vaclav Havel n’est plus... rien.  - Descartes - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2117

        LA CGT A LAQUELLE J’ASPIRE par Jacques Tourtaux - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2105
.
.
http://www.comite-valmy.org/IMG/siteon0.jpg
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 03:42
surrealismpainting56828.jpg?width=500

 

download?mid=1%5f22303391%5fAOCxktkAAGgi

 

La nouvelle vidéo d'Arthenice

 

http://www.youtube.com/watch?v=8kjfEm8vT78&noredirect=1

 

 

199919_10150124673804892_627154891_65086

Arthénice - Si j'avais su - BIG BANG VERBAL

.

Bonjour

 

En attendant l' article que je prépare sur le vrai Kadhafi à partir de documents anciens, et ceux sur les grands changements géo-politiques et sur le choc de civilisations créé artificiellement, voici la dernière vidéo d'Arthenice. A déguster ! Elle est belle - comme Arthenice elle-même !

 

A bientôt, votre eva

 

Je joins un post sur la Russie et sur l'Egypte que je viens de trouver. Souvenez-vous : Je ne cesse de plaider, comme le Gl de Gaulle, pour un axe Paris-Berlin-Moscou ! Au nom d'une identité de civilisation, au nom, aussi, et surtout, de la paix, ce bien si précieux... Notre avenir est avec la Russie, pas contre elle avec nos enfants mués en chair à canons pour le compte de Washington, de Londres et de Tel-Aviv et de leurs multinationales de mort... eva

 

 

 

 

Arthénice récidive : Sa nouvelle vidéo est très engagée - et très belle !

 

 

http://archives-fr.novopress.info/wp-content/uploads/2009/10/Russie.jpg

http://archives-fr.novopress.info/wp-content/uploads/2009/10/Russie.jpg

05 décembre 2011

.

Elections russes: le peuple rejette l'Occident

et l'ultra-libéralisme !

 

Les élections législatives marquent à n’en pas douter, un ancrage définitif de la Russie dans un modèle de développement démocratique autonome, éloigné des influences occidentales. La baisse de Russie Unie était prévisible tant le résultat de 2007 fut exceptionnel, avec plus de 60% des voix. Le parti au pouvoir conserve une confortable avance sur ses rivaux. L’importance de ces élections n’est pas dans cette baisse de Russie Unie, qui n’empêchera pas, de toute façon, Vladimir Poutine de gouverner pendant son prochain mandat. Ce qui compte avant tout, c’est le rejet massif de l’influence occidentale par le peuple russe. Les moyens engagés par les ONG américaines l’auront été en pure perte. Même à Moscou, le parti Yabloko, considéré comme le plus libéral, recueille à peine 10%. La nouvelle classe moyenne russe ou les milieux populaires, lorsqu’ils n’ont pas voté Russie unie (49,7%), ont voté communiste (KPRF : 19,15%), Russie Juste (parti proche de Russie Unie : 13,16%) ou pour les ultra-nationalistes de Vladimir Jirinowski (LDPR : 11,7%). Au total, plus de 90% du corps électoral russe rejette l’influence occidentale.


La Russie semble définitivement guérie de son engouement pour le modèle occidental du début des années 90. Le modèle consumériste, si visible à Moscou, n’est pas venu à bout à bout de l’âme russe. Les trois millions de fidèles qui ont défilé devant la ceinture de la Vierge dans toute la Russie, attendant pendant des heures, la nuit et dans le froid sont là pour en témoigner. Les Russes, soutenus en cela par leurs élites reconstruisent leur identité autour du christianisme, ce qui est également une rupture nette avec l’Occident ou la laïcité militante est devenue religion d’État.


Absence de partis pro-occidentaux à la Douma, reconstruction de l’identité russe autour du christianisme, piété populaire, refus de l’affrontement civilisationnel, interdiction du prosélytisme homosexuel, c’est le modèle européiste au complet qui est rejeté par le peuple russe et ses élites dirigeantes. Paradoxalement, c’est un modèle de développement qui pourrait inspirer les sociétés européennes enfoncées dans une crise autant économique que morale.


Xavier Moreau

 

Au vu des résultats 2011, la Russie devient une vraie démocratie.

 

Une vraie démocratie musclée et non molle comme en Europe.

1/ Russie Unie en tête avec ses deux tours : Poutine et Medvedev. Un vrai parti centriste fort. Ce parti a tapé fort dans les moins de 25 ans , ce qui contredit « les oiseaux de malheur occidentaux »

De Gaulle en serait jaloux!

2/ Un Parti communiste débarrassé des oripeaux du stalinisme fait fort avec près de 20%. Parti important pour l’équilibre de la Russie.

3/  Le Parti Russie Juste avec près de 13% s’est remusclé. En comparaison avec la France, c’est un PS français mais dont le fruit  n’est pas pourri.

Ce tiercé donne à la Russie une force inégalée, une Russie droite dans ses bottes prête à construire la nouvelle Eurasie tant désirée par le Kazakhstan.

Les autres partis:

Le parti Juste Cause représentant l’ultra libéralisme ne fait que 1.1% signifiant que le Peuple russe rejette le capitalisme inhumain.

Le Parti Iabloko ne représentant que 4% avec une population plutôt citadine, cultivée, n’ayant pas trouvé ses marques fera mieux la prochaine fois et avec 5% sera présent à la Douma (chambre basse du parlement).

Le Parti libéral-démocrate de Russie avec ses 11% reste stable. Parti  à comparer avec le FN français porté sur le patriotisme zélé mais ne progressera certainement pas dans l’avenir car vendre du patriotisme en Russie en tête d’affiche en « coeur de cible  » est inutile car tous les russes sont patriotes, toutes opinions confondues.

Le Parti Patriotes de Russie avec moins de 1% – Rien à dire, parti des indécis permanents mais courage…Comme aux jeux olympiques, l’essentiel est de participer !

Quant à l’ineffable Kasparov ne représentant que lui-même jouait au jeu « des élections » ( plus captivant que le monopoly ) dans sa chambre d’hôtel. Il aurait été vu dernièrement pleurer dans les bras de Pierre Avril du Figaro qui va se charger d’expliquer au français lambda que les élections russes étaient truquées. Il faut bien occuper les enfants !


Vilistia 


Posté par Alaindependant à 23:53 - 
 

 

 

A lire aussi :

 

Syrie,désinformation: Rapports truqués,provocations,escadrons de la mort..

 

Ingérence étrangère en Iran : 12 agents de la CIA interpellés

 

Ingérence judiciaire: La CPI se fait livrer Gbagbo à 2 semaines des législatives

 

Monsanto, notre asservissement bientôt, politiciens au service des génocidaires

 

L’info sur les militaires sans soldes et primes se confirme - Colère des intéressés

 

La crise : Qui est derrière ?

 

De l'euro à la monnaie commune ? Débat Montebourg-NDA-Chevènement-Loos

 

Deux vidéos expliquant la prise du pouvoir par les banques

 

La Mondialisation : Le Cartel des banques est en guerre contre l'humanité

 

 

 

et mon post sur les médias "criminels"

 

medias-staliniens-US.jpg

 

 

Médias criminels à la solde de l'Oligarchie

par eva R-sistons

 

 

Médias "criminels" : Ils incitent à la haine, à l'injustice, aux guerres (eva)

 

 

Notre école va-t-elle mourir ?

 

http://www.histoire-image.org/photo/zoom/dau5_hall_001f.jpg

  http://www.histoire-image.org/photo/zoom/dau5_hall_001f.jpg

Analyse : L'école républicaine en Bretagne

histoire-image.org

 

 

L'école est attaquée, l'école est dégradée,

l'école est humiliée, l'école est appauvrie, l'école est sacrifiée,

l'école est privatisée, l'école va mourir.

 

Quand je parle de l'école, je parle de l'école de la République qui portait haut les valeurs encore inscrites sur les frontons de nos édifices publics. Elle a permis de dispenser un savoir de qualité. Elle a permis l'ascenseur social, seul garant de l'égalité.

 

http://christophe.chazot.pagesperso-orange.fr/images/la_classe.jpg

http://christophe.chazot.pagesperso-orange.fr/images/la_classe.jpg

 

-Avec plus de 100 000 postes d'enseignants supprimés depuis 2007,

- avec la fameuse RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques),

- avec les DSP (Délégation de Service Public),

- avec les PPP (Partenariats Public Privé), 

- avec la prochaine suppression des concours de recrutement,

- avec la précarisation des enseignants et des autres personnels de l'éducation qui n'est plus nationale depuis 2004,

- avec la prochaine suppression du baccalauréat,

- avec la suppression de l'histoire géographie en terminales scientifiques,

- avec la paupérisation des programmes qui ne permettent plus d'instruire et de former des citoyens responsables,

- avec ces campagnes de dénigrement sur les grands média,

- avec la nouvelle gouvernance qui insidieusement s'installe,

- avec la nouvelle gestion des personnels directement inspirée de celle de France Télécom,

 - avec la nouvelle notation des enseignants,

- avec le livret de compétences (véritable fichage de chaque individu depuis la première année de maternelle et peut-être avant),

- avec tout cela et tant de belles choses que je n'ai pas la place de citer ici, vous comprendrez que la vieille dame est moribonde et s'éteint doucement.

 

La mort de cette institution républicaine laisse entrevoir

la disparition des valeurs qui fondent notre vivre ensemble.

Il faut être conscient des dangers qui nous guettent.

 

Tout ne sera pas réglé par une alternance en 2012.


Il faut nous prendre en main

et refuser l'asservissement et l'esclavage

pour les générations futures ! 

 

Nous pouvons si nous le voulons, arrêter ce massacre programmé.


Alors, agissons pour l'intérêt général !  

 


(..) N'attendons pas que les catastrophes arrivent

avec leurs cortèges de désolations ! Agissons!

 

 

http://claude.rochet.pagesperso-orange.fr/ecole/imagec/notes.jpg
http://claude.rochet.pagesperso-orange.fr/ecole/imagec/notes.jpg
.
(..)  L'école est attaquée, dégradée, humiliée, privatisée, sacrifiée, elle va mourir

LUCIEN  PONS

Pièces jointes : Demander à LUCIEN  PONS

 
http://jcmerle.elunet.fr/public/jcmerle.elunet.fr/site/Ecole/graffitis-papiers-chomage-4865_m.jpg
http://jcmerle.elunet.fr/public/jcmerle.elunet.fr/site/Ecole/graffitis-papiers-chomage-4865_m.jpg
.

 

Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789
 

Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789

Rappel utile

Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.


En conséquence, l'Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Être Suprême, les droits suivants de l'homme et du citoyen.

 

Article premier - Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Article 2 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.  SUITE  ICI :
 


Lien : http://www.textes.justice.gouv.fr/textes-fondamentaux-10086/droits-de-lhomme-et-libertes-fondamentales-10087/declaration-des-droits-de-lhomme-et-du-citoyen-de-1789-10116.html

 

.

Stats Hier sur ce blog contre la désinformation :

  • 4 484 pages vues 
  • 3 549 visiteurs uniques

 

http://fr.kingofsat.net/jpg/france24-fr.jpg

http://fr.kingofsat.net/jpg/france24-fr.jpg

 

France24 : 7 ans de désinformation

partisane et communautariste

par eva R-sistons

.

 

France24 célèbre ses 7 ans au service de l'Information. Quelle plaisanterie ! Encore aujourd'hui, il demande si on apprécie cette chaîne en présence du principal larbin, vous savez le faux philosophe au service des guerres sionistes et anglo-saxonnes ("sans les aimer", sic !), BHL !


 

http</div>
            <div class=://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200905/46311_une-ockrent-france24.jpg" src="http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200905/46311_une-ockrent-france24.jpg" />

http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200905/46311_une-ockrent-france24.jpg

 

Animée par tous les amis d'Israël et de ses intérêts militaro-financiers, impulsée par Christine Ockrent, aussi néo-sioniste que son ami DSK, et épouse du très néo-conservateur Kouchner (partisan du Droit d'ingérence pour l'Occident prédateur et criminel, notamment en Irak, aujourd'hui détruit, pillé, ruiné, meurtri...), France24 est un pur produit de l'Occident ultra-libéral, militaro-financier, au service du Nouvel Ordre Mondial qui vampirise la planète. Aussi y voit-on célébrer, et encourager, les guerres soi-disant humanitaires en réalité génocidaires et néo-coloniales, comme en Libye qui a permis à l'Empire de placer ses marionettes islamistes opposées à l'Etat laïc et nationaliste de Kadhafi qui, d'ailleurs, avait nationalisé le pétrole pour en faire profiter les Libyens (aucun chômeur, pays le plus prospère du continent, 5 millions d'emplois offerts aux Africains, etc).

 

http://s.wat.fr/f/3ap0p_270x210_1ez19g.jpg

http://s.wat.fr/f/3ap0p_270x210_1ez19g.jpg

 

Ainsi, dans ce pseudo média au service de l'information, vous entendrez tous les représentants de la Presse ultra-libérale comme le Figaro, Valeurs Actuelles etc, tous les partisans du Nouvel Ordre Mondial enrichissant les plus riches en sacrifiant classes moyennes et modestes, tous les supporters de l'islamophobie et des guerres contre les pays non-alignés (Russie, Chine, Iran, Vénézuela, Syrie, Biélorussie, Liban, etc etc), tous les faux Observateurs qui sont en réalité des relais des agents de la CIA ou du Mossad pour déstabiliser les pays refusant la domination des Anglo-Saxons et des Israéliens (et du caniche européen), tous les soutiens de l'UE au service des banksters et d'une façon générale, tous les partisans de l'ultra-libéralisme militaro-financier avec à la clef les jolies guerres pour la "démocratie" servant les intérêts du Cartel bancaire dictatorial et de ses amis dans l'Assurance ou parmi les Industriels de mort (pétrole, nucléaire, armement, agro-alimentaire, chimie etc).

 

http://s0.wat.fr/f/zc7g_480x270_829ra.jpg

http://s0.wat.fr/f/zc7g_480x270_829ra.jpg

 

L'invité le plus invité est BHL, qui devrait se retrouver devant la CPI à la Haye si elle était réellement au service de la Justice plutôt que des intérêts de l'Occident criminel. Mais non, face à France24 voici le partisan des "guerres sans les aimer" (sic ! Quelle hypocrisie ! Ailleurs, il avoue travailler pour les intérêts israéliens, c'est tout dire) présenté comme celui qui arrive à convaincre aussi bien la Droite (Sarkozy et ses guerres impériales néo-coloniales) que la Gauche (il avait réussi à se poster dans l'entourage de Ségolène Royal)... alors qu'il est la 5e colonne de l'Etat voyou Israël, seulement intéressé à propulser son désordre guerrier et usurier.

 

Cette chaîne est une chaîne communautariste, chargée de conditionner les masses arabes et plus généralement, tous les citoyens crédules croyant avoir affaire à de l'information honnête, alors qu'ils sont quotidiennement victimes de la propagande militaire et financière préparant l'avènement du Nouvel Ordre Mondial sur les décombres de la Syrie, de l'Iran, du Vénézuela, de la Russie et de la Chine... et plus généralement, sur ce qui restera de l'humanité "génocidée" et asservie.

 

Vous avez dit information ?

 

http://altics.cluster002.ovh.net/mister-ipad/wp-content/uploads/2010/05/IMG_0112.png

http://altics.cluster002.ovh.net/mister-ipad/wp-content/uploads/2010/05/IMG_0112.png

 

Bon anniversaire, France24 ! Tiens donc !

 

Et nous, boycottons cette chaîne de désinformation et de propagande contre nos libertés, notre démocratie, nos intérêts à tous.

 

Eva R-sistons à l'intolérable d'une Presse aux ordres du cartel bancaire et du NOM... 

 

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com

   

 

http://observers.france24.com/files/images/teaser_obs.jpg

http://observers.france24.com/files/images/teaser_obs.jpg

 

(Les yeux de la CIA et du Mossad, note d'eva)

 

 

.

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

 

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:19

Bientôt les commémorations !

image hébergée par photomaniak.com

http://www.caricadoc.com/article-28843776.html

Les images, en dehors du portrait d'A Latsa, ont été placées par eva

 

 

La vérité sur la 2e guerre mondiale,

sur le rôle des Soviétiques.

eva R-sistons :

 

Rétablir la vérité ! La 2e guerre mondiale a été provoquée par des familles américaines richissimes (comme les Bush) qui ont propulsé leur poulain, Hitler, afin de faire redémarrer l'économie en panne (crise, déjà. Le cycle est le suivant: Capitalisme en crise, guerres, crises, guerres, et ainsi de suite. Naturellement, guerres pour le profit, décidées à la City de Londres !).

 

Le Plan Marshall, cheval de Troie des USA en Europe

http://vincentgiraudet.e-monsite.com/rubrique,plan-marshall,212229.html

 

Cette caricature soviétique est destinée à dénoncer la diplomatie menée par les Etats-Unis aux premiers jours de la guerre froide. Les Américains sont comparés à un cheval de Troie d'où sortent en rangs serrés des bataillons de dollars qui marchent au pas le fusil à l'épaule en direction de divers pays d'Europe. Sur les drapeaux figurent en écriture cyrillique les noms de l'Italie (au fond à droite), de la Grèce (au centre), de l'Autriche (devant à droite) et de la Turquie (à gauche). L'ensemble des pays cités sur ce dessin appartiennent alors à une zone intermédiaire qui fait l'objet de conflits d'influence entre les deux blocs en construction.

A l'instar des Grecs s'emparant de Troie par la ruse, les USA sont présentés ici comme exclusivement motivés par des considérations impérialistes. Le cheval métallique électrifié évoque la toute puissance industrielle de ce pays qui a su largement profiter de la guerre et qui dispose en 1945 des 2/3 du stock mondial d'or. Ce cheval est ici affublé d'un attribut qui l'associe à coup sûr à la figure allégorique de l'oncle Sam : un chapeau haut de forme aux couleurs de la bannière étoilée.

Dans le cadre de la politique de containment du président Truman, les Etats Unis ont lancé en 1947 une offre d'aide économique aux pays d'Europe, sous la forme du plan Marshall. George Marshall est le secrétaire d'Etat américain (= ministre des affaires étrangères). Son plan consiste à transférer en direction de l'Europe une aide matérielle et financière colossale sous forme de dons gratuits (machines agricoles, machines-outils) et de prêts dans le but ouvertement avoué de redresser rapidement les économies de ces pays ravagés par la guerre et d'éviter que ces derniers ne sombrent dans la misère, elle même terreau du communisme. 

Cette "diplomatie du dollar" irrite au plus haut point les Soviétiques qui exigent des pays d'Europe de l'Est qu'ils refusent cette aide perçue comme une manoeuvre politique... (..) (pour contrôler totalement l'Europe, la soumettre - dominer et s'enrichir ! Note d'eva)

 

Les Médias (et les Livres d'Histoire, écrits par les Occidentaux) saluent en permanence le rôle des Etats-Unis dans la victoire sur le Nazisme. Or, les Américains sont arrivés comme les carabiniers d'Offenbach, à la fin de la guerre, pour récolter les lauriers - et bâtir la richesse de leur pays sur les ruines de l'Europe (Plan Marshall, et ne parlons pas de leurs Industriels de la Chimie installés près des camps de concentration. Les dignitaires nazis ont presque tous été protégés - et ils ont ensuite continué à sévir en Amérique Latine, où leurs talents diaboliques ont servi, en liaison avec la CIA, pour traquer, torturer et éliminer les citoyens opposés aux dictatures latino-américaines mises en place par les Américains pour servir  leurs intérêts financiers et industriels). ...

 

dgm2-sylvie-solans-ppp.blogspot.com

 

 

Parenthèse sur le plan Marshall,

ciment de l'europe 1947 (eva)

 

L'Europe, dès le début, a été placée sous le contrôle américain.

Elle a été créée pour en réalité servir

de relais aux intérêts anglo-saxons.

Elle est une dictature totalitaire

privant les citoyens européens de leurs libertés,

de la souveraineté de leur Nation,

de leurs emplois (délocalisés)

et de toutes leurs protections sociales. 

Elle est, évidemment, le "tremplin"

du Nouvel Ordre Mondial militaro-financier

d'essence totalitaire

qui se fera derrière leur dos et sur leur dos. 

L'Europe est dirigée par les Anglo-Saxons

et peu à peu, aussi, par les Israéliens

(le Gl de Gaulle se méfiait des uns et des autres)

avec, en France, leur agent principal : Nicolas Sarkozy,

pour entraîner notre pays dans les guerres

anglo-saxonnes de prédation, criminelles,

qui achèveront de ruiner et de discréditer notre pays

pour le principal profit des multinationales américaines.

L'Europe, par ailleurs, doit travailler

au transfert des ressources de ses citoyens, déjà en diminution,

dans les coffre-forts des grandes banques internationales,

grâce aux crises provoquées artificiellement dans ce but,

grâce, aussi, à l'endettement

(donc à l'asphyxie progressive des Européens)

et à l'austérité sociale programmée entre autres

par les tenants du FMI

comme D Strauss-Kahn le faux socialiste

et le vrai agent des grandes banques internationales.

Enfin, les Américains sont appelés à faire

leurs futures guerres impériales,

de domination, contre Russes et Chinois,

en utilisant les Européens à leur profit.

Voilà les vérités qu'il faut répandre ! 

(eva R-sistons)

 

.

http://www.russie.net/paris-moscou/images/inv_affiche1.jpghttp://www.factornews.com/images/6/66382.jpg

http://www.russie.net/paris-moscou/images/inv_affiche1.jpg

http://www.factornews.com/images/6/66382.jpg

 

(Suite article après cette parenthèse)

 

 

La vérité, occultée par les Médias aux ordres de l'Occident, est que les vrais auteurs de la libération de l'Europe du nazisme, sont les Soviétiques. Comparons: 300.000 morts américains, mis en valeur par les Médias complices des Anglo-Saxons, et 20 millions de morts soviétiques  (ce qui représente 12 % de la population de l'époque, dixit A. Latsa). Les Soviétiques ont fait preuve d'un courage extraordinaire (politique de la terre brûlée, sacrifice de régions entières, famines, etc, etc). Souvenons-nous: Déjà, du temps de Napoléon, ils avaient repoussé les troupes françaises, au prix de sacrifices effroyables, comme l'incendie de Moscou. 

 

La guerre froide n'est pas éteinte. Elle a été rallumée par l'Occident à l'affût de ressources à piller, via le placement de ses pions à la tête des pays. La Russie est la première visée, avec la Chine. Les Anglo-Saxons et leurs alliés israéliens ou européens (en tête, Sarkozy et Berlusconi, nous sommes loin de la France gaullienne, chiraquienne, de Villepinienne) ont un seul but : Dominer l'ensemble de la planète, ses ressources, ses peuples, en plaçant partout leurs agents, leurs pions, comme Karzaï, Saakachvili, Ouattara, Sarkozy...

 

Et ce sont des pays comme la Russie ou comme la Chine (n'ayant jamais attaqué personne, guerres défensives seulement) qui doivent faire les frais de ces ambitions machiavéliques, totalitaires, de l'Occident, pour le seul bénéfice de ses multinationales ou des financiers de la City ou de Wall-Street. La politique est sale, très sale. Nous sommes aux antipodes des guerres sarkoziennes soi-disant pour "protéger les peuples", ou des guerres impériales pour  "la démocratie" ou plus comique encore, version Bush, pour le Bien, pour Dieu !

 

Ne soyons pas dupes des mensonges des Médias aux ordres...

 

Enfin, il est nécessaire de rappeler que l'avenir de la paix dans le monde dépend en partie de la création d'un autre bloc pour faire contre-poids à la puissance criminelle des Anglo-Saxons: Il s'agit de l'Axe Paris-Berlin-Moscou, souhaité par le Gl de Gaulle lui-même. Bref, il faut faire le contraire de la politique actuelle de Sarkozy, agent de la CIA en France pour jumeler notre pays à l'Angleterre (notamment en matière de Défense, ) et nous faire adopter de gré ou de force le modèle de vie américain, inégalitaire, sauvage, brutal, ainsi que leurs guerres aux quatre coins de la planète, via la soumission sans contrepartie à l'OTAN.

 

Alerte ! La France sarkozienne perd non seulement ses valeurs, ses idéaux, ses traditions, mais son âme !  Et bientôt elle sera entraînée dans une guerre nucléaire mondiale pour le seul profit des pires prédateurs de l'humanité : Anglo-Saxons !

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : 9 mai, soviétique, URSS, 2e guerre mondiale, Hitler, nazisme, Etats-Unis, Occident, Anglo-Saxons, de Gaulle, médias, Sarkozy, Berlusconi, CIA, OTAN, Berlin, Paris, Moscou, Angleterre, Défense, Russie, Chine, City Wall-Street, Saakachvili, guerre, Bush, Ouattara, Chirac, de Villepin, Napoléon, Karzaï, Plan Marshall, latino-Américains

 

 

 

http://www.toupapier.com/im/articles/Livre%20plan%20marshall%20F.jpg

http://www.toupapier.com/im/articles/Livre%20plan%20marshall%20F.jpg

S Dnem Pobedi

"Un autre regard sur la Russie"
par Alexandre Latsa

 

 

Lundi prochain sera le 9 mai 2011. Le 9 mai à l'ouest de l'Europe n'a pas du tout la même importance qu'en Russie. Il est vrai que les européens de l'ouest fêtent la fin de la seconde guerre mondiale le 08 mai, qui est en fait la date de cessation des hostilités militaires, la capitulation ayant été signée la veille, le 7 mai.  En Europe de l'ouest, le 9 mai est la journée de l'Europe, la journée qui identifie l'Union européenne en tant qu'entité politique. Mais l'Union Soviétique n’a pris en compte la signature de la capitulation  que le lendemain, soit le 9 mai alors que ses soldats sont en train de se battre au cœur de Berlin. Pour cette raison, Moscou comme encore nombre de pays de l'ex-URSS célèbrent la fin du second conflit mondial le 9 mai, et non le 8 mai. 

 

http://kasualcocktail.files.wordpress.com/2010/02/stalingrad_front.jpg

http://kasualcocktail.files.wordpress.com/2010/02/stalingrad_front.jpg

 

 

C’est l'URSS qui a payé le plus lourd tribut à la guerre civile Européenne. Avec plus de 20 millions de morts civils et militaires, la population de l’URSS a diminué de 12% pendant la deuxième guerre mondiale. Après la rupture du pacte de non agression le 22 juin 1941, l'Allemagne nazie attaqua l'URSS et les soldats allemands atteignirent Moscou 6 mois plus tard, au cœur de l'hiver 1941, en occupant les pays conquis en route (Ukraine, Biélorussie, pays Baltes..). L'échec de la prise de Moscou stabilisera le front à l'ouest de la capitale au printemps 42, pendant que les combats se déplaceront vers le Caucase, jusqu'à la terrible bataille de Stalingrad ou les troupes Allemandes seront encerclées. La bataille de Stalingrad est considérée comme la bataille décisive du second conflit mondial. Elle durera 6 mois et fera de Stalingrad la première des batailles urbaines. Les combats feront rage pour chaque rue, chaque usine, chaque maison, chaque sous-sol et chaque escalier.


 

http://www.lesmanantsduroi.com/Images8/stalingrad1942.jpg

http://www.lesmanantsduroi.com/Images8/stalingrad1942.jpg


A Volgograd (ex-Stalingrad), sur le fameux kourgane Mamaïev (une colline de 102 mètres surplombant la Volga), les combats seront tellement violents que les Soviétiques perdront 10.000 hommes en une journée pour défendre ce point stratégique. L’endroit est maintenant dominé par un immense mémorial: la statue de la Mère Patrie. En Novembre 1942, privées de logistique et face à une armée Soviétique au moral indestructible, les troupes Allemandes sont finalement vaincues. La bataille aura coûté la vie à 487.000 soldats Soviétiques et fait 629.000 blessés. Coté Allemand 380.000 soldats de la Wehrmacht seront tués, blessés et prisonniers. Durant l’été 1943, les troupes Allemandes subiront une autre défaite majeure lors de la bataille de Koursk, la plus grande bataille de chars de l’histoire. En 50 jours de combat seulement, la Wehrmacht perd 500.000 hommes (tués, blessés, disparus), près de 1.200 chars et environ 2.000 avions. L’Armée rouge compte elle plus de 200.000 tués et ses pertes en blindés sont supérieures à celles de l’ennemi tandis qu'elle perd plus de 2.800 avions. L’Union Soviétique a alors à elle seule a contenu la quasi totalité de l’effort militaire Allemand en Europe. Dès l’automne 1943, la machine de guerre allemande est cassée et le reflux entamé, reflux qui amènera les soldats Soviétiques a Berlin au mois d’avril 1945.

 

http://padresteve.files.wordpress.com/2010/01/hungarian-dead-stalingrad.jpg

http://padresteve.files.wordpress.com/2010/01/hungarian-dead-stalingrad.jpg

 

 

J’ai eu la chance d’être dans les rues de Moscou le 9 mai dernier, pour le 65ème anniversaire de la fin de la guerre. A Moscou et dans toutes les autres villes de Russie, le 09 mai est une journée qui n’est pas comme les autres. La ville entière est à l’arrêt, focalisée sur l’histoire. Les Moscovites assistent d’abord au défilé militaire qui passe devant le kremlin avant de continuer dans la rue Arbat. Sur le trajet, des milliers de spectateurs acclament les défenseurs de la patrie qui défilent aux cris de "Russie, Russie". La parade de l’année dernière a été exceptionnelle à plusieurs égards: tout d’abord plus de 10.000 soldats ont défilé à Moscou et (plus de 100.000 dans toute la Russie). Près d’un millier de soldats étrangers ont pris part au défilé de Moscou, en provenance de 24 pays, notamment des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Pologne, d'Arménie, d'Azerbaïdjan, de Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizstan, de Moldavie, du Tadjikistan, du Turkménistan et d'Ukraine. En outre, des délégations d'anciens combattants canadiens, israéliens, slovènes, abkhazes et sud ossètes étaient également présentes dans la capitale russe. La France avait délégué le si fameux régiment de chasse Normandie-Niemen.


 

 

Des vétérans de la Seconde guerre mondiale célèbrent le 9 mai 2008 le 63e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

Des vétérans russes de la Seconde guerre mondiale célèbrent le 9 mai 2008 à Gorky Park le 63e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

http://www.nationspresse.info/?p=100876



Mais l’importance de cette journée se ne mesure pas seulement  au nombre de soldats présents et au faste du défilé. C’est après la parade militaire que la sensation de communion populaire est la plus intense et la plus étonnante pour un observateur étranger. Au fur et à mesure que la journée avance, le centre ville redevient accessible et les moscovites envahissent les rues de leur ville. Les vétérans encore en vie marchent au milieu de cette immense foule qui leur parle et les remercie. Des jeunes et des moins jeunes leur offrent des fleurs. Le spectacle de ces jeunes filles qui embrassent les vétérans avec un amour presque familial donne le frisson. Devant la flamme du soldat inconnu, une file immense et ininterrompue se forme, les gens viennent déposer des fleurs. 

 

http://3.bp.blogspot.com/__mwrbF_AqTA/TNnTR-IsajI/AAAAAAAAAHM/kdj7DgYzGVU/s1600/Military_nurse_carries_a_wounded_soldier_Red_Army%2525252C_Stalingrad%2525252C_1942.jpg

http://3.bp.blogspot.com

 

 

En dehors des fleurs, on voit aussi partout dans la ville les petits rubans noir et oranges qui depuis 2005 accompagnent cette journée. Ce ruban, qui symbolise le courage et la victoire, date du 19ième siècle, c’est une création du Tsar Alexandre 1er. Il devait récompenser, dans l’armée, le "courage intrépide". Il a pris le nom de "ruban de Saint Georges" et pour le jour de la victoire, le 9 mai, les citoyens le portent, soit sur le revers des vêtements, soit sur le sac à main des femmes, ou encore accroché aux antennes des voitures. Il témoigne maintenant du respect envers ceux qui sont tombés sur le champ de bataille durant la seconde guerre mondiale. Ce ruban est devenu une véritable institution, un symbole patriotique qui est même désormais porté toute l’année par certains Moscovites.

 

http://1.bp.blogspot.com/_Zlt9Jc7bGxg/TOvGPp_lgzI/AAAAAAAAABY/e4QQQGjJOnQ/s1600/allemands-barbarossa.jpeg

http://1.bp.blogspot.com


La liesse populaire continue dans la soirée, puisque des concerts et de nombreux événements ont lieu jusque tard dans la nuit. L’une des choses les plus incroyables est le calme et le civisme de la foule, pendant cette journée de célébration. Que l’on en juge, le 9 mai dernier près de 2,5 millions de Moscovites étaient dans les rues, jusqu’au grandiose feu d’artifice de la soirée, sans qu’aucun incident majeur ne soit répertorié.

Assister à "un 9 mai en Russie" est sans doute l’une des meilleures façons de comprendre la permanence du patriotisme russe, à l’heure ou dans de nombreux pays européens  de l’ouest le patriotisme est si décrié. Chaque année, cette communion montre que le peuple russe  sait célébrer ses victoires, ses vétérans, et ses héros.

 

http://photomaniak.com/upload/out.php/i606096_CaricadocRussSov3945001.jpg

http://www.caricadoc.com/article-28843776.html

 

С днём победы!  Ура!

 

 

"Un autre regard sur la Russie": Survivre à Moscou

"Un autre regard sur la Russie": La francophonie en Russie

"Un autre regard sur la Russie": Vers un redémarrage russo-japonais ?

"Un autre regard sur la Russie": Les enjeux de la bataille pour Tripoli

"Un autre regard sur la Russie": Le rôle de la Russie dans la journée de la femm
e

"Un autre regard sur la Russie": Tunis, Le Caire, mais pas Moscou!


"Un autre regard sur la Russie": Far-Est?

"Un autre regard sur la Russie": Couleurs de Russie

"Un autre regard sur la Russie": Féminité vs féminisme?


"Un autre regard sur la Russie": Des critiques malgré les bombes

"Un autre regard sur la Russie": Polémiques vestimentaires

"Un autre regard sur la Russie": Made in Russia

"Un autre regard sur la Russie": Divine Carélie

"Un autre regard sur la Russie": La démographie russe, objet de tous les fantasmes

"Un autre regard sur la Russie": Moscou, capitale de l'Europe?

"Un autre regard sur la Russie": Vladivostok, une ville au bout du monde

"Un autre regard sur la Russie": Rio Grande

"Un autre regard sur la Russie": Mistral gagnant

 

.


* Alexandre Latsa, 33 ans, est un blogueur français qui vit en Russie. Diplômé en langue slave, il anime le blog DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie".

 

 

 

Alexandre Latsa
09:03 04/05/2011
.
_______________________________________________________________________________________
                                                                                                 Internationalnews
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ysdjJKQ9L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU01_.jpg
La Deuxième Guerre Mondiale, une croisade américaine pour la défense de la liberté et de la démocratie ? Les vainqueurs écrivant l'histoire, c'est cette version qui est enseignée depuis 1945 des deux côtés de l'Atlantique.

Jacques Pauwels, preuves à l'appui, dévoile le mythe de la «libération». Aux Etats-Unis, Hitler a très longtemps été considéré comme un excellent partenaire en affaires mais dans une guerre qui ne se déroule pas comme prévu, les alliances finissent alors par se former contre les «mauvais ennemis», avec les «mauvais alliés»...

Le débarquement de Normandie qui ne survient que très tard, le 6 juin 1944, fera malgré tout de ce second conflit mondial une formidable aubaine financière pour les Etats-Unis. En libérant une partie de l'Europe des fascistes pour la «dominer» économiquement, toutes les conditions sont également réunies dès 1945 pour entamer une très
longue Guerre froide...
________________________________________________________________
Interview • Jacques Pauwels, auteur de Le mythe de la bonne guerre

Peter Mertens 09-11-2005
http://www.solidaire.org/international/article.phtml?section=A1AAABBP&object_id=28998

Un livre incontournablesur l'Amérique et la Seconde Guerre mondiale
Solidaire a rencontré son auteur, le professeur canado-gantois Jacques Pauwels.


L'article continue après la vidéo

Vidéo sur le site

_____________________________________________________________
Interview • Jacques Pauwels, auteur de Le mythe de la bonne guerre

Peter Mertens 09-11-2005
http://www.solidaire.org/international/article.phtml?section=A1AAABBP&object_id=28998

 

 

Un livre incontournablesur l'Amérique et la Seconde Guerre mondiale
Solidaire a rencontré son auteur, le professeur canado-gantois Jacques Pauwels.

 


 

Jacques Pauwels. Aux Etats-Unis, on présente les guerres de Corée et du Vietnam comme de mauvaises guerres. Mais la Seconde Guerre mondiale était une bonne guerre. Ses motivations étaient «pures» et on s'en allait au combat pour la paix et la justice. C'est aussi l'image présentée par Hollywood dans des films comme Le jour le plus long et Un pont trop loin. Je pose la question: Pour qui cette guerre a-t-elle été bonne?

 

Pour les entreprises de l'Allemagne nazie, la guerre a été une source de profit exceptionnelle. La General Motors et Ford ont fait des bénéfices énormes. Opel et Ford-Werke, leurs filiales allemandes, ont contribué à la construction de véhicules militaires pour la Wehrmacht et d'avions pour la Luftwaffe. Texaco et Standard Oil ont participé à la livraison de carburant pour les chars et les avions.

 

Ces mêmes entreprises ont également fait des affaires en or avec la Grande-Bretagne. L'industrie américaine a soutenu tous les belligérants. On a produit Jeeps, camions et avions à la chaîne. Le chômage a baissé et les bénéfices ont grimpé. En outre, la Seconde Guerre mondiale a ouvert toutes grandes les portes du monde entier aux marchandises et aux capitaux américains.

 

suite ici :

 

http://www.internationalnews.fr/article-13872444.html

 

 

Répétition nocturne de la parade de la Victoire

Diaporama: Répétition nocturne de la parade de la Victoire

Parade de la Victoire: deuxième répétition nocturne à Moscou

Vidéo: Parade de la Victoire: deuxième répétition nocturne à Moscou

.

 

http://chiron.over-blog.org/article-moldavie-la-moitie-des-habitants-sont-nostalgiques-de-l-urss-sondage-67502724.html

 

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-se-prepare-au-bicentenaire-de-la-victoire-russe-sur-napoleon-66906516.html

http://chiron.over-blog.org/article-videosdiaporamasinfographiesqui-sommes-nous-pour-nous-ecrireria-novosti-au-jour-le-jourpoutine-inaugure-un-monument-dynamite-en-georgie-et-ressuscite-a-moscou-63545543.html

http://chiron.over-blog.org/article-2egm-le-sacrifice-sovietique-a-permis-la-prosperite-de-l-europe-medvedev-63505507.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-inauguration-d-une-replique-du-memorial-de-la-gloire-63505335.html

http://chiron.over-blog.org/article-espace-postsovietique-bientot-la-fin-des-sentiments-antirusses-poutine-63504780.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-intervient-pour-contrer-l-otan-63021805.html

http://chiron.over-blog.org/article-proces-de-nuremberg-un-expert-souligne-le-role-crucial-de-l-urss-61513665.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-defile-solennel-sur-la-place-rouge-60469930.html

http://chiron.over-blog.org/article-un-nouveau-mouvement-national-prie-poutine-de-rester-au-pouvoir-kommersant-60302144.html

http://chiron.over-blog.org/article-poutine-mon-intervention-a-la-conference-de-munich-reste-d-actualite-56237164.html

http://chiron.over-blog.org/article-victoire-de-1945-toute-tentative-de-falsifier-l-histoire-est-inadmissible-jagland-50103548.html

http://chiron.over-blog.org/article-moscou-9-mai-1945-c-est-impossible-a-raconter-50061444.html

http://chiron.over-blog.org/article-65e-anniversaire-de-la-victoire-les-russes-de-l-etranger-se-reunissent-en-conference-a-vienne-47933414.html

http://chiron.over-blog.org/article-la-russie-garante-de-la-securite-internationale-president-du-guatemala-47207260.html

Medvedev dénonce la tendance à glorifier le nazisme

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 23:08

La tragique victoire de l'Ouest

russie-urss-contre-financiers.jpg

Hier, l'Est.

Aujourd'hui, l'Ouest.

Pour le malheur de l'Est..

Par eva R-sistons

 

Le communisme en URSS ? Je l'ai vu, de mes yeux, avant la chute de l'URSS, et ce que j'ai constaté n'a RIEN à voir avec la propagande occidentale. L'ordre régnait: Pas de chômage, pas de sans domicile, pas de délinquance, tout le monde a un travail, un toit, et toutes sortes d'avantages sociaux: Crèche, école, fac, santé, culture, vacances, sports... gratuits. Un métro-Musée pour un prix symbolique, la retraite assurée, des subventions pour les produits de première nécessité. Et l'Occident, aujourd'hui, crache en permanence sur tout ça ?

 

Petite anecdote: Une femme de notre groupe est tombée malade, elle a été prise en charge, gratuitement, bien qu'étrangère, par l'Hôpital, un hôpital hyper-moderne... Vous imaginez ça aux USA, le modèle que Sarkozy l'Américain veut nous imposer de gré, et surtout de force ? Sauve qui peut ! Ce qui nous attend, c'est le chômage, un toit et des études inaccessibles, une médecine à deux vitesses, la flexibilité, la retraite par capitalisation elle aussi inaccessible et de surcroît aléatoire, etc etc... Et bien sûr une société violemment disparate et antagoniste !

 

Vous voulez que je vous dise ? Bien des citoyens de l'Est, aujourd'hui, regrettent le communisme. Ils pâtissent du chômage, de la vie chère, de la rigueur...  de la modernité triomphante ! Les capitalistes, eux, pavoisent: tout leur sourit. Les citoyens sont pressurés, taillables et corvéables à merci, oui à la merci des caprices de leurs maîtres, obligés d'accepter des salaires de misère, par exemple. Le maître-mot: Délocalisations ! Bravo, au mieux 300 euros pour celui qui, en France par exemple, gagnait 1500 euros, et puis des familles séparées, disloquées, impossibilité de payer le trajet pour les voir. Sommes-nous devenus fous d'accepter ça ? Car on l'accepte, palier par palier, via un ignoble chantage au travail. Encore récemment, à Continental les salariés ont voté la régression contre leurs intérêts. C'est ça, le modernisme ? C'est ça, l'Occident qui ose proclamer son modèle supérieur à tous les autres ? Les peuples ont raison de se rebiffer ! Jour après jour, l'Ouest triomphant étend sa loi d'airain sur le monde, en grignotant petit à petit les derniers avantages sociaux des citoyens, en vampirisant leurs conditions de vie. 

 

Après avoir vaincu son rival, l'Ouest entreprend maintenant la conquête de l'Est. Pour son malheur !

 

Eva R-sistons à la pieuvre occidentale assassine des peuples.

.

guerres-bush.jpg

NB Eva: Instantanés de l'Ouest   

. 

En écrivant, j'écoute une vidéo d'infos sur la guerre d'Irak. Voici 2 extraits:

- Non-Droit à Guantanamo. Détenus sans jugement et sans défense. Nombreuses tentatives de suicide.

- Les soldats US investissent un village abandonné, reste une famille: Un vieillard, des femmes, des enfants. Hébergent-ils des résistants (pardon, des terroristes) ? Le soldat américain s'adresse au vieillard: "Parle, ou on va balancer plein de bombes". Commentaire du journaliste: "2 mondes séparent les 2 hommes".

En effet. Celui de l'Ouest qui bombarde de souffrances les peuples nous convient-il ? (eva)

Séquence suivante de la vidéo regardée: Bush fait l'éloge de la Liberté... Quelle liberté ?

Et à l'instant, j'entends ceci (document sur les transfuges US de la guerre de Corée): "Le mot de paix, aux Etats-Unis, fait de vous un terroriste, un hors-la-loi". No comments ! Ce pays est à vomir...

 

TAGS: Est, Ouest, Russie, Etats-Unis, Sarkozy, Bush, Irak, Guantanamo, Non-Droit, URSS, capitalisme, Occident, délocalisations, retraite par capitalisation

 

La conquête de l'Est :

Russie-uRSS-contre-capitalisme.jpg

.

A travers le cas de la Roumanie,  Eric Scavennec, du blog « les dessous de Bruxelles » revient sur l'ouverture de la Roumanie aux investisseurs ouest-européens après la chute du régime communiste, et sur ses conséquences sociales et économiques pour la population roumaine.

.

Roumanie : La conquête de l'Est

.

« C’est comme si nous avions découvert une nouvelle Asie du Sud-Est à notre porte [1] », explique Keith Richardson, ancien secrétaire de la Table Ronde des Industriels (European Round Table - ERT) [2]. Au début des années 90, les lobbyistes des grands groupes européens ont de solides raisons de se réjouir de la chute des régimes communistes d’Europe de l’Est. Avec la réserve énorme d’une main-d’œuvre hautement qualifiée mais à bas salaire, l’addition de 150 millions de consommateurs au marché représentent des perspectives qui excitent au plus haut point l’intérêt des industriels européens.

L’intérêt de l’ERT pour les pays de l’Est part d’une intention parfaitement philanthropique : en proposant un ticket d’entrée pour le grand marché européen, n’offre-t-on pas aux anciens pays communistes la chance d’entrer de plain-pied dans la modernité ? Pour preuve, le lobby des grands groupes européens publie un rapport en 1999, au titre évocateur : « L’infaillible succès du commerce Est-Ouest ». Sa lecture nous enseigne en détail sur les bienfaits de l’investissement des compagnies occidentales à l’Est, tant pour l’Union Européenne que pour les pays d’accueil.

Depuis sa création dans les années 80 (sous le patronage de l’inévitable Vicomte Davignon), l’ERT a toujours offert un soutien sans faille à la politique d’intégration des anciens pays communistes d’Europe de l’Est. Le mot d’ordre : y faciliter les investissements en faisant « tomber les barrières réglementaires ». L’intégration européenne, n’est-elle pas un vaste processus « gagnant-gagnant » ? Pour en avoir le cœur net, les Dessous de Bruxelles enquêtent en Roumanie, dans les plaines du Far Est du libéralisme européen.

 

Inégalités

 

Sur une route accidentée, dans les hauteurs des Carpates, un luxueux 4x4 Porsche Cayenne dépasse à toute allure la charrette d’un bûcheron. Celui-ci regarde passer le bolide d’un air indifférent. Une scène a priori anodine, mais néanmoins symbolique de la société roumaine, à plusieurs égards.

La société roumaine demeure assez largement rurale. Ainsi, le bûcheron pourrait représenter les 45,7% de Roumains qui vivent en milieu rural et pratiquent une activité agricole. Soit 38% des actifs, qui produisent moins de 12% des richesses. Ici, les terres cultivées permettent avant tout à de nombreuses familles d’assurer leur autosuffisance [3]. Et pour cause : malgré un sol très riche, ces petites exploitations aux méthodes artisanales ne peuvent rivaliser sur le marché avec les grandes exploitations mécanisées des plus importants exportateurs agricoles. A la campagne, on vit d’échange, voire d’entraide, en dehors des circuits économiques classiques.

La « modernisation » du pays et l’ouverture à l’Ouest ont par ailleurs vu l’émergence d’une nouvelle bourgeoisie urbaine, dont la richesse n’a d’égal que l’arrogance, à l’image de ses Porsche Cayenne et autres 4x4 de luxe qui peuplent les routes roumaines. Pratiques vu l’état parfois désastreux du réseau, ces grosses cylindrées sont à elles seules les symboles d’une inégalité profonde au sein de la société roumaine. Un rapide calcul permettra d’en donner une idée ; En divisant le prix d’un modèle Porsche Cayenne, V6, injection 3,6 L, acheté en Roumanie : 62 438€ [4] ; par le salaire moyen : 350€ [5] ; on trouve que l’Equivalent-Porsche-Cayenne (EPC) correspond à environ 15 ans de travail pour un salarié roumain.

D’autres chiffres sont évocateurs. Selon une étude réalisée par la société de conseil en management Hay Group en octobre 2007, les managers roumains disposent d’un pouvoir d’achat qui est l’équivalent d’un salaire moyen de 115.280 dollars, plus important qu’aux Etats-Unis, au Japon, au Canada, ainsi que dans une majorité de pays du centre de l’Europe. Ils restent cependant dans ce classement encore loin derrière les managers saoudiens et émiratis [6].

En 2007, en Roumanie, « 300 personnes se partagent plus de 33 milliards de dollars, c’est-à-dire 27 % du produit intérieur brut de la Roumanie » nous apprend une dépêche de l’agence Rompres. « Les personnes qui ont des affaires dans le domaine immobilier ont enregistré des hausses spectaculaires de leurs fortunes. La plupart de ces avoirs sont concentrés à Bucarest [7]. »

 

Gabegies immobilières

 

Mais les fortunes « spectaculaires » des nouveaux magnats de l’immobilier ne font pas le bonheur de tous. Adina, étudiante à Iasi (seconde ville du pays), nous fait part de ses inquiétudes : « Les prix ne cessent d’augmenter. Comment faire quand, une fois le loyer payé, il ne reste plus d’argent ? » Et d’ajouter « Je ne sais pas combien de temps les gens pourront supporter ça. »

L’entrée dans l’Union européenne, accueillie avec un certain enthousiasme par les roumains, s’est accompagnée d’une importante vague de spéculation immobilière. En janvier 2007, (mois d’entrée de la Roumanie dans l’Union européenne) les prix de l’immobilier en Roumanie ont augmenté de 20% [8]. Une tendance qui se poursuit au point que la Roumanie enregistre en janvier 2008 la hausse la plus importante, en rythme annuel, dans le secteur de la construction (33,7%) dans l’Europe des 27 [9].

Les investisseurs, eux, viennent d’Europe de l’Ouest ou des Etats-Unis, et ils viennent pour faire fructifier leur argent. « La Roumanie présente actuellement le potentiel européen le plus important pour les affaires avec un profit élevé et rapide, si bien que l’immobilier représente l’un des domaines les plus attirants. [10] » Au plus fort de l’euphorie, le journal Evenimentul Zilei titre « On construit la nouvelle Roumanie [11] ».

Malheureusement, les plus belles histoires ont une fin. Il semble que les architectes de cette « nouvelle Roumanie » aient vraisemblablement oublié un détail : en Roumanie il existe des gens qui vivent, travaillent... et payent un loyer. « L’affaiblissement du pouvoir d’achat, doublé d’une appréciation du leu (NDR : monnaie nationale roumaine) pourrait provoquer une crise du marché immobilier en Roumanie, similaire à celui de l’Occident » s’effraie le quotidien bucarestois Adevarul. De fait, dès mai 2008, le marché immobilier commence à montrer des signes de faiblesses. Dans les mois qui suivent, c’est la décrue. En septembre 2008, les prix reviennent à ceux de 2006 [12], et laissent la place à une forte récession économique dans le domaine de la construction et de l’immobilier, qui se perpétue jusqu’à aujourd’hui [13].

L’éclatement de la bulle immobilière roumaine laisse le parc immobilier dans un piètre état. « Les logements de Bucarest sont 10 fois plus chers qu’en 90 et à la moitié du confort de l’UE », titre en septembre 2008 le magazine Business Standard. « Le prix d’un appartement de deux pièces, situé dans une zone semi-centrale de la capitale, a augmenté 10 fois depuis 1990 jusqu’à présent et le confort offert par ce type d’habitation est resté inchangé voire il s’est dégradé. »

 

Investissements, chômage et pollution

 

Avec la crise et le chômage, la vie devient de plus en plus chère, l’inflation étant renforcée par l’augmentation des cours du pétrole et des céréales… « Alors que le salaire minimum est ici de dix fois inférieur au salaire minimum interprofessionnel de croissance (smic), les produits alimentaires affichent souvent les mêmes prix qu’en France [14] » rapporte le Monde Diplomatique. En dehors des campagnes, où les familles vivent encore dans une relative autarcie et autosuffisance, joindre les deux bouts devient de plus en plus difficile. Au point que « dix ans après la chute du communisme, certains citoyens semblent regretter les conditions de vie du temps de la dictature » rapportent les auteurs du Guide du Routard.

Et pourtant, les investissements sont bel et bien là. En Roumanie, les groupes français tirent même tout particulièrement leur épingle du jeu, à l’image de la Société générale qui a racheté la première banque de Roumanie (BRD), Orange, premier opérateur mobile, et Carrefour dont les grandes surfaces fleurissent aux abords des villes roumaines. Ou encore Renault qui a racheté en 1999 le constructeur automobile Dacia.

Alors, quid des retombées délicieuses de l’« infaillible succès du commerce Est-Ouest » ? En fait, déjà bien avant la crise, les investissements ne tenaient pas toujours les promesses annoncées en grande pompe par l’ERT... loin s’en faut.

A ce titre, le Corporate Europe Observatory (CEO) [15] pointe le cas de la Hongrie, où les entreprises transnationales participent jusqu’à 30 % du PNB : « Dans toute cette région, les entreprises locales se débattent – souvent en vain – pour concurrencer les grandes firmes, qui bénéficient d’énormes avantages d’échelle, d’un accès moins onéreux aux capitaux, d’une technologie supérieure et de très gros budgets publicitaires. » Et de conclure : « Rien d’étonnant donc à ce que sur le sillage des multinationales on trouve un lourd contingent de chômeurs. [16] »

Le bonheur et la prospérité attendront la « fin de l’histoire » ; car dans l’immédiat, l’investissement des grands groupes européens apporte surtout son lot de dommages collatéraux, sociaux et environnementaux : « Unilever et Procter & Gamble sont deux exemples de compagnies ayant profité de ce combat inégal. Ces firmes se sont tout simplement partagé le marché des cosmétiques de l’Europe centrale et de l’Est, provoquant la fermeture des compagnies locales » rapporte le CEO. « En outre, alors que ces industries utilisent plutôt des technologies non polluantes en Europe de l’Ouest, elles profitent des normes de production moins sévères de ces régions pour abandonner de telles exigences. »

Pour les multinationales qui investissent en Roumanie, désignée comme « l’atelier de l’Europe » rapport au coût faible de la main d’œuvre, le succès est certes « infaillible » - qu’il s’agisse de profiter des « avantages comparatifs » du pays, ou de spéculer sur la bulle immobilière roumaine. L’espoir d’adhérer à l’Union européenne et de bénéficier des fameux « bienfaits » de l’afflux d’argent européen a en effet poussé la Roumanie à dérouler le tapis rouge devant les investisseurs.

 

Intégration et restructuration

 

Le processus d’adhésion suppose que les nouveaux entrants reprennent à leur compte les bonnes recettes du marché commun, et s’y soumettent. Au menu, « restructuration des économies et des infrastructures nationales, adoption en bloc de la législation de l’UE, réduction du rôle de l’État et augmentation de la dépendance vis-à-vis des investissements directs étrangers. »

A ce titre, les lobbyistes des grandes multinationales européennes peuvent se frotter les mains : l’adhésion des anciens pays communistes à l’UE permet d’ouvrir en grand les portes des marchés de l’Est, sans que leurs investissements ne soit entravé de trop de contreparties ou d’obligations. C’est une véritable leçon de démocratie qui est administrée à ces pays, au sortir de leur longue expérience communiste. « Bien que les critères [d’adhésion] et l’inévitable domination économique des multinationales occidentales soient débattus par les pays concernés, les négociations ne laissent de place à aucune alternative » rapporte le CEO, « ce qui est, sans nul doute, une expérience dégrisante pour ceux qui, dans cette zone, imaginaient une démocratisation progressive de l’économie après la chute du rideau de fer. »

Dans le processus d’intégration, les groupes industriels membres de l’ERT n’hésitent pas à mettre eux-mêmes la main à la pâte, en conseillant directement les gouvernements et des entreprises des pays de l’Est : « l’ERT a créé des Conseils en expansion commerciale [BEC] en Hongrie, en Roumanie et en Bulgarie, respectivement sous la direction de Shell, de la Lyonnaise des Eaux et de Solvay. » Il ne s’agit de rien d’autre que de s’assurer que le travail soit bien fait : « La participation du milieu des affaires constitue une garantie que les fonds servent bien les intérêts prioritaires », explique Eberhard von Kœrber. [17] »

Aux officiels, ainsi qu’aux cadres dirigeants des grandes entreprises nationales ou d’ores et déjà privatisées, les Conseils en expansion commerciale délivrent de véritables leçons de libéralisme à la sauce bruxelloise : « La recette préférée de l’ERT offre en particulier comme ingrédients la libéralisation du marché dans les secteurs de l’énergie, des transports et des télécommunications et l’augmentation de l’investissement public dans les infrastructures de transports. »

Une stratégie gagnante qui permet notamment aux compagnies membres de l’ERT d’inonder progressivement les marchés d’Europe centrale et de l’est. Celles-ci jouent en effet un rôle particulièrement actif dans le chiffre des exportations de l’Union vers l’Europe centrale et de l’Est qui a triplé pendant la décennie 90, comme le rapporte le CEO.

 »

Hormis l’ERT, de nombreux cabinets de conseil spécialisés dans les pays de l’Est font leurs affaires du processus d’adhésion, en offrant leurs services - conseil à l’investissement dans les pays de l’Est, à l’obtention de subventions européennes... On compte notamment la SISIE, filiale Schneider Electrics dirigée un temps par Edith Cresson qui rejoindra en 1995 la Commission européenne (et dont l’ancien chef de service deviendra directeur des programmes PHARE et TACIS à la Commission) [19]. Ou encore Euractiv, plateforme en-ligne d’information sur l’Union européenne, qui propose notamment des services de conseil pour l’obtention de fonds européens, via ses franchises implantées localement.

 

Grèves et mouvements sociaux - Dacia

 

Et pourtant, cette « conquête de l’Est » par les investisseurs européens ne va pas sans heurts. L’ERT reconnait que la restructuration brutale des économies des pays de l’Est engendrera des problèmes, mais relègue ces maux au rang de petites choses du quotidien dans un monde en voie de mondialisation, comme le note le CEO en citant le rapport de la Table Ronde sur le commerce Est-Ouest, : « Des changements structurels signifient inévitablement des changements dans les schémas d’emploi ; des emplois sont détruits dans certains secteurs et protégés ou créés dans d’autres. [20]. » Pour l’ERT, les destructions d’emploi sont un moindre mal ; « Notre travail consiste à dire que les gains probables ont beaucoup plus d’importance [21]… »

Il faut bien dire que la recomposition industrielle de l’Europe présente de substantiels avantages pour les industriels européens. « Non seulement les emplois détruits à l’Ouest se recréent à l’Est délestés de leurs conquêtes sociales, mais ils exercent une pression à la baisse sur les rémunérations de l’Ouest — divisant les travailleurs européens [22] », comme le fait remarquer le Monde Diplomatique. Il arrive cependant que la mécanique du dumping social se grippe ; à ce titre l’exemple de la grève qui s’est déroulée en 2008 dans les usines de Dacia est significatif.

En 2007, Dacia, racheté en 1999 par Renault, avait connu un record de ventes de la nouvelle Logan, une voiture « low-cost » conforme aux standards européens, avec une hausse 17,4% de 2007 à 2008. Avec un salaire brut moyen au sein du groupe ne dépassant pas 1 064 lei, soit environ 285 euros, les « gains probables » du commerce Est-Ouest semblaient décidément échapper aux ouvriers de Dacia. Estimant leur salaire inadapté, par rapport à l’augmentation du coût de la vie en Roumanie d’une part, et aux profits dégagés par Renault de l’autre, ceux-ci décidèrent au printemps 2008 d’entamer une grève illimitée avec pour principale exigence une augmentation des salaires de l’ordre de 40%.

Au terme d’un mois de mobilisation et malgré les pressions (menaces de délocalisation [23]), les ouvriers de Dacia ont finalement obtenu une augmentation substantielle de 34% de leur salaire. Une forme de victoire à la fois pour le mouvement syndical, en Roumanie (où les grévistes ont bénéficié du soutien assez large de la part des partis de gauche et des syndicats) mais aussi en France, comme le montre la solidarité exprimée par la CFDT et CGT Renault et les fonds récoltés en soutien des ouvriers roumains.

Les ouvriers français avaient de fait un intérêt objectif à ce que les conditions de vie de leurs homologues roumains s’améliorent, faisant ainsi retomber la « pression compétitive » que le bas coût des salaires à l’Est exerce sur les salaires à l’Ouest.

 

Intervention du FMI

 

Mais l’espoir provoqué par la grève des ouvriers de Dacia de voir se gripper la machine à compresser les salaires sera cependant de courte durée. Dans la tourmente de la crise qui frappe de plein fouet la Roumanie en 2009 suite à l’éclatement de la bulle immobilière, le rouleau compresseur de la « rigueur » s’apprête à sévir.

La hausse brutale des prix de l’immobilier, du pétrole ou des denrées alimentaires est-elle dans une large mesure imputable à des phénomènes spéculatifs qui échappent complètement aux salariés ? Qu’importe, ce sont eux qui sont appelés à jouer le rôle de variable d’ajustement : « Pour freiner la hausse des prix, le patronat et le gouvernement roumains réclament en chœur une baisse de la pression salariale » rapporte le Monde Diplomatique, et de noter que « cette thèse fait écho à celle de la réunion de l’Ecofin — rencontre des ministres des finances des pays membres de l’Union —, le 5 avril 2008, à Ljubljana (Slovénie) [24] »

Au printemps 2009, un an avant la crise grecque, la Roumanie est au bord d’une grave crise de liquidités, et son système financier risque la faillite. Après dix ans de forte croissance, la Roumanie entre en récession en 2009, son produit intérieur brut (PIB) s’étant contracté de 7,1%. Le FMI, l’Union Européenne et la banque mondiale « viennent en aide » au gouvernement roumain en lui accordant un prêt de 20 milliards d’euros en contrepartie d’un plan de rigueur destiné à réduire son déficit public. En octobre 2009, en échange d’un prêt de 20 milliards d’euros du FMI, de l’UE et de la Banque mondiale, Bucarest s’engage à « dégraisser un appareil bureaucratique jugé obèse » pour faire passer son déficit public de 7,1% du PIB en 2009 à 5,9% en 2010.

Mais les experts du FMI estiment que le gouvernement roumain tarde à « dégraisser » la fonction publique, et menace de geler les prochains versements du prêt international. Les experts sont scandalisés : « En faisant le bilan aujourd’hui, nous constatons que la majeure partie des fonds est allée au paiement des salaires et des allocations sociales [25] » déclare à l’AFP l’économiste Doru Lionachescu de Capital Partners. Le secteur privé, lui, n’aura pas manqué de faire les « ajustements » nécessaires : le chômage était de 4% en décembre 2008, il atteint 15% courant 2010.

Devant les menaces du FMI, Bucarest a annoncé en mai 2010 un train de mesures d’austérité draconiennes, incluant une baisse de 25% des salaires de la fonction publique et de 15% des retraites et allocations chômage, ainsi qu’une hausse de la TVA, de 19% à 24%. En réponse à ces annonces, les syndicats roumains ont déclenché, lundi 31 mai, une grève générale illimitée dans la fonction publique, pour protester contre le plan de rigueur que Bucarest vient d’adopter pour contenir le déficit. Une grève très largement suivie, et qui a mobilisé une partie des salariés du secteur privé.

Pourtant, malgré leur mobilisation, il semble que les salariés roumains ne soient pas au bout de leurs peines. En aout 2010, M. Franks, chef de la mission du FMI, a appelé Bucarest à poursuivre le plan d’austérité « particulièrement drastique » adopté en juin, qui prévoit notamment des coupes de 25% des salaires du secteur public. Parmi les mesures encore attendues par le FMI, il a mentionné la réforme des « retraites spéciales », une baisse des arriérés du secteur public et un assouplissement du marché du travail. Avant de conclure qu’après avoir supprimé environ 30.000 emplois dans la fonction publique, le gouvernement devrait réduire le nombre d’enseignants à partir de septembre, dans le cadre d’une restructuration de ce secteur [26].

(NB : Un enseignant gagne moins de 180€ par mois à ses débuts [27]. On laisse au lecteur le soin de calculer l’EPC – l’Equivalent-Porsche-Cayenne)

La mission de la Commission européenne a pour sa part constaté que « les conditions pour le versement d’une tranche d’aide de 1,2 milliard d’euros ont été remplies ». La Commission a effectivement de quoi être satisfaite : le gouvernement roumain a promis, compétitivité oblige, de ne pas toucher à l’impôt sur les sociétés, qui se trouve être parmi les plus bas en Europe, ayant été réduit récemment à 16%. Ni par ailleurs à l’impôt sur le revenu, fixé au même taux de 16% (sans aucune progressivité) [28].

L’essentiel est donc sauf : les intérêts des investisseurs européens en Roumanie ne seront pas menacés. Ce seront bel et bien les salariés qui paieront l’addition. « "Modèle social européen"… Je ne comprends pas bien le sens de cette expression » s’interrogeait Frits Bolkestein [29], grand promoteur du dumping social dans l’Union européenne. On gage que le cas du « modèle roumain » pourrait lui mettre la puce à l’oreille.

Quant aux procédés « gagnant-gagnant », force est de constater qu’ils figurent d’éternels « perdants-perdants ».

Etric Scavennec

[1] Rapporté par le Corporate Europe Observatory (CEO), dans Europe Inc - Entretien téléphonique avec Keith Richardson, 11 mars 1997.

[2] Lobby rassemblant les grandes multinationales européennes à Bruxelles

[3] Pour combien de temps ? « De vastes terres sont rachetées, parfois par des entreprises étrangères, pour produire des denrées propres à la consommation locale et à l’exportation. Et cette nouvelle réforme de l’agriculture est un des grands défis à venir. » (Petit futé Roumanie).

[4] Voir le site de Porsche Roumanie, http://www.porsche.ro/html/page.php...

[5] Octobre 2008, d’après le journal Financiarul : http://www.financiarul.com/articol_...

[6] Pouvoir d’achat des managers dans le monde : la Roumanie bien classée , Roumanie.com, octobre 2007, http://www.roumanie.com/Economie-en...

[7] Sept nouveaux milliardaires roumains, dans une seule année, Investir en Roumanie, 30 novembre 2007, http://www.investir-roumanie.com/Le...

[8] Roumanie : les prix de l’immobilier en augmentation à Bucarest ? , Roumanie.com, mai 2007, http://www.roumanie.com/Economie-im...

[9] Bâtiment : la Roumanie leader des constructions en Europe, Roumanie.com, mars 2008, http://www.roumanie.com/Economie-ba...

[10] Immobilier en Roumanie : la plupart des investisseurs viennent de l’Ouest, Roumanie.com, mars 2007, http://www.roumanie.com/Economie-in...

[11] Bâtiment : on construit une nouvelle Roumanie, Roumanie.com, juin 2007, http://www.roumanie.com/Economie-ba...

[12] A Bucarest l’immobilier revient aux prix de 2006, Roumanie.com, septembre 2008, http://www.roumanie.com/Economie-pr...

[13] Immobilier Roumanie : les promoteurs peinent à vendre , Roumanie.com, juin 2010, http://www.roumanie.com/Immobilier-...

[14] Les ouvriers roumains font reculer Renault, Monde Diplomatique, juin 2010, http://www.monde-diplomatique.fr/20...

[15] Le Corporate Europe Observatory (CEO - Observatoire de l’Europe industrielle) est une association basée à Amsterdam et Bruxelles qui fait de la recherche et mène des campagnes sur les menaces pour la démocratie, l’équité, la justice sociale et l’environnement que fait peser le pouvoir économique et politique des grandes entreprises et leurs lobbies.

[16] Les citations qui suivent sont issues de l’ouvrage « Europe Inc », publié par le CEO aux éditions Agone (2005).

[17] Eberhard von Kœrber, « The Voice of Experience », in Business Central Europe. 1997-1998, p. 18. Kœrber est le président actuel d’Asea Brown Boveri (ABB), compagnie qui fut pendant plusieurs années membre de l’ERT sous la présidence de Percy Barnevik, aujourd’hui président d’Investor AB et toujours membre de l’ERT.

[18] Principal canal de soutien financier et technique de l’Union aux pays d’Europe centrale et de l’Est, Phare a été créé en 1989 pour aider à la transition économique. Étendu à 13 pays partenaires en 1996, il reçut un budget initial de 4,2 milliards d’euros (période 1990-1994), augmenté à 6,693 milliards pour la période 1995-1999. Pour une vision critique de ce programme, voir Jo Brew, « EU Aid or Asset Stripping », in Europe Inc., Corporate Europe Observatory, Amsterdam 1997, p. 62-65.

[19] Lire L’Europe des Fraudes ", Jean Nicolas, éditions pna, 1999, extraits sur http://www.investigateur.info/affai...

[20] ERT, « The East-West Win-Win Situation », Bruxelles, février 1999, p.25.

[21] Entretien avec Keith Richardson, op. cit.

[22] Les ouvriers roumains font reculer Renault, Monde Diplomatique, juin 2010, http://www.monde-diplomatique.fr/20...

[23] Ainsi une lettre ouverte du directeur général de Dacia, M. François Fourmont, en date du 21 mars, avertissaient les ouvriers que les Logan pourraient, à terme, être produites au Maroc ou en Ukraine, rapporte le Monde Diplomatique (Les ouvriers roumains font reculer Renault, Monde Diplomatique, juin 2010)

[24] Les ouvriers roumains font reculer Renault, op.cit.

[25] Roumanie : FMI et UE promettent de nouvelles tranches d’aide sur fond d’austérité, La Croix, 04/08/2010, http://www.france24.com/fr/20100804...

[26] Ibid.

[27] Roumanie : Un quart de salaire en moins pour les fonctionnaires, La Croix, 25/05/2010, http://www.la-croix.com/Un-quart-de...

[28] Roumanie : réforme fiscale 2005, LPG, http://www.lpg-roumanie.ro/reforme2...

[29] cité dans « Et les lendemains n’ont pas chanté », Frédéric Lordon, le Monde diplomatique, mai 2005


Sources : Eric Scavennec, Les dessous de Bruxelles

 

http://www.michelcollon.info/Roumanie-La-conquete-de-l-Est.html

 

Pictu11jpg-4413f-26919.jpg

Les massacres en masse en Irak: Le solde de tout compte pour les Etats-Unis

« Nous avons amené la torture, les bombes à fragmentation, l’uranium appauvri, d’innombrables assassinats commis au hasard, la misère, la dégradation et la mort au peuple irakien, et on appelle ça apporter la liberté et la démocratie au Proche-Orient. » Harold Pinter (Prix Nobel de littérature) (..) 

Le bilan

 

Nous donnons à Théophraste R. du journal LeGrandsoir le soin de nous décrire d’une façon simple et percutante l’histoire de l’invasion de l’Irak. « C’est l’histoire de sauvageons qui débarquent dans votre maison, cassent tout (sauf les objets d’art qu’ils volent pour décorer leur repaire), violent, tuent, circonviennent des membres de votre famille, fabriquent des collabos qu’ils arment pour les remplacer. Puis, les vandales quittent le champ de ruines en avertissant que le commerce des fruits de votre jardin est régi par des contrats qu’ils vous ont fait signer, le couteau sous la gorge, et dont le respect sera assuré par des nervis payés par eux. Ainsi, après bientôt 8 ans d’occupation, de pillages, de massacres à grande échelle, d’exécutions sommaires, de tortures, l’Irak détruit (où se déchaînent les sanglantes haines religieuses revigorées) est livré à un gouvernement élu sous la botte et dont l’allégeance aux intérêts états-uniens continuera à être contrôlée par 50.000 soldats résiduels US et des cohortes de mercenaires motivés par l’argent et par la garantie de l’impunité pour des exactions qui les conduiraient à la potence ou à la prison à vie dans les pays d’où ils viennent (...) » (3)

 

http://www.michelcollon.info/Les-massacres-en-masse-en-Irak-Le.html

 

La "Shoah" des Tsiganes: Le dossier, par eva R-sistons
Cause qui dérange ! Les Médias ont très peu parlé du film de Tony Gatlif...
J'étais la première à parler de "Shoah" des Tsiganes, et à populariser cette cause qui me tient tant à coeur ...

 

L'holocauste des Roms,

par Fidel Castro

 

Bien qu’il ait publié avant et après des articles sur cette question, le journal mexicain La Jornada lui en a consacré un très impressionnant, le 1er septembre 2010, intitulé : « L’holocauste des Roms : hier et aujourd’hui », qui rappelle une histoire vraiment dramatique. Je vais en citer des extraits textuels qui reflètent des faits absolument bouleversants dont l’Occident et surtout son colossal appareil médiatique ne disent mot.

1496 : essor de la pensée humaniste. Les peuples Roms d’Allemagne sont déclarés traîtres aux pays chrétiens, espions à la solde des Turcs, porteurs de la peste, sorciers, bandits et voleurs d’enfants.

1710 : siècle des Lumières et de la Raison. Un édit envoie à la potence, sans autre forme de procès, tous les Roms adultes de Prague. Les jeunes et les femmes sont mutilés. En Bohème, on leur coupe l’oreille gauche. En Moravie, l’oreille droite.

1899 : apogée de la modernité et du progrès. La police de Bavière crée une section spéciale des questions Roms. En 1929, cette section devient un Centre national qui est transféré à Munich puis, en 1937, à Berlin. Quatre ans après, un demi-million de Roms meurt dans les camps de concentration d’Europe centrale et de l’Est.

Eva Justin, assistante du docteur Robert Ritter, de la Section d’investigations raciales du ministère allemand de la Santé, affirme que le sang Roms est extrêmement dangereux pour la pureté de la race allemande. Et un certain docteur Portschy adresse un mémorandum à Hitler pour lui suggérer de condamner les Roms aux travaux forcés et de les stériliser en masse car ils mettent en danger la pureté du sang du paysannat allemand.

Taxés de criminels invétérés, les Roms commencent à être arrêtés en masse ; dès 1938, ils sont incarcérés dans des blocs spéciaux des camps de Buchenwald, de Mauthausen, de Gusen, de Dautmergen, de Natzweiler et de Flossenburg.

Dans un camp de Ravensbruck lui appartenant, Heinrich Himmler, le chef de la Gestapo (SS), crée un espace pour sacrifier les femmes Roms soumises à des expérimentations médicales. Cent vingt fillettes Roms sont stérilisées. Des femmes Roms mariées à des non-Roms sont stérilisées à l’hôpital de Dusseldorf-Lierenfeld.

Des milliers d’autres Roms sont déportés de Belgique, de Hollande et de France vers le camp polonais d’Auschwitz. Dans ses Mémoires, Rudolf Hess (le commandant du camp) raconte que des quasi-centenaires, des femmes enceintes et un grand nombre d’enfants faisaient partie de ces déportés.

Aucun des cinq mille Roms du ghetto de Lodz (Pologne) […] ne survécut.

En Yougoslavie, Roms et juifs étaient exécutés pareillement dans le bois de Jajnice. Les paysans se rappellent encore les cris des petits Roms conduits sur les lieux d’exécution. Dans les camps d’extermination, seul l’amour des Roms pour la musique leur servit parfois de consolation. À Auschwitz, affamés et pouilleux, ils se réunissaient pour jouer et encourageaient les enfants à danser. Mais le courage des guérilleros Roms de la résistance polonaise dans la région de Nieswiez resta légendaire.

La musique fut un facteur qui maintint leur unité et les aida à survivre, tout comme la religion le fut chez les chrétiens, les juifs et les musulmans.

Dans une série d’articles parus dès fin août, La Jornada a rappelé des événements presque oubliés sur le sort des Roms en Europe qui, bien que victimes du nazisme, ne furent pas pris en considération après le procès de Nuremberg en 1945-1946.

Le gouvernement du chancelier Konrad Adenauer déclara que l’extermination des Roms avant 1943 avait obéi à des politiques d’État légales, si bien que les victimes d’avant cette date ne reçurent aucune indemnisation. Robert Ritter, l’expert nazi en extermination des Roms, fut libéré. Ce n’est qu’en 1982, soit trente-neuf ans après, qu’il fut reconnu que les victimes avaient droit à des indemnisations, mais la majorité était déjà morte. Plus des trois quarts des Roms, calculés entre 12 et 14 millions, vivent en Europe centrale et de l’Est. La Yougoslavie socialiste de Tito fut la seule à reconnaître aux Roms les mêmes droits qu’aux minorités croates, albanaises et macédoniennes.

Le journal mexicain qualifie de « particulièrement perverse » la déportation massive de Roms vers la Roumanie et le Bulgarie ordonnée par le gouvernement de Sarkozy, un juif d’origine hongroise. Qu’on ne prenne pas ça pour de l’irrespect de ma part : ce sont les termes mêmes du journal.

On calcule que deux millions de Roms vivent en Roumanie, pays allié des USA et membre illustre de l’OTAN, dont le président, Traian Basescu, a qualifié une journaliste d’ « immonde Roms ». Quelqu’un de très délicat et d’une politesse exquise, on le constate.

Le site web Univisión.com a commenté les manifestations organisées contre l’expulsion de Roms et contre la « xénophobie » en France. Selon l’agence de presse AFP, environ « cent trente manifestations devaient se dérouler en France et devant les ambassades françaises de plusieurs pays de l’Union européenne, avec le soutien de dizaines d’organisations des droits humains, de syndicats et de partis de gauche et d’écologistes ». La longue dépêche évoque la participation de personnalités connues de la culture, comme Jane Birkin et la cinéaste Agnès Jaoui, et rappelle que la première a fait partie, aux côtés de l’ancien résistant à l’occupation nazie de France (1940-1944), Stephane Hessel, du groupe qui eut ensuite des entretiens avec des conseillers d’Eric Besson, le ministre de l’Immigration.

« Ça a été un dialogue de sourds, mais il est bon qu’il ait eu lieu pour leur montrer qu’une bonne partie de la population se dresse contre cette politique nauséabonde", a déclaré le porte-parole du réseau Education sans frontières… »

D’autres nouvelles abordent ce point épineux. Selon l’article de Ricardo Martínez de Rituerto, sur elpais.com, « le Parlement européen a cloué hier au pilori la France et Nicolas Sarkozy pour leur rapatriement de milliers de Roms roumains et bulgares, à la suite de débats tendus au cours desquels l’attitude de José Manuel Durão Barroso et de la Commission a été qualifiée de scandaleuse et de ridicule, compte tenu de leur apparente pusillanimité à condamner les décisions de Paris comme illégales et contraires au droit communautaire ».

La Jornada a fourni dans un autre article une donnée sociale impressionnante : la mortalité néonatale des Roms est neuf fois plus élevée que la moyenne européenne et leur espérance de vie dépasse à peine cinquante ans.

Le journal mexicain avait informé le 29 août :

Bien que les critiques n’aient pas manqué, aussi bien de la part des institutions de l’Union européenne que de l’Église catholique, de l’ONU et d’une vaste gamme d’organisations travaillant auprès des émigrés, Sarkozy insiste pour expulser et déporter des centaines de citoyens bulgares et roumains, des citoyens européens, donc, au motif de leur nature prétendument "criminelle".

On a du mal à croire, après le terrible passé de l’Europe en matière de racisme et d’intolérance, qu’une ethnie entière puisse encore être ainsi criminalisée et signalée en bloc comme un problème social.

L’indifférence, voire la complaisance face aux actions aujourd’hui de la police française, hier de la police italienne, et en général européenne, laissent pantois les observateurs les plus optimistes.

Soudain, tandis que j’écrivais ces Réflexions, je me suis rappelé que la France était la troisième puissance nucléaire de la planète et que Sarkozy possédait lui aussi un attaché-case qui contient les codes autorisant le lancement de l’une des plus de trois cents bombes que possède ce pays. De quel droit moral peut-on dès lors lancer une attaque contre l’Iran, que l’on condamne pour sa prétendue intention de fabriquer une bombe atomique ? Où sont la sagesse et la logique de cette politique ?

Supposons que Sarkozy perde soudain la tête, comme il semble que c’est en train d’arriver… Que ferait en l’occurrence le Conseil de sécurité des Nations Unies de Sarkozy et de son attaché-case ?

Que se passerait-il si l’extrême droite française décidait d’obliger Sarkozy à suivre une politique raciste en contradiction avec les normes de l’Union européenne ?

Le Conseil de sécurité pourrait-il répondre à ces deux questions ?

L’absence de vérité et la primauté du mensonge sont la pire tragédie à notre périlleuse ère nucléaire.

Fidel Castro Ruz
Le 12 septembre 2010

Traduction J-F Bonaldi, La Havane

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/L-Hypocrisie-infinie-de-l-Occident.html

gitanlite-copie-1.jpg
Eva, à 20 ans, avec ses amis Gitans.
Voir en particulier

La "Shoah" des Tsiganes, Dossier complet - Mémoire le 23 mai ...

 

 

Israël se déchire sur le sort des enfants sans-papiers (Juif.org) 

TEL AVIV, Israel - Israël commencera d'ici la fin du mois à expulser les familles d'immigrés en situation irrégulière alors que le débat fait rage entre les citoyens qui s'émeuvent du sort des enfants sans-papiers et ceux qui redoutent que la présence de ces petits asiatiques et africains ne remette à terme en cause l'identité juive de l'Etat hébreu.

 

 

Mouvement planétaire des citoyens contre le Nouvel Ordre Mondial

 

La démosophia

L\

http://www.demosophie.com/  link (Cliquer sur lien)


Il y a des milliers de pages Web, de livres, de radios et chaînes de télévision privées qui dénoncent le "Nouvel ordre Mondial" en voie de provoquer un génocide mondial, mais il n'existe QU'UNE SEULE autre alternative, une SEULE manière d'empêcher ce génocide: que tous les rebelles (NB Eva: Je dirai plutôt réfractaire) aux plans du Club Bilderberg s'unissent, non  pour s'opposer à leurs plans sans rien offrir d'autre, mais pour lancer un nouveau concept de société: le "Nouveau Monde" que représente la démosophie. Un "Nouveau Monde" dont la démosophie pose les bases essentielles en offrant un concept philosophique, mais en en laissant la mise au point entre les mains de ceux qui en seront les dirigeants: les peuples eux-mêmes.


Il ne s'agit pas d'être mélodramatique en disant que si nous ne parvenons pas à instaurer la démosophie, le génocide aura lieu jusqu'à ce que notre population soit réduite à moins d'un milliard, ce qui signifie le sacrifice de 6 milliards d'entre nous! IL S'AGIT D'UNE RÉALITÉ EN COURS; comme le fait que les survivants (à l'exception de moins de mille familles ultrariches à l'origine de ce plan) seront TOUS contrôlés par un microchip implanté. L'être humain, dans le vrai sens de ce terme, aura disparu! Et la démosophie est notre seule chance d'éviter cela.

 
Il n'est plus possible de ne pas être impliqué, nous le sommes tous, et, chacun à son niveau, doit chaque jour instaurer la démosophie. Pour cela, il faut en parler sans cesse, convaincre tous ses amis et relations, user de tous les moyens possibles pour en faire parler, autant par internet que par des T-Shirts imprimés, des avis dans la Presse, des réunions etc... TOUS les moyens, chacun à sa mesure, de divulguer ce concept pour qu'il s'impose contre les plans du club Bilderberg. C'est à cette seule condition que nous pourrons sauver notre monde. Et c'est urgent! Leur calendrier prévoit la mise en route "douce" des implants pour 2012, l'installation de dictatures militaires pour 2015, et la disparition de plus de 50% de l'humanité pour 2018! Alors, nous n'avons rien à perdre, car dans peu de temps nous aurons de toutes façons tout perdu, mais surtout, nous aurons condamnés nos enfants, et là, nous n'avons pas le droit de fermer les yeux devant cette évidence!

(..)

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-demosophie-contre-le-sacrifice-des-peuples-par-le-nouvel-ordre-mondial-57183134.htmlhttp://www.demosophie.com/ 

 

Voir aussi : http://www.demosophie.com/  link

 

NB Eva: J'ai été contactée par l'auteur.

Voici ce qu'il m'a écrit:


 

"Lorsque quelqu'un s'exprime à ce point par son blog, comme vous le faites, ce quelqu'un expose non seulement ses idées, ce qui le tracasse, mais bien plus: il expose sa véritable nature humaine en regard de l'humanité. Il expose sa conscience humaine ! Donc vous me plaisez ! Que dire de plus?" Nous avons tous, sur ce site, une conscience; Nous ne tolérons pas l'intolérable, tout simplement ! (eva) 

h-20-1492673-1239475350.jpg

http://www.lepost.fr/article/2009/04/14/1494953_alain-bauer-nicolas-sarkozy-est-mon-ami-pas-mon-patron.html
Droite-Gauche, Gauche-Droite, Alain Bauer, Manuel Vall, Rocard, Huchon.. que du beau monde !!!! Interchangeables..
.
ALAIN BAUER, DE LA SAIC AU GODF
(Réseau Voltaire 01.10.2000)
En 1993, Alain Bauer a séjourné sept mois au siège de la SAIC à San Diego (Californie). A l’issue de ce stage, il est devenu vice-président pour l’Europe de la SAIC. En 1994, il a créé sa propre société de conseil et de formation en sécurité, AB Associates (http://www.cnit.fr/abassoc), qu’il a domicilié à proximité des locaux de la SAIC-Europe au CNIT-La Défense
(..) La SAIC est aujourd’hui considérée comme la  » vitrine des services spéciaux américains  » dont elle sous-traite l’ensemble des besoins industriels. En 1995, la SAIC a absorbé Network Solutions Inc.(http://www.nsol.com/corporate/index.html), la principale société qui gère les noms de domaines sur l’Internet. En 1997, la SAIC a racheté l’opérateur de télécommunications Telcordia (http://www.telcordia.com/). En 2000, lors d’une offre publique d’échange, la SAIC a diminué sa participation dans Network Solutions pour acquérir des parts de VeriSign (http://www.VeriSign.com).
(..) Parmi les réalisations de la SAIC : la cartographie numérique des Etats-Unis et le système de veille informatique des données environnementales ; la sécurisation du système informatique du Département de la Défense ; l’installation informatique des centres de décision et de transmission de groupes pétroliers comme BP Amoco ; le système de commandement de la Maison-Blanche pour faire face au bug de l’an 2000 ; l’informatisation du système de mobilisation des réservistes de l’armée des Etats-Unis ; la conception et l’installation des systèmes de transmission entre les états-majors et les combattants (Defense Information Systems Network) ; la conception des centres de commandement C4I de guerre navale et spatiale ; la modernisation du système de cartographie depuis l’espace de la National Imagery and Mapping Agency ; la surveillance de l’exécuti
on des traités de non-prolifération nucléaire ; la conception des matériels d’entraînement et de simulation pour les pilotes de F-15 et F-16 ; la conception de capteurs et de matériels d’observation par satellite pour la NASA ; la création de la plus importante banque de données criminelles pour le FBI (38 millions de suspects fichés) ; etc
En 1993, Alain Bauer a séjourné sept mois au siège de la SAIC à San Diego (Californie).
(..) Alain Bauer a choisi Nathalie Soulié comme secrétaire d’AB Associates, de 1994 à 1997. Mme Soulié est l’épouse de Manuel Valls, actuel porte-parole du Premier ministre. Alain Bauer et Manuel Valls ont été tous deux cités dans l’affaire de la MNEF, dont ils furent administrateurs sous le premier septennat de François Mitterrand. Leurs noms, ainsi que celui du journaliste Guy Benhamou, ont également été cités dans l’affaire corse, alors que les trois hommes fréquentent la même loge du GOdF, L’Infini maçonnique.
(..) A Ghislaine Ottenheimer de France-Soir, il a déclaré avoir cessé toute collaboration avec la SAIC depuis 1994 et ignorer que la société américaine ait eu un bureau au CNIT-La Défense
Manuel valls1.jpg
Wikipedia - Manuel Valls, client du Bilderberg... le monde est petit !

(..) 1982-88 : Administrateur de la MNEF (..)
1985 : Fonde les clubs rocardiens  » Forum XXI  » avec Manuel Valls, Stéphane Fouks et Christian Pouge, dont il est président puis président d’honneur (..)
(..)  1988 : Trésorier de la pré-campagne présidentielle de Michel Rocard.
1988-91 : Chargé de mission auprès de Jean-Paul Huchon
(..) 2000 : Elu Grand-maître du Grand Orient de France.
http://libertesinternets.wordpress.com/2010/09/01/alain-bauer-de-la-s-a-i-c-et-la-cia-au-g-o-d-f-et-la-criminologie-de-sarkozy/
.

foo1-s16.jpg
Ce que vous cache l'industrie alimentaire
l'incapacité du système capitaliste à fournir une alimentation saine et équilibrée à la grande majorité de la population
.
Irlande. Mourir pour la City ?
« Le choix est désormais brutal : allons-nous continuer à être de bons Européens, au prix de la destruction de notre propre société, ou allons-nous devenir de ’mauvais Européens’, perdant la confiance de nos partenaires européens, mais en nous sauvant ?
(..) Sans l’austérité, c’est cette pyramide financière anglo-européenne qui s’effondrerait.
L'article ici : http://www.solidariteetprogres.org/article6984.html

Avis d'un Lecteur:
Nigel Farage est le meilleur, tous les autres sont soit crétins, soit opportunistes, soit corrompus.  C'est un homme comme lui qu'il faudrait en France  et dans les autres pays.  Il dérange beaucoup les plans des Bilderberg, c'est pourquoi, il y a subi une tentative d'assassinat  dans l'avion qu'il a utilisé avec un très bon pilote.  Il s'en ait sorti avec des bessures.
C O M M E N T A I R E S  :  I C I 

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 16:13

Mes amis,
Je reçois à l'instant l'avis de parution de ces textes que l'on doit à Alexandre Latsa. En les lisant, je vous demande d'avoir à l'esprit le souhait, prophétique, du Gl de Gaulle: L'Europe doit s'allier à la Russie si elle veut demeurer en paix, celle-ci résultant de l'équilibre des forces. Intégrée à l'OTAN, sous sa coupe, l'Europe devra participer aux guerres impériales et elle risque d'être le théâtre de ces guerres, aussi.
Votre Eva, qui a déjà publié sur ce blog plusieurs articles sur ces thèmes.
NB: Je vous joins dans peu de temps deux autres textes, l'un sur les menaces de guerre, et l'autre sur l'épineuse question, mal connue, de la destruction de sociétés et de la mémoire collective. Attention ! Textes très importants ... Le but de ce blog est de cerner les grandes questions de notre temps, les vrais enjeux, et de désamorcer la désinformation synonyme d'asservissement.

Reçu ce courriel:
http://alexandrelatsa.blogspot.com/.
Je vous invite à prendre connaissance de la petite vidéo de 5 mn à l'occasion du colloque organisé par l'Axe Paris-Berlin -Moscou. Pour prendre conscience de la lutte spirituelle actuelle regroupant les individualités intègres et courageuses à l'Ouest avec les Russes. Il est possible qu 'à l'avenir la libération de l'Europe se fasse aussi sur le plan militaire. La défaite des mercenaires occidentaux en Georgie en Aout 2008 et le récent changement politique en Ukraine correspond déjà à une avancée Russe pour libérer l'ensemble du continent européen. (..) Par ailleurs cette initiative anticipe déjà pour l'après effondrement de l'Union Européenne. Nous allons vivre des années dantesques....

Russie.jpg
27/03/10

Interview Alexandre LATSA ,
spécialiste de la Russie


L'agence d'information NOVOpress m'a récemment interviewé. Je reproduis l'interview ci dessous :
Novopress : Quel regard portez-vous sur le concert de louanges pro-russe dans certains milieux politiques français ?
Alexandre Latsa : Tout d’abord je souhaiterais dire que la prise de pouvoir de « partisans des intérêts américains » est une très mauvaise nouvelle pour la France. Ce courant atlantiste voit la Russie comme un adversaire surtout depuis que Vladimir Poutine a pris le pouvoir. En effet les projets russes de souveraineté militaire pourraient déteindre sur les Européens, or Washington a besoin d’une Europe sous tutelle qui lui sert de tête de pont pour lancer des assauts militaires/économiques en Eurasie
Alors, parmi les réseaux que l’on pourrait qualifier de « non atlantistes », quelle est la situation ?
L’extrême gauche cherche désespérément dans la Russie moderne une résurgence de l’URSS mais elle ne peut se décider à soutenir la politique du Kremlin qu’elle juge trop « nationaliste » ou « identitaire ».
Après, les réseaux gaullistes et nationalistes (de Chevènement à Le Pen en passant par Villepin et Dupont-Aignan) voient dans la Russie un contrepoids à l’Amérique et aussi un nouveau modèle de gouvernance (pouvoir fort capable d’agir). En ce sens, ils n’ont certainement pas tort.
Selon vous, Vladimir Poutine est-il conforme à l’image que s’en font ses partisans ouest-européens, c’est-à-dire le possible leader d’un contre-ordre mondial ?
Lors de sa prise, Vladimir Poutine avait deux obsessions principales : que la Russie ne disparaisse pas et qu’elle redevienne un acteur important sur la scène mondiale.
Le premier point a été réalisé. Vladimir Poutine a redressé la Russie et celle ci est désormais de nouveau un « acteur » international, défendant une « autre » vision du monde, non unilatérale et non américano-centrée. Pour synthétiser cette évolution, l’historienne et femme politique Natalia Narotchniskaia l’explique en ces termes : « Pour reprendre la célèbre formule du prince Alexandre Gortchakov : “La Russie se recueille. Nous modernisons notre société. Nous relevons notre économie. Nous nous préparons.“ »
Patriarch_Kirill_of_Moscow_-200x300.jpg
Cyrille Ier, patriarche de Moscou et de toutes les Russies.
Les années qui ont suivi la chute du Mur ont mis la Russie dans un état de décomposition sociale, économique et morale qu’il est difficile d’imaginer à l’Ouest. Tout cela n’a donc pas du tout donné envie aux Russes (pouvoir en tête) que les choses continuent dans le même sens. C’est un sujet très long à développer et j’y reviendrai dans un article plus complet sur mon blog mais le Kremlin a la velléité de proposer une « autre voie » à la Russie à de très nombreux niveaux.
Ce projet est en partie inclus dans un plan 2020 et fourmille d’idées intéressantes, ambitieuses et réellement novatrices. D’un point de vue géopolitique, les Russes imaginent un monde de 2020 multipolaire, très « BRIC orienté » c’est à dire avec une perte d’influence de l’Amérique et au contraire une montée en puissance d’autres acteurs.
Pour ce qui est de l’archéo-futurisme si j’ai bien compris de quoi il s’agit, à savoir un mélange de traditions et de progrès (sur le modèle du Japon), alors oui, la Russie l’est totalement. Natalia Narotchnitskaïa toujours donne une définition archéo futuriste de la Russie en ces termes : 
« La Russie représente un “modèle réduit“ du monde, bien plus que les États-Unis. La Russie vit en même temps au XIXe, au XXe et au XXIe siècle. Elle combine l’opulence et la misère ; la technologie de pointe y côtoie les conditions de vie les plus primitives ; on trouve, sur son territoire, tous les climats possibles ; de nombreuses religions et civilisations y cohabitent. Nous sommes à l’opposé de l’aspiration qui viserait à uniformiser le monde sur la base des valeurs libérales (une aspiration qui n’est pas si éloignée, dans l’esprit, de la vision trotskiste). Dans un tel monde, il n’y aurait de place ni pour l’orthodoxie slave ni même pour la grande culture européenne. »
1996-at-conference-201x300.jpg
Alexandre Zinoviev (1922-2006)
En quinze ans, le capitalisme libéral n’a t-il pas plus nui à l’identité russe et au christianisme orthodoxe que le communisme en 70 ans de persécutions ?
C’est la théorie du regretté Alexandre Zinoviev qui dit que les quinze ans d’après la chute du Mur ont, via la drogue, le sida, la mauvaise situation économique, l’explosion de la prostitution, l’émigration de femmes russes vers l’Ouest (perte d’un « capital génétique »), etc., finalement plus nui au peuple russe que le communisme. Effectivement cette période est qualifiée de « libérale » car des mesures ont été prises (thérapie de choc) pour tenter de faire de la Russie une social-démocratie à l’occidentale. 
Aujourd’hui, cependant, la notion de « libéralisme » n’a que peu de sens puisque le modèle économique russe, original, est semi ouvert, semi fermé, et caractérisé par une verticalité du pouvoir, qui garde le contrôle sur les secteurs clefs, notamment dans le domaine énergétique. 
Peut être assiste t-on à la naissance d’un nouveau type économique, dont les BRIC semblent être les dépositaires mais dont s’inspirent d’autres pays comme le Venezuela, l’Afrique du sud ou l’Indonésie (BRIICS).
Il faut bien comprendre que la Russie a des particularités qui sautent aux yeux pour qui étudie son histoire. Le pouvoir y a par exemple toujours été très fort, cela par nécessité de répondre à des phénomènes « d’inerties naturelles » créés tant par la taille du pays que sa variété. Autre point essentiel : la Russie a toujours fonctionné de façon « fermée », hormis quelques brèves fenêtres d’ouvertures historiques lors des règnes de Pierre le Grand ou de l’impératrice Catherine.
becti_net_r665961d28t154438n3-199x300.jp






Assiste t-on en Russie à la même déliquescence des mœurs qu’en Europe occidentale ? Les « forces morales » russes sont-elles encore vivace ?
La fin de l’URSS et la décennie libérale qui a suivi ont tout permis. La libéralisation des mœurs a été totale notamment sous Eltsine ou le pouvoir politique n’a plus rien contrôlé et abandonné le pays aux mafias. 

La décennie qui vient de s’écouler (Poutine / Medvedev) a vu une résurgence du pouvoir politique, qui a entrepris de re-moraliser la société Russe en s’appuyant sur des fondements religieux notamment. Cela est palpable dans un tas de domaines, on peut citer l’interdiction des casinos ou la politique nataliste justifiée pour « sauver la patrie ». Egalement les affiches d’Etat qui inondent le métro des villes Russes avec des slogans patriotiques ou de défense de la famille (ci-dessous). Il y a aussi cette tendance aux camps de jeunesse durant lesquelles les vêtements sexy et serrés pour les femmes sont prohibés car déconseillés pour la reproduction. Enfin on peut parler de cette nouvelle mode de vêtements patriotes (ci-dessus) et « pro famille » etc.
La Russie est pleine de ressources et est aujourd’hui un laboratoire à observer avec beaucoup d’attention.
pro-natalism1-b-sm-204x300.jpg
« Le pays a besoin de votre record, chaque minute 3 individus naissent en Russie. »
La Russie peut-elle sérieusement renverser sa mauvaise donne démographique ?
Il est fréquent de lire que « la Russie perdrait inexorablement 700 000 habitants par an » et que sa situation démographique est catastrophique. J’analyse de façon lucide cette évolution démographique sur mon blog. Pour résumer on peut dire que ce n’est pas le cas du tout.
En 2005 la population russe a décrue de 760 000 habitants, ce qui était le record absolu. En 2006 la baisse n’a été « que » de 520 000 habitants. En 2007 la baisse n’a été « que » de 280 000 habitants. En 2008 la baisse a été d’à peu près 116 000 habitants. En 2009 la population aurait augmenté de 15.000 à 25.000 personnes, la natalité ayant augmenté de 3% sur l’année 2009 et ce malgré la crise économique. Les mesures Medvedev de 2005 ont donc eu un résultat absolument foudroyant.
Aujourd’hui, les prévisions démographiques Russes ne sont donc pas plus pessimistes que celles de la Chine ou bien de pays du G7 comme l’Allemagne.
C’est la preuve qu’un pouvoir politique volontaire peut agir et totalement inverser une situation qui parait quasiment perdue. C’est aussi selon moi la leçon de la décennie pour les politiques européens, à savoir qu’un modèle de gouvernance plus musclé peut agir dans différents domaines que ce soit pour défendre la santé publique, ou par exemple empêcher un patronat pourtant puissant de fermer (délocaliser) une usine ou ne pas payer les gens (affaire de Pikalëvo).
1270_ii_ArcticMuslims_3.jpg






Novopress : La Russie est-elle confrontée à des vagues d’immigration socialement et culturellement déstabilisantes ?

Alexandre Latsa : La Russie est aujourd’hui un des pays du monde qui accueille le plus d’étrangers. Les statistiques officielles font état en Russie (en 2008) d’une population totale de 142 millions d’habitants, avec 8 à 12 % d’étrangers soit 12 à 17 millions de personnes, dont peut être une moitié de clandestins. 90 % viennent de l’ex-URSS et notamment des républiques asiatiques d’Asie centrale (ex-soviétiques). Ils travaillent en Russie comme« gaustarbeiters », principalement dans le BTP. En comparaison, le nombre d’Européens/d’Occidentaux (ressortissants de l’OCDE) ne doit pas dépasser en Russie les 150 000 personnes.
Il faut bien voir la différence avec la situation en Europe et notamment en France. Contrairement à ce qu’affirment certains milieux absolument désinformés, ces immigrés sont une main d’œuvre à bas prix mais non créatrice de troubles. Sans activité, ceux-ci sont expulsés des villes, voire de Russie. Depuis le début de la crise, les autorités russes auraient expulsées 8 millions de personnes pour éviter d’avoir une explosion sociale et cela sans aucunes protestation. C’est donc que c’est faisable.
Au-delà de cela, le pouvoir a pris depuis 2005 de nombreuses mesures pour protéger le marché national, que ce soit des mesures de préférence nationale, des expulsions de clandestins, des quotas par nationalités dans les attributions de permis de travail ou de séjour, etc. Enfin, la « chasse aux étrangers » étant à la mode chez de nombreux groupes nationalistes radicaux, la Russie est un pays où les étrangers ont plutôt tendance à faire profil bas et à travailler pour survivre.
La Russie a de très grosses capacités assimilatrices, intégratrices et une aptitude à digérer les autres cultures facilement. Exemple type : la ville de Moscou, où la proportion de population « slave » (russe/biélorusse/ukrainienne) serait inférieure à 50 % mais où nulle part on ne se sent en insécurité.
00ydbwy7-300x224.jpg








Le pouvoir russe a t-il cédé devant le multiculturalisme d’inspiration anglo-saxonne qui est particulièrement destructeur pour les nations ouest-européennes ?
La notion de « multiculturalisme anglo-saxon » n’a aucun sens pour les Russes et n’en aura jamais. La Russie est un pays gigantesque, une plaine immense d’où, au cours des siècles, les invasions se sont succédé. N’oublions pas que le berceau de la Russie historique est en Ukraine actuelle (rus de Kiev). Puis, peu à peu, les Russes ont conquis une partie d’Asie et d’Orient en étendant les frontières à l’est et au sud sur fond de conflits avec les Tatars et les Turcs.

La Russie est fondamentalement un pays multiethnique, multiculturel et multiconfessionnel. Cet aspect essentiel de la Russie est impossible à cerner si l’on ne connaît pas bien le pays, son histoire et ses gens. La grande, l’immense variété de peuples qui cohabitent n’a aucun équivalent dans le monde. Un proverbe russe dit que, dans la steppe immense, chaque population a pu trouver sa place sans gêner l’autre. Cela expliquerait la cohabitation pacifique entre des populations aussi variées que la Fédération de Russie n’en comporte. Le résultat est une sorte de mixité ethnique, culturelle et religieuse propre à la Russie qui, aujourd’hui, peut se vanter d’être le pays le plus multiconfessionnel et le plus multiethnique du monde.
J’ajoute que l’islam n’est « pas un facteur déstabilisant » en Russie comme il l’est en Europe. L’Islam russe est indigène, natif et existait en Eurasie avant l’orthodoxie. Il a été depuis totalement intégré dans la société russe, totalement russifié, et est sous contrôle de l’Etat. Confortant l’adage selon lequel « en Russie la vodka a dissous le Coran », même si la religion musulmane représente 15 à 20 % de la population. Selon un sondage de 2006, seulement 6 % des citoyens de Russie se considèrent comme musulmans. Symbole de cette coexistence pacifique, le Tatarstan, devenue une des zones économiques les plus dynamiques de Russie et où la mosquée de Kazan trône à côté du Kremlin de la ville (ci-dessous).
kazankremlinmosque-300x209.jpg






Mais n’y a-t-il pas un substrat ethno-culturel originel russe, aussi minimal soit-il, qui forme le cœur et la majorité de l’identité russe ? L’ethnie slave ? L’orthodoxie ?
Bien sûr qu’il y a un substrat ethno culturel russe, celui ci est fondamentalement l’ethnie slave et la religion orthodoxe. La langue russe sépare même dans les termes les Russes « de souche » (russki) et les russes citoyens (rossianin), mais cela n’a pas fondamentalement la même connotation qu’en Europe (comme dans la germanité ou la latinité).

L’immense territoire russe a mis en contact les Slaves avec de nombreux autres peuples, et l’intégration est soit aisée, soit forcée selon les périodes (tsariste, soviétique, puis actuelle). Aujourd’hui, 75 % des Russes se disent « russes » mais cela se réfère plus à une appartenance commune et culturelle (« Je suis russe ») qu’à une appartenance ethnique pure. L’intégration en Russie passe autant par les mœurs, le comportement et la langue que par le sang.
Quelles sont les différentes ethnies qui font de la Russie le pays « le plus multiethnique du monde » et comment vivent t-elles leur coexistence ? Y a-t-il « métissage », communautarisme étanche ou autre ?
Les étapes historiques de la Russie, de son agrandissement au cours des cinq derniers siècles à ses déplacements de peuples sous Staline et enfin à son retour à ses identités locales aujourd’hui (mais au sein d’un ensemble fermé), ont fait que les Russes de souches slaves sont présents sur tout le territoire, et presque partout en majorité. Cela aussi bien dans les entités plus ou moins décentralisées (correspondant généralement à des territoires d’ethnies) que dans les régions peu peuplées de l’Est. Il y a aujourd’hui en Russie près de 200 nationalités et groupes ethniques, tous russophones. Seule une minorité ne parle pas le russe (moins de 1 %).
dagh1-300x201.jpg
Le Caucase est un bel exemple de concentration de populations différentes, 43 langues y sont parlées. Dans la seule république du Daguestan, 40 peuples différents cohabitent, ne pouvant communiquer entre eux qu’en russe ! Pour une liste incomplète des ethnies et peuples de Russie, il faut regarder cette carte assez fascinante. Il faut bien comprendre de quoi l’on parle.

Tous les peuples très variés de l’ex-espace soviétique étaient tous soviétiques : on parle d’homo sovieticus comme d’un modèle assez unique et similaire, de l’Ukraine au Kazakhstan en passant par la « Toungouzie ». La Russie est restée une sorte d’URSS réduite, tout comme la Serbie est restée une sorte de Yougoslavie au sein des autres républiques.
En Russie les mélanges existent, mais généralement les enfants issus de « mélanges » (slave/non slave ou russe/non russe) se sentiront tout autant russes que non-russes surtout si ils sont élevés en Russie. La langue et la très forte culture russe (russian way of life) sont un facteur d’intégration essentiel. C’est une des différences d’avec l’Europe ; ce mélange en Russie n’est pas un facteur de désintégration. Cela est dû notamment au fait que la Russie est un ensemble très vaste, hybride, empruntant tant au Sud caucasien qu’au Nord polaire, à l’Est asiatique, à la culture de la steppe. Son identité est multiple et en même temps unique. La période soviétique à mélangé les gens de force et l’architecture des villes même ne laissait pas la place à des « bons » ou des « mauvais » quartiers.
Ce n’est que très récemment que des coins chics sont apparus dans les centres des villes ou dans certaines périphéries (cottages privés pour populations russes ou étrangères très fortunées). Mais aujourd’hui, les villes russes ne connaissent pas les ghettos : il n’existe pas en Russie de mauvais quartiers ou des concentrations de populations étrangères qui rendraient la vie impossible aux Russes, comme c’est le cas dans les villes européennes. Pas plus qu’il n’existe fondamentalement de séparation financière : dans les immeubles d’époque, un étranger pauvre peut habiter l’appartement voisin de celui d’un riche avocat caucasien ou d’un fonctionnaire de police. La mixité est encore réelle et la sécurité quasi totale, ce qui fascine assez les étrangers.
Douguine-1-300x220.jpg
Alexandre Douguine
Que peut on dire de son identité ? Et qu’en est-il de l’eurasisme ? La Russie a-t-elle renoncé à son européanité ?
L’identité russe est quelque chose de compliqué, même pour les Russes eux-mêmes. Si la Russie est un pays européen à tous les niveaux, elle n’est pas que cela. Elle est aussi un pays fondamentalement « eurasiatique », « asiorientalisé ». Cela est dû à son histoire et à son emplacement géographique, majoritairement en Asie. Néanmoins la Russie a une différence avec tous les pays européens dans la façon dont elle a absorbé ses différents peuples conquis. Lorsque les Tatars et les Caucasiens l’ont été par exemple, leurs chefs ont été plus qu’intégrés, même anoblis. Ils ne furent jamais traités comme des colonisés ou des vaincus, mais étaient les égaux des aristocrates russes. Ils avaient même des serfs russes. Peut-on imaginer des Lords indiens avec des domestiques anglais ?
L’opposition entre les « Occidentalistes » et les « slavophiles /eurasiens » n’est pas nouvelle. Natalia Narotchniskaia définit l’identité russe de la façon suivante : « Notre emblème est l’aigle à deux têtes. Depuis des siècles, nous sommes à la fois Européens et Asiatiques, Russes et Tatars, chrétiens et musulmans. Nous sommes aujourd’hui majoritairement des Russes orthodoxes, mais aux temps médiévaux nous étions des Asiatiques convertis. Ceci est une réalité indiscutée qui a formé notre identité. »
Cette vision des choses explique l’existence des thèses « eurasiennes », comme les théories deAlexandre Douguine qui sont écoutées avec beaucoup d’attention par le pouvoir. Celui-ci est préoccupé par le redéveloppement géographique à l’Est afin d’utiliser les immenses possibilités de l’Est sibérien. Des « initiés » appellent même à déplacer la capitale au centre géographique du pays (Novossibirsk) et faire de la Sibérie le nouveau cœur du pays.
Enfin il faut bien comprendre que la pierre angulaire de ce réveil identitaire post-soviétique est 1941, et la victoire sur le nazisme et la résistance des villes russes, notamment de Stalingrad. C’est pour les Russes cet acte de sacrifice, qui a traduit la survivance de la « patrie russe » à travers l’URSS. Pour ma part, je ne pense pas que la Russie ait renoncé à quoi que ce soit, elle fait juste la part des choses et ne pense pas que deux modèles existent à savoir un modèle « européen » et un modèle « asiatique ». Au contraire, celle-ci compte développer son modèle et sa voie à sa propre façon.
Russie-drapeau-300x150.jpg






Novopress : Existe t-il en Russie, comme en Europe, de nombreux mouvements et partis politiques porteurs d’idéologies différentes ? Les Russes ont-ils le même rapport au militantisme politique ? Sont-ils des « activistes » ? Que pensent par exemple les patriotes russes de la situation politique du pays ? Quels liens entretiennent-ils avec le Kremlin ?
Alexandre Latsa : Chaque Russe est « patriote » mais le rapport à la politique est totalement discrédité depuis l’ère Eltsine. Les Russes ne sont pas politiques et pour eux l’identité ne passe pas par la politique.
Quelqu’un comme Guennadi Ziouganov (leader du parti communiste russe) est à sa façon très patriote. Le patriotisme est une des clefs de la société russe. Il faut bien comprendre que la société politique russe n’est pas du tout linéaire comme l’est la société française (de droite à gauche). En Russie, il y a actuellement un centre de gouvernance (le Kremlin) avec dans un premier cercle concentrique des partis d’opposition plus ou moins rapprochés (parti communiste et parti libéral-démocrate). Le parti communiste défend une vision soviétique d’un point de vue territorial et le LDPR une vision plutôt panslaviste. Un troisième cercle comprend avec des mouvements/partis plus ou moins « éloignés » du centre, donc de la gouvernance (le Kremlin).
J’ai essayé de détailler cette structure ici et, pour les russophones, elle est en image ci-dessous : le centre de la croix est le parti de Poutine, vers la droite il y a les partis libéraux, vers la gauche le parti communiste, en bas les « radicaux » – principalement les partis d’extrême droite – et en haut les conservateurs.
berloger-293x300.jpg
Pour ce qui est des mouvements « patriotes », il faut bien comprendre que là encore s’opposent deux visions du « patriotisme » russe. Il y a une vision proche du pouvoir, notamment des organisations de jeunesse proches du Kremlin. La conception de la Russie y est globalement multiculturelle et le pays est vu comme une terre ou des peuples variés cohabitent sans tensions. C’est une résurgence d’une vision impériale mais non impérialiste (une terre, des peuples). C’est également la vision eurasiste (conservatrice).
Après, il existe des mouvements plus radicaux, orientés sur une vision ethnoculturelle russe, la langue russe permettant de différentier un Russe de sang d’un habitant de la Russie ayant un passeport russe. Ces mouvements veulent freiner l’immigration non slave en Russie et défendre les Russes de sang. Ils sont une kyrielle mais les deux principaux sont Russki-Obraz (qui est dans une logique de collaboration avec le Kremlin et avec le mouvement de jeunesse de Poutine) et le DPNI, soupçonné d’être financé de l’extérieur (notamment par des opposants au Kremlin) afin de déclencher des troubles interculturels en Russie.
La plupart de ces mouvements sont sur une logique très anticommuniste, voire pro-américaine par réaction ou tout simplement en faveur des très grandes libertés individuelles que l’on peut trouver dans les sociétés anglo-saxonnes.
Cette vision « pro-occidentale » des mouvements d’extrême droite en Russie est une réalité : la plupart des organisations de ce type ont soutenu la révolution orange en Ukraine et sont en première ligne des actions russophobes dans les pays baltes ou en Europe centrale.
C’est ce qu’Alexandre Douguine a appelé le front « orange-brun », front dirigé contre la Russie. Dernier exemple type : l’attribution par le président orange ukrainien du titre de héros nationaux aux collaborateurs ukrainiens Stepan Bandera et au commandant ukrainien de la Wehrmacht Roman Chouckevitch.
324px-Russie_Unie_Logo.svg_-236x300.png






Comment dès lors peut on définir le système politique russe actuel ?
Pour mémoire, lors du congrès de Russie Unie de novembre 2009, un nouveau programme a été adopté, précisé par les trois clubs de pensée du parti : social-conservateur ; libéral-conservateur ; étatique-patriotique
La principale nouveauté consiste en ce que l’idéologie officielle du parti – le conservatisme russe – a été pour la première fois indiquée dans les statuts du parti Russie unie. Pourquoi le parti Russie unie ne s’est-il décidé à proclamer son conservatisme qu’à la fin 2009 ? Jusqu’à récemment, il fallait lutter pour conserver l’Etat. A présent, ce problème est réglé et la menace de destruction définitivement éliminée, il faut conserver et sauvegarder les résultats obtenus.
A l’extérieur (politique internationale), la Russie envisage sa position de puissance autonome avec trois grands axes d’influence :
• Vers l’Europe avec la volonté de création d’une structure de sécurité commune (remplaçant l’Otan).
• Via l’Asie et surtout l’Asie centrale à travers l’OCS.
• Via le monde musulman, à travers l’OCI.
Sa doctrine stratégique montre également qu’elle envisage des conflits régionaux (Caucase-Arctique) et travaille à une indépendance militaire totale.
771733_La-Revolution-orange-engagee-en-U






Quelles sont les menaces internes à l’intégrité de la Russie et comment la Russie les gère t-elle ?
Les menaces sont autant internes qu’externes avec l’extension de l’Occident (via l’Otan) à ses frontières et tout ce que cela entraîne :des révolutions de couleurs aux agressions militaires présentes (Géorgie) ou futures (Arctique).
Les risques de démembrement territorial sont également présents et sont un des objectifs d’affaiblissement de la Russie depuis un siècle. La Russie, de par sa structure (des régions étalées sur 11 fuseaux horaires), pourrait dans l’absolu faire face à des sécessions de territoires. C’est pour cette raison que le Kremlin a renforcé le pouvoir central en décidant de désormais nommer les gouverneurs, ou encore à un projet de réduire le nombre de fuseaux horaires sur le territoire afin de reconcentrer le pays et réduire le nombre d’entités régionales. Enfin, la création toute récente d’une super-entité caucasienne semble également aller dans ce sens. En contrepartie, le Kremlin s’efforce de promouvoir les cultures locales, minoritaires, pour que les citoyens des « petits peuples » puissent continuer à vivre selon leurs coutumes. Mais le tout sous contrôle politique.
Quel regard le pouvoir russe et les Russes portent t-ils sur la France ? Quel est votre sentiment personnel sur le sujet ?
Les Russes apprécient la France plus que les Français. Ils ont l’image d’une grande nation, d’un grand pays ; ils n’ont pas oublié Normandie-Niemen et admirent De Gaulle. La culture, la classe françaises sont des références pour eux comme chez tous les peuples du monde.
La désillusion est terrible lorsque des Russes rencontrent la France d’aujourd’hui. Un éditorial deKommersant (l’équivalent du Monde en Russie) de 2005 donnait une image assez sévère de la France d’aujourd’hui.
Enfin, les Français de Russie ne contribuent que peu à améliorer l’image de notre pays. La plupart sont des expatriés peu intégrés, généralement sans aucune connaissance ni de la culture, ni du pays. Je ne parle pas de ce qu’écrivent les journalistes.
sto-300x241.jpg






En tant que Français et Européens, que doit t-on attendre de la Russie ? D’ailleurs, doit-on en attendre quelque chose ?
C’est une bonne question. Aujourd’hui la Russie se sauve elle même, sans l’aide de personne. L’Europe de l’Ouest, elle, se suicide. Je me permets de noter que de nombreux pays de l’Est de l’Europe ne sont pas aussi détruits que l’Europe de l’Ouest. Ils ont certes subi la crise économique mais ne sont pas au niveau de totale décomposition (morale, politique, biologique) comme le sont la France, la Belgique ou la Hollande par exemple.
Pour ma part je suis Européen, c’est la raison pour laquelle je suis en Russie, à Moscou capitale de l’Europe. La Russie encore une fois est aussi européenne. Le cœur de tout ce que les Européens peuvent souhaiter conserver ou entreprendre se situe « ici ». C’est sans doute quelque chose de difficile à saisir vu de l’Ouest ; il faut habiter en Russie pour sentir à quel point ce pays à l’énergie suffisante pour faire face à la déliquescence générale.
En tant que Français, je souhaiterais dire que la France n’est aujourd’hui presque plus un pays européen. En tout cas elle n’en a plus que la « marque», l’appellation, mais plus la substance, ni l’identité. La vraie France est dans le cœur de français dont un grand nombre est éparpillé aux quatre coins du monde. Pour ma part, je pense que la France ne passera pas ce siècle. Elle se décomposera (je ne sais sous quelle forme) faute de savoir faire face aux défis de la mondialisation, économique et culturelle, mais également de savoir gérer une immigration massive. C’est du reste ce qui attend les principaux pays d’Europe de l’Ouest.
On peut imaginer que dans le prochain quart de siècle, la Russie fera face à une immigration massive d’Européens qui souhaiteront s’installer dans un pays sûr, pas en faillite et sans tensions ethnico-religieuses.

**
L'interview est également la :

http://alexandrelatsa.blogspot.com/2010/03/interview-alexandre-latsa.html


Logo+AFER+-+Signature+mail.jpg

Ce 20 mars 2010, l'
Alliance France Europe Russie a regroupé Cinq intervenants et plus de 120 personnes pour le dîner débat de l'Association Alliance France-Europe Russie (AAFER) : une réussite porteuse d'espoir pour l'avenir.

La question du partenariat franco-russe est plus que jamais d'actualité ; deux grands
médias russes étaient d'ailleurs présents et ont interrogé les responsables de l'association et quelques intervenants de cette soirée. L'afflux massif des réactions et des messages d'encouragements prouvent les attentes nombreuses dans ce domaine.


Conférence Paris-Berlin-Moscou 2010, vidéo :

http://alexandrelatsa.blogspot.com/2010/03/soiree-de-lamitie-franco-russe-par.html 




Commentaire sur ce blog:

(..) Effacer la Nation est l'objectif de l'Union Européenne.

L'agression contre le Kossovo, berceau du Christianisme Serbe, est une attaque contre toute manifestation Chrétienne.

Le Kosovo est le prototype de ce que le Nouvel Ordre Mondial veut installer pour asseoir son pouvoir mondial : De petits territoires traversés de contradictions internes, de telle sorte qu'une individualité humaine y résidant ne puisse y trouver un équilibre propre à son épanouissement.

Les satanistes ont besoin d'instaurer des situations de stress et de crises comme nous en vivons actuellement pour faire avancer leur agenda.

La Russie a retrouvé la stabilité d'ensemble sans laquelle rien de solide ne peut être entrepris.Ce en quoi il faut rendre hommage aux autorités actuelles.

Ceux qui ont agressé le Kosovo considéraient celui-ci comme un brouillon de ce qui devait être le destin de la Russie. Celle-ci devait être coupée en trois et perdre son lien historique avec Kiev, berceau de son destin. Les menées séparatistes caucasiennes sont directement d'obédience occidentale.

Le président actuel de la Géorgie a été éduqué pour entreprendre la constitution d'une fédération caucasienne détachée de l'influence Russe. Dieu merci il a échoué!

Que le présent récent montre que ce plan a échoué signifie que le lien spirituel entre les peuples de la Russie et leurs attaches spirituelles n'a pas été rompu. Dans l'épreuve, il s'est même renforcé. Simplement la cohésion globale d'ensemble est à parfaire.

L G.

Suite et fin du message précédent...

(..) Il y a une constante dans l'histoire Russe, dans l'origine des attaques dont ce pays fait fait l'objet. Demandez au renseignement Russe l'origine de l'impulsion criminelle ayant conduit à l'attentat de Beslan!

L'alternative qui se pose actuellement à l'Humanité est soit: continuer à déchoir dans le droit fil de ce que l'Occident décadent impulse, ou bien résister et travailler spirituellement à l'élévation des structures sociales et à l'épanouissement de l'individualité. (..)

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 12:26


Spécial Mythes russophobes, à relayer partout : 
Pour contrer la désinformation permanente.
Le Gl de Gaulle, prophétiquement, l'avait dit :
L'avenir de l' Europe est lié à celui de la Russie,
pour la préservation de la paix. Alexandre Latsa
a raison : "Racines communes, histoire commune,
destin commun". Une vérité qu'il faut rappeler ! Eva


Russie.jpg**



Reçu ce courriel :


Comme vous le savez, depuis presque 2 ans, je me suis humblement et bénévolement engagé à lutter contre la désinformation, le manque d'objectivité et les aprioris dont la Russie est victime, notamment chez nos concitoyens Francais. 

Ce long travail est néanmoins vital, car il est une contribution au but que tous les "Européens" ont, à savoir vivre en paix sur leur terre et également vivre en paix avec leurs voisins. L'Europe et la Russie sont en effet situés sur le même continent, l'Europe et la Russie ont des racines communes, une histoire commune et aussi un destin commun, que nous souhaitons tous pacifique.

L'année Franco-Russe en 2010 est un "pont" pour permettre à ces deux peuples (le plus à l'ouest et le plus à l'est du continent eurasien) de mieux se comprendre. 
A cette occasion j'ai choisi de faire une petite synthèse du travail de re-information et de décodage de la scène Russe, via un contre-argumentaire sur les 26 mensonges les plus répandus sur la Russie, notamment dans la presse Française. 
Cet article tombe à point puisque le Figaro vient de publier avec de l'encre "orange" un article qui me permet d'attribuer à son auteur le prix du Russophobe de l'année. 
J'incite tous mes lecteurs à signaler leur mécontentement au Figaro, soit en contactant directement le journal, soit en postant un commentaire à la suite de l'article, et vous demande de m'envoyer une copie du message envoyé, avec leur pseudo et la date précise .

Alexandre LATSA
http://alexandrelatsa.blogspot.com



Les 26 mythes Russophobes


A l'occasion de l'année de la France en Russie, en 2010, j'ai choisi de terminer l'année 2009 sur une petite synthèse du travail de re-information et de décodage de la scène Russe, effectué via ce blog. 
L'idée de cet article m'a été soufflée par Anatoly de sublime oblivion, qu'il en soit remercié. 

Cet article tombe à point puisque le Figaro vient de publier avec de l'encre "orange" un article qui me permet d'attribuer à son auteur le prix du Russophobe de l'année. J'incite tous mes lecteurs à signaler leur mécontentement au Figaro, soit en contactant directement le journal, soit en postant un commentaire à la suite de l'article. Seul ce travail commun et quantitatif peut avoir une influence sur les contenus des articles, alors manifestez vous !

Voila ce sera tout pour 2009. 

Je souhaite à tous mes lecteurs une bonne fin d'année, je les remercie de leur soutien grandissant et leur confirme ma grande détermination à continuer mon travail en 2010, avec de nombreux projets pour rendre le blog plus populaire, plus interactif, et avec sans doute l'arrivée de nouveaux participants ;)

Alexandre  LATSA



US-Russie.jpg
**


1 - Sous Poutine, la vie ne s’est améliorée que pour les Riches et les Oligarques, et les pauvres n’ont pas vu une augmentation de leur niveau de vie.

Faux, sous le gouvernement Poutine, la pauvreté à considérablement diminué. Le taux de Russe vivant sous le seuil de pauvreté est passé de 35 à 23% de 2000 à 2004 et était tombé à 13,5% en 2008 (avant la crise).
2000 (arrivée de poutine au pouvoir): 35%
2004 (fin du premier mandat Poutine): 23%
2008 (fin du second mandant Poutine): 13,5%
Mémo : Il est à noter que en France en 2007 : 13,7% de la population vivait sous le seuil de pauvreté. 

2 - La spirale démographique Russe devrait voir la population de ce pays diminuer à moins de 100 millions d’habitants contre 142 millions aujourd’hui.

Faux. Il est très fréquent de « lire » en effet que le taux de natalité est bas, que le taux de mortalité est élevé, ainsi que le taux d’avortements et de suicides, et que la Russie perdrait inexorablement 700.000 habitants par an. Pourtant ce n’est pas le cas.
En 2005 la population russe a décrue de 760 000 habitants, ce qui était le record absolu.
En 2006 la baisse n’a été « que » de 520 000 habitants.
En 2007 la baisse n’a été « que » de 280 000 habitants.
En 2008 la baisse est de a peu près 116.000 habitants
En 2009 la population a augmenté de 12.000 personnes, la natalité ayant augmenté de 3% sur l’année 2009 et ce malgré la crise économique. Les mesures Medevedev de 2005 ont donc eu un résultat absolument foudroyant.
Mémo : Aujourd’hui les prévisions démographiques Russes ne sont donc pas plus pessimistes que celles de la Chine ou bien de pays du G7 comme l’Allemagne.

3 - Sous Poutine en Russie il y a une baisse des droits de l’homme, plus de 200 journalistes ont été assassinés et la Russie revient à son passé « totalitaire ».

Pas de chance seulement 3% des Russes sont d’accord avec ce point de vue ! En plus si sous le règne de Poutine 17 journalistes ont malheureusement trouvé la mort, c’est bien moins que sous Eltsine (30 morts).
Selon la CIA elle-même , si la Russie est le 4ième pays au monde pour le nombre de journalistes tués depuis 1992, elle n’est que 14ième au ratio du nombre de journalistes assassinés / nombre d’habitants dans le pays, devant Israël et l’Algérie et juste devant la Turquie qui prétend entrer dans l’UE.
Egalement, au classement des pays ex URSS, la Russie n’est que 5ième (sur 13) derrière un pays membre de l’UE, la lettonie.
Enfin il faut rajouter que en 2009, au classement du nombre de journalistes emprisonnés, la Russie est  au même niveau que le Vietnam ou encore la Turquie, candidat à l’UE.


4 - L’économie Russe est basée uniquement sur les matières premières, et la sévérité de la récession de 2009 l’a bien montré.

Personne n’a jamais nié que la Russie (comme d’autres états) est  extracteur et exportateur de matière première. Néanmoins ce n’est pas cela qui a contribué à ce que la Russie subisse la crise de 2009, puisque son économie est relativement fermée et que la demande intérieure est restée forte, ce qui  permet théoriquement de soutenir l’économie.
Par contre les coupures de crédits par les banques occidentales (chez qui les sociétés russes avaient empruntés) ont grandement contribué à freiner le développement économique du pays. En outre, les  appels du département Américain en 2008 a sanctionner la Russie  après l’affaire Georgienne ont grandement contribué à accroitre l’instabilité économique et faire sortir les capitaux de fin 2008 à fin 2009 (anglo saxons en grande partie).


5 - La Russie a brutalement envahie la Géorgie en aout 2008.

En réalité quelques heures après son discours télévisé promettant à tous les habitants de la Georgie la « paix », les chars ouvraient le feu sur l’Ossétie. Aidé par des conseillers militaires et mercenaires Américains, Ukrainiens et Israéliens, ces attaques allaient tuer des civils et des soldats de maintien de la paix sous mandat de l’ONU. Malgré toute la propagande à vouloir laisser paraitre que c’était la partie Russe l’agresseur, la réponse militaire Russe a été juste et proportionnée. Plus que tout, le gros des infrastructures Georgiennes a été épargné (notamment énergétiques) et la capitale pas touchée.
Le rapport de la mission internationale sur ces événements à rendu un rapport le 01 10 2009 affirmant que la Géorgie était à l’origine du déclenchement des troubles militaires et avait la première ouvert le feu (sur l’Ossétie).
En outre, de nombreux trucages photos à destination des Occidentaux ont été fournis, par exemple ici, la ou ici.
Question : pourquoi personne ne s’émeut des manifestations interdites de l’opposition Georgienne, des arrestations d’opposants et des assassinats d’opposants Georgiens à l’étranger ?


6 - Les « libéraux » Russes sont les défenseurs des libertés individuelles et ne peuvent librement agir politiquement car le Kremlin les en empêche.

Ce n’est pas tout à fait exact, les libéraux Russes ont toujours pu librement participer aux élections et exister politiquement en Russie mais leur influence politique ne cesse de baisser (12 % aux élections législatives de 1993, 7 % aux élections législatives de 1995 et 1999, 4 % en 2003, 2 % en 2006 ..)
En outre le modèle de société calquée sur l’occident n’attire « plus » une population Russe qui a beaucoup voyagé (1/4 des citoyens est déjà allé en Europe) et est consciente de ses intérêts a ne pas brader la souveraineté nationale. Enfin les méthodes des kasparov et consorts à organiser des manifestations coup de poing manifestation déclenchées sans autorisations légales (de façon à être délibérément arrêtés) et avec des banderoles en Anglais (à destination des médias étrangers sans doute) ne le rendent pas du tout crédible aux yeux des Russes.


7 - Les Russes sont des racistes, sexistes et haïssent l’Occident.

Les Russes ne sont pas racistes puisque leur pays est absolument multi ethnique et multi confessionnel. Il n’y a pas plus (sinon moins) de racistes en Russie que dans les autres pays dits civilisés (Amérique, Allemagne, Ukraine ..).
Quand aux femmes, les sociétés Slaves sont matriarcales, les femmes y jouent un rôle économique essentiel, et jouissent du droit de vote et à l’avortement depuis bien longtemps. Pou le droit de vote : 30 ans avant les Françaises !


8 - La Russie est agressive avec ses voisins géographiques proches.

Contrairement aux autres grandes superpuissances, la Russie n’a jamais envahi militairement un autre état. Enfin, de nombreux ressortissants des états voisins seraient d’accord pour que leur état ré-intègre la fédération de Russie .


9 - La Russie est frappé par un SIDA endémique.

On lit partout que la Russie comprendrait une part énorme de sa population séropositive etc En réalité, le scan (test) de la population est presque terminé et le gros des séropositifs à été identifié (donc testé). Le plateau a été atteint en 2002 et la tendance depuis est à la baisse sauf dans certaines populations très identifiés (narcomanes par injections, prostituées, prisonniers..)
Par conséquent l’épidémie de sida si elle reste importante (comme dans tous les pays développés) semble sous contrôle et ne devrait pas prendre une tournure sub-saharienne. 


10 - Une nation avec une natalité de type européenne et une mortalité à l’Africaine ne peut avoir aucun avenir.

Et pourquoi cela ?
La baisse de la natalité post soviétique est due à la situation économique des années 90 et au choc moral et économique créé par l’effondrement de l’URSS, hors depuis cette période la natalité est remontée et de type Européenne aujourd’hui (point 2), rien ne dit qu’elle ne soit pas plus élevée demain ou après demain.
Quand à la surmortalité, elle est aujourd’hui est néanmoins en baisse et ne touche que les hommes âgés de cette période, hors ceux la ne contribuent pas à la natalité Russe (ils sont déjà pères, voir grand pères).


11 - L’inégalité est en Russie très forte, du niveau de la Russie Tsariste et cela est aggravé par une corruption endémique. Tout cela s’est aggravé depuis l’arrivé de Poutine au pouvoir.

L’économie Russe est une économie originale, ni totalement libérale, ni  totalement autoritaire. Elle est une économie mi ouverte, mi fermée, est marquée par un très fort  interventionnisme de l’état et une corruption relativement élevée, ce que personne ne le nie.
Néanmoins depuis l’arrivé au pouvoir de Vladimir Poutine, la guerre contre les « oligarques » a été menée avec succès. La presse Occidentale, qui fustigeait ces oligarques enrichis dans les années 90 s’et mise très curieusement a fustigé Poutine lorsque celui-ci à commencer à les mettre au pas. Pour quelles raisons ?
Plus sérieusement, comme le précisait le président d’un groupe de sécurité économique lors d’un forum au sénat Français : «  le temps où de méchants garçons en blouson noir venaient frapper aux portes est révolu depuis les années 1995. Le temps est également révolu -depuis les années 2000- où les acteurs informels « rouges » (c'est-à-dire les administrations telles que la police ou les associations des anciens des Services spéciaux) remplaçaient les acteurs informels « noirs ».  L'époque actuelle est presque celle des relations de marché civilisées en Russie ».


12 - La Russie a réprimée dans la violence la plus terrible l’insurrection tchétchène dont les combattant ne souhaitaient que l’indépendance et sortir du Giron Russe.

Faux, après la première guerre en Tchétchénie (1995) et le retrait Russe, les Tchéchènes vivaient une indépendance de facto. La situation a terriblement dégénèré, des groupes mafieux islamistes sous influence étrangère (wahhabites) ont commencé à terroriser la population et des raids militaires ont été effectués par des milices dans les états voisins pour tenter de déstabiliser le Caucase et établir un califat islamiste, indépendant de la Russie. Hors la Tchétchénie se situe « en » Russie et la grande majorité des Tchétchènes ne veut pas l’indépendance mais la paix.
Depuis la fin de la seconde guerre de Tchétchénie, le pays est dirigé par Ramzan Kadyrov d’une main de fer, mais un état légal existe, le pays est presque pacifié et la reconstruction quasi terminée.


russes-contre-nazisme-meyssan.jpg

Les Russes ont vaincu le nazisme (pas les USA) - Meyssan


13 - Le programme spatial Soviétique a été développé par des « prisonniers » de guerre Allemands.

Malheureusement pour l’Allemagne, le programme Spatial Soviétique est le fait des Russes (comme Korolev), qui n’ont eux pas bénéficié du plan Marshall pour reconstruire le pays après la seconde guerre mondiale. A l’inverse, de nombreux prisonniers Allemands ont été capturés et utilisés aux Etats-Unis pour contribuer au développement, le plus célèbre étant le savant nazi Von Braun.


14 -
La Russie n’a pas permis de transition démocratique, Poutine à mis en place sa marionnette Medevedev.

Poutine est régulièrement mal traduit, volontairement mal interprété et systématiquement présenté comme un « dictateur », un « non  démocrate ». Lorsque Medvedev a été élu, la presse nous a assuré qu’il n’en était rien, que rapidement celui c i allait démissionner, ou changer la loi afin que Poutine soit de nouveau au pouvoir. Au final il n’en a rien été, il ne s’agissait une fois de plus que de dénigrements. Le duo Poutine-Medvedev marche main dans la main depuis les années 2000 (il y a 10 ans). 


15 - La situation est catastrophique en extrême orient, colonisé par les Chinois, demain la Sibérie sera entièrement Chinoise !

Les relations Russo-chinoises n’ont jamais été mauvaises, malgré ce qu’affirment les « spécialistes Occidentaux ».  Tout d'abord il n'y a pas une "invasion" de Chinois comme on aimerait nous le faire croire. Plus surprenant, une étude de 2008 a tracé le portrait d'un "migrant Chinois Typique, en interrogeant 1000 personnes dans toutes les grandes villes de Russie. Voila ce qu'il en ressort : 60% sont des hommes, 20% ont une éducation supérieure (la moyenne Chinoise étant de 12%). 94% travaillent et la grande majorité est issue des villes frontalières de la Russie. Plus de la moitié sont auto entrepreneurs et font du commerce.
La grande question est "combien" sont-ils ? D'après le FMS, 200.000 en 2006 et 320.000 en 2007, dont de nombreux travailleurs saisonniers. Bien sur cela ne compte pas les clandestins mais jusqu'à présent, malgré les hurlements de certains (Golts, Latynina..) pas de ville millionnaire Chinoise n'a été découverte en extrême orient Russe. Néanmoins un chiffre de 500.000 (dont les 2/3 de migrants légaux et saisonniers) semble être un chiffre raisonnable.  " En face" de cela il y a 5 millions de Russes. 

Même si les Chinois devaient abandonner leur « objectif » du sud est asiatique (ce qui est improbable) et chercher un conflit avec la Russie (encore plus improbable), la supériorité militaire Russe (notamment nucléaire) est largement dissuasive.


17 - La Russie à prouvée qu’elle n’était pas un partenaire fiable pour l’oues, notamment pour les approvisionnements énergétiques (cf : les coupures de gaz).

Lorsque l’on regarde en détail  « qui » à réellement agressé l’autre on est en droit de penser l’inverse en fait. S’est t’on posé la question de savoir ce que due doivent penser les Russes de l’extension à l’est de l’OTAN, de l’affaire du Kosovo, du traitement des minorités Russes dans les pays Baltes, de l’agression militaire Georgienne, des révolutions de couleurs financées par la CIA etc) ?
De la même façon, les coupures d’approvisionnements de l’hiver dernier ont été déclenchées par l’Ukraine qui n’a pas payé la Russie pour le gaz qu’elle a acheminée sur « son » territoire.
La Russie alimente depuis très longtemps la Turquie en gaz (depuis 2003 via Blue Stream) et il n’y a jamais eu de tels problèmes, preuve s’il en est que la Russie est un partenaire et un fournisseur fiable.


18 - Les Russes exagèrent les accusations de « discriminations » qui frapperaient leurs ressortissants en Estonie et en Lettonie.

Non, de nombreuses associations des droits de l’homme Européennes ont pointé du doigt la terrible situation de ces minorités Russes, brimées à différents niveaux : administratifs, linguistiques, pour l’accès au travail etc.
La conséquence est que dans ces états ¼ de la population est coupée d’un droit à l’enseignement et n’a même pas accès à la citoyenneté ! Certains n’étant pas Russes (ils ont les passeports Soviétiques), ils se retrouvent « sans » nationalités, apatrides et traités comme des citoyens de seconds rangs, le tout au cœur de l’Europe.
Dans ces mêmes états, des marches de vétérans SS sont tolérés et les monuments Soviétiques sont effacés, des russes sont tués et l’UE ne dit rien.


19 - Le potentiel militaire Russe est totalement obsolète, sa doctrine militaire également et la Russie serait incapable de « tenir » une éventuelle confrontation avec la Chine ou l’OTAN.


La réalité est autre : la Russie développe actuellement une quantité d’armes de toutes sortes et de très hautes technologies, que ce soit les chasseurs militaires, les bombardiers lourds, le matériel de surveillance ou encore les armes de destruction massive (boulava, voivoda).. etc.
La guerre en Géorgie a prouvé la supériorité militaire de l’armée Russe sur une armée entrainée et « aidée » par l’OTAN depuis 5 ans.
La nouvelle doctrine militaire Russe est tout sauf obsolète et liée au « plan 2020 », les propositions récentes du Kremlin sur un « nouvel ensemble de sécurité continental » étant au contraire visionnaires et futuristes.  Enfin, le plan de modernisation de l’armée est considérable.


20 - La société civile a été annihilée par Poutine, et le système judiciaire est « tenu ».
En réalité, le nombre de plaignants allant au tribunal à considérablement augmenté entre 1999 et 2009 puisqu’il a été augmenté par six ! Le système des « jurés » a été introduit en Russie et les plaignants gagnent désormais 71% de leurs procès contre l’état. De plus un système d’aide juridique gratuite existe.
L’image des ONGs brutalisées par le pouvoir vient de l’expulsion de la Freedom House en 2004 pour non paiement de loyer. Mais quand on sait les activités révolutionnaires oranges de telles associations, il est normal que le pouvoir est saisi la « première » occasion pour les faire interdire.


21 - Khodorkovsky  a été injustement arrêté et détenu alors que c’était juste un entrepreneur efficace et ouvert aux idées libérales de l’Ouest.

Khodorkovsky
est détenu pour des comportements frauduleux, illégaux (corruption, soudoiement, détournement et évasion fiscale..). Plus de la moitié des Russes jugent normal son arrestation. (54% en 2006).
Khodorkovsky a également mis en péril l’intérêt national Russe puisqu’il avait prévu de céder Youkos à Exxon, cédant ainsi les matières premières Russes (qui ne lui appartenaient pas) à une société Américaine, le tout au lendemain de la guerre froide. En outre, ces avoirs « personnels » ont été après son arrestation été transférés à Rothschild ce qui semble normal finalement, Khodor est lié aux néo conservateurs US et siégeait à Carlyle avec les proches de Bush.


22 - Eltsine a été un vrai démocrate.

Il a même posé sur un tank, comme ceux qui ouvraient le feu sur la Douma dont les députés (communistes) s’opposaient à ces réformes « libérales / corrompues ».
Il a ensuite déclenché une guerre non préparée en Tchétchénie, qu’il a perdue. Il a nommé des ministres incompétents et voleurs, permis aux oligarques de s’enrichir, pendant que le peuple s’appauvrissait et que des mafias caucasiennes prenaient le contrôle du pays.
Il était alcoolique et ridiculisait la Russie. Il était pour tout cela extrêmement apprécié par les occidentaux.


23 - La Russie se sert de l’énergie pour « tenir » ses voisins et utilise son expansion énergétique au profit de projets politiques.

Un fournisseur a le droit de choisir son tarif, et les clients de payer ou non. Le pays au monde qui utilise l’énergie à des fins politiques est l’Amérique qui se permet de bombarder des pays comme l’Irak et l’Afghanistan.


24 - La Russie est dirigée par des néo-communistes, eurasiens, nationalistes et qui sont avant tout contre l’Ouest et l’Europe. 
 

Le système politique Russe est très différent des systèmes politiques Européens. Le spectre politique est très large même au sein d’un seul parti. Mais oui c’est vrai les Russes sont très patriotes et cela dans les partis de droite comme de gauche.
Lorsqu'il a été demandé à Vladimir Poutine de quelle idéologie il se réclamait celui-ci a répondu : « vous ne trouvez pas que les idéologies ont fait assez de mal ?»  Récemment, Sergueï Lavrov affirmait que la Russie se sentait part de la civilisation Européenne.


25 - La Russie sera un califat islamique en 2050.

La réalité est tout autre, les russes ethniques représentent 80% de la population du pays.  Selon un sondage de 2006 seulement 6% des citoyens de Russie se considèrent comme « musulmans », confortant l’adage que « en Russie la vodka a dissous le Coran ». En outre, même au cœur des zones musulmanes de Russie (tatarstan, bachokorstan..) les « russes de souche slave » représentent plus de 50% de la population.
En outre la fertilité des « Russes de souche » est désormais plus élevée que celle des « musulmans » Russes, hormis dans certaines régions comme la Tchétchénie, mais sa population ne représente que «1% de la population Russe.


26 - Berezovsky a permis l’arrivée de Poutine au pouvoir et est désormais soumis à un harcèlement des autorités Russes, l’empêchant de revenir dans son pays.

Comme le général Lebed disait: “Berëzovski est l’apothéose de cette petite clique au pouvoir qui n’est pas satisfaite par montrer qu’elle vole mais qu’elle le fait en toute impunité. Lebed est mort dans un accident d’hélicoptère.
Le journaliste de Forbes Paul Khlebnikov a écrit un livre sur lui « parrain du Kremlin », en mettant en évidence ces liens avec les mafias, celui-ci est également mort assassiné.
Berëzovski a été mis en cause dans de nombreuses affaires scabreuses et meurtres non résolu. Il a des mandats d’arrêts contre lui en Russie mais également en Amérique du sud.
Il n’est pas surprenant que ce « grand démocrate » soit défendu par nombre d’occidentaux.


satanistes-b.jpg

       Satanisme des Maîtres du Monde


Commentaires :


1 - Il serait temps que la France reconnaisse à nouveau la spécificité des relations qu'elle doit entretenir avec la Russie
On devrait de part et d'autre reconnaitre la communauté de nos visions du monde et les liens d'amitié qui nous unissent malgré Napoléon et Staline
Bertrand




2 - Merci pour toutes ces précisions qui montrent finalement la pugnacité de Russes déterminés à faire face à la malveillance.

Cette malveillance d'una partie de l'Occident porte aussi préjudice aux populations d'Europe occidentale, dont l'intérêt est mutuellement partagé avec les populations de l'Est pour construire l'Eurasie.

Celles des loges occidentales versées dans le satanisme sont à l'origine de ces discriminations.
Les armes du satanisme sont: L'information mensongère comme par exemple les résultats falsifiés de mesures de température et pas seulement les mensonges relatifs au révisionnisme historique.
Le terrorisme sous faux drapeau,
Les manipulations de cours de la Bourse,
La création de virus et de pseudo-vaccins pour amplifier les destructions en vies humaines,
Les additifs alimentaires destinés à dégrader la santé humaine,etc
Toutes ces initiatives destructrices ont pour objet la dépopulation humaine qui est le grand objectif des loges satanistes.
C'est pourquoi il faut se réjouir de ce qui est présenté comme un fiasco à Coppenhague, car le plan du Nouvel Ordre Mondial initié par les loges sataniques occidentales n'a pa réussi à créer un ordre coercitif malthusien.
Ce qui n'a pu aboutir par la ruse et la persuasion ne doit pas être mis en oeuvre par la terreur, car la terreur est le plan B.
Les occidentaux sains, les pays du G77 brillamment défendu par le représentant du Soudan,la Russie , la Chine, l'Inde, le Brésil et tous les autres pays sont appelés à s'unir pour faire face à l'ordre criminel international impulsé par ces suppôts de Satan déguisés en démocrates-philanthropes.

Ces remarques ne sont pas hors sujet, elles ont pour objet de présenter le cadre global dans lequel la défense de la Russie s'inscrit.
Le destin de la Russie est intrinséquement lié au Christ ressuscité.La culture allemande est aussi liée au christianisme.C'est pourquoi l'avenir positif de notre continent est lié à l'action conjointe de ces deux pôles Germain et Slave.
Les loges sataniques qui sont à l'origine de la création des deux précédents conflits mondiaux ont cherché à opposer Germains et Slaves.
Que la préparation du futur conflit mondial qui est le plan B de ce qui a heureusement échoué à Coppenhague soit neutralisé sur ce plan .
Des esprits retardataires de l'Ancienne Egypte avec la pyramide comme symbole et qui n'ont pas reconnu le Christ comme esprit guide inspirent ces loges malfaisantes.
Ce sont contre elles que les dirigeants exotériques et ésotériques de la Russie ont à lutter.
A suivre...


Medved-profil-chiron.jpg116371858.jpg
Medvedev                                                  Poutine


3 - Merci pour cet excellent article, si nécessaire face aux mensonges des médias français.

J'ai protesté en proposant un commentaire contre l'article du Figaro que vous avec signalé ( j'espère que celui-ci ne sera pas censuré). j'en ai profité pour donner le lien vers votre blog et celui de l'association Alliance Europe Russie (AER) http://www.alliance-europe-russie.org/

Sainte et bonne année 2010.

Très cordialement

Jean-Claude PHILIPOT
Délégué général de l'AER

jean.claude.philipot@gmail.com

- au blog de l'association Alliance Europe Russie dont je suis le délégué général: http://www.alliance-europe-russie.org/

http://alexandrelatsa.blogspot.com/2009/12/les-26-mythes-russophobes.html


Gl-russe-et-11-9.jpg
Un Gl russe met en doute le 11/9





A lire :


Contre les tabous indiscutés - Par Maurice Allais, prix Nobel d'économie
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article458

       Pour un Parti Communiste du 21ème siècle, Proposition de la Gauche Communiste
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article459

       Réformes des collectivités  territoriales  et services  publics - Pour des États généraux du Service Public - Anicet Le Pors
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article460

       La guerre sans fin et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes - Mireille Fanon- Mendes France
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article457

       Appréciation du PC libanais sur la situation actuelle - Bulletin n° 7
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article456

       Echec de Copenhague. Un espoir pour la France et pour le monde! Contre les droits à polluer... Philippe Lecreux
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article455

       L'antiviral Tamiflu se révèle être une grossière supercherie... Par Mike Adams
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article454

       Identité nationale: souveraineté nationale et souveraineté populaire - Roland Weil
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article453

       Deux Raisons de l'échec de Copenhague - Par Louis Dalmas
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve221

       Climat: la presse danoise souligne l'émergence d'un nouvel ordre mondial
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve222

       Narbonne: 46000 usagers de la Poste écrivent au Président
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve224

       Nouveau rejet Chinois des sanctions contre l'Iran
      
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve223


Nouvelles d'Artemisia College
- Santé, Justice


Chers lectrices, chers lecteurs, voici une année qui se termine.
A chacun de faire son bilan, pour notre part, il est mitigé.
Une attaque criminelle avec cette fausse pandémie, conduisant à une vaccination de masse, le tout prévu par nous un an avant, nous a fait nous mobiliser pendant les "vacances", soit, encore une belle saison de "perdue" pour la détente et les loisirs... et le sabotage de notre site www.artemisia-college.org (lien à nouveau actif vers des infos importantes) !
La petite satisfaction d'avoir bien perturbé les plans des salopards qui ont voulu empoisonner la population, ne compense pas l'incertitude qu'ils font planer sur nous pour l'année nouvelle.
Au point que nous ne sommes pas assez motivés et hypocrites pour vous souhaiter une "bonne année", "comme ça", dans ces conditions et selon la formule consacrée.
Une bonne année, oui, mais sur vos gardes, plus attentifs que jamais, plus exigeants et critiques que jamais, en sachant qu'il faut s'attendre aux coups les plus tordus.
Plus que jamais nous devrons apprendre à décrypter les non-dits, les informations tronquées et manipulées...
Puisqu'ils parlent d'identité française, eh bien, rappelons que la plus emblématique est notre faculté à la révolte face à l'injustice, face aux imposteurs, face aux manipulateurs, face aux traîtres au pays... la FRANCE !
La FRANCE dont ils usurpent le prestige, qu'ils souillent, qu'ils volent et qu'ils violent avec leurs seringues empoisonnées, la FRANCE qu'ils piétinent, qu'ils salissent, qu'ils déshonorent.
En 2010, il faudra faire des choix entre confort, faiblesse, facilité... et mobilisation ; entre fausse sécurité, lâcheté... et liberté, honneur... sachons faire les bons...
Chers amis, n'oublions jamais que nous ne devons compter que sur nous si nous voulons vraiment passer une Bonne et Heureuse Année 2010 !
AC


 

1) LES ÉTATS MEMBRES DU CONSEIL DE L'EUROPE DÉCIDÉS À ENQUÊTER
SUR LA CAMPAGNE DE VACCINATION ET SUR L'OMS EN JANVIER 2010

Le Dr Wodarg a critiqué les mesures qui ont été prises pour lutter contre
la grippe porcine et les a considérées comme "Un des plus grands scandales
médicaux du siècle".

 

 

2) UN MÉDECIN DÉCIDÉ À POURSUIVRE EN JUSTICE LE DÉPARTEMENT DE LA SANTÉ  SUITE AU DÉCÈS DE SON FILS (7 ans) APRÈS LA VACCINATION CONTRE LA GRIPPE PORCINE

 

 

3) Catastrophe, l'épidémie de grippe se termine... l'hystérique de la vaccination doit encore mentir sur les chiffres et faire peur, pour vacciner "À TOUT PRIX !" :

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=509


Vaccins en solde :

http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE5BM0G720091223

 

4) Hépatite B, la preuve qu'ils savaient :

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vaccin-de-l-hepatite-b-une-bombe-a-45023

  
 

5) LA CAMPAGNE NEO-ZELANDAISE CONTRE LA VACCINATION ANTI-GRIPPE PORCINE, FORCE LE GOUVERNEMENT À RECULER

Penny Bright, Brian Dodds et autres activistes de Nouvelle Zélande, ont contraint le Ministre de la Santé à abandonner ses projets de vaccination de masse contre la grippe porcine.
doddsbr@nmb.quik.co.nz

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2378%3Anew-zealand-campaign-against-swine-flu-vaccine-compel-government-to-retreat&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=fr

 

 

 

6) LA VACCINATION CONSTITUE UNE ÉNORME EXPÉRIMENTATION QUI PROVOQUE DES CENTAINES DE MALADIES CHEZ L'HOMME MODERNE

Comment se fait-il que les médias et les gouvernements continuent d'ignorer les preuves qui au cours de décennies se sont accumulées quant aux dangers des vaccinations?... Pendant combien de temps va-t-on encore ignorer les mises en garde de médecins, de chercheurs, de neurologues partout dans le monde ?...

Il n'existe PAS UNE SEULE étude scientifique à long-terme, validant la sûreté et l'efficacité des vaccinations chez l'homme...

La vérité est effrayante, décourageante, alarmante et cependant tellement évidente !

Toutes les vaccinations provoquent des troubles de la circulation capillaire immédiats ou différés... les vaccinations provoquent des "attaques ischémiques" à l'origine de toute une série de maladies.

(Notes et extraits)

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2374%3Avaccines-are-one-big-experiment-causing-hundreds-of-diseases-in-the-modern-world-&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=fr

 

 

7) Dans le Canard Enchaîné de cette semaine

On apprend que les 33.000.000 de doses Tamiflu mises en vente forcée dans les pharmacies, ont une date de péremption qui va jusqu'en... mai 2010 !

Bingo ! vite consommez chers citoyens c'est pour la bonne cause, sauf que quitte à les payer autant les ballancer tout de suite, c'est autant de maladies secondaires qu'on évitera de faire payer par la Sécu... A savoir que les autres stocks allaient eux jusqu'en 2015.

Soit on a donc acheté vite et mal cette saloperie, soit on s'est fait arnaquer, soit Rosy a touché des primes de fin de mois...

Mais dans tous les cas on s'est fait prendre pour des c..., mais ça on le savait déjà !

Quelques titres sur ce blog :


Le mythe de la Recherche scientifique
et médicale pour le Bien de l'humanité :

La recherche sur les OGM offre la possibilité d'introduire un virus "silencieux" dans le génome d'une population donnée, virus qui serait réveillé ultérieurement par un signal chimique. "L'idée, explique David Sourdive, un spécialiste français de l'étude des génomes, est de réaliser une arme ciblée sur une population choisie et préalablement "marquée" par un virus." Pour cela, il suffit d'avoir inoculé à la population ciblée, ce virus "silencieux", à l'occasion d'une campagne de vaccination.
Le crime d'Etat parfait, car impossible de remonter à l'origine militaire, et c'est tellement plus "classe" qu'un vulgaire massacre "traditionnel"...
"En fait, dit un expert de la délégation générale pour l'armement, il n'y a rien en biologie qui ne soit transposable sur le plan militaire.".
Pourtant, de nombreux spécialistes craignent encore davantage une autre forme de bioterrorisme : celle qui ciblerait l'agriculture. "Des armes tournées vers la production agricole seraient beaucoup plus efficaces, dit David Sourdive. D'abord, l'effet de déstabilisation d'une maladie agricole est garanti et bien connu. Et puis l'agriculture est plus vulnérable parce qu'elle présente beaucoup moins de diversité génétique que les populations humaines.". Le travail sur les maladies agricoles était déjà un des principaux programmes de recherche d'armes biologiques pendant la guerre froide, tant aux Etats-Unis qu'en URSS...
Maladie du blé incontrôlable : certains scientifiques, pensent qu'il pourrait s'agir d'une souche de champignon génétiquement modifiée, introduite, soit lors d'une expérimentation, et qui serait devenue incontrôlable, soit par une dissémination volontaire, et dont les objectifs inavouables pourraient être l'occasion de proposer (et d'imposer) une variété de blé OGM, résistante...

Voici un article particulièrement inquiétant et visiblement bien informé :
il y est question de la dissémination secrète des OGM en France par les relais officiels des élites nouvel-ordre-mondialistes.
Alors qu'en France le public semble endormi par le Grenelle de l'Environnement,  les activistes affiliés à l'élite militaro-économique et financière mondiale avancent leurs pions en toute discrétion…


Le maïs OGM altére les capacités de reproduction des souris

Les localisations des champs d'OGM peuvent désormais être connues

Les OGM sud-africains victimes d'un bug, la récolte est condamnée


Une association de médecins demande un moratoire sur la nourriture OGM  


Greenpace et la Fondation Rockefeller :
Kokopelli a découvert que la maison mère de Greenpeace aux USA, celle qui donne les consignes, est financée par la Fondation Rockefeller.
Cela signifie que le financier a aussi son mot à dire sur les choix des campagnes d'action de Greenpeace.
Dans ces conditions, et jusqu'à preuve du contraire, nous cessons toute relation avec cette ONG sous influence.
Nous comprenons mieux son silence total sur le 11 septembre 2001 et surtout sur la "pandémie-bidon" et la "campagne de vaccination-empoisonnement"...


http://www.vivresansogm.org/topic/index.html .




Cancer des glandes salivaires et téléphones portables 


Une très forte augmentation du nombre de cancers des glandes salivaires en Israël constatée ces dernières années pourrait être liée à l’utilisation de téléphones portables, selon une étude réalisée par des chercheurs israéliens.

SOURCE AFP : Une étude, réalisée entre 1970 et 2006 par l’Association dentaire israélienne et citée par le quotidien Haaretz, fait apparaître une hausse très importante de tumeurs malignes affectant les glandes parotides situées sous l’oreille, près de l’endroit utilisé pour téléphoner.

“Entre 1980 et 2002, le nombre de cancers de la parotide est resté stables à 25 par an, alors que ce chiffre est passé à 75 durant les cinq années suivantes”, a indiqué Avi Zini, de l’école dentaire Hadassah. En revanche, les cancers des glandes situées dans la bouche inférieure sont restés stables.

En outre, le nombre de cancers soupçonnés d’être liés à l’usage du portable était proportionnellement plus important chez des patients jeunes, qui utilisent le plus ce genre d’appareil. Une cinquième d’entre eux avait moins de 20 ans. “Nous n’avons pas collecté des données sur l’usage du téléphone portable de la part de ces patients. Mais l’augmentation des cas peut parfaitement indiquer qu’une plus forte exposition aux téléphones cellulaires peut provoquer des dégâts par radiation”, a ajouté Avi Zini.

Les chercheurs vont tenter d’établir dans un deuxième temps un lien statistique entre ces cancers et l’usage de téléphones portables. En 2007, une autre étude israélienne avait déjà conclu que les irradiations des radiofréquences micro-ondes émises par les téléphones cellulaires augmentent nettement les risques de cancer des glandes salivaires.

Les risques de développer une tumeur cancéreuse de ces glandes sont près de 50 % plus élevés auprès d’utilisateurs fréquents de téléphones cellulaires (22 heures par mois), avait indiqué cette étude publiée dans American Journal of Epidemiology. Le risque est encore plus grand si les utilisateurs placent l’appareil sur la même oreille ou s’ils ne disposent pas d’un écouteur, ou s’il se trouvent dans des zones...

Lire l'article complet...  .



Les peuples ont-ils accès
à la vérité politique ?

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/decodage/peuples.htm


On m'envoie ce lien, à confirmer.
Un scandale de plus ? (Eva)


Selon un universitaire ukrainien,
Israël aurait fait venir 25 000 enfants
pour récolter leurs organes


Après celle du tabloïde suédois "Aftonbaladet", une nouvelle accusation de meurtres israéliens aux fins de vol d’organes souille la campagne présidentielle ukrainienne.

Des récits figurant sur plusieurs sites Web ukrainiens prétendent que, ces deux dernières années, Israël a fait venir dans le pays quelque 25 000 enfants ukrainiens dans le but de récupérer leurs organes. L’affirmation, émise par un professeur de philosophie et écrivain ukrainien, lors d’une conférence prétendument académique qui a eu lieu à Kiev, il y a cinq jours, est la plus récente expression d’une vague d’antisémitisme dans le pays. Elle se produit quelques mois après qu’un tabloïd suédois ait publié un article prétendant que des soldats de Tsahal avaient tué des civils palestiniens pour s’emparer de leurs organes.

Les Juifs, Israël et l’antisémitisme sont devenus les thèmes majeurs de la campagne pour les élections présidentielles en Ukraine, à l’occasion de laquelle certaines personnalités font des déclarations antisémites et d’autres les condamnent. Certains candidats, y compris un Juif et quelqu’un dont ses rivaux affirment qu’il est Juif, accusent un troisième rival – le Premier ministre, Yulia Tymoshenko – d’introduire de l’antisémitisme dans la course à la présidence.

« Le système politique ukrainien est une parodie de démocratie », affirme le Grand Rabbin Berel Lazar.

Vyacheslav Gudin a fait aux trois cents participants de la Conférence de Kiev le récit détaillé de la recherche infructueuse d’un Ukrainien sur le sort de quinze enfants qui avaient été adoptés en Israël. Les enfants, a affirmé Gudin, ont, de toute évidence, été récupérés par des centres médicaux, dans lesquels leurs organes ont servi de "pièces de rechange"(..)


http://gaelle.hautetfort.com/archive/2009/12/27/incitation-a-la-haine-un-universitaire-ukrainien-israel-a-fa.html 




Chrétiens, vous ne pouvez servir Dieu et la Richesse !

« Nul ne peut servir deux maîtres : car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et la Richesse..."

Cet avertissement s’adresse non seulement aux chrétiens progressistes mais aussi à tous les catholiques qui fréquentent les églises de la Tradition et continuent néanmoins à pratiquer des activités professionnelles ou de consommation INCOMPATIBLES avec leur FOI ! Experts comptables catholiques, ingénieurs en chef chez Coca-Cola, agents commerciaux dans une agence de voyage, gentils organisateurs au Club Med,…sachez que le Seigneur est autant attentif à la manière dont vous gagnez votre argent qu’à la manière dont vous le dépensez ! Contrairement au dicton bien connu, l’argent a une odeur particulièrement fétide lorsque son origine est satanique. (..)


Qu’ils sachent qu’ils blasphèment gravement le Seigneur en expliquant par exemple doctement à des interlocuteurs naïfs les raisons pour lesquelles un bon catholique peut travailler dans une banque, investir en bourse, pratiquer l’usure, faire de la publicité commerciale ou être le manager d’une grande entreprise import-export de textiles fabriqués en Chine. Au-delà de ces exemples professionnels, nous pousserons plus loin

le raisonnement et rangerons dans la même catégorie des chrétiens en porte-à-faux avec leur FOI... (..) 

Les catholiques qui, à la suite de Jean-Paul II, célèbrent la chute du mur comme le symbole de la « liberté religieuse » enfin retrouvée par nos frères de l’est, ne sont pas des chrétiens, ce sont des crétins ! Il saute aux yeux de tous les analystes avisés que la première chose que les habitants d’Europe de l’Est se sont empressés de faire une fois le mur tombé n’est pas d’aller brûler un cierge dans les églises de Berlin-Ouest mais de s’engouffrer dans les sex-shops et les grands magasins de la capitale allemande, dont les rayons étaient remplis de biens de consommation complètement inutiles. Les froufrous, les strass et les paillettes, les hamburgers dégoulinant de graisse dans un décor de Walt Disney, la liberté de circuler aux quatre coins de la planète, tous ces beaux emblèmes de l’Occident capitaliste sont les vraies causes de la chute du mur. Les attributs clinquants de Lucifer, voilà ce qui attirait véritablement les anciens citoyens du bloc soviétique

Toujours sous l’emprise idéologique d’une pseudo « loi naturelle », nos chers chrétiens libéraux voient donc dans la RECHERCHE DU PROFIT une fonction ontologique, un principe de survie de l’homme dicté par Dieu contre lequel il ne serait pas juste de lutter. Bien entendu, ce profit devra préalablement être labellisé « éthique » par opposition aux mauvaises pratiques économiques comme le vol ou la fraude fiscale. Il faut en effet ménager un certain vernis moral au capitalisme faute de pouvoir s’en passer. Le bon croyant capitaliste bien propre sur lui jette toujours un regard gêné à la Croix du Christ suspendue au-dessus de son ordinateur, avant de se brancher sur internet et de placer avidement son argent en bourse ou sur des comptes KAUPTING BANK à haut rendement. (..) On christianise ainsi à peu de frais le capitalisme et il ne faut guère de temps à nos chrétiens libéraux pour protestantiser leur doctrine économique avec des formules creuses et insipides : « les bons comptes font les bons amis » – « un prêté pour un rendu » – « charité bien ordonnée commence par soi-même »… c’est si beau la solidarité chrétienne. Belle dérive vétérotestamentaire en vérité, bien mise en évidence par Max Weber ou Werner Sombart dans leurs travaux sur l’éthique judéo-protestante et la naissance du capitalisme. Et que l’on ne m’accuse pas ici d’antisémitisme puisque Jacques Attali lui-même affirme à qui mieux mieux dans ses écrits la glorieuse paternité juive du système capitaliste (ATTALI J., Les Juifs, le monde et l’argent). En gros, amassez des fortunes de façon « honnête », distribuez en un peu et Dieu ne vous en tiendra pas rigueur. Si l’on applique en plus à cette maxime la doctrine protestante de la prédestination, on poussera le vice un peu plus loin en déclarant que Dieu nous bénit pour notre « sainte épargne » et que si fortune nous amassons, il s’agit d’une preuve supplémentaire que Dieu caresse toutes nos activités économiques de son œil bienveillant. Quel dévoiement terrible de la vraie nature des choses et qui ne voit que cette recherche « naturelle » du profit n’est pas le sceau de Dieu mais la marque du Diable et la conséquence funeste du péché originel. Expliquons-nous.


Extraits d'un long texte ici:
http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/12/27/16291137.html



Commentaire :

D'accord avec ce propos - radical, même si, pour convaincre, je n'aime pas que l'on jette des anathèmes.

Pour moi, l'essentiel de l'Evangile se trouve dans les Béatitudes: "Heureux les pauvres, heureux les doux, heureux ceux qui pleurent, heureux ceux qui ont faim et soif de justice, heureux ceux qui font oeuvre de paix..."

Faire régner la paix et la justice, montrer l'exemple de la simplicité...comme le Christ lui-même. Voilà le message.

Posté par Luc Collès, .



Patrick Devedjian supprime la prime de Noël dans le 9-2

Extraits. Mais oui, il faut faire des économies sur ce budget de 3,4 millions d’euros ... cette aide n’aurait plus lieu d’être selon Patrick Devedjian... Ah, le beau Patrick Devedjian semble se réjouir des malheurs des autres, oubliant son passé sulfureux de l’extrême-droite (Occident) avec ses compères Madelin, Longuet et consort, passé très controversé lorsqu’ils passaient en vedette américaine devant le Tribunal de Draguignan où ils écopèrent 1 an de prison.

Que représentent ces pauvres, ces assistés, ces paresseux, ces oisifs, ces flâneurs, ces désoeuvrés ? Rien pour l’UMP.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/patrick-devedjian-supprime-la-67165?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29&utm_content=Yahoo%21+Mail



À propos du droit pour l’Iran et d’autres pays
de se doter de l’arme nucléaire

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-propos-du-droit-pour-l-iran-et-d-67160?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29&utm_content=Yahoo%21+Mail


Commentaire de cet article : Effectivement un pays menacé comme l’est L’Iran se doit de posséder la bombe nucléaire. c’est le concept développé par Degaulle de ’ dissuasion nucléaire ’ ...riposte du faible au fort.

Israël n’a fait que mettre cette leçon en application. Le problème étant qu’en cas de guerre classique qui tournerait mal, Israël pourrait-il frapper le premier quand on connait la profondeur stratégique de ce pays ? N’allons pas chercher plus loin la tentative des sionistes, d’interdire à l’Iran le bouclier suprême...

Pour les américains & affidés, cela sonnerait le glas de leur Impérium sur le gaz & pétrole des pays de la première région énergétique du monde.

Le reste est débat truqué à l’ONU.



Tamiflu gratos … et bientôt inopérant

Il suffit de suivre l’évolution de la pandémie dans le monde pour comprendre cette générosité des pouvoirs publics : la mutation H274Y, la souche résistante au Tamiflu, commence à se propager à travers le monde, et, comme d’habitude, silence absolu des journalistes officiels.

C’est donc parce que le gouvernement français est informé de la propagation de la souche résistante au Tamiflu qu’il commence à s’inquiéter de son encombrant stock, qu’il s’agit d’écouler avant d’affronter le ridicule quand il faudra annoncer son inefficacité. Personne n’aura le mauvais esprit de penser que c’est pour accélérer, par la diffusion massive de l’antiviral, le développement de la souche résistante. Ayons la bonhomie de croire que cette grande distribution ne répond qu’à des soucis commerciaux, plutôt qu’à des desseins conspirationistes.

 
(..) Pourtant ce médicament est réputé pour ses effets secondaires désastreux, allant de vomissements, céphalées, déshydratations (6) pour les plus bénins, jusqu’à des hallucinations, ou comportements irrationnels (indiqués sur la notice) (..)
 
Reste la question essentielle : outre ce nouveau scandale médical qui se dessine, antiviral à volonté comme le buffet du club Med, le Tamiflu devenu inefficace, comment feront les états devant une autre grippe, qu’elle soit saisonnière ou H1N1, surtout une grippe plus sérieuse que l’actuelle grippette ?

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tamiflu-gratos-et-bientot-67162?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29&utm_content=Yahoo%21+


L’antiviral Tamiflu se révèle être une grossière supercherie
Les études de Roche sont basées sur une fraude scientifique
http://www.naturalnews.com/027734_Tamiflu_Roche.htm

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages