10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 04:07

 

 

Juste une petite info, merci de la relayer auprès des jeunes

 

Je viens de créer, voici 2 jours, un blog politique à l'intention des jeunes

 

c'est ici :

 

  • : Jeunes-Actualité
  • Jeunes-Actualité
  • : PolitiqueguerrecriselibéralismeUPRPolitique
  • : La politique pour les jeunes - Dehors, l'Info officielle ! Bonjour l'Info non alignée, pour savoir ce qui se passe réellement, sans fard, sans mensonge ! Pas comme à la télé... Eva, journaliste, était chargée d'alimenter la rubrique jeunes d'un grand quotidien français.

 

.

 

Extraits de quelques posts sur ce blog tout neuf, tout jeune !

 

Sarkozy inaugure son QG de campagne, le voisin du dessus accroche une banderole "Melenchon"

.

Samedi 18 Février 2012

Un voisin facétieux a déjà accroché une banderole à son balcon, juste au-dessus du QG de campagne de Nicolas Sarkozy. Restera-t-elle ? (Anaud Leparmentier)



Sarkozy inaugure son QG de campagne, le voisin du dessus accroche une banderole "Melenchon"
Le QG de campagne de Nicolas Sarkozy est officiellement inauguré ce matin au 18, rue de la Convention à Paris (XVe). Il fait environ 600 m2, sur deux niveaux, près de la Seine.

Mais deux étages plus haut, un voisin facétieux a accroché une banderole du nom du candidat du Front de gauche : "Mélenchon" (photo). La photo, publiée ce matin sur le compte twitter de Arnaud Leparmentier, journaliste au Monde et chargé du suivi de l'Elysée pour ce journal, a déjà fait le tour du web.


.
http://www.wmaker.net/pg66/Sarkozy-inaugure-son-QG-de-campagne-le-voisin-du-dessus-accroche-une-banderole-Melenchon_a709.html
.
QG de Sarkozy en 2007 :
.
http://storage.canalblog.com/05/79/269084/11509308.jpg
.
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
.

 

 

.

Sarkozy vu de l'étranger,  censuré en France

.

 

 

Tu as envie d'aller plus loin ?
Encore plus loin ?

.
.
NS-fou-de-guerres.jpg

 

 

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

 

guerre-Bush-joue.jpg

 

 

Les jeux vidéos, c'est super, hein ? 

Sauf qu'ils sont choisis pour te conditionner.

 

Pour t'apprendre à aimer

d'abord la société américaine, violente, sauvage,

et à t'habituer aux guerres impériales coloniales,

à les trouver normales ; 

ensuite la société libérale, de compétition,

où on se bat les uns contre les autres 

où on a envie de prendre la place de l'autre, 

au lieu d'en être solidaire, 

au lieu de coopérer les uns avec les autres :

L'égoïsme remplace la fraternité, 

et la force, le Droit. 

Tu finis par ne plus ressentir d'émotion 

en dominant, en écrasant, en tuant, 

comme si c'était normal !
(..)

 

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L299xH387/assiette-au-be6e-688bf.jpg

 

Nouveau sur Investig'Action -www.michelcollon.info

« Comment osent-ils ? » de Peter Mertens

Enfin, un livre qui explique clairement la « crise », l'euro et le grand hold-up !

A chaque crise, banquiers et spéculateurs

reçoivent des milliards en plus des Etats européens.

Que nous payons.

Pour leur permettre de spéculer encore plus...

contre nous.

Comment osent-ils ?

 

 

Best seller en Flandre depuis deux mois, ce livre de Peter Mertens paraît aujourd'hui en version française (retravaillée avec David Pestieau). Investig'Action vous offre en exclusivité le passionnant chapitre « Grèce ».

 

Il décrit ce qui va arriver aussi chez-nous.

 

Et donne des pistes pour résister au hold-up.

 

(..)

 

 

 

http://jeunes.actualite.over-blog.com

 

.

 

Derniers posts



 

 

.jeunes-et-vieux.jpg

http://cemeajpi.over-blog.com/

 

 

.

.

http://jeunes.actualite.over-blog.com

 

link

.

 

 

http://www.freedomsphoenix.com/Uploads/Graphics/001/10/001-1007135133-Pax-Americana.jpg

 

.http://www.freedomsphoenix.com/Uploads/Graphics/001/10/001-1007135133-Pax-Americana.jpg

 

Un commentateur de ce blog me renvoie à un post

publié sur R-sistons en 2007, le voici,

toujours d'actualité

 

Liste  d'interventions criminelles 

commises  par les Etats-Unis


 La faiblesse de la force est de ne croire qu’en la force » Paul VALERY

 

On parle souvent de la Pax Americana pour dénommer l’ordre résultant de l’hégémonie des Etats-Unis. Cette position de force n’est pas un gage d’équilibre et de paix à l’échelle mondiale. C’est ainsi que les États-Unis avec le concours de leurs partenaires interviennent de façon chronique lorsque leurs intérêts stratégiques sont menacés comme dans la Guerre de Corée (1950-1953), dans la Guerre du Viêt Nam (1968-1975) ou plus récemment dans la Guerre en Irak (2003). Les gendarmes sont censés assurer l’ordre public et non le troubler. Contrairement à ce que laisse entendre ce terme, les Etats-Unis ne sont pas un facteur de stabilité ayant pour vocation de préserver le statu quo. Les néo-conservateurs tout imprégnés d’un élitisme nietzschéen et d’un messianisme expansionniste fustigent l’immobilité et font de la force une vertu et de la guerre une démonstration. Conformément à leur vision anthropologique désabusée, l’homme auquel ils attribuent un caractère naturellement mauvais doit être commandé par la force.


Aux fondements de la politique étrangère américaine se trouve le concept de « destinée manifeste », au relent religieux indéniable. Il n’y a qu’un seul destin possible pour l’humanité et c’est bien évidemment aux Etats-Unis de le manifester. Après s’être étendu vers l’ouest, le modèle américain doit s’étendre à l’est et au sud. C’est la voie évidente de la nation américaine, inspirée de Dieu, de s’étendre et de conquérir l’ensemble d’abord du continent et ensuite du monde. Les Indiens, dont la culture communautaire était irréductible au modèle de référence, devaient se laisser civiliser de gré ou de force. Il en va de même aujourd’hui des Arabes auxquels on dénue toute forme de civilisation. On les considère comme inhumains, sans compassion, inculte, cruel. Cette approche dédaigneuse adossée à un complexe de supériorité sanctifie le clivage du civilisé et du barbare par le biais de l’occupant et de l’occupé.

 

Les interventions sont justifiées par un discours moralisateur insufflant une vision du monde manichéenne dans lequel l’Amérique fait offrande de sa démocratie aux peuples barbares. Montaigne disait avec à propos que « chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage ».


Depuis ses origines, l’histoire de ce pays à peine double centenaire est entachée de sang. Un regard furtif sur les nombreuses interventions hors de son territoire nous en convaincra :


1846 : Guerre américano-mexicaine : les États-Unis d’Amérique annexent la moitié du territoire mexicain.

1852 et 1853 : Argentine : intervention en vue de protéger les intérêts américains suite à une révolution.

1853 : Nicaragua : protection des citoyens et des intérêts américains pendant des troubles politiques.

1854 : Nicaragua : intervention suite à un acte d’insubordination.

1859 : Chine : protection des intérêts américains à Shanghai.

1893 : Hawaii : intervention en 1893 et annexion définitive en 1898.

1894 : Nicaragua, intervention pour protéger les intérêts des États-Unis suite à une révolution.

1898 : guerre hispano-américaine en vue de s’approprier les colonies de Porto Rico, Guam et les Philippines. Intervention militaire à Cuba avec comme motif la libération de la tutelle espagnole. Les États-Unis imposent un droit d’ingérence dans les affaires intérieures du pays connu sous le nom de l’amendement Platt.

1903 : Colombie : mise en place d’une révolte, visant à la séparation de ce qui deviendra la république de Panama en vue de la construction du Canal +de Panama.

1915 : intervention à Haïti en 1915 et occupation jusqu’en 1934.

1916 : intervention en République dominicaine.

1916-1917 : expédition punitive au Mexique suite à l’incursion de l’armée de Pancho Villa aux Etats-Unis.

1917 à 1918 : participation américaine à la Première Guerre mondiale

1941 à 1945 : protagoniste de la Seconde Guerre mondiale, en Europeet dans le Pacifique.

1945 et 1946 : envoi de troupes et bombardements en Chine. 1946 : soutien au gouvernement philippin en proie à une insurrection.

1947 : soutien logistique militaire au régime mis en place par le Royaume-Uni en Grèce.

1950 à 1953 : Guerre de Corée

1953 : organisation d’un coup d’état en Iran.

1954 : renversement du gouvernement progressiste de Jacobo Arbenz au Guatemala.

1958 : bombardements en Indonésie.

1960 : bombardements au Guatemala.

1961 : Cuba : débarquement de la baie des Cochons qui se soldera par un cuisant échec.

1961 à 1972 : Guerre du Viêt Nam. Intervention au Laos et au Cambodge.

1965 : Indonésie, aide au gouvernement dans la répression d’un complot pro-chinois.

1967 à 1969 : bombardements au Guatemala.

1970 : Oman : aide logistique à l’Iran pour contrer une insurrection à la demande de ce pays.

1973 : Chili : organisation d’un coup d’État, mise en place du général Augusto Pinochet par la CIA.

1975 à 1999 : Timor oriental : soutien à la junte militaire Indonésienne puis aux forces de l’ONUpour son indépendance.

1980 à 1990 : Salvador : aide militaire au gouvernement et aux Escadrons de la mort pour déloger la guérilla.

1981 à 1988 : Nicaragua, soutien des contras au Honduras pour renverser les sandinistes du Nicaragua.

1983 : Invasion de Grenade.

1986 : bombardement de plusieurs villes et bases militaires en Lybie.

1989 : intervention à Panama et renversement du général Manuel Noriega.

1991 : Guerre du Golfe

1993-1994 : intervention militaire en Somalie.

1994 : intervention à Haïti pour installer le Président élu Jean-Bertrand Aristide.

1995 : intervention dans le cadre de l’Otan en Bosnie.

1998 : bombardement de l’Irak.

1998 : bombardement circonscrit du Soudan.

1999 : bombardement et intervention terrestre de l’OTAN dans la guerre du Kosovo.

2001 : déclaration de la guerre au terrorisme suite aux attentats du 11 septembre 2001.

2001- ? : intervention en Afghanistan dans le cadre de cette guerre.

2003- ? : envahissement et occupation sans mandat onusien de l’Iraq avec le soutien du Royaume-Uni et d’autres nations.

2004 : intervention militaire à Haïti en intelligence avec la France pour chasser du pouvoir le président élu Jean-Bertrand Aristide.

2007 : Iran ?

De même que l’on n’imaginait pas qu’ils pousseraient la vilenie jusqu’à pendre court comme dans une scène de western le président Saddam Hussein, on conçoit toujours avec peine l’attaque probablement imminente contre l’Iran. Le bruit des bombes couvrira une fois encore les babillages stériles dans l’enceinte de l’ONU, les cris d’indignation dissonants des Européens et le mutisme assourdissant des dirigeants Arabes. Une sombre ligne viendra s’ajouter à l’interminable martyrologue des Etats-Unis fondé sur la violence et le mépris.

Emrah KAYNAK

 

Commentaire 1l fallait que quelqu’un dresse la liste des exactions militaires des USA, c’est chose faite. Et cette liste est impressionnante ! Elle le serait beaucoup plus encore, si on pouvait, au regard de chaque intervention « pacifiste », connaître le nombre de morts « collatéraux » (vous savez, ces morts qui ne sont, parait-il, pas voulus par le meurtrier, et dont celui-ci est, de facto, forcément irresponsable !). Quoiqu’il en soit, la liste a été dressée, et on ne peut que remercier celui qui la dressée. Je vous remercie Monsieur Emrah Kaynak de faire savoir au monde entier quelles sont les exactions militaires des USA.


 

 

http://1.bp.blogspot.com/_RT34XJXFs7c/S6zpVHhW3PI/AAAAAAAAAVA/odwjbfcBlMo/s400/america_warlong.jpg

http://1.bp.blogspot.com/_RT34XJXFs7c/S6zpVHhW3PI/AAAAAAAAAVA/odwjbfcBlMo/s400/america_warlong.jpg

 

 

.

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Politique
commenter cet article
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 00:44

 Oui, Non, Oui, Non... ! Qui est élue ?

 

 

Mes amis,

 

Alors que j'étais en train de préparer mon article sur l'imposture de la "modernité" tant vantée par nos décideurs, je trouve dans ma boîte courriels un texte qui m'a paru très original et aussi, dans le contexte de la guerre des Roses (et, il faut bien le dire, du discrédit complet de la politique), terriblement d'actualité. Dans ce blog, mon but est d'informer, dans le sens plein du terme, bien sûr, et sans esprit partisan,  mais il est aussi de faire réfléchir. J'en profite pour vous rappeler que j'accepte de publier sur R-sistons à l'intolérable, les contributions qui me semblent intéressantes, comme celle-ci, justement, envoyée par un lecteur, Stéphan, sous le titre  "un sacré pamphlet".

 

Avant de publier mon article sur la modernité qui fait le malheur des peuples aux quatre coins de la planète, et dans le contexte actuel de foire d'empoigne du P.S. pour le leadership, voici donc un texte dont je ne partage pas toutes les orientations, par exemple lorsque son auteur dit  "aujourd'hui, la droite ne fait pas pire que ce qu'ont fait ses prédecesseurs dont nous ne voulons pas non plus", mais qui a le mérite de poser des questions essentielles, déterminantes, et c'est cela qui compte pour moi.. : L'écologie politique, la trahison de la Gauche ("La seule alternative qu'elle nous propose, c'est faire le jeu institutionnel pour grignoter quelques miettes"), les magouilles ou les mensonges politiques, etc

 

Voyons ce qu'il reste de la politique, au-delà des guerres roses (ou même éventuellement, ensuite, rouges avec la constitution de nouveaux partis), à travers ce point de vue d'une écologiste qui, bien que déçue, croit encore à l'utopie. D'une manière ou d'une autre. 

 

Bonne lecture, Eva

 

 

Kouchner

 

LA GAUCHE NOUS A TRAHI

par Ginette Hess Skandrani
écologiste


   J'ai toujours fait partie de ce peuple de gauche auquel se référait toujours René Dumont, et je crois que malgré toutes les trahisons de la gauche plurielle ou singulière, je ne pourrais jamais lorgner vers la droite ou l'extrême droite. Beaucoup de mes ami/es écologistes, sont arrivés à franchir le pas, à rejoindre le centre, la droite ou à faire les yeux doux à l'extrême droite. Je ne leur en veux pas. Le monde a changé, la mondialisation ce nouveau nom du capitalisme productiviste et impérialiste, nous a rattrapé et les limites politiques et sociales ont éclatées, et l'ennemi n'est pas notre voisin, même s'il n'est pas du même bord. L'impérialisme des gouvernements US qui exporte son idéologie colonialiste et destructrice de la nature et des liens sociaux est bien plus dangereux que les différents groupes et mouvements d'extrême droite.

   Je peux comprendre tous ceux qui comme Dieudonné ou Kemi Seba cherchent à réconcilier la France avec elle-même, en n'excluant personne. C'est bien pour cela, sans vouloir franchir le pas que je leur garde toute mon amitié et que n'hésiterais pas à les soutenir, selon les actions qu'ils programment.

FAIRE DE LA POLITIQUE AUTREMENT


    Aujourd'hui, en pleine période de crise financière, de morosité politique et sociale, de ras le bol général, de violences généralisées crées par la mondialisation économique, culturelle et politique, de destruction de l'environnement, de la misère organisée ici ou ailleurs avec si peu d'espoir de changement et si peu d'imagination chez les uns et les autres, qu'en est- il de tous nos rêves, nos espoirs  de construire une société plus juste, plus conviviale, plus égalitaire, moins violente, respectant la nature et les autres civilisations, sans oublier les autres espèces?     

 

    Nous y avons cru si fort, après mai 68, nous y croyons encore, un peu moins fort il est vrai, mais surtout d'une manière plus simple en évitant de penser au grand soir qui changerait tout. Tant d'années ont passé, tant de copains, copines ont changé de route, se sont intégrés dans l'économisme rentable ou dans le politiquement respectable, oubliant tous les projets construits pour le long terme. L'avenir, pour eux c'était tout de suite, le profit individuel y compris.

 

   Nous pensions, après les grèves de décembre 1995 et le retour aux discussions, à la convivialité lors des occupations initiées par différentes coordinations, en voyant refleurir dans Paris tous ces vélos, ces patins à roulettes, ces piétons, ces gens qui discutent ou plaisantent, qu'enfin quelque chose allait changer et remplacer l'égoïsme, l'individualité, l'arrogance si bien personnifiées par la voiture et tout ce qui tourne autour, y compris les syndicats et les partis politiques si rigides dans leur conception.


    Il est vrai que la solidarité se pratique plus facilement en période de crise ou de restriction. Je m'en étais déjà rendu compte lors de mon séjour en Palestine occupée, où l'Intifada n'aurait jamais pu acquérir cette dimension sans la chaîne de solidarité qui s'était crée autour de la révolte de tout un peuple. Ce n'était pas seulement le soulèvement ou la résistance contre l'occupant qui étaient intéressants, mais également toute cette participation de la population : jeunes, vieux, hommes, femmes, intellectuels, prolos, toutes dimensions confondues pour l'entraide, l'organisation de la vie, le regain de la dignité.


    Dommage que cette Intifada ait été négociée contre du vent, car là aussi le politiquement correct et anesthésiant tout ce qui ne rentre pas dans ce cadre, a repris le dessus avec ces fameux "accords d'Oslo", laminant toutes les minorités, faisant passer la résistance légitime à l'occupation pour du terrorisme, renvoyant les femmes et les enfants à leurs occupations: casseroles et écoles.. et les hommes aux négociations/redditions.


     Au-delà de ces dernières périodes, c'est le "chacun pour soi et Dieu pour tous",  qui reprend allègrement le dessus. Même si le discours productiviste, l'égoïsme collectif et la transformation électorale de toute résistance populaire ont vite repris le dessus, j'espère qu'il en est quand même resté quelque chose dans les mémoires.

    Peut-être, est-ce un peu trop tôt, pour espérer une réflexion un peu plus approfondie? Peut-être sommes nous allés trop loin dans l'abdication de notre autonomie? Faudra-t-il laisser encore mûrir un peu ce ras le bol général et cette prise de conscience de "ensembles nous pouvons tout, tout seul nous ne sommes rien", ce qui n'a rien à voir avec la lutte des masses comme nous l'avaient si bien siroté les communistes et autres gauchistes qui se voyaient déjà menant ces masses à la conquête du pouvoir exercé par ceux qui étaient si éclairés.


    Il ne faut pas confondre collectivisme et communautarisme : Dans l'un l'individu abdique pour le groupe, dans l'autre l'individu est aussi le groupe. Nos sociétés modernes ou modernistes ont oublié ou voulu oublier que la grand famille, la Oumma comme l'appellent les arabos-musulmans ou la tribu, le clan dans d'autres civilisations, n'a strictement rien à voir avec le collectivisme qui ne peut de toute façon qu'aboutir à une direction dictatoriale, car il élimine de facto les minorités, les marginaux  ou ceux qui refusent la pensée unique. Certains d'entre nous y ont cru et y croient encore, d'autres ont tiré des leçons du socialisme dictatorial et bolchévique des pays de l'Est européen. Même si certains dirigeants communistes ou socialistes ont fini par condamner les exactions commises, même si les trotskistes s'en sont désolidarisés depuis de nombreuse années, personne n'a fait une étude sérieuse sur les dangers de ce collectivisme qui veut enrôler tout le monde et ne permet pas les écarts de pensées ou d'opinions.

     Les différentes mobilisations de ces dernières années, pour le logement, la solidarité avec les sans-papiers ou les sans droits, de défense de l'environnement ou du cadre de vie, des consommateurs, au delà des revendications ponctuelles, ont aussi amené des réflexions sur l'auto-organisation et un regard différent sur les autres continuent à se développer dans plusieurs petits groupes de réflexion, en dehors des collectifs ou autres organisations institutionnalisées, type syndicats ...


    J'espère que la crise financière que nous sommes en train de vivre et que tous nos grands hommes politiques de droite comme de gauche, semblent traiter avec légèreté et en nous mentant effrontément sur les causes et les effets, nous permettra de changer nos rapports avec l'économie et que les gens finiront par comprendre que la vie qui nous a été volée par le productivisme et le consumérisme peut se regagner, si nous le voulons.

 

    Lorsque dans les années 1970, nous criions "Jetons nos télés, débarrassons nous de nos voitures", ce n'était pas uniquement contre la société du spectacle ou marchande que nous nous érigions, mais bien contre le début de la dépossession de nos vies. Nous sentions que le matérialisme qui pour certains, comme les communistes ou les socialistes représentait du pain et du confort pour tous, pouvait aussi se terminer par toujours plus de pain et de confort pour certains, au détriment de nos libertés et surtout de ceux qui, ailleurs en auraient de moins en moins, car au-delà des ressources, nous leurs pompions tout leur avenir..


      Mais, "l'imagination au pouvoir", "Sous les paves, la plage" , toute cette utopie créative n'ont été, en voyant ce qui se passe actuellement, que des slogans vides de sens, servant de tremplin à ceux qui criaient le plus fort et le plus longtemps et ont su monnayer leurs cris. Sauf, peut-être pour quelque uns ou unes (et encore je ne suis pas si sûre) qui ne se sont alignés sur aucun pouvoir qu'il soit de gauche ou de droite, gardant intact leur soif de changement et leur aversion de l'injustice. Mais ceux -là sont isolés, se méfient de tout et ne font plus confiance à personne, surtout pas à la gauche institutionnnelle, par peur des manipulations et surtout des promesses trahies.

 

     La majorité des ténors des différentes luttes sociales menées depuis les années 1970 : antinucléaires, écologistes, antiracistes, tiers-mondistes ou féministes, sont rentrés dans le giron des socialistes et se sont de ce fait gagnés des places, sinon confortables du moins rentables. Ils ont de ce fait, car étant dans les places de décision et voulant du même coup rester ténors des luttes sociales pour parler au nom du peuple, fait fuir tous ceux qui étaient restés sincères en les trompant par des mensonges politiciens, détruisant du même coup toute confiance dans la politique. Si le mot "politique", qui dans son sens le plus noble veut dire,"vie de la cité", est devenu synonyme de magouille et compagnie, nous le devons pour beaucoup à nos chers copains socialistes. Même si la droite qui est au pouvoir actuellement ne nous laisse pas beaucoup d'espoirs de changement, même si elle met en place une société de plus en plus musclée, même si elle exclue de plus en plus de citoyens de la vie politique et sociale, même si elle expulse les étrangers, elle ne fait pas pire que ce qu'ont fait ses prédecesseurs dont nous ne voulons pas non plus. Nous avons déjà donné et celà suffit amplement.


    Si, dans les années 197O, nous avions commencé à réfléchir sur un mouvement écologiste à créer pour constituer une alternative aux deux modèles dominants, le capitalisme et le socialisme, c'est que déjà nous sentions que les deux modèles allaient attirer l'humanité à sa perte, car les deux étaient fondés sur l'exploitation de la planète, sur l'écrasement des autres civilisations et la disparition des autres espèces. Malheureusement certains écologistes, surtout ceux qui ont usurpés l'étiquette n'ont rien eu de plus pressé que de vendre nos réflexions, même si elles n'étaient que balbutiantes, au plus offrant, en l'occurence, les socialistes. Pour quelques places, quelques circonscriptions, ils sont prêts à vendre leurs âme et surtout celle des autres.


   L' ECOLOGIE POLITIQUE

 

    L'écologie politique actuelle : qu'en reste-t-il ? On nous dit souvent que l'écologie politique, du moins celle qui va aux élections a perdu son combat, car elle s'est divisée.. C'est une analyse trop simpliste et surtout trop facile. L'écologie en tant que concept, philosophie ou idéologie est beaucoup plus vaste et plus profonde que ces quelques clampins, clampines qui se sont partagés les postes pour continuer à gérer les catastrophes actuelles et à venir. Même si à un moment donné, nous avons pensé qu'il serait intéressant de parler de nos idées, nos réflexions concernant le productivisme, la destruction de la planète et des ressources, la domination et la colonisations des populations, dénoncer les différentes pollutions, les dangers et les méfaits de l'industrie nucléaire et chimique, de l'armement et de la conception destruction de masse et que les campagnes électorales pouvaient se transformer en tribune . Nous étions déjà rentrés dans ce que dénonçait si bien Guy Debord, dans sa fameuse "société du spectacle" et la seule issue offerte par la lucarne était : de jouer le jeu et de se présenter aux élections pour pouvoir s'exprimer.

    Malheureusement, s'exprimer était déjà participer et s'adapter à la société du spectacle. Le long terme, l'avenir de l'écologie globale, préparer la société de demain, penser aux générations futures, tout celà était oublié, car il fallait apprendre à gérer tout de suite et il fallait devenir gagnant.


   Je n'ai jamais compris ce qu'on avait à gagner dans des postes-otages de cette société.


   Je ne comprends toujours pas.


Si c'était pour faire exactement la même chose que les autres, ce n'était pas la peine de créer "les Verts".


    Et cela continue de plus belle. Le mouvement écologiste politique dans sa branche verte, ou du moins ce qu'il en reste après l'enterrement de première classe de son autonomie, est en train de continuer à s'engouffrer allègrement dans une brèche laissée ouverte par tous ceux qui ont quitté le bateau, dans un "programme commun de la gauche progressiste, reconstitué pour l'occasion et remanié à la sauce socialiste. Est-ce cela "l'alternative " que nous avons cherché à construire depuis si longtemps ?     En quoi, une recomposition de bric et de broc, sans aucune base réelle, peut-elle devenir miraculeusement une alternative? Une alternative à quoi?  Une alternative pour qui? Il ne faut surtout pas se tromper de mot, car après avoir galvaudé le mot politique qui voulait dire dans son sens noble : vie de la cité, et qui est aujourd'hui synonyme de "magouilles, manipulations, affairisme et strapontins", tous ces arrivistes de pacotille sont en train de dénaturer le mot : alternative pour en faire tout simplement une alternance entre la gauche institutionnelle et la droite autoritaire, en pensant que tout peut recommencer inlassablement.
   

Après l'effondrement du mur de Berlin qui divisait le monde en deux, après la crise du capitalisme et la prise de pouvoir des financiers de toutes sortes, où est cette différence entre les deux conceptions de partage de la planète ? Les deux politiques se confondent, d'ailleurs nos chers énarques sont issus des mêmes écoles et ont suivi le même cheminement, entre : progrès, productivité, consommation, croissance et pouvoir d'achat. Ils veulent tout, la plupart du temps pour eux, puis s'il en reste on partagera. La droite, ça se sait, la gauche, dans toutes ses composantes, le camoufle, tout en sachant que de ce fait elle trahit tout ce qu'elle a cherché à édifier en se servant de ceux qui y ont cru. Le mouvement écologiste, dans sa partie non électoraliste pouvait être et peut encore, s'il s'en donne les moyens, devenir cette véritable alternative. Mais pour y arriver, il ne faut pas faire l'impasse sur l'historique du mouvement, sur les manipulations des uns et des autres pour nous attirer dans le giron des socialistes pour soit disant grandir et devenir plus nombreux et rentrer dans les institutions pour les changer de l'intérieur. La seule alternative qu'ils nous proposent c'est faire le jeu institutionnel pour grignoter quelques miettes, alors que tout se dégrade.
    

 Toutes ces années passées à construire petit à petit et avec si peu de moyens, une organisation politique indépendante et donc offensive contre toutes les manipulations politiciennes, n'ont pas été perdues pour tout le monde, vu que nos marionnettes médiatisées n'ont pas hésité à la vendre aux socialistes. Du coup ils ont même fait semblant d'oublier que ceux avec qui ils créent l'alternance ont surtout aidé à casser toute idée de mouvement écologiste indépendant qui risquait de leur faire de l'ombre, car plus neuf et surtout ne s'étant pas encore compromis à leur côté..


    En se plaçant nettement à gauche et en faisant du suivisme derrière ceux qui pensent qu'on peut indéfinitivement continuer à détruire la nature et les espèces vivantes, à s'imaginer que la civilisation des lumières est supérieure aux autres, à croire à la techno-sciences pour sauver l'humanité, les verts se sont coupés la route vers la construction d' une véritable  alternative écologiste qui prend en compte le présent et le devenir des humains, de la planète, des autres espèces et des générations futures.


   Existe-t-il une gauche institutionnelle ou autre

   qui n'a pas trahi le mouvement social ?

 

   Certains, tant de fois manipulés, ridiculisés ou carrément jetés, semblent encore y croire aujourd'hui. Ils ont perdu toute mémoire. C'est certainement cette capacité d'oubli qui fait qu'une alternative crédible et indépendante ne peut se développer  officiellement dans ce pays, même si elle continue à exister localement et  éparpillée dans de petites unités ou communautés. Nous sommes quelques uns à penser que ce qui fait notre faiblesse d'analyse aujourd'hui, c'est ce manque de mémoire, qui nous fait à chaque fois tout recommencer, en oubliant ce qui a déjà été fait. Cela fait près d'un demi siècle que cette gauche mythique détruit au fur et à mesure qu'elle s'investit dans les mouvements sociaux. Il serait temps de se poser clairement la question : pourquoi ? Le jeu institutionnel et l'appât du pouvoir n'expliquent pas tout. Les intérêts doivent être plus économiques, financiers que politiques. La gestion des différentes "affaires" nous le confirme, ainsi que les "pots de vins" ou l'achat des militants. Ils ont promis le "socialisme", en attendant ils ont surtout réconcilié les Français avec le capitalisme qu'ils ont rebaptisé "économie libérale".  Ils ont ainsi, en s'appuyant sur les luttes sociales, les trahissant au passage, travaillé allègrement pour le retour de la droite et la déconfiture de leurs troupes.


      La manipulation des mouvements antinucléaires,

      anti-guerres et antiracistes

 

 

suite en commentaires, lien  :

http://r-sistons.over-blog.com/article-25013049-6.html#anchorComment

 

 

 

_________________________________________________________________________________________

 

 


 http://obi.abonnemine.over-blog.com/

 

 

 

Une petite sélection d'articles :

 

 

"Le capitalisme touche à sa fin"
http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/11/le-capitalisme-touche-a-sa-fin_1105714_1101386.html

    bonsoir!!!


Action symbolique

"parachutes dorés contre pays pauvres"

à Strasbourg


"Ils veulent refonder le capitalisme sans en discuter avec les premières victimes, les pays pauvres. Il manque 170 pays. Ils sont capables de trouver 3.000 milliards de dollars  pour les banques, mais malgrés les promesses, il est très difficile de trouver 50 milliards pour l'alphabétisation", a déclaré le porte-parole de l'alliance, Julien Bayou, à l'Associated Presse.

A lire ici:

http://fr.news.yahoo.com/3/20081115/tfr-strasbourg-manifestation-pauvrete-g2-56633fe.html


Selon M.Medvedev, les efforts du gouvenement ukrainien "visent plutôt la désunion maximale des peuples russe et ukrainien, qui ont des liens historiques, culturels et spirituels séculaires dans une atmosphère d'amitié et de confiance mutuelle".

http://chiron.over-blog.org/article-24744773.html

Le président russe Dimitri Medvedev , qui prône un pacte de sécurité global pour l'Europe, a appelé les pays européens à s'abstenir de tout unilatéralisme en matière de sécurité, lors d'un sommet  Russie-UE à Nice.

"Nous devons tous nous abstenir de démarches unilatérales influant sr la sécurité jusqu'à ce qu'un accord global sur la sécurité européenne soit signé. La Russie n'a jamais agi unilatéralement. Toutes les décisions que nous avons préparées y compris celles que j'ai récemment annoncées, sont une réaction au comportement de certains Etats européens", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet.

Washington envisage de déployer en Europe de l'Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d'éventuelles, attaques, venant d'Iran ou de Corée du Nord. Les Etats-Unis comptent ainsi installer un radar en République Tchèque et dix missiles intercepteurs  en Pologne. Moscou se sentant menacé a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassuré la Russie.

Le 5 novembre, dans un message adréssé à l'Assemblée fédérale (parlement), le président russe Dimitri Medvedev a dévoilé son plan de riposte, annonçant le déploiement de missiles de théâtre Iskander dans lenclave de Kaliningrad sur la mer Baltique coincée entre la Pologne et la Lituanie, et la mobilisation de moyens de lutte electronique en vue de neutraliser le bouclier antimissile américain.

"Puisque nous vivons tous dans la même maison, rencontrons nous et cherchons un accord. C'est là le sens du nouveau pacte", a poursuivi M.Medvedev.

Selon le chef du Kremlin, la Russie est prête à travailler sur le nouveau document avec l'Union Européenne qui pourrait "jouer un rôle de coordination très constructif".

http://chiron.over-blog.org/article-24746885.html

"Les propositions russe, techniques, financières, économiques, sont de grande qualité et (...) se rapprochent beaucoup des propositions européennes", a déclaré le président français Nicolas Sarkozy 

M.Medvedev, ajoute que les autorités du pays affecteront  200 milliards de dollars pour soutenir le "secteur réel".

Il a également fait savoir que les lois nécéssaires pour faire de la Russie un nouveau centre financier mondial serait adoptées d'ici à la fin de l'année.

http://chiron.over-blog.org/article-24770869.html

 

 

La Chine désormais premier créancier

de l'Etat américain

La Chine est devenue le premier créancier de l'Etat américain, donnant une nouvelle illustration de e croissante des économies de ces deux puissances de la planète.

Pékin a accru sa part en bons du Trésor américain de 541,4 milliards en août à 585 milliards de dollars en septembre, dépassant désormais le Japon

Première puissance économique mondiale, les Etats-Unis s'appuient depuis longtemps sur les achats de leurs obligations d'Etat par l'étranger pour financer leur gigantesque dette.

 

Le phénomène illustre le lien symbiotique entre l'excès d'épargne chinoise et le manque d'épargne aux Etats-Unis

Mais on y voit bien aussi les limites de ce que peut faire la Chine" en matière d'investissements

 

Car si la Chine est assise sur un matelas d'or --quelque 1.900 milliards de réserves de change en septembre-- elle n'a pas autant de possibilités de placements "sûrs" qu'elle le souhaiterait.

 

Or ces réserves s'accroissent très rapidement, apportant au pays des masses de devises alors que le yuan lui n'est pas convertible et obligeant la Banque centrale à des opérations de stérilisation. Une part de ces dollars repart directement à l'étranger.

 

(..) Malgré la crise, les obligations américaines restent un des placements les plus sûrs de la planète pour les Chinois

 

Pour certains experts, l'investissement chinois vise aussi à soutenir un partenaire économique de premier plan.

 

Les Etats-Unis ont besoin d'aide...

 

La Chine investit une partie de ses très confortables réserves aux Etats-Unis car elle veut que les taux d'intérêt y restent modérés: ses exportations dépendent de l'attitude du consommateur américain...

 

"C'est une façon de soutenir le marché américain, grand absorbeur d'exportations chinoises. Il y aurait des produits plus rentables et c'est d'ailleurs ce que certains pensent en Chine, que leur argent serait mieux placé ailleurs", ajoute-t-il.

Mais cela revient à accroître aussi l'interdépendance des deux économies, la Chine n'étant pas susceptible de se débarrasser brusquement de ses actifs en dollars, "sauf à se tirer une balle dans le pied" dit un expert occidental.

 

A terme il y aura diversification, mais elle se fera de manière progressive...

 

http://fr.news.yahoo.com/2/20081119/tts-la-chine-desormais-premier-creancier-c1b2fc3.html

 

Russie de 1905-1917, vidéos sur changement de société

http://socio13.wordpress.com/2008/11/21/russie-de-1905-a1917/

 

 

Jean ferrat, les guerilleros :

http://www.dailymotion.com/video/x1mpo1_jean-ferrat-les-guerilleros_music

 

 

 

 

 

 

 

Berlusconi-Sarkozy :

Nous avons déjà noté ici les convergences entre Silvio Berlusconi et Nicolas Sarkozy (lire Un petit Berlusconi français) : en Italie comme en France, la droite dure est à l’œuvre, mettant en place ses contre-réformes de façon systématique. Il en va ainsi par exemple dans l’Éducation nationale, que les deux gouvernements sont en train de “réformer”. De l’autre côté des Alpes, l’opposition à ces mesures atteint des sommets - comme c’est curieux : on n’en parle pas beaucoup dans nos médias, serait-ce par crainte que les Français pratiquent l’analogie ? Berlusconi frappe encore plus fort que Sarkozy :

suite à http://socio13.wordpress.com/2008/11/20/italie-le-retour-du-fascisme-hallucinante-declaration-de-l%e2%80%99ancien-president-de-la-republique/

 

 

Madagascar : La Corée du Sud acquiert des terres gratuitement 

La chute du cours des céréales sur les marchés mondiaux n'a pas stoppé la course aux terres agricoles par les pays qui en manquent. La Corée du Sud, par le biais d'une filiale du conglomérat Daewoo, vient ainsi de conclure avec Madagascar un accord pour louer, pendant 99 ans, 1,3 million d'hectares dans la Grande Ile.
http://www.malango-actualite.com/article-madagascar__la_coree_du_sud_acquiert_des_terres_gratuitement-4282.htm

 

 

 

La propriété privée ne constitue pour personne un droit inconditionnel et absolu.

La terre a été donnée à tous et pas seulement aux riches.

Personne n'a le droit de garder pour son usage exclusif ce qui est superflu, alors que d'autres manquent du nécessaire.

Paul VI, Encyclique Popularum progressio

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2008/11/22/11462407.html

 

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Politique
commenter cet article
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 16:13



chez_Roger1.JPG

http://npa05.hautetfort.com/


Et au service du public, mes autres blogs.
Qu'on se le dise !

Abonnez-vous à mes blogs,
rendez service à vos amis
et à vos ennemis,
abonnez-les !

Et recommandez mes blogs,
bien sûr ! (voir présentation blog)

C'était ma page de publicité
"spécial auto-copinage" !



R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

R-sistons au choc de civilisations
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

Eva coups de coeur blogs
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/


 
Pour se procurer les différents tee-shirts
militants, voyez Arthenice
 http://sanscommenttaire.blog.fr/2008/03/19/
tee-shirts-et-adhesifs-voiture-3906067


Reçu ce commentaire, le 23.9.8.

A nouveau, félicitations pour la qualité de ton travail...seul le temps me manque face à une telle production. Sur le sujet de la privatisation de La Poste, as-tu mis en ligne ces 2 pétitions?


http://www.cgt.fr/spip.php?article34881   http://www.pastouchealaposte.ras.eu.org/

Bien cordialement, Frédéric de
http://rupturetranquille.over-blog.com/



Refusons la privatisation de la Poste !
Pétition à signer


Signer la pétition en ligne ici :
http://www.cgt.fr/spip.php?article34881&var_confirm=LAKGoo4X#sp34881

La direction de La Poste et le gouvernement ont confirmé qu’ils préparaient un projet d’ouverture du capital et donc de privatisation de La Poste.
Les personnes soussignées, (postiers, usagers, élus, militants associatifs, citoyens...) :
- condamnent toute forme de privatisation de La Poste. Cela ne pourrait qu’entrainer une dégradation supplémentaire du service public postal, une accélération des fermetures de bureaux et des suppressions d’emploi sous la pression des exigences de rentabilité financière
- demandent l’organisation d’un débat public national sur l’avenir de La Poste, pour un service public postal de qualité, sur tout le territoire au service de la population
- appellent à se regrouper dans les localités, les départements et au niveau national pour prendre toutes les initiatives nécessaires pour faire échec à toute privatisation de La Poste.
http://www.pastouchealaposte.ras.eu.org/


____________________________________________________________________________________
La mise en examen de George W. Bush pour meurtre
Le livre qu’ils n’arrivent pas à cacher.
COLLINS Michael
 

Le procureur et le président

Vincent Bugliosi veut voir George W. Bush mis en examen pour meurtre. D’autres sont complices du crime, notamment le vice-président et Condoleezza Rice, mais Bush est la cible principale de ce célèbre procureur de Los Angeles (affaire Charles Manson) et auteur à succès (Helter Skelter et The Betrayal of America, par exemple). Sa détermination reste intacte devant le silence quasi total des grands médias. C’est directement auprès du public et via les médias alternatifs et l’internet qu’il se bat.

Bugliosi présente un dossier dévastateur dans son livre « The Prosecution of George W. Bush for Murder (la mise en examen de George W. Bush pour meurtre - ndt) ». Alors que j’écris ces lignes, j’ai encore du mal à me remettre du choc ressenti à la lecture du titre et du nom de l’auteur. Procureur légendaire avec un passé presque parfait dans de grandes affaires criminelles, Bugliosi développe une des idées les plus révolutionnaires qu’on puisse imaginer dans le contexte présent où la pensée politique est devenue quasi-nulle. Mais parlons du livre et examinons le raisonnement du procureur.

Dés les premières lignes, il aborde la question du titre choc. On peut lire :

« le livre que vous avez entre les mains traite de ce que je crois être le crime le plus grave jamais commis dans l’histoire des Etats-Unis – le président de la nation, George W. Bush, en toute connaissance de cause et délibérément, a entrainé le pays dans une guerre en Irak sous de prétextes fallacieux, une guerre qui a condamné plus de 100.000 personnes, dont 4000 soldats étatsuniens, à une mort horrible et violente. »

Le président a « en toute connaissance de cause et délibérément » provoqué la mort de soldats US et de civils Irakiens et cela s’appelle un meurtre, c’est aussi simple que ça. I

l ne s’agit pas d’une situation hypothétique qui pourrait se produire sous une juridiction d’exception. Lorsque le président quittera ses fonctions, il sera soumis aux mêmes lois que tout un chacun.

Bugliosi explique la possibilité d’une mise en examen de George W. Bush par un procureur de district ou d’état dans n’importe quelle juridiction où quelqu’un aurait perdu la vie dans la guerre en Irak. Les procureurs fédéraux ont aussi cette possibilité. L’analyse détaillée de cet aspect représente la meilleure partie du livre avec ses notes et ses références diverses.

Dans le premier chapitre, « Ouvrir les yeux », Bugliosi explique comment il est arrivé à cette conclusion et encourage le lecteur à faire de même. Il attribue son très grand succés en tant que procureur et auteur à sa capacité de « voir ce que j’ai en face de moi sans me laisser influencer par les habits (ou la réputation, ou les rumeurs, etc) que d’autres ont enfilés. »

Après cet appel à garder l’esprit ouvert, l’auteur offre à ses lecteurs une série de citations de Bush, Cheney, Rice et autres. Avant l’invasion, ces déclarations ont eu le pouvoir de faire basculer l’opinion publique en faveur de la guerre. Comment pouvons-nous tolérer une dictature, demanda Bush, qui « menace le monde avec des maladies et des poisons horribles, avec des armes chimiques et atomiques » ? L’Irak possédait des « appareils volants sans pilotes » et « cherchait à les utiliser contre les Etats-Unis ». Ces déclarations, et d’autres, étaient non seulement totalement fausses, mais en plus il le savait, sans aucun doute.

Après les deux premiers chapitres, méticuleusement construits, le procureur, connu pour ses plaidoyers de plusieurs centaines d’heures devant un jury, a préparé le lecteur à admettre la recevabilité de ses accusations. Ensuite il ouvre une parenthèse, avant d’en arriver au fait, pour nous rappeler le coût de ces mensonges. Plus de cent mille personnes sont mortes dans une guerre basée sur les mensonges délibérées du président.

Ce ne sont pas n’importe quelles morts, nous dit-il. Nous sommes en présence du meurtre d’états-uniens jeunes, influençables, patriotiques qui se sont engagés dans l’armée pour toute une série de raisons honorables. Un même lien les unit, une loyauté envers leur pays pour lequel ils étaient prêts à mourir dans une guerre. Bugliosi n’oublie pas les civils irakiens morts dans le chaos provoqué par l’invasion de Bush, mais précise qu’il n’a trouvé aucune loi qui permette une mise en accusation pour ces morts là.

Après les trois premiers chapitres, nous connaissons la tragédie qui demande que justice soit faite et nous sommes conscients de la détermination de l’auteur à chercher à obtenir cette justice pour tous ceux qui sont tombés. Il est en colère devant ce crime et veut obtenir justice.

Bugliosi est indifférent devant le silence quasi-total des médias résultant de l’état comateux dans lesquels sont plongés les milieux dirigeants, état illustré par la censure calculée de tous les réseaux d’information et les pisse-copie de l’administration Bush au sein du New York Times et du Washington Post.

Bugliosi présente trois dates
dans son dossier à charge :

Le 1er octobre 2002, Bush reçut un rapport rédigé par tous les services de renseignement du pays. Le danger que représentait l’Irak pour les Etats-Unis était résumé par cette simple phrase : « il n’y a pas d’indication de drones pouvant lancer des armes chimiques, ni de ventes d’armes à Al Qaeda qui pourraient être retournées contre nous, ni d’autres dangers imminents. Bagdad pour le moment ne semble pas disposé à mener des attaques terroristes par des armes conventionnelles ou chimiques contre les Etats-Unis, par crainte de fournir aux Etats-Unis un prétexte pour attaquer. L’Irak pourrait probablement tenter des attaques clandestines sur le sol des Etats-Unis si Bagdad craignait qu’une attaque mettant en danger le régime était imminente ou inévitable, ou possiblement par vengeance. De telles attaques – probablement avec des armes bactériologiques plutot que chimiques – seraient probablement menées par des forces spéciales ou des services de renseignement ». NIE, 10/2002 et (V. Bugliosi, pp. 104-105)

Le 4 octobre 2002, Bush présenta au Congrès une version manipulée du rapport, appelé le Rapport Blanc (White Paper). Il avait retiré l’information essentielle, à savoir que l’Irak n’était considérée comme un danger imminent que si la survie du régime était menacée par une attaque US. Les « jugements » et autres suppositions avaient été transformés en affirmations afin de faire passer le rapport pour un aval des services de renseignements pour passer à l’attaque.

En fait, le rapport présenté au Congrès disait exactement le contraire que celui qui avait été rédigé par les services de renseignement le 1er octobre. L’élément qui pouvait déclencher une menace irakienne était exactement ce que Bush se proposait de faire : lancer une attaque qui menacerait la survie du régime de Saddam Hussein. Plutôt que de penser à la sécurité du pays, en toute logique et selon les avis de ses propres services de renseignement, Bush a risqué la sécurité de la nation tout en occultant des informations cruciales.

Le 7 octobre 2002, Bush s’exprima devant un public à Cincinnati, Ohio, et affirma que Saddam Hussein représentait un danger pour les Etats-Unis avec ses « drones volants » équipés d’armes de destruction massive « visant des objectifs aux Etats-Unis ».

Il s’agit d’éléments importants. Sans ambiguité. Bush savait que l’Irak ne représentait pas une menace pour le pays, mais a prétendu le contraire pour obtenir un soutien à sa guerre. Tout ceci ne représente qu’une petite partie des arguments qui sont présentés dans ce livre d’une manière déterminée, complète et prenante et où Vincent Bugliosi tient ses promesses.

Il présente un dossier accablant contre George W. Bush, explique les bases juridiques qui rendraient une mise en examen possible, et explique que cette mise en examen du président était un élément fondamental pour restaurer le prestige de cette « grande nation » que sont les Etats-Unis.

Mais la mise en examen aurait des répercussions plus larges, si elle devait avoir lieu.

Le procès et la condamnation de George W. Bush pour meurtre serait un événement d’une importante gigantesque, mais ne serait encore rien devant la jurisprudence que cela représenterait. Les présidents ne pourraient plus jouer avec les vies des soldats et des civils dans des guerres autres que celles qui seraient spécifiquement menées dans le cadre de la défense nationale ou en riposte à un danger imminent pour le pays.

Bien que le président ait plusieurs fois changé de version dans ses justifications d’une invasion, son déclenchement et l’occupation n’avaient pas grand-chose à voir avec la sécurité des Etats-Unis. Comme Bugliosi l’a dit lors d’une interview avec l’auteur de ces lignes, plus de 4000 soldats sont morts « pas dans votre guerre, pas dans ma guerre ni dans celle des Etats-Unis, mais dans la guerre de Bush ». Toutes les explications offertes par Bush ont été rejetés par tous sauf par les auteurs du crime et aucune des motivations financières ou politiques avancées par d’autres ne sont acceptables devant les morts et les destructions provoquées.

Si un procès devait se tenir, et l’accusé condamné, tout futur président devra réfléchir à deux fois avant de servir des propres intérêts ou ceux de ses financiers et de quelques autres heureux élus, peu importe leurs promesses ou leurs cadeaux.

Le président et ses conseilleurs principaux seraient responsables du droit fondamental de chaque individu, évident pour nous mais pas pour eux, de ne pas risquer sa vie au nom des desiderata égoïstes, politiques ou financiers du président. Les présidents ne pourraient plus couvrir le péché de meurtre avec préméditation en le drapant d’une fiction sur les pertes nécessaires au nom d’un intérêt national supérieur. Les véritables fondements d’une décision présidentielle seraient publics et soumis à l’examen du peuple via leurs procureurs locaux.

L’éternel conflit entre les droits individuels et les droits collectifs serait résolu aussi. Dans l’impossibilité de recourir à des guerres inutiles, le chef de l’exécutif agirait dans l’intérêt de chaque citoyen et l’industrie militaire surdimensionnée serait réduite au minimum au lieu de servir d’outil à une présence impérialiste partout dans le monde. La diplomatie servirait les intérêts communs, et se substituerait à la force imposée sur les états plus faibles. Et ceci ne concernerait pas que les grandes guerres.

Depuis la deuxième guerre mondiale, Les Etats-Unis ont effectué plus de 40 interventions militaires. Alors à moins que le président puisse être certain qu’aucun soldat ne mourrait, il serait bien avisé de trouver une justification solide pour engager toute opération militaire afin de ne pas se retrouver inculpé et risquer une peine sévère [ndt - lors d’une interview filmé du procureur, celui-ci parle ouvertement de "peine de mort" ou "prison à vie" - NDT]. Le président aurait aussi devant lui l’exemple d’un vice-président qui s’est livré à des mensonges incessants sur les justifications d’une guerre.

La Défense Nationale était cruellement défaillante le jour du 11 Septembre, malgré l’incroyable puissance militaire déployée dans le monde.

L’administration a réussi à s’exempter d’avoir des comptes à rendre devant les tribunaux internationaux, alors qu’il existe une possibilité de poursuites à l’intérieur du pays, souligne Bugliosi. La menace est plus sérieuse et concrète pour tous ces dirigeants qui jouent avec la vie de leurs concitoyens pour servir quelques intérêts financiers qui refusent toute véritable concurrence.

Traduction VD pour le Grand Soir

Article Original
http://www.dissidentvoice.org/2008/...

The Prosecution of George W. Bush for Murder
By Vincent Bugliosi
Vanguard Press (May 26, 2008 )
ISBN-10 : 159315481X
ISBN-13 : 978-1593154813
Hardcover : 352 pages

 http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7037


Nouveau, sur Michelcollon.info :

Howard Zinn - Les Etats-Unis ont besoin d'un esprit révolutionnaire
Entretien avec Al Jazeera : "L'Empire le plus puissant n'a pas d'avenir"

Zinn

Adolfo Pérez Esquivel - La seule dette à rembourser, c'est envers le peuple argentin mis à sac
Le célèbre écrivain proteste contre la reprise des remboursements par son pays

Perez Esquivel

La guerre froide du 21ème siècle
Menacé, le Venezuela organise des manoeuvres avec la Russie. Explications.

Guerre froide

- Des sans-papiers face à la "Forteresse Europe" (vidéo)
Vidéo Sans Papiers

Qui va payer la crise à Wall Street ?
A bas l'Etat, disaient-ils ! Sauf quand il y a une grosse facture à payer...
Wall Street

La solidarité porte un nom : Cuba
Solidarité internationale : il est temps d'aider un pays qui a tant aidé les autres

Cuba

Jean-Luc Mélenchon - Sarkozy et Kouchner mentent sur l'Afghanistan
La France est là pour défendre la liberté, la sécurité, la paix ? Ou autre chose ?

Afghanistan

Au Rwanda
Interview. Pourquoi Kagame s'en prend à la France, mais joue le jeu des Etats-Unis...

Rwanda

Aux USA, on te saisit ton droit de vote en même temps que ta maison
Le parti républicain manoeuvre pour empêcher les pauvres de voter

USA

 Manifeste pour l'abolition de toutes les statues du prédateur Léopold 2
Leopold 2


BOLIVIE :

 
Ce que les médias ne disent pas sur les actions de "l'opposition"

Choix des mots

 Les plans de Bush avant de quitter la Maison Blanche
Plans de Bush


Le passé des luttes populaires explique le présent
Guerre

Des paysans et des militants pro-Morales assassinés en Bolivie
Assassinés



Crise financière :


http://www.la-chronique-agora.com/


13 questions sur les mécanismes de la crise financière
par Philippe Béchade
Le fait que vous connaissiez par coeur le processus qui vient de mener les Etats-Unis à un Tchernobyl financier -- explosion d'une centrale économique basée sur la dette, la dérégulation, la dissimulation du risque et le transfert insidieux d'actifs toxiques à l'ensemble des acteurs du marché -- va nous faire gagner un temps précieux. Nous allons le consacrer à poser une série de questions embarrassantes pour les autorités américaines (le Trésor, la SEC), la Fed, la BCE, les banques et les agences de notation...
pour lire la suite
 

La fin du libéralisme ?
par Ingrid Labuzan
Le patron de Lehman Brothers, Richard Fuld, accuse les spéculateurs à découvert d'avoir précipité la chute de sa banque. Ne serait-ce pas fuir ses responsabilités que de chercher un coupable afin de masquer sa faute ? Heureusement, certains ne sont pas dupes : la grogne contre "Dick" monte. Les offres des Coréens ou autres fonds asiatiques à 25 $ l'action semblent bien alléchantes aujourd'hui alors que le cours est tombé à 0,10 $. Dick a péché par orgueil...
pour lire la suite
 

1 000 milliards de dollars, le véritable coût de la crise bancaire et de son renflouage
par Bill Bonner
Il y a longtemps, nous avons écrit que "les Américains abandonneraient volontiers leurs libertés à quiconque pourrait leur garantir une hausse de l'immobilier", ou à peu près. Et voilà les dernières nouvelles... Le journal Libération a publié cette semaine un dessin humoristique moqueur, montrant George W. Bush mendiant 100 milliards de dollars dans les rues. Oui, le coût du sauvetage est annoncé à 700 milliards de dollars...
pour lire la suite


Conglomérats : Ils nous menacent tous !
Débloquer en catastrophe 85 milliards de
dollars pour maintenir à flots l’assureur American International Group
(AIG) devenu sous la houlette de son président Hank Greenberg un
gigantesque conglomérat financier présent dans tous les secteurs de la
vie économique, si bien que son naufrage eût entraîné une
débâcle non seulement fatale aux Etats-Unis mais aussi d’une
amplitude planétaire
.
http://fr.novopress.info/?p=13291#more-13291 (envoyé par Tonkin)



Les vrais décideurs de l'O.M.C.
Cartels aux commandes
Pouvoir invisible




Un organisme dont nos médias parlent très peu : l'OMC. Cet organisme qui était au départ un simple accord sur des tarifs douaniers (Gatt) est devenu un monstre technocratique qui gère désormais les politiques de 128 pays. Le plus amusant, si l'on peut dire, est de constater que nos élus politiques sont, depuis un certain nombre d'années, des acteurs très bien payés, pour faire accepter aux populations des orientations politiques décidées par l'OMC et ses organisations sœurs : OMS, FMI, FAO, Codex Alimentarius et Banque Mondiale.

Par exemple, toutes les privatisations des services publics depuis 20 ans ont été décidées par l'OMC et la Commission européenne. La décision récente d'autoriser les OGM en France, n'est que l'application de la volonté de l'OMC. La loi sur l'autonomie des universités n'est qu'une première étape, avant la privatisation complète des universités. Les faux déficits de la Sécurité Sociale, qui est en réalité créditrice si l'État lui versait les sommes dues, permettent de progressivement privatiser la Sécurité Sociale, etc.

La mascarade de la démocratie commence à se savoir de plus en plus chez les Européens, ce qui explique le divorce de plus en plus complet entre les médias qui vendent la pensée unique et le «progrès» à coup de faux débats et d'experts autorisés, et les informations alternatives, non financées par les multinationales.

Afin d'être sûr de ne pas rencontrer de résistance, l'idéal pour nos élites dirigeantes est de diviser pour mieux régner :

suite à
http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-23072758.html

A lire aussi :

  • Thierry Meyssan attend que la Russie arrête les Etats-Unis
  • OMC : les cartels aux commandes
  • Les causes de la crise alimentaire mondiale
  • Flambée historique du pétrole à New York
  • « Les Etats-Unis Encerclent Militairement l'Iran »
  • Effondrement financier : LaRouche interviewé par Russia Today
  • La Poste française sera privatisée
  • La postérité du siècle des Lumières et l'avenir de la pensée mondiale
  • sur http://illusions-de-mouvements.over-blog.com

    Et, ainsi que la Boetie l'a si bien exprimé : ..."s'ils sont Grands c'est parce que nous sommes à genoux"

    Occupation israélienne en poursuite judiciaire :
    En Juillet 2008, Bil'in a entamé une procédure judiciaire à la Cour Supérieure du Québec contre deux enreprises Montréalaises : Green Mount International Inc. et Green Park International Inc. Ces deux entreprises ont été accusées de contruire des appartements sur des terres Palestiniennes étant sous occupation militaire Israélienne : ces actes sont illégaux tant en droit international, que Canadien et Québécois. Ce cas, qui n'a aucun précédent au Canada, sera présenté en cour cet automne
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10327

    Causes de la crise alimentaire mondiale
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10314

    L'humain n'a pas de prix.
    Le NOM le sacrifie ! 
    :

    L’idéologie pro-NWO ne s’arrête pas au domaine de la finance, de l’économie, de la politique ou de l’armement : en réalité, tous les domaines stratégiques sont infiltrés par les intérêts des tenants de la Nouvelle Société Mondiale (aboutissement du projet nouvel-ordre-mondialiste). C’est le cas notamment des domaines de l’éducation, de la sécurité civile, des loisirs mais aussi de l’agriculture et de l’alimentation.(...)
    Lire la suite de l'article sur: http://911nwo.info/2008/09/23/nourriture-pro-nwo-et-comportement-chez-les-jeunes/
    Vidéo :
    http://bridge.over-blog.org/article-23094610.html



    NOM, la Chine et le plan
    de sauvetage USA.
    Effondrement du dollar ?
    Absence d'éthique des USA
    sacrifiant les citoyens à la caste financière


    La Chine réagit au plan de sauvetage en considérant que ce plan va provoquer une dévaluation du dollar, et qu'elle est prête à liquider ses positions en bons du trésor US, si le dollar continue à baisser..!

    çà promet pour les mois à venir...çà va barder...lire Alterinfo.

    Pour la Chine l'effondrement de Wall Street est dû à la sur-émission de monnaie de la FED.


    Le sauvetage des institutions financières avec l'argent des contribuables fait parti d'un vaste plan visant à augmenter le contrôle sur l'économie mondiale, écrit un média contrôlé par l'Etat Chinois


    Aujourd'hui , les médias officiels de la Chine font des repartages sur la vraie cause de l'effondrement de Wall-street, une cause dont les grands médias américains n'osent pas parler : la sur-émission de monnaie de la Réserve Fédérale- et dont les chinois disent qu'elle fait partie d'un vaste plan pour justifier un contrôle encore plus grand sur l'économie mondiale.

    De nombreux médias contrôlés par l'Etat chinois déclaraient que la ferveur sans limite de la FED à soutenir le marché en injectant des liquidités illusoires, fait partie d'un plan pour gagner la confiance et accroître l'intervention du gouvernement sur les marchés financiers.

    L'analyste cité par Chaobao Financial News a souligné que "lorsque le marché est en faillite, l'objectif premier de l'intervention du gouvernement devrait consister à soutenir la marché au profit du peuple: d'abord par une aide d'urgence, ensuite par la stabilisation et enfin par une réforme" et que
    "la protection des droits des personnes qui souffrent des conséquences du marché immobilier ou des prix élevés du pérole devrait être traitée en priorité"

    L'analyste a ajouté que, "en se concentrant sur le sauvetage d'un ppetit nombre de grandes sociétés financières, la FED est en train de créer un chaos financier beaucoup plus grand et qu'elle suscite la colère et de la suspicion  en "protégeant et en encourageant seulement les grandes entreprise dont l'éthique est questionnable".

    Des propos similaires ont été repris par l'économiste Zuo Xiaolie, qui a déclaré que le montant d'argent injecté dans le marché aura peu d'impact réel, mais que ces mesures sont une "approche limitée utilisée par la FED pour répartir la pression des ajustements monétaires sur d'autres pays, ce qui entrainera la dévaluation du dollar en provoquant un déséquilibre dans l'économie mondiale"

    La Chine a déjà menacé de liquider ses énormes avoirs en bon du Trésor US, si jamais Washington devait imposer des sanctions commerciales pour forcer une réévaluation du Yuan.

    Si la Chine devait se débarraser du dollar, il s'en suivrait une série d'événements qui conduirait à
    l'effondrement du billet vert...!

    L'administration BUSH et la FED en créant toujours plus d'argent comme par magie,^permettent à leurs amis de Wall-Street de s'en sortir lors que l'avenir économique de centaines de millions de citoyens américains n'est pas pris en considération..!

    Les américains et les anglais doivent souffrir d'amnésie chronique, car durant tout l'été 2007 les européens a toutes les réunions du G7 ont réclamé une enquête sur les agissements des hedges funds.(voir les articles : Les Banques Centrales du 13/08/07 et du 13/04/07..).  Les grands experts s'imaginent enrayer la chute en interdisant les ventes à découvert, alors qu'ils ne font qu'emplifier la chute des titres et décourager "les porteurs sains" l'exemple de Général Electric  (qui chute de 4,59%) en est la preuve.

    Pourquoi l'establishment fait-il porter le fardeaux des pratiques douteuses à ses citoyens, et qu'aucune mesure ne soit prise contre les racines du mal ?

    Quand les requins de la finance ruinent les Etats, on leur offre des milliards..!

    http://millesime.over-blog.com/article-23091648.html


    A noter : Consommons de la
    Vitamine C , le meilleur médicament
    La vitaminothérapie le moyen idéal de prévention des maladies et de résistances au vieillissement."
    On nous bourre de médicaments au profit des multinationales. Revenons aux remèdes qui ont fait leurs preuves !
    http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?

    Finkielkraut sarkophobe ?  Portrait de Sarkozy :
     le comportement présidentiel est l'exact inverse de ce qu'il professe. Offense à la «bienséance» («Il consulte ses textos en présentant des journalistes au pape»), cynisme néo-soixante-huitard («A Rome, il condamne la démesure consumériste, et dès qu'il revient il se comporte comme un enfant gâté»), triste divertissement («Quand on est président, on ne va pas à Disneyland, on fait semblant d'aimer le Louvre») , vision économiste du monde («Les propositions de la commission Attali sont effrayantes») . Et enfin «triomphe de la raison calculante» : «Ce qui est demandé à Hortefeux est scandaleux. L'honneur de l'humanité est d'agir au cas par cas, pas de faire du chiffre») . Un «sarkophobe» qui s'ignore, Alain Finkielkraut ?
    http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2255/dossier/a365144-les_moralistes.html

    Le peuple et la guerre, Hermann Goering,
    sur le blog d'Arthenice
    “Naturellement, l’homme du peuple ne désire pas la guerre, mais après tout, c’est aux décideurs du pays de déterminer les directions. Et il est toujours très facile d’y entraîner le peuple, qu’il s’agisse d’une démocratie, d’une dictature fasciste, d’un parlement, ou d’une dictature communiste. Qu’il ait droit de paroles, ou non, le peuple peut-être facilement plié à la volonté des décideurs. Vous n’avez qu’à lui dire qu’il est attaqué, et vous accusez ensuite les pacifistes d’exposer leurs pays au danger, par leur manque de patriotisme. Ça fonctionne de la même façon dans tous les pays.”
    Hermann Goering Reich-Maréchal
    Armée allemande, Procès Nuremberg

    http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/09/24/hermann-goering-4773864




    C O M M E N T A I R E S :  I C I


 

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Politique
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 13:50
  

Le sceau officiel du Mossad
 
Le sceau officiel du Mossad
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mossad



Mes amis,

Hier, une lectrice, Nadine,  m'a envoyé les informations concernant Sarkozy, suspecté d'être un agent du Mossad. A mon avis, il devrait l'être, en effet, et une phrase de cet article du Figaro m'a beaucoup interpellée, et fait comprendre tout ce qui se passe dans les coulisses. Je la joins dans un instant. D'abord, j'aimerais vous faire part de ma préoccupation.

La France du Gl de Gaulle, de J. Chirac ou de D. de Villepin -- vous remarquerez comme on a essayé de couler ce dernier avant les élections présidentielles, pour qu'il ne représente pas la France dans sa souveraineté gaullienne, au profit de Sarkozy ;  même chose pour H. Védrine, trop indépendant, le CRIF a imposé Kouchner le néo-sioniste va-t-en guerre à sa place  (vous trouvez ça normal, vous, que le CRIF choisisse le Ministre des Affaires Etrangères, un portefeuille aussi sensible ?) -- cette France là, donc, était indépendante, souveraine, respectée dans le monde.

Aujourd'hui, avec Sarkozy à sa tête, elle n'est plus libre, d'abord parce qu'elle se couche devant l'Empire, rompant avec la tradition gaullienne, ensuite parce que sa politique est de plus en plus dictée par le CRIF, à l'origine organisme de défense des intérêts juifs en France avec à sa tête des hommes comme Théo Klein, unanimement respecté, puis simple courroie de transmission d'Israël dirigée par des néocons comme il y en a tant aux Etats-Unis aujourd'hui. 

L' image  de la France s'est subitement détériorée. Et pour cause, puisqu'elle ne fait plus entendre une voix forte dans le monde, indépendante, empreinte des valeurs qui l'ont façonnée.

Ensuite, j'ai remarqué quelques lignes dans le texte que cette lectrice, Nadine, m'a envoyé, les voici. J'attire votre attention sur elles, car à mon avis elles sont déterminantes. Elles vous montreront comment des forces EXTERIEURES peuvent agir pour changer la réalité souveraine d'un pays. Je suis une femme vraiment à gauche, éprise de justice sociale, mais en même temps gaulienne, animée de l'idéal visionnaire du Général, rassembleur, fervent défenseur d'une certaine France, indépendante. C'est pourquoi, je vous l'avais dit, j'apprécie tant Jean-Pierre Chevènement, qui concilie pour moi ce dont la France aurait besoin : Une politique autonome, de conviction, imperméable à toutes les influences étrangères, capable de faire entendre une voix forte dans le monde, et en même temps, foncièrement, réellement, de gauche, pas comme tous les socialistes libéro-centristes, c'est à dire combattant les inégalités avec détermination, probité, autorité. Oui, de Gaulle et Jaurès réunis.

Si je vous parle de temps à autre de lui, maintenant, c'est parce que la crise que traverse la France, et le monde, aurait besoin d'âmes fortes, intègres, sachant imposer leurs convictions au service de l'intérêt commun.  Je désespère de voir que le monde se vautre dans la Pensée Unique ultra-libérale et vassale de l'Empire, qu'aucune voix forte comme celles qui ont façonné l'Histoire ne se fasse plus entendre. Nous en payons tous le prix. Ce sont les occasions tragiques qui font les grands hommes. Et Chevènement est l'un des rares hommes d'Etat au monde qui puisse claquer la porte face à l'intolérable, qui puisse s'opposer résolument, avec l'autorité et le charisme qui sont le sien, aux régressions sociales et aux soumissions aveugles aux néo-cons qui sévissent sur la planète. Un recours, que j'appelle de mes voeux car le monde coule. C'est mon opinion, vous n'êtes pas obligé de la partager. Mais mon intuition, si féminine d'ailleurs, me trompe rarement. Et je désespère de voir la planète sombrer parce qu'une poignée de salopards à la tête des nations et des grandes banques en ont décidé ainsi, on le voit par exemple avec la flambée des  prix des denrées alimentaires ou de l'essence, au profit des spéculateurs.

Cette phrase qui à mon avis montre bien à quoi nous sommes exposés, c'est à dire à ne plus être une nation souveraine, ni même une démocratie (si tant est qu'elle ait réellement existé !), et de surcroît à perdre ce qui fait la spécificité de la France, c'est celle-ci (voir mon précédent post), je la souligne en marron :

" Selon l'auteur du message, en 1978, le gouvernement de Menahem Begin aurait commandité l'infiltration du parti gaulliste pour en faire une sorte de partenaire d'Israël.

L'opération aurait été montée par Rafael Eytan, maître-espion israélien. « Trois citoyens français prédisposés à collaborer » auraient donc été ciblés : Patrick Balkany, Patrick Devedjian et Pierre Lellouche. Balkany est présenté comme le chef du « réseau ». "


Or, mes amis, réfléchissons à ce qui s'est passé : Le dauphin de Chirac, son successeur désigné, devait être Dominique de Villepin. A l'ONU, il avait prouvé qu'il était capable de faire entendre une voix différente - celle de la France. De la France que nous aimons. De la France que les peuples respectent. Et ce n'est pas sans raison qu'il a été applaudi. Sa politique intérieure, c'est autre chose.... ce n'est pas mon propos aujourd'hui.

Que s'est-il passé ? Le navire Villepin a coulé. Pour une sombre affaire qui ne sera probablement jamais clairement élucidée, puisque tout se passe dans l'ombre, hélas. Mais dont on pressent bien les commanditaires, en coulisses, soucieux de ne pas permettre à D. de Villepin de représenter la France, le pays souverain et des Droits de l'Homme, des Lumières, partisan d'un monde libre, multipolaire, en paix. Voilà qui dérange bien des intérêts.

Et c'est ainsi que le valet du Nouveau Désordre Mondial est apparu, cette espèce de roquet vulgaire, à mi-chemin entre le cow-boy réglant ses comptes avec son fusil, et le nouveau riche étalant sa fatuité. Spécialement choisi pour son charisme et ses dons de communiquant. Et sa servilité face aux Puissances de l'Argent. Du sur-mesure !

Qu'est devenue la France ? Un instrument aux mains de l'Empire, un pion dans sa stratégie de conquête planétaire. Moi, Eva, je ne la reconnais plus. Sarkozy est en train de la tuer. De tuer tout ce qui fait sa spécificité, son âme, Gaullienne et Jauréssienne, oui pour moi la France c'est un mélange de de Gaulle, attaché à défendre certaines valeurs, et de Jaurès, non moins attachée à son modèle social que le capitalisme financier grignote chaque jour un peu plus.

En coulisses, mes amis, des forces étrangères travaillent. Dangereuses, car elles veulent asservir la France à une idéologie qui n'est pas la sienne, à des valeurs qui ne sont pas les siennes, à des entreprises guerrières, à l'ombre de l'OTAN, qui ne ressemblent pas à la voix qu'elle veut faire entendre. Dangereuses, aussi, car elles veulent casser son modèle social, ses protections, ses droits, ses services publics, au détriment de tous, oui, de nous tous, et au bénéfice d'une poignée de financiers et de grandes entreprises prédatrices, carnassières et conquérantes.

Le peuple de France n'aime pas les boulets. Il est attaché à son indépendance et il tient à son modèle social.

Il se réveille.

N'entendez-vous pas la rumeur monter ?

Ceux qui veulent faire de lui un simple pion servile ne le connaissent pas.  Et ils seront boutés hors des frontières.

Et c'est tant mieux. Parce que la Liberté, l'Egalité, la Fraternité, ne sont pas de vains mots.

Votre Eva, attachée à l'indépendance et à la spécificité de son pays. Furieuse de voir l'héritage gaulliste balayé par une horde étrangère.  Et heureuse d'entendre toutes les rumeurs monter des tréfonds de la France :  Celle qui a fait la nuit du 4 août, la révolution de 1789.


Mai 2008 pourra être retenu comme date symbolique de la seconde mort du gaullisme , celle de son héritage en politique étrangère.

En effet le Premier Mai 2008, à l’heure même de la traditionnelle manifestation des syndicats français, se tenait à Washington la grande réunion annuelle de l’AMERICAN JEWISH COMMITTEE (en abrégé AJC, mot à mot : Comité Juif américain) . suite à ...
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6726
______________________________________________________________________________________________________

Voici le texte que j'ai trouvé ce jour dans ma boîte courriels, envoyé par Tonkin correspondant (de presse) à l'autre bout du monde. En Asie. Vous l'avez deviné ? Il aime la France, parce qu'il la connaît bien.  Et parce qu'il la connaît bien, il ne veut pas la voir terrassée par les forces de l'Argent, de plus en plus meurtrières socialement et pas seulement.

Place à Adriana la combattante pour un monde meilleur, plus juste, plus équilibré, plus beau ! Comme moi...



______________________________________________________________________________________


Adriana : "Voilà une excellente video qui montre jusqu'où est capable d'aller le Mossad, bras armé du Sionisme, nous le répétons, pour faire capoter tout ce qui pourrait nuire à l'Etat d'Israël. Il faut déjà savoir que les "agents" chargés de grandes missions ont juré fidélité à la Nation et qu'ils n'ont rien à voir avec les "katsa" recrutés occasionnellement et dont ils se servent surtout pour certaines infiltrations et approches. Si ces derniers s'avèrent d'ailleurs gênants, les "professionnels" n'auront aucune peine à les liquider. On entend souvent dire que les agents du Mossad sont très intelligents, ils sont surtout très vicieux dans leurs manières de procéder. Ainsi vous verrez dans ce reportage qu'ils n'hésitent pas à faire passer leurs attentats sur le dos d'organisations écologiques ou islamistes. Vous noterez d'ailleurs qu'en Egypte ou en Irak, il y a souvent des attentats ou des enlèvements revendiqués par d'obscurs groupuscules soit-disants islamistes, il y a longtemps que nous savons qui se cache en réalité derrière ces fantômes..."


http://espionnage.over-blog.com/article-20271182.html

La vidéo est là.
Droit d'inventaire, Fr3 !
Regardez-la.... Edifiant !


_______________________________________________________________________________________________________


Wikipedia, le Mossad :

Son rôle :

Le Mossad fait partie des agences de renseignement israéliennes, comme l’Aman (renseignement militaire) et le Shabak (sécurité intérieure) entre autres, mais son directeur ne rend compte qu’au Premier ministre. Le domaine d'action du Mossad est le renseignement, les opérations spéciales et la lutte anti-terroristes, à l'extérieur d'Israël et des territoires palestiniens occupés (qui sont eux de la responsabilité du Shabak, autrefois Shin Beth, service intérieur de contre-espionnage et d'antiterrorisme). Son état-major est basé à Tel Aviv où environ 1 500 personnes y seraient employées.

Le rôle et la fonction du Mossad sont comparables au Secret Intelligence Service britannique ou à la CIA. Mais il possède aussi ses particularités liées à l'histoire et la politique d'Israël, ainsi il est par exemple chargé de faciliter l'aliyah (retour en Israël) lorsqu’elle est interdite.

Histoire : 

Le Mossad est né des survivances du SHAY, le service de renseignement de la Haganah, une milice juive clandestine chargée de la sécurité des habitants juifs en terre de Palestine depuis le début du XXe siècle. La Haganah (« défense » en hébreu) a notamment constitué le noyau dur de l’armée israélienne à la suite de la création de l’État d’Israël en mai 1948.

Le Mossad a été créé le 1er septembre 1951 par décret émanant du Premier ministre israélien David Ben Gourion afin de collecter des informations sur les menaces potentielles provenant des pays de la région. Son but, à l’époque,était de favoriser l’immigration malgré la surveillance anglaise.


Les départements du Mossad :

Le Mossad se compose de 8 divisions, mais le détail de l’organisation interne de l’agence n'est pas du domaine public.

  • L’information : la division de l’Information est la plus importante. Elle est responsable des opérations d’espionnage à l’étranger, à travers ses antennes officielles ou clandestines. Ce département se divise lui-même en bureaux, chacun d’entre eux étant responsable d’une zone géographique, des antennes qui s’y trouvent, et des agents qui y opèrent.
  • Guerre psychologique : cette division, appelée Loh’ama Psichologit, s’occupe de la guerre psychologique, de la propagande et des opérations de mystification.
  • Technologie & techniques.
  • Planification, coordination & relations internationales : la division des relations internationales s’occupe des relations et des opérations communes avec les agences des pays amis, mais aussi avec les pays n'entretenant pas de relations normalisées avec l’État d’Israël. Dans les antennes de grande importance comme Paris, le Mossad dispose, sous le couvert de l’ambassade, d'un responsable affilié à la division de l’Information, et d'un responsable des Relations Internationales.
  • La division des opérations spéciales : la division des opérations spéciales (METSADA en hébreu) conduit les opérations paramilitaires, de guerres psychologiques, de sabotage et d’assassinat.
  • Formation.
  • Administration.


Quelques opérations célèbres :

(..)

En décembre 1969, le Mossad déroba huit vedettes commandées à la France, mises sous embargo par le général de Gaulle. L'opération fut popularisée comme l'affaire des vedettes de Cherbourg.

En 1960, le Mossad enlève le criminel de guerre nazi Adolf Eichmann, à Buenos Aires en Argentine, après plusieurs années de traque dirigé par Rafi Eitan. Eichmann fut conduit en Israël pour y être jugé et condamné à mort. Une opération similaire prévoyait la capture de Joseph Mengele, mais elle échoua.

Une autre capture visa à ramener Mordechaï Vanunu en Israël, après qu'il eut révélé à un quotidien anglais l’existence d’ogives nucléaires dans les sous-sols de la centrale nucléaire de Dimona, en plein désert du Néguev (sud d’Israël).

Durant les années 1970 sous l’impulsion du Premier ministre Golda Meir, le Mossad assassina plusieurs membres du groupe terroriste Septembre noir, responsable de la prise d'otages et du massacre de 12 athlètes israéliens aux jeux Olympiques de Munich en 1972.

(..)

Gerald Bull, scientifique canadien et concepteur du projet de « Super Gun » (canon à très longue portée) pour l’Irak, est assassiné dans son appartement bruxellois en mars 1990, provoquant ainsi l’abandon du programme.

Cependant, comme tout service de renseignement, le Mossad connut également certain échecs retentissants.

Le 7 janvier 1974, à Lillehammer (Norvège), dans le cadre de l'opération Colère de Dieu, le Mossad assassine par erreur Ahmed Bouchiki, un serveur marocain, présentant une ressemblance frappante avec Ali Hassan Salameh, cerveau du massacre de 1972. (..)

(..)

Le 24 septembre 1997, deux agents passent la frontière jordanienne munis de passeports canadiens, pour injecter un poison à l’un des leaders politiques du Hamas, Khaled Mechaal. Après avoir éxécuté leur mission, les deux agents sont découverts. La Jordanie négocie leur libération contre l'antidote du poison, qui permettra au numéro deux du Hamas de survivre, et la libération du fondateur du Hamas, le cheikh Ahmed Yassine.

Depuis plusieurs années, même si le Mossad semble avoir diminué ses effectifs, celui-ci reste très présent sur la scène internationale, en opérant dans des pays fortement hostiles à Israël, et en menant avec succès des opérations difficiles. Ses agents travaillant dans l'anonymat et la discrétion, leurs exploits ne sont souvent connus que par les hauts responsables politiques israéliens.


Le Mossad est-il encore crédible ? Par Paul Labarique
dommages collatéraux de la guerre en Irak
http://www.voltairenet.org/article13108.html


Vidéos Mossad :
http://www.juif.org/video/mossad/


Tzipi Livni, Ex-agent du Mossad,
et terroriste à Paris dans les années 80

Livni, du pur jus ! Elle a dû signer le "contrat". Tout pour la Nation, y compris le pire. Donc, elle sera pire qu'Olmert. Vraisemblablement l'article ci-dessous est à associer à celui paru sur Courrier International

la suite sur http://espionnage.over-blog.com/article-20271805.html

L'actuelle ministre des Affaires étrangères israélienne est pressentie pour occuper le poste de Premier ministre de l'Etat hébreu en cas de démission d'Ehoud Olmert. The Sunday Times revient sur le parcours de cette femme qui a été agent des services de renseignements israéliens.

Tzipi Livni, la favorite pour le poste de Premier ministre d'Israël, a été agent du Mossad, le service de renseignements extérieur israélien. Elle était en poste à Paris au début des années 1980, quand ce service menait une série de missions d'élimination de terroristes palestiniens dans des capitales européennes, selon d'anciens collègues.


Son lourd passé, par Uzi Mahnaimi The Sunday Times
voir Adriana http://espionnage.over-blog.com/article-20271805.html



Histoires secrètes du Mossad : De 1951 à nos jours (Poche)

Vidéos Mossad, dernier post d'Adriana sur son blog http://espionnage.over-blog.com

Tout le monde en parle [28/01/06]Mossad
envoyé par CatusJack 

A propos de son livre "Histoire Secréte Du Mossad" Gordon Thomas est invité chez Thierry Ardisson le 28 Janv 2006 , ou il fait de curieuses révélations ...
Voir Israel Tv :::
http://www.dailymotion.com/CatusJack/video/x1vyxh_911-the-dancing-israelis/1

Voir aussi ces vidéos exlusives qui ont un rapport avec les magouilles du mossad et des américains :

[En décembre 2001, une sortie de mass-media dans la ligne du courant dominant fait un rapport sur l'infestation américaine avec des espions israéliens et le crime organisé. 2 documentaires (12&14 dec 2006)rares tellement ils ont été bien cachés .]

1:::>>
http://www.dailymotion.com/CatusJack/video/x1m1q5_911the-israeli-trail-911-bbc-122001

2:::>>
http://www.dailymotion.com/CatusJack/video/x1m1yr_911the-israeli-connection-bbc-12200

Visitez ce lien "Le Rabbin Shmiel Borreman dénonce l'état voyou"ici :::>>
http://www.dailymotion.com/CatusJack/video/3813382

Posté par Adriana Evangelizt

Vidéo Histoire secrète du Mossad
http://espionnage.over-blog.com/article-20280761.html

3 vidéos : Confessions d'une Française, ex-agent du Mossad
http://espionnage.over-blog.com/article-20282553.html


___________________________________________________________________________________________________________________________


La parole. De Ségolène, sur Sarkozy :


"Notre principale priorité, ce doit être de s'opposer de toutes nos forces" à la politique menée par le gouvernement, a également affirmé Ségolène Royal, qui a en outre jugé que "sur la scène internationale (le président de la République) Nicolas Sarkozy ne fait pas particulièrement honneur à la France"

Entendu TV:

"La Justice rend un jugement, pas la Justice"

Et un article sur la "justice"
http://www.marcfievet.com/article-20283360.html


___________________________________________________________________________________________________________

 
Liens :

Israël, quelle place au sein de l'Union méditerranéenne ? S'interrogent les pays Arabes.
Cette Union, Sarkozy l'a voulue pour Israël.

Les pays arabes ont réclamé des "clarifications sur les conséquences" de l'entrée d'Israël dans l'Union pour la Méditerranée (UPM), dont le lancement solennel est prévu le 13 juillet à Paris, a annoncé vendredi 6 juin le ministre algérien des Affaires étrangères à l'issue du Forum des pays de la Méditerranée

"Ce n'est pas l'UPM qui doit faire la normalisation (des relations) entre Israël et les pays arabes, à laquelle n'était pas parvenu le processus de Barcelone" de 1995, liant l'Union européenne (UE) à cinq pays du sud de la Méditerranée, a-t-il dit.
(..)

(Un ministre algérien, Mourad Medelci) : les pays membres de la future UPM n'ayant pas de relations avec Israël ne devaient "pas être contraints de participer à des projets communs" avec cet Etat au sein de l'UPM.

 
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/proche_moyenorient/20080606.OBS7405/union_
pour_la_mediterranee__les_pays_arabes_veulent_con.html


Halte au triage alimentaire.Doublons la production mondiale.
http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Famine.php3

Les attaques contre Obama commencent . Du Parti républicain.
http://www.solidariteetprogres.org/article4225.html

Contestation mondiale bobo
http://www.verites.org/article-20119471.html


La dernière grande idée américaine  de « Ligue, ou  Concert des démocraties »,
qui pourrait imposer sa volonté collective par la force à travers le monde.
http://www.solidariteetprogres.org/article4212.html

Choix du pouvoir : Appauvrir le logement social pour enrichir le marché spéculatif

Non au hold-up sur le livret A !
Une vraie politique nationale du logement social

http://pcf-paris14.over-blog.org/article-20278945.html

Lettre à M.G. Buffet
http://eldiablo.over-blog.org/article-20278466.html


Point de vue : Le communisme est l'avenir de l'humanité
http://eldiablo.over-blog.org/article-20139858.html

Sarkozy paupérise les familles modestes pour secourir les plus pauvres !

http://sego-dom.over-blog.com/article-20286496.html

Ségolène : Un nouveau regard sur l'entreprise
http://sego-dom.over-blog.com/article-20286649.html

"Ratage généralisé des réformes de la droite"
http://sego-dom.over-blog.com/article-20283409.html

Les néocons, liens
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20272196.html

 Deshumanisation aujourd'hui :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/ameriques/20080606.OBS7446/ecrase_
dans_lindifference
__la_video_cree_lemoi.html 

La maltraitance des vieux
http://www.marcfievet.com/article-20271395.html 


Les propos de Mofaz, va-t-en guerre, irritent, et affolent les marchés pétroliers
http://usa-menace.over-blog.com/article-20268813.html

Ils veulent un Dieu, un despote et un pitre
http://usa-menace.over-blog.com/article-20287928.html

Desmond Tutu manifeste contre le blocus de Gaza
Israël = Afrique du Sud
Apartheid.


Il est temps de prendre des mesures exceptionnelles contre Israël
http://www.marcfievet.com/article-20277453.html

Extraits : Devant la faillite de la communauté internationale à demander des comptes à Israël, de nombreuses personnes, aux quatre coins du monde, ont commencé, en conscience, à prendre en considération l’appel de la société civile palestinienne à une résistance non-violente contre Israël jusqu’au terme des trois dimensions de l’oppression du peuple palestinien. Du proéminent historien israélien Ilan Pappe au Ministre juif du gouvernement sud-africain Ronnie Kasrils, en passant par l’Archevêque Desmond Tutu, un nombre grandissant de figures de renommée internationale ont établi des parallèles entre l’apartheid israélien et son prédécesseur sud-africain et ont, en conséquence, défendu le principe de mesures de type sud-africain.

Il est assez significatif de remarquer que l’ancien président US Jimmy Carter et l’ancien Rapporteur Spécial de l’ONU aux Droits de l’Homme, le Professeur John Duggard, qui n’ont certes pas encore repris le mot d’ordre du boycott, ont tous les deux accusé Israël de mener une politique d’apartheid contre les Palestiniens. Lorsque l’on tient compte du caractère canonique des résolutions de l’ONU à l’encontre des crimes d’apartheid, la position de Dugard ne doit pas être prise à la légère. Ceci pourrait bien être la première étape d’une très longue marche ayant pour finalité d’amener les Nations Unies à identifier Israël comme un Etat d’Apartheid et à adopter, en conséquence, les sanctions appropriées. 

En 2001 déjà, à Durban, en Afrique du Sud, malgré l’absence de volonté officielle de l’Occident de demander des comptes à Israël, le Forum des ONG de la Conférence Mondiale de l’ONU contre le racisme avait largement adopté le point de vue selon lequel la forme particulière d’apartheid israélien nécessitait un recours aux mêmes outils qui étaient venus à bout de son prédécesseur sud-africain. Beaucoup espèrent que « Durban 2 » continuera sur la lancée de cet acquis essentiel.

Peu de temps après Durban, des campagnes appelant au désinvestissement les firmes soutenant l’occupation israélienne se sont multipliées dans les campus états-uniens...


_______________________________________________________________________________________


 Bienvenue en enfer
Irak video


Prisonniers torturés

Lien

Crimes de guerre
Toujours plus loin dans l'horreur...
Lien

Viol des femmes Irakiennes
A leur sortie de prison certaines de ces femmes seronts assassinées par leur famille
pour laver le deshonneur...
Lien


http://le-guide.skyrock.com/index.html

__________________________________________________________________________________________

Mes stats :


Date de création : 11/07/2007
Pages vues : 223 147 (total)
Visites totales : 68 184
Journée record : 25/05/2008 (2 416 Pages vues)
Mois record : 05/2008 (41 888 Pages vues)
Ce dimanche, Blog Rank 89, 1914 pages vues ce jour
Blog créé en juillet dernier, j'ai commencé à m'en occuper vraiment fin 2007.

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Politique
commenter cet article
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 19:26

Merci à mes lecteurs. Ce 20 mai, 2240 pages lues, blog rank 86.




Alerte Pétrole !

D'une source financière sûre, spécialisée dans l'investissement,  des informations très graves viennent de tomber
dans ma boîte courriels.

Lisez-les dans l'avant-dernier post :
http://r-sistons.over-blog.com/article-19664817.html




Alerte  Censure !

Projets USA , le pays de la "liberté", de la "démocratie" :

Destruction massive des sites Internet gênants

TOUS les démocrates doivent se lever pour défendre
nos libertés fondamentales


 

Par ailleurs, le lendemain d'un appel du réseau Voltaire
informant des multiples menaces
dont font actuellement l'objet les journalistes du site,
celui-ci a été rendu INACCESSIBLE 24 h.

Il semble que les CENSEURS soient passés
à la vitesse supérieure...
en prévision d'une attaque US

(franco-US ?)
contre l' Iran

Voyez mon dernier post




A Noter  !

Si pour une raison ou une autre,
la France liberticide de Sarkozy
censure mon site,
je poursuivrai les publications
sur mon blog hébergé en Belgique.
Notez l'adresse :

R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Ce site R-sistons à l'intolérable a été créé il y a moins de dix mois
aujourd'hui il a nettement plus de 10.000 visiteurs individuels par mois
(60.000 visiteurs individuels actuellement + abonnés
+ visiteurs par moteurs de recherche ou par sites,
soit environ 120000 chaque mois)

Soutenez mon site d'informations alternatives, d'alerte, de dénonciation,
de résistance à l'intolérable qu'on nous prépare,
abonnez-vous à la newsletters gratuite(en haut à droite de l'écran),
recommandez ce site totalement indépendant
Merci de votre soutien

Pour le soutien au réseau Voltaire menacé, vous pouvez faire un don,
c'est possible à partir de la présentation de mon blog en haut à droite,
sous les livres édités par le site Voltaire



Mes autres blogs :

R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com




Rappel :
Les articles que j'écris
peuvent être reproduits, 
tout  ou  partie,
titre changé, etc,
sans autorisation,  
à condition de mentionner la source.



_________________________________________________________________________


Sélectionné pour vous  :

B I R M A N I E


Pourquoi la propagande pour une intervention internationale en Birmanie ? 

 

Extraits :

La décision de la junte birmane d’accepter de façon sélective l’aide humanitaire de pays amis comme la Chine, l’Inde et la Thaïlande et pas des Etats-Unis, ne surprend pas vraiment. L’administration Bush n’a guère caché le fait qu’elle était en faveur d’un « changement de régime »  en Birmanie, c'est-à-dire du remplacement du régime militaire par un gouvernement dirigé par la dirigeante de l’opposition, Aung San Suu Kyi, plus favorable que la junte à une ouverture du pays aux investisseurs étrangers et aux intérêts américains.   

Le fait que les Etats-Unis ont la junte dans le collimateur n’a rien à voir avec une préoccupation pour les droits démocratiques ou le bien-être du peuple birman.

L’hostilité de Washington au régime birman est motivée surtout par l’étroite association de ce dernier avec la Chine,
considérée par les Etats-Unis comme leur principal rival potentiel. Durant les huit dernières années, l’administration Bush a poursuivi une stratégie du renforcement de la coopération militaire et de l’établissement de bases dans une suite de pays situés autour de la Chine et allant du Japon et de la Corée du Sud aux Philippines, à l’Indonésie et l’Australie, en passant par l’Inde le Pakistan, l’Afghanistan et les républiques d’Asie centrale.

La Birmanie représente une faille considérable dans les efforts pour « contenir » la Chine. Ce pays est situé près du détroit stratégique de Malacca, la principale route maritime reliant l’Asie du Nord-est, y compris la Chine, aux ressources énergétiques du Moyen-Orient et de l’Afrique. Le contrôle de tels « points d’étranglement » fait depuis longtemps partie des plans navals américains. La Chine a aidé la Birmanie à construire divers équipements navals et compte sur l’accès aux ports birmans, ce qui fait partie de ses efforts pour protéger les routes maritimes vitales pour sa propre économie. 
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9027


Trompe-l'oeil : Les Etats-Unis vont-ils gagner la guerre en Irak ?
Alain Gresh du Monde Diplomatique
http://www.marcfievet.com/article-19721553.html

B. Delanoe, seul rival sérieux de S Royal
http://www.marcfievet.com/article-19656158.html
http://www.marcfievet.com/article-19656457.html
(Personnellement, je ne le soutiens pas, trop libéral, trop bobo, trop citadin, trop sioniste, trop communautariste)

Besancenot, cauchemar du PS
(Et j'ajoute, mis en avant par les médias aux ordres comme arme anti-PS, pour favoriser la division de la gauche... et l'élection en 2012 d'un candidat libéral )
http://www.marcfievet.com/article-19656162.html 

Totalitarisme de marché, démocratie qui s'étiole, Besancenot....
http://www.marcfievet.com/article-19584682.html

Israël, La France et la bombe
http://www.marcfievet.com/article-19547469.html

Kouchner faux humanitaire et vrai militariste,
FR2 fausse chaîne publique et vraie chaîne communautariste
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-19542084.html
http://www.marcfievet.com/article-19547229.html

Dernières tendances du terrorisme international
http://www.marcfievet.com/article-19655733.html

L'argument final: Bush met Israël au centre de la campagne électorale.
Un soutien qui préfigure des guerres agressives illimitées
http://www.marcfievet.com/article-19628318.html

Irsaël : Espérance de vie plus courte pour la minorité arabe
http://www.marcfievet.com/article-19628070.html

Le travail au noir : Une fraude parfois vitale ?
http://www.marcfievet.com/article-19655677.html

VIDEO Attali et le Gouvernement mondial
http://www.dailymotion.com/video/x596he_gouverneme  
 
Le Pentagone menace le cyberspace
http://www.marcfievet.com/article-19609994.html

Médias américains manipulés par le Pentagone
http://www.marcfievet.com/article-19609246.html

Rappel : Révolution bolivienne, révolution mondiale (superbe article)
http://www.marcfievet.com/article-19600787.html

Affaire Kerviel, nouvelles révélations
http://www.marcfievet.com/article-19541439.html

Les délocalisations ne font que commencer
http://www.marcfievet.com/article-19556535.html

L'impossible Europe politique
http://www.marcfievet.com/article-19541227.html

Beyrouth : L'hypothèse américaine
http://www.marcfievet.com/article-19540789.html




Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez.
 Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez. 

 

Avaaz : Campagne pour un cessez-le-feu au Moyen Orient



Le Moyen-Orient oscille entre l’espoir et l’anéantissement. La semaine dernière, le chef égyptien des renseignements avait laissé entendre que l’accord de paix que les Palestiniens ont présenté aux Israéliens pourrait porter fruit, mais en vain. Les violences ont de nouveau éclaté au cours de la dernière semaine et on pressent la menace d’une escalade de part et d’autre du conflit. George Bush est actuellement en visite au Moyen-Orient mais il ne sera pas d’une grande aide pour restaurer le climat de calme souhaité.

Les membres d’Avaaz en Israël et Palestine nous ont fait part de leur désir de voir conclure un accord de cessez-le-feu. L’opinion publique et les membres du Quartet international, après le lobby que nous avons mené directement auprès des autorités européennes, palestiniennes et israéliennes, soutiennent également cette idée. Les leaders étant préoccupés par des remous internes qui se menacent d’éclater en de plus grands conflits régionaux, les chances de parvenir à un accord de paix semblent ténues. C’est pourquoi nous devons agir sans plus tarder.

Avant que d’autres violences n’éclatent de plus belle, nous travaillons à finaliser de toute urgence une énorme campagne de publicité (panneaux-réclames, annonces dans les journaux, pub sur Internet) pour appeler à un cessez-le-feu au Moyen-Orient. Nous avons besoin de 40 000 euros pour finaliser cette campagne et les heures sont comptées. Il faut faire vite. Chaque petit don compte.

Cliquez ici pour voir les publicités et les annonces


https://secure.avaaz.org/fr/ceasefire_campaign/8.php?cl=89805572

Une campagne créative peut faire toute la différence. Au Japon, la presse a rapporté que notre publicité "spoof" sur le titanic à la Conférence sur les changements climatiques de Bali a aidé à faire changer les politiques du gouvernement. Cette fois, nos publicités pour un cessez-le-feu seront diffusées massivement dans les grandes institutions de presse israéliennes que sont le Yediot Aharonot et Ha’aretz et sur de grands panneaux-réclames partout à travers le pays.

Notre campagne indiquera clairement que l’accord de cessez-le-feu devra convenir aux deux parties impliquées dans le conflit et qu’il requerra un arrêt immédiat des tirs de roquettes et des intrusions. L’entente exigera la réouverture du passage de Rafah et la réadmission de l’aide humanitaire (également pour empêcher la contrebande d’armes) et l’élaboration des prémisses d’un échange de prisonniers comprenant le soldat israélien Gilad Shalit. En plus de ramener la paix et la sécurité à Sderot et Gaza, le cessez-le-feu devra jeter les bases d’une paix durable, une idée qui est non seulement défendue par le Hamas mais aussi par le Président palestinien Mahmoud Abbas.

Cette campagne ciblera d’abord Israël et la réponse qu’il donnera à la proposition apportée par l’Égypte.Nous invitons donc les membres israéliens d’Avaaz à choisir les publicités qui auront le plus d’impact. Vous êtes également invités à donner votre avis sur cette campagne et sur le genre d’initiative qui devrait être menée en parallèle du côté palestinien. Soixante ans après la création de l’État d’Israël en 1948, les Palestiniens n’ont toujours pas obtenu leur indépendance, les Israéliens souffrent toujours de l’insécurité et les enfants des deux côtés ne peuvent toujours pas dormir en paix. Et ce conflit continue de fait des ravages tout autour et partout dans le monde. Plus que jamais, les gens ordinaires de part et d’autre du conflit réclament un meilleur avenir. Prêtons-leur main forte pour que leurs voix soient entendues avant qu’il ne soit trop tard. Cliquez ici pour faire un don et soutenir notre campagne pour un cessez-le-feu :

https://secure.avaaz.org/fr/ceasefire_campaign/8.php?cl=89805572

Avec espoir et détermination,

Paul, Galit, Ricken, Veronique, Graziela, Pascal, Ben et toute l’équipe d’Avaaz



A PROPOS D'AVAAZ

Avaaz.org est une organisation non gouvernementale indépendante à but non lucratif, qui mène des campagnes mondiales pour faire en sorte que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Avaaz ne reçoit aucun financement d'aucun gouvernement ou entreprise. L'équipe d'Avaaz est basée à Londres, New-York, Paris, Washington, Genève, et Rio de Janeiro.



______________________________________________________________________________________


Interpol, les Farc et Chavez
L’ordinateur de Gauche et l’ordinateur de Droite

par Romain Migus | Caracas (Venezuela) | Focus | Les agences de presse anglo-saxonne ont donné un large écho au directeur général d’Interpol qui aurait confirmé les liens secrets entre le président Hugo Chavez et les FARC. Or, observe Romain Migus, le rapport d’Interpol dit le contraire de ce que les agences de presse ont relayé : l’agence internationale de coopération policière a constaté que l’ordinateur d’un chef rebelle, saisi par l’armée colombienne, a été manipulé par elle en profondeur de sorte qu’il est impossible d’authentifier les documents qu’elle prétend y avoir trouvé. Étrange : au même moment, le témoin clé dans une autre affaire était extradé hors de Colombie avec les documents, authentifiés ceux-là, d’un autre ordinateur. Ils mettaient très gravement en cause le président colombien Alvaro Uribe.





Ménard (RSF) manipulé par la CIA : Dixit Zemmour
http://www.dailymotion.com/relevance/search/zemmour/video/x57ygj_menard-manipule-par-la-cia-dixit-ze_newss

Bush annonce aux députés arabes la guerre contre les peuples de la Région
http://www.alterinfo.net/Les-deputes-arabes-Bush-annonce-la-guerre-
contre-les-peuples-de-la-region_a19918.html
.

Abbas protège-t-il l'entité sioniste ?
http://www.come4news.com/les-declarations-de-blair-affirment-le-role-des-services-dabbas-pour-proteger-lentite-sioniste-673290

Les déclarations de Blair affirment le rôle des services d'Abbas pour protéger l'entité sioniste
Augmentation du prix des denrées alimentaires :
La mise en garde de la BM
http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939177.

Le bellicisme et l'insécurité, cadeaux offerts par Bush aux peuples de la région  18/05/2008

La députée iranienne a fustigé les politiques du président américaines au Moyen Orient, à l'origine de l'insécurité et du bellicisme dans cette région. Interrogée sur la visite de Bush dans la région, Elham Amine-Zadeh, membre de la commission de la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien a critiqué Bush pour n'avoir offert aux peuples de la région que la guerre, l'effusion du sang et l'insécurité, et un quotidien parsemé de drame et de tragédie. La députée iranienne a ajouté que le monde d'aujourd'hui était en proie aux crises qui traversent l'Irak, l'Afghanistan, le Liban et la Palestine, crises provoquées par les Etats-Unis. Amine-Zadeh a réitéré que l'attentat contre les diplomates iraniens en Irak constituait une autre conséquence néfaste de la visite au Moyen Orient de Bush
IRIB
http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939174


Bush : Une politique étrangère désastreuse, selon le New York Times

La stratégie de George W Bush fait honte aux Etats-Unis, a rapporté le quotidien américain,
New York Times, dans son édition électronique.

" La politique étrangère de Bush est honteuse pour le Président de la République et nuisible aux Etats-Unis" a précisé ce quotidien. "

L'exemple le plus manifeste, ce sont les déclarations devant le parlement israélien de Bush qui a vivement critiqué, le candidat démocrate à l'élection présidentielle, Barak Obama.

A noter que dans son discours au parlement israélien, le Président américain, George W Bush avait assimilé ceux qui souhaitent négocier avec les terroristes et les extrémistes, à ceux qui travaillaient pour les Nazis.
http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939170&paa=1&zaa=



Bush à fond derrière Israël
(17/05/2008)
Mettant en parallèle l'époque nazie et le "grand combat idéologique" en cours au Proche-Orient, pour refuser de transiger avec les extrémistes, George Bush a rejeté les appels à prendre ses distances avec Israël pour aider à résoudre les problèmes de la région. Au contraire. "La population d'Israël n'est peut-être que d'un peu plus de sept millions d'habitants mais quand vous avez affaire au terrorisme et au mal, vous êtes 307 millions, car les États-Unis d'Amérique sont à vos côtés. Nous ne baisserons jamais la garde ni ne perdrons notre détermination."
http://gaelle.hautetfort.com/archive/2008/05/19/bush-vous-etes-307-millions.html



Bush : Echec au Moyen Orient
Le Président américain, George W Bush a échoué à réaliser ses objectifs, surtout économiques, lors de sa visite dans la région, et en particulier en Arabie Saoudite. George Bush a reçu une fin de non-recevoir de la part des autorités saoudiennes à sa demande d'augmenter leur production du pétrole. Les autorités saoudiennes n'ont accepté que d'augmenter de 300.000 barils par jour leur production du pétrole, ce qui a été perçu comme un échec politique et économique pour les Etats-Unis.

Alter Info l'Information Alternative

Lire la suite : http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939168.



VIDEO Naissance de l'Empire russe
http://www.dailymotion.com/video/x5gwhd_naissance-de-lemp...


Les neocons ensanglantent le monde... et s'en vantent
Hubert H(..)   " Un lien trouvé depuis Agora Vox. Les sionistes français main dans la main avec les néocons américains :
http://leblogdrzz.over-blog.com/article-19638099.html
Bravo pour votre blog. "



Santé :
Au fil de  ces mesures de Sarkozy obscènes, la notion même d'assurance-maladie solidaire est méthodiquement vidée de son sens, par ceux là même qui devraient la sauver, pendant que dans la coulisse les assureurs privés se frottent les mains. (..)
http://ensemblepourunesantesolidaire.fr/index.php?option=com_joomlapetition&func=viewcategory&Itemid=99999999&catid=1


[Ensemble pour une santé solidaire-Appel à signer|http://ensemblepourunesantesolidaire.fr/index.php?option=com_joomlapetition&func=viewcategory&catid=1]

___________________________________________________________________________________________________


dernières parutions http://mondialisation.ca


Articles Récents
  Les tueurs du Kosovo
- par Rick Rozoff - 2008-05-19
 
  60 ans après la Nakba : les Palestiniens, un peuple
Chronique du soixantième anniversaire de la Nakba
- par Julien Salingue - 2008-05-19
 
  Pourquoi cette campagne de propagande pour une intervention internationale en Birmanie ?
- par Peter Symonds - 2008-05-19
 
  Tremblement de terre en Chine : lourd bilan des victimes et grandes conséquences économiques
- par Alex Lantier - 2008-05-19
 
  Mais, où s'arrêtera la folie ?
- par Robert Fisk - 2008-05-19
 
  Les Saoudiens et les Américains en lutte contre le défi iranien
- par M K Bhadrakumar - 2008-05-19
 
  Irlande : ce référendum européen dont personne ne parle
- par Marianne - 2008-05-19
 
  Sarkozy an 1
Entretien avec René Naba
- par Sarkophage - 2008-05-19
 
  10 guerres, 10 médiamensonges.
- par Michel Collon - 2008-05-17
 
  L’État, garant des spéculateurs
- par Eberhard Hamer - 2008-05-16
 
  Le tsunami au Sri Lanka : Une étude de cas des missions humanitaires américaines
- par K. Ratnayake - 2008-05-16
 
  Le rôle prédominant de la CIA au Venezuela
Entretien avec Eva Golinder
- par Jean-Guy Allard - 2008-05-16
 
  Les guerres et nos rendez-vous manqués
Entretien avec Jean Bricmont
- par Pablo Rodriguez - 2008-05-15
______________________________________________________________


Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Politique
commenter cet article
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 22:05



http://mondialisation.ca


Mes amis,

Mon intention était juste de porter à votre connaissance la censure que l'Amérique,  pays auto-proclamé défenseur des libertés et de la démocratie, s'apprête à mettre en place quand les circonstances lui sont défavorables. Comment ? En envoyant un "tapis de bombes" sur Internet. Décidément, ce pays ne connaît que la force. Malheur à ceux qui se trouvent sur sa route !

Chavez ose se mesurer à l'Empire ? L'Amérique Latine ose se libérer du joug américain en organisant un marché économique et une défense communes ? Washington veut être le maître, quitte à fabriquer artificiellement des conflits, des crises, des guerres, des banqueroutes, au gré de ses intérêts  financiers et des besoins de ses multinationales.

Il est temps que soit mise à jour, et désamorcée, l'imposture américaine qui gangrène la planète avec ses armées, ses bases militaires, ses consulats, ses agents, ses lobbies, ses associations pseudo-démocratiques... Un peuple, une caste financière, ne peut impunément, indéfiniment, s'arroger le droit de vie et de mort sur les peuples - et surtout de mort, d'ailleurs.

Et la France, et l'Europe, devraient s'agenouiller devant cette puissance maléfique ? C'est insupportable. Jour après jour, partout, l' Empire usraélien tisse sa toile, avec ses murs, comme au Mexique ou en Palestine, ses "miradors", ses forteresses, ses ghettos dorés, ses prisons, ses centres de tortures, ses officines de "conseils", ses multinationales prédatrices.. Là, un pays est morcellé, dépecé ou quadrillé, ailleurs il est mis en coupe réglée avec des fantoches cupides et corrompus à sa tête.. même les espaces protégés cessent de l'être : tout doit être exploité, rentabilisé, marchandisé ! Le rouleau compresseur broie tout sur son passage.

Les criminels qui sont à la tête de l'Empire dépossèdent les pays, les peuples, de leurs libertés,  de leurs terres, et même de leur existence ! L'humain est sacrifié au profit de sordides intérêts. Les banques et les armes ne suffisent pas ? Il faut des ressources naturelles, toujours plus, partout, pour alimenter un niveau de vie indécent ? Alors, on programme une guerre, on lâche des bombes partout comme bientôt sur le Net - et on s'empare des richesses du sous-sol. Cela s'appelle du vol.

Et pour que les peuples ne se révoltent pas, cynisme suprême, on invente des excuses, on imagine des mensonges, toujours les mêmes, complaisamment relayés par les Médias : La lutte contre le terrorisme, la sécurité, la liberté, la démocratie, la civilisation, les armes de destruction massive... Les armes des nains, face à la puissance militaire usraélienne ! Pures paranoïas, soigneusement entretenues dans l'esprit des crédules.

Mensonges, vols, crimes, cupidité, égoïsme, orgueil, convoitises, amour démentiel de l'argent - de Mâmon ! Rien ne manque à la panoplie de la crapulerie aux commandes. Et cette crapulerie, on l'enrobe, suprême hypocrisie, d'un joli vernis "chrétien", de valeurs nobles comme celle de la Liberté. Bush rêve d'imposer au monde entier sa conception de la société, son modèle américain, pétri d'égoïsme et d'injustices, il entend apporter, selon ses propres termes, la "liberté" à toute la planète. Une liberté qui ressemble plus à un asservissement à Mâmon, quelqu'en soit le prix.  Une liberté qui, en réalité, fait le malheur de pans entiers de l'humanité. Une liberté aux couleurs du sang et à l'odeur de la mort. Une caricature de liberté. Les néocons sont des illuminés à apparence humaine. Oui, de dangereux psychopathes qui vont jusqu'à sacrifier les intérêts de leur nation à ceux d' Israël, au nom d'une interprétation erronée de la Bible. Démentielle. Monstrueuse. Le monde doit se libérer de ces chaînes. Pour son bonheur, pour sa survie. Il y a urgence !

En Amérique Latine, en tous cas, on a compris. Et pour l'Amérique des néocons, comme d'ailleurs en France pour les Grands patrons du Medef, c'est insupportable, impardonnable. Le pouvoir ne doit pas être contesté. Encore moins partagé. 

Les requins sont partout, à l'affût de la moindre terre, de la moindre pépite, de la moindre forêt. Tout est bon ! Hier, j'ai entendu dire à la radio que le Baron de Seillières avait gagné en une journée 95 millions d'euros. L'avidité et l'immoralité sont à leur comble. Impunément !

Par notre passivité, par notre indifférence, par notre aveuglement, nous sommes coupables. Mais il y a pire : ceux qui sont chargés d'informer. Ceux-là se rendent complices des crimes perpétrés par l'Empire.

Quand l'abjection atteint de tels sommets (voyez l'article de mondialisation.ca joint), alors il est temps d'ouvrir toutes grandes les portes des tribunaux. Les peines doivent être exemplaires pour les bourreaux de l'humanité. Nous avons le nombre, nous avons Internet - pour l'instant !

Paralysons toute l'activité en organisant une grève générale ! Des achats (à part ceux qui sont vitaux), du travail, des impôts, du service militaire le cas échéant.... Montrons-leur que nous existons ! Et que nous ne voulons pas leur offrir nos vies ; Elles nous appartiennent !

Votre Eva



Abonnez-vous à ce blog, recommandez-le : c'est à droite sur l'écran, en haut. Ainsi que les liens vers mes autres blogs. Encore ce matin, j'ai sorti un nouveau post sur celui sur la désinformation...



_______________________________________________________________________________________




Le Pentagone veut pouvoir détruire
tous les sites Internet qui le gênent



Le Pentagone a décidé de se doter d’une unité spécialisée capables de détruire
soudainement l’ensemble des sites internet de ses adversaires en cas de conflit.

La « guerre des réseaux » (Network Warfare) est du ressort de l’Armée de l’Air.
Elle est dirigée par le
général Keith B. Alexander, le patron de la NSA.

La 67eme brigade de guerre des réseaux dispose déjà de plus de 8 000 hommes
sous le commandement du
colonel Joseph Pridotkas. L’un de ses esquadrons
sera équipé, d’ici octobre, de puissants robots capables de faire tomber
des milliers de sites à la fois.

Il s’agit d’appliquer le concept du « tapis de bombes »
au cyberspace,

indique
le colonel Charles W. Williamson dans le dernier numéro de l’Armed Forces Journal.

Jeudi 15 Mai 2008

http://www.voltairenet.org http://www.voltairenet.org

http://www.alterinfo.net/index.php#mod_211526


La dernière étape !
Je pense que voila la dernière étape avant "les attaques", couper les informations fait partie des stratégies de toutes les armées .
Au fait, on ne sait toujours pas qui a coupé les câbles sous-marins ???

sur Come4news



______________________________________________________________________________________



A signaler (paru ce jour) :


Armes sismiques. En Chine, tremblement de terre...  politique ?

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/16/armes-sismiques-4180178



________________________________________________________________________________________



Pétition destitution Sarkozy


Faut-il accepter que notre pays soit gouverné pendant quatre ans encore par un homme qui, tout le laisse à penser, ne jouit plus de l’ensemble des facultés intellectuelles nécessaires à cette tâche ?

9 mois après son accession au pouvoir Nicolas Sarkozy a-t-il fait le vœu de dissimuler son incompétence en mettant les français à genoux et en précipitant la France dans le gouffre ?

C’est pourquoi, je considére qu'il est de mon devoir d'alerter l'opinion sur une avalanche d'événements qui nous font penser que notre démocratie est en danger.

Plus vous serez nombreux à signer cette pétition et plus, avec le secours de l'Assemblée Nationale, du Sénat, du Conseil Constitutionnel et de tous les corps constitués réunis, nous pourrons, nous le peuple, ensemble, mettre un terme au gâchis, éviter un naufrage et peut-être réussir à dissoudre le Pignouf !

Pourquoi ?..

1. Parce que Nicolas Sarkozy tente de mettre en coupe réglée l’ensemble des pouvoirs et des contre-pouvoirs ;
2. Parce qu'il remet en cause la laïcité ;
3. Parce qu'il a décidé de vendre du nucléaire à la Terre entière, démocraties comme dictatures ;
4. Parce qu'il veut aligner la France sur les positions politiques, militaires et économiques des ?tats-Unis d’Amérique ;
5. Parce qu'il est en train de défaire les liens patiemment tissés pendant soixante ans entre l'Allemagne et la France;
6. Parce qu'il a bafoué la souveraineté du peuple en effaçant le référendum de 2005 ;
7. Parce qu'il veut broyer l’école publique en hissant le rôle éducatif des curés au-dessus de celui des instituteurs ;
8. Parce qu'il remet ouvertement en cause l’autorité du Conseil constitutionnel ;
9. Parce qu'il se présente comme étant l’ami personnel du dictateur Poutine et qu'il l'a félicité pour sa victoire grâce à des élections truquées ;
10. Parce qu'il veut réécrire les lois en les rendant rétroactives ;
11. Parce qu'il a décidé seul d'installer une nouvelle base militaire dans le golfe persique pour préparer aux côtés des USA une prochaine guerre contre l'Iran ;
12. Parce qu'il insulte un citoyen en public, lui lance «Casse-toi, pauv'con» alors qu’en figure modèle, il est à la tête de la Nation pour travailler à notre bien, pas pour nous insulter ;
13. Parce que pendant sa campagne il avait promis aux salariés français d'augmenter leurs salaires de 25% et qu'à la place il n’a augmenté que le sien et de 206% ;
14. Parce qu'il se montre hypernerveux, colérique, atrabilaire, susceptible, grossier et imprévisible, ce qui glace le sang quand on sait qu'il est le maître du feu nucléaire ;
15. Parce que sa culture «bling-bling» est incompatible avec la mission que le peuple lui a confiée ;
16. Parce qu'il ravive tous les communautarismes ;
17. Parce qu'il est indigne d'un Président de la République de profiter de la signature de contrats dans un pays voisin pour chouraver le stylo qu'on lui a prêté ;
18. Parce que la presse du monde entier se moque de lui et que la France n’avait pas besoin de ça ;
19. Parce qu'avec le bouquet fiscal, il a choisi le camp des ultras riches contre le reste de la nation ;
20. Parce qu'au travers de la loi Dati il veut bafouer la devise de la République Française : "Liberté, égalité, fraternité" ;
21. Parce qu'il s’est entouré d’une cour et de laquais bien que le peuple ait dit non à la royauté il y a 219 ans déjà ;

… Alors, pour toutes ces raisons nous sommes résolus à donner nos voix pour que soient entamées toutes procédures légales afin que soit destitué Nicolas Sarkozy de ses fonctions de Président de la République, tel que prévu par l'article 68 de la constitution du 4 octobre 1958.

http://www.antisarkozysme.com/signez.php

http://www.antisarkozysme.com



________________________________________________________________________________________



Des navires américains au large du Venezuela. Objectif : Remodeler le monde pour établir la domination des multinationales américaines. Au détriment des peuples !



Le premier juillet prochain, l’ armée US réactivera la Quatrième Flotte, avec l'intention « de combattre le terrorisme », les « activités illégales » et d'envoyer un « message » au Venezuela et au reste de la région. Il s'agit là de la première réaction par une projection de longue haleine de la part de Washington, après l'attaque au campement des FARC (en Équateur) au mois de mars dernier, qui a fait trembler l’échiquier régional et a mis en évidence la faiblesse de la superpuissance et l'isolement de ses alliés dans la région.

Image:Thumb_KERNAN.jpgLe communiqué du Pentagone, émis le 25 avril, fait valoir que la réactivation de la Quatrième Flotte - créée en 1943 pour faire face à la menace des sous-marins nazis dans les Caraïbes et l'Amérique du Sud et dissoute en 1950 - servira à « démontrer l’engagement des USA auprès de leurs partenaires régionaux ». La flotte sera commandée par le contre-amiral Joseph D. Kernan, actuel chef du Commandement de la Guerre spéciale navale, et aura sa base à Mayport, en Floride ; elle dépendra du Commandement Sud basé à Miami.
 
Onze navires, dont un porte-avions et un sous-marin nucléaire, constitueront le noyau initial de la flotte.

La décision du Pentagone intervient à un moment de tension particulière en Amérique du Sud et d'extrême volatilité sur les marchés de matières premières. On ne doit pas oublier qu'un tiers des importations de pétrole des USA proviennent le Venezuela, du Mexique et de l'Équateur, ce qui fait de la région un espace stratégique pour maintenir la suprématie économique et militaire du principal pays de la planète.

Deuxièmement, l'empire vient de subir une série de défaites dans la région : le triomphe de Fernando Lugo au Paraguay, la création imminente du Conseil sud-américain de la Défense à la demande du Brésil et du Venezuela, la consolidation du processus conduit par Rafaël Correa en Équateur, qui implique des revers pour les multinationales pétrolières et minières, et la consolidation de l'indépendance économique de pays comme le Brésil, qui visent à renforcer un Mercosur chaque fois moins dépendant des économies du premier monde, parmi les plus significatives.

À tout cela on doit ajouter, en troisième lieu, les fortes tendances à l'instabilité dans la région, comme le montrent les récentes révoltes en  Haïti, le conflit intense pour l'hégémonie en Bolivie et l'offensive de secteurs du grand patronat contre le gouvernement de Cristina Fernández en Argentine. Devant ce panorama, dans lequel l'instabilité tend à être accentuée par la spéculation féroce du capital qui provoque des hausses spectaculaires des prix des aliments, la réactivation de la Quatrième Flotte signifie que les USA misent sur un interventionnisme de type aéronaval et non terrestre, comme le reconnaît l'analyste conservateur argentin Rosendo Framboisier (« la Quatrième Flotte et les sous-marins de Chávez », 28 avril, dans Nueva Mayoría).

En effet, embourbé qu’il est en Iraq et en Afghanistan, le Pentagone ne dispose pas de forces terrestres à « distraire » dans d'autres théâtres d'opérations. D’où son choix de se fortifier par des moyens aériens et navals pour contrôler une région qui s'avère toujours plus hostile. Mais le déploiement de la Quatrième Flotte n'est pas seulement un avertissement mais surtout une menace. Bien que Hugo Chavez ait déclaré que « le vieil empire ne fait plus peur », ce qui est sans doute vrai de manière générale sur la scène latino-américaine, concrètement Washington est encore capable de fabriquer des crises comme il le démontre ces jours-ci en Bolivie. Dans ce pays andin se met en place une stratégie planifiée de longue date, qui prétend apprendre des « erreurs » commises au Venezuela, où l'échec du coup d'État d'avril 2002 a été à la base de la radicalisation du processus.

En Bolivie, au contraire, on met en oeuvre une stratégie moins stridente mais aussi destructive que le putschisme, basée sur une demande d’autonomie qui en réalité fait partie du projet stratégique d'Evo Morales mais qui est utilisée avec des fins opposées : au lieu de donner du pouvoir aux mouvements sociaux et à la société civile, il cherche à blinder les intérêts de l'oligarchie de la province de Santa Cruz et à freiner le processus de changements entamé par le gouvernement de la La Paz. Le résultat, dans le moins pire des scénarios, est la fabrication d'un processus qui peut entraîner le gouvernement d'Evo dans une crise d'État, qui le forcerait à négocier à la baisse le programme de changements ou qui provoquerait sa démission pour éviter une guerre ou la division du pays.

À ce stade, il vaut la peine de tenir compte des réflexions du géographe US David Harvey, qui soutient que le néo-libéralisme se caractérise par ce qu’ il appelle « accumulation par dépossession », autrement dit l'appropriation de biens communs, entreprises et jusqu'à des États. Dans un article récent (« Le néo-libéralisme comme destruction créative »), Harvey soutient que pour « restaurer le pouvoir de classe » - menacé par les rébellions à partir des années 60 - on fabrique des crises pour pouvoir imposer les recettes néo-libérales. Ces crises peuvent prendre des formes très diverses : le coup d'État, comme au Chili en 1973 ; l'invasion, comme en Iraq ; ou la menace de banqueroute, comme on l’ fait avec la ville de New York en 1975 pour mettre en échec les syndicats municipaux.

Ce qui est certain est que l'accumulation par dépossession ne peut pas se faire sans violence, matérielle, symbolique, ou les deux à la fois, dans un processus totalement antidémocratique d'imposition verticale d'un modèle de société. Il ne s'agit plus seulement de défendre les privilèges d'une classe sociale, comme cela est arrivé dans les années 60 et 70 au moyen de coups d'État dans toute la région. Disons que celle-là était une tactique « de défense » de ceux d'en haut pour de maintenir leurs privilèges. Maintenant les choses sont complètement différentes : On cherche à remodeler la carte de la région, et du monde, pour les multinationales et l'empire, en déplaçant des populations entières de territoires où il y a des richesses naturelles ou là où le capital cherche des terres pour produire des marchandises au moyen de monocultures. Et, pour cela, balayer par la corruption, ou à la force, les gouvernements qui gênent.

 La Quatrième Flotte est une pièce de plus de cet engrenage.


http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8989



_______________________________________________________________________________________________________________________



Une tentative de putsch contre le Hamas organisée par les USA



http://www.marcfievet.com/article-19570341.html


Comment les États-Unis ont organisé une tentative de putsch contre le Hamas par Julien Salingue Mondialisation.ca, Le 12 mai 2008 Le blog de Julien Salingue Près d'un an après la division politique entre la Cisjordanie et la Bande de Gaza, [...]



_______________________________________________________________________________________


Vendredi 16 mai 2008
par L' Aviseur  
 
Eva Golinger : la révolution bolivarienne,
pour moi, est une révolution mondiale.
 
ALLARD Jean-Guy, GOLINGER Eva
 
Son nom et son accent sont du cinéma. Son style d’adolescente incorrigible, son regard moqueur et l’ironie de son sourire ne laissent personne indifférent. De père nord-américain et de mère vénézuélienne, Eva Golinger a tout pour surprendre.

Avocate formée à New York, elle s’est spécialisée en droits de l’homme internationaux et a quitté la métropole yankee pour s’installer dans la Venezuela qu’elle ne cesse de défendre avec passion.

Son premier livre, "Le code Chavez", qui déchiffre l’intervention des États-Unis dans cette nation sud-américaine, a été qualifié par l’ex vice-président José Vicente Rangel, de « rappel hallucinant de ce que le Venezuela a vécu de 2001 à 2003 ».

Son œuvre la plus récente, "Bush contre Chávez : La guerre de Washington contre le Venezuela", documente l’escalade constante des attaques impériales contre la Révolution bolivarienne.

Elle affronte sans sourciller, indistinctement, la CIA, le Pentagone, la NED, RSF, la USAID, la mafia vénézuélienne de Miami ou le paramilitarisme colombien, avec la fougue du procureur qui affronte le tribunal avec des preuves irréfutables dans son dossier.

Depuis Caracas, l’avocate et chercheure vénézuélienne-nord-américaine Eva Golinger répond à nos questions :

par JEAN-GUY ALLARD

On affirme que le coup d’État contre Chavez porte la signature de la CIA. Tu as largement étudié la question : comment, pour toi, ce fait apparait-il dans toute son évidence ?

Il y a différents facteurs que j’ai pu détecter et dénoncer tout au long d’une recherche que j’ai commencée il y a plus de cinq ans en utilisant la Loi d’accès à l’information (FOIA) pour démontrer comment la CIA et les autres agences du gouvernement étasunien ont été impliquées dans le putsch contre Chavez. Les faits et les preuves...


Extrait (faute de place) :


L’ambassade des États-Unis au Venezuela est très active. Aujourd’hui, sa principale stratégie est la subversion. Cela se manifeste par le financement de la USAID, la NED, el IRI, la NDI, el Freedom House, CIPE, etc, à des groupes de l’opposition, mais il y a aussi une tentative de pénétration des secteurs et communautés chavistes. Cette dernière tactique est une des plus dangereuses et efficaces. En 2005, l’ambassadeur des USA d’alors à Caracas, William Brownfield (il est maintenant ambassadeur en Colombie) a commencé à ouvrir ce qu’ils appellent les "American Corners" dans différentes villes vénézuéliennes. Actuellement, ils sont à Maracay, Margarita, Barquisimeto, Maturín, Lecherías et Puerto Ordaz. Ce sont de petits centres de propagande et de conspiration qui servent de cellules pour recruter et réunir l’oposicionismo. Le gouvernement vénézuélien n’a pas encore pris de mesures concrètes pour éliminer cette initiative illégale (elle viole la Convention de Vienne puisqu’il s’agit de sièges consulaires sans autorisation du Ministère des relations extérieures).



(formidable article, très long ! : suite à
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6649)

Je vais prochainement traiter du sujet : Les ONG, et autres officines très troubles...


________________________________________________________________________________________


A lire aussi :

Les guerres et nos R.V. manqués
 
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6651

La guerre devient globale
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6213

Le Kosovo : Une colonie de l'OTAN dans le Nouvel Ordre Mondial
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6247

Le dernier article de Georges Stanechy
http://stanechy.over-blog.com/

Dérives de nos sytèmes de retraite
http://www.marcfievet.com/article-19584923.html

Pour un protectionnisme européen assumé ?
http://www.marcfievet.com/article-19584047.html

France-Taiwan-Corruption
http://www.marcfievet.com/article-19583961.html


C O M M E N T A I R E S   :   I C I

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Politique
commenter cet article
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 00:13

 
Click on the Cartoon to send it to a friend!

      
Shakespeare, le Roi lear :  " C'est le malheur du temps que les FOUS guident les AVEUGLES "

David Rockfeller : " Tout ce dont nous avons besoin est d'une bonne crise majeure ".

Harry Truman : " Lorsque vous avez un gouvernement efficace, vous avez une dictature "

Max Weber : " L'Etat possède le monopole de la violence légitime "

Ted Turner : " Une diminution de 95 % de la population mondiale,  serait idéale"  

Dave Foreman : " L'élimination progressive de la race humaine règlera tous les problèmes sur terre, sociaux et environnementaux ".


 
Bonjour,

Nous sommes entrés dans une ère nouvelle, où plus rien ne sera comme avant. Désormais, il y aura deux camps : Nous tous, je dis bien nous tous, quelles que soient nos origines, éducation, race, religion... et une élite supra-nationale de financiers, de banquiers, de grands patrons d'entreprises, de vedettes, d'intellectuels distingués ou rampants, de politiques, de serviteurs des grands groupes médiatiques, toujours plus concentrés d'ailleurs, de hauts fonctionnaires zélés, de courtisans opportunistes... La guerre est déclarée, la mafia des maîtres du monde contre les peuples, tous les peuples, c'est à dire vous, moi, nous tous. 

Oui, nous sommes en grand danger. Il faut d'abord le savoir, ensuite réagir, et agir. L'intolérable est à notre porte, casse sociale, de toutes les protections sociales comme des travailleurs et même du travail, qui se raréfiera, mais aussi des services publics, des retraites, des libertés, des souverainetés, des démocraties, etc la liste est très longue... Le temps presse, et joue contre nous. N'attendons pas que le monde soit réduit à un désert écologique et à une jungle sauvage, où tous les individus sont mis en concurrence pour les miettes du festin des Criminels à la tête du monde. 

Au programme des salopards qui, plus ou moins dans l'ombre, préparent nos malheurs, il y a la manipulation des esprits (pas seulement, d'ailleurs, même la Bourse est manipulée, au profit des seuls spéculateurs, à court terme). Nous sommes infantilisés en permanence, détournés des problèmes essentiels, réduits à applaudir ceux qui réussissent brillamment dans le Show-Biz, les sports, etc. La télé distrait, la télé fait rêver. En avant les paillettes et le virtuel ! Les frustrations sont habilement retournées contre des boucs-émissaires, les étrangers en général mais aussi les improductifs; avant on chassait le Juif, aujourd'hui c'est l'Arabe, ou le Musulman, ou le terroriste, comme vous voulez, on amalgame le tout et dans la foulée, en avant les mesures liberticides ! Des hordes de zélés communiquants, payés avec notre argent, travaillent à notre perte. 
 
Et l'information, en réalité, est opaque. Tout se trame derrière notre dos, dans le secret des salons dorés. La Finance anonyme a tué le politique. Les élus sont des marionnettes. Même le Marché est opaque. Et bien sûr toutes sortes d'accords, de traités, négociés en secret, comme l'AMI ou l'AGCS. Nous sommes des bernés aveugles ; et viendra le temps où nous devrons être sourds et muets.

Sans cesse, nous sommes confrontés aux mensonges de la mafia régnante, qui trouve dans les médias ses relais les plus serviles. Ecoutez les Chabot, Pujadas, Darmon, Calvi, Poivre-d'Arvor, et tous les journalistes du Point ou les économistes libéraux nous vanter à longueur d'antenne les bienfaits de la mondialisation financière ! Quel que soit le média, c'est la même rengaine... Tous complotent contre nous, contre nos vies, contre notre bien-être, sciemment, délibérément, quotidiennement, diligemment. Des rats zélés, qui trahissent leur fonction d'informateur. Et qui reçoivent à leur micro tous les copains traîtres du centre, de la gauche, du FN, de partout, le pouvoir attire les parasites et les sans scrupules. Ainsi, le socialiste Strauss-Kahn, du haut du FMI, préside aux malheurs du monde, l'humanitaire Kouchner pérore sur la guerre, les centristes quittent le navire pour un plat de lentilles. 

Tout est fait pour masquer la réalité : On nous dit que l'Irak et maintenant l'Iran ont des armes de destruction massive, on nous assure que l'Etat est en faillite, ou bien que nous devons craindre les terroristes à chaque coin de rue, et naturellement on nous martelle sans cesse que le seul régime viable, et souhaitable, c'est le Libéralisme.  Bref, on nous balance en pleine figure des arguments de mensonges massifs. Tout est d'ailleurs organisé pour faire peur, afin de justifier les mesures liberticides !

Et tout ce beau monde, maîtres comme serviteurs zélés, conçoit des plans d'asservissement et d' extermination des peuples. 

Même des progressistes  comme Jacques Attali ou Ted Turner imaginent  un avenir où l'on puisse sacrifier l'humain ! 



Voyez plus bas ce qu'écrit Attali, il conçoit qu'un jour on puisse se passer des éléments improductifs ; il dit tout haut ce que l'oligarchie pense tout bas. En tous cas, il est aidé par ses amis au pouvoir. Sarkozy ne cherche-t-il pas à nous faire travailler toujours plus, sans murmurer ?  Heures supplémentaires, jours fériés, vacances... Et à l'heure de retraite, patatra ! Epuisé. Au bénéfice des Caisses de Retraite, s'il en reste... 

Le nouveau truc à la mode, aujourd'hui, c'est l'esclavage. Remis au goût du jour ! Chantage à l'emploi, flexibilité, missions de courte durée, rémunérations toujours plus réduites, adaptation stressante aux caprices du Medef, quand ce n'est pas emploi des plus jeunes, tourisme sexuel, trafics en tous genres, encouragement à servir de cobaye ou à vendre son sang ou ses organes, et j'en passe. De plus en plus, on oblige ceux qui ont un travail à s'épuiser 7 jours sur 7, jusqu'à quinze heures par jour et sans vacances, et pour des salaires de misère. Dans le Tiers-Monde ? Pas seulement. La peste gagne du terrain, par exemple quand on trouve un sans papier à exploiter. Discrètement pressuré, sans aucun droit. Il crève ? On le remplace. D'ailleurs, la pression est telle, aujourd'hui, que les suicides se multiplient. Ceux qui sont découragés ou démoralisés peuvent aussi recourir aux charmes de la drogue, ça rapporte. 

Qu'importe ! Le Darwinisme social fait fureur. Pour le plus grand profit des prédateurs de la Finance. Avez-vous remarqué comme les écarts de salaires et de niveaux de vie se creusent ? Oui, la télé vend du rêve. Et cache l'envers du décor, comme les soldats américains éclatés pour satisfaire la soif des vampires modernes, les industriels du pétrole, de l'armement,  ou de la reconstruction. J'ai constaté que Dassault avait une rue à son nom, maintenant. Près des Champs-Elysées. Qu'il repose en paix !



Aujourd'hui, nous sommes des numéros, des marchandises, ou tout simplement des consommateurs. Les improductifs qui, au lieu de rapporter à la société, lui coûtent de l'argent, sont priés de tirer leur révérence. Les maîtres l'ont décrété, et pas seulement Turner ou Attali. Les immigrés d'Afrique, à la mer ! Ils ont aussi leurs requins ; les retraités, sauf naturellement s'ils sont de zélés consommateurs ; et puis les sdf, charge inutile, et bien encombrante, avec leurs chiens ou leur tente ou leur sébille, et bientôt les Roms, et naturellement aussi les personnes handicapées, et dans la foulée pourquoi pas les paysans chassés de leur terre par les industriels de l'agro-alimentaire, les pas assez capables ou doués ou malins... etc. Il n'y aura d'ailleurs plus personne pour s'occuper d'eux, en l'absence des structures sociales, démantelées. Et ceux qui, à défaut de travail, se livrent à des activités illicites, de rues, pas en col blanc bien sûr, seront expédiés en prison. Bon débarras. Ou mieux, on leur concoctera une peine de mort sur mesure ; le carcéral coûte cher. Au final, Turner l'a dit, 95 % des habitants de notre planète sont en trop. Les heureux 5 % restants ont besoin d'air pur, de ressources naturelles suffisantes, et de quelques larbins pour se charger de leurs corvées ou pour les distraire. L'eugénisme social, ou la sélection sociale qui remplace la naturelle,  est à la mode. Une race supérieure domine le monde, et le reste est prié de déguerpir. Soleil Vert.

Si la guerre sociale ne suffit pas, on passera à l'étape suivante : l'extermination pure et simple, de jolies guerres ; Il y a eu la Shoah des Juifs en 40, voici la Shoah des Musulmans. Déjà un million cent mille victimes en Irak. A qui le tour ? L'Iran, le Liban, la Palestine, la Syrie... et on fait d'une pierre deux coups, un joli nettoyage ethnique et de civilisation, et on pille les ressources convoitées. Du grand art ! Les multinationales applaudiront. Et les vampires boiront à la santé de leurs victimes.  D'ailleurs, pour faire du chiffre, il faudra trouver de nouveaux ennemis, ou les fabriquer, en Amérique Latine, par exemple, si rebelle, et dont les sous-sols sont fertiles. La planète doit être nettoyée de ses éléments indésirables, inutiles, coûteux, ou faisant obstacle au pillage des ressources par leur seule présence. Les maîtres aiment se vautrer dans le luxe, et étaler leur suffisance. Je les connais, j'ai grandi à leurs côtés, ça m'a suffi, merci bien, bon vent. 

M. Attali, pour parler comme vous le faites, à l'image des irresponsables Bush, Kouchner ou Sarkozy qui évoquent sans états d'âme une nouvelle guerre mondiale, eh bien moi je vais vous dire ce que je pense : vous êtes un criminel. Ce n'est même plus du cynisme ! C'est bien pire ;  vous et les vôtres vous méritez la potence. Avec vous, ce sont des mots, certes, mais ce sont des mots, monsieur, qui font le malheur des peuples. Je vous souhaite de finir comme les retraités que vous évoquez.  Autrefois, ils étaient pris en charge par la communauté, au moins familiale. Aujourd'hui, vous leur conseillez l'euthanasie. Merci pour nos anciens, merci pour vos père et mère. Ils peuvent être fiers de vous. 

Et ceux qui, en coulisses, tirent les ficelles, sont comme vous des bandits. Lisez l'article de Jean Ziegler, un des plus grands Sages de notre temps, que je joins. C'est un spécialiste. Il accuse les puissants "d'organiser la dette, la faim, les guerres, pour leur seul profit ".  Que dit votre conscience, M. Attali ? Vous évoquez sans état d'âme l'euthanasie des vieillards comme les autres, sus-nommés,  des guerres de nettoyage et de prédation. Vous avez tort, Monsieur, je sens la rumeur des peuples monter via Internet, oui contre l'élite, cette race prétenduement supérieure qui prétend décider à la place des peuples, pour son malheur. Un jour, cette vague de mécontentements se fédèrera, à l'échelle de la planète, au même moment, et laminera les gens comme vous. Un joli Tsunami, celui-là. Les peuples feront la fête, alors. Et je les appelle à y travailler dès maintenant, TOUS unis contre la vraie racaille qui gangrène le monde. Et à traduire les criminels au pouvoir devant un Tribunal public international.
 
Eva, qui comme Jean Ziegler formule pour 2008 des voeux de résistance à l'intolérable.

LISEZ MES COMMENTAIRES EN FIN D'ARTICLE,  qui  PROLONGENT CET ARTICLE


000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Jacques Attali  :     EUTHANASIE   des   retraités  ? ?

Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il
ne produit et il coûte alors cher à la société
; il est bien
préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt
qu’elle ne se détériore progressivement.’

On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de
vie
à condition de rendre les vieux solvables et de créer ainsi un
marché.’


‘Je crois que dans la logique même du système industriel dans lequel
nous nous trouvons, l’allongement de la durée de la vie n’est plus un
objectif souhaité par la logique du pouvoir
.’

L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés
futures dans tous les cas de figure ...
.
‘L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement.’

Extraits de son livre L’homme nomade , Ed. Le Livre de Poche, 2005

Henri Dubost pour Novopress

[cc] Novopress.info, 2007
[http://fr.novopress.info]

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 Mensonges ???   ou vérité ?

"Le journal Marseille-l’Hebdo et son enquêteur Frédéric Guilledoux ont démasqué le mystérieux Arménien cité dans les écoutes du Cercle Concorde, du nom de l’affaire, racontée dans le détail par Bakchich, dans laquelle Corses, membres du milieu marseillais et financier suisse jouent les vedettes judiciaires. Selon notre bon confrère, il s’agirait de Patrick Devedjian. .  voir l'Aviseur International, http://marcfievetcom )


Patrick Devedjian (Reuters)http://tempsreelnouvelobs.com

Il nie tout, voir son blog, commentaires :

" Alex, je ne connais rien à l'affaire du cercle Concorde. D'où tirez-vous cette information ??? Les hommes politiques ont vraiment bon dos ! "

Ecrit par : patrick devedjian | dimanche, 13 janvier 2008

Et moi, je lui ai écrit ceci, en commentaires, le 13.1.8

Monsieur est au service des maîtres du monde, il fait partie du groupe de BILDERBERG (http://syti.net) , gouvernement mondial OCCULTE, qui se réunit une fois l'an pour programmer la casse sociale, les guerres, etc
avez-vous une conscience, Monsieur ?
et quel est votre programme, en gros ? Le transfert des pauvres vers les riches ? Pas très moral, non ?

Lisez en particulier "vers une société monstrueuse", ou "guerres d'extermination pour le confort d'une minorité" sur le blog d'Eva journaliste-résistante à l'intolérable http://r-sistons.over-blog.com

et j'ai ajouté :

ce qu'il y a de bien avec toi, Patrick, c'est que tu laisses les commentaires sans les censurer, c'est rare, j'en ai envoyé à Fillon, il les a balancés, au nom de la démocratie sans doute, alors il n'y a que des commentaires pour approuver, conforter, demander d'aller plus loin... un peu comme les soi-disant débats de C dans l'Air, où l'on débat entre gens du même bord, tous libéraux, Jacques Marseille and Co...

Eva, qui se bat contre Sarkozy et sa racaille, le gouvernement, et de plus en plus contre les maîtres du monde, pas moins. Coriace, Eva ! Qui dit plus courageux ? Et en plus, elle vient se mesurer à la racaille sur son ring !

au fait, dans mon prochain article je renvoie à l'article de JF Kahn, qui parle de la folie de Sarkozy (moi, j'ai vu sa signature sur sa profession de foi, et là, seul un psychiâtre pourrait mesurer les dégâts... pauvre France !)

Ecrit par : eva journaliste-resistante | lundi, 14 janvier 2008

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

CONTRE-INFOS : 

08 janvier 2008

La barbarie des cosmocrates

 ziegler_131x200  

 

 

   La barbarie cosmocrate progresse à pas de géant affirme Jean Ziegler dans son essai "L'empire de la honte". Il nous explique que le monde subit une féodalisation qui voit les compagnies transcontinentales, dirigées par des cosmocrates, organiser la mise en coupe réglée du monde par la dette, la faim et la guerre. Ainsi, ces compagnies peuvent à loisir faire des profits gigantesques. Les 500 plus grandes sociétés mondiales contrôlent 52 % du PNB mondial.

Les conséquences sont terribles. Un enfant de moins de 10 ans meurt de faim toutes les 5 secondes. Toutes les 4 minutes quelqu'un devient aveugle par manque de vitamine A. 854 millions d'individus ont été gravement ou en permanence sous alimentés en 2006.

Un seul chiffre est à retenir : 10 millions d'enfants de moins de 5 ans meurent par an de faim, d'épidémies, de pollution d'eau et d'insalubrité.

Dans son rapport annuel de 2006, le programme des Nations Unies (PNUD) estime qu'il faudrait une dépense annuelle de 85 milliards de dollars, pendant 10 ans, pour permettre de garantir à tout être humain l'accès à une éducation de base, aux soins de santé de base, à une nourriture adéquate, à l'eau potable et à des infrastructures sanitaires, à des soins obstétriques….

Ces 85 milliards représentent moins de 10 % des dépenses militaires annuelles.

La violence est devenue structurelle et a pris l'aspect d'une guerre éternelle, c'est la croisade sans fin contre le terrorisme. Dès lors cette violence structurelle organise les relations entre les peuples, montrant l'autre uniquement par le danger potentiel qu'il peut amener et permet de justifier des lois liberticides.

Des questions me viennent. Comment doit on définir un système économico-politique qui ostracise le droit international, réduit les libertés individuelles, crée de la dette et de la faim, entretient la peur de l'autre, utilise la guerre comme un outil économique pour privatiser l'impôt collecté ? Comment enfin peut on fermer les yeux sur un système qui tue plus que les nazis ?  Il faut garder à l'esprit que le système actuel se construit volontairement sur la misère et la guerre, c'est en cela que c'est un crime. C'est une action volontairement planifiée et non une conséquence.

Peut on parler de crime contre l'humanité de la part de ces compagnies transcontinentales ? (..)

Il faut mettre des visages sur cette barbarie. Il faut identifier les responsables et les coupables...

Ne croyez vous pas que la recherche du profit a peut être des limites lorsqu'elle touche à l'intégrité et à la dignité humaine ? Est-il moral de travailler pour Down Chemical, Monsanto, Total, Texaco, Nike, Véolia, Siemens, Krup, Sisco, AXA, Société Générale, BNP...

Réfléchissez bien à votre rôle... regardez ce que devient le monde…

Alors que faire ? Je ne sais pas mais il faut faire quelque chose. Tout ce ce je sais, je le puise chez Malraux : agir en homme de pensée et penser en homme d'action.

Bonne année et mes meilleurs voeux de résistance.

 

Posté par nielk à 00:02  http://nissa2008bis.canalblog.com  sur http://bboeton.wordpress.com


_______________________________________________________________________________________
00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

CONTRE-INFOS :


” La marginalisation de pans entiers de l’humanité…”

Pour celles et ceux qui n’ont pas le temps de lire l’intégralité du
Rapport Annuel 2007 d’Amnesty International,
voici quelques extraits (libres) de l’introduction du Rapport par
Mme Irène Kahn,Secrétaire Générale,
intitulé ” Pour la liberté, sans la peur “ :

 

” La peur engendre la méfiance, elle anéantit notre appartenance commune à l’humanité. Lorsque nous considérons les autres comme une menace, lorsque nous sommes prêts à compromettre leurs droits pour garantir notre sécurité, personne n’est gagnant.”(…)


” La mécanique de la peur s’est complexifiée avec l’apparition de groupes armés et de grandes entreprises qui commettent ou tolèrent diverses atteintes aux droits de la personne (..)

” Pourquoi certains dirigeants jouent-ils ainsi sur la peur ? Parce qu’elle renforce leur pouvoir, crée des fausses certitudes et permet de se soustraire à l’obligation de rendre des comptes.”(…) 

“Le seul impératif semble être de protéger la sécurité des Etats, et non l’existence et la pérennité des populations.”(…)

“La peur d’être envahi par des hordes de pauvres justifie la mise en place de mesures toujours plus dures contre les migrants”(…) 

“Si les migrations non réglementées effraient les riches, le capitalisme débridé, stimulé par la mondialisation, fait peur aux pauvres. Les marchés en pleine expansion créent d’énormes opportunités pour certains, mais élargissent également le fossé séparant les nantis des démunis.”(…)

” La marginalisation de pans entiers de l’humanité ne doit pas être considérée comme le prix à payer pour une prospérité globale.”


” Si les riches s’enrichissent de jour en jour, ils ne se sentent pas nécessairement plus en sécurité. L’augmentation de la criminalité et des violences armées suscite une peur constante. Elle pousse de nombreux gouvernements à adopter des politiques dures censées s’attaquer au crime, mais qui mettent de fait les pauvres hors-la-loi (..)

” On ne règle rien en assurant la sécurité d’un groupe aux dépens des droits d’un autre (.).

(De nombreux Etats) ” se dotent de lois afin d’imposer des restrictions aux organisations et aux militants des droits humains, de les accuser de trahison ou de subversion, ou encore de les poursuivre s’ils osent révéler des violations des libertés.”

” C’est dans le contexte du terrorisme et de l’antiterrorisme que se multiplient les manifestations les plus néfastes de la peur.”(…) ” Des suspects sont condamnés sans avoir été déclarés coupables. On assiste ici à une dénaturation de l’état de droit, même si ce dernier paraît inchangé d’un point de vue formel.”(…) ” Le sort des gens ne dépendrait plus de leurs actes, mais de la faculté des gouvernements à prédire leur comportement !”.(..)
 
D’autres évoquent un retour à l’état d’esprit de la guerre froide, sur le mode “eux et nous“, dans lequel les nations puissantes se combattent entre elles par des guerres de procuration menées dans la zone d’influence de leurs ennemis. 

Dans un tel contexte, l’avenir des droits humains s’annonce plutôt sombre.” 

lire la suite sur http://bboeton.wordpress.com ,  ainsi que texte suivant :



Cette réflexion de Tocqueville vous aurait-elle échappé ?


Ecrit en 1835, extrait de “De la Démocratie en Amérique“, d’Alexis de Tocqueville (UGE, Coll.10.18, pp.361-362) :

“Je pense donc que l’espèce d’oppression dont les peuples démocratiques sont menacés ne ressemblera en rien de ce qui l’a précédée dans le monde (..)

Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres. (…)

Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul de d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu ... il aime que les citoyens se réjouissent pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir (..)

Après avoir pris ainsi tour à tour dans ses puissantes mains chaque individu, et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société toute entière (..) il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger (..)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------_____________________________________________________________________________________

 

^ durée : 05:42

^ durée : 03:26   http://lagrandeconspiration.org


))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))_____________________________________________________________________________________

clic_anim.gif1 - L'étau de la logique se resserre
clic_anim.gif2 - La barbarie est-elle la preuve d'une " inaptitude manifeste " ?
clic_anim.gif 3 - Les démocratie modernes et la légalisation de la torture
clic_anim.gif 4 - La pesée anthropologique du cerveau du chef de l'Etat
clic_anim.gif 5 - La démythification du thermonucléaire place Israël au cœur de la politique mondiale
clic_anim.gif 6 - Le réalisme politique à l'âge nucléaire
clic_anim.gif 7 - La réduction du politique à l'économique
 


Jean-François Kahn et le thème de la folie en politique. Une psychanalyse de la condition humaine est-elle possible? 17 décembre 2007
Apprenez que Jean-François Kahn persévère et signe : M. Nicolas Sarkozy, dit-il, serait fou à lier,

site d’Aline de Diéguez : Chapitre XI : Il était une fois la mondialisation ...Vue d'ensemble sur la nouvelle religion planétaire.

 http://www.dieguez-philosophe.com/mariali 


000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000  
 

 EXEMPLE DE MANIPULATION : blog de Devedjian 

Très bonne nouvelle pour le travail !   ( Eva : Tu parles !! )

Le projet d’accord auquel les syndicats et le patronat sont arrivés vendredi est une très bonne nouvelle.

D’abord, il est le résultat du dialogue social et démontre la responsabilité nouvelle des partenaires sociaux...

Ensuite, cet accord met en œuvre la « flexisécurité » que nous souhaitons tous pour la France ...

Quels sont les principaux points ? Deux essentiellement répondent à l’attente des employeurs et devraient faciliter l’embauche : la création d’un « contrat de mission » ou « contrat à objet défini » dont la durée va de 18 à 36 mois et qui est liée à une mission ou un chantier ; et la rupture « à l’amiable » du contrat de travail (qui s’ajoute au licenciement et à la démission). De plus les périodes d’essai vont être allongées de 2 à 4 mois, selon les emplois...

Les salariés, de leur côté, conserveront leurs droits de complémentaire santé et de formation s’ils sont licenciés. L’indemnité minimale de licenciement, qui était ridiculement basse et peu appliquée, est revalorisée....

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


CONTRE-INFOS :


palasten.jpgAli Abunimah et Omar Barghouti - Israël : pourquoi "un seul Etat" est la seule vraie solution
L'apartheid a été refusé, à juste titre, en Afrique du Sud. Ici, il serait légitime ?
Israel democratie

Stratégie d’Israël pour une occupation définitive.

un lien à la vidéo de Sky News qui vous apporte un regard pointu sur la vie quotidienne sous le siège


L'AUTRE HISTOIRE
Ilan Pappé - En 1948, les Palestiniens ne sont pas partis "tout seuls"
Réfutation historique. "Il ne s'agit pas de Juifs et de Palestiniens. Il s'agit de colonialisme, c'est tout."
Purification ethnique

                                                                                                         photo  :  http://chahids.over-blog.com

La Campagne pour le Convoi d’Aide à Gaza prend de l’ampleur 

lundi 14 janvier 2008 Gush Shalom Vous pouvez encore participer en faisant un don* Nos efforts ont déjà été récompensés car beauco ...

Pour lire la suite cliquez ici

Pour ceux qui le désirent, vous pouvez envoyer de l’argent (même une somme modique) avec l’intitulé : "Jan 26 Gaza relief convoy" (entre 2 feuilles de papier, de préférence alu) dans une enveloppe à l’adresse :

Gush Shalom
PO.B 3322
Tel-Aviv 61033
ISRAEL
Si vous désirez des détails, vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante :

correspondence@gush-shalom.org

 
11.1.8 - www.gush-shalom.org


La « solution à deux États » sera bien celle de l'apartheid

 par  Thierry Meyssan    la suite cliquez ici    http://aipas.over-blog.org


00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


CONTRE-INFOS



Educateurs sans Frontières - Que s'est-il passé le 9 janvier sur le vol Air France 896 à destination de Brazzaville ?
Trois policiers US à l'oeuvre à... Roissy !
Vol 896

Jean-Paul Le Marec - L'U.E. refuse les réfugiés irakiens. Les pays voisins supportent le poids.
Chaque mois, soixante mille Irakiens tentent de se réfugier en Jordanie, en Syrie...
Réfugiés irakiens

Mohamed Hassan - Au Pakistan, les Etats-Unis dansent sur un volcan
Qui a tué Bhutto ? quelles classes s'affrontent, quel avenir Washington réserve-t-elle à ce pays ?
Pakistan

François Houtart - 4 millions de personnes déplacées en Colombie !
Une seule personne, de famille française, vaut-elle plus que des millions de victimes non-européennes ?
Déplacées Colombie

Afif Sarhan - Des Irakiens ont recours à la vente d'enfants
Les parents irakiens sont poussés à bout et les "humanitaires" se taisent
Vente d'enfants

Réseau Voltaire - Philip Agee, l'insider qui fit trembler la CIA, est mort
Ces révélations d'un ex-agent de la CIA avaient démasqué les coups tordus de l'Agence
Hommage

http://michelcollon.info


 
Ce Soir ou Jamais (France 3) Michel Collon participera jeudi 17 au débat  
sur le conflit en Belgique avec François Pirette, Pol Vandromme... 23 h 25



____________________________________________________________________________________

CONTRE-INFOS : www.verites.org

www.verites.org

Beaucoup d'articles sur la santé ! Les vaccins, les OGM, l'aspartame ...

« On ne meurt pas pour sa Patrie, mais pour les industriels »
Anatole France


trouvé sur l'étonnant site, à visiter : http://lagrandeconspiration.org

ainsi que HIROSHIMA

hiroshima.jpg

(Téléscience, à Télé-Québec)  la bombe n'aurait été qu'un test sur la population afin de connaître les réelles retombées radioactives. .

>Hiroshima les derniers survivants racontent

VOIR LE DOCUMENTAIRE !


Le mal qui sévit sur la planète tire son origine du plan diabolique du Nouvel Ordre Mondial ..

http://lagrandeconspiration.org

_°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L'AIEA annonce un nouvel accord nucléaire avec l'IRAN

Pour lire la suite cliquez ici  


http://aipas.over-blog.org,   et aussi :

Israël déterminé à faire obstacle aux ambitions nucléaires iraniennes par tous les moyens


 Ria novosti .

la suite cliquez ici


_______________________________________________________________________________________


POUR  MILITER  :


Le combat pour un référendum s'accélère

En ayant préconisé la création du Comité National pour un référendum sur le traité de Lisbonne, Gauche Avenir est au coeur de la bataille. Nous vous invitons à consulter le site du CNR (http://www.nousvoulonsunreferendum.eu) afin de signer la pétition, envoyer une lettre à votre parlementaire, commander des affiches...

Calendrier Parlementaire

Plusieurs étapes sont nécessaires pour la ratification du traité de Lisbonne. D'abord, un projet de loi constitutionnelle doit être adopté afin de réviser la Constitution: ce texte doit être examiné dans chaque chambre (le 15 janvier à l'Assemblée, le 29 au Sénat) puis voté par au moins trois cinquièmes des parlementaires présents, le 4 février, en Congrès.
Seuls les votes exprimés sont pris en compte. L'absence des députés socialistes à Versailles ne compromettrait donc en rien la révision constitutionnelle.
Ensuite, pourra intervenir la ratification, avec l'examen le 7 février, d'un projet de loi spécifique dans les 2 chambres.

Référendum : assez de tartufferies ! par Philippe Marlière       

Comment le PS peut-il éviter le piège que tend Nicolas Sarkozy sur l’Europe ?

Dans une lettre du 7 juin 2005 envoyée à tous les adhérents du PS, F. Hollande écrivait : « Le 29 mai, les Français ont voté "non" au traité constitutionnel. Nous devons en prendre toute la mesure (..) Le pacte présidentiel de S.Royal confirmait cet engagement : « Négocier un traité institutionnel soumis à référendum pour que l’Europe fonctionne de manière plus démocratique et plus efficace. » LIRE LA SUITE

Non à la politique de la chaise vide ! par Marie-Noëlle Lienemann
.
Seul un conseil national du PS peut décider de l'attitude des parlementaires socialistes! LIRE LA SUITE

Cliquez ici pour lire le texte.

Signer l'appel pour un référendum sur le traité européen.

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000



MILITER  (suite)

Intérêts communs

Blaire (1) et Sarkozy ont des convergences. Alignement avec les positions de Bush dans le domaine international ce qui augure un conflit avec l’Iran. Même conception économique : l’ultralibéralisme. Tony Blair a accepté l’invitation de Sarkozy au Conseil national de l'UMP car il ambitionne la Présidence du Conseil de l’Union Européenne (..)  
Pour lire la suite cliquez ici

poly-tics.over-blog.com
________________________________________________________________

Sauver le Département

Comme prévu, et sous la conduite d'un Sarkozy plus vassalisé que jamais, les «euromaniaques» s'attaquent aujourd'hui frontalement au Département. Ils souhaitent accélérer ..

la suite cliquez ici       sur  http://eldiablo.over-blog.org
__________________________________________________________________

Le fiasco du Président

Au lendemain de la présentation des voeux du président de la République, France 2, ce qui est plutôt rare, s'est décidé à faire du journalisme. Elle ...

la suite cliquez ici       sur  http://eldiablo.over-blog.org
__________________________________________________________________________________

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a réitéré jeudi ses critiques contre l'indexation des salaires, responsable selon lui d'une spirale inflationniste, plaidant même pour la suppression du mécanisme. 

"Tout schéma d'indexation des salaires sur les prix doit être éliminé", a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, au cours de laquelle le principal taux directeur a été laissé inchangé à 4% (..) sur   http://marcfievet.com,   l'Aviseur International

Jean-Claude Trichethttp://politique.fluctuat.net







-----------------------------------------------------------------------------------------------

http://collectiffsa.over-blog.com  :

Contrôle des bénéficiaires du RMI

 la suite cliquez ici
__________________________________________________________ 

BAKCHICH TV Un maire parisien avoue la « magouille » des logements sociaux     "vidéo"

Pour lire la suite cliquez ici
___________________________________________________________

De la friture entre Amara et Boutin

Pour lire la suite cliquez ici 

____________________________________________________________

OGM.  - Situation tendue

   Pour lire la suite cliquez ici 
 
_______________________________________________________________________________________

Commentaires : en-dessous, intervenez !

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Politique
commenter cet article
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 22:31

Comment Chomsky a occulté l'influence du lobby pro-israélien sur la politique des États-Unis (3e et dernière partie)
 
photo in http://alterinfo.net

Bonjour,

Voici un sujet que l'on n'a pas l'habitude de traiter, l'utilisation par les Américains, surtout Républicains d'ailleurs, de la foi évangélique à des fins d'impérialisme, de domination des esprits, de pouvoir !

Un petit témoignage personnel, d'abord, pour bien situer les choses. Je connais très bien le milieu des Evangéliques, - les plus ultras d'entre eux, on les appelle maintenant les Evangélistes. En effet, je me suis convertie, par hasard, il y a une trentaine d'années, parmi les Pentecôtistes, un mouvement né aux Etats-Unis, et qui privilégie les dons de l'Esprit Saint.
J'ai pu faire avec eux plein d'expériences extraordinaires, et c'est quelque chose qui vous marque à jamais. Il y a une dizaine d'années, j'ai rompu les amarres. J'ai gardé la foi vivante, mais j'ai fui le sectarisme, le fanatisme, les excès en tous genres. 

Il y a quelques années, j'ai dit à un Pasteur de la Fédération Protestante de France : " Les églises évangéliques sont incontournables pour une conversion, pour vivre quelque chose de beau, d'intense, de vivant, de profond. Mais une fois qu'on est un chrétien adulte, affermi dans la foi, il faut les fuir " . " C'est exactement cela ", m'a-t-il répondu.

Les Eglises pentecôtistes françaises, les Assemblées de Dieu, les ADD, entretiennent des liens avec les Etats-Unis, sans leur être inféodées, et elles ont généralement fait preuve d'indépendance en ne soutenant pas la guerre en Irak, ni d'ailleurs toute forme d'hégémonie. Néanmoins, je me souviens parfaitement que la plupart d'entre elles citaient en exemple l'Afrique du Sud du temps de l'Apartheid, alors que dans le même temps je boycottais les oranges outspan comme aujourd'hui je boycotte les pamplemousses de Jaffa, à cause des souffrances endurées par les Palestiniens qui s'apparentent à celles des Africains à l'époque de l'apartheid. 

Une fois, je me suis rendue à une séance d'évangélisation au cours de laquelle un blanc officiait, et des Noirs chantaient. C'étaient des missionnaires sud-africains. Et à ma grande surprise, un musicien noir me fit l'apologie de ce régime raciste et haineux. Il avait été parfaitement  endoctriné, et il récitait fort bien sa leçon :" Il est normal que l'on soit soumis aux Blancs, ils nous sont supérieurs, il faut leur faire confiance..." et patati, et patata. Et plusieurs de mes paroissiens n'avaient qu'un rêve, participer en Afrique du Sud aux grandes croisades d'évangélisation, de Réveil comme on les appelait alors. On a les réveils que l'on peut.

C'était l'époque où les pasteurs, officiels ou improvisés, me recommandaient la soumission, la docilité, et ils priaient pour que l'esprit de rébellion me soit ôté, tant et si bien que je finissais par rentrer sagement dans le rang, allant même jusqu'à implorer le Dieu tout puissant de briser ma nature indépendante. Je voulais ressembler aux autres paroissiennes, dociles, acceptant tout, ne murmurant jamais contre l'injustice, restant bien sagement à leur place. Et surtout ne cherchant plus à contester l'Ordre Etabli - pardon, le désordre établi. Apparemment, l'esprit de rébellion est revenu, chassez le naturel, il revient au galop.

Et donc, les croisades en Afrique du Sud, c'était aussi, et peut-être surtout, afin de mater les esprits rebelles, afin de se les soumettre - de continuer à asservir les Africains, par conséquent.

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi Sarkozy tient tellement à nous fourguer la religion, n'importe laquelle, chrétienne, musulmane, juive ? Elles contribuent à la soumission, à l'acceptation du système, elles tuent l'esprit de contestation, et pendant ce temps les puissants perpétuent leur ordre injuste. Dieu aidant, les pauvres américains sont résignés à le rester, comme les Africains à demeurer esclaves, ou les Eva à se soumettre à l'iniquité ou à l'intolérable. Que dit notre Président ? " Les religions ne sont pas un danger, elles sont un atout pour la paix sociale, pour une coexistence paisible, respectueuse de chacun." Et surtout du désordre établi. C'est sûr, un converti, tout de docilité revêtu, ne fera pas grève et acceptera sans murmurer les miettes du festin capitaliste.  Comme dit notre valet de l'ordre libéral, " l'intérêt de la République, c'est qu'il y ait beaucoup d'hommes et de femmes qui espèrent ", et ne le contestent pas. Pratique, non ? Et tant pis s'il n'y a rien dans l'assiette. Dieu pourvoiera avec les hommes comme avec les oiseaux, c'est écrit dans la Bible.

Au début de ma conversion, j'ai découvert la Théologie de la Libération, qui prônait la libération intégrale, même sociale. On a vite fait de me faire comprendre que je devais fuir ces sales chrétiens communistes, comme l'Eglise catholique a parfaitement su les diaboliser. On ne conteste pas, on accepte, point. En envoyant partout leurs missionnaires, les Américains veulent acheter la paix sociale, la soumission à leurs valeurs. Assurément,  un chrétien évangélique subit et se tait. Il ne pense pas à dénoncer l'injustice, il ne revendique pas. 

Et savez-vous ? Il y a des missionnaires américains partout. Dans ma résidence à Marseille, il y en avait deux. Ils quadrillent chaque pays, chaque zone, chaque résidence. Consciencieusement. Il en part un, il en arrive deux. On en trouve même dans les pays Musulmans ! Et surtout là où on peut faire jouer des projets sécessionnistes et anti-arabes,  comme avec les Kabyles et les Berbères au Maghreb, ou avec les minorités kurdes d'Irak. Diviser pour régner, encore et toujours ! Les missionnaires sont très organisés, bien équipés, et fort bien dotés financièrement. Avec les Américains, d'ailleurs, tout s'achète, même l'ordre, même les consciences. A coups de dollars, de promesse d'emploi ou de visa, on détourne de la religion traditionnelle, de la famille et même de la communauté. Et si on ne peut pas agir ouvertement, on opère discrètement, et même secrètement, en se présentant comme médecin, militant d'association humanitaire,etc. Tout est bon pour ariver à ses fins. Le salut, c'est bien, mais c'est encore mieux si l'on se soumet, ou, surtout, si l'on se sépare de sa communauté, ce qui permet de l'affaiblir, voire de la déstabiliser. Il ne faut pas croire que le prosélytisme soit toujours sincère ! Il est d'abord animé par des considérations pratiques, intéressées, car il s'agit d'abord d'attiser le choc des civilisations. On est chrétien jusqu'à un certain point !

Et ça marche ! La théologie de la Libération est en grande partie éradiquée, après avoir été concurrencée par des myriades d'églises pentecôtistes qui poussent comme des champignons, notamment en Amérique Latine.  Il y aurait quarante millions de convertis parmi les Latinos ! Et la progression s'accélère, la pieuvre s'étend à une vitesse incroyable ! Au Guatemala, par exemple, 30 % de la population a attrapé le virus. Et les Africains ? Ils sont déjà près de 15 % à avoir franchi le pas. En Asie, le Pentecôtisme gagne du terrain. Surtout en Corée du Sud, célèbre pour ses méga-churches qui rayonnent un peu partout.

Et ce n'est pas fini ! L'action des missionnaires, financée par les Etats-Unis, est  relayée par de nombreuses radios et télévisions, bénéficiant notamment du soutien du Congrès, de la CIA, du Pentagone - du beau monde ! C'est une véritable multinationale religieuse qui, en tant que telle, développe des stratégies de marketing, de conquête ! Et pour mieux appâter les moins cultivés, les plus pauvres, les Eglises se doublent d'activités économiques et sociales. Ce sont des cibles de choix, et des proies faciles. 

Danger ! Les missions, c'est un moyen d'asservir les consciences, de se les soumettre ! Les églises évangéliques, c'est une des multiples formes que revêt l'impérialisme américain, un intstrument, sournois, discret, mais très efficace, de sa domination, et je regrette d'être la première, apparemment, à m'intéresser à ce phénomène très dangereux ! Comme je vais d'ailleurs prochainement me pencher sur la question des ONG, faussement charitables, qu'on trouve un peu partout, et que "l'homme de l'année", M.Poutine, redoute à juste titre ! Là aussi, je vais être une pionnière : Pourquoi ? Pourquoi ne s'empare-t-on pas des sujets qui sont cruciaux pour l'avenir de tous ?

Actuellement, le "dada" des églises évangéliques nord-américaines, c'est le soutien au peuple d'Israël. Nous allons voir pourquoi : Là aussi, l'intérêt prime d'abord ! Pour la sincérité, on repassera... Les Américains ne s'engagent que pour le dollar ou pour Dieu ! Un Dieu bien personnel, et surtout éloigné... de l'Evangile !

J'envoie aussitôt le 2e et le 3e volet de cette étude. A tout de suite ! Votre Eva



0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


RELIGIONS ET CROYANCES

Le CUFI : 50 millions d'évangéliques pour soutenir Israël


Dans un pays où les citoyens ont déserté les partis politiques pour rejoindre des Églises évangéliques, la formation de l'opinion publique commence par l'encadrement des fidèles. Alors qu'ils préparaient l'offensive contre le Liban, le Pentagone et Tsahal mettaient en place une fédération des chrétiens sionistes, le CUFI, avec pour mission de transformer 50 millions d'évangéliques en militants de la guerre.



 

Réunion de Christians United for Israel (CUFI).
Réunion de Christians United for Israel (CUFI).
par Thierry Meyssan*


Pour s'assurer du soutien de l'opinion publique états-unienne dans la guerre contre le Liban - puis la Syrie et l'Iran -, le Pentagone et Tsahal ont mis en place une structure d'encadrement, dès la fin 2005, pour mobiliser 50 millions d'évangéliques. L'axe central de cette opération a consisté à fédérer leurs leaders au sein d'une structure idéologique unique : Christians United for Israel (Chrétiens unis pour Israël – CUFI). La fonction de ce nouveau groupe n'est pas de se substituer à l'AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) [1] en termes de lobbying dans la classe dirigeante, mais de propager la théologie sioniste dans les Églises évangélique et au-delà de sorte que le soutien aux offensives israéliennes soit perçu par une majorité d'États-uniens comme un devoir religieux.

En janvier 2006 paraît un ouvrage à sensations : Jerusalem Countdown : A Warning to the World... the Last Opportunity for Peace (Le compte à rebours de Jérusalem : une alerte pour le monde… la dernière occasion pour la paix) [2]. Il devient immédiatement et pour trois mois, le principal best-seller vendu en supermarché aux États-Unis.
Résumons son propos en essayant de rester sérieux : l'Iran est dirigé par des fanatiques qui veulent rayer Israël de la carte en lançant une bombe atomique sur Jérusalem. Après l'invasion d'Israël par les musulmans et les Russes, une seconde guerre pour le contrôle d'Israël opposera les États-Unis d'un côté à la Chine et l'Union européenne de l'autre. C'est là que surgira l'Antechrist [3] sous la forme du président de l'Union européenne. Enfin une terrible guerre atomique concluera ce cycle. La bataille décisive se tiendra à Meggido (Armaggedon). Alors le Christ radieux pourra revenir sur terre récompenser ceux qui ont cru en lui. Heureusement Tsahal et le Pentagone peuvent faire pencher la balance du bon côté en intervenant préventivement, y compris en utilisant de nouvelles bombes nucléaires tactiques. Il faut donc livrer la guerre sans attendre.
L'auteur de ce best-seller militaro-religieux est le pasteur texan John Hagee, la nouvelle star du christianisme sioniste [4].
 

 

Le banquet de création du CUFI (18 juillet 2006).
Le banquet de création du CUFI (18 juillet 2006).
Les origines du christianisme sioniste

Historiquement le sionisme est un phénomène chrétien bien avant d'être juif. Les chrétiens sionistes croient former un second peuple élu et pensent que leur destin est lié à celui du peuple juif. Pour eux, le retour du Christ ne surviendra pas avant que les juifs ne se soient regroupés en Palestine. Pour hâter la fin des temps, ils doivent donc re-créer un État pour les juifs et ne pas avoir peur de provoquer des cataclysmes apocalyptiques.

Le premier chef d'État à faire de son pays un second Israël et à appeler à la création d'un État juif en Palestine est le puritain anglais Oliver Cromwell au XVIIe siècle. Après la restauration de la monarchie, ceux de ses adeptes qui furent chassés du royaume s'enfuirent en Irlande du Nord et aux Pays-Bas, puis fondirent des colonies en Afrique australe et en Amérique. Ce courant politico-religieux ne disparut pas pour autant d'Angleterre. Il trouva même une nouvelle expression avec le Premier ministre de la reine Victoria, Benjamin Disraeli, qui est aujourd'hui la référence historique principale des néo-conservateurs. Cependant le rabbinat était depuis toujours farouchement opposé à la création d'un État juif. Lorsque l'occasion s'était présentée au XIIe siècle, il avait refusé une proposition en ce sens de Richard Cœur de Lion et n'avait jamais changé d'appréciation. Les chrétiens sionistes durent attendre le XIXe siècle et le nationalisme de Theodor Hertzl pour trouver des juifs sécularisés qui acceptent leurs plans.

Comme l'a montré Jill Hamilton, la décision de Llyod George et Lord Arthur James Balfour en 1917 de créer un « foyer national juif » en Palestine, si elle a donné lieu à de nombreuses justifications rhétoriques, est bien l'aboutissement du rapprochement entre chrétiens sionistes et nationalistes juifs [5].

Cependant cette alliance se heurtait à une contradiction : l'antisémitisme chrétien. En effet, les chrétiens sionistes affirmaient qu'à la fin des temps les juifs devraient se convertir au Christ ou être précipés en enfer. Bref, un bon juif serait un juif converti au christianisme. Quoiqu'il en soit, les conjonctions d'intérêt à court terme passèrent avant ce type de considération, elles devinrent même une politique.

Au cours de la guerre des Six jours (1967), Israël prit conscience du poids électoral des sectes évangéliques sionistes aux États-Unis et commença à financer leur leader, le pasteur Jerry Falwell, co-fondateur de la Moral Majority [6]. En 1978, il fut invité à planter des arbres sur la « Terre promise » et donna son nom à une forêt. En 1979, le gouvernement israélien lui offrit un jet privé pour l'aider dans son ministère religieux. En 1980, le Premier ministre Menahem Begin lui remit solennellement à New York la prestigieuse médaille Zeev Jabotinsky, du nom du penseur d'extrême droite qui fut son mentor et dont Netanyahu père fut le secrétaire.

- Cette alliance est institutionnalisée en septembre 1980. À l'occasion du vote d'une résolution de la Knesset affirmant - en violation du droit international - que Jérusalem est la capitale d'Israël, Begin finance la création de l'Ambassade chrétienne internationale de Jerusalem (International Christian Embassy Jerusalem). Cet organisme développe le tourisme évangélique et collecte des fonds auprès des pélerins en faveur de l'immigration juive. Pour cela, il a ouvert un « consulat » dans chaque État des États-Unis.
- En août 1985, l'Ambassade organise avec les autorités du régime d'apartheid sud-africain le premier congrès mondial des chrétiens sionistes [7]. Il se tient à Bâle (Suisse) dans la salle où 98 ans plus tôt Theodor Herzl créa le mouvement juif sioniste.
- En octobre 2003, les chrétiens sionistes scellent leur alliance avec les néo-conservateurs lors du Sommet de Jérusalem, en présence d'Ehud Olmert et de Benjamin Netanyahu [8].
- Enfin, le 5 janvier 2004, le bureau du Sommet de Jérusalem créée un groupe ad hoc de 14 parlementaires à la Knesset, le Christian Allies Caucus [9].

Toutes ces opérations ont été conduites avec l'aide d'une discrète organisation, la Fellowship Foundation, qui supervise et finance discrètement depuis le Pentagone une myriade d'Églises évangéliques dans le monde [10].
 

La théologie des deux alliances

Le sénateur Rick Santorum s'adressant aux membres du CUFI.
Le sénateur Rick Santorum s'adressant aux membres du CUFI.
L'originalité du pasteur John Hagee est d'avoir concilié la foi évangélique à la réalité de l'État d'Israël. Dès 1988, il affirme que les juifs observant la Loi de Moïse seront sauvés sans avoir à se convertir au Christ. C'est la « théologie des deux alliances » : Dieu a conclu des pactes différents avec ses deux peuples élus, les juifs et les évangéliques. Le révérend Hagee est d'abord rejeté par Jerry Falwell, puis réintégré dans le concert chrétien sioniste, dont il devient aujourd'hui le porte-parole [11]. Ce parcours et cette innovation idéologique font de lui l'homme idéal pour transformer le mouvement religieux chrétien sioniste en un lobby de masse pour Israël.


Le 7 février 2006, le révérend John Hagee anime au Texas une rencontre de 400 pasteurs évangéliques états-uniens en vue de la création d'une fédération des chrétiens sionistes. Simultanément, il lance avec l'Ambassade chrétienne un magazine bimestriel diffusé en supplément du Jerusalem Post, le JP Christian Edition. Le Post est un quotidien néo-conservateur dirigé par Aviv Bushinsky, ancien conseiller en communication et porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le supplément mêle des articles sur le parc d'attraction évangélique en Galilée et d'autres sur la menace iranienne, et ses bras armés le Hamas et le Hezbollah. On y dénonce aussi les universitaires européens qui analysent l'écriture de la Bible dans son contexte socio-historique et traitent l'Israël biblique comme un mythe.

Loin d'être un handicap pour sa nouvelle mission, l'extrémisme du révérend Hagee plaît aux Likoudniks : n'a-t-il pas écrit un éloge de l'assassinat d'Yitzhak Rabin, coupable à ses yeux d'avoir bradé la « Terre promise » ? [12]

La fédération des chrétiens sionistes voit le jour à l'occasion d'un banquet de 3 500 pasteurs et responsables évangéliques à l'hôtel Hilton de Washington… le 18 juillet 2006, soit cinq jours après le début de l'offensive israélienne contre le Liban. La Providence fait bien les choses et c'est l'occasion d'une mobilisation de toutes les organisations évangéliques en faveur de Tsahal. Au micro, outre le pasteur Jerry Falwell, se succèdent des parlementaires états-uniens (les sénateurs Sam Brownback, John Cornyn, Kay-Bailey Hutchison et Rick Santorum, le représentant Henry Bonilla), l'ambassadeur d'Israël Daniel Ayalon et l'ancien chef d'état-major le général Moshé Yaalon. La nouvelle fédération prend le nom de Christians United for Israel (CUFI) [13].

Dans la foulée, les parlementaires du CUFI mettent en place un Israel Allies Caucus à la Chambre des représentants pour faire le pendant du Christian Allies Caucus de la Knesset. Il est co-présidé par le républicain Dave Weldon et le démocrate Eliot Engel [14]. Des groupes parlementaires identiques sont en cours de formation aux Philippines et en Corée du Sud.

Si le révérend John Hagee est un prêcheur à succès, à la tête d'un petit empire de communication, il n'est pas la tête pensante du CUFI. La fédération chrétienne sioniste est dirigée par David Brog, un assistant parlementaire juif sioniste et accessoirement un cousin de l'ancien Premier ministre israélien Ehud Barak. Bien qu'il comprenne des parlementaires démocrates, le CUFI chasse presque exclusivement sur des terres républicaines. Il entretient notoirement des liens étroits avec la Maison-Blanche et a joué un rôle important dans l'adoption par le Congrès d'une résolution « condamnant les récentes attaques contre l'État d'Israël, tenant les terroristes et leurs États-sponsors comme responsables de ces attaques, et supportant le droit d'Israël à l'auto-défense » [15]. Texte rédigé par l'AIPAC et adopté par 410 voix contre 8 à la Chambre des représentants et à l'unanimité par le Sénat. De même, le CUFI et l'Israel Allies Caucus ont convaincu 115 représentants d'écrire au président Bush pour qu'il durcisse les sanctions contre la Syrie.

C'est David Brog qui a lancé l'expression « douleurs de l'enfantement » à propos du remodelage du Grand Moyen-Orient, en citant L'Évangile selon Matthieu, chapitre 24. Des guerres actuelles, un monde nouveau surgira. Jésus n'a-t-il pas dit : « Il en viendra beaucoup sous mon nom qui diront “C'est moi le Christ” et ils abuseront bien des gens. Vous aurez aussi à entendre parler de guerres et de rumeurs de guerre, voyez ne vous alarmez pas car il faut que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin. (…) Et tout cela ne fera que commencer les douleurs de l'enfantement ». Une expression désormais reprise par Condoleezza Rice pour que les évangéliques adhèrent à la politique néo-conservatrice [16].

« Israël fait notre travail et œuvre pour les peuples libres. Ses ennemis sont les mêmes ennemis que ceux des États-Unis. Il s'agit d'une bataille qui s'inscrit dans une guerre plus large, celle contre la civilisation judéo-chrétienne des forces du Bien contre celles du Mal. (…) Israël est en première ligne dans la guerre contre le terrorisme et nous ne pouvons que le soutenir », déclarait David Brog à l'AFP, il y a quelques jours [17].

Le principal travail de David Brog est de rabibocher juifs et chrétiens sionistes en faisant oublier des siècles d'antisémitisme chrétien [18]. Pas facile dans un pays qui, il y a deux ans, applaudissait un film de Mel Gibbson, La Passion du Christ, désignant les juifs comme déïcides [19]. En mai 2006, M. Brog a publié un essai Standing with Israel : Why Christians Support Israel (Debout avec Israël : pourquoi les chrétiens soutiennent Israël) [20]. Prenant quelques libertés avec l'Histoire, il y affirme que les deux peuples élus se sont réconciliés lorsque les États-Unis ont vaincu le IIIe Reich et voté la création de l'État d'Israël.
 

L'impact du CUFI

L'éditeur chrétien Steve Strang, le rocker Pat Boone et le pasteur Jerry Falwell au CUFI.
L'éditeur chrétien Steve Strang, le rocker Pat Boone et le pasteur Jerry Falwell au CUFI.


Le pasteur John Hagee dipose de moyens de communication exceptionnels. Il produit deux fois par un jour un talk-show diffusé par l'un des trois grands réseaux télévangéliques au monde, Trinity Broadcast Network (TBN). Ce programme, accessible par satellite dans le monde entier est reçu par 92 millions de foyers aux États-Unis. TBN a toujours été lié à Israël et au gouvernement sud-africain à l'époque de l'apartheid [21]. Le révérend Hagee peut aussi compter sur la maison d'édition de son ami Steve Strang qui publie notamment le mensuel Charisma.


En outre John Hagee n'a pas de problèmes financiers. En 2000, il a acheté un ranch à Brackettville (Texas) pour 5,5 millions de dollars géré par la Texas Israel Agricultural Research Foundation. Il peut y recevoir ses amis, dont les avions atterrissent sur son aéroport privé. En 2001, le salaire de ce précheur béni de Dieu s'élevait à 1,25 millions de dollars [22]

Kevin Philips, qui est considéré comme un des meilleurs experts de sociologie électorale aux États-Unis, assure que l'administration Bush s'appuie sur trois groupes sociaux : la bourgeoisie liée au pétrole, les fidèles évangéliques, et les retraités vivant à crédit [23]. L'encadrement des Églises évangéliques s'étant substitué à celui du parti républicain, les évolutions théologiques sont déterminantes pour la politique de Washington.

Il est trop tôt pour affirmer que l'objectif du CUFI est atteint. Cependant, face aux événements qui ensanglantent le Liban, 68 % des États-uniens déclarent aux sondeurs qu'ils se sentent spontanément proches d'Israël et 63 % que l'administration Bush doit poursuivre ou accroître son soutien militaire à Tsahal [24].
 

 

En novembre 2004, John Hagee remet deux chèques d'1 million de dollars chacun pour les enfants israéliens et pour les juifs immigrants.
En novembre 2004, John Hagee remet deux chèques d'1 million de dollars chacun pour les enfants israéliens et pour les juifs immigrants.
Thierry Meyssan
Journaliste et écrivain, président du Réseau Voltaire.



[1] « Les fondamentalistes pour la guerre » par Thom Saint-Pierre, Voltaire, 3 avril 2003.

[2] Jerusalem Countdown : A Warning to the World...the Last Opportunity for Peace, par le révérend John Hagee, Frontline éd., 2006.

[3] Pour les chrétiens, l'Antechrist est un personnage qui doit venir avant (= ante) le Christ pour égarer les fidèles. Il est parfois appelé Antichrist pour souligner qu'il s'oppose (= anti) au Christ.

[4] « Pastor Strangelove » par Sarah Posner, American Prospect, 6 juin 2006.

[5] God, Gunns and Israel : Britain, the First World War and the Jews in the Holy Land, par Jill Hamilton, Sutton Publishing, 2004.

[6] Jerry Falwell : An Unauthorized Profile, par William Goodman et James Price, Lynchburg, 1981.

[7] Prophecy and Politics, Militant Evangelists on the Road to Nuclear War, par Grace Halsell, Lawrence Hill & Company, 1986. L'auteur, qui a assisté au congrès en qualité de journaliste, était l'ancienne rédactrice des discours du président Johnson.

[8] « Sommet historique pour sceller l'Alliance des guerriers de Dieu », Voltaire, 17 octobre 2003.

[9] « The Judeo-Christian Alliance - Is the Messianic Era Beginning ? » Par Victor Mordechai, Israel Today Magazine, 16 février 2004. Le caucus est présidé par le député Yuri Shtern, l'un des membres du Bureau du Sommet de de Jérusalem.

[10] À ce sujet on se reportera aux trois présentations délivrées à la conférence Axis for Peace à propos de la percée évangélique en Amérique latine, dans le monde arabe, et en Afrique noire. Dont « Les Églises évangéliques et le jeu des États-Unis dans le monde arabe » par Charles Saint-Prot, Voltaire, 14 novembre 2005.

[11] La condamnation d'Hagee est publiée par Falwell dans Liberty Flame du 6 mai 1994 sous le titre « John Hagee : Heretic ? » Au passage, elle donne lieu à une critique de la vie privée du révérend Hagee qui divorca de sa première femme pour épouser une adolescente. Sa réhabilitation a lieu à l'occasion d'un meeting de la Liberty University, le 4 juillet 2002. Voir « Falwell festivities have surprise guest, » par Julia Duin, The Washington Times, 3 juillet 2002 ; et « Old foes Falwell, Hagee defuse fireworks ar ‘old-fashioned fourth' », Church and State, septembre 2002.

[12] in The Beginning of the End, par John Hagee, STL, 1996.

[13] « Christian group to advocate more support for Israel » par Julia Duin, The Washington Times, 13 juillet 2006. « Evangelical Christians plead for Israel » par Richard Allen Greene, BBC, 19 juillet 2006.

[14] « Congress forms Israel Allies Caucus » par Etgar Lefkovits, The Jerusalem Post, 27 juillet 2006.

[15] Résolution HR 921 du 20 juillet 2006.

[16] « Les néo-conservateurs et la politique du « chaos constructeur » par Thierry Meyssan, Voltaire, 25 juillet 2006.

[17] « Pour des évangélistes, la guerre au Proche-Orient est “entre le Bien et le Mal” », AFP, 11 août 2006.

[18] « Birth Pangs of a New Christian Zionism » par Max Blumenthal, The Nation, 8 août 2006.

[19] « L'implosion de l'alliance judéo-chrétienne », Voltaire, 23 février 2004.

[20] Standing with Israel : Why Christians Support Israel, par David Brog, Frontline, 2006.

[21] Spiritual Warfare, The Politics of the Christian Right, par Sara Diamond, South End Press, 1989.

[22] « Critics say John Hagee's compensation is too high » par Analisa Nazareno, San Antonio Express-News, 20 juin 2003.

[23] American Theocracy : The Peril and Politics of Radical Religion, Oil, and Borrowed Money in the 21st Century, par Kevin Phililips, Viking, 2006. Kevin Phillips est l'ancien conseiller électoral du président Nixon.

[24] Sondage CNN réalisé les 2 et 3 août 2006.
 

Mardi 15 Août 2006
Thierry Meyssan

 

02.05.2007de

Condamnation du sionisme chrétien

vendredi 25 août 2006.

 

medium_banner_jerusalem.jpg in http://le-raton-laveur.blogspirit.com

Bill Bowder, journaliste à l’hebdomadaire anglican Church Times du 25 août 2006

Le sionisme chrétien vient d’être condamné mardi dernier par une déclaration commune des dirigeants des quatre principales Église chrétiennes du Moyen-Orient, comme étant raciste, violent, contraire à l’Évangile d’amour et menaçant la sécurité commune.

La déclaration est signée par Mgr Michel Sabbah, patriarche catholique de rite latin, par l’archevêque Swerios Malki Mourad de l’Église orthodoxe syrienne, par le très Rev. Riah Abu El-Assal, évêque anglican de Jérusalem et par le très Rev. Munib Younan évêque luthérien.

«  Nous refusons l’alliance qu’établissent actuellement les responsables sionistes chrétiens avec des membres des gouvernements d’Israël et des États-Unis. Ils décident unilatéralement et à l’avance du pouvoir la Palestine et de ses frontières, ce qui provoque inévitablement un cycle ininterrompu de violence qui menace la sécurité de tous les peuples du Moyen-Orient et du monde entier.  »

Les quatre dirigeants appellent au rejet des « vues étroites du sionisme chrétien qui identifient l’Évangile avec les idéologies impérialiste, colonialiste et militariste. Dans sa forme radicale, le sionisme met l’accent sur les événements apocalyptiques de la fin de l’histoire alors qu’il convient de vivre aujourd’hui l’amour du Christ et la justice. » Cette position a été soutenue le lendemain mercredi par l’évêque d’Exeter, le très Rev. Michael Langrish, qui est très concerné par la situation en Palestine. « Les gens n’osaient pas, dit-il, s’attaquer au problème du sionisme tant dans sa forme juive que dans sa forme chrétienne, car ils craignaient d’être accusés d’antisémitisme. »

Traduction Gilles Castelnau
http://www.churchtimes.co.uk/index.asp?id=38143

En tant que patriarche latin de Jérusalem, quel est votre rôle ?

medium_image003.jpgNotre rôle, à nous chefs religieux chrétiens, est de rappeler la vérité. D’un côté, les Israéliens disent faire la guerre pour être reconnus et acceptés en tant que peuple dans cette région. Les Palestiniens disent lutter contre l’occupation. Selon nous, Israël doit être reconnu en tant que peuple et doit pouvoir vivre en sécurité. De même, les Palestiniens ont droit à un Etat au sein duquel ils pourront vivre en paix. Or, Israël a réussi à convaincre le monde qu’il luttait contre le terrorisme. Ce qui est faux, car le peuple palestinien se bat pour sa liberté.

http://www.rjliban.com/interview33.htm 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Extraits du documentaire: "L’armée révolutionnaire du Christ"
Diffusion: Mardi 19 septembre à 22h20

Fondée en 1997 à Oslo, la "Jesus Revolution Army" investit la culture des jeunes pour propager les idées les plus conservatrices des églises évangéliques. 
Voir la vidéo

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

Extraits du documentaire: "Dieu contre Darwin"
Diffusé mardi 19 septembre à 20h40


Un tour d’Europe, à la rencontre d’activistes opposés à la théorie de l’évolution qui commencent à se frayer un chemin dans les écoles.
Voir la vidéo

-----------
Quand la Bible devient une arme
THEMA
Mardi 19 septembre 2006 à partir de 20h40

 

03.05.2007  

PEUPLE ELU OU PEUPLE UTILE ?

medium_p300_evangeliste.jpg
Peuple élu ou peuple utile ?
Par Ugo Rankl pour Guysen Israël News
29 octobre 2006 14:26
 
Il y a, dans les campagnes d’Alabama et du Kentucky, des Chrétiens qui prient en serrant un nœud de crotales dans leurs mains car il est écrit dans le Nouveau Testament , Marc 16:17-18 : «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, ilmedium_geuu_01_img0158.jpg ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.»
 
 Chaque année, ces gens font une grande récolte de serpents venimeux qu’ils libèrent ensuite dans une petite arène de bois. Les garçons, pour tenir leur rang dans leur communauté, doivent apporter la preuve de leur confiance absolue dans la parole du Christ en posant leurs pas dans le grouillement des reptiles. Ils doivent mépriser leur peur et ne pas craindre – douter serait un péché – qu’il leur arrivemalheur. Ces Chrétiens n’ont peur que d’une chose : que les Juifs perdent Jérusalem.


suite à ¨Pieuvre (2)                http://le-Raton-laveur.blogspîrit.com
Repost 0
Published by R-sistons - dans Politique
commenter cet article
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 00:36
Bonjour Ségolène,

Je m'apprêtais à rédiger un article sur la deshumanisation de notre société ou sur la souffrance des jeunes, et finalement c'est toi qui es à l'honneur, actualité oblige. Le reste viendra après, sois en sûre.  

Sur FR2 la voix de son maître, Arlette Chabot annonce triomphalement, au nom du pluralisme sans doute, qu'elle t'invite à son micro pour parler de toi, de la gauche, et de Nicolas Sarkozy. On allait donc savoir ce que tu penses de la politique du Président ! On allait enfin entendre sur une grande chaîne critiquer librement le nouvel élu ! Quel évènement !

Au cours de l'émission, il a été dit - par Olivier Besancenot je crois - que Sarkozy était le Président de 7% des Français. Et en effet, les maîtres du monde l'ont choisi pour diriger la France comme ils vont bientôt s'arranger pour faire élire aux Etats-Unis, en dépit de ses origines autrichiennes, "Terminator"  ; un bon avocat et un comédien, on n'en demande pas plus pour berner les citoyens, voir http://syti.net, assurément le meilleur site du Web.

Ségolène, je te tutoie car je suis une ancienne militante du P.S., j'avais des responsabilités, et même François Mitterrand me tutoyait. Je continue sur la lancée. J'ai quitté le P.S. car je le trouvais un peu trop complaisant envers le libéralisme et l'OTAN, et pas assez offensif. Désormais, je suis hors parti - mais toujours aussi militante. Du moins dans mon blog.

Je vais te faire un aveu : Le soir de la défaite de Jospin, qu'il n'a pas volée, lui qui membre du PS ne se déclarait pas socialiste - quelle imposture !, j'ai envoyé un fax à François Hollande, que tu connais bien, pour lui dire que les plaisanteries avaient assez duré, et qu'il était temps de mettre sur orbite une femme, en l'occurrence toi. Je voulais enfin une femme à la tête de la France. Alors, qui ? Martine Aubry ? Elle était grillée, probablement à tort, par sa loi des 35 heures qui ne rencontrait pas l'adhésion souhaitée ; Quant à Elisabeth Guigou, elle me semblait un peu trop raffinée pour défendre les couleurs de la gauche. Et depuis des années, je t'avais remarquée, je sentais depuis longtemps que tu étais celle qui, un jour, plus que toute autre, aurait un destin important - je l'entrevoyais national. Les femmes sont très intuitives ! 

Alors, quand tu as présenté ta candidature, je n'étais ni étonnée, ni déçue. Et tu as réussi. Oui, je persiste et je signe : Malgré les attaques et les coups bas de la droite, les épines des jaloux du P.S. et les calomnies de la presse, tu as eu 47 % des voix. Quel exploit, dans un contexte aussi défavorable ! Mitterrand, lui, n'a pas réussi du premier coup. Et Sarkozy n'a dû sa percée, malgré l'aversion des Français pour le libéralisme, qu'à l'appui inconditionnel et scandaleux d'une presse aux ordres, partisane, communautariste et à la botte des amis milliardaires du candidat. Tu peux lire dans mon blog différents articles sur le sujet, et ce n'est qu'un début (voir en particulier "FR2 télé-propagande" ; tu as bien fait de remettre à sa place, lors d'une interview, le prétendu journaliste Pujadas. Si l'on n'entreprend pas une action vigoureuse pour dénoncer les agissements des médias, voir par ex mon premier article "Appel à résister", finies l'alternance et la démocratie !).

Et Sarkozy, pour le malheur des Français, de l'image de la France, de son modèle social et des générations futures, a été élu. Le Diktator est en place, la casse sociale se généralise peu à peu, les services publics ne seront bientôt plus qu'un lointain souvenir, les porte-monnaie des Français vont vite se dégonfler - sauf ceux des plus nantis - , les citoyens sont dressés les uns contre les autres, les partis implosent plus ou moins pour un jour, si rien n'est fait, céder la place au parti unique du Chef suprême, les médias n'informent plus mais divertissent et trompent les citoyens, la politique est nivellée par le bas, le désordre règne, les frustrations s'étendent, les risques d'attentats se multiplient, et, pire encore, de guerre sans doute nucléaire, l'image de la France est avilie, les droits de l'individu sont menacés, les citoyens sont sacrifiés aux intérêts de la Finance mondiale, le modèle social Français est en voie de disparition, le communautarisme encouragé remplace l'idéal républicain de laïcité, les groupes de pression sont rois, les séduisantes et malhonnêtes opérations de communication se substituent à la réalité, l'ultra-libéralisme et le néo-conservatisme américano-sioniste triomphent, la précarité s'étend, les jeunes sont méprisés et les retraités oubliés, les valeurs de la République sont bafouées, les générations futures sont privées d'avenir.... Joli bilan, en effet. La France de Sarkozy a perdu son âme, sa spécificité, son indépendance ! Et les Français sont des dupés béats... jusqu'à quand ?

Les Médias : Une honte pour le pays des Droits de l' Homme ! Et dans l'indifférence du pays et de l'association Reporters Sans Frontières, plus préoccupée de tisser des liens avec la CIA contre Chavez ou Castro, que par la situation en France. Donc, Arlette Chabot t'a reçue pour, comme claironné partout, t'interroger sur la politique menée par Sarkozy. Quelle imposture ! Je n'ai entendu que des questions pour t'embarrasser ou te
déstabiliser, ou encore pour discréditer le P.S.,  le seul adversaire futur du Président, et comme à l'accoutumée, tout intervant esquissant une ébauche de critique est interrompu et réorienté dans le sens d'une attaque contre la Gauche. Même Julien Dray se laisse prendre à ce petit jeu auquel les adversaires sont tous soumis, à peine dit-il à Guaino le conseiller très spécial de Sarkozy : "Vous êtes en ce moment en train de détricoter très habilement les 35 heures"..., qu'il est interrompu par l'Adjudant Chabot : "Pour relancer sur "où en est la gauche", avec des résultats peu encourageants pour le P.S...", 

Toi-même, Ségolène, quand tu rappelais certaines vérités concernant Sarkozy, on t'opposait aussitôt, par exemple, un embarrassant et perfide "Il y a quelque chose qui a beaucoup dérangé les socialistes, c'est la possibilité de demander à Bayrou d'être premier ministre...", auquel tu as parfaitement répondu, vu les circonstances : "C'était dans l'intérêt de la France". La Chabot te demande alors ce qu'il y a de commun entre toi et lui ; elle ne t'interrompt pas lorsque tu parles d'Etat impartial, de l'Education, des valeurs humaines communes, mais quand tu enchaînes en rappelant que Bayrou a eu des propos très durs sur le système de Nicolas Sarkozy, hop ! On reparle aussitôt de la mésentente des socialistes ; Il ne s'agit surtout pas d'évoquer, comme Bayrou l'a pourtant fait,  la collusion des médias avec le candidat de l'UMP, son inféodation à l'Amérique et à Israël ,  et sa collusion avec les grandes puissances financières.  Secrets d' Etat !

A un autre moment, Arlette Chabot évoque le procès en incompétence dont tu as fait l'objet ; tu as fort bien répondu en parlant de tes propositions, et en rappelant ton itinéraire, qui t'a conduit de l'ENA au Parlement et à la Tête de la Région de Poitou-Charente, en passant par les différentes charges ministérielles. A ta place, j'aurais évoqué le fait que tu es la première femme à diriger une région, prélude à la direction d'un Etat, et surtout que tu as été la conseillère de François Mitterrand en matière de politique étrangère - un domaine où, justement, on ne s'est pas privé d'attaquer ta compétence. En tous cas, chaque fois tu t'en es tirée la tête haute : par exemple, en indiquant ton souci d'une juste redistribution des fruits de la croissance.

Naturellement, la propagandiste Chabot ne manque pas de souligner que tu reconnais à Sarkozy des qualités - il arrive que la télé ne retienne de l'intervention d'un socialiste que les critiques contre son propre parti, ou les éloges rendus au Président ; il y a un fossé entre le temps de parole accordé à la gauche, et le contenu réel des extraits donnés - ; et lorsque, hypocritement, la Chabot fait une allusion aux "critiques adressées à Sarkozy", c'est pour citer l'hyper-présidence, les innombrables interventions sur le terrain du Président - en sachant justement que c'est le côté qui plaît aux Français.  Et dire que cette télé-propagande est payée avec l'argent des contribuables français, bientôt même les plus démunis, pour qu'ils votent contre leur intérêt !

A ce propos, Ségolène, j'attire ton attention sur deux points : Ce qui a permis à Bayrou d'approcher les 20 %, contrairement à toute attente, c'est qu'il a mis les pieds dans le plat, et dans le plat des privilèges insupportables aux Français. Je souhaite que tu t'en souviennes. 

D'autre part, toutes les personnes interviewées ou presque, se font avoir par la technique pourtant éprouvée de ces médias putrides : Quand ils sont interrompus, ils changent de propos. Dis-toi bien, Ségolène, que si l'on t'interrompt, c'est précisément parce qu'on veut te faire taire, au moment le plus dérangeant pour Sarkozy : aucune critique du Président n'est tolérée dans les médias serviles. Je te demande, à toi comme à tous les adversaires du Président, de ne pas tomber dans le piège : Quand tu parles, termine ce que tu as à dire, et ne change surtout pas de sujet ! Il faut enfin que les Français sachent la vérité sur la prétendue "modernité" sarkozienne : elle procède à une redistribution.... du bas vers le haut !

 

Ségolène, à tort ou à raison, ton projet est de concilier l’idéal de gauche et les réalités du marché. Comme Sarkozy, tu veux créer de la richesse ; mais à sa différence, tu souhaites la répartir équitablement. On peut certes se méfier du libéralisme et préférer une rupture face à l’idéologie dominante, si contraignante ; C’est mon cas. Mais je salue ton pragmatisme, certainement plus dans l’air du temps, tout au moins de la Pensée Unique dont on nous vante sans cesse les mérites. Bref, tu es cohérente avec toi-même.

 

Là où Sarkozy n’hésite pas à sacrifier l’individu pour permettre à la Finance de prospérer toujours davantage, au seul bénéfice d’une poignée de nantis, tu préfères, à juste titre, que l’économie soit au service des citoyens. En d’autres termes, tu te bats pour humaniser le libéralisme ; tu veux que personne ne soit laissé sur le bord de la route de la croissance. Et que la répartition se fasse du capital au travail, contrairement à Sarkozy.

 

Et c’est toujours au nom du pragmatisme que tu oses envisager certaines réformes difficiles , comme l’autonomie , certes relative , de l’Université , ou encore la mutation du système de retraite , afin de tenir compte de l’allongement de la durée de la vie. Mais sans dresser les Français les uns contre les autres, en réformant en douceur, et en tenant compte des situations particulières, afin que nul ne soit lésé. C’est finalement une manière très féminine de faire de la politique, réaliste, pragmatique, concrète, humaine, solidaire, fraternelle, et cet hommage je le rends d’autant plus volontiers que je ne suis pas une féministe. 

A la brutalité de la compétition, tu préfères la douceur de la coopération, de la concertation, de la démocratie participative ; point de politique à la hussarde, pire, à la cow-boy, comme ton ancien rival, brisant toute résistance et subordonnant les moyens à la fin - le capitalisme financier le plus sauvage.  Je salue ton approche de la politique, en songeant qu’une femme authentiquement féminine peut contribuer en effet, d’une certaine manière, à ré-enchanter le monde par son approche humaniste. Tu as même prôné le fameux « aimez-vous les uns les autres » qui peut paraître puéril, et qui pourtant rapproche, oh combien, la politique du citoyen, en lui rappelant sa proximité avec la vie de la cité, et en rappelant au politique son devoir de servir avec un parfait désintéressement les citoyens, le bien commun de tous sans exclusion. Je crois que nous sommes passés à côté d’une grande dame, d’une très grande dame, et que c’est dommage d’avoir à la place un vulgaire petit roquet hargneux.

 

Tu as toujours en vue ce que tu appelles « l’ordre juste »,  c’est-à-dire la garantie que les réformes seront conduites avec Justice, ce qui est une manière de faire accepter le changement qui t’apparaît nécessaire. Et nous savons, Ségolène, que c’est ta conviction profonde, comme tu tiens d’ailleurs à faire participer tous les citoyens à ce changement. Comme cela nous change des réformées décrétées d’en haut par un seul homme au service des seuls intérêts des grands groupes industriels, de la haute finance, ou pire encore de ses riches amis ou de groupes inféodés aux intérêts américains ou israéliens, de surcroît représentés par les plus extrémistes, les ultras néo-conservateurs évangéliques ou néo-sionistes !

 

En fait, je te suis reconnaissante pour plusieurs raisons. D’abord, tu as osé, toi femme, la première, à faire en France ce que d’autres ont réalisé ailleurs, souvent avec succès : te présenter à la charge suprême. Au nom de mes sœurs et de tous les démocrates, nous te remercions pour cette légitime audace qui rentrera dans l’ Histoire de la France.  Et tu l’as accompli avec courage, avec fermeté, avec aplomb, malgré toutes les attaques dont tu as fait l’objet, malgré toutes les calomnies et les médisances que même ton propre parti, honte à lui, ne t’a parfois pas épargné ; en toutes circonstances , tu as fait preuve de calme, de maîtrise de soi , et malgré l’épreuve que tu vivais sans doute déjà dans ta famille , l’infidélité semble-t-il de ton époux Premier Secrétaire,  gagnant notre estime et notre respect à tous, d’autant plus que ton adversaire, aujourd’hui, perd sans cesse ses moyens et donne à l’étranger de la France une image très négative.

 

Je sais, Ségolène, que tu nous aurais dignement représentés à l’étranger, et que tu ne nous aurais pas trompés ainsi que Sarkozy le fait sans cesse, en s’attribuant des mérites qui ne sont pas les siens, comme ceux des contrats signés en Algérie . Tu es une femme d’honneur, tu as une éthique irréprochable, et c’est d’autant plus précieux que cela contraste avec la vermine qui a pris le pouvoir, cynique, malhonnête, sans scrupule, prête à tout pour accomplir ses desseins au service  des puissants et contre les intérêts des plus fragiles. Oui, Ségolène, avec l’éducation qui a été la sienne, tu as compris qu’il était temps de rétablir le souci de l’éthique en politique, comme d’autres avant toi, je pense en particulier au très intègre Pierre Mendès-France. Nous sommes fiers de toi, Ségolène. 

Et je m'élève contre l'insinuation d'inaction te concernant, puisque je suis abonnée au site http://sego-dom.over-blog.com, passionnant, et qui informe régulièrement sur ce que tu fais - et sur la politique en France. Je salue le travail des militants de ce site, en particulier celui de Dominique. En lisant ce blog, on comprend que tu n'as pas cessé d'être active.

 

En revanche, honte à l’adjudant Chabot pour toutes ses attaques, même les plus viles : " Est-ce que vous avez digéré votre défaite ? ", " Votre style a dérouté ", " on vous a fait un procès en incompétence ", etc. J’imagine comment la même prétendue journaliste aurait réagi, si elle avait eu en face d’elle Sarkozy, qu’elle embrasse d’ailleurs dans les coulisses : avec déférence, avec servilité. La déontologie est bien malmenée avec des « journalistes » comme elle, ou Pujadas, ou Darmon. Pendant ce temps, monsieur Ménard est occupé à ferrailler contre la désinformation à Cuba . Quelle imposture de dénoncer ailleurs ce que l’on tolère chez soi, en France !

 

Et la Chabot a beau jeu de brandir Delanöe ou le dandy des beaux salons B.H. Lévy ; on sent bien, Ségolène, qu’avec toi la menace pour Sarkozy est importante. Sinon, tu ne ferais pas l’objet d’attaques aussi constantes et injustifiées, comme lorsque tu t’es rendue en Israël, où d’ailleurs tu as fait l’unanimité : l’erreur était due à un défaut de traduction de la part du deuxième traducteur, ce que l’Ambassadeur de France, pourtant de droite, a reconnu. Mais comme il est facile de répandre des bruits infâmes, et difficile ensuite de les arrêter, ou pire encore, de rétablir la vérité ! 

Oui, j’accuse nos médias serviles de tout faire pour nuire à ta réputation, à ta personne, et d’une façon générale de tout mettre en œuvre pour empêcher la gauche de revenir au pouvoir, comme ils ont tout fait afin d’empêcher la liberté de choix lors de la consultation pour la Constitution européenne qu’on nous refile d’ailleurs pratiquement à l’identique, hypocritement – c’est signé Sarkozy – sans nous consulter.

 

Ensuite, on t’a interrogée sur ta prétendue solitude, Ségolène. Eh bien moi je dis qu’une femme qui a dans toutes les régions des comités de soutien, n’est pas une femme seule. Je ne suis pas sûre qu’il y ait autant de ferveur, et de fidélité, dans chaque région, pour l’arrogant et droitier Strauss-Kahn, l’amer Jospin ou même le plus populaire Delanoë. Et d’ailleurs, je dis tout haut ce que tant de Français pensent tous bas : les éléphants, ça suffit. Place à la femme Ségolène, et aux plus jeunes !

 

Merci, Ségolène, pour ta dignité, pour ta force de caractère, pour ton immense courage. Tu aurais fait une parfaite ambassadrice de la France, alors que Sarkozy se déconsidère, et déconsidère la France, en s’emportant, à New York quand on l’interroge sur son divorce, ou parmi les ouvriers au milieu desquels il se pavane devant les caméras au moment même où il prépare toutes sortes de mesures anti-sociales, portant notamment atteinte au droit des travailleurs. Et en disant : « Viens ici, toi, on va s’expliquer ! ». Ce n’est pas un Président, ça, c’est un vulgaire cow-boy qui règle ses comptes, comme son ami Bush. Ils vont bien ensemble, ces deux-là. J’ai honte pour mon pays.

 

Ségolène, je sais que tu auras envie de te représenter. Permets à la militante que j’ai été, ancienne journaliste et auteur d’ouvrages qui m’ont valu de passer souvent à la télévision, notamment chez Philippe Bouvard (il m’a dit un jour : « Je n’ai jamais vu quelqu’un qui crève autant l’écran »), de te donner quelques conseils.

 

C’est avec un immense plaisir que j’ai appris, l’autre jour, que tu souhaitais faire des personnes âgées une priorité. Ségolène, tu dois savoir que je me suis battue pour imposer cette idée au PS dans ma région ; apparemment, cela n’est pas remonté jusqu’à toi, ni d’ailleurs mes autres suggestions. Oui, j’avais pressenti au tout début de ta campagne, que tu devais t’adresser tout particulièrement à eux. J’avais moi-même été responsable de la commission 3e âge, dans mon département, alors qu’il y a une trentaine d’années j’étais une toute jeune militante au PS, derrière Chevènement – au CERES, aile gauche du P.S., partisane du rapprochement avec les camarades du PC. Vois-tu, Ségolène, je suggérais qu’on soit les premiers à s’intéresser à cet électorat conservateur et si délaissé. Je sentais monter la question du 4e âge, de la dépendance, et la nécessité, dans la foulée, de prôner une très active politique en matière d’équipements pour les personnes handicapées. J’avais d’ailleurs été sensibilisée au problème lors du tournage pour une grande chaîne de télévision française, d’un documentaire sur l’accessibilité des villes, proposé et dirigé par moi (productrice du reportage). Je savais, Ségolène, d’autant plus que tu as une compassion toute féminine, que les personnes âgées auraient été très touchées par ta sollicitude à leur égard. Elles sont si isolées, si ignorées de tous !  Si l'information avait convenablement remonté, tu serais peut-être au pouvoir aujourd'hui. 

 

J’avais défendu d’autres idées, Ségolène. Notamment en matière de protection du consommateur, si malmené dans une société complètement déshumanisée et soumise aux seuls critères de profit à tous prix. Mais surtout, c’est une toute autre manière de faire la campagne, que je proposai.

 

Ségolène, on peut marier souci d’éthique et efficacité. L’angélisme, en politique, ne paie pas. Il ne faut pas hésiter à attaquer ses adversaires. Etre offensif, ce n’est pas du dénigrement.

 

Ton premier adversaire, Ségolène, qui à mon avis explique ton échec, ce sont les médias dirigés par les amis milliardaires de Sarkozy, eux-mêmes liés à de puissants groupes industriels notamment militaires. Bayrou les a attaqués frontalement, et les Français lui en ont été reconnaissants. Tu as eu raison, Ségolène, de critiquer Pujadas pour la désinformation qui préside à chacun de ses journaux télévisés. Mais il fallait aller plus loin. J’ai suggéré plusieurs pistes : L’une, de porter plainte contre X, pour attirer l’attention. Il faut savoir frapper de grands coups, Ségolène, sans hésitation ! Ou encore, financer quelques pages de publicité dans les grands quotidiens, en publiant des lettres ouvertes aux Français. Ou enfin, appeler à une grande manifestation unitaire pour défendre la démocratie, car sans indépendance des médias, il n’y a plus de liberté, et sans liberté, il n’y a plus de démocratie. Les Français ont le droit de savoir qu’on les manipule, qu’on les trompe, à des fins sordides (la satisfaction des maîtres du monde, uniquement préoccupés par leur enrichissement démesuré). Je voudrais aussi dire que la gauche ne reviendra jamais au pouvoir, et donc qu’il n’y aura plus d’alternance, si les médias taisent la réalité ou la déforment.

 

Tu es attaquée, Ségolène ? Tu te défends. Avec vigueur. Clairement. Tu rends les coups, en dénonçant à ton tour ! Tu sais, on peut se battre proprement. Si on est victime de calomnies, il faut réagir. Et fermement. Encore une fois, l’angélisme fait perdre les élections. Et si l’adversaire ment, il faut vigoureusement le dénoncer ( cf Fillon annonçant que la France est en état de faillite, alors que les grandes entreprises font des profits faramineux , ou Sarkozy réussissant à se faire passer pour le candidat du pouvoir d'achat ! ).

 

Ségolène, les classes populaires se sont souvent portées sur des candidats de l’extrême droite, ou de la droite. Ce ne sont pourtant pas eux qui vont défendre leurs intérêts. Il faut récupérer l’électorat populaire ! Comment ? Mais en faisant une authentique politique de gauche. Si l’on ressemble trop à la droite, on préfère l’original à la copie. Le programme du candidat de gauche doit être très clair, chiffré toujours, et bien différent de celui de la droite. Les contrefaçons, les ambiguïtés, les citoyens s’en méfient, à juste titre. Et il faut reconquérir les couches populaires en retrouvant l’habitude du porte-à-porte.

 

J’ai beaucoup insisté auprès des militants, socialistes, communistes, ou même centristes ( je voulais à tout prix que Sarkozy soit battu, même son écriture m’inspirait les plus vives inquiétudes, alors que la tienne
est celle d’une femme équilibrée ; pour moi et pour beaucoup, celle de Sarkozy reflète de multiples déséquilibres ),  pour que l’on prenne des initiatives fortes, que l’on mette en avant des idées fortes, et que l’on utilise des mots qui frappent l’esprit. Par exemple, faire ce que Bayrou a fait, lorsqu’il a dénoncé les médias serviles au micro, je crois, de TF1, mais aussi les grandes puissances de l’argent derrière Sarkozy, et le risque d’américanisation de la France. Il a osé, et cela a été payant.

 

Encore faut-il soigner l’emballage, c'est-à-dire la communication. Ségolène, il faut bannir les expressions abstraites et qui ne sont pas immédiatement compréhensibles. Moi, j’ai mis longtemps à comprendre ce que "donnant-donnant" ou "gagnant-gagnant" signifiait exactement. Il faut être très direct. Comme Sarkozy : « Ce que je dis, je le fais ». Point. J’ai été très frappée d’entendre des sportifs dire : « Sarkozy, au moins, on le comprend ». C’est sa force ! Soyons comme lui. Clair, précis, simple, phrases courtes, immédiatement compréhensibles, et pourquoi pas imagées. Il faut parler en insistant sur certains mots, en articulant quand c’est nécessaire, en les reprenant également. Ne pas hésiter à se répéter, c’est comme ça que les idées font leur chemin. Sinon, on oublie tout. Souligner un mot ou une idée importante, Ségolène, c’est une nécessité.

 

Le choix des expressions compte aussi. Par exemple, lors de l’émission de Chabot, Olivier Besancenot a dit ceci : «  Tandis que le code du travail est revu - défavorable aux salariés - , Sarkozy a institué la dépénalisation du droit des affaires, les PATRONS VOYOUS ne passeront plus en justice. »

 

Il faut bien choisir ses thèmes, et sélectionner ceux qui sont convaincants. Bien avant l’intervention de Fabius entre les deux tours, je prévenais tous les futurs électeurs qu’ils auraient à payer les franchises, et qu’ils devraient payer tous leurs produits plus chers, avec l’instauration de la TVA… anti-sociale. Il faut trouver les arguments qui touchent les gens, et bannir l’abstraction.

 

Par ailleurs, je pense qu’il faut situer les enjeux véritables. Clairement et simplement. Par exemple, pourquoi ne pas aborder le thème de l’AMI, qui à lui seul montre bien la dangerosité de la politique de la droite. Est-ce qu’on veut ce type de société, où les individus ne sont plus libres, et sacrifiés à l’intérêt des multinationales ???

 

Ségolène, pourquoi ne pas avoir abordé le thème de la politique étrangère ? Moi, pendant la campagne, j’attendais qu’on parle de Sarkozy otage des Américains et des Israéliens, de l’indépendance nationale qui serait bradée, et plus généralement, du risque d’américanisation de toute la société française, si peu préparée à un matérialisme aussi sauvage et brutal.

 

Et il faut attaquer Sarkozy sur ses intentions belliqueuses, cet homme-là veut la guerre avec l’Iran, et contre d’autres pays encore, comme il a souscrit à l’invasion de l’Irak ; Kouchner aussi d’ailleurs. Ils ne chercheront pas non plus à régler la question palestinienne, lourde d’incertitudes et de dangers. Les médias laissent sous silence ces questions : Il faut donc les aborder soi-même ! Frontalement !

 

Et pour revenir au fond, Ségolène, il y a des thèmes de gauche qu’il faut mettre en avant, ils sont porteurs : comme celui des services publics, bradés par Sarkozy.  Aujourd’hui , j’entendais par exemple que la SNCF allait « rationaliser » ( le Président parlerait de « moderniser ») son réseau…entendez, supprimer les lignes non rentables ! Au détriment de la lutte contre la pollution, de l’emploi, des PME, des usagers. Il s’agit, là encore, de « privilégier » les grandes lignes ! Tu sais, Ségolène, j’ai une voix qui porte, je suis un tribun né (comment dit-on, au féminin ? Une tribune ?) : Je n’aurai pas tardé à me saisir d’un tel thème !  « Privilégier les grandes lignes, au détriment des populations. C’est à l’image de TOUTE la politique de Sarkozy ! On favorise les privilégiés, et on sacrifie les petits, les faibles,les démunis ! ». La nécessité de la rentabilité a pris le pas sur le service public. C’est à l’image de toute la politique du nouveau gouvernement, qu’on se le dise !

 

Regarde, Ségolène, l’image choc employée par la LCR : « Nos vies valent mieux que leurs profits ». Eh oui, idée toute simple, à exploiter sans retenue, mais avec des mots simples, comme lui ! Je l’ai écouté, à Montpellier : Il est d’une efficacité extraordinaire ! Sa simplicité fait mouche , et sa conviction aussi ! J’ai adoré la colère de Josiane Balasko. Moi aussi, je parle avec les tripes : Ca marche toujours !

 

Je rêve d’une grande union de tous les opposants… de Besancenot à Bayrou ! Et je me sens très proche des communistes rénovateurs, qui sont pragmatiques tout en défendant avec acharnement les intérêts des couches populaires. Je ne veux pas voir le PC mourir ! Les militants sont formidables, dévoués, efficaces, sincères, désintéressés, intègres ; Et ils défendent réellement les plus défavorisés ! Le communisme français d’aujourd’hui n’a rien à voir avec le stalinien : c’est un parti de gouvernement, qui se bat pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et des personnes modestes, ils ont toute leur place dans une grande Union de la gauche ! Je ne me résigne jamais à voir disparaître un bastion communiste. Ségolène, l’espérance est à gauche, quand celle-ci est authentiquement de gauche ! Avec les communistes, avec les amis de Besancenot, avec les Verts aussi ! L’ Union fait la force !

 

Ségolène, je t’ai écoutée dans l’Aude. J’ai même remis à ton garde du corps, une jeune policière qui t’accompagnait partout, une liste de propositions pour défendre les consommateurs. Et par erreur, il y avait dedans un texte que j’avais écrit pour le 2e tour : te l’a-t-on remis ? C’était une envolée lyrique, gaullienne, sur … la France présidente ! Eh oui, c’était moi, le texte m’était venu instantanément, et je l’avais aussitôt écrit. De même que cette lettre est un premier jet, avec sa spontanéité, et ses lacunes.

 

Ségolène, merci d’être une femme libre.

 

Les médias, eux, ne le sont pas. Et ça, c’est très grave….

 

Eva, militante de choc, femme convaincue et libre aussi. Sans parti, sans chapelle, sans clan, totalement indépendante.

 

Abonne-toi à ma prose, elle est tonique, et offensive, ce sont des cris du cœur et des coups de colère. Comme Josiane Balasko. Il faut des femmes comme ça ! Et recommande mon blog. Courage, Ségolène, tu n’es pas seule ! Les Français te respectent .

P.S.  : CENSURE, DESINFORMATION ? lisez absolument le commentaire de STARC, à la fin de l'article, rubriqe "commentaires".

 

TAGS : Ségolène Royal, Sarkozy, Besancenot, Kouchner, LCR, PC, PS, les Verts, médias, FR2, Arlette Chabot, Pujadas, Darmon, services publics, personnes âgées, 3e âge, 4e âge, personnes handicapées, accessibilité, Josiane Balasko, Fabius, Ceres, Chevènement, Philippe Bouvard, Julien Dray, Université, Guaino, Bayrou, Droits de l'Homme, démocratie, Bush, Etats-Unis, Israël, Delanoë, B.H. Lévy, D. Strauss-Kahn, Jospin, Martine Aubry, E. Guigou, éléphants, Gauche, Constitution européenne...

 

 

  §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

NOUVELLES  DE  PALESTINE  


Les implantations israéliennes et le processus de paix. Daoud Kuttab
En ce qui concerne le « processus de paix » au Moyen-Orient, les responsables américains insistent toujours lourdement sur le mot « processus ». Ce n’est que dans les derniers 18 mois du deuxième mandat d’un président ou après un engagement militaire au Moyen-Orient que les USA commencent réellement à se préoccuper du mot « paix ».
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7496.html

Séparés mais inégaux en Palestine : la route vers l’Apartheid. Mohammed Khatib
A la veille de la réunion destinée à relancer les négociations entre Israël et les Palestiniens à Annapolis, Maryland, le Premier ministre israélien Ehud Olmert a annoncé qu’Israël ne construira pas de nouvelles colonies en Cisjordanie, mais qu’il n’"étranglera" pas les colonies israéliennes existantes.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7535.html

La Palestine pour laquelle nous nous battons. Stop The Wall

Les manifestations de mardi dernier qui ont fait descendre des milliers de gens dans les rues de Ramallah, d’Hébron, Tulkarem, Naplouse et Gaza malgré les efforts de l’Autorité Palestinienne pour les réduire au silence, a représenté un moment crucial pour la Palestine.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7540.html

"Rien ne se réglera sans pression internationale sur Israël ». Entretien avec Jeff Halper

L’opinion de Jeff Halper, dirigeant du Comité israélien contre les destructions de maisons (ICAHD) palestiniennes.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7511.html

Il n’y a pas de calendrier « ferme » pour la fin des négociations, affirme Olmert. L’Orient Le Jour

Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a minimisé hier le bilan d’Annapolis en niant avoir pris un engagement sur un « calendrier ferme » pour la fin des négociations avec les Palestiniens lancées officiellement la semaine dernière aux États-Unis.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7547.html

Moscou parraine des pourparlers entre Damas et Tel-Aviv. Al-Quds Al-Arabi

"Des négociations secrètes entre Israël et la Syrie se déroulent à un rythme soutenu sous le parrainage du vice-ministre des Affaires étrangères russe, Alexandre Soltanov", rapporte Al-Quds Al-Arabi.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7539.html

Les États-Unis retirent un projet de résolution au Conseil de sécurité. L’Orient le Jour
Les États-Unis ont retiré hier soir un projet de résolution déposé la veille au Conseil de sécurité de l’ONU pour soutenir la relance à Annapolis du processus de paix au Proche-Orient, dont venait de se féliciter le président palestinien Mahmoud Abbas.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7537.html

Les « vertus » du pragmatisme. Chérif Ahmed

C’est surtout pour signer présent et ruiner les arguments israéliens que les Arabes ont décidé d’aller à Annapolis. Il y a aussi la volonté de soutenir Abbass face à un Hamas considéré comme un danger pour tous.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7532.html

La nouvelle alliance anti-iranienne. Jean-Marcel Bouguereau
Si l’on met dans deux colonnes les raisons pour et contre un accord israélo-palestinien, la balance penche furieusement contre.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7499.html

Les Justes. Pierre Stambul

La prétention des autorités israéliennes de parler au nom des rescapés du génocide est une escroquerie à plusieurs titres : l’écrasante majorité des morts n’étaient pas sionistes et ignoraient même tout de cette idéologie.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7543.html

Un régime d’insécurité et de pauvreté. Rosemary Sayegh - Pour la Palestine n°55

Tandis que le camp de réfugiés palestiniens de Nahr-el-Bared est totalement détruit après plusieurs longues semaines de bombardements intensifs par l’armée libanaise contre le Fatah al-Islam, que le camp de Baddawi est devenu le nouveau refuge surpeuplé de réfugiés parmi les réfugiés, que la question de l’oganisation de la sécurité des Palestiniens au Liban est de nouveau à l’ordre du jour, La revue Majdal publie une étude de la chercheuse Rosemary Sayegh sur les conséquences, en particulier sanitaires, de la réalité politique libanaise régionale et internationale pour les réfugiés palestiniens au Liban.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7028.html

Des omelettes avec des œufs. Uri Avnery
"À partir du moment où la résolution de l’ONU fut adoptée, il fut clair que notre monde avait complètement changé, qu’une ère était arrivée à son terme et qu’une nouvelle époque avait commencé, tant dans la vie du pays que dans la vie de chacun d’entre nous."
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7527.html

Le tumulte et les clameurs s’éteignent... Uri Avnery

Ce spectacle n’a-t-il aucun côté positif ? Sera-t-il oublié demain, comme des dizaines d’autres rencontres dans le passé ont été oubliées, dont seuls les gens ayant une mémoire exceptionnelle se souviennent ?
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7559.html

 1947/48, 2007/08, 60 ans de dépossession


La guerre était inévitable. Elias sanbar
En 1947, les Palestiniens ne pouvaient imaginer que le partage - aujourd’hui au coeur de leur offre de paix - déboucherait sur une expulsion massive qui ferait d’eux des exilés
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7533.html

Palestine : 60 ans d’expulsion, de dépossession, de ségrégation. AFPS

Si la Nakba (la "catastrophe") de 1948 est l’événement le plus important dans les processus de dépossession et d’expulsion des Palestiniens, la politique coloniale du mouvement sioniste est un processus colonial continu qui n’a toujours pas cessé.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7507.html

Contre-rhétorique : récuser les idées reçues, et repositionner le conflit. Icahd

Réponses possibles aux arguments fallacieux développés sur le conflit -israélo palestinien.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7546.html

Matériel pour les 60 ans. AFPS
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7485.html

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

                               http://www.pentagonstrike.co.uk/pentagon_fr.swf ( vidéo très longue) 

_______________________________________________________________________________________

Lisez http://stanechy.over-blog.com, l'article sur KOUCHNER, faucon néo-conservateur. Et ma lettre ouverte au Dr Jekyll and M. Hyde...Kouchner  Ils étaient faits pour se rencontrer, Kouchner et Sarkozy, pauvre France...

Repost 0
Published by R-sistons - dans Politique
commenter cet article
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 02:42

En ces temps de désinformation généralisée... voici le courrier envoyé par un conducteur de la SNCF...  

       Bonjour à tous,    

Dans quelques jours (le 14/11) s'annonce une grève à la SNCF pour la sauvegarde de notre régime spécial. Il a été dit n'importe quoi à ce sujet, et j'ai décidé, à titre purement personnel, d'informer mes amis et connaissances sur la réalité de nos "privilèges".

Avant toute chose, il faut savoir que notre régime de retraite a été mis en place en 1938, à la création de la SNCF, en s'inspirant des régimes déjà en place dans les anciennes compagnies.

En 1945, le gouvernement Français va créer ce qui va s'appeler le "régime général", le système de retraite par répartition actuel. La SNCF va conserver ce qui devient un "régime spécial" qui offre des avantages par rapport au régime général:     

Pour partir en retraite avec un taux plein (au maximum), il faut cotiser 37,5 ans. Les conducteurs qui travaillent en horaires complètement décalés, ont des "bonifications" qui permettent de gagner 5 ans (cotisation de32,5 ans). Un cheminot peut toutefois partir en retraite:

- à 55 ans pour les agents sédentaires si ils ont au moins 25 ans de cotisation

- à 50 ans pour un conducteur (toujours si ils ont 25 ans de cotisation)

En partant à cet âge, ils ne sont toutefois pas au maximum de ce qu'ils peuvent espérer. Pour comparer avec le régime général, le taux de remplacement moyen (le montant de la retraite par rapport au dernier salaire) est de 64 % à  la SNCF du fait qu'à 55 ans, la durée moyenne d'activité validée par les cheminots est de 32 ans. C'est ainsi qu'en 2001, les pensions moyennes attribuées aux retraités de droit direct étaient de 1 407 € à la SNCF et 1 590 € pour le régime de référence, soit un écart de 13 %. 

Il faut savoir que la SNCF a la possibilité de mettre à la retraite d'office ses agents. Certains désirent continuer leur activité, ils ne le peuvent pas. Cette possibilité est très utile à la SNCF pour réduire ses effectifs, surtout dans les secteurs qu'elle restructure.

De plus il faut savoir que ce soit disant "avantage" est la contrepartie des contraintes du service public du travail jours et nuits, dimanches, jours fériés et pendant les vacances. Je vous assure qu'il est difficile le 24 décembre au soir de partir en laissant la famille, les amis et le repas de réveillon.

Cet "avantage" est aussi la contrepartie de salaires plus faibles, surtout les dimanche ou les nuits (les heures de "milieu de nuit" entre 0h30 et 4h30 donne droit à une majoration de ....0,20 euros. Oui, je dis bien 20 centimes d'euros). Ah, que nous aimerions être payés 50% de plus les dimanches et les nuits!!! 

De plus, et je veux insister sur ce point jamais abordé par les médias, LES CHEMINOTS SE PAIENT LEURS AVANTAGES par une surcotisation de retraite. En effet, le taux de cotisation patronale à la SNCF atteint 28,44 % et est assis sur 87,3 % du salaire brut. Il est donc très supérieur à celui du régime général qui est de 14,18 % en moyenne.

Si je me paye ma maison avec un crédit de 15 ans avec de plus grosses mensualités, est-ce que je m'occupe de savoir si mon voisin se paye la sienne avec un crédit sur 25 ans? La situation est là même pour nos retraites, nous nous payons nos "avantages".

Alors, me direz vous, ou est le problème? Il y a plus de 100 régimes spéciaux, mais attaquer la SNCF est un symbole. Et à l'intérieur de la SNCF, ce sont surtout les conducteurs qui sont visés, eux qui ont bien emm.... les précédents gouvernements (n'est-ce pas Juppé?). Il faut d'ailleurs noter que Sarko et le gouvernement ont bien matraqué leur message en répétant que cette réforme se faisait "au nom de l'égalité". Quelle égalité? Vous voulez que la SNCF ferme le soir à 19h pour ouvrir à 6h00? Que tout s'arrête le vendredi soir et reprenne le lundi matin? Que nous fermions le 31 juillet au soir pour ouvrir le 01 septembre? Que tous les jours fériés le trafic s'arrête? Et si certains d'entre vous travaillent le dimanche, combien êtes-vous payés? Et la nuit? 

Pourquoi ne pas attaquer certains régimes spéciaux VRAIMENT avantageux? Comme celui des députés et sénateurs, qui cotisent en moyenne deux fois plus, c'est vrai, mais pour toucher en moyenne SIX FOIS PLUS. 

Voilà un lien pour le site WEB des régimes spéciaux. C'est le site officiel. Vous allez pouvoir comparez les différents régimes. Dans la colonne de gauche, essayez de cliquer (tout en bas) sur le régime du Sénat ou celui de l'Assemblée Nationale". Oh !!! Comme c'est étrange!! La page est vierge, "réservée"!!!!

http://www.regimesspeciaux.org /spip.php?article91  

Vous ne croyez pas qu'on nous prend - que l'on VOUS prend - pour des idiots? Et le régime des militaires qui, en plus, ont des emplois réservés une fois la retraite atteinte (qui peut intervenir au bout de 15 ans seulement)? 

Ajoutons que notre présidente, Madame IDRAC, a déjà demandé au gouvernement la suppression de la "surcotisation". Au final, cette opération va coûter de l'argent au gouvernement, aux contribuables, A VOUS TOUS!!! Quel paradoxe !! 

Le seul fait qui soit tangible, c'est le déséquilibre démographique de notre régime. Actuellement, il y a 1 actif pour 1,75 retraité. Ce déséquilibre démographique fortement négatif de la Caisse des retraites de la SNCF découle des restructurations massives, de la modernisation des techniques et des externalisations mais pas seulement. La politique volontariste de l'Etat dans les années soixante-dix pour favoriser le transport routier au détriment du rail (le fameux GRENELLE de l'environnement ne revient guère là dessus), est une des raisons de la dégradation du ratio démographique. De ce fait, les cheminots ne sauraient être tenus pour responsables de ce rapport défavorable qui est avant tout dû aux suppressions d'effectifs. 

En 1983 la SNCF a été transformée en EPIC, Etablissement Public, Industriel et Commercial. C'est une entreprise dont le propriétaire est l'Etat, mais qui doit équilibrer ses comptes. A ce titre, nous ne sommes pas des fonctionnaires. Nous devons être "rentables". La politique de réduction d'emploi et de modernisation a donc continué. Et que penseriez vous si, aujourd'hui, la SNCF n'équilibrait pas ses comptes (et même, désormais, fait des bénéfices)? Nous en entendrions parler!!! 

Je tiens d'ailleurs, à ce point de mon exposé, vous donner le lien qui va vous renvoyer sur le site de la SNCF qui répond aux fameuses idioties qui circulent sur la SNCF en ce moment (vous avez peut-être reçu ce fameux mail qui dénigre mon entreprise):

http://www.entreprise-sncf.com /communiq/hoax2.htm  

Donc, ce déficit démographique existe, mais il existera même si notre régime spécial est réformé. PIRE :  la véritable conséquence sera que le déficit du régime de la SNCF sera transféré sur les comptes du régime de droit commun et qu'il ne sera plus supporté par l'Etat. 

Il est à noter qu'un récent rapport du "Conseil d'Orientation des Retraites" sur les régimes spéciaux estime que le notre va retrouver son équilibre vers 2015/2020, le nombre de retraités actuels diminuant. 

Pour terminer, je peux vous affirmer qu'aucun de mes collègues et moi même n'allons faire grève de gaîté de cœur. C'est toujours un gâchis et une grosse perte d'argent. Je veux d'ailleurs en profiter pour affirmer haut et fort qu'AUCUN JOUR DE GREVE NE NOUS A JAMAIS ETE PAYE. 

Par contre Si cette réforme consistait à supprimer un avantage évident, net, avéré et marqué en notre faveur, si une réforme globale était envisagée (les sénateurs, députés et autres), si cela correspondait à un effort de solidarité nationale, alors oui, la réforme nous l'accepterions, je l'accepterais.

Mais pourquoi la réforme ne touche t' elle pas: 

- nos élus ? 

- les stocks options (qui vont être royalement taxées à 2,5% pour le salarié) ?

- les parachutes dorés des grands dirigeants?

Pourquoi ne dit-on pas à la population que  70% des déficits proviennent des caisses des agriculteurs qui perçoivent une retraite alors qu'ils n'ont jamais, ou très peu, cotisé? (ceci dit, la solidarité ne me dérange pas, mais qu'on vienne pas nous désigner à la vindicte populaire)

Pourquoi Sarkozy s'augmente-t-il de 172% en s'alignant "par le haut" sur ses homologues étranger et sur le 1er ministre alors que les ouvriers doivent être alignés "par le bas"? 

Bref, vous l'aurez compris, la réforme de notre régime ne s'impose pas, il sert de bouc émissaire au gouvernement, et lui sert à dresser des salariés contre d'autres, c'est une revanche contre ces emm... de cheminots. Nous avons une haute idée du service public, de la sécurité, de la ponctualité, ceux qui sont venu avec moi en ligne ont pu juger. Nous y consacrons notre vie, et aussi, parfois, notre santé. 

Ne nous laissons pas dresser les uns contre les autres. Ne nous laissons pas raconter n'importe quoi. Nous sommes tous des ouvriers, des mecs qui bossons, qui n'avons pas des millions d'euros en bourse, qui produisons pourtant les richesses de ce pays. 

Alors oui, je vais faire grève, je vous prie de m'excuser par avance de vous pourrir la vie pendant quelques jours, mais cette lutte, j'ai envie de la mener, je crois que je dois la mener

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Cette lettre m'a été adressée par un de mes correspondants,  Bernard P.,  qui me fournit régulièrement des informations, notamment sur la Palestine. 
 
Voici maintenant une lettre adressée par une des lectrices du blog R-sistons, que j'ai le plaisir de partager avec vous. Elle est magnifique. Comme son auteur, Danièle, militante exemplaire. Une vraie résistante comme nous devons l'être tous ! Et jusqu'au bout, s'il vous plaît !

Eva 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Bonjour la famille, bonjour les ami(e)s,

Si vous êtes pressés, sautez ce message car il n'est pas très important. J'ai simplement passé un bon moment mardi et j'ai envie de le partager avec vous.

Mardi, il y avait la grande manifestation à Paris et mon état de santé et l'âge m'empêchait d'y aller. Alors, comme je l'avais fait pour le CPE à Vélizy, j'ai décidé de faire ma manif individuelle aux Ulis 2. Cette fois, cela a été un peu plus difficile et j'adore ça. J'ai donc collé 6 ou 7 affichettes que j'avais imprilmées sur ma veste et en route, avec ma béquille et mon allure "tortue"...

Je suis entrée dans la galerie marchande, c'était le calme plat. Sur l'une des affichettes, j'invitais les gens à venir me parler si ils le souhaitaient. Seule une dame est venue me voir pour me faire part de sa sympathie. Espérant trouver plus de gens, je suis entrée dans Carrefour. Il n'y avait pas beaucoup de clients : ils étaient tous en train de manger. Je suis donc montée à la cafétéria et j'ai fait toutes les allées entre les tables. Là, c'était plus intéressant et plus chaleureux. Puis, marche par marche, je suis descendue. En bas, un employé de la sécurité m'attendait :
- Madame, suivez-moi s'il vous plaït.
- Pourquoi, Monsieur ?
- Parce que nous avons eu des plaintes de clients qui mangeaient et que votre passage a indisposés.
- Alors là, vous ne pouviez pas me faire plus plaisir qu'en me disant cela !
- Suivez-moi.
- Où m'emmenez-vous ?
- Vous sortez du magasin, c'est un lieu privé.
- Rien à faire, Monsieur. En France, la loi garantit la liberté d'expression et vous n'avez pas à décider de la tenue vestimentaire de vos clients.
  Et je veux acheter du jus d'orange.
- Alors vous sortez et vous rentrez, mais pas avec votre veste telle qu'elle est.
- Vous n'allez tout de même pas me demander de retourner ma veste ; ce n'est pas mon style.
- Vous sortez et vous enlevez les papiers accrochés sur vous.
- Non, je connais mes droits et vous ne pouvez pas me refuser la vente de mon jus d'orange.
Après un coup de fil à la hiérarchie :
- D'accord, mais je vais vous conduire au rayon et ensuite vous partirez.
- C'est entendu.

Bien sûr, le rayon des jus de fruits était à l'autre extrêmité du magasin, et me voici partie, clopin-clopant, le plus lentement possible, avec l'employé de la sécurité en costume noir strict à quelques mètres devant moi et qui s'arrêtait pour m'attendre. Cela me rendait encore plus visible et j'ai donc continué tranquillement ma petite manif personnelle en traversant Carrefour. Un monsieur intéressé, est venu me parler et il m'a accompagnée un bon bout de chemin. Il pensait que les réformes étaient inéluctables, indispensables et bénéfiques pour l'avenir. Nous avons discuté, je crois que j'ai bien ébranlé ses certitudes et personne n'a osé nous interrompre. Arrivée aux jus d'orange, j'ai pris mon pack et j'ai demandé à l'employé de la sécurité d'aller à la caisse la plus proche car j'étais fatiguée. Il m'a fait passer devant les autres clients qui, du coup, se sont intéressés à mes écritures et ont gentiment discuté avec moi, en me remerciant même de mon action. La caissière m'a dit : "Ne passez pas trop vite. Je veux lire." Puis, j'ai rejoint ma voiture car j'étais vraiment très, très fatiguée. Mais, une fois sur la route, je riais toute seule de la cocasserie de mon "équipée". J'étais contente d'avoir quand même pu participer à cette journée d'action sociale. Je crois que j'ai été quand même un tout petit peu utile et , en plus, je me suis vraiment bien amusée. C'est pour cela que j'avais envie de vous le raconter, à vous ma famille, à vous mes amis. 
 
Danièle (Dugelay).
 
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

J'ai découvert ce très beau texte sur le blog d'Anna, que vous trouverez sur les blogs du Nouvel Observateur,  en cliquant sur le lien du  Nouvel Observateur  (à droite de l'écran, sous la présentation de ce blog)  Eva

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Pourquoi les grèves ?

Après leur retraite, combien d’années restent-ils à vivre :
. à un cadre : 21 ans
. à un ouvrier : 14 ans

8 ans de différence.
Sans commentaire.

On entend partout que la France est en faillite.
Les profits des grandes entreprises sont-il à la hausse
. pas du tout
. un peu
. beaucoup

Réponse : ENORMEMENT
En 2006, les sociétés du CAC 40 on fait 100 milliards de bénéfice.
Les bénéfices profitent aux actionnaires et pas aux salariés.
Les gens ont moins d’argent, le vie est de plus en plus chère mais cet argent existe.

Il faut travailler plus pour gagner plus.
Combien rapportera la défiscalisation des heures supplémentaires à la majorité des salariés français ?
Réponse : 0,5 % de pouvoir d’achat en plus, parce qu’il y a extrêmement peu d’heures supplémentaires.
80% des salariés ne font pas d’heures supplémentaires.
On a fait croire aux salariés qu’il pourront choisir leur temps de travail alors que ce sont toujours les patrons qui décident.

On dit que les cheminots sont des privilégiés !
La retraite des cheminots à 50 ou 55 ans est-elle vraiment avantageuse ?
NON
Les cheminots paient 12% de cotisation retraite de plus que les autres salariés pour une retraite moyenne équivalente au SMIC.
Un cheminot qui part à la retraite à 50 ans ne touche pas une pleine retraite.

LES HEURES DE GREVE NE SONT PAS PAYEES.
Dixit Chérèque et Mme Idrac, patronne de la SNCF.

Conclusion
C’est très pénible de ne pas pouvoir prendre son bus ou son métro.
Imaginez une seconde ce que c’est pour une famille de cheminots, un mois avant Noël, de voir son salaire amputé de moitié.
J’espère qu’on comprendra qu’en se battant comme ils se battent, c’est le dernier verrou de la retraite à la française qu’ils défendent.D’ici quelques temps, on arrivera à une retraite à l’américaine où ce seront seulement les plus riches qui auront des avantages.
Je vous assure que 15 jours de galère que nous vivons actuellement on les paiera par des années de galère à la fin de notre vie.


Gérard Miller
Chroniqueur chez Ruquier, ce mardi soir.
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Et puisque je vous cite Anna, voici le texte qu'elle vient de publier, auquel je souscris pleinement :

C'est ma fête

On parle de moi sur des blogs.
On veut me faire passer pour dangereuse et antisémite.
Je ne dirai pas que je ne peux pas être antisémite puisque je ne sais même pas ce qu’est être antisémite, de l’intérieur je veux dire. Je ne trouverais pas l’ombre d’une velléité en moi de penser qu’un homme parce qu’il est juif, ne serait pas un humain comme les autres. Tout comme je ne comprends pas comment on peut être raciste. Mais je ne le dirai pas parce que la dernière fois que j’ai écrit ces mots sur le forum dédié à l’antisémitisme, certains me sont tombés dessus pour me dire que puisque je ne pouvais pas expliquer l’antisémitisme –de l’intérieur- c‘était la preuve que je l’étais, antisémite. J’ai quitté les forums à ce moment là, j’ai eu tort parce que j’ai compris, trop tard, que c’était le but de ceux qui me harcelaient, oui me harcelaient. Chaque mot que j’écrivais, chaque phrase était analysée, passée au scalpel. Je ne regrette pas un mot de ce que j’ai écrit. Je n’ai, je le précise, jamais été censurée par le Nouvel Obs. Je n’ai jamais cautionné le protocole des sages de sion, je n’ai jamais encouragé les propos antisémites, je n’ai jamais tenu moi-même de propos antisémites.
Les forums existent toujours. Chacun peut aller y lire –il faut avoir un peu de temps- ce que j’y ai écrit.
Ce que j’ai dit, écrit, réécrit à l’infini, c’est que la Palestine a droit à un Etat, que si Israël veut la paix, Israël doit laisser vivre la Palestine, lui rendre les terres volées, abattre le mur de la honte, arrêter de spolier et d'opprimer les Palestiniens. J’ai encouragé, de toutes mes forces les Israéliens et les Palestiniens qui font tout ce qu’ils peuvent, là-bas, sur place, pour faire la paix. J’ai déploré qu’ils ne soient pas soutenus par la France et par l’Europe. Les sionistes extrémistes existent ici en France, en Europe et dans le monde. Un sioniste extrémiste est quelqu’un qui pense que la vie d’un Palestinien vaut moins que celle d’un Israélien, qu’un Palestinien n’a aucun droit et qu’un Israélien les aurait tous.
Mais ce que me reproche ceux qui remettent le couvert pour me dénigrer, c’est que je prenne la défense des Musulmans en général, des Palestiniens aussi et des Arabes en particulier. J’ai osé écrire que les Musulmans sont en danger parce qu’ils sont stigmatisés ici et partout dans le monde, notamment depuis le 11 septembre 2001. Le MRAP avait édité un dossier édifiant sur le racisme anti-arabe. C’était en 2003.
Oui je pense que les Musulmans souffrent, ici et partout et je pense qu’ils sont maltraités, physiquement et moralement juste parce qu’ils sont musulmans. Et c’est intolérable. Il y a eu le voile, que n’a-t-on pas débité comme âneries sur ce fichu fichu, ce bout de tissu qui a servi à voiler un tas de réformes que le gouvernement de droite a voulu faire passer en douce. Là aussi, on peut aller lire sur le forum les énormités de certains.
Les Palestiniens ne sont pas responsables de la guerre d’Algérie ni des conséquences.
Les Musulmans français ne sont pas responsables non plus de la guerre d’Algérie et de ses conséquences.
L’Islam est une religion digne de respect au même titre que les autres religions. Si l’Islam veut se moderniser ou pas se moderniser, c’est l’affaire des Musulmans. Les Musulmans ont le droit d’avoir des lieux de cultes comme les autres religions.
Je suis quant à moi d’origine protestante et je ne pratique plus aucune religion depuis des lustres, étant convaincue que les religions n’ont pas grand-chose à voir avec Dieu.
Je suis de gauche, parce que je pense que les humains sont plus importants que le profit. Je ne suis encartée nulle part.
Ma politique c’est la liberté, ma religion c’est l’amour. Je déteste tout ce qui ressemble de près ou de loin à l’exclusion. Faire partie d’un parti, d’une religion ou de tout autre mouvement, c’est ressentir le besoin d’appartenir à un groupe humain pour ne pas se sentir seul et « appartenir » à un groupe. Moi je veux appartenir à l’humanité toute entière sans distinction. Il y a de la place pour tous et pour chacun dans mon univers qui est le nôtre, à tous. Et aussi longtemps que je vivrai je serai du côté des minorités opprimées jusqu’à ce qu’elles obtiennent justice. Parce que je ne sais ni être ni faire autrement

________________________________________________________________________________________

Et voici le commentaire que je lui ai fait :

Anna, ce texte-là j'aurai pu l'écrire intégralement, le signer. Dans "profil", je me présente comme citoyenne du monde, sans église - je suis protestante comme toi - , sans parti, sans drapeau, indépendante, soeur de tous ceux qui souffrent, finalement, ce qui apparaît très bien dans les commentaires que je fais sur mon blog. Et donc en premier soeur des Palestiniens, parce qu'ils sont les plus maltraités, tout simplement, de même que je deviens soeur des Arabes, des Musulmans, parce que le racisme anti-arabe - comme tout racisme - est intolérable.

Humaniste, soeur de tous les persécutés, hier juifs, aujourd'hui Palestiniens, je ne tolère pas cette montée de la haine anti-arabe, il faut désigner des boucs-émissaires aux exclus de l'ultra-libéralisme, ça suffit ! Ca suffit, cette montée de l'intolérance envers tous ceux qui ne sont pas béats devant les Américains néo-cons et les néo-sinistes (sionistes fanatiques, politiques, qui font du tort aux Juifs eux-mêmes). On ne peut plus défendre la justice, les opprimés, ou dénoncer la politique de l'occupant israélien, sans être taxés d'antisémtisme, ça suffit !

Anna, ta sincérité éclate, tu es généreuse, aimante, tolérante, pacifique, une vraie humaniste, nous nous élevons tous contre les attaques dont tu pourrais faire l'objet injustement . Tu sais ce que jai eu en commentaire sur mon blog
http://r-sistons.over-blog.com , aujourd'hui, un commentaire d'un ... néo-con ! J'ai regardé son site, il dégouline de haine notamment envers la "gôche" comme il dit avec mépris ! Ce sont eux, les intolérants, les fanatiques.... Sois fière d'aimer la Justice, cela t'honore ! Tu es inattaquable. Je comprends de l'intérieur ce que tu vis. Intéressant ce que tu dis concernant les forums. J'ai aussi vécu ça. Nous débattons, ils attaquent, d'ailleurs...

Je tembrasse, Eva


PS J'ajoute : Les Palestiniens ne sont pas responsables de la Shoa ! Et pourtant, on la leur a fait payer !

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Je reçois à l'instant ceci dans ma boîte mails, qui illustre parfaitement ce qui précède : Nicolas Sarkozy Islamophobe ?


    Le post « Sarkozy et les musulmans » sur le blog de Jean Quatremer a dépassé les 500 commentaires, et vous savez pourquoi ?     Jean Quatremer, le journaliste de Libération nous révèle tout simplement ce que tout le monde sait mais fait semblant de ne pas savoir, c'est-à-dire l’islamophobie patente de M. Nicolas Sarkozy, actuel Président de la République de France et « Guide » emblématique du palmarès des islamophobes français. Ainsi on apprend que M. Sarkozy s’est livré à une malheureuse diatribe anti-musulmane devant deux de ses invités, Bertie Ahern[1], le 21 septembre, et Fredrik Reinfeldt[2], le 3 octobre, apparemment surpris par la violence gratuite d’un hors sujet gratuit qu’ils n’ont même pas demandé à écouter. Les musulmans sont alors stigmatisés pour...
Pour lire la suite cliquer
 
© 2007 chahids.over-blog.com
________________________________________________________________________________________
La hausse des prix des produits de première nécessité accroît les inégalités

Article publié le 07 Novembre 2007
Par Claire Guélaud
Source : LE MONDE

Extrait : Les Français sont inégaux face à l'inflation. Les dépenses contraintes - logement, alimentation et santé - ont explosé. Les Français ne sont pas égaux face au regain d'inflation qui sévit en Europe. La flambée des prix de l'énergie et la valse des étiquettes sur les produits alimentaires pénalisent d'abord les plus pauvres. Alors que le président de la République s'est posé en défenseur du pouvoir d'achat, cette réalité commence à poser un problème politique à l'exécutif. Selon le dernier sondage TNS Sofres, publié le 3 novembre dans le Figaro Magazine, la cote de confiance de Nicolas Sarkozy a baissé de quatre points en un mois, à 53 %, et 85 % des Français ne croient pas en l'efficacité de la politique du gouvernement.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://abonnes.lemonde.fr
Plafonnement des frais bancaires dans sixabonnes.lemonde.fr mois

Le décret plafonnant les frais bancaires en cas d'incident de paiement a été publié au Journal officiel du 16 novembre. Il limite les frais perçus par les banques à 30 euros en cas de rejet d'un chèque inférieur à 50 euros et à 50 euros pour un montant supérieur. Cette limitation avait été votée par les députés à l'unanimité, en février, à la suite d'un amendement au projet de loi sur le droit au logement opposable. En cas de rejet d'un virement ou d'un prélèvement, le montant des frais ne peut excéder celui de l'ordre de paiement pour une somme inférieure à 20 euros et est plafonné à 20 euros au-delà.

Ces dispositions entreront en vigueur en mai, six mois après leur publication.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Débat http://abonnes.lemonde.fr

Olivier Besancenot : "Une partie de la gauche est nulle part"

_______________________________________________________________________________________       http://abonnes.lemonde.fr    :   Un ancien collaborateur implique George W. Bush dans l'affaire "Plame" Amériques

__________________________________________________________________________________________

Lu sur le blog d’Irène Delse :   vu sur http://sego-dom.blog-over.com 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

La lettre d'@rrêt sur images, n° 9

Trente mille personnes ont manifesté à Bruxelles, pour sauver l'unité de la Belgique menacée. Magnifique ! Voilà du moins ce que vous ont dit vos journaux télévisés. Si vous voulez savoir ce qu'ils ne vous ont pas dit, cliquez ici (1).

Mais il n'y a pas que la télévision, qui commette quelques petites retouches sur les faits.

Cette semaine, nous nous sommes aussi arrêtés sur trois articles du Monde.

Le chanteur Jean-Louis Murat, dans une interview, critique durement les internautes qui téléchargent de la musique. Si vous voulez voir comment son interview a été retouchée dans sa version « en ligne » pour ne pas heurter les internautes, cliquez ici (2).

Pour faire une mauvaise blague aux journalistes, les étudiants occupant l'université Rennes II avaient dessiné des barbelés au sol. Si vous voulez savoir pourquoi, dans l'article du Monde, ces dessins sont devenus... de vrais barbelés, cliquez ici (3).

La comédienne Emmanuelle Béart a publié dans Le Monde une tribune de soutien aux mal-logés qui campent rue de la Banque. Mais dans Le Monde, il ne faut pas attaquer trop durement Christine Boutin. Si vous voulez lire la phrase d'Emmanuelle Béart coupée par la rédaction en chef du Monde, cliquez ici (4).

Si nous sommes indépendants de tous les médias, c'est grâce à vous. Pour nous soutenir, une seule manière : abonnez-vous, dès maintenant (5).

Daniel Schneidermann

Certains clients de courrier électronique bloquent l'accès direct aux liens. Aussi, vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :
(1) http://arretsurimages.net/post/2007/11/19/Regards-trompeurs-des-JT-francais-sur-la-marche-dunite-belge
(2) http://arretsurimages.net/post/2007/11/22/Jean-Louis-Murat-accuse-les-internautes-de-se-goinfrer-mais-pas-sur-Internet
(3) http://arretsurimages.net/post/2007/11/17/Le-Monde-et-les-barbeles-de-Rennes-II
(4) http://arretsurimages.net/post/2007/11/21/Le-Monde-censure-Emmanuelle-Beart
(5) http://arretsurimages.net/abonnement

Pièce jointe au format texte brut [ Consulter et sauvegarder dans l'ordinateur ]


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ 


 Voir sur le site www.gaucheavenir.org notamment : lettre au Président de la République demandant la publication des textes des traités européens amendés par le traité de Lisbonne, lettres aux parlementaires, signature d’une pétition…. 

Suivant >
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

PAR LA GRÈVE INTERPRO, NOUS POUVONS VAINCRE SARKO !


Appel de syndicats et collectifs de syndicalistes de lutte de classe


Un mois après la puissante journée de grève et de manifestations interprofessionnelles du 18 octobre, trois semaines après le début de la grève et du blocage des universités, une semaine après le début de l’exemplaire grève reconductible des cheminots et des travailleurs de la RATP…, ce 20 novembre peut être le point de départ d’une mobilisation générale contre Sarkozy et le MEDEF. Pour y parvenir, les syndicats et collectifs syndicaux de lutte de classe signataires du présent appel proposent une orientation claire :

1) La politique de Sarkozy est cohérente : c’est la casse de tous les acquis sociaux et démocratiques au profit du grand patronat qui accumule profits, aides publiques et magouilles en toute impunité.

- L’attaque contre les régimes spéciaux concerne l’ensemble des travailleurs : Sarkozy veut faire sauter le dernier verrou avant d’imposer une augmentation générale de la durée de cotisation à 41, puis 42 annuités. Il veut aussi vaincre les secteurs les plus combatifs des dernières années.
- La loi LRU contre l’Université concerne à la fois les étudiants et les travailleurs : la privatisation des facultés ne sert que les intérêts du patronat et la liquidation des diplômes nationaux relève d’une politique de déqualifications de la force de travail.
- La question vitale des salaires, des franchises médicales et de la privatisation de la santé concerne tout le monde : alors que les richesses produites par les travailleurs n’ont jamais été aussi grandes, tous ensemble, public, privé, nous pouvons imposer le retour au remboursement de tous les soins, aux frais du patronat, et les 300 euros d’augmentation pour tous (mot d’ordre popularisé cette année par les salariés du privé, de la grève de PSA-Aulnay à celle de Sevelnord.
- La suppression des postes de fonctionnaires et les attaques contre les statuts vise à liquider les services publics utiles à la population et à leur substituer des services privés réservés aux riches.


2) Il n’y a rien à négocier dans les mesures de Sarkozy ! La politique réactionnaire ne se négocie pas, elle se combat : seule la mobilisation unie de tous les travailleurs et des jeunes peut la mettre en échec.
Ensemble, nous pouvons gagner, séparément nous perdrons les uns après les autres. Pour gagner, les travailleurs, qui affrontent un pouvoir disposant de tous les leviers, doivent faire la lumière sur les agissements des directions syndicales qui contournent les revendications de la base et refusent de construire la convergence des luttes. Il faut bien sûr condamner la politique de la CFDT, qui réclame ouvertement l’alignement de tous à 40 annuités et appelle à suspendre la grève. Mais il faut condamner aussi la ligne capitulatrice et collaboratrice des directions confédérales de FO et de la CGT. La direction de la CGT refuse d’exiger le retour aux 37,5 pour tous et a offert dès la veille de la grève reconductible une " sortie de crise " au gouvernement en acceptant de " négocier " entreprise par entreprise et " dans un délai d’un mois ", ce qui signifiait son ralliement aux exigences gouvernementales : acceptation du principe de la " réforme " et division par entreprise des travailleurs concernés ! Bref, c’est ouvertement de la collaboration de classe. Enfin, la direction confédérale de FO refuse de construire la convergence des luttes, en prétendant, à la suite de Chérèque (CFDT) et de Le Reste (CGT-Cheminots) que " la jonction n’est pas à l’ordre du jour entre cheminots et secteurs en lutte le 20 novembre ".


3) Pour vaincre Sarkozy, il n’y a pas d’autre solution que de renouer avec les principes gagnants du syndicalisme de classe et de masse :
Les travailleurs et étudiants mobilisés, avec l’aide des syndicats et collectifs de lutte, ont la capacité de construire la grève dans le public comme dans le privé, depuis la base jusqu’au niveau national, de la reconduire et de l’étendre partout, au moyen des Assemblées générales de secteurs et interprofessionnelles. C’est la seule façon pour qu’ils contrôlent eux-mêmes leur mobilisation et pour qu’ils aient la force de contrer l’orientation honteuse des directions syndicales. C’est aussi la seule façon d’exercer la pression maximale sur les syndicats et cadres syndicaux hésitants pour qu’ils participent à la construction de la grève, contre la politique de leurs dirigeants nationaux

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Irène Delse

Link to Irène Delse un blog d'écrivain

Sarkozy met l’État au service des plus riches

Posted: 21 Nov 2007 03:39 PM CST

Et ce n’est pas moi qui l’écrit, mais un Britannique, Mark Steel, dans The Independant du 21 novembre 2007 (article cité par le Courrier international) :

“Sarkozy représente les milieux d’affaires français frustrés qui veulent que leur pays soit remis entre les mains des plus riches comme aux États-Unis et au Royaume-Uni, soit 1% de la population. (…) Lorsqu’un gouvernement propose de réduire les retraites, de fermer 200 tribunaux, de supprimer 11 000 postes d’enseignants et de privatiser une partie du système universitaire, il n’agit pas dans un soudain élan de folie mais selon un plan bien établi.”(Mark Steel, “A French lesson about the poverty of rich countries”)

Ce devrait être évident pour tout le monde, ici, mais hélas, pour peu qu’on prête l’oreille aux journaux et télés made in France, on en est encore loin. Étrange, tout de même, non ? Ah, c’est vrai, si on devait compter sur les médias qui appartiennent aux trois ou quatre meilleurs amis du président de la République, et par ailleurs eux-mêmes héritiers de grosses fortunes, on peut toujours attendre longtemps avant d’avoir une analyse du curieux paradoxe qui conduit un pays par ailleurs riche à tolérer précarité, pauvreté et inégalités sociales…

Avec une sorte d’humour désabusé (ô combien anglais !), Steel conclut par ces mots :

Mais quand même, une politique consistant à dire : “La façon dont nous gérons nos chemins de fer est démodée, imitons plutôt le système des trains britanniques”, ne devrait en aucun cas pouvoir réussir.”

Tags : chemins de fer, dérégulation, Mark Steel, pauvreté, pays riches, privatisation, Sarkozy
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Dossier publié le 13.09.07
Le récent scandale Forgeard, l'ancien coprésident d'EADS, qui a révélé le montant de ses indemnités de départ de 8,5 millions d'euros en juillet 2006 alors qu'Airbus était en grande difficulté, a mis en évidence les dérives des rémunérations de certains grands patrons français. Les politiques se sont saisis de l'affaire, qui est un énième avatar de nombreux autres scandales. La polémique sur les rémunérations ne se limite pas qu'à la France, où les PDG du CAC 40 touchent en moyenne 2,2 millions d'euros par an de salaire, sans compter stock-options, retraites chapeaux ou actions gratuites. Face aux dérives et après plusieurs lois qui ont imposé plus de transparence, de nouveaux moyens pour mieux encadrer les excès sont nécessaires
Repost 0
Published by r-sistons - dans Politique
commenter cet article

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages