20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 21:14

 

 

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2010/12/0112_Sarkozydiscours_inside.jpg

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2010/12/0112_Sarkozydiscours_inside.jpg

.

 

Le Quai d'Orsay et la Défense au service

des intérêts américains

par eva R-sistons


 

Au moment où une fois de plus, des soldats meurent pour engraisser les multinationales US, ou les clients du Fouquet's comme les Lagardère ou les Dassault, au moment où la guerre et ses horreurs, ses souffrances, nous reviennent en pleine figure, je trouve un commentaire sur les atrocités américaines sur AlterInfo, que je demande de relayer au maximum. L'Occupant de l'Elysée qui nous a été imposé par les Maîtres du Monde - pour que nous fassions les guerres américaines sans broncher, et aussi pour que nous alignions la France de Voltaire, de Jaurès, de de Gaulle, de Rousseau (et de tant d'autres) sur le modèle brutal américain - cet Occupant a convoqué hier, pour une cérémonie de voeux de plus, les diplomates qu'il a choisis (comme celui, particulièrement musclé, de Tunisie) après avoir soigneusement nettoyé le Quai d'Orsay de ses éléments gaulliens attachés à l'indépendance nationale. Il a évidemment fustigé la répression féroce de Bachar-El-Assad, comme avant celle de Kadhafi, alors que tous les événements sont truqués, provoqués par notre pays et ses amis anglo-saxons, et dument répercutés par les laquais immondes de la Presse dévoyée. Et il a osé proclamer qu'il ne voulait surtout pas s'ingérer dans les affaires des autres pays ! Le comble du cynisme et de la mauvaise foi... Inutile de s'étendre plus sur cette parodie de voeux, qui reprend les poncifs habituels : La guerre civile en Irak (provoquée par qui, au fait ?), les sanctions contre l'Iran en attendant mieux, ou pire, la défense d'un Liban souverain et de la sécurité d'Israël, et l'espoir de voir enfin les Palestiniens avoir leur Etat... Un espoir qui dure depuis plus de soixante ans !

 

Influencée par le pion d'Israël BHL et orchestrée par l'Agent Sarkozy, la politique extérieure de la France ne peut être qu'atlantique, "otanesque", aux ordres des Etats-Unis et d'Israël, et au service des guerres qui rapportent gros aux Industriels de Mort, aux Banksters, à l'Oligarchie de criminels impunis...  Nous dérivons lentement mais sûrement vers l'insensé, vers la conflagration planétaire nucléaire. 

 

Et personne ne bouge :

Les politiciens applaudissent ou se taisent,

les citoyens sont amorphes,

les soldats subissent,

et les journalistes continuent de distiller leur poison quotidien

pour nous faire accepter ce dont nous ne voulons pas.

 

Jusqu'à quand ?

 

eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

  ..

Nos voeux diplomatiques à Nicolas Sarkozy : heureuse retraite !

Nos voeux diplomatiques à Nicolas Sarkozy : heureuse retraite !


« La France ne se taira pas devant le scandale syrien » : c’est Nicolas Sarkozy qui l’a dit vendredi matin 20 janvier, à l’occasion de ce qui pourrait bien être ses ultimes voeux au corps diplomatique. Ces dix derniers mois, en tout cas, il est certain que la France, par sa bouche et plus encore celle de son ministre des Affaires étrangères, n’est pas restée silencieuse sur le cas syrien. Et, hélas, la France – par la faute de ces deux hommes – a proféré beaucoup de contre-vérités, de mensonges, sans oublier les menaces et rodomontades. C’est bien simple, Sarkozy/Juppé regnante, notre pays a parlé d’une même voix avec les Etats-Unis.


La veille, Alain Juppé avait une nouvelle fois envoyé un coup de patte à la mission d’observation de la Ligue arabe, qui se déroule selon lui « dans des conditions qui ne sont pas satisfaisantes« . Pas satisfaisantes pour lui, ça ne fait guère de doute : nombre des quelque 165 observateurs arabes ont fait état de violences de partisans de l’opposition, d’autres ont dit que la situation dans telle ou telle ville était calme ou allait en s’arrangeant.


Le coût politique et humain

d’un tropisme pro-américain


Cette guérilla de communiqués et de déclarations fielleuses est, il est vrai, la seule intervention qui reste permise au tandem Sarkozy/Juppé : le jour même de la présentation des voeux présidentiels, quatre nouveaux militaires français tombaient en Afghanistan – 16 autres étant blessés dans le même attentat. Et la première réaction du « chef » de l’Etat était d’évoquer un possible « retrait anticipé » de nos troupes, la deuxième consistant à suspendre « toutes les opérations de formation et d’aide au combat » à l’armée afghane. Alors, dans ces conditions, une intervention militaire otanesque à participation française comme au « bon vieux temps » de la Libye… D’ailleurs, Alain Juppé vient même de se prononcer contre l’idée – il est vrai délirante – de ses amis qataris de déployer une force arabe en Syrie, c’est dire si la jactance n’empêche pas la prudence !


Revenons sur cette tragédie franco-afghane : 82 militaires français ont été tués – et 500 blessés – à ce jour en Afghanistan parce que Chirac, puis Sarkozy ont voulu mériter l’amitié de l’Oncle Sam, que celui-ci ait les traits de George Bush Jr ou ceux de Barack Obama. En Afghanistan, Sarkozy a imité en toute chose Obama (pourtant, il est notoire que les deux hommes se méprisent mutuellement), augmentant (juillet 2010) les effectifs français après qu’Obama eût décidé d’envoyer 30 000 G.I.’s supplémentaires, et annonçant le retrait de 1 100 soldats quand son homologue américain a annoncé le départ de 33 000 soldats d’ici septembre 2012.


Et ce suivisme s’est retrouvé sur l’Iran, la Libye (où l’élève français a dépassé et précédé le maître yankee)… et la Syrie. Au point que des hommes de la DGSE se retrouvent en Turquie pour « aider » les gangs de l’ASL. « Attention, président dangereux » écrivions nous (le 1er septembre 2011) à propos de Nicolas Sarkozy. Dangereux parce qu’il pense et réagit américain. Ou pro-américain, avec ce que ça suppose de surenchère. Des analystes ont pu écrire que si cet homme avait été président en 2003, la France se serait retrouvée embarquée dans le désastre irakien. Et d’autres disent que Sarkozy aurait bien aimé en découdre avec l’Iran. Et bien sûr avec la Syrie, dans le collimateur des Américains et de leurs suiveurs parce que c’est un allié de l’Iran, LA cible géopolitique à abattre – en attendant la Russie et la Chine – pour les stratèges néo-conservateurs sévissant des deux côtés de l’Atlantique. On n’en attendait pas moins de « Sarko l’Américain« . Mais quant au « gaulliste » Juppé…


Quoiqu’il en soit, ces menaces françaises interviennent sur fond de débâcle. Débâcle politique plus encore que militaire en Afghanistan qui ne devrait pas échapper longtemps à la reconquista des Talibans, en dépit des propos lénifiants des Juppé et autres Longuet. Débâcle électorale annoncée par les sondages et la plupart des analystes pour la présidentielle à venir – il y a fort à parier que Bachar al-Assad survivra politiquement à Nicolas Sarkozy. Mais combien de militaires français tomberont-ils encore avant la fin de ce calamiteux et déshonorant quinquennat ? Et combien de mensonges et de coups tordus contre la Syrie de la part de ce qui fut la diplomatie française ?

 

Par Louis Denghien, sur le blog: Info Syrie.

 

  http://www.infosyrie.fr/actualite/sarkozy-menaces-debacles/

 

 

Le diable est américain

Echantillon d'atrocités

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_BX2aSG8RqEU/Si81-5r2rtI/AAAAAAAACOw/a0vZwnEnekI/s400/Tim+Krieder%27s+chilling+image+of+Barack+Obama+that+Frank+J.+Gaffney+sees+whenever+the+reptiloids+stop+jamming+TV+transmissions.png

http://3.bp.blogspot.com/_BX2aSG8RqEU/Si81-5r2rtI/AAAAAAAACOw/a0vZwnEnekI/s400/Tim+Krieder%27s+chilling+image+of+Barack+Obama+that+Frank+J.+Gaffney

+sees+whenever+the+reptiloids+stop+jamming+TV+transmissions.png

 

Trouvé ce commentaire sur Alterinfo :

 

« Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les Etats-Unis ont :


1. Tenté de renverser plus de 50 gouvernements la plupart d’entre eux démocratiquement élus.


2. Tenté de supprimer un mouvement populiste ou national dans 20 pays.


3. Interféré honteusement dans des élections démocratiques dans au moins 30 pays.


4. Bombardé les populations de plus de 30 pays.


5. Tenté d’assassiner plus de 50 leaders politiques étrangers.



Au total, les Etats-Unis ont commis une ou plus de ces actions dans 69 pays. Dans la plupart des cas, la Grande-Bretagne a été la complice et la collaboratrice. L’ ”ennemi” change de nom, de communisme à islamisme, mais le plus souvent c’est la montée de mouvement démocratique indépendant du pouvoir occidental ou une société occupant un territoire stratégiquement utile, jugée aléatoire, comme les îles Chagos. »

“Pour presque la première fois depuis deux siècles”, écrivit Terry Eagleton, “il n’y a pas de poète britannique éminent, de dramaturge ou de romancier, préparés à questionner les fondations même du mode de vie occidental”. Plus d’Orwell pour nous dire que nous ne devons pas nécessairement vivre en société totalitaire pour être corrompu par le totalitarisme. Plus de Shelley pour parler pour les pauvres, plus de Blake proférant une vision, plus d’Oscar Wilde pour nous rappeler que “la désobéissance, aux yeux de tous ceux qui ont lu l’Histoire, est la vertu originelle de l’Homme.”

 

http://www.alterinfo.net/Les-Medias-francais-relais-de-la-machine-de-guerre-imperiale_a69932.html#last_comment

 

 

Note d'eva :

 

Et la déstabilisation des Etats ? Et les armes de destruction massive, interdites, utilisées sur les populations civiles, avec à la clef cancers, leucémies, femmes stériles, enfants malformés ? Et les crimes, les mensonges, les vols, les pillages... ? Le diable, assurément, est Américain ! Et ils osent se dire chrétiens ? Quelle imposture ! Ce sont des brutes, ou ils le deviennent ! Partout où ils passent, ils sèment la terreur et la mort ! Des "démocrates", ces fils de chiens ? 

 

"Je me mets à leur place. Si  quelqu'un venait dans mon pays pour tuer ma famille, et que je me retrouve dans mon pays sans travail, sans eau, sans électricité, que je vive dans un champ de merde, alors oui je serais comme eux, révolté. Mais j'obéis aux ordres"  : Soldat US, entendu dans un documentaire d'Arte sur l'Irak occupé par les Américains que je regarde en écrivant (vidéo 2005). Pas étonnant si tant de vétérans deviennent fous, ensuite... Eva R-sistons.

 

 

______________________________________________________________

 

http://www.linternaute.com/actualite/monde/photo-kadhafi/image/coup-d-etat-961710.jpg

http://www.linternaute.com/actualite/monde/photo-kadhafi/image/coup-d-etat-961710.jpg

 

Le vrai Kadhafi, un  idéaliste disciple de Nasser :

 

J'ai presque fini de lire mon importante documentation d'époque.

Ensuite, il faudra tout mettre en ordre, et écrire.

Encore un peu de patience ! votre eva

 

_______________________________________________________________

 

 

 

Un modèle

de résistance pour nous tous:

Hommage à Jean-Pierre Coeuillet.

Comment ce Maire a changé le cours des choses :

 

 

Le bois de Verneuil (Yvelines)

 

bois-verneuil.jpg

 

http://sortir-a-paris-visite-de-l-ile-de-france.transilien.com/bois-de-verneuil-verneuil-sur-seine-promenade-verneuil-sur-seine-sorties-e-28812199

 

.

Le seul espace vert de la région

sauvé grâce à JP Coeuillet

Une aventure commune extraordinaire !

 

 

Introduction par eva R-sistons

 

 

Ayant été témoin direct § de l'action étonnante

du Maire de Verneuil, JP Coeuillet,

en matière militante et de défense de l'environnement,

un Elu modèle pour nous tous,

j'ai envoyé un texte sur Wikipedia,

mais il n'a pas été retenu car pas assez fourni

(faute d'avoir trouvé trace de JP Coeuillet sur Internet). 

Je ne supporte de voir son action oubliée.

Par conséquent, je laisse une trace sur ce blog,

et donc sur Google !

Puissent les Verts, et tous les militants,

s'inspirer de JP Coeuillet...

eva R-sistons

 

§ A la même époque, j'étais membre du CERES comme lui,

et, jeune militante, sa suppléante aux Législatives

 

.

 

Ce que vous ne verrez pas  :


L'ingénieur français J.P. Coeuillet restera dans l'Histoire comme l'homme qui a sauvé le "Bois de Verneuil", un massif forestier de 155ha appartenant à la commune de Verneuil-sur-Seine (Yvelines).

 


Il crée la surprise en remportant la Mairie de Verneuil en 1977, et le soir de son élection comme Maire, il découvre que le lendemain matin les travaux pour la réalisation d'un projet immobilier devaient commencer. Il alerte aussitôt la population de la commune avec un mégaphone, réveille tout le monde, et à 7 h du matin, l'entrée du bois est bloquée par les habitants qui mettent leurs voitures en travers de la route pour empêcher les engins de travaux de passer, puis ils improvisent un camping en se relayant sur place. La confrontation durera plusieurs semaines, le bois sera sauvé, et l'affaire connaîtra un retentissement national, elle deviendra l'exemple même d'une action réussie, par la volonté du Maire fraîchement élu.


Alors qu'il vent d'être élu Maire de Verneuil, J.P. Coeuillet, au sommet de sa popularité, est candidat (élections législatives, Primaires PS) pour le CERES (aile gauche du PS) contre Michel Rocard. Le CERES, à cette occasion, double son score (42 % au lieu des 20 % que représente le courant de Chevènement) § , mais c'est finalement Michel Rocard qui sera choisi par les militants pour représenter le PS aux Législatives.


JP Coeillet, membre du CERES, l'aile gauche du PS, finira par quitter le PS dont il n'approuvait pas les orientations social-démocrates.

 

 

Les liens :


Les maires de Verneuil, http://fr.wikipedia.org/wiki/Verneuil-sur-Seine


Le bois de Verneuil, http://sortir-a-paris-visite-de-l-ile-de-france.transilien.com/bois-de-verneuil-verneuil-sur-seine-promenade-verneuil-sur-seine-sorties-e-28812199

 

§ Ajouté par eva pour le blog : Pour la petite histoire, Michel Rocard imposa sa suppléante aux militants, lors de la Primaire du PS : "C'est avec Martine Frachon ma secrétaire que je passerai,  vous voterez pour moi et pour Martine ma suppléante, ou je ne me présente pas, et vous n'aurez pas la ciconscription des Yvelines". Tel qu'en lui-même, faux démocrate et vrai dictateur ! Les militants lui répondirent en doublant le score habituel du CERES...


 

Publication du CERES

http://www.mrc-france.org/photo/art/default/2396115-3357238.jpg?v=1289529574

http://www.mrc-france.org/photo/art/default/2396115-3357238.jpg?v=1289529574

 

 

pieuvre.jpg

 

Mes amis,

 

Suroccupée, je ne peux m'étendre beaucoup dans cette publication.

Aussi, je vous communique les liens de mes derniers posts

sur mon blog sos-crise, et je vous laisse choisir

ce qui vous intéresse ! Cordialement, votre eva R-sistons


NB N'oubliez pas de relayer

les atrocités américaines !

 

http://www.tranchesdunet.com/wp-content/gallery/toilettes-publiques/toilettes-publiques-design%20(1).jpg

http://www.tranchesdunet.com/wp-content/gallery/toilettes-publiques/toilettes-publiques-design%20%281%29.jpg

.

 

La CIA aux commandes d'internet

USA1.jpg

 

 

6 signes (sérieux) qui nous avertissent de nous préparer au pire

 

 

2-flood.jpg

Il nous suffit d'ouvrir les yeux pour constater que nous nous dirigeons à pleine vitesse vers une crise économique massive sans précédent dans l'Histoire. Préparons-nous au pire, tous les indicateurs sont au rouge. Diffusez cette info à tous vos contacts, ils ne pourront plus vous dire qu'ils ne savaient pas ou que vous êtes devenu complètement parano...




1- Même la Banque Mondiale le dit : "Préparez-vous au pire"
La Banque Mondiale tire la sonnette d'alarme avec une crise plus profonde qu'en 2008-2009durant laquelle "personne ne sera épargné. Les taux de croissance des pays développés comme ceux des pays en développement pourraient connaître une chute égale voire supérieure à celle de 2008-2009" (le rapport officiel est ici). 
Cette situation en Europe pourrait être dévastatrice avec l'affaiblissement de la croissance des pays émergents : 
"Le ralentissement en Europe et l'affaiblissement de la croissance dans les pays émergents accroît le risque de voir ces deux phénomènes se renforcer l'un l'autre, ce qui pourrait déboucher sur une situation plus terne encore."

 

Andrew Burns déclare clairement dans son rapport que "l'importance de la planification d'urgence peut ne pas être assez soulignée."
Et vous, êtes-vous prêt ?


2- Wall Street pronostique l'Apocalypse Financière
Bloomberg n'a pas hésité à titrer un de ses articles "Apocalypse How? Dire ’12 Forecasts"et que les plus sombres pronostiqueurs de Wall-Street ne s'étaient pas trompés pour prédire la crise de 2008-2009 :
- -John Mauldin, président du Millennium Wave Advisors :
"Nous avons un cancer, et ce cancer est la dette."
Mark Spitznagel de Universa Investments :
"Trop de mauvais investissements ont été gardé en vie, et l'histoire nous montre un anéantissement inévitable, qui a débuté en 2000."

-Michael Panzner du Financial Armageddon:
"Les perspectives fondamentales sont encore pire aujourd'hui qu'elles ne l'étaient il y a quelques semaines, étant donné les développements en Europe et l'apparition de preuves que les économies des grands pays du monde entier se détériorent rapidement."


3- Défaut grec le 20 mars = cataclysme mondial ?
Sur l'Express, nous lisons que 
"Sans accord avec ses créanciers privés et publics, le pays ne pourra pas rembourser 14,4 milliards d'obligations arrivant à échéance le 20 mars, ce qui constituerait un défaut de paiement désordonné du pays, dont les effets menacent l'ensemble de la zone euro et au-delà."
Edward Parker, directeur général du département souverain de Fitch en Europe a d'ailleurs récemment déclaré qu'un défaut grec est inévitable .... Nous verrons le moment venu...


4-  L'Italie en brasse coulée
Le Wall Street Journal annonce que l'Italie est dans un sentiment de naufrage et que le pays en forme de botte est déjà en récession.




5- USA : retour en 1861 ?
Selon Gerald Celente, l'effondrement qui a débuté par la Grèce en Mars 2010 prendra fin en 2012. Il confie que "depuis 30 ans que je fais ce métier, je n'ai jamais été aussi soucieux que maintenant".
Il prédit pour cette année une accumulation de troubles sociaux et la possibilité que les Etats-Unis sont entrain d'entrer dans une crise comparable à celle de 1861 (Guerre de Sécession).
Il a d'ailleurs titré dans une de ses dernière prévisions "La Première Grande Guerre du 21ème siècle - Se préparer, survivre et gagner"...

Dans son dernier Trends Journal, il observe que la sécurité personnelle et un refuge vont devenir une priorité car "Quand les gens perdent tout et n'ont plus rien à perdre ... ils la perdent (leur sécurité personnelle)".

Gerald Celente avoue qu'il a lui même mis en place son plan B (évacuation vers un lieu de survie, armes et métaux précieux...)




6- Les gestionnaires privés de l'Eurodette perdent le contrôle
La dure réalité commence à exploser à la figure des experts et des économistes surLesEchos.Certains ont lâché des termes dignes du blog Gold-Up !
François Heisbourgprésident de l’International Institute for Strategic Studies 
"Pour un pays comme la France, cela supposera de dégager un excédent budgétaire de 60 milliards d'euros par an à partir de 2013. Les Etats ne supporteront pas un tel remède de cheval."

 

- Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen. 
"On a réussi à transformer une petite coupure grecque en une septicémie" .
Je trouve que la définition clinique de cette maladie est une description correcte de la situation économique européenne...

- Patrick Artus,  directeur de la Recherche et des Études de Natixis   

"La Grèce a un problème de  solvabilité, l'Italie et l'Espagne, un problème de liquidité"



Regardez aussi cette vidéo de Nicolas A. Vernicos, président de Vernicos Maritime Group et président de l’International Chamber of Commerce (ICC) de Grèce qui avoue que tous les milliards déversés sur son pays n'ont servi à rien.
Il évoque aussi que la Grèce est un laboratoire de l'Eurozone pour tester les solutions de lutte anti-crise à appliquer aux autres pays (je pense que ses compatriotes grecs vont particulièrement apprécier le terme "laboratoire" et qu'ils sont piégés en Europe comme des... rats de laboratoire...).
.

 

La vidéo ici :

 

http://www.wikistrike.com/article-crise-de-la-dette-6-signes-qui-nous-avertissent-de-nous-preparer-au-pire-97560363.html

 

 

 

C O M M E N T A I R E S  : I C I

 

 

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Etats-Unis
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 13:51

  Avis de forte tempête quelques jours,

mon logement est très exposé,

j'arrête Internet pendant cette période.

A plus, amis Lecteurs ! Votre eva

verdeic4

  http://www.mecanopolis.org/?tag=lagarde

 

 

Le modèle américain,

par eva R-sistons

 

 

Bonjour amis Lecteurs,


 

Juste un clin d'oeil, je trouve cette information trop croustillante. Notre cher Président raffole des Etats-Unis, son modèle. Y avez-vous vécu ? Moi quelques mois, premier séjour à Manhattan et deux autres séjours, vingt ans plus tard, dans le Bronx. Deux univers ! La même violence partout, clean, aseptisée, feutrée, à Manhattan, et plus affirmée, plus sauvage, au milieu des gangs du Bronx...

 

Or donc, Sarkozy l'américain rêve de voir la France éternelle chausser des bottes de cows-boys, avoir des diplomates comme celui, musclé, qui a contribué au rayonnement de la France en Tunisie, il rêve de résoudre tous les problèmes par la force, et bien sûr comme lui nous devons nous aplatir devant le Veau d'Or. Charmantes perspectives pour les descendants de Gavroche, de Voltaire, de Jaurès ou de de Gaulle, choisissez votre généalogie ! Moi je les assume toutes les quatre, comme dit je porte plein d'influences et je suis tout et son contraire. Inutile de me cataloguer ! Mais fidèle à la France de Lafontaine (narquoise), de 1789 (éprise de justice), et à l'Appel à l'indépendance du Gl de Gaulle...

 

Bon bref, ne comptez pas sur moi pour vous vanter les charmes de l'Oncle Sam, du modèle américain tant prisé par notre parvenu au sommet. Par contre, vous pouvez compter sur moi pour avoir un regard critique sur ce qui nous vient d'Outre-Atlantique. Pour tout dire, si un tsunami (vous voyez, je suis l'actualité de près) engloutit les USA, je ne viendrai pas pleurer sur la perte de ceux qui sèment la pagaïe partout, et c'est un euphémisme. Donc, le modèle de Sarkozy n'est pas le mien !

 

 

 http://www.galerieduloup.eu/livres/livres_jfd.htm

 

Or, pour vous montrer combien ce modèle individualiste, matérialiste, cupide, égoïste, est... un contre-modèle, je vous livre ces quelques lignes trouvées dans la Chronique Agora. Moi qui prèche pour la solidarité entre les générations, et plus généralement pour la solidarité entre les humains, familiale, locale, nationale, et même planétaire, vive la fraternité universelle, donc moi qui prèche pour ce modèle-là, je suis choquée, oui choquée, par ce que je viens d'apprendre. Lisez, et... combattez, avec moi, l'american way of life que l'Occupant de l'Elysée veut nous fourguer à tous prix, bien peu démocratiquement d'ailleurs. 

 

A vous de juger, voici les quelques lignes que je viens de lire.

 

Sauve qui peut ! USA go home, et ne nous exporte pas ton modèle via ton cow-boy à l'Elysée !

 

Eva R-sistons

 

JAPON TSUNAMI.jpg

  http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/

 

Sarkozy et la Libye 

 

Nicolas Sarkozy est ravi. Avec les Révolutions arabes, avec la Libye, il a trouvé le moyen de faire parler de lui, d'être "au centre" du monde (médiatique) lui qui rêve d'être le Président du monde. Patatra ! Je viens à peine d'écrire cela, à 17 h 43, que j'entends à 17 h 44: "Comme étant le Président du monde", commente le journaliste de Public Sénat analysant les Révolutions arabes, lui le Sioniste convaincu (cherchez l'erreur ! juge - commentateur - et partie !). Et puis, ces événements permettent à Sarkozy de "redorer" un blason bien terni. Le ridicule ne tue pas.. Notez quand même que l'occupant de l'Elysée, conseillé par le CRIF et par le MEDEF, s'est acoquiné avec les Anglais contre Kadhafi, à la pointe du combat impérial avec les Américains, et tant pis pour le couple allemand. Le Gaullisme, le Chiraquisme, ont vécu. Vive l'alignement sur les Anglo-Saxons ! Plus sérieusement, rien de pire ne pouvait arriver à la France éternelle...

 

http://r-sistons.over-blog.com 

 

 

http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/

SECRET STORY KADHAFI.jpg

 

TAGS: Etats-Unis, Sarkozy, american way of life, Veau d'or, Révolution de 1789, de Gaulle, Voltaire, Gavroche, Lafontaine, Jaurès, Manhattan, gangs, Bronx, Kadhafi, Libye, Anglo-Saxons..


 

L’Afrique de l’Ouest, nouvel eldorado ?

http://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Economie/L-Afrique-de-l-Ouest-nouvel-eldorado

 

Les seniors sont-ils tous des égoïstes ?
Bill Bonner

 

 

Voici une lettre publiée samedi dernier dans le Financial Times :

"Je suis récemment revenu d'une croisière autour du monde. Bon nombre des passagers seniors étaient en train de faire un voyage qui coûtait, pour un couple, entre 75 000 $ et 140 000 $, et j'en ai rencontré plusieurs qui en étaient à leur troisième ou quatrième croisière de ce genre. Cela à une époque où leurs petits-enfants ou arrière-petits-enfants luttaient peut-être pour payer leurs études... ou plus tard pour trouver un dépôt pour une maison"...



"Il est temps que les seniors se lèvent

pour soutenir la jeune génération".

 

Aux Etats-Unis, chaque génération est censée se débrouiller seule. En principe, en tout cas. Les personnes âgées pensent donc qu'elles ont tout à fait le droit de dépenser elles-mêmes tout leur argent, ne laissant pas grand-chose à hériter à leurs enfants. Les seniors ne se considèrent pas comme égoïstes. Nombre d'entre eux pensent même rendre service à la génération suivante -- la protégeant de la paresse et de la dépendance.

 

 

http://paschervacances.com/croisieres-et-luxe-2.html

________________________._________________________

Ils se promènent avec des t-shirts disant "je dépense l'héritage de mes enfants". Au lieu de prendre soin de leurs petits-enfants ou d'aider leur descendance avec l'entreprise familiale, ils prennent leur retraite au soleil, et organisent leur vie financière de manière à ce que leur argent ne dure pas une minute de plus qu'eux. Ils vieillissent -- et exigent des places de parking réservées. Ils passent leur temps à jouer au golf, à regarder la télévision ou à faire pression sur leur député pour obtenir encore plus d'avantages.

Les vieux n'ont pas seulement abandonné les jeunes à leur destin -- ils les ont poignardés dans le dos. C'est déjà assez épouvantable qu'ils utilisent tout leur propre argent, mais ils ne s'arrêtent pas là. Ils dépensent aussi l'argent des autres. Puis ils dépensent de l'argent qui n'a même pas encore été gagné.

Quelle chance a la prochaine génération ! Si le manque d'argent engendre l'indépendance et la solidité, les jeunes Américains doivent être la génération la plus solide de l'histoire. Non seulement ils doivent financer leur propre chemin dans le monde, mais ils doivent endosser un fardeau qui briserait Atlas lui-même. Leurs parents et grands-parents leur lèguent une dette publique et des obligations non-provisionnées de plus de 200 000 milliards de dollars, selon l'estimation du professeur Laurence Kotlikoff.

 

Retrouvez-nous en ligne sur :
http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

 

 

L'autre Amérique, 

celle qui n'est pas à la Une des Médias

arton767.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un sordide cocktail de violences et de vidéos fait des ravages aux Etats-Unis aux dépens des sans domicile fixe, qui font l'objet d'expéditions punitives parfois mortelles, de bagarres organisées et de mises en scène d'actes humiliants.   

En 2008, 106 SDF ont été agressés gratuitement, dont 27 en sont morts, soit le chiffre le plus élevé depuis 2001, selon un rapport publié par la National Coalition for the Homeless (NCH). Selon une autre association d'aide, la National Alliance to End Homelessness, près de 700 000 personnes dorment chaque nuit dans la rue ou en foyer aux Etats-Unis. Sur un an, on dénombre entre 2,5 et 3,5 millions de personnes qui ont subi ce sort au moins une fois. «Les SDF sont devenus une nouvelle minorité qu'il est toléré de haïr. Si cela arrivait à une autre minorité, il y aurait une protestation organisée», s'indigne Michael Stoops, directeur du NCH.

Sur le web, les vidéos dites de «bum fights» (combats de clochards) où l'on «casse» du SDF pour «s'amuser» ou pour «le frisson», disent les auteurs, font florès.

En juillet, on comptait sur YouTube près de 86 000 vidéos dégradantes sur des clochards, soit 15 000 de plus qu'un an plus tôt, selon un décompte du NCH. Pas moins de 5700 vidéos –1400 de plus qu'en avril 2008– évoquaient spécifiquement les «combats de clochards» où, pour un pack de bières et quelques dollars, des SDF sont poussés à se battre entre eux pour l'amusement de ceux qui les filment et les regardent sur internet.

En 2001, des vidéos mettant en scène des bagarres ou invitant des SDF à sauter d'un étage dans un conteneur à ordures, ont lancé la tendance.

Quelque 6,8 millions de ces vidéos éditées sur DVD ont été vendues depuis.
Certains acceptent de se prêter à des humiliations parce qu'«ils sont alcooliques, psychologiquement perturbés et qu'ils n'ont pas d'argent», explique Michael Stoops. «Et on leur donne 5 dollars ou un pack de bière pour être poussés dans un chariot de supermarché» comme dans une auto-tamponneuse, ajoute-t-il.

«C'est comme les combats de chiens, sauf que c'est avec des hommes», résume Andrew Davis, un ancien SDF de 44 ans, interrogé dans un parc de Washington où une cinquantaine d'entre eux attendent la soupe populaire. Sur les 2.859 SDF officiellement comptabilisés dans la capitale, un tiers affirment avoir été victimes de violences.

«Dans une allée, certains payent les gars avec du crack, de l'héroïne, de l'herbe ou de l'alcool. Ils les paient pour se battre et ils parient sur la bagarre. Ils filment ça avec leur téléphone et le mettent sur YouTube», explique Andrew.

Dans la capitale, près du fameux hôtel Watergate, un clochard de 61 ans est décédé de coups de machettes à la tête la nuit de Noël. Une récompense de 25 000 dollars est offerte pour son assassin. En avril 2008, à Glen Burnie, une ville de banlieue près de Washington, un SDF a été tué avec une batte de baseball par un jeune de 16 ans.

«Ceux qui font cela sont à 95% des hommes, souvent en dessous de 25 ans (73%), ils viennent de toutes les classes sociales et sont Blancs à 85%», affirme Michael Stoops.

Devant l'augmentation des violences, certains Etats, comme le Maryland (est) ou le Maine (nord-est), intègrent désormais les agressions contre des SDF dans leurs lois contre les crimes racistes ou discriminatoires. Washington, la Californie (ouest) et la Floride, l'Etat qui a connu le plus de violences avec une trentaine d'agressions de SDF, comptent faire de même.

 

http://tatun.unblog.fr/2009/08/26/usa-les-sdf-sont-traites-comme-des-chiens-de-combats

 

 

 

 

1,5 millions d'enfants SDF aux USA (dont beaucoup ont des parents qui gagnaient récemment de grosses poignées de dollars), vivent maintenant sous la tente avec leurs parents

.

Pendant que des actionnaires américains, gras comme des porcs, se goinfrent de foie gras, des gosses crèvent de faim..1,5 millions d'enfants SDF aux USA, dont une partie a des parents qui gagnaient - récemment encore - de grosses poignées de dollars, vivent maintenant sous la tente avec leurs parents : "vive le rêve américain"  !...

http://www.lesmotsontunsens.com/1-5-million-1-enfant-sur-50-sdf-sans-abri-etats-unis-3664


 

Lequel "modèle" américain est en train de se métaboliser dans les gênes des européens... 

 

Et comme disait Coluche : "les pauvres (toujours plus nombreux) seront contents de savoir qu'ils vivent dans un pays riche !"


Quant aux riches, toujours plus riches, ils doivent aussi assurément être contents de vivre dans un pays riche...

 

http://www.lepost.fr/article/2010/02/12/1938197_1-5-millions-d-enfants-sdf-aux-usa-avec-souvent-leurs-parents-qui-gagnaient-recemment-plusieurs-centaines-de-milliers-de-dollars-vivent-maintenant-sous-la-tente.html

 

La solidarité qui reste, celle-là ne fait jamais défaut ! 

 

30836_1298145541768_1474279549_30687717_7598543_n

 

Ce groupe est l’idée de quatre travailleurs sociaux

en formation de l’AFERTES !
La réalisation d’un projet fait partie de notre formation!
On appel cela: «projet tutoré»! Nous avons donc décidé

de consacrer notre projet
aux sans abris et leurs chiens!

Pour ne pas rompre le lien du sans abris avec

son compagnons de route le plus fidèle,

il nous semble nécessaire de trouver un
compromis entre les Centres d’Hébergements

et de Réinsertion Sociale qui reçoivent
les hommes et femmes de la rue

et les Sociétés Protectrices des Animaux

et autres refuges animaliers!

http://www.facebook.com/group.php?gid=125419277486497

Groupe d’aide aux sans-abri et leurs chiens

 

 

2012 vu par le pote Laplote,

Marine, Nicolas, et Dominique

 

 

Marine1.jpg

 

Marine2.jpg
Marine3.jpg

 

 

  http://laplote.blogs.courrierinternational.com/



  C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

.

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Etats-Unis
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 20:16

liberty911rev_dees.jpg.

.

" Regardez ce qui se trame de l'autre côté de l'Atlantique,

le pays des libertés devient fasciste.

Ce sera le tour de l'Europe, soyez en certains "

.

http://spiritalone.free.fr/illumi15.html

 

 

.

.

http://www.dailymotion.com/video/xgad6y_1-5-end-of-liberty-s-t_news#from=embed
.
..

http://www.dailymotion.com/video/xgamel_2-5-end-of-liberty-s-t_news#from=embed
.
* note: la loi vient d'être adoptée par le Sénat des Etats Unis
FDA: Food and Drug Administration: administration de la nourriture et des médicaments
.
..
.http://www.dailymotion.com/video/xgbmit_3-5-end-of-liberty-s-t_news#from=embed
.
Commentaire :
.
Les USA apprennent vite, très très vite! En effet la France
et plus globalement l'UE est le modèle de société auquel aspire
la plupart des pays du monde: surveillance permanente des citoyens
au moyen de la collecte et de la centralisation
de toutes les données personnelles et assujettissement
des moindres recoins de la vie par des lois et règlements encadrant
tous les faits et gestes des individus. Et tout ceci en étant capable
de maintenir une relative stabilité sociale.Les USA se sont non
seulement alignés à ce modèle européen de société "orwello-huxleyienne"
mais en plus en sont arrivés à le dépasser! Les restrictions
des libertés individuelles sont actuellement plus importantes aux USA
qu'en Europe. Ceci dit le changement est si radical et rapide
que la société américaine risque de se révolter...
d'où la création des camps de concentration FEMA.
.
..
http://www.dailymotion.com/video/xgcz5x_4-5-end-of-liberty-s-t_news#from=embed
.
Commentaire:
.
la solution au problème n'est pas aussi simple que d'acheter des métaux précieux.
L'oligarchie peut très bien refaire ce qu'elle a fait aux USA lors de la crise de 29:
saisie de l'or sous peine d'emprisonnement.
Le problème en achetant des métaux précieux c'est qu'il doit certainement avoir
une trace de la transaction. On doit probablement laisser ses informations personnelles
lors d'achat d'or (bordereau d'achat...)
Le mieux reste encore d'acheter du terrain agricole et de l'outillage de qualité...
afin de cultiver ses patates. Mais même ce cas de figure n'assure pas
une tranquillité absolue. En effet face à la crise alimentaire organisée l'oligarchie
pourrait saisir ce prétexte pour réquisitionner les propriétés privées agricoles...
nous devons nous préparer au pire! Ceci dit on peut s'interroger
s'ils oseront aller jusque là. Les risques d’insurrection généralisées
incontrôlables seront grands.
.
La 5e vidéo n'a pas encore été traduite.
.
 
STRAUSS-KAHN-et-2012--.jpg
http://manu-manu.com.over-blog.com/article-strauss-kahn-2012-fois-par-jour--40062967.html
APPEL
(A RELAYER)
POUR EXCLURE
PASCAL LAMY ET
DOMINIQUE STRAUSS-KAHN
DU PARTI SOCIALISTE
 
Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).
 
Le 1er janvier 2011.

 
Considérant que les orientations de la gauche française ne relèvent pas de la « cuisine interne » des partis mais du débat public national, le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) lance un appel à tous les citoyens.
 
Puisque le Parti socialiste français se dit de gauche, et que deux de ses éminents adhérents pratiquent l'ultralibéralisme le plus débridé dans les institutions internationales, une clarification est nécessaire. Pour le M'PEP, on ne peut pas être de gauche et diriger l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ou le Fonds monétaire international (FMI), piliers de l'ordre néolibéral mondial. Il faut choisir. Pascal Lamy, directeur général de l'OMC et Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI ont choisi de se mettre au service de l'ultralibéralisme.
 
Le Parti socialiste français doit lui aussi choisir : soit il renonce définitivement à représenter la gauche, soit il exclut Pascal Lamy et Dominique Strauss-Kahn. À la veille des échéances politiques de 2012, la question devait être posée, et le M'PEP met les pieds dans le plat. Si vous pensez comme nous que Pascal Lamy et Dominique Strauss-Kahn n'ont rien à faire au Parti socialiste et, en y émargeant, portent préjudice à l'ensemble de la gauche, signez cet appel pour exiger leur exclusion.
 
.
Pour signer l’Appel, cliquez ici :
 http://www.m-pep.org/spip.php?article1959

.
Pour consulter le blog de l'Appel, cliquez ici :
http://lamystrausskahn.vefblog.net/

 


Pour adhérer au M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/BulletinAdhesion2011.pdf
.
.
octopus-copie.jpg  
..

manipulation-masques-j.jpg

 

Attentats contre les chrétiens en Irak,

Côte d'Ivoire

ou Khodorkovski,

tout n'est que mensonges...

par eva R-sistons

 

.

Médiamensonges: Afrique, attentats contre les...


 

20050403-jungle-cpe.gif
Dessin de Mariali

 

2011-2012

Etats-Unis, Occident, France...

Sombres perspectives  :

 

Il est toujours délicat de vouloir jouer les Pythie, a fortiori les Cassandre, lorsqu’il s’agit de tracer des perspectives pour l’année qui s’annonce. Sans indiquer avec précision que tel ou tel événement se produira en 2011, quelles peuvent être les tendances « lourdes » de l’année qui s’annonce ?
  
Un élément doit être constamment présent à notre esprit lorsque nous essaierons d’anticiper puis de décoder les événements de 2011 : l’élection présidentielle américaine qui se déroulera en novembre 2012. Les Républicains, dont l’aile droite domine aujourd’hui le parti, notamment par le biais du mouvement Tea Party, feront tout pour reprendre la Maison Blanche et faire chuter Obama, quitte à jouer les pompiers incendiaires en accélérant ou en favorisant le déclenchement de crises (sur les devises ou la dette publique, par exemple) qui feraient apparaître Obama comme incapable de les gérer correctement.
  
  
Vers une « faillite » programmée ?
  
En ce sens, on pourrait s’attendre à ce que les marchés perdent confiance dans la « signature » du gouvernement des États-Unis… ou d’autres États occidentaux. En effet, tout est en place pour le feu d’artifice : la dette publique américaine approche aujourd’hui les 14 000 milliards de dollars, est en augmentation constante et va continuer de croître, compte tenu notamment des exemptions fiscales concédées aux Républicains par l’administration Obama après leur victoire aux élections de novembre 2010.
  
Les marchés pourraient donc commencer à douter : cette montagne de dettes sera-t-elle un jour remboursée ? Doit-on continuer à prêter ? On « découvrira » alors que les « Chinois » font tout depuis deux ans pour réduire leur dépendance à l’égard de la dette américaine. On parlera rééchelonnement, menaces ou craintes de ne pas tout rembourser, bref une situation confuse qui pourrait engendrer deux types de conséquences.
  
En premier lieu, des conséquences politiques internes aux États concernés : montée de la peur, donc du populisme, débats extrêmement tendus, postures messianiques ou salvatrices de certains hommes politiques qui voudront apparaître comme le recours ou la solution miracle… en résumé, les conditions seront réunies pour que la passion l’emporte sur la raison.

En second lieu, dans la coulisse, les « vraies » négociations débuteront entre les représentants des États et le lobby de la bancassurance, avec sur la table l’équation suivante : « Vous n’êtes plus capables de rembourser tout ce que nous vous avons prêté. Alors que comptez-vous faire ? Que nous proposez-vous en échange ? »

À quelques nuances près, on devine déjà la réponse de la majorité des hommes et femmes politiques, en tout cas celle que donneront les Républicains américains ou, plus près de nous, le couple Sarkozy - Strauss-Kahn : « Accordez-nous une remise de dette partielle et nous nous engageons d’une part à ne plus accumuler les déficits, d’autre part à vous céder à bas prix les plus beaux morceaux du patrimoine de l’État, enfin à mettre en place une législation encore plus favorable à vos intérêts. »
  
Dans ces conditions, on verra se mettre en marche – ou plutôt s’accélérer – des évolutions du type de celle que nous avons décrites dans 2050 : l’odyssée du servage, probablement à un rythme encore plus rapide que celui initialement imaginé par Standard & Poors.
  
  
lourde de conséquences…
  
Ce déclin des États occidentaux et, en premier lieu, de l’« empire » américain, va entraîner une poussée du sentiment anti-occidental dans le monde et le rejet d’un « modèle occidental » considéré comme dépassé, inefficace, vieilli. Pour s’en convaincre, il suffit de relire Le lion devenu vieux, de Jean de La Fontaine : tout y est dit.
  
Dans ce genre de circonstances, on jette en général le bébé avec l’eau du bain : l’occasion sera trop belle pour tous les régimes autoritaires – Chine en tête mais n’oublions pas les extrémistes religieux ni les « ânes » de toutes origines – de fustiger les systèmes démocratiques en général et la démocratie occidentale en particulier, dénoncée alors comme la cause de tous les maux.
  
On peut donc s’attendre à voir la Chine, érigée en nouveau modèle, vanter son système économico-politique et, sur le plan militaire, se poser en rivale directe des États-Unis, notamment en mer de Chine et dans le Pacifique.
  
  
Et la France ?
  
Tradition colbertiste et jacobine oblige, la France est a priori mieux « armée » culturellement pour résister aux tempêtes qui s’annoncent. Mais deux éléments pourraient bien venir changer la donne.
  
En premier lieu, ce que j’appellerai la « sarkoïsation » croissante des esprits, d’ailleurs présente avant l’élection de Badinguet à la présidence : individualisme, communautarisme et anti-intellectualisme en sont les piliers. Ces trois ingrédients favorisent la généralisation du chacun-pour-soi et des réflexes identitaires primitifs : comme on « ne comprend plus rien » aux événements du monde, on tient « les autres » pour responsables de tout ce qui fonctionne mal et on se replie sur soi, accélérant l’émiettement de la société qui n’a alors plus de référent fédérateur (le roi, la nation…).
  
En second lieu, l’élection présidentielle de 2012. Tout est fait aujourd’hui pour préparer un pseudo-duel Sarkozy – Strauss-Kahn dans lequel la France sera la grande perdante (voir notre billet Bonnet blanc et blanc bonnet) : tous deux se plieront aux volontés de l’establishment bancaire et financier, tous deux sont prêts à brader en cinq ans ce qu’il a fallu cinq siècles pour construire. La recherche, à l’occasion de cette élection, d’une « véritable alternative républicaine », crédible au niveau des idées, de leur mise en œuvre… et de la capacité à emporter l’élection, est donc une nécessité… qui aujourd’hui relève de la quadrature du cercle.
  
  
Et les citoyens ?
  
Sentiment d’un désordre croissant, d’une impossibilité à maîtriser les événements, d’une agitation à la fois vaine et inutile, le « ressenti » général est celui d’un malaise grandissant face à une évolution que l’on ne comprend plus, que l’on pressent funeste d’une manière générale mais dont on voudrait se protéger à titre individuel.
  
D’où la sarkoïsation des esprits évoquée plus haut. D’où aussi, car le verre n’est pas entièrement vide, des ébauches de réaction parfois maladroites, une volonté de comprendre ce qui se passe ou de réagir, en essayant d’éviter les écueils de la résignation ou du populisme.
  
On en voit les signes à travers le succès étonnant d’un ouvrage comme Indignez-vous ! par Stéphane Hessel, publié de manière confidentielle par une petite maison d’édition et qui a bénéficié d’un incroyable retentissement à travers le bouche-à-oreille et la blogosphère. Ou à travers l’appel, certes un peu naïf, de Cantona à vider nos comptes en banque afin de mettre à genoux le lobby bancaire. Dans les deux cas, des « pessimistes actifs » refusent de voir couler le bateau sans mot dire et/ou appellent à des formes de résistance, à une autre manière de voir le monde.
  
Une analyse un peu froide et dépassionnée nous montre cependant que nous sommes ici en présence de jacqueries, pas d’une véritable alternative (voir en ce sens Révolution ou jacqueries ?). Mais elles sont d’une part la preuve d’une lucidité face à la situation et de la volonté de ne pas capituler, d’autre part un pré-requis indispensable pour bâtir « le monde d’après ».  
  
Lundi
© La Lettre du Lundi 2011

 

http://lalettredulundi.fr/2011/01/02/2011-le-temps-des-perspectives/ 

 

 

 
Irlande-IslandeReykjavik et Dublin. Photos de Appelsin et Gariblu.

Reykjavik et Dublin. Photos de Appelsin et Gariblu. - http://www.presseurop.eu/fr/content/article/72241-deux-iles-au-destin-lie

 

Tandis que les Médias

braquent les projecteurs

sur la soumission de l'Irlande au FMI,

ils font silence

sur la libération de l'Islande de ses chaînes !

 

Islande, la révolution silencieuse

 

Quand l’Islande réinvente la démocratie

l’Assemblée constituante a été élue en novembre

.

Un jour, il y a quelques mois, un anglais passant par Paris, rencontré à la librairie Lady Long Solo, nous alertait sur la révolution en Islande. Quelle révolution ? On n’en entend parler nulle part. Une rapide recherche google ne donne rien du tout, aujourd’hui, ni en associant le mot « révolution », ni même « crise », où l’on ne trouve que des détails sur la crise financière, effectivement à l’origine de cette révolution, qui a eu lieu en 2008, dans ce pays d’à peine plus de 300 000 habitants, classé au deuxième rang mondial sur l’indice du développement humain, l’IDH, derrière la Norvège, à la veille de cette crise, en 2006.

Islande-421cc.png

.

Confronté alors à la faillite brutale du système bancaire, le peuple était descendu dans la rue. Du jamais vu au pays des jeysers d’eau chaude. La droite avait aussitôt dû céder la place à la gauche. Et, pour commencer, les banques avaient été nationalisées. Notre informateur anglais en avait entendu parler pour les projets législatifs de liberté totale pour internet, tels que des sites anglais pensaient à s’héberger là. Plus encore, il insistait pour parler d’une véritable révolution, sans pouvoir la décrire plus, mais s’étonnant qu’on n’en ait jamais entendu parler.

Cherchant alors avec obstination, on a fini par voir des images du palais présidentiel assiégé par une foule qu’on qualifierait ici sans hésiter d’anarcho-autonome. En plus des drapeaux noirs, on pouvait deviner dans la foule une forte composante de citoyenneté de type écologiste. Et on comprenait que le pauvre malheureux flic, tout seul devant le palais présidentiel, ait rapidement dû se rendre sous la pression de la foule. Celle-ci, néanmoins pacifique, n’usait que de casseroles et autres objets bruyants, selon la méthode argentine du cacerolazo, qui a su s’avérer très payante aussi là-bas.

Le président avait plié bagage. Un nouveau gouvernement s’était institué. Mais, quelques temps plus tard, celui-ci avait la mauvaise idée de proposer le remboursement de la dette des banques vis-à-vis du Danemark ou de la Grande Bretagne. Le peuple est de nouveau descendu dans la rue. Un référendum sur la question était imposé par volonté populaire, et une petite majorité de 93% rejetait l’accord prévu par les gentils gouvernants.

Parmi les informations glanées, cette image saisissante de l’agora dans les bains publics chauds, où le peuple s’assemble tous les matins pour débattre de comment refaire le monde.

Consécration de cette révolution, l’élection d’une Assemblée constituante, le 27 novembre 2010, événement peut-être plus considérable que la nuit du 4 août 1789 où était votée l’abolition des privilèges, dont on ne se serait pas aperçu sans la vigilance de Truks en vrac, de notre ami B.Bec, du Gers, relayant le CADTM, ou de Jean-Luc Mélenchon, qui trouve là une similitude avec ses propres thèses constitutionnalistes, mais ne semble pas voir plus loin que le bout de son nez anti-capitaliste.

Merveille de la désinformation. Un événement aussi considérable qu’une véritable révolution démocratique, telle qu’on n’en a jamais vue en Europe, peut se produire sans que la presse, ni google, ne permettent d’en savoir quoi que ce soit. C’est sûr qu’à l’heure de la consolidation anti-démocratique que vivent la plupart des pays européens, l’exemple islandais ne fait pas vraiment l’affaire de nos régimes policiers, qui montrent là encore leur aptitude à verrouiller rigoureusement la conscience collective.

On aimerait assurément en savoir plus sur cette révolution islandaise. Voilà des mois que Paris s’éveille rêve de téléporter sa rédaction pour un reportage approfondi au pays des chasseurs de baleines et d’utopie. S’immerger dans les bains chauds de la révolution démocratique fait certes envie, surtout vu du cœur de notre hiver sécuritaire.

Il faut s’imaginer les 25 « simples citoyens » qui vont plancher sur la constitution idéale. Le souffle de l’humanité devrait se retenir. Où l’on verra probablement qu’il n’est pas difficile de faire mieux que toutes les figures de pseudo-démocraties qui se sont déclinées jusqu’ici sur les cinq continents.

Cet article se voudrait un appel à qui aurait plus d’informations sur cette extraordinaire histoire islandaise. On peut écrire à l’auteur : michelsitbon@gmail.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou moi-même, et je relayerai avec plaisir.

Depuis le samedi 27 novembre, l’Islande dispose d’une Assemblée constituante composée de 25 simples citoyens élus par leurs pairs. Son but : réécrire entièrement la constitution de 1944 en tirant notamment les leçons de la crise financière qui, en 2008, a frappé le pays de plein fouet.

Depuis cette crise dont elle est loin d’être remise, l’Islande a connu un certain nombre de changements assez spectaculaires, à commencer par la nationalisation des trois principales banques, suivie de la démission du gouvernement de droite sous la pression populaire. Les élections législatives de 2009 ont amené au pouvoir une coalition de gauche formée de l’Alliance (groupement de partis composé des sociaux-démocrates, de féministes et d’ex-communistes) et du Mouvement des Verts de gauche. C’était une première pour l’Islande, tout comme la nomination d’une femme, Johanna Sigurdardottir, au poste de Premier ministre.

Très vite, le nouveau gouvernement se trouve face à un problème épineux : le règlement aux Pays-Bas et au Royaume-Uni d’une dette de 3,5 milliards d’euros suite à la faillite d’Icesave, banque en ligne dont les opérations étaient tournées principalement vers ces deux pays. Sous la pression de l’Union européenne, à laquelle les sociaux-démocrates souhaiteraient adhérer, le gouvernement fait voter en janvier 2010 une loi autorisant ce remboursement, ce qui reviendrait, pour chaque Islandais, à débourser pendant huit ans une somme d’environ 100 euros par mois. Mais le président de la République refuse de ratifier la loi, dont le texte est alors soumis à un référendum. À plus de 93%, les Islandais votent contre le remboursement de la dette (6 mars), et depuis le problème reste en suspens.

C’est dans ce contexte que l’Islande décide de modifier sa constitution, qui en fait n’a jamais été vraiment rédigée : lorsqu’en 1944 la république avait été proclamée, on s’était contenté de recopier dans les grandes lignes la constitution du Danemark, pays dont l’Islande dépendait depuis plusieurs décennies, en remplaçant simplement le terme de “roi” par celui de “président de la République”. C’est donc une nouvelle constitution qu’il s’agit d’écrire entièrement, et pour cela on a décidé de faire confiance au peuple souverain. Il y a eu d’abord un appel à candidatures (tout le monde pouvait se présenter à l’exception des élus nationaux, à condition d’avoir dix-huit ans révolus et d’être soutenu par au moins trente personnes) auquel ont répondu 522 citoyennes et citoyens. C’est parmi eux qu’ont été élus les 25 constituants.

Ces derniers commenceront à se réunir à la mi-février et rendront leur copie avant l’été. Parmi les propositions qui reviennent le plus souvent, on peut noter la séparation de l’Église et de l’État, la nationalisation de l’ensemble des ressources naturelles et une séparation claire des pouvoirs exécutif et législatif.

Certes, l’Islande n’est qu’un petit pays d’environ 320 000 habitants. Elle donne cependant là une belle leçon de démocratie aux grands États dont la France : songeons que, dans notre pays, la réforme constitutionnelle de 2008 a été entièrement rédigée à l’Élysée, et que les parlementaires ne l’ont adoptée qu’à deux voix près après avoir été soumis pendant des semaines à des pressions intolérables de la part du chef de l’État.

[Source : truks en vracs ; CADTM]

puce.gifhttp://www.parisseveille.info/quand-l-islande-reinvente-la,2643.html

— 
« Ceux qui produisent tout n’ont rien et ceux qui ne produisent rien ont tout » Alexandre Jacob-1905

 

Silence Médias sur une authentique révolution exemplaire: En Islande !

 

Trouvé sur Bellaciao

 

http://changementclimatique.over-blog.com/article-meme-aujourd-hui-la-revolution-est-possible-64098804.html

 

.

 

(..) Depuis longtemps, nous n’avons plus qu’une position dans la communauté humaine : celle de «rester soumis » ! De soumis à esclaves, il ne reste plus qu’un petit pas qu’est en train de franchir le « Nouvel Ordre Mondial ».

 

Imaginez qu’ils disparaissent et que vous soyez responsable de vous-même, alors vous seriez LIBRE, car décideur  de votre vie (..).

 

Et si nous refusions d'être soumis puis esclaves ? Liberté et responsabilité

 

 

Les Juifs en France,

très intéressant débat à voir,

2 conceptions tranchées : Sionisme intransigeant,

et judaïsme humaniste.

Les Juifs comme Sophie Ernst, on les aime,

on en voudrait davantage ! Par exemple,

(vidéo 2), elle reconnaît

que l'opération de Gaza fût une boucherie...

C'est dans la vidéo 2 qu'on voit bien les différences !

Et combien une Sophie Ernst fait plus

contre l'antisémitisme, que son bouillonnant antagoniste

juif comme elle.

Eva R-sistons

 

 


Débat en deux parties, suite

.

 

 

.

 

.

http://www.youtube.com/watch?v=-LlXDSnPnkg

http://www.youtube.com/watch?v=FSa8X37zZ3I

 

 

.

 

USA : Discrètement, on se prépare

à se débarrasser des vieux malades !

Avortement et euthanasie, par Lachouette

 

(..)

28 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Par une directive du chef de l’Agence fédérale américaine des programmes publics de santé, Charles Berwick, les plus de 65 ans et les malades chroniques couverts par Medicare auront droit à une visite médicale annuelle pour leur proposer de choisir au plus vite leurs procédures de soins de fin de vie. Ils seront fortement incités à signer un testament biologique autorisant les médecins à les priver de traitement lorsqu’ils seront trop malades ; des médecins qui seront rémunérés en fonction du nombre de contrat de soins de fin de vie qu’ils feront signer. La Présidence Obama met donc discrètement en place les « tribunaux de la mort » dont elle se défendait publiquement il y a encore quelques mois (..)

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-usa-on-se-prepare-discretement-a-se-debarrasser-des-vieux-malades-64114930.html

.

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Etats-Unis
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 20:34


droits-ho-porter-armes.jpg

L'Amérique de Michael Moore
par eva R-sistons

Michael Moore ! Si Américain - et pourtant tellement contestataire ! On l'adore (au Festival de Cannes, par exemple), on le déteste. Mais on parle de lui ! Car il fait parler de lui, le bougre. Avec un art consommé. Le voici qui nous propose aujourd'hui, via le site de Michel Collon, des recettes pour devenir le poil à gratter de la mondialisation si heureuse pour les banquiers, les traders et les actionnaires. Chacun traduira ces recettes à sa façon. Moi, je retiens surtout ceci: "Chacun d’entre nous doit acquérir l’habitude quotidienne de prendre 5 minutes de son temps pour lancer quatre brefs appels téléphoniques". Les médias se moquent de nous ? Ils obstruent la démocratie en nous disant, par exemple, pour qui voter ? Manifestons notre mécontentement en harcelant les Rédactions, en écrivant, en téléphonant sans cesse notre fureur d'être floués, trompés, abusés, asservis... 

En tous cas, le bonhomme a des idées, mais... très américaines ! Dans un pays où de plus en plus de citoyens sont dehors, à la rue et sans travail. Vous avez dit american way of life ? Faisons le contraire de Sarkozy : Fuyons-le, et pronto presto ! Ou alors, bonjour l'anti-communisme et l'islamophobie primaires, bonjour la compétition barbare, bonjour les inégalités abyssales, bonjour les gangs et les églises pentecôtistes à chaque coin de rue, bonjour les obsessions sécuritaires et l'insécurité partout, bonjour la culture au ras du bitume (ne cherchez pas les pâquerettes au milieu du bitume) ou des majorettes, bonjour la gastronomie Mac Do, bonjour les sirènes hurlantes, bonjour les fusils dans chaque foyer, bonjour les guerres à tout va et les réglements de compte à OK Corral, bonjour le communautarisme, bonjour le culte du drapeau, bonjour le chacun pour soi et l'interventionnisme impérial à l'étranger... ouf ! Ca suffit, n'en rajoutez pas. Vous voulez de ça, vous ? Pas moi. J'ai mangé de ce pain-là pendant quelques mois, et ça m'a suffi. Pouah ! Sarkozy peut garder pour lui son modèle américain...

Alors Doktor Moore, merci pour ta potion, et on espère qu'elle sera magique. Au moins aux USA, parce que bon, ici, nos recettes sont souvent très différentes !

 

Au fait, le grand soir, c'est pour quand ???

 

Eva R-sistons

 


NB : Quant au texte mis en avant par le site de Michel Collon sur le chaos provoqué par les charitables chrétiens américains en Iran pour nous rendre nécessaire la guerre prédatrice, il montre bien la stratégie habituelle du sanglant diviser pour régner, et tant pis pour les dommages collatéraux sur les populations sacrifiées aux intérêts financiers; en France nos médias nous présentent les Américains comme des sauveurs, moi je les vois surtout comme des terroristes malfaisants et indécrottables. Décidément, sur le Net on n'a pas le même regard que les éditorialistes de la Presse "bien" pensante...Eva


Les recettes de Michael Moore

 

michael-moore_0031.jpg

 


Mes amis,

c’est la question n° 1 que les gens me posent sans cesse une fois qu’ils ont vu mon film : « OK ! Et maintenant, qu’est-ce que je peux faire ? »


Vous voulez faire quelque chose ? Eh bien, vous êtes tombés pile au bon endroit ! Parce que j’ai quinze choses que vous et moi pouvons faire là, tout de suite, pour riposter et tenter de retaper ce système, qui est complètement foutu.



Cinq choses que nous voulons que le président et le Congrès fassent immédiatement : 


1. Fixer un moratoire sur toutes les expulsions domiciliaires. Plus une seule famille ne devrait être chassée de sa maison. Les banques doivent ajuster leurs paiements d’hypothèques mensuels à la valeur réelle actuelle des maisons des gens et à ce que ces personnes peuvent payer. Et ceci, aussi, doit être fixé légalement : Si vous perdez votre boulot, on ne peut vous expulser de chez vous.

2. Le Congrès doit réintégrer le monde civilisé et étendre Medicare à tous les Américains sans exception. Une seule source non marchande doit gérer un système de soins de santé universel couvrant tout le monde. Les factures médicales sont aujourd’hui la cause n° 1 des faillites et des expulsions, dans ce pays. Medicare pour tous mettrait un terme à cette misère. La loi qui peut réaliser cela s’appelle H.R. 3200. Vous devez interpeller ET écrire à vos membres du Congrès et exiger qu’ils l’adoptent, et sans le moindre compromis.

3. Réclamer des élections financées publiquement et l’interdiction aux responsables élus de quitter leur fonction pour devenir lobbyistes. Oui, ces mêmes membres du Congrès qui sollicitent et reçoivent des millions de dollars de la part d’intérêts bien nantis doivent voter pour qu’on écarte TOUT argent de notre processus électoral et législatif. Dites à vos membres du Congrès qu’ils doivent soutenir le projet de financement de campagne H.R. 1826.

4. Chacun des 50 États doit créer une banque publique, propriété de l’État, comme ils en ont une dans le Dakota du Nord. Dans ce cas, le Congrès DOIT restaurer toutes les régulations strictes d’avant Reagan sur toutes les banques commerciales, les sociétés d’investissement, les compagnies d’assurances, et toutes les industries qui ont tiré un profit énorme de la dérégulation : les compagnies aériennes, l’industrie alimentaire, l’industrie pharmaceutique, et la liste n’est pas terminée. Si le première motivation d’existence d’une société est le profit, dans ce cas, il est nécessaire qu’elle vive en fonction d’un certain nombre de règles strictes et la première de ces règles est celle-ci : « Ne faites de mal à personne ». La seconde est : « Il faut toujours se poser la question : est-ce pour le bien de tous ? » (Cliquez ici pour avoir plus d’info sur cette banque publique du Dakota du Nord.)

5. Sauvez cette planète fragile et déclarez que toutes les ressources énergétiques sur terre et en dessous sont notre propriété collective, à nous tous. Exactement comme ils le font dans l’Alaska socialiste de Sarah Palin… Il ne nous reste du pétrole que pour quelques décennies. Les citoyens doivent être les détenteurs et les propriétaires des ressources naturelles et de l’énergie qui existent à l’intérieur de nos frontières ou nous allons continuer à nous enliser plus bas encore dans l’anarchie des sociétés. Et quand il s’agit de brûler des carburants fossiles pour nous transporter, nous devons cesser d’utiliser le moteur à combustion interne et faire savoir à nos constructeurs automobiles et à nos compagnies de transport qu’ils doivent réembaucher notre main-d’œuvre qualifiée et construire des transports en commun (bus non polluants, chemins de fer légers, routes secondaires, trains à grande vitesse, etc.) et des nouvelles voitures qui ne poussent pas à la charrette du changement climatique. (Pour en savoir plus sur la question, voici une proposition que j’ai rédigée en décembre.) Demandez au patron de fait de la General Motors, Barack Obama lui-même, de lancer un défi du style homme-sur-la-lune pour transformer notre pays en nation de trains, d’autocars et de routes secondaires. Pour l’amour du ciel, mes bonnes gens, c’est nous qui avons inventé (ou perfectionné) en tout premier lieu toutes ces choses-là !


Cinq choses que nous pouvons faire pour forcer le Congrès et le président à nous écouter:


1. Chacun d’entre nous doit acquérir l’habitude quotidienne de prendre 5 minutes de son temps pour lancer quatre brefs appels téléphoniques : Un au président, un à votre représentant au Congrès et un à chacun de vos deux sénateurs. Pour savoir qui vous représente, cliquez ici. Prenez juste une minute pour chacun de ces appels dans lequel vous leur dites comment vous espérez qu’ils vont voter à propos d’une question particulière. Faites-leur savoir que vous n’hésiterez pas à voter pour un opposant primaire ou même pour un candidat d’un autre parti, s’ils ne répondent pas à votre demande. Si vous avez cinq autres minutes, cliquez ici pour leur adresser un mail à chacun. Et si vous désirez vraiment leur balancer une enclume sur le portrait, adressez-leur une lettre par les bons vieux services postaux !


2. Envahissez votre siège local du Parti démocratique. Vous vous rappelez tout ce plaisir que vous avez eu avec tous ces amis et voisins qui travaillaient ensemble pour faire élire Barack Obama ? VOUS AVEZ FAIT L’IMPOSSIBLE. Eh bien, il est temps de remettre ça ! Rassemblez à nouveau tout le monde et rendez-vous au meeting mensuel du Parti démocratique de votre ville ou de votre comté et devenez la majorité qui va le diriger ! Ils ne seront pas nombreux à être présents et ils seront soit heureux soit traumatisés de voir que vous et la révolution d’Obama êtes entrés dans le local avec l’air de vouloir discuter affaires. L’agenda du président Obama ne se réalisera jamais sans l’action de sa large base populaire et il ne se sentira pas encouragé à faire les choses nécessaires sans personne derrière lui, que ce soit en étant à ses côtés ou en le poussant dans la bonne direction. Quand vous tous serez devenu le Parti démocratique local, envoyez-moi une photo du groupe et je la publierai sur mon site Internet.


3. Recrutez quelqu’un qui fera la campagne et qui pourra remporter vos élections locales l’an prochain ou, mieux encore, envisagez vous-même d’être ce candidat aux élections ! Vous ne devez pas nécessairement accepter le candidat incontournable qui s’attend toujours à remporter la victoire. Vous pouvez être notre prochain représentant ! Vous ne croyez pas la chose possible ? Regardez ces exemples de citoyens ordinaires qui ont été élus : Le sénateur d’État Deb Simpson, le membre de l’Assemblée de l’État de Californie, Isadore Hall, le conseiller de la ville de Tempe, Arizona, Corey Woods, le membre de l’Assemblée de l’État du Wisconsin, Chris Danou et le représentant de l’État de Washington, Larry Seaquist. Et la liste est loin d’être épuisée – et vous devriez y figurer vous aussi !


4. Profilez-vous. Organisez des piquets devant la succursale locale d’une grosse banque qui a raflé l’argent du renflouage. Assurez des gardes et organisez des marches. Envisagez la désobéissance civile. Ces meetings à l’Hôtel de Ville vous sont ouverts, à vous aussi (et ceux de notre bord y sont plus nombreux qu’eux !). Faites du bruit, amusez-vous un peu, apparaissez dans les nouvelles locales. Placez des affichettes « Voici le travail du capitalisme ! » sur des maisons vides après saisie et expulsion, sur des écoles et des infrastructures en ruine. (Vous pouvez les décharger à partir de mon propre site Internet.)


5. Lancez votre propre média. Vous. Oui, vous-même (ou en compagnie de quelques amis). Les médias traditionnels sont aux mains de l’Amérique des sociétés et, à de rares exceptions près, ils ne diront jamais toute la vérité et c’est donc à vous de le faire ! Lancez un blog ! Lancez un site Internet de vraies nouvelles locales (en voici un exemple : The Michigan Messenger). Rameutez vos amis et utilisez Facebook pour leur faire savoir ce qu’il faut qu’ils fassent sur le plan politique. Les journaux quotidiens ordinaires meurent progressivement. Si vous ne comblez pas ce vide, qui le fera ?



Cinq choses que nous devrions faire pour nous protéger nous-mêmes ainsi que nos êtres chers tant que nous ne serons pas sortis de ce foutoir :


1. Retirez votre argent de votre banque, si celle-ci a pris l’argent du renflouage et placez-le dans une banque locale ou, mieux encore, dans une coopérative de crédit.


2. Débarrassez-vous de toutes vos cartes de crédit (sauf une) – du genre à devoir renflouer votre compte à la fin du mois ou on vous les reprend.


3. N’investissez pas en Bourse. Si vous avez des liquidités de reste, placez-les sur un compte épargne ou, si vous le pouvez, remboursez une partie de votre prêt hypothécaire de façon à pouvoir être le propriétaire de votre maison le plus vite possible. Vous pouvez également acheter de très sûres obligations du gouvernement ou T-bills. Ou alors, offrez tout simplement des fleurs à votre maman.


4. Syndicalisez votre lieu de travail de façon à ce que vos collègues et vous-mêmes ayez votre mot à dire dans la façon dont votre boîte est gérée. Voici comment faire (+ d’infos ici). Rien n’est plus américain que la démocratie et la démocratie ne devrait pas s’arrêter à la porte de votre lieu de travail quand vous y entrez. Une autre façon d’américaniser votre lieu de travail est de transformer votre affaire en une coopérative entièrement aux mains des travailleurs. Vous n’êtes pas des esclaves salariés. Vous êtes des êtres libres et le fait que vous donnez huit heures de votre vie chaque jour à quelqu’un d’autre doit être décemment compensé et respecté.


5. Prenez bien soin de vous-même et de votre famille. Navré de vous parler comme si j’étais Oprah [Winfrey], mais c’est elle qui a raison. Trouvez un endroit de paix dans votre vie et choisissez de vivre parmi des gens qui ne sont pas bourrés de négativisme ou de cynisme. Cherchez la compagnie de ceux qui construisent, éduquent et aiment. Éteignez votre TV et votre GSM et faites une balade à pied d’une demi-heure chaque jour. Mangez des fruits et des légumes et rompez avec tout ce qui contient du sucre, du sirop de maïs à taux élevé de fructose, de la farine blanche et trop de sodium (sel). Et, comme le dit Michael Pollan : « Mangez des (vrais) aliments, pas trop, et surtout des végétaux. » Dormez sept heures chaque nuit et prenez le temps de lire un bouquin par mosi. Je sais qu’on dirait que je suis devenu comme votre grand-mère mais, bon sang, regardez-la bien, votre mamy, elle est en forme, elle est reposée et elle connaît le nom de ses deux sénateurs américains sans avoir à les chercher sur Google. Nous ferions bien de l’écouter. Si nous n’enfilons pas notre « masque à oxygène » d’abord (comme ils disent à bord des avions), nous ne serons plus d’aucune utilité pour le reste de la nation en appliquant le moindre des points de ce plan d’action !

Je suis sûr que vous allez pouvoir vous amener avec des tas d’autres idées encore sur la façon de construire ce mouvement. Soyez créatifs. Pensez en dehors du moule politique habituel. SOYEZ SUBVERSIFS ! Pensez à cette action locale que personne n’a jamais tentée. Conduisez-vous comme si votre vie en dépendait. Soyez téméraires ! Essayez de faire quelque chose en vous y abandonnant corps et âme. Cela ne pourra que vous libérer, vous et votre communauté et votre nation.


Et quand vous agissez, envoyez-moi vos histoires, vos photos et votre vidéo – et n’oubliez pas de poster vos idées dans les commentaires au bas de cette lettre sur mon site, de sorte que des millions de gens pourront les partager.


Remuons-nous ! – Nous pouvons le faire ! Je n’attends rien de moins de vous, mes véritables et fidèles compagnons de voyage !

 

À vous.

 

Source: 
MichaelMoore


Traduit par Jean-Marie Flémal pour Investig'Action.

http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2352:15-choses-que-chaque-americain-peut-faire-tout-de-suite&catid=6:articles&Itemid=11

 



terror_dees.jpg

Les USA entraînent des groupes terroristes
pour créer le chaos en Iran



Casmii Press

Selon une interview de Seymour Hersh donné en juillet 2008, les Etats-Unis entraînaient des groupes terroristes @@pour créer le chaos en Iran et susciter une réaction agressive des Iraniens qui servira de prétexte à une action militaire US.

 

Dans une interview avec NPR, publiée dans son dernier article du NEW YORKER,  intitulé : «  Préparer le champ de bataille », le très renommé journaliste d’investigation Seymour Hersh publie les détails les plus révélateurs de ses travaux d’enquête quant à la destination des 400 millions de dollars affectés à des opérations secrètes à l’intérieur de l’Iran. Il fournit des informations de qualité concernant les préparatifs militaires US en vue de déstabiliser le pays, au sujet de la mainmise absolue de l’administration Bush sur le pouvoir exécutif, au sujet de la reconnaissance du rôle globalement positif de l’Iran en Iraq et du soutien US des organisations terroristes anti-Iraniennes Jondollah, PJAK et MEK.

Hersh explique aussi que le but des opérations secrètes US à l’intérieur de l’Iran est de fabriquer un prétexte d’agression avec comme objectif un changement du régime. « La réflexion stratégique derrière cette opération secrète est de susciter suffisamment de troubles et de chaos pour induire le gouvernement Iranien à commettre l’erreur d’entreprendre des actions agressives qui donneront l’impression que le pays est en total désarroi » déclare-t-il. «  Dès lors, on se trouvera dans une situation qualifiée de casus belli par la Maison Blanche, ce qui l’autorisera à attaquer le pays. C’est là leur mode de réflexion et c’est franchement stupide. »

Au sujet du rôle de l’Iran en Iraq, Hersh insiste : « Il n’existe absolument aucune preuve formelle portée à la connaissance du gouvernement américain de ce que le pouvoir Iranien ait un quelconque intérêt à se mettre en conflit avec les US en Iraq par l’envoi d’agents qui provoqueraient des destructions ou tueraient des Américains. » Il n’y a aucune preuve de cela.

Plus loin, il dit : « Franchement, les gens que je connais à l’intérieur - dans les forces spéciales, dans la haute hiérarchie du DoD ou des services de renseignement -, si on les pousse dans leurs derniers retranchements, reconnaissent que l’Iran a été bien plus un facteur de stabilité qu’une force négative en Iraq. » Hersh dit que la décision de lancer ces opérations secrètes a été prise sur base des conclusions du rapport d’évaluation du Service National des Renseignements de 2007 qui concluait que l’Iran n’avait pas de programme de développement de l’arme nucléaire et que l’approbation par les dirigeants du Congrès du budget de 400 millions de dollars pour ces opérations était une totale dérive des pouvoirs exécutifs de l’administration Bush. Il explique comment la politique de l’administration Bush selon laquelle : «  L’ennemi de mon ennemi est mon ami » a conduit les US à soutenir l’organisation Balouche Jondollah et le MEK ( Moudjahiddines du peuple ) qui ont tous deux de lourds antécédents d’activités terroristes, y compris contre les US. Il rappelle que les US ont fourni de l’armement et des fonds aux terroristes du MEK pendant des années et révèle que «  La plupart des dirigeants du MEK ont pris cet argent et l’ont placé sur des tas de comptes en banque à Londres ». Il nous dit aussi pour la première fois que les US ont entraîné des équipes du MEK dans l’état du Nevada et que ces gens « font des tas de conneries en Iran ».

Hersh prévient de ce que nous avons déplacé des missiles de croisière dans la région depuis plusieurs mois maintenant et que l’armée américaine est prête. «  Nos sous-marins sont là, nos destroyers sont là avec leurs lance-missiles de croisière à bord, nos avions sont là et nos hommes aussi. » pour attaquer l’Iran endéans les 10 à 12 heures de l’ordre de mission du président Bush, dit-il , en insistant sur le fait que les troupes doivent intervenir au sol pour détruire les systèmes de défense Iraniens. Il signale enfin que : «  Bush va être un président très actif, on peut le craindre, jusqu’à 11 heures, 59 minutes et 59 secondes le 20 janvier 2009 » et soulève l’inquiétante hypothèse d’une «  surprise d’octobre », une attaque militaire sur l’Iran, particulièrement si Obama reste en tête dans les sondages.


Source : CASMII

Traduit par Oscar GROSJEAN pour Investig’action.

http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2354:entrainement-des-jundullah-et-des-mek-en-vue-du-bombardement-de-liran&catid=6:articles&Itemid=11



Obama part en guerre contre l'ALBA


Cecile Lamarque   


obama%20amerique%20latine.jpg

Vendredi 10 octobre, le Comité d’Oslo a attribué le Prix Nobel de la Paix à Barack Obama « pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples ». Chapeau-bas au Comité norvégien ! A la Maison Blanche depuis seulement 8 mois, qu’a-t-il fait, concrètement, pour la paix ? Obama n’est-il pas davantage récompensé pour ses exercices rhétoriques que pour ses accomplissements dans le domaine de la paix ? A la tête de la Nation la plus puissante du monde, Obama porte la lourde responsabilité des actions belligérantes que les États-Unis persistent à déployer aux quatre coins de la planète.

La nouvelle administration n’entend pas corriger les bavures du passé ni mettre un terme aux violations notoires des droits humains et des libertés qu’elle commet sur son propre territoire et à l’étranger par ses ingérences brutales. Avec son budget toujours en hausse |1|, le plus élevé au monde, l’armée états-unienne est toujours stationnée en Irak, en Afghanistan (où l’on discute de la nécessité d’envoyer entre 40 000 et 60 000 soldats supplémentaires, sous la bannière du « rétablissement de la paix »), au Pakistan, en Inde, etc. L’administration Obama maintient un soutien indéfectible à Israël en dépit de sa politique criminelle à l’encontre du peuple palestinien. Plus près de ses frontières, elle maintient l’embargo économique imposé à Cuba, son centre de torture siège toujours à Guantanamo et le Coup d’État à l’encontre du président Manuel Zelaya a de forts relents de guerre froide...


Le premier coup d’état de l’ère Obama


En 1973, le général Pinochet et sa junte renversent par un coup d’état, planifié, financé et dirigé par les États-Unis, le gouvernement progressiste et démocratiquement élu de Salvador Allende (1970-1973). Ce coup débouche sur l’instauration de la dictature sanglante d’Augusto Pinochet, qui se maintiendra au pouvoir pendant 17 longues années. William Colby, directeur de la CIA de 1973 à 1976, affirme dans ses mémoires que sept millions de dollars ont été dépensés par la centrale afin de déstabiliser le gouvernement et d’alimenter un climat propice au coup d’état |2|. Réagissant aux nationalisations effectuées par le gouvernement d’Allende, plusieurs firmes américaines apportent leur concours à cette stratégie. La même année, Henry Kissinger, secrétaire d’État du président états-unien Richard Nixon, et qui a si délicatement installé Pinochet, le tortionnaire le plus loyal vis-à-vis des intérêts états-uniens, fut décoré du Prix Nobel de la Paix pour ses négociations ayant mis fin à la guerre du Vietnam. En ces années de guerre froide, Pinochet fut le symbole du général latino-américain instrumentalisé par Washington pour terroriser la gauche de son pays et maintenir celui-ci amarré au « camp occidental ».


Autres temps, autres mœurs ? Dimanche 28 juin, le président du Honduras Manuel Zelaya, issu de l’oligarchie et membre du Parti Libéral, a été séquestré puis expulsé du pays par les militaires honduriens, formés dans la tristement célèbre École des Amériques |3|. Ce coup d’état, orchestré par les secteurs réactionnaires de la société (l’armée, l’oligarchie, l’Eglise, le pouvoir judiciaire, les médias dominants) et le Pentagone, vise à mettre fin brutalement aux aspirations de changements du peuple hondurien, investi dans le lancement d’une consultation populaire pour ouvrir la voie à un processus d’Assemblée constituante |4|, et à faire avorter le processus de réformes sociales et politiques engagées par Manuel Zelaya. En effet, confronté aux pressions sociales, à la crise financière et à l’avidité de l’élite nationale qui n’entend rien céder de ses privilèges, le président Zelaya a pris une série de mesures progressistes en faveur des classes populaires, notamment l’augmentation de 60% du salaire mimimun, ce qui a provoqué l’ire des entrepreneurs nationaux et des firmes américaines, qui exploitent à moindre coût les ressources naturelles - bananes, pétrole, etc. - et les travailleurs. Il a rejoint l’ALBA (l’Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique), l’alliance constituée par le Venezuela, Cuba, la Bolivie, l’Équateur, le Nicaragua et la Dominique, et adhéré à PetroCaribe, une initiative lancée par le Venezuela pour fournir aux pays de la région non exportateurs d’hydrocarbures du pétrole à un prix inférieur au prix du marché mondial. Par ce « virage à gauche », Manuel Zelaya s’est attiré les foudres des classes capitalistes honduriennes et états-uniennes.


Le 31 mai 2008, à cause des risques de sécurité que présentait l’aéroport international de Tocontín, le président Zelaya annonce que la base américaine de Soto Cano sera utilisée pour des vols commerciaux internationaux. Cette base avait été installée en 1981, à l’époque de la Guerre froide, quand Washington se préparait à miner les ports nicaraguayens et à armer la Contra qui allait bientôt opérer contre les sandinistes à partir du territoire hondurien. Alors que l’Équateur n’a pas renouvelé la base militaire de Manta, le projet de mettre fin à la présence militaire US au Honduras, point d’appui aux ingérences en Amérique latine |5|, a vraisemblablement décidé Washington. Le coup, qui liquide le maillon le plus faible de l’ALBA, a des implications bien au-delà des frontières du Honduras...


Un Coup d’Etat peut en cacher un autre


Ce petit pays d’Amérique centrale, qui incarne la traditionnelle « république bananière » ouverte à toutes les ingérences, devient l’épicentre d’une nouvelle guerre froide en Amérique latine.


L’administration Obama entend reprendre la main en Amérique latine où les États-Unis ont subi plusieurs revers au cours de ces dernières années, avec l’élection successive de gouvernements "progressistes", en rupture avec le modèle néolibéral et avec la traditionnelle domination des États-Unis. Le Coup d’Etat vise tout particulièrement les pays de l’ALBA, notamment ses poids lourds - Cuba, la Bolivie, le Venezuela, l’Équateur- qui prônent un socialisme du XXIème siècle.


Après le retour au pouvoir de Daniel Ortega au Nicaragua en 2006, l’élection en 2008 du président Alvaro Colom au Guatemala et de Mauricio Funes du Front Farabundo Marti de Libération Nationale au Salvador (ex-guérilla des années 80), le coup vise également à contenir un risque de « contagion chaviste » en Amérique centrale, un corridor stratégique permettant d’assurer le contrôle de l’Amérique latine. Et afin d’augmenter la menace contre les pays de l’ALBA, les États-Unis entendent renforcer leur présence militaire : en juillet 2009, Washington a obtenu du président Alvaro Uribe l’octroi aux militaires états-uniens de sept bases colombiennes.


La diplomatie de la nouvelle Amérique


On le voit, Washington n’a nullement l’intention de renoncer à ses actes d’agression et à ses ambitions de conquêtes. Mais l’innovation, qui a motivé l’attribution de ce Prix Nobel à Obama, réside surtout dans la forme diplomatique. Pour redorer l’image des États-Unis, ternie par l’unilatéralisme agressif de l’administration Bush, l’administration Obama change juste son fusil d’épaule et se propose d’atteindre les objectifs impérialistes de toujours, mais de manière plus raffinée. En quelque sorte, une main de fer dans un gant de velours...


Au Honduras, par exemple, l’administration d’Obama ne peut ignorer la légitimité du président Zelaya, mais elle ne peut pas non plus condamner catégoriquement le putsch car il mettrait en danger ses intérêts économiques et géopolitiques, ses relations avec l’oligarchie hondurienne, et anéantirait tous ses efforts communicationnels. Washington nie d’emblée toute implication dans le Coup d’Etat et se rallie aux condamnations internationales. Puis, pour enterrer l’esprit des résolutions de l’OEA et de l’ONU visant le retour « immédiat et sans conditions » du président Zelaya, elle réussit à imposer la ’médiation’ du président costaricain Oscar Arias, fidèle allié de Washington, et, sans renoncer d’un pouce à la défense de ses intérêts, parvient à entretenir l’illusion d’un discours légaliste.


Résultat de cette stratégie made in USA : presque quatre mois après le Coup d’Etat, Manuel Zelaya n’a toujours pas pu regagner la présidence. La police et les militaires au service des putschistes répriment, emprisonnent, torturent et assassinent les manifestants, censurent et détruisent les installations des rares médias indépendants. Le 22 septembre, 36 ans après les stades du Chili sous Pinochet, plusieurs centaines de personnes sont enfermées dans le stade Chochy Sosa à Tegucigalpa.


Manuel Zelaya a réussi à regagner le Honduras le 21 septembre et se trouve depuis lors en exil dans son propre pays, au sein de l’ambassade du Brésil assiégée. Depuis ce coup de théâtre, la « communauté internationale » s’agite pour que le dénouement s’accélère, brandissant à nouveau l’étendard des Accords ’Arias’. Dans cette ambiance de terreur à l’encontre du peuple hondurien qui se mobilise pacifiquement contre l’ordre putschiste, les négociations se poursuivent, sous l’égide de l’OEA, entre les représentants du président légitime Zelaya et ceux de la dictature, considérés depuis lors comme des interlocuteurs fréquentables au lieu de criminels qui violent de façon continue les droits humains et les libertés fondamentales. L’issue est incertaine : les négociateurs des deux camps sont tombés d’accord le 14 octobre sur des points inacceptables tels que la formation d’un gouvernement d’unité nationale et le renoncement de Zelaya à convoquer une assemblée constituante, et pour l’heure, Michelleti ne semble toujours pas disposé à descendre de son cheval et à accepter le point concernant la restitution de Zelaya à la présidence.


Quoi qu’il en soit, cette sortie de crise, en partie victorieuse pour les putschistes, est un blanc-seing pour de futurs coups et "dictablandas" (dictatures militaires avec des façades "légales") et constitue un précédent grave et dangereux pour tout le continent latino-américain.


Déstabilisations et ingérences "démocratiques"


Exceptée cette diplomatie en trompe l’oeil, pour écarter le président devenu gênant, Washington continue à activer ses différents leviers. Washington met à disposition des putschistes ses traditionnels « faucons » qui ont fait leurs armes dans les efforts de déstabilisation et autres mauvais coups en Amérique latine |6|. Les firmes de lobby américaines - Cormac Group, Herrington and Sutcliffe LLP, Vision Américas, etc - s’activent auprès du Congrès américain et des autres structures de décisions pour populariser l’aventure putschiste. Plus accablant encore, l’avocat Lanny Davis, conseiller spécial de l’ex-président Bill Clinton et actuel conseiller de la secrétaire d’État Hillary Clinton, a été embauché par le Conseil des entreprises de l’Amérique latine (CEAL), un véritable concentré de l’oligarchie régionale, pour faire pression en faveur du régime putschiste à Washington |7|.


Soulignons qu’au préalable Washington avait soigneusement préparé le terrain au putsch en apportant un financement massif aux différents mouvements d’opposition dans le cadre de sa politique de "renforcement de la démocratie". Un mois et demi avant le coup, différentes organisations, groupes d’affaires, partis politiques, haut-placés de l’Église catholique et médias privés, en opposition aux politiques de Manuel Zelaya, se sont réunis au sein de la coalition « Union civile démocratique du Honduras |8| » afin de « réfléchir à comment en finir |9| ». La majorité de ces groupes ont bénéficié de plus de 50 millions de dollars annuel de l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international) et de la NED (Fondation nationale pour la démocratie) pour la ’promotion de la démocratie’ au Honduras.


Le renforcement des opérations de propagande et de subversion en Amérique latine par le biais des programmes de « promotion de la démocratie » est vraisemblablement le cheval de bataille de la politique extérieure de l’administration Obama pour parfaire celle son prédécesseur. L’avocate et chercheuse nord-américaine Eva Golinger précise : « Le ’smart power’ [le maître-mot de la diplomatie américaine sous l’ère Clinton |10|] met l’accent sur l’utilisation d’agences comme USAID et la National Endowment for Democracy (NED) pour faire le « sale travail » de pénétrer et d’infiltrer silencieusement les organisations de la société civile pour faire la promotion des politiques des États-Unis. Cela explique pourquoi Obama a demandé 320 millions de dollars de plus pour un fonds de « promotion de la démocratie » dans le budget 2010 uniquement pour l’Amérique latine. Il s’agit d’une somme considérablement plus élevée que celle demandée et utilisée pour la « promotion de la démocratie » en Amérique latine durant les huit années combinées de l’administration Bush » |11| !


Créée pour lutter contre le communisme, la NED ne s’est jamais mieux portée depuis que l’URSS a disparue. Aujourd’hui, ce Prix Nobel décerné à Obama vient cautionner ces opérations silencieuses...


Légitimant la guerre et les conflits, ce prix Nobel, nouvel outil de propagande, ne saurait cacher l’horreur de l’ordre socioéconomique inique et belliciste promu par les Etats-Unis et les autres puissances mondiales.

 

notes articles :


|1| Le budget de la Défense a augmenté sous l’administration Obama, passant de 606,4 milliards de dollars sous Bush en fin 2008 à 680 milliards de dollars au cours de l’année 2009 sous Obama.


|2| http://www.editoweb.eu/nicolas_maur...


|3| Rebaptisée en 2001 « Institut de l’hémisphère occidental pour la coopération sur la sécurité ».


|4| Le 28 juin, le président avait appelé les Honduriens à se prononcer sur la mise en place d’une « quatrième urne », lors des élections générales qui se tiendront en novembre 2009, pour élire une Assemblée nationale constituante chargée d’élaborer une nouvelle Constitution. Les trois premières urnes sont réservées respectivement à l’élection du président, des députés et des maires. La question était : « Êtes-vous d’accord qu’aux prochaines élections générales de 2009, une 4e urne soit installée pour permettre au peuple de se prononcer sur la convocation d’une assemblée nationale constituante ? OUI ou NON ».


|5| Depuis la base états-unienne de Soto Cano opère l’unité états-unienne, la Joint task force Bravo, sous le commandement de l’U.S Southern Command, en charge des intérêts états-uniens en Amérique centrale, méridionale et caraïbe.


|6| Entre autres, Hugo Llorens, ambassadeur états-unien en poste à Tegucigalpa ; John Negroponte, ancien diplomate au Honduras de 1981 à 1985 (pour organiser la lutte armée contre le Nicaragua sandiniste) et actuellement conseiller à la secrétaire d’État Hillary Clinton ; Otto Reich et Roger Noriega, deux sous-secrétaires d’État pour l’hémisphère occidental (Amérique latine) sous le gouvernement Bush.


|7| Lire "Washington et le coup d’État au Honduras : Voici la preuve", par Eva Golinger, http://www.mondialisation.ca/PrintArticle.php?articleId=14451.


|8| L’Union civica democratica (UCD) est composée d’organisations incluant le Conseil national contre la corruption, l’archevêque de Tegucigalpa, le Conseil hondurien de l’entreprise privée (COHEP), le Conseil de l’université Deans, la Fédération des travailleurs du Honduras (CTH), le Forum national de convergence, la Fédération nationale du commerce et de l’industrie du Honduras (FEDECAMARA), l’Association of Communication Media (AMC), le Groupe paix et démocratie et le groupe étudiant Génération pour le changement.


|9| http://www.lefigaro.fr/internationa...


|10| Mariage entre les notions de hard power (pouvoir de coercition par la force ou la menace) et de soft power (capacité d’attraction par la persuasion). La secrétaire d’Etat Hillary Clinton résumait en ces termes sa conception de la politique étrangère à Séoul le 21 février dernier « Je veux utiliser une diplomatie robuste et le développement pour renforcer nos partenariats avec d’autres gouvernements et créer des réseaux collaboratifs d’individus et d’ONG, pour trouver des solutions innovantes aux problèmes globaux. C’est cela que nous appelons le smart power ». « Pour faire face à un monde où les crises s’accumulent, disait Hillary Clinton lors de son audition devant la commission sénatoriale en février 2009, nous devons avoir recours à ce qui a été appelé ‘le pouvoir de l’intelligence’ (smart power), l’ensemble des outils à notre disposition : diplomatiques, économiques, militaires, politiques, légaux, et culturels - il faut choisir le bon outil, ou la bonne combinaison d’outils, la mieux adaptée à chaque situation », http://www.infoguerre.fr/france-eur...


|11| http://www.mondialisation.ca/PrintArticle.php?articleId=14451

 

Source: CADTM

 

Dessin: Juventud Rebelde

http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2361:obama-part-en-guerre-contre-lalba&catid=6:articles&Itemid=11


Lire aussi : Néstor Francia
Les putschistes du Honduras diffusent des bruits d'animaux



vaccinationskill-j.jpg
Sélection de liens  (incomplète)


L'association Terre sacrée a décidé de porter plainte contre X auprès du Procureur de la République du Var pour vaccination abusive de masse contre le virus bénin qu'est le A/H1N1.

Nous encourageons toutes les associations à faire de même.

Si vous désirez soutenir cette plainte, merci de déposer ici vos coordonnées :

sauver la vie, sauver la planète Plainte contre X à soutenir


Hoax Dossier complet grippe A/H1N1 (mise à jour quotidienne)



Situation pandémique mondiale au jour le jour (Exclusivité SOS)



Pétition de Terre sacrée - Aux parents d'élèves! - SOS-planete


http://terresacree.org/plainte.html


Le splendide isolement d'israël :
http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2362:israel-au-risque-de-lisolement&catid=6:articles&Itemid=11


Lettre à Obama
http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2333:lettre-a-obama&catid=6:articles&Itemid=11


Travailler plus pour mourir plus :
http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2353:travailler-plus-pour-mourir-plusn&catid=6:articles&Itemid=11


dragons.jpg

« Il était possible, sans aucun doute, d'imaginer une société dans laquelle la richesse dans le sens de possessions personnelles et de luxe serait également distribuée, tandis que le savoir resterait entre les mains d'une petite caste privilégiée. Mais, dans la pratique, une telle société ne pourrait demeurer longtemps stable. Si tous, en effet, jouissaient de la même façon de loisirs et de sécurité, la grande masse d'êtres humains qui est normalement abrutie par la pauvreté pourrait s'instruire et apprendre à réfléchir par elle-même, elle s'apercevrait alors tôt ou tard que la minorité privilégiée n'a aucune raison d'être, et la balaierait. En résumé, une société hiérarchisée n'était possible que sur la base de la pauvreté et de l'ignorance. »  George Orwell - 1984


liste complète


Retour à l'accueil...




"Ce que je veux pour vous, et pour tous les enfants"- Lettre à mes filles
La couverture de "Parade" est un peu loin de la réalité. En effet, Obama ne veut pas que ses filles prennent le vaccin toxique de grippe A, alors que pour les autres enfants ils leur recommandent de prendre le vaccin.... Voila une illustration de plus de l'hypocrisie et de la mauvaise foi d'Obama.
http://www.alterinfo.net/Ron-Paul-s-interroge-en-public-sur-les-filles-d-Obama_a38537.html



Des avocats européens tentent une traque des criminels de guerre israéliens
http://www.alterinfo.net/Des-avocats-europeens-tentent-une-traque-des-criminels-de-guerre-israeliens_a38568.html



Opération Halloween : Attaque Eclair US Contre Des Sites Stratégiques Iraniens Le 30 OCT A 03.00 ?

Guerre Iran - le 30 octobre ? 
Stratégies, conséquences


Extraits. Selon des sources militaires russes, une attaque des forces armées US a été planifiée pour le 30 Octobre: son nom de code : « Opération Halloween ». Les exercices militaires américanosionistes de ces derniers jours pour tester le bouclier anti missiles visent à protéger Israël des représailles iraniennes

L’attaque doit durer 12 heures, selon Uglanov, de 3 am à 3 pm heure locale. Vendredi est un jour de congé en Iran. Lors de cette attaque, nom de code Operation Halloween, environ 20 cibles seront bombardées ; la liste inclue les sites d’enrichissement d’uranium, des centres de recherche, et des laboratoires.

Le plan d’attaque US prévoit d’endommager le système de défense aérienne iranien, de nombreux navires de guerre seront coulés dans le Golfe Persique, et les plus importants quartiers généraux des forces armées iraniennes seront complètement détruits.

« Nous avons tiré l’inévitable conclusion que cette opération va avoir lieu » a dit Ivashov. D’après lui, le plan US n’inclue pas d’intervention terrestre : « il n’y aura probablement pas d’attaque terrestre mais plutôt des attaques massives aériennes avec pour objectif de détruire la capacité de résistance militaire de l’Iran, les centres administratifs, les principaux atouts économiques, et peut être aussi la direction politique iranienne, ou tout du moins une partie de celle –ci » a-t-il continué.

Ivashov a fait remarquer qu’il n’était pas exclu que le Pentagone utilise des petites bombes tactiques nucléaires contre des cibles de l’industrie nucléaire iranienne. Ces attaques pourraient paralyser la vie quotidienne, provoquer la panique au sein de la population, et généralement produire une atmosphère de chaos et d’incertitude partout en Iran, a dit Ivashov à RIA-Novosti. «Cela déclenchera une lutte pour le pouvoir en Iran et puis il y aura une délégation pour faire la paix envoyée pour installer un gouvernement pro américain à Téhéran », a-t-il continué. Selon son estimation, l’un des objectifs US c’est d’améliorer l’image de l’actuelle administration démocrate, qui pourra alors se vanter d’avoir détruit le programme nucléaire iranien.

Parmi les autres conséquences, le gl Ivashov a mis en avant une partition de l’Iran selon les mêmes principes que l’Irak, et ensuite un découpage du Proche et Moyen Orient en états plus petits. «Ce concept a fonctionné dans les Balkans et sera maintenant appliqué au Grand Moyen Orient » a-t-il commenté.

Le moment choisi pour ces manoeuvres n’est pas lui non plus anodin : discussions sur le programme nucléaire iranien qui déplaisent fortement à Tel Aviv mais qui font partie du jeu politico propagandiste d’Obama qui dit une chose et prévoit de faire le contraire. Faire croire qu’il discute avec l’Iran tout en préparant des frappes militaires rapides, « chirurgicales » qui seraient d’autant plus efficaces que ces dernières bénéficieraient de l’effet de surprise.

Les récents attentats contre plusieurs commandants des Pasdaran, alors même que les Israéliens déclaraient que s’il n’y avait pas de résultat sur le front diplomatique d’ici la fin 2009, ils allaient porter le combat en territoire iranien en assassinant scientifiques et responsables militaires, mettant de côté toute attaque aérienne israélienne contre l’Iran, sont faits pour « noyer le poisson ».


http://www.alterinfo.net/Operation-Halloween-Attaque-Eclair-US-Contre-Des-Sites-Strategiques-Iraniens-Le-30-OCT-A-03-00_a38582.html


obama-guerre.jpg
Le prix Nobel de la paix.  Lui devra-t-on l'embrasement de la planètre ?



La lente déconstruction de la République par Nicolas Sarkozy
http://www.re-so.net/spip.php?article5146




Le projet de loi du Grand Paris annexe les prérogatives de la région Ile-de-France 


Le projet de loi du Grand Paris annexe les prérogatives de la région Ile-de-France

Le projet de loi du Grand Paris a pour objectif de centraliser l’aménagement du territoire et le réseau de transport en commun auprès d’une société publique dirigée majoritairement par l’Etat. C’est une annexion des prérogatives de la région Ile-de-France et des communes de la région faisant de la Région Ile-de-France une collectivité pourvu de moins de droits que les autres régions françaises
http://www.re-so.net/spip.php?article5148



Appel pour un internet ouvert en Europe
http://www.re-so.net/spip.php?article5147


SYRIE: Des milliers de réfugiés irakiens demandent à être réinstallés en Occident 

http://www.marcfievet.com/article-villepin-part-a-l-assaut-de-sarkozy-sans-divisions-ou-presque-le-meilleur-opposant--38435029.html  .


Dominique de Villepin face aux journaliste devant le palais de justice de Paris le 26 octobre (Gonzalo Fuentes/Reuters) 

http://www.alterinfo.net/Apres-le-drame,-la-diffamation-Le-pere-du-jeune-Palestinien-tue-devant-les-cameras-de-France-2-en-2000-a-porte-plainte_a38574.html


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Etats-Unis
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 23:33


                                                       fed-deesstatue-lib-pourrie-j.jpgDees


                   L'Amérique est en pleine déliquescence. 
                                                                                         
                                  Introduction d' Eva



Voici 2 textes révélateurs: L'un, sur des citoyens de Détroit privés de travail et de toit, scènes de chaos pour survivre. Les victimes de la "mondialisation heureuse" ne se comptent plus. Un quart des habitants est dans la misère ! Le rêve américain tient de plus en plus du cauchemar.

L'autre, la prière d'un Pasteur (à l'ouverture de la session du Sénat du Kansas) qui choque les Sénateurs: Elle ose mettre les Américains en face de leurs péchés, autrement dit, elle ose mettre les décideurs en face de leurs choix. Notre société est tombée sur la tête, et il est bon qu'on le lui rappelle, comme récemment Internet l'a fait à propos de Mitterrand ou de Polanski, face aux Médias courtisans et dégénérés. Pétrie de bonne conscience, l'Amérique puritaine croit faire le Bien, alors  qu'elle gangrène la planète par sa politique prédatrice, inique, meurtrière. 

Deux instantanés d'une Amérique violente et arrogante, qui a bien besoin qu'on remette les pendules à l'heure. Des hommes comme Sarkozy, complexés, maladivement ambitieux, serviles, se prosternant devant les fausses idoles du monde, bourrées de fric et de cupidité, ces hommes-là, lorsqu'ils reçoivent une claque, ou une chaussure, on ne peut qu'applaudir.  Les peuples n'en peuvent plus d'être écrasés et, de temps à autre, ils le font savoir.

Les mots du Pasteur sont adaptés au pays qui les reçoit, ils ne sont pas ceux d'un homme qui remet en cause le désordre établi. Reste qu'ils procurent une joie libératrice... Imaginez des Sénateurs repus et imbus de leur personne sinon de leur mission, sûrs d'eux et gavés de bonne conscience, imaginez ces hommes-là qui s'entendent dire qu'ils prennent le Mal pour le Bien, et vous comprendrez que certains aient eu envie de quitter la salle.

Si un jour l'Amérique quitte la scène internationale et s'occupe de ses oignons, ou plutôt si elle panse les blessures de ses citoyens au lieu de meurtrir la planète, le monde, en effet, commencera à respirer.

Bien que je ne sois pas d'accord avec tout ce qui est dit dans la lettre du Pasteur, j'ai éprouvé un sentiment de jubilation, un court instant certes, mais cela est rare, tant l'Actualité nous apporte chaque jour son lot de mauvaises nouvelles pour les peuples piétinés, spoliés, exploités, broyés.

Bonne lecture, Eva R-sistons


                        d-molition-maison--mis-re.jpg

                      Détroit: Scènes de chaos dans
                   les files d'attente de l'aide sociale


La ville de Detroit avait annoncé la distribution de 5 000 formulaires de demande d’aides au logement. Mais ils ont été plusieurs dizaines de milliers à se presser sur les lieux, provoquant bousculades et altercations entre des chômeurs désespérés. Plusieurs personnes ont été blessées, piétinées par la foule. Les reporters du Detroit News témoignent de la violence de la crise sociale au cœur de l’Amérique.
 


arton2832.jpg

Par Charlie LeDuff, George Hunter et Santiago Esparza, The Detroit News, 7 octobre 2009


Les milliers personnes qui se sont pressées dans l’espoir d’obtenir les formulaires de demande d’aide fédérale pour les loyers et les factures de services publics ont transformé aujourd’hui les abords du Cobo Center [un centre d’exposition et de conférences - ndt] en une scène de chaos.



Les demandeurs étaient venus à pied, en fauteuil roulant, en vélo et en voiture. Environ six personnes ont quitté lieux en ambulance. En raison de la tension et de l’énervement croissants, plusieurs personnes ont été piétinées, indique un infirmier présent sur les lieux.

  Les habitants de Detroit tentaient de mettre la main sur les 5 000 formulaires de demande d’aide fédérale distribués par la ville. Détroit a reçu près de 15,2 millions de dollars de fonds fédéraux au titre des programmes de Prévention des Sans-abris et du Relogement Rapide, qui attribuent une aide financière temporaire et des logements aux personnes et aux familles sans-abri, ou qui le seraient en l’absence de ces aides.

  Des membres des services médicaux d’urgence présents sur les lieux ont déclaré avoir traité des demandeurs qui ont été blessés lors de la ruée de la foule tentant d’obtenir ces formulaires.

  Voilà ce qui arrive lorsqu’une ville remplie de gens ruinés reçoit un peu d’argent, déplore Walter Williams, 51 ans, qui avait commencé à faire la queue pour un formulaire avant le lever du jour.

  « Ce matin, j’ai vu le rideau se lever sur le malheur », dit-il. « Des gens qui se battent en faisant la queue. Ils se menaçaient de se tirer dessus. Est-ce que nous en sommes arrivés là ? »

   « Les gens ont désespérément besoin d’aide financière pour conserver leur logement, payer leurs factures, pour qu’ils puissent faire la soudure avant d’avoir retrouvé un emploi ».

  Ce mercredi, à l’extérieur du Centre Cobo, certaines personnes fendaient la foule pour arracher les formulaires des mains de ceux qui les avaient déjà obtenus. Les lieux résonnaient du vacarme constant des cris des personnes tentant de pénétrer à l’intérieur du Centre.

  Latanya Williams, qui vit à Detroit depuis 32 ans, déclare avoir rapidement rempli son formulaire car « les gens les volent ».

  « J’espère obtenir n’importe quelle aide qu’ils puissent me donner », dit-elle. « Tout le monde a besoin d’aide. »

  En fin de matinée, les formulaires manquaient. Mais des escrocs ont eu l’idée de photocopier l’original et de vendre ces copies pour 20 dollars. Ils faisaient de bonnes affaires. Les désespérés sont des proies faciles. Les formulaires originaux de couleur blanche portaient une mention indiquant clairement : « Ne pas dupliquer - Vous devez utiliser le formulaire original. »

  En fin de matinée, toutefois, les volontaires du Detroit Planning and Development Department distribuaient eux-mêmes des photocopies jaunes.

  « Je ne suis même pas sûr que le gouvernement acceptera ces formulaires », s’interroge Pam Johnson, une bénévole. « C’est comme s’il fallait calmer les gens. Il y avait presque une émeute. Il a fallu faire appel à l’escouade de répression des gangs. J’ai vu une vieille dame presque piétinée à mort ».

  Pour Jean Paul, qui vit à Détroit depuis 25 ans, cette foule et ce chaos montrent que les gens ont besoin d’aide.

  « Nous en avons besoin », dit-il, en parlant d’argent. « Quoi qu’ils aient pour moi, cela sera bien ».

  John Roach, le second adjoint de la police, considère que les 150 agents présents ont gardé le contrôle de la situation. « Il ya eu quelques bousculades, et certaines personnes ont perdu connaissance », précise-t-il. « Étant donné que nous avions là 15 000 personnes, je suis surpris que les choses se soient déroulées de façon aussi ordonnée. »

  Il est difficile d’estimer la foule présente car toutes les files d’attente serpentaient à travers le centre de convention, à l’extérieur le long du bâtiment, et en bas de la rampe du parking. Un officier de police a estimé la foule à 50 000 personnes.

  Plus de 25 000 formulaires avaient été retirés en moins de trois heures la veille dans les bureaux de quartier de la Mairie. Karen Dumas, la porte-parole du maire Dave Bing, explique que ce jour là certains ont cru à tort qu’ils recevraient des espèces sur place.

  « C’est totalement faux », précise-t-elle. « Il y a un circuit administratif ».

  L’affluence a été si importante que les fonctionnaires de police de Detroit et les responsables des pompiers ont envisagé d’arrêter la distribution en raison du trop grand nombre de personnes.

  Nous avons rencontré Kelley Turcotte, qui est plongeur dans un restaurant, près de l’extrémité de la file d’attente vers 10h30. Agé de 27 ans, il vient d’avoir un fils et ne peut faire face à ses factures.

  « J’espère que le gouvernement verra ce qui se passe, et comprendra que la ville a besoin de beaucoup plus d’aide que celle qui lui est donnée », déclare-t-il.

  Luis Irizarry, 35 ans, est venu de Flint en voiture, espérant profiter de l’occasion d’obtenir une aide. C’est seulement ensuite qu’il a découvert que seuls les habitants de Detroit pouvaient en bénéficier. Pour lui ce fut un choc de voir autant de gens dans le besoin.

  Tony Johnson est venu à 5 heures du matin. M. Johnson n’a pas réussi à trouver d’emploi depuis trois ans.

  « Si je pouvais gagner à la loterie, je ne serais pas ici », plaisante-t-il. Puis il poursuit : « il n’y a pas de tranquillité parce qu’il n’y a pas d’emplois. Tout le monde est à la recherche d’un extra, d’un coup de main. Ils ne me comptabilisent pas comme chômeur parce que je n’ai pas d’allocation. C’est comme si je n’existais même pas. Mais j’existe. Regardez autour de vous. Il y a des milliers ... des millions dans ce cas. »

  Dan McNamara, qui dirige la section 344 des pompiers de Detroit, observe depuis sa fenêtre le Cobo Center.

  « C’est tout à fait représentatif des difficultés de la classe moyenne en Amérique », juge-t-il.
  « Nous avons été trahis par le gouvernement, les agents immobiliers et ceux qui en ont profité. Le contrat a été rompu. »

  Sur le web :

  Detroit Free Press : Chaos reigns at Detroit aid event
  People fainted, others fought as the Detroit Police Gang Unit tried to keep people in line --- some since last night --- and in check.
  “It’s a disaster here,” former assistant Detroit Police chief and city council candidate Gary Brown said, handing out water. “This is dangerous. Very unorganized, very dangerous.”

  Publication originale Detroit News, traduction et source  Contre Info

  Illustration : scène de bousculade au Cobo Center

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-detroit---scenes-de-chaos-dans-les-files-d-attente-de-l-aide-sociale-37302638.html


liste complète
 


Le déficit US a triplé, le dollar est condamné



________________________________________________________________________________________________________



                                                -vang-liques.jpg

               La prière audacieuse du pasteur américain



Peut-être que vous aimerez lire cette prière faite au Kansas, en 1996, à l'ouverture de la session à la Kansas House of Representatives. Il semblerait que la prière dérange encore certaines personnes.

Quand le pasteur Joe Wright a été demandé pour dire la prière d'ouverture de la session au Sénat du Kansas, tout le monde s'attendait à une prière ordinaire, mais voici ce qu'ils ont entendu :


Seigneur, nous venons vers toi aujourd'hui pour te demander pardon et pour te demander de nous guider.

Nous savons que ta Parole nous dit :

« Malheur à ceux qui appellent bien ce qui est mal »
et c'est exactement ce que nous avons fait.

Nous avons perdu notre équilibre spirituel et nous avons renversé nos valeurs.

Nous avons exploité le pauvre et nous appelons cela
« la loterie ».
 
Nous avons récompensé la paresse et nous avons appelé cela
« l'aide sociale ».
 
Nous avons tué nos enfants pas encore nés et nous avons appelé ça
« le libre choix ». 
 
Nous avons abattu des avorteurs et nous avons appelé ça
« la justice ».

Nous avons négligé de discipliner nos enfants et nous avons appelé ça
«développer leur estime de soi».

 Nous avons abusé du pouvoir et nous avons appelé ça
« la politique ». -
 
Nous avons convoité les biens de nos voisins et nous avons appelé ça
« avoir de l'ambition ».
 
Nous avons pollué les ondes radio et télé avec la grossièreté et la pornographie et nous avons appelé ça « liberté d'expression ».
 
Nous avons ridiculisé les valeurs établies depuis longtemps de nos ancêtres et avons appelé
ça « les Lumières»

'O' Dieu, sonde notre cœur; purifie-nous et libère-nous de nos péchés.

Amen.


La réaction fût immédiate. Un parlementaire a quitté la salle durant la prière. Trois autres ont critiqué la prière du pasteur et un autre a qualifié cette prière de «message d'intolérance ». Dans les 6 semaines qui suivirent, l'Église Central Christian Church, où le pasteur Wright travaille, a reçu plus de 5,000 appels téléphoniques dont seulement 47 étaient défavorables aux propos du pasteur. Cette église reçoit maintenant des demandes du monde entier, Inde, Afrique, Asie pour avoir la prière du pasteur Wright.

Le commentateur Paul Harvey a diffusé cette prière à son émission de radio «The Rest of the Story» (La suite de l'histoire) et a reçu un accueil plus favorable pour cette émission que pour aucune autre.

Avec l'aide de Dieu, puisse cette prière se répandre sur notre nation et que naisse dans notre cœur le désir que nous redevenions «un peuple sous le regard de Dieu».

 

" Celui qui n'a pas le courage de se tenir debout pour une conviction

tombera devant n'importe quelle autre."

 

 

Source : http://www.chemindevie.net/article-22611033.html

_______________________________________________________________


Mitterrand au 20 h : bravo l’artiste, mais vous mentez !Mitterrand au 20 h : bravo l’artiste, mais vous mentez !Mitterrand au 20 h : bravo l’artiste, mais vous mentez !

Les mensonges de F. Mitterrand, par Olivier Bonnet

Ainsi, le 20 mars 2005, sur France 3 , Marc-Olivier Fogiel lui demande (vidéo ici) : "Est-ce que, dans cette ambiance un peu glauque des bordels de Bangkok vous avez mauvaise conscience ?" Lisez sa réponse : "Ça dépend, c’est pour ça que je ne pouvais pas faire l’économie de ce chapitre, parce que je ne sais pas, et ne sachant pas encore maintenant je pense qu’il est plus honnête de le dire." Et que penser de sa phrase devant Laurence Ferrari : "Une erreur sans doute, un crime non, une faute, même pas" ? Voilà donc un ministre qui s’est défendu d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs (au prix du mensonge des hommes de quarante ans) mais reconnaît s’être adonné au tourisme sexuel, avouait avant d’être nommé rue de Valois qu’il ne savait pas s’il en avait mauvaise conscience et considère toujours qu’il ne s’agit "même pas" d’une faute ! Or le gouvernement auquel il appartient s’apprête à légiférer justement contre le tourisme sexuel... Et comme plus rien ne semble impossible en Sarkozie, il semble bien aujourd’hui que Mitterrand ne démissionnera "même pas".

extrait de
http://www.alterinfo.net/Mitterrand-au-20-h-bravo-l-artiste,-mais-vous-mentez-!_a37825.html

________________________________________________________________


La mosquée d'Al-Aqsa encerclée

Barack Obama recherche un Iran sans arme nucléaire dans un Moyen-Orient avec l’arme nucléaire

Remanier l’Iraq et recommencer en Iran ?
http://www.alterinfo.net/Remanier-l-Iraq-et-recommencer-en-Iran_a37819.html


Israël, puissance protectrice du monde sunnite?

Après la Grande-Bretagne et les USA, Israël va-t-il être le «gendarme» du Proche-Orient?
http://www.alterinfo.net/Israel,-puissance-protectrice-du-monde-sunnite_a37637.html

Obama_moustache-hitler.jpg

Le nouveau Prix Nobel

Euthanasie: Diminuer les coûts

(..) Emanuel affirme qu’il est urgent de se débarrasser de « l’approche hippocratique traditionnelle » qui fait croire à tort aux médecins que leur premier devoir est envers le patient. A la place, dit-il, il faut une approche « basée sur les populations » comme un tout, permettant de réduire les coûts.

(..) De ce point de vue, l’on comprend mieux pourquoi une figure « sympathique » telle qu’Obama était indispensable pour faire passer de telles politiques, car jamais Bush et Cheney n’auraient pu les imposer.

(..) Le livre où se trouve publié cet écrit d’Emanuel, publié en 2005 par Oxford University Press, ouvre avec un chapitre écrit par un partisan de l’euthanasie depuis longtemps, Daniel Callahan qui estime que « la plupart des systèmes de santé dans le monde font face à des pressions économiques de plus en plus fortes, les obligeant à une série de réformes qui requièrent (en général sans le dire ouvertement) le rationnement et d’autres restrictions sur les soins. »


Callahan exige qu’on remplace les soins médicaux en fin de vie par des traitements palliatifs et un simple accompagnement vers la mort. Dans l’ancien système, écrit Callahan, « le coupable principal était le biais en faveur de la guérison, qui était (…) considéré comme le plus haut but à atteindre (…) [et] a conduit à ce que des sommes d’argent disproportionnées soient dépensées sur le biomédical plutôt que sur la recherche sur les comportements (…) et a insisté sur les traitements cliniques plutôt que sur l’éducation du patient. » Par-dessus tout, « c’est une erreur d’accepter que le bénéfice procuré à un seul individu demeure la démonstration d’une politique réussie. »
http://www.solidariteetprogres.org/article5878.html


On détruit la solidarité
http://www.solidariteetprogres.org/article5874.html

2207627947_1

Le tonitruant ministre des Affaires étrangères suggère d’en finir avec la «dépendance exclusive» vis-à-vis des États-Unis.

Avigdor Lieberman se dit prêt à briser un tabou de la diplomatie israélienne. Le tonitruant ministre des Affaires étrangères, dans un document confidentiel révélé jeudi, propose ni plus ni moins de desserrer l’alliance avec le grand allié américain, fondement de toute politique extérieure de l’État hébreu depuis des décennies. Cette «révolution» ne doit rien au hasard. Elle survient alors que (..)
http://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/09/on-continue-dans-les-bouleversements-geopolitiques-lieberman-suggere-den-finir-avec-la-%c2%abdependance-exclusive%c2%bb-vis-a-vis-des-etats-unis/


La peur de la grippe porcine :
Une mine d’or sur les marchés boursiers pour les sociétés de biotechnologie
par Michel Chossudovsky
http://sergeadam.blogspot.com/

water-crisis-0_300_0.jpg

Gaza : Problème d'eau

Les enfants deviennent bleus 
Gaza : catastrophe écologique annoncée
http://sergeadam.blogspot.com/ 

sionisme4.jpg

  

Pauvre France !

Autre scénario qui n'est pas abordé. Sous l'influence des Etats-Unis, et malgré leurs difficultés financières, s'élabore un gouvernement mondial où la France n'est plus qu'une satrapie sans importance, avec des structures administratives très réduites : plus que 6 ou 7 régions, dont les conseillers sont les seigneurs sur leurs terres, les communes ont disparu au bénéfice des communautés de communes , donc des villes qui les chapeautent en général, la France n'est plus qu'un hinterland à vocation agricole, désindustrialisé, son aura touristique s'est effondrée, la langue n'est plus qu'une "première langue" étudiée à partir de la Sixième alors qu'un anglais simplifié est devenu le dialecte principal, vernaculaire. Paris est un musée qu'on visite, mais vide d'habitants en particulier dans les anciens quartiers populaires. Les TGV sont toujours là, mais le réseau très mal entretenu fait qu'ils ne roulent qu'à allure modeste. Le niveau de vie général avoisine désormais celui d'une Chine qui a beaucoup progressé.


Et le taux de délits et crimes a explosé, alors que les forces de l'ordre sont plus brutales que jamais.

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=6954&rech=9986#9986


Vaccination : Résister. Comment ?
http://artdevivresain.over-blog.com/article-37141692.html


3es-copie-1-1.jpg
Eva grande amie des Tsiganes. Ici, à 20 ans,
avec son guitariste Gitan, Kiki.

Non au racisme, non aux Shoahs,
Shoah des Tsiganes,
spectacle "le génocide des Roms"
Nouvelle création de la compagnie Mémoires Vives qui termine ainsi sa résidence chorégraphique à Pôle Sud. Après “A nos morts“, “Folies Colonies” et “Héritages”, voici un autre aspect du travail de ces artistes citoyens qui ont décidé il y a quelques années de mettre à jour de sombres pages de notre histoire contemporaine.
Mêlant danse hip hop, slam-rap et jazz manouche, cette pièce chorégraphique pour 5 danseurs, 3 musiciens et 1 slameur raconte le “Samudaripen” (génocide en langue rom) des tziganes internés par Vichy, déportés et exterminés par le régime nazi. C’est en questionnant l’humanité, son passé, son présent et son devenir que l’équipe désire à nouveau rappeler comment les idéologies racistes du XXème siècle qui ont conduit au pire, remontent encore, ici et là, dans les discours, les écrits, les attitudes condescendantes.
La pièce prend appui sur l’énergie et l’histoire d’un danseur de la compagnie, Michaël Stoll qui est l’un des pionniers de la danse hip hop à Strasbourg. Manouche d’origine, son histoire, celle de sa communauté, le traverse et alimente son expression artistique depuis des années. C’est tout naturellement que cette proposition thématique a été incluse comme nouveau projet de la compagnie Mémoires Vives. La persécution séculaire des nomades en Europe, leur extermination durant l’Holocauste est un sujet difficile mais nécessaire à raconter, à exprimer, à danser, à chanter.
Dates Mardi 23 févier à 20h30 et mercredi 24 février à 15h et 20h30

Castro-t-te-pench-e-cht-st-.jpg

POUR DÉMANTELER LE LIBRE-ÉCHANGE :
LA CHARTE DE LA HAVANE !
 
Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP)

 
Le 10 octobre 2009.
 
Pour imprimer ou accéder à l’ensemble du texte, cliquez ici : http://www.m-pep.org/spip.php?article607
 
Deux sommets internationaux d’une grande importance se préparent. Le premier se tiendra à Genève du 30 novembre au 2 décembre, à l’occasion de la 7e conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ; le second aura lieu à Copenhague du 7 au 18 décembre, où se tiendra la conférence de l’ONU sur les changements climatiques.
 
Celui de Genève marquera le dixième anniversaire du mouvement altermondialiste (Seattle, 1999). Il doit donc être particulièrement bien réussi. Pourtant, en France, rien ou presque n’est entrepris pour assurer son succès, car toutes les forces sont mobilisées pour celui de Copenhague.
 
Mais la détérioration du climat, de la biodiversité, de l’environnement est largement provoquée par le libre-échange !
 
Pour l’environnement comme pour le développement social, il faut démanteler le libre-échange ! Il faut des mesures protectionnistes !
 
Un nouvel ordre commercial international, fondé sur la coopération et non la compétition entre les peuples et les nations, est possible sur la base de la Charte de La Havane.
 
La Charte de la Havane a été élaborée en 1948, par 53. Son but était de créer une Organisation Internationale du Commerce (OIC), dans le cadre de l’ONU, en complément du FMI et de la Banque mondiale. Elle n’a jamais vu le jour car le Congrès américain s’est opposé à sa ratification…

Pour lire la suite, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article607
 
Pour signer l’Appel à sortir de l’OMC, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article1503


Le Docteur Hamer dénonce l'implantation de la puce
via la vaccination de masse!

Le Docteur Hamer dénonce vigoureusement l'implantation de la micropuce dans le corps humain par le biais de la vaccination de masse {plus ou moins} forcée! Dr Hamer Le Docteur Rike Geerd Hamer n'est…

Pour lire la suite cliquez ici
http://artdevivresain.over-blog.com/article-le-docteur-hameur-denonce-l-implantation-de-la-puce-via-la-vaccination-de-masse--37263369.html


ALERTE Grippe A: Des médecins prennent position contre la vaccination de masse

Bonjour ! Le Post Grippe A: Des médecins prennent position contre la vaccination de masse L'URML Réunion qui contient l'ensemble des 1200 médecins spécialistes et généralistes de la Réunion prend…

Pour lire la suite cliquez ici
(..)  Alors que la campagne de vaccination est censée débuter à la fin-octobre, que l’épidémie est terminée et donc sans urgence, l’Union régionale des médecins libéraux de La Réunion (..) ne suivra pas les recommandations nationales relayées par l’ensemble des DRASS, elle demande aux professionnels de santé (et notamment aux étudiants en médecine et aux infirmières retraitées), de ne pas se porter aveuglément volontaires malgré les incitations financières ou éventuelles réquisitions ou pressions pour vacciner en masse dans les gymnases et les écoles, sans sélection des cas prioritaires, sans consentement éclairé des patients et sans aucune garantie d’innocuité de ce vaccin.

Les professionnels de santé de La Réunion sont tout à fait prêts à assurer la vaccination des personnes à risque, mais uniquement selon le parcours de soin habituel c’est-à-dire des vaccins prescrits par les médecins, après sélection de leurs patients, absence de contre-indication,information des avantages et inconvénients éventuels, délivrance dans les pharmacies et enfin, vaccination par des personnels habilités avec prise en charges des éventuels effets secondaires (..)
http://chiron.over-blog.org/article-alerte-grippe-a-des-medecins-prennent-position-contre-la-vaccination-de-masse-37349267.html



Double visage de la démocratie à l'ère de la mondialisation (cliquer sur le lien)


Dans le ronron désinformant alimenté par les débats télévisuels, un coup de canon a retenti le 5 octobre 2009, durant le débat (...)
-> http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4241


A mes Lecteurs:

J'ai ajouté de nombreux liens dans les parutions précédentes



Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Etats-Unis
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 05:46
  Sommaire:

- Sarkozy-Bush, par Eva R-sistons
- Les guerres américaines
- Les plans de guerre de l'OTAN pour le Grand-Nord
- Sélection de liens

nb6rcy.jpg
Coucou !

Vous reconnaissez, j'espère ! C'est notre cher Président, qui aurait bien voulu cacher son problème cardiaque, pardon, c'est une erreur du porte-parole Lefebvre, seulement voilà plusieurs personnes l'ont vu tomber, et même un journaliste. Pas de chance ! Les journalistes sont bavards, d'habitude. Même moi, vous voyez !!! Bon, bref, pour la transparence promise, on repassera. En tous cas, il est bien là, notre chou-chou, on est ravis, euh....

Et notre cher Président est en cow-boy, grâce au pinceau magique de notre pote Laplote. Ca me démangeait d'avoir Sarko chéri comme ça, je l'ai susurré à l'oreille de Laplote, et voilà ! Un dessin du meilleur caricaturiste français spécialement pour mes Lecteurs (et mes Lectrices, pas de jalouses, donc). Est-ce que vous réalisez votre chance ? Non seulement vous avez droit à ma prose, souriante (pas toujours), et à l'oeil, en plus, et en prime, vous avez un dessin de Laplote en exclusivité !! La vie est belle, hein ?

Donc, j'ai demandé à mon pote Laplote un dessin de Sarko en cow-boy. Tout ça pour illustrer mon propos: Bush a trouvé son remplaçant. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, ce sont les Français, ces gaulliens de Français, qui ont récupéré le nouveau Bush de la planète, encore plus bushiste que l'autre, faut l'faire. Et donc nous avons notre cow-boy, les dollars, les flingages, et bientôt les rodéos de l'OTAN avec nos jeunes. Elle est pas belle, la vie ???? Ca, c'est le refrain de FR2, dans chaque Télé-Matin bonheur avec les sionistes de service. Les dégraissés et les délocalisés sautent de joie !!!

Et donc, avec Sarkozy agent très spécial des USA, on va americaniser la France, plein pot. Plus de S.S. bientôt, des facs pour gosses de milliardaires, des doubles-journées pour payer les études des gamins ou le désoeuvrement dans les ghettos et parmi les gangs, le culte de l'Argent-Roi, la compétition sauvage, les vaccinations à la pointe du fusil, les Eglises Pentecôtistes à chaque coin de rue, le travail le dimanche et jusqu'à la mort, toutes sortes de lois liberticides, sans oublier la culture Mac Do, ou bling-bling, comme vous voulez, bref l'American Way of Cauchemar.

Et la fête sera complète quand les amis israéliens de Sarkozy bombarderont l'Iran, on les accompagnera, au premier rang. Et au passage, bombardements de toute la région, Syrie, Liban, Gaza... Et dans la foulée, pourquoi pas, la Russie. Elle est pas belle, la vie avec Sarkozy ? Et comme il n'y a plus d'Opposition, c'est du moins ce que les Médias et le beau Valls disent, et qu'on a en France, aussi, beaucoup de veaux, on aura droit à des prolongations avec Sarkozy, à moins qu'il ne reçoive une balle perdue d'un chasseur (barbu) de cow-boy, ou qu'il ne soit refroidi par un nouveau coup de chaleur dans le Parcours santé de Versailles.

En tous cas, notre Bush on l'a, encore plus Bush que l'original, faut l'faire, Marie Drucker et Michel Drucker et tous les Drucker qui peuplent aujourd'hui la télévision pourront continuer à faire l'éloge de l'ami américain, et même israélien pendant qu'on y est, et tant pis pour les essais des dernières armes de destruction massive sur Gaza.

Et à propos de l'ami américain, je vous ai dégoté un article de Noam Chomsky sur l'Aviseur de Marc Fievet, un autre pote, un joli article pour vous démontrer si vous avez encore des doutes, combien nos boys friends US font le bonheur de la planète partout, même sur les îles toutes petites. Quand nos amis yankees débarquent quelque part, il y a des syndicalistes en moins et des dictateurs en plus, et des agents orange, et des multinationales particulièrement gloutonnes. Les peuples en tombent raides de joie !!! Alors, elle est pas belle, la vie avec nos amis américains et notre Président chou-chou ???? Le monde entier va nous envier notre Bush à nous, et comme on est sympa, on le leur offre volontiers... et nos zamis américains en prime !

Ca y est, je sens que l'Administrateur du blog le plus néoconservateur, avec tout ce que j'écris, va encore porter plainte auprès d'Over-blog. Depuis le temps qu'il veut ma peau !  Dommage, quand même, qu'il soit néocon, moi je ne supporte ni les néo, ni les cons, car autrement on avait tout pour s'aimer: J'adore l'Espagne et il est d'origine espagnole, il vit dans la nature et moi aussi, il a les cheveux longs et j'aime ça, nous sommes croyants tous les deux mais lui en Dieu-mars (Dieu de la guerre), et moi en Dieu... de l'Evangile. Et lui travaille pour la multinationale Nestlé, et moi je dénonce ces grosses bêtes malfaisantes. Or donc, il va faire une grosse fureur, encore, il va s'étrangler, le bougre, en lisant cet article, lui le fan des USA, de Bush, des guerres impériales, du choc de civilisations contre les barbudos. Va encore se plaindre à Over-blog !!! Le pote laplote non plus ne raffole pas des USA. Il m'a fait un autre dessin pour mes Lecteurs (et mes Lectrices, bien sûr), spécialement pour R-sistons. Je vous le remets ici:

OTAN.jpg

Et si vous voulez rigoler un bon coup, vous allez là: Http://laplote.over-blog.fr . Je vous rappelle que mon pote Laplote a fait spécialement pour vous, eh oui il vous gâte, un autre dessin, mon préféré d'ailleurs:

prison-b-b-s.jpg

Il a le sens de l'humour, au moins, mon meilleur ennemi néocon ????

Allez, je vous laisse en compagnie des exploits des cow-boys yankees aux quatre coins de la planète, un Spécial nos Zamis américains, et ne louez surtout pas le Boss Là-Haut d'avoir permis à la France de récupérer le sieur Sarkozy-Bush ! Pfffff.......

Eva, très en colère contre le Destin...


2qautt1.jpg 
http://laplote.over-blog.fr 


     259wewn.jpg259wewn.jpg259wewn.jpg

Au fait, vous voulez faire un bon placement ???Au lieu d'acheter de l'or, très fluctuant et imprévisible, ou des francs suisses qui n'ont pas la côte de nos zamis américains, car trop indépendants,  je vous conseille d'investir dans les statuettes Sarkozy de Laplote, ça c'est une valeur sûre, vu le talent de l'artiste, un jour ses oeuvres vaudront très cher... Oui, Laplote est de plus en plus côté, c'est mon petit doigt qui me le dit ! Alors écoutez mon bon conseil, et investissez dans du Sarkozy-Laplote....


TAGS: Amérique, Sarkozy, Laplote, Suisse, OTAN, Israël, Bush, cow-bloy, Nestlé, multinationale, néoconservateur, Espagne,  Over-blog, Chomsky, Marc Fievet, Drucker Marie, Drucker Michel, FR2, sioniste, guerre, Iran, Gaza, agent orange, Syrie, Liban Russie, médias, Mac Do, Valls, Lefebvre, Eglises Pentecôtistes, gaullien ...



bombe-US.jpg

Les interventions des Etats-Unis

par Noam CHOMSKY


Aucun pays n’est à l’abri d’une intervention des Etats-Unis, même le plus insignifiant. En fait, ce sont souvent les pays les plus faibles, les plus pauvres, qui provoquent la plus grande hystérie.

Prenez le cas du Laos dans les années 60, peut-être le pays le plus pauvre du monde. La plupart de ceux qui y vivaient ne savaient même pas qu’ils vivaient dans un pays appelé le Laos ; tout ce qu’ils savaient était qu’ils vivaient dans un village qui était situé non loin d’un autre petit village, etc. Mais dès qu’une révolution sociale très limitée a commencé à se développer là-bas, Washington a soumis le Laos à un « bombardement secret » meurtrier, détruisant de larges portions de zones habitées et qui, de leur propre aveu, n’avait rien à voir avec la guerre que les Etats-Unis menaient contre le Vietnam du Sud.

La population de la Grenade est de 100.000 et vous auriez du mal à touver cette île sur une carte. Mais lorsque la Grenade a connu une révolution sociale modérée, Washington est rapidement entré en action pour détruire la menace.

Depuis la Révolution bolchevique de 1917 jusqu’à la chute des gouvernements communistes en Europe de l’Est à la fin des années 80, chaque agression US était justifiée comme une défense contre la menace soviétique. Ainsi lorsque les Etats-Unis ont envahi la Grenade en 1983, le chef d’Etat Major a expliqué que, dans l’éventualité d’une attaque soviétique contre l’Europe occidentale, un régime hostile à la Grenade pouvait couper les approvisionnements de pétrole des Caraïbes à l’Europe de l’Ouest et que les Etats-Unis seraient dans l’impossibilité de porter secours à leurs malheureux alliés.

Cela peut paraître comique, mais de telles histoires peuvent mobiliser un soutien de l’opinion publique contre l’agression, le terrorisme et la subversion.

L’agression contre le Nicaragua était justifiée par le fait que si nous ne « les » arrêtions pas là-bas, « ils » traverseraient notre frontière à Harlington, Texas – à peine deux heures de route. (pour les publics plus éduqués, il y avait des arguments plus sophistiqués, mais tout aussi plausibles).

En ce qui concerne l’économie américaine, le Nicaragua pourrait disparaître et personne ne s’en rendrait compte. Même chose pour le Salvador. Pourtant ces deux pays ont été soumis à des attaques meurtrières de la part des Etats-Unis qui ont coûté des centaines de milliers de vies et des milliards de dollars de dégâts.

Il y a une raison à cela. Plus le pays est faible, plus son exemple est dangereux. Si un pays minuscule comme la Grenade pouvait améliorer les conditions de vie de sa population, d’autres pays, avec plus de ressources, pourraient se demander « pourquoi pas nous ? »

Ceci est vrai aussi pour l’Indochine, qui est relativement grande et possède quelques ressources. Eisenhower et ses conseillers s’étendaient sans cesse sur le riz, l’étain et le caoutchouc, mais leur véritable crainte était que le peuple indochinois retrouve l’indépendance et la justice et que celui de la Thaïlande les imite et, en cas de réussite, que la Malaisie suive leur exemple pour rapidement aboutir à l’indépendance totale de toute l’Indonésie et la perte pour les Etats-Unis d’une partie importante de la « Grande Zone ».

Lorsqu’on veut instaurer un système global qui soit soumis aux besoins des investisseurs américains, il faut s’assurer que tous les morceaux restent en place. Il est étonnant de constater à quel point cette idée est ouvertement formulée dans les documents officiels.

Prenons l’exemple du Chili sous Allende. Le Chili est un pays relativement grand, avec beaucoup de ressources naturelles, mais, là non plus, les Etats-Unis n’allaient pas s’effondrer si le Chili devenait indépendant. Pourquoi étions-nous si préoccupés par ce pays ? Selon Kissinger, le Chili était un « virus » qui pouvait « infecter » la région et dont les effets allaient se ressentir jusqu’en Italie.

Malgré 40 ans de subversion par la CIA, l’Italie avait encore un mouvement ouvrier. L’avènement d’un gouvernement social-démocrate au Chili aurait pu inspirer les électeurs italiens. Imaginez qu’ils se prennent à avoir des idées bizarres comme celle de reprendre le contrôle de leur propre pays et de refonder les mouvements détruits par la CIA dans les années 40 ?

Les stratèges américains, depuis le secrétaire d’Etat Dean Acheson à la fin des années 40 jusqu’à nos jours, ont toujours averti qu’ « une pomme pourrie gâte le baril » [traduction littérale du proverbe – NDT]. Le danger était la pourriture – le développement social et économique – qui pouvait se transmettre.

Cette « théorie de la pomme pourrie » est présentée en public sous le nom de la théorie des dominos. Elle est destinée à faire peur à l’opinion publique et lui expliquer comment Ho Chi Minh pourrait monter dans canoë et pagayer jusqu’en Californie, ce genre de choses. Il se peut que quelques responsables américains croient à ces bêtises, c’est possible, mais pas les stratèges. Ces derniers comprennent parfaitement que la véritable menace est celle d’un « bon exemple ». Et il leur arrive parfois de l’énoncer clairement.

Lorsque les Etats-Unis planifiaient le renversement de la démocratie guatémaltèque en 1954, le Département d’Etat a déclaré officiellement que « le Guatemala représente un danger croissant pour la stabilité du Honduras et du Salvador. Sa réforme agraire est un puissant outil de propagande : son vaste programme social d’aide aux travailleurs et paysans dans une lutte victorieuse contre les classes aisées et les grandes entreprises étrangères exerce un fort attrait auprès des populations voisines en Amérique centrale, où les conditions sont similaires ».

En d’autres termes, les Etats-Unis veulent la « stabilité », c’est-à-dire la sécurité pour « les classes aisées et les grandes entreprises étrangères ». Si cet objectif peut être atteint par des mécanismes démocratiques, tout va bien. Sinon, la « menace contre la stabilité » que représente un bon exemple doit être détruite avant que le virus ne se répande. C’est pourquoi même le plus petit des pays peut représenter une menace et doit être écrasé.

Noam Chomsky

traduction VD pour le Grand Soir http://www.legrandsoir.info

extrait du livre de N. Chomsky "What Uncle Sam Really Wants"

http://www.marcfievet.com/article-34232287.html


Données bancaires:
Une fois de plus, Bruxelles se couche devant Washington

europe_usaLes pays de l’UE ont accepté aujourd’hui de négocier un accord permettant aux Etats-Unis de continuer à accéder aux informations bancaires du réseau Swift dans le cadre de la lutte antiterroriste, une initiative qui suscite des craintes en Europe. Les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Bruxelles ont donné mandat à la présidence suédoise de l’UE et à la Commission européenne de négocier un tel accord, même si plusieurs d’entre eux ont exprimé des réserves.

“J’ai les mêmes inquiétudes que les citoyens” concernant la protection des données personnelles, a ainsi déclaré le chef de la diplomatie du Luxembourg, Jean Asselborn.”Il ne s’agit en aucune façon de donner un chèque en blanc aux Etats-Unis, comme certaines critiques veulent le faire croire”, a assuré lundi le commissaire aux Liberté et à la Justice Jacques Barrot dans une déclaration.

Les dirigeants des Verts au Parlement européen estiment que cet accord “menace les droits fondamentaux des citoyens”.Le mandat de négociation vise à la conclusion d’un “accord temporaire de la durée de quelques mois”, a expliqué Jacques Barrot.
“Les Etats-Unis pourront continuer à accéder temporairement aux données considérées comme nécessaires, seulement à la suite d’une vérification de la légalité de leurs demandes et sous contrôle judiciaire strict”, a-t-il assuré.

http://www.marcfievet.com/article-34307198.html


carte_arctique

Militarisation de l’Arctique: Scandinavie et mer Baltique
Les plans de guerre de l' OTAN pour le Grand Nord


Par Rick Rozoff

Depuis le début de l’année, les États-Unis et l’OTAN ont indiqué à maintes reprises en paroles et par des actes leur intention d’établir leur revendication territoriale et d’étendre leur présence militaire dans ce qu’ils appellent le Grand Nord : le cercle polaire et les eaux qui s’y relient, les mers de Barents et de Norvège, ainsi que la mer Baltique.


Le 12 janvier 2009 Washington a émis la Directive présidentielle de sécurité nationale 66 qui contient la prétention belliqueuse que « les États-Unis ont des intérêts de sécurité nationale fondamentaux et étendus dans la région de l’Arctique et sont disposés à agir indépendamment ou en conjonction avec d’autres États pour protéger ces intérêts [qui] comprennent la défense anti-missile et l’alerte avancée ; le déploiement de systèmes marins et aériens pour le transport maritime stratégique, la dissuasion stratégique, la présence maritime et les opérations de sécurité maritimes »[1] Plus tard le même mois l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) tenait une conférence sous le thème « Perspective en matière de sécurité dans le Grand Nord » dans la capitale de l’Islande à laquelle ont assisté le secrétaire général de l’alliance et ses plus hauts commandants militaires.


Cette initiative concertée a été abordée dans un article précédent de la présente série[2] et les plans de l’Occident d’empiéter sur le territoire arctique et confronter la Russie dans la région occidentale de l’océan dans un autre.[3]

Les pays membres de l’OTAN, individuellement et collectivement, ont multiplié les efforts depuis un mois pour accroître de façon impressionnante leur présence militaire et leur capacité de combat dans le Grand Nord.


La Suède : Le champs d’essai et de bataille de l’OTAN


Un exemple de cette campagne agressive et inquiétante nous est donné par les manoeuvres militaires Loyal Arrow 2009 de l’OTAN, qui ont lieu présentement et durent dix jours, en Suède, qu’un des quotidiens américains à grand tirage décrit comme « une force à action rapide de l’OTAN [...] sur un pied de guerre dans la Laponie suédoise » avec la participation « de dix pays, 2 000 soldats, un porte-avions et 50 chasseurs, dont le F-15 Eagle de l’armée de l’air des États-Unis, à des exercices de guerre près de territoires arctiques contestés ».

Le quotidien ajoute que « le choix de l’endroit pour tenir des exercices de guerre reflète l’importance stratégique grandissante de l’Arctique, qui renfermerait, selon des estimés, le quart des réserves de pétrole et de gaz naturel de la planète. [...] »[4]

Un site web de l’OTAN offre les détails suivants :


« Dix pays membres et non membres de l’OTAN participent à l’exercice aérien Loyal Arrow 2009, du 8 au 18 juin 2009, en Suède. Une cinquantaine d’avions à réaction rapides, qui seront basés à l’aile de Norrbotten, en Suède, participeront à l’exercice. Le but de l’exercice est de former des unités sélectionnées des quartiers généraux de la composante de l’air de la force conjointe de la Force de réaction de l’OTAN dans la coordination et la conduite d’opérations aériennes. De plus, des appareils du système aéroporté de détection et de contrôle (AWACS) de l’OTAN et d’autres avions et hélicoptères de transport soutiendront les exercices. Certaines unités participantes voleront en provenance de bases situées en Norvège et en Finlande.

« L’exercice est basé sur un scénario fictif. Dans ce scénario, des éléments de la Force de réaction de l’OTAN (NRF) [...] seront déployés dans un théâtre d’opération. La NRF a été créée pour donner à l’Alliance un outil efficace face aux nouvelles menaces à la sécurité du XXIe siècle. Il s’agit d’une force multinationale et conjointe pouvant être déployée rapidement, munie d’équipements modernes pouvant accomplir n’importe laquelle des missions de l’Alliance, où et quand elles sont nécessaires, telles que mandatées par le Conseil de l’Atlantique Nord.

« Environ 800-900 soldats d’Allemagne, de Finlande, du Royaume-Uni, d’Italie, de Norvège, de Pologne, du Portugal, de Suède, de Turquie et des États-Unis ainsi que la composante de détection aérienne avancée y participeront. »[5]

Le personnel de l’armée de l’air des États-Unis est arrivé par avion de la base qu’utilisent les États-Unis à Mildenhall, en Angleterre, et « des équipages de l’air et de terre de l’armée de l’air des États-Unis en Europe ont rejoint des unités militaires d’une dizaine d’autres pays le 8 juin. [...] »[6]

Les exercices de guerre ont leur base à la baie de Botnie dans le nord de la mer Baltique et il s’agit de la plus grande démonstration de la puissance aérienne de l’histoire dans cette région.

Le premier jour des exercices, le 8 juin, on rapportait que « l’exercice aérien Loyal Arrow sous la conduite de l’OTAN a commencé dans le nord de la Suède aujourd’hui. Le porte-avions britannique HMS Illustrious [avec 1 000 soldats à son bord] est arrivé dans la baie de Botnie, 50 aéronefs et 2 000 personnes, l’équipage du porte-avions y inclus, provenant de dix pays participeront au plus grand exercice d’entraînement aérien de l’histoire dans la baie finlandaise-suédoise de Botnie. »[7]

La base aérienne de Lulea en Suède, celles de Bodo en Norvège et d’Oulu en Finlande sont utilisées dans ces exercices de guerre de l’OTAN.

Les exercices Loyal Arrow sont basés sur un « scénario fictif » dans lequel « La Force de réaction de l’OTAN (NRF) est déployée dans un théâtre d’opération, le Lapistan.

« Le Lapistan est un pays instable, non démocratique fictif gouverné par une clique militaire qui accueille des camps d’entraînement de terroristes. Le scénario est centré sur un conflit entourant le pétrole et le gaz naturel avec la Botnie, un pays voisin fictif membre de l’OTAN, avec la participation de pays fictifs neutres, le Nordistan et la Suomie, qui sont une référence à la Norvège et à la Finlande. »[8]

Lorsque les exercices ont commencé, Stefan Lindgren, vice-président de Solidarité afghane en Suède, a déposé une plainte auprès du protecteur du citoyen en matière de discrimination et dit que les exercices de guerre de l’OTAN sont à la fois une diffamation des Samis et des musulmans en Suède. La terminaison « istan » rélève un lien mentalement avec la guerre de l’OTAN en Afghanistan.

Les Samis, un peuple autochtone de la région, ont protesté contre l’utilisation du terme « Laps », interdit en Suède, et contre la description de l’exercice.[9]

Un journal de la presse à grande diffusion explique la controverse dans les termes suivants : « Les principaux habitants autochtones du nord de la Norvège, le peuple sami, sont mécontents du fait que le “pays ennemi” dans le scénario de guerre s’appelle “le Lapistan” et se sont joints aux manifestatations contre l’OTAN. Le nom a été inventé par l’OTAN et ressemble à l’expression “Lapps” qui est désobligeante envers les Samis. »[10]

Le quotidien américain The Christian Science Monitor y ajoute ces citations dans son édition du 11 juin :

« “Ces exercices augmentent le risque de conflit”, dit Anna Ek, présidente de la Société pour la paix et l’arbitrage de la Suède. “Ils envoient des signaux offensants et agressifs. Devrions-nous vraiment nous préparer à un conflit avec la Russie alors qu’existe encore la possibilité de coopération dans l’Arctique ?”

« “Ni le parlement, ni le comité de la Défense n’a été informé de l’ampleur de cet exercice”, dit Peter Radberg, député du Parti vert. “Cela ressemble à un effort de promotion de l’OTAN en Suède. [...] Cela risque de provoquer une escalade militaire dans une région où nous devrions désarmer.” »[11]

Non seulement la sécurité, le bétail et le statut même des Samis ont-ils été mis en péril dans le nord de la Suède, mais l’exercice Loyal Arrow 2009, en conjonction avec d’autres exercices et initiatives militaires que nous examinerons plus tard, vise directement la Russie, le seul rival de l’OTAN dans la course à la domination de l’Arctique.

Le groupe OTAN Hors de la Suède a organisé plusieurs actions à Lulea (le site de la base aérienne suédoise utilisée dans les exercices d’entraînement) et manifesté contre l’utilisation du comté de Norrbotten comme terrain d’entraînement et champ de tir pour de possibles actions futures au pays et à l’étranger.

Anna-Karin Gudmundson de cette organisation a dit : « Ces exercices peuvent être perçus comme étant très provocateurs. La région de la mer de Barents est une région névralgique par son emplacement par rapport à l’Arctique. Avec tout ce qui se dit au sujet de la fonte des glaces et la rivalité pour les ressources naturelles, cela pourrait ressembler à une démonstration de force de la part de l’OTAN. »[12]

Ofog, un autre groupe suédois qui milite pour la paix, a annoncé le 8 juin qu’il envoyait des militants dans un champ de bombardement près de la base aérienne de Vidsel dans le Norrbotten pour « arrêter les préparatifs pour des crimes de guerre » et pour « empêcher l’OTAN de continuer de bombarder la région ».[13]

Le groupe a émis un communiqué dans lequel il affirme : « Comme l’OTAN, nous serons aussi dans les airs, au sol et en mer. Nous ferons tout en notre pouvoir pour montrer à l’OTAN que ses affaires sont répugnantes et mortelles. »

« L’OTAN n’est pas une alliance de défense. Elle est le plus grand club d’armements nucléaires et la plus grande machine de guerre du monde. »[14]

Le deuxième jour des exercices, le 10 juin, cinq membres de l’Ofog ont été arrêtés après être entrés sur le champ de bombardement.

Six autres ont été arrêtés alors que les bombardements continuaient et une des militantes de l’Ofog sur les lieux, Miriam Cordts, a dit : « L’OTAN est la plus grande machine de guerre et le plus grand club d’armements nucléaires au monde. Cet exercice aérien dans le nord de la Suède est son plus grand exercice cette année et est conçu pour accroître la capacité de la Force de réaction de l’OTAN à attaquer à n’importe quel moment. Quatre-vingt-dix pour cent de ceux qui sont tués dans les guerres de l’OTAN sont des civils. Nous avons la responsabilité en tant qu’êtres humains de tout faire pour stopper cet exercice. »[15]

L’intention des militants de l’Ofog était d’arrêter les bombardements par leur présence, mais les exercices de l’OTAN ont continué.

Un porte-parole du groupe a commenté : « Nous savons que l’OTAN bombarde des civils, mais c’est la première fois qu’elle menace de bombarder des civils en Suède. »[16]

Bien qu’elle ne soit pas encore membre à part entière de l’OTAN, la Suède est l’hôte de ces exercices par ses obligations envers le Partenariat pour la paix de l’Alliance et elle s’approche ainsi toujours plus de l’intégration complète à l’OTAN malgré l’opposition de la majorité des Suédois.


La Suède dans l’OTAN : La neutralité au passé


L’incorporation de la Suède à l’OTAN est préparée de façon méthodique depuis plusieurs années.

À la mi-mai, la député et responsable du Parti libéral en matière de politique étrangère Birgitta Ohlsson a déclaré : « Pour moi, et pour le Parti libéral (Folkpartiet), cela prouve plus que jamais que la Suède doit être membre de l’OTAN. Les partis politiques ne peuvent pas seulement suivre l’opinion publique, ils doivent aussi l’influencer, et l’isolationnisme est très passé. »[17]

Un peu après, le ministre de la Défense Sten Tolgfors a annoncé « la plus grande restructuration des forces armées de la Suède de l’ère moderne » et que « la Suède aura pour la première fois en plusieurs décennies une organisation de défense ».

Il a clarifié son message en ajoutant : « Aujourd’hui, nous avons une force avec une organisation à des fins nationales, basée sur un système de conscription, et une autre à des fins internationales, basée sur les unités permanentes.

« Nous allons réformer notre défense en partant des leçons apprises de notre position au rang des premières nations dans le Groupe de combat nordique. Nous aurons à l’avenir une défense basée sur un groupe de combat.

« Nous avons bâti le Groupe de combat nordique ensemble. Nous sommes en Afghanistan avec la Finlande. »

On a vu que l’Afghanistan n’était pas la seule raison de l’intensification de la militarisation de la Suède et de son intégration aux structures de l’OTAN lorsque Tolgfors a dit au sujet des exercices Loyal Arrow en juin : « La Russie a certainement haussé le ton ces dernières années [...]. »[18]

Deux jours plus tard il s’est rendu au quartier général de l’OTAN à Bruxelles pour y rencontrer Jaap de Hoop Scheffer et « informer le secrétaire général de la transformation prochaine des capacités de défense de la Suède, pour rendre les forces suédoises plus efficaces, plus déployables et plus aptes à mener des opérations internationales. »[19]

Quatre jours avant le début des exercices de guerre Loyal Arrow, l’ambassadeur de la Suède en France, Gunnar Lund, « parlant au nom du ministre des Affaires étrangères de la Suède Carl Bildt », a encouragé l’utilisation d’un contingent de cinq pays nordiques des groupes de combat de l’Union européenne (qui agirait sous la conduite de l’OTAN par l’entremise du Berlin Plus et d’ententes connexes) lorsqu’il a dit : « Du côté militaire, j’aimerais attirer votre attention sur l’utilisation de groupes de combat, un outil qui pourrait s’avérer très utile pour appuyer la paix et la sécurité internationales. »

Le gouvernement suédois a dit regretter que l’UE n’ait employé plus tôt le Groupe de combat nordique (avec des forces de la Suède, de la Finlande, de la Norvège, de l’Islande et de l’Estonie) et n’ait pas « donné feu vert à son envoi au Tchad et en République centrafricaine l’année dernière. »[20]

(La Suède, la Finlande et l’Irlande sont trois des cinq pays encore neutres nominalement, les deux autres étant la Suisse et l’Autriche. Les cinq ont maintenant déployé des contingents militaires de diverses grandeurs pour servir dans la Force internationale d’assistance et de sécurité en Afghanistan sous la conduite de l’OTAN. En Suisse, un groupe militant pour la paix, Suisse sans Armée, qui « accuse le gouvernement de chercher à diriger la Suisse neutre vers l’alliance militaire qu’est l’OTAN », a récemment présenté au parlement fédéral une pétition de plus de 100 000 signatures, le nombre requis pour déposer un projet de loi, contre le projet d’achat de nouveaux chasseurs pour assurer l’interopérabilité de l’OTAN.)


Une frontière de 1 300 km avec la Russie : La Finlande intégre l’OTAN


Le mois dernier il y a eu en Finlande une rencontre des ministre de la Défense des pays nordiques (Suède, Finlande, Danemark, Norvège et Islande, qui n’est pas la même chose que le groupe ministériel de la Défense des pays nordiques et baltes) où les ministres des cinq pays ont « discuté des développements en matière de sécurité dans le nord de l’Europe et échangé les points de vue sur les processus de transformation de la défense nationale en cours » et « évalué les défis communs en Afrique et en Afghanistan ».

« Les ministres ont discuté des développements dans le Grand Nord et des possibilités d’une coopération nordique dans la région.

« Ils ont également analysé les possibilités de rehausser la coopération nordique dans le mer Baltique. »[21]

La réunion a eu lieu un peu après que « l’ex-ministre des Affaires étrangères de la Norvège Thorvald Stoltenberg [...] a conclu dans un rapport sur la coopération de défense nordique que les cinq pays nordiques doivent renforcer leur coopération de sécurité dans l’Arctique [...]. »[22]

Moins d’une semaine plus tard des pilotes de l’armée de l’air des États-Unis étaient en Finlande pour entraîner des pilotes finlandais dans la procédure de ravitaillement en vol comme on en utilise dans les missions et opérations militaires à long cours.

Selon l’officier des opérations pour le 21e Escadron de combat de l’armée de l’air de la Finlande, « un capitaine qui a demandé l’anonymat en raison de la politique gouvernementale », les exercices d’une semaine avec la participation de Hornets F-18 de la marine et d’un Stratotanker KC-135 de l’armée de l’air ont « aidé l’escadron, et tout le service, à satisfaire à un critère établi par le gouvernement pour pouvoir être déployé à l’extérieur de la Finlande pour soutenir les forces de l’OTAN. Bien que la Finlande ne soit pas membre de l’OTAN, elle fait partie du programme du Partenariat pour la paix de l’alliance, que soutient également l’armée de l’air des États- Unis en Europe (USAFE).

« Cela nous ouvre les yeux sur un champ d’opération beaucoup plus étendu. »

Le rapport duquel est tirée cette phrase informe les lecteurs que « c’est la première fois que l’armée de l’air des États-Unis en Europe déploie un équipe d’avion-citerne en Finlande pour une opération de ravitaillement en vol ».[23]

Le 25 mai dernier, le ministre finlandais du Commerce et du Développement, Paavo Vayrynen, du Parti du Centre, a dit que le partenaire de son parti dans la coalition au pouvoir, le Parti de la coalition nationale, « a mené une campagne soutenue pour créer une opinion publique favorable à l’adhésion à l’OTAN ».[24]

Des initiatives semblables, concertées et secrètes, pour entraîner des pays dans l’OTAN contre le gré de la majorité de leur population ont lieu en Suède et à Chypre, entre autres.

Du 1er au 4 juin, le Commandement allié Transformation (ACT) de l’OTAN, basé à Norfolk en Virginie, et les Forces de la défense de Finlande ont participé à un portail d’éducation et de formation des partenaires de l’OTAN (NPETN) à Helsinki.

Un colonel de l’armée de l’air de la Turquie assigné au NPETN a décrit le programme comme étant « essentiellement un réseau humain qui offre un forum aux membres, incluant le Collège de la Défense et le Centre de guerre interarmées et le Centre de formation interarmées de l’OTAN, l’École de l’OTAN, l’École des systèmes de communications et d’information, le Centre de formation opérationnelle d’interdiction maritime et les Centres d’excellence de l’OTAN et les centres d’éducation et de formation militaires de l’OTAN et des pays partenaires ».[25]

La conférence de trois jours n’était cependant pas une affaire bilatérale entre les quartiers généraux de l’OTAN aux États-Unis et en Finlande, puisque des pays de pas moins de cinq continents y ont participé.

« Pour la première fois de l’histoire de la conférence, un représentant de l’Australie, un pays contact de l’OTAN, participera aux discussions. »

Le représentant de la Turquie à l’OTAN précité a dit : « La conférence nous donne l’occasion d’atteindre nos objectifs parce que nous aurons plus de contribution de nos pays partenaires, des représentants de l’OTAN, du Partenariat pour la paix, du Dialogue méditerranéen et de l’Initiative de coopération d’Istanbul, de Pays Contacts. »[26]

Avec les 28 pays membres à part entière de l’OTAN, les 25 candidats du Partenariat pour la paix, les sept membres du Dialogue méditerranéen, les six de l’Initiative de coopération d’Istanbul (le Conseil de coopération du golfe Persique) et plusieurs pays contacts comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et la Corée du Sud, cela représente au total près du tiers des 192 pays du monde.

Le jour où la Conférence de l’OTAN s’est terminée, dans la capitale finlandaise, la police de ce pays a arrêté six militants pour la paix pour avoir peint des symboles de l’OTAN en rouge(-sang) sur les murs du quartier général du Commandement de la Défense finlandaise à Helsinki.

Le groupe Muurinmurtajat a émis un communiqué dans lequel il affirme avoir « voulu attiré l’attention sur le travail pratique qui se fait pour rapprocher militairement la Finlande de l’OTAN au Commandement de la Défense ».[27]

Quatre jours plus tard, l’Agence de consultation, de commandement et de contrôle de l’OTAN (NC3A) a signé un protocole d’entente avec la Finlande sur la technologie de la défense.

« La Finlande participe depuis longtemps au programme du Partenariat pour la paix de l’OTAN et a une solide histoire de contribution aux missions et exercices de l’OTAN.

« La Suède fut le premier partenaire à signer une entente semblable avec la NC3A en 2007. »[28] Le même jour, les forces armées finlandaises ont commencé « leur plus grand exercice militaire en plusieurs décennies ».

Maanvyory 2009 (raz-de-marée 2009) comprend la participation de « 18 000 militaires, dont 7 000 réservistes des trois branches du service ».[29]


La Norvège : L’armée de l’OTAN entre dans l’Arctique


Le 2 juin on a annoncé que la Norvège déplacera le quartier général de son Commandement opérationnel du sud du pays, dans le nord de Stavanger, à Reitan, à l’extérieur de Bodo, « faisant ainsi de la Norvège le premier pays à déplacer son commandement militaire dans l’Arctique ».

« Ce déplacement correspond au déplacement de l’attention du gouvernement vers les régions du Nord. Avec son nouvel emplacement à l’intérieur du cercle polaire, le commandement opérationnel suprême de la Norvège sera directement en contact avec toutes les questions concernant le Grand Nord. »[30]

Lors d’une rencontre des parlementaires de l’OTAN à Oslo du 22 au 26 mai, le secrétaire général de l’OTAN Jaap de Hoop Scheffer a eu des entretiens avec le premier ministre Stoltenberg, le ministre des Affaires étrangères Store et le ministre de la Défense Strom-Erichsen et une audience avec le roi Harald V. « Les discussions ont centré sur les plans de l’OTAN après son sommet, y compris la mise à jour prochaine du Conseil stratégique de l’Alliance, les relations avec la Russie et les nouveaux défis de sécurité des alliés. »[31]

À la même rencontre des parlementaires de l’OTAN, des membres du cabinet norvégien ont dit aux participants que « l’OTAN devrait accroître son rôle dans le Grand Nord », tandis que le secrétaire d’État à la Défense Espen Barth Eide a insisté pour que « la prochaine réorganisation de la structure de commandement de l’OTAN tienne compte du Grand Nord [...]. »[32]

L’ambassadeur de la Norvège à l’OTAN, Kim Traavik, a accompagné les ambassadeurs de cinq confrères de l’OTAN dans un « voyage d’étude » dans le nord du pays après la rencontre des parlementaires pour inspecter le site prévu du future conflit.

Une semaine auparavant, la ministre de la Défense de la Norvège Anne-Grete Strom-Erichsen « a souligné l’importance de formuler une position commune sur les questions de défense et de sécurité concernant le Grand Nord. La ministre a particulièrement insisté sur la nécessité de “rehausser la pertinence de l’OTAN”. À la lumière de la récente poussée de la Russie sur le plan militaire et économique dans l’océan Arctique, Strom-Erichsen voit une source d’inquiétude potentielle de déstabilisation dans la région. »[33]

Dans ses propres mots :

« L’Alliance est au coeur de la stratégie de sécurité et de défense de tous les États de l’océan Arctique sauf un. Elle n’a donc pas le choix que de définir son rôle dans la région. Le défi sera de formuler une politique qui répond au intérêts fondamentaux de sécurité de l’Occident [...]. »[34]

Le Commandement allié Transformation, de l’OTAN, effectue une démonstration d’interopérabilité de coalition (CWID) à Lillehammer, en Norvège, du 1er au 26 juin « avec un accent particulier sur ce qui sera déployé dans des opérations menées par l’OTAN comme une riposte de l’Article 5, la Force internationale de sécurité et d’assistance (ISAF), Active Endeavour et la Force du Kosovo ou au sein d’une Force de réaction de l’OTAN (NRF) [...]. »[35]

Une riposte de l’Article 5 est une invocation de la cause sur l’aide militaire collective de l’OTAN, comme cela se fait depuis près de huit ans avec la guerre en Afghanistan.

Le 16 juin on rapportait que les exportations d’armements de la Norvège avaient atteint un record et que « la majeure partie des exportations de matériel de défense norvégiennes se font vers les pays membres de l’OTAN ainsi que la Suède et la Finlande ».[36]


Nouveaux empiétements sur la Russie : L’OTAN et la mer baltique


On rapportait à la fin du mois dernier que l’OTAN continuera ses patrouilles aériennes en rotation au-dessus de l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie au moins jusqu’en 2020.[37] Comme l’ont souligné des représentants russes, les avions de guerre de l’OTAN qui y participent sont à cinq minutes de vol de Saint-Pétersbourg, la deuxième plus grande ville de la Russie.

Les exercices multinationaux de la Force de réaction Baltic Eagle de l’OTAN (NRF-14) ont lieu du 2 au 18 juin dans la Zone militaire Adazi, en Lettonie, pour préparer le Bataillon balte de la Lettonie et les forces armées estoniennes et lituaniennes « à tester le niveau de préparation au combat de l’unité ».

« Selon le scénario de l’exercice, les troupes seront déployées dans la région de conflit militaire et se livreront à des opérations de grande envergure. [...] Une quantité importante d’armes et d’équipements modernes, incluant des missiles antichar guidés Spike, des véhicules lourds multifonctionnels 8×8 SISU modernes, des transporteurs de personnel blindés SISU et des fusils d’assaut G36, sera utilisée durant l’exercice [...]. »

Le Bataillon balte est une composante de la Force de réaction de l’OTAN qui, elle, est « une force très préparée et technologiquement avancée de l’Alliance comprenant des composantes terrestres, aériennes, maritimes et spéciales pouvant être déployées rapidement au besoin. Elle est autonome et capable d’accomplir des missions partout dans le monde dans n’importe quel type d’opérations. »[38]

Durant la même période la marine américaine a dirigé les exercices annuels Baltic Operations (BALTOPS) dans la région.

« Les forces maritimes de 12 pays participeront au plus grand exercice naval multinational cette année dans la mer Baltique du 8 au 19 juin.

« L’exercice Baltic Operations (BALTOPS) est un événement annuel qui vise à améliorer l’interopérabilité et la coopération des alliés régionaux » et cette année il comprend des forces navales des États-Unis, de l’Allemagne, du Danemark, de la Grande-Bretagne, de l’Estonie, de la Finlande, de la France, de la Hollande, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Pologne et de la Suède. »[39]

Y participent le contre-amiral américain John N. Christenson, commandant du 12e Groupe d’intervention porte-avions, et le contre-amiral suédois Anders Grenstad, commandant du Commandement de la composante maritime et l’« équivalent suédois du chef des opérations navales de la marine américaine ».[40]

Cinq jours avant le début des opérations BALTOPS 2009, le USS Mount Whitney (le navire amiral de la 6e Flotte de la marine américaine et le navire de commande et de contrôle du commandant du Commandement interarmées de Lisbonne et de la Force de frappe de l’OTAN, déployée contre la Russie dans la mer Noire après la guerre d’août dernier dans le Caucase) est arrivé près des côtes de la Lituanie et a reçu l’expatrié américain et actuel président de la Lituanie Valdas Adamkus.

Ce dernier s’est servi de l’occasion pour affirmer : « Au nom de toute notre nation, la présence du Mount Whitney est significative pour tout le pays. Elle fait preuve de respect, apporte une force et conviction additionnelles pour combattre pour leur engagement, mais surtout la solidarité de la communauté de l’OTAN. »

Ce à quoi le commandant américain a répondu : « Je désire remercier publiquement la Lituanie pour son [sic] appui au Kosovo, en Irak et surtout en Afghanistan. »[41]


La marine et l’armée de l’air de l’Allemagne retournent dans le voisinage de Léningrad


Le ministre de la Défense de l’Allemagne Franz Josef Jung a fait une tournée des pays baltes la semaine dernière et s’en entretenu avec ses homologues estonien, lettonien et lituanien pour « discuter [...] de questions pressantes au sein de l’OTAN et de l’Union européenne » et pour « renforcer les bons rapports de sécurité avec les trois pays baltes ».[42]

Des avions allemands vont prendre en charge la patrouille balte de l’OTAN plus tard cette année, ce qui ravivera à coup sûr des souvenirs chez les Péterbourgeois assez vieux pour avoir survécu le siège de 900 jours de la ville lorsqu’elle s’appelait Léningrad.

Comme le fera aussi l’arrivée récente de la marine allemande. « Un navire-atelier auxiliaire, sur la dizaine d’unités allemandes, apporte un soutien à plus de 40 navires alliés participant aux exercices Baltic Operations 2009 ici [...]. »[43]


La Pologne : Base principale de l’OTAN dans la mer Baltique


À la mi-mai, un haut représentant de la défense polonaise a déclaré que « la Pologne s’attend à ce qu’une batterie de missiles américains Patriot soit déployé sur son sol en 2009 peu importe que le président Barack Obama choisisse ou non d’aller de l’avant avec les plans de défense antimissile en Europe » et a enjoint l’OTAN « de ne pas négliger les dangers potentiels de sécurité plus près d’elle en Europe et [...] exprimé la disposition [du gouvernement polonais] à accueillir une infrastructure de l’alliance. »[44]

Washington n’a pas tardé à lui rendre la pareille : « Le département d’État des États-Unis a confirmé que la batterie de missiles Patriot sera déployée en Pologne quoi qu’il advienne des plans du système de défense antimissile. »[45]

Trois jours plus tard le Financial Times rapportait qu’en rapport avec le stationnement de missiles Patriot en Pologne par le Pentagone, « les pourparlers vont comme prévu sur l’achèvement des ententes finales en juillet, suivi d’un déploiement de 100-110 soldats américains et de 196 missiles avant la fin de l’année ».

Le quotidien cite le ministre adjoint de la Défense de la Pologne Stanislaw Komorowski qui dit : « Ce sera la première fois que des soldats américains sont stationnés en sol polonais, à l’exception de ceux qui sont venus sous commandement de l’OTAN, prendre part à des exercices, par exemple. [...] Ce sera symbolique pour la Pologne. »[46]

Au début du mois de juin le premier ministre polonais Donald Tusk affirmait « que la Pologne n’a pas changé d’avis concernant le bouclier antimissile américain »[47], en particulier le stationnement de 10 missiles intercepteurs basés au sol à Redzikowo, dans le nord de la Pologne, jadis le site d’une base aérienne de la Luftwaffe de l’Allemagne nazie, un autre parallèle historique qui devrait inquiéter tout Russe informé et sensé.

Vers la fin de la semaine dernière le porte-parole du gouvernement polonais Pawel Gras a dit que « l’accord bilatéral sur le déploiement du bouclier anti-missile parrainé par les États-Unis en Pologne prévoit la livraison d’une batterie prête à au combat » et que les missiles américains Patriot seraient « armés et stationnés en permanence ».[48]

Le même jour le ministre de la Défense de la Pologne Bogdan Klich « a annoncé que l’OTAN établira le Centre de commandement de combat interarmées à Bydgoszcz, dans le nord de la Pologne, suite à une décision des ministres de la Défense à une réunion de l’OTAN à Bruxelles ».[49] Le Centre de commandement de combat interarmées s’ajoutera au Centre de formation interarmées de l’OTAN déjà à Bydgoszcz.

La réunion des ministres de la Défense de l’OTAN a eu lieu à Bruxelles le 11 juin et réunissait les chefs de la défense des 28 pays membres et 22 pays partenaires de l’OTAN. Les chefs de cinquante armées nationales ont discuté de la guerre en Afghanistan, de l’occupation de la province serbe le Kosovo, d’opérations navales près des côtes de la Somalie et du conflit qui oppose la Géorgie et la Russie dans le sud du Caucase.

En plus des échanges des chefs de la cinquantaine de pays sur les opérations militaires, « les membres du Groupe de planification nucléaire se sont consultés sur plusieurs questions importantes relatives à la politique nucléaire de l’Alliance ».[50]

La composante centrale du nouveau Concept stratégique de l’OTAN pour le XXIe siècle en voie de préparation est la continuation et l’intensification de l’avancée de l’alliance vers l’Est, et la Pologne est prévue être le lieu d’une bonne partie de ses déploiements militaires et infrastructures.

Le ministre polonais de la Défense « a souligné le fait que l’OTAN a décidé d’investir de façon importante dans la Pologne en modernisant son infrastructure militaire, y compris les bases aériennes et maritimes ».

Les bases maritimes seront dans la mer Baltique et les bases aériennes à une bonne distance de frappe de la Russie et de ses deux plus grandes villes, Moscou et Saint-Pétersbourg.

Le ministre de la Défense a donné quelques précisions sur les plans arrêtés par l’OTAN jeudi dernier, disant que « l’Alliance a décidé d’ouvrir une nouvelle cellule de l’OTAN, un nouveau régime interarmées au sein de l’OTAN. Selon cette décision, les commandements de trois régiments seront situés à Bydgoszcz. »

« À Bydgoszcz, nous aurons les commandements permanents du bataillon et d’autres composantes : un des six modules interarmées mobiles, une composante de sécurité et des opérateurs de logistique et de soutien. »[51] L’unité stationnée en Pologne sera composée d’environ 200 soldats de l’OTAN.

Plusieurs jours auparavant Klich avait invité les pays baltes, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, ainsi que l’Ukraine, voisin de la Russie, à participer à une brigade d’expédition internationale collective, pour de prétendues opérations de maintien de la paix.

« Le ministre polonais de la Défense [...] a dit que les pourparlers ont porté sur la coopération de l’Ukraine avec l’OTAN et l’Union européenne et sur le rôle de ces pays dans les opérations militaires, y compris la participation de militaires ukrainiens aux opérations en Afghanistan. [...] Les partis ont également discuté de l’aide à l’Ukraine dans ses efforts pour adhérer à l’OTAN. [...]

« Les ministres ukrainien et polonais de la Défense Yuriy Yekhanurov et Bogdan Klich ont invité les pays baltes à se joindre à l’initiative sur la formation d’une brigade conjointe de maintien de la paix. »[52]


La première guerre américaine contre la Russie dans l’Arctique : Leçons apprises et leçons non apprises


Du 11 au 21 mai, l’OTAN a tenu ses exercices de guerre annuels Joint Warrior, le plus grand exercice militaire en Europe, près des côtes de l’Écosse dans la mer du Nord, qui est reliée à la mer de Norvège limitrophe à l’océan Arctique.

« Plus de 20 navires de guerre, 75 aéronefs et des centaines de militaires ont été mis à l’épreuve par différents scénarios », dont un dans lequel « un groupe de 33 navires et des marins français ont été envoyés dans la Zone de conflit nordique fictive pour arraisonner les “Draconiens” qui harcelaient “les Calédoniens et les Avaloniens”.

« Des soldats, marins et membres d’équipage aérien du Danemark, de la Hollande, de la Belgique et des États-Unis y ont participé. »[53]

Selon la même sourse, les exercices Joint Warrior à l’automne prochain seront rallongés de deux à trois semaines cette année.

Pour ce qui est de la participation des forces américaines aux exercices du mois dernier, « le USS Arleigh Burke (DDG 51), le USS Porter (DDG 78), le USS Philippine Sea (CG 58), le USNS Kanawha (T-AO 193) et le COMDESRON 24 ont pris part à l’engagement du scénario, en plus de vassaux de neuf autres membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Les exercices [Joint Warrior] sont censés améliorer l’efficacité et la préparation au combat de la flotte autant pour la marine américaine que pour les marines alliées. »[54]

À l’autre bout de l’Arctique, du 15 au 26 juin les États-Unis mèneront l’opération Northern Edge 2009 en Alaska avec la participation de « plus de 200 aéronefs, incluant des B-52, des F-16 et des hélicoptères Blackhawk. [...] En plus, le USS John C. Stennis et son groupe d’intervention porte-avions seront dans le golfe de l’Alaska durant les exercices. Le super porte-avions à propulsion nucléaire a une flotte de plus de 70 aéronefs et un équipage de 5 000 marins. »[55]

Dans une critique d’un documentaire parue dans un journal de l’État du Michigan le 28 mai on trouvait le commentaire suivant sur une unité militaire américaine déployée dans la région russe de l’Arctique aux derniers jours de la Première Guerre mondiale :

« Quelques 5 500 soldats furent envoyés à Arkhangel’sk, en Russie, près du cercle polaire, dans le cadre de l’expédition Polar Bear en septembre 1918, deux mois avant la signature de l’armistice qui allait mettre fin à la guerre. L’expédition fut mise en branle après la Révolution russe de 1917, lorsque la Russie signa un accord de paix séparé avec l’Allemagne et se retira de la guerre.

« À la demande insistante de Winston Churchill, qui était alors au War Office britannique, le président Woodrow Wilson [...] accepta de contribuer des troupes pour soutenir l’armée Blanche anticommuniste. Les Américains et quelques Canadiens, qui croyaient se diriger vers la France, furent placés sous commandement britannique. »

Le sénateur Carl Levin était présent au visionnement du document et a dit à l’assistance : « Il y a des leçons à tirer de l’histoire, il y a des leçons à tirer ici. [...] La leçon est que nous devons être clairs dans notre mission. »[56]

Il y a en effet des leçons à tirer. Les troupes américaines combattirent en sol russe et aboutirent du côté des vaincus. Ce n’est pas une leçon que Levin et les dirigeants politiques et militaires des pays de l’OTAN ont apprise et ils risquent de répéter l’erreur sur une échelle encore beaucoup plus grande et dangereuse.

Notes


1.(liens voir sur marc fievet)

Article publié sur le site Mondialisation.ca

http://www.marcfievet.com/article-34307253.html



embleme_usa


A Monsieur le Président de la République de Russie

publié par babelouest (crisonnier) Avant-hier 07H46


(lettre ouverte fictive)

Cher Dmitri Anatolievitch, aidez-nous à nous protéger des ambitions de Washington. Votre grand pays, traditionn

ellement très proche du nôtre, a bien repris ses marques depuis la chute du régime soviétique. Ensemble, et avec l’aide d’autres pays européens, nous pouvons faire pièce à la politique constamment hégémonique du pygargue à tête blanche qui s’est niché à Washington. Cependant, dans notre propre entourage, il sera nécessaire d’écarter un président qui ne jure que par son ami George Walker, même si celui-ci n’est plus à la Maison Blanche.

On le sait, certains gouvernements à l’est de l’Europe officielle ont eux aussi un faible depuis longtemps pour ce pouvoir d’outre-Atlantique, dont ils attendent beaucoup - à tort, j’en suis persuadé - et pour lequel ils sont prêts à bien des compromissions. La partie est donc loin d’être gagnée, de créer un simple rééquilibrage des influences.Le passé l’a montré, particulièrement en Amérique du Sud : certains organismes US n’hésitent pas à aller jusqu’à l’assassinat pour conserver une mainmise sur un Monde, dont ils ne doutent aucunement qu’il leur appartient.


Il ne s’agit pas du tout de s’attaquer aux Etats-Unis, bien entendu, mais de les empêcher de s’attaquer aux autres nations. Une guerre est actuellement en plein développement ; mais comme il s’agit essentiellement d’une guerre économique, les journaux n’en font guère état. Les événements du Honduras sont cependant là pour nous rappeler que la plus petite tentative de sortir de leurs griffes est punie. La propagande montrant Manuel Zelaya comme un dictateur bat son plein, malheureusement largement relayée par la presse européenne. On peut d’ailleurs rapprocher ce coup d’Etat et sa représentation médiatique du conflit entre Mikheïl Saakachvili et vous-même, où il fut bien difficile de contrer ceux qui vous présentaient comme l’agresseur. Ou des difficultés que connaissent les Chinois avec une propagande musclée pour l’indépendance du Tibet ou du Xinjiang.

Pour résumer, il serait bon de ressortir un vieux slogan, dont l’avantage est de dire en peu de mots ce qui plombe les relations mondiales : " US go Home ". - BO


http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5167





Dick_Cheney_at_the_2003_State_of_the_Uni

Halliburton, DFick Cheney: Pouvoirs et secrets, hier et aujourd'hui


Le dimanche 12 juillet 2009, le New York Times a dévoilé, dans un article de Scott Shane, que le vice-président des Etats-Unis, à l’époque de George W. Bush, Dick Cheney, avait exigé que la Central Intelligence Agency(CIA) n’informe pas le Congrès (Sénat et Chambre des représentants) de l’existence d’un «programme secret» de lutte contre le terrorisme.

Le secret entourant ce programme, à sa façon, révèle son importance. Les éléments les plus visibles sont apparus au grand jour avec: le «camp de prisonniers» de Guantanamo ; la prison et camp d’interrogation, donc de torture, de Bagram (aéroport de Kaboul) ; la pratique de transferts de prisonniers à l’échelle internationale avec la complicité de divers gouvernements (parmi lesquels le Conseil fédéral helvétique).

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5197 


Gaza ou Irak: Uranium appauvri
et ses conséquences



(Extraits) Si on se fie aux informations provenant de rapport sur l'Irak, les risques pour la population de Gaza sont énormes. Le blocus imposé à cette population risque en effet d’empirer une situation qui est déjà inacceptable.

Un article dont je publie quelques extraits ne devrait pas nous faire oublier que la population palestinienne a toujours besoin de notre soutien, Victime qu'elle est, de l'indifférence de nos médias.

Les habitants de Gaza subiront-ils le même sort que
les habitants de Bassora ?

de Peter Eyre - Palestine Telegraph
Extrait

arton17.jpgL’histoire de l’uranium est tellement horrible qu’il est extrêmement difficile à qui que ce soit de l’affronter... Nous avons vu et entendu tant de tristes histoires de victimes d’armes à base d’uranium, dans tant de théâtres d’opérations — guerre des Balkans, Koweït, Irak, Afghanistan, Liban, Gaza, et à présent peut-être le Pakistan.

Mais est-ce que nous comprenons réellement les conséquences de ces armes maléfiques qui sont fabriquées aux États-Unis et utilisées par toutes les forces de l’OTAN et d’Israël?

400-2-11.jpgIl faut bien comprendre que sur tous les théâtres d’opérations cités plus haut, la contamination à l’uranium a affecté non seulement leurs propres forces militaires OTAN/IDF, mais aussi les civils innocents dans les zones respectivement ciblées et les régions avoisinantes (y compris Israël lui-même). C’est la nature indiscriminée de ces armes et le fait que leur contamination associée a la propriété de franchir de grandes distances, qui permettent de les classer dans la catégorie des actes les plus abominables contre l’humanité.

Armes_chimiques_-28e4c.jpgLes terribles conséquences de l’uranium appauvri ont été mises à la disposition des médias par un certain Dr Leonard Dietz qui avait travaillé pour le Knolls Atomic Power Laboratory pendant 28 années.

Après la Guerre du Golfe en 1991, le Dr Dietz a fourni au Congrès l’aide de la physique concernant des particules d’uranium en suspension provenant de munitions à l’uranium appauvri, ainsi qu’à des écologistes et à des chercheurs qui étudiaient la dispersion et les risques sanitaires de ces particules radioactives. Il a produit un rapport extrêmement intéressant intitulé : « Contamination de Vétérans de la guerre du Golfe et d’autres par l’UA ».

Dans son résumé il déclarait : « Nous développons une information générale sur l’uranium appauvri (UA) pour décrire un modèle physique sur la manière dont un grand nombre de combattants non protégés de la Guerre du Golfe sur les champs de bataille du Koweït et de l’Iraq ont facilement pu absorber de dangereuses quantités d’UA dans leur corps ». Il en donne l’analyse suivante : « Les radiations alpha, bêta et gamma produisent les mêmes effets biologiques sur les cellules et les organes, et beaucoup des dommages de ces radiations sur les tissus corporels peuvent s’accumuler pendant le temps de l’exposition. C’est pourquoi il semble raisonnable que non seulement l’irradiation permanente des tissus corporels par des particules alpha de l’U-238, mais aussi les particules d’énergie bêta et les rayons gamma de ses descendants de désintégration Th-234 et Pa-234, doit être pris en considération dans l’évaluation des risques potentiels de cancer et de dommages génétiques ».

http://sergeadam.blogspot.com/


NOM-t-te-mort.jpg 
Les USA sont au bord du gouffre

Leur chute est programmée pour entrainer le monde dans un chaos propice à l'instauration du NOM.

Seules les insurrections des Peuples peuvent les faire échouer.
Malheureusement, les Peuples n'ont plus la volonté et le courage de se révolter.
 
Ci-dessous un de mes textes publié maintes fois sur Internet :
 
Les Pouvoirs 
 
Tous les Pouvoirs craignent deux choses :
- perdre la maîtrise des Peuples,
- perdre le Pouvoir.
Donc tout est fait pour que les Peuples soient soumis par tous les moyens.

Quelques soient le lieu et l'époque où nous tournons nos regards, nous constatons que :
- la politique,
- la religion,
- l'argent,
sont les trois poubelles de l'Histoire.

Tous les Pouvoirs sont manipulateurs.
Nous voyons les Marionnettes, mais pas Ceux qui tirent les ficelles.
Certes, nous les connaissons quand même un peu . . . 
Mais nous sommes bien peu nombreux, faibles, dispersés.
Faire le Don Quichotte ne fait pas avancer les choses.
Il faudrait fédérer les gens lucides et incorruptibles (si, si, il y en a encore) pour organiser un Contre-Pouvoir. Vaste programme pratiquement irréalisable.
Dès qu'une structure humaine cherche à réaliser ce programme, aussitôt, elle est surveillée, infiltrée, manipulée à son tour.
Alors que faire ?
 
Observeur


Pandémie de cynisme:
Ce que l'on ne nous dit pas sur la Grippe A.
extrait:
Ce que l’on ne vous dit pas …
sur la grippe A
Extrait :
Voilà, nous y sommes. Les puissants de ce monde ont mis la
planète et les peuples sur les genoux, toutes les alarmes sont au
rouge, alors il ne leur reste qu’une solution pour ne pas affronter
la révolte qui gronde : le coup de force. Mais il ne doit pas y
ressembler.
Depuis un moment, ils tentent de nous persuader que nous
sommes menacés par une terrible pandémie de grippe qui risque
de décimer des millions de personnes. Terroriser les petits
enfants pour qu’ils acceptent ce qu’on va leur infliger : interdiction
de circuler, présence de l’armée sur tout le territoire, loi
martiale, vaccination obligatoire, etc…?
Il suffit de regarder ce qu’ils font depuis quelques mois pour se
convaincre qu’ils ne reculeront devant rien. Et nous ?
Ce bulletin est rédigé et diffusé par des citoyens soucieux de
l’avenir des générations futures.

http://www.monde-solidaire.org/spip/IMG/pdf/Bulletin_numero_special_-Juin_2009.pdf
 


acc_2-25.gif http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-34343194.html

et aussi:

Pas de remise de peine pour Salah Hamouri. La justice militaire israélienne a rejeté, dimanche, la demande de libération anticipée de ce jeune Franco-Palestinien de 24 ans, condamné, sans aucune preuve matérielle, à sept ans de prison pour son appartenance au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et un projet d’attentat contre le rabbin extrémiste Ovadia Yossef. La Commission des recours a estimé que Hamouri ne pouvait bénéficier d’un allégement de peine en raison de son statut de «récidiviste». De père palestinien et de mère française, Hamouri, résident de Jérusalem-Est, avait déjà été emprisonné cinq mois pour avoir collé des affiches anti-israéliennes, puis quatre mois parce qu’il se trouvait chez un ami recherché par l’armée. La commission, qui siégeait à la prison de Gilboa, a refusé que le consul-adjoint français assiste à l’audience. Le comité de soutien français de Salah Hamouri reproche à Nicolas Sarkozy de n’être jamais intervenu personnellement pour défendre ce «prisonnier politique» français, libérable fin 2011.

http://www.juif.org/go-news-103903.php


MoDIFI%C3%89.jpg

Iran-Irak dans le mire:
Vers une contre-révolution


De: Claude Jacqueline Herdhuin **

http://sergeadam.blogspot.com/






Capture d'écran du site Internet du quotidien espagnol El País.VALLS....

On croyait la fièvre à peu près retombée au PS, après le psychodrame causé mi-juillet par l’ultimatum lancé par Martine Aubry au remuant député Manuel Valls. Voilà que celui-ci en a rajouté une louche, dans El País.

On y découvre le député-maire d’Evry (Essonne), bâillonné, un large scotch noir en croix, sur la bouche. La première secrétaire du PS, qui l’avait sommé de cesser ses critiques à l’encontre du PS ou de le quitter, appréciera.

Dans l’entretien qu’il a accordé dimanche au quotidien espagnol, il revient sur son vif échange de lettres avec Aubry, assurant qu’il ne s’attendait pas à ce recadrage. Une initiative grave, selon lui: «Jamais dans l’histoire du parti, un premier secrétaire n’a envoyé à un autre responsable socialiste un tel message», souligne-t-il, rappelant qu’à l’Assemblée nationale, il a toujours obéi aux consignes de vote données par le groupe socialiste, même s’il n’était pas d’accord.

(..)
http://www.juif.org/go-news-103903.php 





 

Grippe A (H1N1) : Comment les Britanniques
envisagent de faire mourir les malades

28 juillet 2009 - 21:00


28 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) – Le quotidien britannique Mail on Sunday du 27 juillet s’est intéressé au plan anti-pandémique développé par les services de santé outre-Manche. Sous le titre éloquent « Les médecins devront jouer ‘à Dieu’ pour décider qui vivra ou mourra quand la grippe fera déborder notre système de santé », le journal décrit la démarche envisagée par les Britanniques pour imposer, en profitant de la crise autour de la grippe porcine, une politique de triage humain et d’élimination des plus faibles digne des Nazis.

 

Présenté comme un simple plan de contingence, le rapport du ministère britannique de la santé Pandemic FluManaging Demand and Capacity in Health Care Organizations (Avril 2009) décline les étapes dans le rationnement des soins hospitaliers si la grippe devient sévère.

 

Le Mail affirme que « si la moitié de la population est infectée, 6600 patients par semaine entreront en compétition pour à peine 4000 lits dans les unités de soins intensifs. A peu près 85% de ces lits sont déjà remplis par les accidentés provenant des urgences. Pour attribuer des respirateurs artificiels, des lits et des équipes compétentes pour les soins intensifs, il va falloir « noter » les patients en fonction de leur santé ainsi que la gravité de leur état. »

 

Le journal écrit sans broncher que « ceux qui ne mériteraient pas de traitement subiront un ‘triage inversé’, c’est-à-dire qu’on leur retirera les respirateurs artificiels et qu’on les laissera dans des ‘mouroirs’ avec des anti-douleurs pour soulager leur souffrance. Des malades frappés d’affections chroniques, ou des gens en phase finale avec le cancer, avec une défaillance du cœur, des poumons ou du foie – ainsi que tous ceux qui risquent de ne pas survivre même avec un traitement — ne recevront pas de place dans une unité de soins intensifs ». Le Dr Carl Waldmann, qui préside la Société des soins intensifs en Angleterre a commenté le rapport en disant que « même si on doublait le nombre de lits en soins intensifs, avec un niveau de pandémie qu’annonce ce rapport, on sera rapidement en manque. Personne n’y pense, et heureusement on est encore loin d’une telle situation. Cependant, l’éthique de la chose reste un gros problème pour les médecins ».

 

A part la femme de Tony Blair, l’Angleterre doit également confronter une « alerte au Palais ». En effet, un cuisinier et un valet de Buckingham Palace ont été testés positifs avec le H1N1. Au château de Windsor, un des choristes de la Reine d’Angleterre est soupçonné d’avoir attrapé le virus. Comme quoi il faut mieux garder sa bouche fermée quand le Prince Philip est dans les parages.

 

Vidéo : non au triage humain, santé et population

 

A lire : Empêchons le retour de la grippe espagnole


http://www.solidariteetprogres.org/article5648.html 



cache-gd2_013a28b8adb05a53819630e3320d35 

Les fabricants de vaccins contre la Grippe A viennent d'obtenir... l'immunité juridique
http://www.marcfievet.com/article-34308224.html


Quelques mots sur Sarkozy...



Jamais un mandat n’aura démarré avec autant d’impopularité, impopularité initiale très vite dépassée par des mesures allant à l’encontre de tous les acquis du CNR (retraites, sécu, …..) mais aussi de ceux d’avant le maréchal (repos dominical, les partis, les syndicats, ….. l’Egalité, la Fraternité, ……. – la Liberté ayant déserté depuis longtemps le triptyque Révolutionnaire).

En somme la « Révolution Nationale », enfin réussie, là où plus personne ne l’attendait depuis 1940 et avec une poignée de vautours plus rapaces que moi (Hortefeux, Besson, Dati, Morin, … ), tous nouveaux et donc plus pugnaces que les vieux routiers des Ministères (y compris MAM, la copine à Ollier, oyé). Ils en veulent ….. car nouveaux et surtout … ambitieux, très ambitieux, plus que moi…. Heureusement j’ai Fillon !

Il suffit de constater, en parallèle de l’évolution de ma côte d’impopularité, celle de l’hyper protection de plus en plus importante de ma personne (densité de « gorilles-ninja » aux 100 ares, kilomètres de sécurité me séparant de la foule réelle – et non des ersatz triés sur le volet, ou sur le tas, parmi mes supporters dûment patentés -, nantis, …..).
suite
http://www.marcfievet.com/article-34271777.html

 



Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Etats-Unis
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 22:43
Sommaire:
Ingérence de la CIA dans les affaires françaises depuis 60 ans
Le Nouvel Ordre Mondial en images
Alain Refalo: Résistant à soutenir. Un exemple pour tous !
Résister au NOM, vivre libre ou mourir ! Par Eva R-sistons


CIA-Francr.jpg  skullnation_dees.jpg



Source : bakchich.info Bonnes feuilles / mardi 8 janvier 2008

Les belles aventures de la CIA
en France, par Vincent Nouzille

http://www.bakchich.info/article2289.html

jeudi 23 juillet 2009, par Comité Valmy


Un livre démystifiant à lire par tout miltant communiste, républicain conséquent, progressiste, anti-impérialiste, socialiste non dogmatique, gaulliste véritable... Un véritable outil de travail qui à travers l’histoire de plus de 60 ans de trahison nationale peut aider à tracer une perspective nouvelle pour la nécessaire reconquête de la souveraineté populaire et pour le rétablissement de la démocratie en France. Comité Valmy.

L’ingérence de la Central Intelligence Agency dans les affaires françaises depuis 60 ans est méconnue. Le livre du journaliste Frédéric Charpier "La CIA en France" (Le Seuil) lève un coin du voile. Extraits exclusifs et petits plus de Bakchich. Premier volet de notre série : quand la CIA finançait ses alliés anti-communistes dans les années d’après-guerre.


La Central Intelligence Agency, la principale agence de renseignements américaine, traîne une réputation sulfureuse. Et c’est souvent justifié. Depuis sa création dans le contexte de la guerre froide en 1947, elle n’a cessé d’espionner et d’intervenir, au nom des intérêts américains, aux quatre coins du monde. En France, ses ingérences sont encore méconnues. Et c’est bien le mérite du journaliste Frédéric Charpier de nous en dévoiler certains volets, dans un livre-enquête « La CIA en France, 60 ans d’ingérence dans les affaires françaises, (Le Seuil, sortie le 10 janvier) fourmillant de détails et de personnages parfois aussi inquiétants que pittoresques.


Hommes politiques, patrons, syndicalistes, intellectuels, journalistes : il est peu de milieux que les agents de la CIA en France n’aient tenté d’approcher, d’infiltrer, d’influencer de manière directe ou indirecte. Au nom de la lutte contre le communisme, ennemi suprême, les espions se sont mêlés de beaucoup de choses, souvent à tort et à travers, allant jusqu’à établir des plans secrets (le « Plan Cloven ») avec le gouvernement français en 1952 pour tenter de « liquider » le Parti communiste français.


Sans être toujours décisive, « l’ingérence » de la CIA a pu semer le trouble, déstabiliser des personnes, influencer des stratégies, financer des amis, mener une guerre clandestine, autant psychologique que politique. Le livre de Frédéric Charpier raconte quelques-unes de ces opérations clandestines, principalement celles des années d’après-guerre jusqu’aux années 70. Avec quelques jolis épisodes que vous dévoile Bakchich, en exclusivité et en plusieurs épisodes.


Un joli coup de coupe à Force ouvrière


1947. La Guerre froide bat son plein. L’URSS veut pousser ses pions en Europe, notamment en France et en Italie, où les partis communistes disposent de bases électorales et syndicales solides. Créée sur instruction du président américain Truman, la CIA entend bien contrer cette offensive. Elle envoie pour cela à Paris l’un de ses agents d’influence les plus actifs, Irving Brown, nommé officiellement délégué général pour l’Europe du puissant syndicat américain AFL (American federation of labor). C’est lui qui se charge de soutenir la scission du syndicat ouvrier CGT, dominé par les communistes, pour créer Force ouvrière (FO).

« Depuis 1946, Brown intrigue et manœuvre pour rompre l’hégémonie communiste à la direction de la CGT. Dans ce but, il appuie la fraction Force ouvrière qui s’est constituée depuis 1944, dirigée par Léon Jouhaux et surtout Robert Bothereau, un militant syndicaliste aguerri qui, depuis le 27 août 1944, siège au bureau et au secrétariat général de la CGT, réinstallée dans ses locaux historiques de la rue Lafayette. Divisée avant la guerre, la CGT s’est réunifiée lors d’une réunion clandestine qui s’est déroulée au Perreux en 1943.


Or, les anciens clivages sont toujours vivaces. Beaucoup de militants n’ont jamais admis cette réunification. Depuis décembre 1944, Robert Bothereau encadre une fraction anticommuniste regroupée autour d’un journal intitulé Résistance ouvrière, et, en septembre 1946, il suscite des groupe baptisés « les amis de FO », qui formeront bientôt Force ouvrière.


Car la scission est en route. Officiellement, Robert Bothereau défend une stratégie de reconquête de la CGT. Mais les chances que ses amis et lui puissent prendre le contrôle de l’appareil dirigeant, où ils restent minoritaires, sont minces. Officieusement, le but poursuivi est plus réaliste : entraîner dans une scission le plus grand nombre de militants de la CGT, objectif atteint à la fin de 1947.


La conférence nationale des Amis de FO se prononce le 18 décembre pour la création d’une nouvelle centrale. Bothereau remet sa démission du secrétariat confédéral de la CGT le 29 décembre 1947. Tout au long de la crise, il a chroniqué l’événement dans la rubrique « Le drame confédéral » de Force ouvrière.
Il y passe sous silence le soutien logistique et financier que les scissionistes ont reçu d’Irving Brown, mais aussi du puissant syndicat allemand DGB et des trade-unions britanniques qui servent de relais à l’AFL (…)"


En 1949, la CIA intervient dans la foulée, via l’AFL et l’une de ses branches étrangères, le Free Trade Union Committee (FTUC) dirigée par un agent de la CIA, Jay Lovestone, et son ami Irving Brown, pour diviser la Fédération syndicale mondiale. L’AFL et le FTUC envoient régulièrement de l’argent à Force ouvrière, qui peine à boucler ses fins de mois, comme le prouvent les documents inédits que Bakchich a exhumé de ses cartons, évoquant des versements de 25 000 dollars à FO et des soutiens financiers à certaines fédérations(voir doc joints). Or l’argent de l’AFL et du FTUC provient notamment des officines de la CIA et des crédits détournés du plan Marshall, qui aident à la reconstruction de l’Europe.


"De 1948, les fonds du plan Marshall alimentent aussi le FTUC, qui peut compter sur au moins 5% des 13 milliards de dollars destinés à l’Europe occidentale. En fait bien davantage, puisque ce sont 800 millions de dollars qui seront finalement attribués aux opérations de l’AFL à travers le monde. Ces largesses s’expliquent par les relations amicales qu’entretiennent à Paris, Irving Brown et Averell Harriman, le responsable du plan Marshall, dont les bureaux, d’abord installés dans l’hôtel de Talleyrand place de la Concorde, non loin de l’ambassade américaine, émigreront dans un appartement plus discret de la rue Barbet-de-Jouy, dans le VIIème arrondissement (…)


Lorsque la manne du plan Marshall se tarit, en 1951, la CIA prend le relais : sa division des organisations internationales subventionne les activités clandestines de l’AFL, comme le révélera publiquement Thomas Braden, qui a tenu les cordons de la bourse pendant quelques années (…)


Braden a fait l’aveu de ces financements non pour les critiquer, mais pour en faire l’éloge. De 1951 à 1954, sa division a versé à Lovestone et Brown 1 million de dollars par an, et même 1 600 000 dollars en 1954. Ces fonds étaient destinés à Force ouvrière, mais aussi aux syndicats italiens, aux dockers de Marseille et d’autres ports méditerranéens et à d’autres opérations à caractère syndical. Œcuménique, Braden a reconnu avoir fourni des fonds à la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens) et en a même précisé le cheminement. »


Des fonds secrets pour la presse socialiste


Durant la même période, la CIA n’hésite pas à soutenir, outre les syndicats « réformateurs », les partis politiques capables de barrer la route au communisme. Parmi eux, figurent, à leur yeux, les socialistes français de la SFIO (ancêtre de l’actuel Parti socialiste, né en 1971) qui se débattent, eux aussi, dans de sombres difficultés financières, notamment pour éditer leurs journaux. Heureusement, ses dirigeants, dont Léon Blum, savent frapper aux portes de la CIA, ou plus exactement de ses guichets que sont, via l’OPC (une antenne du Département d’Etat), le syndicat FTUC et l’ILGWU, un syndicat américain dirigé par David Dubinsky, proche de la centrale de renseignements.


« Depuis la Libération, certains journaux français ne survivent que grâce aux subsides du plan Marshall. En particulier ceux du groupe de presse socialiste de la SFIO. Le FTUC, dont l’OPC est un des bailleurs de fonds, a versé 20 000 dollars, puis 15 000 supplémentaires. Ces aides remplissent les caisses vides et permettent de faire face aux échéances critiques, sans néanmoins apporter un remède au mal chronique dont souffre la presse socialiste.


Le 16 juin 1948, Léon Blum appelle de nouveau à la rescousse le président de l’ILGWU, David Dubinsky, et l’informe que sans aide urgente, Le Populaire risque d’affronter une tempête qui pourrait lui être fatale. La même année, Léon Blum tente d’obtenir de Dubinsky qu’il finance en remplacement du Populaire un nouveau quotidien socialiste. Le projet n’aura aucune suite. Dans les années d’après-guerre, hormis les fonds secrets gouvernementaux, d’ailleurs le plus souvent d’origine américaine, David Dubinsky et son syndicat ont été une source régulière de financement pour le quotidien de la SFIO. Sans doute ont-ils sauvé la presse socialiste française du naufrage. »


Un appui direct aux mouvements pro-européens


La CIA multiplie les contacts avec les milieux intellectuels, soutenant des revues, des journaux, des agences de presse, de symposiums, des rencontres, des congrès où l’on croise notamment le sociologue Raymond Aron. Elle soutient surtout les mouvements politiques pro-européens, où officient des leaders tels que l’ancien résistant Henri Frenay, le futur père de l’Europe Jean Monnet, ou le jeune ministre François Mitterrand.


A l’échelon politique, Washington appuie et finance donc les courants de pensée proeuropéens, alors représentés par les fédéralistes et les partisans d’une union européenne. Il s’agit en fait de donner une substance politique à l’esprit de reconquête, de consolider le bloc occidental qui, en cas de conflit, sera naturellement en première ligne (…) En novembre 1947, se crée un comité de coordination qui rassemble l’UEF (Union européenne des fédéralistes (présidée par Henri Frenay), l’United Europe Movement de Winston Churchill, le Mouvement pour les Etats-Unis socialistes d’Europe de Jean Monnet et les Nouvelles équipes internationales.


Du 7 au 10 mai 1948, le Comité international de coordination organise à La Haye un congrès international, sous la présidence d’honneur de Winston Churchill et en présence des souverains des Pays-Bas. Trois ans seulement après l’armistice en Europe, ce congrès marque la naissance du Mouvement européen, qui n’existera officiellement que le 5 janvier 1949, à la suite d’une réunion solennelle qui se tiendra à New York sous les auspices de la fondation Woodrow Wilson, du nom de l’ancien président des Etats-Unis.


Présidées par l’Anglais Enthony Eden et le Hollandais Paul Van Zeeland, les séances plénières (du congrès de mai 1948) se déroulent dans un ancien relais de chasse, la Ridderzaal, dite salle des chevaliers du château de La Haye. Dix-sept pays sont représentés, dont la France, la Grande-Bretagne, la Belgique, les Pays-bas, l’Italie et l’Allemagne, les même qui vont en 1949 créer l’OTAN et signer le Pacte atlantique.



otan4pages.gifotanss.gif
 


Près d’un millier de délégués sont présents, dont douze anciens premiers ministres (parmi eux les Français Paul Ramadier et Paul Reynaud), de nombreux ministres et parlementaires (dont François Mitterrand), ainsi que des intellectuels qui, pour la plupart, participeront l’année suivante à la fondation du Congrès pour la liberté et la culture. (…)


Quelques fonds du plan Marshall ont servi à l’organisation du congrès de la Haye, couvrant les frais d’hébergement des 750 participants. Mais s’il veut s’inscrire dans la durée , le Mouvement européen a besoin d’aides financières importantes, régulières et d’un camouflage approprié pour ses canaux de financement.


Ainsi apparaît en 1949 le Comité américain pour l’Europe unie (CAEU). Son staff dirigeant comprend notamment plusieurs anciens pontes du renseignement comme William Donovan (ex-patron de l’OSS, ancêtre de la CIA) qui en est le président, et sn vice-président Allen Dulles, directeur des plans à la CIA (…)


A partir du printemps 1949, la machine se met en place. Les subventions pleuvent sur les mouvements proeuropéens. Le Comité et la CIA, son principal bailleur de fonds, débloquent une première tranche d’u peu moins de 14 millions de francs, qui permet de financer les premières réunions du Conseil de l’Europe de Strasbourg. Peu à peu et par le biais de circuits financiers labyrinthiques, les proeuropéens empochent entre 1949 et 1951 l’équivalent de 5 millions d’euros. »


© Editions du Seuil, 2008

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article336


mde-captif.jpg


Le Nouvel Ordre Mondial qu'on nous prépare.
Son vrai visage

NOM-Oeil-Oulala.jpg

Sélection d'images par Eva R-sistons,
nombreuses sont signées DEES,
et il y en a de Laplote, de Mariali et de Snut.



-chec-USA-riche-pauvre.jpg escroquerie-mon-taires--riches-pauvres-1


deesdeoc.jpgpatriotact12dees.jpg
Patriot Act et démocratie


NOMfedds_dees-nom.jpgoutsource_dees.jpg


NOM-chippedamericadees.jpgNewpinheadbush_dees.jpg



PX_dees-apocalypse.jpgiraqcoffdees.jpg


nuke_dees2.jpgmissiles_dees.jpg



irndees-copie-1.jpg2009_03_23_Stiglitz_Irak-copie-1.jpg



IV-dees.jpgmaster_dees.jpg



m-dicaments-RITALIN_DEES.jpgmonsanto.jpg




Orwell.jpg
 mercurydees.jpg




big_brother_affiche_-_jaune-30858.jpglibert--perdue-Mariali.jpg




11.9-N-et-B-tr-s-belle-photo.jpgNOM-t-tes-de-mort.jpg


skeprison_dees.jpgtaser_dees.jpg

chemtrails_dees-copie-1.jpg

 Haarp.jpg



haarp_dees.jpgprozac_dees.jpg


potagers-criminalis-s.jpgarticle_785901-1.jpg
Potagers interdits, criminalisés - misère

maisons---vedre.jpgdistribution-aux-sous-tentes-US.jpg 
A la rue - Distribution de tentes aux nouveaux sdf



police2_dees.jpgpolice-et-enfant.jpg
A gauche, militant contre la guerre (stop the war) et bébé "criminel" !


femacamps_dees.jpgwagons-USA-copie-1.jpg
Camps FEMA de concentration pour citoyens refusant le NOM



NOM-EUGENIME-trop-nx.jpgHo-NOM.jpg



1465778274-1.jpgRockefeller-Roth--jpg



pvoir-psychopathes-hautefort-blog.jpgNOMmasque.jpg
Maîtres du monde psychopathes, avançant masqués


Media_groot.jpgChoc-des-civilisations-1.jpg





gds-patrons-snut.jpgnouvel-ordre-mondial-singe.jpg



Est-ce qu'une personne saine d'esprit
peut accepter tout ça ?
Ou a-t-on le devoir de résister
au Nouvel Ordre Mondial... monstrueux ?
Eva R-sistons


Refalo-alain.jpg 
Alain Refalo

Soutien à cet homme !
C'est un résistant modèle,
comme nous devons l'être tous.
Il défend notre école,
celle dont nous voulons pour nos enfants,
celle dont Sarkozy veut nous priver.
Il accepte toutes les conséquences
de ses choix, même au détriment
de sa carrière et de son budget.
Regardez bien cet homme,
ce visage intelligent et décidé.
Il doit être un modèle pour nous,
il est l'Elite, la vraie, il est
le meilleur d'entre nous,

il est notre honneur,
l'honneur de la France,
d'une France souillée
par des individus qui ne l'aiment pas,
et qui sont au service de l'Etranger.
Un Etranger, anglo-saxon ou israélien,
qui détruit la France.
Alerte ! Si nous n'y prenons pas garde,
la France sera modelée par l'infâme.
Lisez. Découvrez. Et prenez pour

modèle cet homme admirable.

Un vrai résistant à l'intolérable,
comme le Gl de Gaulle l'a été en son temps.
Il est l'honneur de la France. 

Il doit être un modèle pour nous.

Eva R-sistons comme Alain Refalo.

Moulin--Valmy.jpg

Communiqué du Comité de soutien à Alain Refalo
et du Mouvement des Enseignants du primaire
en Résistance Pédagogique :
Sanction disciplinaire à l’encontre d’Alain Refalo

Alain Refalo, professeur des écoles à l’école Jules Ferry de Colomiers, qui a comparu en commission disciplinaire le jeudi 9 juillet à l’inspection académique à Toulouse vient de se voir signifier une sanction disciplinaire de catégorie 2 : abaissement d’un échelon, soit la sanction qui a le plus de conséquences financières sur son traitement. S’ajoutant à la promotion qui lui a été refusée au mois de février, et indépendamment des 19 jours de salaire qui lui ont déjà été soustraits, cette sanction représente pour les quatre ans qui viennent une perte d’au moins 7 000 euros, alors qu’ Alain Refalo a effectué l’intégralité de son service devant les élèves et que les rapports pédagogiques de ses inspecteurs sont élogieux. Les faits reprochés à Alain Refalo sont les suivants : refus d’obéissance, manquement au devoir de réserve, incitation à la désobéissance collective, attaque publique contre un fonctionnaire de l’Education Nationale. Il s’agit donc bien d’une sanction politique pour briser professionnellement l’initiateur du mouvement de résistance pédagogique et bâillonner la liberté d’expression des enseignants.


Le comité de soutien à Alain Refalo et le Mouvement des Enseignants du primaire en Résistance Pédagogique considèrent cette sanction, décidée par le ministre Luc Chatel, comme une attaque directe à l’encontre de tous les enseignants en résistance et plus largement de tous les citoyens et les élus qui se sont mobilisés massivement le 9 juillet pour soutenir Alain Refalo et défendre l’école publique. L’inspecteur d’académie de la Haute-Garonne qui avait indiqué à plusieurs reprises qu’il n’y aurait pas de sanction disciplinaire à l’encontre d’Alain Refalo, et qui, le vendredi 10 juillet, lors de son point de presse, avait souhaité s’inscrire dans une démarche d’apaisement, a doublement menti.


Luc Chatel qui ne cesse d’afficher une posture d’ouverture et de dialogue en direction des enseignants vient de montrer toute la duplicité de ses propos. La porte du dialogue que nous avions toujours laissée entrouverte est pour l’heure fermée de part la volonté du ministre qui devra en assumer toutes les conséquences dès la rentrée. Cette grave et injuste décision n’entamera pas la détermination d’Alain Refalo et celle de milliers d’enseignants du primaire en résistance dont les coordinateurs de toute la France se réuniront à la fin du mois d’août à Montpellier pour décider des initiatives communes de résistance aux "réformes" scélérates qui déconstruisent l’école publique.

Source : Blog Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école

http://resistancepedagogique.blog4ever.com/blog/index-252147.html


Comité de soutien à Alain Refalo Patrick Jimena : 06 81 84 39 97 

  
jimpat3@hotmail.com
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve98


Valmy-site-moulin-logo.jpg



Appel à résister à l'intolérable,
jusqu'à la mort s'il le faut !
Par Eva  



Vivre libre,
ou mourir !



Chers lecteurs,
dans une période aussi trouble,
où chaque citoyen est considéré
comme un ennemi potentiel,
comme un terroriste,
(tous des terroristes,
vidéo à voir absolument, très courte,
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-34171736.html),

dans une période aussi sale,
dangereuse, immonde,
liberticide,
anti-démocratique,
dans une période si sombre
protégons nos blogs,
avec un aspirateur spécial,
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-34201341.html.

Mes amis, chers Lecteurs,
le nazisme n'est pas mort,
Hitler a gagné,
son ombre s'étend sur toute l'Europe,
sur une grande partie du monde !
Ceux qui en haut lieu ont le pouvoir,

ont déclaré la guerre à l'humanité,

en provoquant crises, pandémies,
guerres "préventives et permanentes",
c'est l'ambition de l'OTAN,
l'Organisation Terroriste Anti-Nations,
à laquelle la France a confié son avenir,
cette Organisation, avec la CIA,
est à l'origine de grands crimes contre l'humanité,
c'est une Mafia au service d'intérêts
occultes, opaques, barbares, machiavéliques,
ses dieux sont Mâmon et Satan,
nous sommes tous menacés par le totalitarisme
militaro-financier qui gangrène la planète !


CNR-Valmy-copie-1.jpg

Peuple juif, peuple musulman,

peuple chrétien, peuple agnostique...

tous unis, ensemble, relevons la tête,

disons NON aux assassins

qui se sont octroyés le Droit de vie et de mort

sur chacun de nous,
avec la complicité infâme des Médias menteurs,

2wrezqo-2.jpg

en cassant peu à peu tous nos repères,

sociaux, politiques, étatiques, moraux... 
et en nous infligeant toutes sortes de maux,
mettant en péril notre travail,

notre santé, notre école, nos familles,

notre vie, et nous n'en avons qu'une !
Ils sèment le malheur
en Irak comme en Europe,
ce sont de vrais criminels,
ils devraient se trouver devant un Tribunal de Nuremberg
et avec des hommes comme Sarkozy,
(un homme ? N'est-ce pas lui faire beaucoup d'honneur
que de l'appeler homme ?)
ce sont des tapis rouges
que l'on déroule devant les criminels,
devant les Nazis d'aujourd'hui, 
qui menacent toutes nos libertés
et nos moyens et nos modes de vie,

pour une poignée de lentilles en or,

pour plus de pétrole à se partager

entre voyous de la City, de Wall-Street,
de la CIA, du MOSSAD,
de la Franc Maçonnerie ou du Vatican..
Les vrais voyous, les voilà !



carte-postale-gaza.jpg

(Club de l'"Elite", "Skull and Bones")
Skull-et-bones.jpg

Mes amis,

cet Ordre Mondial qu'on nous prépare,

prôné par des Attali,

est non seulement anti-démocratique

mais aussi une monstruosité,

et nous devons lui résister,

même au péril de notre vie.

Puissant.jpg 
Il vaut mieux mourir libre

que vivre en esclaves

esclavage-ogres.jpg


ou pour devenir de la vulgaire chair à canons !

irak-20snipers_preview-3.jpgdroogu-.jpg

Chacun de nous doit être prêt

à faire comme le Gl de Gaulle
(au temps de l'oppression nazie, barbare) 
nous l'a indiqué,
chacun d'entre nous doit être prêt
à entrer en résistance, 

de-Gaulle-appel01.jpg

Gandhi a aussi montré le chemin,
et par exemple aujourd'hui  
désobéissance civile aux vaccins maudits,
refus d'être enrôlés pour la Patrie

des multinationales, n'en déplaise
à Marie Drucker la soubrette des marchands d'armes, 
j'en parle sans cesse, je sais,
elle est le symbole de cet infâme que nous rejetons,
la vassasilation aux marchands d'armes, de mort,
la vassalisation aux banquiers internationaux
qui nous mentent sans cesse
à travers les médias pourris,
avec le 11/9


effr-imposture2-394.jpg

ou avec de prétendues
armes de destruction massives et nucléaires,

ou encore avec de fausses menaces,

terroristes ou de chocs de civilisations,
ça suffit, nous avons compris,
on nous ment, on nous manipule,
on nous contrôle, on nous malmène,
on se moque de nous,
on nous abêtit, on nous asservit,


enfa--nts-ds-la-mine.jpg 

on se sert de nous,

on nous traite comme des chiens,
montrons-leur que nous ne sommes pas des chiens,

mais des êtres humains ayant leur dignité,
fidèles aux valeurs de la République,
Liberté, Egalité, Fraternité,
aux actes, citoyens !
Entrons tous en résistance,
tous unis, oui, ce sera le secret de la victoire,
ce sera notre force !

la_nuit_des_rsistances-1.jpg


Oui, Juifs, Musulmans, Chrétiens, non croyants,
noirs, blancs, rouges, jaunes,
femmes, hommes,
de toutes conditions,

de toutes cultures,
entrons en résistance
comme nos modèles,
de Gaulle, Moulin ou Gandhi,
l'heure est grave,
on casse tout,
même nos libertés,
 
Laplote-b-b--ter.jpg
http://laplote.over-blog.fr, chaleureux merci à Laplote,
dessin conçu ensemble, spécialement pour mes lecteurs !
(Banquiers véreux dehors, et jeunes "délinquants",
et même "pré-délinquants", en prison).

on veut bientôt nous priver
de tous nos acquis sociaux,
de nos protections sociales,
et même, oh scandale suprême !
De nos moyens de cultiver la terre,
ou de nous soigner en douceur,

tout est confisqué,  
c'est intolérable,


retraite---90-ans.jpg1024955-1288414-1.jpg


et vous, Généraux français
qui avez lu ma lettre ouverte
http://r-sistons.over-blog.com/article-33692876.html
ou vous, Fonctionnaire des RG ou de la Police
ou de la Gendarmerie,
http://r-sistons.over-blog.com/article-34159212.html,
rejoignez-nous,
nous avons besoin de nous tous,
nous avons les mêmes ennemis,
une poignée d'aventuriers
sans scrupules, maladivement cupides,
authentiques psychopathes et ennemis du genre humain,
adorateurs du Veau d'Or
et même se livrant à des rites sataniques !

diable-US.jpgbohemian_owl.jpg
Voir http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-34130007.html

Tous ensemble mes amis,
peuples du monde,
ouvriers, paysans, enseignants,
étudiants, médecins, chômeurs, retraités,
femmes au foyer, commerçants, 
policiers ou militaires,
tous ensemble,

la main dans la main,

entrons en résistance,
pour un avenir commun,
pour un avenir humain,

lutter-ou-subir--choisir-1.jpg

pour une vie qui vaut la peine d'être vécue,
dans la dignité, dans la solidarité,

dans la responsabilité vis-à-vis

des générations futures,

et vis-à-vis de la planète
et de tout le monde vivant,
en particulier de nos amis les animaux !


chien-parc.jpg 


Tous ensemble, pour un monde meilleur
débarrassé des scories de nos sociétés
faussement démocratiques et civilisées,
et réellement liberticides et barbares,
entrons en résistance
contre ce monde infâme
que l'Occident corrompu,

adorateur du veau d'Or et des guerres illimitées,

nous prépare...


Il y va de notre dignité,

de notre existence,
de la paix,

de l'avenir de l'humanité,
notre DEVOIR est de résister
contre l'intolérable
que des fous, des crapules, des criminels,
ennemis de l'humanité,
ennemis de CHACUN d'entre nous,
nous préparent,
soyons prêts à mourir 
pour notre idéal de paix, de justice, de dignité,
mieux vaut mourir libre
que vivre en esclaves.

Moulin, de Gaulle, Gandhi, Massoud,

0-picture-1.gif

aujourd'hui Alain Refalo,
nous ont montré le chemin
ou nous le montrent,
en avant, mes amis,
notre sort,
le sort de l'humanité,
est entre NOS mains !


enfants-3-copie-1.jpgpalasten-1.jpg
Le monde que nous voulons, à gauche (mes enfants, j'ai aussi un autre fils),
le monde dont nous ne voulons pas, à droite, comme en Palestine.

Quelques individus décidés

ont changé le monde,
ils nous ont montré le chemin.
En avant, la vie est belle...
avec des gens comme nous,
pour un monde meilleur !
Eva R-sistons à l'intolérable


10-novembre-2008-1.jpg



v


Pour répondre à l'article : quel avenir pour l'humanité ?  Je crois que nous sommes proches de la sortie : Dérèglement climatique, dérèglement religieux et idéologique, dérèglement économique, dérèglement humanitaire. De tels dérèglements auront des effets incontrolables, d'ailleurs un des exemples flagrants c'est cette crise financière : Combien de coupables condamnés et qui remboursent leurs escroqueries ? un, deux, trois.... Qui payera le suicide lent des états "avec des endettements gigantesques : la majorité des êtres humains, les plus démunis, ceux qui subbiront de plein fouet la folie de quelques milliers de personnes, voir quelques millions.
Commentaire n° 2 posté par philippe aujourd'hui à 07h26


Commentaire reçu à l'instant,
sur un plus ancien article,
je le mets ici, il a sa place sur ce post ! Eva

__________________________________________________________________________________________


Salah Hamouri

Liberté, enfin, pour Salah Hamouri !
Pas de 2 poids 2 mesures !





Dimanche une commission se réunit pour décider si Salah Hamouri sera libéré. Il est emprisonné à Gilboa depuis 1596 jours. Des milliers de personnes exigent l’intervention des autorités françaises. Nicolas Sarkozy doit l’entendre et interpeller les autorités israéliennes.


Salah Hamouri, notre compatriote, va-t-il recouvrer la liberté dimanche ? Depuis le lancement de la campagne pour la libération de Salah, relayée par l’Humanité, des milliers de personnes ont exprimé leur émotion en signant la pétition. Émotion d’abord devant ce déni de justice que représente la condamnation de Salah par un tribunal militaire d’occupation et donc non reconnu par le droit international. Les autorités israéliennes ne cherchent même pas à travestir quoi que ce soit. Ce qui leur importe, qu’il y ait eu faute ou non c’est de montrer aux Palestiniens que leurs moindres gestes, leurs moindres déplacements peuvent être sanctionnés. Nul besoin de montrer la culpabilité d’un accusé. Comme si le simple fait d’être Palestinien était déjà condamnable. Émotion encore - surtout - devant l’attitude des autorités françaises. Nicolas Sarkozy, si prompt à défendre les Français « où qu’ils soient » - de fait il l’a montré au Tchad avec l’Arche de Zoé, au Mexique avec Florence Cassez, en Colombie avec Ingrid Betancourt et plus récemment au sujet de Clotide Reiss, emprisonnée en Iran. sans oublier le soldat franco-israélien Gilad Shalit, arrêté par la résistance palestinienne alors qu’il était en opération avec une patrouille israélienne, qui semble être la préoccupation première du président de la république, dont le conseiller diplomatique, Jean-David Levitte, a même plaidé la cause auprès… du président syrien Bachar al-Assad.

De Salah Hamouri, il n’en a jamais été question dans les déclarations publiques du président français. Si la campagne menée par le comité de soutien à Salah a forcé l’Elysée a recevoir Denise Hamouri, il y a quelques semaines, Nicolas Sarkozy n’a pas daigné se déplacer. Un de ses conseillers s’en est chargé. Depuis, silence. Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, peut bien expliquer que la « diplomatie silencieuse » est plus efficace, on ne comprend pas pourquoi ce qui serait valable pour Salah ne le serait pas pour Gilad. Et inversement.


D’ici dimanche, il est encore possible de faire entendre la voix de la démocratie et de la justice.


En l’occurrence, il semble bien que les autorités françaises, l’Élysée et le Quai d’Orsay, ne veulent pas ennuyer leurs amis israéliens parce que toute leur politique se résume à un soutien inconditionnel à la politique de Tel Aviv. Alors que les critiques sont fortes à Washington, que les États-Unis envisagent des sanctions financières contre Israël, Paris a reçu le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu qui poursuit pourtant la colonisation des territoires palestiniens.
Salah Hamouri, notre compatriote, va-t-il recouvrer la liberté dimanche ? C’est ce que nous espérons. Une liberté à laquelle il peut prétendre, y compris au regard du droit israélien. Il est à craindre que les autorités israéliennes n’assortissent une possible libération de Salah d’un bannissement. Il serait libéré mais devrait quitter ses parents et ses camarades. Il ne pourrait pas retourner à Jérusalem-est, occupée par Israël. D’ici dimanche, il est encore possible de faire entendre la voix de la démocratie et de la justice. C’est à cela que nous invitons les lecteurs de l’Humanité et, au-delà, tous ceux qui sont épris de liberté. Le comité de soutien à Salah Hamouri est riche de cette diversité française. Nicolas Sarkozy doit l’entendre et interpeller les autorités israéliennes.


Pierre Barbancey

Source: L'Humanité


http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5103

250px-Piazza_di_San_Pietro.jpg 


Le Vatican et le Nouvel Ordre Mondial


Le 8 juillet, le Vatican a publié une nouvelle encyclique intitulée « La charité dans la Vérité.” Une encyclique est une lettre que le pape adresse aux leaders religieux. Elle aborde différents aspects de la doctrine Catholique. Le Pape y exhorte les dirigeants du monde à constituer une « une véritable autorité politique mondiale » ou ce que certains pourraient appeler un gouvernement mondial.

D´après un article publié dans le site The NewAmerican.com, le Pape en appelle également à la reforme des Nations Unies, des institutions économiques et de la finance internationale afin que “le concept de famille des nations puisse devenir une réalité concrète.”

Il apparaît désormais que le Vatican s´est associé aux groupes tels que le Conseil des Relations Extérieures, les Bilderbergers et la Commission Trilatérale,qui en appellent à l´avènement d´un nouvel ordre mondial.

Le livre de Daniel, chapitres 1 et 2, annonce l´avènement d´un empire mondial qui dominera le monde entier et sera dirigé par un homme connu sous le nom de l’Antéchrist. Le livre Apocalypse 13 :7 indique que : « ….il avait le pouvoir de domination sur toutes les familles, langues et nations. »

L´idée d´un gouvernement mondial est en œuvre depuis des dizaines d´années, mais ce n´est que maintenant que nous voyons de plus en plus les signes de sa concrétisation imminente. Nous n´attendrons plus longtemps avant de voir se concrétiser les prophéties contenues dans les livres de Daniel et Apocalypse.

Voici juste quelques raisons pour lesquelles je pense que nous allons assister à la mise en place d´un système de gouvernement mondial très bientôt.

• Des négociations sont en cours, en vue de la formation de grands ensembles politiques tels que l´Union Européenne . La constitution de puissances régionales telles que l´Union Nord Américaine,  l´Union Africaine et l´Union d´Asie du Sud se concrétisent.

• Plusieurs pays influents, à savoir la Russie et la Chine, ont pendant des mois invité les nations du monde à abandonner le dollar américain comme monnaie de référence et à adopter une monnaie mondiale. A cet effet, le président russe a présenté au début de ce mois un échantillon de monnaie mondiale.

• Grâce à la technologie des satellites, aux microprocesseurs et peut-être aux sites de réseau social, l´élite mondiale a la possibilité de surveiller tous les hommes vivant sur cette planète.

Il n´est pas difficile de comprendre que notre pays se dirige à grands pas vers une unification. L´on nous dit qu´un monde unifié sera source de paix, de compréhension et d´une plus grande prospérité (ce qui est peut-être vrai), mais malheureusement, la Bible nous enseigne qu´un système unique mondial dirigé par un pécheur n´apportera que destruction et confusion (voir l´histoire de la tour de Babel) et en fin de compte, la fin du monde, comme nous le savons.

Le temps presse, et le dernier chapitre de l´histoire est en train de s´écrire.

Etes-vous prêt?

Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Reproduction autorisée pour les bloggers à condition de CITER CLAIREMENT  SpreadTheTruth.fr

Reproduction strictement interdite pour tous les médias, tous supports(Alterinfo, Agoravox, presse écrite ou radiophonique, forums de discussions…etc)

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr

http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2079#comment-1221



Johnny Hallyday l'a chanté, l'Armée l' a fait
(le dernier dessin de Laplote)
ALLUMEZ LE FEU...
http://laplote.over-blog.fr/article-34213373.html

5annky.jpg


"AUX  ARTS, CITOYENS !"  Commentaire d' Eva envoyé à Laplote :

Tu es là, chou...
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-34217557.html

et tu peux rigoler ici (sur mon blog désinformation) :
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-34216295.html
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-34217001.html

Aux arts, citoyens !
eva

_______________________________________________________________________________________


ALERTES ! :


Manoeuvres combinées des forces aériennes Britanniques, Israéliennes et Américaines au Nevada. »


La Russie construit une importante base navale en Syrie: la présence de missiles inquiète Israël »


Etats-Unis-Israel: Réunion secrète pour discuter de la question Iranienne ! »


Etats-Unis: Faut-il s’attendre à une hyperinflation? »


L’Organisation Mondiale de la Santé prépare en secret la mise en œuvre du programme de réduction de la population et de vaccination forcée »


Le Nouvel Observateur: Les Illuminati contrôlent-ils la planète ? »


Hillary Clinton reconnaît que le CFR contrôle la politique du gouvernement américain »



Les injustices flagrantes en ce système libéraliste ne manquent pas, mais les combattre est, et sera demain encore plus, considéré comme du terrorisme. Déjà, en voulant faire respecter vos droits, vous êtes fiché comme agitateur, fouteur de merde, individu dangereux pour l'"ordre" social. http://changementclimatique.over-blog.com/article-34194751.html
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-34220654.html




Quand Michael Jackson dénonçait....
Honduras : Manuel Zelaya tente un retour risqué dans son pays
voilà ce que va permettre le Traité de Lisbonne
Sauvegardez vos blogs
Tous des terroristes...... (vidéo)

>

 

Catherine Austinn Fitts témoigne:” Le Vaccin de la Grippe Porcine va servir à réduire la population mondiale” »

Catherine Austinn Fitts témoigne:” Le Vaccin de la Grippe Porcine va servir à réduire la population mondiale”

Je crois que la dépopulation constitue l´un des objectifs du vaccin contre la grippe porcine...ramenant la population mondiale à environ 500 millions d´habitants...
http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2127



Le Pr Bernard Debré :
" L'épidémie de grippe A inquiète inutilement" (ou quelque chose comme ça). Qu'on se le dise !!!



attachment.jpg













Pensez à lui ! Exigeons sa liberté !
Il est Franco-Palestinien,
détenu injustement


http://www.france-palestine.org/article7743.html

http://www.michelcollon.info/articles.php?
dateaccess=2008-03-19%2014:27:36&log=invites


Directeur Humanité Dimanche
Débat LCP ce 26.7.9:

Le cas de Salah  est examiné le 26 juillet en Israël
Enfin le cas de Salah, honteusement escamoté par Sarkozy, et lui seul car Franco-Palestinien (ça en dit long sur le VRAI Sarkozy), arrive à la lumière, grâce à la couverture d'Humanité Dimanche, et de ce débat !!!!



L'affaire des sondages commandés par l'Elysée.
Influencer les directeurs d'opinion qui vont eux-mêmes influencer les électeurs. Problème d'argent public, de surcroît ! Sondages manipulés à des fins politiques !!!
Et l'animateur de LCP .. défend Sarkozy ! C'est du journalisme, ça ???? Moi, on m'a toujours enseigné que je devais être critique !
C'est un scandale d'Etat qui devrait faire tomber Sarkozy ! Destitution ! Eva


Et cet autre scandale,
peut-être le scrutin à un tour, qui favorisera l'UMP uni à toutes les élections,
il n'y aura plus un élu d'Opposition,
alerte, la démocratie est
complètement assassinée !!!

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Etats-Unis
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 18:47


Les camps de la FEMA pour tous ?
Résignation, ou résistance ?
Loi des hommes, ou Loi de Dieu ?
Editorial d'Eva


Mes amis,

Les veilleurs ? Nous ne sommes pas des oiseaux de mauvaise augure. En ce qui me concerne, je suis quelqu'un de pragmatique, ayant un bon sens paysan, terre-à-terre - me connaissant, je crois que vous l'avez compris. Seulement voilà, j'ai aussi le sens de la prévoyance. Et savoir, c'est prévoir, et prévoir, c'est être avisé. Vous vous souvenez de la fable de Lafontaine, La cigale et la fourmi ? "La cigale, ayant chanté tout l'été, se trouva fort dépourvue au seuil de l'hiver", ou quelque chose comme ça. La fourmi, elle, avait été prévoyante.

Mes amis, je nous appelle à être prévoyants. C'est de la sagesse, aujourd'hui.

Tout va dans le même sens. A l'instant, je reçois un courriel inquiétant :


- 26 000 pasteurs américains ont été engagés par le FEMA (gestion des
urgences nationales) pour sensibiliser les chefs d'églises et les "moutons" à
obéir aux autorités en cas de loi martiale. Ces pasteurs invoquent ROMAINS 13
qui traite de l'obéissance aux autorités. Ces pasteurs du gouvernement
invitent les chrétiens à suivrent les ordres qui leur seront donnés lorsque
la loi martiale sera décrétée, à accepter de se séparer de leurs familles et
à être relocaliser dans des camps prévus pour leur protection. Quand les
autobus du FEMA attendront les chrétiens à la sortie du culte du dimanche,
ceux-ci devront applaudir cette "bénédiction divine"!

La FEMA, je vous en ai souvent parlé dans différents articles. Elle prépare des camps de sinistre mémoire. La Shoah, vous vous souvenez ? Plus jamais ça !

Banquiers cupides



Maisons saisies

Wagons de la Fema  pour citoyens ruinés

Camps de sinistre mémoire (miradores..)
Une réalisation de la FEMA... au service des dirigeants américains chrétiens modèles !!!


Voilà le processus. Les banques se sont comportées comme des vampires, suçant le sang des plus pauvres. Faisant un profit insensé sur le dos des plus fragiles. Et au final, se retrouvant elles aussi par terre. Faillites en chaîne. Et travailleurs pauvres saisis, à la rue, ou sous tente. La vie est belle !

L'avenir sous tente...

C'est là que la FEMA intervient. Prête à accueillir les victimes de l'avidité des banques et du capitalisme carnassier, et savez-vous où ? Dans des camps de fortune, ou dans des wagons aménagés spécialement pour les laissés pour compte de la mondialisation heureuse; il faut mettre les puissants à l'abri des débordements de la "populace" exaspérée par la misère !

Et les bons pasteurs américains sont priés d'exhorter leurs troupeaux à se calmer, à accepter ce qu'on prépare pour eux, à savoir l'enfermement, la séparation des familles, l'intolérable. Au nom d'un verset de la Bible, "soyons soumis aux autorités". Même si elles ont failli à leur mission d'assurer le Bien public.. A l'instant, j'entends au Journal de 20 heures, de la bouche de catholiques critiques vis-à-vis du Vatican : " Si la Loi humaine va à l'encontre de la Loi de Dieu, elle n'a aucune valeur ! ". Effectivement.

Moi, je les connais bien ces pasteurs, j'ai vécu chez eux lorsque j'ai entrepris des recherches sur les gangs américains qu'ils tentent d'évangéliser. Aux USA, la plupart d'entre eux sont des ultras, appellant à la soumission au Pouvoir Blanc (Afrique du Sud de l'apartheid) et plus généralement au Pouvoir, aussi oppressant soit-il.

Mes amis, aux USA ils sont les meilleurs alliés des néo-conservateurs, les meilleurs alliés de l'intolérable, ultra-sionistes, ultra libéraux, ultra réactionnaires, ultra racistes, ultra va-t-en guerre (comme Bush, le prototype parfait)... quitte à bafouer les Lois divines qu'ils sont pourtant chargés de rappeler à leurs fidèles.

Je dénonce avec force l'intolérable qui se prépare.

Je dénonce avec force l'esprit de résignation qu'ils inoculent à leurs moutons, quitte à les conduire directement à l'abattoir. Où est l'amour chrétien, évangélique ?

Je dénonce avec force leurs options, totalement contraires, dans les faits, aux Préceptes divins. Et au Bien public, à la dignité humaine.

Mes amis, l'intolérable se met en place.

Sommes-nous prêts à l'accepter ?

La réponse appartient à chacun.

Eva

TAGS : Lafontaine,  FEMA, banques, capitalisme, pasteurs protestants, Bible, Journal de 20 heures, Catholiques, Vatican, USA, Afrique du Sud, apartheid, néoconservateurs, ultra sionistes, ultra libéraux, ultra racistes, Bien public, camps de concentration, Shoah, maisons saises, miradores...




Le courriel reçu :

Bonsoir,

Je suis littéralement bombardée de nouvelles qui entrent dans ma boîte de
courriels qui, de jour en jour, précisent l'imminence de la loi martiale,
d'émeutes, de guerres civiles, d'attaques terroristes sous fausse banière
(comme le 11 septembre 2001).

Ces informations proviennent d'informateurs anonymes, de médias officiels,
d'observations des mouvances militaires et politiques, des projets de loi qui
sont présentés et des récentes lois qui sont votées.

Est-ce qu'il y a lieu d'être alarmiste, d'avertir les gens autour de vous?
Absolument! Bien sûr, attendez-vous à déranger, à être perçu comme des
fouteurs de troubles, des prophètes de malheur, des briseurs de rêves et
des enleveurs de joie! Toutefois, il y a certainement une façon diligente
d'apporter ce genre de propos afin de non pas créer la sclérose, mais la
lucidité et l'action. Semez des graines et si le sol est fertile, germination
il y aura. Si le sol est aride, poursuivez la route du désert jusqu'à la
prochaine source d'eau!

Voici en vrac les dernières infos qui convergent toutes vers le début d'une
ère apocalyptique:

- 26 000 pasteurs américains ont été engagés par le FEMA (gestion des
urgences nationales) pour sensibiliser les chefs d'églises et les "moutons" à
obéir aux autorités en cas de loi martiale. Ces pasteurs invoquent ROMAINS 13
qui traite de l'obéissance aux autorités. Ces pasteurs du gouvernement
invitent les chrétiens à suivrent les ordres qui leur seront donnés lorsque
la loi martiale sera décrétée, à accepter de se séparer de leurs familles et
à être relocaliser dans des camps prévus pour leur protection. Quand les
autobus du FEMA attendront les chrétiens à la sortie du culte du dimanche,
ceux-ci devront applaudir cette "bénédiction divine"!

C'EST ABSOLUMENT SCANDALEUX ET DIABOLIQUE!

À vous pasteurs de cette liste d'envoi, je prie Dieu de vous donner le
discernement!

Voici les sources:


http://www.ksla.com/Global/story.asp?S=6937987

http://www.youtube.com/watch?v=NrypChFrcSk&eurl=http://www.prisonplanet.com/26000-pastors-for-martial-law-continuity-of-government.html&feature=player_embedded

New Legislation Authorizes FEMA Camps In US
http://www.prisonplanet.com/new-legislation-authorizes-fema-camps-in-us.html

- On prépare l'armée à faire face au chao qui sera créé par la faillite de GM
et de l'industrie automobile (Dans le National Post, 5 mars 2009):
http://network.nationalpost.com/np/blogs/posted/archive/2009/03/05/roundup-going-concern-warning-raises-spectre-of-gm-bankruptcy-filing.aspx

- Le Canada appelle tous ses réservistes pour les entrainer à l'éventualité
de guerres civiles, de catastrophes climatiques, de pandémies et d'attaques
terroristes. (Dans le National Post, le 5 mars 2009). Le Québec fait partie
des territoires qui seront couverts par ces mesures de sécurité...
http://www.nationalpost.com/story.html?id=1354437

- How to Prepare for Martial Law?
http://www.ehow.com/how_2140254_prepare-martial-law.html

- L'effondrement de GM est inévitable:
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=WHI20090312&articleId=12677

Entrevue avec une déléguée de Deloitte & Touche (firme de vérification)
http://argent.canoe.com/cgi-bin/player/video.cgi?file=20051123-173240&link_archive=/chroniques/entrevues/&type_archive=Entrevues&alt=

- Un pasteur américain, très connu dans le milieu protestant, lance un appel
d'urgence aux chrétiens de se préparer à de grandes calamités. Il incite à
nous faire des réserves alimentaires pour un minimum de 30 jours...
Voici le message de David Wilkerson:
http://davidwilkersoninfrench.blogspot.com/2009/03/un-message-urgent.html

Serez-vous la cigale ou la fourmi, une vierge folle ou une vierge sage?

Isabelle
webmaster@consciencedupeuple.com


_______________________________________________________________________________________




France: Evolution des tactiques
anti-émeutes dans la perspective
du sommet de l'OTAN à Strasbourg

 

Selon le Canard Enchaîné n° 4611 paru le mercredi 11 mars 2009, la préfecture de police de Paris vient de rédiger une note datée du 10 février, pour faire arrêter sur le champ le meneur de chaque manifestation qui n’aurait pas été précédemment déclarée dans les procédures légales, et ceci si le 'meneur' devait aggraver son cas en n’ordonnant pas immédiatement une dispersion immédiate. Au menu de cette note de la préfecture de police, il y a un mode d’emploi policier. D’abord: interpellation dudit 'meneur' de la manifestation non-déclarée puis 'présentation à l’OPJ territorialement compétent', et enfin procès verbal transmis à la SIC (la Salle d’Information et de Commandement).

Ainsi, par de multiples biais des médias libres du net et des legal teams qui se préparent pour les manifestations qui auront lieu à Strasbourg, et dans la zone rouge de Baden Baden, nous savons que seront arrêtés et interpellés préventivement tout manifestant habillé de sombre ou de noir, qui porterait une cagoule, un foulard noir ou un keffieh (notes trouvées sur divers sites municipaux et de municipalités de la région de Strasbourg). La BFE (les unités anti-émeutes allemandes) collaborera avec la police française. En outre, l’Angleterre dépêchera sur place ses 'spotters' ('mateurs'), recrutés pour leur dons de physionomistes. Ces spotters se fondront incognito et en civil dans les manifestants.






L'actualité vue par mon pote Laplote :


 
Les employés de Continental roulés




 

Total licencie...


 
Welcome (le film)...



http://laplote.over-blog.fr/


_______________________________________________________________________________________




Le convoi « VIVA PALESTINA »
bloqué en Égypte par les autorités.
Attaque du convoi par
de faux palestiniens du FATAH.
Boycottez l’Égypte code 622
jusqu’à l’ouverture du blocus égyptien.



Dimanche 8 mars, le convoi « Viva Palestina » rebaptisé, « Souad Viva Palestina » en mémoire du journaliste qui les accompagnait et qui est décédé dans un accident de voiture, a atteint la ville Égyptienne d’ AL ARISH, située à 40 kilomètres du point de passage de Rafah.

Ce convoi est composé de 120 véhicules anglais, offert, remplis de produits de première nécessité, et conduits par d’humbles mais non moins courageux citoyens anglais. Il est à l’initiative de Georges Galloway, un parlementaire anglais. Il à été agrémenté de 100 camions de vivre et matériaux de construction par la Libye. Tout les pays traversés ont apporté un accueil populaire de grande valeur, sauf en France. Le convoi à fait étape le 15 février au soir dans la ville de Bègles, dont le maire est Noël Mamère. La presse française fait le blocus de l’information.

La route s’est faite sans complication majeure, les frontières ont été facilement ouvertes. L’Algérie et la Libye ont même fournis le carburant des véhicules.

Mais aujourd’hui, la réalité du blocus rattrape le convoi, le gouvernement égyptien interdit l’accès au barrage. Georges Galloway et les organisateurs du convois ont passé la journée à négocier sans effets. Les autorités égyptiennes posent des conditions pour gagner du temps. En un premier temps elles demandent que le convoi soit divisés sur plusieurs jours, puis que n’entrent pas le camion de pompier, le bateau et d’autres véhicules spécifiques. Et certainement d’autres mauvaises conditions dont on apprendra plus tard le cynisme du contenu.

Durant ce temps, des faux militants du Fatah ont attaqué une partie du convoi à coup de pierres sans que la police ne réagisse. Ils ont endommagés des véhicules et légèrement blessés des chauffeurs en criant des slogans anti-Hamas. Il Faut savoir que Georges Galloway était un ami et soutient indéfectible de Yasser ARAFAT, le leader charismatique de l’OLP devenu FATAH. De plus personne ne peut sérieusement soutenir que ce convoi d’aide humanitaire pour le peuple martyre est un soutient au HAMAS.

On se souvient que durant le bombardement de la population de GAZA par l’aviation, la marine et l’artillerie israélienne, des rumeurs de milices arabes pro-israéliennes stationnant en Égypte dans l’attente d’une éventuelle incursion s’étaient faites jour. Peut être sont-ils ces faux militants du FATAH. Dans tout les cas cette attaque destinée à intimider les chauffeurs ne fait que discréditer un peu plus le FATAH. Et l’Égypte qui n’a volontairement pas protégé le convoi qu’elle encadre pourtant militairement depuis son entrée, lui imposant un rythme d’enfer, soit disant justement pour des questions de sécurité.

L’état égyptien est responsable de la sécurité de ce convoi et de son entrée à GAZA.

Il ne faut pas laisser ce convoi sans soutien. Le gouvernement français collaborant ouvertement aux crimes en cour en fournissant un navire, le porte hélicoptère « Germinal » pour intensifier le blocus par mer, ce soutien doit être populaire.

N’ayant pas de leaders politiques courageux de la trempe d‘un Georges Galloway, le peuple français n’a pour l’heure qu’une seule arme, promouvoir le boycotte de l’Égypte en même temps que celui d’Israël. Et le faire savoir! Code barre d’Israël 729. Code barre de l’Égypte 622.

Ceux là qui ont su mobiliser des manifestations de masse durant les bombardement de GAZA, doivent recommencer. Il faut soutenir ce convoi.

ça y'est, après sa petite manif le monde est retourné regardé le télé? Y a-t-il autre chose que des veaux dans notre pays?

Vincent Després Levard
Fraternités des ignorants
fraternitesdesignorants@laposte.net

http://islamic-intelligence.blogspot.com/2009/03/peace-convoy-viva-palestina-under.html

07/03/2009
Obi.





























A la question suivante : "Que Feriez-vous si vous disposiez de 500 euros, mais qu'il vous restait seulement 500 secondes à vivre ?"

Ma réponse en dessin :


03/03/2009
Obi.
















L'humour d' Obi :
http://obi.abonnemine.over-blog.com/

Des forces de Gauche, dont le PCF, indésirables au dîner du CRIF
par Abd Raouf CHOUIKHA
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article8162

Le CRIF, le ministère de l’Intérieur et notre Président de la République (lettre ouverte)
par Abd Raouf CHOUIKHA
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article8154




Le pire n’est pas la crise et l’effondrement cyclique, mais l’inertie et l’immobilité.


     
 
 
 
     
 
 
 
     
 
: dernières brèves au 13.3.2009 sur http://www.solidariteetprogres.org/


http://eldiablo.over-blog.org/



Un des principaux responsables des forces aériennes russes a annoncé que Moscou envisageait la possibilité de déployer des bombardiers stratégiques à Cuba, rapporte samedi l'agence russe Interfax.

http://fr.news.yahoo.com/3/20090314/twl-russie-cuba-avions-091cf94.html



La Russie a repris en 2007 ses patrouilles de bombardiers stratégiques, une pratique datant de la Guerre froide. En septembre dernier, deux bombardiers stratégiques russes TU-160 avaient effectué des "vols d'entraînement" à partir d'une base au Venezuela. Le président Chavez avait alors affirmé que la présence des deux bombardiers russes dans son pays constituait un "avertissement" aux Etats-Unis.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20090314.OBS8859/cuba_et_le_venezuela_pourraient_
accueillir_des_bombardi.html




Site Valmy :

  

  Collectif Gaullistes de Gauche: NON A L'OTAN!  Pour un      référendum
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article199

    ÉLECTIONS ILLÉGITIMES  Par André Bellon
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article196

    Voilà pourquoi notre gauche est muette Par JP Chevènement
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article200

    Afghanistan, l'heure des marchandages États-Unis Russie 
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article197

    BAYROU L'IMPOSTEUR  Le Vrai Débat
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article198

    Constitution du Tribunal Russel sur la Palestine - Intervention de Stéphane Hessel
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article195

    FACE A LA MENACE ETASUNIENNE... Claude Beaulieu
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article194

    Marseille: réunion publique contre l'Otan organisée par Comaguer le 18 mars
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve38





Commentaire reçu :

En ce qui concerne les ressources découvertes en Australie. je confirme avec cet article qui date de 1994

"Rockfeller et une dizaine des plus grands milliardaires américains ont acheté un territoire aussi grand que la Belgique en plein centre du désert d'Australie et s y font construire des palaces de survie en majeure partie enterrés. Le territoire est cerné de barbelés et surveillé par une armée privée. Très mauvais; très mauvais signe.. ces Messieurs connaissent l'avenir... vu que ce sont eux qui le décident'"'
(l 0.11.1994)
Commentaire n° 1 posté par larguet aujourd'hui à 11h10


Le dessin animé de Gaza,
Closed Zone

http://delorca.over-blog.com/article-29036411.html


Coup de gueule (contre le libéralisme, la crise) sr RMC
http://www.dailymotion.com/search/coup+de+gueule+christophe/video/x8nbj3_coup-de-gueule-enorme-sur-rmc_news

Société compétitive, ou société protectrice ?
http://delorca.over-blog.com/article-29045952.html

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Etats-Unis
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 23:55
N'oublions pas les atrocités de Gaza !
Pour qu'elles ne se perpétuent plus ! Eva


Crise de quoi ? Du capitalisme !
Future lutte de classes - aux USA ?
Un contexte brûlant pour Obama...
Par Eva



Mes amis,

En lisant le dernier commentaire reçu, j'ai découvert un formidable blog. Et un article non moins formidable, comme je les aime, de contre-info, permettant de mieux comprendre le monde qu'on nous prépare. Personnellement, je trouve Obama sympathique, fin, intelligent, sage, et il a une femme d'exception, très engagée dans le sens où nous l'aimons. Joli couple, en vérité, qui réjouirait Malcom X, s'il était encore vivant. Et qui enfin permet de donner la première place à un citoyen noir, issu d'un continent si souvent martyrisé...

Seulement voilà, il y a les coulisses du pouvoir. Obama n'est pas seul, il hérite d'un Etat, d'une mentalité, et surtout d'une équipe qui ne promet rien de bon. Enfin, le contexte ne lui est pas favorable. C'est un pays en plein effondrement économique, social, militaire, moral, qu'Obama va devoir gérer. Oui, dans un contexte à très haut risque.

Vous le savez, je ne cesse de vous appeler à devenir vous-mêmes journalistes, prêts à informer votre entourage, vos amis, vos voisins, vos collègues. Pour contrer la désinformation. Avez-vous remarqué qu'on parle toujours de "crise", dans les médias ? Mais crise de quoi ? Bien vague, n'est-ce pas ! Or, ce flou est intentionnel. Il s'agit de ne pas nommer le coupable, de ne pas discréditer le capitalisme, de ne pas desservir un Système seulement favorable aux intérêts d'une minorité. Eh bien, proclamons-le haut et fort : C'est la crise du capitalisme, cette peste planétaire qui broie tout sur son passage, même les vies, simplement pour permettre au Capital de supplanter le travail, ou encore, à la spéculation de détrôner la production, l'entreprise, même...

Et ce qu'il faut dire, aussi, c'est que ce capitalisme-là nous vient tout droit du pays de l'Oncle Sam, et que le peuple hébreu a largement contribué à l'édifice du système, notamment spéculatif. Or, aux USA, rien ne va plus. Les masses, victimes innombrables du capitalisme, commencent à se poser des questions sur le Système qui les a appauvries, ou ruinées. En clair, une nouvelle lutte de classes se profile à l'horizon, qu'il va falloir gérer, au coeur même de l'arrogante Amérique. Je vous l'ai déjà maintes fois dit : La FEMA, entre autres, prépare de sinistres "camps de concentration", rappelant des époques qu'on voulait à jamais révolues. Les fabriquants de cercueils ne chôment pas, non seulement en France, où l'on en a envoyé une jolie cargaison dans les TOM-DOM (Sarkozy est un homme prévoyant, et surtout désireux de se débarrasser rapidement du "boulet" post-colonial), mais aussi aux USA.

Mes amis, Obama, aussi sympathique soit-il, va devoir gérer une crise sans précédent, il hérite d'un contexte explosif, et l'article joint vous expliquera comment, peut-être, tout cela va finir. Certainement pas comme Obama lui-même l'aurait voulu, mais comme ceux qui l'ont mis au pouvoir le décideront.

De sombres heures se préparent aux Etats-Unis...

Eva

Les 2 photos sont extraites du blog http://chahids.over-blog.com/

Gaza : Ne pas oublier.
La réalité, sur place.
Et dénoncer le dîner du CRIF !
Par Eva


Je voulais aussi vous dire que je viens de voir sur Public Senat un documentaire où une Equipe de tournage montrait ce qu'est devenu Gaza, en compagnie d'une sénatrice socialiste et d'un député UMP (Jean-François Poncet).J'ai retenu ces mots de l'élue du PS : "C'est AU-DELA de tout ce qu'on peut imaginer, partout des débris de ferrailles, des cadavres qui pourrissent sous les décombres, notamment d'animaux, toutes les infrastructures ont été détruites, même intellectuelles et industrielles, les médias ne montrent jamais cela, ils veulent que les Palestiniens restent sans éducation pour les combattre avec des moyens illégaux...". J'ai aussi relevé ceci : " Les banques n'accepteront plus de nous financer pour reconstruire, il s'agit d'empêcher tout projet pour l'avenir, Israël a voulu montrer sa force contre tout être vivant à Gaza..."

Tuer le présent, tuer le futur, tuer l'espérance. Que restera-t-il aux Gazaouis ? En réalité, il s'agit là, avec les bombes interdites provoquant entre autres cancers et malformations, ou eau empoisonnée, d'un génocide qui ne dit pas son nom. Que font les dirigeants ? Ils se couchent devant l'horreur. Honte à eux ! Dans quelques jours, les élus se bousculeront au dîner mondain du CRIF, le lieu où il faut "se montrer".

Pour cautionner une politique criminelle.

Pour s'agenouiller devant les promoteurs de l'intolérable.

Cela doit être dénoncé. Protestons auprès de nos Elus ! Manifestons pour affirmer le droit à la Vie, à la Paix, à la Justice, pour que le Mensonge et les crimes ne triomphent pas !

Alerte, l'intolérable est à nos portes !

A force de tolérer l'intolérable, il nous emportera tous !

Eva

Obama à la tête
d'une dictature militaire
aux USA ? Yes, I can !

Lors de son discours devant le Comité du Sénat sur les Renseignements, le nouveau directeur des renseignements intérieurs, Dennis Blair, un ancien militaire de carrière, amiral dans la Marine US, a mis en garde contre la menace que pose l'enracinement de la crise capitaliste mondiale, la qualifiant de menace à la Sécurité Nationale US. il a également prévenu que si elle se poursuivait cela pourrait déclencher un retour à "l'extrémisme violent" des années 20 et 30. Ces estimations sont contenues dans un rapport annuel intitulé " Annual Assessment Threat" présenté par Blair de la part de 16 agences de renseignements US. Elles sont en nette rupture avec celles faites les années précédentes qui elles se concentraient sur la menace "terroriste" et les préoccupations liées aux deux guerres (Afghanistan/Pakistan depuis l'année dernière, et Irak) initiées par Bush et qu' Obama a repris à son compte. Ces remarques laissent sous entendre qu'une crise économique qui engendrerait une contraction de l'économie et l'augmentation du chômage en parallèle de même que la réduction des dépenses sociales, pourrait déclencher des luttes de classes avec menace d'une révolution sociale. Blair a affirmé que la menace de soulèvements révolutionnaires causés par la crise est mondiale. Il a également insisté sur le fait que la crédibilité du capitalisme américain avait été sérieusement touché au niveau mondial à cause des malversations financières et le manque de contrôle sur les marchés financiers US, capitalisme devenu vulnérable aux critiques contre le libre échange ce qui rendra particulièrement difficile les objectifs à long terme des US de mondialisation du système capitaliste.

Les références de Blair au retour des conditions d'un "extrémisme violent" des années 20 et 30 constituent en fait une mise en garde à l'élite dirigeante que le capitalisme américain et mondial allait être confronté au spectre d'une remise en cause révolutionnaire de la part des travailleurs.

Derrière la façade tout sourire et la grande offensive de charme d'Obama, se cache tout un appareil sécuritaire national qui est entrain de planifier des mesures contre révolutionnaires

Fait sans précédent pour une Administration Démocrate, un certain nombre de nominés à des postes clés sont des militaires à la retraite. En plus de Blair, Obama a nommé pour servir dans son cabinet deux autres officiers militaires quatre étoiles qui ont pris récemment leur retraite : l'ancien général des Marine, James Jones, nommé comme Conseiller à la Sécurité Nationale, et l'ancien chef d'état major de l'armée, le gl Erik Shinseki, comme Secrétaire pour les affaires des anciens combattants. Ces nominations d'officiers de haut rang comme proches du Président sont perçues par certains comme une sérieuse menace aux droits démocratiques de base aux US.

Un rapport intitulé
"Known Unknowns: Unconventional ‘Strategic Shocks' in Defense Strategy Development,", publié en Novembre dernier dans un magazine du Collège Militaire de l' Armée US, indiquait que le Pentagone et les services de renseignements se préparent pour ce qu'ils considèrent comme une crise historique de l'ordre existant qui pourrait nécessiter l'utilisation des forces armées pour contrer les luttes sociales au sein de la nation américaine. Ce rapport insiste sur le fait que l'armée US doit se préparer à une "dislocation violente, stratégique, à l'intérieur des Etats Unis" qui pourrait être provoquée par un "effondrement imprévu de l'économie" ou un " arrêt du fonctionnement de l'ordre politique et juridique". Le rapport déclare : " la violence civile largement répandue aux US obligerait l'armée à réorienter ses priorités "in extrémis" pour défendre l'ordre intérieur de base."

En d'autres termes, une intensification brutale de la crise capitaliste en cours, s'accompagnant du déclenchement de luttes de classes et de menace d'une révolution sociale à l'intérieur même des US, pourrait obliger le Pentagone à rappeler une partie des troupes menant actuellement des guerres d'occupation en Afghanistan et en Irak, pour les utiliser contre les travailleurs américains.

Toujours selon ce document, " dans des circonstances les plus extrêmes, cela pourrait inclure l'utilisation de la force militaire contre des groupes hostiles à l'intérieur des Etats Unis. De plus, DOD (Departement de la Défense) serait, par nécessité, un centre vital pour la continuité de l'autorité politique en cas de perturbations ou conflit national civil ou dans plusieurs états. " Bien sûr la phrase " un centre vital pour la continuité de l'autorité politique"

Le Président Obama est le chef des armées. Dans une telle situation, qu'on ne peut écarter comme fantaisiste compte tenu de l'amplitude de la crise économique aux US, il deviendrait le premier dirigeant d'une dictature militaire aux USA.

Obama Dictateur : Yes I Can !
est un euphémisme pour dictature militaire.

Sources de certaines informations : http://www.wsws.org/ 


http://pepshe.over-blog.com/article-28368445.html

Obama et GB :
Je t'aime moi non plus ?


Un article paru le 22 février dans le Sunday Times montre la peur des élites britanniques de voir leur emprise sur l’administration américaine leur échapper. Obama ne les écouterait plus, ne serait pas prêt à suivre leur plan de gouvernement mondial au sommet du G20 à Londres le 2 avril prochain, et, pire que tout, il pourrait suivre les pas de Roosevelt en 1933 !

Le Times écrit : « Les diplomates britanniques préviennent que le sommet ne doit pas être un remake de la réunion de Londres de 1933 convoquée pour s’accorder sur les réponses à apporter à la Grande dépression. Franklin Delano Roosevelt, le Président des États-Unis, ne s’y était pas rendu et avait en échange envoyé un message radio dans lequel il enguirlandait les autres responsables internationaux pour ne pas avoir les bons remèdes à la crise. »

Le journal britannique ajoute qu’il y a de plus en plus de « doutes sur l’avenir de la “relation spéciale” historique entre l’Angleterre et les Etats-Unis. Contrairement à ses nombreux prédécesseurs anglophiles, Obama a expliqué à de nombreuses reprises que l’avenir de l’Amérique repose sur la constitution de liens avec les économies émergentes d’Asie. »

Le journal rapporte que Lord Malloch-Brown « a admis que [Gordon] Brown se battait pour persuader Obama de “faire attention’’ à son ambitieux plan pour le sommet du G20 ». Alors qu’un autre responsable britannique anonyme se plaint de devoir se battre « même pour des réponses à nos appels ».
Source: http://www.solidariteetprogres.org
http://pepshe.over-blog.com/article-28369852.html



Sélection de liens :

liste complète


liste complète

Après la crise financière, la guerre civile ?
Préparez-vous à "quitter votre région"...
C'est le titre lu sur lemonde.fr

Leveilleur nous alerte depuis des mois sur les événements qui se préparent. Aujourd’hui c’est Le  Monde qui relaie l’information. Ne croyez pas cependant que La France sera épargnée. Tous les pays seront,à un moment ou un autre, touchés par les mouvements sociaux. La Guadeloupe et la Martinique nous donnent peut être un avant goût de ce qui nous attend.

La crise économique et financière va-t-elle dégénérer en violentes explosions sociales ? En Europe, aux Etats-Unis ou au Japon, la guerre civile est-elle pour demain ? C'est le pronostic quelque peu affolant que dressent les experts du LEAP/Europe 2020, un groupe de réflexion européen, dans leur dernier bulletin daté de mi-février.

PAT de Madeleine sur Leveilleur

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2009/02/aprs-la-crise-f.html?cid=149842367#comment-149842367

Publication non terminée

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Etats-Unis
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 21:20




Mes amis,
voici l'agenda impérialiste des Etats-Unis.
Nouvelles conquêtes, nouvelles destabilisations,
nouvelles guerres, nouvelles souffrances pour les peuples. 
Quand les peuples porteront-ils plainte 
contre les Etats-Unis ?
Quand mettront-ils au ban de l'humanité
les plus grands prédateurs
et terroristes de la planète ?

Pëuples du monde, il est temps d'agir,
de se concerter pour empêcher  les USA
de continuer à dévaster le monde.
Pressions, campagnes de sensibilisation, 
actions en Justice, boycott produits made in USA...

tout doit être mis en oeuvre pour arrêter
la main des criminels avant qu'ils ne continuent
à ensanglanter la planète, à la meurtrir.

Nous devons tirer la leçon des événements d'Irak.
Mensonges, manipulations, prédations, crimes, 
la liste est longue, et nous avons le devoir
de stopper les agissements du diable américain
avant qu'il n'ouvre de nouveaux chantiers meurtriers.
Trop de pays ont été destabilisés, ruinés, endeuillés, 
détruits, par l'Empire, l'horreur doit cesser.

Ecrivons à nos élus, exigeons que l'Amérique
soit traitée comme elle mérite de l'être
: Comme
un dangereux Etat terroriste, prédateur, cupide,
nuisible, assassin. Qui a sa place
devant un Tribunal pour ses atteintes aux
Droits de l'Homme, ses violations continues
du Droit international, ses crimes contre l'humanité.

Oui, n'attendons pas que l'Afghanistan, l'Iran, le Soudan,
ou d'autres pays, soient ravagés par le plus grand
terroriste de la planète et de tous les temps.

Prenons des initiatives.
Avant que l'irréparable ne soit à nouveau commis !

Eva



TAGS : Etats-Unis, Iran, Afghanistan, Soudan, Droits de l'Homme, Américains, Tribunal international, Empire, Irak, Justice, crimes contre l'humanité, impérialisme 

Merci au site Valmy de m'avoir envoyé cet article décisif pour comprendre les prochaines évolutions.

 


 

Les pousse au crime !
( Par Comaguer)

Il y a ceux qu’on traine devant des tribunaux d’exception pour démontrer que les dirigeants qui s’opposent à l’ordre impérialiste sont châtiés, leur peuple ayant , quant à lui, subi directement l’épreuve de la faim ou celle des armes.


Et il y a ceux qui appellent à la guerre, ceux qui menacent et qui sont d’autant plus inquiétants qu’ils ont déjà mis leurs menaces à exécution. Dans ce rôle les Etats-Unis tiennent brillamment leur place de première puissance militaire mondiale, d’envahisseur en Irak et en Afghanistan et de puissance occupante dans les 170 pays où ils ont de bases militaires.


Ce rôle de semeur de guerre vient encore d’être confirmé au Pakistan. Bien avant que ne soit débrouillé l’écheveau des attentats de MUMBAI, bien avant que ne soit reconstituée, si elle doit l’être un jour, la filière qui remonte des petits malfrats mercenaires, acteurs directs d’une tuerie supérieurement organisée, aux organisateurs du complot et par eux aux bénéficiaires de la crise politique internationale ainsi engendrée, deux dirigeants politiques étasuniens viennent d’appeler à une action militaire contre le Pakistan.


Non pas la simple prolongation des incursions, déjà régulières depuis plusieurs mois, de l’armée US dans les zones frontalières de l’Afghanistan, mais le passage à la phase supérieure d’un affrontement direct avec l’armée pakistanaise pour occuper durablement une partie du territoire pakistanais et pour transformer le statut de ce pays qui perdrait définitivement celui de fidèle serviteur qu’il s’était acquis dans le combat contre l’armée soviétique pour passer à celui d’état croupion sous occupation étrangère, voire d’Etat-voyou s’il regimbe. La meilleure preuve de ce changement de statut est la menace des Etats-Unis de poursuivre comme terroriste le général (en retraite) HAMID GUL qui était chef des services secrets pakistanais de 1987 à 1989 au moment où ces services ont, en formant et en approvisionnant en matériel US de pointe (tels les missiles sol-air STINGER qui ont ravagé l’armée de l’air soviétique) apporté une aide décisive aux moudjahidines afghans qui leur a permis de porter des coups très durs à l’armée de l’URSS jusqu’à son retrait. Il est vrai qu’HAMID GUL n’a pas craint de comparer devant une télévision étasunienne les attentats du 11 Septembre 2001 et ceux de Mumbai en disant que dans les deux cas il s’agissait, selon l’expression anglaise d’ « Inside Job », c’est-à-dire de complot intérieur. L’homme bien informé qu’il était est ainsi devenu un homme à abattre.


Ces deux personnages qui ont fait précipitamment le voyage à New-Delhi pour verser quelques larmes convenues sur les victimes de Mumbai , mais surtout pour bien montrer que désormais l’Inde est le principal allié des Etats-Unis dans la région, se sont ensuite rendus à Islamabad pour faire les gros yeux au gouvernement pakistanais


Il s’agit de CONDOLEEZA RICE et de JOHN MAC CAIN. Oui MAC CAIN a été battu aux présidentielles mais il est toujours sénateur et toujours un des républicains les plus actifs dans la politique étrangère interventionniste de son pays. Il pourra continuer à l’être puisque son ami ROBERT GATES va rester en poste au Pentagone.


CONDOLEEZA RICE a dit qu’il y avait des « preuves irréfutables » d’implications d’ « éléments » pakistanais dans les attentats de MUMBAI ( le FBI et le MI 6 britannique se sont d’ailleurs aussitôt offerts pour aider à faire la lumière sur les attentats et l’on sait que ce genre d’ « intervention amicale » permet aussi de faire disparaître des preuves dérangeantes) et elle a invité les dirigeants pakistanais à agir immédiatement et efficacement contre ces éléments faute de quoi les Etats-Unis « agiraient »..... Comme toute leur Histoire contemporaine le montre, le « passage à l’acte » des Etats-Unis est habituellement un viol de souveraineté et de territoire étrangers.


Interviewée ensuite par FOX NEWS elle a réitéré cette affirmation de « preuves irréfutables » mais, interrogée quelques secondes plus tard sur les « armes de destruction massive « de l’Irak, n’a pas craint de reconnaître que dans ce cas son pays s’était trompé. Comme quoi, dans ce genre de bouche, les « preuves » ne sont que de fugaces arguments oratoires Comme quoi, la décision d’envahir l’Irak et de renverser le régime était déjà prise.


MAC CAIN, quant à lui, a repris la vieille argumentation antiterroriste en expliquant que si le gouvernement pakistanais ne faisait pas la chasse lui-même aux terroristes il lui arriverait ce qui est arrivé au gouvernement des Talibans qui n’ont pas voulu livrer Ben Laden en Octobre 2001......


Mais, plus prudent en apparence que CONDOLEEZA RICE, il a précisé qu’il appartiendrait au gouvernement indien de passer à l’acte. L’apparence est trompeuse. Ce que MAC CAIN prépare en fait, c’est l’après BUSH, c’est le retour au pouvoir en Inde du parti nationaliste Hindou BJP porté par une vague anti-musulmane et anti-pakistanaise suscitée par les attentats de MUMBAI. Ce retour pourrait se produire à l’occasion des prochaines élections générales du mois de Mai 2009. (Heureusement les élections qui viennent de se dérouler dans quatre Etats de l’Inde et où le BJP a reculé donnent une indication contraire).Il est en effet persuadé qu’avec le feu vert de Washington le BJP irait à l’affrontement armé avec le Pakistan.*


Façon de rappeler que le démantèlement du Pakistan fait partie de l’agenda impérialiste étasunien.

La carte qui suit montre bien les objectifs poursuivis : 

-  Indépendance du Baloutchistan au détriment de l’Iran et du Pakistan et occupation du port de GWADAR construit par la Chine et assurant aux provinces occidentales de cette dernière un accès facile à l’Océan Indien
-  coupure de la liaison terrestre CHINE-PAKISTAN par le col de Karakorum
-   agrandissement au détriment du Pakistan d’un Afghanistan dompté et colonisé
  Cachemire repris par l’Inde


Sur cette carte le Soudan n’a pas encore été relooké au napalm, mais à en croire les derniers propos d’Hillary Clinton et d’Eve Rice (simple homonymie avec Condoleeza), future ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU son tour va venir !

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article122


Un commentaire sur ce texte :

Certes, et incontestablement, il y a une politique des États-Unis dont le but est de s’assurer le contrôle des hydro-carbures, tout en redessinant une carte du moyen-Orient sur un fond ethnique figé et anti-historique, rendant le monde instable, particulièrement celui qui est sommes toutes à nos portes (ce qui bien sur n’est pas innocent). Pour autant, et c’était l’objet d’âpres discussions avec notre ami Michel Lafarge, l’équation colonisation = victime, colonisés = musulmans d’où musulmans = victimes est une algèbre fausse et funeste. Fausse dans ses attendus, funeste dans sa conclusion. Pour notre civilisation, après tout la seule qui soit parvenue à nourrir ses membres et à augmenter leur savoir collectif, le mercantilisme primaire anglo-saxon est un danger équivalent au totalitarisme Islamique. Le critique de l’un, sans celle de l’autre est une erreur, d’autant plus forte que, partout, les États-Unis n’ont de cesse d’imposer leur vision théocratique et qu’ils s’entendront à terme avec les mollah (comme avec les rabbins) contre la laïcité
.


L'appel longtemps "oublié"
 de Charles Tillon

 

"Les gouvernements bourgeois ont livré à Hitler et à Mussolini : l’Espagne, l’Autriche, l’Albanie et la Tchécoslovaquie... Et maintenant, ils livrent la France.


Ils ont tout trahi.


Après avoir livré les armées du Nord et de l’Est, après avoir livré Paris, ses usines, ses ouvriers, ils jugent pouvoir, avec le concours de Hitler, livrer le pays entier au fascisme.


Mais le peuple français ne veut pas de la misère de l’esclavage du fascisme.


Pas plus qu’il n’a voulu de la guerre des capitalistes.


Il est le nombre : uni, il sera la force.


Pour l’arrestation immédiate des traîtres Pour un gouvernement populaire s’appuyant sur les masses, libérant les travailleurs, établissant la légalité du parti communiste, luttant contre le fascisme hitlérien et les 200 familles, s’entendant avec l’URSS pour une paix équitable, luttant pour l’indépendance nationale et prenant des mesures contre les organisations fascistes.


Peuple des usines, des champs, des magasins, des bureaux, commerçants, artisans et intellectuels, soldats, marins, aviateurs encore sous les armes, UNISSEZ VOUS DANS L’ACTION !"


Charles Tillon, Gradignan, 17 juin 1940

Source : F.T.P. Soldats sans uniformes.


Autres liens Comité Valmy :

    L'appel longtemps "oublié" de Charles Tillon
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article124

    Politique de la peur  Pierre Paresys psychiatre à Lille
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article123

    Aprés le congrès du PCF    par Jean Lévy
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article121




Sélection de liens


Bridge :



Changement de Société :


Dictature des cartels pharma :
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-25878307.html


Cercle bolivarien :


Des pilleurs ont investi les manifs :
http://www.marcfievet.com/article-25905789.html

Les beaux jours des anciens
http://www.marcfievet.com/article-25907016.html

L'ONU a qualifié le refoulement par Israël de son rapporteur sur les Territoires palestiniens, Richard Falk de "sans précédent", rappelant que "tous les Etats ont pour responsabilité de coopérer avec ses Rapporteurs spéciaux".
http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-25895634.html


ONU: l’acte d’Israël est  

Coopération Russie-Iran
http://chiron.over-blog.org/article-25886174.html


La Belgique au bord du chaos ?

J'écrivais sur ce blog que la France pourrait s'enflammer. Il se pourrait bien que la Belgique passe à la moulinette financière bien avant la France.

Ce soir le 17 décembre 08, il semble que la Belgique soit à 2 cm de sombrer dans le chaos. Personne ici ne semble s'en rendre compte sérieusement et surtout pas les politiques.


Un bref résumé pour nos amis français :


Au coeur de cet ouragan qui s'annonce : l'affaire Fortis. Un certain week-end d'octobre le gouvernement fédéral belge prenait en "urgence" la décision de soutenir la banque Fortis - au travers du holding Fortis- à hauteur de 8,5 milliards d'euro. Quelques semaines plus tard, ce même gouvernement concluait un accord de cession avec l'Etat néerlandais pour des actifs la partie néerlandaise (ABN Amro)de la banque et avec BNP Paribas pour certains actifs de la partie belge. Toutefois, le holding Fortis qui chapeautait l'ensemble des activités du Groupe Fortis gardait une série d'actifs jugés passablement toxiques. Les actionnaires de Fortis, en un week-end, et par une décision gouvernementale, se sont retrouvés actionnaires d'une société (holding) qui avait été dépouillée de ce qui semblait être ses meilleurs avoirs. L'action devait tomber rapidement sous les 1 euro en bourse de Bruxelles.


Furieux, hurlant au vol organisé, les petits actionnaires se sont regroupés via des organisations (Deminor) et via des bureaux d'avocats (Modrikamen). Dans un premier temps, les procédures judiciaires initiées par les actionnaires et leurs mandataires se sont soldées par des fins de non recevoir. Ils furent déboutés.

Mais ils n'en restèrent pas là. Rapidement, ces mêmes petits actionnaires devaient introduire des procédures d'appel. Cette procédure d'appel allait cette fois leur donner raison sur toute la ligne et déclaré la vente de Fortis illégal, notons toutefois que cette décision de justice n'allait pas jusqu'à empêcher que le processus de vente à BNP Paribas se poursuive. A présent, l'état belge fait appel devant la cour de cassation (Suite à ...

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/12/la-belgique-au.html


Arrêtez de regarder, sortez dans la rue !

http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2008/12/17/11778928.html


Reçu :

Bonjour,

Nouveau morceau de NettleSeed

Parano ?

 

Arrête de m’regarder comme ça

Arrête de m’surveiller, qu’est qu’il y a ?

T’as peur de quoi ?

Que j’dise la vérité

Que j’comprenne tes velléités

 

Arrête de m’écouter comme ça

Arrête de m’surveiller, qu’est ce qu’il y a ?

T’as peur de quoi ?

Que j’répande la rumeur

De tes mensonges, de tes leurres

 

Arrête de m'suivre comme ça

Arrête de m’surveiller, qu’est ce qu’il y a ?

T’as peur de quoi ?

D’une rébellion qui gronde

Que je rallie la fronde

 

Arrête de m’ficher comme ça

Arrête de m’surveiller, qu’est ce qu’il y a ?

T’as peur de quoi ?

Que je reste une anonyme

Qui dénonce à coup de rimes

 

Arrête de m’exploiter comme ça

Arrête de m’surveiller, qu’est ce qu’il y a ?

T’as peur de quoi ?

Que je vienne bousiller

Tes rêves de billets

 

Arrête de m’empoisonner comme ça

Arrête de m’surveiller, qu’est ce qu’il y a ?

T’as peur de quoi ?

Que je ne donne pas assez de fric

A tes lobbys pharmaceutiques

 

 

Refrain

 

Ton œil ne m’fait pas peur

Tu n’as pas de prise sur moi

Etre d’esprit décapeur

Je me raille de tes lois

 

 

Anne Pagé (NettleSeed)

16 novembre 2008

Musique NettleSeed

 

a écouter sur : http://nettleseed.free.fr/index.php?id=25


Le dernier poly-tics, "opacité"

Le système financier est tellement opaque qu’il l’est également pour les acteurs eux-mêmes. Ce qui est un comble..
http://poly-tics.over-blog.com/article-25899177.html.


 



Jusqu'où ira Sarkozy ?

(A noter - et à réfléchir !!! Sécurité de plus en plus nécessaire au fur et à mesure que l'Etat se dissociera de ses citoyens ! Quel type de société ?)
Le président Sarkozy (maudit soit son nom)... croit même être en droit de proposer une "co-production" entre le public et le privé en la matière, argumentant que « la demande et l’offre de sécurité se font plus pressantes et exigeantes, en raison de l’espace laissé par la réduction nécessaire des dépenses des États ». Il est, suivant la doxa libérale des fossoyeurs de la République, nécessaire que l’État réduise le nombre des fonctionnaires, donc qu’il diminue les effectifs de police, donc que le privé prenne à sa charge une partie de la mission jusqu’alors dévolue à la force publique. Vivent les milices privées ! Jusqu’où iront-ils ?

 

http://www.plumedepresse.info/


Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Etats-Unis
commenter cet article

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages