31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 20:00

 

bankersdees1.jpg?w=640

Sur cette parution, Circus Politicus,

les vidéos, entre autres ! De l'espoir, enfin !

.

 

ALERTE !! DANGER ! 

Terrifiante opération sous faux drapeau bientôt ?

A dénoncer, à déjouer,

à relayer par tous pour éviter le pire,

la guerre contre l'Iran programmée

par les Hébreux et les Anglo-Saxons,

la guerre mondiale voulue par les Euro-Atlantistes

pour continuer à imposer leur domination sur le monde

qui, avec les pays émergents,  s'émancipe de plus en plus !

Désamorçons l'imposture à venir en informant ! (eva)

 

Alerte,opération Israël contre navire US imputée à Iran pour déclencher guerre ? (vidéo 2 mn à relayer)

 

http://www.dailymotion.com/video/xn2rgz_max-keiser-sur-le-scandale-mf-global-s-t_news
.
Voir aussi l'article sur mon blog no-war :

http://a1.idata.over-blog.com/442x353/1/18/15/06/D12---mai-10/droits-ho-porter-armes.jpg

http://a1.idata.over-blog.com/442x353/1/18/15/06/D12---mai-10/droits-ho-porter-armes.jpg

 

 

Du golfe du Tonkin au golfe Persique, de l'USS Maddox à l'USS Enterprise, prélude à une nouvelle agression américaine

inv
Si vous avez oublié votre Histoire du Lycée, je vous invite à aller réviser les incidents dits du « Golfe du Tonkin ». Le 2 et 4 aout 1964, les USA ont prétendu avoir subi une attaque à la torpille contre le navire USS Maddox.


En 1995, le General Vo Nguyen Giap, très bon ami de la France depuis Dien Bien Phu (1954), a déclaré que ses forces n’ont jamais attaqué les Américains. Plus tard, en 2005, la NSA déclassifie des documents dont un rapport interne datant de 2001 et selon lequel l’attaque du 4 aout n’a jamais eu lieu.


Ces attaques ont servi comme prétexte à la guerre du Vietnam causant 2 millions de morts chez les locaux et 50’000 morts US. Le cycle prétexte / guerre se perpétue de génération en génération. Les politiques et le complexe militaro-industriel s’enrichissent et les jeunes qui veulent « défendre leur patrie » partent au casse-pipe, massacrant au passage des populations civiles.


Aujourd’hui, les USA veulent la peau de l’Iran. Ce n’est ni le premier, ni le dernier pays qui subit leurs attaques. Dans 50 ans, à moins qu’ils aient fait faillite, ils seront encore en train de fabriquer des raisons pour attaquer d'autres pays.


Connaissant donc la méthode habituelle, on ne peut que s’inquiéter de l’envoi du vieux porte-avion Etasunien "USS Enterprise" dans le golf Persique (1). Ce porte avion a été commandé en 1957 et a été commissionné en 1961. Arrivant à la fin de sa vie, son démantèlement est prévu pour l’année prochaine. Ce navire est propulsé par des turbines à vapeur prenant leur énergie dans 8 réacteurs nucléaires qui coutent très cher à démanteler.


L’idée d’aller l’agiter sous le nez des Iraniens n’est pas totalement bête. Ces derniers pourraient se fâcher, s’en approcher et soudainement il explosera et coulera chez les Arabes. On est ultra proches du 11 septembre là. Donc la presse annonce que les Iraniens ont coulé l’USS Entreprise. On connait déjà la triste suite.

Réjouissons nous de la guerre qui vient. Du chaos sortira la révolution...

http://fr.ria.ru/world/20120126/193156615.html
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EFkZylZZAVJnmbwqUP.shtml
.
Voir aussi :
.

Golfe Persique : les grands préparatifs se poursuivent…

avatar27.jpg?w=645Tandis que les eurocrates cherchent à rassurer sur un avenir serein (de leur point de vue), Trader Noé nous dit voir tout le contraire et nos sources bancaires parlent le même langage. La dégradation est persistante et s’accélère sur le calendrier que nous avons indiqué dans la lettre LIESI.


usa-iran.jpg?w=645

 

Un autre élément confirme ce scénario : l’empressement des Etats-Unis à renforcer leurs forces dans le Golfe Persique en vue d’une attaque de l’Iran. C’est ainsi que le sous-marin nucléaire américain Annapolis, accompagné du destroyer USS Momsen, viennent de franchir le canal de Suez et de gagner la mer Rouge. Si le point de destination des deux navires n’est pas annoncé, leur entrée en mer Rouge coïncide avec l’apogée des tensions entre Washington et Téhéran. Rappelons que Marine américaine a déjà réuni dans le Golfe persique un nombre important de navires, dont les porte-avions Carl Vinson et Abraham Lincoln. Un autre porte-avions, l’USS Enterprise est attendu dans la région au mois de mars 2012.

 

Voir aussi sur mon blog No-War :

 

Sarkoléon lance la campagne d’Iran

http://www.tribords.com/images/277m.jpg
http://www.tribords.com/images/277m.jpg
.
.

lincoln-20120123.jpg

 .

 

http://no-war.over-blog.com/article-israel-des-preparations-majeures-en-cours-98304076.html

 

http://no-war.over-blog.com/article-guerre-contre-l-iran-role-usa-france-repercussions-caucase-bombes-devastatrices-98301341.html

.

 

4highres_00000402076839.jpg

 

Impérialisme économique: L’Union Européenne plus larbin que jamais de l’empire s’accorde sur l’embargo du pétrole iranien….

Les USA pourraient rejouer le scénario yougoslave en Iran 

 

Nécessaire mobilisation internationale contre la guerre qui rôde

 

 

Avant les Elections, les psychopathes qui dirigent les grandes nations ont tous intérêt à faire une sale guerre (au risque qu'elle devienne planétaire) car en temps de conflit, il y a une sorte d'union sacrée qui perpétue leur pouvoir (Obama, Cameron, Sarkozy, Merckel etc)  même au prix du sang des Nations. Débarrassons la terre de ces Malfaisants avant que l'irréparable ne soit commis ! Jugeons-les ! Note d'eva R-sistons

 

Effectivement, et de tous temps, la guerre a été une issue à une crise intérieure, économique ou politique. Ce processus a été largement utilisé par les USA et d’autres.

On se rappelle qu’ils sont les grands bénéficiaires de la deuxième guerre mondiale qui a ravagé la moitié de la planète. Leurs usines ont tourné à plein, pendant qu’ils vendaient d’énormes quantité d’armement aux alliés. Une première fois (?) les USA ont appris à fonctionner avec l’endettement des autres pays. Ils ont continué de la sorte.

Après l’invasion Irakienne, dont le but n’est toujours pas clair, on nous prépare intensément à une nouvelle guerre contre l’Iran, voire la Syrie en les diabolisant et manipulant l’information. Une nouvelle fois, les usines vont tourner à plein, les ouvriers avoir du travail, et les actionnaires des multinationales gagner des milliards.

Et l’effondrement économique, comme la remise en cause du "système en place" passera au second plan.

Il est grand temps d’ouvrir les yeux sur les crimes à répétition de "l’Empire" pour lequel des millions de vies sacrifiées n’ont aucun intérêt...

 

Commentaire ici :

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/declin-us-et-guerre-mondiale-109051

 

download?mid=1%5f23037395%5fAOOxktkAAOEl

 

Sur Artemisa College, je trouve à l'instant la reprise du texte plus haut, mais le site ajoute ce que je place en bleu :

 

L'idée est de prévenir un tel sénario, en... prévenant, en alertant... (citoyens, presse, députés...). Nous avons le mois de février pour faire échouer ce plan potentiel...
 
 
Les USA envoient un très vieux porte avions vers l’Iran…

« Si vous avez oublié votre Histoire du Lycée, je vous invite à aller réviser les incidents dits du « Golf du Tonkin ». Le 2 et 4 août 1964, les USA ont prétendu avoir subi une attaque à la torpille contre le navire USS Maddox. (..) (voir texte plus haut)
La même question se pose pour Pearl Harbor, le Tonkin, le 11 septembre…
Dans la situation préoccupante du golfe d’Ormuz, il y a l’Iran mais, Israël , la Chine, la Russie cela fait un cocktail pour le moins détonnant en terme de megatonnes nucléaires.
Il faut souhaiter que notre psychopathe ne soit plus au pouvoir en mai et qu’aucune aggravation ne puisse créer des affrontements, car sinon on va passer en mode guerre avec application article 16 de la constitution donnant les pleins pouvoirs au président afin d’occulter les élections en France. .

 

.

download?mid=1%5f23037395%5fAOOxktkAAOEl
.

TOMSK (Sibérie), 25 janvier - RIA Novosti

Les Etats-Unis cherchent à dominer le monde et utilisent pour cela la contestation de la légitimité des procédures politiques en vigueur dans d'autres pays, a déclaré mercredi le premier ministre russe et candidat à la présidentielle de mars Vladimir Poutine.

"Ils (Américains) veulent tout contrôler (…) J'ai parfois l'impression que les Etats-Unis n'ont pas besoin d'alliés, mais de vassaux, et qu'ils préfèrent la domination à un partenariat d'égal à égal", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec les étudiants de l'Université polytechnique de Tomsk (Sibérie occidentale).

Et d'ajouter que coopérer sur un pied d'égalité signifiait définir en commun les menaces et élaborer en commun un système de gestion de ces menaces.

"Ils s'y refusent catégoriquement", a rappelé M.Poutine, en citant l'exemple du bouclier antimissile que les Américains s'apprêtent à déployer en Europe.

Le chef du gouvernement a aussi évoqué un autre moyen d'influence américain, celui de "remettre tout en doute, prétendant la non-conformité à des standards quelconques".

"Et ce sont eux-mêmes qui élaborent ces fameux standards", a conclu M.Poutine.

 

Lien : http://fr.rian.ru/world/20120125/193145989.html

 

Vladimir Poutine
18:54 25/01/2012

baqeri_d20120128053056653.jpg

 

La Russie devient le garant de la paix dans la région.

La partie d’échec contre l’empire continue. Comme nous l’avions dit il y a plusieurs mois, il semblerait que la Russie ait sacrifié politiquement la Libye à la vindicte impériale, sachant que cela ferait “jurisprudence” sur le cas de la Syrie. Le Modus Operandi étant identique, il est clair que Lavrov boit du petit lait en disant “j’ai déjà vu çà”… La Russie a maintenant l’exemple pathétique des crimes de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord à mettre en exergue pour disqualifier un scenario identique sur la Syrie, qui représente un enjeu géostratégique bien plus important pour la Russie, que l’était la Libye du fantasque Kadhafi.

Bien évidemment, dans leur empressement et leur arrogance les criminels impérialistes occidentaux sont tombés dans le panneau. La Russie tient une position diplomatique avec la Chine très forte, qui s’appuie sur les échecs et les crimes de l’OTAN en Libye.

 

4.png

Pour Lavrov, c’est l’aboutissement d’une carrière… Savoir que la clownesque Clinton fulmine au téléphone pour lui parler, croyant que le sommer de venir discutailler séance tenante allait faire ramper le russe au téléphone… Hilarant Hillary !… Rien que cela vaut toute la chienlit de la politique.

Si les criminels occidentaux passent en force ou outre le conseil de sécurité (ce qui est possible), alors le jeu sera à nu: plus de façade pseudo-légale d’une ONU à la botte de l’empire. Les Russes l’ont joué fine sur le coup de la Libye, ils ramassent les dividendes maintenant. L’empire dans son arrogance sans borne est tellement prévisible, que la partie devient monotone…

Et Poutine n’est pas encore revenu président… çà promet !

A suivre donc…

– Résistance 71 –

Dans l’arène de l’ONU: Le clash des titans à propos de la Syrie

RT http://rt.com/news/un-resolution-syria-russia-131/

.

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

.

Les diplomates occidentaux et arabes vont pousser une résolution conjointe à l’Onu appelant le président syrien Al Assad à quitter le pouvoir. La Russie et la Chine ont rejeté ce qu’elles voient comme un changement de régime forcé et disent qu’elles vont bloquer le mouvement  et advienne que pourra.

La diplomatie occidentale fait une nouvelle tentative d’utiliser l’ONU comme un outil de sa politique étrangère, écrivant et proposant une nouvelle résolution ambigüe sur la Syrie, qui établit la feuille de route pour évincer le président Bachar Al Assad. La résolution ne prend pas en compte les positions des pays comme la Russie et la Chine, qui ont présentés un front uni s’opposant au changement de régime à Damas.

Moscou dit que la nouvelle résolution contient une menace “d’adopter plus de mesures si la Syrie n’obéit pas aux termes de la résolution”, ce qui ouvre immanquablement la voie à une intervention étrangère du style de la Libye dans le pays miné par les conflits.

D’après certains rapports, les tensions sont si intenses que la porte-parole de la ministre des affaire étrangères américaines a accusé le ministre russe des affaires étrangères, Sergei Lavrov, qui est actuellement en visite en Australie, de ne pas avoir été disponible par téléphone lorsqu’Hillary Clinton a cherché à le joindre pour discuter de la situation.

Sergei Lavrov a dit aux journalistes qu’ilétait simplement impossible pour lui de prendre des communications téléphoniques au milieu de négociations avec ses collègues australiens, mais a promis de disctuter de la Syrie avec Hillary Clinton à la première opportunité.

Il a dit que les Américains ont insisté de programmer le coup de téléphone durant une période où il parlait à Sydney, ce qui ne pouvait pas être changé dans le calendrier. Commentant sur l’impossibilté de Washington à réarranger la communication téléphonique, le ministre russe a spéculé que “cela pourrait-être expliqué par leurs manières.”

Sergei Lavrov a dit que le conseil de sécurité ne soutiendra jamais un tour de force contre la Syrie.

“Si l’opposition syrienne refuse de s’assoir à la table des négociations avec le régime, quelle est l’alternative ? Bombarder le régime ? J’ai déjà vu cela avant”, a dit Lavrov, “Je peux garantir que le conseil de sécurité n’approuvera jamais cela”.

Clinton doit rejoindre ses contre-parties française et britannique au QG de l’ONU Mardi pour ajouter une puissance de feu supplémentaire pour la poussée de l’occident à faire voter cette résolution.

Échec et mat! ;)

 

Syrie: la résolution marocaine bloquée par la Russie

http://fr.ria.ru/world/20120128/193179085.html  

 

Les vassaux comme dirait Poutine

http://chiron.over-blog.org/article-les-usa-ont-besoin-de-vassaux-pas-d-allies-poutine-97885679.html

Lien : http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=9362#comment-37101

 

Echec à l’empire en Syrie: la Russie (et la Chine) secoue l’arrogance impérialiste occidentale à l’ONU…

 

.

Quelques réflexions d'eva R-sistons :


 

Rafale-Dassault vendus : 12 milliards ! Ce qui marche, dans notre sale société, aujourd'hui, c'est l'industrie militaire qui tue les peuples pour enrichir les misérables à la tête des multinationales de l'armement, de mort ! Les dirigeants devraient se retrouver devant un Tribunal pour crimes contre l'humanité, mais non, on leur déroule des tapis rouges et on commémore leurs crimes monstrueux en aposant des plaques de rues à leur nom !

 

Pourquoi l'Etat hébreu n'attaque-t-il plus massivement Gaza ? Pour se faire oublier et continuer, discrètement, à ravager la région, bref pour continuer la politique du fait accompli de manière à rendre irréversible la situation : Etat palestinien gruyère donc impossible à mettre en place, tout cela avec la complicité des Anglo-Saxons et de leurs vassaux européens.

 

Notre monde est dangereux à cause des psychopathes qui le dirigent, la seule solution pour éviter le pire est d'exiger leur traduction devant un Tribunal des Nations. Où sont les juges intègres comme le Juge Garzon en Espagne pour faire le travail que les peuples attendent tous ?

 

Eva R-sistons

 

Lisez ceci :

 

http://www.decitre.fr/gi/25/9782916721125FS.gif

 

http://www.decitre.fr/gi/25/9782916721125FS.gif

 

La ponérologie politique ou la science du Mal appliquée à des fins ...

 

.

Ponérologie Politique

La science du Mal


La ponérologie politique ou la science de la genèse du Mal

appliquée à des fins politiques

.


L'article ici :

 

 http://femmesdelafrancophonie.org/2008/03/la-ponrologie-p.html

 

 

(Extrait) Jamais nous ne sommes trouvés en position aussi précaire, aussi proche de la destruction totale.(Note d'eva : Le Nouvel Ordre Mondial en marche)


Laura Knight-Jadczyk et Henry See pensaient que la situation terrible à laquelle cette planète et ses habitant-es sont confrontés pouvait avoir un lien avec la question de la psychopathie. Les phénomènes abordés dans La ponérologie politique — en rapport avec les groupes et la façon dont ceux-ci sont corrompus par des déviants pathologiques qui s’y infiltrent sous l’aspect de la normalité — leur étaient très familiers. Ils savaient qu’il se passait quelque chose d’étrange, mais ils ne savaient pas encore le nommer ou le catégoriser. Ils avaient trouvé certaines dénominations et catégorisations dans des textes sur la psychopathologie, mais qui n’abordaient pas la dimension sociale, jusqu'à ce qu'ils aient accès à l’ouvrage d'Andrzej Lobaczewski. Dans La ponérologie politique – La science de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques (Political Ponerology), Lobaczewski présente le sujet d’une manière radicalement différente des autres textes sur la psychopathie, en suggérant que l’influence des psychopathes et autres déviant-es n’est pas qu’une simple influence parmi tant d’autres affectant la société, mais que, si les circonstances sont favorables, elle détermine la manière dont nous vivons, ce que nous pensons, et la façon dont nous jugeons ce qui se passe autour de nous.


Quand on comprend la véritable nature de cette influence : qu’elle est sans conscience, sans émotion, égoïste, froide et calculatrice, dénuée de tous standards moraux ou éthiques, on est horrifié, mais en même temps, tout commence à s’éclairer soudainement. Notre société perd de plus en plus son âme parce que les personnes qui la dirigent et qui donnent l’exemple sont sans âme — ils n’ont littéralement aucune conscience. Quand vous en venez à comprendre que les rênes du pouvoir politique et économique sont entre les mains de personnes sans conscience qui ne possèdent pas de faculté d’empathie, cela permet de regarder ce que nous appelons le "Mal" d’une façon totalement nouvelle. Le "Mal" n’est plus seulement une question morale; il peut alors être analysé et compris scientifiquement.

 

 http://femmesdelafrancophonie.org/2008/03/la-ponrologie-p.html

 

 

La stratégie du choc :

.

 

.

Circus politicus

de Christophe Deloire, C Dubois

 

http://s3.static69.com/m/image-offre/e/7/7/a/e77a93610d3fe8a125aa989eae1299e1-300x300.gif 

 

Résumé du livre

.

Circus politicus révèle les dessous d'un véritable 'putsch démocratique ', une tentative de neutralisation du suffrage universel par une superclasse qui oriente la décision publique. Il montre comment le Pouvoir a capitulé devant les puissances financières. Il dévoile les stratégies de double discours et d'hypocrisie française entre Paris et Bruxelles. Histoires, anecdotes, preuves, documents tout dans ce livre tend à démontrer que les Indignés ont raison de réclamer une 'vraie démocratie '! Entrons dans ce Circus politicus où le peuple est jugé dangereux et la démocratie archaïque. Nous voici dans les réunions ultra secrètes des Conseils européens où tout se joue, dans les coulisses, dans de mystérieux clubs d'influence où les banquiers américains expliquent la vie à nos politiques, dans les officines et les bureaux d'agents secrets La France est sous la tutelle d'un pouvoir aveugle. La souveraineté, nationale ou européenne, n'est plus qu'une image pieuse entretenue par des 'idiots utiles '. Une enquête inédite, iconoclaste qui fait surgir une réalité qu'il vaudrait mieux affronter plutôt que de la nier.

 


Note d'eva R-sistons:

 

France 3, au Soir3, a interviewé l'un des auteurs de Circus Politicus, Christophe Deloire. Joie ! Enfin, cela bouge ! Même dans les Médias ! Le monde dessiné par les dirigeants psychopathes est trop sale, trop dangereux.. Cela ne peut plus durer ! Même les Médias aux ordres finissent par laisser transparaître la terrible réalité ! Lisez ce livre, il est explosif, et ce que j'ai entendu ce soir, sur France3, est tonique, parce que vrai ! On a parlé de réseaux, de Club mystérieux - Bilderberg - , de Trilatérale, de la dictature de Bruxelles, de pouvoir de l'ombre ! Oui, mes ami(e)s, on a osé aborder la vérité, enfin ! 

 

Ami(e)s Lecteurs et Lectrices, ça bouge enfin !

Reprenons espoir ! 

 

 

63eccfc8.gif


http://memoires-notes.over-blog.com/article-l-espoir-est-une-bougie-dans-l-obscurite-63639184.html

 

 

Circus Politicus, suite. Rajouté 20 h plus tard,

entre temps vidéos publiées (FR3, France Info)

comme je le souhaitais, et article :

 

 

 

.

 

 

Circus politicus : le putch démocratique

by werdna01

Evene.fr - Livres - 1er Février 2012 Genre : Actualité - Parution : 1 Février 2012 chez Albin Michel Prix editeur : 21€00  -  Isbn : 9782226238597 Christophe Deloire,directeur du Centre de formation des journalistes, et Christophe Dubois grand reporter de l’émission 7 à 8 viennent après une enquête de fond de sortir un livre étonnant, [...]

Lire la suite

Circus politicus : le putch démocratique

 

imagesca26vmbz.jpg?w=640
Genre : Actualité - Parution : 1 Février 2012 chez Albin Michel
Prix editeur : 21€00  -  Isbn : 9782226238597
Christophe Deloire,directeur du Centre de formation des journalistes, et Christophe Dubois grand reporter de l’émission 7 à 8 viennent après une enquête de fond de sortir un livre étonnant, iconoclaste dans ce monde de connivence entre politique industrie lobbys et médias. Ce livre doit être fort peu au goût de ces oligarchies il expose une réalité terrible celle d’une Europe fasciste “ce mot est un euphémisme face au fonctionnement de l’ue où des commissaires non élus travaillant parfois pour des banques dont la fameuse goldman prennent les décisions sans être les representants du peuple” ,un monde dirigé par des clubs privés, la finance a mis son plan à exécution, il y a eu un putsch de la part de gens qui ont décidé d’être au-dessus du système démocratique.

 

burki264.jpg?w=640

Médiapart - 1er février 2012 – Lorelei Avalon
Tout commence par l’histoire d’un certain David Rockfeller dont l’objectif était de mettre la finance au pouvoir de s’approprier le pouvoir monétaire et financier, et de mettre en place une crise au niveau mondial pour faire accepter aux peuples le nouvel ordre mondial.
Dans un dernier discours prophétique datant du 17 Janvier 1961, le président Dwight Eisenhower avait averti les Américains que le lobby militaro-industriel pourrait faire planer un jour une menace sur la liberté et la démocratie.
Le dernier président des états unis libre avait raison de chercher à avertir les peuples, nous vivons une ère où la stratégie de choc, les manipulations mentales, l’usage du fichage des citoyens, les armes silencieuses ainsi de suite vont mettre en place un monde qui l’air de rien est le monde dont rêve des hommes non élus par les peuples et qui gouvernent le monde dans tous les domaines.
Ce livre qui est un véritable chef d’œuvre d’investigation et nous expose une terrible réalité monstrueuse la destruction de la démocratie sur un ton tranquille l’air de rien, des clubs de Rome et autres commissions, voir des groupes comme Bilderberg fondé par en 1954 à l’Hôtel Bilderberg à Osterbeek à l’invitation du Prince Bernhard des Pays-Bas, co-fondateur du Groupe avec David Rockefeller dirigent le monde en le destrusant morceau par morceau pour le bien être d’une hyper minorité completement psychotique dont l’un est bien entendu Kissinger.
Ces groupes ont littéralement neutralisé la démocratie pour imposer leurs visions du monde. Et c’est là que nous constatons que la propagande des médias, la majorité des journalistes  connaissent l’existence de ces groupes et le hold up de la démocratie qui a eu lieu et aucun d’eux jusqu’à présent n’a fait d’investigation traitant de « complotistes », ceux qui tentèrent d’alerter le monde de la présence d’un plan dont le but est clairement la décapitation du système démocratique à travers la mise en place du désordre économique, cela amenant à vous faire croire que vous n’avez que le choix d’être pauvre surveillé, zombifiés à travers l’usage de diverses drogues vendus par les big pharmas etc…
MMBlackOrganisations4.gifVoir l’image de l’orgnigramme en grand sur ce blog et sur ce site on peut y trouver toutes les organisations qui dirigent le monde, des gens non élus comme les commissaires européens dont certains travaillèrent pour la fameuse banque Goldmann and Sachs.
On peut encore nier la réalité, croire que la démocratie ne mérite pas que l’on se batte pour elle, accepter d’être des soumis à un plan plus que machiavélique, on peut se dire que les indignés ont tort et qu’il faut accepter ce que les autorités affirment et plier les genoux devant leurs propagandes dont l’ampleur est si grande que peu d’entre s’en rendent comptent, et pourtant leurs guerres, leurs crises financières sont leurs décisions, pourtant ils font des recherches sur la manipulation mentale des peuples depuis les années 50, pourtant ils paupérisent l’éducation, le savoir, et mettent en place tout ce qui favorise un état léthargique.
Si nous acceptons cette propagande consistant à sabrer les emplois,  et la stratégie de choc, nous sommes juste mort nous deviendrons leurs jouets et ils ont à leurs bottes toutes les institutions, d’ailleurs si internet est pour eux la bête à tuer c’est justement quelque chose qu’ils ne contrôlent pas entièrement mais ils feront tout absolument tout pour avoir le 8eme continent sous leurs coupes aussi…
En bonus on peut voir que même les employés de la Goldman était au courant de l’arrivée imminente d’une crise financière, ils savaient et nos politiques sont totalement soumis aux diktats de groupes qui ne devraient même pas exister et pourtant ils sont là et ils ont le contrôle total de l’économie, et bien plus… il suffit de voir ce qu’est l’institut tavistock en realité…et vous verrez que ce qu’ils veulent faire de l’humanité est à l’image de l’idéologie nazie.
http://www.dailymotion.com/embed/video/x9l3j5
http://www.dailymotion.com/embed/video/xmcef9_goldman-sachs-les-nouveaux-maitres-du-monde_news
Au passage on ne peut que remercier les deux journalistes qui sont l’honneur de leurs professions, car je me souviens avoir entendu sur une chaîne publique dont je tairais le nom par charité, des journalistes nierent l’existence du groupe bilderberg et autres commissions, on peut remercier ces deux journalistes…pour avoir eu le courage de faire ce travail d’investigation et surtout d’avoir eu ce fameux courage citoyen d’avertir de ce que ses groupes nous préparent, en espérant que les gens liront ce livre et comprendront que la réalité dépasse la fiction et que les complots existent bel et bien, et là nous avons affaire à une conspiration à l’échelle de la terre…et si on osait se pencher sur cette affaire on comprendrait que nous avons affaire à des hitlers en puissance et que leurs pouvoirs sont réelles et destructeurs.

bankersdees1.jpg?w=640

...

 

 

 C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

.


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 22:12

Sommaire :

- Jeanne d'Arc va-t-elle bouter dehors

les Anglo-Saxons Sarkozy et Obama ?

   Par eva R-sistons

- Quel message envoyer à nos Députés contre la guerre ?

- Retour sur une sale guerre, celle de Yougoslavie.

Introduction d'eva R-sistons

  Témoignage d'un "repenti"

- Gros mots et gros maux, par eva R-sistons

 

 

  http://a6.idata.over-blog.com/540x371/2/03/61/62/ACTUALITES-9/jeanne-d-arc-sort-des-portes-d-orleans.jpg

  http://a6.idata.over-blog.com/540x371/2/03/61/62/ACTUALITES-9/jeanne-d-arc-sort-des-portes-d-orleans.jpg

 

 

Jeanne d'Arc au secours de Sarkozy l'Anglo-saxon

et d'Obama l'Américain

On boute l'Anglais dehors, ou on s'y perd ?

Par eva R-sistons

 

 

Court télescopage...

 

On croit rêver ! Sarkozy l'Américain, qui fait courbettes et risettes à Bush honni du monde entier avant de conquérir la France en 2007, pour notre malheur, Sarkozy l'Anglais si Anglais qu'il réserve son premier déplacement à nos zamis anglo-saxons, Sarkozy l'agent de la CIA qui entraîne la France à entreprendre toutes les guerres de l'OTAN pour le compte des Américains, Sarkozy qui livre la France aux Yankees pour qu'ils imposent leur modèle inégalitaire et brutal, au-dessus des Lois, Sarkozy qui veut nous voir tous parler l'Anglais au lieu du Français, cet homme-là ose revendiquer l'héritage de Celle qui a jeté dehors les Anglais, hors de France ? Il ose se dire patriote, alors que sa seule patrie est celle de Neuilly, de l'Argent-Roi  apatride ? Mais de qui se moque-t-il ? 

 

Après avoir flirté avec les Musulmans en tant que Ministre du Culte pour capter en 2007 leurs voix, voici que l'Occupant de l'Elysée veut les quelques 700.000 voix des Arméniens en France en les caressant dans le sens du poil, et il chasse même sur les terres du FN en faisant semblant de s'intéresser à l'Histoire de France, à l'héroïne qui bouta dehors les Anglais, lui le valet des Anglo-Saxons ? Mais de qui se moque-t-on ? 

 

http://storage.canalblog.com/24/56/54235/71644693.jpg

http://storage.canalblog.com/24/56/54235/71644693.jpg

 

Quant à Obama le Prix Nobel de la Paix, le voici qui mène plus de guerres que Bush n'aurait rêvé d'en entreprendre, et pour les masquer, il se pose en Président qui retire les troupes d'Irak (en y laissant les agents de la CIA, et les miliciens de Blackwater et Co sans foi ni loi, c'est encore pire) mais... pour mieux les déployer en Asie ! Et cela apparaît clairement dans la Conférence de Presse qu'il a donnée le 5 janvier pour expliquer sa nouvelle stratégie militaire...

 

Conférence de Presse d'Obama sur la nouvelle stratégie militaire US

 

Ainsi, tout n'est qu'imposture: Faux patriote français et vrai américain va-t-en guerre, voilà Sarkozy et son ami Obama...

 

Quand boutera-t-on cette clique anglo-saxonne de France et de tous les Etats du monde ? A travers Jeanne d'Arc, c'est la seule question qui mérite d'être posée. Basta le modèle anglo-saxon militaro-financier, il n'a pas sa place dans la France de Jeanne d'Arc, de 1789, de Jaurès, de de Gaulle... Retrouvons notre identité et notre indépendance !

 

eva R-sistons

 

NB Et pendant ce temps, la lèpre journalistique, ardemment sioniste, poursuit son travail de conditionnement pour nous préparer à la guerre mondiale: Dernier exemple, sur France24, le journaliste passé des Chaînes parlementaires à France24 (la télé des néoconservateurs Ockrent-Kouchner pour propager la parole française, en réalité usraélienne, quelle imposture là aussi) nous prépare à accepter la future guerre syrienne aussi humanitaire qu'en Libye, on connaît la chanson ! On met hors d'état de nuire les vilains Syriens (laïcs, sic !) pour sauver les bons Syriens (islamistes, sic !), on protège les habitants en bombardant les civils comme toutes les infrastructures, on réduit le pays moderne et laïc à un Etat en ruines et en proie aux luttes intestines, bref le journaleux au service des intérêts d'Israël et plus généralement, de l'Empire assassin, nous conditionne pour approuver l'engagement de la France sarkozienne au service des intérêts usraéliens ! Nos médias abondamment sionisés sont une vomissure... et au final, qu'aura-t-on ?

 

Le plan anglo-sioniste et néocon d'attaque de la Syrie - Punir l'incitation à la guerre

 

Iran : Scénario d’une catastrophe - pour quand ? Quelles conséquences ?

 

Bientôt un holocauste nucléaire sur une grande partie du Moyen-Orient ?

 

Un Rabbin anti-sioniste annonce que la fin d'Israel est proche (vidéo 1mn)

 

Retrait des Américains d’Irak : Le chaos en cadeau d’adieu

 

 

Lettre ouverte aux Généraux, aux Officiers, à la troupe: Soyez lucides !

 

et plus généralement,

 

Quand la comédie tournera t-elle à la tragédie ? (Le Liesi)

 

Ecroulement d'un monde, déchaînement bientôt (F. Lordon, Dir. Rech.CNRS)

 

N'oubliez pas :

 

Message type à envoyer à nos Députés (adresse fournie) contre guerre

 

 

 

http://larecherche.typepad.fr/.a/6a00e54eff70fa883401543211d585970c-800wi

http://larecherche.typepad.fr/.a/6a00e54eff70fa883401543211d585970c-800wi

 

.

http://www.non-otan-strasbourg.eu/public/.image-facebook_m.jpg

http://www.non-otan-strasbourg.eu/public/.image-facebook_m.jpg

 

Message type

(à modifier selon vos aspirations)

proposé par Filibert,

contre la guerre nucléaire mondiale

(en préparation) au Moyen Orient 

contre l'Iran, la Syrie, etc

puis contre la Russie, la Chine :

 

 

Nous citoyens du monde,

Refusons l'engrenage dans lequel nous engagent nos dirigeants politique et ceux du complexe militaro-industriel et financier pour asseoir l'hégémonie américaine comme ils le planifièrent déjà avec la première et la seconde guerre mondiale.
Nous refusons de servir de chair à canon, comme le firent nos parents et nos grands parents, pour favoriser  la prospérité de certains qui tirent les ficelles dans l'ombre.

 
Nous refusons que notre pays soit détruit par cette troisième guerre mondiale qui risque d'être nucléaire avec pour conséquence possible la destruction de nombreux pays et de toute la vie de la planète.

 
Nous demandons que le pouvoir de décision des pays soit restitué au peuple et que tous les dirigeants actuels, marionnettes des pouvoirs occultes de l'ombre, soient jugés pour haute trahison contre les intérêts des peuples.

 
Nous refusons les élections truquées destinés à des professionnels de la politique et nous demandons que désormais nos dirigeants soient tirés au sort.
Seuls la restitution du pouvoir au peuple nous conduira à un monde plus juste et de paix.

 
Laisser le pouvoir au milieu financier et au complexe militaro-industriel ne peut nous amener qu'à la ruine !

 
Non à la guerre, non aux pouvoirs occultes qui dirigent le monde vers l'abîme !
Signature

 

 

Liste des emails des 577 députés (à utiliser, à relayer, à conserver)

 

Voir article ici :

Bientôt un holocauste nucléaire sur une grande partie du Moyen-Orient ?

 

..

Aux Européens : Empêcher la guerre contre l’Iran

Publié le 16/10/2007 à 12:00 par djamazz

Appel aux Européens : Empêcher la guerre contre l’Iran

par Jean-Marie Matagne et Yehuda Atai

Mondialisation.ca, Le 15 octobre 2007
ACDN



Nous en sommes avertis de toute part : les Etats-Unis sont sur le pied de guerre, prêts à bombarder l’Iran. Il ne manquerait plus que l’ordre présidentiel. Début octobre 2007, des dizaines de personnalités américaines politiques, religieuses, militaires, intellectuelles ou artistiques, ont appelé les chefs d’état-major, officiers et soldats des Etats-Unis à refuser tout ordre d’attaquer l’Iran. Cet appel sans précédent souligne à quel point le risque est réel de voir la guerre éclater dans les jours, les semaines ou les mois à venir, et impératif le devoir de prévenir ce risque. C’est pourquoi nous soutenons cet appel lancé outre-Atlantique et souhaitons l’élargir à l’Europe.

L’invasion de l’Irak par la coalition que dirigent les Etats-Unis était contraire à la charte des Nations Unies, et s’est révélée catastrophique. Une agression contre l’Iran serait tout aussi illégale et encore plus catastrophique.

La Charte des Nations Unies, article II, § 4, énonce : « Les membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout Etat, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies. » Comme l’observent les auteurs de l’appel déjà cité, l’Iran n’a pas attaqué les Etats-Unis, les Etats-Unis sont signataires de la Charte de l’ONU, toute attaque de l’Iran par les Etats-Unis serait donc illégale au regard de la loi internationale mais aussi d’après la Constitution des Etats-Unis qui reconnaît les traités comme loi suprême du pays - y compris bien sûr pour les militaires, qui ont prêté serment à la constitution. Ces remarques valent tout autant pour les gouvernants, les militaires et les citoyens des Etats européens membres de l’ONU, qu’ils soient ou non alliés aux Etats-Unis dans le cadre de l’OTAN. Nous les appelons donc à refuser par avance toute coopération, toute aide politique, économique ou militaire et tout soutien logistique en cas de guerre.

La guerre qui se poursuit en Irak a fait des milliers de victimes parmi les militaires, des centaines de milliers dans la population. Elle représente une catastrophe écologique et sanitaire qu’on est encore loin de mesurer. Elle alimente les haines, le fanatisme et le terrorisme qu’elle était censée combattre. Une attaque contre l’Iran, quelles que soient ses cibles, ses méthodes et son ampleur initiale, aggraverait considérablement la situation en aboutissant à des résultats similaires, sans parler de ses effets désastreux sur l’économie mondiale. Ce serait encore pire si l’idée folle d’utiliser des armes nucléaires tactiques -qui existent- était mise en oeuvre pour empêcher l’Iran de construire, malgré ses dénégations, des armes nucléaires dont les récentes inspections de l’AIEA n’ont pas trouvé trace.

Le fier peuple iranien a supporté, sous la direction des mollahs, une guerre de huit ans contre son agresseur Saddam Hussein. Ce n’est pas en l’attaquant à nouveau qu’on l’éloignera de ces mêmes dirigeants. Ce n’est pas en faisant dans ses rangs des milliers ou des centaines de milliers de morts qu’on améliorera le respect de ses droits humains. Ce n’est pas en cherchant à vendre partout, sauf à l’Iran, de la technologie nucléaire, qu’on le convaincra de renoncer à cette technologie. Ce n’est pas en conservant et en modernisant leurs propres armes nucléaires comme le font les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne (outre la Russie, la Chine, l’Inde, le Pakistan et Israël), qu’on pourra exiger de l’Iran qu’il y renonce. Et ce n’est pas en continuant à bafouer l’article VI du Traité de Non Prolifération que les Etats dotés d’armes nucléaires peuvent exiger quoi que ce soit des autres Etats signataires du TNP, Iran compris. Non prolifération et désarmement nucléaires vont de pair. Il est urgent de l’admettre.

Refuser la guerre aujourd’hui, ce n’est pas accepter le statu quo ni repousser la guerre à demain. C’est au contraire donner à la diplomatie le temps, la chance et l’impératif d’aboutir à une solution globale de paix et de sécurité pour tous les Etats et tous les peuples du Moyen-Orient, et au-delà, pour toute la planète. C’est éviter de nouvelles larmes de sang. C’est permettre à la raison de prévaloir, à nos enfants et nos petits-enfants de vivre dans un monde moins violent, plus juste et plus humain. Sans guerre, sans armes ni menaces nucléaires.

L’Europe peut y contribuer. Les Européens doivent se dresser contre la guerre qui approche.

ACDN, 13 octobre 2007.
Jean-Marie Matagne, président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (France), docteur en philosophie

Dr. Yehuda Atai, Secrétaire exécutif du Mediterranean No Nuclear Neighborhood (MN3).

Articles de Jean-Marie Matagne publiés par Mondialisation.ca

Articles de Yehuda Atai publiés par Mondialisation.ca

 

 

Retour sur une sale guerre:

Celle de Yougoslavie

 

Introduction d'eva R-sistons :

 

YougoSLAVIE... Yougo... slave ! Alliée des Russes ! Alors l'OTAN, l'Organisation Terroriste Anti-Nations, met en scène des massacres ethniques, et déclare la guerre avec les bons zamis européens. Voici la Yougoslavie bombardée, le Kosovo déchiqueté, et le nouveau Kosovo (vous savez, celui de la Mafia) reconnu par l'Occident - qui y implante la plus grande base US de la région. Pour quoi faire, ensuite ? Pour mieux cerner la Russie, et l'attaquer ! Adieu la base russe en Yougoslavie, voici la base US au Kosovo ! Car la Yougoslavie est désintégrée, réduite en morceaux plus ou moins antagonistes, et l'Occident usraélien y règne en maître en prévision de ses futures guerres nucléaires impériales de dépopulation, de contrôle, de prédation ! Voilà la vérité occultée au public... eva R-sistons

 

 

kahrs_1203753a

La vérité sur les événements au Kosovo, ou, comme disent les Serbes, dans la province du Kosovo et Metohija est rarement révélée au grand public en Occident. L’un des rares qui se soit engagé à dire la vérité sur le sort difficile des Serbes du Kosovo est Kristian Kahrs, un Norvégien d’origine. Retour sur son histoire :

Il était une fois un membre de la KFOR. Comme  officier du contingent norvégien, il a travaillé dans le service d’information des forces internationales. Après sept mois au Kosovo, Kahrs a terminé son travail en tant que major de la KFOR, et ne voulait plus renouveler son contrat. Une des raisons pour laquelle il aurait quitté la KFOR est notamment la dissimulation de l’information sur la persécution des Serbes. Aujourd’hui, il admet qu’il a été très naïf en 2000, lorsque l’OTAN a attaqué la Serbie. A cette époque, il croyait toujours que l’OTAN avait recouru à de telles mesures pour protéger les droits de l’homme au Kosovo et Metohija.

Après avoir terminé son travail dans le service d’informations de la KFOR, Kristian Kahrs a été actif pendant de nombreuses années comme correspondant de guerre en ex-Yougoslavie et dans d’autres points chauds à travers le monde. Il vit aujourd’hui en Serbie, qu’il considère comme sa seconde patrie.

“En tant qu’ancien officier de l’OTAN, je dois m’excuser auprès du peuple serbe, parce que nous n’étions pas en mesure de protéger les minorités au Kosovo et Metohijia”, a-t-il indiqué dans un enregistrement de télévision célèbre en Serbie.

“Sous la résolution 1244 de l’ONU et l’accord technico-militaire nous devrions protéger les Serbes de représailles des Albanais, mais nous y avons complètement échoué”, a déclaré Kahrs.

Je savais que la mafia albanaise était impliquée dans le commerce de la drogue, des armes et des personnes, mais je ne m’attendais pas à une telle haine de leur part. En outre, il y avait une campagne albanaise pour la purification ethnique des Serbes. Par conséquent, je m’excuse. J’ai été trop naïf et j’ai cru que nous pouvions créer une société multiethnique.

À propos du développement actuel des événements dans le nord du Kosovo Kristian Kahrs n’est pas surpris : “C’est un résultat direct de la politique occidentale dans les Balkans, qui n’accepte que l’indépendance du Kosovo et n’offre aucune autre solution. La division possible de la province serbe méridionale de Kosovo et Metohija n’est pas imaginable pour eux.”

Kristian Kahrs travaille sur un livre dont le titre provisoire est “Désolé Serbie. Un ancien officier de l’OTAN s’excuse” – avec l’espoir qu’il puisse au moins réveiller la responsabilité morale de ceux qui ont pris les décisions politiques sur le Kosovo et Metohija.

Rencontre avec son auteur

• Derrière ce livre, quelle est votre intention ?

Les peuples de l’ex-Yougoslavie, les Serbes, Albanais, Croates, etc, sont à maintes et maintes reprises interpellés par la communauté internationale afin de contribuer à la réconciliation et au pardon, mais on entend en revanche très rarement l’OTAN et l’Occident  s’excuser pour les erreurs qui ont été faites ici. Présenter des excuses au peuple serbe et admettre que nous avons été incapables de protéger les minorités au Kosovo était pour moi une réelle préoccupation et c’est ce que je souhaite faire passer dans mon livre. Si je peux amener certains de nos politiciens à réfléchir la prochaine fois avant de s’engager dans une guerre dévastatrice, alors le livre aura atteint son but.

• Comment êtes-vous devenu un officier de presse de la KFOR ?

J’ai travaillé comme officier de presse au siège de la KFOR de janvier à juillet 2000.

En fait, j’ai été appelé comme réserviste dans un exercice, à savoir l’exercice de l’OTAN “Bataille Griffin” en février et mars 1999. Je suis devenu officier de presse parce que j’avais auparavant travaillé comme pigiste pour l’agence Associated Press (AP) et parce que je parlais anglais.

J’ai été envoyé au commandement de la KFOR à Pristina. Initialement, il avait été prévu que je sois nommé porte-parole de presse, mais  cette position a été prise par mon commandant allemand, le colonel Horst Pieper et on m’a finalement délégué la responsabilité de la construction du site web officiel de la KFOR et du service de nouvelles en ligne.

Mon travail consistait principalement à défendre les positions de la KFOR et l’OTAN dans l’opinion publique et à répondre aux questions des journalistes .

Le service de nouvelles en ligne que j’ai lancé a été un  succès et a donné un visage différent à la KFOR, parce que beaucoup de choses pouvaient être représentés efficacement avec un impact public avec le site Web. Le premier message que nous avons publié était celui d’une attaque contre un bus serbe qui était en route entre la ville divisée de Mitrovica, au nord du Kosovo, et Pec, à l’ouest, et qui a été attaqué par des extrémistes albanais dans une embuscade avec des grenades propulsées par des roquettes . L’escorte française avait alors été incapable de prévenir l’attaque et ne pouvait pas suivre les criminels albanais, parce qu’ils étaient couverts par des champ de mines. Quand j’ai fini mon service en juillet 2000, nous avons compté, sur kforonline.com, 130 000 visites tous les jours.

Il était naturellement assez clair que je ne pouvais pas me comporter ici comme un journaliste indépendant, que je ne pouvais pas développer ma propre opinion. Cela a  eu pour conséquence de m’empêcher la critique nécessaire à évaluer l’activité de ma propre organisation. À cette époque, j’ai donc défendu le bombardement de la Yougoslavie par l’OTAN, et j’ai attribué le blâme exclusif  à Slobodan Milošević. Quand je repense aujourd’hui aux déclarations que j’ai faites comme officier de presse, elles me semblent avoir été trop optimistes mais c’était juste mon travail de présenter tous les événements dans une lumière aussi favorable que possible.

Aujourd’hui, je souhaiterais n’avoir pas été aussi naïf et optimiste pour croire en la possibilité d’une société multi-ethnique au Kosovo.

• Quelles ont été les erreurs de la KFOR?

De mon point de vue, nous avons commis deux erreurs majeures dans la KFOR :

1) Nous aurions dû appliquer la loi martiale dès le premier jour où nous sommes arrivés au Kosovo, c’est à dire à partir de 12 juin 1999. Là, il n’y aurait pas eu de discussion possible à propos de notre responsabilité. Quiconque se serait montré dans la région après la nuit  aurait été arrêté et enfermé dans un camp avec des barbelés pour une ou deux semaines, indépendamment du fait qu’il soit serbe, albanais, ou autre. Cependant, nous étions beaucoup trop soucieux de jouer le rôle de libérateurs envers les Albanais.

2) Nous avons été trop laxistes avec la soi-disant Armée de libération du Kosovo (UÇK) qui  s’est intégrée en août 1999, initialement dans le Corps de protection du Kosovo, puis dans la Police du Kosovo (Kosovo Police Service, KPS). Des éléments criminels de l’UÇK ont donc acquis une légitimité au sein des institutions officielles du Kosovo. Le gouvernement serbe a très bien enregistré ces faits dans son Livre blanc sur la criminalité organisée et le terrorisme au Kosovo-Metohija. Parmi les officiers KFOR il y en avait beaucoup qui étaient opposés à ce développement, mais nous lui avons finalement donné libre cours pour protéger nos propres forces de l’attaque par des extrémistes albanais.

• Quel est le Livre blanc serbe sur le terrorisme et le crime organisé au Kosovo, que vous publiez sur votre site Web?

Ce Livre blanc a été initialement publié en Septembre 2003 par le gouvernement serbe. Le document est très complet, et aussi loin que je puisse dire, l’information est factuelle, même si bien sûr seul le point de vue serbe est présentée.

J’ai publié ce document pour la première fois en 2005, quand il y avait très peu d’informations concrètes sur le Kosovo y compris dans les milieux du renseignement occidental, alors que les forces de sécurité serbes possédaient naturellement une très longue et bonne expérience dans la région.

Il faut accepter le document pour ce qu’il est : une information très unilatérale. On ne peut pas l’utiliser pour une légitimation de la politique serbe contre les Albanais kosovars dans les années 90 et les crimes commis à cette époque. Le document y décrit toutes les activités de la soi-disant Armée de libération du Kosovo (UÇK) comme relevant du terrorisme, bien qu’il ai eu, pendant ce conflit, des activités terroristes émanant de toutes les parties impliquées. Il n’y a donc aucune excuse pour l’ancien dirigeant serbe Slobodan Milošević et sa tentative en 1999 de faire un nettoyage ethnique parmi la population albanaise du Kosovo.

Je ne pense pas que l’on puisse regarder l’UÇK comme un mouvement de libération, même si peut-être certaines de leurs activités peuvent être interprétées comme une lutte de libération contre un régime serbe d’oppression. Le Livre Blanc serbe a démontré très bien que derrière l’UÇK se trouvaient des intentions clairement criminelles, avec des liens vers le haut de la politique kosovo-albanaise et les institutions officielles d’aujourd’hui telles que le Corps de protection du Kosovo et la Police du Kosovo. Le crime organisé est l’un des plus grands problèmes au Kosovo et le restera à l’avenir.

Il ne faut pas négliger que le Livre Blanc serbe est obsolète d’une certaine façon, et qu’à ce jour, beaucoup de matériaux nouveaux et intéressants ont été dévoilés comme les études de Dick Marty sur le trafic d’organes humains au Kosovo. Il a travaillé en étroite collaboration avec les agences de renseignement occidentales et a des informations très récentes. Je recommande la lecture de cet entretien avec Dick Marty, Witness Safety Could Hamper Kosovo Organ Trafficking Investigation (“Les services de protection des témoins sont susceptibles d’affecter l’enquête sur le trafic d’organes au Kosovo”).

• Quelles sont les conséquences à long terme de la reconnaissance du Kosovo comme un Etat indépendant (2008)?

Le dernier chapitre de ce drame se déroulera en Bosnie-Herzégovine, et ce chapitre n’est pas encore écrit. L’indépendance du Kosovo n’était certainement pas une bonne chose pour la stabilité dans les Balkans, et je pense qu’une des conséquences principales sera la croissance des mouvements séparatistes dans tout le monde.

• Avez vous eu écho des  derniers convois d’aide humanitaire envoyés par la Russie et par l’ONG française “Solidarité Kosovo”?

Je suis impressionné de voir que il y a des gens en dehors de la Serbie qui veulent aider la minorité serbe du Kosovo. Il me semble que la tâche la plus importante est de trouver une solution supportable pour les deux-tiers des Serbes qui vivent au sud du fleuve Ibar. Cette région est de facto sous le contrôle du gouvernement de Pristina, ce qui signifie que les convois humanitaires doivent mener systématiquement des pourparlers avec les autorités locales afin d’être en mesure d’entrer dans cette région, indépendamment de la position qu l’on prend sur la question de l’indépendance du Kosovo.

• De nombreux partis identitaires européens soutiennent la Serbie . Êtes vous surpris par l’ampleur de ce soutien ?

Mon impression est que de nombreux européens, comme beaucoup de Serbes, sont sceptiques quant aux institutions européennes, qui apportent, à leurs yeux, une restriction de l’autodétermination nationale. Il est évident que la Serbie se trouve mise sous pression par l’UE sur la question du Kosovo, bien que cette dernière ne puisse pas demander officiellement une reconnaissance formelle d’un Kosovo indépendant, car cinq Etats membres de l’UE n’ont pas encore reconnu le Kosovo.

Si le peuple serbe veut que la Serbie adhère à l’UE, alors ce doit être après un débat libre et démocratique sur les avantages et les inconvénients d’une adhésion à l’UE, mais pas par une décision des politiciens serbes. Il doit s’agir d’un référendum. En Croatie, par exemple, il n’y a pas eu de débat sur les avantages et les inconvénients de l’adhésion à l’UE et je crains donc que le peuple croate n’ai pas pleinement conscience des conséquences de l’adhésion à l’UE. Au printemps, il y aura des élections parlementaires en Serbie et il sera intéressant de voir quel rôle jouent les perspectives européennes dans cette élection. Je ne pense pas qu’on donnera à la Serbie le statut de pays candidat à l’UE en 2012 ce qui augmentera le scepticisme des serbes sur la question.  Je crois que sur ces questions, le peuple serbe et les partis identitaires européens ont beaucoup de positions communes.

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]
genocide-in-rwanda-skulls
http://maxangel.over-blog.com/article-une-belle-invention-la-guerre-humanitaire-70208877.html
.
Conditionnement des citoyens :
Les gros mots, les gros maux !
Par eva R-sistons
.
Foutaises ! Des communiquants chers payés avec nos sous,
inventent les mots qui nous berneront !
La TVA sociale ?
Comprenez, la TVA anti-sociale,
la TVA patronale !
La modernité ?
Comprenez, régression et austérité pour tous...
Les guerres humanitaires ?
Comprenez les guerres coloniales, impérialistes,
de désintégration, de contrôle, de prédation,
réduisant un pays en miettes, le ruinant, le morcellant,
et les survivants, bombardés avec des armes de destruction massive,
auront des cances et leurs enfants auront des malformations,
et les citoyens se livreront des guerres intestines
pour le plus grand profit de l'Occident criminel.
Méfiance !
Tous les mots utilisés par l'Occident pour nous séduire,
n'amènent en réalité que des grands maux !
Eva R-sistons
.
A lire, tout sur les guerres humanitaires, ici :
C O M M E N T A I R E S  :  I C I
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 21:38

Alerte, une nouvelle guerre en préparation pour la France zélée serviteur de l'OTAN ! Sarkozy a pris goût aux guerres !

La France projetterait d'intervenir en Somalie (Info Obs)

.

Autre Alerte : Elie Cohen, économiste ultra-libéral,

proche conseiller de François Hollande ! 


 

Les Guignols de l'Info revus et visités....

 

 

 

Patience, ami(e)s Lecteurs et Lectrices,

je vous prépare un Dossier

sur Kadhafi le grand dirigeant socialiste libyen,

celui que je vous avais promis

lorsque la Libye a été attaquée

par l'OTAN,

l'Organisation Terroriste Anti-Nations

conduite cette fois par un franchouillard néo-con

affublé d'un philosophe raté en mal de notoriété...


Dossier décapant, évidemment ,

puisque signé eva R-sistons aux Médiamensonges !


Vous aurez aussi des extraits

du "Monde Dossier et Documents",

et par ex, sur le "socialisme islamique",

l'influence de Nasser,

le pouvoir du peuple par le peuple,

l'inspiration rousseauiste,

une politique de développement ambitieuse...

 

 

 

Et à l'instant, dans la foulée,

on m'envoie cette vidéo,

je la joins,

bien que je n'aie pas l'habitude de fréquenter le FN,

c'est le contenu qui est révélateur 

 

 

Libye, guerre pour le pétrole. C'est dit !

 

 

 


Libye, la vraie guerre

.

Libye : Toute la vérité sur cette guerre de l'OTAN (à lire par tous)

 

Chut ! Derrière la guerre de Libye: Les Etats-Unis, le Prix Nobel de la Paix Obama !

 

Atrocités de la guerre libyenne criminelle du NOM - Disparition de la Libye ?

 

Tout sur la guerre en Libye, ce qu'on ne dit pas - Briser le nationalisme arabe

 

Libye.. Les vérités qui dérangent - Journalistes non-alignés en danger

 

Libye : Vers un nouvel Irak ?

 

Spécial Libye, toutes les infos - Médiamensonges - Meyssan en danger - Post eva R-sistons

 

Carnage de l'OTAN en Libye (Thierry Meyssan, en direct de Libye)

 

Voici le planning de guerre des USA. Libye ? Programmée depuis 10 ans !

 

La France embourbée en Libye et bien embarrassée

 

Guerre contre la Libye: Et si la véritable raison était le dinar-or?

 

Libye: Le nouveau plan diabolique de l’Otan (A lire par tous et à relayer)

 

Opération militaire en Libye: Un accélérateur puissant de la dislocation géopolitique mondiale

 

Libye: Nouveaux crimes contre l'humanité de l'OTAN. Elle affame les Libyens !

 

Les médias étrangers raillent Sarkozy le va-t'en-guerre

 

Deux interventions de Jean Bricmont sur l’impérialisme humanitaire (vidéos)

 

Libye Bombardée par l'OTAN et volée par les banques. Rapine à main armée

 

 

http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg
http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg

 

 

.

Ce que les Médias taisent: Kadhafi, vrai socialiste, Libye pays prospère 

.

.

 

Voilà déjà un article pour vous mettre en appétit,

article plus proche de la réalité

que tous les mensonges des Médias

collabos de l'Occident impérialiste.

 

Mort de Kadhafi

guerre en Libye :

l'ignominie jusqu'au bout


Tous les médias parlent en ce moment de l'assassinat de Kadhafi. L'OTAN aurait bombardé un convoi près de Syrte, et il semble que Kadhafi y était présent. Le CNT aurait ensuite pris possession des restes de ce convoi, et Kadhafi aurait succombé à ses blessures. L'information reste à confirmer, vu les mensonges déjà proférés par les "rebelles" libyens (capture de Seif el Islam, prise de Tripoli filmée au Qatar dans des studios hollywoodiens). Mais l'on peut, dès à présent, faire quelques remarques.


 

Mort de Kadhafi (?), guerre en Libye : l'ignominie jusqu'au bout
.
L'OTAN a menti. Au tout début, la coallition prétendait défendre des civils contre un dictateur sanguinaire, tout en affirmant qu'en aucun cas, il s'agissait de renverser le régime en place. Faux. Dès le départ, les bombardements massifs sur Tripoli montraient que l'OTAN voulait renverser le régime et absolument pas protéger les civils. L'assassinat du dirigeant libyen finit d'achever la manipulation occidentale.

Ce n'est pas Kadhafi qui représente une menace pour le peuple libyen, mais bien l'impérialisme occidental et ses complices locaux. Aucune preuve n'a été apportée s'agissant de l'utilisation, par Kadhafi, d'avion de chasse pour bombarder "les manifestants". Ce mensonge a servi de détonateur à l'invasion... En revanche, l'on estime actuellement à 50 000 le nombre de morts, sans compter les destructions de masse : des villages rasés, Tripoli éventré, Syrte revenue à l'âge de pierre.

Les rebelles ne sont pas des "manifestants pacifiques du printemps arabes", mais des mercenaires financés par les services étrangers. Dès le départ, le fait que les insurgés étaient lourdement armés, dotés d'armes sophistiquées, de tanks et d'avions de combat, prouvait que l'on avait pas du tout à faire à une révolte populaire comme en Tunisie ou en Egypte. Il s'agissait de combattants, pour beaucoup d'anciens d'Al qaïda, aguerris, des mercenaires à la solde de services occidentaux - souvenez-vous comment la CIA utilisa des Al qaïda en Afghanistan contre les russes -.

Dès le début, les attaques racistes de ces derniers contre des africains auraient dû alerter sur leurs intentions belliqueuses... Pourtant, la France, les USA et la Grande Bretagne leur ont maintenu tout leur soutien, prouvant leur complicité.

C'est l'OTAN qui a renversé le régime, certainement pas les rebelles et encore moins le peuple libyen. Malgré leurs armes, ces mercenaires étaient tout de même en si petit nombre (peu représentatifs du peuple libyen) qu'il n'ont jamais réussi, par eux-mêmes, à renverser le régime. Il aura fallu les bombardements massifs de l'OTAN : la technique consistait à raser des territoires, semer le chaos, et des types du CNT débarquaient en affirmant avoir "vaincu". L'exemple de l'assassinat de Kadhafi en est une illustration flagrante. Il faut le dire et le répéter : il s'agit d'une guerre de l'OTAN et rien d'autre.

La destruction et le pillage de la Libye, pour le profit des puissances occidentales en quasi-faillite économique. Le véritable sens de cette invasion saute donc aux yeux. Les USA, en récession économique, la zone Euro en pleine déconfiture sont en train de jouer leurs dernières cartes. La Libye on le sait possède d'énormes fonds souverains qui ont été en partie confisqués ; le pétrole libyen, l'un des meilleurs au monde par sa qualité, est déjà en train d'être pillé, des contrats lésionnaires sont en train d'être généreusement conclus par les nouvelles autorités au profit des firmes occidentales. Avant même la chute du régime, une délégation du Medef a débarqué dans le pays pour conclure des contrats de reconstruction...
.
La Libye a été rasée, et ce sont des firmes occidentales qui vont reconstruire le pays... sur le dos biensûr du contribuable libyen. Le CNT est en train de brader le pays, et en contrepartie recevra des miettes. Tout cela ressemble bien à une fuite en avant, la dette faramineuse des Etats occidentaux les poussant au pillage ouvert et systématique.

Le retour de la colonisation new look. Ceci ressemble fort à la période des invasions coloniales en Afrique, initiées par les puissances occidentales pour répondre à une crise du capitalisme, s'accaparer des matières premières. Triste monde où l'infâme se répète, dans le silence et la complicité médiatique.

A quand la révolte des Nations ? Ce n'est encore que le début. La crise financière va s'accentuer, et apportera un nouveau lot d'invasions destructrices, pour le profits des multinationales et du cartel bancaire de la City et de Wall Street. L'Iran est déjà sur la sellette : accusation fallacieuse de complot et retour de la propagande sur la "menace nucléaire". Les Nations et les peuples sont devant un choix vital : s'unir pour résister à l'impérialisme du bloc occidental, où accepter d'entrer dans une nouvelle ère massive de conquêtes, d'invasions, de pillage et de morcellement des Etats...

http://resistancemusulmane.over-blog.com/

.

http://www.alterinfo.net/Mort-de-Kadhafi--guerre-en-Libye-l-ignominie-jusqu-au-bout_a65338.html

 

Mort de Kadhafi : le "glas" pour Assad!!! (BHL sur E1)

Kadhafi blessé, aurait été battu à mort

Libye: le ministre de la Défense du régime déchu tué à Syrte

Libye – Le guide Kadhafi est toujours vivant et il dit TOZ FI CNT/OTAN (20 octobre 2011)

Kadhafi mort avant d’être jugé? comme Ben Laden,Saddam Hussein, Slobodan Milosevic…

 

( sur mon blog contre la désinformation )
.
Assassinat de Kadhafi
Ambassadeur Christian Graeff :
« Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? »
.
Dans le flot des commentaires consensuels évoquant la mort d’un « tyran sanguinaire », une voix libre, soudain, tranche : celle de l’ancien ambassadeur de France Christian Graeff (à Tripoli de 1982 à 1985) interrogé au journal de la radio publique France culture. (*)
20 octobre 2011

France culture : Après une guerre de huit mois, comment qualifiez-vous le rôle des Occidentaux dans la chute du régime Kadhafi ?

Christian Graeff : Mon interrogation ce soir est courte. Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? Voilà. C’est ma question. Je fouille dans ma mémoire. Je ne trouve pas la réponse. Pour moi, il y a un assassinat politique. Il y a des responsabilités internationales en cause. L’épilogue sera long. Moi, je ne le verrai pas je suis un vieil homme. Mais pour ce dont je puis juger, je suis sûr qu’il y a là matière à œuvre de justice. Parce qu’on a entendu tellement de mensonges. Il y a eu tellement de sophistication dans la médiatisation de la guerre emmenée par l’OTAN en Libye au-delà, bien au-delà - oh combien au-delà - de la résolution 1793 des Nations unies, que les questions sortiront. Personne au monde n’est en état de les étouffer, ni en Europe ni aux États-Unis, encore moins en Israël.

France culture : Vous pensez que les État-Unis, la Grande Bretagne et la France ont envoyé des hommes au sol par exemple ?

Christian Graeff : Ecoutez, sur les détails techniques on en sait beaucoup ; on en sait plus ou moins selon les sources que l’on a. Les miennes de sources, les sources que j’ai, m’autorisent à dire que les interventions armées de l’Alliance, de l’OTAN, ont été considérables. Et les simulacres, n’est-ce pas, la couverture que l’on a cherché misérablement avec le Qatar et d’autres Émirats ou monarchies traditionnelles arabes sont dérisoires. C’est une rigolade.

Vous avez peut-être eu connaissance de l’ouvrage qui vient de sortir il y a quelques jours, de Dumas et Vergès, où ils accusent Sarkozy sous BHL. Voilà. Il y a là, de façon très polémique j’en conviens, mais autant politique que juridique … tout un argumentaire dont la CPI, peut être un jour, aura à connaître…

France culture : Dans le droit fil de ce que vous venez de dire, quelles sont ces questions, incontournables à vos yeux, qu’il va falloir se poser s’agissant du mandat de l’ONU que vous décrivez comme ayant été outrepassé ?

Christian Graeff : Le mandat …c’est très clair. Tout le monde le sait… on a fait une pirouette, on a cru tromper son monde et puis … on ne dupe pas en démocratie les esprits libres. Les esprits serfs c’est autre chose. Les médias sont au centre du débat. Dans ce débat national, dans ce débat culturel, civilisationnel, qui trompe qui ?

 

http://www.silviacattori.net/article2213.html

 

Jeudi 20 Octobre 2011


 

http://www.nalair.fr/wp-content/uploads/2009/02/jack-lang-350x491.jpg

 

Autre chose: Que pensez-vous de celle-ci, sur notre ex Ministre de l'Education ?

http://www.wikistrike.com/article-exclusivite-wikistrike-depot-de-plainte-pour-pedophilie-contre-jack-lang-86498330.html

 

 

La campagne pro-Sarkozy, pour le réhabiliter,

a commencé sur FR2 la télé du Pouvoir :

 

- La victoire contre Kadhafi en Libye, cocorico ! Bravo Sarkozy..

- Sarkozy-Carla-bébé : La famille idéale !

- Complément d'Enquête hier soir, spécial éloge de Sarkozy, par Duquesne le grand larbin des Médias, "ses atouts" ("c'est un grand bosseur, il ne sort jamais, un homme extraordinaire forçant l'admiration, très maître de lui (sic), sage, très humain, réfléchi"..) et un portrait de la "1e Dame de France" ("ambassadrice de charme, d'élégance, parfaite" en GB.., etc). Juste avant, un reportage sur Hollande évidemment beaucoup plus critique. Vous avez dit information ? 

La campagne de 2012 est décidément bien lancée !

 

(eva R-sistons)

 

http://www.lemondeavance.com/Uploads/Image/carla_bruni_nue_gq/carla-bruni-nue-gq-03.jpg

http://www.lemondeavance.com/Uploads/Image/carla_bruni_nue_gq/carla-bruni-nue-gq-03.jpg

 

Notre charmante "Première Dame", femme du "Premier Homme",

mère depuis hier...

Ambassadrice de charme de la France. Du grand charme, en effet !

Les bottes, en particulier, sont charmantes ! La "Maison France"... (eva)

 

 

Suite MES :

FESF/MES : l’UE s’apprête à recourir aux pouvoirs d’urgence

19 octobre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Alors que les pays du G20 s’obstinent à poursuivre leur plan de renflouement des banques, en dépit d’un coût bien supérieur à celui de 2008, il n’existe qu’une seule manière pour y parvenir : adopter des pouvoirs d’urgence et des mesures extra-constitutionnelles. L’exemple en est l’extension soudaine du Fonds de renflouement européen (FESF) de 440 à 2000 milliards, qui intervient après le vote des Parlements nationaux.

L’urgence a été explicitement reconnue le 12 octobre par le président sortant de la BCE, Jean-Claude Trichet, qui déclara que la crise « a atteint une dimension systémique » et appela les gouvernements européens à accélérer les mesures de sauvetage. Ensuite, lors de la réunion des ministres des Finances du G20 le 15 octobre, on a décidé de dresser une liste de 51 banques devant être « recapitalisées », soit par leurs propres moyens soit par les gouvernements.

Entre-temps, le gouvernement slovaque a accepté le 13 octobre un suicide politique en échange d’élections anticipées, ratifiant le FESF en dépit de l’opposition du partenaire junior de la coalition. Bien que le Fonds soit désormais approuvé par les 17 membres au complet, sa dotation de 440 milliards d’euros est loin d’être suffisante, aussi a-t-on entamé des négociations sur un nouveau traité visant à accélérer la mise en place du Mécanisme européen de stabilité (MES), qui doit être un fonds permanent et irrévocable couvert par l’immunité juridique. Jusque-là, les gouvernements de la zone euro, en particulier l’Allemagne, ont résisté à la pression américaine et britannique pour augmenter le FESF, car les traités en vigueur l’interdisent.

Une proposition du géant de l’assurance Allianz, rendue public la semaine dernière, prévoit de faire évoluer le FESF en le transformant en monoliner , c’est-à-dire en rehausseur de crédit, suggérant que les clauses relatives aux cas d’urgence permettraient aux gouvernements souverains de garantir directement la dette d’autres pays membres, en dépit des traités en vigueur.

Un gestionnaire financier consulté par nos collègues de l’EIR a évoqué un autre scénario d’urgence possible. Créé de toute pièce par le cabinet Clifford Chance et le « Magic circle » de la City de Londres, le Fonds européen de stabilité financière est une simple société anonyme enregistrée au Luxembourg, un centre offshore, dont la marge de manoeuvre est plus grande que celles des banques et des fonds sous le coup des lois de l’UE. Par exemple, il pourrait obtenir une licence bancaire du jour au lendemain, de la même façon que Goldman Sachs a été transformé en banque en 2008, puis obtenir de l’argent de la BCE.

La ratification du FESF semble être un petit pas, estime cette source, mais représente en réalité un important changement. En effet, on a créé une « petite unité juridique », qui pourra être étendue à volonté. « Une fois le mécanisme stabilisé, ils n’auront qu’à resserrer les vis ». En invoquant un cas d’urgence, ils obtiendront du Bundestag l’augmentation de la puissance de feu du FESF. Le ministre des Finances Schäuble n’attend qu’une occasion, qui pourrait prendre la forme d’une insolvabilité de la Grèce proclamée par la Troïka.

 

 

 

 

http://www.marianne2.fr/photo/art/default/900081-1065807.jpg?v=1297163625

http://www.marianne2.fr/photo/art/default/900081-1065807.jpg?v=1297163625

 

 

Enfin, une petite question :

 

Qu'est devenu le stock d'or de la France, aujourd'hui ?

(Et nos secrets d'Etat, ils sont bien gardés par l'occupant de l'Elysée qui a reconnu ne pas aimer la France, et qui pense d'abord à son destin, à celui de sa famille et à celui de ses amis milliardaires, anglo-saxons, israéliens ? Question bien sûr irrévérencieuse d'eva)

 

Et ceci, envoyé par un Lecteur,

qu'en pensez-vous ?  :

 

L'Occupant de l'Elysée est né en 1955... Il aurait été déclaré sous le patronyme de Nagy-bocsa dit Sarkozy.  Mais à l'état civil il serait enregistré sous le nom de Nicolas paul stéphane Sarközy de nagy bocsa !!!  JO du 1er janvier 2005 texte 3/ 146 ...or c'est un Sarkozy Nicolas qui, le 6 mai 2007, est élu ! Plainte est déposée le 7mai 2007 avec constitution de partie civile auprès du Doyen des juges d'instruction du TGI de Paris pour violation de la loi usurpation d'identité code pénal art.433-19et433-22;  (..) Le nommé Nicolas Sarkozy N'EXISTE PAS SUR LE REGISTRE DE L'ETAT CIVIL, il y a donc NULLITE de l'élection, loi du 6 fructidor de l'an II .

 

Il paraît que tout le CV donné par les Médias pour Christine Lagarde serait faux... Le Lecteur, entre autres, ajoute : " Secrétaire d'état au commerce extérieur, elle a augmenté le déficit de plus du double en favorisant et aidant tous les acteurs économiques à délocaliser"... Je passe tous les détails, ouïe ! (eva)

 

.

 

A lire :

 

 


Un général américain parle de coup d’état à propos du 11-Septembre


.

Lors d’une conférence donnée à San Francisco le 3 octobre 2007, Wesley Clark, général 4 étoiles retraité des Forces armées des Etats-Unis, affirme que dix jours après le 11-Septembre, les invasions de l’Irak, de la Libye, et de plusieurs autres pays du Moyen-Orient avaient déjà été planifiées.

cliquer sur le lien pour voir la vidéo.

Reste l’IRAN. Mais sur ce point, cela fait plus de dix ans qu’un ami très proche du Gal Wesley Clark et source de LIESI, nous a solennellement avertis que l’attaque de l’Iran serait suivie d’une troisième conflagration mondiale. Cette source a toujours précisé que cela interviendrait dans une période où les banques feraient faillite et que l’Europe deviendrait « ROUGE ». [Voir le numéro 240 de LIESI.] En outre, les armes bactériologiques seraient employées… A la lumière de ce que nous voyons s’esquisser ces derniers mois, nous ne nous posons pas la moindre question sur ce que les médias serviles appellent encore: un « complot ».

Qui arrêtera ces fous qui imposent leur plan pervers avec la complicité de nos dirigeants qui ne seraient rien sans l’immense foule qui refuse de voir et comprendre le drame qui se joue sous nos yeux ?

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 01:31

 

http://i69.servimg.com/u/f69/12/59/24/45/det-mm10.jpg

 

ostdudauphin.forumperso.com

 

 

Sommaire:

 

- Les jolies guerres de l'Occident, par eva R-sistons

- L'Europe, c'est la guerre ! Par François Asselineau

- Les débats de Sarkozy, par eva R-sistons

- Le discours sécuritaire pour mieux justifier les régressions sociales

- Le FN, un parti comme les autres ? par eva R-sistons, entre autres

- Les dernières trouvailles d'eva R-sistons

 

 

 

Introduction:

 

J'étais en train de vous préparer un "Esclavage d'hier et d'aujourd'hui", et j'ai interrompu cette préparation pour publier un post que je viens d'envoyer sur mon blog senior infos, concernant l'Europe et la guerre; je le précède d'une introduction sur les guerres. Et je joins un article que je viens aussi de publier sur mon blog destiné aux seniors, concernant cette fois le discours sécuritaire, agrémenté d'un petit post que j'ai fait sur le FN et d'une introduction sur les fameux débats dont on n'entend plus parler d'ailleurs, car aussi stupides que le parrainage (par des petits s'ouvrant à la vie !) d'un enfant juif décédé lors de l'holocauste ou encore dernièrement, que la prime de mille euros destinée à nous berner mais qui, dans les faits, n'apparaîtra sans doute que devant... caméras ou projecteurs !  icon_rolleyes.gif  icon_lol.gif eva

 

 

a-guerre.jpg

 

 

Les jolies guerres de l'Occident

par eva R-sistons

 

 

La Der de Der ! Emouvant hommage rendu au dernier poilu français - Lazare Ponticelli, d'origine italienne d'ailleurs...  Vous vous souvenez ? Moi oui, mais peut-être parce que je vomis par-dessus tout les guerres, et que j'ai été émue par le cri pathétique de cet homme qui les avait vécues : "Plus jamais ça !"

 

Mais sait-il, notre Lazare, que les guerres sont décidées par ceux qui ne les font pas, et qui sont les personnes les plus puissantes de la planète ? Croit-il qu'on meurt pour "sa patrie", comme nous le dit la Marie Drucker afin de nous envoyer allégrement défendre l'Occident cher à son coeur, un Occident terriblement anglo-saxon et si israélien ? Pas du tout, on meurt pour les multinationales apatrides. Et si les femmes cessaient, à l'arrière, de fournir l'effort de guerre qui tuera leurs hommes, mari, père, frère, ami, fils, les guerres s'arrêteraient !

 

Or donc, je publie un post de M. Asselineau sur "l'Europe c'est la guerre". Il a raison ! Mais il oublie pas mal de choses. Aussi, je poursuis ici-même son article, à ma façon.

 

--- De tous temps, l'homme a éprouvé le besoin de manifester sa force, de dominer l'autre, de le supplanter, et de lui piquer ses biens. C'est devenu plein de choses : Le colonialisme, l'impérialisme, les guerres d'hégémonie... Passons. Certes, au début il s'agissait de guerres de survie.

 

--- Au début ? Tiens donc ! Plus que jamais, ce sont des guerres de survie. L'homme est fou, ou si vous préférez, il est déraisonnable. Donc, il sur-consomme, il gaspille, au lieu de gérer la planète terre avec sagesse, avec parcimonie, oserais-je le mot, aussi ? Avec tendresse. Comme les Amérindiens, en songeant que le terre appartient à tous, qu'il faut la chérir, et... la partager. La partager ? Glup ! Se l'approprier, plutôt ! Et la presser comme un citron. Résultat, la terre est exsangue. Après moi le déluge ! Nos distingués décideurs n'ont pour horizon que le court terme. Et tant pis pour les générations futures...

 

Or donc, les ressources se raréfient. Qu'à cela ne tienne ! Les plus forts vont s'approprier ce qui ne leur appartient pas. Et comme ces plus forts sont malins et qu'ils ont à leur service la caisse de résonance des médias, ils viennent au secours "des populations civiles", comme en Libye, ou de "la démocratie", comme en Tunisie, ou "des femmes", comme en Afghanistan, ou pour éviter "la prolifération d'armes de destruction massive".... et ils détruisent tout, en bombardant même avec des armes interdites, provoquant des dommages collatéraux effroyables, comme au Vietnam ou en Irak ou en Libye ou en Palestine occupée. Vous avez dit uranium appauvri ? Un uranium, en tous cas, qui enrichit considérablement les statistiques, le nombre de malades et de malformés. Et tout ça pourquoi ? Pour organiser un racket planétaire sur toutes les ressources encore disponibles (et j'épargnerai à tous ces belligérants de l'Occident une discussion sur le désir de maintenir un niveau de vie insolent qu'on refuse aux autres). Bref, guerres pour le pétrole (Libye, Irak, etc), pour le cuivre, l'uranium, les diamants, ou même le sucre, le cacao, etc, qu'il ne faut surtout pas abandonner aux populations locales (c'est la raison du déclenchement des guerres sur le continent africain, pour, via le valet français des Anglo-Saxons et des Israéliens, implanter bases militaires et multinationales).

 

Saddam Hussein..

un empêcheur de piller en rond !

 

Figurez-vous que je viens de regarder un reportage sur Saddam Hussein (TV5 europe, 21 mars 2003. J'ai une vidéothèque chez moi, des archives monumentales. Pour les exploiter, il me faudrait un elixir de vie éternelle). Et que disait-il ? Car à cette époque encore, on pouvait voir des documents neutres, fouillés, honnêtes, et donnant à réfléchir.. Eh bien, il disait que S. Hussein, au pouvoir, avait pris pour modèle Nasser, l'idole des Arabes. Il détestait les Anglais, qui justement détenaient le monopole de l'exploitation et de la vente du pétrole, au détriment des Irakiens. Imaginez: 47 % pour les Anglais de Sa Majesté (oui, vous savez, parce que vous me lisez, que je les adore !), 24 % pour les Français (tiens, déjà là ?), et 24 % pour les Amerloques. Et les Irakiens, dans tout ça ? Un petit 5 % ! 

 

Or donc, le vilain, vilain S. Hussein nationalisa la Company. Et comme il était malin, le bougre, et qu'il ne voulait pas finir comme Nasser ni voir son pays envahi par les Occidentaux qui par l'odeur du pétrole alléchés... - bref, vous avez compris, je fais allusion à Lafontaine - donc, S Hussein fit un voyage en URSS, en pleine guerre froide, et il ramena dans sa valise des conseillers soviétiques. C'était sa barrière de protection à lui. Bref, il rendit aux Irakiens ce qui leur appartenait. Et savez-vous ce qu'il fit ? Comme Kadhafi, justement, l'autre bête noire des Occidentaux (qui lui aussi se piqua de nationaliser le pétrole de son pays), il fit de l'Irak un pays phare, comme Kadhafi avec la Libye. Il modernisa l'agriculture, relia les villes entre elles, bâtit des écoles et des hôpitaux, et il fit profiter son peuple de la manne pétrolière. Promotion d'une élite moderne, promotion des femmes, Etat laïc...  mais nationalisations. La suite, vous la connaissez. S. Hussein, comme Kadhafi ou Gbagbo aujourd'hui, dérangea les intérêts des multinationales de l'Occident. Au final, un pays détruit, plus d'un million de morts, trois millions de réfugiés, des hordes de blessés, d'handicapés, d'orphelins... et un pays ruiné, divisé, en proie aux conflits inter-ethniques. Alors, il est pas beau l'Occident démocrate ? 

 

--- L'Occident a besoin de guerres. Pas seulement pour voler les ressources qui ne lui appartiennent pas, les piller en toute impunité (la Cour Pénale Internationale étant là pour réprimer les péchés véniels des non-alignés, et faire miséricorde aux criminels tout puissants de l'Occident), mais aussi pour faire du profit. L'industrie de l'armement est celle qui rapporte le plus, sans elle les Etats-Unis se seraient déjà effondrés. Et puis rien ne vaut une bonne guerre de destruction pour ensuite tout reconstruire et proposer des Plans Marshall juteux pour les grandes banques. Dieu reconnaîtra les siens, Bush a promis que les guerres de l'occident seraient pour le "Bien", le bonheur des peuples (Obama préfère parler de"démocratie", c'est moins ridicule).

 

--- Les guerres sont l'étape ultime du capitalisme. Une "bonne" crise débouche toujours sur une "bonne" guerre. Quand les auto-proclamés bienfaiteurs de l'humanité auront retiré aux peuples tous leurs avantages sociaux ou leurs services publics, quand tout sera privatisé, et qu'il n'y aura plus rien à soutirer, alors il restera les guerres pour faire re-démarrer l'économie, et pour remplir à nouveau les coffre-forts des industriels de mort, des banquiers et des patrons de grands médias friands d'adrénaline.

 

--- Or donc, cher M. Asselineau, je vois aussi d'autres raisons pour faire de l'Europe le prochain terrain des guerres les plus meurtrières - à nouveau. Nos bons zamis américains ont mis des bases militaires partout, profitant de la crédulité des pays de l'Est et des marionnettes au pouvoir, ou suite à la guerre de Yougoslavie déclenchée afin d'étouffer un peu plus la Russie. C'est la stratégie du "containment". L'objectif principal des Amerloques (avides de dominer la terre entière), des British (soucieux de ne pas perdre leurs prérogatives) et du toutou français, est d'attaquer la Russie et la Chine, pour enfin soumettre la planète entière, après avoir écrasé au préalable les pays dissidents comme la Libye, la Syrie, le Vénézuela, l'Iran... Le Japon, qui manifestait des velléités d'indépendance, a été, lui, réduit à néant via, sans doute, les techniques de manipulation climatiques les plus sophistiquées. Là aussi, Dieu reconnaîtra les siens. Car comme chacun sait, les Américains sont de

fervents chrétiens.

 

Et dans ce contexte, via l'OTAN, qui va être le supplétif des guerres américaines sur le continent ? La bonne vieille Europe, voyons !  D'abord en s'enrôlant dans des chocs de civilisation sans fin après avoir été conditionnée par les Médias contre Arabes et Musulmans, ensuite en subissant, aux premières loges, les dégâts collatéraux des ambitions impériales: Actes "terroristes", attentats agrémentés d'armes bactériologiques ou chimiques, nuages radio-actifs qui cette fois ne seront pas arrêtés par les douaniers, représailles des Chinois et des Russes malmenés, etc etc, les surprises ne manqueront pas. La fiesta sera complète, et sur les champs de ruines, les zamis américains arriveront comme d'habitude en sauveurs pour récolter les lauriers - et les contrats. Alors, elle est pas belle, la vie, hein Leymergie et autres Pujadas ? Qu'est-ce qu'ils vont nous raconter comme salades, ces deux-là, et tous les autres, en pleine guerre ? Je veux voir ça.  Drucker (l'autre, l'oncle) va continuer à nous distraire ? Et Delahousse va nous balancer ses sourires soporifiques ? Et J.P. Pernaud va nous chanter la France bienheureuse ? Ah ils vont avoir bonne mine, tous ces oiseaux de bon augure, quand ils ne pourront plus présenter leur Journal au milieu des ruines ! 

 

Voilà, M. Asselineau. D'accord sur le pronostic des chocs de civilisation, mais je vais plus loin. L'Europe sera le principal théâtre d'opérations des guerres impériales contre la Russie et la Chine outragées. L'Angleterre s'isolera dans son superbe... isolement, et les nuages radio-actifs continueront de faire le tour de la terre en narguant les frontières.

 

La Der de Der ? En tous cas, pas pour l'Europe !

 

Allez, il ne reste plus qu'à plier bagage et à planter notre tente dans ce qui reste des forêts encore vierges, en Amazonie, et à jouer les Tarzan.

 

En ayant la sagesse de prévoir un aller sans retour...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com.

 

TAGS : Occident, Russie, Chine, Iran, Syrie, Vénézuela, Libye, Tunisie, Arabes, Musulmans, Afrique,  Etats-Unis, France, Angleterre, nucléaire, guerre, Forêt vierge, Tarzan, Leymergie, Pujada, Marie Drucker, Michel Drucker, JP Pernaud, Delahousse, OTAN, Yougoslavie, Japon, radio-actifs, Bush, Obama, Plan Marsh all, Cour Pénale Internationale, Gbagbo, Kadhafi, S. Hussein, Palestine, Afghanistan, Nasser, Vietnam, Asselineau, pétrole, multinationale, Israël, Lazare Pontelli, Der de Der, médias, choc de civilisations, Amérindiens, URSS, Lafontaine, Afghanistan, TV5 Europe

 

 

L'Europe vers la guerre ?

L’Europe c’est la paix ?

Non, l’Europe c’est la guerre !


par François Asselineau*
.

"L'Europe, c'est la paix", un credo toujours martelé comme une évidence, mais jamais démontré. La simple chronologie historique révèle pourtant autre chose : si la paix a prévalu jusqu'aux années 1960, ce n'est pas grâce à "l'Europe" communautaire : elle n'existait pas ! C'est hélas l'équilibre de la terreur pendant des décennies, qui a assuré la paix en Europe et évidemment pas les montagnes de paperasses des technocrates de la Commission de Bruxelles visant à harmoniser l’éclairage des voitures ou le pourcentage de matières grasses dans le beurre de cacao. Aujourd'hui, si la guerre classique d’État à État tend à s’éteindre dans l’ensemble des pays développés, c’est essentiellement sous l'effet de la hausse des niveaux de vie, de l’éducation et l'information permanente qui contribuent à une sorte de conscience universelle. Désormais, les guerres entre pays développés sont beaucoup plus sournoises. Elles se font de façon invisible pour l’homme de la rue. Les guerres du XXIe siècle usent d’autres moyens, beaucoup plus perfides et sophistiqués. Tragique ruse de l’Histoire, le principe même de la construction européenne consiste précisément à repousser les pays du Maghreb et d’Afrique à l’extérieur du périmètre de prospérité européen, la candidature du Maroc à l’entrée dans l’Union européenne ayant d’ailleurs été officiellement rejetée. La définition purement conventionnelle de ce que sont des continents ne devrait pas primer sur une réflexion sage sur ce qu’il convient de faire pour préserver la paix des futures générations des deux côtés de la Méditerranée. En réalité, le raisonnement cynique et dur des européistes prouve en quoi l’Europe, loin de nous assurer la paix, est au contraire en train de nous amener la guerre.



L’affirmation selon laquelle la construction européenne aurait installé la paix sur le continent européen doit être étudiée avec beaucoup de précision car il s’agit de l’un des arguments les plus efficaces de la propagande européiste.


Tirant parti de ce qu’il n’y a pas eu de conflit armé, en effet, entre la France et l’Allemagne depuis 1945, la propagande européiste nous assure que cette situation heureuse découle indubitablement de la construction européenne et que celle-ci ne saurait donc être remise en question, sauf par de dangereux va-t-en guerre.


Pour beaucoup de Français, cet argument selon lequel « l’Europe, c’est la Paix » est d’autant plus intimidant qu’il semble incontestable. Il joue même un rôle décisif pour les Français qui ont personnellement des souvenirs d’enfance de la Seconde Guerre mondiale. Comme l’ont révélé les sondages post-électoraux effectués par tranche d’âge après le référendum de 2005, l’argument de la paix explique principalement pourquoi ce sont les électeurs de plus de 60 ans – et davantage encore ceux âgés de plus de 70 ans – qui ont été les seuls à voter majoritairement en faveur de la Constitution européenne.


Pourtant, cet argument selon lequel « l’Europe, c’est la Paix » est à la fois faux et très dangereux. Et l’UPR tient non seulement à ne pas le passer sous silence mais elle tient par-dessus tout à en expliquer la fausseté. Car, comme bien souvent dans l’histoire des hommes, une construction politique prétendument porteuse de paix est en train de nous conduire à la guerre. Examinons pourquoi.

 
1) La construction européenne
n’a été pour rien dans le maintien de la paix
en Europe depuis 1945


Contrairement à ce qu’assène la propagande, la construction européenne n’a été pour rien dans le maintien de la paix sur le continent européen depuis 1945 (plus exactement dans sa partie occidentale, car le continent a connu plusieurs conflits très meurtriers dans l’ancienne Yougoslavie).

Qu’est-ce qui permet de l’affirmer ?
Tout d’abord la simple chronologie des faits.

En effet, si la fameuse Déclaration Schuman date du 9 mai 1950, le Traité de Rome n’a été signé quant à lui que le 25 mars 1957 et les institutions communautaires ne se sont mises en place que très progressivement ensuite. Ce simple rappel des dates a une conséquence logique immédiate : si la paix a prévalu entre 1945 et, disons, le début des années 1960, il est tout simplement impossible d’en attribuer le bénéfice à quelque chose qui n’existait pas.

Ainsi, ce n’est pas grâce à la CECA balbutiante ou au Traité de Rome, puisqu’il n’existait pas, que le blocus de Berlin de 1953 ou que l’insurrection hongroise de 1956 n’ont pas dégénéré en conflit mondial. Si la France et l’Allemagne ne sont pas entrées en guerre l’une contre l’autre pendant les années 50, c’est parce que ce n’était tout simplement pas le sujet du moment, loin s’en faut. La guerre qui menaçait d’ensanglanter l’Europe ne risquait pas d’opposer les deux rives du Rhin mais le camp occidental sous influence américaine et le camp socialiste sous influence soviétique.

Or, ce qui a préservé la paix porte un nom : l’équilibre de la terreur. C’est-à-dire la perspective d’une « destruction mutuelle assurée » – c’était le nom même du concept stratégique (« MAD » pour « Mutual Assured Destruction » en anglais) entre les troupes de l’OTAN et celles du Pacte de Varsovie -, à l’issue d’une apocalypse nucléaire qui aurait anéanti le continent et sans doute même la planète entière.

Ainsi donc, et l’on se sent presque gêné de devoir le rappeler tant la propagande européiste a occulté la réalité des faits, si la paix a prévalu entre 1945 et la chute du Mur de Berlin en 1991, c’est parce que l’Europe était, de part et d’autre du rideau de fer, armée jusqu’aux dents. C’est une triste réalité mais elle est indéniable : ce sont les bombes thermonucléaires, les sous-marins lanceurs d’engins, les forces aériennes stratégiques et les missiles balistiques ou de croisière, qui ont assuré la paix en Europe. Ce ne sont pas les montagnes de paperasses des technocrates de la Commission de Bruxelles visant à harmoniser l’éclairage des voitures ou le pourcentage de matières grasses dans le beurre de cacao…

D’accord. Mais maintenant ? Eh bien maintenant, il faut regarder le monde tel qu’il est en 2010 et non pas le monde tel qu’il était il y a cinquante ou cent ans.


2) Les trois évolutions majeures
de l’Occident depuis 1945

Trois évolutions structurelles extrêmement puissantes se sont imposées en Europe occidentale depuis la fin du second conflit mondial.


2.1. – Première évolution majeure : la fin des guerres classiques entre pays développés


La première de ces évolutions concerne la fin des guerres classiques entre pays développés.
L’histoire européenne a été marquée, depuis la Renaissance, et surtout depuis la Guerre de Trente Ans et le Traité de Westphalie de 1648, jusqu’en 1945, par la guerre classique, c’est-à-dire des conflits opposant les armées d’État à État (armées de mercenaires d’abord, régulières ensuite).

Or ce type de conflits classiques tend désormais à disparaître, sinon de toute la surface de la planète, du moins de tous les pays très développés.
Pourquoi ? Pas du tout sous l’effet des institutions communautaires. D’ailleurs, les Français envisagent-ils davantage de faire la guerre à la Norvège qu’à la Finlande parce que la première n’est pas dans l’Union alors que la seconde l’est ? Evidemment non.

Autre exemple : un coup de chasse-mouche du dey d’Alger contre l’envoyé de Charles X avait été un motif jugé suffisant pour que la France intervienne militairement en Algérie en 1830. Mais, un siècle et demi après, le gouvernement français n’a jamais même simplement envisagé d’envoyer des soldats français en Algérie pour empêcher qu’un nombre significatif de nos compatriotes s’y fassent assassiner pendant les années 1980 et 1990. L’Algérie n’étant pas dans l’Union européenne, ce refus français d’entrer en guerre, si exactement contraire à ce que fut l’attitude française en 1830, tient donc à des causes qui n’ont rien à voir avec la construction européenne.


                                                                       Quelles sont ces causes ?


Si la guerre classique d’État à État tend à s’éteindre dans l’ensemble des pays développés, c’est essentiellement sous le double effet :
* – d’une part d’un profond changement des mœurs, découlant de la hausse des niveaux de vie et de la généralisation de l’éducation,
* – d’autre part de la généralisation des moyens de communication visuels et instantanés : la télévision, puissamment relayée désormais par Internet.
Les Etats-Unis ont perdu la Guerre du Vietnam en 1975, d’abord et avant tout parce que le peuple américain ne supportait plus de voir les appelés du contingent mourir en direct sur le petit écran jour après jour, et que la conscience universelle n’aurait pas toléré que Washington usât de l’arme nucléaire dans ce cas.
C’est l’instantanéité et l’omniprésence de l’information qui rend la guerre classique de plus en plus inacceptable aux yeux des opinions publiques des pays développés, et nullement les institutions bureaucratiques de Bruxelles.
                           Cet état de fait entraîne deux conséquences majeures :


a) l’apparition de guerres nouvelles et d’un type inconnu entre les pays développés


La première conséquence, c’est que les États développés ne peuvent plus réellement se faire de guerre classique entre eux. Cela ne signifie hélas pas qu’ils ne se font plus la guerre du tout ! Cela signifie seulement que les guerres qu’ils se livrent sont d’une toute autre nature que les guerres classiques.
Désormais, les guerres entre pays développés sont beaucoup plus sournoises. Elles se font de façon invisible pour l’homme de la rue : il n’y a plus de déclarations de guerre, les armements classiques n’apparaissent plus, les destructions matérielles et humaines sont devenues très faibles.

Les guerres du XXIe siècle usent d’autres moyens, beaucoup plus perfides et sophistiqués :
- leurs armes sont les médias, les campagnes de propagande, les opérations de désinformation, les manipulations psychologiques, les actes terroristes à la paternité douteuse ;
- leurs cibles sont les cerveaux de chaque individu, leur mise en conditionnement pour accepter des évolutions et des prises de contrôle souvent bien plus totales que ce à quoi parvenaient les guerres classiques d’autrefois.
C’est en pensant à ce nouveau type de « guerre inconnue », de guerre du XXIe siècle, que François Mitterrand a livré, dans le testament politique qu’il a confié au journaliste George Marc Benamou quelques semaines avant sa mort, ces terribles phrases que j’évoque dans certaines de mes conférences : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! » (Source : Le dernier Mitterrand de Georges-Marc Benamou – Date de publication : 27/1/1997 – Editeur : Plon – Omnibus).


b) – la relégation des guerres classiques dans des zones périphériques et hors du champ des médias


La seconde conséquence, c’est que lorsque les pays très développés ont encore recours à des interventions militaires, ils ne le font désormais que dans des zones périphériques du monde, éloignées et difficiles d’accès pour les médias, et sous des contraintes très fortes : en n’utilisant plus de conscrits mais une armée de métier, en ayant pour objectif le « zéro mort » pour leurs propres soldats, donc en privilégiant les bombardements aériens aux opérations terrestres, en visant à ce que le conflit soit le plus bref possible, et enfin en verrouillant le plus possible la couverture de presse.
C’est ce type de guerre qui se déroule dans plusieurs régions du monde, et notamment en Afghanistan ou en Irak, où les armées des pays membres de l’Union européenne sont d’ailleurs très largement engagés, sous couvert d’opérations de l’OTAN.


2.2. – Deuxième évolution majeure : le déclin du taux de natalité dans les pays d’Europe


La deuxième évolution structurelle concerne le déclin du taux de natalité dans les pays d’Europe, qui entraîne depuis des années un vieillissement accéléré des populations.
Cette évolution est tout spécialement spectaculaire en Allemagne puisque l’un des scénarios démographiques probables envisage que l’Allemagne perde 13,7 millions d’habitants d’ici à 2050, et cela malgré l’immigration annuelle massive de 100 000 personnes. En 2050, les personnes de plus de 60 ans représenteraient plus de 40 % de la population allemande et seraient presque trois fois plus nombreuses que les moins de 20 ans. (source : article « Démographie de l’Allemagne » dans Wikipédia).

Ces données démographiques sont capitales car tous les historiens savent que les guerres naissent très généralement entre des zones pauvres enregistrant une forte croissance de leur population et des zones riches de faible pression démographique. De ce point de vue, quel historien ou spécialiste des conflits peut sérieusement croire que la guerre est plausible entre les pays de l’ouest européen, alors que ceux-ci sont menacés de dénatalité et que les personnes âgées y sont d’année en année plus nombreuses ?


2.3. – Troisième évolution majeure : la démographie des pays du sud de la Méditerranée (Maghreb et Afrique)


Enfin, la troisième évolution structurelle concerne justement la démographie des pays du sud de la Méditerranée (Maghreb et Afrique), ainsi que, de façon plus éloignée géographiquement, celle du sous-continent indien.

Pour les raisons que l’on vient de rappeler, tout spécialiste sérieux ne peut pas ignorer que la disparité des situations démographiques et économiques entre les deux rives de la Méditerranée constitue le principal risque de guerre pour l’Europe dans les décennies qui viennent.
Or, et c’est là la tragique ruse de l’Histoire, le principe même de la construction européenne consiste précisément à repousser les pays du Maghreb et d’Afrique à l’extérieur du périmètre de prospérité européen (la candidature du Maroc à l’entrée dans l’Union européenne ayant d’ailleurs été officiellement rejetée).
Les européistes peuvent évidemment rétorquer que les pays du Maghreb ou d’Afrique n’ont pas leur place dans une « construction européenne », comme si la définition purement conventionnelle de ce que sont des continents devait primer sur une réflexion sage sur ce qu’il convient de faire pour préserver la paix des futures générations des deux côtés de la Méditerranée.
 
En réalité, ce raisonnement cynique et dur des européistes prouve en quoi l’Europe, loin de nous assurer la paix, est au contraire en train de nous amener la guerre. Si les européistes croyaient sincèrement que ce sont les dizaines de milliers de pages de directives d’harmonisation émanant de la Commission de Bruxelles qui ont empêché une nouvelle guerre en Europe depuis un demi-siècle, alors ils devraient logiquement proposer d’intégrer au plus vite les pays du sud dans cette construction politique censée garantir la paix.
En rejetant au contraire ces pays, ils font la preuve de leur terrible inconséquence et ils révèlent à leur corps défendant que la construction européenne n’est bien qu’une opération conçue depuis des années à Washington pour faire de l’Europe un glacis géostratégique américain.


Cet asservissement politique nous conduit tout droit au Choc des Civilisations théorisé précisément par Washington.



*Président de l'Union populaire républicaine (UPR) : site


Samedi 30 Avril 2011
L'Observatoire De l'Europe

L'Europe vers la guerre ? 

 

attali.jpg

Jacques Attali et Sarkozy :

 

http://sarkopitheque.wordpress.com/2008/01/24/attali-sauve-la-france-de-la-ruine/

 

 

.

 

Voir aussi ici :

 

Jacques Attali parle

des guerres passées et à venir,

2 vidéos

 

Attali nous prépare à accepter le chaos et l'horreur du NOM (textes + vidéos) 

 

pace_2.gif

http://no-war.over-blog.com/

 

Sur mon blog No-War

vous pouvez lire :

 

Articles écrits par eva R-sistons

Introduction au blog

 

.

(Ces 4 articles avaient été publiés

sur le site mondialisation.ca,

puis retirés et placés sur ce blog contre les guerres)


Officiellement, la guerre n'existe plus. Les médias l'ont tuée !
Vers la 3e guerre mondiale ? Complicité des médias
L'OTAN pourra-t-il compter sur la Turquie ?
Yemen, nouvelle guerre impériale qui ne dit pas son nom

 

 

J'attire votre attention sur :


Officiellement, la guerre n'existe plus. Les médias l'ont tuée !

 

 

apocalypse-1

 

 

Les débats concoctés par notre bien-aimé Sarkozy:

Où sont-ils passés ? Dépassés ?

 

par eva R-sistons

 

Or donc, nous devions débattre, juré, promis. Débattre sur la laîcité. Comprenez: Sur les Musulmans. Ou plutôt, contre eux. Ben Laden, burqa, Ben Laden, piscines mixtes, Ben Laden, prières publiques, Ben Laden, 11/9 (sans rire), Ben Laden, terrorisme et j'en passe.... Islam par-ci, Islam par-là. Avec des Calvi ou des Pujada pour pimenter le tout,  du croustillant. Sans parler de Marine Le Pen ou des marches de cochons,  des Identitaires en quête d'identité, et j'en passe. C'est ça, la France, aujourd'hui !

 

Alors, l'Islam (car on amalgame Islamistes et Islam) est-il soluble dans la République ? Et le sionisme, alors ? Le Bétar ? Les Cathos intégristes ? Les ultra-orthodoxes ? Les protestants néocons ? Moi je prends un shaker, je secoue, et ça donne la France plurielle. Sont pas contents, au FN ? Tant pis. La Laïcité, la République, c'est ça. Ou alors, ce n'est plus la Laïcité, ce n'est plus la République. On mélange le tout, on arrondit les angles, et on déguste.... C'est hétéroclite ? Alors c'est hétéroclite. Diversité oblige !

 

En fait, je vais vous dire, les débats sur l'Islam, comme hier sur les Juifs ou sur les communistes, c'est pour nous détourner de la liquidation de la France par Sarkozy, au service de l'Etranger et du Nouvel Ordre Mondial. C'est pour nous faire détester la politique pro-arabe de de Gaulle et nous précipiter dans les bras des sauveurs yankees, via l'OTAN qui nous prépare de jolies guerres; c'est pour nous conduire à désirer de tout notre coeur, de toute notre intelligence, et surtout de toutes nos forces, les futurs chocs de civilisations qui viendront occuper nos loisirs forcés; et en attendant, c'est afin de nous dresser les uns contre les autres pour d'abord qu'on ne s'en prenne pas aux vrais auteurs de nos malheurs, tout en Haut, ensuite pour qu'on s'élimine mutuellement. Et la blonde Marine Le Pen en fait son fond de commerce ! Alors que les Musulmans sont notre meilleur rempart contre le Nouvel Ordre Mondial....

 

Parce que, chers supporters du FN, en troussant comme vous le faites tout ce qui de près ou de loin ressemble à un Musulman, vous faites le bonheur du CRIF pour lequel vous ne nourrissez pas les sentiments les plus tendres. Vous détournez l'attention des vrais problèmes. Et vous préparez les guerres de demain qui achèveront de ruiner vos vies. C'est ça que vous voulez ? Ne voyez-vous pas que vous faites le jeu de vos pires ennemis, au sommet ?

 

Quand le chien ronge son os, il ne songe pas à autre chose. Les  débats du Gouvernement, comme ceux de C dans l'Air,  sont de pseudos débats. Et ils se retourneront contre nous tous !

 

Alors, quand est-ce que tous ensemble, toutes tendances confondues, on cible nos vrais adversaires, tout en Haut ? Car il ne faut pas se tromper de combat...

 

eva R-sistons

 

 

Marine3.jpg

http://laplote.blogs.courrierinternational.com/index-4.html

(Sont pas jolis, nos trois principaux candidats ? eva)

 

 

 

Le FN, un parti comme les autres ?

  par Eva R-sistons

 

 

On a l'habitude de dire que le FN est un parti raciste et xénophobe - donc anti-démocratique. Et anti-Républicain. Faut-il rappeler que les valeurs de la République française sont "liberté, égalité, fraternité ?"

 

On connaît ses skinheads (Marine le Pen a dû les écarter de la fête du 1er mai, pour montrer un visage plus respectable de son parti), ses crânes rasés, et même ses affinités avec des anciens nazis.

 

On sait qu'il est d'essence totalitaire. Ceux qui ont voté pour ce Parti à Vitrolles ou à Marignane en ont fait la cuisante expérience, notamment en matière de culture. Et ne l'ont pas renouvelée.

 

On se souvient de l'atmosphère étouffante et conflictuelle qui régnait dans les villes gérées par le FN.

 

On sait moins qu'il est profondément anti-social. Pas un mot, par exemple, pour critiquer la réforme des retraites de Sarkozy. Ce parti n'a en réalité que mépris pour les plus modestes. Dans les faits, le social est la dernière de ses préoccupations, contrairement à ce qu'il dit pour gagner le suffrage des plus défavorisés.

 

Voici, ci-joint, un nouvel aspect de ce parti décidément pas comme les autres.

 

Est-ce qu'on échappera à la peste sarkozienne en votant pour le choléra du FN ? Assurément non. De la même façon, on n'échappera pas à la peste sarkozienne en votant pour le choléra DSK. Au fait, quel est le dénominateur commun entre Marine le Pen, DSK et Sarkozy (§) ? Devinez...

 

Tous les trois sont avocats. Spécialistes de la communication. Pour mieux nous berner, au service du Nouvel Ordre Mondial ultra-libéral et totalitaire !

 

Eva R-sistons

 

(§) De surcroît, Sarkozy et DSK (comme Copé d'ailleurs) sont avocats d'affaires. Le pire qui soit ! 



http://www.marine-le-pen.com/wp-content/randomimages/153970-marine-pen-pere-jean-marie.jpg

http://www.marine-le-pen.com/wp-content/randomimages/153970-marine-pen-pere-jean-marie.jpg

Les conseils de Dominique Martin (FN)

pour « empiler » et « stocker » « les voix »

 

http://www.frenchleaks.fr/-Les-conseils-de-Dominique-Martin-.html

 

 

Le 17 novembre 2007, au congrès du FN, à Bordeaux, Dominique Martin, élu FN de Cluses (Haute-Savoie), qui allait devenir le directeur de campagne de Marine Le Pen pour la course à la présidence du parti, conseillait aux militants de s’adresser au « client-électeur » comme un « Monsieur Coca-Cola », en étant « démago à mort » pour « empiler » et « stocker » « les voix » ; et ne pas hésiter à emmener ses « enfants » parce que « ça (les retraités), ils aiment ! ».

 

Ce proche de Marine Le Pen a tenu un discours extrêmement méprisant à l’égard des électeurs (notamment les retraités et les « Portugais (qui) font tout à la main, roulé sous les aisselles ») et s’est livré à des imitations dégradantes. Le journaliste Benjamin König, alors étudiant en journalisme, était présent (et accrédité) à ce congrès. Il avait enregistré ces propos, tenus au cours d’un atelier intitulé « politique électorale ».

 

Mediapart s’est procuré l’enregistrement sonore (17 minutes) de cette séquence. Voici un montage de 2min40.

 

suite ici :

http://sos-crise.over-blog.com/article-fn-un-parti-comme-les-autres-introduction-d-eva-empiler-les-voix-73028074.html

 

http://diasporablogj.files.wordpress.com/2011/04/marine_le_pen_nazis.jpg

 

http://diasporablogj.files.wordpress.com/2011/04/marine_le_pen_nazis.jpg

 

 

 

Le discours sécuritaire

pour mieux justifier

toutes les régressions sociales

 

 

http://medias.lepost.fr/ill/2010/04/20/h-20-2041095-1271792332.jpg

http://medias.lepost.fr/ill/2010/04/20/h-20-2041095-1271792332.jpg

 

 

Dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen,
le droit à la sûreté est la protection des individus
contre les arrestations et les emprisonnements arbitraires
de l'État dans le but d'assurer leur liberté.

Aujourd'hui, ce qu'on appelle le droit à la sécurité, c'est plutôt
l'instauration d'un État arbitraire et policier, qui va précisément
restreindre nos libertés ! C'est le monde à l'envers !

Le discours sécuritaire permet aux classes dominantes
de mener une politique
d'agression inouïe contre les classes populaires,
en se présentant sous un
visage protecteur et universaliste.
Parler de lutte contre l'insécurité,
c'est construire une représentation rassurante
du pouvoir en place
et justifier toutes les régressions sociales
et démocratiques par la nécessité
de vaincre les ennemis de la liberté et de la sécurité.

Transformer la vision du champ social
en construisant des divisions
travailleur/chômeur, privé/public,
avec papiers/sans papiers,
français/immigrés, etc. Cela permet,
en divisant la société en groupes
et sous-groupes concurrents
et de briser l'unité du camp social
contre les classes dominantes.

En favorisant une délinquance de basse intensité
pour concentrer l'attention publique
sur ce qui porte atteinte à la propriété privée des biens
(vols, cambriolages, etc.) insupportable à l'ordre social,
en laissant du coup dans l'ombre
tout ce qui porte atteinte aux droits et à la propriété collective.

Construire un discours fondé sur la peur,
qui ne s'adresse donc pas à l'intelligence des individus,
mais à leurs pulsions. Et du coup, renvoyer
tous ceux qui s'opposent au discours sécuritaire
dans le camp des beaux parleurs
qui s'opposent à ceux qui agissent.
Se rendre immédiatement compréhensible,
face à ceux qui essaient encore de penser
qu'une autre société est possible

Imposer une politique de l'urgence,
puisqu'il faut réagir vite à une menace vitale.
Ce qui permet d'accélérer le passage des lois,
et de contourner les canaux de résistance démocratique.
C'est aussi ce qui permet d'expliquer les régressions du droit,
y compris juridique, et la nécessité
de restaurer l'arbitraire de la justice :
gardes à vues prolongées, jugements express,
peines plancher, etc.

Interdire toute pensée
d'une alternative à l'ordre dominant,
(..)
 
L’'étau se resserre autour de nous.

Il est indispensable de trouver des alternatives (..)

Nous avons encore le choix :

Ou bien des individus toujours plus aliénés et opprimés
dans une société policée sous la coupe d'un État policier,

ou bien une société enfin libérée du libéralisme et de son double :
l'idéologie sécuritaire, raciste et antidémocratique.


Jeudi 12 Mai 2011
http://www.alterinfo.net/LE-DISCOURT-SECURITAIRE_a58566.html
.
http://mobile.dijonscope.com/thumbs.php/posts/11528-adhesion-en-hausse-a-l-ump-dessin-du-jour-dijonscope.jpg?w=320&h=180&c=0
mobile.dijonscope.com
.
.
Les dernières trouvailles d'eva
sur son blog sos-crise :
.
.

langue10.gif

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 20:07

cancers-irak-j-copie-1.jpg

De Mégara à Wall Street

octobre 3rd, 2010

  
  
Les plus connues se nomment Xe (anciennement Blackwater), DynCorp International ou MPRI. Dirigées le plus souvent par d’anciens militaires, elles réalisent chaque année un chiffre d’affaires de 200 milliards de dollars, soit environ 145 milliards d’euros (à peu près 4 fois le budget de la Défense en France) : ce sont les sociétés militaires privées, les multinationales des mercenaires du XXIe siècle.
  
La profession est bien sûr fort ancienne, l’emploi de mercenaires ne datant pas d’aujourd’hui : il suffit de relire Salammbô pour constater que leur « usage » constituait la manière « normale » de faire la guerre jusqu’à la naissance des États-nations, aux XVIIIe et XIXe siècles. À ce moment-là, les citoyens deviennent soldats, pour le meilleur comme à Valmy… ou pour le pire quand on songe à la boucherie que fût la guerre de 1914-1918.
  
  
Des barbouzes…
  
Les États ont toujours détesté se « salir les mains » dans des « actions extérieures » où ils ne souhaitent pas se trouver « piégés » ou officiellement engagés. D’où le recours, surtout durant la guerre froide, à quelques troupes de mercenaires dirigées par leurs services secrets pour réaliser un coup d’État ou « orienter » la destinée de plusieurs pays, notamment en Amérique latine ou en Afrique.
  
Pour être détestables et condamnables, ces procédés n’en restaient pas moins limités en « volume » : de la tentative ratée de renverser Fidel Castro aux barouds d’un Bob Denard aux Comores en passant par le coup d’État contre Allende au Chili, on oscillait constamment entre les méthodes de barbouzes et celles des pieds nickelés.
  
  
… à la guerre as a business
  
Cette époque d’« amateurs » est désormais révolue. L’abandon de la conscription et la professionnalisation des armées d’une part, l’immixtion des méthodes de gestion du privé (variabilisation des coûts, recherche d’un retour sur investissement le plus élevé possible…) dans la sphère publique d’autre part, sans oublier le lobbying forcené du secteur militaro-industriel, ont complètement changé la donne : place à la privatisation, à la sous-traitance, à un nouveau business model de la guerre.

Le véritable « décollage » de ces armées privées date de la guerre en Irak et de la volonté du couple Bush-Cheney de donner des gages (et des bénéfices !) à ce qu’Eisenhower appelait déjà, en 1961, le « complexe militaro-industriel ». Dans son dernier discours, il y a près de 40 ans, il soulignait que « nous devons nous prémunir contre l’influence illégitime que le complexe militaro-industriel tente d’acquérir, ouvertement ou de manière cachée. La possibilité existe, et elle persistera, que cette influence connaisse un accroissement injustifié, dans des proportions désastreuses et échappant au contrôle des citoyens… Seuls des citoyens avisés et informés peuvent être conscients de la toile d’influence tissée par la gigantesque machinerie militaro-industrielle… »
  
Vision prophétique de la part d’un Président républicain, qui se révèle aujourd’hui parfaitement exacte : les États-Unis et le Royaume-Uni ont tracé la voie d’un « accroissement injustifié » de l’influence du complexe militaro-industriel en « externalisant » la guerre pour le plus grand profit de ce même complexe. Pour faire passer la pilule au bon peuple, un argument-massue : les décès des mercenaires n’apparaissent pas dans les pertes officielles des armées nationales… Un moyen supplémentaire pour dissimuler la réalité et l’impact des conflits auprès des citoyens.
  
  
Les effets pervers
  
Citons-en deux, particulièrement dangereux et délétères :

• en sous-traitant des actions et tâches de plus en nombreuses à des sociétés de mercenaires, les États ont mis le doigt dans un engrenage fatal : ces sociétés détiennent autant – sinon plus – de renseignements et de savoir-faire que les États et peuvent désormais proposer des « solutions complètes » : recherche de renseignements, scénarios stratégiques puis mise en œuvre du scénario retenu, incluant logistique, présence sur le terrain…
  
En résumé, on peut aujourd’hui acheter la guerre « clés en mains », à condition d’avoir les moyens de se la payer. Dans ce contexte, les multinationales de mercenaires, acteurs « en pointe » du complexe militaro-industriel, ont les moyens d’influer très fortement sur les décisions des États et des organisations de défense internationales (OTAN notamment), participant ainsi à un mouvement général qui renforce le pouvoir des TGE (très grandes entreprises) au détriment des États (voir en ce sens Le monde selon Picsou et Sic transit).
  
La décision de Sarkozy de réintégrer la France dans le commandement intégré de l’OTAN (voir OTAN : tout ce qu’on vous cache) permet donc, indirectement, aux sociétés de mercenaires de « placer leurs pions » pour que, le moment venu, la France suive à son tour « l’exemple » anglo-saxon.

• second effet pervers : l’intérêt des multinationales de mercenaires est de multiplier les conflits et les tensions, quitte à les susciter, non de les résoudre. Quand la guerre est un business, la paix est une ennemie. Toute la stratégie des MPRI et autres Xe consiste donc à prolonger les conflits, à les aggraver si nécessaire et si possible, afin d’augmenter leurs profits.


Le retour du mercenariat sur une grande échelle est donc un élément de plus qui caractérise l’entrée de notre société dans un « nouveau Moyen Âge », abordée dans plusieurs billets. La force armée étant liée au pouvoir financier par une courroie de transmission de plus en plus directe, les multinationales de mercenaires sont un outil de plus dans la « panoplie » des moyens d’action des TGE pour faire évoluer les relations internationales dans une direction conforme à leurs intérêts financiers.

 

Quant aux affaires intérieures, on peut craindre qu’une solution semblable – celle de la mise en place de milices et polices privées – ne soit retenue par ces mêmes TGE pour tenir en laisse les citoyens.
  
  
Lundi
© La Lettre du Lundi 2010 


 

http://lalettredulundi.fr/2010/10/03/de-megara-a-wall-street/

 

 

 

Voir mon post ici,

 

 

 

 

 

Une société de mercenaires sans foi ni loi

 

(..) Face aux malheureux sans travail et ne pouvant assumer les charges de leur foyer, face aux jeunes privés d'avenir, face aux familles disloquées, il y aura une armée de mercenaires, une police et une gendarmerie privées.

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/08/18/une-societe-de-mercenaires-sans-foi-ni-loi.html 

 

 

Repost 0
Published by evaR-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 04:35

 

 

Deuxième volet sur la barbarie du capitalisme-vampire.

 

Barbarie du capitalisme !

On connaît son management inhumain,

on sait moins qu'il se nourrit de guerres.
Du sang des peuples !

 

Voici un rapport américain, datant de 1967,

mais quotidiennement appliqué.

D'un cynisme monstrueux !

Oui, le diable est américain.

Comment peut-on laisser ce pays imposer sa loi ?

Les vrais terroristes sont ceux qui jugent la guerre "nécessaire",

nécessaire au "bon" fonctionnement de la société.

L'humanité est sacrifiée à la soif de profit, de pouvoir,

de domination, de puissance, de quelques-uns.

En tous cas, cet article montre bien que la guerre

ne procède pas seulement de la crise.

                                        Elle est inhérente au système capitaliste anglo-saxon

Eva R-sistons


Lire aussi sur mon blog no-war (cliquer sur les liens) :

 

  droits-ho-porter-armes.jpg
 

 

 

Le « Rapport de la Montagne de fer »
clef de la politique américaine
et de la guerre en Irak


 report%20from%20iron%20mountain.jpg
_________________________________

Conférence donnée par Claude Timmerman le 15 mars 2003 Paris, maison des Salésiens au colloque d’Ile de France du Centre d’Etudes et de Prospective pour la Science
__________________________________________

 

Introduction (*)

 

Le rapport dit « de la Montagne de fer » est paru en 1967 aux Etats Unis chez Dial Press sous le titre original de:


« Report from the Iron Mountain on the possibility and the desirability of peace » (version PDF).

sans nom d’auteur, mais avec une introduction de Leonard C. Lewin qui y explique comment ce document lui est parvenu dans les mains et pourquoi il se devait de le faire connaître en le publiant, même sans autorisation.

Ce document était accompagné d’une préface d’un dénommé Herschel Mac Landress – que personne ne connaissait physiquement, mais dont le nom était connu par des articles économiques paraissant dans la revue « Esquire », certains d’ailleurs cosignés au début des années 60 par un certain John Fitzgerald Kennedy – qui attestait de la véracité et de la réalité des travaux dont ce rapport était à l’origine.

Compte tenu des conclusions de ce rapport, il créa une polémique importante lors de sa parution. Une controverse s’en suivit, étouffée à la demande de la Maison Blanche qui refusa toujours de reconnaître la moindre implication gouvernementale dans cette affaire.

Nous sommes alors en pleine guerre du Vietnam et Lyndon Johnson peut aisément agir sur la presse pour calmer le jeu…


Le rapport de la Montagne de Fer allait sombrer dans les oubliettes de l’Histoire devant les impératifs médiatiques de la guerre froide et du désengagement vietnamien…


Quel est le thème de ce rapport?


Rien moins que l’étude des bouleversements de la civilisation provoqués par l’éventualité d’un régime de paix perpétuelle et des substituts à trouver aux fonctions de la guerre pour maintenir, en régime de paix, la cohésion des sociétés.


A cette poque, aux Etats Unis, plusieurs études de ce genre, d’origines diverses, virent le jour.

Nous ne citerons que le livre de H. Kahn : « Thinking about the unthinkale » ce que nous traduirons par « Penser l’impensable  » destiné à sensibiliser l’opinion américaine sur la nouvelle façon de penser la guerre et la paix à l’ère nuclaire.


Le « Rapport de la Montagne de Fer » comme il fut dénommé se retrouva donc relégué sur les rayons des bibliothèques universitaires comme n’importe quelle étude de sociologie politique.


Il fut pourtant traduit en français par Jean Bloch-Michel et publié en 1968 chez Calmann – Lévy sous le titre:  »La paix indésirable? Rapport sur l’utilité des guerres. »

 

avec une préface du grand économiste américain J.K.Galbraith qui y déclare deux choses:


a) Il reconnaît être Herschel MacLandress, pseudonyme qu’il utilisait couramment dans ses écrits, notamment ceux cosignés par Kennedy qui était alors son élève!

b) Il déclare avoir été convié « par un ami fort connu, astronome, physicien et spécialiste des communications« , (p.xxii) à une réunion à Iron Mountain au cours de l’été 1963, invitation qu’il avait décliné, devant participer à un important séminaire sur la psychométrie en Italie pour lequel il s’était engagé à cette date. Voir cet ami  » fort connu  » en annexe…

Quoiqu’il en soit, Galbraith reconnaît sans aucune équivoque l’existence des réunions d’Iron Mountain et la véracité du rapport qui en découla…

Il tenait visiblement à épauler Léonard C.Lewin devant les dificultés d’édition de ce rapport.

Il conclua sa préface ainsi:

« De même que je prends personnellement la responsabilité de l’authenticité de ce document, je puis témoigner en faveur de la justesse de ses conclusions. Mes réserves ne concernent que l’imprudence avec laquelle il a été mis à la disposition d’un public qui n’était évidemment pas prêt à le comprendre. » (p.xxvii)

Cela se passe de commentaires!

Paru en France au sortir des « évènements » de mai 68 et entouré d’une discrétion médiatique exemplaire, le rapport sombra dans l’oubli bien que l’édition en fut épuisée rapidement.

Il fut réédité en 1984.


I – Historique


Comment Léonard C. Lewin s’est-il trouvé en possession d’un exemplaire de ce rapport?

Il l’explique très clairement dans l’introduction qu’il a rédigée pour l’édition originale.

Il fut contacté l »hiver 1966 / 67 par un dénommé John Doe, c’est du moins le pseudonyme qu’il lui a conservé, « professeur dans une grande université du Middle West. Sa spcialité est une des sciences de l’homme, mais je ne le caractériserai pas avec plus de précision« . (p. 09)

John Doe lui explique qu’il a été contacté téléphoniquement de Washington, l’été 1963, par une certaine Mrs. Potts qui lui indiqua qu’il devrait contacter une tierce personne au Département d’Etat ce qu’il fit.

Cette personne annonça alors à John Doe qu’il avait été choisi pour faire partie d’une commission de la plus haute importance « dont les travaux étaient de déterminer, avec précision et réalisme, la nature des problèmes que devraient affronter les Etats-Unis dans le cas où les conditions nécessaires à l’établissement d’une paix permanente seraient réunies, et d’établir un programme en vue de faire face à cette éventualité« . (p. 10)

A cet effet il devra se rendre à Iron Mountain, localité du nord de l’Etat de New York, où il retrouvera les autres membres de la commission sélectionnés comme lui pour participer à ce « groupe d’étude spéciale ».

Iron Moutain est connu pour l’existence d’un gigantesque abri antiatomique qui sert à stocker des archives des plus importantes sociétés qui y tiennent parfois des réunions très confidentielles, notamment les sociétés pétrolières comme la Shell et la Standart Oil.

John Doe va y retrouver quatorze personnalités du monde universitaire, politique et économique (voir en annexe) avec lesquelles, durant trois ans, il va participer à l’élaboration de ce fameux « rapport du groupe d’étude spéciale ».


Effaré des conclusions de ce rapport, John Doe avait cru nécessaire de le faire connaître au grand public par l’intermédiaire d’un ami sur lequel il savait pouvoir compter, même si la commission interministérielle, qui était à l’origine de ce rapport, avait tenu à le conserver secret: Leonard C. Lewin allait s’en occuper.

La ligne générale du rapport est pour le moins inquiétante. Les questions initiales n’ayant pu trouver de réponses à travers les multiples analyses et synthèses qui avaient été effectuées, les membres du groupe d’étude spéciale étaient parvenus à la conclusion suivante:

 

« La paix durable, bien que n’étant pas théoriquement impossible, est probablement inaccessible; même dans le cas où il serait possible de l’établir, il ne serait certainement pas dans l’intérêt le mieux compris d’une société stable de parvenir à la faire règner. …/…


La guerre remplit certaines fonctions essentielles à la stabilité de notre société; jusqu’au moment où d’autres procédés susceptibles de remplir les mêmes fonctions n’auront pas été découverts, le système qui repose sur la guerre devra être maintenu – et amélioré quant à son efficacité. » (p. 14)


On comprend qu’une telle analyse ait pu poser des problèmes moraux à « notre ami » John Doe et qu’il ait tenu, ayant participé à la rédaction dudit rapport, à soulager sa conscience en donnant les moyens de faire connaître ces travaux au grand public.


En fait l’initiative de ce « groupe d’étude spéciale » remonte à l’hiver 1961et sera mise en place par l’administration Kennedy sous l’égide de MacNamara et des deux conseillers Busk et Rusk.

Le Département d’Etat mettra deux ans à sélectionner les quinze protagonistes de ce groupe. C’est l’époque de la crise des missiles de Cuba..

L’idée primitive était d’étudier les conséquences à long terme de la planification d’une paix perpétuelle. Le choix de ses membres prit plus de deux ans et les convocations furent adressées l’été 1963. Vu les liens qui unissaient Galbraith et Kennedy, on comprend que le premier ait été pressenti pour faire parti de ce groupe!

 

Les membres eurent pour seule instruction de poursuivre leurs travaux selon trois critères:

a) une objectivité de style militaire,
b) le refus de toute idée ou idéologie préconçue,
c) la prise en considration dans tous les domaines, des théories ou des faits en rapport avec le problème. (p. 57)
Les réunions ne se tinrent pas toujours au « bunker » de Iron Hill, mais souvent dans des hôtels un peu partout dans l’état de New York.

Paradoxalement, Kennedy ayant été assassiné le 22 octobre 1963, époque du tout début des travaux du groupe, c’est l’administration Johnson qui suivit ces travaux durant le début de la guerre du Vietnam.


II – Démarche de recherche des «fonctions de la guerre».


Joseph de Maistre dans « Les soirées de Saint Pétersbourg » faisait déjà dire à l’un de ses personnages dans la conversation consacrée à la guerre au chaptre VII :

« La guerre est un mal nécessaire. »

 

Plus proches de nous, divers analystes réfléchissant sur la nature de la violence sociale et son expression opposent:


- La guerre, expression de la violence organisée et maîtrisée par une société stable, et

- Les désordres de rue qualifiés aujourd’hui pudiquement « d’incivilités », fruits de l’expression de la violence individuelle ou de petits groupes d’individus plus ou moins organisés en marge de la société dont ils se trouvent marginalisés.


Ces désordres, s’ils dégénèrent en troubles graves, traduisent l’incapacité de leur société d’origine à contrôler leurs excès et contribuent à son instabilité (insécurité, pillages, émeutes, coups d’état, etc…)

 

Force nous est de constater que dans toutes les civilisations connues à ce jour, l’idée de paix ne se définit jamais autrement que par rapport à la guerre. Les définitions des dictionnaires français eux-mêmes en disent long sur la conception que s’en est faite notre civilisation.

 

On lit classiquement en effet deux définitions de la paix:

 

- Paix : « Intervalle de temps séparant deux guerres »,

- Paix : « Etat de non-belligérence »,

On est pas plus explicite!

On peut aussi se rappeler la maxime de Clémenceau :

- « La paix n’est que la continuation de la guerre par d’autres moyens. »

Nul doute que les membres du « groupe d’étude spéciale » n’aient eu présent à l’esprit ces concepts lorsqu’ils cherchent dans un premier temps à définir et à classer les diverses fonctions de la guerre dans notre civilisation.

 

Leur travail s’axe d’emblée sur deux questions:

« A quoi faut-il s’attendre dans le cas où la paix surviendrait?

A quoi devons-nous nous préparer pour faire face à une telle éventualité? » (p.53)

 

Le groupe part en effet de cette constatation:

Il n’y a certainement aucune exagération à dire qu’un état de paix générale dans le monde conduira à des changements dans les structures sociales de toutes les nations du monde, changements qui seraient d’une ampleur sans équivalent dans l’histoire, et révolutionnaires.

Les conséquences économiques d’un désarmement général, pour ne parler que de la conséquence la plus évidente de la paix, obligeraient à reconsidérer toutes les modalités de la production et de la distribution dans le monde, dans une mesure qui ferait paraître insignifiants les changements survenus au cours des cinquante dernières années.

Des changements gros de conséquences se produiraient également dans les domaines politique, sociologique, culturel et écologique. (p.52)

 

Pour avoir un maximum d’indépendance d’esprit, le groupe a décidé de s’affranchir dans ses recherches de tout jugement de valeur morale ou religieuse, de bannir toute idée de « bien », de « bon » ou de « mal » et de s’attacher aux seuls concepts globaux nominatifs liés à la société.

« Nous avons essayé d’appliquer à notre manière de penser les critères de la physique, dont les caractéristiques ne sont pas, comme on le croit, d’être exclusivement quantitatifs mais comme le dit Whitehead :

« d’ignorer tout jugement de valeur; et, par exemple, tout jugement esthétique ou moral. » …/…
[Le choix que nous avons retenu] Dans le cas qui nous concerne, cela a été simplement la survie de la société humaine en général, et de la société américaine en particulier, et, ceci étant le corollaire de la survie, la stabilité de la société. » (p. 61)


Sur les rapports entre la guerre et la société, le groupe de recherche spéciale affirme:

« L’erreur fondamentale consiste à affirmer de façon inexacte que la guerre, en temps qu’institution est subordonnée au système social qu’elle est censée défendre » (p. 84)

 

Et de conclure son analyse sur la guerre de cette façon:

« La capacité d’une nation de faire la guerre constitue l’exercice de son plus grand pouvoir social; la guerre, faite ou prévue, est une question de vie ou de mort, dans les proportions les plus importantes, pour le contrôle de la société.

Il ne faut donc pas s’étonner si les institutions militaires, dans chaque société, réclament de passer les premières dans tous les domaines. » (p.88)


III – Les fonctions de la guerre


A partir de ces considérations le groupe définit cinq fonctions principales liées à la guerre, en dehors bien entendu d’un quelconque rôle militaire:


a) Une fonction économique

 

A propos de la production et de l’économie de guerre le groupe constate:

« …dans le cas du « gaspillage » militaire, il est évident que l’utilité sociale est manifeste. Cela provient du fait que le « gaspillage » de la production de guerre s’accomplit complètement en dehors des cadres de l’économie de l’offre et de la demande. En tant que tel, ce « gaspillage » constitue le seul secteur important de l’économie globale qui soit sujet à un contrôle complet et discrétionnaire de la part de l’autorité centrale. » (p. 93)

 

Et le groupe d’ajouter que si la guerre est le moyen d’écouler les stocks, ce qui est un raisonnement trop « simpliste » (sic), l’économie de guerre d’une manière générale contribue à la stabilisation des progrès des économies… « …du fait que ce secteur n’est pas sensible aux contractions qui peuvent se produire dans le secteur privé, et qu’il a fourni une sorte de pare-chocs ou de balancier de l’économie ». (p.95)

Et de constater que durant la seconde guerre mondiale le niveau de vie américain avait augmenté!

 

« Le fait que la guerre soit un »gaspillage » est précisément ce qui la rend susceptible de remplir ses propres fonctions. Et plus vite l’économie accomplit des progrès, plus lourd doit être ce volant de secours. » (p.94)

Ce qui avait été souligné, en 1957, par un ancien secrétaire à la Défense, Frank Pace, par cette formule:

« S’il existe, comme je le suppose, une relation directe entre le pouvoir stimulant que comportent de grandes

, cela provient simplement du fait que les dépenses militaires, per se, peuvent être favorisées exclusivement pour des motifs économiques en tant que stimulant du métabolisme national. »

 

b) Une fonction politique

 

La fonction essentielle de la guerre sur le plan politique concerne la stabilité sociale et la reconnaissance d’un état en temps que nation de par la puissance qu’il est susceptible d’imposer aux autres s’il en a les moyens techniques.


« La guerre, en temps que système social, a non seulement constitué un élément essentiel de l’existence des nations en temps qu’entités politiques indépendantes, mais elle a également été indispensable à la stabilité intérieure de leurs structures politiques. Sans elle, aucun gouvernement n’a jamais été capable de faire reconnaître sa « légitimité », ou son droit à diriger la société. La possibilité d’une guerre crée le sentiment de contrainte extérieure sans lequel aucun gouvernement ne peut conserver longtemps le pouvoir ». (p.100)


C’est donc par la menace que l’on maintient la cohésion politique d’une société: tout le travail du « groupe d’étude spéciale » sera, nous allons le voir, de définir et d’exploiter la meilleure menace possible. Pour lui, la guerre est garante de la légitimité politique de l’état!


c) Une fonction sociologique


La fonction essentielle sociologique observée est celle de l’utilisation des éléments asociaux ou de conserver un rôle nécessaire aux éléments antisociaux dans la société.


« Les mouvements sociaux, facteurs de désintégration et d’instabilité, décrits en gros comme « fascistes », ont traditionnellement pris naissance dans des sociétés à qui manquaient des soupapes de sûreté, militaires ou paramilitaires, susceptibles de satisfaire les besoins de ses éléments. » (p.104)

« Les euphémismes courants – « délinquence juvénile » et « aliénation » – ont connu des équivalents à toutes les époques. Autrefois de tels problèmes étaient réglés par les militaires sans complications judiciaires, par le moyen des bandes armées et de l’asservissement pur et simple.

Mais il n’est pas difficile d’imaginer, par exemple , le degré de désintégration sociale jusqu’où auraient pu aller les Etats-Unis au cours des deux dernières décennies, si le problème des rebelles sociaux, nés de la Deuxième Guerre Mondiale, n’avait pas été prévu et réglé de manière efficace. Les plus jeunes de ces rebelles, et les plus dangereux, ont été pris en main par le système de service militaire sélectif (Selective Service System ). » (p.104)


La seconde fonction observée est celle de l’utilisation de personnes inaptes à tout type d’emploi dans l’administration, le commerce, l’industrie ou l’agriculture, ce que l’on a pu appeler autrefois « la chair à canons » et plus récemment de façon moins péjorative « les chiens de guerre », pour lesquelles l’armée et les activités guerrières étaient les seules possibles.


En matière de cohésion sociale, le rapport insiste sur l’analyse des sociétés anciennes pour souligner le rôle des meurtres rituels et des sacrifices humains, par exemple dans les sociétés précolombiennes.

« Dans ces sociétés, le sacrifice humain avait pour but de maintenir le vestige d’un « gage » de l’aptitude que conservait la société à faire la guerre et de sa volonté de la faire – autrement dit de tuer et d’être tué – dans le cas où quelque circonstance mystérieuse – c’est à dire imprévue – rendrait cette éventualité possible. …. / …
C’était avant tout, sinon exclusivement, une façon symbolique de rappeler que la guerre avait été autrefois la force centrale organisatrice de la société, et que les conditions de sa réapparition pouvait revenir. » (p.112)

 

Sans préjuger de la remise en place d’une forme « moins barbare » lors de la transition vers des régimes de paix, le groupe retient que:

« L’existence d’une menace extérieure à laquelle il est ajouté foi est, par conséquent, essentielle à la cohésion sociale aussi bien qu’à l’acceptation d’une autorité politique. » (p.113)


d) Une fonction écologique


La fonction essentielle observée sur le plan écologique est celle de régulation des populations.

Mais le groupe constate que la guerre a un effet sélectif (on pourraît presque dire une pression de sélection au sens darwinien) négatif.

En effet, dans la plupart des sociétés, ce sont les éléments les plus doués et les plus forts qui historiquement embrassaient la carrière militaire et se trouvaient de ce fait les plus exposés.

« Dans les sociétés humaines, ceux qui se battent et qui meurent dans des guerres nécessaires à la survie de l’espèce sont en général les plus forts de ses membres sur le plan biologique. Il s’agit là donc d’une sélection naturelle à l’envers » (p.115)

 

Le rapport évoque les autres moyens classiquement utilisés dans les sociétés anciennes pour réguler les populations:

- l’infanticide (Chine, Amérique précolombienne)
- la vie monastique (Tibet, Europe chrétienne)
- l’émigration forcée
- l’application étendue de la peine de mort (Chine Impériale)

On peut également songer à la pratique de la capture d’esclaves comme en Afrique Noire ou dans les Balkans (Janissaires, femmes circasiennes, etc…)


Le rapport souligne enfin l’intérêt des nouvelles armes de destruction massive qui n’éliminent plus préférentiellement les militaires mais massiverment les populations civiles dans leur globalité.


« Le second facteur, encore actuel, est l’efficacité des méthodes modernes de destruction de masse. Même s’il n’était pas nécessaire de recourir à leur usage pour lutter contre une crise de surpopulation mondiale, elles offrent peut-être paradoxalement, la première possibilité, dans l’histoire de l’humanité, de mettre fin aux effets régressifs de la guerre sur la sélection naturelle. Les armes nucléaires ne choisissent pas. Leur usage mettrait fin à la destruction disproportionnée des membres les plus forts de l’espèce… » (p. 117 / 118)


Enfin le rapport souligne que la régression des maladies, l’accroissement de la longévité et la très forte régression des maladies infantiles autrefois fatales conduisent à laisser se développer des mutations indésirables pour l’espèce.


« Il semble clair qu’une nouvelle fonction quasi-eugénique de la guerre est en train de se développer, dont il faudra tenir compte dans tout plan de transition vers la paix. » (p.119)


e) Une fonction scientifique et culturelle


Le rapport constate que la guere et les activités militaires constituent le moteur essentiel de la recherche scientifique et que celle-ci a largement influencé le développement de l’art surtout en matière de peinture, sculpture, littérature et musique.

« La guerre est la principale force qui soit à l’origine du développement de la science, à tous les niveaux, depuis la conception abstraite jusqu’à l’application technique. La société moderne accorde une grande valeur à la science « pure », mais il est historiquement indiscutable que toutes les découvertes d’importance majeure qui ont été faites dans les sciences naturelles ont été inspirées par les nécessités, réelles ou imaginaires, de leur époque. Les conséquences de ces découvertes se sont étendues beaucoup plus loin, mais la guerre a toujours fourni le stimulant qui a été à leur origine. » (p.122)

On ne peut que songer en lisant ces lignes au nombre colossal de publications sur l’acétylcholinestérase… premier enzyme « travaillé » par la biologie moléculaire des laboratoires militaires, car il intervient dans les mécanismes physiologiques de paralysie respiratoire liés aux gaz de combat, notamment les gaz asphixiants!

 

D’autres fonctions mineures de la guerre sont également évoquées:

- Un « facteur de libération sociale », facteur psychologique de dispersion des tensions

- Un facteur de stabilisation des conflits entre générations, permettant »… aux générations les plus âgées et par conséquent physiquement diminuées, aptes à maintenir leur contrôle sur les générations les plus jeunes, en les détruisant au besoin. » (p. 125)

- Un facteur de contrôle du chômage, en permettant bien évidemment de recréer des emplois par l’économie de guerre et en éliminant certains de ceux qui se seraient engagés, ou plutôt de ceux qui auraient été enrôlés…


IV – Les substituts aux fonctions de la guerre

Le rapport en évalue toute une série se rapportant aux cinq principales fonctions précédemment diagnostiquées.


a) Substituts aux fonctions économiques


Le groupe d’étude spéciale chiffre à 10% du PNB ( p.131) la quantité de richesses à détruire chaque année pour équilibrer la stabilité de l’expansion économique liée au « gaspillage » de la guerre.

Il imagine alors un programme de recherche de bien-être social lié à la réalisation onéreuse de nombreux investissements et aménagements (hôpitaux, cliniques, écoles, bibliothèques, logements, transports en commun, amélioration de l’environnement et dépollution de l’eau, enfin lutte généralisée contre la pauvreté).

Mais force est de constater qu’un tel programme connaîtra un terme au bout duquel seuls seront nécessaires des crédits de fonctionnement, annuels, modestes en comparaison et cela dans le cadre même de l’économie générale. (p.135)

Il envisage ensuite la recherche spatiale qui offre l’avantage d’être indéfinie dans l’espace et dans le temps, d’être infiniment dispendieuse.

Par ailleurs, cette recherche est en soit indissociable de la recherche à des fins militaires:

« A l’exception d’une fraction restreinte, tout le budget de recherches spatiales, si on l’estime en vertu de critères appliqués à des objectifs scientifiques comparables, doit être imputé de facto à l’économie militaire. Les recherches spatiales futures, prévues en temps que substitut à la guerre réduiraient les justifications « scientifiques » de leur budget à un pourcentage absolument minuscule. » (p. 137)

D’où l’intérêt de la recherche spatiale en temps que substitut économique au gaspillage de la guerre!

Dernier point, envisager un programme de désarmement universel qui, même s’il ne représente pas de dépenses considérables, devra être mis en place lors de la phase de transition nécessaire au passage à la paix.


b) Substituts au rôle politique


« Le système fondé sur la guerre rend possible la stabilité des gouvernements. Il y parvient essentiellement en fournissant à la société la nécessité permanente d’accepter une autorité politique. » (p. 140)

 

Pour se faire on peut envisager l’accroissement du poids et des missions des institutions internationales, créer un tribunal mondial, etc…


En l’absence de conflit il faut trouver une menace suffisamment importante pour amener les sociétés à accepter leur sujetion à leur gouvernement.


On peut envisager, mais le groupe d’étude spéciale reste sceptique, de lancer l’idée d’une menace interplanétaire.
« On a affirmé avec chaleur qu’une telle menace donnerait « le dernier et le meilleur espoir de paix »en unissant l’humanité toute entière contre le danger de sa destruction par des « créatures » venues d’autres planètes ou de l’espace. » (p.143) Mais on peut également créer artificiellement des menaces terrestres « naturelles »:

 

« …pour être efficace, un substitut politique à la guerre devrait nécessiter des « ennemis de remplacement » dont certains risqueraient de paraître un tant soit peu « tirés par les cheveux » dans le contexte de l’actuel système fondé sur la guerre. Il pourrait consister en ceci, par exemple, que la pollution totale du milieu pourrait remplacer la possibilité de destruction en masse par des engins nucléaires, en tant que principale menace apparente exercée contre la survie de l’espèce. L’empoisonnement de l’air ainsi que des ressources principales de nourriture et d’eau est déjà en bonne voie et, à première vue, pourrait apparaître comme prometteur, vu sous cet angle; cet empoisonnement constitue une menace contre laquelle on ne peut se défendre qu’en utilisant à fond l’organisation sociale et le pouvoir politique.


Mais selon ce que l’on sait aujourd’hui, il faudra encore attendre la vie d’une génération ou d’une génération et demie avant que la pollution du milieu ambiant, si grave qu’elle soit déjà, devienne suffisamment menaçante, à l’échelle mondiale, pour pouvoir offrir une base possible à une solution de ce genre
. » (p.143)


[Nous rappelons que ce texte a été écrit il y a quarante ans!!!]


D’une façon générale on est contraint, aux yeux des rédacteurs, par la logique de ce système:

« Si invraisemblables que puissent paraître les ennemis de remplacement dont nous venons de parler, il nous faut insister sur le fait qu’il faudra bien en trouver un, d’une ampleur et d’une crédibilité suffisantes, si l’on veut que la transition vers la paix aboutisse un jour sans desintégration sociale. Il est plus que probable, selon nous, qu’une telle menace devra être imaginée plutôt que créée, à partir de situations inconnues. » (p. 145)

 

c) réflexion sociologique


Comme il l’avait été souligné, il importe de pouvoir remédier à la capacité de nuisance sociale des délinquants, révoltés, associaux, récidivistes, etc…(Note d' Eva: Ce sont les couches populaires qui se font tuer, surtout, pendant les guerres, et par ex aux USA, on recrute même parmi les gangs de rues pour se débarrasser des fortes têtes, ou parmi les Noirs ou les Porto-Ricains. Il faut donc noter la connotation raciste, pas seulement sociale)

 

Dans cette hypothèse le groupe spécial ne prévoit aucune solution originale autre qu’une certaine « forme d’embrigadement » ce que l’on a pu observer à diverses époques des ateliers nationaux aux chantiers de jeunesse.
Dans la ligne de MacNamara qui venait d’exposer ce problème avant de lancer le groupe d’étude spéciale, nous le rappelons, les rédacteurs du rapport imaginent une extension du Peace Corps, ce « Corps de la Paix » susceptible d’encadrer les éléments les plus durs et les moins fiables de la société vers des activités de type humanitaire « en faveur du progrès« !

 

Par ailleurs, on songe sérieusement à réintroduire l’esclavage sous une forme insidieuse, telle qu’elle a pu être imaginée dans certains romans d’anticipation, dont bien entendu le fameux « meilleur des mondes » d’Aldous Huxley.


« Il est parfaitement possible que la création d’une forme subtile d’esclavage soit une condition préalable absolue à la direction d’une société appartenant à un monde sans guerres. En pratique, la transformation des codes de discipline militaire en une forme d’esclavage, appelée par euphémisme d’un autre nom, ne réclamerait, de façon surprenante, qu’une révision de faible importance… » (p. 150)


Par ailleurs l’ennemi de remplacement doit apparaître suffisamment menaçant pour justifier d’ exiger la nécessité « de payer le prix du sang » dans de très larges domaines des affaires humaines. (p. 151) (Note d'eva: L'ennemi était Russe, maintenant il devient Musulman, Islamiste, terroriste - et tant pis pour les amagalmes ! Et ensuite, il deviendra Chinois. S'il n'y a pas d'ennemis, on les créée, comme pour l'Irak, la Yougoslavie ou l'Iran).


« Les modèles fictifs doivent présenter une force de conviction extraordinaire à laquelle doit s’ajouter une possibilité notable de sacrifices de vies humaines; la construction d’une structure mythologique ou religieuse « à la page » (choc de civilisations ? Note d'eva) , à cette fin, présenterait à notre époque des difficultés, mais mérite d’être prise en considération. » (p. 151)


Enfin dans le but de canaliser les déviances de certains associaux, les rédacteurs n’hésitent pas à envisager la mise à l’honneur de « jeux sanglants » en vue de garder un contrôle effectif sur les pulsions agressives des individus« . (p. 151)


On ne peut oublier de nos jours les multiples scénarii des jeux de rôle, des jeux informatiques, des films qui correspondent à cette idée.


On se rappellera au moins « Les chasses du comte Zarov » qui est aujourd’hui un morceau d’anthologie.

Les auteurs imaginent même faire d’une pierre deux coups:


« …il serait possible de faire des individus asociaux, dont il faut garder en main le contrôle au moyen d’une institution quelconque, « l’ennemi de remplacement » nécessaire à la cohésion de la société. (Et voilà nos cités désignées comme l'ennemi "intérieur" ! Note d'eva). L’impossibilité accrue, inévitable et irréversible pour certains, d’être employés, et l’extension parallèle d’une aliénation généralisée par rapport aux valeurs normalement admises pourrait obliger à envisager de telles mesures, et pourrait faire qu’elles deviennent nécessaires, même en tant que complément au système fondé sur la guerre. » (p.152/ 153)

Le tout est évidemment de savoir ce que l’on appelle les « valeurs normalement admises » dans un monde qui ne prend en compte que des critères de survie des plus forts indépendamment de toute valeur éthique ou morale!


d) rôle écologique des substituts


Il s’agit de lutter d’abord contre l’effet anti-eugénique de la guerre:

« La guerre n’a jamais été un facteur de progrès génétique. Mais en tant que système de contrôle brut de la population, utilisé en vue de préserver l’existence même de l’espèce, rien ne peut lui être reproché…. Il est évident que l’obligation de limiter la procréation aux produits de l’insémination artificielle fournirait un contrôle des niveaux de population parfaitement adapté à son rôle de substitut de la guerre. Un tel système de reproduction aurait, bien entendu, l’avantage supplémentaire de pouvoir être directement l’objet d’une administration eugénique. Ses développements futurs, tels qu’on peut les prévoir - la conception et la croissance embryonnaire se produisant en totalité en laboratoire – permettraient d’étendre le contrôle jusqu’à ses conclusions logiques. La fonction écologique de la guerre ne serait pas seulement, dans de telles conditions, remplacée, mais surpassée dans le domaine de l’efficacité. La première étape – contrôle total de la conception grâce à une variante des « pillules » susceptible d’être répandue partout, par l’eau ou par l’intermédiaire de certains aliments essentiels, compensée par un « antidote » également contrôlé – est en train de se réaliser. Il ne semble pas qu’il soit nécessaire, dans un avenir prévisible, d’en revenir à aucune des pratiques démodées dont il a été question au chapître précédent (telles que l’infanticide, etc…) comme cela aurait été le cas si la possibilité de passer à un état de paix était survenu il y a deux générations. » (p. 154 / 155) Sic!

 

Or conclut le groupe, une telle politique eugéniste ne peut être mise en place tant que le système fondé sur la guerre est encore pratiqué. Car : « Un excès de population, c’est du matériel de guerre. Tant qu’une société quelconque devra tenir compte d’unepossibilité de guerre, si éloignée soit-elle, elle doit maintenir le maximum supportable de population, même si, en agissant ainsi, elle aggrave de façon sérieuse sa situation économique. » (p. 156)

 

e) Culture et sciences


La dynamique créée par la guerre en matière de recherche scientifique et culturelle ira s’amenuisant durant encore deux générations en bénéficiant de l’effet actuel d’entraînement.


Cependant, les recherches nécessaires à la mise en place des programmes d’eugénisme et les technologies à améliorer pour réaliser le programme de bien-être social devraient nécessiter la participation de très nombreux centres de recherche.

Hors de ces branches, aucun substitut aux effets de la guerre sur la recherche scientifique ne semblent avoir été trouvé. « …par définition, nous sommes incapables de concevoir les questions scientifiques qui pourraient se poser une fois que celles que nous sommes capables de comprendre aujourd’hui auront trouvé leur réponse. » (p. 162)

 

V – Conclusions du rapport et implications


Partant du principe que la guerre est « la base même de l’organistion sur laquelle toutes les sociétés modernes sont construites. »   (p.165) les auteurs du rapport concluent à la nécessité d’avoir recours aux substituts précédemment envisagés afin « de se préparer très soigneusement à l’éventualité de la paix, non que nous pensions que la fin des guerres soit nécessairement souhaitable, si même elle est possible, mais parce qu’elle pourrait nous prendre par surprise, sous une forme à laquelle nous pourrions ne pas être préparés. » (p.188)

En particulier, pour les cinq fonctions fondamentales de la guerre, le rapport rcommande une série de mesures dont nous voyons chaque jour un peu plus la réalisation prendre forme depuis quarante ans dans les orientations techniques de la recherche scientifique, l’amélioration des techniques et les transformations de notre vie quotidienne.

 

a) En matière économique


Nécessité de mettre en place un système de consommation de richesses « à des fins totalement non productives » (p.170)

- Programme de bien-être social pour l’amélioration maximale des conditions de vie
Ce sera la mise en place de la société de consommation de biens non plus durables mais jetables et éternellement renouvelables, ainsi que la quête indéfinie des revendications matérialistes dans nos sociétés occidentales « modernes ».

- Programme spatial sans fin « dirigé vers des cibles impossibles à atteindre » (p.172)

C’est bien ce qui a été mis en place par la Nasa.

- Système d’inspection de désarmement « ultra subtil, ritualisé »

Le show médiatique hors du commun auquel nous venons d’assister avec l’affaire d’Iraq en est la parfaite illustration….et se passe de commentaires!


b) En matière politique


- Création d’une force de police internationale omniprésente.

C’est ce qui est réalisé à travers le renforcement des structures des Nations Unies, la création du Tribunal Pénal International", au pouvoir discrétionnaire, puisque les ressortissants israéliens et Américains sont exclus de sa juridiction.(La folie de notre société peut se mesurer avec cette phrase: Les pires criminels bénéficient de l'impunité, se l'octroient eux-mêmes ! Et par ex, on retrouvera devant le TPI Milosevic, et pas Bush ! Note d'Eva)


En matière de surveillance on soulignera la mise en place du réseau « échelon » et l’ensemble des systèmes d’écoutes satellitaires mis en place depuis vingt ans, par les Etats Unis.

Il est symptômatique de constater que deux pays y jouent un rôle déterminant dans la mise en place des structures au sol nécessaires: le Royaume Uni et l’Australie.

Ce seront, comme par hasard, les seuls pays aux côtés des USA lors de l’invasion de l’Iraq.


- Accréditer l’existence d’une menace extra-terrestre

(Et voilà ! Tant de blogueurs, aujourd'hui, plongent avec gourmandise dans cette voie-là. Note d'Eva).

 

Depuis la fin de la guerre toute suggestion d’une vie extra-terrestre a été systématiquement rejetée par les « savants ». L’invention du spectro-photomètre prouvait pourtant, par analyse de la lumière reçue des étoiles, l’universalité de la structure atomique et du tableau périodique des éléments de Mendeleieff.

Ces faits à eux seuls prouvaient que l’existence de la vie sans être certaine était probable (et les gourous de la guerre vont allégrément en user, et en abuser, pour nous faira avaler la nécessité des guerres, de sécurité, de lois liberticides..., note d'Eva), ailleurs, dans l’espace et dans le temps.

 

Depuis une vingtaine d’années, la tendance s’est inversée sur le plan scientifique et surtout sur le plan médiatique. On assiste en effet à un foisonnement d’émissions télévisées sur les OVNI, à une multiplication de séries sur les extra-terrestres, etc…

Nous citerons parmi les plus connues actuellement : « Les envahisseurs », « X-files », « Stargate ».

On peut y remarquer que de plus en plus « les créatures de l’au-delà » apparaissent dangereuses et impitoyables pour l’espèce humaine. Même chose au cinéma 


Tout est fait aujourd’hui pour accréditer dans l’esprit du grand public que l’extraterrestre existe nécessairement et sera forcément destructeur s’il parvenait sur terre.


- Menace sur les sociétés par pollution massive du milieu ambiant

Les exemples sont légion… On citera au hasard:

. Les positions antiécologiques du Président George W. Bush (voir en annexe)
. L’action pour le moins équivoque de grandes associations comme Green Peace dont les liens avec le lobby pétrolier ne sont plus à démontrer et qui oeuvre contre le nucléaire pour le maintien de l’emploi superfaitatoire d’énergies fossiles polluantes. ( effet de serre, pollution aérienne, etc…)
. L’offensive récente antiécologique de la nouvelle doctrine du « développement durable » qui prône qu’il n’y a pas « d’état de nature naturel » puisque la Nature est en perpétuelle évolution et que son état à un moment donné est fonction des activités humaines que la Nature ne saurait entraver.
. La pollution massive du sol et des nappes phréatiques par des pratiques agricoles sciemment orientées vers l’emploi de plus en plus massif de substances dangereuses et pratiquement non biodégradables (engrais, pesticides, herbicides).
. L’emploi de substances à risque dans l’industrie (mercure, amiante, etc…dont les effets cancérigènes sont connus)
. L’existence d’accidents répétés comme la pollution marine par tankers « poubelles » toujours pas interdits
. La mise au point d’un ensemble « d’instruments biologiques destructeurs » dont nous reparlerons au paragraphe suivant.

- La création d’ennemis fictifs « même tirés par les cheveux » (sic)

A l’heure de l’invasion de l’Iraq sans aucun motif autre que d’avoir été désigné comme « l’ennemi des Etats-Unis », et pourquoi pas du genre humain, tout commentaire est superflu!

On pourra aussi, et c’est lié, évoquer la curieuse affaire des tours du 11 septembre et la désignation de « l’islamisme » comme cause de tous les maux…


c) En matière sociologique


- Encadrement de la population et des entreprises

Si le rapport propose « pour faire plaisir » à monsieur McNamara, qui est à l’origine de l’étude, une extension des fonctions du « Peace Corps » – Le Corps de la Paix – force est de constater qu’avec les progrès de l’informatique et la généralisation des connections multimedia, les entreprises comme les individus sont pris dans un faisceau d’éléments de surveillance de plus en plus performants.

 

- Création d’une forme moderne de l’esclavage

Sans parler d’une exploitation non institutionnalisée des immigrés dans certains contextes, on songera aux effets de la délocalisation et aux conditions de travail dans le Tiers Monde.

 

On songera aussi à la paupérisation croissante de ces régions, liées à la volonté des institutions internationales comme la Banque Mondiale ou le F.M.I. (Tiens, revoilà notre "ami" DSK ? Note d'eva) qui obligent par exemple au démantèlement des caisses de stabilisation qui assuraient un revenu décent aux producteurs de produits agricoles de rente comme le café ou le cacao, qui ont pesé de tout leur poids pour la dévaluation de 100% du franc C.F.A., etc…On se rappellera aussi qu’il existe un bureau des délocalisations à Bruxelles pour la C.E.E. (L'UE est vraiment notre "amie", comme DSK ! Note d'eva).

 

- Pollution ambiante intensifiée

Voir au paragraphe « politique », les deux sujets politique et sociologie étant effectivement intimement liés.


- Nouvelles religions et mythologies

On peut songer à l’émergence soudaine et politiquemment favorisée de l’Islam en pays traditionnellement chrétiens.
On peut se rappeler le rôle des Etats-unis dans la guerre du Kosovo, qui ne visait qu’à l’instauration d’une république musulmane stable dans une zone balkanisée à la suite de la chute du mur de Berlin.

On pensera aux nouvelles mythologies nées aux Etats-unis comme le mouvement « New Age ».

Sur le plan purement religieux on évoquera le foisonnement des sectes aux U.S.A. qui prolifèrent sous le regard souvent bienveillant des membres de la Haute Administration…dont certains des acteurs les plus influents sont eux-mêmes liés à certaines sectes!

On peut aussi évoquer les mouvements charismatiques ou oecuménistes.

Nous mentionnerons enfin la multinationale « Universal », nouvelle « église » née au Brésil où elle compte plus de six millions d’adeptes et qui prend pied aujourd’hui en Europe par le Portugal. Sa doctrine fumeuse s’apparente à un synchrétisme chrétien amalgamé avec les mythes de la musique rock.

Des séries télévisées d’origine américaine sont consacrées aux sorciers, à Satan, aux vampires, etc… Les sites web sur les mêmes sujets se multiplient sans soulever la moindre réprobation politique

On peut aussi penser aux mythologies payennes remises à l’honneur depuis quelques années comme le druidisme et les cultes solaires favorisés par certaines sectes comme le Temple Solaire ou certains films comme « le seigneur des anneaux » qui popularisent des mythologies oubliées du grand public.

 

- Jeux « sanglants » d’utilité sociale

Sans que nous en soyons encore à la réalisation pratique de « Roller Ball », nous devons admettre que l’exaltation de la violence est omniprésente dans le monde médiatique.

C’est une banalité que de dire que la violence est partout à la télévision.

Depuis « Orange mécanique » les films sont légion.

Les jeux vidéo sont tous axés sur la destruction d’ennemis.

Des films comme « Les chasses du comte Zarov » mettent en scène des chasses à l’homme.

Des jeux télévisés de plus en plus nombreux sont conçus autour de l’idée d’élimination de concurrents à travers des épreuves physiques.

Le concept de « jeu de rôle » a fait une percée.

Il s’agit de poursuivre la mise en scène de scénarii souvent sanglants entre des partenaires fictifs…

La vulgarisation probable de la technique des hologrammes dans les prochaines années donnera à cette discipline un nouvel essor et un plus grand « réalisme ».

La déification des sportifs atteint son paroxysme et la violence sur les stades de football est courante.

Les mentalités sont donc conduites à admettre une banalisation de la violence et à rechercher des « sensations » de plus en plus « fortes » qui pourraient bien effectivement déboucher sur l’instauration de spectacles effectivement sanglants, auprès desquels certains combats de boxe Taï sembleraient dignes des patronnages.

Certaines enquêtes sérieuses dans le monde pornographique laissent même entendre que des scènes de viols avec meurtres, surtout en Amérique latine, n’ont pas été simulées…

 

d) Ecologie


Les recommendations sont orientées vers deux directions : la limitation de la population et l’eugénisme, d’une part, la pollution du milieu ambiant utilisée comme menace de pression sur la société pour en maintenir la cohésion, de l’autre.

Nous avons déjà évoqué aux paragraphes « sociologie » et « politique » un ensemble d’effets polluants d’origine physico-chimiques.

Nous n’évoquerons donc ici que les éléments d’origine biologique qui viennent en complément des précédents et / ou oeuvrent dans la même voie.

Tout un ensemble de méthodes et de recherches concourent à cet effet.

Ils combinent à la fois des possibilités étendues de limitation de la population et de pollution du milieu biologique.

Nous citerons ici, dans l’état actuel de nos connaissances, les réalisations mises en place à ce jour :

 

- Les campagnes de vaccinatio

Mises en place à l’initiative d’organismes internationnaux comme l’OMS, ces campagnes préconnisées, voire forcées dans certains pays du Tiers Monde par suite d’accords avec la Banque Mondiale ou le FMI, sont faites beaucoup plus dans un but abortif ou contraceptif que dans un but prophyllactique.

Il est d’ailleurs symptômatique de voir que la vaccination contre la variole, maladie nullement éradiquée – (comme si on pouvait éradiquer un virus de la planète!) – a été arrêtée.

Les campagnes de vaccination actuelle visent essentiellement les femmes. Le but à travers le vaccin est l’incorporation de substances abortives, contraceptives ou stérilisantes.

Ces compléments aux toxines vaccinales sont de deux ordres: des substances allogènes contraceptives à forte concentration ou des hormones capables de déclencher des réactions antifoetales par auto-immunité.

Le détail de ces techniques ferait à lui seul l’objet d’une conférence et ne saurait être détaillé ici.

D’autres substances, ainsi injectables, sont susceptibles de favoriser des cancers sous l’influence de facteurs déclenchants, c’est notamment ce que l’on observe avec le cancer du cerveau induit potentiellement par l’abus des téléphones portables.

Ceci n’est pas de la science fiction : l’analyse fine par des laboratoires fiables indépendants à montré l’existence de telles substances de façon indubitable dans les doses distribuées par certains laboratoires dans le Tiers Monde

.

 

- L’accès à l’eau potable

L’eau potable, par les traitements qu’elle subit, son universalité et son caractère indispensable, est un vecteur de choix pour véhiculer des produits abortifs et contraceptifs.

Rappelons que la conférence de Durban, où personne ne fut d’accord sur rien, se termina par un document prônant l’accession immédiate à l’eau potable pour un milliard sept cent millions d’hommes. Ce n’est pas un hasard!

Les campagnes des ONG, du Peace Corps, etc…visent toutes à favoriser l’accès à l’eau potable par des puits forés par leurs soins ou par des adductions et des stations d’épuration édifiées à leur initiative.

Dans tous les cas, cet accès à l’eau est assorti du déversement dans les puits et les conduites de substances dont les effets contribuent de manière non sélective à limiter la population.

 

- L’épidémiologie

Les épidémies sont l’occasion de campagnes de vaccination qui ramènent aux cas précédemment évoqués.Certaines sont naturelles, mais d’autres sont provoquées.

De nombreux travaux actuels montrent que le S.I.D.A., certaines formes de choléra ou de pneumonie ne sont pas d’origine naturelle.


Les battages médiatiques ne sont que prétextes à lancer de nouvelles campagnes de vaccination dont les effets seront de la nature décrite plus haut.

 

- Les épizooties

Nous ne citerons pour mémoire que le scandale de la fièvre aphteuse dont les causes aujourd’hui connues paraissent bien liées au produit de traitement de la parasitose du vairon – ce que curieusement nient les organismes vétérinaires, les organisations professionnelles agricoles et les laboratoires pharmacologiques concernés. Un bon nombre de « maladies » animales sont causées  par des produits de traitement qui sont maintenus à l’utilisation. Ces produits contribuent à entretenir une menace écologique certaine sur le cheptel et par voie de conséquence sur la production alimentaire.

 

- Les O.G.M.

Les organismes génétiquement modifiés, soit disant à des fins thérapeutiques, ont surtout été créés pour assurer la maîtrise des productions au profit des semenciers (grâce aux gênes « Killer » ou « Terminator ») et des industriels de l’agrochimie (fabricants d’engrais et de pesticides)…car contrairement aux dires de certains, ces plantes sont beaucoup plus exigeantes et fragiles que les variétés « classiques ».

Ces O.G.M. qui sont en passe d’envahir le monde entier, sous couvert de l’aide humanitaire, vont conduire le Tiers Monde à se trouver à la merci d’un chantage à la famine de la part des fournisseurs de semences qui se trouvent être toutes des multinationales à capitaux américains.

(Nous soulignons que l’essentiel des travaux brevetés a porté jusqu’ici sur les céréales d’alimentation de fond du Tiers Monde : maïs, sorgho et riz.)

Par ailleurs, rappelons que nous ne disposons d’aucun recul   pour juger durablement des effets sur l’organisme des protéines modifiées ou de leurs effets secondaires sur les organismes tant humains qu’animaux.

Enfin la multiplication des essais de plein champs va conduire à une généralisation de la dissémination de ces organismes par les effets de la pollinisation. Il est clair que la fameuse limitation à 1% de semences contaminées suffira à assurer la conversion totale des espèces concernées d’ici dix ans en espèces artificielles, donc aux mains des multinationales.

 

- « La guerre Climatique »

Nous nous devons, pour être complet, de mentionner ici le projet « Harp » qui permet à partir de modifications du champ électromagnétique par des champs d’antennes, dont les plus importantes sont installées en Alaska, d’induire des modifications spectaculaires et durables du régime pluviométriques à des milliers de kilomètres.

Sans que les alternances de sècheresses et d’inondations soient encore bien ciblées, un certain nombre de perturbations climatiques, comme les spectaculaires inondations allemandes de l’été 2002, ne sont pas d’origine naturelle, ce que le chancelier Schroeder avait alors publiquement souligné.

Pour ne citer que cela!

Au total, il existe aujourd’hui tout un arsenal conduisant à faire peser sur les populations et sur le milieu la menace durable et intense, à la discrétion des Etats-unis, souhaitée par le rapport!

 

e) Sciences et culture


Aucune recommandation n’est faite dans ces domaines, nous l’avons souligné.

Il est cependant clair que l’ensemble des travaux à mener pour parachever ce qui a été évoqué précédemment dans les domaines de la physique, de la chimie, de l’informatique et de la biologie constituent à eux seuls des moteurs puissants pour l’incitation à la recherche!


Conclusion


Loin de la fiction du « Meilleur des Mondes » dont on pourrait croire qu’il a servi de modèle aux membres du groupe d’étude spéciale, nous constatons que le rapport dit de « la Montagne de Fer » a servi de trame à la politique américaine mise en place depuis l’administration Johnson.

La guerre d’invasion de l’Iraq n’en est qu’une manifestation plus spectaculaire que d’autres.

Elle aurait pour effet d’achever la mainmise des Etats Unis sur les réserves énergétiques du monde, face à l’Europe et à la Chine qui en sont cruellement dépourvues pour le plus grand bénéfice de certaines multinationales.


Mais comme le souligne le rapport:

« Il est bien établi que certains groupes privés et certaines classes capitalistes ont intérêt à maintenir le système fondé sur la guerre. » (p. 180 / 181)


De ce point de vue, cette intervention est risquée d’autant que les motivations officielles de cette guerre sont suffisamment légères pour avoir soulevé la réprobation du monde entier.


Pourtant le rapport affirme:

« …toute situation de paix authentique et totale, si perfectionnée soit-elle, sera un facteur de déséquilibre jusqu’à preuve du contraire. » (p. 183)


Mais les auteurs restent conscients des risques qu’une telle politique belliciste pose:

(..)

Claude Timmerman

 

 


Annexe I, Annexe II (Premier  » bilan écologique » du président Bush)

suite ici :

 

http://infoguerilla.fr/?p=5095

 


Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 21:39

apocalypse-F--j.jpg

 

Sommaire:

 

Il y aura une guerre,

par eva R-sistons.

 

Il n'y aura pas de guerre,

par Observeur.

 

Le message des Africains au monde,

(haro sur l' Occident,

et ils ont de bonnes raisons pour cela).

 

La guerre des Droites, suite,

par eva R-sistons

 

Le vrai Chavez

 

Mohamed Hassan: Océan indien,

ici se joue la bataille pour la domination mondiale.

 

Peut-on encore sauver la France ?


bushwar_dees.jpg

 

Guerre, ou pas guerre ?

Eva R-sistons répond à Observeur

("Guerre mondiale, guerre nucléaire")

 

Bonjour

 

Sur ce blog, pour informer et pour alerter, je me fais souvent l'écho de nouvelles alarmistes. Ma principale préoccupation est la guerre. Il ne s'agit évidemment pas de faire peur, mais d'inciter à se préparer, au moins psychologiquement, sinon matériellement. Est-elle évitable ? L'un de mes Lecteurs, Observeur (il contribue aussi à ce blog en me recommandant des articles), blogueur très bien informé, est catégorique: Il n'y aura pas de guerre, et surtout pas nucléaire. Tant mieux !

 

 

 

D'emblée, je le dis clairement: Je suis d'accord avec la plupart de ses arguments. Oui, il ne devrait pas y avoir de guerre mondiale, encore moins nucléaire. "Ils" ne sont pas fous ! L'économie mondiale friande de pétrole en pâtirait trop, et l'air deviendrait irrespirable. Et puis, Russie et Chine veillent au grain. Ou à la paix ! Nous serions tous plus ou moins condamnés, à terme, si nous faisons la folie de provoquer une guerre mondiale nucléaire.

 

Oui, mais justement, les Maîtres du monde, les Décideurs, sont "fous", ce sont des psychopathes vivant dans une bulle, complètement coupés du réel et surtout insensibles à la souffrance d'autrui. Ils ne les ont jamais expérimentées, d'ailleurs, pardi ! Et puis, il est vrai qu'il y a des Sages un peu partout, et ce fût le cas lorsque Bush, englué en Irak, envisageait déjà de s'embourber en Iran: Des généraux américains, plus réalistes, plus pragmatiques, ont dit non. Sage décision ! Sans eux, depuis deux ans le monde serait en voie de dislocation...

 

Oui, mais les Sages sont confrontés à des puissances occultes qui font peu de cas des peuples, du long terme, des générations futures, et qui sont prêtes à tout pour que leurs portefeuilles soient plus épais encore, quitte à sacrifier les citoyens du monde entier, quitte à piétiner les règles les plus élémentaires de prévoyance. A leur façon, enfermées dans un cocon, elles font preuve d'irresponsabilité. 

 

Perversité du capitalisme: Continental

 

Oui, mais le capitalisme a sa logique propre, et il se nourrit du travail et des sacrifices consentis par les citoyens. Nous en avons une illustration terrible aujourd'hui même. Pour être sûrs de conserver leur travail - le chantage à l'emploi marche toujours lorsque le volet du chômage est sciemment important -, les salariés de Continental, entreprise pourtant rentable, ont accepté l'impensable: Une diminution de salaire, des primes revues à la baisse, un intéressement moins intéressant, des heures supplémentaires... bref travailler plus, pour gagner moins, le slogan de campagne de Sarkozy à l'envers. Joyeux lendemains ! Sans parler des suppressions de postes d'intérimaires.

 

La peur est l'alliée des chefs d'entreprise sans scrupules. Et tout ça pour quoi ? Cinq ans d'emplois garantis. Garantis ? Voire... Et après ? Eh bien après, le manège recommencera, nouvelle baisse de salaires, heures supplémentaires, etc, ou délocalisation dans un Etat où l'on travaillera pour cent euros, tandis qu'au pays, la famille abandonnée se disloquera... Elle est pas belle, la vie ? Comme dit régulièrement la télé du bonheur FR2, toujours à la pointe de la désinformation et de la propagande radieuses.

 

Bref, le capitalisme n'a pas de scrupules. Les gens, saturés d'hochets divers  - renvois de Roms, interdiction de burkas, ou composition d'équipes sportives, liste non exhaustive -, oublient que le capitalisme est leur ennemi. Mais le capitalisme, lui, ne les oublie pas. Et si les "gens d'En-Bas" ne consomment plus assez, s'ils se rebellent, s'ils ne se plient pas à la dégradation constante de leur niveau de vie, s'ils osent revendiquer le maintien de protections sociales ou de services publics, paf ! Une bonne guerre et les affaires redémarrent, les industriels de la Reconstruction font de juteux profits, et tous les industriels de mort, les charognards sont là pour tirer parti du malheur des peuples. Dick Cheney en Irak, par exemple, ça vous dit quelque chose ? Même pas d'appel d'offres. L'ami de Bush a tout raflé... Elle est pas belle, l'Amérique, hein, FR2 ? Encore récemment, ils célébraient les héros revenant d'Irak, la démocratie made in USA... FR2, pour moi chaîne au service d'Israël, détient la palme de la désinformation et de la propagande ! Passons...

 

Israël a des démangeaisons...

 

Oui, mais... donc, admettons que les généraux freinent l'ardeur des Décideurs, que le capitalisme ait peur de manquer de jus, ou de pétrole, que les Maîtres du Monde retrouvent la raison, que le sens de la responsabilité devienne la chose la mieux partagée, reste Israël. Et là, ce n'est pas la grande inconnue. Comme son cousin germain, son alter-ego US qui, lui, se nourrit de l'industrie de guerre, Israël a apprivoisé le militaire. Au point, si je ne m'abuse, que ses citoyens masculins fassent trois ans de service militaire, et ses citoyennes féminines, deux ans de service, et tant pis pour la féminité. J'avais publié sur R-sistons un texte, écrit par une citoyenne juive, disant qu'elle en avait assez de voir les Israéliens mettre au monde de futurs militaires (c'est un euphémisme).

 

Israël, donc, soigne sa sécurité en semant l'insécurité, et même un peu partout, pourquoi se limiter, bref l'Etat oublie de traiter les causes en choisissant une politique juste, acceptable par tous, et il se complaît à faire des guerres. C'est presque une raison de vivre, ou de mourir, en tous cas un passe-temps. Il lui en faut  régulièrement. Et quand il n'y a pas de guerre en vue, il en invente une. C'est un don ! Chacun ses dons. Bref, Israël sans guerre n'est plus Israël. Et il se délecte à l'idée de se mesurer à l'Iran ! Tant pis pour les conséquences, on verra après, de toutes façons le peuple "Elu", si bien élu, vaincra. Allez sur les forums de ses citoyens ! Encore récemment, j'ai eu un soldat de Tsahal "aux trousses", dans un forum. Pas du tout d'accord avec moi, le bougre ! La paix, non, non, vraiment non. Et j'ai été aux prises avec les partisans d'Israël qui tous, en France ou ailleurs, vantaient les bienfaits des guerres et surtout de celle contre l'Iran. Allez sur un forum ! Et constatez vous-mêmes comme ils brûlent d'en découdre avec l'Iran, et même avec le monde entier. Ce sera pour vous une expérience mémorable, je vous le garantis.

 

Et alors, vous croyez qu'ils vont rester sans guerre, vous ? S'ils n'en ont pas, ils la trouvent, ou ils la provoquent. Ils la veulent ! Rien ne remplace le plaisir d'une guerre, pour eux, surtout si elle est gagnée. C'est un sport national ! Après tout, ils ont, prétendent-ils, la meilleure armée du monde, quel exploit - la pacifiste que je suis exulte ! -, et ils en sont si fiers, elle est si éthique, hein, puisque Tsahal le proclame partout. Les Palestiniens ne sont pas d'accord, mais tant pis, ou tant mieux. Passons. Vous croyez qu'ils ne vont pas tout faire pour l'avoir, "leur" guerre ? Et l'Iran est le dernier os à ronger pour dominer définitivement la région avec leur clone américain....

 

Est-ce que leurs dirigeants auront, eux, la sagesse d'empêcher l'irréparable ? Ceux qui ne sont pas en prison  - la corruption est l'industrie la plus répandue, là-bas - ou à l'agonie, sont au Pouvoir. Et qui sont-ils ? Diable ! Les plus extrémistes, les plus fascistes, les plus réactionnaires, les plus va-t-en guerre, les plus fanatiques de leur Histoire pourtant bien pourvue sur ce plan-là. Donc, il n'y a rien à attendre de ce côté. Et moi, mais ce n'est que moi, je dis qu'ils ne seront pas heureux tant qu'ils n'auront pas leur guerre contre l'Iran. Le Prix Nobel Obama n'est pas d'accord ? Ils partent tous seuls. Et les bons zamis américains suivront, c'est ça l'amitié. Tôt ou tard, ça arrivera, non ?

 

Y aura-t-il un Chirac pour s'interposer ? Las, on a Sarkozy, tout un programme ! Eh oui, nous avons notre Bush, l'un est parti, l'autre est arrivé. En France. En France, chez nous ! Vous ne rêvez pas ! Et à côté de l'énergumène en question, les Israéliens sont des enfants de choeur ! Et il pousse à la guerre, le bougre, il aime ça, les bastons, comme ses amis Texans... Olé ! On a notre cow-boy ! La diplomatie, non ! On ne cause pas, on dégaine le colt. C'est simple, très simple. On ramassera les cadavres après, et au passage les riches pourront se servir en organes pour leurs propres (propres ?) transplantations...

 

Tiens, à propos de Sarkozy, Fidel Castro se demande ce que va devenir la nucléaire aux mains d'un "fou" comme ça... Ce n'est pas moi qui le dit, je n'oserais pas, surtout pas ! Je respecte les Présidents, moi ! Même celui-là... comment pourrait-il en être autrement ? Au temps de Big Brother, la France frondeuse est reléguée dans les livres de Victor Hugo... Alors, je suis sage comme une image ! Ou presque...

 

Bref, il ne faut pas compter sur Sarkozy pour freiner les ardeurs de ses amis ultra-sionistes. Au contraire, il pousse à fond, le bougre ! On va l'avoir, la guerre, hein, un joli feu d'artifice ! On s'amuse comme on peut. La guerre-jeu vidéo. La guerre-drone. On n'arrête pas le progrès ! On ratisse large, maintenant...

 

Donc, Observeur pense qu'il n'y aura pas de guerre, et surtout pas nucléaire, moi je pense qu'à un moment ou un autre, Israël ne pourra plus freiner ses ardeurs, et que l'oncle Sam emboîtera le pas.

 

Alors, partiront, partiront pas ? Les paris sont ouverts...

 

Eva ne R-sistons pas au plaisir de pourfendre la guerre, hein ?

 

TAGS: Guerre, Iran, Etats-Unis, Bush, Obama, Sarkozy, France, Israël, Tsahal, Victor Hugo, Fidel Castro, Big Brother, Texans, Prix Nobel, FR2, Dick Cheney, pétrole, Continental, Irak, Chirac...


 

http://r-sistons.over-blog.com/article-guerre-ou-pas-debat-les-africains-et-l-occident-le-vrai-chavez-57077928.html

 

TAGS: Guerre, Iran, Etats-Unis, Bush, Obama, Sarkozy, France, Israël, Tsahal, Victor Hugo, Fidel Castro, Big Brother, Texans, Prix Nobel, FR2, Dick Cheney, pétrole, Continental, Irak, Chirac... 

 

 

Guerre mondiale ou guerre nucléaire

 

Point de vue personnel ,
Observeur
Guerre mondiale ou guerre nucléaire

Depuis plusieurs semaines, de nombreux articles, sur Internet et ailleurs,  
font référence à une troisième guerre mondiale
et même à une guerre nucléaire.  
Tous ces articles alarmistes font partie de l'intox pour manipuler
par la peur l'opinion mondiale, mais aussi et surtout
pour que des Etats proches de l'Iran  
se mobilisent en faveur des USA "protecteurs" des pays arabes "modérés"
afin qu'ils acceptent d'installer des bases USA sur leur territoire.  
Les USA savent qu'il y a antagonisme entre les Sunnites et les Chiites.  
Or l'Iran est islamiste chiite. On devine facilement la suite.  
Pour ce qui est de la troisième guerre mondiale, elle n'aura pas lieu.  
Voici pourquoi :  
Pour qu'il y ait guerre mondiale, il faudrait
que la Russie et la Chine y participent.  
Or, ces deux pays ne participeront à la guerre que s'ils sont attaqués.  
Quel pays est capable d'attaquer ces deux pays ?  
Aucun, pas même les USA car trop dangereux pour eux.  
Qui-plus-est, la Russie et la Chine sachant l'agressivité d'Israël envers
l'Iran,  la Syrie, le Hamas du Liban, le Hezbollah de Gaza,
font le nécessaire pour que des armes, dangereuses pour Israël,
soient mises à leur disposition.  
Ainsi la Russie et la Chine participent à la paralysie d'Israël.  
Or, 40% des importations de pétrole des USA provient
des pays du golfe persique.  
L'Iran peut bloquer le détroit d'Ormuz et donc le pétrole pour les USA.  
Donc, les USA sont paralysés dans leurs tentatives d'attaquer l'Iran.  
Israël et les USA étant paralysés militairement,  
ils ne leur reste que la guerre psychologique,  
l'interdiction dictée aux pays occidentaux de commercer avec l'Iran,  
le blocage des avoirs de l'Iran dans les banques occidentales,  
espérant un soulèvement d'une partie du peuple iranien par des actions  
fomentées par Israël, l'Angleterre, les USA.  
Tout cela a échoué.  
Pour ce qui est de la guerre nucléaire, elle n'aura pas lieu.  
Voici pourquoi :  
Une guerre nucléaire, même régionale,
provoquerait des pollutions radioactives incontrôlables
se propageant selon les altitudes et les vents partout sur la planète.  
Ainsi, même les agresseurs seraient pollués.  
Des personnes haut placées dans le commandement de l'utilisation  
des bombes nuléaires sont capables d'empêcher de les utiliser.  
Cela est déjà arrivé aux USA où l'amiral Fallon a fait détruire un satellite  
qui devait participer au guidage des missiles nucléaires contre l'Iran.  
L'amiral Fallon a été mis à la retraite.  
Mais au Pentagone, il y a des gens qui ne sont pas d'accord  
pour une attaque de l'Iran et qui veille au grain.  

L'avenir nous dira si je me suis trompé.


Dimanche 12 Septembre 2010
http://www.alterinfo.net/Guerre-mondiale-ou-guerre-nucleaire_a49779.html

 

 

rival-combo-2-29198.jpg

 

Guerre des Droites, suite.

Par eva R-sistons (encore !) 

 

De Villepin, coucou ! Il est toujours là, et entend l'être de plus en plus. Pas content, Sarkozy !  Il a prévu une Justice sur mesure pour condamner son futur rival avant les élections (Clearstream). Et dans la foulée, il en a prévu aussi une sur mesure pour le blanchir, lui (Affaire Karachi). On grille l'un, on sauve l'autre. Seulement voilà, les nuages s'accumulent, la France de Sarkozy est décriée partout, les journalistes prennent goût à l'investigation, et les scandales n'en finissent pas de rebondir... Ca se corse ! 

 

Suite au prochain numéro... 
Woerth3.jpg

 

Un parfum d' UMP....
 
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

La Vérité sur Hugo CHAVEZ  

 

La Vérité sur Hugo CHAVEZ

Face à la calomnie médiatique :

Les manipulations et l’acharnement contre le Venezuela qu’on voit tous les jours dans la boîte à caca (la télévision) c’est-à-dire par les Médias-Mensonges-Manipulateurs-Collabos tiennent simplement au fait que ce pays dérange les «forces du mal» c'est-à-dire l'empire impérialiste et capitaliste…

 
Si le gouvernement qu’il dirige fait l’objet de tant d’attaques et d’acharnements c’est uniquement à cause de l’expérience remarquable qui s’y déroule, soutenue par une large majorité des vénézuéliens. Cette expérience dérange tous ceux qui veulent perpétuer la spoliation de l’Amérique du Sud. En d’autres termes, c’est l’engagement et la vison du gouvernement du président Hugo Chavez en vers son peuple et ceux du Sud, pour un autre monde possible qui sont ici ciblés. Les faits suivants en témoignent :


- L’éradication de l’analphabétisme (« Mission Robinson »), au bout de deux ans avec la méthode cubaine « Yo, si puédo ».


- Permettre aux adultes de poursuivre gratuitement leurs études : « Mission Ribas », pour le secondaire. « Mission Sucre », pour l’Université.


- Au plan de la santé-médecine, « l’opération Miracle » a permis à des milliers de vénézuéliens démunis de bénéficier gratuitement d’une opération de la cataracte, avec l’assistance de la coopération médicale cubaine.


- L’octroi d’une pension de retraite à toutes les personnes âgées de 60 ans, anciens salariés ou non, grâce aux ressources tirées du pétrole.

 

suite ici :

 

 http://djamelitoinfo.blogspot.com

 

 

L’entreprise : une zone de non-droit L’insécurité dont on ne parle pas (Deuxième partie)

L’entreprise : une zone de non-droit.

L’insécurité dont on ne parle pas

 http://lmsi.net/L-insecurite-dont-on-ne-parle-pas,310


 

 

La crise n'est pas celle de la Finance,

mais du capitalisme

090908-delga-moro.png?w=243&h=299

 

 

Tiré du site de l’Ernesto : http://www.lernesto.it/

 

Domenico Moro

 

http://socio13.wordpress.com/2010/09/12/cette-crise-n%E2%80%99est-pas-une-crise-financiere-mais-une-crise-du-capitalisme-par-domenico-moro/

 

 

Sur mon blog sos-crise,

 

Fidel Castro5 cropped.JPG
Wikipedia

Pour Fidel Castro, Sarkozy "devient fou"

Dans une tribune où il critique notamment une nouvelle fois les expulsions de Roms, l'ancien président cubain s'en prend directement au chef de l'Etat et s'inquiète du fait qu'il détienne les codes de la puissance nucléaire de la France.

 

http://lci.tf1.fr/monde/amerique/2010-09/pour-fidel-castro-sarkozy-devient-fou-6066132.html

 

 

L'hypocrisie infinie de l'Occident,

par Fidel Castro
http://www.legrandsoir.info/L-Hypocrisie-infinie-de-l-Occident.html

 

 

 

db-pascal5382.jpg?w=287&h=360c

 

Mise au point de danielle Bleitrach

(militante juive engagée contre l'impérialisme, note d'eva)

 
j'ai lu et relu l'article du journaliste Goldberg
et la mise au point de Fidel.
 
Sur la mise au point de Fidel je partage totalement l'ensemble de l'analyse et pour qui a lu mes articles sur ce blog, il comprendra à quel point les alarmes de Fidel sont les miennes, et combien je me réjouis qu'il ait percé le mur de silence, même si la presse bourgeoise s'est employé à déformer et à ignorer y compris le contexte de l'article du journaliste nord-américain. Cet article comme le souligne Fidel n'est pas malhonnête et malveillant, même s'il insiste ou isole ce que dit Fidel, jusqu'à, comme dans le cas du modèle cubain lui faisant dire le contraire de ce qu'il dit.
Mais il me semble que sur deux questions, celle de l'Iran, du danger d'attaque et du fait que ce pays est accusé injustement fidel n'a cessé depuis des mois d'être très clair et ceux qui lui ont fait dire le contraire ou ont feint d'être inquiets étaient de mauvaise foi. Sur le socialisme Fidel a également à de nombreuses reprises dit son opinion et il a précisé à quel point il considérait  le peuple cubain le plus apte à résister y compris en cas d'extension du désastre nucléaire, il a insisté sur le fait que le socialisme était l'avenir.
 
Il était difficile donc de s'alarmer sur ces deux points, le seul qui hélas à réellement posé problème est celui de "la défense des juifs"...
 
il reste en effet un point sur lequel Fidel est en retrait c'est celui duquel je m'étais félicité. Fidel selon le journaliste américain disait au président de l'Iran que l'antisémitisme et la négation de l'holocauste ne menait à rien sinon à agraver la paranoïa non des dirigeants israéliens, ceux-là sont des fascistes et ils savent ce qu'ils font mais du peuple juif que ces dirigeants manipulent c'est mon opinion et il me semble que Fidel se positionnait en ces termes. Il ajoutait des paroles qui personnellement m'avaient émues sur le martyre du peuple juif.
 
Politiquement je suis convaincue effectivement qu'on n'avancera pas par l'antisémitisme ou la négation de l'holocauste et depuis toujours je partage la position du parti communiste israélien qui se bat avec un courage exemplaire pour qu'arabes et juifs ensemble empêchent les implantations, fasse de jérusalem est la capitale de l'Etat palestinien et le droit au retour des palestiniens ainsi que la non discrimination des arabes israéliens.
 
Ce que dit Fidel sur ce point me parait juste mais il est moins offensif sur la question politique, et je le regrette non seulement sentimentalement parce que cela pouvait aider. je ne suis pas d'accord avec la manière dont il a du céder à la pression du "camp anti-impérialiste" sur l'identité entre ce qu'ont subi chrétiens, musulmans et juifs. je ne chercherai pas des poux mais premièrement quand il y a eu massacre des premiers chrétiens sous néron, on ne distinguait pas encore les chrétiens des juifs et c'était en tant que juifs qu'ils étaient massacrés en Egypte.. de même quand jérusalem est pris, le massacre mêle juifs et musulmans.. Et pour le reste il est inexact historiquement de confondre ce que les juifs traqués, non armés ont subi depuis deux mille ans et les combats qui opposaient armées chrétiennes et armées musulmanes... Et de comparer tout ça à la Shoah. Que Fidel ait été contraint à un tel amalgame prouve à quel point il a du lâcher du lest.
 
Je le sais d'autant plus que j'ai subi l'intolérable, non seulement les habituels malades de l'antisémitisme mais j'ai découvert avec stupéfaction où en étaient dans ce domaine des gens avec lesquels j'avais toujours combattu tant pour Cuba et l'Amérique latine que pour d'autres causes... Ils geignaient littéralement: ce n'est pas possible que fidel dise du bien des juifs et rien d'autre ne leur importait.. Le président de l'iran qui peut avoir raison dans cette affaire mais qui réprime les communistes était à leurs yeux une sorte de Che Guevara. j'étais stupéfaite par leur antisémitisme et par le fait qu'ils avaient besoin de sanctifier un individu pour défendre un peuple injustement attaqué. ils allaient jusqu'à émettre l'hypothèse que "le vieux était gâteux", c'était la première fois que je les voyais capables de parler comme ça de fidel. Et c'est pour cela que j'ai publié le texte du journaliste qui lui au moins était respectueux.
 

(..)

 
C'est pour cela que je me réjouissais que la grande voix de fidel Castro ait su dire ce qu'il fallait sans céder un pouce sur le fond.
 
Je dois dire honnêtement que tout cela m'a ébranlé et je me demande jusqu'où je peux aller avec des gens capables de tels errances. la seule chose dont je suis sûre est le double combat auquel nous invite Fidel Castro: combat contre la guerre, combat pour une autre planète, le combat de la vie contre la mort (c'est exactement mon combat, note d'Eva. J'ai mis, en gris, cette phrase en tête de mon blog).
Mais n'oubliez jamais que les fascistes, les racistes sont ceux qui portent la mort quelle que soit leur origine...
 

Danielle Bleitrach
http://socio13.wordpress.com/

 

  • Le blog de mamie sceptix/Charlotte

 

 

slave-ship_Picture1.jpg
Notre message au monde
(trouvé par hasard sur un blog africain:
Un point de vue africain sur l'Occident,
pas très récent, mais tant pis. Eva).
.
Vers la fin du mois de mai 1969, profondement touché par la misère de la Race Noire mondiale et le désordre dans le monde entier, Ne Muanda Nsemi décide de jeûner tout le mois de juin.
L'objectif est de demander aux Esprits Superieurs de sauver la Race Noire et d'éclairer le Monde entier.
Le 30 juin 1969, au cours d'une vision, une Etre très lumineux et très majestueux se présente.
Il dit qu'il est le Grand Esprit Muanda Kôngo qui a entendu la prière du Juste. Puis, ce Grand Esprit continua en disant:

1) L’occident a massacré des millions d’Africains dans son commerce d’esclaves. Les Dieux le savent, l’occident aussi.

2) L’occident a colonisé l’Afrique sur des bases inhumaines. Les Dieux le savent. L’occident aussi.

3) L’occident est responsable de la misère économique actuelle de l’Afrique noire. Les Dieux le savent, l’occident en est aussi conscient.

4) L’occident soutient le régime minoritaire et injuste des racistes boers qui maltraitent les Noirs en Afrique du sud. Tout le monde le sait, les Dieux aussi.

5°) L’occident a tracé en Afrique des frontières insensées qui continuent à faire couler le sang Africain. Les Dieux le savent, l’occident le sait aussi.

6) Les crimes de l’occident en Afrique sont bien connus en occident et dans le Monde divin.

Ainsi, l’occident a une grosse dette vis à vis de l’Afrique Noire. S’il refuse de la compenser, les lois de la Justice divine finiront un jour par agir impitoyablement. L’économie du monde occidental ne se stabilisera plus jamais, aussi longtemps que le peuple Négro Africain, victime de l’occident, continuera à pleurer sous le joug de la misère cultivée par les hommes de l’occident en Afrique.
La meilleure façon pour l’occident de compenser ses crimes en Afrique c’est de soutenir et de collaborer désormais avec ceux qui, en Afrique, travaillent REELLEMENT au salut et à la RENAISSANCE d’une Afrique authentique (Qu'en pense Patrice Lunumba ? eva). Voilà un grand avertissement, mais il paraît que la Voix de la Douceur n’a pas d’effet sur le cœur endurci de l’impérialisme occidental, qui n’entend que la Voix de la Violence et de la douleur. Alors qui vivra verra.

 

 

L'OBSTINATION DE L'OCCIDENT

Hier l'Occident avait peur du communisme. Et à ce que nous sachions, seul Che Guevara était communiste dans le groupe de Fidel Castro, le Cubain. Fidel Castro n'était au départ qu'un Génie qui voulait seulement sauver son peuple de la misère. Tel était son vouloir, sans pour autant être communiste. Mais l'obstination aveugle de l'occident à l'attaquer avait fini par faire basculer Fidel castro dans le camp communiste.
Et puisqu'un génie est toujours un génie partout où il se trouve, Fidel Castro est devenu l'un des géants de l'histoire de la libération des peuples par la voie du communisme: Karl Marx, Lénine, Mao Tsétung, Fidel Castro...

Nombreux sont actuellement en Afrique les gens modérés que l'obstination de l'occident à cochonner l'Afrique est entrain de faire basculer dans le camp opposé à l'occident.

Car, depuis les années 60 jusqu'à nos jours, poussé par l'égoisme, l'individualisme, et la peur, l'occident s'est montré très obstiné dans l'art de défendre les frontières héritées de la colonisation, dans l'art de renverser les chefs éclairés, dans les empoisonnements, les assassinats, dans l'art soutenir et maintenir de force au pouvoir des hommes vomis par leurs peuples. Et l'occident croit que, agir de la sorte, c'est protéger et assurer ses intérêts en Afrique ! Quelle erreur grossière!

 

L'erreur de l'occident c'est de compter sur des Hommes de paille! Or nous, nous savons que le vrai fondement de l'amitie entre l'Afrique et l'occident ne peut être que l'oeuvre des Africains Eclairés et compétents coopérant avec leurs homologues occidentaux, pour le bien de l'Afrique et de l'occident.

Le fait d'avoir été colonisée par l'occident ne veut pas dire que l'Afrique est condamnée à être l'ennemi éternel de l'occident, non. Car nous sommes pour la Fraternité internationale. Bundu dia Kongo croit au principe de la fraternité et de la coopération entre les peuples, mais alors une coopération réellement avantageuse pour les deux parties concernées.

L'erreur de l'occident c'est de croire que ses intérêts en Afrique ne peuvent être défendus que par quelqu'un qui est traitre à son propre pays.

Et voilà que l'occident est entrain de dégrader l'organisation des Nations Unies!
Les résolutions de l'ONU sont gelées ou exécutées à la lettre selon qu'on a affaire à un ami de l'occident ou quelqu'un dont la tête ne plait pas à l'occident !

 

L'occident a agressé des peuples dans le passé. Aujourd'hui l'occident parle du DROIT DE L'INGERENCE HUMANITAIRE. C'est de l'hypocrisie. Car ce slogan n'a rien d'humanitaire. C'est plutôt ce slogan que l'occident croit désormais utiliser comme prétexte partout où il veut aller destabiliser un pays d'autrui.
Pourquoi a-t-on laissé les Boers, en Afrique du Sud,tuer les Noirs pendant aussi un long temp ?

Par ses frontières coloniales insensées, l'Angleterre avait fabriqué le Koweit de toutes pièces. Le Monde entier a encore frais dans la mémoire les tristes événements qui se sont passés dans cette région du Monde. Aujourd'hui l'occident travaille secrètement pour tenter de détacher le Kabinda du Kongo Angola, et ainsi enfoncer une autre épée dans le coeur du Peuple kôngo; car le Kabinda appartient au Peuple kôngo dans son ensemble. Puisque suivant la loi Sacrée du Royaume du Kongo, Loi Sacrée dictée par un Ange de Dieu, la terre chez les Bakôngo appartient au clan.
Tout membre du clan Nsaku,Mpanzu, Nzinga a droit aux terres de son clan, quelle que soit la région du Royaume où il est né, et quelle que soit la région où se trouve cette terre. Le Kabinda donc appartient au Peuple kôngo dans son ensemble. Le mot d'ordre du Dieu Tout-puissant à son Peuple est REUNIFICATION des terres du Royaume, et non pas des nouvelles balkanisations au pays kôngo.

 

http://www.bundudiakongo.org/Message%20au%20Monde.htm

 

 

Lire aussi:

 

 

http://www.alterinfo.net/La-France-est-un-grave-danger-pour-les-Africains_a49740.html

 

 

 

indian_ocean559e-34838.jpg

 

                                                              MOHAMED HASSAN

                 Océan indien: Ici se joue la grande bataille

                              pour la domination mondiale

                                                 Interview : Grégoire Lalieu & Michel Collon

Le sort du monde se joue-t-il aujourd'hui dans l'océan Indien ? Surmonté par l'arc de l'Islam (qui va de la Somalie à l'Indonésie en passant par les pays du Golfe et l'Asie centrale), la région est bien devenue le nouveau centre de gravité stratégique de la planète. Ce nouveau chapitre de notre série « Comprendre le monde musulman » nous y emmène en croisière. Mohamed Hassan nous explique comment le développement économique de la Chine bouleverse les rapports de force mondiaux et sort les pays du Sud de leur dépendance à l'Occident. Il nous dévoile aussi les stratégies mises en place par les Etats-Unis pour tenter de garder le leadership. Et pourquoi l'empire US est néanmoins voué à s'éteindre. Enfin, il nous prédit la fin de la mondialisation. Reste à savoir si ce hold-up planétaire se terminera sans heurts, ou si les braqueurs liquideront des otages dans l'aventure.


Lire l'article 

 

Extrait:

Pourquoi tant de pays d’Afrique et d’Amérique Latine se tournent-ils vers la Chine ?
Depuis des siècles, l’Occident s’est livré à un véritable pillage des ressources du Sud, empêchant ces pays de se développer, notamment à travers une dette odieuse. Mais la Chine propose de meilleurs prix pour les matières premières et elle investit dans les pays du Sud pour développer des infrastructures, des programmes sociaux ou des projets d’énergie non polluante. Elle a également supprimé les taxes à l’importation sur de nombreux produits africains, ce qui favorise grandement la production et le commerce de ce continent. Enfin, elle a également annulé la dette des pays africains les plus pauvres.
De plus, contrairement aux puissances occidentales, la Chine n’entend pas s’immiscer dans la politique intérieure de ses partenaires économiques. Lors d’une conférence ministérielle sino-africaine, le Premier ministre chinois Jiabao résumait ainsi la politique de son pays : «  Notre collaboration économique et notre commerce s’appuient sur l’avantage réciproque. (…) Nous n’avons jamais posé de conditions politiques à l’Afrique et nous ne le ferons jamais non plus dans le futur.  » Quelle différence avec les puissances occidentales qui n’ont eu de cesse de faire et défaire les gouvernements en Afrique ! Le Sud a soif d’indépendance : s’allier avec la Chine est une véritable opportunité pour étancher cette soif.
Enfin, les pays capitalistes occidentaux connaissent une grave crise économique, qui a des répercussions sur la Chine, mais ne l’empêche pas de maintenir une bonne croissance. Dans pareille situation, il est normal que les pays africains et latinos se tournent vers le partenaire économique le plus solide.

Peut-on encore sauver la France ?

Peut-on encore sauver la France ?


La France est très malade : crise économique, offensive  pour l’instant réussie contre un acquis social qui semblait intouchable il y a encore quelques années (l’âge de départ à la retraite), déficit qui peut demain nous faire connaitre le même traitement de choc que M. Strauss-Kahn et le FMI ont imposé à la Grèce (appauvrissement forcé de la population pour sauver les banquiers), chômage, bas salaires, etc. Tout cela se déroule dans d’un climat soigneusement entretenu de xénophobie, islamophobie, et lois sécuritaires qui nous conduisent petit à petit à une sécurité sans loi !  Que peut alors faire une gauche reliée par mille liens au système ?  Qui peut croire que M. Strauss-Kahn, l’homme de la grande banque internationale, qui se demande chaque matin ce qu’il peut faire pour Israël (selon ses propres dires), fera quelque chose pour le chômeur français, le petit retraité, le salarié ou le paysan ?  Aucune alternative crédible ne semble se dessiner à l’horizon…

Cette crise française s’inscrit dans un cadre mondial, c’est la crise de tout un système. C’est le système impérialiste dont la puissance vient pour une très large part du colonialisme et du pillage systématique des richesses et de la main d’œuvre des populations d’Afrique, du monde arabe, de l’Asie et de l’Amérique latine. Ce pillage a permis la construction d’empires industriels et financiers qui, aujourd’hui, défendent âprement leur suprématie face aux pays émergents et aux nations qui se sont réveillées et savent désormais faire entendre leur voix. Mais ce pillage gigantesque avait aussi un autre effet : ses surprofits permettaient de distribuer quelques miettes aux pauvres d’Europe et des Etats-Unis, les rendant plus ou moins solidaires de tout le système. Moyennant quelques miettes de pop-corn, on payait la paix sociale aux dépens des populations opprimées du reste du monde, que l’Européen ne voyait pas par éducation reçue, ou ne voulait pas voir par mauvaise conscience ou intérêt égoïste.

Aujourd’hui, le système a et aura de mois en moins de miettes à distribuer. Il est même obligé de « tailler dans la bête » dans ses propres pays. La destruction de tout le système social en France a déjà commencé depuis longtemps. Fini le plein emploi : à sa place le chômage chronique entrecoupé de petits boulots sous-payés. Et finie également la perspective de carrière : à sa place la précarité, la destruction continuelle de la fonction publique (encore un peu préservée) et les privatisations. Quant aux retraites, la durée de cotisation continuera à s’allonger. Les fonds de pension (qu’un coup de bourse organisé peut balayer, comme ce fut déjà le cas aux États-Unis) vont petit à petit se substituer au système actuel. Voilà l’avenir, déjà là pour ceux qui savent voir…  D’ailleurs, qui en France pense que demain sera meilleur qu’aujourd’hui ?

Une crise mondiale d’une telle ampleur est nécessairement porteuse de guerre (..) Nous sommes clairement dans la période de tous les dangers. Il règne un curieux climat d’avant-guerre avec tous ses ingrédients : crise économique, xénophobie, surarmement…
suite ici :  http://www.partiantisioniste.com/communications/peut-on-encore-sauver-la-france-0501.html

 

 

 

Un médiamensonge à l'origine de chaque guerre !!!

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 


Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 18:43


15nra8o.jpg

http://sos-crise.over-blog.com/ext/http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/
(mon blog choc de civilisations)

Du débat sur l'identité nationale
au choc de civilisations
puis à la guerre mondiale,
par Eva r-sistons


Le choc de civilisations. Joli clash, jolie société ! Une société dont les valeurs sont la compétition (entre individus, entre Etats, entre continents, tant qu'à faire faut voir large), la guerre économique, les guerres préventives nucléaires contre les Etats qui refusent de s'aligner sur le modèle unique imposé à tous, au nom d'ailleurs d'une prétendue supériorité de la civilisation occidentale, judéo-chrétienne, qu'Hitler lui-même ne renierait pas, et en souvenir des périodes coloniales obligeant les Etats à se soumettre ou à se démettre... La violence des jeunes d'aujourd'hui exaspère ? Mais ils nous singent ! En avant la drogue, les bastons, les jeux dangereux...

A la tête de cette société, des psychopathes
(Les dirigeants sont souvent des psychopathes - Les soumettre à des tests? ) dûment mandatés pour retirer aux peuples leurs dernières prérogatives et renflouer les coffre-forts de ceux qui ne savent déjà plus quoi faire de leurs fortunes; et pour relayer leurs caprices, des Médias s'ingénient à détourner le bon peuple des vraies préoccupations. Ainsi, les débats sur l'identité nationale ou sur la diversité se substituent aux luttes de classes d'antan, d'ailleurs chacun est de plus en plus appelé à rester chez soi. A quand l'école républicaine remplacée par l'instruction à domicile ? Ce qu'il faut, c'est éviter que les citoyens ne se rencontrent et n'échangent leurs informations, pire encore, qu'ils ne se regroupent pour contester, ensemble, les décisions concoctées par leurs auto-proclamés bienfaiteurs au sommet. Nos troquets vont d'ailleurs disparaître pour laisser la place à des établissements où la Wifi sera proposée pour tenir compagnie aux esseulés... On appelle ça le progrès, que voulez-vous !

Et justement, la "modernité" progresse à grand pas, à pas de géants si énormes, qu'on a à peine le temps de la discuter au Parlement, et encore moins dans les Médias, chargés de distraire les veaux français ou de détourner leur attention des sujets essentiels. Et justement, on cause burqa ou identité nationale, diversité ou embonpoint, mais surtout pas de tout ce qui se fait dans les coulisses, dûment élaboré par nos modernes stratèges, de la casse, justement, de tout ce qui fait notre identité - qui, par exemple, parle de la disparition progressive des fonctionnaires puis, bientôt, des départements ? Et derrière le décor, pendant qu'on nous sert les derniers faits divers ou, encore et toujours, le "scandale" de la burqa, cette fois revisité par O. Besancenot, on s'active.... direction la prochaine guerre mondiale ! Le capitalisme patauge, piétine, s'enlise, se noie, même l'euro s'apprête à rendre l'âme .. il faut le revigorer, ce libéralisme qui spécule, spécule, spécule sur nos vies et nos malheurs !

Et pour cela, rien ne vaut une jolie guerre planétaire, avec des armes de destruction massive (je parle de celles des Anglo-Saxons ou des Israéliens), masquée en choc de civilisations. Car comment faire accepter aux veaux bien de chez nous une guerre mondiale dont ils ne veulent vraiment pas ?  Hé hé, on va concocter des attentats qu'on va attribuer aux barbudos, et puis on va dresser l'opinion contre tous ces gens qui prétendent s'installer dans notre beau pays, et surtout contre ces affreux musulmans qui comptent en leur sein, quelle horreur, quelques énergumènes aussi fanatiques que les ultra-sionistes de la Ligue de Défense juive... ou des femmes attachées à affirmer leur différence en portant un voile qu'on ne tolère que chez les bonnes soeurs comme la regrettée Soeur Emmanuelle. Voilées, oui, à condition d'être chrétiennes. Les perruques des jeunes femmes juives, elles, ont l'avantage de passer inaperçues !  

ldj1.1265218035.jpg
http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/02/03/quand-la-ligue-de-defense-juive-defend-georges-freche/ Ca, c'est permis. Pas la burqa !!



Bref, on a trouvé une cause pour remplacer celle des affreux communistes avec le couteau entre les dents et prêts à voler nos maisons, faut bien vendre toutes ces armes qu'on fabrique, et qui font le bonheur des Dassault comme de l'industrie militaire américaine (350.000 emplois, paraît-il). On a même réussi à caser plein de joux-joux sophistiqués au Moyen Orient, en agitant en permanence l'épouvantail iranien (qui a remplacé l'irakien). Et cette cause, c'est celle du terrorisme, musulman de préférence. Le débat sur l'identité nationale avait deux buts: Détourner l'attention des veaux de tout ce que notre casseur national fait, et nous dresser contre les méchants Musulmans pour qu'ensuite, on accepte plus volontiers les guerres juteuses pour nos bienfaiteurs des multinationales, ou de la Bourse ! Le choc de civilisations est une notion commode pour faire avaler tout ce dont on ne veut pas... Allez, un bon attentat aux Jeux Olympiques de Vancouver ou sur la Tour Eiffel, et c'est gagné, la cause est entendue, on part tous le coeur léger trucider les quelque 2000 terroristes d'Al Quaïda et au passage tous les Arabes qui, décidément, ont trop de pétrole dans leur sous-sol, et ensuite on élargit le feu d'artifice aux Russes et aux Chinois, comme ça la fiesta sera complète et le programme de dépopulation aura bien avancé ! Hein, c'est bien programmé, tout ça... Vous en faites pas, les jeunes, il y aura bien une Madonna, un Enrico Macias ou un Johnny pour venir chanter votre dernière chanson avant d'aller mourir pour la patrie ! On prend soin de vous, si, si... un peu comme dans le film Soleil Vert, avant l'instant fatal, un joli film, de belles hôtesses et une musique paradisiaque !

Alors voilà, amis lecteurs, plus on vous parlera de choc de civilisations oh combien nécessaire pour nous débarrasser de la vermine voilée ou barbue, plus vous saurez que l'heure de vérité approche, l'heure de la grande confrontation qui délestera l'humanité de son embonpoint naturel, qui assainira la planète et la préservera pour les heureux élus judéo-chrétiens, ceux-là respireront enfin un air pur, et jouiront à leur aise des dernières ressources... L'étoile jaune, elle est aujourd'hui virtuellement portée par les Musulmans, désignés à notre vindicte, en avant la Shoa des temps modernes, en avant le grand nettoyage ethnique ! Ils ont préparé des armes formidables, vous verrez, ça sera mieux encore que dans les super productions hollywoodiennes, écran géant et son stéréo ! Allez, réjouissez-vous, bonnes gens, vous êtes prêts à revoter pour celui que vous détestez, vous verrez, il se surpassera ! Après 2012, pas de quartiers, la voie sera libre pour la lutte finale ! Oui, finale, vraiment finale... Faites-lui confiance, ou à son clone de gôche, NOM version Sarkozy ou NOM version DSK, y aura bien du plaisir, ils prendront soin de la France qu'ils aiment tant, juré, promis !!!

Allez, citoyens, le choc de civilisations y a pas mieux pour occuper les chômeurs, il sera phénoménal ! Et vous, citoyennes, préparez-vous comme dit la soubrette des Dassault Marie Drucker, à remplacer vos hommes à l'arrière, "à conquérir vos galons" de liberté, et à confectionner tout ce dont vos hommes auront besoin pour s'entretuer !!! Un long dimanche de fiançailles... très long !!!! Il est pas beau, l'avenir dessiné par les concepteurs du Nouvel Ordre Modial ?

Pour l'instant, étape N° 1, les débats sur l'identité, et la lutte contre le terrorisme. Ensuite, choc de civilisations... mais là, on sera peut-être, déjà, en train de vivre le dernier acte de la grande comédie humaine version Nouvel Ordre Mondial... Plus on nous dressera contre les Musulmans, plus on se rapprochera du choc de civilisations et de son corollaire: La guerre mondiale !

Dis, papa, l'apocalypse, c'est pour bientôt ?

En attendant, regardons la Comedia Dell Arte ce soir à 20 h 30, "Mains basse sur l'Info, les effroyables imposteurs",  il y sera question, justement, des blogueurs-blagueurs-comploteurs devant l'Eternel.... J'avais été pressentie par le réalisateur, au dernier moment il s'est défilé... On se demande pourquoi. Les décideurs ont décidément leurs raisons que seule la raison "moderne" pourra comprendre...

Votre Eva, icon_lol.gif

11-9.jpg

Allons-nous vers un nouvel 11 septembre ? (2ème partie)

Version officielle ?  CIA ?  Mossad ? ...   ou version officielle + CIA + Mossad ?  

Alors une question vient immanquablement à l’esprit : la machine de guerre USraélienne n’a-t-elle pas besoin d’une « relance psychologique », à savoir un nouvel 11 septembre ?

Doit-on s’attendre à une nouvelle provocation gigantesque permettant de mettre en application ce que Samuel Huntington, idéologue des néoconservateurs américains et des sionistes, a appelé le « choc des civilisations » ?

Sous ce terme relevant de la philosophie politique, se cache en fait le nom de la troisième guerre mondiale qui sur les plans psychologique, économique et militaire, est en partie déjà commencée. L’ennemi est de plus en plus clairement désigné, il s’agit de l’Islam.

La bonne vieille tactique oblige cependant USraël à ménager provisoirement la Russie et la Chine afin d’empêcher une union entre ces trois entités. En Europe occidentale et notamment en France, la préparation psychologique bat son plein : référendum en Suisse concernant les minarets, débat en France sur l’identité nationale organisé par M. Sarkozy et au cours duquel très vite le suspect désigné est le musulman. Alors que la France connaît environ 9 à 10 millions de chômeurs, travailleurs précaires, sous-payés et nouveaux pauvres, on nous fait découvrir que le problème essentiel du pays est dû à environ 1200 femmes portant la Burqa !

Du député communiste M. Gerin à Éric Besson (passé du socialisme à Sarkozy), le débat s’accentue chaque jour à travers les médias, débat naturellement alimenté par tous les journalistes, intellectuels sionistes, et amis d’Israël. La Belgique, la Hollande, et l’Italie en attendant l’Espagne, n’échappent pas à cette campagne dont le but est clair : en vue de la guerre qui se prépare contre l’Islam et notamment l’Iran, accréditer l’idée que les musulmans européens sont « une cinquième colonne », c’est-à-dire un corps étranger au service de l’ennemi désigné (l’Islam).

Dans une Europe minée par la crise économique et ayant perdu tous ses repères spirituels et idéologiques, cette propagande insidieuse, quotidienne et disposant de la totalité des médias, peut porter ses fruits même si pour l’instant, les populations européennes de souche semblent plus que réservées, estimant que leurs problèmes principaux sont l’emploi et le niveau de vie. Il n’empêche que les graines de la haine et de la discorde sont semées tous les jours.

Voilà pourquoi un nouvel 11 septembre se déroulant cette fois sur le sol européen est à craindre. Un nouvel attentat savamment orchestré et frappant une capitale européenne hautement symbolique telle Rome ou Paris n’est pas à exclure.

Un tel attentat aurait plusieurs objectifs :
 -  ressouder les populations européennes contre l’Islam, notamment contre le camp de la Résistance (Iran, Hezbollah, Hamas) ;
 -  justifier une agression contre l’Iran et/ou le Liban en réponse au pseudo attentat ;
 -  provoquer des heurts sanglants voire une série de guerres communautaires entre Européens non musulmans et musulmans.

 

Allons-nous vers un nouvel 11 septembre ?

 

Ce scénario, auquel on nous prépare, signifierait une victoire du lobby sioniste et en même temps la disparition définitive de l’Europe occidentale en tant que force politique. L’Europe deviendrait alors officiellement ce qu’elle est déjà de fait : une annexe d’USraël, gérée depuis Wall Street, contrôlée par le Pentagone via l’OTAN, et prenant ses ordres à Tel Aviv. Il est évident que, compte tenu des réalités géopolitiques, la Russie, la Chine et le Maghreb ne resteraient pas à l’écart d’une telle conflagration dont les effets seraient mondiaux, y compris en Amérique Latine...

Une information de source russe nous est récemment parvenue. Selon cette source le tremblement de terre qui a anéanti Haïti ne serait pas d’origine naturelle mais pourrait avoir été provoqué par le Pentagone. Il s’agirait d’un test avant une éventuelle application aux nations récalcitrantes au sionisme, notamment l’Iran.

Le fait que la source soit russe ne doit pas laisser indifférent. La Russie, de par sa situation de pont entre l’Europe, l’Asie et le monde musulman, ainsi que par son arsenal nucléaire, est avec l’Iran une des cibles potentielles du lobby militaro-sioniste. Son retour officiel au christianisme orthodoxe (dont on connaît les liens anciens avec les Chrétiens orientaux, en particulier de Palestine) est également un élément à ne pas négliger, tout comme ses liens avec la Chine et l’Iran via le groupe de Shanghai.


Tout ceci conduit à ce que les dirigeants russes se sentent finalement eux-mêmes menacés par ce tremblement de terre en Haïti. En effet, la maîtrise par les USA de l’arme sismique introduirait alors une nouvelle donne et un nouveau rapport de force international...

 
http://www.partiantisioniste.com/communications/allons-nous-vers-un-nouvel-11-septembre-2eme-partie-346.html



Le message caché des grandes séries Américaines
(cliquer sur le lien)
Ces séries Américaines, produites par les grandes maisons de production US, propriété des grandes corporations financières, délivrent toutes un message bien particulier et comportent de façon troublante beaucoup de similitudes avec les événements en cours et qui se dessinent dans un futur proche de notre monde bien réel. Quand on sait qu’un seul épisode de Lost coute dans les quelques 4 millions de dollars, on se demande pourquoi les majors mettent autant d’argent e

 


Sur mon blog désinformation :


liste complète


Sur mon blog sos-crise:
liste complète


Les scop – des entreprises qui associent tous leurs salariés aux résultats et à l’élection des dirigeants – sont un modèle en plein essor.Normal !

L’évaporation de la civilisation et de la monnaie

liste complète




iraqbaby.jpg?w=320&h=240


L’Irak porte plainte contre les Anglo-Saxons pour pollution radioactive

Syrie à Israél : « Arrêtez de vous comporter en voyous parce que vous savez que la prochaine guerre sera complète, qu’elle soit au Sud du Liban ou en Syrie. Elle atteindra vos villes 

La France sous l’emprise des juifs extrémistes, Fillon au diner du CRIF annonce qu’il va demander à l’ONU une résolution avec des santions fortes.


sionisme7.jpg?w=450&h=331

USA 2011 : projet de budget de défense record

liste complète


Pétitions:

Pétition en soutien à Gilles Lehmann et aux profs désobéisseurs
http://6076.lapetition.be/

Rocco, torturé jusqu'à la mort par son maître
http://6171.lapetition.be/

2011 - Grande Cause Nationale pour la cause ANIMALE
http://5876.lapetition.be/

Au secours des Lémuriens de Mayotte
http://6134.lapetition.be/


Trichet-Tricher: la permission de tricher !
C'est très exactement ce que vient de demander le très bien nommé Jean-Claude Trichet à la Commission européenne : la permission de tricher avec l’argent public européen dont les réserves ne sont constituées que par dotations et souscriptions des banques nationales*. Cette demande est révélatrice d’une perte de sens commun des plus hautes instances européennes, qui réclament ni plus ni moins que de disposer des fonds confiés par les états-membres sans la transparence indispensable à la légalité de ces opérations.
lire ici :
http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=513 



Le vaisseau terre est en train de sombrer, couler par la "mondialisation", colonialisme totalitaire… La cassure s’aggrave entre le Tiers Monde et les nantis ; l’inégalité s’accroît dans le monde, entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas, la famine de ceux qui sont insolvables et le chômage ou la famille de ceux dont les bras sont devenus inutiles. Des vies n’ont plus de sens, d’avenir, ou de but. On s’évade dans le suicide, la violence gratuite, les musiques pathogènes ou l’autre monde virtuel de l’information…


Roger Garaudy, Le terrorisme occidental

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/02/04/16731385.html



(..) Le Front de Gauche, comme le NPA, font l’impasse sur la souveraineté du peuple de France et l’indépendance nationale, considérant ces notions comme dépassées et marquées du sceau du nationalisme rétrograde. En ciblant seulement sur Nicolas Sarkozy, le PCF et le Parti de Gauche ne permettent pas de faire la lumière sur l’identité de politique qui existe entre celle menée à Paris par le chef de l’UMP et celles pratiquée à Athènes et à Madrid, par des dirigeants socialistes, les orientations communes étant contenues dans les traités d’Amsterdam et de Lisbonne.
Malgré cela, PS et Front de Gauche se retrouveront unis sur une même liste au second tour des Régionales !
De ce fait, la « gauche de la gauche » contribue à brouiller le paysage politique, à égarer idéologiquement une partie de la population et à réduire ainsi les capacités de résistance de notre peuple. Comment, dans l’histoire de notre pays, de 1940 à 1944, envisager une Résistance qui aurait ignoré l’occupation allemande pour réserver ses coups au seul gouvernement de Vichy et à sa politique de réaction sociale ?
Car il faut le dire et le répéter : l’indépendance d’une nation est la condition première de sa souveraineté. Sans indépendance, sans souveraineté, il n’y a pas de libération sociale possible.
L’exemple des pays d’Amérique latine, groupés au sein de l’Alba, est là pour nous le prouver. S’ils n’avaient pas d’abord rompu les chaînes qui les asservissaient à Washington, et retrouvé leur faculté d’agir librement, ni le Venezuela, ni la Bolivie, ni l’Equateur n’auraient pas été en mesure de pratiquer une politique progressiste et de conduire leurs peuples sur le chemin du socialisme. S’il n’avait pas mis l’indépendance nationale au premier rang de ses priorités, Cuba serait redevenu une colonie étatsunienne, comme du temps de Batista. (..)  
http://www.comite-valmy.org/spip.php?auteur3

liste complète


L'Europe se substitue aux Etats souverains; Citoyens assujettis.. aux Américains


Depuis que le traité de Lisbonne est entré en vigueur, la plupart des droits souverains des 27 nations autonomes d’autrefois ont été légués au commissariat politique de Bruxelles. Le traité décide qu’il n’y a plus ni nation ni citoyen d’une nation, mais seulement l’Europe et les citoyens européens. Nous croyions que ce serait un progrès en direction de la liberté, de la démocratie et de la sécurité.


eu

Déjà un jour avant l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne les Etats réunis dans l’UE ont dû décider, moyennant l’aide active du ministre allemand de l’Intérieur de Maizière, une convention sous le diktat des Etats-Unis qui assure aux USA l’accès libre aux données bancaires du service financier européen Swift. Washington avait réglé cela avec le président de la Commission Barroso.

On avait contourné le Parlement européen un jour avant qu’il ne soit responsable et on lui avait refusé le droit de participation. Le service de Swift siège en Belgique et mène tous les jours quelque 15 millions de transactions financières entre 8300 banques mondialement.

Par l’assujettissement
de l’UE sous l’autorité américaine,

tous les flux financiers de l’Europe sont contrôlés par la CIA et les autres services secrets américains et israéliens.

(..) Les trois exemples cités montrent comment on intervient au détriment de notre liberté, de notre intégrité et de nos droits humains, parce que «le grand frère de l’autre côté de l’océan» le veut ainsi. Nous menons une guerre contraire à la Loi fondamentale, sous le commandement des Etats-Unis, nous acceptons que toutes nos télécommunications soient contrôlées par la CIA (système Echelon), nous devons accepter que tous nos versements soient scrutés par des agents américains (Swift) et à l’avenir, nous devrons nous présenter tout nus aux autorités américaines.

(..) Cass Sunstein, professeur de droit à Harvard, est le co-auteur de cet article intitulé « Conspiracy Theories: Causes and Cures » (Les théories de conspiration : les causes et les remèdes), dans lequel il soutient que le gouvernement devrait infiltrer furtivement les groupes présentant des théories alternatives sur des événements historiques par le biais des « forums de discussion, des réseaux sociaux en ligne ou même des groupes en espaces réels et tenter de miner » ces groupes. (..) 
http://www.alterinfo.net/Un-membre-de-l-administration-Obama-reclame-l-infiltration-cognitive-des-groupes-de-conspiration-sur-le-11-septembre_a42265.html


Qui cherche à cacher la forêt fruitière de l’islam par l’arbre de la burqa ?


Quand Israël rejoint l'OTAN :

Si Israël réussit à rejoindre l’OTAN, sa belligérance régionale sera appuyée par la force collective de l’Alliance tout entière. Avant que cela ne se produise, les Arabes réagiront-ils ?, interroge Galal Nassar. suite ici :
http://www.alterinfo.net/Quand-Israel-rejoint-l-OTAN_a42366.html

Israël dirige (avec les USA) la France via le CRIF et Sarkozy, il dirige les USA, il veut rentrer en Europe, dans les pays francophones, dans L'Union méditerranéenne, il domine par la terreur et les bombes le Proche-Orient, maintenant après avoir induit les Révolutions de couleurs, le voici qui s'intéresse à l'A. latine...

Restent Iran, Chine, Russie: La seule chance de contrepoids de l'humanité à l'Empire occidental est le trio Chine-Russie-Iran, sans lui on a un monde unipolaire fou, ultra-libéral, arrogant, belliqueux, impérialiste, criminel, un rouleau compresseur diabolique ! Et l'Europe a été soi-disant créée pour la paix, arrimée à l'OTAN, dirigée par les USA et bientôt par son clone israélien, elle sera un instrument de guerre. Nous nos dirigeons vers l'apocaypse, l'alliance des Anglo-Saxons, des Israéliens, des Européens, pour la domination, la guerre, le pillage juteux des ressources des pays, et l'affrontement final contre les trois qui leur résistent. Puissent ces trois-là, et les Latino-Américains, s'unir contre l'intolérable, ces pays sont la dernière chance de l'humanité pour la paix, l'équilibre du monde... Eva

Rockefeller-Roth--jpg 
Laplote, spécialement pour les lecteurs de R-sistons


Virage à droite chez les juifs de France
Gilles-William Goldnadel, avocat très engagé à droite, a été élu triomphalement au Crif, au grand dam des personnalités de gauche de la communauté juive. 
http://www.lejdd.fr/Societe/Religion/Actualite/Virage-a-droite-chez-les-juifs-de-France-168658/ 


5000 milliards (Reçu ce courriel d'un lecteur):

C 'est le prix qu'il faut payer pour sauver non pas la Grèce ,  mais les banques d' Allemagne et de France.
Si on refuse ,  l' Euro éclate en six morceaux différents.
La déconstruction matérielle ( détricotage )  sera totale.
Elle sera aussi très rapide , bancaire et  européenne.
Il ne sert à rien de mettre du rouge à lèvres sur un cadavre comme font les élites depuis 2 ans . Aucun problème réel n'est résolu.
La crise n'est nullement une récession mais une dépression.
Elle ne partira pas tant qu'elle n'aura pas réalisé sont travail empêché actuellement par des mesures inadéquates.
Aucune reprise ne peut avoir lieu sans les crédits accordés par les banques.
Les toxiques doivent être annulés ( 875 000 milliards )  et les banques insolvables doivent être mises en faillite.
La monnaie est un bien public appartenant aux Etats et non à des banquiers privés.
Les peuples de l' ONU n'acceptent plus les états et les banquiers voyoux. 

Napakatbra :
Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots (Jean Jaurès)


Patrons voyous quasiment graciés
pour cause de... crise !

De 575 millions d’euros, l’amende "record" infligée au "cartel de la sidérurgie" par l’Autorité de la concurrence a tsontunsens.com/cartel-siderurgie-patrons-voyous-crise-economique-6952">lamentablement fondu à 72 millions. La Cour d’appel de Paris a en effet estimé qu’il ne fallait pas stigmatiser les entreprises délinquantes... en période crise. Pince-moi je rêve. Aïeuuu...
suite ici : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/patrons-voyous-quasiment-gracies-69580?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29


Sortir de l'euro, au plus vite
euro.jpg

La monnaie unique européenne va mal. Très mal. Attaquée par des marchés qui n'y croient plus, et responsables de l'étouffement progressif de pays condamnés à l'inaction et au chômage de masse, elle révèle aujourd'hui au grand jour ses limites.

En réalité, l'euro est une erreur structurelle (..) 
http://www.levraidebat.com/article-sortir-de-l-euro-au-plus-vite-44605899.html


150x150.png?~aHR0cDovLzEuYnAuYmxvZ3Nwb3Q
« Depuis plus de 360 ans, il n’a jamais été vraiment certain qu’un des occupants du Potala, y compris l’actuel Dalaï-lama, ait été un vrai Dalaï-lama, c’est à dire une véritable incarnation de Gendun Droub. » Western Shugden Society Ce n’est pas la première fois qu’un livre fait état des anomalies et des dérives du bouddhisme tibétain. Mais le public occidental ignore généralement les accusations formulées par des bouddhistes tibétains eux-mêmes, parmi lesquels figurent des lamas ...
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-une-grande-imposture-44551175.html



Libre circulation des capitaux nuisible
c'est nouveau :

DSK reconnait publiquement que la libre circulation de
capitaux est un facteur de risque majeur car en Israel, qui est plutot isolé
des marchés financiers mondiaux, la crise a eu moins d'impact qu'ailleurs.

Ca lui a sans doute échappé. Mais ça veut dire qu'au plus profond de soi
même DSK reconnait que le FMI - qui impose la libre circulation de capitaux
comme une condition sine qua non pour tout soutient - joue un role négatif
dans l'équilibre du monde.

Ca veut aussi dire que pendant que les lobbies juifs pronnent partout
dans le monde la libre circulation des capitaux, ils ne l'appliquent pas
en Israel. Comme quoi il vaut mieux juger les gens selon leurs actes
que selon leurs paroles et déclarations d'intentions.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10750

No Sarkozy day:
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10742



Lire le dernier article d'eva R-sistons:

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... Le nouvel antisémitisme: Contre les Arabes, et souvent de leurs frères sémites juifs  (cliquer sur le papillon)




Repost 0
Published by eva R-sistons à - dans Guerre. Paix
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 02:38

                                           Guerre mondiale bientôt ? Par Eva R-sistons,
                                                     précédé de textes sur ce thème

                                                         chez-moi--la-guerre.jpg




                                          
                                     Guerre et paix


L
a guerre n’est pas une anomalie, c’est l’état permanent dans ce coin de l’univers depuis que des factions ennemies se déchirent pour le contrôle du système solaire et les ressources de ses planètes, dont celle qui nous concerne en premier lieu, la Terre.

Une denrée spéciale est particulièrement recherchée : c’est l’âme humaine qui fait l’objet d’un trafic organisé entre les hiérarchies visibles et invisibles.

Le sens de cette guerre perpétuelle nous échappe totalement, car on nous a appris à compter pour des prunes. L’enjeu fondamental de l’existence intéresse moins nos semblables que le dernier film à la mode.

Dans cette empoignade, on entend les pacifistes clamer « La paix ! la paix », mais de quelle paix parlent-ils ? On a plutôt envie de leur répondre : la paix, foutez-la nous !

Ils appellent de leurs vœux la paix du plus fort. Agiter le drapeau blanc ne signifie-t-il pas se rendre à l’ennemi ?

Les idéalistes – et nous sommes des pacifistes de cœur – ne semblent pas pouvoir admettre que les guerres qu’ils dénoncent comme de monstrueuses anomalies, sont programmées à l’avance par les cerveaux qui contrôlent les pantins de la politique. Et que veulent ces maîtres de la guerre ? Voilà ce qu’il faudrait d’abord essayer de comprendre au lieu de descendre dans la rue en bêlant vers le ciel.

Chaque parti veut imposer sa paix, à savoir faire main basse sur les ressources terrestres et le cheptel humain. Il s’agit d’intérêt énergétique. Les énergies vitales sont l’enjeu.

Il y a un conflit perpétuel pour le contrôle des énergies matérielles et immatérielles.

Nous devons comprendre que la guerre pour le contrôle de l’énergie vitale est un combat perpétuel non seulement pour la survie des hiérarchies terrestres mais aussi pour la sécurité de hiérarchies invisibles.

« Il y a une guerre dans le ciel » nous dit le Livre de l’Apocalypse. C’est à cause de ces intérêts occultes qui nous demeurent soigneusement cachés que l’histoire officielle nous tient lieu de catéchisme. Très peu d’entre nous ont la témérité de rejeter les fadaises de l’enseignement académique. Mais, si on gratte un peu, on découvre que sur la terre comme au ciel, il y a une guerre pour l’énergie.(...)

http://bridge.over-blog.org/article-guerre-et-paix-43822544.html


braveheart-f82b7.jpgexxon dees

La drone de guerre

L’autre jour, je sais plus dans quel jité - je crois que c’était sur France 2 -, y avait ce long reportage sur la nouvelle guerre des airs, qui est si ludique, mâme Dupont, qu’on aimerait avoir la même sur nos Wii.

Ça commençait assez fort, avec un commentaire du genre, nous sommes dans un des endroits les plus secrets du monde (UDELPSDM), aux États-Unis d’Amérique, et ça va vous trouer le cul, mâme Dupont, mais c’est d’ici que sont pilotés les drones qui lancent des missiles sur des talibans, à 11.000 kilomètres de distance - reconnaissez quand même que c’est pas tous les jours que France 2 vous raconte des trucs aussi rares.

Traduction : les communicants de l’US Army, détectant que j’avais le profil type du servile passeur de plats, m’ont proposé de faire de moi un pubard de la tuerie high tech made in USA, et, naturellement, j’ai dit oui, merde alors, trois coups de langue au bas d’un gradé yankee sont pas cher payer pour être admis dans UDELPSDM.

Et donc, ça disait comme ça, en gros, que la guerre est quand même vachement plus jolie en 2010, mâme Dupont, qu’à l’époque heureusement révolue où elle se résumait à l’éviscération de l’occupant britannique par les kilteux de Mel Gibson, puisque sormais, raffinement technologique oblige, t’as le siège sanglé dans un fauteuil à roulettes à Asshole Town (UDELPSDM), t’appuies sur le petit bouton rouge, et bim, ça nique un digène à l’autre bout du monde.

C’est quand même un vrai progrès, ça met le muslim massacre à la portée du geek, plus besoin de s’emmerder avec des entraînements à la con, une simple maîtrise de Call of Duty suffira - et quand t’auras fini ton Dr Pepper, Buddy, ça serait bien que tu m’effaces les Pakis dont voici les coordonnées ; et, s’il te plaît, essaie de faire ça proprement, cette fois-ci, l’autre jour t’as mis des morceaux de bébés partout, c’était franchement limite au niveau des droits de l’homme.

(Naaaaan, Buddy, je rigole : c’est des bougnoules - on les enc***, les droits de l’homme, don’t be a liberal pussy, Buddy.)

Bien sûr, l’envoyé spécial de France 2 dans UDELPSDM ne s’appesantissait qu’assez peu sur les dommages collatéraux de la drone de guerre - si que tu commences à gamberger, tu t’ôtes tout le plaisir du jeu -, de sorte qu’il faut chercher ailleurs les précisions qu’il omettait de trop développer, occupé qu’il devait être à lécher le fondement du major Smith.

Concrètement, le tir sur cible (supposément) pileuse depuis les sous-sols de l’Alabama donne des infos un peu sibyllines, comme, aujourd’hui : « Trois missiles ont frappé un site abritant des talibans tôt samedi matin dans la région de Mohammad Khel, dans la province du Nord-Waziristan frontalière de l’Afghanistan ».

Ou : « Depuis le début de l’année, plus d’une dizaine de frappes attribuées aux forces de la CIA présentes au Pakistan ont été menées dans cette zone tribale, où l’armée américaine vise des combattants talibans ».

Videmment : ces frappes violent quelques très menues dispositions du droit international, relatives, notamment, à la souveraineté des États - et plus généralement au droit des peuples à disposer de leur petit déj sans que des barbouzes US ravagées ne les anéantissent en jurant que ces foutus bâtards étaient des benladistes saturés d’intentions belliqueuses.

(Et puis de toute façon, personne ira vérifier, hein ?

Puisque vos journaleux, quand vient le moment de choisir entre une incursion au Nord-Waziristan et la visite guidée d’UDELPSDM, optent généralement pour la solution 2, où les transferts aéroport-UDELPSDM et la demi-pension sont il est vrai compris.)

Mais bon, comme d’hab, si c’est Uncle Sam qui pratique le terrorisme d’État, c’est plutôt regardé comme une contribution désintéressée à la défense du monde libre : l’autre jour, le chef de l’État français, traité par Laurence Ferrari, n’a d’ailleurs pas manqué de lui rappeler que si qu’on perd l’Afghanistan, le Pakistan tombe, mâme Ferrari, et que si que le Pakistan tombe, le barbu va nous déferler sur avec la ferme et coutumière intention d’emburqer nos filles et nos compagnes, pire que dans un éditorial d’Ivan Rioufol.

(Et me dites pas qu’on vous a déjà fait le coup avec l’Irak, mâme Ferrari : un, c’est pas du tout la même chose - là tout le monde sait que le taliban est aussi à l’aise dans le Pakistan qu’un maire phobique dans l’UMP - et, deux, si vous me broutillez trop longuement les talonnettes, je vais vous demander de révéler le conséquent montant de votre salaire devant des millions de Françai(se)s, alors ta gueule.)

Et bon, a priori, l’aéronef lance-missiles sans (vrai) pilote a vocation à s’universaliser, comme souvent les merveilles de la technologie : en sorte que nous pouvons d’ores et déjà essayer d’imaginer ce qui se passerait si, par exemple, le gouvernement cubain, échaudé par trop d’attentats et pris d’une tardive envie de sécurité sur ses marches occidentales, envoyait quelques drones Hasta La Victoria vaporiser du béret vert à Fort Bragg (ou du néo-nazi cubain à Miami), dans le cadre, non moins (il)légitime au demeurant que celui où s’inscrit la CIA au Nord-Waziristan, d’une guerre préventive contre la terreur ?

À mon avis : France 2 négligerait d’envoyer à La Havane, dans U(autre)DELPSDM, un appliqué JRI chargé de faire de belles nimages de Juan Felipe le gamer et de son joystick - mais bon, je peux me tromper.

Sébastien Fontenelle

http://www.politis.fr/La-Drone-De-Guerre-Don-t-Be-A,9408.html

http://bridge.over-blog.org/article-la-drone-de-guerre--43951158-comments.html#c




270px-RQ-1_Predator_sensor_operator%27s_

Pilotage d'un Predator depuis une station au sol
Wikipedia.org


Discours de Perez au Bundestag:
l'Iran un 'danger pour le monde'


On pensait que Perez en avait suffisamment fait lors de ses précédentes déclarations à la veille de son discours au Bundestag. Les extraits de son discours que vous allez lire sont à proprement parlé hallucinants, tant ils sont aux antipodes de la vérité et tant ils s'appliquent parfaitement à l'État Sioniste.

Perez pense sans doute que plus le mensonge est gros et plus les gens auront du mal à le ramener à la vérité, cad que son discours s'applique surtout pour Israël et en aucun cas pour l'Iran. Shimon Perez transpose un condensé de ce que les gens pensent en majorité d'Israël et l'applique à l'Iran, voila une manoeuvre bien désespérée.

Je vous invite à lire les extraits du discours de Perez au Bundestag en vous remémorant les guerres de Gaza et du Liban et toutes les horreurs et les massacres sur lesquels est né l'Etat d'Israël depuis 1948, vous verrez alors que Perez sait de quoi il parle.

Dernière remarque, l'Allemagne devrait avoir honte d'accueillir un tel criminel jusqu'aux confins de son Bundestag, qui plus est pour les ridiculiser, faisant son discours en Hébreu alors qu'il parle un excellent Anglais et que ce n'est pas lui qui reçoit, les parlementaires Allemands ont du se sentir bien ridicules à écouter ce discours de pure haine et de mensonge, et qui plus est, de l'applaudir. Et si ce n'est pas le cas, on a honte pour eux.

Traduction de l'article original: "Iran a ‘Danger to World,’ Peres Says on Holocaust Day "


Le Président Israélien, Shimon Peres, a déclaré que l'Iran représente une menace globale et doit être confronté, avertissant dans un discours pour le Jour de la Mémoire de l'Holocauste que les tragédies peuvent résulter de la « temporisation pour agir ».  
 
 S'adressant au Parlement Allemand à Berlin aujourd'hui au point culminant d'une visite de trois jours, Peres a parlé de la nécessité d'essayer d'obtenir la paix après l’« inattention du monde » pendant l'Holocauste Nazi de 6 millions de Juifs durant la Deuxième Guerre Mondiale, parmi eux son grand-père.  
 
 « Comme nos voisins, nous nous identifions avec les millions d'Iraniens qui se révoltent contre la dictature et la violence », a dit Peres, selon le texte anglais de son discours délivré en Hébreu. « Comme eux nous rejetons un régime fanatique, qui contredit la charte des Nations Unies. Un régime qui menace de la destruction, accompagné de centrales nucléaires et de missiles et qui active la terreur dans son pays et dans d'autres pays ».  
 
 Peres a appelé hier à des mesures contre le gouvernement du Président Iranien Mahmoud Ahmadinejad, disant dans une conférence de presse commune avec la Chancelière Angela Merkel que des sanctions économiques sont « le meilleur pari pour l'instant » pour forcer l'Iran à stopper son programme nucléaire.
Merkel a dit qu'elle s'attend à ce que le Conseil de Sécurité de l'ONU délibère plus de sanctions contre l'Iran le mois prochain.  
 
 « Ce régime est un danger pour le monde entier », a déclaré aujourd'hui Peres sur l'Iran dans la Chambre du Parlement, le Bundestag, selon un exemplaire tiré à l’avance de son discours envoyé par son bureau à Jérusalem. L'Holocauste doit « servir d'avertissement clair à perpétuité ».  
 
 « Apportez-leur la justice »  
 
 Peres a également invité les autorités à poursuivre ceux qui « ont participés à l'activité la plus odieuse sur terre - celle du génocide », toujours vivant en Allemagne, à travers l'Europe et dans le monde entier.  
 
 « SVP Faites tout pour les apporter devant la justice », a-t-il dit. « Ce n'est pas une vengeance à nos yeux. C'est une leçon éducative ».  
 
 Peres a félicité l'Allemagne pour l'aide fournie pendant les premiers jours de l'Etat d’Israël. Des Indemnisations qui ont boostées la reprise économique et les équipements de défense d'Israël et ont aidé à assurer sa sécurité, forgeant « des liens uniques » entre les pays, a-t-il dit.  
 
 « N’ignorez jamais encore les dictateurs sanguinaires, se cachant derrière des masques démagogiques, qui scandent des slogans meurtriers », a dit Peres.
« Les menaces pour annihiler un peuple et une nation sont exprimées dans l'ombre d’armes de destruction de masse, qui sont tenues par des mains irresponsables, par la pensée irrationnelle et dans un langage de mensonges ».
 
 
 Lien de l’article original: 
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601100&sid=aubMxNarvsL4#

http://www.alterinfo.net/Discours-de-Perez-au-Bundestag-l-Iran-un-danger-pour-le-monde_a41974.html


bomb. gaza j 
Terreur sur Gaza

La mort d'Howard Zinn
Un homme de paix

(..) De L'Impossible Neutralité, recension magnifique de toute une vie consacrée à l'engagement militant, pour les droits de civiques des noirs, contre la guerre du Vietnam, contre l'impérialisme américain, contre la guerre en Irak, il s'est contenté de dire, pudiquement, que c'était « un livre plus personnel, plus intime que les autres. » On ajoutera que c'est un livre qui réconciliera avec l'idée d'engagement intellectuel tous ceux qui voudraient enfermer à double tour l'intellectuel dans sa tour d'ivoire. Et distille à chaque page des enseignements précieux (entre mille :« La désobéissance civile (...) n'est pas un problème, quoi qu'en disent ceux qui prétendent qu'elle menace l'ordre social et conduit droit à l'anarchie. Le vrai danger, c'est l'obéissance civile, la soumission de la conscience individuelle à l'autorité gouvernementale. »).

Sur ses autres livres traduits en français (tous par la maison d'édition Agone), comme ses pièces de théâtre
Karl Marx, le retour et En suivant Emma ou son essai Nous, le peuple des États-Unis, Howard Zinn ne s'est pas appesanti outre-mesure, filant à l'essentiel.

Et puis, une fois passée la présentation de ses livres, Howard Zinn a semblé soulagé. Il ne venait pas pour parler de lui, il venait pour débattre, répondre à des questions. Il en a profité pour abandonner ses velléités francophones (armée d'une traductrice) et répondre chaleureusement aux questions d'un auditoire passionné, parfois pas loin d'en venir aux mains pour obtenir le micro et l'honneur de lui poser une question. Extraits.

Comment il est venu à la gauche, socialiste et pacifiste

Je vais vous expliquer ce qui m'a amené à devenir le révolutionnaire (Dit avec un grand sourire) que je suis. J'ai grandi à New York, dans une famille de la classe ouvrière. J'ai commencé à travailler à 18 ans, sur des chantiers navals. Et à 17 ans, je traînais beaucoup avec de jeunes militants de gauche de mon quartier, quelque chose qu'il faut évidemment éviter de faire... (Re-dit avec un grand sourire.) Ce sont eux qui m'ont fait participer à ma première manifestation. Puis j'ai commencé à lire Marx, la chose la plus dangereuse que vous puissiez faire (Re-re-dit avec un grand sourire ; Howard Zinn sourit beaucoup). Enfin, sur les chantiers navals, j'ai rencontré d'autres militants ; ensemble, nous nous sommes syndiqués et nous nous retrouvions régulièrement pour discuter des livres que nous lisions.

Tout ça se situe au tout début de la Deuxième Guerre mondiale. Comme je travaillais aussi sur des navires de guerre, ceux qui passaient par les chantiers navals, je n'avais aucune obligation de devenir conscrit. Mais, à cette époque, je lisais beaucoup de choses sur le fascisme et j'avais un certain nombre d'amis qui s'étaient engagés. J'ai donc décidé de faire de même et je me suis enrôlé dans l'armée de l'air.

En résumé, mon enfance et mon adolescence m'ont amené à développer ma conscience de classe, à toucher du doigt ce qui séparait dans la société les riches et les pauvres. Et mon expérience comme membre d'un équipage de bombardier de l'US Air Force m'a - de la même façon - amené à développer une conscience particulière de la guerre.

Comment sa participation à la Seconde Guerre Mondiale
a bouleversé son point de vue sur la guerre

Au début, j'étais un bombardier enthousiaste, ma compréhension de cette guerre se faisait en des termes très simplistes. Sur le moment, la logique était simple : les fascistes étaient les mauvais, nous étions les gentils. Une fois la guerre terminée, je me suis rendu compte que, si les fascistes étaient réellement les mauvais, nous n'étions pas pour autant les gentils. Et j'ai découvert que la Deuxième Guerre mondiale était, en termes moraux, beaucoup plus compliquée que ce que je m'étais imaginé. C'est seulement alors que j'ai commencé à penser aux millions de personnes mortes sous nos bombes, à Nagasaki, Hiroshima ou Dresde.

Neuf ans après la guerre, j'ai rencontré un homme qui se trouvait à Royan en 1945, ville que j'avais alors contribué à bombarder (
1). Cette rencontre m'a amené à réfléchir à la guerre en général, et à cette expérience en particulier. Nous n'avions aucune nécessité de bombarder Royan, c'était absurde d'un point de vue militaire. J'ai alors compris que ceux qui décident des guerres en évoquant des causes justes n'ont pas de motivations pures. Et j'ai saisi que même une guerre contre le fascisme corrompt ceux qui y participent. J'en ai conclu que la guerre était inacceptable, parce que ses moyens sont toujours mauvais et corrompus, sa finalité toujours incertaine.

Reste un point : au début de la Deuxième Guerre mondiale, le peuple américain n'était pas franchement partant pour la guerre. A l'entame de son troisième mandat, en 1940, le président Franklin Delano Roosevelt avait même promis de ne pas intervenir. Il a fallu le bombardement de Pearl Harbor pour qu'il trouve une justification à l'entrée en guerre des États-Unis. Ceci m'a permis de comprendre combien il était facile, pour les dirigeants d'une nation, de faire évoluer l'opinion publique, de transformer un sentiment anti-guerre en pro-guerre.

Impérialisme et Deuxième Guerre mondiale

En pleine guerre, stationné en Angleterre, j'ai rencontré une personne qui s'est révélée importante pour moi : j'ai fait la connaissance d'un soldat membre d'une autre équipage de bombardier et qui partageait avec moi le goût de la lecture. Nous discutions souvent ensemble, et il m'a dit un jour : « Tu te rends compte que nous livrons une guerre impérialiste, n'est-ce pas ? »

Ça m'a choqué. Lui a continué en m'expliquant que, oui, bien sûr, les fascistes étaient les méchants. Mais qu'il nous fallait nous poser des questions sur notre camp, nos alliés : que penser de l'empire britannique, de l'URSS de Staline, de l'empire français ? Ces nations ont beau se dire engagées dans la lutte antifasciste, m'a t-il expliqué, elle ne sont pas réellement intéressées par cette lutte.

Je lui ai alors demandé demandé pourquoi il s'était engagé. Et il m'a répondu : « Je suis là pour parler avec des gens comme toi. »

En fait, c'était un membre du Socialist Workers Party (SWP), la seule formation anglo-saxonne à s'être réellement opposée à la guerre. Alors que le PMarti Communiste américain était très enthousiaste à propos de ce conflit, le SWP a compté 14 de ses membres emprisonnés pendant la guerre, parce qu'ils s'opposaient à celle-ci.

Ironiquement, ce soldat - peu après que nous ayons parlé - est parti en mission et n'en est jamais revenu. De mon côté, la prise de conscience de la réalité de cette guerre ne s'est réellement déployée que plus tard. Soit quand je me suis rendu compte que le monde de l'après-guerre comptait encore des militaristes et des fascistes. Et je me suis demandé : « Pourquoi, 50 millions de morts ? »

Toutes les guerres américaines, un même fondement ?

La Deuxième Guerre mondiale n'est pas seulement critiquable en tant que telle. Elle l'est aussi parce qu'elle a généré des problèmes à très long terme. Parce que cette guerre était populaire et supposée juste, tous les conflits qui ont suivi ont profité de son rayonnement.

Souvenez-vous, la Première Guerre mondiale avait sali le nom de guerre, causant 10 millions de morts sans qu'aucune raison valable n'ait pu en être émise. Mais la Deuxième a permis au concept de guerre de retrouver sa "dignité" et d'affirmer cette idée qu'apaiser son ennemi était devenu inacceptable, qu'il fallait absolument le mettre à bas. Aux États-Unis, tous les conflits qui ont suivi ont été présentés en des termes similaires, aussi bien en Corée qu'au Vietnam, en Irak qu'en Afghanistan.

Avec la Guerre de Corée, la menace a simplement changé, devenant le communisme. Nous avons combattu trois ans là-bas et le prix à payer a été de deux à trois millions de morts coréens. Pourtant, nous en étions au même point au début et à la fin de cette guerre : une dictature contrôlait la Corée du Sud, une autre la Corée du Nord.

Avec le Vietnam, le même scénario s'est répété : il fallait mettre à bas le communisme, on ne pouvait pas apaiser les Vietnamiens parce que la menace était trop grande. Et c'est ainsi que le président Lyndon Johnson a pu comparer notre allié vietnamien à Winston Churchill...

Rien n'a changé depuis, que ce soit à l'égard de l'Irak ou de l'Afghanistan. Il y a toujours une bonne raison de faire référence à Hitler, à la Deuxième Guerre mondiale.


(
2) Obama : un réel espoir ou du pipotage de première ?

Je comprends la popularité de Barack Obama, en Europe comme aux États-Unis : tout le monde est soulagé que Bush soit parti. Le problème, c'est que l'ampleur du soulagement a empêché toute critique, alors même qu'Obama n'a pas renoncé à cette idée américaine fondamentale selon laquelle la violence et la guerre permettent de résoudre les problèmes fondamentaux du pays.

Cela relève d'une longue tradition, même chez ceux qui se prétendent progressistes, en réalité favorables à des réformettes sociales à l'intérieur et à une politique expansionniste à l'extérieur. Ça a été le cas de Kennedy, de Johnson, de Clinton et désormais d'Obama.

En ce qui le concerne, Obama devrait arrêter de reprendre la phraséologie de Bush, de parler dans les mêmes termes que lui. Il devrait parler de façon sincère à ce peuple américain qui est aujourd'hui opposé en majorité à la guerre en Irak (2/3 des Américains se disent aujourd'hui contre ce conflit, quand ils étaient 2/3 à s'y affirmer favorable au début de la guerre). Il pourrait faire cela, dire au peuple qu'on a lui menti sur les raisons de la guerre, lui expliquer que le terrorisme n'est rien d'autre qu'un substitut au communisme. Il pourrait faire prendre conscience aux Américains que c'est la politique des États-Unis dans le monde qui génère les problèmes et pousse certains à se tourner vers le terrorisme. Il pourrait leur annoncer que le temps de la super-puissance est terminé, qu'il va falloir retirer les troupes d'Irak et d'Afghanistan et démanteler toutes les bases militaires qui ont été créées dans le monde. C'est juste une question de sens commun : le 11 septembre est survenu malgré notre statut de grande puissance militaire. Au contraire, même : c'est sans doute en raison de ce statut que nous avons été attaqués.

Qui peut mettre fin à l'impérialisme américain ?

Les seuls circonstances dans lesquelles des gouvernements décident de mettre fin à une guerre tiennent à la menace : il faut qu'ils se sentent menacés par leur propre population. Ça a été le cas quand le gouvernement américain a mis fin à la Guerre du Vietnam.

La seule solution réside donc dans un mouvement de refus massif. À l'image de ce qui s'est passé le 15 février 2003, quand de 10 à 15 millions de personnes ont manifesté dans le monde contre la Guerre en Irak.

C'est ce qu'Einstein disait : « Les guerres cessent quand les gens refusent de se battre. » Ainsi du Vietnam, quand un nombre important de jeunes Américains ont refusé d'aller combattre. Ou d'Israël aujourd'hui, où une partie de la jeunesse refuse de faire la guerre. Ce sont ces actes de résistance qu'il convient de multiplier.

C'est cela qu'il faut retenir : nous ne pouvons pas accepter de dépendre de nos dirigeants. Si j'ai évoqué - un peu avant - Obama et ce qu'il devrait faire, c'était pour souligner que nous pouvons l'obliger à changer. Souvenez-vous, il a fallu "aider" Kennedy et Johnson à mettre bas la ségrégation : sans un mouvement de grande ampleur, ils n'auraient rien fait. De la même façon, nous devons créer un mouvement social d'une ampleur comparable à celui des droits civiques, ce sera le seul moyen de libérer Obama de l'influence du lobby militaro-industriel. Pour le moment, ce mouvement n'existe pas réellement, même s'il y a des signes notables d'activisme anti-guerre un peu partout aux États-Unis. Il faut attendre qu'il s'unifie. Et ne surtout pas laisser tomber parce que les résultats ne seraient encore assez probants.

Le retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan

Je n'aime pas l'Otan. Pour moi, sa création relève des objectifs expansionnistes des États-Unis. Et tout ralliement à cet organisme est un signe d'asservissement aux intérêts américains. Je suis favorable à la dissolution de l'Otan, dès demain !

L'Otan n'est rien d'autre qu'une arme à disposition des États-Unis pour prendre des initiatives militaires, mêmes si celles-ci n'ont pas été validées par l'Onu. Ça a été notamment le cas lors des bombardements sur le Kosovo à la fin des années 1990.

La guerre, un mal quelquefois nécessaire ?

À propos de la Deuxième Guerre mondiale, une question se pose : pourquoi supposer que la seule façon de faire échec au fascisme passait par la mort de 50 millions de personnes ? Pourquoi supposer que la France n'aurait pas pu être libérée autrement ? Il faut considérer ceci : une fois que quelque chose a été accompli dans l'histoire, il est très difficile d'imaginer qu'il aurait pu en être autrement. Et donc de concevoir qu'on eut pu se défaire du fascisme autrement que par la guerre.

Pourtant... il existe des situations dans le monde où des changements se sont produits sans violence, où des tyrannies ont été renversées sans la brutalité qui va avec la guerre. Pensez - par exemple - à l'Afrique du Sud : l'ANC aurait pu décider de mettre fin à l'apartheid par les armes. Un million de personnes seraient mortes, l'apartheid aurait finalement été renversé, et tout le monde en aurait conclu qu'il n'y avait pas d'autre moyen de faire. Alors que...

La façon dont ça s'est fait a sans doute demandé plus de temps. Mais si vous êtes déterminés à accomplir des choses sans concéder un terrible coût humain, il faut être prêt à mener une guerre d'une autre nature. À subir l'oppression tout en construisant aux centaines de ramifications. Et à ainsi user la capacité de l'oppresseur à se maintenir au pouvoir.

En d'autres termes, il faut se préparer à combattre le fascisme d'une autre façon que par la guerre. C'est beaucoup plus long, ça demande sans doute plus de courage, mais c'est nécessaire pour accomplir de véritables progrès humains. Quand on fait des progrès en usant de violences, on s'emprisonne l'esprit. Selon moi, c'est là le plus grand défi pour la race humaine, parvenir à la justice sociale en faisant l'économie de la guerre. Après tout, nous sommes censés être plus éclairés qu'une simple logique binaire opposant la passivité à la guerre.

Cela ne signifie pas qu'une intervention militaire ne soit jamais justifiée. Je ne suis pas un pacifiste pur. Je pense qu'il existe des circonstances où il est nécessaire de mener une action collective, voire militaire. Et c'était sans doute le cas lors du génocide du Rwanda. Les observateurs de l'Onu présents sur place à l'époque étaient convaincus qu'une démonstration de force de petite échelle aurait pu permettre d'éviter ce qui s'est passé. Mais les puissances occidentales ont choisi d'ignorer leur requête. Ce qui confirme qu'on ne peut pas faire confiance aux dirigeants du monde pour stopper un génocide.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les États-Unis n'avaient pas pour but premier de mettre un terme au génocide. Il leur avait pourtant été demandé de bombarder les voies ferrées menant aux camps d'extermination, mais ils avaient d'autres priorités. Il faut ici retenir cette statistique choquante : six millions de juifs sont passés par les camps et ils ne sont que 60 000 à en être sortis vivants, soit 1 %. Tout ça parce que les puissances impliquées dans la guerre avaient d'autres préoccupations. Là encore, ça prouve combien on ne peut pas compter sur nos dirigeants politiques pour mettre fin à un génocide.

Notes

(
1) Ce fut l'une des premières utilisations militaires du napalm.

(
2) La première photo, au tout début du billet, ainsi que celle-ci, est de Vanessa, excellente photographe et tenancière du blog Place Assise Non Numérotée ; qu'elle soit vivement remerciée de cette gentille mise à disposition. L'autre photo est de Lémi.


article11

http://w41k.info//35725#nb2


http://www.dazibaoueb.fr/article.php?


http://w41k.info//img/newsnet_35725_Vignette2-2-2.jpg





Comment les financiers Thyssen et Bush ont armé Hitler: http:// www.casafree.com/modules/news/article.php?storyid=8587

Forum : UK: Réduction de +50% de la population
http://forum-politique.org/viewtopic.php?f=8&t=73685&start=0&sid=e7de971aef62d7e4406a92a46e56e9de


israhell_dees.jpg


La guerre mondiale aura-t-elle lieu ?
Par Eva r-sistons


Mes amis,

La guerre est la pire des solutions. Mieux dit: Elle est le problème N° 1. Le plus grand danger qui menace l'humanité !

Les peuples veulent vivre en paix. L'Oligarchie qui s'est octroyé le droit de vie et de mort sur les peuples, programme les guerres qu'elle ne fera jamais, et qui lui permettront de réaliser de juteux profits. Les Médias criminels (d'ailleurs aux mains des industriels de l'Armement, en France) font, ouvertement ou indirectement, l'apologie de la guerre; Marie Drucker et Benoît Duquesne sont parmi les plus zélés exécutants des consignes données. Melle Drucker va jusqu'à présenter la guerre comme un moyen de promotion des femmes !

Cinq grands généraux de l'OTAN ont ouvertement prôné l'utilisation du nucléaire dans les guerres futures; tout est banalisé, même l'horreur absolue. Il est vrai que le nucléaire tue plus radicalement, à grande échelle - une aubaine pour les partisans de la dépopulation. Derrière leurs écrans, bien à l'abri, des hommes sèment mort et désolation sur la terre. Dans les coulisses, les industriels de la Reconstruction se frottent les mains, les industriels du Pétrole aussi. Et on ne se gêne plus, aujourd'hui, pour faire la promotion des guerres préventives, permanentes, totales et bien sûr nucléaires. Ceux qui ont le pouvoir jouent avec la vie des citoyens comme nos jeunes jouent virtuellement à la guerre: en tuant le plus possible. J'écoute une vidéo de la guerre d'Irak, j'y ai appris que les soldats américains avaient une prime pour chaque Irakien tué. Joli monde... et qui ose se dire démocratique, moral, défenseur de la Liberté, du Bien, sans parler de ceux qui se réclament de Dieu pour prôner le choc de civilisations et anéantir la partie de la population qui déplaît. 

La 3e guerre mondiale est-elle pour bientôt ? Certains parlent de quatrième guerre mondiale, la 3e ayant été, selon eux, "la guerre froide". Trop froide, sans doute, parce qu'on la veut chaude, aujourd'hui, bien chaude et même brûlante.... avec des armes laissant des séquelles irréversibles sur l'environnement et sur les générations futures. Les Vietnamiens ou les Palestiniens sont bien placés pour en parler... et même les vétérans de tous les conflits ! "La der des der", évidemment ! Le dernier poilu l'a dit et répété...


La guerre est inscrite
dans la logique du capitalisme

Alors, guerre, ou pas ? Pour moi, quoiqu'on en dise, elle est inévitable. L' "Elite" réclame du sang, elle a besoin de sacrifices vivants, et disons-le, les multinationales ne sont pas en reste, le capitalisme est un Système monstrueux qui a besoin, pour prospérer, d'innombrables victimes, pauvres prêts à travailler pour une obole, ou jeunes appelés à mourir pour la Patrie (voir le documentaire de Marie Drucker). Or, quand il est en crise, à bout de souffle, pour redémarrer, pour gonfler ses profits, le Système imposé aux peuples a besoin de conflits. Et aux Etats-Unis, pays capitaliste par excellence, l'industrie la plus florissante est la militaire. Quel paradoxe pour ceux qui revendiquent si fort leur appartenance chrétienne !

Sur mon blog r-sistons à l'intolérable, j'ai souvent évoqué le risque de la guerre contre l'Iran - un authentique scandale, d'ailleurs, puisque ce pays n'a jamais attaqué personne; quant à sa dissuasion nucléaire, elle est nécessaire: L' Iran est encerclé par des puissances hostiles.

Vous le savez sans doute, les généraux américains, plus raisonnables que leur Chef, ont retenu le bras de Bush, brûlant d'en découdre avec l'Iran. Et les mois ont passé. Certes, l'Iran ne se laissera pas attaquer comme l'Irak, en ripostant pour la forme; il dispose d'un armement dissuasif, et d'une flotte impressionnante, stationnée dans un détroit stratégiquement important. Les essais de déstabilisation économique ou politique n'ont gère ébranlé sa légitime détermination à préserver sa souveraineté. Bref, l'Iran n'est pas un adversaire facile: On hésite à l'attaquer. Il semblerait aussi que la Chine soit décidée à protéger ses intérêts dans la région, et les Etats-Unis ne peuvent se permettre de mécontenter le pays qui le maintient sous perfusion. Sans l'aide de la Chine, sans ses prêts, l'économie américaine, en effet, s'effondrerait. Un pays lourdement endetté n'est pas aussi libre qu'il le voudrait. Bref, il existe de bonnes raisons pour ne pas attaquer militairement l'Iran; il semblerait que le Pentagone songe plutôt à provoquer des tremblements de terre comme, dit-on, à Haïti.

Reste l'inconnue israélienne; les récentes déclarations de Shimon Perès au Bundestag ("L'Iran est un danger pour le monde") ne présagent rien de bon, l'Allemagne de Mme Merckel n'a jamais été aussi proche d'Israël, et l'équipe de néoconservateurs français, de Sarkozy à Kouchner en passant par Morin, brûle de passer à l'attaque. Obama, sitôt son prix Nobel de la Paix reçu, a entrepris de le défendre en multipliant les guerres, Peres est prêt à tout, et un autre Prix Nobel de la Paix israélien, Elie Wiesel, tient des discours que les Bushistes ne renieraient pas.

Cela conduira-il à la guerre ? Deux facteurs me semblent prépondérants: La crise du capitalisme, synonyme de besoin d'élans nouveaux, de quête de nouvelles sources de profit, et le caractère imprévisible d'Israël, pays d'ailleurs gouverné par une équipe d'irresponsables, d'extrémistes, de fanatiques. Les apprentis-sorciers sont aux aguets, tôt ou tard, à mon avis, ils commettront l'irréparable. Et un irréparable aux dimensions planétaires vite titanesques...

Le mobile essentiel d'Israël, pas forcément avoué, est la peur. Et la peur est mauvaise conseillère, elle conduit à l'irrationnel...

Quant aux partisans de la dépopulation, le moment venu, ils ne seront pas mécontents d'apporter leur soutien, quel que soit le prix payé pour l'humanité en termes de souffrances et de sacrifices.

Le monde est aux mains de fous, de psychopathes, d'irresponsables, vouant un culte à Mâmon et aux Forces de mort. 

Sans doute l'apocalypse est-elle déjà en marche... Si elle ne se produit pas, je serai la première étonnée. L'Histoire nous a trop souvent enseigné, malheureusement, que les Puissants sont prêts à tout pour augmenter leur pouvoir. Les irresponsables sont toujours aux commandes, et la crise va bientôt rebondir. Alors... préparons-nous au pire ! Nous l'aurons très vraisemblablement... Et nos meilleures armes seront, sans aucun doute, la prévoyance, la solidarité et la créativité...

Fraternellement à tous, votre Eva 
 

Guerre-mondiale--4e--boniface.jpg    


La culture d’impunité d’Israël
http://www.plumedepresse.net/spip.php?article952#forum17607


Le gouvernement veut obliger les mairies
à installer des caméras de surveillance

Le gouvernement veut tripler en un an le nombre de caméras de surveillance installées sur la voie publique. Pour aller vite contre les réticences des élus locaux, un amendement au projet de loi Loppsi prévoit de donner aux préfets le pouvoir d'ordonner l'installation de caméras et d'envoyer la facture aux maires.
(..) Mais le gouvernement est face à un léger problème pratique. Beaucoup de communes sont réticentes à l'idée d'installer des systèmes de vidéosurveillance dans la rue

http://www.numerama.com/magazine/14937-le-gouvernement-veut-obliger-les-mairies-a-installer-des-cameras-de-surveillance.html

(Commentaire de celui qui m'a envoyé ce texte, extraits car il est long, eva) En suite de ce sujet, je pense qu'il faut que les gens ne restent pas passifs et réagissent tout de suite, et massivement.
Par exemple que tous les humanistes qui entendent parler de projet de caméras dans leur commune bombardent leurs municipalité de courriers outragés; par exemple dans ce style :

Monsieur,

 

Je viens d’apprendre avec consternation vos projets de vidéo-surveillance pour la ville de ******

Dans tout le battage médiatique que votre équipe lance et concocte savamment pour « préparer » l’opinion, on devine une inquiétude, on voit que le travail des associations de citoyens dignes à commencé à alerter les humanistes, et à révéler, par ailleurs, l’inutilité de ces « choses »  pour la prévention de la délinquance. Dans les « articles » parus sur ****** on trouve d’ailleurs l’aveu à demi-mots, que 1° il n’y a pas de problème de délinquance excessive à ******, 2° vous ne faites ça que pour « faire comme tout le monde ». Les observateur qui connaissent le monde se diront qu’ il s’agit sans doute là d’une opération électoraliste en direction d’une certaine sorte d’électeurs ! Quand à ce « Comité d’Ethique » ... on reconnaît bien entendu un de ces artifices, destinés à mieux « endormir » et manipuler le bon peuple. C’est classique...

 

Je vous fais savoir que dans ces conditions quand ces « machins », que je ne qualifierai pas, seront installés il n’est plus question que je mette jamais  les pieds dans le centre de l’ex-ville de ******, (tant pis pour les) commerçants (..) Et je ne serai certainement pas le seul à agir ainsi, loin de là, quoi que vous puissiez croire.


Quand aux monuments que vous prétendez vouloir protéger, il ne sera plus question que je les fasse visiter par les visiteurs de divers pays que je pourrais recevoir chez moi.

 

(J'ai été élevé dans un pays)...  qui s’appelait la France (qui était fière de ses valeurs de civilisation et de les avoir défendues et regagnées) et où on ne tarissait pas d’exprimer la satisfaction de vivre dans le Monde Libre (..) Eh oui ! c’était également l’époque où le Monde Libre tendait toutes ses forces, matérielles et morales, où  on était prêt à faire si besoin est la guerre, voire la guerre nucléaire, pour éviter de tomber dans une société de ce type …(..)

  

Veuillez agréer cher Monsieur l’assurance de ma très haute considération.

(Merci Roland, eva) 


http://www.holodent.com/article-plombages-au-mercure-amalgame-dentaire-toxicite-sante-43890177.html


film) Defamation, une bombe de lumiére dans le shoah business

Yoav Chamir, Israélien et juif, nous à fait ici un court métrage pour moi aussi important et détonant qu'un Loose Change. Il fait apparaitre en pleine lumière la maladie mentale, la paranoïa et l'hystérie dont une certaine élite juive est victime et [...]

Lire la suite (vidéos film) .



http://revelations4.blogs.fr/page_3.html

http://www.dailymotion.com/video/x3cmq0_httprevelations4blogsfr_events
A propos des infos géopolitiques du n° 128

"Affirmatif quant à la véracité de ces informations :
en effet, à compter d'environ la mi-février 2010, tous les feux sont au vert pour l'activation de la seconde vague de crise d'ordre financière, qui sera, en la circonstance, d'une toute autre ampleur que celle enregistrée entre la fin septembre et le début octobre 2008, les classes moyennes et ouvrières seront au "tapis", suivies de la faillite des Etats-nations !
Cette seconde vague de crise financière (du niveau d'une banqueroute universelle), précèdera de quelques semaines une intervention militaire en Iran, cette dernière n'étant rien d'autre que le catalyseur du déclenchement de la 3e guerre mondiale.
A titre informatif, les services du Renseignement intérieur français sont parfaitement au courant de cette imminente perspective.
Ne pas oublier que le président brésilien, a la nuit dernière, été victime d'un contretemps d'ordre médical, l'empêchant  de se rendre à Davos à l'occasion du 40e forum économique mondial ! Rappelez-vous en 2005, Jacques Chirac devait être le 1er chef d'état français à se rendre à Davos, mais à la dernière minute, il en a été empêché par une tempête de neige, à ce propos réécoutez mon audio du 15 mars 2009 sur, http://revelations4.blogs.fr
Cordialement, Richard"

USA : ils remettent en cause le rapport de la commission d'enquête sur le "11 septembre"
plus de 250 professeurs et universitaires,
plus de 1020 architectes et ingénieurs,
plus de 6300 étudiants ingénieurs et architectes
plus de 100 hauts fonctionnaires et politiciens,
plus de 100 pilotes et professionnels de l'aviation,
plus de 200 survivants et proches des victimes
plus de 100 professionnels des médias et du divertissement
ont signé la pétition demandant au Congrès une enquête réellement indépendante sur les événements du 11 septembre.
Il faut savoir la répression et la marginalisation que risquent les signataires, pour mieux apprécier cette liste...
 
Vague de licenciements sans précédents
Ces derniers 10 jours, le nombre de licenciements annoncés dans le monde occidental, a explosé.
Or, silence radio dans les médias... Tout va bien, la reprise est en vue, circulez, y a rien à voir...

Plus d'infos sur :
www.artemisia-college.org


Ahmadinejad : l’Iran a le dernier mot au Moyen Orient (Juif.org).
USA : le Senat vote pour des sanctions plus dures sur l’Iran (Juif.org) .
  .


Officiel Russe: pas d'obstable à la vente d'armes à l'Iran

L'Islamophobie galopante

Goldstone: "Israël" se défend d'avoir commis des crimes de guerre à Gaza

Exigeons la levée du blocus de Gaza:
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10513#10513

Hadopi, Loppsi: les censeurs du Net s'organisent


pieuvre.gif?w=450&h=264

Davos: le chef de la sécurité se suicide

Comprendre le Moyen-Orient : Yémen, nouvel enjeu idéologique et géostratégique

Un carburant grâce au soleil !!!

liste complète


liste complète


Guerres:

Je  regarde des images du conflit Irakien (Koweit), images de corps calcinés, déchiquetés, en lambeaux, familles en pleurs, hordes de réfugiés... et j'apprends que la guerre aura été financée par l'Allemagne, le Japon, les monarchies du Golfe...

Fin du documentaire, il est dit : 
" Bouleversement des frontières dans la région... L'URSS disparaîtra de la carte, et le Nouvel Ordre continuera à avancer, délaissant en chemin les parties du monde qui ne l'intéressent pas "

(Guerre du Golfe, autopsie d'un conflit, passé sous silence, 8.5.3), quand la télé faisait encore son travail ! Eva



aaaaaaaaaaaaaaaaaaa.JPG

- Iran, présence militaire américaine accrue
- Irak, Blair n'a aucun regret !
- La Chine suspend ses relations militaires avec l'Amérique
sur
http://sergeadam.blogspot.com/





  • Vous êtes Français ? Prouvez-le !
  • Isaac Asimov, Elie Wiesel et l'antisémitisme
  • liste complète


    Lettre ouverte à Jean-Luc PUJO,
    Président des clubs "Penser la France"

    L'arme nucléaire...
    http://www.dieguez-philosophe.com/



    Soutien à un blogueur:

    Je lui apporte mon soutien bien volontiers : je déteste qu’on écrive à un blogueur par billet d’avocat et autres semonces juridiques. Peut être, nous blogueurs, devrions nous nous constituer en collectifs, embaucher un avocat et faire préparer toutes sortes d’injonctions à l’encontre de ces attaques diverses. Papier bleu contre papier bleu ; mise en demeure contre mise en demeure.

    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10558



    Commentaire sur cet article  (guerre mondiale):

    La quatrième guerre mondiale ? A mon avis, elle a déjà commencé. Quand la CIA a permis l'attaque, puis perpétré l'effondrement du WTC (deux choses différentes), ce n'en était déjà qu'un épisode, pas même le premier. Déjà, il n'est pas certain que les affrontements d'avril 1982 à Beyrouth constituaient les prémices de cet évènement planétaire nouveau. Les USA ont certainement anticipé l'effondrement de l'URSS, qui date officiellement du 21 décembre 1991. Il leur fallait un adversaire de remplacement tout prêt à prendre la relève.

    Si cette idée est la bonne, il n'y aura eu aucun arrêt dans les conflits, les premiers plus mesurés étant supplantés par les seconds, bien plus violents, donc bien plus intéressants. Les USA sont comme une montgolfière : cessez de souffler le chaud, et ils s'effondrent. Cela donne une idée de la qualité de vie de cet empire de la violence. Un pays où il y a presque autant d'armes chez les particuliers que d'habitants, un pays où un pour cent de ces habitants est en prison (sans compter les contrôles judiciaires, deux fois plus), est un pays malade. Sachant que l'endettement public ET privé est colossal également, on se rend compte que la cohésion de cet ensemble est extrêmement fragile, et tributaire de menaces extérieures pour faire "serrer les rangs" à tous.

    Dans cette optique-là, pour les stratèges de Washington, vive la guerre mondiale ! Le lobby des armes y trouve d'ailleurs largement son compte. Armes individuelles, et équipement lourds pour l'armée. Pour rentabiliser ces investissements énormes (presque la moitié du total mondial), responsables en grande partie du déficit public, rien ne vaut de bons combats assurés par cette piétaille méprisable, noirs, latinos plus ou moins en situation illégale, etc... qui auront en retour, en guise de paiement, la nationalité US, s'ils en reviennent. Le cynisme se mange froid.

    La guerre est là.
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10556&rech=17605#17605


    C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 20:10


doigt-bombe-Iran-ttsfsarko.jpg

Israël est en train de préparer l’attaque contre l’Iran

 

 

Le 18 juillet 2009

 




Le déploiement des sous-marins Dolphin et navires de guerre israéliens en Mer Rouge “doit être pris au sérieux : Israël est en train de se préparer à la complexité d’une attaque contre l’Iran”. C’est ce qu’a déclaré au Times de Londres, hier, un fonctionnaire israélien de la défense.


Il a en outre confirmé l’existence d’un accord avec l’Egypte pour le transit des unités militaires par le canal de Suez (voir il manifesto de mercredi 15 juillet), en ajoutant que les gouvernements des deux pays sont unis par une  “méfiance commune vis à vis de l’Iran” (« shared mutual distrust of Iran ») et qu’Israël est en train de renforcer ses liens avec “certains pays arabes, qui craignent eux aussi la menace nucléaire iranienne”.
(“certain Arab nations just as wary of the Iranian nuclear threat)

Ainsi Israël, le seul pays de la région à posséder des armes nucléaires (dont sont armés aussi les Dolphin) et qui refuse le Traité de non-prolifération, prend la tête d’une croisade à laquelle participent certains gouvernements arabes, contre la “menace nucléaire” de l’Iran, pays qui a adhéré au Tnp et qui est donc soumis à des contrôles de l’Agence internationale pour l’énergie atomique. Celle-ci a confirmé n’avoir “aucune preuve que l’Iran soit en train d’esssayer de produire une arme nucléaire”.


Les sous-marins et les navires de guerre d’Israël sont en Mer Rouge non seulement pour préparer l’attque contre l’Iran, écrit hier Haaretz, mais aussi “pour empêcher le trafic d’armes de l’Iran vers la Bande de Gaza” par mer et à travers le Soudan.

On accuse donc l’Iran d’armer et d’encourager les Palestiniens à la guerre, en effaçant ce qui ressort de l’enquête de l’association israélienne “Breaking the silence”, démontrant que l’opération “Plomb durci” a été décidée sur la base d’un calcul politique : terroriser les Palestiniens en perpétrant des massacres de civils. Et il n’est pas crédible que dans la Bande de Gaza, où même les aides humanitaires n’arrivent pas à entrer, un flux d’armes puisse arriver d’Iran.

Et c’est la secrétaire d’Etat étasunienne, Hillary Clinton, qui est venue prêter main forte au gouvernement israélien, en lançant un “ultimatum à l’Iran” pour qu’il “se joigne à la communauté internationale en tant que membre responsable”, en cessant de “menacer ses voisins et de soutenir le terrorisme”.


Elle a réaffirmé que “l’Iran n’a pas le droit d’avoir une capacité nucléaire militaire” (que par contre les USA ont le droit d’avoir, en possédant les plus puissantes forces nucléaires du monde), et que les Usa sont décidés à empêcher qu’il ne l’aquière”.

Elle a ainsi déclaré : “nous n’hésiterons pas à défendre nos amis,  nos intérêts et surtout notre peuple avec vigueur et, si c’est nécessaire, avec la force militaire la plus puissante du monde”. Le message à Téhéran est sans équivoque : si Israël attaque l’Iran et si celui-ci répond avec ses missiles (non nucléaires), les Etats-Unis soutiendront Israël avec “la force militaire la plus puissante du monde”.

A ce point-là, il reste aux analystes à comprendre en quoi la politique extérieure de l’adminisration Obama diffère de celle de l’administration Bush.

 

Reçu de l’auteur et traduit par Marie-Ange Patrizio

Edition de vendredi 17 juillet de il manifesto


http://www.ilmanifesto.it/il-manifesto/in-edicola/numero/20090717/pagina/09/pezzo/255185/

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14434



Iran-obama-bombe-yes-we-can.jpg


War Game en Mer Rouge

L’Iran dans le colimateur des Dauphins

par Manlio Dinucci


Après avoir nié avec véhémence avoir autorisé la marine israélienne à utiliser le canal de Suez, le gouvernement égyptien a admis l’évidence. Il a alors évoqué l’application de la Convention de Constantinople —autorisant le passage d’un bâtiment militaire pourvu qu’il ne soit pas menaçant envers le pays hôte— pour mieux masquer les accords de défense israélo-égyptiens. Mais aviez-vous réalisé qu’Israël —puissance nucléaire de facto associée à l’OTAN— peut désormais positionner ses missiles n’importe où dans les cinq océans ?



dauphin.jpg

Le Dauphin a émergé de l’eau face aux baigneurs en villégiature à Eilat, le port israélien dans le golfe d’Aqabah en Mer Rouge. Ce n’était cependant pas un cétacée, mais un Dolphin, un des sous-marins israéliens armés de missiles nucléaires. La nouvelle a fait sensation. Ce n’est pourtant pas un mystère que les Dolphin croisent en Mer Rouge pour tenir l’Iran sous leur ligne de feu : nous l’avons écrit il y a sept ans. [1]. Les trois premiers sous-marins de cette classe, dotés des systèmes de navigation et de combat les plus sophistiqués, ont été fournis à Israël par l’Allemagne, dans les années 90, deux sous forme de don. Sur requête israélienne, aux six tubes de lancement de 533 mm, adaptés aux missiles de croisière à courte portée, on a ajouté dans chaque sous-marin quatre tubes de 650 mm, pour le lancement de missiles de croisière nucléaires à longue portée : les Popeye Turbo, qui peuvent atteindre un objectif à 1 500 kms. Ce sont des missiles dérivés des missiles états-uniens, dont la société israélienne Raphaël et Lokheed-Martin ont réalisé aussi, conjointement, une version pour avions.


En 2010, aux trois sous-marins lanceurs d’engins nucléaires s’en ajouteront deux autres, toujours fournis par l’Allemagne. Ils sont construits par les chantiers Howaldtswerke-Deutsche Werft AG pour 1,27 milliards de dollars, dont un tiers financé par le gouvernement allemand. Le Jérusalem Post confirme que les deux nouveaux sous-marins aussi, dont le sigle est U-212, sont construits selon les “spécificités israéliennes” : ils ont une plus grande vitesse (20 nœuds) et un plus grand rayon d’action (4 500 km) et sont plus silencieux pour pouvoir s’approcher des objectifs sans être identifiés.


Selon les experts militaires, un des trois Dolphins fournis par l’Allemagne, est gardé pour la navigation en mer Rouge et dans le Golfe Persique, l’autre en Méditerranée, et le troisième reste en réserve. Avec l’ajout de deux autres, le nombre de ceux qui sont en navigation, prêts à l’attaque nucléaire, pourra être doublé. Et ceci n’est qu’une partie des forces nucléaires israéliennes, dont le potentiel est estimé à 200-400 têtes nucléaires, avec une puissance équivalente à presque 4 mille bombes d’Hiroshima, et dont les vecteurs se montent à plus de 300 chasseurs états-uniens F-16 et F-15, et environ 50 missiles balistiques Jericho II sur rampes de lancement mobiles. Ces armes et d’autres armes nucléaires sont prêtes au lancement 24h sur 24.


Le gouvernement israélien, qui refuse de signer le Traité de non-prolifération, ne reconnaît pas qu’il possède des armes nucléaires (dont l’existence est reconnue par l’Agence internationale pour l’énergie atomique), mais laisse entendre qu’il les a et peut les utiliser. Ainsi s’explique pourquoi le Dolphin est apparu sous les yeux des baigneurs d’Eilat et pourquoi le Jerusalem Post informe qu’il a transité par le Canal de Suez, au retour d’une manœuvre en Mer Rouge. Comme l’écrit ce même journal, c’est “un signal à l’Iran”. En d’autres termes, une façon de faire comprendre à l’Iran et à d’autres pays de la région, lesquels ne possèdent pas d’armes nucléaires, qu’Israël, par contre, en a et est prêt à les utiliser.


Dernier « signal d’avertissement à l’Iran », la nouvelle, rapportée par Haaretz, qu’hier, deux autres navires de guerre israéliens, le Hanit et le Eilat, ont traversé le Canal de Suez en direction de la Mer Rouge. Le Hanit y avait déjà transité en juin avec le sous-marin Dolphin. Ceci implique un accord israélo-égyptien de fonction anti-iranienne. Les sources militaires israéliennes elles-même parlent d’un « changement de politique », qui permet aux unités de la marine de transiter librement par le Canal. C’est ce qu’a confirmé le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, qui a qualifié de « légitime » l’utilisation militaire du Canal de Suez par Israël, établie par « un accord entre Le Caire et Jérusalem ». Il existe donc une liaison stratégique plus étroite entre la Méditerranée, la Mer Rouge et le Golfe Persique.


Et tandis qu’Israël s’exerce à l’attaque nucléaire contre l’Iran, les leaders du G8 (quasiment tous souteneurs actifs du programme nucléaire militaire israélien) dénoncent « les risques de prolifération posés par le programme nucléaire iranien », dans les documents approuvés à L’Aquila le 8 juillet « au cours du dîner ».

Manlio Dinucci

Géographe et géopolitologue. Derniers ouvrages publiés : Geograficamente. Per la Scuola media (3 vol.), Zanichelli (2008) ; Escalation. Anatomia della guerra infinita, DeriveApprodi (2005

http://www.voltairenet.org/article161081.html


______________________________________________________________


Lire l'article ici :

Axe Paris-Tel-Aviv, Sarkozy-Bush  
veut entraîner la France dans la guerre

http://r-sistons.over-blog.com/article-33683485-6.html#anchorComment



_________________________________________________________________________________________

untitled.bmp

Procès de l'Elite crapuleuse
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/7152043/proces-de-lelite-crapuleuse 



http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20090614 (l'UE)

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20090525 (Des criminels..)

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20090512  (USA dingue)

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20090219 (colère peuples)

_______________________________________________________________





Commentaire lu sur un site


Les sionistes cherchent à entraîner les pays chrétiens contre les musulmans. Cela sauvera Israël sans avoir besoin de vraiment combattre.

C'est depuis très longtemps qu'ils ont planifié cette confrontation. Mais avant, il fallait placer le maximum de sionistes à la tête de ces pays chrétiens. comme en France, aux USA, à l'échelon européen...Les chrétiens sont tellement naïfs !

Malheureusement, les iraniens ne sont pas idiots. Ils ont maintenant un allié important : la Russie ! Celle-ci est entourée par les pays de l'Otan. Ces pays prennent position dans le grand nord ! et au Moyen Orient ! Elle est menacée. elle ne peut qu'être doublement favorable à cette alliance avec l'Iran.

Il est sûre qui si les USA n'attaquent pas l'Iran, les sionistes organiseront des attentats dans tous les pays de l'Otan... On fera croire à des complots musulmans.... et le tour est joué !

On aura cette troisième guerre mondiale chrétiens contre musulmans ! Mais en fait, organisée par les sionistes. Il n'y aura plus que la chine pour sauver la mise.,elle n'interviendra que bien après avoir venu le maximum d'armes aux belligerents. Mais pour être sûre de se faire payer en final, ils arrêteront les combats !
Les américains ne s'étaient-ils pas accaparés de l'or de l'Europe de cette façon en 14, puis en 40 ?


"Laissons les Juifs, qui proclament être le peuple élu, prouver leur titre en choisissant le chemin de la non-violence pour revendiquer leur position sur terre."

Mahatma Gandhi

colombe_olivier.gif 







http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-33956671.html


Sur le blog de charlotte :


liste complète


Sur mon blog désinformation :


liste complète


Sur mon blog sos-crise :


liste complète


Travail du dimanche contre droits sociaux :


non!"C’est une méthode de réforme profondément hypocrite. En réalité, sous couvert de libre choix laissé au salarié, le gouvernement est en train de s’attaquer à des acquis sociaux et à des droits collectifs fondamentaux, comme le droit à la retraite à 60 ans, les 35 heures, le repos dominical, sans le dire ouvertement. (...) Demain, les générations qui arriveront à la retraite à 60 ou 65 ans n’auront pas de carrières complètes car elles auront vécu en alternance des périodes d’emploi et des périodes de chômage. Cela, le gouvernement le sait pertinemment. En réalité, si on ne fait rien, ces générations n’auront pas d’autre choix que de travailler jusqu’à 70 ans si elles veulent avoir une retraite décente. Ce ne sera pas un choix, contrairement à ce qui est affirmé aujourd’hui." Et elles crèveront ensuite d’autant plus vite qu’elles auront subi la pénibilité de leur emploi durant tant d’années... C’est tellement évident ! De la même façon, si les gens percevaient des salaires décents, croit-on qu’ils seraient si empressés de faire des heures supplémentaires ? De travailler le dimanche au lieu de passer la journée en famille, d’accompagner leurs enfants faire du sport... ? Ce fameux volontariat que les tartuffes de l’UMP nous vendent, c’est le choix du "marche ou crève".


http://sos-crise.over-blog.com/article-33981700.html



    Facebook et le Fisc :


media_xl_967590.jpg


Le fisc belge regarde les photos et les récits que les citoyens placent sur les sites de socialisation comme Facebook et Netlog. Les contrôleurs veulent ainsi vérifier si le train de vie est bien en concordance avec les revenus déclarés, écrit samedi Het Laatste Nieuws.

"Les données que le fisc collecte ne sont pas une preuve mais elles peuvent conduire à des contrôles plus approfondis", préviennent des comptables flamands.

L'Inspection spéciale des impôts reconnaît que les contrôleurs vérifient des sites internet à la recherche d'informations sur les contribuables.

"Il y a parfois des informations collectées via Facebook, Netlog ou d'autres sites de socialisation mais c'est principalement via eBay", souligne Karel Anthonissen, directeur régional au ministère des Finances. (belga)
18/07/09 10h55

http://www.marcfievet.com/article-33981496.html


8-vues-gaza.jpg

Représentant du Quartet depuis 2007, l'ancien premier ministre britannique admet qu'un "long bout de chemin"
reste à accomplir.
http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/103158,le-tres-modeste-bilan-de-l-emissaire-tony-blair-dans-le-dossier.php



Une découverte scientifique israélo-américaine pourrait changer le monde. Un traitement anti-radiations nucléaires s'est révélé efficace et sans danger. L'administration américaine pourrait donner son accord à la commercialisation du traitement d'ici un ou deux ans....
http://www.juif.org/sciences-technologies-israel/103119,une-decouverte-scientifique-israelo-americaine-pourrait-changer-le.php


US-et-finncier.jpg

Même les riches Américains affectés,
tout le système s'écroule !


Eric a décidé quant à lui de revenir à l'Evangile -- et s'en inspire pour en tirer quelques leçons boursières... mais aussi pour illustrer la prochaine catastrophe qui menace les marchés : "le krach de l'immobilier a touché presque tous les propriétaires immobiliers des Etats-Unis, même ceux qui possèdent des maisons dans les Hamptons -- cette cour de récréation huppée dans laquelle les riches (ou anciennement riches) Wall-Streeters de Manhattan vont batifoler en été", explique-t-il. "A cause de la chute du prix des maisons, de nombreux propriétaires de maisons haut de gamme -- comme bon nombre de leurs homologues subprime -- se retrouvent la tête sous l'eau à cause de leurs prêts hypothécaires".

"Lorsque la valeur de la maison chute bien en dessous du montant de l'hypothèque contractée sur sa valeur, le propriétaire perd toute motivation de continuer à rembourser. Le calcul est approximativement le même que l'hypothèque soit de 100 000 $ ou de 1 000 000 $. [Mais] bon nombre des individus théoriquement riches pendant la dernière grosse bulle de l'immobilier n'ont jamais été vraiment très riches. C'étaient seulement des 'emprunteurs solvables'. Ils gagnaient suffisamment d'argent pour bénéficier d'une hypothèque énorme. Tant que rien ne changeait, rembourser l'hypothèque était faisable. Mais si quoi que ce soit changeait -- peu importe quoi -- rembourser l'hypothèque devenait absolument impossible. Et quelque chose a changé".

"De nombreux employés haut placés ont perdu leur emploi ; les prix immobiliers ont dégringolé et le crédit a disparu. Additionnez tout ça, vous obtenez beaucoup de tristesse et de douleur, même dans les foyers 'riches'. Et vous obtenez également une augmentation alarmante des arriérés et des saisies dans les catégories de prêts prime (préférentiels) et 'presque-prime". Les hypothèques haut de gamme sont les nouveaux subprime. Pendant trois mois consécutifs, les prêts ARM (prêts hypothécaires à taux variable) -- l'un des produits préférés d'une grande partie des anciens riches propriétaires -- ont, proportionnellement, généré plus d'arriérés de paiement et de saisies que les hypothèques subprime".

La gangrène du subprime progresse peu à peu... et ronge comme un acide les parties encore vaguement "saines" du système bancaire et financier américain. Et il ne fait aucun doute que le reste du monde ne tardera pas à être affecté. Mon conseil, cher lecteur : amputez les parties infectées de votre portefeuille avant qu'il soit trop tard !

Et si vous êtes trader dans l'âme... profitez de l'agitation actuelle pour engranger des gains de l'ordre de 71,43%, 44,29%, 70%, 70,21% : ce sont les plus-values générées par les recommandations de Marc Dagher depuis le début du mois de juillet --
n'attendez pas pour profiter de ses prochains conseils !

Meilleures salutations,

Françoise Garteiser
La Chronique Agora

http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com


(Reçu) La retraite à 90 ans !

Bonjour,
 
Je viens de trouver ce lien : http://www.libres.org/francais/editorial/archives/editorial_0609/062209_retraites_90_ans.htm  :  qui titre : la retraite à 90 ans.
 
En attendant que peuvent faire les quinquas-sexas frappés d'interdits de travail depuis plus de 10 ans finalement refusés de l'indemnisation du chômage et de ce fait sacrifiés de retraite ? 
 
www.vieuxauchomage.com présente des réactions au moment où les "conscrits" préservés du chômage non indemnisé sont eux, "benaises" en retraite depuis les 57-60 ans.

_______________________________________________________________________________________



122323505.jpg

A quand les devoirs de l'homme ?

Par Vladislav Inozemtsev, politilogue russe

Le 14 juillet marque la fête nationale qui est commémorée en France depuis plus d'un siècle.

Impossible en ce jour de ne pas évoquer la Révolution française: engagée il y a 220 ans avec la prise de la Bastille, elle déchaîna aussitôt une débauche de violence et de terreur qui engloutit les meilleurs esprits de l'époque.

La terreur et la "guerre totale" menée contre les royalistes furent ensuite condamnées; le nouveau calendrier et la fête de l'Etre Suprême furent oubliés; rares sont les villes françaises qui ont encore des rues Marat ou Robespierre.

Ce qui est resté dans les esprits, c'est le souvenir du grand élan du peuple et le document fondamental fièrement intitulé la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. En fait, il convient de l'évoquer dans le contexte des problèmes qui se posent de plus en plus nettement à l'Europe contemporaine.

La Déclaration mentionne les droits de l'homme dans trois articles, et ceux du citoyen, dans sept. Parmi les premiers, elle cite: la liberté (y compris celle d'exprimer son opinion), la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression. Parmi les seconds, elle mentionne l'égalité dans la participation à l'élaboration des lois, dans l'occupation d'emplois publics, dans l'attitude du pouvoir envers le peuple et le droit de contrôler l'application des décisions prises par la société. Il est significatif que les sphères de ces droits ne se recoupent pas. De nombreux articles de la Déclaration figurent dans la plupart des constitutions des Etats européens contemporains: mais au fur et à mesure que l'idéologie des droits a été érigée en norme, les droits de l'homme et du citoyen ont perdu leur différenciation.

Ceci est aujourd'hui plus évident que jamais. L'Union européenne est devenue un refuge pour environ 24 millions d'immigrés légaux et environ 8 millions d'illégaux, qui ne remplissent pas leurs engagements civiques, mais qui jouissent des droits civils. Plus d'un tiers d'entre eux bénéficient d'allocations dont la réception ne figure pas parmi les "droits fondamentaux de l'homme", et dont l'absence ne peut nullement être interprétée comme une oppression. Ils ne sont pas conscients du fait que "l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits"; ils n'acceptent pas le fait que la liberté de conscience finit là où l'expression des points de vue religieux enfreint l'ordre public établi par la loi; et ont, semble-t-il, fait oublier aux Européens que les lois sont établies par des citoyens et non pas par des gens.

http://fr.rian.ru/analysis/20090714/122324115.html

http://chiron.over-blog.org/article-33967294.html


NON au travail le Dimanche ! Mort du commerce de proximité,
et... de la possibilité de se réunir !!!!

Outre les conséquences directes évidentes pour les salariés, les petits commerces de ces zones seront dans l'incapacité de "suivre". Le petit nombre de leurs employés, quelquefois réduit à zéro quand il s'agit de commerces familiaux, ne leur permettra pas d'absorber un jour de plus d'ouverture.

Et ces salariés, condamnés à travailler régulièrement le dimanche, n'animeront plus le club de foot, n'emmèneront plus leurs enfants à la chorale du quartier ou au tournoi de judo. Les dimanche qu'il leur restera de libre, ils seront libres en effet de rouler leur caddy dans les rayons des grandes surfaces ou de regarder la pub à la télé.


http://sego-dom.over-blog.com/article-33863060.html



L’individualisme et l’affairisme au sommet de l’Etat,
le sport avec Laporte et Sarkozy
http://mrc53.over-blog.com/article-13285172.html


Plombages dentaires: la Sécu met-elle en danger
la vie des patients?

Près de 40 millions de Français portent des amalgames dentaires. Aussi appelés plombages, ils servent à soigner les caries. Or, ils contiennent 50% de mercure, un poison qui se répand dans l'organisme et peut provoquer de graves problèmes de santé. Plusieurs pays européens ont interdit ces amalgames. Mais en France, le ministère de la santé et la sécurité sociale rejettent le principe de précaution, en assurant qu'il n'y a aucun danger.

Enquête de Pauline Froissart, Audrey Garric et Marine Pennetier, étudiantes à l'ESJ de Lille et lauréates du prix de l'Association des journalistes de l'information sociale (AJIS).

 

Mail reçu :


 Il faut tout d'abord trouver un dentiste holistique et si possible morathérapeuthe qui est conscient de la toxicité des amalgames et autres métaux dentaires électrogalvanisme buccal.

     Ensuite un dentiste qui est conscient de la toxicité des dents dévitalisées et qui ne dévitalisée pas les dents et qui ne pose pas de couronne en métal ou bien en céramique  sur une dent morte , alors qu'il faut l'extraire.

   Voir le site www.sante-dents.com et www.dent-devitalisee.com .  Tu peux faire un mail au Dr Bruno DARMON il te répond. Je te conseille de mettre les deux sites en ligne, surtout celui du Dr DARMON.  Je suis moi- même en correspondance avec lui et il est venu m'assister pour les 8 extractions que je viens de subir à St Laurent du Var. En septembre on va m'extraire encore 5 dents dévitalisées toxiques et il va venir assister et m'aider chez le Dentiste qui va me les extraire. Tu peux lui écrire de ma part , c'est un chirurgien dentiste très humain , il a été radié par l'ordre des dentsites car il conseille l'extraction des dents dévitalisées qui de toute façon pourissent dans la gencive en infectant l'os autour.

   La toxicité des dents dévitalisées est plus grave que l'intoxication au mercure des amalgames dentaires , et aucun dentsite ne nous informe au contraire .

   Je te fais suivre le site de l'association non au mercure dentaire, il va t'éclairer.

   Il faut demander au dentiste  avant la pose de tout matériel la traçabilité des matériaux dentaires et de les tester au préalable , car chaque patient est unique. Il ne faut pas se laisser poser des matériaux toxiques standart.
 
 Je te conseille avant tout travaux dentaires d'acheter le livre de Françoise CAMBAYRAC " vérité sur les maladies émergentes" éditeur Marco Pietteur.

L'auteure donne de très bons conseils sur les matériaux dentaires et les questions à poser avant au dentiste.

Elle parle aussi de l'intoxication des métaux dentaires, et de l'intoxication des dents mortes, des conseils pour faire les testes de toxicologie et le traitement dce chélation des métaux lourds etc... c'est le meilleur livre actuellement sur la marché avec de nombreuses publications médicales et étrangères ...

   Ne fais pas confiance car les dentistes ne sont pas des toxicologues et ils sont tous eux même intoxiqués au mercure des amalgames dentaires , cela tu pourra le lire dans le livre de Cambayrac


Procès du "Gang des barbares" :

antis-mitisme-accusation-car-d-fend-paix

La chasse, exténuante, à l'antisémitisme
signe  le déclin de  la communauté juive
 

Face à face dans lequel une communauté a pourtant bien plus à perdre : celle qui a tout les atouts en main car, continuer de faire de l’anti-sémitisme une fin en soi, demandera de plus en plus d’énergie (prendre un problème par le mauvais bout ne fait que le rendre encore plus complexe à résoudre). Or, rien n’est plus précieux et rien n’est plus rare que l’énergie, et cette énergie dépensée dans un combat tous azimuts contre le vrai et le faux anti-sémitisme pour de bonnes et de mauvaises raisons (déjà explicitées ci-avant) minera de l’intérieur la communauté juive de France ; et le travail de sape a déjà commencé : pour s’en convaincre, il suffit simplement de comparer l’apport de la génération née après la guerre avec celui des générations précédentes.

Aussi, il ne pourrait bien qu’à l’avenir, les procès de type « Halimi » (dans sa plus simple définition : meurtre ou assassinat qui aurait pour victime un juif français) ne soient qu’un gigantesque piège pour une communauté qui semble en proie à un déclin intellectuel et moral irréversible, à l’image de notre société dans son ensemble  : société sans projet. (..)
http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article415
Voir aussi cette chasse à l'antisémitisme, et ses conséquences:
http://www.oulala.net/Portail/spip.php?breve1649
Lire aussi : http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve93


Ce pays sortira divisé et affaibli d'un nouveau procès Youssouf Fofana ; les rancœurs et les frustrations seront bien plus profondes encore, et plus tenaces, même si, après coup,
elles peuvent avoir changé de camp
http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4154


Verdicts rendus. Soulagement : le "lynchage juridique" n’a pas eu lieu : les peines semblent proportionnées et équilibrées.

Tout de même : je note qu’un mineur au moment des faits a été condamné à 15 ans de prison.(..)
En dix semaines d’audience, le débat à fonction « pédagogique » tant espéré par la famille d’Ilan Halimi sur cet nouvel antisémitisme des banlieues n’a pas eu lieu. » (..)
A moins que d’aucuns aient eu dans l’idée de saisir l’opportunité de ce procès pour faire, non seulement, le
procès de l’antisémitisme de la banlieue dans son ensemble, mais celui d’une partie de cette France issue de la culture arabo-musulmane, d’une pierre, deux coups, mortels de surcroît

Il ne faudrait pas qu’au malheur d’une famille - malheur qui aurait dû pour une large part, rester dans la sphère de l’intime -, ne vienne s’ajouter, à l’ombre d’une exploitation éhontée et de son « développement » à un niveau sans commune mesure avec les enjeux dont ce drame était porteur, un second malheur, plus grand encore, qui lui, se répandra comme un cancer (1) : celui des affres d’une humiliation publique, sans distinction, d’une communauté tout entière au prétexte de lui enseigner, sans nuance, l’anti-antisémitisme...

Il serait temps que les leaders d’opinion de la communauté juive fassent preuve du courage nécessaire, qu’ils se lèvent, se dressent et hurlent : « Assez ! Justice a bien été rendue ! Ca suffit 
http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4151



Obama, Sarkozy, et l'Afrique :
Un constat et deux approches différentes

Deux ans presque jour pour jour, deux présidents se sont adressés à
l'Afrique avec des approches diamétralement opposées sur la forme mais non
sur le fond
http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4156


  b

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages