10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 21:40
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20322687.html

                                       


Mes amis,
Je suis en congé (voir post précédent).
 
Plutôt que de vous donner des liens, trouvés au gré de mes lectures, en commentaires du précédent post, je préfère ouvrir une page, celle-ci, pour continuer à vous informer pendant mes congés.

En bleu, vous trouverez tout ce qui concerne la guerre qui couve, et à laquelle nos psychopathes à la tête des grandes nations sont si attachés pour des raisons de puissance et de prédation cupide. 

Les dernières nouvelles concernant la guerre, les voici, ci-joint, elles ne sont pas réjouissantes. Et puis l'Aipac, le lobby pro-israélien, s'est réuni, tous, Obama en tête, se sont prosternés devant la fine fleur ultra-sioniste; Sarkozy est allé faire son numéro au Liban, pour reconquérir l'opinion publique; l'Union Européenne compte un "quasi membre" de plus, Israël, encore lui; et le dirigeant Lybien s'est courageusement élevé contre la présence d' Israël  (qui serait prêt à bombarder tous les Arabes ne lui prêtant pas allégeance) au sein de l'Union Méditerranéenne; enfin Sarkozy a de nouveau tenté de soigner sa cote de popularité en promettant monts et merveilles aux personnes handicapées, un électorat très nombreux, mais les associations de Défense de ces populations ont démasqué l'imposture.... Bref, chaque jour apporte son lot de nouvelles, la guerre, Israël, l'Amérique, Bush, Sarkozy, et on reprend les mêmes et ainsi de suite.... Notez bien que les Anglais, eux, sont plus discrets... mais pas moins actifs. Dans l'ombre de la City.

Enfin, on attend avec impatience la réponse des Irlandais. En permanence intoxiqués par la propagande en faveur de l'Europe imaginés par la mafia militaro-financière. On espère qu'ils ne seront pas dupes, et qu'ils prolongeront le refus des peuples exprimés lors des deux dernières consultations !  Tragique fossé entre les décideurs et les populations !
 
Voici les liens, je les poserai pendant mes congés, au fur et à mesure de mes découvertes. En bleu, je vous le rappelle, tout ce qui touche à cette maudite guerre qu'Olmert, Bush, Cheney, Sarkozy-Kouchner et autres Berlusconi, rêvent de nous offrir pour diminuer notre nombre et accroître le volume de leurs porte-feuilles déjà scandaleusement garnis. Refusons ce cadeau empoisonné !

Bonne lecture.
Votre Eva



________________________________________________________________________________________


Arrestation de militants pro-palestiniens à Paris


Une centaine de personnes interpellées et embarquées pour divers commissariats de Paris suite à interdiction de manifestation en solidarité avec le peuple palestinien. Le Collectif dénonce ces interpellations abusives et demande la libération immédiate de tous les interpellés dont des femmes et des enfants. - Parmi les personnes interpellées, Ginette Skandrani qui a appelé à la manifestation au nom de la « Pierre et l'Olivier voir à
http://www.voxnr.com/cc/dep_interieur/EEuAuuAZppUbQVcKei.shtml

Qui est Ginette ? Sur Wikipedia :

Ginette Skandrani
(née Ginette Hess en
1938) est française d'origine alsacienne et juive[1], épouse d'un Tunisien.

Ginette Skandrani est présidente de l'association La Pierre et l'Olivier, qui revendique la création d'un État palestinien multi-confessionnel sur l'ensemble du territoire constitué par
Israël et les Territoires palestiniens. Elle est aussi la co-éditrice de la "vraie-fausse" interview Manifeste judéo-nazi d'Ariel Sharon[2].

Ginette Skandrani considère en effet Israël (désigné par elle sous le vocable "État sioniste") comme un État illégitime et ethnique, création des occidentaux qui ont spolié les Palestiniens de leur terre, sous prétexte qu’il fallait caser les juifs qui avaient échappé aux camps nazis. Cet État doit selon elle disparaître pour permettre le retour de tous les Palestiniens sur leur terre et la naissance d'un État de Palestine sur la terre historique de la Palestine. Dès lors, pour elle, l'Intifada est une résistance qui doit être soutenue dans toutes ses composantes, car c'est la lutte de libération d'une terre confisquée, que la cause est juste, et que les moyens qu'ils emploient sont les leurs. Dans cette optique, les accords d'Oslo sont considérés comme un moyen de liquidation de l'Intifada et tout acte usuellement considéré comme terroriste en occident devient un acte de résistance.

Selon Ginette Skandrani, l'élection du Hamas est démocratique et légitime, et les réductions des aides occidentales injustifiées.

Ces réductions d'aides sont décrites comme une tentative de punir les Palestiniens d'avoir "mal voté", et les États-Unis et Israël avec la complicité de l'Europe veulent continuer à les décimer en les affamant[3],[4
http://www.voxnr.com/cc/dep_interieur/EEuAuuAZppUbQVcKei.shtml>

Un collaborateur du réseau Voltaire incarcéré à Berlin :
Répression politique !  
http://www.marcfievet.com/article-20355802.html


Guerre Iran ?

Après sa rencontre avec le Président US, mercredi dernier, le Premier ministre israélien Ehud Olmert a déclaré que “la fin du programme nucléaire iranien
est proche
“. Des mesures conséquentes sont entreprises pour s'occuper de la menace iranienne d'une manière plus efficace que jusqu'à présent.

  Olmert a ajouté que - suite à sa rencontre avec le Président G.W. Bush - il restait peu de questions ouvertes entre les deux pays alliés, concernant les moyens à mettre en oeuvre, le calendrier et le degré de détermination américaine pour prendre des mesures concrètes en vue de stopper le programme nucléaire iranien. . .

Dans la déclaration publiée à l'occasion de la visite d'Olmert, le Président Bush a déclaré que l'Iran était une “menace existentielle pour la paix” et que le monde devait affronter cette menace de manière conséquente. . .

La rencontre Olmert-Bush s'est tenue le lendemain du discours du Premier Ministre devant le lobby pro-israélien AIPAC (Comité israélo-américain des affaires publiques), à l'occasion de sa visite à Washington : “La menace iranienne doit être stoppée par tous les moyens possibles“.

Au même moment, en Israël, le vice-Premier ministre, Shaoul Mofaz a déclaré : “Si l'Iran poursuit son programme d'armement nucléaire, nous l'attaquerons“.
http://www.come4news.com/ehud-olmert-annonce-que-le-programme-nucl-aire-iranien-sera-prochainement-stopp-de-mani-re-831040


                EHUD OLMERT ANNONCE QUE LE PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN SERA PROCHAINEMENT STOPPÉ “DE MANIÈRE EFFICACE”EHUD OLMERT ANNONCE QUE LE PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN SERA PROCHAINEMENT STOPPÉ “DE MANIÈRE EFFICACE”


        Bush VRP en Europe pour vendre sa guerre contre l' Iran
http://www.marcfievet.com/article-20355951.html



Les 10 logiciels les plus irritants :
http://www.libellules.ch/phpBB2/les-10-logiciels-les-plus-irritants-t28577
.html

Enrico Macias futur résident israélien ?
http://www.a7fr.com/article/52972.htm

Un nouveau terrorisme international identifié
Extraits : Et que dire du vétéran de 80 ans arrêté dans un centre commercial pour avoir porté un t-shirt contre la guerre. Le t-shirt était barbouillé de rouge et portait un simple message sur le nombre de morts en Irak : « 4000 soldats, 1 millions d’Irakien morts. Assez ! »
Ou encore l’Australien qui ne pouvait pas prendre son vol entre Londres et Melbourne tant qu’il n’avait pas ôté son t-shirt décrivant George Bush comme «the world’s number one terrorist » (le plus grand terroriste du monde)
http://www.reopen911.info/News/2008/06/07/un-nouveau-et-dangereux-terrorisme-international-identifie/

teeshirts1



 

[afps-infos]  Dernières nouvelles Palestine, articles, vidéos, manifs :
http://www.france-palestine.org



Une page d'histoire commune et émouvante entre la communauté juive et
le peuple chinois, l'un des rares sur cette planète à ne pas être atteint par la maladie de l'antisémitisme. Shanghaï et son passé juif
http://www.a7fr.com/Article/52890.htm

Quelle sera la politique étrangère d'Obama ? Regardez ses conseillers !http://libertesinternets.wordpress.com/2008/02/13/quelle-sera-la-politique-etrangere-dobama-regardez-ses-conseillers/

Pourquoi les candidats à la présidence des États Unis considèrent-ils que le lobby d’Israël est un facteur tellement essentiel à leur élection ?
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9280

Selon une enquête du magazine TIME, pour la première fois dans l'histoire des Etats-Unis, un nombre croissant de soldats U.S. en zone de combats prend quotidiènnement des anti-dépresseurs afin de calmer les nerfs, soumis à rude épreuve par les missions répétées et de plus en plus longues Lire la suite : http://www.alterinfo.net/EN-IRAK-ET-EN-AFGHANISTAN,-UN-SOLDAT-SUR-HUIT-EST-SOUS-PROZAC_a20597.html.

Pendant ce temps :  "Les dépenses militaires mondiales se sont accrues de 6 % en 2007 et ont bondi de 45 % en dix ans, selon le rapport annuel de l'Institut international de recherche pour la paix à Stockholm (Sipri), publié lundi 9 juin. L'an dernier, elles ont atteint 1 339 milliards de dollars (851 milliards d'euros) tirées à 45 % par les Etats-Unis. Des dépenses qui correspondent à 2,5 % du produit intérieur brut (PIB) mondial ou encore à 202 dollars (128,4 euros) par personne."

Purges dans l'Armée américaine. Dehors ceux qui ne sont pas d'accord avec la politique belliciste du président !
http://www.marcfievet.com/article-20303846.html
EN IRAK ET EN AFGHANISTAN, UN SOLDAT SUR HUIT EST SOUS PROZAChttp://www.come4news.com/en-irak-et-en-afghanistan,-un-soldat-sur-huit-est-sous-prozac-768929


Les Guerres Scélérates

Les interventions de l'armée américaine
et de la CIA depuis 1945

de William Blum

"Nous possédons environ 60% des richesses mondiales, mais seulement 6,3% de la population mondiale... Notre tâche dans l'avenir est...de maintenir cette situation de disparité."
George KENNAN, responsable de la planification du département d'Etat, 1948
http://vdedaj.club.fr/cuba/guerres_scelerates.html


http://www.dailymotion.com/video/x43dhx_herzl-pere-du-sionisme_politics
LES PREUVES DE LA COLLABORATION ENTRE 
LES SIONISTES 
et LES NAZIS

QUI A DEBUTE EN AOUT 1933
PAR L'ACCORD DE TRANSFERT ...

..." À la même époque, poursuit Beit-Tsvi, les dirigeants sionistes connaissaient quelle était la véritable situation.

Ils savaient, mais cela ne les intéressait pas – et pas seulement en Palestine, mais, aussi bien, à Londres et à New York.

Il ne fallait pas s'attendre à une quelconque sympathie de leur part : certains, comme Ben Gourion, n'avaient absolument rien à cirer des Juifs d'Europe, d'autres s'insurgeaient, suggérant que les Juifs " allaient à l'abattoir comme des moutons " et " ne se battaient pas comme l'auraient fait les héros légendaires des temps bibliques... "
Ghetto de Varsovie, http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20322687.html


Référendum sur le traité européen 
Olivier Bonnet - extraits - Come4news

La classe politique européenne, en phase avec les milieux d'affaires et avec la complicité des médias dominants, impose aux peuples une Europe ultralibérale, militariste et atlantiste, sans surtout leur permettre de donner leur avis.

On nous a concocté une copie conforme du texte rejeté, illisible pour éviter que cela ne se voit trop, et les pays de l'Union européenne la ratifient les uns après les autres par la voie parlementaire. Seul un Etat va recourir au référendum, obligé qu'il y est par sa Constitution : il s'agit donc de la petite
Irlande, dont les citoyens vont se prononcer jeudi. Le camp du Oui est inquiet : malgré les manoeuvres du gouvernement irlandais pour manipuler le scrutin et en dissimuler les enjeux (dénoncées dans notre billet du 12 mai dernier), le scrutin s'annonce très indécis. 
 Declan Ganley
 "Si l'Europe reste la seule affaire des responsables politiques et économiques, sans devenir la grande affaire des peuples, reconnaissons que l'Europe sera, à plus ou moins brève échéance, vouée à l'échec. Bien sûr, l'Europe doit être au service des peuples, chacun peut le comprendre. Mais l'Europe ne peut se construire sans les peuples, parce que l'Europe, c'est le partage consenti d'une souveraineté et la souveraineté, c'est le peuple.
:
http://plumedepresse.com/spip.php?article179

Dernières news ce II.6 :

Le président américain a déclaré, lors de son entretien avec la chancelière allemande Angela Merkel, que ''toutes les options étaient à envisager pour empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire'', sous entendu ''une option militaire''.

George W. Bush a cependant souligné qu'il souhaitait faire preuve de diplomatie pour régler cette question.

(Guysen.International.News / 11 juin 2008 14:23 GMT+3 ISRAEL)

http://www.guysen.com/newspop.php?nid=190359

Proche-orient :

II.6., 14:04  La ministre israélienne des Affaires étrangères s'est entretenue avec le général James Jones, émissaire américain au Proche-Orient. '' Un Etat palestinien ne peut être établi tant que les conditions de sécurité, primordiales pour Israël, ne sont pas réunies'' a déclaré Tsipi Livni. (Guysen.International.News)
13:55  Le cabinet restreint de sécurité privilégie la trêve à une grande offensive à Gaza. A l'issue de la réunion ce mercredi, le cabinet a décidé d'opter pour la Tahadiya (l'accalmie) à ce stade, et de ne pas lancer d'opération anti-Hamas de grande envergure. Toutefois, Tsahal a reçu l'ordre de se préparer en parallèle à un scénario militaire.  (Guysen.International.News)

Elie Ishai avait affirmé au père du caporal captif Noam Shalit, que le Hamas envisageait de lui transmettre une nouvelle lettre de son fils par le biais de Jimmy Carter.

Une promesse tenue qui intervient cependant, et ce n’est pas un hasard, à un moment crucial pour Israël qui n’a jamais été aussi proche du lancement d’une opération militaire de grande envergure dans la Bande de Gaza.

Le Premier ministre israélien Ehoud Olmert, le ministre de la Défense Ehoud Barak ,la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, le général en chef des armées, Gabi Ashkenazi ainsi que le chef des renseignements militaires, Yuval Diskin devront en effet soigneusement peser leur décision ce mercredi lors d’une réunion spéciale qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur la vie de l’otage.


La lettre de Guilad Shalit transmise par le Hamas étant, pour certains, la preuve manifeste de la « bonne volonté » des dirigeants terroristes ». Pour Israël en effet, le retour du caporal Shalit représente la condition sine qua non d’une possible trève.

Une exigence que le Hamas avait l’intention de monnayer au prix cher : l’organisation terroriste ayant soumis à Israël une liste de 450 prisonniers palestiniens qu’elle désire voir relâcher.

Et alors que l’Etat hébreu a accepté de relâcher 70 prisonniers palestiniens ayant '' du sang sur les mains'', l’Egypte a, ce mardi, fortement encouragé le Hamas à se diriger vers de nouvelles concessions sur ce dossier sensible, avec à la clef, la possibilité de voir rouvrir le terminal frontalier de Rafiah qui sépare l'Egypte et la Bande de Gaza.

http://www.juif.org/go-news-55362.php

Kadhafi : pourquoi non à l'Union Méditerranéenne ?
http://www.juif.org/go-news-55380.php

10 Juin 2008 - Guysen Israel News
A la suite de son voyage aux États-Unis, le Premier ministre israélien Ehoud Olmert a déclaré que le ''prochain gouvernement américain ne pourra être plus amical à l'égard d'Israël que ne l'est actuellement celui du président Bush''....


Jérusalem, une capitale pour l’Amérique Jérusalem, une capitale pour l’Amérique
Par Guy Senbel pour Guysen International News
Cette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur l’investiture par le Parti démocrate de Barak Obama à six mois des élections américaines, et ses conséquences sur la question de l’avenir de la politique étrangère américaine au Moyen Orient.
Bien entendu, la visite d’Ehoud Olmert aux Etats-Unis, ce qu’elle implique et ce qu’elle révèle, nous intéresse à plus d’un titre. Livré à la vindicte de la presse à scandales depuis le début de son mandat, le Premier ministre israélien place finalement assez correctement ses pions sur l’échiquier politique. Sa stratégie paye, chaque fois qu’il est inquiété sur le plan intérieur, il part à l’étranger ; il sait que l’avenir d’Israël se joue aussi hors de ses frontières, et il sait que le Président George W. Bush est prêt à modifier son agenda présidentiel pour accueillir à Washington l’homme qui porte le plan de paix au Moyen Orient.


http://www.juif.org/go-news-55362.php

17 Guantanamo ! Sur des navires de guerre. Quant à la torture... 80000 personnes seraient passées dans ce système. Les EU bafouent les droits humains....
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9290



_______________________________________________________________________________________________________




Le rabbin Avi Gisser de la localité d'Ofra en Judée-Samarie a autorisé la poursuite de la construction de logements dans la ville pendant le shabbat.

Cette mesure a été prise en raison d'une possible décision de la Cour suprême qui pourrait mettre un terme à la construction dans les localités israéliennes de Judée-Samarie. Les ouvriers employés sur les chantiers d'Ofra sont des travailleurs étrangers non-juifs et des Palestiniens.

(Guysen.International.News / 12 juin 2008 06:28 GMT+3 ISRAEL)



UNE ETRANGE COALITION
de journalistes, d’universitaires et de théologiens
REECRIT L’HISTOIRE ... 
« Les Palestiniens sont les descendants des peuples de Canaan »
http://www.juif.org/go-blogs-8681.php




__________________________________________________________________________________________



Un abonné à mon blog me demande de mentionner ce site, je le fais volontiers :

Assemblee-en-ligne.com

C’est l’intranet de votre association

Désormais, vous pouvez organiser et gérer votre association en ligne, sans déplacements ou courriers onéreux, sans perte de temps pour chaque membre, tout en gardant en archives les pièces juridiques essentielles

suite à...

http://www.assemblee-en-ligne.com/



________________________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 08:08

info@artemisia-college.org  Merci à eux !
                        

Cette sculpture de
Antoine Bourdelle a été exposée en 1899 sous le titre de La Guerre, les figures hurlantes. Elle a été créée dans le cadre du projet du Monument aux Morts de Montauban (1894 - 1902). Finalement, non utilisée dans celui ci, cette sculpture a une existence indépendante. Un exemplaire est installé à Capoulet-et-Junac comme monument aux morts.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monuments_aux_morts_pacifistes


Les dessous de la "GRANDE" guerre
illustrent à merveille les dessous de
TOUTES les guerres, dans la mesure
où ce sont les "mêmes" aujourd'hui encore,
avec les mêmes comportements



Concernant le nucléaire, si l'on trouve en bonne place le nom de VGE, instigateur du plus grand programme de centrales nucléaires du monde, il convient d'ajouter  celui du Baron Edmond de Rothschild, second propriétaire de mines d'uranium à l'époque, et principal bailleur de fonds de la campagne de François Mitterrand en 1981.


Francisco de Goya, « Desastre de la Guerra »
 
Francisco de Goya,
« Desastre de la Guerra »


La face cachée de la « GRANDE » guerre

 

Nous savons à quoi nous en tenir sur les politiciens véreux qui pactisent avec l'ennemi pendant les hostilités même. Dans sa remarquable étude sur le pacifisme intégral, Jean Gauchon décrit parfaitement ces périodes troubles, ces mar­chandages abjects perpétrés, loin des canons, par ceux qui fortifient ou construisent leurs fortunes en alimentant les charniers.


Ainsi, en 1914 :


Les marchands de canons, dont les principaux étaient Schneider en France et Krupp en Allemagne, étaient étroite­ment unis en une sorte de trust international dont le but secret était d'accroître l'immense fortune de ses membres en augmentant la production de guerre, de part et d'autre de la frontière.


A cet effet, ils disposaient de moyens puissants pour semer la panique parmi la population des deux pays, afin de persuader chacune que l'autre n'avait qu'un but : l'attaquer.


De nombreux journalistes, des parlementaires, étaient grassement rétribués par eux pour remplir ce rôle. D'ailleurs, un important munitionnaire français, de Wendel, député de surcroît, avait pour cousin un autre munition­naire, allemand. Von Wendel, siégeant au Reichstag. Ils étaient aux premières loges, dans chaque pays, pour acheter les consciences et faire entendre leurs cris d'alarme patriotiques.


Tout ce joli monde - marchands de canons, journa­listes et parlementaires - parvint aisément à lancer les deux peuples dans une folle course aux armements que rien ne devait plus arrêter, jusqu'à ta guerre.


Leurs Chefs d'Etat respectifs, loin de les freiner, les encourageaient. Et notamment notre Président de la Répu­blique, Raymond Poincaré, un Lorrain, élevé dans l'idée de revanche et prêt à n'importe quel mensonge, à n'importe quel forfait, pour reconquérir l'Alsace et la Lorraine.


C'est pour ces différents motifs que les soldats alle­mands et français allaient s'entr'égorger.

On leur avait appris à se haïr, alors que les munition­naires et les états-majors, fraternellement unis, suivaient avec satisfaction, à l'arrière, les déroulements du drame qu'ils avaient conjointement déclenché.


Pour bien approfondir cette immense duperie, et pour que tous nos lecteurs comprennent que le "patriotisme", et la "défense du territoire" ne sont que des mots creux ser­vant à couvrir les plus abominables tripotages. 

Il convient de raconter l'histoire du bassin de Briey, car elle est carac­téristique, symptomatique, et, à elle seule, devrait dégoûter à jamais les peuples de prendre les armes.


Les mines de fer de Briey-Thionville étaient à cheval sur les frontières du Luxembourg, de la France et de l'Alle­magne. La famille franco-allemande de Wendel en était pro­priétaire.


Ce bassin était d'une importance capitale pour le dérou­lement de la guerre. M. Engerand, dans un discours prononcé à la Chambre des députés, après le conflit, le 31 janvier 1919 dira :

« En 1914 ; la seule région de Briey faisait 90 % de toute notre production de minerai de fer ».

Poincaré lui-même avait écrit autrefois : « L'occupation du bassin de Briey par les Allemands ne serait rien moins qu'un désastre puisqu'elle mettrait entre leurs mains d'incom­parables richesses métallurgiques et minières dont l'utilité peut être immense pour celui des belligérants qui les détiendra ».


Or, il se passa un fait extraordinaire : dès le 6 août 1914, le bassin fut occupé par les Allemands sans aucune résistance.


Plus extraordinaire encore : le général de division chargé de la défense de cette région, le général Verraux, révéla par la suite que sa consigne (contenue dans une enveloppe fermée à ouvrir en cas de mobilisation), lui prescrivait formel­lement d'abandonner Briey sans combat.


La vérité, connue longtemps après, était la suivante : une entente avait été passée entre certains membres de l'état­-major et des munitionnaires français, pour laisser le bassin aux mains des Allemands, afin que la guerre se prolonge (les Allemands n'auraient pu la poursuivre sans le minerai de fer), et que les bénéfices des marchands de canons soient accrus.


Et vive la légitime défense au nom de laquelle on s'étripait un peu partout sur les champs de bataille !
 

Mais cette histoire - combien édifiante ! - n'est pas terminée.
 

Pendant tout le conflit, il n'y eut pas une seule offen­sive française contre Briey ! Ce n'était pourtant pas faute d'avertissements !

 

En effet, en pleine guerre, le Directeur des Mines envoyait la note suivante au sénateur Bérenger :

« Si la région de Thionville (Briey) était occupée par nos troupes, l'Alle­magne serait réduite aux quelques 7 millions de tonnes de minerais pauvres qu'elle tire de la Prusse et de divers autres Etats, toutes ses fabrications seraient arrêtées. Il semble donc qu'on puisse affirmer que l'occupation de la région de Thionville mettrait immédiatement fin à la guerre, parce qu'elle priverait l'Allemagne de la presque totalité du métal qui lui est nécessaire pour ses armements ».


L'état-major français et le Président de la République furent abondamment avertis de ces faits.


Des dossiers complets sur cette affaire furent même fournis à Poincaré par le député Engerand.
 

Poincaré refusa d'intervenir. L'Etat-Major refusa toute offensive du côté de Briey.


A défaut d'offensive, de reprise du terrain, on aurait pu bombarder Briey pour rendre inutilisables les installations.
 

Au contraire, des accords secrets furent passés entre états-majors allemands et français, afin que les trains remplis de minerai se dirigeant vers l'Allemagne ne fussent, en aucun cas bombardés.


En passant, disons que, bien entendu, ces mêmes états-­majors avaient décidé également de ne pas détruire leurs quartiers généraux respectifs... Ces deux bandes de gangsters étaient "régulières" !


Des aviateurs français, néanmoins, désobéirent aux ordres reçus et lancèrent quelques bombes sur les installa­tions de Briey. Ils furent sévèrement punis.


Et savez-vous par quel intermédiaire les directives secrètes d'interdiction de bombarder avaient été données ? Par un certain lieutenant Lejeune - tout puissant, quoique simple lieutenant - qui, dans le civil, avant la guerre, était ingénieur attaché aux mines de Jœuf et employé de M. de Wendel.
 

Pour conclure nous ne saurions mieux faire que de citer Jean Galtier-Boissière (Histoire de la Guerre 14-18) : «

Pour ne pas léser de très puissants intérêts privés, et pour éviter d'enfreindre les accords secrets conclus entre métal­lurgistes allemands et français, on a sacrifié, dans des entre­prises militaires inefficaces, des centaines de milliers de vies humaines, sauf sur un point : Briey-Thionville, dont, durant quatre années, l'Allemagne en toute tranquillité a tiré les moyens de continuer la lutte ».


Mais la famille franco-allemande de Wendel faisait des bénéfices!

 


Cette histoire n'est qu'un exemple, parmi beaucoup, de la collusion des munitionnaires et des gouvernements des pays en guerre.


Vous connaissez peut-être l'aventure de ce navire inter­cepté, durant la guerre de 1914, par la flotte française, alors qu'il transportait du minerai de nickel en Allemagne. Le bateau fut pris, la Chambre des Députés consultée décida qu'il serait dévié sur le Danemark pour de là repartir, devinez où... en Allemagne, bien sûr !
 

Pendant ce temps des hommes sincères s'égorgeaient en croyant sauver leurs patries respectives, et des "chefs" entretenaient la flamme guerrière à grands coups d'exécutions pour l'exemple !

 

Extrait de la brochure « Les travailleurs face à l’armée », de Jean Authier, supplément au n° 78 de « L’Union Pacifiste », dans le années « 70 » (postface de Bernard Clavel).

  

La saga continue

 

On retrouve les De Wendel (avec les Schneider), dans la métallurgie, et singulièrement dans la construction des centrales nucléaires...



Voici un extrait des « 200 familles au Pouvoir » d’Henry Coston, Ed. La Librairie Française en 1978
.

 

Au conseil d’administration de Schneider s.a., on remarque, outre Mme Schneider et autres membres de cette famille, deux membres de la famille de Wendel : le comte Pierre Celier, gendre de M. Maurice de Wendel, et le baron Ernest-Antoine Seillière, fils d'une Dlle Renée Wendel.

Pour qui connaît les différends profonds existant pen­dant cent cinquante ans entre les deux familles, les Schnei­der et les Wendel, cette alliance autour du baron belge est révélatrice d'une impressionnante évolution sous la Ve République. Les frères ennemis de l'acier se sont retrouvés dans les mêmes assemblées, dans les mêmes sphères gouvernementales :

 

Côté Wendel : M. François Missoffe, ancien député et ancien ministre, et son épouse, fille de Marguerite de Wendel, député de Paris ; Yves Guéna, marié à une petite-­fille de Sabine de Wendel, député et ministre ; Michel Debré, beau-fils d'Elisabeth de Wendel, mère de Mme Yves Guéna, premier ministre et député ; Jean de Brogli, beau-frère d'une petite-fille de Carmen de Wendel, minis­tre et député ; Jean-François-Poncet, marié à une descen­dante de Marguerite de Wendel ; la maréchale Leclerc de Hauteclocque, arrière-petite-fille de François de Wendel ; le parlementaire Geoffroy de Montalembert, époux d'une fille de Carmen de Wendel, qui, devenu veuf, a épousé Odile de Wendel ;

 

Côté Schneider : M. Simon Nora, qui fut longtemps l'éminence grise du Premier ministre Chaban-Delmas, et M. Maurice Herzog, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, ont été successivement les gendres de la duchesse, de Brissac, née May Schneider ; le marquis de Villoutreys de Brignac, sénateur de Maine-et-Loire, est le beau-père de M. François de Durfort, petit-fils de Madeleine Schneider, mariée avec le marquis de Juigné, parlementaire ; la sœur de la marquise, Marguerite, qui épousa M. Paul Sauvage de Brantes, était la grand-mère de Mme Anne-Aymone Giscard d'Estaing, femme du président de la République.

 

Ce rapprochement Schneider-Giscard d'Estaing n'a pas que des incidences familiales ou politiques. Dans les affaires nucléaires de Creusot-Loire et du trust Schneider, on découvre un cousin germain du chef de l'Etat, dont le nom - par discrétion, sans doute - ne figure pas dans les annuaires financiers : il s'agit de M. Jacques Giscard d'Estaing. Frère d'un inspecteur des Finances, qui fut le collaborateur des ministres Sourbet et Jean Filippi, sous la IVe République, et du ministre Boudet, sous la Ve, M. Jacques Giscard d'Estaing fut lui-même au cabinet du Premier ministre Michel Debré et à celui du ministre Olivier Guichard. Il est aujourd'hui un personnage impor­tant du domaine nucléaire ; il administre : Technicatome, la Sté d'étude et de recherches d'uranium (SERU), Inter­contrôle, la Société franco-iranienne pour l'enrichissement de ['uranium (SOFIDIF), Novatome-Industrie, Novatome, filiale de Creusot-Loire et de Framatome, au conseil d'ad­ministration duquel il retrouve un ancien député indépen­dant, M. Michel Junot, récemment élu conseiller de Paris sous l'étiquette chiraquienne.


Quand on sait le rôle ainsi joué dans le monde des affaires par la propre famille (8) du chef de l'Etat, on est tenté de conclure que la boucle est bouclée.

 

 (8) J'ai montré (chapitre 1er) que le père, le frère et les cousins du président de la République sont à la tête de très grandes entre­prises financières et industrielles.

Rappel : Henry Coston parle du Chef de l'Etat de l'époque, à savoir VGE.

Par ailleurs, on ne voit pas vraiment tous ces barons et autres marquis, remplacer les poilus dans les tranchées...

La guerre pour se remplir les poches :
http://usa-menace.over-blog.com/article-20143151.html

Coût des guerres en Irak. A ce jour, jusqu'à 800 milliards...
http://usa-menace.over-blog.com/article-20143151.html




 

Yehezkel Dror : " Quand la survie rentre en conflit avec la morale, ce sont les impératifs de la survie qui doivent primer "        -  extraits  -

« Realpolitik »
, aussi bien face à la menace iranienne qu’au danger que constitue l’assimilation, danger qu’il considère comme mortel pour le peuple juif.

Yehezkel Dror est le Président-fondateur du Jewish People Policy Planning Institute,
il a publié le 15 mai dernier dans le quotidien juif socialiste new-yorkais, Forward, un article retentissant dans lequel il affirme que le peuple juif, diaspora incluse, est toujours en danger de mort et qu’il ne doit sa survie qu’à l’existence de l’État d’Israël. Dès lors, l’État hébreu a le devoir absolu d’entreprendre toute action qu’il estime aller dans le sens de sa survie, en s’affranchissant de toute règle morale. Il s’agit là pour l’auteur d’un « impératif catégorique » et d’une « norme morale supérieure » .

Il est également dans l’intérêt d’Israël d’entretenir des relations étroites avec la Chine et la Turquie


La violation des droits d’autres peuples « doit être acceptée, certes avec regret, mais avec détermination » .

 « Et si la menace est suffisamment grave, poursuit l’auteur, le recours par Israël à des armes de destruction massive serait justifié, dès lors que l’utilisation de ces armes s’avérerait nécessaire pour assurer la survie de l’État hébreu, si énorme que soit le nombre de victimes civiles innocentes qu’elles pourraient provoquer. »

Henri Dubost pour Novopress France http://fr.novopress.info/?p=11615

Image Hosted by ImageShack.us  





Le pétrole, la Fed, et la Trilatérale

 


Tout a commencé aux Etats-Unis, dès 1971, avec la décision prise par les "majors pétroliers" mainteneurs du Concil on Foreign Relations (CFR)  qui animeront la "Commission Trilatérale" , en encourageant l'OPEP à augmenter fortement le prix du baril de pétrole,
à planifier à la fois la hausse du pétrole et le taux annuel d'inflation qui en découle.

Dès cette époque avait révélé l'économiste américain V.H.OPPENHEIM il s'agissait d'enrichir l'Arabie Saoudite  ( et l'IRAN à l'époque) afin de les lier aux Etats-Unis. Il s'agissait, de s'assurer des ressources pétrolières permettant d'économiser les réserves nationales. Il importait aussi de rentabiliser la recherche pétrolière partout ou les sociétés pétrolières américaines
exercent dans le monde.

Raymond Barre, premier ministre d'alors, et "trilatéraliste de la première heure" , à l'issu d'un colloque tenu  à Lyon en mars 1980, avait déclaré "il faut se préparer à une hausse  tendancielle des prix des hydrocarbures" et d'en tirer une leçon non dénuée d'humour : "imaginez le succès qu'aurait un emprunt d'Etat, net d'mpot et indexé sur le baril de brut."

(Les ressources financières inépuisables de la "trilatérale" seront tirées du déploiement ininterrompu de l'inflation à partit de la
planification de la hausse du prix du pétrole.)
ce jeu de saute-mouton entre le pétrole et l'inflation provoqua une série d'explosions spéculatives qui n'échappèrent  pas à la prévision des trilatéralistes : hausse concomittante de l'or et des avoirs qui s'y rattachent (pièces, mines d'or etc..). Vulnérabilité des monnaies, notamment du dollar, dont les tentatives de sauvetage, essentiellement à partir des manipulation des taux d'intérêt, sont autant de raids spéculatifs pouvant rapporter d'immenses fortunes.

LES CHOSES ONT-ELLES CHANGEES DEPUIS ?
que neni ..!

La hausse a débuté en 2004 dans un contexte où la FED persistait à "inonder" les marchés de liquidités et cela des années après la fin de la récession molle des années 2000/2001.
L'or qui avait végété durant 10 ans autour des 350 $ l'once s'est "envolé" jusqu'à dépasser les 1000$ en mars de cette année.

Dès août 2007, avec le déclenchement de "la crise des subprimes" Mrs.BERNANKE président de la FED, (et éminent "trilatéraliste"), s'est mis à noyer de liquidité le système bancaire américain. (Certains l'ayant surnommé Monsieur hélicoptère larguant des ballots d'argent.)
Ainsi, en dépit du ralentissement de l'économie américaine, le prix du pétrole s'est "envolé" à 130$ le baril, quadruplant ces six dernières années aux US, et doublant en Europe.

Il est à souligner la décision de la FED "
d'arrêter à partir du 23 mars 2006" de publier les chiffres de M3 (l'indicateur le plus fiable sur la quantité de dollars circulant dans le monde...ce qui a pour conséquence de rendre invisible les évolutions du nombre de dollars en circulation dans le monde. ( et Bernanke est un adepte de la planche à billets). Autre conséquence ; forte baisse du dollar  (plus on inonde le marché d'un produit, moins il vaut..)
Cette décision vise à cacher le plus longtemps possible les choix de l'administration américaine de
- soutenir l'activité économique US (tout au moins jusqu'à l'élection présidentielle)
-
monétariser la dette US  (la rembourser en monnaie de singe)

Si le Président BUSH s'est rendu par deux fois en quatre mois en Arabie Saoudite, ce n'est pas pour demander (comme cela parait dans la presse "officielle") une augmentation de la production, (dans un contexte de ralentissement économique..;!) mais de continuer de planifier la hausse, le clan BUSH étant membre "actif" de la Trilatérale.

N'oublions pas qu'au lendemain du 11 septembre le Président BUSH exhortait les américains à ..consommer. (La politique budgétaire et fiscale de l'administration BUSH étant basée sur la dépense...un chèque des autorités fiscales ne va-t-il pas être envoyé à titre exceptionnel , pour relancer la consommation des ménages?)

LE "GOUVERNEMENT INVISIBLE" des ETATS-UNIS EST TOUJOURS L'INSTIGATEUR DE LA HAUSSE DES COURS DU PETROLE


note : dans les années 80 les experts construisaient leurs calculs à partir de la "spirale" or-pétrole. Ce calcul repose sur une constante qui s'est toujours vérifiée, tôt ou tard, à savoir qu'il existe une relation empirique entre le prix du baril de pétrole (159 litres) et l'once d'or fin (31,1 grammes). Cette relation est de 17 à  20  barils de pétrole pour une once d'or.

Ainsi ,à  35 dollars le baril, la relaltion or-pétrole s'établit à : 35 X 17 = 595$ l'once d'or
                                                                                                            35 X 20 = 700$ l'once d'or
un second calcul donne que le pétrole obtenu à partir de la liquéfaction du charbon ne saurait être rentable "qu'au-dessus de 50 dollars le baril minimum. Etant donné l'inflation il convient de corriger de l'ordre de 10% à 20% l'an
Le seuil de rentabilité du pétrole obtenu à partir du charbon ne peut guère se concevoir, aujourd'hui, à moins de ... 60 à 70 $ le baril, soit une relation de
60X 17 = 1020$ l'once       (on y est ...!)
jusqu'à présent, les commentateurs financiers orthodoxes avaient tendance à voir dans la flambée de l'or une conséquence de la hausse du pétrole. Les néo-économistes, "les économistes de guerre" ont découvert que, désormais, la hausse du pétrole est la conséquence de la hausse du prix de l'or
..

http://millesime.over-blog.com/article-20094292.html


________________________________________________________________________________________________


Sarkozy : l’inculture agressive de « l’homme à la gourmette »

Par françois avel / Bakchich.info

« Comme Valéry Giscard d’Estaing en 1981, Sarkozy sera chassé par les électeurs français comme un domestique indélicat »
.

Hé non, la phrase n’est pas d’un opposant de gauche à Sarkozy. Elle vient d’un homme de droite (..)

Sébastien Lapaque, journaliste et critique au Figaro Littéraire, vient de sortir un pamphlet dans lequel il canarde le président, sous un angle de tir délaissé par les autres ouvrages célébrant le premier anniversaire de la prise de l’Elysée par Sarko. La cible de Lapaque, c’est l’inculture du dirigeant. Son mépris de l’intellectuel. (..)

Gourmette et lunettes fumées en accessoires de frime, un pétomane en compagnon spirituel, Sarko et ses curieux atours incarne, selon Lapaque, « le nihilisme d’une hyperclasse sans attaches et sans territoire qui voudrait oublier que l’homme est un animal social et que le lien compte plus que le bien ».

Cliquez sur son visage, vous l’entendrez expliquer à Bakchich pourquoi se débarrasser d’un président sans culture, sans lettres, sans bagage littéraire l’accompagnant est, selon-lui, une impérieuse nécessité.

voir la video

http://www.toumai-tchad.com/article-20123134.htm


._____________________________________________________________________________________

Les dames en blanc

 

par Salim Lamrani | Paris (France) | Focus | À Cuba, un groupe de femmes, les « Dames en blanc », manifeste chaque dimanche pour la libération de leurs proches. La propagande occidentale a tôt fait d’y voir un équivalent aux « Mères de la Place de Mai » qui manifestaient pour les disparus argentins. Ce parallèle permet d’assimiler le gouvernement cubain à la junte militaire argentine. Seulement voilà : les détenus cubains n’ont pas été enlevés et torturés pour leurs opinions politiques, mais jugés contradictoirement, condamnés pour intelligence avec l’ennemi, et incarcérés. Les « Mères de la Place de Mai » risquaient leur vie, les « Dames en blanc », elles, sont ouvertement salariées par les USA pour jouer ce happening hebdomadaire.

http://www.voltairenet.org/fr



__________________________________________________________________________________________


Sortir du libéralisme...




On voit alors assez rapidement que Royal, DSK, Delanoë, Moscovici (on peut y rajouter Hollande, Valls, Dray, etc.), s'ils étaient au pouvoir, ne mèneraient pas des politiques économiques sensiblement différentes et moins libérales les uns que les autres: ils ont tous été partisans du Oui à Maastricht, de la ratification des traités de Nice et d' Amsterdam, du Oui au TCE, et de la ratification par voie parlementaire du TCE rejeté par référendum.

 

Le libéralisme découle de là, on peut après s'auto-proclamer ce qu'on veut pour se faire élire (trotskiste, marxiste, bakhouniniste, maoïste), mais, avec ces engagements, on s'est enfermé dans une politique économique libérale.


Cet enfermement n'a évidemment rien d'une fatalité : il est le résultat d'une construction politique, voulue et imposée par Reagan et Thatcher.


Et ce que certains ont fait, d'autres peuvent le défaire, surtout au moment où cette globalisation financière commence à se heurter à ses contradictions internes qui la fragilisent chaque jour davantage ( hausse inéluctable du prix du pétrole et des transports, remettant en question la rentabilité des délocalisations industrielles; hausse des prix des matières premières, et baisse du niveau de vie des populations les plus pauvres, qui ne peuvent plus bénéficier des redistributions de revenus de l' Etat-Providence incompatible avec la mondialisation, etc.).

http://mrc53.over-blog.com/article-20112584.html

Partager cet article
Repost0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 21:50

,
final-1--copie-4.jpg















http://aspeta.blogspot.com





Mes amis,
D'après les renseignements que j'ai,
la guerre contre l'Iran (pour commencer)
serait plutôt pour fin septembre-début octobre.
Si rien ne l'arrête, si nous ne faisons rien !

Eva


Le Président Français Nicolas Sarkozy  se présente lui-même comme «l'ami des américains». Mais la réalité est plus sombre: ses contacts avec Bush préparent le plan d'exécution de la première guerre nucléaire de l'histoire de l'humanité. Le peuple américain et le mode entier ont besoin de savoir, qui est Sarkozy ?

QUI EST SARKOZY ?

sarko

En 2004 alors qu'il était Ministre des finances, Sarkozy usa de son influence politique et financière pour contraindre la compagnie pharmaceutique française Sanofi à acquérir le géant pharmaceutique Aventis à raison de 80 milliards de dollars. L'un des premiers médicaments que le couple Aventis-Sanofi annonça à grand renfort publicitaire comme dans un film à succès fut le Zimulti (rimonabant ), prétendument pour combattre l'obésité. En juin 2007 le FDA1 en interdit la vente sur l'étendue du territoire américain en raison des ses sérieux effets secondaires – incluant le suicide.

Trois mois seulement après, le patron politique de la compagnie pharmaceutique qu'est

Sarkozy annonça sa volonté de déclarer la guerre à l'Iran .Un holocauste nucléaire et une loi martiale lui permettraient de déclarer les compagnies pharmaceutiques essentielles à la guerre et donc «intouchable».

LE PLAN BUSH / SARKOZY POUR LA IIIEME GM

Zimulti, Baycol et Vioxx ne sont malheureusement pas une exception, c'est la règle . Alors qu'elles nous promettent la santé, le système d'investissement installé initié et appliqué par l'industrie pharmaceutique est basé sur la perduration des maladies comme source de milliards de dollars faisant ainsi de la vie des débouchés pour les produits brevetés. Les populations du monde prennent de plus en plus conscience de cette fraude, au même moment le cartel pharmaceutique a fait monter au pouvoir des politiciens qui organisent la survie de cette fraude de milliards de dollars à n'importe quel prix – même un holocauste nucléaire.

Loin d'être surprenant c'est l'industrie pharmaceutique qui a été le principal donateur de la campagne électorale de Bush. Et l'infortuné architecte de la guerre d'Irak dernièrement évincé, Donald Rumsfeld est le responsable le plus haut placé de l'exécutif américain a avoir été décoré par l'industrie pharmaceutique dans l'histoire des Etats-Unis.

PRÉVENTION DE LA IIIEME GM

Sarkozy et Bush se préparent à déclarer la IIIeme Guerre Mondiale. Une chose est certaine cependant: cette guerre nucléaire ne profite pas au peuple de ce monde mais aux intérêts corporatistes qui ont amené Sarkozy et Bush au pouvoir.

Le but de cette publication est d'exposer les mobiles se cachant derrière les préparatifs Sarkozy / Bush de la IIIeme GM- et en les révélant à temps pour être sûr qu'ils ne seront pas mis en œuvre.

Lu sur le site du Docteur Rath qui évoque la visite de sarkozy à bush l'été dernier

archives nuremberg

De plus je vous invite à vous rendre sur les Archives en ligne du Tribunal de Nuremberg contre le cartel du pétrole et médicaments- une source d’information gratuite et éducative au profit des peuples du monde.

Après 60 ans de silence, ce Fonds d’archives met à la disposition du tout public ses rapports sur le Tribunal de Guerre de Nuremberg contre IG Farben, la plus grande multinationale chimico-pharmaceutique de notre temps. http://www.profit-ou-vie.fr/international/francais/index.html

nuremberg

Les Responsables de IG Farben déshonorés

Fritz ter Meer (1884-1967)

* Représentant plénipotentiaire de l’Italie auprès du Ministre d’Etat chargé des armements, militaire économiste et chef industriel responsable d’Auschwitz

Etc...

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/02/pourquoi-sarkozy-et-bush-ont-t-ils-besoi-4257915


_____________________________________________________________________________________


Joschka
Fischer,,
déclare que les
Etats Unis et Israël
attaqueront l'Iran en 2008
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkFupEyyLlhBKWUO.shtml

(AE : Affaires Etrangères)

Joschka Fischer, chef de la diplomatie allemande de 1998 à 2005

Il a écrit un article qui est publié aujourd'hui dans le Daily Star, un journal libanais de langue anglaise, affirmant que la récente visite du président Bush au Moyen-Orient était une visite précurseur à une guerre contre le programme nucléaire iranien:

Fischer a déclaré que le discours de Bush lors de son allocution à la Knesset israélienne, ou au Parlement, au mois de mai annonçait une attaque israélo US à venir contre le programme nucléaire iranien:

Il semblait être en train de planifier, de concert avec Israël, à mettre fin au programme nucléaire iranien et à le faire par des moyens militaires plutôt que par la voie diplomatique ...

Malgré les graves risques difficiles à évaluer, Israël ne va pas demeurer sans rien faire .

Fischer, un ancien dirigeant du Parti Vert de l'Allemagne, a été l'un des principaux diplomates impliqués dans l'évaluation des installations nucléaires de l'Iran

Le blogueur conservateur Don Surber a écrit:

. Quand une personne de la gauche telle que Fischer émet des doutes sur la possibilité que ça puisse se produire, alors je crains. 

Alter Info


_________________________________________________________________________________


« IG Farben était Hitler et Hitler était IG Farben »

Homer T. Bone , sénateur américain au cours d’une rencontre de
la commission sénatoriale chargée des affaires militaires le 4 juin 1943.

La seconde guerre mondiale fut une guerre de conquête des débouchés économiques en raison du rôle primordial joue par IG Farben dans le financement et la montée du pouvoir et des responsables nazis. Les rapports disponibles sur ce site Internet montrent dans quelle mesure les procès de Nuremberg consacrés aux industries de l’ IG Farben ont été les plus importants des 13 procès tenus à Nuremberg consacrés aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’accusation américaine a, au cours des procès de Nuremberg contre les crimes de guerre crimes contre l’humanité démontre que ni la montée des nazis au pouvoir ni la seconde guerre mondiale, n’ aurait été possible sans le soutien financier et l’apport logistique de IG Farben

Aujourd’hui, soit 6 décennies après la fin de la 2nde guerre mondiale, l’humanité n’a pas encore trouvé la réponse à l’une des plus grandes énigmes : comment se fait il qu’aucune des organisations ayant comme but de préserver la mémoire de la guerre et de l’holocauste créées après la guerre n’ait pointé le droit sur ces faits historiques ?

Jusqu'à aujourd’hui ces organisations n’ont choisi de publier ni les importants procès contre IG Farben ni les dizaines de millier de pages montrant les preuves et responsabilité du cartel chimique et pharmaceutique dans ces crimes contre l’humanité.


Les archives nationales des USA

nous fournissent un accès et d’informations détaillées sur n’importe quel évènement de l’histoire

Mais paradoxalement aucun détail sur les vrais responsabilités sur cette guerre qui coûté la vie a plus de 60 millions de personnes n’est publié.

Aucune des millions de pages n’a été rendue disponible par les services américains des Archives nationales (www.archives.gov).

Nous demandons : « pourquoi » ?

L’accès à ces documents sur le rôle joué par le cartel chimique et pharmaceutique dans le déclenchement de la 2nde guerre mondiale pourrait-t il mettre en danger la sécurité nationale des USA ou exposer au grand jour le lien qui existe entre les intérêts corporatistes et l’administration américaine actuelle ?

Mémorial muséum américain sur l’holocauste

Ce qui vient d’être dit ci-dessus est également vrai en ce qui est du site Internet du Mémorial américain sur l’holocauste (www.ushmm.org)

Aucune des dizaines de milliers de pages consacré à ce site commémoratif ne fait mention de la responsabilité de IG Farben au cours des procès de Nuremberg.

Par contre et de manière étonnante certains des 12 procès du Tribunal de Nuremberg consacres aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité sont assez détaillés sur le site Internet ,notamment celui consacré au « procès du médecin » , mais aucune information n’est disponible sur les vrais responsabilités de cette guerre .

Nous devons poser la question suivante : « Pourquoi pas ? »

Qu’est ce que le conservateur du musée commémoratif américain de l’holocauste a à perdre en enseignant les faits historiques relatifs aux forces économiques décisives se cachant derrière la 2nde guerre mondiale ?

Le site web de Yad Vashem

Dans le même ordre d’idée le site Internet du Mémorial central de l’holocauste en Israël www.yadvashem.org ne dit rien non plus sur les procès relatifs aux forces économiques ayant financé l’existence de l’holocauste et qui réalise d’énormes bénéfices à savoir Bayer, Basf, Hoechst et autres .

Encore une fois nous posons la question : « Pourquoi pas » ?

C’était politiquement inapproprié de parler de ces compagnies car les gouvernements allemands d’après guerre et leurs héritiers ont payé des milliards en tant qu’aide.

Le grand pillage : Université de Harvard

Lorsqu’il existe une dissimulation de la vérité avec une telle ampleur , il y a toujours une pièce comportant un indice permettant de connaître la vérité.

Cet indice est venu de l’Université de Harvard (..)

http://www.profit-ou-vie.fr/international/francais/about/historic_failure.html

La santé et la vie de centaines de millions de personnes à travers le monde (cent millions aux USA) ont été mises en danger, et ce dans le but de continuer à augmenter les profits des laboratoires pharmaceutiques !

bush et cartel 
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/02/docteur-matthias-rath-encore-4257802


http://www4fr.dr-rath-foundation.org/qui_sommes_nous/dr_rath/dr_rath.html



L'histoire du cartel pharmaceutique
Le rôle de Rockefeller...


15 mai 1911

La Cour suprême des États-Unis déclare John Rockefeller et son trust coupable de corruption, de pratiques illégales et de racketérisme. Par conséquent, la totalité du trust Rockefeller Standard Oil, la plus grande entreprise du monde à cette époque, est condamné à la dissolution. Mais Rockefeller était déjà au-dessus de la Cour suprême et ne se souciait guère de cette décision.
1913

Pour dissiper la pression publique et politique qu'il subit avec ses barons, Rockefeller trouve une nouvelle solution appelée "philanthropie" : il utilise les revenus de ses pratiques illégales sur le marché du pétrole pour créer la Fondation Rockefeller. Grâce à cette entité dont le statut équivaut à un paradis fiscal, il organise le contrôle stratégique du secteur de la santé aux États-Unis.

La Fondation Rockefeller est la façade d'une nouvelle entreprise globale gérée par Rockefeller et ses complices : les investissements dans le commerce pharmaceutique. Les dons de la Fondation Rockefeller supportent exclusivement des écoles médicales et des hôpitaux. Ces institutions sont devenues les missionnaires d'une nouvelle race d'entreprises: les fabricants de médicaments synthétiques brevetés.

C'est à cette époque que l'on découvre les vitamines. Il devient vite évident que ces molécules naturelles ont des propriétés curatives remarquables et qu'elles peuvent prévenir de nombreuses maladies chroniques. Ces nouvelles molécules présentent  un inconvénient majeur : elles ne peuvent pas être brevetées.

Par conséquent, dès ses premières années d'existence, le commerce pharmaceutique est déjà confronté à un risque mortel: les vitamines et autres micronutriments promus par des programmes de santé publics rendraient impossible le développement de toute activité commerciale basée sur des médicaments brevetés. L'élimination de la concurrence indésirable des micronutriments naturels devient donc une question de vie ou de mort pour le commerce pharmaceutique.
1918

La Fondation Rockefeller profite de l'épidémie de grippe espagnole et utilise les médias (qui sont déjà contrôlées par les industries) pour lancer une chasse aux sorcières contre tous les médicaments qui échappent à ses brevets.

Au cours des 15 prochaines années, toutes les écoles médicales des États-Unis, la plupart des hôpitaux et l'American Medical Association deviennent des pions sur l'échiquier stratégique de Rockefeller pour mettre l'ensemble du secteur de la santé sous le monopole de ses entreprises pharmaceutiques.

Déguisée en "Mère Theresa", la Fondation Rockefeller sert également à conquérir des marchés étrangers et des continents, avec les mêmes méthodes que Rockefeller avait lui-même appliquées pour créer son empire pétrochimique au cours des précédentes décennies.
1925

De l'autre côté de l'Atlantique, en Allemagne, un premier cartel chimico-pharmaceutique est créé pour s'opposer à la conquête du marché mondial des médicaments par le seul Rockefeller. Dirigé par les multinationales allemandes Bayer, BASF et Hoechst, le cartel I.G. Farben émerge avec une force de travail comptant plus de 80.000 employés. La course pour le contrôle du marché mondial des produits pharmaceutiques est lancée.
29 novembre 1929

Le cartel Rockefeller (U.S.A.) et le cartel I.G. Farben (Allemagne) décident de diviser le monde en sphères d'intérêt. Cette pratique est exactement celle pour laquelle Rockefeller avait été condamné 18 ans plus tôt, lorsque son trust avait divisé les États-Unis en "zones d'intérêt".
1932 / 33

Le cartel I.G. Farben, tout aussi insatiable, décide de ne plus s'en tenir aux limites fixées en 1929. Ses dirigeants décident d'apporter leur soutien à un politicien allemand qui leur promet de conquérir le monde par la force des armes. Grâce aux millions de dollars investis en campagnes électorales, ce politicien prend le pouvoir en Allemagne, transforme la démocratie allemande en dictature et tiendra sa promesse de lancer une guerre de conquête. La deuxième guerre mondiale allait bientôt commencer.

Dans chaque pays envahi par l'armée d'Hitler, les premières actions consistent à piller les industries chimiques, pétrochimiques et pharmaceutiques et à les intégrer gratuitement à l'empire I.G. Farben.
1942 - 45

Pour renforcer sa domination mondiale des médicaments brevetés, le cartel I.G. Farben teste ses substances pharmaceutiques brevetées sur les prisonniers des camps de concentration à Auschwitz, Dachau etc. Les paiements de ces études inhumaines sont directement transférés des comptes bancaires de Bayer, Hoechst et BASF sur les comptes bancaires de la SS, organisation militaire responsable des camps de concentration.
1945

Le plan d'I.G. Farben pour dominer les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments a échoué. Les forces alliées ont gagné la guerre. Mais ce conflit a coûté la vie à un nombre colossal de soldats américains et alliés. Pourtant les récompenses des forces alliées sont bien maigres comparées à d'autres. Les actions industrielles des perdants, I.G. Farben inclus, sont absorbées par le trust Rockefeller (U.S.A.) et Rothschild/ J.P. Morgan (R.U.).
1947

Le tribunal de Nuremberg a jugé 24 directeurs de Bayer, BASF, Hoechst et d'autres responsables du cartel I.G. Farben pour crimes contre l'humanité. Les chefs d'accusation incluaient: organisation de guerre d'agression, institution de l'esclavage, massacres collectifs. Au cours de son réquisitoire, le procureur général Telford Taylor (USA) a résumé les faits commis par ces entreprises criminelles : « Sans I.G. Farben, la deuxième guerre mondiale n'aurait pas été possible ».

Il est étonnant de constater que les plus faibles sentences du tribunal de Nuremberg ont été prononcées contre les vrais responsables des 60 millions de victimes de la deuxième guerre mondiale – les cadres supérieurs d'I.G. Farben. Même ceux qui étaient directement responsables des crimes commis à I.G. Auschwitz n'ont été condamnés qu'à un maximum de douze années d'emprisonnement. Surpris ? Vous ne devriez pas l'être.

En 1944, Nelson Rockefeller faisait déjà partie de la direction exécutive du gouvernement américain. Débutant comme Sous-secrétaire d'État, il est devenu en quelques années Conseiller spécial du Président Truman pour les Affaires spéciales. En d'autres termes, à chaque situation critique de l'histoire du vingtième siècle, les intérêts du conglomérat Rockefeller avaient déjà un rôle déterminant dans les décisions prises au plus haut niveau. Ils ont façonné le monde de l'après-guerre et organisé la distribution de ses richesses.

Ainsi, si l'on tient compte de l'influence du Département d'État américain, les sentences prononcées à Nuremberg contre les directeurs d'I.G. Farben trouvent une explication évidente. Outre la prise de contrôle des opérations industrielles d'I.G. Farben, et donc de leurs activités sur les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments, Nelson Rockefeller s'est assuré que les vrais coupables ne seraient pas pendus. En effet, comme nous le verrons, il allait avoir besoin d'eux.
1949

La République Fédérale d'Allemagne est fondée. Pour la première fois dans l'histoire du monde, la constitution et la société d'une nation industrialisée pouvaient être planifiées et modélisées comme une forteresse spécifiquement adaptée aux intérêts du commerce pharmaceutique, une base transatlantique pour soutenir les projets commerciaux de Rockefeller.

Après seulement quelques années, les directeurs d'I.G. Farben jugés à Nuremberg sortent de prison et retrouvent leurs positions précédentes pour gérer les intérêts de Rockefeller. Fritz Ter Meer, par exemple, condamné à douze ans de prison pour ses crimes à Auschwitz, est redevenu en 1963 Président du conseil de Bayer, la plus grande entreprise pharmaceutique multinationale d'Allemagne !
1945 - 49

Le rôle des frères Rockefeller ne se limite pas au contrôle des monopoles mondiaux du pétrole et des médicaments. Ils doivent aussi créer une plate-forme politique pour supporter la croissance de leurs entreprises. Sous leur influence, les Nations Unies sont créées en 1945, à San Francisco. Pour prendre le contrôle politique du monde de l'après-guerre, trois pays – tous leaders de l'exportation de produits pharmaceutiques – prennent toutes les décisions, les 200 autres sont transformées en simples observateurs.

Alors qu'elles ont été créées dans le but de servir le bien-être des peuples du monde, les diverses organisations de l'ONU, comme l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), deviennent rapidement les agences politiques défendant les intérêts des industriels du pétrole et des produits pharmaceutiques.
1963

Au nom des intérêts des Rockefeller, le gouvernement de la république pharmaceutique bananière d'Allemagne a été le pionnier d'une des initiatives les plus tristement célèbres des Nations Unies. Sous prétexte de protection des consommateurs, il a mené pendant quarante ans une croisade visant à faire disparaître toutes les thérapies à base de vitamines et autres approches naturelles inbrevetables dans tous les pays membres des Nations Unies. L'objectif consistait simplement à éliminer toute forme de concurrence pour garantir la croissance multimilliardaire des fabricants de médicaments brevetés. Le plan était simple : reproduire à l'échelle mondiale ce qui avait été réalisé en Amérique pendant les années 1920 : un monopole complet des produits de santé contrôlé par les fabricants de produits pharmaceutiques brevetés.

Comme le marché pharmaceutique dépend de l'existence continue des maladies, ces produits de synthèse ne sont pas destinés à prévenir, guérir ou éliminer les maladies. L'objectif de cette stratégie globale est de transformer la santé de milliards de personnes en un monopole commercial grâce à des pilules qui couvrent les symptômes sans toucher aux causes réelles des maladies. Empêcher des milliards de personnes d'accéder à des informations vitales sur les avantages pour la santé des méthodes naturelles et simultanément développer un monopole basé sur des produits synthétiques largement inefficaces et fréquemment toxiques a provoqué des maladies et des décès dans les proportions d'un véritable génocide.

Cette épidémie de handicaps et de morts inutiles, propagée par le commerce pharmaceutique avec la maladie, ne peut être comparée à aucun autre événement historique.

Linus Pauling et d'autres scientifiques éminents ont le mérite d'avoir maintenu ouvertes les portes de la connaissance sur les avantages réels des vitamines et d'autres approches médicales naturelles et efficaces. Sans eux, nous vivrions déjà dans une prison de pseudo santé, surveillés par les gardiens du commerce pharmaceutique avec la maladie, vigilants dans la médecine, la politique et les médias.

Il revient également à Linus Pauling d'avoir reconnu l'importance des premières recherches de Dr. Rath sur les vitamines et les maladies cardiovasculaires, et pour avoir invité Dr. Rath à se joindre à lui pendant les dernières années de sa vie afin de poursuivre son œuvre.
1990 - 92

De ces années, l'histoire retiendra qu'elles furent le début de la fin pour le commerce pharmaceutique avec la maladie. Dans une série de publications scientifiques, avec la participation de Linus Pauling comme co-auteur, Dr. Rath a identifié les déficiences en micronutriments comme cause principale des maladies. Elles incluent les troubles cardiovasculaires, l'hypertension, les problèmes circulatoires liés au diabète, le cancer et même des déficiences immunitaires, le sida inclus.

Comme un Sherlock Holmes scientifique, Dr. Rath remonte les causes réelles de ces maladies. Il constate qu'elles ont été délibérément obscurcies ou même dissimulées à des millions de personnes dans un seul et unique but: l'avidité insatiable du commerce pharmaceutique avec la maladie.



A l'instant, le C ds l'Air : On parle de menaces (islamiques) pesant sur les chrétiens, de choc de civilisations.. Ca y est, la TV commence à nous intoxiquer, à nous manipuler, pour nous préparer à ACCEPTER la guerre contre l'Iran (et d'autres vont suivre). Voyez la fin de mon dernier post, si d'actualité ! Ne nous laissons pas dresser les uns contre les autres ! Et n'oublions jamais qu'on fabrique des événements pour nous faire penser dans le sens des décideurs ! Eva

De toutes façons, les dirigeants psychopathes veulent cette guerre ! Et Israël est déterminé ! Comment ce peuple qui a failli disparaître peut-il envisager une guerre mondiale nucléaire qui liquiderait une partie de l'humanité ? Et que signifient ces guerres que l'on déclare pour éviter la guerre  ? Nous gobons tout ça ? Nous restons les bras croisés ? Quant aux grands médias, ils soutiennent des criminels et des prédateurs, crions-leur notre dégoût ! Eva

____________________________________________________________________________________________________________________________


Le cinquième risque


Le cinquième risque. Non, ce n'est pas le titre dun film catastrophe américain qui sort cette semaine. Mais celui d'un scénario-catastrophe que nous concoctent Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand pour 2009. 

Qu'est ce que le « cinquième risque » ? La dépendance. Plus précisément (pour le moment) la dépendance liée à la vieillesse. D'ici à 2015, le nombre des personnes âgées dépendantes de plus de 85 ans passera de 1.300.000 à 2.000.000
 

Il faut trouver d'autres modes de financement.
  Xavier Bertrand avance une  piste : la "participation volontaire et limitée" prélevée sur le patrimoine des personnes âgées après leur décès. Ou l'assurance privée.    L'idée serait-elle donc de récupérer sur les grosses fortunes la participation à la solidarité nationale dont elles viennent d'être en partie exonérées ?  Non. Pour ce gouvernement la « fortune » commence à un patrimoine de 150 000 euros. Même pas le prix d'un deux-pièces en banlieue.  

Cette mesure touche donc directement les classes moyennes, qui auront le choix entre travailler toute une vie sans pouvoir laisser de patrimoine à leurs enfants (et on sait à quel point les français sont attachés à cette notion de patrimoine, un des facteurs de l'ascension sociale notamment pour les classes moyennes) ou payer toute leur vie une assurance privée.
 

En termes politiques cela marque le basculement franc et brutal d'un système solidaire vers un système de prise en charge individuelle. Totalement inégalitaire. Et qui n'a rien de « moderne», au contraire.
 Et si nous acceptons ce principe, cela veut dire que nous acceptons, par avance, qu'il soit étendu à toutes les formes de dépendance, liée à la maladie ou au handicap.… Cela veut dire que nous accepterions la privatisation de la protection sociale.… Cela veut donc dire qu'il est urgent de comprendre la manipulation, et de réagir, avant qu'il ne soit trop tard.  

Signez et faites signer lappel en ligne 


Signez et faites signer lappel en ligne : 
ENSEMBLE POUR UNE SANTE SOLIDAIRE (cliquez sur le lien)  Bien cordialement
 
Cécile MOUTTEcmoutte@club-internet.fr 06 10 73 83 99
   

 
http://ensemblepourunesantesolidaire.fr

Appel complet, avec explications,  en partie commentaires.


_______________________________________________________________________________________



Un superbe texte, à lire absolument !

http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20099746.html


Halte au triage alimentaire
Doublons la production mondiale !

http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Famine.php3


Irak : France 2 sert la soupe à Kouchner
http://www.marcfievet.com/article-20108890.html

(Extrait) Et si la guerre n'était que le moyen le plus abouti pour le capitalisme de conquérir de nouveaux marchés ? La visite « surprise » de Bernard Kouchner ce week-end en Irak en est une brillante démonstration. Passons sur l'effet de « surprise ». Le ministre n'avait pas oublié de prévenir France 2 et Le Figaro qui ont suivi le ministre à la trace


Irak : France 2 sert la soupe à Kouchner

Les Juifs de mai 68 au secours de Sarkozy
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkpAApVuEyFlgqJYiS.shtml

La guerre en technicolor
http://www.marcfievet.com/article-20108537.html

Bush, croisé mystique de Sion
http://www.marcfievet.com/article-20108343.html

Sarkozy veut exporter sa politique d'immigration
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20118092.html
Sarkozy et Hortefeux souhaitent également mettre en place des "tribunaux pour étrangers",
une pratique que l'on n'a jamais connu sous la Vème République.


Israël : La culture de l'épuration ethnique ? Par une psychothérapeute israélienne
http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&Itemid=218&id=17882&task=view&mosmsg=
Merci+pour+
votre+vote



Obama et Mac Cain soutiennent
le projet britannique
d'Etat policier MONDIAL
http://www.come4news.com/obama-et-mccain-soutiennent-le-projet-britannique-detat-policier-mondial-311405


Rosemary Righter du London Times de Rupert Murdoch, fait l'éloge de John McCain et de Barack Obama dans une tribune parue le 29 mai. Elle les félicite de préconiser ce qu'elle appelle « la dernière grande idée américaine » de « Ligue » ou « Concert des démocraties », qui pourrait imposer sa volonté collective par la force à travers le monde. Ce concept écarte totalement l'idée de souveraineté nationale à laquelle elle oppose le prétexte « plausiblement légitime » de violations des droits de l'homme par des « Etats voyous », rejetant avec mépris les objections de pays comme la Russie et la Chine, considérés comme ennemis.

 Cette proposition de Ligue des démocraties fut avancée pour la première fois par des dirigeants britanniques pro-Hitler dans les années 30 et plus particulièrement par Lord Lothian. Elle apparaît à nouveau dans le livre de Clarence Streit, Union Now, en 1938, dans lequel il propose un Etat policier mondial, mis en place par la force armée et la monnaie américaine, conjointement avec l'Empire britannique. Tony Blair, ancien Premier ministre de Grande Bretagne, a soutenu cette idée à partir de 1999.

Le London Times regrette que les Etats-Unis n'aient pas saisi l'occasion du cyclone en Birmanie pour mener une opération militaire dans ce pays prostré, et recommande l'usage de la force par les anglo-américains qui devraient passer outre les conseils des Nations unies et le « légalisme stérile » des normes internationales.

Righter déclare que John McCain a « constamment préconisé » ce type de politiques et que « M. Obama » en a fait « autant récemment ».

 suite : http://www.alterinfo.net/Obama-et-McCain-soutiennent-le-projet-britannique-d-Etat-policier-mondial_a20345.html.

______

La Maison-Blanche coupable de propagande de guerre avec la « complicité » des médias, dit un ancien porte-parole de Bush
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9153

___________________________________________________________________________________________


URGENT, PETITION CRISE MONDIALE


                                                                  voir partie commentaire

   Signez la pétition!

 http://www.avaaz.org.


Pétition contre les centres de rétention
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20099245.html


Stats, le 2.6.8
Blog R-sistons

  • 1 909 pages vues
  • 510 visiteurs uniques

    ( + abonnés, + visiteurs par moteurs de recherche, par sites...)




C O M M E N T A I R E S   :  I C  I

Partager cet article
Repost0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 22:02


Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez. 
 

Contre le Venezuela et l’Equateur, Bush nous refait le

coup des "armes de destruction massive".

Petit inventaire de la désinformation.


10 guerres, 10 médiamensonges.


MICHEL COLLON
16 mai 2008

Chaque guerre est précédée d’un grand médiamensonge. Aujourd’hui, Bush menace le Venezuela et l’Equateur. Demain, l’Iran ? Et après, à qui le tour ?

Avec, dans le rôle de la marionnette, le président Uribe, narcotrafiquant et massacreur d’Indiens (quatre millions de déplacés). Lequel Uribe prétend avoir trouvé dans l’indestructible ordinateur de Raul Reyes (FARC) des preuves du soutien de Chavez au « terrorisme » et de militarisation de la région.

Des journaux comme Le Monde répercutent cette campagne de propagande pour la prochaine guerre de Bush. Rappelons simplement combien de fois les mêmes Etats-Unis et les mêmes médias nous ont déjà manipulés. Chaque grande guerre est « justifiée » par ce qui apparaîtra plus tard (trop tard) comme une désinformation. Inventaire rapide...

1. VIETNAM (1964-1975):


MEDIAMENSONGE:
Les 2 et 3 août 1964, le Nord-Vietnam aurait attaqué deux navires US dans la baie du Tonkin.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
L’attaque n’a jamais eu lieu. C’est une invention de la Maison-Blanche.

VERITABLE OBJECTIF:
Empêcher l’indépendance du Vietnam et maintenir la domination US sur la région.

CONSEQUENCES:
Millions de victimes, malformations génétiques (Agent Orange), énormes problèmes sociaux.

2. GRENADE (1983):


MEDIAMENSONGE:
La petite île des Caraïbes est accusée de construire une base militaire soviétique et de mettre en danger la vie de médecins US.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Entièrement faux. Le président US Reagan a fabriqué ces prétextes de toutes pièces.

VERITABLE OBJECTIF:
Empêcher les réformes sociales et démocratiques du premier ministre Bishop (qui sera assassiné).

CONSEQUENCES:
Répression brutale et rétablissement de la mainmise de Washington.

3. PANAMA (1989):


MEDIAMENSONGE:
L’invasion vise à arrêter le président Noriega pour trafic de drogue.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Bien que créature de la CIA, Noriega réclamait la souveraineté à la fin du bail du canal. Intolérable pour les USA.

VERITABLE OBJECTIF:
Maintenir le contrôle US sur cette voie de communication stratégique.

CONSEQUENCES:
Les bombardements US ont tué 2.000 à 4.000 civils, ignorés des médias.

4. IRAK (1991):


MEDIAMENSONGE:
Les Irakiens auraient volé les couveuses de la maternité de Koweït-City.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Invention totale par une agence publicitaire payée par l’émir du Koweït,
Hill & Knowlton.

VERITABLE OBJECTIF:
Empêcher que le Moyen-Orient résiste à Israël et acquière son indépendance envers les USA.

CONSEQUENCES:
D’innombrables victimes par la guerre, puis un long embargo y compris sur les médicaments.

5. SOMALIE (1993):


MEDIAMENSONGE:
Monsieur Kouchner se « met en scène » comme héros d’une intervention humanitaire.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Quatre sociétés US avaient acheté un quart du sous-sol somalien riche en pétrole.

VERITABLE OBJECTIF:
Contrôler une région militairement stratégique.

CONSEQUENCES:
Ne parvenant pas à la contrôler, les Etats-Unis maintiendront la région dans un chaos prolongé.

6. BOSNIE (1992 - 1995):


MEDIAMENSONGE:
La firme US Ruder Finn et Bernard Kouchner mettent en scène de prétendus camps serbes d’extermination.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Ruder Finn et Kouchner mentaient. C’étaient des camps de prisonniers en vue d’échanges. Le président musulman Izetbegovic l’a avoué.

VERITABLE OBJECTIF:
Briser la Yougoslavie trop à gauche, éliminer son système social, soumettre la zone aux multinationales, contrôler le Danube et les routes stratégiques des Balkans.

CONSEQUENCES:
Quatre années d’une guerre atroce pour toutes les nationalités (musulmans, serbes, croates). Provoquée par Berlin, prolongée par Washington.

7. YOUGOSLAVIE (1999):


MEDIAMENSONGE:
Les Serbes commettent un génocide sur les Albanais du Kosovo.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Invention pure et simple de l’Otan comme le reconnut Jamie Shea, son porte-parole officiel.

VERITABLE OBJECTIF:
Imposer la domination de l’Otan sur les Balkans, et sa transformation en gendarme du monde. Installer une base militaire US au Kosovo.

CONSEQUENCES:
Deux mille victimes des bombardements OTAN. Nettoyage ethnique du Kosovo par l’UCK, protégée de l’Otan.

8. AFGHANISTAN (2001):


MEDIAMENSONGE:
Bush prétend venger le 11 septembre et capturer Ben Laden.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Aucune preuve que ce réseau existe. De toute façon, les talibans avaient proposé d’extrader Ben Laden.

VERITABLE OBJECTIF:
Contrôler militairement le centre stratégique de l’Asie, construire un pipeline permettant de contrôler l’approvisionnement énergétique de l’Asie du Sud.

CONSEQUENCES:
Occupation de très longue durée, et forte hausse de la production et du trafic d’opium.

9. IRAK (2003):


MEDIAMENSONGE:
Saddam posséderait de dangereuses armes de destruction, affirme Colin Powell à l’ONU, éprouvette en main.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
La Maison-Blanche a ordonné à ses services de falsifier des rapports (affaire Libby) ou d’en fabriquer.

VERITABLE OBJECTIF:
Contrôler tout le pétrole et pouvoir faire chanter ses rivaux: Europe, Japon, Chine...

CONSEQUENCES:
L’Irak plongé dans la barbarie, les femmes ramenées à la soumission et l’obscurantisme.

10 VENEZUELA - EQUATEUR - (2008 ?):


MEDIAMENSONGE:
Chavez soutiendrait le terrorisme, importerait des armes, serait un dictateur (le prétexte définitif ne semble pas encore choisi).

CE QU’ON SAIT DEJA:
Plusieurs médiamensonges précédents se sont déjà dégonflés: Chavez tirant sur son peuple, Chavez antisémite, Chavez militariste... Mais la diabolisation continue.

VERITABLE OBJECTIF:
Les multinationales US veulent garder le contrôle du pétrole et des autres richesses de toute l’Amérique latine, ils craignent la libération sociale et démocratique du continent.

CONSEQUENCES:
Washington mène une guerre globale contre le continent: coups d’Etat, sabotages économiques, chantages, développement de bases militaires près des richesses naturelles..

CONCLUSION:
Chaque guerre est précédée et ’justifiée’ par un grand médiamensonge. Et notre inventaire est loin d’être complet ! Empêcher les guerres, c’est d’abord démasquer ces médiamensonges le plus tôt possible et le plus largement possible. Merci de diffuser ce texte, de le traduire si possible (la version espagnole arrive bientôt), et de nous communiquer ces traductions. Dans la guerre de l’info, la véritable force, c’est vous !

MICHEL COLLON



Sur les médiamensonges:

Aujourd’hui, beaucoup de ces prétextes de guerre et médiamensonges ont été démasqués. Certains par contre ont la vie dure. Par exemple, sur la Bosnie et la Yougoslavie, nous avons fourni les preuves de la désinformation dans les livres Poker menteur et Monopoly:
Livres
Un résumé dans nos deux test-médias:
Test-médias
Egalement dans notre débat public avec Jamie Shea, porte-parole de l’Otan (en DVD): nessa.kovic@skynet.be

Sur les médiamensonges en général, voir notre rubrique:

Attention, médias !

_________________________________________________________________________________________


La guerre, ce besoin américain !
http://www.agoravox.fr/article.php3?
id_article=39868&id_forum=1712397&var_mode=recalcul#commentaire1712397


Réservé aux admirateurs de l'American Dream : les atrocités standard en Irak
Date:17/05/2008  Cliquez Ici

* Des vétérans US d'Irak témoignent au Congrès des conditions où les soldats US se battent en Irak. * Tout est fait, pour des raisons en général bureaucratiques et des mesures d'une hiérarchie qui ne veut prendre aucun risque vis-à-vis de ses intérêts à Washington, pour les pousser à commettre systématiquement des atrocités. * Publié le 17 mai 2008, Antiwar. com, USA.
http://www.antiwar.com/glantz/?articleid=12855

 

Lind croit à une attaque contre l'Iran et craint toujours un désastre en Irak
Date:26/03/2008 Cliquez Ici

* Déjà, à l'été 2006, William S. Lind avait évoqué l'hypothèse d'un désastre pour l'U.S. Army en Irak si une attaque était lancée contre l'Iran. (Cette opinion semblait alors partagée par Rumsfeld.) * Lind revient à la charge, à l'occasion d'une chronique où il exprime son avis qu'il existe une forte possibilité d'attaque contre l'Iran, surtout depuis la démission de l'amiral Fallon. * A nouveau, il détaille les conditions où le corps expéditionnaire US en Irak pourrait, à cette occasion, se trouvait piégé par une riposte iranienne. * Publié le 26 mars 2008, Antiwar.com, USA.
http://www.antiwar.com/lind/?articleid=12583


Le témoignage de Petraeus est-il le signal d'une attaque contre l'Iran ?

Date:07/04/2008  Cliquez Ici

* Paul Craig Roberts estime que le témoignage du général Petraeus, demain et après-demain au Congrès, pourrait être le signal d'une attaque contre l'Iran. * Petraeus pourrait affirmer que la situation en Irak est la conséquence de l'action agressive de l'Iran (en même temps qu'on a confirmation que c'est l'intervention de l'Iran qui a interrompu les combats entre chiites de la fin mars...). * Publié le 7 avril 2008, Antiwar.com, USA.
 http://www.dedefensa.org/choix.php?link_id=7212&comm=0


USA : à savoir

Le massacre des banques 
Le spectre de la dépression


 et aussi :

  • Loin du pays de l'or noir 17 mai 2008 —
     A l'occasion du voyage de Bush au pays de l'or noir et de la montée du prix du pétrole, quelques observations sur la perception en train de se faire que les différentes crises systémiques renvoient à une crise centrale.
  • L’argument final 16 mai 2008 —
    De tel Aviv et devant la Knesseth, Bush envoie un brulôt dans la campagne électorale US. Une recette pour la radicalisation et la montée aux extrêmes.
     
  • Hamlet en campagne 14 mai 2008 —
    Et voilà... A nouveau, après la primaire de Virginie Occidentale, on annonce qu'Hillary n'a pas tout à fait perdu et qu'Obama, qui est Africain-Américain comme chacun sait, n'a pas tout à fait gagné...
     
  • Les guerres qu’ils ont tous voulues 12 mai 2008 —
    Explications rétrospectives. Les militaires US furent loin d'être adversaires des guerres qui furent lancées depuis 9/11, notamment l'Afghanistan et (surtout) l'Irak.
     
  • Les “scélérats” d’à-bord 10 mai 2008 —
    A l'heure des hommes politiques livrés à l'impopularité des peuples (notamment Sarko, an I de son quinquennat),  quelques observations sur les machinations de l'Histoire
    .


    Rappel

    Les guerres et nos R.V. manqués
     
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6651

    La guerre devient globale
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6213

    Le Kosovo : Une colonie de l'OTAN dans le Nouvel Ordre Mondial
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6247


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0f/Dick_Cheney_at_the_2003_State_of_the_Union.jpg


A lire absolument :

http://www.planetenonviolence.org/guerres-USA_r70.html

... quelques titres...

Plan militaire secret US en Irak - La CIA, derrière le voile de respectabilité du Dalaï-lama - Attention aux fausses mobilisations, à une attaque-surprise contre l'Iran - Mystère des coupures de câbles Internet - La Maison Blanche achetée par "gros sous" - Ambitions US derrière l'assassinat de Mme Bhutto - Bush- TorturGate : Intervention de Juristes - Ingérence politique US au Liban - La foi de Bush dépassée par l'Histoire - Jouets américains : jouets pour apprentis terroristes - Ordre Exécutif de Bush : criminaliser le mouvement anti-guerre - Guerres US - Impérialisme et fascisme en recrudescence aux USA - Impérialisme et bases militaires : Le Pentagone est l'un des plus grands propriétaires fonciers du monde - Guerre contre le terrorisme bidon, guerres planifiées avant le 11.9 - Opérations US clandestines en Iran - Soutien Bush aux militants attaquant le Liban - Guerre et état policier : complicité du peuple américain - Les partis de Dieu - Les néo-barbares - "Diabolisation" des Musulmans et bataille pour le pétrole - Appel aux personnes à l'extérieur pour briser le pouvoir impérial des US - EU vulnérables, d'où l'arme militaire - Bush s'entoure de pro-guerre - Les "saints guerriers" -  Le Cerveau Mondial : La face cachée de la mondialisation - Bush est-il sain d'esprit ? - Les EU font de l'espace leur colonie - Provocations de la marine US près des côtes iraniennes - La barbarie américaine - Coups d'Etat, interventionnisme - Bush-Olmert : alliance de brutes - Le cauchemar géopolitique des E.U. - taux de mortalité EU l'un des plus élevés - Irak, nouvelle immense ambassade américaine, sur 42 ha, gigantesque citadelle fortifiée - Quand l'humanitaire et le militaire font planning commun - Représailles du lobby israélien accusé de diriger la politique étrangère américaine - Bush, portrait d'un illuminé - C. Rice, déesse de la guerre - Un empire américain mondial constitué de bases militaires - A. Latine et nouveau militarisme - CIA partout - Fondamentalisme chrétien américain et Israël -  Les EU encouragent le fondamentalisme religieux (NB Eva : Et sarkozy aussi !) pour contrer les mouvements nationalistes et socialistes - Propager la démocratie : Imposer l'hégémonie impériale américaine - Le nouveau militarisme américain - USA et Asie centrale -


Alliances :

"Ahmadi a effectué un tour d'Asie du sud, au désespoir des néo-cons américains, le réseau énergétique sécuritaire asiatique est en train de devenir une réalité" (extrait choisi par Eva)
http://www.planetenonviolence.org/Comment-L-Iran,-Le-Pistolet-Sur-La-Tempe,-Garde-Son-Sang-Froid-Pepe-Escobar_a1571.html




Russie-Chine-Inde : nouvelle alliance contre le chaos

 
17 mai 2008 (Nouvelle Solidarité) – Lors d’un sommet entre les chefs des diplomaties russe, chinoise et indienne à Iekaterinbourg en Russie, le 14 mai, les trois puissances eurasiatiques ont noué une alliance stratégique sans précédent face aux menaces asymétriques instiguées par les jeux géopolitiques de Londres.

Dans un communiqué conjoint, Russie, Inde et Chine (RIC) ont établi pour la première fois une politique étrangère commune sur le Kosovo, l’Iran, l’Afghanistan et la Corée du Nord, quatre des principaux foyers attisés par le Foreign Office pour empêcher ces 3 grandes nations d’accéder au statut de méga-puissance dans un monde multipolaire. Déjà réunies dans l’Organisation de Coopération de Shanghaï (OCS) visant à assurer la stabilité régionale, la Russie et la Chine ont positivement accueilli ce nouveau pas de New Delhi pour rejoindre le groupe auquel participent aussi le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et, à titre d’observateur, l’Iran.

Le communiqué réaffirme que la déclaration unilatérale d’indépendance du Kosovo est contraire à la résolution 1244 des Nations unies et appelle à régler la question conformément aux normes de la loi internationale et sur la base d’un accord et de négociations entre Belgrade et Pristina. Sur le programme nucléaire iranien, ils appellent à un règlement diplomatique et politique par le biais de négociations. Le ministre indien des Affaires étrangères, Pranab Mukherjee, est même allé plus loin en affirmant le droit de l’Iran à l’énergie nucléaire, dans le respect de ses obligations internationales, et que tout différend doit être réglé à l’AIEA, afin d’éviter une confrontation dont les effets seraient néfastes. Les trois ministres ont aussi abordé la question de l’Afghanistan, redevenu le premier producteur mondial d’opium et dans lequel la résurgence des Talibans et d’Al-Qaida est un facteur de déstabilisation régionale. Si le communiqué ne donne pas plus de détail, un collaborateur du magazine EIR dans la région a souligné qu’un tel foyer était utilisé pour activer des opérations terroristes contre les trois grands.

Lyndon LaRouche a souligné que cette nouvelle alliance stratégique était une réponse de l’OCS contre les Britanniques et que ces derniers essayeront par de multiples moyens de contrer cela, mais en vain puisque l’OCS ne reculera pas.

Dans ce cadre, la RIC a également abordé la sécurité alimentaire, alors que les trois ont déjà pris des mesures régulatrices pour assurer leur autosuffisance. La réalité de cette nouvelle alliance pourrait bien avoir son poids dans les semaines et les mois qui viennent, face à la volonté de certains d’accélérer la crise alimentaire et ses effets, en dépossédant toujours plus les nations de leurs moyens.

http://solidariteetprogres.org/article4169.html



Refusons l'Europe financière et guerrière - vidéo
http://solidariteetprogres.org/sp_HP-Europe.php3


General Deportes : Penser la guerre autrement

Extrait : "La technique n’est importante que dans la mesure où elle permet de produire un changement « politique ». Dans un entretien au journal Le Monde du 26 avril dernier, le Général dénonce cette
« très dangereuse interprétation américaine de la ‘révolution dans les affaires militaires’, selon laquelle la technologie pouvait directement produire des résultats politiques. Nous savons que c’est faux, comme les exemples de l’Irak, de l’Afghanistan ou du Liban le montrent : la technologie ne produit pas d’effet politique. Ce qui est mort aussi en Irak, c’est l’idée qu’il y avait des victoires militaires rapides qui pouvaient conduire à des résultats durables. Nous avons compris que le résultat militaire ne conduit plus directement au résultat stratégique. Parce que l’Amérique est la puissance dominante, nous avons suivi ce courant de pensée. Mais les difficultés que rencontrent aujourd’hui les armées occidentales montrent bien qu’il est urgent désormais de penser la guerre autrement..."

http://solidariteetprogres.org/article4170.html



« La guerre en Iran pourrait être plus proche que vous ne le pensez »
 

 17 mai 2008 (Nouvelle Solidarité) – Après le Liban ces derniers jours, les plans britanniques pour faire basculer le monde dans une guerre mondiale asymétrique sont plus que jamais activés en Iran.

En visite à Paris le 6 mai dernier, Richard Boucher, adjoint de Condoleeza Rice pour l’Asie centrale et du Sud, a encensé la politique afghane de l’Elysée, expliquant que l’Iran finance les rebellions afghanes et irakiennes, responsables des attaques contre les soldats américains. Si, comme le rapporte le Canard Enchaîné du 14 mai, les journalistes et l’état-major des Armées ont déploré l’absence totale de preuves de ces accusations, il semble qu’outre-Atlantique, un plan d’attaque ciblé soit déjà sur pied, n’attendant plus qu’un ordre exécutif.

Dans une note publiée dans The American Conservative, intitulée « La guerre en Iran pourrait être plus proche que vous ne le pensez », l’ancien officier de la CIA Philip Giraldi révèle que le Conseil national de sécurité a donné son accord pour une frappe sur l’une des bases des Gardiens de la Révolution aux environs de Téhéran, afin de donner des « signaux sans équivoque » à un régime iranien insoumis, « probablement sous la forme de missiles de croisière ».

Lors de son voyage en Israël le 15 mai, George Bush a expliqué que tout dialogue avec l’Iran et la Syrie équivaudrait à rechercher l’apaisement avec les nazis, alors qu’une certaine presse s’empressait quelques jours plus tôt de rejeter la responsabilité des évènements de Beyrouth sur un Hezbollah évidemment piloté par Téhéran et Damas (voir ici).

Cependant, le secrétaire à la Défense, Bob Gates, le successeur « modéré » du va-t-en-guerre Donald Rumsfeld, fait figure d’exception dans l’administration Bush-Cheney en se prononçant pour le report de l’opération et l’ouverture de discussions avec l’Iran.

Le président de la Commission judiciaire à la Chambre des représentants à Washington, John Conyers, a adressé une lettre ouverte à ses collègues élus, les appelant à agir « contre une possible attaque militaire contre l’Iran ». Dans une lettre simultanément adressée à la Maison Blanche, il a fermement mis en garde le Président : « Si vous n’obtenez pas l’autorisation du Congrès, comme l’exige notre constitution, avant de lancer des frappes militaires préemptives contre l’Iran ou toute autre nation, la procédure de destitution devra être enclenchée ».

Cette accélération subite des événements en Asie du Sud-Ouest, succédant au voyage du vice-président Cheney dans la région, intervient alors que le vieil appareil impérial britannique (aussi appelé libre-échange), recyclé sous l’appellation moderne de « mondialisation », est menacé d’extinction face au désir des nations de ne pas succomber à la crise alimentaire mondiale qu’il a provoqué.

http://solidariteetprogres.org/article4165.html


Symboles concrets autant que figurés de la puissance militaire, les armements de pointe tels le bombardier B-2 dit furtif font partie de l’arsenal nord américain et leur promotion médiatique participe à la dissuasion par une paranoïa incapacitante : comment se prémunir d’une superpuissance qui se targue de pouvoir faire surgir une frappe aérienne indétectable ?

Symboles concrets autant que figurés de la puissance militaire, les armements de pointe tels le bombardier B-2 dit furtif font partie de l’arsenal nord américain et leur promotion médiatique participe à la dissuasion par une paranoïa incapacitante : comment se prémunir d’une superpuissance qui se targue de pouvoir faire surgir une frappe aérienne indétectable ? http://fr.wikipedia.org



Transformation de la guerre : Le Complexe contre le système
(La puissance US basée sur le militaire)
http://dedefensa.org/article.php?art_id=4965

Agora Vox : Usa-Irak, cette guerre qui rend fou
http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=19295

Les EU font-ils les guerres d'israël à sa  place ?
http://www.alterinfo.net/index.php?action=article&id_article=360527&PHPSESSID=a8859acd84d2417a8a05cdf0fc92b7ab

La menace vient des Etats-Unis
http://usa-menace.over-blog.com/

La super-puissance. La planète comme excroissance des EU
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amnord/usa_6-8histoire.htm

Les guerres du complexe militaro-industriel
http://www.marcfievet.com/article-19541403.html


Guerre et pétrole :

" Pour moi, une des preuves les plus évidentes que le monde fait face à une crise pétrolière a été l'attaque des USA/UK contre l'Irak en 2003 (* voir ci-dessous). Alors qu'on a longtemps cherché des raisons alternatives pour justifier l'invasion, le seul but qui résiste à un examen approfondi est celui de sécuriser les futurs approvisionnements en pétrole. Toutes les autres raisons – « humanitaire », liens avec Al-Quaïda, menaces pour le monde, les fameuses armes de destructions massives – ont été réfutées ou tout au moins présentent de sérieux défauts.
 
Regardons les choses simplement. La principale différence entre la Corée du Nord et l'Irak, c'est qu'économiquement nous n'avions pas le choix pour l'Irak. Le pays nage dans le pétrole. " 

Paul Wolfowitz,
http://wolf.readinglitho.co.uk/francais/fpages/foilwars.html



La guerre enrichit indûment ceux qui la font - rapport sur Halliburton en Irak
http://www.marcfievet.com/article-19656338.html

Guerre et or noir
http://www.marcfievet.com/article-19656138.html

Les réseaux djihadistes
http://www.marcfievet.com/article-19655733.html

Cannibalisme et enfants soldats
http://www.marcfievet.com/article-19628594.html



http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=5127 : Apocalypse selon Mac Cain


En prime, écoutez Attali et le gouvernement mondial !
VIDEO Attali et le Gouvernement mondial

http://www.dailymotion.com/video/x596he_gouverneme
http://www.marcfievet.com/article-19610087.html



_____________________________________________________________


Mes autres blogs :

R-sistons à la désinformation

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


Abonnez-vous à ce blog (gratuit) à droite écran,

et recommandez-le,  aussi !   Merci !



______________________________________________________________


C O M  M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article
Repost0
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 08:59

 

 

 

 

 

 




Bonjour mes amis,

J'ai reçu aujourd'hui un commentaire qui m'a renvoyée au texte de
Robocup que j'avais publié sur le sionisme, en octobre dernier
http://r-sistons.over-blog.com/article-13053842-6.html 

En  voulant retrouver les textes de Robocup, je tombe sur ces deux articles que je n'ai pas entièrement lus. Mais j'ai vu, en diagonale, de quoi il s'agissait. Et qui a écrit : Un des meilleurs journalistes d'aujourd'hui,

Michel Chossudovsky,

 
rédacteur à
http://mondialisation.ca,

site auquel je rends hommage. Il y a des sites résistants, comme celui-ci, ou Voltaire.net, ou l'Aviseur international, ou michelcollon.info, georgestanechy, lagrandeconspiration.org, oulala.net, aspeta, solidariteetprogres, etc etc... je ne peux les citer tous.

A la fin du 2e texte, on annonce, justement, les guerres du Moyen-Orient, et bien au-delà : contre la Russie et contre la Chine.

Combat titanesque pour la suprématie - pour la domination du monde et de ses ressources.

Plus que jamais, le texte de Silvia Cattori que je viens de publier, est d'actualité : De dangereux psychopathes dirigent le monde.. pour sa perte.

Il est temps de nous réveiller, nous les peuples, et, tous unis (nous avons pour nous le nombre) d'organiser un grand mai 2008 mondial.

Il y a urgence ! Notre combat est existentiel ... pour la survie de l'espèce humaine. Et pour la civilisation.

Votre Eva



http://robocup555.blogs.nouvelobs.com/archive/2007/10/index.html



________________________________________________________________________________________


J'écoute Ripostes sur la V - émission sur l' Economie

Honte aux médias !

Info ? Non. Débat ? Non. Plaidoyer pour le libéralisme, les réformes sarkozystes, le "modernisme" !

L'animateur dit que ça va être chaud ! Tu parles ! C'est le plus modéré des syndicalistes qui est choisi pour défendre les travailleurs ( Chérèque, CFDT) ! Quant aux autres, de Lagarde la néocon aux commentateurs, ce sont des libéraux bon teint !

Médias collabos, ras-le-bol !!! Avec leurs dirigeants aux commandes des Industries de la Mort, de l'armement, on va justifier, puis pousser à la guerre mondiale nucléaire !

Eva, très en colère !

(Marre d'entendre, via les médias serviles,  parler de productivisme, de profit, de compétition, de guerre de civilisation, de guerre nécessaire !)


Dernier article en date sur les médias aux ordres :


Robert Murdoch, suppôt des néoconservateurs, et son empire médiatique
http://www.marcfievet.com/article-19271018.html



_________________________________________________________________________________________




Reçu à l'instant ce commentaire :

Bonjour,Eva. Je n'ai pas pu m'exprimer depuis quelques temps, mais je retrouve ton blog avec toujours autant de bonheur et l'impression de ne plus passer à côté de réalités importantes. Je ne sais pas si je t'ai dit que j'étais présidente d'un section de la Ligue des Droits de l'Homme. Si arthénice a des problèmes de censure, ou d'autres de tes correspondants, je me propose comme intermédiaire pour en informer la LDH.J'espère que ce ne sera pas nécessaire et je t'embrasse. Danièle Dugelay.

J'en profite pour signaler que
le 6 mai Christophe Alévêque fêtera à sa manière le premier anniversaire de Sarko-Président en sketchs et chansons humoristiques devant le Fouquets, vers 17 ou 18 h je crois (voir son site pour les détails).

C'est de la pub totalement gratuite, plutôt un tuyau pour les amis, car j'ai un DVD de cet humoriste qui me fait bien rire...


Réponse :
Merci.
Oui, mon objectif est d'aller à l'essentiel. Toujours. Tu as tout compris.
Bises
Eva



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Autre commentaire envoyé par Danièle, il est trop intéressant, je vous le propose :


"Bonjour. Je crois effectivement à l'objectif des puissances financières mondiales de parvenir à la domination du monde. Je crois qu'elles utilisent toutes les occasions qui surgissent et surtout toutes celles qu'elles provoquent. Je crois que les Etats, les dirigeants politiques et religieux sont utilisés et même manipulés pour mettre en place cette domination d'une ploutocratie mondiale concentrée.

J'imagine bien que ces Etats, après avoir été utilisés, seront détruits : l'UE en est une démarche exemplaire.

Mais je pense aussi qu'à terme les Etats-Unis eux-mêmes et Israel subiront le même sort, sans doute d'une manière différente. Il n'y aura plus ni état, ni surtout nations, ni citoyens et, c'est vrai, ils n'hésiteront pas à avoir recours à la guerre, qu'elle soit d'ingérence, de choc des civilisations, due à la famine...

Les guerres n'ont jamais ruiné la haute-finance qui, au contraire, trouve son bénéfice dans la production d'armement et la rareté des denrées de première nécessité. Le patriotisme n'a jamais existé pour le capital, seuls comptent les profits à n'importe quel prix. Quant aux religions monothéistes, unifiées ou non, elles serviront de "lien social" et éviteront les désordres sociaux. C'est peut-être de la politique-fiction, mais j'ai peur d'avoir raison, peur pour les générations futures.

Aussi, c'est vrai, face à une telle force, seule détentrice du pouvoir financier, seule à être organisée au niveau mondial (avec la religion catholique), toute résistance est forcément dangereuse, mais elle est vitale pour préserver la condition humaine. Je ne sais plus qui a dit :" C'est ce qui sera organisé sur le plan international qui dominera le monde."

Aussi, il faut absolument que nous, résistants, nous nous ouvrions vers l'extérieur, que nous poussions les partis politiques "anti-tout libéral", les syndicats de salariés, les jeunes, les retraités, les associations de défense des droits de l'Homme et des droits sociaux, à se reconnaître conscients du danger et à s'unir, au plan national et au plan international. Nous représentons quand même "les peuples", "le nombre", et aussi nos héritages historiques et culturels.

 Courage à nous tous. R-sistons."




_______________________________________________________________________________________



21.10.2007

Du Sabbataïsme au Sionisme : d'une guerre à l'autre
 
Le Sabbataïsme, responsable de la chute du Califat ottoman ? Le sionisme, celle de la civilisation moderne ?
Le complot juif à l'époque ottomane, mythe ou réalité ?


L'imaginaire turc, à tort ou à raison, attribue au peuple juif, la dislocation du Califat ottoman. Quels sont les fondements de ces croyances, et comment aurait pu se mettre en place une telle cabale ?
Comment savoir si cela relève d'une vision fantasmée ou d'un délire collectif, et si non, comment une telle cabale pouvait avoir lieu à une époque où les non- musulmans avaient le statut de ‘'protégés'' ? Ou, est-ce simplement une de ces nombreuses légendes qui traversent les âges pour justifier les défaites et autres humiliations historiques ?

Mythe ou réalité, quoi qu'il en soit, une convergence d'intérêts et d'objectifs géopolitiques sont visibles à l'aune d'une autre lecture de l'histoire. Un décryptage de l'actualité et son lot de versions officielles sur des évènements comme le 11 septembre (acte déclencheur d'une nouvelle guerre mondiale), permet d'appréhender certaines questions qui remettent en cause les fondements historiques. Ainsi que les mensonges institutionnalisés, afin d'imposer un modele sociétale au nom de la globalisation, qui en fait est instrument juridique et politique dont l'objectif ultime est une concentration du pouvoir politique et financier entre les mains d'une l'élite mondiale autoproclamée.

Le problème, et de taille, réside dans la difficulté de ne pas tomber à la tentation de la facilité : désigner de facto une communauté, en se disant simplement ‘'les juifs sont responsables de beaucoup de choses, et pourquoi il ne seraient pas aussi à l'origine de la dislocation du Califat ottoman ?''
C'est une pratique courante, mais sans gloire aucune. Puisque ce comportement est intrinsèquement lié à une malhonnêteté intellectuelle.

Même si, les accusations souvent portées contre une partie du peuple juif se sont avérées fondées, cela n'est pas une pratique digne, et incompatible avec la réflexion et la volonté de découverte des évidences occultées.

Il est impératif de chercher à vérifier les tenants et les aboutissants, à qui profite le crime, le contexte historique, afin de ne pas tomber dans l'anachronisme, comme il est souvent reproché par l'élite pensante de cette société.

Quel peut être l'intérêt d'une telle démarche ?


Satisfaction personnelle ou volonté d'éclairer des recoins sombres de l'histoire, mettre à jour certains repères historiques, occultés et dénaturés ?

Tenter de dévoiler la face cachée de l'histoire, revient à prendre le risque de tomber sous le courroux du sionisme international. Faut-il pour autant, taire ce que l'on croit être juste et ne pas dénoncer des pratiques lobbyistes connues de tous et qui mettent en péril l'apparente stabilité sociale du monde ?

Ne pouvant m'arrêter à ce genre de considération, ma volonté est de démontrer les risques dans l'utilisation de certains axiomes utilisés dans les critiques contre Israël, les USA ou le sionisme. Une critique dénuée de recherche historique, peut se retourner contre son auteur, mais donne l'occasion aux portes voix de la propagande américano sioniste de créditer leurs thèses racistes, en démontant sans peine les lieues communs et les lapalissades, les armes dialectiques de ceux qui luttent à juste titre contre l'impérialisme US.

Cependant, face à ces manipulateurs, à la rhétorique controuvée et la plume acerbe, qui derrière des façades, sont payés à défendre et parfois sont les zélateurs d'une cause aussi dangereuse que le sionisme, les lieues communs et autres axiomes, sont des armes à double tranchants.

Le plus inculte d'entres les musulmans, vous dira que - le sionisme est responsable de bien des malheurs de l'humanité depuis des siècles
-. Certes, j'adhère à cette idée, mais cela ne reste qu'un aphorisme sans valeur, un point de vue. Présenter les choses de manière aussi laconique et lapidaire, fera de vous, un antisémite aux yeux des gardiens de la bien pensée. Mais surtout vous ne convaincrez que vous-même !

C'est pourquoi, j'ai jugé utile de développer cette hypothèse de complot juif, responsable de la chute du dernier Califat. Laissant ainsi, la communauté musulmane (un milliard cinq cents milles adeptes) sans représentant spirituel et politique depuis presque un siècle.

Si le monde musulman avait encore un califat, ni les américains, ni Israël, n'auraient pu ainsi humilier, massacrer, les musulmans sous des prétextes fallacieux, que nous connaissons tous
?

Après ces quelques précisions nécessaires pour éviter tout procès d'intention, voyons ensemble si cette thèses de complots juifs à l'origine de la chute des ottomans est plausible, et dans quelle mesure nous pouvons faire un parallèle entre l'histoire et les événements internationaux qui actuellement semblent ourdir un complot dont les motivations parfois évoquées ressemblent étrangement à la période sabbataïste, où une vision eschatologique du monde était imposée aux juifs. Cette vision, vecteur de comportements incohérents, a pu parfois pousser l'humanité à la limite du chaos.

Depuis des décennies, des individus se croyant chargés d'une mission mystique, un peu à l'instar de Benoît XVI, et d'autre comme Bush, qui pensent être investis par Jésus lui-même, et commettent des crimes pour le salut de l'humanité, disent-ils ?

Il est certes très délicat d'aborder ce sujets, en particulier, quand il touche de près ou de loin la communauté juive où qu'elle soit. Sans tomber dans les travers de la simple dénonciation crypto antisémite et de l'anachronisme historique, mon objectif est d'essayer de faire un parallèle entre l'histoire et les évènements qui touchent actuellement toute l'humanité, essayer de comprendre les motivations réelles qui se dissimulent derrières toutes les fausses considérations comme l'antisémitisme, la lutte contre le fondamentalisme et le ‘'terrorisme islamique''. Dévoiler la face cachée de certaines pratiques et les accusations iniquement portées à l'encontre d'une religion et de ses pratiquants. Mais plus globalement, dénoncer ceux qui se cachent derrière des façades, qui régurgitent les diatribes et les insultes contre les musulmans et, tous les exclus des sociétés occidentales et les peuples du Sud.

Tous les peuples qui osent afficher une volonté anti-impérialiste, sont combattus pour des raisons aussi obscures que fallacieuses, ils sont les cibles d'un plan politico médiatique qui tire sa genèse des intrigues de palais d'antan et d'autres conspirations occultes.


Il y a actuellement une méthode de déstabilisation des régimes réfractaires ou simplement frileux aux exigences de la mondialisation, et chose étonnante, tous les dirigeants qui s'opposent à la globalisation, ou simplement à l'impérialisme US, sont étiquetés et classés dans un même concept. Celui d'un fantasme occidental, une vision fantasmée de l'Islam et de manière récurrente est proposée, imposée à l'opinion mondiale, les sous-entendus sont à peine dissimulés.

Bien évidemment, le but n'étant pas ici de traiter de la mondialisation et de ses risques, mais de dénoncer ceux qui se cachent derrière, et dévoiler les plans de dominations et de guerres qui y sont inhérents.

Pourquoi certains chefs d'Etats, à l'instar de Chavez, Ahmadinejad, Castro et d'autres hommes politiques courageux et anti-impérialistes, sont-ils accusés systématiquement d'antisémites et d'antiaméricanisme primaire ?

Ne pas vouloir un modèle anglo-saxon mène t-il inévitablement vers le terrorisme ?
A moins que derrière l'impérialisme américain, se dissimule d'autres objectifs moins avouables, des objectifs de gouvernement mondial ?

L'impérialisme US, après avoir prétexté le danger soviétique, et réussir à le péricliter en fomentant un conflit entre ses deux ennemis le communisme et l'Islam. L'Afghanistan d'abord communiste puis ‘'islamiste'' a sonné le glas de l'URSS sous l'impulsion US. Avec un plan étalé sur plusieurs décennies et le nouvel ennemi de la Liberté (le terrorisme ‘'islamique'' et les Etats du Sud, non alignés) Le gouvernement mondial se concrétise. Les origines de ce plan de gouvernement mondial peuvent s'expliquer avec l'indépendance américaine.

Pour ne pas être discrédité sans doute, beaucoup de ceux qui dénoncent l'impérialisme US, n'osent faire le parallèle entre cet empire US et un gouvernement mondial dirigeant dans l'ombre et en phase de se dévoiler à tous les peuples. Les moins courageux iront même jusqu'à nier, que l'empire est orienté de manière à préserver les intérêts sionistes par des pratiques lobbyistes qui notoirement connues et acceptées. Quitte pour cela, à faire des guerres qui n'ont aucun intérêt pour les Américains. Les mêmes pratiques sont coutumières et pléthores en Angleterre et France. On pourrait s'amuser à comptabiliser et à analyser les politiques étrangères de ces pays, et le même constat qu'avec l'empire US est aussi visible dans nos latitudes.

Peut-on être sioniste et être un chef d'Etat, un ministre, un sénateur, un député, un maire, ou simplement occuper des fonctions de représentations publiques et ou médiatique ?

Il faut croire que cela est compatible, puisque qu'une majorité des hommes politiques en Occident et les élites médiatiques et philosophiques dans les pays qui n'ont pas le niveau de vie occidental sont sionistes. Ils le revendiquent ouvertement pour certains ‘'courageusement'' et de manière insidieuse, en envoyant des signaux d'amitiés et de soutiens à Israël et au sionisme international.

En France et avant les présidentielles, les Sarkosy, les De villiers (voir ces dernières déclarations à un journal israélien), en son temps il y avait Jospin aussi qui avait fait preuve d'allégeance à cet international sionisme. D'ailleurs les collusions entre trotskisme et sionisme sont bien réelles et les Olivier Besancenot et autres leader d'extrême gauche sont là pour le prouver…

A l'extrême droite ils ne sont pas en reste, sauf qu'eux dans la théorie affiche un antisémitisme lattant, ce devrait signifier une opposition au sionisme. A contrario, ceux qui se revendiquent fascistes, nationalistes sont les premiers à défendre la cause sioniste. Depuis trop longtemps, on a assimilé l'antisionisme à de l'antisémitisme. Si cela était vrai, comment expliquer alors que des antisémites puissent être des sionistes. Mais surtout, qu'un antisioniste n'est pas fatalement un antisémite ?

Qu'est-ce donc ce gouvernement mondial ?


Sous le prétexte de l'urgence d'un nouvel ordre, raison fondamentale de tout conflit mondial. Depuis des siècles, des groupes d'individus ont fomenté des révolutions sanglantes dans le passé et des révolutions de velours ou colorées qui sont de tendance actuelle, des déboulonnages de régimes, des guerres mondiales ont vu le jour pour la réalisation d'un pouvoir politique mondial.

Mais dans quelle mesure, ce concept de gouvernement mondial est perçu comme la question centrale dans la compréhension de la géopolitique actuelle ?

A l'instar des Sabbataïstes, les évangéliques protestants, les catholiques, et la quasi-totalité des grandes religions ont un point commun, c'est celui de croire en un jour où un pouvoir unique, rempli de justice et d'équité sera, et avant la fin de l'humanité.

A l'opposé des religions et particulièrement du monothéismes, il y surtout une perception ésotérique du gouvernement mondial. On peut décliner ces perceptions en une multitude de sectes, de sociétés secrètes, de groupes et les individus qui adhèrent à cette vision plutôt maléfique sont très éclectique ethniquement, mais animés par une vision commune.

La politique et certains politiciens ainsi que le pouvoir médiatique sont les instruments de cette autre vision messianique et qui oeuvrent pour la réalisation de ce gouvernement mondial.

Parmi les adeptes du messianisme on trouve les néo-conservateurs US et derrière eux les lobbies sionistes et israéliens, et encore derrière eux, une clique de sociétés secrètes, des francs-maçons et leurs affidés. Et, si on pousse un peu la porte, on retrouve quelques centaines de familles, propriétaire des richesses mondiales et à l'origine du système économique et bancaire actuel et qui est sur son déclin programmé.

On peut superposer cette stratification du pouvoir à toutes les nations. Ainsi on peut aisément comprendre que les  réels détenteurs du pouvoir ne sont pas les plus visibles.


Certaines sectes et sociétés secrètes sont aux commandes des marionnettes politiques qui sont placés au pouvoir pour donner l'illusion d'un monde tel qu'il nous ait présenté.


Chaque époque a son florilège de sociétés plus ou moins secrètes, ou plus exactement des sectes, qui ont toujours opéré à l'ombre du pouvoir
, et le Califat ottoman aurait été la cible d'une de ces sectes, les Sabbataïstes.

‘'Les Sabbataïstes, adeptes de Sabbataï Tsevi et descendants des juifs chassés d'Espagne (terre chrétienne), accueillis par les Ottomans (turcs musulmans), ont depuis leur arrivée sur la terre musulmane, occupé des hautes fonctions administratives. Afin de combattre les Ottomans qu'ils pensaient comme un obstacle à leur plan messianique, la communauté juive de Turquie s'adonna à des pratiques de déstabilisation du pourvoir ottoman. […] Voyant en les Turcs, un frein à la réalisation de leur vision apocalyptique prophétisé par un illuminé, la majorité des juifs accueillis par les ottomans, ont entrepris de détruire le Califat''.

Propos de M. Kadir Misiroglu (historien et écrivain turc), tenus lors des commémorations du 553 eme anniversaire de la conquête de Constantinople devenu Istambul.

Il met en cause et de manière sans équivoque les juifs de Turquie dans un article paru dans le Milli Gazete.

Avant de développer le point de vue de M. Misiroglu, il serait utile de placer cet événement dans son contexte historique, et de détailler au mieux les objectif de ce complot sabbataïstes.

Qui était Sabbataï Tsevi, quels étaient ses objectifs ?


Sabbataï est né à Izmir, en Turquie en 1626. Il fut au XVIIe siècle considéré par les Juifs comme le messie. Il est le fondateur de la secte turque des Sabbataïstes ou Dönme (qui veut dire converti). Beaucoup de juifs avaient feint de se convertir à l'Islam, pour, dans un premier temps prouver leur loyauté, puis pour accéder à de très hautes fonctions étatiques dont les motifs sont connus…

Il est mort en exil à Dulcigno en actuelle Albanie (alors ottomane) en 1676. Tsevi est né dans une famille aisée d'origine espagnole. Fils du négociant Mordechaï, et de sa femme, Clara Tsevi, il avait deux frères: Elie et Joseph. Il a été l'étudiant de Joseph Eskapha, le grand rabbin d'Izmir. A 18 ans, il était déjà considéré comme un grand cabaliste.

Création et développement du mouvement sabbataïste [1]


Sabbataï Tsevi se proclama Messie en 1648, à l'âge de 22 ans. Il s'appuyait sur une interprétation contestée du Zohar (un livre de Mystique juive), selon laquelle l'année 1648 devait voir la rédemption du Peuple Juif. En se proclamant Messie, il allait provoquer un schisme profond au sein du judaïsme, entre ceux qui l'accepteraient et ceux qui le refuseraient. Il resta à Smyrne plusieurs années, et sa réputation grandie lentement, jusqu'à ce que ses prétentions messianiques lui fasse subir le <<<, une sorte bannissement de la communauté Juive, qu?on compare parfois à l'excommunication chez les Catholiques.

En 1651, ou en 1654, selon les auteurs, lui et ses partisans furent bannis de Smyrne. Après quelques années, ils s'installèrent à Constantinople, en 1653 ou 1658. Il y rencontra un prêcheur, Abraham ha-Yakini (un disciple de Joseph di Trani), qui accepta Sabbataï Tsevi comme Messie, et affirma même détenir une ancienne prédiction Hébraïque. Celle-ci annonçait la naissance d'un Messie nommé Shabbethai, fils de Mordecaï Zevi, en l'an 5386 (1626 de l'ère chrétienne).

Avec cet important soutien, Sabbataï Tsevi s'installa à Salonique, ville de l'empire Ottoman aujourd'hui en Grèce. C'était alors un important centre juif et Kabbaliste, et il y développa une forte propagande centrée sur sa propre Messianité. Après une nouvelle errance mal connue, il s'installa au Caire, en Égypte, et y resta entre 1660 et 1662. Il y gagna à sa cause une personnalité Juive influente et très riche, Raphael Joseph Halabi (“de Alep” en Syrie). Ce dernier mis une partie de sa richesse à sa disposition, lui permettant de développer ses activités.
En 1663, Sabbataï Tsevi s'installa à Jérusalem, puis revint au Caire, ou il obtint de son mécène des sommes nécessaires pour la communauté de Jérusalem, ce qui semble avoir accrus son prestige. Après son mariage, il revint en Palestine, ou il rencontra Nathan Benjamin Levi, dit Nathan de Gaza, qui devint rapidement son bras droit.

L'année 1663 est une année de bascule pour l'action de Sabbataï Tsevi. Jusqu'alors leader d'un petit groupe suspect, il obtint à compter de cette année un retentissement croissant à travers le monde juif.

Une des explications de cette popularité croissante est sans doute l'approche de l'année 1666.
Chez certains Chrétiens de l'époque, l'année 1666 (666 est le chiffre de la bête dans l'Apocalypse de Saint-Jean) était l'année de l'Apocalypse, ou du moins de grands évènements religieux. Cette idée apocalyptique semble avoir eu une influence sur Sabbataï Tsevi et ses disciples. Sabbataï Tsevi était adepte de sévères mortifications corporelles, comme de fréquents bains dans la mer, même l'hiver, ce qui a sans doute contribué à son prestige comme Messie supposé.

En 1665, Nathan de Gaza annonça que l'année suivante verrait le début de l'ère messianique et que Sabbataï Tsevi ramènerait les 10 tribus perdues d'Israël en terre sainte. L'exaltation religieuse atteignit son comble dans des masses juives, rêvant d'une libération et d'une vie transfigurée. En 1665, Sabbataï Tsevi fut reçu comme le Messie par les Juifs d'Alep (Syrie), puis de Smyrne, sa ville natale. Son pouvoir sur les masses juives devenait immense(..)

La conversion à l'islam


.En 1666, il ‘'accepta'' de se convertir à l'Islam. Il fut mené devant le sultan Mehmet IV, et s'y convertit. Il prit le nom de Aziz Mehmed Efendi. Sabbataï Tsevi eu par la suite une attitude ambiguë, justifiant sa conversion par un ordre divin, mais conservant ses pratiques juives et Kabbalistes qui lui vaudront finalement son exil.

Le choc à l'annonce de la conversion de Tsevi fut immense, et la déception fut à la hauteur de l'espoir qu'il avait soulevé. Beaucoup attendirent quelques temps, pensant à un bref épisode. Mais progressivement, la plupart de ses fidèles abandonnèrent Sabbataï Tsevi. Il y eut dans les années suivantes des reprises en main par les rabbins à travers les nombreuses communautés touchées par les partisans de Sabbataï Tsevi. Une certaine méfiance à l'égard de la mystique juive, la Kabbale, dont Sabbataï Tsevi était un adepte, se développera. Pourtant la Kabbale ne sera jamais interdite.

En Turquie, certains décidèrent de rester fidèles à Sabbataï Tsevi et le suivirent dans sa conversion. Ils pratiquent encore une religion officiellement ‘'musulmane'', mais qui est en fait un mélange d'influences juives et musulmanes, avec même certains apports chrétiens. Ce sont les Sabbataïstes ou Dönme.

Il y a aussi les ‘'alevi'', sectes déviante du chiisme et inspiré par Sabbataï. Les mêmes ‘'alevi'', aujourd'hui sont pour une partie, les militant des mouvements d'extrêmes gauches et autres groupes séparatistes à l'instar du PKK. Et, pour l'autre partie, les fervents défenseurs du kémalisme et de la ‘'laïcité'' à la turque sous couvert de nationalisme turc. Ils sont dans toutes les luttes, quant ils s'agit d'insulter, de jeter l'anathème sur les musulmans pratiquants. Les mouvements de gauche jouent en Turquie le rôle de ceux qui en France, influencent, orientent les débats politiques et occupent à outrances la scène médiatique. Il est tout de même étonnant de retrouver dans un pays considéré comme islamiste, le même plan médiatique qu'en France et en Occident en générale avec les mêmes méthodes. Même si un frein psychologique est imposé à l'opinion, il faut tout de même avoir le courage de dire que la majorité de ces éléments ‘'subversifs'' de la société civile, sont de la même de culture et d'appartenance idéologique où qu'ils soient.

Qu'est-ce qui peut expliquer les insultes, l'ostracisme de la population pratiquante, humiliations, ségrégation latente, les fausses accusations, les provocations continuelles. Pourtant, ceux qui prennent le temps de regarder et lire de manière critique, ne peuvent qu'arriver à ce constant navrant et désolant : résultat de pratiques propagandistes.

Une minorité d'individu, ne peut décider de l'avenir de l'humanité. Cette concentration de pouvoir médiatique et politique ne peut être l'apanage d'un peuple, d'une culture, d'une religion ou de n'importe quel ‘'ism''
.
En Turquie comme en France, les pyromanes de l'antisémitisme, les propagandistes de l'impérialisme US, les sionistes portes voix d'Israël opèrent en toute quiétude, en occultant tous les sujets importants la mass média sous leur contrôle, ils confisquent la parole à toute une nation avec des prétextes fallacieux, occupent les esprits et influencent les politiques intérieurs et étrangères tout en donnant d'eux, l'image de personnes qui oeuvrent pour la paix mondiale

Voici un exemple de propagande qu'utilisent certains ‘'turcs'' de confessions ‘'musulmane''. L'élite intellectuelle, industrielle, médiatique et surtout financière de ce pays, pétitionne contre un hypothétique ANTISÉMITISME DANS LES MEDIAS TURCS.

Pétition d'intellectuels turcs pour une «tolérance zéro face à l'antisémitisme» parue dans le magazine turc Berildim d'octobre 2004.

Voici les griefs de ces personnalités qui se disent être Turcs et en même tant oeuvrent pour des intérêts étrangers : ‘'L'antisémitisme des médias turcs prend pour cible les Juifs de façon générale, mais aussi les citoyens turcs de la petite communauté juive riche d'environ 20 000 membres. Les articles accusant les Juifs turcs de déloyauté, de traîtrise, de se cacher ou de nourrir de sinistres projets sont de plus en plus fréquents dans la presse turque. Les médias turcs ont récemment accusé les Juifs de laïcisme et d'espionnage contre la Turquie. Cet antisémitisme, dont se repose aussi bien le nationalisme turc que l'Islam radical, devient un sujet croissant de préoccupation pour certains intellectuels turcs.(..)

Pourquoi donner la liste des signataires ?

Prouver si besoin en est, que la majorité de ces noms, malgré des consonances turques, appartient à la communauté juive de Turquie. Je suis conscient de la connotation que l'on pourrait imputer à cette présentation de noms et ne me sent pas concerné par de telles considérations.

Un intellectuel musulman de nationalité suisse, avait en son temps, et avec toute la bonne volonté du monde, voulu mettre en exergue cette prééminence d'intellectuels ethnocentriques, qui se sont accaparés la bien pensée en France. Ceux mis en cause par cette liste, qui somme toute n'avait aucun caractère antisémite, ont initiés une cabale contre Tariq ramadan qui osa mettre le doigt sur un système perfide, qui manipule les esprits des citoyens avec les futilités habituelles de nos programmes télés, volontairement débilisants et abrutissants.
Toutes ces élites politico médiatiques autoproclamées semblent avoir le même objectif, qui, il y a moins d'un siècle avait sonné le glas du Califat Ottoman au nom d'une croyance mystique ou diabolique, c'est selon les points de vues… ?

La question qui vient à l'esprit est la suivante : aujourd'hui, les médias occidentaux, voire même ceux de pays dit musulman comme la Turquie (Constitution kémaliste et laïque, mais la population musulmane à plus de 90 %) véhiculent des messages de peurs et de haines, d'antisémitisme (avec son lot de mensonges et d'intox avérées), une sentiment générale d'insécurité, mais dans quel but exactement ?

Cette clique d'accapareur de parole, qui au nom de toutes les minorités, mais surtout de la majorité silencieuse, occupe et monopolise la scène médiatique et politique. Que ce soit en Turquie ou en France, que cherchent exactement ces personnes. Veulent-ils, comme les Sabbataïstes précipiter l'Heure ?

Leur objectif visible semble être de détruire tous systèmes et pouvoirs qui pourraient s'opposer à la réalisation de prophéties annoncées par quelques illuminés, et adoptés par une bande aussi illuminée que la clique de néo-cons US et Européens. Certains, à l'instar des évangéliques américains dont Bush, croient fermement à la Venue prochaine de Jésus. Pourtant, ceux qui ont initiés et qui sont à l'origine des déviances millénaristes dans les sectes évangéliques, sont loin de croire en la version chrétienne véhiculée par les Américains. Eux, pourtant, attendent aussi un sauveur, mais celui d'un peuple élu, pour accomplir la suprématie raciale sur l'humanité, disent-ils !

S'ils voulaient provoquer la violence sociale au sein de tous les peuples (darwinisme social, pogroms et futures guerres urbaines) et les conflits internationaux (en cours et à venir), ils ne s'y prendraient pas autrement !


En 2006, la Turquie célèbre le 553eme anniversaire de la conquête de Constantinople (Istambul). Cet événement fût l'occasion en Turquie pour quelques historiens de se pencher sur l'histoire ottomane, sa naissance, son déclin, et sa fin. Ainsi, certains historiens, comme Kadir Misiroglu qui n'hésite pas à mettre en cause une partie de la communauté juive de Turquie, et le rôle que ceux-ci auraient joués dans l'éclatement du Califat. L'historien affirme aussi, que Fatih, le sultan qui conquît Constantinople, fut empoisonné par un juif. Comme les trois des quatre grands Califes de l'Islam… ?

Fatih mourut à Gebze (..)

 Pas de pogroms comme ce fut le cas en Europe.


Malgré les mensonges médiatiques, le kémalisme et la laïcité version turque qui ont bien travaillé les esprits et inhibés tout sentiment antisémite, les Turcs pensent les juifs comme responsables du déclin ottoman et ne leurs en tiennent pas rigueur et responsables outre mesure.


Il n'est plus à prouver que l'Occident fut et est toujours plus antisémite que ne l'auront été les musulmans et ne le seront jamais. Pourtant, ce même Occident et la France en tête qui en tête de pont, véhiculent le contraire. Que peut cacher un tel comportement, si ce n'est de vivre ses fantasmes à travers l'autre, l'accuser de ce que l'on peut soi même nourrir comme sentiment ?


L'historien turc poursuit en dénonçant ouvertement la cabale montée contre le Califat ottoman. ‘'Depuis l'an 4 de l'ère chrétienne, et presque deux milles ans d'errance de son peuple, le journaliste juif, Théodore Herzl avait souhaité le réunir en terre de Palestine. Pour y parvenir, il a employé toute son énergie et ses relations occultes en 1897 pour la finalisation du congrès de Bâle'' affirme Misiroglu et il poursuit ‘' les Rothschild, impliqués dans les trafics d'armes, organisant des groupes de pressions politiques, pratiquant le lobbying, et Herzl cherchant un mécène pour la réalisation de son projet politique, a amené les Rotchschild à financer son projet.''


La Palestine en échange d'une aide…


L'historien rappelle que Herzl avec la caution financière des Rothschild et à deux reprises, a rendu visite au sultan Abdulhamit, dirigeant accusé ‘'d'homme malade de l'Europe'' afin de lui proposer une aide financière en échange de la terre de Palestine. Face au refus catégorique du Sultan, malgré le besoin financier dans lequel se trouvait la Turquie ottomane, les sionistes mirent au point un autre plan :

Utiliser Hitler pour rassembler la diaspora juive en Palestine, en obligent les juifs d'Europe à émigrer en utilisant la stratégie de la peur et des pogroms organisés sous l'égide et la bienveillance des sionistes
.

L'historien affirme qu'il a visité les camps de concentration pour étayer ses affirmations, même si cela peut paraître cynique de prime abord, délictuel et du ressort du pénal selon la législation française, je me dois de traduire le contenu des propos de Misiroglu afin de ne pas déformer son développement historique. L'historien insiste sur le fait qu'au final, avec ou sans consentement ottoman, Herzl et les sionistes ont réussi au prix de cinq cent mille victimes juives et non cinq millions dit-il, à réaliser un projet politique qui tire ses fondements dans des théories apocalyptiques et cabalistiques.

Il faut souligner ici, que les juifs étaient des Ashkénazes. Ces juifs originaires de l'Europe de l'Est, sont à l'origine des khazars, un peuple turkmène qui s'est converti au judaïsme avant le dixième siècle de l'ère chrétienne.
Selon la croyance juive orthodoxe, la judéité se transmet par le sang et non par la conversion. Et, selon ce dogme juif, les Khazars ne peuvent être considérés comme juifs. Les victimes des nazis étaient des ‘'juifs'' Ashkénazes donc Khazars et génétiquement plus des Turcs que des Juifs. Si cette vérité historique est bien fondée, les sacrifiés au nom du sionisme, seraient des faux juifs ?

Une théorie qui implique le sionisme international, les met en cause dans la montée du nazisme, que ce soit financièrement ou politiquement, des lobbys sionistes ont été des soutiens au parti nazi.

Il faut rappeler qu'un appel international avait été lancé par les sionistes, qui sommaient à toute la diaspora juive à s'installer en terre de Palestine. Les obligeant à utiliser leurs richesses personnelles, et à prendre tous les risques en quittant l'Europe qui les a vu naître. Voyant les réticences de ces derniers, les sionistes ont utilisé le fascisme international pour atteindre leur objectif.

Vous connaissez la suite…

Aujourd'hui, cette stratégie de la peur est utilisée pour d'autres motifs.

Il y a tout de même une similitude entre cette période noire de l'Europe antisémite et la politique internationale, initiée et pensée par les néo-cons US et les sionistes qui se cachent derrière cette idéologie, aussi fasciste et raciste qu'avait pu être le nazisme !

Hitler était une création sioniste et un pantin entre leurs mains, affirme Misiroglu. Cependant, les plans sionistes n'étant pas totalement concrétisés pendant la seconde guerre, toutes les violences et le disfonctionnement dans les relations internationales sont les résultats de la poursuite de ce plan pour la concrétisation finale…

'Les juifs sans patrie ni Etat, ont gagné en pouvoir politique et social. A l'époque de Orhan Gazi, les médecins des hôpitaux étaient des juifs. Que le beau-père de Sari Selim était aussi un juif'' note l'historien. Et de poursuivre ‘'c'est un juif qui a assassiné (empoisonné) le grand Fatih sultan Muhammed, lui qui fut le commandant dans la conquête de Constantinople, le commandant des croyants.

En résumé, l'historien turc, met en cause le degré de sincérité des juifs sabbataïstes qu'il estime à plus de cent mille. Et, les soupçonne même d'ourdir un complot semblable à celui responsable de la fin du Califat.

Il accuse les juifs d'être entre autre à l'origine du mensonge qui fait croire que la vierge Marie puisse être enterrée à Efez, uniquement pour que les chrétiens montrent plus d'intérêt à la Turquie, bien entendu dans le cadre des plans sionistes. Mais surtout pour éloigner les attaches spirituelles des Chrétiens à Jérusalem, conclut Kadir Misiroglu.

Quelles que soient nos affinités idéologiques, nos croyances spirituelles, nos appartenances culturelles, on ne peut décemment occulter une puissance, plus ou moins occulte. Visible par ses méfaits, invisibles pour ses responsabilités, le sionisme est une organisation mystico politique, tentaculaire, polymorphe qui trompe l'humanité. Le vrai est projeté comme un mensonge, les justes décrits et présentés comme des criminels, les menteurs et manipulateurs comme des vertueux. Les peuples sont montés les uns contres les autres. L'humanité en lutte permanente contre elle-même. Tous ces maux sont-ils des accident de parcours de l'histoire, comme il est plus facile de croire, ou simplement des plans qui de temps à autres, n'aboutissent pas dans leur conception initiale ?
 

___________________________________________________________


APOCALYPSE NOW : THE END
LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE DE BUSH

Par Michel Chossudovsky

« Nous avons un leader en Iran qui a déclaré qu'il souhaite détruire Israël. J'ai alors dit aux gens que si vous êtes intéressés à éviter la Troisième Guerre Mondiale, il semble que vous devriez être intéressés à les empêcher d'acquérir les connaissances nécessaires à la fabrication d'armes nucléaires. Je considère la menace de l'Iran possédant une arme nucléaire très au sérieux ... » (George W. Bush, le 17 octobre 2007)

« Je crois que. Je crois que (la révolte des passagers du vol 93 détourné le 11 septembre 2001) a été la première contre-attaque de la Troisième Guerre Mondiale. » (George W. Bush, le 6 mai 2006)

« Cette idée que les États-Unis se prépare à attaquer l'Iran est tout simplement ridicule ... Cela dit, toutes les options sont sur la table. » (George W. Bush, février 2005)

Nous ne vivons pas dans un monde sain et rationnel où les très importantes décisions prises par le président des États-Unis sont basées sur une compréhension de leurs conséquences possibles.

Une Troisième Guerre Mondiale n'est plus un scénario hypothétique.


Pendant la Guerre Froide, la notion de « destruction mutuelle assurée » (MAD en anglais) a été développée. Une compréhension des conséquences dévastatrices d'une guerre nucléaire a largement contribué à éviter le déclenchement de la guerre entre les États-Unis et l'Union Soviétique.

Aujourd'hui, dans l'après guerre froide, aucun discernement prévaut. Le spectre d'un holocauste nucléaire qui hante le monde depuis un demi-siècle a été relégué au statut de "dommages collatéraux".

Sous les Néocons, la politique étrangère des États-Unis est fondée sur un agenda diabolique et criminel. La « guerre contre le terrorisme » est un mensonge; l'Iran ne constitue pas une menace pour la sécurité mondiale tel que l'a confirmé un récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). L'Iran ne constitue pas une menace pour Israël.

Le président des États-Unis est un menteur qui croit ses propres mensonges.


Bien que les armes nucléaires inexistantes de l'Iran sont censées constituer une menace mortelle et meurtrière, pour leur part les armes nucléaires tactiques « Made in USA » sont décrites dans les documents du Pentagone comme étant « inoffensives pour la population civile environnante. »

Par une amère ironie, ceux qui décident de l'utilisation d'armes nucléaires croient en leur propre propagande. Une attaque nucléaire préventive contre l'Iran est accueillie comme un véritable engagement humanitaire qui contribue à la sécurité mondiale.

Et maintenant, le chef de l'État US qui a une compréhension limitée de la géopolitique, et encore moins de la géographie, insinue que si l'Iran ne renonce pas à son programme inexistant d'armes nucléaires, nous pourrions être à contrecœur forcés d'entrer dans un scénario de Troisième Guerre Mondiale. Bush a insinué que, en tant que Commandant en Chef, il pourrait décider de déclencher une guerre contre l'Iran qui pourrait nous conduire à la Troisième Guerre Mondiale.

« Le Docteur Folamour refait surface. » (1) Dans une logique complètement tordue, la Troisième Guerre Mondiale est présentée par le président des États-Unis comme un moyen de prévenir des dommages collatéraux.

La guerre serait déclenchée par l'Iran, qui a refusé de se conformer aux « demandes raisonnables » de la « communauté internationale ».

La réalité est faussée et virée sens dessus dessous. L'Iran est accusé de vouloir commencer la Troisième Guerre Mondiale.

Docteur Folamour ou : comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe

Le Black-out des Médias

L'opinion publique mondiale a les yeux rivés sur le cataclysme du « réchauffement climatique. » En revanche, la Troisième Guerre Mondiale n'est pas en première page de l'actualité. Nous parlons de la perte de dizaines de milliers de vies: les conséquences de l'agenda militaire des États-Unis qui comprend l'utilisation préventive d'armes nucléaires de manière très concrète, menace l'avenir de l'humanité.

À l'heure actuelle, les États-Unis et les forces de la coalition incluant l'OTAN et Israël sont dans un état avancé de préparation pour déclencher une attaque contre l'Iran. Les dirigeants de la coalition ont une pleine et entière connaissance qu'une telle action conduira à un scénario de Troisième Guerre Mondiale. Des scénarios d'escalade militaire ont déjà été envisagés et analysés par le Pentagone. Les exercices militaires parrainés par les États-Unis ont même prévu la possibilité d'une intervention de la Russie et la Chine.

La Troisième Guerre Mondiale a été sur les lèvres des architectes Néocons de la politique étrangère des États-Unis dès les débuts du régime Bush. Elle est contenue dans un document publié en septembre 2000 par le « Project of the New American Century (PNAC) » [Projet pour le nouveau siècle américain].

Les objectifs déclarés du PNAC impliquent une « longue guerre », une guerre mondiale sans frontières:

- « défendre la patrie américaine;

- combattre et de manière décisive remporter de multiples victoires simultanément sur des théâtres de guerres majeures;

- remplir les fonctions « constabulaires » afin de créer un environnement de sécurité dans les régions critiques;

- transformer les forces armées US pour exploiter la « révolution dans les affaires militaires. »

L'ancien Sous-secrétaire à la Défense Paul Wolfowitz, l'ancien Secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et le vice-président Dick Cheney ont commandé le plan au PNAC avant les élections présidentielles de l'an 2000. Le PNAC esquisse une feuille de route de conquête.

La doctrine nucléaire préventive figurant dans le « Nuclear Posture Review » est soutenue par le Parti Républicain et les think-tanks conservateurs de Washington.

George W. Bush est un instrument aux mains de puissants intérêts économiques. Une guerre préventive contre l'Iran reçoit largement l'appui du Congrès des États-Unis, elle est également soutenue par les partenaires et les alliés européens des États-Unis. Les dirigeants républicains ont exprimé leur soutien à un scénario de Troisième Guerre Mondiale préventive. Dans une entrevue de 2006 au moment le plus fort des bombardements israéliens sur le Liban (16 juillet 2007), l'ancien Leader républicain en Chambre Newt Gingrich a reconnu candidement:

« Nous sommes dans les premières étapes de ce que je décrirais comme la Troisième Guerre Mondiale et, franchement, notre bureaucratie ne répond pas assez vite et nous n'avons pas la bonne attitude. C'est la 58e année de la guerre visant à détruire Israël et, franchement, les Israéliens ont tous les droits d'insister pour que chacun des missiles quitte le sud du Liban, et les États-Unis devrait venir en aide au gouvernement libanais pour avoir la force d'éliminer le Hezbollah en tant que force militaire, non pas comme force politique dans le Parlement, mais comme force militaire dans le sud du Liban. »

L'administration Bush a adopté une politique de première frappe nucléaire « préventive »
qui a maintenant reçu l'approbation du Congrès.

Les armes nucléaires ne sont plus une arme de dernier recours, tel que c'était le cas pendant la Guerre Froide.

Dans un document confidentiel du Pentagone (Nuclear Posture Review) présenté au Sénat au début de l'année 2002, l'administration Bush a mis en place ce que l'on appelle « des plans éventuels » pour une « première attaque offensive » avec des armes nucléaires, non seulement contre « l'axe du mal » (l'Irak, l'Iran, la Libye, la Syrie et la Corée du Nord), mais aussi contre la Russie et la Chine.

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info

Article original anglais: http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=7116
Partager cet article
Repost0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 01:28



final-1--copie-4.jpg












http://aspeta.blogspot.com

" L’accroissement incontrôlé de la population mondiale peut très vite provoquer l’anéantissement de l’ensemble de l’humanité, mais la soution imaginée par " Big Brother " est certainement pire que le mal "

  :

Bonjour

Vous le savez, je prépare des sujets demandant d’importantes recherches ; je vous avais annoncé, notamment, un " Rockefeller and Co, fossoyeurs de l’humanité " ; j’allais aborder plusieurs thèmes, dont je vous ai entretenu ici ou là comme l’eugénisme (vaccins qui stérilisent, guerres de "civilisation" ou préventives, Monsanto conduisant à la ruine des centaines de milliers de paysans du Tiers Monde, etc...) évoqué dans certains chapitres de mon blog , ainsi "Guerres d’extermination pour le confort d’une minorité"... etc

J’improvise cette publication après avoir reçu de nouveaux documents, je vous les joins en vous incitant à regarder ma dernière publication : La menace américaine...

L’heure est très grave. Je suis d’accord avec l’analyse (voir en jaune pâle, plus loin) qui est faite de la situation : Et de la même façon, je souscris à la conclusion (surlignée en jaune plus foncé)  : Lorsqu’on sait que Rockefeller et d’autres n’hésitent pas à dire qu’il y a 95 % de l’humanité en trop, il reste une seule solution, en effet :

Faire circuler l’information au maximum, de sorte que nous puissions empêcher l’holocauste de l’humanité qui se prépare, et dont les apprentis-sorciers se protégeront dans une structure, déjà évoquée ici-même,  telle que l’ Arche de Zoé ou de Noé, comme vous voulez, en Norvège. Avec de quoi reconstituer une terre nouvelle, en particulier grâce aux semences préservées.

Voici ce que je viens de recevoir, en l’absence d’accord tacite, je ne citerai pas la source. Je prends l’initiative d’informer. L’heure est trop grave.

Ce n’est pas de la science-fiction. Tout va dans le même sens.

Il nous reste quelques mois pour agir. En octobre au plus tard, l’apocalypse sera déclenchée, et la France, avec un Président formé par les Américains et travaillant à leur service, sera aux premières loges. Au coeur du conflit, si vous préférez.

Faisons circuler l’information, et empêchons les fous qui gouvernent le monde de mettre leurs projets machiavéliques à exécution !

Eva 

3 excellents sites de géo-politique :

http://aipas.over-blog.org

http://mondialisation.ca  

http://usa-menace.over-blog.com/article-18003177.html
(article Irak : Bilan et perspectives)


_________________________________________________________________________________________



  Voici la suite d’un essai personnel, suite au recoupement d’un certain nombre d’informations, dont beaucoup sont avérées et d’autres plus sujettes à caution, mais qui vont dans le sens de l’analyse suivante

- Les néoconservateurs US ont depuis longtemps programmé une intervention musclée contre l’Iran, notamment, et probablement nucléaire.

- Ce qu’il faut bien appeler une guerre, devrait donc se déclancher en 2008, avant le départ de l’équipe en place à Washington, obligeant ainsi son (ou sa) successeur, à gérer l’affaire.

- Les conséquences seraient tellement énormes, qu’il n’est pas invraisemblable d’imaginer un embrasement généralisé. Embrasement qu’il faudrait bien appeler 3e guerre mondiale.

Notamment, une confrontation « organisée » avec la Chine, n’est pas totalement à éliminer.

- Avec un président formé par les USA et aux ordres des néoconservateurs, cela placerait alors la France au cœur du conflit, ce que nous avons toujours craint et dénoncé.

- Ces événements pourraient bien entrer dans le cadre des projets secrets de réduction drastique de la population mondiale.

- Mettre cela sur la place publique ne serait-il pas le meilleur moyen pour tenter de neutraliser ces funestes projets ? S’il reste du temps aux infos, après les sujets amuses-cons habituels…
 

Ci-dessous, des éléments pour étayer cette analyse :

 

 

Rappel des premiers éléments déjà donnés (nouveaux éléments page 9)
 

Eugénisme et programmes de stérilisations forcées
FMI, Banque Mondiale, ONU et Usaid
 

Source: F. Barthélemy Monde Diplomatique 5. 2004 (P. 14 et 15)

http://www.monde-diplomatique.fr/2004/05/BARTHELEMY/11190


Au Pérou, le scandale majeur de l'administration de l’ancien président Alberto Fujimori demeure occulté tant au Pérou qu’à l’étranger : une politique eugéniste qui a provoqué la stérilisation forcée de plus de 300 000 femmes.


Sous prétexte de les vacciner, on les met en salle d’opération. On les anesthésie. Elles ressortent avec une opération du ventre. Plus tard, elles comprennent – choc terrible – qu’elles ont été stérilisées.


En juillet 2002, les enquêteurs nommés par le ministère de la santé Péruvien (Minsa) rendent public un « Rapport final » de 137 pages d’où il ressort que, entre 1995 et 2000, 331 600 femmes ont été stérilisées, tandis que 25 590 hommes subissaient une vasectomie. « Ces personnes ont été captées, souligne le rapport, soit à force de pressions, de chantages et de menaces, soit en se voyant offrir des aliments, sans qu’elles aient été dûment informées, ce qui les a empêchées de prendre leur décision en réelle connaissance de cause. »


Un an plus tard, ces données sont rassemblées dans un livre percutant, associé à un document vidéo, Nada personal (Rien de personnel). Il contient une révélation dramatique : ce qui apparaissait au début, de la part du gouvernement, comme des « objectifs à atteindre » en matière de stérilisations s’est vite transformé en « quotas à remplir », de manière obligatoire, par chaque professionnel et chaque établissement de santé. De bonnes performances entraînent des récompenses. Les mauvaises, des châtiments. Nada personal se réfère à une politique d’Etat froidement établie et vaudra à son auteur menaces et intimidations.


M.  Guillén a occupé la fonction de maire de la ville d'Arequipa jusqu’en 2003. Ses vigoureuses protestations ont obligé l’actuel président, M.  Toledo, à renoncer à privatiser deux sociétés d’électricité. « Il existe à mes yeux une relation étroite entre la politique néolibérale imposée au Pérou par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale, et le plan de planification familiale manigancé par Fujimori, soutient-il. En échange de crédits et d’une renégociation de la dette, le FMI a exigé les privatisations – y compris dans le secteur de la santé – et l’ouverture au capital étranger, mais aussi un contrôle de la croissance démographique. Les secteurs pauvres, voire très pauvres, potentiellement "dangereux", sont visés. Cela a violé les droits individuels, les droits des familles, et plus largement les principes éthiques sur lesquels devrait reposer la société. »


Qui a financé ces projets ? L’Agence américaine pour le développement international (Usaid) sera la principale source d’assistance technique et financière, en apportant une contribution de 36 millions de dollars, sept fois plus importante que le second donateur, le Fonds de population des Nations unies (UNFPA). L’Usaid a reçu le feu vert du Congrès américain à majorité républicaine et théoriquement hostile aux programmes de contrôle des naissances. On relève aussi l’apport d’environ 2 millions de dollars de la Nippon Zaidan (Fondation Japon).

Diverses organisations non gouvernementales (ONG), telles que l’américaine Pathfinder, reçoivent de l’argent, ainsi que l’organisation féministe péruvienne Manuela Ramos.


 

  _______________________________________________________________________________________


 

18 novembre 2007 

Crise au sein de l’état-major interarmes des Etats-Unis :

La Maison-Blanche sacrifiera-t-elle la Ve flotte pour justifier la destruction nucléaire de l’Iran ?
par Michael Salla

 

Le plan d’attaque de l’Iran par les États-Unis prévoit de sacrifier la Cinquième flotte afin de justifier une réplique nucléaire. Il ne s’agit pas là d’un scénario hypothétique, mais d’une option discutée au sein de l’état-major interarmes US. Selon nos informations, l’amiral William Fallon a fait savoir que si un tel ordre était donné, il refuserait de le suivre et présenterait sa démission, ainsi que celle de l’ensemble de l’état-major du Centcom. C’est pour le moment la résistance des officiers supérieurs de la Navy et de l’Army qui ont empêché les néoconservateurs et l’Air Force de lancer les opérations.

suite :
http://www.voltairenet.org/article153012.html#article153012

 

Bush et l'Iran : une « guerre programmée »

Alexandre Sirois

La Presse


La question n'est plus de savoir si les États-Unis attaqueront l'Iran.
Il est maintenant plus approprié de se demander :
quand les Américains passeront-ils à l'attaque
?


C'est ce qu'estime le journaliste français Éric Laurent, qui vient de publier un essai intitulé Bush, l'Iran et la bombe (Plon). Il y prédit l'imminence d'une « guerre programmée » entre Washington et Téhéran.

« Il y a une volonté de la part de l'administration Bush d'intervenir militairement contre l'Iran. Elle considère que le dossier nucléaire iranien est la plus grande menace pour la paix mondiale », dit-il.

« Tout ce qui concerne les frappes potentielles et les moyens militaires à utiliser a déjà été planifié depuis longtemps. Fin 2003 et début 2004, tout a été mis en place par le Pentagone », ajoute le journaliste, rencontré hier à Montréal.

Éric Laurent, connu pour son «le monde secret des Bush» dans un essai précédent, a cette fois décidé de se pencher sur les intentions de l'actuel président américain et de sa garde rapprochée dans le dossier iranien.

Il explique que les néo-conservateurs qui ont tant inspiré George W. Bush ces dernières années préparaient, en même temps que la guerre contre l'Irak, celle contre l'Iran.

Et ce qui est loin d'être rassurant, c'est que ces stratèges semblent avoir commis les mêmes erreurs dans le dossier iranien que dans le dossier irakien.

« Les services de renseignement américain sont d'un flou absolu et ont une méconnaissance totale des réalités iraniennes, dit-il. Notamment de l'ampleur du danger nucléaire iranien. »

La boîte de Pandore

Ce qui n'a pas empêché l'administration Bush de planifier une attaque contre le régime des mollahs dans les moindres détails. De décider, par exemple, qu'elle pourrait utiliser des armes nucléaires tactiques. Le meilleur moyen de détruire des installations profondément enfouies sous terre par les autorités iraniennes
.
« Ce serait tout un symbole. Un interdit qui serait levé. La première fois depuis Hiroshima qu'on banaliserait l'utilisation de l'arme nucléaire. La boîte de Pandore serait ouverte », prévient le journaliste.

Éric Laurent s'est servi du travail de plusieurs reporters américains bien informés pour son essai. On n'y trouvera donc bien peu de matériel original quant à la nature de la préparation d'une intervention militaire américaine contre l'Iran.

Sa force est plutôt de mettre tous ces renseignements en contexte, entre autres à l'aide de nombreuses entrevues avec des sources - dont il préserve l'anonymat - proches de l'administration et de la famille Bush.

Même les démocrates

Des contacts obtenus, explique-t-il en entrevue, à la suite d'un séjour d'un an et demi au sein d'un prestigieux institut de recherche à Washington, le Woodrow Wilson Center, au milieu des années 80.

Contacts qui, jumelés à sa solide connaissance de l'univers politique américain, lui font dire que si ce n'est pas Bush qui déclenche une série de frappes contre l'Iran, ce sera son successeur. Même s'il est démocrate.

Car un président des États-Unis  qui ferait des concessions à l'Iran «perdrait la face».

« Il faudrait des concessions iraniennes. Que les Iraniens se mettent brusquement à changer de cap, à 180 degrés. Et ça me paraît extrêmement improbable, dit-il C'est un dossier extrêmement épineux qui ne pourra pas se résoudre, à mon avis, autrement que par la force. ».

 

 

  _________________________________________________________________________________________

  

 

17/10/2007 - 21:42                                                                                                                                    page 3
Bush évoque une 3ième guerre mondiale


« Si l'Iran parvenait à acquérir l'arme nucléaire, le monde serait confronté à la menace d'une Troisième Guerre mondiale », a déclaré mercredi 17 octobre 2007, le président US George Bush (propos confirmés depuis par le vice président Dick Cheney).

La veille, Vladimir Poutine a affirmé à Téhéran que Moscou n'accepterait aucune attaque contre la république islamique...

 
http://esaie.free.fr:80/niveau1/bush.htm

 

 

Vent de rébellion dans les forces US


La presse anglo-saxonne bruisse de rumeurs selon lesquelles des officiers de l’US Air Force et des services de renseignement se seraient opposés à une tentative de déclencher une guerre contre l’Iran.


Selon Newsweek et l’analyse de Wayne Madsen dans son Wayne Madsen Report, une forte opposition est née chez des cadres de l’Armée de l’air et des services secrets contre la folie belliciste néo-conservatrice. On peut en conclure qu’une opposition interne a empêché jusqu’à présent que l’administration Bush et le vice-président Dick Cheney en particulier ne commencent une guerre nucléaire au Proche-Orient. Selon ces informations, différents événements récents sont étroitement liés : l’étrange attaque d’Israël contre une prétendue installation nucléaire syrienne, le vol d’un B-52 armé de bombes nucléaires du Dakota du Nord vers la Louisiane et la menace de guerre de B. Kouchner sur laquelle il est revenu plus tard.

Le bombardier B-52 et ses 6 bombes nucléaires

Wayne Madsen avait appris par des membres des services secrets états-uniens et étrangers que le bombardier B-52 qui avait transporté le 30 août 6 missiles de croisière (Stealth 129 Advanced Cruise Missiles) dont chacun était armé d’une ogive nucléaire W-80-1 était destiné au Proche-Orient, c’est-à-dire à l’Iran. « Des membres de l’Armée de l’air, soutenus par des agents des services secrets états-uniens, ont dévoilé avec succès la vraie destination des armes nucléaires et la mission a échoué grâce à l’opposition interne de l’Armée de l’air et des services secrets US. »

Ce que différents médias, comme le Washington Post, décrivaient comme une « défaillance » ou un « effondrement » du système de commande et de contrôle nucléaire d’une ampleur inouïe, était, selon Madsen « le résultat d’une rébellion de différents membres de l’Armée de l’air et des services secrets contre l’attaque états-unienne de l’Iran dans laquelle il était prévu d’utiliser des armes nucléaires et des armes classiques. »

David Wurmser, conseiller pour le Proche- Orient de Dick Cheney, qui a démissionné récemment, avait, selon Newsweek, déclaré il y a quelques mois devant un groupe de conseillers que Cheney songeait à inciter Israël à attaquer les installations nucléaires iraniennes de Natanz avec des missiles. Les représailles de l’Iran auraient fourni aux États-Unis des raisons suffisantes pour attaquer massivement l’Iran. « Cependant les plans d’attaque directe d’Israël contre l’Iran ont été modifiés au profit de l’attaque d’une prétendue installation nucléaire syro-irano-nord-coréenne dans le nord de la Syrie. » (Madsen) Une autre source fournit une explication possible de ce changement : L’attaque de l’armée israélienne aurait servi avant tout à tester le système antimissile de la Syrie qui lui a été fourni par la Russie. Apparemment, les chasseurs israéliens n’ont pas réussi à déjouer le système : le radar les ayant repérés, ils ont dû rebrousser chemin rapidement.


Le Project Checkmate

Dans le Times de Londres, l’analyste militaire Eric Margolis a montré que le Project Checkmate (Projet Echec et mat) élaboré par deux douzaines d’officiers de l’Armée de l’air prévoyait une guerre aérienne contre l’Iran. Selon Madsen, il incluait le contrôle des médias concernant l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord.

Le Project Checkmate et l’attaque israélienne auraient constitué le cadre d’une attaque préventive états-unienne contre l’Iran. Mais « des membres anonymes de l’Air Force en informèrent le Military Times le 5 septembre, un jour avant l’attaque israélienne contre la prétendue installation nucléaire en Syrie et les attaques simultanées états-uniennes contre l’Iran. » (Madsen) Autrement dit, des officiers de haut rang de l’Armée de l’air et des fonctionnaires des services secrets sont intervenus en coulisses et ont tiré la sonnette d’alarme, s’opposant à une clique de va-t-en-guerre ayant manifestement perdu les pédales. « L’opposition à une attaque est plus consensuelle à Washington que la plupart des gens ne l’imaginent », écrit Newsweek, qui se fonde sur les propos d’agents des services secrets et sur un rapport desdits service, le National Intelligence Estimate, qui paraîtra prochainement.

Ce rapport affirme que « l’Iran ne sera pas capable de construire une bombe nucléaire avant 2010 ou 2015 ». Et l’analyste militaire Eric Margolis écrit dans le Times que « des sources proches du gouvernement US font état d’une forte opposition à la guerre parmi les officiers supérieurs du Pentagone, les agents de haut rang de la CIA et des fonctionnaires des ministères des Finances et des Affaires étrangères. »

Selon Madsen, outre Dick Cheney, le conseiller à la sécurité nationale Stephen Hadley, des membres de l’équipe du Project Checkmate, le ministre des Affaires étrangères britannique David Miliband, le premier ministre israélien Ehoud Olmert, le chef du Likoud Benjamin Netanyahou et le ministre des Affaires étrangères français Bernard Kouchner étaient au courant. Ce dernier a, selon Madsen, contribué « à aggraver les tensions avec l’Iran en évoquant la possibilité d’une guerre contre l’Iran. Kouchner est revenu sur sa déclaration après que l’exécution du plan états-unien concernant l’Iran eut été empêchée. »

Dans ce contexte, il est intéressant de relever la manière dont a été présentée la Résolution de la Conférence générale de l’AIEA, qui demande à Israël de soumettre son programme d’armes nucléaires aux contrôles de l’AIEA qui correspondent à ceux que les États-Unis veulent imposer à l’Iran et à la Corée du Nord. Cette Résolution demande également une zone dénucléarisée dans tout le Proche-Orient. Elle a été acceptée par 53 contre 2 (États-Unis et Israël) et 47 abstentions. En effet, Reuters, Associated Press et l’Agence France Presse ont écrit que c’étaient des États arabes et islamiques qui avaient élaboré le texte. Parmi ceux qui y étaient favorables figuraient aussi la Chine, la Russie, l’Inde, l’Irlande et le Japon tandis que les alliés les plus proches de Washington – la Grande-Bretagne, la France, l’Australie, le Canada et la Géorgie – se sont abstenus. Il s’agissait manifestement de concentrer l’attention sur l’Iran et non sur le programme nucléaire israélien que visait la Résolution.

Traduction Horizons et débats. Source : Réseau Voltaire

 

Un physicien, haut fonctionnaire des Etats-Unis, a utilisé le pseudonyme d'Henry Deacon pour décrire l'incroyable technologie développée dans l'ombre par les "black programs" US.

 

Nous proposons un extrait très expurgé de cette interview (sans les parties les plus « choquantes », et avec toutes les réserves d’usage, sur son contenu

 

Henry Deacon : « Je suis fonctionnaire au sein d'un organisme gouvernemental bien connu dont le sigle se compose de trois lettres... Il se peut que je prenne un certain risque à vous parler, encore que je n'ai pas l'intention de vous communiquer des informations que j'estime classées secrètes ou relevant de la sécurité nationale. J'ai été impliqué dans de nombreux projets, au sein de nombreuses agences différentes et durant plusieurs années. ».

 

Quelle information importante estimez-vous avoir à donner au monde ?

H.D. : « Il y en a tant, je ne sais par où commencer. Par exemple, concernant le 11 septembre, j'étais au courant deux ans avant, pas en détail, mais dans les grandes lignes. On en parlait, il fallait un événement susceptible de changer la donne. Je sais qu'une guerre est prévue pour 2008 entre les États-Unis et la Chine. C'est de la géopolitique et cela n'a rien à voir avec les opérations secrètes [black ops]. Voilà deux sujets dont j'ai eu vent au passage, mais je n'ai pas d'information détaillée. » .

 

Vous voulez dire que les États-Unis et la Chine travaillent à un projet de guerre simulée ?

H.D. : « Le Pentagone s'y est mis dès 1998. Il vous faut savoir que les États-Unis et la Chine sont comme cul et chemise pour pratiquement tout ; cette guerre est une opération conjointe entre eux.

C'est d'ailleurs le cas de la plupart des guerres, et depuis longtemps.

Voulez-vous autre chose d'aussi désagréable à entendre ? J'ai parlé à quelqu'un qui était en service dans une unité d'essais de missiles dans le Pacifique et en Extrême-Orient. Les missiles étaient acheminés vers le site d'essais dans des conteneurs très soigneusement et hermétiquement scellés. Après les essais, les conteneurs étaient renvoyés, toujours aussi bien scellés, mais vides, ou supposés vides. Un jour, mon interlocuteur s'est trouvé près d'un conteneur au moment où il a été ouvert ; il n'était pas vide mais rempli de sacs de poudre blanche. ».

 

De la cocaïne ?

H.D. : « Je vous laisse conclure, mais je ne pense pas que c'était du sucre. Je me contenterais d'émettre, à titre personnel, l'hypothèse que, s'agissant de ce genre d'opération, ce modus operandi serait parfaitement concevable au plan logistique : ce serait la façon la plus sûre de contourner toutes les sécurités, les douanes, les frontières, tous les contrôles portuaires, etc. C'est parfait, de même que les armes et munitions ont toujours passé les frontières par courriers diplomatiques entre consulats. Cela se produit tout le temps. ».

 

Vous considérez-vous comme un physicien ?

H.D. : « Oui, tout en abordant aussi d'autres domaines, je suis spécialiste des systèmes. Je me sens bien à Livermore [Lawrence Livermore National Laboratory], tout le monde ici est très professionnel, on ne perd pas son temps avec des broutilles. ».

Qu'auriez-vous à dire de l'état de la physique au sein du complexe militaro-industriel ?

H.D. : « Ils ont des décennies d'avance sur la physique officielle publiée dans les revues spécialisées et accessibles au public. Certains programmes abordent des sujets qui dépassent ce qui est concevable pour des physiciens classiques ou compatible avec leur expérience et leur imagination… ».

 

Projets de dépeuplement                                                                                                                     page 5

H.D. : « Lisez "The Report from Iron Mountain". Il y a beaucoup de vrai.  [..] je travaillais dans un groupe ; "ils" nous ont remis un rapport qui, curieusement, ne semblait avoir aucun lien avec nos activités ; personne ne s'y attendait. Je n'oublierai jamais ce que le type nous a dit; cela me semblait vraiment néfaste : « Il y a les loups et il y a les moutons, et nous sommes les loups. » "Ils" nous l'ont fait lire et puis c'est tout. Il n'y avait pas de choix . "Ils" considèrent que nous sommes trop nombreux et, vous savez, au fond "ils" n'ont pas tort. "Ils" cherchent donc des moyens de réduire le nombre ; mais il se trouve que je n'approuve pas leurs méthodes. C'est très simple : il existe des programmes de réduction de la population mondiale pour le bien de tous. Kennedy avait élaboré cela il y longtemps. La RAND Corporation était impliquée ainsi qu'un des Rockefeller..., Lawrence, je crois. ».

En tuant les gens ?

H.D. : « En principe, oui. On a généré des virus artificiels, disséminés de manières diverses, qui sont difficiles à détecter, à identifier et impossibles à soigner. Le personnel médical ne peut comprendre ce qui se passe. ».

 

 

 

 

Mise à jour le 23 mars 2008
Le gouvernement fédéral US aurait plus de 100.000 (?) wagons de transport de prisonniers (en stock ou/et en commande). Voir post précédent


Quel est votre ressenti sur cette question ?

H.D. : « Très partagé. [Pause]. En tant qu'individu humain de chair et d'os, je suis épouvanté. En tant que scientifique entraîné à prendre du recul, à voir les choses d'un point de vue global, je dois avouer que je comprends la démarche logique. Comprenez-moi bien, je ne cherche ni à défendre, ni à ignorer cela ; mon commentaire procède d'un point de vue scientifique abstrait. Nous devons faire face, sur cette planète, à des problèmes si énormes que peu de gens possèdent la formation ou l'expérience permettant d'appréhender l'ensemble dans un même champ de vision.

La nature de mon travail m'a offert la chance de voir beaucoup de choses que la plupart des gens ne voient pas.

J'ai travaillé dans de nombreuses agences différentes et cela me donne une vue d'ensemble.

Savez-vous qu'il est légal d'essayer des agents chimiques et biologiques sur des citoyens américains ? C'est légal, il suffit d'obtenir l'approbation du maire d'une ville, ou de son équivalent n'importe où, ou d'un représentant officiel, Personne ne sait cela, mais vous pouvez vérifier. C'est bien caché dans la loi mais c'est du domaine public. ».

 

Quel est le message le plus important que vous aimeriez communiquer à la population ?

H.D. : « Je n'aime choquer personne, mais je ne suis pas optimiste. Les problèmes auxquels notre espèce doit faire face sur cette planète sont gigantesques. Je ne pense pas que la plupart des civils soient prêts et aptes à comprendre ni à en gérer la complexité. Le surpeuplement est une affaire très grave et tous les autres problèmes y sont liés. Je comprends que les militaires doivent prendre les choses en main. ».

Pensez-vous qu'une divulgation générale de tous les problèmes et de leurs solutions nous aiderait réellement ?

H.D. : « Probablement non, cela rendrait les choses encore plus compliquées. (..) Je voudrais terminer sur ce message essentiel : j'espère vraiment et je voudrais croire qu’en tant que peuple humain, nous puissions gérer tout cela, mais en me réveillant le matin, parfois j'en doute. Pourtant, profondément, je souhaite que les gens prennent conscience des choses importantes qui nous ont toujours été dissimulées. ».

Henry Deacon
interviewé par les responsables du Projet Camelot,
Bill Ryan et Kerry Cassidy


________________________________________________________________________________________


L’IRAN ET LE NUCLEAIRE

Dominique Lorentz est l'auteur de révélations inédites sur la prolifération nucléaire.
Elle nous a fait découvrir que la dissémination des armes atomiques est le fruit d'une stratégie délibérée des grandes puissances visant à armer leurs alliés régionaux
.

Cette jeune femme, a découvert des secrets sur la prolifération nucléaire. Or, bien que soutenue par le Colonel Bommier chargé d'étudier la contre-prolifération nucléaire, et de Généraux de l'armée, "on" lui a interdit de poursuivre son travail avec lui, pour avoir expliqué comment le nucléaire à précisément proliféré.

Contrairement à la légende, la France n'a pas trouvé seule les secrets nucléaires. Ce sont les USA qui les lui ont donné (les USA les ayant eux-mêmes reçu de transfuges allemands fuyant le régime nazi).

L'idée des USA était de ne pas assumer seuls cette dissuasion nucléaire, et donc de faire collaborer (de "mouiller" ?) ses alliés.

C'est ainsi, qu'après avoir "donné" ces secrets à la France et à l'Allemagne (de l'ouest), ils ont chargé ces 2 pays de les donnés à leur tour à d'autres pays (les USA n'y étant alors pour "rien"...).

La France les a notamment donné à Israël et... à l'Iran (au Shah à l'époque), et a même fait des accords importants avec ce pays, dans le cadre d'EURODIF.

C'est pour cela que la France a participé à l'hébergement de l’Ayatollah Khomeiny à Neuphle le Château, pour essayer de "garder la main".

Peine perdue, et la volonté de la France de ne pas honorer ses engagements lui a valu des attentats à Paris et des prises d'otages.

Alors, évidemment, les occidentaux ont "bonne mine" à présent de s'offusquer des "risques" de voir le régime Iranien aller vers le nucléaire militaire...

En tout, c'est 40 alliés qui ont bénéficiés de ces secrets, dont l'Egypte.


Les moyens pour organiser cette prolifération "contrôlée" et secrète, tout en criant à la non-prolifération ?

Eh bien, c'est en jouant sur "nucléaire civil" (énergie), et "nucléaire militaire", compte tenu de la facilité qu'il y a à passer de l'un à l'autre, quoique les états en disent officiellement.

L'organisme pour gérer tout cela ?

C'est l'AIEA, l'Agence Internationale de l'Energie Atomique, eh oui, celle précisément officiellement chargée de veiller à la non-prolifération nucléaire ! Et l'AIEA a reçu le prix Nobel de la paix !



Qui est Mahmoud Ahmadinejad ? 
                                                                                                               page 7

C’est le Président de la République Islamique d’Iran.
Il est l’autre grand épouvantail agité par l’équipe Bush, avec Oussama Ben Laden*


Seulement, ce qu’il faut savoir et que l’on se garde bien de nous dire, c’est qu’en Iran, le Président n’est que le 5e personnage de l’Etat…

*Nous avons montré que ce n’était qu’un pantin de la CIA, d’ailleurs, alors que Bush met en garde ses concitoyens contre le danger « d’Al-Qaïda en Irak », qui formerait des cellules pour attaquer les États-Unis, des officiers supérieurs états-uniens ont admis que cette organisation n’existait pas. Les généraux Casey et Kimmitt ont reconnu qu’Al-Zarkaoui
était une fabrication de leurs services de guerre psychologique et le général Bergner a déclaré que son successeur, Al-Baghdadi, était un acteur.

PAR AILLEURS :

Propagande : CNN, pris sur le fait, s’excuse auprès de l’Iran
La chaîne de télévision états-unienne CNN s’est excusée auprès de la république islamique d’Iran pour avoir, lors d’une conférence de presse du président Mahmoud Ahmadinejad, retransmise en direct le 14 janvier 2006, falsifié les propos du président iranien.
L’interprète de CNN lui avait fait dire : « nous croyons que toutes les nations doivent être autorisés à posséder les armes nucléaires » et que l’Occident ne devrait pas « empêcher l’Iran d’avoir des armes nucléaires », alors que ce dernier avait déclaré que « l’Iran a le droit à l’énergie nucléaire ».

Le président iranien avait pourtant bien précisé que l’Iran était une nation suffisamment « riche culturellement et historiquement » pour ne pas avoir à se doter d’armes nucléaires. La chaîne de télévision estime cependant qu’il s’agit d’une simple "erreur de traduction".

Les États-Unis tentent de persuader la communauté internationale que l’Iran cherche à se doter secrètement de l’arme nucléaire, mais les inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) attestent qu’aucun élément concret ne corrobore cette accusation.

La communauté chiite d’Iran s’est toujours opposée au développement, à la détention et à l’usage de la bombe atomique qui est, selon elle, contraire à l’Islam.

20 octobre 2005, le service de traduction de l’ONU participe à une autre intox US :

On ne change pas les bonnes recettes. Lorsque les États-Unis lancèrent leur campagne d’intoxication à propos du prétendu programme nucléaire militaire iranien, ils fabriquèrent de fausses confirmations officielles iraniennes de leur mensonge. Ainsi, le 14 janvier 2006, CNN inventa une déclaration du président Ahmadinejad, qui fit le tour de la planète, avant d’être discrètement démentie ; la chaîne d’Atlanta reconnaissant qu’il s’agissait d’une "erreur" de traduction.

Cette fois, il s’agit d’attribuer à la Syrie un programme nucléaire militaire. La fausse déclaration a été attribuée à un diplomate syrien à l’ONU. Lors d’une réunion de la Commission du désarmement de l’Assemblée générale, mardi 9 octobre 2007 à New York, celui-ci aurait reconnu que l’action entreprise dans son pays par l’armée de l’air israélienne en septembre avait pour objet de bombarder un réacteur nucléaire. Là encore, on découvrit une "erreur". L’administration de l’ONU, qui se targue d’avoir le meilleur service de traduction au monde, a présenté ses excuses à Damas le mercredi 17 octobre et le traducteur fautif a reçu un avertissement. Il aura fallu 8 jours pour vérifier les enregistrements et rétablir la vérité, pendant ce temps, l’intox a été diffusée par le Jerusalem Post et le New York Times, puis reprise dans le monde entier, et bien peu de gens auront connaissance du démenti.

Que l’on juge de "l’erreur" ! Le diplomate avait déclaré : « Israël est le quatrième exportateur d’armes au monde (…) il viole l’espace aérien d’États souverains et mène des agressions militaires contre eux, telle celle survenue le 6 septembre dernier contre mon pays ». Sa phrase fut traduite "par inadvertance" : « Le 6 septembre dernier, Israël a violé l’espace aérien de mon pays et bombardé un de nos réacteurs nucléaires ».Rappelons que la Syrie, un petit pays pauvre (50 milliards d’euros de PIB), n’a pas les moyens de financer un programme nucléaire militaire.

Rappelons également que le raid aérien du 6 septembre 2007 avait pour but de tester les nouvelles défenses anti-aériennes du pays et que le retour précipité des avions israéliens a montré la fin de la dominance de l’État hébreu en la matière.

Et l’opinion française ?

Gros problème, car si elle a voté pour Sarkozy, elle n’est pas prête à cautionner une guerre, et encore moins à y participer activement.

Mais les états-uniens étaient-ils prêts à accepter toutes ces guerres avant le 11 septembre 2001… ?
Eh oui, l’opinion publique se manipule, et aux grands objectifs, les grands moyens.

Que faudrait-il pour retourner l’opinion publique française ?

Un grand, un très grand choc ! Madrid et Londres y ont eu droit, à qui le tour ?

Mais pour la France, il faudra plus, et un choc qui frappera le Monde entier, si l’on veut que l’opinion internationale accepte un bombardement de l’Iran avec des missiles nucléaires.

Alors, à partir de là, toutes les suppositions sont possibles, à vous d’imaginer ce que ces grands stratèges de la manipulation pourront bien trouver.



Rappelons qu'il a été démontré que l'attentat contre Jean-Paul II n'était pas le fait de la Bulgarie, comme on a voulu le faire croire, mais organisé à l'époque par la CIA pour jeter le discrédit sur les pays de l'Est...


 
_______________________________________________________________________________________


 

Karen Hughes reconnaît que Nicolas Sarkozy a été formé par le département d’État US

Évoquant les résultats des programmes d’influence des États-unis, lors d’une cérémonie officielle le 25 octobre 2007, Karen Hugues, sous-secrétaire d’État chargée de la Diplomatie publique (propagande) et des Affaires publiques (relations publiques), a déclaré : « Plus de 130 participants à nos programmes depuis 1945] sont devenus les leaders de leurs pays, y compris  Gordon Brown, Nicolas Sarkozy et le président de la Turquie ».

Si la biographie de M. Brown est connue, c’est la première fois qu’un officiel états-unien reconnaît que MM. Sarkozy et Gül ont été formés par le département d’État, ce que les intéressés ont toujours cherché à masquer.

________________________________________________________________________________________

- La colonisation US du ministère français de l’  Economie 
 voir à commentaires, plus bas, ainsi que :


- Toujours en eaux troubles : les liaisons dangereuses du gouvernement français


- Robert Gates assure que des attentats dévasteront l’Europe si elle ne soutient pas l’OTAN

- Mais il semble que le message soit passé, car la France va envoyer des renforts en Afghanistan

- Selon l'OTAN, une attaque nucléaire préventive est une option-clé 





_________________________________________________________________________________________________________



COMMENTAIRES   :

Partager cet article
Repost0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 19:41

 

 





- Le site pour voir un film de 1 h 30 sur le 11 septembre :

    http://video.google.fr/videoplay?docid=-4049590380102614532


- L'affaire du sous-préfet, témoignage précis : Voir en commentaires


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Reçu   VACHES  A   LAIT    :  NOUS   !

- En  2000
nous avions 1 Dollar à 1.2 Euros et 1 Baril de Pétrole à 60 Dollars

soit le Baril à 72 Euros
et on payait 1.00 Euro / litre
 

 - En 2008 

 nous avons 1 Dollar à 0.65 centimes d'Euro e1 Baril de pétrole qui a explosé à près de 100 Dollars.

soit le Baril à 65 Euros
et on leur donne 1.25 Euros / litre

 Et là, très chères Vaches à lait
 On se pose la question suivante :

Si le Baril est moins cher pour nous en Europe qu'en 2000, 
pourquoi l'essence est elle 25% plus chère qu'en 2000 ?


 Il y en a qui doivent se remplir les poches !

 Alors très chères Vaches à lait
 continuez de travailler sagement car le jour viendra où le dollar
 remontera et là je vous dis même pas !


Faites suivre au maximum de personnes


 Nous ne sommes pas des vaches à lait


Et trouvé sur http://marcfievet;com

2000
 
1 dollar = 1,20 €uro
Baril de pétrole = 60 dollars
Soit prix du baril = 60 x 1,20 = 72 €uros
 
... et Prix du litre d'essence = 1,00 €uro
 
2008
 
1 dollar = 0,65 centimes d'€uro
Baril de pétrole = 100 dollars
Soit prix du baril = 100 x 0,65 = 65 €uros
 
...... et Prix du litre d'essence = 1,35 €uro

________________________________________________________________________________________


En partie commentaires :

L'affaire du sous-Préfet limogé
.

2 poids, 2 mesures !

Ce soir, par ex, j'ai entendu dire "mensonge, violence, tyrannie" à propos de la Chine. Et aussitôt après, condamnations unanimes contre la liberté d'expression du sous-prefet.

Conclusion : Soyons libres contre tout le monde - mais comme je lis ici ou là, " pas touche Israël ! "  J'ajoute, moi : C'est la vache sacrée du monde !!! Alors quand on n'aime pas les privilèges, quand on les a combattus toute sa vie, on ne peut pas sauter de joie !




_________________________________________________________________________________________






INFOS  ACTUALITES :

Réunion publique à Paris  le 27 mars

L'annonce du retrait de Fidel Castro, le 19 février, a été célébrée par toute la presse capitaliste. George Bush a immédiatement demandé qu'une « transition démocratique » s'amorce, à Cuba. Hillary Clinton, Barack Obama et les gouvernements européens ont fait de même.

L'hypocrisie de ces gens est sans limite. En réalité, les discours sur la « démocratie » ne sont qu'un leurre pour cacher les véritables objectifs de l'impérialisme. Ce qu'ils veulent, c'est la fin du système économique instauré dans la foulée de la révolution cubaine. Ils veulent la restauration du capitalisme, à Cuba, et la destruction de toutes les conquêtes sociales de la révolution. Voilà ce qu'ils entendent par « démocratie » !

Fidel Castro - qui conserve une grande influence - s'oppose à la restauration du capitalisme. Mais depuis l'effondrement de l'URSS, le régime a dû s'ouvrir aux investissements étrangers. Cela a créé des contradictions. Les inégalités se sont développées. Une petite minorité de la population s'est enrichie sur la dollarisation de l'économie. La corruption, le marché noir et les trafics divers menacent l'économie planifiée.

Jérôme Métellus, membre du PCF Paris 18e, expliquera quelle est situation actuelle, à Cuba, et quelles sont les perspectives pour la révolution cubaine, dans le contexte des mouvements révolutionnaires en cours dans le reste de l'Amérique latine.

Jeudi 27 mars à 19 h 30
48 rue Duhesme
Paris 18e
Métro : Jules Joffrin
  

source : "la riposte

http://eldiablo.over-blog.org




_________________________________________________________________________________________

Invitation
mercredi 26 mars à 19h 30
à l'ambassade de Cuba, à Paris
présentation du livre
 
de Salim Lamrani
 
Double Morale.
Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme
Ambassade de Cuba - 16 rue de Presles- Paris 15ème métro Dupleix

_______________________________________________________________________________________



 PARIS 25/3 au 1/4 - Festival International du Film des Droits de l'Homme
*
-

Chaque année le FIFDH propose une sélection internationale de nouveaux
films documentaires souvent inédits, dont l'une des vocations est de
sensibiliser par l'image aux problématiques de la défense et de la
promotion des Droits de l'Homme (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?breve14

________________________________________________________________________________________


Bruxelles : Colombie. Rencontre avec Liliana Uribe, avocate.
Organisée
par Amnesty International *

- 31 mars 2008

RENCONTRE AVEC LILIANA URIBE (Colombie)  « Le premier des défis, auquel nous devons faire face,
comme avocats travaillant pour la défense des droits humains, est celui d'un
environnement d'intimidation permanente
(...)


http://www.legrandsoir.info/spip.php?breve16

________________________________________________________________________________________


PARIS : conférence-débat "Les grandes lignes de la stratégie bourgeoise au plan économique et politique" avec Rémy Herrera * économiste, professeur à l'université Paris 

- 29 mars 2008


L'Association Culturelle l'Atelier vous invite à la

Conférence-débat

Les grandes lignes de la stratégie bourgeoise au plan économique et
politique , La crise actuelle, le sens des réformes en cours


-> http://www.legrandsoir.info/spip.php?breve13

__________________________________________________________________________________________


26 Mars-13 Avril : FESTIVAL LATINO-AMERICAIN de PAU

http://www.culturamerica.fr/

A l'Université de Pau, sous la présidence
de Jean Ortiz universitaire.

Au programme, du cinéma, du théâtre, des expositions et des
conférences débats, nombreux intervenants de France et  d'Amérique latine.
Mercredi 26 Mars 21h00 Théâtre : Los idiotas de Carlos LISCANO.
Atelier-théâtre de l'Université.
Maison de l'étudiant de l'UPPA
etc


___________________________________________________________________________________________


Dernières parutions Le Grand Soir


Déclaration de principes d'un intellectuel espagnol.
par  ALBA RICO Santiago

Je ne condamne pas le roi Fahd, honoré par le roi d'Espagne, qui taille
les têtes, coupe les mains et arrache les yeux, qui humilie les femmes
et bâillonne les opposants, qui fait l'important en l'absence de presse,
de parlement et de partis politiques, qui viole les Philippines et torture
Indiens et Egyptiens, qui dépense le tiers du budget de l'Arabie
Saoudite entre les 15.000 membres de sa famille et finance les mouvements les
plus réactionnaires et violents de la (...)
->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6180


Comme un vol de charognards hors du charnier natal… les "fonds
vautours
"
par  BLEITRACH Danielle


Le capital, nous dit-on, est en crise morale. Il faudrait retrouver
éthique et transparence pour empêcher de nouvelles bulles financières
d'éclater... De qui se moque-t-on ? Voici, dans le cadre de la crise
expliquée à des nuls par une nulle, un portrait particulièrement haut
en couleurs de certains acteurs des marchés financiers : les fonds
vautours

Nous sommes en plein Dickens. Le capital a ses flibustiers, ses
rapaces, et ils font le lien avec le trafic d'armes, celui de (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6136

 Le commandant en chef des forces américaines au Moyen-Orient
démissionne à cause d'un article sur la guerre à venir contre l'Iran
par  MARTIN Patrick


L'amiral William Fallon, chef du Central Command américain, une
instance dirigeante de l'armée américaine qui a autorité sur les guerres en Irak
et en Afghanistan, a remis sa démission mardi dernier après qu'un article
publié dans le magazine Esquire du mois d'avril l'eut dépeint comme un
opposant des plans de l'administration Bush pour une guerre contre
l'Iran. (...)
 http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6210


 La partie qui se joue au Tibet
par  BLEITRACH Danielle

Il semble que la partie qui se joue au Tibet soit pour nous français
partiellement insaisissable ou en tous les cas occultée au profit d'une
mobilisation des affects. L'étonnante déclaration du Dalaï-Lama
menaçant de démissionner a donné lieu à peu de commentaires. Il y a là pourtant
une clé de l'antagonisme. Bernard Kouchner  (...)

http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6201


** Survival remet le prix de "l'article de presse le plus raciste de
l'année » **


Communiqué de Survival International (France)

Un article assimilant les Indiens du Paraguay au cancer et les
décrivant comme des gens « néolithiques », « attardés » et « crasseux » a été
désigné par Survival comme « l'article le plus raciste » publié l'année
passée dans les principaux médias. L'annonce de ce prix coïncide avec
la journée internationale des Nations unies pour l'élimination de la
discrimination raciale, le 21 mars. (..)



 http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6207


 La ruée vers l'or des temps modernes


Esquel, Chubut, Argentine - Le 23mars 2008, la communauté d'Esquel
dans la province de Chubut en Argentine célèbrera le 5ème anniversaire du
vote rejetant à 81% le projet d'extraction minière d'or et d'argent de la
sociéte canadienne Meridian Gold (rachetée en 2007 par Yamana Gold). La
lutte reste constante depuis 2003 car même si le groupe canadien
n'exploite toujours pas les filons de la cordillère à Esquel, elle en
garde la concession. Et les conséquences pour l'environnement et (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6206


** Histoire du Bouddhisme tibétain, la Compassion des Puissants **
par  MARTENS Elizabeth


(...) la même histoire du pauvre roi-dieu déchu de son trône par
l'horrible diable rouge à queue fourchue nous est servie au Mac Donald
des mythes modernes (...) le Dalaï Lama a mis ses efforts dans un « retour
aux sources du Bouddhisme », en nettoyant le Bouddhisme tibétain de son
aspect ésotérique et en le « philosophisant » (c'est depuis qu'on dit, chez
nous, que le Bouddhisme n'est pas une religion mais une philosophie). Cela
permit aux semi bourgeois (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6204


 Venezuela : Le tribunal de Londres ordonne à Exxon Mobil de réparer
les torts et préjudices causés à PDVSA
par  Telesur

Le président de la société pétrolière nationale du Venezuela (PDVSA) a
informé qu'Exxon Mobil devra retirer au cours des prochaines 48 heures,
et par écrit, toutes les accusations portées contre l'entreprise
Vénézuélienne.

Le président de PDVSA : ''Exxon Mobil déboutée par un tribunal
londonien''


->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6203


palestine2.jpg

Une régression sociale et démocratique,
par Aurianne Cothenet et
Laurent Garrouste

On aurait tort de sous-estimer l'importance de l'accord national
interprofessionnel (ANI) du 11 janvier, officiellement signé le 21 par
quatre organisations syndicales sur cinq (CFDT, CFTC, CGC et FO, seule
la CGT ne l'ayant pas signé) avec le MEDEF, la CGPME et l'UPA (..)
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6200


 Les USA retirent la Chine de leur liste des "pires violateurs des
droits de l'homme
"


Les Etats-Unis, experts en droits de l'homme - comme tout habitant de
Guantanamo pourra vous le confirmer - ont rendu ce mardi leur rapport
annuel sur cette question qui les préoccupe au plus haut point.

Ils ont donc retiré la Chine de leur liste des "pires violateurs des
droits de l'homme" et ont ajouté la Syrie, le Soudan et l'Erythrée, aux
autres pays déjà classés sur cette liste noire (..)
->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6202


** Le Venezuela se félicite de la "leçon" donnée à ExxonMobil  **
par  legrandsoir

CARACAS - Le Venezuela s'est félicité mardi de la décision de la Haute
Cour de justice de Londres de suspendre le gel de ses actifs pétroliers
obtenu par ExxonMobil, affirmant que le géant américain avait reçu une
"leçon".

"ExxonMobil a reçu une grande leçon de dignitié et de force. Sa
manoeuvre a été déjouée", a déclaré le ministre vénézuélien de l'Energie et du
pétrole (..)


http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6198


 La Chine, le Tibet et le Dalaï Lama.
par  LOSURDO Domenico


L'auteur rapelle que cet article, qui circule beaucoup ces jours-ci en
Italie, a été écrit en 2003 ; il a été publié à l'époque sur L'Ernesto.
Rivista comunista. L'actualité de cette analyse d'un historien de la
philosophie (marxiste) est salutaire en ces temps de grande propagande
droitdel'hommiste... (notes et sous-titre de la traductrice)

Célébré et transfiguré par la cinématographie hollywoodienne, le Dalaï
Lama continue sans aucun doute à jouir d'une vaste popularité
(...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6217


Les 9 puissances nucléaires et le désarmement : leurs votes à l'ONU

par  COMAGUER

Chaque année, l'Assemblée générale des Nations Unies se prononce sur
diverses résolutions visant à limiter, à contrôler, à interdire les
essais ou à éliminer les armes nucléaires qui peuvent donc être classées
ensemble dans la rubrique « désarmement nucléaire »

L'ONG étasunienne COMMITTEE ON DISARMAMENT PEACE AND SECURITY (comité pour le désarmement, la paix et la sécurité) a procédé à une analyse des
votes émis par les puissances nucléaires sur ces diverses résolutions.

 (...)

 http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6205


  Tibet : des Actes de Violence Racistes Anti Chinois et Anti Musulmans
  par des Gangs de Tibétains 


Tibet : des Actes de Violence Racistes Anti Chinois et Anti Musulmans
par des Gangs de Tibétains à l'Origine des Echauffourées.

Selon des touristes, des chinois battus sans merci Des jeunes Tibétains
vandales ont lancé des pierres et battu des Chinois dans la capitale du
Tibet et mis le feu à des magasins, mais le calme est maintenant revenu
après la répression des militaires, selon les dires de touristes venant
de la région de l'Himalaya.

 (...)

 http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6218


 Spitzer et la morale perverse de l'Amérique
par  LERNER Michael


Note du rédacteur en chef de Consortium News : la presse américaine n'a
pas assez de colonnes pour parler du scandale qui a récemment obligé
Eliot Spitzer, Gouverneur de New-York, à démissionner, et qui a fait goûter
leur propre médecine aux hommes de main de la morale de Wall Street.

Mais, le contrepoint non exprimé à la disgrâce de Spitzer, est la façon
dont la même presse américaine rend compte des appels publics à la
destitution de GW Bush ou de Dick Cheney (à propos des crimes (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6209


L'OEA rejette l'incursion militaire de la Colombie en Equateur
par  Telesur
(...)

 http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6216

_____________________________________________________________________________________
 

attachment.jpgPensez à lui ! Exigeons sa liberté !
Il est Franco-Palestinien,
détenu arbitrairement
Sa vie est aussi précieuse que celle d' Ingrid !

http://www.france-palestine.org/article7743.html
 
http://www.michelcollon.info/articles.php?
dateaccess=2008-03-19%2014:27:36&log=invites


_______________________________________________________________________________________

Un autre jeune détenu Français doit aussi nous concerner !

DENONCIATION.com - La dénonciation sans calomnie ni délation. 

________________________________________________________________________________________

** Le mythe du Tibet **
par  PARENTI Michael


L'histoire du Christianisme, celle du Judaïsme, celle de l'Hindouisme
et celle de l'Islam sont fortement marquées par la violence. A travers les
âges, les religieux ont toujours invoqué un mandat divin pour massacrer
des infidèles, des hérétiques, et même d'autres dévots au sein de leurs
propres rangs. Certaines personnes soutiennent que le Bouddhisme est
différent, qu'il se distingue nettement de la violence chronique des
autres religions. Certes, pour (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6187


 Immigrants aux USA : Les prisonniers de guerre économique,
par Zo  d'Axa
(1902) 


  En août 1902, La Vie illustrée commence la publication d'une série
d'articles de son « envoyé spécial », l'anarchiste en-dehors Zo d'Axa.

"Ainsi que l'on peut s'en douter, note la rédaction, il a voyagé en
homme que passionnent les problèmes modernes. Ces premières pages vécues
traitent aujourd'hui la question brûlante l'émigration. » Zo d'Axa y
décrit l'enfermement et les (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6186


Quelques rares informations sur la Chine et le Tibet
par  BLEITRACH Danielle

La situation au Tibet et la nature des informations

Les informations que nous avons actuellement en occident émanent pour
l'essentiel de Radio Free, une radio financée par les Etats-Unis, Radio
free Europe et Radio free Asie. Les informations officielles venues de
Chine confirment partiellement leurs dires, tout aurait commencé par
des manifestations de moines mais aurait dégénéré en violences . En
revanche des informations gouvernementales chinoises disent que
les morts sont des (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6182


** Les plans Etasuniens pour détruire le Hamas **
par  COMAGUER

Le magazine US VANITY FAIR vient de publier, dans son édition datée
d'Avril, un long article sur les plans et les actions du gouvernement
USvisant à imposer ses hommes à la tête de la Palestine. Son auteur est
DAVID ROSE, journaliste britannique qui collabore régulièrement au
magazine anglais THE OBSERVER. Il ne s'agit pas de menées de groupes ou
de lobbies à l'intérieur de la machine politique et administrative
étasunienne mais d'une action directement organisée (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6178


** 40 ans après, que nous reste-t-il de mai 68 ? **

Nicolas Sarkozy, dans un discours prononcé le 29 avril à Bercy, veut
tourner la page de mai 68. Quelques extraits :

« La morale, après mai 68, on ne pouvait plus en parler […]. Pour la
première fois depuis des décennies, la morale a été au coeur d'une
campagne présidentielle. »

« Mai 68 nous avait imposé le relativisme intellectuel et moral. Les
héritiers de mai 68 avaient imposé l'idée que tout se valait, qu'il n'y
avait aucune différence entre le bien et le (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6179


** Rêves de droite : Défaire l'imaginaire sarkozyste **
par  CHOLLET Mona
En 2000, aux États-Unis, un sondage commandé par Time Magazine et CNN
avait révélé que, lorsqu'on demandait aux gens s'ils pensaient faire
partie du 1 % des Américains les plus riches, 19 % répondaient
affirmativement, tandis que 20 %  (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6183


** DE QUOI SARKOZY EST-IL LE NOM ? **
par  BADIOU Alain

« Entre nous, ce n'est pas parce qu'un président est élu que, pour des
gens d'expérience comme nous, il se passe quelque chose. » C'est dans
ces termes – souverains – qu'Alain Badiou commente, auprès de son
auditoire de l'École normale supérieure, les résultats d'une élection
qui désorientent passablement celui-ci, s'ils ne le découragent pas.

Autrement dit, une élection même présidentielle n'est plus en mesure de
faire  (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6184


 ''Stupeur et indignation'' du Secrétaire Général de l'OEA pour les
fausses informations"
 du journal El Pais

TeleSUR _ 15/03/08 Jeudi passé, le président d'Équateur, Rafaël Correa,
avait déjà dénoncé ''la campagne de discrédit '' international à
laquelle faisait face à son pays. Pour lui, cette campagne est soutenu par ''des
agences d'intelligence '' étrangères qui ont fait beaucoup de dommages
en Amérique latine. Le Secrétaire Général de l'Organisation d'États
Américains (OEA), José Miguel Insulza, a exprimé ce samedi sa "stupeur
et son indignation" pour les informations diffusées mercredi (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6181


** Pourquoi Sarkozy devait attendre que Lazare Ponticelli soit mort **
par  COLLON Michel
- 15 mars 2008

Lundi, Nicolas Sarkozy rendra officiellement hommage à Lazare
Ponticelli, dernier soldat survivant de la guerre 14 - 18. Pourquoi fallait-il
attendre qu'il soit mort et ne puisse plus répondre ?

Parce que s'il arrivait aujourd'hui en France, immigré pauvre et sans
papiers, il serait reconduit à la frontière entre deux gendarmes.

Parce que Lazare Ponticelli dénonçait l'absurdité de cette guerre que
lui avaient imposée les Sarkozy de l'époque. « Tous ces jeunes tués, je ne
peux pas les (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6177


** Lettre ouverte à la République **
par  DIVERS


Serions-nous revenus aux âges sombres de notre histoire où des rafles
de sinistre mémoire étaient organisées ? Comment comprendre que des
contrôles systématiques visant, entre autres, à débusquer des étrangers en
situation irrégulière se convertissent en suspicion systématique à l'égard de
tout individu ayant des traits non européens ? Comment comprendre que cette
apparence en fasse automatiquement un suspect pour lequel on déploie
des moyens administratifs et judiciaires dont le seul (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6176


** DOCTEUR AMOS ET MISTER OZ **
par  RICHAUD Jacques


Troublant personnage que cet écrivain prestigieux dont nul ne conteste
le talent. Le « sabra » né Jérusalem en 1939 d'une famille émigrée de
Russie est devenu un véritable porte-parole du mouvement « La PAIX MAINTENANT (Shalom Archav). Sa littérature est populaire et c'est avec constance
qu' AMOS OZ milite « pour un état palestinien », après avoir diagnostiqué
la folie des faucons et la faiblesse des colombes (voir son plaidoyer « Aidez-nous à divorcer » ).

Une interview récente à (...)

->
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6174

______________________________________________________________________


Mes autres blogs (cliquer sur liens)  :

Scandaleuse désinformation, une fois de plus ! Falsification de l'actualité au Tibet. Reporters sans Frontières désavoué...

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... Juifs, Israéliens, Sionistes, la foire d'empoigne

cliquer sur les papillons  

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... La "Shoah" planétaire !

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... Un si joli monde !

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... Saga Sarkozy et médias jusqu'à la lie

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... Le village du bonheur et la planète du malheur


             
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


_________________________________________________________________________________________


RAPPEL  (étant donné la gravité de la situation) de la  Session spéciale " à huis clos" de la Chambre des représentants des Etats-Unis - et les derniers développements

http://artemisia-college.org/O_ugrave__vont_les_USA__-00-050-01-0189-01.h

 
Mise à jour le 23 mars 2008


Le gouvernement fédéral US aurait plus de 100.000 (?) wagons de transport de prisonniers (en stock ou/et en commande).



Jeudi 13 mars 2008


Une session spéciale à "huis clos" de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, a été tenue le 13 mars, officiellement pour discuter des dispositions de surveillance de la sécurité à prendre.


Si la session s'est bien tenue, les autres points examinés sont à confirmer, et sont donc jusque là sujet à caution.
Ils sont publiés ici sous réserves

Non seulement les membres ont discuté de nouvelles dispositions de surveillance (projet qui serait lui, contesté par Bush - pour faire un écran de fumée ?), selon le motif officiel de la session à huis clos, mais ils auraient également examiné les éventualités de :
- L'effondrement de l'économie US, à se produire d’ici au mois de septembre 2008.
- L'effondrement des finances du gouvernement fédéral des USA pour le mois de février 2009.
- La possibilité d’une guerre civile à l'intérieur des Etats-Unis en raison de l'effondrement.
- Le rassemblement anticipé "des citoyens insurgés des États-Unis", susceptibles d'aller à l'encontre du gouvernement (une nouvelle loi le permet).
- La détention de ces insurgés aux camps de "REX 84"* construits dans l'ensemble des Etats-Unis.
- Le risque de représailles contre des membres du Congrès, suite à ces effondrements.
- L'endroit des "installations sûres" pour les membres du Congrès et leurs familles, où résider pendant les troubles civils massifs attendus.
- La fusion des Etats-Unis avec le Canada (pour ses ressources naturelles) et avec le Mexique (pour sa réserve de main d'œuvre à bas prix).
- L'établissement d'une nouvelle devise - l'AMERO - pour les trois nations, comme solution proposée au prochain "Armageddon" économique (!).

Il est stictement interdit aux membres du Congrès de révéler ce qui ce dit en session à huis-clos.
Mais plusieurs étant si furieux et inquiets pour l’avenir du pays, qu’ils auraient commencé à diffuser l'information… (??).

*
"Rex 84" serait un plan du gouvernement fédéral des USA pour détenir un grand nombre de citoyens en cas de troubles civils ou massifs, d’urgence nationale.
Plus de 600 camps d'emprisonnement auraient été construits aux Etats-Unis par l'administration Bush, tous pleinement opérationnels et prêts à recevoir des prisonniers.
Le personnel de la direction des camps serait déjà en place, ainsi que des gardes à plein temps, bien que les camps soient tous vides… pour l'instant…
Entourés de miradors, ces camps seraient destinés à être utilisés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency - l'agence fédérale chargée de gérer les situations d'urgence), dans le cadre d'une proclamation de la loi martiale.
Les camps feraient partie du "Rex 84 Program", un programme prévu "officiellement" pour le cas d'un franchissement en masse de la frontière mexicaine par des immigrés clandestins, afin qu'ils puissent être rapidement arrêtés et placés en détention par la FEMA. Le programme Rex 84 prévoirait aussi la fermeture temporaire de nombreuses bases militaires pour les convertir en prisons.
Les plans "Cable spicer" et "Garden plot" seraient deux sous-programmes de "Rex 84" qui seraient déclenchés en même temps.
"Garden plot" serait un programme destiné à contrôler la population, et "Cable spicer" serait le programme pour la prise de contrôle des Etats et de leurs gouvernements par le gouvernement fédéral.
La FEMA serait le bras armé exécutif et dirigerait toutes les opérations sous l'autorité du président des Etats-Unis.
Les camps de détention seraient tous desservis par voies ferrées, aussi bien que par la route. Beaucoup disposeraient également d'un aéroport à proximité.
La majorité des camps auraient une capacité de 20.000 prisonniers. Le plus vaste de ces camps serait situé en Alaska à coté de Fairbanks.
Deux autres seraient localisés à Palmdale et à Glendale, dans le sud de la Californie.


Eléments apportés le 21 mars 2008 :

Congressional Record: March 13, 2008 (House)
Page H1690-H1699
Permission de siéger en session secrète

Le 13 mars 2008, il est demandé aux membres du Congrès des USA, de siéger en session secrète.
S’en suit une longue discussion sur les motivations et la justification de cette demande, vu que ce n’est que la 5e fois en 182 ans !
Les membres demandent surtout l’ordre du jour.
Ils ne l’obtiendront pas.
La discussion sur la loi dite FISA (The Foreign Intelligence Surveillance Act), devant avoir lieu le lendemain, les membres du Congrès ne comprennent pas l’intérêt d’en parler avant, et encore moins en secret.
Beaucoup semblent penser que le but est tout autre, que ce n'est qu'un prétexte.
Voici le long compte-rendu officiel de ces débats, en anglais pour la première moitié, et en français, dans une traduction aléatoire pour l’autre (voir fichier ci-dessous).

Nous avons ici la confirmation de cette session secrète, de sa date et de son aspect très exceptionnel et... très secret.
Pour le reste, si les présomptions s’accumulent, il manque encore une confirmation par croisement des sources (aussi fiables que possible).


Il n’en reste pas moins que des banques sont déjà virtuellement en faillite, tenues artificiellement en perfusion avec l’agent des contribuables. Les fonds de pension ne pourrons plus assurer les pensions dans ces conditions, et si ce qu’a connu l’Argentine il y a peu (sauvée par le Fond Monétaire), devait se produire aux USA, en Europe et en Asie, on peut alors comprendre la teneur présumée de cette session secrète… et lui accorder plus de crédit qu’il ne semblerait de prime abord…



______________________________________________________________________________________





  C O M M E N T A I R E S   :   I C I




 

Partager cet article
Repost0
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 00:58



final-1--copie-4.jpg
















http://aspeta.blogspot;com

Bonjour


Alerte ! De bien mauvaises nouvelles. C'est mon devoir de vous informer aussitôt. La guerre contre l'Iran serait inéluctable. Il y aurait juste un petit répit.... Et  nos cow-boys Sarkozy-Kouchner seront aux premières loges. Donc la France. Donc nous. 

Mobilisons-nous ! Les peuples doivent se révolter sans tarder contre les gouvernements qui ne tiennent jamais compte des aspirations des populations dont ils ont la charge. La guerre est voulue par les néocons américains, israéliens et français, bientôt italiens, avec Berlusconi. Entrons en résistance contre l'intolérable ! Déclarons une guerre sans merci à ceux qui font le malheur des peuples !

La France de Chirac, c'est fini. L'indépendance nationale, c'est fini. Un Etat, Israël, a décrété qu'il faut une guerre, même nucléaire, même mondiale, il s'en fout.  Six millions d'habitants doivent être complètement protégés, peu importe si toute la planète en paie le prix. Irresponsable, odieux. Et devant cet Etat, tout le monde s'agenouille, de gré ou de force. Il suffit d'un seul pays, de quelques imbéciles américains, et de fanatiques français, épris de guerres préventives - c'est à dire impérialistes, coloniales - , pour que le monde s'embrase.

Dans une époque telle que celle d'aujourd'hui, où nous vivons sur une poudrière, il est très dangereux d'avoir un Président comme Sarkozy. Il ne pourra qu'envenimer les choses. D'ailleurs, ses appuis, le socle sur lequel il gouverne, nous expose, nous Français, à de graves menaces, entre autres terroristes. Et que dire de laisser le bouton nucléaire aux mains d'un tel individu, si imprévisible, pour ne pas dire plus ? Hélas, pour le malheur de l'humanité, Sarkozy a été élu, apportant ainsi un appui inespéré au chancelant Bush. Tout est en place pour une tragédie planétaire sans précédent !

L'indépendance du Kosovo - état mafieux dirigé par une organisation terroriste, l'UCK -, voulue par nos belles "démocraties" occidentales,  a été vite ficelée. A point nommé pour servir de base arrière. Les Américains y sont solidement implantés. Et la population soi-disant nouvellement libérée, saura satisfaire les moindres caprices des criminels américains. 

Ceux qui gouvernent le monde se fichent pas mal de l'intérêt des peuples; ils ne pensent qu'à réduire la surpopulation, pour leur confort, à engranger les bénéfices de la guerre, et à s'emparer des ressources qui ne leur appartiennent pas. Malheur à ceux qui dénoncent le désordre voulu par les diables américano-franco-israéliens ! Faisons du sport, amusons-nous, et soumettons-nous.  Les médias serviles sauront nous faire accepter l'apocalypse . 

La profession de journaliste est difficile, aujourd'hui. Comme le monde de la culture, en ébullition, désormais, je souhaite qu'il se désolidarise des fossoyeurs de l'humanité ! Et nous, peuples asservis, hurlons notre colère, et exigeons que tous les Folamour soient traduits devant un  tribunal international pour leurs crimes contre l'humanité !

On nous demande de commémorer la shoah des Juifs ? Mais c'est l'holocauste planétaire, qu'on prépare ! Et là, il faudrait se taire ? Est-ce qu'on ne se moque pas de nous ?

Désolée, ce n'est pas l'article prévu, une fois de plus;  je suis en train de vous en préparer, qui me demandent beaucoup de recherches, notamment sur l'OTAN et sur ce qui attend le monde. Soyez patients ! J'ai plein de sujets en vue....

Mais au moment de me coucher, alors que je venais d'envoyer un courriel à mon ex-mari et à mon fils aîné, je trouve ce qui suit dans ma boîte mails. J'improvise aussitôt cette parution. Pour vous informer de ce qui se trame derrière notre dos. Lisez


(NB Comme j'improvise cette parution, je n'ai pas eu le temps de vous préparer tous les liens d'articles que je voulais; je joins seulement ceux que j'avais commencé à mettre ). 


19 h : A l'instant, C dans l'Air, sur la V : La machine médiatique se met en route ! On commence à préparer les esprits en parlant du nucléaire, de la dangerosité possible, ou future,  de l'Iran, etc. Soyons vigilants ! Protestons en masse auprès des Rédactions ! Réclamons une information libre, surtout dans un domaine aussi sensible, qui nous concerne tous ! C'est l'avenir de la paix, de l'humanité, de la civilisation (mot à la mode), qui se joue actuellement !

J'ajoute quelques remarques, au moment même où je suis sollicitée par la Chaîne parlementaire pour intervenir. La géopolitique me passionne. Sur la question de l'Iran, je pense que le 2 poids 2 mesures (pas de nucléaire pour l'Iran, et des installations pour les autres), est insupportable, et fait le lit des frustrations et du terrorisme. Et à propos, je pense 
1) Que l'Occident prédateur doit cesser de s'inventer sans cesse de nouveaux ennemis
2) Qu'il doit cesser de convoiter les richesses des autres. C'est du vol ! L'Occident est voleur et criminel ! Il devrait se retrouver devant le Tribunal International de la Haye !
3) Qu'il est temps que les gouvernants tiennent compte de l'opinion des populations concernées !
4) Que le terrorisme international, d'Etat, de l'Occident (via l'OTAN, par ex), appuyé sur la Haute Finance et une industrie militaire hyper-sophistiquée, est bien plus dangereux que le terrorisme des pauvres !
5) Que les médias doivent jouer leur rôle en matière d'information, au lieu d'être de vulgaires relais des bandits criminels et cupides qui ont le pouvoir !


Par ailleurs, pour moi, désormais, il ne fait plus l'ombre d'un doute que les événements du 11 septembre ont été conçus par les frères siamois américano-israéliens, dans le but d'étendre leur contrôle sur les populations, leur emprise sur le monde. C'est une mafia diabolique, prête à tout pour asseoir sa domination prédatrice sur les ressources et les peuples, comme si tout leur appartenait. Les croyants savent que les êtres diaboliques seront maudits pour l'éternité. Les autres.... doivent être bien désabusés !

voir les articles sur http://voltaire.net.org  Thierry Meyssan

http://french-revolution-2.blog.fr/

http://www.voltairenet.org/article153878.

html
http://artemisia-college.org/PAS_RIRE_DU_TOUT___-15-72-1.html
http://artemisia-college.org/Project_for_the_New_American_Century-00-050-03-099-01.html
http://artemisia-college.org/Ce_qu_il_s_est_vraiment_passe___-00-050-04-086-01.html
http://artemisia-college.org/Codes_barres__www_et_666____et_RFID-00-050-05-031-01.html




_____________________________________________________________________________________


Rap : "casse-toi, pauvre con" !

http://www.dailymotion.com/video/x4i9pt_rap-du-casse-toi-pauvre-con-chanson_politics



_____________________________________________________________________________________


28.2.2008  L'Aviseur International, http://marcfievet.com



Des avions qui s’écrasent, c’est monnaie courante dans le monde. Les magazines spécialisés égrènent les listes mensuelles des accidents. Le 21 février c’est un ATR 42 qui s’est crashé au Venezuela*. Mais aujourd’hui, ce que l’on apprend est différent. L’avion qui s’est écrasé le 22 février au décollage en plein milieu du Pacifique, sur l’île de Guam, n’est pas n’importe lequel, car il n’existe qu’à 21 exemplaires et coûte à lui tout seul 1,2 milliard de dollars l’exemplaire. C’est l’aile volante B-2, le joyau de la flotte de bombardiers américains. Plus que 20 exemplaires restant, donc, tous obligatoirement consignés au sol le temps de l’enquête obligatoire après ce genre d’accident. La perte de cet engin représente bien plus d’importance qu’une simple croix sur un registre d’effectifs: il était vital pour une stratégie qui finissait juste de se mettre en place.

Pour l’administration Bush c’est en effet un énorme coup dur, car l’engin était en pleins préparatifs de la stratégie d’attaque de l’Iran, pas moins. Il venait juste d’être modifié pour des opérations spéciales de bombardement que nous allons vous décrire un peu plus loin. L’appareil était sur le chemin du retour vers les Etats-Unis au milieu de trois de ses collègues, après quatre mois d’essais en vol passés en plein Pacifique. Hier, il était le second à décoller, le premier ayant quitté la base ayant été rappelé immédiatement à Guam, les deux derniers n’ayant pas décollé après l’accident pour des raisons évidentes de sécurité. Ce crash est une véritable catastrophe, car c’est le tout premier de cet appareil réputé fragile, qui avait déjà été écarté des premières attaques de l’Irak en faveur du B-1 de conception bien plus classique. Or, en prévision de l’attaque de l’Iran, que tous les observateurs jugent imminente et inéluctable (voir les papiers précédents écrits ici), l’administration Bush avait fort misé sur le B-2 comme vecteur essentiel d’une arme nouvelle extrêmement spécialisée, destinée à pénétrer des bunkers enterrés très profondément. Au point d’avoir à le modifier dans le détail pour emporter la nouvelle arme. Des bunkers où est censée se fabriquer la bombe nucléaire iranienne, comme Ben Laden était caché au fond de ses bunkers de Tora Bora, construits, on l’a vu, par... les Américains de la CIA.

Revenons tout d’abord sur le B-2 et les modifications importantes qu’il a subi ces derniers mois. L’engin est assez extraordinaire, on y revient pas. Furtif, capable de vols de 30 heures d’affilée (il y a des toilettes à bord !), et possédant également quelques difficultés de conception, dont notamment un revêtement extérieur très fragile (on ne marche dessus qu’en chaussons !) car recouvert d’une peinture qui a la fâcheuse habitude de partir sous la pluie... d’où la nécessité de l’enfermer dans un hangar climatisé et redéployable, à 19 millions de dollars l’unité. Une bonne partie de cette furtivité, en dehors de la forme de l’avion, provient en effet de cette peinture spéciale. La même que celle apposées sur les F-117 de génération précédente, et dont un crash en 1999 à la suite d’un tir de missile en ex-Yougoslavie, avait permis aux Russes de trouver la formule magique. Une formule qu’ils se sont empressés d’étaler sur leur vieux Mig-29, devenu par la magie de coups de pinceaux et de réacteurs à tuyères orientables le "nouveau" Mig-35. Un radar nouvelle génération non émissif permettant une meilleure invisibilité également pour un vieux coucou ayant retrouvé une nouvelle jeunesse, car les recettes se copient d’adversaire à adversaire. Le B-2 lui aussi a déjà été remis à neuf question radar, mais surtout a bénéficié depuis quelques mois d’un programme express de modifications pour accueillir en soute une bombe de dimension impressionnante, la Massive Ordnance Penetrator ou MOP.

La bombe nouvelle est du type impressionnant : elle pèse 13,6 tonnes, et fait bien ses 6 m de long. Impossible au départ de la placer dans les deux soutes à bombes du B-2, qui contenaient par défaut un système rotatif de lancement de bombes ou de missiles. Pour y caser l’engin, il a donc fallu modifier une seule des soutes à bombes des B-2, l’avion ne pouvant en transporter qu’une seule à la fois, les deux dépassant son quota de 40 000 livres. La transformation a eu lieu précipitamment depuis juin 2007, à la suite d’ordres express venus directement de la Maison-Blanche, dont on connaît l’extrême focalisation sur une attaque de l’Iran, les propos du président à plusieurs reprises n’ayant pas fait l’ombre d’un doute sur la question. Modifier l’entièreté de la flotte de B-2 signifie donc qu’un choix décisif a déjà été fait dès le mois de juin dernier, et que l’appareil, en l’état actuel des lieux, n’a plus d’autre mission que celle d’attaquer des installations souterraines à plus de 60 m de profondeur. L’ensemble des appareils modifiés devait l’être pour cette fin févier, les travaux ayant débuté début juin 2007.

C’est presque définitif, car on ne peut réinstaller à bord le panier rotatif précédent à moins à nouveau de longs travaux de dépose : jusqu’ici il était facile de modifier l’ordonnancement interne des bombes, mais avec un engin de 6 m qui emplit toute la longueur, cela devient nettement plus délicat. Larguer d’aussi grosses bombes, un rôle pour lequel le B-2 n’a pas été destiné au départ. La modification de toute la flotte de B-2 pour la délivrance d’un seul type de bombe ayant un usage extrêmement précis est pour certains observateurs bien la preuve que le bombardement de l’Iran est déjà jugé irréversible : on ne modifie pas la meilleure arme de son aviation comme ça sur un simple coup de tête ! Et le seul objectif enfoui susceptible d’être attaqué se trouve en Iran et non ailleurs dans le monde.

Des médias, en 2005, avaient déjà clairement vendu la mèche : "Some nuclear facilities in both countries are believed to be buried deep, so U.S. designers - including some from Boeing - are developing a new class of bombs for plowing through hundreds of feet of earth and concrete before detonating", dit candidement le SeattleTimes.

Un article roboratif sur le sujet donne toutes les clés de ce choix dramatique, fait à l’insu du grand public américain. L’article met en évidence le rôle extrêmement néfaste d’un conseiller néo-con de la Maison-Blanche désireux d’en arriver à tout prix à cette fin catastrophique, c’est Norman Podhoretz, une homme fort controversé qui a déclaré à maintes reprises "As an American and as a Jew,I pray with all my heart that he will (bomb)." En à peine 6 jours, durée quasi biblique, ce serait fait, selon l’auteur de l’article, et l’Iran pourrait alors être définitivement neutralisé.

D’autres voix s’ajoutent à ce faiseur malsain de guerre, dont l’ineffable Richard Perle, l’âme damnée du régime (avec Karl Rove) qui, en 2005 déjà, souhaitait venger l’affront d’un retrait irakien devenu inévitable : en parlant du "the Bush ignominious retreat”, par exemple.
Pour lui, attaquer l’Iran, c’est reprendre une initiative déjà perdue en Afghanistan et en Irak, comme beaucoup s’accordent à le dire aujourd’hui. Une façon de voir les choses typiquement néo-con, ces hommes étant incapables d’analyser leurs propres échecs et cherchant constamment à rebondir plus loin, quels que soient les dégâts futurs ou les désastres antérieurs.
Les néo-cons se soucient comme d’une guigne des populations, seul compte leur intérêt propre et le sentiment de puissance absolue auquel ils tiennent tant.

L’association B-2 et MOP est intitulée par l’Air Force, pour justifier ses choix comme un "lethal combo", une association contre nature, mais terriblement redoutable. Vingt modèles à une seule bombe, signifie aussi que les Etats-Unis s’apprêtaient à déverser l’équivalent de 13,60 tonnes multiplié par 20 sur les constructions enterrées d’installations nucléaires iraniennes de Natanz. Soit plus de 272 tonnes d’explosif !!!
En fait beaucoup moins, car les vingt modèles sont incapables de voler tous en même temps !

Militairement, la MOP est une réminiscence directe des T-12, Tall Boy et Grand Slam anglaise lâchées sur les bunkers du nord de la France, dont celui d’Eperlecques qui en garde encore les stigmates extérieurs évidents. Des bombes lâchées de 5 400 m d’altitude par des Lancasters et qui étaient surnommées les"bombes-tremblement de terre". A Eperlecques, elles ont aussi provoqué un massacre, les Allemands ayant ostensiblement laissé leurs prisonniers polonais ou... allemands (des prisonniers politiques, dont beaucoup remontaient du camp de Gurs !) chargés de la construction du bunker à l’extérieur pendant les bombardements. Ce sont aussi des Tall Boy qui ont précipité la fin du Tirpitz.

Le B-2 originaire de la base de Whiteman, aux Etats-Unis, revenait en fait d’une campagne d’exercices de bombardement... et de vols d’essais incluant Hawaï et l’île de Diego Garcia, le dernier relais avant l’Iran. A Hawaï, un groupe d’activistes a noté depuis quelques mois seulement un fort regain de tests de bombardement incluant les B-2. Il n’y a en effet pas que Pearl Harbor comme base à cet endroit de l’île. Plusieurs bases, dont l’île de Kaho, aujourd’hui un site abandonné, servent ou ont servi de polygones de tirs dans l’île, au grand dam des pacifistes et des écologistes, qui dénoncent l’usage de bombes et d’obus à l’uranium enrichi sur leur territoire. Des images satellites montrent que de gigantesques cratères sont été artificiellement créés par les bombardements. Le 31 octobre 2007, des B-2 Spirit en provenance de Guam ont bel et bien testé des bombes d’au moins une tonne, selon un journal local, sur le polygone du Pohakuloa Training Area.

L’exercice consistait à bombarder avec des B-2 et non des B-1 ou des chasseurs-bombardiers Hornet, habituellement les seuls à s’exercer à cet endroit, ce qui a mis la puce à l’oreille des habitants, qui savent depuis toujours reconnaître rien qu’au son les bombardiers. Un bombardement sans bombes guidées au laser, uniquement en chute libre... or le monstre de 13 tonnes ne possède pas de système de guidage laser, mais simplement un positionnement par GPS. Nul besoin d’avion pointeur ou de troupes au sol pour illuminer la trajectoire. Tout cela sent le préparatif iranien : Guam est à 2 100 miles de Bejing et à 2 500 de Pyongyang, mais oriente les vols vers l’océan Indien et le relais suivant de Diego Garcia, quand on vient d’Hawaï... Le point à noter étant ici le point de départ, qui était bien Guam, où il semble bien qu’on a donc déjà commencé à stocker ces fameuses MOP. Un article daté mais hyper-précis expliquait clairement tout le dispositif, qui devrait éviter Diego Garcia pour des contraintes d’ordre diplomatiques :

"B-52 or B-2 bombers could deliver the MOP from bases in the US or Guam, or Diego Garcia. Since Britain has been following the European Union policy of engagement and negotiation with Iran, it may not permit the US to run bombing missions from Diego Garcia in the middle of the Indian Ocean. The aircraft would probably have to be employed and recovered to the US Pacific base on Guam, as B-52’s were during the unilateral US strike on Iraq in September 1996, codenamed Operation Desert Strike. The B-52 would be relatively vulnerable. Hence, any initial strikes with the MOP would be done with B-2 bombers, which have a much smaller radar profile, are faster, smaller, and much more maneuverable".

A noter que par une ultime dérision, l’un des 21 B-2 construits porte le nom de "Spirit Of Hawaï", et on ignore si ce n’est pas celui-là qui s’est écrasé, car on ne sait toujours pas le nom de celui qui a été rayé des listes ("written off") !!! Comme le disent les autochtones, c’est un peu ridicule de venir bombarder Hawaï quand il y a la place pour le faire aux Etats-Unis (dans le désert du Nevada, notamment, dont une bonne partie a été vitrifiée par les explosions nucléaires des années 50 et 60).

La décision de déployer le B-2 ailleurs que sur les trois bases d’origine (Fairford, en Angleterre et Diego Garcia en plus de Whiteman) est récente, elle remonte au 17 novembre 2007, l’île de Guam ayant été choisie pour sa position de relais dans la zone Pacifique en cas de conflit. Le premier exercice passant par Guam, "Koa Lightning", se résumait ainsi comme trajet : "The Koa Lightning operations demonstrate the Air Force’s unique capability to strike an adversary anywhere on the globe. The B-2s will take off from Guam, refuel with a tanker deployed from the Ohio Air National Guard, engage their targets over the bombing range in Hawaii, and then return to Andersen AFB". Une mission qui aura pris 20 heures au total et qui démontrait qu’on pouvait faire de même direction l’Iran, les KC-135 partant de Guam ou de Whiteman, pour doubler ceux passant par l’Europe via Fairffield. Chaque base (dont Diego Garcia) proposant 4 abris pour B-2 (à Guam ce sont abris en dur), la base américaine d’origine s’en réservant huit, on est aux 20 exemplaires total restant.

L’annonce du crash du B-2 est donc une bonne nouvelle pour la paix dans le monde, les deux pilotes s’en étant sortis intacts ou presque (l’un est encore à l’hôpital). Mais il y a fort à penser que ce ne soit qu’un simple répit. Des avions s’écrasent tous les jours sur terre, ce n’est pas ce qui empêche les gens de voler ou les mêmes modèles de revoler. Il a fort à parier que l’enquête sera rondement menée, et qu’on découvrira que ce sont les réacteurs qui sont en cause, comme tout le monde s’en doute déjà (quatre en même temps ce serait étonnant, deux de fichus et la poussée s’avère déjà trop faible au décollage). Le tout est de savoir s’il s’agit d’un cas classique d’ingestion d’oiseaux, d’un simple problème de maintenance ou d’un défaut structurel, voire d’une défectuosité en provenance du kérosène ou des pompes d’alimentation, l’erreur humaine semblant d’emblée exclue.

Dans les deux premiers cas, l’attaque iranienne ne serait que reportée de quelques semaines, dans les cas suivants ce sont les B-52 qui s’en chargeront (les B-52 pouvant eux aussi emporter l’engin) : et là cela devient nettement plus risqué pour les Américains, les Iraniens possédant des radars et des missiles (russes) capables de les neutraliser, même à très haute altitude. Les menaces bushiennes viennent d’obtenir un coup d’arrêt momentané. D’autant plus que le taux d’attrition de l’avion préféré est élevé : seuls 40 % de la flotte est constamment utilisable, entre entretien, maintenance et mise à jour d’équipements ("blocks 10, 20 et 30" ), ce qui réduit le nombre à un très faible... 8 appareils (et donc 8 bombes MOP seulement, l’opération doit être préparée avec minutie) ! L’histoire nous apprendra bientôt pour combien de semaines, seulement cette partie du monde hérite d’un répit momentané. Un répit seulement, tant la décision en haut lieu ne fait aujourd’hui plus aucune doute avec ces B-2 spécialement modifiés pour un seul type d’opération et une lourde infrastructure de guerre en place depuis une année, capable de se mettre à réagir dès qu’elle obtiendra le feu vert présidentiel.
Un ordre qui devrait suivre une attaque adverse en forme de coup du golfe du Tonkin. A savoir une fausse provocation rondement menée.

L’annonce avant-hier de la divulgation du rapport de Baradeï laissant des zones d’ombre sur le programme nucléaire iranien permet désormais à W. Bush de faire mieux passer ses vues auprès de l’opinion, et il ne va sans doute pas s’en priver. Bientôt, il ne sera même plus possible de savoir s’il y avait réellement un programme nucléaire militaire ou non en Iran. Tous les sites iraniens étant promptement rasés et anéantis. Par une première attaque de B-2, et des vagues suivantes de B-52 et de B-1. Un scénario moult fois répété, un scénario qui n’attend plus que résonne le mot "moteur". Aujourd’hui, le principal acteur du film est à l’hôpital. Dès sa sortie de soins intensifs, on reprend la scène. A quand le clap de début de tournage ?

* pour l’ATR c’est ici.

 par morice




___________________________________________________________________________________


http://tempsreel.nouvelobs.com

26.2.8

Les six grandes puissances engagées dans les discussions sur le programme nucléaire iranien envisagent de nouvelles sanctions contre Téhéran.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad pourrait bientôt voir de nouvelles sanctions apparaître contre Téhéran. (Reuters)

 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad pourrait bientôt voir de nouvelles sanctions apparaître contre Téhéran. (Reuters)

 

Le porte-parole du département d'Etat, Tom Casey, a indiqué, lundi 25 février, que les six grandes puissances engagées dans les discussions sur le programme nucléaire iranien, qui se sont réunies lundi à Washington, envisagent l'adoption "prochaine" de nouvelles sanctions contre Téhéran.
Tom Casey a précisé que les directeurs politiques des ministères des Affaires étrangères des membres permanents du Conseil de Sécurité (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France) et de l'Allemagne (5+1), "ont discuté du dernier rapport de l'AIEA sur les activités nucléaires de l'Iran et des prochaines étapes au Conseil de sécurité de l'ONU".

Un projet de résolution en cours

Le porte-parole a ajouté : "nous comptons toujours sur un vote prochain sur le projet de résolution actuellement en cours de discussion à New York".
La France et la Grande-Bretagne ont présenté formellement au Conseil de sécurité de l'ONU, jeudi dernier, une version amendée du projet de résolution prévoyant de nouvelles sanctions en vue d'une adoption dès que possible.
Cependant le Conseil de sécurité reste divisé sur la question car l'Afrique du sud, l'Indonésie, la Libye et le Vietnam, qui sont des membres non-permanents, ont émis des réserves.

Un uranium enrichi à des fins militaires

Les Six veulent imposer à l'Iran l'arrêt de son programme d'enrichissement d'uranium dont ils craignent qu'il puisse servir à des fins militaires, ce que dément fermement Téhéran.
Cette réunion intervient trois jours après la publication d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui constate que la République islamique a fourni de nouvelles informations sur son programme mais "de façon lacunaire et non pas de manière complète et cohérente".
La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a aussitôt assuré que ce rapport apportait "d'excellents arguments pour se diriger vers une résolution du Conseil" de sécurité.

Construction d'armes nucléaires

Selon un diplomate britannique, des documents présentés lundi au Conseil des gouverneurs de l'AIEA, à Vienne, montrent que l'Iran pourrait avoir mené des travaux en vue de la construction d'armes nucléaires après 2003.
La date de 2003 est cruciale, car un rapport des services de renseignement américains (NIE) publié en décembre dernier estimait que l'Iran avait mené dans le passé un programme nucléaire militaire mais qu'il l'avait arrêté en 2003.
Les Six poursuivent une stratégie proposant d'une part des sanctions, d'autre part des offres de coopération économique, scientifique et diplomatique que Téhéran a jusque là refusées.

Des échanges commerciaux réduits

Washington incite en outre ses alliés, notamment l'Union européenne et le Japon, à prendre des mesures bilatérales contre Téhéran en réduisant leurs échanges commerciaux.
Selon une source diplomatique européenne, les Européens pourraient adopter de nouvelles sanctions additionnelles contre l'Iran, mais attendent que la résolution du Conseil de sécurité soit adoptée à l'unanimité. Ils pourraient repousser le vote si besoin, a précisé cette source ayant requis l'anonymat.
Selon le Wall Street Journal, le département américain du Trésor envisage également d'adopter des sanctions bilatérales contre la Banque centrale iranienne. La porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino, n'a ni confirmé ni démenti.

L'enrichissement de l'uranium se poursuivra

A New York, l'ambassadeur d'Iran à l'ONU, Mohammad Khazaee, a affirmé lundi à la presse que de nouvelles sanctions de l'ONU "affaibliraient la crédibilité" de l'AIEA.
"Nous considérons qu'il n'y a aucune base légale à un examen du programme nucléaire iranien par le Conseil de sécurité", a ajouté le représentant iranien, en réitérant le refus de Téhéran d'abandonner l'enrichissement de l'uranium




______________________________________________________________________________________




CONTRE-INFOS



Connaissez-vous Nicolas Sarkozy ?

http://aspeta.blogspot.com/2008/01/connaissez-vous-nicolas-sarkozy.html


 

Une brochure des renseignements généreux
 
parue trois mois aprés l'élection vous propose de faire le point.

Ce collectif espérait alors que ces informations rassemblées, bien que non exhaustives, constituraient quelques outils d'autodéfense intellectuelle utiles pour les années à venir.

C'est maintenant notre actualité.


_____________________________________________________________________________________


LE PROGRAMMME de F. de PANAFIEU  à Paris : Jumelage avec Jérusalem,
portrait du soldat franco-israélien sur l'Hotel de Ville.


http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpuEAykFkukdpSjWU.shtml


Magnifique article sur le Rapport Attali : L'usine à gaz
http://stanechy.over-blog.com/article-17080529-6.html#comment24887204 

4 ans de fin de règne, c'est trop long !
http://racaille-du-69.over-blog.com/

Israël : Un grand jour pour les violeurs !
http://www.marcfievet.com/article-17130520.html

La chancellerie aurait fait pression sur le Conseil Constitutionnel
http://www.marcfievet.com/article-17132045.html 

L'ami canadien de Sarkozy.. bien influent !!!
http://www.marcfievet.com/article-17130133.html

Une nouvelle Ségolène ? Incontournable ? F-O Guiesbert
http://sego-dom.over-blog.com/article-17119542.html

Avec Sarkozy, vers une privatisatisation de l'école publique ?
http://eldiablo.over-blog.org/article-17129310.html

Les fondamentaux se fissurent
http://poly-tics.over-blog.com/article-17004832.html

Les défauts de Sarkozy, série d'Adriana Evangelizt, dont le N°2, susceptibilité
 http://evangelizt-poete.over-blog.com/article-17073197.html

MOBILISONS-NOUS  LE  6  MARS  POUR  LES  RETRAITES
http://sego-dom.over-blog.com/article-17169146.html



La France s'enfonce dans le bourbier Afghan, dans le silence des médias. Et sans vote du Parlement !
Scandaleux !
http://eldiablo.over-blog.org/article-17129543-6.html#anchorComment

5e colonne pro-israélienne (diplomatie française)
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpukElVkVVfdIOFPC.shtml

Thierry Meyssan : Faut-il croire Bush, ou ses généraux  cliquez ici

Une majorité d'israéliens serait prête à négocier avec le Hamas
http://www.marcfievet.com/article-17130133.html 

Les religions et les élections américaines 
http://www.marcfievet.com/article-17095464.html 

Europe, le dernier traité en question
http://www.marcfievet.com/article-16994120.html

Le rapport de l'AIEA est une victoire historique pour l'Iran 
http://www.aipas.over-blog.org/article-17029148.html 

9.11, Bush, Irak, Rockefeller, et cartel pharmaceutique.....
http://www.verites.org/article-16992141.html 

La main invisible du marché
http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/mariali/picrochole/mains/main.htm

Sauvons Mumia
http://eldiablo.over-blog.org/article-17050880.html

Un pro-Israélien nommé ambassadeur des Droits de l'Homme !http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkpFAlpVpVlyXZaXDE.shtml

 

Et n'oubliez pas de visiter
http://lagrandeconspiration.org



ainsi que http://michelcollon.info 

derniers articles parus :

 Kosovo : USA et UE collaborent avec la maffia    Irak : choc des civilisations …ou chant du cygne de l’hégémonie US ?    Irak : Que se cache-t-il derrière le joli visage d’Angelina Jolie ?    Le Kosovo, miroir de la France sarko-maastrichtienne    Que pensent les Cubains du retrait de Fidel ?    Le Venezuela en lutte contre le crime organisé d’Exxon    Le travail de sape des États-Unis contre la Bolivie    Il n'y a pas que la Shoah, Monsieur le président !    Evo Morales instaure une rente universelle dès 60 ans    NATO : Game Over    Quand un ministre des Finances aide les fraudeurs, les médias en parlent-ils?    La négation de la Nakba palestinienne : 60 ans, ça suffit !    La "Shoah" des Tsiganes  

Jeu "Vrai ou Faux ?"
Un test-média sur le Kosovo :

Vérifiez par vous-même l'état de vos connaissances et comment l'info a été manipulée.
En ligne sur notre site.

Film Les Damnés du Kosovo
Par Vanessa Stojilkovic et Michel Collon

Témoignages inédits sur le nettoyage ethnique actuel et l'occupation de l'Otan. Comment la guerre contre la Yougoslavie et ses médiamensonges ont préparé l'Irak et l'Afghanistan.
9 euros. 77 minutes. Existe en français, anglais, espagnol, néerlandais, serbo-croate...


Vidéo Débat Otan, Kosovo et médias
Avec Jamie Shea (Otan), Michel Collon et Olivier Corten (Université Libre de Bruxelles)

La seule fois que le porte-parole officiel de l'Otan a accepté un débat public, il a fini par le regretter...
7 euros.

Vidéo Uranium appauvri - Les victimes parlent
Venus de neuf pays, victimes, experts et journalistes d'investigation témoignent des effets de ces armes terribles employées en Irak, Bosnie, Kosovo, Afghanistan...
80 minutes, 7 euros.

Livre Monopoly - L'Otan à la conquête du monde
Par M Collon

Pourquoi l'Europe a marché avec les Etats-Unis dans la guerre contre la Yougoslavie. Les enjeux économiques et stratégiques cachés. La plus réussie des campagnes de propagande de guerre. Faiblesses de la gauche face aux guerres dites 'humanitaires'.

Livre Poker menteur
Par M Collon

Les Etats-Unis à la conquête du monde. Alliances et rivalités.


Infos et commandes :
lila.investigation@gmail.com



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Au sommaire de mon 2e blog :


http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/


- FR2, chaîne communautariste, au mépris du service public

- Guerre en Afghanistan : désinformation

- Soutien au journaliste Charles Enderlin (Affaire Al Doura)

- Le patron de Daily Motion est un copain de Sarkozy

- Par le feu et par le sang

- La gazette d'Arrêt sur Images

- Pourquoi moi, Israélien, je suis devenu Palestinien - N.O.

- Invitation à tous les Israéliens à faire de même (double nationalité), avec Daniel Barenboïm, le chef d'orchestre israélien de réputation mondiale


_____________________________________________________________________________________


COMMENTAIRES : Ici

Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 22:47

Image IPB
http://fr.images.search.yahoo.com/search/images/view?back=http%3A%2F%2Ffr.images.search.yahoo.com% 

Bonjour,

Nous sommes sur une poudrière. Le IV e Reich est en marche. Oui, nous sommes au bord de l'abîme. Seule une prise de conscience collective et une mobilisation à l'échelle planétaire permettront d'arrêter l'apocalypse qui se prépare. 

Pour tout vous dire, j'allais m'accorder quelques jours pour préparer les sujets qui nous
concernent tous, 
et puis j'ai découvert la magnifique lettre que j'ai publiée hier. En promenant mon chien le long de la mer,  et en songeant aux commentaires que j'avais reçus à la suite de ma dernière parution, je me suis dit : il faut que j'ajoute quelques lignes pour lancer un appel. Me connaissant, je savais que cela allait se terminer par un article. Et je ne voulais pas briser l'unité du témoignage précédent. Alors, j'ouvre ce chapitre.

Compte tenu de l'implication des néocons, des évangéliques fanatiques et des sionistes extrémistes, dans l'élaboration de la fin du monde tel que nous le connaissons, je voulais lancer un appel aux Evangéliques et aux Juifs. 

Auparavant, je voudrais rappeler à tous ceux qui me lisent que la civilisation actuelle ne serra bientôt plus qu'un lointain souvenir, comme dans le film Soleil Vert où l'homme ne trouve plus rien d'humain et se réjouit de voir encore un arbre debout.  Ce qui est en jeu, d'abord, c'est l'éviction du travail et son remplacement par des statistiques tronquées, des robots et des emplois serviles, précaires, isolés, mal payés. L'extinction du salariat proprement dit entraînera la marginalisation de pans entiers de l'humanité, condamnés à l'inactivité forcée, à survivre, à mendier, à voler, à se nourrir dans les décharges publiques, à se donner volontairement la mort, à se droguer.... Lente agonie de la civilisation ! Et renaissance de la "barbarie" -  ce sera le nom de mon troisième et dernier blog à venir.

Au nom de la mondialisation, le capitalisme financier, spéculatif, est en train de tuer l'investissement, l'économie, la petite entreprise à échelle humaine, le travail, l'emploi;  au nom de la déréglementation, de la concurrence sauvage, de la flexibilité, du profit maximum, les inégalités vont se creuser d'une manière abyssale,  et des hordes d'humains vont être exclus de tous les circuits. 

Un nombre réduit d'habitants, privilégié par la naissance, la fortune, l'intelligence ou le dynamisme d'exception, pourront se partager les dernières ressources de la planète et profiter de leur opulence à l'abri de la pollution générée par la surpopulation. 

Dans un prochain article, je vous expliquerai comment les maîtres du monde vont se débarrasser de nous. N'avez-vous pas remarqué la multiplication de nouvelles maladies, Alzheimer,cancers, dépression, stress, ou liées aux vaccins ? Même les animaux ne sont pas épargnés, vaches folles, veaux aux hormones, poulets trafiqués.... Les apprentis sorciers sont à l'oeuvre, à l'abri de leurs laboratoires dorés.

Bref, je passe sur tous les détails pour citer cet extrait d'un article qu'on vient de me faire découvrir, à travers les commentaires générés par mon dernier article que je vous recommande chaudement de découvrir. Certains de mes lecteurs sont extraordinaires : Jo, les administrateurs de verites.org, Chahid, Zevengeur... et tant d'autres, qui viennent apporter régulièrement leur contribution à notre réflexion - dans la partie "commentaires". Voici cet extrait :

"Henry : Tout d’abord, il faut souligner que les « fous » n’ont pas besoin de l’adhésion de larges populations, mais seulement d’une minorité puissante qui puisse à la fois « orienter » la population et la contrôler. Regardez les sondages aux États-Unis. Cela fait des années que la popularité de BUSH se maintient autour de 30% — et il s’agit de la population dans son ensemble. Mais parce que Bush est soutenu par une minorité très puissante — les gens qui détiennent les médias, l’industrie de l’armement et ses soutiens au sein de l’armée, les compagnies pétrolières, etc. — le mécontentement populaire ne compte pas. Et du moment que la politique de BUSH n’affecte pas négativement l’Américain moyen de façon trop flagrante, celui-ci ne se sent pas suffisamment menacé pour vouloir y changer quelque chose.

 Laura : Aux États-Unis — et ailleurs dans le monde — même le peuple le plus oppressé et le plus injustement traité est facilement contrôlé par la peur et la crainte de perdre le confort matériel auquel il a accès : divertissements, sports, jeux, etc. Même l’échec du système éducatif, médical et des garanties sociales, ne pousse pas les gens à réellement remettre la situation en question. Nous avons affaire — pour reprendre les termes d’Aldous HUXLEY — à une dictature scientifique : du pain et des jeux.

En bref, la plupart des Américains sont conscients de leur oppression, et l’expriment dans les sondages, mais ceux qui sont au pouvoir ont réussi à les droguer avec une pléthore de distractions — la peur et le plaisir — suffisantes pour les garder sous contrôle.

 Henry : Il y a la carotte et le bâton. Tant que les gens peuvent continuer à vivre dans l’illusion, ils le font. Quand l’illusion commence à se fissurer, alors le pouvoir actionne le bâton. "

http://futurquantique.org/articles/ponerologie-et-psychopathie/

Rapprochons ce texte, voulez-vous, de l'extrait que j'ai donné à la fin du dernier post :

« Les hommes n’oublieront pas éternellement leur indigence, leur douleur et leur humiliation. Ils ne seront pas indéfiniment dupés par les grands appareils d’illusion, les décors artificiels à l’abri desquels les puissants maintiennent leur impitoyable pouvoir » 
Paul Nizan
 

http://chahids.over-blog.com/article-15815564.html

J'aimerais que vous relisiez cet extrait sur les psychopathes. Et que vous le méditiez. 

Pour moi, nous sommes au coeur de toute la problématique qui nous guette. 

D'abord, des fous dirigent le monde. Souvenez-vous de ce que j'ai cité : "Des fous conduisent des aveugles" (Shakespeare)

Ensuite, ils nous abêtissent. Voyez mon autre blog. Et songez à l'école prônée par Sarkozy : Obéissance servile à l'Ordre nouveau; soumission aux autorités, à la patrie, à des objets : un drapeau, une statue, Marianne - nous sommes déjà aux Etats-Unis; fixations (morbides) sur le passé, au détriment du présent qui prépare un avenir terrifiant, d'ailleurs noyé dans un flot continu de communications et d'initiatives en tous genres accaparant l'esprit et le temps d'antenne; diminution du temps d'apprentissage au profit d'activités ludiques et sportives... et en prime, le retour de la religion-opium. Attention ! Je suis croyante convertie . Mais la foi en Dieu, la découverte qu'il est possible d'entretenir une relation merveilleuse avec le Père-Créateur,  n'a rien à voir avec la religion-opium. Ce qui intéresse Sarkozy, ce sont les rites, et la soumission aveugle. Le contraire d'une spiritualité, ou d'une réflexion, 
libératrices !

Donc, ce texte, quand je l'ai vu, je l'ai gravé dans mon intelligence. Et je vous demande de le faire connaître. Il est court, mais tout est dit. En effet, la troisième dimension est incluse :

- Quand l'illusion commence à se fissurer, alors c'est le bâton.

Le bâton, c'est le 4e Reich qui se met en place. Big Brother généralisé, tous fichés, pucés, etc. Un 4e Reich planétaire, cette fois.  Hitler ? C'est l'experimentation de ce qui nous attend. A l'échelle du monde entier. Un totalitarisme sans précédent, un contrôle complet de toutes les populations, de ses moindres faits et gestes, et effectivement le bâton, très gros, pour ceux qui ne se plieront pas au désordre institué, pour ceux qui résisteront à l'intolérable programmé.

Comment ? Ce sera l'objet du très prochain article que je vous ai annoncé, et qui suivra celui intitulé "Sarkozy, fossoyeur de la France".  Un avant-goût : Guerres de civilisations, vaccinations à double-emploi (voir les stérilisations forcées d' Africaines, à travers le vaccin contre le tétanos), semences diaboliques entraînant la disparition de l'auto-suffisance alimentaire, de l'agriculture de subsistance. Ceci pour la liquidation de pans entiers de l'humanité. 

Je demande à nos frères et soeurs en humanité juifs, d'être particulièrement attentifs. Je sais que beaucoup d'entre vous réprouvent l'instrumentalisation de la Shoah à des fins scabreuses. Eh bien, cette extermination à grande échelle qui a clairsemé vos rangs et semé désolation, souffrances, effroi, larmes, elle est programmée à nouveau, et même amplifiée. Comme du temps de Hitler. Mais cette fois, il s'agira d'abord des Musulmans, des pauvres,  des petits, ensuite viendront les handicapés, les mal nés, les pas-de-chance,  les sans compétences particulières, etc, etc ... L'extermination sera sélective. Cela vous rappelle des souvenirs ? Continuons. 

Liquidations de masse, exterminations sélectives, eugénisme : La race pure, soigneusement sélectionnée. Les impurs, les inférieurs, les petits.... à la trappe.

Et l'on commence avec des rafles gigantesques. La terre a de quoi nourrir tous les humains ? Les richesses sont accaparées par une minorité. Alors, des hordes d'exclus débarquent dans les ghettos de prospérité, de mieux en mieux protégés. Murs en Israël comme au Mexique, forteresses opulentes bien gardées, miradores, armées privées.. et pour les autres, centres de rétention et de détention, les requins (ceux de la mer), la rue, les bidonvilles.... La chasse aux pauvres a commencé, impitoyable. Malheur à eux ! Des rafles effrayantes sont organisées. Jusque dans les écoles. Pas de pitié pour les mal nés. 

Exterminations de masse, rafles gigantesques, racisme, eugénisme... Qu'est-ce que c'est ? Une nouvelle Shoah. Planétaire. Souvenons-nous, en effet.  

Dans l'ombre, des individus, aux quatre coins du monde, sont en train de préparer le IVe Reich. Et qui sont les complices ? Vous le savez très bien : Les fanatiques néocons évangélistes et sionistes.  Nos frères et soeurs chrétiens et juifs extrémistes. Pas les Islamistes. Ceux-là lancent des bombes, sèment la terreur dans un marché ou au coin d'une rue, mais ils ne préparent pas l'extermination sélective de 95 % de l'humanité, pour reprendre les déclarations de Rockefeller en personne. Le danger ne vient pas de là où on veut nous faire croire. Mais des fous évangélistes et sionistes. 

Vous avez entendu, ce soir, Jean Daniel, l'âme du Nouvel Observateur ? Sur Fr3. Je lui avais envoyé un de mes posts, et je suis sûre qu'il a lu mon blog. Car il a dit tout ce que je ne cesse de répéter. Les Evangélistes sont dangereux (voir mes articles la pieuvre évangéliste). Ils sont alliés aux Israéliens (sionistes). On fait payer aux Palestiniens ce qu'ils n'ont pas provoqué. Les Etats-Unis ont une relation privilégiée avec Israël, presque amoureuse. Et ensemble, ils façonnent le monde. En gros, cela voulait dire ça !

l'amour fraternel, peinture bucolique de William Bouguereau

Wikipedia ,l'amour fraternel

peinture bucolique de
 
William Bouguereau

Alors oui, je m'adresse sollennellement aux chrétiens Evangéliques - qui ne sont pas des fanatiques - et aux Juifs - qui ne sont pas des sionistes extrémistes - , afin qu'ils prennent conscience du danger qui menace l'avenir même de la civilisation et de l'espèce humaine, pour qu'ils réalisent l'effroyable alliance contre-nature qui est en train de s'opérer entre deux groupes religieux fascistes pour bouleverser le monde, le contrôler, l'asservir, le liquider, et afin qu'ils se joignent à tous les humains de bonne volonté pour, ensemble, empêcher l'irréparable de s'accomplir. 

Le temps presse. Les nuages s'amoncellent. Et se résigner à l'irréparable, c'est de la non-assistance à humanité en danger. 

Protégeons, ensemble, tous ensemble, ce monde dans lequel nous vivons et que nous allons léguer à nos enfants. Ils méritent mieux que l'inactivité forcée, le mépris, le désespoir, la misère, la guerre, des souffrances infinies. Oui, amis juifs et chrétiens, je vous appelle à résister aux forces du Mal qui gangrènent vos rangs et à militer pour que l'irréparable ne se produise pas. Pour que la terre soit encore habitable pour tous - et d'abord pour nos enfants. Je vous le demande de tout mon coeur, de toute mon intelligence, de toute ma foi, de toute mon espérance. 

Notre avenir dépend de vous, maintenant. Et celui de l'humanité.

Avant d'apprendre la morale à nos enfants, comme le voudrait Sarkozy, montrons-leur l'exemple. En politique, comme dans nos choix.

Je vous remercie. Eva
 

Reçu : " 
J'ai lu ton article ! Je suis entièrement d'accord avec ta démarche. Je m'y associe moralement."
Jean  LEVY
 


____________________________________________________________________________________


Aidez une maman dans la détresse ! Voir précédent article.....


_____________________________________________________________________________________ 

Vigilance !

Affaire Mignon : Sectes, ou pas sectes en France ? 

Sarkozy va-t-il repenser la définition des sectes ? 
Quel empressement à recevoir Tom Cruise ! Et à l'époque, aucun démenti !

Trouvé, ce petit témoignage : Nono La Patate, un clown cible de la scientologie

www.pastimeclub.com/images/Clown%20cropped%202.jpg
24 décembre 2007
par
DonaQuichotta

Nono la Patate a des démêlés judiciaires avec les scientos. Pour qui connaît Nono, il est impossible de l’accuser d’un tas de choses ignobles, et de le traîner en justice.
Nono fait partie du cercle restreint des personnes qui me sont chères, c’est un intermittent du spectacle, et il est très demandé par les associations pour enfants malades.
Nono rend donc visite à ces enfants, et, avec patience et humanité, les distrait avec talent, les fait rire, bref rend leur quotidien moins terrible en leur laissant de magnifiques souvenirs.

 Je vous invite à aller visionner la vidéo - - c’est Nono qui parle.

Ensuite,  allez sur sa page perso, , car il s’y trouve des liens indispensables à la connaissance du danger de la secte des scientos.

J’ai eu le bonheur de rencontrer Nono, lors de manifestations avec RESF dans Paris, et j’ai donc eu plusieurs occasions de discuter avec lui. Et je peux vous dire qu’il n’est pas du tout, mais pas du tout, le personnage que ses adversaires s’efforcent de nous faire croire ; un harceleur, un type déséquilibré et violent, un danger de la société, etc...

Procès contre les scientos :

 Les scientos m’ont instillé un grand malaise : j’ai eu la très nette impression qu’ils mentaient, dans leurs témoignages, et, comme par hasard, les quatre "témoins" étaient tous des scientos !
Et en face, notre Nono, sincère, vrai, ému aussi, bref humain et chaleureux, qui témoigne de ce qu’il a subi de leur part depuis trop longtemps déjà.

voir la vidéo sur le site du cyberjournal

 Nono me dit que l’in-justice lui a donné tort !!!

Je vous laisse deviner la colère devant cet acte ignoble d’une justice qui respecte les forts et écrase les faibles...

Un comité de soutien Voir "sur la page de Bellaciao :

salut les patates je suis invité a "citer" pour comparaitre suite a une plainte d’un membre de la secte "$cientologie" je dois donc me defendre des accusations de "menaces de mort" "menaces physiques et verbales" et divers petits tracas dont "lettre de menace" mais on est pas sur que c’est lui mais c’est un "libertaire".....  et rebelote le 5 novembre a 13 h30 pour "injures" et "diffamations" sur la voie publique, a quand le prochain harcelement judiciare de cette machine a caractere "maffieux"

nonoleclown@aol.com

des amis ont créé un collectif

nono@gmail.com soutien

 

______________________________________________________________________________________

http://sytinet

Paru avant les élections : Prophétique !

Ce qu'il fera - Le vrai programme de Sarkozy

- Baisse des impôts pour les riches et pour les entreprises. Cela sera compensé en creusant encore plus le déficit public et l'endettement de la France, ou bien en augmentant la TVA, l'impot le plus inégalitaire car non dégressif pour les bas revenus.

- Démantèlement du droit du travail, CPE pour tout le monde, précarité généralisée, avec un licenciement possible pendant 2 ans, sans justificatif ni recours.

- Retraite à 70 ans, et encouragement des retraites privées (fond de pension) pour ceux qui souhaitent partir plus tôt à la retraite et dans de meilleures conditions

- Semaine de 48 heures (alignement sur la norme européenne), et autorisation des heures supplémentaires jusqu'à 70 heures par semaine (opt-out, comme en Angleterre)

- Suppression des charges sociales sur les heures supplémentaires, ce qui encouragera les entreprises à recourir aux heures supplémentaires plutôt qu'embaucher

- Obligation d'effectuer un "travail d'utilité collective" (des travaux forcés payés moins que le SMIC) pour les bénéficiaires de minima sociaux

- Restauration du service national obligatoire pour les jeunes

- Adoption de la constitution européenne par le parlement, sans consulter les Français par référendum

- Privatisation d'EDF, de la SNCF, de la Poste. ANPE remplacée par des agences privées pour le placement des chômeurs.

- Autorisation des OGM. (Nicolas Sarkozy est le seul candidat à la présidentielle à ne pas s'être engagé à un moratoire sur les cutures d'OGM).

- Discrimination positive et encouragement du communautarisme

- Immigration choisie, c'est à dire appel à l'immigration quand le rapport entre l'offre et la demande sur le marché du travail est défavorable aux entreprises, risquant ainsi de les obliger à augmenter les salaires

- Suppression de la séparation des églises et de l'état, pour permettre aux lieux de culte d'être financées par l'argent du contribuable

- Réduction du nombre d'enseignants, réduction du budget de l'éducation nationale, l'argent restant devant être partagé avec les écoles privées (suppression de la loi Falloux)

- Augmentation du budget militaire pour renforcer les capacités de la France à participer aux guerres des Etats-Unis, au grand bénéfice des multinationales de l'armement, notamment Dassault (dont le PGD Serge Dassault est député UMP et sarkozyste convaincu), et Lagardère (dont le PDG Arnaud Lagardère est le parrain d'un fils de Sarkozy).

- Extension des pouvoirs présidentiels, au détriment du premier ministre et du parlement

- Généralisation des machines à voter, afin de pouvoir truquer les futures élections

- Modification probable du jeu électoral en autorisant à nouveau les entreprises à financer les partis politiques, et en légalisant les publicités politiques à la télévision (comme aux USA), afin de donner l'avantage au parti le plus riche, c'est à dire le plus favorable aux intérêts des multinationales afin de bénéficier de leur "générosité"

- Généralisation de la vidéosurveillance "intelligente", avec détection automatique des comportements interdits ou jugés suspects y compris pour les infractions anodines, comme allumer une cigarette dans un lieu public. La vidéosurveillance "intelligente" aura pour effet de multiplier les bavures policières (comme l'assassinat d'un jeune brésilien par la police à Londres après les attentats)

- Fichage des enfants dès la maternelle, pour repérer les "futurs délinquants".
(En tant que ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy avait prévu de faire adopter cette mesure début 2007, mais il l'a finalement retirée à cause de la polémique qu'elle pouvait susciter avant l'élection présidentielle)

- Création de prisons privées, comme dans le film "Fortress". Aux Etats-Unis, un tiers des prisons sont déjà privées, et l'un des buts de la répression est désormais de gonfler les profits des sociétés qui gèrent ces prisons et qui sont rémunérées en fonction du nombre de prisonniers.

Et à plus long-terme:

- Arrestations préventives, comme dans "Minority Report", avec emprisonnement des personnes en raison des crimes qu'elles "pourraient commettre" en fonction de probabilités établies par la police grâce au recoupement des fichiers informatiques publics et privés. Ces fichiers enregistrent de multiples données qui permettent de presque tout savoir sur chaque individu (consommation, déplacements, fréquentations, situation professionelle, financière, familiale, santé, horaires et habitudes de vie, lectures et sites internet consultés, caméras de surveillance, etc)

- Utilisation du terrorisme comme prétexte pour rendre obligatoire le marquage de chaque citoyen avec une puce électronique insérée sous la peau et lisible par un scanner ou par satellite. (voir l'article sur les implants)

Avec Nicolas Sarkozy, vivre en France deviendra un cauchemar digne des visions les plus sombres de la science-fiction, comme "1984" de George Orwell ou "un bonheur insoutenable" d'Ira Levin. Une minorité de privilégiés vivront dans l'opulence et à l'abri de la répression, tandis que le reste de la population vivra dans la misère et dans la peur (peur de la répression, peur des délinquants, peur des attentats, peur de perdre son misérable emploi ou son logement).

 

Nicolas Sarkozy veut tuer l'âme de la France, un pays qu'il n'aime pas et qu'il veut rendre semblable au pays qui est son modèle: les Etats-Unis. Nicolas Sarkozy l'a dit à de nombreuses reprises: il veut en finir avec le modèle social français, lui préférant un modèle américain, caractérisé par une société inégalitaire, violente, et ultra-repressive.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy alignera la politique de la France sur celle des Etats-Unis et engagera la France dans les futures guerres américaines au Proche-Orient. A cause de la politique étrangère de Sarkozy, la France subira des attentats sanglants comme ceux de Madrid ou de Londres. Et ces attentats lui fourniront le prétexte pour réduire encore les libertés et parachever ce qu'il a commencé au ministère de l'intérieur: l'instauration d'un état policier fasciste.

Enfin, par son soutien inconditionnel aux Etats-Unis de Bush, Sarkozy se fait le complice des crimes de guerre américains, des tortures (à Guantanamo, en Afghanistan, en Irak, et dans les prisons secrètes), des assassinats de journalistes par l'armée américaine en Irak, ou de l'emploi de bombes au phosphore contre des civils irakiens. Complice aussi de l'utilisation d'obus et de missiles à uranium appauvri, de l'absence d'interdiction des mines anti-personnelles et des bombes à fragmentation, et du refus américain de ratifier le protocole de Kyoto sur les émissions de CO2. 

 

La garde rapprochée de Sarkozy qui attend dans l'ombre

La "garde rapprochée" de Sarkozy est constituée par Brice Hortefeux et Christian Estrosi, ses fidèles depuis toujours. Il les a nommé à ses cotés au ministère de l'Intérieur, et ils seront récompensés par des postes-clé si Sarkozy arrive au pouvoir.

Tous les deux sont de véritables fascistes, encore pires que leur mentor. Sorte de Dick Cheney français, Brice Hortefeux n'aurait pas déparé au gouvernement de Vichy. Quant à Christian Estrosi, c'est un clone de Sarkozy avec l'intelligence en moins et les "connexions niçoises" en plus. (il est président du conseil général des Alpes Maritimes, un poste précédemment occupé par Jacques Médecin)

Brice Hortefeux sera probablement nommé ministre de l'intérieur, ce qui laisse présager le pire...;


Rappel historique - "l'homme providentiel"

En 1933, à la suite d'une élection démocratique, Hitler accédait au pouvoir dans une Allemagne rongée par la crise économique, où les citoyens ordinaires avaient subi un appauvrissement sans précédent à cause d'un chômage massif et d'une inflation galopante, créant dans l'opinion un sentiment d'amertume et le désir d'un changement fort pour remettre l'Allemagne sur la bonne voie.

Hitler était alors perçu comme "l'homme providentiel", le seul ayant l'autorité et la détermination nécessaires. Il bénéficiait du soutien du patronat et des classes aisées, en même temps que d'une partie des classes populaires victimes de la crise. Le danger représenté par Hitler était alors complètement sous-estimé ou ignoré par les médias et par la majorité de "l'intelligentsia".

A l'issue de la seconde guerre mondiale, les Allemands ont durablement pris conscience des dangers du fascisme. Mais cette prise de conscience n'a pas eu lieu en France, où le régime fasciste de Vichy pouvait être considéré comme imposé par la défaite et l'occupation, et non véritablement choisi par les Français, alors qu'en réalité, les fascistes représentaient une force politique importante en France pendant les années 30, et le régime de Vichy bénéficiait d'un large soutien populaire. Mais les Français se sont dispensés de faire leur examen de conscience, et la "bête immonde" n'a pas été éradiquée dans les esprits comme en Allemagne. D'où la montée en puissance du Front National et l'actuelle dérive du principal parti de droite (l'UMP) vers l'extrême-droite.
 

Nous sommes aujourd'hui au 21è siècle, et le fascisme est de retour avec un nouveau visage. Il a évolué vers une forme "moderne", débarrassé de l'anti-sémitisme, mais en conservant les mêmes principes et les mêmes méthodes: autoritarisme, culte de la répression, mépris de la démocratie, propagation de la haine, désignation de boucs-émissaires, et absence de scrupules ("la fin justifie les moyens").

Ainsi, Nicolas Sarkozy n'est pas anti-sémite (au contraire), mais il est violent, rempli de haine, et ne supporte pas les opinions différentes de la sienne.

Autre caractéristique du fascisme, Nicolas Sarkozy ne cesse de stigmatiser des catégories de personnes en les désignant à la vindicte publique et en les utilisant comme boucs-émissaires:

- les jeunes des banlieues (les "racailles", à nettoyer au "karscher")
- les "assistés"
- "ceux qui se lèvent tard"
- les "soixante-huitards" et l'esprit de Mai 68 (cause de tous les maux de la France selon Sarkozy)
- les syndicalistes ("ces braillards", comme il dit)
- les défenseurs des droits de l'homme, qu'il appelle avec mépris les "droits-de-l'hommistes"

Ce n'est pas un hasard si l'édition italienne du livre de Sarkozy a été préfacée par Gianfranco Fini, le leader de l'Alliance Nationale, précédemment dénommée MSI, le parti fasciste mussolinien dont l'Alliance Nationale a conservé le logo, une flamme tricolore aux couleurs de l'Italie (un logo repris et mis aux couleurs de la France par le Front National).

Et ce n'est pas un hasard non plus si Nicolas Sarkozy est la deuxième personnalité préférée des électeurs du Front National après Jean-Marie Le Pen.

 

Une personnalité inquiétante

Son ambition dévorante, sa soif de pouvoir, le fait qu'il ne pense qu'à son intérêt personnel, sa démagogie, son mépris de la démocratie, son intolérance et sa haine font de Nicolas Sarkozy un danger majeur si il est élu. Sa soif de pouvoir est d'autant plus inquiétante qu'il a déclaré vouloir modifier la constitution pour étendre les pouvoirs présidentiels.

 

Les observateurs objectifs qui ont approché Sarkozy disent qu'il émane de lui de la violence. Anecdote révélatrice, lorsque Nicolas Sarkozy a été mis en cause par une manipulation dans l'affaire Clearstream, il a dit "je trouverai le responsable et je le pendrait à un croc de boucher".

Comme il l'a souvent montré à l'Assemblée Nationale ou à Argenteuil, Nicolas Sarkozy est un violent, et il gouvernera avec brutalité, "à la cravache", il dressera les uns contre les autres, et le résultat sera une guerre civile. Les 5 semaines d'émeutes qu'il a déjà provoqué en 2005 ne sont qu'un avant-goût de ce qui arrivera si il s'empare du pouvoir.

Il est alors probable qu'il utilisera le soulèvement populaire comme prétexte pour prendre les pleins pouvoirs, comme l'article 16 de la constitution le permet lorsque "l'indépendance de la Nation, l'intégrité de son territoire ou l'exécution de ses engagements internationaux sont menacés d'une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu".

 

Ce qu'il a fait - Le bilan de Sarkozy

 

 



- Baisse en trompe l'oeil de la délinquance, qui masque une hausse sans précédent des violences aux personnes. Cette hausse est de 20% en moyenne nationale mais elle atteint 70% dans certains départements.

- Primes au rendement pour les policiers, les encourageant ainsi à une répression hystérique, disproportionnée, avec gardes à vues injustifiées, et tolérance zéro pour les automobilistes.

- Transformation des policiers en cow-boys agressifs qui se croient tout permis; hausse sans précédant des bavures et des violences policières.

- Généralisation du flashball et introduction du taser

- Recul sans précédent des droits de l'homme en France, dénoncé par Amnesty International et la Ligue des Droits de l'Homme. Transformation de la France en un état policier oppressant.

- Remplissage des prisons sans se soucier un instant des conditions de détention crées par la surpopulation carcérale (violence entre détenus, viols, suicides, propagation du sida et de la tuberculose). Par sa politique ultra-répressive, Sarkozy a créé une situation catastrophique dans les prisons, une situation indigne d'un pays qui prétend respecter les droits de l'homme et qui donne des leçons au reste du monde à ce sujet.

- Propos irresponsables et haineux qui, combinées aux violences policières et à la "tolérance zéro", ont provoqué une insurrection des banlieues pendant 5 semaines.

- Privatisation partielle d'EDF

- Fausse promesse que GDF ne serait jamais privatisé.

 

Dévotion envers les Etats-Unis

Nicolas Sarkozy veut tuer l'âme de la France, un pays qu'il n'aime pas et qu'il veut rendre semblable au pays qui est son modèle: les Etats-Unis. Nicolas Sarkozy l'a dit à de nombreuses reprises: il veut en finir avec le modèle social français, lui préférant un modèle américain, caractérisé par une société inégalitaire, violente, et ultra-repressive.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy alignera la politique de la France sur celle des Etats-Unis et engagera la France dans les futures guerres américaines au Proche-Orient. A cause de la politique étrangère de Sarkozy, la France subira des attentats sanglants comme ceux de Madrid ou de Londres. Et ces attentats lui fourniront le prétexte pour réduire encore les libertés et parachever ce qu'il a commencé au ministère de l'intérieur: l'instauration d'un état policier fasciste.

Enfin, par son soutien inconditionnel aux Etats-Unis de Bush, Sarkozy se fait le complice des crimes de guerre américains, des tortures (à Guantanamo, en Afghanistan, en Irak, et dans les prisons secrètes), des assassinats de journalistes par l'armée américaine en Irak, ou de l'emploi de bombes au phosphore contre des civils irakiens. Complice aussi de l'utilisation d'obus et de missiles à uranium appauvri, de l'absence d'interdiction des mines anti-personnelles et des bombes à fragmentation, et du refus américain de ratifier le protocole de Kyoto sur les émissions de CO2. 

 

Un ticket sans retour 

Si Nicolas Sarkozy est élu, il généralisera les machines à voter

( PETITION POUR LE MAINTIEN DU VOTE PAPIER) 

ce qui lui permettra de truquer les prochaines élections, comme Bush aux Etats Unis.

Les machines à voter sont une grave menace pour la démocratie, car elles sont facilement piratables par des virus informatiques destinés à modifier le comptage des votes, ou par le remplacement de composants par des versions truquées. De plus, les machines à voter signifient la fin de l'anonymat du vote, car l'électeur doit s'identifier par une carte magnétique qu'il doit insérer dans la machine pour valider son vote. Techniquement, rien n'empêche que les machines gardent en mémoire qui a voté quoi.

Nicolas Sarkozy s'est déjà déclaré favorable aux machines à voter. Les élections de 2007 risquent donc bien d'être les dernières élections démocratiques en France.

 

______________________________________________________________________________________
 


Faute de place, voici seulement quelques liens :

_____________________________________________________________

Une première sous Sarkozy : des prisons privées dans notre pays,  cliquez ici


Dépénalisation de la vie des affaires au détriment de la moralisation du droit des affaires cliquez ici
 
 
Le Medef exige toujours plus
http://eldiablo.over-blog.org/article-16876738.html
 

NORMAN FINKELSTEIN : PUNI POUR AVOIR DIT LA VÉRITE 
Finkelstein est devenu célèbre, en 2000, avec son ouvrage "The Holocaust Industry" dans lequel il critique, en termes peu amènes, les dirigeants de la communauté juive aux États-Unis .
cliquez ici 


EU-Israël : Qui est le maître ?
http://boubouh.over-blog.com/article-16091516.html

Manifestons contre l'étranglement de GAZA ! 23 février : journée internationale pour briser le siège de Gaza ici


_________________________________________________________________________________________



COMMENTAIRES :   en-dessous

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 04:40
34-ans2-copie-1.JPGMes amis,

 

Je sais, maintenant, pourquoi cette guerre est inéluctable, si les peuples du monde entier ne se mobilisent pas immédiatement et énergiquement . Je viens de lire un article sur le « syndrome de stress pré- traumatique »,  publié sur le site http://www.quebecogres.info. Intuitivement,  j’ai compris que l’apocalypse était en route, relayée par des cerveaux perturbés ou fanatiques ( le couple Sarkozy-Kouchner, empêtré dans des obsessions maladives), des affairistes véreux (comme Dick  Chesney), ou des intégristes fragiles et influençables (Bush, par exemple). Vous pouvez toujours me rétorquer : «  les Américains n’ont plus assez de soldats », je vous répondrai : « qu’importe, ils largueront les bombes ».

 

Il était un peu plus de minuit, et j’allais me coucher. Une dernière fois, je regarde ma boîte mail. Et là, j’apprends que mon article  « T.V. communautariste », publié en première page du site http://lesogres.info,  m’a valu plusieurs commentaires. Je les lis rapidement, or le dernier me renvoie à un article, écrit par Mehr Lich - un Juif à l’esprit très clairvoyant - ,  intitulé « le syndrome de stress pré-traumatique – un aperçu de la psychose collective israélienne ». Tout de suite, j’ai compris l’importance majeure de ce texte. Il explique tout. Et il sonne l’heure de la guerre, implicitement !

 

En tête du site lesogres.info, il est écrit : «  Ouvertures Géographique Religieuse Ethique Sociale – Dialogue critique légal avec les intégristes contre l’intégrisme », « anti-lobbying journalistique marchand Sarko Tricheur  Médias Menteurs ».  Ces orientations rejoignent totalement les miennes : la dénonciation des intégrismes, quels qu’ils soient, politiques comme religieux ; l’opposition à Sarkozy, qui est, entre autres, un fieffé hypocrite  (exemple, la TVA anti-sociale présentée comme sociale, ou ses orientations pro-américaines et sionistes soigneusement dissimulées) ;  le refus de la désinformation. J’ai donc un a-priori très favorable pour ce site. Et l’article en question est décisif pour la compréhension des événements actuels, qui sont d’une gravité extrême. Bientôt, en effet, il sera trop tard pour réagir.  Je décide de commencer l’article immédiatement.

 

Quelques confidences, d’abord : Je suis une artiste, une intellectuelle, une sportive, tout ce que vous voulez,  mais surtout pas une technicienne. C’est pourquoi je me suis mise à Internet au mois de mars de cette année, presque à contre cœur. D’ailleurs, je me méfie du monde virtuel. Mais je ressentais le besoin de faire quelque chose pour dénoncer la désinformation galopante. C’est ainsi qu’est né le projet de mon blog. Mon premier article, d’ailleurs, est révélateur : Appel à résister contre les médias complaisants. Que voulez-vous, mon métier, c’est le journalisme, et ce métier, je l’aime par-dessus tout : Parce qu’il permet des rencontres multiples, des découvertes extraordinaires ! Quand on a l’esprit curieux, la passion de la vie, le sens de l’universel, bref beaucoup d’ouverture, on est comblé.

 

Puis j’ai eu envie d’analyser l’actualité. De dénoncer Sarkozy.  De révéler l’imposture, de démasquer l’homme et sa politique, le tout avec une plume incisive, légère, souvent teintée d’humour. La suite, vous la connaissez : Les bruits de guerre, la casse sociale accélérée. C’en était trop.

 

L’orientation de mon blog a changé. De la politique, je suis passée subrepticement à la géo-politique. Et la plume primesautière a fait place à la dénonciation grave.

 

Mes amis, nous allons tout droit vers l’abîme, comme en 39-44 ! La rhétorique belliqueuse du Président iranien, ce sont des mots, et si le pays veut se doter de l’arme nucléaire, c’est à des fins seulement défensives ! Comment ne pas comprendre l’Iran, entouré d’ennemis dont les deux principaux, les Etats-Unis et Israël, sont tout puissants ? Les peuples doivent pouvoir se protéger ! Pourquoi reconnaîtrait-on à Israël le droit de se protéger, et pas à ses voisins ? Et pour assurer  la sécurité de six millions d’individus, doit-on transformer TOUTE la région, peu à peu, en un immense champ de ruines - l’Afghanistan, l’Irak, la Palestine, le Liban, la Syrie…. ?  Pour assurer une paix réelle, rien ne remplace des accords justes ! C’est la sagesse même ! Mais les dirigeants ne sont pas sages…. Et surtout, comme le magnifique article ci-joint – écrit par un Juif, je le répète –  le montre, de nombreux Israéliens souffrent d’une véritable paranoïa qui peut les conduire aux pires excès, comparable à la peur des Américains pour le communisme pendant la guerre froide. Tout le monde se souvient du mac-carthysme, qui a entraîné  des débordements incroyables.

 

Les Européens ont connu la guerre, ils n’en veulent plus. Mais la perspective d’un Iran nucléaire entraîne dans le mental de nombreux Israéliens une peur telle, qu’elle défie la raison : C’est l’angoisse d’une nouvelle Shoah, si profonde, si pathologique, que ceux qui en sont affectés, très nombreux, sont prêts à tout pour éviter de risquer de revivre les mêmes atrocités : « C’est précisément cette forme de méditation mortelle qui fait d’ Israël, des Israéliens, des sionistes et des néo-conservateurs  du monde entier les plus dangereux qui soient, pour la paix mondiale ».  Mehr Licht ajoute : " Un pays capable de détruire son voisin (Libanais) et de transformer un tiers de ses civils en réfugiés à seule fin de récupérer deux prisonniers de guerre est, fondamentalement, capable de tout. … Le seul axe du mal qui ait jamais existé est l’axe du sionisme et du néo-conservatisme planétaire…. Nous avons affaire ici à un cas de démence sévère  (le SSPT, voir l’article) d’un pays à la veille d’atteindre le sommet de sa phase  psychotique collective.  Pour ceux qui auraient tendance à l’oublier, cette entité nationale mentalement atteinte détient un énorme arsenal nucléaire, et elle est grosse d’intentions mortelles. Nous sommes horrifiés, et il y a de quoi : ne sommes-nous pas en train de les voir brutaliser la totalité du Moyen-Orient ? " 

 

Mes amis, la peur est mauvaise conseillère, comme le dit la sagesse populaire. Elle s’avère d’autant plus dangereuse qu’elle est relayée par toutes sortes de fanatiques illuminés plus ou moins perturbés, par des intégristes évangéliques et sionistes prêts à tout pour assouvir leurs fantasmes, par des individus plus ou moins cow-boys ou Rambo, et de surcroît disposant du droit de vie et de mort sur les peuples du monde entier, concentrant en  quelques mains l’ensemble des moyens financiers et militaires de la planète ! Autant dire que c’est maintenant, et je dis bien maintenant, que les citoyens du monde entier doivent se mobiliser,  via Internet, afin de faire échouer l’entreprise monstrueuse d’extermination d’une partie de la population mondiale pour des raisons de peur maladive, de sécurité, ou pire encore, pour des motifs d’hégémonie affairiste. Des dirigeants fous exploitent des peurs légitimes à des fins personnelles peu avouables, comme Dick Chesney, lié aux milieux du pétrole, du militaire et de la reconstruction, un cocktail particulièrement explosif. Oui, chers lecteurs, Hitler n’est pas mort ! Ce n’est pas un personnage unique dans l’histoire de l’humanité ! Il y en a partout, des névrosés exaltés, et j’en ai l’intime conviction, Sarkozy en est un ! Ce n’est pas le Journal Marianne qui me contredira, lui qui a fait une analyse si intelligente, si fine, de la personnalité névrotique de l’actuel Président français ! Et qui récidive dans son dernier numéro.

 

Oui, c’est une certitude, nous approchons de l’heure fatidique.  Bush est pressé d’intervenir  par les industriels de la mort et du pétrole, par son entourage de fanatiques illuminés, -évangéliques ou sionistes-,  par la présence du bouillonnant et impatient Sarkozy. Et les prochaines élections le contraignent  à agir vite.

 

Nous sommes à un tournant. Je le répète : Le compte à rebours a commencé. Il faut manifester contre la casse sociale, certes ; mais le plus urgent des combats, c’est contre la guerre que nous devons le mener. Alors, tous en route, chacun avec ses moyens,  alertons les internautes du monde entier, et paralysons les apprentis sorciers, empêchons-les de provoquer une catastrophe d’une ampleur inégalée ! Il y va de la survie de la civilisation !

 

C’était votre Eva, frémissante d’émotion. Allez, en avant,  arrêtons les bras fous et meurtriers !

 

Abonnez-vous à ma prose, voyez newsletters, c’est gratuit, et recommandez ce blog militant et humaniste.

__________________________________________________________________________

 

TAGS , Guerre, paix, Etats-Unis, israël, Sarkozy, Bush, Mehr Licht, évangéliques, sionistes, Juifs, Kouchner, D. Chesney, pétrole, Hitler Moyen-Orient, Liban, Syrie, Iran, Afghanistan, Palestine, Irak, Européens, le journal Marianne…

 

:__________________________________________________________________________

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§







Le syndrome de stress pré-traumatique - Un aperçu de la psychose collective israélienne

jeudi 8 novembre 2007 , par Mehr Licht




dans la meme rubrique...

Les défis du mouvement social dans le débat sur l’immigration
Bush et son instinct animal
Chine : corromp-us et coutumes.
Où va le Pakistan ?
La supercherie : Reporters sans frontières
La démocratie existe-t-elle à Cuba ?
Israël : Un comité de soutien pour l’assassin d’Yitzhak Rabin
La dette du Venezuela à l’égard de Cuba
Justice de classe pour Georges Ibrahim Abdallah
Dominique Strauss-Kahn, l’homme de Condoleezza Rice au FMI
Échec d’une politique cruelle et irrationnelle contre Cuba
Cinq Dreyfus. Multiplions Emile Zola au XXIème siècle
« Le Hamas : une histoire vue de l’intérieur »
Gilad Atzmon : Il faut dire NON aux chasseurs de Goliath
Sans honte : le gouvernement israëlien et les survivants de l’Holocauste.

Préface

Je pense qu’il est tout à fait d’actualité de publier ce texte de Gilad Atzmon, afin de démontrer avec quelle sorte d’individus Nicolas Sarkozy s’associe. Nous peuple de France, sommes devant un fait accompli. Dorénavent, nous ne nous poserons plus aucune question quant aux accointances de notre président avec qui il désire mener sa politique extérieure, même au drétriment d’autres populations continuellement agressées par ses nouveaux partenaires. Mehr Licht

Notre président de la République, monsieur Nicolas Sarkozy a définitivement choisi son camp. Lors de son voyage aux États-Unis les 6 et 7 novembre, il invite à le suivre le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Richard Prasquier. Mercredi 7 novembre au matin, le président français rencontrera également les organisations juives américaines, conduites par Richard Sideman et David Harris, respectivement président et directeur exécutif de l’American Jewish Committee, qui lui remettront le prix « Light Unto The Nation ». On ne remet pas un tel prix à un type qui manifesterait une saine indépendance vis à vis le monde sioniste.

Pour certains, cette prise de position de la part de Nicolas Sarkozy pourra paraître anodyne, pour d’autres cela sera une réjouissance à n’en pas douter, pour nous cela représente un danger dont on risque de reparler plus tard. Il sera peut-être trop tard !


En attendant le Grand Schlepping*

AUTEUR : Gilad Atzmon

« C’est difficile à admettre, mais seulement soixante ans après l’Holocauste, le peuple juif est, une nouvelle fois, en danger d’être détruit - tout du moins dans son propre pays, où 40 % des juifs du monde sont concentrés. Des preuves de la gravité du danger peuvent être trouvées non seulement dans les menaces explicites du président de l’Iran, étayées par un programme d’armements qui pourrait lui fournir les moyens de mettre ces menaces en exécution ; on peut aussi les trouver dans des articles publiés récemment dans la presse européenne, qui débattent de la possibilité qu’Israël « disparaisse », présentée comme une « hypothèse de travail raisonnable ». Des preuves supplémentaires concernant le niveau de cette menace existent dans le fait que non seulement Israël soit non seulement le seul pays menacé de destruction au monde, mais aussi le seul dont le droit à l’existence fasse l’objet de sondages d’opinion internationaux, auxquels nombreux sont les répondants à répondre par la négative. C’est là un honneur que même l’Iran, la Corée du Nord et l’Afrique du Sud soumis au régime de l’apartheid ne s’étaient vus décerner. » Yair Sheleg, in Haaretz

Même si beaucoup de gens pourraient trouver réconfortant, ou amusant, que même un Israélien de droite n’aperçoive pas le moindre rai de lumière à l’extrémité du tunnel sioniste, il est assez déconcertant de lire que les Israéliens sont d’ores et déjà en train d’envisager très sérieusement leur prochaine Shoah. Je démontrerai ici que c’est précisément cette forme de méditation mortelle qui fait d’Israël, des Israéliens, des sionistes et des néoconservateurs du monde entier les plus dangereux qui soient, pour la paix mondiale.

Certes, les gens qui souhaitent voir disparaître Israël, le JOS, le « Jew Only State » [État des seuls juifs], sont de plus en plus nombreux. Pourtant, personne ne se répand en projets meurtriers ou « finaux » visant la juiverie mondiale, ni même son cher État juif. Dans les sphères médiatique ou politique, personne n’en appelle à un homicide visant les juifs, voire même simplement l’État juif. Partant, la tendance judéocentrique bien établie consistant à interpréter quasiment toute critique politique et idéologique légitime comme la perpétration d’un judéocide à venir doit être interprétée comme une forme aiguë de paranoïa proche de la psychose collective, que je définis comme le syndrome du stress pré-traumatique [SSPT] [Pre-Traumatic Stress Disorder ; Pre-TSD] [© Gilad Atzmon].

En présence du SSPT, le stress résulte d’un événement fantasmatique, d’un épisode imaginaire situé dans le futur - bref, d’un événement qui ne s’est jamais produit. A la différence du SSpT [syndrome du stress post-traumatique], dans lequel le stress est la réaction directe à un événement ayant pu [ou non, parfois...] se produire dans le passé, dans l’état de SSPT, le stress est de toute évidence la manifestation d’un événement potentiel imaginaire. Dans le cas du SSPT, c’est une illusion qui préempte la réalité et le contexte dans lequel le fantasme de terreur est focalisé devient lui-même une réalité dangereuse. Poussé à l’extrême, y compris un projet de guerre totale contre le reste du monde est une réaction qu’on ne saurait totalement écarter.

A ce stade, il est loisible de se demander si le SSPT ne serait pas, tout simplement, un énième avatar de la paranoïa. J’avancerai pour ma part que la différence entre les deux est évidente. En effet, dans la paranoïa, le patient nous incite à ressentir de la sympathie pour lui. En présence d’un cas de SSPT, en revanche, c’est nous qui sommes incités à prendre pitié de nous-mêmes. Contrairement à la paranoïa, où le patient est la victime de ses propres symptômes, dans le SSPT, le patient met, de fait, en scène ses propres symptômes, l’entourage se voyant assigner le rôle du public. Concernant la paranoïa, nous pouvons établir clairement que le patient est trompé et enfermé dans un univers fantasmatique. Dans le cas du SSPT, en revanche, les gens « supposés indemnes » ne sont « plus tellement sûrs que cela » de l’être et ils en viennent, eux aussi, à perdre la maîtrise du réel. Bien souvent, nous finissons par accorder foi au patient souffrant de SSPT, quand il affirme être réellement la victime d’un « crime fantasmatique futur » : d’une certaine manière, nous sommes amenés à participer au fantasme. Toutefois, nous ne demeurons un auditoire compatissant que pour autant que nous gardins le silence. En effet, dès que nous élevons la voix, dès que nous faisons observer que le crime futur ne s’est pas encore produit - et même qu’il pourrait fort bien, en réalité, ne jamais se produire -, nous voilà immédiatement nous-mêmes impliqués dans le crime !

Projection et syndrome de stress pré-traumatique [SSPT]

 

REFAIRE LE MÊME PATTERN SANS CESSE - 45.3 ko
REFAIRE LE MÊME PATTERN SANS CESSE
C’est l’identité israélienne elle-même qui s’avère un cas de psychose pathologique

« Nous avons balancé plus d’un millions de bombes à sous-munitions au Liban... Ce que nous avons fait, c’est dingue, c’est monstrueux ; nous avons recouvert des villes entières de sous-munitions » [le chef d’une unité d’artillerie de l’armée israélienne au Liban. Source : ICI

Regardons les choses en face, une bonne fois pour toutes : dès lors que personne ne formule d’appel à (au choix) jeter les Israéliens à la mer (ou à les vitrifier), on peut penser que l’inclination des Israéliens à accuser les musulmans et les Arabes de réchauffer en leur sein de telles tendances meurtrières doit être analysée en termes de projection. Les gens qui ont saupoudré généreusement le Liban « plus d’un million de bombes à sous-munitions » sont en train de projeter leur zèle meurtrier sur leurs victimes - voire, même pire : sur leurs futures victimes !

Ainsi, Sheleg, par exemple, projette ses propres tendances perverses sur le monde musulman, et en particulier l’Iran. Sheleg, en tant que sioniste zélé prônant des mesures violentes contre à peu près tous ceux qui n’ont pas l’heur d’être juifs est condamné à projeter sur les Arabes et sur les musulmans son propre zèle assassin. A l’évidence, Sheleg n’est pas seul dans son cas ; le Comité juif américain [American Jewish Committee - AJC] fait exactement la même chose. Au cours d’une récente campagne de relations publiques, ce comité a mis en garde l’Europe contre les missiles à longue portée de l’Iran. A l’évidence, dans leur univers judéocentrique, une guerre contre l’Islam est un intérêt « judéo-chrétien ». Toutefois, les Européens ont tendance à se marrer lorsqu’ils sont confrontés à l’idéologie outrageusement agressive de l’AJC : de toute évidence, ils n’ont pas peur, quant à eux, de l’Iran. Mais alors, pas peur du tout ! Contrairement aux membres du Comité juif américain, qui, comme par hasard, prônent la violence, les Européens rêvent de paix ; apparemment, les Européens en ont leur claque des guerres (clairement, l’AJC, lui, n’en a pas encore eu assez, c’est sans doute pourquoi il en redemande...). Les Européens se rendent compte également que, pour peu qu’ils n’agressent pas l’Iran, les capacités balistiques de ce pays n’ont strictement aucun impact négatif sur leur sécurité. Autrement dit : si les Européens ne voient pas en l’Iran une entité meurtrière, c’est précisément parce que, contrairement à l’AJC, ils sont dépourvus d’un zèle agressif dont les membres de l’AJC sont plus que saturés. C’est exactement là qu’un abysse croissant est en train de se creuser entre l’univers assoiffé de sang suprêmement fantasmatique des sionistes et le reste de l’humanité.

Qui a encore besoin d’un arsenal nucléaire : des roquettes Katyusha ne suffisent-elles pas amplement ? L’ambiance générale en Israël, que traduit si éloquemment Sheleg et qui trouve son reflet dans le scénario catastrophe de l’AJC, révèle une forme collective, particulièrement sévère, de SSPT : les Israéliens et les lobbies qui les soutiennent sont en train d’envisager publiquement leur Shoah nucléaire annoncée. Cette manifestation pathologique est plutôt bizarre, au vu du fait que l’audacieux Hezbollah a réussi à battre la puissante armée israélienne en recourant uniquement à de l’armement léger. Le Hezbollah a réussi également à vaincre la société israélienne avec rien de plus que de misèrables roquettes Katyusha à courte portée. De fait, un ennemi potentiel d’Israël n’a absolument pas besoin de le « vitrifier » avec ses bombes atomiques. Tout ce qu’il doit faire, c’est envoyer aux juifs le message suivant : « Israël, c’est tout ce que vous voudrez, sauf un abri ». Ce faisant, ils contraindront les Israéliens àprendre conscience du fait qu’une fois de plus, ils ont échoué au test de l’amour du voisin. C’est autour de cette question que tourne la résistance arabe : il s’agit d’un message métaphysique, et absolument pas d’un appel à je ne sais trop quel judéocide.

Toutefois, il semble bien que les Israéliens soient incapables de déchiffrer le message inscrit en lettres de feu sur le mur. Plutôt que se regarder dans la glace et repérer leurs défauts évidents, qui ont d’ores et déjà dégénéré en faillite morale, les Israéliens préfèrent se soumettre totalement au fantasme matérialiste du judéocide nucléaire. Au lieu de penser en termes éthiques, les Israéliens succombent au discours matérialiste le plus superficiel qui soit - un discours uniquement centré sur la « destruction du moi ». Les Israéliens ont succombé à une Shoah fantasmatique imaginaire, dans laquelle ils se font nucléariser quotidiennement. Ce qui est très préoccupant, c’est qu’ils en sont pas les seuls dans ce cas, puisqu’en matière de terreur hallucinatoire, Blair et Bush sont atteints d’exactement la même maladie mentale.

Avec un psittacisme lassant, Sheleg, l’AJC et Bush attribuent des tendances meurtrières au président iranien, mais est-ce bien réellement le cas ? En détiennent-ils un commencement de preuve ? Le président iranien a-t-il jamais parlé de la destruction du peuple juif, des Israéliens, ou de qui que ce soit d’autre ? Prenons les faits : le président Ahmadinejad a certes dit qu’Israël devrait être « effacé de la carte ». Toutefois, le président iranien n’a jamais dit que les juifs, en tant que personnes, devraient être assassinés. Manifestement, c’est d’Israël, du JOS, du « Jew Only State » raciste qu’il parlait. C’est là une critique légitime, tout aussi légitime que l’était la dénonciation de l’apartheid sud-africain. Mais Ahmadinejad ne s’en tient pas là : il élabore, sur cette question. Intelligemment, et plutôt raisonnablement, il défie l’Occident : « Si vous (les Occidentaux) avez brûlé les juifs, pourquoi ne leur donnez-vous pas une partie de l’Europe, des USA, du Canada ou de l’Alaska pour qu’ils y fondent Israël ?... La question que nous posons est celle-ci : si vous avez commis cet énorme crime, pourquoi est-ce la nation palestinienne, alors qu’elle est totalement innocente, qui devrait en payer le prix ? » C’est bien là, en effet, la question la plus seyante qui se puisse concevoir et, partant, il n’existe pas le moindre indice que cet homme ait le moindre projet d’annihiler les juifs ou leur État. Au pire, Ahmadinejad fait de son mieux pour trouver aux juifs une nouvelle villégiature. Clairement, le rêve sioniste d’un foyer juif en Terre sainte a tourné au désastre grave. Et Ahmadinejad ne fait rien d’autre qu’observer hic et nunc que les errants risquent d’avoir à schléper* [dégager] une nouvelle fois. Puis-je suggérer qu’un coup d’œil à la liste d’attente interminable des citoyens israéliens demandant la citoyenneté polonaise ou d’autres citoyennetés européennes révèle qu’un nombre croissant d’entre eux ont d’ores et déjà intégré l’idée que le schlepping* est probablement la prochaine étape de leur existence de juif ?

Le véritable Axe du Mal

A la lecture de l’édito de Sheleg dans Haaretz, on est fondé à s’interroger : « qui, exactement, envisage la liquidation de l’État juif ? » Il est évident que l’Iran prépare son entrée dans le club nucléaire. Toutefois, même si l’Iran avait l’intention de développer un arsenal d’armes nucléaires meurtrières, ce ne serait certainement pas le premier pays de la région à le faire. Il se contenterait de marcher dans les brisées de l’État juif, qui, lui, est un pays qui a démontré au-delà de tout doute possible que son sport favori est l’assassinat de civils innocents. Partant, la phobie israélienne (et sionocentrique) d’une agression nucléaire iranienne doit être prise pour ce qu’elle est, à savoir une pure et simple projection. Israël étant engagé quotidiennement dans l’assassinat de civils innocents, les Israéliens et les sionistes sont condamnés à voir une inclination meurtrière dans le comportement d’autrui, quelle qu’en soit la nature .

 

LE VÉRITABLE AXE DU MAL - 46.7 ko
LE VÉRITABLE AXE DU MAL

C’est certes regrettable, mais loin d’être unique : le cas de la paranoïa américaine, durant la guerre froide, ne diffère pas beaucoup du cas israélien. L’Amérique ayant été le premier - et jusqu’ici, fort heureusement, le seul - pays à avoir eu recours à la bombe atomique contre un autre peuple, ce sont les Américains qui, curieusement, furent en proie à un SSPT, à l’époque de la guerre froide. C’est qu’ils projetaient, tout simplement, leurs propres tendances meurtrières collectives sur les Soviétiques. Il va sans dire que, contrairement aux Américains, les « Communistes » n’ont jamais balancé la moindre bombe atomique sur qui que ce soit, et il ne semble pas non plus qu’ils aient eu la moindre intention d’agir ainsi. D’une certaine manière, il semble évident que plus on est cruel, plus on est sujet à la terreur fantasmatique. S’ajoute à cela le fait que plus cruelles sont les pratiques d’une nation, plus cette nation est susceptible d’être assujettie à des politiques de la peur. Cette formule toute simple peut éclairer quelque peu le lien, émergeant dans les consciences, entre l’Amérique et Israël. En appliquant des tactiques expansionnistes retorses, ces deux pays sont en train de plonger dans une pensée obscurantiste mortelle, bien proche de la paranoïa. Et c’est cette paranoïa collective qui maintient l’hégémonie du seul axe du mal qui ait jamais existé : l’axe du sionisme et du néoconservatisme planétaires.

Soulagement par le rire

Voici un télégramme juif : « Peux commencer te ronger sangs. Stop. Détails suivent. Stop. » Cette blague, en réalité, est plus ancienne qu’Israël ; elle a probablement l’âge du télégraphe lui-même. De fait, elle fait référence à une réalité dévastatrice, où la dialectique de la peur domine l’existence ainsi que la mentalité juives. Apparemment, la peur a été exploitée politiquement par les dirigeants communautaires juifs dès les premiers jours de l’émancipation de leurs ouailles. Il est possible qu’au cours du processus de laïcisation et d’émancipation des juifs initié par le siècle des Lumières et la révolution française, la peur d’une réalité fantasmatique imaginaire ait remplacé celle du Dieu tout-puissant, ce Dieu qui tue sans merci et sans pitié, oui (car vous l’avez reconnu) : le Dieu de Sodome et Gomorrhe. Si tel est bien le cas, la « peur » doit être comprise comme le Dieu juif moderne et le SPPT se définit plus justement comme la pratique juive contemporaine par excellence. La judaïsation de Blair et de Bush peut être interprétée comme l’émergence de la « Politique de la Peur ». ( Permettez-moi de rajouter à ce duo Nicolas Sarkozy, qui vient juste d’aller cirer les pompes à Bush et aux sionistes franco-américains.) Apparemment, cette pratique politique est très efficace en Amérique. En revanche, en Grande-Bretagne, c’est un flop retentissant...

Toutefois, il convient de noter que le SPPT n’est absolument pas une invention israélienne. Les façonneurs juifs d’opinion ainsi que les pionniers ethniques juifs étaient spécialisés dans l’entretien de l’anxiété juive bien avant qu’Israël n’eût vu le jour. Les premiers sionistes étaient particulièrement habiles à terroriser leurs frères juifs. Herzl avait été terriblement inspiré par l’affaire Dreyfus [comme le fait observer Lenni Brenner, Herzl n’a pas compris la signification de ce procès ni ses implications : en réalité, avec la réhabilitation de Dreyfus, les juifs avaient remporté leur première bataille contre l’antisémitisme et la xénophobie). D’autres pionniers du sionisme furent stimulés par certaines émeutes et pogroms anti-juifs en Europe de l’Est. De manière générale, le sionisme peut être compris comme une pulsion à formuler un agenda politique général fondé sur une terreur auto-infligée. C’est probablement la raison pour laquelle le sionisme doit entretenir la terreur, afin de pérenniser son pouvoir. Il est évident que Bush et les néocons recourent exactement à la même tactique.

 

L’INTERVENTION DIVINE SERAIT-ELLE ARMÉE ? - 66.6 ko
L’INTERVENTION DIVINE SERAIT-ELLE ARMÉE ?
Un pays capable de détruire son voisin et de transformer un tiers de ses civils en réfugiés à seule fin de récupérer deux prisonniers de guerre est, fondamentalement, capable de tout.

Intervention divine

Me permettrez-vous de suggérer, à ce sujet, qu’il est plus que probable que de nombreux dirigeants, de par le monde, soient alarmés par le programme nucléaire iranien, non pas parce qu’ils redouteraient une agression iranienne, mais bien plutôt parce que, désormais, ces dirigeants sont tous parfaitement au courant de la psychose collective israélienne ? Même en ignorant ce qu’est le SSPT, les dirigeants occidentaux pigent parfaitement qu’Israël n’hésiterait certainement pas à lancer une guerre nucléaire, exactement de la même manière qu’il n’a pas hésité à recouvrir les villes libanaises de plus d’un million de bombes à sous-munitions. Un pays capable de détruire son voisin et de transformer un tiers de ses civils en réfugiés à seule fin de récupérer deux prisonniers de guerre est, fondamentalement, capable de tout.

Je ne suis pas psychiatre, je ne suis même pas psychologue pratiquant, je ne sais pas s’il existe un divan d’analyste assez grand pour inviter tout le peuple israélien à s’y étendre, en compagnie de leurs nombreux frères sionistes du monde. Je ne suis pas convaincu qu’il existe dans les parages un professionnel susceptible de soigner et d’aider les Israéliens à surmonter leur phase actuelle de SSPT. Tout ce que je puis moi-même faire, c’est simplement suggérer un diagnostic de malaise très sévère. Alors que nous sommes nombreux à être convaincus que le comportement d’Israël serait le résultat d’une faillite morale, j’y insiste : lc’est ’identité israélienne elle-même qui s’avère un cas de psychose pathologique. La banqueroute morale, n’est par conséquent que le symptôme d’un désordre mental profondément préoccupant.

En raison de l’état psychotique qui est le leur, les Israéliens jouissent en réalité de leurs symptômes. La seule chose dont ils aient besoin, de notre part, c’est simplement d’un bref moment d’attention. Fondamentalement, ils ont besoin de notre approbation. Quand ils rayent de la carte la banlieue Sud de Beyrouth, leur porte-parole insiste à nous convaincre qu’ils étaient en réalité en train de livrer une guerre sainte occidentale. Ils voudraient vraiment nous faire croire qu’ils ont fait tout ça à notre intention et en notre nom. Nous devons bien admettre qu’excepté deux cas démocratiquement élus de SSPT (Bush & Blair) à avoir approuvé les atrocités israéliennes, le reste de l’humanité ressentait, en assistant au carnage en cours à Beyrouth, une détestation croissante à l’encontre de l’État juif et, plus généralement, de l’aventure sioniste.

Pour ceux qui ne le verraient toujours pas, nous avons affaire ici à un cas de démence sévère d’un pays à la veille d’atteindre le sommet de sa phase psychotique collective. Pour ceux qui auraient tendance à l’oublier, cette entité nationale mentalement atteinte détient un énorme arsenal nucléaire, et elle est grosse d’intention mortelles.

Nous sommes horrifiés, et il y a de quoi : ne sommes-nous pas en train de les voir brutaliser la totalité du Moyen-Orient ?

Cernés par leur hédonisme et leur pharisaïsme impitoyables, nous ne pouvons faire guère plus que prier, afin de demander une intervention divine.

 

SCHLEPPING - 35.8 ko
SCHLEPPING

* Schlepp, schlepping : mot d’argot new -yorkais dérivé du yiddish shlepn (tirer) ayant plusieurs sens, dont celui de... shopping. Ici, il a le sens de "transfert", "grand voyage" avec une notion de pénibilité. Un schlepp est aussi un idiot...(NdT)


Original : ICI

Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice, membres de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft : elle est libre de reproduction, à condition d’en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.

Source : http://www.tlaxcala.es/pp.asp ?reference=1152&lg=fr

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Je vous conseille de lire le dernier Mehr Licht   :  "progression intentionnelle vers une catastrophe mondiale" ,  http://lesogres.info/article.php3?id_article=3581 . Petit détail : Israël a demandé le 4 novembre dernier des masques à gaz pour la population.... Va-t-on vers la dernière guerre mondiale ? (il ne pourra plus y en avoir d'autre, ensuite. En tous cas, la France sera bien placée... avec Sarkozy-Kouchner !)
Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages