15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 23:57

liberty911rev_dees.jpg

 

Introduction d'eva R-sistons :

 

Hélas, il me faut tirer la sonnette d'alarme, une fois de plus. Depuis un certain temps, j'ai attiré votre attention sur le rôle des Anglo-Saxons dans l'élaboration de politiques brutales, mortifères, eugéniques, meurtrières, dévastatrices - mettant finalement en péril le devenir de l'humanité, et pas seulement le mode de vie de chacun (avec dans le collimateur, par exemple, la suppression de la classe moyenne plus conscientisée, et donc moins docile, ou encore la privatisation des services publics et même régaliens, Défense, Police, Gendarmerie bientôt non plus au service de la nation, mais aux mains de mercenaires sans foi ni loi ni responsabilité). Encore aujourd'hui, je relisais tout ce qui touche à la loi de la mobilité de Sarkozy, visant au même but, finalement: La disparition des fonctionnaires. Et plus généralement, de la France ! Le silence des Médias est réellement criminel...

 

Sans plus tarder, je laisse la parole à des citoyens bien informés, et... prophétiques. Comme chacun sait, les prophètes annoncent des malheurs; Avant les autres... Je tiens à ce que mes Lecteurs soient au courant de ce qui se trame derrière leur dos et contre leurs intérêts, et puisque ces articles sont parfaits, je ne vois pas pourquoi je les ré-écrirerai moi-même. Je vous laisse en compagnie de ces "pophètes du malheur". Un individu averti en valant deux, alors, à bon entendeur !

 

Votre eva, toujours sur la brèche pour vous 

 

 

Marée noire et châtiments

maree-noire_s.jpg 

 Quand les hommes refusent de voir, la providence offre des lunettes en quatre dimensions.

Les anglo-saxons, aveuglés par une soif de pouvoir absolu, instigateurs des deux guerres mondiales, du choc pétrolier de 1974 qui a ruiné le tiers monde et asservi définitivement l'occident, est en train de boire le calice de ses pétrodollars.

Vautrés dans le stupre, les populations des pays riches ont préférés recevoir la rente illusoire que leur offraient les maitres du monde : le consumérisme sans conscience.

Les relations incestueuses qu'entretiennent les édiles des grandes démocraties, avec les maitres de la finance pétro bancaire depuis plus d'un siècle, touchent presque à leur but ... ... ... Un Nouvel Ordre Mondial. Qu'importe le prix de la concussion, fût il celui du champ du potier ... ... ....Ascalon est hideux, Josaphat est austère, le lac Asphalte est noir ; mais pas un lieu sur terre ne t'égale en horreur, funèbre Haceldama !


Quand cent générations furent nécessaires a acquérir le statut d'homme libre, quelques fils dégénérés suffirent à mettre tant d'honneur et de sang a l'encan. Les gourgandines feraient de bien meilleures gouvernantes que notre cléricature politique ; elles connaissent au moins les ignominieuses concessions qu'il en coûte quand on se vend.

Le ventre de la terre est en train de vomir des millions de litres de pétrole ....ROUGE COMME DU SANG ....dans la partie écologique la plus sensible de l'Amérique, quand les marionnettes Cameron et Obama vont devoir disserter de l'agonie du monstre BP. Combien de sang a coulé pour assoir le pouvoir et la richesse de ce condominium à coté des sevens sisters de Mr Rockefeller ?

Mr Cameron va pleurer pour les millions de retraités anglais qui risquent la ruine, oubliant sans doute les centaines de millions de morts des deux guerres mondiales, des récentes croisades des démocraties, savamment orchestrées par et pour les pétro banksters !

Mr Obama peut gesticuler autant qu'il se doit dans ce genre de circonstance, feignant d'ignorer qu'il ne doit son élévation qu'aux millions de $ déversés pour ses frais de campagne. Sa soumission au cartel pétro bancaire est égale a sa détermination dans les guerres du golfe et d'Afghanistan ... ... ....toute honte bue, prix Nobel de la paix en colifichet.

La ruine des Etats, condition sine qua non à l'émergence de cette utopie mondialiste, n'est plus qu'une question de temps, elle ne pourra plus être arrêtée ; la chute de BP est un sévère grain de sable pour les serviteurs et maitre de cette pantomime ... .....Les générations futures pourrons méditer si elle fut l'effet d'un hasard ou d'un parti pris. Malheureusement, pour celles qui bordent la marée noire de BP, il ne reste qu'à prier pour qu'ils ouvrent les yeux avant qu'il ne soit trop tard, cette catastrophe risque d'être pire que Tchernoby l(1).

La théorie du pic pétrolier mise à mal par la théorie du pétrole abiotique laissait peu de temps aux ex-futurs maitres du monde pour finaliser leur plan, ils ont ouvert la boite de pandore, ils ne savent ni ne peuvent plus la fermer. Comble de malheurs, ils sèment depuis des décennies les germes d'une guerre au Moyen-Orient, divisant à souhait pour mieux régner, mais de ce côté, contrôlent ?ils encore la situation ?

Du Lusitania au Mavi Marmara


Cette construction Babélienne, qu'est l'ONU se voit confronté a ce que la Turquie estime être un acte de guerre, avec toutes les conséquences que son appartenance a l'OTAN implique. Si le torpillage du Lusitania mis presque deux ans à servir de prétexte au bellicisme américain, l'attaque du Mavi Marmara et les propos échangés entre les autorités Turques et américaines risquent de ne pas rester en l'état et à bien plus courte échéance. L'Iran pour ajouter a la confusion vient d'envoyer une aide humanitaire vers Gaza, avec une escorte militaire (2). Le compte à rebours a commencé ? (3)

Denissto

(1) http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=6012

(2) http://www.express.co.uk/posts/view/180605/Sea-battle-fear-as-Iran-sends-flotilla-to-Gaza

(3) Par quelques curieux hasards ou coïncidences, l'Apocalypse de St Jean signalait les avertissements envoyés aux hommes par 7 trompettes.

- la troisième explicitait comment l'explosion d'une étoile empoisonnerait les rivières et se nommerait Absinthe, qui peut se traduire plus simplement Tchernobyl (
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchernobyl)

- la cinquième de l'ouverture de puits de l'abîme, dont la fumée arrivait à obscurcir le soleil .....durant une guerre qui durerait cinq mois ... ... ...toutes ressemblances avec la guerre du Koweït de 1991 parait peu fortuite.

- La sixième d'une guerre sur les bords de l'Euphrate, fleuve que tout le monde connait depuis l'invasion de l'Irak.

Les coïncidences de l'histoire en concordances parfaites avec l'Apocalypse étant un long sujet faisant l'objet d'une étude en préparation de longue date, j'irai directement a ce qui suit les trompettes, qui sont des avertissements, aux coupes de la colère, qui sont des châtiments.

-1ere coupe : les hommes qui servent la bête (celle qui veut le pouvoir sur tous les hommes) furent frappés d'un ulcère cruel et très malin ... .....
Les certitudes de ses serviteurs quand a l'avènement du nouvel ordre mondial (http://www.dailymotion.com/video/x86jvy_sarkozy-lavenement-du-nouvel-ordre_news) doivent avoir perdues de la morgue.

-2ème coupe : Le second ange répandit sa coupe sur la mer : ET ELLE DEVINT COMME LE SANG D'UN MORT ; et tout ce qui avait vie dans la mer mourut.

 

http://www.mediaslibres.com/tribune/post/2010/06/14/Maree-noire-et-chatiments

 

 

Sur mon blog no-war,

http://no-war.over-blog.com/article-la-vraie-menace-a-la-securite-mondiale-vient-de-l-alliance-etats-unis-otan-israel-52334121.html

 

19719.jpg

"Feu vert" de l’ONU à une attaque préventive américano-israélienne contre l'Iran, à un scénario de 3e guerre mondiale ?

La résolution du Conseil de sécurité transforme l'Iran en proie facile  

De façon très réelle, l'aventure militaire États-Unis-OTAN-Israël menace l'avenir de l'humanité.

 

«Une proie facile est une victime sans défense, une cible facile, vulnérable à l'attaque. »

Cette dernière résolution laisse non seulement entendre que Washington et ses alliés de l'OTAN ont le contrôle du Conseil de sécurité de l'ONU, mais qu’en définitive ils donnent un coup fatal à la politique étrangère de Moscou et de Pékin.

Cette résolution du Conseil de sécurité devrait dissiper le mythe de la rivalité des superpuissances. La Chine et la Russie sont un appendice du nouvel ordre mondial.

En ce qui concerne la diplomatie internationale, la Chine et la Russie sont des « tigres de papier », sans dents. «Un tigre de papier [纸老虎 (Zhǐ lǎohǔ)], signifie quelque chose qui semble représenter une menace tel un tigre, mais qui est totalement sans danger ».

La Chine et la Russie sont les victimes de l’échec de leur propre décision au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Une attaque contre l'Iran engendrerait immédiatement une escalade militaire. La Syrie et le Liban seraient également visés. L'ensemble du Moyen-Orient et de l’Asie centrale exploserait, une situation qui pourrait potentiellement évoluer vers un scénario de Troisième Guerre mondiale.

De façon très réelle, l'aventure militaire États-Unis-OTAN-Israël menace l'avenir de l'humanité.

 

 

Le Conseil de sécurité a voté le 9 juin à l'imposition d'une quatrième série de très larges sanctions contre de la République islamique d'Iran, qui comprennent un embargo sur les armes ainsi que des « contrôles financiers plus sévères ».

Par une amère ironie, cette résolution a été adoptée dans les jours suivant le refus catégorique du Conseil de sécurité des Nations Unies d'adopter une motion condamnant Israël pour son attaque sur la Flottille de la Liberté pour Gaza dans les eaux internationales.

Elle a également suivi la tenue d’une conférence sur le traité de non prolifération nucléaire (TNP) tenue à Washington sous les auspices de l'ONU, qui appelle à la création, dans sa résolution finale, d'un Moyen-Orient sans nucléaire, ainsi qu’au démantèlement de l'arsenal nucléaire d’Israël. Israël est considéré la sixième puissance nucléaire au monde, avec, selon Jane Defence, entre 100 et 300 ogives nucléaires. (Analysts: Israel viewed as world's 6th nuclear power, Israel News, Ynetnews, 10 avril 2010). En revanche, l’Iran n’a pas de capacité connue en matière d'armes nucléaires.

La Résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU est basée sur un mensonge fondamental. Elle défend l'idée que l'Iran est une puissance nucléaire à venir et une menace à la sécurité mondiale. Elle fournit également le feu vert à l'alliance militaire États-Unis-OTAN-Israël pour menacer l'Iran d'une attaque nucléaire préemptive punitive, appuyée du sceau du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Conseil de sécurité exerce deux poids deux mesures dans l'application des sanctions: Considérant que l'Iran est la cible de menaces punitives, l’arsenal nucléaire considérable d’Israël est soit ignoré, soit tacitement accepté par la « communauté internationale ». Pour Washington, les bombes nucléaires d'Israël sont un instrument de paix au Moyen-Orient.

En outre, alors que tous les doigts sont pointés vers l'Iran qui ne possèdent pas d'armes nucléaires, cinq soi-disant États européens « non nucléaires » dont la Belgique, la Hollande, l'Allemagne, l'Italie et la Turquie possèdent non seulement des armes nucléaires stratégiques sous commandement national, mais ces ogives sont déployées et dirigées sur l'Iran.

Résolution 1929 (9 juin 2010):

« 7.    Décide que l’Iran ne doit pouvoir acquérir dans un autre État aucune participation dans une activité commerciale quelconque qui serait liée à l’extraction d’uranium ou à la production ou l’utilisation de matières et de technologies nucléaires dont la liste est donnée dans la circulaire INFCIRC/254/Rev.9/Part 1, en particulier les activités liées à l’enrichissement et au retraitement de l’uranium, toutes les activités liées à l’eau lourde et les technologies liées aux missiles balistiques pouvant emporter des armes nucléaires, et décide également que tous les États doivent empêcher l’Iran, ses nationaux et les sociétés constituées en Iran ou relevant de sa juridiction, les personnes ou entités agissant en leur nom ou sous leurs instructions, ou les entités qui sont leur propriété ou sont sous leur contrôle, de réaliser de tels investissements dans les territoires qui relèvent de leur juridiction; »

« 8. Décide que tous les États doivent empêcher la fourniture, la vente ou le transfert directs ou indirects à l’Iran, à partir de leur territoire ou à travers leur territoire ou par leurs nationaux ou des personnes relevant de leur juridiction, ou au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, qu’ils aient ou non leur origine dans leur territoire, de chars de combat, véhicules blindés de combat, systèmes d’artillerie de gros calibre, avions de combat, hélicoptères d’attaque, navires de guerre, missiles et lanceurs de missiles … décide également que tous les États doivent empêcher la fourniture à l’Iran par leurs nationaux ou à partir de leur territoire ou à travers leur territoire de toute formation technique, ressources financières ou services financiers, conseils, autres services ou aide liés à la fourniture, à la vente, au transfert, à la livraison, à la fabrication, à l’entretien ou à l’utilisation de telles armes et de matériel connexe, et invite tous les États à faire preuve de vigilance et de retenue concernant la fourniture, la vente, le transfert, la livraison, la fabrication et l’utilisation de toutes autres armes et du matériel connexe; » (Le Conseil de sécurité impose des sanctions additionnelles à l’Iran, Vote divisé : 12 en faveur et 2 contre, une abstention. Incluant le texte complet de la Résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU, Département de l’information de l’ONU, le 9 juin 2010)

 

L’embargo sur les armes. Les implications pour la Russie et la Chine

La Fédération de Russie et la République populaire de Chine ont cédé aux pressions américaines et elles ont voté en faveur d'une résolution, qui n'est pas seulement préjudiciable à la sécurité de l'Iran, mais qui affaiblit sérieusement et sape leur rôle stratégique en tant que potentielles puissances mondiales rivales sur l’échiquier géopolitique eurasien.

La résolution attaque directement au cœur même de la structure des alliances militaires. Elle empêche la Russie et la Chine de vendre des armes stratégiques et conventionnelles de même que des technologies militaires à leur allié de facto: l'Iran. En fait, c’était l'un des principaux objectifs de la résolution 1929 que Washington a l'intention de faire respecter.

Parallèlement, en empêchant l'Iran d'acheter des équipements militaires conventionnels, la résolution empêche l'Iran de se défendre contre une attaque États-Unis-OTAN-Israël.

Si elle était pleinement appliquée, non seulement la résolution invaliderait les accords bilatéraux de coopération militaire avec l'Iran, mais elle créerait une brèche dans l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Cela signifierait également l’affaiblissement considérable des relations commerciales et d'investissements entre l'Iran et ses partenaires russes et chinois. Les dispositions financières et bancaires prévues dans la résolution indiquent également que Washington est non seulement résolu à isoler l'Iran mais aussi à déstabiliser son système financier.

Washington est résolu à mettre en application cette résolution. La Secrétaire d'État Hillary Clinton a nommé Robert Einhorn, conseiller spécial pour la non-prolifération et le contrôle des armes, en tant que coordinateur américain pour la mise en œuvre du régime de sanctions à l'encontre de l'Iran et de la Corée du Nord:.

« Le président américain Barack Obama a salué la résolution, estimant qu'elle permet d’adopter les sanctions les plus sévères auxquelles le gouvernement iranien n’a jamais été confronté et qu’elle va envoyer un message « sans équivoque » à Téhéran sur l'engagement de la communauté internationale pour stopper la propagation des armes nucléaires. » (Clinton appoints coordinator for sanctions against Iran, DPRK, Xinhua, le 10 juin 2010

« Nous nous attendons à ce que chaque pays mette en œuvre de manière agressive la résolution 1929 » a déclaré le porte-parole du département d'État P.J. Crowley. Si la Chine et la Russie décidaient de ne pas respecter les dispositions de la résolution, en particulier celles relatives aux ventes d'armes à l'Iran (art. 8), Washington s’en servira comme une opportunité pour s'engager dans une confrontation diplomatique toujours plus conflictuelle face à Pékin et Moscou.

La résolution vise également à établir une hégémonie dirigée par les États-Unis dans la production et l'exportation de systèmes d'armements. C’est un rude coup, pratiquement une « condamnation à mort », pour le commerce international lucratif des armes de la Chine et de la Russie, en concurrence avec les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et Israël. Dans l'ère post-soviétique, le commerce des armes est devenu un élément central dans l’économie fragile de la Russie. Les répercussions possibles sur la balance des paiements de la Russie sont considérables.

La mise hors de combat du système de défense antimissile de l’Iran

Les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sont une partie intégrante de la politique étrangère américaine. Elles sont sur la planche à dessin des think tanks (groupes de réflexion) de Washington, dont le Conseil des relations internationales (CFR), l'American Enterprise Institute (AEI) et l’Heritage Foundation. À cet égard, il convient de noter que la substance de l'article 8 de la résolution 1929 (9 juin 2010) était contenue dans un rapport de janvier 2010 de l’Heritage Foundation, qui en appelait à « bloquer les ventes d'armes à l'Iran », y compris les missiles russes S-300:

«Washington et ses alliés doivent faire tous les efforts pour empêcher l'Iran de recevoir des armes étrangères, notamment la vente imminente des missiles sol-air S-300 russes, qui pourrait provoquer Israël à attaquer le plus tôt possible. Des efforts multinationaux plus musclés doivent également être pris pour empêcher l'Iran de transférer des armes au Hezbollah et aux groupes terroristes palestiniens, qui constituent une menace non seulement pour Israël, mais à la stabilité du Liban, de l'Égypte et de la Jordanie. Le 3 novembre, la marine israélienne a intercepté le Francop, un cargo battant pavillon d'Antigua, qui transportait environ 500 tonnes d'armes de l'Iran destinées au Hezbollah via la Syrie.[22] Les États-Unis devraient pousser d'autres alliés à se joindre afin de donner une plus grande aide aux efforts israéliens d'interception des flux d'armes iraniens, en particulier au Hezbollah et au Hamas. » (James Phillips,  An Israeli Preventive Attack on Iran's Nuclear Sites: Implications for the U.S,  The Heritage Foundation, Washington, DC, Janvier 2010)

Est-ce que Moscou évalue les conséquences de l'embargo proposé sur les armes?

Immédiatement après l'adoption de la résolution du Conseil de sécurité le 9 juin, plusieurs reportages de la presse russe ont indiqué que la vente des missiles russes S-300 à l'Iran serait gelée, en dépit des assurances données par le ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov à l’effet que la résolution du Conseil de sécurité n'affecterait pas le traité de défense aérienne. ..(Russia says in talks with Iran on new nuclear plants, Haaretz, 10 juin 2010) Ces déclarations contradictoires laisse entendre qu'il y a d’importantes divisions au sein des dirigeants russes, sans lesquelles la Russie aurait dûment exercé son droit de veto au Conseil de sécurité des Na    vtions unies.

 s-300-surface-to-air-missile.jpg

Missiles sol-air S-300 russes

Sans l'aide militaire russe, l'Iran est une proie facile. Son système de défense aérienne dépend de la continuité de la coopération militaire russe. En outre, sans l'Iran, la Russie serait contrainte de vendre du matériel militaire à des pays dans l'orbite US-OTAN. (VoirRussia to offset loss of Iran arms sales with Iraqi, Afghan deals, Russia, RIA Novosti, 11 juin 2010)

Une attaque nucléaire préventive contre l'Iran

Le monde vit un moment décisif. La véritable menace à la sécurité mondiale provient de l'alliance États-Unis-OTAN-Israël. Le Conseil de sécurité sert directement les intérêts de l'alliance militaire occidentale. La résolution du Conseil de sécurité accorde de facto un « feu vert » pour mener une guerre préventive contre l'Iran, laquelle est sur la planche à dessin du Pentagone depuis 2004.

« Un plan opérationnel pour mener des attaques aériennes sur l'Iran est en état de préparation depuis juin 2005. L’essentiel du matériel militaire pour mener cette opération a été déployée. (Pour plus de détails voir Michel Chossudovsky, Guerre nucléaire contre l’Iran, janvier 2006). En 2005, le vice-président Dick Cheney a ordonné à l’USSTRATCOM d'élaborer un « plan d'urgence », qui comporterait « une attaque aérienne de grande envergure sur l'Iran utilisant à la fois des armes nucléaires tactiques et conventionnelles. » (Philip Giraldi, Attack on Iran: Pre-emptive Nuclear War , The American Conservative, 2 août 2005).

Sous l'administration Obama, les menaces sont devenues de plus en plus courantes et beaucoup plus explicites qu’elles ne l’étaient sous les néo-conservateurs. En octobre 2009, l'American Enterprise Institute (AEI) a organisé une conférence au Wohlstetter Conference Center de Washington dont le sujet était « Israël doit-il attaquer l'Iran? »:

« Le développement d'armes nucléaires en Iran se poursuit, menaçant la sécurité de ses voisins et la communauté internationale. Selon une récente enquête menée par Pew Research Center, plus de 60 pour cent de la population des États-Unis estime qu’empêcher l'Iran de développer des armes nucléaires justifie une action militaire. Le ministre adjoint israélien des Affaires étrangères, Daniel Ayalon, a souligné le 21 septembre qu'Israël « n'a rejeté aucune option sur la table » lorsqu’il s'agit de lutter contre la menace iranienne. Le même jour, le général en chef d’Israël, le chef d'état major lieutenant général Gabi Ashkenazi, a été clair en indiquant qu'il n’excluait pas une attaque militaire sur les installations nucléaires de l'Iran, en répétant que « Israël a le droit de se défendre et que toutes les options sont sur la table. » Alors que le débat s'intensifie sur la façon de répondre plus efficacement aux provocations de l'Iran, il est temps d'explorer les paramètres stratégiques et juridiques d'une potentielle attaque israélienne contre la République islamique et de fournir une analyse approfondie sur ses implications pour les États-Unis. (American Enterprise Institute, Should Israel Attack Iran? , Octobre 2009, C’est nous qui surlignons)

Du point de vue militaire, Israël ne pouvait pas procéder à une attaque unilatérale contre l'Iran sans la coordination soutenue par le Pentagone:

« Alors que le président Obama tend « une main ouverte » en recherchant des pourparlers directs avec Téhéran dans sa tentative de stopper son programme nucléaire, Mme Clinton semblait prête [Juin 2009] à dérouter les dirigeants iraniens avec des propos de frappes préventives « de la façon dont nous avons attaqué l'Irak ». Elle a dit qu'elle cherchait à se mettre dans la peau des dirigeants iraniens, mais elle a ajouté que Téhéran « pourrait avoir des d’autres ennemis qui voudraient le faire [une attaque préventive] pour eux. » Il s’agissait d’une référence claire à Israël, où Benyamin Netanyahou, le premier ministre, a parlé de la possibilité d'une action militaire pour stopper le programme nucléaire iranien - quelque chose qu'il considère comme une menace pour l'État juif.» ( Don’t discount Israel pre-emptive strike, Hillary Clinton warns Iran, Times Online, 8 juin 2009, c’est nous qui soulignons)

En avril 2010, le message était clair: Washington « utiliserait des armes atomiques seulement dans des « circonstances exceptionnelles » et n’attaquerait pas des États non dotés d'armes nucléaires, tout en distinguant des « cas particuliers » tels l'Iran et la Corée du Nord comme des exceptions. » (Iran to Take US to UN Over Obama's Threat to Use Nuclear Weapons against Iran, AlJazeera, 11 avril 2010). Le secrétaire à la Défense Robert Gates a expliqué dans une interview télévisée « que Washington faisait exception de Téhéran et de Pyongyang, car ils avaient défié plusieurs fois les ultimatums du Conseil de sécurité des Nations Unies à l’égard de leurs programmes nucléaires. » (Ibid).

« Feu vert » des Nations Unies à un scénario de Troisième Guerre mondiale?

Est-ce que cette dernière résolution du Conseil de sécurité donne le « feu vert » tant recherché par Washington?

La substance de la résolution du Conseil de sécurité est également dirigée contre les alliés de l'Iran: la Chine et la Russie.

Paradoxalement, alors que la Chine et la Russie n'ont pas exercé leur droit de veto, ils sont néanmoins l'objet de menaces voilées des États-Unis. La Chine est entourée d’installations militaires américaines. Les missiles américains en Pologne et dans le Caucase sont pointés vers des villes de la Russie. Plus récemment, l'administration Obama a appelé à l'élargissement du régime des sanctions à l'encontre d’un allié de la Russie, le Belarus.

Washington a également annoncé que « Le Pentagone se prépare à s’engager dans un mini boom immobilier en Asie centrale, lequel comprendrait la construction d'installations militaires stratégiques américaines » dans chacun des cinq États de l'Asie centrale, y compris le Turkménistan et l'Ouzbékistan. (Voir  Defense Dollars Building Boom: Pentagon Looks to Construct New Military Bases in Central Asia, Eurasianet, 6 juin 2010). Ces divers accords de coopération militaire avec les anciennes républiques soviétiques tentent non seulement de fragiliser l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et de l'OTSC, ils font partie de l'encerclement stratégique US-OTAN de la Russie et la Chine.

Cette dernière résolution laisse non seulement entendre que Washington et ses alliés de l'OTAN ont le contrôle du Conseil de sécurité de l'ONU, mais qu’en définitive ils donnent un coup fatal à la politique étrangère de Moscou et de Pékin.

Cette résolution du Conseil de sécurité devrait dissiper le mythe de la rivalité des superpuissances. La Chine et la Russie sont un appendice du nouvel ordre mondial.

En ce qui concerne la diplomatie internationale, la Chine et la Russie sont des « tigres de papier », sans dents. « Un tigre de papier [纸老虎 (Zhǐ lǎohǔ)], signifie quelque chose qui semble représenter une menace telle un tigre, mais qui est totalement sans danger ».

La Chine et la Russie sont les victimes de l’échec de leur propre décision au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Une attaque contre l'Iran engendrerait immédiatement une escalade militaire. La Syrie et le Liban seraient également visés. L'ensemble du Moyen-Orient et de l’Asie centrale exploserait, une situation qui pourrait potentiellement évoluer vers un scénario de Troisième Guerre mondiale.

De façon très réelle, l'aventure militaire États-Unis-OTAN-Israël menace l'avenir de l'humanité.

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=19719  

 

Les dernières infos

sur mon blog sos-crise:

 

Où s'arrêtera Israël dans l'inhumanité et la barbarie ?

Le compte à rebours a commencé,les Anglo-Saxons ont ouvert la boîte de Pandore

Eurozone: capitulation française, dictature européenne (N. Dupont-Aignan)

Un enfant meurt de faim toute les 5 secondes ! Jean Ziegler condamne les agrocarburants

Inquiétudes européennes sur le climat de xénophobie et l'immigration en France

La crise du Kirghizstan: Etat d'urgence, mobilisation partielle de l'Armée

Le syndrome du larbin: comportement patologique, voter contre ses intérêts

(lire patHologique)

"Feu vert" de l’ONU à une attaque préventive américano-israélienne contre l'Iran ?

Ras-le-bol des épandages !!!!

L'Europe dans le mur...et toujours plus vite !

Liste complète  

 

 

 

Grèce: Après les mesures d'austérité,

la privatisation des services publics !

 

Alors que l’agence de notation Moody’s a fortement dégradé lundi la note de la dette souveraine de la Grèce en l’abaissant de quatre rangs, une délégation du Fonds monétaire international (FMI) et de l’Union européenne s’est rendue à Athènes pour étudier les efforts déployés par les autorités afin de sortir le pays de la crise financière.

Après avoir promulgué une série de mesures d’austérité douloureuses, en procédant à des coupes dans les retraites et les salaires et augmentant les taxes indirectes, le Premier ministre socialiste Papandréou s’apprête a privatiser des pans entiers des services publics grecs.

Mecanopolis

 

athenes

 

Dans le cadre du Mémorandum conclu avec le FMI, le gouvernement grec prépare un vaste programme de privatisation des entreprises de service public. Les privatisations annoncées concernent, jusqu’à aujourd’ hui:

1. L ‘entreprise publique ferroviaire OSE.

2. Les compagnies d’eau d’ Athenes et de Thessalonique (EYDAP et EYATH).

3. L’entreprise d’électricité PPC (DEI), le secteur du gaz naturel (DEPA) et du raffinage (ELPE).

4. Probablement les parts restantes dans le capital de l’ex-entreprise publique de télécommunication OTE.

5. Les ports, aéroports et autres infrastructures publiques.

Dans le but de promouvoir la concurrence dans le secteur de l’énergie, des augmentations de 30% sont déjà annoncées sur les tarifs des petits consommateurs (ménages) afin de supprimer les « distorsions » du marché (les subventions croisées) qui empêchent PPC de concurrencer les nouveaux entrants sur le segment des entreprises industrielles et commerciales (parmi lesquelles figurent des multinationales de l’énergie et des entreprises privées grecques).

Dans le secteur de l’eau, il est envisagé de procéder par délégation de service public ( « concession » ) impliquant aussi très probablement des multinationales de l’eau (Suez est déjà présente dans le capital de EYATH).

Dans le secteur ferroviaire, des suppressions massives d’itinéraires sont prévues en parallèle avec le développement de la concurrence sur les segments rentables.

Les partenariats publics-privés sont aussi privilégiés par le Mémorandum du FMI. Dans tous les secteurs, la dissociation réseau-services est en voie ou déjà réalisée.

Ces mesures viennent achever les programmes de privatisation et libéralisation engagés depuis la fin des années 1990. Il est important de souligner le fait que malgré l’ampleur des changements déjà réalisés, aucune véritable mesure de compensation (obligation de service public, service universel, etc) n’a été encore prise ni même envisagée…

Par conséquent, la commercialisation des services publics est créatrice de déséquilibres sociaux, économiques et territoriaux grandissants en ce qui concerne les conditions d’accès et d’usage des ces services fondamentaux.

Ces politiques viennent s’ajouter aux mesures de réduction drastique des salaires et des retraites, à la réforme radicale du système de protection sociale, à la baisse des dépenses publiques, à l’augmentation des taxes indirectes, à la flexibilisation du marché du travail (hausse des licenciements, baisse des indemnisations) qui plongent l’économie dans la récession et le chômage (prévisions de + 15%) qui réduisent le pouvoir d’achat des salariés (malgré le recul de l’activité l’inflation est rampante en raison de la concurrence oligopolistique) et qui annoncent la paupérisation d’une partie de la société grecque (les prestations sociales étant particulièrement insuffisantes en Grèce).

Yannis Eustathopoulos
Économiste-Chercheur
Athènes / Grèce

Merci à Julien Teil de nous avoir fait parvenir ce document

 

http://www.mecanopolis.org/?p=18060

 

Une pénurie de pétrole menace le monde, prévient l'institut Chatham House

LONDRES - Une pénurie mondiale de pétrole et une flambée des cours de l'or noir menacent le monde, ont averti dans un rapport l'institut britannique Chatham House et les Lloyds, le premier assureur mondial de risques.

"Nous sommes entrés dans une période de profonde incertitude sur la façon dont nous nous fournirons en énergie pour obtenir de l'électricité, nous chauffer et nous déplacer, et sur le prix que nous devrons payer cette énergie", avertit Richard Ward, le directeur général des Lloyds, premier assureur mondial de risques, qui co-produit ce rapport.suite Suite ici :

 

http://www.romandie.com/infos/news2/100608115809.rkj4ajo3.asp

 

 

L’euthanasie financière

des retraités est programmée

Simone Wapler

 

Imaginez : vous êtes retraité, donc rentier. Vous avez placé votre épargne avec un risque minimal, en obligations d’Etat. Les prix des actifs baissent. Donc chaque matin, votre pouvoir d’achat augmente. La déflation est bonne pour les vieux.

L’inflation est bonne pour ceux qui sont endettés. Pour les gouvernements, c’est même le moyen le plus facile de rembourser en monnaie de singe.

Bien sûr, si le débiteur est étranger, il peut ne pas apprécier. Mais si le débiteur est le paisible retraité qui a souscrit aux obligations nationales, il n’y a aucun problème. Il prendra la monnaie de singe. Il n’a pas le choix.

Tous les gouvernements ont compris cela. Les vieux font rarement la révolution. Difficile de grimper sur les barricades et de jeter des pavés avec de l’arthrose.

Donc, les vieux seront financièrement euthanasiés. C’est politiquement la façon la plus simple de se désendetter. Les jeunes auront-ils pitié ? Peut-être jugeront-ils que, finalement, si la situation est arrivée à se détériorer à ce point, c’est parce que leurs aînés ont cru qu’on pouvait “partager le travail” et devenir plus riche en travaillant moins.

Tous les jours, nous lisons des journaux étrangers, moins tendres que les nôtres sur la situation européenne.

Une expression commence à se dégager : la crise de l’Europe. L’euthanasie financière des vieux va donc commencer en Europe. L’Europe est surendettée à titre collectif. La Banque centrale européenne s’est parjurée et accepte de faire marcher la planche à billets. M. Trichet a lui aussi été convaincu de tricher sur la monnaie unique.

suite ici :

http://www.moneyweek.fr/20100633326/actualites/actu-economie/retraite-epargne-deflation-trichet/

 

Pour ces 2 articles, merci à Maria-Isabel

 

    

 

Lire aussi:

19729.jpg
L’opération «Vengeance justifiée»: L’attaque israélienne contre la Flottille de la liberté relève d’un vaste programme militaire
 
 
Le projet diabolique et criminel appelé États-Unis d'Amérique
Le gouvernement étasunien utilise la loi pour nuire aux gens et protéger les dirigeants

 

 

Le Soleil meilleur ennemi du high-tech sur Terre

Le Soleil n’est pas qu’une source d’énergie. Il pourrait bien devenir dans les mois prochains une source de perturbation des télécommunications sur Terre.

Une éruption solaireLes scientifiques sont formels : le Soleil débutera très bientôt une période de forte activité. Des éruptions puissantes pourront envoyer vers la Terre des particules et des rayonnements intenses. Satellites, GPS, distribution d’électricité, appareils aériens et radiocommunications pourraient être très perturbés. Les conséquences économiques pourraient engendrer des pertes jusqu’à 20 fois supérieures à celles causées par l’ouragan Katrina.

Les experts sont d’accord pour miser sur la prévention : satellites basculés en mode sécurisé et appareils électroniques protégés contre les surcharges. Pour surveiller le Soleil, NASA et NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) ont dédié des satellites cette seule activité. Ce sont ainsi 90 % de la surface de l’astre qui pourra être observée.

Lors d’une éruption solaire (qui peut durer de quelques minutes à plusieurs heures), les orages électriques produisent protons, rayons X et UV. Il en résulte une perturbation des transmissions radioélectriques et les possible dérèglements ou pannes de tous les objets utilisant ces technologies

15:50 - mardi 15 juin 2010 - Par Jean-Sébastien Zanchi - Source : Tom's Guide FR

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-eurozone-capitulation-fran-aise-dictature-europeenne-n-dupont-aignan-52338047.html :

Reçu d'un Lecteur :

Sarközy un nouveau Pétain ????

 
La France a une nouvelle fois capitulé devant les diktats de l'Allemagne, ce pays a mis toute l'Europe sous sa coupe économique sans faire la guerre
 
Je pense à cet instant à tous ces valeureux soldats, miliciens, compagnons de la France libre qui sont trahis par ce caniche de président à la solde du seul capitalisme Américano-Sioniste. 

 

Publication non terminée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

R-sistons à l'intolérable 29/06/2010 23:11



Anglo-saxons et sionistes, eva



Le Goff 16/06/2010 09:55



"anglo-saxon"...hom VERNIS anglo-saxon...les décideurs sont Juifs sionistes...



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages