21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 13:06
vaccin-seringue-gant.jpg



Mes amis,

je viens de poser sur mon blog
http://sos-crise.over-blog.com, trois alertes terrifiantes. Les voici. J'ose espérer qu'elles ne se réaliseront pas ! Elles signeraient la mort de milliards d'individus. Mais l'Elite crapuleuse à la tête du monde, et notamment des cartels de Chimie, n'est-elle pas capable de tout pour arriver à ses fins de réduction de la population mondiale ? (Voir David Rockefeller dans son livre, "90 % de la population mondiale doit disparaître"). Ces assassins par cupidité ne veulent plus de la pollution ambiante, et ils souhaitent se partager les dernières ressources !

Voici donc ces alertes de sites sérieux, à prendre tout de même avec précaution. L'homme est-il fou à ce point ? Ce serait à désespérer !

Cordialement à tous, Eva R-sistons à l'intolérable avec détermination


Voir aussi : http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-34135378.html

_______________________________________________________________________________



NOM-EUGENIME-trop-nx-copie-2.jpg



Vaccination : Un journaliste intente
une action judicaire
contre l’OMS et les Nations Unies

Mondialisation.ca, Le 20 juillet 2009

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14456

Au moment où approche  la date de la diffusion du vaccin Baxter’s A/H1N1 contre le virus de la pandémie grippe, prévue en juillet,  un journaliste d’investigation autrichien prévient le monde que le plus grand crime de l’histoire de l’humanité est en cours. Jane Burgermeister a récemment intenté une action judiciaire contre l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les Nations Unies (Onu), et contre plusieurs hauts responsables du gouvernement et des entreprises pour bioterrorisme et pour tentative de meurtre de masse. En outre, elle a préparé une demande en injonction contre la vaccination forcée que l’on dépose auprès des tribunaux américains en ce moment. Ces actions viennent à la suite des poursuites qu’elle a engagées en avril contre les entreprises Baxter AG et Avir Green Hills Biotechnology de l’Autriche pour avoir produit un vaccin contaminé contre la Grippe aviaire. Elle affirme que c’était un acte délibéré visant à provoquer une pandémie et d’en tirer profit par la suite.

Synthèse des revendications et accusations portées conjointement avec  le FBI le 10 juin 2009

Dans son dossier d’inculpation, Burgermeister apporte des preuves d’actes de bioterrorisme, c’est-à-dire en violation de la loi des Etats-Unis, commis par un groupe exerçant ses activités sur le territoire des Etats-Unis et sous la direction des banquiers internationaux qui exercent un contrôle sur la Reserve Fédérale, ainsi que sur l’OMS, l’Onu et l’OTAN.

Cet acte de bioterrorisme a pour but de commettre un génocide de masse contre la population des Etats-Unis en utilisant un virus  génétiquement modifié de la pandémie de la grippe,  avec pour intention de provoquer la mort.  Ce groupe a infiltré les bureaux des hauts responsables de l’administration aux Etats-Unis.

Les chefs d’accusation sont portés, entre autres,  à l’encontre des personnalités suivantes: Barack Obama, Président des Etats-Unis, David Nabaro, coordonateur du système des Nations Unies pour la lutte contre la grippe, Margaret Chan, Directrice Générale de l’OMS, Kathleen Sibelius, Secrétaire du Département de la Santé et du Personnel, Janet Napolitano, Secrétaire à la sécurité intérieure, David de Rotschild, banquier, David Rockefeller, banquier, George Soros, banquier, Werner Faymann, chancelier de l’Autriche, Alois Stoger, ministre autrichien de la santé. Elles font partie de ce syndicat international des criminels d’entreprise qui a mis au point, produit, accumulé et  utilisé des armes biologiques afin d’anéantir la population des Etats-Unis et celle d’autres pays avec pour objectif d’obtenir des retombées politiques et financières.

Ces chefs d’accusation soutiennent que les accusés ont ourdi une conspiration les uns avec les autres et avec d’autres personnalités pour concevoir, financer et participer à la phase finale de la mise en œuvre d’un programme secret de fabrication des armes biologiques impliquant des firmes pharmaceutiques, telles que Baxter et Novartis. Ils y sont parvenus en  mettant au point par des techniques biologiques et diffusant des agents biologiques mortels, en particulier, le virus de la « grippe aviaire » afin de s’en servir comme prétexte pour mettre en œuvre un programme de vaccination forcé. Ce dernier donnerait l’occasion d’administrer un agent biologique pour provoquer la mort et des dommages au peuple des Etats-Unis. Cet acte constitue une violation directe  de la Loi anti-terroriste sur les Armes Biologiques.

Les Charges réunies par Burgermeister contiennent des preuves que Baxter AG, une filiale autrichienne de Baxter International, a délibérément transmis à 16 laboratoires de quatre pays 72 kilos de virus de la grippe aviaire dont la fourniture a été faite par l’OMS au printemps 2009. Elle soutient que ces preuves constituent une claire indication que les firmes pharmaceutiques et les agences internationales du gouvernement, elles-mêmes, sont activement impliquées dans la production, la mise au point, la fabrication et la distribution des substances biologiques considérées comme les armes biologiques les plus mortelles sur terre, afin de déclencher une pandémie et de provoquer le meurtre de masse.

Dans les charges qu’elle a présentées en avril, elle a fait remarquer que le laboratoire de Baxter en Autriche, l’un des laboratoires de biosécurité, supposés être les plus sûres au monde, n’a pas pris les précautions les plus essentielles et les plus élémentaires pour sécuriser 72 kilos d’un agent pathogène classé comme arme biologique, et pour le séparer de toutes les autres substances conformément à la réglementation stricte du niveau de biosécurité. Au contraire, elle l’a mélangé avec le virus ordinaire de la grippe humaine et expédié à partir de ses installations de Orth dans le Danube.

En février, lorsqu’un employé de Bio Test en République Tchèque a testé le matériel  considéré comme candidats vaccins sur les furets, ces derniers en sont morts. L’OMS, l’U.E. ou les autorités sanitaires autrichiennes n’ont organisé aucune enquête à la suite de cet incident. Aucune enquête n’a été réalisée pour connaître le contenu du matériel génétique du virus et on ne dispose d’aucune séquence génétique du virus libéré.

En réponse aux  questions parlementaires le 20 mai, le ministre autrichien de la santé, Alois Stoger, a révélé que cet incident avait été traité non pas comme une défaillance en matière de biosécurité, mais comme une infraction commise vis-à-vis du code vétérinaire. Un vétérinaire fut envoyé au laboratoire pour réaliser une brève inspection.

Le dossier présenté par Burgermeister révèle que la diffusion du virus devait constituer une étape importante dans le projet de provoquer une pandémie qui serait l’occasion pour l’OMS de relever son niveau d’alerte à 6. Elle dresse une liste de lois et décrets qui permettre à l’Onu et à l’OMS de suppléer les Etats-Unis au cas où la pandémie se déclare. En outre, la législation imposant la mise en place d’un programme de vaccinations obligatoires serait appliquée aux Etats-Unis sous réserve de la déclaration de la pandémie.

Elle porte l’accusation selon laquelle tout le problème de la pandémie de la “grippe porcine” repose sur un tas de mensonges disant qu’il n’existe aucun virus naturel qui soit une menace pour les populations. Les accusations de la journaliste comporte des preuves qui montrent que les virus de la « grippe aviaire » et de la « grippe porcine » ont, en réalité, été mis au point, dans les laboratoires, par des techniques biologiques grâce aux financements accordés par  l’OMS et, entre autres, par d’autres agences gouvernementales. La “grippe porcine” est une maladie hybride. Elle est formée des éléments de la grippe porcine,  de la grippe humaine et de la grippe aviaire. Ainsi composée, c’est quelque chose qui vient forcément des laboratoires, selon la plupart des experts.

Les appels lancés  par l’OMS pour attirer l’attention sur la progression de la « grippe porcine » et souligner la nécessité de déclarer une pandémie ne prennent pas en considération les causes fondamentales de cette épidémie.  Les virus diffusés ont été créés et répandues avec l’aide de l’OMS. De ce fait, cette organisation porte d’abord une large part de responsabilité en ce qui concerne la pandémie. Par ailleurs, les symptômes de la prétendue « grippe porcine » ne peuvent être distingués de ceux de la grippe ordinaire ou du simple rhume. La “grippe porcine” ne provoque pas plus la mort que ne le fait la grippe ordinaire.

Burgermeister souligne que le nombre de cas mortels attribués à la « grippe porcine » est contradictoire et que l’on n’a aucune idée sur la manière dont le nombre de « victimes » a été recueilli.

Il n’existe pas de risque de pandémie à moins qu’une campagne de vaccination de masse soit organisée pour faire de la grippe une arme  sous le prétexte de protéger la population. Il existe des motifs légitimes pour croire que les vaccins obligatoires seront à dessein porteurs de maladies particulièrement mortelles.

Elle cite le cas d’un vaccin agréé produit par Novartis et destiné à lutter contre la grippe aviaire. C’est un vaccin qui a causé la mort de 21 personnes sans abri en Pologne au cours de l’été 2008. Le « critère d’évaluation primaire » en était un « taux d’effets indésirables ». Ainsi, ce critère répondait à la définition d’une arme biologique qui est justement celle du gouvernement des Etats-Unis (une substance biologique conçue pour provoquer un taux d’effets secondaires, par exemple, la mort ou la blessure) disposant d’un mode d’administration (injection)

Elle affirme que le même groupe international d’entreprises pharmaceutiques et d’agences internationales du gouvernement qui a mis au point et diffusé le matériel de la pandémie  se sont positionnés  pour tirer profit de la situation de pandémie ainsi créée en remportant des contrats de fourniture de vaccins. Le groupe qui a mis sur pied le plan de la “grippe porcine” contrôle des medias, et ceux-ci se chargent de la désinformation dont le but est d’endormir le peuple des Etats-Unis afin qu’il accepte ce dangereux vaccin.

Le peuple des Etats-Unis sera victime de souffrances considérables et de dommages irréparables s’il est contraint d’accepter ce vaccin dont l’efficacité n’est pas prouvée, s’il le prend sans son consentement, conformément au Model State Emergency Health Powers Act, National Emergency Act, National Security Presidential Directive/NSPD 51, Homeland Security Presidential Directive/HSPD-20 et à l’International Partnership on Avian and Pandemic Influenza.

Depuis 2008, aux Etats-Unis, Burgermeister explique que ceux, dont les noms apparaissent dans son dossier d’accusation, ont mis en application de nouvelles lois et/ou accéléré la mise en œuvre une législation conçue pour priver les citoyens des Etats-Unis de leurs droits constitutionnels légitimes de refuser cette injection. Ils ont ainsi apporté ou maintenu des dispositions qui font en sorte que le refus de se faire vacciner contre les virus de la pandémie deviennent un délit. Ils ont, en outre, imposé des amendes excessives et cruelles, telles que la peine d’emprisonnement et/ou la mise en quarantaine dans les Camps d’internement FEMA. Parallèlement, ils empêchent aux citoyens des  Etats-Unis de réclamer des dommages suite aux blessures et à la mort causées par la vaccination forcée.   Ces mesures constituent une violation des lois fédérales contre la corruption et l’abus de pouvoir et de la Constitution et de la Déclaration des droits. En prenant ces actions, les accuses dont les noms sont cités posent les  bases d’un génocide de masse.

Se servant de la “grippe porcine” comme prétexte, les accusés ont planifié, au préalable, le meurtre de masse des populations des Etats-Unis au moyen de la vaccination forcée. Ils ont mis en place un vaste réseau de camps de concentration FEMA et identifié des sites devant servir de charniers. En plus, ils sont impliqués dans la conception et l’exécution de plans pour qu’aux Etats-Unis, le pouvoir soit confié à un syndicat international de crime organisé, en violation des lois qui prévoient et réprime la haute trahison.

Selon les accusations de Burgermeister, le groupe de firmes pharmaceutiques comprenant Baxter, Novartis et Sanofi Aventis font partie d’un programme de fabrication des armes biologiques à double but conçu à l’étranger. Le financement de ce programme, conçu pour concrétiser les tueries de masse, est assuré par le syndicat international des criminels. L’objectif dudit programme est de réduire la population mondiale de plus de 5 milliards de personnes dans les dix prochaines années. Leur projet de répandre la terreur pour justifier le fait de contraindre les hommes à renoncer à leurs droits et de mettre en quarantaine de nombreuses personnes dans les camps de concentrations de la FEMA. Les habitations, les entreprises et les propriétés des victimes seront libres et à la portée de ce syndicat.

L’élimination de la population d’Amérique du Nord permettra à cette élite internationale d’avoir accès aux ressources naturelles de ces régions, à savoir l’eau et les zones pétrolifères non exploitées. Par ailleurs, l’élimination des Etats-Unis et la suppression des sa constitution démocratique assureront au groupe de crime international le contrôle total des l’Amérique du Nord.


Article original en anglais : http://www.naturalnews.com/026503_pandemic_swine_flu_bioterrorism.html. le 25 juin 2009.


Reproduction strictement interdite pour tous les médias en ligne.
Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr



http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14456


_______________________________________________________________________________


9000 fioles contenant des agents pathogènes ont disparu d’un laboratoire de l’armée américaine





Mondialisation.ca
, Le 20 juillet 2009

h





















Plus de 9000 fioles contenants des agents pathogènes se sont avérées manquantes lors d’un inventaire effectué par l’armée américaine. Ces fioles qui étaient entreposées au Fort Detrick et contenaient toutes des toxines extrêmement dangereuses.

Après quatre mois de recherche, les enquêteurs ont constaté que 9220 échantillons n’ont pas été référencés dans la base de données, qui en répertorient 66.000.

Les fioles contenaient des agents pathogènes dangereux tels que le virus Ebola, le Charbon, les toxines botuliques, le virus de l’encéphalite équine du Venezuela qui cause la tularémie.

Les fioles étaient entreposées dans un dispositif réfrigéré dédié à la conservation d’agents pathogènes. La plupart de ces fioles n’étaient pas utilisées depuis des années.

Un officiel de l’armée américaine a indiqué : « Je ne peux pas vous dire si les fioles ont quitté le laboratoire, nous pensons que c’est une situation inédite »

Richard Ebright, professeur à l’université de Rutgers, spécialiste en bio-sécurité est extrêmement choqué par la disparition de ces fioles « 9000 fioles (disparues dans un laboratoire de l’armée)…c’est extraordinaire…si un petit nombre avait disparu, cela aurait été angoissant…mais là 9200…dans une institution qui prétend assurer une sécurité maximale à ce sujet. C’est profondément inquiétant …c’est inacceptable »



Article original en anglais :
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/story/2009/06/17/ST2009061703604.html, publié le 18 juin 2009.

Traduction : Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr.


 Articles de Nelson Hernandez publiés par Mondialisation.ca



http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14457


_______________________________________________________________________________________



dollardees.jpg Dees

Le gouvernement américain pourrait ordonner la fermeture des banques américaines en septembre

 

Mondialisation.ca, Le 20 juillet 2009

Bob Chapman spécialiste financier, réputée pour sa fiabilité en matière d’information économique et financière prévoit que le gouvernement américain pourrait annoncer la fermeture des banques américaines. Cette décision pourrait intervenir en Septembre.
 

Des sources bien placées ont indiqué à Bob Chapman que certaines ambassades américaines se débarrassent du dollar américain par l’achat massif de devises locales.(en rapport avec la situation géographique de l’ambassade)

« Certaines ambassades américaines sont invités à acheter des quantités massives de devises locales » a indiqué Harry Schultz. « suffisamment pour que ces ambassades puissent tenir un an »

Harry Schultz, qui dirige la publication d’une revue financière, économique, et géopolitique sur Internet pensent que l’élite mondial est en train d’orchestrer la fermeture des banques, dont la durée serait indéterminée , et ce dans le but de remettre de l’ordre dans le secteur bancaire et d’imposer de nouvelles règles financières.

Le 5 Mars 1933, alors que la situation économique américaine avait plongé dans la Grande Dépression, le Président Franklin Roosevelt, fraichement élu, avait ordonné la fermeture des banques pour 4 jours. Roosevelt avait ainsi entériné une loi d’urgence financière. Adoptée par le congrès américain, la loi avait conféré au gouvernement des pouvoirs d’exception pour restaurer le bon fonctionnement des établissements financiers.

Cette loi avait aussi permis au secrétaire d’etat au trésor américain d’obliger les citoyens et les entreprises à renoncer à l’utlisation de l’or, pour l’adoption obligatoire de la monnaie papier pour les achat et les échanges commerciaux.

Le 10 mars de cette même année, Rossevelt avait émis un arreté présidentiel, visant à interdire tout envoi et exportation d’or à l’étranger. L’arrêté présidentiel visait aussi à prohiber les opérations d’échanges de quantités d’or contre de l’argent (papier).

En clair, cette loi était la plus grande escroquerie de l’histoire, jusqu’à maintenant.

Comme le fit remarquer Schultz, une nouvelle fermeture des banques serait susceptible de mener aussi à une dévaluation du dollar américain. « Mais le dévaluer contre quoi ? l’euro ? j’en doute !. L’or ? peut-être ! ou peut être contre les droits de tirages internationaux du FMI ?(qui constituent un panier de devises internationales, une sorte de monnaie d’échange internationale déjà en vigueur)

Ce n’est pas un secret ! l’élite ambitionne d’établir une monnaie mondiale depuis longtemps. En 2007, Ben Steil, le directeur du bureau« économie internationale » auprès du CFR(Council on Foreign Relations) avait indiqué que le dollar et l’euro sont des devises temporaires « Ce sont les marchés financiers qui permettent au dollar américain d’être une monnaie utilisé dans le monde entier. Ce que les marchés financiers donnent, les marchés financiers peuvent aussi le reprendre !. Si les marchés décident d’abandonner le dollar américain, le dollar américain s’effondrera alors les marchés décideront de privatiser la monnaie sur leurs propres décisions ».

Les Banksters veulent aussi mettre un terme aux souverainetés nationales parce qu’une monnaie mondiale exige la suppression des politiques monétaires nationales qu’adoptent chaque pays.

Richard Haas, président du CFR, avait déclaré : « Les états doivent être préparé à abandonner leurs souverainetés au profit des institutions internationales, dès que ces dernières seront prêtes à prendre la relève »

M. Schultz pense qu’une fermeture des banques américaines ne serait que la suite logique du programme établi par l’élite crapuleuse international. Lorsque Roossevelt avait décidé de fermer les banques, « Des milliers de banques n’ont plus jamais rouverts ! C’était un moyen détourné de les fermer définitivement. Je pense que la même chose se produirait aujourd’hui. Des milliers de banques ont peu ou pas de valeurs, et sont criblés de dettes »

L’administration Obama, a proposé un plan qui confère à la Réserve Féderale américaine des pouvoirs de régulation totale sur l’économie américaine. Les nouvelles règles de la Réserve federale permettront de briser toutes les entreprises ou activités qui menaceraient les intérêts monopolistiques des Banques américaines.

Le plan de régulation financière d’Obama n’est rien d’autre que la prise d’assault des états unis par le cartel des banques privées et ces dernières usurperont les pouvoirs des institutions existantes, qui sont actuellement accusés d’être les responsables de la crise financière. Elles sont vouées à être supplanter par la Réserve Fédérale qui fera la pluie et le beau temps, comme bon lui semble.

La fermeture des banques mènerait tout droit à la dévaluation du dollar américain, et la mise en place d’une monnaie supranationale qui permettra l’asservissement de bon nombre d’entre nous.

Si les prédictions de Monsieur Schultz s’averent réelles, alors nous devrions nous attendre à des émeutes de grande importance et à ce que la loi martiale soit décrétée.


Article original en anglais : Bankster “Holiday” Planned for September?, publié le 22 juin 2009 sur Infowars.com..

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr


 Articles de Kurt Nimmo publiés par Mondialisation.ca


http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14458


____________________________________________________________________________________________




Le plan secret de Sarkozy de vaccination (obligatoire)
contre la grippe porcine
Objectif: Militariser la santé publique
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5057

slide0006_image009

Plus qu'une volonté de rendre les gens malades (ou d'exterminer), je pense que la vraie raison est tout simplement électoraliste. L'hystérique Sarkozy veut apparaitre comme celui qui "aura vaincu la grippe H1N1". Par son zèle il veut montrer aux français qu'il s'occupe d'eux. En réalité il s'occupe surtout du porte-monnaie des labos phamaceutiques...

Et puis sur le milliard d'euros prélevé sur les deniers publics pour acheter des vaccins, combien reviendront à l'UMP ? Combien serviront à payer la prochaine campagne de Sarkozy en 2012 ?


roland (Dazibaouebmaster) -

______________________________________________________




Texte recommandé :
Contre le populisme montant
La sécurité n'est pas le sécuritarisme
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5013


           prison.gif                                     prison.gif                prison.gif                                                               










Quand les détenus font condamner l' Etat
          http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4993    


L'arme agro-alimentaire
pour réduire la population

OGM, solution (finale) à la surpopulation

   

Leuaark-50fd4.jpgpar Vladivostok 1919 (Agoravox)

« Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations, contrôlez la nourriture et vous contrôlez la population. » Henry Kissinger (1970)

Depuis qu’Henry Kissinger énonçait il y a 40 ans cette implacable lapalissade et programme géopolitique bien connue, les USA se sont agités de part le monde pour mettre en place un contrôle stratégique sur les régions productrices d’or noir...

Comme le rappelait Georges Bush Jr plus récemment à propos des US « Nous sommes accrocs au pétrole ». Cette idée s’impose dans les faits à l’ensemble des nations, inutile de revenir là dessus.

Coté nourriture, la problématique devient plus sensible pour deux raisons qui ont encore très peu sautées aux yeux de cette minorité occidentale que nous sommes.

  • C’est tout d’abord une question de santé et de survie pour chacun de nous. En cas de pic pétrolier, l’individu lambda, aura de gros problèmes et se mettra vraisemblablement très en colère...

    Que la chaine d’approvisionnement agroalimentaire se dérègle, et beaucoup tomberont malade. Que cette chaine s’interrompe, et beaucoup mourront.

  • La qualité de la nourriture conditionne aussi la santé de la population. Cette question est souvent considéré comme secondaire, dans la mesure ou pour beaucoup, la quantité prime sur la qualité. Pas forcement une question lié au degrés de pauvreté et de creux dans l’estomac... mais les plus pauvres de ce monde ont tendances à devenir soit squelettiques, soit obèses.

I/ Du champs à l’assiette. Quelle agriculture ?

La chimie, la santé et l’agroalimentaire sont les marchés les plus puissants et les plus omnipotent au monde. Le fantasme de Robert Shapiro, ancien PDG de Monsanto, de voir les industries de la santé, de l’agriculture et de l’agro-alimentaire se fondre en un seul corps tentaculaire est dans les faits pratiquement abouti, et réalisé par les principaux groupes de ce secteur.

Monsanto s’est dans ce but allié au laboratoire américano-suédois Pharmacia & Upjohn (P&U) en 1999, donnant le groupe Pharmacia Corp. qui fut racheté en 2002 par Pfizer, leader pharmaceutique mondial. Monsanto a officiellement été libéré de Pfizer, néanmoins Pfizer en a conservé certain sites de Recherche & développement.

En France Sanofi-Synthélabo, l’entreprise pharmaceutique est devenue en 2004 Sanofi-Aventis suite à l’acquisition par le groupe français du groupe franco-allemand Aventis dont l’activité dans le domaine de la semence est regroupé sous le nom Aventis CropScience .

Les exemples de ce type de fusion sont légions ces 10 dernières années, et concernent tous les grands noms d’une industrie désormais véritablement « chimico/pharma/semencière ».

La frontière entre secteur privé et secteur public devient elle aussi de plus en plus ténue.

Le « Codex Alimentarius », objet de pas mal de fantasmes, organe international financé par l’OMS et l’OMC, et dont il faut retenir le nom, mérite un article à lui tout seul sur ce thème (Voir Annexe A#), donc je passerais directement à notre situation franco-française

L’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments), établissement public français dont la mission principale est d’évaluer les risques sanitaires pour les aliments et l’eau, a près de 65 % de ses experts entretenant des liens directs et souvent contractuels avec les industries chimiques et agro-alimentaires.

A voir à ce propos le documentaire extrait de l’émission de 90 minutes de Canal+ sur les petits arrangements entre l’Afssa et Monsanto. A télécharger ICI (Vidéo de 17 minutes)

Aux Usa, toujours en avance sur nous, les salariés de la FAO (Food and Agriculture Organization, soit en francais, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) et de Monsanto sont mutés et transférés d’une structure à l’autre le plus naturellement du monde de la corporation à l’agence gouvernementale et inversement.

Public et privé sont là-bas des notions bien plus désuètes que chez nous.

A la base de cette pyramide, le consommateur. Quel est la connaissance, voire l’influence du citoyen lambda sur la chaine alimentaire ?

Les agriculteurs représentent 1% de la population en France et 2% de la population mondiale. Le reste de la population, et plus que jamais celle des grandes agglomérations, en est dépendante et en est globalement réduite à la position perpétuelle de l’oisillon qui tends le cou sans trop savoir d’où vient ce qui lui tombe dans le bec et à quel prix (J’entends ici, quelles externalités.)

Maintenant, quelques constats :

L’agriculture pompe aujourd’hui 70% des ressources mondiales en eau et est responsable de 30% des émissions de gaz carbonique générées par l’humanité (ce chiffre exclue les fameux pets de ruminants, qui eux, expulsent du méthane)

L’agriculture intensive aujourd’hui est majoritairement responsable du déboisement des forêt primaires équatoriales et du phénomène de désertification.

« Selon une étude de l’ONU, les déserts (chauds et froids) couvraient 44% de la surface terrestre en 1977 contre 63% en l’an 2000. » (Source Wiki)

Quels sont les agricultures alternatives et quelles seraient les conséquences de leur application ?

Ecoagriculture, agroforesterie, permaculture sont des domaines de réflexions sur une agriculture différente, qui offrent déjà un univers de solutions étudiées, éprouvées et efficaces.

Pour donner un exemple emblématique, le semis direct ou agriculture sans labour, qui commence à être adopté par un nombre croissant d’agriculteur en Amérique du sud.

Le labour ne sert à l’origine qu’à éliminer les mauvaise herbes.

Les 4 conséquence principales d’un labour sont néanmoins désastreuses, et sont les suivantes :

  • Destruction de la structure du sol, car la remonté vers la surface de champignons et fongus qui logiquement nourrissent la plante et conserve l’eau sous terre, tue ces éléments indispensables.

  • Libération de 1 tonnes de gaz carbonique par hectare, gaz logiquement capturé par les plantes et stocké dans le sol. (Étude ICI

  • Consommation de 140 litres de fuel par hectare par l’engin agricole. (+ gaz d’échappement)

  • Érosion du sol qui peut s’élever jusqu’à 25 tonnes par an et par hectare cultivé, ce qui correspond à environ 25 mm d’épaisseur de sol. La pluie et le vent emportent en effet la terre laissée à nue.

Conséquences à l’echelle mondiale

L’agriculture intensive avec labour telle que pratiquée partout dans le monde est donc responsable de 30% des émissions de gaz carbonique, à éliminé 90% de la de faune fongique du sol en Europe. La majorité du blé européen n’est à ce titre plus « panifiable », et beaucoup de notre pain quotidien est dû à la sueur des fronts brésiliens et argentins qui nous exportent leur blé.

Les insectes prédateurs naturels des cultures, n’attaques et dévore que les plantes malades. Les tonnes d’insecticide épandus sur les champs ne servent donc qu’à protéger des champs de fruits, légumes ou céréales malades de pousser dans des sols détruit par le labour et les engrais chimiques.

Voir le constat édifiant d’un micro-biologiste des sols ICI

Selon une étude de la commission européenne, la perte de sol se monte à 25 milliards de tonnes par an dans le monde. Le labour qui, comme je l’ai expliqué plus haut n’ avait à l’origine pour but qu’un désherbage, est en fait aujourd’hui conservé pour aérer la terre morte, dure comme du béton et tassée sur plusieurs centimètres, ou rien ne peut plus pénétrer, ni les graines, ni la pluie.

(Marchez sur un sol en sous bois, puis sur un sol au milieu d’un champs, vous verrez tout de suite de quoi je veux parler...)

Conséquences potentielles d’une adoption de l’agriculture sans labour à l’échelle internationale

L’agriculture sans labour réduirait les émissions de carbones au rare passage des engins agricole sur le champs (et l’on tombe à moins de 20 litres de fuel par hectare)

Le sol garde sa structure, et nourrit véritablement la plante, dont les « défenses immunitaires » deviennent suffisantes et permettent l’abandon de la majorité des engrais, des pesticides et des anti-fongiques.

Un tel changement de système d’agriculture, donc de culture permettrait ensuite à chaque pays un minimum agricole, de respecter les termes du protocole de Kyoto sur les émissions de gaz carbonique.

(Voir Annexe B#)

Citons aussi la technique du BRF (Bois Raméal Fragmenté) qui permet tout simplement d’abandonner l’arrosage..

Science-Fiction ?

La technique du BRF, inventé en consiste en la mise en place d’une couche de 2 à 8 centimètres de résidus du broyage de branchages et permet une division par 10 de l’arrosage sur un champ. En France cela limite donc l’arrosage à ce que fourni naturellement la pluie, et en Afrique réduit considérablement la quantité d’eau nécessaire à la production alimentaire, dans des limites qui rendent cette consommation d’eau supportable et possible.

Les exemples sont légions dans le registre de la re-création d’écosystèmes qui permettent ce quasi-miracle pour les profanes, d’avoir une agriculture plus productive, plus saine, et qui nécessite moins de travail.

Les gains de productivité, qui sont véritablement le seul argument de vente de nos Drug-dealers agricoles internationaux, ne sont d’ailleurs finalement même pas au rendez-vous...

Une étude publié en avril 2008 par l’Université du Kansas conclue que le soja OGM a un rendement de 10% inférieur à celui de son équivalent naturel. Le professeur Barney Gordon, du département de recherche agronomique de cette université, affirme avoir débuté cette étude après avoir reçu des plaintes de cultivateurs.

Sur le terrain ; en effet et notoirement, les champs OGM d’Argentine connaissent une baisse de production de 10% par hectares en moyenne.

Notre agriculture « moderne » résultant de cette Révolution Verte (Annexe C#) d’après Seconde Guerre Mondiale, est en matière de respect de l’environnement, une erreur tragique, une blessure désastreuse dans l’histoire non seulement de l’humanité, mais de toute faune et flore de ce monde.

Envisagé par le profane comme la panacée qui « à permit de nourrir toute la population mondiale dans cette ère d’explosion démographique », elle a dans le même temps sciée une branche sur laquelle nous somme tous assis, en imposant un modèle agricole destructif.

Ne bénéficiant véritablement qu’a 5, 6 de ces groupes semenciers et chimiques, ce modèle est donc une superbe arnaque, un exemple typique de délire culturel imposé à travers le monde au fil de l’histoire de la colonisation..

Cette agriculture à l’européenne à déstabilisé des cultures entières qui ont oublié leurs traditions fermières (la société africaine... une des plus structurée au monde avant l’esclavagisme), fait oubliée des merveilles de technicité agricole (la fabuleuse « Terra Preta » d’Amérique du sud précolombienne), et contribue aujourd’hui à détruire l’environnement en monopolisant des ressources en eau phénoménale, créant des déserts, et déversant des tonnes de produits chimiques dans les sols et l’eau.

Le point d’orgue, véritable cadenas de la Révolution Verte, est aujourd’hui incontestablement la naissance et l’imposition des OGM dans le monde.

II/ OGM, solution ou solution finale ?

La lutte pour la protection de l’environnement nécessite, selon tout les discours écolos actuels, que l’humanité, dans sa grande majorité cesse de calquer son train de vie sur l’occidental rêvé typique, classe moyenne-supérieure, et que cet hurluberlu là abandonne sont propre train de vie et habitudes de sur-consommation et de sur-gaspillage.

Ne serait il- pas plus simple et plus rapide de changer les méthodes de travail des agriculteurs, qui eux ne représentent en effectif que 2% de l’humanité ?

Les conséquences sur l’environnement seraient tangibles en à peine 3 ans, le temps de passer à une agriculture « bio », qui selon la FAO serait largement capable de nourrir l’humanité.

Quel est l’objectif de l’agriculture aujourd’hui, dans le monde ? Nourrir la population croissante, supposée atteindre 9 milliards en 2030 ?

C’est bel et bien un défi, mais en terme d’objectif, est-ce vraiment celui des 5, 6 compagnies semencières qui se partage les bénéfices de la ventes de grain, et produits chimiques phytosanitaire .

Le sujet est vaste, mais après quelques recherche sur les OGM on se retrouve systématiquement face aux infos relatives aux danger des OGM sur la santé humaine, qui danger qui concrètement se trouve être assez souvent une baisse de la fertilité, des hommes et des femmes.

Accident industriels ?

Je renvoie là encore à l’indispensable reportage de Canal+ ICI, et a 5 informations mainstream disponibles sous le lien suivant et dont l’intérêt est de mettre en relief une vraie stratégie derrière ces “accidents industriels” :

Réduire la population mondiale, le véritable objectif des corporations semencières mondiale ?

L’idée sonne à priori comme le fin du fin en matière de théorie du complot, et c’est l’hypothèse de F. William Engdahl dans son livre « Semences de destruction », paru en France en 2008, préfacé par José Bové et parrainé par la confédération paysanne.

Un résumé du livre, en moins de 20 pages (pdf) est disponibleICI

A lire de tout urgence, afin de voir plus clair dans le débat sur les OGM. 

(Voir Annexe D#)

A ceux qui n’ont qu’un sourire en coin à l’idée qu’un complot de ce type puisse exister, le fait est qu’ici, il ne s’agit pas vraiment d’un complot, dans la mesure ou toute les informations à ce sujet n’ont plus rien de secrètes... le Mémo NSSM 200 rédigé par Kissinger en 1974 préconisant une réduction de la population mondiale en utilisant « l ’arme » agro-alimentaire à l’horizon 2000 est un document publique, disponible ICI.

Vous avez peut être entendu parler, ou plus probablement lu, si vous lisez l’anglais, des articles sur cette nouvelle loi, actuellement en cours de débat parlementaire aux USA, la loi HR875 (au doux nom de Food Safety Modernization Act) qui grosso-modo et très surement autorisera le gouvernement USA à décider de ce qui est cultivable ou non, jusque dans le jardin des citoyens, et démolie toute possibilité de culture bio par des petites fermes. La loi est défendu par une sénateur démocrate, Rosa DeLauro , elle même mariée à une grosse légume de Monsanto.

Mais c’est aux USA, c’est loin...


Pour vous sentir peut directement concerné, je vous conseille cette courte vidéo, ICI qui nous rapproche considérablement du problème, expliquant le cas de la condamnation de l’association française Kokopelli à 80 000 euros pour avoir simplement vendu des graines de tomates non autorisé sur le marché.

Celles ci avaient le désavantage de NE PAS être OGM. Ces plans de tomates, naturels, ne sont l’objet d’aucun brevet, et peuvent produire des tomates elles même fertiles.. Les vendre est donc en France un acte criminel puni par la loi.

Ces types de graines (celles simplement produites par la nature) sont aujourd’hui relativement difficiles à trouver dans plusieurs partie du monde.

Cultiver des patates, des tomates ou des carottes dans son jardin, stocker, échanger des plants ou des graines deviendra peu à peu un acte révolutionnaire. Même Barack Obama à déjà eu l’occasion de se faire taper sur les doigts par les industries semencière pour avoir laissé sa femme tenter de médiatiser son petit potager derrière la Maison Blanche. 

Le défi alimentaire du siècle passe sans aucun doute possible par l’appropriation de l’agriculture par tous, la prise de conscience que la production alimentaire peu s’intégrer aux éco-systèmes, plutôt que les détruire et que, comme le préconise Pierre Rabhi, chacun d’entre nous s’empare de ce pouvoir, pour créer des oasis en tout lieu.

C’est bel et bien une forme de résistance que nous seront vraisemblablement tous amenés à considérer sous peu.

cyberchild909@hotmail.com

ANNEXES

A# En europe est basé le Codex Alimentarius, un organisme fondé en 1963 par la FAO « Food and Agriculture Organization », et l’OMS. Les principaux objectif de cette commission sont la protection de la santé des consommateur , et la surveillance des pratique commerciale dans les échanges agro-alimentaires internationaux.

Fritz ter Meer fut un des principaux architectes de cette organisation.

Avant cela, le Dr. Fritz ter Meer à été directeur de IG Farben, qui fut directement impliqué dans le développement et la production du gaz Zyklon-B, qui tua des millions de juifs dans les camps d’extermination Nazis. Il dirigea l’usine basée à Auschwitz ou 30000 personnes se tuèrent littéralement à la tache. Fritz ter Meer fut condamné à 7 ans de prisons suite au procès de Nuremberg mais à été libéré prématurément, grâce à l’intervention, entre autre, de Rockefeller. A sa libération il repris les rênes de la société Bayer (descendante de IG Farben, et aujourd’hui principale concurrent de Monsanto) jusqu’en 1961.

Un ancien nazi, paternel d’une compagnie chimique et semencière internationale, à l’origine d’une instance de réglementation alimentaire mondiale, on croit rêver.

A vous de vérifier.

B# « Au brésil 50 millions d’hectare sont passé au semis direct ces 10 dernières années. Dans une région comme le Mato Grosso au nord, lorsqu’ils labouraient leurs champs, leur production ne dépassaient pas 14 quintaux en soja et 18 quintaux en riz. Depuis le passage au semis direct en 1992, ils sont passé à à 40 quintaux de moyenne en soja et 70 quintaux de moyenne en riz. » Claude Bourguignon - Extrait de l’émission de France Inter « CO2 mon amour » du 11 mars 2006

C# Lire à ce propos Tommaso Venturini, “Les trous noirs de la Révolution Verte”

D# Je précise que mes recherches m’ont récemment poussé à envoyer un email à quelques personnalités politique et scientifique pour recueillir leur impression sur cette théorie et plus particulièrement sur l’ouvrage « Semences de destruction ».

Seul Noël Mamére m’a répondu pour le moment :

Sa réponse : « Je connais cet ouvrage qui révèle de terribles vérités et nous conforte dans le combat que nous menons contre ces sociétés semencières internationales qui veulent cartelliser l’agriculture mondiale. »

C# OGM et vaccins.

La vision de Shapiro de mêler si étroitement les industries agro-alimentaires, chimiques, semencières et pharmaceutiques, trouve sa réalisation dans ce domaine d’étude si particulier qu’est le « bio-pharming » ou « pharming » contraction de Pharmacy et Farming. Concrètement, on crée des OGM (animales ou végétales) susceptibles de produire des protéines actives. On parle souvent à ce sujet de vaccins « recombinants ».


Le principe est déjà appliqué et éprouvé dans plusieurs vaccins... Ceux disponibles contre l’hépatite B ou le HPV (le Gardasil, de Merk) contiennent des OGM.

L’avantage intéressant à souligner ici est que ce type de vaccin est beaucoup plus rapide à produire industriellement :

Le constat d’une étude de test d’un tel vaccin contre le virus H5N1 le souligne clairement ICI 

- « Cette étude montre que ce vaccin recombinant, produit sur culture cellulaire, peut être préparé plus rapidement que les vaccins traditionnels : 36 jours ont été nécessaires pour développer ce vaccin alors qu’il faut 4 à 6 mois pour préparer le vaccin traditionnel.  »

Pour le moment, contre le virus de la grippe, des OGM sont bel et bien utilisé officiellement en France dans le vaccin ProteqFlu utilisé pour les chevaux.

Quid des vaccins contre la grippe A ?

Agoravox

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5029
 

http://www.kokopelli.asso.fr/articles/desertification.html
http:// www.kokopelli.asso.fr/campagnes/lutins-mutins-dans-jardins.html
et aussi, pour rire (jaune) :
http:// www.kokopelli.asso.fr/campagnes/robin-des-semences1.html
et aussi, pour l'absurdité glaciaire d'une corrélation dont il ne faudrait surtout rien conclure subséquemment :
Israël est en train de préparer l’attaque contre l’Iran


http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5029


L'ours russe ne lâche rien à l'Obamania
http://www.marcfievet.com/article-34054210.html


Le Pakistan et le mythe
de la bombe islamique
Le risque de voir la bombe atomique pakistanaise tomber dans les mains de « terroristes islamistes » ou autres « talibans » est évoqué par Washington pour justifier son engagement militaire en Afghanistan/Pakistan. Or, selon l’étude de Nicolas Ténèze que nous publions, cette menace est imaginaire : la bombe pakistanaise a été développée avec l’aide technique de la Chine et des États-Unis. Au-delà des péripéties politiques, Washington en conserverait aujourd’hui encore le contrôle
http://www.marcfievet.com/article-34085738.html



Sur le blog de Charlotte :

liste complète  


Iran: Ca commence
à se concrétiser...

try-content">

Il se pourrait que nous n'ayons plus beaucoup à attendre pour voir l'attaque israélienne sur l'Iran se concrétiser.
Tandis que les manifestations contre le gouvernement en place ont repris en Iran (tentative d'affaiblissement par l'intérieur ?), tandis que l'armée israélienne déploie ses forces dans les mers et le canal de Suez et que les pièces d'échec se mettent en place, une réunion "secrète" US-Israel sur la question se profile dans les 15 jours. LIRE ICI.

Pendant ce même temps, Joe Biden se rend en visite en Géorgie qui pourrait servir de base à une attaque par le nord. Une situation qui ne doit pas plaire du tout aux russes.

Ca se met en place de toute évidence et ne pensez pas que cela sera sans conséquence pour nous.

Pensez déjà à remplir vos cuves de mazout pour l'immédiate précaution.

Pour le reste, et si l'on examine l'avancée de la pandémie de H1N1 qui devrait rapidement se combiner à d'autres virus durant l'automne dont le très mortel H5N1, songez déjà à quitter les villes.

http://leveilleurduweb.blogspot.com/2009/07/iran-ca-commence-se-concretiser.html



La Gauche et l' Islam
http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/07/21/14478270.html



La faim dans le monde :

Dans un article du Monde du 8 juillet, intitulé le défi du partage équitable des semences agricoles, il était expliqué qu'« en un siècle, les trois quarts de la diversité des plantes cultivées se sont volatilisés. Sur les quelque dix mille plantes vivrières ayant nourri l'humanité, 150 sont encore cultivées et une douzaine procure 80 % de l'alimentation végétale mondiale » et qu'à eux seuls, le blé, le riz, le maïs et la pomme de terre représentent 60 % des besoins végétaux dans le monde.
http://sego-dom.over-blog.com/article-34083105.html



napalm-gaza.jpgNapalm Gaza

Palestine: Jusqu'où laissera-t-on aller Israël ?
Historique
http://www.come4news.com/palestine-jusqu-o-laissera-t-on-aller-israel-203429#



Les Etats-Unis s'"inquiètent" d'un transfert de technologie nucléaire de la Corée du Nord vers la Birmanie (Eva: Le gendarme du monde ne tolère que ses armes et celles de ses amis)
C'est ce qu'a déclaré mercredi à Bangkok la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.
http://info.france2.fr/monde/Corée-du-Nord-Birmanie:-transferts-de-technologie-56211152.html


Les trois fautes de Barack Obama en Afrique

Barack Obama poursuit le relookage des États-Unis. Dans un discours prononcé à Accra devant le parlement ghanéen, il a tendu la main aux Africains et s’est engagé à les aider à vaincre le sous-développement. Comme les messages précédents au Caire ou à Moscou, cette rhétorique a séduit les médias atlantistes —enfin soulagés de faire la promotion d’un empereur sympathique—, mais a fortement déplu aux intéressés. Des responsables du Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde (CADTM) analysent ce discours paternaliste.

http://www.voltairenet.org/article161110.html


Mes derniers articles sur mes blogs
désinformation et sos-crise :


liste complète


liste complète

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eva R-sistons 24/07/2009 15:28

Bonjour Antarès, je n'accepterais jamais des forums de bas étage, c'est gaspiller son temps et avilir l'individuBayrou n'est pas la solution, mais c'est un moindre mal par rapport à Sarkozy. Et il est digne, luiLa religion abêtit, la foi est une force, surtout dans des événements difficiles. Mes écrits sont suffisamment desespérants par rapport à l'humanité, qui programme les événements ou qui les subis, pour ne pas apporter aussi une note de beauté, de Lumière, d'espérance, celle de la foi, pas de la religionla foi = expériences concrètes, contrairement à la religionRévolution: C'est l'idéal, pour nettoyer ! Mais... avec qui ? Avec, hélas, des veaux, abêtis.... par les Médias !J'entends le débat Internet LCP, JP Brard parle de classes antagonistes, avec pertinence, Mitterrand, l'autre, intervient, avec une arrogance inouïe, amendement rejeté,  " Avec vous - JP Brard -, on passe de la grande classe à la classe touriste"On bout... On a vraiment envie de se débarrasser de tous ces arrogants défendant seulement leur caste !Bonnes "vacances", cher Antarèseva

Antarès 24/07/2009 14:44

Bonjour Eva, bonjour à tousLa très bonne qualité de la plupart des coms de ce forum improvisé est à l'image du blog; au moins les gens réfléchissent et respectent la langue et les lecteurs. Je fuis en effet les jargons ignobles et niais qu'on trouve ailleurs.Je ne crois pas que nous verrons de grandes guerres ni de pandémies programmées par des dirigeants. Encore une fois, l'intérêt des possédants est que RIEN NE CHANGE, avec une "petite" crise monétaire et une "petite" guerre de temps en temps, pour engranger des bénéfices et surtout pour justifier les budgets militaires ainsi que le grignotement continuel des libertés et des acquis sociaux. Non, l'avenir est TERNE, il ne se passera rien. C'est le scénario si connu de la grenouille dans l'eau qui chauffe. La solution, ce n'est sûrement pas Bayrou, ni la religion, ni le millénarisme, mais la REVOLUTION politique. Nous avons une supériorité sur les révolutionnaires de 1789, 1917 et 1949, c'est que nous savons comment ça a évolué après eux. A nous de faire une synthèse (sans oublier Gandhi) et de remettre ça. Cest ça ou nos enfants en esclavage, à nous de voir.Bon été à tous. Moi aussi, j'ai choisi de m'installer au soleil dans un beau coin où je n'ai plus le besoin de consommer et de systématiquement "partir en vacances".Bises à Eva et à tous ceux qui l'aiment bien.     Antarès 

Eva R-sistons 24/07/2009 01:13

Excellente analyse, Annie, comme d'habitude, je l'ai mise dans la dernière parution, bien à toi, eva

Annie 23/07/2009 20:02

Antarès, une suppression des travailleurs-esclaves pas rentables est tout à fait envisageable (jeunes pré-retraités de 50 ans, travailleurs précaires, agriculteurs pour ne laisser que l'agro-business managerial, etc). Même si le ton de certains articles postés ici par Eva peut sembler alarmiste ou paranoïaque, la dictature libérale ne raisonne pas de façon éclairée. Effectivement elle a *besoin* du travailleur-esclave pour sucer le peu qu'il gagne, mais considère les pas rentables comme des insectes à éliminer.Au delà des pandémies, attendons-nous à de prochains authentiques génocides comme au Bengladesh à cause de la montée des eaux ; c'est pas l'Inde qui accueillera tous ces futurs immigrés écologiques désespérés à bras ouverts. On laisse faire volontairement, alors que le problème est connu depuis des années et que des mesures pour une immigration salvatrice sur plusieurs années avec les grands pays environnants n'ont jamais été prises. Idem pour l'agro-business qui accapare toutes les terres pour faire du soi-disant "bio-carburant" bourré de pesticides (cf Brésil devenu l'Arabie Saoudite de l'étanol) : la grande majorité ne sert qu'à produire de l'éthanol, et cette folie provoque la faim.

Eva R-sistons 23/07/2009 00:13

Chère Corinneje ne suis pas d'accord avec toi, cette fois, je crois qu'elle est sincère, très touchée, sensible. Pas seulement provocatrice ! je t'embrasse eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages