6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 19:25



Mes amis

Suite de l'utilisation abusive des médias par un clan au service d'intérêts étrangers.

Après Marie Drucker, pour nous chanter les bienfaits de la guerre, voici FR2, télé communautariste par excellence, avec nos sous, qui fait sa propagande contre les Islamistes, et nous dresse contre les Musulmans, afin de nous préparer au choc de civilisations, à accepter la guerre contre l'Iran souhaitée par Israël et qui lui permettra de dominer la région, et ses ressources, avec ses alliés anglo-saxons. Vous voyez, il y a continuité : Les uns désignent les ennemis - FR2 commente au Journal de 20 heures un film, Secret Defense, en annonçant aux Français payant leur redevance que "la principale menace en France est islamiste" -, les autres font l'apologie de la guerre . La boucle est bouclée. La télévision publique au service d'intérêts privés, étrangers, et de la guerre, au lieu d'être au service de tous !

Non ! La principale menace pour la France, et pour le monde, c'est le capitalisme militaro-financier !  

Pauvre France dénaturée sans vergogne, et sans vraie opposition ! La honte...

Notre terre de Lumières, notre patrie des Droits de l'Homme, ne doit pas devenir le point de départ d'un choc de civilisations ! Après avoir fait la chasse aux Juifs, nous n'allons pas, aujourd'hui, désigner comme adversaires les Musulmans, d'ailleurs assimilés aux Islamistes ! Non au racisme, non à l'antisémitisme, non à l'islamophobie, oui à la fraternité universelle ! 

Amis gaullistes, souverainistes, amis républicains, et tant d'autres épris d'indépendance nationale, de liberté, réveillez-vous ! Nous sommes en danger...  La France, et ses valeurs, ne doivent pas mourir !

Votre Eva

TAGS : FR2, Secret defense, Iran, guerre, Marie Drucker, islamistes, choc de civilisations, Anglo-Saxons, TV publique, Juifs, islamophobie, Républicains, Droits de l'homme, racisme, fraternité universelle, Gaullistes...


Islamophobie :

http://laparoledujeunemusulman.blogspot.com/2008/04/lislamophobie-une-voie-express-pour-la.html

http://www.monde-diplomatique.fr/2001/11/GRESH/15801
http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=2290
http://oumma.com/article.php3?id_article=704
http://www.islamophobie.org/
articles également sur les blogs de
Robocup555, d'Hadria Riviere


Manipulations,
manipulations,
manipulations !


Pour illustrer ce qui précède :
Voici ce que les médias
aux mains d'un clan
faisant l'apologie du libéralisme,
de l'Empire, de la guerre,
ne disent pas. Un exemple...
parmi tant d'autres !!!
Sur le blog de Stanechy


Commentaires  :

Scène de racisme ordinaire en Palestine ...

 

 



 

 

La barbarie et le fanatisme religieux des colons sionistes sont des sujets intouchables. Les médias occidentaux savent comment voiler la réalité de cet extrémisme au quotidien derrière le paysage d’une ville « cosmopolite et laïque », Tel-Aviv, qui accueille même chaque année une Gay Parade !!!

 

Les colons et les barbus sionistes enragés restent derrière le rideau, soutenus et financés par des organisations et des milliardaires américains et européens sans que personne n’ose parler de financement du terrorisme…

 

Ce que font les colons sionistes en ce moment à Hébron et dans toute la Cisjordanie est du pur terrorisme. Ils sont tous armés (voir photo A B et C) (chose que les américains apprécient beaucoup, ils sont à leur image), et n’hésitent pas à apprendre le métier aux enfants (voir photo).

 

On voit bien aussi sur ces deux photos (A et B) comment les soldats sionistes respectent les droits de la femme. Ils n’hésitent pas à tirer sur des femmes palestiniennes lors d’une manifestation. Deux d’entre elles sont mortes, on les voit par terre. On dirait une compétition de tir sur des « poules ».  Révoltant …

 



_____________________


Ce qui se passe en Palestine, plus précisément ces dernières semaines à Gaza et à Hébron est inadmissible.

Jusqu'aux convois et bateaux humanitaires, destinés à secourir les Palestiniens de Gaza complètement affamés par un blocus, qui se trouvent bloqués par la soldatesque occidentale.

On le sait, mais médias et politiciens se taisent, les mêmes qui s'agitaient sans cesse devant micros et TV à propos des infirmières Bulgares internées en Libye. Ou, toutes ces organisations humanitaires prêtes à se mobiliser pour le papillon à trompette de la forêt amazonienne en "danger d'extinction"...

Ils savent que ce sont des crimes de toutes natures accablant les civils, et en priorité : femmes et enfants. Constituant d'authentiques "crimes contre l'humanité" au quotidien, suivant la définition même des Conventions de Genève.

Ces femmes Palestiniennes battues, insultées, humiliées, affamées, tuées par les colons et leurs armées, ne sont jamais défendues, en Occident, par ces cohortes de féministes et leurs associations grassement subventionnées par des lobbies et des gouvernements complices.

Sans parler de celles internées, torturées, violées dans les prisons pour "faits de résistance". Dans des scènes similaires à celles d'Abu Ghaïb, version "femmes".

Circulent les témoignages occultés, censurés, dans les médias, de ces femmes emprisonnées pour "faits de résistance", en Palestine, prises en photos dans des tortures sexuelles, avec menaces de les divulguer à leurs familles si elles ne collaborent pas avec les polices secrètes d'occupation. Séances organisées, entre autres, par un tortionnaire en chef se faisant appeler "Kojak"...

La photo publiée dans ce post, et celles que tu nous communiques, répondent en écho à l'hypocrisie abjecte de "l'intelligenstsia", française et occidentale, que je dénonçais dans le précédent, à propos du dernier Prix Goncourt.

Notamment, celle exprimée dans les déclarations des membres du Jury, reprises à l'identique comme des perroquets par une critique littéraire aussi imbécile qu'ignare, sur "la défense de la femme", "la condition de la femme", "le corps de la femme", en terre d'Islam. Eternelles tartes à la crème des Belles Âmes...

Les pays européens, dont la France encore plus qu'auparavant, sont incapables de faire entendre raison aux "ziocons". Malgré les actions courageuses des membres éminents de la communauté juive luttant contre cet extrémisme criminel d'idéologie coloniale d'un autre âge. Membres dont nous nous sentons frères, en hommes et femmes de paix.

Les souffrances du peuple Palestinien vont encore durer. Une "communauté internationale" digne de ce nom, en attendant la résolution politique du conflit, devrait empêcher cet acharnement barbare en mettant en place une force d'interposition entre sionistes et Palestiniens. Afin de protéger ces derniers, assurer le respect de la dignité humaine et des vies humaines. Avec des troupes neutres, venant de pays n'ayant jamais eu d'intérêts dans la région : Brésil, etc.

Laisser une population de plusieurs millions de personnes à l'arbitraire inévitablement sadique d'un occupant est ignoble. Les qualificatifs polis sont difficles à trouver.

Mais, l'abjection de nos dirigeants, aussi bien occidentaux que ceux de la région concernée, semble sans limite. Ils ne pourront pas dire, eux et leurs descendants, face aux jugements de l'Histoire, qu'ils "ne savaient pas"...

Que faire ?... Les moyens d'action sont dérisoires. En attendant un inéluctable basculement du rapport de forces : témoigner, témoigner, témoigner...


_______________


La photo est parlante, je l’ai moi aussi utilisée. Elle est un condensé de la situation de la Palestine : la victime palestinienne  impuissante face à une petite brute en herbe et une grande niaise adolescente suintant la méchanceté , avec  en arrière-plan des adultes impassibles et qu’on devine approbateurs. Cette photo est utilement complétée par la photo C signalée par Chahid qui présente le colon malingre, à l’air vaguement dégénéré, mais armé et surtout avec le bras entouré des cordelettes de cuir symbolisant sa liaison avec son Dieu.

 

Ces deux personnes  ont certainement été des nourrissons, puis de jeunes enfants  normaux. Leur bestialité précoce est le fruit de leur éducation  [Voir les exemples en cliquant sur photos du texte de Chahid . On se souvient des fillettes israéliennes heureuses d’envoyer des missiles destinés à  tuer des enfants libanais]. Or,  l’éducation a tout à voir avec la manière dont est comprise la religion du lieu , source de la morale sociale.

Les Pères de l’Eglise chrétienne se sont  échinés pendant  des siècles à dénicher une interprétation allégorique, symbolique ou spirituelle cachées  sous des formulations violentes et racistes  et même des appels au meurtre et au génocide des tribus rivales , dans les textes qui précèdent les Evangiles et qui ne sont un « Ancien Testament » que pour les chrétiens. Ces textes ne sont pas du tout « Anciens » pour des Israélites qui se soucient de ces interprétations spiritualisantes comme de leur premier kippa . C’est au premier degré qu’ils sont reçus. Il suffit de lire ne serait-ce que quelques extraits du Talmud pour voir que le racisme le plus violent et le plus cruel y est la règle à l’égard de tout non-juif. La société israélienne fonctionne majoritairement sur ce code-là  . Elle considère que les « droits de l’homme» sont une invention  des non-juifs qui ne les concerne pas , sauf quand il est possible de la  retourner à son avantage.


C’est pourquoi l’apartheid israélien est pire que celui d’Afrique du Sud qui n’était – si je puis dire – que colonialiste, donc politique. Dans l’apartheid israélien s’ajoute à la violence colonialiste le mépris et la dévalorisation de l’humanité de l’autre. Ainsi,  un dirigeant israélien a pu  dire dans un discours officiel : 
" Les Palestiniens sont comme des bêtes marchant sur deux pattes ". Menahim Begin (premier ministre), discours à la Knesset, cité par Amnon Kapeliouk, Begin et les bêtes. New Statesman, 25 juin 1982).

A partir de là , le bourreau peut auto-justifier les brimades les plus abjectes qu’il inflige à ses victimes.

Tant qu’on n’osera pas  remonter  au noyau dur qui cimente  la mentalité des Israéliens, j’ai bien peur que peu de choses puissent s’améliorer dans un avenir proche,  d’autant plus que s’y ajoute une nouvelle couche de bonne conscience sous la forme de la nouvelle religion de la Shoah destinée à  transformer Israël en victime  éternelle.  L’inhibition de l’Occident, qui n’est pas guéri d’une culpabilisation sans cesse réactivée, explique sa honte secrète et sa passivité face à des Israéliens tranquillement assurés de leur impunité.

 Les Palestiniens ne peuvent donc compter que sur eux-mêmes et la collusion  de Mahmoud Abbas avec l’occupant est, dans l’immédiat, leur véritable drame.



________________________


Merci de ces précisions. La phrase de Bégin, "... des bêtes marchant sur deux pattes...", rappelle celles des conquistadors sanguinaires du 15° siècle à l'égard des amérindiens...


 "Le noyau dur qui cimente la mentalité des israéliens" ne pourra être combattu, à mon avis, que par les antisionistes juifs eux-mêmes. dans la ligne des Chomsky, Atzmon, Yedaya, Arthur Miller (avant son décès), Harold Pinter, Illan Pappe, etc. Souvent traduits devant les tribunaux pour antisémitisme (Edgar Morin), obligés de s'exiler d'Israël même (Atzmon, Pappe, etc.), ou traîtés comme des traîtres. Alors, les "goys" n'auront aucune légitimité sur ce plan ...


Par contre, il nous appartient de contrecarrer les manoeuvres de nos politiciens dans nos propres pays, pour empêcher le développement d'une idéologie coloniale pire que l'apartheid sud-africain, comme vous le rappelez si justement.


Je ne vois pas pourquoi, en tant que citoyen, je dois admettre que les dirigeants politiques de mon pays se voient dicter (spectacle affligeant lors des campagnes électorales...) la politique extérieure nationale, et sa contribution à la gestion de la paix dans le monde, par les adeptes fanatiques d'une sauvagerie coloniale contraire, au-delà des conventions internationales, aux valeurs humaines élémentaires.

Peu de gens savent, du fait de la censure dans nos médias, l'intensité de la violence coloniale en Palestine. Le martyre de la Palestine est non seulement banalisé, mais quasi totalement occulté. La propagande, s'insinuant jusque dans les livres scolaires, s'ajoutant à la désinformation médiatique, est à combattre par la multiplication des témoignages.


L'information doit donc circuler. Maillage, réseau, capillarité sont d'excellents diffuseurs d'informations, d'efficaces contre-pouvoirs face aux rouleaux compresseurs de la propagande la plus totalitaire.


Il convient de rester optimiste sur ce plan. Le terrorisme intellectuel qui s'impose dans les pays occidentaux, sur fond de Shoah, n'a aucune prise en dehors de son aire d'influence quotidienne : pays arabes, bien sûr, mais aussi Amérique latine ou pays d'Asie.


De gros moyens sont investis, mais ils ont un impact faible : ONG spécialisées, financement de fonds de bibliothèque (Chahid l'a signalé à l'Université de Fès...), films, documentaires, infiltrations dans les milieux berbères ou dits "minoritaires" dans certains pays, etc.


Cette manoeuvre patine sur l'absence de sentiment de culpabilité par rapport à une problématique liée à une époque et à un continent. D'où l'entreprise paranoïaque de faire de la Soah le péché originel de l'humanité, pour culpabiliser même les esquimaux.


Entreprise difficile... Et, vouée à l'échec. Tout le monde "sait" que le sionisme n'est pas le judaïsme et que Palestiniens et Arabes n'ont rien à voir et à "payer" pour la Shoah. La propagande la plus forcenée, on l'a bien vu dans les pays les plus autocratiques, ne peut rien face à l'information lorsqu'elle circule. Comme l'eau, elle s'infiltre partout.


Ne reste que la force, la violence et la terreur physique. Qui ne durent que ce que l'Hisoire veut bien permettre.


Tôt ou tard, la tyrannie bascule dans le vide...


_________________________________________________________________________________



Vous le savez, amis lecteurs, j'ai à plusieurs reprises (voir en haut Présentation de mon blog) souligné la nécessité pour l'Europe de se tourner vers la Russie (culturellement proche), à la fois pour la paix et pour les échanges notamment commerciaux. Comme le Général de Gaulle en a eu l'intuition ("Europe jusqu'à l'Oural") !

EURASIE, l'avenir !



Le Financial Times du 25 août 2008 notait amèrement que «Washington en est réduit à regarder d'autres puissances modifier le réel ». Dans une édition du Financial Times de 1991, une telle assertion aurait sans doute seulement trouvé sa place dans une rubrique "scénario catastrophe pour l'avenir " ou "science fiction". Il est vrai que la presse américaine de 1991 titrait sur d'autres evènements : l'URSS venait de s'écrouler, et avec elle le mur de Berlin. Dans les sables d'Irak, Bush père promettait a l'humanité un « Nouvel Ordre Mondial », juste, merveilleux et surtout unilatéral sous protection de la bannière étoilée pendant que l'Europe entamait son processus de réunification. Nous étions rentrés dans l'ère soit disant éternelle de la « Pax Americana » avec tous ces corrolaires, qu'ils soient militaires, financiers ou encore économiques. Certains nous prédirent meme la fin de l'histoire, l'histoire nous appris qu'ils se trompaient. La « saison unipolaire » fut pourtant de courte durée. Il ne fallut que 10 ans pour qu'un improbable attentat de grande ampleur survienne sur le territoire Américain. De la, l'empire déclencha deux conflits militaires en Afghanistan et en Irak, au nom de l'OTAN, entrainant au nom de la lutte contre le terrorisme la plupart des nations Européennes. Europe qui par deux fois, en 2004 et 2005, paya le prix lourd pour sa « collaboration » avec l'OTAN.

Moins de 20 ans après l'éffondrement de l'URSS, force est pourtant de constater que le titre du Financial Times est plus que d'actualité alors que le pays se prépare a choisir ses nouveaux dirigeants. Une guerre défensive de 5 jours, habilement gagnée par la Russie dans le sud caucase suffit a totalement enrayer le processus d'extension de l'OTAN. Pour la premiere fois, une puissance contrecarrait militairement les états-unis d'amérique. En ce mois d'août 2008, les tanks Russes qui défendirent Tsinvali venaient de faire chanceler le vieux monde, unilatéral et néo-libéral.

Contre l'OTAN, arme de l'amérique contre l'Europe

Comme le relevait très bien l'agence Novopress, il est de coutume de voir l'Amérique comme l'allié immuable de l'Europe, l'ayant sauvé des griffes des totalitarisme, bruns et rouges. Si cela est en partie vrai, on oublie pourtant en permanence que l'hégémonie Américaine s'est appuyée sur la mise sous tutelle de l'Europe. Dès la guerre de 1914, où les Etats-Unis virent l'occasion de liquider les empires européens et continentaux de l'Axe (allemand, autrichien, ottoman), d'imposer le règne du dollar contre celui de la livre sterling mais également de confisquer la suprématie sur les mers à l'Angleterre (maitrise des océans). Théodore Roosevelt déclarera meme : « Nous avons échoué à profiter de la guerre ! ». Son cousin Franklin Roosevelt, retenant la leçon, monnaiera son entrée en guerre en 43, à la conférence d'Anfa, en posant ses conditions à De Gaulle et Giraud qui durent s'engager à démanteler l'Empire colonial français dans les trente ans. En 1945 a Yalta, Roosevelt a sciemment et cyniquement livré la moitié de l'Europe à Staline, et, de ce fait, assuré le succès du communisme et son extension pour 50 ans, en maintenant la division de l'Europe et donc son affaiblissement. Aujourd'hui cette logique de subdivision de l'Europe se retrouve parfaitement, entretenue de nouveau par les strateges Américains depuis le conflit Irakien de 2004 (opposition entre la vieille / nouvelle Europe), et la politique a court terme des nouveaux entrants de l'UE, nouveaux états coloniaux Américains (que ce soit la Pologne ou les états Baltes) politique irrationelle qui suit une logique post guerre froide c'est a dire avant tout nationaliste et non pro-Européenne, et surtout anti-Russe.

Ce chantage militaro-économique se double aujourd'hui d'un chantage énergétique, puisque cette subdividion européenne « poussée » justifierait la participation des européens a des actions brutales et violentes dans le monde, au nom de la démocratie, actions qui en réalité dissimulent des tentatives de prise de contrôle de secteurs énergétiques écartant la Russie (Kosovo avec l'AMBO, l'afghanistan avec UNOCAL, la bataille pour la Caspienne, le projet Nabucco..).

Depuis la chute de l'URSS et du mur de Berlin, l'OTAN n'a pourtant plus lieu d'être. Incapable de venir a bout des « terroristes » et du « trafic d'opium Afghan » comme l'a
récemment rappellé Serguei Lavrov, l'OTAN elle devenue une organisation désuète, frappée du sceau de l'échecet qui ne reflète « plus » les intérets Européens. En effet la menace « Soviétique » et le pacte de Varsovie ayant disparus et la nouvelle menace terroriste (due a un Ben Laden formé par la CIA) considérablement moins élevée (voir inexistante) sans une participation récurrentes aux actions de l'OTAN a travers le monde.

Les Européens doivent aujourd'hui se « rendre compte » que leurs soldats font office de supplétifs de l'armée Américaine, se faisant tuer pour des guerres qui ne sont pas les leurs ! Pire, en collaborant avec l'OTAN, l'Europe se met en position conflictuelle avec des acteurs essentiels a la stabilité et la paix que cela soit dans le monde musulman (ou l'OTAN est percue comme une « alliance de croisés modernes ») mais également dans le monde eurasiatique, ou l'OTAN est vue comme un outil Américain, facteur de trouble, par les grandes puissances de demain comme la Russie, la Chine, l'Inde ou l'Iran, toutes ces puissance étant liées entre elles au sein de
l'Organisation Régionale de la Coopération de Shanghai.

Vers les regroupements continentaux et civilisationnels

Ce nouvel ordre multipolaire semble se configurer via l'émergence de grands ensembles civilisationnels et identitaires (UE, Chine, Russie, Inde ..). Ce phénomene de « regroupement » sur-régional est a l'opposé du mouvement de « morcellement » auquel œuvre l'Amérique en Europe, morcellement destiné a la constitution de petits ensembles facilement controlables économiquement et dépendants militairements (Yougoslavie, Tchécoslovaquie, projet de morcellement en trois de la Russie..). Morcellements au passage fomentés par l'OTAN et dogmatiquement attribués a « l'effondrement post soviétique ».

Ces nouveaux regroupements « auto-centrés » n'ont pas lieu qu'en Eurasie mais bel et bien sur tous les continents, que ce soit en amérique du Sud (Argentine, Brésil, Venezuela et Bolivie), sur le continent Africain, ou dans le monde musulman, Arabe ou pan-turque. Ces regroupements s'opèrent via des cœurs historiques, civilisationnels et économiques. Ces cœurs impériaux sont de facon très génerale les grandes capitales ethno-culturelles des zones concernées, a savoir Pékin pour la Chine, Tokyo pour les Japonais, Caracas ou Rio pour l'amérique du sud, les « musulmans » hésitants depuis longtemps entre La Mecque, Téhéran et Istamboul, avec une montée en puissance des musulmans d'asie. Il est a noter la place absolument unique de la Russie, au carrefour de tous les mondes, Islamique via sa position a l'OCI, Occidental via le COR, Européen par essence ou encore Asiatique de par sa géographie et sa participation a l'OCS.

L'alliance continentale Euro-Russe, source de paix dans le monde

De ces « ensembles » qui représentent de potentiels concurrents économiques voir militaires, l'Amérique en craint un bien plus que les autres : la grande Europe, ce « front continental », colosse économique et militaire, gigantesque empire de Reykavik a Vladivostok, étalé sur 11 fuseaux horaires et potentiel leader économique et militaire planétaire. La division « voulue » et « souhaitée » par les stratèges Américains date et va dans ce sens : tout faire pour empecher tout unité pan-européene ! De John O'Sullivan qui en 1845, dans "Our Manifest Destiny" écrivait : « … avec l'anéantissement de l'Europe, l'Amérique deviendra la maîtresse du monde » ou l'ouvrage de 1890, "Our Country" qui précise que : « l'Europe vieillissante n'a plus les moyens de sauvegarder les valeurs civilisatrices de l'Occident, reprises par une Amérique dynamique émergente », et conclut par la fameuse formule « Europe must perish ! » soit l'Europe doit périr (voir ici). Tout au long du 20ième siècle, l'Amérique ayant pris le contrôle des mers (se substituant a l'Angleterrre), des stratèges vont théoriser la seconde étape essentielle : la prise de contrôle des terres, notamment du « Heartland » Eurasiatique. Le chef d'œuvre ayant été exposé il y a plus de dix ans par Bzezinski dans son ouvrage « Le grand échiquier ».

L'Amérique, isolée du monde entre deux océans sait en effet parfaitement que c'est sur le continent (eurasiatique) que se joue l'avenir du monde car c'est la que sont concentrées le plus grand nombre de civilisations, le plus grand nombre d'etres humains mais aussi la grande majorité des ressources de la planete. Pour que l'Amérique ne « sorte pas » du jeu mondial et reste un leader, elle doit empêcher un autre leader d'émerger (l'alliance Russo-Allemande), et surtout se préserver d'une alliance entre futurs leaders de cette zone (euro-russie et chine par exemple).

L'Amérique s'oppose donc de plus en plus agressivement aux rapprochements Euro-Russes, que ce soit les rapprochements économiques (
North Stream), militaires (Vers Helsinki 2 ?) ou en tentant purement et simplement d'accentuer la fracture entre Européen et Russe (extension de l'OTAN a l'est, création de conflits militaires comme en Georgie et sans doute demain en Ukraine ..).

Moscou : capitale de l'EUROPE


Il y a 5.000 ans, la civilisation Européenne était dans le giron Slave, Grec et Méditerranien, et le resta pendant plus de 3.000 ans, des Mycéniens aux Grecs, puis aux Macédoniens, de Cnossos a Athènes. L'Europe bascule ensuite sous le giron Romain. C'est la pax-Romana qui durera 6 siècles et aboutira a la création de deux empires chrétiens, dits d'Occident et d'Orient. A l'Ouest, après la panique des invasions Germaniques, un embryon d'europe se construit, mélangeant christianisme et germanité, un barbare franc étant couronné empereur d'Occident à Rome.

Après Cnossos, Athènes, Rome et Aix les bains, ce sera Byzance/Constantinople, qui restera capitale unitaire (de l'Orient) de l'Europe pendant encore 8 siècles en fondant son unité sur le Christianisme et la langue Grecque « replacant » le cœur de l'Europe au bord de la méditerranée.

Les 5 siècles qui suivront verront l'orient basculer sous la nuit Ottomane pendant que l'Europe de l'ouest préparera son auto-génocide du 20ième siècle. Après la grande guerre civile de 30 ans (1914-1945), la scission entre Est et Ouest est consommée. Plus grave encore, les « cœurs » des deux euro-civilisations qui s'affrontent se sont déterritorialisés. Pour l'Europe de l'ouest, c'est désormais Washington qui fédère l'Occident libre des alliés, tandis que plus a l'est, c'est Moscou le «cœur » de l'Europe soviétique continentale. Ces deux cœurs ont chacun un projet de domination planétaire, mondiale mais un seul passera le cap du 21ieme siècle. Apres la chute du mur, pour la première fois le concept d'Europe disparait, remplacé par celui d'Occident.

L'Amérique devient le centre du monde occidental et Bruxelles une simple filiale du pentagone qui réorganise l'europe fragmentée en rythme avec son intégration militaire a l'OTAN.

Les récents évènements sont pourtant révélateurs de l'urgence pour l'Europe de s'émanciper de la tutelle américaine et de comprendre que ce projet atlantiste de l'Amérique (axe washington-bruxelles), bâti sur sur les ruines de l'europe réelle n'est en aucun cas un projet acceptable pour les peuples européens qui souhaitent vivre en paix. Les Européens ont aujourd'hui le choix : soit défendre les ruines du vieux monde occidental sous la banniere de l'OTAN, dans une logique de confrontation totale avec le reste de l'humanité, Russie en tête ; ou alors faire le choix de la collaboration continentale, via la Russie, dépassant par la meme le projet pan-européen du visionnaire général de gaulle (axe
Paris Berlin Moscou).

La Russie endormie sous Eltsine s'est réveillée, devenant aujourd'hui l'hyper centre de résistance a l'Américanisation forcée et a l'extension agressive et criminelle de l'OTAN. La Russie nous a prouvé récemment qu'elle était prete a défendre ses intérets mais également a collaborer avec l'Europe et à participer activement à un projet de société pacifique, multilatéral et fondé sur la concertation. Comme les Russes de 1999, les Européens de 2008 doivent sortir de leur sommeil et se libérer, tout d'abord des chaines de l'OTAN, qui s'étendent jusqu'aux frontieres Ukrainiennes et Biélorusses et pourrait les mener a un conflit avec leurs frères Russes.

L'Europe se situe « sur » le continent Eurasien, dont elle occupe la facade atlantique, tandis que la Russie elle occupe la majorité des terres, et la facade pacifique. L'Europe et la Russie sont intrasèquements liés et appartiennent au même continent, l'Eurasie ! L'Eurasie est la maison commune des Européens et des Russes, de Reykavik a Vladivostok (voir a ce sujet le discours de
Maksim Mishenko). Grâce à la Russie une autre Europe, eurasiatique se dresse face à la Petite-Europe atlantiste de Bruxelles.
Apres Athènes, Byzance, Aix la Chapelle et Constantinople, Moscou est la nouvelle capitale de l'Europe.

Moscou, 3ième Rome, an de grâce 2008.
http://alexandrelatsa.blogspot.com/2008/11/moscou-capitale-de-leurope.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Communautarismes
commenter cet article

commentaires

rachid 09/12/2008 07:17

Bonne fête de l'Aid el kebir... Et un peu de poésieLe RosierIl y avait une fois un rosier,Les soins qu'il avaitreçus permirent à sesracines de s'enfoncerprofondément dans le sol.Ces racines étaient Abraham (PSL). Il était nécessaire de le tailler pour qu'il remplisse son rôleet ne retourne pas à l'état sauvage.Avec le temps, son tronc devint large et robuste. Ce tronc était Moïse (PSL).Un jour le bouton d'une rose exceptionnelle s'ouvrit.Ce bouton était Jésus (PSL).La fleur était Mohammad (PSL)."Source : Voyage au pays des Soufis

eva 09/12/2008 04:12

Vos dessins, à Laplote et à toi, Obi, m'inspirent . Alors, j'ai ajouté mon commentaire propreamitié Eva

Obi. 09/12/2008 02:24

De rien. C'est un plaisir pour moi de participer à tes posts !Je pense que tu as ce que tu voulais ! Ne diffuse pas ce com' si tu veux mais contente-toi de prendre le dessin.A très bientôt et merci de me faire confiance, à moi et mon travail.Amitié !

eva 09/12/2008 02:15

Merci Obi pour tout !Va voir mon commentaire sur ton blog...Cordialement Eva

Obi. 09/12/2008 01:41

Salut Eva.Voilà, pour le dessin, je règle le problème tout de suite et je n'y touche plus de la journée de ce mardi.C'est donc toi qui gères maintenant.Bonne nuit et je suis heureux de retrouver parmi nous !

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages