11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 04:22

resister-NOM.jpg

 

Vidéo à voir par tous,

un message extraordinaire pour le temps d'aujourd'hui, vivifiant, tout est dit,

à ne manquer sous aucun prétexte, à relayer, à diffuser partout ! (eva)

 

Paroles de résistance, Serge Portelli, magistrat, vice-Président au Tribunal de Paris

 

Un grand merci Patrick !

A écouter, méditer, diffuser, et à ne pas oublier

 

 


.
.

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-a-ecouter-mediter-diffuser-et-a-ne-pas-oublier-55219025.html

 

 

 

 

 

grenouillegoogle1.jpg
La grenouille Sarkozy qui voulait
être aussi grosse qu'un boeuf,
par eva R-sistons,

 

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/07/31/la-grenouille-sarkozy-qui-secroyait-aussi-grosse-qu-un-boeuf.html

 

 

 

 

 

Voix-de-son-maitre-copie-1.jpg

 

Appel d'eva R-sistons

aux Journalistes de tous les pays,

pour qu'ils se libèrent

et qu'ils nous libèrent !

 

 

Journalistes de tous les pays,

 

unissez-vous pour exiger de pourvoir faire votre métier

 

en toute indépendance, en toute neutralité  !

 

Unissez-vous pour exiger de ne plus subir de pressions,

 

pour ne plus avoir à répercuter les mots d'ordre du Pouvoir,

 

pour ne plus être là pour seulement faire de la propagande !

 

Tous ensemble, refusez de taire les grandes menaces

 

qui pèsent sur l'humanité,

 

libéralisme financier spéculatif,

 

destruction des protections sociales,

 

OGM, arme climatique, programmes de dépopulation,

 

préparatifs de guerre avec des armes de destruction massive..

 

Refusez de relayer les mensonges des gouvernements

 

contre l'Irak, les Musulmans, l'Iran, la Russie ou la Chine,

 

sinon vous serez directement complices des conflits à venir,

 

notamment du choc de civilisations en préparation

 

pouvant conduire à une guerre nucléaire totale

 

pour des motifs de prédation !

 

Journalistes, tous ensemble,

 

secouez les jougs qui pèsent sur votre fonction,

 

relayez l'information en toute liberté

 

pour que les peuples puissent réellement choisir leur avenir !

 

Journalistes de tous les pays,

 

l'avenir de l'humanité est entre vos mains,

 

selon que vous avertirez les populations

 

des vraies menaces qui les attendent,

 

ou que vous les leur dissimulerez !

 

Journalistes, tous ensemble,

 

libérez-vous et libérez-nous !

 

Eva R-sistons

 

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-journalistes-de-tous-les-pays-liberez-vous-et-liberez-nous-eva-r-sistons-55084439.html

 

 

                                                       NS-tt-possible-medias-copie-1.jpg

 

 

 

 

Lettre ouverte à M. Dupont-Lajoie

par eva R-sistons

 

 

NS-veau-d-or-laplote.jpg

 

 

Lettre à M. Dupont-Lajoie qui s'en prend aux rappeurs

plutôt qu' aux responsables des politiques

discriminatoires, haineuses, liberticides,

injustes, prédatrices, aggravant les disparités,

dressant les Français les uns contre les autres...

 

 

Je reçois à l'instant un courriel envoyé à une liste de personnes, courriel nauséabond, rempli de haine, de rejet de l'autre, foncièrement raciste, que Le Pen ou Hortefeux ne renieraient pas, appelant à poursuivre les rappeurs "ignobles", à les priver de leur nationalité, à les chasser de France, quitte à enfreindre la Constitution et à créer deux catégories d'individus, les Français se comportant "comme il faut" et les autres, ou encore les Français de souche et les étrangers (surtout arabes, évidemment, c'est dans l'air du temps). A ces fascistes racistes, je voudrais dire plusieurs choses:

 

Bastille-prise.jpg

 

Lettre à M. Dupont-Lajoie

 

 

Bonjour,

 

il y a peu encore nous vivions en douce France,

terre d'accueil, terre de Voltaire,

patrie des Droits de l'Homme,

respectant la différence,

soucieuse de défendre les principes républicains:

Liberté, Egalité, Fraternité.

Nous étions pour le monde entier une référence,

un modèle, un espoir.

 

Puis Sarkozy est venu,

lui le Hongrois né en France,

n'aimant pas notre pays

et liquidant tout ce qui en fait son charme,

sa spécificité, ses valeurs, ses traditions,

et tout cela pour honorer le Veau d'Or

et servir ses Maîtres tyranniques

surtout anglo-saxons,

mais en tous cas richissimes.

 

Aujourd'hui, on traque l'étranger,

le Rom, le pauvre, le chômeur,

le petit délinquant, le nomade,

en attendant les autres, tous les autres...

car où s'arrêtera-t-on ?

 

Il faut faire oublier la politique qui favorise

puissants et riches 

et qui néglige, méprise, marginalise, écrase

les autres, tous les autres.

 

Il faut faire oublier les scandales, la corruption,

la destruction des protections sociales

ou de l'indépendane nationale.

 

Il faut diviser pour régner.

Oui, il faut que les citoyens

se déchirent entre eux,

il faut qu'ils traquent les plus pauvres, les plus basanés,

et dans leur chasse raciste et haineuse,

qu'ils en oublient les vrais auteurs de leurs malheurs.

 

 

 

riche-et-esclaves.jpg

 

Toi, Dupont-Lajoie, tu applaudis la politique ultra-répressive

des Sarkozy-Hortefeux-Besson,

mais tu ne vois pas tout ce qu'elle dissimule,

tu ne vois pas qu'elle va détruire la paix sociale,

tu ne vois pas qu'elle cherche à faire diversion,

tu ne vois pas qu'elle nous ramène

au temps abominable de Pétain, des Nazis,

créant notamment une hierarchie entre les individus.

 

Ta cible ce sont les Tsiganes, ces voleurs de poules

tellement plus dangereux n'est-ce pas

que les voleurs de liberté, de fraternité,

de justice, de paix,

 

et maintenant tu t'en prends aux rappeurs

"étrangers", "arabes", "d'humeur palestinienne",

et que sais-je encore, parce qu'ils crient,

très fort, leur souffrance.

 

Mais dis-moi, ne sais-tu pas que 

ces chanteurs sont chaque jour poignardés

par l'Etat français en voie de fascisation ?

Chasse au faciès, vérification d'identité des plus jeunes,

humiliations, interpellations, brimades, traques,

discriminations à l'embauche, parquage dans des ghettos,

refus de la dignité, et j'en passe,

 

sais-tu tout ce qu'ils vivent dans cette France

que tu célèbres et que tu vois si blanche,

si uniforme, si bien assimilée ?

 

 

Que connais-tu du mépris dans lequel on les enferme,

que sais-tu des vexations ou même des outrages

qu'ils doivent quotidiennement subir ?

 

Ils sont relégués, parqués, ostracisés,

on leur refuse le travail, l'égalité des droits,

et maintenant même l'identité française !


On voit que le pouvoir t'a bien lavé le cerveau !

Ainsi, tu voudrais qu'on les chasse ?

Et pourquoi ne pas rétablir la peine de mort pour eux,

n'est-ce pas, tout en absolvant ceux d'En-haut

qui font le malheur de ceux d'En-bas ?

 

As-tu le cerveau obtus au point de ne pas comprendre

que les auteurs de la déclassification de la France,

de sa destruction méthodique, de son éclatement...

se jouent de toi, en manipulant tout ton être

pour mieux l'asservir ?

 

Hortefeux-crapules-petites--gdesj.jpg

 

As-tu le cerveau obtus au point d'inverser

les rôles, les responsabilités ?

 

Vas-tu vomir ta fureur de te sentir floué

sur le petit qui n'est pas à l'origine de tes frustrations,

plutôt que sur l'auteur de tes malheurs ?

 

Quand comprendras-tu que le rappeur qui

crie "sa haine" de la société, de la France,

crie en réalité sa souffrance d'en être exclu,

son désespoir d'être piétiné, brisé, humilié,

ostracisé, rejeté, montré du doigt,

écarté du travail, des villes, des postes ?

 

Quand réaliseras-tu qu'il vaut mieux

qu'un jeune malheureux

"vomisse sa haine", comme tu dis,

en chantant, en rappant, en zappant,

plutôt qu'en s'en prenant à ceux qui le rejettent ?

 

Ne vois-tu pas que les rappeurs se défoulent,

qu'ils extériorisent en paroles plutôt qu'en actes

leur colère d'être mal-aimé

par les gens d'En-Haut bien sûr,

mais aussi par les gens d'En-Bas comme toi ?

 

Ne vois-tu pas que la violence du chant

est la soupape nécessaire pour ne pas exploser ?

 

Ton esprit est-il à ce point empoisonné,

manipulé, pollué, par les Maîtres du monde

pour que tu te trompes d'adversaires, de cibles ?


riches-porte.jpg


 

Vas-tu ouvrir les yeux et te libérer

de la haine que les Grands distillent en toi

contre tes frères les petits, pour mieux

te tenir à leur merci, pour dévier ton ressentiment

et continuer à détruire pan par pan

tout ce à quoi tu tiens, la liberté,

la justice, les solidarités, les protections,

l'indépendance, la souveraineté ?

 

Dupont-Lajoie, ne vois-tu pas que les Maîtres

se moquent de toi pour mieux t'asservir

à leurs chaînes maléfiques ?

 

Allons, "bon" Français aux certitudes

bien ancrées, ne te trompe pas de cible,


ouvre les yeux,

n'écoute pas le cri de celui qui souffre s'il t'est insupportable,

mais libère-toi de l'emprise de tes vrais bourreaux !

 

Oui libère-toi de tes fantasmes,

de tes oeillères, de tes erreurs,

et saisis-toi de ton destin de citoyen

solidaire de tes frères et soeurs en humanité

blancs, jaunes, bruns, rouges,

pour former avec eux une grande chaîne fraternelle

contre tous les bourreaux de la terre !

 

eva R-sistons à la haine raciste

 

Unite-et-paix-copie-1.jpg

 

 

 

Les guerres du futur sont terrifiantes !

Refusons la militarisation de la planète !

 

Par eva R-sistons

 

 

Notre société a perdu la tête ! Elle ne sait plus quoi inventer pour anéantir la vie, la blesser, la meurtrir, la raccourcir, l'handicaper, la ravager !

 

Les Etats-Unis sont la plaie de l'humanité, ils rendent notre planète invivable. Partout ils installent des bases militaires, la terre entière est quadrillée par eux, tous ceux qui n'acceptent pas leur domination totale et tyrannique, sont considérés comme des ennemis et promis à l'anéantissement: Iran, Syrie, Liban, Gaza, Vénézuela, Chine, Russie... L'industrie militaire est florissante, la guerre devient le but ultime, la solution de tout, elle se permet en violation du droit international d'être préventive, permanente, globale, totale et même nucléaire, au point que des  apprentis-sorciers planifient des attaques contre des Etats souverains ne menaçant personne, ne s'en prenant à personne ! Et tout cela pour des raisons de domination, de prédation, d'hégémonie ! C'est monstrueux ! Que font les Juristes, les journalistes, les politiques, les citoyens, ils attendent les bras croisés l'apocalypse planétaire ????


Et les moyens conventionnels ne suffisent pas ! Voici, en vrac, la cyber-guerre, la guerre spatiale, la guerre bactériologique, la guerre électronique (L'attaque électronique consiste à empêcher l'adversaire d'utiliser le spectre électronique:  il s'agit donc pour l'essentiel de mesures de brouillage des émissions et de mesures de leurrage ou d'intrusion. Le brouillage rend inexploitable les émissions de l'adversaire ; le leurrage et l'intrusion lui donnent de fausses indications ou de fausses pistes, http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_%C3%A9lectronique), la guerre électro-magnétique, etc, et même la guerre climatique ! 

 

J'ai été très frappée par les récentes rumeurs de guerre climatique, voici quelques exemples :

 

Chavez accuse les Etats-Unis d'avoir provoqué le tremblement de terre de Haïti, http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10229.

 

"Les exigences de soulever le voile du secret défense sur les expérimentations menées en Alaska n’ont jamais cessé d’être exprimées aux États-Unis et dans d’autres pays. En Russie les exigences similaires n’ont jamais été exprimées de façon bruyante. Néanmoins, il semblerait que les changements climatiques au service des intérêts politiques soient loin d’être un mythe et prochainement la Russie, ainsi que le reste du monde, devrait faire face à un nouveau type de menace. Les développements dans le domaine d’armement climatique semblent atteindre la « capacité de rendement prévue », en engendrant les sècheresses, en détruisant les récoltes et en provoquant sur le territoire de la « cible » toute une série de phénomènes anormaux".

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=20464

 

"Y a-t-il une autre cause qui pourrait expliquer les inondations diluviennes qui n’ont pas eu lieu depuis 80 ans? On pense au projet Haarp. Parmi les occurrences sur Internet, nous citons des extraits de la contribution de Michel Chossudovsky, économiste canadien, professeur à la faculté des sciences sociales de l’université d’Ottawa : «HAARP est une arme de destruction massive, capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques au niveau mondial.» «La guerre climatique» est susceptible de menacer l’avenir de l’humanité, mais elle a été exclue des rapports du Giec, qui a reçu le prix Nobel de la Paix en 2007. Rarement reconnu dans le débat sur le changement climatique mondial, les conditions météorologiques dans le monde peuvent maintenant être modifiées dans le cadre d’une nouvelle génération d’armes électromagnétiques sophistiquées. Les États-Unis et la Russie ont développé la capacité de manipuler le climat à des fins militaires. Pendant la guerre du Vietnam, les techniques d’ensemencement des nuages ont été utilisées à partir de 1967 dans le cadre du projet Popeye, dont l’objectif était de prolonger la saison des moussons et de bloquer les voies d’approvisionnement ennemies le long de la route de Ho-Chi-Minh-Ville »(6)

« L’armée US a développé des fonctionnalités sophistiquées qui permettent de modifier les conditions climatiques de manière sélective. La technologie, qui est actuellement perfectionnée dans le cadre du programme Haarp, High-frequency Active Auroral Research Program [en français : Recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales], est un appendice de l’Initiative de Défense Stratégique, «la Guerre des Étoiles.» D’un point de vue militaire, Haarp est une arme de destruction massive, qui opère à partir de l’atmosphère externe et qui est capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques partout dans le monde. La modification des conditions météorologiques, selon le document de l’US Air Force intitulé AF 2025 Final Report, «offre aux combattants de guerre un large éventail d’options possibles pour faire échec ou pour contraindre un adversaire,» des capacités, dit-on, de déclencher des inondations, des ouragans, des sécheresses et des tremblements de terre : «La modification des conditions météorologiques va devenir un élément de la sécurité intérieure et de la sécurité internationale et elle pourrait se faire de manière unilatérale...Créé en 1992, Haarp, basé à Gokona en Alaska, est un réseau d’antennes de forte puissance qui transmettent par ondes radio haute fréquence, d’énormes quantités d’énergie dans l’ionosphère (la couche supérieure de l’atmosphère). (...) Le physicien Dr Bernard Eastlund l’a appelé "le plus grand appareil de chauffage de l’ionosphère jamais construit". Haarp est présenté par l’US Air Force en tant que programme de recherche, mais les documents militaires confirment que son objectif principal est "d’induire des modifications ionosphériques" en vue de modifier les conditions météorologiques et de perturber les communications et les radars. (...) Une analyse des déclarations émanant de l’US Air Force nous fait penser à l’impensable : les manipulations clandestines de phénomènes météorologiques, des communications et des réseaux d’électricité comme arme de guerre mondiale, permet aux États-Unis de perturber et de dominer des régions entières. La manipulation météorologique est l’arme préventive par excellence.»(6)

« En février 1998, le Comité des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense du Parlement européen a tenu une audience publique à Bruxelles au sujet de Haarp. En 1999, ce dernier à déposé une motion stipulant que Haarp. :´´haarp...en vertu de son impact étendu sur l’environnement, constitue une préoccupation mondiale...(le comité) demande que ses implications légales, écologiques et éthiques soient évaluées par un organisme international indépendant.(6)"
http://www.alterinfo.net/LE-PAKISTAN-Entre-changements-climatiques-guerre-electromagnetique-et-terrorisme_a48870.html

Notre société est mortifère ! Des sommes folles sont utilisées chaque jour pour tuer ou afin de concevoir les instruments de notre anéantissement, les dégâts sont incommensurables sur le plan humain, matériel, écologique, les hommes sont envoyés aux quatre coins de la planète donner leur vie pour défendre lse intérêts de quelques-uns, lorsqu'ils reviennent ils sont handicapés socialement ou intérieurement (les suicides d'anciens soldats ne cessent de se multiplier), et l'air que nous respirons TOUS est pollué par les innombrables bombardements avec des armes de destruction de plus en plus massive ! L'Occident est devenu fou !!!!

Est-ce que nous devons assister, passivement, à l'anéantissement programmé d'une grande partie de l'humanité et tolérer que l'avenir de tous soit hypothéqué par une poignée de prédateurs cupides et déments ?

Nous devons impérativement informer partout, et exiger des journalistes qu'ils remplissent eux-mêmes honnêtement leur devoir d'information !  Un grand mouvement planétaire de résistance à l'intolérable doit se mette en place avant qu'il ne soit trop tard ! Nous en avons le devoir pour nos enfants ! Serge Portelli, magistrat, Vice-¨Président au tribunal de Paris, nous montre le chemin de la résistance à l'intolérable, et celui d'aujourd'hui dépasse tout ce que l'entendement peut concevoir ! Alors, camarades blancs, jaunes, bruns, rouges, de toutes appartenances, confession religieuse, condition sociale, culture, saisissons-nous de la victoire, terrassons les ennemis de nos vies et de la vie !

Alerte ! En coulisses, les assassins affûtent leurs armes... Soyons plus rapides qu'eux, utilisons Internet et organisons dans toute la planète des journées de résistance à l'intolérable, formons des murailles de citoyens face aux Rockfeller, aux Rothschild, aux Bush, aux Kissinger, aux Berlusconi et autres Sarkozy qui nous méprisent et qui se servent de nous au travail comme à la guerre pour mener une vie scandaleuse  !  

Alerte, amis lecteurs, refusons notre mort programmée !

Votre eva R-sistons

resister-NOM.jpg

 

 

Sur les blogs d'eva :

 

Hommage au peintre gitan catalan, M.Casar, marius-casar-peintre-gitan.fr

(Cliquer sur le lien)

 

 Roms, Gitans Tsiganes , Manouches : Un peuple errant maudit des hommes

 

 

 Crise économique : La Hongrie défie le FMI

Déclaration de 5 partis communistes européens...contre l'agenda anti-ouvrier de l'Union Européenne

                                   Sarko51.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/index-1.html


 

L’Association pour la Protection contre les Rayonnements Ionisants (APRI) lance une alerte concernant le risque d’une pollution radioactive qui pourrait menacer la planète entière.

Nous nous étonnons du manque de considération du risque de pollution par des particules radioactives encore présentes sur des Km² en Russie occidentale, en effet la zone menacée par les incendies a été contaminée par l’accident nucléaire de Mayak, au sud de l’ Oural, de 1957 (caché pendant des années...) et par la fusion du coeur du réacteur de Tchernobyl en 1986 où nous sommes passés très près d’une catastrophe atomique dont les conséquences pour l’humanité auraient été très graves !

Les autorités russes ainsi que celles des pays proches se doivent de prendre toutes les mesures de précaution qui s’imposent pour les populations.

 

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article105254  (voir aussi les commentaires)

Partager cet article
Repost0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 04:20

retraite-parkinson-copie-1.jpg

 

 

Mes amis, chers fidèles Lecteurs,

 

juste quelques mots pour vous annoncer la création d'un blog pour les seniors,

 

en effet, j'ai entendu sur France24 que les Seniors étaient de plus en plus sur Internet,

 

or vous le savez, ce sont eux qui subissent le plus la désinformation des Médias Officiels, et réagissent, ou ne réagissent pas, en conséquence.

 

Chacun résiste comme il peut, chacun milite à sa façon,

 

en tant que journaliste, moi j'informe,

 

et là, il y a un créneau neuf à saisir,

 

je m'y emploie.

 

Vous pouvez m'aider en me signalant les infos susceptibles d' intéresser ces personnes, je les relaierai,

 

voici l'adresse de ce nouveau blog.

 

Dans la conjoncture actuelle, si préjudiciable aux intérêts des citoyens, des peuples, nous devons informer, sans cesse, et nous soutenir,

 

j'attends de chacun de vous qu'il fasse connaître ce blog d'intérêt public à chaque senior, à chaque retraité de sa connaissance, de son entourage.

 

Vous pouvez aussi relayer cette information sur vos blogs, si vous voulez que les choses évoluent dans le bon sens, celui de la paix, du Bien commun, etc.

 

Merci de votre attention,

 

Cordialement à tous, votre eva

 

http://senor-information.over-blog.com/#

 

 


 

retraite-Chimulus-j.jpg

 

 

 

                   Le talent de Chimulus

                                       

 

 

 

Merci de lire le premier article, qui explique tout :

 

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________________

 

 

 

Humour, dernier post d'eva sur R-sistons-Actu:

 

Histoire de la grenouille Sarkozy
qui se croyait aussi grosse qu'un boeuf.
Par eva R-sistons

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 13:09

 

arbres-png.png

 

Le bonheur est dans le pré,

et surtout dans la communion fraternelle,

par eva R-sistons


Bonjour amis Lecteurs


C'est dans la joie que je vous écris, car je viens d'apprendre que l'Espagne a remporté la coupe du monde, moi l'aficonada de l'Espagne éternelle chaleureuse et colorée, moi la pasionaria qui vit à la frontière espagnole pour être entre deux cultures, la française par la naissance, l'espagnole par le coeur. Arriba Espana ! Les Hollandais de plus en plus racistes vaincus par les brûlants Hidalgos qui ont eu la modestie, eux, d'après ce que j'ai cru comprendre, de jouer collectif, solidaires, et de s'installer dans une auberge de jeunesse plutôt que dans les palaces comme nos équipes politiques ou sportives. Et bravo le poulpe ! J'aime le foot, je jouais avec l'un de mes fils et même avec ses copains, j'aurais aimé être buteuse. Alors, là j'ai joué par procuration, et à travers les fils du soleil, pétillants, olé ! Alegria... 

 

4es.jpg

Eva à 20 ans aimait déjà l'Espagne...

 

L'Empire n'a pas dévasté la planète pendant le Mondial comme certains le craignaient. Est-ce qu'il hésite ? L'Iran n'est pas l'Irak. La mafia anglo-saxonne et israélienne sait qu'elle y laissera des plumes, et c'est tant mieux. Alors, quand se décidera-t-elle à dévaster un Etat souverain qui n'attaque personne ? Sait-on que nos zamis américains mènent environ soixante-dix guerres dans le monde ? La racaille au sommet a sa place en prison, et bien sûr dans les poubelles de l'Histoire ! 


Le bonheur est dans la terre, ou dans le pré !

 

Et nous ? Devons-nous attendre le pire les bras croisés, ou retrouver l'esprit de résistance du 18 juin ? Un blogueur ami a eu la délicatesse de réserver pour moi la monnaie commémorant l'Appel du 18 juin, et de me l'envoyer. Elle m'oblige ! Oui, quand je regarde le précieux coffret, cela m'oblige à être digne de l'Appel à résister à la barbarie le cas échéant. Et la barbarie est à nos portes: Militaire, financière, sanitaire, politique, liberticide... Elle se nomme, pour tout dire, Nouvel Ordre Mondial, dictature des Grandes banques sur le monde, à travers ses suppôts. Le capitalisme ennemi des peuples a dérivé, dérivé... jusqu'à tuer l'entreprise, l'économie, l'emploi, le lien social, la démocratie, la République ! Les maîtres du monde sont d'abominables rentiers, véritables sangsues sans foi ni loi ! 

 

Et nous ? Devons-nous attendre le pire, les bras croisés, ou nous organiser ? Là, chacun est appelé à réagir à sa façon. En particulier sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com, j'insiste sur la nécessité, autant que faire se peut, de se procurer un bout de terre. Préférons le placement terre au placement pierre, or  ou financier ! J'ai suggéré à ma commune de mettre une parcelle de terre à la disposition de tous les amateurs: Pour qu'ils cultivent leur lopin. En temps de guerre, de chaos, de pénurie, de difficultés d'approvisionnement, c'est le top !

 

Pour ma part, j'ai bénéficié de conseils (par exemple, celui d'une Lectrice: "L'arrière-pays, en Espagne, est moins cher !"), et d'une façon générale, les arrières-pays sont toujours plus avantageux ! Troquer la mer pour la terre ? Pas évident pour moi qui ne suis jamais aussi heureuse qu'en mer, sur un dériveur léger ! Mais prudent... Alors, je me prépare, sous la conduite éclairée d'une autre Lectrice de R-sistons, ingénieur agronome, à prendre possession d'un terrain, dans une zone ensoleillée, bien desservie, proche d'un Parc Naturel, de la mer et d'une grande ville européenne, et dans un secteur encore orchestré par des communistes. De quoi me combler !


 

Unite-et-paix.jpg


Le bonheur est dans la communion, le partage, la solidarité

 

Et le fait que des communistes soient aux commandes, ne peut que réjouir quelqu'un comme moi qui aspire (par tempérament, par conviction, par orientation, et étant donné le contexte de crise et sans doute de guerre) à partager, à coopérer, à mettre en commun. Connaissez-vous la Cité Radieuse à Marseille ? Chacun vit chez soi, certes, mais peut se retrouver dans une sorte d'Agora, de place publique, et échanger, discuter, partager... Et jadis, les familles vivaient dans une maison commune, toutes générations confondues, et se retrouvaient, le soir, autour d'un bon feu de cheminée. Pourquoi ne pas faire vivre, ou revivre, cette idée ?

 

Mon projet est de partager mon futur terrain avec ceux qui n'ont pas la chance d'en avoir un à cultiver, mais qui ont aussi envie de vivre, ensemble, quelque chose de beau, de généreux, de solidaire, de convivial, de fraternel. Troc de services, et pourquoi pas de biens. Espace commun, au centre du terrain, où il sera possible de se retrouver, de discuter, d'échanger, ou pourquoi pas de jouer au ping-pong ou même d'esquisser un pas de danse si l'accordéon est sorti (j'en ai un des pays de l'Est !). Espace ouvert aux habitants de la région, en particulier pour des soirées-débats (comme j'en ai déjà organisées) ou pour des animations ! Tout est possible... sans Sarkozy bien sûr ! Et en vivant concrètement la solidarité et la fraternité, perpétuer, finalement, l'idéal communiste (dans le mot, il y a "commun") que l'on piétine si scandaleusement dans nos Médias aux Ordres du libéralisme assassin, individualiste, matérialiste, égoïste, cupide... alors que celui-ci devrait au contraire, dans une forme renouvellée, constituer un repère et un espoir pour les peuples fatigués d'être destinés à la compétition, à la sur-consommation, aux guerres économiques ou de domination ! Le communisme, le vrai qui est à inventer, est communion fraternelle, solidarité, partage ! Dans ce blog, un an avant que Michel Collon ne publie un article sur le thème, j'avais attiré votre attention sur les paroles du trio Chavez-Castro-Moralès: Les relations entre les pays, entre les peuples, doivent reposer sur la coopération et non sur la compétition.... Alors, tout change ! Les salaires les plus enviables ne remplaceront jamais la joie de la solidarité....

 

NOM-globe-a-table-p.png

 

Le malheur est dans le Nouvel Ordre Mondial

 

La situation internationale est grave. Nos sociétés sont en pleine déliquescence, la civilisation fait place à la barbarie, et tout ce à quoi nous tenons est sur le point d'être détruit. Nos pères auraient-ils lutté pour rien ? Et l'ombre de la tyrannie planétaire s'étend dans chaque domaine... Vous savez les menaces qui pèsent sur Internet. Aux Etats-Unis, mais pas seulement !

 

Il y a quelques jours, j'ai reçu ce "report d'abus":

 

"Suite à une notification conforme à l'article 6 de la loi du 21 Juin 2004 (LCEN), certains articles de votre blog "r-sistons.over-blog.com" reprenant des dépêches de l'Agence France Presse (AFP) sans l'accord de cette dernière en ont été retirés. L'AFP n'autorise aucun média, site internet, blog à utiliser ses dépêches ou photos sans autorisation.

Vous pouvez récupérer les articles retirés de votre blog dans le dossier Brouillons, mais il vous est strictement interdit de procéder à nouveau à leur publication en l'état. Avant toute nouvelle publication, vous devez en supprimer les dépêches reprises sans autorisation, que ces reprises soient totales ou partielles.

Toute nouvelle reprise d'une dépêche AFP future ou passée pourra entrainer des poursuites judiciaires."

 

Over-blog n'est pas en cause. Les Administrateurs de cet hébergeur très bien conçu sont jeunes, dynamiques, ouverts. Mais que peuvent-ils dans un environnement à la dérive ? Voyez-vous, j'avais repris des articles de l'AFP qui donnaient des informations différentes des Médias officiels. En constatant que les liens, peu après, étaient inactifs... Pressions politiques ? En tous cas, les articles restaient sur les blogs et de ce fait, devenaient gênants pour ceux, tout en Haut, qui n'ont pas vraiment la conscience tranquille ou en tous cas l'esprit ouvert. Donc, ils ont été retirés. Dans le même temps, le Nouvelobs (je ferai un article sur ce pseudo organe de gauche) supprime du jour au lendemain mon blog. Et voici l'avis que le Courier international a publié:

 

"Courrier international restreint sa plateforme de blogs
Madame, Monsieur,
En raison de nombreux manquements aux conditions générales d’utilisation, Courrier international a choisi de restreindre l’accès à la plateforme de blogs mise à disposition des internautes. Ce service sera interrompu à compter du 01/07/2010, nous vous invitons donc à sauvegarder d’ici là tous les contenus que vous mis en ligne sur votre ou vos blogs. Courrier continuera dans l’avenir à héberger des blogs mais leur création passera par une autorisation préalable de notre part".

 

Il est évident que le Courrier International, aux mains lui aussi du Clan qui a confisqué la liberté pour servir les intérêts de l'Empire, ne peut goûter l'indépendance de certaines plumes... Et tout va dans le même sens: A l'heure où les citoyens sont de plus en plus spoliés et en même temps de plus en plus éveillés, il faut brider la liberté... Tout cela est très inquiétant !


 

totalitarisme.jpg

 

Le malheur est dans la restriction des libertés

 

Le contexte liberticide, de pré-guerre, de censure, de police de la pensée, ajouté à mes difficultés en matière informatique depuis qu'un informaticien mal inspiré m'a imposé Mozilla Firefox sans me consulter, font que j'ai décidé de prendre mes distances avec mes blogs. Certes, de nombreux Lecteurs et Lectrices se sont proposés pour m'aider, même à domicile. Mais j'ai tout de même décidé de renoncer - au moins tant que la situation en matière politique ou de restrictions de liberté est aussi oppressante dans le monde et particulièrement dans la France de Sarkozy - à alimenter ce blog comme je le faisais jusqu'ici. En clair, et sauf si la France redevient la terre de Voltaire, sous un autre gouvernement par exemple, je ne publierai plus, à mon rythme, lent (entre autres parce qu'il s'agira plus ou moins de dossiers) que les articles promis ici ou là, par exemple sur les massacres d'Indiens en Amazonie, sur les Amérindiens, sur l'OTAN, sur la (non) commémoration de l'abolition de l'esclavage, sur les ONG 5e colonne, sur des zones géographiques très "chaudes" comme... l'Arctique, sur la vie en 2012, ou encore sur une autre île qui n'a rien à envier à celle de San Diego, tant elle est piétinée par les Anglo-Saxons. Ces articles, je les écrirai moi-même. En ce qui concerne mon blog d'information sos-crise, je ne l'alimenterai qu'occasionnellement, avec des articles déterminants pour la compréhension des événements d'actualité. Je pense continuer à envoyer un article de temps à autre sur mes blogs désinformation et no-war, et je publierai normalement sur mes trois petits blogs, eva communion des civilisations, eva coups de coeur et r-sistons actu.

 

Mes engagements seront moins "informatifs" et plus concrets, au service de mes concitoyens. Et de toutes façons, je ne me priverai pas d'envoyer de temps à autre un article sur des sites où j'adresse régulièrement mes écrits, comme Dazibaoueb, Alterinfo, Oulala, ou Agoravox... Surtout, restez abonnés à ce blog, pour être informés lorsque je publierai un des articles promis. Et si la situation devient plus respirable pour les créateurs ou pour ceux qui, comme moi, ont à coeur d'informer vraiment, je reprendrai les parutions sur R-sistons à l'intolérable...

 

Peut-être n'oseront-ils pas lancer la guerre fatale pour l'humanité ? Peut-être y aura-t-il une réaction planétaire face aux projets machiavéliques des tenants du Nouvel Ordre Mondial ? Soyez persuadés que je publierai à nouveau avec plaisir si l'horizon s'éclaircit. Pour l'instant, il s'assombrit...

 

Ce n'est pas un adieu, ce n'est qu'un au revoir. Je vous laisse en compagnie de Castro, très pessimiste sur ce qui attend bientôt l'humanité, avec, aussi, un des plus brillants intellectuels de notre temps, Jean Bricmont, dont chaque parole est à méditer, et avec quelques textes sur cette idée si belle, si grande, et plus que jamais d'actualité à mon avis, qu'est le communisme, dont les élans de solidarité, l'esprit de partage, d'équité et de communion, ou encore la sincérité militante et résistante, doivent rester un phare pour l'humanité, n'en déplaise aux valets du grand Capital apatride meurtrier.

 

Votre eva, fraternellement vôtre 

 

resister-NOM-copie-1.jpg

 

 

L’impossible bonheur, par Fidel Castro,

7 juillet 2010

 

arton11044-cc761.jpg


J’ai promis d’être l’homme « le plus heureux du monde si je me trompais », et mon bonheur, hélas, durera bien peu.

La Coupe du monde de football n’est pas encore terminée : il reste encore six jours avant la finale.

Quelle occasion extraordinaire perdront peut-être l’Empire yankee et l’État fasciste d’Israël de dévier l’esprit de l’immense majorité des habitants de la planète de leurs problèmes fondamentaux !

Qui se sera rendu compte des plans sinistres de l’Empire au sujet de l’Iran et de ses grossiers prétextes pour l’attaquer ?

Je me demande : que font pour la première fois dans l’histoire les navires de guerre israéliens dans les eaux du Golfe persique, du détroit d’Ormuz et de l’espace maritime iranien ?

Peut-on supposer que les porte-avions nucléaires yankees et les bâtiments de guerre israéliens repartiraient de là, sans plus, au cas où pourraient s’exécuter les exigences contenues dans la Résolution 1929 votée le 9 juin 2010 par le Conseil de sécurité des Nations Unies, laquelle autorise l’inspection des navires et des avions iraniens sur le territoire de n’importe quel État et, en l’occurrence, en haute mer ?

Cette Résolution stipule aussi que l’inspection des bateaux iraniens ne se réalisera pas sans le consentement du pays et que le refus ferait l’objet d’une analyse.

Elle autorise aussi à saisir les biens inspectés s’il se confirmait que ceux-ci en violent les dispositions.

Un Iran désarmé a été victime d’une cruelle guerre contre l’Iraq au cours de laquelle les masses des Gardiens de la révolution nettoyaient les champs de mines en avançant sur eux.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui. J’ai rappelé dans des Réflexions précédentes que Mahmud Ahmadineyad avait été le chef des Gardiens de la révolution dans l’Ouest iranien qui supporta le gros de cette guerre.

Des années après, un gouvernement iraquien enhardi dépêcha une bonne partie de sa Garde républicaine au Koweït pour annexer cet Émirat arabe riche en pétrole et proie facile.

Cuba avait des liens étroits avec le gouvernement iraquien et lui avait prêté, tout le temps qu’il n’était en guerre avec personne, d’importants services de santé. Notre pays s’efforça de le persuader d’abandonner le Koweït et de renoncer à la guerre qu’il avait déclenchée à partir de vues erronées.

On sait aujourd’hui qu’une médiocre ambassadrice yankee, qui avait d’excellentes relations avec le gouvernement iraquien, l’induisit en erreur.

Bush père attaqua son ancien ami, à la tête d’une puissante coalition à forte composante arabo-islamo-sunnite de pays approvisionnant en pétrole une bonne partie des nations industrialisées et riches, laquelle avança depuis le sud de l’Iraq pour couper le repli sur Bagdad de la Garde républicaine qui put atteindre la capitale en raison de la prudence de l’infanterie de marine et des forces armées des USA, commandées par Colin Powell, un général prestigieux qui fut ensuite secrétaire d’État de George W. Bush.

C’est par pure vengeance qu’on utilisa contre elle les projectiles à uranium appauvri afin de tester pour la première fois les dommages qu’ils pourraient causer aux soldats ennemis.

L’Iran, cette nation qui professe la religion musulmane chiite et qu’ils menacent maintenant des forces de leurs trois armes, ne ressemble en rien à la Garde républicaine qu’ils ont attaquée impunément en Iraq.

L’Empire est sur le point de commettre une erreur irrémédiable sans que personne ne puisse l’en empêcher. Il marche inexorablement vers une destinée sinistre.

Tout ce qu’on peut affirmer, c’est que les quarts de finale de la Coupe du monde de football se sont bel et bien déroulés. Ainsi, les supporteurs ont pu suivre des parties passionnantes où l’on a vu des choses incroyables.

En trente-six ans, – seul l’ordinateur permet de faire de pareils calculs– la Hollande n’avait jamais perdu une partie de coupe du monde un vendredi. Et le fait que le Brésil a été éliminé en quarts de finale : un arbitre s’en est chargé. C’est du moins l’impression que n’a cessé de répéter un excellent chroniqueur de la télévision cubaine, bien que la FIFA ait validé ensuite la décision de l’arbitre.

Un peu plus tard, ce même arbitre a laissé le Brésil avec seulement dix joueurs à un moment décisif, alors qu’il restait encore à jouer plus de la moitié de la deuxième mi-temps. Ce ne fut sûrement pas son intention..

L’Argentine a été éliminée hier. L’équipe allemande a, dès les premières minutes, surpris sa défense trop confiante et son gardien, et a marqué par l’intermédiaire de son milieu de terrain Müller. Par la suite, les avants argentins ont eu au moins dix occasions de but, contre une les Allemands, mais sans marquer une seule fois. C’est au contraire l’Allemagne qui a marqué trois buts de plus, et même la chancelière fédérale Angela Merker applaudissait à tout rompre.

Ainsi, de nouveau, une des équipes favorites a perdu, et plus de 90 p. 100 des supporteurs cubains en sont restés abasourdis.

L’immense majorité des amateurs de ce sport ne savent même pas sur quel continent se trouve l’Uruguay. Une finale entre des pays européens serait la chose la plus incolore et antihistorique depuis que ce sport a vu le jour.

En revanche, des événements se sont déroulés dans l’arène internationale qui n’ont rien à voir avec les jeux de hasard, mais bel et bien avec la logique élémentaire qui régit les destinées de l’Empire.

Une série de nouvelles est tombée les 1er, 2 et 3 juillet.

Elles tournent toutes autour d’un fait : les grandes puissances représentées au Conseil de sécurité des Nations Unies et ayant droit de veto, plus l’Allemagne, ont, le 2 juillet, exhorté le gouvernement iranien à « répondre promptement » à l’invitation qui lui a été faite de reprendre les négociations sur son programme nucléaire.

Le président Barack Obama avait signé la veille une loi qui élargit les mesures existant contre les secteurs énergétique et bancaire et qui sanctionne les compagnies qui feraient des affaires avec Téhéran. Bref, blocus rigoureux et étranglement de l’Iran.

Le président Mahmud Ahmadineyad a affirmé que son pays reprendra les conversations fin août et a souligné que le Brésil et la Turquie, les deux seuls membres du Conseil de sécurité qui se sont opposés aux sanctions, le 9 juin, devaient y participer.

Un haut fonctionnaire de l’Union européen a averti, d’un ton hautain, que le Brésil et la Turquie ne seraient pas invités à prendre part aux négociations.

Il n’en faut guère plus pour tirer les conclusions pertinentes.

Aucune des parties ne cédera : l’une, par arrogance de puissant ; l’autre, par la résistance au joug et par la capacité de combattre, comme cela est arrivé si souvent dans l’histoire de l’homme.

Le peuple iranien, aux traditions culturelles millénaires, se défendra sans aucun doute des agresseurs. Il est incompréhensible qu’Obama croie sérieusement qu’il se pliera à ses exigences !

Le président et les leaders religieux de ce pays, s’inspirant de la Révolution islamique de Ruhollah Khomeiny, le créateur des Gardiens de la révolution, des forces armées modernes et du nouvel État iranien, résisteront.

Quant à nous, les peuples pauvres du monde, qui n’avons pas la moindre responsabilité dans le colossal imbroglio créé par l’impérialisme, situés dans ce continent-ci au sud des États-Unis, ou situés à l’Ouest, au Centre et au Sud de l’Afrique, et les autres du reste de la planète qui pourraient s’en sortir indemnes, nous n’avons pas d’autre remède que faire face aux conséquences catastrophiques de la guerre atomique qui éclatera sous peu.

Je n’ai, hélas, rien à rectifier et j’assume pleinement la responsabilité de ce que j’ai écrit dans ma dernière suite de Réflexions.

Fidel Castro Ruz
Le 4 juillet 2010

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/L-impossible-bonheur.html


id-al-com.jpg

 

 

 

Les réussites du communisme

 

.
(..) Puisque la question posée porte sur les aspects positifs, parlons de ceux-là. Le premier d’entre eux, à mon sens, c’est la contribution décisive de l’URSS et, disons, de la mouvance communiste du monde entier, à la victoire contre la barbarie nazie durant la deuxième guerre mondiale. Certes, le pacte germano-soviétique a pu semer de la confusion dans l’effroyable partie de poker menteur qui s’est jouée avant guerre mais, au bout du bout, le rouleau compresseur nazi s’est enrayé à Stalingrad en ce début de l’année 1943 qui a marqué le tournant de la guerre. Malgré ses crimes et ses erreurs, le régime soviétique a réussi à trouver les ressources matérielles et à mobiliser tout un peuple pour refuser l’esclavage. (..)
Une deuxième réussite a été la capacité de ce mouvement d’idées à analyser le fonctionnement du système capitaliste mieux que ne l’avaient fait jusque là les meilleurs économistes de ce système et à incarner pendant des décennies une alternative à celui-ci, ce qui l’a obligé à se réformer. Encore aujourd’hui, plus de 140 ans après sa parution, « Le Capital » de Marx reste un des livres les plus cités dans le monde. Des utopies du 19e siècle sont devenues des réalités : congés payés, retraites, Sécurité sociale, émancipation féminine, etc. La mouvance communiste n’en est pas seule à l’origine mais elle y a puissamment contribué. (voir suite)

 

http://actualites.forum.orange.fr/messages/index/41464/actualite-politique-les-reussites-du-communisme.html

 

 

 

ACTUALISER LE COMMUNISME par Alain BIHR

 

 

INTRODUCTION

Le communisme semble aujourd’hui faire partie des causes perdues. Non seulement il paraît être définitivement discrédité par les crimes du stalinisme, avec lequel on continue à le confondre, de manière évidemment intéressée. Mais encore et surtout, le capitalisme s’affirme aujourd’hui plus que jamais comme l’horizon apparemment indépassable de notre temps, si ce n’est même de tous les temps, en incluant progressivement dans le rets de ses rapports de production désormais mondialisés les différentes formations naguère soi-disant socialistes. D’autant plus que, pourtant ébranlé depuis un quart de siècle par une crise structurelle de dimension elle aussi mondiale, le capitalisme semble une fois de plus avoir su surmonter ses contradictions internes, non sans avoir au passage infligé de nouveaux et profonds revers à un mouvement ouvrier partout sur la défensive.

Dans ces conditions, défendre la perspective communiste et argumenter en faveur de son actualité vous vaut au mieux le scepticisme poli de la part de vos interlocuteurs, la plupart du temps leur stupeur et leur incompréhension, quand ce n’est pas leur ironie narquoise ou même leur hostilité ouverte. Peu s’y sont essayés au cours des dernières années. Pire même : quelques uns parmi ceux dont on aurait espéré et souhaité qu’ils se lancent dans l’aventure se sont précipités au poste d’abandon du navire faisant naufrage. "Communisme" est devenu pire qu’un non-sens : un repoussoir.

C’est donc résolument à contre-courant que je défendrai ici l’actualité du communisme. Non pas par goût du paradoxe ou de la provocation, mais par conviction. Une conviction qui n’a rien de la foi aveugle du charbonnier, mais qui va chercher à s’étayer d’arguments et d’analyses ; sans masquer les problèmes que soulève, aujourd’hui comme hier, cette perspective, mais au contraire en les affrontant sans pour autant les considérer comme insurmontables.

Puisque le mot même de communisme est aujourd’hui compromis et rendu impraticable, il convient de commencer par en restituer le sens, en revenant à cette fin à Marx. Dans un deuxième temps, je soulignerai ce qui, à mon sens, rend aujourd’hui le communisme nécessaire ; avant de m’interroger, dans un troisième temps, sur ses conditions actuelles de possibilité. Et je terminerai par quelques propositions destinées à orienter aujourd’hui le combat communiste.

Suite

 

Liens entre communisme et christianisme

 

 

Je tiens tout d’abord à mettre les choses au point :

Le christianisme n’a rien à voir avec l’Inquisition, les Croisades ou toutes les horreurs qu’on a pu commettre en son nom. Les personnes qui ont commis ces crimes au nom de Jésus se sont servis de la foi des gens pour s’installer au pouvoir et défendre leurs privilèges (Rois "de droit divin", Papes, Georges W.Bush...) mais elles ont en fait adopté une attitude à l’opposée même du christianisme et de ses valeurs de partage, d’amour, de paix et de tolérance.

Il s’est passé la même chose avec le communisme. Le communisme n’a absolument rien à voir avec le stalinisme et ses copies (maoïsme en Chine, Corée du Nord...).

En effet le communisme correspond à un système politique, économique et social qui est :

  • entièrement démocratique (démocratie directe avec référendums, participation de la population à toutes les décisions, autogestion des entreprises par les travailleurs et les usagers)

  • égalitaire (il n’y a pas d’un côté des milliardaires et de l’autre des SDF ou des gens qui meurent de faim)

  • propriété collective des moyens de production (entreprises, usines, infrastructures...) mais propriété collective aux mains du peuple et non pas aux mains de bureaucrates comme c’était le cas en URSS. C’est à dire : nationalisation de l’ensemble des moyens de production (entreprises, usines), des terres, des banques mais une nationalisation sous le contrôle des travailleurs et des citoyens

  • il n’y a pas de KGB, ni de Goulag et pas de parti unique comme en ex-URSS ou en Europe de l’Est.

Pour résumer, le communisme c’est un système qui défend la démocratie politique mais aussi (et c’est là la principale différence avec le capitalisme) la démocratie économique et sociale. Dans un système capitaliste la démocratie s’arrête à la porte de l’entreprise alors que dans le communisme la démocratie est présente à tous les niveaux, sans exception.

Tous les communistes et tous les partis communistes partagent cette vision du communisme.
Je tiens bien à préciser que le stalinisme est l’opposé même du communisme ainsi que du christianisme.
Staline était un dictateur que personne ne regrette et si des communistes ont pu un jour l’apprécier c’est uniquement parce qu’ils ont été aveuglés par la propagande du régime stalinien et qu’ils n’ont pas été au courant (ou ont refusé de croire) à l’existence des Goulags et de la répression, bref de la dictature qu’a constituée l’URSS sous Staline.

Ce qui s’est passé en URSS sous Staline et ce qui s’est passé dans les pays qui ont copié le "modèle" de l’URSS (Chine, Corée du Nord, Europe de l’Est, Vietnam, Cambodge...) est le contraire du communisme : dans ces pays il s’est réalisé une dictature atroce qui défendait les privilèges d’une nouvelle bourgeoisie (la Nomenklatura) et qui a instauré un capitalisme d’État mais non le communisme.
Ces régimes se sont certes autoproclamés "communistes" mais est-ce une preuve qu’ils pratiquaient le communisme ?
Car si on y regarde de plus près la plupart des dictatures du monde s’autoproclament "démocraties" et pourtant ce sont bien des dictatures. L’Allemagne de l’Est soviétique s’appelait officiellement RDA (République Démocratique
En effet dans un système réellement communiste les entreprises, les terres... appartiennent à la collectivité et c’est le peuple qui gère les entreprises d’une manière démocratique (autogestion). Alors que dans les pays staliniens c’était la Nomenklatura qui dirigeait l’économie et le monde politique.
Dans un système communiste, le peuple décide démocratiquement comment doivent fonctionner les entreprises, ce qu’elles doivent produire, à quel coût, à quel prix... alors que dans un système capitaliste ce sont les actionnaires et les patrons qui décident cela (et dans un système stalinien c’est la Nomenklatura qui décide cela).
En URSS les entreprises étaient propriété de l’État mais ce n’était pas du communisme car le peuple ne gérait pas lui-même ces entreprises. De même que par exemple en France l’entreprise publique (propriété de l’État) La Poste n’est pas une entreprise communiste car les usagers et employés n’en ont pas le contrôle, c’est donc simplement une entreprise capitaliste d’État (comme en URSS).
Le communisme n’a encore JAMAIS été appliqué à part à petite échelle (monastères, premières communautés chrétiennes, autogestion en Espagne durant la guerre civile, entreprises autogérées à l’heure actuelle en Argentine, au Brésil et en Uruguay... un article à lire  sur l’autogestion en Amérique du Sud) donc les millions de morts que l’on impute à tort au "communisme" (et qui sont en fait dus aux régimes staliniens qui par définition sont non-communistes) ne sont pas la conséquence de l’application du communisme qui je le répète n’a encore jamais été appliqué. Allemande). Or ce n’était pas du tout une démocratie mais une dictature ! Donc il ne faut pas forcément se fier au nom que se donne un pays, un régime ou une organisation.

Tout d’abord il faut s’intéresser aux valeurs défendues par le communisme et le christianisme.

En effet, les deux défendent :

- l’égalité entre les hommes

- la solidarité, la recherche du bien commun

- les pauvres, les exclus, les opprimés face aux puissants, aux riches, à ceux qui détiennent le pouvoir et écrasent les plus petits
et refusent l’égoïsme et l’attitude qui consiste à ne se préoccuper que de ses intérêts, de ses affaires sans se soucier des répercussions sur les autres.

  • Voyons maintenant la définition du communisme dans le Petit Larousse :

Doctrine prônant 1 l’abolition de la propriété privée au profit de la 2 propriété collective, et notamment, la collectivisation des moyens de production et la 3 répartition des biens de consommation selon les besoins de chacun ; état correspondant de la société

Les premiers chrétiens étaient donc communistes (ce n’est pas moi qui le dis mais la Bible) :

" La multitude de ceux qui avaient adhéré à la foi avait un seul coeur et une seule âme ; 1 et personne ne se disait propriétaire de ce qu’il possédait, 2 mais on mettait tout en commun. C’est avec une grande force que les Apôtres portaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus, et la puissance de la grâce était sur eux tous. Aucun d’entre eux n’était dans la misère, car tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, et ils en apportaient le prix pour le mettre à la disposition des Apôtres. 3 On en redistribuait une part à chacun des frères au fur et à mesure de ses besoins. Joseph, que les Apôtres avaient surnommé Barnabé (ce qui veut dire : l’homme du réconfort), était un lévite originaire de Chypre. Il avait une terre, il la vendit et en apporta l’argent qu’il déposa aux pieds des Apôtres."
(Actes des Apôtres 4, 32-37)

Un autre extrait :

"Les apôtres font beaucoup de choses extraordinaires et étonnantes, et les gens sont frappés de cela. Tous les croyants sont unis et ils mettent en commun tout ce qu’ils ont. Ils vendent leurs propriétés et leurs objets de valeur, ils partagent l’argent entre tous, et chacun reçoit ce qui lui est nécessaire. Chaque jour, d’un seul coeur, ils se réunissent fidèlement dans le temple. Ils partagent le pain dans leurs maisons, ils mangent leur nourriture avec joie et avec un coeur simple."
(Actes des Apôtres 2, 43-46)

Le "au fur et à mesure de ses besoins" est très important. En effet, selon Karl Marx la société communiste sera une société "de chacun selon ses capacités à chacun selon ses besoins".
Les deux formules sont étrangement proches...

  • Parfois on fait la remarque suivante : "le marxisme est incompatible avec le christianisme car la Bible ne condamne pas la propriété privée".

Cette remarque est fausse.
En effet la Bible recommande la propriété collective intégrale ("ils mettent TOUT en commun"). Qui plus est les premiers chrétiens ont aboli la propriété privée ("personne ne disait propriétaire de ce qu’il possédait").

  • De plus, le capitalisme en tant que système économique est contraire au christianisme.

Je m’explique.

Quand un salarié produit quelque chose (un bien ou un service), il crée une richesse et reçoit en contrepartie un salaire. Or le salaire est inférieur à la richesse produite (la différence s’appelle profit, ou bénéfice).
Ce profit, fruit du travail des salariés, devrait normalement être restitué aux salariés ou, s’il est réinvestit dans la production, être réinvestit par ces salariés qui décideraient de la façon dont il doit être réinvestit.
Mais dans les faits c’est le patron qui s’accapare ce profit. Et qu’en fait-il ?

- il s’en sert pour se payer un salaire immense (les grand patrons ont des salaires de plusieurs millions d’euros soit l’équivalent de 100 ou 1 000 fois le salaire d’un ouvrier)

- une partie importante du profit est reversée en dividende aux actionnaires de l’entreprise. Or les actionnaires n’ont pas participé à la production et ont donc ainsi un revenu qu’il n’ont pas mérité (ils reçoivent de l’argent sans même travailler)

- le reste du profit qui est réinvestit pour améliorer la production est géré par le patron alors que ce devraient être les travailleurs qui gèrent ce profit puisque ce sont ces travailleurs qui ont réalisé par leur travail ce profit.

Le fait que les patrons et les actionnaires s’accaparent le profit, fruit du travail des salariés, est donc une forme de vol.
Or le vol est interdit par le VIIIème commandement ("Tu ne déroberas point." Exode 20, 15).

Le système capitaliste est basé sur une violation d’un des 10 commandements.

En outre, le fondateur du capitalisme, l’économiste Adam Smith, proposa ce que l’on a appelé une "morale de l’intérêt" : chacun doit poursuivre son intérêt égoïste et, de la sorte, l’intérêt de la société dans son ensemble sera servi. Par exemple, Smith écrit "nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme" (Richesse des nations - chapitre 2 : Du principe qui donne lieu à la division du travail).
Ainsi, il faut privilégier d’abord son intérêt personnel avant celui des autres, de l’ensemble de la communauté.
Mais nous voyons bien que cela ne profite pas à l’ensemble de la société puisqu’il y a toujours des centaines de millions de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à l’eau potable, n’ont pas assez à manger... De plus, cette mise en avant de l’égoïsme au détriment de l’humanisme est contraire avec ces paroles de Jésus : "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes"
(Évangile selon Matthieu 22, 37-40)

Un autre fondement du capitalisme se trouve donc être contraire à l’un des deux plus grands commandements du christianisme !

  • Voyons maintenant quelques exemples de liens entre christianisme et communisme :

 

Attention : les mots "socialisme" ou "socialiste" utilisés parfois dans ce dossier n’ont rien à voir avec le social-libéralisme gauche-caviar du Parti Socialiste Français ! Ici ces mots sont plus ou moins synonymes de "communisme".

La théologie de la libération, mouvement chrétien d’Amérique Latine qui a cherché à lutter contre la pauvreté et les injustices durant les années 60. Ce mouvement a notamment soutenu Salvador Allende au Chili ainsi que le gouvernement Sandiniste au Nicaragua (tous deux démocratiquement élus mais qui ont été renversés par les États-Unis).
Un exemple concret des idées de la théologie de la libération : en 1973 les évêques et supérieurs religieux de la région Centre-Ouest du Brésil publièrent un document intitulé "Le cri de l’Église" dont la conclusion est la suivante :

"Il faut vaincre le capitalisme : c’est le plus grand mal, le péché accumulé, la racine pourrie, l’arbre qui produit tous les fruits que nous connaissons si bien : la pauvreté, la faim, la maladie, la mort. Pour cela, il faut que la propriété privée des moyens de production (usines, terre, commerce, banques) soit dépassée."

Source : Obispos Latinoamericanos, 1978, p.71

Parmi les précurseurs du communisme moderne, beaucoup sont chrétiens.
Une recherche de Jean-Pierre Lassale, maître-assistant agrégé à Toulouse, établit que le mot "communiste" a été employé dès le début du 18ème siècle : un fils fait l’éloge de son père qui vient de décéder le 25 juillet 1706 : "il a vécu en parfait homme, bon chrétien, fort charitable, estimé et aimé de tous, homme de bon sens, bon communiste" (l’Humanité daté du 9 février 1982).

Tout un symbole : traditionnellement, la mairie de Nazareth est détenue par les communistes chrétiens. (Pour rappel Joseph et Marie étaient originaires de Nazareth !)
Ainsi aux élections de 1998, le communiste chrétien Ramez Jeraisy est réélu comme maire avec 52 % des suffrages. Il est toujours maire de Nazareth à l’heure actuelle.

Autre symbole fort : le maire communiste (PCF) d’Ivry-sur-Seine Pierre Gosnat a inauguré le 17 septembre 2005 une église qui a été restaurée par la ville. Cette église se trouve... rue Lénine !
Source ici

Marx a écrit (Mega I.2-441) "l’amour du prochain que prêchait le christianisme antique, que certains reconnaissent comme la révolution du communisme, est une des sources d’où découle l’idée des réformes sociales".

 

Engels (communiste ami de Marx et qui a écrit avec lui le Manifeste du Parti Communiste) a écrit, dans la Circulaire contre Kriege, qu’en 1844 "les communistes français, alors qu’ils appartiennent à une nation notoire pour son incrédulité, sont eux-mêmes chrétiens".

Il a également évoqué dans Études philosophiques (éditions sociales - 1961 - p.132) "un élément primitif d’antagonisme chrétien de classe susceptible de devenir un jour dangereux pour les richards".

Dans sa correspondance avec Marx (Correspondance - T IV - éditions sociales - 1974 - p.148) il dit que "l’histoire du christianisme primitif offre de curieux points de contacts avec le mouvement ouvrier moderne. Comme celui-ci, le christianisme était à l’origine le mouvement des opprimés. Il apparut tout d’abord comme la religion des esclaves et des affranchis, des pauvres et des hommes privés de droits, des peuples subjugués ou dispersés par Rome. Tous deux, le christianisme aussi bien que le socialisme ouvrier, prêchent une délivrance prochaine de la servitude et de la misère".

Dans Sur la religion (éditions sociales-1972-p.111) il note qu’au 16ème siècle encore la Bible "est une arme puissante les paysans avaient utilisé cette arme en tout sens contre les princes, la noblesse et le clergé".

Page 336 il reconnaît que le message chrétien insuffle à ses porteurs une ardeur combative qui se manifeste par "l’active propagande, la lutte sans relâche contre l’ennemi du dehors et du dedans, le fier aveu de ses convictions révolutionnaires devant les juges païens, le martyre courageusement enduré dans la certitude de la victoire".

Enfin, page 204, il précise que "comme tous les autres grands mouvements révolutionnaires, le christianisme est l’oeuvre des masses".

Marx et Engels sont athées. Cependant, en 1871 Marx critique le programme de Bakounine qui prescrivait l’athéisme comme dogme aux membres de l’organisation ouvrière (Critique des programmes de Gotha et d’Erfurt - éditions sociales - 1972 - p.142). Et plus tard Engels s’oppose à l’inscription de la reconnaissance de l’athéisme dans le programme du Parti ouvrier.
Ainsi, quand l’Union Soviétique et la Chine Populaire ont décidé d’inscrire l’athéisme dans leur Constitution et de le déclarer doctrine officielle, ils n’ont pas respecté les recommandations de Marx et Engels.

Quand aux prêtres-ouvriers, ce sont des prêtres en France qui ont décidé de devenir ouvriers (tout en restant prêtres) pour être en contact avec le monde ouvrier. Beaucoup de ces prêtres ont adhéré au Parti Communiste.
Le prêtre-ouvrier Jo Lafontaine a dit (Prêtre-ouvrier insoumis-éditions du Cerf-page 79) : "croyant catholique au Christ dans l’Église, je pense que la foi peut coexister dans la conscience d’un homme, avec la conscience révolutionnaire et avec tout progrès de l’humanité".
Pierre Dupuy , un prêtre-ouvrier militant au PCF s’est même présenté aux élections régionales en 1992 sur une liste du PCF.
À lire son interview

Un autre exemple c’est celui du père Camillo Torrez, un prêtre Colombien. Il a crée un mouvement de guérilla armée et a d’ailleurs été tué au combat. Ce mouvement appelé ELN (Armée de Libération Nationale en espagnol) est un mouvement de guérilla d’inspiration castriste et marxiste-léniniste qui existe toujours aujourd’hui et qui a été dirigé jusqu’en 1999 par un autre prêtre : le père Manuel Pérez. Plusieurs prêtres ont rejoint l’ELN. L’ELN est un mélange de guévarisme et de Théologie de la Libération. L’ELN défend les pauvres de Colombie et pratique la démocratie directe dans les municipalités où elle est implantée. Malheureusement elle est férocement combattue par le gouvernement Colombien et les États-Unis.
Camillo Torrez disait : "Le devoir de tout chrétien est d’être révolutionnaire et le devoir de tout révolutionnaire est de faire la révolution". Il disait aussi "si Jésus était vivant aujourd’hui, il serait un guérillero"
.

 

(..) Un dossier publié sur http://michel1955.fr/ (larges extraits)

 

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2008/03/01/8149699.html#c35333886

 

 

 

Le communisme n’est pas mort !

Alain Badiou remet les pendules du communisme et de sa diabolisation à l’heure. Merci Monsieur pour cet exposé riche, sobre et subversif !!!

Un passage que j’adore :
" Si un jour véritablement, les jeunes des cités, les intellectuels de l’émancipation et de la révolution, la masse des salariés ordinaires et les jeunes des lycées et universités étaient réellement ensemble sous des mots d’ordre qu’ils reconnaitraient comme communs, et capable de ce minimum d’unité ou de discipline dans la pensée, eh bien il y aurait beaucoup de chances pour l’hypothèse communiste soit bien autre chose qu’un hypothèse !"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce qu'être

communiste en 2010 ?


Corinne Bécourt, 47 ans, l'une des dirigeantes de la section locale et membre du conseil national du PCF : Je suis marxiste et contre le capitalisme. Le communisme avant tout est une forme d'utopie. Il faut en avoir, des utopies. Les gens n'ont plus de perspectives, ni pour eux ni pour leurs enfants. Travailler, manger, dépenser, un cercle infernal dont il faut sortir.

Jean-Luc Tournay, 56 ans, secrétaire de la section locale : C'est un idéal. Souvenez-vous, le PC c'était la Résistance, les congés payés… Oui, le communisme, c'est aider les plus défavorisés, pas la politique politicienne.

Pourquoi avez-vous adhéré ?
suite ici:
http://eldiablo.over-blog.org/article-qu-est-ce-qu-etre-communiste-en-2010-52979030-comments.html#comment64435393
Lire le peuple-classe de Christian Delarue
http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/01/21/12069834.htm
Quelques remarques sur le nationalisme français, par Jean Bricmont

 

S’il y a un préjugé fort répandu dans l’extrême-gauche française, ainsi que chez de nombreux étrangers, c’est que les Français sont très nationalistes. Un incident récent permet néanmoins de s’interroger sur la nature de ce "nationalisme".


Un article du magazine Rolling Stone (*) rapporte des propos non démentis du général américain Stanley McChrystal, au moment où il dirigeait encore les forces de l’Otan en Afghanistan. En visite à Paris, McChrystal déclare à son entourage qu’il préfère « se faire botter le cul par une salle remplie de gens que d’aller à ce dîner ». Après qu’il soit parti, le journaliste demande à un de ses assistants avec qui le général va dîner. Réponse : « Un ministre français - c’est un foutu truc de pédés » ("It’s fucking gay", en anglais).

Suite à cet article, McChrystal a été démis de ses fonctions par Obama. Mais bien entendu pas pour ses propos peu élégants sur ses alliés français, mais pour d’autres remarques désobligeantes visant de hauts responsables américains, y compris le vice président américain Joe Biden.

À ma connaissance, ces propos n’ont suscité aucune réaction en France – ni protestation officielle, ni scandale médiatique. Or, vu l’impact exceptionnel de cet article aux Etats-Unis (le remplacement de McChrystal par Petraeus comme commandant en chef de la guerre en Afghanistan), il est difficile de croire que les journalistes et les services diplomatiques français n’en n’aient pas eu connaissance.

Que dit Libération, si prompt à traquer l’homophobie quand elle émane de « beaufs français », de « cathos tradis », ou de musulmans ? Rien. On ne va quand même pas attaquer le grand frère américain et la patrie du capitalisme.

Résumons : des soldats français se battent et parfois meurent en Afghanistan, en réponse aux appels insistants des Etats-Unis, et sous le commandement d’un général américain qui préfère « se faire botter le cul » plutôt que d’aller dîner avec un ministre français. Et cela ne suscite pas un murmure de protestation de la part des autorités politiques, des journalistes ou des excités de « l’identité nationale ».

Où est passé la fierté nationale française ?

En réalité, le nationalisme français a eu, depuis 1789, une nature duale. A cause de sa radicalité, à la fois antireligieuse, antiféodale et égalitariste, la Révolution française a souvent joué un rôle symbolique par opposition aux autres « révolutions bourgeoises », anglaise ou américaine. Au moins jusqu’en 1917, ce sont les idéaux de cette révolution qui servirent de référence à presque tous les contestataires de l’ordre établi et, dans beaucoup d’endroits hors de France, elle fut l’emblème de l’opposition aux oppressions religieuses et féodales et même, parfois, coloniales.

A cause précisément de cela, les réactionnaires et les cléricaux du monde entier ont vu la France de la révolution comme la bête à abattre, au moins symboliquement. Et, en France même, la version de droite du nationalisme s’est appuyé sur tout ce qui, dans l’histoire de France, faisait penser à autre chose qu’à la révolution de 1789 : la longue histoire de la monarchie, les deux Napoléon, l’empire colonial, la fille ainée de l’Eglise, etc. Du point de vue de ce nationalisme, il fallait que la

France se repentisse de son exception historique révolutionnaire et devienne une nation « comme les autres », certains de ces « nationalistes » prenant modèle sur l’Allemagne, d’autres sur l’Angleterre, et aujourd’hui, presque tous sur les Etats-Unis. Le Sacré Coeur de Montmartre voulait expier les pêchés de la Commune. Le pétainisme était un régime de repentance – pour les « folies » du Front populaire, et trouvait son inspiration dans les régimes fascistes qui dominaient, avant 1940, presque toute l’Europe, sauf la France.

Bien entendu, tous les nationalismes ont quelque chose de mythique et d’intellectuellement indéfendable - pourquoi être fier d’être né ici et pas ailleurs ? Mais pas plus que les religions, qui sont souvent encore plus irrationnelles. En gros, il y a deux sortes d’instincts qui poussent l’être humain vers l’irrationnel : l’un est l’invention de causes imaginaires (qui engendre religions et superstitions), l’autre le sentiment d’appartenance à un groupe (qui engendre le nationalisme). Les deux sentiments se combinant pour le pire dans les « identités religieuses ».

Mais alors que presque toute la gauche applaudit au rôle progressiste de la théologie de la libération et pour certains, de la résistance islamique (Hamas ou Hezbollah), presque personne ne veut admettre qu’il pourrait y avoir un aspect objectivement progressiste dans une certaine version du nationalisme français, celle qui était présente dans la Commune de Paris, le front populaire et la résistance. Un nationalisme, qui contrairement à sa version de droite, insiste sur la tradition issue de la Révolution, sur la singularité française et sur son indépendance. Un nationalisme qui, étant politique plutôt qu’ethnico-racial, ne s’oppose pas à un véritable internationalisme : il y avait plus d’opposition (même si on peut la juger insuffisante) aux guerres d’Indochine et d’Algérie dans le PCF de l’époque (qui était porteur de ce nationalisme progressiste) que d’opposition, dans toute la gauche actuelle, à la guerre en Afghanistan ou à l’alignement français sur l’état d’Israël. Une ironie de l’histoire veut que la gauche actuellement dominante soit issue idéologiquement de la “nouvelle gauche” des années 60, laquelle est née de la critique du PCF et, en particulier, de la mollesse de son opposition aux guerres impériales.

Mais ce nationalisme progressiste a aujourd’hui quasiment disparu, de même que le PCF, qui d’ailleurs se garderait bien aujourd’hui de défendre la souveraineté de la France comme il le faisait dans les années 1960, à l’époque où il avait encore un certain poids.

Le discours nationaliste est entièrement aux mains de la droite et consiste en une exaltation d’une identité éternelle et mythique, qu’on a essayé pitoyablement et en vain de “définir” – sans arriver à autre chose qu’à une vague islamophobie. Le PS suit, en ajoutant une dose de “laïcité” et de “droits de l’homme”, ou de la femme, plutôt rhétorique. Tout cela va de pair avec une soumission croissante envers l’étranger — les Etats-Unis, Israël ou la bureaucratie européenne. Mais à la gauche du PS, la « riposte » consiste à insister encore plus sur l’auto-dénigrement. C’est-à-dire que ce qui domine aujourd’hui sont précisément les deux faces du pétainisme : prendre exemple sur l’étranger et dénigrer la spécificité française. Le paradoxe, c’est qu’une bonne partie de la gauche, souvent celle qui se croit la plus « antifasciste », assume le rôle de dénigreur, en refusant de percevoir la nature duale du nationalisme français.

En fait, c’est autour de Mai 68, mouvement dont la nature politique était ambigüe, qu’on est passé d’un nationalisme objectivement progressiste (gaullo-communiste), car accompagné d’avancées sociales et opposé à l’hégémonie américaine, à l’auto-dénigrement réactionnaire ; le changement de paradigme étant symbolisé par deux films : celui qui incarne le mythe résistancialiste, "L’armée des ombres", et celui qui a inauguré la religion de la culpabilité, "Le chagrin et la pitié". Sous Pétain, la France devait se repentir des crimes du front populaire ; aujourd’hui elle doit se repentir des crimes de Pétain (et, pour certains, du colonialisme). Mais aucune politique progressiste ne pourra jamais se fonder sur la culpabilité et la haine de soi.

Les discours de De Gaulle à Moscou ou à Phnom Penh dans les années 1960, ou celui de Villepin à l’ONU en 2003, semblent avoir disparu dans les poubelles de l’histoire. Des pays bien moins puissants que la France, comme le Venezuela, Cuba ou l’Iran, tiennent tête aux Etats-Unis et suscitent, comme la France l’a parfois fait dans le passé, l’admiration des peuples du monde.

Les conséquences de ce changement sont catastrophiques, à la fois à l’étranger et en France. Avant 1968, il aurait été impensable d’envoyer des troupes françaises combattre sous commandement américain, par exemple au Vietnam. Si un personnage politique avait suggéré une telle chose, il aurait été dénoncé comme "valet de l’impérialisme américain" par toute la gauche. Aujourd’hui, personne n’oserait utiliser cette expression "désuète" et "stalinienne" pour parler de Sarkozy. Pourtant, rhétorique mise à part, c’est exactement ce qu’il est.

Sur le plan intérieur, on ordonne aux gens issus de l’immigration d’aimer la France (ou, sous-entendu, de la quitter). Mais comment aimer un pays qui ne s’aime pas lui-même ? Qui se soumet aux puissants et qui méprise les faibles ? Qui combat la burqa et accepte les propos de McChrystal ?

Ce n’est que si la France renoue avec ce qui fit, dans le passé, sa véritable grandeur, la liberté de sa pensée, son idéal égalitariste et l’indépendance de sa politique, qu’elle sera acceptée par tous ses citoyens et redeviendra une source d’inspiration pour le reste du monde. Mais aucune force politique, et malheureusement pas la gauche de la gauche, n’est prête aujourd’hui à contribuer à cette entreprise.

(*) Version originale : http://www.rollingstone.com/politics/news/17390/119236
version française http://www.legrandsoir.info/Le-general-qui-sortait-du-rang-Rolling-Stone.html

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/07/09/18538225.html

 

 

 

corruption_1.gif

 

 

                Affaire Woerth:  DSK, quel rôle ?

 

Affaire Woerth-Sarko-Bettencourt  La patte de DSK ?

Lla mise en doute médiatique de la probité de la droite gouvernementale, la déconfiture d'un parti socialiste impuisamment rageur et désavoué, tout cela ne constituerait-il pas des élements préalables ou constitutifs de la stratégie rampante de DSK et de ses encore silencieux supporters ? Le travail de sape terminé, le "Raminagrobis" aux pattes feutreés apparaitrait le jour J, en majesté faussement gaulienne, comme le sauveur au dessus des partis et de leurs vomissures. On parie?
Tiens ! je soupçonnais que cette histoire Woerth Sarko Bettencourt , vraie ou forcée peu importe, lancée par Mediapart (Plenel) pouvait être inscrite dans la stratégie t encore tapie de  DSK, que les partisans peaufinent encore dans l'ombre : objectif, établir une polémique qui discréditera aussi bien  l'UMP  que les socialistes... 

L'alerte ci dessous  confirme le soupçon : Elle annonce que DSK ""... Il devrait par ailleurs tenir une chronique sur le site Mediapart. ...

www.liberation.fr/.../0101302647-strauss-kahn-mis-en-examen-et-soulage-l- ancien-ministre-de-l-economie-a-ete-entendu-mardi-sur-l-af...""

 


Alerte UE ! Il faut sortir de l'euro !

Des questions à se poser :


  • Qui a vraiment inventé la construction européenne ?
  • En quoi consiste le stratagème diabolique avec lequel on a volé aux Français leur liberté ?
  • Pourquoi l’Europe est-elle nécessairement de plus en plus inefficace et dictatoriale ?
  • Pourquoi l’Europe ne pourra-elle jamais être faite autrement ?
  • De Gaulle était-il vraiment pour l’Europe ?
  • Le moteur franco-allemand existe-t-il ?
  • Qui sont ces commissaires européens qui ont bien plus de pouvoir que nos ministres ?
  • Comment se prennent les décisions dans les couloirs de la Commission européenne ?
  • Qui sont les lobbys et les think tanks qui affirment parler au nom du peuple européen ?
  • Pourquoi les programmes de tous les partis politiques ne sont-il plus que des attrape-nigauds ?
  • Pourquoi votre bulletin de vote ne sert-il plus à rien ?

Thème : SAVOIR NOMMER LA CRISE POUR POUVOIR LA RÉSOUDRE.

A partir d’une implacable analyse historique, François Asselineau décortique les tenants et aboutissants d’une construction européenne plus que jamais destructrice.


Il faut sortir de l'euro !


http://u-p-r.fr/

Reçu ce courriel, je suis d'accord (eva):
Il faut aller jusqu'au bout de la reflexion sur les solutions efficaces.
A mon avis ça peut se resumer tres simplement:
a) Sortir de l'Europe et de tous les traités Européens depuis "Monnet,Shumann"
            ( Article 49a modifié 50 de Lisbonne le permet !)
b) Sortir de l'Euro, revenir au Franc et rétablir les prérogatives de la Banque de France
            d'avant 1973.( En profiter pour annuler les interets de la dette !)
La France est un grand pays et doit retablir sa souveraineté d'Etat/Nation.  
Rien ne nous empeche de continuer à commercer avec les autres pays en bonne entente et de maniere equilibrée .

chiild_poverty_USA.jpg



Les Etats-Unis
et la guerre aux enfants:
La pauvreté des enfants à l'ère du néolibéralisme

Les victimes oubliées de la crise

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14144

 

 

 

 

 

 

 

 


S'affranchir de l'U.E, bâtir l'union du peuple de France

Claude Beaulieu
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article724

 

 

A lire (Monde Diplomatique) :

http://cbparis.over-blog.com/article-les-reseaux-cubano-venezueliens-refont-parler-d-eux-53745121.html

 

 

 

Au détriment des souverainetés,

L’irrésistible gouvernement des juges européens 

http://www.debout-la-republique.fr/L-irresistible-gouvernement-des.html

 

 

Claude Guéant : au service de la Scientologie ?

http://www.fakirpresse.info/articles/333/claude-gueant-au-service-de-la-scientologie.html

 

 


Qui gouverne réellement la France et l'Europe ?

http://www.mediapart.fr/club/blog/Jean%20REX

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 09:24
Bastille-prise.jpg 
Résister au Fascisme et au monde unipolaire,

par eva R-sistons

Mes amis,

Je rentre de voyage, à nouveau, et dans ma boîte mails je trouve un membre de Twitter,  Revolutionsocia, qui souhaite suivre mes tweets, que je n'envoyais pas d'ailleurs, ne voulant pas me disperser sur différents sites. Par curiosité, je regarde son blog, et je découvre un Appel du 17 juin qu'il me semble utile de partager avec vous, à l'heure de la commémoration de l'Appel du 18 juin, surtout à grands cris et à des fins opportunistes, par notre anti-héros national, Sarkozy. Les mots sont très forts, et très incitatifs. A relayer !

 

De Gaulle n'était donc pas le premier à inciter à résister au fascisme s'étendant sur l'Europe comme aujourd'hui ! Les communistes, avant lui, ne supportaient pas l'idée de devenir esclaves et de voir la France enchaînée et dénaturée. Ne soyons donc pas étonnés si de Gaulle associa les communistes à son gouvernement, au sein de ce qui devint le CNR, le Conseil National de la Résistance à l'origine de tant de mesures sociales ayant marqué notre époque, et que le Gouvernement Sarkozy détricote aujourd'hui pour notre malheur et en piétinant le prix payé par nos aïeux pour les obtenir. Reste que l'appel à résister à l'intolérable, à la dictature par exemple, doit être plus que jamais d'actualité à l'heure du Nouvel Ordre Mondial qui étend peu à peu ses tentacules sur chacun de nous.


Dans le second texte, je remarque cette phrase, "En tant que voisins importants, la Russie et la Chine ont des intérêts communs dans un contexte international de profonds changements". En effet, si ces deux pays unissent leurs efforts, nous pourrons peut-être peu à peu échapper au monde unipolaire imposé par les Anglo-Saxons. Notons en passant, d'ailleurs, que ces derniers n'apprécient pas du tout

que de plus en plus de pays refusent leur tutelle: "Washington est préoccupé par les nouveaux blocs contre-hégémoniques . Pour l’analyste Pepe Escobar, le déclin de l’Empire constitué par les Etats-Unis et leurs Etats-clients européens est inéluctable. Un monde multipolaire est en cours de formation autour de cinq nouvelles puissances, les BRICT. Le débat sur le nucléaire iranien illustre cette lente évolution : les Etats-Unis et leurs alliés atlantistes lancent de fausses accusations tonitruantes, la Chine et la Russie font profil bas pour limiter les sanctions contre Téhéran, tandis que le Brésil et la Turquie prennent des initiatives. http://www.voltairenet.org/article166028.html#article166028".

 

Pour terminer, je souhaiterais attirer votre attention sur une Parole que j'ai entendue aujourd'hui sur Europe 1, en conduisant : " Il faut substituer aux Droits de l'Homme les Droits du Vivant" (Claude Lévi-Strauss). Relayons tous cette injonction ! Car par exemple nos amis les animaux ont droit aux égards qui leur sont dûs... 

 

Cordialement à tous, votre eva

 

  


L’appel longtemps «oublié» de Charles Tillon du 17 juin 1940

 
Un jour avant celui du 18 juin, oui, les communistes résistaient bien avant 1941. Sinon, pourquoi le Parti Communiste aurait-il été interdit dès 1939 ?
L’appel longtemps «oublié» de Charles Tillon du 17 juin 1940
"Les gouvernements bourgeois ont livré à Hitler et à Mussolini : l’Espagne, l’Autriche, l’Albanie et la Tchécoslovaquie... Et maintenant, ils livrent la France. Ils ont tout trahi.

Après avoir livré les armées du Nord et de l’Est, après avoir livré Paris, ses usines, ses ouvriers, ils jugent pouvoir, avec le concours de Hitler , livrer le pays entier au fascisme. Mais le peuple français ne veut pas de la misère de l’esclavage du fascisme. Pas plus qu’il n’a voulu de la guerre des capitalistes. Il est le nombre : uni, il sera la force.

-Pour l’arrestation immédiate des traîtres
-Pour un gouvernement populaire s’appuyant sur les masses, libérant les travailleurs, établissant la légalité du parti communiste, luttant contre le fascisme hitlérien et les 200 familles, s’entendant avec l’URSS pour une paix équitable, luttant pour l’indépendance nationale et prenant des mesures contre les organisations fascistes.

Peuple des usines, des champs, des magasins, des bureaux, commerçants, artisans et intellectuels, soldats, marins, aviateurs encore sous les armes,

UNISSEZ VOUS DANS L’ACTION !"
 
http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/L-appel-longtemps-oublie-de-Charles-Tillon-du-17-juin-1940_a3772.htmlhttp://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/L-appel-longtemps-oublie-de-Charles-Tillon-du-17-juin-1940_a3772.html link

Les Partis communistes chinois et russe vont renforcer leurs relations
2010-05-19

Les Partis communistes chinois et russe se sont engagés mercredi à cimenter le partenariat entre les deux pays.

Xi Jinping, vice-président de la Chine, a rencontré Gennady Zyuganov, président du Parti communiste de la Fédération de Russie, au Grand Palais du Peuple mercredi à Beijing.

Qualifiant les échanges entre les deux partis d'importants pour les relations sino-russes, Xi Jinping, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a indiqué que le PCC espérait renforcer l'amitié et la coopération entre les deux pays en travaillant ensemble avec le Parti communiste russe.

Le Parti communiste russe soutient fermement le partenariat stratégique et la coordination sino-russes, et établira des coopérations avec le PCC, a déclaré Gennady Zyuganov lors de sa septième visite en Chine.

Avec l'élargissement des liens bilatéraux, les relations sino-russes sont entrées dans une nouvelle ère de développement, caractérisée par de fréquentes visites de haut niveau, de plus en plus de coopérations, des échanges divers entre les deux peuples, ainsi qu'une coordination étroite dans les affaires internationales et régionales, a poursuivi Xi Jinping.

En tant que voisins importants, la Russie et la Chine ont des intérêts communs dans un contexte international de profonds changements, a ajouté Gennady Zyuganov.


Celui-ci a également souligné que son parti s'était engagé à promouvoir les coopérations bilatérales dans tous les domaines.

http://www.socialismes.be/Les-Partis-communistes-chinois-et-russe-vont-renforcer-leurs-relations_a423.html link

Washington est préoccupé
par les nouveaux blocs contre-hégémoniques .
JPEG - 39 ko
Partout dans le monde, les troupes US étendent une même domination militaire et économique.

 

(..) Pepe Escobar : La véritable "communauté internationale", les BRIC, les pays du G-20, les 118 nations en voie de développement du Mouvement des non-alignés, en somme, l’ensemble du monde en développement, est du côté du Brésil, de la Turquie et de leur diplomatie de non confrontation. Seuls les États-Unis et ses pathétiques toutous idéologiques européens réclament des sanctions.

Salvador López Arnal : Vous affirmez également que l’architecture de la sécurité globale, "assurée par une bande d’affreux gardiens occidentaux autoproclamés", est dans le coma. L’Occident atlantiste coule façon Titanic. N’exagérez-vous pas ? Ne prenez-vous pas vos désirs pour des réalités ? N’existe-t-il pas un réel danger qu’avec ce naufrage on entraîne presque tout avec soi avant de toucher le fond ?

Pepe Escobar : J’ai déjà été confronté à beaucoup d’horreurs partout dans le monde pour pouvoir croire à présent, au moins, en la possibilité d’un nouvel ordre, dessiné surtout par le G-20 et, à l’intérieur de celui-ci, par les pays du BRICT. Je l’écris avec un T à la fin.

L’avenir économique est en Asie et l’avenir politique est en Asie ainsi que dans les grandes nations en développement. Évidemment, les élites atlantistes ne vont abdiquer leur pouvoir qu’après avoir vu leurs cadavres gisant au sol. Le Pentagone poursuivra avec sa doctrine de guerre perpétuelle. Mais il n’aura pas de quoi la payer, et ce sera plus tôt que tard. Je ne nie pas que, dans un avenir proche, il existe la possibilité que les États-Unis, sous l’administration d’un républicain fou, d’extrême droite, s’engagent dans une période de guerre hallucinée, effrénée. Si tel était le cas, cela provoquera sans aucun doute leur chute, la chute du nouvel Empire romain.

Salvador López Arnal : Et quel est le puissant lobby états-unien qui est en faveur de la guerre perpétuelle à laquelle vous faites référence ? Qui sont ceux qui soutiennent et financent ce lobby ?

Pepe Escobar : La guerre perpétuelle relève de la logique du Full Spectral Dominance, la doctrine officielle du Pentagone qui comprend : l’encerclement de la Chine et de la Russie, la conviction que ces deux pays ne doivent pas devenir des concurrents narquois des États-Unis et en outre, le déploiement de tous les efforts afin de contrôler l’Eurasie ou du moins, la surveiller. Il s’agit de la doctrine du Dr. Folamour [2], mais également du positionnement des dirigeants militaires états-uniens et de la majorité de l’establishment. Le complexe militaro-industriel ne dépend pas de l’économie civile pour subsister. Il emploie un grand nombre de politiciens et compte avec l’étroite collaboration de toutes les grandes corporations.

Salvador López Arnal : Dans votre article, vous parlez de sa sommité le Dr. Zbigniew-conquérons l’Eurasie-Brzezinski. Encore une trouvaille, permettez-moi de vous féliciter de nouveau. Vous dites que l’ancien conseiller de la sécurité nationale a souligné le fait que "pour la première fois dans toute l’histoire de l’humanité les gens sont politiquement éveillés — c’est une réalité totalement nouvelle — il n’en a pas été ainsi auparavant". Êtes-vous véritablement de cet avis ? Quelle partie endormie de l’humanité est-elle à présent éveillée ?

Pepe Escobar : Pour les élites états-uniennes la donnée essentielle est que l’Asie, l’Amérique latine et l’Afrique sont en train d’intervenir politiquement dans le monde d’une manière qui aurait été impensable à l’époque coloniale, et pour ces élites, la décolonisation est un cauchemar sans fin. Comment faire pour dominer ceux qui savent à présent comment agir pour ne pas se laisser dominer à nouveau ? Voici leur question fondamentale.

Salvador López Arnal : Vous dites que Washington, unilatéral jusqu’au bout, n’hésite guère à faire un bras d’honneur même à ses amis les plus proches. Pourquoi ? Peut-être incarnent-ils l’axe du mal ? Peut-on produire de l’hégémonie avec des procédés si peu affables ? Jusqu’à quand ?

Pepe Escobar : On ne peut sous-estimer la crise états-unienne. Elle est totale : économique, morale, culturelle et politique. Mais également militaire puisqu’ils ont été battus en Irak et ils sont sur le point de subir un échec d’une ignominie totale en Afghanistan. Le nouveau siècle américain a déjà rendu l’âme en 2001. À présent on peut interpréter le 11 septembre comme le signe apocalyptique de la fin.

Salvador López Arnal : À propos, qu’en est-il de l’un des acteurs principaux de la politique états-unienne au Proche-Orient ? Israël est-elle donc endormie ? Quels sont les plans des caïds qui menacent Gaza ?

Pepe Escobar : Israël est devenue ce que j’appelle une Sparte paranoïaque hors-la-loi, ethno raciste, qui porte la profonde souillure de l’apartheid. Israël sera de plus en plus isolé du monde réel, il ne sera protégé que par les États-Unis, dont il est un État-client. Et le retour du refoulé sera son cauchemar, comme s’il s’agissait d’un film d’horreur hollywoodien : l’Histoire les fera payer pour toute les horreurs qu’ils ont commises et commettent encore contre les Palestiniens.

Salvador López Arnal : Quelle est votre opinion au sujet de l’action israélienne du dimanche 30 mai dernier ? Quel sens peut avoir leur attaque contre quelques pacifistes solidaires avec les citoyens de Gaza ?

Pepe Escobar : Cela participe de la même éternelle logique : nous avons toujours raison, ceux qui s’opposent à notre politique sont des terroristes ou des antisémites. À présent Israël est au stade où il défend l’indéfendable : le blocus de Gaza.

Mais à présent il est évident que tout le monde en est conscient et il ne pourra plus tromper par ses mensonges. La Palestine sera l’éternel Vietnam d’Israël. Mais je doute qu’un jour, comme dans le cas des États-Unis, ils soient capables de retenir la leçon.


http://www.voltairenet.org/article166028.html#article166028

 

 

résister NOM

 

Résister...

sur le site de notre ami Jacques Platz,  

artemisia-college.org

  

1) Voici 2 de vos réactions :

"Cher Jacques. Je réponds à ce que j'ai surligné en rouge dans votre mail (Il y a un an, nous étions "tous" mobilisés contre leur opération pandémie-bidon et vaccination-poison, mais là, tout est fait pour nous démobiliser, nous décourager, nous résigner. Nous ne sentons pas cette résistance de l'an passé, au moment où il faudrait nous organiser plus que jamais. Pour nous aussi la tentation de la démission est grande, mais n'est-ce pas ce que les autres espèrent ? Devant notre clavier, nous nous sentons isolés, et nous le seront s'ils coupent internet... Pourtant nous savons déjà que les forces du bien sortiront victorieuses, en 2013, 2014... Ne devons-nous pas nous organiser en ce sens ? Il n’y a pas de fatalité, la fatalité c’est de la résignation… On ne va tout de même pas se laisser faire comme ça, non ?). 

 L'effervescence sur le net semble s'amollir et  la résignation semble gagner du terrain. Ce qui nous a rassemblés contre la "simple" pandémie a fait place à une découverte de la programmation de la destruction de l'humanité, ce qui est autrement plus difficile à avaler. Cependant, malgré vos craintes justifiées,  je crois que l'éveil des consciences continue et se développe.
Sous le calme plat ( j'ai failli dire "la mer d'huile"....)  entretenu prudemment par ceux qui sont entrés en résistance,  la réflexion de fond est entamée sur notre survie dans l'après chaos. (..)
Le message d'un Patrick Sébastien est clair: "On continue"... même si c'est dans la clandestinité. Nous renonçons seulement à utiliser les armes qu'ils nous tendent.
Comme dit si bien Guilaine Lanctôt, l'heure n'est plus à être "le mouton noir", mais à l'intériorisation et la visualisation du monde d'après. Se heurter à ce système c'est encore l'entretenir.
Personnellement, comme Kia, je crois plus à la résistance mentale individuelle. Je crois plus à "La désobéissance éthique"  (Elizabeth Weismann chez stock), désobéissance de tous et chacun au quotidien, dans nos vies, pour contrer tous les malfaisants, plus qu'à la prise des armes et à la violence dans laquelle on cherche à nous entraîner.(Eva: Comme déjà dit, par ex penser au lieu de dépenser, grève de la consommation, de quoi foutre en l'air ce Système assassin. Ou devenir tous "journalistes", informer partout où l'on est).
Le silence n'est pas forcément la démission, ni l'abandon, ni le fatalisme. Ce silence peut être aussi réflexion, introspection, rassemblement des forces et des énergies, sachant que nos mails sont enregistrés, nos ordis surveillés, nos téléphones écoutés....
Rassurez vous, d'autres sont là aussi, plus discrets, ceux qui ont choisi de s'engager dans cette voie n'ont pas baissé les bras. Les vrais héros ne sont pas toujours ceux qui s'avancent et reçoivent les médailles.Certains ont compris les enjeux mais ont peur de gagner leur propre liberté. La pandémie bidon a soulevé le couvercle de la boîte de Pandore et beaucoup sont en train de se rallier parce que tout devient grotesque et la monstruosité se révèle chaque jour plus terrible. Ceux qui ne sont pas encore prêts à ouvrir les yeux, tant pis, ils le seront plus tard sans doute.
(..) Les petites graines semées depuis des années sont en train de germer... peut-être n'en verrons nous pas les fruits, en effet, mais vous savez, quand je cueille les cerises de mon arbre, je remercie celui qui est mort, qui avait planté le cerisier pour moi, et qui n'en a pas mangé une seule.
La patience et la Foi sont nos meilleurs atouts.
Si internet et téléphone sont coupés, la bataille de l'information s'arrêtera mais nous serons toujours reliés en Esprit et ce lien sur-humain est plus que planétaire. Nul besoin de parler avec les Chinois ou les Nanbikwara pour comprendre que les Humains sont soumis  aux mêmes terroristes sur toute la Terre (au moins).
Pour affronter le silence radio et la censure de la parole pacifiste, c'est notre ancrage interne qui fera la différence.
Aucune organisation (type Dard même, on l'a bien vu) n'est viable. Il faut passer à un autre type de résistance, individuelle, libre et non noyautée, résistance psychique et spirituelle celle-là, pour moi, ça ne fait aucun doute.
(..)  Cécile".
 

"Oui, je veille aussi... ne croyez pas que mon silence puisse jamais être passif... et j'approuve grandement le travail de mise en lumière que Jacques continue de faire avec ARTEMISIA... Bien sûr que l'intensité des événements continue à monter en pression... pression, dépression ... (..) C'est vrai que la tentation de la désespérance est grande quand on réalise le caractère délibéré de la destruction... du 11 septembre 2001 au 20 avril 2010 (Deep Horizon), un chemin terrifiant a été parcouru, et nous voilà au bord du gouffre au coeur du Moyen-Orient ... avec en perspectives un Tsunami civilisationnel comme M. Weishaupt en a rêvé.

Cependant d'autres forces travaillent également en arrière plan et sur d'autres dimensions dont dépend l'évolution ici bas. Leur objectif n'étant pas d'opposer radicalement une force à une force et d'engendrer la violence ainsi que le croient encore les enfants perdus de cet univers, prônant la guerre comme règle essentielle du jeu cosmique. (..)

    

2) L'opinion de Jacques Platz (Admin. Artemisia):

Il ne s'agit pas de prévoir l'avenir, mais de le rendre possible ! Telle est la problématique.

En fait, pour qu'il y ait un avenir, pour qu'il soit possible, il faut analyser le présent.

Constatons que TOUT est désormais verrouillé :

Les médias, on l'a dit, mais aussi la "justice", la "médecine" et... l'enseignement !

Ce que l'on daigne nous apprendre est filtré et expurgé de tout ce que nous ne devons pas savoir, et seule une version "soft" nous est présentée.

Un exemple avec notre ami Kristian, professeur d'histoire, qui reçu un blâme en 2008 pour avoir osé mettre en doute la version officielle du "11 septembre".

Eh oui, car il faut savoir que le "11 septembre" est déjà au programme, avec LEUR version, et pas question de discuter.

D'ailleurs, en 2009, ils ont pris les devants en l'avertissant que s'il renouvelait ses allusions, il serait exclu de l'enseignement national.

Faut pas rigoler avec le gavage officiel !

Ainsi, en physique, qui entend parler des découvertes de Nikola Tesla, si ce n'est que c'est lui qu'il est le père du courant alternatif ?

C'est aussi le véritable inventeur de la radio, mais même ça, on ne le dit pas.

Alors, qu'il pouvait fournir de l'électricité gratuite et universelle... (voir http://www.dailymotion.com/video/x5gk6n_les-archives-oubliees-nikola-tesla_tech 17 mn).

Bon, ceci pour bien comprendre qu'il faut tout remettre en cause, y compris et surtout ce que l'on nous a enseigné.

A partir de là, une autre approche est possible, et on peut concevoir ce qui était perçu comme inconcevable.

En particulier cet acharnement à tout manipuler, les régimes politiques et les guerres en particulier.

A propos de guerre, il semble bien que nous y soyons à nouveau, avec l'attaque de l'Iran, y compris avec des missiles nucléaires.

Et si nous voulons qu'un avenir soit possible, il serait bon de réagir, ne serait-ce qu'en anticipant un minimum.

Un événement comme le Mondial, ne peut pas ne pas être utilisé pour endormir le bon peuple et préparer un sale coup.

Effectivement, une armada et un stock considérable d'armes sont disposés à cet effet.

Pour préparer la paix ? Oui, certainement...

Alors quand, car voici 2 ans que cette attaque devait avoir lieu (août 2008) ?

Le 11 juillet, jour de la finale, qui est un "11", nombre fétiche des Illuminati-satanistes ?

Ou le 4 juillet, toujours en plein Mondial, et jour de l'indépendance des USA (1776), qui est aussi 4/7 soit 4+7 = 11 ,

Le fait est que l'annulation de la "Garden-party" du 14 juillet, de l'Élysée (et partout en France),   n'est probablement pas une simple mesure d'économie (ils sont là pour créer le chaos en ruinant les nations, alors...).

Par contre, cela peut être un signe politique pour le bon peuple, à bon compte, sachant que cette festivité serait de toute façon annulée en situation de guerre avec l'Iran...

Bon, nous serons vite fixés prochainement à ce sujet.

Pour le reste, nous devons prendre des dispositions dans cette éventualité.

Nous proposons de créer des Unités Locales que chaque participant pourra contacter physiquement, si internet (et autre média) devenait inutilisable.

C'est à présent qu'il faut le faire.

Ces "UL" doivent être informelles, petites et multiples. L'information doit pouvoir y circuler de vive voix, et ses participants pouvoir compter les uns sur les autres, 24 h/24.

Elles doivent être autonomes et inconnues d'une autre "UL".

L'avantage, c'est que cela créera des liens sympathiques, quel que soit ce qu'il arrivera.

"Ne resterait plus" qu'à communiquer entre un des participants de chaque "UL"... ce qui n'est pas le plus simple... A voir...

Une telle situation a le mérite de faire un tri entre les amis sur qui l'on peut VRAIMENT compter et les autres, y compris à identifier les personnes dont il faut se méfier.

Il ne faut donc pas contacter une personne peu connue ou peu fiable, mais des connaissances déjà + ou - éprouvées. (artemisia-college.org) 

 

 

Services trafics secrets

Les grands trafics sont organisés par la CIA, le MI6 et le Mossad, cas du trafic de drogue, ou pour le compte de ses "organismes", ou pour le moins avec leur protection, mais c'est aussi le cas pour le trafic d'armes, la pédophilie... et... la piraterie !

En effet, Thierry Meyssan (Réseau Voltaire) vient de montrer que c'était le cas pour les actes de "piraterie" au large de la Somalie :

Selon l’inamovible président yéménite, Ali Abdullah Saleh, les chefs pirates du Pount arrêtés dans ses eaux territoriales recevaient leurs ordres par téléphone satellite du cabinet de l’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, des allégations largement reprises par la presse arabe, mais ignorées par la « communauté internationale ».

Lire l'article : http://www.voltairenet.org/article165499.html#article165499

 

 


Chemtrails encore

Vous nous annoncez une recrudescence de chemtrails, et ne savons pas quoi faire de ces infos que voici :

"Bonjour. Je vous informe que depuis ce matin (24/6) sur la région lyonnaise il y a un lâcher de chemtrails massif, ça n'arrête pas !
Les avions ont survolé l'espace aérien avant le lever du soleil dans la direction du soleil levant sur le mode d'un quadrillage serré et vaste au lever, je pense qu'il y a une réaction recherchée : déploiement des substances au moment des premiers rayons du soleil... quadrillage, traits discontinus, le ciel est rempli jusqu'à présent, 17 h ! il suffit de lever la tête pour voir l'oeuvre d'art !
L'air était particulièrement âcre à midi dû à la conjonction avec la pollution automobile qui fait réaction et développe les effets en particulier de fatigue, j'entends les gens se plaindre de fatigue autour de moi et de gorge irritée.
Il serait intéressant de faire un observatoire sur internet où chacun pourrait mettre ses observations, cela donnerait une cartographie à la manière des impacts de grêle, intéressante, qui pourrait être un support pour aller plus loin.

 

L’OMS VEUT CONTRÔLER LA SANTÉ DU MONDE

L'OMS PROJETTE DE TAXER L’UTILISATION D'INTERNET POUR FINANCER LES VACCINS DANS LES PAYS DU TIERS MONDE !

 

  L’OMS veut fondamentalement que toutes les nations du monde abandonnent leur souveraineté, plus particulièrement sur le plan de la recherche scientifique médicale et de l’évolution médicale, qu’elles lui cèdent cette souveraineté pour qu’elle puisse redistribuer la « santé » comme bon lui semblera. Plus personne d’autre n’aura quoi que ce soit à dire en cette matière du fait que l’OMS sera la seule autorité au monde en matière de santé." Mike Adams

 artemisia-college.org

 


Le pétrole atteindra l’Atlantique dans les six mois, disent des scientifiques

 

gulf_oil_loop2-660x415.jpg

 

 

http://infoguerilla.fr/?p=3080

 


Le puits de pétrole du Golfe et les plans du NOM


19 juin 2010

« Leur intention est claire: une évacuation forcée vers des camps de la FEMA de millions d’habitants du Golfe (voir également ceci). De cette façon, le NOM aura une bonne excuse pour instaurer la loi martiale sur une grande échelle dans le Sud-Est des États-Unis, ainsi nous nous y habituerons tous, comme nous nous sommes habitués aux mesures de sécurité dans les aéroports et à la torture. »

Par Richard K. Moore

(Posté sur des groupes Yahoo)

A mesure que le projet du NOM a progressé, il a été très difficile d’anticiper avec précision comment les choses allaient se dérouler.

Le 9/11, par exemple, nous a pris totalement au dépourvu, et qui aurait pu prédire la rapidité avec laquelle l’ensemble de la Constitution a été démantelée, de même que le droit international, et serait accepté par la plupart des Américains? Certaines choses arrivent plus vite que nous nous y attendons. Avec l’Iran, d’autre part, il semblait qu’une attaque était imminente à plusieurs reprises au cours des dernières années, et cependant cette dernière ne s’est toujours pas produite. Certaines choses prennent plus de temps.

Et puis ils nous balancent à la figure des choses comme la grippe porcine non-pandémique, et nous ne savons toujours pas de quoi il s’agissait. Cela n’avait certainement rien à voir avec des raisons de santé publique, et les profits de l’industrie pharmaceutique ne semblent pas un motif suffisant pour une campagne mondiale de désinformation de cette ampleur.

 

Peut-être était-ce juste pour nous déstabiliser et nous maintenir dans un état de confusion, alors que nous tentions de trouver une explication rationnelle à ce fiasco. Ou peut-être était-ce un moyen de tester nos différents moyens de défense sociale contre la guerre vaccinale.

Il existe beaucoup de documentation sur le Nouvel Ordre Mondial, provenant des élites elles-mêmes, ainsi que d’autres types de preuves. Il y a quelques dénouements qui sont certainement inclus dans les plans, même si nous n’en connaissons pas le timing. Il s’agit notamment du gouvernement mondial (en substance, si ce n’est par le nom), du contrôle centralisé des monnaies, du dépeuplement drastique, et d’un conflit nucléaire majeur.


http://infoguerilla.fr/?p=3260

 

 

Eurogendfor

 

"résout divers problèmes pour les gouvernements européens. A l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires. ».
Je souhaitais vous apporter un élément confirmant un peu plus cette théorie qui est le suivant.  J'ai été surpris de voir de plus en plus de militaires dans les lieux touristiques et grandes gares d'abord, puis les lieux commerciaux, puis les lieux de fort passages dans les transports parisien (plus seulement les grandes gares).
Et ce qui m'a surpris c'est que la majorité de ces forces viennent d'un autre pays que la France. Ne parlant pas un mot de français.
Je me demande comment réagiront ils quand ils auront une part de la population française de tout age semblant bien excités et qui leur crient des mots qu'ils ne comprennent pas alors qu'ils ont reçu l'ordre de leur tirer dessus pour les disperser. : « Ne nous tirez pas dessus ! nous sommes le peuple, on a rien fait, on vient récupérer notre droit ».

    

   

Une situation de déflation

à la japonaise arrive (Société Générale) :

 (AOF / Funds) - "Les irresponsables à la tête des autorités budgétaires et monétaires vont nous plonger à nouveau dans la récession.

Cette fois-ci, cependant, une pure situation de déflation se profile à l'horizon et nous allons tous vivre l'expérience japonaise" affirme l'analyste de la Société Générale, Albert Edwards.
"Les défenseurs d'une politique fiscale restrictive ont pourtant raison quand ils affirment que la situation budgétaire n'est plus tenable. En effet, les gouvernements sont à nos yeux insolvables.

Les défenseurs du soutien budgétaire ont également raison lorsqu'ils déclarent que le resserrement actuel va ramener la récession sur le devant de la scène et creuser davantage les déficits." observe, pessimiste, l'analyste, anticipant "une situation de pure déflation à la japonaise" et un retour de la récession avant la fin de l'année.

 

 

A lire:

 

 

AGRESSION IMMINENTE CONTRE LE PAKISTAN ET L’AFGHANISTAN

http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

 

 

La démission: Une pratique démocratique en vois de disparition

http://www.levraidebat.com/article-affaires-la-demission-une-pratique-democratique-en-voie-de-disparition-53007964.html

   

Une Banque mondiale toujours antidémocratique

http://www.alterinfo.net/Une-Banque-mondiale-toujours-antidemocratique_a47526.html

 

 

 

CENTCOM_AOR.jpgIsrael cherche a prendre le controle du carrefour
Moyen Orient, Eurasie, Asie du Sud-Est, Afrique


Guerre civile en France : Sarkozy et les medias aux ordres provoquent les Musulmans pour justifier de sa participation a l'agression contre l'Iran
Les Musulmans doivent bien comprendre que ni l'Arabie Saoudite ni aucune monarchie dans le Golf ne disposent de controle sur les bases americaines, britanniques ou francaises. Les israeliens ont décidé de passer par l'Arabie Saoudite car ils veulent declencher une guerre sunnites-shiites, arabo-perse, de ce coté la une surprise les attend.

Le second but est d'isoler le Nord Est riche en petrole et gaz et de morceller ce pays en cinq regions autonomes... Afin d'en controler toutes les voies secondaires d'exportation de brut et de gaz. Le Pakistan ayant signé un accord energétique avec la Chine et l'Iran, l'Arabie se retrouve seule, affaiblie et isolée et tenue pour responsable de la signature de l'accord, car financant la corruption des partis politiques au pouvoir au Pakistan. Ses deux alliés encombrant n'hesiteront pas a lui faire payer sa faiblesse. L'Arabie Saoudite donne tous les signes de la decomposition au plus haut niveau et la guerre de succession pour la prise du pouvoir est lancée depuis 2008. Ajoutons egalement le fiasco au Yemen.

Apres le massacre de la flotille pour Gaza, la Turquie envisage de prendre le controle du Kurdistan pour bloquer l'acces du petrole iraquien aux israeliens. Les israeliens n'ont d'autres choix que de prendre officiellement le controle de l'Arabie Saoudite en l'entrainant dans toutes ses guerres... Israel a trahit egalement l'Egypte en signant des accords avec l'Erythrée, l'Ouganda, l'opposition animiste du sud Soudan, le Kenya pour bloquer le Nil a sa source et en prendre le controle. l'Afghanistan sert de transit pour le gaz turkmene deja aux mains des israeliens, de la drogue et autres contre-bandes. Aujourd'hui nier le fait qu'Israel se comporte en puissance hégémonique est tout simplement de l'affabulation, un jeu ou Sarkozy excelle !Au fait qu'est ce que la France, les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne ont gagné en soutenant l'entité sioniste ?! Absolument rien, sinon que desastre economique, dettes impayables aux banksters ayant cree Israel et paupérisation de masse ! !



La France participe aux préparatifs de guerre contre l’Iran 
jeudi 24 juin 2010 - par Hicham Hamzat.gif

C’est l’état d’alertet.gif à Téhéran. Selon plusieurs sources d’information, notamment israéliennest.gif et iraniennest.gif, les préparations en vue d’une attaque aérienne contre l’Iran s’accélèrent. Interrogé mardi, le conseiller du Premier ministre israélien chargé de la sécurité nationale, Uzi Aradt.gif, a indiquét.gif qu’en raison de « l’inadéquation » des dernières sanctions prônées par le Conseil de sécurité de l’ONU, « une attaque militaire préventive serait finalement nécessaire ». Ces derniers jours, selon le Jerusalem Postt.gif, ce sont des avions israéliens qui ont été aperçus, effectuant une livraison d’équipement militaire, dans une base située aux abords de Tabuk, au nord-ouest de l’Arabie Saoudite. Le régime de Ryad avait pourtant démentit.gif avoir autorisé les militaires israéliens à utiliser son espace aérien en cas d‘attaque contre Téhéran. Certains Etats du Caucaset.gif serait également sollicités pour lancer l’opération.

Dans le même temps, comme l’a rapporté le quotidien israélien Haaretzt.gif, reprenant l’information exclusive du journal pan-arabe Al Quds Al Arabi, plus d’une douzaine de navires de guerre américains et un vaisseau israélien ont franchi, vendredi dernier, le Canal de Suez pour atteindre cette semaine le Golfe Persique. Depuis le début du mois, des exercices militaires conjointst.gif, simulant des frappes aériennes, regroupent Américains, Israéliens, Britanniques et Français  .suite ici : 

 

 

http://islamic-intelligence.blogspot.com/2010/06/guerre-civile-en-france-sarkozy-et-les.html 

 

 

La marine des Pasdarans a été mise en état d'alerte dans le golfe Persique http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2010/06/la-marine-des-pasdarans-a-ete.html

 


Téhéran n'enverra pas de bateau d'aide vers la Bande de Gaza soumise à un blocus israélien, comme les autorités en avaient l'intention, a annoncé samedi un parlementaire iranien en invoquant des "restrictions" israéliennes.

http://www.juif.org/defense-israel/131796,l-iran-revient-sur-son-projet-d-envoyer-un-bateau-vers-la-bande-de.php 

 


Le naufrage de la civilisation

Certes, tout le monde avait compris que l'Amérique n'était plus qu' un cadavre politique: c'était Israël seul qui faisait voter dare-dare et à tour de bras des crédits astronomique au Congrès afin d'aider de toute urgence le malheureux peuple hébreu à combattre ses ennemis les plus redoutables: Gaza aux abois, un Liban  "protégé" par une Finul proche de la débandade, un Hamas réduit au rang de pestiféré international. La Chambre des représentants de feu le peuple américain faisait entendre les éclats de voix du sionisme mondial outragé (…)

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/defis_europe/fossoyeur.htm  


 

 

Elysée et gouvernement seront alors enfin dotés d’un avion capable de rallier la côte ouest des Etats-Unis sans escale, ce que ne permettait pas l’A-319, le moyen-courrier généralement utilisé pour les déplacements de la présidence. L’opération aura coûté 176 M€

http://www.leparisien.fr/politique/l-air-force-one-du-president-volera-cet-ete-27-06-2010-979213.php

 

 

 

220px-Sin%C3%A9_assis_19-03-09.jpg
Siné sur le stand de l'Hebdo lors de la manifestation du 19 mars 2009 à Paris, Wikipedia

 

Siné sur le Net, allez-y !

 

Noël Mamère qualifie de "voyous" ceux qui sont au sommet de l'Etat

 Pour lui, ce sont "les gens qui prennent des libertés avec l'argent public, qui prennent des libertés avec les principes démocratiques".

Sans faire "un inventaire à la Prévert", le député de Gironde a évoqué toutes les affaires qui concernent les gens qui sont proches du pouvoir et les gens qui sont au gouvernement".

"Au sein du gouvernement, il y a des gens qui n'arrêtent pas d'expliquer qu'il faut se serrer la ceinture, qui sont les chantres de la tolérance zéro et qui s'appliquent à eux mêmes le principe de l'impunité", a-t-il précisé.

"Ca rejaillit sur l'ensemble du personnel politique", a-t-il affirmé (extraits)

  http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hPKNRJ-JdQHJUKcsDSDT8Wb9lZ8w


Viêt Nam : Bébés monstrueux, cancers, pays dévastés, est-ce cela notre héritage ? L’Agent orange tue encore : entrevue avec André Bouny
Hier, au Viêt Nam, en faisant usage d’armes chimiques dévastatrices, les États-Unis ont combattu le communisme – un régime qui incarnait alors la lutte pour l’indépendance nationale du peuple vietnamien qui s’opposait à leur domination. Aujourd’hui, les mêmes politiques aussi absurdes qu’injustifiables se poursuivent : de l’Afghanistan à l’Irak en passant par la Serbie, et du Liban à Gaza, des armes au phosphore, à fragmentation, ou à l’uranium appauvri sont déversées – par les États-Unis, l’OTAN, ou Israël - sur les populations civiles qui refusent de se soumettre à leurs diktats. Or, on sait que ces armes provoquent notamment des cancers et des malformations monstrueuses chez les nouveau-nés ; et qu’elles vont continuer à affecter la santé d’un nombre croissant de personnes. Dans son récent ouvrage « Agent Orange – Apocalypse Viêt Nam » (*),  André Bouny vient nous rappeler que, près d’un demi-siècle après la guerre, des mères vietnamiennes continuent de mettre au monde des bébés monstrueux

 

 

La banque Goldman Sachs est l’une des institutions financières qui possède une partie du capital de BP.

Au 31 Mars 2010, soit 20 jours avant l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon, Goldman Sachs vendait a peu près 4,5 millions d’actions BP sur un total de 10,5 millions, soit environ 44% de leur portefeuille d’actions BP.

 suite ici : http://www.egaliteetreconciliation.fr/EXCLU-E-R-Goldman-Sachs-vend-44-de-ses-actions-BP-3-semaines-avant-la-catastrophe-3536.html

 

 

Israël prive les hôpitaux palestiniens d’appareils respiratoires  
Dans une déclaration à l’agence de presse Ma’an, un porte-parole du ministère a précisé que ces machines à oxygène, dont le système de santé a un besoin urgent compte tenu du blocage des importations de pièces de rechange pour le parc existant, sont destinés à 7 établissements, aussi bien dans la bande de Gaza qu’en Cisjordanie. La nouvelle a été confirmée par des journaux israéliens, qui ont obtenu un « commentaire » des plus sadiques de la part des forces d’occupation.En l’occurrence, celles-ci ont déclaré que l’oxygène fabriqué par les appareils pouvait certes servir à soigner des patients dont la vie est en danger, mais qu’il pouvait également avoir une utilité …. « militaire » ! Tout comme, sans doute, le coriandre, le ciment, les cahiers et stylos et milliers d’autres produits dont l’entrée dans la bande de Gaza a été interdite depuis trois ans.Sur les 7 machines offertes par l’Agence norvégienne de développement, deux sont destinées aux hôpitaux de la bande de Gaza, et les autres à des établissements de Cisjordanie, à Ramallah, Naplouse et Hébron. CAPJPO-EuroPalestine 

 

 

 

 

 

voir_le_zoom : Le Premier ministre belge sortant, Yves Leterme, présente le programme de la présidence belge de l'UE, le 25 juin 2010 à Bruxelles

Divisée et sans gouvernement, la Belgique s'apprête à prendre la présidence semestrielle de l'Union européenne à compter du 1er juillet avec des ambitions "modestes" alors que l'Europe demeure confrontée à une crise d'une ampleur sans précédent depuis 50 ans.

"Nous serons d'abord au service des institutions européennes", a prévenu vendredi le Premier ministre belge
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-La-Belgique-prend-sans-veritable-gouvernement-la-tete-de-l-UE.htm?&rub=2&xml=newsmlmmd.eef634c6b4556eee52d3e0006d9cc3ab.351.xml

Révélations 4:

Mr Delamarche est actuellement président de Platinium Gestion, ex analyste financier et surtout s'illustre depuis quelques semaines lors de ses interventions au cours de l'émission "Intégrale bourse" sur la radio à connotation économique B FM évoquant les chiffres d'ordre financier actuellement occultés par les marchés financiers internationaux.

http://www.blog-video.tv/video-10631a1feO-Archive-tele-du-27-06-2010-10-11-55.html

 

 


Très grave ! - Gaz mortels et pression d'éjection ASTRONOMIQUE d'hydrocarbures Abiotiques (Golf du Mexique) 
http://www.youtube.com/watch?v=ivlYGTMECeM&feature=player_embeddedhttp://www.mecanopolis.org/?p=18413$

 

Kindra Arnesen : « BP ne cherche qu’à faire des économies » (vidéo)

 http://www.jp-petit.org/nouv_f/maree_noire_golfe_Mexiqumaree_noire_golfe_Mexique.htm 

 

 

La vraie célébration des Glières, sans Sarkozy

Ecrit par un collectif d'auteurs, les journalistes Emmanuelle Heidsieck, ma consoeur de Mediapart Martine Orange, Jean-Luc Porquet, François Ruffin et l'historien Olivier Vallade, ce livre, permet de mesurer à quel point la France a rompu avec ce qu'était l'ambition principale des mouvements de résistance: «l'instauration d'une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l'éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l'économie». Rompu à cause des réformes entreprises par Nicolas Sarkozy, qui, depuis son accession à l'Elysée, accélère la démolition de ce programme du CNR. Rompu aussi à cause de la gauche qui a trop contribué à cette politique de destruction. Pour un camp comme pour l'autre, c'est donc un livre qui invite à une salutaire introspection: mais pourquoi donc, et au profit de qui, a-t-on renoncé aux «jours heureux» - en clair au pacte social issu de l'après-guerre? (extraits)

http://www.mediapart.fr/club/blog/laurent-mauduit/130510/la-vraie-celebration-des-glieres-sans-sarkozy

 


Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 03:33

"L'Appel du 18 juin d'eva R-sistons", suivi de

"Le communisme soviétique et le capitalisme sont hors jeu.

Et maintenant ?" Par eva R-sistons 

                                                   Bundesarchiv B 145 Bild-F010324-0002, Flughafen Köln-Bonn, Adenauer, de Gaulle-cropped.jpg

 

 

Hommage au Gl de Gaulle,

L'appel du 18 juin d'eva R-sistons

pour libérer la France

 

Citoyens !  

La France est en danger ! 

La France est occupée,

la France est dénaturée,

la France est piétinée,

la France est avilie !

 

Français,

notre pays a été squatté par une horde de barbares,

par une horde de nouveaux riches sans foi ni loi

ni culture ni scrupules,

prêts à tout pour le pouvoir et pour l'argent,

même à détruire l'identité de la France,

ses valeurs,

ses idéaux,

son originalité,

son indépendance !

 

Au secours ! La patrie des Droits de l'Homme,

sous la férule de la horde sauvage et grotesque

qui se pavane jusque dans le Palais de Versailles,

les tue les uns après les autres !

 

La terre d'accueil est devenue

une forteresse douce aux riches,

impitoyable aux pauvres et aux étrangers !

Même les enfants sont séparés de leurs familles,

et les petits sont considérés

comme des délinquants potentiels !

 

Au secours ! La patrie de Voltaire

a été squattée par des ignorants

qui réduisent à néant la culture, la pensée,

l'éducation, les bonnes manières, 

la liberté de la presse,

les "intellectuels" sont tous vendus à l'Etranger,

et l'école de la République est mise en pièces.

 

Que sont devenues les valeurs inscrites dans notre Histoire ?

Liberté ? Seulement pour les riches, même au mépris de la Loi !

Egalité ? Jamais les disparités n'ont été aussi grandes,

scandaleuses, immorales !

Fraternité ? Le Président,

au lieu de représenter tous les citoyens,

les stigmatise ou

les dresse les uns contre les autres,

en privilégiant les affairistes sans vergogne.

 

La laïcité qui faisait la fierté de la France

est piétinée à chaque instant, 

au profit du sauvage modèle américain 

qui communautarise, ghettoïse, sépare, divise, cloisonne,

et au profit d'une caste arrogante et raciste. 

 

Le modèle social pour lequel nos pères ont lutté

au péril de leur vie, 

est mis en pièces,

disloqué jour après jour,

réduit à néant,

sans pitié pour les plus faibles,

sur ordre des patrons du CAC 40

qui sans états d'âme confisquent le travail

et les vies des citoyens de France.

 

Le Droit du Travail 

est démantelé au bénéfice de ceux qui s'évertuent,

jour après jour, à tuer l'emploi, 

et la Justice est confisquée par les nouveaux maîtres

de la France avilie.

 

riche-et-esclaves.jpg 

 

Les services publics sont tous privatisés,

la Santé sera réservée aux plus riches,

l'école et les facs ne dispenseront plus le savoir à tous,

mais seulement à ceux qui rêveront d'en faire

le tremplin de leurs ambitions les plus mercantiles. 

 

Alerte, citoyens !

Le prestige de la France est malmené,

notre rayonnement sur la scène internationale est du passé,

et l'on se gausse partout de notre pays

livré à une clique de nouveaux riches

se croyant tout permis,

même de piétiner l'héritage, les traditions, les valeurs de la France,

même de saccager tous les idéaux de notre pays ! 

Le bon goût a fait place au luxe le plus tapageur,

le plus vulgaire, le plus arrogant,

et la canaille d'arrivistes gaspille les deniers des Français.

 

Notre démocratie

se mue en ploutocratie tyrannique, totalitaire,

voyant en chacun de nous des ennemis

à surveiller, à interpeller, à museler, à contrôler, à parquer,

pour complaire à un Nouvel Ordre Monstrueux

prélude à une dictature des Grandes Banques 

sur chacune de nos vies !  

   

Au secours, citoyens !

La France est entièrement livrée

à l'Etranger,

offerte aux appétits des adorateurs de Mâmon

et soumise aux Diktats des ennemis

de la Liberté, de la Paix, de la Justice.

 

Qu'est devenue notre souveraineté, notre indépendance,

celles que nous a léguées le Gl de Gaulle

avec courage, avec autorité, avec panache ? 

Nous voici asservis à des intérêts qui ne sont pas les nôtres, 

vils, nauséabonds, égoïstes, cruels, inhumains, 

prêts à tout pour affirmer leur puissance,

même à nous entraîner dans des guerres sanglantes d'agression,

préventives, permanentes voire nucléaires,

dont nous ne voulons pas ! 

 

Au secours ! La France

a vendu son originalité, son âme, sa liberté

pour faire le lit d'une Organisation, l'OTAN,

qui ne songe qu'à établir sa domination sur la planète,

au risque de conduire l'humanité

à la plus atroce des guerres,

mondiale, nucléaire, totale, 

menaçant l'avenir même de l'humanité !

 

Alerte, citoyens,

notre pays est discrètement occupé

par des forces étrangères maléfiques,

rêvant seulement d'assouvir leur soif insensée de puissance

au prix des plus sordides politiques, prédations, crimes !

 

Nous ne sommes plus maîtres chez nous, 

et dès qu'un candidat à la charge suprême,

indépendant et aimant la France, se lève,

il est l'objet de toutes les attaques, 

comme Ségolène Royal, Dupont-Aignan ou Bayrou hier, 

et aujourd'hui Dominique de Villepin*, 

même son site Internet est ciblé, 

parce que la France ne doit plus être libre

de choisir son destin !

 

Jusqu'à quand alllons-nous tolérer l'infâme

qui prive notre pays de sa souveraineté,

jusqu'à quand allons-nous supporter de voir

notre pays piétiné, liquidé, jusque dans ses territoires,

ses départements, ses communes ?  

 

Accepterons-nous même

que notre Armée, au service de la Nation,

devienne un ramassis de mercenaires

vendus aux plus offrants,

prêts à tirer sur les citoyens de France

qui ne se résignent pas à voir leur pays

meurtri, dénaturé, détruit, liquidé,

accepterons-nous de voir nos gendarmes

ou notre police remplacés

par des individus payés au rendement

pour terroriser la population 

et l'asservir aux appétits carnassiers

d'une mafia sans scrupules ? 

 

220px-De_Gaulle-OWI.jpg 

 

Citoyens ! L'heure est grave !

Généraux, au secours !

Qui se lèvera parmi vous pour libérer la France,

qui fera entendre haut et fort

la voix de la liberté ? 

 

Citoyens, la France éternelle est en péril ! 

On est en train de la tuer ! 

Citoyens, il est temps de briser le joug infâme 

qui l'emprisonne, qui l'étouffe, 

il est temps de réagir contre la racaille

qui se croit tout permis

avec une arrogance à nulle autre pareille,

il est temps de dire non à l'intolérable,

il est temps de briser les chaînes

de l'oppresseur chaque jour

plus exigeant et plus hardi,

il est temps de bouter dehors

tous les agents de l'Etranger

qui ont entrepris de nous asservir

à des fins mercantiles,

de domination et militaires !

 

Chassons hors de nos frontières nos ennemis,

citoyens, demain, il sera trop tard,

notre pays ne sera plus la France,

mais une République bananière, servile, sans âme, avilie !

 

Allons, citoyens, prenons les armes

de la pensée et de la créativité,

revêtons-nous de courage, 

aux actes ! La France est en danger,

unissons-nous tous pour mettre fin à la tyrannie,

saisissons notre victoire,

exigeons le départ des usurpateurs  

et proclamons la libération de notre pays !

 

En avant, citoyens, tous unis

contre l'Abominable

qui a entrepris de broyer nos vies !

Prenons nous-mêmes en mains

la libération de notre pays 

de l'Occupant étranger et de ses valets infâmes !

Ecrivons ensemble une grande page d'Histoire !  

A nous la victoire !

 

Eva R-sistons

 

* http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13592   

  

 

valmy-moulin-j-copie-1.jpg

 

 

                                              Texte de l'Appel du 18 juin 1940

 

Discours du Général de Gaulle prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940

 

 

« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

 Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un
jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres. »

 

 

Charles De Gaulle

 

http://www.18juin1940.fr/texte-de-lappel.html 

  

 

200px-De_Gaulle_-_%C3%A0_tous_les_Fran%C

Affichette placardée dans toute la ville de Londres, souvent confondue avec l'Appel.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle

 

 

 

Le communisme soviétique

et le capitalisme sont hors jeu.

Et maintenant ?

 

Par eva R-sistons

 

 

                                          banques-pour-guerres-gig-TB.gif

 

 

L'Occident a pavoisé: Il a eu raison du Système communiste soviétique ! Chute du Mur de Berlin, ensuite... oui, mais remplacé par le Mur de l'Argent dont on disait que celui-là serait indestructible.

 

Las ! A son tour, le Système capitaliste s'écroule, victime de ses excès fous. Liberté d'entreprendre ? Même plus. Liberté de spéculer... jusqu'à la lie ! On spécule sur la mauvaise santé de l'Euro, des Etats, de l'Europe....Tout est source de profits ! Même la faillite d'un Etat, même, pour certains patrons, le suicide d'un employé... Et les Anglo-Saxons, ces champions du cynisme avec Israël, commencent à spéculer sur l'euro afin de mieux abattre le concurrent européen, tout en se l'asservissant au sein de l'OTAN pour leurs guerres meurtrières et réductrices de population !

 

Après la Grèce, l'Espagne et le Portugal s'écroulent. La France va suivre, en dépit des fanfaronnades de ses dirigeants (à l'instant, j'écoute sur LCP Kouchner annoncer la sortie de crise !) et de ses Médias pourris. Et ne parlons pas des USA, avec ses 40 millions de pauvres, et ce n'est qu'un début ! La grande puissance est elle-même au bord de la faillite, pour s'en sortir elle prépare une guerre mondiale qui redonnera des couleurs aux industriels de mort (armement, chimie, nucléaire, pétrole, agro-alimentaire, reconstruction etc).

 

Ayons le courage de le dire: La crise ne se termine pas. Elle commence ? Pire, elle ne prendra plus fin, le Système est vicié à la base, et de toutes façons il se déconsidère lui-même, d'ailleurs les citoyens n'en veulent pas, car il repose sur une surconsommation indigeste, une compétition démente, la guerre économique, le sacrifice des populations, les guerres prédatrices meurtrières, et j'en passe....

 

Le Système est à bout de souffle. Les plans d'austérité s'ajoutent les uns aux autres, créant toujours plus de pauvreté et plus de déficits et de dettes, le serpent se mord la queue, c'est sans fin... L'emploi n'est même plus une priorité ! Une minorité seulement s'en met plein les poches, et les Médias sont complices, et vecteurs,  de ce Racket planétaire. La vérité ? Le Système est pourri, il s'effondrera (une maison bâtie sur des fondations pourries s'écroule tôt ou tard). Et il est géré par une mafia apatride qui mérite au pire la potence, au mieux la prison pour crimes contre l'humanité...

 

Il est temps que l'Etat frappe sa propre monnaie au lieu de s'endetter sans fin au profit des banksters, il est temps de retourner au protectionnisme, mais aussi à un Etat fort et à la prépondérance du politique sur l'économique et surtout sur le financier.

 

En Europe, l'Allemagne et la France doivent former un couple moteur, la France ne doit pas se dissoudre dans le pan-germanisme renaissant - seulement soumis aux USA et à Israël.

Mieux, l'Europe doit être un projet pour les peuples, à leur service, non pas au service des Marchés financiers, faute de quoi les Etats doivent sortir de ce magma manipulé par le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon (et israélien en coulisses). Ayons le courage de quitter l'Europe pour retrouver notre souveraineté monétaire, économique, sociale, politique !

 

Un sursaut est nécessaire. Il passera par l'éveil des consciences citoyennes.

 

Mais pour quel Système ? Aucun. Tâtonnons pour trouver la voie nouvelle de libération.

 

Mais à l'heure où le P.C. français est en pleine mutation (les mauvaises langues diront qu'il est à l'agonie), souvenons-nous que le communisme authentique fut un grand idéal (qu'il faut perpétuer coûte que coûte), basé non comme le capitalisme sur la concurrence, mais sur la solidarité, un mot que l'on devrait redécouvrir. J'ai personnellement visité la Russie soviétique, j'ai constaté moi-même que tous avaient un emploi (pas de misère, pas de sdf), tous avaient un logement (certes exigu), tous bénéficiaient des crèches,  de l'école, de la Santé, de l'université, du sport... gratuitement, les transports étaient bon marché, et les produits de première nécessité étaient subventionnés. C'est vrai, je le certifie ! A l'heure où dans certains pays européens, eh oui, le communisme est interdit ou au moins stigmatisé, il est bon de le rappeler. Le Communisme s'est fait au détriment de la démocratie ? Nous, Occidentaux, nous avons une concurrence exacerbée et une pauvreté exponentielle, et nous n'avons qu'une caricature ou un simulacre de démocratie.

 

Un sursaut est nécessaire. Vers quoi ? A l'heure de l'Appel du 18 juin, il est utile de rappeler que le Gaullisme souverain et le communisme égalitaire ont élaboré, ensemble, un programme, celui du CNR, pour lequel nos pères se sont battus. A l'heure, aussi, où on le détricote pan par pan, il est temps de le revendiquer, comme première étape d'un Système nouveau, libre et libérateur, et dans lequel les peuples verraient leurs besoins fondamentaux satisfaits.

 

Si le monde n'est pas balayé par la guerre mondiale en préparation, il faudra, sur les ruines du capitalisme assassin, bâtir une nouvelle société (basée sur le Bien commun).

 

Suite ici: 

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20100617 

       

 

propagande-sioniste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute l'actualité alternative

sur mon blog sos-crise 

    

 

 

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13509#13509 (dessin)

 

 

La Chine et l’avenir géopolitique du Kirghizistan 

 

Poursuivant son analyse de la situation actuelle dans cette région très prisée, F. William Engdahl examine dans cette deuxième partie de son étude les intérêts géopolitiques de la Chine au Kirghizistan. La « révolution des tulipes » en 2005 s’explique, entre autres, par le renforcement des liens économiques entre les deux pays, relations vues d’un mauvais œil par Washington. Aujourd’hui, le poids économique de la Chine demeure sa plus puissante arme ; non seulement, il lui permet de reprendre une position de force au Kirghizistan, un élément crucial pour son expansion en Asie Centrale mais, surtout, lui offre l’occasion de contrebalancer les effets déstabilisateurs de la présence militaire états-unienne dans la région.

suite ici : http://www.voltairenet.org/article165890.html

 

 

JPEG - 36.9 ko 

 

Le Kirghizistan, un pivot géopolitique

http://www.voltairenet.org/article165835.html

 

 Tony Blair est il rémunéré par la Libye ?

 

L’Union européenne censure de la voix du Hamas

 

Joe Biden prépare la création d’un nouvel Etat en Afrique

 

Le Pentagone des démocrates :

la guerre est là mais elle ne se voit pas
http://www.voltairenet.org/article165824.html

 

 Propriété individuelle et Bien commun
 (cliquer)

 

La souveraineté alimentaire exige la sortie de l’OMC 

(cliquer)

 

                          Le projet diabolique et criminel appelé États-Unis d'Amérique
 Le gouvernement étasunien utilise la loi pour nuire aux gens et protéger les dirigeants 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=19699 

 

   

Alerte ! Les métropoles globales, la finalité de la mondialisation capitaliste ! 
arton10778-4e3a8.jpg
Michel MENGNEAU

On en parle peu, cependant à l’Assemblée les discussions sur la réforme territoriale avancent. Enjeu important qui va « recentraliser » les compétences afin de donner plus de pouvoir à l’état. C’est là un pas de plus vers une autocratie voulue par l’actuel chef de l’Etat.

Mais il y a aussi la volonté de donner plus de force à l’imprégnation capitaliste en favorisant les métropoles, c’est le second aspect du projet, et non le moindre.

Métropoles technocratiques dont la compétitivité mondialisée devrait servir de pôle d’attraction aux multinationales. Compétitivité, concurrence libre et non faussée sont des critères dont se gargarisent les capitalistes, les spéculateurs, mais qui font très souvent mauvais ménage avec les avancées sociales. On connaît le résultat puisque rentabilité et productivisme sont synonymes de baisses des salaires, exploitations outrancières, esclavagisme moderne. Donc, les métropoles favorisant ces principes sont au cœur du débat ainsi que l’a rappelé Jean-Jacques Candelier, lors de la 1ére séance à l’Assemblée Nationale le mercredi 26 mai 2010 :

« La métropole se substituera aux communes en matière de développement et d’aménagement économique, social et culturel, d’aménagement d’espace métropolitain, de politique locale de l’habitat, de gestion des service d’intérêt collectif et de protection de l’environnement. »

Il est inutile de citer plus longtemps les propos de ce Député particulièrement perspicace puisqu’en quelques lignes il a tout résumé. C’est-à-dire que la partie de la France qui va se trouver hors des zones d’influence et d’expansion des métropoles va se trouver au second plan des aménagements, si elles ont la chance d’avoir quelques subsides dus à quelques intérêts particuliers ce sera alors un peu comme une aumône, sinon ce sera la précarité. On va donc voir des secteurs du territoire suréquipés tandis que d’autre vont tomber à l’abandon. D’autant que les métropoles vont pouvoir se substituer aux régions dans plusieurs domaines comme par exemple, la construction, l’aménagement des lycées, etc.

La désertification rurale existante des zones éloignées va s’en trouver accentuée. Beaucoup de villages de nos campagnes ne seront que des pôles d’attraction touristiques, ceux qui naturellement ont un caractère particulier auront au moins cette chance (si l’on peu considérer cela comme une chance !), quant aux autres, lorsqu’ils seront dans des campagnes moins spectaculaires, on peut imaginer aisément quel sera leur destin !

Pourtant la relocalisation dans nos communes permettrait de reconstruire un tissu social différent, mais, sans doute, les capitalistes pressentent-ils le danger de telles initiatives puisque l’on pourrait y voir fleurir des petites unités de fabrication autogérées. Et pourquoi pas, la reprise en main de la gestion de l’eau par les communes, la méthanisation locale de nos déchets, les exemples ne manquent pas d’initiatives tournées vers l’usage qui serait le moteur de la localisation, le tout géré par une démocratie directe, active et locale.

Et bien non, on nous propose déjà de diminuer de moitié le nombre d’élus locaux en regroupant les collectivités. Des prérogatives plus fortes seront aussi données aux Préfets afin de rationaliser les cartes intercommunales, c’est-à-dire que ce sont eux qui décideront des associations intercommunales. Il est évident que ceci sera sous la tutelle toute puissante de l’Etat, un renforcement du centralisme décisionnaire en quelque sorte. Ce ne sera même pas un centralisme démocratique car la démocratie directe et active semble totalement absente de ce projet. D’autant qu’il y a aussi un aspect auquel on ne pense pas, c’est que l’on va favoriser encore plus la professionnalisation des élus.

Des élus qui se trouveront décalés du peuple qui devrait être souverain, des élus qui vont être de fait simplement les gestionnaires du capitalisme en favorisant plus un aménagement qu’un autre, ainsi que cela a déjà commencé avec les projet intempestifs d’aéroports, ou de ligne pour le TGV ; Notre-Dame-Des-Landes étant le meilleur symbole de la futur "métropolisation" du territoire, et ceci avec le concours de socialistes qui font un accompagnement parfait à l’hégémonie capitaliste.

Ou cela devient aussi insoutenable, voire aberrant, c’est lorsque dans le projet du Grand Paris on a la stupeur de découvrir que la future « Société du Grand Paris » sera conçue en société anonyme avec la possibilité d’expropriation et d’urbanisation sur quatre fois la surface de Paris, c’est ni plus ni moins que la privatisation de l’espace publique qui se met en place à la façon des villes privées étasuniennes, rappelons qu’elles sont déjà environ 20 000.

Cette réforme territoriale sera donc la sublimation du système capitaliste par la mise en concurrence des territoires et des métropoles laissant un espace de liberté encore plus fort à l’exploitation consumériste et aussi au déséquilibre dans la diversité territoriale.

Et n’oublions pas que la biodiversité en sera aussi l’une des grandes perdantes de cette ineptie. Expansionnisme tentaculaire, transports et déplacements augmentés, individualisation trop éparses de l’habitat en zone péri-urbaine grignotant inlassablement l’espace cultivable, prolifération des grandes surfaces de consommations, usines surdimensionnées, tout un panel de perspectives allant à contre-courant d’une consommation d’espaces et d’énergies moindre.

Seul sera gagnant le productivisme capitaliste !

Exigeons un référendum sur cette réforme…

 

http://bridge.over-blog.org/article-le-decodeur-sur-la-route-ii-les-parcs-nationaux-52446170.html

 

http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com

http://www.legrandsoir.info/Les-metropoles-globales-la-finalite-de-la-mondialisation-capitaliste.html

 

 

    

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 23:55
 
Je laisse la parole à un homme qui aime la France, et qui ne veut pas la voir piétinée, défigurée, dénaturée, et finalement liquidée. Le sujet traité ici est d'importance majeure. Il concerne l'avenir de nos communes, de nos départements. Et le nôtre, au quotidien ! Particulièrement si nous sommes dans une situation précaire. Car il ne s'agit pas seulement du sort de nos collectivités territoriales, complètement redessinées, mais aussi des populations les plus vulnérables. Alerte ! Si nous n'y prenons garde, tout sera chambardé, définitivement. Avec à la clef des drames atroces pour les plus faibles d'entre nous ! Eva R-sistons à l'intolérable

 

valmy-moulin-j.jpg

Réforme territoriale : explication de vote

jeudi 27 mai 2010 à 17h08
Débat parlementaire sur la réforme territoriale

Intervention de Nicolas DUPONT-AIGNAN

  

Depuis des années, on ne compte plus les colloques et les rapports qui concluent à l’urgence d’une réforme de notre organisation territoriale. On ne pouvait donc que se réjouir à priori de voir le gouvernement prendre à bras le corps le problème. Car oui, nous le vivons tous comme parlementaire, parfois aussi comme élu local, si la décentralisation a pu ça et là déraper et décevoir, c’est par manque de lisibilité, de simplicité, de transparence et donc d’efficacité.

 

Pour redonner à la décentralisation sa raison d’être - car on administre mieux de près, sous le contrôle des populations concernées - nous attendions tous le fameux projet de loi. Malheureusement la déception est grande. A l’exception du fléchage des élus communautaires, je ne vois ni simplification, ni lisibilité, ni transparence, ni efficacité.

 

Où est la simplification quand on ajoute une nouvelle strate, la Métropole ? Une métropole qui est une vraie bombe à retardement pour les départements, car elle va les empêcher de jouer leur rôle de redistribution en faveur des territoires ruraux…

 

Où est la lisibilité quand, justement, on s’attaque - et c’est toute la philosophie d’Edouard Balladur qui a inspiré cette réforme - aux collectivités les plus appréciées des Français, la commune et le département ?

 

Pourquoi détruire ce qui marche, au tandem commune / département qui structure notre vie locale, qui est le rempart des populations délaissées par les services publics et par l’Etat ?

 

Pourquoi d’ailleurs avez-vous confié à ce tandem la gestion des nouvelles prestations sociales, s’il est si dépassé que cela ?

 

Il est vital à ce titre que le nombre de Conseillers territoriaux soit suffisant dans les départements les moins peuplés pour maintenir une représentation des territoires ruraux. C’est pourquoi, il faudrait passer à 20 au lieu de 15 comme minimum.

 

Mais les départements vont bien sûr perdre en efficacité car vous les privez de leur charge de compétence générale et de leur liberté fiscale minimum.

 

Ce faisant, ils deviendront des Etablissements Publics spécialisés, sans aucune marge de manœuvre. Des guichets administratifs.

 

Comme l’a souligné notre collègue Souchet, un jour vous vous demanderez pourquoi les territoires qui sont la richesse touristique, culturelle, agricole de notre pays, dépérissent, et il faudra reconstruire tout ce que vous êtes en train de défaire.

 

Quel gâchis !  L’arrière-pensée concernant le département s’applique aussi au traitement que vous réservez à la commune. Je suis Président d’une agglomération et je sais d’expérience que pour qu’un regroupement fonctionne, il ne doit pas être subi ni déséquilibré. En confiant au Préfet le soin d’imposer l’intercommunalité, vous allez créer plus de problèmes que vous n’en résoudrez !

 

De même, en exigeant 50% de financement par les communes des projets subventionnés par le Département et la Région, vous allez rendre impossibles des projets vitaux et de qualité.

 

Beaucoup s’inquiètent du dépérissement de l’engagement électif et civique. Mais, c’est justement cette bureaucratisation, cette complexification, cet embrigadement qui vont encore plus décourager les vocations. Je ne crois pas que la fausse bonne idée des Conseillers territoriaux va résoudre cette désaffection, tout au contraire.

 

La liberté communale est indissociable de notre histoire. Faute de le comprendre, vous allez prendre en boomerang le désarroi de nos campagnes. Et pourtant, il y aurait tant à faire…

 

La péréquation financière est l’urgence absolue, surtout en période de vaches maigres. Vous le savez, aujourd’hui la péréquation ne corrige que la moitié des inégalités. Il faut d’urgence augmenter les dotations pour enfin réduire des inégalités entre collectivités qui se creusent dangereusement.

 

L’allègement des normes est aussi urgent.

 

La spécialisation des impôts locaux, le statut de l’élu, les droits de l’opposition, autant de moyens de réinsuffler de la vie démocratique qui font aujourd’hui défaut et que la réforme ne prévoit pas.

 

Pour conclure, il n’est jamais sain de légiférer à partir d’idées-reçues, censées plaire à l’opinion mais qui ne correspondent pas à la réalité, ni à partir d’arrière-pensées politiciennes.

 

Je crains que les bonnes intentions de départ, la promesse de moderniser, n’aient été fortement abimées par les uns et les autres.

 

Au moment où notre pays traverse une crise profonde, c’est un grand tort de déstabiliser ce qui marche, ce qui rassure, ce qui panse les plaies, et ce n’est pas parce que certains (très minoritaires) ont mal géré leur collectivité, qu’il faut déresponsabiliser les autres.

 

En conséquence, je voterai contre ce texte. Nicolas Dupont-Aignan

 

Texte envoyé par un Lecteur, merci Raoul.

   

 

 Chomsky à la porte 

    

Israël est son propre ennemi,

il alimente lui-même l'antisémitisme (eva).  

 

Chomsky à la porte

par Ury Avnery, célèbre écrivain israélien.   

 

Une télévision locale nous a parlé cette semaine d’un groupe d’Israéliens qui adhèrent à des théories de la conspiration.

Ils croient que George W. Bush a organisé la destruction des Tours Jumelles dans un but machiavélique. Ils croient que les grandes firmes pharmaceutiques répandent le virus de la grippe H1NI pour vendre leurs vaccins inefficaces. Ils croient que Barack Obama est un agent secret du complexe militaro-industriel. Ils croient qu’on met de la fluoride dans l’eau potable pour stériliser les hommes afin que l’humanité décroisse d’exactement deux billions. Etc...

Je me demande comment ils n’ont pas encore compris que la pire conspiration de toutes était celle d’un groupe d’antisémites qui avait pris le contrôle d’Israël pour détruire l’Etat Hébreu.

Vous voulez des preuves ? Rien n’est plus facile. Il suffit de lire les journaux.

Le Ministre des Affaires Etrangères par exemple. Qui d’autre qu’un diabolique antisémite aurait pu nommer justement Avigdor Lieberman à ce poste ? La mission d’un Ministre des Affaires Etrangères est de se faire des amis et de convaincre l’opinion mondiale de notre bon droit. Lieberman fait du mieux qu’il peut pour que tout le monde déteste Israël.

Ou le Ministre de L’intérieur. Il travaille du matin au soir à scandaliser les militants des droits humains et à fournir des armes aux pires ennemis d’Israël. Récemment il a interdit l’entrée d’Israël à deux bébés parce que leur père était gay. Il interdit à des femmes de rejoindre leur mari en Israël. Il déporte les enfants des travailleurs étrangers qui construisent le pays.

Ou le Chef d’Etat Major. Il a convaincu le gouvernement de boycotter la commission d’enquête de l’ONU sur l’opération "plomb fondu", abandonnant ainsi le terrain aux accusateurs de l’IDF (forces de défense israéliennes). Et depuis la publication de son rapport, il a orchestré une campagne mondiale de diffamation contre le juge sioniste juif, Richard Goldstone.

Et maintenant l’IDF affirme qu’il bloquera la flotte qui vient apporter une aide matérielle symbolique à la bande de Gaza en état de siège. Il y aura une couverture médiatique en direct et le monde entier pourra regarder les petits bateaux et constater l’inique blocus imposé depuis des années à un million et demi d’êtres humains. Le rêve pour ceux qui haïssent Israël.

La conspiration a atteint son apogée cette semaine quand on a refusé de laisser entrer Noam Chomsky en Cisjordanie.

* * *
CETTE AFFAIRE n’a qu’une seule explication, un ignoble complot antisémite.

Au début j’ai cru que c’était juste le même cocktail d’ignorance et d’inconscience. Mais je ne crois plus que ce soit le cas. Même dans ce gouvernement la bêtise ne peut avoir atteint de tels sommets.

En deux mots, le Professeur de 82 ans est arrivé au Pont d’Allenby sur le Jourdain pour aller à Amman à l’Université de Birzeit près de Ramallah où il devait faire deux exposés sur la politique des USA. Les autorités israéliennes savaient qu’il viendrait depuis longtemps. Un jeune représentant du gouvernement lui a posé quelques questions, a contacté ses supérieurs au Ministère de L’intérieur, est revenu lui poser d’autres questions, a contacté à nouveau ses supérieurs, puis a apposé sur son passeport un cachet avec les mots "Entrée refusée".

Et quelles questions lui a-t-on posé ? Pourquoi est-ce qu’il ne fait pas ses exposés dans une université israélienne. Et pourquoi n’a-t-il pas un passeport israélien.

Le Professeur est retourné à Amman et a donné sa conférence par vidéo. L’incident a eu un large écho dans le monde entier spécialement aux USA. Le Ministre des Affaires Etrangères a prononcé de vagues excuses, disant que l’affaire n’était pas de son ressort, que le responsable était le Coordinateur Militaire des Territoires (Occupés).

C’est bien sur une excuse mensongère puisque le ministère lui-même a refusé récemment l’entrée à plusieurs personnalités qui manifestent de la sympathie aux Palestiniens, y compris le clown le plus fameux d’Espagne.

* * *
JE ME SOUVIENS qu’il y a une douzaine d’années j’ai participé à Londres à un débat publique animé avec Edward Said, le défunt Professeur palestinien. Il avait mentionné que son ami, Noam Chomsky allait donner une conférence dans une université locale.

Je me suis dépêché d’y aller et j’ai vu qu’une grande foule de jeunes entourait le bâtiment. J’ai réussi difficilement à me frayer un passage vers l’escalier qui menait à la salle de conférence mais je fus arrêté par les portiers. J’invoquais en vain le fait que j’étais son ami et que je venais d’Israël spécialement pour l’écouter. Ils me répondirent que l’amphi était déjà plein à craquer et qu’il n’y avait rien à faire. Voilà quelle était sa popularité déjà à l’époque.

Noam Chomsky est peut-être l’intellectuel le plus demandé aujourd’hui sur terre. Sa réputation dépasse sa spécialisation académique -la linguistique- où il est considéré comme un génie. Il est le gourou de millions de personnes sur la planète. Les médias mondiaux le traitent comme une célébrité intellectuelle.

Alors qu’est-ce qui a pu pousser les Ministres de l’Intérieur et de la Défense à retenir cet homme pendant quatre heures pour ensuite le renvoyer chez lui ? Une sottise abyssale ? La méchanceté ? La vengeance ? Tout à la fois ? Ou quelque chose d’autre ?

* * *
CETTE AFFAIRE a beaucoup d’implications.

D’abord c’est une provocation dirigée contre l’Autorité Palestinienne, avec qui Binyamin Netanyahu veut avoir des négociations directes d’après ce qu’il dit. Cela revient à lui cracher au visage.

Chomski est arrivé en tant qu’invité de Mustafa Barghouti, un leader palestinien non-violent qui milite pour les droits humains. Il venait donner une conférence dans une université palestinienne.

En quoi cela regardait-il Israël ? Quelle Chutzpa ( en français "toupet" NdT) d’empêcher des étudiants palestiniens d’écouter le conférencier de leur choix !

Et que signifient alors les discours de Netanyahu au sujet de " deux états pour deux peuples" ? Quelle sorte d’état palestinien cela va-t-il être, si Israël peut décider qui a le droit d’y entrer et qui n’a pas le droit ? Surtout quand on sait qu’Israël a demandé de pouvoir contrôler toutes les frontières du nouvel état.

* * *
EN SECOND LIEU, une campagne bat son plein dans le monde entier pour boycotter toutes les universités israéliennes. Pas seulement l’autoproclamé "Institut Universitaire" de la colonie d’Ariel ou l’Université Bar-Ilan, non, toutes les universités.

Plusieurs associations académiques de Grande Bretagne et d’autres pays ont adopté des résolutions pour imposer ce boycott et d’autres groupes s’y opposent. La bataille fait rage.

Ceux qui s’opposent à ce boycott brandissent le drapeau de la liberté académique. Qu’arrivera-t-il si nous boycottons des chercheurs et des penseurs à cause de leurs opinions ou de leur lieu de résidence ? L’écrivain italien, Umberto Eco a écrit une lettre très émouvante pour exprimer son désaccord. Moi non plus je ne suis pas d’accord avec le boycott.

Et voilà que le gouvernement d’Israël nous tire dans le dos. Personne ne croit que Chomsky soutienne le terrorisme ou soit un espion. L’entrée lui a été refusée pour ses seules opinions. Cela signifie que la liberté académique n’est valable que pour ceux qui encensent Israël mais n’a pas plus d’importance qu’une pelure d’ail, comme nous disons en Hébreu, quand il s’agit de quelqu’un qui critique la politique du gouvernement israélien.

C’est un soutien clair aux boycotteurs, d’autant plus que pas une seule université israélienne, pas un seul groupe d’universitaires n’a élevé la moindre protestation.

* * *
DIRE que Chomsky est un ennemi d’Israël est ridicule.

Il porte un prénom tout à fait hébreu de même que sa fille, Aviva, qui l’accompagnait.

Je l’ai rencontré pour la première fois dans les années 60, quand je lui ai rendu visite dans son petit logement à MIT (Massachussetts institute of technology), une des institutions académiques les plus respectées des USA et du monde entier.

Il m’a parlé avec nostalgie du Kiboutz (Hazorea, du mouvement sioniste de gauche, Hashomer Hatzaïr) où il avait vécu pendant un an quand il était jeune. Nous avons échangé des idées et sommes tombés d’accord que la solution de deux états était la seule solution possible.

Il avait reçu son prénom de ses parents qui étaient nés en Russie et avaient émigré aux USA dans leur jeunesse. Leur langue maternelle était le Yiddish, mais ils avaient consacré leur foyer à la culture de l’Hébreu et Noam a commencé à parler Hébreu très jeune. Dans son jeune esprit, le socialisme et l’anarchisme étaient mêlés au sionisme. Il a fait sa thèse de Doctorat sur la langue hébraïque.

J’ai été attentif à ses déclarations depuis ce jour, et jamais je ne l’ai entendu exprimer la moindre opposition à l’existence d’Israël. Ce que j’ai entendu par contre, c’est une critique acerbe de la politique du gouvernement israélien -la même critique qu’exprime le camp de la paix israélien. Mais ses critiques à l’égard des administrations américaines successives sont encore plus violentes car il considère que leur politique est la mère de tous les maux.
Quand les deux professeurs, John Mearsheimer et Stephen Walt ont publié leur étude révolutionnaire qui soutenait qu’Israël contrôlait la politique américaine par l’intermédiaire du lobby israélien, Chomsky leur a apporté la contradiction en disant que le contraire était aussi vrai : à savoir que les USA exploitent Israël pour leurs desseins impérialistes qui vont à l’encontre des intérêts israéliens.

En ce qui me concerne je crois que les deux thèses sont justes. L’opinion de Chomsky trouve son illustration dans le veto américain actuel à la réconciliation du Fatah et du Hamas ainsi que l’intervention américaine pour empêcher l’échange de prisonniers pour libérer Gilad Shalit.

Alors pourquoi, au nom du ciel, cet homme a-t-il été interdit d’accès en Israël ?

* * *
J’AI une théorie qui expliquerait tout.

Pendant de nombreux siècles les Juifs furent persécutés dans l’Europe chrétienne. L’antisémitisme a fait de leur vie un enfer. Ils ont été victimes de pogroms, d’expulsions de masse, d’emprisonnement dans les ghettos, de lois discriminatoires et de décrets oppressifs. Avec les années ils ont développé des mécanismes de défense psychologiques et physiques, des méthodes de survie et des schémas de fuite.

Depuis l’holocauste la situation a complètement changé. Aux USA les Juifs vivent dans un paradis qui n’a pas eu d’équivalent depuis l’Age d’Or dans l’Espagne musulmane. Quand l’état d’Israël a été créé il a attiré la sympathie et l’admiration mondiale.

C’était merveilleux mais sous la surface de la conscience nationale, -si je peux me permettre cette généralisation- s’est développé un sentiment de malaise, d’inconfort. Les mécanismes éprouvés qui avaient donné aux Juifs le sentiment de savoir s’orienter dans le danger se sont désintégrés. Quand des Gentils compliment des Juifs et manifestent le désir de s’allier avec eux, cela leur paraît suspect. De toute évidence cela cache un dessein sinistre. Les choses ne sont plus comme nous les avons connues. C’est effrayant.

Depuis lors nous essayons frénétiquement de ramener la situation à la normale. Sans nous en rendre compte, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour nous faire détester à nouveau, afin de nous sentir en terrain familier.

S’il existe un complot, c’est un complot que nous menons contre nous-mêmes. Nous n’aurons pas de repos avant que le monde ne redevienne antisémite et alors nous saurons comment nous comporter.

Comme dit la chanson :" Le monde entier est contre nous, mais qui s’en soucie...
  
Ury Avnery*

* Uri Avnery est un écrivain israélien et un militant du mouvement pacifique Gush Shalom. Il a contribué au livre de Counterpunch "les stratégies de l’antisémitisme". Il est militant de Gush Shalom (le Bloc de la Paix).
Counterpunch - Vous pouvez consulter cet article à :

http://www.counterpunch.org/avnery0...
Traduction de l’anglais : Dominique M.
http://www.info-palestine.net/
 

   

Pas de Sionisme rue d’Ulm :
Source : Site du CRIF (25/05/2010)

Dans une tribune libre du site du CRIF, M. Jacques Tarnero, documentariste et auteur de plusieurs articles sur ce site, se plaint de l’accueil fait à plusieurs professeurs lors d’une conférence à l’École normale supérieure le 12 mai dernier (Paris, rue d’Ulm).

Ces distingués professeurs, cherchant à rendre Israël plus « présentable », ont en effet été accueillis aux cris de « Assassins ! », « Nazis ! », « Et le mur ? »…  par une grande partie des étudiants. Cette Grande École est, depuis sa fondation, une pépinière d’élites de la République. D’où la hargne de M. Tarnero devant un tel accueil !  Signe encourageant quand on sait la soumission de tant d’intellectuels français au sionisme ces 60 dernières années. Il est vrai que venir disserter de « démocratie israélienne » ou de « post-sionisme », après l’opération « Plomb Durci » et l’expropriation systématique des Palestiniens, est devenu un exercice très difficile…

   

« Élus » et corrompus :
Source : Le Monde (26/05/2010)

L’élection, d’essence démocratique ou divine, ne met pas à l’abri des tentations…

M. Avigdor Lieberman, Ministre des Affaires Etrangères de l’entité sioniste, va sans doute prochainement être inculpé à la demande de la police israélienne. Pour quelle raison ? Parce qu’il souhaite l’expulsion massive des Palestiniens résidant encore en Israël ? Parce qu’il souhaite agresser l’Iran, nous entraînant dans ce conflit ? Parce qu’il tient régulièrement des propos racistes ? Pas du tout ! Il devrait être inculpé pour divulgation d’informations dans des affaires de corruption. Mais il ne sera pas seul puisque l’ancien Premier Ministre, Ehoud Olmert, devait être entendu mardi par la police dans le scandale immobilier dit « Holyland » (Terre Sainte), pour une affaire de pot-de-vin. Voilà la « profonde moralité » de ces dirigeants sionistes qui veulent entraîner le monde dans une guerre afin de garder la terre de Palestine qu’ils ont usurpée…

 

http://www.partiantisioniste.com/communications/antisionisme-en-bref-0415.html

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-ury-avnery-ecrivain-israelien-chomsky-a-la-porte-israel-son-propre-ennemi-51258747.html  

 

 

A signaler aussi :

http://www.haaretz.com/print-edition/news/over-100-palestinian-minors-reported-abuse-in-idf-police-custody-in-2009-1.292679

 

   

Dans la foulée, je vous joins ce document, qui est à l'honneur des Juifs, de ceux qui se désolidarisent de la politique inique et brutale menée par certains de leurs pairs, non seulement à l'encontre des peuples, mais à leur encontre. eva  

 

Charte du réseau international juif anti-sioniste

 

ijan_launch_logo3b

 

 

Nous formons un réseau international de Juifs et de Juives qui s’engagent de façon inconditionnelle en faveur de la lutte pour l’émancipation des êtres humains. Nous considérons que la libération du peuple palestinien et de sa terre forme un volet essentiel de cette émancipation.

Notre engagement porte sur le démantèlement du régime d’apartheid israélien, le retour des réfugiés palestiniens et la fin de la colonisation israélienne sur la Palestine historique.

Qu’ils soient de Pologne ou d’Iraq, d’Argentine ou d’Afrique du Sud, de Brooklyn ou du Mississipi, des Juifs en quête de justice et d’un monde plus juste se sont joints aux mouvements de lutte collective. Ainsi, des Juifs ont participé de façon notable à la lutte ouvrière pendant la période de la Grande dépression, à la lutte pour les droits civiques aux Etats Unis, à la lutte contre le régime d’apartheid en Afrique du Sud, à la lutte contre le fascisme en Europe, et à bien d’autres mouvements encore en faveur du changement social et politique

Le nettoyage ethnique historique et toujours en cours perpétré par Israël à l’encontre du peuple palestinien sur sa propre terre vient contredire et trahir cette longue histoire de la participation juive à des mouvements collectifs de libération.

Le sionisme – idéologie fondatrice de l’Etat d’Israël et qui en est le soutien actuel, est issu du colonialisme européen et s’est diffusé à la suite du génocide nazi. Le sionisme s’est nourri des épisodes les plus violents et oppressifs de l’histoire du dix neuvième siècle, marginalisant ainsi l’engagement de nombreux Juifs dans les mouvements de libération. Pour retrouver une place au sein des vibrants mouvements populaires actuels, il faut mettre fin au sionisme sous toutes ses formes

C’est la priorité des priorités, en raison des conséquences du sionisme sur les Palestiniens et les peuples de l’ensemble de la région ; en raison aussi du fait que le sionisme porte préjudice à la mémoire de la persécution et du génocide des Juifs d’Europe en l’exploitant pour justifier et perpétuer le racisme européen et le colonialisme. Le sionisme est, par ailleurs, responsable du déplacement massif des Juifs mizrahi (originaires d’Afrique et d’Asie), et du détournement de leurs Histoires, langages, traditions et cultures. L’histoire des Juifs mizrahi remonte à plus de 2000 ans et le sionisme, en s’implantant, en a dévié le cours au profit d’une ségrégation parmi les Juifs imposée par l’État d’Israël.

 

En conséquence, le sionisme nous implique dans l’oppression du peuple palestinien et porte préjudice à notre propre héritage, à nos luttes pour la justice et à nos alliances avec nos semblables.

 

Nous nous engageons à : Nous opposer au sionisme et à l’État d’Israël. Le sionisme est raciste. Il exige l’allégeance à un ordre politique, juridique et économique qui privilégie et valorise les Juifs ainsi que les Européens et leurs cultures par rapport aux peuples autochtones et à leurs cultures.

 

Le sionisme n’est pas seulement raciste, il est aussi antisémite.

 

Il reprend à son compte l’imagerie européenne et antisémite du "Juif de la diaspora" efféminé, cupide et faible, et y lui oppose celle d’un "Nouveau Juif", violent, militariste et sexiste, un Juif qui est l’auteur d’une violence raciale plutôt que d’en être une victime.

Par-là, le sionisme fait des Juifs des blancs, en adoptant un racisme de blancs à l’encontre du peuple palestinien. Malgré la nécessité pour Israël d’intégrer les Mizrahi afin de maintenir une majorité juive, ce racisme peut aussi être constaté dans la marginalisation et l’exploitation économique des masses déshéritées des Mizrahi.

Cette violence raciale inclut l’exploitation des travailleurs migrants

 

Les sionistes diffusent le mythe de la démocratie israélienne. En réalité, Israël a établi et renforcé des politiques et des pratiques qui sont discriminatoires à l’égard des Juifs mizrahi et qui excluent les Palestiniens et restreignent leurs droits.

 

Israël, en coopération avec les États-Unis, sape tout mouvement arabe de libération.

 

Le sionisme perpétue l’exception juive. Pour justifier ses crimes, le sionisme présente une version de l’histoire juive déconnectée de l’histoire et de l’expérience d’autres peuples. Il promeut un narratif selon lequel l’holocauste nazi est exceptionnel dans l’histoire de l’humanité. Il place les Juifs à part, par rapport aux victimes et aux survivants d’autres génocides, au lieu de nous unir à eux.

 

Israël fait cause commune avec des Chrétiens fondamentalistes et d’autres qui appellent à la destruction des Juifs, sur la base d’une islamophobie partagée et d’une volonté de contrôler le Moyen Orient et plus largement l’Asie occidentale. Ensemble, ils appellent à la persécution des Musulmans. Cette promotion commune de l’islamophobie a pour but de diaboliser la résistance opposée à la domination économique et militaire occidentale. Elle s’inscrit dans une longue histoire de collusion du sionisme avec des régimes répressifs et violents, de l’Allemagne nazie au régime d’apartheid d’Afrique du Sud jusqu’aux dictatures réactionnaires d’Amérique du Sud.

 

Le sionisme prétend que la sécurité des Juifs repose sur un état juif militarisé. Mais Israël ne met pas les Juifs en sécurité. Sa violence garantit l’instabilité et la peur pour ceux qui sont sous sa sphère d’influence, et met en danger la sécurité de tous, y compris des Juifs, et ce bien au-delà de ses frontières. Le sionisme a volontairement participé à créer les conditions qui ont conduit à la violence à l’encontre des Juifs dans les pays arabes. L’hostilité née de la violence israélienne et de la domination militaire sur les Juifs vivant en Israël et ailleurs est utilisée pour justifier encore plus de violence sioniste.

 

Nous nous engageons à : Rejeter l’héritage colonial et l’expansion colonialiste en cours.

 

Dès l’instant où le mouvement sioniste a décidé de bâtir un état juif en Palestine, il est devenu un mouvement de conquête. A l’instar de tous les mouvements de conquête et des idéologies colonialistes en Amérique ou en Afrique, le sionisme s’appuie sur la ségrégation entre les peuples ; par la confiscation de la terre, il s’engage dans le nettoyage ethnique qui repose sur une violence militaire implacable.

Les sionistes ont travaillé main dans la main avec l’administration coloniale britannique, contre le peuple indigène de la région et contre son espoir légitime de liberté et d’autodétermination. L’imaginaire sioniste d’une Palestine "vide" et pauvre a justifié la destruction de la vie palestinienne à l’instar du racisme qui a justifié l’extermination des peuples autochtones d’Amérique, la traite atlantique des esclaves et bien d’autres atrocités encore.

 

Avec l’expansion permanente des colonies et le Mur d’apartheid, l’engagement colonialiste d’Israël l’a amené à détruire l’environnement ainsi que les paysages de la Palestine. Cette politique, qui n’a pas réussi à stopper la résistance palestinienne, conduit l’Etat d’Israël à toujours plus de violence et à des politiques qui, lorsqu’elles sont menées à leur point ultime, finissent en génocide. A Gaza, l’État d’Israël dénie l’accès à la nourriture, à l’eau, à l’électricité, à l’aide humanitaire et aux fournitures médicales, c’est l’arme qu’il utilise contre les fondements même de toute vie humaine.

 

Israël, qui a été en son temps l’outil favori des Britanniques et des Français contre l’unité arabe et l’indépendance, est devenu le plus jeune associé de l’alliance US pour le contrôle militaire, économique et politique au niveau mondial, qui vise plus particulièrement la domination de la région stratégique du Moyen Orient/Asie du Sud-ouest.

 

Le danger d’une guerre nucléaire représenté par une attaque israélo-américaine sur l’Iran nous rappelle qu’Israël est une bombe atomique qui devrait faire l’objet d’un démantèlement urgent, en vue de sauver les vies de toutes ses victimes actuelles et potentielles.

 

Nous nous engageons à : Nous opposer aux organisations sionistes.

 

Non content de donner forme à l’Etat d’Israël, le sionisme a fondé sa politique internationale de domination militaire et d’hostilité envers ses voisins et a instauré un réseau mondial complexe d’organisations, de lobbys politiques, d’entreprises de relations publiques, de clubs universitaires, et d’écoles pour appuyer et propager les idées sionistes au sein des communautés juives et dans l’opinion publique de façon générale.

 

Un flot de milliards de dollars américains abreuve Israël année après année, pour soutenir l’occupation et la brutalité de son armée hyper moderne. La machine de guerre qu’ils financent fait partie intégrante de l’industrie mondiale de l’armement qui, à elle seule, draine les ressources dont manque une humanité désespérément privée d’eau, de nourriture, de soins sanitaires, de logement et d’éducation.

 

Pendant ce temps-là, L’Europe, le Canada et les Etats-Unis soutiennent l’infrastructure d’occupation israélienne sous couvert d’aide humanitaire au peuple palestinien. Ensemble, les Etats-Unis et leurs alliés coopèrent au renforcement de la domination de la région et à l’écrasement des mouvements populaires.

 

Un réseau international d’institutions et d’organisations sionistes appuie l’armée israélienne par des financements directs. De plus, ces organisations fournissent un soutien politique nécessaire à la légitimation et à la promotion de leurs visées politiques et de leurs projets humanitaires.

 

Dans certains pays, ces organisations censurent toute critique envers Israël et ciblent des individus et des organisations qui sont mis sur listes noires et sont victimes de violences, d’emprisonnement, de déportation, de privation d’emploi et d’autres sanctions économiques.

 

Ces organisations diffusent l’islamophobie. Agitant l’épouvantail de la guerre à l’étranger, elles instaurent une législation répressive dans leurs propres pays. Aux Etats-Unis et au Canada les groupes sionistes ont aidé à faire passer la législation « antiterroriste », exposant ainsi à des poursuites judiciaires pour aide au terrorisme et trahison, toute activité favorable au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël ainsi que le soutien aux organisations palestiniennes, iraniennes, iraquiennes, libanaises et musulmanes.

 

En Europe et aux Etats-Unis, des groupes soit disant « juifs » sont désormais au premier rang de l’appel à la guerre contre l’Iran.

 

Mais l’édifice sioniste et celui de la suprématie mondiale des Etats-Unis se fissurent. A la suite de l’extraordinaire résistance de la Palestine et du sud-Liban à l’agression et à l’occupation israélienne et américaine, qui ont tenu en dépit de ressources limitées et de nombreuses trahisons, le mouvement international de solidarité avec les Palestiniens en lutte contre la politique des USA et d’Israël prend de l’élan.

En Israël, cet élan est visible dans une contestation croissante qui ouvre la voie à la revendication d’un double héritage des années 60 : celui du Matzpen, organisation israélo-palestinienne, juive et antisioniste et celui du parti mizrahi des Panthères Noires. Plus largement, le refus de la conscription obligatoire dans l’armée israélienne est croissant dans la jeunesse.

 

Au sein du gouvernement et dans des discussions publiques aux Etats-Unis et en Europe le coût de l’aide inconditionnelle à Israël est de plus en plus remis en cause. C’est pourquoi Israël et les Etats-Unis sont à la recherche de nouveaux alliés au sud pour qui puissent se joindre à leurs conquêtes économiques et militaires. La relation croissante entre Israël et l’Inde en est un exemple frappant. Partageant l’intérêt occidental pour le contrôle politique et le profit économique de quelques-uns au détriment du plus grand nombre, l’élite indienne aussi bien que celles du Moyen Orient et plus largement de l’Asie occidentale sont de connivence avec le programme économique et militaire de l’Ouest dans la région

La propagande de la guerre occidentale contre le terrorisme sert de caisse de résonance à l’islamophobie de l’élite indienne et fournit aux régimes du Moyen Orient et de l’Asie du Sud-ouest une opportunité pour réprimer sévèrement toute dissidence. Malgré cela, des soulèvements populaires et des chapitres glorieux des luttes anti-coloniales remettent en question cette alliance et devraient lui porter un coup fatal.

Avec nos alliés, notre but est d’aider à élargir ces fissures jusqu’à ce que le mur tombe et qu‘Israël soit isolé comme l’a été l’Afrique du sud de l’apartheid. Nous nous engageons à lutter contre ces groupes qui prétendent parler à notre place et à les vaincre.

Nous nous engageons à : Etre solidaires et à travailler pour l’apaisement et la justice.

Nous sommes engagés aux côtés du peuple palestinien pour sa libération et son autodétermination. De tout notre cœur, notre volonté et notre énergie politique nous soutenons la résistance du peuple palestinien dans toute sa diversité et sa vaillance et nous faisons front à l’injustice dont sont coupables les pays où nous vivons.

Nous soutenons sans équivoque le Droit au Retour des Palestiniens sur leur terre. Nous appelons à l’abrogation du droit au retour raciste israélien qui privilégie le droit de toute personne se déclarant juive de s’installer en Palestine tout en privant les réfugiés palestiniens de ce droit.

Nous sommes de tout cœur avec l’appel de la Palestine au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël.

Nous soutenons la revendication de libération de tous les prisonniers politiques palestiniens et dénonçons la pratique consistant à incarcérer des leaders politiques palestiniens, des jeunes et la population en général, comme méthode de contrôle et de terreur.

Ce n’est pas à nous de prescrire quel chemin doit prendre le peuple palestinien pour définir son avenir. Nous ne prétendons pas nous substituer à ses choix. Nos stratégies et nos actions naîtront de notre relation avec ceux qui sont engagés dans tout l’éventail des luttes de libération en Palestine et dans la région. Nous soutiendrons leur lutte pour survivre, pour garder leur terre et pour faire avancer leur mouvement comme ils l’entendent, selon leurs propres termes.

 

Nous sommes partenaires des grands mouvements de résistance populaire de notre époque qui défendent et chérissent les vies de tous les peuples et de toute la planète, conduits par ceux qui souffrent le plus de la conquête impériale, de l’occupation, du racisme et de la domination mondiale, de l’exploitation des hommes et des ressources. Nous sommes pour la protection de la nature. Nous défendons les droits des peuples indigènes sur leur sol et pour leur souveraineté. Nous défendons les droits des migrants et des réfugiés pour qu’ils puissent se déplacer librement et en toute sécurité à travers les frontières. Nous défendons le droit des travailleurs – y compris des immigrés en Israël amenés pour prendre la place des Palestiniens et des Mizrahi - à la justice économique et à l’autodétermination. Nous défendons l’égalité raciale et l’expression culturelle. Nous défendons le droit des femmes, des enfants et de toutes les minorités exploitées à se libérer de toute domination. Et nous défendons le droit universel à la terre, à l’eau, à la nourriture, au logement, à l’éducation, aux soins et à être libérés de la violence : c’est le seul moyen pour que la société humaine puisse survivre et s’épanouir.

Nous nous engageons à soutenir la justice pour guérir les blessures infligées par la force et par le droit colonial en Palestine et dans l’ensemble de la région ; pour guérir les traumatismes qu’ont subi les Juifs en Europe et dont se sert le projet sioniste, pour guérir les peurs et privations endurées dans des massacres au fil des années ainsi que les manipulations de la culture et des ressources exercées dans le but d’exploiter les Juifs Mizrahi et de les séparer des Palestiniens.

 

La justice pour laquelle nous travaillons est à construire par ceux, partout en Palestine, y compris en Israël et par les réfugiés palestiniens, dont la lutte pour l’autodétermination leur apportera l’égalité et la liberté ainsi qu’aux autres habitants des alentours.

Nous vous appelons à nous rejoindre.

 

Ces engagements nécessitent la construction d’un mouvement juif uni à l’échelle internationale, qui s’oppose au sionisme et à sa volonté de vouloir parler au nom de tous les Juifs. Face à un adversaire international il ne suffit pas de travailler au niveau local, ni au niveau national. Nous devons trouver des moyens d’agir ensemble par delà les frontières géographiques, sectorielles et linguistiques. Il y a place pour toutes sortes d’initiatives et d’organisations, existantes ou nouvelles, qui puissent travailler en toute indépendance et conjointement, en soutien mutuel et en collaboration.

Etes-vous contre le racisme sous toutes ses formes ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour mettre fin à l’apartheid israélien.

Soutenez-vous la souveraineté et les droits des peuples indigènes à leur terre ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour la défense des droits souverains à la terre des Palestiniens.

Croyez-vous que nos vies sont dépendantes de la durabilité économique et environnementale ? Etes-vous en colère devant le vol et la destruction des ressources de la planète ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour arrêter le vol de la terre et de l’eau, la destruction de l’agriculture, de la terre palestiniennes des villages et des oliveraies par Israël.

Voulez-vous en finir avec les guerres interminables pour le pétrole et pour la domination militaire des Etats-Unis et de leurs alliés ? Voulez-vous en finir avec les cultures militarisées, avec la conscription des jeunes et le pillage des ressources destinées à financer l’armée plutôt que les besoins vitaux ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour démanteler une pièce cruciale de la machine de guerre mondiale.

Voulez-vous vous désolidariser du nettoyage ethnique de la Palestine, de la destruction de son histoire, de sa culture et de son autodétermination ? Croyez-vous qu’il n’y ait de paix qu’avec la justice ? Etes-vous à la fois triste et en colère contre le fait que le génocide des Juifs soit utilisé pour perpétrer d’autres atrocités ? Alors, nous vous appelons à nous rejoindre pour en finir avec le colonialisme sioniste.

Pour que sur cette planète on puisse vivre dans la sécurité, la justice et la paix, il faut mettre fin au projet colonial israélien. C’est avec joie que nous nous lançons dans le travail de sape collective d’un système de conquête et de destruction qui a fait souffrir notre monde pendant trop longtemps.

 

 

Traduit de l’anglais : http://www.ijsn.net/about_us/charter

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/05/28/18037994.html

 

Voici un commentaire que j'ai posté sur un Site:

J'ai trouvé que c'était une formidable analyse,  et mettant en valeur le décalage entre la politique actuelle d'Israël et les fondements du judaïsme: Qu'on se souvienne par exemple des grands textes prophétiques, de la Sagesse de Salomon, ou tout simplement des Préceptes transmis à Abraham, le "Père" des Juifs. Il est temps que ceux-ci retrouvent la fidélité pour que le nom Juif soit porté avec fierté, plutôt qu'en étant montré du doigt partout. Et cette fidélité renverrait à une tradition historique... de libération. Car de nombreux citoyens juifs ont participé aux luttes de Libération, doit-on le rappeler ? Eva.

 

 

NS-drapeau-OTN.jpg

 

La politique européenne de Défense est-elle enterrée ?

Par eva R-sistons

 

 

Le 15 mai 2003, C dans l'Air consacre son émission à  la Défense européenne. Je viens de la regarder sur une vidéo datant de l'époque (j'ai enregistré des centaines d'heures sur la guerre d'Irak et son contexte).

En 2003, quatre pays fondateurs de l'Europe avaient organisé un sommet sur la future Défense européenne. Participaient à cette réunion Chirac, Schroeder et deux Premiers Ministres, de la Belgique et du Luxembourg. Ils n'acceptaient pas volontiers que l'on puisse laisser les seuls Etats-Unis déterminer l'orientation de la politique planétaire. Et ils envisageaient de mettre en place les prémices de la Défense européenne, "non pas contre l'OTAN, mais en complément, en partenariat avec elle". Relation de complémentarité, donc, chacun étant autonome. 

Cette Union européenne de Sécurité et de Défense aurait pu mener des opérations sans les Etats-Unis.  Voici ce que le Général Loup Francart, expert en Stratégie militaire, en dit  : "Nous ne pouvons laisser la maîtise de la Défense aux Américains, face aux nouvelles menaces comme la dispersion d'armes de destuction massive ou l'effondrement de pays entraînant la destabilisation de certaines régions. Le contexte stratégique actuel est différent de celui de la Guerre froide. Nous devons au moins avoir notre propre conception stratégique". Voilà qui est clair, et qui pose les jalons d'une Défense européenne autonome. Au grand dam de Washington, qui à l'époque avait pris cette initiative pour une provocation, surtout émanant de Chefs d'Etat plus que réservés vis-à-vis de la guerre d'Irak.

La question d'une relative autonomie de l'Europe, pourtant plus sur la forme que sur le fond, avait grandement irrité C. Rice. Elle avait émis des protestations.

Et aujourd'hui ? La question est plus que jamais cruciale. Doit-on laisser aux Etats-Unis le soin décider de tout unilatéralement, seule puissance déterminante ? Ou affirmer son autonomie ? Sur Wikipedia, nous lisons ceci :

Extraits : (..) Le traité de Maastricht précise bien que la PESC ne deviendra une politique de défense commune que lorsque le Conseil en décidera ainsi, ce qui n'est pas le cas pour l'instant. (..)" (Wikipedia, "Politique européenne de Sécurité et de Défense").

Où en est-on, aujourd'hui ? Les Etats d'Europe de l'Est sont très dépendants des Etats-Unis, la soumission aveugle aux décisions des Américains ne les gêne pas. Quant à Sarkozy, il a parlé de la Défense européenne en laissant la France pleinement réintégrer l'OTAN, mais depuis, plus rien... S'agissait-il d'un artifice de langage, de communication, pour mieux faire accepter le retour de la France au sein de l'Alliance atlantique ? Gageons que Sarkozy l'Américain aura à coeur de laisser les Etats-Unis prendre les initiatives qu'ils veulent, en se contentant de les accompagner. Et tant pis si la France gaullienne, attachée à l'indépendance de la Nation, s'aligne complètement: Dans une pleine soumission fort peu goûtée par les Français, et cadrant mal avec l' Histoire de la France.

De toutes façons, si aujourd'hui Nicolas Sarkozy est au poste qu'il occupe, c'est qu'à l'arrière plan, des intérêts ont travaillé pour qu'il soit élu. Afin de liquider, ici comme dans les autres domaines, tout ce qui fait la spécificité de la France. Et l'aligner complètement, peu honorablement, sur les diktats de Washington: Au détriment de ses intérêts, de ses traditions et de son image de marque.

Et pour mieux assurer l'emprise de l'Etranger sur la France, pour mieux tuer les dernières velléites de notre pays, Nicolas Sarkozy a procédé, à peine élu, à un grand nettoyage des Ministères et des Grands Corps d'Etat (..)

 

suite ici :

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/7921025/la-defense-europeenne-estelle-enterree-

 

 

Les géo-ingénieurs ont proposé de pulvériser de 100 à 200 millions de tonnes d'aluminium par an dans l'atmosphère dans le but de refroidir la planète :  

http://www.youtube.com/watch?v=7vXoTZqmNuU&feature=related (11 mn en anglais)

 

 

Le plan anti Illuminati par les sociétés secrètes chinoises 

Les ennemis de nos ennemis sont-ils pour autant nos amis ?  

Pas évident, de même, la méthode de prise de conscience et de résistance constructive est plus à même de créer un vrai nouveau monde positif.

Il est bon de savoir tout de même que les Illuminati ont peut-être aussi du souci à se faire de ce côté là...

Encore faut-il vérifier l'info, aussi, si vous avez un membre de la maffia chinoise dans vos relations... vous-mêmes peut-être ?

Oui, vraiment pas évident... www.artemisia-college.org

NB Eva: J'avais déjà parlé dans ce blog du plan anti-illuminatis par les sociétés secrètes ... japonaises ! Cette fois, ce seraient les Chinois qui s'y mettraient !!! Qu'ils ne se gênent pas, surtout ! 

http://www.youtube.com/watch?v=BOvowdOxM8M&feature=player_embedded (4 mn 49)

Gouverner par le chaos

 

Gouverner par le chaos

Nous ne connaissons pas l'intérêt de ce livret, mais il montre que cette notion prend de plus en plus place dans les esprits.

Rappelons que nous soutenons depuis des années cette théorie du complot organisé, programmé, visant à instaurer un Nouvel Ordre Mondial, et donc un gouvernement mondial d'une "élite" autoproclamée, à caractère dictatorial, dont la Chine est le laboratoire d'essai à grande échelle ("liberté" économique contre libertés individuelles et collectives).

Cette mise en place devant passer par un chaos généralisé, sous toutes les formes possibles (financière, économique, sanitaire, écologique, politique, théologique...).

Celui qui ne voit pas que la façon orchestrée de "résoudre" les problèmes pourtant prévisibles des années à l'avance (et +), comme où peut mener le transfert du droit régalien des États à battre monnaie et à escompter ses effets, à des banquiers privés, où peut mener l'endettement abyssal des États qui s'en suit inévitablement... où peut mener l'accord de nouveaux prêts à des taux plus élevés à ces États surendettés, pour... rembourser une partie équivalent de leur dette, souscrite à des taux inférieurs... où peut mener un plan de rigueur brutal, autre qu'à la récession et à la ruine... www.artemisia-college.org

 

 

Le complot islamique (en musique) :

http://www.youtube.com/watch?v=TESGWBtd0kc&feature=player_embedded 

 

 

chat-oiseau-j.jpg

 

Moi, mon chat bouffe les oiseaux ! eva

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 03:23

NOM-soupe-j.jpg

 

Le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ne tolère pas le particularisme.

Suisse et Grèce sont les mauvais élèves. L'Islande montre le mauvais exemple.

L'Iran pousse à la différence, le Vénézuela à la fronde.

Et les Musulmans préfèrent l'Ethique à Mâmon !

Il ne fait pas bon s'émanciper.

Les Etats rebelles sont rappelés à l'ordre !

Tour d'horizon, par Eva R-sistons

(Ce post n'abordera pas la question de la Russie et de la Chine) 

 

                                                            Sommaire :

 

Le Nouvel Ordre Mondial et les petites fourmis merveilleuses,

par eva R-sistons

 

La Suisse et la Grèce paient leur différence,

par eva R-sistons

 

Pourquoi les Etats musulmans sont-ils l'objet de toutes les attaques ?

Par Eva R-sistons 

 

Des pays en quête d'émancipation:

Iran, Vénézuela, Islande.

 

Les grand-mères sont l'honneur de l'Afrique.

("Merveilleuses grand-mères de l'Afrique", par Anne Collet) 

 

Afrique : les enfants iront cracher sur les tombes de leurs ainés !  

 

Le nouvel Ordre Mondial et les petites fourmis merveilleuses,

par Eva R-sistons

 

Le monde qu'on nous construit,

 

Le Nouveau Désordre Monstrueux,

l'image choc, icône:

 

Une minorité repue, arrogante, méprisante, cannibale,

 

le reste en souffrance, à l'abandon, dans le désespoir...

 

La compétition, c'est à dire

toujours plus de profits pour quelques-uns,

et les miettes pour les autres.

 

Mâmon a pris les rênes,

le diable mène la danse.

 

Merci l'Occident "démocratique", "libre", "phare" pour le monde.

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-jean-ziegler-des-enfants-meurent-a-cause-des-gangsters-de-la-bourse-51122549.html

   

 

Protest-Bangkok-05-2010-TG.jpg   

 

 

Résister ? Les Chemises rouges l'ont tenté.

Les Médias ont raconté; A leur façon....

  

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-bangkok-comment-les-medias-mentent-falsifient-desinforment-manipulent-51013799.html

 

 

180px-Formica_high_res.jpg 180px-Formica_high_res.jpg 180px-Formica_high_res.jpg   

 

Les petites fourmis palestiniennes nous montrent l'exemple.

Résister au quotidien. 

Patiemment. Obstinément.

En improvisant, en imaginant, en créant.

Remporter des victoires.

Nous sommes aussi des petites fourmis.

Par le nombre. Par l'ingéniosité. Mais l'Unité est nécessaire.

 

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20100514

 

 aspetalogo.jpg 

  

Ne dépensons plus, pensons.

C'est à la portée de chacun.

Tirons la langue au Système.

Il se désintègrera faute de consommateurs.  

 

http://aspeta.blogspot.com/2008/11/sans-commentaire.html

 

 

agriculteurs-j.jpg

 

 

Ne prenons jamais notre retraite quand il s'agit de Vivre !

 

Tous ensemble, déterminés, solidaires, inventifs,

changeons le monde. Le monde nous appartient !

 

 

resister.jpg

 

 

Le monde doit être à l'image de chacun de nous: beau !

Cultivons la beauté... ensemble !

 

 

ariege-png.png

 

 

Le monde, c'est nous. Pas eux !

Surtout pas eux....

Surtout nous tous !

 

Eva R-sistons

 

              Vivre tous simplement, pour que tous puissent simplement vivre. Gandhi.

 

Barak Obama par Bibi Seck

           "Tel Aviv dicte la politique étrangère des États-Unis"  

 

Il y a quelques jours, le journaliste-essayiste-esprit libre belge Michel Collon publiait sur son site un entretien avec le journaliste-essayiste-esprit libre suisse (et rapporteur à l'ONU de 2000 à 2008) Jean Ziegler.

Morceaux (bien) choisis... 

 

"Je ne pensais pas que les truands de la finance allaient ruiner l’économie mondiale à une telle vitesse : 1.800 milliards de valeurs patrimoniales ont été détruites."  

 

"Le 22 octobre 2008, les quinze pays de l’euro se sont réunis à Paris. Sur le perron de l’Elysée, Merkel et Sarkozy ont dit : « Nous avons libéré 1.500 milliards d’euro  pour le crédit et pour  augmenter le  plafond d’autofinancement de 3 à 5% ». La même année, les mêmes pays européens ont réduit leurs subventions pour le programme alimentaire mondial (qui ne vit que de ces subventions) de 40 %. De six milliards de dollars à moins de quatre milliards."

 

"Les spéculateurs, aujourd’hui, devraient être jugés au tribunal de Nuremberg." "L’agriculture mondiale dans l’état actuel de son développement pourrait nourrir sans problème douze milliards d’êtres humains avec 2.700 calories par individu par jour !"

 

"Obama suit totalement la surdétermination de l’Empire."

 

"Je pense que Tel-Aviv dicte la politique étrangère des Etats-Unis avec le lobby de l’AIPAC, comme puissance déterminante. (...) La logique fondamentale est que pour les intérêts pétroliers, il faut un porte-avion stable. Et l’Etat d’Israël mène - ce n’est pas moi qui le dit, c’est un rapporteur spécial des territoires occupés - une politique permanente de terrorisme d’Etat."

"Depuis juin 2002, existe un accord de  libre échange entre Israël et les 27 pays de l’Union européenne qui absorbent 62% des exportations  israéliennes. Dans cet accord, l’article 2 (c’est le même dans tous les traités de libre échange) dit : le respect des droits de l’homme par les partis contractantes est  la condition pour la validité de l’accord. (...) Si la Commission européenne suspendait pendant 15 jours l’accord de libre-échange, les généraux israéliens reviendraient à la raison immédiatement."

 

"Il faut forcer nos gouvernements. Nous ne sommes pas impuissants. (...) S’ils ne le font pas, alors il ne faut plus voter pour eux, tu comprends, c’est aussi simple que ça !"


http://sos-crise.over-blog.com/article-tel-aviv-dicte-la-politique-etrangere-des-etats-unis-jean-ziegler-51168879.html 

 

Texte - www.michelcollon.info

 

 

 

Sarkozy ou le retour à l'Ancien Régime

 

 « Vous savez quand on pense à ce qu’a fait François Mitterrand en ramenant l’âge légal du départ à la retraite de 65 à 60 ans ! On aurait beaucoup moins de problèmes s’il s’était abstenu », a déclaré Nicolas Sarkozy devant un millier de militants UMP de l’Oise, "dans un Palais des Sports fermé aux journalistes", commente Marianne, sauf à un émissaire de la Pravda sarkozyste, Le Figaro.

 

Bravo Monsieur le président ! Mais il faut aller plus loin. "On aurait beaucoup moins de problèmes" si le Front populaire n’avait pas ramené en 1936 la semaine de travail de 48 à 40 heures et créé deux semaines de congés-payés, une vraie catastrophe pour la compétitivité des entreprises françaises ! Et en 1906, avait-on vraiment besoin de voter le repos hebdomadaire ? Et la journée de huit heures de travail en 1919 ? Sans parler de cette terrible nuit du 4 août 1789 qui abolit les privilèges...

 

La "modernisation" sarkozyste ou le retour à l’Ancien régime. 

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-sarkozy-ou-le-retour-a-l-ancien-regime-olivier-bonnet-51168657.html

 

image_24.jpg

 

 

Pétition pour Mickael Blanc,

à relayer par tous !

Basta le 2 poids 2 mesures ! 

(ici avec sa mère)

 

 

Pour que Mickael Blanc, toujours injustement emprisonné à Bali depuis 1999, soit enfin libéré! En décembre 1999, ce jeune français de 26 ans est arrêté par les douaniers à l’aéroport de Bali. On l’accuse d’avoir tenté, à son retour d’un voyage en Inde, d’introduire 4 kg de haschich dissimulé dans des bouteilles de plongées.

Il est ensuite condamné à perpétuité par Tribunal de Denpasar et échappe de peu à la peine capital suite à un procès biaisé et inéquitable, où les circonstances douteuses d’interpellation et les preuves prouvant l’innocence de Michael ont été ignorés.

Où en est-t-on aujourd’hui?

Peu de choses ont changé pour Michael. Il est toujours en prison et cela fait maintenant 9 ans. Ses conditions de détention sont difficiles et bien inférieures à celles d’un prisonnier en France. Il n’a bénéficié d’aucune réduction de peine malgré une conduite exemplaire. Sa mère, qui a tout quitté pour s’installer en Indonésie afin de se rapprocher de son fils, continue à se battre pour sa libération.

Malgré tout, il y a une chose qui a bien changé : sa couverture médiatique n’existe plus. Les médias ne parlent plus de lui, la mobilisation du show-bizz a disparu et les français semblent l’avoir oublié.

On peut pas le laisser là-bas, c'est injuste! Cet homme n'a commis aucun crime, c'est une victime!!!
il faut l'aider à sortir de là, qu'il puisse profiter du reste de sa vie.

C'est un français que la France a laissé tomber injustement !

 

 http://lapetition.be/en-ligne/petition-7288.html

 

 

 

Les militaires US savent qu'Israël a fait le 11 septembre

 

Le Dr Alan Sabrosky, ancien directeur des études du US Army War College, a identifié le vrai responsable et bénéficiaire du 11 septembre : Israël.

 

 

 

 

 

 http://www.dailymotion.com/video/xda3af_les-militaires-us-savent-qu-lsrael_news

 

Commentaire de resistas77:

Le sionisme est bien colonialisme et non une lutte de libération car dès 1917 ils s'avancent dans cette création avant que le drame Juifs arrive avec Hitler , je tiens à dire que l'Amérique est venu en aide à l'Europe car les Russes gagnaient et ils ont pris le trésor de guerre d'Hitler = des tonnes d'or .
Pour continuer, le sionisme a besoin d'un autre attentat en Europe, mais les extrémistes musulmans ne sont pas contre une guerre de civilisation tout comme les USA et nos sionistes dans l'état Français...

 

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire" G.Orwell 

 

 

Qui a coulé le Cheonan ?

Nouvelles tensions intercoréennes et relations sino-américaines

par Saïd Ahmiri pour MecanoBlog

26 mars 2010, 21h22, une explosion retentit à bord de la corvette militaire sud-coréenne Cheonan, coulant en 20 minutes à peine 60 % du bateau coupé en deux. Plusieurs raisons ont tout de suite été évoquées : Une torpille sous-marine, un rocher, une mine de mer. D’autres ont affirmé avoir vu un sous-marin nord-coréen émerger de l’eau quelques minutes après la disparition du Cheonan. Près de deux mois après le naufrage dans la Mer Jaune au large de l’île sud-coréenne Baengnyeong, le bilan fait état de 46 marins morts dont 8 sont toujours portés disparus. C’est la pire catastrophe maritime de la République de Corée depuis 1974 quand un navire de débarquement de la marine a chaviré tuant 159 marins. La précédente accusation d’attaque nord-coréenne remonte à 1987 où 115 personnes ont été tuées suite à l’attentat contre un Boeing de la Korean Airlines, attribué à des agents nord-coréens. Une nouvelle étape importante dans la multipolarisation du monde se joue dans la péninsule coréenne avec des répercussions géostratégiques majeures dans les Océans Indien et Pacifique. Washington insiste, Tokyo encourage, Séoul réfléchit, Pyongyang est sur le pied de guerre et Pékin modère.

L’enquête internationale et la piste de Sakai

photo_1274349425523-3-0.jpg?w=300&h=20515 avril 2010, le Cheonan a refait surface afin de permettre aux enquêteurs d’expliquer aux familles ce qu’il s’est réellement passé dans la nuit du 26 mars. Les conditions météorologiques ont été avec les enquêteurs qui ont pu sans soucis remonter le navire qui se trouvait à 25 mètres de profondeur, la veille de 9h à 12h11. La corvette, un vaisseau de 1.200 tonnes et de 88 mètres de long, remonté par une grue géante installée en pleine mer, contenait 36 corps de marins. 2 marins avaient été retrouvés en mer au fil des jours mais il manquait encore 8 personnes qui composaient l’équipage du navire qui étaient encore à bord lors du naufrage. En tout, ce sont 46 des 104 marins qui sont décédés dans cet incident dramatique qui a profondément secoué la Corée du Sud où cinq jours de deuil avaient été décrétés.

40 personnes de l’armée sud-coréenne sont ensuite entrées dans la carcasse pour récupérer les 36 corps des marins. Ceux-ci ont été recouverts de linceuls blancs et transportés sur le navire Dokdo où ils ont pu être identifiés. Une équipe d’investigation internationale a été mise en place avec des experts civils et militaires provenant d’Australie, du Canada, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et de Suède qui se sont réunis en Corée du Sud pour analyser la carcasse. D’après les images tournées par les médias sud-coréens, il a été possible de constater que la quille du bateau ne semblait pas avoir été très endommagée et que l’armement qui se trouvait à bord était apparemment intacte.

Les premiers éléments de l’enquête rapportent que l’explosion qui a coupé la corvette en deux ne viendrait pas de l’intérieur du Cheonan, mais bien de l’extérieur. Les officiels de l’armée ont en tout cas défendu cette thèse qu’ils soutiennent encore aujourd’hui. Par ailleurs, des bateaux de la marine sud-coréenne équipés de sonar et de caméras sous-marines ont quadrillé le secteur étendu pour collecter les débris et tenter de retrouver la mine ou la torpille qui serait à l’origine de l’incident. Dès le début, le président de la Corée du Sud, Lee Myung-Bak, a suivi de très près cette affaire devenue nationale.

Dans un premier temps, ce sont quatre scénarii possibles qui ont été évoquées : une torpille issue d’un sous-marin de poche nord-coréen, une mine sous-marine laissée par la République populaire démocratique de Corée du Nord (RPDC) ou la République de Corée du Sud (RCS), une explosion à bord du bateau ou une fissure de la coque due à un mauvais entretien. L’explosion externe a tout de suite été favorisée. En effet, la structure du navire ayant été repliée vers le haut, il semblerait que l’explosion ait eu lieu sous le navire de guerre.

Selon les conclusions de l’enquête internationale rendue publique jeudi dernier, l’attaque contre la corvette Cheonan a probablement été menée par un sous-marin de poche nord-coréen. « Plusieurs petits sous-marins soutenus par un navire d’assistance ont quitté une base navale nord-coréenne située en Mer Jaune deux à trois jours avant l’attaque et ont regagné la base deux ou trois jours après », selon le rapport. Pour la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon, c’est une torpille nord-coréenne qui a coulé le Cheonan. Affaire classée. Toutefois, d’importantes questions embarrassantes ont été ignorées ou supprimées par les États-Unis et les autorités sud-coréennes.

L’incohérence de l’attaque à la torpille émet une curieuse anomalie

Suite ici :

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13099 - Source : Mecanoblog

 

 

 

 

                          Merveilleuses grand-mères africaines...

                                  repas.jpg

 

 

Un sommet rassemblant 450 grand-mères d'Afrique sub-saharienne originaires de 12 pays parmi les plus touchés par l'épidémie de sida (Afrique du Sud, Botswana, Kenya, Malawi, Mozambique, Namibie, Rwanda, Tanzanie, Ouganda, Zambie et Zimbabwe) s'est tenu du 6 au 8 mai au Swaziland, rapporte le Mail and Guardian sud africain. Les discussions ont porté sur les conséquences de la perte à cause du sida d'un enfant à l'âge adulte, obligeant les grand-mères à endosser le rôle de  chefs de famille et prendre en charge l'éducation de leurs petits-enfants perturbés par les circonstances.

 

Victimes indirectes du sida, les grand-mères tentent de créer une dynamique dans toute l'Afrique. En faisant connaître leur mouvement de solidarité elles espèrent recevoir de l'aide internationale : leurs besoins en logement et soins de santé pour elles-mêmes comme pour les enfants qu'elles élèvent sont incommensurables.

 

 

 

                SenegalPeople2.jpg

                                                                                                wikipedia

 

 

L'initiative de la rencontre en revient à une association du Swaziland alliée à la fondation canadienne Stephen Lewis. Pour les organisateurs, les grand-mères sont des êtres indomptables et infatigables qui s'occupent d'enfants, parfois jusqu'à quinze sous le même toit, et réussissent à maintenir le lien social. "Ces grand-mères sont les héroïnes méconnues de l'Afrique. Ces femmes extraordinairement courageuses, enterrent leurs  propres enfants et s'occupent de leurs petits enfants orphelins en faisant appel à une incroyable réserve d'amour et de résilience", a déclaré le président de la fondation Stephen Lewis, qui a invité 42 grand-mères canadiennes à participer au sommet. Anne Collet

 

                                      http://femmes.blogs.courrierinternational.com/

 

 

  Afrique-noire-joli-dessin.jpg

 

 

                                                                  Le Nouvel Ordre Mondial

                            ne tolère pas le particularisme.

                  Suisse et Grèce sont les mauvais élèves !

                                       Par eva R-sistons 

 

Suisse:

 

 

Ce pays est actuellement l'objet de toutes les attaques.

 

Il cultive son originalité:  

Notamment en refusant les guerres,  

et en voulant conserver jalousement son secret bancaire.

 

Il veut préserver sa différence,

or l'alignement doit être la règle.

 

Il tient à rester indépendant et neutre,

c'est intolérable pour les gendarmes anglo-saxons du monde.

 

L'Occident veut tout contrôler.

 

Il cherche à faire rentrer dans le carcan européen  

la brebis égarée - avec l'aide de l'Allemagne....

 

Alerte, ce pays est l'objet de toutes les convoitises

politiques, financières, militaires....

 

Soutenons la Suisse,

son indépendance, sa neutralité 

et son modèle de démocratie.

 

                                                                                    accueil4.jpg
                                                                                     accueil1.jpg

 

http://www.la-grece.com/ 

 

 

Grèce

   

Un autre peuple tient à sa liberté, à sa différence: la Grèce.

Il est donc l'objet de tous les coups internationaux.

Sa fierté ne s'accomode guère de la domination étrangère,

surtout américaine. 

Par le biais du FMI orchestré par le grand argentier DSK,

la Grèce doit être domptée. Au besoin par une crise artificielle

et en braquant tous les projecteurs sur elle !

 

Il ne fait pas bon résister à la domination anglo-saxonne ! §

La Grèce comme la Suisse sont appelées à en payer le prix.

Tôt ou tard elles devront plier, de gré ou de force.    

 

Soutenons-les !  

Pour que souffle le vent de la liberté frondeuse et tonifiante !  

 

Eva R-sistons

 

§ Qui veut détruire la Grèce ?

http://www.voltairenet.org/article165288.html

 

 

180px-Mosibueb%C3%A4.JPG

Wikipedia (Suisse) 

Chacun sa musique !

 

 

 

                        L'Ordre mondial est voué à la disparition et il faut le remplacer par un autre

 

Pour un Nouvel Ordre Mondial

 

Il y a un an, j'attirais votre attention sur les liens très particuliers unissant trois pays: Cuba, le Vénézuela, la Bolivie. Ces trois Etats voulaient entretenir des liens fondés non sur la concurrence, mais sur la coopération. Il y a peu, Michel Collon consacrait un article à ce nouveau type de relations, basé sur d'autres valeurs - celles-là mêmes auxquelles les peuples aspirent, mais ils ne sont jamais consultés. Tout est fait derrière leur dos et contre leurs intérêts. A son tour, le Président iranien prône un autre ordre mondial, fondé sur la Justice (eva):

 

 

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré que l'Ordre mondial est voué à la disparition, soulignant qu'il faut le remplacer par un autre. 
  
Lors d'une rencontre, mardi, avec le ministre brésilien des Affaires étrangères, Celso Amorim, M.Ahmadinejad a affirmé que l'Iran et le Brésil pourront jouer un grand rôle dans l'établissement d'un Ordre mondial fondé sur la justice. Suite ici : 

 

http://www.alterinfo.net/L-Ordre-mondial-est-voue-a-la-disparition-et-il-faut-le-remplacer-par-un-autre_a45504.html 

                                                                 

                                            Wikipedia                                                        carte

 

 

Le peuple islandais montre la voie à la Grèce

 

Les Islandais ont décidé à plus de 90 % de rejeter la loi qui prévoyait
que l’Islande devait rembourser 3,8 milliards d’euros au Royaume-Uni et
aux Pays-bas pour indemniser les clients fortunés britanniques et
néerlandais de la banque islandaise Icesave qui avaient perdu leurs
avoirs lors de la crise financière.

Ainsi ces clients qui avaient joué sur les marchés financiers pour avoir
des rémunérations mirobolantes de leurs investissements,
et qui sont
donc coresponsables de la débâcle financière, auraient dû être
remboursés par le peuple islandais !

Ce vote du peuple islandais prend une signification particulière alors
que le peuple grec essaie de résister à la violente purge que le
gouvernement grec et l’Union européenne veulent lui imposer pour, là
aussi, lui faire payer le prix d’une crise dont il n’est nullement
responsable. Suite ici :

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12490

 

 

chavez_chinos_miraflores1.jpg?w=300&h=22

 

D'autres relations: Sud-Sud

http://socio13.wordpress.com/2010/05/12/le-venezuela-approfondit-les-relations-sud-sud-a-la-veille-du-sommet-ue-amerique-latine-par-danielle-bleitrach/ 

 

 

Pourquoi les Etats Musulmans

sont-ils l'objet de toutes les attaques ?

 

Leur sous-sol est certes riche en ressources,

convoitées par  les Etats aux abois et prédateurs. 

Certains sont non-alignés, comme l'Iran ou la Syrie.

C'est intolérable pour les "démocraties" anglo-saxonnes

qui en réalité sont de type totalitaire.

Mais surtout, l'Islam

est du côté du peuple. 

L'Occident anglo-saxon wasp, protestant,

dit "enrichissez-vous", 

travaillez plus pour gagner plus... 

Honneur aux plus doués ou aux plus méritants ! 

Et aux plus cyniques.

 

L'Islam se situe du côté du peuple,

sa finance est éthique

et l'aumône doit être faite aux pauvres. 

 

"Heureux les pauvres", disent de leur côté les Catholiques.

 

Le choc de civilisations est réel:

Entre Catholiques et Wasp anglo-saxons.

Mais surtout entre l'Occident judéo-protestant

et les pays musulmans.

 

L'avenir est lourd de menaces.

 

Eva R-sistons

 

 

Crise Grèce: Attaque US délibérée 

 

Pour Jean- Michel Vernochet, ancien journaliste au Figaro Magazine et professeur à l’École supérieure de journalisme (ESJ-Paris), la crise budgétaire grecque, devenue crise de l’euro, n’est pas la conséquence fatale d’une autorégulation des marchés, mais d’une attaque délibérée. 
Elle participait d’une guerre économique conduite, depuis Washington et Londres, selon les mêmes principes que les guerres militaires actuelles : recours à la théorie des jeux et stratégie du chaos constructeur. 
L’enjeu final étant de contraindre les Européens à s’intégrer dans un Bloc atlantique, c’est-à-dire dans un Empire où ils payeront automatiquement le déficit budgétaire anglo-saxon par le biais d’un euro dollarisé. Un premier pas a déjà été franchi avec l’accord conclu entre l’Union européenne et le FMI, accordant au Fonds une tutelle partielle sur la politique économique de l’Union.
 
Lire : €uro : l’hypothèse du pire 

http://www.voltairenet.org/article165451.html

 

 

www.artemisa-college.org

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 06:06

 

interieur--fe-enfants-chat.jpg   

Hier et aujourd'hui,

par eva R-sistons

   

Il y avait des enfants qui riaient ensemble

en montant dans les cerisiers ou en jouant à la marelle.

 

Il y avait des enfants qui chantaient en allant à l'école,

il y aura des enfants tristes devant la Télé-Enseignement

 

Il y avait des Tsiganes qui sillonnaient nos chemins,

avec leurs roulottes chatoyantes, on veut brider leur liberté.  

 

Il y avait des paysans qui travaillaient la terre,

et qui enchantaient les paysages comme nos villages.

 

Il y avait des ouvriers spécialisés,

ils se sont battus pour que nous vivions mieux...

 

Il y avait des pêcheurs qui bravaient la mer pour remplir nos assiettes,

la marée noire de l'Argent va les engloutir. 

 

Il y avait les fonctionnaires de l'Etat,

ils sont privatisés, livrés à la rentabilité meurtrière.

 

Il y avait des apprentis qui aimaient leur travail,

et qui valorisaient chaque geste.

 

Il y avait un employé à la station service, dans le bus,

dans les couloirs des métros. Où sont-ils ?

 

Il y avait des gendarmes et des gardes-champêtres,

il y aura des caméras de surveillance.

 

Il y avait des soldats de la République pour défendre la France,

il y aura des mercenaires sans foi ni loi ni racines.

 

Il y avait des artisans pour perpétuer, pour parfaire.  

Il y aura des multinationales anonymes.

 

Il y avait nos petits boutiquiers accueillants, nos petits marchés  colorés,

il y aura des super et des hyper marchés protégés comme des forteresses.

 

Il y avait des villageois qui faisaient la fête, 

il y aura des déserts mélancoliques.   

 

Il y avait des anciens sur le pas de leurs portes, que tout le monde cajôlait.

Sont-ils promis à l'épuisement et à l'euthanasie ?

 

 

C'était la vie hier,    

aujourd'hui il y aura

des numéros, des consommateurs, des robots,

des cobayes, des esclaves, de la chair à canons.

C'est la modernité, que voulez-vous...

On n'arrête pas le progrès. 

 

Et ....... 

Et si on l'arrêtait, tous ensemble ?

 

 

photo-2230285-M.jpg

  

On nous appelle "les paysans" 

 

 

Nous sommes restés terrés à la campagne ou bien nous sommes partis loin du béton des villes.
Nous avons refusé d’être esclaves d’un boss..., mais nous sommes restés serviles car intégrés à ce système que l’on ne peut fuir.

Nous avons cherché un bout de terre, parce que nous n’étions pas (tous) nés avec. Toutes les terres sont sous le régime de la Propriété Privée. Il en est qu’elle délaisse et que le temps valorise pour la spéculation, d’autres qu’elle loue, d’autres qu’elle vend.

Nous avons signé de moches baux qui nous engagent à payer régulièrement cette terre que nous nourrissons et qui nous nourrit.
Nous avons dépensé notre sueur et économisé pour payer un lopin. Il nous a fallu garantir et emprunter, et il nous faut désormais rembourser pour bonifier l’action Crédit Agricole. Nous sommes devenus propriétaires de quelques ares difficilement lâchés par ceux qui ne les comptent plus, nous sommes intégrés à la Propriété en restant propriété de l’Argent et de ceux qu’il engraisse.

Nous avons convoité une terre oubliée, cachée par les ronces, et nous l’avons cultivée jusqu’à ce que des bipèdes en costards et en uniformes la saccagent et nous poussent à aller recommencer ailleurs.
On nous a promis la tranquillité, du fric et des droits pour peu que, depuis ce bout de terre loué, acheté, hérité ou squatté-légalisé, nous fassions ce que la loi et l’économie veulent de nous, de notre travail.
On ne nous encore laissé que des non-choix.

On nous a dit qu’il fallait vendre les fruits de la terre et de notre travail, produire parce qu’ainsi nous vivrions mieux et que cela rendrait service au pays.

On nous a dit que pour cela, il fallait respecter encore un certain nombre de règles, faire des calculs, payer des taxes, et toujours tout noter pour que l’on nous contrôle.

Nous sommes des paysans, et souvent des comptables...
Nous sommes des paysans, et souvent des vendeurs...

Nous sommes en concurrence avec ceux qui ont des terres en abondance, avec les « gros » exploitants agricoles qui font trimer ceux qui n’ont rien, parfois pas même le droit d’être là parce qu’ils viennent d’ailleurs.

On nous a aussi loué ou vendu la mécanisation parce qu’il fallait faire du chiffre. Nous avons raqué, seuls ou à plusieurs, pour avoir des machines à traire, des machines à presser les grappes, des machines à écraser les châtaignes, des machines à labourer la terre, des machines à récolter, des machines à planter... Comme nos pairs à l’usine, nous aussi, nous sommes devenus esclaves des machines. Parfois, bien sûr, nous avons refusé l’engrenage, sans doute aussi parce que le relief ou la banque ne nous laissaient pas forcément le choix.

Nous semons les graines qu’ils ont modifiées, sélectionnées pour leurs profits. Nous leurs rachetons sans cesse alors qu’elles ne sont pas adaptées à la terre où elles germent.

Nos vaches sont cirrhosées et se ressemblent toutes, parce qu’on veut faire d’elles des machines à produire du lait. Nos animaux sont obligatoirement fichés, médicamentés, tatoués, vaccinés et bientôt pucés, et c’est peut-être justement pour cela qu’ils sont malades, que les vaches deviennent folles, que les moutons sont brûlés par centaines, que les poules sont enfermées pour prévenir d’une éventuelle épidémie.

Que l’on (se) vende pour l’industrie agro-alimentaire ou sur le marché du coin, on nous impose des normes à respecter parce que ce qui est vivant est trop incontrôlable. Il faut pasteuriser et javelliser les fromages, traiter voire irradier les fruits... Même le taux de sucre de la confiture doit être mesuré précisément. Nos bêtes, il faut qu’on les amène dans les abattoirs pour que l’on contrôle leur traçabilité et que des machines les massacrent en nombre. Il faut aussi les faire inséminer artificiellement...

On nous vend la poudre blanche, la poudre bleue, la poudre jaune..., pour accroître le rendement des terres, empoisonner les plantes et animaux nuisibles. Il est avéré que c’est aussi du poison pour nous, pour la terre et pour tout ce qu’il reste de vivant.

On nous vante le mérite du Bio : un nouveau marché pour lequel il faut revenir à ces méthodes qu’on nous avait présentées comme dépassées, mais qui permettent de vendre plus cher pour que les plus riches, eux, ne s’empoisonnent pas. Il faut intégrer soit des « labels » pour lesquels il faut payer pour pouvoir se faire contrôler, soit des « mentions » pour autogérer notre propre contrôle et notre propre marketing. Des solutions éco-industrielles pour que le Bio lui aussi soit productif et rentable arrivent, et nous restons encore une fois sur le carreau.

On nous transforme par ailleurs en paysagistes de leurs parcs à touristes, de leurs vitrines du développement durable, ouvriers du paysage-marchandise.
Nous devons repasser les draps des cadres en vacances, servir le repas terroir et, bien sûr, jouer pour eux le rôle de cette nostalgique et rustique paysannerie des temps perdus, ou bien celui d’illuminés qui vivent sobrement, décroissemment, coolement, comme si nous étions en dehors du monde, perchés sur les montagnes et penchés béatement sous le cul des chèvres... Comme si notre travail était toujours un plaisir, comme si la misère de notre vie et celle du reste du monde nous laissaient indifférents...

Nous aussi, les banquiers nous sucent le sang. Nous aussi, nous tirons la gueule quand les factures arrivent. Parfois, nous ne pouvons pas nous permettre de manger ce que nous produisons parce que les « éco-produits labellisés luxe terroir » ne sont pas pour les petites gens. Parfois, le marché nous oblige à brader nos productions sans se soucier de nous voir crever.
Nous aussi nous nous contentons de survivre, faute de mieux.

Nos faits et gestes sont surveillés.
Nous sommes les larbins des riches.
Nous sommes esclaves de cette société, de son argent et de ses lois.
Nous sommes des paysans de la classe d’en bas.

Allons-nous rester éternel-lement soumis ?
Nous ne voulons plus, nous ne voulons pas, être ces paysans-là parce que nous ne voulons pas de ce monde-là !

Ne soyons pas leurs paysans pas plus que leurs ouvriers, leurs routiers, leurs maçons, leurs employés, leurs prostitués..., ni les allocataires ou les mendiants de leurs quelques miettes...
Finissons-en avec ces cases et ces séparations entre ceux qui subissent les conditions d’exploitation.
Cultivons la révolte partout sur cette terre.

Faisons partie de ceux qui se battent contre ce que l’on nous présente comme indépassable. Le cul par terre, la tête dans les étoiles.

Mars 2010.  

Source Ici    

Auteur : Contre-Info en Cévennes - Source : http://contreinfo7.internetdown.org/spip.php?artic...

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12979

 

interieur-naturel.jpg 

  

L'inhumanité de l'Occident,

le courage d'un jeune irakien

 

Un jeune journaliste irakien annonce son assassinat
par les escadrons de la mort dans l’Irak occupé

 

 

Osman_Sardasht
Auteur : Osman SARDASHT

 

Il s’agit d’un des derniers articles que Sardasht Osman a écrit au mois de janvier 2010 juste après avoir reçu des menaces de mort. Sardasht Osman, âgé de 23 ans, a été assassiné le 6 mai 2010, après avoir été kidnappé par des hommes armés dans la ville d’Erbil sous contrôle du KRG. Il savait que cela arriverait.

 

Ces derniers jours Ils m’ont dit que les occasions de respirer l’air seront rares, donc mes jours sont comptés. Mais peu m’importe de mourir ou d’être torturé ; j’attendrai ma fin, le dernier rendez-vous avec mes assassins. J’espère qu’ils m’offriront une mort tragique à l’image de ma vie tragique. Je dis cela pour que vous sachiez que dans ce pays la souffrance des jeunes est si grande que la mort est une de leurs options la plus probable.

 

Pour que vous sachiez aussi que ce qui nous terrifie le plus, c’est de continuer à vivre et non pas de mourir. C’est le sort de mes petits frères qui reste mon plus grand souci, pas le mien. Face à ces menaces, ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’il y a encore beaucoup à dire avant de disparaître. Le problème de ce régime, c’est que la mort de ses enfants ne le dérange pas.

 

Hier, j’avais averti le doyen de ma faculté que quelques jours auparavant, ils m’avaient humilié et menacé de mort. Il m’a répondu que ces faits étaient du ressort de la police. Tout de même ! Existe-t-il un pays au monde où une Université choisisse d’ignorer les menaces de mort adressées à l’un de ses étudiants et de ne pas se préoccuper du danger qu’elle court ? Il était du devoir du doyen de ma faculté de prendre en charge ce problème ; la responsabilité lui en incombait, ou incombait à l’université, puisque j’en suis membre. Cependant, je n’ai pas été étonné car depuis déjà pas mal de temps je sais que les universités de ce pays ne sont pas des havres de paix.

 

J’ai donc pris contact avec le commissaire Abdeljaleq, directeur de la police d’Erbil. Celui-ci m’a dit : «  Les menaces que vous avez reçues par téléphone peuvent aussi provenir de l’étranger, ou peut-être s’agit-il d’un problème personnel. Ces menaces se répèteront probablement mais la ville d’Erbil est sécurisée et il ne peut y avoir de suites à des problèmes de ce type ». J’imaginais alors, en souriant ironiquement, qu’en effet, c’était certainement Sarkozy qui me menaçait. J’ai également réfléchi aux moyens de protéger ma vie, car l’un de mes amis, qui avait été frappé et humilié à cause de divers articles qu’il avait récemment publiés, avait finalement été amené à fuir la ville.

 

Arrive que pourra, car je ne vais pas quitter cette ville, j’attendrai ma mort. Je sais que l’heure de ma mort va sonner, et qu’en fin de compte, le glas qui sonnera pour moi sonnera pour les jeunes de ce pays. Mais cette fois-ci, je ne me plaindrai pas, je n’informerai pas non plus les autorités compétentes. C’est une décision personnelle et j’en assume les conséquences. À partir de maintenant chaque mot que j’écris, je l’écris comme étant le dernier de ma vie. Comme Jésus Christ, je serai la vérité même. Je suis heureux car j’ai toujours quelque chose à dire bien qu’il existe toujours des gens qui ne veulent pas écouter. Mais plus nous faisons de révélations, plus ces gens s’inquiètent. Il ne nous reste donc plus qu’à continuer à dire la vérité pendant que nous sommes encore vivants et que, là où ma vie s’arrêtera, mes ami(e)s mettent un point et passent à la ligne suivante.
 

Traduction : Esteban

Révision . Michèle Maliane (Tlaxcala)


Source:
http:// www.kurdmedia.com/article.aspx?id=16311

Auteur : Esteban - Source : http://letacle.canalblog.com/archives/2010/05/inde...

 

 http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12951

 

 

                                                                           Jeune héros irakien face à occupant deshumanisé 

 

 

                           Eva R-sistons rend hommage à Osman,

                              un modèle pour nous tous.

 

Chercheurs d'or. Encore et toujours. L'or est noir, aujourd'hui. Et le sang de ses victimes est rouge: Pour permettre à une minorité d'Américains de perpétuer leur mode de vie, pour qu'ils puissent chauffer leurs piscines.

 

Le peuple irakien a été sacrifié à la soif d'or des Occidentaux.

 

Les jeunes Irakiens, à l'orée de leur vie, préfèrent mourir. Pour ne pas regarder le monde que l'Occident leur a préparé. Pour ne pas vivre l'enfer dessiné par les Américains au nom du Bien, de la Démocratie, de Dieu. Pour ressusciter dans la foi.

 

Osman, tu n'es pas mort pour rien. Nous allons nous souvenir de toi, de tes frères, de tes bourreaux. Nous allons faire de toi une icône de la résistance. Nous allons t'imiter, nous allons refuser le Nouvel Ordre Monstrueux que les Strauss-Kahn conçoivent à notre intention. 

 

Osman, merci d'avoir donné ta vie pour nous montrer le chemin. Pour nous inciter à mourir debouts plutôt qu'à vivre couchés. 

 

Nous te rendons hommage, jeune héros irakien. Et nous demandons pardon à ton peuple.

 

 

petit-prince.jpg 

 

Yougoslavie, Belgique, déchirements de Nations,

commentaire envoyé par un Lecteur

 

Bonjour Eva,

Genre d'article qui m'interpelle, surtout les deux premiers...

Et qui me ramène toujours aux mêmes réflexions.

Je suis originaire de Belgique, et qui plus est, fils d'un couple mixte au sens linguistique.

Par ailleurs, j'ai vécu plusieurs mois en Yougoslavie deux trois mois avant les accords de Dayton, et ensuite 8 mois entre 95 et 95 dans le cadre d'activités humanitaires.

Autant dire que la notion de déchirure entre concitoyens sur des bases linguistiques, culturelles ou religieuses me parlait fort.

Je n'ai aucun moyen de savoir avec certitude s'il existe une sorte de groupe occulte qui induirait ce Nouvel Ordre Mondial. Les apparences semblent le confirmer, mais je ne pourrais en aucun cas l'affirmer. Et en réalité, je crois que c'est le cadet de mes soucis.

Je ne sais même pas si c'est parceque je suis disjoncté ou simplement parce que j'entrevois en moi un espace que personne ne pourra jamais restreindre.

Je vais donc aborder le sujet du point de vue de l'Homme tout simplement.

Si je prends le cas des problèmes actuels, d'une actualité qui dure depuis plus de quarante ans maintenant, je ne peux que constater que, quel que soient les éventuels instigateurs de la division de la Belgique, ce qui l'aura permis, au bout du compte, ce sont les citoyens eux-même, et ce à cause de la nature même de l'homme.

On dit souvent que l'extrémisme se réveille souvent en période de crise économique. Que ces périodes d'inquiétude matérielle favorise la mise en avant de boucs émissaires.

Or, en ce qui concerne la Belgique, ces divisions linguistiques ont vraiment commencé à mettre la nation en péril dans les années soixante, à une époque dorée sur le plan économique. Il semblerait donc qu'il y ait quelque chose de plus profond que la crise pour monter des communautés les unes contre les autres.

En ce qui me concerne, malgré le fait que mon père soit flamand et ma mère francophone, mes parents ont été priés de me mettre en classe maternelle francophone au bout d'un an,  parce que ma langue  maternelle, celle que nous pratiquions à la maison était le français...

Il y a effectivement des raisons historiques à la genèse et à la croissance de cette division.

Il y a d'abord le fait que la Belgique est on ne peut plus artificielle. Elle fut créée en tant que zone tampon entre les états qui furent en guerre du temps de Napoleon. Auparavant, la frontière linguistique actuelle devait correspondre à la frontière entre les Pays-Bas et la France.

Si ma mémoire est bonne, de 1830 à la première guerre mondiale, seul le Français était langue officielle. Par conséquent, le "peuple" flamand n'avait accès à l'administration, à la justice ainsi qu'au service militaire que dans une langue qui leur était étrangère. Certains aujourd'hui encore justifient leur rejet du lien avec les francophones par ce que je nomme simplement un sentiment de vengeance. Je crois fermement à l'hérédité des souffrances et que cela peut éclairer pas mal de choses.

Je n'irai pas plus loin sur les causes de la division de ce pays, il faudrait un livre entier.

En ce qui concerne la Yougoslavie, j'y ai fait les expériences qui m'auront le plus marqué et sans doute le plus éclairé sur la notion même de l'histoire.

La encore, similitude avec la Belgique, c'était quoi qu'on en dise, un état artificiel. Auparavant, la partie catholique de ce pays faisait partie de l'empire austro hongrois. En "face", il y avait les orthodoxes. La notion de "usulman, telle qu'elle était en Yougoslavie a été semble-t-il créée par Tito pour définir l'identité multiple de cette nation. La majorité d'entre eux provenaient de fait à l'origine de pays musulmans, mais en avaient gardé principalement l'aspect cultu(r)el. Si de fait, ils avaient des mosquées, ils n'en étaient pas moins intégrés et ne rechignaient pas à partager une bonne tablée où le vin et le porc avaient droit de cité.

Et effectivement, il semble que sous la présidence de Tito, la majorité de tous ces gens vivaient bien ensemble.

Or, nous connaissons tous la suite.

J'en viens donc maintenant, à la notion d'histoire, fut-elle officielle, menteuse ou secrète.

Je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui ne vivant plus en Belgique depuis plus de 20 ans, mais je sais qu'à l'époque, en dehors de gens qui se trouvaient dans des situations linguistiques minoritaires amenant un handicap face à l'accès à l'administration ( communes d'une majorité linguistique située dans l'autre région linguistique), lorsqu'on en parlait entre nous, personne ne savait au juste pourquoi.

Au début du conflit en Yougoslavie, les croates et les musulmans combataient ensemble contre les serbes en Bosnie. Par la suite, croates et musulmans se mirent à se battre entre eux. Et lorsqu'on leur posait la question, ils reconnaissaient au bout d'un certain temps qu'ils n'en savaient rien.

Ce que j'ai trouvé impressionnant, c'est que dans un pays en guerre, il n'y a en fait plus d'histoire. Il n'y a pratiquement plus que de l'imaginaire, du phantasme et du mensonge parfois inconscient.

Des récits d'atrocité en pagaille pour justifier les combats. Et cependant, dans la majorité des cas, personne n'en avait été témoin. Cela provenait toujours de "on m'a dit que"... Et tout ceci bien souvent avec la meilleure foi. Mais la réalité n'a plus sa place, et c'est un ouragan émotionnel qui s'empare de tout. Au point d'en arriver, même en temps qu'humanitaire, à vouloir s'engager dans l'armée pour combattre les atrocités attribuées aux autres. Jamais je n'avais imaginé ce que pouvait être la vie en état de guerre et cela même me fait regarder le comportements décrié de certains français durant la seconde guerre mondiale. On a beau regarder les faits avec un recul "historique" aujourd'hui, personne ne sait ce que vivaient au fond de leur trippes tous
ces gens...

Au bout du compte, le problème essentiel de l'homme ne semble pas d'ordre économique ou politique. L'essentiel, commun à tous les hommes, est la peur de la mort, considérée comme un anéantissement.

Cela devient d'autant plus fort que la mort est aujourd'hui en passe de virtualisation si j'ose dire. On l'expose à outrance sur les écrans, mais plus personne ou presque ne l'approche en réalité. Il est donc de plus en plus difficile de réaliser et d'accepter d'être habité par cette peur existentielle.

Il me semble donc que , NOM ou pas, dans la mesure où j'affronte de face, avec une certaine violence les auteurs d'injustice, je ne fas au bout du compte que la même chose qu'eux. OU, tout au moins, je les nourris à la mesure de la virulence de mon opposition.

Que deviendraient des gens comme Sarkozy ou autres ténors politiques, s'ils étaient face à des gens pacifiés avec eux-même? Des personnes qui ne feraient plus partie du même "monde", Des personnes qui, expérimentant pleinement la réalité de la vie seraient affranchies de toute cette aliénation angoissante poussant à la compensation consommatrice...

Dénoncer l'existence du Nouvel Ordre mondial, montrer qu'une autre réalité que celle officielle est plus que probable, est certes une bonne chose. Mais il me semble que tant que l'on réagira soit avec sa "tête", soit avec ses trippes, en n'arrivant pas à se pacifier pour enfin toucher la réalité profonde, on jouera au bout du compte le même "jeu" à  savoir celui de la guerre. Or ce jeu n'est fait pour personne.

C'est dans ce sens que j'abonde dans ton sens lorsque tu émets quelques doutes sur la viabilité de cette nouvelle civilisation évoquée dans le projet Zeitgeist. Le bien-être matériel ne changera pas l'homme. Fondamentalement, ce n'est pas parce qu'il a peur de manquer que l'homme est souvent en compétition avec ses semblables. Il me semble que si l'homme est tellement à la recherche de cette sécurité matérielle, c'est parce qu'il se sait, même inconsciemment, mortel. Cette sécurité matérielle ne prend cette importance que parce qu'elle éloigne notre fin.

On peut combattre tout ce que l'on veut, on ne fera que reproduire la même situation.

La seule solution de vie est de se laisser envahir par celle-ci. De se pacifier et de pacifier la réalité.

C'est parce que l'homme n'y est pas encore réceptif que des idées comme le communisme, que des mesages comme ceux de Jésus n'ont pas apporté de résultat.

On ne force personne a adhérer à un système. Et, c'est malgré tout la problématique existentielle de l'homme qui a permis au capitalisme de préparer a
 

 

http://www.infochina.be/fr/content/comment-les-%C3%A9tats-unis-utilisent-le-terrorisme 

 

terrorismbeter.gif

 

Comment les États-Unis utilisent le terrorisme

 

Les autorités académiques de l’université de Wuhan, en Chine centrale, ont demandé à Peter Franssen, responsable du site www.infochina.be, de donner une conférence à l’usage des professeurs et des étudiants en doctorat. La visite fut l’occasion d’entretiens et de conversations sur l’évolution interne de la Chine et sur ses relations avec les États-Unis et l’Union européenne. La conférence traitait du terrorisme international. Ci-dessous, vous pouvez prendre connaissance du texte intégral de son exposé.

Chers amis,

Je voudrais d’abord vous dire que je le considère comme un très grand honneur de pouvoir parler devant vous, ici, à l’université de Wuhan, l’une des plus belles universités du monde – surtout, comme vous le voyez, en ce mois de mai. L’université de Wuhan est renommée pour son niveau académique et le fait que des grands révolutionnaires comme Mao Zedong, Zhou Enlai et Peng Dehuai ont travaillé ici ou ont visité l’université. Vous comprenez que je me sens très petit ici, devant vous.
Les professeurs Li Qiqing et Chen Feng m’ont demandé de préparer un exposé sur le thème du terrorisme international et son rôle dans les ambitions de l’impérialisme. Je remercie mes amis Li Qiqing et Chen Feng pour leur confiance.

 

Vous le savez mieux que moi : Aucune chose, aucun système et aucune personne n’est « pur ». Chaque organisme vivant connaît le yin et le yang, le bon et le mal, le vrai et le faux et chaque organisme change à chaque microseconde de son existence en raison de ses contradictions internes.

Voilà donc aussi pourquoi le capitalisme a joué un rôle positif dans le progrès économique, social, politique et culturel de notre société occidentale.

En écrasant les relations féodales et en réalisant les conditions pour le socialisme, la bourgeoisie a effectué un travail révolutionnaire. Elle a socialisé l’organisation du travail et, ainsi, remodelé les individus isolés en êtres sociaux. La bourgeoisie a amené les forces productives à une croissance encore jamais vue et elle a transformé l’économie agraire en une économie industrielle. Elle a développé la science et la technique de telle façon que la nature ne soit plus impénétrable et sujette à l’idolâtrie, mais qu’elle se mue en un instrument de progrès social et d’émancipation idéologique. La bourgeoisie a réduit le temps de travail nécessaire pour la production des moyens de subsistance en augmentant la productivité du travail, de manière à créer la possibilité de produire en abondance d’autres marchandises et de développer la culture générale.

Marx disait : « La période bourgeoise de l’histoire a pour mission de créer la base matérielle du monde nouveau, d’une part, l’intercommunication universelle fondée sur la dépendance mutuelle de l’humanité et les moyens de cette intercommunication ; d’autre part, le développement des forces de production de l’homme et la transformation de la production matérielle en une domination scientifique des éléments. L’industrie et le commerce bourgeois créent ces conditions matérielles d’un monde nouveau de la même façon que les révolutions géologiques ont créé la surface de la terre. Quand une grande révolution sociale aura maîtrisé ces réalisations de l’époque bourgeoise, le marché mondial et les forces modernes de production, et les aura soumis au contrôle commun des peuples les plus avancés, alors seulement le progrès humain cessera de ressembler à cette hideuse idole païenne qui ne voulait boire le nectar que dans le crâne des victimes. »

En effet, le capitalisme a toujours gagné son nectar dans le crâne de ses victimes. Aujourd’hui, plus que jamais, il ne peut avancer que parmi des crises économiques et grâce à des guerres dévastatrices. Son palmarès de ces dernières années montre comment il n’est plus un moteur de progrès, mais un frein pour le développement et l’émancipation.

L'impérialisme, qui sort du capitalisme, comme le décrit Lénine dans son ouvrage « L’impérialisme, stade suprême du capitalisme », est encore plus inhumain et criminel dans son exploitation des nations et peuples en voie de développement et dans ses tentatives d’instaurer et de maintenir son hégémonie dans le monde.

L’un des terrains où la chose est clairement visible, c’est le terrorisme et la façon dont l’impérialisme se sert de ce même terrorisme.

Le terrorisme d’État

Il faut d’abord parler du terrorisme d’État – c’est-à-dire, le terrorisme par l’État impérialiste même.

C’est bizarre mais, dans notre presse occidentale, on ne parle jamais de cette forme du terrorisme. Quand il s’agit du terrorisme dans nos médias, on parle en général des organisations qui se dressent contre l’impérialisme et contre le capitalisme.

J’ai à la maison des livres américains sur la guerre de libération contre les Japonais en Chine de 1937 à 1945. On peut y lire les citations des politiciens et généraux américains qui disent que Mao Zedong était un terroriste et que l’Armée populaire était une organisation terroriste.

Dans les années 80 et 90, Nelson Mandela, le combattant courageux de l’apartheid en Afrique du Sud, était un terroriste.

L’Iran, de nos jours et selon le ministère américain des Affaires étrangères, est un État terroriste. La même chose vaut pour la Corée du Nord, le Soudan, la Syrie.

Mao Zedong, l’Armée populaire, Nelson Mandela, l’Iran, la Corée du Nord, le Soudan, la Syrie, ce sont tous des personnes, des organisations et des pays qui se battent contre l’impérialisme.

Au contraire d’un grand nombre de pays, les États-Unis, eux, ne sont jamais caractérisés par le label « terroriste ». Ce sont néanmoins les États-Unis qui ont largué des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Et qui ont bombardé la ville de Dresde en Allemagne de sorte qu’en une seule nuit, il y a eu quelque 300.000 civils tués.

 hiroshima-portrait-100days-ga.jpg

Quatre mois après la bombe atomique à Hiroshima...

Le terrorisme d’État de l’impérialisme américain a coûté 3 millions de morts au Vietnam, 1 million de morts en Cambodge, 1 million de morts au Mozambique, presque 1 million de morts en Indonésie, 600.000 morts en Angola, 300.000 morts au Laos, 250.000 morts au Timor-Oriental, 150.000 morts au Guatemala, 100.000 au Nicaragua, 90.000 au Salvador, et des nombres incalculables de morts en Iraq, en Afghanistan, au Pakistan, au Chili, en Argentine, au Congo, en Colombie, en Bolivie, et dans des dizaines d’autres pays encore.

Si on compare ces chiffres avec les 3.000 morts à New York le 11 septembre 2001, on peut dire que les attentats du 11 septembre, qui avaient fait tant de bruit, ne sont qu’un petit accident.

On ne peut pas oublier non plus que ce même 11 septembre, mais alors en 1973, a été le jour du coup d’État du général Pinochet, avec l’aide active de l’ambassade des États-Unis à Santiago de Chile, contre le président élu, Salvador Allende. Ce coup d’État a coûté 20.000 vies humaines, soit presque sept fois plus que les attentats du 11 septembre 2001.

Il est très rare que les actes de terrorisme commis par l’impérialisme soient décrits par nos médias occidentaux. Et, s’ils le sont, ce n’est jamais sous le label de « terrorisme ». Jamais l’on ne se pose la question : « Mais comment est-il possible que ce grand État libre et démocratique recoure constamment, depuis au moins un siècle, à des actes horribles qu’on ne peut pas qualifier autrement que de terroristes ? »

La question nous mène à la conclusion centrale : l’impérialisme est un système criminel et inhumain. L’État libre et démocratique est une illusion, un mythe créé pour empêcher les gens de se poser des questions fondamentales. Un peu comme le Dieu inventé dans nos pays est un moyen pour que les gens ne se libèrent pas par leurs propres forces. Sous les adjectifs « libre » et « démocratique », l’État dissimule le caractère dictatorial du capitalisme de la même manière que le moine, en nous donnant tous le nom « enfant de Dieu », masque l’essentiel de la nature de notre société. Ce qui n’empêche nullement cet État démocratique et libre de se montrer, quand la nécessité l’impose, sous les traits d’un gendarme impitoyable.

Le terrorisme comme choix stratégique

À part le terrorisme de l’État impérialiste même, il y a le recrutement des mercenaires par cet État impérialiste en vue d’engranger des résultats militaires, politiques, économiques ou diplomatiques. L’exemple le plus connu est l’Afghanistan. Si vous me le permettez, je voudrais parler un peu plus de ce qui s’est passé dans ce pays, qui est un voisin de la Chine.

A la fin des années 70, Zbigniew Brzezinski était conseiller à la sécurité et c’est en tant que tel qu’il il était ministre dans le gouvernement du président Carter. En 1998, il a donné une interview au journal français, Le Nouvel Observateur. Brzezinski avouait avoir organisé le soutien financier et livré des armes aux extrémistes islamistes en Afghanistan, un an déjà avant l’intervention des Soviétiques dans ce pays. Il l’avait fait, comme il le disait lui-même, afin de provoquer l’intervention des Russes en Afghanistan. Brzezinski disait encore, dans cette interview : « Notre opération secrète était une excellente idée. Elle a eu pour effet d’attirer les Russes dans le piège afghan. » Le Nouvel Observateur posa alors la question : « Vous ne regrettez pas d’avoir favorisé l’intégrisme islamiste, d’avoir donné des armes et des conseils à de futurs terroristes ? » Et Brzezinski de répondre : « Pas du tout. Qu’est-ce qui est le plus important au regard de l’histoire du monde ? Les Talibans ou la chute de l’empire soviétique ? »

Monsieur Brzezinski avoue donc d’avoir armé et co-organisé des terroristes parce qu’il trouvait le but de cette opération – l’affaiblissement de l’Union soviétique – plus important que ce petit détail consistant à organiser et soutenir des terroristes. Brzezinski a, par l’intermédiaire des terroristes, provoqué l’intervention des troupes russes. Cette intervention a abouti à une guerre qui a coûté la vie à au moins 1,5 million de personnes. Mais Brzezinski, lui, dit : « Non, je ne regrette rien. » On voit que l’éthique n’est d’aucun poids dans la politique extérieure de la bourgeoisie américaine.

Sous les directives de Brzezinski, la CIA, le service secret américain, construit en mai 1978 son premier camp de formation pour terroristes islamistes dans le village de Barsak. Plus tard suivront encore des dizaines d’autres camps d’entraînement.

Dès le début de la guerre contre le gouvernement communiste en Afghanistan et, plus tard, contre les troupes soviétiques, l’homme le plus important, le pilier, le centre des activités américaines était Gulbuddin Hekmatyar. Le président Reagan disait de Hekmatyar qu’il était « un combattant de la liberté sans pareil ».

Hekmatyar est le chef du Parti islamiste. Ses épigones se distinguent en jetant un flacon d’acide au visage des femmes qui se risquent à ne pas porter le voile dans la rue. La CIA elle-même décrit son pion comme, je cite, un être « violent », « terrifiant », « un fasciste », « un véritable dictateur ». La tactique favorite de ce combattant de la liberté consiste, selon le New York Times, à « torturer les prisonniers en leur coupant le nez, les oreilles, les organes génitaux et en écorchant la victime jusqu’à ce qu’elle meure lentement et dans les plus horribles douleurs ».

Les troupes de Hekmatyar ont également l’habitude d’incendier des écoles, des hôpitaux et des fermes et d’exécuter des femmes qui travaillent comme institutrices, professeurs ou infirmières.

 hekmatyar_richard_kerr.jpg

A gauche, le terroriste Hekmatyar, à droite, Richard Kerr, directeur adjoint de la CIA.

Le gouvernement américain sait parfaitement tout cela, ce qui n’empêche aucunement Gulbuddin Hekmatyar, ce terroriste cruel, de recevoir des centaines de millions de dollars et des missiles Stinger de la part des Américains.

Au moment où les Américains choisissent Gulbuddin Hekmatyar comme leur agent préféré, il existe un grand nombre de groupements d’opposition afghans, séculiers ou nationalistes. Washington opte pour les groupements les plus extrémistes.

Ce choix a deux raisons.

Primo : Les américains visent à créer un mouvement qui serait un mélange de nationalisme et d’extrémisme religieux et qui déteindrait sur les républiques d’Asie centrale – Tadjikistan, Kazakhstan, Kirghizie, Turkménistan et Ouzbékistan, où les musulmans sont majoritaires. À l’époque, ces cinq républiques font encore partie de l’URSS. Si la révolte réactionnaire afghane réussit et contamine l’Asie centrale, cela affaiblira le flanc sud de l’Union soviétique. Et, si les Américains peuvent enflammer l’Asie centrale, il ne sera pas impossible d’étendre ce feu à la Région autonome du Xinjiang en Chine. La guerre d’Afghanistan sous l’impulsion des islamistes extrémistes, payés et armés par les Américains, pouvait donc affaiblir et menacer l’Union soviétique et la Chine. Pour arriver à ce but, le directeur de la CIA, William Casey, ordonne à Gulbuddin Hekmatyar d’attaquer les troupes soviétiques dans le flanc sud de l’Union soviétique. Et, en effet, à partir de mars 1987, Hekmatyar envoie des unités qui s’en prennent à des villages et des casernes situées au Tadjikistan.

Seconde raison du choix par les Américains de l’extrémiste Hekmatyar : La principale menace pour l’hégémonie américaine dans la région réside dans l’insatisfaction de la population locale. Pratiquement tout le monde islamiste souffre de la misère et de la tyrannie. De nombreux islamistes affirment que la pauvreté est imputable aux États-Unis et à la suprématie économique des États-Unis.

Comment canaliser cette insatisfaction ? Ou, mieux encore, comment les Américains peuvent-ils empêcher cette insatisfaction de s’exprimer dans un mouvement social visant une nouvelle répartition des richesses et une indépendance véritable ?

Il faut absolument éviter que les masses choisissent la voie de la lutte sociale et de la libération. Les Américains n’avaient pas du tout oublié que la victoire de la population vietnamienne n’avait été possible parce que sa lutte était dirigée par le Parti communiste. La Chine a pu obtenir la victoire contre l’envahisseur japonais, contre le féodalisme et contre la grande bourgeoisie, parce que sa lutte était dirigée par le Parti communiste.

Il fallait donc dans les pays arabes et musulmans éviter qu’une force progressiste prenne la tête et la direction de la lutte pour le progrès et la vraie indépendance.

On se souvient de la façon dont les Israéliens ont financé dès 1987 les fondamentalistes du Hamas, au moment même où ce mouvement démarrait une campagne qui allait coûter la vie à des citoyens israéliens. Deux auteurs israéliens, Schiff et Ya’ari, écrivent dans leur ouvrage : « Des officiers de l’état-major israélien espéraient que l’intégrisme montant dans les zones palestiniennes minerait l’OLP de Yasser Arafat. »

Dans la bande de Gaza, Israël finance depuis les années 70 les intégristes des Frères musulmans. Le général israélien Segev, qui était à l’époque gouverneur militaire de Gaza, déclare : « Nous avons apporté une aide financière à certains groupes islamistes. Nous avons porté assistance aux mosquées et aux écoles afin de développer un contre-pouvoir face aux forces de gauche qui appuyaient l’OLP. »

Les Américains faisaient tout à fait la même chose en Afghanistan : ils soutiennent des extrémistes islamistes pour empêcher que la lutte se tourne contre eux et leur système. Et peu importe si ces islamistes étaient également des terroristes.

Le choix américain pour le terrorisme était donc un choix stratégique.

Front uni dans différentes guerres

L’adjudant numéro 1 et le meilleur ami de Gulbuddin Hekmatyar, l’agent principal de la CIA en Afghanistan, était Oussama Ben Laden. Il a collaboré avec Hekmatyar de 1980 à 1994, soit près de 15 ans.

Mais, après le départ des troupes soviétiques et après la chute du gouvernement afghan, le pays tombe dans l’anarchie complète. C’est à ce moment que les Américains décident de soutenir les Talibans. Les Américains ont aussi besoin de l’Afghanistan pour le transfert de leur pétrole. Ils espèrent que les Talibans pourront garantir la paix et la stabilité dans le pays. Oussama Ben Laden laisse tomber Hekmatyar et, avec les Américains, il choisit les Talibans comme nouveaux compagnons de route.

Bien sûr, l’agenda d’Oussama Ben Laden n’est pas le même que celui des Américains mais, là où c’est possible, les Américains travaillent avec lui, même après 1998, quand Oussama Ben Laden organise des attentats contre deux ambassades américaines en Afrique.

Dans la pratique, il y a un front uni entre Al Qaeda – l’organisation de Ben Laden – et les Américains. Pas seulement en Afghanistan où l’aide d’Oussama Ben Laden sera d’une importance cruciale pour la lutte des Talibans, mais aussi dans d’autres coins du monde, où Ben Laden et les Américains travaillent et luttent côte à côte.

Oussama Ben Laden développe son réseau Al Qaeda via plusieurs organismes de recrutement. Dans les trois organismes les plus importants, il y a des officiers qui sont envoyés par la CIA et le Pentagone, le ministère américain de la Défense. Ces officiers américains aident à former une armée de terroristes. Ces trois organisations sont 1) le Mercy International Relief Agency, 2) l’Alkifah Refugee Center et 3) l’Islamic Relief Organisation.

Ces organismes aident à recruter des soldats pour différentes guerres où le front uni entre Ben Laden et les Américains est utile pour les deux partenaires.

 

- La Bosnie

Après le retrait des troupes soviétiques en Afghanistan, les Balkans représentent le premier terrain de collaboration entre Ben Laden et les Américains. La Yougoslavie forme toujours un ensemble, qui gêne l’ambition occidentale. Les Américains veulent intégrer les Balkans à un modèle économique occidental, ce qui sera important pour affaiblir la Russie. Les États-Unis se servent surtout de la Bosnie comme d’un levier. Les Américains envoient sur place des agents de la CIA et des officiers du Pentagone, afin qu’ils encadrent la lutte pour la scission. De son côté, Oussama Ben Laden envoie des armes, de l’argent et des hommes.

Le pilier des activités d’Oussama Ben Laden en Bosnie est Izetbegovic, le futur président, et, à ce moment aussi, l’agent le plus important des Américains. Il est utile de dire quelques mots à propos d’Izetbegovic. Il a acquis sa formation en tant que soldat de la SS – les troupes d’élite d’Hitler. Au printemps 1943, la SS forme sa 13e division, appelée la Division Hanjar. Les Hitlériens le font en collaboration intime avec Izetbegovic. La division compte 8.000 musulmans sous le commandement des gens comme Izetbegovic. Cette division Hanjar est en fait une armée terroriste : elle organise la terreur contre les communistes, les tsiganes, les juifs.

t_handzar_jpeg.jpg 

La divison Hanjar en 1943 : le produit de la collaboration entre Izetbegovic et la SS. Cinquante ans plus tard, la nouvelle divsion Hanjar est formée. Cette fois-ci, il s'agit du produit de la collaboration entre Izetbegovic et les Etats-Unis.

Cinquante ans plus tard, Izetbegovic forme la nouvelle Division Hanjar. Il ne se gène pas d’affubler sa nouvelle division du même nom que jadis. Elle compte 6.000 soldats musulmans. La majorité vient des pays arabes, beaucoup d’entre eux sont envoyés par Oussama Ben Laden. En 1993, pour lui faciliter le travail, Izetbegovic procure à Oussama Ben Laden un passeport bosniaque.

Au cours de ces années-là, il y avait un embargo international total sur les livraisons d’armes aux différentes républiques de la Yougoslavie. Mais on sait maintenant, par des dizaines de rapports et des centaines d’interviews, que les Américains n’ont jamais interrompu leurs livraisons d’armes à Izetbegovic. Même après des protestations officielles, dont certaines émanaient, entre autres, du général français de Lapresle.

 

- La Serbie

Toujours dans les Balkans, il y a une cible qui s’appelle la Serbie. Il ne suffit pas de faire éclater la Yougoslavie, il faut aussi affaiblir, isoler et mettre à genoux la Serbie qui, sous la direction du président Milosevic, constitue un obstacle aux ambitions des États-Unis : le contrôle de toute la Yougoslavie et donc du corridor reliant l’Europe occidentale et la Russie. La guerre contre la Serbie sera organisée en un large front uni : les États-Unis, l’OTAN et les mercenaires terroristes d’Oussama Ben Laden. Vous vous rappelez sans doute que, dans cette période, l’OTAN a bombardé l’ambassade de Chine en Serbie.

Ben Laden s’installe d’abord, déjà en 1994, en Albanie. L'Albanie a une large frontière commune avec la province serbe du Kosovo, où vit une majorité de musulmans. Le but d’Oussama Ben Laden et des Américains est de faire éclater la Serbie en luttant pour l’indépendance de sa province du Kosovo. Ben Laden construit un grand camp de formation sur les terrains privés de Sali Berisha, le Premier ministre de l’Albanie. Des centaines de terroristes sont formés ici pour la guerre contre la Serbie. De leur côté, les États-Unis et l’OTAN commencent à bombarder la Serbie.

Des sources militaires britanniques affirment en 1998 que le service des renseignements militaires américains et les services secrets britanniques se chargent de l’armement et de la formation de l’UCK, la prétendue Armée de libération du Kosovo. Des instructeurs militaires arrivent également d’Afghanistan. Ben Laden se rend personnellement et à plusieurs reprises en Albanie pour organiser la lutte de l’UCK au Kosovo.

Le député républicain John Kasich, de la commission des Forces armées à la Chambre américaine des représentants, déclare : « En 1998-1999, nous avons signé un accord avec l’UCK, elle-même une plate-forme d’Oussama Ben Laden. »

Avec l’appui des États-Unis, de la Grande-Bretagne et d’Oussama Ben Laden, cette « Armée de libération » grossit rapidement. En mars 1998, l’UCK ne comptait encore que 300 membres. Moins d’un an plus tard, elle en compte 30.000.

Ou comment un conflit relativement limité se mue en une grande guerre sous l’influence du front uni entre les terroristes d’Oussama Ben Laden et l'impérialisme.

 

- En Tchétchénie

Hormis les Balkans, il y a un autre terrain où les Américains espèrent affaiblir l’Union soviétique et, plus tard, la Russie. Il s’agit du Caucase, la région située dans le sud-est de l’ancienne Union soviétique. Les Américains ne veulent pas seulement affaiblir la Russie, ici, mais aussi contrôler entièrement les lignes de transport est-ouest du pétrole, du gaz et des autres matières premières.

Les centres de l’activité du front uni entre les États-Unis et les terroristes sont ici la Tchétchénie et le Daghestan.

A partir de 1991, apparaissent des camps d’entraînement, dirigés par des officiers de la CIA, au Pakistan en en Afghanistan où l’on prépare des terroristes à leur lutte dans le Caucase.

En septembre 1999, les terroristes sous le commandement de Basaiev organisent des attaques à la bombe à Moscou. Il y aura 300 morts. Plus tard Basaiev prend des patients d’un hôpital en otages. Et en septembre 2004 il attaque une école à Beslan. Il tue plusieurs centaines d'enfants et adultes innocents.

Le terroriste et assassin qu’est Basaiev a aux États-Unis des sympathisants qui ont constitué un Comité pour la libération de la Tchétchénie. Parmi les membres de ce comité, se trouvent des personnes qui ne sont pas tout à fait n’importe qui. Je vous cite quelques noms :

Richard V. Allen : membre du Comité exécutif du Pentagone.
John Brademas : ancien président du National Endowment for Democracy, qui est une organisation de la CIA.
Zbigniew Brzezinski: ancien ministre sous le président Carter. C’est lui qui a fait éclater la guerre en Afghanistan en 1978.
Frank Gaffney : ancien président du comité exécutif de l’OTAN.
Alexander Haig : ancien ministre de la Défense sous Ronald Reagan.
R. James Woolsey : ancien président de la CIA.

Après le bain de sang de l’école de Beslan, Vladimir Putin déclare : « Certains pays supportent et financent les terroristes afin d’affaiblir la Russie. »

Entre-temps, des cadres supérieurs de l’organisation de Basaiev, comme le terroriste Maskadov, ont trouvé asile en Grande-Bretagne. La Russie a demandé l’extradition de Maskadov. Mais en vain.

 

- Cuba

Prenons maintenant un dernier exemple de la collaboration entre des terroristes et les États-Unis : la lutte contre le socialisme à Cuba.

Après la victoire de Fidel Castro et de Che Guevara à Cuba en 1960, les Américains ont organisé une stratégie de la terreur contre la population cubaine.

Pour mener des campagnes de terreur, la CIA et les services secrets de l’armée américaine ont créé toute une série d’organisations comme Alpha 66, FNCA, Hermanos al Rescate, Commandos F4, et autres. Les membres de ces organisations sont principalement des Cubains émigrés.

Quelques exemples de leur terreur. Le 4 mars 1960, ils font sauter le cargo français La Coubre dans le port de La Havane. Cet attentat coûte la vie à 101 personnes. La CIA et les mercenaires cubains organisent également des attaques bactériologiques visant la population cubaine et son agriculture, de même que la faune et la flore de l’île. Ces attaques font 158 morts. Dans le courant des années 90, le nombre d’actions terroristes s’intensifie. Il y a des attentats à la bombe contre des hôtels à La Havane.

Lors d’une conférence de presse qui se tient à Miami, en avril 2000, des organisations prétendument en faveur de la liberté de Cuba, avouent avoir organisé 68 actions terroristes, dont des assassinats et des attentats à la bombe.

L’un des personnages clés de ces organisations terroristes est Orlando Bosch, un agent payé par la CIA.

Bosch commence sa carrière comme terroriste en janvier 1968, par un attentat à la bombe à La Havane. Suivent des attentats contre des ambassades de Cuba au Canada, en Argentine, au Pérou et en Espagne et contre des diplomates cubains aux États-Unis. En 1980, il assassine Felix Garcia Rodriguez, le représentant cubain aux Nations unies.

Le nom d’Orlando Bosch est lié à une centaine d’attentats terroristes. Avec un autre terroriste, nommé Luis Posada Carriles, il est le responsable du dynamitage d’un avion de ligne cubain, le 6 octobre 1976, un attentat où 73 personnes trouveront la mort. Au cours d’une interview, il reconnaîtra ce crime sans la moindre gêne.

Orlando Bosch est amnistié par le président George Bush senior. Il vit maintenant sans problèmes à Miami. Son ami, Luis Posada Carriles, sera plus tard impliqué par la CIA dans la sale guerre des terroristes, surnommés les « contras », contre le régime progressiste du Nicaragua.

A part des tous ces terrains cités, des terroristes et des services secrets américains ont encore travaillé ensemble dans beaucoup d’autres pays comme le Salvador, le Guatemala, le Chili, le Mozambique, l’Angola, et même en Europe : entre autres, en Italie et en Belgique.

Le terrorisme, intégré dans la pensée de l’armée américaine

Nous avons parlé de la pratique du front uni entre des terroristes et l’impérialisme entre 1977 et nos jours. Il faut remarquer que, durant toute cette période, il n’y a pas eu, dans l’appareil politique et militaire américain, de vrai courant d’opposition à cette collaboration avec des terroristes.

La raison se trouve dans le fait que, depuis la Seconde Guerre mondiale, le recours à la

terreur est de plus en plus intégré à la pensée et aux structures de l’armée américaine et des services de renseignements. Le terrorisme est devenu une chose normale, pour la CIA et le Pentagone.

Analysant la naissance de la terreur comme méthode de l’armée américaine, il apparaît que cette terreur est la réponse à la montée des mouvements de libération partout dans le monde et à la montée du mouvement communiste international. Dans l’idéologie de la bourgeoisie américaine, tout est permis pour combattre ces deux mouvements.

Entre parenthèses : le fait que la démocratie bourgeoise peut se transformer rapidement en fascisme et retourner à la démocratie bourgeoisie quand la nécessité de la bourgeoisie l’impose, montre une fois encore comment la société capitaliste n’est pas guidée par des valeurs éternelles ou des droits de l’homme, mais uniquement par les besoins du capital.

Mais revenons à la doctrine de l’armée américaine et à la place de la terreur au sein de celle-ci.

En 1947, à la demande du président Harry Truman, l’analyste militaire George Kennan rédige un rapport destiné à l’état-major général de l’armée. Il note dans ce rapport : « Il faut créer une ‘école militaire spéciale d’opérations de guerre’ ainsi qu’un ‘corps spécial’ afin de combattre le communisme. »

La guerre contre la Corée éclate en 1950. La montée des communistes convainc les hautes instances de l’armée américaine du bien-fondé de la proposition de Kennan. Il faut trouver des méthodes et des moyens de conjurer la guérilla communiste, ce qui est impossible avec des attaques armées classiques.

En mai 1952, le Psychological Warfare Center est créé à Fort Bragg (Caroline du Nord) et, en juin de la même année, les généraux fondent un nouveau corps : les Special Forces. À Fort Bragg, les recrues apprennent à intervenir en petits groupes de dix à quinze hommes maximum. Ils apprennent à s’infiltrer, à créer des cellules d’espionnage, à dynamiter des bâtiments, à assassiner des personnalités hostiles, à constituer des organisations de groupes amis.

Avec l’accession au pouvoir du président Kennedy en janvier 1961, les Special Forces et Fort Bragg reçoivent la priorité. Kennedy est en place depuis dix jours à peine lorsqu’il décide d’augmenter les effectifs des Special Forces et de les porter de 1.000 à 4.000 hommes.

 Kennedy.jpg

Le président Kennedy visite Fort Bragg, où les recrues apprennent à créer des cellules d’espionnage, à dynamiter des bâtiments, à assassiner des personnalités.

Le chef de l’état-major, le général Lyman Lemnitzer, écrit en juillet 1962 dans un rapport : « Le président veut une stratégie nationale dynamique pour vaincre les communistes sans faire appel à notre arsenal nucléaire. Il veut que nous éliminions la subversion là où elle se manifeste. Plus encore : il veut que nous empêchions cette subversion de pointer le bout du nez où que ce soit. »

En mars 1961, le magazine Military Reviews publie un article intitulé ‘A Proposal for Political Warfare’. L’article est fort bien accueilli dans les milieux politiques et militaires. On peut y lire notamment : « La guerre politique est une guerre, et pas une forme de relations publiques. Cette guerre revêt diverses formes de contrainte et de violence, y compris émeutes et agitation, sanctions économiques, soutien à la contre-guérilla et, au besoin, enlèvements et assassinats de dirigeants hostiles. »

Dans les milieux politiques et parmi les officiers, l’idée se répand que la terreur peut être un moyen efficace pour combattre les mouvements de libération et les communistes. En décembre 1960, l’armée publie à usage interne un manuel secret : « Opérations de contre-insurrectione ». C’est le premier manuel qui recommande la terreur.

L’une des conséquences pratiques de cette évolution de la doctrine militaire est la lutte contre la guérilla en Colombie en 1962, année où le général William Yarborough se rend dans ce pays sud-américain. A son retour, il rédige un rapport à l’état-major. Dans un appendice secret de ce rapport, il écrit qu’il est nécessaire « d’organiser des actions paramilitaires, terroristes et de sabotage contre les opposants communistes ».

En janvier 1965, avant leur départ pour le Vietnam, les Special Forces reçoivent une lettre d’instruction (LOI, Letter of Instruction). Il y est mentionné que la guerre antiguérilla et la lutte contre l’insurrection constituent leur principale tâche. Font partie de cette tâche, y précise-t-on: « dresser des embuscades, organiser des expéditions de pillage, des actions de sabotage et de terrorisme ».

En 1966, l’état-major général publiait un manuel intitulé « US Army Handbook of Counterinsurgency Guidelines » (Armée des Etats-Unis : manuel de directives pour la contre- insurrection). On peut y lire : « Vous pouvez faire un usage sélectif de la terreur contre la population civile ». Mais, au même moment, l’armée américaine et les services de renseignements sont déjà en train de prouver en Indochine que la « terreur sélective » se mue très vite en génocide.

Au Vietnam, la CIA organise à partir de la seconde moitié des années 60 l’Opération Phoenix. L’objectif est de liquider physiquement la résistance et de terroriser la population. Des agents de la CIA recrutent, organisent et paient des équipes de terroristes chargées de commettre meurtres, enlèvements et actes d’intimidation contre le Vietcong, la résistance communiste. Entre 1968 et 1972, 26.369 personnes sont tuées dans le cadre de l’Opération Phoenix et 33.350 autres sont emprisonnées dans des centres d’interrogatoire construits par les Américains et où la plupart sont torturées. Ces chiffres sont fournis par William Colby, le directeur de la CIA qui dirigeait l’opération. 

En 1976, le département de la Défense publie une brochure dans laquelle les officiers sont encouragés à recourir davantage à la terreur. En font partie, ajoute le département, des opérations telles que Eye of God (l’œil de Dieu) qui accompagnent les enlèvements et les assassinats de dirigeants d’une insurrection. Au Vietnam, ces opérations faisaient partie du programme Black Eye (l’oeil noir) et, plus tard, en Amérique centrale et du Sud, elles s’appelleront « Main Blanche ». C’est pourquoi les escadrons de la mort peignent un oeil ou une main sur la porte de l’habitation où ils viennent de liquider un membre du mouvement populaire, pour terroriser la population.

George-Shultz-and-Margaret-Thatcher.jpg

George Shultz (ici avec madame Thatcher) : «  En matière de contre-insurrection, les considérations morales ne doivent pas nous paralyser. »

Désormais, les américains se situent sur la même ligne que le fasciste israélien Yitzhak Shamir qui dirigeait en 1943 le groupe terroriste Lehi et essayait de chasser les Palestiniens de leurs terres. Dans le journal de Lehi, Shamir écrivait en 1943 : « Nous devons réfuter toutes les jérémiades contre le recours à la terreur par des arguments simples et évidents. La terreur est une arme de guerre. Nous menons un combat national et nous pouvons nous passer des doutes moraux comme d’une rage de dents. Une bonne fois pour toutes : la terreur fait partie de la guerre politique. » Dans des termes presque identiques, le ministre américain des Affaires étrangères, Shultz, dira en 1984 : « En matière de contre-insurrection, les considérations morales ne doivent pas nous paralyser. »

Tibet et Xinjiang : des cibles américaines

Terminons cet exposé avec quelques remarques sur l’implication de l’impérialisme américain dans les Régions autonomes du Tibet et du Xinjiang, ici en Chine.

Vendredi 14 mars 2008, une émeute éclatait à Lhassa, la capitale de la Région autonome du Tibet. Des groupes de jeunes armés de couteaux, de sabres, de machettes, de pierres et de cocktails Molotov, ont bouté le feu à des maisons, des commerces et des voitures.

Toutes les personnes qui n’étaient pas tibétaines étaient en danger. Non seulement les Chinois han, mais également les musulmans hui, ont été battus, tabassés sauvagement, battus à mort. La violence a été extrêmement brutale et de nature terroriste et raciste.

Des organisations extrémistes ont admis qu’elles avaient voulu et planifié ces événements. Provoquer les autorités chinoises, telle était la tactique prévue.

Le 15 mars, c’est-à-dire le lendemain des événements, paraît dans The Seattle Times un article intitulé « Tester la Chine ». Tsewang Rigzin, le président de la très extrémiste Ligue de la jeunesse tibétaine, y déclare que les jeux Olympiques constituent une occasion unique de porter leur cause à l’attention de l’opinion mondiale : « Nous voulons tester la Chine. Nous voulons qu’elle montre son vrai visage. C’est pourquoi nous les provoquons à ce point. »

tibet9_125290e.jpg 

La terreur dans les rues de Lhassa. Organisée par des groupuscules soutenus par la CIA.

Un mois avant les faits, un groupe de 40 terroristes en devenir ont subi un entraînement intensif de trois jours dans la ville indienne de Dharamsala, où séjourne le dalaï-lama. L’un des formateurs n’était autre que le rédacteur en chef de The Voice of Tibet, une station de radio financée par la CIA.

Deux des manuels de cours de cet entraînement ont déjà été utilisés plus tôt, en Europe de l’Est. Des jeunes des organisations d’extrême droite Otpor (Serbie) et Pora (Ukraine), encadrés et formés par la CIA et d’autres services de renseignements, ont suivi ces cours en guise de préparation aux fameuses « révolutions orange ». L’un de ces manuels a été préfacé par le dalaï-lama en personne.

Le principal soutien du mouvement tibétain, ce sont les États-Unis et, plus spécifiquement, la CIA et le ministère des Affaires étrangères. Depuis un demi-siècle, le dalaï-lama entretient des rapports très étroits avec la CIA et le ministère des Affaires étrangères à Washington.

En 1998, le journaliste Jim Mann écrit dans le journal australien The Age un article intéressant qui s’appuie sur des documents des autorités américaines. Il y est entre autres révélé que, dans les années 1960, la CIA offrait 1,7 million de dollars par an au mouvement tibétain à l’étranger. Le dalaï-lama lui-même recevait 180.000 dollars par an de la CIA.

A parti des années 80, c’est surtout via le National Endowment for Democracy – une succursale de la CIA – que le mouvement séparatiste du dalaï-lama est financé. De l’argent américain arrose également le dalaï-lama et son entourage via le Bureau of Democracy, Human Rights and Labor du ministère des Affaires étrangères.

Les gouvernements européens n’hésitent pas non plus à mettre la main à la poche. Une grande partie du financement européen du mouvement séparatiste se fait non pas directement, mais par le biais de fondations dont, entre autres, la Friedrich Naumann Stiftung et la Heinrich Böll Stiftung.

Un an après l'émeute à Lhasa. Nous sommes maintenant à Urumqi, capitale de la province du Xinjiang. Ici tombent presque 200 morts pendant une émeute qui ressemble assez fort à celle à Tibet.

Monsieur Raman, un ancien secrétaire du gouvernement de l’Inde, est très bien informé et écrit sur son blog : « Les rapports émanant de la ville d' d'Urumqi montrent comment les troubles ont commencé par une manifestation d’Ouïgours dont on sait qu’ils sympathisent avec le World Uyghur Congress. Peu après le début de la manifestation, celle-ci a été rejointe par des intégristes musulmans loyaux au Mouvement islamiste du Turkestan oriental, une organisation liée à Al Qaida. Tout de suite après, les violences ont éclaté contre les Chinois han. »

Le World Uyghur Congress est dirigé par Rebiya Kadeer qui vit aux États-Unis. Le WUC est une coupole d’organisations qui veulent que la Région autonome du Xinjiang se détache de la Chine.

Xinjiang est, je pense, la province la plus vulnérable de Chine. Elle a 5.000 kilomètres de frontières communes avec des pays qui sont tout, sauf stables. Depuis trente ans, les États-Unis essaient d’assurer leur contrôle sur cette région. C’est pourquoi, depuis 1979, la guerre y sévit en permanence. Celui qui dominera cette région dominera en même temps le bas-ventre de la Russie et, plus important encore, le chaînon entre l’Europe et l’Asie. L’Afghanistan, le Pakistan, la province du Xinjiang et les cinq républiques de l’Asie centrale sont cruciales pour le contrôle de la région du monde la plus vaste, la plus riche et la plus peuplée : l’Eurasie.

Voilà pourquoi le revue Terrorism Monitor peut écrire, le 21 avril 2005 : « Il y a suffisamment de preuves pour affirmer que, dès le début des années 90 jusqu’à nos jours, un puissant cocktail de drogues, d’extrémisme islamiste et d’armes a pénétré au Xinjiang via l’Afghanistan, l’Asie centrale et le Pakistan. »

Nous avons vu, il y a quelques minutes, que c’est le gouvernement américain en son ministre Zbigniew Brzezinski qui ont préparé ce cocktail de drogues, d’extrémisme islamiste et d’armes.

On peut en lire les retombées dans la revue China Brief. Le spécialiste russe de l’Asie centrale, Igor Rotar, y écrit : « Dès le début des années 90, un puissant mouvement séparatiste clandestin est actif au Xinjinag. Il a commis un très grand nombre d’attentats et d’attaques militaires, tels les attentats à la bombe contre des bus à Kachgar, en 1990, et dans la capitale Urumqi, en 1992, un attentat militaire à Barin, en 1990, un soulèvement à Khotan, en 1995. En 1997, à Inin, ont éclaté des combats de plusieurs jours contre la police antiémeute : 55 Chinois et 25 Ouïgours y ont perdu la vie. » Après l’émeute d’Inin, des bombes ont explosé jusque dans la capitale Beijing.

En avril 2001, à Kachgar, des terroristes tranchent la gorge du procureur et de sa femme. Le même mois encore, suit un attentat à la bombe dans une usine. En janvier 2005, 11 personnes perdent la vie dans un attentat à la bombe contre un bus, à Karamay. Au cours des mois précédant les jeux Olympiques de 2008, divers attentats font 39 morts. Les terroristes font circuler une vidéo dans laquelle ils revendiquent la responsabilité d’un attentat à la bombe contre deux bus à Shanghai, d’un attentat contre un poste de police à Wenzhou, d’un autre encore contre une usine à Guangzhou et de deux autres enfin contre deux bus à Yunnan.

Des terroristes ont été très utiles à l’impérialisme américain en Afghanistan, en Bosnie, en Serbie, dans le Caucase, à Cuba et dans tant d’autres pays. Pourquoi ne pourraient-ils pas l’être dans les Régions autonomes de Tibet et de Xinjiang?

Au Xinjiang, depuis 1985, des attentats terroristes ont fait 200 morts. Manifestement, aux yeux du gouvernement américain, ce sont des faits qu’il ne faut pas nécessairement condamner et combattre.

C’est ce qui est apparu avec le dossier de 22 Ouïgours arrêtés en Afghanistan. Cela s’est passé en 2002 et 2003, après l’invasion de l’armée américaine en Afghanistan. Après leur arrestation, les 22 hommes ont été transférés à la prison de Guantanamo. Là, il s’est avéré qu’ils avaient été formés militairement dans des camps d’Al Qaida. Cinq ans plus tard, les 22 hommes ont été libérés. Parce que – disait le commandement militaire américain – ils ne constituaient aucun danger pour les États-Unis. « Ils n’ont pas été formés pour combattre notre pays », a-t-on dit. Très juste, ils ont été formés pour combattre la Chine. La Chine a demandé avec insistance et à plusieurs reprises qu’on lui livrât ces 22 hommes. Les Américains ont refusé.

Le 9 juillet 2009, le Washington Post a fait savoir qu’en 2008, le World Uyghur Congress et les groupes gravitant autour de la présidente Kadeer ont touché 550.000 dollars de la CIA, via le National Endowment for Democracy, la même organisation qui finance le mouvement séparatiste au Tibet. Le prédécesseur de Kadeer à la présidence du WUC était Erkin Alptekin. Avant de devenir président, en 2004, il avait été vice-directeur durant vingt ans de Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL) à Munich. RFE/RL est un émetteur de propagande de la CIA. Sidik Rouzi, le mari de l’actuelle présidente Kadeer, travaille pour Radio Free Asia, un autre émetteur de la CIA.

 

Chers amis,

Nous nous trouvons dans une phase cruciale de l’histoire humaine.

Il y a une semaine, le Fonds monétaire international a publié un rapport dans lequel il est dit que les États de toutes les économies capitalistes sont tellement endettés que la population de ces pays devra encore se serrer la ceinture durant une période d’au moins vingt ans.

La crise économique dans le monde capitaliste n’est pas résolue et ne le sera pas parce que la politique de tous les gouvernements occidentaux consistant à serrer la ceinture de la population ne résout pas les contradictions internes de ce système qui sont à la base de la crise mais, au contraire, intensifie encore ces contradictions. Évidemment, les travailleurs dans ces pays organiseront la résistance contre la politique économique, financière et sociale de leurs gouvernements. Déjà aujourd’hui, il y a des grands mouvements sociaux en Grèce, Espagne et Portugal.

L’autre côté de l’histoire contemporaine est que le socialisme, surtout en Chine, se renforce et que, influencés et encouragés par ce processus, les pays en voie de développement en Asie, Afrique et Amérique latine se retournent contre l’impérialisme et cherchent le front uni entre eux-mêmes et avec la Chine.

Ces deux facteurs décident du sort de l’humanité aujourd’hui. L’impérialisme fera tout, littéralement tout, pour arrêter ce processus de changement fondamental du monde.

Je vous remercie pour votre attention.

 

Cette conférence a eu lieu le 7 mai 2010, dans les locaux de la faculté de Sciences politiques de l’université de Wuhan.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 03:49

 

resister-NOM-copie-1.jpg 

 

A la mondialisation financière

doit succéder la mondialisation des luttes,

par eva R-sistons

 

Mes amis,

 

Nous sommes au bord du précipice. Impossible de ne pas voir la spirale infernale dans laquelle la Grèce, l'Europe, le monde, vont plonger - avec, en prime, un nouveau conflit planétaire aussi, car l'issue d'une telle situation est la guerre, comme le dit d'ailleurs à qui veut l'entendre Jacques Attali. Le capitalisme va jusqu'au bout de sa logique folle, mortelle: Par exemple, en s'endettant toujours plus. La fuite en avant, donc, au lieu de se remettre en cause !.

 

La crise de quoi, au fait ? Celle du capitalisme, bien sûr ! Mais au lieu de traiter la cause, on traite les conséquences. En pure perte ! Les emplois industriels se raréfient, la classe moyenne disparaît, les dernières protections sociales sautent, pour ne citer que ces exemples parmi tant d'autres. Sans travail, sans bouclier social, sans perspective, astreint à payer toujours plus pour les folies du capitalisme spéculatif et virtuel, l'individu est condamné. La famille aussi. Le lien collectif également. Et donc la paix sociale ! C'est un suicide collectif !

 

Non seulement les Décideurs ne traitent pas les causes du mal, mais ils l' approfondissent en créant des situations sans issue pour les citoyens. Explosives ! Fuite en avant, là aussi : La démocratie est de pure forme ou en voie de disparition, les lois liberticides se multiplient, les murs se dressent partout, séparant les nantis de la masse exponentielle de pauvres, de laissés-pour-compte, de désespérés... Le Traité de Lisbonne a été imposé aux Européens, par la force, c'est un coup d'Etat qui devrait être passible de Justice. Et dans ce Traité, en douce, pardonnez-moi du peu, on a rétablit la peine de mort pour les émeutiers. Les émeutiers ? Oui, les exclus du travail, des protections sociales, des services publics, condamnés, au mieux, à s'enrôler pour les guerres du Grand Capital impérial, au pire à l'inactivité forcée. Et les inactifs sont doublement pénalisés: Par l'absence de perspectives, et par la répression s'ils contestent le sort abominable qu'on leur réserve. Kafkaïen ! 

 

Et si tout se jouait en Grèce ? La réaction de nos amis, là-bas, sera déterminante. S'ils mènent victorieusement le combat contre les drames qui leur sont imposés pour des actes que seuls les Financiers ivres de pouvoir et d'argent ont commis, s'ils réussissent à faire chanceller le socle d'un Gouvernement au demeurant condamné à appliquer la politique qu'on lui impose de l'extérieur (le FMI notamment - et le NOM veut nous faire accepter, aussi, son Directeur, Strauss-Kahn le coureur de jupons impénitent qui orchestre l'Austérité planétaire et rêve de conquérir la France pour mieux servir Israël, cherchez l'erreur !) ou à se démettre (au lieu de sortir de la zone euro et de retrouver sa liberté de manoeuvre), si les Grecs, donc, réussissent à déséquilibrer le Pouvoir qui exécute les ordres d'en haut, alors la victoire des peuples sur leurs bourreaux sera contagieuse comme l'aura été la crise de l'endettement !

 

Le choix est simple: Accepter la servitude complète qui nous est proposée, la résignation face au chômage, face au détricotage du modèle social européen ou des libertés, face à la déchéance totale au bout - ou bien dire NON comme commencent à le faire les Grecs, naturellemment, légitimement, sainement. Veut-on devenir des morts-vivants, ou vivre ou mourir debouts ? Le choix est maintenant inéluctable. Pour ma part, j'ai choisi la résistance: En vous informant. Aux autres de prendre le relais, à leur façon, selon leurs moyens. Chacun ses capacités, chacun ses dons !

 

Vous avez dit mondialisation ? Laquelle ? Celle, seulement, de l'économie et de la Finance ? Ou celle, aussi, du rejet de l'intolérable, de l'inhumain, de l'odieux, du mortifère, de l'esclavage planétaire ? Il est temps de passer à une nouvelle mondialisation: Celle de la lutte contre l'abject qu'on nous propose. Il n'y a pas de choix ! "Quand  l'injustice acquiert force de loi, la résistance devient un devoir".

 

Par fidélité à la condition humaine, et par respect pour nos descendants.

 

Eva R-sistons à l'intolérable programmé à grande échelle par des fous et des irresponsables.

 

 

JUSTICE-copie-1.jpg 

 

APPEL aux JURISTES

et aux bonnes volontés :  

 

 

NB: Je lance un appel aux juristes pour qu'ils apportent leur concours au projet d'un de mes Lecteurs: Créer un Collectif rassemblant toutes les connaissances en matière juridique internationale ainsi que tous les citoyens voulant se battre pour une Justice équitable en France, et à l'étranger, afin de traduire en Justice ceux qui, au sommet, trahissent leur fonction d'Elu.... (...) A suivre !

Le pire nous attend si nous ne bougeons pas !

   

NB Je joins mon article sur l'Europe du chaos, écrit sur un petit blog que j'ai, car il s'intègre parfaitement dans cette parution.

 

 

resister-copie-1.jpg

 

Et cessons de dépenser, pensons, comme dit notre ami blogueur ASPETA !

http://aspeta.blogspot.com/  

 

 riche-et-esclaves-copie-2.jpg 

Crise systémique,

vers une dette européenne,

par Gilles Bonafi 

  

.carte-europe-27_m.jpg    
 

On entend ici où là des voix affirmant que l’Europe va imploser et que la Grèce malgré l’adoption du plan d’austérité sera la première à tomber, suivie de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie.

 

Cela ne se fera pas car tous les pays européens sont interconnectés au sein d’un immense jeu de domino financier, de dettes. En effet, la défaillance de l’un entraînerait obligatoirement les autres dans leurs chutes.

Pour prouver ceci, rien ne vaut un bon graphique (ci-dessus) qui démontre l’interconnexion européenne des dettes.

 

De plus, de grandes banques européennes sont directement exposées en Grèce comme le Crédit Agricole qui est d’après le Wall Street Job Report la banque la plus touchée par la crise !

En août 2006, le Crédit Agricole avait en effet pris le contrôle de 72% de la banque Emporiki ( troisième en nombre d’agence et cinquième par les actifs en Grèce ) pour 2 milliards d’euros. Emporiki avait ainsi, selon Reuters, généré une perte nette de 582,6 Millions d'Euros en 2009, de gros soucis à venir donc !

 

Selon les statistiques de la Banque des règlements internationaux, en ajoutant l’Espagne et le Portugal, l’exposition des banques françaises grimperait à 306 milliards de dollars, du suicide si l’on abandonnait ces pays !

 

La seule solution réside donc dans la création d’ une « structure de défaisance » nous permettant de racheter les créances douteuses, Une Agence Européenne du Trésor empruntant au nom de l'Europe comme je l’ai annoncé il y a plus d’un an dans mon article Crise systémique : les solutions (n°1 : l'euro).

 

Un CERS, Comité européen du risque systémique va être mis en place bientôt ainsi qu’un trésor européen (FME) associé à un Système européen de surveillance financière (SESF).

Pour ceux qui veulent des précisions, http://gillesbonafi.skyrock.com/2838834976-Sauver-l-Europe-mode-d-emploi.html .

 

Pour s’en convaincre, il suffit de lire les déclarations récentes de l’ensemble des acteurs majeurs de cette crise systémique dont voici la liste :

- Dominique Strauss-Kahn directeur général du FMI en mars 2010 :

« On a besoin d'une autorité européenne de résolution (des crises) dotée du pouvoir et des instruments pour gérer au meilleur coût le cas des défaillances de banques transfrontalières ».

http://info.france2.fr/economie/strauss-kahn-soutient-l-idee-d-un-fme-61947599.html

 

- Jacques Attali dans son article « Dirigeants de l’Europe , Agissez ! » le 4 mai 2010 :  « Il suffit de décider, dès demain, de la création d'une Agence européenne du Trésor, immédiatement autorisée à emprunter au nom de l'Union, et d'un Fonds budgétaire européen, immédiatement mandaté pour contrôler les dépenses budgétaires des pays dont la dette dépasse les 80 % du PIB. »

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/dirigeants-de-l-europe-agissez_889697.html

 

- Philippe Chalmin Professeur d'économie à Paris Dauphine, membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier Ministre le 8 mai 2010 :

« Aux souverainistes qui tentent de vendre leur soupe anti-européenne à l'occasion de la crise financière, il faut répondre qu'aujourd'hui il ne faut pas moins d'Europe mais plus d'Europe. Dès le début, il a manqué à l'Europe, une gouvernance politique et les outils qui vont avec pour faire de l'Union européenne une entité efficace.

 

L'Europe doit avoir son propre budget, son propre impôt pour intervenir directement sur les problèmes européens. Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, fait ce qu'il peut mais par exemple, nous n'avons toujours pas de secrétaire au Trésor européen. »

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/08/831580-Faut-il-revenir-au-franc.html

 

- le ministre de l'Economie allemand Rainer Brüderle dans un article du 10 mars 2010 sur Reuters :
« Tout fonds européen qui serait créé pour renflouer des économies en difficulté de la zone euro ne devrait intervenir que si c'était l'ensemble de la région qui était menacé par le risque d'insolvabilité d'un Etat membre. »

Dans une lettre datée du 8 mars adressée au ministre des Finances Wolfgang Schäuble, Rainer Brüdler explique « qu'un éventuel Fonds monétaire européen (FME) ne devrait venir en aide qu'aux pays de la zone euro ayant des problèmes de déficit public et seulement en cas de risque d'insolvabilité. »

http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00236645.htm?xtor=RSS-2053

 

Cependant, il faut le rappeler, le problème économique actuel dépasse le cadre de la dette des états. Dans un de mes articles, j’écrivais :

 

Nous sommes en effet face à une crise de la dette, ce qui s'illustre par les différentes phases du krach actuel:
- dettes des particuliers et surtout des "pauvres" qui ne peuvent plus rembourser leurs crédits: les subprimes. Plus de 12 000 maisons sont saisies chaque jour aux USA !
- dette des banques, le problème du manque de liquidités par le non remboursement des crédits, l’impact de la crise et la chute des CDS. Il faudrait rajouter la dette des entreprises qui s’envole.
- dette des états qui injectent des milliers de milliards dans les banques et l'économie pour maintenir à flot le système.

Selon le FMI la Grèce sera endettée à 123 % de son PIB en 2010, l’Espagne à 68 %, le Portugal à 91 % et l’Italie à 130 %. Vu l’évolution des taux d’emprunts, ces chiffres devraient exploser !

 

Il faudra bientôt aller chercher l'argent ailleurs, dans une structure supranationale, le FMI avec ses petits satellites futurs (FME). Vous l’avez donc compris, pour résoudre le problème de la dette on va créer une nouvelle montagne de dette !

 

Une gigantesque fuite en avant car notre système économique fonctionne selon un triptyque qui n'a aucun sens : dette = consommation = travail. Il faudrait préciser de plus que la consommation détruit notre biosphère !

http://gillesbonafi.skyrock.com/2852396418-Les-dessous-de-la-crise-grecque.html

   

Pire que tout, le pacte social est brisé car c’est le peuple qui est en train de passer à la caisse pour une crise provoquée par le gotha de la finance. Les acquis sociaux, les aides sociales se réduisent comme peau de chagrin, les retraites ne seront bientôt plus qu’un souvenir et le nombre de personnes perdant leur emploi explose. La création d’un FME, CERS ou autre organisme ne pourra que retarder une échéance qui sera fatale et le chômage, quoi que l’on fasse, suivra l’exemple de l’Espagne qui a dépassé les 20 % (officiels) de chômeurs.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gj3FHr2Vv6Z9ES3WQIigwbDTcqvQ

 

L’écrivain Frédéric Rotolo dans un de ses mails parlant de la crise grecque m’écrivait:

"Vous avez vu certainement les Grecs hier tenter de rentrer dans le Parlement... Comme l'idée de la République, l'idée d'une révolution nous viendra-t-elle d'eux ?  Pourtant s'ils parvenaient à rentrer dans leur Assemblée, ou au ministère des finances, ils devraient alors s'apercevoir que, même de ces postes là, on ne peut plus contrôler l'économie mondiale... Que leurs gouvernants sont, au mieux, des exécutants de la grande finance, voire même des figurants, des fusibles. Les machines du trading quantique sont plus puissantes qu'eux. Ainsi la volonté humaine reste toujours soucieuse d'échapper à l'état de nature, de s'en éloigner le plus possible,  de le nier puisqu'il met en cause sa puissance, quitte à verser dans un monde ou une économie tout à fait illusoire.

Quelle sera la réaction des peuples quand ils comprendront que le pouvoir est dématérialisé, virtuel, peut-être intouchable ?"

   

Le pacte social, le lien qui unit le seigneur à son esclave est en effet brisé car nos élites sont désormais incapables de garantir le minimum, c’est à dire fournir du travail.

Les lois se durcissent partout et la démocratie est désormais en danger. Les émeutes grecques ne sont que le signal de départ de troubles à venir.

Albert Camus affirmait : « Que préfères-tu, celui qui veut te priver de pain au nom de la liberté, ou celui qui veut t'enlever ta liberté pour assurer ton pain ? »

Nous pouvons répondre aujourd’hui, ni l’un ni l’autre, car la liberté n'est pas un cadeau que l'on reçoit mais un trésor que l'on arrache.

 

Gilles BONAFI

 
  

Europe-contre-les-peuples--ecrit-.jpg

 

L' Europe du chaos,

par eva R-sistons
 
Elle est jolie, l'Europe unie ! Désunie, et complètement chaotique ! Le Pouvoir en Allemagne risque de tanguer, l'Anglais sera divisé, la Belgique est au bord de la scission, la Grèce est sur le point d'exploser, la France de Sarkozy est contestée, la Pologne est décimée, et le tout est incapable de faire front commun à l'heure des périls, sauf pour s'enchaîner à l'OTAN rêvant de mettre à feu et à sang la planète afin de s'emparer des ressources des peuples et de les offrir aux Américains ne songeant qu'à préserver leur mode de vie au détriment du reste de l'humanité. La boucle est bouclée !  
  
Voilà le panorama que nous offre l'Europe aujourd'hui: Chaotique, divisée, sauf pour sacrifier la souveraineté de chacun de ses Etats aux intérêts de l'Oncle Sam. Est-ce ce dont rêvaient les peuples - et même les Pères fondateurs ? Nullement. Mais les technocrates qui ont confisqué le pouvoir au service du futur Nouvel Ordre Mondial totalitaire, n'en ont cure. Ce sont des collabos du grand Nouveau Désordre Mondial qui n'en finit pas de ravager la planète ! Et pour couronner le tout, un Président qui rêve de faire l'Europe à sa manière, de la modeler, de la diriger, de tout décider lui-même pour le plus grand bien de ses copains-coquin et des Maîtres de l'Univers, et puis un pseudo socialiste du FMI qui rêve de prendre la place du précédent à la tête de la France pour faire la même politique mais en confisquant, lui, le P.S. au profit du grand Capital, tout en servant Israël le pays de son coeur et en imposant aux Européens l'austérité qui a réduit à la misère les peuples du Sud, enfin des Elus soumis et une Presse aux ordres ! Sans parler des agents de l'Etranger, Américains notamment, qui, dans l'ombre, tirent les ficelles pour le plus grand bonheur des Financiers, des Banquiers, des Industriels de mort. Et de l'OTAN aux aguets ! Avec au final un joli feu d'artifice via une Europe créée pour la paix et bientôt supplétif des appétits meurtriers des fervents chrétiens américais sûrs de leur bon droit divin et de leur idéal démocratique texan... 
    
Les Elus ? Des collabos, de gré ou par contagion. Les fonctionnaires ? Des technocrates coupés de la réalité et des peuples. Les Décideurs ? Des valets du NOM. Et dans l'ombre, l'OTAN avec des Pierre Lellouche. Joli tableau !
    
 L'Europe tangue ? L'Euro vacille ? Toute la Finance mondiale est touchée. A moins que cela ne soit l'inverse. Les peuples ? Les dindons de la farce tragique; Ils paieront la note. Les Elus, eux, voteront l'augmentation de leur salaire. Les Décideurs établiront les plans destinés à sauver le capitalisme du naufrage. Et se serviront au passage. 
    
Si Candide, le héros de Voltaire, se promenait en Europe, il se demanderait si elle n'est pas tombée sur la tête... l'image qu'elle offre aux observateurs est plus que déconcertante ! En tout cas, désordonnée. Parce que désunie et sans idéal. Et bientôt partante pour faire les guerres de l'Empire sur le continent, par procuration. Et l'idéal de Paix des Pères fondateurs ? Dévoré par les impératifs financiers et les appétits des grosses familles. 
    
Alors, quel destin ? Ce qui est sûr, c'est que ce ne sera pas celui choisi par ses Pères fondateurs, ni par les peuples. Pour le reste, en attendant d'achever de se déconsidérer aux yeux du monde, l'Europe tanguera jusqu'au jour où elle sombrera dans les guerres impériales. Ainsi va le monde. Candide aura toujours de quoi s'étonner !
 
Quand l'Histoire écrite à Bruxelles ou à Washington fera-t-elle place à l'Histoire écrite par les peuples eux-mêmes ?
    
eva R-sistons
 

      

  11-9.jpg

Théorie de la conspiration:

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-theorie-du-complot-dernier-message-d-isabelle-conscience-du-peuple-50069785.html

 

 

Un rapport chinois trace un portrait désastreux des Droits de l'homme aux USA (cliquer sur le lien)

   

Sur des blogs d'eva R-sistons  

      sos-crise:

liste complète

 

 

   Désinformation :

liste complète

 

    Communion de civilisations :

La France doit-elle quitter l'euro ?

 
 
Le dernier de Dieguez :
Le texte qui suit est plus terrestre; mais, par bonheur, la querelle sur la burqa nous conduit au cœur d'une autre trinité, celle dont la Révolution a fait la devise de la République. Je n'ai fait que transcrire ce qu'un député de 1797 qui aurait lu Nietzsche, Darwin, Freud et Einstein dans le royaume des morts dirait à ses collègues, s'il revenait rappeler ses racines à la France. Les orateurs de la Convention et du Directoire prendront-ils la parole dans l'enceinte de l'Assemblée Nationale afin de faire débarquer l'islam véritable dans le débat politique d'aujourd'hui?

 

banquiers-j.jpg

Commentaire envoyé par un de mes Lecteurs, édifiant: 

Les Banques ont pris le pouvoir sur les Etats:

J’ai relevé cela sur un blog, nbiou.com voici le lien è http://www.nbiou.com/politique/nigel-farage-denonce-au-parlement-europeen-le-plus-spectaculaire-coup-detat-que-le-monde-nest-jamais-vu/

 

« Un discours qui n’est pas sans rappeler celui de JFK peu de temps avant de sa mort. »

Pour ta culture, le voici: http://www.tagtele.com/videos/voir/19753

Pour en revenir à Nigel Farage...

Voici ce qui s’est passé ce jour la dans le parlement européen le jour de la signature de ce fameux traité: http://www.youtube.com/watch?v=vCBIst10H-k

Autre vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=VHvFW27i1_Q

A regarder en entier et les 2 parties.

Au programme du traité de Lisbonne: Autorisation de tuer lors d’une arrestation si le suspect s’enfuit, travail forcé, autorisation de la détention d’une personne « soupçonée « , mise en place d’un régime d’autorisation des média par l’état, …

D’où l’allusion au « rideau de fer » et à « la main de fer »

Encore plus étonnant, le traité de Maastricht qui interdit aux états d’emprunter à leur banque centrale. C’est ça, pour moi, le plus grand coup d’état qui ai jamais eu lieu! Les banques ont pris le pouvoir sur les états.
Pourquoi les banques prêteraient-elles de l’argent aux états (déja tous sur-endettés) si elles savent très bien que les états ne leurs rendront pas cet argent (car trop endettés)? La seule réponse logique et plausible, c’est que les banques demandent aux états des services en retour. Du coup, ce n’est plus l’état qui a le pouvoir mais la banque? Et bien oui. Et donc nous ne sommes plus dans une démocratie, mais dans une « corpocratie ».

 

L’élite monétaire dirige le monde et le peuple « rembourse la dette nationale », créée de toute pièce par cette même élite monétaire, qui a réussi a voler le processus de création de l’argent à l’état.

Cette vidéo est pour moi de loin la plus importante! http://www.youtube.com/watch?v=Mltg_ut0XHw&feature=related Pour finir je dirais que c’est toi, Tyler qui est naïf comme un enfant. En espérant quand même que j’aurais réussi à te cultiver un minimum. N’hésite surtout pas à faire tes recherches par toi même pour vérifier la pertinence de mes arguments et de mes déclarations, mais saches que j’ai toujours bien vérifié mes sources avant d’écrire de tels commentaires.

 

 

Reçu également:

,
Je viens de visionner une vidéo montrant principalement les conditions d'emploi en Allemagne, diffusé par ARTE l'année dernière.
Je pense qu'Angela Merckel inflige aux travailleurs des conditions vraiment inacceptables.
Et ce reportage ne montre que la partie immergée de l'iceberg.
Si ce sont les conditions qu'elle veut que toute la zone Euro applique, il va y avoir du grabuge.
http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1227

 

 

«Discours de Mahmoud Ahmadinejad à l’ONU» :

http://www.partiantisioniste.com/communications/discours-de-mahmoud-ahmadinejad-a-l-onu-0401.html

 

 

        NS-en-prison.jpgNS-en-prison.jpgNS-en-prison.jpgNS-en-prison.jpg  

                         Un coup d'Etat ne s'accepte pas

                                            Carcan UE

                                    Inconstitutionnalité

                    Sarkozy devant la Haute Cour de Justice

 

En 2005, le peuple français a rejeté le TCE. De ce 29 mai, la dite Union européenne n'a plus d'existence légale.  

Le coup d'Etat auquel s'est livré Sarkozy est inacceptable, et ne peut doc être accepté.  Le peuple français, seul souverain, lui ne s'est pas dédit, sa décision demeure, ses conséquences aussi. 

 

Selon la constitutionnaliste Anne-Marie Le Pourhiet, Sarkozy doit être traduit devant la Haute Cour de Justice.

 

Pourquoi les forces politiques françaises cautionnent-elles le coup d'Etat ?   Faire respecter la décision du peuple français est la seule façon d'aider le peuple grec !  Il faut en finir avec ce carcan des peuples que constitue l'UE !

C'est encore ce qu'ont dit les peuples européens en juin dernier en boycottant massivement le scrutin européen .  60 % des électeurs français ont alors renouvelé leur rejet de 2005 !  Quand va-t-on enfin respecter la décision des peules, prendre en compte leur rejet profond de ce qui conduit leur pays à l'abîme !  Michel Peyret, 4 mai 2010  

http://www.alterinfo.net/UN-COUP-D-ETAT-NE-S-ACCEPTE-PAS-_a45719.html 

 

 

Valmy-site-moulin-logo-copie-1.jpg

 

        Vers une fuite en avant fédéraliste: la zone euro veut éviter une contagion de la crise grecque 

             http://www.comite-valmy.org/spip.php?article637

             Communiqué du Parti Communiste de Grèce: Réponse massive et de classe...
            
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article636

             Un appel à la raison bien déraisonnable - Rudolf Bkouche - UJFP
              http://www.comite-valmy.org/spip.php?article635


             Faut-il rapprocher les statuts d'agents publics et de salariés? "Pour un statut des travailleurs salariés du secteur privé -   Annicet Le Pors, ancien ministre de la fonction publique, conseiller d'État
             
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article634

              Exposition universelle de Shanghai: le mépris de François Jullien - Comaguer
             
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article633

              Le Kirghizistan et la bataille pour l'Asie centrale - par Rick Rozoff
             
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article632

              Sortir de l'euro: nécessaire et possible ! Le Vrai Débat
             
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article631

              Grèce: une déclaration de Mikis Théodorakis
              
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article630 

              Grèce, appel du Parti Communiste: "Peuples d'Europe, soulevez-vous!"
              
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve337

               Vive la Grèce ! Vive la Belgique ! par Denis Collin
              
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article629

               Belgique: prendre en compte l'Histoire - par Denis Griesmar
              
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article628

               Mai 2010 à Athènes - par Dimitri
               
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve338

 

 

Coiffé de sa parure et sous les peintures de chef de guerre, Raoni avait fait sensation, il y a vingt ans, en entreprenant un tour du monde inédit - en 60 jours - avec le cinéaste Jean-Pierre Dutilleux et Corbeau Rouge, le chef sioux nord-américain. Débarquant à Paris, il est alors reçu par le maire, Jacques Chirac, puis par le président François Mitterrand à qui il remet le couvre-chef des guerriers de la tribu des Kayapos (Amazonie). Puis, c'est le prince Charles, le roi Juan Carlos, en (...)

  

arton2551-56af9.jpg

DSK-Sarkozy: Bonnet blanc ou blanc bonnet !

«Tous les regards se tournent vers DSK » (Europe 1) « DSK est le mieux placé pour 2012, la droite le redoute » (Le Figaro) « Vers un duel Sarkozy-DSK » (Le Parisien)

Lorsque, le 14 février dernier, dans un billet intitulé Une hirondelle ne fait pas le printemps, nous écrivions qu’ «  il importe d’être lucide dans la recherche d’une sarkozy-et-strauss-kahn.jpgalternative politique à Sarkozy et de ne pas se précipiter dans les bras du premier venu dont l’arrivée aura été préparée par ceux qui ont intérêt à ce que ce programme de “triple flinguage” se réalise. Attention à ce qu’une alternative à droite, ou avec un candidat centriste ou de gauche “libéral-compatible”, ne soit pas un miroir aux alouettes », nous ne pensions alors pas que le pronostic se réaliserait aussi rapidement.
  
Il faut dire qu’il y a urgence : avec 34 % d’opinions favorables seulement (et seulement 33 % des Français qui souhaitent une candidature Sarkozy en 2012), la réélection de Sarkozy apparaît de plus en plus problématique.  

Un « cahier des charges » très clair…
  
Pour de nombreux lobbies, il est donc essentiel que l’autre finaliste de la présidentielle de 2012 présente les mêmes garanties et offre les mêmes avantages que l’actuel locataire de l’Élysée : au-delà du discours que cet « autre finaliste » devra tenir au bon peuple et sur lequel il dispose d’une grande latitude (ce n’est, après tout, que de la com’, du boniment de foire ; à lui de trouver la bonne recette), il importe avant tout qu’il continue de respecter le cahier des charges suivant :

 

suite ici : http://lalettredulundi.fr/2010/05/09/bonnet-blanc-et-blanc-bonnet/

 

 

Lire mon article toujours d'actualité, sélectionné sur le site de M. Collon

http://r-sistons.over-blog.com/article-d-strauss-kahn-serait-une-catastrophe-pour-la-france-societe-toxique-44131622.html

 

 

Reçu ceci, TRAVAIL FORCE :

Traité de lisbonne et Peine de mort et ... S3D
Je ne sais pas si vous aviez déjà relevé un autre élément dans le traité de lisbonne concernant le travail forcé : «N'est pas considéré comme “travail forcé ou obligatoire” au sens du présent article: [...] c) tout service requis dans le cas de crises ou de calamités qui menacent la vie ou le bien-être de la communauté

 

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0017:0035:FR:PDF


Je pense qu'il s'agit là de quelque chose d'important à soulever si cela n'a pas déjà été fait. D'autre part, de toutes mes sources d'infos, vous êtes probablement la plus active. Je suis tout jeune sorti d'études de com et de multimédia (..)

  

 

ordinateur-chien.jpg  

VIDEOS:

Un site à visiter absolument ! 

http://blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1227

 

Conseillez-lui les bonnes vidéos !  

 

 

Les USA derrière les Nazis - Auschwitz

 

download?mid=1%5f15171596%5fAN6xktkAALE%

Prescot BUSH et son ami Hitler

Comment les financiers Thyssen et Bush ont armé Hitler.

La famille Bush a joué un rôle central dans le financement et l'armement d'Adolf Hitler avant son accession au pouvoir en Allemagne.

Elle a aidé les fabricants de canons à construire la machine de guerre nazie.

Durant les premières années de guerre, la famille Bush a empoché les bénéfices du travail forcé dans les mines d'Auschwitz.

http://gerald.over-blog.org/article-1186217.html

www.artemisa-college.org 

 

  

  dette-croisee-j.jpg

 

 

Dettes croisées de certains Etats, montrant l'extrême fragilité (et complexité) du système, par dépendance mutuelle - www.artemisia-college.org
 

Grippe A (H1N1) – Prochaine campagne de vaccination

"Ils" ne vont pas nous lâcher comme ça... Vous n'avez pas voulu la dernière fois, ce n'est pas grave, il veulent vous mettre au pas !

Trois "experts" médicaux ont estimé nécessaire d'élargir la prochaine campagne de vaccination contre la grippe saisonnière à toutes les personnes non vaccinées contre la souche H1N1. Ils ont plaidé en faveur de la diffusion de messages clairs, dès maintenant, pour cibler lors de la prochaine campagne de vaccination contre la grippe saisonnière les publics habituels, c'est-à-dire les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes atteintes de maladies chroniques, mais également les personnes qui ne sont pas protégées contre le virus A H1N1.

http://stratagemme-lavie.blogspot.com/2010/05/grippe-h1n1-prochaine-campagne-de.html

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 16:47

 

morales-copie-1.jpg

Le président de la Bolivie, Evo Morales, propose de réaliser une consultation auprès des peuples du monde afin d’obtenir un accord qui puisse sauver la Terre-Mère des abus du Capitalisme.

 

“Vu que nous avons de profondes divergences entre présidents, consultons le peuple et faisons ce qu’il nous dit”
Evo Morales Ayma. Président de l’Etat Plurinational de la Bolivie.

 

 

Appuyez cette initiative en répondant aux questions suivantes:

 

 

 

N

Description

 

Oui Non
1 Etes-vous d’accord pour rétablir l’harmonie avec la nature en reconnaissant les droits de la Terre-Mère ? 12619 98
2 Etes-vous d’accord pour changer ce modèle de surconsommation et de gaspillage qui découle du Capitalisme ? 12610 107
3 Etes-vous d’accord sur le fait que les pays développés doivent réduire et réabsorber leurs émissions de gaz à effet de serre chez eux pour que la température ne monte pas de plus de 1 degré? 12598 119
4 Etes-vous d’accord pour transférer l’argent dépensé dans les guerres vers un budget destiné au changement climatique et qui serait supérieur à celui de la défense. 12585 132
5 Etes-vous d’accord pour la création d’un Tribunal International Pour la Défense du Climat au sein des Nations Unies afin de juger ceux qui ne respectent pas la Terre-Mère.

http://portalmre.rree.gov.bo/cumbre/Referendum.aspx

 

http:// sos-crise.over-blog.com/article-important-evo-morales-lance-une-consultation-aupres-des-peuples-49701341.html

 

 

_________________________________________________________________________________________

 

 

 

 Eva et son guitariste tsigane, à Grenade

3es-copie-1-1.jpg 

 

Reçu ce commentaire :

 

Etant "documentariste" je mettrais bien volontiers mes outils à disposition d'un projet autour du génocide Tzigane, et éventuellement aussi des raisons de l'ignorance totale dans lequel nous sommes tenus. J'ai visité le Mémorial de la Shoah et j'ai été surpris qu'il n'y ai pas un mot sur le sujet. La seule personne qui a souvent évoquée la chose est Simone Weil...Dans un premier temps, s'il y a encore des survivants dont il faut enregistrer le témoignage, faites le moi savoir . pregoli2001@yahoo.fr  Pascal Regoli 

 

Ma réponse:

 

Merci cher Pascal

il faut en effet faire qq chose pour que l'intolérable, l'injustice, le silence, ne prévalent plus. IL faudrait arriver à obtenir qu'il y ait vidéos, livres, articles, films sur ce sujet, car les Tsiganes ont autant droit (sinon plus, car proportionnellement BEAUCOUP plus de victimes) à la mémoire (sans que nous ayons là-aussi overdose) par rapport au génocide dont ils ont été plus que quiconque victimes.

Regroupons les bonnes volontés pour que Justice soit faite ! Je suis placée pour savoir, connaissant les Tsiganes et les aimant, qu'eux-mêmes ne défendent jamais leurs intérêts.

Cordialement eva evaresis@yahoo.fr

Ce commentaire vaut appel

Penser à Gatliff...

 

 http://r-sistons.over-blog.com/article-11776996-6.html#anchorComment

 

Ce commentaire vaut appel à toutes les bonnes volontés !

 

A vos vidéos,

à vos plumes,

à vos contacts,

en avant !

Rendre justice à un peuple admirable, accueillant et festif, et ne revendiquant jamais ses droits, ne faisant jamais une guerre, et n'ayant pas le sentiment de propriété, peuple universaliste par excellence (comme les Juifs d'ailleurs, mais les Tsiganes toujours fidèles, eux, à cet idéal) !

 

Et mettre en place toute initiative pouvant rendre justice aux Tsiganes !

 

eva R-sistons à l'injustice  

 

 

(JPEG) 

Ce petit tsigane, lui, on peut l'oublier ? 
On pense seulement aux Juifs ?

Les 2 photos, http://memoire-net.org


Bibliographie : 
- La persécution des Tsiganes par les nazis , de G. Leury, Belles Lettres 2003
- Destins Gitans, de D. Kenrick Gallimard 1995
  

"Shoah" Tsiganes: Campagne pour sa reconnaissance - Autres génocides : http://r-sistons.over-blog.com/article-19186513.html

 La "Shoah" des tsiganes http://r-sistons.over-blog.com/article-16710775.html

 

baniiereforumez8.gif

Appel aux enseignants : Commémorons TOUS les génocides !  Exemples Amérindien, Noir, Arménien, Aborigène.... http://r-sistons.over-blog.com/article-17665405.html


Appel aux Juifs, aux Evangéliques... Et mobilisons-nous contre le IV e Reich et la Shoah planétaire ! http://r-sistons.over-blog.com/article-16916124.html

Gitans-tziganes-roms
Vidéo envoyée par orcim

Hommage en passant à un peuple libre : musique de Goran Bregovic ... (Ederlezi)   Orcim

Des images de voyageurs ou non, certaines très belles et rares. Un fourre-tout sur une musique admirable. Denis  http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1788143

 

(JPEG) 
Photographie de la construction du camp, octobre 1942 (142 W 76)

 

AUTRE  VIDEO (génocide tsigane) et liens 

voir COMMENTAIRES de cet article
(faute de place)




Tags
: Tsiganes, extermination, shoah tsiganes, camps internement, Arles, Bouches-du-Rhône, Saliers, Allemagne, Autriche, Auschwitz, Dachau, chambre à gaz, Roms, Kalderas, Gitans, Barcarès, Argelès sur Mer, Vichy...

Reconnaissance du génocide tsigane

14 mars 2007 par Jean-Pierre Pinet

Une proposition de loi (n° 3714) " tendant à la reconnaissance du génocide tzigane pendant la Seconde Guerre mondiale " a été enregistrée à l’Assemblée Nationale Française le 15 février 2007.

Après une première lecture, elle a été renvoyée à la commission des affaires étrangères.

 travaux, voir ce lien

proposition de loi, voir ce lien

www.romanitude.fr/spip.php?article52

   

_____________________________________________________________________________________

 

 

Judaisme-contre-sionisme.jpg

 

Judéophobie ?

 

Je reçois ce jour un commentaire, ici,

http://r-sistons.over-blog.com/article-les-effroyables-crimes-contre-l-humanite-des-anglo-saxons-impunis-49635309-comments.html

  

auquel je réponds clairement pour lever toute ambiguité :

 

 

Cher Nolats

Ma vocation est (outre le "prophétisme", anticiper les menaces, mettre en garde, dénoncer l'intolérable quel qu'il soit SANS étiquette, je regarde seulement aux POLITIQUES) d'aborder les questions EXISTENTIELLES engageant le présent et l'AVENIR de nos sociétés. Toujours au nom de la paix, de la justice, du BIEN COMMUN. Et ça c'est une question terrifiante qui SIGNE la barbarie de notre société (occidentale anti-démocratique, impérialiste).

J'ai des forces de VIE en moi, je dénonce toujours ce qui est mortifère - et de surcroit qui pénalise les plus faibles sans défense etc -

Par alleurs, je dénonce avec FORCE et clairement toute judéophobie. Par contre, bien évidemment car humaniste, éprise de paix et de justice (et d'indépendance nationale) , je suis sionophobe, car cette idéologie est raciste, haineuse, élitiste, eugéniste, et bien évidemment militaro-financière. Tout ce que je déteste en tant qu'humaniste, croyante sincère,  universaliste, éprise d'éthique.

Toute accusation de judéophobie ou d'antisémitisme à mon encontre est pure calomnie ou méconnaissance de ce que je suis réellement. Je suis foncièrement anti-sioniste - combattant le libéralisme militaro-financier, dont l'un des plus cruels fleurons est justement en Israël. Basta les AMALGAMES !

La vocation des Juifs est d'être lumière, elle est sacerdotale, éthique, et comme du temps du Veau d'Or, ils piétinent (pour beaucoup d'entre eux) les préceptes divins et la mission que Yahvé leur a confiée. Et là, je suis fidèle à Dieu (à ses préceptes), à l'éthique, en dénonçant... l'intolérable. Comme c'est facile d'en conclure n'importe quoi ! Mon combat est autre: Pour la paix, la justice, la vérité, l'éthique, l'universalisme, le bien commun. C'est clair !

Oui je traite beaucoup d'Israël, car avec les Anglo-Saxons il est de ceux qui rendent aux humains la vie intolérable sur terre. Et donc c'est intolérable, c'est prophétique (et amour de l'autre et de la vie) que de le dire !

eva r-sistons à l'intolérable

 

 

 

Russie-Russia. Jardin d'Acclimatation
 
 
9 mai
Une nouvelle fois, le Collectif France Russie innove,
nous avons décidé de commémorer les 65 ans de la Victoire
en allant nous recueillir au cimetière de Père Lachaise à Paris
(monument des combattants russes)
Pour plus d'informations : www.collectiffrancerussie.com
En n'oubliant pas que nous allons organiser le 12 Juin
une nouvellegrande manifestation de soutien
et d'amitié à VV POUTINE à Paris
 
Pour vous abonner à la lettre d'information du programme de L’Année France-Russie

 

 

 

Salim Lamrani à la conférence Axis for Peace, 17 novembre 2005

Wikipedia, Salim Lamrani
 

Le Cercle bolivarien de Paris vous invite    

VENEZUELA

12 ANS DE RÉVOLUTION

              Les Succès, les difficultés, les menaces

rencontre avec

Ignacio Ramonet
(ancien directeur du Monde Diplomatique)

Salim Lamrani
(enseignant chargé de cours à l'Université Paris IV et Paris-Est Marne-la-vallée)  

MARDI 4 MAI à 19h00

 Espace Robespierre - 2, rue Robespierre - 94200 Ivry sur Seine
à 10mins de Paris en metro (Mairie d'Ivry - ligne 7)
  

Avec le soutien de :
Consejo Pro Bolivia, France Cuba, Mémoires des Luttes, NPA, PCF, PG, CALI, Colectivo Paraguay, Cuba Si, Colectivo de Peruanos en Francia, Polo Democrático Alternativo (Colombia), Nuestra América, Alerte Honduras, Asociación Los Cipotes, Comité Perú, Petite Amérique, Consejo Pro Bolivia, CIAL - Nanterre, Espacio Carta Abierta France, Central de Trabajadores Argentinos, Argentinos en el Exterior - Francia, MRAP, France Amérique Latine...

http://cbparis.free.fr/ 

 

http://cbparis.over-blog.com/article-rencontre-avec-ignacio-ramonet-et-salim-lamrani-48865246.html

 

Salim Lamrani 

  • (dir.), Washington contre Cuba. Un demi-siècle de terrorisme, Pantin, Le Temps des Cerises, 2005 ISBN 2841095878
  • Cuba face à l’Empire, Genève, éditions Timéli, 2006, ISBN 2940342156
  • Fidel Castro, Cuba et les États-Unis, Pantin, Le Temps des Cerises, 2006 (ISBN 284109636X)
  • Double morale. Cuba, l'Union européenne et les droits de l'Homme, Paris, Éditions Estrella, 2008, ISBN 2953128406
  • Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais, Paris, Éditions Estrella, 2009 (ISBN 9782953128413)

 

 

                        A-latine-copie-1.jpg

                                       Stats R-sistons,

                                         visiteurs hier:

                                                1057

                                                                                

                                                                       Visiteurs (total) : 511 299 .

 

 

 

Reçu ce courriel. Avis aux amateurs de photo : eva

 

Je suis inscrit sur vos blogs depuis pas mal de temps. En parallèle des
investigations sur le monde réel et malade dans lequel nous vivons,
ayant perdu mon emploi, je tente de commencer une carrière de
photographe (il faut bien manger!!)
Si cela ne vous dérange pas, pourriez-vous insérer, même en tout petit,
un lien sur vos pages d'accueil vers mon site photo afin d'augmenter mon
"ranking"?
http://jeanmarcfanon.com
Bien à vous
Jean-Marc


 

  Décoder les non-dits des patients

A lire ? Reçu à l'instant !                             

 

Et reçu ceci sur la  PUCE : 

 

Jésus : « Mon peuple, il y a des années que Je vous ai dit de ne pas accepter d’implantation corporelle de micropuces – avant même que les cartes à puce et la micropuce intracorporelle n’aient été proposées [par Verichip]. J'ai également donné de nombreux messages [précisant] que lorsque les Autorités rendraient obligatoire le puçage corporel, ce serait le signal du moment de départ pour vos refuges.

Vous avez des puces incluses placées dans vos passeports et maintenant dans les nouveaux permis de conduire. J'ai également dit que si ces Autorités peuvent imposer des puces dans vos documents, ils peuvent rendre obligatoire le puçage corporel. N’ACCEPTEZ EN AUCUN CAS AUCUN PUÇAGE corporel, même si ces êtres mauvais menacent de vous tuer. Les puces implantées dans le corps peuvent contrôler votre esprit et votre libre arbitre au moyen de suggestions vocales qui feront de vous un robot.

La raison pour laquelle Je mets l’accent [aujourd’hui] sur le puçage corporel c’est qu’on a pu relever des articles de votre nouveau Droit de la Santé qui demandent l’implantation corporelle de micropuces pour bénéficier des services médicaux.

Cette action est très grave et c'est pourquoi les adeptes du Nouvel Ordre Mondial font tout leur possible pour adopter cette loi démoniaque. Il ne s'agit pas de donner une assurance [médicale] aux pauvres, il est question du contrôle total de vos corps – ce que les adeptes du Nouvel Ordre Mondial ont recherché depuis plusieurs années. (..)

 

Dévoilement du complot relatif au plan de marquage de l'humanité

Révélations de M. Monast

(Un des derniers documents présentés par l'auteur avant son assassinat)

                          http://pagesperso-orange.fr/thomiste/marqhuma.htm   

 

 A lire: 

  http://lesouffledivin.wordpress.com/2010/04/30/si-jesus-revenait-dans-ce-monde-il-combattrait-lordre-mondial/

 

 

         

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages