12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 16:09

Chersgitane-dance.JPG amis,

 

Je voudrais vous dire ma reconnaissance, pour plusieurs raisons. Je viens d’apprendre ce matin que le nombre de mes lecteurs vient de faire un joli bond ; avec les abonnés et ceux qui viennent par les moteurs de recherche, par exemple, je dépasse désormais le seuil de 400 visiteurs par jour.  Ces lecteurs s’ajoutent à ceux qui me rejoignent sur d’autres sites que j’ai mis en place, entre autres sur Yahoo ou Le Monde. Comme je collabore à des sites tels que Come4news, et que plusieurs blogs reprennent mes articles pour leurs lecteurs – et on peut reproduire tout ce que l’on veut, je n’ai pas d’orgueil d’auteur, seulement un esprit militant -, on peut dire que j’arrive désormais à un bon millier de lecteurs par jour. Il y a encore deux mois – mon blog est récent - , la diffusion n’était que familiale et amicale. Vous voyez le chemin parcouru. Et c’est à vous tous que je le dois.

 

Je voudrais vous remercier, parce que vous êtes fidèles, vos abonnements le prouvent, ou vos commentaires, ou vos courriers dans ma boîte mails. Ce sont des messages fraternels, ou d’encouragements, et quand il y a débat, celui-ci est toujours de haute tenue, chacun exprimant son point de vue sans animosité mais avec le plus souvent des arguments très enrichissants.

 

Je voudrais vous remercier parce que vous me faites l’amitié de dire dans vos mails vos préoccupations, ou bien vous faites part de vos talents, de vos engagements, de vos expériences,  par exemple ce journaliste congédié parce qu’il mettait en cause le monolithisme actuel des médias, la désinformation, l’absence de pluralisme. Le courant passe entre nous tous, vous savez que comme vous je me bats pour un monde meilleur, tout simplement.

 

Je mets ma plume, mes connaissances, mon expérience, au service de l’idéal humaniste et républicain de liberté, d’égalité, de fraternité. Vous avez compris que j’étais quelqu’un de sincère. Vous le savez maintenant, je suis seulement une chercheuse de vérité, quel que soit le prix à payer – vous saluez mon courage, je vous en remercie, il en faut, car malheureusement je risque de déplaire à certains, ce n’est pas mon but – mais aussi une personne éprise de justice, notamment sur le plan social, de paix, de tolérance, de liberté, de communion entre les individus, de fraternité partagée, de solidarité, surtout envers les plus défavorisés, tous les exclus de la mondialisation carnassière et prédatrice. Mon souci sera toujours l’intérêt général plutôt que l’intérêt particulier. Et je voudrais que vous sachiez que je suis totalement indépendante, je n’appartiens à aucun parti, aucun groupe, aucun clan, aucune chapelle, aucun clocher. Une femme libre, soucieuse de bâtir des ponts entre les individus, les croyances, les races, les idées. D’ailleurs, je porte en moi la conciliation et la réconciliation, en effet, si je vote à gauche j’admire le Général de Gaulle, son ouverture, son prophétisme, son indépendance, son éthique, sa probité, son courage ; si je suis croyante protestante par choix, j’ai dans la famille des catholiques, des orthodoxes, des Juifs, mon amie préférée est musulmane, et je suis fascinée par la foi Bahia’s syncrétiste dont le credo est  « la terre n’est qu’un seul pays et nous en sommes tous les citoyens ».

 

Oui, je me proclame citoyenne du monde, d’un monde sans frontières, sans haines, sans injustices, sans guerres, sans fanatismes, sans crispations identitaires. Pure utopie, j’en ai conscience. Mais pour autant les convictions doivent-elles  se taire ?

 

R-sistons à l’intolérable que les maîtres du monde préparent sur le dos des peuples n’est pas un blog partisan. II veut conscientiser, impulser, vivifier, proposer, inciter à l’engagement, faire réfléchir, donner des clefs de compréhension et d’action. Quitte à déplaire  à certains. Parce que la vérité n’est pas facile à dire, parce qu’il est plus facile de se compromettre, de s’incliner, d’aller à la soupe. Moi, je serai toujours debout, sans attaches, insensible aux sirènes fallacieuses des compromissions, mais en revanche toujours sensible aux cris de ceux qui souffrent, - et par exemple hier victimes de la Shoah, aujourd’hui d’une occupation barbare -, de ceux qui sont opprimés, de ceux qui sont mis à l’écart, de ceux qui sont rejetés – tels mes chers Tziganes, avec qui j’ai partagé un mois de ma jeune vie, dans la joie, dans la danse, dans l’amitié chatoyante - , ou encore des sans voix, des humiliés, de ceux que l’on appelle des « étrangers » et qui sont nos frères et sœurs en humanité. Moi qui suis croyante, j’aimerais vous dire que nous sommes TOUS enfants du même père d’Amour, et moi qui suis humaniste, j’aimerais vous dire que nous sommes tous  frères et sœurs en humanité, une humanité riche de sa diversité.

 

Je fais un rêve : Que les citoyens de ce monde qui a été créé pour nous apporter toute sa beauté et ses ressources, cessent de s’étriper parce qu’ils sont blancs, noirs, jaunes,  rouges, chrétiens, juifs ou musulmans ; qu’ils puissent se concerter, collaborer (c’est un mot que Chavez, Moralès et Castro ont employé, préférant  la collaboration des Etats à la compétition - que peut-on trouver à y redire ?) pour mettre en valeur équitablement cet univers, le rendre viable pour tous au lieu de laisser une minorité accaparer toutes les richesses, tous les pouvoirs, tous les médias à des fins partisanes, égoïstes et cupides.

 

J’ai horreur de l’arrogance et des privilèges. Alors oui, je rêve d’un gouvernement mondial de citoyens choisis pour leur probité, leur sagesse et un grand sens de l’équité, responsables, tolérants, soucieux de l’intérêt bien compris de tous, de la paix, de la sauvegarde de la création. Pour reprendre le credo des Bahia’s, et l’illustrer, je dirai que nous sommes tous membres d’un seul corps, la terre, le monde, et que nous avons le devoir de collaborer ensemble au bien-être commun, ne laissant personne sur le bord de la route, opprimé, maltraité, déconsidéré, humilié.

 

C’est vrai, j’ai identifié un axe du Mal qui n’est pas celui que les Médias tentent de nous faire croire, Iran-Corée-je ne sais quoi (cela change au gré des circonstances, des dirigeants ou des intérêts) ; et sincèrement, j’aurais tellement préféré que tous travaillent au bien commun plutôt qu’à alimenter leurs fantasmes destructeurs, leurs appétits insatiables, leur soif de domination. Lorsque je dénonce des faits, des situations, des privilèges, ce n’est pas par parti-pris, mais toujours par souci du bien commun, de l’intérêt général dans le meilleur sens du terme. Et par exemple, des médias partisans, au service d’une Pensée unique ultra-libérale et des intérêts d’ue minorité, ce n’est pas tolérable et je ne le tolère pas.

 

Je pourrai vous parler pendant des heures. Je pense que vous avez compris l’essentiel, et d’abord que je suis quelqu’un de vraiment sincère, de généreux, d’ouvert, de courageux, de libre, ayant une éthique très forte, le goût de la paix et un sens de la justice très prononcé. Pour ces idéaux, je me battrai toujours, quel qu’en soit le prix, je ne me coucherai devant personne et personne ne me fera taire. Je suis une vraie intellectuelle, totalement indépendante d’esprit. Hélas, par les temps qui courent, c’est de plus en plus rare…

 

Sans doute avez-vous compris que j’avais une âme forte, un idéal élevé, et un goût prononcé pour l’action. Je les mets à votre service, avec énergie, et je vous remercie de m’accepter comme je suis, rebelle, indomptable, vivante, chaleureuse, prophétique. J’ai la passion de la vie, et votre amitié, votre fidélité, me sont précieuses, si précieuses….ce sont des perles ! 

Je vous recommande de vous rendre sur le Forum de la paix, (voir liens à droite présentation blog), de découvrir les sites que je propose en liens, surout le
http://syti.net (les maîtres du monde). Si vous n'êtes pas abonné (c'est gratuit), vous pouvez le faire en cliquant sur "newsletters", et "recommander" ce blog . La photo, c'est naturellement moi en Tzigane, dansant la rumba gitane avec mes amis du Sacro-Monte à Grenade, quand j'avais 20 ans. 

Je vous embrasse tous et je vous dis à bientôt - j'espère que l'actualité, ou les circonstaces, me permettront enfin de publier ma lettre ouverte à G. Bush, entre autres. Ca me démange d'en faire aussi une à Robert Ménard, le Président de Reporters sans Frontières, car il ne se sent jamais concerné par la désinformation quand il s'agit de son propre pays, dirigé par ses amis. C'est scandaleux. Votre Eva.

P.S.  : Je vous joins un article sur Gaza qu'on ne trouve pas dans la presse bien mal pensante, mais sur le site http://lesogres.info . Je le dédie à M. Ménard, pour qu'il ouvre un peu les yeux sur la réalité des médias dans le monde. Ce n'est pas surtout à Cuba qu'il y a des problèmes, Monsieur, comme vous le prétendez. En France, la presse est très mal lotie, et vous vous en moquez. Honte à vous. 

Les Journalistes français, en manifestant le 5 novembre dernier pour l'indépendance de la presse comme ils l'ont fait, à l'insu de  nos  concitoyens car les médias le leur ont caché, sont mieux informés que vous, Monsieur, pourtant le soi-disant spécialiste des problèmes en matière d'information. Prenez en acte; c'est une journaliste qui vous parle. Encore une fois, honte à vous.
 ______________________________________________________________

TAGS :
Medias, Axe du Mal, Pensée unique, Iran, Corée, Foi Bahia's, résister, Reporters sans Frontières, Ménard, Bush, paix, guerre, Noirs, Blancs, Musulmans, Juifs, Chrétiens, de Gaulle, Grenade, Gitans, Tziganes, Yahoo, le Monde, Argentine, Castro, Chavez, Morales...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

 ENTENDU MOTS CROISES   le 12.10.2007  :  J.Frs Giannesini, expert    pétrolier, " on n'échappera pas à la 3e guerre mondiale pour le pétrole ".

******************************************************************************************************

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
Gaza cadenassée

Article publié le 27. 10. 2007 par Michel Bôle-Richard, source LE MONDE

Extrait : Le blocus imposé par Israël est devenu totalement hermétique depuis que le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza, à la mi-juin. Aujourd'hui, 1,5 million de personnes vivent cloîtrées dans ce réduit. Dans le paysage dévasté de la bande de Gaza, un nouvel élément a fait son apparition. D'énormes buttes de sable coupent partiellement les rues, obligeant les voitures à zigzaguer. Ces obstacles sont censés empêcher l'avancée des blindés israéliens en cas d'incursion profonde. Les Palestiniens mettraient alors des explosifs à l'intérieur de ces remparts qui font aujourd'hui partie du décor.
Gaza, terre fantôme des médias israéliens
LE MONDE | 09.11.07 | 15h14  •  Mis à jour le 09.11.07 | 15h14
JÉRUSALEM CORRESPONDANCE
Augmentez la taille du texte
Diminuez la taille du texte
Imprimez cet article
Envoyez cet article par e-mail
Recommandez cet article
Citez cet article sur votre blog
Classez cet article
Pour les journalistes israéliens, la bande de Gaza n'a jamais été un territoire aussi lointain. Qu'ils soient juifs ou arabes, l'armée israélienne les empêche, depuis un an, d'y pénétrer, pour des raisons de "sécurité". La poignée de courageux qui, en dépit de l'Intifada et de l'anarchie locale, persistaient à franchir le terminal d'Erez, portail de la bande côtière palestinienne, sont désormais interdits de "terrain". La mesure concerne aussi une cinquantaine de correspondants de médias étrangers qui disposent également de la nationalité israélienne.
 
 
Gaza, déclarée "entité hostile" par l'Etat juif, est devenue une entité fantôme. "En novembre 2006, quand l'armée m'a refoulé pour la première fois, le porte-parole évoquait des risques d'enlèvement", explique le journaliste Gideon Levy, qui signe chaque semaine, dans le quotidien Haaretz, un reportage "coup de poing" sur la vie dans les territoires occupés. "Cette mesure, qui devait être temporaire, est en train de devenir permanente. Et, le pire, c'est que la profession ne s'en émeut même pas", ajoute-t-il.
De fait, le syndicat des journalistes israéliens ne trouve rien à redire à cet embargo médiatique. "Dans la période actuelle, les journalistes doivent obéir aux forces de sécurité, assure Yossi Barmucha, un responsable du syndicat. Si je lance une campagne de protestation au nom de la liberté de la presse et que, dans les jours qui suivent, un confrère est kidnappé à Gaza, vous imaginez ma situation ?" Shlomi Eldar, le reporter casse-cou de la chaîne de télévision 10, se refuse, lui aussi, à critiquer l'armée. "Je désapprouve cette décision, mais je peux la comprendre, dit-il. Depuis mon premier reportage à Gaza, en 1991, je m'y suis toujours senti en sécurité. Les seuls problèmes que j'ai rencontrés sont d'ailleurs venus de l'armée, qui, en 2003, a blessé par balle mon cameraman. Mais, aujourd'hui, la situation est beaucoup plus compliquée. C'est le balagan (chaos), comme on dit chez nous. Entre le Fatah, le Hamas, le Djihad islamique et les clans armés jusqu'aux dents, il n'est pas déraisonnable d'imaginer qu'un Israélien puisse se faire enlever."
Gideon Levy, franc-tireur patenté de la presse israélienne, est d'un avis rigoureusement contraire. Il estime que la prise du pouvoir par le Mouvement de la résistance islamique (Hamas), en juin, a obligé les gangs qui semaient le chaos à rentrer dans le rang et que, de ce fait, les risques y sont bien moindres qu'au printemps. Comme Shlomi Eldar, il doit à l'armée israélienne le seul moment véritablement dangereux de sa carrière : quand une balle a traversé le pare-brise de sa voiture à Tulkarem, en Cisjordanie, en 2003. "Personne ne m'a empêché d'aller couvrir la guerre à Sarajevo parce que c'était risqué, dit-il. Il y a des dangers à Gaza, c'est évident, mais cela fait partie de notre travail. Et d'ailleurs, avant de rentrer là-bas, nous signions toujours une décharge qui exemptait l'armée de toute responsabilité."
Selon Gideon Levy, le veto de l'armée israélienne, inchangé depuis un an, relève de la censure déguisée. "Cette décision fait l'affaire des généraux, du gouvernement, des patrons de journaux et même des lecteurs, qui n'ont aucune envie d'entendre parler de la misère qui règne à Gaza", affirme-t-il.
Suleiman Al-Shafi, journaliste pour la chaîne 2, partage ce point de vue. "Je connais chaque pierre de Gaza, où je me sens parfaitement en sécurité. L'armée cherche à contrôler les médias pour mieux faire passer "sa" vérité", juge-t-il.
De son côté, Amira Hass, l'autre expert ès affaires palestiniennes du quotidien Haaretz, impute le blocage à l'attitude de la presse en général. Dès le début de l'Intifada, en 2000, elle a eu besoin des coups de téléphone de sa hiérarchie à l'état-major pour obtenir le droit de traverser le point de contrôle d'Erez. Un soutien qui, aujourd'hui, lui fait défaut. "Le problème tient moins aux ordres de l'armée qu'au manque de volonté des médias de s'y opposer et de couvrir la réalité de Gaza, affirme-t-elle. Ils se comportent comme si ce territoire n'existait pas, comme si, depuis le désengagement (israélien de 2005), l'occupation en avait disparu."
Les reporters israéliens couvrent donc Gaza à distance : par téléphone, à l'aide des dépêches d'agences et grâce aux images envoyées par leurs collaborateurs palestiniens. Un traitement par défaut qui les frustre d'autant plus que, entre le coup de force du Hamas et le blocus économique imposé par Israël, la situation sur place n'a jamais été aussi critique. "Le Hamas est en train de créer un Etat, un Etat stupide qui va dans le sens des plans de l'armée, visant à couper Gaza de la Cisjordanie, et nous sommes incapables de couvrir cette histoire", soupire Amira Hass.
Si Israël, comme le ministre de la défense Ehoud Barak l'a évoqué, met à exécution sa menace d'offensive contre Gaza, la presse israélienne risque de rater une autre histoire. Ou presque : les seuls témoins seront les correspondants militaires "embedded" (embarqués) dans les blindés de l'armée.
Benjamin Barthe
Article paru dans l'édition du 10.11.07.
Gaza cadenassée

Article publié le 27 Octobre 2007 - par Michel Bôle-Richard source LE MONDE

Extrait : Le blocus imposé par Israël est devenu totalement hermétique depuis que le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza, à la mi-juin. Aujourd'hui, 1,5 million de personnes vivent cloîtrées dans ce réduit. Dans le paysage dévasté de la bande de Gaza, un nouvel élément a fait son apparition. D'énormes buttes de sable coupent partiellement les rues, obligeant les voitures à zigzaguer. Ces obstacles sont censés empêcher l'avancée des blindés israéliens en cas d'incursion profonde. Les Palestiniens mettraient alors des explosifs à l'intérieur de ces remparts qui font aujourd'hui partie du décor.
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Reçu un courrier, auquel j'ai répondu, et à nouveau ceci, je le reproduis en illustration de l'article, et pour ceux que cela intéresse: Une information différente : La voix du peuple ! Lisez : (reçu ce 12.11.2007)

"charly dupuis" <charly.dupuis@wanadoo.fr>  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
Objet:  
Date: Mon, 12 Nov 2007 11:38:19 +0100
À: "eva" <evaresis@yahoo.fr>
 Bonjour, et merci de t'intéresser à notre démarche. Nous avons créé notre site au printemps dernier pour être moins dépendants des portails en vogue. Réalisateurs pros, nous agissons ici par conviction (nécessité?) : conviction que les médias dominants ne sont plus capables de refléter la diversité des opinions et sensibilités qui font la richesse de nos vies, que leur intérêt se limite aux lignes de chiffres fournies par les conseils d'administration des multinationales, et que l'illustration de la différence ne peut plus guère désormais se trouver que sur l'internet. Soit ! Nous tentons d'inventer une écriture qui dynamise le genre, faite de sincérité, d'images et de sons travaillés, montés, pensés. Si ça peut être drôle, ou rageur, ou utile, ou sensuel, ça nous va. Nous tâtonnons, nous doutons de toutes les certitudes énoncées, nous sommes ouverts. Tout ceci appelle le partage : d'idées, de combats, d'expériences. Si tu trouves ces dispositions honorables, libre à toi (et merci d'avance…) de les faire connaître à ceux qui te semblent pouvoir s'y intéresser. Notre démarche est pour l'heure entièrement bénévole. Pas doués pour le masochisme, nous accueillerons tous les partenaires potentiels avec bienveillance…tout en restant fermes sur les principes! Et nous répondons au téléphone, là : 01 48 44 10 98 06 81 71 52 67 A bientôt, Charly
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
  Mon, 12 Nov 2007 08:46:44 +0100
De: "290505" <290505@free.fr>  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
À: "evaresis" <evaresis@yahoo.fr>
Objet: Chats chiens
      
 Bonjour ! On peut signer là : http://www.30millionsdamis.fr/petitions/index.php?petition_id=21  C'est vrai : on se laisserait aller à adopter tous les animaux qu'on trouve, et c'est pas possible. D'ailleurs on se laisserait aller à héberger tous les sans-abris qu'on croise et, malheureusement, ce n'est pas possible. Même chose pour les immigrants clandestins : Refouler tout le monde est inacceptable mais, malheureusement, accueillir tout le monde n'est pas possible d'un point de vue pratique. Toute la question est : comment faire le "tri" (mot horrible quand on parle d'humains). Ceux qui "nous sont utiles" comme dit Hortefeux alias Boutefeu ? Certainement pas ! Ceux qui sont en danger dans leur pays ? Certainement ! Mais la notion de danger pose problème. Au début de cette année, nous avons participé à une action concernant la famille Hadzikic parce que ma femme avait la plus jeune comme élève et que le jour de la rentrée de janvier, la chaise... était vide. Les élèves (de 5ème) ont été très perturbés. Certains dont les parents étaient très favorables aux expulsions se sont engueulés avec leurs parents! Car il se trouvait que la petite était reconnue par TOUS (profs et élèves) comme TRES GENTILLE et TRES BIEN INTEGREE. (De même que sa soeur plus âgée qui avait fréquenté l'établissement avant.) L'action et des interventions tout azimut ont permis de les libérer du centre de "rétention" . L'élément (secret) de leur libération a été l'intervention directe d'un "personnalité nationale" (amie intime d'un collègue de ma femme, et ami à moi) qui a demandé à Sarkozy soi-même, à titre de service "personnel" de ne pas expulser ces gens, Mais la situation singulière de cette famille est horrible car ils ont été "libérés" mais TOUTES les décisions administratives exigeant leur expulsion n'ont PAS été rapportées et ils ne sont pas régularisés ! Ils vivent dans l'angoisse permanente qu'on viennent les cueillir au saut du lit le matin. J'ai écrit à Kouchner quand il est devenu ministre, "pour voir". Il m'a fait répondre par l'OFPRA (http://www.ofpra.gouv.fr/) que la Bosnie était un "pays sûr" ! Il y avait eu un excellent papier dans... ELLE (si! si!) au sujet de la famille RABA, des Kosocars expulsés à grand frais et grand tappage il y a un an - et qui sont revenus clandestinement depuis en France. J'ai l'article quelque part (double page avec photo couleur). (Voir liens divers ci-dessous). http://aging.over-blog.net/article-5189320.html http://aging.over-blog.net/article-5442826.html http://aging.over-blog.net/article-5299558.html http://resf89.over-blog.com/article-5258748.html http://resf89.over-blog.com/article-5173937.html http://pcf.sudardeche.over-blog.fr/article-12016687.html  J'espère que tu trouveras une solution pour tes chatons. Sur le traitement des animaux (chats, chiens, mais aussi ours pour leur bile, phoques, etc.) et leur transport, il y a ceci : http://www.richardcorbett.org.uk/assets/docs/briefing/Animal%20Newsletter1.pdf Je ne sais pas quel député européen s'en occupe parmi les Français. Bonne journée !
 §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
salut eva, genial ton texte, merci, continue le combat. moi aussi j'etais journaliste à radio france et apres une conf de redac houleuse ou j'ai eu le malheur de m'elever contre le pouvoir des juifs, j'ai plus ou moins été viré......("PROTEGE PAR EVA"), c'est un pseudo, envoie moi un mail si tu veux. bon courage.
(La liberté d'expression, ce n'est pas facile aujourd' hui !)

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Tout ceci en illustration de ce que je peux trouver dans ma boîte mail ! (envois récents)
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 17:45

Bonjour,

 

Entre deux articles sur « l’extermination des peuples programmée pour le confort d’une minorité » ou pour envoyer « une lettre ouverte à G.W Bush »,  je me propose de retrouver mon blog blagueur ; oui, j’ai envie de laisser de côté, aujourd’hui, les comptes-rendus sur les marionnettes au service des oligarchies qui font le malheur de l’humanité, qu’il s’agisse de Sarkozy le fasciste-libéral ou de Bush le libéral-fasciste et de leurs compères Kouchner et autres Schwarzenegger l’Autrichien, comme celui qui a sévi dans les années 40 – et qui risque de devenir le prochain Président des Etats-Unis pour poursuivre la politique dictée en haut lieu par une poignée de fous. Donc, on laisse tomber tout ça un moment et on fait le blog buissonnière. D’accord ?

 

J’adore ces petites choses qui servent à illustrer les courriers ou les articles, je crois qu’on appelle ça des « smileys ». Je vais les décrypter pour vous. Donc,

 

 Ca, c'est parce que je suis contente de me retrouver en votre compagnie

 Ca, c'est moi quand je suis coquette ( ça m'arrive! )

 Ca, c'est la complicité avec mes lecteurs  le plaisir de se retrouver

 Ca, c'est quand vous vous demandez ce que je vais encore publier. Alors, moi je vais vous le dire : Bientôt une lettre ouverte au merveilleux chrétien qu' est Bush...

 Ca, c'est le vrai Bush.. Mais c'est aussi  "El diablo", un très bon blog de résistance à Sarkozy, que je vous recommande. Découvrez-le... http://eldiablo.over-blog.org

 Dans la foulée, je salue mes blogueurs préférés, vous les trouverez en liens :    Adriana,  Chahid, Robocup555, Segodom (tenue par une humaniste, plein d'infos sur la France d'aujourd'hui, et un look terrible, avec la même couleur "pin-up" que mon blog - c'est le nom de la couleur qu'on a choisie toutes les deux sur over-blog.com), Joke, commentateur intermitent... je vous recommande Syti.net (que vous devez TOUS lire) ou El Avisor International, et Oulala.net. Pour les infos, voyez également Come4news, etc etc regardez les Liens; N'oubliez pas le  FORUM POUR LA PAIX , vous le trouverez en lien, vous cliquez dessus et vous pouvez intervenir aussitôt, apporter votre contribution. Et à côté, j'ai mis le blog (non aligné) armée.com, comme ça vous avez tout sous la main pour juger...

 N'oubliez pas le blog de la SPA, un animal vous y attend pour vous rendre heureux, c'est à Liens aussi

 Ca c'est moi quand j'oublie d'être sage

 et là quand je souris, avec le dentifrice perlinpinpin, un sourire de star !

 Ca, ce sont les fleurs que m'envoient mes lecteurs-admirateurs

 Et ça, c'est quand mes lecteurs sont mécontents, ou quand ils ont la fibre écolo

 Ca, c'est moi à Carnaval

 Et ça ,c'est mon ex mari, chauve-souris sauf sur le côté

 Et ça, c'est mon futur...

Ca, c'est quand je baîlle d'ennui en lisant certains blogs, je ne vous dirai pas lesquels. Secret Défense !

 Ca, ce sont mes lecteurs mécontents, par ex les100 % Sarko (il y en a encore, ils n'ont pas compris)

 Les mêmes, furieux, tous les néo quelque chose, je les malmène dans mon blog (cf les néo-cons)

 Faut pas pleurer ! J'arrive bientôt, avec un nouvel article !

  Allez, aimons-nous les uns les autres, et bâtissons ensemble un monde où tout le monde ...

 ...sera heureux , quelles que soient origine, race, religion.....

 cela vous rend perplexe ? Lisez mon blog, et vous serez (encore) plus intelligent

 A bientôt pour de nouvelles aventures ensemble

 Et surtout regardez bien "la newsletters" sur la présentation, c'est pour vous abonner à mon blog gratuitement...

 Pour rire ensemble...

 Pour analyser

 ou pour ce que vous voulez... mais d'abord pour RESISTER à l'intolérable qu'on nous prépare !

 

 Comme je me préoccupe beaucoup de l’opinion de mes lecteurs, je vais leur demander de me faire des commentaires. S’ils aiment mon blog,  ils peuvent dire ici pourquoi : 

 

 

 

 

S’ils ne l’aiment pas, ils peuvent exprimer leur avis ici, en toute liberté, voilà c'est là : 

Est-ce que vous trouvez ma frimousse sympa ? Voici ma photo, au cas où vous ne l’ayez pas encore vue, sait-on jamais ? :  GRANDE-ROSE.jpg

 

La petite rose est charmante, elle rappelle les danseuses flamenca d’Espagne,  les belles Tziganes avec lesquelles j’ai appris la rumba, ça fait très exotique, on se croirait au Sacro Monte ou à Tahiti. La rose sur les cheveux et… le poing tendu  contre les vampires de la planète, de Wall-Street ou du Texas ! Il y a des mélanges décapants…

 

A propos, j’ai mis dans la pub sur mon blog qu’il était décapant. Vous êtes d’accord ? En tous cas, il décoiffe…. celui qui n’est pas chauve, bien entendu.

 

Est-ce que vous savez si le néo-con faucon Kouchner a lu ma « Lettre ouverte à B.Kouchner, Dr Jekyl and M. Hyde » ? Ca lui ferait les pattes. Quant à la gauche, à qui j’ai adressé aussi une lettre ouverte, elle ferait bien d’être moins frileuse, de rentrer dans le lard de Sarkozy, de le contrer chaque jour – par des déclarations, des manifs, ce qu’elle veut – et de se rapprocher un peu moins du Libéralisme dévoreur de vies. Comme je l’ai écrit dans cette lettre, à force de vouloir ressembler à la droite, elle finira par perdre sa spécificité, son âme, et…sa raison d’être. Elle n’aura plus d’électeurs, car on préfère l’original à la copie, il n’y aura plus qu’un parti unique, le totalitarisme complet, avec un Président omnipotent, le culte du chef, et des médias aux ordres. Pendant ce temps-là, la télévision abêtit toujours plus les Français avec ses jeux stupides, ses séries américaine débiles, et ses débats qui n’en sont pas. A la place d’Arrêt sur Images, on a une émission creuse, qui se garde bien d’égratigner le Diktator français. Bigre ! Ca ne s'arrange pas, dans la "démocratie irréprochable" !

 

De ma terrasse, je contemple la mer, d’un bleu superbe comme le ciel, et je me dis que le Big Boss là-haut a fait un monde magnifique, mais qu’il a raté son coup en créant les petits humains pour l’habiter. Il nous a donné la terre en partage pour que nous la gérions avec sagesse et que nous aimions notre prochain comme nous-mêmes, eh bien je crois qu’on ne doit pas s’aimer beaucoup pour traiter une partie de nos semblables, les plus fragiles, comme nous le faisons.

 

Quand la terre ne sera qu’un immense tas de ruines fumantes et que les apprentis-sorciers sortiront de leurs bunkers quatre-étoiles, ils regretteront peut-être leurs folies, mais il sera trop tard. Et puis, il n’y aura plus personne pour écrire des petits blogs blagueurs, pas trop blagueurs quand même, car l’actualité est triste, très triste, surtout avec Sarkozy qui va rencontrer bientôt Bush, ces deux-là ensemble, cela ne présage rien de bon pour les peuples. Si le Petit Prince de Saint Exupéry venait sur terre, aujourd’hui, que dirait-il ?

 

Pardon, cher lecteur, mon blog blagueur n’arrive plus à rire…. Il n’aime pas les conflits, de religions ou économiques, il n’a pas envie de voir les frères et sœurs du monde entier se déchirer, surtout pour faire plaisir à tous les profiteurs de guerre repus d’insouciance, de confort, de luxe, d’arrogance… 

 

Amis, que vous soyez pauvres ou riches, athées, Chrétiens, Musulmans ou Juifs,  blancs, noirs, jaunes ou rouges, tendons-nous tous la main, ne prêtons pas l’oreille aux semeurs de haine, de divisions, de violence. Oui, tendons-nous la main pour bâtir ensemble un monde où chacun pourra vivre décemment et dans le respect, un monde sans guerre, sans prédateurs, sans excès. Nous le devons à nos enfants. Et résistons à tous ceux qui veulent nous entraîner sous de faux prétextes vers l’abîme ! Résistons avec détermination, efficacité, courage – ensemble, quoiqu’il arrive ! Nos ennemis ne sont pas les Musulmans ou les Juifs, ils ne sont pas Russes ou Américains, nos ennemis, ce sont ces dirigeants infâmes qui exécutent les ordres des oligarchies de la Haute Finance, des multinationales, des grandes familles. Ne leur faisons pas confiance, ils nous mentent, ils nous veulent du mal. Faisons leur comprendre que c’est aux peuples à décider s’il doit y avoir guerre ou non, que c’est aux peuples à décider quelle politique est réellement bonne pour eux, et pour cela qu’il est prioritaire d’avoir des médias libres.

 

A partir du 5 novembre, les journalistes épris de liberté vont se faire entendre. Soyons à leur côté pour exiger la Démocratie, ce bien si précieux. Gageons que la Télé fera silence sur leur colère !

 

Et encore et toujours, RESISTONS à l’intolérable qu’on veut imposer aux peuples malgré eux.

 

Votre Eva, votre sœur à tous qui que vous soyez, dans le respect et la tendresse.

 

Abonnez-vous à ma prose, elle est décapante. Pour cela, donnez votre adresse mail à « newsletters », à gauche de l’écran pour l’instant, c’est gratuit. Et recommandez mon blog.

 

TAGS : Résister, Guerre, Paix, Démocratie, Liberté, droits de l’Homme, Sarkozy, Bush, Chrétiens, Musulman, Juifs, Athées, multinationales, Tziganes, Tahiti, Sacro-Monte, Kouchner, St Exupéry, le Petit Prince, Médias, Finance, Wall-Street, fascisme, Autriche, Schwarzenegger, libéralisme, Etats-Unis …
                 §§§      N'oubliez pas de visiter le  FORUM POUR LA PAIX ! (voir Liens)


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Dimanche 04 Novembre 2007    HTTP://POLY-TICS.OVER-BLOG.COM  (journalistes en colère, suite)

Après avoir présenté, le 4 octobre dernier, ses propositions pour renforcer l’indépendance de la presse française, l’intersyndicale des journalistes appelle la profession et les citoyens à se mobiliser pour la journée européenne de la liberté de la presse " Debout pour le journalisme " , le 5 novembre.

Organisée par la Fédération européenne des journalistes (FEJ), cette journée, dans la droite ligne de laquelle s’inscrit le mouvement des syndicats de journalistes français, a pour objectif de faire prendre conscience aux citoyens européens que le journalisme est actuellement en danger.

En France comme ailleurs la situation est grave comme le souligne Aidan White, le Secrétaire général de la FEJ. " Nous voyons se rejoindre les démons de l’ingérence politique, de l’autocensure, de la concentration des médias et de la précarité dans la profession pour aboutir à un journalisme véritablement malade ".

  • A Paris, un rassemblement aura lieu à 13 h 30 devant l’Assemblée Nationale. A cette occasion, les syndicats de journalistes remettront leurs propositions aux députés avec la pétition (www.intersj.info) qu’ils ont lancé sur la toile après le rassemblement du 4 octobre.

 - A Marseille, 12h30 sur le Vieux Port, un rassemblement de journalistes, si possible équipés de leurs attirails professionnels : appareils photo, magnétos, blocs notes et autres caméras. Une minute de silence sera observée en hommage aux journalistes morts dans l’exercice de leur mission d’information et en mémoire des dangers qui pèsent sur cette mission d’information.

-  A Toulouse, en association avec l’Acrimed et Attac, une réunion est organisé à 17 h 30 à la Bourse du travail.

-  A Lyon, rassemblement à 10h30 au pied de la stèle commémorant le sabordage du Progrès en 1942

-  Des débats devraient également avoir lieu dans les écoles de journalisme afin de rappeler à nos futurs consœurs et confrères l’importance de l’indépendance et de la déontologie :

-  Des cafés citoyens seront organisés dans différentes villes de province. • Les clubs de la presse régionaux organiseront, eux aussi, différentes manifestations. ETC.... 

 Si vous avez des question, n’hésitez pas à contacter le secrétariat FIJ/FEJ au +32 2 235 2200ou par courriel: efj@ifj.org

Intersyndicale des Journalistes

Proposition pour une presse libre

Signez la pétition et faites circuler l’adresse du site.

 

CHAQUE TITRE (écrit, audiovisuel, multimédia) devra disposer d’une équipe rédactionnelle permanente et autonome composée de journalistes professionnels au sens de l’article L 761-2 du Code du travail (dans sa version actuelle).Le recours à des journalistes non permanents (CDD ou pigistes) ne sera autorisé que dans le cas de remplacements prévus par la législation en vigueur ou pour renforcer la qualité d’expertise de la rédaction dans un domaine particulier.

LA LOI FERA OBLIGATION à l’éditeur de remettre chaque année aux institutions représentatives du personnel, en même temps que ses comptes annuels, la composition de cette équipe rédactionnelle en y faisant apparaître le nombre de journalistes précaires et de correspondants locaux de presse. En cas de non-respect de tout ou partie de ces dispositions, les diverses aides publiques dont bénéficie l’entreprise de presse fautive seront suspendues.

QUELLE QUE SOIT la forme juridique du titre, quelle que soit la forme juridique de l’équipe rédactionnelle, cette dernière sera obligatoirement consultée par la direction sur tout changement de politique éditoriale ou rédactionnelle.

CETTE ÉQUIPE RÉDACTIONNELLE sera également obligatoirement consultée par l’employeur avant et lors de la nomination du responsable de la rédaction, quel que soit l’intitulé de sa fonction (directeur de l’information, directeur de la rédaction, rédacteur en chef…). Celui-ci devra présenter son projet éditorial à l’équipe rédactionnelle, qui pourra s’opposer à sa nomination ou à son projet.

PAR LA SUITE, si la gravité de la situation l’exige, l’équipe rédactionnelle pourra prendre l’initiative d’un scrutin de défiance. La rédaction aura la faculté de saisir le comité d’entreprise. Celui-ci pourra agir dans le cadre d’un droit d’alerte aménagé et spécifique. Là encore, en cas de non-respect de tout ou partie de ces dispositions, les diverses aides publiques dont bénéficie l’entreprise de presse fautive seront suspendues jusqu’à ce que cesse ce manquement. Cette sanction sera publiée et diffusée par l’entreprise de presse.

 

En outre, sans prétendre apporter aujourd’hui de réponse au débat relatif au statut des entreprises de presse, nous rappelons qu’à tout le moins ces entreprises ont, du fait de leur activité, une responsabilité sociale particulière.

Il découle de celle-ci que ces entreprises doivent être soumises à des obligations accrues de transparence :

ELLES DEVRONT PUBLIER et diffuser chaque année toutes les informations relatives à la composition de leur capital et de leurs organes dirigeants, l’identité et la part d’actions de chacun des actionnaires, personnes physiques ou morales. Elles devront porter ces informations à la connaissance du public.

CETTE OBLIGATION DE PUBLICATION et de diffusion devra également s’appliquer dès qu’un changement est intervenu dans le statut, l’organigramme ou la composition du capital de la société éditrice et/ou propriétaire.

LES NOMS DES PRINCIPAUX DIRIGEANTS et des principaux actionnaires (plus de 15 % du capital) devront également être mentionnés dans chaque numéro de la publication concernée.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

B. H. LEVY, suite avec cet article de C. Lorne que je vous propose maintenant.  Cet homme ambitionne un jour de représenter la gauche ! En réalité, c'est un libéral néo-conservateur américain, un néo-sioniste, et un faucon. Peu de différences avec Sarkozy, sinon dans la forme ! Et il reconnaît lui-même ne pas avoir la fibre sociale. Que fait-il à gauche ? C'est une imposture qu'il faut dénoncer, car il déteint sur une frange de la gauche pour l'orienter toujous plus à droite ! C'est avant tout un opportuniste. (Eva)
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
Chronique d’une imposture cosmopolite


par Claude Lorne


IL EST PARTOUT! Qui ? Celui que d’aucuns décrivent en “prince des
philosophes, entrant avec sa suite dans une salle debout l’acclamant.
Grand, élancé, légendaire chemise blanche ouverte deux boutons, à
la fois élégant et un rien désinvolte dans un costume noir
impeccable” (cf. Bernard Drai, journaliste à Guysen Israel News, dans
un reportage sur une conférence donnée le 20 mai 2003 à
l’université Hebraïca de Jérusalem), et d’autres comme un
“prince de l’esbroufe, satrape cupide et maître à tancer
falsificateur”, tel René Hamm sur le site <alterinfo> dans un article
décapant auquel il sera beaucoup emprunté.


Prince et/ou madone ?

Il est vrai que, nul ne peut l’ignorer, Bernard-Henri Lévy — c’est
bien sûr de lui qu’on vous cause —, vient de sortir un nouveau
chef-d’œuvre: “Un grand cadavre à la renverse” (référence à
une attaque de Sartre contre la gauche dans sa préface à Aden Arabie de
Paul Nizan). Un livre définitif sur la gauche en général et le parti
socialiste en particulier que son éditeur, Grasset, présente ainsi:
“Comment ne pas s’attrister de l’état de crise, voire de
décomposition, du progressisme contemporain ? Et comment ne pas
s’inquiéter de ce que les héritiers du dreyfusisme et des combats
antifascistes ont fait de leurs valeurs et du souffle qui inspira leurs
aînés ? Trente ans après ses débuts, Bernard-Henri Lévy retrouve
ici l’esprit de ses premiers livres. Et, pour qualifier la nouvelle
pathologie qui menace, il propose une hypothèse provocante et féconde:
la gauche n’a triomphé de sa première tentation totalitaire (le
communisme) que pour verser dans une autre dont les sources sont à
l’autre bord de l’échiquier politique (c’est-à-dire, bien
souvent, à l’extrême droite). Elle n’est sortie de la “barbarie
à visage humain” que pour retomber dans l’“idéologie
française”. Au rendez-vous de cette “critique de la nouvelle raison
progressiste” […] Il est moins que jamais question de quitter la
“vieille maison” [le Parti socialiste] squattée par de mauvais
fantômes — mais elle est, hélas, à reconstruire de fond en
comble.”

Avec BHL comme génial architecte, bien entendu, et Ségolène Royal
pour gâcher le ciment et coltiner les moellons.

Impossible donc, depuis quelques jours, d’ouvrir un journal sans tomber
sur un portrait ou une interview de Lévy Bernard-Henri, de se brancher
sur une radio ou d’actionner sa télécommande sans entendre vaticiner
le ténébreux époux de Mme Dombasle ou se heurter à son “visage
couleur (sic) de madone (resic) sortie tout droit d’un tableau du
quattrocento italien”, pour citer encore M. Drai, intarissable sur la
star chez laquelle “tout est finesse (…), sa délicate et peut-être
même fragile stature, son brillant esprit”.


Métissage et repentance: tout pour plaire!

Côté finesse du brillant esprit, justement, voulez-vous quelques
échantillons ? Puisés dans le débat de BHL avec Alain Finkielkraut
(Nouvel Observateur du 4 octobre) et dont on appréciera l’infinie
subtilité et la hauteur de vues:

— “Il y a trois sujets clés pour un Français d’aujourd’hui.
Vichy, la colonisation (1) et, aussi, Mai-68.”

— “Je n’ai aucune tendresse pour ces générations amnésiques qui
décident de se laver les mains de ces blessures dont Levinas disait
qu’elles saignent jusqu’à la fin des temps. Je suis pour la
repentance. Pour le devoir de mémoire (2)… Ce sont les gens ayant en
tête la honte des crimes des générations antérieures qui captent
tout de suite le parfum caractéristique des crimes de masse”.

— “Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je
déteste le nationalisme… J’espère que le cadre national sera un
jour dépassé. Et [quel aveu!] l’un des principaux mérites de
l’Europe, à mes yeux, est de fonctionner comme une machine à
refroidir cette passion nationale.”

— Un dernier pour la route ? “L’antiaméricanisme est une
métaphore de l’antisémitisme.”


L’anti-Bushisme est-il un antisémitisme ?

Avis donc à ceux qui déplorent de voir des bistrots aveyronnais (ou
même kabyles!) céder la place à des MacDo ou à des Fried Kentucky
Chicken (chaîne n’utilisant que des poulets halal, soit dit en
passant), froncent le nez devant les monstrueux prétextes (armes de
destruction massive, collusion avec Ben Laden, etc) avancés par la
Maison-Blanche pour légitimer l’invasion de l’Irak et se désolent
de la sanglante anarchie où trois ans d’occupation démocratique ont
plongé ce malheureux pays (où, dans la région nord, l’armée
américaine a reconnu le 12 octobre avoir tué six femmes et neuf enfants
lors d’un raid aérien visant de présumés insurgés sunnites
censés appartenir à Al-Qaïda): ils ne sont que des nazis
exterminateurs camouflés en bouffeurs de Yankees.

Inscrit d’office dans cette catégorie pour avoir claqué la porte du
ministère de la Défense quand se déchaîna “Tempête du
Désert” en janvier 1991, Jean-Pierre Chevènement est donc pour M.
Lévy “un nouveau Marcel Déat” et, issu du sérail séguiniste,
Henri Guaino, actuel nègre de Sarkoz,y est “un type terrifiant”, un
“mec raciste” qui tient un discours “ignoble” (3). Avec eux, avec
les souverainistes et les socialistes refusant de voir dans New York
leur
terre promise et dans la littérature neo-conservative des States le
credo
des temps à venir, “une nouvelle tentation totalitaire est en train de
s’installer sur les ruines de l’ancienne”, “c’est-à-dire de
l’extrême droite”.

Abomination de la désolation, on en conviendra, dont BHL, invité le 9
octobre de France Inter, a tenté de convaincre les auditeurs de la
tranche matutinale. Y sera-t-il parvenu ou aura-t-il simplement fait la
preuve que sa vulgarité intrinsèque égale sa niaiserie, quand il
adjura par exemple Sarkozy de radier Poutine de la Légion d’Honneur ?
Comme si le tsar de toutes les Russies accordait la moindre importance
à
la “Rouge” — et à BHL…


Lévy et Cie, une malchance pour l’Afrique

Dans Libération où, la veille, son compère Eric Aeschimann avait
consacré une page entière au “roi de l’arène”, le prince ainsi
promu monarque avait avoué s’être “plus intéressé à la
misère bosniaque qu’à la misère du coin de la rue”, ajoutant avec
coquetterie: “Je suis un peu sourd à la question sociale. Que
voulez-vous, on écrit avec son intelligence et son inconscient.” Mais,
sur les ondes publiques, il a abordé un autre registre, nous bassinant
avec sa fibre populaire, logique chez le fils d’un “homme très
pauvre”, “ayant combattu en Espagne dans les Brigades
internationales”.

De Lévy père, on pourrait dire ce que Mitterrand disait de
Roger-Patrice Pelat, son ami (et complice dans le délit d’initiés
Pechiney-American Can): “Il a été très, très, très pauvre et
puis il est devenu très, très, très riche.”

Car ce ne sont pas ses livres, si bien se soient-ils vendus grâce au
tam-tam médiaticommunautaire, qui ont valu à notre Bernard-Henri sa
fortune actuellement évaluée à 180 millions d’euros, mais la Becob
fondée par son géniteur: une entreprise spécialisée dans le
commerce de bois précieux et que lui-même dirigea de 1995 à 1997
avant de la vendre, à l’insu des actionnaires et pour 750 millions de
francs, au milliardaire chiraquien François Pinault.

Rien de mal à cela ? Certes, sauf que la déforestation massive
pratiquée par la Becob, qui obligeait ses cadres européens à faire
suer le boubou, aboutit à la destruction de nombreux écosystèmes
africains, particulièrement dans l’immense concession (170 000
hectares) de Mboumi, au Gabon. Et tant pis pour la couche d’ozone!

Mais, en affaires, le ci-devant nouveau philosophe ne se vante-t-il pas
d’”essayer d’être plus malin que les malins, plus voyou que les
voyous” ? Et puis, il lui fallait bien exploiter terres et gens pour
entretenir le gigantesque appartement de 378 mètres carrés (prix: 2,7
millions d’euros) qu’il possède à Saint-Germain-des-Prés, tout
près de la brasserie Lipp, plus l’immense riad, le plus beau de
Marrakech, qu’il s’est offert à deux pas du palais de Mohammed VI,
plus la splendide bâtisse maure qu’il a acquise à Tanger. Avec vue
imprenable sur la Grande Bleue… et mur de la honte qu’il a fait
ériger en toute illégalité, à la grande fureur des indigènes,
pour préserver sa précieuse intimité.


Industriel du vide

Tout cela, qui le prédestinait sans doute à frayer avec Nicolas Sarkozy
jusqu’à passer avec lui des heures au téléphone et même des
vacances “au ski” (et sûrement pas dans quelque obscure station
vosgienne), ne nous regarderait nullement si le ploutocrate naguère
esclavagiste sur les bords ne se présentait aussi en bienfaiteur de
l’humanité immigrée. Parrain de SOS-Racisme, il sanglota des
annnées durant sur les pauv’ Afwicains dont la Becob avait contribué
à faire des réfugiés de la faim. L’odieuse imposture n’ayant pas
été démasquée, pourquoi se gênerait-il ? Aujourd’hui, non
content de signer avec son ami Villepin la pétition lancée par Charlie
Hebdo — et qu’ont également paraphée le footballeur Thuram et la
cabotine Adjani — pour exiger, par “pur esprit républicain”, le
retrait du scélérat “amendement ADN”, Bernard-Henri-Lévy a
profité de son passage sur France Inter pour convoquer les auditeurs au
meeting où toutes ces belles âmes, à commencer par lui, se sont
exhibées le 14 octobre au Zénith de Paris à l’appel de
Charlie-Hebdo, de Libération et de SOS-Racisme, rivalisant dans
l’humanitarisme le plus lacrymatoire .

Vous avez dit vomitif ? D’accord, mais quand on a sorti un bouquin, et
qu’on veut qu’il marche du feu de Dieu, il faut bien assurer le service
après-vente. C’est à quoi, bon chien chasse de race, se plie le
commerçant BHL. Mais nul n’est obligé d’acheter sa camelote que,
dès 1979, son coreligionnaire et confrère en philosophie Cornelius
Castoriadis qualifiait d’”industrie du vide”. Ce qui n’empêcha
pas le fabricant de vide de faire le plein… de gogos.

<http://www.rivarol.com/>

<claude.lorne@yahoo.fr>.

_____

(1) A l’exclusion évidemment de la colonisation des territoires
palestiniens par Israël, sujet dont le Français d’aujourd’hui est
à l’inverse sommé de ne pas se mêler.

(2) A quoi Finkielkraut réplique vertement que “les Français
d’aujourd’hui qui font le procès de Vichy, de l’esclavage, de la
décolonisation, ne se repentent pas, ils se gargarisent, ils
s’applaudissent de leur victoire imaginaire sur la bête immonde”.

(3) Ainsi interpellé, le “raciste” a répondu sobrement qu’il
n’avait rien à cirer de “ce petit con prétentieux”. La querelle
entre Vadius et Trissotin avait tout de même une autre allure.
--------------------------------------------------------------------------------------
Eva: Je viens de recevoir cette coupure. Je suis sûre que si Israel n'avait pas une politique comme la sienne actuellement, les esprits s'apaiseraient et il y aurait moins d'animosité et de dérives. En signant enfin une paix juste pour tous (au lieu de poursuivre la politique de colonisation, d'occupation, de détournernement de l'eau à son profit, etc), en ne menaçant pas tous ses voisins, Israêl aurait tout à gagner : La sympathie, le respect, la paix, la sécurité, la diminution notoire du terrorisme, une amélioration du niveau de vie des Israéliens (le bien-être des citoyens plutôt que le sur-armement), etc. Une autre politique s'impose. C'est l'intérêt de toute la région - et du monde.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le 2 octobre, la chaîne 4 de la télévision suédoise a ouvert son
journal vespéral sur une nouvelle très “alarmante” en provenance de
Gränna bien que cette localité, située dans la province de Smaaland,
sur le lac Vättern, ne compte que 3 000 habitants. Pensez donc! A en
croire un sondage pratiqué au sein du lycée local, une majorité
écrasante des élèves familiers d’Internet estiment les sites
révisionnistes plus crédibles et convaincants que
<levandehistoria.se>*, le site “holocaustique” officiel géré par
deux propagandistes juifs au nom du gouvernement suédois et financé par
des fonds d’Etat.
Les professeurs du lycée de Gränna ont reçu l’ordre de mettre tout
en œuvre pour faire renoncer leurs élèves à cet avis hérétique.

http://www.rivarol.com/

*http://www.levandehistoria.se/kommunistiskaregimer
____________________________________________________________________
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 15:44
1es.jpg

Bonjour mes amis,

 

Une actualité trop sombre qui m’a obligée, petit à petit, à changer de ton, plus grave et moins primesautier, des dirigeants corrompus, une humanité en grande servitude et en grande détresse, un capitalisme financier carnassier, dévoreur de vies humaines et même de pays entiers, une diplomatie prédatrice et conflictuelle, une guerre apocalyptique à l’horizon, et j’en passe, tout cela n’augure rien de bon, et j’ai envie de faire, le temps d’un article, le blog buissonnière, à nouveau, parce que j’ai la passion de la vie, parce que je suis d’un naturel optimiste et d’un tempérament gai, envers et contre tout.  Alors oui, mon blog va encore prendre des vacances, aujourd’hui, comme il l'a déjà fait une fois, un blog a bien le droit de prendre des vacances de blog, non ? Et c’est parti ! Il faut bien digérer l’article d’hier, dans Informaton 2,  sur les rapaces qui exigent des cadences de travail toujours plus infernales pour vivre encore « plus royalement », comme dirait Adriana la blogueuse rebelle et magnifique (http://evangelizt-poete.over-blog.com) ou afin de faire de nous des «citoyens morts-vivants », selon l’expression de Chahid le Sage (pour voir son site, regardez à droite, et cliquez sur Chahid).

 

Alors voilà, petit bilan après trois mois de cris du cœur, de coups de gueule, et d’envolées décapantes contre les pourritures qui tiennent en otages les peuples :  je constate que mon public augmente très vite (et je compte sur vous pour « booster » mon audience !), avec ses fidèles, ses inconditionnels, ses détracteurs, pas nombreux on se demande pourquoi, et d’ailleurs ils préfèrent m’envoyer des mails personnels (les sympathisants aussi). J’ai donné mon adresse pour ça, et aussi pour le reste, l’amitié, le partage.

 

Et le reste, ma foi ! C’est une agence matrimoniale, un blog ! Il n’y a pas que des fidèles lecteurs, il y a aussi les admirateurs débordants de tendresse, et jusqu’en Angleterre s’il vous plaît ! C’est vrai, il y a de jolies photos, mais je les avais mises d’abord parce qu’il fallait illustrer par quelque chose, j’aime les images que voulez-vous, je suis loin d’être seulement une intellectuelle (et encore, au sens d’indépendance d’esprit, car je procède plus par intuition que par analyses) ; ensuite, pour adoucir la fureur des lecteurs qui ne pensent pas comme moi, on regarde la frimousse souriante ou dansante (avec les Gitans), et la colère descend d’un cran, tant mieux pour les coléreux car les montées d’andrénaline raccourcissent la vie. Enfin, les Dupont-Lajoie, bien musclés et fans de Rambo-Sarko, en voyant de jolies photos, ça leur donne envie de lire, et là, qui sait ? Le charme opérant, ils commencent à réaliser que le Sauveur de la France est en réalité celui qui travaille à sa perte, sur le plan intérieur comme extérieur, pour satisfaire ses petits copains hauts placés jamais repus. Et c’est tant mieux, c’est le but de mon blog, faire réfléchir, que voulez-vous je suis militante avant tout. On ne change jamais, n’en déplaise au candidat qui avant les élections avait promis, juré, qu’il était un nouvel homme ! Mensonges, il est le même, et on commence à en voir les effets, bientôt avec les premières manifs de tous côtés, et  même à l’étranger, car monsieur rêve de manipuler tout le monde et de n’en faire qu’à sa tête, quelles  que soient les conséquences. Les EUROPEENS commencent à détester. Et moi je vous dis que les RUSSES vont suivre,  et les ARABES, et en fin de compte tout le monde, sauf bien sûr les NEOCONS AMERICAINS et ISRAELIENS. Il n’y aura plus qu’à envoyer des bombes sur tous les adversaires, quand on a décidé d’en trouver, on en trouve ! Et sinon, on les fabrique, avec l’aide des MEDIAS aux ordres.

 

Donc, la belle ADRIANA EVANGELIZT m’a convié à faire la fête avec ses amis rebelles, que voulez-vous des blogs frondeurs, ça rapproche, d’autres m’ont invitée à les rencontrer, mais je suis sélective, d’autres enfin rêvent au fond d’eux-mêmes que je me convertisse à leurs idées, le veau d’or, la SARKOLATRIE (j’invente le mot, vous pouvez le faire rentrer au Musée Grévin ou au Musée des horreurs, comme vous voulez), ou le sionisme triomphant quand ce n’est pas à la haine de tout ce qui de près ou de loin ressemble à un Arabe, raté, ma copine préférée est PALESTINIENNE, et j’aime la poésie du Coran, la beauté des paysages orientaux, la volupté de ces peuples. Il faudra trouver autre chose. D’ailleurs, la haine, ce n’est pas mon rayon. « Aimez même vos ennemis ! », a dit Jésus, c’est une bonne idée. Au moins lorsque, comme moi, on est une croyante sincère, une humaniste invétérée, et une citoyenne du monde (voyez mon article précédent, découvrez, et engagez-vous) de surcroît charmée par la philosophie universaliste de la FOI BAHIA’S.

 

Et puis, il y a les commentaires. Les pour, les contre, les inconditionnels, ou les trouble-fêtes, phrases lapidaires et cinglantes, ne signifiant en définitive rien, car ces gens-là ne sont pas capables de débattre, et Chahid en a copieusement renvoyé un à sa stupidité, puisqu’il a pris au vol le commentaire qui m’était destiné pour le retourner en pleine poire de l’intervenant en question. Ce jour-là j’étais à Paris en train de manifester avec les journalistes excédés par les fascistes qui nous gouvernent, tous ces casseurs de liberté, de convivialité, de solidarité. Oui, ça gronde de partout, même les journalistes en ont assez, toutes tendances confondues, de ne plus pouvoir faire correctement leur métier avec le DIKTATOR Sarkozy. Donc, en mon absence, Chahid a répondu à ma place, puisqu’il était venu à ce moment-là apporter son commentaire à lui. On a tous bien ri, sauf l’imbécile qui est allé sévir sous d’autres cieux, ou d’autres blogs.

 

Que vous dire d’autre, je pense que les RENSEIGNEMENTS GENEREUX doivent bien apprécier ma prose, après tout elle est offensive donc intéressante, je leur fais un petit coucou, bonjour Madame, bonjour Monsieur, s’il vous plaît lisez attentivement mon blog , et si vous êtes des inconditionnels de M. de Sarkozy, pénétrez-vous des paroles sages que vous lisez, si déjà vous n’avez pas compris à qui vous avez affaire, en effet, ce que n’ont pas dit les Médias serviles, vous prenez de plus en plus vos distances, dans la police, envers celui qui vous oblige à faire du chiffre, au risque de vous aliéner la population. Je vous fais plus confiance qu’à Lui. Et je vous le dis, si je dénonce le grand désordre établi, c’est par amour d’un ordre supérieur, meilleur, qui donnerait à chacun une place digne et reconnue, et qui amènerait les individus à coopérer plutôt qu’à se battre, se déchirer, s’exclure, voire se faire la guerre pour permettre aux puissants de ce monde de devenir encore plus puissants et riches.  L’éthique n’est pas de ce côté-là, mais du côté de ceux qui militent pour la paix, la justice, la fraternité, la sauvegarde de la planète – la Vie, tout simplement  ! Alors, Mesdames et Messieurs, je trinque avec vous à la santé de tous, et pas d’une minorité de prédateurs cupides et sanguinaires !

 

L’heure approche de se quitter, je vous incite à lire mon introduction au chapitre précédent, si ce n’est déjà fait, à prendre votre carte de CITOYEN DU MONDE en vous débarrassant de tous les clans, chapelles, partis-pris, préjugés, lobbies etc, qui n’amènent que la désolation, les frustrations, les rancoeurs, la haine, le désespoir, la mort. Redressez-vous ! Soyez des artisans de vérité, de paix, de justice, faites la guerre à la guerre et boutez dehors les pourritures qui s’arrogent le droit de vie et de mort sur nous tous ! Ah, si tous les hommes et les femmes de cette terre se donnaient la main, en remplaçant les fusils par des fleurs, comme le monde serait beau !

 

Abonnez-vous à ma prose, c’est gratuit, voyez newsletters, recommandez mon blog (c’est à droite de l’écran), et revenez vite me voir, pour qu’on fasse un jour la fête tous ensemble, la fête de la fraternité et du bonheur !!!

 

Votre Eva, prête à repartir, après cet intermède, pour de nouveaux combats pour le bonheur de tous, et non de quelques-uns ! Olé ! 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ 

Eva : Faute de place dans mon article (15.11.2007) "voici ce que les Français pensent" - des grèves - , je rajoute ICI un petit débat sur les grèves, trouvé dans le blog de l'ami Joke,
http://aging.over-blog.net 

Mercredi 14 novembre 2007

rolex.jpg

fr.gif  Les salariés de la SNCF, de la RATP, les bénéficiaires des "régimes spéciaux" de retraite n'en ont strictement rien à foutre des autres salaries qui, eux, doivent déjà cotiser 40 ans pour toucher leur retraite. Dans le cas contraire, les agents de conduite de la SNCF feraient grève pour exiger que les chauffeurs de cars et de camions bénéficient des mêmes conditions de retraite qu'eux, pour commencer. Appelons un chat un chat : leur mouvement, c'est du pur corporatisme.
Toutefois, peut-on les blâmer quand on voit à la tête de l'Etat certains frimer en faisant leur footing Rollex au bras, parader au Fouquet's ou à Malte, dépenser en un soir ce que l'immense majorité des salariés ne gagnent pas en un mois?


en.gif  I am convinced that French railway workers and other "special old-age pension schemes" workers don't give a damn about every other employee who has to work for 40 years before being able to retire and get his old-age pension. If they cared about other employees, train drivers would obviously go on strike to claim the same conditions of retirement as theirs for coach and lorry drivers in the first place. They are nothing but selfish people actually.
On the other hand, I can't blame them when I see people at the top of the state showing off, jogging with their Rollex, boasting at Fouquet's or in Malta, spending in one evening what the average employee cannot earn in one month.

 
 

Commentaires

Il est évident que leur grève est du corporatisme, mais connais-tu beaucoup de grèves qui ne le soit pas ?
Dans une grève, on défend avant tout ses propres intérêts. C'est égoïste, mais c'est humain.
commentaire n° : 1 posté par : Dominik Vallet (site web) le: 14/11/2007 11:49:49
C'est vrai. Mais il faut, je crois, introduire des... nuances.
Quand les chauffeurs de bus ne mettent en grève immédiatement après l'agression d'un des leurs, c'est aussi de la sécurité des usagers dant il s'agit.
Quand des profs font grève pace qu'ils ont trop d'élèves dans leurs classes c'est aussi des élèves dont il s'agit.
Quand des ouvriers sur un chantier se mettent en grève à la suite de l'effondrement d'une tranchée et la mort d'un d'entre eux, peut-on dire que c'est corporatiste ?
Dans le cas de la SNCF, de la RATP il s'agit uniquement de conserver un "privilège".
Où la mauvaise foi est à son comble c'est quand ils osent dire qu'en se battant pour conserver leurs régimes spéciaux, ils se battent en fait pour tout le monde !
réponse de : Joke (site web) le: 14/11/2007 12:20:09
1) Merci pour votre commentaire , avant de le reprendre juste une remarque un privilège est quelque chose qui se transmet et qui la plupart du temps a été voulu.
Hors les médias oublient (tout comme les syndicats) de rappeler que la retraite a 50 ans a été proposer par les compagnies du chemins de fers privées à la fin du siècle dernier pour deux raisons.
Elles avaient du mal a recruter du personnel et afin d'attirer ce personnel elles ont préféré donner un avantage que payer plus.
 Alors oui nous pouvons supprimer cet avantage mais dans ce cas aumgentons les salaires pour qu'il n'y ai pas de perte de pouvoir d'achat à la retraite ! 




2) vous me dites à la fin de votre note " nier le problème des retraite en faisant semblant de croire que "les patrons peuvent payer" est une énorme sottise ou un énorme mensonge - selon qu'on accepte cette "idée" ou qu'on la propage."

Je vous rappelle qu'en l'occurrence il s'agit de service public. Que le patron c'est l'Etat !
Prenons un seul exemple EDF de 1999 à 2002 les salaires ont augmenté, il y a eu une tempete qui a fait que de nombreux traveaux ont du avoir lieu ainsi que des cables reinstallés sur tout le pays et pourtant le prix de l'electricité n'a quasimment pas bougé.
En 2003 privatisation depuis 2003 l'electricité a augmenté de plus de 40 % pas les salaires !
Ce n'est pas du au seul pétrole quand même n'exagérons rien !
Alors oui pour une bonne partie chacun défend son beef , les poseurs de rail defendent leurs corpo les conducteurs la leur, les controleurs...

Mais relisez bien mon argumentaire , ça n'est pas mon propos !
Ce que je dis reposons tout sur la table et revoyons les regimes spéciaux que se soit dans le public ou le privé.
Ex un ouvrier agricole qui se péte le dos merite un regime spécial tout comme un employé espace vert dans une mairie ou un employé du BTP ou un employé qui tiend un marteau piqueur !

A coté de ça un notaire peut cotiser 42 ans tout comme un prof d'université ou un médecin qu'il soit spécialiste ou généraliste à son compte ou en hopital !

Un conducteur de car ou de bus doit avoir le même statut qu'il travaille dans le public ou le privé !

On n'est plus au 19 éme siecle, il ne faut plus resonner par entreprises mais par secteurs d'activité ou par métiers !


3) il ne faut pas imposer le seul travail
Si nous reprenons notre fiscalité que vous soyez employeur ou employé vous serez plus imposes en travaillant qu'en faisant de la rente qu'elle soit immobiliére ou mobiliére !
De plus cette rente moins taxées vous pouvez la transmettre par l'heritage sans qu'elle soit imposée jusqu'à un certain niveau important
Qui sont les véritables privilégiés ...
Rajoutez à cela que se sont souvent les mêmes qui disposent des avantages fiscaux les plus importants !

D'aprés moi les privilégiés ne sont ni les employés ni les employeurs (artisants, commerçants) ni les fonctionnaires...  


Cordialement
commentaire n° : 2 posté par : florent (site web) le: 15/11/2007 15:38:07
oui, je trouve que se battre pour obtenir ses droits est une bonne chose...mais si ça doit impliquer que d'autres personnes ne peuvent pas aller travailler pour subvenir aux problèmes de LEUR familles, e trouve que ça va un peu loin et donc il faudra trouver une autre solution. En plus, vu la hausse des salaires des gouvreneurs, je pense qu'ils ont trouvé un moyen de se faire payer leur salaire dans le gouvernement. c'est bien dommage que ça se passe ainsi, pour tout le monde!
commentaire n° : 3 posté par : zara (site web) le: 15/11/2007 20:10:52
Bonjour zara et merci pour ton commentaire.
Tu as tout à fait raison de rappeler qu'il faut penser aux autres et il est regrettable que certains salariés, qui ne sont pas les plus à plaindre, ne semblent penser qu'à eux.
Mais, comme tu le rappelles, il est inacceptable de demander des "efforts" aux salariés, et de faire des cadeaux énormes aux plus riches des Français! C'est de la provocation.
Remarque, certains Français étaient sourds et aveugles avant l'élection car depuis toujours Sarkozy est le chantre du "chacun pour soi", du "je veux gagner plus même si les autres ont moins ou rien"!
Après l'impôt sur les malades (franchises médicales décidées pour 2008) on a appris hier que le gouvernement veut créer un imlpôt sur les VICTIMES! L'aide pour payer son avocat versée aux plus modestes serait amputée d'une franchise. Après tout, ils n'avaient pasà se faire agresser ! Et d'ailleurs depuis qu'il a été ministre de l'intérieur et qu'il renvoie les étrangers "chez eux", il n'y a plus aucune agression, n'est-ce pas!
Bonne journée quand même.
réponse de : Joke (site web) le: 16/11/2007 07:54:10
Bien que cette réforme soit nécessaire, pour pouvoir nous demander de travailler 41 ans en 2008, et même si cela fait partie des promesses du candidat, après les premières mesures gouvernementales et augmentation de salaires du Président et des députés, la pilule est amère.
Je crains que la base soit plus ferme que les dirigeants des syndicats.
Je travaille depuis l'age de 18 ans et j'ai 58 ans, 40 ans de cotisations au mois de février prochain, je pourrai prendre ma retraite sauf changement à 60 ans.
Je travaille 7/7 jours, 10 heures par jours, j'ai pris 13 jours de vacances en 30 ans et j'aurai droit à 75% du smic net pour ma retraite.En tant qu'éleveur, je ne peux pas faire grève.
Mais bon, après tout et à voir la vie en ville, je ne me plains pas et je reste dubitatif sur le comportement de mes contemporains.
Amitiés Joke.
commentaire n° : 4 posté par : Patrick (site web) le: 15/11/2007 23:54:27
D'abord merci pour votre commentaire et son ton très "posé" ce qui est plutôt rare en ce moment. Je ne répèterai pas ce que j'ai dit en réponse du commentaire précédent (à zara).
J'ai conscience d'être un favorisé par rapport à vous et par rapport à beaucoup : j'ai pu prendre ma retraite après 37,5 anées de cotisation et elle est exactement le double de ce que sera la vôtre.
Mais je reste solidaire des actifs puisque je continue à payer ma cotisation syndicale - j'ai été syndiqué toute ma vie, je ne vais pas cesser maintenant !
La façon de traiter le problème des retraites n'est pas la bonne parce que ce sont les seuls EXTREMISTES qui "discutent" - avec des arguments d'extrêmistes bien sûr !
D'un côté un gouvernement qui veut CASSER les plus modestes (comme Thatcher en Grande-Bretagne il y a 20 ans) et de l'autre des ultras pour qui "les riches peuvent payer" - qui veulent donc réinstaurer un régime marxiste (ils n'emploient plus ce mot certes).
Dans tous les conflits, quand seuls les extrêmes ont la parole, les solutions n'apparaissent jamais. C'est quand ils se taisent que des solutions sont trouvées - Irlande du Nord, par exemple.
Pauvre France !
Surtout que la faction "les riches peuvent payer" n'a aucune chance d'être majoritaire en France et que, par contre, la faction "il faut que chacun oublie les autres et fasse tout pour s'enrichir", elle, est au gouvernement.
Bonne journée quand même !
Amicalement
réponse de : Joke (site web) le: 16/11/2007 08:07:19
Ils font grève par corporatisme ? Tant pis ! Au final, ils se battent,
or tout le monde, ou presque, est couché, aujourd'hui ! Alors, bravo, allez-y !
Ils se battent pour nous ? parce que plus généralement c'est une lutte pour qu'on ne réforme pas par le bas mais par le haut, en améliorant les conditions de vie de tous, au lieu de les amputer toujours plus ! Alors, deux fois plus bravo ! Sarkozy, lui, il se sert par le haut, avec 207 % d'augmentation ! Alors, on ne pourrait pas en avoir au moins 1 % ? Mais même ça, ça nous est refusé ! Parce que le TRANSFERT doit se faire des pauvres vers les riches, comme aux Etats-Unis ! Pouah !

NON, NON, NON ! Ne nous résignons pas comme les Français qui pensent que ces grèves sont intolérables ( voir "voici ce que les Français pensent", (1), dans http://r-sistons.over-blog.com) ainsi que ce gouvernement prédateur essaie, par médias aux ordres interposés, de le leur faire croire !

Ne nous couchons jamais.... devant l'intolérable ! (c'est d'ailleurs le nom de mon blog de combat, RESISTONS A L'INTOLERABLE !) Et entre autres, résistons à la casse sociale et à la guerre qu'on nous prépare ! Debout, camarades ! (Joke ne doit pas trop apprécier le mot "camarades", je me trompe, hé, Joke ? )
Eva, la résistante à l'intolérable !
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 00:14

Eva, à 34 ans


Mes amis, 

Au milieu de toutes ces pages férocement politiques, j'ai décidé d'ouvrir une parenthèse dédiée à l'Amour agapé, parce que la lecture d'une phrase m'a particulièrement touchée ;  elle est extraite d'un article paru dans le quotidien l'Indépendant.

Oh,  je m'aperçois que je vous ai appelé instinctivement "mes amis", comme celui que j'ai eu le bonheur de recevoir chez moi, il  y a une vingtaine d'années, l'Abbé Pierre, mon petit Prince, celui qui vous transfigure quand on le touche, quand on le regarde, quand on lui parle, quand on lui serre la main..  24 heures avec l'ABBE PIERRE - à trois, en fait, Lui, mon ex-mari, moi  - , c'est un avant-goût du Ciel, c'est la plénitude, c'est le silence, c'est la méditation.  C'est une invitation à l'Absolu, à la Beauté, à l'Amour parfait. Je n'avais pas prévu de vous parler de Lui, mais comme j'ai commencé, je continue, parce que je suis sûre que vous avez faim de Lui. Il est venu me voir parce que je connaissais les COMPAGNONS D'EMMAUS, j'organisais avec mon ex-mari des sorties-promenades dans les Vosges pour eux, afin de les relier à la beauté du monde, aux joyeux sentiers alsaciens, aux forêts enneigées, aux couchers de soleil sur la montagne. Et puis un jour, les Compagnons de Sélestat m'ont demandé si je pouvais recevoir l'Abbé, car il désirait être interviewé à la télévision pour plaider une cause qui lui était chère. Mon Rédacteur en Chef ne pouvant le recevoir que le lendemain, tout naturellement il a passé la nuit chez moi, sur les hauteurs surplombant Obernai. Très exactement dans la chambre de mes deux aînés, qui étaient absents ce jour-là.

Ce fut une soirée de silence. Quand on a l'Abbé Pierre en face de soi, on est convié au silence, à la méditation, à la Beauté. Parfois, les silences disent tant de choses !  Mais je me souviens aussi que "Pierre" m'a dit ce soir-là :  "Je sens que le Père va bientôt me reprendre ". C'était il y a vingt ans....

Parfois, je me dis : Quel dommage que le GENERAL DE GAULLE , lui qui était immense, prophétique, ne soit pas là pour dire ce qu'il pense de la politique de SARKOZY et plus généralement, des apprentis-sorciers de Bruxelles ou de Washington ! Mais je me dis aussi, souvent, quel dommage que l'Abbé ne soit pas là ! Quelles paroles aurait-il eues sur la politique de notre Président, comment nous aurait-il averti pour qu'au lieu de privilégier les méritants, les plus riches, les gagneurs, les plus ambitieux, les mieux nés, les plus favorisés... nous accordions, comme Jésus, notre préférence aux plus pauvres, aux plus petits, aux plus mal-logés, aux sans-abri, aux plus démunis, aux plus faibles, aux sans-emploi, à l'étranger, à la veuve, à l'orphelin ...? 

A la Télévision, j'ai monté l'interview fleuve de l'Abbé ; eh bien, avec le technicien nous avons passé toute la nuit à le raccourcir ! Comment couper dans ce qui est immense ? Comment tailler dans la Beauté pure ? Comment réduire ce qui est si parfait ? Mon technicien était Espagnol, il s'appelait M. RODRIGUEZ,  je ne sais pas s'il est encore en vie, car il était en fin de carrière, mais je sais seulement, outre le fait que j'aimais travailler avec cet homme si bon et si gai, que nous n'avons pas demandé d'heures supplémentaires. Nous étions payés au centuple par le bonheur de nous imprégner de l'Abbé Pierre.

Pour revenir à mon sujet, l'AMOUR, - mais s'en est-on tellement éloigné, avec l'Abbé Pierre ? - , je ne vous cacherai pas que je suis tombée ce soir sur un article concernant une femme que j'apprécie beaucoup, parce qu'elle incarne pour moi la beauté, la féminité, la grâce, le charme, je veux parler de VANESSA PARADIS. Voici ce qu'elle répondait à la question : " Etes-vous faite pour les grandes histoires en amitié ou en amour " ? ( Supplément FEMINA du quotidien l'INDEPENDANT du 2.9.2007 ) : " J'aime les choses qui durent. Sur la longueur, les choses deviennent de plus en plus fortes, plus profondes, plus grandes "... N'est-ce pas l'Amour parfait, comme celui qu'elle semble vivre avec son mari l'acteur américain JOHNNY DEPP ? Comme on est loin de l' "amour" frelaté d'aujourd'hui, éphémère, sans consistance ! Merci, Vanessa, pour cette réflexion si simple et en même temps si profonde ! Quelle belle âme tu as pour parler ainsi !

Et j'ai eu envie de citer sa réponse, et j'ai eu envie, aussi, dans la foulée, de dire deux ou trois choses sur l'Amour - l'Amour Agapé, de qualité supérieure ! Avez-vous lu, dans la partie HEBRAIQUE de la BIBLE,  le CANTIQUE DES CANTIQUES ? C'est un hymne à l'Amour, un immense chant d'Amour, la rencontre de deux êtres faits pour s'aimer dans toutes les dimensions. Qu'y a-t-il de plus beau que la Rencontre d'un homme et d'une femme ?

Et puis, j'ai envie de citer cette belle phrase de SAINT-EXUPERY qui me revient : " L'Amour, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, mais c'est regarder dans la même direction ". Les belles phrases, on les retient toujours, comme celle de SACHA GUITRY : " Qu'est-ce qu'un baiser ? C'est le point que l'on met sur l' i du verbe aimer ".

J'aurais aimé recommencer ma vie. Je l'aurais voulue en trois dimensions : L'Amour de Dieu et pour Dieu, un seul grand Amour, et le bonheur de se consacrer à deux - à trois, avec le Père au milieu ! - aux plus deshérités.

Pour terminer cette courte parenthèse sur ce qu'il y a de plus beau dans une vie, l'Amour pour le Créateur et pour ses créatures, je citerai ce verset de la Bible : " Je prie le Père pour qu'Il vous donne, selon la richesse de sa Gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit, en vue de l'homme intérieur; que le CHRIST habite en vos coeurs par le moyen de la foi; Soyez enracinés dans l'Amour et fondé sur lui, afin d'avoir la force de comprendre avec tous les saints ce qu' est la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur de l'Amour du Christ qui surpasse tout, pour que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.  Celui qui peut, selon la puissance qui agit en nous, faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou concevons. "  - Ephésiens, 3 (16-21)

Je vous laisse en compagnie de tous ces mots remplis de grâce. Méditez-les, afin qu'ils remplissent votre vie pour l'embellir, la transcender, la sublimer . Que l'Amour parfait inonde vos coeurs ! Soyez bénis.

Votre Eva, qui cette fois va capituler. Parce qu'on ne résiste jamais à l'Amour de Dieu. Parce que c'est le plus beau, celui qui ne déçoit jamais.
Partager cet article
Repost0
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 20:54
grande-rose-copie-1.JPG  Bonjour,

Je me suis dit  que vous aviez peut-être envie d'en savoir plus sur moi,  par exemple pourquoi j'ai tellement le souci des autres et surtout celui des plus faibles, des plus défavorisés, des plus mal-aimés, des rejetés, des exclus, des opprimés, des spoliés en tous genres.... Je vous en ai déjà parlé dans un précédent article au sujet de mes engagements, mais peut-être puis-je vous entretenir de mes gènes ou de ma famille ? Si ça vous dit, bien sûr, sinon vous passez à l'article suivant !

D'emblée, sachez , si vous l'ignorez encore, que la famille de ma mère était russe. Tout, dans la contrée, lui appartenait,  jusqu'au, paraît-il, cinéma muet qu'on venait d'implanter, dans les annés 1917. Vous avez vu le Docteur Jivago, l'immense maison soudain partagée, lors de la révolution, grâce au COMMUNISME, entre plusieurs familles ? Donc, vous avez vu le type de logement occupé par ma famille maternelle et... la place qui pouvait rester pour héberger, le cas échéant, les sans-logis. Ce qui ne fut évidemment pas fait, avant la révolution, par les arrogants occupants. Par contre, j'ai appris, un jour, que ma grand-mère maternelle était morte en visitant "ses" pauvres - notez au passage le possessif , tout appartenant, en effet, à la même famille, "même les pauvres" ! La grand-mère en question prit froid et mourut d'une congestion pulmonaire. A quatre ans, au célèbre cours Hattemer (fréquenté, si vous ne le savez pas, par la fine fleur de l'aristocratie française, les GISCARD D'ESTAING en particulier), je me suis un jour emportée contre les disparités sociales, fustigeant " les riches qui ont tout, pein de bijoux, alors que les pauvres n'ont rien " ; de la mauvaise graine, déjà ! ( je suis sûre que les Renseignements Généreux, qui me lisent certainement, doivent se pâmer ! ). Toujours est-il qu'il y avait, dans la famille, au moins un exemple de dévouement. Je vous fais grâce du reste, la famille qui part en Egypte organiser l'exploitation du pétrole pour le roi Farouk, l'installation en Angleterre, les fiançailles de ma mère avec un Lord, et la rencontre fortuite, au détour d'une rue, de mon père et de ma mère, le coup de foudre, et par conséquent adieu l'Angleterre, le beau Lord, et la famille ulcérée par tant d'audace. Mais aussi la naissance de ma pomme, votre serviteur, ou plutôt celui des faibles, des exclus - vous savez, ceux que le Président SARKOZY vomit et méprise par dessus-tout, parce qu'ils n'ont pas brillamment réussi ! (Voyez mes articles sur l' EUGENISME SOCIAL).

Alors, les gènes, maintenant, la personnalité, le "moi" - le mien, bien entendu. Que penser de celui-ci ? Comment expliquer mon attention privilégiée aux pauvres - comme Jésus, d'ailleurs, vous voyez, je suis en bonne compagnie ! Ou comme l'ABBE PIERRE (que j'ai d'ailleurs hébergé chez moi), le préféré de nos contemporains !

Eh bien, je vais me décrire telle qu'une analyse psychologique l'a fait. Elle vaut ce qu'elle vaut. On y va ? Prêt ? C'est parti...

" Les personnes pour qui la Bienveillance est une valeur première se caractérisent par l'attention portée vers l'autre. Ces personnes ont un grand intérêt à l'amélioration et à l'accroissement du bien-être des personnes avec lesquelles elles se trouvent fréquemment en contact. Elles manifestent des comportements sociaux visant à renforcer le sentiment de contentement et de satisfaction de leurs proches.

S'agissant de votre personne, vous accordez beaucoup d'importance au bien-être et à l'épanouissement des personnes qui vous sont chères. Lorsqu'une personne de votre entourage direct vient à rencontrer des difficultés particulières, vous vous montrez immédiatement prévenante et soucieuse de lui apporter un soutien inconditionnel. Ceux qui comptent pour vous peuvent compter sans réserve sur votre appui et votre caractère attentionné.

L'indulgence que vous êtes capable de témoigner ainsi que la générosité de coeur qui vous anime intérieurement sont autant de points d'appui sur lesquels votre partenaire peut compter. 
Les personnes pour qui l'universalisme est une valeur première valorisent la compréhension, la tolérance et la protection du bien-être de tous et de la nature. Il s'agit d'une forme de maturité vis-à-vis de son environnement. Ces personnes se caractérisent par une grande ouverture à la différence. Il est important pour ces personnes d'écouter des gens différents d'elles, même si elles ne partagent pas leurs points de vue. Ces personnes  aspirent à une égalité pour tous et à protéger ceux qui sont vulnérables.

En ce qui vous concerne personnellement, la tolérance, la volonté de compréhension des autres et le respect mutuel au sein de la société dans son ensemble, sont des idéaux auxquels vous adhérez sans réserve. Vous avez  un sens de l'humanité très développé et de votre point de vue, le respect des autres est une chose qui va de soi et ne souffre par conséquent aucune exception.

 Dans le cadre de la vie amoureuse, la valeur Universalisme constitue une garantie de profond respect et d'amour inconditionnel de l'être aimé. Les personnes qui présentent cette valeur s'inscrivent en effet dans une perspective de bienveillance générale vis-à-vis de l'humanité dans son ensemble et à fortiori de leur âme soeur.

L'analyse approfondie de votre système personnel de valeurs universelles permet également de repérer une valorisation plus importane du dépassement de soi par rapport à l'affirmation de soi. Il en découle donc que  vous vous  engagez actuellement davantage dans le sens de la défense du bien-être et des intérêts des autres que dans celle d'intérêts strictement individuels. "

Voilà, vous savez tout. Rideau !

De quoi vais-je vous entretenir aujourd'hui ? Mais d'un peu de tout. Une salade... russe ! Ou plutôt américaine, pour commencer. J'adore les Américains, vous le savez...

Selon un rapport de la BANQUE MONDIALE, les 2,7 milliards d'humains qui vivent  avec moins de deux dollars par jour, constituent un nouveau marché prometteur pour les entreprises. Ils figurent désormais dans la stratégie de vente de produits bon marché ! Olé !

Près de la moitié de l'humanité vit avec moins de deux dollars par jour , c'est un scandale ! Qui le dénonce, à part Jean ZIEGLER et quelques autres ? Les entreprises, elles, s'intéressent à ce nouveau marché. Le cynisme atteint des sommets ! Et quid des "bons"chrétiens américains qui s'enrichissent sur le dos des plus pauvres, sans vergogne ? Leur voracité menace tout le système capitaliste ! S'il s'effondre, je n'irai pas le pleurer ! Mais les pauvres gens ruinés ? Parce qu'en fin de compte, aux ETATS-UNIS, et particulièrement dans le misérable BRONX, des organismes financiers sans scrupules misent sur la pauvreté; Oui, vous avez bien lui, dans le pays qui inspire notre cher, très cher SARKOZY,  et qui se veut un modèle pour le monde entier, on spécule sur les plus malheureux, en leur proposant des emprunts à risque qui vont les ruiner définitivement et les jeter à la rue ! Oui, c'est dans le pays des chrétiens qui se donnent en exemple au reste de l'humanité,  que l'on a mis en place un système de prêt pourri ! Bien des maisons, là-bas, aujourd'hui, ne valent plus qu'un millier d'euros, le prix d'une cabane misérable ; Les requins soi-disant "chrétiens" , tous ces financiers en cravate, ont convaincu les pauvres gens de leur faire confiance !

Et vous, vous faites confiance aux Etats-Unis, vous les voulez pour modèles, comme notre clairvoyant Président ? Vous aimez BUSH ? Le rapprochement des deux pays est en route, avec Sarkozy  et avec le Ministre des Affaires Etrangères, le séduisant BERNARD KOUCHNER ; Et la rupture, bien réelle celle-ci, avec la politique de CHIRAC et de DE VILLEPIN, est consommée, avec le voyage du mari de CHRISTINE OCKRENT en IRAK ! Vous le saviez, vous, en votant, que les choses se passeraient comme ça ? Non, bien sûr, car les intéressés se sont évertués à vous mentir pour avoir le pouvoir et en faire ce que vous découvrez peu à peu ! Réagissez, Français ! Il y va de l'avenir de vôtre pays, de l'idée que vous vous en faites ! Le GENERAL DE GAULLE est la personnalité préférée des Français ? Mais cet homme-là n'a jamais fait confiance aux Américains ! Il s'en est, à juste titre, toujours méfié ! Et il avait raison ! Ce pays ne peut rien nous apporter de bon ! C'est un pays de bagnards, d'incultes, de parvenus, de nouveaux riches, de brutes, de cow-boys exploiteurs d'esclaves noirs ou massacreurs d'INDIENS, d'IRAKIENS, de COMMUNISTES (ou présentés comme  tels)...  bon, j'arrête la liste ! En tous cas, les BOURSES MONDIALES sont secouées par la crainte d'une extension de la crise des prêts hypothécaires à risques à l'ensemble de l'économie !

Les économistes, eux,  prennent très au sérieux la crise financière qui s'étend des Etats-Unis au reste du monde. Ils appellent à une meilleure régulation des marchés. Mais ce sont les banques centrales qui ont créé les conditions de la tourmente ; Ce sont elles qui signent des chèques en blanc aux investisseurs imprudents en injectant des milliards d'euros sur le marché, ces sommes fort importantes devant aider les banques en difficulté !

Je pose une question toute simple : Et si on inversait la vapeur ? Pourquoi ne pas décider plutôt d'aider les sans-logis, les sans-terre, les affamés, les sans-travail, les sans soins... et j'en passe, sans doute de meilleures ! Dans le même ordre d'idées, si on changeait nos priorités en matière d'armement ? Pourquoi ne pas désarmer la planète - tant pis pour les marchands de canons, au moins ils ne pourraient plus s'approprier indéfiniment les médias, au détriment de la pluralité et de la DEMOCRATIE - au bénéfice des besoins réels de la population ? Je suis une dangereuse révolutionnaire en disant cela, peut-être ? Je conteste les fondements du DESORDRE ETABLI ? Mais c'est mon honneur de femme de PAIX, d'intellectuelle humaniste, de chrétienne engagée pour le bien public de tous les enfants de la terre !

C'était votre Eva, toujours aussi frémissante d'indignation devant les malheurs du monde, de notre monde à nous tous. Le Créateur nous a donné la terre en héritage pour que nous en prenions grand soin. Pas pour que nous la piétinions, et ses créatures avec.

Abonnez-vous gratuitement à mes articles, voyez la rubrique "newsweeks". Au fait, pourquoi tous ces noms Anglais ? C'était une parenthèse de plus....contre la PENSEE UNIQUE .



Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages