14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 14:47
 


Copie_de_chaplin.jpg
 
 
 

 

                Publication spéciale :

 

 

        Mise au point d'eva R-sistons

              sur l'Empire britannique 


Il s'agit d'une mise au point concernant

les Anglo-Saxons

et plus généralement le Nouvel Ordre Mondial. 

Ceux qui connaissent bien ce blog,

savent que j'ai les Anglo-Saxons dans le collimateur.

Pour moi, le but du Nouvel Ordre Mondial

est d'établir un monde unifié, homogène,

sous une direction unique, non élue,

avec une langue unique, l'Anglais,

avec des valeurs uniques, anglo-saxonnes

- et tout ce que cela implique de brutalité,

d'inégalités, de prédations criminelles, de barbarie...

 

Or, ma pensée a évolué, en particulier

en lisant "La Démosophie" (1) d'Eric Fiorile :

Pour lui, il ne faut incriminer en particulier

ni le Vatican, ni les Sionistes,

 ni les Anglo-Saxons, ni des Francs-Maçons, etc.

En réalité, les grandes fortunes qui,

en coulisses, orientent les politiques,

sont... apatrides.

L'Argent n'a pas de patrie !

Il s'agit, explique Eric Fiorile dans La Démosophie,

"d'un hold-up international de tous les habitants de la terre

par un petit groupe de banquiers et d'industriels (..)

qui appauvrissent les peuples et ruinent les Etats.

Il existe une entité au-dessus des Etats,

des hommes de l'ombre..."

Les analyses d'Eric Fiorile,

basées sur une vingtaine d'années de recherches,

sont sans concession, implacables, et... passionnantes.

Elles enrichissent notre pensée.

 

Et à l'instant, je trouve ce paragraphe,

dans un texte envoyé par une Lectrice,

texte que je publie en bleu et qui explicite

la situation dans laquelle nous nous trouvons.

Et ce paragraphe prolonge parfaitement, à mon avis,

mon récent post "Capitalisme financier meurtrier".

 

Ce paragraphe fait partie d'un article très audacieux

sur la Dictature verte, article qui va à l'encontre

de tout ce que dit la Pensée Unique officielle.

 

Bien que je sois loin d'en partager toutes les analyses,

je le publie pour alimenter le débat,

pour alimenter votre réfexion.

Tout simplement parce que je déteste la Pensée unique,

et que même si je ne suis pas d'accord,

je veux alimenter le débat...

un authentique débat, pas comme ceux de

C dans l'Air du propagandiste Yves Calvi

qui "opposent" des gens tous d'accord sur l'essentiel,

au service de la tyrannique Oligarchie financière.

 

Bonne lecture, votre eva

 

(1) : La Démosophie: A lire absolument pour savoir tout ce qu'on vous cache

 

 

  http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/1421129-1885540.jpg?v=1289419568

http://www.planetenonviolence.org

 

Dans les coulisses, l’Empire britannique !

 

Sous la forme rafistolée de l’étude de Schellnhuber, le concept omniprésent de dictature impériale mondiale révèle les origines de ce type de pensée, en particulier lorsqu’on se demande à qui profite le crime. A qui bénéficierait aujourd’hui une dictature verte mondiale dans laquelle, malgré le ton gentillet de cette étude, notre potentiel démographique s’effondrerait à deux milliards d’individus ? Il n’existe qu’une seule entité au monde ayant une telle perspective : l’Empire britannique.


Il ne s’agit pas ici de l’île de Grande-Bretagne, mais de ce système de mondialisation, avec son réseau de banques centrales, hedge funds et sociétés d’investissement, ses banques fantômes et ses compagnies d’assurance et de réassurance, qui, depuis plus de vingt ans, est parvenu à imposer la dérégulation totale du système financier mondial. Son quartier général se trouve à la City de Londres et ce n’est pas un hasard. (Cette analyse rejoint celle d'Eric Fiorile sur le caractère "apatride" de l'Entité malfaisante, note d'eva)


Après l’explosion des précédentes bulles, le marché des nouvelles technologies, la « bulle internet » et la bulle immobilière américaine, cette mondialisation doit produire une nouvelle métastase. Et quoi de plus lucratif que des investissements gigantesques dans les « énergies renouvelables » et le nouveau « marché des indulgences », c’est-à-dire le commerce des droits d’émission de CO2, en particulier lorsque vous avez préalablement tué la concurrence : nucléaire, pétrole et charbon. Cette économie casino irrémédiablement en faillite a besoin de taux de rendement élevés – les fameux 25% de M. Ackermann [6] pour entretenir sa métastase, et quelle meilleure voie qu’une « grande transformation » permettant à l’opérateur des énergies renouvelables de faire un gros coup ?

 

http://www.larevuedesressources.org/local/cache-vignettes/L267xH200/66971_444074440676_645040676_5780528_4597999_n-01e77.jpg

http://www.larevuedesressources.org

 

Voici le post en entier :

 

Contre la dictature verte mondiale :
Faisons du 17 juin le jour de la Résistance allemande !

Par Helga Zepp-LaRouche,


présidente de notre parti frère, le Mouvement des droits civiques-Solidarité (Büso)

30 avril 2011 — Cet appel s’adresse à tous les Allemands encore capables d’une pensée rationnelle et prêts à se lever pour la vérité. Il s’agit ici de déclencher une discussion honnête et ouverte entre scientifiques, défenseurs d’une société productive et toute autre personne convaincue que ce sont les capacités créatives de notre espèce qui nous différencient des autres créatures vivantes et nous permettront également à l’avenir d’utiliser des connaissances scientifiques plus avancées pour affronter les défis auxquels nous aurons à faire face.

Cet appel vise également ceux qui veulent faire en sorte que l’Allemagne, bâtie sur une tradition de poètes, de penseurs et d’inventeurs, apporte sa contribution à l’instauration d’un ordre économique mondial juste dans un univers en développement.

Le monde entier s’est étonné de la réaction en cavalier seul du gouvernement allemand aux évènements du 11 mars au Japon, lorsque Berlin a suspendu sa décision de prolonger la durée d’exploitation de ses centrales nucléaires et a immédiatement arrêté sept centrales plus anciennes. Même le Frankfurter Allgemeine Zeitung aura jugé que cela relevait du lavage de cerveau.

En revanche, les porte-parole des gouvernements japonais, ukrainien, français, néerlandais, finlandais, russe, chinois, indien et coréen du Sud, pour ne nommer que les principaux, ont déclaré, sous différentes formulations, que la leçon à retenir de la catastrophe de Fukushima ne pouvait être que la nécessité de passer le plus rapidement possible à la prochaine génération de réacteurs nucléaires, intrinsèquement sûre, comme le réacteur à haute-température (HTR), qu’il était nécessaire de développer l’énergie de fusion et que l’utilisation de la fission demeurait essentielle pour subvenir aux besoins énergétiques de l’humanité.

Que s’est-il passé en Allemagne ? Pourquoi les représentants de la coalition gouvernementale [1], qui étaient demeurés jusqu’ici de solides défenseurs de l’énergie nucléaire en tant que nécessité pour la sécurité énergétique de l’Allemagne, se sont-ils mis à surenchérir les uns contre les autres sur une sortie accélérée de l’énergie nucléaire ? [2]

S’est-il agi de ce que l’ancien chancelier Helmut Schmidt a appelé « l’inclination à l’angoisse » des Allemands, du fait de leur défaite lors des deux Guerres mondiales, à tel point que le mot allemand Angstest connu de par le monde comme exprimant la disposition première de la population allemande ?

Ou s’agissait-il d’une « vision du tunnel », due à la volonté de se maintenir au pouvoir à n’importe quel prix, qui aura conduit la chancelière Angela Merkel, Christian Mappus, Stefan Lindner [3] et consorts, avant les élections régionales de Bade-Wurtemberg et de Rhénanie Palatinat, à vouloir apparaître plus verts que les plus verts des Verts ? Cette capitulation politique avait-elle pour but de signaler que leurs choix précédents étaient erronés et que les Verts avaient raison, signal qui s’est traduit par un accroissement du vote écologiste ?

Cependant, en dehors de ces facteurs secondaires, la situation proprement scandaleuse – et largement inconnue du public – est que, comme nous allons le démontrer dans ce qui suit, ces revirements de la politique énergétique du gouvernement fédéral traduisent une offensive de l’Empire britannique contre la nation industrielle allemande.

Un Léviathan vert ?

On en trouve la preuve dans un document inquiétant, rendu public le 7 avril par le Conseil scientifique du Gouvernement fédéral pour les changements environnementaux globaux (WGBU) sous le titre :Un monde en transition – contrat social pour une grande transformation. Ce document qui n’est pour l’instant qu’un « sommaire destiné aux décideurs politiques », car le texte complet ne sera finalisé qu’ultérieurement, est une proposition sans ménagement pour un éco-fascisme généralisé, une dictature mondiale verte dans la tradition des Thomas Hobbes, H.G. Wells et Carl Schmitt, appelant à la « décarbonisation » complète de la production énergétique mondiale. Cela se traduirait par l’abandon complet de la fission nucléaire, que le rapport recommande, de celui de la fusion, qui pourrait être à notre portée mais qu’il estime trop compliquée, et des combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel.

De cette étude qui est en préparation depuis plusieurs années, le secrétaire général du WGBU, le Dr Hans-Joachim Schellnhuber en parle, de façon tout à fait pertinente, comme d’« une grande stratégie pour une transformation sociale ». Il serait plus approprié de l’intituler « grande stratégie de nazification impériale ou Gleichschaltung » ou encore « grande stratégie pour le suicide collectif de l’espèce humaine ».

Que cette nazification ait atteint des proportions inquiétantes en Allemagne est partiellement dû à la couverture médiatique totalement uniforme et au chœur unanime des politiciens depuis le tremblement de terre et le tsunami au Japon, le 11 mars. Saisissant l’occasion, Schellnhuber a présenté son plan au gouvernement fédéral et aux ministres concernés, Norbert Rottgen (CDU) à l’Environnement et Annette Schavan (CDU), ministre de l’Education et de la Recherche, qui l’ont trouvé « très utile ».

Si des idées aussi grossières devaient se réaliser (et elles constituent la source du choix du gouvernement Merkel pour sortir le plus vite possible du nucléaire), cela ne signifierait pas seulement la destruction des capacités industrielles de la nation allemande et de son système de protection sociale, mal en point mais encore fonctionnel.

Ce serait aussi le divorce de l’Allemagne du reste de la communauté internationale, en tant que pays pouvant contribuer de façon significative aux problèmes existentiels que rencontre l’humanité. Cela serait l’élimination volontaire de tout potentiel de découverte scientifique par dispersion des ressources humaines et industrielles, ainsi que des ressources financières, vers des technologies à faible densité de flux énergétique, donc inutiles.

Surtout, le potentiel intellectuel des étudiants et des chercheurs se retrouverait complètement annihilé par cette idéologie synthétique abêtissante, détruisant dans son sillage toute chance de surmonter cette idéologie folle.

L’approche méthodologique de cette étude est conforme à la méthode de « pensée » statistique linéaire des modèles informatiques tels qu’ils sont utilisés dans l’analyse des systèmes et que l’on connaît depuis le Club de Rome et l’Institut international de l’analyse des systèmes appliquée (IIASA). L’ordinateur est programmé de façon à fournir les résultats escomptés. Le fait que cette « stratégie » voit le jour au moment où les Etats-Unis sont au bord de la faillite, où l’euro se désintègre et où le système financier international entre dans une phase hyperinflationniste comparable à celle qu’a connue l’Allemagne en 1923, situations face auxquelles elle n’a pas le moindre moyen d’assurer un « développement durable », en dit long sur la connexion de ce comité à la réalité et sur sa compétence scientifique.

Je ne peux que conseiller à tous les citoyens de lire eux-mêmes cette étude au plus vite, afin de ne pas répéter les erreurs commises en Allemagne du fait d’un ouvrage, publié en 1925, [4] qui ne fut pas lu attentivement ni pris au sérieux.

Il est proposé ici une grande transformation dans la production, les schémas de consommation et les modes de vie, aussi radicale que lors des deux évolutions fondamentales de l’histoire mondiale. Ces deux transitions majeures sont le passage d’une société de chasse et de cueillette à l’invention et au développement de l’agriculture et à la domestication des animaux, ou « révolution néolithique », et la « révolution industrielle », c’est-à-dire le passage d’une société agraire à une société industrielle. Il s’agirait désormais d’opérer une transformation régressive vers « un ordre économique mondial durable et favorable au climat ».

Bien que les auteurs n’en parlent pas, l’effondrement de la densité de flux énergétique qui s’ensuivrait nous ferait chuter au potentiel démographique de la société préindustrielle, soit à peu près 2 milliards d’individus. Si les pays en développement et émergents en venaient à se soumettre à cette dictature verte, le taux de mortalité ne connaîtrait plus de limite.

Pour créer la « base contractuelle » de ce nouvel ordre économique mondial durable, les auteurs appellent pompeusement à un nouveau « contrat social mondial » s’inspirant des « doctrines modernes du droit naturel ». Le Conseil ne spécifie pas en l’occurrence s’il s’agit du contrat social de Jean-Jacques Rousseau, qui requiert « l’aliénation complète de chaque associé, avec tous ses droits, à la communauté », [5] ou du Léviathan de Thomas Hobbes, auquel les individus remettent leurs pouvoirs et l’usage de la force ; les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont alors concentrés dans les mains d’une seule personne qui a le monopole du pouvoir et ne peut en être spoliée.

Quoi qu’il en soit, le nouveau Léviathan ici s’appelle « architecture de gouvernance mondiale », dont l’autorité suprême serait « un conseil des nations unies pour le développement durable, ayant mêmes pouvoirs que le Conseil de sécurité et reflétant le monde du XXIe siècle », constituant ainsi un gouvernement mondial doté d’un pouvoir absolu.

Dans les coulisses, l’Empire britannique !

Sous la forme rafistolée de l’étude de Schellnhuber, le concept omniprésent de dictature impériale mondiale révèle les origines de ce type de pensée, en particulier lorsqu’on se demande à qui profite le crime. A qui bénéficierait aujourd’hui une dictature verte mondiale dans laquelle, malgré le ton gentillet de cette étude, notre potentiel démographique s’effondrerait à deux milliards d’individus ? Il n’existe qu’une seule entité au monde ayant une telle perspective : l’Empire britannique.

Il ne s’agit pas ici de l’île de Grande-Bretagne, mais de ce système de mondialisation, avec son réseau de banques centrales, hedge funds et sociétés d’investissement, ses banques fantômes et ses compagnies d’assurance et de réassurance, qui, depuis plus de vingt ans, est parvenu à imposer la dérégulation totale du système financier mondial. Son quartier général se trouve à la City de Londres et ce n’est pas un hasard.

Après l’explosion des précédentes bulles, le marché des nouvelles technologies, la « bulle internet » et la bulle immobilière américaine, cette mondialisation doit produire une nouvelle métastase. Et quoi de plus lucratif que des investissements gigantesques dans les « énergies renouvelables » et le nouveau « marché des indulgences », c’est-à-dire le commerce des droits d’émission de CO2, en particulier lorsque vous avez préalablement tué la concurrence : nucléaire, pétrole et charbon. Cette économie casino irrémédiablement en faillite a besoin de taux de rendement élevés – les fameux 25% de M. Ackermann [6] pour entretenir sa métastase, et quelle meilleure voie qu’une « grande transformation » permettant à l’opérateur des énergies renouvelables de faire un gros coup ?

L’extrêmement faible densité de flux énergétique des « énergies renouvelables » aura pour seule conséquence un effondrement dramatique du potentiel démographique, à la grande satisfaction du Prince Philip, dont le vœu le plus cher est de se réincarner en virus mortel afin de contribuer à réduire la population, et dont le Fonds mondial pour la nature (WWF) s’est distingué durant les quatre dernières décennies en sabotant le plus possible de projets de développement et d’infrastructures, avec des conséquences catastrophiques bien connues pour les populations concernées.

Bien avant la fondation du WWF et de l’Union internationale pour la préservation de la nature (IUCN), la monarchie britannique a toujours vu d’un bon œil la création de réserves et parcs naturels, au nom de la conservation et, en fait, pour garder le contrôle des matières premières et empêcher le développement des populations indigènes.

Personne n’a mieux décrit le fonctionnement d’un empire que le philosophe réactionnaire Joseph de Maistre dans sa Lettre à un gentilhomme russe de 1815. Il y décrit le prétendu droit du monarque, supérieur par sa naissance, à maintenir en respect le commun des mortels par l’intimidation et la terreur. Les motivations réelles étant cachées derrière un brouillard idéologique, les individus intériorisent cette idéologie et cette pensée comme leur propre opinion.

On a un exemple typique de la peur propagée par le Club de Rome, avec l’imposture des prétendues limites à la croissance, un scénario entièrement fictif excluant totalement le rôle joué par le progrès scientifique et technologique dans la redéfinition des ressources, et présentant de façon absurde l’univers comme un système clos. Cette concoction balancée sur le marché au début des années 1970, dans de nombreuses langues simultanément et à grand renfort de publicité, fut très probablement un facteur déterminant dans la genèse du mouvement écologiste.

Autre mensonge de grande ampleur, celui du changement climatique anthropogénique, tout simplement ridicule, particulièrement à la lumière de l’impact des cycles galactiques sur notre système solaire, qui sont incommensurablement plus puissants.

En même temps que se répandaient les thèses du Club de Rome dans les années 1970, une unité de recherche climatique était fondée à l’université d’East Anglia, qui se fit connaître lors du scandale de la falsification de données autour du Professeur Phil Jones, connu comme le climategate. [7]

Schellnhuber, qui fut l’un des dirigeants et fondateur de l’Institut de Postdam pour la recherche climatique, participa en 2001 à une importante conférence de la Société royale britannique sur le changement climatique. Il joua un rôle décisif dans la création du Centre Tyndall de l’université d’East Anglia, qu’il présida de 2001 à 2005, et dont la mission principale était de trouver des solutions au changement climatique – c’est-à-dire un scénario pour réduire le CO2.

En 2004, en tant que directeur de recherche du Centre Tyndall, Schellnhuber fut envoyé aux Etats-Unis, aux côtés du conseiller scientifique de Tony Blair, Sir David King, et au nom de sa majesté la Reine Elisabeth II, pour une mission stratégique très délicate : faire pression sur un George W. Bush récalcitrant pour lui faire accepter la théorie du changement climatique anthropogénique. Le magazine britannique Observer du 31 octobre 2004 fit alors état d’une supposée « intervention rarissime de la Reine dans la politique mondiale », qui aurait demandé à Tony Blair de faire pression sur Bush concernant la question du changement climatique, après s’être rendue compte de l’effet alarmant d’un changement de climat dans ses châteaux de Balmoral en Écosse et de Sandringham dans le Norfolk. La Reine fut également très impressionnée après avoir elle-même pris connaissance des documents préparés par Sir David King, décrivant la menace du changement climatique comme plus grave encore que le terrorisme.

L’Observer, citant une source officielle du gouvernement américain, rapporta que la Maison Blanche s’était fendue d’une plainte auprès de Tony Blair, après la visite de King et Schellnhuber, du fait de leur attitude agressive. Apparemment les émissaires de Sa Majesté se pensaient investis de toute l’autorité nécessaire pour expliquer au plus jeune partenaire de la relation spéciale anglo-américaine que sa position sur la question du climat était intenable.

Début novembre 2004, un événement tout aussi inhabituel eut lieu à l’ambassade britannique de Berlin, une conférence germano-britannique sur le climat inaugurée par la Reine Elisabeth II en personne, au cours de laquelle le Pr Schellnhuber fut élevé au statut de Commandeur honoraire du Très Excellent Ordre de l’Empire Britannique (CEB). « Si la Reine considère qu’un de ses sujets est digne d’un Ordre de Mérite, cette personne peut dès lors fièrement être appelée « Officier » ou même « Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique », écrivait le Spiegel Online du 27 avril en vue du mariage du Prince William et de Kate Middleton. En acceptant ce titre (qu’il aurait pu refuser par adhésion au principe républicain), Schellnhuber a-t-il reconnu son statut au sein de l’Empire ? C’est bien ce qu’il a fait !

Lors de cette conférence, présidée par le directeur du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), Klaus Toepfer, en présence des ministres de l’Environnement britannique, Margaret Beckett, et allemand, Jurgen Trittin, il fut décidé que le Royaume-Uni et l’Allemagne seraient désormais partenaires et vecteurs sur la question du climat.

Les participants à cette conférence ne cherchèrent même pas à cacher le fait que les centres financiers de Londres et de Francfort devaient y jouer un rôle clef pour engager dans les « affaires climatiques » les fonds de retraite européens et mondialisés, les experts en assurance et les compagnies d’assurance. Dans un message vidéo diffusé lors de cette conférence, Tony Blair déclara que cette nouvelle alliance devait convaincre les autres nations de l’origine anthropogénique du changement climatique. A la suite de cette conférence, l’ambassade britannique, le ministère allemand de l’Environnement et le PNUE donnèrent une conférence de presse commune pour présenter leurs orientations programmatiques.

Inutile d’en dire davantage pour comprendre que le contenu et les intrications personnelles de cette conférence constituent les racines intellectuelles de la « grande transformation » du WBGU. La décarbonisation de l’économie allemande, qui fera rapidement fuir l’industrie à haute densité énergétique et, par conséquent, brisera la colonne vertébrale de l’économie allemande, est une politique qui vient directement de la Reine Elisabeth II et de son mari, le Prince Philip d’Edimbourg, grand amateur de dépopulation.

Schelnnhuber, le conseiller principal sur les questions climatiques de la chancelière Merkel depuis son passage au ministère de l’Environnement, est depuis 2004 un haut dignitaire de l’Empire britannique. Il s’agit de toute évidence d’une emprise géostratégique de l’Empire britannique sur la nation industrielle allemande. Il ne s’agit pas ici de théorie de la conspiration, mais simplement des nouveaux habits de l’Empereur… pardon, de la Reine !

Schellnhuber, avec le Prince Charles et la députée verte allemande Renate Kunast, fut l’une des personnes les plus actives dans la préparation du sommet de Copenhague sur le climat. Tous trois, à Potsdam et au Palace Saint-James, ont démontré qu’ils avaient les mêmes objectifs.

Fort heureusement, le scandale des courriels électroniques de l’université d’East Anglia éclata juste avant le sommet de Copenhague, grâce auxquels on découvrit sans l’ombre d’un doute comment le Groupe d’experts intergouvernementaux sur le climat (GIEC) avait systématiquement tronqué les données climatiques pour arriver aux conclusions voulues. Cette révélation d’un des plus grands scandales scientifiques de l’histoire ainsi que le refus des membres du Groupe des 77 à Copenhague de souscrire à un « pacte de suicide », comme le déclara leur porte-parole Lumumba Di-Aping, entraîna l’échec complet du sommet.

L’ancien conseiller scientifique de Margaret Thatcher, Lord Monckton, expliqua alors : « Ce traité de Copenhague nous dit qu’un gouvernement mondial va être mis en place. C’est l’ambition d’un certain nombre de bureaucrates, de groupes politiques, fascistes, (…) depuis longtemps. Ces divers groupes souhaitent établir, ensemble, ou les uns après les autres, leur domination sur le monde. On avait tout d’abord pensé que cela devrait se faire par la force, la force militaire. Aujourd’hui, cela pourrait s’accomplir par un coup d’Etat bureaucratique au nom du sauvetage de la planète, qui n’a pas besoin d’être sauvée. Aucune menace ne pèse sur le climat. Certains ont décidé qu’ils pouvaient persuader les nations occidentales libres d’abandonner leur démocratie, leur liberté, et de transférer leur pouvoir économique et environnemental à un gouvernement mondial non-élu. »

Le GIEC fut totalement discrédité à la suite du sommet de Copenhague et la Chine et l’Inde firent clairement savoir qu’elles ne se soumettraient jamais au diktat de ce gouvernement mondial. Suite à la disgrâce de ces tricheurs, cette affaire aurait dû être terminée. Cependant, pariant sur la mémoire courte de la population et des fonctionnaires de la dictature médiatique, la Fondation européenne pour le climat (FEC), dont le président du comité consultatif est tout naturellement notre CEB Schellnhuber, entreprit, immédiatement après le sommet, de financer les activités de l’Alliance climatique dont dépendent certaines organisations comme campact.de, Attac, Bund et la branche allemande du WWF du Prince Philip. De façon totalement indifférenciée, que ce soit pour bloquer la construction de nouvelles usines de charbon, le projet ferroviaire Stuttgart 21 ou le transport des déchets nucléaires (Castor), l’argent pour les activistes et leurs équipements coula à flots. Et comment se finance la FEC ?

Les partenaires de la FEC

Parmi les partenaires de la Fondation européenne pour le climat se trouve Jamie Cooper, dont le mari, Chris Hohn, à la tête du hedge fund The Children Investment Fund, dirige The Children’s Investment Fund Foundation (CIFF) (Fondation du Fonds d’investissement pour l’enfance). On y trouve également George Polk, qui allait devenir président du comité des directeurs de la FEC. Pour financer son fonds, Polk bénéficia de l’assistance d’EcoFin Ltd., un consultant international pour les « investissements renouvelables » basé à Londres. EcoFin fit don d’un million de livres à la FEC, en actions dans des startups. Polk dirige également une initiative « pour les technologies du changement climatique et les modèles d’entreprises », pour laquelle George Soros a déjà promis un milliard de dollars.

TCI s’est constitué à partir de l’argent amassé par le TCI hedge fund. En 2008, la fondation de Hohn, dirigée par sa femme Jamie, contribua à hauteur de 2,5 millions de livres à la FEC. Chris Hohn, le fondateur de TCI, était auparavant un manager du fonds d’investissement RTI de Lord Jacob Rothschild. En 2005, Hohn et son TCI faisaient les gros titres pour avoir empêché le rachat du London Stock Exchange par la Deutsche Börse. A l’époque, le conseiller juridique de TCI était Friedrich Merz, également conseiller du fonds immobilier Appellas (lié à Georges Soros) et d’autres hedge funds venus s’installer en Allemagne en 2004-2005 afin de créer le même type de bulle spéculative qu’en Espagne et en Irlande.

Selon le site internet du fonds Arcadia, il a versé à hauteur de 5 millions de dollars à la FEC, qui servirent à financer des campagnes contre l’implantation de centrales thermiques en Allemagne et en Grande-Bretagne. « Notre contribution à la Fondation européenne pour le climat doit servir à consolider cette nouvelle organisation et à influencer les prises de décisions au sein de l’UE.

De plus, la contribution d’Arcadia servira à l’organisation de campagnes contre les centrales au charbon au Royaume-Uni et en Allemagne. » La fondation repose sur l’argent offert par Lisbet Rausling, héritière de la société suédoise Tetra Pak, qui a liquidé ses parts de la compagnie et en a transféré l’argent à Londres pour raison fiscale. Lord Jacob Rothschild, Grand-Croix de l’Ordre de l’Empire britannique, siège personnellement à la commission consultative du fonds Arcadia.

La Fondation William et Flora Hewlett n’est pas simplement un « partenaire financeur » de la FEC ; elle participe également au financement de l’organisation ClimateWorks, qui fonctionne comme une caisse de financement de l’activisme en faveur du changement climatique. La Fondation Hewlett s’est engagée à financer ClimateWorks pour les cinq prochaines années, à hauteur de 100 millions de dollars par an. George Polk est senior advisor chez ClimateWorks.

Les autres « partenaires financeurs » de la FEC sont la Fondation Oak d’Alan M. Parker, basée à Genève, qui fait ses milliards avec les boutiques duty free et qui fut l’un des premiers partenaires dans les hedge fund des Caraïbes de Georges Soros. On trouve également la Fondation McCall McBain du milliardaire canadien John McCall McBain, basée à Genève.

ECF.jpg

Nous en arrivons à la préparation de ce que nous avons identifié plus haut comme l’offensive de l’Empire britannique contre la nation industrielle allemande. La Fondation européenne pour le climat y a joué et continue d’y jouer un rôle décisif. Elle fut constituée en 2007/2008, en prévision du sommet de Copenhague, afin de lever des fonds auprès de cercles richissimes, les regrouper puis les distribuer à des groupes de propagande climatique sélectionnés.

Peu après la fondation de la FEC, la Klima-Allianz, créée en 2007 et membre du WWF-Allemagne, de BUND et de campact.de, a perçu 500000 euros de la FEC. Ce capital de démarrage servit à équiper ces groupes d’activistes en leur permettant de construire une infrastructure organisationnelle. En 2008 et en 2009, la FEC a fait don de sommes d’argent au montant inconnu à campact.de, BUND et WWF-Deutschland, afin de lancer des manifestations et des procédures judiciaires contre la construction de nouvelles centrales thermiques au charbon.

Nous voilà donc avec cette scène stupéfiante. Récapitulons :

Dès 2004, la Reine Elizabeth II considère le professeur Schellnhuber comme le meilleur agent pour une opération délicate auprès du Président Georges W. Bush, consistant à lui faire accepter l’escroquerie du changement climatique anthropogénique.

La même année, la Reine se rend personnellement à Berlin pour inaugurer la conférence germano-britannique sur le climat, à l’occasion de laquelle elle « élève » le Pr Schellnhuber au rang de Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique (CEB).

Avec Shellnhuber comme président de sa commission consultative, la FEC finance généreusement les « activistes climatiques » allemands, tout en travaillant avec la Commission européenne sur les grands axes de la politique de réduction des émissions de CO2.

En tant que conseiller à l’énergie d’Angela Merkel, ce même Shellnhuber est le principal responsable pour avoir fait de la question du changement climatique l’enjeu principal de la présidence allemande de l’Union européenne en 2007 – ce qui non seulement a nui à l’Allemagne en tant que nation industrielle, mais a également sérieusement compromis sa propre crédibilité en matière scientifique.

En 2009, Shellnhuber, en collaboration avec le Prince Charles, coordonne la préparation du sommet de Copenhague sur le climat, qui se transformera en échec retentissant après que les représentants des pays en développement et émergents eurent compris que l’objet réel de cette conférence était de réduire massivement la population mondiale.

En 2011, en tant que président de la WBGU, il présente une stratégie d’ensemble pour un « Contrat social pour une grande transformation », une proposition pour instaurer un ordre mondial fasciste !

Dès lors, nous sommes en droit de nous demander : le Professeur Shellnhuber serait-il un agent britannique ? On peut tout bonnement poser la question ainsi : si quelque chose creuse comme une taupe, a la même odeur qu’une taupe, fait le même bruit qu’une taupe et ressemble à une taupe, il se pourrait peut-être bien que ce soit, en réalité, une taupe !

Un débat rationnel au lieu de l’hystérie médiatique

Ce ne fut pas facile pour la population de juger rationnellement la situation, étant donné l’hystérie créée par des médias allemands au garde-à-vous. Les plateaux télé n’ont presque exclusivement vu défiler que des experts de Greenpeace et des soixante-huitards de diverses chapelles écologistes. Et si l’on devait croire les gémissements de présentatrices peu embarrassées par leur manque de connaissances scientifiques, l’on aurait pu aboutir à la conclusion qu’il y avait eu au moins une douzaine de super-catastrophes au Japon.

Ce dont nous aurions plutôt besoin, c’est d’une discussion rationnelle à propos de la situation réelle de l’Allemagne, et de notre planète. Claude Allègre, géophysicien et ancien ministre de l’Education et de la Recherche en France, faisait remarquer récemment qu’il faudrait trente millions d’éoliennes pour remplacer les centrales nucléaires en France. La décarbonisation prévue pour l’Allemagne prendrait des proportions similaires, recouvrant le pays d’affreuses lignes de transmission et d’asperges géantes.

Hans-Peter Keitel, de la Fédération allemande des industries, a averti dans le Handelsblatt que l’abandon du nucléaire se traduirait par une augmentation de 222% du prix de l’énergie d’ici à 2017 pour le secteur à forte intensité énergétique, menaçant par conséquent l’existence même de ce secteur.

La légèreté aveugle et suicidaire du débat énergétique actuel s’est clairement illustrée dans la récente décision du Bundesrat, la Chambre haute du Parlement allemand, de cesser tout financement de la recherche sur la fusion dans l’installation de Greifswald, sous prétexte qu’il ne doit « plus y avoir de recherche continue sur de nouveaux type de réacteurs ». Le sabotage du financement d’ITER, le programme international de recherche sur la fusion, sous prétexte que cela drainerait des fonds devant aller à la recherche sur les énergies renouvelables, est du même tonneau.

S’alarmant de cette situation, Thomas Klinger, chef du projet Stellerator de Greifswald, a prévenu que ce manque de volonté creuserait rapidement un gouffre infranchissable entre le niveau de vie, les besoins énergétiques et l’épuisement des matières premières.

La véritable menace

Au-delà du rejet de la fission et de la fusion nucléaire, les perspectives créées par cette « grande transformation » de la décarbonisation de l’économie sont terrifiantes, équivalant à sacrifier le futur de toute l’espèce humaine. Le tremblement de terre de degré 9.0 sur l’échelle de Richter et les violentes répliques qu’a connus le Japon, et plus largement l’entrée en activité de toute la ceinture de feu du Pacifique, sont liés à l’interaction des cycles de notre système solaire et de notre galaxie et à ses effets complexes sur le spectre électromagnétique et les processus physico-chimiques.

L’étude des fossiles laisse clairement apparaître une corrélation entre les cycles galactiques de 62 millions d’années, dont les changements de phase ont entraîné un accroissement des activités volcaniques et sismiques, ainsi que des progrès et des reculs de la biodiversité à la surface terrestre. Lors du dernier changement, il y a 65 millions d’années, entre le Crétacé et le Tertiaire, la majorité des espèces vivantes se sont éteintes. Si l’Homme veut s’épargner une aussi funeste destinée, il nous faut renforcer en nous-mêmes ce qui fait le propre de notre espèce : notre raison créatrice, c’est-à-dire notre capacité à comprendre et à maîtriser les lois de l’univers.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a profité du cinquantième anniversaire du voyage légendaire de Youri Gagarine dans l’espace, qui a ouvert un nouveau chapitre de l’histoire de l’humanité, pour évoquer le rôle potentiel du vol habité et de l’exploration spatiale pour notre capacité à prévoir les tremblements de terre. « Nos collègues nous ont dit que certains signes avant-coureurs du tremblement de terre qui a frappé le Japon avaient été détectés. Et aujourd’hui, nous ne connaissons que trop bien les conséquences de cette catastrophe. Dans ce contexte, nous avons, bien entendu, fortement besoin de programmes sérieux d’exploration spatiale. Nous avons encore tout à apprendre sur le fonctionnement de la nature. Et sans programmes de recherche spatiale, sans industrie spatiale, ce sera tout simplement impossible. » Poutine mentionna également le programme de recherche sur les systèmes de propulsion nucléaire, « fondé sur des projets très prometteurs ». Par exemple, ce programme « rendra envisageables les vols interplanétaires, ainsi que des recherches lunaires plus avancées, il servira également dans la recherche d’exoplanètes. »

La « grande stratégie » de WGBU s’appesantit au contraire sur notre « planète limitée », sur « les interdépendances complexes de notre société globale dans le cadre des limites de notre planète » et sur « les limites de notre espace environnemental naturel ». L’idée d’une planète finie concorde parfaitement avec les souhaits d’une élite oligarchique, dont le but évident est de maintenir ses privilèges de luxe pervers face à un nombre strictement contrôlé de sujets arriérés et serviles. Il ne serait donc pas surprenant de voir les Verts devenir le parti des plus hauts revenus, supplantant même le parti libéral FDP.

Notre planète fait partie intégrante d’un monde au sein duquel la raison créatrice de l’homme, potentiellement perfectible à l’infini, est le reflet d’un univers sans limites se développant de façon anti-entropique. La raison pour laquelle une idée immatérielle peut affecter l’univers physique, tient du concept de microcosme et de macrocosme identifié par Nicolas de Cues, de la conception de la monade de Leibniz et de la signification de la noosphère chez Vernadski. Ceci correspond à la réalité, alors que l’histoire est bien plus souvent remplie des chansons et écrits de courtisans qui ne font que chanter la gloire de leur maître pour assurer leur propre dîner.

Le grand scientifique allemand Krafft Ehricke a vu juste en disant que le vol spatial serait le prochain saut naturel de l’évolution humaine. Tout comme la vie s’est développée depuis les océans vers les continents, la prochaine étape de notre évolution sera notre exploration et nos futures colonies de l’espace proche, telles que la Lune, Mars et les astéroïdes. Tous les astronautes et cosmonautes qui ont été dans l’espace affirment à l’unanimité avec d’autres grands scientifiques que c’est la seule voie permettant de réaliser le but commun de l’humanité.

La Chine qui, comme l’Inde et la Russie, a un programme spatial ambitieux, a réagi aux événements du Japon en intensifiant ses recherches dans les systèmes de prévention des tremblements de terre, en accélérant les progrès dans les réacteurs nucléaires intrinsèquement sûrs comme le HTR et en faisant de la maîtrise de la fusion nucléaire sa priorité absolue. La Chine s’est clairement exprimée sur sa volonté de devenir une puissance scientifique, voire la puissance scientifique majeure d’ici à 2050. Au moment où se tenait la conférence de Copenhague, il aurait dû apparaître clairement, même aux plus ignorants, que la Chine n’avait et n’a aucune intention de se soumettre à un Léviathan impérial britannique.

Au vu de ce qui vient d’être dit, il ne doit faire aucun doute pour personne que de puissants intérêts vont tenter par tous les moyens de mettre à bas non seulement l’énergie nucléaire, mais toutes les recherches ayant trait au futur de l’espèce humaine, et que les esprits enclins à la science tenteront tout pour les sauver. C’est pourquoi nous affirmons que l’Allemagne restera une nation industrielle et demeurera à la pointe de la recherche fondamentale, et que nous n’allons pas nous fier aux conclusions par trop prévisibles d’un Conseil d’éthique constitué exclusivement de Verts scientifiquement sous-qualifiés (avec, qui sait, quelques exceptions).

Angela Merkel a choisi le 17 juin comme date butoir pour fixer un nouveau cap. Ce jour doit devenir un jour de résistance pour tous les êtres humains qui veulent défendre l’Allemagne de Nicolas de Cues, Johannes Kepler, Gottfried Leibniz, Carl Friedrich Gauss, Bernhard Riemann, Albert Einstein, Max Planck, Lise Meitner, Otto Hahn et Krafft Ehricke, pour n’en citer que quelques-uns.

 

Notes:

[1] La CDU et les libéraux du FDP.

[2] En 2000, la grande coalition du gouvernement allemand votait pour la sortie du nucléaire d’ici 2021. En 2010, Angela Merkel, désormais chancelière, décidait de prolonger de dix-sept ans la durée de vie des centrales, jusqu’à ce que les énergies « renouvelables » puissent colmater la brèche. Un quart de l’électricité allemande vient du nucléaire.

[3] Mappus (CDU), ancien gouverneur de l’Etat de Bade-Wurtemberg, battu lors des élections du 27 mars ; Lindner, secrétaire général du FDP partenaire de la coalition de Merkel au pouvoir.

[4] Le Mein Kampf d’Adolf Hitler

[5] Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social ou principes du droit politique (1762)

[6] En 2005, Josef Ackermann, PDG de la Deutsche Bank, annonçait un objectif de taux de rendement de 25%.

[7] Des courriels et des documents internes de l’université d’East Anglia obtenus en novembre 2008 par des hackers, ont révélé que les scientifiques de cet institut de référence pour les théories du réchauffement climatique avaient tordu le cou à la vérité des chiffres et des données historiques, afin d’étayer leurs affirmations a priori d’un réchauffement provoqué par l’activité humaine, et ceci en éliminant toute donnée contradictoire. Le professeur Phil Jones qui dirigeait cette unité de « recherche », fut obligé de démissionner lorsque l’enquête démontra qu’il avait mué en réchauffement les données sur le refroidissement des températures.

 

 

http://www.solidariteetprogres.org/article7719.html

 

 

Action : Imprimez, signez et retournez-nous notre APPEL demandant la dissolution du WBGU

 

 

climat-cht-j-copie-1.jpg

 

Voir aussi :

 

 

 

 

« Les chambres du futur ?

Cela n’a rien à voir avec une éco-dictature »

Mais bien sûr...

.

 

13 mai 2011 (Nouvelle Solidarité) – Dans une interview au quotidien berlinois Die Tageszeitung , Claus Leggewie, membre du Conseil consultatif pour un changement global (WBGU) aux côtés de Hans Joachim Schellnhuber, expose clairement les intentions dictatoriales de la nouvelle gouvernance écologiste qu’ils tentent d’imposer à un gouvernement allemand affaibli.


Il appelle ainsi à la création d’une « Chambre de l’avenir » [ou Chambre des affaires du futur], qui fonctionnerait « comme le troisième pilier de la démocratie parlementaire au sein du processus législatif. Les membres de cette commission ne seraient pas nommés suivant les critères des partis politiques ou des groupes de pression, mais tirés au sort parmi les citoyens engagés ».


Il s’agirait donc de confier ce contrôle supra-parlementaire à un comité de citoyens non-élus mais présélectionnés pour leurs adhésion aux thèses écolo-radicales.

Bien sûr, Leggewie se défend de vouloir un « changement de régime par rapport à la démocratie représentative » , mais il explique dans la même phrase que cette « Chambre du futur » aurait la capacité de bloquer les décisions du parlement : « elle n’aurait pas de droit de véto absolu, mais elle conduirait une étude d’impact sur la durabilité, dont le parlement devrait attendre les résultats avant de les prendre en compte dans ses décisions ».


Sentant certainement qu’il en a déjà trop dit, il ajoute : « Cela n’a rien à voir avec une éco-dictature. » (! !!)


Signalons tout de même qu’un peu plus tôt dans l’interview, à la question : « Si on a débattu assez longtemps, la police peut-elle sortir les matraques ? », Leggewie avait répondu :  « Vous cherchez à m’extorquer une réponse ! Bien sûr, en dernière analyse, l’Etat peut exercer son monopole de la force, surtout si les citoyens sont plus fortement impliqués dans les décisions. »


Rappelons que dans son rapport remis au gouvernement début avril, la WBGU propose une « architecture de gouvernance mondiale » pour revenir d’ici 2050 à l’avant révolution industrielle, et ce grâce à un « nouveau contrat social » pour « rendre la transition voulue agréable à la vaste majorité, (…) et obtenir leur consentement et inviter leur coopération ».


Dans son appel à démanteler le WBGU, Helga Zepp-LaRouche compare cette nouvelle doctrine à la politique de Gleichschaltung imposée dès 1933 par Hitler pour faire marcher l’Allemagne au pas nazi grâce à un vaste lavage de cerveau.

 

http://www.solidariteetprogres.org/article7728.html

 

 

Rappel :

 

songdo-ville--colo.jpg.

Effet de "Serres" et Révolution Verte Eugénique

 

..

http://medias.lepost.fr/ill/2009/10/15/h-20-1743781-1255620693.jpg

http://medias.lepost.fr/ill/2009/10/15/h-20-1743781-1255620693.jpg


Sortir de l'impasse énergétique (2)

par La Lettre du lundi

 

http://www.swissinfo.ch/media/cms/images/keystone/2010/11/100236441-28794490.jpg

swissinfo.ch

Sortir de l’impasse (2)

mai 14th, 2011

 
  
Après Les chênes qu’on abat, Le bout de l’impasse et fr/2011/05/08/sortir-de-limpasse-1/">Sortir de l’impasse (1), ce billet est le quatrième de la série que nous consacrons à l’absence de prospective en politique, notamment dans le domaine de l’énergie.
  
Dans le billet de la semaine dernière, nous avons exposé une première solution qui pourrait nous permettre de « sortir de l’impasse » énergétique dans laquelle nous nous enfonçons un peu plus chaque jour : le solaire spatial. Avant d’aller plus loin et d’exposer une seconde solution, une précision s’impose.
  
Nombre d’entre vous nous ont interrogé sur le lien entre politique et énergie. En d’autres termes, pourquoi La Lettre du Lundi, dont l’essentiel des billets est tourné vers le politique, l’économique, le social… s’intéresse-t-elle autant au secteur de l’énergie, décrivant avec moult détails des technologies naissantes et controversées ?
  
Pour répondre à cette question, une mise en perspective s’impose.
  
  
Toujours plus vite…
  

Depuis la Renaissance et, plus encore, depuis le début de la Révolution industrielle, la société « occidentale » a constamment augmenté sa vitesse d’évolution. Ce phénomène d’accélération s’est manifesté dans tous les domaines, que ce soit l’évolution des idées politiques, les changements de structures économiques ou les mentalités des individus (voir notamment Le Second Empire en ce qui concerne la Chine, puissance désormais capitaliste et « occidentalisée »).
  
Acteur et victime de cette accélération constante, notre société est aujourd’hui totalement incapable de la maîtriser. D’où des phénomènes d’éclatement, de « liquéfaction » des structures (voir notamment Welcome to the Machine, Révolution ou jacqueries ? ou Rêve de HAL), leurs dirigeants ayant abandonné toute velléité de prospective pour ne plus se contenter que de réagir le plus vite possible à des stimuli extérieurs.
  
Le trading de haute fréquence (voir Le temps des bulles), qui consiste à acheter puis vendre (ou l’inverse) des actions, obligations ou produits dérivés en quelques millisecondes pour « engranger » un gain minime par transaction, mais que l’on va répéter des millions de fois, symbolise parfaitement cette évolution. Le corollaire de cette accélération constante et du court-termisme qui en résulte, c’est l’abandon de toute ambition visant à planifier des actions dans la durée.
  
Sous la pression de cette accélération, les structures étatiques – école, système de santé, justice, armée… – vont « imploser » les unes après les autres, laissant les individus « atomisés » et désemparés. Dans cet environnement bouleversé, le pouvoir reviendra aux sociétés transnationales, devenues les « seigneurs » de ce nouveau Moyen Âge. Pour la quasi-totalité des individus, la servitude ou quasi-servitude sera le lot commun.
  
  
Le pari de Pascal
  
Pour qu’une nouvelle Renaissance – que l’on pourrait définir comme la reconstitution d’un ordre social et de structures sociales faisant de l’épanouissement de la totalité des membres du groupe sa priorité – puisse éventuellement et ultérieurement voir le jour, deux conditions cumulatives devront être remplies :

  • la première – la principale – est de disposer d’une culture susceptible de servir de base à cette nouvelle construction. Nous avions brièvement abordé cette question dans L’alpha et l’oméga et aurons probablement l’occasion d’y revenir dans de futurs billets ;
  • la seconde est d’être capable de bâtir, de se développer et de croître. On peut y voir une version moderne et laïcisée de l’injonction biblique « Croissez et multipliez »… mais il n’y a là rien de bien nouveau : cette volonté, on pourrait presque dire cette nécessité, de croissance et d’expansion est le propre de toute civilisation en phase de développement.

Pour remplir cette seconde condition, nous aurons besoin d’énergie, de beaucoup d’énergie, certainement dans des proportions qui nous semblent aujourd’hui inimaginables.evolution-de-la-consommation-energetique-par-individu.gif À titre de repère, un humain consomme aujourd’hui chaque année plus de 2 tonnes d’équivalent-charbon, soit plus de 20 fois ce qu’il consommait en 1860, alors que la révolution industrielle était déjà lancée… Si une Renaissance voit le jour, il ne serait pas absurde qu’une augmentation d’échelle aussi spectaculaire existe entre la consommation d’énergie de l’homme d’aujourd’hui et celui des siècles futurs.


Pour les raisons évoquées dans nos précédents billets (voir Les chênes qu’on abat et Le bout de l’impasse), il est fort peu probable que l’on puisse trouver sur Terre une énergie suffisante pour soutenir un tel changement d’échelle. Il faudra donc aller la chercher dans l’espace, en puisant d’une manière plus directe et plus efficace dans la source d’énergie à l’origine de la vie terrestre : le soleil.
  
Mais l’entrée dans un nouveau Moyen Âge va très probablement s’accommoder fort mal d’une recherche scientifique tournée vers des technologies d’avant-garde visant à optimiser cette recherche de nouvelles sources d’énergie. Or, si nous voulons donner à nos descendants les moyens de raccourcir ce nouveau Moyen Âge, d’en sortir le plus vite possible, ils auront besoin des deux « armes » que nous mentionnions plus haut : la culture d’une part, des technologies leur permettant de disposer d’immenses quantités d’énergie d’autre part.
  
Investir aujourd’hui dans des technologies de ce type constitue donc à la fois un « pari sur » et une « assurance pour » l’avenir. Pari qu’un tel investissement est le bon, que c’est bien là qu’il faut faire porter prioritairement les efforts ; assurance car, si le pari s’avère pertinent, les efforts effectués aujourd’hui permettront de raccourcir la nuit qui s’annonce.
  
Il en est de même de l’effort que nous pouvons et devons effectuer pour maintenir un niveau de culture et d’éducation le plus élevé possible. La culture et l’éducation ne sont pas les thèmes auxquels est consacrée cette série de billets mais, là aussi, les investissements d’aujourd’hui permettront de moins désespérer demain.
  
Pour illustrer le propos à l’aide d’une fiction historique un peu osée, on peut imaginer que, si les Romains avaient conçu ne serait-ce que l’embryon d’une machine à vapeur ou d’une presse à imprimer, le Moyen Âge n’aurait pas duré dix siècles…
  
Toutes proportions gardées, c’est une version modernisée et athée du pari de Pascal que nous proposons de faire : soit ce pari s’avère juste et le « gain » pour nos descendants sera très élevé, soit il s’avère erroné et le fait d’avoir misé et perdu ne changera pas grand’ chose à la marche du monde. En pessimiste actif, nous restons persuadés que l’on n’est « jamais à l’abri d’une bonne surprise » et qu’il nous revient de mettre en place les conditions favorables à sa survenance.
  
Après cette longue digression, nous reprendrons dans un prochain billet le cours de notre exposé.
  
  
Lundi
© La Lettre du Lundi 2011

 

http://lalettredulundi.fr/2011/05/14/sortir-de-limpasse-2/

 

 

http://www.artyj.fr/.ECORESISTANCE.jpg

 

http://www.artyj.fr/.ECORESISTANCE.jpg

 

 

 

Une excellente initiative à relayer :

Note d'eva :

 

Il s'agit de parrainages.

C'est une intiative à relayer.

Chacun y trouvera des sujets de joie.


Voici le courriel reçu :


"Nous sommes à la recherche de grands-parrains et grandes-marraines
et accueillons tous les petits filleuls qui en auraient besoin - JLF".
Contact :

Personnellement, je suis sensible à la question du handicap.
J'ai réalisé, jeune, un documentaire pour la télévision,
sur l'accessibilité des villes aux personnes handicapées.
Par ailleurs, je suis pour le "mélange" des générations, profitable à tous.
Et par ex, d'un côté des besoins (car souvent les parents sont occupés),
de l'autre de la disponibilité, de l'expérience - et de la tendresse à partager.
Les deux sont faits pour se rencontrer.
Alors, relayons cette initiative citoyenne et fraternelle ! eva
Lettre d'information du réseau Handicap

 

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 03:27

 

 

Toute l'actualité sur mon blog sos-crise,

 

http://sos-crise.over-blog.com

 


portada%20frances.jpg
Pour se procurer ce livre indispensable
(format papier 24 euros, ou format digital 6,99 euros),
voyez ici : http://www.demosophie.com/fr/dentroweb/comprarlibroFR.htm.

Introduction d'eva :
Connaître les plans du Nouvel Ordre Mondial
pour mieux les contrer

En jetant un oeil sur le formidable
blog Résistance71 que je ne connaissais pas,
j'ai découvert cette perle,
cet article sur la destruction des Etats souverains.
En effet, le post que je joins donne de multiples clefs de lecture.
Il reprend tout ce que je ne cesse de dire sur ce blog
(comme l'attaque des Non-Alignés),
mais en le "ramassant" en un seul article.

Ayant compris que tout tend vers le Nouvel Ordre Mondial
(prôné aussi bien par un Sarkozy que par un DSK ou par un Attali),
et que tous les événements s'expliquent par le désir
de l'Oligarchie mafieuse de dominer de gré ou de force la planète entière
(peuples, dirigeants et ressources),
je publie de plus en plus d'articles 
qui analysent cette main-mise du NOM,
et les conséquences pour nous tous.

Par ailleurs, je suis en train de lire
le plus remarquable ouvrage écrit
sur les projets du Nouvel Ordre Mondial
et sur la manière d'y résister :
"La Démosophie".

Eric Fiorile a consacré vingt ans de sa vie
à étudier tous les aspects de la question,
avec sérieux, avec constance,
et parce que, comme moi d'ailleurs,
il veut léguer à ses enfants un monde viable,
il a réfléchi au moyen de contrer
les projets diaboliques, fascistes et génocidaires,
des tenants de cet immense désordre planétaire.

Je demande instamment à TOUS mes Lecteurs sans exception
de lire cet ouvrage décisif, passionnant,
extraordinairement bien documenté,
et de le relayer partout.
Aucun d'entre nous ne doit se dérober à ce devoir absolu
pour diffuser la vérité
et pour tenter d'éviter à l'humanité
de vivre bientôt ce qui sera sa perte.

Personne, je dis bien personne, ne sera épargné,
d'une manière ou d'une autre.
Et dès maintenant,
comme le démontre Eric Fiorile,
Militaires, Policiers et Gendarmes
sont les premiers visés :
Pour devenir des sortes de robots,
de fidèles exécutants d'un "Shoah" universelle,
totale, irrémédiable.

Il est temps de cesser les divisions et les stigmatisations
qui font le jeu de nos ennemis tout en Haut.
Ainsi, le choc de civilisations auquel on nous convie
sans cesse via la diabolisation actuelle des Musulmans,
n'a qu'un but : Nous conduire
à nous entretuer, pour le seul profit
de la Mafia machiavélique qui dirige le monde
à travers ses agents,
souvent avocats donc excellents communicants
(vous avez reconnu les Sarkozy, DSK, Copé etc),
charmeurs comme Obama
ou joviaux comme Laurence Parisot ou même Bush. 
La devanture change,
les politiques, interchangeables,
restent les mêmes: Commanditées
par une mafia de névrosés vouant un culte à Mâmon.

Savez-vous par exemple comment ces monstres
tiennent souvent nos Elus à leur merci ?
En les entraînant et en les compromettant dans des cérémonies satanistes
qui les obligent, ensuite, à tout accepter
pour que leur participation ne soit pas révélée.
Tout est dans "La Démosophie".
Causes et remèdes,
exposé des problèmes et solutions.
 
Le post qui a motivé cette parution
analyse le processus de désintégration
des Etats rebelles au Nouvel Ordre Mondial.
Aujourd'hui la Lybie ou la Côte d'Ivoire,
demain la Syrie et l'Iran.
Chers Lecteurs et chères Lectrices,
tout est lié.
Il y a un vaste plan du NOM,
et tous les éléments qui vous semblent incompréhensibles
s'intègrent dans un vaste ensemble,
exactement comme tous les morceaux d'un puzzle
s'imbriquent les uns dans les autres.
.
Rockefeller-Roth--jpg
laplote
.
Vous devez TOUT savoir,
vous devez ensuite tout relayer.
Le temps presse.
La nature, les animaux, les plantes.. agonisent,
(les apprentis sorciers ne maitrisent même plus leurs inventions),
et nous sommes tous en danger.

Citoyens ! On nous ment en permanence !
Ainsi, Ben Laden serait mort... neuf fois !
(Voyez mon blog sos-crise)
C'est beaucoup pour un seul homme...
Et savez-vous, par exemple, que la catastrophe nucléaire du Japon
serait plus grave que celle de Tchernobyl ?
Savez-vous que l'Europe a été conçue pour neutraliser
 la souveraineté des peuples,
pour préparer la dictature du Nouvel Ordre Mondial ?
C'est à cela que je pensais, sur ce blog, en vous disant
à plusieurs reprises qu'elle en est le "tremplin".
Seuls ricaneront les aveugles ou les imbéciles !
.
octopus-copie.jpg 
.
Amis Lecteurs, vous avez le devoir, tous, de lire cet ouvrage
à la fois de base et exhaustif.
ost status-publish format-standard hentry category-11-septembre category-3eme-guerre-mondiale category-actualite category-guerres-hegemoniques category-guerres-imperialistes category-ingerence-et-etats-unis category-media-et-propagande tag-11-septembre tag-ben-laden-cia tag-guerre-contre-le-terrorisme tag-guerres-imperialistes tag-media-et-propagande tag-societe-etat-et-democratie"> Et de le relayer.
Vous ne pouvez pas faire moins
pour vos enfants, pour l'avenir de l'humanité.
Les criminels, les vrais,
ne doivent pas rester impunis.
Surtout, ils doivent être mis hors d'état de nuire.
Justement, c'est le projet universel de la Démosophie.
Un projet qui nous concerne tous,
et que nous devons tous bâtir ensemble.
Il y a urgence !
Au début du nucléaire, je disais:
"soyons actifs pour ne pas être radio-actifs".

Et aujourd'hui, je dis :

TOUS UNIS CONTRE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL CRIMINEL !
.
Votre eva R-sistons

http://4.bp.blogspot.com/-e6lh_7OTgrA/TZ_VWZs_EXI/AAAAAAAASIE/ewyLKecVeeY/s1600/Obama-Libya-f324-91d8d.gif
www.sergeadam.blogspot.com (un blog à visiter)


Guerre de Libye:

l’agenda impérialiste fasciste de l’occident

pour une hégémonie totale se précise

 

 

 

Par Résistance 71 ~ ~ ~ Le 02 Avril 2011

 

“Dans un monde de mensonge universel,

dire la vérité est un acte révolutionnaire.”

– Georges Orwell –

 

“Le fascisme devrait plutôt être appelé corporatisme

car il représente la fusion de l’État et de la grosse industrie.”

– Benito Mussolini –

 

“La rébellion sans la conscience critique

est pour ainsi dire une explosion d’impuissance.”

– Paulo Freire –


 

 

La guerre de Libye déclanchée par l’empire totalitaire néolibéral n’arrive pas par hasard. Elle a été planifiée et intégrée dans un vaste plan de déstabilisation du Moyen-Orient. Elle sert des buts à court, moyen et long termes; c’est ce que nous allons essayer d’analyser ici. Nous verrons également comment cette guerre va vraisemblablement établir un précédent dans la méthodologie de l’établissement du Nouvel Ordre Mondial fasciste, par la participation de l’ONU, qui finalement remplit le rôle qui lui était réservé depuis sa création en 1945: celui d’embryon de la gouvernance mondiale tant attendue par les oligarques transnationaux.


La ligne directrice de ce plan est à chercher dans la doctrine prévalente qui est la base de la volonté suprémaciste américaine et anglo-saxonne depuis l’ère Reagan: le concept de full spectrum dominance” que l’on trouve enracinée dans le “Project for a New American Century” (PNAC), bible géopolitique néoconservatrice édictée par les idéologues du Council on Foreign Relations (CFR) sous l’égide financière de fondations élitistes telle la fondation Rockefeller.


La doctrine de “full spectrum dominance” (que l’on pourrait traduire par “domination totale dans tous les domaines”), comme son nom l’indique, cherche à affirmer de manière irrémédiable l’hégémonie anglo-saxonne sur le monde et ce dans tous les domaines qu’ils soient culturels, écononomiques, scientifiques, militaires, technologiques, politiques et sociaux.


Cette hégémonie est perçue par les oligarques en place comme une phase transitoire la plus rapide possible vers une gouvernance mondiale qui verrait le monde régit par un système orwellien d’État unique global, dirigé par un cartel d’individus non élus, tous membres d’une élite financière et industrielle transnationale, qui délèguera le pouvoir exécutif de manière locale a des politiciens corrompus et totalitaires en charge de régions, “d’unions”, réparties selon une grille planétaire de contrôle des populations pré-établie.


Nous assistons en ce moment à la continuation de la création de cette grille de contrôle. L’apres seconde guerre mondiale a vu la poussée pour une “Union Européenne”, qui sert de modèle à ce que seront les autres “Unions”. Nous constatons déjà le totalitarisme larvé pour l’heure de l’Union Européenne, ou le pouvoir est donné a un cartel de sbires de la finance, non élus, ne rendant compte qu’à des entités plus que nébuleuses comme la BCE, organe fondamental de contrôle et bras armé des banquiers avec le FMI, la Banque Mondiale et tout le système des banques centrales cartélisées, privatisées derrière le rideau et aux mains des desperados de la haute finance qui pillent le monde (et l’Europe en l‘occurence) depuis des décennies.


Nous constatons au jour le jour le fait que les aristocrates en place à la fois au sein des états-nations qu’en haut de la pyramide oligarchique européenne, n’ont que faire des peuples vus comme des nuisances et des cafards à éliminer.

 

L’Union Européenne est un projet élitiste, pour les élites financières et industrielles qui emploient les politiciens pour servir leurs intérêts.

 

L’Union Européenne est un projet du groupe Bilderberg pour neutraliser la souveraineté des peuples (la suite donnée au référendum 2005 sur le projet de constitution européenne fut un cas édifiant de mépris de la volonté des peuples) et concentrer pouvoir financier et politique en des mains sûres, à la solde de l’oligarchie. En cela l’Union Européenne est une réalisation purement fasciste se réferrant a la définition donnée par Mussolini lui-même et que nous avons citée à dessein en début d’article.


Un projet “d’Union Nord-Américaine” est en cours depuis la création du “libre-marché” régit par NAFTA et relancé sous l’administration Bush avec le Security and Prosperity Partnership (SPP), qui voit se dessiner l’effacement des frontières entre le Mexique, les Etats-Unis et le Canada pour laisser place a une Union Nord-Américaine, régit par un cartel économico-financier promouvant toute une série de mesures économiques ultra-libérales ne profitant qu’à la minorité oligarchique bien évidemment.


Un projet “d’Union Asiatique” a son ossature dans l’ASEAN et verra une intégration forcée sous l’égide d’une élite chinoise si on conçoit le fait que la Chine sera une partie prépondérante du Nouvel Ordre Mondial. Bon nombre d’oligarques réferrent à la Chine comme modèle de contrôle sociétaire, David Rockefeller en tête. C’est leur intention, mais il est très difficile aujourd’hui d’évaluer avec certitude les intentions réelles de la Chine.


Le problème actuel des oligarques réside avec l’Afrique et le Moyen-Orient, d’où la planification néoconservatrice reprise par l’administration Obama du remodelage du Moyen-Orient (projet si cher a Bush) en mettant à bas les vieilles marionnettes de l’empire qui prenaient trop de liberté au sein du système et n’acquiesçaient pas a tous les diktats et facéties impérialo-sionistes. Moubarak et Ben Ali étaient de ceux-là. Ils devaient faire place à de nouveaux pantins animés par Washington, Londres et Tel Aviv, qui eux ne rechigneront pas quand viendra le temps d’attaquer l’Iran. Kadhafi est le suivant sur la liste, puis El Assad, puis Ahmadinejad et l’Iran qui seront les gros morceaux.


Le continent africain renferme la vaste majorité des ressources naturelles de la planète, celles nécessaires à la continuité de la société capitaliste globale telle que nous la connaissons. Il est donc primordial pour l’empire anglo-américain de pouvoir contrôler de manière indéfectible le plus grands nombres de ressources pétrolières, gazières, minérales pour son profit ultime.


 

Le rêve de tout impérialiste:

le contrôle absolu en tout et sur tout.



A cet effet, l’empire a créé en 2007 sous Bush, l’US AFRICOM (US Africa Command), qui est un réseau de contrôle militaire du continent africain, basé à Stuttgart en Allemagne et qui a trois missions essentielles:


-       La gestion des opérations sur le continent africain en installant des bases militaires dans le plus d’endroits possibles


-       L’établissement d’une tête de pont néo-colonialiste anglo-américaine en Afrique


-       L’isolement économique de la Chine et de la Russie en les coupant des sources de matières premières vitales pour leur développement.


Même si sa mission officielle résonne quelque peu différemment, la volonté hégémonique et d’ingérence y sont à peine masquées:


Notre approche est basée sur le support des intérêts de la sécurité nationale états-unienne en Afrique comme stipulés par le président et les secrétaires d’état et de la défense ainsi que par la stratégie de la sécurité nationale ert de la stratégie militaire nationale. Les Etats-Unis et les nations africaines ont un intérêt commun très fort à promouvoir la sécurité et la stabilité sur le continent africain, ses îles états et ses zones maritimes. Adresser ces intérêts demande une approche unifiée qui intègre les efforts avec ceux des autres départements et agences d’état, ainsi qu’avec nos partenaires africains et internationaux.”


49 nations africaines ont rejoint l’AFRICOM, parmi celles qui ont refusés de rejoindre la mise sous tutelle du continent africain, nous trouvons:

La Libye, Le Soudan, L’Eritrée, le Zimbabwe et la Côte d’Ivoire… A part pour le Zimbabwe pour l’heure, il y a des interventions étrangères dans chacune des autres nations “dissidentes”. Coïncidence ? Il n’y a pas de coïncidence en géopolitique, jamais !


L’AFRICOM devient de facto le régulateur politique et le bras armé de l’empire sur le continent africain afin que les multinationales choisies puissent faire main basse sur ce qu’il y a à prendre en toute quiétude, intégrant au passage les nations sous les prémisses d’une ossature d’Union Africaine gérée par un cartel de businessmen choisis et dont le gendarme sera l’OTAN sous commandement unifié avec AFRICOM. Ainsi, les troupes françaises engagées en Libye sont sous commandement américain via AFRICOM auquel l’OTAN rend des comptes.


A ce titre, la guerre de Libye établit un précédent que personne chez les “experts” ou dans les médias à la botte ne voit ou ne veut voir: celui de légitimiser l’ingérence, puis l’intervention militaire sous couvert d’une ONU corrompue et vassale de l’empire, pour des “raisons humanitaires” contre tout pays dissident aux intérêts suprêmes de l’oligarchie impérialiste et fasciste.


 

Dorénavant, le scénario sera le suivant:



Des troubles seront induits dans un pays dissident a l’hégémonie anglo-américaine en prenant soin de mettre suffisamment d’huile sur le feu pour créer un climat de tension maximum débouchant sur des émeutes et la répression étatique à l’avenant.

 

On nous dira: rien de nouveau sous le soleil, c’est le principe des “révolutions colorées” de la CIA et de Georges Soros, perpétrées jusque maintenant.


Oui, mais jusqu’ici, lorsque cela échouait (Birmanie, Biélorussie, Iran), l’empire repartait la queue entre les pattes comme ce fut le cas en Iran récemment.

 

Dorénavant, il suffira de créer de l’intérieur une “condition humanitaire suffisante”, comme ce fut décidé pour la Libye sur une base de désinformation et de propagande éhontée, pour faire voter par L’ONU une “zone d’interdiction aérienne” que l’OTAN fera respecter a grands renforts de missiles de croisière et de bombes a uranium appauvri, facilitant ainsi a priori le renversement de régime qu’il soit dictatorial ou non. Peu ou prou la même méthode fut employée pour légitimiser la guerre du Kosovo avec laquelle cette nouvelle aventure criminelle libyenne a beaucoup de points communs du reste dans le modus operandi de gestion de crise pour aboutir a la guerre.


Ici il convient de dire que le fait qu’un régime soit dictatorial ou non n’a absolument rien à voir dans le scénario impérial préconisé.

 

En effet, l’empire soutient des dictatures (Arabie Saoudite, Yemen, Bahreïn, auparavant Iran, Chili, Argentine, Irak, Guatemala, Indonésie et on en passe…), les met en place et les protège tant que celles-ci suivent les règles et diktats imposés. La philosophie impérialiste est très bien résumée dans cette phrase d’un fonctionnaire du département d’état américain qui disait à propos d’un dictateur local: “oui c’est un fils de pute… mais c’est notre fils de pute !”


 

Quels sont les buts de la guerre en Libye ?


A court terme, se débarasser d’un Kadhafi encombrant et qui, à l’instar des vieux autocrates de la région comme Ben Ali et Moubarak refusant l’hégémonie anglo-américaine, empêche le pillage de ses ressources nationales par les multinationales choisies. Il s’agit également de s’approprier pour l’empire les ressources pétrolières et gazières de la Libye, tout comme l’Irak, non pas pour les exploiter plus que de raison… mais pour les contrôler et donc pouvoir a volonté maintenir la “rareté” du produit et donc influer sur les prix.

 

A moyen et long terme: mettre en Libye un régime totalement inféodé à l’empire qui le moment venu, intégrera l’Union Africaine et fera bloc contre l’Iran. Il est de plus en plus clair aujourd’hui que l’empire essaie de former un bloc sunnite contre l’Iran chi’ite et sa diaspora régionale et essaie en cela de poursuivre une tactique qui a échouée jusqu’ici au Moyen-Orient: diviser et provoquer une guerre religieuse sunnites contre chi’ites pour mieux contrôler le monde musulman en insufflant le chaos, de la même manière que cela fut fait, avec un grand succès, entre catholiques et protestants.


Les musulmans sont bien plus fins que les occidentaux et ne sont pour l’heure jamais tombés dans le piège tendu. Ceci est tout a leur honneur !

De plus, cela permettra d’implanter des bases militaires dans ce pays portail de l’Afrique permettant ainsi a l’empire de mettre le pied indéfiniment sur le sol africain.


Le cas de la Libye est un cas de guerre civile, qui n’a rien a voir avec un soulèvement populaire dans les rues d’un pays où des manifestants s’expriment contre leur gouvernement pour demander certaines réformes. Il n’y a jamais eu de manifestations en Libye, mais une insurrection armée à laquelle un état souverain a répondu comme d’habitude par la violence, mais avait-il le choix pour préserver son intégrité ? La problématique de cette guerre libyenne a bien plus a voir avec l’agenda impérialiste de l’oligarchie occidentale, que d’une répression supposée et non prouvée d’un peuple désarmé par un dictateur local.


Assimiler la Libye aux révoltes populaires tunisiennes et égyptiennes est a notre sens erronné et procède d’un amalgame propagandiste. Les rebelles (leurs cadres pour le moins) sont entrainés et armés de longue date par l’occident; la situation a été d’autant plus facile a envenimer pour le bénéfice de l’empire que l’Est de la Libye a toujours été traditionnellement contre le pouvoir, la région abritant les tribus royalistes et les fondamentalistes religieux, en lutte contre Kadhafi depuis des décennies.


La guerre de Libye n’est de fait que la continuité de la doctrine hégémonique anglo-américaine s’imposant plus avant au monde et dans l’optique de pousser pour l’avènement final de leur Nouvel Ordre Mondial transnational fasciste annoncé depuis des décennies. Paul Warburg PDG de la banque Morgan avait annoncé au tout début du XXème siècle:


“Nous aurons un nouvel ordre mondial, la question est plus de savoir s’il se réalisera par choix ou par force.”


La guerre de Libye pose un précédent qui pourra être utilisé ultérieurement pour attaquer toute nation souveraine ne se pliant pas aux diktats en vigueur.

 

Le processus utilisé (décision belliqueuse illégale du conseil de sécurité de l’ONU pour raison “humanitaire”, appliquée sur le terrain par l’OTAN et les armées impériales) s’appliquera afin de détruire la souveraineté des nations récalcitrantes et dissidentes au Nouvel Ordre Mondial sous couvert d’un ”humanitarisme” bidon; tandis que les nations du giron auront leur souveraineté diluée puis éliminée par le truchement d’une interaction tronquée dans des “Unions” régionales diminutrices et oppressives, gérées par le cartel oligarchique habituel.


Fait marquant, les armées impériales s’appuient plus que jamais au sol sur des terroristes qu’ils financent et forment depuis des années, comme la nébuleuse Al Qaeda, créée par la CIA, le MI6 et l’ISI pakistanaise en 1978, avec des fonds américains et saoudiens.


Il est maintenant reconnu par les médias de masse qui diffusent l’information, que le chef des rebelles libyens a été formé par la CIA, financé par la CIA et qu’il reconnait, ainsi que d’autres rebelles, des liens avec Al Qaeda. L’empire se trouve donc piégé dans la situation orwellienne qu’il a lui-même créé a savoir qu’il demande aux peuples des nations qui agressent la Libye (nous) de supporter des rebelles dont des éléments sont des terroristes notoires membres d’Al Qaeda, que l’empire a soi-disant pour mission de combattre globalement par cette “guerre contre la terreur” déclarée par l’administration Bush après les attentats de Septembre 2001… Attentats qui sont officiellement imputés à Al Qaeda (et ce même si le FBI ne recherche pas Bin Laden pour le 11 septembre “faute de preuves”) dans la version officielle du gouvernement américain, qui par la même occasion 10 ans plus tard financent et entrainent (toujours) la nébuleuse terroriste qu’il est supposé combattre sans merci…

 

Troublant pour le moins non ?

 

Ceci amène immanquablement à une question, qui dès lors ne peut que brûler les lèvres:

 

Si le gouvernement Américain finance, aide et entraine Al Qaeda en Libye, ne l’a t’il pas fait ailleurs ?… et si oui, depuis quand et qu’en est-il donc des attentats du 11 Septembre ?… Pour qui travaillaient réellement  les membres d’Al Qaeda qui ont perpétrés les attentats ?

 

Les ramifications politiques de cette guerre de Libye sont potentiellement énormes, pourvu que l’on veuille bien poser les bonnes questions !…

 

 

http://resistance71.wordpress.com/ (3e guerre mondiale)

 

Nouvel Ordre Mondial: guerre impérialiste de Libye, attaque des états-nations qui se doivent de disparaître pour laisser place a une gouvernance mondiale

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 23:59

queen1_Anglo-saxons-US-GB-copie-2.jpg

 

 

Unis pour le pire... et pour l'Empire !

Introduction à cette parution

par eva R-sistons

 

 

Depuis plusieurs jours, on nous a préparés au "mariage du siècle", celui de William et de Kate, unis pour le meilleur... et pour l'Empire ! L'événement doit être d'importance : Les Médias aux ordres de l'Occident anglo-saxon doivent nous faire aimer d'abord la monarchie censée "unir, "rassembler", ensuite tout ce qui est anglo-saxon, même la City et son ultra-libéralisme financier fou, même les guerres habilement présentées comme étant faites "pour la démocratie ou pour protéger les peuples", même la culture et les valeurs des Anglais et des Américains. Joli lavage de cerveau, au service du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon qui doit tout unifier sous sa bannière ! Toutes les couleurs doivent se fondre en une, métissage et non diversité républicaine, Pensée Unique, idiome unique, Système unique - capitalisme ultra-libéral présenté comme le seul horizon possible, à travers une globalisation orchestrée par le couple anglo-américain et ses fidèles alliés israéliens et maintenant, aussi, européens... En d'autres termes, à travers ce mariage amplement médiatisé et glorifié (et avec FR2 la télé va-t-en guerre, via Pierre Servent un spécialiste des conflits et de l'Armée. Voilà qui est révélateur !), il faut faire rêver pour ne pas cauchemarder, ou plus exactement, il faut faire aimer à la population sa propre servitude.

 

Et pour la petite histoire, après la grande, sachez que ma mère, Mme Chaletzky, après avoir avec sa famille quitté, toute petite, l'Ukraine en 1917, avait atterri à Londres et s'était ensuite fiancée à un Lord. En faisant un voyage à Paris pour préparer son mariage, le hasard lui fit rencontrer mon père dont elle tomba éperdument amoureuse. Adieu l'Angleterre, le Lord, le mariage, et... la famille outragée, puisque ma mère rompit toutes les amarres et épousa mon père. Une telle audace fit qu'elle ne revit jamais sa famille. Enfin, le bel amour dura plus de cinquante ans, et c'est ainsi que j'apparus dans le meilleur des mondes pour ensuite, sous de telles auspices, lui envoyer de jolis pieds de nez. Bref, née dans l'anti-conformisme j'étais prédestinée à avoir une vie pas vraiment conventionnelle. Après l'acte insolent de la mère, voici que la GB a un nouveau grief, cette fois envers la fille qui la brocarde et même dénonce ses travers sinon ses crimes avec un plaisir inégalé.  Gageons que les Services Secrets britanniques m'ont mise sur la liste des fidèles amis de la Couronne d'Angleterre. Pfff.... On n'échappe pas à la réalité, et la réalité de l'Angleterre, en ce jour de mariage princier, je vais la balancer... Tant pis, là encore, pour les convenances ! Anti-conformiste je naquis, anti-conformiste je poursuis...

 

Aujourd'hui, en ces jours de noces d'abord religieuses puis civiles du couple princier, j'appelle à demander la traduction de la Reine d'Angleterre devant la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l'humanité. Tiens, les Nobel ont oublié de la couronner ? Après tout, Obama le va-t-en guerre a bien eu le prix.... Et tant d'autres amis du genre humain avant lui, de Kissinger à Elie Wiesel qui brûle d'entraîner le monde dans un conflit nucléaire contre l'Iran !

 

J'appelle aussi à songer à la mort d'une autre Princesse, Diana. Mort hautement suspecte. Ne savait-elle pas tout ce qui se tramait via la Couronne Royale ? Ne connaissait-elle pas les sombres plans du Royaume Uni pour la planète ? Et en aimant un Arabe, un Musulman, n'a-t-elle pas signé son arrêt de mort, à l'heure, justement, où le Nouvel Ordre Mondial trouve au travers de sa route assassine les valeurs du Coran ?

 

Et si les Révolutions arabes étaient conçues pour, en définitive, aligner les Arabes et les Musulmans sur le modèle anglo-saxon ambitionnant d'être unique, mondial, en plaçant à la tête de chaque Etat ses pions ?

 

Allez, place aux réjouissances, place au sujet du jour revisité par moi : Les crimes de la couronne d'Angleterre, car tout ce que décide le gouvernement anglais est signé par le représentant, ou la représentante, de la Couronne.  Voyez mon article ici sur la plus grande base militaire américaine, de Diego Garcia :

 

Diego_Garcia2.jpg

 

 

 

Il était une fois un petit paradis perdu en plein Océan indien, d'une beauté incomparable.  1500 descendants d'esclaves vivaient là, au milieu des cocotiers, chassant, pêchant, cultivant, heureux au milieu d'une nature généreuse leur donnant tout à profusion.  

  

Oui, mais un jour les Anglais et les Etats-Unis décident d'y installer une base militaire. Le territoire est stratégique ! Alors, les deux pays s'entendent sur le dos des habitants. Petits arrangements entre amis sans scrupules ! Je te donne l'île, car les sujets de sa Gracieuse majesté avaient mis la main sur ce bout de terre, et tu me vends des armes à prix... d'amis, bien sûr !

 

Nous sommes dans les années 60; La persécution des Chagossiens commence: Animaux gazés. Privations de travail. Intimidations. Et pour finir, maisons brûlées, terres confisquées, déportations en plusieurs vagues. Les descendants d'esclaves, habitués à la soumission, à la résignation, ne se défendent pas. Et ils retrouvent les cales de navires; Les négriers sont de retour ! Plusieurs préfèrent se suicider.

 

(..) Troisième acte. Les Chagossiens, devenus citoyens britanniques, obtiennent le passeport et peuvent donc être protégés. Kafkaïen !  Car ils ne sont pas plus avancés. En théorie, ils sont citoyens de l'Ouest, du monde "libre". A condition, évidemment, de ne pas retourner chez eux.... Donc, Sa Gracieuse Majesté signe des décrets interdisant aux Chagossiens de retourner dans leur île. Le monde libre n'est sans doute libre que pour les Blancs..

 

suite ici :

 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-ile-de-diego-garcia-le-vrai-visage-du-capitalisme-anglo-saxon-monstrueux-51076065.html

 

 


sarko-sacre-napoleon-2.jpg

http://sergeadam.blogspot.com/2011/03/libye-les-imperialistes-francais.html

 

L'Angleterre est l' ennemie de l'humanité,

par eva R-sistons

 

 

Sarkozy a été choisi par les tenants du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon pour liquider la France, et d'abord sa politique.  La cause est entendue, les Français sont désormais les supplétifs des Anglais et des Américains pour faire leurs guerres, au bénéfice des financiers et des dirigeants de multinationales. Adieu l'indépendance de notre pays, l'OTAN nous tient sous son joug.

 

Et Sarkozy a brisé le couple franco-allemand au profit du franco-anglais. Le Gl de Gaulle, qui se méfiait par-dessus tout des Anglo-Saxons, doit se retourner dans sa tombe. Or donc, voici notre pays en train de guerroyer dans trois pays à la fois, pour commencer.  Avec l'Angleterre de Cameron.  Silence des Elus, silence des citoyens. Jusqu'à quand la complicité criminelle ?

 

 

Des guerres coloniales pour asseoir la puissance de la GB

 

 

Car l'Angleterre ne marie pas seulement ses Princes et ses Princesses, aux frais des contribuables - en pleine crise, alors que le Premier Ministre programme une austérité sans précédent pour les sujets de la Couronne britannique - , elle prend aussi la tête des croisades contre le genre humain. La voici avec notre Shérif en chef pour bombarder les Libyens du Colonel Kadhafi qui prend un peu trop de liberté avec l'Occident impérial (n'a-t-il pas eu l'idée de nationaliser le pétrole pour en faire profiter tous les Libyens ?). L'Angleterre qu'on veut à tous prix nous faire aimer est de toutes les guerres : D'Afghanistan comme d'Irak. Et à propos d'Irak, il paraît que notre bien-aimé Président aurait tout fait (bien qu'il se défende du contraire), pour y envoyer nos troupes !

 

Or donc, souvenez-vous: Blair était un chaud partisan de la guerre contre l'Irak, aux côtés de son compère Bush, afin de neutraliser un programme d'armes de destruction massive inexistant. Quels intérêts servait-il ? A quel prix ? Les Britanniques attendent toujours l'explication de sa participation à une guerre juridiquement illégale et politiquement illégitime. Sait-on, aussi, que Blair est, à l'instar des principaux dirigeants britanniques, ennemi des Droits de l'Homme ? Ainsi, le triste sieur a soutenu Bush et ses mesures anti-terroristes comme le transfert, à l'étranger, des hommes soupçonnés de terrorisme, pour mieux les torturer. Délégué par l'UE pour les affaires du Proche-Orient, on se demande ce que cet auto-proclamé chrétien y fait, à part percevoir des rémunérations sans doute substantielles. 

 

Certes, l'Angleterre a toujours, officiellement ou discrètement, pris part aux équipées les plus meurtrières. Les guerres ottomanes ont été provoquées par la Couronne d'Angleterre, pour démembrer et installer des hommes de paille. Le Califat portait ombrage à l'Empire ? Donc, on l'élimina. Et que dire des folles expéditions coloniales en Chine ou en Inde ? Le monde est rouge du sang versé par les Britanniques assoiffés de domination, de prédations et de pillage des ressources. Car l'expansion de l'Angleterre s'est faite en accomplissant partout les pires crimes. Pour devenir le centre du monde, la GB confisqua les richesses de continents entiers, elle perpétua le système esclavagiste,  elle imposa partout son Etat colonial au détriment du développement local... Ainsi, les guerres meurtrières devinrent le socle de sa puissance financière.

 

Faut-il rappeler, aussi, que c'est au coeur de la City que se programment les guerres mondiales pour le seul profit des plus nantis ?

 

 

La City, centre mondial de la cupidité

 

 

Voici un résumé, à ma façon, de l'émission "Dans le secret de la spéculation financière", programmée par FR2 en pleine nuit, quand tout le monde dort.

 

Les banques, c'est un sport de gentlemen (sic). En se livrant à une spéculation effrénée, elles deviennent de plus en plus puissantes. Elles financent le grand commerce international. Au 19e siècle, par exemple, cela représente le quart du commerce mondial.  Les banques d'affaires se développent aux côtés des banques de dépôts; l'épargne est utilisée pour d'importants projets industriels. Ces banques prennent beaucoup de risques. Sous M. Thatcher, qui misa tout sur la finance, elles prospérèrent.  Puis des banques de dépôts fusionnèrent avec des banques d'affaires. Finies les banques de "gentlemen" ! Place aux méga banques, avec leurs traders, leurs endettements faramineux et leurs   crises. Des crises qui vont peser sur les citoyens qui n'en sont pas responsables, car si les profits sont privatisés, les pertes sont socialisées.

 

Les banques de la City ont beaucoup de chance : On y croise la Reine d'Angleterre (sic). Mais elles ont changé, aujourd'hui: Davantage bling-bling, moins gentlemen. Il s'agit de gagner le plus d'argent possible, plus seulement de jouer aux courses: "Faire des tonnes de fric". Des tonnes !!! Et à la bourse, on joue avec l'argent des citoyens....

 

La City, c'est un petit club de blancs, un tout petit club avec des Blancs bien blancs qui prennent de plus en plus de risques, notamment avec des produits dérivés toujours plus complexes. On propose des crédits aux gains ahurissants, et les bonus, à la fin de l'année, récompensent les plus hardis. C'est la bulle de la City anglaise, où l'on est motivé uniquement par l'argent. Et tant pis si les produits dérivés explosent ensuite, les peuples paieront la facture. C'est ça, la banque "moderne".  Le Marché, l'Argent, sont devenus une fin en soi, plus un moyen. Tous les risques sont permis, la communauté paiera.  Elle est pas belle, la haute finance anglo-saxonne ? Pas étonnant qu'elle livre une guerre sans merci à la Finance Islamique, éthique, elle...

 

Et si vous voulez poursuivre le rêve anglais des Princes et des bergères qui épousent des Princes, sachez que les jolis jolis produits dérivés contribuent à déstabiliser le Système mondial. Mais malgré les pressions internationales, la City, ce produit 100 % british, n'a pas l'intention de changer. Après moi le déluge ! La spéculation plaît, car l'argent circule, circule, circule... Jusqu'à quand pourra-t-on poursuivre les dérégulations de l'ère Thatcher ? Le problème, pour la City, c'est que le centre de gravité de l'économie mondiale se déplace. En Chine, très exactement. De quoi susciter les ardeurs des industriels de l'armement contre ce pays...

 

Mais la City continue d'attirer les banques du monde entier : Ainsi, cinq nouveaux gratte-ciel sont en construction. Et les crédits distribués sont toujours plus risqués...

 

Voilà, résumée à ma manière, l'émission sur la City.

 

La City est le grand pivot de la Finance internationale. On y trouve les principaux apôtres de la financiarisation de l'économie, surtout depuis que la dame de fer, M. Thatcher, a impulsé le "modèle" anglo-saxon au coût social terrifiant,  qui d'un côté libéralise et enrichit toujours plus, de l'autre appauvrit la masse des citoyens. Et tout cela est glorifié lors des fameux "Discours du Trône". Mais les Médias préfèrent relayer les jolis mariages princiers aux vilaines politiques financières qui accroissent le fossé entre fortunés et pauvres.

 

Parce que ce que l'on se garde bien de dire, c'est que le Royaume Uni est le champion du capitalisme financier impitoyable, de la spéculation, de l'usure, de la compétitivité, du dumping social même aux dépens de  ses partenaires, de la flexibilité, des bas salaires, des législations sociales rétrogrades, des licenciements faciles... et de l'inégalité des revenus. Le travail est sacrifié au capital, l'individu à l'argent. Alors, elle est pas belle, la mariée anglaise ?

 

 

Le mariage de la finance et du militaire

 

 

Il ne faut pas s'étonner, ensuite, si on la dépeint sous ses plus beaux attraits, princiers, et si le mariage est commenté, outre la soubrette du CRIF (Marie Drucker), par un expert militaire, Pierre Servent, sur l'inénarrable FR2, ou si le mariage est survolé par des avions de chasse, des bombardiers... Tout un symbole ! "Ce sont les tornados qui sont engagés dans le ciel libyen ou en Afghanistan", commente Pierre Servent. Après tout, le beau marié n'est-il pas en grande tenue d'officier, tout juste sorti de sa base militaire aérienne ? Car la GB, c'est d'abord la finance, ensuite le militaire. Et c'est ce qu'on se garde bien de nous rappeler. Le mariage de William et Kate n'est-il pas d'abord et avant tout un formidable coup de pub pour l'Angleterre et, finalement, pour le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ? C'est-à-dire pour une société de privilégiés qui vampirisent la planète entière et osent, en prime, financer les plus belles noces avec l'argent de citoyens toujours plus soumis à de sanglantes politiques de rigueur budgétaires !

 

Alors, en ces jours de festivités royales, souvenons-nous : L'Angleterre est l'ennemie des peuples. Loin de s'extasier devant ses fastes, nous devons impitoyablement rejeter ses modèles. Au moins si nous voulons assurer un avenir à nos enfants !

 

Eva R-sistons

 

http:// r-sistons.over-blog.com

 


TAGS : GB, Prince, William, Kate, Reine d'Angleterre, Inde, Libye, finance, Chine, Empire Ottoman, Pierre Servent, Marie Drucker, FR2, City, Afghanistan, Irak, Blair, Marché, Thatcher, Bush, Arabes, Coran, Kadhafi, Prix Nobel, OTAN, Droits de l'Homme, Califat, Nouvel Ordre Mondial, Elie Wiesel, Kissinger, Prix Nobel, Diana...

 

 

 

 

  Les crimes

de la couronne d'Angleterre

 

 

Caricature-Partage-de-la-Chine.jpg
L'Occident, la G.B. en Chine....
.

(..) Vous parlez d'égal à égal, avec ceux qui se sont comportés en maîtres du monde, pendant des siècles. Aveugles, ils ne se rendent même pas compte, qu'ils ne le sont plus. Dans votre réussite, ils y voient le basculement prochain du rapport de forces. Ils le redoutent, car cela remet en cause leur règne sans partage dans la domination, et le sentiment de supériorité, à l'égard du reste de la planète.


Ils ne souhaitent, en conséquence, qu'une chose : entraver votre développement, en vous isolant, vous divisant. Comme ils le font dans d'autres pays, ou sur d'autres continents. Comme ils l'ont fait dans votre pays. Mais tout cela, vous le savez...


Au nom de beaucoup de français, à qui nos médias soi-disant "libres" ne donnent pas la parole, je voudrais vous présenter nos excuses, et mes excuses personnelles.


Oui, "Excuses". Mais, auparavant, je voudrais vous demander "Pardon"...


Pardon, au nom du Passé, pour avoir envahi votre pays, nous être livrés à des atrocités et participé à son pillage, pendant un siècle


Vous, vous n'avez jamais envahi l'Europe. Ni aucun autre continent, d'ailleurs. Votre Grande Muraille, est là pour en témoigner. Vous avez toujours voulu vous défendre des agressions extérieures, et vous concentrer sur votre unité. Ce qui ne fut pas une entreprise facile, dans votre immense pays, au cours des siècles de votre histoire. Une des plus longues de l'humanité.


Nous, nous avons envahi votre pays. Nous avons contribué à son pillage, pendant un siècle. Il est si grand, que nous nous sommes réunis à plusieurs pour le faire.


Quand vos autorités ont interdit l'usage et l'importation de l'opium en 1839, nous n'avons pas apprécié. Ce trafic était géré par nos amis britanniques, à partir de leurs possessions en Inde, de la province du Bengale plus précisément. Faire rentrer la drogue à partir du port de Canton (Guangzhou), était une véritable mine d'or pour beaucoup en Occident. Civils, militaires, politiciens...


Les promoteurs de ce trafic, à l'origine d'immenses fortunes personnelles, ainsi que de celle des politiciens européens qu'ils soudoyaient, méritaient d'être pendus. Ils ont été anoblis par la Couronne britannique... Une bonne partie de la Chambre des Lords actuelle est constituée, ainsi, des héritiers de ces trafiquants, de ces dealers. Nous, dans notre République, il n'y a plus de titres de noblesse, on donne des promotions, des décorations ou, mieux, des rentes de situation.


Les puissances occidentales ont considéré votre refus d'importer la drogue, produite et transportée par les occidentaux, comme une atteinte grave au "Libéralisme Economique". On n'a pas le droit d'interdire, dans le commerce international. C'est un blasphème. Du moins, quand l'Occident le décide...


Alors, on vous a fait la guerre, sachant que vous n'aviez pas les moyens de la soutenir. On vous savait en difficulté, à l'époque. C'était l'occasion idéale. Ce fut officiellement la "Première Guerre de l'Opium", de 1839 à 1842. L'essentiel, de l'effort militaire était assuré, initialement, par les britanniques. Etaient réunis dans cette coalition (l'OTAN n'existait pas encore), la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis et le Japon.


Les britanniques, par le traité de Nankin de 1842, vous ont donc obligé à importer la drogue, vous arrachant Hong-Kong par la même occasion. Tout le monde s'y est mis. Les Etats-Unis vous ont imposé le traité de Wanghia (ou Wangxia), en 1844. Nous, français, en avons profité pour vous imposer le traité de Whampoa (ou Huangpu), la même année. (..)

 

 

http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html

 

 

http://www.solidariteetprogres.org/IMG/arton5467.jpg?1263205559

http://www.solidariteetprogres.org/IMG/arton5467.jpg?1263205559

 

 

L'Empire britannique :

Connaître votre ennemi pour le battre

 

 

"Aucun impérialisme Européen, y compris l’impérialisme Britannique aujourd’hui, n’est fondé sur un territoire géographique. Il se fonde sur l’organisation internationale du contrôle de la monnaie. Et cette monnaie est réellement contrôlée par des intérêts privés, par des individus qui forment un concert d’intérêts privés, qui établissent le contrôle de la monnaie, sa création et sa gestion. Et les États-Nations sont subsidiaires à côté de ce contrôle international de la monnaie.
L’Empire Britannique, qui s’est développé par ce processus, n’est rien d’autre que ça. Ce n’est pas l’empire du peuple du Royaume-Uni. C’est l’Empire d’un consortium international, de ce type d’intérêts, dont le contrôle sur la monnaie est utilisé pour contrôler les nations.
"

 

extrait du webcast de Lyndon LaRouche du 8 septembre 2009

 

 

Les coup de théâtre et de tonnerre qui accompagne la désintégration du système financier et monétaire international, sont autant de balles et d’obus sifflants sur un champ de bataille. Chacun doit comprendre cette guerre qui fait rage, car elle oppose aux conceptions humanistes et progressistes d’un monde d’États-Nations souverains en développement mutuel, celles d’un Empire, d’une oligarchie dévorant ses sujets pour mieux en assurer le contrôle dans le chaos qui vient.
Les États-Unis se sont fondé, à partir du meilleur de la culture humaniste européenne, en opposition à l’Empire Britannique et ses conceptions dégradantes de l’Homme. C’est ce sens de mission, trop rarement incarné par les dirigeants américains mais chaque fois de manière décisive, que vous découvrirez dans le film 1932.

 

Les perspectives de l’« économie secrète »

 

Leibniz et Swift contre l’émergence de l’Empire britannique

 

III. Keynes démasqué : Un malthusien au service de l’Empire britannique

 

IV. La Théorie générale de Keynes

 

I - II. Keynes et le combat
pour un nouveau Bretton Woods

 

La PAC : ce grand combat contre l’Empire britannique

 

Russell, Wells, Huxley, Comment la science a été dévoyée au XXe siècle

 

Aux origines de l’entente cordiale avec l’Angleterre : Fachoda, quand les nuées portent l’orage

 

Le véritable Système américain d’économie politique contre le libre-échange

 

Mercenaires sans frontières, les « chiens de guerre » de la mondialisation financière

 

Le Pont terrestre eurasiatique, le chemin vers la paix

 

Le réchauffement global d’Al Gore : instrument d’un nouvel impérialisme environnemental

 

Comment Londres et Wall Street ont mis Hitler au pouvoir

(.) le danger que représente une oligarchie financière déterminée à dominer le monde sous couvert de globalisation financière

 

L’ombre de l’accord Sykes-Picot plane sur l’Asie du Sud-Ouest

Redessiner la carte politique pour y créer des sphères d'influence

 

L’origine des calomnies contre LaRouche aux Etats-Unis :
Des scribouillards au service d’une coterie de banquiers

 

Platon contre Aristote : la République contre l’oligarchie

 

De la Pax Romana à la Pax Americana : combattre la folie des empires

 

La guerre de l’oligarchie contre l’Etat-nation : le cas de Bertrand Russell

 

« L’Etat, la City et l’euromarché » :
comment l’oligarchie a créé la bulle financière

 


http://www.solidariteetprogres.org/sp_Dossier_EmpireBritannique.php


 

 

L'Irlande pressée d'accepter une aide pour ses banques

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-revolte-des-irlandais-promet-un-bloody-sunday-pour-la-city-61682297.html

 

(..) il s’agit d’un plan de renflouement des banques imposé par la Banque centrale européenne (BCE) elle-même. Les établissements bancaires basés à Dublin faisaient partie intégrante du réseau offshore de la City de Londres pour mener spéculation, pillage économique et évasion fiscale au détriment des peuples et des nations d’Europe. Par ses actes, la BCE confirme, si besoin était, qu’elle est elle aussi partie intégrante de l’Empire financier de la City. (..) 

 


http://www.solidariteetprogres.org/article7674.html

 

.

 

Le terrorisme islamiste,

une spécialité londonienne ?

 


 

Islam_worships_a_MOON-god_Image1.jpg

 

 

(..) Suite à des attentats terroristes sur leur sol, les gouvernements d’Egypte, de Libye, de Jordanie, de Turquie, d’Iran, de Russie, de France et d’autres nations, envoyèrent des protestations diplomatiques au Foreign Office britannique concernant l’hébergement d’organisations terroristes.


En 1997, le Parlement britannique répondit clairement qu’il n’avait nullement l’intention d’intervenir : il refusa en effet de modifier la loi qui permet à ces organisations de financer et de recruter pour des opérations armées, l’argument étant que ces opérations n’allaient pas à l’encontre des intérêts britanniques !

Le Royaume-Uni a régulièrement refusé de coopérer avec d’autres nations pour arrêter des terroristes en activité sur son sol. Les seules exceptions eurent lieu lorsque la pression fut mise par les autorités américaines.

Depuis 1995, l’Executive Intelligence Review a largement documenté les opérations menées depuis la Grande-Bretagne pour déstabiliser d’autres nations. La plupart des nations victimes de ces actes terroristes sont quasi-systématiquement à majorité musulmane. (..)



[Sans+titre.bmp]
.
.
.
(sur mon blog R-sistons à l'intolérable)

.

..

Atlande – Le monde britannique

9782350301075FS-200x300.gif 

           

           

Sommaire (extraits) :

(..)
Les « mondes britanniques »
LES FONDEMENTS DE LA PUISSANCE
Economie de la GB et du monde britannique
Le monde britannique et la mer
L’Inde britannique (1815-1931)
Elan missionnaire et évangélisation
L’Empire dans les débats politiques
Le mouvement ouvrier britannique et l’Empire
Londres capitale impériale
- Deux îles et quatre nations : le premier cercle
- Les Britanniques et le monde
- Mobilités et migrations dans le Royaume-Uni
- Les Britanniques hors du RU : expatriations, migrations, acculturations
- L’histoire impériale des migrations

 

http://blog.passion-histoire.net/?p=4965

 

 

 

http://www.guide-australie.com/images/la-city.jpg
Pendant que vous reluquiez les Windsor, Obama léchait la City !

 

2 mai 2011 (Nouvelle Solidarité) – Vendredi après-midi, alors que le monde entier avait les yeux rivés sur la famille royale britannique, le secrétaire au Trésor américain a discrètement exhibé la soumission des institutions américaines à la City de Londres. Tim Geithner a annoncé que l’administration Obama allait exempter le marché des devises (Forex) de la nouvelle régulation Dodd-Frank sur les chambres de compensation, lui permettant de se maintenir hors-la-loi.


Le Forex est le centre du système mondial : il brasse 4000 milliards d’équivalent dollar chaque jour,  [*] dont 80% d’opérations spéculatives, c’est-à-dire de pillage et de destruction économique. Le centre de ce système ? Londres ! La City est le premier centre mondial des échanges de devises puisqu’elle centralise 37% des transactions sur les rives de la Tamise, loin devant son vassal new-yorkais. C’est elle qui fait la tendance. Si l’on ajoute à sa part les autres centres Forex situés dans sa sphère d’influence directe – Hong Kong, Singapour, le Canada et l’Australie – la capitale britannique à la mainmise sur la quasi-totalité du système monétaire mondial.


L’on doit d’ailleurs faire ici la différence entre Londres, capitale de l’Etat anglais, et la City de Londres, véritable Etat dans l’Etat, avec son propre gouvernement, sa propre police, et sa propre justice, tout en siégeant au Parlement britannique et en contrôlant la Banque d’Angleterre.


Avec la chute de l’Empire colonial britannique après la deuxième Guerre mondiale et la mise en place des accords de Bretton Woods voulus par Franklin Roosevelt à cette fin, la City s’est engouffrée dans le vide juridique d’une finance offshore qu’elle a inventé pour détourner et capter les flux de capitaux. Le Forex d’aujourd’hui, un marché de gré à gré échappant à toute autorité publique, est l’aboutissement du système eurodollar lancé dans les années 1950 et qui a définitivement pris le contrôle de l’économie mondiale après la fin officielle de Bretton Woods en 1971. 4000 milliards de dollars par jour, à raison de cinq jours ouvrables par semaine, c’est 1 million de milliards de dollars (20 fois le PIB mondial) joué chaque année sur la « valeur » de la monnaie qui est dans vos poches, hors de tout contrôle de vos élus.


Obama avait tenté de faire croire à ceux qui le voulaient bien, que sa réforme financière affirmait l’autorité de l’Etat face aux marchés. Aujourd’hui, même le New York Times , qui n’est pas répertorié sur la liste des ennemis de la City et de Wall Street, s’insurge : « le vide juridique de la loi [Dodd-Frank] – pour lequel se sont battus les banquiers et leurs amis, y compris le gouvernement – permet au secrétaire au Trésor d’exempter ces instruments. »


La sénatrice démocrate Maria Cantwell, connue pour avoir combattu les vides juridiques ouverts par la loi Dodd-Frank, a vivement dénoncé l’attitude de la Maison-Blanche : « Je ne peux pas croire que la première décision du gouvernement pour mettre en place la loi Dodd-Frank aille contre la transparence. L’idée que les marchés de devises ne sont pas porteurs de risque est grotesque ; nous savons désormais qu’ils nécessitent des milliers de milliards pour être renfloués. Dès lors qu’il y a manque de transparence, l’on ouvre la porte aux abus. »


Le talon d’Achille de cet empire financier, qui n’est qu’un vaste empilement de titres et créances sans aucune valeur ni légitimité, est qu’il repose sur la « banque universelle » qui réunit sous le même toit spéculation et argent de vos dépôts, ce qui lui permet d’être protégée en cas de chute. Le fil de l’épée de la nouvelle résistance populaire doit être de redécouper les banques en morceaux pour garder ce qui est bon et laisser mourir le reste dans un coin plutôt que sur nos têtes. Adoptez Glass-Steagall et la City périra.


http://www.solidariteetprogres.org/article7696.html

 

 

Notre tract 1er Mai : Libérons-nous de la tyrannie des banques d’affaires ! Mobilisons-nous pour les générations futures !

 

 
Partager cet article
Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 18:19

http://2.bp.blogspot.com/_3Ki_C_4xnDw/S7ejrXd7qpI/AAAAAAAAAGA/b8qwPGFh6c4/s1600/Xyanide-Resurrection-1198.jpg


Sommaire :

 

Les pouvoirs de l'ombre,

par eva R-sistons

 

Alors que les Médias collabos chantent partout les louanges du futur mariage princier, en Angleterre, et dans la foulée, celles de la monarchie anglaise et plus généralement des monarchies, j'ai décidé, en cette occasion, de vous servir un article sur les coulisses de la royauté anglaise que la Mafia du Nouvel Ordre Mondial tente de nous faire apprivoiser pour mieux nous tenir à sa merci, ensuite, dans les mailles d'un filet terrible : Celui du monde anglo-saxon, qui détient à lui seul tous les records de crimes au cours de l'Histoire. Cet article, vous l'aurez le jour du mariage princier: Ce sera mon cadeau de mariage (empoisonné). En attendant, voici quelques jours l'un de mes Lecteurs m'a signalé la parution d'un article  sorti par le Réseau Voltaire sur les armées secrètes de l'OTAN (VII) sur ce que j'intitulerai, moi, les pouvoirs de l'ombre; J'ai promis d'en parler, et même d'en faire l'introduction. Il annoncera parfaitement le suivant, sur la monarchie anglaise et ses innombrables méfaits.

 

Protocole de Toronto:

Quel avancement pour les plans du Nouvel Ordre Mondial ?

Tableau réalisé par un de mes Lecteurs.

Exclusif pour mes Lecteurs

 

 

 

http://www.cultura.com/ressources/products/4/0/10/7/0/308080.jpg

http://www.cultura.com/ressources/products/4/0/10/7/0/308080.jpg

 

 

Les pouvoirs de l'ombre

face aux peuples

 Par eva R-sistons

 

 

On parle volontiers de complots. Et ceux qui, comme moi, dénoncent les plans machiavéliques contre les peuples, menant aux pires atrocités (comme les guerres mondiales décidées par la City avec l'accord des Gracieuses Majestés anglaises), sont taxés de "complotisme". Le monde à l'envers ! Les comploteurs sont ceux qui, dans l'ombre, élaborent des stratagèmes pour mieux pressurer les populations du monde entier.... et pas ceux qui, en toute neutralité et objectivité, dénoncent les plans infâmes destinés à augmenter pouvoir et fortunes.

 

A ce propos, je vous conseille la lecture de l'excellent livre "La Démosophie", et notamment les pages concernant "la naissance du monde moderne" : Sous titre très explicite, "dix mille ans de Violence ont abouti à notre monde actuel avec son apogée : Le Groupe Bilderberg" (P.40 et suivantes). Décapant ! Ces pouvoirs ne sont pas seulement obscurs, mais si sombres, si ténébreux, qu'aucun qualificatif ne pourrait à lui seul résumer leur caractère sordide.

 

La démosophie contre le sacrifice des peuples par le Nouvel Ordre Mondial

L\

 

Sur ce blog, j'ai alerté, à ma connaissance la première, sur les projets qui ont abouti à la chute du Gl de Gaulle et à l'échec de la candidature de D. de Villepin qui aurait dû être le dauphin de Jacques Chirac. Souvenez-vous : Un trublion nommé Cohn-Bendit débarque en France, avec le projet, pour moi évident, de faire chuter un géant bien encombrant: Le Gl de Gaulle. Un homme que la CIA comme le Mossad avaient envisagé de tuer, comme d'ailleurs l'OAS. Mais liquider un géant comme le Gl de Gaulle aurait été si impopulaire, et surtout si grave aux yeux de l'Histoire, qu'on y a renoncé. Les jeunes, encore eux, ont donc été manipulés, conditionnés, pour faire basculer le régime. Et à ce sinistre jeu, Cohn-Bendit n'est pas étranger. On le retrouvera plus tard, comme D. Strauss-Kahn (et un Manuel Valls) pour ôter au Parti Socialiste ce qu'il a de Gauche (même l'ancien gauchiste L. Jospin, sous l'influence de DSK, a privatisé à tour de bras) ou aux Ecologistes ce qu'ils ont de rouge et de réellement vert.

 

Tous les partis sont infiltrés: Particulièrement ceux de l'Opposition, pour qu'elle soit à l'image de celle des Anglo-Saxons: Une fausse opposition et une vraie alternance de partis semblables, Conservateurs et Travaillistes, Républicains et Démocrates, UMP et PS... Citoyens, alerte ! Nous sommes tous abusés... Et pour assurer l'élection des Présidents choisis par l'Oligarchie du NOM, des candidatures sont suscitées, mises en avant (comme celle de Ségolène Royal pour être abattue facilement), ou des opposants encouragés, médiatisés, comme Marine Le Pen, avocate comme Sarkozy et DSK (et donc à même de séduire les plus malléables) pour, ensuite, se servir d'eux afin de faire émerger le poulain choisi (Sarkozy ou DSK, par exemple) en ayant au préalable durci son programme. Le bon peuple est roulé, roulé, roulé encore et toujours... Il s'imagine trouver un sauveur en Sarkozy, Marine le Pen ou DSK, mais il ne fait que tomber dans le piège tendu par les machiavéliques promoteurs du Nouvel Ordre Mondial... Ceux qui, comme Diana, Kennedy ou Jackson ont compris les vrais enjeux et démasqué les vrais coupables, l'ont payé de leur vie...

 

Dans l'ombre...

 

Dans l'ombre, tout se trame. La City élabore, en toute discrétion, les plans de la 3e guerre mondiale qui fera apparaître les deux premières comme soft, les Ambassades anglaises et américaines ou la CIA et le MOSSAD peaufinent leurs stratégies de destabilisation des pays (comme en Syrie, au Yemen, en Libye, etc) ou d'élimination des gêneurs (Kadhafi ou Gbabgo, par exemple, qui projetaient de changer de parrains, ayant l'audace de préférer les Chinois aux Occidentaux), en se servant ici, d'étudiants, là d'internautes fascinés par les mirages de l'Occident, ailleurs de provocateurs comme en Syrie (où des tireurs, sur les toits, abattent des manifestants, pour dresser la population contre son Président si apprécié pour son sérieux et son non-alignement sur les Américains et les Israéliens)... Voyez les Révolutions Oranges:  Menées de l'extérieur pour changer les Régimes nationalistes, indépendants, ou simplement au service de leur population...  

 

Hier, j'ai ré-écouté un enregistrement sur l'assassinat d'Hariri au Liban (TV5 28.3.5 je crois). La présentatrice était à peine audible, malheureusement - des mots m'ont manqué. Voici ce que j'ai pu saisir, sur TV5 Europe - attention, il s'agissait d'informations venant de Suisse, de Belgique ou du Canada, plus neutres que les nôtres : "L'enquête est menée par les autorités libanaises. Curieusement, six véhicules du convoi d'Hariri ont été enlevés des lieux... De nombreuses failles apparaissent dans l'enquête.  Des pièces de (?) ont été placées délibérément dans le cratère par un membre des Forces de Sécurité. Le jour de l'attentat, des journalistes de la Chaîne Aljazeera ont été sommés de diffuser la vidéo de la revendication de l'attentat par un groupe islamiste inconnu". Ils ont bon dos, les Islamistes ! Puis pour se débarrasser des Syriens on a prétendu qu'ils étaient derrière l'attentat, et maintenant qu'ils ont quitté le Liban, on attribue le meurtre d'Hariri au Hezbollah pour l'éliminer à son tour...!

 

Et ne parlons pas des pseudos ONG. Sous couvert d'humanitaire, ou de promotion de la démocratie, elles accomplissent parfois d'authentiques missions d'information, de formation, de surveillance, de destabilisation...  Les Fondations américaines, des ONG - que Vladimir Poutine a eu la sagesse de chasser de la Russie - préparent les fausses révolutions de demain. Boris-Mathieu Petric, spécialiste de l'Asie Centrale : "Les révolutions de Georgie ou d'Ukraine sont des modèles dans la préparation des révolutions. Des conseils sont prodigués par le Département d'Etat américain et des ONG ou des Fondations US qui jouent un rôle depuis une dizaine d'années" (TV5 28.3.5). On peut parler d'effet domino. Des pays comme le Kurdistan sont très ouverts, car ils accueillent de nombreuses fondations américaines qui ont pu contribuer à l'émergence d'acteurs sociaux ayant provoqué ces Révolutions. C'est un pays stratégique dans une région stratégique, à consolider pour avoir une base militaire".

 

A la lecture de l'article "Les armées secrètes de l'OTAN, VII" trois caractéristiques apparaissent: Ces pouvoirs (CIA, OTAN, Services secrets britanniques, collabos français,  etc) agissent évidemment dans le plus grand secret, pour eux la fin justifie tous les moyens même les plus sordides, et d'une façon générale ils portent tous atteinte à la souveraineté nationale.

 

Pour résumer cet article, disons que ces plans anglo-saxons avaient pour buts d'affaiblir le pouvoir des partis communistes (gouvernant avec le Gl de Gaulle), leur influence, leurs ressources, afin qu'ils ne contaminent pas d'autres pays et qu'ils ne menacent pas les intérêts des Etats-Unis. Ainsi, "le Plan Bleu devait contrer la Menace Rouge". Autres  objectifs: Affaiblir le Gl de Gaulle, destabiliser le gouvernement français (ce que Cohn-Bendit en 68 réussit très bien à faire avec l'aplomb qui le caractérise), détériorer le climat politique, "planifier des actes de terrorisme dont ils prévoyaient d'accuser la Gauche afin de créer les conditions favorables à leur coup d'Etat, une "stratégie de la tension" déjà pratiquée en Grèce, en Italie et en Turquie. Ils avaient même prévu d'assassiner le Gl de Gaulle afin d'exacerber le mécontentement public, ajoute Roger Faligot, un spécialiste français des Services Secrets." Le Gl de Gaulle était très impopulaire auprès des nostalgiques des colonies, comme de ceux qui n'acceptaient pas l'indépendance de la France (en dehors de l'OTAN par décision du Général) ou pire encore, de ceux qui étaient obsédés par la Menace Rouge. Voir de Gaulle gouverner avec les communistes leur était intolérable...

 

On reconnaît parfaitement les procédés utilisés aujourd'hui: Attentats terroristes, sous fausse bannière, attribués aux Islamistes, destabilisation de certains pays comme l'Ukraine ou la Georgie (pseudo Révolutions, de couleurs) ou plus récemment, la Syrie, le Yemen, la Libye, la Côte d'Ivoire, etc. Tous ceux qui ne sont pas alignés, à la botte de l'Occident, sont impitoyablement destabilisés, éliminés, renversés... Ainsi, le Colonel Kadhafi assurait à son peuple une prospérité unique sur le continent africain, avec par exemple des emplois, des Soins et une Education à la pointe, gratuits, ou des prix bas sur les produits de première nécesssité, au lieu de songer seulement à satisfaire les intérêts des multinationales de l'Occident. Homme à abattre, donc, comme tous ceux qui sont, comme lui, indépendants, attachés au bien de leur peuple, ou simplement non alignés sur Washington et Tel-Aviv. L'équation est simple: Se soumettre à l'Occident anglo-saxon, ou se préparer au pire...

 

Aujourd'hui, à l'heure où les ressources, pillées partout, viennent à manquer, la lutte pour les territoires vierges est encore plus âpre. C'est dans ce cadre qu'il faut comprendre les Révolutions arabes : Pour éliminer les pouvoirs rebelles et, à l'aide des pions choisis - comme Ouattara, ancien du FMI de DSK - établir des bases de l'OTAN sur le continent africain, au sous-sol si riche (et commençant à être exploité par les Chinois en échange du développement local),  puis piller en toute impunité les ressources encore disponibles tout en éliminant le rival honni, chinois. Autant dire que les pseudos interventions pour la protection des populations menées par les Sarkozy ou les Cameron sont en réalité de vastes opérations de pillage, un futur racket juteux pour les amis milliardaires. 

 

Et pendant ce temps, des citoyens continuent à mourir pour une démocratie fallacieuse, tandis que d'autres, en France, désabusés par Sarkozy, attendent le Messie du Front National ou du FMI pour les sauver de l'horreur programmée.

 

Mais si les mirages sont nombreux, les désillusions le sont tout autant...

 

Quand les peuples comprendront-ils où est leur véritable intérêt ? Ni Ouattara, ni Marine Le Pen, ni DSK ne leur apporteront le bonheur tant espéré. Car ils sont eux aussi les jouets du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon et militaro-financier qui, lui, est le vrai ennemi à abattre....

 

Ainsi, l'Histoire est un éternel recommencement. Avec, au bout, des citoyens toujours floués et malheureux...

 

Seule une prise de conscience planétaire des vrais dangers permettra un sursaut décisif. Lire le livre "La Démosophie" permet d'y contribuer...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS: Nouvel ordre Mondial, Révolutions arabes, révolutions de Couleurs, Réseau Voltaire, Washington, Sarkozy, Tel-Aviv, DSK, Cohn-Bendit, de Gaulle, Verts, PS, mai 68, OTAN, OAS, Syrie, Libye, Kadhafi, Ouattara, FMI, Gbagbo, Iran, Chine, Yemen, Afrique, Occident, Médias, FN, Marine le Pen, Anglo-Saxon, Ukraine, Georgie, monarchie, City, Diana, Jackson, Kennedy, Roger Faligot, Plan Bleu, S. Royal, Jospin, Manuel Valls, Ecologistes, ONG, Cameron, Hariri

 


http://www.reopen911.info/uploads/document/livre/240x320/f04acbd49dabe805e143eda35eec6ddc.jpg

http://www.reopen911.info/uploads/document/livre/240x320/f04acbd49dabe805e143eda35eec6ddc.jpg

 

 

S’il est un secret bien gardé en France, c’est celui de la sanglante guerre que les services secrets anglo-saxons ont conduit durant soixante ans à Paris pour maîtriser la vie politique nationale. En révélant les péripéties de cet affrontement historique, l’historien suisse Danièle Ganser souligne le rôle du gaullisme dans le projet national français : d’abord soutenu par la CIA pour revenir au pouvoir, Charles De Gaulle parvient à un consensus politique avec ses anciens camarades résistants communistes à propos de la décolonisation, puis chasse l’OTAN. Il s’ensuit un conflit interne dans les structures secrètes de l’État ; conflit qui se poursuit encore.

 

La guerre secrète en France

par Danièle Glanser

article ici :

 

 

http://www.voltairenet.org/article169477.html

link  

 

 

 


http://img.over-blog.com/345x422/0/17/40/79/maitres-mondes-2/diabolicus.jpg

http://img.over-blog.com/345x422/0/17/40/79/maitres-mondes-2/diabolicus.jpg

 

 

LE PROTOCOLE DE TORONTO

Par Serge MONAST (§)

Journaliste d'Enquête
INTERNATIONAL FREE PRESS AGENCY "INTELLIGENCE REPORT"

 

 


Fin Juin 1967: À Montréal, c'est l'Expo 67; à Ottawa, ce sont les derniers préparatifs du "Centenaire de la Confédération"; aux Etats-Unis, c'est la contestation à la Guerre du Vietnam et, à travers le pays, le "Flower Power". Nous sommes près des événements de Mai 68 en France, de l'explosion du Nationalisme au Québec, du Festival Woodstock aux Etats-Unis... mais en même temps, cette fin Juin de 1967 marque les derniers préparatifs de la mise au point du Plan de la "Chute des Nations" par les hautes instances de la Franc-Maçonnerie Anglo-Saxonne à Toronto (Canada). Cette réunion secrète, hautement "Confidentielle", est organisée par les "6.6.6." (c'est ainsi qu'ils se nomment eux-mêmes), c'est à dire ceux qui dirigent les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques de la planète (dont le pétrole fait partie), et les 6 plus grands consortiums de l'agro-alimentaire (dont fait partie le contrôle des principales routes alimentaires du monde). Ces 6.6.6., étant les plus hauts responsables de la finance internationale, vont définir, à l'intérieur de leur réunion, une "Stratégie commune" en vue de la mainmise absolue sur le "Commerce Mondial", sur la possession de l'Arme Energétique (porte ouverte sur le XXIe siècle) et sur le contrôle international de l'agro-alimentaire (lequel comprend aussi, pour eux, les consortiums pharmaceutiques comprenant, à leur tour, le marché mondial des "Vitamines" et des "Vaccins").


Leur "plan" se résume à trois orientations majeures: "L'Economique, le Politique et le Social pour les années 70 et 80. S'il réussit, il doit irrémédiablement déboucher sur la prise du "Pouvoir Mondial" par la mise en place du "Nouvel Ordre Mondial", le même dont le Président américain George Bush fera tant la promotion au début des années 90.

Titre du Document des 6.6.6.: "PANEM ET CIRCENSES": (Du Pain et des Jeux du Cirque).

But du Projet Mondialiste: Le "Génocide du Vital au Profit du Rentable Occulte".
Moyens de Financement du Projet: Entre autre, se servir de l'Aide Humanitaire, de l'Aide Alimentaire Internationale afin de financer les "Multinationales" des 6.6.6.


LE PROTOCOLE DE TORONTO

 

Où en est on ?

 

A la vue des événements en cours et de l’actualité récente, examinons les différents articles du projet de l’élite du Nouvel Ordre Mondial, révélés   par Serge Monast, ainsi que leur stade de réalisations à ce jour et à venir.

 

.

 

ART

ARTICLES ET REALISATIONS

 

 

 

01

 

ARTICLE De SERGE MONAST :

Décupler la « Société des Loisirs » qui nous a été si profitable à date. En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse. Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts. Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit. Il est un « individualiste » par nature et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités. D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette dernière !


 

 

01b

 

REALISATION A CE JOUR :

Actuellement, les jeux font fureur à travers le monde entier. Les programmes télé, sont devenus insipides, il n’y a que l’audimat qui prime au travers d’émissions abêtissantes, tel que les télé-réalités, les Talk-show, les jeux débiles, les séries à fleur de rose etc…

En sport, le foot entre autre est devenu ROI. Les footballeurs sont idéalisés, ils sont vénérés comme des dieux, alors que la majorité d’entre eux a tout dans les muscles et rien dans la tête. Les acteurs de cinéma et les chanteurs, sont également placés sur des piédestaux  par des fans inconscients des enjeux réels.

 

 

02

 

MONAST :

Encourager la « contestation étudiante » pour toutes les causes rattachées à « l’Ecologie ». La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les Etats-Nations à échanger leur « Dette Intérieure » contre la perte de 33 % de tous leurs territoires demeurés à l’état sauvage.


 

 

02b

 

REALISATION :

La contestation estudiantine, bat son plein partout et des ONG, s’occupent de l’environnement.

Curieusement ces ONG protectrices de l’environnement, n’opèrent à plein régime que dans le tiers monde. Elles s' activent sous couvert de protection de la nature, alors qu’elles sont financés par les plus grands pollueurs. Tous ça pour maintenir des territoires vierges pour le payement des dettes.


 

03

 

 

MONAST :

Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d’éducation. Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.


03 b

 

REALISATION :

Entrée de l’ordinateur dans les foyers d’une manière foudroyante. Il est devenu un outil indispensable, plus que la télé. Les gens en sont accros. Banalisation des vies privées et des intimités au travers des sites sociaux. Profusion de la pornographie, donc adieu  aux bonnes mœurs. Les adolescents peuvent aisément consulter les sites classés pour adultes, ce qui accélère la décadence.

 

04

 

 S. MONAST

Sur un autre plan, établissons le « Libre-Echange International » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des Etats-Nations. Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « nationalistes » de toutes les Nations, à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.

 

04b

 

REALISATION  :

Le préalable de l’adhésion à l’organisation mondiale du commerce (OMC) sera la condition sine qua non pour avoir accès aux marchés internationaux. Se soumettre aux ordres du NOM pour acheter ou vendre au niveau international, sinon le pays récalcitrant sera mis en quarantaine comme un pestiféré

 

 

 

 

05

 

S. MONAST  :

Pour nous assurer à tout prix de la réussite d'une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l'Immigration des Etats-Nations fassent modifier en profondeur les lois de ces ministères. Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l'intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d'ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux). Par des campagnes de presse bien orchestrées dans l'opinion publique des Etats-Nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet de déstabiliser leur économie intérieure et de faire augmenter les tensions raciales à l'intérieur de leur territoire. Nous verrons à faire en sorte que des groupes d'extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d'immigrants, ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.

 

05b

 

REALISATION :

L’immigration massive est aujourd’hui d’actualité. L’Europe est la terre d’asile pour beaucoup d’immigrants des pays du sud. Leur  nombre et les difficultés d’adaptation au sein de la société européenne, les poussent à la ghettoïsation. Ceci engendre une séparation entre deux sociétés aux cultures différentes et par là même à un rejet et au racisme. Les lois aidant, des partis comme le FN et ses affidés exhortent les masses populaires au racisme, faisant croire aux peuples que les immigrés leur volent leurs places de travail et qu’ils sont la cause de tous leurs malheurs.


06

 

MONAST :

Ce "Libre-Echange" qui, en réalité, n'en est pas un, car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en "Trois Commissions Latérales": celle de l'Asie, celle de l'Amérique, celle de l'Europe. Il nous apportera la discorde à l'intérieur des Etats-Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.


06b

 

REALISATION :

Le miroir aux alouettes agité devant ces commissions, leur faisant croire à la liberté.


 

 

 

 

 

 

07

 

MONAST :

Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l'idée de "l'Economie de Marché", tels les pays de l'Est de l'Europe, en Russie et en Chine par exemple. Nous nous fichons bien, pour l'instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs. Ce qui nous intéresse, c'est d'avoir accès, en premier lieu, à une "Main-d'œuvre-Esclave" à bon marché et non syndiquée que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde. D'ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ? Ne font-ils pas appel à l'aide étrangère et aux prêts de notre "Fonds Monétaire International" et de notre "Banque Mondiale" ? Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous. Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l'illusion d'une "Libération Economique", d'une "Liberté Politique", alors qu'en réalité, nous les dominerons par l'appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s'acquitter. Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du Bien-Êre Economique, car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix. Par contre, sans qu'elles s'en aperçoivent au début, de plus en plus d'industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux. Ces fermetures augmenteront le chômage et apporteront des pertes importantes de revenus pour les Etats-Nations.


 

07b

 

REALISATION :

Le vrai visage de la délocalisation est mis à nu dans cet article. Il n’est nullement question d’échapper au fisc en délocalisant, mais bien de provoquer les fermetures massives des industries européennes et provoquer du chômage à une échelle impressionnante.

Du trompe l’œil, sous couvert de lutte contre la cherté de la vie, en mettant à disposition des petites bourses, des produits de large consommations à des prix très compétitifs, mais la réalité est très amère.


 

 

08

 

 

MONAST :

Ainsi nous mettrons sur pied une "Economie Globale" à l'échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des Etats-Nations. Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle. Elle dictera ses propres "Politiques Mondiales" et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l'échelle mondiale.


 

08b

 

REALISATION:

A l’heure actuelle, ce sont les grosses multinationales de l’Armement, de l’Agro-alimentaire, de l’industrie Pharmaceutique et des Banques qui édictent leurs lois aux gouvernements.

 


 

   09

 

MONAST :

Par cette "Economie Indépendante" n'ayant de lois que nos Lois, nous établirons une "Culture de Masse Mondiale". Par le contrôle international de la télévision, des médias, nous instituerons une "Nouvelle Culture", mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu'aucune "création" future ne nous échappe. Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre. Fini donc ce temps où des "créations culturelles indépendantes" mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.


 

 

09b

 

REALISATION:

Les médias sont entre les mains de l’élite mondiale. Rien n’échappe à leur contrôle. Aucun programme télé ne passe sans l’aval préalable de l’élite. D’où l’insipidité des programmes. Tout ce qui est culturel, instructif est laissé de coté. Il n’est jamais fait allusion aux grands savants et autres scientifiques. Les programmes sont fait pour abêtir les gens. Et les laisser dans l'ignorance de ce qui se trame réellement. 


 

 

10

 

MONAST :

Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des Etats-Nations telles celles des Etats-Unis dans des buts humanitaires. En réalité, ces "Forces" nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté. Ainsi les pays du Tiers-Monde et d'autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d'échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre esclave.


 

 

10b

 

 

REALISATION:

Non seulement ils se servent de leur population, mais en plus ils accaparent des richesses naturelles de ces pays, à titre d’exemple : l’Irak, l’Afghanistan et maintenant la Libye qui est en cours de déstabilisation



 

11

 

MONAST :

Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier, libérer l'homme de la dureté du travail. Nous l'orienterons en fonction de la retourner contre l'homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n'aura pas le choix que de devenir notre esclave, et même un futur criminel.


11b

 

 

REALISATION:

Oisiveté est mère de tous les vices, ajoutons à cela, les drogues à profusions et le tour est joué.


 

 

12

 

MONAST :

Tous ces transferts à l'étranger de nos Multinationales et la réorganisation mondiale de l'économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux. Cette situation sera d'autant plus réalisable parce qu'au départ, nous aurons privilégié l'importation massive des produits de base à l'intérieur des Etats-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces Etats par l'emploi exagéré de leur population à la production de services qu'ils ne pourront plus payer. Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d'assistés sociaux de tous genres, d'illettrés, de sans abris

 

 

12B

 

REALISATION :

Le recours au crédit à la consommation fait de manière inconsidérée, met les ménages en péril. Ajouter à cela la fermeture des usines pour délocalisation et la mise au chômage des employés, les mettant à la merci de l’élite, pour convertir cette masse en esclave.


 

13

 

MONAST :

Par des pertes de millions d'emplois dans le secteur primaire, à même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des Etats-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l'harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.

 

13b

 

REALISATION:

La création du chômage à très grande échelle et la mal vie engendrée, poussers les gens au désespoir.


 

14

 

MONAST :

Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des Etats-Nations nous fourniront le prétexte d'utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des "budgets d'austérité" sous le couvercle de la réduction illusoire de leur "dette nationale", de la conservation hypothétique de leur "cote de crédit internationale", de la préservation impossible de la "paix sociale".

 

14b

 

 

REALISATION:

Un exemple concret : LA GRECE. Mise à genoux par la crise économique.


 

15

   

MONAST :

Par ces "mesures budgétaires d'urgence", nous briserons ainsi le financement des Etats-Nations pour tous leurs "Méga-Projets" qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l'économie.

 

15b

 

REALISATION :


 

 

16

 

MONAST :

D'ailleurs, toutes ces mesures d'austérité nous permettront de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l'énergie, de l'agriculture, du transport et des technologies nouvelles.

 

16b

 

REALISATION:

Qui sont les grands détenteurs de ces technologies ? Les grandes firmes appartenant à l’élite.


 

 

17

 

MONAST :

Ces mêmes mesures nous offriront l'occasion rêvée d'instaurer notre "Idéologie de la Compétition Economique". Celle-ci se traduira, à l'intérieur des Etats-Nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec remises de médailles pour services rendus, ce qui nous ouvrira les portes à l'instauration partout de notre "Technologie de Contrôle". Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des "ordinateurs" à notre service.

 

17b

 

 

REALISATION :

L’ordinateur et robotique, esclave idéale. Ni salaire, ni grève, ni syndicat, ni rien. Fait ce qui lui est commandé, un point c’est tout.

 

 

 

 

 

18

 

MONAST :

Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d'œuvre "Policière et Militaire" des Etats-Nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une "conscience Judéo-Chrétienne". Cette "restructuration des corps policiers et militaires" nous permettra de limoger sans contestation le personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant par nos principes mondialistes. Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de "conscience et de morale", déjà toutes entraînées et favorables à l'usage inconsidéré de notre "technologie de réseaux électroniques".

 

 

18b

 

 

 

REALISATION:

Les jeunes recrues dépourvues de « conscience et de morale » sont déjà à pied d’œuvre, grâce à la banalisation des films de violence diffusés par les médias et par la vidéo. La perversion des mœurs a engendré ces « jeunes recrues »


 

19

 

MONAST :

Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de "coupures budgétaires", nous veillerons au transfert des bases militaires des Etats-Nations vers l'Organisation des Nations-Unies.

 

19b

 

 

REALISATION:

Exemple concret de l’agression de la Libye sous couvert de l’ONU et exécuté par l’OTAN


 

 

20

 

MONAST :

Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du "Mandat International des Nations-Unies". De "Force de Paix" sans pouvoir décisionnel, nous l'amènerons à devenir une "Force d'Intervention" où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des Etats-Nations. Ceci nous permettra d'effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces Etats de manière à ce qu'aucun d'entre eux, dans l'avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en question notre "Pouvoir Mondial". (Note d'eva : Asservissement des individus, des peuples, des nations.)

 

20b

 

 

REALISATION:

Un premier pas en ce sens est fait grâce à l’OTAN.


 

 

21

 

MONAST :

Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans des conflits impossibles à régler. De cette manière, et avec l'aide des médias que nous contrôlons, nous montrerons aux populations l'impuissance et l'inutilité de cette "Force" dans sa forme actuelle. La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des Etats-Nations à supplier les instances internationales de former une telle "Force Multi-Nationale" au plus tôt afin de protéger à tout prix la "Paix".

 

 

21b

 

 

REALISATION :

Le programme est en cours. Partout  où ont été envoyées les force de l’ONU, ça piétine. A croire que c’est fait exprès, pour faciliter la naissance de la Force Multi-Nationale.


 

 

 

22

 

 

MONAST :

- L'apparition prochaine de cette volonté mondiale d'une "Force Militaire Multi-Nationale" ira de pair avec l'instauration, à l'intérieur des Etats-Nations, d'une "Force d'Intervention Multi-Juridictionnelle". Cette combinaison des "effectifs policiers et militaires", créée à même le prétexte de l'augmentation de l'instabilité politique et sociale grandissante à l'intérieur de ces Etats croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales. Ici, l'utilisation à outrance de l'identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

 

 

 

22b

 

REALISATION :

L’opération d’implantation des  puces électronique des humains connaît ses débuts ( actuellement dans certaines discothèques en Espagne et maternité aux USA). Sous différents prétextes, l’humanité sera appelée à se faire mettre ces implants (dossiers médicaux, cartes crédits, localisation GPS en cas de rapt etc…), tous les prétextes seront bons.


 

 

 

23

 

MONAST :

Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des Etats-Nations permettra de faire converger le tout vers l'obligation de la mise en place d'un "Centre Mondial Judiciaire". Ce "Centre" permettra aux différents "corps policiers des Etats-Nations" d'avoir rapidement accès à des "banques de données" sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète. L'image d'une meilleure efficacité judiciaire et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le "Militaire" nous aideront à mettre en valeur la nécessité d'un "Tribunal International" doublé d'un "Système Judiciaire Mondial", l'un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l'autre pour les Nations.

 

 

23b

 

 

REALISATION :

Le TPI semble etre un premier pas en ce sens et faire partie de ce plan, ainsi que l’implantation de la puce RFID.


 

 

 

 

 

 

24

 

MONAST :

Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l'intérieur des territoires des Etats-Nations. Pour ce faire, nous accélérerons le "PLAN ALPHA" mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs. Ce "Plan" à l'origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd'hui: par l'intervention de "tireurs fous", créer un climat d'insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu. Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance "traditionnelle", ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu. Aujourd'hui, afin d'accélérer ce "contrôle des armes à feu", nous pourrons utiliser la "chute des conditions économiques" des Etats-Nations qui entraînera avec elle une déstabilisation complète du Social, donc l'augmentation de la violence. Je n'ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, Frères, les fondements de ce "contrôle" des armes à feu. Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des Etats visés. Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l'Allemagne de 1930 avec les nouvelles "lois" mises en application à l'époque; lois d'ailleurs sur lesquelles sont fondées les lois actuelles des Etats-Nations pour ce même contrôle.

>

 

 

 

 

24b

 

 

REALISATION :

Le pays où les armes à feu sont faciles à acquérir, c’est les USA. Dernièrement un état fédéral a voté une loi autorisant le port d’armes à l’intérieur des campus universitaires.

De temps à autres, des tueries ont lieu dans les écoles ou lycées faisant de nombreuses victimes et créant un climat de psychose général dans la ville. Des snippers ont pris pour cible des passants. EL CIA/QUAIDA ferme la marche par des attentats sous fausse banniere, afin d’instaurer une psychose nationale aux USA et justifier le Patriot Act.


 

 

 

 

 

25

 

MONAST :

- Les dernières "Etapes" se rapportent à la "PHASE OMEGA" expérimentée à partir des expérimentations effectuées au début des années 70. Elles renferment la mise en application, à l'échelle mondiale, des "Armes Electro-Magnétiques". Les "changements de climat" entraînant la destruction des récoltes, la faillite, dans ces conditions, des terres agricoles, la dénaturation par moyens artificiels des produits alimentaires de consommation courante, l'empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée et l'utilisation massive de produits chimiques dans l'agriculture, tout cela, Frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des Etats-Nations. L'avenir du "Contrôle des Populations" de ces Etats passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l'échelle mondiale et par la prise de contrôle des principales "Routes Alimentaires" de la planète. Pour ce faire, il est nécessaire d'utiliser l'Electro-Magnétique, entre autres, pour déstabiliser les climats des Etats les plus productifs sur le plan agricole. Quant à l'empoisonnement de la nature, elle sera d'autant plus accélérée que l'augmentation des populations l'y poussera sans restriction.

 

25b

 

 

REALISATION :

Le projet HAARP a été conçu en ce sens et est déjà  opérationnel. Certains pays ont en déjà fait l’amère expérience. (Tempête de 1998 sur la France entre autre, Haïti...). Tentative d’imposer les OGM coûte que coûte. Mansonto  est là pour empoisonner le monde.


 

 

26

 

 

MONAST :

L'utilisation de l'Electro-Magnétique pour provoquer des "tremblements de terre" dans les régions industrielles les plus importantes des Etats-Nations contribuera à accélérer la "chute économique" des Etats les plus menaçants pour nous, de même qu'à amplifier l'obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.

 

 

26b

 

 

REALISATION:

Le PAMIR, la machine à tremblement de terre est déjà opérationnelle, elle a montré de quoi elle est capable. Exemple : Tahiti, Chine et peut-être pour le Japon aussi.


 

 

 

 

 

27

 

 

MONAST :

Qui pourra nous soupçonner ? Qui pourra se douter des moyens utilisés ? Ceux qui oseront se dresser contre nous en diffusant de l'information quant à l'existence et au contenu de notre "Conspiration" deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population. Grâce à la désinformation, au mensonge, à l'hypocrisie et à l'individualisme, que nous avons créés au sein des peuples des Etats-Nations, l'Homme est devenu un ennemi pour l'Homme. Ainsi, ces "individus indépendants", qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur "liberté", seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs. L'esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l'abrutissement de la jeunesse des Nations, l'idéologie du "respect de la liberté individuelle" diffusée au sein des Eglises Judéo-Chrétiennes et à l'intérieur des Etats-Nations, l'obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation: "les restrictions budgétaires", tout cela nous permet enfin de voir l'accomplissement ancestral de notre "Rêve": celui de l'instauration de notre "NOUVEL ORDRE MONDIAL

 

 

 

27b

 

 

REALISATION  :

Un but important est atteint dans ce programme c’est : l’individualisme, l’homme actuellement est devenue égoïst, il ne pense plus qu’à lui-même, sans considération pour son entourage. Ce qui prime en 1er lieu pour lui, c’est son confort, son bien être avant tout. Il n’hésite pas à mettre ses parents dans les maisons de retraite sans aucun états d’âme. La cellule familiale, base de toute société, est sur le point d’exploser conformément au plan de l’élite. Le relâchement des mœurs aidant, les conflits iront crescendo. 


 

 

En bleu : les commentaires d'un Lecteur, K..., .

 

NOM-globe-a-table-p.png

 

 

(§)

 

En 1995, Serge Monast fait paraître un document intitulé les « Protocoles de Toronto », un livre fait selon le modèle des Protocoles des sages de Sion où il dévoile l'activité secrète d'un groupe maçonnique, les « 666 », rassemblant tous les vingt ans les puissants de ce monde en vue de l'établissement du Nouvel Ordre Mondial et du contrôle mental des individus  - (Wikipedia)

 

 

 

Lire sur mon blog R-sistons :

L'avenir modelé par le Nouvel Ordre Mondial, Protocole de Toronto (2)

 

 

.http://911nwo.info/wp-content/uploads/2008/10/nwo-crise-mondiale.jpg

 

Les crises sont des accélérateurs du Nouvel Ordre Mondial

http://911nwo.info/wp-content/uploads/2008/10/nwo-crise-mondiale.jpg

 

.

.

 

Rockefeller-Roth--jpg

 

Toute l'actualité sur mon blog sos-crise

http://sos-crise.over-blog.com

link

 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 19:03

http://sarkopitheque.files.wordpress.com/2008/09/afrique.jpg
http://sarkopitheque.files.wordpress.com/2008/09/afrique.jpg
.
Côte d'Ivoire offerte à l'Occident anglo-Saxon
par eva R-sistons :
.
Dernière mn: Par la force, l'Occident a pris le pouvoir en Côte d'Ivoire, l'OTAN sera sur place, la France coloniale et texane via Sarkozy a montré ses muscles et va continuer la politique françafricaine, le FMI pourra piller le pays et l'offrir aux multinationales et à Monsanto (à la clef, ruine des paysans, suicides, santé en péril), le sous-sol du pays le plus riche d'Afrique sera aux mains des Anglo-Saxons et des Israéliens, les Chinois seront boutés dehors, la pègre va diriger le pays (Ouattara homme des casseroles, corrompu avec sa femme anglaise, sulfureuse), bref à la tête du pays un sinistre valet de l'Occident criminel, à son image. Pauvres Africains ! eva R-sistons
.

http://www.ndf.fr/files/massacre-ouattara%C2%A9eloi-400x562-custom.jpg

http://www.ndf.fr/files/massacre-ouattara%C2%A9eloi-400x562-custom.jpg


NB : Le Tribunal Pénal International, instrument de l'Occident pour exercer une fausse justice qui ne juge pas les vrais coupables - les Bush, Blair, Cheney, Rumsfeld, Aznar, Berlusconi, Sarkozy, Ouattara etc - va condamner un nouveau bouc-émissaire, donné en pâture à l'Opinion, alors que les crimes ont été plus nombreux dans le camp Ouattara, depuis des années d'ailleurs. L'Occident anglo-saxon est une pourriture, et son impunité est révoltante !

L'Armée française n'est pas intervenue ? Tiens donc ! Ses tirs ont déclenché l'incendie qui a fait sortir la famille Gbagbo, elle a décimé la Garde du président, les insurgés ont été armés par elle, entraînés, guidés, orientés... Vous avez dit ingérence française ? Colonialisme pas mort ! Sarkozy-Bush doit se frotter les mains, et ses amis Bolloré, Ouattara etc, aussi ! Les vautours arrivent...

Dans tous les cas, les Africains sont les perdants ! Leur continent va être pillé, volé, par l'Occident anglo-saxon et israélien ! Et ces événements seront un encouragement pour remplacer les Gbagbo, ancrés dans leur terre, par des internationaux hommes de main du FMI, des Grandes Banques, des multinationales, comme Ouattara et son épouse anglaise, qui se fichent pas mal des Africains et qui vont offrir le pays à l'Occident anglo-saxon ! (eva R-sistons)

 
http://www.parti-ecologique-ivoirien.org/img/femme-voilee.jpg
http://www.parti-ecologique-ivoirien.org/img/femme-voilee.jpg
.
Enfin, la France vient, la première (quel exploit !), de murer les femmes qui ont choisi elles-mêmes de porter le voile, selon leurs convictions religieuses. Elles seront définitivement en marge, recluses à vie. Et leurs enfants ne pourront être accompagnés à l'Ecole. Vous avez dit Liberté, Egalité, Fraternité ?  (eva r-sistons)



 

Y'a bon la colonisation française,

l'exemple de l'Algérie, vidéo

(impossible d'arriver à publier sur R-sistons,

voyez ce document de René Vautier sur mon blog sos-crise) :

Y'a bon la colonisation (française) ! L'exemple en Algérie (vidéo)



[Sans+titre.bmp]
http://4.bp.blogspot.com/_U9VdNI6cmZI/Smp9ifgGs_I/AAAAAAAABTc/vT8Vbwv9bqs/s1600-h/Sans+titre.bmp
.
Mission des Anglo-Saxons:
Tuer l'identité des pays,
- donc de la France, via, en particulier,
sa langue en voie de marginalisation.
Par eva R-sistons
.
Alerte ! Dans ce blog, une fois que j'ai compris le rôle de l'Angleterre dans la (mauvaise) marche du monde, j'ai eu plusieurs fois l'occasion de vous entretenir des menaces qui pèsent sur nous (voir en particulier le précédent post, Reine d'Angleterre, mort de Diana..). Je ne le répèterai jamais assez : C'est en abordant la question du rôle de l'Angleterre dans les événements du monde, que mon blog a été supprimé d'un seul coup, sans préavis, sur le site du NouvelObs (faux journal de Gauche, vrai média au service du libéralisme anglo-saxon), en arguant que j'allais trop loin : en mettant en cause le pays de Sa Gracieuse majesté, en d'autres termes, le monde Anglo-Saxon. J'avais vu juste : La source centrale, ultime, de tous les maux de l'humanité vient de la City et, aussi, de la Reine d'Angleterre. C'est d'ailleurs elle, par exemple, qui a signé l'autorisation de transférer les populations vivant dans l'île paradisiaque de San Diego, dans les bidonvilles anglais, afin de permettre à l'OTAN, bras armé de l'Angleterre, d'établir sa principale base militaire dans cette île idéalement située. A noter d'ailleurs que Sarkozy a uni, récemment, le destin militaire de la France à celui de la G.B., intimement, et pas seulement dans le cadre de l'OTAN, sans consulter le Parlement et encore moins les Français, une politique qui sera faite avec nos sous.
.
Le Quai d'Orsay vendu à l'Etranger
.
C'est sans précédent : Un Président élu en mentant sur ses buts véritables (au service de l'oligarchie financière et des Anglo-Saxons comme des Israéliens) a décidé, seul (parce qu'il a une mentalité de cow-boy et qu'il est un fan du modèle de vie anglo-saxon, et du règlement des problèmes par la force), de re-fonder totalement la politique intérieure et extérieure de la France, contre ses traditions, contre la volonté des Français, et contre les intérêts réels de notre pays. Notre voix n'est plus écoutée à l'Etranger, nous avons perdu toute crédibilité, même nos partenaires nous piétinent car nous sommes devenus leurs vassaux, leurs toutous, et puis nous menons trois guerres à la fois, du jamais vu, guerres impériales absurdes - et d'enlisement, bientôt. Pour le seul profit des Anglo-Saxons et des Israéliens ! 

Pire encore que tout: Sarkozy a fait de la France "sa chose", sa propriété, et il ose même se permettre, en fermant les uns après les autres nos Consulats à l'étranger, de brader nos biens prestigieux. On voudrait détruire la France, qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Ce faisant, notre pays est transformé radicalement, aligné sur des politiques qui ne sont pas les siennes, avili... Nous sommes des Latins, nous voici sur le point de devenir une simple succursale des Anglo-Saxons. Une trahison de plus envers notre pays ! Et pour parachever le tableau, nos meilleurs diplomates, ceux qui depuis des décennies façonnaient l'âme du Quai d'Orsay, ont été chassés, mutés, mis en retraite d'office, et aujourd'hui, ce n'est pas le Ministre des Affaires Etrangères qui orchestre la politique extérieure de la France, mais un misérable pantin, un philosophe raté, un penseur de pacotille, tout juste bon à pavaner sa frimousse dans des médias people, et de surcroît attaché non à défendre les intérêts de la France, mais ceux de son clocher, Israël, l'Etat qui viole tous les lois internationales. Vous avez reconnu l'individu minable dont je parle. Vous faut-il un nom ? 

Sarkozy n'a pas de patrie, il déteste la France et d'ailleurs il ne s'en est jamais caché, son épouse du moment aussi, il pourrait servir n'importe qui si on lui permet d'être le nombril du monde, de s'en mettre plein les poches, et de faire parler de lui, au sommet... Si les Français savaient vraiment ce qu'il est, si les Français avaient lu la dizaine d'ouvrages écrits sur son état mental réel par des psy, livres soigneusement dissimulés par les Médias aux ordres, alors il n'y aurait personne pour le soutenir, en dehors d'inconditionnels de son acabit...

Or donc, la France est vendue au plus offrant. Comme si cela ne suffisait pas, elle doit perdre tout ce qui fait son identité: Autonomie locale, départements, traditions, culture, modèle social, valeurs républicaines, indépendance nationale, politique étrangère, et même bientôt drapeau, hymne, et idiome !

Les Anglo-Saxons, bien peu démocratiquement, ont entrepris de coloniser le monde (et d'abord le pays le plus original, le plus rétif, la France - via leur agent Sarkozy), d'imposer leur modèle, leur culture, leurs valeurs, leur Libéralisme monstrueux, leur mode de vie brutal, inégalitaire, sauvage, criminel... Pour y arriver, plusieurs moyens : Entre autres, la colonisation des Médias (FR2 en est le plus sinistre exemple, totalement vassalisé, on y chante sans cesse les louanges du modèle anglo-saxon, et même de sa culture, majorettes etc, bientôt on offrira aux veaux le mariage du Prince et de sa Princesse, quelle horreur !), l'imposition de séries et de films américains, même idiots, surtout idiots, la destruction de tout ce qui caractérise la France pour l'uniformiser, modèle social, laïcité, valeurs républicaines, mode de vie, culture, drapeau, hymne, départements, et même la langue de nos pères ! 
.
Tuer notre idiome

Amis Lecteurs, bientôt la Francophonie n'existera plus, au Canada, par exemple, l'oeuvre de mort a commencé (on est aux antipodes du "Vive le Québec Libre" du général de Gaulle qui aimait la France, lui), et pire encore, parti comme c'est, l'Anglais nous sera imposé comme première langue, la nôtre devenant secondaire, folklorique, marginale, un simple patois réservé aux rustres nostalgiques d'un monde ancien ! D'ores et déjà, nos enfants, et même nos bébés, devront bientôt maîtriser les deux langues, être bilingues (pour commencer), et afin d'obtenir un travail, il faudra maîtriser parfaitement l'Anglais ! Et comme nous serons de plus en plus confinés chez nous (et devant la télévision aux ordres ou devant Internet colonisé), le Modèle Unique, la Pensée Unique, nous seront complètement imposés à notre insu ! Ce qui se trame est grave : A travers la relégation de notre langue, c'est l'avenir de notre culture, de notre identité même, qui se joue !

C'est un scandale, c'est une haute trahison ! D'autant plus que derrière tout cela, se cache l'objectif ultime : Gommer les Nations, plus seulement les Etats Providence, via le Libéralisme effréné ne profitant qu'aux couches les plus élevées, mais aussi, et surtout, ôter les identités des pays, pour les aligner sur un seul modèle, Système, mode de vie : l'anglo-saxon, haïssable. Alerte, citoyens ! On nous oblige, souvent au nom de la "démocratie", à rentrer dans le moule anglo-saxons assassin, dont nous ne voulons pas, dans l'ensemble !

Préservons notre Etat, notre pays, notre Nation, notre langue, soustrayons la France aux fourches caudines de l'Occident prédateur et criminel ! Notre pays ne doit pas être tué par les Anglo-Saxons !

La pieuvre anglo-saxonne

Nous devons tous prendre conscience de ce qui se trame insidieusement. Complot anglo-saxon ? Que veut dire ce mot, "complot" ? Disons très clairement que derrière la politique officielle, s'en cache une autre, subtile, sournoise, plus redoutable: L'Oligarchie qui détient les manettes des coffre-forts, des Armées, des politiques à travers les marionnettes en place, conçoit des Plans destinés à renforcer son pouvoir au détriment de l'ensemble des populations de la planète. Et dans le cadre de ce Plan, via Hollywood, la télévision, les médias, Internet, les valets à la tête de chaque pays, les zélus soumis, etc : La marginalisation de notre langue, comme la destruction des départements, visent à tuer la France, l'identité particulière de notre pays, sa personnalité propre. Pas moins !  Si nous ne prenons pas conscience de ce qui se trame, de ce qui, peu à peu, se met en place, si nous ne relayons pas, demain il sera trop tard, nous serons des brutes à l'image des Anglo-Saxons !

Citoyens, Citoyennes, Lecteurs, Lectrices, Camarades, ne laissons pas la pieuvre anglo-saxonne utiliser son rouleau compresseur pour nous broyer.

Tous les Etats, toutes les Nations sont menacés. Ils doivent s'aligner, ou se préparer au pire. C'est intolérable. Ceux qui devraient, aujourd'hui, se retrouver devant une vraie Cour Pénale internationale, un vrai Tribunal des peuples, sont les promoteurs de ce Nouvel Ordre Mondial totalitaire, financier et militaire, voire génocidaire ! Déjà, au niveau de l'Europe, tous les pouvoirs nous sont retirés les uns après les autres, et ce n'est qu'un début !

Retrouvons la maîtrise de notre destin ! Les cupides et inhumains Anglo-Saxons n'ont pas à se substituer à nous !

Comme je le dis depuis plus de deux ans, soyons tous journalistes, informons, relayons, et opposons-nous à un monde uniforme, servile, sauvage, mettant en péril l'avenir même de l'humanité ! C'est non seulement notre droit, mais notre devoir le plus absolu face aux fous qui se sont octroyés le droit de vie et de mort sur nous, un devoir pour nous et pour nos descendants de nous opposer à la solution finale de l'humanité, afin, notamment, que les peuples ne soient pas enfermés dans un camp d'extermination planétaire (§), au gré des caprices des apprentis sorciers anglo-saxons !

eva R-sistons à l'intolérable

(§) J'utilise à dessein ces mots en écoutant à l'instant même les Infos d'Arte qui une fois de plus tente de nous apitoyer sur la Shoah des (seuls) Juifs, alors qu'une "Shoah" planétaire se prépare, insidieusement, pas à pas, via guerres permanentes et nucléaires, pandémies ou crises provoquées délibérément, OGM meurtriers, etc ! Non à la "banalisation du Mal", pas seulement concernant les seuls Juifs, mais tous les peuples ! Non au "totalitarisme déshumanisé" ! (Je détourne les termes d'Arte, restreints, pour les employer dans un sens planétaire, de bien commun, universel - et non particulier -  qui seul compte !)
.
TAGS : Occident, Anglo-Saxons, Reine d'Angleterre, Diana, Sarkozy, City, OTAN, GB, San Diego, Nouvelobs, Quai d'Orsay, Ouattara, Pensée Unique, France, Nations, Armée, Libéralisme, culture, langue française, Médias, Internet, Hollywood, francophonie, de Gaulle, Canada, vive le Québec libre, Shoah..

Darcos%20bilingue.gif    

Source :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/09/xavier-darcos-veut-des-ecoliers-bilingues-.php

 

Parce que la mobilisation continue, plus que jamais nécessaire, vous êtes convié à un nouveau rassemblement militant :

.
Langue française : Opération Chatel
Tous ensemble devant le ministère de l'Éducation Anglo-saxonne

dirigé (et détourné) par M. Luc Chatel, 110 rue de Grenelle - 75007 Paris, pour un

RASSEMBLEMENT
samedi 30 avril à 15h.
Nous ne les laisserons pas instrumentaliser l'École !
Refusons l'endoctrinement impérialiste
et linguistique de nos enfants !



M. Chatel, pédagogue bien connu, aime tant l'anglais qu'il tient à en faire partager sa passion à tous nos enfants, dès 3 ans, -et tout au long de leur scolarité. M. Chatel est un homme de convictions : il est seulement à déplorer que le patriotisme et la loyauté n'en fassent partie,  -ou plutôt que ce patriotisme exacerbé, franchement chauvin et péniblement exclusif, s'exerce vis à vis des États-Unis -probablement la patrie "de cœur", pour l'ancien DRH de la multinationale Lauréal.


Mais ce n'est pas le seul projet du gouvernement dont il est l'homme de peine. Notre tâcheron de l'endoctrinement devra bientôt répondre au souhait présidentiel de voir les mathématique, l'Histoire (et le sport !) enseignés "en langue étrangère" (langue dont le choix n'est plus un mystère...) dans les lycées, rendant de facto la langue de Business Europe, le syndicat du patronat européen, LA matière principale pour avoir son bac, puisque celle qui conditionne l'accès et la compréhension de toutes les autres ! Un jeune britannique de passage aura ainsi plus de facilités que nos enfants à réussir son bac en France -une délicatesse rare et très ciblée en matière d'intégration, sans doute le véritable sens de l'  "immigration choisie" chère à M. Sarkozy- mais surtout une façon de faire comprendre très efficacement à tout parent et tout écolier la véritable hiérarchie des langues en France : rater le français c'est perdre une matière -bien marginalisée qui plus est, avec la division par deux dès l'an prochain de son volume horaire en première et terminale L, au profit d'un apprentissage "de la littérature étrangère en langue étrangère" dont n'a peine à deviner, là encore, quelle langue en bénéficiera. Échouer en anglais c'est louper son bac.

[Quelques précisions très officielles -la partie émergée, celle déjà mise en œuvre, pour le reste relire les discours de nos gouvernants : http://www.education.gouv.fr/cid55664/installation-du-comite-strategique-des-langues.html. On y parle beaucoup "des langues étrangères", d'ailleurs, mais pour ce qui est des stages gratuits au lycée, les masques tombent : c'est pour l'anglais seulement].


Après avoir été, selon les vœux de Jules Ferry, le moyen de notre unité et le premier service de la République française, l'École publique, laïque et obligatoire, est donc en passe de devenir l'instrument par excellence de notre formatage linguistique et culturel, de la "normalisation" de notre "exception culturelle" -de la relégation accélérée de notre langue maternelle au rang d'idiome local pour nostalgiques d'un réservoir de travailleurs qualifiés interchangeables qui s'est appelé un jour France.

Car autant les causes d'une mesure aussi brutale et délétère sont profondes et ramifiées -créer de toute pièce un peuple européen dont la langue "nationale" serait l'anglais, ce qui aurait l'avantage de donner une apparence de légitimité à la construction bruxelloise tout en favorisant les rapprochements ultérieurs avec les "modèles" anglo-saxons ; rendre nos enfants plus à l'aise avec l'anglais qu'avec toute autre langue (y compris... la nôtre, si possible !), pour que la nouvelle génération n'est plus de réticences à voir cette langue s'imposer ; rendre l'anglais naturel pour eux, puisque connu dès le plus jeune âge et légitimé par l'École, étape indispensable au remplacement pur et simple du français...- autant les raisons de s'y opposer sont simples. Évidentes. Parmi elles, conserver la capacité à accéder notre patrimoine littéraire -ces textes qui ont forgé notre pensée à travers les âges et infléchis notre histoire collective-, mais aussi plus immédiatement, nos propres concepts pour décrire le monde et ses possibles, car une langue est tout sauf objective ! Préserver ce creuset particulier de définitions et de non-dits, de connotations, d'usages, d'abstractions et de descriptions imagées qui donne à une langue toutes ses nuances pour décrire la réalité de ses locuteurs : la nôtre, notre pacte social,  et cet humanisme des Lumières que l'on voudrait bien extirper de nos têtes. Conserver, d'ailleurs, simplement une langue pour s'exprimer, revendiquer s'il le faut, car ce qu'on nous propose n'est qu'un code formaté, toiletté, neutralisé. Du globish plus que de l'anglais. Un jargon mercatique politiquement corrigé, une boussole faussée qui indiquera toujours  la droite plutôt que le nord...

Vous voudrez bien trouver en pièce-jointe l'appel à ce rassemblement -qui reprend certains aspects de celui du 19 mars, dont il est un prolongement.
En pièce-jointe également, le compte-rendu du Rassemblement de la fontaine Molière, qui fut une belle réussite pour ce tout premier coup d'essai. Merci à tout ceux qui en furent !


A vous retrouver le 30 avril,
salutations militantes,
    

M.V., pour le COURRIEL. MATTHIEU VARNIER

 
Valérie Pécresse est prix de la CARPETTE anglaise :

P%C3%A9cresse%20100.gif

Source : http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=34688

 

 

Que penser du discours électoral de Sarkozy du 20 mars 2007, où il dit que la diplomatie française doit s'exprimer en français,

 

Sarko%20diplo%202.gif

Source :

Discours de Caen le 9 mars 2007 : http://www.u-m-p.org/site/index.php/s_informer/discours/nicolas_sarkozy_a_caen

 

alors que plusieurs de ses ministres, notamment Kouchner et Lagarde, n'hésitent pas à s'exprimer en anglais à l'étranger et même en France :


 

Mme Christine Lagarde, Ministre des Finances,  s'est exprimée en anglais à Nice (France !) le 12 septembre 2008,

lors de la réunion des ministres des Finances européens qui avait lieu dans cette ville.

Source : http://www.revue-republicaine.fr/spip.php?breve69

 

Kouche.jpg

 

M. Bernard Kouchner a donné une entrevue en anglais à des journalistes israéliens lors de sa visite en Israël le 5 octobre 2008

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-insolites/confusion-en-israel-autour-de-propos-de-kouchner-sur-l-iran-hit/

 

Oui, que penser de tout cela ? N'est-on pas en train de remplacer la politique de la langue française et de la Francophonie par la politique de la Cacophonie ?

 

Dans l'espoir d'une réaction de votre part, nous vous prions, Madame, Monsieur le Député, de bien vouloir agréer l'expression de notre plus haute considération.

 

Régis Ravat

Président de l’A.FR.AV (www.francophonie-avenir.com)

 

Merci de signer, pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait,  notre pétition en ligne : Pétition pour demander au président de la République, Nicolas Sarkozy, de respecter ses engagements électoraux en matière de langue française, de Francophonie et de lutte contre le tout anglais.

 

(Reproduction et diffusion, hautement recommandées)

 

http://www.francophonie-avenir.com/Index%20RR%20Sarkozy%202%20poids,%202%20mesures.htm

 

Que penser du discours qu'il y a fait en faveur du Canada uni, faisant allusion au fait que le monde n'a pas besoin d'un Québec indépendant (francophone),

 

Source : http://www.cyberpresse.ca/dossiers/francophonie/200810/17/01-30367-sarkozy-fait-un-plaidoyer-pour-un-canada-uni.php

 

secretariat.general@courriel-languefrancaise.org

 www.courriel-languefrancaise.org

http://www.francophonie-avenir.com/Index%20RR%

20Sarkozy%202%20poids,%202%20mesures.htm




Internet favorise l'anglicisation, la robotisation et la globalisation du monde ?

 

Pink Sherbet Photography - CC by(..)

Anglicisation, machinisation et mondialisation sont ici trois arguments qui font dire à l’auteur qu’Internet est loin d’être neutre et nous oblige implicitement ou explicitement à adopter certaines valeurs, avec toutes les conséquences que cela implique[1].

 

Utiliser Internet nous force-t-il à adhérer automatiquement à certaines valeurs ?

 

(..) E.F. Schumacher (Small is Beautiful) va plus loin encore et je suis aussi entièrement d’accord avec lui. Il écrit (dans Work) que dès lors que nous adoptons une technologie (conçue par quelqu’un d’autre probablement), nous absorbons l’idéologie (une manière de voir les choses, un système de valeurs) qui va avec.

 

Utiliser Internet nous force-t-il à adhérer automatiquement à certaines valeurs ?

 

Ci-dessous une intervention de Roberto Verzola, extraite de la liste de diffusion « p2p-foundation » :

« Je suis assez d’accord avec Doug Engelbart, l’inventeur de la souris, quand il dit que nous façonnons nos outils, et que nos outils nous façonnent à leur tour. Il parle d’une co-évolution de l’homme et de ses outils. Nous devrions peut-être appeler cela « un déterminisme réciproque ». Quand il dit « nous façonne », je suppose que le « nous » désigne aussi les relations sociales.

E.F. Schumacher (Small is Beautiful) va plus loin encore et je suis aussi entièrement d’accord avec lui. Il écrit (dans Work) que dès lors que nous adoptons une technologie (conçue par quelqu’un d’autre probablement), nous absorbons l’idéologie (une manière de voir les choses, un système de valeurs) qui va avec. Schumacher pensait que beaucoup de technologies venaient imprégnées d’idéologies, et que ceux qui pensaient pourvoir en importer une en refoulant l’idéologie qui va avec se trompent. Cette vision met sûrement plus l’accent sur le « déterminisme technologique » que celle de Engelbart, mais je pense tout de même que E.F. Schumacher a raison, du moins pour certaines technologies.

En fait, j’ai analysé Internet avec la perspective de Schumacher, et j’y ai trouvé quelques états d’esprit et systèmes de valeurs que ses utilisateurs sont obligés d’absorber, souvent sans en prendre conscience (pour avoir la liste entière suivre ce lien). Il me suffira d’en mentionner trois :


1. L’usage généralisé de l’anglais dans les technologies liées à Internet, jusqu’aux micro-codes des microprocesseurs, nous force à apprendre l’anglais. Et si vous apprenez la langue anglo-saxonne, vous allez sûrement acquérir certains goûts anglo-saxons. Apprendre la langue, c’est choisir la culture.


2. L’esprit de robotisation : remplacer les hommes par des machines. Cela prend du sens dans un pays riche en capital (même si ça se discute), mais beaucoup moins dans un pays où le travail prévaut. Quand nous remplaçons la force musculaire par celle des machines, nous sommes en moins bonne santé. Mais que va-t-il se passer si l’on substitue des machines au travail mental ?


3. Le parti pris implicite (en fait, une subvention) en faveur des acteurs globaux, et pour la mondialisation. C’est flagrant si l’on considère la struture des coûts sur Internet : un prix indépendant des distances. Un fichier de 1 Mo envoyé à un collègue utilisant le même fournisseur d’accès à Internet coûte le même prix qu’un fichier de taille équivalente envoyé à l’autre bout du globe. Pourtant le deuxième utilise bien plus de ressources réseau (serveurs, routeurs, bande passante, etc.) que le premier. Ainsi les utilisateurs locaux paient plus par unité de consommation de ressources que les utilisateurs globaux, ce qui est une subvention déguisée à la mondialisation intégrée à Internet tel qu’il est aujourd’hui.

 

http://www.framablog.org/index.php/post/2011/01/24/internet-en-question

 

 

Avenir de la langue française - Un geste d'éclat pour protéger le français
Daniel Turp - Professeur à la faculté de droit de l'Université de Montréal  1 juin 2010  Actualités en société
.
Au Québec, la deuxième ville francophone du monde, Montréal, s’anglicise. La langue française pourrait prendre sa place parmi les langues du monde si des mesures audacieuses étaient adoptées.
Photo : Jacques Nadeau - Le Devoir

Au Québec, la deuxième ville francophone du monde, Montréal, s’anglicise. La langue française pourrait prendre sa place parmi les langues du monde si des mesures audacieuses étaient adoptées.
Je suis préoccupé par l'avenir de la langue française, mais aussi et surtout inquiet pour cet avenir. Je suis déçu par l'importance très relative que la Francophonie confère elle-même à la protection et à la promotion de la langue française et je crois qu'il y a urgence d'agir pour que la langue que 70 États et gouvernements disent avoir en partage ne soit pas marginalisée au sein de la communauté internationale.

Ma préoccupation et mon inquiétude sont fondées sur des réalités et des faits qui annoncent un dangereux déclin de la langue française. Au Québec, la deuxième ville francophone du monde, Montréal, s'anglicise. Au Canada, le Commissaire des langues officielles a déclaré dans son dernier rapport que des fonctionnaires francophones ont toujours de la difficulté à travailler dans leur langue et que les Canadiens continuent de résister à l'idée que les juges de la Cour suprême du Canada aient une connaissance du français. En France, j'ai récemment été accueilli à mon arrivée à l'aéroport Montpellier-Méditerranée par des affiches commerciales unilingues anglaises et ai vu un journal télévisé de France 24 «en anglais», sans pouvoir d'ailleurs avoir accès à TV5... et retrouver dans la grille horaire du journal Le Monde celle de TV5!

Les droits linguistiques de certains francophones belges semblent en péril, et l'Association suisse des journalistes de langue française a plaidé, au début de la présente année, pour la présentation au Parlement de la Confédération helvétique d'un projet de loi concernant l'usage de la langue française. Sur le continent africain, le ministre de l'Éducation nationale du Rwanda a décrété la fin de l'enseignement du français au Rwanda pour 2011, alors qu'au Vietnam l'anglais est devenu la langue étrangère choisie par 85 % des lycéens du pays.

J'ai constaté que la langue française n'avait pas droit de cité dans le nouvel aéroport de Barcelone, qui se trouve pourtant à une centaine de kilomètres de la frontière française, comme c'est le cas de la très grande majorité des aéroports, gares et ports du monde où les francophones sont orphelins de leur langue. Comme chercheur, j'ai constaté que le portail de l'Union européenne ne présente les nouveautés qu'en anglais, que le site de l'Union africaine (www.africa-union.org) nous accueille, sur sa page en français, par le slogan «Make Peace Happen 2010» et que le site de l'Organisation des États américains, dont le français est une l'une des quatre langues officielles, ne réserve qu'une place infime à la langue qu'ont pourtant en partage deux de ses États membres, le Canada et Haïti, et que parlent des millions de francophiles répartis dans les Amériques.

Prendre sa place

Je pourrais multiplier les exemples qui tendent à démontrer que la langue française est en voie d'être oblitérée dans l'espace public international et que les États et gouvernements de la Francophonie eux-mêmes n'exercent pas la vigilance qui s'impose pour prévenir son effacement de l'espace public national.

Sans souscrire à l'idée que l'avenir de la langue française est irrémédiablement compromis, je crois que celle-ci peut prendre sa place parmi les langues du monde si des mesures audacieuses sont adoptées. Les initiatives récentes de la Chine et de la Russie pour que leurs langues s'imposent comme langues internationales devraient être un réel incitatif pour que la Francophonie agisse avec célérité pour assurer la protection et la promotion de la langue française au sein de ses propres États et gouvernements de la Francophonie et qu'il s'agit d'une action qui devrait d'ailleurs précéder toute initiative visant à assurer la protection et la promotion de la diversité linguistique, et à promouvoir l'adoption par l'UNESCO d'une nouvelle convention analogue à celle relative à la diversité des expressions culturelles.

Test de volonté

Un geste d'éclat doit être fait, un geste symboliquement fort et juridiquement contraignant en cette année du 40e anniversaire de la Francophonie: l'annonce de l'élaboration d'une Convention internationale sur la protection et la promotion de la langue. La Charte de la Francophonie, telle qu'elle a été adoptée lors de la Conférence ministérielle de la Francophonie du 23 novembre 2005, n'énumère même pas parmi ses objectifs la promotion et la protection de la langue française, et l'élaboration d'une telle convention lancerait un message clair à la communauté internationale sur la volonté des États et gouvernements de la Francophonie de passer à l'offensive.

Une telle convention testerait la volonté réelle des membres de la Francophonie de s'engager dans un combat réel en faveur de la langue française. Cette convention devrait contenir des engagements à caractère national, inspirés par ceux contenus dans la Charte de la langue française adoptée du Québec et la loi Toubon en France, régissant le statut de la langue française et reconnaissant des droits linguistiques fondamentaux. Les États et gouvernements devraient également s'y engager à protéger et à promouvoir l'utilisation de la langue française comme langue de la législation et de la justice, de l'Administration, du travail, du commerce et des affaires et de l'enseignement.

S'agissant des engagements à caractère international, la future convention pourrait faire fond sur les énoncés relatifs à la langue française contenus dans le Cadre stratégique décennal de la Francophonie (2005-2014) et la Déclaration finale du Sommet de Québec (2008), mais également s'inspirer du contenu de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO. La création d'un Fonds international pour la protection et la promotion de la langue française pourrait être envisagée et l'on devrait également songer à la création d'une Conférence ministérielle permanente des ministres responsables de langue française (CONFELF) pour assurer la mise en oeuvre et le suivi de la nouvelle convention.

Pour rendre hommage aux pionniers de la Francophonie, Léopold Sédar Senghor, Hamani Diori, Habib Bourguiba et Norodom Sihanouk ainsi qu'au Québécois Jean-Marc Léger, le secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, doit prendre l'initiative et inviter ses États et gouvernements membres de la Francophonie à être audacieux en adoptant une Convention internationale sur la protection et la promotion de la langue française qui contribuera à assurer la pérennité et le rayonnement de la langue française comme la langue internationale.

***

Extraits d'une communication prononcée lors des dixièmes Entretiens de la Francophonie le 27 mai 2010 à Lyon. La version intégrale peut être consultée à l'adresse www.danielturpqc.org.

***

Daniel Turp, Professeur à la faculté de droit de l'Université de Montréal
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/289962/avenir-de-la-langue-francaise-un-geste-d-eclat-pour-proteger-le-francais

http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/200905/10/70402.jpg
http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/200905/10/70402.jpg
Jean-François Lisée
Dans l'Actualité du 3 août 2010
J.-F. Lisée est un universitaire et analyste réputé, leader indépendantiste et conseiller de plusieurs Premiers Ministres du Québec

Éloge de l’anglicisation de la France

Il faut lire, dans une récente édition du magazine français Le Point, l’essai de l’écrivain Frédéric Martel (l’auteur du récent Mainstream, sur la culture mondiale).

Intitulé Français, pour exister, parler English, il annonce tout simplement le déclin international définitif du français et invite ses compatriotes à utiliser l’anglais le plus possible, non seulement en devenant bilingues, ce qui se comprend, mais en adoptant avec enthousiasme tous les anglicismes qui se présentent. Un extrait:

"Oui à l’impérialisme cool de l’anglais. Entre-temps, bien sûr, l’anglais s’impose peu à peu. C’est vrai dans les domaines déjà fortement américanisés que sont les sciences hard, la médecine soft, l’écologie green, l’alimentation light, mais aussi l’entertainment avec ses pitches, l’information avec ses lives, le business avec ces CEO, sans parler de tout le domaine d’Internet où la langue anglaise est constamment réinventée par les geeks et autres nerds. Il y a quinze ans, les titres des films américains étaient systématiquement francisés ; aujourd’hui, ils sont en langue originale. Les mots de la com’, ceux de la pub se servent du cool de l’anglais. Le commerce le sait également : la marque Monoprix est vieillotte, mais le Daily Monop, la nouvelle enseigne de Monoprix, est beaucoup plus trendy. L’écologie n’est pas en reste : les taxis Green Cab G7 fleurissent, plus attirants que si on les avait baptisés ” taxis parisiens G7 verts “. Le café Starbuck’s que l’on a vu dans la série ” Friends ” est plus cool, même si son café est plus mauvais, que le bar français du coin où le service est inévitablement désagréable et le petit crème à un prix exorbitant. Et l’on préfère un jean slim et un vêtement medium à un habit seulement ” moyen “. Dans l’univers du tourisme, un trip ou même un travel, c’est mieux qu’un ” voyage ” et on vous vend un package car vous ne voudriez pas d’un ” paquet “."


Sans commentaires.
_____________________________________________________________

Et hier, au journal télévisé belge, on eu droit au car wash qui lave probablement beaucoup mieux que notre bon vieux lave-auto. Il faisait suite à un récent call center beaucoup plus explicite et efficace que le centre d'appel. Évidemment tout cela prononcé de façon telle qu'aucun anglophone n'aurait jamais pu comprendre! À surveiller dans les prochaines éditions des dictionnaires comme le Larousse et le Robert... le Bob, you get it?

N.C.

Re: Éloge de l’anglicisation de la France

par maxi le Mer 4 Aoû - 10:24


ben oui que dire ? c'est la réalité de la mondialisation US

en international il est évident que le français est désuet depuis la déroute de 40, il l'est déjà en Europe que nous avons cru créer à notre image, alors pour des chinois, des japonais ou même des africains, c'est le passé, c'est une langue inutile, et c'est la réalité.

Quant à l'anglicisation du monde, dont la France, elle est inéluctable puisque tlm est d'accord, nos voisins sont 1000x plus avancés, surtout les nordiques et les allemands, mais les pays de l'Est semblent redoubler d'efforts, je ne vois guère que les pays latins, Espagne et Italie pour résister.

En France c'est irréversible, le formatage culturel étant massif du matin au soir depuis 30 ans, la génération des moins de 30 ans est totalement américanisée, sans s'en apercevoir, tout en douceur, et elle est consentante puisque c'est désormais SA culture. quand tu le leur fait remarquer ils poussent au minimum des cris d'orffraies, mais la plupart du temps ils t'insultent !!

il n'y a que la vérité qui fache ...

comment résister Normand ? on est plus en 1970 ! entre les séries télés, les films, les jeux vidéos, les pubs Coca, McDo ou Nike, la musique, les fringues, etc... les enfants ont baigné là dedans depuis leur naissance, ils sont des américains d'Europe, le bilinguisme progresse logiquement.

C'est fini la France grande puissance, le présent et l'avenir c'est La Chine, l'Inde, et probablement la Russie, nous avons un avenir avec une Europe unie si elle s'émanscipe des USA, ce qui est impossible avec la castration OTANienne.

ce constat est d'ailleurs le même pour les vieilles nations européennes, seule l'UK peut se réjouir de voir sa culture dominer le monde sans coup férir
http://politiclub.forumpro.fr/t5829-eloge-de-langlicisation-de-la-france

 

L’anglicisation en marche. 7 février 2011, par Tétraèdre Et dire qu’une seule petite loi empêchant les patroneux d’exiger l’anglais pour pouvoir obtenir un emploi au Québec pourrait régler la question de la langue Car empêcher un citoyen du Québec de travailler au Québec parce qu’il parle français c’est criminel et même génocidaire ( génocide linguistique) Aucune nation au monde propose à ses citoyens une seule autre langue internationale comme deuxième langue, (...)

 

http://www.vigile.net/L-anglicisation-en-marche

 

 

http://www.vigile.net/IMG/jpg/12-curzi-mtl.jpg

 

http://www.vigile.net/IMG/jpg/12-curzi-mtl.jpg


http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/Marseillaise/marseillaise-RUDE.jpg

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/Marseillaise/marseillaise-RUDE.jpg

 
April 1st, 2011 · 

La HALDE vient de nommer une commission d’étude en charge de définir les conditions de remplacement de l’hymne national français, La Marseillaise, par un hymne « plus consensuel », de même que les couleurs bleu blanc rouge, par un drapeau « respectant plus la diversité ». Ce rapport est attendu pour l’automne prochain.

 

D’ici à 2018, la HALDE espère ainsi que les conclusions du rapport permettraient « d’opérer la nécessaire mise à jour de l’identité nationale dans une Europe moderne où les combats de premier ordre ne concernent plus la défense des frontières nationales, de l’identité et du repli sur soi, mais la lutte contre le racisme, contre les préjugés, pour l’égalité et la diversité ».


La HALDE considère comme une évidence « la désaffection des Français pour les défilés militaires, le patriotisme et les drapeaux tricolores » qui, selon elle, « n’emportent plus l’enthousiasme que connaissaient les générations précédentes, pour qui ces évènements historiques étaient liés à l’histoire familiale et aux souvenirs proches » et observe un « rejet évident » des « minorités visibles » à l’encontre de tout ce qui peut rappeler le patriotisme et la nation comme exprimées dans les couleurs nationales actuelles et dans les paroles de La Marseillaise. De plus, elle estime que dans la mesure où la plupart des jeunes, notamment ceux issus de l’immigration, semble de moins en moins connaître La Marseillaise, cette dernière est devenue, de fait, obsolète et doit être remplacée.


« La France d’aujourd’hui, toujours plus riche de sa diversité, se reconnaît de moins en moins comme partie prenante de cette Histoire », estiment les personnalités en charge de ce rapport, comme Bernard Henry Levy, Abderrahmane Dahmane ou encore Patrick Gaubert. « Ces symboles, trop marqués par « le rejet de l’autre » et trop souvent l’objet d’instrumentation politique de partis extrémistes, sont l’expression de ce refus d’ouverture sur le monde. La permanence du patriotisme, censée autrefois souder la communauté des citoyens, est de nos jours un facteur diviseur et discriminant, aggravant le sentiment d’exclusion des citoyens récemment arrivés en France, pouvant donner l’impression de mettre en cause la légitimité de leur présence, et confortant les nostalgiques du patriotisme dans l’entretien des revendications nationalistes. »


Au nom d’une « diversité toujours plus riche », il y aurait nécessité, urgence même, à combattre « les nostalgiques du patriotisme » et les « revendications nationalistes », afin de réaliser « une réelle reconversion des symboles nationaux » en mettant en avant, par exemple « les victimes du racisme ».


La HALDE propose d’ores et déjà de reprendre comme couleurs nationales celles de l’arc en ciel et comme hymne un texte qui est encore à définir mais dont la musique s’inspirerait de La Truite de Schubert.


Source: Nation Presse Info


http://fr.altermedia.info/general/la-halde-veut-faire-disparatre-la-marseillaise-et-le-drapeau-national-bleu-blanc-rouge_34109.html#more-34109

 

 

http://clpb-club-du-levrier-du-pays-beaunois.asso-web.com/uploaded/drapeau-francais-rond.png

http://clpb-club-du-levrier-du-pays-beaunois.asso-web.com/uploaded/drapeau-francais-rond.png

 

Liquidation de la France, du patriotisme, du drapeau, de la Marseillaise

Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 22:00

http://ripostelaique.com/wordpress/wp-content/uploads/2011/02/ASSEMBLEUSAB15.jpg

 

Internautes face à l'UE

et au Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon

 

 

Sommaire :

 

Le tsunami des peuples unis

par eva R-sistons

 

Le Pacte pour l'euro plus,

pacte de destruction de nos droits sociaux

 

L'Ouragan sur Internet

pour la défense de la médecine naturelle

 

Sélection de liens

En vedette :

 

Les USA sont-ils finis ?

(1 Gilles Bonafi  - 2 Chronique Agora)

 

 

http://slauro.blog.pacajob.com/public/globe-solidarite-300.jpg

 

http://slauro.blog.pacajob.com/public/globe-solidarite-300.jpg

 

 

Le tsunami des peuples unis

contre le capitalisme anglo-saxon,

contre l'UE et le Nouvel Ordre Mondial

par eva R-sistons

 

 

L'Internet est utile !

 

Tous unis, tous déterminés, nous sommes un tsunami

et rien ne pourra nous résister !

 

Citoyens, Lecteurs, cessons de nous dresser les uns contre les autres,

ensemble, nous sommes forts et nous pouvons changer le monde :


Changer ce qu'ils veulent déterminer pour nous,

par exemple en nous privant d'une médecine

et d'une alimentation naturelles !

 

Cette Europe a été créée pour faire le jeu des financiers,

le jeu de crapules qui ne pensent qu'à s'enrichir,

en brandissant à notre intention des potions magiques,

"démocratie", "concurrence" ou "modernité",

qui ne sont en réalité que des impostures !

La "démocratie" n'est pas l'alternance, à l'américaine, de deux partis

attachés aux mêmes valeurs mondialistes et affairistes,

un Strauss-Kahn ou un Valls ôtent tout ce qu'il y a de socialiste

dans le P.S., l'UMP n'est qu'un mouvement anti-populaire,

et même les Verts, infiltrés eux aussi avec Cohn-Bendit,

sont devenus Europe-Ecologie, une chose européiste donc défendant

le rouleau compresseur de tout ce à quoi nous tenons...

Quant au FN, il fait le jeu de la division, de l'affaiblissement,

et donc il conforte le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon

et ses projets malfaisants...

La "concurrence" nous dresse les uns contre les autres

alors que notre intérêt est de coopérer,

quant à la "modernité", elle est synonyme d'austérité,

de destruction de tous les acquis pour lesquels nos pères

se sont battus jusqu'à donner leur existence

pour que nous vivions mieux...

 

L'Internationale des travailleurs unis est devenue

la mondialisation des hommes appauvris et désunis

pour le plus grand profit de l'Oligarchie prédatrice,

le capitalisme est devenu financier, menace pour le monde

avec la Bourse qui sacrifie le travail au capital,

la spéculation qui dérégule et désorganise tout,

les Fonds de pension qui vont rentabiliser jusqu'à nos retraites

quand ils ne les mettront pas à la merci des tempêtes

emportant nos économies et avec elles nos ultimes années,

comme les idéaux de solidarité entre les générations,

les Fonds souverains qui transformeront l'Etat protecteur,

redistributeur, en vulgaire investisseur privé à l'étranger,

ou encore cette dernière trouvaille du NOM anglo-saxon,

les Agences de Notation, créées pour mieux nous perdre,

en nous tenant à leur merci, à la merci de notations artificielles

qui sacrifieront les intérêts des populations

à ceux des ploutocrates de la City ou de Wall-Street.

 

Les Fonds souverains sont des Fonds étrangers,

voilà les étrangers qui sont nos vrais ennnemis, 

pas les balayeurs ou les éboueurs "étrangers" qui acceptent

de faire les tâches qui nous rebutent,

quand nous aurons compris que nous devons

identifier nos VRAIS adversaires,

quand nous aurons compris que nous devons être tous unis,

alors oui nous provoquerons des ouragans,

des tsunamis... salutaires pour tous !

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Capitalisme, démocratie, concurrence, modernité, mondialisation, l'internationale, spéculation, Bourse, Nouvel Ordre Mondial, Anglo-Saxons, fonds de pension, fonds souverains, agences de notation, City, Wall-Street, étrangers, PS, Cohn-Bendit, Verts, UMP, Valls,  Strauss-Kahn, Sarkozy, Europe-Ecologie

.

http://sarkopitheque.files.wordpress.com/2008/09/afrique.jpg
http://sarkopitheque.files.wordpress.com/2008/09/afrique.jpg

 

 

 

Pendant que la France belliciste, coloniale, affairiste, mène ses guerres avec nos sous en faveur de ses amis milliardaires comme les Bolloré ou les Ouattara, et contre les peuples d'Afrique ou d'Afghanistan, pendant que les Médias nous dressent contre Kadhafi ou Gbagbo et nous chantent les louanges du nouveau parti centriste de Borloo, l'UE détruit nos acquis sociaux, et l'avenir de nos produits naturels. Mais voici l'ouragan Internet, le tsunami provoqué par les internautes UNIS contre l'UE pour défendre nos intérêts ! (eva R-sistons)

 

.

U.E. : Pacte pour l'Euro plus,

pacte de destruction des droits sociaux

 

 

bilan-presidence-belge-conseil.jpg?w=160
Patrick Le Hyaric
.
Crise économique et sociale en Europe : Le Conseil européen des 24 et 25 mars a adopté un pacte, au mépris des Parlements nationaux et du Parlement européen, dont les dispositions vont encore plus loin que le traité de Lisbonne en matière d’austérité et de destruction des droits sociaux.
Crise économique et sociale en Europe : Le Conseil européen des 24 et 25 mars a adopté un pacte, au mépris des Parlements nationaux et du Parlement européen, dont les dispositions vont encore plus loin que le traité de Lisbonne en matière d’austérité et de destruction des droits sociaux.
Commentaire :

Alors, à quand cette pétition citoyenne, je suis certaine que le million sera vite atteint ? C’est même une pétition qui peut exploser en nombre.

Faut-il que l’on entame une marche vers le Conseil européen avec pelles, râteaux, pavés, etc…. pour se faire entendre ?

La voilà votre Europe :

http://www.ladepeche.fr/article/2011/04/07/1053212-Albi-Morte-seule-avec-son-chien-a-ses-cotes-depuis-50-jours.html#xtor=EPR-1

http://www.ladepeche.fr/article/2011/04/07/1053705-Apres-le-plombier-polonais-les-gaziers-portugais.html#xtor=EPR-1

Magnifique n’est-ce pas.. et c’est tous les jours comme ça !!!

 

 

Heureusement qu'il y a les Elus communistes pour tirer la sonnette d'alarme et dénoncer !

Un million de signatures permettrait de changer ce Pacte ignoble..

(note d'eva)



 

Pétition en faveur des Plantes Médicinales :
l'Ouragan sur Internet

 

.

Chers amis,

  • Notre pétition contre la directive européenne sur les plantes médicinales (THMPD) a déclenché un ouragan sur Internet. Faites circuler la nouvelle version de notre vidéo, qui est à l'adresse suivante : www.defensemedecinenaturelle.eu

  • Compte tenu de la dimension européenne du problème et de vif débat suscité sur les sites francophones, nous lançons une version anglaise de la pétition. Cliquez ici pour y accéder. Ou transférez ce lien à vos contacts européens : http://savenaturalhealth.eu

  • Lisez en bas de ce courriel l'interview de Thierry Souccar sur les dangers qui pèsent sur la santé naturelle en Europe. Thierry Souccar est le fondateur du site de référence  www.lanutrition.fr, et co-auteur du best-seller "Santé, Mensonge et Propagande", aux Editions du Seuil. (Thierry Souccar publie aussi une newsletter sur les nouvelles découvertes de la santé naturelle : vous pouvez la recevoir gratuitement en cliquant ici).

  • Nous répondons ci-dessous aux fausses rumeurs qui ont suivi notre pétition. Vous pourrez constater que loin d’être une vue de l’esprit, comme certains l'ont écrit, la menace contre les plantes médicinales est bien réelle.

  • Notre but est maintenant de faire évoluer cette réglementation dans le sens d’une plus grande liberté d’accès aux plantes.

  • L'objectif est UN MILLION de signatures. Nous vous demandons donc de faire circuler le lien vers notre vidéo en français www.defensemedecinenaturelle.eu, ainsi que notre vidéo en anglais auprès de toutes les personnes que vous connaissez et qui peuvent jouer les relais dans les autres pays européens :  http://savenaturalhealth.eu


Réactions... et contestations


Notre vidéo et notre pétition ont déclenché un intense débat public, y compris des articles dans la grande presse (Le Point) et une émission à la télévision belge. Vos signatures ont d'ores et déjà obligé les autorités européennes à clarifier leur position, et notre mouvement a été l'occasion pour les différents acteurs de préciser leurs analyses.

Le danger de la directive 2004/24/CE (le nom officiel de la THMPD) étant majeur, nous avons immédiatement reçu le soutien de centaines de blogs et sites Internet, et de dizaines de milliers d'internautes qui ont relayé notre appel.

En revanche, plusieurs voix influentes ont critiqué notre action, alors que nous pensions au départ que nous pourrions compter sur leur soutien.

Nous avons été très surpris de ces réactions négatives, d'autant plus que certains ont été jusqu'à faire circuler sur Internet des messages accusant notre Collectif de n'être qu'un faux-nez de l'industrie des compléments alimentaires. Pire encore, des rumeurs ont circulé sur Internet prétendant que la THMPD ne représente AUCUN danger pour les plantes !!

Nous souhaitons répondre méthodiquement à ces accusations infondées, tout en précisant que, pour beaucoup, elles portaient plus sur la forme que sur le fond :

 

L’article du Point


Le magazine Le Point a publié le 29 mars un article dénonçant notre mobilisation comme une simple fausse rumeur sur Internet. A l'appui de cette violente accusation, la réaction de Frédéric Vincent, porte-parole de la Commission européenne sur les questions de santé, qui déclare, sans rougir, que « Cette rumeur relève du délire ». « Il est hors de question pour nous de retirer ces produits du marché », martelle-t-il.

Les choses sont-elles si claires ? Absolument pas, comme en témoigne la suite de l'article :

« Il y avait des autorisations délivrées sur des bases un peu légères », continue Frédéric Vincent. « La Commission a donc imaginé un système de régulation calqué sur le modèle des médicaments classiques, mais simplifié. »

Nous y voilà. Après avoir dit que l'alerte que nous diffusons « relève du délire », le fonctionnaire européen admet précisément ce que nous dénonçons : une nouvelle procédure d'agrément pour les plantes médicinales à usage thérapeutique, certes simplifiée, mais néanmoins inspirée de la procédure prévue pour les médicaments classiques, et donc coûteuse et potentiellement hors de portée pour d'innombrables petits fabricants qui n'ont pas les départements de juristes des industries pharmaceutiques.

La suite de l'article est à l'avenant.

Le journaliste écrit en toute lettre que « Aucun test sur l'efficacité ou la sécurité des herbes ne sera exigé », et qu'il suffira aux fabricants de donner « des preuves que le produit a été utilisé à but médical pendant les trente dernières années, dont au moins quinze ans au sein de l'Union européenne ».

Mais d'une part, rien n'indique que réunir de telles preuves sera si simple que cela. Pour de nombreux fabricants artisanaux, monter de tels dossiers pourrait bien se révéler hors de portée, et c'est justement ce que nous dénonçons.

D'autre part, et c'est bien plus grave, le journaliste, qui vient d'affirmer que « aucun test d'efficacité ne sera exigé » conclut son paragraphe sur une déclaration du même fonctionnaire européen, Frédéric Vincent, qui affirme, goguenard : « Ceux qui n'ont rien fait paniquent. Il leur suffit pourtant de prouver que leurs herbes ont une efficacité. » (Source)

Il faudrait savoir ! Les fabricants devront-ils ou non apporter des « preuves », au sens où on l'entend pour les médicaments, de l'efficacité des plantes médicinales ?

Comment, dans ces conditions, nous accuser de « fausse rumeur », alors que le porte-parole de la Commission européenne, confirme exactement ce que nous dénonçons : la nouvelle procédure européenne obligera les petits fabricants à « prouver l'efficacité » de tous les remèdes utilisés à base de plantes, avec les coûts, les délais, et les tracasseries administratives que cela implique.

D'autres critiques, plus sérieuses, ont émergé de part et d'autre.

La position de Thierry Thévenin,
président du syndicat SIMPLES (artisans herboristes)

Le Président du syndicat d'herboristes SIMPLES, Thierry Thévenin, que nous citions dans notre vidéo, a lui aussi dénoncé notre pétition comme de la « propagande ».

Mais le problème, c'est qu'il faut lire la suite de ce qu'a écrit Thierry Thévenin. Certes, il écrit que notre texte accumule « raccourcis et effets d'annonce chocs ».

Mais juste après, Thierry Thévenin écrit :

« Cet appel présente toutefois le mérite de soulever et de porter au débat public la question du développement inquiétant (voire terrifiant) de l’arsenal des normes, des experts, des homologations qui aboutit au verrouillage et au contrôle du secteur des plantes médicinales, des médecines complémentaires et de l’herboristerie, comme d’ailleurs celui de presque tous les autres secteurs de notre civilisation. » (Source)

Ailleurs sur le site, il écrit que :

« [Cet appel] a le mérite de mettre en lumière un phénomène bien réel et inquiétant : l’inflation galopante des outils et des procédures réglementaires qui, sous le louable prétexte de protéger le public, le déresponsabilisent et l’assujettissent progressivement aux rares groupes de pression ou d’intérêt - groupes de lobbying - (industriels, distributeurs, médias,…) qui sont suffisamment organisés et puissants pour avoir les moyens de décrypter, analyser, orienter ces mesures ou même plus simplement d’exister légalement en passant à travers le crible de ces dispositions juridiques d’une incroyable complexité. Si vous en doutez ou si voulez simplement mesurer cette complexité, allez explorer l’adresse suivante:
http://ec.europa.eu/health/human-use/herbal-medicines/index_en.htm »(Source)


Nous sommes donc d'accord sur le fond avec Thierry Thévenin. Sous couvert d'assurer « notre sécurité », de nouvelles directives liberticides sont mises en oeuvre par l'Administration sous la pression de lobbys, et c'est exactement ce que nous dénonçons, une nouvelle fois.

Cette nouvelle réglementation européenne est tout sauf un fantasme ; le processus d'étouffement des médecines complémentaires est en cours, et ne fera que s'accélerer si les citoyens ne se mobilisent pas.

Il est plus qu'urgent aujourd'hui d'opposer un front uni à « l'inflation galopante des outils réglementaires » dénoncée par Thierry Thévenin, qui porte atteinte à nos libertés les plus fondamentales, à commencer par notre liberté de nous soigner autrement.

Il est plus urgent que jamais de poursuivre notre mouvement, et de lui donner une ampleur européenne. Merci de continuer à faire circuler notre vidéo (nouvelle version) : www.defensemedecinenaturelle.eu

Une autre critique

Une autre critique, reprise par plusieurs commentateurs, a consisté à nous reprocher de dénoncer une directive entrant en application le 30 avril 2011, alors qu'elle a en réalité été votée dès 2004, et que les fabricants ont donc eu sept années pour « se mettre aux normes ».

Sur un plan strictement juridique, nous faisons notre mea culpa : Au lieu d'écrire, « une nouvelle directive entrera en application le tant », nous aurions dû écrire : « une directive de 2004 entrera en vigueur de plein droit le tant ». Nous avons changé notre vidéo en ce sens.

Cependant, sur le principe, nous ne retirons pas un cheveu à ce que nous dénonçons :

La Commission Européenne nous dit : « attention, nous allons vous imposer de nouvelles restrictions. Mais ne vous plaignez pas, vous avez un délai pour vous préparer. » Pour nous, le fait qu'il s'agisse d'une directive entrant en application en plusieurs étapes n'enlève rien à son caractère abusif.

Le syndicat des fabricants de compléments alimentaires

Enfin, nous voulons aussi répondre aux propos du syndicat des fabricants de compléments alimentaires Synadiet, repris aussi par certains blogs.

Selon eux, cette directive européenne, dans la mesure où elle offrirait un cadre juridique simplifié aux plantes médicinales, ne change rien par rapport à la législation française en application jusqu'à présent, et pourrait même leur être favorable.

Pour le Synadiet, « le seul impact que pourrait avoir cette directive 2004/24/CE concerne les produits de médecine chinoise et indienne ».

Outre que, selon nous, la médecine chinoise et la médecine indienne peuvent difficilement être considérées comme une simple épiphénomène de la médecine par les plantes, il nous semble utile de rappeler que la législation française est, justement, extrêmement pointilleuse et restrictive sur le sujet de la médecine naturelle, et que le fait que l'Europe entérine cette législation justifie nos craintes et le mouvement de dénonciation que nous avons souhaité initier.

La raison en est simple, et c'est une question de principe : au lieu d'interdire la vente de remèdes à base de plantes dont la dangerosité et la toxicité ont été prouvées, ce qui serait évidemment souhaitable et parfaitement légitime, l'administration française a pris historiquement le parti d'interdire toutes les plantes qu'elle n'avait pas explicitement autorisées.

Le résultat est connu : sur des dizaines de milliers de plantes médicinales existant dans le monde entier, donc plus de 1500 en France métropolitaine seulement, selon le Professeur Fournier, seules 34 – oui, trente-quatre ! - ont été autorisées en France jusqu'au début des années 2000.

Avec l'Union Européenne, on a observé un léger frémissement, le nombre de plantes autorisées passant à 148, en dix ans.

Il n'en reste pas moins que, à ce rythme, et avec les coûts que cela induit pour les fabricants, les citoyens européens seront, durant des décennies, privés de milliers de plantes médicinales, et ce par le fait de la directive, la THMPD, que nous jugeons donc arbitraire, et que nous souhaitons dénoncer.

Nous avons besoin de vous

Plus que jamais, nous voulons nous mobiliser, et continuer à mobiliser, les citoyens autour de nous, pour amender la directive THMPD et, si possible, la supprimer.

Après l'onde de choc que nous avons provoquée à la Commission Européenne par notre seule pétition en français, il est clair que nous pouvons engager un vrai bras de fer si notre mouvement s'étend.

Alors merci de continuer à faire circuler notre pétition www.defensemedecinenaturelle.eu, et de faire connaître à tout votre entourage européen l'existence de notre vidéo en anglais : http://savenaturalhealth.eu

Enfin, pour les personnes qui souhaitent aller plus loin sur le sujet de la THMPD, nous avons décidé de donner la parole à un expert incontesté du sujet, Thierry Souccar, co-auteur avec l'avocate Isabelle Robard du best-seller « Santé, Mensonge et Propagande » (éditions du Seuil).

Dans l'interview exclusive ci-dessous, Thierry Souccar fait le point sur les dangers qui pèsent aujourd'hui sur la médecine naturelle en Europe.

Avec tous nos remerciements de votre mobilisation.

Augustin de Livois
Pour le Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle


Trois questions à Thierry Souccar

Thierry Souccar, vous êtes co-auteur du best-seller « Santé, Mensonges et Propagande » (Editions du Seuil) qui dénonce notamment les excès des réglementations sur les compléments alimentaires. Que pensez-vous de cette campagne contre la directive THMPD ?

Thierry Souccar. Il faut d’abord dire ce qu’est cette directive européenne. Elle a été prise en 2004, pour une application en 2011, et elle poursuivait deux objectifs : donner un cadre règlementaire aux plantes médicinales traditionnelles sans usage médicinal bien établi mais dont l’usage est traditionnel depuis au moins 30 ans dans la communauté (ou 15 ans dans un pays tiers), et assurer au consommateur une sécurité d’utilisation. Par rapport aux médicaments, les formalités d’enregistrement sont allégées puisqu’il suffit de déposer un dossier reposant sur la démonstration d’un usage traditionnel pour l’indication retenue et attestant de la qualité des procédés de fabrication. Il est possible, en étant optimiste, qu'en offrant un cadre législatif aux plantes médicinales, elle en facilite l'usage, notamment en France. Malgré tout, l’émoi suscité par la date butoir d’avril 2011 et la campagne qui a suivi est légitime. Tout d’abord, les fabricants qui ne se sont pas mis en conformité ne pourront pas continuer à commercialiser leurs plantes, donc le consommateur craint à juste titre d’avoir des difficultés à se procurer ses plantes habituelles, au moins momentanément, et il ne l’accepte pas. Ensuite, certains reprochent à la directive de favoriser les plantes européennes, et dans une moindre mesure chinoises et indiennes (ayurvédiques) au détriment des centaines ou de milliers de plantes « exotiques » africaines ou américaines ou d’Océanie. Enfin, il y a le coût d’enregistrement, qui varie considérablement d’un pays à l’autre. On craint une course à l’armement, de plus en plus lourde, de plus en plus contraignante, de plus en plus coûteuse qui ne profite qu’aux grosses structures. On aurait pu imaginer une procédure plus simple, sur la base de monographies mises à disposition par l’Europe, assorties d’un coût d’enregistrement réduit, par exemple quelques dizaines d’euros comme c’est d’ailleurs le cas en république tchèque.

L'approche adoptée par la Commission européenne pour encadrer l’utilisation des médicaments est-elle une menace pour la liberté thérapeutique ?
Tout d’abord s’agissant de santé, la priorité est évidemment d’être extrêmement vigilant. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de règles, de contrôles et d’une administration capable de les exercer avec mesure et équité. Jusqu’ici, en matière de libertés thérapeutiques, l’Europe a joué un rôle positif ; elle a servi de rempart contre les débordements d’administrations nationales qui sont, comme en France, souvent hostiles aux médecines complémentaires. Par exemple, l’utilisation dans les compléments alimentaires des plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée était bien plus limitée en France que dans la majorité des autres états membres de l’Union Européenne. Or, grâce à l’Europe, depuis 2008 un décret a fait passer de 34 à 148 les plantes qui ne relèvent plus du monopole de distribution pharmaceutique. C’est insuffisant, mais c’est mieux. Par ailleurs, le cadre juridique mis en place au niveau européen a permis à des fabricants et des thérapeutes de gagner des procès face à l’administration française, et la France a aussi été condamnée à de maintes reprises par la Cour européenne de justice pour abus de droit et non respect des règles européennes, de libre circulation par exemple. A nous tous de faire en sorte que l’Europe reste cet espace de liberté et surtout qu’elle l’élargisse. Nous devons par exemple exiger plus de transparence de l’Agence européenne du médicament, qui est traversée par les mêmes conflits d’intérêt que ceux mis à jour à l’Afssaps. Nous devons amener Bruxelles à élargir le périmètre des allégations, des substances et des doses autorisées dans les compléments alimentaires. Nous devons avoir cette même démarche d’élargissement pour les plantes médicinales d’usage traditionnel et pour d’autres pratiques complémentaires comme la naturopathie ou la médecine chinoise. Nous devons aussi veiller à ce que l’arsenal règlementaire reste raisonnable.

Quels sont les principaux dangers, selon vous, qui pèsent actuellement sur les médecines naturelles, en Europe ?
En ce qui nous concerne, nous Français, les principaux freins viennent de notre administration nationale qui est, comme je l’ai déjà dit, traditionnellement hostile aux compléments alimentaires, hostile à la libération des plantes qui relevaient ou relèvent du monopole pharmaceutique, hostile à la naturopathie, à la médecine chinoise etc. La réglementation prise au niveau européen oblige la France à desserrer son étau, mais l’Europe est encore très perméable aux exigences des Etats-nations. Certains de ces états qui ont une vision extrêmement restrictive des médecines naturelles exercent une influence sur la règlementation. Par exemple, dans le cas des compléments alimentaires on sait que la France a tout fait pour limiter la portée des mesures prises au niveau européen. Il est donc nécessaire d’exercer un véritable contre-pouvoir au niveau des instances qui discutent de ces règlements touchant aux médecines naturelles pour permettre l’accès à des substances ou des pratiques de santé qui ont prouvé leur intérêt, mais qui restent aujourd’hui inaccessibles aux Européens, quand elles ne sont pas purement et simplement illicites.

Thierry Souccar diffuse par courrier électronique des informations gratuites sur les nouvelles découvertes de la médecine naturelle et de la nutrition. Pour vous inscrire vous aussi, cliquez ici

******************

Ce email vous est envoyé par le Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle.

Pour nous écrire : contact@defensemedecinenaturelle.eu

Pour nous envoyer de la documentation par courrier, merci de vous adresser à :

Collectif pour la Protection de la Santé Naturelle
253A Chaussée de Wavre
1050 BRUXELLES - BELGIQUE

 .

 

Sélection de liens

 

 

http://www.philippetastet.com/contenu/abonnes/Magic/images/ue-bove-ogm.jpg

 

L’affaire de la commercialisation du maïs Monsanto vient de connaître un nouveau rebondissement : après l’échec de la tentative de la Commission Européenne pour interdire son interdiction, la multinationale reprend son combat avec l’aide de la Cour de Justice Européenne.

 

 

L’UE contre les Etats et les peuples


Il y a un très large consensus dans les pays européens et au sein des gouvernements pour ne pas autoriser la culture des OGM. Si on peut comprendre les regrets des scientifiques, le principe de précaution est tout de même recevable. Il y a suffisamment de littérature soulignant les dangers à long terme de certaines innovations scientifiques pour n’autoriser que très progressivement l’utilisation de ces nouvelles technologies, après des tests sérieux.

Mais malgré l’opposition des peuples et des gouvernements, cette europe cherche absolument à faire valoir les intérêts de Monsanto. Après un feuilleton incroyable, la Commission Européenne avait trouvé le moyen d’interdire aux Etats d’interdire la culture d’un certain nombre de plantes OGM. Mais les Etats avaient bloqué la manœuvre en réunissant 75% des voix  contre le projet de Bruxelles (il faut noter qu’en-deçà de deux tiers, le projet de la Commission passait !).

Mais cet échec n’a pas découragé Monsanto, qui tente une nouvelle manœuvre par le biais de la Cour Européenne de Justice. Son avocat général a tranché dans le sens de Monsanto, jugeant illégale l’interdiction faite par la France de la culture du maïs Monsanto. Il aurait fallu demander à la Commission, dont on connaît bien les penchants pour les produits transgéniques, ou même pour les farines animales, qu’elle essaie d’autoriser de nouveau.

 

Une Europe anti-démocratique et soumise aux intérêts particuliers


Il y a énormément d’aspects choquants dans ce mauvais feuilleton. Tout d’abord, cette Europe cherche à imposer la culture de produits que ni les peuples ni les gouvernements ne souhaitent. Après d’innombrables affrontements où la Commission a été mise en large minorité, il est vraiment révoltant que cette autorisation revienne par la fenêtre de la Cour Européenne de Justice. Il y a un manque de respect très préoccupant pour les avis exprimés démocratiquement par les Etats.

Mais ce n’est pas tout. Comme pour les farines animales, il est difficile de ne pas y voir des affaires de gros sous. Monsanto va bien, très bien. De 2003 à 2009, son chiffre d’affaire est passé de 5 à 12 milliards de dollars, et ses profits ont été multipliés par 20, à 2 milliards. Bref, Monsanto a beaucoup d’argent pour essayer de peser sur les décisions de cette europe, qui semble particulièrement ouverte à l’influence financière des lobbys et autres intérêts privés.

Pire, il est question de conflits d’intérêts entre les autorités européennes chargées des avis scientifiques sur les OGM. En clair, certains des décisionnaires européens travaillent directement pour les industriels, ce qui permet de questionner leur indépendance et leur perméabilité à l’avis de ces mêmes grands industriels, gouvernés par la seule logique du profit maximal et non de la sécurité maximale. D’ailleurs, c’était l’Europe qui avait imposé à la France la commercialisation du Red Bull…


Cette affaire de la commercialisation des semences transgéniques de Monsanto éclaire d’une lumière très inquiétante ce projet européen, antidémocratique et qui semble à la botte des intérêts des puissants au mépris de l’avis des peuples et des gouvernements.


http://gaulliste-villepiniste.hautetfort.com/

 

OGM : l’Union Européenne au service de Monsanto et contre les peuples

 

 

.

 

 

http://4.bp.blogspot.com/_uZTNVdbG1YE/TD6kgdxirBI/AAAAAAAAI5Y/ddEDHtG3Yhw/s1600/sarkozy-afrique-gf.gif

 

 

.

 

 

.

http://www.demainonline.com/wp-content/uploads/Sarkozy-Afrique-1.jpg

 

http://www.demainonline.com/wp-content/uploads/Sarkozy-Afrique-1.jpg

 

.

.

Israël : Ses diktats sont exécutés immédiatement

 

Facebook censure les pages appelant

à un soulèvement en Palestine  01/04/2011



arton169216-2fcf7.jpg

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg (photo), a ordonné la suppression de comptes et pages de son réseau social appelant à un soulèvement en Palestine, le 15 mai prochain, anniversaire de la Nakba.
Depuis le 6 mars, plusieurs pages Facebook ont appelé à une troisième intifada. Elles ont réunies jusqu’à un demi-million d’internautes.
La décision de Facebook a été prise à la demande des autorités israéliennes.
(A part ça, le lobby israélien n'est pas tout puissant, bien sûr !
Même Facebook s'exécute,
et puis le Rapport Goldstone va être annulé,
le Droit international peut-être violé impunément,
et les Gazaouis bombardés à l'uranium appauvri,
exterminés, affamés etc dans l'indifférence générale !
Citoyens, réveillez-vous, il y a là des privilèges scandaleux,
uniques dans l'Histoire de l'humanité ! eva R-sistons)

unknown.gif http://www.voltairenet.org/

.

Facebook censure les pages appelant à un soulèvement en Palestine

 

La fin des USA ?

 

Gilles Bonafi

 

extraits

24191.jpg

 

Comme vous le savez tous, la crise est terminée. Voici une succession d'analyses sur la situation chaotique des USA basée sur les données de l'Office of the Comptroller of the Currency (OCC, trésor US) ainsi que ceux du centre de recherche de la fed de St Louis. Du très fiable donc.

Explosion des saisies immobilières aux USA en 2011

Le moratoire sur les saisies immobilières touchant à sa fin les saisies réelles vont donc à nouveau exploser. Les dossiers d'instruction de saisies immobilières sont ainsi passés de 1 201 622 à 1 290 253 soit une augmentation de 7,4 % ce qui représente 14 024 saisies par jour !

Explosion du chômage de longue durée

Inflation ou l'hyperinflation ?

Effondrement du dollar et North American Union

http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24191

 

Lire aussi :

 

http://www.express.be/business/fr/economy/7aa6cff1221e92c44750e1ebcd508927-71/143841.htm

.

http://storage.canoe.ca/v1/blogs-prod-static/mediam/amrica.jpg

http://storage.canoe.ca/v1/blogs-prod-static/mediam/amrica.jpg

 

La Chine va-t-elle lâcher l'Amérique finie ?

 

 

▪ Vous ne connaissez sans doute pas Zhang Yuyan ? Moi non plus... jusqu'à ce mercredi matin. Ce Chinois est le "directeur de l'institut de politique et d'économie mondiale à l'académie des sciences sociales chinoises". Pour avoir un titre pareil, il est sans doute un bon petit soldat du régime...

Eh bien figurez-vous que ce M. Zhang a déclaré lors de sa dernière conférence de presse : "la dépréciation du dollar est la tendance prévue à long terme". C'est une des premières fois qu'un économiste chinois fait une sortie aussi nette sur la tendance de la devise américaine et surtout sur l'inquiétude que cela génère en Chine.

▪ Pas de doute, la Chine est inquiète pour son trésor de guerre...
La politique de dévaluation compétitive menée par le Trésor US et la Fed pour doper l'économie américaine, n'est pas du goût de la Chine qui voit ses montagnes de dollars de réserves fondre comme neige au soleil.

 

La Chine veut bien financer le déficit de la cigale américaine, mais sûrement pas si le pays tire à boulets rouges sur ses économies. L'avertissement est net : Pékin est prêt à lâcher Washington si ces derniers n'envoient pas de signes clairs de préservation de la valeur du billet vert.

▪ ... Et menace la dette américaine
La Chine, premier créancier des Etats-Unis, met ainsi sous pression les décideurs américains, et en premier lieu Ben Bernanke. Or ce dernier est pris en étau, avec deux camps qui s'affrontent au sein même du comité monétaire.

- D'un côté, les partisans d'une hausse de taux visant à envoyer un signal rassurant aux créanciers et aux agences de notations.
- De l'autre, ceux qui veulent abreuver les marchés de liquidités pour préserver les résultats en trompe-l'oeil d'une croissance poussive.

Une chose est sûre : les Etats-Unis ont besoin de financer leur dette astronomique et ne peuvent se permettre d'inquiéter davantage encore leurs prêteurs. Une hausse de taux sera inévitable, surtout qu'un invité surprise arrive dans le débat : l'inflation !

▪ L'inflation va sonner la fin de la récréation
L'inflation, encore ignorée et minorée par les chiffres américains, est de retour et se moque bien de savoir si l'emploi s'améliore ou si la confiance des consommateurs est au beau fixe. Le seul remède pour lutter contre l'inflation : une hausse des taux. Voilà qui va sonner la fin de l'argent facile aux Etats-Unis.

Les marchés vont pouvoir reprendre leurs droits après une période d'intenses manipulations et de sauvetages artificiels en tout genre. Je traduis : les spéculateurs vont massivement se dégager de leurs positions. Je m'explique...

▪ La fin du dollar carry trade
Grâce à des taux historiquement bas, le dollar, à l'instar du yen, est devenu un vecteur du carry trade. On emprunte des dollars à bas coût, puis on les vend pour les placer dans des devises rémunératrices comme le dollar australien. Objectif : encaisser le différentiel de taux.

Que va-t-il se passer si la Fed remonte ses taux ?  Les spéculateurs pris en étau vont devoir vendre leurs positions en catastrophe et racheter du dollar pour rembourser leurs emprunts. Ce dégagement massif provoquera alors une forte poussée du billet vert.

C'est la clé des marchés des changes dans les prochains temps : la réduction naturelle des écarts de taux au nom de la maîtrise de l'inflation.

▪ Euro : en attendant la chute...
Nous voici donc aujourd'hui avec un dollar condamné par tous, et qui a de très bonnes raisons de rebondir demain. En face, l'euro est à des plus hauts de 15 mois face au billet vert. Et poursuit sa hausse en attendant l'implosion d'une Zone euro sans gouvernance ni sans conviction. Pourquoi monte-t-il ?

Tout simplement parce que tout le monde est focalisé sur la hausse des taux de Jean-Claude Trichet, en s'imaginant que les mauvaises nouvelles sont déjà intégrées dans les cours.

Erreur ! Croyez-moi, les mauvaises nouvelles ne sont pas encore arrivées. La Grèce, le Portugal, L'Espagne, l'Italie et la France (oui, vous avez bien lu) ne pourront supporter un resserrement monétaire sans voir leur croissance retomber comme un soufflé.

▪ Euro/dollar : retour vers les 1,2850 ?

.

 

Le modèle américain n'a plus de sens

Bill Bonner

 

▪ "La hausse des prix du pétrole commence à freiner les conducteurs [américains]", titrait hier le Financial Times.

Comme prévu, les politiques d'argent facile des autorités se transforment en difficultés pour la classe moyenne. Les prix du pétrole ont grimpé en même temps que le bilan de la Fed. Pour chaque dollar ajouté par la Fed, le prix du pétrole a grimpé aussi. Pour lire la suite...

 

Et si le genre de séïsme que redoute Wall-Street était d'abord politique ? Pour lire la suite...

 

Retrouvez-nous en ligne sur :
http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

 

 

Le 16 mai, le gouvernement américain

devra fermer ses portes

Gilles Bonner

 

(..) Où est-ce que tout ça nous mènera ? A nouveau, si l'on regarde l'ensemble du tableau, les autorités continueront à injecter de l'argent et du crédit faciles... et puis l'inflation finira par arriver.

 

Le gouvernement va devoir fermer le 16 mai, selon le Secrétaire au Trésor US, Tim Geithner. Selon lui, c'est à ce moment-là qu'on atteindra le plafond d'endettement pour l'Etat américain. Et dans la mesure où le gouvernement fonctionne avec de l'argent emprunté, s'il ne peut plus emprunter, il devra éteindre les lumières et fermer la porte derrière lui.

Nous avons vu passer un rapport selon lequel, durant le mois de mars, les autorités américaines ont dépensé huit fois plus qu'elles n'ont récolté en taxes. Un mois atypique, certes... mais peut-être de mauvais augure.

La rumeur veut que pas mal de gens aimeraient voir le gouvernement en cessation d'activité -- au moins temporairement. Les adeptes du Tea Party pensent que ça enverra un message à la nation... et facilitera les coupes budgétaires. Les démocrates veulent que le gouvernement ferme parce qu'ils pensent que les électeurs seront consternés, ce qui saperait le soutien aux républicains.

En ce qui nous concerne, nous voulons juste voir ce qu'il se passerait.

Rien, probablement. Mais pour ceux qui meurent d'envie de mettre le feu à une forêt nationale... de dévaliser une réserve fédérale... ou de faire exploser un bureau de poste...

... C'est un jour à marquer d'une croix rouge sur le calendrier !

 

http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

.

 

.

 

Après le printemps arabe,

 

bientôt une grève générale aux États-Unis ?

 

 

 

 

 

 

Libye - rassemblement devant l’Assemblée Nationale
à Paris, samedi 9 avril 2011 - de 14h à 17h

 

 

 

Séismes : le gouvernement américain

pris en flagrant délit de mensonge

http://www.solidariteetprogres.org/article7623.html

 

 

Le CSFRStop FessenheimStop Transports-Halte au Nucléaire, Alsace Nature avec les associations amies, badoises et suissesappellent les citoyens de la Tri-Regio à un pique-nique antinucléairesur l’île du Rhin, côté digue est du Grand Canal à proximité de lacentrale hydroélectrique de Fessenheim (en direction de Hartheim Allemagne) le :

 

dimanche 10 avril 2011 à 14h00

 

 

Plus que jamais, il est urgent d'arrêter la doyenne française des centrales nucléaires, avant que l’irréparable ne se produise

 

.

http://socio13.files.wordpress.com/2010/03/otan-criminel-mondial1.jpg

 

 

La dernière trouv

aille d'Attali le héraut du NOM,

sur Bibliothèque Médicis de son ami Elkabbach (8.4.11) :

 

"L'OTAN est l'instrument de la démocratie !"

 

Pour moi, c'est

"l'Organisation Terroriste Anti-Nations"

eva R-sistons

 

Des goûts et des couleurs....

 

.

.

Alerte ! Ingérence française au Maroc !

 

http://www.annahjaddimocrati.org/fr/index.htm

 

 

A lire aussi :

 

 

 

 

Pour sauver les retraites, 400 personnalités
appellent à taxer les revenus financiers

http://www.bastamag.net/article972.html

 

 

 

queen1_Anglo-saxons-US-GB-copie-1.jpg

 

    Londres : Le coeur du capitalisme

et du NOM contre les peuples. 

Reine d'Angleterre - Mort de Diana


 Commentaire reçu :

 

 

Je suis tombé par hasard sur les blogs d'un homme humaniste (il s'appelle Viny Eden), où il explique très bien que, que ce soit les guerres mondiales, la finance, le NWO, le sionisme, le commerce de l'opium, de la drogue, le contrôle démogaphique, TOUTES les mafias intertionales et etc....tous ça est orchestré par la famille Royale de LONDRES (tous vient toujours de Londres). D'ailleur, Hitler, la Nazisme, Marx, Freud, Napoléon 1er et III, le communisme, Bildeberg et d'autres.... sont des inventions de Londres pour dépeupler et contrôler.

 

Vous pensiez peut-être chère EVA, que c'est Rockfeller, Rotschild, les USA, Israël ou le Sionisme qui contrôle le monde !! En réalité ce n'est pas totalement vrai, ce ne sont que des complices de la couronne royale qui est la vrai maîtresse du monde. C'est même la famille royale de Londres qui a assassiné : Martin Luther King, Malcom X, Kennedy, la princesse DIANA (elle voulait tout révéler à la presse, au monde que sa "famille" contrôles et manipules le monde depuis la Reine Victoria et que c'est eux qui ont crées tous les malheurs de l'humanité = guerres mondiales, épidémies, raréfication des ressources et de l'emploi etc.., elle en a payée pour sa vie). D'ailleur, ce n'est pas qu'Israël qui contrôle l'Amérique mais surtout LONDRES en vrai.

 

D'ailleur, je vais vous donner le lien de Wikipédia sur Lyndon LaRouche, où il soupçonne la Famille Royale Britannique d'être toujours les réels maîtres du monde, les génocidaires en Afrique, que LONDRES (et non la CIA ou Israël) est le vrai organisateur des attentats du 11 Septembre 2001 et d'autres.... :

  

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyndon_LaRouche)

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-ouragan-internet-tsunami-des-peuples-unis-contre-nos-ennemis-ue-et-nwo-71312038-comments.html#comment80091768

 

 

Réponse d'eva :

r

Bonjour Lock,

non j'ai compris voici presqu'un an que tout venait de Londres, de la City, confirmation avec un superbe documentaire peu diffusé, pas trouvable en vidéo, que je viens de revoir:

"Dans le secret de la spéculation financière" FR2.12.1999 projeté la nuit pour être peu vu, Tout part de Londres. Mon blog du NouvelObs a été supprimé dès que j'ai commencé à mettre en cause Londres. Je suis une chercheuse de vérité. Je venais d'attendre le coeur des malheurs des peuples.

Intéressant ce que tu dis sur Diana... Cordialement eva

 

 



Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 21:52

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/comedie/un_monde_fou_fou_fou_fou,6.jpg

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/comedie/un_monde_fou_fou_fou_fou,6.jpg

 

Folle accélération de l'histoire

Un monde "libre", ou un monde assassin ?

par eva R-sistons

 

Silence médias sur la destruction de l'Enseignement public, sur les occupations d'écoles, les manifestations, les pétitions ! Comme pour la réforme des retraites, et l'UE imposée de force aux Français qui n'en voulaient pas, Sarkozy passera outre les attentes du peuple qu'il préside, et il matera les irréductibles !  Alerte ! Voici aujourd'hui, pour de sombres raisons de profit, la suprême trahison de l'école publique, qui sera un jour payante voire remplacée par le Télé Enseignement tellement plus économique et isolant les individus les uns des autres !

 

Entendu ce jour : "Défense du monde libre.. avec l'Occident" !

 

Quel monde libre ? Libre de détruire, de casser, de mentir, de dissimuler, de piller, de tuer, d'exterminer (avec bombes à l'uranium appaurvi) ? L'Occident, en réalité, est le plus grand Etat terroriste de la planète. Ses dirigeants devraient se retrouver devant la Cour Pénale Internationale, et non Gbagbo ou Kadhafi qui, eux, ont défendu leur pays contre les ingérences de l'Etranger. Quant aux bombardements et aux massacres organisés par les dirigeants libyen ou de Côte d'Ivoire, soit ils ont été volontairement grossis, soit ils sont le fait de l'Occident lui-même pour arriver à ses fins. De toutes façons, Ouattara l'homme du FMI, de la CIA, de Sarkozy, a lui-même fait commettre de nombreux massacres par ses troupes (voir dénonciations du Rapporteur de l'ONU), et ses casseroles sont innombrables. Ainsi, la politique menée par l'Occident, pour dominer les  pays (ressources, zones géo-stratégiques..), et contrôler les peuples, est-elle scandaleuse, honteuse, hautement criminelle, et partout elle crée souffrances, ruines, pauvreté, maladies (cancers, naissances de malformés..), handicaps, morts... Je ne le dirai jamais assez : L'Occident est l'ennemi de chacun de nous (et non le communiste, le Juif, le Musulman, l'Arabe, le Rom, l'Etranger, etc) !

 

Et pour les guerres  de l'Occident, elles ont AUSSI lieu pour détruire la démocratie, c'est-à-dire l'autonomie des peuples (notamment sur l'exploitation de LEURS ressources) ! Ainsi, tout n'est que mensonges, loin de "protéger les populations", l'Occident cherche à prendre pied sur toutes les zones de la planète, pour contrôler et piller.

 

Dans l'article que je n'ai pas encore eu le temps d'écrire sur Kadhafi, l'autre Kadhafi (qui a fait de son pays le plus moderne, le plus évolué, le plus riche du continent africain), je voulais aussi attirer l'attention sur ses engagements en faveur du  Pan-Arabisme, et de l'indépendance de l'Afrique par rapport à l'Occident. Son non-alignement, ses "prétentions" à autonomiser l'Afrique, et les Arabes, par rapport à l'Occident, lui auront été fatales.

 

Personnellement, partisane d'un monde multipolaire, et non aligné sur la puissance dominante occidentale, je ne peux que saluer les tentatives de Kadhafi pour unifier le monde arabe ou africain.

 

Tout, absolument tout (même peu à peu l'imposition de l'Anglais en tant que langue unique, la propagande des Médias comme FR2 en faveur du monde anglo-saxon, etc) est fait pour nous imposer le modèle anglo-saxon, sauvage, dont nous ne voulons pas !

 

L'Histoire connaît une accélération sans précédent. Bientôt, les peuples seront au mieux totalement appauvris ou asservis, sans aucune protection sociale ou services publics, sans Droit du Travail, sans nourriture saine, sans autonomie, et puis les citoyens seront toujours moins payés, et plus mis à contribution (Impôts indirects comme les taxes sur l'essence, hausses des produits de base - via la spéculation sur les produits alimentaires, par ex -, méthodes impitoyables de management, flexibilité, délocalisations sources de baisses du coût du travail, retraite plus tardive, frais médicaux ou d'inscription à la Fac en hausse constante, EDF - hausses dans le service public pour alimenter la concurrence !), voire même appelés, comme si tout ce que je viens d'énumérer ne suffisait pas, à payer pour les erreurs et les folies des banquiers maladivement cupides !

 

Ce monde occidental est immonde, une petite minorité s'engaisse toujours plus en sacrifiant l'ensemble des peuples à son avidité démente !

 

Et lorsqu'il ne sera plus possible de faire du profit car tout sera privatisé, comprimé, détruit, il restera l'ultime ressource: Un faux attentat, par ex, suivi d'une guerre mondiale nucléaire ! Comme si nous n'étions pas tous assez en danger !!!

 

Et à propos du nucléaire, non seulement on nous cache tout comme, journaliste, j'en ai été témoin (lors de la catastrophe de Tchernobyl, quand il a été interdit de divulguer les mesures réelles effectuées par des spécialistes du CNRS), mais on veut continuer le tout nucléaire, en narguant tous les dangers, en prenant pour les populations tous les risques insensés !

 

Par la faute de quelques apprentis-sorciers, tout au sommet et bourrés de fric, le monde va droit dans le mur, au mieux la pauvreté et l'asservissement généralisé, au pire l'anéantissement des humains comme, déjà, celui des animaux et de la nature !

 

Quand arrêtera-t-on tous ces massacres ? Quand arrêtera-t-on les vrais auteurs des malheurs des peuples, se servant du pouvoir pour écraser, appauvrir, contrôler, détruire, éliminer (dirigeants gênants comme, à terme, ceux de Côte d'Ivoire, de Libye, de Syrie, d'Iran...) ? Ce sont des fous, des monstres, des criminels ! Va-t-on attendre qu'il soit TROP TARD ? Nous ne pouvons rester les bras croisés à contempler l'auto-destruction de l'humanité par les adorateurs de Mâmon !!!

 

Alerte, citoyens, le monde, sous la férule de quelques crapules, est devenu fou !

 

Eva R-sistons à l'intolérable

 

NB : Léautaud je crois : "Les citoyens ne veulent pas de la guerre, les dirigeants les font". Débarrassons-nous des dirigeants infâmes en les mettant hors d'état de nuire ! C'est une nécessité VITALE !

 

TAGS : Ecole, Education, guerres, Côte d'Ivoire, Occident, Libye, Kadhafi, Gbagbo, Syrie, Iran, Sarkozy, Tchernobyl, FR2, CNRS, Afrique, Pan-Arabisme, multilatéralisme, ONU, CIA, FMI, étranger, Droit travail, services publics


 

http://img.over-blog.com/374x400/2/47/37/13/Dossier-9---4-10/ECOLE.jpg

http://img.over-blog.com/374x400/2/47/37/13/Dossier-9---4-10/ECOLE.jpg

 

 

Le samedi 9 avril aura lieu à NICE la journée consacrée à l'avenir de l'école publique intitulée:
"Quellé école aujourd'hui
pour quel citoyen demain ?

 
 
 
Cette manifestation est organisée par la FCPE06. Afin de compléter votre information sur ce sujet, je vous adresse en pièces jointes des informations complémentaires:
 
  • Le dispositif "CLAIR" L'ancien recteur de l'académie de Nice, monsieur NIQUE, est chargé d'expérimenter ce projet dans quelques établissements afin d'en faire bénéficier tout le monde très très vite. Il s'agit d'installer l'autonomie des établissements (EPLE) en les transformant en véritables entreprises, toutes en concurrence effrénée les unes par rapport aux autres sur le marché de l'éducation. Afin de concilier "performance" et "suppression de postes" à cause de "la fameuse RGPP", le chef d'éablissement devient un véritable chef d'entreprise chargé de recruter des enseignants sur postes à profil pour une durée donnée avec la capacité de licencier son personnel. Au passage il faut rappeler la directive qui permet le licenciement des fonctionnaires. Afin de permettre la mise au pas des enseignants il doit installer "Le conseil pédagogique" aux ordres, sous la férule d'un professeur méritant appelé "Préfet pédagogique". Afin de rendre possible cette mutation, le chef d'établissement, le préfet pédagogique et les professeurs méritants du conseil pédagogique pourront bénéficier d'avantages conséquents. Comme pour les préfet départementaux ou les préfets de région ou les recteurs, une part importante de leurs revenus sera constituée de primes au mérite. Environ 50% de leurs rémunérations seront attribués par ce biais ce qui augmentera très sensiblement les traitements de ces personnels.
 
  • Un document concernant mle licenciement des fonctionnaires
 
  • UN PPS sur l'évolution des exigences pédagogiques au cours du temps.
 
  • Le programme précis de cette journée.
 
  • Un lien vers un article très intéressant.
 

 

Les fonctionnaires vont pouvoir être licenciés !

Publié par Sauvons l'Ecole Les fonctionnaires vont pouvoir être licenciés Le décret sur "la réorientation professionnelle" des fonctionnaires d'Etat a été publié mardi 16 novembre au journal…

Pour lire la suite cliquez ici

 

 

Lire aussi sur mon blog sos-crise :

Réformes dans l'Education - La mort de l'école publique ?

 

.

http://www.margouillette.com/wp-content/uploads/2007/02/peur-ecole.jpg

http://www.margouillette.com/wp-content/uploads/2007/02/peur-ecole.jpg
Fermetures de classes
et suppressions de postes

Feu sur les enseignants

par Gilles Balbastre

Depuis qu'ont été dévoilés, département par département, les arbitrages sur la carte scolaire pour la rentrée de septembre 2011, parents d'élèves et enseignants multiplient les manifestations, occupations d'écoles et pétitions. Fermetures de classes et suppressions de postes soulèvent l'incompréhension et parfois la colère face à « une logique purement comptable ». Une logique qui rejoint la stratégie « managériale » que développe depuis une dizaine d'années le gouvernement pour tenter d'affaiblir le statut des enseignants, un corps traditionnellement revendicatif.

« Dynamique et réactif », « disponible », « grand sens de l'autorité naturelle, alliant fermeté et souplesse », « ouverture d'esprit », « capacité à mener des projets », « capacité à innover ». Les exigences des employeurs qui déposaient à la veille de l'été 2010 leurs « fiches de recrutement » sur Internet n'étonnent guère. Plus inhabituelle, cependant, est la catégorie professionnelle à laquelle ils s'adressent : les enseignants. Un bouleversement ? Pas vraiment.

Depuis une petite dizaine d'années, différents ministres se sont évertués à accommoder le service public de l'Education nationale aux principes du management « moderne ». Avec la volonté d'imiter le modèle de relations sociales du secteur privé, en transformant chaque établissement en petite entreprise autonome.

Annoncé à bas bruit par le ministre de l'éducation, M. Luc Chatel, au cours des Etats généraux de la sécurité à l'école, en avril, le programme Clair (Collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite) constitue le dernier avatar de cette « révolution ». Encore expérimental et restreint à une centaine d'établissements « concentrant le plus de difficultés en matière de climat scolaire et de violence », ce dispositif donne la possibilité aux chefs d'établissement de « recruter les professeurs sur profil ». En d'autres termes, les enseignants, y compris les détenteurs du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (Capes) ou de l'agrégation, seront désormais nommés sans passer par le mouvement national de mutations qui leur garantissait depuis des décennies une indépendance d'action par rapport à leur direction administrative.

Autre mesure essentielle du dispositif : « Un préfet des études est désigné pour chaque niveau. Elément central de la cohérence des pratiques, du respect des règles communes et de l'implication des familles, il exerce une responsabilité sur le plan pédagogique et éducatif. » Avec la création de ces « préfets », sorte de contremaîtres, une hiérarchie intermédiaire voit ainsi le jour dans le corps des enseignants, jusqu'à présent relativement égalitaire.

Derrière le prétexte d'une consensuelle lutte contre la violence scolaire, « les choses sont claires, si je peux me permettre ce jeu de mots, grimace M. Willy Leroux, professeur de technologie depuis seize ans à Grande-Synthe, près de Dunkerque. Cette réforme est là pour remettre en cause notre statut » - un statut hérité des années 1950 (...)

Lire la suite de cet article de Gilles Balbastre, publié dans Le Monde diplomatique d'octobre 2010 :

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/10/BALBASTRE/19740

  .

 

 

Guerres de l'Occident - et liens d'actualité

 

 

 

 

Comprendre la guerre en Libye (2/3)
Les véritables objectifs vont bien au-delà du pétrole

MICHEL COLLON

Après "Des questions qu'il faut se poser à chaque guerre", envoyé hier, voici la deuxième partie de cet article : "Les véritables objectifs des USA vont bien au-delà du pétrole"

Objectif n°1 : Contrôler l'ensemble du pétrole. Pourquoi ces rivalités USA - France - Allemagne - Italie ?
Objectif n° 2 : Sécuriser Israël.
Objectif n° 3 : Empêcher la libération du monde arabe. "Révolutions Facebook", grand complot US ou vraies révolutions ?
Objectif n° 4 : Empêcher l'unité africaine. Kadhafi a défié le FMI.
Objectif n° 5 : Installer l'Otan comme gendarme de l'Afrique. Pourquoi ne parle-t-on pas d'Africom ? Quelles seront les prochaines cibles en Afrique ?

DEMAIN : 3ème partie : Pistes pour agir

Lire l'article Comprendre la guerre en Libye (2/3)

 

 

extrait :

Objectif n° 3 : Empêcher la libération du monde arabe

 
Qui règne aujourd’hui sur l’ensemble du monde arabe, son économie, ses ressources et son pétrole ? Pas les peuples arabes, on le sait. Mais pas non plus les dictateurs en place. Certes, ils occupent le devant de la scène, mais les véritables maîtres sont dans les coulisses.
Ce sont les multinationales US et européennes qui décident ce qu’on va produire ou non dans ces pays, quels salaires on paiera, à qui profiteront les revenus du pétrole et quels dirigeants on y imposera. Ce sont les multinationales qui enrichissent leurs actionnaires sur le dos des populations arabes.
Imposer des tyrans à l’ensemble du monde arabe a des conséquences très graves : le pétrole, mais aussi les autres ressources naturelles servent seulement aux profits des multinationales, pas à diversifier l’économie locale et à créer des emplois. En outre, les multinationales imposent des bas salaires dans le tourisme, les petites industries et les services en sous-traitance.
Du coup, ces économies restent dépendantes, déséquilibrées et elles ne répondent pas aux besoins des peuples. Dans les années à venir, le chômage va encore s’aggraver. Car 35% des Arabes ont moins de quinze ans. Les dictateurs sont des employés des multinationales, chargés d’assurer leurs profits et de briser la contestation. Les dictateurs ont pour rôle d’empêcher la Justice sociale.
Trois cent millions d’Arabes répartis en vingt pays, mais se considérant à juste titre comme une seule nation, se trouvent donc placés face à un choix décisif : accepter le maintien de ce colonialisme ou devenir indépendants en empruntant une voie nouvelle ? Tout autour, le monde est en plein bouleversement : la Chine, le Brésil et d’autres pays s’émancipent politiquement, ce qui leur permet de progresser économiquement. Le monde arabe demeurera-t-il en arrière ? Restera-t-il une dépendance des Etats-Unis et de l’Europe, une arme que ceux-ci utilisent contre les autres nations dans la grande bataille économique et politique internationale ? Ou bien l’heure de la libération va-t-elle enfin sonner ?
Cette idée terrorise les stratèges de Washington. Si le monde arabe et le pétrole leur échappent, c’en est fini de leur domination sur la planète. Car les Etats-Unis, puissance en déclin économique et politique, sont de plus en plus contestés : par l’Allemagne, par la Russie, par l’Amérique latine et par la Chine. En outre, de nombreux pays du Sud aspirent à développer les relations Sud – Sud, plus avantageuses que la dépendance envers les Etats-Unis.
Ceux-ci ont de plus en plus de mal à se maintenir comme la plus grande puissance mondiale, capable de piller des nations entières et capable de porter la guerre partout où ils le décident. Répétons-le : si demain le monde arabe s’unit et se libère, si les Etats-Unis perdent l’arme du pétrole, ils ne seront plus qu’une puissance de second rang dans un monde multipolaire. Mais ce sera un grand progrès pour l’humanité : les relations internationales prendront un nouveau cours, et les peuples du Sud pourront enfin décider de leur propre sort et en finir avec la pauvreté.

 

 

 

Article 3. Pistes pour agir
Les 5 principes de la propagande de guerre appliqués à la Libye - Qui nous informe ? - Distinguer deux questions différentes - Droit d'ingérence ? - Que faire ?

Lire l'article :
Comprendre la guerre en Libye (3/3) Pistes pour agir

 


 

 

download?mid=1%5f21076014%5fAN6xktkAADRh



Comité Valmy : www.comite-valm.org - - - info@comite-valmy.org

nouveautésDERRIÈRE LES VICTOIRES APPARENTES, EN PERSPECTIVE LA DÉROUTE DES VALETS DE L’EMPIRE par Claude Beaulieu et Franck de Bouvineshttp://www.comite-valmy.org/spip.php?article1367

Rassembler les idées et les forces » dans la lutte contre les guerres coloniales - par Domenico Losurdo et Giuletto Chiesa http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1366

Côte d’Ivoire : Ce n’est pas ma France qui fait la guerre - par Fanck De Bouvines -http://www.comite-valmy.or/spip.php?article135

Derrière la démocratie états-unienne : l’État profond par Peter Dale Scott, Maxime Chaix , Anthony Spaggiarihttp://www.comite-valmy.org/spip.php?article1359

La France en Côte d’Ivoire : la démocratie au canon - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1365

Le nom volé d’une idée violée par Michel Peyret - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1358

Quand la police traque les personnes de couleur noire, place de l’Etoile, à Paris - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1364

L’ONU et l’OTAN Quelle sécurité et pour qui ? par Hans Christof von Sponeck, ancien suppléant du Secrétaire général de l’ONU
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article173

Alerte ! Une nouvelle guerre coloniale commence "au nom de la France" en Côte d’Ivoire, par Jean LEVYhttp://www.comite-valmy.org/spip.php?article1356

Non à l’exclusion de Maxime Gremetz du groupe « Gauche démocrate et républicaine » à l’Assemblée Nationale - Une lettre d’André Gérin
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1357

Côte-d’Ivoire : le néo-colonialisme, arme de destruction massive de l’Afrique et de la France - Antoine Manessishttp://www.comite-valmy.org/spip.php?article1353

Orwell, l’OTAN et la guerre contre la Libye par Domenico Losurdo - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1351

A propos des mensonges sur la Côte d’Ivoire et, Ingérence de la France et ONUCI en Cote d’Ivoirehttp://www.comite-valmy.org/spip.php?article1352


Côte d’Ivoire : après les massacres à Duékoué, la France va-t-elle continuer de soutenir un "criminel de guerre"? par Jean LEVY
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1350

La Syrie, prochaine cible de l’OTAN ? par Gilles Munier - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1354


Côte d’Ivoire : UN MESSAGE DE DESEPOIR DE DUEKUE - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1349
La Syrie et la dignité arabe par Soraya Hélou - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1347

Guerre en Côte d’Ivoire : La nuit où Laurent Gbagbo ne mourut point ! et, Comment Lumumba est-il devenu le combattant de la liberté (vidéo)
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1348

 

.


 

 

 

Paris enferré en Libye et en Côte d'Ivoire
par Kharroubi HABIB

Quand les Français se rendront compte que l'activisme agité de leur
président aura contribué à générer les impasses dans lesquelles vont se
retrouver la Côte d'Ivoire et la Libye, alors le retour de manivelle n'en
sera que plus brutal.

Laurent Gbagbo, le président ivoirien sortant, est fini. Son départ au
moment où nous écrivons est question d'heures. Il en sera de même à plus ou
moins longue échéance pour le leader libyen Muammar El-Kadhafi. Ces deux
aboutissements (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Paris-enferre-en-Libye-et-en-Cote-d-Ivoire.html

..........................................................

7 avril 2011
Entretien avec Alex Callinicos, professeur de Théorie Sociale au King's
Collège de Londres
La crise du capitalisme (Socialist Worker)
par DIVERS

Le Socialist Worker a demandé à Alex Callinicos qu'il nous explique la
crise du capitalisme global qui se poursuit et si il croit que les
gouvernements pourront faire que ce soit la classe travailleuse qui la
paie.

Il semble que cette crise ne se calme pas. Comment nous sommes nous
fourrés dans ce pétrin ?

Certains économistes et historiens économiques décrivent cette crise en
disant que c'est la première Grande Dépression du XXIe siècle et la compare
avec la Grande Dépression de (...)

->
http://www.legrandsoir.info/La-crise-du-capitalisme-Socialist-Worker.html

..........................................................

 

7 avril 2011

Les raisons de Cuba : Agents pour le changement ?
par REPRISE d'ARTICLE

Les services secrets des Etats-Unis attachent la plus haute priorité à la
fabrication de « leaders sociaux » • Ils centrent leur recherche sur
des groupes d'intérêt : les jeunes, les artistes et intellectuels, des
individus « capables » de mener cette « transition », celle qu'ils
souhaitent à Cuba • A ce travail qui n'a rien de diplomatique
participe, au premier chef, la Section des intérêts des Etats-Unis à La
Havane (SINA) • C'est ce que nous (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Les-raisons-de-Cuba-Agents-pour-le-changement.html

..........................................................

6 avril 2011

Le reniement honteux de Goldstone (The Electronic Intifada)
par Ilan PAPPE

"Si j'avais su ce que je sais aujourd'hui, le rapport Goldstone aurait été
différent". C'est ainsi que commence le papier que Goldstone a fait
paraître dans le Washington Post et qui soulève tant de commentaires. J'ai
vraiment l'impression que l'éditeur a probablement modifié le texte et que
la phrase originelle devait être quelque chose comme : "Si j'avais su que
cela ferait de moi un Juif qui a la haine de soi (self-hating Jew dans le
texte) aux yeux d'Israël ma bien aimée, et aux yeux de (...)

-> http://www.legrandsoir.info/Goldstone-retourne-sa-veste.html

..........................................................

6 avril 2011

Les Pieds Nickelés, Bras Armé de l'Occident Chrétien en Croisade
par Pathé MBODJE

Cruel retour des choses : après près de trois semaines de bombardements
sans retenue, la réalité est là que Khadafi résiste toujours et reprend
même du poil de la bête sur des pieds nickelés sans envergure réels mais
armés par des croisés modernes pour déloger le héros d'hier qu'il faut
désormais liquider.

Les troupes loyalistes sont en effet toujours aussi actives et les
coalisés-croisés s'enlisent, passent de l'Otan aux États-Unis et
inversement. Il faut désormais déclarer une guerre qui (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Les-Pieds-Nickeles-Bras-Arme-de-l-Occident-Chretien-en-Croisade.html

..........................................................

5 avril 2011
un pilote aux commandes d'un avion militaire est un « civil », mais un
enfant qui lance des pierres est un « terroriste »
Orwell, l'OTAN et la guerre contre la Libye
par Domenico LOSURDO

Les mots ont-ils encore un sens ? En lisant des articles sur la guerre de
Libye dans la presse anglo-saxonne et italienne, Domenico Losurdo a été
frappé par l'inversion des signifiés. La propagande de l'OTAN, comme celle
imaginée par George Orwell dans son célèbre roman d'anticipation, passe
d'abord par un grossier trucage sémantique.

En 1949, tandis que fait rage une guerre froide qui risque de se
transformer d'un moment à l'autre en holocauste (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Orwell-l-OTAN-et-la-guerre-contre-la-Libye.html

..........................................................

5 avril 2011

Une laïcité à géométrie variable - Le procès récurrent de l'Islam
par Chems Eddine CHITOUR

« La France n'est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une
religion, c'est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il
n'y a pas de Français de souche, il n'y a qu'une France de métissage »

Éric Besson (ancien ministre français de l'identité nationale)

Le mardi 5 avril, l'UMP, le parti de la droite française ouvre la boite de
Pandore de la laïcité et des religions. Les observateurs ne s'y trompent
pas, c'est l'Islam, encore une fois, dont on examinera la (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Une-laicite-a-geometrie-variable-Le-proces-recurrent-de-l-Islam.html

..........................................................

5 avril 2011

Le mieux et le plus intelligent
par Fidel CASTRO

(nouvelle traduction mise en ligne 7/4/2011)

Hier, pour des motifs d'espace et de temps, je n'ai dit mot du discours
sur la guerre de Libye que Barack Obama a prononcé le lundi 28. Je
disposais d'une copie de la version officielle distribuée à la presse par
le gouvernement étasunien. J'avais souligné certaines choses. Je l'ai
révisé et je me suis convaincu qu'il ne valait guère la peine de trop
dépenser de papier à ça.

Je me suis rappelé ce que (...)

-> http://www.legrandsoir.info/Le-meilleur-et-le-plus-intelligent.html

..........................................................

5 avril 2011

l'OMS sous l'influence de l'industrie pharmaceutique
par Thierry BRUGVIN

Introduction

C'est seulement depuis le début de l'année 2010 que certains médias
dénoncent l'influence de l'industrie pharmaceutique sur les pouvoirs
publics, tels l'OMS et le gouvernement français notamment. Or, la mainmise
des lobbies pétrochimiques vis-à-vis de l'OMS remonte quasiment à sa
création. L'ONU, et particulièrement l'OMS, sont l'objet d'un intense
lobbying des multinationales, de la création du Global Compact à (...)

->
http://www.legrandsoir.info/l-OMS-sous-l-influence-de-l-industrie-pharmaceutique.html

..........................................................

4 avril 2011

Huit propositions urgentes pour une autre Europe
par Éric TOUSSAINT

La crise secoue l'Union européenne jusque dans ses fondations. Pour
plusieurs pays, le nœud coulant de la dette publique s'est refermé sur
eux et ils sont pris à la gorge par les marchés financiers. Avec la
complicité active des gouvernements en place, de la Commission européenne,
de la Banque centrale européenne et du FMI, les institutions financières à
l'origine de la crise s'enrichissent et spéculent sur les dettes des États.
Le patronat profite de la (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Huit-propositions-urgentes-pour-une-autre-Europe.html

 

 

Autres extraits :

Comprendre la guerre en Libye (2/3)
Les véritables objectifs vont bien au-delà du pétrole

 
Ceux pour qui la démocratie est dangereuse
 
Les puissances coloniales ou néocoloniales d’hier nous jurent qu’elles ont changé. Après avoir financé, armé, conseillé et protégé Ben Ali, Moubarak et compagnie, voilà que les Etats-Unis, la France et les autres nous inondent de déclarations touchantes. Comme Hillary Clinton : « Nous soutenons l’aspiration des peuples arabes à la démocratie. »
C’est un mensonge total. Les Etats-Unis et leurs alliés ne veulent absolument pas d’une démocratie arabe, ne veulent absolument pas que les Arabes puissent décider sur leur pétrole et leurs autres richesses. Ils ont donc tout fait pour freiner la démocratisation, pour maintenir au pouvoir des responsables de l’ancien régime. Et, quand cela échoue, pour imposer d’autres dirigeants à eux, chargés de démobiliser les résistances populaires. Le pouvoir égyptien vient par exemple de prendre des mesures anti-grèves très brutales.
Expliquer la guerre contre la Libye par cette idée qu’après la Tunisie et l’Egypte, Washington et Paris auraient « compris » et voudraient se donner bonne conscience ou en tout cas redorer leur blason, ce n’est donc qu’une grosse tromperie. En réalité, la politique occidentale dans le monde arabe forme un ensemble qui s’applique sous trois formes diverses : 1. Maintenir des dictatures répressives. 2. Remplacer Moubarak et Ben Ali par des pions sous contrôle. 3. Renverser les gouvernements de Tripoli, Damas et Téhéran pour recoloniser ces pays « perdus ». Trois méthodes, mais un même objectif : maintenir le monde arabe sous domination pour continuer à l’exploiter.
La démocratie est dangereuse quand on représente seulement les intérêts d’une toute petite minorité sociale. Ce qui fait très peur aux Etats-Unis, c’est que le mécontentement social a éclaté dans pratiquement toutes les dictatures arabes… En Irak (et nos médias n’en ont rien dit), de nombreuses grèves ont touché le pétrole, le textile, l’électricité et d’autres secteurs. A Kut, les troupes US ont même encerclé une usine textile en grève. On a manifesté dans seize des dix-huit provinces, toutes communautés confondues, contre ce gouvernement corrompu qui abandonne son peuple dans la misère. A Bahrein, sous la pression de la rue, le roi a fini par promettre une bourse spéciale de 2.650 $ à chaque famille. A Oman, le sultan Qaboos bin Said a remplacé la moitié de son gouvernement et augmenté le salaire minimum de 40%, ordonnant de créer cinquante mille emplois. Même le roi saoudien Fahd a débloqué 36 milliards de dollars pour aider les familles à bas et moyens revenus !
Evidemment, une question surgit de suite chez tous les gens simples : mais s’ils avaient tout cet argent, pourquoi le gardaient-ils dans leurs coffres ? La question suivante étant : combien d’autres milliards ont-ils volé à leurs peuples avec la complicité des Etats-Unis ? Et la dernière : comment mettre fin à ce vol ?
 
« Révolutions Facebook », grand complot US ou vraies révolutions ?
 
Une interprétation erronée s’est répandue sur Internet : les révolutions arabes auraient été déclenchées et manipulées par les Etats-Unis. Ils en auraient tiré les ficelles pour opérer des changements bien contrôlés et pouvoir attaquer la Libye, la Syrie, l’Iran. Tout aurait été « fabriqué ». L’argument pour cette thèse : des organismes plus ou moins officiels avaient invité aux USA et formé des « cyberactivistes » arabes qui ont joué un rôle en pointe dans la circulation des infos et qui ont symbolisé une révolution de type nouveau, la « révolution Facebook ».
L’idée de ce grand complot ne tient pas. En réalité, les Etats-Unis ont tout fait pour maintenir aussi longtemps que possible Moubarak, dictateur bien utile. Cependant, ils le savaient en mauvaise santé et « fini ». Dans ce genre de situations, ils préparent évidemment un « Plan B » et même un « Plan C ». Le Plan B consistait à remplacer Moubarak par un de ses adjoints. Mais ça avait peu de chances de marcher, vu la colère profonde du peuple égyptien.
Donc, ils avaient préparé aussi un, voire plusieurs Plan C, comme ils le font d’ailleurs dans pratiquement tous les pays qu’ils veulent contrôler. Ca consiste en quoi ? Ils achètent à l’avance quelques opposants et intellectuels - que ceux-ci s’en rendent compte ou non - et « investissent » donc dans l’avenir. Le jour venu, ils propulsent ces gens sur le devant de la scène. Combien de temps ça marchera, c’est une autre question dès lors que la population est mobilisée et qu’un régime, même relifté, ne peut résoudre les revendications populaires si son but est de maintenir l’exploitation des gens.
Parler de « révolution Facebook » est un mythe qui arrange bien les USA. Autant nous avons signalé depuis longtemps l’importance cruciale des nouvelles méthodes d’info et de mobilisation sur Internet, autant est absurde l’idée que Facebook remplacerait les luttes sociales et les révolutions. Cette idée convient bien aux grands capitalistes (dont Moubarak était le représentant), mais en réalité ce qu’ils craignent par dessus tout, c’est la contestation des travailleurs, car elle met directement en danger leur source de profits.
 
Le rôle des travailleurs
 
Facebook est une méthode de lutte, ce n’est pas l’essence de la révolution. Cette présentation veut escamoter le rôle de la classe ouvrière (au sens large), qui serait remplacée par Internet. En réalité, une révolution est une action par laquelle ceux d’en bas donnent leur congé à ceux d’en haut. Avec un changement radical non seulement du personnel politique, mais surtout dans les rapports d’exploitation sociale.
Aïe ! Selon nos grands penseurs officiels, ça fait longtemps qu’on n’aurait plus le droit d’employer le terme « lutte de classe » qui serait dépassé et même un peu obscène. Pas de chance pour vous, le deuxième homme le plus riche du monde, le grand boursier Warren Buffet, a lâché le morceau il y a quelque temps : « D’accord, il y a une lutte de classe en Amérique. Mais c’est ma classe, la classe des riches, qui fait la guerre et nous la gagnons. ». [4] Ça, Monsieur Buffett, il ne faut jamais en jurer avant la fin de la pièce ! Rira bien…
Mais les réalités tunisiennes et égyptiennes confirment la réalité de la lutte des classes, en accord avec Monsieur Buffett… Quand Ben Ali a-t-il fait sa valise ? Le 14 janvier, quand les travailleurs tunisiens étaient engagés dans une grève générale. Quand Moubarak a-t-il quitté son trône ? Lorsqu’une puissante grève des ouvriers égyptiens a paralysé les usines de textile, la poste et même les médias officiels. Explication par Joel Beinin, professeur à l’université de Stanford et ancien directeur à l’université américaine du Caire : « Ces dix dernières années, une vague énorme de protestations sociales avaient touché plus de deux millions de travailleurs dans plus de trois mille grèves, sit-ins et autres formes de protestation. Tel était l’arrière-plan de tout ce soulèvement révolutionnaire des dernières semaines… Mais dans les derniers jours, on a vu des dizaines de milliers de travailleurs lier leurs revendications économiques avec l’exigence d’abolir le régime Moubarak… ». [5]
La révolution arabe ne fait que commencer. Après les premières victoires populaires, la classe dominante, toujours au pouvoir, tente d’apaiser le peuple avec quelques petites concessions. Obama souhaitait que la rue se calme au plus vite et que tout reste comme avant. Cela peut marcher un temps, mais la révolution arabe est en route. Elle peut prendre des années mais sera difficile à arrêter.
 

Objectif n° 4 : Empêcher l’unité africaine

 
Continent le plus riche de la planète, avec une profusion de ressources naturelles, l’Afrique est aussi le plus pauvre. 57% vivent sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins d’1,25 $ par jour.
La clé de ce mystère ? C’est justement que les multinationales ne paient pas ces matières premières, elles les volent. En Afrique, elles pillent les ressources, imposent des bas salaires, des accords commerciaux défavorables et des privatisations nuisibles, elles exercent toutes sortes de pressions et chantages sur des Etats faibles, elles les étranglent par une Dette injuste, elles installent des dictateurs complaisants, elles provoquent des guerres civiles dans les régions convoitées.
L’Afrique est stratégique pour les multinationales, car leur prospérité est basée sur le pillage de ces ressources. Si un prix correct était payé pour l’or, le cuivre, le platine, le coltan, le phosphate, les diamants et les produits agricoles, les multinationales seraient beaucoup moins riches mais les populations locales pourraient échapper à la pauvreté.
Pour les multinationales des Etats-Unis et d’Europe, il est donc vital d’empêcher l’Afrique de s’unir et de s’émanciper. Elle doit rester dépendante. Un exemple, bien exposé par un auteur africain, Jean-Paul Pougala… « L’histoire démarre en 1992 lorsque quarante-cinq pays africains créent la société RASCOM pour disposer d’un satellite africain et faire chuter les coûts de communication sur le continent. Téléphoner de et vers l’Afrique est alors le tarif le plus cher au monde, parce qu’il y avait un impôt de 500 millions de dollars que l’Europe encaissait par an sur les conversations téléphoniques même à l’intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat.
Un satellite africain coûtait juste 400 millions de dollars payable une seule fois et ne plus payer les 500 millions de location par an. Quel banquier ne financerait pas un tel projet ? Mais l’équation la plus difficile à résoudre était : comment l’esclave peut-il s’affranchir de l’exploitation servile de son maître en sollicitant l’aide de ce dernier pour y parvenir ? Ainsi, la Banque Mondiale , le FMI, les USA, l’Union Européenne ont fait miroiter inutilement ces pays pendant quatorze ans. C’est en 2006 que Kadhafi met fin au supplice de l’inutile mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant des prêts à un taux usuraire ; le guide libyen a ainsi mis sur la table 300 millions de dollars, La Banque Africaine de Développement a mis 50 millions, la Banque Ouest Africaine de Développement, 27 millions et c’est ainsi que l’Afrique a depuis le 26 décembre 2007 le tout premier satellite de communication de son histoire. Dans la foulée, la Chine et la Russie s’y sont mises, cette fois en cédant leur technologie et ont permis le lancement de nouveaux satellites, sud-africain, nigérian, angolais, algérien et même un deuxième satellite africain est lancé en juillet 2010. Et on attend pour 2020, le tout premier satellite technologiquement 100% africain et construit sur le sol africain, notamment en Algérie. Ce satellite est prévu pour concurrencer les meilleurs du monde, mais à un coût dix fois inférieur, un vrai défi.
Voilà comment un simple geste symbolique de 300 petits millions peut changer la vie de tout un continent. La Libye de Kadhafi a fait perdre à l’Occident, pas seulement 500 millions de dollars par an mais les milliards de dollars de dettes et d’intérêts que cette même dette permettait de générer à l’infini et de façon exponentielle, contribuant ainsi à entretenir le système occulte pour dépouiller l’Afrique. (…) C’est la Libye de Kadhafi qui offre à toute l’Afrique sa première vraie révolution des temps modernes : assurer la couverture universelle du continent pour la téléphonie, la télévision, la radiodiffusion et de multiples autres applications telles que la télémédecine et l’enseignement à distance ; pour la première fois, une connexion à bas coût devient disponible sur tout le continent, jusque dans les zones rurales grâce au système par pont radio WMAX. » [6]
Tiens, voilà quelque chose qu’on ne nous avait pas raconté sur le méchant Kadhafi ! Qu’il aidait les Africains à s’émanciper de l’étouffante tutelle des Occidentaux. Y aurait-il encore d’autres non dits de ce genre ?
 
Kadhafi a défié le FMI et Obama joue les pick-pockets
 
Oui. En soutenant le développement du « Fonds monétaire africain » (FMA), Kadhafi a commis le crime de défier le Fonds Monétaire International (FMI). On sait que le FMI, contrôlé par les Etats-Unis et l’Europe, et présidé par Dominique Strauss-Kahn, exerce un véritable chantage sur les pays en développement. Il leur prête seulement à condition que ces pays acceptent de se défaire de leurs entreprises au profit des multinationales, de passer des commandes inintéressantes ou de réduire leurs budgets santé et éducation. Bref, ce banquier FMI est très nuisible.
Eh bien, de même que les Latinos ont lancé leur propre Banco Sur, pour contrer les chantages arrogants du FMI et décider eux-mêmes quels projets vraiment utiles ils veulent financer, voici que le FMA pourrait commencer à offrir une voie plus indépendante aux Africains. Et qui finance le FMA ? L’Algérie a fourni 16 milliards, et la Libye 10 milliards. Soit ensemble 62% de son capital.
Mais, dans la plus grande discrétion médiatique, Obama vient tout simplement de voler trente milliards au peuple libyen. Comment ça s’est passé ? Le 1er mars (bien avant la résolution de l’ONU), il a donné l’ordre au Trésor US de bloquer les dépôts de la Libye aux USA. Puis, le 17 mars, il s’est arrangé pour insérer dans la résolution 1973 de l’ONU une petite phrase autorisant à geler les avoirs de la banque centrale de Libye mais aussi de la compagnie nationale libyenne du pétrole. On sait que Kadhafi a amassé un trésor pétrolier qui lui a permis d’investir dans de grandes sociétés européennes, dans de grands projets de développement africain (et peut-être aussi dans certaines campagnes électorales européennes, mais ceci ne semble pas constituer une forme efficace d’assurance-vie !)…
Bref, la Libye est un pays assez riche (200 milliards de dollars de réserves) qui a attiré les convoitises d’une puissance hyper-endettée : les Etats-Unis. Alors, pour détourner les dizaines de milliards de dollars de la banque nationale libyenne, bref pour faire les poches du peuple libyen, Obama a simplement baptisé tout ça « source potentielle de financement du régime Kadhafi » et le tour était joué. Un vrai pick-pocket.
Malgré tous ses efforts pour amadouer l’Occident en multipliant les concessions au néolibéralisme, Kadhafi inquiétait toujours les dirigeants des Etats-Unis. Un câble de l’ambassade US à Tripoli, datant de novembre 2007, déplore cette résistance : « Ceux qui dominent la direction politique et économique de la Libye poursuivent des politiques de plus en plus nationalistes dans le secteur de l’énergie. » Refuser la privatisation tous azimuts, ça mérite donc des bombardements ? La guerre est bel et bien la continuation de l’économie par d’autres moyens.
 
 

Objectif n° 5 : Installer l’Otan comme gendarme de l’Afrique

 
Au départ, l’Otan était censée protéger l’Europe contre la « menace militaire soviétique ». Donc, une fois l’URSS disparue, l’Otan aurait dû disparaître aussi. Mais ce fut tout le contraire…
Après avoir bombardé en Bosnie en 1995, Javier Solana, secrétaire-général de l’Otan, déclarait : « L’expérience acquise en Bosnie pourra servir de modèle pour nos opérations futures de l’Otan ». A l’époque, j’avais donc écrit : « L’Otan réclame en fait une zone d’action illimitée. La Yougoslavie a été un laboratoire pour préparer de prochaines guerres. Où auront-elles lieu ? ». [7] Et je proposais cette réponse : « Axe n° 1 : Europe de l’Est. Axe n° 2 : Méditerranée et Moyen-Orient. Axe n° 3 : le tiers monde en général. » Nous y sommes, c’est ce programme qui se réalise aujourd’hui.
Dès 1999, l’Otan bombardait la Yougoslavie. Une guerre pour soumettre ce pays au néolibéralisme, ainsi que nous l’avons vu. Etudiant les analyses des stratèges US, je soulignai alors cette phrase de l’un d’eux, Stephen Blank : « Les missions de l’Otan seront de plus en plus ‘out of area’ (hors de sa zone de défense). Sa fonction principale deviendrait donc d’être le véhicule de l’intégration de régions toujours plus nombreuses dans la communauté occidentale économique, de sécurité, politique et culturelle. » [8]
Soumettre des régions toujours plus nombreuses à l’Occident ! J’écrivis alors : « L’Otan est l’armée au service de la globalisation, l’armée des multinationales. Pas à pas, l’Otan se transforme bel et bien en gendarme du monde. » [9]. Et j’indiquais les prochaines cibles probables de l’Otan : Afghanistan, Caucase, retour en Irak… Pour commencer.
Aujourd’hui que tout cela s’est effectivement réalisé, certains me demandent : « Vous aviez une boule de cristal ? ». Pas besoin de boule de cristal, il suffit d’étudier les documents du Pentagone et des grands bureaux de stratégie US, qui ne sont même pas secrets, et de saisir leur logique.
Et cette logique de l’Empire est en fait très simple : 1. Le monde est une source de profits. 2. Pour gagner la guerre économique, il faut être la superpuissance dominante. 3. Pour ça, il faut contrôler les matières premières, les régions et les routes stratégiques. 4. Toute résistance à ce contrôle doit être brisée : par la corruption, le chantage ou la guerre, peu importent les moyens. 5. Pour rester la superpuissance dominante, il faut absolument empêcher les rivaux de s’allier contre le maître.
 
Expansion de l’Otan : sur trois continents déjà !
 
Pour défendre ces intérêts économiques et devenir le gendarme du monde, les dirigeants de l’Otan sèment la panique : « Notre monde sophistiqué, industrialisé et complexe a été assailli par bon nombre de menaces mortelles : changement climatique, sécheresse, famine, cybersécurité, question énergétique » [10], Ainsi, des problèmes non militaires, mais sociaux et environnementaux sont utilisés comme prétextes pour augmenter les arme
ments et les interventions militaires.
Le but de l’Otan est en fait de se substituer à l’ONU. Cette militarisation du monde rend notre avenir de plus en plus dangereux. Et cela a bien sûr un coût terrible : les Etats-Unis prévoient pour 2011 un budget militaire record de 708 milliards. Soit 2.320 dollars par habitant ! Deux fois plus qu’aux débuts de Bush. De plus, le ministre US de la Guerre, Robert Gates, ne cesse de pousser les Européens à dépenser plus : « La démilitarisation de l’Europe constitue un obstacle à la sécurité et à une paix durable au 21ème siècle. » [11]Les pays européens ont dû s’engager envers Washington à ne pas diminuer leurs dépenses militaires. Tout profit pour les firmes d’armement.
L’expansion mondiale de l’Otan n’a rien à voir avec Kadhafi, Saddam Hussein ou Milosevic. Il s’agit d’un plan global pour maintenir la domination sur la planète et ses richesses, pour maintenir les privilèges des multinationales, pour empêcher les peuples de choisir leur propre voie. L’Otan a protégé Ben Ali, Moubarak et les tyrans d’Arabie saoudite, l’Otan protégera ceux qui vont leur succéder, l’Otan brisera seulement ceux qui résistent à l’Empire.
Pour devenir gendarme du monde, l’Otan avance en effet pas à pas. Une guerre en Europe contre la Yougoslavie, une guerre en Asie contre l’Afghanistan et à présent, une guerre en Afrique contre la Libye. Déjà trois continents ! Elle avait bien été tentée d’intervenir aussi en Amérique latine en organisant des manœuvres contre le Venezuela il y a deux ans. Mais là, c’était trop risqué, car l’Amérique latine est de plus en plus unie et refuse les « gendarmes » des USA.
Pourquoi Washington veut-elle absolument installer l’Otan comme gendarme de l’Afrique ? A cause des nouveaux rapports de forces mondiaux, analysés plus haut : Etats-Unis en déclin, contestés : par l’Allemagne, la Russie, l’Amérique latine et la Chine, et même par des pays petits et moyens du tiers monde.
 
Pourquoi ne parle-t-on pas d’Africom ?
 
Ce qui inquiète le plus Washington, c’est la puissance croissante de la Chine. Proposant des relations plus égalitaires aux pays asiatiques, africains et latino-américains, achetant les matières premières à meilleur prix et sans chantage colonial, proposant des crédits plus intéressants, réalisant des travaux d’infrastructure utiles au développement, la Chine leur offre une alternative à la dépendance envers Washington, Londres ou Paris. Alors, que faire pour contrer la Chine ?
Le problème, c’est qu’une puissance en déclin économique a moins de moyens de pression financière même sur les pays africains, les Etats-Unis ont donc décidé d’utiliser leur meilleure carte : la carte militaire. Il faut savoir que leurs dépenses militaires dépassent celles de tous les autres pays du globe réunis. Depuis plusieurs années, ils avancent peu à peu leurs pions sur le continent africain. Le 1er octobre 2008, ils ont installé « Africom » (Africa Command). Tout le continent africain (à l’exception de l’Egypte) a été placé sous un seul commandement US unifié regroupant l’US Army, l’US Navy, l’US Air Force, les Marines et les « opérations spéciales » (débarquements, coups d’Etat, actions clandestines…). L’idée étant de répéter ensuite le mécanisme avec l’Otan pour appuyer les forces US.
Washington, voyant des terroristes partout, en a trouvé en Afrique aussi. Comme par hasard aux alentours du pétrole nigérian et d’autres ressources naturelles convoitées. Donc, si vous voulez savoir où se dérouleront les prochains épisodes de la fameuse « guerre contre le terrorisme », cherchez sur la carte le pétrole, l’uranium et le coltan, et vous aurez trouvé. Et comme l’Islam est répandu dans de nombreux pays africains, dont le Nigéria, vous avez déjà le prochain scénario…
Objectif réel d’Africom : « stabiliser » la dépendance de l’Afrique, l’empêcher de s’émanciper, l’empêcher de devenir un acteur dépendant qui pourrait s’allier à la Chine et à l’Amérique latine. Africom constitue une arme essentielle dans les plans de domination mondiale des Etats-Unis. Ceux-ci veulent pouvoir s’appuyer sur une Afrique et des matières premières sous contrôle exclusif dans la grande bataille qui s’est déclenchée pour le contrôle de l’Asie et pour le contrôle de ses routes maritimes. En effet, l’Asie est le continent où se joue d’ores et déjà la bataille économique décisive du 21ème siècle. Mais c’est un gros morceau avec une Chine très forte et un front d’économies émergentes qui ont intérêt à former un bloc. Washington veut dès lors contrôler entièrement l’Afrique et fermer la porte aux Chinois.
La guerre contre la Libye est donc une première étape pour imposer Africom à tout le continent africain. Elle ouvre une ère non de pacification du monde, mais de nouvelles guerres. En Afrique, au Moyen-Orient, mais aussi tout autour de l’Océan indien, entre l’Afrique et la Chine.
Pourquoi l’Océan indien ? Parce que si vous regardez une carte, vous voyez que c’est la porte de la Chine et de l’Asie toute entière. Donc, pour contrôler cet océan, Washington cherche à maîtriser plusieurs zones stratégiques : 1. Le Moyen-Orient et le Golfe persique, d’où sa nervosité à propos de pays comme l’Arabie saoudite, le Yemen, Bahrein et l’Iran. 2. La Corne de l’Afrique, d’où son agressivité envers la Somalie et l’Erythrée. Nous reviendrons sur ces géostratégies dans le livre Comprendre le monde musulman – Entretiens avec Mohamed Hassan que nous préparons pour bientôt.
 
Le grand crime de Kadhafi
 
Revenons à la Libye. Dans le cadre de la bataille pour contrôler le continent noir, l’Afrique du Nord est un objectif majeur. En développant une dizaine de bases militaires en Tunisie, au Maroc et en Algérie ainsi que dans d’autres nations africaines, Washington s’ouvrirait la voie pour établir un réseau complet de bases militaires couvrant l’ensemble du continent.
Mais le projet Africom a rencontré une sérieuse résistance des pays africains. De façon hautement symbolique, aucun n’a accepté d’accueillir sur son territoire le siège central d’Africom. Et Washington a dû maintenir ce siège à… Stuttgart en Allemagne, ce qui était fort humiliant. Dans cette perspective, la guerre pour renverser Kadhafi est au fond un avertissement très clair aux chefs d’Etat africains qui seraient tentés de suivre une voie trop indépendante.
Le voilà, le grand crime de Kadhafi : la Libye n’avait accepté aucun lien avec Africom ou avec l’Otan. Dans le passé, les Etats-Unis possédaient une importante base militaire en Libye. Mais Kadhafi la ferma en 1969. C’est évident, la guerre actuelle a notamment pour but de réoccuper la Libye. Ce serait un avant-poste stratégique permettant d’intervenir militairement en Egypte si celle-ci échappait au contrôle des Etats-Unis.
 
Quelles sont les prochaines cibles en Afrique ?
 
La question suivante sera donc : après la Libye, à qui le tour ? Quels autres pays africains pourraient être attaqués par les Etats-Unis ? C’est simple. Sachant que la Yougoslavie avait aussi été attaquée parce qu’elle refusait de rentrer dans l’Otan, il suffit de regarder la liste des pays n’ayant pas accepté de s’intégrer dans Africom, sous le commandement militaire des Etats-Unis. Il y en a cinq : Libye, Soudan, Côte d’Ivoire, Zimbabwe, Erythrée. Voilà les prochaines cibles.
Le Soudan a été scindé et placé sous la pression de sanctions internationales. Le Zimbabwe est sous sanctions également. La Côte d’Ivoire s’est vu imposer une guerre civile fomentée par l’Occident. L’Erythrée s’est vu imposer une guerre terrible par l’Ethiopie, agent des USA dans la région, elle est sous sanctions également.
Tous ces pays ont été ou vont être l’objet de campagnes de propagande et de désinformation. Qu’ils soient dirigés ou non par des dirigeants vertueux et démocratiques n’a rien à voir. L’Erythrée tente une expérience de développement économique et sociale autonome en refusant les « aides » que voudraient lui imposer la Banque mondiale et le FMI contrôlés par Washington. Ce petit pays remporte de premiers succès dans son développement, mais il est sous menace internationale. D’autres pays, s’ils « tournent mal », sont également dans le collimateur des Etats-Unis. L’Algérie particulièrement. En fait, il ne fait pas bon suivre sa propre voie…
Et pour ceux qui croiraient encore que tout ceci relève d’une « théorie du complot », que les USA ne programment pas tant de guerres mais improvisent en réagissant à l’actualité, rappelons ce qu’avait déclaré en 2007 l’ex-général Wesley Clark (commandant suprême des forces de l’Otan en Europe entre 1997 et 2001, qui dirigea les bombardements sur la Yougoslavie) : « En 2001, au Pentagone, un général m’ a dit : ‘Je viens de recevoir un mémo confidentiel (‘classified’) du secrétaire à la Défense : nous allons prendre sept pays en cinq ans, en commençant par l’Irak, ensuite la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et pour finir l’Iran’. » [12] Des rêves à la réalité, il y a une marge, mais les plans sont là. Juste retardés.
 
 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 22:01

http://www.rue89.com/mon-oeil/2008/10/13/largent-dette-video-star-du-net-a-une-sale-petite-odeur?page=7#comment-511251

http://farm2.static.flickr.com/1280/1252641808_8cb370643a_o.jpg

 

Libye, Côte d'Ivoire...

les guerres coloniales de l'Occident

par eva R-sistons

 

 

 

Actualité terrible, reflet du cynisme de l'Oligarchie militaro-financière anglo-saxonne qui ose se proclamer "Communauté internationale", en gommant tout ce qui ne lui ressemble pas ou ne lui est pas soumis.

 

En Côte d'Ivoire, Ouattara la marionnette de l'Occident et du FMI de Strauss-Kahn, a lancé l'opération de conquête de tout le pays, aux dépens de l'honnêteté électorale (fraudes multiples, avec l'aide des Français, des Américains - et des Israéliens, mais eux manoeuvrent toujours en coulisses) et au détriment de la moitié des citoyens qui a voté contre lui.  Résultat : Des exactions innombrables, tues par les Médias sauf rares exceptions (comme France24, par la bouche du Représentant des Droits de l'Homme à l'ONU). Et une guerre civile, de la moitié du pays contre l'autre. Bravo l'Occident anglo-saxon ! Partout où il intervient, il n'y a que ruines, divisions, scissions, guerres civiles, souffrances, désespoir, mort... Pauvres peuples floués, croyant avoir affaire à toute la Communauté internationale (alors qu'il ne s'agit que des Euro-atlantistes) et à une guerre juste, pour le Droit, alors qu'il s'agit d'une guerre impériale, coloniale (colonialisme français pas mort, en particulier), croyant aussi avoir affaire à une guerre morale, enfin, alors qu'en fait l'Occident place ses pions (comme Ouattara l'homme du .. FMI !) pour piller en toute impunité un continent, le saigner et saigner ses habitants au profit des multinationales anglo-saxonnes, européennes, israéliennes. On a un aperçu de cette politique avec Areva au Niger, où terres, populations et animaux sont contaminés par l'extraction de l'uranium pour le seul profit des magnats du nucléaire.

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article2494

 

Et afin de mieux pénétrer le continent africain, l'Occident, via l'OTAN ou ses mercenaires, arme les insurgés libyens, conditionnés par la propagande des agents de l'Empire et par les réseaux sociaux squattés par la CIA. Et en Libye, les Médias nous font avaler tous les mensonges habituels. En particulier sur le nombre de tués ou d'insurgés, sur leurs motivations, sur les objectifs poursuivis (soi-disant humanitaires et en réalité de contrôle, à travers des gouvernements fantoches, de terres riches en pétrole) ou encore sur les méthodes employées :

 

" Pour provoquer ou tenter de provoquer un changement dans ces pays (Libye et Syrie), ils ont dû procéder autrement. C’est-à-dire en présentant comme "manifestations pacifiques" des attaques ultra-violentes de divers lieux stratégiques. Attaques militairement armées pour forcer le "régime" ennemi à entrer dans un cycle violent de répression-mobilisation avec morts à l’appui afin de pouvoir "démontrer" sa prétendue ignominie vis-à-vis de "manifestations" présentées comme étant soit-disant "pacifiques" alors qu’elles étaient ultra-violentes. Cette technique est expliquée ici plus en détail : http://mai68.org/spip/spip.php?article2532. On attend toujours les preuves des prétendus 6000 morts en Libye dont on nous a tant parlé il y a plusieurs semaines. Cela ressemble à une propagande mensongère dans le plus pur style Timisoara ! Il n’y a pas eu de soulèvement populaire pour le départ de Mouammar Kadhafi, contrairement à ce qu’on nous dit. Les agents de l’impérialisme ont eu beau (comme en Syrie) manipuler pendant des semaines Facebook et Twitter, qui tous les deux appartiennent à la CIA, ils n’ont jamais réussi à provoquer un raz-de-marée humain de contestation comme en Tunisie ou en Égypte (où ce raz-de-marée était d’ailleurs spontané). Il n’y avait quasiment personne à ces faux rendez-vous de manifs en Syrie ou en Libye postés sur Facebook et Twitter par la CIA. On nous l’a avoué au tout début, en nous prétendant que s’il n’y avait personne, c’était parce que ces "régimes" étaient extrêmement "policiers" (contrairement à la Tunisie et à l’Égypte, peut-être ? Ils se foutent de nous !). Il faut bien sûr savoir aussi comment l’impérialisme s’y prend pour envahir un pays en prétendant le sauver : http://mai68.org/spip/spip.php?article2362. Dans le spectacle, quand on fait la guerre à un pays, comme en ce moment à la Libye, il faut que cela apparaisse comme étant une opération humanitaire. Et là, ils osent nous dire qu’ils vont utiliser l’armée pour faire de l’humanitaire sur le sol Libyen ? Ils se moquent de nous ! Voici un exemple d’opération militaire camouflée en opération humanitaire :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2364. C’est ça qu’ils veulent rééditer en Libye, mais avec en plus des mercenaires, des agents spéciaux, des militaires, des instructeurs, etc. pour aider et diriger la prétendue "insurrection" soit-disant "libyenne".   (Libye : Comment on camoufle une opération militaire en humanitaire) "


 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/5/4/0/9782847343045.jpg. http://www.clg-defferre.ac-aix-marseille.fr/spip/IMG/jpg/1248769859_dessous_des_cartes.jpg

http://livre.fnac.com/a1806668/Jean-Christophe-Victor-Le-dessous-des-cartes

http://www.clg-defferre.ac-aix-marseille.fr/spip/IMG/jpg/1248769859_dessous_des_cartes.jpg

 

 

Pour la petite histoire, ou pour la grande, je partage avec vous ce que j'ai appris  sur le Dessous des Cartes (Arte fin septembre 2005, on y parle de la famine, de l'arme alimentaire..) que je viens de revoir :

 

"La famine est une arme politique, un instrument pour affaiblir ou éliminer une minorité qui gêne, ou pour capter l'aide humanitaire" : Une technique éprouvée du cynique Occident anglo-saxon pour se débarrasser des indésirables, ou des habitants en surnombre comme avec le Sida en Afrique... Indésirables noirs ou homosexuels ! Quelles associations anti-racistes s'en plaignent ? 

 

Passons. Voici où je voulais en venir : Dans ses émissions, J.C. Victor nous montre des cartes.  Et les explique (fort intelligemment d'ailleurs). Or là, il nous montre les zones touchées par la famine, celles où les habitants sont sous-alimentés, puis les régions où l'on mange à sa faim, enfin les pays privilégiés. Tenez-vous bien ! Un seul pays, sur le continent africain, est en foncé, comme aux Etats-Unis, au Canada, ou dans certains régions d'Europe: La Libye. Oui, vous avez bien lu. La Libye de Kadhafi le vilain colonel qui massacre ses habitants (voir plus haut) et fait leur malheur - soi-disant !

 

Souvenez-vous : Alors que tous les Médias, tous les blogs, dans une unanimité parfaite, se jetaient sur le Colonel libyen pour le dénoncer, j'annonçais un post "différent" (que je n'ai toujours pas eu le temps d'écrire, car impliquant la lecture de nombreux documents) parce que, justement, en préparant mon prochain déménagement, en triant mes documents pour en jeter une partie, j'étais tombée sur un "Dossier et Documents" du journal Le Monde détaillant tout ce que fait l'affreux Kadhafi pour son peuple. En jetant un oeil, j'ai alors compris que cet homme n'était pas le monstre que l'on disait, qu'il prenait soin de sa population, et puis que le niveau de vie des Libyens était le plus élevé du continent, qu'il y était pour quelque chose, assurant à tous éducation, soins, etc, et puis qu'il s'agissait d'un Etat moderne, laïc si je me souviens bien.  Seulement voilà, le "tortionnaire" (selon les médias aux ordres de l'Occident anglo-saxon) des Libyens ne se prosternait pas devant les Américains, il avait nationalisé, comme Chavez, les ressources du pays pour en faire profiter les habitants plutôt que les multinationales occidentales, et il s'était fait le chantre du pan-Arabisme et de la pan-Afrique. De quoi se mettre à dos les irréprochables "démocrates" anglo-saxons  ! Et de leur donner des ailes pour l'abattre le moment venu en payant des provocateurs et en le présentant comme le bourreau de son peuple qu'il avait pourtant jusque là tant promu.

 

La suite, on la connaît : L'ombrageux Colonel fustige le complot d'Al Quaïda et de l'Etranger, il refuse de lâcher le peuple dont il a pris soin jusque là en toute indépendance, il rentre dans le cycle de violences provoqué par l'Occident, et il réprime... Pauvres Libyens conditionnés comme les habitants de Côte d'Ivoire ! S'ils savaient, tous, ce qui les attend quand l'affreux Gbagbo et le sanguinaire Kadhafi seront destitués, ou éliminés par l'Armée du Bien, de la Démocratie, des Droits des peuples... La Nouvelle Gouvernance Mondiale aux couleurs du FMI !  Tiens, Bush toujours vivant ? Cette fois, il ne s'agit plus de la lutte de Dieu contre le Mal, mais de la démocratie et de la protection des peuples. Voire !  Les objectifs officiels ont changé, les buts restent les mêmes: Coloniaux, prédateurs, impériaux...


 

        http://www.forsane-alizza.com/toute-lactualite/consternation-usa-suite-aux-revelation-wikileaks-3339

 

Car derrière toutes ces parodies d'interventions humanitaires ou pour rétablir, soi-disant, le Droit, se cache une grande "croisade" (le terme est à la mode) anglo-saxonne, israélienne et française, en particulier via l'OTAN (dont les buts ont changé, désormais, non plus de défense mais de conquête)  pour prendre pied, via bases militaires ou dirigeants aux ordres, sur un continent riche en ressources, qu'il faut arracher d'abord aux autochtones, ensuite aux non Alignés sur l'Empire (surtout chinois) qui s'implantent, non en bombardant, eux, mais en échange du développement des régions qu'ils pourront exploiter.  Et qu'on n'aille pas m'accuser d'être une fasciste, comme certains tenants de la Pensée unique bien-pensante le font parce que je prends la défense des Iraniens, des Russes ou des Chinois. Ou bien ils n'ont jamais attaqué personne, eux, ou bien ils participent au développement du pays en finançant écoles, soins, routes etc,  en échange du droit de co-exploiter les ressources. J'assume : Je préfère le "colonialisme", s'il doit y en avoir un, qui respecte les habitants, à l'implantation de la "démocratie" par les bombes (d'ailleurs parfois à l'uranium), l'oppression, l'extermination.  C'est dit, une fois pour toutes. Je suis une humaniste et une femme de paix. Et tant pis pour les esprits chagrins et pour la Gôche Nouvelobs qui s'érigent en ardents défenseurs des droits de l'homme... à géométrie variable !

 

Pour conclure, je dirais que derrière les médiamensonges et derrière la propagande de guerre, se dresse une nouvelle campagne de promotion d'un Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon qui n'est pas le nôtre, parce qu'il sacrifie les peuples aux appétits fous de quelques-uns.

 

En prenant pied au Maghreb tunisien ou en Afrique noire, en Libye comme en Côte d'Ivoire - ou au Moyen Orient, en Syrie, via les mêmes techniques de destabilisation artificielle des pays-, les architectes anglo-saxons du Nouvel Ordre Mondial, et leurs alliés européens ou israéliens,  cherchent à contrôler les ressources vitales du monde (pour mieux les piller à leur profit) et à s'assurer du plein contrôle des populations pour mieux les asservir, cela en piétinant, justement, la démocratie, les droits des peuples, la paix, et l'humain. Un monstrueux tour de force camouflé en opérations de protection des peuples !

 

Une fois de plus, amis Lecteurs, je vous demande de relayer l'information.

 

La vraie, pas celle qui aliène...

 

Eva R-sistons aux mensonges des Médias

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

Au fait, que deviennent les révolutions arabes, egyptienne et tunisienne ? Peu à peu détournées par l'Occident anglo-saxon, à son profit ? Une indication saisie sur France24: Les insurgés recommencent à bouger, ne voyant pas vraiment le fruit de leurs luttes... et pour cause !  

 

TAGS: Révolutions arabes, Nouvel Ordre Mondial, Anglo-Saxons, Egypte, Tunisie, Syrie, Libye, Côte-d'Ivoire, Kadhafi, Gbagbo, Ouattara, FMI, Dessous des Cartes, J.L. Victor, Pan-Arabisme, Pan-Africains, nationalisations, pétrole, uranium, Areva, Niger.

 

http://www.radioalgerie.dz/fr/images/stories/Islamophobie.jpg

http://www.radioalgerie.dz/fr

 

Pourquoi l'Islamophobie aujourd'hui ?

 

J'accuse les Médias d'être à l'origine de

la chasse aux sorcières musulmanes.

 

Voici pourquoi l'islamophobie

est notre ennemie.

 

Par eva R-sistons

 

 

Le débat sur la laïcité, quoiqu'on en dise, n'a qu'un but: Fustiger l'Islam, les Musulmans, les Arabes; Calvi-Krettly, qui se sert du journalisme pour en réalité défendre son clocher sioniste (avec tout ce que cela implique d'esprit partisan et de rejet des Musulmans), ne manque pas une occasion d'attaquer d'une façon ou d'une autre l'Islam ou les Arabes.

 

Il  ne s'agit pas de stigmatiser les Musulmans, jure Coppé (promoteur des débats sur la laïcité), mais chacun sait qu'au final, les projecteurs seront toujours braqués sur la même cible. Pour être justes, il faudrait dénoncer TOUS les intégrismes: Chrétien,  juif, musulman. Il n'en est rien. Un seul adversaire, car ce que l'Occcident judéo-chrétien prépare, c'est le choc des civilisations qui culminera avec une guerre planétaire contre l'Islam, ennemi juré des Anglo-Saxons et des Israéliens parce qu'éthique, lui, refusant de se prosterner devant le Veau d'Or, rejetant le matérialisme, et partisan d'une finance morale ne cédant pas aux sirènes de la spéculation et du profit à tous prix, même humains. 

 

Sur sa route de domination planétaire, le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon a plusieurs adversaires : D'abord des pays non-alignés comme la Chine, la Russie ou le Vénézuela, que dans un premier temps il encercle pour le moment venu, plus tard, mieux les attaquer.  Ensuite, un Système, une idéologie, une religion: L'Islam. Pour le détruire, il faut éliminer ses fidèles, ou les soumettre, de gré (conversion, les missionnaires américains implantés partout, même au Maghreb, s'y emploient avec un zèle hautement suspect) ou de force.

 

Cet Ordre inique, le NOM, a terrassé le Système communiste, désormais il s'en prend aux tenants de l'Islam. Voici deux ans environ, j'avais osé écrire sur mon blog R-sistons.actu, un article intitulé : "Après l'étoile jaune, voici l'étoile verte". Je sentais monter l'Islamophobie. Aujourd'hui, elle fait la Une, mais alors que les citoyens juifs ont un mot - l'antisémitisme - pour dénoncer le racisme à leur égard, les Médias occupés par les amis du CRIF répugnent à utiliser celui qui convient pour les Musulmans, l'Islamophobie. N'y aurait-il donc qu'un seul racisme,  qu'une stigmatisation ? Les autres seraient-ils tolérables ? 

 

Disons les choses comme elles se passent réellement : Pour détourner la colère sociale des citoyens spoliés par le Capitalisme devenu financier et mondialisé, on a alternativement brandi le Mac Carthysme envers les communistes, et l'antisémitisme qui a dérivé vers les progroms anti-Juifs. L'essentiel, c'est de trouver des boucs-émissaires, des exutoires pour les âmes perdues et déboussolées.  Cela a très bien fonctionné, avec au final la chute du communisme (en particulier via un Vatican plus préoccupé du temporel que du spirituel), et la mise en place des camps de la mort afin d' exterminer les Juifs, les Tsiganes, les handicapés mentaux, les homosexuels, etc, bref tous ceux qui dérangeaient. Et soi-dit en passant pour, aussi, susciter l'élan d'une partie de l'ONU en faveur d'une terre où se retrouveraient les rescapés juifs. Là, on faisait d'une pierre deux coups: On désignait à la vindicte publique les citoyens Juifs, afin que les victimes de la crise, et du capitalisme, s'en prennent à eux plutôt qu'aux vrais auteurs de leurs malheurs, tout en Haut (les Rockefeller, les Rothschild, les Bush etc). Et on instaurait un foyer juif en terre musulmane riche en pétrole. Du beau travail ! Car ce foyer-là devait ensuite servir de relais aux ambitions planétaires de domination des Anglo-Saxons. De tête de pont pour contrôler toute la région...

 

En attendant d'attaquer les pays non-alignés, les architectes du Nouvel Ordre Mondial doivent se défaire de leur ennemi "idéologique", éthique, lui, insensible, du fait de sa religion et de sa Loi (la Charia), aux sirènes de l'Argent-Roi et du matérialisme. Je parle de l'opinion arabe, évidemment pas de ses dirigeants corrompus par le pétrole et par l'Occident.

 

Le meilleur allié de l'Occident, c'est la Presse. Fidèle relais de ses diktats, fidèle relais du Nouvel Ordre Mondial. Du beau boulot, là aussi: Conditionnement quotidien contre les Musulmans. Feutré, insidieux, subliminal même, et ravageur. Après avoir été flouées par Zorro-Sarkozy, des victimes du capitalisme se sont trouvées un Sauveur, ou plutôt une "sauveuse", Marine Le Pen. Le FN recrute. Nouveau mirage ! Ceux qui y ont cru se sont cassés la figure dans les villes conquises par lui: Vite rendues aux partis traditionnels ! Quoiqu'il en soit, Marine le Pen a trouvé une cause pour attirer à elle tous les déçus de l'Union pour la Majorité (anti)Populaire, et les victimes du capitalisme financier assassin : l'Islam ! Quand on s'est en réalité spécialisé dans l'anti-social, et qu'on ne peut le dire à tous ceux qui cherchent la justice sociale, on brandit une menace rassembleuse : L'Etranger, un étranger qui aujourd'hui n'est plus Juif (Marine Le Pen veut le pouvoir, elle, et ses ambitions impliquent qu'elle doive ménager les sympathisants du CRIF qui occupent aujourd'hui la France), mais Musulman. Qu'importe la ficelle, du moment qu'elle fonctionne. Et grâce aux Médias, la ficelle est énorme !

 

La preuve ? La LCP annonce pour le 5 avril un "Pourquoi l'Islam provoque-t-il autant de crispation ?", un sujet qui devrait plaire à tous les  Elkabbach soucieux de fustiger encore et toujours cette Religion, et un sujet qui cristallisera toutes les peurs, les angoisses, les fantasmes des déboussolés en tous genres.  Bien dans l'air du temps, en tous cas, et qui montre que le débat sur la laïcité est, par avance, réduit au débat sur l'Islam.

 

Et que dire de FR2, chaîne quotidiennement servie par les amis du CRIF, non plus seulement de désinformation et de propagande, mais maintenant principal vecteur, avec Calvi-Krettly, de la stigmatisation des Musulmans, de l'Islam, des Arabes. J'accuse cette Chaîne d'inciter au racisme et à la haine (et donc aux futurs chocs de civilisations), sans cesse, en toutes occasions, sous les prétextes les plus divers, et sinon franchement, au moins indirectement, sournoisement... et hypocritement ! Par exemple, ce 2 avril Delahousse, au 13 h 15, ne manque pas l'occasion de braquer le projecteur de son Journal sur un Pasteur évangélique extrémiste qui provoque les Musulmans en brûlant un Coran, ceci afin de marteler dans la tête des Français que l'Islam  est "dangereux et violent". Deux mots prononcés volontairement pour qu'en définitive ce qui aurait dû être une dénonciation de ce pasteur fou, tourne à l'attaque de l'Islam ! Car ce que les télespectateurs vont retenir de l'information, c'est que l'Islam est "dangereux et violent". Et voilà comment on fabrique des électeurs du FN, des Identitaires si amoureux de la France qu'ils en oublient ses valeurs fondamentales, républicaines (Liberté, Egalité, Fraternité), et puis des racistes, de futurs chasseurs de Musulmans ou des soldats pour les croisades guerrières  juteuses pour les Marchands d'armes, les Multinationales du Pétrole ou de la Reconstruction, et surtout pour les tenants du Nouvel Ordre Mondial qui, eux, sont les VRAIS adversaires des citoyens. 

 

Autant dire que les racistes en tous genres se trompent d'adversaires : Au lieu de cibler leurs vrais ennemis, tout en Haut, ils s'en prennent à de nouveaux boucs-émissaires, ceux-là mêmes qui, justement, sont des fidèles d'une religion éthique, solidaire, tolérante, de paix. Et cela je le sais parce que j'ai eu la curiosité et l'honnêteté intellectuelle que peu ont, de découvrir ce qu'on présentait comme "violent, dangereux" : Le Coran. Dans ce livre, j'ai trouvé la tolérance (l'Islam est la seule religion qui reconnaisse les Prophètes juifs ou chrétiens), le sens de la solidarité (envers les pauvres notamment), l'amour de la paix, l'éthique: Le Djihad est contre ses mauvais penchants, et la guerre doit être défensive, pas de conquête comme celle de la Torah. Quant à la Finance islamique, tous ceux qui ont le souci de l'éthique, de la rigueur, du bien commun  et de l'efficacité, la choisissent, elle est la plus sûre aujourd'hui.  Cela, les personnes avisées l'ont compris, mais aussi  hélas les financiers de la City ou de Wall-Street, uniquement appâtés par le profit maximum, à n'importe quel prix, quelles qu'en soient ses  conséquences. Ils savent que la Finance islamique est un rival gênant, pouvant en effet faire obstacle à leur désir de prédation totale.

 

Cet adversaire-là, le Nouvel Ordre Mondial a décidé de l'anéantir. Comment ? En conditionnant les âmes faibles, malléables, contre les Musulmans, et en les préparant jour après jour, via les Médias, le FN, ou des Sarkozy, à accepter ensuite le choc de civilisations puis les guerres impériales qui, elles, achèveront de détruire leur vie : Non seulement en les appauvrissant et en les asservissant, mais même en les sacrifiant dans des guerres nucléaires effroyables.

 

Citoyens, réveillez-vous. Vos VRAIS ennemis ne sont pas là où le Nouvel Ordre Mondial criminel vous le fait croire, via ses relais, les Médias.

 

Al Quaïda est la créature de la CIA, les terroristes islamistes (selon un spécialiste français de la lutte anti-terroriste) sont deux mille dans le monde, pas de quoi vous effrayer, les Arabes ne vous prennent pas votre pain (ils acceptent les tâches les plus ingrates dont vous ne voulez plus), et leur religion, l'Islam, est belle, poétique, simple, tolérante, et de paix. Tout le reste est propagande du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon, ennemi de vos vies, lui.

 

Et si les Musulmans invoquent Dieu dans la rue, c'est qu'ils n'ont pas de lieu où le faire, contrairement aux Chrétiens et aux Juifs qui eux, ont Eglises et Synagogues.  D'ailleurs, entre nous, quel mal y-a-t-il à adorer son Dieu cinq fois par jour ? Cette fidélité, cette constance, cette foi, méritent le respect. N'était-ce pas Malraux qui disait : "Le 20 e siècle sera spirituel, ou il ne sera pas" ?

 

Il se pourrait bien que le 21 e siècle signe la fin de l'humanité. Parce qu'au lieu de mener une vie simple, solidaire, fraternelle, et de respecter leur Créateur, les citoyens, aujourd'hui, se tournent vers les fausses idoles modernes, et surtout l'Argent. Alors, lorsque les Musulmans se prosternent devant Dieu cinq fois par jour au lieu de s'aplatir devant le Veau d'or,  n'y puisez pas une source d'irritation. Mais de respect.

 

Le respect, la communion fraternelle, la coopération, le Bien commun, mènent plus sûrement au Bonheur que tous les chocs de civilisation orchestrés pour l'établissement  du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ennemi des peuples, vraiment ennemi, lui.

 

Comme je l'ai si souvent dit sur ce blog de combat pour un monde plus juste, plus fraternel, nous ne pourrons vaincre le Nouvel Ordre Mondial totalitaire et génocidaire qu'en étant tous unis. Païens, Chrétiens, Juifs, Musulmans, etc. Et c'est parce que cette union, réellement dangereuse pour eux, sera notre seule chance de salut, que les tenants du Nouvel Ordre Mondial cherchent par tous les moyens à nous diviser. Ne faisons pas leur jeu !

 

Lorsqu'on l'aura compris, on aura fait la moitié du chemin vers la victoire contre le Nouvel Ordre Mondial qui veut nous anéantir parce que, par notre nombre, nous le gênons : Trop de pollution, pas assez de ressources, trop d'habitants sur terre. Et des habitants de plus en plus conscients de leurs vrais intérêts. 

 

Seule la fraternité universelle viendra à bout des politiques les plus inhumaines. Pas l'Islamophobie, n'en déplaise aux racistes !

 

eva R-sistons à l'Islamophobie au service des intérêts militaro-financiers du Nouvel Ordre Mondial.  

 

http://r-sistons.over-blog.com


Unite-et-paix-copie-1.jpg


 

TAGS : Islamophobie, Nouvel Ordre Mondial, Juifs, Chrétiens, Musulmans, Arabes, FR2, Calvi, Dessous des Cartes, J.L. Victor, LCP, Païens, guerres, chocs de civilisations, FN, UMP, Sarkozy, Marne Le Pen

 

                




 

 

"Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir comme des idiots" Martin Luthe King. "Lorsque le pouvoir de l'amour dépassera l'amour du pouvoir, nous pourrons tous vivre en paix" Jimi Hendrix

 

 

http://www.eva-communion-civilisations.over-blog.com/

 

etranger
Attribué à Julios Beaucarne sur internet

 

 

Alexandre Latsa, 33 ans, est un blogueur français qui vit en Russie. Diplômé en langue slave, il anime le blog DISSONANCE, destiné à donner un « autre regard sur la Russie »

http://www.lepost.fr/article/2011/03/31/2451242_la-francophonie-en-russie.html

 

 

 

La Francophonie en Russie

 

 

Le 20 mars dernier, c’était la journée de la francophonie dans le monde. La francophonie c’est quelque chose. Pensez donc: près de 65 millions de Français, et on estime aujourd’hui le nombre de locuteurs réels du français dans l'ensemble des pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie à près de 250 millions.


Dans le  Québec canadien, en Suisse Romande, à Monaco, en Wallonie belge, le français est la langue maternelle de la population. Dans les pays du Maghreb, c’est la seconde langue utilisée, et dans de nombreuses ex-colonies françaises d’Afrique sub-saharienne, le français est resté la langue officielle et administrative. En 2010, la langue française est la 8ème langue la plus répandue dans le monde par nombre de locuteurs, et c’est une des six langues de travail  de l’ONU avec le mandarin, l’espagnol, l’arabe, l’anglais et le russe.


La langue française, jusqu’au 20ème siècle, a bénéficié d’une aura exceptionnelle à l’étranger et notamment en Russie. Dès la fin du 18ème siècle, sous l’influence d’Elizabeth 1ère, le français s’impose progressivement comme langue des courtisans. Pour la haute société de Saint-Pétersbourg, parler français était même devenu parfois plus naturel que parler russe. Cette prédominance de la langue française est par ailleurs présente dans toute l'Europe des lumières, puisque l'élite intellectuelle de nombreux pays (monarques, diplomates, femmes du monde, écrivains) s’exprimait généralement en français.


Malgré de nombreuses interdictions liées au rejet de la révolution française, l’empereur russe Paul Ier communiquait lui-même presque exclusivement en français. Au début du 19ième siècle, la langue française était encore très répandue dans la noblesse russe. Pouchkine, par exemple, parlait mieux français que russe, ce qui lui valu le surnom de Француз (“Le Français“).


Autre exemple: dans Guerre et Paix, le célèbre roman  de Léon Tolstoï, l’un des personnages affirme que “même étant né en Russie, il pense en français“, car cette langue représente pour lui “la manière de parler mais aussi celle de penser“. Dans le courant de ce siècle, certains grands écrivains russes créaient leurs œuvres dans les deux langues, russe et français, puisque qu'ils parlaient français en famille, dès leur plus tendre enfance.


Jusqu’au début du 20ème siècle, le français était également la langue des diplomates. En 1905, le traité de paix russo-japonais fut, par exemple, rédigé en français. Pourtant, le 20ème siècle marqua le début du déclin de la langue française, déclin que les pessimistes affirment irréversible, en corrélation directe avec l’importance prise par la langue anglaise surtout depuis 1945. Malgré cela, l’attachement traditionnel et formel au français s’est prolongé durant le 20ème siècle en Russie, ou parler français était toujours la marque d’une éducation de bon niveau et aussi d’appartenance à une certaine élite.


Pour cette raison, de nombreuses familles soviétiques aimaient que leurs enfants parlent le français. Depuis la fin de l’Union Soviétique, la langue française n’a pas disparu en Russie, mais son influence s’est réduite. Elle est supplantée par l’anglais et l’allemand  jugés plus utiles pour travailler. Au début des années 1990, selon les données du ministère russe de l’Education, 55% des écoliers apprenaient l’anglais, 34,9% l’allemand et 8% seulement le français, contre 20% dans les années 1960.


Autres chiffres, selon l’ambassade de France, qui bénéficie des données communiquées par le ministère fédéral de l'Education et de la science, il y avait en 2009 en Russie 410.000 personnes apprenant le français dans l'enseignement primaire et secondaire et 344.000 dans le supérieur, ainsi que 6.250 enseignants de français dans le primaire/secondaire, et 5.750 dans le supérieur. Ce déclin de l’apprentissage de la langue française touche malheureusement la Russie comme le reste du monde, sauf l’Afrique qui est en très forte expansion démographique.


Parallèlement, il y a aussi un recul de l’enseignement de la langue russe en France. Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France, confirmait cette baisse l’année dernière, durant l’année France-Russie. En 2008, 14.000 élèves apprenaient le russe en France dont 48% en 3ème langue, et 29% en 2ème langue. Il faut noter qu'en 20 ans, le nombre de ces élèves a diminué de 50%.  L’effectif des enseignants baisse aussi et sur les 85 universités françaises, seules 22 proposent l’enseignement du russe, contre 25 en 2005, par exemple. Il y a environ 260 professeurs certifiés ou agrégés qui enseignent le russe aujourd’hui dans le secondaire français contre 487 en 1989.


Cette baisse de l’intérêt pour la langue russe en France s’explique sans doute en partie par l’image négative véhiculée par les médias depuis une douzaine d’années. Il faut pourtant rappeler que les perspectives économiques sont très encourageantes dans la zone russophone d’Eurasie, ce qui devrait inciter les Français à apprendre le russe mais également les Russes à apprendre le français. De nombreuses entreprises françaises, grandes et petites, sont en cours d’implantation en Russie et dans la zone russophone, mais il reste encore difficile de trouver, dans de nombreux domaines de l’activité économique, des spécialistes russes francophones ou des spécialistes français russophones.

 

Pour terminer sur une note positive, saluons ceux qui font vivre la langue de Molière jusqu’au bout de l’Eurasie. C’est le cas de la principale agence d’information multimédia russe, RIA Novosti qui dispose d’une version en langue française de son site internet et ce depuis 2000! L’agence s’adresse également depuis cette année en langue française aux lecteurs francophones sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter avec toujours la même logique: permettre de mieux comprendre la Russie d’aujourd’hui. Il est même désormais possible de discuter en direct avec les journalistes/traducteurs sur Facebook.


A une plus humble échelle, citons également le travail d’Olga, enseignante de français à l'Université pédagogique de Blagovechtchensk et également responsable du Centre de ressources en français. Depuis 2005, elle fait vivre avec son équipe la langue et la culture française en extrême orient russe, via un journal en français intitulé: “salut ca va“ ainsi que via “le blog des francais de l’amour“. Comme Olga le dit elle-même: “L’échange interculturel ne fait que renforcer l'intercompréhension de nos deux peuples et aide à mieux se comprendre. Le dialogue entre nos deux cultures apporte l’unique richesse qui compte, celle de l’esprit“.


Une belle initiative, à soutenir et sans nul doute, à reproduire.

 

Alexandre Latsa

 

 

http://fr.rian.ru/tribune/20110330/189016307.html


 

 

http://fre.mazars.ru/var/mazars/storage/images/media/local-contents/russia/francophonie-2010/affiche-semaine-de-la-francophonie-moscou-2010/864492-1-eng-GB/Affiche-Semaine-de-la-Francophonie-Moscou-2010_oe_full.jpg

 

http://fre.mazars.ru/var/mazars/storage/images/media/local-contents/russia/francophonie-2010/affiche-semaine-de-la-francophonie-moscou-2010/864492-1-eng-GB/Affiche-Semaine-de-la-Francophonie-Moscou-2010_oe_full.jpg

 

 

Pour un avenir Franco-Russe

par eva R-sistons


 

Ne cédons pas à la propagande ambiante, via notamment des médias comme FR2, pour tout axer sur la langue anglaise, langue rappelons-le du mondialisme, de l'ultra-libéralisme anglo-saxon, et de ses crimes sociaux, économiques, politiques et militaires, et surtout du Nouvel Ordre Mondial qu'on veut nous imposer, véritable dictature avec plus tard une langue unique (tuant toutes les identités), anglaise.

 

Comme disait de Gaulle, l'avenir de l'Europe est avec la Russie, avenir culturel, économique, et pour la paix qui passe par le multilatéralisme. Travaillons-y, voilà un continent prometteur, et sauvons la francophonie comme l'apprentissage du Russe !

 

eva R-sistons

 

La Francophonie - en particulier en Russie (Latsa). Avenir franco-Russe (eva)

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 20:32

NOM-soupe-j-copie-1.jpg

 

Bonjour amis Lecteurs et Lectrices

 

J'avais prévu d'écrire un article sur la droitisation de la France, je le remets à plus (très vite). En attendant, voici un post spécial : Réservé aux militants. Pour relayer des informations sur le Nouvel Ordre Mondial, dans un langage clair à la portée de tous. Vous copiez ces textes, vous les présentez comme vous voulez, en mettant juste la source, et c'est parti. Les citoyens doivent savoir à quelle sauce le Nouvel Ordre Mondial les mangera. Votre travail à vous, amis Lecteurs, sera de reproduire ces textes (accessibles à tous) en tracts. On y va ? C'est parti ! Votre eva

 

 

Sommaire :

 

- Sarkozy prêche pour le Nouverl Ordre Mondial (vidéo)

- Le Nouvel Ordre Mondial pour les Nuls,

par eva R-sistons

- Clefs pour comprendre les événements internationaux actuels,

  par eva R-sistons

- Non à François Hollande,

  par eva R-sistons

- Alerte, génocide culturel !

  Par eva R-sistons

 

 

 

 

 

Le Nouvel Ordre Mondial pour les Nuls

par eva R-sistons

 

 

 

NOM-Capital-j.jpg

 

Le Nouvel Ordre Mondial

en quelques mots,

voici ce qui nous attend,

par eva R-sistons à l'intolérable

 

 

Concrètement, en toute clarté et honnêteté,

voici ce que vous devez comprendre

quand vous entendez parler

du futur NWO anglo-saxon, le Nouvel Ordre Mondial

(c'est-à-dire en fait la Dictature Planétaire

des plus Puissants sur le monde,

en particulier des Grands Banquiers internationaux)

aujourd'hui rebaptisé par ses promoteurs,

(en particulier par Dominique Strauss-Kahn)

"Nouvelle Gouvernance Mondiale" :

 

-- Direction du monde

par les dirigeants de la Haute Finance

ou des Industries "de mort"

(Nucléaire, armement, pétrole, chimie etc)

non élus - au détriment de la démocratie - .

 

pucemain.jpg

(implantation de puces pour contrôle total des populations)

 

-- Contrôle absolu de toutes les politiques

dans le monde (à travers des dirigeants

soigneusement sélectionnés pour leur servilité,

comme Nicolas Sarkozy, justement),

assorti de la perte de souveraineté des Etats

et du contrôle total des populations

bientôt toutes "pucées" (portant une puce)

et bien sûr surveillées en toutes occasions

par exemple par la vidéo-surveillance bientôt généralisée,

rebaptisée pour mieux nous berner "vidéo-protection".

Il n'y aura plus d'Armée de la Nation,

aimant son pays et le défendant,

mais des mercenaires payés pour protéger

les grands intérêts financiers, et pour tuer.

Nos Gendarmes et nos Policiers

disparaîtront au profit d'agents de sécurité privés,

milices serviles et sans scrupules.


 

Orwell-dees-j.jpg

 

 

-- Les mégapoles monstrueuses

seront favorisées au détriment de notre terroir,

nos campagnes deviendront des déserts administratifs,

plus d'écoles, de postes, de maternités,

de tribunaux, de commerces et de services de proximité...

toute une population sera abandonnée à son sort,

et nos paysans se raréfieront.

 

-- Autre particularité de ce NWO :

Austérité pour les populations,

emplois de plus en plus rares, salaires comprimés,

flexibilité, stress au travail, délocalisations, dégraissages etc,

et puis retraites de plus en plus tardives et réduites,

suppression de toutes les protections sociales

et du Droit du Travail (protégeant les salariés),

casse des services publics, de la S.S.

(Santé à deux vitesses,

préparée par déremboursements médicaments,

dépassements d'honoraires,

franchise hospitalière sans cesse augmentée, etc),

bientôt Education payante, universités hors de prix...

Bref une austérité complète pour les populations

afin de permettre l'accroissement des profits

pour les plus nantis, pour les banquiers,

pour les actionnaires, pour les traders etc.

 

petit-prince.jpg

 

-- Concurrence impitoyable,

impliquant l'élimination de l'autre,

au détriment de l'esprit de solidarité.

 

-- Imposition des politiques,

par exemple contre

l'alimentation ou la médecine naturelles

(générant peu de profits pour les multinationales)

 

-- Programmes de dépopulation, choix l'induisant

comme les pandémies provoquées - ainsi, le SIDA -,

les OGM, le nucléaire, les pesticides,

l'alimentation industrielle, chimique, frelatée,

le biocarburant (source d'augmentation

des coûts alimentaires, de précarité et de famines),

les Chemtrails, les Morgellons,

des techniques militaires comme HARP...

Les plus faibles, les plus vulnérables,

les plus handicapés, les plus pauvres,

seront éliminés, euthanasiés impitoyablement.

"Les retraités ne produisant pas et consommant peu

seront euthanasiés", annonce Jacques Attali.

Science sans conscience !

 

arton2696.jpg

 

-- Nature saccagée, pillée,

brevetage du vivant,

élevage industriel, animaux maltraités...

 

-- Une désinformation totale

par la prise en mains de toute l'information

 

-- Une religion unique, le New Age,

païenne et même d'essence satanique

(les promoteurs du NWO sont des psychopathes

égoïstes, cupides, insensibles).

 

Choc-des-civilisations.jpg

 

-- Un choc de civilisations imposé

avec désignation de boucs-émissaires

pour canaliser les mécontentements,

après les progroms anti-Juifs, hier,

voici maintenant la chasse aux Musulmans,

artificiellement désignés à nos colères sociales.

 

-- Guerres juteuses pour le Marché de l'Armement,

guerres de civilisation en réalité... barbares,

guerres "humanitaires" (comme en Libye, en fait

pour implanter des bases de l'OTAN en Afrique

et mettre en place des marionnettes

permettant le pillage du Continent africain

au bénéfice des multinationales de l'Occident),

guerres "préventives" contre ennemis imaginaires

ou montés de toutes pièces (comme l'Iran

présenté comme dangereux

alors qu'il n'a jamais attaqué personne

et qu'il cherche seulement, légitimement,

à protéger son pays, sa population,

par la Dissuasion nucléaire),

et guerres bien sûr permanentes, totales,

et même nucléaires.

 

confrontation.jpg

 

 

Conclusion : Tout citoyen

aimant la vie, le vivant,

et conscient de ses responsabilités

notamment envers les générations futures,

doit impérativement refuser ces perspectives.


 

paysage-campagnard.jpg

 

Comment ?

Par exemple en ne votant jamais pour les promoteurs

de la Nouvelle Gouvernance Mondiale en préparation,

comme Sarkozy, Copé, Strauss-Kahn etc,

ensuite en informant partout

de ce que l'on prépare réellement,

afin que les jeunes, privés d'avenir,

puissent en même temps,

partout dans le monde,

s'opposer à un tel monde,

comme actuellement les Arabes.

Il y a d'autres solutions,

je vous donne ces pistes.

 

L'humanité aux mains des concepteurs et des promoteurs

de ce Nouvel Ordre Mondial monstrueux,

véritables apprentis-sorciers,

cette humanité-là est condamnée, il faut le savoir.

 

Dibarra-humanite.jpg

Dibarra

 


Nous avons pour nous le nombre.

Nous devons avoir la détermination

de refuser l'intolérable,

pour nous, pour nos descendants,

pour la perpétuation de la vie sur terre.

 

Eva R-sistons à l'intolérable

http://r-sistons.over-blog.com

 

Unite-et-paix-copie-1.jpg

 

L'avenir du monde est entre nos mains.

Liberté, Egalité, Fraternité...

Bien commun, avec Sagesse et prévoyance !


pouvoir.png

 

 

 

IMG19494

http://www.hcfdc.org/newsletter/nwsl_100202.htm

 

 

Clefs pour comprendre

les événements internationaux actuels.

Par eva R-sistons

 

 

Il y a des dénominateurs communs aux événements en cours.

 

Ils s'inscrivent dans le cadre d'une vaste réorganisation

de TOUT un continent,

du Maghreb à l'Afrique "noire".

Et du Moyen Orient.

 

En coulisses, les Services Secrets sont à l'oeuvre,

CIA, MOSSAD, Services Secrets français...

Il s'agit de remodeler toute la région.

Au service du Nouvel Ordre Mondial (NWO) en préparation,

donc de l'Oligarchie de l'Argent.

 

A la base, deux buts :

 

-  Prendre le contrôle

des ressources vitales encore disponibles

(c'est un racket, un vol,

car les pays sont pillés),

et s'emparer des zones stratégiques

pour le transport par les pipe-line, par exemple.

 

- Dominer l'ensemble des pays,

en plaçant des dirigeants aux ordres du NWO

comme Karzaï en Afghanistan

ou les Présidents de Georgie, de l'Irak etc.

Les pays non-alignés sur le NWO,

comme la Russie, la Chine, le Vénézuela, la Syrie, l'Iran..

ne seront pas tolérés. Ils seront donc attaqués,

tôt ou tard. Rien ne doit résister au NWO.


Cette politique porte un nom : Néo-colonialisme,

dont les peuples sont toujours victimes.

Au lieu, comme au Vénézuela

où le Président a nationalisé le pétrole,

de faire bénéficier les populations locales

du fruit des richesses du sous-sol

(au détriment des multinationales américaines

et en faveur des programmes sociaux pour les habitants du pays),

 

Maghreb, Afrique, Moyen-Orient : Sous-sols riches,

excitant les appétits.

Les Révolutions arabes ont donc été programmées

pour destabiliser ces régions.

En Egypte, Moubarak n'était pas d'accord

avec les projets israéliens concernant

l'exploitation du gaz off-shore,

donc au sein des eaux territoriales de son pays.

En Tunisie, Ben Ali favorisait sa propre famille

au détriment des multinationales occidentales.

En Libye, Kadhafi était indépendant, imprévisible,

et son territoire est riche en pétrole.

Quant à Gbagbo, soutenu par la moitié

de la population en Côte d' Ivoire,

il fait obstacle à la main-mise de l'Occident

sur la région: Ouattara, lui,

serait une marionnette docile,

c'est un ancien du FMI qui organise l'austérité

pour les peuples, avec Strauss-Kahn,

afin de favoriser les intérêts de la Haute Finance.

 

Guerre humanitaire ? Pas du tout !

Guerre pour la domination du monde,

de ses zones stratégiques, de ses richesses

comme le pétrole ou le gaz - ou l'uranium

(par exemple au Niger, pour Areva et le nucléaire français).

 

Par ailleurs, Sarkozy, comme Bush,

voulait une guerre, "sa" guerre

(qui d'ailleurs lui échappe aujourd'hui

au profit de l'OTAN),

notamment pour compenser à l'extérieur

le crédit qu'il perd à l'intérieur,

et tant pis pour les populations sacrifiées,

on est donc loin de la "guerre humanitaire".

C'est d'un cynisme absolu !

Servir ses ambitions personnelles

en déclenchant une guerre,

et mettre la France au service des intérêts

de ses amis américains

(je rappelle l'analyse pertinente de Thierry Meyssan,

Sarkozy est un "agent de la CIA",

notamment pour extirper en France le Gaullisme,

l'attachement à l'indépendance nationale

comme avec de Gaulle, Mitterrand, Chirac ou de Villepin).

 

Les régions sont donc destabilisées par la CIA

et autres services secrets.

Les ambassades sont utilisées, sur place,

et puis les étudiants à qui l'on fait miroiter

la "démocratie" ou les mirages de l'Occident,

ou encore Facebook, Twitter,

et même les missionnaires américains.

Tout est bon pour provoquer l'étincelle qui allume

les Révolutions, arabes aujourd'hui,

ou hier, les révolutions de couleurs

comme en Georgie et en Ukraine.

 

En Syrie aujourd'hui, par exemple,

on parle de tirs sur les manifestants,

mais on apprend qu'ils ont été faits

à partir d'une voiture.

Destabilisation, manifestations, attentats

sont provoquées par la CIA,

par des provocateurs dûment payés.

En Côte d'Ivoire, autre exemple,

des femmes qui manifestaient ont été tuées,

ce qui a scandalisé l'opinion internationale.

Il y a fort à parier que, comme toujours

(en ex-Yougoslavie par exemple),

les tirs ont été effectués par des agents étrangers,

puis mis en avant par les Médias aux ordres :

Pour dresser l'Opinion internationale, ensuite,

contre les dirigeants indépendants

comme Gbagbo ou Kadhafi.

 

Au final, le "Dictateur" qui a cessé de plaire à l'Occident,

parce que pas assez soumis,

est remplacé,  à travers une "pseudo" démocratie

pour berner les manifestants,

par un dirigeant plus servile, totalement lié

aux intérêts de l'Occident,

comme Ouattara en Côte d'Ivoire.

Ainsi, le Régime change,

pas le pouvoir, toujours plus au service

des intérêts de l'Occident.

 

Et les citoyens qui ont fait la Révolution,

parfois au prix de leur vie,

sont bernés, encore et toujours.

 

Lecteurs, Lectrices, ne soyez pas dupes,

les Médias mentent,

tout est fait pour vous tromper.

 

Le Nouvel Ordre Mondial étend son influence

partout dans le monde.

C'est intolérable !

 

Votre eva R-sistons

 http://r-sistons.over-blog.com


NOM-jeu-des-j.jpg

 


Non à François Hollande !

Par eva R-sistons

 

 

Non, non et non. Nous ne voulons pas de François Hollande comme Président, même si cette version-là du P.S. est plus acceptable que celle importée d'Outre-Atlantique via le FMI et DSK qui programment l'austérité et qui transfèrent les ressources des poches les plus modestes aux coffres-forts les mieux remplis.

 

Nous avons trois bonnes raisons, en gros, pour dire non.

 

La personnalité de François Hollande, d'abord. En Médiateur de la république, il serait parfait. Mais comme Président, donc à même d'agir vite, avec détermination, audace même, pas question ! François Hollande est le vélléitaire parfait... Ou plutôt, imparfait... sauf pour le Nouvel Ordre Mondial à l'affût de personnalités rondes, accomodantes, fades,   indécises, hésitantes, malléables. Raison suffisante pour écarter Hollande de la charge suprême.

 

Ensuite, le bonhomme représente le Parti Socialiste dans ce qu'il a de moins... socialiste. Qu'est-ce qui différencie F. Hollande de la Droite, en fait ?  Comme  ses pairs de l'UMP c'est un libéral bon teint, se coulant parfaitement dans le moule d'un mondialisme qui a fait preuve de sa nocivité, acceptant d'avance toutes les règles du capitalisme et une Europe coupée des Français, de leurs besoins, de leurs préoccupations, de leurs souhaits, et bien sûr tremplin du NWO. Qu'a-t-il de Gauche, en fait ? L'étiquette, et le désir de rendre la vie des Français moins dure, ce qui le conduit à saupoudrer l'ultra-libéralisme d'un peu de social. Pas de quoi réenchanter le monde ! Finalement, en choisissant un socialisme qui n'a plus rien de socialiste, en acceptant toutes les règles du libéralisme financier, François Hollande fait le jeu de ce capitalisme... et le conforte ! Alors, béquille d'un Système inégalitaire, impitoyable et moribond ? Roue de secours des tenants de ce désordre planétaire ? D'ailleurs, ce faux socialiste a fréquenté Bilderberg, paraît-il. Qu'il y reste, avec ses potes DSK et Valls. En saupoudrant de social un Système abominable, Hollande fait son jeu, il sert ses intérêts et il contribue à le perpétuer.

 

Diplomatie, enfin. Si les Médias colonisés par les amis du CRIF ne le malmènent pas comme son ex-compagne, c'est qu'ils ont leurs raisons. Pardi ! Hollande est un enfant du sérail. Même s'il ne met pas en avant son clocher, il s'agit bien du même que DSK préoccupé, quand il se lève, de savoir comment servir au mieux les intérêts d'Israël. Encore un Président français qui lorgnerait d'abord vers un autre pays, celui de son coeur. Cherchez l'erreur ! Concrètement, avec le sieur Hollande, et sur ce plan ses convictions sont connues, la politique étrangère de la France, traditionnellement pro-arabe depuis de Gaulle, ferait place à une politique étrangère parfaitement alignée sur les diktats anglo-saxons et israéliens. Gageons que M. Hollande ne rendrait pas à la France son indépendance en la sortant du carcan de l'OTAN. Bien au contraire !

 

Bref, entre deux maux, DSK ou Sarkozy et Hollande, il vaut mieux choisir le moindre; cependant, nous avons suffisamment goûté aux "délices" du libéralisme, de l'Europe totalitaire et du NWO, pour dire à Hollande : Reste chez toi, occupe-toi de tes petits-enfants, et laisse la France aux Français attachés à l'indépendance nationale et au modèle social issu du Conseil National de la Résistance. Nous en avons assez des contre-façons et des purs produits de la pensée unique anglo-saxonne et israélienne...

 

Eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

 

 


 

tropiccalboy.s_golene_royal.francois_hollande

Visitez son site lire_la_suite78 http://tropicalboy.canalblog.com/

 

 

 

 

Alerte, génocide culturel !

par eva R-sistons

 

Sarkozy voulait gommer notre identité au point de tuer nos départements, pour l'instant ils ont échappé au massacre. Mais voici que se profile une nouvelle menace, l'imposition de la langue anglaise avant la française, dans les écoles, et comme outil universel de travail. Des chaînes comme FR2 ne cessent de faire la promotion de l'Anglais pour mieux nous couler dans le moule anglo-saxon : Encore aujourd'hui, un reportage sur les bienfaits de l'apprentissage de l'anglais à l'école très tôt ! Moi-même j'étais pour, avant, afin de maîtriser tôt au moins deux langues, mais maintenant qu'on veut nous l'imposer et bientôt faire de notre idiome maternel un vulgaire patois, je dis non ! Ral-le-bol du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ! Nous rejetons ce monde uniforme totalitaire !

eva R-sistons 

 

 

Sélection de liens (non terminée) :

 

 

 

 

Repository?IDR=3413&ID=5685


La loi interdisant les médecines naturelles et les compléments entrera en vigueur le 30 avril 2011

Et après l'interdiction des médecines naturelles et des compléments, le pas suivant sera l'interdiction de l'agriculture bio et des potagers individuels (ce qui commence déjà aux USA et au Canada).

Alerte Codex Alimentarius, la menace se précise ! (+ vidéo)

 

 

carte_sismo-nucleaire_2005-3.jpg

 

 

"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." Prophétie d'un Amérindien Cree

 

 

 

 

 

.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 00:01

 

 

Au sommaire de ce post :

 

Un article magistral sur la guerre en Libye,

et des liens sur la Libye

 

Nouvel Ordre Mondial,

l'apocalypse pour tous

par eva R-sistons

 

Un 4e blog d'eva R-sistons au TOP : Senior info

 

Le FMI ? Un monstre !

 

L'Afrique répond à Sarkozy, extraits

 

 

http://www.mecanopolis.org/?p=22804

 

Confirmation, dans ce post, de tout ce que j'ai écrit sur Sarkozy ou sur la guerre libyenne, notamment sur mon blog R-sistons. Et le couple franco-allemand remplacé par le franco-anglais est une haute trahison et très dangereux (voir mon post La grande trahison de la France, sur R-sistons) eva

 

 

Libye : Après l'emballement, le doute

 

25 mars 2011

 Si l’impulsivité et la précipitation du président français lui valent la gratitude des insurgés libyens, les capitales occidentales engagées dans la coalition se demandent désormais comment elles vont sortir de cet imbroglio. Car le pire des scénarios se profile aujourd’hui. Contrairement aux affirmations d’Alain Juppé, on est plus proche de l’ensablement que d’un règlement rapide.


Si le coup diplomatique français a été unanimement salué, la mise en œuvre tourne au coup d’épée dans l’eau. Hier pointés du doigt pour leur frilosité, nos voisins allemands avaient sans doute raison : on ne suit pas aveuglément son vibrionnant voisin quand lui-même ne sait pas où il va.

Cette guerre est un piège” écrit Edwy Plenel dans Mediapart . A froid on est toujours plus intelligent mais l’ancien journaliste du Monde est sans doute dans le vrai. Plus surprenant, son analyse selon laquelle “depuis le premier jour de sa présidence, Nicolas Sarkozy cherche sa guerre” est partagée par la revue américaine Foreign Policy . Arthur Goldhammer estime que, “le soulèvement libyen vient de donner au président Nicolas Sarkozy une occasion qu’il guettait depuis longtemps : la possibilité de prendre la tête d’une mission internationale risquée qui recèle la promesse d’une gloire future“.

Le journaliste américain n’est pas tendre avec le chef de l’Etat français. Le titre (”De Gaulle, he ain’t“) que l’on pourrait traduire par “N’est pas de Gaulle qui veut“, donne le ton.

L’intervention militaire est en effet cousue de fil blanc. Faire oublier les errements de politique étrangère française et créer une diversion sur la scène intérieure. Obliger surtout au passage, ce qui a marché, l’opposition à se ranger au garde à vous derrière le président de la République.

BHL aura été à la fois l’élément déclenchant et la caution morale de l’Elysée. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Les conditions et le dimensionnement du soutien aux insurgés libyens semblent ne pas avoir fait l’objet d’une analyse assez poussée. Zorro ça ne marche qu’à la télé. La situation, kafkaïenne, ne se règlera pas par le lâché de quelques bombinettes ici ou là sauf à passer à une phase beaucoup plus active et à armer les rebelles.

C’est d’ailleurs par là qu’il aurait peut être fallu commencer. Dieu merci, en vieux renards la Russie et la Chine ont imposé dans la résolution de l’ONU que soit inscrite noir sur blanc la non intervention de forces terrestres.

Reste alors un terrible doute. Et si effectivement Edwy Plenel et Arthur Goldhammer avaient raison ? Nicolas Sarkozy, grand ami de George Bush, ne serait-il pas en train de vouloir sa croisade, son Irak à lui avec son dictateur et son pétrole ? Comment expliquer sinon le coupable silence français face à l’écrasement de la contestation au Bahreïn par l’armée saoudienne et la très grande retenue manifestée dans la situation explosive de la Côte d’Ivoire ?

N’est pas George W Bush qui veut. Même monté sur ses ergots le coq français ne peut rivaliser avec le taureau américain. La reprise en main de l’opération Libyenne est un camouflet pour la France qui ne dispose pas des moyens de ses ambitions. Une France qui au final confirme aux yeux des autres nations son statut de puissance déclinante dans ses capacités d’intervention, incapable d’inscrire celles-ci sur du moyen terme sans le soutien logistique de l’OTAN. Souvent comparé à Napoléon le petit, Nicolas Sarkozy nous ramène à l’intervention française au Mexique de 1861 avec le succès que l’on sait.

Désormais, sans que rien ne soit réglé sur le plan militaire, la France veut encourager les Européens à soutenir plus franchement le Conseil national libyen (CNT) de Benghazi, émanation de l’opposition. Un conseil qui, selon Paris, devra cependant élargir sa base et sa représentativité à toutes les régions de la Libye et à toutes les catégories sociales. Le problème c’est que les européens ne connaissent pas mieux la société libyenne que les américains les irakiens lorsqu’ils avaient entrepris de déboulonner Saddam Hussein.

L’aventure libyenne laisse sur le carreau le couple franco-allemand. Attiré par le monde anglo-saxon autant qu’un moustique par un lampadaire le chef de l’Etat français prend le risque de délaisser nos voisins d’outre-rhin pour leur préférer ceux d’outre-manche dans une Entente Cordiale restaurée.

Or quand le couple franco-allemand tousse c’est l’Europe qui s’enrhume. Au moment où se profilent le sauvetage du Portugal par la zone euro et la question de la gouvernance économique de l’UE, c’est plus qu’embêtant. C’est une erreur politique.


http://lamouette.blog.lemonde.fr/2011/03/25/libye-apres-l%E2%80%99emballement-le-doute/

 

 

 

Inattendu : Un 4e blog d'eva au TOP,

 http://senor-information.over-blog.com  

  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable

 

 

Merci aux Lecteurs

et aux Lectrices de ce blog.


Grâce à vous, il figure désormais,

comme trois autres de mes blogs,

au TOP over-blog.

Preuve qu'un travail sérieux, assidu, honnête,

est toujours apprécié.

Votre eva

 

 

 

NOM-Capital-j-copie-2.jpg

 

 

Le monde que je refuse,

que je dénonce et que j'incite à combattre :

 

Modelé par une poignée de Décideurs richissimes

(comme les Rockefeller ou les  Rothschild..), 

 qui se sont octroyés le droit de vie

et surtout de mort sur nous tous :

Guerres permanentes; crises, pandémies,

aléas climatiques - comme au Japon ou à Haïti - provoqués;

OGM, chemtrails, morgellons, etc

ou bientôt imposition de renoncer

à médecine et alimentation naturelles

comme aux USA;

projet de Système (le libéralisme anglo-saxon,

sauvage, inégalitaire, broyeur de vies,

vraie dictature du Marché Unique, de la compétition, etc)

et de langue anglaise uniques;

détricotage des protections sociales,

des territoires, des services publics...

médecine à deux vitesses;

désinformation permanente dans les Médias;

future euthanasie des retraités,

entre autres...

C'est intolérable !

 

Non aux dirigeants,

comme Sarkozy ou Strauss-Kahn,

qui sont chargés de mettre en oeuvre

ces politiques orchestrées par les concepteurs

du Nouvel Ordre Mondial criminel

appelé désormais "Nouvelle Gouvernance Mondiale" !

 

Votre eva

 

  

 

 

Voici le commentaire que je trouve à l'instant

sur ma boîte courriels

(vous remarquerez que je n'utilise pas le mot anglais mails),

il est significatif (sujet : Guerre Libye) :

 

Bonjour Eva,

 

Heureusement que vous êtes là ! Je diffuse à mes connaissances, qui restent muettes. Elles sont totalement formatées par les médias, beaucoup étant secrétement contentes que les avions français « tabassent » les Arabes.

 

Pauvre France, pillée, avilie, prostituée.

 

Les Anglo-Saxons tiennent enfin leur revanche sur la Pucelle de Domrémy ! Et sur le Général de Gaulle ! Ont-ils reussi à tuer l’âme française qui a tant donné au monde ?

 

M...

 



 

 

Blog au TOP d'over-blog, 86e/ un million d'over-blog.com, au 15.3.1

http://sos-crise.over-blog.com/ (618 581 visiteurs individuels)

 

 

 

La vie sous le Nouvel Ordre Mondial

Petit aperçu par eva R-sistons

 

 

Le NWO est délicieux. Il nous promet des lendemains enchantés. Enfance et adolescence kafkaïennes, dans des mégapoles à l'américaine ou des ban-lieues entre télé-enseignement (lavage de cerveaux) ou pointage scolaire et encadrement policier, sport imposé,  histoire et philosophie bannies, langue anglaise obligatoire, formations courtes et économiques, signes religieux interdits surtout les musulmans, chasse au faciès, dénonciations, vérifications d'identité, couvre-feu, centres de redressement, prisons pour jeunes, vaccins toxiques pour tous...

 

A l'âge adulte, vie entassés dans des pièces microscopiques, grises, non chauffées, ou marchands de sommeil, choix entre désoeuvrement à la maison, travail servile, flexible, mal rémunéré et précaire, ou bien emploi d'agent de sécurité, de mercenaire ou de soldat, salaires au mérite, à la rapidité  et à la servilité, et bien sûr encouragement à la consommation  et aux performances, et puis compétition, allocations au mérite, vidéo-surveillance, pardon, vidéo-protection, rassemblements interdits, chasse au faciès, drogue et alcool, sorties dans des pubs impersonnels et  glaciaux ou activités encadrées et abêtissantes, restauration rapide, alimentation industrielle frelatée, soins payants de Big Pharma, télé-conditionnement et désinformation officielle, Internet contrôlé, livres choisis, manifestations réprimées, encouragement au mariage entre individus du même sexe pour éviter la reproduction,  activités politiques interdites en dehors du Parti Unique, religion New-Age ou célébrations satanistes, centres de rétention, torture ou élimination pour les récalcitrants, pandémies  annuelles,  et cerises sur le gâteau, catastrophes climatiques provoquées, guerres humanitaires, préventives, permanentes, totales et même nucléaires...

 

Bien entendu tous fichés, encadrés, suivis, pucés, contrôlés, et puis les plus faibles, les plus handicapés, les plus colorés, les plus vieux, les plus pauvres... tirés et éliminés, et pour les retraités modestes, euthanasie à la chaîne.  Elle sera pas belle, la vie avec le Nouvel Ordre Mondial ? Et pour couronner le tout, de temps à autre une jolie jolie catastrophe nucléaire... Fiesta générale, un monde nouveau occidentalisé à souhait et une éternité de délices en compagnie des adorateurs du Veau d'Or et de Satan !

 

Allons, allons, il y aura de la place pour tout le monde ! Les lendemains avec le NWO seront irradiés, pardon, radieux ! 

 

Vous avez dit Apocalypse ?

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

Dans une récente analyse (3), Pierre Hillard nous rappelle que « les grands événements sont toujours le fruit des actions d’une élite » et que « les masses ont toujours été utilisées comme instrument en faveur d’une politique bien définie. » L’auteur de La marche irrésistible du Nouvel ordre mondial (4) explique comment la trame de fond à « l’origine de tous ces événements » réside dans le développement du Nouvel ordre mondial qui n’est plus seulement une idéologie, mais une mystique.

(extrait de http://www.mecanopolis.org/?p=22836)

 

 

Le capitalisme s'est nourri du sang africain

(titre d'eva)

 

Voici quelques extraits de la contribution de Demba Moussa Dembélé, économiste. Dans une édition future nous reviendrons sur le livre entier.


 

Demba Moussa Dembélé, économiste formé en France et aux Etats-Unis, est un connaisseur intime du monde occidental et africain. Il intervient depuis longtemps en faveur d’un développement endogène de l’Afrique et est un critique profond du paradigme néolibéral. Dans son essai « Méconnaissance ou provocation délibérée ? » il attribue à

 

Nicolas Sarkozy une «étendue incommensurable d’ignorance envers l’histoire africaine» pour ses remarques dans son discours du 26 juillet 2007 à Dakar.

 

A l’encontre des remarques insultantes de Sarkozy, Dembélé dit que l’histoire du capitalisme a dès le premier moment été écrite avec le sang, la sueur et les ressources des peuples africains. Il s’agit du plus grand génocide de l’histoire avec plusieurs douzaines de millions de morts. Les conséquences de cet holocauste déterminent jusqu’à nos jours le développement économique et social de l’Afrique. Car après les êtres humains, c’étaient les res­sources qui ont été pillées. Ainsi Dembélé écrit:

«Par conséquent, M. Sarkozy doit retenir que le contact de l’Afrique avec le monde occidental s’est produit quand ce dernier sortait à peine du Moyen Age et entamait sa Renaissance. L’esclavage et la colonisation ont été les deux modes de ce contact, deux facteurs qui ont marqué à jamais le développement économique et social de l’Afrique. Ils ont non seulement détruit les économies et structures sociales de la société précoloniale, mais ils ont également procédé à la destruction systématique de la culture et de la mentalité africaines. Donc, les problèmes actuels de l’Afrique ne s’expliquent ni par le manque d’‹intégration› au monde, ni par le retard de cette intégration. L’explication réside plutôt dans la manière dont l’Afrique a été intégrée à l’économie mondiale capitaliste, qui a prospéré sur le sang et la sueur de ses enfants et le pillage éhonté de ses ressources.

 

extraits de

 

http://mecanopolis.org/?p=22814

 

 

 

 

http://www.mecanopolis.org/?p=21432

 

Le FMI est devenu une organisation monstrueuse

 

Le 1er mars, le Conseil national a approuvé à son tour l’augmentation du prêt au FMI. Malgré les doutes importants émis par différents milieux, la majorité du Parlement a accepté la demande du Conseil fédéral. Alors que l’UDC a rejeté unanimement le gaspillage de cette somme énorme de plusieurs milliards et que les Verts s’abstenaient, la majorité des députés des autres partis représentés au Conseil fédéral ont approuvé le projet à quelques exceptions près dignes d’être mentionnées: Geri Müller et Daniel Vischer (Verts), Jakob Büchler, Ruedi Lustenberger, Arthur Loepfe et Pius Segmüller (PDC). Le fait que la demande de l’UDC de soumettre la question au référendum ait été rejetée donnera matière à débat au sein du peuple suisse, véritable souverain.



Ruedi Lustenberger, pourquoi vous êtes-vous opposé au prêt au FMI ?

Pour des raisons de principe. D’autre part, la manœuvre du PS me déplaisait.

 

Quelle manœuvre ?


Le PS a subordonné son oui à une condition: augmenter l’aide au développement. Au point de vue politique, c’est légitime; mais la manœuvre m’a donné l’impression d’un chantage. Cette manière d’agir ne m’impressionne pas, j’ai refusé ce marchandage.

 

 

Et quelles sont vos réserves de principe à ce prêt au FMI ?

 

Je suis très critique concernant le FMI. Il est devenu une organisation monstrueuse qui a probablement perdu le contrôle de ce qu’elle fait.

 

 

Pourquoi ?


Le monde financier ou plus exactement les sys­tèmes financiers mondiaux, et les banques centrales en font partie, ne sont plus gérables. Les budgets d’une partie des Etats présentent d’énormes déficits de plusieurs milliers de milliards de francs suisses. Cela a pris une ampleur qui n’est plus maîtrisable.
Si l’on implique trop la Suisse dans ce mécanisme et cette évolution, nous risquons d’enregistrer un jour des pertes de plusieurs milliards et je ne suis pas disposé à encourager cette politique. De plus, nous savons que deux tiers des réserves d’or de la Banque nationale appartiennent aux cantons, mais on ne leur demande pas leur avis. Le Parlement se prononce sans tenir compte des cantons. Par égard pour le peuple suisse, je ne pouvais plus prendre cette responsabilité et j’ai voté non.

 

 

Geri Müller, pourquoi avez-vous voté non?

 

Le FMI est un instrument destiné à lutter contre l’instabilité monétaire, mais il s’est manifestement transformé en un amortisseur de dettes. L’expérience a montré qu’on a rencontré des difficultés avec l’aide, en particulier parce qu’on est intervenu dans les infra­structures des pays. Plus tard, il était difficile de reconstruire l’Etat parce que les per­sonnes les plus importantes de l’administration avaient été licenciées.
On a délibérément attaqué de l’extérieur les pays qui avaient des difficultés finan­cières, on les a pillés puis on leur a accordé un crédit qu’ils ont par la suite remboursé à leur banque et se sont retrouvés en faillite. C’est un mauvais mécanisme.
Maintenant, il y a eu des réformes, mais elles ne sont pas encore assurées. Et je me dis qu’avant de parler de ce genre de crédit, il faut d’abord comprendre ce qui se passe dans chaque pays. Franchement, l’Irlande s’est trompée en exonérant d’impôt de nombreuses entreprises. La Grèce n’a plus exigé d’impôts pendant des décennies mais elle a prévu d’énormes achats d’armes sans pouvoir les financer, etc.
En Espagne, on assiste à un désastre immobilier qui était prévisible il y a trois ou quatre ans. Le régime de l’UE, avec ses critères de convergence notamment, n’a pas fonctionné, bien qu’on le critique depuis deux ou trois ans. Mais on ne l’a pas corrigé. Personne n’a voulu le faire.

 

 

Jakob Büchler, pourquoi avez-vous voté non?

 

Quand on sait combien le Parlement se montre avare quand il s’agit de l’Armée, j’ai du mal à supporter la récente décision. Notre Armée a besoin de crédits. Or le Parlement les lui coupe de plus en plus. 3,87 milliards au cours des 12 dernières années et l’on accorde facilement un crédit considérable au FMI. Bien sûr, la coopération avec les pays étrangers est importante. Mais j’ai de la peine à admettre que l’on accorde si facile­ment un tel prêt. Pourquoi est-on aussi avare quand il s’agit de notre pays, de notre sécurité? C’est difficile à comprendre. Mon «non» était bien réfléchi.
Nous accordons ce prêt sans garanties et si les choses vont mal, nous perdrons énormément d’argent. Bien sûr, on dit maintenant que ce sont des moyens financiers de la Banque nationale, mais il s’agit de la richesse nationale. Je ne peux pas voter oui si, en mon for intérieur, je pense non. Alors, je n’ai pas suivi la consigne du parti. Nous ne votons pas toujours contre le groupe parlementaire, mais cette fois-ci, il n’y avait pas moyen de faire autrement. Ne pas exiger de garanties mènera à une catastrophe. Si l’Europe échoue encore plus et que les dettes souveraines des Etats de l’UE augmentent, l’argent partira en fumée et nous ne pourrons rien faire.


Horizons & Débats

 

http://www.mecanopolis.org/?p=22824

 

 

armes-destruction-massive.gif

 

 

 

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages