12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 01:05

 

 

http://s4.e-monsite.com/2011/04/04/07/resize_550_550//europe-dictature003.jpg

http://s4.e-monsite.com/2011/04/04/07/resize_550_550//europe-dictature003.jpg

 

Europe-dictature.jpg 

 

Alerte ! Les Nobel achèvent de se ridiculiser !

Après des Prix de la Paix décernés aux pires va-t-en-guerres

comme Kissinger ou Obama,

ou aux Alignés sur la Pensée occidentale...

voici un Prix de la Paix décerné à l'Europe

qui est totalement soumise au diktats

des gangsters de la banque,

des Etats-Unis (et à son service)

et d'Israël - tolérant par ex le martyr des Palestiniens,

le viol des Résolutions internationales

et du Droit par cette Entité voyou.

Honte à cette Institution

qui couronne l'Europe des guerres économiques

et au service de l'hégémonie américaine ! (eva)

 

NB Europe de la démocratie ?

De qui se moque-t-on ?

Les votes des Electeurs sont bafoués

(Traité imposé aux  peuples),

les gouvernement sont même remplacés

par de Grands Banquiers cupides,

Bruxelles et ses technocrates aux ordres

dictent leurs lois aux Nations jusqu'ici souveraines !

Et l'Europe se couche devant les Etats-Unis

et elle fait leurs guerres par procuration

grâce aux larbins à la tête de ses pays ! (eva)

 

Le nouveau Traité européen, la crise de l'euro, la démocratie (vidéo Asselineau)

Les USA achètent la France avec du papier (Jovanovic) - UE pour les USA (vidéos Asselineau)

 

photocopieuse-planche-a-billets-images.jpg

 

.

Europe, démocratie ou dictature ?

 

.

.

  .

.

L'Europe, ce sera la guerre,

via notre soumission à l'OTAN

quand les USA auront attaqué la Russie !

 

L'Europe, c'est la pauvreté

et le chômage pour les peuples !

 

L'Europe, c'est la mort des Nations !

 

L'Europe, c'est la fin de la démocratie !

 

L'Europe, c'est la dictature des Grandes Banques !

 

L'Europe, c'est le tremplin du Nouvel Ordre Mondial !

 

(eva)

.

.

 

On savait depuis longtemps que le prix Nobel de la paix était très/trop souvent attribué en fonction de critères politiciens. Mais quelle curieuse idée de l’attribuer a l’Union européenne au moment même ou les politiques d’austérité qu’elle impose jette des centaines de milliers d’européens en colère dans la rue ! Et qu’y a t-il de pacifique à imposer ses décisions par des méthodes antidémocratiques ? Les traités sont désormais adoptés grâce à des méthodes qui permettent de mépriser l’avis des citoyens.

Quant à la pacification en Europe, certes positive, doit-elle vraiment être attribuée au talent des "pères fondateurs" et à la logique de la construction européenne ? On peut y réfléchir en entendant Jean-Louis Bourlange, européiste convaincu, lorsqu’il déclare : "Ce n’est pas l’Europe qui a fait la paix, c’est la paix qui a fait l’Europe".

On remarquera, cela étant, que le Président du jury qui a pris cette remarquable décision est, par ailleurs, secrétaire général du Conseil de l’Europe. Ça reste quasiment en famille. Mais quand la famille en est à ce genre d’admiration mutuelle, on peut en déduire qu’elle n’est pas très à l’aise. À suivre donc…

André Bellon, http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article613

 

.

Prix Nobel Europe, suite,

Coup de gueule d'un Lecteur, AB :


"L'UE et ses ancêtres contribuent depuis plus de six décennies à promouvoir la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe"
Voilà les motifs qui ont inspirés le jury de ce prix nobel 2012.

A l'heure où cette UE impose une cure d'austérité généralisée à ses peuples, où l'on pousse les états membres à promouvoir la compétition entre eux, et plus récemment même la délation entre états membres (cf: traité TSCG) aux fins d'application de réformes structurelles échappant aux contrôles parlementaires, où depuis 15 ans déjà sont dénoncés au sein même de ses institutions l'incroyable opacité de la prise de décision ainsi que son parti-pris pour les lobbys industriels qui chapeautent les-dites institutions, les bras m'en tombent.

Nous verront bien s'ils feront encore les malins avec leur prix nobel lorsque sous l'impulsion de leurs politiques nuisibles la guerre sera à nos portes. Car ne nous leurrons pas, cette perspective est bien réelle, les tensions sociales et économiques qui planent sur le monde nous y conduisent. Je ne saurais bien évidemment quand ni par quel prétexte de départ cela se fera, ce pourrait être du fait de notre soumission à l'OTAN et l'appétit guerrier des Etats-Unis d'Amérique qui n'ont de cesse pour conserver leur modèle de s'accaparer les territoires et ressources étrangers, ce pourrait être la résultante d'une forte progression de l'extrême-droite soutenue par les grands argentiers pour faire taire les revendications sociales, ce pourrait être dû à la raréfaction des ressources mondiales (alimentation, eau, énergie, métaux) ou du fait des déplacements massifs de populations liés au changement climatique. Peu importe la raison, ce que l'on sait est que si une mobilisation populaire contre ses politiques ne prennent pas l'ampleur nécessaire, cette issue est malheureusement l'issue la plus probable. Le seul facteur commun de toutes ces tensions porte un nom : cela s'appelle le capitalisme. Il n'y en a pas d'autres de cette envergure. Alors, décerner le prix nobel de la paix dans ces conditions à une institution qui promeut justement ce capitalisme et sa concurrence "libre et non faussée" de tous contre tous,... désolé, je ne sais pas vous, mais les bras m'en tombent.

.

.

François Asselineau « L’Europe, une dictature qui se met en place. » (Conférence)

http://www.zinfos974.com/blogquiderange/Francois-Asselineau-L-Europe-une-dictature-qui-se-met-en-place-Conference_a80.html

.

...

 

vendredi 12 octobre 2012

L’attribution du Prix Nobel de la paix à l’Union européenne fait scandale en Norvège

L’attribution du Prix Nobel de la paix à l’Union européenne fait scandale en Norvège même, ou une forte majorité de la population s’oppose à l’UE et a rejeté 2 fois l’adhésion de la Norvège.
Le journal le plus sérieux du pays révèle déjà que la seule des 5 membres du comité hostile à l’UE était « malade » le jour du choix et a été remplacée par un évêque luthérien…

La photo représente Ågot VALLE, ancienne députée socialiste, farouche opposante à l’entrée de la Norvège dans l’UE et membre de l’organisation « Nei til EU » (« Non à l’UE »).


prix_nobel_de_la_paix_UE.jpg


Elle est l’un des 5 membres titulaires du comité Nobel norvégien qui attribue le fameux Prix.

Malade réellement ou diplomatiquement le jour du vote ? En tout cas, elle a fait savoir qu’elle n’aurait jamais voté pour et a laissé entendre que sa volonté aurait été détournée par son suppléant, l’évêque luthérien d’Oslo Gunnar Stålsett.

Je renvoie ici à l’article qui vient de paraître en Une dans le grand journal norvégien Aftenposten.

Voici la version avec une traduction automatique (mais compréhensible) proposée par Google

Voici la version originale en norvégien :
http://www.aftenposten.no/nyheter/iriks/EU-motstander-i-Nobel-komiteen-syk-da-EU-fikk-prisen-7015490.html

L’Aftenposten est le deuxième plus important journal de Norvège avec un tirage de 256 600 copies pour l’édition matinale, 155 400 copies pour l’édition du soir et 232 900 copies pour l’édition dominicale (chiffres 2003). L’Aftenposten est généralement considéré comme le journal faisant autorité en Norvège, en opposition aux tabloïds comme VG ou Dagbladet.


CONCLUSION: L’attribution du Prix Nobel de la Paix à l’Union européenne est une manipulation atlantiste, qui avait été déjà envisagée l’an dernier.

[Article source: http://www.u-p-r.fr/actualite/france-europe/attribution-du-prix-nobel-de-la-paix-union-europeenne-norvege]

 

Vers un retrait occidental de Syrie
par Thierry Meyssan

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 8 octobre 2012

mardi 9 octobre 2012, par Comité Valmy


La guerre de Syrie s’éternise. Sa poursuite est devenue trop coûteuse et trop dangereuse pour ses voisins. La Russie, qui ambitionne de se réinstaller au Proche-Orient, tente de démontrer aux Etats-Unis que leur intérêt bien compris est de la laisser résoudre le conflit.


nicolay_bordyuzha.jpg

Là où l’OTAN a échoué à faire la guerre, l’OTSC prépare la paix. Le secrétaire général de l’Organisation, Nikolay Bordyuzha, met sur place une force de maintien de la paix de 50 000 hommes, capable de se déployer en Syrie .


La situation militaire en Syrie s’est retournée au détriment de ceux qui espéraient à Washington et à Bruxelles parvenir à changer le régime par la force. Les deux tentatives successives de prise de Damas ont échoué et il est désormais clair que cet objectif ne pourra pas être atteint.

Le 18 juillet, une explosion décapitait le Conseil de sécurité nationale et donnait le signal d’une vaste offensive de dizaines de milliers de mercenaires convergeant de Jordanie, du Liban, de Turquie et d’Irak sur la capitale. Après quelques jours de bataille acharnée, Damas était sauvée, la fraction de la population hostile au gouvernement choisissant par patriotisme d’aider l’Armée nationale plutôt que d’accueillir l’ASL.

Le 26 septembre, des jihadistes d’Al-Qaida pénétraient dans l’enceinte du ministère de la Défense, déguisés en soldats syriens et munis de faux papiers. Ils voulaient faire sauter leurs ceintures d’explosifs dans le bureau de l’état-major, mais ne parvinrent pas à proximité suffisante de leur cible et furent abattus. Une seconde équipe devait s’emparer de la télévision nationale et lancer un ultimatum au président, mais elle ne put s’approcher du bâtiment car son accès avait été bloqué dans les minutes suivant la première attaque. Une troisième équipe s’est dirigée vers le siège du gouvernement et une quatrième devait attaquer l’aéroport.

Dans les deux cas, l’OTAN, qui coordonnait les opérations depuis sa base turque d’Incirlik, espérait provoquer une fracture au sein de l’Armée arabe syrienne et s’appuyer sur certains généraux pour renverser le régime. Mais les généraux en question avaient été identifiés comme traîtres depuis longtemps et privés de tout commandement effectif. Il ne s’est donc rien passé de significatif et le pouvoir syrien est sorti renforcé de ces deux coups ratés. Il a trouvé la légitimité intérieure nécessaire pour se permettre de passer à l’offensive et d’écraser rapidement l’ASL.

Ces échecs ont fait perdre leur superbe à ceux qui caracolaient par avance en affirmant que les jours de Bachar el-Assad étaient comptés. Par conséquent, à Washington, les partisans du retrait sont en train de l’emporter. La question n’est plus de savoir combien de temps le « régime de Bachar » tiendra encore, mais s’il est plus coûteux pour les États-Unis de continuer cette guerre ou de l’arrêter. La continuer, c’est provoquer l’effondrement économique de la Jordanie, c’est sacrifier ses alliés au Liban, c’est risquer la guerre civile en Turquie, et c’est devoir protéger Israël de ce chaos. L’arrêter, c’est laisser les Russes se réinstaller au Proche-Orient et c’est renforcer l’Axe de la Résistance au détriment des rêves expansionnistes du Likoud.

Or si la réponse de Washington tient compte du paramètre israélien, elle ne prend plus en considération l’avis du gouvernement Netanyahu. Celui-ci a fini par indisposer à la fois en raison de ses manipulations derrière l’assassinat de l’ambassadeur Chris Stevens et à cause de son ahurissante ingérence dans la campagne électorale US. En définitive, si l’on envisage la protection à long terme d’Israël et non pas les exigences extravagantes de Benjamin Netanyahu, la présence russe est la meilleure solution. Avec 1 million d’Israéliens russophones, jamais Moscou ne laissera mettre en péril la survie de cette colonie.

Un retour en arrière est ici nécessaire. La guerre contre la Syrie a été décidée par l’administration Bush, le 15 septembre 2001 lors d’une réunion à Camp David, comme l’a notamment attesté le général Wesley Clark. Après avoir été repoussée plusieurs fois, l’action de l’OTAN a dû être annulée en raison des vétos russe et chinois. Un « plan B » a alors été mis sur pied : recourir à des mercenaires et à l’action secrète puisque le déploiement de soldats en uniforme était devenu impossible. Cependant, l’ASL n’ayant pas marqué une seule victoire contre l’Armée arabe syrienne, beaucoup ont pronostiqué que le conflit serait interminable et minerait progressivement les États de la région, y compris Israël. Dans ce contexte, Washington a conclu le 30 juin un accord avec la Russie à Genève, sous la houlette de Kofi Annan.

Toutefois, le camp de la guerre a fait capoter cet accord en organisant des fuites dans la presse sur l’engagement occidental secret dans le conflit ; fuites qui ont contraint Kofi Annan à la démission immédiate. Le camp de la guerre a joué ses deux cartes maîtresses les 18 juillet et 26 septembre et a perdu. Dès lors, Lakhdar Brahimi, le successeur d’Annan, a été prié de ressusciter et de mettre en œuvre l’Accord de Genève.

Pendant ce temps, la Russie n’a pas chômé. Elle a obtenu la création d’un ministère syrien de la Réconciliation nationale, elle a supervisé et protégé la réunion à Damas des partis d’opposition nationale, elle a organisé des contacts entre les états-majors US et syrien, et elle a préparé le déploiement d’une force de paix. Les deux premières mesures ont été prises à la légère par la presse occidentale et les deux dernières ont été carrément ignorées.

Pourtant, comme l’a révélé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, la Russie a répondu aux craintes de l’état-major US relatives aux armes chimiques syriennes. Elle a pu vérifier que celles-ci étaient stockées dans des lieux suffisamment sécurisés pour ne pas tomber dans les mains de l’ASL, être détournées par des jihadistes et utilisées par eux aveuglément, sauf changement de régime. Elle a pu donner ainsi des garanties crédibles au Pentagone que le maintien au pouvoir d’un leader qui a prouvé son sang-froid comme Bachar el-Assad est une situation plus gérable, y compris pour Israël, que l’extension du chaos à la Syrie.


Surtout, Vladimir Poutine a accéléré les projets de l’Organisation du Traité de sécurité Collective (OTSC), l’Alliance défensive anti-OTAN réunissant l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et bien sûr la Russie. Les ministres des Affaires étrangères de l’OTSC ont adopté une position commune sur la Syrie [1]. La logistique a été installée pour un éventuel déploiement de 50 000 hommes [2]. Un accord a été signé entre l’OTSC et le département onusien de maintien de la paix pour que des « chapkas bleues » puissent être déployées dans les zones de conflit sous mandat du Conseil de sécurité [3]. Et des manœuvres communes ONU/OTSC auront lieu du 8 au 17 octobre au Kazakhstan sous le titre « Fraternité inviolable » pour finaliser la coordination entre les deux organisations intergouvernementales. La Croix-Rouge et l’OMI y participeront [4].

Aucune décision ne saurait être officialisée par les États-Unis durant leur campagne électorale présidentielle. Dès que celle-ci sera terminée, la paix sera envisageable.


Thierry Meyssan


[1] « Министры иностранных дел государств-членов ОДКБ одобрили заявления по Сирии и ситуации вокруг Ирана », Communiqué de l’OTSC, 28 septembre 2012.

[2] « Путину предлагают ввести войска в Сирию », Izvestia, 1er juin 2012.

[3] « ОДКБ и ООН подписали Меморандум по миротворческой деятельности », Communiqué de l’OTSC, 28 septembre 2012. « Conflits armés : l’ONU et l’OTSC signent un mémorandum », RIA Novosti, 29 septembre 2012.

[4] «  Первое миротворческое учение государств-членов ОДКБ "НЕРУШИМОЕ БРАТСТВО-2012" пройдет с 8 по 17 октября в Республике Казахстан на трех полигонах под Алматы », Communiqué de l’OTSC. 3 octobre 2012

 

.

Sur le site Voltairenet.org,

 


L’OTSC pourra déployer des « chapkas bleues » sur mandat de l’ONU

 

L’attaque d’Al Qaeda contre le ministère syrien de la Défense

 

Exécution du journaliste Maya Nasser

 

Le Département d’Etat retire le MEK de la liste des organisations terroristes

 

Affichage islamophobe dans le métro de New York

 


François Hollande à l’ONU : l’explication de texte

 

Les trucages du renseignement par l’État profond

 

 

Mali-.gif

 

Le Mali, nouvelle victime désignée d'actives ingérences néocoloniales françaises 


 

463222_yves-bonnet-le-18-juin-2011-a-vil

 

Un ex-chef de la DST soupçonne le Qatar et l’Arabie saoudite de financer des réseaux islamistes

.

Pourquoi la radicalisation de l’islam d’une infime frange des Musulmans de France ?


 

2925334109_1_3.jpg 

http://irizarjapon.skyrock.com/
Luc Michel : Destruction de la Jamahiriya de Khadafi par l'OTAN:
N'oubliez jamais ! Ne pardonnez jamais !

Tout ce qu'on ne vous a pas dit sur la Libye, Kadhafi, le rôle de la CIA..


175cafb496a0211a7ad5f4e8e2ab3c30?s=50&d=

Qui a tué Mouammar Kadhafi ? Interview intégrale de Mahmoud Djibril (vidéo)

 

.

 

L’ordre : détruire à distance sans effusion de sang

 

 


Inde : La grande marche pour la Justice

Inde : La grande marche pour la Justice

 

 

Pitiyanqui1.jpg

.

Venezuela, Capriles Radonski, Sionista

 

Vénézuela: Le vrai visage de Capriles Radonski, l'adversaire de Chavez

 

 

 

R-sistons Vidéo 10 - Le vrai Kadhafi, à contre-courant ! 
17:56

Les atrocités de l'OTAN contre la Syrie. Provocations turques (vidéo)

  Aide russe en Syrie ? Aide US contre la Syrie souveraine !

Les ogives russes se passeront de l’argent américain

 

 

 

irannuclearfac

 

Une guerre contre l’Iran déclenchera la Troisième Guerre mondiale

.

crise-NOM-download.jpg

.

.

_________________________________________________________________________________________

 

 

annulons-dette.png

 

 

"Annulons la dette", Journée mondiale d'action, 13 Octobre à Paris

 

 

 

changer-europe.jpg

 

 

La recette pour neutraliser la colère
des Français : la promesse de l'Autre Europe
depuis un tiers de siècle
 

Recette pour neutraliser la colère des Français: La promesse d'une autre Europe

 

 

votetscg.jpg

 

 

 

La vente à la découpe de la démocratie française

 

Chevènement : Pourquoi je dis "non" au traité budgétaire européen

 

Le nouveau Traité européen, la crise de l'euro, la démocratie (vidéo Asselineau)

 

Le danger de la technocratie bruxelloise - Signaux annonçant la tempête

 

La bataille de l'euro ! Aménager le capitalisme, ou le renverser ? (Opinion Robert Bibeau)

 

.

nouveau media

 

.

 

 

 

 

.

Photo : Nous avons retiré du contenu que vous avez publié Nous avons retiré le contenu suivant, que vous avez publié (ou dont vous êtes l’administrateur), en raison d’infractions à la Déclaration des droits et responsabilités publiée par Facebook : photo

 

Et aux Etats-Unis ?

 

De l'imposture Obama

au mormon fanatique soumis à Israël 

qui veut intervenir en Syrie, ou contre la Russie ?

Une Amérique toujours plus à droite et folle !

A suivre...  (eva)

 


Les mormons à la conquête du pouvoir ?

 

Photo
.
 
Photo : Washington et Paris accentuent leur aide aux rebelles syriens Les Etats-Unis et la France ont annoncé vendredi un soutien accru aux opposants syriens mais aucun signe ne laisse entrevoir l'envoi d'une aide militaire directe que demandent les rebelles. Le groupe des Amis de la Syrie était réuni à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, pour la quatrième fois depuis la création de ce groupe informel, qui a tenu sa première réunion en février à Tunis. La secrétaire américaine d'Etat, Hillary Clinton, a annoncé que les Etats-Unis débloqueraient 15 millions de dollars supplémentaires pour financer des équipements et services «non meurtriers» à destination des opposants au régime de Bachar al Assad (matériels radios, formation) et consacreraient 30 millions supplémentaires à l'aide humanitaire. Au total, avec ces nouveaux fonds, l'aide de l'administration américaine à la Syrie passe à plus de 130 millions de dollars pour ce qui est de l'assistance humanitaire et 45 millions pour ce qui est des équipements apportés aux insurgés. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a déclaré de son côté que Paris accentuait ses contacts avec les rebelles syriens. «Le processus est complexe mais le peuple syrien attend depuis un an et demi que l'opposition réussisse à aller de l'avant. C'est dans cette perspective que la France a aussi multiplié les contacts avec les représentants de l'opposition armée», a-t-il dit. Le soulèvement contre Bachar al Assad, qui a débuté à la mi-mars 2011, s'est progressivement transformé en une véritable guerre civile qui a fait plus de 30.000 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche de l'opposition. Paralysie du Conseil de sécurité Mais en dépit des annonces de vendredi, les insurgés n'ont pas obtenu d'avancée sur la création de «zones de sécurité» sous protection étrangère qui permettraient de regrouper des réfugiés et de mettre en place un embryon d'administration parallèle et préparer un éventuel après-Bachar. Depuis le mois dernier, la France oriente une partie de son aide vers les régions syriennes tenues par l'Armée syrienne libre (ASL) pour «aider directement les structures civiles administrant les territoires libérés du contrôle du régime», a dit Laurent Fabius. Mais pour que ces territoires «libérés» bénéficient d'une protection crédible, il faudrait imposer des zones d'exclusion aérienne que feraient respecter des aviations étrangères. On en est encore très loin. D'abord parce qu'une telle évolution nécessiterait un mandat du Conseil de sécurité des Nations unies, où la Russie et la Chine ont déjà opposé à trois reprises leur veto à des projets de résolution condamnant la répression menée par le régime de Bachar al Assad. Des diplomates occidentaux reconnaissent que la paralysie du Conseil de sécurité semble pour l'heure insurmontable. L’impatience du Qatar C'est ce blocage qui a conduit les puissances occidentales, la Turquie et des Etats arabes du Golfe à créer le groupe des Amis de la Syrie, mais les Occidentaux ont indiqué qu'ils ne livreraient pas d'armes aux insurgés, largement dépassés par la puissance de feu des forces régulières syriennes qui disposent notamment de moyens aériens. Dans ce contexte, et alors que la situation ne cesse de se dégrader en Syrie, le Qatar, membre de ce groupe informel, s'impatiente. Son ministre des Affaires étrangères, Hamad bin Jassim ben Jaber al Thani, a déclaré vendredi à la presse qu'il n'était pas satisfait par la réponse internationale à la crise syrienne. «Nous devons envoyer une force militaire pour stopper l'effusion de sang, c'est une requête de l'émir du Qatar», a-t-il dit. S'exprimant mardi à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, l'émir du Qatar avait appelé les nations arabes à prendre acte de l'impasse au Conseil de sécurité et à intervenir en Syrie. «Le Conseil de sécurité n'a pas réussi à se placer dans une position qui lui permettrait d'agir efficacement», a dit cheikh Hamad ben Khalifa al Thani. »Il est préférable que les pays arabes interviennent eux-mêmes pour obéir à leurs devoirs nationaux, humanitaires, politiques et militaires, et fassent le nécessaire pour mettre fin au bain de sang en Syrie.» Le Qatar organisera prochainement une conférence visant à unifier toutes les branches de l'opposition syrienne dans l'objectif de former un gouvernement provisoire. La France espère elle que ce gouvernement intérimaire pourra être reconnu par les Amis de la Syrie lors de leur prochaine réunion, prévue au Maroc, vraisemblablement début novembre à Marrakech. http://www.20minutes.fr/ledirect/1013133/washington-paris-accentuent-aide-rebelles-syriens
..

 

 

C O M M E N T A I R E S :  I C I

 

 

.

Partager cet article
Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 11:03

 

 

Comment prendre le contrôle d'une nation ? (méthode gratuite !)

 

nation.jpg

Voici une méthode en 10 étapes

pour prendre le contrôle d'une nation :


  1. Demandez a un banquier (Pompicsou- Rothschild) de devenir copain avec le gars intelligent qui gouverne le pays (De Gaulle), pour qu'il devienne premier ministre (1962)
  2. Faites tomber le gars intelligent qui gouverne (De Gaulle) avec une révolution (mai 1968)
  3. Faites élire le banquier (Pompicsou) a la tête du pays (1969)
  4. Faites lui voter une loi privant le pays du droit de créer sa propre monnaie (1973)
  5. Cela oblige ainsi l'état a emprunter auprès des banques et des investisseurs internationaux
  6. Attendez patiemment que les politiques dépensent plus que l'état n'encaisse (1973 - 1998)
  7. Créez une banque supranationale indépendante (BCE) battant sa propre monnaie (1998). S'il le faut appuyez vous sur un bel idéal (l'Europe) pour faire passer la pilule
  8. Attendez patiemment que les politiques dépensent plus que l'état n'encaisse (1998 - 2012). Si ça ne va pas assez vite créez une bonne crise (Subprime 2008) pour qu'ils s'endettent plus vite
  9. Enfin mettez un ancien banquier (Mario Le Dragon - Goldman Sachs) a la tête de cette banque supranationale (2011)
  10. Attendez patiemment que les états soient en faillite pour leur imposer ce que vous avez décidé. Si ça ne va pas assez vite créez une crise, voire quelques guerres par ci par là

 

Résultats : 



La BCE tient désormais l'ensemble des pays de l'Union Européenne par les « cojones ». 

Quand vous devez x milliards a la banque, et que vous ne pouvez plus payer les y milliards d'intérêts, ce n'est plus vous qui décidez de votre vie, c'est la banque.

  • Les gagnants: Les propriétaires de Rothschild, Goldman Sachs & Cie
  • Les perdants: Le peuple
  • Les complices: Les politiques et les médias

 

 

Résumé :


  • « Donnez moi le droit d'émettre et de contrôler l'argent d'une Nation, et alors peu m'importe qui fait ses lois » - Mayer Amschel Rothschild (1744-1812)

 

La Suite:


  • Laisser les politiques et les médias expliquer aux citoyens pourquoi il n'y a pas d'autre choix que de les tondre (les citoyens)
  • Adopter si possible un discours rationnel (y a plus d'argent) et proposer un faux choix : soit on augmente les impôts, soit on diminue les prestations (sécu, retraite, enseignement)
  • Prétexter une bonne crise pour faire les 2 (augmenter les impôts ET diminuer les prestations)
  • Puis vendre les bijoux de famille (transport, énergie, immobilier) aux multinationales
  • Enfin abandonner le pouvoir a des gens non élus par le peuple, comme en Italie (Mario Montagne)

 

 

Questions :


  • La Grèce est elle encore une démocratie ?
  • Après la Grèce, a qui le tour ?
  • Pour la France, a quand le tour ?
  • Que faire pour éviter que ce soit votre tour ?

 

 

NDLR :


  • toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite
  • .

 

banksters

 

 

Le mot d'eva R-sistons


 

Et tandis que j'écris ces quelques lignes,

j'entends FR2 sur le 13 h faire de la pub

pour son poulain Sarkozy

le "bienfaiteur" du Nouvel Ordre Mondial des banksters

- pardon, de ce qu'il reste de la nation française.

 

 

Plus c'est gros, plus ça passe :

"Sarkomania",

"objets à son effigie",

"Sarkozy c'était bien, c'était une merveille",  

"que Sarkozy revienne vite"

(pour encore doubler son salaire,

pour avoir un train de vie plus important

que celui de la Reine d'Angleterre sur notre dos, etc..),

"on a la nostalgie de Sarkozy" ...

 

Rappel pour ceux qui ont la mémoire courte

et se laissent impressionner par la Communication :


 

Sarkozy nous a fait rentrer dans l'OTAN

l'Organisation Terroriste Anti-Nations,

il a bradé notre souveraineté,

une partie de notre or,

notre patrimoine,  

nos territoires, méconnaissables, 

notre industrie,

nos emplois,

et puis il a sérieusement commencé le détricotage 

de nos retraites,

de nos protections sociales,

de notre système de Santé,

de nos services publics,

de notre Droit du Travail,

de notre Ecole,

de notre Armée et de nos moyens de Sécurité,

de notre laïcité,

de nos libertés...

et les Médias sont désormais totalement verrouillés, aux ordres,

sans parler des guerres néo-coloniales dévastatrices

qu'il a menées contre des Etats souverains en notre nom

et au service de Washington, de Tel-Aviv, de Londres.....

 

Et pendant ce temps sur FR2-désinformation,

comme sur les autres Médias (C dans l'Air, etc),

on cherche par tous les moyens

à discréditer ce qui reste de la Gauche.

Alors que sous la précédente Présidence tout était fait

pour vanter les mérites du Gouvernement,

taire ses méfaits,

justifier son action en invitant ses porte-paroles

(et en réduisant les interventions de l'Opposition

à une simple phrase sans signification),

pendant ce temps, aujourd'hui,

tout est fait pour critiquer

les mesures positives pour nous

 (quand il y en a)

du Gouvernement Hollande-Ayrault,

et plus généralement la Gauche.


Le Grand capital financier ne lâche rien,

et l'Empire veut soumettre

Nations et peuples jusqu'à la moëlle.

 

Eva R-sistons

 

.

.

Partager cet article
Repost0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 12:53

 

 

Monde_Fracture_Nord_Sud.jpg

http://www.intellego.fr/soutien-scolaire-terminale-es/aide-scolaire-geographie/les-contrastes-de-l-espace-mondial---terminale-es/13627

 

 

Fracture Nord-Sud toujours d'actualité.

2 blocs antagonistes.

Occident terroriste.

Axe Paris-Tel-Aviv-Washington-Londres

De la guerre froide à la guerre chaude ?

Vers une conflagration planétaire ?

Par eva R-sistons


 

En attendant de faire le post promis sur la situation géopolitique mondiale, voici  quelques pistes §. Comme vous le savez, la géopolitique est le domaine qui m'intéresse le plus. Et dans la géopolitique, il y a justement la notion d'abord d'équilibres stratégiques internationaux, ensuite de luttes d'influences, ce qui rejoint directement ce sujet.

 

La France, de manière insensée, a choisi depuis Sarkozy (agent de la CIA et du CRIF) et maintenant avec le rusé Fabius (lui aussi aux ordres de Tel-Aviv et donc de Washington), de rentrer vraiment dans l'OTAN et de s'aligner complètement sur les positions des Etats-Unis et d'Israël avec le risque pour notre pays - truffé de centrales nucléaires -, après avoir abandonné la politique pro-arabe du Gl de Gaulle, de se laisser entraîner dans toutes les guerres impériales, impérialistes, criminelles, terroristes, du duo infernal Etats-Unis-Israël (ou plutôt du trio infernal car il ne faut pas oublier la GB de toutes les guerres, depuis des siècles, et c'est à sa City que se décrètent les conflits  mondiaux barbares de dépopulation assortis d'enrichissement pour quelques-uns).

 

François Hollande avait promis le changement, le sieur Fabius (vous savez, l'homme du sang contaminé et de la candidature, aux Primaires 2007 du PS, sous la bannière la plus à gauche, alors qu'il est un ultra-libéral) nous vaut, en politique étrangère, la continuité la plus lourde de menaces. Tant que nous n'aurons pas accepté de voir que notre pays n'est plus libre (comme aux Etats-Unis via l'AIPAC le clone du CRIF) mais, dès Sarkozy, dirigé depuis Tel-Aviv (via le CRIF qui donne ses ordres directement, et qui par ex avait imposé le très néo-conservateur B.Kouchner au Quai d'Orsay), nous ne comprendrons rien au mal qui ronge la France, nous ne comprendrons pas, par ex, pourquoi notre pays est désormais Lanterne rouge en matière d'Information et victime d'une impitoyable Police de la Pensée ou d'un dénigrement systématique des dissidents §§2, ou encore pourquoi nous devons subir des politiques aussi brutales et nous engager dans des guerres (via l'OTAN le bras armé des Etats-Unis et de ses multinationales) qui ne sont pas les nôtres, atrocement néo-coloniales et illégitimes, illégales, terroristes tout en se prétendant "humanitaires", "pour la démocratie", comme en Libye et maintenant contre la Syrie ou au Mali. La France n'a pas pour vocation de s'ingérer dans les affaires intérieures des Etats souverains. 

 

C'est  parce que notre pays n'est plus libre mais colonisé par les agents de Tel-Aviv et de son clone américain, qu'il a pris la tête des croisades militaires actuelles, préfigurant le futur choc de civilisations et menant directement le monde vers une confrontation mondiale nucléaire dépassant en horreur tout ce qu'on peut imaginer. Nos dirigeants ou des individus comme le va-t-en guerre BHL, sont des irresponsables, des apprentis-sorciers jouant avec le feu, et il faudrait les mettre hors d'état de nous nuire et de menacer la planète entière avant que la mèche fatale ne soit allumée : Par ex en recourant à des  tribunaux indépendants poursuivant les malfaiteurs de l'humanité où qu'ils soient, comme Sarkozy réfugié, justement, au Canada. 

 

Or donc, pour résumer le post (très complexe) que je n'ai toujours pas eu le temps de vous faire sur les changements géopolitiques majeurs de ces derniers mois,  je dirais donc que deux grands blocs (en gros Nord-Sud) sont en train de se reconstituer entre d'une part Tel-Aviv-Washington-Londres-Paris (bizarrement unis contrairement aux traditions de la France gaullienne et grâce aux Sayanims prospérant dans notre pays, pour son malheur et la perte de sa souveraineté comme de ses traditions) et les alliés canadiens ou européens,  et  d'autre part ceux qui veulent garder leur indépendance et refuser la dictature du Nouvel Ordre Mondial, l'esclavage de la spirale de l'endettement ou des guerres permanentes (pour ne citer que ces exemples): Russie, Chine, Syrie, Iran, Vénézuela, Cuba, etc,  Etats toujours diabolisés par les Médias aux ordres. La guerre froide URSS-Etats-Unis s'est muée en une confrontation d'un type nouveau.

 

La Libye, quant à elle, a payé un abominable tribut : Dépecée, ruinée, pillée, en proie à la guerre civile, à la torture, aux divisions tribales, aux meurtres de masse (d'ailleurs racistes car les Noirs sont les premières victimes)... sans parler du remplacement du socialisme vert (avec un niveau de vie des habitants rarement égalé car les ressources du pétrole profitaient à TOUS les habitants et même aux réfugiés africains) par le capitalisme le plus brutal, le plus inique, assorti de la certitude, à terme, d'un endettement assassin se substituant à la sécurité de réserves d'or uniques au monde.

 

Pour résumer, une partie de la planète (outre les pays cités plus haut, il y a l'Inde, l'Afrique du Sud, le Brésil, l'Argentine, etc) tente de se soustraire à l'emprise usraélienne (liberticide, mortifère, brutale, sanguinaire, et plus généralement au risque de Nouvel Ordre Mondial) en se regroupant, en changeant certaines règles, en se préparant à des alliances monétaires et militaires (que je n'aborderai pas dans ce post). Le monde est en train de se reconfigurer, au grand dam de l'Empire terroriste §§§ 3 qui voudrait imposer ses lois abjectes à l'ensemble de la planète, et qui pour masquer et exorciser son effondrement économique, se jette dans une fuite en avant guerrière qui menace l'univers entier, les générations futures et même la vie sur terre.

 

En fait, à la guerre froide d'antan va bientôt se substituer une guerre très chaude entre deux blocs de plus en plus antagonistes. Resterons-nous simples spectateurs de la boucherie à venir ? Ou ferons-nous tout pour l'éviter ?

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

§ Vous pouvez aussi voir mon introduction à la géo-politique, pays alignés et non alignés, ici (VIDEO)

§§ 2 Comment on salit un dissident pour minimiser l'impact de ses prises de position

 

§§§ 3 : Le terrorisme de l'Occident monstre nazi allié aux Salafistes: Semer le chaos

Renversement doctrinal des Occidentaux face au terrorisme - soutenu désormais

 


 

globe-USA-ISRAEL.jpg

 

 

 

TROISIÈME GUERRE MONDIALE

C’est pour bientôt

La France et le Canada avalés par la folie guerrière des États-Unis et d’Israël ?
http://www.vigile.net/+-Le-Hir-Richard-+

auton2138-fa310.jpg
Richard LE HIR
Tribune libre de Vigile 
vendredi 3 août 2012   

 

À la toute fin du mois de novembre, la détérioration rapide et alarmante de la situation politique en Europe et au Moyen-Orient m’avait amené à soulever la possibilité, ici même sur Vigile, du déclenchement d’une Troisième Guerre Mondiale .

J’avais en effet été sidéré de découvrir, sur un site américain d’information financière, l’extrait d’un bulletin de nouvelles chinois où un responsable militaire de haut niveauavertissait les États-Unis, le Canada et la France, que son pays n’hésiterait pas à protéger l’Iran contre toute agression, même au risque d’une Troisième Guerre Mondiale .
9-lehir-une-fb6e7.jpg
Cet article avait attiré l’attention d’un journaliste algérien qui communiqua avec moi quelques semaines plus tard pour savoir si je serais disposé à expliciter ma position dans une entrevue qui serait publiée dans son journal en début d’année. Sans me douter le moindrement du traitement qui serait réservé à cette entrevue (manchette en première page), et de la diffusion qu’elle allait connaître , j’acceptai son invitation à répondre à une série de questions qui allaient me permettre d’aborder le cas de la Syrie et de suggérer qu’avec l’alignement des positions russe et chinoise sur la question du Moyen-Orient, nous étions en train d’assister à une réémergence des blocs, comme au temps de la Guerre Froide.

Les événements de l’hiver allaient me donner raison. Au cours des derniers mois, la Chine et la Russie ont exercé à trois reprises leur droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies pour contrecarrer la volonté des États-Unis de la France et du Royaume-Uni d’intervenir militairement en Syrie pour déloger le gouvernement de Bachir Al-Assad et favoriser un changement de régime.
Et malgré tous les efforts en sous-main pour déstabiliser Assad, celui-ci demeure encore en poste, un exploit qui serait totalement impossible s’il ne jouissait pas du soutien très large de la population syrienne. Ceux qui en doutent feraient bien de se remémorer l’effondrement du régime communiste en ex-Allemagne de l’Est et la chute du mur de Berlin, en quelques jours, sans aucune effusion de sang. Et pour des exemples plus locaux, voir le renversement des régimes Ben-Ali en Tunisie et Moubarak en Égypte, relativement pacifiques.
Après avoir évincé les « contras » de Homs et de Damas, revenues à la paix civile, le régime Assad tente désormais de les déloger de deux quartiers d’Alep, toute proche des frontières de la Turquie qui les alimente en hommes et en armes. Et le spectacle de ces centaines de milliers d’habitants qui fuient les quartiers sous contrôle des contras pour se réfugier dans les quartiers contrôlés par les forces du régime Assad confirme éloquemment la légitimité démocratique de son pouvoir.
Aucun régime ne peut tenir très longtemps contre la volonté de sa population. Et c’est justement l’absence de cette volonté populaire de changement qui nous amène à nous questionner sur les raisons profondes de pays comme les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Canada à souhaiter si ardemment un changement de régime en Syrie après l’avoir souhaité et obtenu en Libye, et l’avoir souhaité sans l’obtenir en Iran (fiasco de la Révolution Verte).
***
Pour ce qui est des États-Unis, les motivations sont assez claires, même si les intérêts (pas nécessairement les mêmes) et l’influence politique d’Israël viennent un peu brouiller les cartes. Mais c’est quand on se met à s’interroger sur les motivations de pays comme le Royaume-Uni, la France et le Canada que le problème se complexifie.
Le cas du Royaume-Uni est assez facile à régler. Ce pays a depuis longtemps fait le choix de l’alliance géostratégique avec les États-Unis, mais était malgré tout parvenu à conserver une certaine indépendance dans sa politique étrangère au Moyen-Orient sur la base de sa longue expérience politique dans cette région du monde.
Cette situation allait changer dramatiquement après le 11 septembre 2001 et le déclenchement de la guerre contre l’Irak. Le premier ministre travailliste Tony Blair causa une certaine surprise, du moins dans ses propres rangs, en s’alignant sans hésitation et sans faille aux côtés des États-Unis de George W. Bush, alors que la France de Chirac et le Canada de Jean Chrétien refusaient de le faire.
La France était parvenue à maintenir pendant toutes les années depuis le départ de De Gaulle jusqu’à l’arrivée de Sarkozy au moins les apparences d’une certaine indépendance vis à vis des États-Unis et d’un préjugé favorable aux pays musulmans qui s’expliquait, comme dans le cas des Anglais, par sa longue fréquentation de cette culture.
SnapShot_120803_222255-450f8.jpgPays colonial, la France a imposé pendant longtemps sa tutelle sur le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Ceux qui sont moins familiers avec l’histoire de France savent moins que la France de Napoléon s’était aventurée jusqu’en Égypte et que, même si cette aventure fut de courte durée, elle était parvenue à y conserver une importante influence culturelle et commerciale, dans ce dernier cas avec la construction par Ferdinand de Lesseps du Canal de Suez à compter de 1858 et son exploitation de 1868 jusqu’en 1957 par La Compagnie universelle du canal maritime de Suez en vertu d’une concession emphytéotique de 99 ans.
« À la suite de la nationalisation du canal par Nasser en 1956, quand le patrimoine égyptien de la Compagnie universelle du canal maritime de Suez a été transféré à la Suez Canal Authority, la société touche d’importantes indemnités car elle dispose d’une concession jusqu’en 1968. Rebaptisée Compagnie financière de Suez en 1958, elle engage sa reconversion en multipliant participations et investissements dans divers secteurs de l’économie. »
On notera au passage qu’il s’agit de l’entreprise à l’origine de GDF-Suez dans laquelle le duo Paul Desmarais/Albert Frère détient une participation importante.
Il faut aussi rappeler que la France et la Grande-Bretagne s’étaient partagé les dépouilles de l’empire ottoman en 1920, et que la France avait pour sa part hérité de ce qui allait par la suite devenir la Syrie et le Liban. Quant au Royaume-Uni, il récupérait l’Irak, la Transjordanie et la Palestine. Le Liban allait acquérir son indépendance en 1943, la Syrie en 1946, et Israël, découpée dans le territoire de la Palestine par les Nations Unies, en 1948.
La présence de la France sur l’échiquier politique du Moyen-Orient est donc une donnée de base, d’autant plus que d’importants liens commerciaux ont survécu au mouvement de décolonisation après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale.
On comprendra dès lors que la France ait joué un rôle actif dans la Crise du canal de Suez qui survient en 1956, lorsque l’Égypte de Gamal Abdel Nasser décide de nationaliser le canal. Wikipédia résume succinctement les faits de la façon suivante :
« La crise du canal de Suez, aussi connue sous le nom de guerre de Suez, campagne de Suez ou opération Kadesh, est une guerre qui éclata en 1956 en territoire égyptien. Le conflit éclata entre l’Égypte et une alliance secrète, le protocole de Sèvres, formée par l’État d’Israël, la France et le Royaume-Uni, suite à la nationalisation du canal de Suez par l’Égypte.
Cette alliance entre deux États européens et Israël répondait à des intérêts communs : les nations européennes avaient des intérêts politiques, économiques et commerciaux dans le canal de Suez, et Israël avait besoin de l’ouverture du canal pour assurer son transport maritime (ce dernier justifiait toutefois son intervention militaire contre l’Égypte comme étant une réponse aux attaques fedayins qu’il subissait de plus en plus régulièrement sur son territoire). De plus cette crise est considérée comme particulièrement importante car elle survient pendant la période de guerre froide. Plus que les intérêts des pays européens, elle symbolise aussi une union encore contestée de l’Union soviétique et des États-Unis (deux blocs en opposition) et constitue donc un moment clef de cette période de conflits. L’union reste contestée car il semble qu’elle aurait aussi pu être interprétée comme une sorte « d’échange de bons procédés » entre les deux puissances. Ce sont ces deux États qui ont imposé l’arrêt du conflit en renvoyant chez elles les forces françaises et britanniques. [...] »
La crise de Suez allait être l’occasion de la première grande intervention du Canada en politique internationale avec sa proposition de créer une force d’interposition entre les belligérants (les Casques Bleus). Voici comment l’Encyclopédie canadienne présente l’affaire :
« Le 26 juillet 1956, le président égyptien Nasser s’empare de l’importante Compagnie du canal de Suez, qui exploite le canal depuis 1869 ; les principaux actionnaires de la compagnie sont la France et l’Angleterre. Cette occupation par Nasser du canal reliant la Méditerranée et la mer Rouge porte un coup à la fierté et au commerce de l’Occident. La diplomatie ayant échoué, l’Angleterre, la France et Israël conviennent en secret d’une action contre l’Égypte. Israël passe à l’attaque le 29 octobre et, en un seul jour, avance à un peu moins de 42 km du canal. Tel que convenu avec Israël, l’Angleterre et la France somment Israël et l’Égypte de se retirer de la région immédiate du canal. Nasser refuse. Le 31 octobre, l’Angleterre et la France interviennent directement en bombardant la zone du canal.
Dans les coulisses, le gouvernement du Canada se montre irrité par ce geste qui divise le Commonwealth et qui aliène les États-Unis. Toutefois, publiquement, le Canada joue le rôle de conciliateur. Le 4 novembre, L.B. Pearson, secrétaire d’État aux Affaires extérieures du Canada, et ses collègues aux Nations Unies obtiennent un appui écrasant de l’Assemblée générale en proposant la création d’une force internationale chargée de maintenir la sécurité et de coordonner la cessation des hostilités. Le général canadien E.L.M. Burns est aussitôt nommé commandant de la Force d’urgence des Nations Unies (FUNU). Les Anglais et les Français décident cependant de passer outre à la résolution de l’ONU et larguent des parachutistes dans la zone du canal tard le 4 novembre. Grâce à la pression, principalement américaine, exercée sur le premier ministre britannique sir Anthony Eden, un cessez-le-feu est conclu le 6 novembre. Pearson se bat avec succès pour que des soldats canadiens fassent partie de la FUNU, dont les unités d’avant-garde arrivent à la mi-novembre. Bien que Pearson reçoive le Prix Nobel de la paix en 1957 en récompense pour ses efforts de conciliation, bien des gens en Angleterre et au Canada sont consternés par le manque apparent de soutien envers l’Angleterre de la part d’Ottawa. La défaite du gouvernement libéral aux élections générales de 1957 est sans doute en partie attribuable à ce facteur. »
En 1956, la France est dirigée par un gouvernement socialiste aux prises avec la décolonisation. Elle a perdu l’Indochine à l’issue d’une guerre en 1954, et cherche encore à conserver l’Algérie. Ces conflits la déchirent sur le plan politique et la laissent exsangue sur le plan financier, conditions qui vont favoriser le retour aux affaires du général Charles De Gaulle, l’homme qui a sauvé la France de la déroute en 1940 et qui s’est retiré « en réserve de la République » en 1946, en désaccord avec l’Assemblée constituante élue pour doter la France d’un nouveau régime politique sur la question des rôles respectifs de l’État et des partis politiques.
De Gaulle, c’est également l’homme qui a tenu tête aux Américains, aux Anglais et aux Russes malgré la précarité de sa position, et qui a permis, par la force incroyable de sa volonté, que la France figure parmi les vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale.
SnapShot_120803_221349-ec2b4.jpg
Pour De Gaulle, tout tenait à « une certaine idée » qu’il se faisait de la France :
« Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France. Le sentiment me l’inspire aussi bien que la raison. Ce qu’il y a en moi d’affectif imagine naturellement la France, telle la princesse des contes ou la madone aux fresques des murs, comme vouée à une destinée éminente et exceptionnelle. J’ai d’instinct l’impression que la Providence l’a créée pour des succès achevés ou des malheurs exemplaires. S’il advient que la médiocrité marque, pourtant, ses faits et gestes, j’en éprouve la sensation d’une absurde anomalie, imputable aux fautes des Français, non au génie de la patrie. Mais aussi, le côté positif de mon esprit me convainc que la France n’est réellement elle-même qu’au premier rang : que seules de vastes entreprises sont susceptibles de compenser les ferments de dispersion que son peuple porte en lui-même ; que notre pays tel qu’il est, parmi les autres, tels qu’ils sont, doit, sous peine de danger mortel, viser haut et se tenir droit. Bref, à mon sens, la France ne peut être la France sans grandeur. » (Charles de Gaulle,Mémoires de guerre, tome 1, Plon, Paris, 1954)
Dans les dix années qui suivent son retour aux affaires, De Gaulle va remettre la France sur pied, d’abord sur le plan économique, avec la collaboration de son ministre des Finances Antoine Pinay, et de son principal conseiller Jacques Rueff, Ce dernier croit aux vertus disciplinaires de l’or pour empêcher la fuite en avant par les déficits, sur lesquels les États-Unis commencent à compter pour financer leur guerre au Viet-Nam.
La France est bien placée pour le savoir. Les coffres de la Banque de France débordent des dollars US que les banques françaises encore majoritaires au Vietnam après son indépendance lui envoient sans dérougir. De Gaulle décide d’exiger sa conversion en or au taux officiel de 35 $ l’once » Il envoie aux États-Unis des navires de guerre chargés de dollars, et ceux-ci rentrent en France chargés de l’or obtenu en échange. Les Américains sont furieux.
Et ils le sont encore davantage lorsqu’ils voient De Gaulle se lancer, sur la base du redressement économique de la France et de l’indépendance qu’elle lui confère, dans une offensive diplomatique tous azimuts qui l’amènera à quitter l’OTAN, se doter de l’arme nucléaire et proposer aux pays non alignés une troisième voie dans une série de discours à travers le monde qui vont s’inscrire résolument en faux contre les pratiques hégémonistes américaines.
Ainsi, le 28 septembre 1964, De Gaulle déclare en Bolivie
« Que chaque peuple dispose à tous égards de lui-même, afin que son avance en fait de civilisation soit effectivement la sienne. Qu’il fasse en sorte que son progrès soit celui de tous ses enfants pour susciter dans les profondeurs les ardeurs et les capacités qui multiplient les efforts, qu’il transforme en émulation créatrice et productrice par rapport aux autres nations, ce qui demeure trop souvent rivalité d’ambitions, que les puissances qui en ont le moyen prêtent leur concours au développement des moins avantagés, cela suivant les affinités réciproques, et sans qu’il y ait, sous aucune forme, intervention étrangère dans les affaires de qui que ce soit, voilà, en effet, quelles sont, pour la France, les conditions nécessaires de l’équilibre général, du progrès de tous et de la paix dans l’univers. » (Pochette du disque « Charles De Gaulle, Discours aux peuples du monde », Disques Déesse DDLX 87, Paris)
À Pnom-Penh, le 1er septembre 1966, De Gaulle s’en prend directement à la soif de guerre des États-Unis . Voici le commentaire du professeur et président du parti UPR François Asselineau dans le cadre de la dernière campagne présidentielle française :
« Le 1er Septembre 1966, présent dans la capitale Cambodgienne, le Général de Gaulle prononce devant plus de 200 000 personnes, le « Discours de Phnom-Penh ». Ce discours est un des plus habiles de l’histoire politique de l’humanité. En effet, tout en rappelant l’indépendance de la France, il affirme l’existence d’une troisième voie représentée par les non-alignés. Cependant, le Général de Gaulle est également visionnaire et marque un tournant dans la manière d’envisager les relations Internationales pour les anciennes puissances coloniales. Ces propos ont été ressentis à l’époque comme une gifle et une trahison par les américains alors en guerre au Vietnam. Les Américains outrés, n’ont alors pas compris toute la subtilité et les nuances de ces paroles car il rend aussi un hommage aux valeurs de libertés qui fondent la démocratie américaine. Ils n’ont pas non plus saisi la lucidité de ses propos. En 1968, c’est à Paris que s’ouvrira la conférence qui mettra fin à la guerre du Vietnam (la guerre la plus inutile et la plus chère de l’histoire des Etats-Unis après la guerre d’Irak). Ce qui est impressionnant, c’est qu’après plus de 40 ans, ces paroles résonnent encore d’une manière originale et sont plus que jamais d’actualité concernant par exemple la guerre en Afghanistan. » (Voir aussi)
SnapShot_120803_220553-7be64.jpg
L’été suivant, le 24 juillet 1967, De Gaulle, venu rendre visite à son « ami Johnson »http://www.vigile.net/La-visite-du-... à l’occasion de l’Expo 67, lançait son « Vive le Québec libre » depuis le balcon de l’Hôtel de ville de Montréal . À lire ce qui précède, on comprend facilement que cette déclaration était loin d’être spontanée, qu’elle était mûrement réfléchie et qu’elle procédait d’un plan bien défini. On n’est pas général pour rien.
D’ailleurs, cette analyse est confirmée par un de ses intimes, Jacques Foccart, qui relate son échange avec De Gaulle le 27 juillet 1967 dans son Journal de l’Élysée paru chez Fayard en 1998 (t. I, p. 685), au cours duquel lui aurait déclaré ceci :
« Le fait est qu’un jour le Canada français deviendra une grande puissance et que nous y aurons aidé et que la France en tirera un bénéfice. Bien sûr, pas moi. Ce n’est pas pour tout de suite, bien que, du fait de notre attitude, nous ayons considérablement accéléré le processus. C’est une affaire dont l’avenir s’inscrit d’avance, et de manière certaine depuis notre action, et le développement, croyez-moi, sera beaucoup plus rapide qu’on ne le croit. […] Il fallait le faire, c’était évident. Je savais à quoi m’en tenir à partir du moment où j’y allais. Alors on m’a dit : Ottawa… Ottawa, je m’en fous ! C’est au Canada français que je rendais visite, c’était l’essentiel. […] J’aime mieux crever que d’aller au Canada porter un toast à la reine d’Angleterre ! Croyez-moi, j’étais bien soulagé quand ils m’ont offert l’occasion de m’en aller : j’ai sauté dessus avec bonheur. Tout cela va faire des remous, c’est sans importance. Tout cela va donner des motifs d’articles à toute cette presse infâme et avachie, aux pieds et à la botte des Américains, des Israéliens et de tous les autres, mais qui ne soutient pas la France parce qu’ils ont honte de parler de la France ou de défendre la France : tout cela est sans importance. »
13-france-dd770.jpgOn connaît la réaction au Canada. Mais c’en est également trop pour Washington et pour ses alliés en France. Le premier ministre George Pompidou, ancien directeur général de la Banque Rothschild, s’inquiète de plus en plus des projets de De Gaulle. Chez les acteurs économiques, la « troisième voie » passe mal :
« En sus des Américains, De Gaulle avait à dos leurs suiveurs atlantistes, de Mitterrand à Lecanuet, sans compter Jean-Jacques Servan-Schreiber [alors rédacteur en chef de l’hebdomadaire d’informationL’Express et l’auteur du Défi américain, une apologie de l’Amérique] qui, en plein mois de mai, dénonçait « la dictature intellectuelle du Général qui avait tout gelé en France ». Et cela dans un magazine américain : « Life » qui par ailleurs voyait dans l’Elysée un nid d’espions du KGB. Aux USA une campagne de presse antigaulliste d’une violence et d’une bêtise inouïes battait son plein...
Participaient encore à cette curée, le ban et l’arrière ban du vichysme et de l’OAS : « mai » c’était l’occasion de régler son compte à l’homme de la France libre et au décolonisateur de l’Algérie. Sans compter les milieux d’affaire : « De Gaulle a pour opposants les mêmes gens, haute finance et classe moyenne, qui firent tomber le gouvernement Blum dans les années trente en spéculant contre le franc et en plaçant leur argent à l’étranger (écrit Hannah Arendt dans une lettre à Mary Mc Carty fin 68). Le tout non pas en réaction aux émeutes étudiantes, mais aux idées grandioses de De Gaulle sur la participation des travailleurs dans les entreprises »... ».
En fait, quand on examine qui avait intérêt en 1968 à ce que la situation politique se dégrade rapidement en France, celui des Américains et de leurs « suiveurs atlantistes » est tellement évident qu’ils y ont nécessairement contribué s’ils n’en sont pas carrément les instigateurs, ce que les historiens finiront éventuellement par nous révéler.
Après la démission de De Gaulle devant le rejet de son référendum sur la participation le 27 avril 1969 , la France retombe rapidement sous l’influence des États-Unis.
En 1971, l’administration Nixon, enlisée dans l’aventure vietnamienne, et incapable de faire face aux dettes et aux obligations de conversion du pays, décide de dévaluer sa monnaie en supprimant sa convertibilité en or. La banque centrale des États-Unis (la FED) a désormais les mains libres pour monétiser la dette, avec les résultats que nous découvrons aujourd’hui.
La France emprunte le même modèle en 1973 en adoptant sa Loi du 3 janvier 1973 sur la Banque de France. Même modèle, même endettement catastrophique aujourd’hui.
Mais si les Américains sont parvenus à reprendre le contrôle du jeu économique avec l’élimination de De Gaulle, la France n’en conserve pas moins quelques velléités d’indépendance diplomatique à l’égard des États-Unis qui vont lui coûter très cher lorsqu’elle s’aventurera à les exercer, l’expérience la plus probante à cet égard étant survenue lors de son refus très spectaculaire de suivre les États-Unis dans sa guerre contre l’Irak.
On se souviendra de l’indignation que la brillante prestation du ministre français des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, devant l’Assemblée générale des Nations Unies le 14 février 2003 , avait soulevé aux États-Unis. La France avait alors dû affronter un boycott de ses intérêts que son patronat avait très mal vécu.
« Comme par hasard », de Villepin s’était retrouvé peu de temps après au coeur d’une affaire politique tordue, l’affaire Clearstream, qui allait prendre rapidement une tournure judiciaire grave, coupant court à ses ambitions présidentielles pour 2007 et laissant la voie libre à Nicolas Sarkozy.
C’est sans doute le même « hasard » qui a valu à Dominique Strauss-Kahn, brillant économiste et directeur général du FMI, quelques mois d’emprisonnement dans une prison de New York pour une pitoyable affaire de moeurs alors que son véritable crime, tout comme le Général De Gaulle en son temps, avait été de remettre en cause l’hégémonie du dollar US .
Et parce qu’Israël et les États-Unis voguent de concert et que l’affront fait à l’un vaut pour l’autre, que penser de l’audace « irresponsable » du président Chirac qui avait accueilli en 2004 sur son territoire le chef historique des Palestiniens, Yasser Arafat, gravement malade, pour qu’il puisse s’y faire soigner, qui s’était même rendu à son chevet pour lui offrir ses voeux de rétablissement, et qui, à son décès, lui avait fait rendre les hommages de la France lors d’une cérémonie officielle à l’aérodrome militaire de Villacoublay avant de le transporter au Caire ?
Heureusement pour lui, Chirac était en fin de mandat et n’était plus en mesure de nuire aux intérêts américains.
SnapShot_120803_220859-8bfcd.jpgOn comprend dès lors beaucoup mieux comment Nicolas Sarkozy, que les Américains contrôlaient entièrement, y compris par des liens familiaux , a pu servir leurs intérêts au point même de leur permettre de se cacher derrière lui (et derrière le Canada de Harper) à certains moments, comme dans l’opération contre la Libye.
Mais Sarkozy parti, ce qui surprend et déçoit sûrement une bonne partie de l’électorat de gauche en France, c’est de voir le président Hollande suivre exactement la même politique étrangère que son prédécesseur et se ranger docilement, sans le moindre bémol, dans le camp des États-Unis et d’Israël au Moyen-Orient.
Le Canada n’a pas une histoire diplomatique aussi riche que celle de la France. Comme je l’ai souligné plus haut, sa première intervention marquante sur la scène internationale fut sa suggestion de créer les casques bleus dans la foulée de la guerre du Canal de Suez en 1956.
Pour le reste, voisin des États-Unis, sa marge de manoeuvre n’est pas très grande, ce qui n’a pas empêché l’ancien premier ministre Libéral, Pierre-Elliott Trudeau, mort en 2000, de multiplier les pieds de nez à leur endroit, en entretenant notamment des liens d’amitié avec Fidel Castro qui s’est d’ailleurs déplacé à Montréal pour ses funérailles .
En 2003, le Canada n’avait pas, lui non plus, suivi les États-Unis dans leur engagement militaire en Irak. Le refus du premier ministre Jean Chrétien, Libéral lui aussi, était lié à des considérations bassement électoralistes. Si, dans son ensemble, l’électorat canadien était également divisé sur l’opportunité de cet engagement, la ventilation des résultats par régions donnait une toute autre image de la situation, les Québécois y étant très majoritairement opposé.
SnapShot_120803_221533-c7a0f.jpg
La question de la participation du Canada à cette guerre était même parvenue à mobiliser à Montréal, en plein hiver, 150 000 personnes qui n’avaient pas hésité àbraver un froid de -26 °C pour faire connaître leur opposition, tant la tradition pacifiste est forte au Québec.
Pour des raisons sur lesquelles les Américains n’ont eu aucune influence, les Libéraux allaient se retrouver à la tête d’un gouvernement minoritaire aux élections générales suivantes en 2004, et par la suite perdre le pouvoir aux mains du Parti Conservateur de Stephen Harper, d’abord appelé à former un gouvernement minoritaire en 2006, puis majoritaire en 2011.
Depuis son élection en 2006, Harper n’a eu de cesse d’aligner les positions canadiennes dans tous les domaines sur celles des États-Unis, au point même de se distinguer parfois par son excès de zèle, notamment sur la question de son soutien à Israël.
18-roberts-71b9a.jpgCette inféodation systématique de la France et du Canada aux intérêts des États-Unis et d’Israël est particulièrement intrigante, survenant à un moment où les États-Unis sont en perte de puissance, tant sur le plan économique que politique, une réalité si forte qu’elle ne peut échapper aux stratèges des deux pays. Cette réalité commanderait de la part de la France et du Canada une stratégie totalement différente, sauf si...
Oui, sauf si les dirigeants de ces deux pays étaient au courant d’une menace si forte et si effrayante qu’elles les privait de toute marge de manoeuvre et qu’elle les contraignait au soutien inconditionnel des États-Unis et d’Israël, et au reniement de tous les principes démocratiques sur lesquels ils sont fondés.
Si tel est le cas, on aimerait bien le savoir... Quelle menace ? Une Troisième Guerre Mondiale ? Car au rythme auquel s’accumulent, s’enchaînent et se succèdent les événements, c’est pour bientôt.

 

 

Vos commentaires:

C’est pour bientôt
3 août 2012, par Jean Lespérance
Peut-être. Tout va dépendre du comportement des pays vis-à- vis de leurs banquiers. Vous savez M. Le Hir que les banquiers forment une confrérie. Puis quand on condamne un des leurs, les autres sentent la soupe chaude. 
Le 31 juillet dernier, donc 2012, même pas une semaine, 
l’Iran a condamné 4 banquiers à mort, d’autres au fouet, aux amendes et à la prison. Ça fait réfléchir les autres. 
Évidemment aux nouvelles cela passe inaperçu, on n’en parle même pas. Un petit oubli... 
La confrérie des 400 voleurs a la trouille. Elle a peur que d’autres pays fassent comme l’Iran et scrutent à la loupe les opérations de ces roitelets. 
Il y a sans doute des iraniens qui lisent et s’informent sur Vigile.net. Ils ont tout compris le manège des banquiers et en vérifiant ils en ont eu toutes les preuves. 
Votre crainte est la même que celle d’Adrian Salbuchi, l’économiste argentin qui a dénoncé le système frauduleux des banquiers car il craignait lui aussi en 2008 que les États-Unis déclenchent une troisième guerre mondiale s’ils perdaient le contrôle du système monétaire. 
Adrian Salbuchi appelait cela : renverser l’échiquier pour se concentrer uniquement sur la guerre. Quand nous sommes en guerre, nous n’avons pas le temps ni l’occasion de transformer le système monétaire, de renverser le contrôle des banquiers. 
Si les américains sont capables de sauver la piastre ou le système des banquiers sans faire la guerre, ça va attendre, si la piastre leur échappe, ce sera la guerre. 
Toucher aux banquiers, c’est comme abîmer le veau d’or, lui enlever des morceaux.
Pour les américains et la haute finance, s’attaquer aux banquiers est plus grave que fabriquer une bombe atomique. On a énormément peur que d’autres pays imitent l’Iran. 
Je peux juste déplorer la mort des banquiers mais non leur disparition, car leur disparition est une bénédiction.
.
.
Voir aussi :
Plan D’Israël Pour La Syrie : Le Modèle Somalien
Armée syrienne dans Damas nettoyée des terroristes à la solde des US/OTAN/ISRAEL

Vrai, ou intox ?

"L’Iran entre en guerre dans les semaines à venir" (Guide suprême d'Iran)

 

 


 

J.J. Bourdin. Syrie: Réveil des consciences

article ici :

http://allainjules.com/2012/08/04/syrie-linstitutionnalisation-galopante-du-terrorisme-en-syrie/

.

Des raisons d'espérer ?

 

(..)Des officiers militaires américains en poste ou en retraite, menés par le Chef de l’état-major le général Martin Dempsey, de même que des officiers militaires et des milieux du renseignement israéliens, sont sur le « pied de guerre » pour empêcher Benjamin Netanyahou et son ministre de la Défense Ehud Barak de lancer une attaque israélienne contre l’Iran dans les douze semaines à venir, c’est-à-dire avant l’élection présidentielle américaine de novembre.


Une attaque israélienne sur les installations nucléaires iraniennes, en discussion depuis de nombreux mois déjà, aurait pour effet d’entraîner le monde dans une guerre thermonucléaire.(..)


Le New York Times a publié également un article hier sur le danger immédiat de guerre, citant les propos du correspondant pro-paix Amos Harel, du quotidien israélien Ha’aretz et spécialisé sur les questions de défense, qui estime les probabilités d’une attaque sur l’Iran à 50% d’ici novembre.


Lors d’une réunion à Washington D.C. hier, l’économiste américain Lyndon LaRouche a fait part lui aussi de ses inquiétudes mais également de ses espoirs en raison de la résistance des militaires américains, israéliens, ainsi que des milieux politiques et militaires russes et chinois, à toute dérive vers la guerre, que ce soit à partir d’une attaque israélienne sur l’Iran ou d’une invasion militaire occidentale en Syrie.

 

http://www.solidariteetprogres.org/Danger-de-guerre-et-crise-financiere-inquietudes-et-raisons-d-esperer_08964

 

.

 

allume-feu-Tinder-on-a-Rope.png

.
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 18:41

 


http://toursdelaliberte.blogspot.fr/2011/08/caricature-rick-perry.html

.

Général Wesley Clark (2007) 
L'origine des guerres en Irak,
Libye et les autres (2mn 19)

 

...

 

 

Fusillade de Denver, attentat en Irak


Les victimes ne doivent pas pouvoir

se retourner

contre leurs bourreaux !


Par eva R-sistons

 

 

L'actualité m'interroge sans cesse. Derrière les proclamations officielles, les annonces, les informations, je cherche à démêler le vrai du faux, et surtout à comprendre la signification des événements. Les lecteurs de mes blogs ont de multiples clefs pour les comprendre. Mais en a-t-on toujours assez ?

 

Deux faits m'interrogent particulièrement : Le nouvel attentat très meurtrier en Irak, et le massacre (gratuit ?) dans un cinéma américain - massacre, d'ailleurs, qui est le symptôme d'une société malade. 

 

http://www.cin-et-toiles.com/acteurs/fiche-charlton-heston.htm

 

J'ai lu dans un article que l'ami sioniste des néoconservateurs protestants américains était préoccupé par le nombre d'armes circulant librement aux Etats-Unis. J'élargirai en disant que les deux compères - américain et israélien - souhaitent prudemment réduire le nombre de citoyens armés. En période de crise aigüe, de colère, les armes pourraient se retourner contre les malfaiteurs de l'humanité, au sommet.

 

Légiférer différemment choquerait les citoyens américains, habitués au laxisme le plus complet en matière de port d'arme et à la mentalité de cow-boy où les problèmes sont réglés par le colt, par la force. Mais les politiques sont si violentes, elles aussi, que les réactions pourraient être à l'unisson. Et comme le bien-être des populations est le cadet des soucis de l'Elite, on peut en effet légitimement penser que des faits-divers spectaculaires pourront être sinon favorisés, du moins utilisés afin de restreindre les libertés américaines en matière de port d'armes. La ploutocratie ne tolèrera jamais qu'on lui conteste le droit d'écraser la population ! Et elle fera tout pour se préserver des conséquences de ses politiques iniques et brutales, tout pour que les victimes ne se retournent pas contre leurs bourreaux.


 

bush_irak_net

http://islamicapolitica.com/

 

 

L'autre événement important, me semble-t-il, est la recrudescence des violences en Irak, pays qui était dirigé par un dictateur, certes, mais pays moderne, évolué, unifié, désormais complètement détruit, ruiné et morcelé par les Puissances anglo-saxonnes et israéliennes du "Bien, de la Liberté, de la Démocratie, du souci de l'humanitaire".

 

Les Médias font courir le bruit qu'Al Quaïda appelle à déclencher une guerre civile entre Chiites et Sunnites. Or, lorsqu'on sait qu'Al Quaïda c'est seulement  2000 fanatiques (chiffre donné sur C dans l'Air par un spécialiste français de la lutte contre le terrorisme devant un Calvi désappointé par l'annonce publique de cette vérité) et de surcroît financés, formés et armés par la CIA, on ne doit pas s'étonner si ces terroristes-là appellent les Musulmans à s'éliminer mutuellement pour faciliter le sale boulot des ennemis de l'Islam et du non-alignement sur le Système anglo-saxon conduisant directement à l'avènement du Nouvel Ordre Mondial proné par les Sarkozy, les DSK, les Attali etc. Nous sommes habitués au machiavélisme des Dirigeants, en particulier israéliens dont les Médias collabos se gardent bien de rappeler  le rôle majeur dans toutes les catastrophes touchant l'humanité (guerres néo-coloniales prédatrices, crises-rackets juteuses etc).

 

Il faut avoir à l'esprit que l'Occident combat avant tout les Etats souverains (non-alignés); Rien ne l'indispose autant que l'indépendance d'un Etat, et surtout son homogénéité. Par exemple, la Yougoslavie fédérait différents pays, et cette unité de surcroît communiste et surtout amie de la Russie indisposait l'Oligarchie anglo-saxonne. On a vu ce qu'il en advint, elle fut disséquée, et le Kosovo mafieux remercia aussitôt son libérateur américain (peu regardant en matière humanitaire, du Droit, de la Morale) en lui laissant bâtir sa plus grande base militaire... aux portes de la Russie ciblée !

 

Tous les Etats forts, unis malgré une mosaïque d'ethnies, de communautés, de religions, comme l'Irak ou la Libye, ont été ruinés et disloqués. En particulier, la Libye entièrement détruite voit s'affronter toutes les communautés, à la grande satisfaction de l'Occident qui profite des divisions pour piller le pays. Et aujourd'hui, les Chiites alliés de l'Iran ayant relevé la tête en Irak, les Décideurs israélien et américain ont donc programmé le chaos afin d'affaiblir le pays et sa capacité de résistance, essentiellement chiite, aux projets élaborés de concert avec les Sunnites ou pire encore, avec les Salafistes radicaux. En semant les graines du chaos dans un Etat, ils le morcellent, ils l'affaiblissent, et les guerres civiles font toujours le jeu des apprentis sorciers de l'Occident.

 

Ainsi, lorsqu' Al Quaida donne à nouveau de la voix, c'est toujours pour inciter aux guerres intestines, civiles, et donc au chaos qui permettra à l'Occident de régner, de piller, et d'imposer son autorité via le Nouvel Ordre Mondial totalitaire qui pour lui doit s'étendre partout. Le problème, c'est que les Musulmans sont un obstacle à l'édification de cette "Nouvelle Gouvernance Mondiale" (nouveau mot car le précédent est trop décrié aujourd'hui). S'ils se battent entre eux, la tâche sera ensuite plus facile pour d'abord les affaiblir, ensuite les réduire à néant et les soumettre de force au Projet global, planétaire, conçu par  les Décideurs anglo-saxons et israéliens. En Syrie, les communautés sont ainsi conduites, aujourd'hui, à se livrer une guerre sans merci.   

 

Autant dire qu'on peut imaginer facilement qu'il s'agit à nouveau, en Irak,  d'une opération "false flag", sous faux drapeau, dans l'espoir diabolique de voir Chiites et Sunnites s'affronter, et s'ils n'y pensent pas, Al Quaida conçu par les stratèges américains se chargera de le leur rappeler, ou de montrer la direction.  Un Etat fort, uni, est un obstacle aux projets hégémoniques de l'Occident ! Si les citoyens se retournent les uns contre les autres, ils seront moins aptes à se retourner contre les auteurs, dans la région surtout israéliens, de leurs malheurs !

 

Et l'attentat contre le bus bulgare rempli de touristes israéliens est, à sa façon, conçu pour envenimer la situation, mettre le feu aux poudres, désigner à l'Opinion internationale, sans la moindre preuve, les Iraniens et le Hezbollah, tous deux ciblés afin que la région soit définitivement domptée, débarrassée de ses éléments insoumis, non-alignés, dissidents. 

 

Ainsi, rien n'est gratuit, spontané, mais tout est pensé dans ses moindres détails, sur le long terme aussi.

 

Et ainsi aussi, par la faute des criminels, des terroristes de l'Occident, tout va au plus mal dans le pire des mondes possibles. Parce qu'encore et toujours, les populations, quelles qu'elles soient, sont sacrifiées à la cupidité des dirigeants occidentaux et à leurs appétits de pouvoir, de domination.

 

Identifier le mal, déjà, permet de mieux le combattre, ensuite.

 

Eva R-sistons aux scénarios machiavéliques conçus par les Anglo-Saxons et par leurs alliés israéliens.

 

Http://r-sistons.over-blog.com

 

 


 

 

Voir aussi :

Les islamistes : Victorieux ou manipulés ?

 

 

Pour moi, l'Occident se sert des divisions entre Musulmans pour régner. Les laîcs - dictateurs ou pas - sont écartés ou assassinés, et les Islamistes fondamentalistes, radicaux, triomphent, mais pas pour longtemps : Car ensuite, l'Occident appellera au choc de civilisations contre ces fanatiques et plus généralement (amalgame aidant) contre tous les Musulmans obstacles à la mise en place du Nouvel Ordre Mondial... et, avec leur finance islamique, opposés à la société capitaliste usurière, donc représentant une menace pour le Cartel bancaire d'essence anglo-saxonne. De surcroît, les terres arabes, musulmanes, ont un sous-sol qui attire les prédateurs ! La Syrie, par ex, principal producteur de gaz. La suite, on la connaît... Quand les Musulmans cesseront-ils de s'entre-déchirer pour le plus grand-profit de la Haute Finance et de la Grande Industrie (de mort, comme Armement, Chimie, Pétrole, Nucléaire, etc) ?  Quand les peuples d'Occident comprendront-ils qu'ils sont eux aussi abusés ? Tous floués, pour le plus grand profit de l'Oligarchie vorace ! (eva R-sistons, 23 7 12)

 

L'article ici :

Les islamistes : Victorieux, ou manipulés ? - Introduction d'eva R-sistons

.

25.7.12 : Par leurs choix actuels, les Palestiniens du Hamas nous deviennent moins sympathiques, nous avons moins le désir de soutenir leurs légitimes luttes contre l'Occupant sioniste. C'est voulu, et une fois de plus, machiavélique ! Souvenons-nous que ce sont les israéliens eux-mêmes qui ont suscité la dissidence du Hamas (alors que les Palestiniens étaient eux aussi unis et laics, les deux choses que les Occidentaux, pour mieux régner, combattent avec la souveraineté des Etats, le patriotisme, l'indépendance nationale). Pourquoi ? Pour diviser les Palestiniens entre eux, affaiblir leur résistance, et susciter le chaos intérieur. (eva R-sistons)

 

Hassan Nasrallah Dans un discours qu’il a prononcé récemment, Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah appelle à l’unité des arabes contre l’impérialisme étasunien et sioniste. A juste titre, il attribue les divisions confessionnelles entre sunnites et chiites à l’ennemi. Il dit « J’appelle tous les libanais, et surtout les partisans de la résistance, à la patience et à la discipline, et à ne surtout pas répondre aux provocations. Certains payent de l’argent pour pousser le Liban vers le chaos et la division confessionnelle » (..)


Hassan Nasrallah s’est adressé directement au Hamas, sans pour autant le citer. Le Hamas est la branche palestinienne des Frères Musulmans.

 

La confrérie s’est récemment singularisée en soutenant la reprise en main des populations égyptienne et tunisienne après ses velléités de révoltes. Ils auraient aussi été actifs en Libye, et actuellement en Syrie. Ainsi, la confrérie se place d’elle-même dans le camp de l’Empire.

 

Alors, Nasrallah met en garde : « Gaza devrait se préoccuper pour son sort. Je m’adresse au peuple palestinien, et voudrais lui adresser un mot sincère : il sait que nous l’aimons, que nousi sommes solidaires de lui, que nous le soutenons et portons une partie du fardeau : Si la cause palestinienne revenait aux mains des régimes arabes (c’est probablement l’Egypte qui est particulièrement visée, actuellement aux mains de la confrérie. NDLR), la Palestine sera perdue à jamais. Il y a un axe (note d'eva : Libye-Liban-Syrie-Iran) qui a payé le prix de son soutien aux cotés des Palestiniens qui est victime d’une attaque féroce et fait l’objet d’une des pires campagnes confessionnelles. C’est le sort du peuple palestinien qui est le premier visé ! »

 

L’appel au Hamas (fort silencieux ces derniers temps) est tout à fait clair :

 

Les divergences confessionnelles doivent être mises au second plan, quand la résistance est en jeu !

 


« D’où la nécessité d’un pacte d’honneur entre les diverses composantes confessionnelles aux termes duquel tout individu, de n’importe quelle communauté, qui se permettrait de s’en prendre à d’autres groupes devrait être désavoué par sa propre communauté. » conclut Hassan Narallah.

 

Ainsi le Hezbollah,

que la propagande occidentale

présente comme des fanatiques,

sont en fait fort stratégiques.

 

Hassan Nasrallah appelle à la paix confessionnelle

 


 

 

le juillet 23, 2012 par Résistance 71


Une guerre pour laquelle Israël

ne demande qu’à trouver

une excuse pour commencer

par Gilad Atzmon




 

Quelques heures après l’attaque sur des touristes israéliens en Bulgarie, le premier ministre israélien Benjamin Natanyahou et son ministre de la défense Ehoud Barak furent prompts à annoncer que l’Iran et le Hezbollah étaient derrière cette attaque. En fait, il n’a pas fallu plus de deux heures pour le PM israélien pour faire porter le chapeau à un autre pays d’avoir commis un acte de guerre contre les citoyens israéliens sur un territoire tiers.


Bien évidemment, Netanyahou n’a fourni aucune preuve pour soutenir sa thèse. En fait, même aujourd’hui, trois jours après l’attentat, il n’y a aucune trace claire trouvée menant soit sur une piste iranienne ou une piste du Hezbollah. Qu’est-ce qui a donc rendu Netanyahou si déterminé ? Était-ce parce que lui-même savait que des agents israéliens ont assassiné des scientifiques iraniens depuis des années ? Netanyahou a t’il reagit de la sorte parce qu’il a pensé que considérant les multiples assassinats perpétrés par le Mossad à Téhéran, Israël pourrait bien être la cible d’une vengeance iranienne ? Bibi anticipait-il ?Je n’ai bien évidemment pas accès aux pensées de Netanyahou ni à celles de Barak, mais Israël a certainement clarifié maintenant son désespoir d’attaquer les centrales nucléaires iraniennes, même si ces attaques menaient à un conflit nucléaire mondial.

 

Afin de bien comprendre la morbidité d’un tel concept, nous devons garder présent à l’esprit que l’auto-annihilation collective est inhérente à la culture israélienne.

 

Pour autant que Netanyahou et Barak soient avides de déclencher une guerre mondiale, il est bien loin d’être évident que les masses israéliennes soient toutes aussi enthousiastes à se sacrifier sur l’autel national juif. Je suppose que la promptitude de Netanyahou et de Barak à blâmer l’Iran doit être vue comme une indication de leur impatience à attaquer ce pays.

 

Les deux leaders israéliens se sont maintenant débarassés de toute voix signifiante pouvant décrier une telle attaque sur l’Iran. L’ancien chef du Mossad Meir Dagan et le chef d’état major de la force de défense israélienne Gabi Askenazi, qui tous deux ont manifesté leur hostilité à toute attaque contre l’Iran, sont maintenant exclus du processus décisionnaire. L’ancien Major-Général Shaul Mofaz, le leader du parti politique Kadima, qui s’est aussi opposé à toute attaque contre l’Iran, a quitté la coalition politique de Netanyahou la semaine dernière.

 

Il semblerait que maintenant, il n’y ait plus personne dans le cabinet ministériel israélien pour stopper Barak et Netanyahou dans leur enthousiame génocidaire. De plus, d’un point de vue militaire israélien, le chaos actuel en Syrie est interprêté comme étant une “fenêtre d’opportunité”. Les généraux israéliens assument qu’Assad et son régime, trop préoccupés par leur survie politique, seraient limités quant à leur décision d’intervenir en cas d’attaque sur l’Iran.

 

De plus, les Israéliens pensent que sans le soutien de la Syrie, le Hezbollah resterait en dehors d’un conflit.. En termes militaires israéliens, cela signifie que le nord d’Israël n’est pas en danger imminent des missiles à courte et moyenne portées du Hezbollah, du moins pour le moment.

 

Les Israéliens sont dupes, comme d’habitude. Pour une raison bizarre, ils ne semblent pas vouloir mesurer l’importance réelle qu’aurait un tel conflit. Barak par exemple, a commenté de manière “optimiste” la semaine dernière qu’un clash avec l’Iran coûterait la vie à peut-être 500 Israéliens, de plus il est loin d’être clair sur quoi se basent les estimations de Barak à ce sujet. Considérant les hypothèses les plus courantes qui disent que l’Iran répliquerait à une attaque en tirant une première salve d’environ 1500 missiles sur Tel Aviv, Barak doit penser que chacun des missiles iranien n’a la capacité que de tuer qu’un tiers d’israélien. Barak est très certainement un optimiste. Il est aussi loin d’être clair de savoir si Israël possède de fait la capacité militaire de frapper l’Iran et de détruire son projet nucléaire.


Plus tôt cette année, des analystes américains avaient suggéré que l’armée de l’air israélienne ne dispose pas de la puissance nécessaire pour attaquer l’Iran. Par exemple, Israël n’a pas de capacité de ravitaillement des appareils en vol et ceci est important pour démanteler l’appareil de production nucléaire iranien. Il est aussi peu clair de savoir si Israël attaquerait l’Iran sans le feu vert des Etats-Unis et il est accepté de manière générale, qu’Obama ne donnera pas le feu vert avant les élections de fin d’année. Je pense que la signification de tout cela est simple:  qu’Israël attaque l’Iran est une question qui demeure ouverte. En revanche, nous avons une idée assez précise que le leadership israélien piaffe d’impatience de le faire.

 

Netanyahou et Barak prient pour avoir un prétexte de déclencher un conflit mondial.

 

Ainsi il devient totalement clair que l’état juif et ses lobbies / groupes de pression va t’en guerre, sont la menace ultime à la paix mondiale.

 

Nous devons donc prendre soin de cette menace immédiatement.


Gilad Atzmon est un musicien de jazz auteur-compositeur. Gilad.co.uk  

 http://resistance71.wordpress.com/

 

url de l’article original:

http://www.informationclearinghouse.info/article31961.htm

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Guerre contre l’Iran: Bulgarie, Israël… La route de la guerre contre Téhéran passe t’elle par Bourgas ?…

 

Dessin d'Arend, Pays-Bas.

Dessin d'Arend, Pays-Bas.

 

Attaquer l'Iran : plus facile à dire qu'à faire

http://www.courrierinternational.com/article/2012/02/21/attaquer-l-iran-plus-facile-a-dire-qu-a-faire

 

David Isenberg

 

Israël ne cesse de brandir la menace d'une attaque

contre les sites nucléaires iraniens.

Mais quelle forme pourrait prendre concrètement

une telle offensive ?

 

Même si les médias spéculent à nouveau sur l'éventualité d'une attaque israélienne contre les installations nucléaires iraniennes dès ce printemps, le scepticisme est grand quant à la réussite d'une telle campagne et on peut se demander si Israël ne se contente pas en l'espèce d'aboyer sans avoir l'intention de mordre. L'Etat hébreu ne peut s'attendre à une répétition de l'opération de 1981 par laquelle son aviation avait détruit le réacteur d'Osirak, au sud de Bagdad.


Les Iraniens connaissent les capacités israéliennes et savent que cet Etat possède des bombes antibunker intelligentes fabriquées par les Etats-Unis. Le programme nucléaire iranien est dispersé sur tout le pays – le nombre de sites varie de 12 à 20, voire plus. Les installations ont été construites en gardant à l'esprit les capacités américaine et israélienne et sont protégées par un système de défense antiaérienne moderne russe.


L'élément essentiel du programme nucléaire iranien est sans doute l'usine de Natanz (dans le centre du pays). Le cœur du site est la zone des centrifugeuses, installées sous terre dans une structure renforcée. Mais même si Israël limitait ses cibles, il faudrait quand même qu'il attaque d'autres sites. Par exemple, l'usine d'enrichissement d'uranium de Fordo – elle a accueilli 3,5 % de l'uranium enrichi de Natanz –, près de Qom, qui est plus récente et est hautement fortifiée (elle se trouve à flanc de montagne). Ou l'usine de conversion d'uranium d'Ispahan, l'usine de production d'eau lourde qui est en construction à Arak et les centrifugeuses qui sont situées près de Téhéran.


Il y a près de 1 609 kilomètres à vol d'oiseau entre Israël et le site de Natanz. Comme les deux pays n'ont pas de frontière commune, les avions ou les missiles israéliens devraient survoler un espace aérien étranger – et hostile – pour parvenir à leur objectif. La méthode la moins risquée pour toucher Natanz, serait d'envoyer des missiles balistiques à moyenne portée Jéricho I ou III. Cependant, pour aller aussi loin, les missiles devront avoir une tête plus légère et on peut douter que celle-ci puisse s'enfoncer suffisamment dans le sol pour obtenir le degré de destruction souhaité.


L'option la plus probable reste donc l'envoi de chasseurs bombardiers fabriqués aux Etats-Unis. Les Israéliens possèdent vingt-cinq F-15l et une centaine de F-16l. Le F-15l peut transporter quatre tonnes de carburant dans ses réservoirs internes, ses réservoirs conformes et des réservoirs détachables. Ce qui lui permet de parcourir environ 4 450 kilomètres. Il pourrait encore étendre son rayon d'action en se ravitaillant en vol. Le F-16l a un rayon d'action plus grand qui permettrait à l'aviation israélienne d'attaquer des objectifs situés bien à l'intérieur du territoire iranien sans devoir se ravitailler.


Si on part du principe que l'attaque se ferait par avion, reste à savoir par où les appareils passeraient pour toucher des objectifs situés à 332 kilomètres à l'intérieur du territoire iranien. Ils peuvent passer soit par l'Arabie Saoudite, soit par l'Irak, peut-être même par la Jordanie. Chacune de ces routes représente un aller de 1 930 kilomètres. Dans l'option Arabie Saoudite, les avions partiraient du sud d'Israël, entreraient dans l'espace aérien saoudien par le golfe d'Aqaba, le survoleraient sur 1 287 kilomètres pour arriver à hauteur du Golfe puis feraient 483 kilomètres dans l'espace aérien iranien.


Comme l'armée de l'air israélienne ne possède pas d'avions furtifs, on peut raisonnablement s'attendre à ce que les appareils soient détectés pendant qu'ils survolent l'Arabie Saoudite. Nul ne sait si la défense saoudienne pourrait ou voudrait les arrêter. L'Arabie Saoudite craignant le programme nucléaire iranien, peut-être détournerait-elle les yeux et affirmerait n'avoir rien remarqué.


Si elle choisit de passer par l'Irak, la force de frappe part du sud d'Israël, fait 483 à 644 kilomètres dans l'espace aérien saoudien, ou à la fois saoudien et jordanien, pénètre dans l'espace aérien irakien le plus tôt possible, puis parcourt les 805 kilomètres de l'Irak au Golfe persique. Passer par l'espace aérien irakien risque de poser des problèmes politiques. Même si les troupes américaines ont quitté les lieux, une traversée du pays ne pourra se faire sans que les Etats-Unis ne le sachent et même sans leur autorisation.


La question, c'est de savoir si les chasseurs bombardiers israéliens peuvent mener cette mission sans se ravitailler. Le rayon d'action de combat – la distance qu'un appareil peut parcourir aller et retour sans se ravitailler – est difficile à calculer et dépend de l'armement embarqué, des réservoirs de carburant externes, du profil de la mission, etc.


Le rayon d'action de combat d'un F-15l ou d'un F-16l équipé de deux réservoirs conformes, de deux réservoirs d'aile, d'un armement correct est selon les meilleures estimations de près de 1 690 kilomètres. Chacune des deux routes possibles fait 322 kilomètres de plus. L'appareil pourrait être équipé d'un réservoir externe supplémentaire mais cela nécessiterait une réduction de l'armement, ce qui ne serait peut-être pas un problème compte tenu de la précision des armes dont dispose Israël. Reste la solution du ravitaillement en vol, mais ce serait délicat car il devrait se faire en terrain hostile.

 

Les Israéliens peuvent réussir en théorie, mais le risque d'échec est élevé. S'ils décident d'attaquer le site de Natanz, ils devront causer des dégâts suffisamment importants dès la première attaque parce qu'ils ne pourront pas procéder à des frappes sur les autres installations.


Cependant, une fois que les appareils israéliens seront rentrés au bercail, l'Iran ne risque-t-il pas de réparer les dégâts et d'accélérer son programme nucléaire ? Ou Israël part-il du principe que les Etats-Unis reprendront le flambeau et se lanceront dans une guerre à long terme avec l'Iran ?
.
http://www.courrierinternational.com/article/2012/02/21/attaquer-l-iran-plus-facile-a-dire-qu-a-faire

 

Jésus armé, la foi des "chrétiens" Américains ! (note d'eva)

.

jesus sitting nra GYLGjBroxY3c NRA: Terrorists should be Allowed to Buy Weapons

 

http://madmikesamerica.com/2010/05/nra-terrorists-should-be-allowed-to-buy-weapons/

 

 

 

A  lire aussi,

 

Le Pentagone crée une nouvelle forme de guerre : « La stratégie du nénuphar »

.

(..) Transformation de l’empire des bases


On pourrait penser que les militaires US se trouvent dans un processus de réduction, au lieu de l’expansion, de leur très peu connue mais énorme collection de bases à l’étranger. Après tout, ils ont été obligés de fermer toute leur panoplie de 505 bases, du mega au micro, qu’ils ont construit en Irak et maintenant ils commencent à réduire leurs forces en Afghanistan. En Europe, le Pentagone continue de fermer ses gigantesques bases en Allemagne et bientôt sortira deux brigades de combat de ce pays. On estime que la quantité de troupes mondiales sera réduite d’environ 100 000 soldats.

Cependant les Etats-Unis continuent de maintenir leur plus grand parc de bases de toute l’histoire : plus de 1 000 installations militaires en dehors de leurs 50 États et de Washington DC. Cela inclut des bases vielles de décennies en Allemagne et au Japon mais aussi des bases de drones totalement nouvelles en Éthiopie et aux Seychelles dans l’Océan indien [Où ils basent leurs MQ-9 Reaper UAV Predator], et y compris des stations balnéaires pour des estivants militaires en Italie et en Corée du Sud [Dragons Hill Lodge].

En Afghanistan, la force internationale dirigée par les Etats-Unis occupe encore plus de 450 bases. Au total, les militaires US ont une sorte de présence de leurs troupes dans à peu près 150 pays, pour ne pas mentionner les 11 groupes d’intervention des porte-avions – essentiellement des bases flottantes – et une présence militaire significative et croissante, dans l’espace. Les Etats-Unis dépensent actuellement environ 250 000 millions de dollars par an pour entretenir des bases et des troupes à l’extérieur.

Plusieurs bases, comme celle de la Baie du Guantanamo à Cuba, datent de la fin du XIXe Siècle. La majorité ont été construites ou ont été occupées pendant la Deuxième Guerre mondiale ou juste après, sur tous les continents, y compris lAntarctique. Bien que les militaires US se débarrassassent de près de 60 % de leurs bases à l’étranger après la chute de l’Union Soviétique, la base de l’infrastructure de la Guerre Froide est restée relativement intacte, avec 60 000 soldats US qui sont restés seulement en Allemagne, malgré l’absence d’une superpuissance ennemie.

Cependant, début 2001, avant même les attaques du 11 septembre, le gouvernement de Bush a lancé une refonte importante des bases et des troupes qui se poursuit maintenant avec le « pivot Asie » d’Obama. Le plan original de Bush était de fermer plus d’un tiers des bases US à l’étranger et de déplacer ses troupes vers l’est et le sud, plus près des zones de conflit prévues au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, et en Amérique latine. Le Pentagone a commencé à se concentrer dans la création de « bases opérationnelles avancées » plus petites et flexibles et y compris des « sites de coopération » encore plus petits ou bien « nénuphars ». Les grandes concentrations de troupes étant restreintes à une quantité réduite de « Mobile offshore bases » (MOBs), – comme Ramstein, Guam dans le Pacifique, et Diego García dans l’Océan indien – qui devaient être étendues.

Malgré la rhétorique de consolidation et la fermeture qui a accompagné ce plan, après le 11 septembre en réalité le Pentagone a développé radicalement son infrastructure de bases, incluant des douzaines de bases importantes dans chaque pays du Golfe Persique avec l’exception de l’Iran et dans plusieurs pays d’Asie Centrale indispensables pour la guerre en Afghanistan.


Ils reprennent l’expansion des bases


« Un pivot vers l’Asie » annoncé récemment par Obama souligne que l’Asie orientale sera au centre de l’explosion des bases nénuphars et des événements en relation. En Australie, des soldats d’infanterie navale US se sont installés dans une base partagée à Darwin. Ailleurs, le Pentagone se consacre à des plans pour une base de drones et de surveillance dans les îles Cocos en Australie et de déploiements à Brisbane et Perth. En Thaïlande, le Pentagone a négocié les droits pour de nouvelles visites de leur Marine de Guerre et « un centre d’aide aux catastrophes » à U-Tapao. (..)

 

http://mecanoblog.wordpress.com/2012/07/24/la-strategie-des-nenuphars/
.

 

..........

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 12:51

conspirationnistes.jpg

 

 

Ceux qui dénoncent les plans de l'Oligarchie pour l'humanité sont traités, à rebours, de "conspirationnistes". Voici une caricature pour se moquer des vilains indépendants, sur la Presse anglo-saxonne, bien sûr !!! De negaconspiraplotisme.blogspot.com, site "anticomplotiste" contre les "débiles" comploteurs, mais non alimenté (3 petits posts)... faute d'inspiration sans doute !

 

 

1) Projets d'eva R-sistons

 

 

Bonjour

 

Vous avez du remarquer que je n'ai pas le temps, en ce moment, de faire des analyses très pointues sur l'actualité très chargée malgré l'été. Je choisis donc de proposer deux textes d'amis blogueurs dont je salue les engagements régulièrement, et un transmis par une Lectrice régulière. 

 

Vous devez savoir que je ne suis pas en train de profiter de l'été, mais je travaille, je travaille... Pour quoi ? Je prépare sur un domaine qui sera le mien ma fiche officielle qui pastichera celle de Wikipedia désormais à charge depuis que j'ai approuvé, et mis en avant,  les analyses de Celui que l'on doit cacher (François Asselineau), puis un article sur ce support qui sera vraiment inédit, décapant, époustouflant ! Je ne serai d'ailleurs pas seule à témoigner : Wikipedia, comme Avaaz et tant d'autres supports ou réseaux sociaux, est en réalité - parfois d'ailleurs à l'insu des contributeurs - au service de la Pensée Unique modelée en particulier par les incontournables atlantistes. Ensuite, préparation, aussi, d'un site qui sera ma vitrine officielle (sous mon vrai nom), "professionnelle", sur un autre domaine (eh oui j'investis pour la tranquillité, l'indépendance) où il y aura toutes les rubriques, regroupées, que vous pourrez décliner à loisir. Par exemple, il y aura une rubrique pour vous permettre de vous procurer, si vous le souhaitez, mes écrits, en ligne (version pdf ou papier), car je prépare plusieurs sujets, roman ou documents, dans la foulée. Bref, je ne chôme pas. Mais si je travaille au ralenti sur mes blogs en ce moment (analyses, fréquence), c'est pour mieux rebondir ensuite ! Ainsi, la "réorientation" à mon égard de Wikipedia a eu un effet heureux : Elle m'a incitée à réorienter positivement mon action ! J'illustre ainsi le fait que du pire, peut jaillir le meilleur !


 

Ci-joint les textes me semblant intéressants,


- l'un de Lucien Pons sur la Syrie et la désinformation, salubre cri d'un citoyen indigné,

 

- l'autre sur un sujet que je voulais traiter voici 4 ans, alors que la Russie était accusée par nos "démocrates" occidentaux d'éjecter "antidémocratiquement" les ONG occidentales sur son territoire : J'avais aussitôt flairé (et annoncé) une sage décision, pour se protéger des Révolutions oranges au profit de l'Occident, via de pseudo ONG humanitaires pour déstabiliser, au même titre d'ailleurs que... les Ambassades, ou que les Missionnaires prétendument évangéliques, tous au service de la pensée néoconservatrice impériale. Or, à l'époque il n'y avait quasiment rien sur ce que j'avais pressenti, donc pas de matière pour un article; puis au fil des années, trop, donc pas le temps d'organiser toute la documentation accumulée ! Donc, notre ami Bab a envoyé un post sur ces ONG, je vous le propose aussitôt. Ces pseudos ONG ont des activités politiques, financées par l'étranger. Tout est fait pour déstabiliser la Russie... de l'intérieur ! (Les USA n'ont plus les moyens économiques de leur politique hégémonique, l'armée coûte cher, alors les ONG, entre autres, sont chargées de miner le pays de l'intérieur).

 

- Et une Lectrice au fait de l'actualité, Rita, m'envoie aussi un texte, que je vous propose à la fin de cette parution, sur Kofi Annan et sa mission.

 

Pour ce qui est de la dramatique désindustrialisation de la France, voulue - et tôt dénoncée par François Asselineau -, et de la casse programmée de l'emploi, j'enverrai des posts judicieux sur mon blog sos-crise.

 

La crise a bon dos ! Elle est le "meilleur" vecteur, le meilleur prétexte afin de  tout privatiser, pour diminuer le coût du travail (à coup de flexibilités et de baisses des charges et des salaires) au bénéfice des actionnaires, et pour, aussi, détricoter les protections sociales, le Droit du Travail et les Services publics. C'est un plan, n'en déplaise aux tenants de la Pensée Unique ! (voir plus bas)

 

Eva R-sistons

 

Islamistes-et-USA-allies.jpg 

http://tunisitri.files.wordpress.com/2011/08/usa_nahada.jpg?w=640&h=430&crop=1

 

L'alliance contre-nature de l'Occident et des Islamistes.

Conspirationnisme.

Par eva R-sistons

 

L'alliance stratégique, contre-nature et circonstancielle, opportuniste (chaque camp y trouve son compte) des Occidentaux et des Islamistes fondamentalistes, radicaux et intransigeants, est désormais une donnée politique incontournable - et ahurissante. Les intérêts sont divergents - les uns veulent dominer pour voler, piller, contrôler, les autres pour imposer leur idéologie fanatique -, mais ils convergent pour décimer les pays. En fait, cette alliance particulière a pris ses racines - allons, cherchez bien ! - en Afghanistan, quand machiavéliquement, l'Occident a motivé les Russes à s'y investir pour les prendre au piège (entraînant à terme la dislocation de l'URSS) du bourbier local, avec de surcroît un patriote éclairé en embuscade, le Cdt Massoud d'abord utilisé par les Américains puis assassiné quand les Russes ont été chassés, afin qu'il ne fédère pas autour de lui les Afghans plus évolués et attachés à leur indépendance. Seuls devaient rester les Talibans, ensuite désignés à la vindicte mondiale ! En clair, les Occidentaux se servent des antagonismes idéologiques ou religieux entre Chiites, Sunnites, Alaouites, Salafistes radicaux, Frères Musulmans ... pour mieux régner.

 

Car si les Islamistes sont utilisés par l'Empire contre les Musulmans éclairés, voire laïcs (Irak, Libye, Syrie, Egypte, Tunisie, mêmes scénarios, tous les Régimes étaient plus évolués, plus "modernes", osons le mot : "plus occidentalisés", comme en Syrie), c'est en réalité pour en définitive faire le lit d'une part des "Usraéliens" comme on dit dans la blogosphère (des Anglo-Saxons et des Israéliens, + caniches européens), puis ensuite, après avoir dressé l'Opinion internationale contre les plus fanatiques des Musulmans (avec à la clef l'amalgame entre les plus radicaux et l'ensemble des Musulmans), trouver un prétexte pour faire accepter le choc de civilisations juteux pour les Grands intérêts financiers et industriels de l'Occident. C'est comme pour l'Europe (mise en place progressive de la dictature), comme pour la crise (racket progressif des peuples, avec détricotage des conquêtes sociales, des services publics etc), les événements se suivent selon un plan pré-établi, ils ne sont pas spontanés. C'est logique, tangible, incontournable, et les adversaires de la Vérité se saisissent de ces analyses pour les jeter à la face des journalistes d'investigation (comme Thierry Meyssan) ou des citoyens éveillés et ouverts (comme le formidable Elu de la Nation qu'est René Balme) pour les étiqueter outrageusement "conspirationnistes", "bruns-rouges", "antisémites", et j'en passe !  C'est ce qui bien évidemment m'est arrivé, car je suis une non-alignée affirmée, revendiquée, publiant à contre-courant de la Pensée Unique.

 

Bref, continuons à informer à contre-courant, et à irriter les adversaires de la vérité !

 

eva R-sistons 

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

 

NB : J'écoute sur LCP la rediffusion de "la politique de sécurité", 12 7 12 - Il est dit, notamment, que "la Police est mal-aimée, et pas respectée", aujourd'hui (Manuel Valls). Evidemment ! Sarkozy est passé par là, coupant la population de sa Police de proximité. Il est temps de changer d'orientation !

 

 

.medias-alterinfo.png

http://www.alterinfo.net/

 

 

Le "cri" de Lucien Pons

sur Marianne (commentaire)

 

Je suis scandalisé et agacé par la déferlante en faveur de ces fameux combattants de la liberté qui ont déjà si bien opéré en Libye, en Irak et en de nombreux autres pays. Les forces du bien, islamo atlantistes répandent partout la bonne parole ultralibérale. Pour eux la liberté serait donc synonyme de malheur et de mort. Pour ces chevaliers des temps modernes, en fait pour ces chevaliers de l’apocalypse, l'émancipation passe par la charia.

Les femmes, ces créatures du mal, doivent se soumettre à l'autorité suprême de l’homme et accepter de se voiler sous la menace. La vague impressionnante de femmes voilées dans notre pays devrait nous faire réfléchir quant à la démarche de ces adeptes du libre marché. Pour eux, le communautarisme est un allié indispensable pour créer des métastases dans le corps social. Les alliés objectifs de la stratégie de choc, sont soutenus et armés en prêcheurs intégristes par les pires régimes du moyen orient. Dans les monarchies du Golfe, pas question de liberté, pas question de démocratie, ils ont écrasé dans le sang le printemps arabe du Bahreïn, sans susciter la moindre émotion parmi la caste bien-pensante occidentale. Monsieur Botul, alias BHL, n’a pas levé d’armée pour venir en aide à ces personnes éprises de liberté.

La manipulation mentale est une arme absolue, comme dans le meilleur des mondes on sacrifie aux rituels démocratiques tout en confisquant les vrais pouvoirs aux élus du peuple.
Nous devrions nous interroger sur la constance de l'alignement de notre politique étrangère sur les pires travers de l'alliance atlantique. Pourquoi ne parle-t-on pas de la sortie de la France du gouvernement intégré de l'OTAN? Pourquoi notre indépendance ne fait-elle pas parti des sujets offerts aux débats ? Pourquoi cette armée de supplétifs doit garantir la suprématie de l'empire américain partout dans le monde ? Je crois me souvenir que cette alliance a été crée au départ pour protéger chaque pays membre d'une agression extérieure. En quoi la Libye menaçait-elle un des pays de l'alliance? En quoi l'Irak, la Serbie, etc..., mettaient-ils en danger les intérêts vitaux d'un de ses membres?

Pour en revenir à la Syrie, j'en ai par dessus la tête de voir la presque totalité des média se transformer en officine de propagande en faveur du renversement du régime actuel.
La plupart des observateurs indépendants, la plupart des journalistes étrangers, mettent en avant la présence de groupes armés violents qui sèment la terreur, la désolation et la mort auprès de la population civile. La présence de mercenaires d'Al-Quaïda au sein de l’armée de libération de la Syrie est une information donnée par beaucoup de journalistes étrangers. Je vous invite à lire le reportage du journaliste britannique, Alex Thomson, concernant son expérience personnelle sur l’attitude des rebelles à propos des reporters étrangers utilisés à des fins de propagande. Son témoignage personnel, « Syrie : Journalistes envoyés à la mort par les rebelles (Channel 4) » par Alex Thomson.
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31374

Dans les grands média français, nos grands reporters se contentent de filtrer les informations et de répéter à satiété la litanie selon laquelle le président Bachar El Assad massacrerait sa population dans un accès de folie meurtrière.

Afin d'enfumer un peu plus le bon peuple on met en avant des fameuses ONG, telles "Human Rights Watch" ou bien le site pétitionnaire "Avaaz", afin de conforter les certitudes que nous devons tous avoir. Le seul problème est que ces belles officines sont des têtes de pont de la CIA afin de manipuler les opinions publiques à travers le monde. L'une d'entre elles a-t-elle déjà engagé une quelconque action en faveur des indignés du Québec, d'Espagne, d'Israël, ou d'ailleurs? Cherchez bien, la réponse est non. Le calme plat est la seule réponse envisagée dans ce cas.

Comment se fait-il que les média dominants ne cherchent pas à nous informer? Pourquoi leurs préoccupations sont-elles seulement bellicistes en faveur des lobbys du complexe militaro financier, états-uniens de préférence? La polémique autour du rôle de Thalès est éloquente dans l’article de Marianne. Thalès est un concurrent sérieux il convient de prendre sa place.

J'attendrais des grands média qu'ils m'informent.
J'attendrais des grands média qu’ils fassent des enquêtes sérieuses.
J'attendrais des grands média qu'ils n'essaient pas de manipuler les citoyens.
J'attendrais des grands média qu'ils agissent en faveur de la paix.
J'attendrais des grands média qu'ils favorisent les manifestations citoyennes en faveur de la paix dans le monde.

Hélas, rien de cela ne nous est proposé, seul un salmigondis de mensonges plus ou moins forts est servi en pâture au public, afin de le transformer en va-t-en-guerre.

Comment peut-on se plaindre encore que la grande presse va mal, que les citoyens délaissent les canaux officiels de l’information, tout en servant cette soupe de propagande quotidienne?

Les grands journalistes existent. Ils sont épris de l’éthique d’Albert Londres. Ils veulent informer, analyser, recouper, en un mot exercer leur métier normalement. Il est insupportable que les intérêts des oligarchies leur imposent le silence.

 

Posté par Lucien PONS le 16/06/2012 20:22

 

http://www.marianne2.fr/Syrie-malgre-les-massacres-le-commerce-des-armes-continue_a219677.html?com&order=2&start=20#comments

 

.

Vladimir Poutine

ONG "agents étrangers": le CDH présidentiel préconise une autre formulation


MOSCOU, 12 juillet - RIA Novosti
Le Conseil des droits de l'homme auprès du président russe a préparé des amendements au projet de loi sur les ONG russes financées depuis l'étranger, et propose de remplacer la formulation "agents étrangers" par une autre, lit-on jeudi sur le site Web officiel du CDH.
Les défenseurs des droits de l'homme voudraient que cette formulation controversée soit remplacée par "les organisations à but non lucratif financées depuis l'étranger pour mener des activités politiques", est-il indiqué.
En outre, le CDH exige que le projet de loi ne s'applique pas aux "relations juridiques résultant de l'activité politique des organisations à but non lucratif financées depuis l'étranger avant son entrée en vigueur".
Le Conseil propose également toute une série d'autres amendements, et demande notamment la suppression du sous-article prévoyant un amendement administratif.
Proposé par le parti au pouvoir Russie unie, le projet de loi en question a été adopté vendredi dernier par la Douma en première lecture. En vertu de ce projet, les organisations non-gouvernementales exerçant des activités politiques et bénéficiant d'un financement étranger seront soumises à un régime juridique particulier qui prévoit, en cas d'infraction, une amende allant jusqu'à un million de roubles (24.500 euros) ou une sanction pénale pouvant atteindre quatre ans de prison.
Mardi soir, le président russe Vladimir Poutine a apporté des amendements à ce projet de loi, fustigé par de nombreuses associations.
Effectivement, le gouvernement russe pourrait intituler ces organisations "agents rétribués par une puissance étrangère hostile". Ce qu'elles sont, tout simplement. La vérité est souvent loin du langage diplomatique.
Sur le même sujet

http://bab007-babelouest.blogspot.fr/

.

 

Voir aussi ce commentaire reçu sur mon blog sos-crise,

 

Kofi Annan comme dernière chance ?
http://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Diplomatie/Kofi-Annan-comme-derniere-chance
.
Kofi Annan semble avoir comme un doute !
 
Kofi Annan a comme un douteCe dimanche 8 juillet, dans un entretien au journal Le Monde (qui est l’un des diffuseurs de fausses nouvelles sur la Syrie… après avoir fait le même travail sur la Libye), Kofi Annan semble avoir comme un doute.
  
Après avoir regretté que l’Iran n’ait pas été convié aux réunions organisées par les faiseurs de guerre (« l'Iran est un acteur. Il devrait faire partie de la solution. Il a de l'influence et nous ne pouvons pas l'ignorer »), Kofi Annan déclare : « Mais ce qui me frappe, c'est qu'autant de commentaires sont faits sur la Russie, tandis que l'Iran est moins mentionné, et que, surtout, peu de choses sont dites à propos des autres pays qui envoient des armes, de l'argent et pèsent sur la situation sur le terrain. Tous ces pays prétendent vouloir une solution pacifique, mais ils prennent des initiatives individuelles et collectives qui minent le sens même des résolutions du Conseil de sécurité. La focalisation unique sur la Russie irrite beaucoup les Russes ». C’est une façon de protester contre les forces de l’OTAN et du Golfe, qui financent, arment et poussent leurs mercenaires à des actes de guerres.
 
Le Monde se fait alors le porte-parole de « l’opposition syrienne » en considérant que « le texte de Genève » fait trop de concessions à la Russie. Kofi Annan répond crûment : « il est regrettable que les opposants aient réagi de cette manière. Le communiqué de Genève a été élaboré par un groupe d'États dont 80 % sont membres du Groupe des amis de la Syrie [qui a appelé vendredi 6 juillet au départ de Bachar Al-Assad]. C'est pourquoi prétendre que l'opposition a été "trahie" ou "vendue" est assez bizarre. La réunion de Paris est une formidable occasion pour que les "amis" de la Syrie, dont la France, les États-Unis, le Qatar, le Koweït, la Turquie, expliquent cela à l'opposition et rétablissent les faits ».
  
Le Monde ne renonce pas à son rêve de bombardement de la Syrie et pose à Kofi Annan cette question : « sûr de la Syrie, que reste-t-il de la "responsabilité de protéger", un principe que vous aviez contribué à élaborer, en tant que secrétaire général de l'ONU, après la Bosnie et le Rwanda ? ». Kofi Annan répond : « je vais vous dire franchement : la manière dont la "responsabilité de protéger" a été utilisée sur la Libye a créé un problème pour ce concept. Les Russes et les Chinois considèrent qu'ils ont été dupés : ils avaient adopté une résolution à l'ONU, qui a été transformée en processus de changement de régime. Ce qui, du point de vue de ces pays, n'était pas l'intention initiale. Dès que l'on discute de la Syrie, c'est "l'éléphant dans la pièce" ».
  
Kofi Annan déclare aussi ne pas être sûr de réussir dans sa mission de trouver une solution politique, c'est-à-dire de faire cesser les affrontements. Il faut dire que quand François Hollande (en notre nom, soit dit en passant !) déclare que Bachar Al-Assad doit partir, il nie par cette seule phrase l’essence même du droit international : chaque pays choisit lui-même son gouvernement sans ingérence extérieure. Et selon les déclarations de Kofi Annan, la France fait partie de ces pays qui arment des mercenaires et les poussent à tuer !
  
La trahison est dans les gènes : il ne faut jamais oublier qu’en 40, c’est la gauche qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain


Par Résistance - Communauté : La Cyber-résistance
.
medias-guerre-info.jpg
.
.

« Il n'y a plus de munitions »

 

 

(..) Sur la fuite en avant (kicking the can) :

 

« En 2013, la faculté des politiques de repousser les échéances va s’épuiser et le déraillement à faible vitesse va faire place à un déraillement à grande vitesse dans la zone Euro. Les USA semblent atteindre la vitesse de décrochage et la récession menace. L’atterrissage de la Chine risque d’être violent au lieu de se faire en douceur et les autres marchés émergents ralentissent aussi brutalement. Tous les BRICS, la Chine, la Russie, l’Inde le Brésil, le Mexique, la Turquie et de nombreux marchés émergents ralentissent à cause de la récession dans la zone Euro, sans parler de la Grande Bretagne et des USA qui refusent d’engager les réformes nécessaires. Et puis finalement, il y a la bombe à retardement d’une guerre possible des  USA et Israël contre l’Iran. Les négociations ont échoué. Les sanctions ont échoué. Obama ne veut pas d’une guerre avant les élections mais après, qu’Obama ou Romney soit élu, le risque est grand de voir les USA attaquer l’Iran, les prix doubler du jour au lendemain, donc c’est un ‘Perfect Storm’ qui se prépare. Vous pourriez bien avoir un effondrement de la zone Euro, un naufrage en deux temps des USA, un atterrissage violent de la Chine et d’autres marchés émergents. L’année prochaine pourrait être un Perfect Storm global… »

 

Sur 2013 pire que 2008 :

 

« Ce sera sûrement bien pire ; comme en 2008, vous avez la crise financière et économique. En revanche et contrairement à 2008, il n’y a plus de munitions. En 2008, vous pouviez réduire les taux de 6% à 0%, faire du QE1, QE2 voire QE3. Vous pouviez lancer des incitations fiscales représentant jusqu’à 10% du PIB ; vous aviez tout un tas de moyens pour garantir les banques et autres entreprises en difficultés. Aujourd’hui accroître le ‘Quantitative Easing’ devient de moins en moins efficace parce que le problème est la solvabilité pas la liquidité. Les déficits budgétaires sont déjà si grands et chacun doit les réduire, pas les accroître. Il n’y a plus de possibilité de plans de sauvetage des banques puisque ils rencontrent une opposition politique de plus en plus vive et que les gouvernements qui devraient les mettre en œuvre sont quasiment insolvables. Ils ne peuvent même pas faire face à leurs propres besoins alors ceux de leurs banques…Le problème est que par rapport à 2008, nous manquons cruellement de cartouches ; de lapins à sortir du chapeau. Si on assiste à une chute brutale des marchés et à un arrêt complet des économies, vous n’aurez plus les filets de sécurité pour absorber le choc. Nous avons passé les 4 années qui viennent de s’écouler à gaspiller 95% de nos munitions et nous n’en avons pratiquement plus ; c’est pour cela que 2013 pourrait être pire que 2008 ».

  

http://www.bakchich.info/international/2012/07/12/lanti-alain-minc-yankee-predit-lapocalypse-61512

 

 

Et maintenant, Arte au service des intérêts de l'Empire lance sa propagande contre l'Argentine de Cristina Kirchner voulant s'émanciper du dollar ! Ce pays va avoir ... "des ennuis" !

 

Quant à la Syrie, elle est attaquée, elle se défend (bombardements des zones aux mains des Insurgés formés et financés par l'Occident). Logique, non ? Mais l'Occident refuse aux pays insoumis, non-alignés, de se défendre, un comble !!!! (eva)

 


..

 


Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 04:07

 

Introduction à ce post, par eva

 

Cette fois je laisse la parole à Thierry Meyssan, l'un des meilleurs informateurs (indépendant, bien informé, courageux), d'abord sur le plan géopolitique où l'on verra ce qui se passe réellement en Syrie et en Libye, entre autres, et cela change de tout ce que l'on peut lire (rôle militaire des Russes, par ex, en Syrie). Puis, suite à l'évocation de la situation en Libye, je publie l'Appel, le message d'adieu de Kadhafi, si interpellant et émouvant. Enfin, alors que nous avons un nouveau gouvernement, je publie aussi le point de vue de Thierry Meyssan sur les Pouvoirs en place ou sur les Partis candidats (même ceux qui se prétendent hors Système). Ce post déplaira aux soutiens des uns ou des autres, or mon but n'est pas de plaire à tel ou tel, mais d'informer différemment, d'ELARGIR le débat, et cela mène à la dissidence et inévitablement... aux vrais pouvoirs, en coulisses, donc à l'Oligarchie militaro-financière mafieuse. Alors, même si vous n'êtes pas d'accord, ouvrez-vous en toute simplicité à d'autres analyses, dérangeantes bien sûr, mais susceptibles d'alimenter la réflexion - ce qui est le but de ce blog. Votre eva

 

usa1.png

Illustration de l'article Le néo-impérialisme made in USA à lire

.

 

Tentatives de déstabilisation de la Syrie,

déstabilisations réussies, l'OTAN, l'avenir de la Libye..

 

Mecanopolis avec Thierry Meyssan, 19.4.2012

Article remarquable qui révèle les dessous

de ces "conflits de basse intensité"

 

 

En 10 ans, Thierry Meysan s’est imposé comme le chef de file naturel et incontestable du courant contre-mondialiste.  En ces temps pour le moins troublés – proche d’un basculement irréversible – ses analyses sur la situation au Moyen-Orient et l’impérialisme étasunien, d’une rigueur implacable, telle une dialectique agissante, sont appelées à donner un nouveau visage à l’avenir déjà, secrètement, en marche : un avenir débarrassé de l’ennemi ontologique, de ses agences de contrôle et de ses subalternes. Dans cet entretien, réalisé la nuit dernière, Thierry Meyssan nous livre son éclairage sur les tentatives de déstabilisation de la Syrie par l’OTAN et l’élection présidentielle en France.  Mecanopolis


Mecanopolis : Thierry Meyssan, vous observez la situation en Syrie depuis plusieurs mois pour le Réseau Voltaire. Que pouvez-vous nous dire des dernières évolutions sur le terrain ?


Thierry Meyssan : Durant un an, la Syrie a affronté une « guerre de basse intensité ». Des milliers de mercenaires, venant de toute la région et ayant une expérience du combat en Irak et en Libye, ont saboté les infrastructures énergétiques et de télécommunication. Puissamment armés par l’OTAN, disposant de renseignements satellitaires, encadrés par des instructeurs occidentaux, ils ont tenté de semer la terreur et le chaos en perpétrant des crimes d’une violence inouïe. Simultanément, les médias occidentaux ont inventé une histoire de révolution/répression que leurs lecteurs et spectateurs ont gobée par assimilation : le schéma tunisien se reproduirait dans tous les pays où les gens parlent arabe.


Il n’y a pas à ce jour de bilan clair des victimes. La seule source indépendante crédible à laquelle on peut se référer est la Mission d’observation de la Ligue arabe. Elle était majoritairement composée d’experts de haut niveau (officiers supérieurs et diplomates), de nationalités différentes, et a pu librement se déployer dans tout le pays. Selon elle, il n’y a jamais eu de manifestations de masse contre le régime et, partant de là, jamais de répression. Surtout, les groupes armés ont fait autant de victimes parmi les civils que parmi les forces de sécurité (armée et police). Ce constat, qui contredit les assertions des puissances occidentales et du Golfe, a été rejeté par elles, alors mêmes que ce sont elles qui avaient voulu et composé cette Mission d’observation.


La « guerre de basse intensité » a pris fin avec le retrait états-unien consécutif au double veto russo-chinois et au déploiement des armes anti-aériennes russes. L’OTAN, ayant été contrainte d’abandonner son projet de bombardement de la Syrie, n’avait plus de raison de poursuivre sa stratégie préparatoire au sol. Les derniers combattants se sont retranchés dans un quartier de Homs, où ils ont proclamé l’Emirat islamique de Baba Amr. Durant un mois, ils ont organisé un show télévisé mondial pour faire accroire que leur bastion était « pilloné » par les forces syriennes ; ce qui n’a jamais eu lieu et ne pouvait pas avoir lieu puisqu’un détachement syrien était lui-même prisonnier à l’intérieur de l’Emirat islamique. En définitive, à la suite d’un accord conclu entre Claude Guéant et le général Assef Chawkat, les instructeurs français ont quitté Baba Amr et la plupart des mercenaires se sont rendus.


Comme toujours lorsqu’une guerre est finie, il reste des individus et des groupuscules isolés, animés par un esprit de vengeance, qui causent encore des dommages à la population. Quoi qu’il en soit, progressivement tout revient à la normale. Dans quelques jours se tiendront des élections législatives pluralistes, les premières que le pays aura connues depuis un demi-siècle. Les nouveaux partis politiques découvrent la possibilité de s’exprimer à la télévision et d’animer des débats publics. En définitive, la Syrie sort de cette épreuve appauvrie, mais renforcée.


La Fédération de Russie a mis fin à la dominance aérienne des Etats-Unis et d’Israël au Proche-Orient.


Les efforts de l’OTAN pour faire tomber le régime de Bachar el-Assad ont jusqu’ici été mis en échec. Nous imaginons toutefois que cette coalition occidentale ne va pas abandonner ses projets. Quelles seront, selon vous, les prochaines actions de déstabilisation de la Syrie ?


En déployant en Syrie le système de défense anti-aérien le plus sophistiqué du monde, la Fédération de Russie a mis fin à la dominance aérienne des Etats-Unis et d’Israël au Proche-Orient. Or, la puissance des forces armées US repose principalement sur sa capacité de destruction aérienne, les forces au sol ayant montré leur incapacité à occuper un terrain. Washington n’a donc plus les moyens de sa politique.


La présence russe est massive. Il y a aujourd’hui plus de 100 000 ressortissants russes stationnés en Syrie et ce sont des militaires russes qui servent leur matériel de défense anti-aérienne.


L’équilibre stratégique s’est inversé en quelques années. Washington, qui n’avait pas réussi à entrer en guerre au Liban en 2005, y a livré une guerre par procuration en 2006, laquelle s’est soldée par la cuisante défaite d’Israël face au Hezbollah. Puis, le Pentagone a été contraint d’évacuer en 2011 les gigantesques bases militaires qu’il avait construites pour un siècle en Irak. L’OTAN vient de reculer en Syrie, et il n’est plus question d’attaquer l’Iran.

Bien plus que les Etats-Unis et Israël, ce sont les régimes arabes sionistes qui sont les grands perdants de cette nouvelle donne. Je pense particulièrement aux dictatures wahhabites d’Arabie saoudite et du Qatar. Je ne suis pas sûr qu’ils puissent survivre longtemps à leur défaite


L’OTAN n’a d’alliance défensive que le nom. En réalité, c’est une organisation de supplétifs des Etats-Unis, au service de leurs ambitions impériales.


Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots quels sont les intérêts que servent l’OTAN dans la déstabilisation de la Syrie, et quel est leur but final ?


L’OTAN n’a d’alliance défensive que le nom. En réalité, c’est une organisation de supplétifs des Etats-Unis, au service de leurs ambitions impériales. La décision d’attaquer la Syrie a été prise lors d’une réunion au Camp David, le 15 septembre 2001, juste après les attentats de New York et Washington. Elle faisait partie d’une liste de 7 objectifs, après l’Afghanistan et l’Irak, il était prévu d’attaquer la Libye et la Syrie, puis la Somalie et le Soudan, et enfin l’Iran. Les préparatifs de la guerre contre la Syrie ont débuté après la chute de Bagdad, avec le vote du Syria Accountability Act, le 15 octobre 2003. Immédiatement, les premières sanctions ont été prises. Leur prétexte était que la Force de paix syrienne déployée au Liban pour mettre fin à la guerre civile s’y éternisait. Damas a retiré ses troupes, laissant le pays du cèdre à découvert face à l’ennemi israélien, mais les sanctions ont été maintenues.

 

Depuis, tout a été essayé pour provoquer le conflit. Souvenez-vous par exemple de la manière dont on a accusé, sur la base de faux témoignages aujourd’hui annués, le président Bachar el-Assad d’avoir commandité divers assassinats au Liban dont celui de l’ex-Premier ministre Rafic Hariri. Pour juger el-Assad, les Etats de l’OTAN et du CCG ont alors financé un tribunal d’exception, dont les règles violent les principes les plus élémentaires de la Justice et du Droit international. Et ainsi de suite.


Fondamentalement, la coalition anti-syrienne unit quatre composantes.


- Les Etats-Unis veulent poursuivre le remodelage du « Moyen-Orient élargi ». Il s’agit pour eux de casser les grands Etats historiques et de leur substituer de petits Etats ethniquement homogènes, plus faciles à manipuler. Ils entendent amputer le Nord-Est de la Syrie en vue de la création d’un Kurdistan avec des éléments irakiens, turcs, voire iraniens. Et amputer la côte syrienne pour déplacer le Liban vers le Nord et offrir une partie de son territoire actuel à Israël.


- De son côté la colonie juive de Palestine vise à briser « l’Axe de la Résistance ». Il lui faut changer le régime, renverser Bachar el-Assad, au profit d’un fantoche, Burhan Galioun, dont le seul programme politique est de rompre l’alliance syrienne avec le Hezbollah et l’Iran, ainsi qu’il l’a lui-même expliqué au Wall Street Journal.


- En ce qui les concerne, les dictatures religieuses du Golfe ont, pour survivre, un besoin vital d’éliminer le modèle laïque syrien. Celui-ci est très différents de ce que nous connaissons sous le même vocable en Europe, particulièrement en France. La laïcité syrienne n’est pas une cohabitation, une tolérance, entre communautés religieuse —et encore moins un cache-nez du racisme comme elle tend à le devenir en Europe , mais une véritable coopération entre croyants pour garantir la liberté de chacun de s’épanouir spirituellement en suivant la foi de ses ancêtres.


- Enfin, les multinationales de l’énergie convoitent le gaz de la région. On a découvert des réserves considérables en Méditerranée sous la croute de sel, et dans le continent. Ces gisements sont partagés entre l’Egypte, la Palestine occupée, le Liban, la Syrie, la Turquie et Chypre, mais leur centre se trouve à Qârâ, non loin de Homs. Nous venons en fait d’assister à la première grande guerre du gaz qui préfigure de nouvelles règles géopolitiques bien différentes de celles du pétrole. C’est aussi la raison pour laquelle, les grandes puissances du gaz sont si impliquées : la Russie, l’Iran et le Qatar.


En embarquant la France dans cette aventure, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ont cherché à satisfaire chacune des quatre composantes de la coalition ; Paris n’ayant aucun intérêt direct au conflit. La France a cru pouvoir jouer un rôle en tant qu’ancienne puissance mandataire, et monnayer ce rôle. Cependant, l’espoir de la victoire a laissé place à la réalité de la défaite et les Français vont être surpris de devoir payer la facture des crimes commis en leur nom.


Personne ne gouverne la Libye. Et personne ne pourra la gouverner avant longtemps.


Plusieurs mois après l’intervention de l’OTAN en Libye, pouvez-vous nous dire quelle est la situation dans ce pays, et qui le dirige ?


Personne ne gouverne la Libye. Et personne ne pourra la gouverner avant longtemps. J’avais expliqué lors de l’assassinat de Mouammar el-Khadafi, mort sous la torture un jour après l’attaque de son convoi par les Français, que la disparition du « Leader » marquait l’anéantissement de la notion d’autorité dans une société tribale. Le but recherché a été atteint : la société libyenne est détruite, comme on a détruit la société en Somalie et en Irak.

Les partisans du « remodelage » ont étendu leur stratégie à l’Afrique du Nord. La contagion gagne maintenant le Mali et menace l’Algérie.


Permettez-moi de répéter qu’il n’y a jamais eu de révolution anti-Kadhafi en Libye, qui était apprécié par son peuple et n’a jamais envisagé de le massacrer. Par contre, il y a eu une sécession de la Cyrénaïque à l’initiative de la France et du Royaume-Uni pour le compte des Etats-Unis et d’Israël. On se dirige maintenant vers une partition du pays : rétablissement de la monarchie Senussie en Cyrénaïque, installation des Frères musulmans en Tripolitaine, et repli des anti-impérialistes au Fezzam.


Le Front national a condamné les aventures militaires de Nicolas Sarkozy en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, en Libye et en Syrie, mais il entretient un flou artistique à propos des Etats-Unis et d’Israël.


(..) Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se sont auto désignés comme les candidats de l’antimondialiste. Pensez-vous qu’ils le soient réellement ?


Si nous abordons la question des programmes politiques, nous devons la penser en termes de partis, d’équipes, et pas de personnes. A l’inverse, si nous parlons des candidats, nous devons juger leur personnalité, leur compétence et leur vertu républicaine.


Je ne doute pas que Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon soient antimondialistes, mais l’important est de savoir si leurs équipes le sont. Les positions du Front national et du Front de gauche sont généralement anti-mondialistes, mais souvent ambiguës et parfois contradictoires. Seul des deux, le Front national a condamné les aventures militaires de Nicolas Sarkozy en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, en Libye et en Syrie, mais il entretient un flou artistique à propos des Etats-Unis et d’Israël. Il est clair pour moi que le Front de gauche, malgré les efforts de son candidat, n’est pas anti-mondialiste. Je suis par contre dubitatif quant au Front national qui a soigneusement évité de clarifier en son sein cette question centrale.

.

Je pense comme Pierre Hillard, et certainement de très nombreux Français, que notre République n’est plus laïque, n’est plus démocratique et n’est plus sociale. Mais si nous appelons à délégitimer les institutions, nous ne pouvons en rester là. Nous devons aller jusqu’au bout : la Révolution ! Sommes-nous prêts ? (Thierry Meyssan) (..)

 


Entretien réalisé par Mecanopolis, le 18 avril 2012

 

Article placé le 19 avr 2012, par Mecanopolis

TM2.jpg.

 

 

Thierry Meyssan sur les tentatives de déstabilisation de la Syrie et sur l’élection présidentielle française

 

http://etoilenoire.hautetfort.com/archive/2011/08/index.html

LIBYA_imperialism.jpg


Opprimés du monde entier, la bataille a commencé. Ne perdez pas espoir, l’aide est forte. Est-ce que vous réalisez que c’est la nuit du pouvoir? Qu’est-ce que la nuit du pouvoir? C’est celle qui vaut plus que des milliers d’autres nuits, c’est le destin qui s’accomplit, c’est quand les cieux s’ouvrent pour recevoir vos milliers de prières serrées.

 


Libye_revolution.jpgRegardez ce qui se passe en ce moment en Amérique. Les avons-nous frappés avec nos missiles ? Non, ils sont venus et nous ont bombardés,
64 missiles sur Bab Al-Aziziya, qui est maintenant en ruines, et j’ai finalement été obligé de quitter ma maison, où ils ont tué bien des innocents. Mais je ne quitterai pas la Libye et cette bataille sera celle de la victoire ou la mort.

Vous autres aux USA, je ne suis pas votre dirigeant. Vous appartenez à un Etat en faillite que vous devriez vous préparer à quitter. Allez au Vénézuela. Si vous restez, vous devez suivre les traces de mon représentant, le guide spirituel Louis Farrakhan. Ecoutez-le. Il vous dira tout ce que vous avez besoin de savoir sur ce qui se déroule.

Vous les Européens, vous devriez aussi vous préparer à vous trouver noyés sous les évènements et les calomnies. Vous n’êtes pas assez nombreux à avoir relevé la tête. Vous aller devoir en subir les conséquences. Les bons éléments parmi vous devraient viser l’Afrique. Allez en Afrique de l’ouest. L’Afrique du nord n’est pas sûre maintenant que la région est devenue un champ de bataille. En Afrique de l’ouest vous trouverez des logements et du travail.

Vous qui êtes en Serbie, vrais amis de la Libye, vous êtes avec moi. Ne perdez pas espoir, le drapeau des rats flotte au-dessus d’une maison sur un million. Vous pouvez tous préparer vos drapeaux verts, rectangles de 1 x 2, c’est votre drapeau, le drapeau du pouvoir populaire, de l’espoir, de la vérité, de l’avenir.

Vous tous de par le monde qui défendez la vérité, la liberté, la Jamahiriya, accrochez-le sur des millions de maisons, de voitures. Le drapeau vert est à vous, et il appartient aux masses du monde entier. Avec l’aube de l’autorité populaire et la fin des gouvernements, nous avons choisi le drapeau vert et avons choisi une couleur et des dimensions pratiques pour tous. Choisissez n’importe quel vert. Que la hauteur mesure la moitié de la longueur, exactement, et emportez-le partout avec vous.

Bientôt le drapeau vert claquera partout dans le monde, et les gouvernements s’effondreront, ils ont failli envers leurs peuples, et à moi seul, j’ai fait plus qu’eux tous. Ils ont servi différents maîtres. Ils n’ont pas essayé de servir le peuple, jamais. Ils sont la propriété d’autres puissances. Ils ne font rien pour vous. Ignorez-les et ils disparaissent. Préparez-vous à former des comités, ouvertement ou en secret, bâtissez vos propres « mathaba », vos « centres pour l’anti-impérialisme » pour vous rencontrer et partager. Tracez votre chemin. Le drapeau vert appartient à tout le monde.

L’avenir, c’est la jamhiriya, partout. Des sociétés où les masses s’auto-gouvernent. Les congrès de base populaires, et les comités du peuple. Les comités verts pour guider, défendre, exposer, appeler, montrer le chemin vers la prise du pouvoir par le peuple. Tout cela se trouve dans le Livre Vert, lisez-le, recopiez-le, partagez-le. Utilisez vos systèmes de communication, ne vous reposez pas sur l’ennemi. Faites votre propre communication. Reprenez en mains vos ressources, n’ayez pas peur du pouvoir, il faut vous emparer du pouvoir. C’est votre pouvoir, votre richesse, vos armes que les gouvernements, les banques et les militaires vous ont volés.

Vous ne pouvez pas demander à d’autres de vous représenter. Vous ne pouvez pas faire confiance à ceux qui pillent votre richesse. Vous ne pouvez pas demander à d’autres de se battre et de mourir pour vous, pour vous défendre. C’est votre responsabilité humaine, et quand vous ferez cela, le monde sera libre, organisé, le système jamhiri s’implantera, avec la liberté, le bonheur, l’abondance de richesses pour tous.

L’ère des gouvernements touche à sa fin et ils livrent leur dernière bataille, ils sont à bout. C’est la banqueroute pour eux, et pas seulement en matière de finances, mais aussi quant à la morale, la religion, l’éducation, l’intelligence, les idées, ils n’ont pas d’issue. Ils sont sur la pente de l’effondrement. Cet effondrement est une bonne chose pour les peuples du monde qui souffrent parce qu’ils ne sont pas libres.

Vous tous les bonnes gens du monde entier, sachez que l’islam n’est pas ce que les ignorants qui font un grand étalage de prières en public vous montrent, parce qu’en fait ils servent le diable. [...]

Plus de quarante armées se sont jetées sur moi, seulement parce que je dis la vérité, parce que je ne laisserais pas les voleurs me faire passer en Afrique. J’ai promis à l’Afrique que je ne vous trahirai pas. J’ai promis au monde, à vous, aux millions de gens qui me portent dans leur cœur, que je me battrai jusqu’au bout.

N’écoutez pas leurs trompettes. Celui qui les écoute se trompe. Vous avez votre propre mathaba pour vous renseigner, débattre et vous rencontrer. Ne leur accordez aucune attention. Cela devrait être clair pour vous, à présent. Le feu est l’eau, l’eau est le feu. Sachez que l’avenir vous appartient, les gouvernements sont finis, une nouvelle ère des masses s’annonce, comme cela est prédit dans le Livre Vert..

Je vous entends. Beaucoup de vos messages parviennent jusqu’à moi. Je ne peux pas vous répondre individuellement, mais je ressens votre douleur. Certains d’entre vous ont été tellement affectés par les mensonges de ces jours derniers que vous avez même envisagé le suicide. Non! Non, jamais, le suicide n’est jamais une option, lorsque nous sommes aux portes d’une grande victoire. Les coûts seront élevés, mais nous ne devons pas flancher.

Je vous vois, vous les Africains de par le monde, jusqu’en Australie, vos images me parviennent. Je vous vois collecter de l’argent pour secourir l’Afrique de l’est. Ce sont les blancs qui ont amené ces problèmes et qui nous empêchent d’aider nos frères et nos sœurs. Merci pour vos prières. Mais gardez votre argent. Utilisez-le plutôt pour combattre ces agresseurs.

Formez des comités verts autour de vous, réunissez-vous en secret ou bien ouvertement. Proclamez votre allégeance à la charte verte. Etudiez le Livre Vert. Annoncez vos conférences populaires, encouragez d’autres personnes dans le monde entier, préparez le futur congrès mondial sur les crimes contre l’humanité, vous avez six mois pour vous préparer.

La marche de l’année prochaine peut être le plus grand congrès du peuple, vous pouvez faire que cela le devienne. Préparez-vous sans attendre. Créez un site web, vous devez le faire, pour notifier tous les crimes. Tandis que nous nous battons pour défendre notre nation, vous vous battez sur le champ de bataille de la vérité, parce que la plume est plus puissante que l’épée.

Certains d’entre vous sont arrivés jusqu’à notre frontière occidentale, mais ont dû repartir. Vous avez des familles dont il faut prendre soin. Maintenant le chemin à suivre est clair, mais l’OTAN ne laissera pas la paix revenir. Ils ont peur de l’exemple de la grande Jamahiriya. Ils peuvent détruire vos réussites physiques, mais ils ne peuvent pas venir à bout de la vérité. Plus ils essayent, et plus nous serons victorieux, la victoire est avec le peuple, jamais avec les oppresseurs.

Des milliers d’entre vous attendent en plusieurs points. Je vous vois en Tanzanie, au Congo, au Ghana, au Nigéria, et en bien d’autres point de l’Afrique. Comment allez-vous pouvoir traverser les déserts jusqu’en Libye? Regroupez-vous plutôt là où vous êtes. Si la bataille n’est pas gagnée en Libye, elle se déplacera jusqu’à vous. Préparez-vous. Préparez des pièges pour les envahisseurs. Vous devez défendre vos bases.

Les gouvernements africains ne sont pas forts. Ils contrôlent à peine quelques centre-villes. Souvent, ils n’assurent pas de services, et les gens se débrouillent sans eux. Ils ne vont pas être à vos côtés le moment venu. Ils sont pauvres. Ils ont été pillés par les racistes, les colonialistes, les pillards blancs du nord. Affrontez-lez seulement s’ils vous affrontent. Soyez prêts. Défendez votre continent.

Ils ne peuvent attaquer qu’avec leurs bombes, alors que nous nous défendons avec la vérité. Ils ne peuvent jamais se battre au corps à corps. Ce ne sont que des lâches, des déments qui se cachent derrière des machines, ils ne peuvent jamais faire face aux Africains d’homme à homme. Les enfants africains peuvent mettre en déroute n’importe quel mercenaire blanc, voilà pourquoi ils se cachent et détruisent avec haine, mais de loin.

Ne les laissez pas vous utiliser. Soyez unis. Edifiez vos défenses parce qu’ils arrivent s’ils arrivent à passer sur la Libye. S’ils détruisent la Libye, alors attaquez-les par derrière.

Evitez le combat si vous le pouvez. L’ennemi souhaite que nous soyons tous subordonnés à leur champ de bataille, ce qu’ils veulent c’est nous plonger tous dans la guerre. L’Afghanistan est maintenant avec nous, l’Irak est avec nous, le Vénézuela est avec nous. Nous voulons la paix. Nous voulons la justice. Travaillez à des conférences sur les crimes contre l’humanité, utilisez vos réseaux anti-impérialistes mathaba, car ce sont les
Q G des comités verts. Allez de l’avant, la victoire est à nous.

 

http://etoilenoire.hautetfort.com/archive/2011/08/index.html

 

RESISTANCE !

Libye2.jpg

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

.

forum

 

.

Elections, la grande duperie

 

 

Et sur Mecanopolis, Thierry Meyssan (comme d'ailleurs François Asselineau à l'UPR), démontre l'imposture des Partis tous plus ou moins inféodés à l'Oligarchie. Ici il étudie tout spécialement le FN, et au passage, il alerte sur le MES et sur le bloc euro-atlantique prévu pour 2015 (note d'eva)

 

.

(..) Les différents courants politiques rivalisent de promesses et d’affirmations incendiaires pour attirer la sympathie du peuple prétendu souverain. A les entendre, les « Goldman Sachs », les « instances oligarchiques européennes », le FMI, la Banque mondiale, les « Agences de notation » et autres grands financiers de la planète peuvent trembler… ; le peuple arrive et va remettre de l’ordre grâce à l’action énergique de ses représentants issus de l’onction démocratique. Il est malheureux de voir des millions de Français se faire gentiment berner par ces pharisiens qui ne sont que les employés au service d’une oligarchie planétaire affichant avec de moins en moins de discrétion son autorité et sa toute puissance. Peut-on croire qu’au lendemain du 2è tour, l’employé appelé à occuper l’Elysée sera en mesure de sabrer l’armée oligarchique à l’origine des mesures néolibérales dévastant les classes moyennes et détruisant les traditions propres à la civilisation de chaque pays ?


Il serait trop long d’énumérer les soutiens oligarchiques apportés aux politiciens. Contentons-nous de citer l’appui apporté par l’oligarque canadien Paul Desmarais à Nicolas Sarkozy dans sa conquête du pouvoir en 2007. Ce dernier sut lui exprimer ses remerciements en lui accordant la plus haute distinction, la « grand’croix » de la légion d’honneur[1]. Nous invitons le lecteur à s’intéresser à la toute puissance et influence de Paul Desmarais faiseur de rois en liaison avec les très élitistes instituts « Trilatérale » ou « CFR » et bien d’autres.


Peut-on dire que le Front National représente une exception ?


Le parti socialiste et l’UMP, c’est-à-dire l’UMPS, se conduisent comme les frères jumeaux de l’idéologie néolibérale. Au Parlement européen, courroie de transmission des ordres oligarchiques, leurs représentants votent comme un seul homme, sauf exception, les mesures promouvant le néo-libéralisme. Le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) entrant en vigueur en juillet 2012, véritable machine oligarchique à vampiriser les Etats européens et disposant d’une immunité totale, est une étape décisive permettant l’emprise des dirigeants occupant le sommet de la pyramide sur le malheureux vulgum pecus. Les partis d’extrême-gauche (NPA ou lutte ouvrière) combattent le mondialisme libérale pour le remplacer par un autre mondialisme ou « altermondialisme » conduisant tout droit à la gouvernance mondiale. Cette fameuse « Internationale » est reprise sans vergogne par David Rockefeller qui, dans ses Mémoires au titre du chapitre 27 », affirme avec force sa joie d’être « Internationaliste et fier de l’être ». Cette tradition « internationaliste », nous la retrouvons chez Jean-Luc Mélenchon à la tête du « Parti de gauche »;; (..)  Peut-on dire que le Front National représente une exception ?


Sous la direction de Marine Le Pen, force est de constater que le Front National favorise apparemment de nombreuses mesures en faveur de la défense de la France, du peuple français et de ses traditions. Cependant, comme pour toute chose, il est nécessaire de gratter l’enduit afin de voir si des vices cachés n’existent pas. La psychologie est nécessaire pour capter l’attention des masses. Quand on ne peut pas détruire une menace, on la canalise. Il est toujours bon de donner de l’espoir (..)

Adrien Abauzit persiste et signe en  rappelant que certains amendements en faveur du marché transatlantique ont été votés par les représentants du FN dont Marine le Pen.

Dans sa réponse à Bruno Gollnisch, Adrien Abauzit[2] persiste et signe en  rappelant que certains amendements en faveur du marché transatlantique ont été votés par les représentants du FN dont Marine le Pen... (..) la finalité de la construction européenne est la mise en place théoriquement pour 2015 d’un bloc euro-atlantique politique, économique et militaire. C’est la clef de voûte du système lui-même s’intégrant dans une gouvernance mondiale. Cet élément essentiel déterminera l’avenir de tous les Européens et Nord-américains jusque dans leur vie de tous les jours … excusez du peu. Tout le programme du grand marché transatlantique est sur le site de la Commission européenne[3]. Alors, je demande aux lecteurs, pourquoi le FN s’abstient d’en parler dans tous les médias en dehors du fait d’évoquer dans son programme sa volonté de s’extirper « de la logique euro-atlantique »[4] ; expression bien fade ne révélant pas le programme politique de grande envergure engagé de part et d’autre de l’Atlantique pour réussir l’instauration d’un G2 (Europe/Amérique) pour reprendre l’expression de la Fondation Bertelsmann.


(..) Depuis des années, nous nous évertuons à dénoncer l’institut « Union paneuropéenne » qui est une des branches du mondialisme. L’Union paneuropéenne créée en 1921 par Richard de Coudenhove-Kalergi et bénéficiant de l’appui financier de la banque juive germano-américaine des Warburg milite pour une Europe unifiée s’intégrant dans une gouvernance mondiale comme le rappelait dès 1925 son fondateur dans un rapport adressé à la Société des Nations (SDN)[6]. Son programme proclame son attachement à un « patriotisme européen couronnement des identités nationales », sa volonté d’une « Europe forte politiquement unie », à « l’auto-détermination des peuples » et le droit des groupes ethniques au « développement culturel, économique et politique ». Comme nous avons pu le prouver dans nos ouvrages « Minorités et régionalismes » et « La décomposition des nations européennes », les présidents de la Paneurope Allemagne (Siegbert Alber[7] et Alfons Goppel[8]) ont joué un rôle déterminant dans l’élaboration de la charte des langues régionales et de la Convention-cadre pour la protection des minorités. L’application de ces documents en France conduirait à la dislocation du pays. Ajoutons à cela que les principes paneuropéens prônent dans le texte un œcuménisme où se mêle christianisme, judaïsme et Islam pour l’Europe. C’est par définition l’objectif même du mondialisme de créer une purée spirituelle digne de Vatican II qui n’est autre que 1789 (autre étape décisive du mondialisme) dans l’Eglise.

 


Après la mort d’Otto de Habsbourg en juillet 2011, président de la Paneurope, la mémoire de celui-ci a été saluée par des hommages appuyés de la part du FN, ce dont on ne peut que s’affliger.

Quand Marine le Pen condamne avec raison la loi Giscard-Pompidou de 1973 obligeant la France à s’adresser à des acteurs privés pour se financer moyennant des taux d’intérêts prohibitifs, nous rappelons que l’employé Georges Pompidou à la Banque Rothschild était le trésorier de… la Paneurope France dans les années 1960[9]. Que cette même Paneurope organisait en 1966 son Xè Congrès appelant à la mise en place d’une monnaie unique avec comme participant Valéry Giscard d’Estaing[10]. Alors, pourquoi s’entêter à vouloir créer une Union paneuropéenne qui n’est qu’une autre branche du mondialisme au même titre que le luthéranisme et le calvinisme sont des branches distinctes reposant sur un socle commun : le protestantisme. C’est soit de l’ignorance soit de la bêtise. Après la mort d’Otto de Habsbourg en juillet 2011, président de la Paneurope, la mémoire de celui-ci a été saluée par des hommages appuyés de la part du FN ce dont on ne peut que s’affliger[11]. Un véritable défenseur de la culture européenne ne peut pas se référer aux principes véhiculés par la Paneurope qui sont d’esprit messianique.

 

 

lepen1.png


Qu’attendent les dirigeants du Front National pour dénoncer la Fondation franco-américaine financée par les oligarques du monde entier ?


Qu’attendent les dirigeants du Front National pour dénoncer la Fondation franco-américaine (FAF, French-American Foundation)[12] financée par les oligarques du monde entier[13]. Recrutant après sélection des « Young Leaders » appelés à occuper des postes élevés, on trouve dans la liste des heureux élus français[14] : François Hollande, Arnaud Montebourg ou encore le porte-parole du parti socialiste Pierre Moscovici au même titre qu’on trouve sa consoeur Young Leader, Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy. Rappelons aussi la présence d’Emmanuelle Mignon au côté de Sarkozy membre de son équipe de campagne. Qu’attend le FN pour dénoncer l’UMPS où l’on retrouve ces atlantistes des deux côtés de la barrière ? Imaginez Marine le Pen dénonçant lors d’une émission de grande écoute la Fondation franco-américaine, ses buts (le grand marché transatlantique) et les personnes recrutées dans le cadre des Young Leaders. Cela serait une parfaite démonstration de la collusion entre ces deux partis et nous pouvons penser que des Français largement ignorants de ces faits commenceraient à se poser de légitimes questions. Pourquoi ne le fait-elle pas ?


Les dirigeants du Front National n’ont pas évoqué et condamné l’existence du parlement juif européen.

Le 16 février 2012, dans les locaux du Parlement européen, un grand événement a eu lieu : la création d’un Parlement juif européen[15]. A notre connaissance, les dirigeants du Front National n’ont pas évoqué et condamné l’existence de ce parlement[16]. Le FN toujours prompt à condamner le communautarisme musulman n’a rien dit au sujet du parlement juif européen qui est un magnifique exemple de communautarisme au profit d’une minorité de 3 millions de juifs européens. Comme le dit d’ailleurs avec clarté un des vice-présidents de ce parlement, Joël Rubinfeld, « Le Parlement juif européen a pour vocation de rassembler et coordonner les voix des communautés juives à travers le continent européen »[17]. Comme communautarisme, on ne fait pas mieux. Imaginez la création d’un Parlement musulman européen, nous aurions tous les dirigeants du FN à brailler avec raison leur indignation.


Dire que Marine le Pen est « la candidate la plus antimondialiste ou la moins mondialiste » n’a pas de sens. Au même titre qu’on a le Sida ou qu’on ne l’a pas, on est mondialiste ou on ne l’est pas.

Au vu de ces quelques exemples, on peut largement douter de la vocation du FN à défendre les intérêts nationaux et classiques de la France hérités du baptême de Clovis. Dire que Marine le Pen est « la candidate la plus antimondialiste ou la moins mondialiste » n’a pas de sens. Au même titre qu’on a le sida ou qu’on ne l’a pas, on est mondialiste ou on ne l’est pas. Le socle des références doit être sans taches. Qu’on soit obligé ensuite par habilité et/ou prudence de mesurer ses propos, cela se comprend. On appelle cela la tactique. Cependant, les référents de base doivent être du granit. Alors, face à la vacuité politique et aux mirages représentés par certaines personnalités, faisons la grève du vote afin de laisser tourner la machine électorale à vide. Le système qui se drape sous les faux oripeaux du peuple souverain, alors que le vrai pouvoir se situe au sein de l’oligarchie, se retrouverait nu incapable de se réfugier derrière le faux nez de la démocratie qu’il manipule sans vergogne. Pensons au film « Invasion à Los Angeles »[18] où le héros arrive à détraquer la machine imposée par le système. Il détruit l’appareil qui permettait de conserver les apparences humaines aux agents chargés de soumettre l’humanité. Sa destruction permet de voir la réalité et de distinguer les humains des monstres. Ne serait-il pas possible de détraquer le système en s’abstenant. Personne ne se présentant dans les isoloirs, l’artifice voulu par le système disparaîtrait et, dans ce cas, nous verrions le comportement de nos bourreaux obligés d’agir à découvert. Il va de soi qu’un peuple entier entrant en rébellion prêt à faire passer un très sale quart d’heure aux dirigeants suprêmes agirait véritablement au service de la salubrité publique.

 


Pierre Hillard, pour Mecanopolis


Pierre Hillard est docteur en science politique et essayiste français. Il a fait des études d’histoire, de sciences politiques et d’études stratégiques. Spécialiste du « mondialisme », il est notamment l’auteur de Minorités et régionalismes dans l’Europe fédérale des régions (2004), de La Décomposition des nations européennes : de l’union euro-atlantique à l’État mondial (2005), et de La Marche irrésistible du nouvel ordre mondial (2007).

 

Note d'eva: Je suis loin d'être d'accord avec tout ce qui est écrit ici. Mais cet article est intéressant, il alimente la réflexion ! (eva)

 

 

rapport1.png

 


[1] http://www.rue89.com/rue-des-erables/sarkozy-decore-desmarais-son-riche-et-discret-ami-canadien

[2] http://www.mecanopolis.org/?p=25254

[3] http://eeas.europa.eu/us/index_fr.htm

[4] http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/politique-etrangere/notre-politique-etrangere/

[5] Alliance dénoncée par l’Allemagne qui a conclu le 27 février 2004 « L’alliance germano-américaine pour le XXIè siècle : http://www.spiegel.de/politik/deutschland/0,1518,288388,00.html

[6] Voir l’excellent livre d’Anne-Marie Saint Gille « La Paneurope », Editions Presses de l’Université de Paris Sorbonne, 2003, page 128 et suivantes.

[7] http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2010/10/Discours-de-Siegber-Alber.pdf (voir aussi les autres pièces d’archives à partir de l’article publié sur Mecanopolis : http://www.mecanopolis.org/?tag=ethno-regionalisme

[8] http://de.paneuropa.org/index.php/pan/geschichte

[9] http://www.paneuropa.org/fr/intro.html

[10] La paneurope, op. cit, p. 366.

[11] http://www.nationspresse.info/?p=138044

[12] http://www.french-american.org/

[13] http://www.frenchamerican.org/current-supporters

[14] http://www.french-american.org/files/liste-yl-fr-81-10.pdf

[15] http://www.mecanopolis.org/?p=24996

[16] Si cela s’est fait … quelle discrétion.

[17] http://www.rubinfeld.be/publications/articles/269-cent-vingt-elus-au-premier-parlement-juif-europeen

[18] http://www.youtube.com/watch?v=ClyFbJmTwP8

.

Article placé le 18 avr 2012, par Pierre Hillard (Paris)

Election présidentielle : la grande duperie

.

Pour François Asselineau - et son parti l'UPR,

contre l'Oligarchie, les mondialistes, les Européistes, le Cartel bancaire,

(les Elus inféodés, aussi), donc contre l'euro, l'UE, l'OTAN,

les Organisations internationaules, c'est ici :

 

http://u-p-r.fr

.

Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2012-04-23

.

 

Et sur Mecanopolis, je trouve cette évocation du Gl de Gaulle,

qui est une bonne conclusion,

avec l'article du philosophe M. de Dieguez,

sur la souveraineté des Etats (note d'eva, et montage de cette parution)

.

.

de gaulle


 

L'article ici,

 

Le retour du Général de Gaulle

Par Manuel de Diéguez

 

 

.

R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls" 
12:12

 

Trichet.jpg.

http://www.tunisie-news.com/business/dossier_48_discours+jean-claude+trichet+enseignements+crise.html

 

TRICHET PROPOSE D'ABOLIR LA DEMOCRATIE EN EUROPE

 

C'est à Washington que Jean Claude Trichet vient de dévoiler son plan pour sauver l'euro....
Tout un symbole..(http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau?sk=wall&filter=2).


• "Jean-Claude Trichet a proposé jeudi que l'Union européenne soit.. 

L'ancien président de la BCE estime que l'Union européenne doit pouvoir prendre en charge le budget d'un Etat membre.
.

.
Voir aussi cet article,
N. Sarkozy a renforcé l'axe Tel Aviv-Londres-Wasington, et affaibli l'Europe. Révolte contre l'Euro et alliance avec  BRICS après N. Sarkozy ?

 

 

.


..
Partager cet article
Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 01:13

 

Spécial Maîtes de la France et du Monde

 

 

Les dirigeants du G8 réunis à Camp David, le 19 mai 2012 © AFP Nicholas Kamm

 

 

Introduction à cette parution

par eva R-sistons


 

Pourquoi nous n'avons RIEN à attendre du nouveau gouvernement, pourquoi sa politique poursuivra celle, dévastatrice, entreprise par la marionnette Sarkozy.

 

Comment le CRIF, pour le compte d'Israël, place ses pions au coeur de la France pour l'aligner sur SES vues: militaires (OTAN, guerres impériales prédatrices criminelles, soutien indéfectible à l'état voyou Israël) et financières, sacrifiant les Français, leur souveraineté, leurs territoires, leur modèle social issu du CNR... Notre pays est occupé, à travers le CRIF, par une puissance étrangère à ses intérêts, l'entité sioniste-talmudiste, et il se coule dans le moule européiste conçu par les Américains pour servir leurs intérêts.

 

Au coeur de cette sinistre pieuvre d'essence anglo-saxonne et israélienne pour dominer, uniformiser et piller le monde, se trouvent aussi les Francs-Maçons, et tous ces gens impriment dans l'ombre la politique de ce qu'il reste des Etats, en manipulant les Elus carriéristes comme les électeurs (ces derniers via les Médias aux ordres de l'Oligarchie). Nous nous croyons libres, nous célébrons la victoire du nouveau Parti au pouvoir, en réalité tous mettent en oeuvre la même politique mondialiste ultra-libérale - et de destruction des pays souverains.

 

D'anciens dirigeants sont poursuivis - comme les immondes Bush ou Blair - pour leurs crimes contre l'humanité, d'autres vont bientôt l'être, mais en réalité, ce sont tous les Décideurs sans scrupules qui devraient se retrouver devant un Tribunal pour Haute Trahison de leurs Electeurs et pour la mise en place de politiques assassines des libertés, des Droits humains, des patrimoines de l'humanité, etc.

 

Maîtres de la France, et Maîtres du Monde. Et nous et nous et nous...

 

eva R-sistons 

 

.

Le CRIF de Sarkozy s'en va, le CRIF de Hollande s'en vient...

Friday, May 18, 2012

.

Le CRIF de Sarkozy s'en va, le CRIF de Hollande s'en vient. Israel par le truchement des synagogues de Shaytan (la3natu Allah 3aleyhi wa 3ala qawmihi), que sont les loges maconniques occidentales, du b'nai b'reth, au grand orient, a la GLNF, GLF etc... controle les ministeres des affaires etrangeres, de la defense, l'interieur, l'education, l'industrie. Le CRIF a declenché la guerre civile en France avec les operations sionistes de Toulouse, Montauban, l'Essone. Les Musulmans n'ont que partiellement riposté en dezinguant ouvertement le nain de jardin juifiste sarkozy, mais Hollande, le fils de pied noir ultra raciste, comme Jospin en 2001, doit gerer le prochain 11 septembre nucleaire en Europe pour le compte d'Israel !.


hollande-synagogue.jpg
.

Hollande, sa compagne et Manuel Valls à côté d'elle (car arriviste et opportuniste, l'Espagnol naturalisé français en 1982 se rapproche de Valérie... pour mieux s'approcher du coeur du Pouvoir. Et la compagne de Hollande tombe sans le savoir dans le piège tendu par l'ambitieux qui fera tout pour être Président du pays où il n'est pas né mais qu'il rêve de soumettre définitivement pour le compte des psychopathes du Club Bilderberg). Note d'eva


Les allégeances du nouveau gouvernementt.gif

La classe politique est souvent accusée d’incompétence dans l’exercice du pouvoir. Jugés incapables, les politiques sont ainsi, en quelques sortes, « exonérés » de leurs trahisons et des dévoiement de leurs mandats. C’est là une erreur d’appréciation fondamentale : les échecs des gouvernements successifs dans la réalisation des programmes qu’ils proposèrent à leurs électeurs ne proviennent que rarement d’une incompétence, parfois profonde il est vrai, de tel ou tel ministre.

 La réalité est donc autre. Le décalage entre les promesses électorales, les projets présidentiels, et les réalisations effectives du gouvernement au cours du quinquennat s’explique avant tout par les allégeances respectives des membres de ce gouvernement. Les dirigeants politiques le savent : pour gravir les échelons, il faut prêter serment. Non au Peuple et à la Nation, mais à ceux qui détiennent les clés de la réussite de leurs carrières. Les lobbys, les groupes de pression financiers, militaro-industriels, européiste et atlantiste, la communauté sioniste, et bien sur la Franc-Maçonnerie sont ainsi les véritables décideurs. L’intensification de la crise et l’absence de véritable réponse politique pour y remédier relève donc non d’une incompétence fantasmée mais bien d’une collaboration avérée des gouvernants avec ces structures de l’ombre.

Leurs échecs politiques si éprouvants pour notre Peuple sont des réussites aux yeux de ceux dont la devise est « Ordo ab chao ». Ce n’est en effet pas un hasard si, de façon systématique, les gouvernements successifs laissent la France dans un état pire que celui qu’ils trouvèrent à leurs arrivée. L’oligarchie a établi des axes directeurs auxquels doivent se soumettre les gouvernements. De « droite » ou de « gauche », ils s’y soumettent, et précipitent ainsi la France dans l’abîme d’un mondialisme qui dissout les nations et les peuples dans un magma a-culturel, reniant ainsi des identités millénaires. Le règne du capitalisme financier et des quelques centaines d’oligarques dont il émane, trouvent dans ces gouvernements des relais serviles qui leur doivent tout.

 Il est donc fondamental de sortir du prêt-à-penser matraqué par la propagande médiatique (dont les mensonges et omissions systématiques s’expliquent en fait simplementt.gif), et de comprendre les allégeances des principaux ministres du nouveau gouvernement. Comprendre ainsi pourquoi Hollande ne relèvera pas la France, et trahira – comme les autres – la confiance que lui accordèrent naïvement les Français…

Le ver est dans le fruit.
______________________________________

  • Manuel Valls – Ministre de l’Intérieur : Né à Barcelone en 1962. N’a acquis la nationalité française que par naturalisation en 1982. Ami avec Alain Bauer – qui est le parrain de l’un de ses fils – Grand Maitre du Grand Orient de France de 2000 à 2003. Le 4 Février 2008, il vote pour la réforme de la Constitution permettant la ratification du Traité de Lisbonne. Se définit comme « blairiste » et « clintonien ». Favorable à l’instauration de la TVA Sociale ; favorable à l’allongement de la durée de cotisation pour le droit à une retraite à taux plein ; favorable à l’alignement des régimes spéciaux de retraites avec le régime général. En 2010, il se déclare favorable au contrôle par la Commission Européenne des budgets nationaux. Participe aux réunions du Groupe Bilderberg. Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France. Il se prétend « lié de manière éternelle à Israël », et s’est opposé à la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU. Intervenant au CRIF, notamment lors du « congrès des amis d’Israël en France » de 2012. Membre du club Le Siècle.

  • Pierre Moscovici - Ministre de l’Economie : Issu d’une famille juive. Soutien historique de Dominique Strauss-Kahn. Lors du vote pour la réforme constitutionnelle de 2008, pour la ratification du Traité de Lisbonne, il s’abstient. Directeur de campagne de François Hollande durant la campagne de 2012, il est Vice-Président du Cercle de l’Industrie (Lobby patronal européen, en lien avec le MEDEF), dont Strauss-Kahn fut également Vice-Président et initiateur avec Raymond H.Lévy (PDG de Renault), et Maurice Lévy (président du directoire de Publicis, participant aux réunions du Groupe Bilderberg). Les principales entreprises représentées au sein de ce lobby sont celles du CAC40 (PDFt.gif). Participe à la rencontre entre Manuel Valls, François Hollande et Richard Prasquier, président du CRIF, lors d’une entrevue où Hollande s’engagea à « combattre fermement l’antisémitisme et l’antisionisme »

  • Michel Sapin – Ministre du Travail : Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France. Durant la campagne de François Hollande, il est chargé du programme présidentielle de François Hollande. A propos du Traité de Maastricht, qui préfigure le Traité de Lisbonne, il déclare : « Maastricht apporte aux dernières années de ce siècle une touche d’humanisme et de Lumière qui contraste singulièrement avec les épreuves cruelles du passé ». Lors du Congrès de Versailles en 2008, il vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne.Lors du vote qui permit la ratification du Mécanisme Européen de Stabilité, il s’abstient comme la plupart des parlementaires socialistes, permettant l’adoption du MES à la majorité absolue. Il participe aux diners du CRIF, en particulier en 2003 où il est présent aux « 12 heures pour l’amitié France-Israël » avec François Hollande, Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Sarkozy, Pierre Lellouche et Benyamin Netanyahou (1er ministre de l’entité sioniste). Il participe aux réunions du Groupe Bilderberg, notamment en 1992 aux côtés de Jacques Toubon, Ernest-Antoine Seillière, Philippe Villin, André Levy-Lang ou encore Bernard Arnault.

  • Vincent Peillon – Ministre de l’Education Nationale : Issu d’une famille juive par sa mère (lui-même nomme ses quatre enfants Salomé, Maya, Elie et Izaak), son père fut banquier (directeur général de la Banque Commerciale d’Europe du Nord). Marié à la journaliste Nathalie Bensahel. Militant trotskyste à ses débuts. Soutien de Dominique Strauss-Kahn en 2011, il se rallie ensuite à François Hollande. Sioniste, il est Franc-Maçon membre du Grand Orient de France. Il prône une « république spirituelle », considérant « la Franc-Maçonnerie et la laïcité » comme « religions de la république ». Il soutient la ratification du Traité de Lisbonne par la France, et milite pour le fédéralisme européen, et « une harmonisation politique, économique et fiscale au sein de l’Europe ». Au Parlement Européen, il défend les intérêts sionistes et collabore activement au projet de déstabilisation de la Syrie (lient.gif).

  • Jean-Yves Le Drian – Ministre de la Défense : Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France. Européiste, il se prononce en 2005 pour la ratification du Traité Constitutionnel Européen. En 2008, il avait menacé de quitter le PS si ses « camarades » ne ratifiaient pas le Traité de Lisbonne. Milite pour une « harmonisation européenne des politiques de défense », donc pour la perte de la souveraineté militaire de la France. Sioniste, il est proche du CRIF. Le piratage de la base de donnée du site du CRIF mentionna Le Drian parmi la liste des utilisateurs abonnés (lient.gif).

  • Stéphane Le Foll – Ministre de l’Agriculture : Franc-Maçon, membre du Grand Orient de France. Sioniste, déclare à propos du diner du CRIF « On n’avait pas de raison de dire non, c’est le genre de dîner où tout le monde va. (…) Le CRIF, on y est allé quasiment tout le temps, c’est comme ça, il y a des choses qui s’installent ». Il participe également au groupe de liaison CRIF-PS mis en place en 2006, aux cotés notamment de Richard Prasquier (président du CRIF), François Hollande, Razzye Hammadi, Malek Boutih. Il se prononce en faveur de la ratification par la France du Traité de Lisbonne. Il est l’un des rares parlementaires socialistes à avoir oser se prononcer pour le Mécanisme Européen de Stabilité. En février 2012, il déjeuna avec l’ambassadeur des Etats-Unis, accompagnés notamment de Michel Sapin.
  • Laurent Fabius - Ministre des Affaires Etrangères : Issu d’une famille juive. Opère le « tournant de la rigueur » au début des années 80 en tant que 1er Ministre de Mitterrand, entrainant la rupture des communistes avec le PS. Il est mis en cause à cette époque dans l’affaire tragique du Rainbow Warrior, bateau de Greenpeace dynamité par des agents de la DGSE (lient.gif). Également mis en cause dans la sinistre affaire du sang contaminé, au cours de laquelle des poches de transfusion sanguine ont été contaminées par le virus du sida, faute de mesures préventives (lient.gif). Il est ministre sous Jospin lors du passage à l’euro et de la création d’Areva. Lors du Congrès de Versailles de 2008 concernant la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne, il ne prend pas part au vote. Lors du vote concernant le Mécanisme Européen de Stabilité, il s’abstient comme les autres parlementaires socialistes, permettant l’adoption du MES à la majorité absolue. Au début de l’année 2012, il se rend en Israël où il rencontre le Président Shimon Peres et le Ministre de la Défense Ehud Barak. Il participe au diners organisés par le club Le Siècle. Il participe aux réunions du Groupe Bilderberg. Il prend part aux diners du CRIF. Il participe à des réunions maçonniques, son appartenance à la Franc-Maçonnerie n’est pas officielle mais évidente.  
  •  
  • Arnaud Montebourg – Ministre du Redressement Productif : Franc-Maçon, membre de la French-American Foundation (fondation atlantiste). Il ne prend pas part au vote lors du Congrès de Versailles de 2008 qui modifia la Constitution pour permettre la ratification du Traité de Lisbonne. Lors du vote pour la ratification du Mécanisme Européen de Stabilité, à l’instar de la plupart des parlementaires socialistes, il s’abstient. Lié au CRIF, en particulier par sa compagne Audrey Pulvar qui en est l’auxiliaire zélée.

  • Marisol Touraine - Ministre de la Santé : Fille du sociologue Alain Touraine, aux accointances maçonniques de notoriété publique. Elle est membre du club Le Siècle. Européiste, elle vote en 2008 pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne. Lors du vote pour la ratification du Mécanisme Européen de Stabilité, elle s’abstient comme la majorité des parlementaires socialistes, permettant ainsi son adoption à la majorité absolue.

  • Aurélie Filippetti - Ministre de la Culture : Participe aux diners du CRIF. Lors du Congrès de Versailles de 2008, elle vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne. Lors du vote permettant l’adoption du Mécanisme Européen de Stabilité, elle s’abstient. Elle milite contre l’antisionisme et se revendique ouvertement sioniste. Interrogée par Robert Ménard sur le voyage de Dieudonné en Iran, elle explique « qu’il existe des personnes plus légitimes que d’autres pour parler des droits de l’homme […] et que Dieudonné ne s’est pas beaucoup illustré dans le respect des droits de l’homme » (lient.gif).

  • Nicole Bricq – Ministre de l’Energie et du Développement Durable : En 1991, elle soutient la Guerre du Golfe. En 2008, en tant que sénatrice PS, elle vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne. Elle s’est déclarée favorable à l’instauration du Mécanisme Européen de Stabilité, et s’est abstenue comme les autres parlementaires socialistes. Elle fit partie des signataires de la lettre ouverte envoyée à Nicolas Sarkozy, alors Président de la République, lui demandant de ne pas reconnaître l’État Palestinien à l’ONU. Elle est membre du très sioniste Cercle Léon Blum.

  • Jérôme Cahuzac - Ministre du Budget : Probable appartenance au Grand Orient de France. Frère d’Antoine Cahuzac, qui fut président du directoire de HSBC Private Bank France (avant d’être nommé en Janvier à la tête d’une importante filiale d’EDF). Lors du vote de la réforme constitutionnelle de 2008 permettant la ratification du Traité de Lisbonne, il s’abstient. Lors du vote à propos du Mécanisme Européen de Stabilité, il s’abstient. Afin de « préserver la confiance des investisseurs », il se prononce pour une rigueur budgétaire, précisant que cet« objectif interdit la création de postes dans la fonction publique durant le prochain quinquennat ». Il fait de la« confiance des marchés » sa priorité.

  • Jean-Marc Ayrault – Premier Ministre : Notable du PS depuis près de 4 décennies. Lors du vote pour la réforme constitutionnelle de 2008, pour la ratification du Traité de Lisbonne, il s’abstient. Lors du vote parlementaire sur le Mécanisme Européen de Stabilité (qui brade une nouvelle fois un pan de la souveraineté Française aux instances européistes), il s’abstient comme la plupart des parlementaires socialistes dont il dirige le groupe, permettant ainsi l’adoption du MES à la majorité absolue. Est mandaté durant la campagne par François Hollande pour traiter la question du vote juif et récupérer les voix, et surtout le soutien, de la communauté. En 1997, il est condamné à 6 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour une affaire de favoritisme dans l’attribution d’un marché public, et a depuis 2007 obtenu une « réhabilitation » « exposant quiconque évoquant ces faits à des poursuites ». En 2008, maire de Nantes, il fait voter une subvention de 400 000€ destinée à la rénovation et à l’agrandissement du local servant aux « réunions » de 7 loges maçonniques (face aux critiques de l’opposition, il dû finalement abandonner le projet).

 

  • François Hollande - Président de la République : Franc-Maçon du Grand Orient de France, il prône l’intégration de la « laïcité » dans la Constitution. Millionnaire, il déclare une fortune d’1,17 Million d’euros, omettant la Société Civile La Sapinière, qu’il gère avec Ségolène Royal, dont le capital s’élève à plus de 900 000 € (lient.gif). Membre du club Le Siècle. Sioniste, il participe à plusieurs reprises aux diners du CRIF, qui salue sa victoire. Il est également membre de la fondation atlantiste French-American Foundation (lient.gif). En 2005, il fit campagne pour le « Oui » au référendum visant à ratifier le Traité Constitutionnel Européen. Lors du vote de 2008 concernant la réforme constitutionnelle permettant la ratification du traité de Lisbonne, il s’est abstenu. Lors du vote concernant le Mécanisme Européen de Stabilité, il s’est également abstenu. Il est élu Président de la République avec moins de 40% des suffrages exprimés (lient.gif). Il est mis en cause par la plainte d’Emmanuel Verdin, qui l’accuse d’avoir couvert les agissements pédophiles qui auraient été perpétrés par Jack Lang (lient.gif).
  • .
(Note d'eva : Et le conseiller de Hollande est l'infâme Attali, valet de la dictature du Nouvel Ordre Mondial au service des Grandes banques et des Industriels de mort : Chimie, Agro-Alimentaire, pharmaceutique, nucléaire, pétrolier, militaire etc..)

Vincent Vauclin – la-dissidence.orgt.gif
http://islamic-intelligence.blogspot.fr/2012/05/le-crif-de-sarkozy-sen-va-le-crif-de.html#more
Merci à Maria de m'avoir signalé ce post, Maria infatigable relais des meilleurs articles, Maria collaboratrice marseillaise à qui je rends hommage ici.

hollande,parti socialiste

Gouvernement : Sarko est parti, mais sa pensée reste 

 

Je ne peux pas être déçu de ce gouvernement car je n’en attendais rien. Le vote Hollande, c’était pour flytoxer Sarko. Le problème est que Sarko est parti, mais que ses idées sont restées. Un constat qui change tout et définit la place qui nous revient.

 

La parité ? Mort de rire

Comme ils  n’ont rien à dire ils se gargarisent de « la République ». Alors le thème ce serait une parité historique dans la République. Hum, Hum...

Regardons les postes qui comptent : tous pour des mecs. Président de la République, secrétaire général de la présidence, premier ministre, ministre de la défense, ministre des affaires étrangères, ministre de l’intérieur, ministre de l’économie, ministre du budget, ministre des affaires sociales, ministre de l’éducation, ministre des relations avec le parlement.

J’ajoute Aubry, l’une des rares femmes qui incarne la capacité à exercer le pouvoir, éliminée… alors que Madame Ex (Chabichou vaincra) aura son bouquet de roses (défraichies). J'ajoute la très compétente Marisol Touraine qui se fait amputer la moitié de son ministère pour trouver un lot de consolation à Sapin, éjecté de l'Economie à cause d'un caprice de Mosco.

Le plus pitoyable a été la série des appels téléphoniques des dernières minutes – pour arriver à l’égalité arithmétique – avec ces pauvres chéries tombées du paquetage qui nous disent qu’elles ne s’attendaient à rien. Nous non plus, qu’elles se rassurent. Ce sont les supplétives de la République, avec autant de honte pour ceux qui les nomment et celles qui acceptent.

Couleur lyonnaise, une pensée émue pour Bambi qui aussitôt nommée Sinistre des droits de femmes (merci de ne pas rire) s'est retirée des législatives à Lyon où elle est était battue d’avance pour n’avoir jamais su conduire un seul dossier, municipal ou administratif, et où elle devait soutenir un candidat dissident, sur ordre du franc-mac Collomb (Son petit père Noel). Qu’elle garde bien son sourire Colgate, c’est son principal atout.

Nous avons donc le gouvernement le plus macho de ces vingt dernières années (Je tiens les listes à jour pour qui veut).

 

hollande,parti socialiste

 

Hollande se couche devant Mosco

L’absence d’autorité – congénitale – de Hollande est patente.

Aubry – la seconde aux primaires et la plus titrée – se casse, n'ayant aucune rôle dans l'équipe, alors que l’archi-puant Mosco dégage le très compétent Sapin de l’Economie.

François, une question : en quoi Mosco a-t-il un milligramme à voir avec la Gauche ?

Mosco est un arriviste de chez arriviste. Il symbolise la Gauche faux-derche. Euro RSCG l’avait décrété directeur de campagne de DSK, avec pour mission de ratiboiser Hollande. Il a largué DSK en une minute après la plainte de cette grande Dame qu’est Naffisatou Diallo (Reconnaissance éternelle de la République) et il se retrouve le gros fortiche du gouvernement Hollande ! Comment prendre ces nazes au sérieux.

Mosco ferait un très bon ministre de Copé. Il est sur la même ligne économique que Lagarde, mais Lagarde méritait le respect car elle n’avait pas passé sa vie dans les couloirs de l’UMP en écrivant des bouquins tous plus nuls les uns que les autres. Elle avait travaillé. Elle s’était imposée comme boss d’un des plus importants cabinets d’avocats aux US.

Hollande a lâché devant Mosco, qui est une ruine politique. Je ne doute pas qu'il sera plus gaillard quand il affrontera les puissances de l'argent... ses ennemies adorées.

Même cirque pour Peillon. Ministre car il menaçait de présenter sa motion genre « gauche toute » au prochain congrès. Hollande, qui l'appelle la vipère, a aussitôt lâché. Le plus gros fainéant du PS, parachuté congénital, fait le beau. Il a même changé ses lunettes pour mieux faire prof.

 

hollande,parti socialiste

 

Les affaires étrangères deviennent étranges

Les deux ministres des affaires étrangères – les étranges Fabius et Cazeneuve – avaient fait campagne pour le « non », mais sans tracas, ils appliqueront la politique du « oui ». Des enfoirés, et les Allemands se bidonnent.

Mais Fabius doit répondre à deux questions :

 -          Après le merdier afghan, envisage-t-il pour faire plaisir à Obama, Valls et BHL d’envoyer les soldats en Syrie, pour une aussi glorieuse aventure  ?

 -          Sarko avait, rompant avec les politiques gaulliennes et mitterrandiennes, intégré le gouvernement militaire de l’OTAN.  Le PS s’y était opposé avec une motion de censure soutenue par Hollande. Donc, quand la France annoncera-t-elle son retrait du commandement militaire de l’OTAN ? Allô ?

 

hollande,parti socialiste

 

La Justice devient une blague

Taubira est la dame qui avait planté Jospin en 2002. 2% pour faire la maline en racontant des conneries sur l’esclavagisme, et ça avait suffit – au nom des « Radicaux de Gauche »  – à amener Le Pen au deuxième tour. Hollande décide de lui rendre hommage, en virant Delanoë. Il faudra qu'il nous explique... 

Pour le reste, Taubira est une fusée de réflexion sur les questions de justice. Cela fait des années qu’elle travaille ce sujet, comme le prouve son omniprésence dans les congrès et la qualité de ses écrits. Une telle compétence,... nous n’osions pas l’espérer.

Le statut du parquet, les nouveaux équilibres entre l’accusation et la défense, les articulations entre les juridictions nationales et européennes, la fonction de la police judiciaire alors que les avocats commencent la défense dès la garde-à-vue, le rôle de la sanction pénale, les règles d’exécution de la peine, la possibilité pour les avocats d’être dépendant de grands groupes pour mieux les défendre, la prise en compte par le droit interne des normes du doit international humanitaire… De tout cela, Taubira est gourmande, et elle l’est tellement qu’on lui a collé la sous-ministre Machine à l’écharpe bleue.

En réalité, ces deux gourdes ne verront passer aucun dossier. Les carrières des magistrats seront entre les mains du conseiller spécial de l’Elysée (pas encore connu à ce jour) et les enquêtes seront gérées en amont par le Sinistre de l’Intérieur. C’était la règle ces dernières années.

 

hollande,parti socialiste

 

Valls ? La pensée Sarko triomphe

Valls est un choix grave de la part de Hollande et Ayrault, et çà ne peut pas passer car la nomination de Valls c’est la poursuite de pensée Sarko. Impossible. Ce minus est devenu un virus.

Aux primaires, il a fait à peine 6%.  En tout et pour tout 149 103 voix, et ce mec se retrouve un an plus tard Sinistre de l’Intérieur : cherchez l’erreur. Chères amies et chers amis, prenez votre carte et présentez vous aux primaires. Ca peut rapporter gros.

Lors du congrès de Reims, ce p’tit nerveux (alors pro-Ségo fervent) était tout fâché et, contestant les résultats du vote, il avait annoncé saisir la justice, avant que Ségo lui colle le croupion dans une bassine d’eau froide pour le calmer. Son action en justice revenait à donner le fichier du PS à la justice… Et aujourd'hui Hollande lui donne la place Beauvau…

Valls est le porte-parole de la traitrise sociale-démocrate. Car Valls reprend à toutes les idées de Sarko : il dénigre les 35 heures et la  retraite à 60 ans, il soutient les propositions de Guéant et Estrosi sur la délinquance, il dénonce les juges laxistes... En France, la Droite hors FN est républicaine, alors bon vent. Si tu es de Droite, va brouter à Droite. A tel point que Martine Aubry avait fini par écrire à cet excité congénital le 13 juillet 2009 : « Si les propos que tu exprimes, reflètent profondément ta pensée, alors tu dois en tirer pleinement les conséquences et quitter le Parti Socialiste. Je ne peux, en tant que première secrétaire, accepter qu'il soit porté atteinte au travail que nous avons le devoir de réaliser. La discipline n'est pas la police des idées, mais la condition de la cohésion et de la réussite d'une équipe. C'est un moment de vérité. Je te demande de me faire part de ton choix dans les jours qui viennent, et d'en assumer toutes les conséquences pour l'avenir. »

Bien sûr, Valls n’a rien dit et s’est planqué.

Quelques jours plus tôt, en juin 2009, se promenant sur le marché de se bonne ville d’Evry et alors qu’il était filmé, il tance un de ses collaborateurs parce qu’il y avait trop de bronzés sur le marché : « Belle image de la ville d’Evry… Tu me mets quelques Blancs, quelques White, quelques Blancos ! ».

Pas assez de blancs. Abruti…

Mais ça ne suffit pas. Comme la Gauche ne savait pas différencier « justice » et « sécurité », et qu’à l’époque Sarko était haut dans les sondages, Valls, cornaqué par l’ineffable Bauer (criminologue à tarif élevé, conseiller d’Hortefeux et de Guéant) a décidé récupérer le marché sécuritaire en adoptant la pensée Sarko. En 2011, il publie un livre enfantin « Sécurité, la gauche peut tout changer », et la Gauche en cause, qui n’a jamais élaborée la moindre pensée sur la justice, passant son temps à frétiller par des messes folles d’adoration du fatiguant-fatigué Badinter, lâche tout.

Valls est l’un des rares à avoir, contre son camp, voté l’état d’urgence en 2005, et la loi burqa de 2010, qui amènera tôt ou tard la condamnation de la France pour violation de la liberté  des femmes. C’est un hystérique de la laïcité blanche. Et quand Sarko et Guéant, en perdition dans les sondages, censurent illégalement les orateurs du congrès de l’UOIF, il est le seul à Gauche à ouvrir son bec,.. pour soutenir Sarko.

Vous trouverez-ci-dessous le lien avec une vidéo où il s’affirme lié de manière éternelle à l’Etat d’Israël. Le voici donc ministre de l'Intérieur et de l'Extérieur.

Il est bien sûr signataire de l’appel idiot contestant le mouvement BDS, issu de la plus grande coordination jamais connue de la société civile palestinienne, alors que les procès engagé par MAM contre les militants sont tous gagnés (Mulhouse, Paris, Bobigny). Je dois préciser qu’il a signé ce texte avec d’autres grands allumés de la répression palestinienne : Bertrand Delanoë, Alain Finkielkraut, Georges Kiejman, Anne Hidalgo, Bernard-Henri Lévy, Mohamed Sifaoui, et un  certain François Hollande, alors député PS de la Corrèze. Un club qui ne peut se résoudre à voir le monde tel qu’il est.

 

hollande,parti socialiste

 

Un reniement

Enfin, un point de grande importance, car c'est un reniement pur et simple de ce gouvernement de 24 heures.

Après les délires de « l’identité nationale », Sarko avait rapatrié les questions de l’immigration auprès du ministère de l’Intérieur. Le Parti socialiste avait hurlé, avec toutes les associations qui défendent les droits des étrangers, car l’immigration dépend des affaires étrangères, des affaires sociales ou de l’économie. Hier, cette compétence a été maintenue.

Hollande et Ayrault ont hier salué le grand héritage de la pensée Sarko. Avec leur air de cousins de la campagne, ils vont bien au-delà :

- Hollande signe la pensée Sarko : on se fiche de la justice, seule compte le sentiment de sécurité.

- Taubira, nommée sur le quota « radicaux-black-femme », est purement décorative, reine du discours creux.

- Valls, Monsieur 6%, Monsieur menacé d’expulsion par Aubry, devient l’un des plus puissants ministres de ce gouvernement.

Ne vous laissez-pas endormir par une belle promesse, une belle image ou un propos creux. Ceux qui nomment Valls à l’Intérieur font une politique qui n'a rien de sympathique. Ils sont intoxiqués de la pensée sarkozyste et l'entretiennent.

Non, mais franchement, il a marqué les esprits tant que çà ?

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/


 

Voir aussi :

 

Le changement, ce n'est pas maintenant ! Voici pourquoi (F. Asselineau)

 

Et aussi ce post au titre qui ne convient pas au contenu,

la position des groupes parlementaires sur 7 lois passées :

Et maintenant, Sarkozy dehors !


 

L'actualité non alignée sur-sos-crise:

 

Terrorisme d'État à Brindisi en Italie pour stopper les révoltes sociales ?

 

 

sabra_shatila_massacres.jpg

.http://hellaheaven-ana.blogspot.fr/2012/02/ari-folmans-sabra-and-shatila-movie.html

La vérité sur Israel et le 11 septembre à la télé française (vidéo)

2012 : De la faillite des banques vers l'hyperinflation ?

Salariés, tout ce que le nouveau gouvernement devrait changer

Syrie : Une stratégie de la tension organisée par une coalition extérieure

Législatives: Ceux dont les Médias ne parlent pas...

 

La_Parabole_d_Esther_2a.jpg

 

Sionisme,judéité,identité juive,nature raciste et expansionniste de l'Etat juif...

Les mythes du grec paresseux - et du danger d'une sortie de l'euro

Les mondialistes ont peur de voir la Grèce sortir de l'euro. Plan Bilderberg pour le sauver

Fukushima : L'hémisphère nord est-il menacé ? Quelles évacuations ?

Syrie : Rebelles militairement entraînés au Kosovo, Thaçi agent de l'Empire

Enfin ! Bush et Blair reconnus coupables de crimes de guerre (vidéo)(

 

 

L'actualité vue par Eva R-sistons

 

Liban :

 

Il est destabilisé par les agents du MOSSAD et de la CIA pour servir les intérêts de l'Occident comme maintenant la Libye, et bientôt la Syrie domptée, pillée et assujettie. A défaut de pouvoir mener partout des guerres coûteuses sur le plan financier et moral (aux yeux de l'opinion), les spécialistes de la déstabilisation des Etats, anglo-saxons et israéliens, sèment la division, créent partout le chaos, la stratégie du choc, organisent des conflits de basse intensité ou des attentats, tuent des dignitaires ou des civils, surtout symboliques (enfant, jolie militante etc), le tout complaisamment relayé par les Médias complices et attribué à Al Quaïda, Organisation mise en place par la CIA elle-même afin de terroriser l'Opinion et de pouvoir mettre en place les lois liberticides et justifier les guerres criminelles de pillage et de domination (comme en Irak). 

 

Profitant de la mortelle division entre Musulmans modérés (les plus nombreux) et Islamistes, entre Chiites et Sunnites, l'Occident déstabilise les Etats - les Islamistes sont formés et financés pour attaquer les Régimes trop perso et donc indociles et accaparateurs des richesses locales à leur profit (dictateurs comme le tunisien ou l'egyptien déchus), les Régimes "laïcs" comme le libyen, l'irakien, le syrien, ou multi-confessionnels comme le libanais. Bref, il s'agit d'engendrer un chaos qui profitera à ses intérêts via les Islamistes (reconnaissants et donc soumis à leurs bienfaiteurs) qui pourront mettre en place une tyrannie fanatique qui dressera contre eux les masses de l'Occident - et le prétexte sera tout trouvé pour provoquer les fameux chocs de civilisations. C'est machiavélique (Diviser pour régner, susciter fanatismes et chaos pour ensuite faire accepter les guerres de civilisation en réalité impériales et impérialistes).


 

Elections Serbie :

 

Le nationaliste l'a emporté. A suivre, donc... comme d'alleurs le Bahrein qui devrait être rattaché à l'Arabie saoudite (Le Bahrein a d'une part une population qui réclame des changements, d'autre base une base US sur son territoire; Et donc la démocratie n'y est pas prônée par les Occidentaux comme en Syrie !!! Au contraire, les aspirants locaux à la démocratie sont réprimés...)


 

G8, OTAN... :

 

Quant aux réunions informelles des grands, sans cravates s'il vous plaît - comme tous ces gens sont proches de nous, n'est-ce pas ? -, elles réunissent ceux qui se sont octroyés tous les pouvoirs sur l'humanité afin de les offrir à leurs amis dans la Grande Industrie ou dans la Haute Finance. Et le bon peuple une fois de plus couillonné, applaudira ces réunions sympathiques destinées à préparer les heureux lendemains pour lui (comme les Médias le prétendent...) qu'on attend sans cesse, et qui créent toujours plus de souffrances et de mécontentements. Mais qui attribuera ces infâmes politiques à leus vrais auteurs ? On préfèrera faire la chasse ici aux anarchistes rouges comme en Italie, là aux barbus d'Al Quaïda, et ainsi l'attention sera une fois de plus détournée des VRAIS auteurs des malheurs de l'humanité, sans scravates mais surtout sans scrupules.

 

Détail croustillant, quand même : Ces réunions tragi-comiques ont été boycottées par Poutine. Les "grands" en sont pour leurs frais... Il est vrai que Vladimir Poutine sait fort bien qu'on élabore aussi, dans ces lieux, la sauce dans laquelle son pays, non-aligné, sera mangé..

 

Ainsi, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes - puisque les Médias nous le disent !

 

eva R-sistons aux manipulations, aux faux attentats, aux sondages bidons, aux infos de de pacotille ou de désinformation, aux rencontres d'opérettes qui préparent les tragédies de demain...

 

 

Les Infos du mois, dont on parle peu ou pas du tout

 

Une vidéo extraordinaire

pour découvrir ce que les Médias taisent

et en plus, même dans l'humour !

Saluons le travail de son Auteur ! Eva

 

.

....

La publication complète, avec tous les liens de l'actualité du mois
  ....
.

  Qui est Obama rééllement ?

 

Qui es-tu, Barack ?

 

.

 

OTAN :

Tout ce que les Médias ne disent pas sur l' OTAN (Dossier)

De gaulle et l' otan - un héritage incontournable

.

 

Défense sous Hollande : Pas de vrais changements


Défense : pourquoi François Hollande opte pour le consensus national
Plus consensuel, tu meurs ! En matière de défense, le candidat socialiste à la présidentielle a fait le choix de coller à la politique actuelle. Qu'il le dise personnellement, comme sur le nucléaire ou qu'il laisse Jean-Yves Le Drian (photo) - chargé du dossier dans son équipe de campagne - s'exprimer comme il l'a fait sur le site Défense ouverte de Jean Guisnel ou à l'agence Reuters. Certains esprits taquins feront remarquer que le Défense ne vient qu'au seizième rang des pôles thématiques du candidat... derrière les Français de l'étranger, mais l'important n'est pas là.

Ce qui compte, c'est la ligne fixée et elle se résume dans cette phrase de Jean-Yves Le Drian, au Point : "Il serait dommage que la Défense fasse l'objet de polémiques". François Hollande détaillera ses orientations en la matière début mars, devant un "public spécialisé". Il n'y aura sans doute aucune surprise. Voici ce que l'on sait déja :

- Afghanistan : prévu pour 2014, le retrait devrait être "accéleré" - les conditons étant décidées lors du sommet de l'Otan à Chicago en mai prochain. La date de 2013 est probable. Le Drian :  "Nous ne voulons pas être suivistes. La France dira ce qu'elle a envie de faire. Il faut échelonner le retrait dans la sécurité, d'abord de nos propres forces."  A cet égard, le traité que sera signé avec le président Karzaï est "une bonne chose".

- Otan : "On garde notre place. On ne l'aurait pas fait (le retour), mais on ne va pas tout défaire" affirme Le Drian. Et donc si l'OTAN attaque l'Iran, on sera lié. Bravo ! (eva)

- Dissuasion nucléaire : Continuité totale, que le candidat Hollande entend manifester lors d'un déplacement à l'Ile Longue.

- Europe : Le PS veut encourager "l'Europe de la défense, que ce soit sur plan opérationnel ou industriel"

- Budget : Un nouveau Livre blanc définira "les nouvelles priorités" qui feront l'objet d'une nouvelle loi de programmation.  Le Drian : "L'effort de rigueur, chacun doit y participer. La défense aussi, mais pas plus que les autres. Il faut de l'équité dans la répartition."
"Je suis absolument convaincu que dans l' esprit
(de François Hollande) le budget de la défense ne peut être considéré comme une variable d'ajustement. Ne serait-ce qu'en raison des enjeux industriels qu'il induit."

- Industrie : c'est assurément l'un des grands chantiers du prochain quinquennat, mais là encore pas de ruptures fortes à attendre : Le Drian : "Les mouvements autour de Thales pourraient constituer une perspective, sous réserve que la stratégie industrielle ne passe au second plan, derrière un Meccano financier."  L'évolution de DCNS devait être suivie à la loupe ne serait-ce que parce que Lorient, Brest et Cherbourg sont des fiefs socialistes... Quant à la question des drones Male et la création d'une filière autour de Dassault, la présence de jean-Claude Viollet dans l'équipe de Le Drian plaide là aussi pour la continuité.


Voilà pour le fond. La posture politique est différente. L'équipe autour de François Hollande est abolument convaincue de la pertinence de ces choix et s'inscrit pleinement dans le consensus national sur les questions de défense. Certains des meilleurs experts français en matière de défense sont d'ailleurs plus proches des socialistes que de l'UMP : pensons à François Heisbourg, Pascal Boniface, Bruno Tertrais, chacun à sa manière.

Le problème est que toute la gauche ne participe pas de ce consensus, tant s'en faut ! Comme l'avait fait Ségolène Royal en 2007, le candidat Hollande prend donc les devants dès le début de la campagne, non seulement pour se "sculpter" une stature présidentielle face à Nicolas Sarkozy, mais également pour tenter d'éviter le débat et de verrouiller la discussion.

Pas question pour lui que la droite utilise les désaccords profonds qui règnent à gauche sur les questions de défense. Avec les partis alliés, comme les Verts (dont le programme est clairement antimilitariste et pacifiste ), le Parti de gauche de Mélenchon, partisan dur retrait de l'Otan et de la réduction de la dissuasion (son programme est ici ) ou de ce qui reste du PCF. Au sein même du PS, le consensus n'est pas total que ce soit sur l'Otan ou le nucléaire. L'ancien ministre de la défense Paul Quilès est à la fois hostile à l'Otan et contre la dissuasion nucléaire. Même Alain Richard ou Michel Rocard doutent de la pertinence de la dissuasion...

Quant à la question essentielle du budget, là encore, la gauche est assez gênée. Ses élécteurs - ou en tout cas les organisations qui parlent en leur nom, comme les syndicats enseignants pour ne citer qu'eux - voudront faire valoir d'autres priorités auxquelles il sera difficile de resister. D'où l'urgence pour le candidat socialiste de verrouiller le débat en prenant des positions courageuses.


Jean-Dominique Merchet
http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Defense-pourquoi-Francois-Hollande-opte-pour-le-consensus-national_a483.html

Jean-Yves Le Drian 2011 cropped.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Yves_

 

Devinez qui sera le visiteur du soir de François Hollande ?

Par une nuit de pleine Lune, une ombre furtive et inquiétante pénètre au château par une porte dérobée. Quel est cet étrange personnage aux cheveux grisonnant qui grimpe rapidement par l'escalier de service pour ensuite frapper toujours à la même porte. Entrez ! prononce une voix connue ; un homme est assis derrière son bureau, c'est le nouveau Président de la République, François Hollande ! En Face de lui se présente un visiteur du soir habitué des lieux et ancien conseiller de Sarkozy, Alain Minc ! La polique serait-elle un éternel recommencement ? (..)

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/devinez-qui-sera-le-visiteur-du-117111

 

.

Yamina Benguigui commence par visiter le Martinez de Cannes
="chapo">

Vous savez peut être que nous avons une ministre des Français de l'étranger qui s'appelle madame Benguigui, cinéaste et productrice de son état.

yasmina-149b6.jpg

Nous venons d'apprendre que son premier voyage officiel est....à Cannes pour le festival de cinéma bien connu.

On a du mal à comprendre pourquoi la ministre chargée des Français de l'étranger réalise son premier déplacement à Cannes.

Cela paraît en effet assez éloigné de sa fonction officielle.

Le plus surprenant est que Madame la ministre va bien sûr séjourner au Martinez aux frais de l' Etat pendant 2 jours. Le signal est bien donné :

"La gauche caviar arrive" (..)

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/yamina-benguigui-commence-par-117125

 

...

LA FRANCE, LEADER DU TERRORISME INTERNATIONAL

Article sur la France de Sarkozy + Vidéos

 


terrorisme1.gif?w=594

 

 

 

Nouveau Gouvernement,

mais têtes pas si nouvelles que ça ! 

 

             Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine.

 

Washington sur Seine ?
Ces ministres de François Hollande
qui ont été formés
par les Américains

 

La French American Fondation est connue pour sa formation, les "Young Leaders", réservée à une dizaine de jeunes surdiplômés chaque année. Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Le plus "atlantiste" n'est pas toujours celui qu'on croit...


Exit Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab... Place à François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle (plume du Président), etc.


« Enfin des têtes nouvelles ! » entend-t-on ici ou là. Nouvelles ? Tout est relatif, quand on sait décrypter la liste ci-dessus : en fait, tous ces « Young Leaders »  de l’UMP ont laissé la place à des « Young Leaders » du Parti socialiste. Car François Hollande et Pierre Moscovici depuis 1996, Marisol Touraine et Aquilino Morelle depuis 1998, Arnaud Montebourg depuis 2000 et Najat Vallaud-Belkacem depuis 2006, sont tous des « Young Leaders ». Tous ont été minutieusement sélectionnés et « formés » par ce très élitiste réseau Franco-Américain, inconnu du grand public, sponsorisé entre autres par la banque Lazard. En d’autres termes, ils ont tous postulé et se sont fait parrainer pour être admis à suivre ce programme phare mis en place par la FAF, la French American Fondation. La FAF est elle-même un organisme à cheval sur Paris et New-York, créée en 1976 conjointement par les présidents Ford et Giscard d’Estaing. A noter qu’entre 1997 et 2001, John Negroponte présida la FAF, avant de devenir entre 2005 et 2007, sous Georges Bush, le premier directeur coordonnant tous les services secrets américains (DNI), dirigeant l’US States Intelligence Community (qui regroupe une quinzaine de membres, dont le FBI et la CIA).


Crée en 1981, ce programme Young Leaders permet de développer « des liens durables entre des jeunes professionnels français et américains talentueux et pressentis pour occuper des postes clefs dans l’un ou l’autre pays ». Pressentis par qui ? Par un très strict comité de sélection, composé majoritairement d’anciens Young Leaders, qui ne retient qu’une dizaine d’admis par an. Seuls 13 hommes ou femmes politiques ont été admis depuis 1995, soit moins d’un politique par an en moyenne. Ces heureux « élus » sont choisis comme d’habitude parmi l’élite française : seuls 4% des Young Leaders français ne sont pas diplômés de l’ENA ou pas titulaires d’au moins un diplôme Bac+5, les trois quarts sont des hommes, à 80 % Parisiens... Autant dire qu’on reste en famille avec ce gratin issu de nos grandes écoles. Une spécificité française, qui, comme le souligne un rapport de la FAF, assure « une fonction de "reproduction sociale" de la "classe dominante " […] dans un pays où la simple notion de leadership renvoie aux "diplômes" et non aux qualités intrinsèques de la personne comme c’est souvent le cas outre-Atlantique ». Bref, notre nouveau président et ses nouveaux ministres cités ici sont de purs produits de nos grandes écoles, « ces acteurs influents (qui) personnifient la "pensée dominante" depuis de nombreuses décennies » selon la FAF.


Dès que l’on parle de réseaux d’influence, certains de leurs membres crient aux « obsédés du complot » et s’empressent généralement de préciser que le rôle de telles organisations est marginal et informel. Pour ce qui est de l’efficacité des « Young Leaders », les chiffres parlent plus que tous les longs discours : sur les 8 socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, 6 rentrent dans son gouvernement cette semaine. (Ne restent sur la touche, pour le moment, que Bruno Le Roux, qualifié par beaucoup de « ministrable », et Olivier Ferrand, l’ambitieux président du think-tank Terra Nova ayant permis l’élection de François Hollande aux élections primaires ; deux candidats impatients de rejoindre leurs camarades Young Leaders au gouvernement). Beau tir groupé, comme s’en enorgueillit à juste titre le site américain («The French-American Foundation is proud to have five Young Leader in the cabinet of President François Hollande, himself a Young Leader in 1996”), tandis que le site français n’en dit pas un mot. Il  est vrai que, depuis l’affaire DSK, chacun aura compris que les deux pays n’ont pas la même culture de la transparence… Benjamin Dormann http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html?page=0,0

.

C O M M E N T A I R E S : I C I

 

 

 

http://www.alterinfo.net/Gouvernement-Sarko-est-parti-mais-sa-pensee-reste_a76459.html

Partager cet article
Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 10:59

En 2e partie de ce post, l'analyse d'eva

 

cia-wqrning.jpg

 

 

 

NS-l-americain-livre.jpg

 

 

 

 

 

Présidentielle 2012 :

SARKOZY VAINQUEUR ?

Le Nouvel Ordre Mondial en marche..

grâce à la CIA et au vote électronique

Par eva R-sistons


 

Sarkozy, selon mes infos, DEVRAIT - rien n'est jamais sûr à 100 % - être réélu contre la volonté des Français, comme le Traité de Lisbonne a été imposé. La démocratie est juste un mot pour justifier les guerres impériales prédatrices et meurtrières comme hier en Irak ou en Libye, aujourd'hui contre la Syrie et demain contre l'Iran - pour commencer. Sarkozy DOIT être élu car les Maîtres du monde le veulent pour diriger notre pays - très exactement afin d'achever de le soumettre, de le dompter, de l'aligner sur le modèle américain (ultra-libéralisme, compétition implacable, Dieu-Argent, valeurs et mode de vie américains, guerres de l'OTAN... On comprend mieux le choix de F. Bayrou) qui détruira toutes nos traditions : Protections sociales, services publics, laïcité, Droit du Travail etc, et ceux qui contesteront seront violemment réprimés voire éliminés comme le Traité de Lisbonne le prévoit en rétablissant la peine de mort pour les insurgés, c'est-à-dire des manifestants devenus "insurgés" à cause des provocateurs dument payés pour faire efficacement le sale boulot... de provocation ! C'est ce qu'on appelle le "terrorisme d'Etat", qu'on a pu voir à l'oeuvre récemment avec l'Affaire Merah, des actes accomplis avec un professionnalisme évidemment signé.

 

Sarkozy a prévenu que cela se jouerait sur le fil, les Sondeurs et les Médias aux ordres nous ont dit que les résultats se rapprochent chaque jour un peu plus - alors que le rejet de Sarkozy est patent et que même le débat a vu F. Hollande triompher en France comme, surtout, à l'Etranger.

 

Je pressens, donc, que Sarkozy sera réélu car comme je l'ai dit il ne peut accepter la défaite, et bien évidemment de rendre compte de ses actes devant la Justice. Et surtout, les Décideurs, au sommet, ont besoin de lui pour achever le travail en France, conduire notre pays dans une guerre monstrueuse contre l'Iran qui mènera à la conflagration mondiale de dépopulation - le fameux choc de civilisations préparé par l'islamophobie continuellement distillée dans les esprits faibles ou frustrés par les Médias aux ordres - et enfin, évidemment, mettre en place le Nouvel Ordre Mondial dictatorial qui privera les populations de leur liberté, de la paix, de l'Emploi, des protections sociales, et même de la dignité (par ex, euthanasie des retraités ou privation de soins gratuits parce que considérés comme non-grata, inutiles, coûteux, piètres consommateurs etc - voir ce qu'annonce le "prophète" du NOM, Jacques Attali, dans ouvrages et émissions comme "Conversations d'Avenir" sur les Chaînes Parlementaires).

 

Compte tenu de la personnalité de Sarkozy, abondamment analysée par les professionnels de la psychologie, de son incompréhension totale de la France et même de son aversion pour elle, de sa proximité avec la CIA, de sa soumission totale aux diktats anglo-saxons, au monde de la Haute Finance, etc, attendons-nous au pire. Nous l'aurons. Ce qui nous guette nous a été présenté  par Nicolas Sarkozy lui-même au Trocadéro comme "le NOUVEAU modèle français", comprenez - la fin du modèle spécifique français, indépendant, républicain,  protecteur, laïc, etc. Et le début d'un autre, à l'image du cauchemar inégalitaire et violent de l'Amérique des cow-boys sans foi ni loi.

 

SEUL un sursaut planétaire, concerté, concomitant, de toutes les populations, nous épargnera le pire programmé par les psychopathes aux manettes du monde. Ou la victoire des non-alignés - russe, chinois, vénézuelien, bolivien, iranien, syrien etc - sur les Anglo-Saxons qui n'ont pas fini de dévaster le monde... Bientôt, d'ailleurs, Poutine dirigera la Russie, à la fureur de l'Occident. Mais lui prône un monde multipolaire, et c'est en effet la seule voie possible... avec, selon la vision du Grand Charles (de Gaulle), la mise en place de l'Eurasie.

 

Hélas, la lucidité est impitoyable.

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com 

 

J'envoie copie de cet article aux dirigeants de l'Opposition. Inutile de censurer ce post : Il est relayé où il faut.

 

TAGS : Nouvel Ordre Mondial, N.Sarkozy, F. Hollande, CIA, Eurasie, Russie, Poutine, non-alignés, monde multipolaire, Charles, de Gaulle, Sondeurs, Médias, J. Attali, OTAN, Traité de Lisbonne, modèle social français, fraude électorale, F. Bayrou, terrorisme d'Etat, affaire Merah, euthanasie retraités...

 

voir aussi, entre autres : Le résultat du vote a-t-il été truqué ? - De l'Extrême-Droite à la dictature

 

 

.http://washington.blogs.liberation.fr/great_america/cia/

RTR21474_Comp

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Présidentielle 2012  SARKOZY VAINQUEUR

 

 

Les jeux sont déjà faits. LA FRAUDE A ÉTÉ PARFAITEMENT ORGANISÉE…

 

On vous a déjà faire croire le 22 avril dernier que L’infâme représentant de la Finance Internationale avait atteint un score proche de François Hollande ! C’est une arnaque de haut vol, bien dans le style de « l’ÉQUIPE SARKO » et de ses patrons de la Finance Internationale.

 

Ceci n’a été permis que grâce à l’utilisation d’un très important nombre de machines à voter (FRAUDER) électroniques de la marque NEDAP, dont le ministère de l’Intérieur se refuse à donner le Nombre, ainsi que le nombre et le nom des municipalités (surtout ou exclusivement UMP, note d'eva)  qui ont installé ces machines sur lesquels les Français ont voté.

 

Il faut savoir qu’après de nombreuses fraudes constatées, ces machines à voter-Frauder ont été successivement INTERDITE en Irlande, aux Pays-Bas et en Allemagne…

 

Vont-elles permettre la réélection du représentant-collabo de la Finance Internationale ? CE SERAIT LA PLUS GRANDE INSULTE À LA DÉMOCRATIE !

 

                                                                                           *

 

Ces machines SONT INCONTRÔLABLES ET ONT TOUTES ÉTÉ CONÇUES POUR ORGANISER LA FRAUDE.

 

Ingénieur concepteur de systèmes informatiques, je suis bien placé pour le savoir.

 

Les toutes premières machines à frauder électroniques ont été inventées et fabriquées par des cadres et des sociétés écrans de la CIA… pour s’assurer de l’élection de George W. Bush en 2000 et 2004. Vous en trouverez tous les détails, en Anglais, dans la TERROR DATABASE, sur le site www.benperi.eu

                                                                                          *

 

Si par extraordinaire, cette fraude n’était pas suffisante, un second système à été prévu, dont je vous parlais le 18 avril 2012. Voici l’article :


 

Présidentielle – Attention, élection truquée

 

Comme en 2007, c’est la CIA qui décidera du choix du futur candidat !

Vous me trouvez provocateur ? Et bien que les quelques personnages encore influents de notre pays mettent en demeure, le Ministre de l’Intérieur, de publier la liste complète et détaillée et consolidée des votes observés dans la totalité des bureaux de vote en France métropolitaine et Outre-mer.

Toute différence avec les résultats observés dans le moindre bureau, par des officiels, ou des groupes de citoyens, devra être corrigée et le total des voix portées sur chaque candidat modifié en conséquence AVANT PROCLAMATION DES RÉSULTATS.

Aucune proclamation de résultat ne saurait être officialisée sans une publication détaillée au bureau de vote près.

Pourquoi un tel luxe de précautions ?

Les Français ne le savent pas, mais, déjà en 2007, les résultats de l’élection Présidentielle ont été ÉLABORÉS par une société américaine (Level 3 Communications, Inc.) véritable fourmilière et annexe de la CIA, installée à Denver, Colorado, le nouveau temple de la Haute Technologie de la CIA, depuis le 11 septembre 2001. C’est de là que seront « organisés » les résultats des élections des principaux pays du Monde.

Rien ne fut fait pour dénoncer ce véritable coup d’état anti-Français. La société civile française n’avait pas eu le temps de s’organiser pour contrer et dénoncer cet acte de trahison.
(http://www.wikistrike.com/article-rappel-les-resultats-electoraux-fran-ais-produits-par-une-societe-americaine-et-en-2012-103443540.html).

Ceux qui lisent régulièrement mes livres, ne seront pas surpris de l’intrusion de la CIA dans le fonctionnement de l’Union européenne. Ils savent que, depuis l’assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy que la CIA est devenue une arme terrible, au service de la Finance Internationale.

Ces machines de marque Diebold qui seront largement utilisées an 2012, à travers le Monde, sont les pires machines à tricher, qu’un esprit malin ait jamais inventé : http://www.computerworld.com/s/article/9220356/Argonne_researchers_hack_Diebold_e_voting_system_

Ceux qui ont lu : « Un Grand Projet pour la France », savent que la création de la Communauté Européenne est une création de la CIA, pour le compte du Cartel des Banques, destinée à empêcher l’Europe de se construire intelligemment et pour au contraire la détruire (Voir les vidéos de François ASSELINEAU, candidat 2012 censuré par les Médias, note d'eva). On observe aujourd’hui, partout en Europe, les premiers résultats de cette stratégie. Ces lecteurs savent aussi que c’est la Commission Européenne, un repère de soldats des Rothschild, et non le Parlement Européen, qui dirige et organise l’implosion de l’Union.

Ce que vous ne savez pas, c’est que des millions de Français vont voter sur ces machines à voter (tricher) électroniques, dont les résultats sont programmables à distance. Ces machines construites entre autres par la société Diebold, ont déjà été utilisées aux Etats-Unis, en novembre 2000 et novembre 2004 pour faire élire George W. Bush. Voir à ce sujet ce que j’en écrivais en 2005, dans « Stop the Warbiz ».

Extrait du livre « Stop au Warbiz », chapitre 5, publié en juin 2005. La version Anglaise de ce livre « Stop the Warbiz » est toujours disponible ici : http://www.amazon.com/s/ref=nb_sb_noss?url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=stop+the+Warbiz , et à la Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis.

Adieu Démocratie… 
La mascarade de l’élection de 2004

Avant même l’élection, Karl Rove (Le pouvoir derrière le trône), « l’empaleur », avait dit qu’il ferait tout ce qui sera nécessaire – c’est-à-dire n’importe quoi – pour s’assurer de la victoire de Bush. (Et Luc Chatel nous a prévenus, une grande surprise nous attend, note d'eva)

Pour s’assurer du gain de l’élection présidentielle de novembre 2004, les Républicains ont changé de tactique. Après les tricheries de Floride en 2000, ils ont misé cette fois sur des moyens plus modernes. Des machines à voter flambant neuves ont été utilisées dans 30 Etats, pour… 28% des votes prévus. Malheureusement, ces machines ont déjà prouvé en Georgie en 2002 qu’elles pouvaient inverser le résultat d’une élection. Elles sont exclusivement fabriquées par des sociétés détenues par des républicains notoires (Diebold Election Systems dans l’Ohio, Sequoia Voting Systems, basé en Californie et Election Systems & Software à Omaha, Nebraska). Elles sont “largement en dessous des minima de sécurité requis pour de tels équipements” et sur un panel de 1600 spécialistes informatiques, dont 200 docteurs, pas un seul ne s’est trouvé pour dire que ces machines étaient pour le moins “sures, fiables et contrôlables”.

Par contre, le panel a été unanime a déclarer que « ces machines à voter sont peu sûres, sujettes au piratage informatique interne et externe, et qu’elles présentent un (grave) danger pour des élections démocratiques ».

Ces trois compagnies ont toutes de très forts liens avec l’administration Bush. Quelle coïncidence, leurs principaux actionnaires sont aussi les toutes premières multinationales du WARBIZ… Northrop-Grumman, Lookheed-Martin, EDS (Electronic Data Systems) et Accenture. Diebold a fait appel à Scientific Applications International Corporation (SAIC) de San Diego pour développer les logiciels sécurisés des machines à voter… alors qu’une majorité des membres du conseil d’administration de SAIC viennent, soit du Pentagone ou de la CIA :
- Le Général d’Armée Wayne Downing, un ancien du Conseil National de Sécurité,
- Bobby Ray Inman; ancien directeur de la CIA,
- William Owens, ancien patron de l’Etat-major des armées aujourd’hui à la retraite,
- Robert Gates, un autre ancien directeur de la CIA.

Ainsi, c’est une société privée liée au complexe militaire et à la CIA qui assure l’intégrité de la programmation des machines à voter pour le compte des sociétés du WARBIZ…

Tous les casinos du monde utilisent des machines à sous électroniques. Ces machines sont programmées pour obtenir les résultats escomptés par leurs propriétaires… Ces gens ont inventé des machines à voter sur le même principe… c’est-à-dire « qui permettent d’obtenir les résultats escomptés… »

Cette année, la fraude post et préélectorale était tellement massive qu’il aurait fallu des années de combat juridique pour que cette élection ressemble à un processus honnête. En jetant l’éponge si rapidement, John Kerry a dévoilé au monde la franche mascarade qu’aura été cette élection. La seule possibilité qu’elle soit conforme aux vœux des patrons du « WARBIZ »… était la reconnaissance de sa « défaite » par John Kerry. Ce qu’il s’empressa de faire au plus grand mépris des 60 millions d’Américains qui avaient voté pour lui…

Aussi longtemps que de telles machines à tricher (pardon à voter) existeront, il n’y aura PLUS AUCUNE DEMOCRATIE, dans les pays qui les utilisent. (Seuls pour le moment, début 2012, les Allemands ont déclaré ces machines illégales…)

Ces nouvelles “boîtes noires” informatiques qui servent de machines à voter ne produisent aucune trace papier. Il ne sera donc jamais possible de vérifier les résultats d’une élection contestée.

Quand on sait – qu’avant même le jour de l’élection – l’on dénie systématiquement le droit de vote (une fois de plus) aux noirs et à de nombreux autres démocrates pour des raisons iniques… Quand on sait que de nombreuses machines électroniques à voter contenaient plusieurs milliers de voix pour Bush, avant même que quiconque ait voté… Quand on connaît le risque de fraude massive que représentent les nouvelles machines à voter électroniques… Quand on sait que l’on a comptabilisé 14,3 millions de votes de plus en 2004 qu’en 2000… et quand on constate que cet accroissement du nombre de voix s’est réparti entre 10 millions pour les représentants du WARBIZ et 4,5 pour ceux qui défendent la sécurité sociale, l’emploi et l’état providence et que l’on entend les trompettes de Bush essayer de vous faire croire que ces dix millions sont le résultat d’une poussée du vote populaire, on a besoin de personne pour comprendre que cette élection fut une énorme escroquerie

En réalité, cette différence ne peut s’expliquer que par une combinaison de la poussée d’électrons dans les machines à voter électroniques avec les méthodes crapuleuses utilisées par le WARBIZ pour éliminer massivement les votes des quartiers populaires… Une façon de prétendre que les Américains sont plus intéressés par la politique et que Bush a obtenu le support des personnes dont il a détruit les emplois, la protection sociale, pris les dollars et les fils et filles pour les envoyer en Iraq et en Afghanistan assumer l’appétit des avides « hors-la-loi » du WARBIZ… Faut-il que les Américains soient naïfs et indolents.

La triche a toujours fait partie de l’élection présidentielle, mais cette fois, la trahison de l’électeur a fait déborder la coupe. Soixante millions de votants qui avaient porté leurs voix sur le candidat John Kerry, ont été floués, non seulement par l’équipe Bush, mais plus grave encore par l’homme qui représentait l’espoir de revivre en démocratie. Pourquoi John Kerry a-t-il si rapidement capitulé ? A-t-il oublié les millions de cas de votants noirs et hispaniques retirés des listes électorales ? Comment a-t-il pu ne pas protester et récuser, avant même le vote, les (vicieuses) machines à voter (Républicain) électroniques ? Son appartenance à la société maçonnique secrète de l’Université de Yale « Skull & Bones » dont la réputation fût bâtie au 19ème siècle sur le commerce de l’opium en Extrême-Orient et qui n’a pas toujours été fréquentée par la « crème de la crème » (Prescott, George H., George W. Bush…), explique-t-elle qu’il n’aurait été qu’un “perdant programmé”? Ou bien serait-ce plutôt lors de son apparition à la conférence de Bilderberg (le congrès mondial des patrons tireurs de ficelles, de leurs éminences grises, de leurs porteurs de valises et de leurs porte-plumes) en 2001 qu’il aurait fait allégeance au « WARBIZ » ? On comprend mieux sa difficulté à admettre l’obligation morale d’un retrait Américain de l’Iraq, même après qu’il eut été prouvé l’absence totale d’armes de destruction massives et de menace et que Saddam Hussein ait été neutralisé.

Quelles belles Démocraties, dans lesquelles les Gouvernants sont désignés par la CIA !

BEN PERI   http://www.benperi.eu

--
BEN PERI


Pour contrer la terrible Mondialisation que l'on veut nous imposer,
et reprendre le contrôle de nos démocraties pour les rendre citoyennes...

Tous les livres de BEN PERI sont là www.benperi.eu
Ben Peri's Books are all here www.benperi.com
.
..

C'est Ben Peri lui-même qui m'a envoyé ce texte,
merci à lui (eva)
.

2012-vote-electronique.jpg

http://embruns.net/logbook/2012/04/22.htm

Rien ne va plus… les jeux sont faits…
22 avr
Les résultats électoraux produits
par une société américaine ?

Sources : UPR. AVec AFP, Le Monde. Mars à juillet 2008.

level-3-communications.jpg?w=645Dimanche dernier, les commentateurs du 1er tour des élections municipales se sont montrés unanimes : alors qu’on attendait un effondrement de la droite, la première surprise de la soirée aurait été la relative et inattendue bonne tenue des listes UMP ; la seconde surprise, c’est que le taux global de participation était en hausse depuis 2001.
La tonalité de la soirée électorale fut ainsi donnée par ces deux « surprises », qui dominèrent également les lignes éditoriales de la presse écrite du lendemain. Pour la majorité des Français, les jeux étaient faits dès le  1er tour : forte participation et maintien surprise de l’UMP.

Pourtant, dès le mardi, puis tout au long de la semaine, des informations d’une toute autre tonalité ont commencé à se faire jour. Des informations capitales dont ont été privés la grande majorité des Français, qui n’ont porté attention à ces élections que le dimanche soir ou dans la presse écrite du lundi. [Cliquer pour lire la suite] 
Ainsi, il a fallu attendre le vendredi, ce qui ne s’était jamais vu depuis la dernière guerre, pour enfin connaître les chiffres officiels de la participation. Surprise : il n’est plus du tout question d’une hausse mais d’un effondrement historique : jamais depuis 1959 la participation n’avait été aussi basse : 66,54% au total et 61,07% dans les communes de plus de 3500 habitants. Dans la capitale, c’est même 43% des électeurs qui ont refusé d’aller voter.

Les étranges innovations électorales du ministère de l’intérieur

Que s’est-il passé le soir de l’élection pour que l’information et la perception de la situation politique réelle soient ainsi faussées ?

Un début de réponse nous a été donné par un article stupéfiant du journal Le Monde. On y apprend les causes de la ” panne “ :
« Les résultats ont d’abord parcouru le chemin traditionnel : les mairies les ont envoyés, par téléphone ou par fax, dans les préfectures, qui les ont communiqués via un système Intranet au ministère. ” La synthèse s’est faite tout à fait normalement ” (…) Mais les serveurs, hébergés par une société externe, dont le ministère n’a pas voulu divulguer le nom, se sont écroulés à plusieurs reprises. »
==> http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1028409&clef=ARC-TRK-D_01

En clair, cela signifie :
d’une part que les serveurs du ministère de l’intérieur ne sont pas gérés par les fonctionnaires habilités à cette fin mais par ” une société externe ” ;
d’autre part que le ministère de l’intérieur refuse de communiquer l’identité de la société qui a désormais la haute main sur les élections françaises.

Ce n’est pas tout :
« Le système étant engorgé, les services de l’intérieur ont dû ressaisir les résultats. Le taux de participation définitif n’a été établi que lundi après-midi. Le prestataire, qui avait traité les élections présidentielle et législatives de 2007, utilise “ce que l’on peut trouver de plus puissant”, assure Bertrand Maréchaux, directeur des systèmes d’information du ministère. (…) M. Maréchaux confiait, lundi soir, n’avoir toujours pas trouvé “de véritable explication technique”.

Mme Alliot-Marie, rompant avec l’habitude de la plupart de ses prédécesseurs, s’est refusée dimanche à toute apparition publique pour donner les résultats et s’est contentée d’un communiqué diffusé à 23 h 13. »

En clair cela signifie :
que le mystérieux prestataire privé a eu également la haute main sur les présidentielles et les législatives, premières élections françaises où étaient utilisées les machines à voter, qui, elles aussi, suscitent de nombreuses et justifiées interrogations.
et que le directeur des systèmes d’information du ministère de l’intérieur avoue n’avoir reçu aucune explication de ce mystérieux prestataire extérieur.

Quelle est la mystérieuse société qui produit désormais les résultats électoraux français officiels ?

Est-il normal et sain pour la démocratie que le ministère de l’intérieur garde le silence sur l’identité de la société prestataire qui gère désormais nos résultats électoraux officiels ?

Pour l’UPR, la réponse est non.

Nous avons donc décidé d’en savoir plus, ce qui n’est pas très difficile puisqu’un simple logiciel gratuit “whosip.exe” permet à tout internaute de découvrir le pot aux roses. (il suffit de télécharger whosip, de le copier dans C : puis, dans Accessoires > Invites de commandes > tapez cd\ > Enter puis : whosip www.interieur.gouv.fr > Enter ) , vous obtiendrez ce résultat autant spectaculaire que révoltant, s’agissant du ministère de l’intérieur de la République Française :

WHOIS Source : ARIN

IP Address : 8.12.199.126
Country : USA – Colorado
Network Name : LVLT-ORG-8-8
Owner Name : Level 3 Communications, Inc.
From IP : 8.0.0.0
To IP : 8.255.255.255
Allocated : Yes
Contact Name : Level 3 Communications, Inc.
Address : 1025 Eldorado Blvd., Broomfield
Email : ipaddressing@level3.com
Abuse Email : abuse@level3.com
Phone : +1-877-453-8353

Sauf erreur, cela signifie, en clair, que “le système intranet” du ministère français de l’intérieur est hébergé par la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS, situé à Denver, Colorado, USA.

Résumons :
1. La soirée électorale, donc l’élément décisif de la campagne du second tour, a été complètement faussée par une panne informatique.

2. Contrairement à ce que tous les Français croient, le ministère de l’intérieur ne gère pas lui-même les moyens nécessaires à la production des résultats électoraux officiels, ayant force de loi.

3. Ce travail décisif pour la démocratie française est confié non seulement à une société privée, mais, mieux encore, à une société américaine, LEVEL 3 COMMUNICATIONS

4. Vérifications faites à partir d’informations ouvertes disponibles sur Internet, cette importante société américaine se trouve avoir des liens très étroits avec les deux principaux partis politiques américains, le Parti Républicain et le Parti Démocrate, qu’elle finance l’un et l’autre avant chaque élection présidentielle :
==> http://www.campaignmoney.com/political/committees/level-3-communications-inc-political-action-committee.asp?cycle=04

5. La société en question n’a fourni aucune explication sur la panne. Personne n’est donc en mesure de garantir que cette panne n’a pas été volontairement provoquée, à la demande d’un mystérieux commanditaire, pour aboutir aux résultats faux de dimanche soir. Circulez, il n’y a rien à voir !

6. Mis à part l’article du Monde, aucun média ne s’est interrogé sur ce grave et troublant dysfonctionnement qui entachent le résultat officiel des élections. Personne ne s’interroge non plus sur la fiabilité et les contrôles réels de l’ensemble “machines à voter + serveurs hébergés par la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS” qui a également produit les résultats des présidentielles et des législatives.

7. On nous présente un scénario rocambolesque à base de « serveurs qui s’écroulent » puis « d’adresse de délestage ». Mais ce scénario ne tient pas la route une seconde pour qui connaît un minimum l’informatique : collecter les votes de 25 millions d’inscrits, préalablement centralisés dans une centaine de préfectures, c’est bien le minimum que doit pouvoir faire n’importe quel serveur informatique bon marché.

Du reste, on n’a pas attendu mars 2008 pour gérer ce type de situations et les Français ont connu suffisamment de soirées électorales télévisées depuis 40 ans pour savoir que la collecte des résultats ne posait aucun problème par le passé, avec des ordinateurs pourtant infiniment moins puissants que de nos jours. Comme par ailleurs le ministère précise avoir recours à “ce qu’on peut trouver de plus puissant”, on est en droit de se poser de très graves questions sur la cause réelle de la « panne ».

8. Nous voudrions également comprendre pourquoi un gouvernement qui nous rebat les oreilles avec son soutien à l’économie numérique juge préférable d’avoir recours aux services d’une société étrangère pour résoudre un problème bête comme chou, et parfaitement bien résolu depuis des décennies, qui est la simple collecte des résultats électoraux transmis par la centaine de préfectures françaises.

9. Nous voudrions enfin comprendre pourquoi la France, qui est capable de mettre au point des armes thermonucléaires par des simulations informatiques extraordinairement sophistiquées, qui a été choisi internationalement pour développer le centre de recherche sur la fusion atomique ITER serait incapable de gérer par elle-même l’addition des votes de ses électeurs?

Conclusion

Il n’est pas tolérable qu’une société américaine produise, on ne sait comment, ce que le peuple français est censé devoir accepter comme l’expression suprême de la souveraineté populaire. Cette procédure est d’autant moins admissible qu’elle s’accompagne de la mise en place, en nombre croissant, de “machines à voter” électroniques qui produisent des résultats dont l’opacité suscite la défiance d’une écrasante majorité de nos concitoyens.

Rien ne serait plus grave pour la démocratie et plus périlleux pour la paix civile en France si une suspicion généralisée devait désormais se porter sur la véracité des résultats annoncés à l’issue de toutes nos élections.

Nous exigeons donc de revenir à la situation antérieure, qui donnait toute satisfaction sans soulever les moindres soupçons. Le ministère de l’intérieur doit obtenir et rendre publiques les explications de son prestataire américain, puis rompre immédiatement ce contrat.

L’Union Populaire Républicaine envoie le présent texte à l’ensemble des députés et sénateurs de la République, et leur demande que soit créée une commission d’enquête parlementaire sur cette question d’une exceptionnelle gravité.

Nous leur demandons aussi que soit déposé, le plus rapidement possible, une proposition de loi interdisant toute intervention de sociétés privées dans les opérations électorales, ainsi que tout usage des machines à voter.

* * * * * * *

Le scandale du vote électronique se précise

L’agence France Presse vient de révéler qu’une étude, réalisée par une chercheuse du laboratoire d’informatique de Nantes-Atlantique et portant sur les trois derniers scrutins nationaux, a relevé un nombre ” d’erreurs ” beaucoup plus élevé dans les bureaux utilisant des ordinateurs de vote que dans les bureaux traditionnels.

Cette étude, conduite par Mme Chantal Enguehard en relation avec l’Observatoire du vote, est la première recherche quantitative très sérieuse sur la dématérialisation du vote dans les élections politiques en France. Elle a été menée à partir de données provenant de 20.051 bureaux de vote, dont environ un tiers pratiquant le vote électronique, dans 46 communes de référence, dont 24 utilisant des ordinateurs de vote, lors des dernières élections présidentielles (premier et second tour), législatives (1er tour) et municipales (1er tour). Autant dire que l’énormité de la taille de l’échantillon rend l’étude statistiquement incontestable.

Entre 4 et 8 fois plus “d’erreurs” d’émargement avec le vote électronique

Les résultats obtenus montrent en premier lieu que le nombre de bureaux “en erreur”, c’est-à-dire où le nombre de votes n’est pas égal au nombre d’émargements, est bien plus élevé parmi ceux qui utilisent les machines à voter que dans ceux qui ont recours à l’urne traditionnelle.

Globalement, sur les quatre tours d’élections étudiés, on relève ces erreurs dans près de 30% des bureaux procédant au vote électronique (29,8%) contre 5,3% de ceux utilisant l’urne.

Des “erreurs” en augmentation constante

Lors du premier tour de la présidentielle, on mesure ainsi 3,9 fois plus de bureaux en erreur pour le vote électronique par rapport au vote à l’urne. Ce rapport monte à 7,5 pour les législatives et à 7,8 pour les municipales, selon l’étude. En d’autres termes, il s’aggrave avec le temps !

Des “erreurs” dont l’ampleur est beaucoup plus importante avec le vote électronique

Autre enseignement, l’ampleur des erreurs est beaucoup plus importante pour le vote électronique : par exemple, plus de 7,3% des bureaux électroniques dépassent un taux d’erreur de 3 émargements, contre à peine 0,4% des bureaux traditionnels.

Des ” erreurs ” qui ne diminuent pas avec l’expérience

Selon l’étude, la multiplication des scrutins n’entraîne pas une plus grande fiabilité du vote électronique. Malgré la meilleure expérience qu’en ont les électeurs, les taux d’erreur du vote électronique restent toujours très supérieurs à ceux du vote à l’urne. En outre, le taux d’erreur est plus élevé dans les bureaux qui enregistrent le moins d’émargements à l’heure.

L’étude révèle enfin que la centralisation des résultats en mairie est elle-même source d’erreurs, certaines mairies ne faisant même pas état des écarts entre votes et émargements constatés dans les bureaux, d’autres ” rectifiant ” même les résultats pour les faire disparaître.

CONCLUSION : IL FAUT EN REVENIR AU VOTE AVEC LES URNES

Les résultats statistiques incontestables découverts par Mme Enguehard l’ont conduite à les qualifier elle-même de “choquants “. Cette chercheuse du laboratoire d’informatique de Nantes-Atlantique et l’Observatoire du Vote ont décidé de présenter leur étude au ministère de l’Intérieur et au Conseil constitutionnel.

Décision intéressante, ils ont aussi décidé de la présenter à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Cette organisation internationale, qui se préoccupe volontiers de la sincérité des élections dans tous les pays du monde, et en particulier dans l’ex-bloc socialiste, devrait assurément porter désormais ses regards sur ce qui se passe au sein des pays de l’Empire euro-atlantiste. Notons au passage que la chercheuse et l’Observatoire du Vote n’ont pas prévu de saisir la Commission européenne de leur étude. Comme si tout le monde avait déjà, inconsciemment, intégré l’idée que les institutions bruxelloises ne sont en aucun cas des remparts contre la dictature qui menace… (voir la position de la Commission en annexe)

Par ailleurs, Mme Enguehard et l’Observatoire du Vote demandent que les travaux réalisés soient complétés par une étude de plus grande envergure. Il serait notamment du plus haut intérêt de voir si les ” erreurs ” relevées sont réparties uniformément ou si elles ont une ” tendance ” à favoriser tel ou tel parti ou groupe de partis. Il serait d’un intérêt non moindre de comparer de façon statistique les résultats obtenus dans les bureaux de vote avec urne et dans les bureaux de vote avec ” machine à voter “.

Il est à cet égard extrêmement préoccupant de constater que la mise en place en France de bureaux de vote avec ordinateurs coïncide avec le recours à une société de service américaine (LEVEL 3 COMMUNICATIONS) chargée… de centraliser les résultats électoraux français dans son centre de Denver au Colorado !

Cette décision stupéfiante, prise par Nicolas Sarkozy lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, a déjà été dénoncée ici même (cf. notre dossier Les résultats électoraux produits par une société américaine ?). Mais comme elle s’accompagne du taux “d’erreurs” absolument scandaleux de 30% dans les bureaux de vote équipés de ” machines à voter “, le doute ne peut désormais que s’instiller dans les esprits : Y aurait-il chez certains la volonté délibérée de truquer les résultats des élections en France ?

Laisser s’installer un tel doute serait redoutable pour notre démocratie et notre paix civile. C’est pourquoi l’Union Populaire Républicaine (UPR) réclame de nouveau la suppression totale et définitive de toute ” machine à voter ” sur le territoire de la République et le rapatriement immédiat de tout le processus électoral français en France, avec notamment la dénonciation des contrats entre le ministère français de l’Intérieur et toute société privée française ou étrangère, notamment la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS.

Source (dont documents et annexe) Union Populaire Républicaine : http://u-p-r.org

* * * *

En complément :

11 mars 2008 – Le ministère de l’intérieur a été perturbé par une panne informatique dimanche soir (article cité dans un précédent dossier de l’UPR Les résultats électoraux produits par une société américaine ?, auquel il est fait référence ci-dessus)

Les résultats des élections municipales et cantonales ne sont parvenus aux journaux quotidiens que très tardivement dans la nuit du dimanche 10 mars au lundi 11, de façon incomplète, et avec des erreurs. Les serveurs, hébergés par une société externe, se sont écroulés à plusieurs reprises.

Fait inhabituel, les résultats des élections municipales et cantonales ne sont parvenus aux journaux quotidiens que très tardivement dans la nuit du dimanche 10 mars au lundi 11, de façon incomplète, et avec des erreurs.

” La première ville de plus de 10 000 habitants est arrivée à 1 heure du matin, avec plus de trois heures de retard par rapport à nos prévisions “, explique ainsi José Bolufer, directeur des services informatiques du groupe Le Monde. Le Monde a fourni les résultats de 753 communes de plus de 10 00 habitants, au lieu des 891 prévues.

Le ministère de l’intérieur refuse de parler de “bug”. Mais il a bien été victime d’une panne informatique majeure.

Les résultats ont d’abord parcouru le chemin traditionnel : les mairies les ont envoyés, par téléphone ou par fax, dans les préfectures, qui les ont communiqués via un système Intranet au ministère. ” La synthèse s’est faite tout à fait normalement “, assure-t-on dans l’entourage de la ministre de l’intérieur, Michèle Alliot-Marie. Mais les serveurs, hébergés par une société externe, dont le ministère n’a pas voulu divulguer le nom, se sont écroulés à plusieurs reprises.

DÉLESTAGE

” Dès 22 h 30, nous avons travaillé sur le système de secours, le ministère nous a proposé une adresse de délestage pour accéder aux données “, précise José Bolufer. Le système étant engorgé, les services de l’intérieur ont dû ressaisir les résultats. Le taux de participation définitif n’a été établi que lundi après-midi.

Le prestataire, qui avait traité les élections présidentielle et législatives de 2007, utilise ” ce que l’on peut trouver de plus puissant “, assure Bertrand Maréchaux, directeur des systèmes d’information du ministère. Le fait que ce dernier donnait, pour la première fois, les listes complètes dans les villes de moins de 3 500 habitants, n’est pas de nature à fournir une explication convaincante, d’autant que ” la capacité de traitement avait été doublée “. M. Maréchaux confiait, lundi soir, n’avoir toujours pas trouvé ” de véritable explication technique “.

Mme Alliot-Marie, rompant avec l’habitude de la plupart de ses prédécesseurs, s’est refusée dimanche à toute apparition publique pour donner les résultats et s’est contentée d’un communiqué diffusé à 23 h 13.


http:// liesidotorg.wordpress.com/ 2012/04/22/ rien-ne-va-plus-les-jeux-so nt-faits/

.
.

r-sister-NOM.jpg

...
Seul un vote massif contre Sarkozy
peut empêcher le détournement du résultat.

Ou bien, relayer partout le plan

pour le désamorcer !

 

eva

 

NB  J'avance une hypothèse, aussi :

L'Oligarchie laisse cette fois Hollande l'emporter,

  et avec lui l'Opposition se noyer et se discréditer

au plus fort de la crise,

et l'UMP revient ensuite en sauveur

avec un Sarkozy revigoré et aux dents

encore plus longues, carnassières, et durables !

Mais... quid des casseroles de "Super Sarko"

avec une Eva Joly heureusement en embuscade

et une Justice très remontée contre lui ?

Avec Sarkozy, tout est possible ! 

 

 

Affiche de campagne de Nicolas Sarkozy - Photo CC

 

 

Je trouve à l'instant ce superbe extrait

sur un enjeu particulier de cette Election 

que ne soupçonnent pas les Français alors même qu'à la tête de leur pays se trouve le successeur de Reagan, Thatcher, Bush, Blair.

 

Ce qui caractérise aussi Sarkozy, et c’est ici que la lutte se joue au niveau des symboles, c’est qu’il est l’espoir de la réaction au niveau mondial. Les Français, vivant dans un pays capitaliste et « mondialisé », en réalité pas très différent des autres, ne comprennent pas toujours bien comment la France est perçue à l’étranger. Elle y est vue comme le seul pays européen important qui résiste à l’hégémonie culturelle et politique américaine, qui continue à considérer l’égalité comme un idéal, et qui est un bastion de la laïcité. Bien sûr, comme toutes les images, celle-ci est à la fois surfaite et basée sur des réalités historiques. Néanmoins, la victoire de Sarkozy sera vue comme la victoire de la France de la Restauration, de Versailles et de Vichy sur l’autre France, celle de la Révolution, de la Commune et de la Libération, que les bourgeoisies du monde entier détestent. Jean Bricmont

 

.

http://www.legrandsoir.info/pourquoi-est-il-important-de-bloquer-sarkozy,16543.html

 

.

 

Russie + Chine et Inde.  Avec eux la Paix ?


par Nivedita Das Kundu
L’heure de la trilatérale Russie-Inde-Chine a sonné et elle aura de plus en plus d’influence sur les décisions internationales, selon Nivedita Das Kundu. L’équilibre international des pouvoirs est en train de changer en faveur de la paix mondiale. La Russie, l’Inde et la Chine (RIC) entretiennent une collaboration trilatérale depuis 1996. La 11ième édition des rencontres des ministres des Affaires Etrangères de Russie-Inde-Chine (RIC) s’est tenue le 13 avril 2012 à Moscou. L’importance de ce récent (...) lire la suite

 

Nicolas Sarkozy nous salue,

http://tempsreel.nouvelobs.com

 

2612125.gif

 

 

 

 

Sondages sortie bureaux de vote :

 

 

GENEVE - Selon le site suisse 20minutes.ch et des données obtenues à la sortie des bureaux de vote, la tendance annoncée depuis midi se précise vers les 15h : François Hollande obtiendrait 52,5% et Nicolas Sarkozy 47,5% (BVA, Ipsos, OW). D'autres instituts annoncent Hollande à 53,5% (TNS) ou encore Hollande à 53% (CSA, Ifop, Harris). Un inversement de tendance reste désormais très peu probable.

 

 

Suite au message de B. Peri ingénieur

spécialisé en informatique,

faisant état de la fraude en préparation,

 

Comme je l'ai toujours dit, plus on se rapproche des 53 % pour Hollande, plus la fraude sera impossible - et là, ce sera Hollande qui sera élu ! C'est pourquoi j'ai appelé tous à voter massivement contre Sarkozy ! Par ailleurs, j'ai alerté tous les dirigeants de l'Opposition du risque de fraude, ce qui peut contribuer à le désamorcer ! (Eva)

 

 

  

Sauf coup tordu (impossible car sondages 53 % pour Hollande)

Hollande est élu

 

http://www.tdg.ch/

 

AFP donne Hollande élu (eva, 19 h 45 environ)

 

 

§§§§

 

Dernière mn : Hollande Elu

 

Scores curieusement "rapprochés"...

comme au 1er tour !

 

28 - 25 (1er tour) rapproché 28 - 27

53 - 47 (2e tour)   rapproché 52 - 48

pour motiver les troupes (Législatives)

et sauver l'honneur du soldat Sarkozy.

La fraude a été rendue difficile par le nombre d'abstentions.

ILS comptaient sur un afflux de nouveaux électeurs

pour manipuler le chiffre ensuite. Raté !

Là, c'était quasiment gagné pour F. Hollande...

.

 

Alerte ! Manuel Valls propulsé par les Médias-Bilderberg

en particulier par FR2-Bilderberg (et Copé aussi)

pour être un futur candidat du PS

afin d'achever d'ôter dans ce parti

tout ce qu'il reste de gauche.

Il se présente déjà comme

"étant ému d'avoir participé à cette victoire"

alors qu'il était même pour la réforme de la retraite !

Manuel Valls est l'homme du Grand Capital, comme DSK !

 

Copé doit jubiler :

"Défaite personnelle de Sarkozy"

Il attend la prochaine échéance

(avec un PS submergé par la crise)

pour remporter l'élection à son profit

et... au profit de ses amis milliardaires

 

Nous n'avons rien à attendre de tous ces gens !

Il faut sortir de l'euro, de l'UE, de l'OTAN,

des Institutions internationales...

 

La Gauche célèbre sa victoire à la Bastille,

on préfère la Bastille à Versailles ou au Trocadéro..

 

Une nouvelle pratique du pouvoir s'ouvre,

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 15:00

 

 

Oui, Sarkozy tient des propos pétainistes !
1er mai:
Fête du Travail,
Fête du travail vrai,
Fête des travailleurs ?
Par eva R-sistons

 

 

"La journée internationale des travailleurs, fête des travailleurs, est une fête internationale annuelle célébrant les travailleurs. Elle est l’occasion d’importantes manifestations du mouvement ouvrier.


Instaurée à l'origine comme journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail, elle devint rapidement une journée de célébration des combats des travailleurs. Elle est célébrée dans de nombreux pays du monde le 1er mai"


(Wikipedia)


 

A la recherche d'une formule électoraliste, Sarkozy trouve : "Le vrai travail". Formule tellement inappropriée qu'il la désavoue peu après...

 

Donc, d'après lui il y aurait un faux travail et un vrai travail. C'est quoi, le faux travail, exactement ?

 

Par contre, aujourd'hui, le nombre de sans travail ne cesse d'augmenter avec lui comme Président, et les chiffres sont sous-évalués (précaires, intermittents, chômeurs radiés injustement, sans droits etc).

 

Le 1er mai, Sarkozy veut s'approprier ce nouveau symbole : La fête du Travail, du vrai travail, comme avant lui Pétain. Chaque jour une nouvelle formule, pour empêcher de réfléchir aux VRAIS problèmes, et d'en débattre : L'emploi, le pouvoir d'achat, la santé, l'école républicaine, la dette, le logement, les guerres que mène indument la France un peu partout, etc...

 

Non, le 1er mai c'est la fête des travailleurs qui luttent pour la défense de leur emploi, pour de meilleurs conditions de travail, pour des salaires décents, etc.

 

Et aujourd'hui, il y a de plus en plus de citoyens privés de travail, alors que le travail devrait être le premier des droits.

 

Ne détournons pas le sens de cette journée : Il s'agit bien de la fête des travailleurs, et tous méritent notre respect. Il n'est pas tolérable de voir que M. Sarkozy passe son temps à cliver tout, à dresser les citoyens les uns contre les autres.  Il n'y a pas de faux travailleurs et de vrais travailleurs. Il y a des travailleurs, et des citoyens privés d'emploi parce que dans cette société du profit, le travail n'est plus un droit.

 

Il y a un VRAI problème : Le nombre croissant de citoyens et de citoyennes privés de travail.

 

Le 1er mai ne doit pas être récupéré par Nicolas Sarkozy, ni par personne. Il doit respecter la fête des travailleurs, de TOUS les travailleurs, et de ceux qui sont privés d'emplois du fait de la mondialisation ultra-libérale.

 

Eva R-sistons

 

1er mai : Fête du travail, fête du travail vrai, fête des travailleurs ? (eva) 

 

.

"1er-Mai, alerte à l'imposture !" (Le Monde, Annie Ernaux,, 28 avril) 

 

(…) Même si sa signification s'est affadie, même s'il est surtout accueilli comme la chance d'un jour férié, si les défilés et rassemblements sont plus ou moins nombreux, le 1er-Mai est un "lieu de mémoire ", tel que l'a défini l'historien Pierre Nora, c'est-à-dire de fête, d'emblème, de monument, etc., où s'incarne la mémoire nationale. Autant qu'un symbole de la lutte internationale des travailleurs, il est un lieu de la mémoire sociale des Français et il n'est, je crois, personne qui ne le ressente comme associé à l'idéal républicain de liberté, d'égalité, de fraternité. A preuve, le 1er mai 2002, qui a vu un million et demi de citoyens descendre dans les rues pour manifester leur attachement à ces valeurs (…).


En 1941, Pétain avait fait main basse sur le 1er-Mai pour le vider de son sens de lutte internationale, remplaçant la Fête des travailleurs par la "Fête du travail et de la Concorde sociale". Les contextes historiques diffèrent mais on peut assimiler la captation du 1er-Mai par Nicolas Sarkozy à celle de Pétain. Pour les tristes raisons que l'on sait, le chef de Vichy faisait appel à "l'union nationale", Nicolas Sarkozy, lui, est clairement dans une stratégie de division nationale, la même qu'il applique avec constance depuis qu'il a été élu. C'est uniquement là qu'il n'a pas varié et que, malheureusement, il a obtenu ses meilleurs résultats, peut-être, hélas aussi, les plus durables.

 

Gouverner, c'est diviser, tel est le système Sarkozy. Mais diviser en stigmatisant, en dressant une partie de la population contre l'autre. Depuis 2007, il n'a eu de cesse de créer, d'inventer, par son discours, deux catégories de citoyens, dont l'une est désignée comme responsable des problèmes de l'autre, qu'elle menace sourdement. Ces catégories sont mouvantes, mais toujours tranchées, Français/immigrés, travailleurs/assistés, gens honnêtes/délinquants, victimes... (…)

 

http://mrc53.over-blog.com/article-fete-des-travailleurs-le-1er-mai-2012-sous-influence-de-la-presidentielle-104355590.html

 

cliquez ici

 

.

 

NS-K.jpg

http://i.ytimg.com/vi/IwLckg70xRk/0.jpg

 

 

Les révélations de Médiapart:


 

Ce journal est sérieux. Il fait honneur à la France, lui !

 

Il fait honnêtement son travail d'information. Et c'est une journaliste qui le dit (moi §) !

 

Il n'annonce pas des faits à la légère, sans preuves.

 

D'ailleurs, pourquoi Sarkozy a-t-il reçu (comme il l'a fait à l'Elysée) Kadhafi pendant trois jours ?

 

Comme il met en avant le Qatar, actuellement. Tiens, tiens...

 

Et que penser des réserves d'or de la France qui partent à l'Etranger, comme probablement ses secrets d'Etat avec "Sarkozy l'Américain" ?

 

Passons. Ce qui compte, ce qui prouve que les accusations à l'encontre de Nicolas Sarkozy sont vraies, c'est qu'il ne poursuit pas ce Média, c'est qu'il ne porte pas plainte alors qu'il le fait pour tout. Eh oui ! §§

 

Eva R-sistons

 

Sarkozy-Kadhafi: la preuve du financement (en entier)

Le Système Sarkozy est en train de tomber (Jeune actualité 1er site d'info et d'actualité sur l'Afrique)

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120425124707/#ixzz1tW4vuEz6

 

.

Une centrale atomique pour Kadhafi contre la libération des infirmières bulgares : des documents confidentiels montrent que c’est le deal conclu en 2007 entre la France et le colonel Kadhafi.

Révélations, dans les Inrocks de mercredi, sur un secret que Nicolas Sarkozy protège depuis cinq ans. Extrait de l’article à lire dans les Inrocks en kiosque mercredi.


 [Lire l'article complet sur lesinrocks.com]

 

 

 

Sarkozy l'Américain

 

http://archives.plumedepresse.net/local/cache-vignettes/L130xH122/sarko_usapng249d-b7898.png

http://archives.plumedepresse.net/local/cache-vignettes/L130xH122/sarko_usapng249d-b7898.png

 

 

§ http://fr.wikipedia.org/wiki/Chantal_Dupille..

 

§§ (..) le plus surprenant, après avoir exalté hypocritement la Nation, comme à son habitude, il se renseigne sur ce qui se dit sur Internet et ce que son rival socialiste a réussi à faire. Courroucé après avoir écouté ses interlocuteurs, il s’est laissé aller à des commentaires au ras des pâquerettes.


Selon certaines indiscrétions, il a lâché benoîtement, comme dans la pub et très prosaïquement : « Je les aurai un jour ». Pas exactement, il a plutôt déclaré : « Je vais me venger contre tous ces gens qui m’insultent si je suis réélu ». Tremblez Messieurs, le président est fâché. Il va sévir. Allain Jules sera envoyé en prison, malgré un casier judiciaire vierge.


Médiapart aussi sera “massacré”. Fillon a lancé la première salve. Mais au fait, l’homme qui portait plainte jadis pour tout et pour rien, qui juge d’ « infamie » le papier de Médiapart mais, étrangement, ne porte pas plainte, vous croyez à cette fable ? Vous avez dit diffamation ? Et pourtant, même pour des poupées vaudou à son effigie, Nicolas Sarkozy n’hésitait pas à porter plainte. (..)

 

Présidentielle 2012-Indiscrétions : Nicolas Sarkozy promet de se venger

by Allain Jules


.

 

Quelques "casseroles" de Nicolas Sarkozy :


 

(..) l’affaire Sarkozy-Kadhafi (financement de sa campagne 2007),

 

Bettencourt-Woerth-Sarkozy (financement de sa campagne 2007),

 

Sarkozy-Appartement de l’île de la Jatte (Neuilly/Seine),

 

Karachigate (financement de la campagne d’Edouard balladur 2005)  etc…

 

(..) (etc comme guerres illégitimes ou l'Affaire Tapie, note d'eva)

 

 

Dernière mn: Sarkozy porte plainte contre Médiapart.

 

Il ne pouvait pas moins, avant le 2e tour, pour "prouver" sa bonne foi (avec son ton mielleux qu'il emploie dans des occasions de ce type) : En accusant Médiapart de mensonge, et d'être "une officine du PS", alors que Médiapart est un média indépendant comme on en voudrait davantage ! Gageons que si Sarkozy, par malheur pour la France, l'emporte, la plainte sera enterrée - ou on n'en parlera plus - et qu'un Média exemplaire comme Médiapart sera... poursuivi, et mis au pas ! On ne lui permet d'ailleurs pas de se défendre : Les Médias aux ordres, eux, ne relaient que la version de l'UMP ! 

 

Et comme les sondages remontent pour Sarkozy - à mon avis, les sondeurs aux ordres du Gouvernement rapprocheront les 2 candidats, puis le résultat sera truqué comme au premier tour - voir ici § -, enfin Sarkozy l'emportera à l'arraché, et ainsi il pourra échapper à la Justice qui attend qu'il perde son immunité pour le poursuivre dans plusieurs affaires. Et il pourra continuer sa politique dictée par le Nouvel Ordre Mondial, le démantèlement du modèle social français, de la SS, de l'Ecole républicaine, de la Retraite par répartition, etc, et entraîner notre pays dans toutes les guerres demandées par les Anglo-Saxons - et par Israël (Iran dégénérant en guerre mondiale), tout en achevant d'américaniser notre pays. (Eva)

 

§ Trucage rendu possible :   Présidentielles françaises 2012: le choix du peuple? (MàJ à 10h00)

 

Que faut-il penser des révélations de Médiapart sur Sarkozy ? (eva)

.

 

effet_dsk

http://sarkozix.canalblog.com/archives/2011/05/21/21194605.html

 

 

 

DSK "au service" de Sarkozy ?

(connivences communautaristes)

L'opinion d'eva R-sistons


 

Pour moi, je l'ai toujours écrit, DSK n'est pas sincère. Lui-même a dit: "Quand je me lève, je me demande toujours comment servir Israël" (à Tribune juive et au micro d'une radio juive). Et il voulait diriger la France ? On ne peut servir deux pays en même temps ! Par ailleurs, ce n'est pas un homme de gauche : Comme Daniel Cohen-Bandit (ainsi que les internautes l'appellent), c'est un libéral pur sucre. L'un n'a rien à faire parmi les Verts-Rouges (devenus sous son influence d'authentiques libéraux européistes et va-t-en guerres),  l'autre à gauche. Ils ont infiltré ces partis pour les orienter toujours plus à droite et vers "l'Europe tremplin du Nouvel Ordre Mondial" (j'ai été la première à faire "cette" analyse, saluée par plusieurs sites comme LGS).

 

Or donc, pour moi DSK n'était à gauche que pour façonner le PS et même la France : Au service des intérêts du Cartel bancaire, de l'UE, d'Israël, des Anglo-Saxons, des Organismes internationaux comme BM ou FMI, et des guerres impériales. Et il s'est senti lâché par ses amis socialistes. Comment ces derniers pouvaient-ils agir autrement ?

 

Pour tout dire, DSK, comme sa compagne Anne Sinclair d'ailleurs, doivent en vouloir au PS et à tous ceux qui les ont lâché. Et comme ils sont sionistes avant tout et pas vraiment socialistes - c'est le moins que l'on puisse dire - , voir Sarkozy l'emporter ne les dérange certainement pas. Au contraire ! § Et par conséquent, une jolie peau de banane juste avant le vote décisif du 2e tour, voilà qui peut faire gagner Sarkozy le chéri du CRIF et du monde de la Finance !

 

Autrement dit, Julien Dray § § - un autre dont la sincérité ne m'inspire pas, et certainement plus soucieux de son train de vie et des intérêts d'Israël que de réformes sociales - a invité DSK pour jouer les perturbateurs. Gageons que l'UMP désavoué et gangréné par les affaires va rappeler aux Français, faute de mieux, l'existence du bien encombrant personnage ! Sale politique...

 

Ne tombons pas dans la manipulation ! Et désamorçons la bombe DSK le faux socialiste et vrai sioniste au moment où elle risque de remettre en selle pour 5 ans Celui qui achèvera de détruire notre pays - et qui à peine élu, fera regretter aux Français leur choix impulsif ! Car le bonhomme n'a pas de programme, et plus que jamais il a l'intention d'aligner la France sur le modèle américain avec tout ce que cela implique d'inégalités, de brutalité, de violence.

 

D'ailleurs, à peine élu nous serons gratifiés de la TVA antisociale, et des transferts de charges des patrons aux travailleurs, aux chômeurs et aux retraités seront immédiatement mis en route (coût du Travail abaissé au détriment des travailleurs, et TVA anti-sociale au détriment de tous, par ex). Le pouvoir d'achat va en prendre un sacré coup !  Et tout le reste sera pire encore...

 

Nos ennemis, tout en Haut, ne cultivent la démocratie qu'en paroles. Et nous pouvons compter sur eux pour tout faire, absolument tout, pour nous berner...

 

eva R-sistons

 


§ Sarkozy plébiscité par les Juifs français d'Israël : Elu à 82,7 % !

.

§§ : "LCP 30.4.12 Journal de 13 h 30 : "N'y aurait-il pas un peu de MALICE de la part de Julien Dray ?". C'est le moins que l'on puisse dire ! .

 

.L'intrusion de DSK dans la campagne : Au service de Sarkozy ?

.

 

NB Le lendemain de cette parution, je trouve la confirmation de ce que je dis ici même :

 

http://www.planetenonviolence.org/Sarkozy-Ment-Comme-Il-Respire-Debranchons-Le--DSK-Le-Juif-Sioniste-Des-Coups-Tordus-Au-Service-De-Tel-Aviv_a2621.html

 

..

 

 

Le Nouvel Ordre Mondial

Sarkozy et les Seniors

par eva R-sistons


 

Le Nouvel Ordre Mondial (dictatorial, eugénique..), Nicolas Sarkozy a annoncé que nous y viendrions de gré ou de force :

 

 

 

 

 

 

 

Le Nouvel Ordre Mondial est une dictature, celle du Cartel bancaire sur le monde, comme peu à peu en Europe à travers des hommes comme Cameron, Sarkozy etc, et les dirigeants imposés, déjà, en Italie et en Grèce, avec les conséquences que l'on connaît en termes de misère, de souffrance sociale, humaine.

 

Les premières victimes seront les plus fragiles, en particulier les personnes âgées.

 

Et aujourd'hui, par ex, j'apprends que le gouvernement espagnol veut imposer le non remboursement des soins aux personnes âgées : C'est de l'euthanasie déguisée, comme Attali en parle § ou comme Obama commence à la pratiquer aux Etats-Unis avec les retraités ne pouvant assumer le paiement de leurs soins médicaux.

 

Avec Nicolas Sarkozy le chantre du Nouvel Ordre Mondial en France comme  Attali et DSK, nous y allons directement ! En effet, déjà on prévoit de ne plus rembourser les médicaments contre l'hyper-tension ! Cela aussi, c'est de  l'euthanasie qui ne dit pas son nom, et c'est intolérable !

 

C'est cela, la civilisation dont encore aujourd'hui se vantait le bonimenteur Sarkozy dans son meeting ? Non, c'est de la barbarie ! Seuls pourront se soigner les plus riches ! Et c'est intolérable !

 

Eva R-sistons

 

§ "Les personnes âgées sont de piètres consommateurs, elles ne produisent rien, elles sont inutiles, elles coûtent cher : L'avenir sera à l'euthanasie de ces personnes" (Attali, Conversations d'Avenir, ou dans ses propositions: "300 décisions pour changer la France", 2008, Rapport commandé par Nicolas Sarkozy)

 

Et l'avenir sera à la barbarie ! Prenons exemple sur les Amerindiens, qui choyaient leurs anciens et les considéraient avec respect ! (note d'eva)

 

 

R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls"  
Vidéo 12:12
Pour voir la vidéo, cliquer sur le lien

.

 

L'Europe va-t-elle peu à peu priver les seniors de soins médicaux ? (eva)

 


Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 22:33

 

377990_10150423670952595_664802594_8942839_64475866_n.jpg

 

Mana Neyestani, Iran

La bulle dit "Ingérence humanitaire".

Il faut reconnaître qu'au vu de certaines situations récentes (certaines...), l'image est bien trouvée.- http://diraoul.over-blog.com/article-ingerence-humanitaire-un-point-de-vue-93297202.html

 

 

 

Pensez, dépensez, repensez ?

Par eva R-sistons

 

Bonjour


 

Publication un peu spéciale, je voudrais juste attirer l'attention sur quatre points ou événements.

 

 

Guerres "humanitaires".

Libye assassinée


 

Le premier concerne la Libye. J'ai publié il y a quelques jours un post sur la Libye modelée par le Colonel Kadhafi, assassiné par les sbires islamistes au service des malfaiteurs français. C'était un pays de cocagne, au niveau de vie le plus élevé du continent africain, avec de l'emploi pour tous - et même pour 2.500.000 Africains démunis - et un Système social très perfectionné.

 

En lisant cet article de mondialisation.ca, que je cite, j'ai été attirée par la fin du post. Il est édifiant. La Libye qui n'avait que 5 millions d'habitants a été détruite par l'OTAN, et particulièrement par notre pays commandé par le faux philosophe et vrai mercenaire BHL. La famille Kadhafi détenait des renseignements compromettants sur Sarkozy (son élection avec des fonds libyens, ou l'affaire des infirmières bulgares et du médecin palestinien). Et les Bolloré et Cie brûlaient de se partager les richesses du pays. Désormais, il est pillé, et les réserves d'or comme la manne du pétrole enrichissent les hors-la-loi de l'Occident au détriment de la population libyenne. Voici ce qu'est devenu le pays de Cocagne :

 

Près de deux millions de réfugiés libyens ?

Une conférence sur la situation humanitaire en Libye, co-organisée par le bâtonnier tunisien Béchir Essid, président du Comité international des juristes pour la défense des Libyens opprimés et exilés et par l’Association des Libyens exilés, s’est tenue le 10 mars à Tunis, en dépit d’une intervention du CNT réclamant son interdiction. Selon des intervenants, il y aurait actuellement près de deux millions de réfugiés libyens dont 400 000 en Tunisie, 800 000 en Egypte. Certains erreraient, dans le dénuement le plus total, à travers le Maghreb, l’Afrique subsaharienne et l’Europe. Les participants ont dénoncé le silence des médias internationaux sur le drame qui frappe une partie de la population libyenne, les crimes, les tortures, les mutilations, les viols et la chasse à l’homme dont la population noire libyenne est victime. En Libye, il suffit parfois d’être dénoncé comme kadhafiste pour disparaître à jamais. Un des juristes présents a également dénoncé l’attitude de la France qui « enseigne les droits de l’homme et désigne ceux qui sont bons et ceux qui sont mauvais, tous n’étant pas des hommes  dignes d’être secourus ».

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=30217

 

2 millions sur 5 ! Et cette guerre a été faite pour des raisons humanitaires ? Le pays est en ruine, morcelé, divisé, en proie aux exactions du nouveau pouvoir de bandits islamistes au service de l'Occident. Et aux luttes intestines. Tout un pays est détruit, comme l'Irak, après que la "démocratie" eût été sauvagement bombardée. Aujourd'hui, la Syrie est en passe de subir le même sort. Ce sont en réalité des guerres impérialistes, économiques - et géopolitiques (pour que les pays asservis soient ensuite utilisés contre les Etats ciblés: Iran, Russie, Chine...).A quand la création d'un Tribunal International pour juger les Crimes et les génocides financiers ?

 

Autonomie de la Cyrénaïque : nouveau pas vers la déstabilisation du Maghreb ?

 

Alerte, Sarkozy et l'AMF préparent un attentat financier pour le 16 avril

 

Et en Libye, par ex, il y a la fois le vol d'une nation et un génocide organisé (sous couvert d'intervention humanitaire. C'est ça, l'ingérence humanitaire cher au Doktor Kouchner ! Est-ce qu'on réalise vraiment ce que cela signifie ?). Et en tête de ces atrocités, notre pays, la Patrie des Droits de l'Homme, complètement dévoyée ! Et ce gouvernement devrait être réélu et continuer ses forfaits ? Et songe-t-on que c'est le sieur Sarkozy (avec le MEDEF en embuscade, et les amis usraéliens) qui décide, SEUL, des guerres à mener ? 


 

La désinformation atteint des sommets (Arte, France24..).

J'accuse FR2 (Journal 20 h) d'être un instrument

de racisme et de haine.


 

La désinformation est salement "stalinienne", pour reprendre l'expression consacrée. Arte (de Jérôme Clément) et France24 (de la femme du Doktor Kourchner, le monde est petit, tout est imbriqué, les guerres faussement humanitaires et leur relation dans les Médias), chaînes orchestrées par des sionistes fanatiques au service des seuls intérêts israéliens et anglo-saxons, déversent en permanence leurs mensonges. Ainsi, ces 2 chaînes ouvrent presque chaque jour leur Journal par les événements syriens en falsifiant radicalement la réalité. Loin d'être un dictateur, Bachar-el-Assad défend la sécurité de son pays agressé par les islamistes radicaux formés, armés et financés par Tel-Aviv, Londres, Washington et la France - ainsi que par le Qatar et aussi la Turquie. Les "crimes" qui sont imputés au dirigeant syrien sont en réalité perpétrés par les agents des Services secrets de l'Occident. Manipulation honteuse et conditionnement scandaleux sont les deux mamelles de nos Médias menteurs.

 

Quant à FR2, complètement squattée en matière d'Information par les Talmudistes (fervents partisans du Grand Israël, du très Grand Israël et de son rayonnement imposé au monde, qui passe en particulier par le choc de civilisations), la priorité est de quotidiennement polluer le cerveau des Français, en déversant en permanence son islamophobie, chaque événement servant de prétexte à la diabolisation de l'Islam religion pourtant de paix, de tolérance, de solidarité.

 

Le 20 h vomit régulièrement ses titres incitant à la haine raciale contre les Musulmans assimilés aux Islamistes, et lorsque les prétendus terroristes islamistes sont relâchés car on ne trouve rien contre eux, silence absolu, silence scandaleux ! Alors le citoyen désinformé, conditionné, retiendra que de dangereux islamistes prospèrent sur notre sol (François Asselineau a dénoncé ce mythe soigneusement entretenu à des fins électoralistes. Les statistiques de la Police sont formelles : Aucun acte de terrorisme imputable à l'Islam en France) alors qu'il n'en est rien, et que l'Affaire Merah a été montée de toutes pièces pour détourner la campagne électorale du bilan de l'Occupant de l'Elysée au profit de la question sécuritaire, au profit des thèmes chers au FN pour chasser sur ses terres et récupérer l'électoral floué pendant la présidence de Sarkozy. C'est avec des médias comme FR2 que tout est faussé, que le climat en France devient malsain, que le racisme prend son envol au détriment de la paix sociale, et que les adversaires de notre pays peuvent régner en maître et continuer leur oeuvre mortifère.


 

Il n'y a pas de terrorisme islamique en France, mais il y a une Islamophobie d'Etat

 

La "menace islamique",

le choc de civilisations créés de toutes pièces

pour nous amener à accepter le Nouvel Ordre Mondial

unipolaire, hégémonique, dictatorial


 

Il n'y a pas de choc de civilisations; La Communauté arabe, à cause du Coran, de ses valeurs - d'ordre, de respect, de solidarité, d'honnêteté etc - est tranquille, paisible, en dépit de la propagande mensongère et de l'ostracisme qu'on lui fait subir. J'admire la patience des citoyens musulmans : Comment peuvent-ils ainsi supporter toutes les campagnes de dénigrement à leur encontre ? J'ai connu suffisamment de Musulmans pour certifier qu'ils sont bienveillants, hospitaliers, fraternels, solidaires. Et on pourrait aussi s'inspirer de leur hygiène de vie. L'alcool leur est interdit ? Grand bien leur fasse ! Je n'oublierai jamais ce que l'on m'a dit un jour dans un village alsacien : "Regarde ces maisons (elles sont grandes, dans la région). Dans chacune, il y a un drame lié à l'alcool"... J'ai moi-même (qui suis totalement sobre) eu l'occasion de vérifier les ravages de l'alcool sur une famille, et de la drogue en accueillant des dépendants pour les aider à s'en sortir, ou en voyageant notamment dans les bas-fonds de New-York, en plein quartiers de gangs.

 

Si les Musulmans pouvaient disposer eux aussi de lieux de culte décents, comme les Juifs ou les Chrétiens - sauf les Evangéliques, qui s'installent en effet où ils peuvent, comme j'ai pu le vérifier -, ils n'auraient pas besoin de prier, parfois, dans la rue. Quant au Halal, je rappelle que c'est d'abord... casher, d'où la fin de l'exploitation du thème lorsqu'il a fini par déboucher à sa source: Casher ! Quant au voile, si féminin lorsqu'il est choisi librement et qu'il ne couvre pas tout le visage, je ne vois pas pourquoi il est toléré dans les communautés chrétiennes et pas dans les Musulmanes. A moins, évidemment, qu'il ne s'agisse une fois de plus d'un prétexte pour stigmatiser la population musulmane et susciter la haine raciale imbécile ? Et au final, dresser les Français contre les Musulmans pour leur permettre d'accepter ensuite le choc de civilisations dérivant en guerres de dépopulation.

 

Ce qu'il faut comprendre, c'est que l'Islam est l'ultime rempart contre la domination anglo-saxonne sur le monde : Ses valeurs contrarient en effet celles des Anglais et des Américains, notamment en matière de vie et de finance. De vie, car un Musulman a le sens de la Communauté fraternelle, du partage, de la solidarité, de la tempérance, du respect du plus pauvre ; les valeurs de l'Occident lui sont étrangères : Individualisme, égoïsme, cupidité, compétition, concurrence, culte du Veau d'Or, etc. Dans l'Islam, les guerres permises sont seulement "défensives" : Alors que depuis Josué en particulier, elles sont de conquêtes, ou de croisades, pour les Judéo-Chrétiens. Le Musulman fidèle aux Principes de sa religion fera la guerre pour se défendre, les Judéo-Chrétiens pour conquérir, voler, piller, dominer, accaparer, soumettre, vassaliser, etc. Et surtout, la finance islamique est perçue par les Anglo-Saxons comme un rival à anéantir, car elle peut prospérer sans ruiner les individus, mais au contraire, en les respectant.

 

L'endettement qui ruine peu à peu tous les pays et leurs habitants, est une spécificité anglo-saxonne (capitale, la City) et juive (l'usure - qui a fait la richesse de la Communauté juive, d'ailleurs oublieuse du corollaire hébraïque: Remise des dettes au bout de 50 ans). Ainsi, nous nous trompons d'adversaires !

 

Si nous nous battons pour la justice, pour la paix, alors soyons logiques, et considérons les Musulmans comme nos frères et soeurs naturels. Si nous rêvons de profit à tous prix, si notre moi n'a cure de celui des autres, si le matérialisme, l'argent, la consommation sont notre seul horizon, alors soutenons les Anglo-Saxons. Car il y a bien 2 mondes diamétralement opposés : Le Musulman et l'Anglo-Saxon. Et tant que nous ne verrons pas que les Anglo-Saxons cherchent à IMPOSER partout leur domination et donc leur mondialisation, leur culte du marché, de l'Argent, de la concurrence, et les injustices atroces qui vont avec, nous ne comprendrons rien à l'Actualité, et au choc de civilisations artificiellement provoqué pour éliminer, avec nos enfants comme chair à canons, le rival musulman, le modèle musulman avec ses exigences morales et sa finance éthique, rejetant la dette, l'usure.

 

J'ajoute le commentaire reçu ce jour, édifiant : " Bonjour Eva, Tout d'abord, merci!! merci de nous Informer ( avec un grand i), de vous investir comme vous le faites, d'être juste, entière et si généreuse!! Je n'ai jamais aimé les informations, je me sentais mal à l'aise à leur écoute sans vraiment savoir pourquoi... Les choses n'étaient pas logiques, et étant musulmane convertie, l'acharnement et le mensonge sur ma religion m'ont ouvert les yeux. Quel bonheur de lire vos articles objectifs et lucides. Vous dépeignez l'islam, comme il est, comme je l'aime et comme notre prophète (paix et salut sur lui) nous l'a enseigné... Paix, partage, respect, valeur, tout ce que le monde d'aujourd'hui détruit !! Alors lorsque j'ai le malheur d'écouter ces journalistes véreux qui ne font que propager la haine, le mensonge sur nous musulmans, vous ne pouvez pas imaginer la boule qui se forme dans mon ventre!! En rien, cela ne ressemble à nos vies, nos objectifs, notre vision de voir la vie, les autres... Mais les gens absorbaient par le JT de 20h, croient tout sans aucune distinction, se pensant libres et informés. Que cela m'attriste!!! Si seulement ils savaient qui sont vraiment les mauvais... Que tout cela est fait pour mieux les manipuler !  Alors, voilà un grand merci pour tout votre travail! Je vous aurai en face de moi, je n'aurai pu m'empêcher de vous serrer dans mes bras!!! :D Je vous souhaite que du bonheur, et attends de vous lire encore et encore!!! Candy

 

La menace, la vraie ? C'est l'Occident mondialiste, militaire et financier, prédateur, "bombardeur", voleur, menteur, pilleur, terroriste, et.. eugénique ! Dernière trouvaille de Bill Gates : La dernière trouvaille de Bill Gates: Rendre l'eau des toilettes buvable !  Et à ce sujet, je reçois ce mail où tout est dit, en effet, sur les préoccupations du grand eugéniste Bill Gates : "Le projet de Bill Gates visant à faire consommer l'eau des toilettes par les citoyens a pour seule finalité, rendre stérile toute la population, ceci grâce à la présence des œstrogènes issus de la pillule contraceptive contenue dans l'urine. La stérilité des femmes serait temporaire quant aux hommes ils risqueraient des mutations irréversibles, en somme une stérilité définitive".

 

http://medias.lepost.fr/ill/2009/10/15/h-20-1743781-1255620693.jpg

http://medias.lepost.fr/ill/2009/10/15/h-20-1743781-1255620693.jpg

Dépopulation: Bill Gates parle de "vaccins pour réduire la population"

 

 

Lorsque nous entrons, grâce au conditionnement quotidien des FR2, Arte, France24 et autres Médias, dans la vision d'une "menace musulmane", nous faisons le jeu de nos VRAIS adversaires, les tenants de la mondialisation et du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon, très exactement judéo-chrétiens (juifs et protestants), et nous sacrifions nos intérêts, aujourd'hui, comme demain nous sacrifierons nos vies, sans doute, dans le choc de civilisations voulu par l'Occident pour terrasser le "rival musulman", le péril provoqué par ceux qui professent le rejet du profit sur le dos d'autrui, le rejet de l'usure à la base de l'endettement, ainsi que le devoiement de la société occidentale, tournée vers le culte de Mâmon, la compétition, etc.    

 

 

Les mondialistes tuent l'identité de la France

pour l'intégrer dans l'Europe supra-nationale

vendue à l'Empire usraélien


 

Je vais donc pour terminer citer un article, du moins une partie (n'étant pas d'accord avec toute l'analyse), eva :

 

Le projet mondialiste

pour détruire la France, son modèle, son identité


Les élections de 2012 dans notre pays ne seront pas anodines pour son avenir, c’est à un vrai projet de civilisation auquel nous sommes confrontés et un projet qui a pour ambition de détruire la conscience nationale française, le patriotisme, pour définitivement intégrer notre pays dans la globalisation capitaliste. Il est donc naturel que pour la réussite de ce projet global les candidats français soient entièrement vendus au système global qui a pris possession de notre pays depuis la fin de l’ère de Gaulle, pour arriver aujourd’hui à la phase ultime: la conversion finale de l’opinion française au projet mondialiste contre un projet national français. Ce sera le choix de 2012 et un choix définitif s’il en est car il sera un choix de civilisation.


Deux juifs acquis à la cause mondialiste contre la souveraineté du peuple français.  

L’avènement de l’ultra-capitalisme.

 

L'ultra-capitalisme a besoin d'esclaves. Peu importe leur couleur de peau, leur origine ethnique, leur religion...

 

L’ultra-capitalisme a besoin pour prospérer sans danger d’être contraint par des frontières, par des idéologies, par des religions, de porter un projet mondialiste global où l’ensemble des individus seraient soumis à une même pensée unique les construisant ainsi comme des clones consommateurs peu importe l’endroit où ils se trouvent sur la planète.

 

Cet ultra-capitalisme a donc besoin de soumettre les nations, les religions, qui ne véhiculent pas ces valeurs “mondialistes”.


Il en est ainsi de la France qui, jusqu’à la fin de l’ère de Gaulle, construisait un projet de société que l’on pourrait qualifier de “socialiste” et de français. La société française s’appuyait sur des services publics, sur un projet issu du CNR (Conseil National de la Résistance), sur une protection sociale unique au monde qui faisait de notre pays un symbole du bien vivre ensemble. Notre économie s’appuyait sur des industries nationales au service de l’état français et de son peuple. C’était ce que l’on appelle encore aujourd’hui avec nostalgie, les trente glorieuses.

 

Or ce modèle social, et sociétal, français, allait exactement à l’encontre du modèle capitaliste dominant que voulait véhiculer les anglo-américains que l’on peut qualifier de libéralisme-libertaire. C’est-à-dire de libéralisme économique accompagné de libertarisme anglo-saxon pour mieux “ouvrir” la société à la soif de libertés en tout genre. On peut l’imager en disant que ce libertarisme a servi à ouvrir la boîte de pandore au libéralisme économique et financier.


Depuis 30 ans environ notre pays est donc attaqué sur tous les plans pour qu’il rentre dans le moule de cette globalisation mondialiste qui fait la joie des multinationales privées (en fait détenus par des fonds anglo-américains) et des banquiers qui participent tous d’une même volonté: l’enrichissement à tout prix. Pour satisfaire ce beau monde contrôlé par des administrateurs il a fallu donc que notre pays abandonne peu à peu ce qui a constitué la fierté de notre modèle national et qui a fait la grandeur de la France à travers le monde. L’idée est donc de détruire l’identité française en profondeur pour la fondre dans cette soupe mondialiste sans patrie, sans races, sans cultures, sans civilisations, mais au service d’une oligarchie qui en profite pour s’enrichir exponentiellement.

 

suite ici :

Le projet mondialiste pour détruire la France, son modèle, son identité

 

 

terrorisme

 

 

Je vous conseille aussi de visiter ces articles :

 

Grosse détérioration du niveau de vie des Français "d’en bas"

Italie: Un avocat porte plainte contre les dirigeants pour atteinte à l'intégrité du pays

A qui profite le terrorisme ?

Un navire russe s’est mis à patrouiller les côtes syriennes

Main-basse américaine et islamique sur le Mali

La Grèce met ses policiers en location pour cause d'austérité !

Libye : De la prospérité avec Kadhafi aux "sans-abris" avec l'Occident

Le sommet du BRICS du 28 mars: Résultats, perspectives, dangers

Stratégie du choc et de la peur. Entre la démocratie et la dictature

Mali, Touaregs: Chronique d'une recolonisation annoncée (Bamako)

"L'euro est une catastrophe", selon le président tchèque

Ossétie du Sud: resserrer les liens avec la Russie (président élu)

Comment Roosevelt s’est invité dans la campagne pour les présidentielles 2012.

La fin de l'école publique, la marchandisation de l'enseignement, la comprendre pour mieux y résister. Une conférence de Nico HIRTT à Nice le 20 avril 2012.

L'IRAN NE VEUT PAS LA GUERRE ATOMIQUE

LA PARTITION DU MALI :Premier domino après l'effritement de la Libye

 

 

 

solidarite-annonce.jpg

 

 

J'aime aussi ce texte :

 

Subversif

Le subversif c'est passer de l'individuel au collectif
 

 

Aimé Césaire cité
par Abd al Malik

 

 

La vraie menace entre les mains de ceux

qui sont prêts à bombarder la planète entière

si on répond à leurs attaques ! (note d'eva)

 

 

  .

L'article ici :

http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=12007

 

.

Nouvelles facebook :

 

Blocage pendant au moins 12 h

après la parution d'un post sur ce blog

pour freiner la diffusion de l'information honnête !

(post publié en début de nuit)

.

 

C O M M E N T A I R E S :  I C I

 

 


Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages