22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 22:45


Sommaire:
- Témoignage de deux rescapés
- Haïti, impostures - par eva r-sistons
- Haïti, les coulisses, Haïti laboratoire

apocalypse-bleue-ruines-copie-1.jpg


Un témoignage. Du vécu. Plus éloquent que tous les comptes-rendus ! Il n'y a rien à écrire, rien à dire, qu'à écouter... Demain, comme la Russie ou Chavez semblent le faire, nous accuserons peut-être les USA d'avoir provoqué l'indicible pour nourrir leurs requins, pour faire le bonheur de la pègre militaro-financière. Les Haïtiens sont pauvres, sans défense, inorganisés. Et le sous-sol est riche, très riche, et si près des côtes du Vénézuela chavezien à mater... Les Médias infâmes nous montrent les "sauveurs" américains à l'oeuvre, ou se concentrent sur les orphelins à adopter, et ne nous interpellent pas sur les coulisses de la catastrophe - trop nauséabondes, sans doute... A bientôt, je vous envoie dans un instant un document sur un sujet à connaître, la nano-bouffe ! Le monde dans lequel nous vivons est aux mains d'apprentis-sorciers, aux mains de dégénérés. A nous de refuser le sort que nous réservent les Frankenstein qui se sont octroyés bien peu démocratiquement tous les pouvoirs... je prépare un article sur la politique aujourd'hui. Au vitriol, bien sûr ! Votre Eva 

  
13janvier


   Haïti: Témoignage



Je m’impatiente de ne pas voir Rolphe rentrer. Je sors de la maison. Il fait beau, le ciel est bleu. Rolphe est dans la rue à deux mètres de moi. Soudain, je perds l’équilibre, il me rattrape. Un bruit soudain nous terrorise. Je lève les yeux et je ne comprends pas. Mon mari lui, sait de quoi il s’agit dès les premières secondes. Il est à son sixième tremblement de terre. Il en a déjà vécu 2 au Mexique et 3 en Haïti, comme si le destin avait voulu le préparer à surmonter un jour cette épreuve. Il me serre contre lui et m’entraîne vers le milieu de la rue. Il garde les yeux vers le ciel et s’assure que rien ne tombe sur nous. Je suis tétanisée, incapable de réagir. Je suis dans ses bras comme pour danser. Cette valse macabre semble durer une éternité. « Résiste, résiste » me crie-t-il. Il tremble de tout son être et malgré la panique que je lis dans son regard, il reste vigilant. Je me sens prot
égée. Puis le silence, un silence effrayant, comme si on attendait le coup de grâce; ensuite un nuage de poussière s’empare de la rue et nous brûle les yeux. Nous perdons toute visibilité. Je prends peur. Allons-nous rester dans le noir pour toujours ? Une maison du voisinage vient de s’écrouler. A coté de nous, une galerie de béton s’effondre sur notre Jeep. Un peu plus loin, une station de gaz propane explose. Les voisins sont asphyxiés et l’explosion entraîne un incendie qui consume sur place 5 véhicules. Les flammes noirâtres lèchent le ciel.


Les gens courent dans tous les sens pour rejoindre leur domicile et s’assurer que leurs « Love ones » sont sains et saufs. Certains pleurent déjà leurs morts; d’autres lèvent les bras vers le ciel pour implorer sa clémence. La fin du monde ?


Tout le quartier est dans la rue. Au moment où Rolphe s’apprête à rentrer dans la maison fissurée pour récupérer nos pièces d’identité, la terre tremble à nouveau, nous sommes effrayés. La terre aura tremblé plus d’une vingtaine de fois cette nuit là. Nous décidons de rester au même endroit, au milieu de la rue, le plus loin possible de tout ce qui pourrait nous tomber dessus. Tout le monde s’installe dans la rue. Certains pleurent, certains chantent à tue tête, d’autres sont là, figés, assommés. Nous nous installons sur le capot d’une voiture. Nous y passerons la nuit. Nous cherchons à appeler les nôtres pour les rassurer mais le téléphone ne fonctionne pas. Nous avons la chance de trouver un drap, du pain et des petits sachets d’eau pure. La nuit est longue. Vers 23h quelqu’un réalise que le réseau Haitel fonctionne. Une personne nous passe aimablement son téléphone. Rolphe peut joindre un proche qui nous avise que CNN a annoncé 12 répliques. Cette information nous est précieuse car elle nous permet de ne pas trop paniquer alors que, régulièrement, tout au long de la nuit, la terre tremble.

A chaque fois, les cris de peur, les chants, les implorations reprennent. « Nan kisa nou ye la ? *». Toute la nuit, les femmes chantent en tendant leurs mains vers le ciel. Leurs chants expriment à la fois leur détresse et leur foi. «  Jezi Nazaret se ou menm map cheche, Jezi Nazaret se ou menm map rele, ou pa wè, m santi m an danje. **»


Le lendemain à l’aube, nous décidons de faire un tour de reconnaissance. A Lalue, la situation est terrible : maisons écroulées, voitures écrasées, morts et mourants agonisants dans la rue. Une situation indescriptible. Une femme en pleurs nous supplie de l’aider  à dégager sa fille morte coincée sous les décombres.


Rolphe reçoit miraculeusement un appel, le seul que nous aurons. L’appel vient de Corail, sa ville natale où tout va bien. Ils savent donc que nous avons été épargnés mais ne réalisent pas encore la gravité de la situation à Port-au-Prince.


Nous sommes paniqués : « Où trouver refuge ? » Le Canapé Vert est tout aussi effrayant. Un père serrant compulsivement le corps en habit d’écolier de son fils mort s’exclame : « Je ne l’avais pas serré dans mes bras lorsqu’il est parti à l’école hier, alors je le serre maintenant.» Des blessés et des morts partout. La librairie où j’étais la veille est fortement touchée. Ma stupéfaction est totale lorsque nous arrivons devant le Collège Canapé Vert complètement détruit. Je visitais un ami dans cette école 24h plus tôt. Nous angoissons à l’idée qu’il est peut être là, devant nous, sous les décombres. Notre impuissance est insupportable. Aucun policier, aucun secouriste, aucune autorité dans la rue. La Minustah compte quatorze mille membres en Haïti, coûtant 600 millions de dollars par an. Je n’ai pas vu un seul casque bleu à l’œuvre. La population est livrée à elle-même. Le président ne s’est toujours pas adressé à la nation. Rolphe s’indigne. Il dira plus tard : « Notre double malheur vient du fait que la plus grosse catastrophe de notre Histoire ait lieu sous la présidence la plus médiocre de notre Histoire.»


Nous marchons en constatant à chaque instant l’ampleur des dégâts. Les dalles de béton des immeubles se superposent comme des couches de fromage dans un sandwich. En dessous, des survivants lancent désespérément des appels aux secours aux passants impuissants. Certains interviennent à mains nues ou avec des outils de fortune.


Nous atteignons enfin le quartier de Pacot. En montant la rue, nous constatons que ce quartier a résisté et les dégâts sont minimes. Cela nous donne l’espoir de trouver notre amie Michelle en vie et éventuellement refuge chez elle. Ca y est, elle est là devant nous. Quel soulagement ! Nous sommes immédiatement confrontés à un problème d’eau, de vivres et de carburant. Rolphe reprend la rue à la recherche de nourriture. Aucun magasin n’est ouvert, aucune pharmacie, aucune pompe à essence… nous redoutons les jours à venir. Une Epicerie de quartier entrouvre ses portes. Rolphe s’empresse d’acheter un petit sac de riz, un sachet de spaghetti et un gallon d’huile, de quoi tenir quelques jours.

A peine soulagés, nous nous retrouvons face  à un autre dilemme, éthique cette fois. Comment traverser la rue avec tant de provisions devant tant de gens affamés et complètement démunis ?

Dans l’après midi, Rolphe part avec Michelle vers le bas de la ville. Elle s’informe des siens. On vient de dégager un de ses amis qui était coincé sous les décombres dans le bureau du Ministre de la Justice. Micha Gaillard est là devant lui, encore vivant sous les décombres. On attend une pelle mécanique pour le sortir de là. Le lendemain, on apprendra que l’opération a échoué. Presque tous les collègues de notre amie sont morts sur leur lieu de travail. Le bilan s’alourdit d’heure en heure. Les bonnes nouvelles sont rares.


Nos seules sources d’information sont la chaine de télévision française « I télévision » et CNN qui répètent en boucle le peu d’informations qu’ils ont.

24h après le séisme, nous ne trouvons toujours pas les moyens de rassurer nos proches à l’étranger, et nous sommes sans aucune nouvelles de nos amis sur place. Dans la soirée, notre hôte nous informe que nous pouvons aviser nos parents chez un voisin via une connexion internet par satellite. Quel soulagement !


Chaque jour la tension augmente. Il ne suffit pas d’avoir survécu, il faut encore survivre et il faut aussi que le voisin ait été épargné sinon l’odeur de son cadavre vous obligera à partir. Dans la rue, un homme résigné exprime son soulagement : « On vient de partir avec le corps de mon frère. Je sais que son âme sera sauvée, il vient tout juste de se convertir au protestantisme ». Plus loin, un enfant crie « au secours, au secours » à deux hélicoptères lointains.


L’approvisionnement en vivres, en eau et en carburant est difficile.


Dans les Hôpitaux improvisés, les médecins opèrent héroïquement sans anesthésie et à la lampe de poche. Ils amputent avec des scies à métaux et désinfectent avec du clairin ou de la vodka.


Le besoin de se protéger est aussi fort que celui de venir en aide aux autres mais comment aider avec les mains nues ? Notre dé
cision est prise : Il faut quitter Port-au-Prince par tous les moyens et vers n’importe quelle destination. Lorsque le Vendredi 15 au matin, un ami nous confirme qu’il part vers la République Dominicaine pour évacuer sa fille de 10 ans, nous décidons de traverser la frontière avec lui.
 

evacuation15janvier


Nous avons trouvé place dans la benne d’un pick up, nous sommes 14 au total. Nous traversons la ville jonchée de cadavres en putréfaction avec des mouchoirs trempés d’alcool devant notre visage.

      
Le sentiment d’impuissance et la situation dramatique que nous quittons nous laissent sans voix. « Ayiti cheri, mwen renmen w. Ayiti, kote ou ye ?*** »


Témoignage de Geneviève Piron et Rolphe Papillon

Sur un de mes blogs préférés, que je vous recommande:

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/22/16614289.html


Haïti: expulsion de journalistes étrangers par les GI's (médias) 

Je viens d'écrire ce texte sur mon blog d'écrivain. Le voici :

Haïti :

Jours de tristesse. Jours de deuil. Nos amis haïtiens jadis victimes de leurs voisins américains, qui soutiennent leurs dictateurs et renvoient leurs héros, puis défaisant leurs chaînes comme les Français en 1789, mais voici que le sort sacharne à nouveau sur eux. La terre gronde. Toute seule, ou un peu aidée par ceux qui maîtrisent si bien la technique et convoitent des terres prometteuses ? Car si les Haïtiens sont pauvres, leurs terres sont riches. Trop riches. Et Wall Street a flairé le bon coup. Vous savez, les financiers n'ont pas leur pareil pour trouver les bons filons, et s'arranger pour les exploiter. Hier en provoquant des guerres, aujourd'hui en jouant les sauveurs.

Une guerre coûte cher, et n'est pas populaire. Il y a mieux: Destabiliser le pays. Révolutions oranges, ou bleues, peu importe la couleur, l'essentiel est de convaincre les jeunes têtes que l'Occident apporte le bonheur, qu'il est le paradis, qu'il comble tous les gourmands, tous ceux qui ont des envies de consommation. Les jeunes sont plus malléables. Et voici les étudiants de Georgie, d'Ukraine, ou maintenant d'Iran, qui veulent leur part du gâteau occidental.  Peu importe s'il ne s'agit que d'un mirage. Les lumières sont belles, les marques sont grandes, la fête, de loin, est tentation.

Mais tout se sait. Sur Internet, les Révolutions oranges montrent leur vraie couleur, et on ne les désire plus. On les dénonce, même. 

Guerres impopulaires, révolutions de couleurs de plus en plus ternes, une autre voie est possible - après tout, la technique a réponse à tout. Et voilà que Chavez, ce trouble-fête, prétendrait qu'à Haïti le tremblement de terre est moins naturel qu'il n'y paraît, et comme si cela ne suffisait pas, les Russes donnent de la voix. Et alors, ces Américains qui veulent rafler les richesses en passant maintenant pour des bienfaiteurs, seraient-ils en train d'expérimenter de nouvelles méthodes pour s'approprier des terres trop convoitables ? Joli travail ! On s'empare, et on passe pour des bienfaiteurs. Les Médias savent mettre en valeur les exploits de leurs maîtres ! Tant pis si les coulisses sont moins reluisants. Les peuples ont juste besoin de savoir que l'armée est morale, que les sauveteurs sont américains, qu'ils nous veulent du bien, et qu'ils savent faire, vraiment bien faire quand ils interviennent. La preuve ! Les aéroports sont fermés aux humanitaires trop pressés. Il faut d'abord sécuriser, bien sûr. Et puis, il ne faut pas que nos braves Haïtiens déambulent au milieu des cadavres. Alors, on interrompt les recherches. Tant pis si, en-dessous, les encore vivants implorent un secours, ou si on aperçoit une jambe. Vite, vite, arrêtons les frais ! Qu'on reconstruise. Justement, il y a des spécialistes pour cela. Et dans leurs bagages, ils emmènent les industriels, les businessmen, les financiers, les actionnaires, tous ceux qui cherchent les terres encore vierges, bien fertiles, tous ceux qui veulent aller plus vite que les Chinois, aussi...

Pendant ce temps, les Haïtiens déblaient à mains nues, se contentent d'un biscuit, s'il y en a encore, pleurent leurs morts, et remercient Dieu de les avoir laissés en vie. Ensemble, en chantant. Joie confiante du pauvre, détresse sublimée. Dieu les aime, lui...   

Alors voilà, rideau. Nous savons, nous télespectateurs, que les Américains sont vraiment les amis de l'humanité, qu'ils accourent dès qu'il y a une catastrophe (pas chez eux, on a vu ça avec Katrina, mais à l'étranger, là où il y a beaucoup beaucoup à faire).   Nous savons qu'ils sont les meilleurs, les mieux organisés, et les mieux relayés par les Médias. Nous savons que le monde n'est rien sans eux. Et tant pis pour les rabats-joie sur Internet, ils doivent se tromper, puisque les journalistes le disent sur les journaux de 20 heures. 

Demain sera comme hier. Pour les "valeureux" Américains, pour les pauvres Haïtiens, et pour les télespectateurs du 20 heures.

(Eva R-sistons)

Le devoir particulier de la France envers Haïti    



Les coulisses: Interventions intéressées ! 

Tremblement de terre à Haïti :
Un laboratoire et une " formidable opportunité "
pour un Kossovo des Caraïbes


Extraits. Haïti va donc devenir un laboratoire , à grande échelle cette fois ci , celui de la militarisation des activités civiles et para-militaires de l’assistance aux personnes et des secours d’urgence . Une " formidable opportunité " pour reprendre les propos de Miss Condoleza Rice lors du Tsunami de 2004 pour l’OTAN et les forces armées Américaines qui ne cessent , dans l’arctique par exemple , d’invoquer les questions de secours aux personnes et aux biens pour s’imiscer dans les dossiers et les régions les plus diverses .[ 1 ]

Il y est même question de " nation (re-)building " , c’est à dire la mise sous-tutelle de Haïti sous prétexte d’y récréer un état

On peut , à l’image ce cet éditorial de Louis Prefontaine [ 2 ] , - Haïti : la « malédiction » n’existe pas - se poser la question du caractère délibéré d’une politique depuis plus d’un siècle de la part de certaines nations à maintenir le statu-quo et l’ingouvernabilté de l’île. Bref à y créer ces fameuses " zones grises " qui deviennent pretexte aux interventions les plus variées

La France a choisi aussi d’envoyer des Gendarmes pour assurer la sécurité dans la capitale Haïtienne , un personnel géré desormais par le Ministère de l’Intérieur .


Sur le plan de la géopolitique locale, cette intervention militaire va permettre de " redorer le blason " , ou du moins essayer de le faire , d’une administration qui malgrés son discours d’ouverture a apporté son soutien tacite au coup d’état au Guatemala .


Cette intervention va aussi à coup sûr essayer de justifier le déploiement orchestré contre le Venezuela de la Quatrième Flotte . Aprés le " terrorisme " et les " activités illégales " , voilà une " excellente opportunité " pour justifier l’existence de ce corps expéditionnaire [ 3 ] , celui du " secours apporté aux biens et aux personnes " . Tout un symbole , le Porte-Avions deployé aux larges des côtes Haïtiennes , l’ " Uss Carl Vinson " , a été baptisé du nom du représentant Démocrate qui des le début des années 20 a relancé la course aux armements navals dans le monde , attribuée aux " militaristes Japonais " et aux Nazis , avec le programme " Big Navy " de 1931 ! Espérons seulement pour les Haïtiens que la prise de contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince par l’Armée Américaine ne vas pas amener des situations ou celle ci va " filtrer " l’aide internationale à l’aune de la politique extérieure Etasunienne

Le Brésil lui aussi est un des pays visés par la présence militaire Etasunienne à Haïti que l’on peut désormais envisager à long terme . En y déployant un fort contignent de Casques-Bleus , le Brésil comptait ainsi valider sa politique du " Caraîbisation " , c’est à dire d’amplifier sa prèsence dans les Caraïbes et y créer un débouché pour ses régions du Nord via le Venezuela en direction de l’Europe .


Or , depuis que le Brésil mène une politique extérieure de plus en plus autonome vis à vis des Etats-Unis tant sur le plan des contrats energetiques avec la Chine que sur la question du nucléaire Iranien , cette projection de puissance militaire Brésilienne [ Les forces Bresiliennes ne faisaient pas de la " figuration " ] à Haïti était de plus en plus mal perçue par la diplomatie Etasunienne

Les medias internationaux ont aussi mis en avant la présence rapide sur place d’unités de l’Armée Israélienne .[

Aprés la Colombie et la présence de conseillers militaires , le Guatemala et des oligarques complices , Haïti risque fort de devenir un centre d’activités subversives Israéliennes contre le Venezuela et un nouveau " pied à terre " de la présence militaire Israélienne dans les Caraïbes .

l ne s’agit pas de la première fois que la diplomatie Israélienne utilise le prétexte de l’aide humanitaire pour faire avancer ses pions, ce fut le cas par exemple de la participation d’unités de Tsahal aux secours lors des tremblements de terre en Turquie .

Sur le plan de la politique intérieure Etasunienne la présence de militaires Americains sert aussi à empêcher l’arrivée d’une nouvelle vague de réfugiés qui deferle sur le territoire Americain aprés chaque catastrophe qui frappe l’île .

Canada , dont la gouverneure générale Michaelle Jean est d’ascendance Haïtienne , qui prône une ouverture accrue à l’immigration en provenance de Haïti aprés cette catastrophe .


Mais là aussi la démarche des autorités Canadiennes n’est pas purement philantropique . Il s’agit de favoriser une immigration Francophone mais Anglophile au Québec afin d’y diminuer la part de la population " de souche " favorable à l’autonomie ou à l’indépendance de la Belle Province . [ 6 ]

Le drame Haïtien devient pour les chefs politiques Canadiens une " excellente opportunité " d’amplifier un basculement de populations déja en cours .

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article486


180px-USN_drops_relief_supplies_in_Port-
Wikipedia.org


22 janvier 2010, par Comité Valmy

Pendant la guerre patriotique et antinazie de notre peuple, les dirigeants étasuniens se sont ingérés en permanence, dans la politique de la France résistante. Ils ont souhaité écarter De Gaulle, empécher l’alliance des gaullistes et des communistes, notamment à travers le CNR dont ils ne voulaient pas. -Ils ont d’ailleurs pu obtenir que le CNR et son programme ne survivent pas à la Libération. En effet, même si des réformes importantes inspirées de son programme furent appliquées, le CNR, l’élan (...)


Vœux de combat du Comité Valmy

22 janvier 2010, par Comité Valmy
METAMORPHOSE
Le Comité Valmy vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année. Nos vœux sont aussi des vœux de mobilisation et de combat, en particulier aujourd’hui, pour la défense de la paix.
Le Comité Valmy va poursuivre son action pour faire progresser, en premier lieu au niveau des idées, la perspective d’un rassemblement populaire et de progrès social autour de la République, du peuple nation souverain, de la laïcité, du refus du communautarisme, ainsi que du combat anti-impérialiste. (...)


Voir les autres excellents titres ici :
http://www.comite-valmy.org/.


Sélection de liens :


http://bridge.over-blog.org/article-eric-laurent-la-face-cachee-des-banques-radio-ici-maintenant-video--43463498.html 


Prison ferme pour penser autrement, et pas en Chine, en France, c’est beau la loi gayssot

Selon Robert Gates, Al-Qaïda chercherait à provoquer une nouvelle guerre Inde-Pakistan, ça promet…

Le GIEC avoue s’être  » trompé  » pour la fonte des glaciers d’Himalaya en 2035, en fait ils ont repris les mensonges du WWF(financé par les Rockefeller).

Des drones pour vous espionner du ciel, il est beau notre monde…

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait personne pour protester.
Martin Niemöller (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

J’espère que vous comprenez ce que ce poème signifie, à bon entendeur 


Netanyahu tourne Abbas en dérision avant la visite de Mitchell, et nous autres occidentaux soutenons ce criminel.

Electricité: les tarifs pourraient augmenter lors des pics de consommation !

Première réunion du cabinet israélien à Berlin. La guerre approche.
Les membres du cabinet israélien se sont réunis pour la première fois lundi à Berlin, l’ancien coeur du régime nazi, pour un conseil des ministres conjoint avec le gouvernement allemand mettant en lumière le lien étroit unissant les deux pays six décennies après l’Holocauste.

Espionnage, propagande et infiltration gratis pour les sionistes dans l’Armée US, ce sont les américains qui le veulent.

 

liste complète


A TOUS LES MEDECINS DE FRANCE ET DE NAVARRE

Conférence du Dr Klinghardt sur les métaux "lourds" à Genève.
Enfin, on sait guérir l'autisme, la sclérose en plaques, le cancer et bien d'autres maladies provoquées, entre autres par le mercure et l'aluminium contenus, surtout, dans les vaccins !
Toute maladie inflammatoire, toute maladie chronique a comme cofacteur les métaux "lourds".
Les médecins ne pourront plus dire qu'ils ne savaient pas.
Cette conférence est scindée en trois parties d'environ 18 minutes chacune.
Régalez-vous !
Le conférencier s'exprime en allemand. La traduction orale est parfaite.
Vous retrouverez sur le site http://daudon.free.fr des points importants de cette conférence.
 
 
La Belgique résilie une partie de sa commande, mais la dangereuse  loi d'exception reste...
Pas fous ces politiciens...
 
 
Les citoyens seraient-ils en train de se réapproprier la monnaie ?
...après que les États aient abandonnés leur droit régalien de battre monnaie et d'escompter leurs effets, au profit de banquiers privés...*
http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/20/758943-Villeneuve-Les-abeilles-arrivent-dans-les-porte-monnaie.html

www.artemisia-college.org


Le « rôle positif » de Régis Debray en Bolivie et en Haïti (1ère partie)

La visite de Sarkozy a coûté plus d’1,6 million d’euros

Isaac Asimov, Elie Wiesel et l’antisémitisme  (Alain Gresch, du Diplo)

Frédéric Mitterrand veut éduquer contre les blogs et leurs intox

tous ces articles ici : http://www.dazibaoueb.fr/index.php

Olivier Bonnet: Relaxé !
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10262

 

Haiti-Deux-siecles-de-tumultes.jpg 
- Lettre ouverte à Obama,

- La santé, à Gaza, compromise par le blocus

- Tout sur Haïti (sous tutelle ? etc), ici :

http://sergeadam.blogspot.com/


liste complète


obama1.jpg
L'Amérique au secours d'Haïti
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/




  • Retraites : les fausses évidences pour imposer un recul social
  • Haïti : des questions…



    Communiqué de l'AFPS

    Israël-OCDE - La colonisation récompensée avec le soutien de la France

    Israël en passe d’entrer dans le club fermé des Etats les plus riches ? En dépit de l’occupation illégale, de la colonisation illégale de la Cisjordanie, du siège illégal imposé à la population palestinienne de la bande de Gaza, l’intégration d’Israël à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE, 60% de la richesse mondiale) est aujourd’hui à l’ordre du jour. Tel-Aviv assiège, affame, confisque les terres, détourne les ressources d’eau palestiniennes, détruit les maisons palestiniennes au profit des colonies construit un réseau de murs illégal qui enclave les villes, villages et camps palestiniens et coupe la population sous occupation de ses champs, des routes, des écoles, des universités, des lieux de travail, entrave toute circulation des personnes et des marchandises en Palestine occupée, empêche toute économie palestinienne de se constituer… et en serait récompensé ? Le rapport de la mission du juge Goldstone sur les crimes de guerre et possibles crimes contre l’Humanité commis dans la bande de Gaza pendant l’offensive israélienne de l’hiver dernier vient d’être adopté par le Conseil des droits de l’Homme de l’Onu (malgré le refus de participation au vote de la France) et par l’assemblée générale des Nations unies (malgré l’abstention de Paris) et, au lieu de prendre les mesures qui en découlent et de mettre un terme à l’impunité, les puissances décideraient de sacrer le viol du droit international ?
    En mai 2007, Israël avait entamé des démarches pour devenir membre de l'OCDE, soutenu alors par le Chili, l'Estonie, la Russie et la Slovénie. Le 22 octobre 2009, c’est la France qui a tourné le dos à ses obligations morales et à sa tradition diplomatique, la secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, allant jusqu’à affirmer à Jérusalem, alors même que la colonisation de la ville s’intensifie au détriment de tout processus de paix et de toute perspective d’Etat palestinien indépendant, que Paris soutiendrait la candidature d'Israël à l’OCDE.
    Comment, d'un strict point de vue économique, accepter la présence dans cette enceinte d'un Etat dont le PIB est pour partie le résultat d'une occupation illégale et du vol des terres et de l'eau d'un autre pays et de l'exploitation forcenée d'une main d'oeuvre colonisée ?
    Tel-Aviv en sait l’enjeu : « Il est important pour nous de rejoindre l'OCDE, l'organisation économique la plus prestigieuse au monde, d'un point de vue économique, mais aussi pour notre statut international », commente ainsi le ministre israélien des Finances, Youval Steinitz. C’est bien pour cette raison que cette perspective est non seulement totalement immorale mais aussi le pire des messages à adresser à la fois aux dirigeants israéliens, comme un gage pour poursuivre impunément le pillage des ressources palestiniennes, et au peuple palestinien, lui signifiant que l’occupation de ses terres permet à l’occupant de recevoir un prix. Et donc qu’il n’y aurait aucune raison d’y mettre un terme.
    Autant de cynisme, c’est trop. Pour redonner une chance à la paix, il est au contraire urgentissime de mettre un terme à l’impunité israélienne. Et de faire du droit international, et non du pillage, la vraie perspective.

    http://www.france-palestine.org/

    Paris, le 22 janvier 2010.

 

Autre Communiqué de l'AFPS

Siège de Gaza, une catastrophe pas du tout naturelle.

Il est possible de mettre un terme à la catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza. Car elle est le fruit non d’une catastrophe naturelle, mais d’un siège. Un an après son offensive meurtrière, Israël poursuit ce crime. Il faut que cela cesse.

Les averses torrentielles n’épargnent pas la bande de Gaza. Dans la nuit du 18 au 19 janvier, des dizaines de maisons et de fermes ont été inondées et une douzaine de personnes blessées. Mais les raisons des effets de la pluie et des orages sur la population ne sont pas d’ordre climatique. Un an après l’offensive meurtrière israélienne contre un million et demi de Gazaouis, qui a fait plus de 1400 morts, des centaines de milliers de blessés et détruit toutes les infrastructures de ce minuscule territoire, Israël, en dépit des accusations de crimes de guerre et de possibles crimes contre l’Humanité formulées par le rapport du juge Goldstone et adoptées par les Nations unies, poursuit en toute impunité le siège de la bande de Gaza. Un siège à la fois inhumain et illégal. Tout manque. L’eau, les vivres, les médicaments, les vêtements, les chaussures… Rien ne passe. En particulier les matériaux de construction. Sinon par les tunnels qui menacent de s’écrouler sous les bombardements israéliens et d’ensevelir les passeurs. Depuis quelques semaines, l’Egypte construit aussi un mur d'acier à sa frontière avec la bande de Gaza qui vise à parachever le siège et à couper totalement Gaza du reste du monde Un an après l’offensive israélienne, des milliers de Palestiniens continuent à survivre dans des tentes ou dans des ruines. Il ne s’agit pas là de catastrophe naturelle. Mais d’un crime. Il faut y mettre un terme. Il faut contraindre Israël à mettre un terme à ce siège illégal.

Paris, le 22 janvier 2010.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:12

Stats R-sistons visites hier: 1 160  visiteurs uniques

haarp_dees.jpg

Dignité haïtienne,
abominations occidentales,
par Eva R-sistons


Mes amis,

Après le choc du voile, voici le choc de l'indécence. Le monde baigne dans l'abominable et l'hypocrisie. On croit avoir atteint un sommet, mais non, le pire est derrière. Quand les peuples du monde entier exigeront-ils ensemble que les diables américains et leurs laquais infects, dans les gouvernements comme dans les Médias, soient traduits en justice ? Il est clair que les Yankees et leurs alliés exploitent la souffrance des Haïtiens, pire encore, je suis persuadée qu'ils l'ont provoquée.

Honneur aux Haïtiens !

Court rappel historique :
Haïti devint en 1804 la première république indépendante de population majoritairement noire, suite à une révolution d'esclaves. Puis l'Amérique occupa Haïti, appuya le dictateur Duvalier, et s'employa à destabiliser le pays lorsque celui-ci se rebella contre l'oppression et même élut Aristide, prêtre adepte de la Théologie de la Libération - la doctrine haïe par le Vatican lui-même, en tant que christianisme marxisant. Deux coups d'Etat, déportation d'Aristide, "interdiction" de son parti, on reconnaît la griffe des Américains, ces ardents défenseurs de la démocratie quand elle est favorable à leurs intérêts. Or, il semblerait que les réserves pétrolières d'Haïti n'auraient rien à envier à celles du Vénézuela. Et que les Haïtiens auraient une histoire riche en insurrections...

Jean-Bertrand Aristide rencontre Bill Clinton dans le bureau ovale, 14 octobre 1994.
Wikipedia.org, Aristide et Clinton  

Pétrole, et fortes têtes noires. Deux bonnes raisons pour que Washington veille ! En stigmatisant, de surcroît, la misère haïtenne...

Aujourd'hui, à nouveau le malheur frappe les Haïtiens. Comment se comportent-ils ? Face à l'adversité, ils nous donnent une belle leçon de dignité ! Démunis de tout, seuls à affronter l'horreur, ils déblaient, cherchent les survivants, et même reconstruisent à mains nues. Joli travail ! Mieux encore, ils improvisent un semblant d'organisation, se répartissant les tâches, mettant en commun les sous qui leur restent pour acheter de quoi calmer leur faim, improvisant des dortoirs, et même veillant à leur propre sécurité. Avec détermination et courage, humblement mais presque joyeusement, et en remerciant Dieu de les avoir épargnés. Ici, une messe est chantée, là un Haïtien sort son accordéon, et tout cela au milieu des cadavres qui ne peuvent encore être évacués, ou des blessés qui ne peuvent encore être soignés. Les pauvres du monde entier savent donner des leçons de vie aux opulents Occidentaux !

Abominations américaines:
Haarp, guerres "furtives", encerclement de Chavez...

L'Histoire d'Haïti est jalonnée de prédations, celles de l'"ami" américain, bien évidemment, ponctuées de coups d'Etat, d'oppressions, de répressions. Et voici que l'armada yankee débarque sur l'île, s'empare de l'aéroport, contrôle tout, réglemente tout, même l'aide humanitaire étrangère, n'hésitant pas à bloquer les secours pour permettre aux soldats d'assurer la sécurité. La leur, et celle des futurs investisseurs, de la Banque ou du Pétrole.

Alléchés par l'odeur des gisements, les requins s'installent, les Français sont malmenés, et les bénévoles étrangers sont priés d'attendre. Inutile d'insister, vous avez compris: Voici encore et toujours l'horreur américaine, cupide, hypocrite, dominatrice, prédatrice, sans scrupules. Profiter d'une crise pour réoccuper une île convoitée, s'emparer ensuite des ressources et des leviers politiques, installer une marionnette dévouée, le scénario est connu; Il a fait ses preuves, tant pis si les peuples sont sacrifiés. Profiter de la catastrophe ? Ou l'avoir provoquée ? C'est la question du jour !

Ici (
http://r-sistons.over-blog.com/article-douleurs-haitiennes-douleurs-palestiniennes-douleurs-juives-assez--43082055-comments.html), je reçois ce commentaire : "Et si les catastrophes naturelles avaient une autre origine, la machine à séisme existe, elle avait été conçue par les soviétiques pour créer de micro-séismes, afin de contrôler d'éventuels vrai tremblements de terre. A l'issue de la guerre froide, les américains ont achetés cette machine, qu'en ont ils fait ? (voir vidéo) Etrange coincidence, un des rares batiments à être resté debout est l'ambassade américaine, construite au norme antisismique pour résiser à tous les séismes . Pourquoi les américains profitent-ils de cette catastrophe pour envoyer des parachutistes et des marines, si ce n'est pour occuper le pays, des unités du génie ou des unités sanitaires auraient été plus utiles ?" Voir la vidéo: http://www.dailymotion.com/video/xbw0pn_la-machine-a-seisme_tech 


HAARP: Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par l'armée des États-Unis
http://www.alterinfo.net/HAARP-Il-faut-se-mefier-des-experimentations-de-guerre-climatique-realisees-par-l-armee-des-Etats-Unis_a14598.html


Je relève ces deux commentaires (lien sous la photo) :

" La technologie pour créer des séismes existe depuis des décennies, elle est maîtrisée par les USA, la Russie, et peut-être par Israël.
On appelle cela les Armes Tesla. Le principe est de créer, sur une faille géologique, des vibrations harmoniques qui entrent en résonance, et donc s'amplifient : on crée ainsi un séisme.

En zone terrestre, tremblement de terre; en zone océanique, un Tsunami (comme celui de 2004).

Haïti 12/1/2010 : épicentre très près de la capitale; pas de Tsunami, et le pays voisin frontalier : la Rép Dominicaine, est épargnée. Bizarre, non ?

L'opération permet à l'US Navy de contrôler Haïti et sa Banque Centrale, laquelle sert de plateforme de blanchiment d'argent sale. Or les projets secrets de la Cabale nécessitent de disposer d'un énorme trésor occulte à l'abri des regards indiscrets des autorités de contrôle.

Voire, de pouvoir créer en toute discrétion, de l'argent virtuel pour gonfler la bulle jusqu'à éclatement, ruinant ainsi définitivement le système financier mondial, ce qui ouvre le champ à la monnaie mondiale et au pouvoir tout puissant du FMI, organe financier du futur NWO " (envoyé par Naullay)

" Ce qui se passe en Haiti est très grave, et je ne parle pas seulement de la situation humanitaire qui préexistait déjà au séisme. Bien que celui-ci l'ai fortement aggravé.

Les américains ont déclenché ce séisme avec leurs terrifiantes armes météorologiques sur lesquelles ils travaillent depuis des décennies et qui sont d'une puissance folle et dévastatrice comme les armes Tesla. Zbigniew Brzezinsky, ancien conseiller aux Affaires Etrangères du président Jimmy Carter et aujourd’hui conseiller d’Obama, n‘a apparemment aucun complexe à la définir comme une arme de déstabilisation pour les pays non-alignés à Washington: « la technologie mettra à la disposition des grandes nations des procédés qui leur permettront de mener des guerres furtives, dont seule une infime partie des forces de sécurité auront connaissance. Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d'un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. »

Les américains sont en train de profiter de la situation et du chaos qu’ils ont créé pour militariser l’île d’Haïti. 3500 soldats américains devraient prendre possession de l’île d’Haiti dans les jours à venir pour officiellement venir en aide aux sinistrés. Officieusement, il y a un autre objectif : encercler le Vénézuela d’Hugo Chavez.

Et préparer à l'aide de certains pays occidentaux dont les intérets pétrolifères sont menacés par la nationalisation des champs de pétrole par Hugo Chavez, une guerre de grande ampleur!

Les américains placent leur pions sous couvert d’une aide humanitaire. Curieux ce soudain regain d’altruisme et de solidarité de ceux qui ont laissé crever dans une indifférence générale leurs propres citoyens lors de l’ouragan Katrina en 2005 à la Nouvelle Orléans ! Les associations humanitaires vous demandent de l'argent pour financer cette guerre car les états n'ont plus de fric, c'est pour cela que les associations ne veulent ni conserves, ni vêtements, mais de l'argent!
 
Ouvrons les yeux, c'est urgent! Ne finançons pas cette guerre, d'autant que les Haitiens ne verront pas une miette de pain!
 
Je ne fais plus confiance à ces associations humanitaires qui sont en réalité des banques qui financent tout net les projets de ces maitres du monde! " (Lilo)

Médias complices des plans machiavéliques

Non contents de préparer des opérations néo-coloniales mystificatrices, les Occidentaux ont mis en marche l'importante armada des Médias serviles, et la propagande bat son plein ! Morceaux choisis, sur FR2 la télé occupée par les champions de cette société militaro-financière, néo-sionistes :

" L'impressionnante machine américaine s'est mise en route, cela ressemble à la guerre, mais ils sont là pour une mission de paix, pour sécuriser le ravitaillement; ils sont perçus comme des dieux, accueillis à bras ouverts; un sauveteur bolivien, admiratif, déclare qu'ils sont "les meilleurs" pour ce genre de missions. On entend dire que le tremblement de terre aurait été provoqué par les Etats-Unis pour reprendre le contrôle de l'île, mais c'est pur phantasme, pures rumeurs, les sauveteurs américains sont accueillis à bras ouverts par la population". 

Quand une équipe parvient à sauver une personne des décombres, son origine n'est pas mentionnée, sauf s'il s'agit d'Américains, et....

Bravo Israël !!!

Même plus besoin de messages subliminaux ! La technique de persuasion mentale est si efficace, qu'elle suffit à elle seule. Et voici la perle, toujours sur FR2, la Chaîne occupée par les plus ardents soutiens d'Israël, au prix même de l'éjection de l'excellent Charles Enderdin et sans doute aussi de Thierry Thuilet, pour ne citer que ces noms. Cette perle, on l'a entendue dimanche 17 janvier dernier, au Journal de 20 heures. Regardez bien, on atteint un sommet de propagande néo-sioniste au service des intérêts de l'Etat criminel Israël :  La caméra est braquée sur une équipe de secouristes israéliens, dont on acclame l'origine; en effet, les Haïtiens applaudissent en scandant...." BON BOULOT, ISRAEL, BON BOULOT, ISRAEL ! " Deux fois, au cas où nous n'aurions pas entendu ! On voudrait faire la propagande d'Israël en France, qu'on ne s'y prendrait pas mieux !!! Bienfaisant Israël, tant de peuples de la planète ont l'occasion d'applaudire les actions de ce pays, en effet ! Qu'en pensent les innombrables victimes des attentats ciblés, des opérations de destabilisation, de divisions, de guerres ? Reconnaissants pour les membres amputés, les chairs meurtries, les amis ensevelis, les proches disparus ? 

Et ça s'appelle du journalisme !!! Les veaux seront-ils longtemps dupes des conditionnements des uns, des machinations des autres ?

Et moi Eva, je dis: Bon boulot, les Haïtiens ! Bravo, et vite, débarrassez-vous de toute cette vermine crapuleuse ! Reprenez le contrôle de vos terres, boutez dehors les occupants, renouez avec vos traditions révolutionnaires, ne vous laissez pas abuser par les sirènes trompeuses des menteurs et des assassins, en avant, amis noirs, ne retombez pas dans l'esclavage !

Eva r-sistons à l'intolérable 

esclavage ogres
www.Lesogres.info

Un sismologue haïtien accuse :
«On savait que ça arriverait» 
  

Alors qu'Haïti continue à enterrer ses morts après le séisme de mardi dernier, la polémique commence à monter autour de la prévention de la catastrophe et du rôle des Etats-Unis dans les opérations de secours. Un spécialiste en sismologie haïtien, le docteur Daniel Mathurin, accuse le de son pays de ne pas avoir pris en compte les mises en garde répétées sur un risque de tremblement de terre en 2010.

«On savait que ça devait arriver», a-t-il asséné lundi matin sur Europe 1. Le chercheur, qui avait lui même prédit de forts risques sismiques pour cette année, assure que des universitaires américains avaient placé des capteurs tout au long de la ligne de faille et qu'ils auraient averti les autorités dominicaines et haitiennes des risques. «En République dominicaine, ils ont pris 20 des 22 dispositions préconisées : informer la population, renforcer les bâtiments.... Il n'y a eu aucun
, indique le scientifique. Haïti n'a pris aucune de ces dispositions. Ils n'ont rien fait»

Réserves en hydrocarbures

Cela fait vingt ans que Daniel avertit les autorités du risque sismique en Haïti, des dangers posés par les constructions anarchique et par la déforestation.

Avec sa femme Ginette, il a également étudié les gisements en hydrocarbures et en combustibles fossibles du sous-sol haïtien. «Nous avons relevé 20 sites pétrolifères», expliquait-il en 2008, assurant que les réserves pétrolifères d’Haïti étaient plus importantes que celles du Vénézuela. Une richesse qui augmente l'intérêt stratégique du pays. Pourquoi, dans ce cas, ces réserves ne sont-elles pas exploitées ? Pour Ginette Mathurin, «ces gisements sont déclarés réserves stratégiques des Etats-Unis d’Amérique».

L'aide américaine en question

Bien que saluée, l'aide massive des Américains envers Haïti - où la secrétaire d'Etat Hillary Clinton s'est rendue samedi - a suscité de nombreuses questions. Lundi, Alain Joyandet a demandé à ce que le rôle des Etats-Unis soit précisé par l'ONU. «Il s'agit d'aider d'Haïti, il ne s'agit pas d'occuper Haïti, il s'agit de faire en sorte qu'Haïti puisse reprendre vie», a estimé le secrétaire d'Etat à la coopération sur Europe 1. De son côté, le président sandiniste du Nicaragua Daniel Ortega, connu pour ses positions anti-américaines, n'a pas hésité à déclarer : «On est en train de profiter d'un drame pour installer en Haïti des troupes américaines qui ont déjà pris le contrôle militaire de l'aéroport».

Les Etats-Unis assument de facto la coordination des secours sur place et contrôlent l'aéroport de Port-au-Prince. Ils ont déployé une aide massive après le séisme : 48 millions de dollars apportés au fonds du Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU, un projet de pont aérien entre Haïti et les Etats-Unis et des centaines de spécialistes sur le terrain. Un navire commercial est attendu lundi au port des Cayes avec une cargaison de farine et d'huile végétale susceptible de nourrir 130.000 personnes pendant 30 jours. Enfin, le porte-avions nucléaire Carl Vinson, avec 19 hélicoptères à bord, et plusieurs autres navires militaires amarrés à proximité de Port-au-Prince, servent de base logistique.

 


www.leparisien.fr


http://www.leparisien.fr/seisme-haiti/un-sismologue-haitien-accuse-on-savait-que-ca-arriverait-18-01-2010-782185.php?xtor=EREC-109




Haïti et les Etats-Unis, liés par l' Histoire

Dans sa déclaration sur le tremblement de terre d’Haïti, le président américain Barak Obama a parlé de la « longue histoire qui lie [nos deux pays] ». Ni lui ni les médias américains ne se sont cependant montrés très enclins à regarder de près l’histoire de ces relations et son influence sur la catastrophe que doit actuellement affronter le peuple haïtien.
On présente comme une situation naturelle et même comme la faute des Haïtiens eux-mêmes l’état d’arriération et de pauvreté du pays ayant joué un rôle si important dans la multiplication des victimes. Celles-ci se comptent en dizaines et peut-être même en centaines de milliers. Les Etats-Unis sont présentés comme des bienfaiteurs, prêts à venir en aide à Haïti avec des dons, des équipes de secours, des navires de guerre et des Marines.
Un éditorial cynique et malhonnête du New York Times de jeudi commence ainsi : « Une fois de plus le monde pleure avec Haïti » ; ce pays est ensuite décrit comme étant caractérisé par « la pauvreté, le désespoir et le dysfonctionnement qui seraient un désastre partout ailleurs mais qui, à Haïti, sont la norme. »
Et l’éditorial de poursuivre : « Regardez Haïti et vous verrez ce que des générations de mauvais gouvernement et de conflit politique font à un pays. »
Dans un article destiné à montrer les dessous du désastre haïtien, le New York Times dit encore que ce pays « est connu pour ses nombreux malheurs qui sont le produit de l’homme – sa grande misère, ses conflits politiques internes et sa propension à l’insurrection ».
(..) Ce qu’on cache délibérément à l’aide de cette comparaison c’est le rapport véritable qui s’est établi en plus d’un siècle entre la « création de richesse » aux Etats-Unis et la pauvreté d’Haïti. C’est là un rapport basé sur l’usage de la force à la poursuite des intérêts prédateurs de l’impérialisme américain dans un pays opprimé au cours de l’histoire.
Si l’administration Obama et le Pentagone réalisent les plans rapportés dans la presse de déployer un corps expéditionnaire de Marines à Haïti, ce sera la quatrième fois en quatre-vingt quinze ans que les forces armées américaines auront occupé cette nation appauvrie des Caraïbes. Cette fois-ci encore, l’objectif principal d’une telle opération militaire sera de défendre les intérêts des Etats-Unis et de se prémunir contre ce que le Times appelle la « propension à l’insurrection », plutôt que d’aider le peuple Haïtien.
La nature de ces relations remonte à la naissance d’Haïti en tant que première république noire indépendante en 1804 et qui fut le résultat d’une révolution d’esclaves dirigée par Toussaint Louverture et de la défaite ensuite d’une armée française envoyée par Napoléon.
Les classes dirigeantes du monde n’ont jamais pardonné à Haïti sa victoire révolutionnaire. Haïti fut soumise à un embargo international dirigé par les Etats-Unis qui craignaient que l’exemple haïtien n’aille inspirer une révolte similaire dans les Etats esclavagistes du Sud. Ce ne fut qu’avec la sécession du Sud et la Guerre civile que le Nord reconnut Haïti – quelque 60 ans après son indépendance.
Au début du vingtième siècle, Haïti passa sous la domination des Etats-Unis et des banques américaines, dont les intérêts furent défendus par l’envoi des Marines et une occupation de plus de 20 ans, maintenue au moyen d’une répression sanglante de la résistance haïtienne.
Les Marines ne quittèrent l’île qu’après avoir réalisé une « haïtianisation » -- comme le New York Times l’appela à l’époque – de la guerre contre le peuple haïtien en construisant une armée vouée à la répression interne.
Par la suite, Washington appuya la dictature des Duvalier qui dura trente ans et commença avec l’arrivée au pouvoir de Papa Doc en 1957. Des milliers d’Haïtiens moururent aux mains de l’armée et des redoutés Tontons macoute mais l’impérialisme américain considérait cette dictature meurtrière comme un rempart contre le communisme et la révolution dans les Caraïbes.
Depuis les soulèvements de masse qui ont entraîné la chute des Duvalier en 1986, des gouvernements américains successifs, républicains comme démocrates, ont cherché à reconstituer un Etat satellite fiable et capable de défendre les marchés et les investissements de sociétés américaines, attirées par des salaires de famine, et la propriété et la richesse de l’élite dirigeante haïtienne. Cela voulait dire empêcher tout défi lancé à un ordre socio-économique maintenant 80 pour cent de la population dans une pauvreté extrême.
Cet effort continue à ce jour sous la tutelle de Bill et Hillary Clinton – respectivement représentant spécial des Nations Unies pour Haïti et secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères des Etats-Unis – et qui ont tous deux du sang haïtien sur les mains.
Washington a appuyé deux coups d’Etat et a par deux fois envoyé des troupes en Haïti ces vingt dernières années. Les deux coups d’Etat furent montés pour renverser Jean-Bertrand Aristide, le premier président haïtien à être élu par un vote populaire et sans l’approbation de Washington. Les coups d’Etat de 1994 et 2004 ont fait 13.000 victimes haïtiennes. Lors du renversement du gouvernement en 2004, Aristide fut transporté de force hors du pays par des agents américains.
Parce qu’ils avaient besoin des troupes en Irak, les Etats-Unis les ont retirées en 2004, déléguant le travail de répression à une force de maintien de la paix des Nations unies, forte de 9.000 soldats et placée sous la direction de l’armée brésilienne.
Malgré la capitulation d’Aristide aux demandes du Fonds monétaire international et malgré sa disposition à faire des compromis avec Washington, le soutien de masse qu’il mobilisa avec son discours anti-impérialiste en firent une abomination pour les élites dirigeantes tant à Washington qu’à Port-au-Prince. Sur les ordres de l’administration Obama on lui a interdit de retourner en Haïti et son parti politique, Fanmi Lavalas, demeure en réalité hors la loi.
C’est là l’histoire réelle et continue qui « lie », selon la formule d’Obama, Haïti à l’impérialisme US et qui est principalement responsable des conditions terribles ayant fortement aggravé l’hécatombe due au tremblement de terre.
Mais il existe aussi d’autres liens, profondément ressentis devant le déroulement de cette tragédie. Il y a officiellement plus d’un demi million d’Haïtiens résidant aux Etats-Unis et sans aucun doute des centaines de milliers d’autres qui n’y ont pas d’existence officielle. Leur présence est la manifestation des intérêts de classe et de la solidarité qui unissent les travailleurs haïtiens et américains. Leur tâche est d’éliminer ensemble les conditions de pauvreté et de ruine existant dans les deux pays et le système de profit capitaliste qui les a créées.

http://www.wsws.org  

L’histoire qui « lie » les Etats-Unis à Haïti

http://www.alterinfo.net/L-histoire-qui-lie-les-Etats-Unis-a-Haiti_a41564.html



Sélection de liens :


Rapport sur l’agriculture mondiale: il faut en tirer les conclusions
http://www.alterinfo.net/Rapport-sur-l-agriculture-mondiale-il-faut-en-tirer-les-conclusions_a41561.html

Pourquoi la France aurait intérêt à aider Aristide à rentrer chez lui
http://www.alterinfo.net/Pourquoi-la-France-aurait-interet-a-aider-Aristide-a-rentrer-chez-lui_a41558.html

L'ère des murs:
http://www.alterinfo.net/L-Ere-des-Murs_a41548.html


Séisme d'Haïti : Provoqué ?
(Soit un "12" comme pour la Chine, ou à l'anglais : 1/12 = 112 = n° des secours en Europe, 911 aux USA...).

Ce tremblement est soit naturel (+ que crédible), soit provoqué (cette faille "devait" bouger, on le savait, mais elle aurait pu bouger dans 50 ans..., et les armes climatiques et sismiques sont opérationnelles depuis longtemps et leur sophistication ne fait aucun doute, comme être capable de déguiser par exemple une attaque en "presque vrai séisme" avec toutes les correspondances scientifiques nécessaires, réplique, épicentre, faille etc... La question des intérêts et de savoir à qui et à quoi profite le crime, ne se pose pas sérieusement... Le cas de la Chine juste avant les JO nous avait déjà laissés perplexes, après d'autres comme les tempêtes de 99 en France, le cyclone Katrina et le Tsunami d'Indonésie*... Sans parler de l'eurodéputé** président de la commission chargée de sommer les USA de s'expliquer sur HAARP, et qui s'est retrouvé avec une cassette porno gay et du cannabis dans son bagage, lors d'un passage en douane en 1999 (aéroport de Londres)... Bref, on va s'employer dorénavant à tout vérifier dans le mesure de nos capacités d'investigation. Nous adorons les hasards et les synchronicités probantes... il suffit donc de les collectionner pour ensuite faire une rapide appréciation statistique et voir ce qui semble impossible ou plausible, probable ou indéniable.
Si seconde hypothèse, 2 possibilités :
1) C'est du 1er degré (Haïti était bien l'objectif)
2) C'est une démonstration, en guise d'avertissement pour remettre au pas un pays "ami".
3) Diversion en prévision d'un "cataclysme" d'un autre genre.
Il faut aussi noter dès à présent les coïncidences troublantes et les faits concordants :
- Le président d'Haïti est sorti du palais avec sa femme avant le séisme...
- Les USA arrivent avec 13.500 soldats et des bateaux de guerre, dont au moins 1 porte-avions
- La prise de contrôle de l'aéroport et de l'espace aérien, donc du pays, avec blocage des appareils de secours, notamment pour un hôpital de campagne, comme si sauver des vies n'était pas la priorité...
- Dans le chaos de Port-au-Prince, des policiers ont ouvert le feu dimanche sur des pillards dans un marché, tuant au moins l'un d'entre eux, a constaté l'AFP.
- « Nous avons relevé 20 sites pétrolifères », expliquait Daniel Mathurin, sismologue haïtien en 2008, assurant que les réserves pétrolifères d’Haïti étaient plus importantes que celles du Vénézuela. Une richesse qui augmente l'intérêt stratégique du pays. Pourquoi, dans ce cas, ces réserves ne sont-elles pas exploitées ?
Pour Ginette Mathurin, son épouse, « ces gisements sont déclarés "réserves stratégiques des Etats-Unis d’Amérique" ».
 
*La base militaire US de Diego Garcia n'a pas été touchée par le tremblement de terre du 26 décembre 2004 et des tsunamis qui ont suivi, malgré sa distance d'environ 3200 km à l'ouest de l'épicentre du séisme de Sumatra et malgré son altitude de 8 mètres...
 
Nous ne disons pas qu'il y a eu action "humaine", nous disons qu'il faut aussi chercher dans ce sens, quitte à "prouver" que c'est faux...
A suivre...
 
**Tom Spencer


"Le récent tremblement de terre en Haïti a été causé par une machine utilisant une technologie développée par Nicola Tesla, selon le MI6.

La machine séisme n'est pas HAARP comme je l'ai déjà suggéré, mais plutôt une sorte de dispositif nucléaire, selon cette source et une source de la CIA.".
Et
Plus ce complément :
 


eugenisme-dees.jpg
eugénisme, dees
Surpopulation


Pour ceux qui n'ont toujours pas compris le but ultime des "pandémies organisées" (et autre), au-delà de la cupidité...

 

« Dans l’éventualité où je serais réincarné, je voudrais revenir comme un virus mortel, afin de contribuer en quelque chose pour résoudre la surpopulation »
Extrait de la préface de la biographie Si j’étais un animal, du Prince Philip.

Sous le titre « Le Club des milliardaires tente de juguler la croissance démographique », le Sunday Times du 24 mai a révélé la tenue d’une réunion secrète qui en dit long sur la volonté politique de l’oligarchie financière.
La réunion s’est tenue le 5 mai à New-York. Etaient présents : Bill Gates, Warren Buffet, David Rockefeller, Michael Bloomberg, George Soros, Peter Peterson, Julian Robertson, John Morgridge, Eli Broad, David Rockefeller Jr, Ted Turner et Oprah Winfrey.
Un participant a confié qu’ils étaient parvenus à un consensus pour mettre en place une stratégie « dans laquelle la croissance démographique serait attaquée comme menace écologique, sociale et industrielle ». Les participants ont souligné leur « besoin d’être indépendants des agences gouvernementales qui se révèlent incapables d’affronter le désastre que tous nous voyons venir ».

« Une population totale de 250-300 millions de personnes, un déclin de 95% par rapport aux présents niveaux, serait idéal »
. Ted Turner, fondateur de CNN, in Audubon Magazine, 1996.

« Il faut réduire la population, la consommation individuelle et les ressources utilisées ou les déchets émis pour produire des biens et des services. » Fond mondial pour la nature (ex-WWF).
NB. A l’origine du WWF, on trouve le prince Bernard des Pays-Bas et son co-penseur, le Prince Philip d’Edimbourg, le prince consort de la Reine Elisabeth II d’Angleterre. Le prince Bernard était un nazi, membre des SS.

« [..] La population australienne doit être réduite de 22 à 7 millions de personnes pour s’attaquer aux changements climatiques. ».
Sandra Kanck, présidente de Sustainable Population Australia (1300 activistes ; Australie)

Le Global Population Speak Out (GPSO), groupe de scientifiques, fait pression sur les médias pour briser le tabou de la surpopulation mondiale :
« Il est illusoire de penser qu’en réduisant notre consommation (même s’il est bon de le faire), nous arriverons à corriger les excès dus à la croissance ininterrompue de la population humaine ; personne ne peut réduire ses besoins organiques à zéro, il faut pour cela ne pas exister. »

Il faudrait « exterminer 90% de la population mondiale à l’aide du virus Ebola. ».
Dr Eric R. Pianka, biologiste américain basé à l’Université du Texas à Austin, discours à l’Académie des sciences du Texas en 2006.

« Présentement, la population du monde augmente… La guerre jusqu’à maintenant n’a pas eu de grands effets sur cette augmentation… Je ne prétends pas que le contrôle des naissances est le seul moyen par lequel une population peut être empêchée d’augmenter. Il y en a d’autres… La guerre a été plutôt décevante à cet égard, mais peut-être qu’une guerre bactériologique pourrait s’avérer efficace. Si une Mort Noire pouvait se répandre à travers le monde à chaque génération, les survivants pourraient procréer librement sans trop remplir le monde… ».
Lord Bertrand Russell, The Impact of Science on Society.

« …Des formes avancées de guerre biologique qui peuvent cibler des génotypes spécifiques peuvent transformer la guerre biologique d’un royaume de la terreur en un outil politiquement pratique. ».
Paul Wolfowitz, Dick Cheney, William Kristol, Donald Rumsfeld et le reste des collaborateurs néo conservateurs qui ont formé ce qui était nommé le Project For a New American Century – qui constituait le cadre idéologique de l’ancienne administration Bush.

Sans oublier...
le prix Nobel de médecine 1960, l’éminent immunologiste Sir Macfarlane Burnet, qui proposa  d’aider le gouvernement australien à développer des armes biologiques qui pourraient être utilisées contre l’Indonésie et autres pays « surpeuplés » de l’Asie du Sud-Est. Sir Macfarlane recommandait en 1947 que des armes chimiques et biologiques pouvaient être développées pour détruire les cultures de pays asiatiques surpeuplés et répandre des maladies infectieuses qui affecteraient les pays tropicaux. Ses théories sur l’immunité et la « sélection de clonage » ont servi à établir la base de la biotechnologie moderne et de l’ingénierie génétique.

Sans oublier...
James Watson, qui a déclaré au journal le Sunday Times que les noirs sont moins intelligents que les blancs de façon inhérente. James Watson est un important promoteur du dépistage génétique, un test qui détermine si un couple risque d’avoir un bébé ayant un désordre génétique héréditaire. Ce dépistage a évidemment augmenté le nombre d’avortement d’enfants considérés « imparfaits ».

Sans oublier...
le Georgia Guidestones :
Le Georgia Guidestones a été érigé le 22 mars 1980 aux États-Unis, en Géorgie, près d’Elberton. Il est surnommé le « Stonehenge américain ».
Dix « nouveaux » commandements sont gravés sur les deux faces de 4 pierres érigées verticalement et écrits en 8 langues différentes qui sont: l’anglais, le russe, l’hébreu, l’arabe, l’hindou, le chinois, l’espagnol et le swahili.
Voici trois des dix commandements inscrits:
1. Maintenir l’humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature
2. Guider la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité
3. Ne pas être un cancer sur la terre, laisser une place à la nature

« Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez le pays ; si vous contrôlez l’alimentation, vous contrôlez la population. ». Henry Kissinger, 1970.
Et quand vous contrôlez la santé ?

Le saviez-vous ?

Le premier Sommet de la Terre de l’ONU, à Stockholm, en 1972, fut organisé par Maurice Strong, organisateur international de la famille Rockefeller sur l’environnement et fiduciaire de la Fondation Rockefeller.

La Révolution verte, visant à résoudre le problème de la faim dans le monde, fut créée en 1946 par la Fondation Rockefeller et Henry Wallace, ancien secrétaire à l’agriculture du New Deal et fondateur de la société Pioneer Hi-Bred Seed.

Le critère d’ « empreinte écologique » dont se sert le WWF fut élaboré par une fondation britannique, l’ Optimum Population Trust, qui fait ouvertement campagne pour réduire des deux tiers la population mondiale afin de la ramener à deux ou trois milliards d’individus.

Jonathon Porritt, conseiller environnemental de Gordon Brown, a averti que la Grande Bretagne doit réduire radicalement sa population si elle désire construire une société durable. Selon leur recherche, la population britannique devrait être réduite à 30 millions, soit la moitié de ce qu’elle est présentement.

Source principale :
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14750

info@artemisia-college.org





Israël empêche un Chrétien de Gaza et sa fiancée de Bethléhem de se marier | (démocratie israélienne)

ici : http://www.france-palestine.org/



Al Quaida :

Toutes les victimes d'El Qada, cette fabrication étatsunienne, sont des musulmans, de préférence des communistes musulmans, comme le furent les nombreux camarades assassinés par les islamistes - hormis le kidnapping de quelques pauvres civils occidentaux inoffensifs. Mieux, elle a crée une branche appelée El Qaïda du Maghreb, (..)  pour déstabiliser les pays du Maghreb.
Djamal Benmerad


arton18774-943f8.jpg A lire, le Diplo


Critique de la finance conçue comme prédatrice ou parasitaire.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10107

 

liste complète


Haiti: Ce que les Médias français nous cachent
http://canempechepasnicolas.over-blog.com/


  • ET SI LES TREMBLEMENTS DE TERRE ETAIENT PROVOQUES PAR UNE MACHINE A SEISME ?
  • liste complète


    new_sheeple_dees.jpg

    Troublante politique :


    Il y a près d’un an, dans un précédent article (voir Un faisceau d’indices inquiétants), nous avions analysé et décrit par quels procédés et moyens les autorités politiques en place avaient tracé le chemin vers une « démocratie sous contrôle », un régime autoritaire et oligarchique qui n’aurait bientôt plus de république que le nom.
      
    La cadence s’est accélérée depuis et nous sommes passés à une nouvelle phase dans cette évolution où l’on décèle maintenant de bien troublants parallèles historiques…
      
    L’intimidation permanente

    Dans la France de 2010, elle se pratique de différentes manières, rappelant certaines mesures vexatoires qui s’apparentent à celles qu’a connues l’Allemagne du futur chancelier Hitler ou la France de Pétain :

    • les contrôles d’identité dans la rue, souvent « au faciès », sans aucune relation avec un quelconque « trouble à l’ordre public » ;

    • le plan « Vigipirate », mis en place sous le motif (peut-être réel, mais qui peut le vérifier ?) de la menace terroriste, excellent moyen de rendre visibles aux citoyens les forces de l’ordre et d’entretenir un climat de crainte ;

    • les attentes interminables, dans les préfectures, des ressortissants français d’origine étrangère pour faire renouveler un passeport, une carte d’identité ;

    • les demandes de preuve de la nationalité française de parents naturalisés depuis plusieurs années (voir notamment le décret n° 2005-1726) avec, pour conséquence, des situations administratives dignes de Kafka ou plutôt d’Ubu, sources d’humiliations et d’accentuation des différences entre Français selon l’origine de leurs ancêtres ;

    • les gardes à vue. Aujourd’hui, en France, un agent des forces de l’ordre - police ou gendarmerie - s’il a des « raisons plausibles » (plausibles, vous avez bien lu) de penser qu’une personne a commis une infraction (ou a pu la commettre) peut la retenir dans des locaux de police ou de gendarmerie !
    Quand on connaît ces locaux, souvent exigus et malodorants, quand on sait que la personne est fouillée à corps (pour éviter un acte d’auto-agression), on comprend que cette détention policière reste une expérience traumatisante et dégradante pour ceux qui se retrouvent placés de façon imprévisible au secret, coupés du monde extérieur. Bien évidemment, aucun avocat n’est autorisé à assister le supposé suspect à ce stade ;

    • les mises en examen et en détention provisoire sans preuve réelle d’actes délictueux. Tout le monde a présent à l’esprit la bande de Tarnac, accusée d’attentats sur des lignes SNCF puis remise progressivement en liberté au bout de 6 mois d’instruction et… de détention pour son chef présumé !

    • la mise à l’écart des journalistes à la parole trop libre ou jugée trop insolente par le pouvoir (ainsi le directeur de Paris-Match qui avait publié une photo de Cécilia au côté de son amoureux, Daniel Schneidermann et son émission « Arrêt sur image » sur France 5…).

    Comme la population allemande avait faiblement réagi aux atteintes à la liberté individuelle, les théoriciens nazis ont estimé qu’ils avaient les mains libres pour aller plus loin et qu’ils disposaient de toute latitude pour concevoir leur plan aberrant d’extermination des juifs d’Europe. Le pouvoir rend fou parfois…
      
    Nous n’en sommes pas là en France mais, par exemple, l’absence de réaction populaire face à la possession des grands media de masse par des amis du pouvoir (Vincent Bolloré est propriétaire de Direct 8, Direct matin et Direct soir, Martin Bouygues de TF1 et LCI, Serge Dassault du Figaro, Arnaud Lagardère de Gulli et Paris-Match) encourage ce même pouvoir à continuer dans cette voie, par exemple en nommant le Président de France Télévision.
      
    La fabrication de boucs émissaires
      
    Pour les membres du parti national-socialiste, dès avant 1933, la cause de tous les maux dont souffrait le peuple allemand était montrée du doigt et stigmatisée : la « juiverie internationale », les communistes, les homosexuels, les francs-maçons, les tziganes. On sait que ce furent les principales victimes des camps de concentration et de la « solution finale ».
      
    Notre gouvernement français de 2010 et ses soutiens fustigent tout ce qui n’est pas « bon Français » : ceux qui n’accèdent pas à l’emploi et ne travaillent pas (le RSA n’est attribué qu’à des personnes capables de tenir un emploi et laisse de côté les autres), ceux qui portent des vêtements cachant le visage (cagoule, burqa), ceux qui ne sont pas chrétiens, certains chefs d’entreprise qui délocalisent des emplois (pas tous, la vindicte est, dans ce domaine, sélective), les leaders des partis d’opposition. Quel avenir leur est réservé si ce pouvoir perdure et se renforce encore en 2012 ?
      
    Les réformes anti-liberté

    La liste est impressionnante et s’allonge d’année en année, de la suppression du juge d’instruction à la facilité déconcertante (voir ci-dessus) qu’ont la police et la gendarmerie pour placer une personne en garde à vue en passant par la loi Hadopi. Le florilège que nous avions dressé dans notre billet Un faisceau d’indices inquiétants n’a cessé de s’enrichir, l’imagination dans ce domaine étant un atout maître de l’équipe Sarkozy…
      
    La diversion

    Appelée aussi story telling, la diversion consiste à créer ou à faire mousser dans les media (d’où l’importance d’avoir des amis dans ce secteur d’activité) le plus grand nombre d’évènements susceptibles de distraire le bon peuple des drames dans lesquels il est plongé et que le gouvernement se montre impuissant à réduire (chômage, logement, pouvoir d’achat, déficits abyssaux, guerre, casse démocratique).
      
    Un exemple emblématique récent est bien sûr la méga-campagne sur la menace de pandémie grippale. Et puis il y a les exemples récurrents, ce que dans la presse on appelle les « marronniers » car leurs feuilles poussent et retombent régulièrement : déboires conjugaux ou frasques de nos dirigeants (ou des dirigeants étrangers, Silvio Berlusconi jouant parfaitement son rôle dans cette partie) et des artistes, crises de tous ordres, menaces d’attentats, catastrophes naturelles et autres faits divers…
      
    En guise de conclusion…

    Dans l’Antiquité romaine, le pouvoir pratiquait la politique « du pain et des jeux ». Les jeux, les Français s’y adonnent de plus en plus : en 2009, le chiffre d’affaire de la Française des Jeux a augmenté de 8,6 % pour s’établir à près de 10 milliards d’euros. La sociologue Monique Pinçon-Charlot, citée par le site internet du Figaro le 11 janvier 2010, ne s’étonne pas de l’augmentation des dépenses de jeux d’argent en 2009. « Quand la crise est trop dure, il ne reste plus que le rêve que l’on peut acheter contre les quelques euros d’un ticket de Loto », dit-elle. « Depuis l’arrivée des amis du CAC 40 au cœur du champ politique il y a 2 ans et demi, l’ascenseur social ne marche plus du tout et il ne reste plus que le jeu pour les Français les plus désespérés », assure cette sociologue. C’est Le Figaro qui l’écrit !
      
    Le désespoir est-il bon conseiller ? Faudra-t-il une explosion sociale comme en Guadeloupe au premier trimestre 2009 pour acculer le pouvoir à changer de politique, ou les élections régionales de mars 2010 ouvriront-elles la voie à un changement de pouvoir en 2012 ? La réponse nous appartient.
      
      
    Mardi
    © La Lettre du Lundi 2010


    Troublants parallèles:

    Il y a près d’un an, dans un précédent article (voir Un faisceau d’indices inquiétants), nous avions analysé et décrit par quels procédés et moyens les autorités politiques en place avaient tracé le chemin vers une « démocratie sous contrôle », un régime autoritaire et oligarchique qui n’aurait bientôt plus de république que le nom.
      
    La cadence s’est accélérée depuis et nous sommes passés à une nouvelle phase dans cette évolution où l’on décèle maintenant de bien troublants parallèles historiques…
      
    L’intimidation permanente

    Dans la France de 2010, elle se pratique de différentes manières, rappelant certaines mesures vexatoires qui s’apparentent à celles qu’a connues l’Allemagne du futur chancelier Hitler ou la France de Pétain :

    • les contrôles d’identité dans la rue, souvent « au faciès », sans aucune relation avec un quelconque « trouble à l’ordre public » ;

    • le plan « Vigipirate », mis en place sous le motif (peut-être réel, mais qui peut le vérifier ?) de la menace terroriste, excellent moyen de rendre visibles aux citoyens les forces de l’ordre et d’entretenir un climat de crainte ;

    • les attentes interminables, dans les préfectures, des ressortissants français d’origine étrangère pour faire renouveler un passeport, une carte d’identité ;

    • les demandes de preuve de la

nationalité française de parents naturalisés depuis plusieurs années (voir notamment le décret n° 2005-1726) avec, pour conséquence, des situations administratives dignes de Kafka ou plutôt d’Ubu, sources d’humiliations et d’accentuation des différences entre Français selon l’origine de leurs ancêtres ;

• les gardes à vue. Aujourd’hui, en France, un agent des forces de l’ordre - police ou gendarmerie - s’il a des « raisons plausibles » (plausibles, vous avez bien lu) de penser qu’une personne a commis une infraction (ou a pu la commettre) peut la retenir dans des locaux de police ou de gendarmerie !
Quand on connaît ces locaux, souvent exigus et malodorants, quand on sait que la personne est fouillée à corps (pour éviter un acte d’auto-agression), on comprend que cette détention policière reste une expérience traumatisante et dégradante pour ceux qui se retrouvent placés de façon imprévisible au secret, coupés du monde extérieur. Bien évidemment, aucun avocat n’est autorisé à assister le supposé suspect à ce stade ;

• les mises en examen et en détention provisoire sans preuve réelle d’actes délictueux. Tout le monde a présent à l’esprit la bande de Tarnac, accusée d’attentats sur des lignes SNCF puis remise progressivement en liberté au bout de 6 mois d’instruction et… de détention pour son chef présumé !

• la mise à l’écart des journalistes à la parole trop libre ou jugée trop insolente par le pouvoir (ainsi le directeur de Paris-Match qui avait publié une photo de Cécilia au côté de son amoureux, Daniel Schneidermann et son émission « Arrêt sur image » sur France 5…).

Comme la population allemande avait faiblement réagi aux atteintes à la liberté individuelle, les théoriciens nazis ont estimé qu’ils avaient les mains libres pour aller plus loin et qu’ils disposaient de toute latitude pour concevoir leur plan aberrant d’extermination des juifs d’Europe. Le pouvoir rend fou parfois…
  
Nous n’en sommes pas là en France mais, par exemple, l’absence de réaction populaire face à la possession des grands media de masse par des amis du pouvoir (Vincent Bolloré est propriétaire de Direct 8, Direct matin et Direct soir, Martin Bouygues de TF1 et LCI, Serge Dassault du Figaro, Arnaud Lagardère de Gulli et Paris-Match) encourage ce même pouvoir à continuer dans cette voie, par exemple en nommant le Président de France Télévision.
  
La fabrication de boucs émissaires
  
Pour les membres du parti national-socialiste, dès avant 1933, la cause de tous les maux dont souffrait le peuple allemand était montrée du doigt et stigmatisée : la « juiverie internationale », les communistes, les homosexuels, les francs-maçons, les tziganes. On sait que ce furent les principales victimes des camps de concentration et de la « solution finale ».
  
Notre gouvernement français de 2010 et ses soutiens fustigent tout ce qui n’est pas « bon Français » : ceux qui n’accèdent pas à l’emploi et ne travaillent pas (le RSA n’est attribué qu’à des personnes capables de tenir un emploi et laisse de côté les autres), ceux qui portent des vêtements cachant le visage (cagoule, burqa), ceux qui ne sont pas chrétiens, certains chefs d’entreprise qui délocalisent des emplois (pas tous, la vindicte est, dans ce domaine, sélective), les leaders des partis d’opposition. Quel avenir leur est réservé si ce pouvoir perdure et se renforce encore en 2012 ?
  
Les réformes anti-liberté

La liste est impressionnante et s’allonge d’année en année, de la suppression du juge d’instruction à la facilité déconcertante (voir ci-dessus) qu’ont la police et la gendarmerie pour placer une personne en garde à vue en passant par la loi Hadopi. Le florilège que nous avions dressé dans notre billet Un faisceau d’indices inquiétants n’a cessé de s’enrichir, l’imagination dans ce domaine étant un atout maître de l’équipe Sarkozy…
  
La diversion

Appelée aussi story telling, la diversion consiste à créer ou à faire mousser dans les media (d’où l’importance d’avoir des amis dans ce secteur d’activité) le plus grand nombre d’évènements susceptibles de distraire le bon peuple des drames dans lesquels il est plongé et que le gouvernement se montre impuissant à réduire (chômage, logement, pouvoir d’achat, déficits abyssaux, guerre, casse démocratique).
  
Un exemple emblématique récent est bien sûr la méga-campagne sur la menace de pandémie grippale. Et puis il y a les exemples récurrents, ce que dans la presse on appelle les « marronniers » car leurs feuilles poussent et retombent régulièrement : déboires conjugaux ou frasques de nos dirigeants (ou des dirigeants étrangers, Silvio Berlusconi jouant parfaitement son rôle dans cette partie) et des artistes, crises de tous ordres, menaces d’attentats, catastrophes naturelles et autres faits divers…
  
En guise de conclusion…

Dans l’Antiquité romaine, le pouvoir pratiquait la politique « du pain et des jeux ». Les jeux, les Français s’y adonnent de plus en plus : en 2009, le chiffre d’affaire de la Française des Jeux a augmenté de 8,6 % pour s’établir à près de 10 milliards d’euros. La sociologue Monique Pinçon-Charlot, citée par le site internet du Figaro le 11 janvier 2010, ne s’étonne pas de l’augmentation des dépenses de jeux d’argent en 2009. « Quand la crise est trop dure, il ne reste plus que le rêve que l’on peut acheter contre les quelques euros d’un ticket de Loto », dit-elle. « Depuis l’arrivée des amis du CAC 40 au cœur du champ politique il y a 2 ans et demi, l’ascenseur social ne marche plus du tout et il ne reste plus que le jeu pour les Français les plus désespérés », assure cette sociologue. C’est Le Figaro qui l’écrit !
  
Le désespoir est-il bon conseiller ? Faudra-t-il une explosion sociale comme en Guadeloupe au premier trimestre 2009 pour acculer le pouvoir à changer de politique, ou les élections régionales de mars 2010 ouvriront-elles la voie à un changement de pouvoir en 2012 ? La réponse nous appartient.
    
Mardi
© La Lettre du Lundi 2010
http://www.lalettredulundi.fr/

http://lalettredulundi.fr/2010/01/17/de-troublants-paralleles/


  • Le président iranien: le monde islamique doit rester vigilant
  • Médias turcs: l'âge d'or d'Israël est révolu
  • Des armes secrètes pourraient-elles provoquer des tremblements de terre?
  • L'Iran indique que les USA, la Grande Bretagne et le Canada participent au trafic de drogue en Afghanistan
  • Iran : le parlement souhaite rompre les relations avec la Grande-Bretagne
  •  

    Partager cet article
    Repost0
    15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 02:13

    arton5107-592d8.jpgarton5107-592d8.jpgarton5107-592d8.jpgarton5107-592d8.jpg


    Nos dirigeants mettent en scène une arnaque à Copenhague
    Aperçu des méthodes avec lesquels les pays riches coulent les négociations plus rapidement que ne fondent les glaces de l’Himalaya.
    Chaque délégué au Sommet de Copenhague est accueilli par le spectacle d’une grosse et fausse planète, dominant la place centrale de la ville. Ce globe tourbillonnant est couvert de logos d’entreprises - la marque Coca-Cola est apposée sur l’Afrique, tandis que Carlsberg semble s’être approprié l’Asie ; McDonald’s annonce juste au-dessus "I’m loving it !" en grandes lettres rouges. Cette mappemonde pleure « Bienvenue à Hopenhagen ! » (NdT : Hope, espoir en anglais). Elle caracole dans le ciel, maintenue par des explosions sans fin d’air chaud.(...)


    Copenhague : les pays riches mènent les négociations, et nos sociétés, dans l’impasse
    A la veille de l’ouverture du sommet de Copenhague sur le changement climatique (7 – 18 décembre), les pays riches ont mené les négociations dans l’impasse. Le constat peut apparaître dur et définitif, il est pourtant fondé.
    Au point que les pays en développement, regroupés au sein du G77, ont dénoncé à Bangkok, début octobre, le « sabotage » des négociations par les pays développés(1). Mardi 3 novembre, à Barcelone, lors de la dernière rencontre intermédiaire précédant Copenhague, les pays africains ont quitté temporairement la table des négociations(2). Les propositions des Etats-Unis, de l’Union Européenne et, plus largement, des pays de l’Annexe 1 de la Convention-Cadre, ne sont pas à la hauteur des enjeux et suscitent le mécontentement et l’opposition des pays du Sud. (...)


    Copenhague et les pauvres
    Le débat actuel autour de la réduction des émissions de CO2 ne prend pas en compte les effets pervers des politiques publiques qui sont en train de se mettre en place pour les combattre. Alors que la poursuite du réchauffement climatique pourrait faire peser certains risques sur les pays du sud, et tout particulièrement les pays pauvres, certaines politiques publiques qui seront étudiées à Copenhague les exposent à des risques bien plus grands. Le développement du Sud serait en effet sacrifié sur l’autel d’un réchauffement climatique d’origine hypothétiquement anthropique (pour des résultats négligeables dans la lutte contre ce réchauffement qui plus est).(...)


    Copenhague : le sommet du "Capitalisme Vert"
    Plus la conférence de Copenhague approche, plus il semble évident qu’il s’agira d’un échec. Rien d’étonnant à cela, puisque la communauté internationale s’est enfermée dès le protocole de Kyoto dans des mécanismes inefficaces et dangereux, et refuse obstinément d’en sortir. Mais certains mouvements contestataires portent également une part de responsabilité pour ne pas avoir posé les véritables termes des débats.
    Depuis les années 1970, toutes les négociations internationales sur l’environnement obéissent à une loi fondamentale : aucune mesure adoptée ne doit entraver le commerce mondial et la concurrence(...)


    Dialogue de sourds à Copenhague par Attac France
    Entre les pays industrialisés, prêts à enterrer le protocole de Kyoto, qui leur impose des contraintes particulières liées à leur responsabilité historique, et les pays du Sud et les petits États insulaires, qui veulent conserver le protocole, proposent des amendements pour une deuxième période d’engagement, entre 2012 et 2017, et lancent des appels terribles au monde et à l’ONU tout au long des réunions plénières.
    Entre les pays du Sud qui demandent des financements publics conséquents et les propositions sur la table, soit 10 milliards de dollars d’ici 2012, vécus comme une charité mal ordonnée


    Carte Blanche : "Climat et population : danger, diversion !"
    A quelques jours du sommet de Copenhague, la presse nous informait de la sortie d’un rapport du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) selon lequel les négociations « auraient une meilleure chance de réussir » si elles prenaient en considération « la dynamique de la population, les relations entre les sexes et le bien-être des femmes ». Ce rapport n’est rien d’autre qu’une tentative écœurante de détourner nos regards des vraies causes de l’incapacité des gouvernements à relever le défi climatique.(...)


    Au contre-sommet, le discours des associations écologistes se radicalise
    C’est une première : les discussions sur le climat au sein de l’Organisation des Nations unies sont remises en cause par une part croissante du mouvement social. Deux coalitions d’associations, Climate Justice Now et Climate Justice Action, critiquent le contenu des négociations en cours au sommet de Copenhague. Elles préparent des manifestations dans la capitale danoise samedi 12 décembre, mais aussi mercredi 16 décembre, jour où les chefs d’Etat - une centaine sont attendus - commenceront à arriver. Depuis 1992, les associations écologistes, très impliquées dans la diplomatie climatique, avaient cherché à peser de l’intérieur. Pour prendre la température de la contestation, il faut se rendre au Klimaforum, où se tient le "sommet populaire du climat" (...)


    Le Danemark renforce ses pouvoirs de police contre les manifestants
    Au Danemark, de nouvelles mesures législatives controversées donnent à la police de vastes pouvoirs en matière de détention provisoire et étendent les peines de prison pour les actes de désobéissance civile. Les citoyens européens attendus aux diverses mobilisations autour du sommet de Copenhague ne semblent pas être les bienvenus.(...)


    Qu’attendre du sommet de Copenhague ?
    Interview de Jacques Nikonoff, porte-parole du Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) au journal La Terre
    Selon vous, le protocole de Kyoto était déjà contraint par les exigences du commerce mondial ?
    Il était plombé dès le départ par l’exigence, posée d’entrée par les classes dirigeantes, de ne pas toucher à la façon dont le capitalisme génère actuellement des profits. Les mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre par la création de bourses d’échange du carbone vont d’ailleurs dans ce sens.(...)


    Droit dans le mur à Copenhague
    par Daniel Tanuro (Climat et Justice Sociale)
    Médias et responsables politiques continuent de dire que les négociations ont pour but de rester au-dessous des 2°C. C’est de la fumisterie. En réalité, les rapports du GIEC ne prévoient déjà plus cette possibilité. Dans le meilleur des cas, la température ne monterait « que » de 2 à 2,4°C et le niveau des mers de 40cm à 1,4m. Nous sommes donc déjà dans la zone dangereuse. Pour ne pas s’y enfoncer davantage, que faudrait-il faire ?



    Sept questions clés sur le réchauffement climatique
    par Stéphane Foucart (Le Monde)

    Sur le net circulent une série de théories conspirationnistes : le dérèglement n’existerait pas ou serait un phénomène naturel sur lequel nous n’aurions aucune prise. Le seul effet de ces discours est de retarder la réponse que les sociétés humaines devront donner à ce problème, dont la surproduction et la surconsommation (liées aux fondements de notre système économique) sont les causes directes.
    Une mise au point utile.(...)



    Silence, la finance carbone va sauver le climat !
    Les marchés du carbone constituent depuis les années 1990 la réponse majeure de politique internationale pour résoudre la crise climatique. Leur conception est un produit de la rhétorique néolibérale, alors à son acmé, ardemment défendue par les États-Unis lors des négociations devant aboutir au protocole de Kyoto en 1997, que ces derniers n’ont finalement pas ratifié.(...)


    Changements climatiques, le grand tournant

    par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique)
    Comme pour mieux préparer le public à ce sommet qui promet d’être le plus médiatisé de la planète, nombreuses ont été les sorties de livres et de films promettant le chaos - sinon l’apocalypse -, confirmant ou infirmant la réalité du réchauffement climatique. Puis, le spectaculaire piratage du serveur du prestigieux centre de recherche sur le climat de l’université britannique d’East Anglia, avec la mise à disposition du public d’une sélection de courriels qui prétendaient montrer que les scientifiques manipulaient les données. Tout cela aura fait long feu : quelles que soient les tentatives de désinformation des climato-sceptiques/négateurs, il est indéniable aujourd’hui que les activités humaines contribuent pour une part non négligeable à l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, et de ce fait, entraînent un réchauffement global de la planète.
    Ci-dessous, une série de cartes, figures et explications essentielles pour comprendre les enjeux du Sommet.(...)


    Votez pour le pire lobby sur le climat !
    Le Grand Prix de la Sirène en Colère a été organisé pour montrer le rôle pervers des lobbyistes des multinationales et pour mettre en lumière ces groupes d’affaires et entreprises qui ont fait les efforts les plus considérables pour saboter les négociations climatiques, et les autres mesures relatives au climat, tout en promouvant de fausses solutions, bien souvent profitables.(...)


    Comprendre le sommet de Copenhague en vingt-cinq leçons
    Savez-vous parler le copenhaguois climatique ? Les mots du sommet de Copenhague et de la lutte contre le réchauffement climatique sont truffés de sigles plus rébarbatifs les uns que les autres. Difficile pour le commun des mortels de saisir les enjeux du débat et les logiques qui s’affrontent autour de l’avenir de la planète, de comprendre ce qui se joue quand les uns critiquent vivement « l’ETS » et que les autres vantent les mérites des « MDP ». Voici un petit lexique du parler copenhaguois climatique en 25 courtes leçons.(...)


    Double jeu de l’UE : des propositions insuffisantes et injustes !
    La conférence est à présente ouverte. La première journée de négociations n’a jamais rien de vraiment excitant car justement on ne négocie pas encore réellement. Cela ressemble plutôt à de grands rappels de positions déjà maintes et maintes fois rappelées auparavant lors des précédentes discussions. Les USA rappellent au monde entier à quel point ils se trouvent ambitieux avec leur objectif de 4% pour 2020 par rapport à 1990, ou l’Union Européenne avec ses 20% pour 2020.(...)


    http://www.cadtm.org/Copenhague-Urgence-climatique





    Et maintenant ? Etre créatif !!

    Constat mondial et libération

    A première vue, tout va mal, l'humanité est entièrement manipulée par une petite communauté humaine (..) qui n'ont qu'un désir : asservir les humains.
    Et pour ce faire, "ils" n'y ont pas été de mains mortes depuis des centaines d'années : Piège des crédits bancaires et des prêts excessifs, impositions et taxes sur tout, surconsommation à outrance, dénaturation de la nourriture ou privation, empoisonnement par les produits chimiques, médiatisation ciblée sur la peur et l'abêtissement mental, valorisation de tout ce qui est négatif, vaccinations, médicaments qui entrainent de nombreuses conséquences, distribution de drogues, éducation dévalorisante, chemtrails qui bloquent le passage de la lumière, pollution, politique asservie, religions castratrices, manipulations génétiques... j'en passe et des meilleures.
    Nous sommes totalement pris au piège de cette volonté de destruction mondiale mais le temps des révélations s'ouvre !
    Nous sommes en plein dedans... tous les jours des scandales sont révélés afin que les pièges soient montrés et évités.
    Alors, faut-il se tirer une balle dans la tête et quitter ce monde ? Abandonner ? Passer son temps à critiquer ou se battre contre ?
    NON ! (..)
    Il est grand temps de passer à autre chose en élevant la conscience et en commençant par comprendre, que 'Ils' c'est chacun de nous !
    Nous sommes créateurs de cette expérience.
    Nous l'avons acceptée depuis longtemps pour la comprendre et pouvoir la dépasser par une prise de conscience générale.
    Mais nous accusons les autres...
    La séparation de la Source (Dieu - et ses principes, Eva) est la cause de tous ces maux
    (..) Reprendre son pouvoir de créateur est obligatoire pour libérer ce monde (..) qui tire à sa fin.

    Article: Gaz à effets de rêve

    Nous voici pris entre le fossile et le marteau... Le marteau du péril climatique qui menace l'humanité et les énergies fossiles que nous dévorons comme des gloutons. Resterons-nous sourds comme des enclumes ?
    L’addition de notre addiction au carbone sera bien lourde à payer pour les générations futures. Nos fumées sont devenues les armes de destruction massive de notre environnement naturel, immédiat et lointain.
    De la lutte des classes à la lutte des glaces, la justice climatique s’hybridera-t-elle à la justice sociale ? Le sommet de Copenhague ne sera-t-il qu’une sirène de détresse pour les passagers de la terre ? Ou, sûrement, le formidable processus d’une gouvernance mondiale, car les gaz à effet de serre (GES) n’ont pas de frontière, et l’érosion accélérée de la biodiversité sur terre et dans les océans nécessite des règles internationales à respecter, et à faire respecter sans délai.
    Pour rappel en 2050, nous ne devrons émettre que deux tonnes de CO2 par habitant pour éviter de dépasser de plus de deux degrés la température moyenne terrestre.
    Aujourd’hui, un français émet 8 tonnes de CO2 . Un allemand : 9 tonnes. Un américain du Nord : 21 tonnes. Un Chinois : plus de 4 tonnes. Un indien : 1 tonne . En 2008, nous avons envoyé près de 10 milliards de tonnes de carbone. Un record mondial d’inconscience !
    Mettons toutes nos énergies et soyons enthousiastes pour inventer (..) "Pour inventer le futur , il faut le créer maintenant ".

    Alors, imaginons que nous puissions mettre immédiatement toute l’inventivité , l’intelligence collective et la générosité humaine dans la réalisation d’une société planétaire, qui respectera l’empreinte écologique, l’empreinte des droits humains et l’empreinte sociale, et où l’équité et le respect de la biodiversité seront enfin l’étalon-or.
    C’est possible, ici et maintenant !
    C’est l’effet des gaz à effet de rêves...
    Décidons le à Copenhague et dans nos vies !
    Et faisons-le savoir aux dirigeants du monde !

    Sources de cet article : http://www.wwf.fr/

    Reçu de Philippe Gilis

    Comprendre le sommet de Copenhague en vingt-cinq leçonspar Ivan du Roy


    Urgence. Sauvons la planète, sauvons l’Afrique

    Une autre agriculture pour un autre climat

    Écologie et solidarité internationale

    Pourquoi le changement climatique n’est pas une question environnementale.

    Déclaration d’Attac MAROC a l’occasion de la tenue de la 15ème conférence sur le réchauffement climatique à Copenhague

    Alternatives écologiques : Sortons de la logique du profit !



    Copenhague : l’ultimatum climatique


    Avenir écologique de la planète : le vrai principe de précaution, c'est
    le communisme ! par  Georges GASTAUD

    Même si les recherches scientifiques sur les causes du réchauffement
    climatique sont loin d'être achevées, il est salutaire que les
    Nations-Unies se réunissent spécialement à Copenhague pour traiter de la
    sauvegarde écologique de la planète.

    Il est vrai que depuis des siècles, « le capitalisme ne crée la richesse
    qu'en épuisant ses deux sources, la Terre et le travailleur » (Marx).
    Depuis longtemps d'ailleurs, le capitalisme ne développe plus qu'en surface
    les forces productives : entré (...)

    http://www.legrandsoir.info/Avenir-ecologique-de-la-planete-le-vrai-principe-de-precaution-c-est-le-communisme.html


    La fin de la pauvreté, vraiment ?
    par  Damien MILLET

    La sortie en France du film « The end of poverty ? » de Philippe Diaz, le
    6 décembre, est un évènement majeur pour qui veut mettre en perspective la
    crise économique et financière actuelle avec cinq siècles de
    mondialisation. Commencée en 1492 avec l'arrivée des Espagnols en Amérique,
    cette globalisation a vu au fil des ans l'appropriation mondiale des terres
    de manière illégitime par les empires européens (espagnol, hollandais,
    anglais, français…) et l'exploitation (...)

    http://www.legrandsoir.info/La-fin-de-la-pauvrete-vraiment.html


    Innovation dans la contre-révolution cubaine : La guerre cybernétique
    http://www.legrandsoir.info/Innovation-dans-la-contre-revolution-cubaine-La-guerre-cybernetique.html



    Prix Nobel de la guerre : « si tu veux la paix prépare la guerre »
    par  Oscar FORTIN
    http://www.legrandsoir.info/Prix-Nobel-de-la-guerre-si-tu-veux-la-paix-prepare-la-guerre.html



    Que leur arrive-t-il à gauche, à verser leurs larmes sur Obama "le
    candidat de la paix" qui serait devenu "le candidat de la guerre" ? Où est
    la surprise ? Voici ce que j'écrivais en août 2008, lors de la campagne
    électorale :

    Obama a menacé, à plusieurs reprises, d'attaquer l'Iran s'ils refusent de
    faire ce que les Etats-Unis exigent qu'ils fassent sur la plan nucléaire ;
    il a menacé à plusieurs reprises d'attaquer le Pakistan si (...)

     http://www.legrandsoir.info/YesWeCanistan.html



    Rien ne forçait Obama à agir cyniquement
    par  Fidel CASTRO
    http://www.legrandsoir.info/Rien-ne-forcait-Obama-a-agir-cyniquement.html


    Surnommé « Dr. Flu », le professeur Albert Osterhaus, de l'Université Erasmus à Rotterdam en Hollande a été désigné par les chercheurs et les médias Hollandais comme l’homme étant au centre de l'hystérie mondiale autour de la pandémie de grippe H1N1. Osterhaus s’avère être la plaque tournante du réseau international pharmaceutique, apparenté à une véritable Mafia. Mais il est également le conseiller en chef de l'OMS pour les questions de grippe et aurait profité de sa position pour engranger pour son profit personnel des milliards d’Euros en vaccins soi disant pour guérir la grippe H1N1.
     
    Plus tôt cette année, la Seconde Chambre du Parlement Hollandais a ouvert une enquête sur le Dr. Osterhaus pour conflit d’intérêt et malversations financières. Ce ne seraient pas ses compétences scientifiques qui sont remises en question, mais le fait de s’être servi, selon le très réputé magazine Science, de la soi-disant pandémie de grippe H1N1, pour servir ses propres intérêts et ceux des entreprises privées pharmaceutiques.
     
     Voici la brève note publiée par Science à propos du Dr. Osterhaus le 16 Octobre 2009:  
     
     « Au cours des 6 derniers mois, on pouvait difficilement allumer sa télévision aux Pays Bas sans voir le visage du célèbre chasseur de virus, Albert Osterhaus, parler de la pandémie de grippe porcine. Ou du moins c’est ce qu’il nous a semblé. Osterhaus, qui dirige un laboratoire de virologie internationalement renommé au Centre Médical Erasmus, a été le Monsieur Grippe (Mr. Flu). Mais la semaine dernière, sa réputation

    http://www.financialsense.com/editorials/engdahl/2009/1208.html



    Vaccins:

    Témoignages d’effets indésirables violents

    http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vaccination-h1n1-cascade-de-66654



    Israël et la bombe :

    Un livre qui a dix ans, et dont il aurait été légitime de penser qu'il changerait le cours des choses, ce qui ne semble pas avoir été le cas.

    ibcover.jpg 

    VIDEO sur le site: Guerre secrète Israël-Kennedy

    Complément posté par l'auteur de la vidéo :

    L'historien israélien Avner Cohen confirme le conflit entre JFK et Israël si puissamment que le journal Ha'aretz d'Israël a déclaré que les révélations de Cohen «nécessiteraient la réécriture de l'histoire entière d'Israël.»

    En tout cas, Cohen a souligné que «la transition de Kennedy à [Lyndon] Johnson a bénéficié au programme nucléaire israélien.»

    Ethan Bronner, dans le New York Times, a qualifié la course d'Israël à la bombe nucléaire de « sujet férocement caché.»

    L'impasse des relations israélo-étatsuniennes sous JFK a rendu fou de rage le Premier ministre d'Israël Ben-Gourion, à un point tel qu'il quitta subitement son poste de premier ministre.

    Pour Ben-Gourion, la bombe nucléaire israélienne était littéralement "sainte", sacrée. C'est l'objet de culte par excellence, le Saint des Saints d'Israël.

    Par ailleurs, des documents récemment déclassifiés révélent que JFK cherchait à forcer l'American Zionist Council à s'inscrire au registre des agents étrangers (voir le video). Bien sûr, après sa mort, Lyndon Johnson laissa tomber cette requête.

    Très peu de gens sont au courant de la guerre secrète opposant Israël et JFK.

    Ce qui explique pourquoi Ben-Gourion n'est jamais identifié comme étant l'instigateur de la conspiration visant à faire assassiner le président JFK.

    Bien sûr, le film d'Oliver Stone sur JFK mentionne toutes les connexions possibles (hispanique, cubaine, mafia italienne, FBI, CIA, etc.)... sauf la piste du Mossad israélien qui est pourtant évidente, surtout lorsqu'il est question de Permindex, de Clay Shaw ou de Jack Ruby (lire le texte ci-dessous pour plus de détails, ou mieux encore lire le livre --ou le ebook-- de Piper). Faut-il blâmer Stone... ou bien son producteur Arnon Milchan, qui est aussi en l'occurrence l'un des plus grands trafiquants d'armes d'Israël de même que l'un des principaux responsables du développement du nucléaire israélien?

    Et pour ceux qui se demanderaient si la mort de son fils John Kennedy Jr. aurait un lien avec sa volonté de rouvrir l'enquête sur l'assassinat de son père: pour cause, le crash de l'avion de JFK Jr. a été considéré dès le départ comme un homicide par les enquêteurs...

    L'actionnaire principal dans Permindex, la Banque de Crédit Internationale de Genève, était non seulement le fief de Tibor Rosenbaum, un haut responsable du Mossad, mais aussi le centre opérant du blanchiment d'argent pour Meyer Lansky, parrain du syndicat du crime et loyaliste israélien de longue date.

    L'exécutif en chef de Permindex était Louis Bloomfield de Montreal, un figure prééminente du lobby d'Israël et un opérateur de la famille Bronfman, associés intimes de Lansky et grand Parrain d'Israël.

    Permindex était clairement la connexion israélienne à l'assassination de JFK, à un tel point que Garrisson a fait circuler le manuscrit d'un roman inédit dans lequel il pointe du doigt le Mossad en tant que principal responsable du complot, cela bien que Garrisson n'ait jamais mentionné cette connexion publiquement.

    Vous pouvez vous demander pourquoi le soi-disant "cinéaste radical" hollywoodien Oliver Stone, dont le film JFK était pratiquement un hommage à Garrison, n'a jamais parlé de tout cela.

    Je suggère que Stone a omis de mentionner ce détail dans JFK parce que le film a été financé par Arnon Milchan, un vendeur d'armes israélien lié à la contrebande de matériel pour le programme nucléaire israélien -- et c'est justement là le point de discorde entre JFK et Israël.

    Le rôle de Milchan dans la production de JFK n'est pas un secret, soit dit en passant. Il figure au générique comme "producteur exécutif", ce qui, dans le langage d'Hollywood, veut dire qu'il était "la bailleur de fond", pour ainsi dire, derrière le film.

    La connexion Permindex investiguée par M. Garrison à New Orleans explique aussi la «French Connection» dans l'assassinat, en vedette dans le documentaire populaire "The Men Who Killed Kennedy", mais qui omet de dire toute l'histoire racontée dans Final Judgment. Par exemple:

    Que l'opération Permindex citée précédemment (impliquant Clay Shaw et d'autres agents de la CIA souvent publiquement associés à l'assassinat de JFK) était également impliquée dans des tentatives d'assassinat contre le président français Charles De Gaulle par l'"Organisation Armée Secrète" (OAS) française, qui avait elle-même des liens étroits avec le Mossad.

     

    http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-avner-cohen-israel-et-la-bombe-41159960.html


    Le nucléaire isralien, véritable menace


    http://revelations4.blogs.fr/

     

    Sommet sur le climat à Copenhague : Point de départ opérationnel de la Gouvernance moniale embryonnaire, vidéo

    Je vous avais prévenu et force est de constater que dans le cadre du nouvel ordre mondial, le bloc de commandement russe avance bel et bien ses pions sur l'échiquier géostratégique international et avant celui du 11 Septembre, exploite les dossiers liés à la grippe A et au climat.

    Débat sur l'identité nationale se focalise sur  l'Islam - pour préparer à la guerre contre l'Iran qui aura lieu après le 2e vague de crise financière

    Affaire Tarnac - Julien Coupat : La police accusée de montage, de fabrication de preuves

    L'affaire des Minarets : Un pas de plus dans la direction de la guerre civile européenne programmée

    Plan de réduction drastique de la population mondiale: Trust Rockefeller et groupe pharmaceutique Baxter

    Le bloc de Commandement russe (..) exploite les dossiers liés à la grippe A et au climat

    http://revelations4.blogs.fr/



    Copenhague :Le puzzle contient plusieurs morceaux qui s'assemblent parfaitement.

    Copenhague pourrait être une mascarade qui cache le plan Malthusien de

    dépopulation et de nouveaux impots sur le droit de respirer pour dominer les peuples.

    La destruction de  l'agriculture fait aussi partie de ce plan.

    Voici le plan mondial et son financement. 

    Nous ne voulons pas des droits de carbone gérés par des banquiers internationaux privé.

    Le climat est hors commerce et non privatisable.

    Philippe Gilis


     

     

    Emploi personnes handicapées: on licencie...

    L'année 2010 est abordée avec beaucoup d'inquiétudes concernant l'emploi des personnes handicapées. Il est à envisager que « la crise » soit un peu plus présente pour elles que pour les autres salariés.

     

    (..) Dans un contexte défavorable la situation est préoccupante : les travailleurs handicapés représentent en moyenne, dans le secteur privé,  2,8 % des effectifs  des établissements assujettis à l'obligation d'emploi et 4,4 % dans le secteur public ; soit, dans les deux cas, un taux inférieur au taux requis de 6 %, même si l'on note une amélioration sensible dans la sphère publique.

     

    Lire la suite de cet article


    39 77 2009
    Personnes âgées : le 3977 pour dénoncer les maltraitances croule sous les appels

    Le 3977, destiné à dénoncer les maltraitances aux personnes âgées, croule sous les appels : au bout du fil, la détresse et les questions de proches, de professionnels, de victimes.

    Lire la suite de cet article



    LA HALAKHAH COMME SOURCE DU DROIT ISRAELIEN, UNE IDEE VRAIMENT SAUGRENUE ?


    tchernobyl000.jpg

    Tchernobyl comme l'Afghanistan :
    Un coup des USA pour affaiblir la Russie
    et dominer le monde ????


    Extraits : Voilà le Premier des mensonges... car toute "foi" n'est qu'un mensonge.
    Exemple : Tchernobyl, le 26 avril 1986.
    Un mensonge bien enfermé sous le sarcophage du Consensus Scientifique supervisé par les USA.
    Impossible à ouvrir.
    Mais consultez la quantité d'Ukrainiens en 1986 qui travaillaient pour la CIA en Ukraine
    et le sarcophage vous deviendra presque transparent.
    Après la débâcle en Afgnanistan, Tchernobyl fut le coup de grâce.

    Depuis l'avènement de Washington comme président des USA,
    l'Amérique voulait aussi l'hégémonie sur l'Empire Britannique.
    Son indépendance ne lui suffisait pas.
    Et elle devinait bien que la crise de 1930 avait été manipulée par cet empire pour ruiner son indépendance...
    Elle voulait même l'hégémonie sur le monde entier.

    L'esprit religieux ambiant était forcément manichéen comme l'est Yahvé et le Diable..., emblèmes incontournables de ce monde.
    Aussi parût-il aux dirigeants Américains de l'Ombre qu'il fallait trouver un diable... par lequel et sur lequel... l'Amérique pourrait paraître Dieu.
    (..)
    Ainsi, au lieu d'attendre que la révolution Bolchevique et ensuite... l'Union Soviétique, saignée par ses gigantesques batailles contre l'axe nazi..., s'étouffent et se mettent à genoux...
    il fallait, avant de pouvoir aller investir l'espace incertain euro-asiatique qui se dressait de par et d'autre de l'Oural,
    laisser se développer ce diable pour infiniment se développer soi-même... avant d'oser vraiment.
    De toutes manières, le développement de l'URSS fut largement manipulé et endigué pour qu'il ne sorte jamais des rails étroits du jeu économique mondial.
    On le tenait en laisse et la course aux armements fut évidemment ce par quoi une telle révolution ne se délivra jamais..., ne prit jamais son envol,
    car ce fut l'essentiel des boulets qui lui restaient collés aux ailes
    Il ne le fallait surtout pas, elle devait rester un diable !
    Jusqu'à ce que les Etats-Unis aient complètement marqué de leur sceau... le jeu d'échecs sur le terrain mondial...
    Et ce jeu fut petit à petit marqué :
    Allemagne, Turquie, Israël, Egypte, Europe, Japon, Pakistan, Arabie, Maroc...
    Cela, toujours avec la complicité de l'Empire Britannique qui investissait les profondeurs de ce dessein pharaonique en vue d'après-demains opportuns... pour lui.
    Et puis, après la défaite du Vietnam..., il se fit qu'il devenait urgent que cette hégémonie incontestable se fasse... L'URSS devenait inutile, obsolète dans le jeu américain.
    Et c'est dans cette optique que se manipula l'arrivée des Talibans contre un gouvernement afghan pro-soviétique.
    (Vous connaissez bien l'Histoire de la CIA !!!)
    Ce fut le piège pour attirer l'Union Soviétique.
    Cet Empire dit "Communiste" dès lors que c'était là, le masque du diable, "Empire de l'anti-propriété" et donc de l'anti-capitalisme...
    (Imaginez ! Pour une oligarchie fondée sur le Capital !!!)
    n'avait... en réalité : jamais été communiste... car le jeu imposé de l'extérieur... le lui avait interdit... tout en le contraignant à des obligations qui le saignaient profondément.
    Aussi, il ne put que davantage s'effondrer lorsqu'il fut contraint à l'Afghanistan.

    Et tout aurait pu en demeurer là en attendant que Gorbatchev permette l'invasion de son Eurasie par les ANGES Occidentaux...
    (Pardon ! Par les investisseurs occidentaux..., nouveaux colons !)
    Mais, Gorbatchev, pourtant immense admirateur de l'esprit Américain et grand espoir des Occidentaux, voulut toutefois ou malgré tout, garder un certain héritage de l'URSS.
    Oh ! C'en était trop ! On devait le dégommer ce slave de merde... qui nous menait en bateau !
    C'est alors qu'apparût... inopinément...

    Tchernobyl

    et ce fut justement ce par quoi..., finalement, Gorbatchev perdit définitivement la partie...
    au profit d'un inconditionnel de l'Occident : Eltsine... dénommé BORIS.
    Une éponge à Vodka tellement imbibée que cela le rendait totalement manipulable.

    http://www.amaranthes.fr/Tchernobyl.html

    ouvrier-russe-et-requins-j.jpg

    liste complète


    Tony Blair dit que même si il avait su que Saddam n’avait pas d’ADM, il aurait été pour la guerre, arguant que ce régime était une menace, avec un tel raisonnement, il justifie la prochaine guerre contre l’Iran.

    ali1.jpg?w=280&h=374

    Le résultat des guerres de l'Occident. 
    Le diable, ce n'est pas la Russie, mais les USA !!!


    Un dégénéré nazi écologiste affirme que nous ne devrions pas être plus d’un ou deux milliards sur terre, mais dit ne pas savoir comment faire pour y arriver….Mais nous on sait !



    fascist-2jpg.jpgn713032447_2257913_6911510.jpg


    Tous les soldats qui ont le syndrome du Golfe ont des anticorps anti squalène, ha bon…


    Valls veut une loi sur les statistiques ethniques.Cet abruti ne sais plus quoi inventer pour se faire remarquer.


    1685363-2274303.jpg


    http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-crimes-de-guerre-israeliens-41229026.html
    Effrayant ! Et toutes les déclarations de dirigeants comme Sharon valent largement celles prêtés (à tort, je le rappelle, mais complaisamment montées en épingle par une presse aux ordres) au Président iranien. De quoi révulser tout humaniste respectueux de la vie de chacun... je dis bien de chacun, pour moi TOUTE vie est sacrée ! Eva

    http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-crimes-de-guerre-israeliens-41229026.html (vidéo - la guerre de six jours - documentaire)


    Insolite: Les motos interdites dans les tunnels de Gaza

    Les dirigeants de six pays arabes du Golfe ont appelé la communauté mondiale à exiger la "cessation immédiate" du blocus de la bande de Gaza afin de mettre un terme à "la punition collective" de ses habitants, rapporte l'agence de presse koweïtienne KUNA.
    http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/116142,des-leaders-du-golfe-appellent-a-stopper-le-blocus-de-gaza.php


    La Sorbonne champ de bataille entre sionistes et islamistes ! 


    Instrumentalisation de la Shoa - et pauvreté de ses victimes !
    Quelle crédibilité accorder à l'état d'Israël, et comment ne pas se disqualifier complètement en prêtant attention à ses allégations quand on voit comment il a traité et traite les survivants de la Shoah ?

    Tandis que le monde entier a vécu de façon récurrente le rappel de cette horreur comme parade à la moindre critique, Israël, dès sa création a laissé ses survivants vivre pour une grande partie d'entre eux sous le seuil de pauvreté, n'ayant même pas de quoi s'acheter une couverture. 
    Eux n'ont pas lâché, et en ça, ont été dignes. La phrase «Ehud Olmert, regarde-nous dans les yeux, nous ne voulons plus être humiliés, nous l’avons été assez là-bas.» prononcée devant les caméras de TV par un survivant a été reprise de multiples fois. C'est qu'ils ont manifesté, à juste titre. Leur histoire était vendue, exploîtée, utilisée pour usurper une place aucunement méritée par des dirigeants non concernés qui refusaient par ailleurs de les aider.

    http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-goldstone-et-son-rapport-traite-comme-les-survivants-de-la-shoah--41258732.html



    Dépopulation par la taxe carbone

    45 000 accréditations ont été délivrées aux délégations, journalistes et ONG, pour un centre de conférence pouvant en accueillir 15 000…
    Mais ces files d’attentes interminables sont une aubaine pour les militants danois, italiens, allemands et français, pour y créer la polémique avec leur dernier tract « Génocide ! Qui sont les 3 milliards d’individus qui seront supprimés ? », rédigé par Helga Zepp-LaRouche et distribué à 5000 exemplaires depuis hier. En voici le début :

    « Les politiques du Prince Philip, qui, selon ses propres termes, souhaite être réincarné en virus mortel afin de mieux contribuer à réduire la population mondiale de 80 %, sont désormais pratiquement à l’ordre du jour de Copenhague. Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), dans son Rapport de 2009 sur l’état de la population mondiale, publié en novembre 2009, affirme que le réchauffement planétaire ne peut être freiné que par une réduction massive de la population mondiale.

    « Lors de sa présentation on trouvait à la tribune le directeur de l’ONG britannique Optimum Population Trust, qui sur la base d’une étude de la London School of Economics, revendique comme moyen le moins coûteux pour résoudre le problème du réchauffement planétaire de réduire la population mondiale de 500 millions d’ici 2050. Puisque l’on s’attend à ce que la population totale s’élève à plus de 9 milliards en 2050, la proposition de réduire la population mondiale à 6 milliards implique l’élimination de 3 milliards de personnes ! (…) Ces chiffres dépassent de plusieurs ordres de grandeur ceux que le Tribunal de Nuremberg eut à juger il y a 60 ans. »

    Si l’on a pu craindre des réactions explosives sur un sujet qui l’est tout autant, les militants ont constaté que la plupart des personnes étaient intriguées par la question, et de très vives discussions se sont engagées. Entre hier et aujourd’hui, nombreux sont ceux ayant déjà lu le tract, dont quelques dizaines ont laissé leurs coordonnées. Beaucoup ont trouvé juste de poser cette question, reconnaissant que le projet de dépopulation promu par certains avait tout intérêt à faire aboutir un accord contraignant à Copenhague.

    Une des seules réactions négatives vint d’un représentant direct de ce lobby anti-population, le Dr Arthur Dahl. Deux jours auparavant, un militant avait vu sa présentation donnée au KlimaForum, le sommet parallèle organisé par les ONG.

    Pendant plus d’une demi-heure, le Dr Arthur Dahl y a traumatisé l’audience en présentant de manière odieuse les thèses malthusiennes du rapport Halte à la croissance. Il avait même fini sa présentation avec une photo de la famille royale britannique au grand complet, les remerciant d’être les pionniers des politiques environnementales.

    Lorsque ce militant l’a aperçu hier devant le centre de congrès, il s’est empressé de le démasquer publiquement. Dahl a complètement paniqué. D’abord, il a voulu nier les accusations puis s’est contredit à plusieurs reprises avant de finir par une apologie du prince Philip, « un humaniste » et de Dennis Meadows, le co-auteur de Halte à la croissance.

    L’ennemi de l’humanité n’est pas le CO2. Chargeons de le faire savoir.
    Torpillons le Traité de Copenhague, détruisons le mythe de la surpopulation. Attaquons le sous-développement organisé depuis 40 ans par  l’oligarchie financière, le seul mal dont souffre réellement l’humanité.
    Sources : http://solidariteetprogres.org/article6115.html



    L'Irak en voie d'apaisement: Le rôle de l'Iran chiite,
    à la barbe des USA ! (Fin de l'hégémonie américaine)

    Si la paix semble être revenue dans le pays, (peu d'incidents étant à signaler), c'est parce que les Etats-Unis ne veulent pas avouer qu'ils ont totalement perdu la maîtrise des événements qui s'y déroulent. Car ce n'est pas de leur fait que la paix règne à présent en Irak. C'est l'action de l'Iran qui se trouve à la source de cette pacification.

    Il convient de rappeler que les chiites représentent 65% de la population irakienne, et occupent tout le sud, où se trouve l'essentiel des ressources pétrolières, le reste de la population se trouvant en zone kurde avec le reste du pétrole du pays, ainsi qu'en zone sunnite, pratiquement dépourvue de pétrole.


    En Iran les chiites représentent 89% de la population, et les sunnites moins de 10%.Les chiites sont donc largement dominants, comme d'ailleurs en Irak, où les proportions sont de 64% pour les chiites et 36% pour les sunnites, mais ces derniers se partagent sensiblement à égalité entre les arabes (et anciens partisans de Saddam Hussein) et les kurdes. Or ceux-ci sont pratiquement autonomes depuis l'invasion, alliés des chiites à l'assemblée nationale, et c'est l'un des leurs qui est actuellement le président du pays, jalal Talabani.

    A partir de l'invasion américaine, les choses changèrent du tout au tout, mais pas dans le sens que l'auraient désiré les conquérants.La première décision de USA fut de dissoudre l'armée irakienne, qui avait maintenu jusqu'à là l'ordre dans le pays (..). Par leur ignorance de ce qu'était l'Irak, les Etats-Unis avaient libéré d'un seul trait de plume la communauté chiite irakienne de leurs deux ennemis historiques.

    Après une forte résistance de l'imam chiite Sadr et de son armée du Mahdi toute résistance des chiites s'arrëta sous l'influence des iraniens, qui en calmèrent énergiquement le jeu par l'intermédiaire des chiites irakiens exilés en Iran pendant la dictature de Saddam, et revenus dans leur pays après l'invasion étrangère.
    Ils agirent de manière totalement discrète, sans jamais se prévaloir de leur influence, et sans que les Etats-Unis ne se rendent compte qu'ils agissaient par dessus leurs têtes

    Bien que les Etats-Unis se soient plaint à de multiples reprises de l'irruption des iraniens dans le pays, sans toutefois en découvrir la raison ni les missions, ils ne comprirent pas que leur action avait eu pour résultat, non seulement de ramener l'ordre là où les envahisseurs avaient crée le chaos, mais aussi d'établir sur la population du pays un ascendant très important qui allait les amener à prendre progressivement possession de la totalité du pays, à la barbe des troupes d'occupation, notamment dans le sud, où ils gèrent actuellement à leur profit, et en toute liberté, l'économie du pétrole de la zone de Basra (Bassora).

    L'agression contre l'Afghanistan avait été montée de toutes pièces à travers la destruction des tours du WTC, pour justifier leur irruption en Asie en plein milieu de l'articulation du monde chinois et du monde russe, juste en dessous des cinq anciennes possessions musulmanes de l'U.R.S.S encore sous forte influence russe.

    Contrains d'abandonner l'Irak, Obama et ses militaires ont finalement jeté leur dévolu sur l'Afghanistan.... Il tente à présent de poursuivre l'idée de la génération Bush, c'est-à-dire essayer de reprendre les rênes de l'Occident autour d'un projet déjà largement dépassé.
    Mais surtout, il croit encore possible de s'infiltrer entre la Russie et la Chine, soudées dans l'OCS (l'Organisation de Coopération de Shanghai)...
    "Si je ne pensais pas que la sécurité des Etats-Unis et des américains était en jeu en Afghanistan, j'ordonnerais avec plaisir le retour de chacun de nos soldats dè demain". C'est incroyable ! Ainsi, le sort des Etats-Unis se trouverait entre les mains les Talibans...

    http://millesime.over-blog.com/article-obama-analyse-geopolitique-41288192.html


    0017.jpg



    VIIIème. sommet de l’ALBA : nouveaux accords signés

    Brouillards et brouillages sur les élections au Honduras et en Bolivie
    Henri Maler

    HONDURAS-BOLIVIE-

    Partager cet article
    Repost0
    20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 23:17

                                       
                        La France américanisée avec Sarkozy l'Américain
                          Alerte ! Anglophonisation, risque perte d'identité
                                       Texte et pétition à relayer 

                                              argent-ionde.jpg 


                    Pétition contre l'anglophonisation de la France


    Madame, Monsieur,

     

    D'insistantes rumeurs indiquent que la ministre de l'Université voudrait "sortir" l'enseignement supérieur, déjà largement hors-la-loi à ce jour, du champ d'application de la loi Toubon de 1994; en outre, Sarkozy a annoncé que désormais un maximum de cours du second degré, en violation flagrante de la constitution (mais qui proteste parmi les dirigeants politiques et syndicaux?) seraient à l'avenir dispensés en anglais.

     

    On ne sache pas que des cours de physique ou de mathématiques soient dispensés en français, espagnol ou allemand, en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis: où est l'égalité entre les peuples? A ce rythme combien de temps faudra-t-il pour que notre langue maternelle, celle de Molière et d'Hugo, excusez du peu, soit reléguée au rang de patois pour "indigènes" sur notre propre sol ?


    Merci de bouger pour notre langue assassinée par nos prétendues "élites" néolibérales, euro- et américano-formatées.


    Georges Gastaud

     

    DE PREFERENCE :  Pour signer cette pétition (et la faire signer !), merci de renvoyer le document en pièce jointe à l’adresse suivante :

     

    petition-contre-anglophonisation-France.pdf petition-contre-anglophonisation-France.pdf

     

    COURRIEL, 10 rue Grignard 62300 Lens, France.

    Ou bien écrivez à cette adresse bureau.COURRIEL@gmail.com

    En précisant :

     

    nom

    prénom      

    adresse électronique et/ou postale        

    profession                


    Et, bien entendu, merci de diffuser largement ce message.

    http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-petition-contre-l-anglophonisation-de-la-france-37904216.html


    Fran-ais-Villers-Cotterets.jpg 

    Rappel, l'article d' Eva R-sistons:

    La langue française est en péril !
    http://r-sistons.over-blog.com/article-34015410.html


    TENIR SA LANGUE POUR NE PAS ETRE REDUIT AU SILENCE par G. Gastaud, président du Collectif Unitaire Républicain pour la Résistance, l’Initiative et l’Emancipation Linguistique (CO.U.R.R.I.E.L.)
    samedi 18 juillet 2009, par Comité Valmy 
                                                        
    Une guerre semble déclarée au français par l’intrusion larvée mais massive de l’anglais – ou d’un sous-anglais – dans tous les domaines de la vie sociale, notamment dans le monde de l’entreprise. Cette tendance n’est pas innocente : elle tend à marginaliser une large part de la population, qui pourrait devenir étrangère dans son propre pays. Le phénomène n’est pas propre à la France, et vise à déposséder les peuples de leur propre vison du monde, inséparable de la langue.

    Suite ici :
    http://www.defenselanguefrancaise.org/5.html 
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article331 


    logo-FSC.jpgUne nouvelle association,
    http://rupturetranquille.over-blog.com/article-carnet-rose--37894751.html


    Souriez, vous êtes (tous) fichés abondamment !

    Pour paraphraser un ministre de l'Intérieur (lire: Un Hortefeux, ça va ... ), je pense que "Les fichiers, c'est comme les sarkozystes. Quand il y en a un çà va, le problème c'est quand ils sont nombreux." Bon donc, Edvige est de retour.  Lettre à EDVIGE (1)

    Le point de vue de la CGT est ci-dessous. Retrouvez l'avis de FO, de la CFDT, des Verts, du NPA et de bien d'autres encore sur le site du collectif http://nonaedvige.ras.eu.org/

    Des décrets dangereux pour les libertés des salariés

    Pendant ce week-end deux décrets signés le 16 octobre 2009, soit le jour de la « sainte Edwige », ont été publiés au journal officiel. Ils visent à remplacer le projet EDVIGE qu’une mobilisation citoyenne avait réussi à repousser. Alors que les parlementaires travaillaient sur cette question le gouvernement a décidé de passer en force, sans discussion parlementaire, par simple décret.

    Ces deux décrets, autorisent une nouvelle fois la collecte, la conservation et le traitement de données concernant les personnes mentionnées et leurs activités politiques philosophiques, religieuses ou syndicales.

    Ils prévoient la possibilité de ficher des enfants à partir de 13 ans – ceux-ci paieront longtemps une erreur de jeunesse - et la conservation des données pendant plusieurs années. Nous réaffirmons que la CNIL ne bénéficie toujours pas des moyens nécessaires au contrôle réel des multiples fichiers mis en place sous couvert de sécurité.

    La CGT réaffirme son opposition au fichage des citoyens et plus particulièrement des militants syndicaux sans aucune garantie réelle que ces données ne seront pas croisées avec d’autres.

    Pour nous, le décret numéro 2009 – 1250 du 16 octobre 2009 relatif aux enquêtes administratives est particulièrement attentatoire aux libertés. En effet, de nombreux salariés pourront se voir interdire l’accès à des zones dites sensibles notamment sur les ports, les aéroports, les centrales électriques pour la seule raison qu’ils sont « défavorablement » connus des services de police.

    Par expérience nous savons que cette définition vague, sans possibilité de recours, va conduire à des fins de contrats sans possibilité de s’expliquer ou de s’y opposer. Les premières victimes seront les personnels de service, de manutention, ou de sécurité qui travaillent sur ces zones dites sensibles. Aujourd’hui sur les aéroports ce sont déjà plus de 1000 personnes qui chaque année se voient interdire de travailler, parfois pour un simple soupçon, une homonymie ou la réputation d’un membre de la famille étendue.

    La CGT demande donc le retrait des décrets et la saisine du parlement de cette question. Elle refuse que l’appartenance à un syndicat qui est un principe constitutionnel devienne source d’interdiction professionnelle.
    La CGT sera aux côtés des salariés qui subiront demain cette interdiction, elle les soutiendra y compris dans les recours juridiques qui seront nécessaires.

    http://rupturetranquille.over-blog.com/article-un-fichier-qui-fait-ch--37898619.html

     

    plancheabillets350.jpg
    La dette publique de la France
    Ou le raquette des intérêts financiers "La réalité est que la dette publique française est d’abord due aux intérêts payés aux établissements financiers auxquels nous avons emprunté. Pourquoi ? Parce…

    Pour lire la suite cliquez ici



    Maladies de l'environnement, maladies émergentes

    Beaucoup de ces maladies sont dues aux métaux lourds, dont les antidotes existent : les chélateurs (DMPS, DMSA, EDTA, etc.). Mais les Centres antipoisons les administrent seulement aux personnes victimes d'intoxication aiguë. Tous les autres malades, qui sont en contact à petites doses mais régulières avec ces poisons, sont ignorés.

    Cette situation doit cesser ! Nous avons le droit de savoir si nous avons dans le corps de l'arsenic, du mercure, du cadmium, du plomb, et autres poisons ! Et si nous en avons effectivement, nous avons le droit légitime d'avoir accès aux antidotes, comme nos voisins les allemands ou les britanniques !

    Chaque famille, chaque foyer est concerné par ce scandale !
    MOBILISONS-NOUS !


    petition 

    http://victimesdespollutions.blogspot.com/search/label/REVENDICATIONS



    Quelques pétitions sur un site spécialisé
    http://lapetition.be/


    Oui à la démission de Frédéric Mitterand
    http://5154.lapetition.be/
    Armée : nom à la délocalisation des casernes
    http://5224.lapetition.be/
    Petition pour un tribunal international de l'écologie
    http://5058.lapetition.be/
    Soutenons nos agriculteurs et producteurs laitiers
    http://5044.lapetition.be/
    Pour Boyington, jeté d'une voiture, dans un état lamentable
    http://5239.lapetition.be/

    Abolition de la corrida
    http://4354.lapetition.be/
    Pétition contre l'expérimentation animale à la Timone (pharmaCOG)
    http://4543.lapetition.be/




    Contre la détention administrative en Israël
    Montréal, 19 octobre 2009 - Plusieurs organisations canadiennes, dont Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient, ont décidé de soutenir la campagne de l'association ADDAMEER pour le soutien aux prisonniers et les droits de l'homme afin de mettre un terme à la pratique israélienne illégale de la détention administrative telle qu'utilisée avec les Palestiniens. La campagne d'Addameer demande: 1) la fin de la pratique de la détention administrative par Israël; 2) une libération immédiate de tous les détenus administratifs détenus par Israël; et 3) une action diplomatique de la part du Canada pour aider à mettre un terme à de telles pratiques en Israël. Selon Addameer, il y aurait aujourd'hui 7 673 prisonniers politiques palestiniens en Israël, dont 387 sont simplement placés en détention administrative (statistiques d'août 2009). Extraits
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15748



    La distorsion de l'information
    Dès qu’il s’agit d’Israël, le seul Etat au monde au-dessus des lois humaines, toute une faune d’intellectuels scandaleusement sectaires tombe en transe. Une hystérie collective s’empare des plateaux de tv des médias occidentaux d’où transparaissent, au moindre prétexte, les relents les plus abjects du racisme anti-Arabe et antimusulman.

    Sous les oripeaux de philosophes et autres penseurs, les marionnettes assignées au dénigrement systématique et aux analyses tendancieuses sont aiguillonnées pour débiter les aberrations les plus invraisemblables afin d’inhiber toute volonté de jugement critique. L’objectif est de diaboliser au maximum l’adversaire et relativiser à leur plus simple expression les actions criminelles de leur mentor. Les laboratoires spécialisés dans la distorsion de l’information turbinent à plein rendement dans les campagnes de marketing  (..) suite
    http://socio13.wordpress.com/2009/01/22/ghaza-lebranlement-des-dernieres-certitudes-par-amara-khaldi-dans-le-quotdien-doran/



    Ethique de l'existence post-capitaliste" - Lu sur les conseils d'un lecteur de ce blog, je l'ai commenté pour Parutions.com ici :
    http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=94&ida=11529
    http://delorca.over-blog.com/article-le-dernier-livre-de-christian-arnsperger-37864652.html


    h-20-1749665-1255964861.jpg

     


    Pour comprendre l’intérêt des dernières régionales avant cette réforme !

    D’où l’intérêt de tout faire pour une gauche radicale unie aux régionales 2010 -→ signature de l’appel "Allons ensemble aux régionales" : http://www.ripostonsensemblemainten…



    ATTAQUE EN REGLE CONTRE
    LES POUVOIRS LOCAUX
    DEPARTEMENTAUX ET REGIONAUX


    Réforme des collectivités territoriales : Une atteinte sans précédent à la démocratie (de Caroline ANDREANI).


    Nicolas Sarkozy avait déblayé le terrain en rendant publiques les préconisations de la Commission Balladur et un avant-projet de loi en juillet 2009. Voilà que le gouvernement propose un projet de réforme des collectivités territoriales, qui doit être présenté le 14 octobre en Conseil des Ministres, avant d’être examiné par le Sénat puis l’Assemblée nationale. Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, lors des journées parlementaires de l’UMP au Touquet fin septembre, en a présenté les principales dispositions. Ce projet, s’il était adopté comme l’UMP le souhaite, sonnerait le glas de la démocratie locale telle que les Français l’ont élaborée depuis des décennies. Encore s’agit-il seulement du volet institutionnel de la réforme. Celui-ci sera complété par un dispositif électoral.


    Les principaux points de la réforme des collectivités territoriales


    Le projet de loi de réforme des collectivités territoriales proposé par le gouvernement comporte 73 articles. Il reste flou sur des points essentiels, notamment les modes d’élection des « conseillers territoriaux » amenés à remplacer les conseillers généraux (départements) et les conseillers régionaux (régions), comme sur tout ce qui concerne les compétences des échelons amenés à se substituer à la structure institutionnelle actuelle.


    L’achèvement de l’intercommunalité
    d’ici à 2014

    Le projet de loi prévoit que d’ici au 1er janvier 2014, toutes les communes seront absorbées dans une intercommunalité. L’objectif affiché est de « rationaliser » les intercommunalités déjà existantes. Pour y parvenir, des schémas d’orientation intercommunalité seront soumis aux préfets avant le 31 décembre 2011. Les préfets auront ensuite deux ans pour créer, modifier ou fusionner ces intercommunalités à leur guise, y compris en imposant leurs décisions aux communes et EPCI concernées.

    Les intercommunalités auront tous les pouvoirs concernant l’élimination des déchets, l’assainissement, les manifestations culturelles et sportives, le stationnement et la circulation, la réalisation d’aires d’accueil pour les gens du voyage, toutes compétences qui jusque-là n’étaient déléguées qu’avec l’accord des communes.

    Quant aux autres transferts de compétences qui devaient faire l’objet d’une approbation à la majorité renforcée, une approbation à la majorité simple sera désormais suffisante. A terme, ce processus reviendra à ôter toute compétence aux communes au profit des intercommunalités.

    Par ailleurs, le projet de loi souhaite imposer une réduction d’élus aux exécutifs intercommunaux d’un tiers et limiter à 20 % d’une assemblée le nombre des vice-présidents.

    Les conseillers communautaires ou délégués communautaires, actuellement désignés par les conseils municipaux, seraient élus au suffrage universel direct en même temps que les conseillers municipaux. Le nombre d’élus sera déterminé en fonction de la population de chaque commune.

    La création de nouvelles entités institutionnelles, les métropoles et les communes nouvelles


    La création des métropoles


    Elle a fait couler beaucoup d’encre, notamment autour du « Grand Paris ». De quoi s’agit-il ? De vastes entités territoriales, des « bassins de population » de 450 000 à 500 000 habitants. Pour l’instant, en dehors de Paris, sept bassins répondent à ce critère : Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Nice, sans doute rejoints par Strasbourg.

    La métropole absorbera les départements et les communautés urbaines du territoire défini, récupérant leurs compétences, leurs biens, et leurs personnels. Le projet introduit la notion d’« intérêt métropolitain », ces grandes entités étant destinées à devenir le moteur de l’aménagement du territoire.

    Là encore, il ne s’agit pas d’une procédure démocratique : comme dans le cas de la définition des intercommunalités, la création des métropoles pourra se faire à l’initiative du préfet si les intercommunalités et les communes concernées n’en prennent pas d’elles-mêmes l’initiative. Le périmètre de la métropole est soumis « pour avis » aux départements et aux communes concernés, la création de la métropole signifiant l’absorption des communes et des territoires délimités sans que ceux-ci puissent s’y opposer. En pratique, un département peut se trouver amputé d’une partie de son territoire sans pouvoir le refuser. On imagine alors qu’il n’aura d’autre choix que de proposer sa fusion complète dans la métropole ou avec un département limitrophe. D’ailleurs, le projet prévoit que les départements et les régions qui le souhaitent puissent se regrouper, le gouvernement restant maître en dernier ressort d’accepter ou non ces regroupements.

    Pour les bassins de population inférieurs à la limite des 450 à 500 000 habitants, le projet prévoit la création des « communes nouvelles », qui pourraient regrouper des ensemble de communes plus importants que les intercommunalités existant actuellement. Les modalités de créations sont identiques ’ initiative du préfet, d’une intercommunalité, de conseils municipaux ’ mais dans ce cas, les populations concernées seraient consultées.

    Il est prévu que les anciennes communes soient conservées sous le vocable de « territoire ». Ils fonctionneraient comme des actuels arrondissements de Pars, Lyon et Marseille.


    La suppression de la clause générale de compétences
    des départements et des régions


    Actuellement, les départements et les régions ont des clauses de compétences générales qui leur permettent d’intervenir dans des domaines variés et de moduler leurs interventions en fonction des politiques qu’ils souhaitent défendre. C’est ainsi que tel département interviendra de manière forte sur la culture, le sport, l’aide sociale, l’éducation, le logement, etc. au delà des compétences obligatoires.

    Le projet de loi prévoit très précisément de supprimer la clause de compétence générale des départements et des régions, qui seraient donc cantonnés aux compétences assignées par la loi. Qui plus est, ces compétences ne sont pas définies dans le projet actuel : l’Etat se donne un délai de deux ans pour les définir précisément.

    Seules les communes conserveraient la clause de compétence générale . Mais cette disposition est extrêmement hypocrite puisque dans le même temps, le gouvernement prévoit d’asphyxier financièrement les communes en supprimant la taxe professionnelle. Comment dès lors faire plus que les compétences obligatoires, surtout dans les communes pauvres qui sont généralement celles où les besoins sociaux sont les plus importants ?


    La suppression de la taxe professionnelle
    remplacée par un nouvel impôt levé sur les particuliers


    Actuellement, les collectivités territoriales perçoivent la taxe professionnelle qui représente environ la moitié de leurs ressources fiscales. Autant dire que la suppression de la TP d’ici 2010 inquiète plus d’un exécutif local. L’Etat prétend qu’il palliera le manque à gagner pour l’année 2010, sous forme d’une « compensation relais ».

    L’assemblée des départements de France (ADF) a condamné cette décision, soulignant qu’actuellement, i.e. avant même la suppression de la TP, « 25 départements ne sont plus à même d’élaborer leur budget ».

    La TP serait remplacée par la cotisation économique territoriale (CET), qui devrait être instituée en 2011 et sur laquelle le gouvernement est peu disert. Il se dessine pourtant que les particuliers vont se substituer en partie aux entreprises et être taxés à leur place puisque cette cotisation reposerait sur le foncier d’une part, sur la valeur ajoutée d’autre part.


    L’instauration des conseillers territoriau
    x


    Le projet de loi préconise la création de conseillers territoriaux en lieu et place des conseillers généraux et des conseillers régionaux. Selon le gouvernement, l’objectif est de passer de 6 000 conseillers généraux et régionaux à 3 000, afin de faire des économies !

    Le conseiller territorial siégerait et dans son conseil général et au conseil régional. Les conseillers territoriaux seraient renouvelés entièrement tous les six ans et rééligibles. La première élection des conseillers territoriaux aurait lieu en 2014. Le gouvernement préconise un scrutin uninominal à un tour mâtiné de proportionnelle.

    Cette disposition nouvelle viendrait consacrer la disparition progressive des départements. L’assemblée des départements de France (ADF) ne s’y trompe d’ailleurs pas : élus de gauche comme élus de droite sont fortement opposés à cet aspect de la réforme.


    Les conséquences de cette réforme..


    La fin de l’indépendance des communes
    qui devront entrer, même si elles le refusent, dans des espaces institutionnels où elles n’auront plus voix au chapitre

    La première conséquence, la plus évidente, c’est la fin des communes comme échelon institutionnel de base. En effet, elles seront absorbées soit par des intercommunalités, des communes nouvelles ou des métropoles. Dans les intercommunalités, elles pourront conserver quelques prérogatives, mais d’ores et déjà, la loi prévoit des domaines d’intervention dévolus obligatoirement aux intercommunalités : le PLU, l’élimination des déchets, l’assainissement, ’

    La loi prévoit le maintien de la compétence générale, mais dans le même temps, la suppression de la taxe professionnelle va réduire les ressources des communes. Donc, l’Etat retire d’une main ce qu’il fait semblant de conserver de l’autre.

    Les communes intégrées dans des communes nouvelles auront les mêmes prérogatives que des communes d’arrondissement, autant dire que leurs marges de manœuvres seront réduites à peu de chose. Dans ce cas là, il est prévu que ce rattachement soit soumis à l’accord des habitants.

    Quant à celles qui seront absorbées dans une métropole, elles n’auront même pas voix au chapitre !

    Même si le système est imparfait, la commune reste l’échelon de base de la démocratie. Les élus municipaux sont élus au suffrage direct par la population. Les habitants ne se privent pas de réclamer des comptes aux élus quand ils ne sont pas contents de leur politique, de les sanctionner le cas échéant, d’exiger que soient réalisés des aménagements, des investissements, des politiques en matière d’éducation, de santé…

    N’oublions pas que dans les années 30, puis après guerre, les municipalités dirigées par des communistes ont été de véritables laboratoires d’expérimentation dans des domaines aussi variés que la santé, le logement social, les vacances des enfants, etc.

    Aujourd’hui encore, les villes ne sont pas gérées de la même manière suivant la couleur des majorités qui les dirigent. Dans les villes populaires dirigées par des exécutifs à majorité communiste, on fait beaucoup plus en matière d’aides sociales, de logement, de santé, d’éducation, de loisirs… Si demain cet échelon est vidé de ses compétences, comment les élus répondront-ils aux demandes des habitants ? Quel autre choix auront-ils que de travailler à la marge, dans les toutes petites limites laissées encore par le système ?


    Et pour les citoyens, la disparition de cet échelon signifie non seulement la fin de services rendus, mais surtout l’incapacité à peser sur les politiques locales puisque les élus municipaux n’auront plus de pouvoirs réels, juste les attributs du pouvoir.

    En détruisant cet échelon institutionnel, le pouvoir s’attaque donc directement à la démocratie.


    Autre élément de réflexion, l’élection au suffrage direct des conseillers communautaires où les conseillers seront élus au scrutin de liste de manière identique à l’élection municipale, et la modification de la composition de l’assemblée communautaire, où chaque commune sera représentée en fonction de son poids démographique.

    La représentativité des listes d’opposition dans les conseils municipaux est déjà problématique. Le nombre d’élus communautaires étant très inférieur à celui des élus municipaux, les petites formations, si elles veulent avoir des représentants au conseil communautaire devront en passer par des accords avec les grandes formations dès le premier tour. Elles seront d’autant plus enclines à le faire que les communes vont perdre peu à peu toutes leurs prérogatives, et que le véritable lieu de décision va devenir le conseil communautaire. Les grandes formations imposeront certainement des accords pour les deux élections, municipales et communautaires. Ce mode de scrutin renforce la bipolarisation, et constitue donc une restriction supplémentaire de liberté.

    Quant à la représentation en fonction du poids démographique des communes, elle va renforcer le poids politique et décisionnel de la commune la plus peuplée. C’est déjà le cas de figure actuellement dans le cadre d’un système de représentation visant à rééquilibrer le poids des petites communes face aux grandes. On imagine ce que cela donnera quand ce type de rééquilibrage va disparaître.


    La fin des départements :


    Après l’échelon communal, la réforme des collectivités territoriales s’attaque directement aux départements. Là encore, il s’agit de déconstruire un échelon de démocratie de proximité par différents moyens.

    Le premier type de mesures qui vont permettre de faire disparaître à terme les départements, ce sont l’absorption d’une partie de leurs territoires par les métropole et par les communes nouvelles. Dans le cas des métropoles, les exécutifs départementaux n’auront pas leur mot à dire. Leur territoire sera amputé en fonction des desiderata des préfets et des communes ou intercommunalités qui le souhaiteront. A charge pour les départements amputés soit de fusionner avec des départements limitrophes soit avec la région, ce qui signifiera alors leur disparition complète.

    Deuxième mesure, la mise en place des conseillers territoriaux, qui siégeront à la fois au niveau du département et de la région. Cette mesure consacre la disparition du conseiller général, élu de proximité dans son canton, qui se bat pour son département.

    Enfin, la restriction de l’intervention des départements aux compétences obligatoires va faire de l’échelon départemental un simple relais de la politique nationale.

    Là encore, en effaçant progressivement le département de la carte institutionnelle, le gouvernement limite la démocratie. Le conseiller général , après le conseiller municipal, reste le plus accessible. Là, les électeurs s’éloigneront encore plus des élus, puisque le conseiller territorial devra s’occuper à la fois des affaires départementales et régionales. On imagine bien que nombre d’élus se consacreront plus à l’activité de la région que du département.


    L’instauration des métropoles


    L’objectif affiché du gouvernement est de faire des métropoles les locomotives de l’aménagement du territoire. On voit bien toute la philosophie qui sous-tend cette volonté. Cet échelon institutionnel a pour vocation de renforcer la régionalisation.

    Or, la régionalisation pose plusieurs problèmes : quid de l’égalité entre les territoires une fois que l’on sera lancé dans ce processus ? L’instauration des métropoles va contribuer à renforcer le poids économique et politique de certaines régions au détriment de celles qui n’auront pas de métropoles. A terme d’ailleurs, le gouvernement ne cache pas son ambition de voir fusionner certaines régions, pour devenir des entités territoriales plus importantes, cohérentes au niveau politique et économique. C’est véritablement la déconstruction de l’Etat jacobin, au profit d’une France des régions. Et l’Etat se désengageant de plus en plus, on entre dans un processus où ces régions pourront mener des politiques de plus en plus autonomes, à l’identique de ce qui se fait en Allemagne, en Espagne, etc.

    Là encore, nous ne sommes pas dans un processus démocratique, mais bien dans la déconstruction de nos institutions, qui doivent adopter le modèle préconisé par l’Union Européenne, le couple intercommunalités-grandes régions venant se substituer à la construction communes-départements-régions. Quoi de plus pertinent que le cadre national pour mener des luttes ? Mais si demain les régions françaises prennent le chemin d’entités administratives et politiques de plus en plus autonomes, brisant le principe d’égalité entre les territoires, instaurant leur législation propre, c’est bien le citoyen qui une fois de plus sera dépossédé d’un pan de démocratie.



    Comment s’y opposer ?



    * Il faut mettre ce débat sur la place publique
    , comme cela a été fait au moment du référendum sur le Traité constitutionnel européen : cette réforme vise a supprimer l’échelon communal et départemental, i.e. les espaces d’exercice de la démocratie locale, qui sont par essence les lieux où les citoyens peuvent le plus peser


    * Les citoyens doivent se prononcer par référendum
    sur cette réforme qui les dépossède : les élus communistes au premier rang doivent exiger l’organisation d’un référendum sur cette réforme et obtenir qu’elle soit rejetée , sans compter que certains sont également députés ou sénateurs. Ils doivent donc rejeter cette loi inique.


    * Les élus des conseils généraux et les élus municipaux sont pour beaucoup hostiles à la réforme : il faut qu’ils s’expriment le plus possible


    http://www.ripostonsensemblemainten

    http://www.fase-lr.fr/vers-la-fin-de-la-democratie 


    Allons ensemble aux régionales

    naufrage-agora-vox.jpg

    La Gauche est au pouvoir dans la plupart des instances locales; Ce sera fini avec avec le scrutin à un tour, et 20% d'élus à la proportionnelle (donc quelques impuissants). La Droite au Pouvoir décidera de tout. Adieu l'amortisseur LOCAL à la politique sarkozienne inique et totalitaire !
    Eva R-sistons à l'intolérable




    En haut, de gauche à droite : le procureur Jean-Claude Marin, le vice-procureur Romain Victor, Me Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy. En bas : Imad Lahoud et Dominiquede Villepin.

    Clearstream :


    Il est vrai que la partie est, juridiquement, difficile, bien que sa vision du dossier soit, d'un point de vue intellectuel, fort séduisante. Pour lui, lorsque Jean-Louis Gergorin se présente au ministère des Affaires étrangères, le 1er janvier 2004, Dominique de Villepin saisit «un effet d'aubaine» . Il est «ferré» par la perspective d'éliminer plusieurs rivaux politiques : «Dominique Strauss-Kahn, Laurent Fabius et, bien sûr, Nicolas Sarkozy.» Victime d'un «péché d'orgueil», M. de Villepin refusera ensuite d'admettre qu'il a pu se faire gruger ; d'où son «entêtement stratégique», qui constitue la base du délit que M. Marin entend faire sanctionner. (et de délit, point !  On donne 18 mois de prison avec sursis et 45000 euros d'amende pour ça ? Belle Justice politique ! Même chose pour le reste ! Eva)


    Tout se noue pénalement, d'après lui, en juillet 2004, c'est-à-dire fort tard. Le 5 de ce mois, M. de Villepin demande à la DST de voir «ce qu'il y a derrière» les informations que Le Point s'apprête à divulguer. Le 19, le général Rondot l'informe que Clearstream n'est qu'une chimère : le ministre s'inquiète alors de son propre sort et de celui de Jacques Chirac. Mais jamais il ne révèle à la DST ce qu'il sait. Conséquence : la police enquête pendant des mois dans le brouillard entretenu par son chef suprême, et Jean-Louis Gergorin continue à abreuver le juge Van Ruymbeke de courriers calomniateurs. «Ponce Pilate ne peut pas rester impuni», estime le procureur, qui ne démontre cependant nullement de manière irréfragable que M. de Villepin sait que le corbeau continue à croasser jusqu'en octobre. Pas plus qu'il ne prouve que c'est lui qui informe MM. Gergorin et Lahoud d'une perquisition, en 2005, leur permettant de «nettoyer» leurs ordinateurs : le magistrat doit se contenter d'un sous-entendu accusateur, ce qui fait quelque peu désordre dans un tel dossier

    extraits de
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/21/01016-20091021ARTFIG00065-le-procureur-denonce-le-peche-d-orgueil-de-villepin-.php#xtor=AL-5


    Collectivités territoriales: le bouclier électoral de Nicolas Sarkozy
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=7314&rech=10599#7314

    Partager cet article
    Repost0
    18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 20:24

    Votre classement dans le Top des blogs : 218ème/un million blogs over-blog

    Question UKRAINE

    J'étais en train de travailler, d'une oreille distraite il m'a semblé comprendre qu'au moment de la désintégration de l'URSS, l'Ukraine aurait gardé 1600 (têtes ? nucléaires), le quart des armes nucléaires de l'URSS, est-ce vrai ? Cela finirait-il dans l'escarcelle de l'OTAN ? Et quid de la Crimée où stationne la force navale russe ? Qui peut répondre ???? (émission Arte "1991 Le putsch de Moscou") Eva

    Réponse donnée, merci:
    Le sort des ogives nucléaires ukrainiennes fut la grande affaire du début des années 1990. Mais comme à l'époque le régime de Kravchouk était favorable à Moscou, ces ogives ont été restituées à la Russie. De toute façon en ce moment l'OTAN est moins intéressée par l'idée d'installer des missiles nucléaires aux portes de la Russie (puisqu'elle peut déjà l'atteindre à distance avec des missiles intercontinentaux) que des dispositifs d'interception des missiles adverses (comme le rada r polonais) qui réduiraient à néant la capacité de dissuasion des Russes puisqu'ils n'auraient plus de réplique possible à une première frappe américaine
    http://atlasalternatif.over-blog.com/

    otanss-copie-1.gif

    L'OTAN: De la conquête de l'Arctique
    à la Guerre permanente, nucléaire, totale.
    Par Eva R-sistons à l'intolérable


    En partant à la conquête de l'Arctique, comme déjà des terres, des mers, du Ciel, l'OTAN déclare la guerre à l'ensemble de l'humanité en faisant peser sur elle de redoutables menaces. Elle ne fait d'ailleurs pas mystère de prôner la guerre "préventive, nucléaire, permanente", même sans attaques, pour raison de convenance personnelle !!! Notre devoir est d'empêcher ces projets déments, mettant en péril la planète entière - de les neutraliser, par exemple au moyen d'une action en justice, comme celle que mène, victorieusement, Jane Burgermeister contre l'OMS, l'ONU et contre plusieurs hauts responsables du gouvernement et des entreprises pour bioterrorisme et pour tentative de meurtre de masse (pandémie).
     
    Voici donc une manipulation de plus. L'OTAN est née en période de guerre froide, pour combattre l'influence du bloc communiste. Ce monde s'est écroulé, et l'OTAN est toujours là, hideuse verrue à la face du monde menaçant la planète toute entière pour servir les objectifs de la mafia internationale de la Haute Finance, hégémonique, sans scrupules. Oui, l'OTAN n'a plus de raison d'être, et pourtant elle est toujours là, s'inventant régulièrement de nouveaux ennemis, de pseudos-terroristes islamistes comme Bel Laden en réalité son allié objectif, ou de futurs ennemis, comme l'Iran, la Russie et la Chine qui ne menacent personne. La course aux armement en est le corollaire, au prix de sacrifices humains effroyables, des bases militaires surgissernt partout, des Etats souverains sont menacés (comme le Honduras, pour servir de base arrière au terrorisme otanesque), les peuples vivent dans l'angoisse, le feu aux poudres peut-être provoqué par une étincelle, une provocation envers la Russie via le Canada en Arctique, la Georgie dans le Caucase, l'Ukraine en Crimée, oui tout est fait pour induire la confrontation avec la Russie ! Le Vice-Président des USA est un adepte de Révolutions colorées, et comme Sarah Palin, de confrontation avec les Russes. 


    OTAN-op-raions-milit-en-cours.jpg


    Pourquoi cet acharnement contre la Russie, puis contre la Chine, en implantant de pseudos ONG sur le territoire russe aussitôt, bien évidemment, délogées, ou en tentant de morceller, via le Tibet par ex et le Dalaï-Lama financé par la CIA, la Chine, afin de réduire son territoire, et, partant, sa puissance ??? Parce que ces deux pays ne s'alignent pas sur la volonté hégémonique des Anglo-Saxons, parce qu'ils récusent le modèle du Nouvel Ordre Mondial qu'on tente d'imposer aux peuples bien peu démocratiquement, et parce que leurs territoires recèlent de grandes richesses dont la mafia criminelle de voleurs voudrait bien s'emparer en plaçant à leur tête des marionnettes obséquieuses, serviles. 

    Notre ami Delorca, journaliste-écrivain spécialiste de géo-stratégie, publie un nouvel article sur la menace qui pèse en Arctique, et qui nous concerne tous (http://atlasalternatif.over-blog.com/article-35028698.html). L'étincelle peut venir de là comme de la Crimée - ou du Caucase. Une coalition hétéroclite de pays fait face à la Russie, cette Russie que le Gl de Gaulle, prophétiquement, souhaitait voir rattachée à l'Europe pour équilibrer la planète et servir la paix. Cette coalition comprend des pays anglo-saxons, comme le Canada, par exemple, et des pays européens, comme le Danemark, la Norvège, la Suède, et bien sûr les ex-pays de l'Est passés dans le camp occidental comme des papillons attirés par la Lumière. Une Lumière consumériste qui les brûlera bien sûr...

    Et cette coalition est au service de l'OTAN, cette Organisation Terroriste Anti-Nations souveraines, nullement préoccupée de la démocratie, du sort des peuples, de la souveraineté des Nations - l'OTAN menée par une Amérique qui n'a pas hésité à bâtir son Empire en tuant les autochtones Indiens qui la gênaient, un peu comme les Israéliens qui ont occupé des terres "sans peuple pour un peuple sans terre", en sacrifiant les autochtones gênant leurs appétits de conquête: Même refrain ! Nous nous emparons de vos terres, au prix du génocide de ceux qui les occupent. En violation de toutes les règles internationales...

    Et c'est toujours au mépris des peuples, du Droit, de la Civilisation, de la Vie, que les membres de l'OTAN continuent leur croisade au service de l'Oligarchie militaro-financière criminelle qui pollue la planète et terrorise les peuples. Les véritables terroristes, ce sont eux, eux qui sont prêts à déclencher toutes les guerres préventives et permanentes pour voler, piller, des ressources ne leur appartenant pas, pour asservir des régions entières à leur domination sans partage; Et tout cela, hypocritement, au nom de la Démocratie, une Démocratie imposée par la force, quel contre-sens, à des peuples qui aspirent juste à vivre en paix, en s'arrogeant TOUS les droits dans une impunité totale.   L'OTAN n'a aucune légitimité internationale, c'est une organisation qui bafoue le Droit, qui menace la paix, en osant hypocritement se prétendre au service de la paix alors qu'elle prépare partout des guerres, même nucléaires, contre des Etats n'attaquant et ne menaçant personne, dont le seul tort, parfaitement légitime, est de se protéger par la meilleure des dissuasions: nucléaire. Vous avez reconnu l'Iran, la Russie - ou même... la Corée du Nord !


    OTAN-vue.jpg


    Nous avons donc, pour résumer, une Organisation criminelle, l'OTAN, pratiquant le terrorisme d'Etat dans l'impunité la plus totale, au service de l'Occident impérialiste, hégémonique, donc d'intérêts uniquement financiers monopolisés par un petit nombre de familles, et cette mafia criminelle, sans aucun mandat du peuple, s'octroie tous les droits contre le Droit même, de décider des guerres, de s'emparer de territoires souverains, d'y placer des marionnettes, d'installer des dictatures mettant au pas les peuples (comme aujourd'hui au Honduras), de la manière la plus sauvage, brutale, quel que soit le coût humain et en violation des souverainetés et de toutes les règles établies, et en présentant toutes ces actions d'une façon totalement hypocrite: Au nom de la Démocratie, imposée à des peuples qui n'en veulent pas, qui souhaitent évoluer à leur rythme (en tenant compte de leur passé, de leur histoire, de leurs traditions), et au nom de la Paix, une paix construite par les guerres, ce qui est évidemment parfaitement antinomique.

    On fait des guerres pour la paix ! C'est complètement saugrenu. Le ridicule ne tue pas !!! Et nous devons gober tous les mensonges de cette Organisation criminelle, anti-démocratique, comme ceux, par exemple, d'Israël, un des Etats les mieux équipés sur le plan nucléaire et qui nie honteusement, stupidement, détenir des armes nucléaires. Sans doute le plus gros mensonge de l'Histoire de l'humanité !!! Et qui deshonore, décrédibilise ceux qui les profèrent.... en assurant sans rougir que leur comportement est le plus éthique du monde !!! On croit rêver... De qui se moque-t-on ? Et il faut faire confiance aux Etats Occidentaux qui falsifient tout, manipulent en permanence, profèrent des mensonges éhontés ??? Les mensonges d'Israël n'ont finalement rien à envier à ceux de l'Amérique néoconservatrice puritaine qui prétend faire la chasse aux armes de destruction massive.. qu'elle détient elle-même d'une manière éhontée.
     



    otan4pages.gif

    Bref, l'OTAN est parti à la conquête de l'Arctique, après avoir encerclé la Russie notamment dans le Caucase ou en Crimée. La paix, et les peuples, sont menacés. Compte tenu de la sophistication croissante des armements, de la décision d'utiliser le nucléaire préventivement même contre des Etats ne menaçant personne, compte tenu du fait que l'OTAN est uniquement le bras armé de l'Occident (Anglo-Saxons et Israéliens grossis des Etats européens désormais vassalisés, privés de toute indépendance et à la remorque) au service d'intérêts financiers inavouables orchestrés par des individus privant l'humanité d'emplois et de revenus décents, et désormais des protections les plus élémentaires, on peut dire que l'OTAN constitue la principale menace pour la paix, pour les peuples, pour les nations souveraines, pour la démocratie, et même pour la survie de l'espèce humaine.

    Il s'agit là d'une accusation légitime, basée sur des faits précis, et des projets connus de tous, non pas d'une accusation à la légère d'une quelconque extrémiste. Celle qui la pose (moi-même donc), n'est pas une extrémiste, mais une humaniste, soucieuse de l'intérêt bien compris des peuples, éprise de paix et de justice, une Gaullienne de gauche, attachée à l'indépendance des nations, à la souveraineté des Etats, à l'équilibre planétaire, au respect du Droit et des peuples, à la Justice, et par-dessus tout, au Bien le plus précieux: La paix. Toutes valeurs universelles ayant fait leurs preuves au cours des siècles quand elles ont été respectées, appliquées... Valeurs d'ailleurs elles-mêmes appuyées sur une éthique rigoureuse, sans faille, condition même de la construction d'une société harmonieuse et socle d'un avenir meilleur pour l'humanité.



    OTAN-doit-lever-camp-diablo.jpg

    Forte de ces certitudes, je prétends que le terrorisme le plus dangereux n'est pas le fruit de groupes isolés, fanatiques, islamistes (reste à démontrer d'ailleurs quelle est la part de l'Occident dans toutes les provocations lors des attentats), mais bien celui d'Etats sans foi ni loi, au service de la mafia militaro-financière,  bref d'abord de l'OTAN, mais également d'organismes comme l'OMS préparant lui aussi un génocide planétaire, ou d'Institutions comme l'OMC tuant le commerce et la petite entreprise, ou pire encore, de la BM et du FMI, qui ont prouvé avec les pseudos socialistes à leur tête comme Strauss-Kahn ou Lamy, qu'ils pouvaient mettre en coupe réglée des Etats entiers, les piller, les asservir, les ruiner, comme en Argentine. Ce terrorisme d'Etat est un des cancers de la planète, et doit être pleinement dénoncé. Il méprise le Droit, les Etats, les peuples, la vie humaine, et même Dieu, qu'il invoque pourtant si souvent pour justifier ses pires exactions.

    Trop de parasites vivent aux dépens de l'humanité, provoquant crises ou pandémies à volonté, sans tenir compte des souffrances provoquées partout sur la planète, en usurpant toutes les règles et en mentant effrontément sur leurs buts véritables, mensonges relayés par des journaleux sans scrupules, laquais du Grand Désordre Planétaire toujours plus inique, source de drames effroyables aux quatre coins de la planète.

    C'est pourquoi je déclare solennellement que l'OTAN est l'ennemie des peuples, du Droit, de la Paix, qu'elle menace l'humanité et le devenir humain, c'est une Organisation terroriste qui doit être poursuivie telle qu'elle est réellement, c'est à dire en tant qu'Organisation cirminelle, menaçant la paix dans le monde, les nations souveraines, les peuples, et même la vie sur terre. De même qu'il existe des Juges Anti-Corruption pour s'attaquer aux Mafias qui gangrènent le monde, je fais appel à une Eva Joly ou à un Eric de Montgolfier pour oser - au nom des peuples trompés, spoliés, abusés, meurtis, menacés -, attaquer l'Organisation Criminelle de l'OTAN, ses promoteurs félons, devant un Tribunal des Peuples, avant qu'ils n'aient achevé de faire de notre planète un enfer sans fin et total.


    Nous avons des armes, celles du Droit. De même que des citoyens ont entrepris des actions en Justice dans le cadre de la nouvelle pandémie, il faut maintenant passer à la vitesse supérieure et mettre en cause l'OTAN, qui n'a plus de raison d'être sinon, comme cette Organisation le dit cyniquement sans qu'apparemment personne ne s'en émeuve, d'entreprendre des guerres préventives, permanentes et nucléaires (contre des Etats ne menaçant personne sinon le désir d'hégémonie et de prédation de psychopathes cupides). 

    Une action en Justice contre ces assassins de l'humanité qui n'ont que trop sévi sur la planète ? Je suis partante.....

    Eva R-sistons à l'intolérable du terrorisme d'Etat militaro-financier, nucléaire, eugénique, monstrueux.   

     
    TAGS : OTAN, OMS, OMC, BM, FMI, Strauss-Kahn, Lamy, Argentine, Crimée, Caucase, Arctique, Russie, Chine, Iran, Israël, Eva Joly, Eric de Montgolfier, Juges Anti-corruption, Mafia, Gaullien, de Gaulle, terrorisme d'Etat, Paix, Démocratie, nucléaire, Corée du Nord, Nouvel Ordre Mondial, CIA, Tibet, Dalaï-Lama, Europe, civilisation, Norvège, Suède, Danemark, Ben Laden, Islamistes, eugénique, Révolutions colorées, Sarah Palin, Delorca, Honduras, Jane Burgermeister, bioterrorisme, meurtre de masse....
     




    no-nato.jpg




    _____________________________________________________________________________________________




    L' OTAN à la conquête de l'Arctique


    stbasile_spasskayatower_red_square_mosco 


    L'establishment canadien
    a récemment haussé le ton contre la Russie. Le 1er août, le ministre de la Défense Peter MacKay a été paraphrasé comme "avertissant la Russie que les chasseurs Canuck décolleront pour accueillir tout appareil non autorisé". Pourtant aucun avion russe n'a récemment violé l'espace aérien canadien. Ces déclarations s'inscrivent dans le cadre d'un regain d'activité de l'OTAN dans la zone. La Norvège a récemment déménagé son quartier général de commandement opérationnel dans le Cercle Arctique et le Danemark a annoncé des plans visant à établir un Commandement Arctique tous services, une force de réaction arctique et un renforcement militaire à la base aérienne de Thulé au Groenland, à partager avec ses alliés de l'OTAN. La Grande-Bretagne, la Finlande et la Suède s'impliquent elles aussi de plus en plus. L'année dernière la Norvège a acheté 48 chasseurs Lockheed F-35 "en raison de leur aptitude à des  patrouilles dans l'Arctique. En mars, ce pays a effectué un très important exercice de pratique militaire de l'Arctique impliquant 7 000 soldats de 13 pays dans lequel un pays fictif appelé Northland s'est emparé des plateformes pétrolières offshore.

    Les 28- 29 janvier derniers le secrétaire général de l'OTAN avait annoncé la couleur : “ Le Grand Nord va nécessiter encore plus d'attention de la part de l'Alliance dans les années à venir." Comme la calotte glaciaire diminue, la possibilité augmente d'extraction des richesses  en minéraux et des gisements énergétiques du Grand Nord.
    “ A notre sommet de Bucarest de l'an dernier, nous avons convenu de quelques principes directeurs pour le rôle de l'OTAN dans la sécurité de l'énergie....", rapporte le Directeur de « Stop NATO international » Rick Rozoff. (La zne arctique recèlerait
    un quart des ressources pétrolières mondiales).

    L'implication de l'OTAN dans le cercle polaire ne va pas sans rivalité entre ses membres, les USA s'arrogeant notamment une exclusivité d'accès à l'Arctique par le détroit de Béring au détriment d'une partie des eaux territoriales canadiennes;

    Le lieutenant général Dana Atkins, commandant de l' US Air Force,  a souligné mi-juillet que "l'Arctique deviendra de plus en plus important stratégiquement  dans l'avenir, non seulement en raison de la valeur estimée à des trillions de dollars de pétrole et de gaz naturel inexploités sous sa surface, mais aussi en raison des occasions croissantes pour des expéditions maritimes dans la zone, " ce qui pourrait permettre  "à un navire de voyager  de l'Asie à l'Europe pour diminuer de moitié ses frais en passant par cet itinéraire plutôt que via le canal de Panama". Au même moment le Pentagone a tenu ses manœuvres de guerre Northern Edge  [[(bordure nordique ]] en Alaska, situé entre la Russie et le Canada et à l'intérieur d'une bonne partie du Cercle Arctique, "avec plus de 9 000 soldats, des navires et des avions de guerre. L'Air Force, la Navy, l'Armée, le Corps des Marines et le personnel de la Garde Côtière y ont pris part avec des avions en combat aérien simulé.

    La Russie, qui est la seule nation dans le monde à avoir une triade nucléaire - bombardiers stratégiques, missiles balistiques terrestres à longue portée et missiles balistiques lancés par sous-marins - capables de se défendre contre une première attaque nucléaire venant des États-Unis et leurs alliés, a répliqué en organisant des exercices à grande échelle de sous-marins nucléaires sous la calotte glacière arctique, exercices qui comprenaient " le déploiement de plusieurs sous-marins nucléaires d'attaque ... dans la zone de lancement pour assurer la sécurité à … deux  sous-marins stratégiques" lançant des missiles balistiques et qui ont aidé ces derniers à  éviter d'être détectés par les défenses US. Les  Etats-Unis et leur alliés s'efforcent d'anéantir cette dernière possibilité de défense russe en déployant des missiles intercepteurs et des bases de radar en République tchèque, en Pologne, en Norvège, en Grande-Bretagne, en Alaska (y compris les îles Aléoutiennes), au Japon, en Australie et partout ailleurs où cela pourrait rendre inutiles la dissuasion nucléaire et les capacités de représailles russes - et chinoises - et par conséquent préparer le terrain pour le lancement d'une première frappe nucléaire qui serait lancée avec une impunité présumée.

    Comme l'explique Rick Rozoff "Le Cercle arctique est l'endroit où la Russie est en train de concentrer sa dernière ligne de défense contre une telle menace. Si les États-Unis et l'OTAN, utilisant le Canada comme leur avant-garde, affrontent et expulsent la Russie de l'Arctique, la possibilité d'un chantage nucléaire et d'attaques non-provoquées augmente de façon exponentielle." Rozoff soupçonne le vice-président d'Obama, John Biden, un fervent partisan des "révolutions colorées" à l'Est, d'être un adepte des thèses de l'ancien conseiller de Carter et Clinton Zbigniew Brzezinski qui souhaitait faire éclater la Russie. Dans ce dispositif, le Canada pourrait jouer un rôle analogue à celui de la Géorgie dans le Caucase : celui de l'agent provocateur "victime" de la réaction d'autodéfense russe que l'on pourrait ainsi instrumentaliser pour évincer la Russie de l'Arctique.

    F. Delorca

    http://atlasalternatif.over-blog.com/article-35028698.html




    Aux quatre points cardinaux: le Canada mène les affrontements de l'OTAN avec la Russie dans le Nord
    - par Rick Rozoff - 2009-08-08
    Le 1er août, le ministre de la Défense Peter MacKay a été paraphrasé comme "avertissant la Russie que les chasseurs Canuck décolleront pour accueillir tout appareil non autorisé"...
    http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14702




    Le coup d'État au Honduras : un autre épisode des guerres impériales en Amérique latine
    - par Jules Dufour - 2009-07-27
    Le coup d’État s’avère une fois de plus la manifestation de l’intervention des forces impérialistes qui ne peuvent tolérer qu’un gouvernement national soit au service d’un peuple.
    http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14547



    Plus de cinquante ans de « coups tordus »:
    L’équipe de choc de la CIA  23 juin 2009
    http://www.legrandsoir.info/Plus-de-cinquante-ans-de-coups-tordus-L-equipe-de-choc-de-la.html


    monde-tenu-en-mains.png

    Empire, bases et accumulation par dépossession


    Quand George W. Bush a décidé de rétablir la Quatrième Flotte, la décision était une perle de plus dans le long collier d'actions militaristes qui ont caractérisé son administration. Maintenant que Barack Obama s'apprête à déployer les forces du Commando Sud dans sept bases militaires colombiennes, il est possible que certains se sentent trahis par les bonnes manières avec lesquelles il a habillé ses premiers mois à la Maison Blanche. Plus difficile est d'assumer une continuité entre les deux administrations, et qu'elle ne découle pas d'une méchanceté intrinsèque des présidents.


    Tant le Plan Colombia que les négociations pour l'utilisation des sept bases, ce sont des décisions qui se prennent entre petits groupes de « spécialistes » et quand tout est bien décidé on le soumet à un vote parlementaire qui fait difficilement autre chose qu'avaliser des décisions déjà prises. Ce fonctionnement est au cœur des démocraties actuelles.


    La diplomatie brésilienne, consciente que le déploiement du Commando Sud va contre l'hégémonie du Brésil en Amérique du Sud, a formulé une question inconfortable. Si le président Álvaro Uribe assure que les FARC sont très mal en point et sur le point d'être anihilées : comment justifier l'augmentation de la présence militaire étasunienne ? Il n'y a pas de réponse parce que l'objectif ne sont pas les FARC ni le trafic de stupéfiants, mais l'intensification du contrôle du continent et des routes qui von vers l'Afrique, comme cela est exposé sans détours dans le rapport de la force aérienne Global EnRoute Strategy 2009.

    En Amérique Latine et en Afrique une concurrence féroce existe pour l'appropriation de biens communs : eau, biodiversité, minerais, combustibles fossiles, et monocultures pour des biocombustibles. La région andine représente 25 % du pétrole que les États-Unis consomment et l'Amazonie contient une grande partie des richesses qui, si on se les approprie, pourraient rallonger la vie de l'empire étasunien affaibli. L'offre récente du groupement pétrolier étatique chinois pour 84 % de Repsol YPF montre que la lutte pour les énergies est sans mercie en Amérique du Sud. La région andine, remplies de sites d'exploitations miniers canadiens et étasuniens, est un espace décisif pour la consolidation des multinationales minières à la recherche d'or et de métaux stratégiques.


    La deuxième question est liée au fait de mettre un bâton dans les roues des pays de l'Unasur et de la Chine, de la Russie et de l'Iran. Mais d'une manière très particulière entre le Brésil et la Chine qui soutiennent une alliance stratégique depuis 1990, voire même avant l'arrivée de Lula. « Il y a environ 20 ans, la Chine était le douzième associé de l'Amérique Latine, avec un volume commercial dépassant à peine 8 milliards de dollars, mais dès 2007 elle a occupé la deuxième position, multipliant par 13 ce montant, qui maintenant dépasse 100 milliards de dollars », remarque le Quotidien du Peuple (11/8/09). Cette année la Chine est devenue le premier associé commercial du Brésil, dépassant les États-Unis. De plus elle a renforcé ses liens commerciaux avec le Venezuela, l'Argentine et l'Équateur.


    Contrôler les réseaux par lesquels circule cet ensemble de marchandises est un objectif non avoué du nouveau déploiement militaire du Commando Sud. En vue du discours de la Maison Blanche et du gouvernement d'Uribe, selon lequel il n'y aura pas de bases militaires des États-Unis sur le sol colombien, mais « seulement » l'utilisation d'installations, il faut rappeler que le concept de base militaire de la guerre froide n'est déjà plus opérant. Les énormes concentrations humaines et d'appareils, fixes et immobiles, sont tombées en désuétude avec les nouvelles technologies, mais surtout à cause des objectifs tracés par le Pentagone, consistants dans le contrôle à distance et la dissuasion, laissant l'intervention directe pour des cas exceptionnels. Cela passe par cultiver de bonnes relations avec les gouvernements qui leur permettent un accès rapide et facile aux installations pour déployer des bataillons en quelques heures.


    En troisième lieu, il faut distinguer des changements dans le fonctionnement du système capitaliste au cours des trois dernières décennies, qui octroient la primauté au capital financier. Vers le milieu de la décennie des années 70 s'est produit un changement qui fut une réponse à l'offensive des « classes dangereuses » pour la domination du capital. Après avoir fait muer le capital productif vers le capital financier, le système abandonne la production de masse - comme axe d'accumulation - pour l'accumulation par dépossession, un terme trouvé par le géographe David Harvey. De cette façon la forme principale d'accumulation a certaines ressemblances avec l'accumulation originelle que Marx étudiait à l'aube du capitalisme.


    En bonne littérature cela signifie : vole, dépouille, appropriation. Cela va de la main de l'abandon des États-providence, la plus grande tentative pour intégrer et contrôler ceux d'en bas essayée par le système. De la même façon, et par les mêmes raisons, la démocratie libérale perd de l'intérêt, puisqu'elle n'assure plus, sans état-providence, que ceux d'en bas ne se rebellent pas. Crise des mécanismes d'intégration, crise des partis et des syndicats, crise de la démocratie, qui est, désormais, à peine un régime électoral pour octroyer une certaine légitimité à ceux qui gouvernent.

    En Amérique du Sud, deux projets cherchent à redessiner le continent d'en haut : contrôle rigoureux de ceux d'en bas et appropriation des biens communs. Ce sont deux visages du même projet de prolongation indéfinie de la domination impériale. Pour cela les bases militaires se multiplient et on cherche à transformer la Colombie en plate-forme principale de la domination sans hégémonie. Sortir de cet état de choses est indispensable et urgent parce que se trouve en jeu la survie des nos peuples. Il est nécessaire d'approfondir l'intégration régionale et d'éviter que continue l'installation de bases. Mais il faut aussi casser la logique de l'accumulation par dépossession, quelque chose que sur notre continent seule Cuba a été capable de réaliser.


    Article original en espagnol, Imperio, bases y acumulación por deposesión, La jornada, le 14 août 2009.

    Traduit de l'espagnol pour El Correo par  : Estelle et Carlos Debiasi


    Raúl Zibechi est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Raúl Zibechi publiés par Mondialisation.ca


    http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14793



      Un an après l’agression géorgienne
    - par Sergueï V. Lavrov - 2009-08-12 http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14749

      La Russie pare à la poussée des États-Unis en Asie Centrale
    - par M K Bhadrakumar - 2009-08-11 http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14731



    Le déploiement des bases militaires des Etats-Unis en Colombie


    __________________________________________________________________________________________



    Amazonie-wikipedia-vue-a-rienne-foret.pnWikipedia.org

    L'Impérialisme en Amazonie:

     

    Depuis deux mois, l'Association interethnique de la Jungle péruvienne (AIDESEP) organise des protestations et blocus ponctuels de routes, oléoducs ou fleuves dans le nord-est amazonien du pays. Elle rejette des décrets-lois de 2007-08 du gouvernement qui permettent l'exploitation sauvage des ressources hydriques, forestières et minières.

    Cette association dit représenter 65 groupes ethniques, réparties en 1300 communautés, soit 600 000 personnes.

    Le 6 juin, le président social-démocrate défenseur du néo-libéralisme Alan Garcia a mené une sanglante répression au point de blocage de La Bragua.  Le ministre de la Défense Antero Flores Araoz avait 7 juin confirmé à l'AFP un bilan de 23 policiers et 11 indigènes tués, alourdi depuis d'un décès policier. Des sources indigènes ont fait état avec insistance depuis samedi d'un bilan bien plus lourd, notamment de victimes indiennes allant d'une douzaine à près de 30, mais de corps escamotés.

    La veille les Indiens révoltés qui craignent d'être dépossédés de leurs terres avaient pris trente-huit policiers en otage.

    Le Premier ministre péruvien Alan Yehude Simon devant une commission parlementaire s'en est pris lundi aux médias étrangers, accusés d'avoir déformé les faits, les chiffres, et indûment blâmé le gouvernement.  Le gouvernemnt péruvien, de plus en plus cripé, a aussi mis en cause le Venezuela et la Bolivie. Le chef de l'AIDESEP Alberto Pizango a demandé et obtenu l'asile politique à l'ambassade du Nicaragua. Mais ses suppléants Walter Kateguiri et Daisy Zapata ont annoncé une poursuite de la lutte.

    La Coordinadora Andina de las Organizaciones Indígenas (CAOI) qui représente les Amérindiens des pays andins a annoncé sin intentition de traduire Alan Garcia devant la justice internationale.  Position soutenue en Espagne par Izquieda unida.

    Première victoire pour l'AIDESEP, le Parlement du Pérou a suspendu mercredi le Décret 1090 dit "Loi forestière et de faune sylvestre", et un autre décret lié pour favoriser la reprise du dialogue.


    http://atlasalternatif.over-blog.com/article-32556810.html

     

     

    Autre point chaud, à surveiller, le Liban :


    liban.jpg

    Parti Communiste libanais


    Section des relations internationales

    Mercredi 12 août 2009

     

    La situation politique au Liban et dans la région arabe a connu des développements très dangereux sur tous les plans, à la suite de la visite du président étasunien Barak Obama et du discours qu’il avait prononcé au Caire (juin 2009).

    I. Sur le plan du conflit arabo-israélien

    En effet, l’activité, tant politique que militaire, déployée depuis un mois par les Etats-Unis dans la région arabe montre que la nouvelle administration dirigée par Barak Obama a, non seulement, renforcé ses liens avec Israël qu’elle qualifie désormais d’Etat «des Juifs dans le monde», mais aussi que Washington fait fi des droits du peuple palestinien, en premier lieu du droit au retour de centaines de milliers de réfugiés. Et cette situation ne manquera pas d’avoir des répercussions très graves sur tout le monde arabe, surtout si nous considérons la poursuite de la politique de colonisation des terres palestiniennes en Cisjordanie, les nombreuses déclarations des membres du gouvernement Netanyahu sur la nécessité de recourir, une fois de plus, à la politique de « transfert », y compris des Palestiniens vivant dans les territoires dits « de 1948 »… Sans oublier les tentatives de supprimer la présence palestinienne dans la partie Est d’Al Qods, où plus d’un millier de familles sont actuellement menacées. Tout cela nous conduit à dire que le discours étasunien sur la création d’un Etat palestinien signifie, en réalité, la préservation de l’état de fait existant depuis 1993, à la suite des Accords d’Oslo.

    Il faudra ajouter que les Etats-Unis et Israël profitent des divisions palestino palestiniennes et, surtout, des concessions avancées par le dernier gouvernement formé par Mahmoud Abbas pour poursuivre son plan et refuser de discuter du point concernant le droit au retour.

    D’ailleurs, au moment où la diplomatie étasunienne met fin à l’initiative arabe, qui fut présentée par le roi saoudien, il y a quelques années,  et tandis qu’elle insiste sur la priorité de normaliser les relations arabo-israéliennes « sans poser de conditions préalables », la Ligue arabe fait la sourde oreille à propos des déclarations de certains de ses membres sur l’ouverture des airs devant les avions israéliens ou, encore, sur le passage des navires de guerre et des sous-marins israéliens dans le Canal de Suez et la possibilité d’établir des relations diplomatiques entre les Emirats Arabes Unis et Israël. Ce qui montre que ceux qu’on appelle les « Arabes modérés » poursuivent leur obéissance aux directives de Washington, y compris celles visant à faciliter une possible agression israélienne contre les installations nucléaires iraniennes, si les pourparlers entre les Etats-Unis et l’Iran n’aboutissent pas en ce qui concerne les problèmes de l’Irak et de l’Afghanistan…

    II. Sur le plan du conflit israélo-libanais

    Le gouvernement israélien, dirigé par le tandem Netanyahu-Lieberman, se base, dans les nouvelles menaces lancées contre le Liban, sur ces positions arabes, ainsi que sur celle présentée, dernièrement, par les Etats-Unis au Conseil de sécurité à propos de la transformation de la zone libanaise au Sud du fleuve Litani  (zone concernée par la résolution 1701, à la suite de l’agression de 2006) en une zone d’opérations de « Forces multinationales » (de l’OTAN ?) qui viendraient relayer la présence de la FINUL (Forces Intérimaires des Nations Unies au Liban). Il va même jusqu’à parler d’une opération terrestre allant jusqu’à la ville de Saïda et d’un plan de destruction de toute l’infrastructure libanaise au cas où le Hezbollah est représenté dans le nouveau gouvernement, parce que cette présence constitue, d’après Tel Aviv, « un danger » politique et militaire sur ses frontières.

    Il faut dire que ces menaces sont lancées au moment où l’armée de l’air israélienne continue ses violations quotidiennes contre le Liban et qu’elle se prépare à participer, à la fin du mois d’août 2009, aux plus grandes manœuvres aériennes jamais organisées par l’OTAN. Fait qui remet en mémoire l’agression israélienne de 2006, préparée, longtemps à l’avance, dans les bases étasuniennes de la Méditerranée, mais aussi celle perpétrée par Ariel Sharon en 1982 et qui eut pour prétexte une attaque armée contre l’ambassadeur d’Israël à Londres ; surtout que le Mossad commence à parler d’une coordination entre l’Iran (et, donc, le Hezbollah) et le Venezuela dans le but de porter un coup aux intérêts israéliens en Amérique latine. Ce qui nous amène à nous demander sur la présence d’une relation tangible entre le putsch au Honduras, l’accord signé avec l’Equateur et les nouvelles déclarations contre le Venezuela et le Liban : les Etats-Unis préparent-ils un nouveau plan contre les points de résistance qui s’opposent à son hégémonie et à sa mainmise sur les sources de pétrole?

    La réponse est affirmative. Washington vient de commencer une contre-offensive contre ceux qui avaient mis en échec son projet du « Nouveau Moyen-Orient » et d’une Amérique latine docile ; il veut contrer la nouvelle poussée à gauche sur ses frontières directes, mais aussi contre son allié principal au Moyen Orient. Mais réussira-t-il là où il avait échoué lamentablement ?

    III. Sur le plan intérieur libanais

    Cette situation de crise en général a empêché la formation d’un nouveau gouvernement libanais, malgré des tentatives datant de plus de sept semaines et, surtout, des rumeurs sur une entente syro-saoudienne basée sur une tutelle équilibrée entre les deux Etats et soutenue par les Etats-Unis, l’Union européenne et l’Iran.

    Il faut dire aussi que la formule agréée par l’entente syro-saoudienne, et consistant à donner au président de la République libanaise la possibilité de jouer à l’arbitre entre la majorité (71 députés) et l’opposition (57 députés), a reçu un coup dur à cause des changements dans l’équilibre des forces survenus et exprimés par les propos du président du Parti Socialiste libanais, Walid Joumblatt, sur la nécessité de mettre fin au dualisme «8 mars »-« 14 mars », de redessiner un nouveau paysage politique, avec un courant centriste et de retourner à une alliance entre les forces musulmanes, afin « d’éviter » au pays un nouvelle guerre sunnite-chiite.

    Ce cercle vicieux se répercute sur toute la situation politique libanaise, tant par le retour aux campagnes médiatiques virulentes que par les différends entre les « amis » d’hier sur la répartition du gâteau gouvernemental et, même, sur les ministrables. De plus, la tension contre les Palestiniens s’est réinstallée dans certains milieux déjà hostiles et qui trouvent de nouveaux atouts, tant dans le refus d’Israël de permettre aux réfugiés palestiniens de retourner dans leur pays que dans les armes palestiniennes à l’extérieur des camps et, surtout, dans les cellules et les réseaux « fondamentalistes » arabes qui élaborent au sein des camps palestiniens leurs attaques contre la FINUL et les Libanais aussi.

    IV. Sur le plan de la situation économique et sociale

    Il faut dire que les nouveaux plans étasuniens et israéliens n’ont pas des répercussions sur la seule situation politique, mais aussi sur les plans économique et social, surtout si nous prenons en considération la crise mondiale du capitalisme qui va s’envenimant. Et, si les forces de la bourgeoisie libanaise, présentes au pouvoir ou non, se battent entre elles afin d’améliorer leurs parts au pouvoir, elles s’unissent dès qu’il s’agit de défendre leur régime et contrecarrer les aspirations et les intérêts des masses populaires.

    •Ainsi, la dette publique continue à grossir, dépassant le cap des 50 milliards de dollars ; cette dette est décrite dans le rapport du Fonds monétaire international comme étant « une des dettes gouvernementales les plus élevées dans le monde, surtout par rapport au PIB et en raison de la « dollarisation » à outrance dans le système bancaire (…). Et, avec la chute de la Banque étasunienne d’investissement (Liman Brothers), le Liban a paru, tel un livre scolaire ouvert, comme un des buts de la crise des marchés financiers ».

    •Le gouvernement sortant n’a rien fait et ne fait rien à propos de la fuite des capitaux, ni à propos de la baisse des investissements (plus de 8%).

    •Les prix enregistrent des hausses dangereuses tandis que la livre libanaise recule et que le déficit budgétaire va augmentant.

    •Les jeunes cadres sont dans un désarroi complet : pas de débouchées pour eux ; ils tentent d’émigrer vers des horizons lointains, à la suite de la fermeture des portes du Golfe arabique devant des dizaines de milliers d’entre eux.

    •Les taxes, surtout celles sur les carburants, augmentent selon une bourse hebdomadaire : elles constituent presque 50% du prix de l’essence.

    •La  crise dans le secteur de l’électricité s’aggrave et les coupures du courant deviennent plus fréquentes, surtout dans les campagnes.

    A partir de cette situation de fait, mais aussi des résultats des élections législatives, qu’il a longuement étudiés, le Parti Communiste libanais trouve que le dernier semestre de l’année en cours va connaître des développements négatifs sur tous les plans et qu’il est nécessaire de prévoir des solutions rapides, afin de diminuer, autant que possible, les répercussions dangereuses de ces développements, tant sur l’économie que sur la vie des masses.

    Le PCL, tout en affirmant la nécessité de sauvegarder et de développer la Résistance patriotique contre les possibilités d’une nouvelle agression israélienne et les nouveaux projets étasuniens visant à liquider la cause palestinienne et le conflit arabo-israélien contre les intérêts des peuples arabes, trouve que la mission essentielle réside, aujourd’hui, dans le renouveau des forces de la Gauche et des forces démocratiques sur la base d’un plan national et de classe pouvant mobiliser les masses et les forces syndicales dans la lutte contre le nouveau projet étasunien. Ce renouveau est le seul capable de trouver les solutions adéquates aux problèmes nationaux (en premier lieu la solution du problème palestinien et le droit au retour des réfugiés). Enfin, il est le seul capable de mettre au point les assises d’un nouvel Etat libanais laïc et démocratique dans lequel la corruption n’a pas droit de cité et où l’économie se basera sur les seuls secteurs productifs (l’agriculture et l’industrie). 

                                                                  

    Bulletin préparé par la section des relations internationales du Parti Communiste Libanais 
    source : palestine-solidarite.org



    http://eldiablo.over-blog.org/article-34997247.html


     ___________________________________________________________________________________________





    (Blog Chiron)

    ________________________________________________________________________________________


    liste complète  (blog F. Delorca)


    _______________________________________________________________________________________




     2wfigjs.jpg

    Kouchner échange Clotilde contre un sac de blé....
    http://laplote.over-blog.fr/article-35010537.html




    Sur le blog Nouvelles de Gaza:

    liste complète

    __________________________________________________________________________________________



    iran-canal-carte.jpg

    Iran: Fureur impériale...



    Les Iraniens viennent d’élire leur président. Malheureusement, ils ont mal voté…

     

    Mais, qu’est-ce qu’ils ont dans la région ?… A moins de leur taper dessus, ils votent tous mal !... Pourtant, nous n’avons pas arrêté de les inciter à voter pour les candidats qui représentent nos intérêts chez eux. Pas moyen. Ils n’écoutent pas.

     

    Vérification, encore une fois, de ce que nous n’arrêtons pas d’affirmer : “ils ne comprennent que la force”. Cogner est la seule solution pour leur faire entendre ce qu’est une véritable démocratie : voter pour ceux que nous souhaitons, nous, les occidentaux.

     

    A l’exemple de l’Irak, de l’Afghanistan, ou de Gaza, et d’ailleurs. Du Mexique à Taïwan, du Nicaragua au Gabon, de l’Argentine à l’Egypte. Bref, partout, où nous utilisons drones, obus au phosphore, à l’uranium “appauvri”, ou nos escadrons de la mort, “experts es-tortures”, “chasseurs d’opposants”, formés dans nos écoles des “forces spéciales”.

     

    Le droit des peuples à décider de leur destin ?... Bien sûr. C’est exécuter d’abord ce que nous dictons. Parce que “nous”, nous sommes porteurs de civilisation, les autres peuples doivent nous écouter. Les Iraniens, tout comme les Vénézuéliens ou les Palestiniens, doivent obéir à nos consignes de vote.

     

    Tant pis pour eux, ils ont été prévenus.

     

    La main tendue ou le bâton. En clair : “tu t’écrases, ou tu as mon poing dans la gueule”. On va être obligé de leur faire le coup de Gaza. Quelques bonnes séances de bombardement. Cela va crier un peu dans les chaumières, chez nous (chez eux, on s’en fiche…), mais ils verront ce que parler veut dire. Si nous ne nous faisons pas respecter, où va-t-on ?...

     

    A moins qu’entre-temps, ils n’arrivent à renverser leur président… suite ici :


    http://stanechy.over-blog.com/article-32857273.html


    massoud.jpg

    Sans détour,  Infos FR3, interview Cdt  WARDAK Amin - Afghanistan: Des paroles sages. L'ombre de Massoud

    "Nous aider ? C'est arrêter l'ingérence.
    Il y a 2 Dictateurs: Karzai (les Alliés), et les talibans.
    Nous devons décider nous-mêmes de notre futur.
    Pas de marionnettes imposées par l'Etranger.
    La Coalition doit se retirer. Pas d'ingérence en Afghanistan".



    worldwarw.jpg 
    Alors, guerre mondiale ou pas ?
    L'opinion d'un de mes Lecteurs:


    Il y a plus de 20 ans, les illuminati avaient programmé

    la troisième guerre mondiale pour 1989.

    Mais ils n'étaient pas tous d'accord.

    Une partie des illuminati y était opposée.

    Dans l'impossibilité de se mettre d'accord

    pour ce projet, ils décidèrent d'agir autrement.

    C'est pourquoi la troisième guerre mondiale

    n'aura pas lieu. La guerre nucléaire non plus.

    Nous voyons depuis plus de 20 ans leurs méthodes.

    Mais ILS subissent de nombreux échecs.

    Si l'Iran n'a pas été attaqué comme prévu,

    c'est parce que la haute hiérarchie militaire s'y est opposée.

    C'est la première fois que le commandement militaire

    d'un pays aussi puissant que les USA, refuse d'obéir.

    Les illuminati ont des adversaires dans les hautes sphères

    des centres de décision.

    Heureusement !

     


    En propageant la menace d'une prochaine guerre mondiale,
    vous faites le jeu des Manipulateurs qui cherchent à paralyser
    les Peupl

    es pour éviter toute insurrection libératrice qui ferait
    échouer leur plan de domination mondiale.
    Les Manipulateurs ont choisi d'autres méthodes :
    - le Cheval de Troie. C'est ce qui s'est passé au Honduras,
    - Fomenter des troubles, types révolutions colorées,
    - La corruption est toujours ulitisée,
    - Financer les opposants,
    - Assassiner les dirigeants encombrants,
    Si cela ne suffit pas :
    - Attentats sous fausse banière,
    - Guerres localisés.
    Les manipulateurs ont donc toute une panoplie
    de méthodes pour atteindre leur but.
    La plus efficace sera l'effondrement de l'économie mondiale.
    Les pays ruinés et les Peuples affamés seront alors si faibles
    qu'ils accepteront les conditions des illiminati :
    se soumettre ou disparaître.
    Seules des insurrections nationales peuvent les faire échouer.
    Quelques Peuples d'Amérique Latine ont eu le courage
    et la volonté de l'insurrection et ils ont chassé l'oppresseur.
    Ces Peuples nous donnent l'exemple à suivre.
    Qu'attendons-nous pour en faire autant ?


    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5517



    La mienne:

    Si nous échappons à la guerre mondiale,
    ce sera grâce aux Russes, dont la dissuasion nucléaire
    doit faire réfléchir plus d'un va-t-en guerre.

    http://sos-crise.over-blog.com/article-34850939.html 
    (sur mon blog sos-crise)




    vaccin-poison-panneau.jpg

    Vaccin, ou arme de destruction massive ???


    Objet : Première victoire en Belgique

    18 août 2009 > Communiqué de presse de SOS JUSTICE:
    Une première victoire des actions pénales

    "Nous avons réussi tous ensemble à déjà faire reculer le Gouvernement Belge sur deux décisions que ce pays s'apprêtait à prendre pour la rentrée, à savoir celles de l'obligation vaccinale, et du vote d'une Loi d'exception visant à instaurer la Loi Martiale"

    Lire la suite:
    http://www.facebook.com/l/;www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/08/18/grippe-a-virus-h1n1-une-premiere-victoire-des-actions-penale.html



    18 août 2009 > Grippe A : « Vaccin non obligatoire »

    "Daniel Reynders (coordinateur stratégique de la cellule influenza) coupe court aux rumeurs : il n’y aura pas de vaccination obligatoire."

    Lire la suite:
    http://www.facebook.com/l/;www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/2009-08-18/grippe-vaccin-sera-obligatoire-723371.shtml



    18 août 2009 > Les marchands de peur ne sont pas où l'on croit

    « Et s'il y avait un réel projet secret de réduire la surpopulation mondiale, d'éliminer tous ceux qui n'ont pas de quoi se payer la potion magique ainsi que, par la même occasion, tous les rebelles à la vaccination ? Et si le virus A/H1N1 était programmé pour muter à nouveau et devenir aussi dangereux que celui d'Ebola, en infiniment plus contaminant ? »

    Lire la suite:
    http://www.facebook.com/l/;www.lesoir.be/forum/editos/2009-08-18/marchands-peur-croit-723389.shtml



    6 août 2009 > Vaccin ou arme de destruction massive ? Communiqué de presse

    "l’Association SOS JUSTICE & DROITS DE L’HOMME a saisi le Parquet de Nice en la personne de son Procureur de la République, Monsieur Eric de Montgolfier, en date du 31 juillet 2009, d’une demande d’ouverture d’enquête criminelle au motif de : Préparation de Génocide."

    Lire la suite:
    http://www.facebook.com/l/;www.lepouvoirmondial.com/archive/2009/08/06/vaccin-ou-arme-de-destruction-massive-plainte-fbi-jane-bureg.html



    17 juillet 2009 > Belgique : loi d'exception et campagne de vaccination

    "Quand elle sera votée, cette loi donnera au gouvernement une sorte de pouvoirs spéciaux qui lui permettront de prendre des mesures d'urgence, a souligné la ministre."

    Lire la suite:
    http://www.facebook.com/l/;www.lecho.be/actualite/belgique/AH1N1-_loi_d-exception_et_campagne_de_vaccination.8209856-589.art


    Jane Burgermeister a récemment intenté une action judiciaire contre l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les Nations Unies (Onu), et contre plusieurs hauts responsables du gouvernement et des entreprises pour bioterrorisme et pour tentative de meurtre de masse.

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-35039582.html
    Un exemple pour l' OTAN ???  Eva


    Vaccin danger !


    Voici "peut-être" un moyen de contrecarrer, au moins dans une certaine mesure, la vaccination:


    Que faire pour neutraliser un vaccin?

    En cas d'impossibilité  totale d'échapper à un vaccin (vaccination de force par violence physique et/ou morale,  chantage professionnel, refus d'entrée dans un centre de formation, si non "vacciné", etc.), se munir d'un tube d'argile en pâte (vendu en diététique), d'une bande de gaze et de sparadrap.
    Suite ici : http://artdevivresain.over-blog.com/article-35063439.html





    C O M M E N T A I R E S :  I C I
    Partager cet article
    Repost0
    18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 22:04
    show_dees.jpgDees

    L'éditorial d'Eva :
    Le déclin de l'Occident a commencé.
    L'Iran mène une lutte exemplaire pour la Liberté
    contre les puissances impérialistes

    Bonjour,

    j'en ai assez des média-mensonges sur l'Iran, alors je vous envoie les textes suivants qui expliquent très clairement comment on fabrique des événements, comme en Iran, selon toujours les mêmes techniques éprouvées.  En réalité, nous assistons comme je l'ai ici-même annoncé, aux derniers soubresauts d'un Occident en perte de vitesse, en faillite matérielle avec la crise, financière et économique, et donc sociale, mais aussi environnementale, morale (il est déconsidéré)... Son objectif est plus que jamais hégémonique, impérialiste, et à défaut de gagner les guerres qu'il provoque après avoir destabilisé des régions entières, uniquement pour faire davantage de profit, il cherche à agir de l'INTERIEUR, au moyen de ses officines privées, CIA et MOSSAD naturellement, mais aussi ONG, ambassades, étudiants manipulés, etc. Ainsi, le ver est dans le fruit, avec succès comme dans le Caucase, en Yougoslavie, dans l'Est, dans le Chili d'Allende... ou pour l'instant, maintenu en échec, comme en Bolivie et au Vénézuela. Objectif ? Diviser pour régner. Au profit des multinationales. En pillant les ressources, en flouant, au mieux, les peuples, au pire en les passant par l'épée, ou plutôt par les bombes. Et avec des millions de réfugiés, de déracinés, à la clef.

    Et on appelle ça la démocratie !

    Or, les peuples ouvrent les yeux dans le monde entier. L'Occident est haïssable, il est donc haï. Et un peu partout, naissent des ententes, pour se protéger, ou de combat. Ainsi, les Accords de Shangaï, ou les pactes bolivariens. L'Occident a perdu son prestige, il a perdu sa légitimité, il perd de l'influence, il n'inspire plus confiance, et pour cause, il est rejeté de plus en plus... A l'ONU, par exemple, il est de plus en plus décrié, et parfois même hué !

    Ainsi, comme je l'ai déjà dit, nous allons directement vers la constitution de deux grands blocs, comme du temps de la guerre froide, les pays alignés à l'axe Washington-Londres-Paris-Tel Aviv, ou les pays réfractaires à la la pseudo démocratie imposée par la force et au bénéfice des financiers de l'Occident.

    En Iran, se joue une partie serrée entre les tenants de l'Empire, et les citoyens qui veulent rester libres. Cette lutte est exemplaire, nous devons la soutenir: Car elle est celle des peuples en lutte contre les Puissances impérialistes, de l'Argent, et pour la Liberté, la vraie. En Iran comme à Gaza ou au Liban, des peuples sont à l'avant-garde de la résistance au Nouvel Ordre Mondial que l'Oligarchie veut instituer par la force. 

    Ils sont un exemple pour nous tous. 

    Eva R-sistons à l'intolérable programmé contre les peuples par une poignée de prédateurs cyniques et dégénérés.

    TAGS :Iran, ONG, CIA, MOSSAD, Gaza, Nouvel Ordre Mondial, Occident, Washington, Londres, Paris, Tel-Aviv, ONU, Pacte bolivarien, Accords de Shangaï, Chili, Allende, Yougoslavie, Est, Bolivi, Vénézuela, ONG, démocratie...

    soleilvert.jpg

    Syndicats félons,
    et enseignement à distance pour tous ?
    Par Eva R-sistons

    Concernant les Syndicats, je l'ai souvent dit : Ils trahissent les intérêts des syndiqués; Ils sont des courroies de transmission des Pouvoirs en place, chargés seulement d'amortir les chocs pour les populations, de les préserver des pires (et seulement cela) conséquences de politiques de plus en plus brutales. Les Nicole Notat se voient ensuite récompensées pour leurs bons et loyaux services. Et le Gouvernement, ainsi que le Medef, repèrent vite les meneurs (comme ceux de la résistance au CPE de de Villepin) pour les amadouer et leur offrir des postes suffisamment gratifiants pour qu'ils changent définitivement de camp. En quelque sorte, les moutons, on les tond et on les conduit ensuite à l'abattoir, prématurément usés; L'Elite, les meneurs, sont repérés et désamorcés, par l'intégration au sein même des grandes instances. C'est ce qui s'est passé avec la jeune meneuse de la contestation étudiante anti-CPE, Julie Coudry. "Au mois d'août 2006, elle a participé à l'Université d'été du MEDEF dans le cadre thématique de « Concilier l'inconciliable[10] ». Elle est aujourd'hui dirigeante d'entreprise ". (Wikipedia.org)

    Je ne cesse de le dire : Nous ne pouvons pas compter sur la plupart des Syndicats, vendus comme la Presse aux Pouvoirs en place. Ils freinent les légitimes contestations. Le Responsable de FO a raison de demander la prolongation des journées d'actions, de manifestations: C'est la seule manière d'obtenir un résultat. On ne gagne rien en battant les pavés un jour tous les deux mois. C'est une supercherie ! L'article que je joins est très explicite.

    Enfin, j'attire votre attention sur la préparation des esprits aux cours à distance, encouragée par le Gouvernement en cas de pandémie. Vous le savez, les élus du NOM sont à la recherche d'économies tous azimuts. Un jour, il n'y aura plus d'écoles, vous verrez, car trop coûteuses. Le même enseignement sera dispensé à tous, à distance, chez soi comme le télé-travail. Et avec des livres écrits par des personnes non pas neutres, impartialles, mais bien décidées à formater nos chères têtes blondes dans le sens souhaité par elles.  Suivez mon regard : En faveur de l'Occident, contre l'émancipation des peuples. Avec bien sûr un éclairage tout particulier sur l'événement décrété central de l'humanité: La Shoah. Des seuls Juifs, évidemment ! Elèves isolés, futurs robots ou esclaves... Même manipulation qu'au travers des Médias !

    Il est temps que l'humanité, comme en Iran, se libère des jougs pesant sur elle.... Sinon, il ne lui restera plus qu'à assumer un avenir comme celui de Soleil Vert :  Avec deux camps bien tranchés, les dominants, et les dominés, promis à la misère absolue... Eva R-sistons

    Syndicats_Chereque_Thibault_Sarkozy.jpg

    Syndicalisme jaune citron ou bleu marial avec des étoiles jaunes ?
    Par Jean Lévy

    Quelques heures avant que ne débute le défilé syndical, à Paris, le 13 juin, Bernard Thibault, au nom du Bureau confédéral, tirait déjà le rideau de la saison revendicative. S’exprimant sur France Inter, le secrétaire-général de la CGT annonçait une manifestation « moins forte, voire beaucoup moins forte que celle du 1er mai dernier ».

    Il ne s’est pas trompé : l’échec a été total.

    C’est le résultat d’une stratégie mûrement réfléchie de la CGT, visant à empêcher l’affrontement de classe que les salariés espéraient.

    En effet, depuis le début de l’année, la mobilisation du monde du travail allait crescendo et, le 19 mars, des millions de manifestants dans toute la France, étaient descendus dans la rue. En écho à cette colère, les travailleurs, dans de multiples entreprises, passaient à l’action contre leurs patrons. Ce fut l’époque des « Conti », des salariés de Caterpillar, de Molex et de bien d’autres, le temps des hauts cadres « séquestrés », de manif’s offensives et violentes.

    Le Médef et le pouvoir sarkozyen s’inquiétaient de cette poussée de fièvre, qui enflait au long des jours.

    Allait on assister à un nouveau « mai 68 » ?

    Mais Bernard Thibault veillait.

    Au lieu d’accélérer le mouvement, de proposer des modes d’action répondant à la situation, le secrétaire général de la CGT, soutenu par les instances confédérales, freinait des quatre fers, remettant à six semaines la prochaine démonstration, la plaçant le 1er mai « pour éviter les grèves », s’en tenant à un programme revendicatif, vide de tout mot d’ordre rassembleur, sans objectifs chiffrés, vague à souhait pour démoraliser les plus actifs des militants. Thibault s’en tenait – et s’en tient toujours – à l’unité au sommet entre les huit organisations syndicales, formule magique à ses yeux, permettant de remettre toujours à plus tard, une véritable mobilisation populaire.

    Ce qui devait arriver arriva le 13 juin : des cortèges squelettiques, sans mots d’ordre et sans illusions.

    Thibault pouvait ainsi tirer complètement le rideau revendicatif : « rendez-vous après les vacances ». On connaît la musique : réunion des huit centrales, programmée fin septembre, remise en octobre pour appeler, en novembre, à une nouvelle et grande manifestation, choisie de préférence, un jour de congé (le 11 novembre, par exemple, pour décréter un « armistice social » ?).

    La comédie, la tragédie devrait-on dire, va-t-elle durer encore longtemps ?

    Le chômage atteint, semaine après semaine, des sommets. Les fins de mois deviennent un casse-tête pour des millions de familles. La violence de l’exploitation patronale explose dans les entreprises. Les patrons font régner la terreur dans l’industrie comme dans les services. Le vent de la spéculation souffle à nouveau sur toutes les bourses. Le CAC 40 reprend des couleurs. Les profits s’entassent pour une petite minorité de privilégiés. Le fossé s’accroît entre les riches, qui deviennent encore plus riches et les pauvres, de plus en plus pauvres.

    Serions-nous, sinon « à la fin de tout », du moins à la ‘fin de l’histoire …sociale ?

    Nous ne le croyons pas.

    Au contraire, peut-être, nous sommes au commencement d’un affrontement de classe d’une ampleur jusqu’ici, inconnue. Les contradictions n’ont jamais été si vives entre ceux qui possèdent et ceux qui ne possèdent rien. Certes, l’attitude totalement négative des confédérations syndicales, celles de la CGT et de la FSU, en particulier, compliquent la tâche, contrarie le développement des luttes. Mais celles-ci, non seulement vont se poursuivre, mais, compte tenu du contexte social, vont s’amplifier. Sans les Etats-majors confédéraux, englués dans la collaboration de classe, et contre eux certainement, car leur orientation et leur comportement constituent un obstacle de taille à la bataille de classe qui s’annonce.

    La CGT tient son congrès confédéral en décembre prochain.

    La FSU réunit le sien début 2010.

    C’est l’occasion rêver de rassembler tous les militants pour changer la donne.

    Il faut que les Centrales syndicales se positionnent clairement en faveur d’un changement de société et qu’elles adoptent une stratégie d’affrontement avec le Capital et les forces politiques qui en sont l’expression.

    Cela suppose un changement d’équipe à la tête des Confédérations, de la CGT comme de la FSU.

    C’est l’enjeu la bataille interne qui s’ouvre au sein de ces organisations.

    « C’est la lute finale qui commence… »

    PS. Le bureau confédéral de la CGT s’est immergé totalement dans la campagne européenne en préconisant un vote massif des syndiqués et des salariés. On sait ce qu’il en est advenu !

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article298


    Collectif National
    pour un Front Syndical de Classe

    mis en place par les initiateurs CGT et FSU de la «
     lettre ouverte aux Etats-majors syndicaux »


    Casse de l'emploi en masse dans le privé et le public, compression des salaires, changement de statut de la Poste en juillet, travail du dimanche, retraite à 67 ans (harmonisation européenne oblige) d'après Hortefeux, sécu en danger de mort, répression qui frappe les militants et travailleurs combatifs.... le gouvernement, le MEDEF et l'UE ne font pas de pause dans leur guerre sociale.

    Si la résistance ne désarme pas la base face à cette régression tous azimuts, ce n'est pas la même musique "au sommet" où, après avoir organisé manifestations séparées de plusieurs mois et manque de soutien aux secteurs en lutte, on se prépare désormais à se précipiter au "sommet social" convoqué par Sarkozy au début du mois de Juillet. En attendant une "rentrée chaude" comme le dit Chérèque sans rire (la même que l'année dernière dont le point d'orgue fut la manifestation bien sûr "unitaire" du 7 octobre sur le scandaleux mot d'ordre du "travail décent" cher aux institutions internationales du capitalisme ?).
                                  
                                                            http://eldiablo.over-blog.org/article-32791861.html

     


    CIA--OTAN.jpg

    IRAN : CIA, MOSSAD ET NED (National Endowment for democracy) ENTRE TULIPES, ROSES, JEANS ET AUTRES COULEURS

    Pietro Ancona le 14 Juin 2009 - http://eurasia.splinder.com    -

    mercredi 17 juin 2009, par Comité Valmy


    Traduction COMAGUER

     

    Qui sait quel nom de code et quelle couleur a donné la Cia à la « révolution » iranienne. En Géorgie, pour chasser Chevardnadze et mettre à sa place un Saakashvili beaucoup plus servile que l’orgueilleux ex-Ministre des Affaires Etrangères de Gorbatchev, on donna vie à une opération dénommée "Révolution des Roses". En Ukraine, l’opération Cia s’appela " révolution orange" et on voyait à la télé d’énormes campements de couleur des « oranges », habités de manifestants vêtus d’orange, qui agitaient des étendards orange.

    Ici, comme en Géorgie, la mayonnaise a pris et le candidat pro-occidental a obtenu de nouvelles élections et la victoire. Il y a eu une révolution des " tulipes" au Kirghizstan, elle-même couronnée du succès du pro-occidental lequel s’est ensuite installé au pouvoir avec quatre-vingt-dix pour cent des votes (non contrôlé par personne). Cependant la mayonnaise n’a pas pris en Birmanie où les moines bouddhistes ont été encadrés et mobilisés contre un régime qui ne permet pas la pénétration des intérêts américains.

    Nous avons aussi eu la répétition du même scénario en Biélorussie avec la révolution des « Jeans » en Mongolie et en Serbie, partout où les américains et leurs alliés se sont fait un devoir de déstabiliser des gouvernements et des nations considérés non pas comme de véritables états-voyous mais tout au moins pas assez favorables à la domination impériale. En Chine l’an passé à l’occasion des Jeux Olympiques la mobilisation des disciples de la Dallai Lama fut très intense pour priver la Chine d’un succès international et pour déstabiliser le Tibet qui fut le théâtre de pogroms de moines armés par la Cia contre les civils chinois.


    Les théories et les manuels sur cette stratégie adoptée par les Usa comme alternative aux bombardements et aux occupations militaires qui parfois se révèlent trop coûteuses, existent. Des théoriciens comme Gene Sharp ont écrit des manuels qui proposent et analysent les séquences d’une déstabilisation qui va de la dénonciation des fraudes à la désobéissance civile et à des manifestations de rue devant les sièges des Parlements et des Gouvernements. La justification des mouvements de refus du verdict électoral et de dénonciations des fraudes et de la demande soit de nouvelles élections soit de l’immédiate reconnaissance du leader de la " révolution" est toujours la même : défense de la démocratie et de la liberté, lutte contre le ou les tyrans, renouvellement dans un sens pro-occidental de l’État.
    Si nous analysons les conséquences de la réussite de ces mouvements nous y voyons d’une part la pénétration massive de multinationales et d’intérêts étrangers et d’autre part la vente des ressources locales au marché oligopolistique.


    En Iran l’opération CIA-Mossad a été exécutée maladroitement par Moussavi. Celui—ci, les urnes encore ouvertes, s’est autoproclamé victorieux et a donné le signal d’une violente agitation de ses disciples qui ont attaqué des magasins, des banques et mis le feu sur les places publiques. Une véritable insurrection contre le verdict électoral, insurrection manquée mais qui sera largement exploitée par le très puissant appareil mass médiatique occidental pour crier haro contre le régime qui a du sang sur les mains de sang et qui organise la répression. Les protestations contre la fraude électorale ne sont pas convaincantes et les fraudes ne sont pas invoquées par un grand nombre de journalistes occidentaux qui se limitent à souligner la déception voire la déconfiture d’Obama face à la réélection d’Ahmadinejad et combien cette réélection peut porter tort au régime iranien. Israël a déjà réaffirmé au monde entier sa proposition de détruire l’Iran avant qu’il puisse se doter d’un armement nucléaire et beaucoup incitent l’Occident à passer aux actes et à liquider l’autonomie de la nation persane.


    Je crois que cette " révolution", résultat de méthodes de pénétration et de renversement très éprouvées et très sophistiqués ne réussira pas du fait qu’elle ne pourra pas exploiter des situations comme celles alimentées par les sentiments antisoviétiques dans les républiques du Caucase et que l’ Occident est sans cesse plus nu et démasqué dans son envie de puissance et de violence dominatrice. (souligné par COMAGUER)


    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article304


    Iran-encercl--carte.jpg


    Jean Lévy : Les élections en Iran :
    Une lourde défaite de l’impérialisme


    « ILS » attendaient, la mine réjouie, la défaite de Mahmoud Ahmadinejad. Depuis des jours, les médias, télés, radios, journaux, les porte-paroles du CAC 40 - Bernard Guetta et Le Monde, en premier - annonçaient le « désamour » des Iraniens pour leur président. Celui-ci aurait déçu ses propres supporters, les « pauvres » se seraient détournés de lui, faute d’avoir touché des « dividendes du pétrole », les « femmes » attendaient les élections pour gagner leur « libération », les « jeunes » n’en finissaient pas de manifester contre Ahmadinejad.


    C’est du moins ce que les journalistes, « experts » et autres « spécialistes » de l’Iran nous contaient jusqu’à la veille des élections. Les « correspondants sur place » confirmaient ces heureuses prédictions. .


    Les ennemis de Mahmoud Ahmadinejad s’étaient mis à rêver, pris au piège de leur parti pris et de leurs mensonges.


    En fait, comme à l’accoutumée, méprisant et ignorant le peuple – celui-là et les autres - les médias, dans leurs reportages, n’interrogeaient que « l’élite » iranienne, la bourgeoisie citadine. Ils ne recueillaient ainsi que des témoignages « unanimes », hostiles au président sortant. Et de prétendre qu’il s’agissait de l’opinion générale de la population. De « ceux qui comptent » parmi celle-ci, évidemment.


    Interroger les « pauvres », quelle idée « populiste » ! Depuis quand, en France, interviewe-t-on les « Contis » à Compiègne, les ouvriers de Caterpilar, les étudiants de Censier ou de Nanterre, les pêcheurs de thon rouge ou les petits producteurs de lait, à la veille d’élections ?


    Et samedi matin, à Téhéran, la « nouvelle », tant redoutée, leur est tombée sur la tête.


    Voici le président sortant élu, dès le premier tour avec 63% des suffrages sur 85% de votants. Mir Hussein Moussavi, le candidat « rassembleur », pour reprendre une formule du Monde…ne « rassemblait » que 33% des suffrages.

    Le coup asséné, il fallait bien en expliquer les raisons.


    D’abord, les journalistes retrouvaient leurs arguments habituels : « Ahmadinejad, avec l’argent du pétrole, a favorisé les couches populaires les plus défavorisées ». Les médias prétendaient le contraire, la veille… Peu importe, le président, plus « populiste » que jamais, prouvait par là, non seulement sa démagogie, mais son inculture économique : au lieu d’enrichir les plus riches, comme il se doit dans un pays civilisé, grâce à un « bouclier fiscal », il privilégiait le peuple !


    A-t-on vue chose pareille préconisée par le FMI ?


    Justement celui-ci et sa maison-mère, les Etats-Unis, marquent leur désapprobation vis-à-vis du vote des Iraniens. Ils avaient misé sur le perdant. Ce n’est pas de jeu. Aussi, les manifestations violentes à Téhéran, « de centaines » de partisans de Mir Hussein Moussavi, contestant la défaite de leur poulain, tombe à pic. Et si les élections avaient été truquées, comme celui-ci le prétend ?

    En effet, on a du mal à croire qu’un peuple fasse, démocratiquement, la loi chez lui, alors que cette loi est contraire aux intérêts étasuniens et européens.

    « L’opinion occidentale » peut elle accepter, sans réagir, un verdict populaire qui contrarie les objectifs de Washington, de Paris et de Bruxelles ? Les violences qui se déroulent dans la capitale iranienne viennent à point nommé pour délégitimer la réélection de Mahmoud Ahmadinejad. Et servir de justification à une nouvelle politique de sanctions à l’égard de l’Iran.


    En clair, le peuple d’Iran, le 12 juin, a marqué sa volonté d’exercer sa pleine souveraineté face aux appétits des capitalistes US et européens, et son souci de défendre son indépendance nationale contre les interventions étrangères.


    Le choix des Iraniens leur appartient.


    C’est la défaite de l’impérialisme que nous saluons ici.


    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article297


    Iran-passeport.jpg


    Iran: Une élection démocratique

     La présidentielle du 12 juin dernier en Iran remportée par le président sortant Mahmoud Ahmadinejad a été absolument démocratique, a estimé mercredi lors d’une conférence de presse à RIA Novosti Pavel Zarifoulline, rédacteur en chef du portail analytique Geopolitika (Russie).

    " A titre d’observateur, j’ai participé à bien des élections, notamment en Biélorussie et en Moldavie, mais je n’ai vu nulle part d’élections aussi démocratiques qu’en Iran", a dit l’expert qui a suivi parmi les observateurs russes la dernière élection présidentielle en Iran.

    Et d’expliquer qu’au cours de la campagne électorale en Iran, les journaux d’opposition se vendaient librement, alors que la télévision locale transmettait les meetings de contestataires du régime en place.

    Selon M.Zarifoulline, l’ampleur des heurts éclatés dans la capitale iranienne à l’annonce samedi dernier de la réélection de Mahmoud Ahmadinejad a été excessivement "exagérée" par les médias occidentaux.

    "Les troubles étaient plutôt localisés et n’avaient principalement lieu que dans deux quartiers de Téhéran, alors que le reste de la capitale continuait à vivre tranquillement", a-t-il dit.

    Le calme régnait aussi dans les provinces iraniennes, ce qui s’explique, selon l’expert, par le fait que toute la province soutient Mahmoud Ahmadinejad, et c’est seulement dans la capitale que son principal rival Mir Hossein Moussavi a des positions solides.

    "Dans les régions du pays, on ne voyait que des portraits de Mahmoud Ahmadinejad, alors que ceux de Mir Hossein Moussavi étaient arrachés à peine accrochés", a indiqué M.Zarifoulline.

    Le président sortant Mahmoud Ahmadinejad a remporté l’élection présidentielle avec 62,63% des voix au 1er tour. Son principal rival Mir Hossein Moussavi a clamé sa victoire même avant l’annonce officielle des résultats du scrutin et a crié à la fraude.

    Les sympathisants de Mir Hossein Moussavi ont contesté la victoire du président sortant et sont descendus dans la rue. Des milliers de manifestants ont participé à des accrochages avec la police, en saccageant des magasins et en se livrant à d’autres excès.

    Le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a qualifié la réélection de M.Ahmadinejad de "grande fête", a concédé ensuite qu’un recomptage partiel des résultats sujets à caution pourrait être nécessaire.
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article302

    NS_a_Abu_Dhabi_26_5.jpg
     
    Moyen-Orient : la France se donne les moyens de riposter - Isabelle Lasserre

    lundi 15 juin 2009, par Comité Valmy

    Les implications stratégiques de cet accord sont énormes. Cela veut dire qu’on met notre dissuasion nucléaire à la disposition des Émirats" Au moment où une révolution colorée typique est tentée contre Ahmadinejab, le Figaro semble très fier que la France soit prête à utiliser l’arme nucléaire contre l’Iran - pour lutter bien sûr contre la prolifération nucléaire. A partir du "Camp de la Paix" (ou camp Orwell)


    Nicolas Sarkozy a inauguré à Abu Dhabi, le 26 mai dernier, la première base militaire française dans le golfe Persique. 


    Le Figaro révèle le contenu du nouvel accord de défense signé par Nicolas Sarkozy avec les Émirats arabes unis. Un accord qui place Paris au premier rang en cas de conflit avec l’Iran.


    Le containment (l’« encerclement ») de l’Iran a commencé. Alors que Téhéran n’a pas donné suite aux propositions de négociations faites par Washington, les grandes capitales se préparent désormais à tous les scénarios. À Tel Aviv, les pilotes de chasse de Tsahal participent depuis un an et demi à des entraînements simulant des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Les États-Unis consolident la ceinture dissuasive formée autour de l’Iran par leurs bases militaires dans la région : Qatar, Irak, Afghanistan, Koweït… Quant à la France, en inaugurant une nouvelle base militaire à Abu Dhabi le mois dernier, puis en signant un nouvel accord de défense avec les Émirats arabes unis, Nicolas Sarkozy l’a placée au premier rang d’un éventuel conflit avec l’Iran.


    Selon les clauses secrètes de l’accord renégocié entre Paris et Abu Dhabi, la France s’engage à utiliser tous les moyens militaires dont elle dispose pour défendre les Émirats arabes unis s’ils venaient à être agressés. Tous les moyens militaires, c’est-à-dire également l’arme nucléaire, s’il le faut.


    Le mot « nucléaire » en lui-même n’apparaît pas, bien sûr, dans le texte. « Ce serait contraire à la philosophie de la dissuasion, qui consiste à en dire le moins possible sur la doctrine d’emploi », explique au Figaro un diplomate qui a pu consulter l’accord. Mais les moyens militaires, s’ils sont déclenchés, devront être définis en commun par la France et les Émirats. Extrêmement contraignant, plus encore, selon ceux qui l’ont lu, que l’article 5 du traité de l’Atlantique Nord, qui engage les membres de l’Otan à se porter au secours - y compris par la force armée - d’un autre membre qui aurait été attaqué, le nouvel accord de défense n’offre pas une garantie nucléaire sans limite aux Émirats. Juste un petit parapluie, dont le manche, bien sûr, reste dans les mains françaises. Mais il fait franchir à la France un pas supplémentaire dans son alliance avec un petit pays qui se situe au cœur du nouvel arc stratégique définit par le livre blanc sur la défense en mai 2008.


    Mise à disposition de « notre dissuasion nucléaire »


    L’ancien accord, qui avait été signé en 1995 et devait bientôt expirer, évoquait lui aussi un engagement français au spectre très large en cas d’attaque contre les Émirats arabes unis. Mais le vieux texte, entièrement secret car relevant de la législature précédente, maintenait, selon le diplomate, la décision d’intervenir dans « une ambiguïté et une incertitude ». Ce qui a changé depuis le 25 mai, c’est que l’installation d’une base française à Abu Dhabi augmente de manière considérable le déclenchement automatique de l’accord bilatéral, puisqu’une attaque de l’Iran pourrait être considérée comme portant atteinte aux intérêts vitaux de Paris. Lesquels sont déterminés par le président de la République.

    Quelle différence, alors, avec les accords de défense qui lient Paris à de nombreux États africains, qui hébergent eux aussi des bases militaires françaises ? « En Afrique, nous ne sommes pas dans un environnement nucléarisé », commente le député Pierre Lellouche, représentant de la France en Afghanistan. « Les implications stratégiques de cet accord sont énormes. Cela veut dire qu’on met notre dissuasion nucléaire à la disposition des Émirats », affirme un officier proche du dossier.


    La base d’Abu Dhabi en elle-même n’est pas « nucléarisée ». Mais la dissuasion française, toujours basée sur deux composantes, garde à sa disposition des SNLE, sous-marins nucléaires lanceurs d’engins, qui patrouillent en permanence au fond des mers, ainsi que des avions de chasse pouvant se poser sur le porte-avions Charles-de-Gaulle avec des bombes nucléaires.


    Promesse de transparence


    Dans la région du Golfe, la perspective d’avoir un jour pour voisin un Iran nucléaire est considérée comme l’une des principales menaces. Pour y faire face, les Émirats arabes unis ont renforcé leur outil de dissuasion conventionnelle, afin de se doter d’une capacité de frappe en profondeur. En demandant à Nicolas Sarkozy d’installer une base française à Abu Dhabi, ils cherchent également à diversifier leurs alliances, afin de ne plus dépendre uniquement de leur allié américain.

    Lorsqu’il avait été élu, Nicolas Sarkozy avait promis de revoir les accords de défense qui lient la France à ses alliés, afin de les adapter à la nouvelle posture stratégique. Il avait aussi promis de les rendre transparents en les faisant approuver par le Parlement et en les rendant publics. Ce processus est désormais largement engagé. L’accord avec les Émirats est le troisième à avoir été renégocié depuis la publication du livre blanc sur la défense. Deux nouveaux textes ont été signés avec le Cameroun et le Togo. Un qua­trième est en cours de renégociation avec le Gabon. Mais en raison de la lenteur des processus parlementaires, leur publication n’est pas annoncée avant de longs mois…

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article299

    _________________________________________________________


    Bongo mort depuis le 7 mai ???
    http://lintelligentdeyaounde.net/index.php?option=com_content&view=article&id=112:bongo-mort-de-puis-le-7-mai-&catid=34:politique&Itemid=27


    Solidarité avec Cuba
        Vendredi 19 juin de 18 à 20 heures, rassemblement de soutien aux cinq patriotes cubains emprisonnés aux Etats-Unis
         Place de la Concorde à Paris. ( A l'angle de la Rue de Rivoli ) Le Comité Valmy soutient cette initiative.

     
    L'Appel du 18 juin 1940 
     http://www.comite-valmy.org/spip.php?article303

    L’un des mérites historiques du Général de Gaulle fut de ne pas suivre ceux qui comme Jean Monnet, déjà anglo-américanisé, préconisaient le renoncement national, voulaient intégrer la Résistance militaire extérieure naissante à l’armée anglaise et proposaient la « fusion définitive » de la France et de l’Angleterre


         Guantanamo: D'autres révélations - Source Radio Canada
        
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article301 


    TAREK AZIZ EN DANGER -
    Une lettre de son fils à un ami étranger
    lundi 15 juin 2009

     

    Depuis 6 ans, Tarek Aziz est prisonnier des troupes impérialistes d’occupation en Irak auxquelles il s’est rendu en 2003. Il est incarcéré en violation du droit international. Deux anciens coordinateurs des Nations-Unies en Irak ont demandé en 2008, la libération de Tarek Aziz.

    Lettre de Ziad Aziz à un ami vivant à l’étranger.

    Les dirigeants étatsuniens, dont la barbarie ne s’exerce pas uniquement à Guantanamo, refusent cependant toujours à l’ancien vice-Premier ministre de Saddam Hussein, le bénéfice des conventions de Genève.

    Comité Valmy

    Cher...,

    En ce qui concerne votre réponse à notre lettre, j’ai le triste devoir de vous apprendre que vous êtes mal informé de cette affaire. Mon père, Tarek Aziz, est depuis 6 ans en détention provisoire au Camp Cropper américain et souffre de plusieurs maladies potentiellement mortelles qui nécessitent des soins médicaux de pointe et rapides.

    Le Camp Cropper est, comme vous le savez sans doute, avant tout un centre où des personnes de haut rang se trouvent en détention provisoire. Il est absolument faux de prétendre qu’un tel établissement, c’est-à-dire une prison, puisse assurer de quelque manière que ce soit des « soins médicaux appropriés », adaptés à toutes sortes de situations ou de maladies.

    Ainsi, il y a deux ans, mon père a fait une chute lorsqu’il prenait sa douche et comme on craignait qu’il ait été victime d’une attaque, on l’a transporté sur la base aérienne de Balad (à 200 kilomètres au nord de Bagdad) pour le soumettre à une tomodensitométrie.

    Je suis certain – c’est évident pour un profane – que lorsque quelqu’un a fait une attaque, il ne peut pas attendre d’être transporté dans un hôpital situé à 200 kilomètres. Mon père, qui a 72 ans, risque de faire une attaque et souffre de plusieurs autres maladies.

    L’assistance médicale à laquelle vous faites allusion consiste en un médecin qui va voir les prisonniers de temps en temps, les ausculte (tension, taux de sucre sanguin) et leur administre des médicaments. Or mon père a beaucoup maigri pendant sa captivité, ce qui signifie que les doses de médicaments devraient être régulièrement adaptées à son poids, mais cela ne s’est jamais produit.

    En ce qui concerne son droit à recevoir des visites d’un avocat et de sa famille, l’Armée américaine exige que les avocats, notamment celui de mon père, quittent la Zone verte dans laquelle ils habitaient. Cela empêche pratiquement l’avocat d’aller voir mon père et même de participer aux audiences du tribunal car il craint pour sa vie.

    Comme vous le savez sans doute, la vie des avocats qui défendent des hauts fonctionnaires comme mon père est constamment menacée et beaucoup d’entre eux ont été assassinés, certains même dans leur bureau placé sous la protection des autorités américaines. Je vous prie d’imaginer leur situation, maintenant qu’ils ne sont plus sous la protection des Américains et qu’ils ont dû quitter la Zone verte.

    Quant au procès, je vous invite à voir les audiences telles que les montre la télévision irakienne. Je vous invite à constater cette parodie de justice où des juges indépendants montrent sans ambiguïté ou avouent leur hostilité à l’égard des accusés. Dans tout pays civilisé et vraiment démocratique, dans tout tribunal qui respecte le droit, on dessaisirait immédiatement ces juges de leur dossier et on les déférerait à un comité d’éthique.

    A cela s’ajoutent de fréquents sévices corporels et des insultes et le fait que l’on dénie aux accusés le droit de se défendre contre les accusations portées contre eux et de mettre en cause les preuves invoquées.

    Veuillez m’excuser pour la longueur de cette réponse, mais la situation est extrêmement grave et l’état de santé de mon père empire de jour en jour.

    Source : AFI n° 93, juin 2009, Gilles Munier


    extrait du journal de Cathy De Broeder et Marc Lemaire
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve80


    Indien-Amazonie.jpg

    3 HEURES  POUR EXPRIMER LE REFUS DU MASSACRE DES INDIGENES EN AMAZONIE,
     LE RESPECT DE LEURS DROITS, DE LEUR MODE DE VIE ET DE LEUR TERRITOIRE

    3 HEURES POUR EXIGER LA FIN DE LA DEFORESTATION,DE LA SUREXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA DESTRUCTION DU PATRIMOINE NATUREL DE L’HUMANITE

     SAMEDI 20 DE JUIN

    15 a 18 horas

    PLACE DU TROCADERO

    ACTE POLITICO-CULTUREL DE

    SOLIDARITE AVEC LES PEUPLES DE L’AMAZONIE

    ET DE CONDAMNATION  DU MASSACRE DES INDIGENES PAR

    LE GOUVERNEMENT D’ ALAN GARCIA

    MUSIQUE DANSES THEATRE POESIE
    http://cbparis.over-blog.com/article-32772343.html


    liste complète



    On est dix fois moins libre en France qu'en Syrie - si !

    Censure, répression en France -  VIDEO à regarder

    Le problème est que les gens refusent encre de se rendre compte, d'où, une mal-être grandissant, qu'il sont dans un régimes totalitaire et policier, plus subtil et sournois encore que ne l'était le système soviétique mais pas moins opressant.


    HABITUDE = DANGER

    Mais pour cela, la répression physique ne suffit pas. Il leur faut une population soumise, asservie, pire habituée, comme disait Charles Péguy.

    L’habitude est notre pire ennemi. La plupart des médias sont là pour nous habituer, justement.

    http://miiraslimake.over-blog.com/article-30831028-6.html#comment42758227

    Un sondage pré-électoral montrait un fort soutien à Ahmadinejad

    http://www.lemonde.fr/international/article/2009/06/15/un-sondage-pre-electoral-montrait-un-fort-soutien-a-ahmadinejad_1207178_3210.html

    Source : Le Figaro du 15 juin 2009


    Les sujets du jour, par Eva :
    Conseil Régional. Manif au Trocadéro en faveur des opposants au régime iranien légalement, démocratiquement élu. La réaction de l'Iran face aux provocations de l'Etranger. Port de la burqa.

    Conseil Régional, liste Verte: Le ver est dans le fruit. L'UNION fait la force (voir l'UMP). Or Cohn-Bandit en faisant son OPA sur le parti écologiste, va semer la zizanie, au profit de Sarkozy. La Gauche n'a pas besoin de divisions, mais d'unité. Et maintenant, après son show médiatique (et vain) contre Barroso, après les divisions, Cohn-Bandit va  changer le rouge et le vert des écologistes, en rose pâle, bien libéral, et en vert pâle, en capitalisme vert. Oui, le ver est dans le fruit. Le rouquin est un saboteur agent de l'Etranger, au bénéfice, finalement, de Sarkozy.

    On trouve toujours les mêmes ! Intellectuels, disent les Médias. Non, un intellectuel n'a pas un esprit partisan, il cherche ce qui est juste, universel. Or ces intellectuels-là, BHL ou Lang en tête, sont de faux intellectuels : Communautaristes. Esprit partisan, et donc discrédités. Leur combat est celui d'Israël, du MOSSAD. Ce n'est pas celui de l'intérêt général, de la démocratie ! L'Iran a raison de refuser de voir l'Etranger s'immiscer dans ses affaires, contester le résultat du vote et souhaiter renverser le Pouvoir élu démocratiquement (même s'il y a pu avoir des irrégularités, elles ne font pas le poids face à la volonté populaire). Et il a raison de prôner la fermeté, désormais. Sinon, cela se terminera comme dans le Caucase, au bénéfice exclusif des multinationales de l'Occident !
    Il est insupportable de voir l'Occident "démocratique" remettre en cause une élection démocratique lorsqu'elle n'est pas favorable à SES intérêts.

    Eva R-sistons


    rvfete2009.jpg 

    andr--gerin.jpg 
    INTERVIEW - André Gerin, député communiste de Vénissieux (Rhône) demande la création d'une commission d'enquête parlementaire sur cette question...

    Désormais, 70 députés sont derrière lui, de tout bord politique. André Gérin, député (PCF) à Vénissieux (Rhône), a demandé le 8 juin la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le port de la burqa en France. Il explique à 20minutes.fr sa démarche.


    suite ici :

    http://eldiablo.over-blog.org/article-32830602-6.html

    Ma position: Je suis plutôt pour la liberté, totale, en matière de port du voile, et plutôt contre le port de la burqa. Mais je ne détiens pas la vérité, et je n'ai pas de position tranchée. Sujet difficile ! Eva


    burqa2.jpghttp://eldiablo.over-blog.org/article-32830602-6.html



    Iran: Commentaire :


    Encore un indice que cette campagne médiatique sur l'Iran était préparée à l'avance (avril 2009), cette émission de F. Taddieu, avec l'ignoble Alexandre Alder :


    http://www.dailymotion.com/video/x95fuq_alexandre-adler-rony-brauman-jean-b_news


    A la fin de la vidéo, il présuppose que si Ahmadinejad est élu, c'est en bourrant les urnes (parmis les innombrables bétises qui sortent de sa bouche). Les faucons de son expèce avaient déjà scénarisé ce "bourrage d"urne". Il se peut qu'effectivement des partisans de Moussavi aient bourré les urnes en faveur de... Ahmadinejad (dans les villes acquises à Moussavi), afin de rendre suspecte son élection.

    Heureusement qu'il existe des gens comme Rony Brauman et Bricmont (j'adore son très sec : "si vous représentiez au moins une petite communauté d'intellectuels, ce serait déjà bien" à Alder ^^).

    http://r-sistons.over-blog.com/article-32827201-6.html#anchorComment


    webiran-the-next.jpg

    L'Iran est une vieille histoire de la manipulation américaine. Déjà, le renversement du Docteur Mossadegh était une entourloupe de fort honorable gabarit.
    Il s'en est suivie une dictature militaire-pipole qui finit en 1979, et dont les américains n'ont jamais accepté le résultat.
    Les manifestations, les accusations de fraudes, le nombre de morts, tout cela, c'est de la manipulation d'un appareil qui dysfonctionne. Le boss Obama est inquiet, pendant que des officines subventionnées (à surnommer pathé marconi : "la voix de son maitre") à visages angéliques "droa-de-l'ôme", coassent sur ces sauvages pas bien civilisés, pas capable d'organiser une élection honnête,


    Suite ici : http://bridge.over-blog.org/article-32882331.html







    Pourquoi devrais-je mépriser le choix des Iraniens ?
    par Thierry Meyssan*


    l’Iran n’est pas un État comme les autres. À l’instar de la France de 1789 et de l’URSS de 1917, l’Iran de 1979 a lancé un processus révolutionnaire qui conteste des aspects fondamentaux du modèle « occidental » triomphant ; et il l’a fait à partir d’une foi religieuse. Trente ans plus tard, nous, « Occidentaux », continuons à ressentir la parole du Peuple iranien comme une condamnation morale de notre mode de vie, c’est-à-dire de la société de consommation et de l’impérialisme.

    Suite à http://bridge.over-blog.org/article-32921428.html

    Partager cet article
    Repost0
    18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 08:08


     Iran_Moussavi.jpg
    Du Shah à Ahmadinejad, la CIA à l'oeuvre
    par Eva R-sistons à l'intolérable

    Alerte Iran ! Une fois de plus, nous sommes victimes de la Pensée Unique, accusant le Gouvernement élu des maux créés par l'Occident lui-même, pour mettre la main sur le pays et sur ses ressources, dominer la région et "protéger" Israël (de menaces imaginaires, mais si rentables pour les industriels de l'armement !).

    Et l'Histoire se répète en Iran : Le Shah, marionnette de l'Occident, a été mis en place par lui, contre la volonté populaire. Or, comme l'annonçait la veille des élections le journal de la communauté iranienne de Los Angeles, Payam magazine,
    http://www.courrierinternational.com/article/2009/06/11/pourquoi-ahmadinejad-pourrait-gagner, Ahmadinejad avait toutes les chances d'être réélu. Ce qui s'est effectivement passé, même si on nous montre des émeutes soigneusement orchestrées par les agents de la CIA, comme en Iran du temps du Shah et de Mossadegh (qui nationalisa les ressources pétrolières), ou ailleurs, hier au Chili, aujourd'hui au Tibet. Défilés et émeutes toujours dans les villes, plus exactement dans les beaux quartiers. Les émeutiers sont pourvus de caméras pour filmer ce que les journalistes occidentaux ne sont pas autorisés à faire.

    L'Occident, pour ses besoins hégémoniques, par convoitise, par soumission aux diktats d'Israël, et pour répondre aux attentes des marchands d'armes et des industriels de la guerre, se fabrique des ennemis de toutes pièces, aujourd'hui musulmans, demain russes et chinois. D'un côté, la machine de propagande tourne à fond, via les Médias aux ordres, et nous en faisons tous les frais. De l'autre, les agents de la CIA et du MOSSAD sont envoyés partout, prêts à diviser, à destabiliser, à provoquer conflits et guerres: En utilisant les corps diplomatiques, des ONG bien peu humanitaires, des associations soi-disant de défense des Droits de l'Homme ou chargées de propager la Démocratie, en finançant des agents, en manipulant la jeunesse étudiante. J'ai connu cela de près à Marseille, quand des chrétiens américains sont arrivés avec leurs Bibles pour convertir la jeunesse étudiante à leurs idées évangéliques, en réalité pour en faire, ensuite, de zélés propagateurs de l'Ordre occidental, libéral, impérialiste, hégémonique.

    Rarement campagne aura été si magistralement orchestrée ! Voici un pays, l'Iran, dont on sait à l'avance qu'il va majoritairement renouveller sa confiance à Ahmadinejad, taxé soudain d'arbitraire parce que le favori de l'Occident n'a pas été élu. Et tous les médias, tous, racontent la même chose. Il y a eu des irrégularités ? Mais il y en a aussi chez nous, comme à Perpignan. Et la suite, elle est provoquée par un Occident soucieux de gagner par l'influence ce qu'il n'arrive plus à obtenir par les armes :  En fait, par la diplomatie et par des Révolutions de velours, oranges, comme dans le Caucase, au mépris des peuples endoctrinés.

    Les Médias désignent eux-mêmes les coupables, en pointant du doigt les régimes qui ne lui conviennent pas parce qu'indépendants, non-alignés, et ils nous dressent contre eux, allant même, insidieusement mais quotidiennement, à nous préparer à la guerre.

    Nous nous sommes faits avoir lors de la guerre en Irak avec les multiples mensonges, surtout celui des armes de destruction massive, ou de jolies mises en scène, comme celle de la statue de Sadam Hussein mise à terre par des figurants dûment payés, nous nous sommes faits avoir pendant les Jeux Olympiques ou à Durban 2 avec les grotesques manifestations organisées l'une, par Reporters sans Frontières, l'autre par le CRIF, on nous a trompés en Yougoslavie, dans le Caucase (alors que l'agresseur était Georgien, avec une armée formée... par Israël)... allons-nous continuer à écouter les sornettes distillées par des Médias au service des marchands de mort et de la haute Finance ? Voulons-nous éternellement rester les veaux dont parlait le Gl de Gaulle, ou résister aux manipulations quotidiennes ? De même que le 11 septembre est une imposture, les événements en Iran sont orchestrés de l'Etranger, pour nuire à un pays qui au demeurant n'a jamais attaqué personne, et n'a pas plus l'intention d'attaquer Israël que ses voisins. Oui, je le dis avec force: Israël n'est pas en danger. C'est nous tous, comme un sondage effectué en Europe l'a démontré, qui sommes menacés par ce pays, mais aussi évidemment par les Anglo-Saxons, et désormais, les Européens avec à leur tête le plus va-t-en guerre, le plus bushiste d'entre eux, Sarkozy.

    Il est temps d'ouvrir plus les yeux que les oreilles, et de ne pas tomber dans le nouveau PIEGE tendu par un Occident à la recherche de nouvelles sources de profit, après avoir épuisé celles de l'endettement, et en finissant de privatiser tout ce qui peut l'être, même nos Retraites et nos services de Santé.

    Alerte, citoyens, soyons vigilants ! On nous trompe !

    On ne bâtira aucune résistance sur des mensonges.

    Eva R-sistons à l'intolérable

    Voici ci joint des articles que j'ai écrits pour mon blog R-sistons à la désinformation. Et tous les liens pour comprendre la situation en Iran, et les média-mensonges.


    _____________________________________________________________________________


    Sur mon blog R-sistons à la désinformation :

    Confirmation de tout ce que je vous dis sur mes blogs depuis quelques jours, seule contre tous alors que la Pensée Unique distille ses mensonges !  L'Occident, alléché par l'odeur du pétrole, comme du temps du Shah, est derrière les évenements, donc CIA et Mossad... Peuples et... démocratie sacrifiés, comme toujours, sous couleur de démocratie (mensonges relayés par les médias) 

    Eva R-sistons aux médiamensonges

    diable-US.jpg Dees

    voltairenet.org

    De Mossadegh à Ahmadinejad
    La CIA et le laboratoire iranien
    La guerre psychologique
    Utilisation des portables-mouchards
    pour créer le chaos, pousser les Iraniens
    à se battre entre eux.
    Alerte portables-mouchards !


    par Thierry Meyssan*

    17 juin 2009

    Depuis
    Beyrouth (Liban)


    La nouvelle d’une possible fraude électorale s’est répandue à Téhéran comme une traînée de poudre et a poussé dans la rue les partisans de l’ayatollah Rafsanjani contre ceux de l’ayatollah Khamenei. Ce chaos est provoqué en sous-main par la CIA qui sème la confusion en inondant les Iraniens de messages SMS contradictoires. Thierry Meyssan relate cette expérience de guerre psychologique.


    iran_400.jpg

    En mars 2000, la secrétaire d’État Madeleine Albright a admis que l’administration Eisenhower avait organisé un changement de régime, en 1953, en Iran et que cet événement historique explique l’hostilité actuelle des Iraniens face aux États-Unis. La semaine dernière, lors de son discours du Caire adressé aux musulmans, le président Obama a officiellement reconnu qu’« en pleine Guerre froide, les États-Unis ont joué un rôle dans le renversement d’un gouvernement iranien démocratiquement élu » [1].

    À l’époque, l’Iran est contrôlée par une monarchie d’opérette dirigée par le chah Mohammad Reza Pahlavi. Il avait été placé sur le trône par les Britanniques, qui avaient forcé son père, l’officier cosaque pro-nazi Reza Pahlavi, à démissionner. Cependant, le chah doit composer avec un Premier ministre nationaliste Mohammad Mossadegh. Celui-ci, avec l’aide de l’ayatollah Abou al-Qassem Kachani, nationalise les ressources pétrolières [2]. Furieux, les Britanniques convainquent les États-uniens qu’il faut stopper la dérive iranienne avant que le pays ne sombre dans le communisme. La CIA met alors en place l’Opération Ajax visant à renverser Mossadegh avec l’aide du chah, et à le remplacer par le général nazi Fazlollah Zahedi, jusque là détenu par les Britanniques. Il installera le régime de terreur le plus cruel de l’époque, tandis que le chah servira de couverture à ses exactions en posant pour les magazines people occidentaux.

    L’opération Ajax fut dirigée par l’archéologue Donald Wilber, l’historien Kermit Roosevelt (le petit-fils du président Theodore Roosevelt) et le général Norman Schwartzkopf Sr. (dont le fils homonyme a commandé l’opération Tempête du désert). Elle reste un modèle de subversion. La CIA imagine un scénario qui donne l’impression d’un soulèvement populaire alors qu’il s’agit d’une opération secrète. Le clou du spectacle étant une manifestation à Téhéran avec 8 000 figurants payés par l’Agence pour fournir des photos convaincantes à la presse occidentale [3].

    L’Histoire se répéterait-elle ? Washington a renoncé à attaquer militairement l’Iran et a dissuadé Israël de prendre une telle initiative. Pour parvenir à « changer le régime », l’administration Obama préfère jouer la carte —moins dangereuse, mais plus aléatoire— de l’action secrète. À l’issue de l’élection présidentielle iranienne, de vastes manifestations opposent dans les rues de Téhéran les partisans du président Mahmoud Ahmadinejad et du guide Ali Khamenei d’un côté, aux partisans du candidat malheureux Mir-Hossein Mousavi et de l’ex-président Akbar Hashemi Rafsanjani de l’autre. Elle traduisent un profond clivage dans la société iranienne entre un prolétariat nationaliste et une bourgeoisie qui déplore d’être tenue à l’écart de la globalisation économique. Agissant en sous-main, Washington tente de peser sur les événements pour renverser le président réélu.
     

    Une nouvelle fois, l’Iran est un champ d’expérimentation de méthodes innovantes de subversion. La CIA s’appuie en 2009 sur une arme nouvelle : la maîtrise des téléphones portables.


    Depuis la généralisation des téléphones portables, les services secrets anglo-saxons ont multiplié leurs capacités d’interception. Alors que l’écoute des téléphones filaires nécessite la pose de bretelles de dérivation, donc des agents sur place, l’écoute des portables peut se faire à distance grâce au réseau Échelon. Toutefois, ce système ne permet pas d’interception des communications téléphoniques via Skype, d’où le succès des téléphones Skype dans les zones de conflit [
    4]. La National Security Agency (NSA) vient donc de démarcher les fournisseurs d’accès internet du monde entier pour obtenir leur concours. Ceux qui ont accepté ont été grassement rétribués [5].

    Dans les pays qu’ils occupent —Irak, Afghanistan et Pakistan—, les Anglo-Saxons interceptent la totalité des conversations téléphoniques qu’elles soient émises par des portables ou qu’elles soient filaires. Le but n’est pas de disposer de retranscription de telle ou telle conversation, mais d’identifier les « réseaux sociaux ». En d’autres termes, les téléphones sont des mouchards qui permettent de savoir avec qui une personne donnée est en relation. Partant de là, on peut espérer identifier les réseaux de résistance. Dans un second temps, les téléphones permettent de localiser les cibles identifiées, et de les « neutraliser ».

    C’est pourquoi, en février 2008, les insurgés afghans ont ordonné aux divers opérateurs de stopper leur activité chaque jour de 17h à 03h, de manière à empêcher les Anglo-Saxons de suivre leurs déplacements. Les antennes-relais de ceux qui ont contrevenu à cet ordre ont été détruites [6].

    À l’inverse, —hormis un central téléphonique touché par erreur—, les forces israéliennes se sont bien gardées de bombarder les relais téléphoniques à Gaza, lors de l’opération Plomb durci, en décembre 2008-janvier 2009. Il s’agit là d’un changement complet de stratégie chez les Occidentaux. Depuis la guerre du Golfe prévalait la « théorie des cinq cercles » du colonel John A. Warden : le bombardement des infrastructures de téléphonie était considéré comme un objectif stratégique à la fois pour plonger la population dans la confusion et pour couper les communications entre les centres de commandement et les combattants. Désormais, c’est le contraire, il faut protéger les infrastructures de télécommunications. Durant les bombardements de Gaza, l’opérateur Jawwal [7] a offert du crédit à ses abonnés, officiellement pour leur venir en aide, de facto dans l’intérêt des Israéliens.

    Franchissant un pas, les services secrets anglo-saxons et israéliens ont développé des méthodes de guerre psychologique basées sur l’usage extensif des portables.

    En juillet 2008, après l’échange de prisonniers et dépouilles entre Israël et le Hezbollah, des robots ont lancé des dizaines de milliers d’appel vers des portables libanais. Une voix en arabe mettait en garde contre toute participation à la Résistance et dénigrait le Hezbollah. Le ministre libanais des télécom, Jibran Bassil [
    8], avait déposé une plainte à l’ONU contre cette flagrante violation de la souveraineté du pays [9].


    Sur le même modèle des dizaines de milliers de Libanais et de Syriens ont reçu un appel automatique en octobre 2008 leur proposant 10 millions de dollars contre toute information qui permettrait de localiser et de délivrer des soldats israéliens prisonniers. Les personnes intéressées pour collaborer étaient invitées à joindre un numéro au Royaume-Uni [
    10].


    Cette méthode vient d’être employée en Iran pour intoxiquer la population en répandant des nouvelles choquantes, et pour canaliser le mécontentement qu’elles suscitent.


    En premier lieu, il s’est agit de répandre par SMS durant la nuit du dépouillement la nouvelle selon laquelle le Conseil des gardiens de la Constitution (équivalent de la Cour constitutionnelle) avaient informé Mir-Hossein Mousavi de sa victoire. Dès lors, l’annonce, plusieurs heures plus tard des résultats officiels —la réélection de Mahmoud Ahmadinejad avec 65 % des suffrages exprimés— paraissait un gigantesque trucage. Pourtant, trois jours plutôt, M. Mousavi et ses amis considéraient la victoire massive de M. Ahmadinejad comme certaine et s’efforçaient de l’expliquer par des déséquilibres dans la campagne électorale. Ainsi l’ex-président Akbar Hashemi Rafsanjani détaillait ses griefs dans une lettre ouverte. Les instituts de sondage US en Iran pronostiquaient une avance de M. Ahmadinejad de 20 points sur M. Mousavi [
    11]. À aucun moment, la victoire de M. Mousavi n’est parue possible, même s’il est probable que des trucages ont accentué la marge entre les deux candidats.


    Dans un second temps, des citoyens ont été sélectionnés ou se sont fait connaître sur internet pour converser sur Facebook ou s’abonner à des fils de dépêche Twitter. Ils ont alors reçu, toujours par SMS, des informations —vraies ou fausses— sur l’évolution de la crise politique et les manifestations en cours. Ce sont ces dépêches anonymes qui ont répandu les nouvelles de fusillades et de morts nombreux ; nouvelles à ce jour non confirmées. Par un malencontreux hasard de calendrier, la société Twitter devait suspendre son service durant une nuit, le temps nécessaire à la maintenance de ses installations. Mais le département d’État des États-Unis est intervenu pour lui demander de surseoir à cette opération [
    12]. Selon le New York Times, ces opérations contribuent à semer la défiance dans la population [13].

    JPEG - 35.8 ko
    Des messages faisant état de menaces de mort, d’irruptions des forces de l’ordre à domicile, etc. émis par des auteurs impossibles à identifier ou localiser.

    Simultanément, dans un effort nouveau la CIA mobilise les militants anti-iraniens aux USA et au Royaume-Uni pour ajouter au désordre. Un Guide pratique de la révolution en Iran leur a été distribué, il comprend plusieurs conseils pratiques, dont :

    - régler les comptes Twitter sur le fuseau horaire de Téhéran ;

    - centraliser les messages sur les comptes Twitter @stopAhmadi, #iranelection et #gr88 ;

    - Ne pas attaquer les sites internet officiels de l’État iranien. « Laissez faire l’armée » US pour cela (sic).

    Mis en application, ces conseils empêchent toute authentification des messages Twitter. On ne peut plus savoir s’ils sont envoyés par des témoins des manifestations à Téhéran ou par des agents de la CIA à Langley, et l’on ne peut plus distinguer le vrai du faux. Le but est de creer toujours plus de confusion et de pousser les Iraniens à se battre entre eux.


    Les états-majors, partout dans le monde, suivent avec attention les événements à Téhéran. Chacun tente d’évaluer l’efficacité de cette nouvelle méthode de subversion dans le laboratoire iranien. À l’évidence, le processus de déstabilisation a fonctionné. Mais il n’est pas sûr que la CIA puisse canaliser les manifestants pour qu’ils fassent eux-mêmes ce que le Pentagone a renoncé à faire et qu’ils n’ont aucune envie de faire : changer le régime, clore la révolution islamique.

    Thierry Meyssan

    Analyste politique, fondateur du Réseau Voltaire. Dernier ouvrage paru : L’Effroyable imposture 2 (le remodelage du Proche-Orient et la guerre israélienne contre le Liban).



    http://bridge.over-blog.org/article-32777464.html


    ____________________________________________________


    Elections en Iran :
    Et si Ahmadinejad avait vraiment gagné ?

    La situation en Iran suite à la réélection d'Ahmadinejad et le traitement des événements par les médias rappelle ce qui est arrivé à Hugo Chavez, qui a subi le même opprobre qu'Ahmadinejad de la part des pays occidentaux ainsi que, dans son propre pays, de l'élite nantie minoritaire, alors qu'il avait le soutien de la majorité du peuple.

     

    C'est d'ailleurs l'occasion de revoir l'excellent documentaire "The Revolution will not be televised", sur le coup d'État contre Hugo Chavez en 2002.

    info@futurquantique.org  
    Mardi 16 Juin 2009
    Elections en Iran : Et si Ahmadinejad avait vraiment gagné ?

    mardi 16 juin 2009 - 14h:17

    Robert Parry - Le Grand Soir

     

    L’idée que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a volé sa réélection par la fraude aux dépens de la « révolution verte » de Mir-Hossein Mousavi - soutenu par les milieux intellectuels et les classes moyennes - est petit à petit en train de s’installer comme un fait acquis.

    Et pourtant la forte participation, estimée à environ 85%, était présentée comme la garantie d’une victoire écrasante d’Ahmadinejad, considéré comme l’allié des iraniens plus traditionnels des classes ouvrières et paysannes.


    C’est ce qu’affirment Ken Ballen and Patrick Doherty dans un article du Washington Post qui citent les conclusions d’un sondage qu’ils ont mené à travers tout le pays au mois de mai et qui prévoyait pratiquement la même avance en voix - de l’ordre de 2 pour 1 en faveur d’Ahmadinejad - que celle annoncée à la sortie des urnes.


    Ballen et Doherty démolissent aussi un des principaux arguments avancés par de nombreux observateurs qui affirment qu’il y a eu fraude. Cet argument est que Mousavi, un Azeri, avait très certainement gagné dans les circonscriptions à majorité Azeri mais où Ahmadinejad est sorti vainqueur. Cependant, Ballen et Doherty rappellent que « notre sondage montre... que les deux tiers des Azeri préfèrent Ahmadinejad à Mousavi ».

    Leur sondage contredit aussi une idée largement partagée par les grands média selon laquelle la jeunesse branchée sur Internet soutient Mousavi. Ils ont trouvé que seul 1 Iranien sur 3 a accès à l’Internet et que « les intentions de vote en faveur d’Ahmadinejad parmi les 18-24 ans étaient plus fortes que dans toute autre tranche d’âge de la population ».

    Néanmoins, la précipitation des médias américains à parler de « fraude » est en train de créer une réalité politique à laquelle sont confrontées à la fois Washington et Téhéran. Un des jugements à l’emporte-pièce des médias est qu’Ahmadinejad a « volé » ces élections et que cela prouverait que les faucons israéliens et les néoconservateurs américains avaient raison lorsqu’ils affirmaient qu’il était impossible de traiter avec l’Iran d’une manière rationnelle, que le Président Barack Obama était le « grand perdant » et que le recours à la force est la seule option possible s’agissant de l’Iran.

    Il est curieux de constater comment les médias américains s’intéressent soudainement à la régularité d’une élection alors que ces derniers ont ignoré, tourné en ridicule ou même couvert le vol de l’élection présidentielle de 2000 par George W. Bush ainsi que celle de 2004.

    En 2000, la Floride - état contrôlé par le frère de Bush, Jeb, et ses partisans - fut le théatre d’irrégularités à grande échelle. Ensuite, lorsqu’un recomptage des voix a été initié, les hommes de campagne de Bush ont envoyé à Miami des hooligans en costume cravate pour y organiser des émeutes destinées à déstabiliser le recomptage. Finalement, Bush a obtenu que cinq juges Républicains de la Cour Suprême des Etats-Unis ordonnent l’interruption du recomptage et déclarent Bush vainqueur.

    La presse US fut extraordinairement silencieuse sur ce vol d’élection bien documenté. Même lorsqu’il était devenu évident qu’Al Gore avait remporté la majorité des suffrages et aurait remporté la Floride si tous les bulletins avaient été comptés, les principaux médias US, dont le New York Times et CNN, ont déformé les faits pour protéger la « légitimité » de Bush.

    De même, de graves irrégularités ont entaché l’élection de 2004, particulièrement dans l’état du Ohio, et n’ont jamais fait l’objet d’un examen sérieux par les mass média, qui ont préféré dénigrer les sites internet (dont le notre, Consortiumnews.com) et les groupes de citoyens en les qualifiant de « théoriciens du complot » lorsqu’ils ont voulu attiré l’attention sur d’étranges résultats en faveur de Bush données par les machines à voter.

    Cependant, lorsqu’une élection se déroule dans un pays étranger et qu’un candidat « impopulaire » semble se faire élire, là les règles changent. Tous ceux qui n’admettent pas immédiatement qu’il y a eu fraude sont des naïfs ; chaque « théorie du complot » est complaisamment citée tandis que les preuves du contraire sont minimisées ou ignorées, par exemple le vote des Azéris révélé par Ballen et Doherty.

    L’autre ironie de cette histoire est que les leaders religieux iraniens ont ordonné une enquête sur les accusations de fraude dans un pays pas spécialement réputé pour ses institutions démocratiques. Mais c’est déjà plus que les américains n’ont obtenu en 2000 et 2004.

    16 juin 2009 - Le Grand Soir - article original - Traduction VD pour le Grand Soir

    http://www.alterinfo.net/Elections-en-Iran-Et-si-Ahmadinejad-avait-vraiment-gagne_a33412.html




    ____________________________________________________________________________________________



    Iran: Pourquoi une telle surprise ? Par Georges Malbrunot

    nejad.jpgUne fois de plus, les Iraniens nous ont surpris. On attendait le « bon » Mir Hossein Moussavi et sa « vague verte » annoncée par la presse. Voilà qu’on se retrouve avec « le vilain » Mahmoud Ahmadinejad, connu pour ses diatribes anti occidentales, réélu à une large majorité, président de la République.

    Que s’est-il passé ? Les explications sont multiples. Fraude massive ! dénoncent les partisans du vaincu Moussavi, qui portait les espoirs de la jeunesse, des femmes et – maladroitement sans doute - de l’Occident, et qui ont choisi de protester dans la rue.

    Suite ici : http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-32789561.html. Puis toujours sur mon blog :


    _________________________________________________________________________________________


    1 - La propagande se déchaîne, sur Livernette
    2 - Grosse colère d'Eva contre les médias

    ahmadinejad-un1.jpg
    1 - Sur  http://livernette.blogspot.com/
    La propagande se déchaîne

    La presse française a rarement été aussi unanime. D’après Libération et La Croix « l’espoir est brisé », pour Le Progrès « les mauvaises nouvelles viennent de l’Orient », pour Le Courrier picard il s’agit d’un « mauvais signe ». Tous les médias institutionnels français, sans exception, nous jouent la même mélodie. Au même moment, sans réelles nuances, avec un manichéisme déconcertant. Depuis l’entre-deux tours des présidentielles 2002, on n’avait pas vu mieux. Ou pire plutôt.
     
    Bizarrement, les résultats bruts sont presque étouffés, les heurts urbains hypertrophiés, les interviews orientées du même côté et l’image du président sortant très écornée. Jamais un vainqueur d’élection n’aura subi une telle fronde médiatique. Rien de bien surprenant pour qui suit l’évolution israélo-iranienne tout en sachant décrypter nos médias officiels.

    Gaza avait ouvert les yeux des plus sceptiques sur le lobby sioniste. Avec les dernières déclarations de Benjamin Netanyahu, Israël a brièvement été évoqué. Et bizarrement, le premier ministre de l’Etat hébreu n’a pas du tout subi le même traitement. Détail de taille, le mot « sioniste » n’apparaît jamais alors qu’il est le cœur du vrai problème. 
     
    Bizarre comme à Genève pour Durban II, précisément là où l’Union Européenne a ouvertement choisi son camp. Celle-ci fait clairement pression sur Téhéran en demandant notamment une enquête indépendante sur la régularité de l’élection.
    Pour les spécialistes habituels du Moyen-Orient comme Bruno Tertrais, le problème c’est bien évidemment l’Iran et les Iraniens. Cela a le mérite d’être clair. Le Sioniste pur et dur y va fort, il emballe le tout dans un même sac et nous ressert comme à chaque fois la menace de la bombe, les mêmes grosses ficelles anti-démocratiques imbibées d’hypocrisie. Depuis le temps qu’ils nous l’annoncent la guerre Israël-Iran, ils devraient être contents. Avec Netanyahu en face d’Ahmadinejad, ils ne pouvaient rêver mieux en terme d’hostilité ; ça va péter Tertrais, ça te fait kiffer, pas vrai ?
     
    Il faut dire qu’en matière de démocratie, on est bons nous en France. L’UE veille pour ça. Exemplaire. Le Traité de Lisbonne en atteste alors que le peuple avait dit « non ». Une merveille de démocratie. Et puis, nos médias sont libres, les syndicats indépendants, les élections toujours propres, aucune corruption à noter. La Ripoublique démoncratique bien comme on l’aime !
     
    Le gros problème de cette élection, c’est que l’Occident avait misé sur Hossein Moussavi dans l’espoir d’une diplomatie pilotée par les Etats-Unis, entre « modérés » comme ils disent. « Ils » pour rappel, ce sont nos médias, nos politiques de tous bords, les spécialistes du Moyen-Orient et même ceux ne l’étant pas mais qui se permettent de cracher leur venin à la gueule d’un homme à qui ils n’arrivent pas à la cheville. Les mêmes qui s’extasient sur Obama parce qu’il est noir. Tous sans exception là encore. Même Boniface utilise le langage officiel désormais. La pensée unique va jusque dans le verbe, l’emploi des mots autorisés ou… éliminatoires.

    Alors les attaques pleuvent, les éditos pullulent, les images tournent en boucle, la propagande se déchaîne telle une vérité acquise aux yeux du téléspectateur non averti et forcément manipulé. 

    Mais les faits sont têtus et les chiffres accablants : 62,6% pour Ahmadinejad contre 33,7% pour Moussavi. L’écart est trop abyssal pour contester sérieusement la victoire des « conservateurs ». Et pourtant, la violence des mauvais perdants est légitime, mais pas celle de la police. Allez comprendre… 
     
    Sous perfusion médiatique atlanto-sioniste comme j’aime le dire, le Français moyen en perd son latin. Le président iranien serait-il devenu, d’un coup d’un seul, un dangereux dictateur ? Pour l’AFP, cela ne fait aucun doute. « La victoire d’Ahmadinejad inquiète la France » selon elle. Mais de quelle France s’agit-il ? Réponse dans l’article : la France de Bernard Kouchner, Henri Guaino et Rama Yadé. Voilà qui est représentatif du peuple ! Cette dernière remet une énième fois les droits de l’homme sur la table, les autres insistent sur la suspicion, parlent d’élection truquée… toujours cette même dialectique aussi diabolisante que manichéenne. 
     
    Heureusement, Mahmoud Ahmadinejad reste droit comme un « i ». Le bonhomme a cette intégrité, cette sérénité rassurante, celle d’un grand tribun doté d’une sagesse rare. Un vrai chef d’Etat, pas un félon pyromane, complexé et bourré de tics. Le président iranien est désormais bien plus qu’un chef d’état. Pour ses fidèles électeurs, c’est l’empêcheur de s’occidentaliser en rond, de baisser son froc devant l’oppresseur et encore moins face à une adversité largement vaincue par les urnes. Et pour nous, Français dignes et insoumis, un exemple à suivre, une figure emblématique de la résistance face à l’impérialisme criminel atlanto-sioniste ; et au-delà de cette résistance, le symbole d’une culture préservée, d’une indépendance nationale fortement menacée par la gouvernance mondiale.

    (..) 
     














    Victime iranienne de la répression faisant suite au chaos provoqué par la CIA.
    Ici un article paru sur un blog iranien pro-occidental (que je soupçonne d'avoir été mis en place par les Occidentaux pour brouiller les cartes: sans annoncer la couleur): http://www.marcfievet.com/article-32790081.html

    Autre témoignage: Iran: une élection démocratique (observateur)
    http://fr.rian.ru/world/20090617/122018642.html
    http://chiron.over-blog.org/article-32784474.html


    4enfants-vigi-infos.jpg

    2 - La grande colère d'Eva R-sistons
    contre les auteurs de média-mensonges
    et contre les fauteurs de guerres

    Tout est fait pour nous dresser contre l'Iran, comme on nous a dressés contre l'Irak, au prix des pires mensonges, relayés par une presse immonde, couchée au lieu d'être d'investigation, neutre, indépendante. Informant, tout simplement. Comme elle est tenue de le faire. La déontologie l'exige !  

    Notre pays bat tous les records de désinformation. On peut être fiers !

    La presse totalement sionisée, un cas unique au monde, nous prépare d'autant mieux à la guerre contre l'Iran, qu'elle appartient aux marchands d'armes. 

    Ainsi, la France détient deux tristes records:

    - Celui d'avoir une presse aux mains des vendeurs de mort, les Dassault ou Lagardère, et qui se servent honteusement de l'outil d'information pour pousser aux conflits armés, comme avec Marie Drucker, cette fausse journaliste et vraie va-t-en guerre qui incite à mourir pour la patrie d'une manière abjecte (voir entre autres son documentaire "Mourir pour la Patrie", et son émerveillement devant la promotion des femmes par l'effort de guerre, ou l'évidente délectation à commenter les festivités de guerre). Un scandale qui devrait être dénoncé partout ! Sommes-nous tombés si BAS pour ne pas le faire ? Que lecteurs et télespectateurs s'en souviennent. Cette femme représente le journalisme dans ce qu'il y a de plus abject ! Rampant devant les puissants, aux ordres, tourné vers la propagande de guerre. Avec cette presse-là, allons-z-enfants de la patrie crever pour les marchands d'armes apatrides ! 

    Oui, cette Marie (quel nom !) soubrette des Dassault et autres marchands de MORT, me fait vomir. Si j'étais patronne de presse, je la licencierai sur le champ pour INCITATION A LA GUERRE. Il me semble que c'est un crime, d'inciter à la guerre, non ???? Et ses enfants ? Gageons qu'elle trouvera le moyen de les dispenser de devenir de la chair à canons !

    La guerre pour les autres, assurément !

      crane-bouillie.jpg Petit martyr de Gaza

       

    - Autre triste particularité spécifiquement française : Celui d'avoir une presse soumise à un seul clan, minoritaire au sein de la population, soit environ un habitant sur cent, et qui accapare les médias d'une façon scandaleuse, totalement contraire à la déontologie de la profession, à la liberté, à la démocratie. Le CRIF, en France, fait la loi, après avoir effacé tout ce qui de près ou de loin ressemble à l'indépendance gaullienne, si française.

    Oui, aujourd'hui j'ai honte d'être française dans le climat actuel de mensonges, de haine, de divisions, de terreur intellectuelle, et pire que tout, d'incitation quotidienne à la guerre. La France, aujourd'hui, baigne dans une sale ambiance. Propice à la chasse aux sorcières honnêtes, neutres, indépendantes, trop d'exemples nous le rappellent (Morin, Mermet, Siné, Boniface, Chauprade, Guigue...) !

    Je plains les journalistes, dont la vie doit être empoisonnée par cette odieuse main-mise, et le travail réduit à de la pure propagande contraire aux exigences de l'information.


    Merci à la Liste antisioniste d'avoir mis le doigt sur le cancer de la société française, qui la mine de l'intérieur. Cette liste a défendu l'honneur de la France, car courageusement, elle a dénoncé l'intolérable, au nom de la vérité (et non d'un quelconque racisme, comme on a pu mensongèrement le prétendre, racisme que je n'aurais jamais supporté moi la citoyenne aux influences multiples). De façon gaullienne, justement ! Je le dis en tant que journaliste, en tant que citoyenne, en tant qu'humaniste, en tant que femme, en tant que mère. En tant que croyante, aussi, soucieuse de vérité, de paix et de justice
    .

     

    Eva R-sistons à l'intolérable et aux mensonges des médias.


    2-enfants-calcin-s-copie-1.jpg

    Enfants calcinés, victimes de la folie des individus ivres de puissance, de pouvoir, d'Argent, vouant un culte au Veau d'Or et se vautrant dans le péché. La croyante que je suis leur dit : Dieu fera justice, et vous aurez l'éternité pour vous repentir de vos mauvaises actions envers vos frères et soeurs en humanité ! 

    Je suis chaque jour horrifiée par la propagande des médias pour nous préparer à la guerre que Sarkozy veut contre l'Iran, et pour faire plaisir à ses amis marchands de mort - guerre nucléaire qui plongera l'humanité dans une apocalypse à nulle autre pareille. Et dont les Marie Drucker finiront elles aussi, comme tous les apprentis-sorciers, par être victimes. Au moins avec des cancers de la thyroïde, pour ne citer que cet exemple ! Je ne les plaindrai pas, bien au contraire ! Tôt ou tard, les crimes, quels qu'ils soient, se paient. Et ceux qui poussent à la guerre portent la plus lourde des responsabilités...

    Ma colère contre les fauteurs de guerres et les propagateurs de mensonges sera sans faille, jusqu'à mon dernier souffle. On m'avait baptisée, jeune, "la force vitale de Bergson", j'ai d'incroyables forces de vie en moi. Et les pulsions actuelles de mort sont une insulte à la vie....

    Comme les médiamensonges sont une insulte à la dignité humaine

    Eva R-sistons 

    Photos : La tragédie de Gaza, petites victimes des barbares des temps modernes, alors qu'ils ne sont aucunement responsables du crime de la Shoah. On ne se libère pas d'un crime en en perpétuant d'autres, aussi odieux, sur des innocents.

    Voyez tous les articles, sur ce blog, contre les médiamensonges au sujet de l'Iran. Comme aujourd'hui le grand et courageux journaliste Thierry Meyssan ("chaos organisé par la CIA"), j'ai dénoncé avant-hier les désordres provoqués en sous-mains par l'Occident avide de pétrole et de domination....

    Tout être humain normalement constitué ne peut être qu'indigné par cette propagande éhontée pour nous conduire à la guerre congtre l'Iran, puis contre la Russie et contre la Chine. Tout en nous endormant, comme à FR2 télé poubelle, dès 6 h 30 du matin, en nous disant sans cesse "Elle est pas belle, la vie ?", avec défilés d'enfants, de starlettes, d'images idylliques, etc, tout un show pour mieux désinformer et nous asservir ensuite !

    La France est dégénérée, aujourd'hui, avec un gouvernement aux ordres du CRIF et de la CIA qui brade son modèle social, sa laïcité, son indépendance, son âme. ... Dis-moi comment sont tes médias, je te dirai qui tu es !

    Que tous ceux qui peuvent quitter ce pays, le fassent. Il va devenir invivable.... La chape s'étend chaque jour un peu plus sur tous les citoyens. Sur l'air de "Je vois la vie en rose", comme sur le Télé-Matin de la honte du journalisme, Leymergie... affable, et en réalité redouté par son personnel (voir article Leymergie le despote, http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-32609812.html)

    La France, lanterne rouge d'Europe en matière d'indépendance de la presse, derrière la Roumanie et l'Italie de Berlusconi. Triste record !

    Voilà la réalité, voilà où est tombée la France... De quoi rendre fous de rage n'importe quel citoyen ou journaliste dignes de ces noms !

    La colère face aux médiamensonges et aux incitateurs à la guerre est telle, que je n'arrive plus à m'arrêter.. allez, j'envoie une dernière photo sur ce qu'ils rêvent de voir arriver....

    Citoyens, boycottez ces médias pourris, lisez Internet, écrivez aux Rédactions, manifestez contre l'intolérable !


    enfant-d-chiquet--dos.jpg 
    Enfant victime de la folie d'adultes soucieux de dominer le monde, de voler les ressources des autres, ou de vendre des armes pour s'enrichir !



    _______________________________________________________________________________________


    Au coeur du Système, les Médias-mensonges !
    Résistons... Par Eva

    GetAttachment-11.jpg










    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-32660627.html


    Au coeur du Système qui pourrit la vie
    des peuples de la planète,

    en créant crises, pandémies,
    divisions, chaos, guerres,
    en appauvrissant toujours plus les citoyens,
    et en les privant toujours davantage
    des libertés les plus élémentaires,

    au coeur de ce Système mortifère, diabolique,  
    il y a les médias, qui asservissent
    chaque jour chacun de nous,
    soi-disant au nom de la Démocratie !


    Le Système libéral militaro-financier
    et les Médias aux ordres
    sont si intiment liés,
    qu'ils ne font plus qu'un !

    Si nous nous en prenons aux Médias,
    nous nous en prenons au coeur du Système
    qui broie chaque jour davantage nos vies,
    les privant même de travail,
    de liberté, de dignité !


    C'est pourquoi je persiste et je signe.
    Notre combat PRIORITAIRE
    de résistants à l'INTOLERABLE,
    doit être de dénoncer ces Médias infâmes,
    désinformant en permanence,
    distillant chaque jour leur venin,
    leur  propagande éhontée
    en faveur du Gouvernement,
    de l'Europe totalitaire des multinationales,
    du libéralisme inhumain et dévastateur,
    de l'amitié avec les (criminels) Américains
    ou de la vassalisation aux Sionistes,
    des guerres impériales,
    du choc des civilisations ...
    et contre la Démocratie,
    contre l'alternance politique,
    contre la vérité, contre la paix,
    contre les solidarités, contre la coopération
    et la communion entre les individus !


    Ce combat pour la vérité, la paix, l'information,
    la vie, même,
    passe par la résistance aux Médias !

    Ecrivons sans cesse aux Rédactions,
    harcelons-les, téléphonons,
    envoyons des courriels
    aux Dirigeants des grands Médias 
    ou des Services politiques,

    organisons chaque semaine, en nous relayant,
    des manifestations devant
    les Grandes Enseignes des Médias,
    avec des pancartes pour alerter l'opinion,
    en nous transformant en citoyens-sandwiches,

    défilons, alertons,  mettons au coeur des luttes
    le combat contre les Médias infâmes !

    Il y va de la liberté, de la démocratie, de l'alternance,
    de la paix, de l'avenir de nos enfants
    et même de celui de l'espèce humaine !

    Si nous ne voulons pas que nos existences
    soient broyées par le Nouvel Ordre Mondial
    diabolique des Attali nous préparant
    à la future euthanasie des retraités coûteux,
    il est temps d'agir !
    Utilisons Internet pour nous mobiliser,
    tous en même temps,
    le même jour, à la même heure !

    Et j'en profite pour recommander la vidéo
    envoyée ce jour par un jeune Lecteur
    de mon blog R-sistons à l'intolérable,
    Julien, 15 ans,

    http://www.youtube.com/watch?v=lU1uVBKv4uk

    La révolte des fourmis blanches
    le 9 sept 2009 à 13 heures

    Alerte ! Si nous ne faisons rien,
    l'horreur va s'abattre sur le monde !
    Il est tout entier inscrit
    dans le chaos programmé par la CIA en Iran,
    avec guerres impériales à la clef,
    relayées par les Médias nous dressant contre ce pays
    et incitant à la guerre contre un Etat
    n'ayant jamais agressé personne,
    souhaitant seulement se protéger,
    comme le Gl de Gaulle l'a fait pour la France,
    au moyen d'un bouclier nucléaire,
    d'une défense réellement dissuasive
    contre tous les ennemis qui l'encerclent,
    y compris la France désormais
    positionnée face à lui !
    Alerte ! L'Iran n'est pas un Etat conquérant,
    ce sont les USA, la GB, Israël,
    et maintenant l'Europe, qui le sont !
    On nous ment en permanence,
    et bientôt nous serons, avec Sarkozy,
    au coeur d'effroyables guerres nucléaires !

    apocalypse-bleue-ruines.jpg

    En nous en prenant aux Médias,
    combat prioritaire, nous nous en prenons
    au coeur du Système: Militaro-financier,
    au service d'une poignée seulement
    d'individus cupides, insensibles, dégénérés,
    qui détruisent toujours un peu plus nos vies,
    lentement mais sûrement,
    en grignotant jour après jour
    tous nos emplois, toutes nos libertés,
    toutes nos solidarités....

    Aux actes, citoyens ! Il y va de notre avenir à TOUS !

    Eva R-sistons à l'intolérable
    des média-mensonges, des casses sociales,
    de la précarisation galopante,
    des guerres à venir !


    N.B. Des provocateurs sèment le chaos en Iran !
    Des agents de l'Etranger,  
    ou de simples  citoyens payés par la CIA ! 
    Voilà la vérité qu'on nous cache honteusement !

    A l'instant, Hillary Clinton nous dit
    que les élections doivent réfléter
    la volonté des peuples.
    Mensonges ! A Gaza,
    l'Occident totalitaire
    a rejeté la volonté des électeurs,
    et il a fait payer son choix à tout un peuple
    en l'exterminant jour après jour !
    Le Traité de Lisbonne a aussi piétiné
    la volonté des Français !
    En réalité, la liberté n'est tolérée
    par l'Occident que si elle est favorable
    aux intérêts de ses multinationales,
    de ses Grandes Banques, 
    de ses marchands de mort !

    Les médias sont le vecteur principal
    de nos malheurs,
    en prenant possession de nos cerveaux
    ils détruisent notre libre-arbitre
    et nos existences !

    bourrage-cr-ne.jpg

    Sus aux médias menteurs et criminels,
    c'est le combat prioritaire !

    Soyons actifs aujourd'hui
    pour ne pas être radio-actifs demain !

    Eva R-sistons à l'intolérable
    qu'on nous prépare en nous mentant !


    r-sister.jpg  
    Le dessinateur a  oublié le principal :
    Les Médias menteurs !



    ______________________________________________________________________________________________


    En mai 68, Cohn-Bendit a été le fossoyeur du gaullisme tant redouté par Israel. Je l'ai dit, et j'ai ajouté : Alerte ! Nouveaux cadavres, en liaison avec Sarkozy: Bayrou, le PS ! Et maintenant, les VERTS eux-mêmes seront victimes de l'opportuniste Cohn-Bendit, anarco-libéral agent du Gouvernement et de l'Etranger pour tuer la Gauche, pour qu'elle soit libérale, atlantiste, européiste (vous savez, cette Europe des multinationales, des banquiers, et totalitaire, marche-pied du NOM, cette Europe que vous adorez, comme moi !) et sioniste ! Je ne me suis pas trompée, avant l'heure. Voici un article qui confirme toutes les craintes que je vous ai exprimées... Eva R-sistons aux médiamensonges !

    Allemagne : Les Verts revendiquent
    leur allégeance à la bourgeoisie

    Peter Schwarz Mercredi 17 Juin 2009
    Allemagne : Les Verts revendiquent leur allégeance à la bourgeoisie

    Les Verts allemands, qui autrefois se faisaient passer pour une alternative à la politique bourgeoise, ont à présent ouvertement professé leur allégeance au camp bourgeois.

    Commentant les résultats relativement bons de leur parti dans les élections européennes qui se sont déroulées dimanche dernier, l’ancien ministre vert de l’Agriculture, Renate Künast, a déclaré, « La nouvelle bourgeoisie vote pour les Verts. » Un commentaire identique a été fait par Boris Palmer, le maire Vert de la ville universitaire de Tübingen, qui a dit, « La circonscription des Verts devient de plus en plus bourgeoise. »


    Le terme de « bourgeois » est un signal clair et net aux partis conservateurs influents, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et l’Union chrétienne-sociale (CSU) qui, dans le langage courant, sont qualifiés de partis bourgeois. Il n’y a à présent plus aucun obstacle à une coali

    tion entre les Verts et les partis de l’Union au niveau fédéral.


    Si les résultats des élections européennes étaient appliqués aux élections législatives prévues le 26 septembre prochain, alors une telle alliance remporterait une majorité parlementaire. Les Verts ont obtenu leur meilleur score national dimanche dernier avec 12,1 pour cent. Ils ont recueilli plus de voix que le Parti libéral-démocrate (FDP, 11 pour cent) partisan du « libre marché » et du parti La Gauche (7,5 pour cent) en totalisant, avec le CDU et le CSU (37,9 pour cent), exactement 50 pour cent des voix exprimées.

    Boris Palmer a été le premier à s’exprimer ouvertement pour un gouvernement fédéral conservateur/Verts. « Nous devons devenir plus forts que le FDP afin d’être pour le CDU la seule alternative pour une grande coalition », a-t-il dit. « L’Union nous soumettra alors une offre que nous pourrions accepter. » Les Verts possèdent des « valeurs identiques » à celles de l’Union et disposent de « conceptions claires pour une politique budgétaire », a-t-il ajouté.


    Sur Spiegel-Online, le candidat de tête des Verts français et membre du parti Vert allemand, Daniel Cohn-Bendit, a aussi exprimé son soutien à une alliance avec l’Union. A la question « Si une alliance avec Angela Merkel avait un sens en terme politique… ? » il a répondu : « … alors elle sera réalisée. Toute autre voie serait absurde. »


    Suite à l’objection de Spiegel-Online que ceci briserait un tabou pour de nombreux Verts, Cohn-Bendit a rétorqué, « Je ne crois pas. Après les élections de septembre, rien ne sera comme avant.
    On aura fini de rêver. Le fantôme de La Gauche comme troisième force, par exemple, fera partie du passé et bien d’autres questions auront également été traitées … »


    D’autres membres influents des Verts prennent plus de précaution à s’engager ouvertement dans une alliance avec l’Union. Ils craignent que cela ne dissuade les électeurs. Du reste, il est improbable que les Verts obtiennent un résultat identique lors des élections législatives (au Bundestag) à celui obtenu lors des élections européennes qui s'est caractérisé par un taux de participation extrêmement bas. Néanmoins, si l’occasion se présentait, ils n’hésiteraient pas à rejoindre un gouvernement bourgeois droitier.


    La caractérisation par Künast des Verts comme un parti de la nouvelle bourgeoisie ne vient pas de nulle part. Il n’existe pas d’autre parti parlementaire qui soit aussi clairement et exclusivement fondé sur une couche sociale aussi faible. Alors que sur un plan fédéral les Verts ne peuvent atteindre qu’un dixième de l’électorat, ils sont devenus un parti dirigeant sur le plan urbain dans les grandes villes où réside la classe moyenne riche et cultivée.


    A Berlin, les Verts ont recueilli près d’un quart des voix exprimées lors des élections européennes. Ils talonnent de près le parti dirigeant, le CDU, alors que les deux autres partis qui se partagent le pouvoir au parlement de Berlin, le SPD et La Gauche, traînent loin derrière. Dans l’arrondissement de Friedrichshain-Kreuzberg, les Verts ont totalisé 43 pour cent des scrutins. Dans d’autres grandes villes, la situation est identique. Dans six arrondissements de Munich, les Verts ont émergé en tant que parti le plus fort avec des scores se situant entre 25 et 36 pour cent.


    Dans les villes universitaires telles Tübingen et Fribourg, les Verts dirigent déjà la municipalité en détenant les mandats de maires. Lors d’une élection communale qui a eu lieu dimanche dernier, ils sont sortis pour la première fois comme le parti le plus fort d’une grande ville. Avec 25 pour cent des voix exprimées, les Verts ont dépassé d’un pour cent le CDU dans la ville Stuttgart, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Un élément de poids dans le score obtenu ont été les controverses autour d’un projet de reconstruction de la gare centrale de la ville, et que les Verts rejettent.
     

    Les Verts se sont développés en un parti de la classe moyenne urbaine et riche. Ils ne disposent d’aucun programme politique propre. Leurs marques de fabrique, l’environnement, l’écologie et le développement durable, ont depuis longtemps fait leur entrée dans tous les partis après qu’il est apparu clairement qu’il était possible de faire beaucoup d’argent avec les boutiques écolos, les énergies alternatives et les voitures écologiques. Et, en cas de conflit entre la protection environnementale et les intérêts économiques, les Verts sont les premiers à céder du terrain. Les Verts ont abandonné il y a dix ans leur antimilitarisme et leur démocratie de base en s’associant au gouvernement de coalition avec le SPD.


    Ce qui différencie aujourd’hui les Verts des autres partis bourgeois, c’est moins leur programme que leur mode de vie. On pourrait les décrire comme un parti du mode de vie bourgeois. Qualifier leur politique d’opportuniste serait une litote.
    Ils sont l’incarnation vivante de l’opportunisme.


    Personne n’excelle aussi bien en matière d’opportunisme que l’ancienne vedette du mouvement de protestation de 1968, Daniel Cohn-Bendit. Sa liste « Europe écologie » a été en mesure de remporter un succès surprenant en France en obtenant 16 pour cent des voix aux élections européennes. Son parti est arrivé en troisième position à un cheveu derrière le Parti socialiste. Cohn-Bendit avait rassemblé sur sa liste des gens qui n’avaient rien en commun excepté leur notoriété. L’activiste anti-Union européenne, José Bové se trouvait aux côtés du défenseur passionné de l’Union européenne, Cohn-Bendit et de l’ancienne juge d’instruction, Eva Joly, qui a été rendue célèbre par le scandale de l’affaire Elf-Aquitaine.


    Une telle coalition est peut-être en mesure de rassembler des voix, mais elle est complètement incapable de poursuivre des objectifs politiques parce qu’elle n’arrivera pas à se mettre d’accord sur la moindre question. Elle ne pourra, au plus, que servir à manipuler les électeurs et à exploiter des tendances et des sentiments politiques confus dans un but réactionnaire. Un exemple majeur a été la manière dont les Verts allemands avaient usé de l’hystérie soulevée par les atrocités lors de la guerre de Yougoslavie afin de permettre la première intervention de l’armée allemande à l’étranger depuis la Seconde Guerre mondiale.


    De nombreux électeurs des Verts ont les idées larges et libérales en ce qui concerne de nombreuses questions politiques et sociales. Ils ont généralement une éducation solide, ils sont cultivés, politiquement bien informés et ressentent souvent une véritable sympathie à l’égard des pauvres et des personnes socialement défavorisées. C’est la raison pour laquelle ils rejettent le CDU et le FDP. Toutefois, la suppression par le SPD, La Gauche et les syndicats de la lutte de classe ouverte contribuent à les désorienter en les rendant perméables aux influences de la politique des politiciens cyniques Verts qui exploitent leur soutien pour étayer un gouvernement de droite.

    http://www.alterinfo.net/Allemagne-Les-Verts-revendiquent-leur-allegeance-a-la-bourgeoisie_a33447.html


    http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-32775198.html

    _________________________________________________________________________________________


    Une annonce israélienne:
    Juifs gare à vous, le Christ ne tardera plus

    Lundi 15 Juin 2009


    Une annonce israélienne: Juifs gare à vous, le Christ ne tardera plus
    Le quotidien israélien " Yédiot Aharonot" a publié une annonce publicitaire intitulée " le Christ annonce", commandée par une organisation juive ultra orthodoxe, connu sous le nom " la voix du Christ salvateur".
     
    Cette annonce cite :
    " Les Etats unis vont rejoindre les Musulmans dans leur guerre contre Israël
    Israël fera l'objet prochainement d'un tremblement de terre et de tirs de missiles de la part de la Syrie, du Hezbollah et de l'Iran
    Les Etats Unis vont bientôt être submergés par l'eau, et le monde entier fera l'objet de catastrophes naturelles ravageuses, d'inondations, de séismes en plus des guerres
    Juifs de l'extérieur, rentrez le plus tôt possible en Israël car l'antisémitisme va s'aggraver
    Attention: il ne faut abandonner aucun pouce de la terre d'Israël, même verbalement
    Les difficultés s'annoncent pour le peuple d'Israël
    Gare à celui qui a été averti"
    A noter que cette organisation croit que la dix-huitième église est la dernière et sera suivie par l'apparition du Christ salvateur juif.
    ( Arabs48)

    http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb

     

    http://www.alterinfo.net/Une-annonce-israelienne-Juifs-gare-a-vous,-le-Christ-ne-tardera-plus_a33378.html

    http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-32775012.html


    Israël défie Washington et refuse de geler la colonisation

    L'écrivain israélien David Grossman fustige le discours de Netanyahu

    La propagande se déchaîne mais Ahmadinejad reste zen

    La faillite des comptes de la France à échéance de fin 2010 se précise

    Larbinistan vs Iran: La France dans les pas de Bush A

    mbassadeur convoqué : Paris donne des leçons à Téhéran (qui fait un kouchemard)


    liste complète




    khamenei-recomptage-votes.jpg

     


    colons-contre-netanyahu.jpg



    http://snut.fr

     

    Reçu ce texte (non signé)
    Qu'en pensez-vous ???

    DECLARATION
    CONSTITUTIVE
    INTEMPORELLE
    ….. 


    DECLARATION CONSTITUTIVE INTEMPORELLE
    …..

    Article 1 : Un individu est un être humain vivant sur Terre indifféremment de son sexe, de son âge, de son origine, de sa culture, etc.

    Article 2 : Le souhait et la volonté de tout individu est de mener une existence heureuse.

    Article 3 : Une société est constituée quand deux individus au moins sont en situation de coexistence.

    Article 4 : Les souhaits et les volontés d'une société sont :

    - de permettre à chacun des individus qui la composent de mener une existence heureuse .

    - d'assurer le bonheur collectif

    Article 5 : Toujours et partout, un individu d'une société doit pouvoir vivre en parfaire harmonie avec tout autre individu, que cet autre individu soit de sa société ou d'une autre.

    Article 6 : Les rapports entre les individus et les rapports entre les sociétés sont régis par les mêmes principes de volonté d'une existence individuelle heureuse et d'un bonheur collectif.

    Article 7 : Les principes fondamentaux de coexistence heureuse se définissent ainsi :

    - chacun peut mener une existence heureuse dans le respect du bonheur de celle

    des autres.

    - chacun peut contribuer au bonheur de l 'existence des autres dans le respect de leur souhait et de leur volonté.

    Article 8 : Les individus qui composent une société ont des activités leur donnant les moyens:

    - de mener une existence heureuse

    - de contribuer au bonheur collectif

    Article 9: tout individu d'une société contribue au bonheur de 1'existence des autres individus, que ceux-ci appartiennent à une société ou à une autre

    Article 10 : La contribution au bonheur collectif se présente sous deux formes :

    - donner des moyens matériels à la société pour qu'elle assure le bonheur collectif

    - avoir une activité politique pour suggérer ou/et organiser la gestion de ces moyens collectifs.

    Article 11 : Le politique est un individu qui a envie et compétence pour suggérer ou/et organiser la gestion des moyens matériels de la société et qui a reçu mandat de ses membres pour exercer cette fonction.

    Article 12 : La fonction politique est une fonction au même titre que les activités des autres individus de la société.

    Article 13 : Cette fonction a les caractéristiques suivantes :

    - écoute et étude des besoins et demandes des individus de la société.

    - Harmonisation de ces besoins et demandes avec les principes fondamentaux de coexistence heureuse et les nécessités naturelles du respect de l'environnement humain.

    - Propositions de mesures concrètes, simples et objectivement réalisables.

    - Application de ces mesures dès lors que chaque individu de la société aura expressément signifié son accord personnel.

    Article 14 : La responsabilité du politique trouve ses limites naturelles :

    - quand son envie ou/et sa compétence cessent.

    - Quand les autres individus de la société expriment un souhait et une volonté différents de ceux du politique.

    Article 15 : Pour exercer la plénitude de sa fonction, le politique est entouré de collaborateurs qui ont pour missions :

    - de recenser, collecter et analyser les besoins et demandes des individus de la société.

    - De veiller au respect de l'harmonie de ces besoins et demandes avec les principes fondamentaux de coexistence heureuse et les nécessités de respect de l'environnement humain.

    - De suggérer, envisager, chiffrer, définir des mesures concrètes, simples et objectivement réalisables.

    - De mettre en œuvre, évaluer dans leur réalité, critiquer les mesures antérieurement approuvées par les individus. 


    2-mains-crois-es-bleues.jpg
     

    Le général Petraeus s’inquiète des crimes de la CIA en Afghanistan et au Pakistan
    http://www.voltairenet.org/article160594.html

    Washington planifie son réarmement en 2010 pour une guerre en 2012
    http://www.voltairenet.org/article160593.html

    Obama est en train de se transformer en un Dick Cheney
    Paul Craig Roberts
    http://www.voltairenet.org/article160613.html

    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32792822.html



    Visite du ministre israelien des Affaires étrangères au siège de l’OTAN
    En toute discrétion. Evidemment !

    Quelques citations de Avigdor Lieberman


    Statut des citoyens arabes d'Israël : "Est-ce que je les vois comme des citoyens de l'Etat d'Israël ? Non. Sont-ils coupables ? Oui. Ils doivent trouver un autre endroit où ils se sentiront à l'aise".
     
    En 2003, réagissant à l’engagement du premier ministre d’alors, Ariel Sharon, d’amnistier environ 350 prisonniers palestiniens, Avigdor Lieberman a déclaré que, "en tant ministre des Transports, il lui serait plus agréable de fournir des cars pour emmener les prisonniers à la mer et les y noyer".
     
    13/1/2009 : à l'université de Tel-Aviv, en claire allusion à Hiroshima :  "Nous devons continuer à combattre le Hamas comme les Etats-Unis ont combattu les Japonais. Les Américains ont vaincu le Japon sans invasion terrestre, rendant une occupation militaire absolument superflue."
     
    A comparer avec le discours de Tzipi Livni lors d'un dymposion Otan-Israël : "En partageant les mêmes valeurs de démocratie et de liberté, face aux mêmes menaces et à la volonté de défendre notre mode de vie commun, l'Otan et Israël sont des partenaires naturels et les alliés stratégiques"
     

    Lieberman presse l'OTAN d'agir contre le nucléaire iranien
    7/7, 15 juin
     
    Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a appelé lundi le secrétaire général de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer à prendre des mesures pour "neutraliser" le programme nucléaire de l'Iran.
     
    "Durant cet entretien à Bruxelles, M. Lieberman a souligné que des mesures rigoureuses devaient être prises pour neutraliser le danger que représente le programme nucléaire iranien pour le monde en général et le Moyen-Orient en particulier", a affirmé un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
     
    "M. Lieberman a souligné que l'échec de la communauté internationale à empêcher la Corée du nord de se doter de l'arme nucléaire doit servir d'avertissement pour la communauté internationale et sa position vis-à-vis de l'Iran", a ajouté le communiqué.
     
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait pour sa part affirmé dimanche que l'Iran doté de l'arme nucléaire "constituerait la plus grande menace pour Israël et le monde". "Je vais oeuvrer particulièrement au cours de mes prochains voyages à une coalition internationale contre l'armement nucléaire de l'Iran", avait-t-il dit au lendemain de l'annonce de la réélection du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, ennemi juré d'Israël.
     
    A l'instar des puissances occidentales, Israël soupçonne Téhéran de vouloir se doter d'un arsenal nucléaire sous couvert d'un programme civil, ce que Téhéran dément. Les Iraniens de leur côté rappellent régulièrement que l'Etat hébreu est la seule puissance nucléaire au Proche-Orient. (belga)
     
    [Pour rappel, le seul pays nucléarisé de la région est Israël, avec probablement plus de 200 bombes nucléaires, assez loin des deux qui pourraient très hypothétiquement être construire en Iran.]
     
    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32793204.html

    Partager cet article
    Repost0
    22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 22:27

    Dernière mn, 24 et 25.2.9 :
    Imminence d'un cataclysme géopolitique ?
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12415

    Crise systémique GLOBALE ?
    http://millesime.over-blog.com/article-28222591.html
    Récession, ou dépression ?
    http://goudouly.over-blog.com/article-27837449.html
    A lire aussi : Ce qui se produit, n'est pas une récession, ni une dépression. L'enjeu n'est même pas d'effectuer la dissolution de l'économie du monde entier pour qu'elle s'effondre...
    http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2009/02/25/ce-qui-se-produit-n-est-pas-une-recession-ni-une-depression-l-enjeu-n-est-meme-pas-d-effectuer-la-dissolution-de-l-economie-du-monde-entier-pour--5645506/

    SOUTIEN : INJUSTICE....
    Procès en appel M’Hamed Bellouti / Jean Sarkosy
    N'oublions pas M’Hamed Bellouti qui passe bien seul en appel contre Jean Sarkosy suite à l'accident de scooter et sa fuite en 2005, le jeudi 5 mars 2009.
    (APPEL EN CIVIL : Jeudi 5 mars 2009 à 13h30, 20e chambre, section B à Paris.)
    L'injustice du premier procès est criante(victime condamnée!!), merci de faire connaître cette date proche et son site pour le soutenir:
    http://users.joomla-host.be/belloutii  

    le-caire-2.9.jpg
    http://www.neuf.fr/info/pho/050323125336.u8h62491.htm

    Editorial d' Eva :

    Le Caire : Terrorisme islamiste,

    ou provocation ?


    Le terrorisme a frappé. Une fois encore.  Comment a-t-on pu vivre tant d'années, tant de siècles, sans cette notion ? Aujourd'hui, elle nous est aussi indispensable que l'eau pour le poisson. Pas d'attentat, c'est l'ennui. Un grand attentat, et voilà les médias qui accourent, alléchés par l'odeur du sang, comme le public d'ailleurs, formé à bonne école. Audimat garanti. Et les projecteurs, bien évidemment, braqués sur les Islamistes.  Comme si le terrorisme portait leur marque de fabrique ! C'est juste oublier que les premiers attentats ont été perpétrés par des associations israéliennes terroristes, comme l'Irgoun, et même sur ordre de Premiers Ministres israéliens, Shamir ou Beghin, par exemple. Le Japon, aussi, a eu ses kamikazes. Dans les airs, eux. Puis vinrent les Islamistes, réels ou supposés tels. Perpétuant une longue tradition, et bien entendu chargés, et eux seuls, de tous les péchés, propagande oblige. Le terrorisme d'Etat, lui, est plus discret, médias aidant. Pourtant, c'est celui qui fait le plus de victimes. Est-ce parce qu'il y en a trop qu'elles ne sont jamais recensées ?

    _______________________

    180px-Irgoun_logo2.jpg

    magnify-clip.png
    Un logo de l'Irgoun : un fusil brandi devant une carte des territoires revendiqués par l'organisation : les actuels Israël, territoires palestiniens, ainsi que la Jordanie.  (wikipedia.org)

    __________________________________ 



    Et à propos de propagande, voici qu'elle s'étale dans tous les organes d' information (pardon, j'allais dire de désinformation). "Le terrorisme islamique a encore frappé" ! Et à ce petit (sale) jeu, FR2 télé sioniste par excellence, bat tous les records. Un attentat ? Forcément islamique. Du pain béni pour cette télé poubelle... Et on en rajoute, s'il vous plaît ! Comptez le nombre de fois que le mot terroriste est employé, martelé, pour qu'il entre bien dans la tête des télespectateurs. Du beau conditionnement ! "Ces dernières années, l'Islamisme a frappé dix-huit fois... Les Islamistes tirent à bout portant, achevant leurs victimes à coups de couteaux". Rien ne nous est épargné ! Du grand art !

    Au fait, pourquoi l'Egypte ?

    Je rappelle que ce pays fait partie des pays arabes dit modérés, traduction : Inféodés à l'Occident. L'Egypte, rappelons-le, est largement subventionnée par les USA. De quoi rendre soumis le plus rétif. Et puis, cet Etat est l'ami d'Israël. Les dirigeants, du moins; les peuples, c'est autre chose ! Mais les Grands s'entendent toujours sur leur dos. Enfin, l'Egypte a programmé les atrocités de Gaza avec l'Arabie Saoudite et Israël. De quoi se faire des ennemis dans la population... et des amis occidentaux !

    Au fait, dans quel but, cet attentat ? Pour punir les dirigeants égyptiens de leur alignement sur les Israéliens ? Ou pour d'autres raisons, plus obscures ?

    Les adolescents de Levallois-Perret sont formels : On a tiré sur leur groupe d'en haut. Tiens donc, on visait des Français ? Et si cet attentat attribué aux Islamistes, comme d'habitude - avant même de savoir, avant le début d'un soupçon de prémice d'enquête -, était une manipulation, une provocation ? Après tout, il tomberait à pic. La guerre contre l'Iran se profile à l'horizon, avec de grands "démocrates" comme les dirigeants israéliens ou français, néo-conservateurs bon teint sinon fascistes. Et puis, Sarkozy ne cherche-t-il pas à imposer, à tous prix et contre le gré des Français toujours fidèles au Général de Gaulle, la réintégration pleine et entière dans le commandement de l'OTAN ? Cette Organisation n'est-elle pas le bras armé de l'Amérique impériale ? Et promoteur du choc de civilisations "judéos-chrétiens contre Musulmans" ? Oui, pas facile de faire avaler aux Français foncièrement gaulliens, attachés à l'indépendance nationale, les futures aventures impériales pour le profit de l'Oncle Sam. Alors, rien ne vaut un bon attentat pour souder la nation autour de l'idée de combat anti-terroriste, obsession d'un Sarkozy ou d'un Bush. L'ombre du précédent Président américain plane sur la France. En tous cas sur Sarkozy ! Notre Diktator est un néo-conservateur, notre ministre des Affaires Etrangères aussi. L'excellent journaliste d'investigation Thierry Meyssan l'a démontré : Sarkozy est un agent de la CIA et du CRIF. Chargé de nous faire accepter ce dont nous ne voulons pas, l'intégration de la France dans l'OTAN, le choc de civilisations, les guerres impériales avec nos hommes et pour le profit des Usraéliens. 

    Vous avez dit attentat islamiste au Caire ? Avec de jeunes victimes françaises ? Vous le croyez ? Vraiment ? Et vous croyez aussi au Père Noël ?

    Les vraies raisons des événements ont un lointain rapport avec ce que les Médias nous racontent...

    Et le II septembre n'a pas fini de faire des émules....

    Eva

    TAGS : OTAN, Egypte, choc de civilisations, Israël, terrorisme, attentats, France, Sarkozy, Général de Gaulle, Beghin, Shamir, CIA, CRIF, Thierry Meyssan, Bush, Levallois-Perret, Japonais, Kamikazes, Le Caire, Irgoun, Gaza, Islamistes, 11 septembre...


    ___________________________________________________________________________________________


    Sélection de liens : 

    Blackwater 2 :
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&Itemid=108&id=3383


    1046874-1320420.jpg
    Le dernier de Dieguez :

    L'Alliance atlantique,
    c'est le Vichysme de l'Europe
    http://www.dieguez-philosophe.com

    Extraits : De nombreux hommes politiques de droite et de gauche qualifient de "marché de dupes" le projet de M. Nicolas Sarkozy d'aliéner la souveraineté de la France, donc de trahir son âme et son esprit. M. Laurent Fabius souligne que le Président de la République n'est pas le propriétaire du destin de la nation.
    (..) Quel était le but secret de l'entretien rétrécisseur de la planète entre M. Nicolas Sarkozy et Mme Angela Merkel, sinon de banaliser le retour de la France dans une OTAN
    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/defis_europe/vichy.htm

    AC!A l'initiative d'AC! Agir ensemble contre le chômage, voici une pétition en ligne à signer MASSIVEMENT avant que cette nouvelle convention soit agréée par le gouvernement.

    En effet, la loi prévoit une consultation des «organisations et personnes intéressées» avant la décision du ministre. Or, dans le cas présent, il n'en est rien !

    Cet accord, d'autant plus insatisfaisant que la crise sera longue — lire ici les arguments développés par AC! —, n'est ni légitime ni démocratique, car conclu que par quatre des huit «partenaires sociaux», au trois quart patronaux et dont la seule organisation de «défense» des salariés, la CFDT, n'a obtenu que 22,1% des voix aux dernières élections prud'homales. Quant aux associations de défense des chômeurs, bien qu'elles soient des «organisations et personnes intéressées», elles n'ont jamais leur mot à dire.
    Engouffrons-nous dans cette brèche :

    => SIGNEZ LA PÉTITION !


    publié par liliM

    nucleaire.1176891124.JPGIsraël assassine-t-il des
    scientifiques nucléaires iraniens ?


    par Yossi Melman

    Mondialisation.ca, Le 19 février 2009
    Haaretz

    Israël assassine des scientifiques nucléaires iraniens dans le cadre d'une guerre secrète contre le programme d'armement illicite[1] de la République Islamique. C'est ce que le Daily Telegraph a rapporté aujourd'hui, citant des analystes des services de renseignements occidentaux.


    Le quotidien britannique a dit qu'il y avait des rumeurs selon lesquelles l'agence d'espionnage d'Israël, le Mossad, était derrière la mort d'Ardeshire Hassanpour, un atomiste iranien de premier plan à l'usine d'uranium d'Ispahan, qui est mort dans des circonstances mystérieuses, apparemment « empoisonné au gaz » en 2007.


    Selon ces analystes, d'autres morts récentes de personnalités importantes liées au processus d'acquisition et d'enrichissement [d'uranium] en Iran et en Europe ont été le résultat de « frappes » israéliennes, destinées à priver Téhéran de talents techniques clés à la tête de ce programme.


    Le Telegraph a également cité des sources des services de renseignements américains qui auraient dit qu'Israël utilise le sabotage, des sociétés écrans et des agents doubles pour interrompre le programme illicite d'armement du régime, comme une alternative à des frappes militaires directes.


    Toutefois, il devrait être noté qu'Israël a mené des activités secrètes similaires pendant environ dix ans, depuis que l'Iran a été soupçonné pour la première fois de rechercher l'arme nucléaire. Le journaliste américain James Risen a écrit récemment que la CIA et le Mossad avaient planifié ensemble une quantité d'opérations de sabotage contre le programme iranien, dont des dégâts causés aux lignes électriques alimentant des sites nucléaires afin d'endommager les systèmes informatiques et leur équipement.


    Le Telegraph a également cité des officiels israéliens qui ont reconnu en privé que la nouvelle administration étasunienne n'autoriserait probablement pas une attaque aérienne contre les installations nucléaires de l'Iran et que la proposition du Président Barack Obama de tendre une main de paix vers Téhéran met toute action militaire directe hors de portée pour l'instant.

    En tant que tel, l'objectif rapporté de la campagne secrète d'Israël est de retarder ou de perturber le programme de recherche iranien, sans engager une confrontation directe qui pourrait conduire à une guerre plus étendue.


    « Ces perturbations sont destinées à ralentir la progression du programme et sont menées de telle sorte qu'ils ne réalisent pas ce qu'il se passe. Vous ne les arrêterez jamais », aurait dit un ancien officier de la CIA à propos de l'Iran.


    Article original : "Is Israel assassinating Iran nuclear scientists?", Haaretz, le 17 février 2009.

    Traduit de l'anglais par Jean-François Goulon, Questions critiques.


    Note du traducteur:

    [1] [NdT] Le programme nucléaire iranien serait illicite s'il était destiné à mettre au point l'arme atomique. Pour l'instant, ceci n'est pas prouvé. S'il est vrai que l'Iran a débuté un programme militaire de recherche nucléaire dans le passé, on ne peut pas affirmer la même chose aujourd'hui. Deux éléments essentiels viennent corroborer les affirmations de l'Iran selon lesquelles leur programme de recherche est entièrement pacifique. Le premier est le rapport des services de renseignements américains qui ont affirmé dans leur rapport sur l'évaluation de ce programme que l'Iran a cessé toute activité militaire nucléaire en 2003. Le deuxième élément est le fruit des travaux de l'Agence Internationale à l'Energie Atomique [AIEA] qui n'a absolument rien trouvé pouvant corroborer la thèse israélienne. Evidemment, si ce programme existait, il serait illicite au regard du Traité de Non Prolifération nucléaire [TNP] signé par l'Iran.

    Il est à noter que l'Iran, contrairement à Israël, à l'Inde et au Pakistan, est signataire du TNP. En outre, ce pays a signé le Protocole Additionnel de l'AIEA, rendant plus contraignante la vérification des matières nucléaires déclarées. Les pays signataires du TNP ont légalement le droit d'enrichir l'uranium pour alimenter leurs centrales nucléaires. Il faut savoir que l'uranium enrichi nécessaire aux centrales nucléaires et l'uranium enrichi nécessaire à la fabrication d'une arme nucléaire ne sont pas de même qualité. L'uranium de qualité militaire doit passer par une cascade d'environ 50.000 centrifugeuses pour atteindre le niveau requis. En matière de nucléaire civil, 5.000 à 10.000 centrifugeuses en cascade sont suffisantes.


    Actuellement, l'Iran dispose de 6.000 centrifugeuses et prévoit d'en ajouter 3.000. Ce pays est donc loin du compte pour produire l'uranium de qualité militaire. On peut toujours arguer que ce sont les chiffres officiels et que l'Iran a de nombreux sites secrets souterrains que l'AIEA n'a pas découverts. Cependant, les contrôleurs de l'AIEA ne restent pas les mains dans les poches à attendre que les iraniennes leur fournissent des informations. Ils peuvent intervenir quand bon leur chante dans les installations nucléaires iraniennes et ils ne s'en privent pas.


    Ne disait-on pas en 2002 que Saddam Hussein pouvait lancer une attaque nucléaire sur l'Europe en moins de 45 minutes ?


    On ne peut pas croire une seule minute que les renseignements étasuniens ou israéliens ne savent pas ce qu'il se passe vraiment. En réalité, l'objectif de cette "guerre" israélienne, menée avec la complicité d'une partie des services secrets américains, semble bien être tout autre : tout faire pour que l'Iran ne devienne pas une superpuissance régionale qui ferait de l'ombre à Israël. Les Israéliens ne souffrent aucune concurrence dans leur région, ni commerciale, ni industrielle, ni militaire, ni politique. Et, de leur côté, les Etats-Unis ne supportent pas que l'on puisse nationaliser le pétrole. Mais tout le monde sait que celui qui veut noyer son chien l'accuse de la rage...

     

    Yossi Melman, correspondant de Haaretz.

    Articles de Yossi Melman publiés par Mondialisation.ca

    Source : mondialisation.ca
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=2352


    fille-gaza-pleure.jpg

    Ecoles à Gaza :
    Crainte et traumatismes
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=2356

    Corée du Nord :
    nouveau point chaud
    Depuis quelques temps le bruit court que la Syrie se livrerait aussi à des essais nucléaires ce qui agace Washington et Israël LIRE d'autant que c'est Pyongyang qui aurait fourni un réacteur à la Syrie ICI
    C'est peut être cette pseudo alliance qui retient Israël dans ses intentions d'attaquer l'Iran.
    Donc les US doivent régler cette question, c'est pourquoi, aujourd'hui,
    Washington a convoqué l'ambassadeur de Syrie
    La Corée du Nord s'apprêterait à un essai nucléaire dans les prochains jours LIRE ICI   

    Pat sur Leveilleur

    http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2009/02/je-ne-suis-plus.html

     

    Illuminati - bilderberg - trilateral - CFR - franc-macon
    jacques Attali, le perroquet du groupe Bilderberg
    Gouvernement Mondial-Une bonne idée?


    Benjamin Netanyahu et Shimon Peres 20 fev.jpg 

    Benjamin Netanyahu et Shimon Peres le 20 février à Jérusalem (Cliquez sur la photo pour la voir en totalité) Le chef de la "droite" en Israël Benjamin Netanyahu, hostile à la création d'un Etat palestinien, a été formellement chargé vendredi de former le gouvernement issu des législatives du 10 février. D'emblée, M. Netanyahu, 59 ans, a annoncé qu'il plaçait l'Iran en tête de ses priorités
    http://www.marcfievet.com/article-28182063.html

    liste complète



    marine_russe CRIMEE :


    Quelque 2.000 personnes sont descendues samedi dans les rues de Sébastopol, en Crimée, pour exiger le rattachement de la presqu’île ukrainienne à la Russie, rapporte un journaliste de RIA Novosti.


    Rassemblés à l’appel des mouvements prorusses sous le mot d’ordre “On ne peut plus vivre ainsi”, les manifestants ont accusé les autorités ukrainiennes d’instrumentaliser la Crimée dans leurs “aventures politiques”.


    “Nous autres Russes, nous condamnons la transmission illégale de la Crimée qui est devenue une tête de pont pour des aventures politiques et des bases de l’OTAN. La Crimée n’héberge et n’hébergera que la flotte russe de la mer Noire. Nous ne voyons notre avenir que dans l’alliance avec la Russie et la Biélorussie”, a déclaré le député local Evgueni Doubovik lors du rassemblement.

    La presqu’île de Crimée, historiquement russe, a été rattachée à l’Ukraine soviétique sous Nikita Khrouchtchev, lui-même d’origine ukrainienne. Après la dislocation de l’URSS, elle est restée intégrée au sein de l’Ukraine.

    L’Ukraine, dont le président Viktor Iouchtchenko souhaite l’intégration au sein de l’OTAN, insiste sur l’évacuation rapide de la flotte russe de la mer Noire, stationnée à Sébastopol en vertu d’un bail qui expirera en 2017. La Russie juge prématuré le lancement des négociations sur le retrait de la flotte russe.
    http://www.marcfievet.com/article-28267089.html

    Autres zones sensibles : L'Ukraine, la Georgie. Si elles font partie de l'OTAN, alors là.... !!! (Eva)

    Le boycott des produits israéliens s'étend en Europe

    http://www.marcfievet.com/article-28104252-6.html#comment37774034

     



    liste complète


    dictator_obama22.jpg
    Obama et les Droits de l'Homme :
    L'administration Obama convient que les détenus sur la base aérienne de Bagram (Afghanistan) ne peuvent pas agir en justice devant les tribunaux américains pour contester leur détention. La décision a choqué les avocats défenseurs des droits de l'Homme.

    du world trade center à l'usine AZF
    chauprade riposte ! (video)
    soutien à alterinfo l'histoire des USA en trois minutes (video)
    psychologie traumatique d'israël...

    le problème de l'amalgame au mercure



    Soutien à Alter Info :
     
    La condamnation de Zeynel Cekici dans cette affaire correspondrait à une réalité très grave : le soutien effréné, certainement affairiste au plan international, le soutien à l’État d’Israël et à son idéologie officielle, le sionisme, commencerait à déteindre sur la France en supplantant des valeurs françaises, républicaine de liberté, d’égalité, de fraternité par des valeurs importées de l’étranger de ségrégation, de dictature, de violence d’État.

    Ce serait ouvrir la porte à une France qui n’a pu exister qu’aux moments les plus sombres d notre histoire. Ce serait éteindre les feux que la France a allumé dans le monde depuis le Siècle des Lumières et qu’elle a concrétisé par sa déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
    http://bridge.over-blog.org/article-28159738.html


    « QUEL SOCIALISME POUR LE XXIe SIECLE ? »

    Colloque organisé par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP)

    Samedi 28 février 2009.

    Au FIAP – 30, rue Cabanis Paris, 14e


    Depuis 2001, Le Gri-Gri International
    est le N°1 des satiriques africains francophones...

     
    Chaque jour, à 7H - 9H30 - 13 H - 22H, son rédacteur Grégory Protche y pose les désormais fameuses "Questions du Gri-Gri"

    Depuis 2009, fort du succès remporté sur Tropiques FM, Le Gri Gri International sévit même quotidiennement sur Internet !
    http://grigriinternational.over-blog.com


    liste complète

     
    dix bonnes raisons de voter
    un conseil : tenez-vous à distance des voies ferrées...
    radio l'autre monde darwin ne fit que transposer à la nature les faits sociaux la suisse au bord de la banqueroute
    des TOM-DOM au NOM
    comment piller le cadavre national
    les dérives des politiques antiterroristes... les descendants de geronimo attaquent les institutions américaines
    du world trade center à l'usine AZF

    Le retour dans l’OTAN décidé par Nicolas Sarkozy
     
    vient mettre la dernière touche à la liquidation politique – engagée sous Giscard – du gaullisme et de la politique d’indépendance stratégique de la France. Les sauts de cabris du Parti Socialiste et du Modem, qui ont si longtemps prêté le flanc à l’atlantisme, ne tromperont évidemment que les aveugles. Ils ont compris que cette dénonciation médiatique était payante électoralement. Le débat qui aura lieu à l’Assemblée ne sera qu’une énième mascarade parlementaire avec, pour final, l’entérinement de cette réintégration. (...)


    Cholem-Alekheim contre Redeker par danielle Bleitrach
    Victor Hugo, lettre aux femmes de Cuba Queimada à la Guadeloupe. Le capitalisme brûle t-il ? Par Guillaume Pigeard de Gurbert * La fascination malsaine… Le complexe du goy par Vincent Geisser Le patronat français non seulement n’est pas juif mais était dans sa masse collaboratrice avec les nazis

    liste complète


    La diversité est au service du néolibéralisme !
    Retour vers l’OTAN, affaire Chauprade : comment piller le cadavre national

    liste complète


    L'UE jugera Benjamin Netanyahu
    sur ses actes au Proche-Orient

    L'Union européenne jugera le futur Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, sur ses actes concernant le processus de paix, mais les Vingt-Sept s'attendent à des débuts difficiles.

    1238572806-l-union-europeenne-jugera-ben  Extraits : Désigné la semaine dernière par le président Shimon Peres pour former un gouvernement, Benjamin Netanyahu s'est engagé dimanche à essayer de faire progresser les objectifs de paix, sécurité et prospérité.


    Considéré comme le principal artisan de l'échec des accord d'Oslo, dans les années 1990, il souhaite aujourd'hui que les pourparlers avec les Palestiniens se concentrent sur l'économie, aux dépens de l'approche territoriale.


    ANALYSES DIVERGENTES


    De son côté, le ministre français, Bernard Kouchner, a jugé la situation très difficile et a fait état d'analyses divergentes au sein des Vingt-Sept sur l'avenir à court terme de ce processus.
     

    "Les analyses divergents sans doute parce que dans la difficile évolution du Moyen-Orient vers la paix, ce sont toujours les gens de droite en Israël qui ont fait les plus grandes concessions", a-t-il déclaré.


    Bernard Kouchner a par la suite précisé que cet environnement politique ne lui semblait pas propice à la poursuite du processus de paix d'Annapolis.

    "Franchement, nous attendons de bonnes surprises sans en être persuadé", a-t-il indiqué.


    Plus tôt dans la journée, le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, avait considéré qu'il n'était pas possible ni envisageable d'abandonner la stratégie de deux Etats vivant en paix et sécurité.


    "Je pense que le Premier ministre désigné, Benjamin Netanyahu, poursuivra cette stratégie, a-t-il estimé.

    http://fr.news.yahoo.com/4/20090223/twl-union-israel-netanyahu-bd5ae06.html

     

    Les militaires américains usent d’un terme générique
    - Al Qaida- pour désigner les résistants
    qui osent leur résister...

    Déclaration de Robin Cook, ancien Ministre des Affaires Etrangères de Grande Bretagne :
    "Al Quaïda n'est qu'une campagne de propagande"
    http://changementclimatique.over-blog.com/article-26225171.html

    D'un côté Corée du Nord-Chine, de l'autre Corée du Sud-USA.
    Un joli combat de boxe !
    http://www.jovanovic.com/blog.htm


    L'ADMINISTRATEUR DE LA CITIBANK SE PAYE DES VACANCES
    à 500.000 DOLLARS SUR LE DOS DU CONTRIBUABLE !
    2-3 Février 2009 : Le New York Post a pris les banquiers dans sa ligne de mire et ça fait très mal. Les journalistes ont eu l'idée d'examiner les trajets des avions privés de la Citibank (voir plus bas) sur décembre et janvier, et, surprise, ils sont tombés sur un plan de vol vers une station balnéaire de luxe mexicaine, et cela APRES QUE LA BANQUE AIT ETE SAUVEE PAR LES 45 MILLIARDS DES CONTRIBUABLES (qui vont rembourser pendant 35 ans) ET APRES AVOIR VIRE PLUS DE 70.000 SALARIES dans l'année 2008. L'article est sanglant (page 1 et page 2 du New York Post), sachant que c'est maintenant 800.000 personnes qui vont perdre leur emploi chaque mois aux USA grâce à ces crétins d'enfoirés de banquiers arrogants et pourris jusqu'à la moëlle. Mr et Mme Weill, en compagnie de leurs enfants sont allés se reposer à Baja au frais de la banque (c'est dur la vie de banquier) dans une suite à 15.000 dollars la nuit. http://www.jovanovic.com/blog.htm

    Appel pour le retrait du Hamas de la liste européenne des organisations terroristes
    Publication non terminée

    (Eva : ce sont des résistants !)

    vervaetluk@gmail.com

    Rire de la destruction de Gaza ! Lettre ouverte à la comédienne Anne Roumanoff
    http://www.oulala.net/Portail/spip.php?breve1606


    Le salon de l'agriculture come si vous y étiez
    avec  http://laplote.over-blog.fr/


    5a01mu.jpg 

    liste complète



    Sommet de l’Otan à Strasbourg: Dérive atlantique
    et néoconservatrice de l’UE promue par Sarkozy et Merkel
    Les récentes déclarations de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel en vue de préparer le Sommet du 60ème anniversaire de l’Otan sont inquiétantes et laissent mal augurer de la « nouvelle doctrine stratégique de l’Otan » qui doit être mise en chantier. Leur déclaration commune du 4 février, parue dans Le Monde, semble avoir pour but de marquer leur attachement à ce que l’Otan porte de plus agressif, de plus contestable et de plus contesté.
    http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-28280529.html

    liste complète


    Stella Rimington, 73 ans, ancienne dirigeante du service secret anglais MI5, affirme que le gouvernement britannique exploite la peur du terrorisme dans le but d’éroder les libertés civiles, au risque de sombrer dans un Etat policier
    .
    http://www.marcfievet.com/article-28290396.html

    Le scandale de la reconduction de Barrosso
    http://www.marcfievet.com/article-28290962.html

    DOM-TOM : Prenons notre indépendance
    http://www.marcfievet.com/article-28297483.html


    Réseaux terroristes israéliens :
    Démantèlement en 2006, de cellules terroristes israéliennes opérant sur le territoire libanais, nous publions ici un extrait de l’enquête réalisée par Thierry  Meyssan et Jürgen Cain Külbel sur ce réseau terroriste israélien… réseau qui pourrait fort bien être le vrai responsable de l’attentat ayant coûté la vie au  Premier Ministre Hariri. Cela faisait longtemps que, dans la stratégie Néo-con  et Grand-Israélienne, le Liban faisait partie des dominos à faire tomber. George W. Bush lui-même avait donné la liste en 2001 : Irak d’abord, puis le  Liban, la Syrie et enfin l’Iran.
    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-28297232.html



    Guadeloupe :
    Tout a été fait, en effet, pour préparer l’opinion à la répression de la grève générale antillaise. Refus, particulièrement provocateur, d’entériner l’accord passé entre le patronat local et le LKP. Intervention violente des CRS et des gendarmes mobiles contre les barrages. Arrestation musclée de dirigeants du LKP. Les résultats de ce pourrissement de la situation par le gouvernement étaient inéluctables : malgré tous les efforts des LKP, les jeunes des quartiers populaires ont commencé à réagir. Les médias titrent sur les « incendies » et les « tirs contre les forces de l’ordre ».

    C’est ce qu’espérait et ce que préparait le gouvernement pour pouvoir justifier une répression massive contre la population guadeloupéenne.

    Le seul responsable de cette violence, pourtant, c’est le gouvernement qui refuse de donner satisfaction à tout un peuple dressé pour pouvoir vivre décemment. Le droit de vivre décemment est un droit imprescriptible qui passe avant, à l’inverse de ce que veut imposer Sarkozy, les profits du CAC40.
    En 1967, la répression contre la Guadeloupe avait été impitoyable : de 87 à 170 morts selon les sources. Aujourd’hui, plusieurs appels antillais dénoncent l’arrivée dans l’île de 4000 militaires/gendarmes/CRS, de chars d’assaut, de munitions et de cercueils en plastique.
    Jean-Jacques Chavigné (extraits)
    http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2009/02/23/12671008.html

    liste complète


    Roselyne Bachelot…

     

    Le 4 mars, elle intervient dans le colloque présidé par Paul BLANC.
    « Les vaccins : une excellence Française à préserver ».

    Maison de la chimie

    28 rue Saint-Dominique

    75007 PARIS

     

    Je vais voir de mon côté combien de personnes victimes du VHB sont près à se déplacer...

    Je souhaite que les personnes qui reçoivent ce mail me répondent si oui ou non ils peuvent se déplacer le 4 mars de 14h30 à 17h00 pour un setting pacifique. J’ai préparé une vingtaine de pancartes.

     

    Merci de remplir le formulaire que je transmettrai à l’association ALIS.

     

    Si je n’ai pas un minimum de 30 personnes à mes cotés, ce setting pacifique n’aura pas lieu.

     

    Amitiés

     

    Patricia GOUY

    8 rue des frères Lindet

    27000 EVREUX

     

    02 76 91 44 80

    06 50 61 99 23


    La démocratie israélienne est en route vers l'horreur
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article179



    mars2009.jpg

    http://eldiablo.over-blog.org/article-28333617.html

    Partager cet article
    Repost0
    13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 23:59

    La France rentre à la niche - JPG - 29.3 ko 
    http://marcfievet.com

    Sommaire :
    Occident moribond, et menaçant,
    éditorial d' Eva.
    Autodestruction de l'Occident.
    Pipelines vers le 11 septembre.
    Pire qu'en 1929 !
    La France et l'OTAN.
    Il n'y a pas de terrorisme..
    Chaîne pour Gaza.
    Machiavélisme d'Israël.
    Le secret américain de Sarkozy.
    Sarkozy, agent des USA et d'Israël,
    néoconservateur.


    Editorial d' Eva :
    Occident moribond, et menaçant

    Mes amis,

    Le monde vacille. Le capitalisme est en crise, prêt à s'effondrer, maintenu sous perfusion seulement grâce aux contributions financières forcées des peuples. Et pourtant, ce système inique livre une lutte sans merci aux citoyens pour  extirper leurs dernières  mesures sociales, leurs derniers services publics, leurs dernières lois protectrices...

    Et les dernières convulsions de cet Occident dominateur, en plein effondrement, peuvent être mortelles pour l'humanité.

    Alors même que l'Occident fasciscant se décompose, victime de sa mégalomanie militaro-financière, il s'apprête à lancer ses dernières attaques pour survivre et réaliser son dessein de toujours : Soumettre le monde entier à sa Loi élitiste et carnassière.

    La guerre est proche, tout se met en place. La guerre n'est-elle pas l'ultime étape du Capitalisme aux abois ?

    Et plus la bête occidentale est moribonde, plus elle est dangereuse, prête à dévaster la planète pour sauver ses profits faramineux et insolents. Un peu comme Israël, annonçant sans hésiter qu'il détruirait l'humanité sous un déluge de bombes s'il était menacé. Folamour est au pouvoir. Et en face, la résistance s'organise, de la Russie avec son Organisation du Traité de Sécurité Collective (OTSC), défensif,  aux relents de Guerre Froide, faisant contre-poids à l'OTAN par nécessité,  aux Etats asiatiques ou arabes non-alignés, réunis par les accords de Shangaï, ou aux alliances bolivariennes, etc, scellant entre eux des relations d'auto-défense, en réponse à l'agressivité sur-armée de l'Occident psychopathe. Oui, Anglo-Saxons, Israéliens et désormais Européens, menacent la planète, la terrorisent, l'avillissent. En tentant de tenir sous sa coupe brutale, raciste et perverse, la planète, l'Occident crée un front mondial du refus, de rejet, et la course aux armements prolonge ce choc des Etats désormais antagonistes par la volonté de quelques irresponsables.  

    Sarkozy, néoconservateur partisan du choc de civilisations et du néo-libéralisme sauvage,  jette bas le masque. Le premier, Thierry Meyssan, toujours prophétique, a annoncé que le Président français était un agent des USA et d'Israël, pourtant en pleines terres gaulliennes.

    La République laïque, avec le nouveau Président français, est moribonde, le modèle social se désintègre sous les coups du Grand Capital, l'indépendance nationale ne sera plus qu'un lointain souvenir, la démocratie rend l'âme avec la mise en place d'un Etat policier, des médias voyous et putrides, des lois liberticides. Sarkozy s'est emparé de notre pays pour l'offrir à la Haute Finance, à la CIA et au CRIF.  C'est un crime d' Etat.

     

    La voix de la France va se taire, vautrée dans des intérêts qui ne sont pas les siens, affairistes, dominateurs, va-t-en guerre. Engluée dans l'OTAN sans contrepartrie (sauf un strapontin), bradant la Défense européenne en prétendant la servir, prête à s'enrôler, grâce au concours des médias sionistes complices (Marie Drucker, Benoît Duquesne, et tous les autres...), sous la bannière des croisés judéo-chrétiens fanatiques.

    Sarkozy agent des USA et d'Israël ?  Nul ne peut plus en douter. Le voici qui entraîne notre pays dans la plus folle des aventures, celle qui conduira le peuple français à servir les intérêts des multinationales anglo-saxonnes ou des banques israéliennes sous le drapeau de l'OTAN, donnant sa vie pour les néocons au service d'un Occident blanc, raciste, arrogant, prédateur, vindicatif, cupide, cynique, inique, ivre de puissance et indifférent à la cause humaine. Son objectif, non dissimulé : La mise en place d'un gouvernement (militaro-financier) mondial,  appuyé sur des armées globales, sous drapeau otanesque, usraélien, menace dont aucun Média ne rend compte, préférant détourner la colère des citoyens de plus en plus spoliés contre des ennemis inventés de toutes pièces,  terroristes imaginaires ou  faux adversaires russes, chinois, iraniens, etc....


    L'Occident qui se fourvoie dans des guerres coûteuses, innombrables, inutiles (les peuples, même écrasés, finissent toujours par l'emporter, comme au Vietnam) et qui s'entête à perpétuer un Système pourri dans ses fondements les plus profonds, constitue assurément la plus grande menace aujourd'hui, sous la bannière de l'Organisation Terroriste Anti Nations souveraines qu'est l'OTAN.  Nous devons alerter nos concitoyens, si nous ne voulons pas, un jour prochain, nous laisser entraîner par Celui qui a fait main basse sur notre pays à des fins inavouées, félonnes, au service d'intérêts étrangers, oui, entraîner dans des aventures sanglantes, mortifères, nucléaires, contre la Russie d'abord, ensuite contre tous les autres Etats non-alignés à l'Empire.

    Les vraies menaces ne sont pas celles que les Médias nous présentent, mais Sarkozy, le libéralisme, l'Occident, l'OTAN.

    Le premier devoir est de les identifier clairement. Ensuite, de nous improviser, tous, journalistes, auprès de nos proches ou de nos collègues, puisque les Médias ont depuis longtemps, et plus que jamais, trahi leur fonction d'informateur au profit de celui de propagandiste.

    Contrairement à ses ambitions affichées de défenseur de la Liberté, de la Démocratie, du Bien, de la Paix, toutes mensongères, l'Occident, avec des hommes comme Sarkozy, sera le fossoyeur de l'humanité.

    Saurons-nous nous opposer à la folie mégalomane et meurtrière de quelques-uns ? La connaissance précède l'action.

    C'est l'avenir de l'humanité qui se joue maintenant. En dehors de l'OTAN, bien entendu.

    Eva

    TAGS : Occident, OTAN, CIA, CRIF, Thierry Meyssan, néoconservateurs, Sarkozy, libéralisme, médias, Marie Drucker, Benoît Duquesne, guerres, Russie, Chine, Iran, Alliance bolivarienne, Accords de Shangaï, Israël, Etats-Unis, OTSC, choc civilisations...


    fema_camps.jpg

    L’autodestruction de l’Occident
    commence en Mars 2009

    Aucun analyste n’a encore tenté l’exercice d’imaginer dans quel état de délabrement finira la fuite en avant dans laquelle les Etats-Unis entraînent le reste de l’occident, et l’occident avec lui le reste de la planète. L’exercice semble en effet infaisable sur le plan économique. La crise, soupçonnée d’être selon Naomi Klein un montage de la Fed,  ressemble au petit glouton jaune de Pac-Man, dont aucune mesure ne semble pouvoir assouvir l’abyssale voracité, et dont le spectre semble vouloir se poser sur le fondement même de l’économie, un fondement dans lequel aucun débat ni projet ne semble vouloir descendre.

    Visualiser le projet américain intra-muros
     
    Pendant que discours et gesticulations politiques tentent toujours de défendre un système financier obsolète et révolu, dont les bénéficiaires s’acharnent encore à presser les dernières gouttes, les lézardes apparaissent sur le mur de soutien occidental, à la façon des poutres qui se désagrègent sous l’action insidieuse des termites : Inflation possible de 200%, montée possible de l’or à 2000 ou 3000$, situation pire qu’en 1929, et pour finir un plan bancaire aggravant, qui pourrait mener au non-paiement de la dette ou à l’hyperinflation. Difficile, donc, dans cette situation chaotique, inédite au niveau planétaire, dépendante de décisions futures, de visualiser une image fiable de la situation économique dans le futur, même proche.
     
    Il n’en est pas de même pour la politique étrangère des Etats-Unis, que l’on entend venir de loin avec ses gros sabots. N’avez-vous jamais essayé de tricher dans la résolution des problèmes de labyrinthes dans les pages jeux des magazines, en tentant de trouver le chemin en remontant par la sortie ? Ce jeu, appliqué à la politique étrangère des Etats-Unis, est très instructif. Mais appliqué aux projets de politique intérieure, il est totalement révélateur.
     
    Les Etats-Unis viennent de perdre 1,8 millions d’emplois en 3 mois. Le BIT, quant à lui, a déjà prévu un effondrement du marché mondial de l’emploi, et avertit : « l’agitation sociale est déjà là ». Les indices de la mise en place de la loi martiale se multiplient (exercices récurrents, autorisation du congrès d’installer des centres d’urgences sous autorité militaire, assignation d’une force de sécurité sur territoire américain, composée de marines spécialisés en décontamination). La crainte de mise en place de camps de concentration se propage. Certains se sont déjà amusés à imaginer de quelle manière pourraient advenir loi martiale et camps de concentration, dans cette fiction anonyme (partie 1, 2 et 3). Avec un taux de chômage annoncé à 7%, mais qui est en réalité le double, prévu pour s’effondrer, avec un cataclysme économique annoncé, qu’ont en tête les Etats-Unis ?
     
     Le croquemitaine de circonstance
     
    Tant que l’attention n’est pas focalisée sur le Pakistan et l’Afghanistan, Al Quaïda restera secondaire. Les attentats conventionnels, c’est bon pour les archives, il faut vivre avec son temps, et le temps est au nucléaire. Quelle terreur inspire Téhéran ? En juillet 2007, Dennis Ross disait : « 18 mois pour éviter la guerre avec l’Iran », arguant du fait que ce délai ne tenait pas tant de la menace nucléaire que de son système de défense aérien, fourni par la Russie. L’échéance est passée, et l’Iran possède à ce jour une grande maîtrise dans la technologie des missiles, au point qu’il est capable de les produire à lui seul, certains ayant une portée de 2000 km, ce qui a plongé Israël dans l’effroi. Ne parlons pas de l’espace, chaque conquête technologique iranienne devient coupable, le pays étant invité à rester au moyen-âge.
     
    Le 6 mars 2009 sera un jour comme les autres, où il ne se passera rien de particulier. Disons presque rien. Ce sera toutefois le jour où l’AIEA présentera son rapport, relatif au programme nucléaire de Téhéran, à la communauté internationale, qui sera sans surprise le bâton avec lequel elle pourra fustiger l’Iran … En dépit du fait que, selon El baradei, et d’autres experts, le pays ne peut pas techniquement posséder l’arme nucléaire avant 2 à 5 ans, en dépit des anciennes salades des néo-cons sur le sujet, et en dépit du fait que l’on cherche toujours les armes de destructions massives en Irak.
     
    C’est à compter du 6 mars 2009 que, sur la base d’un dossier vide, la communauté internationale commencera à se positionner officiellement contre l’Iran et tâchera d’expédier à grande vitesse les formalités diplomatiques et autres avertissements, réitérant la même chanson que les années précédentes. Quelles seront les modalités ? Sarkozy a déjà fait la danse du ventre devant Moscou, alors que la Russie et l’Iran « ont semblé adressé un message presque commun à l’administration Obama » privilégiant le dialogue et non la confrontation. Merkel se positionnait d’ores et déjà pour des sanctions plus sévères à l’encontre de l’Iran, avant même que l’AIEA ne se prononce. De son côté, Benyamin Netanyahou a assuré que l’Iran « n’aura pas l’arme nucléaire ».
     
    Par ailleurs, la stratégie des néo-cons à l’égard de l’Iran, la « révolution de velours », n’a été en dernier ressort qu’un pétard mouillé. La tentative de renversement de régime s’est soldée par une farce. Il semble que les Etats-Unis viennent de tirer leur dernière cartouche, relativement à la déstabilisation du régime. Les élections iraniennes du 12 juin ne changeront rien non plus, puisque le président est sous les ordres du Rahbar, le guide suprême, qu’on voit mal freiner le progrès technologique du pays, alors qu’il l’a déjà largement cautionné.
     
    Comme si toutes les options diplomatiques avaient déjà été épuisées, une lourde infrastructure se met en place actuellement au Moyen-orient, laissant entrevoir une guerre de grande ampleur. Israël va se doter de navires de guerre, pour lesquels, “If acquired by the navy, the LCS would enhance Israel’s long-arm capabilities and could be potentially used in a conflict with Iran ... John Bolton confirmed the assumption about the possibility of a new war, saying the Israeli offensive on Gaza could lead to a US attack on Iran”. Selon Chossudovsky, c’est 3000 tonnes de munitions qui seraient en cours de livraison vers Israël, pour une attaque depuis longtemps préméditée. Les Etats-Unis n’ont pas caché leur souhait de lancer des attaques contre l’Iran à partir de bases militaires géorgiennes.
     
    OTSC - OTAN : l’escalade militaire monte d’un cran
     
    Suite du calendrier des préparatifs : 3 et 4 avril 2009. C’est le sommet de l’OTAN, où la France devrait faire une annonce essentielle. Après avoir joué cavalier seul pendant plus de 40 ans, elle s’apprête à revenir au sein de l’Otan, retour bradé à la va-vite pour lequel « Nicolas Sarkozy a abaissé ses exigences ». Ce retour marque officiellement la vassalisation de la France auprès du commandement américain, puisque l’un des deux postes accordés « concerne la tête de l’ACT, l’Allied Command Transformation, basé en Virginie aux Etats-Unis, un organisme chargé de piloter les transformations de l’Alliance. C’est l’un des deux commandements dits stratégiques de l’OTAN, traditionnellement occupé par des officiers américains »
     
    D’ores et déjà, Mdevedev a montré les dents, déclarant « La Force collective de déploiement rapide de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) sera aussi efficace que les troupes de l’OTAN ». Les tensions en Asie centrale s’aggravent en effet entre l’Otan et Moscou, qui voit dans l’invasion américaine de l’Afghanistan le projet d’un nouveau « rideau de fer ». Le Kremlin a vivement réagi en faisant jouer sa chasse gardée, procédant à un accord avec le président Kourmanbek Bakïev visant à la fermeture d’une base américaine au Kirghizistan, alors que la Tadjikistan offrait sa coopération à Washington. La Russie, qui fait les yeux doux à Karzaï se ré-intéresse subitement à l’Afghanistan, et envisage d’inviter ce pays à la prochaine conférence de l’OCS, en déclarant : « La sécurité des pays membres de l’OCS est prioritaire pour l’OCS ». Selon le Telegraph, cette guerre pourrait être perdue pour la fin de cette été.
     
    Outre sa flotte de la mer noire stationnée actuellement en Ukraine à Sébastopol, Moscou construit des bases militaires en Abkhazie-Ossétie du Sud, dont une base navale. L’UE, par le biais de sa présidence, a vivement réagi , accusant la Russie de déstabiliser la région. Moscou projette également la construction d’autres bases, en Syrie, au Yémen, en Libye et au Vietnam.
     
    Déjà en décembre 2008, les relations entre la Russie et les Etats-Unis avaient du plomb dans l’aile, suite à l’affaire des livraisons de missiles à l’Iran. Des S-300 à Téhéran, dont l’immense avantage est le système de lancement mobile, un cauchemar pour Israël, car, selon une étude australienne, « la DCA russe a atteint dans son développement un niveau qui ne laisse aucune chance à l’aviation américaine en cas de conflit militaire ». Il semble maintenant que la Russie ait transféré son savoir technologique, puisque l’Iran fabrique désormais seul les missiles S-300. On comprend mieux le casse-tête que poserait une éventuelle attaque sur l’Iran, des raids aériens conventionnels seraient simplement suicidaires : « La dernière version du missile sol-air S-300 est capable d’abattre les missiles balistiques et de croisière, des armes de haute précision, des avions, des hélicoptères et d’autres cibles aériennes et maritimes à une distance de 150 km et à une altitude de 27 km ».
     
    La pièce centrale manquante
     
    Les sanctions économiques contre l’Iran, fussent-elles prises, ne devraient aboutir à rien, aussi est-il fort probable que cette étape soit court-circuitée. La Chine est en effet un partenaire privilégié de l’Iran, importe de ce pays 20% de sa consommation en pétrole, les deux pays signaient en 2004 « un premier « contrat du siècle » pour la livraison de 250 millions de m³ de gaz et 150.000 barils de pétrole par jour durant 25 ans  » et, échange de bon procédé oblige, fournit Téhéran en technologie militaire – missiles en particulier -, petites affaires entre amis qui assure à l’Iran le Veto Chinois « comme bouclier contre l’imposition de dures sanctions économiques et d’autres sanctions ». L’Iran est par ailleurs intégré au groupe de Shanghai en tant qu’observateur, et bénéficie à ce titre de la déontologie de l’OCS (pour laquelle « d’aucuns soupçonnent que l’objectif secret de Pékin et de Moscou est de protéger leurs intérêts en Asie centrale ») , ainsi que l’avait rappelé vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexeï Borodavkine : « La sécurité des pays membres de l’OCS est prioritaire pour l’OCS ».
     
    Une guerre délaissée en Afghanistan pour l’été, cela signifierait-il une autre en projection, pour l’été ou l’automne ? Si l’Iran était attaquée, il ne fait de doute pour personne que, comme l’avait prévu en 2004 les experts américains, et raison pour laquelle Israël et/ou les Etats-Unis ont si longtemps menacé sans oser, « Aucun scénario n’est parvenu à éviter une escalade du conflit ».

    Aucune sanction économique n’étant envisageable, ni aucune attaque sans démarrer l’effet domino, une pièce essentielle manque encore au tableau : un prétexte digne de ce nom, qui ferait passer aux yeux de la communauté internationale, la très diabolisée Téhéran au rang de gangrène planétaire. Même si cette pirouette ne bernera pas la Russie – consciente de la fourberie américaine -, Russie qui a déjà remis en cause le 11 septembre, et laissera de marbre la Chine, qui protègera ses intérêts énergétiques, elle aura probablement le mérite de rallier à elle la très crédule population occidentale, et d’autant plus avec la propagande médiatique que l’on connaît.
     
    Deux hypothèses :
    • Un attentat false-flag, qui impliquerait, après une enquête propriétaire et bâclée, le VEVAK. Certains analystes commencent à montrer du doigt ce service secret, infiltrant des milieux islamistes sympathisants, en créant des réseaux dormants : ”A Western intelligence report says there are 40,000 Wahhabis in Bosnia, many Al-Qaeda sympathizers and a significant number of Iranian agents that are part of Teheran’s intelligence service VEVAK … At this moment, EU and US are full with these ’sleepers’ who are awaiting a signal to sacrifice their lives for Jihad”. L’hypothèse d’un attentat de grande ampleur, de la taille du 911, nucléaire ou biologique, est annoncé par les milieux autorisés depuis quelques temps (Albright, Cheney, CIA, CIA à nouveau), ce qu’on comprend d’autant mieux quand on sait à quel point ils ont besoin d’un ennemi pour mener à bien leurs desseins.
    •  Un dérapage organisé au Moyen-Orient, qui, focalisé sur le Hamas ou le Hezbollah, ferait tache d’huile. Cette hypothèse, reprise sur une analyse de la Radio Jérusalem Plus, est très probable, comme l’a évoqué la journaliste australienne Sarah Cummings qui a publié un « off » de l’ambassadeur israélien Yuval Rotem, dans lequel il indiquait cette éventualité en 2009. Dans ce cadre, « l’ Opération menée récemment à Gaza était en lien direct avec une attaque possible contre l’Iran, une sorte de manière pour l’armée israélienne de "se mettre en condition" et surtout pour les dirigeants politiques israéliens de tester la réaction de la communauté internationale face à la brutalité des opérations militaires menées contre la population civile palestinienne, le nombre de civils tués et blessés, et l’ampleur des dégâts causés. La faiblesse de la réaction de la communauté internationale ne peut que conforter Israël dans son projet d’attaquer l’Iran »
     
    Opéra d’indiscrétions

    Le hasard du calendrier fait qu’à compter de la mi-mars, un « déluge de calamités financières » devrait commencer à poindre, au moment même où le ton devrait monter contre l’Iran après la publication du rapport de l’AIEA. Des mauvaises langues pourraient noter que la déconfiture financière et la pression à l’encontre de l’Iran suivent un étrange synchronisme. L’Iran serait-il l’unique porte de sortie pour que les Etats-Unis n’aient pas à assumer le cataclysme financier annoncé ?
    Il semble qu’Obama ait récupéré un dossier insoluble. Selon le journaliste Roger Cohen, l’attaque de l’Iran par les Etats-Unis est impensable. Mais ”There’s no changing that Israeli lens, however distorting it may be in a changed world. That could mean an Israeli attack on Iran within a year. If the U.S. military option is unthinkable, equally unthinkable is the United States abandoning Israel”.

    Résumons-nous : une attaque israélienne contre l’Iran cette année, que les Etats-Unis devraient cautionner et suivre « malgré-eux », une aubaine qui effacerait le carnage financier pour ouvrir le carnage militaire, à la différence que ce dernier serait le prix pour « sauver la liberté du monde », ainsi que l’on peut imaginer par avance le discours américain, à l’instar de celui qu’avait fait Sarkozy en Afghanistan.
     
    De part et d’autres, l’option nucléaire est clairement évoquée. D’un côté la Russie : "Over 6,000 servicemen are on 24/7 combat duty, and at least 96% of all missile systems are ready for deployment within several dozen seconds. It is the highest readiness level among the components of the Russian nuclear triad" , mais aussi Israël : « Nous possédons plusieurs centaines d’ogives atomiques et de fusées et pouvons atteindre nos cibles dans tous les azimuts, et même Rome. La plupart des capitales européennes font partie des cibles potentielles de notre Armée de l’air … Nos forces armées ne sont pas au trentième rang, mais aux deuxième ou troisième rang mondial. Nous avons la capacité de détruire le Monde avec nous. Et je peux vous assurer que cela arrivera avant qu’Israël ne disparaisse ».

    Dans le cadre de négociations entre l’Otan et l’ICI turc, démarrées en 2004, et destinées à installer un système de défense aérien au Moyen-Orient, et notamment un bouclier anti-missile, une indiscrétion majeure a filtré, dévoilant en finalité la préparation de la 3° guerre mondiale : ”After a meeting of Kuwaiti Deputy Premier, Foreign Minister and Acting Oil Minister Sheikh Dr. Mohammad Sabah Al-Salem Al-Sabah with NATO’s Deputy Secretary General Claudio Bisogniero on January 27, the former said that he had been "briefed on Nato’s role, which was to form a defense mechanism and ’prepare for the Third World War, which was the ’mindset’ from which the alliance expanded" and on "Nato’s training of Iraqi security forces, as well as exercises with armed forces in Kuwait, Bahrain, Qatar and the UAE, noting Nato’s relations with all countries of the region." (Kuwait News Agency, January 27, 2009)”

    Compte tenu de ces éléments, le terme WW3, 3° guerre mondiale, semble inapproprié. Il faudrait plutôt employer le sigle NWW1. Entendre N pour Nuclear. Autant voir les choses en face. John Lloyds
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=51569
    http://bridge.over-blog.org/article-27906893.html


    20060319-chien-renifleur-Mariali-aussi.g

    Pipelines vers le 11 septembre

    Par Rudo de Ruijter,
    Chercheur indépendant
    Pays-Bas
    Novembre, 2006

    Les attaques terroristes du 11 septembre 2001, suivies de la guerre en Afghanistan et de la « Guerre contre la Terreur » ont changé le monde. Pourtant, tout comme les armes de destruction massive n’avaient rien à voir avec l’invasion de l’Iraq, Osama bin Laden n’a rien à voir avec la guerre en Afghanistan. Les véritables raisons de cette guerre sont le pétrole, le gaz et des pipelines autour de la Mer Caspienne. L’opération du 11 septembre avait pour but de donner une impulsion nouvelle aux conquetes des Etats-Unis dans leur ambition de maitriser les sources de pétrole et de gaz. Un nouveau Pearl Harbor, comme les néo-conservateurs avaient baptisé cette opération déjà un an avant les attaques.

     

    Sommaire

     

    Cet article relate les arrière-plans de la guerre des États-Unis contre l’Afghanistan. C’est en raison du pétrole, du gaz et des pipelines autour de la Mer Caspienne. Pour transporter du pétrole et du gaz à partir du côté est de la Mer Caspienne, la construction de pipelines à travers l’Afghanistan avait été programmée. Parce qu’une entreprise des Etats-Unis, UNOCAL, n’avait pas réussi à contrôler l’itinéraire afghan, la guerre était péparée. Quand l’appareil militaire fut prêt à attaquer, les événements du onze septembre offrirent à Bush un prétexte pour commencer cette guerre et obtenir le support du Congrès, de la population des Etats-Unis et du reste du monde. « Opération 11 septembre » s’avère un crime presque parfait. Presque. Tout crime laisse ses traces.

     

    Contenu:

     

    • Introduction
    • Ligne chronologique 1989 – 2000
    • Les idées des néo-conservateurs
    • Les acteurs riches et leurs influences
    • Les préparations pour le 11 septembre et l’invasion de l’Afghanistan
    • Le 11 septembre 2001
    • Conclusion

     

    • Introduction

    Nos politiciens ont formé l’idée que beaucoup de gens ont de notre monde. Ils ont divisé notre monde en bien et mal. Naturellement, eux, ce sont toujours les bons et ceux qu’ils accusent sont les mauvais. Simple, n’est-ce pas?

    Par contre, si nous nous en tenons aux faits, et jetons par dessus bord toutes les informations qui viennent de sources invérifiables, notre monde semble très différent. Cette recherche n’a pas pour but d’offenser qui que ce soit. Si vous êtes content de la version “officielle” de notre histoire, ne lisez pas davantage.suite à

    http://www.courtfool.info/fr_Pipelines%20vers%20le%2011%20septembre.htm



    Machiavélisme d'Israël


    Trop c’est Trop, disait Tzipi Livni. Et si cette exaspération n’était qu’une pièce de théâtre, cachant une stratégie plus ambitieuse, et planifiée de longue date ?

    C’est ce que l’on pourrait croire, si l’on se fie à la déclaration sur Al-Jazeera du Roi de Jordanie. En effet, le Washington Post fait mention d’un projet qui pourrait voir l’éradication des palestiniens, la bande de Gaza passant sous contrôle égyptien, au profit d’une structure tripartie (Egypte - Jordanie - Israël) qui conviendrait à l’état hébreux :

    L’opération aurait été planifiée depuis au moins 6 mois, et probablement depuis 18 mois, selon le journaliste israélien J. Cook. L’attaque aurait été escomptée après avoir poussé les palestiniens à bout, par cumul de restrictions successives :

    Selon Chossudovsky, les préparatifs seraient encore antérieurs, et les prétentions bien au-delà de Gaza. L’auteur fait état d’une livraison d’armes d’une ampleur exceptionnelle, 3000 tonnes,

    Les tirs de roquettes du Liban du 8 janvier, que le Hezbollah a nié avoir tiré, puis celles tirées le 14 janvier, pourraientt générer un dérapage dans ce qui ressemble de plus en plus à une guerre par procuration entre les Etats-Unis et l’Iran, qui fournirait en missiles Grad son pion le plus avancé, le Hamas. Pour l’instant, les Etats-Unis ont répondu, à la demande d’Israël en 2008 d’attaquer l’Iran, qu’ils mèneront « une opération secrète visant à saboter au niveau international la mise au point par Téhéran de ses projets nucléaires, et de mener des attaques contre les réseaux informatique et électrique iraniens », alors qu’une centaine de F-15 et F-16 faisaient des exercices perçus comme une répétition d’attaque de l’Iran. Rappelons que Bush avait déclaré, le 17 octobre 2007, que si l’Iran parvenait à l’arme nucléaire, cela pourrait mener à la 3ème guerre mondiale.

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=50052



    bhzhqv.jpg http://laplote.over-blog.fr

    Pire qu’en 1929

    Les experts comparaient encore récemment la crise actuelle à celle de 1929… Il semble qu’ils se soient trompés. Celle-ci pourrait être encore bien pire, et devenir une première historique d’une ampleur jamais connue. Des recoupements de déclarations récentes de différents spécialistes laissent présager un effondrement sans précédent. Pire qu’en 1929, une crise dont personne ne voit le bout du tunnel, comme l’indique le Wall street Journal. Très loin du plan Obama, le sauvetage des banques pourrait en effet coûter 4000 milliards de $.

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=50871Pire qu’en 1929

     
    Avec un Sarkozy à la solde
    des oligarchies financières mondialisées,
    l'économie française est en perdition.
    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkFuuZAyZAnXhaJylJ.shtml



    SarkoOTAN.jpg


    Le secret américain de Sarkozy

    Dans les coulisses du pouvoir, il y a ceux mis au devant de la scène, ceux qui restent dans l’ombre et, surtout, ceux des tréfonds que nul n’entrevoit jamais. Qui connaît Frank George Wisner ? Ce senior américain, diplomate et homme de réseaux, pourrait bien être la clé pour expliquer l’ascension fulgurante de Nicolas Sarkozy. Le chef de l’Etat français bénéficie là du meilleur conseiller occulte pour jouer un rôle dans la marche du monde. A condition que le Président continue de servir avant tout les intérêts de l’Empire américain, que celui-ci soit dirigé par Bush ou Obama.


    « Un néo conservateur américain à passeport français » : la formule cinglante d’Eric Besson (le "traître-étalon") au sujet de Nicolas Sarkozy, formulée en vue de la campagne électorale de 2007, demeure d’une lucidité implacable. 5..). Nicolas Sarkozy doit beaucoup à Jacques Chirac pour son maillage lent et progressif du corps électoral français. Il doit sans doute davantage encore à Frank George Wisner pour avoir obtenu l’assentiment et la faveur de l’hyper-puissance occidentale.

    Les parrains occultes du Président et méconnus du citoyen sont souvent les plus redoutables.

    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkFuVFZEEkubeydQpj.shtml



    L'OTAN et la France :
    La rupture

    Cette rupture dans la politique d'indépendance de la France se drape bien entendu d'arguments à usage médiatique du type "Amis, alliés, mais non inconditionnels", ou "nécessaire rénovation car nous ne sommes plus en 1966", ou encore "La France ne perdra rien de sa souveraineté" (3). Nicolas Sarkozy dit vouloir développer avec l'OTAN une "Europe de la Défense efficace". Depuis son élection, il ne cesse de répéter qu'une Europe de la Défense indépendante et l'ancrage atlantique sont les deux volets d'une même politique de sécurité. Mais quelle OTAN, pour quelle mission de défense européenne ? Et la France a-t-elle quelque chose à gagner à réintégrer le commandement militaire de l'organisation, avec lequel elle coopère déjà très bien ? Elle fournit déjà 2.800 soldats pour l'occupation de l'Afghanistan, et maintient actuellement 36.000 soldats dans divers autres pays (Kosovo, Côte d'Ivoire, etc.).

    Il est bien illusoire d'imaginer que les Etats-Unis donneront plus de place aux Européens et aux Français dans la nouvelle Alliance. Jaap De Hoop Scheffer a d'ailleurs bien précisé le 12 février 2009 à Paris que, si la France réintégrait le Commandement militaire intégré de l'Alliance atlantique, ce serait de toutes façons toujours à lui qu'il revenait "de gérer les choses au sein de l'OTAN, comme la position française au sein des structures de commandement, les généraux, etc". Tout au plus les Etats-Unis accorderont-ils quelques commandements militaires sans importance à un ou deux généraux français -- on parle vaguement d'un poste à Norfolk (Virginie, USA) ou à Lisbonne (Portugal) -- sans que cela puisse réellement permettre à la politique européenne de sécurité et de défense (PESD) de s'affirmer et de de peser significativement sur les décisions de l'OTAN.

    Dans tous les conflits (Afghanistan, Serbie, Kosovo, etc) où la France s'est retrouvée engagée aux côtés des militaires américains, ce sont systématiquement ces derniers qui décident et contrôlent de façon unilatérale toutes les opérations, en particulier les frappes, reléguant la France et les autres pays alliés au rang de simples exécutants. On ne les imagine guère se plier aux décisions des français dans l'avenir. Il n'est d'ailleurs pas inutile de rappeler que si de Gaulle est sorti de l'OTAN, c'est notamment parce qu'il demandait un directoire partagé de l'Organisation, ce que les Américains lui ont refusé. Et la suite a montré que la France, puissance moyenne disposant de l'arme nucléaire et d'un siège au Conseil de sécurité de l'ONU, existait finalement plus à l'échelle mondiale en s'affirmant de façon autonome qu'en s'effaçant dans ce qu'il appelait le "machin" atlantiste.

    Autre risque, la réintégration de Paris dans une OTAN qui sert de plus en plus de caution et de bras armé à l'impérialisme américain, sera sans nul doute perçu dans les grandes capitales du monde non-occidental comme un affaiblissement et un alignement sur les Etats-Unis, ce qui lui fera perdre le peu d'influence qui lui reste encore.

    Quant à la "Voix de la France", qui selon Nicolas Sarkozy deviendrait plus forte dans le concert des Nations si elle réintègre l'OTAN, elle semble jusqu'à présent avoir moins souffert des discours et des choix du Général de Gaulle -- ou même de ceux de Jacques Chirac et Dominique de Villepin, par exemple en 2003 à l'ONU lors du refus de la France de suivre les Etats-Unis dans l'invasion de l'Irak -- que ceux des "caniches" européens de George W. Bush (Tony Blair, José Manuel Barroso, Nicolas Sarkozy, José-Maria Aznar,...).

    Mais l'essentiel n'est pas là. Le projet de Nicolas Sarkozy, cet anti de Gaulle, ne consiste pas en un renforcement de la défense européenne, ou du moins pas pour lui donner plus de pouvoir et d'indépendance comme il le prétend. A travers ses choix diplomatiques et stratégiques il est à l'évidence tout à sa "vision" purement occidentaliste de la France et de l'Europe. Pour lui, la France doit s'affirmer "dans sa famille occidentale" et dans "les valeurs occidentales qui sont pour elle essentielles" (Discours de janvier 2008 devant le corps diplomatique français). Il partage avec son mentor George W. Bush une idéologie qui se fonde avant tout sur la défense d'une civilisation occidentale qui serait aujourd'hui attaquée par le monde islamiste.
    Lorsqu'il déclare faire en sorte que "Paris et l'ensemble des capitales occidentales parlent désormais toutes d'une seule voix", c'est surtout pour défendre les causes occidentales que les discours et les aventures guerrières de Bush "contre l'Axe du Mal et la Barbarie" ont totalement galvaudées: la Démocratie, la Liberté, l'universalisme des Droits de l'Homme, la lutte contre le terrorisme.
    Comme George W. Bush et comme tous les néo-conservateurs islamophobes, Nicolas Sarkozy est dans une logique de guerre contre tout ce qui ne relève pas des "valeurs occidentales" judéo-chrétiennes, tant en matière d'économie que de politique et de religion. Il exècre et ne cesse de diaboliser les partis islamistes qualifiés de terroristes comme le Hezbollah ou le Hamas, n'imaginant pas que son propre occidentalisme est à l'Occident ce que le fondamentalisme islamiste est à l'Islam. Il est au plus près des cercles israélo-américains d'extrême-droite qui, afin de "garantir la paix et la sécurité", prônent une domination occidentale du monde, quitte pour cela à passer à l'offensive et à se lancer dans une guerre de civilisation "globale".

    Pour Nicolas Sarkozy il s'agit de défendre mais aussi désormais d'imposer par tous les moyens, et notamment par la guerre, un nouvel ordre occidental soi-disant "moral" (comprendre surtout "néo-libéral") qui doit régner sur l'ensemble de la planète.
    Cette idéologie d'autodéfense agressive se nourrissant du conflit avec l'islamisme autorise ainsi l'OTAN -- qui à l'origine n'a qu'une mission de défense limitée aux territoires occidentaux -- à aller porter la guerre aux confins de la planète pour défendre des intérêts géostratégiques essentiellement américains, quand ce n'est pas parfois purement israéliens, à titre d'une soi-disant "légitime défense" contre le terrorisme islamiste. De hauts stratèges et chefs d'état-major de l'OTAN planchent même actuellement sur de réjouissantes nouvelles options militaires. Ces docteurs Folamour réclament en effet le droit d'effectuer des frappes préventives, y compris avec l'arme nucléaire, sans autorisation du Conseil de sécurité de l'ONU. Lorsque l'on connaît le désir insensé des Israéliens et de leurs amis américains -- Même avec Barack Obama, il y a peu de chances que les Etats-Unis modifient leur politique de soutien inconditionnel à l'Etat d'Israël -- d'aller bombarder l'Iran, on imagine aisément à quoi la sainte alliance transatlantique risque bientôt de servir.

    C'est avec cette "vision" guerrière et occidentaliste du monde, ruineuse et extrêmement dangereuse pour la France, que Nicolas Sarkozy entend jouer un rôle international. En infléchissant la doctrine militaire française pour mieux s'aligner sur la politique étrangère américaine, dont on connaît pourtant les errements et l'agressivité aussi inefficace que désastreuse, il commet une erreur diplomatique et stratégique majeure.
    _____________________
    *http://www.republique-des-lettres.fr/1628-republique-des-lettres.php

    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkFuVupElkFfzFFCwt.shtml





    Le vrai Sarkozy : A lire absolument !

    Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper-président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.

    Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.


    C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.

    Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.


    Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.

    Thierry Meyssan

    Analyste politique, fondateur du Réseau Voltaire.


    http://2.bp.blogspot.com/_k5-P3nBvxas/SZC3uZACnBI/AAAAAAAAASA/3xGLJF7cU1o/s400/AipacNaziAmerica.JPG
    (article envoyé par un lecteur)


    Terrorisme bidon !


    Selon la propagande du gouvernement etasunisn, des cellules terroristes sont répandues partout aux Etats-Unis, obligeant le gouvernement  à espionner tous les citoyens et à violer la majorité des protections constitutionnelles. Parmi les derniers mots du Président Bush quand il a quitté ses fonctions, il y a l’avertissement que l’Amérique sera bientôt frappée de nouveau par le terrorisme Musulman.


    Si les Etats-Unis étaient infestés de terroristes, le gouvernement n’aurait pas à nous le dire. Les faits nous le diraient. Comme il ne se passe rien, le gouvernement y va de ses avertissements pour entretenir les peurs qui font accepter au public les guerres sans fondement, les infractions aux libertés publiques, les cartes d’identité et autres tracas et harcèlements lors de déplacements en avion.


    La preuve la plus évidente qu’il n’y a pas de cellules terroristes c’est que pas un seul néo-conservateur n’a été assassiné.


    Je n’approuve pas les assassinats, et j’ai honte que le gouvernement de mon pays pratique l’assassinat politique. Les Etats-Unis et Israël montrent un très mauvais exemple à Al Qaïda.


    Les Etats-Unis combattent Al Qaïda et les Talibans en assassinat leurs dirigeants, et Israël fait de même avec le Hamas. Il est raisonnable de penser qu’Al Qaïda pourrait agir pareil avec les instigateurs et les responsables des guerres étasuniennes au Moyen-Orient.


    Aujourd’hui, tous les membres d’Al Qaïda connaissent la complicité des néo-conservateurs dans la mort et les dévastations infligées aux Musulmans en Irak, en Afghanistan, au Liban et à Gaza. De plus, les néocons sont très visibles et constituent des cibles faciles pour les chefs du Hamas et du Hezbollah. Les néocons sont connus dans les médias depuis des années et des listes de leurs noms, accessibles à tous, circulent en ligne.

    Les néocons ne sont pas protégés par les Services Secrets. C’est terrible à envisager, mais ce serait un jeu d’enfant pour Al Qaïda de les assassiner tous un par un. Mais, les néocons se déplacent librement, bonne indication qu’il n’y a pas de problème terroriste aux USA.


    Si, comme l’affirment toujours les néocons, les terroristes peuvent passer en contrebande des armes nucléaires et autres bombes sales aux USA pour semer des ravages sur nos villes, ils peuvent aussi obtenir des armes pour assassiner tout néocon ou ancien responsable du gouvernement.

    Et pourtant, les néocons, étasuniens les plus haïs des Musulmans, sont sains et saufs.


    La “guerre au terrorisme“ est un canular qui dissimule la prise de contrôle par les Etats-Unis des oléoducs, les profits du complexe militaro-sécuritaire, les attaques contre les libertés publiques par les adeptes de l’état policier, et l’expansion territoriale d’Israël.


    Al Qaïda n’existait pas en Irak avant qu’il n’y soit importé par l’invasion étasunienne et le renversement de Saddam Hussein qui maintenait Al Qaïda hors d’Irak. Les Talibans ne sont pas une organisation terroriste mais un mouvement qui essaye d’unifier l’Afghanistan sous les lois de l’Islam. Les seuls étasuniens menacés par les Talibans sont ceux que Bush a envoyés en Afghanistan pour tuer des Talibans et imposer un état fantoche au peuple Afghan.


    Le Hamas est le gouvernement démocratiquement élu de Palestine, ou du peu qu’il en reste après les annexions illégales par Israël. Le Hamas est une organisation terroriste de la même façon que les gouvernements Israélien et Etasunien le sont. Pour soumettre le Hamas à l’hégémonie israélienne, Israël utilise la terreur des bombardements et les assassinats contre les Palestiniens. Le Hamas réplique à la terreur d’Israël avec des roquettes artisanales et inefficaces.


    Le Hezbollah représente les Chiites du Sud Liban, autre région du Moyen-Orient convoitée par Israël pour son expansion territoriale.


    Les USA classent le Hamas et le Hezbollah dans les “organisations terroristes“ pour la seule raison qu’ils sont du côté d’Israël dans le conflit. Il n’y a pas de raison objective à ce que le Département d’Etat étasunien appelle le Hamas et le Hezbollah des organisations terroristes. C’est de la propagande pure et simple.


    Les USA et Israël ne considèrent pas leurs bombardements de civils comme de la terreur. Ce qu’ils considèrent comme tel c’est la réponse des peuples opprimés et sans Etat parce que leurs pays sont gouvernés par des marionnettes à la solde des oppresseurs. Ces peuples, dépossédés de leurs propres pays, n’ont pas de Département d’Etat, pas de Département de la Défense, pas de sièges aux Nations Unies ou de porte-parole dans les médias dominants. Ils ne peuvent que se soumettre à l’hégémonie ou résister avec le peu de moyens dont ils disposent.


    Le fait qu’Israël et les Etats-Unis poursuivent leur propagande sans fin pour empêcher cette vérité fondamentale d’éclater prouve que ce sont eux qui ont tort et que ce sont les Palestiniens, les Libanais, les Irakiens et les Afghans qui sont lésés.


    Les généraux étasuniens à la retraite qui servent de propagandistes à Fox “News“ clament sans arrêt que l’Iran arme les résistants Irakiens ou Afghans et le Hamas. Mais où sont les armes ? Pour s’opposer aux chars “made in USA“, les résistants doivent fabriquer des engins explosifs artisanaux à partir d’obus récupérés. Après six ans de conflit, les insurgés n’ont toujours pas d’armes contre les hélicoptèr

    es de combat étasuniens. Comparez leur “armement“ avec celui que les Etats-Unis ont fourni aux Afghans, il y a une trentaine d’années lorsqu’ils combattaient contre les Soviétiques.


    Les images de l’attaque meurtrière d’Israël sur Gaza montre de nombreux Gazaouis, tous sans armes, fuyant sous les bombes israéliennes ou dégageant des décombres des morts et des blessés. Tout le monde pourrait penser que chaque Palestinien est maintenant armé, chaque homme, chaque femme et chaque enfant. Cependant, tous les reportages sur l’attaque israélienne ont montré une population désarmée. Le Hamas doit fabriquer des roquettes artisanales qui sont tout juste des marques de défi.

    Si le Hamas était armé par l’Iran, l’attaque d’Israël sur Gaza lui aurait coûté des hélicoptères de combat, des chars et des centaines de morts parmi ses soldats.


    Le Hamas est une petite organisation armée avec des fusils de petit calibre incapable de pénétrer un gilet pare-balles. Le Hamas est incapable d’empêcher les descentes de petites bandes de colons israéliens sur les villages de Cisjordanie, qui jettent dehors les Palestiniens et s’approprient leurs terres.


    Le mystère est : pourquoi après 60 années d’oppression les Palestiniens sont-ils toujours un peuple sans armes ? Il est clair que les pays Musulmans sont complices d’Israël et des Etats-Unis en maintenant les Palestiniens désarmés.


    L’affirmation indue que l’Iran fournit des armes sophistiquées aux Palestiniens est du même acabit que celle sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein. C’est une propagande pour la justification du massacre de civils arabes et de la destruction des infrastructures civiles pour conforter l’hégémonie des Etats-Unis et d’Israël au Moyen-Orient.


    Paul CRAIG ROBERTS

    Paul Craig Roberts est un économiste et journaliste américain (..)

     

    ARTICLE ORIGINAL
    http://www.americanfreepress.net/html/terror_2609.html

     

    Québec: Sarkozy le voyou. 
    Avec un Sarkozy à la solde des oligarchies financières mondialisées, l'économie française est en perdition. Une véritable révolution s'impose.  
    Manif pour la Palestine, samedi 14H30 Place Denfert-Rochereau à Paris! 


    Une chaîne pour Gaza -
    Convoi d'aide humanitaire
    A relayer !
     

    bolton-gaza_map_large.jpgDu 14 février au 9 mars 2009, de Londres à Gaza, en passant par Paris, Madrid, Rabat, Alger, Tunis, Tripoli, Le Caire et bien d’autres villes…

    (..)
    Notre réponse citoyenne est l’organisation d’un convoi d’aide humanitaire pour la population de Gaza. Le convoi compte notamment des ambulances d’Ecosse, des camions de pompiers du nord-ouest de l’Angleterre et au moins 27 véhicules de Londres.

    Il quittera la capitale britannique le 14 février 2009 et traversera la France, l’Espagne, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Egypte pour atteindre Rafah avant d’arriver a Gaza.

    Ce convoi apportera bien sur une aide matérielle aux palestiniens, mais également un support médiatique que nous espérons considérable pour la cause Palestinienne, en attirant l’attention des medias et du public a travers diverses manifestations dans les villes traversées durant l’expédition.


    Vous, citoyens du monde, pouvez en faire autant dans votre pays et nous aider dans ce projet:

    1) Promouvoir notre action: Contacter les associations et medias susceptibles d’être intéressé par notre initiative, télévisions régionales et nationales, magazines, radios locales…faites du bruit !

    Venir nous soutenir et nous encourager en grand nombre pendant notre passage dans votre pays. Notre itinéraire qui sera mis à jour au fur et à mesure du voyage, est disponible sur http://www.vivapalestina.org/route.htm

    2) Participer activement au convoi: en proposant un véhicule et obtenir des fonds pour couvrir les frais permettant son acheminement jusqu’à Gaza (approximativement £3000 /3500 euros pour les divers frais (essence, péages, nourriture).

    3) Dons financiers:
    Organisez des collectes que le convoi convertira en équipement de première urgence et autre matériel dont les habitants de Gaza ont besoin.
    Envoyez vos dons également par - par virement bancaire :
    Nom de Compte: "Palestine Lives 2008"
    Banque: HSBC
    Adresse:
    HSBC
    2 Yorkshire street
    Rochdale
    OL16 1EE
    UK
    IBAN GB71MIDL403901016*93247
    BIC SWIFT MIDLGB2151T


    4) Dons en nature: Nous prendrons ce que vous nous apporterez, mais cela dans la mesure de la place disponible.
    En effet, du fait du succès de la collecte en Grande Bretagne, nos véhicules sont presque pleins.

    Des vêtements neufs ou en très bon état et propre. Toute sorte de vêtements chauds pour hommes, femmes et enfants. Des pulls, blousons, manteaux, couvertures, chaussures. Chaussettes et sous-vêtements uniquement neufs.

    5) Opération « boîte à chaussures » pour un enfant: offrez à un enfant de Gaza une boîte contenant par exemple:
    · des jeux /jouets: (..)
    · du matériel scolaire: (..)
    · hygiène et petits accessoires:  (..)
    · un message de soutien de votre part avec une photo de votre famille ou encore une carte postale de votre ville.


    Attention ! Ne sont pas permis: dentifrice, chocolats, bonbons, gâteaux et biscuits, liquides quel que soit leur emballage, jouets : pistolets ou petits couteaux ou ceux susceptibles de faire peur aux enfants.

    Si vous n’êtes pas anglophone et souhaitez avoir des informations supplémentaires concernant cette opération, les bénévoles de Viva Palestina sont joignables à l’adresse suivante:
    francais@vivapalestina.org

    Même si la quasi totalité des personnes impliquées dans ce projet ont un travail permanent et aident pendant leur temps libres uniquement, nous nous efforcerons de vous répondre dans les meilleurs délais.

    Merci à vous et VIVA PALESTINA!!!
    Source : Viva Palestina
    http://www.vivapalestina.org/

    jpg_Benyamin_netanyahu-589a1.jpg 

    Les néo-cons d'Orsay, déchiraquisation, la vraie rupture :

    article à lire absolument,
    http://www.marcfievet.com/article-27890272.html



    Sélection de liens à lire, ici (faute de place)

    http://r-sistons.over-blog.com/article-27911954-6.html#anchorComment


    Mes autres blogs :


    - R-sistons à la désinformation
      http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


    - R-sistons au choc de civilisations
      http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/


    - R-sistons à la crise (tuyaux, alternatives..)
      http://sos-crise.over-blog.com

    - Eva coups de coeur blogs
      http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/

    - R-sistons à l'actualité
      http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


    plein de nouveaux articles !


    Ce qui nous attend :

    http://r-sistons.over-blog.com/article-27911954-6.html#anchorComment  (en commentaires)

    Partager cet article
    Repost0
    11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 00:05

    L'Actualité m'oblige une fois de plus à changer de programme.
    Voici mon éditorial, très pessimiste, mais comment faire autrement ?
    Et entre autres, un article sur la guerre financière mondiale... Eva

    irak-puits_pf.jpg

    Editorial d' Eva :
    De Munich à la guerre planétaire

    Mes amis,

    Les nuages s'amoncellent....de tous côtés. La France va de capitulation en capitulation, les terroristes de Wall Street ont provoqué un séïsme mondial effroyable, et les extrémistes israéliens vont précipiter le monde dans le chaos nucléaire. N'ont-ils pas fait comprendre, d'ailleurs, qu'ils largueraient leurs trois cents bombes Hiroshima sur l'ensemble de la planète, s'ils étaient  vaincus ? Suprême folie d'un pays devant qui, pourtant, l'ensemble des dirigeants sont à genoux, mis à part quelques responsables courageux, comme Hugo Chavez, soucieux de Justice et d'abord sociale, ce qui l'honore.

    Parfois, je m'interroge sur lsraël, je cherche à comprendre sa politique si belliqueuse, provoquant partout divisions, conflits, meurtres, crimes, désespoir... comme en Irak qui, je le pressentais dès le départ, n'a pas été dévasté seulement pour le pétrole, mais d'abord et avant tout pour servir les intérêts d'Israël, soucieux de récupérer d'autres terres historiques dans ce pays, et, à terme, de dominer tout le Moyen Orient comme il va bientôt d'ailleurs dominer l'Europe, en prenant pied pour commencer, avant d'avoir la haute main sur cette entité politique comme, déjà, sur les Médias, les Grandes Institutions bancaires ou internationales, les partis (avec des agents comme Sarkozy, ou des dirigeants comme Strauss-Kahn qui a une double casquette, au PS, prétendant à la charge suprême, et responsable du FMI qui agenouille les peuples)... Et quand je m'interroge sur l'impérialisme dévorant d'Israël, sur son appétit démesuré, sur sa soif de domination et d'Argent, sur son arrogance, sur son manque de scrupules envers l'humanité, etc, je ne vois qu'une réponse : Son histoire elle-même, les abominables persécutions que ce peuple a dû souffrir du fait de sa différence, et pas seulement la Shoah injustement ramenée à lui seulement d'ailleurs, persécutions qui l'ont conduit à se replier sur lui, à rejeter les autres, à haïr l'humanité, à ensanglanter le monde, à le dévaster, mais aussi, dans un esprit revanchard, à vouloir l'asservir et le soumettre. Quitte, en cas d'échec, à anéantir la vie humaine en employant, acte de suprême désespoir, les bombes de la mort dont l'existence a toujours été niée, hypocritement - comment se peut-il que ce peuple "Saint", "élu", de la Bible, en soit venu à renier à ce point tous les préceptes divins confiés à Moïse ?

    Les élections en Israël voient s'opposer deux partis ultra-nationaux, l'un moins, l'autre plus, en présence d'un arbitre d'extrême-droite, fanatique, transfuge de la Russie, encore plus belliqueux, va-t-en guerre, raciste, et... déterminé. Autant dire que les belles proclamations de Mme Yade au Parlement français, aujourd'hui, en faveur du processus de paix, sont surtout destinées à calmer une opinion pourtant anesthésiée par les médias sionistes. Parlement, ou théâtre d'ombres ? Parlement où l'on discute pour la forme, où l'on légifère selon les diktats du Président, sous peine de perdre son emploi confortable, bien rétribué, et impuni en cas d'absentéisme, contrairement aux gamins des cités dont les mères éprouvées se voient privées d'allocations si leur progéniture fait preuve de peu d'enthousiasme pour l'assiduité.


    chez-les-kouchner-couleur-r-duit.jpg
    Obi.






















    http://obi.abonnemine.over-blog.com/

    En France, rien ne va plus. Sarkozy Ier est discrédité dans l'opinion, son ministre des Affaires Etrangères Bernard Kouchner sent vraiment le souffre, et c'est un euphémisme, son plan de relance ne relance rien sauf pour les déjà bien pourvus, en tous cas surtout pas le pouvoir d'achat, les médias français qui n'ont rien à envier à ceux de Berlusconi s'évertuent à présenter la crise comme virtuelle et internationale, le mot capitalisme est censuré, haro sur le protectionnisme, et finalement, tout va très bien Mme la Marquise. C dans l'Air, le magazine de faux débats au service du libéralisme et de l'Empire, parle encore de Super Sarko.

    Les Français apprécient de moins en moins. La fronde menace....

    Que fait Sarkozy ? En aurait-il assez d'être accueilli sous les huées à l'usine, à l'hôpital, au Palais de Justice, à l'Université...? Le voici en Irak. Pour annuler la politique de Chirac ! Désormais, c'est l'entente cordiale entre la France et l'Amérique, même en Irak. Oubliées les vilaines querelles ! L'heure est à l'alignement. Pardon, au rapprochement. Un rapprochement qui conduit la France gaullienne à rejeter de Gaulle comme Chirac, en réintégrant l'OTAN. Envolée, l'indépendance française ! Nous voici condamnés à jouer les seconds rôles, à être le nouveau caniche de l'Oncle Sam. Ouah, ouah ! La France se vautre dans le sarkozysme. Capitulation complète. Munich ! Une unité militaire allemande va même occuper un bout de territoire français, en Alsace. Sera-t-elle utilisée contre le peuple en colère ? Le pan-germanisme renaissant vient de remporter une première victoire. Au nom de la paix, bien sûr, comme en 1938. En tous cas, la décision a été prise à Munich, "synonyme de trahison des intérêts de la France".

    Capitulation devant l'Allemagne conquérante, capitulation devant l'Empire et ses aventures, capitulation, plus généralement, devant le Grand Capital International. Sarkozy fait porter la responsabilité de la crise sur les traders, et ne remet pas en cause les rémunérations exorbitantes des grands patrons. Il parle de moraliser le capital, d'un côté, et de l'autre, il le conforte, il reste sourd aux appels des Guadeloupéens, des Martiniquais, des enseignants, des salariés ou des retraités dont le pouvoir d'achat ne cesse de baisser, des  sans-logis.... La volonté des peuples ? Jamais écoutée. "Modernité" oblige. Et au nom de cette modernité, justement, l'expulsion d'un logement est désormais prononcée au bout d'un an, au lieu de trois... La relance sera seulement pour les banquiers. Les autres attendront, attendront, attendront.... "J'écoute, mais je ne tiens pas compte", phrase fétiche du Président. Pas question d'infléchir la politique au service du Grand Capital, des USA, et du CRIF. Et ligotée par Bruxelles. 

    pol-et-l-argent.jpg

    ( Les politiques et l’argent

    • Passe-droits, arrangements, mélanges des genres (..)

    • fleche-noire.gif  Docteur Bernard et Mister Kouchner
      fleche-noire.gif  Les addictions de Julien Dray
      fleche-noire.gif  La patrie du conflit d’intérêts )


    Bruxelles, justement. L'U.E. fait la loi. Les technocrates, coupés des réalités du terrain, décident. Au service, aux aussi, du Grand Capital, zélés valets de Mâmon. Les Etats qui composent l'Union ne sont plus souverains, ils n'ont ausune marge de manoeuvre , ils font de la figuration. Leurs dirigeants se contentent d'élaborer des discours musclés à l'attention de leurs citoyens. Théâtre d'ombres, encore et toujours, et peuples floués. Peuples abandonnés. Peuples paupérisés....

    Sarkozy, champion des coups de force (on a vu cela, notamment, avec le Traité de Lisbonne, mais aussi, sans cesse, à l'Assemblée Nationale), a imposé le rehaussement d'Israël au sein de l'U.E., la veille de la fin de la présidence européenne. Les Français n'en savent rien, les Européens aussi, certainement : Israël est désormais presque un Etat parmi d'autres au sein de l'Union. Compte tenu de l'appétit de ce petit pays, on peut s'attendre à ce qu'il la domine bientôt. Pour quelles sinistres aventures guerrières, coloniales ??? 

    j-rusalem-capit-UE-copie-2.jpg

    Alerte, mes amis, la France du Gl de Gaulle, indépendante, est morte ! L'Europe des Pères fondateurs se meurt ! Israël prend les commandes de tous les pays, les uns après les autres, après avoir asservi les USA à son idéologie ultra-libérale et impérialiste. Même l'ONU est à ses ordres : Via les Etats-Unis, et leur véto.

    Et malheur à Obama, s'il fait preuve d'autonomie par rapport à la pieuvre totalitaire ! Il finira comme Kennedy, assassiné par un lampion masquant d'autres intérêts. Peu avouables. Soif de pouvoir, soif d'Argent, soif de domination, encore et toujours. Et d'éternels sacrifiés, les peuples. Oui, tous les hommes, toutes les femmes, simples marche-pieds pour ceux qui, en coulisses, déplacent les pions. L'Europe asservie sera enrôlée contre la Russie, puis la Chine, après l'Afghanistan, l'Iran... au nom, bien commode, d'un prétendu choc de civilisations, créé de toutes pièces par un Empire affamé de pétrole, de gaz, de contrôle de zones stratégiques....

    colonialisme-ogre.jpg 
     Lesogres.infos 

    Ainsi, tout se tient. Dirigeants, élus, médias, sont au service du Grand Désordre planétaire qui dévore les peuples, orchestré par les grandes puissances militaro-financières de l'Occident, sous l'impulsion des forces de l'ombre largement animées par Israël.

    La droite extrême, opposée à la paix, l'a emporté dans un petit pays aux appétits planétaires. Cela ne présage évidemment rien de bon.

    Celui qui sème le vent, récolte la tempête. Une tempête qui peut signifier l'arrêt de mort de l'humanité. Les Empires s'écroulent toujours !  Mais celui-ci, dans son agonie, risque d'envoyer la piqûre fatale, nucléaire... pour se venger des persécutions qu'il a subies. Après moi, le déluge, n'est-ce pas ?

    Le compte à rebours a commencé. Hélas pour tous.... TOUS !

    Eva

    TAGS : Etats-Unis, Israël, sionisme, Empire, France, Sarkozy, extrême-droite, Ocident, Russie, Chine, Iran, Obama, Afghanistan, impérialisme, ONU, de Gaulle, libéralisme, OTAN, bombe, nucléaire, U.E., CRIF, Bruxelles, Munich, Allemagne, pan-germanisme, Berlusconi, Bible, Moïse, Strauss-Kahn, FMI, Moyen-Orient, Irak, Chavez, médias, Wall-Street, choc de civilisations...

    200px-Image_Germania_%28painting%29.jpgPan-germanisme, wikipedia

    Les nouveaux accords de Munich


    (extraits) Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont profité de leur présence  à la "Conférence sur la Sécurité", vendredi 6 février, pour annoncer de concert  "la bonne nouvelle" : une unité militaire allemande, forte de 600 à 700 hommes, va prendre ses quartiers en France, en Alsace.... Le président s'est réjoui de l'installation de soldats allemands, dans notre pays : "une première depuis 1945" . Depuis, l'Occupation nazie, la France n'avait pas eu cet honneur ! 

    Pour donner, sans doute, un caractère anniversaire à l'évènement, la décision a été prise ...à Munich, célèbre pour les Accords signés en septembre 38, synonymes de lâche abandon, de trahison des intérêts nationaux de la France. Edouard Daladier, le président du Conseil, et   Arthur Neville Chamberlain, Premier ministre britannique, avaient alors capitulé devant Hitler, lui offrant en gage de paix, notre alliée, la Tchécoslovaquie.

    On connaît la suite : la guerre, un an plus tard et l'Occupation de notre pays.

    "Au nom de la Paix", Nicolas Sarkozy a donné son accord enthousiaste à l'entrée de troupes allemandes en France.

    Le président de la République a placé sa décision dans la "perspective historique" de l'amitié franco-allemande et de la "collaboration entre nos deux pays", se référant encela à l'entrevue de 1962, demeurée sans suite,  du général de Gaulle et de Konrad Adenauer. (De Gaulle ignorait alors que le chancelier allemand avait pris pour principal collaborateur un juriste nazi, Hans Josef Maria Globke*, dont il fit son Secrétaire d'Etat.) 

    Sarkozy  rappelle ensuite les rapports étroits entretenus entre Giscard d'Estaing et Helmut Schmidt, puis entre François Mitterrand et le chancelier Kohl pour justifier la collaboration  franco-allemande actuelle.

    Le président oublie le précédent le plus célèbre : la rencontre "historique" de Montoire en octobre 1941, entre Adolf Hitler et Philippe Pétain.


    Par une poignée de main très médiatisée, le vieux maréchal célèbre la «collaboration» entre la France vaincue et l'Allemagne triomphante.

    Il s'en explique à la radio le 30 octobre 1940 :

    «C'est dans l'honneur et pour maintenir l'unité française, une unité de dix siècles, dans le cadre d'une activité constructive du nouvel ordre européen, que j'entre aujourd'hui dans la voie de la collaboration (...).

     
    Le Figaro écrivait déjà, le 27 octobre 1940 :
    "Le chancelier Hitler et le maréchal Pétain se sont mis d'accord sur le principe d'une collaboration afin de construire la paix en Europe" .

    Le nouvel accord de Munich, entre Sarkozy et Merkel, doit aussi, nous disent-ils,  "construire la paix en Europe".

    Rien d'étonnant dans cette continuité.

    La grande bourgeoisie française, toujours sur le 'qui vive' du fait du peuple sans cesse révolté, fait toujours appel à l'étranger pour le mater.

    C'est le "Royal allemand", régiment d'élité de la royauté, qui tire au canon contre les Parisiens le 10 août 1792.  (..)

    C'est monsieur Thiers qui pactise avec Bismarck et les Prussiens contre les patriotes communards.

    C'est la "kollaboration" du grand capital français avec le pouvoir hitlérien, dès avant 1939, pour la protection de leurs profits, alarmés par les occupations d'usines en juin 1936, poursuivie durant l'Occupation.

    Et, à travers  l'Union européenne, dont l'Allemagne réunifiée tient le premier rôle, une nouvelle "collaboration" se développe entre les magnats des banques et de l'industrie, des deux côtés du Rhin.

    La nouvelle installation de soldats allemands en France n'est pas étrangère à la colère qui monte dans notre peuple.

    Celui-ci doit en être averti.

                                                              Jean Lévy ( site: canempehepasnicolas )

     

       Et pourquoi ne pas loger cette unité allemande sur le site du Struthof, le camp de  concentration  de Natzwiler, en Alsace?  (U cursinu rossu)

    http://pcfcapcorse.over-blog.com/article-27696957.html


    Titres extraits de la liste sur :
    http://pcfcapcorse.over-blog.com/articles-blog.html


    Taxe professionnelle:Un nouveau cadeau au patronat

    suppression de la taxe professionnelle:8 milliards de cadeaux

    Elections législatives en Israël

    Amplifier la mobilisation sociale...

    Israël / Palestine, idées reçues...

    N.Sarkozy à la TV

    On ne peut pas dire la vérité à la télé.....

    Cuba: délits d'opinion ou mercenaires?

    Quand on légitimait les boucheries en Algérie

    Le vieux monde et ses monstres

    Les crimes de guerre d’Israel doivent être jugés.

    Déclaration unitaire: Ce n’est pas à la population de payer la crise !

    CUBA: hors-série exceptionnel de l'Huma

    Israël a-t-il perdu la guerre?par Shlomo Sand

     : Un superbe blog, à découvrir !
    http://pcfcapcorse.over-blog.com/

    «Ils ne sont grands que parce que
    nous sommes à genoux ». (La Boêtie)...




    fille-gaza-pleure.jpg


    Avec Bibi ou Livni,
    l'avenir du processus de paix
    est mal engagé


    L'avenir du processus de paix avec les Palestiniens paraît mal engagé après les législatives mardi en Israël, quel que soit le prochain Premier ministre, Benjamin Netanyahu ou Tzipi Livni, selon des analystes. Lire la suite l'article

    Dès l'annonce des premiers résultats, les responsables de l'Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas ont affiché leur pessimisme.

    "Les résultats des élections indiquent qu'il n'y aura pas en Israël un gouvernement capable de faire ce qui est requis pour parvenir à la paix", a déclaré le négociateur Saëb Erakat.

    Si un léger doute subsiste encore sur le nom du prochain Premier ministre, Mme Livni (Kadima, centre-droite), ou plus probablement Benjamin Netanyahu (Likoud, droite), un fait se dégage de ce scrutin: une majorité d'Israéliens ont voté pour des partis de droite, hostiles au processus de paix.

    Et cette réalité rend peu probable qu'un gouvernement progresse réellement sur ce front.

    "En ce qui concerne les Palestiniens, plus personne ne parle d'un accord à part Livni", commente Asher Cohen, spécialiste en sciences politiques à l'université Bar Ilan.

    Et si cette dernière veut former un gouvernement, elle devra y faire entrer l'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman et composer avec ce dirigeant qui veut renvoyer le processus de paix aux calendes grecques.

    Pour le politologue Menahem Klein, "la société a vraiment viré à droite. En conséquence, il est difficile d'imaginer qu'un gouvernement soit prêt à faire les concessions nécessaires pour parvenir à un accord" avec les Palestiniens.

    Cette radicalisation a commencé il y a plus de huit ans, dit-il, après l'échec des négociations de Camp David en 2000 et le déclenchement de l'intifada, le soulèvement palestinien. "Après, il y a eu l'élection du Hamas et les tirs de roquettes sur Israël. Depuis, la société israélienne vit dans un bunker".

    Selon l'analyste, si M. Netanyahu est nommé Premier ministre, "il continuera de parler aux Palestiniens, mais il ne pourra pas faire les concessions nécessaires pour parvenir à un accord".

    Le champion de la droite israélienne a déjà indiqué qu'il s'opposait à toute évacuation de colonies en Cisjordanie occupée, au partage de Jérusalem --condition sine qua non d'un accord de paix pour les Palestiniens-- et a assuré qu'Israël ne reviendrait pas aux lignes de 1967.

    Il a par ailleurs répété qu'il voulait "renverser le Hamas, allié de l'Iran" à Gaza, estimant que le gouvernement sortant n'avait pas "terminé le travail" pendant la récente offensive à Gaza.

    Mais le grand projet selon M. Netanyahu est d'améliorer la vie des Palestiniens avant d'entamer des discussions politiques.

    "Des paroles creuses", selon l'éditorialiste en chef du grand quotidien Yediot Aharonot, Sever Plotzker. "Comment peut-on améliorer la vie quotidienne des Palestiniens sans retirer les barrages? Sans leur permettre de circuler librement?"

    "Et comment le gouvernement Netanyahu pense-t-il vraiment aider l'économie palestinienne, alors que les milliards de dollars versés par la communauté internationale n'ont rien donné?" ajoute-t-il.

    Le dernier espoir des Palestiniens reste une pression forte de l'administration américaine de Barack Obama sur Israël.

    "Les Américains vont tenter de donner un élan au processus de paix, mais cela ne sera pas facile. Ils ne pourront pas contraindre Israël", estime Ali Jerbawi, professeur de sciences politique à l'université de Bir Zeit.

    Pour M. Klein, les efforts américains pourraient également se fracasser sur la réalité palestinienne. "Il y a aussi des problèmes du côté palestinien qui est divisé et faible".

    http://fr.news.yahoo.com/2/20090210/twl-avec-bibi-ou-livni-l-avenir-du-proce-0a24677.html

    veau-or-poussin_pf.jpg

    Les terroristes de Wall-Street ont-ils 
    provoqué une guerre financière mondiale ?

    Fin Septembre 2008, tout le monde s’accordait pour dire que la  crise financière, officiellement déclarée avec la banqueroute de l’entreprise Lehman Brothers, était comparable aux évènements du 11 septembre 2001,  mais cette fois-ci d’un point de vue financier et économique. De même que l’escroquerie colossale du financier Madoff semble cacher des liens bien étranges, que les déclarations de Georges Soros, qui se réjouit que cette crise mondiale puisse faire plier les gouvernements récalcitrants au Nouvel Ordre Mondial,

    il semblerait que la banqueroute de l’entreprise de courtages Lehman Brother ait été organisée plusieurs mois a l’avance en permettant l’évasion de plus de 400.000 millions de dollars vers les banques d’Israël.

    wallstreet

    Les États-Unis ont-ils créé les conditions pour une guerre financière mondiale ?



    Par Alfredo Jalife-Rahme, La Jornada, traduit de l’espagnol par Chevalier Jedi pour Mecanopolis

    Le “Tsunami” financier est en train de révéler des évènements rocambolesques

     

    (..) La dette dépasse les 10 milles milliards de dollars (BBC 9/10/2008).

     

    Linda Sandler (Bloomberg, 27/09/2008), révéla d’une manière effrayante que l’entreprise de courtage Lehman Brothers Holding Inc., à expatrié des Etats Unis plus de 400.000 millions de dollars sous forme d’actifs quelques mois avant que la maison mère de celle-ci ne se déclare en banqueroute. Ce qui dérange beaucoup dans cette histoire, c’est que la dite banqueroute fut reportée dans une comptabilité vieille de quatre mois. L’étrange disparition de cette somme (il faut ici constater que nous sommes au XXIe siècle), et selon Hughes Hubbard & Reed (la société légale qui représente la banque durant le procès pour sa banqueroute dans la Cours de Justice de Manhattan), serait due a une perte de valeur de l’entreprise, occasionnée par des changements dans le Marche. Bien sur !

     

    Dans quelle caverne d’Ali Baba se sont caches les 400 milles millions de dollars ?

    De plus, la controversée “The Voice of the White House” (truthseeker.com.uk du 02/10/2008) a provoqué bien des remous, en dénonçant que les mystérieux 400 milles millions de dollars furent envoyés avant la banqueroute de Lehman Brothers Inc. vers Israël, « les sociétés d’affaire envoient massivement par voie électronique d’immenses quantités d’argent vers les banques d’Israël », et plus particulièrement au Groupe Hapoalim, a la Banque Leumi et a l’Israël Discount Bank. Serait-ce ainsi ?

     

    Hapoalim est la première banque d’Israël (...)

     

    La macabre histoire de la famille Bronfman mériterait une encyclopédie entière.

     

    Les Bankster (NDT : banquiers-gangsters), la redondance est valable, ont démontré qui ils sont, car ils n’ont jamais cessé de l’être: les véritables Maîtres du monde néolibérale, comme le montre d’ailleurs qui sont les bénéficiaires du plan de sauvetage Paulson-Bernanke-Bush.

    Le Marché a disparu, marché qui en réalité, n’a jamais existé parce qu’il était contrôlé par la clepto-ploutocratie de Wall Street et de la City, il a été remplacé par une lutte pour le pouvoir mondial qui a pris sa place, et ce, avec des armes financières.

     

    Les plans de sauvetage spectaculaires des deux cotes de l’Atlantique cherchent à freiner le colapsage financier et sauvegarder un minimum les structures bancaires en déconfiture, mais au passage, en profite pour maintenir à flot ses devises (voir la hausse artificielle du dollar) et assener quelques coups bas au passage, aux matières premières ennemies du G7 (en particulier le pétrole), ainsi qu’aux finances russes.

     

    Le colossal plan de sauvetage britannique de pratiquement 1 trillion de dollars constitue de fait une nationalisation totale du système bancaire (et des usuriers) qui se trouvait dans le 7e cercle de l’enfer de Dante.

     

    Les récents “sauvetages” du G7, qui sans aucune considération, ont affecté les intérêts de tiers et ont encaissé les factures impayées de ses adversaires géopolitiques et géoéconomiques (voir “le Syndrome Samson”, Bajo la Lupa du 01/10/2008), ont obligé l’OPEP a convoquer un conseil d’urgence (à partir de maintenant et à l’avenir, tout se fera dans un caractère d’urgence pour faire face au Tsunami étasunien) pour essayer d’arrêter la chute de l’or noir en dessous des limites tolérables, chute qui vulnérabilise aussi de grands producteurs comme la Russie.

     

    Serait-ce une guerre globale financière, que les Etats Unis auraient déclaré et dont ils n’oseraient pas prononcer le mot ?

     

    L’attitude de l’Irlande est très étrange (voir Bajo la Lupa du 08/10/2008), elle a déstabilisé avec beaucoup d’attention et d’une manière très similaire l’alliance faite par l’Allemagne avec la Russie (voir Bajo la Lupa du 05/10/2008). De la même manière, l’Irlande a saboté la Constitution de l’Union Européenne.

     

    Cette prouesse que plusieurs analystes ont désigné comme étant la “main invisible” du déjà trop présent régime maffieu bushien, pour essayer de faire dérailler le vieux continent et l’Euro.

     

    Une fois de plus et de façon très audacieuse, l’Irlande, qui a une petite économie avec un PIB per capita de 285.600 millions de dollars (face a l’Allemagne qui possède un PIB per capita de 3.332.000 millions de dollars, soit quasiment 13 fois supérieurs), a étendu sa garantie des dépôts aux banques étrangères qui opèrent sur son territoire, principalement Ulster Bank, First Active, HBOS, IIB Bank et Postbank, selon Tony Bonsignore (Citywire.uk du 09/10/2008).

     

    Mais d’où l’Irlande, qui est écrasée par la récession, sort-elle tant d’argent ?

     

    Wall Street impose-t-il sa main invisible depuis longtemps entrevue derrière de sinistres mesures irlandaises qui ont tant déstabilisé l’Euro et qui ont permis la hausse d’un Dollar alors sacrifié ?


    Comme la Russie et l’Allemagne, les deux principales puissances en présence (vu sous un angle général) ne sont pas ni manchotes ni mutilées, elles ont adopté des mesures défensives et même contre-offensives très efficaces…

     
    Stratfor, un think-tank de réflexions israélo-texan en relation avec le Pentagone, met en exergue le magistral coup de poker financier russe aux grandes implications géostratégiques avec son sauvetage financier, moyennant 5.400 millions de dollars qui valent de l’or en barres dans ce contexte, de l’Islande: un allié intime des USA, mais officiellement en banqueroute.

     

    Quoiqu’il en soit, la Russie s’est positionnée plus près de la côte est des USA.

     

    Nous assistons à une redistribution de la richesse mondiale et à la réorgnisation de la géopolitique globale.

     

    Traduit par Chevalier Jedi pour Mecanopolis, Buenos Aires, Février 2009

    http://www.mecanopolis.org/?p=3631 



    Sur le blog de Michel Sorin :

     

    L’Autre En Nous... Une Philosophie du Pluralisme

    A l’ère de la mondialisation et du postmodernisme, on n’a jamais autant parlé de diversité et de pluralité et on semble ne s’être jamais autant enfermés dans nos particularismes et nos différences. Le monde global est un village, dit-on… un village de villageois qui s’ignorent. Aux deux sens du terme : ils ignorent qui ils sont et ignorent avec qui ils vivent….

    http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10547


    carte-postale-gaza-copie-7.jpg
    Soutien à Gaza
    qui subit une descente aux enfers

    Devant l’extrême gravité de la situation dans la Bande de Gaza, due à un an et demi de blocus israélien relayé par l’Egypte à Rafah et aux attaques aériennes, maritimes et terrestres qui ont commencé le 27 décembre dernier,

    Devant la participation active des gouvernements français et européens au blocus et à leur parti-pris assumé pour l’entité sioniste criminelle,

    Devant la collaboration de la plupart des gouvernements arabes qui ont laissé leurs frères palestiniens se faire massacrer sans intervenir de façon dissuasive pour contrer l’agression israélienne,

    L’Association des Palestiniens en France appelle tous les soutiens aux Palestiniens, associations et individus, à envoyer des fonds destinés aux habitants de Gaza. Que tous ceux qui le souhaitent, et qui le peuvent, adressent leur participation, aussi minime soit-elle,

    - par chèque à :
    Association des Palestiniens en France AL JALIYA
    Maison des Associations du 13eme 11 rue Caillaux 75013 Paris - Boite no 101

    - ou par virement au compte :
    Banque Postale n° 0741007N 030 en mentionnant : Dons Gaza.

    Nous vous en remercions par avance.
    Association des Palestiniens en France


    Février 2009

    Les pauvres : Vidéo
    http://www.youtube.com/watch?v=U8a4fGbkbSY&eurl=http://dndf.org


    Vidéo
    Gaza : l'héritage d'Hitler, Israel protégé par son passé !
    http://parolededemocrate.blogspot.com/2009/01/lunion-europenne-est-lavenir-du-proche.html


    A quoi joue la diplomatie française ?
    http://goudouly.over-blog.com/article-27376961.html


    A découvrir, le blog d'Hubert Védrine
    http://www.hubertvedrine.net/


    0--825716_4-00.jpg

    La prochaine guerre d’Israël :
    après la bande de Gaza, le Liban?

    Ces menaces visent tout le Liban. Elles sont destinées à troubler la création de la nouvelle doctrine de défense libanaise.

    Israël, les États-Unis et l’OTAN ont peu de temps pour empêcher Beyrouth d’implanter ce nouveau principe de défense nationale. 

    Israël ne pourrait plus du tout justifier des incursions militaires au Liban si le Hezbollah devenait un parti politique intégral en vertu de cette stratégie de défense. En outre, si Beyrouth pouvait protéger ses frontières contre des menaces militaires israéliennes grâce à cette récente position défensive, cela mettrait non seulement un terme aux ambitions de Tel Aviv de dominer le Liban politiquement et économiquement, mais stopperait également la pression qu’exerce Israël sur le Liban pour qu’il naturalise les réfugiés de guerre palestiniens qui attendent de retourner sur leurs terres ancestrales occupées par Israël.

    La poudrière du Moyen-Orient :
    un scénario de Troisième Guerre mondiale?

    En 2006, lorsque Israël a attaqué le Liban, on a expliqué à l’opinion publique que cette guerre était un conflit entre Israël et le Hezbollah. Or, la guerre de 2006 était essentiellement une attaque contre le Liban en entier. Le gouvernement de Beyrouth n’a pas réussi à prendre position, a déclaré sa « neutralité » et les Forces armées du Liban ont reçu l’ordre de ne pas intervenir contre les envahisseurs israéliens. Cela était dû au fait que les partis politiques de l’Alliance du 14 mars menée par M. Hariri dominaient le gouvernement. Ils

    s’attendaient à ce que la guerre se termine rapidement, que le Hezbollah (leur rival politique) soit défait. Dès lors, il serait exclu de la scène politique intérieure puisqu’il ne pourrait y assumer un rôle significatif. Or, c’est exactement le contraire qui s’est produit depuis 2006.

    Au demeurant, si le gouvernement libanais avait déclaré la guerre à Israël en réponse à son agression, la Syrie aurait été obligée d’intervenir en faveur du Liban, en vertu d’un traité bilatéral signé entre les deux pays en 1991.

    Advenant une déclaration de guerre d’Israël contre le Liban, la structure des alliances militaires jouera un rôle crucial. La Syrie pourrait se ranger aux côtés du Liban et, si elle entre dans le conflit, Damas pourrait chercher à obtenir le soutien de Téhéran en raison d’un accord de coopération militaire bilatéral avec l’Iran.

    Un scénario d’escalade est donc possible et il pourrait devenir hors de contrôle.

    Si l’Iran entrait aux côtés du Liban et de la Syrie dans une guerre défensive contre Israël, les États-Unis et l’OTAN interviendraient également, ce qui nous entraînerait dans une guerre élargie.

    L’Iran et la Syrie ont tout deux des accords de coopération militaire avec la Russie. L’Iran a également ce genre d’accords bilatéraux avec la Chine et est un membre observateur de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Les alliés de l’Iran, incluant la Russie, la Chine, ainsi que les États membres de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) et de l’OCS pourraient tous être entraînés dans ce conflit élargi.


     http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12243


    Lettre de l'UJFP au CRIF
    http://www.alterinfo.net/Lettre-de-l-UJFP-au-Crif_a29577.html?PHPSESSID=46d3161cd7b3834048c8ec8db0f0374e


    Au cœur de "Lieberman City" (Le Monde)  (sur juif.org)


    Le point de vue Juif :
    France, te rends-tu compte de la vague de haine anti-juive
    qui t’a submergée ? par J. Théron
    http://www.juif.org/go-blogs-13154.php 


    Personnes handicapées.
    Le projet « Travaillons ensemble » y a été présenté, et vise à aider à la participation pleine et entière des personnes handicapées au marché du travail.
    http://www.tessolidaire.com/PAR_TPL_IDENTIFIANT/534/TPL_CODE/TPL_EDITO_FICHE/1530-handicap-solidarite-insertion-sociale.htm


    L'argent-dette
    http://vimeo.com/1711304

    L'armée peut capturer, abattre des terroristes, mais quand le terrorisme traduit la volonté de survie d'un peuple, il ne peut être combattu qu'en accordant sa dignité à ce peuple ». Théo Klein, ancien président du CRIF " (vu sur le blog de Charlotte)


    liste complète





     

    A l’occasion de la Journée mondiale de la Justice sociale, D’Escoto a relevé le rôle du grand héros de la justice sociale qu’était Julius Nyerere, qui avait, selon lui, aidé toute l’Afrique à se libérer du joug colonial et à instaurer un système social et économique centré sur l’être humain.

    http://socio13.wordpress.com/2009/02/11/l%e2%80%99onu-rend-hommage-a-fidel-castro/



    LA FRANCE SERAIT-ELLE ALLÉE EN IRAK ?

    La question divise aussi l’UMP.

    La France “va se trouver rétrécie sur le plan diplomatique” et sera plus vulnérable au terrorisme, a estimé sur i-Télé l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin.

    François Bayrou et Dominique de Villepin ont tous deux estimé que Paris aurait été obligée d’intervenir militairement en Irak en 2003 si la France avait été pleinement intégrée aux structures de commandement de l’Otan.
    http://socio13.wordpress.com/2009/02/11/le-debat-enfle-contre-le-retour-de-la-france-dans-lotan/


    La terre après les humains, vidéo
    Vaste question… History Channel a réalisé un doc de 88 mn mélant 3D et vraies images sur les conséquences de la disparition des hommes de la surface de la Terre, quelles en seraient, pas à pas, les changements “naturels” liés, par exemple, au non-entretien des centrales nucléaires, ou le retour progressif des animaux sauvages dans les villes; (c’est ce qui arrive a Tbilissi une ville assez proche de la catastrophe de Tchernobyl..). A voir.
    http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-27833540.html


    "Je viens de découvrir une vidéo sur le groupe BILDERBERG réalisé par une télévision canadienne. Ce reportage révèle les ententes secrètes des banques contre les citoyens du monde entier. Les dernières guerres et les cracks financiers sont orchestrés pour engranger des bénéfices aux détriments de vies humaines… "
    http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2009/02/11/12478919.html#comments



    Détricotage du droit à la vie privée
    par l'Union Européenne.
    Une fois de plus, sous prétextes de «moderniser» le droit pour l'adapter aux technologies informatiques, la commission de Monsieur Barosso prend des initiatives pour le moins inédites en se fondant sur un groupe d'experts américains soi-disant indépendants pour se pencher sur la question des technologies informatiques suite à lamendement du Parlement européen qui vidait de sa substance le projet de la commission visant à surveiller les internautes.
    NDA conclue que « nous avons raison de proposer dans notre projet la suppression de la commission qui ne défend en rien l'intérêt des peuples européens »

      Blog NDA : Un groupe d'experts américains se penche sur la vie privée des européens
    http://blog.nicolasdupontaignan.fr/...

    Site DLR :Une Europe européenne ? Mais non, américaine bien sûr !
    http://www.debout-la-republique.fr/...

    Le Monde
    Le droit privé des Européens va être « révisé » par des Américains
    http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2...


    Surtout, ne changez rien !
    C’est le mode d’emploi de la bombe à hydrogène politique, il n’est nul besoin d’aller en chercher les composants chimiques dans un obscur recoin de l’internet, tous sont là, exposés sous nos yeux, il suffit de les observer et d’attendre leur précipité. Petite recette de chimie détonante : 1) la tragique désorientation des décideurs ; 2) la (remarquable) persévérance dans l’obscénité des hommes de la finance, même aux tréfonds de la déconfiture ; 3) l’état de rage qui gagne une part croissante de la population ; 4) la cécité, par atermoiement ou simple incapacité, de la quasi-totalité des médiateurs, gouvernants, partisans et syndicaux, incapables de saisir l’enjeu véritable de la situation, qui ne réclame pas le retrait d’une réforme, ou même d’une politique, mais une nouvelle donne d’une ampleur semblable à celle qui eut lieu au sortir de la deuxième guerre. Suite à :
    http://blog.mondediplo.net/Surtout-ne-changez-rien


    Les pays en voie de développement voient fondre
    l’argent des travailleurs migrants
    Mauvaise nouvelle pour les pays en développement. Après des années de croissance, les sommes d’argent, souvent vitales, envoyées par les quelque 200 millions de travailleurs migrants à leurs familles s’amenuisent. Les banques de développement observent avec inquiétude les chiffres qui leur parviennent au compte-gouttes : moins 10 % au Mexique en décembre 2008 ; moins 8 % au Guatemala au quatrième trimestre…
    (..)
    Le scénario redouté : des dépressions économiques en cascade déclenchées par la chute de la consommation de produits de première nécessité (70 % à 90 % des achats financés par l’argent des migrants), mais aussi l’arrêt de l’investissement.

    “Une part des transferts sert à financer une activité économique, à acheter de la matière première, des semences, des outils de production”, précise Pedro de Vasconcelos, à l’IFAD. Une part menacée, si ne subsiste que de quoi faire face à l’urgence. “C’est d’autant plus alarmant que nous essayons de faire valoir ces envois comme garantie auprès d’institutions financières comme le microcrédit : cela permettrait aux familles d’emprunter pour financer des investissements plus significatifs.” Une mécanique désormais grippée.
    Grégoire Allix
    LE MONDE | 09.02.09 |


    Les soldats ne veulent pas être utilisés
    afin de briser les grèves
    Irlande : Les forces de "défense de l'Etat" refusent d'être employées contre les travailleurs
    http://dndf.org/?p=2784#more-2784


    La France ne sera pas un pays colonisé ! NON à l’OTAN !
    http://pcfcapcorse.over-blog.com/article-27855836.html



    Lutter ou subir

    Syndicat pouet-pouet - L'humour pour pousser à la RECONDUITE des grèves
    http://syndicatpouetpouet.wordpress.com/ (grèves reconductibles)


    Entendu, chouette définition de la TORTURE :
    C'est la manière de détruire l'autre dans son altérité, dans sa capacité à dire NON (Eva)


    Partager cet article
    Repost0

    R-Sistons

    • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
    • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
    • Contact

    Recherche

    Archives

    Pages