12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 15:36


Les Peuples seront sacrifiésLes Peuples seront sacrifiés

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/mariali/picrochole/mains/main.
Les peuples seront sacrifiés pour sauver
le dollar !
http://basacode.blogspot.com/2007/01/clearstream-kuwait-gate.html


Voici un excellent texte pour comprendre les
enjeux pétroliers dans le Caucase. Pourquoi
les Russes sont des "poignards" au coeur du
dispositif de contournement et de "containment"
de leur puissance renaissante.


Mes amis,

Sarkozy se donne le beau rôle d'homme de paix, neutre,
alors qu'il est partie prenante avec l'Europe, elle-même
vassale des USA, pour affaiblir la puissance russe,
et qu'il a même encouragé cette situation en sous-mains,
car tout se passe dans les coulisses.

Falsification de l'information,  via les Médias soumis,
(au détriment de la Russie présentée de façon mensongère
comme l'agresseur, même si elle espérait une telle situation
pour rehausser sa puissance), et dissimulation du rôle de
l'Occident afin de destabiliser la région à son profit et pour
entretenir "la stratégie du chaos", si chère aux Anglais
(voir précédent post), et si juteuse pour la Haute Finance
et les multinationales.

Dans tous les cas, les peuples sont floués.
Sarkozy est officiellement médiateur, et comme
pour l'Iran, il attise les braises au bénéfice de l'Empire.
Tout cela derrière notre dos et contre nos intérêts.
Le Président de Georgie se présente comme une
victime, alors qu'il  se sert d' événements créés par lui
pour asseoir son autocratie prétenduement démocratique.
Ayant la double nationalité, formé par les USA
pour devenir le pantin de l'Occident, comme avant lui
le Shah d'Iran, Mme Bhutto, les Président d'Ukraine,
d'Irak, du Pakistan, d'Afghanistan... pays travaillés de
l'intérieur par un réseau d'ONG prétenduement
au service de la démocratie, en réalité au service
de l'Occident prédateur. Et d'ailleurs tous les Etats
non-alignés, indépendants de Washington, sont gangrénés
de l'intérieur par ces associations, afin qu'ils se soumettent
à l'Empire anglo-usraélien - et même l' Iran. Les ONG
occidentales sont la nouvelle arme, le moyen de pénétrer
jusqu'au coeur du pouvoir et ensuite l'offrir aux laquais des
multinationales. Car les moyens militaires ont aujourd'hui
montré leurs limites, en Irak comme au Liban.

Et pendant ce temps, les médias occidentaux se
pâment devant la star du jour, le pantin tibétain, après une
Ingrid désormais éclipsée par les évéments du Caucase
et des J.O.. Le Dalaï-Lama, coqueluche de la presse,
est une création de Washington, comme l'explique un
livre qui vient de sortir à son sujet, dans les années 60
il a été pris en mains par la CIA pour nous attendrir au
moyen d'un personnage "soft", afin de faire oublier ses
antécédents féodaux, et... anti-démocratiques. C'est
tout simplement une autre marionnette au service
de l'Occident qui se bat désespérément  contre l'Histoire,
pour le maintien de son statut d'unique puissance mondiale,
dominatrice, aux relents totalitaires, ce qui évidemment
ne présage rien de bon pour nos dernières libertés. 

L'Occident, au mépris des faits, ne se résigne pas à
la perte de son influence au profit de nouvelles
puissances émergentes, qu'il essaie de contenir
par tous les moyens - comme au Caucase, en utilisant
le Président Georgien à l'instar d'Uribe en Amérique
Latine. L'Occident est l'ennemi des peuples, nous
devons aspirer à un monde multi-polaire, seul garant de
l'équilibre et de la paix. C'est, avec les enjeux pétroliers,
le sens des événements actuels, où  l' Occident se
bat pour conserver son hégémonie, et même l'étendre,
en Georgie, au coeur d'une zone stratégique irriguée
par un oléoduc que l'Europe, et son maître usraélien,
souhaitent soustraire à l'influence russe. Pour être
indépendants, et contenir la puissance émergente de
la nouvelle rivale.

La campagne médiatique hystérique contre la Chine
et la Russie plonge au coeur de cette gigantesque
rivalité entre des puissances émergentes sur la scène
internationale, et les Américains ainsi que leurs alliés.
Les Médias, au lieu d'informer, prennent abusivement
parti pour un bloc, en piétinant au passage toutes les
règles déontologiques de la profession.

Vous voulez mon avis ? Notre intérêt à nous Européens
n'est pas de nous soumettre aux Usraéliens, de faire
leur jeu - et leur fortune - , mais de favoriser l'émergence
d'un bloc européen allié aux Russes, notre voisin.  La
raison le commanderait, la proximité géographique aussi, 
et une identité de culture que les Américains, qui n'en
ont pas, ne nous offriront jamais. Voilà ce vers quoi 
nous devrions tendre. 

Il est temps  de quitter l'OTAN, et de s'autonomiser par rapport
à l'Amérique prédatrice et impérialiste. De lui faire contre-poids.
Un monde unipolaire n'est pas viable.

Je vous laisse en compagnie de ce texte, très clair, sur
les enjeux pétroliers vitaux et constitutifs de la plupart
des problèmes géo-stratégiques actuels, en dehors de
l'affrontement, en sous-mains, des Américains et des
Russes. Je vais y adjoindre d'autres textes, en visitant
les sites géo-politiques très engagés d'Adriana, un nom
qui fédère d'ailleurs plusieurs personnes au service de
la Vérité. Une vérité qui n'a rien à avoir avec celle que 
les Médias nous proposent de façon éhontée - et même,
osons le dire, criminelle, car au final c'est nous tous
qui faisons les frais de ces politiques hégémoniques, 
financières et militaires. 

Bien à vous, Votre Eva, qui jusqu'à présent, en raison
des événements, n'a pas pu prendre son congé. 
Au service de l'Actualité ! A votre service... Votre
réponse à vous est de vous abonner à la newsletter
gratuite, pour être informé de ce qui se passe vraiment. 
VRAIMENT !

Au fait, on n'entend pas BHL ? Il est en vacances ? Lui le
communautariste, comme tous les pseudo-intellectuels
d'aujourd'hui, devrait venir au secour de la Georgie tête
de pont de l'Occident au coeur du Caucase... Il n'a pas
saisi la nouvelle occasion de faire parler de lui ?

TAGS : Caucase, Georgie, USA, Empire anglo-usraélien, médias,
Russie, Américains, Européens, Adriana, Occident, Uribe, 
Amérique Latine, CIA, démocratie, Iran, Ingrid, Dalaï-Lama, 
Tibet, pétrole, Mme Bhutto, Ukraine, Chine, oléoduc, pétrole,
CIA, Washington, Irak, ONG, Pagistan, Afghanistan, Shah 
d' Iran, géo-politique, géo-stratégie, BHL ...

 

in http://usa-menace.blog , dessin de Mariali
http://www.dieguez.philosophe.com/mariali


La Russie, " des  poignards " au coeur
du dispositif de l'Occident hégémonique...


VIENNE - Le conflit en Ossétie du Sud entre Tbilissi et Moscou peut frapper l'Union européenne là où cela fait mal: l'approvisionnement en gaz et pétrole venant d'Asie centrale. La Géorgie joue en effet un rôle central dans la stratégie européenne pour se dégager de la domination énergétique russe

Inquiète, comme les Etats-Unis, de voir Moscou utiliser sa richesse énergétique comme une arme pour étendre son influence et se positionner comme une grande puissance mondiale, l'Union européenne tente de réduire sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, qui fournit un quart de son pétrole et la moitié de son gaz naturel.

A cette fin, les Européens ont développé des routes d'approvisionnement depuis les pays d'Asie centrale qui contournent la Russie. Tout un réseau d'axes énergétiques passe par l'ancienne république soviétique de Géorgie, en particulier l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, qui a failli être touché lundi par une frappe aérienne russe.

Pour l'heure, aucun oléoduc n'a été touché et de fait les prix du pétrole sont orientés à la baisse. Mais ce raid illustre combien le conflit, qui voit la Russie tenter de retrouver son emprise sur la Géorgie, risque de réduire à néant les tentatives des Occidentaux pour diversifier des sources d'approvisionnement.

"Si la Géorgie n'est plus une voie de passage sûre, alors tous ces plans pour réduire la dépendance vis-à-vis de la Russie vont partir en fumée", explique Michael Klare, auteur d'un ouvrage sur la géopolitique de l'énergie ("Rising Powers, Shrinking Planet, the New Geopolitics of Energy").

La Géorgie est en effet placée stratégiquement au coeur du réseau. L'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC) entre l'Azerbaïdjan et la Turquie fournit aux marchés internationaux un million de barils de brut de la Caspienne en provenance de fournisseurs indépendants, non seulement de la Russie mais aussi de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Le BTC est fermé depuis une semaine après avoir été endommagé par un incendie dans la partie turque la semaine dernière. Les séparatistes kurdes ont revendiqué un acte de sabotage.

De moindres volumes passent par l'oléoduc entre Bakou et le port géorgien de Soupsa, qui a été fermé par précaution mardi par le groupe BP.

Les ports géorgiens constituent une plate-forme majeure pour le brut de la Caspienne venant d'Azerbaijan, du Turkménistan et du Kazakhstan. Plus de 500.000 barils quittent chaque jour ces ports et des projets sont en cours pour augmenter cette capacité de 200.000 barils supplémentaires.

Le gaz à destination des Européens transite aussi par la Géorgie, notamment via le gazoduc Bakou-Tbilissi-Erzurum entre l'Azerbaïdjan et la Turquie. Les livraisons annuelles de plus de 6,5 milliards de mètres cubes seront quasiment triplées dans les prochaines années avec l'expansion du gazoduc.

L'importance de la Géorgie dans les efforts de diversification est aussi symbolique. Récemment, Steve Levine, auteur de "The Oil and the Glory" (le pétrole et la gloire) estimait que l'oléoduc BTC constituait "la première brèche significative dans le contrôle exclusif que la Russie détenait jusque-là sur tout le pétrole et le gaz naturel des Etats de la mer Caspienne". "Désormais la Russie ne mène plus le jeu en toute impunité", explique-t-il. "L'Azerbaïdjan et la Géorgie, par exemple, s'appuie sur cet oléoduc (...) pour l'indépendance politique."

Pour Michael Klare, l'importance stratégique de la Géorgie remonte à la décision de l'administration de l'ex-président américain Bill Clinton de choisir ce pays du Caucase comme route alternative pour l'acheminement du pétrole et du gaz de la Mer Caspienne vers l'Ouest. "Depuis, la Géorgie a été l'un des principaux destinataires de l'aide militaire américaine", a-t-il expliqué à l'Associated Press. "Bien sûr, cela a fait enrager les Russes, et ils ont décidé de tenter d'affaiblir les liens entre la Géorgie et l'Occident par tous les moyens possibles."

Les armes de choix pour ce faire, étaient les provinces séparatistes d'Ossétie du Sud, à l'origine du conflit, et d'Abkhazie. Dans ces deux régions à majorité russe, le Kremlin a établi une présence armée, comme "des poignards dans le coeur même de l'indépendance de la Géorgie", selon Michael Klare.

Moscou n'a ainsi pas tardé à répondre, avec toute sa puissance de feu, à l'offensive lancée par Tbilissi pour reprendre le contrôle de l'Ossétie du Sud. Un nouveau front semble avoir été ouvert en début de semaine du côté de l'Abkhazie.

Tout cela a de quoi inquiéter les Européens, alors que la Géorgie apparaissait une candidate idéale pour le projet de gazoduc Nabucco entre la Mer Caspienne et l'UE. Une autre solution serait de passer par l'Arménie. Mais là encore, les tensions séparatistes font peser un risque d'instabilité, avec l'enclave arménienne du Nagorno-Karabakh en Azerbaïdjan. La question du Nagorno Karabakh "est aussi difficile à résoudre que celle de l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud", juge Michael Klare. "Et la Russie peut semer la pagaille là aussi." AP

http://fr.news.yahoo.com/ap/20080812/twl-georgie-russie-ue-energie-091cf94.html





http://socio13.wordpress.com/

Nouvelle attaque de l’internationale noire
Après le « latino » URIBE, l’internationale noire a m
andaté le « caucasien »  SAAKASHVILI pour franchir une nouvelle étape dans la préparation du grand assaut contre le bloc « eurasiatique » constitué autour de la Russie et de la Chine.

http://socio13.wordpress.com/2008/08/12/comaguer-lossetie-nouvelle-attaque-de-linternationale-noire/


Un dirigeant pour les peuples,
pas pour les multinationales


[…] Vous voulez savoir pourquoi, dans nos médias, on dit du bien du président colombien Uribe et du mal d’Evo Morales ? Très simple. Le premier a fait passer les taxes sur les multinationales de 14% à… 0,4%. Pour faciliter l’installation de ces multinationales, ses paramilitaires ont chassé de leurs terres quatre millions de paysans. Le second a osé rendre à la nation bolivienne les richesses qui lui appartenaient afin de combattre la pauvreté.

En nationalisant les hydrocarbures, Evo a multiplié par cinq les revenus de l’Etat et s’est donné les moyens de soulager les maux les plus urgents : analphabétisme en baisse de 80%, retour à l’école d’une partie des enfants travaillant dans la rue, création d’écoles dans les langues indiennes aymara et quechua (vingt mille diplômés), soins de santé gratuits déjà pour la moitié des Boliviens, pension Dignidad pour les plus de 60 ans, crédit à zéro pour cent pour des produits comme le maïs, le blé, le soja et le riz. Grâce à l’aide du Venezuela, six mille ordinateurs ont été offerts, surtout à des écoles. Grâce à l’aide de Cuba, deux cent soixante mille personnes ont été opérées des yeux. Ailleurs en Amérique latine, elles seraient condamnées à être aveugles, car pauvres.
http://michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-08-08%2018:59:58&log=articles

La Georgie est devenue
la marionnette des Etats-Unis
Danièle Bleitrach 

Dans ce conflit nous sommes devant le résultat du dépeçage de l’ex-URSS, dépeçage organisé par les Etats-Unis en particulier par le milliardaire Soros, homme de la CIA, qui a entretenu une masse d’ONG provoquant des guerres civiles, des mouvements sociaux, en profitant de la débandande des institutions et des pouvoirs. Le tout sur la décomposition de l’ancien appareil d’Etat soviétique et la ruée des apparatchiks vers l’appropriation privée des ressources nationales.

Georges Soros a soutenu financièrement les mouvements étudiants géorgiens et le parti de Saakachvili. Il a financé la carrière politique de Saakachvili depuis le début. Son influence continue aujourd’hui à être grande sur le nouveau gouvernement géorgien. Des ministres de l’actuel gouvernement sont des anciens collaborateurs du financier américain au sein de sa fondation. Un certain nombre de jeunes conseillers de Saakachvili ont également été formés aux Etats-Unis dans le cadre des échanges universitaires mis en place et gérés par la Fondation privée de Soros. Le gouvernement américain, quant à lui, a doublé son aide économique bilatérale à la Géorgie depuis la révolution. Cette aide annuelle atteint donc aujourd’hui 185 millions de dollars. De plus, la Maison-Blanche est engagée dans un programme de formation des forces spéciales de l’armée géorgienne dans le cadre de la lutte contre le terrorisme islamiste dans la région avec l’aide d’Israël. Les Etats-Unis ont également débloqué de l’argent pour régler la facture énergétique de la Géorgie au lendemain de la révolution de novembre 2003. Il est évident que Soros qui y trouve ses propres intérêts financiers a joué en lien étroit avec la CIA un rôle dans la main mise directe des Etats-unis sur cette zone strétégique d’abord sur un plan énergétique mais pas seulement. (1)

C’est un scénario que l’on a vu s’appliquer dans bien d’autres endroits. Cette “balkanisation”, vassalisation, est partout - en Amérique latine, en Asie, comme en Europe - le moyen d’asseoir la puissance étasunienne face à des pays rebelles. Aujourd’hui, c’est l’avancée de l’OTAN, l’installation de missile dirigés contre l’Iran mais en fait contre la Russie. Mais pourquoi envahir l’Ossétie, indépendante de fait depuis de nombreuses années ?

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-21860999.html


La tactique des
« nouveaux talibans »

Ce changement d'ambiance est en grande partie la conséquence de l'arrivée sur le devant de la scène de « nouveaux talibans » qui prennent peu à peu le relais de leurs anciens qui, soit ont été tués, soit été faits prisonniers ou tout bonnement, ont arrêté la lutte, épuisés par plus de 30 ans de combats incessants. La détermination des « nouveaux talibans » à chasser les « forces d'occupation » et à rétablir un régime musulman extrémiste à Kaboul est intacte. Ils s'efforcent de maintenir un climat d'insécurité important sur l'ensemble du pays.

http://www.cemondeounousvivons.linuxcodex.fr/
http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/afghanistan-la-situation-se-degrade-de-jour-en-jour.php


Image


Campagne pour
briser le siège de Gaza
Boat Gaza




Voilà des gens qui s’apprêtent à dénoncer, par une action concrète en mer, la cruelle politique de sanctions imposée aux Palestiniens par les grandes nations, et les conditions ignobles dans lesquelles sont contraints de vivre les 1,4 millions d’habitants de Gaza.

Une catastrophe dans laquelle, de manière délibérée, tout un peuple se voit privé de soins, réduit à boire une eau insalubre, interdit de toute vie normale.

Équipés avec l’argent difficilement récolté, les bateaux « Free Gaza » et « Liberty » devraient atteindre Gaza par les eaux internationales, sans passer par Israël ou par l’Egypte.

Ce sont ainsi une cinquantaine de personnes, universitaires, journalistes, avocats, physiciens, enseignants, musiciens, âgé de 22 à 83 ans, venus de 17 pays, qui sont prêtes à aller défier les navires de guerre israéliens qui croisent, illégalement, dans les eaux palestiniennes. Leur objectif : contraindre ce qu’il est convenu d’appeler la « communauté internationale » à faire cesser l’étranglement de la population de Gaza.



Tout a été pensé. Y compris comment garder le secret, ruser pour échapper à la surveillance des agents de renseignements du Mossad, qui, on se l’imagine, avaient comme unique préoccupation d’infiltrer le groupe, et d’empêcher qui sait, par des actions de sabotage, ce projet d’arriver à bon port.

Divers médias ont montré d’emblée un réel enthousiasme pour ce projet original qui interpelle la diplomatie et les chancelleries.

Il faut bien comprendre que ce voyage n’a pas été conçu spécialement pour apporter une aide humanitaire, même si du matériel sera livré. Il s’agit avant tout d’un geste éminemment politique, destiné à faire comprendre au monde que les gens de Gaza ne souffrent pas à cause d’une catastrophe naturelle, mais à cause d’une politique programmée par Israël, à cause d’une politique de privations et de coercitions délibérée, qui a du reste obtenu le soutien des grandes puissances.

Israël va-t-il, comme à son habitude, répondre à ce message d’amour et d’humanité par l’intimidation et la violence ? Les organisateurs ont prévenu qu’ils n’accepteront pas qu’Israël intervienne dans des eaux où il n’a aucune souveraineté ; qu’ils n’accepteront pas d’être soumis à ses ordres.

Selon la loi internationale, Israël n’a aucun droit d’empêcher ce voyage en mer palestinienne. Mais, dans la mentalité arrogante de cet Etat, tout acte, aussi légitime soit-il, est tout de suite qualifié de « terrorisme ».





Greta Berlin [2], 67 ans, californienne, l’organisatrice et brillante porte parole de ces modernes « boat people »

"Nous espérons avec ces bateaux, réussir à attirer l’attention du monde sur l’état de détresse de ces Palestiniens qu’Israël martyrise et affame depuis si longtemps... Nos bateaux sont équipés de moyens très modernes de communication par satellite qui permettront une couverture médiatique du voyage en temps réel
Il y a de nombreux journalistes internationaux qui veulent venir avec nous".




Hedy Epstein
 "Je pense que ce que nous faisons n’est rien d’autre que d’observer un des commandements de l’Ancien Testament, du Lévitique, qui dit que l’on ne peut pas rester tranquillement assis quand son voisin est assassiné

Silvia Cattori :
Madame Booth, que pense Mme Blair, votre sœur, de vous savoir participer à une action qui conteste le siège israélien de la bande de Gaza ?



Lauren Booth : J’espère que notre geste conduira nos gouvernements à comprendre qu’ils ont des engagements vis-à-vis d’une législation sur les droits de l’Homme qu’ils ne respectent pas. Une action aussi directe devrait rendre clair ce message : les eaux internationales n’ont pas le droit d’être fermées. Les gouvernements devront se pencher là-dessus, et cela aura alors des effets d’une grande portée.
je ne pouvais pas comprendre pourquoi les médias nous montraient de "méchants" garçons jetant des pierres aux Israéliens... Après quoi, j’ai compris qu’il me manquait une bonne partie de l’histoire.

http://www.silviacattori.net/article497.html

Mercenaires sans frontières,
chiens de guerre de la
mondialisation financière
 

http://socio13.wordpress.com/2008/08/12/mercenaires-sans-frontieres-les-%c2%ab-chiens-de-guerre-%c2%bb-de-la-mondialisation-financiere/

Fidel : de la chair à canon
pour le marché !



http://socio13.wordpress.com/2008/08/12/reflexions-du-companero-fidel-de-la-chair-a-canon-pour-le-marche/

Partager cet article

Repost0
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 15:29
 http://www.20minutes.fr/article/244508/Monde-La-Georgie-se-retire-d-Ossetie-du-Sud-la-Russie-accroit-la-pression.php

Un soldat des forces d'Ossétie du Sud blessé, à Dzhava le 10 août 2008Des soldats géorgiens à Gori en Ossétie du Sud, le 9 août 2008 Tir de l'artillerie russe à Dzhava en Ossétie du Sud, le 9 août 2008

La Raison ne fait plus recette !
Le monde devient fou...
Les Hébreux veulent en découdre,
et les dirigeants du monde
s'arrachent les zones stratégiques.
Au final, ce sont les peuples
qui paient l'addition. Lourdement !

Dernière minute :
Appel reçu d'Israéliens contre la guerre d'Iran
(voir à la fin de cette parution)


Bonjour !
 
Les nouvelles sont mauvaises, le pire est à nos portes. Les va-t-en guerre sont à l'oeuvre, attisés par les marchands de morts relayés par leurs complices dans les médias de pays auto-proclamés démocratiques et défenseurs de la liberté. Cette liberté-là a un goût amer, de feu et de sang. Elle est véhiculée par ceux  qui ne font aucun cas des peuples, sauf comme tremplin pour leurs ambitions sonnantes et trébuchantes.

Je corresponds avec de nombreux Juifs. Sauf rares exceptions, ils veulent tous en découdre, quel que soit le prix à payer. La haine de l'Arabe, soigneusement entretenue par les apprentis-sorciers au sommet des Etats, une paranoïa cultivée à longueur d'années, la fierté d'appartenir à un peuple, je reprends le célèbre mot du Général de Gaulle, "sûr de lui et dominateur", les conduisent à accepter l'apocalypse - pour tous ! Voilà ce qu'un de mes correspondants, pourtant modéré, m'écrit : I

Il n'y a pas le choix, le monde arabo-musulman veut détruire, exterminer Israel,ce serait beau, si nous avions le choix mais ce n'est pas le cas, maintenant le spectre de la guerre mondiale, tant pis si la survie d'Isrel est à ce prix-là, les petites nations européennes sont complétement dévirilisées, c'est leur probléme-en particulier le pays de collabos où nous habitons,

Le monde va comprendre ce qu'est la Nation Juive!!!

Shalom,

ou cet autre, sur un forum :

Ce peuple qu on appelle les "JUIFS" et dont je fait partie avec "FIERTE" ,CE PEUPLE, qui aime la paix, ce peuple qu'on ne menera pas a l'abattoir comme des bêtes, ce peuple si il y a APOCALYSPE ELLE SERA POUR LE MONDE ENTIER OU NE SERA PAS  ! ! ! ! ! ! ! !

Les esprits sont très remontés, ils s'échauffent, au détriment de la Raison. Oui, elle n'a plus de place aujourd'hui. Particulièrement en Georgie, actuellement.

Et là, la confrontation Est-Ouest fait rage, pour la possession d'un minuscule territoire, mais où passe un oléoduc qui doit permettre à l'Occident d'éviter la Russie.  Partout où il y a du pétrole, ou des voies d'acheminement de l'or noir, les peuples sont condamnés. Pris au piège des ambitions des multinationales de mort.

Et ce qui se joue dans le Caucase, est crucial. La Russie défend les derniers pré-carrés qu'on lui a laissés, peuplés d'ailleurs de Russes, et l'Empire anglo-usraélien, grossi désormais de ses vassaux européens, attise les feux, en sous-mains, contre le rival russe. Pour amoindrir sa puissance. Des deux côtés, des hommes, des femmes, des enfants, vont perdre leur vie pour renflouer celle des puissants. Ignoble !

Je vous joins un texte envoyé par une autre correspondante juive, cette fois militante pour la paix, et notamment pour une paix juste au Proche-Orient. De Strasbourg, elle m'envoie régulièrement des articles, dont un cri d'un mère juive (publié dans ce blog) révoltée par le fait qu'elle doive mettre au monde de futures machines à tuer - de futurs soldats.  

Sarkozy, prompt à s'emparer de toutes les causes, même justes, mêmes belles (Guy Moquet, par exemple, ou la dévotion rendue au Gl de Gaulle), a choisi de se montrer le jour de l'enterrement du dernier poilu français, d'origine italienne, au moment même, d'ailleurs, où il promulguait des lois contre les étrangers particulièrement honteuses pour la France. Mais il s'est bien gardé d'évoquer ces mots qui doivent résonner dans nos vies, concrètement :

"La Der de Der ! Plus jamais ça !"

Oui, plus jamais ça, un cri d'un sagesse prophétique.

Un cri que l'on piétine de plus en plus, pour le malheur des peuples et le bonheur des affairistes véreux.

Eva

Tags : Caucase, Est-Ouest, guerre, Russie, USA, Gl de Gaulle, Juifs, dernier Poilu, Sarkozy, Proche-Orient, Strasbourg, arabe, étrangers...



                 En Géorgie, le torchon brûle 

                 entre Washington et Moscou

     
                          Pour qui se bat Mikheïl Saakachvili, président géorgien ?

    

Jeudi 7 août 2008, l'armée géorgienne a lancé une vaste offensive militaire contre l'Ossétie du Sud. A en croire le président géorgien, il s'agit d'"établir l'ordre constitutionnel dans l'ensemble de la région".

 

     S'il est vrai que l'Ossétie du Sud fait partie intégrante de la Géorgie, la partie jouée par Saakachvili, président géorgien, et son armée, est troublante. En effet, entraînée et armée par les Etats-Unis, l'armée géorgienne se comporte comme exécutant des intérêts géostratégiques des Etats-Unis au Moyen-Orient et au Caucase. Actuellement, 2000 militaires géorgiens sont déployés en Irak, près de Kout, de Baqouba et dans la zone verte et, selon le colonel Bondo Maisuradze, chef du contingent géorgien en Irak, les militaires géorgiens s'apprêtent à quitter l'Irak pour l'Ossétie du Sud (nouvelobs.com du 09/08/08). De plus, cette armée "sécurise" l'oléoduc BTC (Bakou- Tbilissi- Ceyhan), par où transite, via la Turquie, le pétrole de la mer Caspienne à destination de l'Occident. Il serait faux d'accorder des sentiments patriotiques à cette armée, en particulier à ses officiers supérieurs, aux ordres des conseillers militaires américains qui infestent l'armée géorgienne, candidat potentiel à l'adhésion à l'OTAN.

 

     La flambée de violence qui ravage actuellement l'Ossétie du Sud s'inscrit dans le cadre d'un conflit plus généralisé qui agite les relations russo-américaines : celles-ci ont pris un tour dramatique, depuis que l'administration Bush a décidé d'installer une base antimissiles en Pologne et une base de radars en République Tchèque. Les tractations Bush-Poutine n'ayant rien donné, la Russie a décidé de faire atterrir ses bombardiers stratégiques à Cuba. Pour Washington, c'est franchir une ligne rouge.

Le conflit actuel en Ossétie du Sud serait une réponse à l'"insolence" russe et, aussi, une tentative de compléter l'encerclement de la Russie, en réduisant ses marges de manœuvres au Caucase et sur le pourtour de la mer Noire, transformée en lac américain.

 

     Le bombardement par l'aviation russe du port pétrolier Poti sur la mer Noire, site clé pour le transport des ressources énergétiques de la mer Caspienne, est un message lourd de conséquences. Il signifie à l'Occident que, pour "sécuriser" l'approvisionnement en pétrole de l'Occident, il faut composer avec la Russie car elle est en mesure de stopper son écoulement. Un premier message en ce sens avait déjà été envoyé lorsque la Russie avait coupé le gaz à l'Ukraine, faisant trembler l'Europe tout entière.

 

     Humiliés en Irak, en Afghanistan et au Liban et ignorés par l'Iran qui refuse de céder aux chantages, les Etats-Unis de Georges Bush, en proie à des difficultés économiques croissantes, cherchent-ils à sortir de la poisse par une victoire au Caucase? La fermeté de la Russie annonce un nouvel échec que l'Oncle Sam subira, cette fois-ci, au Caucase. [Seulement trois jours après les débuts des hostilités, et sous la pression de l'armée russe, le ministre géorgien de l'Intérieur vient d'annoncer le retrait de l'armée géorgienne de l'Ossétie du Sud (lemonde.fr du 10/08/08)].

 

     Et ce d'autant plus que, depuis le retrait de Total de l'exploitation du gisement de gaz de Pars Sud, dans le Golfe persique, et les menaces iraniennes de fermer le détroit d'Ormuz si l'Iran est agressé, les marges de manœuvres de l'Occident, en général, et des Etats-Unis, en particulier, sont très étroites.

 

     Faut-il, pour autant, conclure à la possibilité d'une interruption de l'écoulement de pétrole vers l'Occident? La guerre en Ossétie du Sud fait partie de ces conflits régionaux entre grandes puissances militaires, qui s'achèveront par des ajustements (territoriaux, diplomatiques, etc.) en faveur de l'une des puissances. Et le pétrole continuera de couler dans les oléoducs.

 

     C'est toujours la population qui finit par payer un lourd tribut, sous forme de chair à canon, à l'aventure militaire des grandes puissances et de leurs laquais. D'ailleurs, Saakachvili et son entourage n'ont pas hésité à exalter le "patriotisme" des Géorgiens et les inviter à se porter volontaires au combat pour la "mère patrie"!!

 

     Il est à souligner qu'au fur et à mesure que se rapproche la fin de l'administration Bush et avec son affaiblissement, les conflits régionaux vont se multiplier. Le Kurdistan irakien et le Pakistan montrent des signes de fébrilité.

 
De nombreux articles à lire sur
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com
par ex, Juifs dissidents, contre la guerre en Iran; 
ou Libre est le vrai Juif
ou alliance Musulmans-Juifs, etc 

Sur la
désinformation aujourd'hui,
et notamment en temps de guerre
,
voyez mon blog R-sistons à la désinformation,
constamment mis à jour
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/

Lettre ouverte aux juifs,
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be

Medvedev.jpg 
Géopolitique du conflit caucasien
La proclamation unilatérale, en février dernier, de l’indépendance du Kosovo vis-à-vis de la Serbie a été le principal facteur qui a déterminé l’évolution des événements. On pourrait disserter indéfiniment sur la question de savoir si cela constitue ou non un précédent juridique, mais la politique réelle va son train. Moscou et de nombreuses autres capitales du monde y ont vu un nouveau pas dangereux vers la dégradation du droit international et le triomphe de l’approche arbitraire du règlement des problèmes mondiaux.
http://www.marcfievet.com/article-21878360.html

Ossétie du Sud :
le dangereux calcul de la Georgie
Nous sommes dans le Caucase, où chaque conflit est un scénario catastrophe. Car ici, si on sait quand et où une guerre commence, on ne sait jamais ni comment ni où elle se termine.
http://www.marcfievet.com/article-21878414.html

Bataille pour l' Eurasie
Nous étions tous, hier, des Serbes,
aujourd'hui nous sommes tous des Ossètes !

La révolution des roses de 2003 va compliquer la situation, le nouveau président aux ordres de washington, Mixeil Saakašvili ayant comme priorité de transformer son pays en satellite de l’OTAN, de se distancer de la Russie et de transformer la georgie (comme le kosovo) en lieu de passage des pipes caspiens. Malgré un second référendum en 2006, l’Ossétie ne se voit pas reconnaitre le statut d’autonomie et d’indépendance demandé, l’Amérique et l’Union Europeenne ne reconnaisant pas ce referendum, contrairement a la Russie. La situation s’est alors tendue jusqu’à cet été 2008 ou après divers accrochages, l’armée Georgienne a lancé le 7 aout au soir une offensive d’envergure sur l’Ossétie du sud afin de conquérir sa capitale Tskhinvali au motif de “restaurer l’ordre constitutionnel” dans la république.


L’Ossétie n’est pas une petite région sans importance du caucase, c’est un point névralgique “essentiel” de la lutte entre l’Amérique et son projet néfaste pour le Caucase, et la Russie, garante de la paix dans cette région depuis 300 ans. Le soutien a l’Ossétie est une des pierres angulaires du refus de la contre attaque planétaire en cours, lancée par Washington et ses alliés “euro-turques” de l’OTAN


La bataille en cours
est la bataille pour l’Eurasie,
la bataille finale contre les visées
mondialistes criminelles de l’empire Américain
.


La résistance passe par “bouter” les Américains hors de cette zone, à rendre aux Grecs, aux Ossètes, et aux Arméniens ce qui leur est du ! La Georgie est en effet un des membres du GUAM et un des pions essentiels du contournement et de l’encerclement de la Russie (Europe de l’est, Ukraine, Caucase, Asie centrale). L’objectif de Washington est en effet de créer un espace “pan caucasien”fondé sur les autonomismes et les indépedantismes anti Russe. Cette stratégie de la dislocation des états en micro identités faibles et dépendantes est la politique appliquée en europe de l’est (ex yougoslavie et ex tchécoslovaquie) et au moyen orient (Irak dépecé en 3 états).

http://www.marcfievet.com/article-21882308.html

Ca suffit, les hécatombes pour les multinationales ! 
Et pendant ce temps, hypocritement, les Bush, Kouchner etc
appellent à la paix, alors qu'en sous-mains ils attisent les conflits !
Leur jeu est trouble, diabolique !
Quand Kouchner demande l'arrêt des bombardements,
cela signifie qu'il attend de la Russie
qu'elle laisse le champ libre aux Occidentaux !
Et si Sarkozy essaie de ménager la Russie, c'est pour le pétrole ! (Eva)


______________________________________________________________________________

                                  L'OTAN a encouragé la Georgie
                                             a attaquer l'Ossétie

- "C'est une agression non déguisée accompagnée par une propagande de guerre",
- Les troupes spéciales géorgiennes ont été formées par des spécialistes étrangers.
- «

Il s'agit du troisième génocide du peuple d'Ossétie réalisé par la Géorgie, et Saakashvili est le principal assassin " 

                                               
                                 Preuves du génocide géogien en Ossétie du Sud

MOSCOU, 10 août - RIA Novosti. Le président russe Dmitri Medvedev a chargé dimanche le Comité d'enquête auprès du Parquet général de Russie de recueillir des preuves du "génocide" géorgien des Ossètes en Ossétie du Sud (république autoproclamée sur le territoire géorgien).

Il faut "tout faire pour recueillir des preuves des crimes commis en Ossétie du Sud pour traduire en justice les personnes coupables de ces crimes", a déclaré M.Medvedev lors d'une rencontre avec le président du Comité d'enquête Alexandre Bastrykine.

"La Géorgie a soumis l'Ossétie du Sud à une agression cynique,
des civils ont été tués. Il s'agit de nos concitoyens -
habitants de l'Ossétie du Sud et soldats de la paix",
a indiqué le président russe.

"Les actions géorgiennes ne sont rien d'autre qu'un génocide, parce qu'elles ont un caractère massif et visent les civils et les soldats chargés de maintenir la paix dans cette région", a conclu M.Medvedev.

La Géorgie a lancé une offensive contre Tskhinvali, la capitale de la république autoproclamée d'Ossétie du Sud, dans la nuit du 7 au 8 août, utilisant notamment des lance-roquettes multiples Grad. La ville de Tskhinvali est détruite et beaucoup de villages ossètes sont fortement endommagés. 34.000 réfugiés ont quitté l'Ossétie du Sud. Les autorités sud-ossètes font état de 2.000 victimes civiles. Douze soldats de la paix russes ont été tués et 150 autres blessés, selon le ministère russe de la Défense.

http://www.marcfievet.com/article-21882274.html


_____________________________________________________________________________



Rôle des Etats-Unis
en Georgie

Danièle Bleitrach
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-21860999.html

(extraits) Les troupes russes ont annoncé à l’agence Izvestia avoir capturé un groupe de géorgiens en train de poser des mines près du village de Zare dont un américain, supposé être un instructeur de l’OTAN. Ce dernier, étant d’origine afro-américaine, pouvait difficilement se camoufler au sein de la population locale.
Par ailleurs, un officiel russe, Dmitri Medoyev, a déclaré que plusieurs corps d’hommes noirs ont été retrouvés parmi les soldats géorgiens tués lors des combats, ce qui laisse supposer la participation d’un pays tiers aux hostilités.
http://www.marcfievet.com/article-21882146.html

Rôle des Israéliens
en Georgie

(Je
vous l'annonçais hier,
ils sont derrière tous les événements,
derrière tous les malheurs des peuples, 
comme les Anglais  et les Américains,
voir précédente
parution - Eva )


Ce qui se passe en Ossétie du Sud intéresse décidément beaucoup de monde. Les liens du président géorgien Mikhaïl Saakachvili, qui vient de signer samedi un décret instituant la loi martiale, avec les néocons américains sont un secret de Polichinelle : celui qui fut avocat à New-York a été porté au pouvoir par une « Révolution des roses » qui doit beaucoup au multimilliardaire américain George Soros, très lié au Département d’Etat ainsi qu’à l’ambassadeur américain Richard Miles, toujours dans les parages lors des « révolutions en douceur » intervenues dans le passé (Azebaïdjan, Yougoslavie, Bulgarie). Mais son offensive militaire contre l’Ossétie du Sud doit beaucoup, elle, aux conseillers militaires israéliens présents sur place.

  Selon le journal israélien Debka File, « ces conseillers ont indubitablement participé de façon active aux préparatifs militaires de l’armée géorgienne pour la prise de Tskhinvali, la capitale sud-ossète, vendredi ». Et pour cause : les compagnies pétrolières occidentales, parmi lesquelles des firmes israéliennes, aimeraient bien s’assurer le contrôle du transport du pétrole d’Azerbaïdjan et les gazoducs du Turkménistan, qui traversent la Géorgie.

"Cette semaine, deux géants ont refait leur apparition dans l’histoire pour faire face à l’empire américain et l’Europe vassalisée: la Chine et la Russie.
Le signal est donné. Désormais, il appartient aux peuples d’Europe de se libérer de la mortelle tutelle américaine pour constituer avec tous les états continentaux -au premier rang desquelles la Russie- une véritable Europe des Nations."
http://www.marcfievet.com/article-21882146.html


La Géorgie a modelé son armée sur l'exemple de Tsahal
Le ministre géorgien de la Réintégration Temour Iakobachvili a déclaré qu'« Israël doit être fière de son armée qui a encadré les soldats géorgiens ». Il a précisé que grâce à Tsahal, un petit groupe de soldats géorgiens avait réussi à décimer toute une division russe.  (Guysen.International.News)
http://www.juif.org/blogs/9637,la-georgie-a-modele-son-armee-sur-l-exemple-de-tsahal.php


Question aux Israéliens :
Comment pouvez-vous trahir votre vocation de Juif,
de peuple élu, de sacerdoce royal,
pour vous vautrer devant le Veau d'Or, l'Argent, le Pétrole,
et combattre (dans des guerres)
au lieu de laisser combattre l' Eternel pour vous ?? 
Quelle trahison ! (Eva)


Tribune Altermedia

Et pendant ce temps, une fois de plus,
on nous ment aux Informations !
On nous fait croire que l'agresseur est Russe,
que c'est lui qui se livre à un génocide !
Il ne fait que répliquer, certes brutalement,
mais pour défendre légitimement ses derniers intérêts,
et sa population russe dans la région ! (Eva)


L'Ukraine frappe à la porte de l' Europe
http://www.marcfievet.com/article-21882399.html


Colonies en Israel.jpg 
Les termitières israéliennes
En vertu des résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité votées en 1967, la Cisjordanie et la partie orientale de Qods sont considérées comme des régions occupées et le régime sioniste est interdit d'y procéder à des confiscations de terre et de propriété. 
La confiscation des terres, des maisons et des fermes des Palestiniens est chose quotidienne. L'intéressant est que les projets de la construction sont confiés aux ministères de la Guerre et du Logement.

La conséquence de cette politique est la mise en errance de davantage de Palestiniens d'autant plus que les projets de construction visent à séparer ou à encercler ces derniers par les colonies interposées. Bien que la protestation de l'Union européenne et de la Russie soit une démarche positive pour mettre en garde Israël et avertir l'opinion publique, il n'en reste pas moins vrai que ces protestations sont non contraignantes et dépourvues de toute garantie d'application, fait qui expose le peuple palestinien à l'injustice et à la tyrannie du régime d'Israël. http://gaelle.hautetfort.com/archive/2008/08/11/nouvelles-colonies-israeliennes.html


Démocratie américaine !

Les EU peuvent saisir nos ordi portables,
en examiner et copier le contenu !

Les Etats-Unis institutionnalisent l’espionnage industriel et la violation de la vie privée... au nom de la lutte contre le terrorisme. Ce n’est pas vraiment nouveau mais, désormais, c’est tout à fait officiel : "tous les ordinateurs portables sont susceptibles d’être saisis aux frontières américaines", comme le mentionne l’article du Monde Informatique ayant ce titre. Evidemment, c’est pour lutter contre le terrorisme, la pédophilie, le trafic de drogues... Précisons tout d’abord, pour éviter des incompréhensions, ce que l’on entend par "saisie". Il ne s’agit bien sûr pas de la confiscation de l’ordinateur par une procédure extra-judiciaire discrétionnaire de la douane américaine. Il s’agit uniquement de la possibilité pour les douaniers de vous prendre votre ordinateur, de l’examiner de fond en comble et d’en copier l’intégralité du contenu (pour un examen plus approfondi), notamment toutes vos données personnelles avec obligation pour vous (si vous ne voulez pas des ennuis) de fournir les mots de passe utiles. L’ordinateur vous est ensuite rendu en parfait état et complet. Au nom de la lutte contre le terrorisme et d’autres crimes affreux, les douanes américaines s’arrogent donc le droit de piller les courriels, les carnets
http://www.marcfievet.com/article-21882168.html 

Scandaleux silence
sur la grave
contamination Lesieur

LE SCANDALE LESIEUR (sources: Joinneau-Choubrac, wikipedia, sur l'Aviseur) -une Chronologie- Le 26 avril 2008 sur Europe 1 , à 16 h27 tombe la dépêche suivante : "Une alerte a été déclenchée par la Commission européenne après la découverte de lots contaminés d'huile de tournesol. Les lots proviennent d'Ukraine. Ils ont été exportés dans plusieurs Etats membres de l'Union, dont la France."(source Europe1.fr) "Une alerte européenne sur de l'huile de tournesol contaminée a été lancée par la Commission européenne. La contamination a été signalée mercredi par les autorités françaises sur une cargaison d'huile de tournesol d'Ukraine arrivée le 23 février en France. Tous les Etats membres ont aussitôt été avertis et à ce jour, neuf containers avec des
lots de cette huile contaminée ont été découverts dans cinq Etats membres:

L'information m'a été donnée par un commentaire n° : 20 posté par : Joinneau & Choubrac (site web) le: 09/08/2008 23:19:02   - voir mon blog sur la désinformation http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/ ou http://r-sistons.over-blog.com/article-21384360-6.html#anchorComment


Tueur économique
John Perkins est un ancien « tueur économique » qui a mis pendant dix ans son talent de persuasion et ses compétences d’économiste au service du premier empire mondial. Sa mission : ruiner des pays du tiers-monde pour assoir les intérêts de grosses entreprises américaines. Aujourd’hui repenti, l’auteur des Confessions d’un assassin financier fait campagne pour convaincre les sociétés de se responsabiliser aux niveaux économique

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/07/31/tueur-aeacute-conomique-4525185



 




http://ordrecitoyen.over-blog.org/article-21795721.html


Vers une nouvelle alliance
Russie-Cuba ?
Par Salim Lamrani

(extraits) Le président russe Dmitri Medvedev et son ministre des Affaires étrangères ont dénoncé « le rapprochement d’éléments du potentiel stratégique américain à proximité du territoire russe2 ». Le Premier ministre Vladimir Poutine a également fustigé la duplicité de l’administration Bush : « On nous dit que cette défense sert contre les missiles iraniens, mais aucun missile iranien n'a de portée suffisante. Il devient alors évident que cette nouveauté nous concerne aussi nous, Russes3 ».

Le 31 juillet 2008, le président cubain Raúl Castro a reçu le vice-premier ministre russe Igor Serchine dans le but d’« élargir le processus de rétablissement des échanges économiques, commerciaux et financiers », selon la déclaration commune. La collaboration concerne notamment les secteurs de l’énergie, des ressources minières, du transport agricole, de la santé et des télécommunications. En aucun cas, le document officiel n’a mentionné un quelconque accord d’ordre militaire5.

 En réalité, il est peu probable que La Havane accepte toute nouvelle coopération militaire avec le Kremlin pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les Cubains n’ont guère apprécié entendre les déclarations russes au sujet d’une nouvelle collaboration militaire sans être consultés. Ensuite, le gouvernement révolutionnaire sait pertinemment que l’installation d’un arsenal belliqueux étranger sur leur territoire ne ferait qu’exacerber les tensions avec Washington. Depuis 1960, les Etats-Unis imposent des sanctions économiques inhumaines à Cuba qui affectent les catégories les plus vulnérables de la population.
(Mais) la défense de la nation cubaine ne dépend que des Cubains..
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9787


Reçu ce lundi : (Merci à la lectrice qui m'a envoyé cet appel, Saly Blue)
Des Israéliens signent
une déclaration contre
une attaque israélienne
de l’Iran
publié le samedi 9 août 2008

Communiqué de presse du groupe
Ad Hoc contre une attaque israélienne de l’Iran

 
Plus de 100 universitaires
et militants de la paix israéliens
ont signé la declaration suivante :
 

"Il n’ y a aucune justification militaire, politique ou morale pour engager une guerre avec l’Iran. Un flot constant d’informations atteste le fait que le Gouvernement israélien songe sérieusement à attaquer l’Iran, dans le but d’interrompre les plans nucléaires de celui-ci.
Nous ne sommes pas inattentifs aux actions irresponsables du Gouvernement iranien – mais nous sommes, par principe, opposés aux armes nucléaires et soutenons l’élimination de toutes les armes de destruction massive de la région.

Cependant, il est clair que la cause principale du danger immédiat d’une nouvelle guerre généralisée provient des politiques menées par le gouvernement israélien et de son flot de menace, le tout soutenu par des manœuvres militaires provocatrices. Après mûres réflexions, nous réitérons notre position, à savoir que tous les arguments pour une telle attaque sont sans justification qu’elle soit sécuritaire, politique ou morale.

Israël pourrait se prendre dans un acte aventureux qui mettrait en danger notre existence même et ce, sans effort sérieux visant à épuiser les alternatives politiques et diplomatiques au conflit armé. Nous ne sommes pas certains qu’une telle attaque se produira. Vu qu’elle pèse dans la balance comme option raisonnable, il est impératif que nous alertions et avertissions contre les effets destructeurs d’une frappe offensive contre l’ Iran.   Coordinating Group : Prof. Gadi Algazi ; Judy Blanc ; Prof. Rachel Giora ; Prof. Anat Matar ; Prof. Adi Ophir ; Prof. Yoav Peled ; Reuven Kaminer, Prof. Haggai Ram ; Prof. Yehuda Shenhav ; Prof. Oren Yiftachel. Contact : reuven.kaminer@gmail.com Tel : 972 2 6414632 August 5, 2008"



PREMIERE JOURNÉE INTERNATIONALE
CONTRE LE TERRORISME

Pour la première fois, des citoyens se donneront rendez-vous au même moment dans des villes du monde entier pour dire STOP au terrorisme.

JEUDI 11 SEPTEMBRE 2008 à partir de 19h
Soirée artistique
"Ensemble Contre le terrorisme"
Auditorium de l'Hôtel de Ville de PARIS
5, rue de Lobau Paris 4ème
http://uif.org.


Antisémitisme et antisionisme

http://www.juif.org/blogs/9634,antisemitisme-et-antisionisme.php


Le discours d'une petite fille de 13 ans devant l'ONU
http://french-revolution-2.blog.fr/2008/08/10/le-discours-d-une-petite-fille-de-13-ans-4569210



L'
Iran visera "32 bases américaines
et le coeur d'Israël"
en cas d'attaque


contre son territoire, a déclaré un haut responsable iranien, cité samedi par l'agence de presse semi-officielle Far

"Si l'Amérique ou Israël tire des balles ou des missiles contre notre pays, les forces armées iraniennes viseront le coeur d'Israël et 32 bases américaines dans la région avant même que le sable de cette attaque ne soit retombé", a déclaré un conseiller du guide suprême Ali Khamenei, Mojtaba Zolnoor.

M. Zolnoor est le représentant adjoint du Guide au sein des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique qui contrôle les armements les plus puissants, dont les missiles de longue portée capables de frapper Israël ou les bases américaines dans le Golfe.

  "Toute agression ou action militaire contre l'Iran est une idiotie dont les répercussions feraient du mal à tout le monde", a dit le porte-parole du gouvernement Gholam Hossein Elham lors de son point de presse hebdomadaire.

"Je ne pense pas que ce genre de folie et d'absurdité prévaudra ou soit faisable militairement", a-t-il dit. 

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a averti de son côté les Etats-Unis et Israël, qu'en cas d'agression, la réponse de Téhéran "serait sévère et dévastatrice".

Il a néanmoins estimé que "le régime sioniste et les Etats-Unis n'avaient évidemment pas la capacité de s'impliquer dans une nouvelle crise"  AFP 12.7.8. (extraits)


Echange pétrole contre.... dictature ! En Afrique....
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-21817442.html


VIDEO  de mon pote LAPLOTE,
Le célèbre caricaturiste
A regarder absolument !
 

http://fr.youtube.com/watch?v=RVua93fls74


CAUCASE :


Fracture Est-Ouest
http://mrc53.over-blog.com/article-21856148.html




Tension au plus fort entre la Géorgie et l'Ossétie du Sud - Le Monde, Luc Vinogradoff, 7 août.

  Conflit Est-Ouest au cœur du Caucase - Libération, Philippe Grangereau, Lorraine Millot, Marc Semo, 9 août. Les combats en Ossétie du Sud sont les premiers affrontements de l’après-guerre froide entre la Russie et la Géorgie, soutenue par Washington, dans une région stratégique riche en hydrocarbures.

 

Ossétie: comprendre la nouvelle guerre du Caucase


Rue89,
David Servenay, 8 août.

Hasard ou ruse de guerre ? Les Géorgiens ont choisi la trêve olympique pour lancer une vaste offensive dans la nuit de jeudi à vendredi sur l’Ossétie du Sud. Selon les dernières dépêches, l’armée géorgienne a pris, puis reperdu, le contrôle de la capitale ossète. Des forces russes participent aux combats. D’où vient ce conflit ? Quels en sont les enjeux ? 


C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article

Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 22:07
       

              http://laplote.over-blog.fr/
       

La « version 2 » du Livre blanc engagera la politique de défense et de sécurité de la France pour les quinze prochaines années. .

Le Livre blanc de 1994 était celui de l'après guerre froide et de la fin de la conscription. L'édition 2008 est celle de la mondialisation : menaces diffuses, incertitudes stratégiques.


Je m'élève contre les projets de Sarkozy
en matière de Défense !


Mes amis,

Quand on voit ce qui se prépare, on ne peut se taire.

Sarkozy gère la France comme s'il s'agisssait d'une entreprise. C'est une catastrophe. La France est un pays qui a une Histoire, des valeurs, des traditions, et une réputation. Sarkozy n'en tient pas compte. Il a ses idées, baignant dans la culture américaine, notamment celle du colt, et il va les imposer à des citoyens qui n'en veulent pas, et à un pays qui y perdra son identité, sa spécificité, son originalité.

Deux mots, d'emblée, pour définir les choix  du nouveau Président : Ils répondent à une logique guerrière, et à une logique financière. Derrière les jolies envolées "modernes", pragmatiques, rationnelles, se cachent des visées correspondant fort peu aux orientations de la France. Comme son ami Bush, Sarkozy a une conception très va-t-en guerre des choses, fort peu diplomatique et profondément ancrée dans l'histoire américaine, dans sa mentalité, où l'usage est de règler les problèmes en appuyant sur la gâchette plutôt qu'en dialoguant avec les adversaires et en cherchant à les comprendre. Vision d'ailleurs très manichéenne du monde, simpliste, où la force prime sur le droit. Le Droit de la Force plutôt que la Force du Droit, comme je l'ai déjà écrit. Et avec ces deux-là, le Droit, et les peuples, sont allègrément piétinés. Tout en invoquant le Bien, la Démocratie irréprochable, la Liberté, la modernité. Et même la civilisation !

Sarkozy et Bush ont une certaine vision du monde : Basée sur le rapport de forces. Le puissant impose sa loi au plus faible, le fort ne songe qu'à dominer. Par les armes, évidemment. La démocratie est seulement sur les lèvres. Pour mieux abuser...

Une logique marchande appliquée au secteur de la guerre.

La véritable philosophie du Livre Blanc de la Défense est industrielle. Très révélatrice, à cet égard, est la réponse du ministre Morin aux intervenants à l'Assemblée Nationale : "Vous oubliez les industriels", dit-il à ceux qui contestent sa façon de voir les choses.

Avec Sarkozy, le capitalisme financier s'applique au secteur de la guerre. La Défense devient un secteur marchand, comme tous les autres, un secteur où il faut faire du profit. Coûte que coûte. Pour complaire au Medef, pour complaire aux industriels de la mort - de l'armement, si vous préférez, secteur particulièrement lucratif.

Les Dassault ont leur artère près des Champs-Elysées, pas les victimes des guerres. C'est ainsi, et avec Sarkozy les marchands d'armes vont continuer à prospérer, tapis rouge, bien rouge, déroulé devant leurs pas. Dans la société "moderne",  soi-disant "irréprochable" sur le plan démocratique, les intérêts économiques et militaires ne font qu'un. Les besoins en armes de l'humanité sont toujours satisfaits, pas ceux des estomacs. Mais dans la logique actuelle, le personnel de la Défense sera lui aussi sacrifié. Priorité au matériel, priorité à l'équipement militaire ! Les amis de Sarkozy seront repus. Béats. Comblés. Des pans entiers du secteur de la guerre s'ouvriront toujours plus au secteur financier. Et à la sacro-sainte concurrence internationale. En d'autres termes, le secteur privé se substituera au secteur public, à l'Etat. Dans un domaine tel que celui qui engage la vie de tant d'êtres humains ! Cette civilisation-là ressemble fort à la barbarie...

En effet, ce sont les lobbies industriels de l'armement qui imposeront leur loi - un certain "ordre" au monde. Ordre, ou désordre, au fait ? Et cela, en toute impunité. L'industrie de l'armement doit rapporter, au détriment de l'intérêt bien compris des peuples. En clair, les citoyens seront sacrifiés aux profit juteux pour une minorité. Tout sera fait pour entretenir les rapports conflictuels entre les peuples, quitte à les créer de toutes pièces, artificiellement. Avec la complicité des médias aux ordres. 

Nouveauté, la guerre sera sous-traitée, confiée à des groupes privés, à des mercenaires échappant au Droit international : Et ce marché sera particulièrement lucratif ! Et assorti d'une déresponsabilisation des Etats ! Pas de sanctions, des Nations Unies et un Droit international de la guerre bafoués, l'arbitraire règnera en maître. Les requins de la finance seront les grands vainqueurs ! 

La loi de l'argent s'appliquera aussi après la guerre, comme en Irak, où l'on a plaqué, imposé, dans un pays arabe - soumis à des principes stricts - le néo-libéralisme qui broie les peuples, et d'abord leurs traditions. Car il faut bien comprendre que le pays occupé devra accepter les lois de l'occupant, des lois contraires aux intérêts des peuples, et juteuses pour les  multinationales. La liberté invoquée par Bush et ses sbires ? Dans les faits, seulement celle qui permet aux prédateurs de s'enrichir encore plus sur le dos des infortunés citoyens. Loi du plus fort, loi de l'argent, et malheur aux soumis. A l'Assemblée Nationale, ceux qui vont voter pour ce rapport de la Défense ne représenteront pas ceux qui les ont élus, mais seulement leurs intérêts à eux : Leur âme en échange d'un plat de lentilles, en quelque sorte ! Que le diable les emporte...



De nouvelles configurations...

Plus rien ne sera comme avant. Dans ce monde nouveau, manichéen, il y aura les bons contre les mauvais, l'Occident - l'Empire usraélien et l'Europe alignée - contre tous ceux qui ne se plieront pas aux plans décrétés par les Cheney et autres néo-cons indifférents au sort des peuples, avides d'étendre, et d'imposer, leur domination prédatrice sur la planète. Les ennemis ? Tous ceux qui ne se soumettront pas aux plans pré-établis par les vampires des secteurs militaro-financiers... au nom de la défense de la "liberté". Et ces ennemis seront créés de toutes pièces pour servir de débouchés aux indstriels de l'armement. A-t-on réalisé la monstruosité du cynisme de ceux qui prétendent s'ériger en bienfaiteurs de l'humanité, en défenseurs de la paix, de la liberté, de la démocratie ? Et par exemple, parce que la Russie ou la Chine ne s'alignent pas sur l'Empire, ou parce que de nombreux Etats latino-américains refusent le capitalisme carnassier qu'on cherche à leur imposer, ils seront "punis", tôt ou tard, pour leur indépendance. Comme bientôt le seront les Iraniens, promis à une boucherie nucléaire inégalée pour avoir osé défier ceux qui prétendent imposer leur loi au reste du monde. J'ose le dire : L'Iran millénaire sera peut-être rayé de la carte par ceux-là même qui s'offusquent des propos maladroits des dirigeants arabes qui, eux, ne seront jamais suivis d'effets. Ainsi va l'hypocrisie de ceux qui prétendent donner à la planète entière des leçons de démocratie et de morale... Répugnant. Révoltant. Ignoble....

Si les peuples savaient ce qui se trame réellement derrière leur dos, à l'ombre des salons dorés, et ce que l'on planifie pour les conduire à la mort le coeur léger, ils seraient révoltés. Et ils mettraient leurs bourreaux dans l'incapacité de nuire.

Toute la configuration de la planète va changer, soi-disant pour faire goûter aux peuples les joies de la liberté, de la paix. Celle des cimetières, peut-être... Les Etats arabes seront affaiblis, fragmentés, émiettés, dépouillés de leurs ressources, voire même réduits à l'état de cendres. Les Etats latino-américains seront mis au pas, avec des dirigeants obséquieux envers les multinationales de l'Occident et indifférents au sort de leurs peuples - comme du temps des généraux dictateurs. Déjà, la Colombie joue le rôle d'Israël au Proche-Orient. Prête à servir de relais. Prête à mettre au pas les populations avides d'indépendance. Sous l'égide du diable américain... La Russie voit sans cesse des territoires lui échapper, ou sa puissance (en voie de redressement) grignotée par le travail patient, acharné, souterrain, de myriades d'agents ou d'ONG aux ordres  de l'Empire. La Chine est menacée d'éclatement via les sombres desseins des Puissances occidentales qui ne se résignent pas à partager le pouvoir et les richesses du sous-sol. Les médias aidant, elle est discréditée, montrée du doigt, et les soubresauts du Tibet, grâce aux "gentils" moines armés par la CIA, illustrent à eux seuls l'acharnement de l'Occident à comploter contre ses intérêts. 

Bref, de nouveaux blocs sont en train de se dessiner sous nos yeux. Et dans cette configuration, au risque précisément de sa sécurité, la France va choisir ceux qui la mettront en péril, ceux qui vont détruire sa spécificité, sa culture, et anéantir son prestige dans le reste du monde - elle est sortie auréolée de la guerre d' Irak , ne l'oublions pas. Au lieu d'avoir une politique de dissuasion nucléaire, de défense, elle va se trouver entraîner dans des guerres impériales, de domination, en fait dans toutes sortes de conflits armés, dans tous types de menaces réelles ou imaginées. Quelles seront ces nouvelles menaces, exactement ? Le risque d'un choc de civilsations qui lui est pourtant parfaitement étranger ? Dans quel type d'action va-t-elle se laisser entraîner ? 

Et dans le domaine du Renseignement, qui va faire les frais des nouvelles dispositions ? Les nouveaux ennemis seront-ils intérieurs, politiques, syndicalistes, simples réfractaires aux grands désordres imposés ? Les réponses seront-elles proportionnées ? Ou agressives, attentatoires aux libertés ? Quelles régressions prépare cette nouvelle Défense ? 

Et avec quelle ar
mée ? Non plus une armée de la nation, mais une armée privatisée, mondialisée, américanisée ? 

Déjà, la France va amplifier sa présence en territoire afghan. Et ensuite ?
 

http://laplote.over-blog.fr
 

Une logique guerrière...

Le projet de Sarkozy est bel et bien de faire participer la France au commandement intégré de l' OTAN. Bref, finies la souveraineté nationale, l'indépendance militaire, la liberté de stratégie, l'autonomie de choix. Passer sous le joug de l'Oncle Sam, c'est rentrer dans une logique guerrière dont nul ne sait jusqu'où elle nous mènera, certainement au détriment de nos valeurs, de nos traditions, et pire encore, au mépris des droits des peuples.  Ce qui est sûr, compte tenu des projets hautement agressifs des usraéliens, c'est que nous serons nous, Français, entraînés bien malgré nous et arbitrairement dans toutes sortes de conflits où nous n'aurons rien à faire, et tout à perdre, pour le seul profit de ceux qui décident des guerres, tout en s'en protégeant eux-mêmes, les canailles ! 

A terme, notre politique va s'aligner sur les aventures hollywoodiennes, et pourtant bien réellles, tristement réelles, des Américains, jamais vraiment guéris de leur passé de cow-boys massacreurs et dépossédeurs d'Indiens ou de tortionnaires d'esclaves noirs - comme leurs frères siamois israéliens, sans transition passés de l'odyssée de leur idéal à l'occupation par la force de nouvelles terres palestiniennes et aux aventures les plus sanguinaires et prédatrices aux quatre coins de la planète. Car l'appétit, n'est-ce pas, vient en mangeant ! 

Alignement sur les positions de l'OTAN ! La France fidèle au général de Gaulle se verra imposer par une poignée d'excités assoiffés de guerres et de puissance une politique dont elle ne veut pas, et au sein d'une institution, l'OTAN, que je n'hésite pas à qualifier d'Organisation Terroriste Anti Nations, avec un rang subalterne, puisque son poids sera égal à celui des autres alliés, autrement dit : nul !

En clair, cela signifie que la France va abandonner sa souveraineté pour la confier à une institution qui est plus une alliance guerrière, qu'un organisme de défense de la paix ! Et donc que notre pays va se trouver engagé dans toutes sortes de voies militaires bien éloignées du rôle qu'il entendait mener, au-dessus de la mêlée, porteur de solutions diplomatiques, démocratiques, multilatérales. 

La sagesse commande d'explorer toutes les voies de la paix; or, désormais la France subira les décisions guerrières prises par d'autres, d'ailleurs sans concertation réelle, et sans tenir compte des aspirations des peuples.

L'OTAN, pour des fins peu avouables, ne manque jamais une occasion d'exagérer les menaces, voire de les créer, exacerbant ici les peurs, là les tensions, ailleurs les querelles, n'hésitant pas à manipuler les populations pour arriver à ses fins prédatrices, sordides. 

En France, les grands bénéficiaires seront les géants de l'industrie, le Medef, les grandes banques - et les médias corrompus. Et les grands perdants, la démocratie, la liberté, la paix, les peuples. L' humanité toute entière ? Car les apprentis-sorciers ne se privent pas d'évoquer une possible guerre mondiale, l'âme tranquille, comme s'il s'agissait d'une décision sage, bonne pour les peuples, et pire encore, le recours à l'arme suprême .... préventivement ! Pour défendre les seuls intérêts de la haute finance et de la grande industrie ! Je vous jure que la pacifiste que je suis a des démangeaisons.... Si vous préférez, des envies de voir tous les Cheney, Bush, Brown, Olmert, Rockefeller et autres néo-cons de la planète, mis hors d'état de nuire, avant qu'ils ne sévissent et ne déclenchent l'irréparable. Si les peuples s'étaient débarrassés d'Hitler et de ses amis - les Bush, par exemple, encore eux, déjà - 50 millions de vies humaines auraient été épargnées, et tant de souffrances, tant de ruines, tant de drames, tant de larmes, tant de désespoir, tant de blessures incurables ! Ainsi que la tragédie de la Shoah des Juifs, des Tsiganes, des Témoins de Jéhovah, des homosexuels, des personnes handicapées, de tant de patriotes... Tragédie d'ailleurs souvent instrumentalisée, ensuite, à des fins de domination prédatrice. De l'horreur, finalement, ne peut déboucher que l'horreur... 

Sarkozy va honorer la mémoire du dernier poilu, hypocritement, mais il piétine sans état d'âme son cri : " Plus jamais ça ! " Cri, soit dit en passant, d'un héros... immigré. 

final-1--copie-4.jpg













Vers un embrasement nucléaire ?

Au lieu de cela, faisant fi de la plus élémentaire des prudences, les psychopathes aux commandes de la planète se préparent à envisager un avenir nucléaire pour les peuples, en banalisant l'arme ultime, en s'apprêtant à l'utiliser préventivement contre des innocents, contre des civils... Et ce sont ceux-là qui dénoncent les actes terroristes d'une poignée d'individus, au moment même où ils s'apprêtent à déclencher un holocauste mondial ??? Quel qualificatif peut-on utiliser à l'égard d'individus aussi abjects, aussi irresponsables, aussi égoïstes, aussi cupides ? 

Le caractère destructeur, irréversible, de l'arme nucléaire, devrait inciter à la plus grande prudence, mais non, des généraux de l'OTAN, cette sale organisation, envisagent de l'utiliser à tous propos, comme s'il s'agissait d'une arme anodine.. Et les Kouchner, Sarkozy, Bush et autres dirigeants, parlent de son utilisation comme s'il s'agissait d'une possibilité qui va de soi ! Vous ne craignez pas, vous, de savoir qu'un  cow-boy friand d'interventions musclées comme Sarkozy, ait le contrôle de l'arme nucléaire ? Lui l'impulsif qui ne contrôle pas même ses réactions ?

Le monde est-il devenu fou ? Ne voit-on pas des parlementaires donner force de loi aux projets les plus fous des hommes d'Etat, oubliant leur mandat, sacrifiant délibérément les intérêts de ceux qui leur ont fait confiance ??  Mais c'est à hurler ! Embastillez-moi tous ces traîtres ! 

Mais croyez-vous que tous ces gens ont un cerveau ? Pensent-ils vraiment qu'ils vont venir à bout du terrorisme en lâchant des bombes de tous côtés ???? Au contraire, ils vont multiplier les terroristes, et si des effets boomerang se produisent, ils l'auront cherché ! Et les peuples, loin de les plaindre, feront la fête sur leurs squelettes calcinés, radio-actifs ! 

Quant à la France livrée aux élucubrations sauvages de son chef suprême, et pieds et poings liés aux aventures des Frankestein de l'OTAN, de surcroît à la tête de l'Europe pour mieux l'assassiner, la France, donc, notre pays, sera désormais exposée aux pires ripostes des terroristes démultipliés, incontrôlables, enragés, ivres de vengeance, rendus à moitié-fous ! Le refus de la guerre en Irak l'avait préservée des attentats, l'enrôlement aveugle sous la bannière étoilée de l'Empire du Mal absolu la placera, livre blanc de la Défense ou pas, aux avant-postes des représailles sanglantes ! 

Qu'attendent les peuples pour éjecter tous les faux porteurs de riz vrais marchands d'armes, tous les dirigeants bling-bling "modernes" alléchés à l'idée de mettre le feu à la planète, tous les bienfaiteurs de l'humanité épris de liberté et de démocratie vampiresques, tous les zélus aussi friands de places chaudes que d'aventures picaresques pour leurs électeurs, tous les banquiers tellement intéressés par notre argent qu'ils en perdent la tête ?

Ce qu'ils veulent, et ce que nous voulons, nous !

Ainsi, la France, via le gréco-hongrois Sarkozy, un tantinet catho, un tantinet juif, et surtout formidable opportuniste, va-t-elle passer sous les fourches caudines de l'OTAN, via le livre Noir de la Défense (et sa Défense, d'ailleurs, confiée aux bons chrétiens Américains, relèvera plus de l'attaque tous azimuts). Soumise aux caprices de l'Empire. A ses velléités guerrières de dominer la terre entière, et même les autres planètes, pendant qu'on y est. 

Nous allons donc participer aux aventures impériales décrétées par les néo-cons, ivres du désir de dominer les peuples, de s'emparer de leurs ressources, pour assurer un niveau de vie toujours plus scandaleux à leurs copains-coquins. Et pour imposer leur libéralisme de merde à la planète entière, passant outre les volonté des peuples, en les écrasant d'ailleurs sous leurs décisions iniques : agriculture d'importation, au détriment de l'agriculture familiale, de subsistance; OGM de tyrannie et de mort; privatisation de tous les secteurs; marchandisation de tous les domaines; médecine à deux vitesses; salaires de misère; délocalisations en pagaïe, assorties d'éclatements des familles; concurrence exacerbée; destruction de toutes les protections sociales et de toutes les solidarités; eugénisme social; journées de travail interminables; flexibilités en tous genres; démantèlement des législations du Travail; etc, etc. De quoi faire sauter de joie les peuples asservis à cette idéologie imposée au nom de la liberté ! Ah, j'oubliais : Avec l'appui des médias esclaves... et au détriment de l'environnement. Le tableau est complet. 

Qu'attendent les tribunaux internationaux pour juger les assassins de la paix, des solidarités, des peuples ? Qu'attendent les citoyens pour se constituer partie civile contre "l'élite" qui les asphyxie ? Jusqu'à quand les Droits économiques et financiers supplanteront-ils les Droits des peuples ? Des Droits économiques d'ailleurs enrobés de mots de velours, via les médias collabos, mots "modernes" concoctés par des armées de communiquants grassement payés pour justifier l'injustifiable, ou le camoufler. Bandes d'hypocrites !

Il est temps d'exiger de passer d'une conception offensive, agressive, préventive, de la guerre, à une conception défensive, et seulement défensive ! 

Il est temps de prendre en mains nos destins, de se débarrasser de tous les parasites qui infestent nos vies, de revendiquer haut et fort le droit à disposer nous-mêmes de nos vies, sans crainte de les voir dupées, amputées, dénaturées, avillies, raccourcies, par des adorateurs de Mâmon, du Veau d'Or ! 

Il est temps de réclamer une citoyenneté universelle, une fraternité universelle, une solidarité planétaire, une coopération de tous, au lieu d'accepter de se voir opposer aux autres, mis en concurrence acharnée, dressés les uns contre les autres ! 

La monnaie et l'armement doivent être gérés publiquement ! Et en particulier, le domaine de la guerre ne doit pas être soumis à la loi du profit, ce n'est pas une marchandise comme une autre, c'est un secteur qui crée de la souffrance et de la mort ! 

Comme je ne cesse de le réclamer, les peuples doivent pouvoir déterminer eux-mêmes s'ils veulent faire la guerre, il ne faut surtout pas qu'elle leur soit imposée, de surcroît pour des buts totalement étrangers à leurs intérêts !

Ce que nous voulons, c'est une Europe, et un monde, solidaires, qui n'attisent pas les conflits pour ensuite en tirer parti, ce que nous voulons, c'est que le terrorisme soit combattu par la Justice et non par la guerre, car il n'y a pas de Paix sans Justice,  ce que nous voulons, c'est qu'un véritable débat public ait lieu pour déterminer le type de Défense que nous souhaitons, et le cas échéant si nous sommes d'accord pour entrer en guerre, ce que nous voulons, dès maintenant, ce sont des Etats Généraux de la Défense, et puis nous ne voulons pas d'une Europe, et plus généralement d'un monde, construits contre les peuples, mais avec eux, en prenant en compte les intérêts de tous au lieu d'une petite minorité. Comme certains pays latino-américains aujourd'hui, nous voulons que l'on substitue des politiques de coopération et de solidarité aux politiques néo-libérales concurrentielles qui font notre malheur, en nous opposant les uns aux autres. 

Et surtout, nous voulons qu'à l'état de guerre permanent on substitue le désarmement général, qui libèrerait d'énormes ressources pour le développement de tous. 

Au lieu de nous affronter pour toutes sortes de prétextes, voyons ce qui nous unit tous, et d'abord notre statut commun d'êtres humains, de citoyens du monde, d'enfants de Dieu, de ce que vous voulez, bon sang, l'interdépendance est tellement plus bénéfique que tous les antagonismes !

Le combat pour la paix est le premier des combats à mener ! Le plus nécessaire, le plus urgent, et... celui qui peut le mieux nous rassembler tous ensemble, quelles que soient nos appartenances sociales, culturelles, religieuses, ethniques.... Alors, mes amis, en avant, tous unis, contre nos bourreaux et pour un avenir commun et solidaire !

Votre Eva

TAGS : Guerre, paix, USA, France, Iran, Irak, Israël, usraélien, l'Empire, Brown, Cheney, Bush, Sarkozy, Olmert, nucléaire, Finance, banques, Justice, Défense, armement, démocratie, totalitaire, Europe, Amérique Latine, Chine, Russie, Rockefeller, libéralisme, coopération, solidarités, néo-cons, Mâmon, Veau d'Or, Noirs, Indiens, esclavage, OTAN, Kouchner, Shoah, Afghanistan, Etat, liberté, Droit, Medef, Morin, Hitler, Tsiganes, Témoins de Jéhovah, homosexuels, personnes handicapées, etc


Dick Cheney, Dennis Hastert et George W. Bush, discours 2003 sur l'état de l'Union 

Reçu ce vendredi d'un lecteur :



En PJ, la note du 13 juin 2008 du Ministère de la Justice (France), communiquée par le Syndicat de la magistrature :
http://www.syndicat-magistrature.org/spip.php?article724
A comparer avec la loi HR1955 du 23 octobre 2007 (Etats-Unis), ici :
http://krach.democratique.free.fr/etats-unis/index.html#hr1955

Le rouleau compresseur est bien en marche. La soi-disant "guerre contre le terrorisme" va maintenant servir de prétexte pour criminaliser tout opposant au régime en place et tout opposant à la guerre (...contre le terrorisme), quel qu'il soit.

La France semble donc suivre l'exemple états-unien d'une société totalitaire, d'un Etat policier.
On tend bien, en France comme aux Etats-Unis, vers une législation d'exception.
Double objectif de ces mesures : 1- contenir (éliminer ?) les opposants aux futures guerres. 2- contrôler (éliminer ?) tout opposant au régime.
Si l'on ajoute à cela la multiplication des actions de surveillance avec vidéos, interconnexions des fichiers, antennes-relais, puces et camps, on a une petite idée des sociétés "démocratiques" de demain...

A recouper avec ces infos :

 

26 juin 2008 ==> L’idée de la possibilité d’une nouvelle attaque type 9/11 comme tactique électorale aux Etats-Unis

---------------------- 

la Direction des Affaires Criminelles voit des terroristes partout

Le 13 juin dernier la Direction des affaires criminelles et des grâces du Ministère de la Justice a publié une note à destination des parquets afin de faire face à « la multiplication d’actions violentes commises sur différents points du territoire national susceptibles d’être attribuées - ça n’est donc même pas sûr - à la mouvance anarcho-autonome », notion dont il convient d’observer l’absence de contours précis.

On y apprend que, « outre des inscriptions sur des bâtiments publics (en clair, des tags), cette mouvance s’est manifestée par la commission d’actions violentes en différents points du territoire national au préjudice de l’Etat et de ses institutions » et que « c’est aussi à l’occasion de manifestations de soutien à des prisonniers ou d’étrangers en situation irrégulière (nous y voilà) que ses membres s’expriment, parfois avec violence ».

Le zèle développé à cette occasion par la Chancellerie prêterait presque à sourire s’il n’était ensuite demandé aux magistrats « d’informer dans les plus brefs délais la section anti-terroriste du parquet de Paris pour apprécier de manière concertée l’opportunité d’un dessaisissement à son profit » et, par voie de conséquence, de permettre une extension quasi illimitée d’une législation d’exception.

Cette manière de procéder devrait ainsi permettre – au prétexte bien commode et très consensuel de lutte contre le terrorisme – de renforcer la répression à l’encontre des différents acteurs du mouvement social.

A n’en pas douter, la philosophie générale de cette note singulière est à rapprocher des propos récemment tenus par le porte-parole de l’UMP à l’encontre du Réseau Education Sans Frontières et autres collectifs « faiseurs de provocations » et « semeurs de désordre » qui - bientôt suspects d’appartenir à cette fameuse « mouvance anarcho-autonome » - pourront bénéficier d’un traitement judiciaire de faveur.

http://www.syndicat-magistrature.org/spip.php?article724

http://le-krach.eu


Israël au centre
du dispositif occidental

25 juin 2008 par Pierre Barbancey

Les tensions restent très fortes dans tout le Moyen-Orient mais les discussions indirectes s’y multiplient. Décryptage.

Sarkozy récompensé par une "standing ovation" à la Knesset pour son alignement inconditionnel sur l’axe israélo-américain - Photo : AFP Au-delà du voyage de Nicolas Sarkozy en Israël et dans les territoires palestiniens, la région semble vivre une période, si ce n’est de changement, en tout cas d’une modification de l’état existant. Certes, les tensions sont encore très fortes (notamment en Irak), mais les confrontations font maintenant place à des discussions indirectes, à des déclarations de bonnes intentions à une exception près mais notable : tout ce qui touche à l’Iran est frappé du sceau guerrier avec une volonté, l’isolement de Téhéran.

Au centre du dispositif, évidemment Israël qui semble retrouver une place régionale importante dans la stratégie occidentale. Elle l’est d’autant plus que, depuis l’élection de Sarkozy à la présidence de la République, l’infléchissement pro-américain de la politique internationale française est net : installation d’une base militaire dans le golfe Arabo-Persique à côté des forces américaines, en face de l’Iran ; renforcement de la participation, aérienne et terrestre, des forces françaises aux opérations de l’OTAN en Afghanistan ; annonce de la réintégration complète de la France dans l’organisation militaire intégrée de l’OTAN et développement d’une Europe de la défense liée à l’organisation atlantique ; enfin, acceptation de l’installation d’un système américain de défense antimissile en Pologne et en République tchèque.

L’axe Paris-Washington

Pour Sarkozy, la confrontation, même mineure, doit laisser place à un « travail » main dans la main avec les États-Unis afin que la France retrouve son aura internationale. La place est d’autant plus facile à prendre que Washington est empêtré dans le bourbier irakien, que l’administration en place va bientôt partir, et que les débats internes sur la stratégie à adopter laissent la place à certaines initiatives.

Autant d’éléments, qui, pour la France, passent par un renforcement des liens avec Israël mais aussi, pour faire bonne mesure, une attention accrue portée à certains pays, négligés par Jacques Chirac (dont les liens avec l’Arabie saoudite et avec l’ancien premier ministre libanais assassiné, Rafic Hariri, étaient avérés), à commencer par la Syrie, et une place plus importante aux deux seuls pays arabes qui ont signé une paix avec Israël : la Jordanie et surtout l’Égypte. Le tout au détriment des droits légitimes des Palestiniens dont les revendications n’entrent pratiquement plus dans un cadre international au regard d’Israël, mais dans un contexte de politique intérieure.

D’où le refus de Tel-Aviv de prendre en compte ce qu’il est convenu d’appeler le « plan de paix arabe », proposant la normalisation des relations avec Israël en échange du désengagement de tous les territoires occupés et de la création d’un État palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale et un juste règlement de la question des réfugiés. Mais d’où la nouvelle attitude israélienne, tant vis-à-vis de la Syrie que du Liban et, à l’opposé, de l’Iran.

Le Liban, une longue litanie pour Israël

Dans le projet sioniste, Eretz Israël devait s’étendre jusqu’au fleuve Litani, en territoire libanais. Guerres, occupations jusqu’en mai 2000 du sud du pays, soutien aux factions chrétiennes, massacres de civils dont le dernier en date se passe à l’été 2006 avec une guerre meurtrière mais qu’Israël n’a pas gagnée, le Hezbollah ayant montré ses capacités militaires. Le blocage politique qui a suivi aurait pu dégénérer en guerre civile, spectre qui hante toujours le pays du Cèdre.

(..)

La Syrie ou le chemin de Damas

Placée dans « l’axe du mal » par George W. Bush, la Syrie joue un rôle prépondérant dans la région, ne serait-ce que par sa présence au Liban à partir de 1976, avec l’aval des pays occidentaux. Montrée du doigt après l’assassinat de Rafic Hariri en février 2005, la Syrie perd du terrain, est contrainte de se retirer mais ne cède pas. On assiste aujourd’hui à une tentative de séduction pour rompre tous liens avec l’Iran. Israël a même entamé des négociations indirectes.

Ce pourrait n’être d’ailleurs qu’une attitude de façade de la part de Tel- Aviv. Dans un entretien au Figaro, mercredi dernier, Ehoud Olmert dit négocier « pour la paix », mais précise aussitôt : « Nous défendons les droits de l’homme, la démocratie, la fin du sabotage au Liban, la fin du soutien au terrorisme, la sortie de l’axe du mal dirigé par l’Iran. » Ce qui, pour un pays qui refuse d’appliquer les résolutions de l’ONU le concernant, qui poursuit son occupation et commet régulièrement des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, n’est pas piqué des vers. Le président syrien, Bachar Al Assad, et le premier ministre israélien pourraient néanmoins se rencontrer à Paris à l’occasion du sommet de l’Union de la Méditerranée.

L’Iran, seul contre tous ?

Toutes ces manoeuvres en cours, outre qu’elles se déroulent dans un contexte de forte augmentation des produits pétroliers - ce qui force les Occidentaux à se montrer plus conciliants avec les monarchies du Golfe -, visent avant tout l’isolement de l’Iran. Téhéran, fort de la disparition du régime de Saddam Hussein, entend jouer un rôle hégémonique régional et donc international. Il le peut d’autant plus que ses accointances en Irak sont fortes.

Ce n’est pas le moindre des paradoxes de voir que les organisations dirigeantes à Bagdad avaient trouvé en Iran un lieu d’exil pour fuir la répression baassiste. Le côté chiite ne faisant qu’accentuer les choses. Ce que n’ignore pas Washington qui entretient un canal de discussions strictement dans ce cadre. Pour l’heure, malgré les menaces même plus voilées (plans américains, manoeuvres militaires israéliennes...), l’Iran tient bon et poursuit ses discussions au sein de l’AIEA. Jusqu’à quand ? Va-t-il échapper à l’isolement qui le guette ? Il peut encore compter sur un soutien au moins partiel de la Russie et de la Chine, mais la situation se détériore. Le danger est grand d’une déflagration qui serait certainement plus que régionale.

Où est la Palestine ?

suite à

23 juin 2008 - Le web de l’Humanité Vous pouvez consulter cet article à : http://www.humanite.fr/2008-06-23_I...

http://alternatives-international.net/article2247.html

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20769244.html


Nouveau sur
www.michelcollon.info

SPECIAL COLOMBIE
Des associations paysannes font appel à votre solidarité pour les protéger


Les médias ne parlent en général que des FARC. Oubliant de dire que le régime en place a déplacé quatre millions de paysans colombiens. Dont les terres sont convoitées par NOS multinationales.

A Bogota, fin juillet, le tribunal des peuples jugera Nestlé, Coca Cola, Anglo American, Repsol, Carrefour, Santander, Rio Tinto, etc.

Des délégations de paysans colombiens viennent de nous rendre visite en Europe. Elles vous invitent et font appel à votre solidarité pour les protéger. Voici pourquoi...


MICHEL COLLON & INVESTIG'ACTION


Teofilo Acuña
- « Les multinationales minières chassent nos paysans de leurs terres »

Mais il n'y a pas que les sociétés minières : « Quand vous donnez de l'argent à Coca Cola, il faut savoir que les milices de cette société tuent des paysans. »
Vous êtes invités à rencontrer les associations paysannes et assister au Tribunal des peuples qui jugera les multinationales. Vous contribuerez à protéger ces paysans.
VIDEO DE VANESSA STOJILKOVIC:

http://fr.youtube.com/watch?v=FdzigiDBWPU

Edgar Páez - Nestlé : des parapoliciers suisses aux paramilitaires colombiens
En Suisse, Nestlé espionne attaque. En Colombie, elle pourchasse et tue des syndicalistes.

Nestlé

Paysans de Rio Cimitarra - « Uribe criminalise les associations paysannes »
Paysans criminalisés


José Gregorio
- Réservoirs pleins, assiettes vides
Un film qui lance le débat concret sur les agissements de nos multinationales

Manger ou conduire ?

José Gregorio - Manger ou conduire ? Les agrocarburants déplacent des millions de Colombiens
"Partez, sinon nous traiterons avec vos veuves!" Signé Monsanto etc...

Agrocarburants

TROIS TEXTES DE REFERENCE POUR COMPRENDRE LA COLOMBIE :
François Houtart -
N'oublions pas les quatre millions de personnes déplacées en Colombie
Le cofondateur du Forum Social Mondial a été enquêter sur place

Quatre millions

Hernando Calvez Ospina - Portrait du président Uribe
Passé de drogue, présent de terreur, futur de guerre ?

Uribe

Jean - Luc Melenchon - Bruit de bottes et rideau de fumée en Amérique latine
Ce que nos médias ne disent pas sur "notre ami"

Rideau de fumée


Affaire Rudy : Une justice aux ordres communautaires ?
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=41429


Lettre ouverte au peuple de France
(à lire absolument !)

(FIN) Malgré ce que M. Sarkozy peut déclarer, d'après mes interactions avec les citoyens français, le peuple de France n'accepte pas l'hégémonie mondiale belliqueuse des États-Unis et ne veut pas du cauchemar américain en France.

Plus que jamais dans son histoire, le peuple de France doit défendre la Liberté, l’Egalité et la Fraternité. Ne vous y trompez pas, c'est une guerre pour la liberté de la France – une guerre de volontés souterraine – qui doit être menée de front. Mais par-dessus tout, vous devez résister avec vos cœurs, vos voix et vos corps mêmes à toute tentative de semer la division parmi vous. Unis vous tenez, divisés vous tomberez.

http://www.futurquantique.org/actualites/la-politique/54-la-politique/264-lettre-ouverte-au-peuple-de-france



"Israël ne fait pas pression sur les US
pour attaquer l' Iran" (Maison Blanche)


WASHINGTON, 26 juin - RIA Novosti. La porte-parole de la Maison Blanche Dana Perino a démenti l'information apparue dans les médias américains selon laquelle Israël incite les Etats-Unis à attaquer les sites nucléaires iraniens.

"Ce ne sont que des rumeurs de presse", a déclaré mercredi devant les journalistes la représentante de l'administration américaine, avant d'ajouter que Washington prônait toujours le règlement non musclé du problème nucléaire de l'Iran.

"Le président Georges Bush estime qu'il est possible de résoudre ce problème à la table de négociations et que cette solution arrange aussi bien les Etats-Unis et leurs alliés qu'Israël", a-t-elle précisé.

La chaîne de la télévision américaine CBS a annoncé mardi soir que le chef de l'état-major interarmes américain, l'amiral Michael Mullen s'est rendu en visite en Israël et que ce dernier cherchait à convaincre la partie américaine de lancer une opération militaire conjointe contre l'Iran, car l'armée de l'Air israélienne ne possède pas de bombardiers stratégiques

http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/57707,israel-ne-fait-pas-pression-sur-les-etats-unis-afin-d-attaquer-l-iran.php

On les croit sur paroles. On le sait, les Américains ne mentent jamais... plus d'une fois par mn, sans doute ! (Eva)



Tzipi Livni, pour remplacer Olmert ?
Confirmation: C 'est un ex-agent du Mossad !


Les peuples n'ont pas fini d'en baver si elle est élue !
Et la paix n'est même plus à envisager avec la dame de Fer israélienne... (Eva)

Info ? Intox ? La lutte pour remplacer Ehoud Olmert fait rage en Israël. De manière incroyable des informations qui sont habituellement classées “SECRET DEFENSE” sortent “au moment opportun”. Cette information du Sunday Times et qui a été relayée par Le Figaro a des chances d’être crédible.

Du correspondant à Jérusalem du Figaro.fr, Patrick Saint-Paul: “Les révélations du Sunday Times, levant un coin de voile sur son passé d’agent du Mossad, classé top secret, lui offrent une légitimité dans le domaine sécuritaire, qui lui faisait défaut. Cette femme élancée à la chevelure auburn était plus qu’un simple conseiller juridique au sein de la mythique agence de renseignements israélienne, comme l’indique son CV. Elle était un agent de terrain, travaillant dans des capitales européennes avec «des commandos chargés d’éliminer des terroristes arabes», a confié l’une de ses amies au Sunday Times”.—

http://www.juif.org/go-news-57725.php


La Russie tient l' Europe

Gaz et pétrole seront au coeur des débats
lors du sommet Russie-Union européenne, les 26 et 27 juin, en Sibérie
.
http://www.juif.org/go-news-57755.php


Guerre Iran ?
Les préparatifs de l’aviation israélienne au dessus de la Méditerranée et les récentes 
déclarations de responsables politiques israéliens laissent craindre une confrontation prochaine avec l'Iran. (..)
La maîtrise complète du cycle nucléaire est pour Téhéran une nécessité pour des raisons de prestige national, de volonté de puissance régionale et surtout, même si les Iraniens affirment ne pas vouloir posséder la bombe, pour sanctuariser leur territoire contre toute possibilité d’invasion ou d’attaque étrangère. Une menace qui s’est considérablement accrue avec l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis en 2003.
http://www.marcfievet.com/article-20759602.html

Pour les inconditionnels d'Arthenice...
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/26/tant-de-sang-temps-de-sang-4369394



Partager cet article

Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages