11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 01:46

 

http://media.paperblog.fr/i/97/978144/diabolique-pieuvre-anglaise-strategie-chaos-r-L-1.jpeg

http://media.paperblog.fr/i/97/978144/diabolique-pieuvre-anglaise-strategie-chaos-r-L-1.jpeg

 

Introduction à cette publication,

A mes Lecteurs et à mes Lectrices

Aux Militaires français, aussi

par eva R-sistons


 

Je viens de publier 2 posts identiques §§ sur mon blog contre la désinformation, volontairement. Un peu plus bas, j'explique pourquoi, et donc j'ai voulu atteindre, en plus, les journaleux, pour les interpeller, spécialement. Dans cette parution, voici un des textes les plus poignants que j'ai jamais lus, de la plume d'une intellectuelle syrienne vivant à Damas. Il m'a bouleversée. Indirectement, il accuse, outre l'Occident assassin, nos Médias collabos. Pour interpeller davantage nos journaleux infâmes, j'ai joint des photos particulièrement difficiles, attention âmes sensibles ! Chers Lecteurs, chères Lectrices, votre devoir impératif est de remplacer les individus qui osent se dire journalistes, en rétablissant la vérité, en étant vous-même journalistes, mais honnêtes, bref en informant partout, famille, amis, collègues, voisins... La paix commence par chacun de nous. Et pas de paix sans justice et sans vérité.

 

Je joins des liens sur la guerre contre l'Iran et sur la désinformation en Occident. Plus que jamais, je le répète : L'Occident est l'ennemi de l'humanité.

 

Concernant le précédent post (Kissinger), j'ai reçu 4 commentaires le discréditant, ils respiraient le désir de désamorcer cette "bombe" criante de vérité... en parlant de hoax, de manipulation... Peut-être, mais je m'en fiche, car ce texte, vrai ou faux, respire la réalité. Il résume tout ce que je dis sur mes blogs. Oui, l'Occident pousse la Syrie, l'Iran, la Russie, la Chine, à la guerre, forte de ses armes de destruction. Donc, je le garde et je dis oui, c'est ce qui nous attend si RIEN n'est fait, et là nous rejoignons les seuls aujourd'hui, selon moi, capables de désamorcer, au sein de l'Armée, la mèche fatale avant qu'elle n'embrase l'humanité toute entière - pour le seul profit de ceux, au sommet, qui renforcent leur fortune sur la ruine des peuples en Grèce ou en Libye, comme bientôt partout..

 

A nos Militaires

 

C'est cette Mafia, au sommet, qui est sur le point de se procurer, paraît-il, l'exilir de jeunesse éternelle - je rappelle que la Science est détournée à son seul service - en programmant au préalable la ruine et l'assujettissement des peuples, ensuite sa liquidation. Les adversaires de l'humanité sont identifiés. Ils sont issus de l'Oligarchie anglo-saxonne criminelle, des cinglés obsédés par l'installation du Grand Israël, ils agissent dans les coulisses du Vatican (voir tous les scandales financiers, les espions, les assassinats sous les lambris, le blanchiement d'argent sale, la diplomatie secrète etc) et de la Franc-Maçonnerie, et ils sont secondés par de vils individus journaleux ou, souvent, avocats - d'affaires, d'ailleurs, connaissant toutes les ficelles de la haute Finance, et à sa dévotion. Le Veau D'or, ou le diable, mènent le bal des vampires... L'image est juste: Ils sucent le sang des nations. Jusqu'à quand l'Armée servira-t-elle, aujourd'hui, leurs intérêts mafieux au lieu de se préoccuper seulement de défendre la Patrie qu'ils aiment ? Je leur pose solennellement la question. Les Militaires doivent faire leur examen de conscience : Sont-ils prêts à mourir pour les multinationales américaines ?  §§§§ Sont-ils prêts à sacrifier l'avenir de leurs descendants pour satisfaire la cupidité maladive de l'Oligarchie ?  Acceptent-ils de contribuer à l'anéantissement des civilisations, des Nations, et bientôt, de l'humanité, à travers la guerre mondiale en préparation qui, elle, sera nucléaire ?  Leurs choix seront lourds de conséquences. J'en appelle au meilleur d'eux-mêmes, à leur conscience, à leur sens des responsabilités et à leur honneur.

 

Voici la vérité en Syrie, voici la vérité des guerres sales, très sales, de plus en plus sales. Voici la guerre mondiale qui se rapproche à grands pas, au fur et à mesure que la crise s'aggrave, et que l'appétit des Décideurs psychopathes augmente. Les Militaires doivent s'opposer à la solution finale qui se prépare, et nous, nous devons informer. Chacun son rôle... 

 

Eva R-sistons.

 

§§


 Syrie: Aux journaleux du Nouvelobs, France24, Arte, FR2 et tous les autres

Syrie détruite par Occident et Qatar. Le terrorisme au nom de la "démocratie"


 

§§§§ http://honneuretpatrie.over-blog.fr/

 

 

 

http://www.librairie-publico.com/IMG/jpg/La_strategie_du_choc308.jpg

 

 

 

Voici ces posts sur mon blog eva contre la désinformation

 

 

Enfants martyrs non de Syrie, mais de Palestine ou d'Irak etc

que les Médias n'évoquent jamais, tout occupés qu'ils sont

à conditionner les Français, à les pousser à la guerre contre la Syrie

au profit de l'Oligarchie anglo-saxonne, israélienne, européenne. Eva

.

 

enfants.jpg

 

2-enfants-calcin-s.jpg

 

 

   

http://www.algerie-news.net/Photos_palestine/Enf_enterre.jpg

 

 

 

http://i77.servimg.com/u/f77/11/37/41/45/10796510.jpg

 

 

Introduction à cette parution

spécialement destinée aux journaleux

eva R-sistons

 

A mes Lecteurs, à mes Lectrices :


Excusez-moi, je publie 2 fois de suite sur CE blog le MEME texte

mais sous un titre différent, pour les moteurs de recherche,

texte magnifique que je lance avec mépris à la figure

de tous les journaleux de l'Occident,

laquais vils, innommables, collabos des criminels va-t-en guerre

et donc co-responsables des crimes de l'Occident,

car ils propagent partout le mensonge, la désinformation,

au nom de l'Information.

 

Nos Médias sont une abomination !

Occupés, comme la France, par les suppôts communautaristes du CRIF,

au détriment de la neutralité, de la diversité, de l'honnêteté,

de l'Information et donc de la liberté et de la démocratie

- et nous valant, quelle honte, d'être

lanterne rouge de l'information en europe !

 

Ils osent parler en permanence

de massacres, de villes martyrs, d'enfants syriens tués,

en accusant le Régime Syrien,

en se réclamant de la démocratie,

mais c'est abject !

Une imposture, une haute trahison de leur mission d'information !


Ils sont co-responsables des crimes de l'Occident

en les couvrant, en les relayant, en les excusant !

 

Tous parlent comme l'infâme BHL, cette carricature de philosophe,

tous mentent, falsifient, conditionnent, et poussent à la guerre !

 

Je pourrai les nommer TOUS,

car tous distillent le venin de la propagande mensongère,

tous relaient la Pensée Unique criminelle !


Mais je dédie cet article, d'abord, à ceux que j'observe en priorité :

France24, Arte, FR2, Nouvelobs,

ou C dans l'Air, émission de faux débats

entre seulement des partisans des criminels

fauteurs de guerres de l'Occident

à la botte des Anglo-Saxons et des Hébreux !


Je dédie donc cet article criant de vérité, d'émotion,

à la pègre journaleuse au service des Assassins des peuples !

Journaleux qui piétinent la déontologie, leurs lecteurs, leurs auditeurs,

leurs télespectateurs, par goût du pouvoir et de l'argent !

 

Ces journaleux ne méritent qu'une chose : Notre mépris.

Leur place est devant un Tribunal.

Un Tribunal des peuples (abusés)...

 

eva R-sistons

 

 

 

  Martyrs de l'Occident en Palestine ou en Irak

 

  m-re-enfant.jpg

 

 

 

palestine-pere-3-enfants.jpg

 

 

. 4enfants-vigi-infos.jpg

 

 

 

crane-bouillie.jpg

 

 

.b-b--copie-1.jpg

 

 

 

 

Eva : Quelle émotion ! J'en tremble...

Un des plus beaux textes que j'ai jamais lus,
A relayer partout !
Voici la vérité, empreinte de dignité,
sur la Syrie et ce qu'elle endure, le martyr, de la part
des Occidentaux menteurs, prédateurs, assassins,
et des corrompus du pétrole, notamment du Qatar.
Le Qatar est une pourriture, un chancre pestilentiel...
comme le néo-sionisme raciste (Talmud), financier et militaire ! (eva)
.
Le terrorisme au nom de la "démocratie"
Nadia Khost dénonce le cynisme de l’Occident

 

Nadia_Khost_logo_2.jpg

L’intellectuelle Nadia Khost, figure très respectée et estimée en Syrie, est l’auteur de ce texte dense, brillant, porté par le souffle de son indignation vis-à-vis de ceux qui s’emploient aujourd’hui à détruire son pays et son indépendance.- Silvia Cattori

 

 

Le_terrorisme_au_nom_texte.jpg

 

Se préparant à envahir l’Irak, Bush envoyait au monde ce message menaçant : «  Soit vous êtes avec nous, soit vous êtes contre nous ! ». Cette même dictature brutale utilise aujourd’hui ce même langage sous prétexte de promouvoir la « démocratie ».


N’est-ce pas ce que signifie le « dégoût » exprimé par la représentante des États-Unis, au sujet des vétos russe et chinois ? Il n’est même pas permis à de grandes nations comme la Chine et la Russie d’avoir une vision différente de celle des États-Unis ! Quant au président français, Nicolas Sarkozy, il ne reconnaît que la seule décision occidentale légitimant l’ingérence en Syrie !


Conformément à cette vision de la «  démocratie », le projet occidental a déterminé les caractéristiques de l’État Syrien qu’il veut fabriquer :


1) Il n’a pas exigé des élections qui révéleraient l’État que les citoyens Syriens acceptent et celui qu’ils refusent. Cela, malgré le fait que la nouvelle loi sur les élections a garanti le droit des représentants des candidats de surveiller les urnes du début des élections, jusqu’à l’ouverture des urnes.


2) Il ne s’est pas soucié des millions de Syriens qui ont manifesté en Syrie en criant « non à l’ingérence ! ».


Ceux qui ont suivi les manifestations savent que c’est la réponse des Syriens au projet de l’Occident et du Golfe, et aux bandes armées. Ils remarqueront également que les femmes au foyer ont participé avec ardeur à ces manifestations.


Les dirigeants occidentaux ont ignoré les choix et les volontés du peuple syrien ; ils ont fermé les yeux sur les gangs armés, même après que les observateurs de la Ligue arabe aient consigné leurs crimes.


Une première manifestation de « démocratie » donnée par le Conseil de salut national d’Istanbul [1] a consisté à frapper à coups de bâtons la délégation d’artistes et d’intellectuels et la délégation des opposants syriens de l’intérieur, à l’entrée du siège de la Ligue Arabe au Caire, parce que ces deux délégations refusaient l’ingérence extérieure dans les affaires internes de la Syrie.


Et à la suite du débat sur le dossier syrien au Conseil de sécurité de l’ONU, les partisans de ce Conseil d’Istanbul ont attaqué les ambassades syriennes (quels médias en parlent ? note d'eva) au Caire, au Koweït, à Athènes, à Amman, à Berlin, à Londres. Ils ont saccagé ou pillé les locaux ; ils ont frappé le personnel qui s’y trouvait.


Quelle belle expression de «  démocratie » !

D’où viennent ces « démocrates » soudainement apparus ?

 

La rue syrienne n’a pas entendu leur voix avant mars 2011 !


Alors que nous, les Syriens de l’intérieur, nous avions critiqué la politique qui a conduit à l’économie de marché, et les responsables de cette politique. Nous avions souligné la continuité entre la politique et l’économie, et la relation entre la position politique nationale et les droits de l’Homme. Nous avions mis en garde quant aux conséquences dangereuses de la privatisation. Et nous avions affirmé que le salut de la nation passe par la garantie du secteur public.


Nous, les Syriens de l’intérieur, avions également rappelé l’œuvre de Khaled ALAZEM, l’économiste de la bourgeoisie patriotique qui, dans les années 50, avait participé à la mise en place d’un système public puissant, avec l’aide de l’Union Soviétique. Et nous avions dénoncé publiquement la tutelle exercée par certains hauts fonctionnaires, notamment les maires, et combattu l’expropriation des maisons privées.


Et à cette époque, après avoir participé à des congrès, à des réunions, ou après avoir écrit des articles, nous rentrions chez nous en toute sécurité, même après minuit. Nous allions au théâtre, à des conférences culturelles. Nous nous déplacions entre Damas, Alep et Lattakié. Nous allions chercher l’eau pure de la source Boukein, et cueillir les coings et les pommes de Zabadani. [2]


Tandis qu’aujourd’hui, grâce aux méfaits du projet de « démocratie » occidental et Qatari, le citoyen syrien ne peut plus se rendre en voiture à Alep, car les brigands armés les mitraillent et qu’ils risquent de subir le sort des ouvriers du textile dont le car a été soufflé à l’explosif à Idleb. Ou le sort de l’ambulancier tué à Rastan. Ou le sort du médecin kidnappé à Hama. N’importe quel citoyen syrien peut être tué, pendant que ses tueurs « démocrates » le filment et reçoivent, du Qatar ou de l’Arabie Saoudite, le salaire des images atroces qu’ils livrent à Aljazeera ou Al Arabiya [Leurs commentaires disant que ce sont les forces de Bachar el-Assad qui les ont tués. -NdT].


La Syrie n’a jamais connu un tel mépris de l’être humain ! Et l’Occident et ses laquais du Golfe prétendent débarrasser son peuple d’une dictature ?


Pourquoi donc ne connaissions-nous pas la peur avant mars 2011 ?


Nous nous promenions sans peur. Nous allions de Damas à Lattakié, sur la route de Bloudan [la même route qui conduit à Zabadani – Ndt] embouteillée par les sorties du week-end. Nous allions nous promener à la Ghouta [les vergers autour de Damas – Ndt] durant la floraison des pêchers et subissions parfois les embouteillages sur la route de Lattakié à Damas.


Pourquoi cette « démocratie » est-elle venue semer la peur avec ses tirs, ses explosifs, nous interdisant de voyager, de sortir en excursion en fin de semaine ? Pourquoi répand-t-elle la terreur sur la route aux environs de Talkalakh, en ces lieux où des gangs de tueurs et de trafiquants d’armes peuvent à tout moment attaquer les voyageurs ?


Pourquoi les hôtels de la côte et les routes verdoyantes sont-ils maintenant désertés ? [dans le nord de la Syrie - Ndt] Pourquoi n’avons-nous plus de soirées pour agrémenter nos nuits ? Même dans le quartier paisible de Mezzé, [banlieue résidentielle de Damas – Ntd], une voiture piégée a été déminée hier.


Qui peut oser s’opposer aux bandes armées là où elles déploient leur menaçante influence ? Combien de commerçants dans la banlieue de Damas n’ont-ils pas été tués parce qu’ils ont refusé de fermer leur commerce de manière à simuler une grève générale spontanée contre le régime ?


Nous découvrons, sur les écrans télévisés, qui sont ces opposants qui, en Syrie, mettent à exécution par les armes le projet « démocratique » programmé par les pays du Golfe et l’Occident.


Voici par exemple le cas d’un Libanais qui vivait de la contrebande de marchandises vers la Syrie et qui a perdu son « travail » suite à la crise au Liban. Un autre libanais lui a alors proposé un trafic d’armes et de drogue vers la Syrie. Trois transports lui ont rapporté la somme de 20 000 livres syriennes !


Il y a de quoi méditer sur la situation de détresse, de pauvreté et d’ignorance qui conduit un homme à accepter de devenir une machine à tuer, pleine de haine. Consacrées au financement de projets constructifs, les sommes versées à des bandes armées par les pays du Golfe auraient pu arracher à la misère cette classe sociale déchue.


Aucun doute possible : ces gangs ne sont pas une « armée libre » qui se sacrifie pour sa patrie. Ce sont des criminels ; des mercenaires.

 

A-t-on jamais vu une «  armée libre » se réjouir en démembrant ses frères et sœurs, ou en les jetant dans le fleuve Oronte, têtes coupées sanguinolentes ?


A-t-on jamais vu dans l’Histoire humaine une « armée libre » faire exploser des trains, détruire des gazoducs, des oléoducs, des réseaux d’électricité, brûler les immeubles, les biens publics, piller des camions transportant du sucre, du riz ou du mazout, au détriment de son peuple ?

 

A-t-on jamais vu une « armée libre » assassiner les techniciens, médecins, scientifiques, et professeurs d’Universités ;

 

enlever leurs frères et sœurs pour ensuite demander à leurs pauvres parents une rançon en contrepartie de leur libération ?


A-t-on jamais vu dans l’Histoire humaine, des princes et des tyrans financer une « armée libre » patriotique ?

 

Est-il pensable qu’une armée arabe patriotique puisse être équipée d’armes fabriquées par l’État d’Israël qui occupe le Golan syrien ?

 

Est-il acceptable que des chaînes télévisées étrangères se consacrent à filmer et présenter des criminels d’une prétendue « armée libre » sous un angle élogieux !?


Radwan Zyiadé, membre du Conseil de salut national, a demandé que le dossier Syrien soit étudié sous l’article 7 [de la Charte des Nations Unies –Ndt], qui autorise une intervention militaire étrangère contre la Syrie. Y a-t-il jamais eu des mouvements de libération dans le monde qui ont vu leurs dirigeants réclamer une intervention militaire contre leur propre pays ?

 

Tout au contraire, les mouvements de libération ont été créés pour empêcher l’ingérence !


Donc, le différend entre la Syrie, les dirigeants occidentaux et leurs acolytes syriens, ne porte pas sur la démocratie. Ces États, qui soutiennent les régimes tyranniques du Golfe, qui ont envahi la Lybie, qui ont commis des crimes à Abou Ghraïb, qui ont tué plus d’un million d’Irakiens, et qui garantissent l’impunité des criminels de guerre israéliens, ne défendent pas la démocratie.


Le célèbre journaliste Mohamed Hasanein Haikal nous dit :

«  Ce que vit le monde Arabe actuellement n’est pas un printemps,

c’est un nouveau Sykes Picot pour le diviser

et se partager ses richesses et ses positions stratégiques. »


Je puis en témoigner. Je fais partie des onze membres, d’horizons différents, qui ont rédigé la nouvelle loi sur les médias ; le premier résultat obtenu sur le chemin des réformes. Nous nous sommes inspirés des lois établies en Occident pour garantir le respect de la liberté de l’information qui, découvrons-nous, ne sont pas respectées par les médias occidentaux qui cachent à leurs peuples la vérité sur les événements en Syrie. Nous avons entendu des représentants des Nations Unies, et des médias égyptiens et libanais. Nos réunions étaient très animées, les différents avis s’affrontant. Nous avons su nous mettre d’accord sur la loi qui garantit le droit à l’information, l’interdiction d’emprisonnement. Et qui exige la transparence et la déclaration du financement des médias et l’interdiction d’autorisation à n’importe quel média qui serait fondé sur des bases confessionnelles ou ethniques. Et nous nous sommes mis d’accord pour que la relation avec les chaînes, les journaux et les radios ne dépende plus du Ministère de l’information, mais d’un «  Conseil national de l’information à créer ».


Ce conseil a vu le jour le 20 novembre 2011. Il est composé de personnalités variées ayant une expérience dans les médias, et qui partagent l’objectif de protéger la liberté d’expression sous le toit de la patrie. Ce conseil a organisé des rencontres avec diverses personnalités médiatiques, qui ont fait part de leur expérience et de leur critique pointue de la réalité médiatique et politique, et qui ont exprimé leurs points de vue et leurs propositions. Le Conseil a pris note de tout cela pour en tenir compte dans la rédaction de la politique relative aux médias.


Dans le bâtiment où nous nous rencontrions, se réunissait aussi la commission chargée de la rédaction de la nouvelle Constitution, composée de personnalités venues de la société civile, des partis politiques ainsi que de techniciens et de spécialistes. Des articles que l’ont croyait intouchables ont été complètement modifiés. Le texte de la nouvelle Constitution sera publié et soumis à référendum.


Pendant ces mois orageux, a été rendue publique la Loi sur les partis qui interdit qu’ils soient créés sur des bases religieuses, confessionnelles ou ethniques, et qui exige la transparence de leur financement. Quatre nouveaux partis ont été constitués. La loi sur les élections a déjà été publiée. Ces lois sont les bases d’une nouvelle vie politique. Pouvons-nous l’ignorer ?


Nous ne pouvons pas ignorer non plus un événement d’une grande importance : la rencontre consultative qui a réuni 200 personnalités syriennes, représentant les divers courants politiques et idéologiques, présidée par le vice-président de la République. J’y ai participé en tant qu’écrivain indépendant. Nous avons entendu des interventions que, je pense, aucune institution politique arabe dirigeante ne supporterait. Certaines ne réclamaient pas seulement la suppression de la constitution du paragraphe relatif à la gouvernance du pays par le parti Baath, mais demandaient la suppression du parti lui-même, en feignant d’ignorer ce que ce parti a apporté en matière de santé publique, d’éducation nationale et d’aide économique dont jouit le peuple syrien, sans oublier sa politique étrangère d’indépendance nationale et patriotique… en feignant aussi d’ignorer les bandes armées qui sévissent actuellement sur notre territoire !


N’importe quel politicien objectif ne peut ignorer que le parti Baath est la colonne vertébrale de la vie politique syrienne aujourd’hui, et que sa suppression ou sa dissolution entraînerait un chaos semblable à celui qu’a connu l’Union soviétique après sa chute. Ceci ne nie pas la nécessité nationale de l’épurer des opportunistes et des corrompus. Et ceci s’applique aussi aux autres partis.


Et c’est ainsi que se sont déroulées, durant les derniers mois, des réunions pour étudier les événements en Syrie, dont une réunion rassemblant environ 400 anciens diplômés de Russie et des États de l’ex-Union soviétique, dont beaucoup se sont exprimés avec extrémisme et dureté. J’ai parlé du libéralisme économique qui a créé une couche sociale pauvre que l’ingérence étrangère a instrumentalisée. J’ai critiqué les partis politiques qui se sont éloignés du peuple, le laissant aux mains des imams des mosquées. J’ai demandé la mise en jugement du ministère du tourisme, de l’ancien gouverneur de Homs, et la mise à l’écart du président de l’Union des écrivains. Malgré tout cela, nous sommes rentrés chez nous en toute sécurité.

 


J’ajoute que je suis intervenue dans les congrès des écrivains, critiquant la manière de diriger le pays, les membres de cette direction, et la corruption. Nous étions de nombreux écrivains à aller dans le même sens lors du dernier Congrès des écrivains, avant les événements. Dix sept écrivains ont critiqué sans réserve les institutions politiques.


En outre, nous avons combattu l’expropriation de la rue du Roi Fayçal par la municipalité qui voulait tout démolir. Nous avons arrêté le projet. Nous avons arrêté la destruction d’un ancien quartier arabe que les Français connaissent et étudient, au cœur de la ville moderne de Damas.


Nous combattons les promoteurs, la corruption des mairies, et l’infiltration sioniste par des prix attribués à l’élite culturelle de Damas.


La lutte apparaît ainsi complexe, pas seulement reliée aux divers courants politiques, mais également aux intérêts de divers groupes, ou aux visées de certains. C’est pourquoi nous insistons sur la nécessité de faire prévaloir la compétence et la loyauté à la patrie, et non pas la loyauté au parti. Les autres partis aussi – et pas seulement le parti Baath – mettent en avant la loyauté au parti.


Nous répétons le dicton : le droit ne meurt pas tant qu’on le revendique. Je crois que la démocratie se construit pierre par pierre, et ne s’importe pas.


Qu’amène aujourd’hui le projet « démocratique » de l’Occident et des pays du Golfe ? Il ne fait que rajouter à nos soucis ses bandes armées et sa guerre médiatique ! Il n’écoute pas les millions de Syriens qui crient : « non à l’ingérence ». Sa démocratie commence là : « avec nous ou contre nous. »


Parce que nous refusons cette ingérence et que nous croyons que tous les courants doivent participer à la vie publique pour la corriger, et améliorer la vie en Syrie.


L’opposition extérieure, exactement comme les bandes armées, accuse ceux qui ne sont pas d’accord avec eux, d’être à la solde du régime. Quoi que pensent ces prétendus «  démocrates » des Syriens qui refusent l’ingérence étrangère et arabe, nous disons en toute franchise que les Conseils qui sont créés dans le giron de l’occupant occidental, avec l’argent qatari, sont coupés du peuple syrien.


Je n’arrive presque pas à croire qu’un intellectuel comme le chef du Conseil national d’Istanbul, ne sache pas que « couloir humanitaire » signifie intervention militaire !

 

Qu’il ne sache pas que le Conseil de Sécurité a décrété l’embargo contre l’Irak, mais n’a pas libéré le Liban, et n’a pas utilisé l’article 7 pour empêcher l’État d’Israël de massacrer le peuple palestinien ! Qu’il ne sache pas que les «  négociations » n’ont pas amené les Palestiniens à libérer un pouce de leurs terres, et n’aboutiront jamais à la libération du Golan !


Que ces prétendus «  démocrates » nous permettent de refuser un tel comportement.


Nous répétons, avec le peuple syrien : ce qui ce passe en Syrie n’est pas une révolution mais crimes, chaos, et destruction d’un pays qui connaissait la sécurité.

 

Le changement en Syrie est refusé s’il est imposé par une ingérence extérieure, et accepté s’il est obtenu par la voix des urnes.


L’attaque contre les ambassades syriennes n’est pas une action politique ; c’est l’œuvre de voyous et de malfrats.


Je répète ce que j’ai dit dans un débat télévisé : les constitutions sont modifiées pour correspondre aux évolutions des peuples, mais doivent l’être avec respect car elles font partie de la mémoire des peuples. Le changement en Syrie ne se fondera pas sur le mépris du passé et les courbettes aux dirigeants politiques extérieurs.


En tous cas, ce n’est pas l’amour de la démocratie qui fait se précipiter les princes du pétrole et les dirigeants occidentaux de l’occupation pour organiser les bandes armées, encenser la façade syrienne émigrée, et acheter les décisions de la Ligue arabe.


Cette démocratie n’est qu’un papier d’emballage trompeur, enveloppant un projet de réorganisation de la carte de la région par la force ; et qui vise à arracher la pierre syrienne du mur de la résistance arabe. Ces propositions sanglantes cachent la stratégie occidentale sioniste et protègent les crimes des bandes armées.


La séance du Conseil de sécurité sur le dossier syrien nous a montré les représentants de la trahison suprême, face à la dignité syrienne en la personne de Bachar Al Jaafari, de sa culture, son honnêteté et sa douleur.


La vraie discorde porte sur notre droit de souveraineté nationale, et notre refus de l’occupation israélienne. Un droit lié à nos traditions nationales et à notre Histoire syrienne ; que nous avons hérité de Choukri Al Asali, député de Damas au parlement turc en 1911, qui a démasqué l’infiltration sioniste en Palestine. Ceci fut l’une des raisons pour lesquelles il a été exécuté ainsi qu’une élite d’intellectuels et d’hommes politiques de la bourgeoisie syrienne.


La Palestine est dans le cœur des Syriens


Depuis le Congrès Syrien de 1920 qui a déclaré l’indépendance de la Syrie et le refus du pays sioniste - en passant par la révolution syrienne qui a donné à la Palestine Al Kassam, qui y a organisé la résistance, et fut tué en 1935, et l’insurrection simultanée syrienne et palestinienne contre l’occupation en 1936 - des Syriens se sont dévoués pour protéger la Palestine, dont Said El AAS, le penseur révolutionnaire, qui y est tombé en martyr.


La Palestine est dans le cœur des Syriens ; il n’y a pas de Syriens de la génération de l’Indépendance qui n’aient pas participé à la défense de la Palestine et il est difficile de compter les martyrs syriens en Palestine.


M. DEBJEN qui était à l’orphelinat islamique de Homs, que mon beau père a fondé, m’a raconté qu’avec deux de ses amis, il s’est engagé pour lutter contre l’occupant sioniste en 1948 ; ils étaient très jeunes, le troisième n’est pas revenu.


En 1949, le dictateur Hosni al Zaïm a déclaré qu’il nouerait des contacts avec l’État d’Israël ; le prince Adel Arslan, ministre des affaires étrangères, lui a aussitôt répondu : je ne reconnaîtrai pas cet Etat et je ne rencontrerai pas son ministre des affaires étrangères et je ne permettrai à aucun fonctionnaire de mon ministère de le rencontrer. Ce sont les contacts d’Hosni al Zaïm avec Israël qui ont conduit à son assassinat.


La mémoire de chaque Syrien est pleine de noms et d’images inoubliables de la lutte arabo-israélienne. En raison de ce passé sanglant, les Syriens sont convaincus qu’Israël, en plus d’être un État raciste, est une base militaire d’occupation qui protège le projet de domination occidental dans la région, comme l’ont prouvé ses attaques agressives et expansionnistes. En tant que Syriens notre résistance à l’expansionnisme est dans notre âme ; et notre vie même est tressée autour de cette lutte. C’est ainsi que notre destin personnel est lié au destin de la Syrie, qu’on veut arracher à la résistance arabe.


Dans son discours du 4 février, l’ambassadeur de Syrie à l’ONU, M Bachar JAAFARI, a cité deux vers du poète Nizar KABBANI rappelant des certitudes profondément ancrées dans l’âme syrienne. Car Nizar KABBANI, n’est pas seulement l’enfant adulé de la bourgeoisie damascène, connu pour ses poèmes d’amour ; il a porté comme chaque Syrien, les valeurs du panarabisme ; il a écrit : «  la poésie est lâche si elle n’est pas portée par la colère ». Sa colère s’adressait à ceux qui se sont précipités pour signer des accords avec Israël et aux hommes corrompus du pétrole. C’est pourquoi ses funérailles ont donné lieu à un grand hommage populaire. Un avion privé syrien envoyé par le président avait transporté sa dépouille de Londres à Damas. Les Syriens se sont emparés du cercueil et l’ont porté sur leurs épaules dans un cortège populaire que Damas n’avait plus vu depuis les funérailles de Fakhri Al Baroudi, l’homme de l’indépendance, le compositeur des hymnes que les peuples arabes se sont transmis.


Les gens l’ont porté jusqu’à la mosquée des Omeyyades, le plus important monument construit par les Omeyyades à Damas ; ils ont prié et l’ont porté à nouveau sur leurs épaules jusqu’au cimetière, traversant Damas du nord au sud, à pieds, car KABBANI a mêlé sa loyauté à sa ville, à la loyauté au panarabisme. Il a incarné l’âme syrienne par sa douleur pour la Palestine, par son refus du sionisme, par son mépris des dirigeants pétroliers et par sa fierté de la civilisation syrienne.


Bachar JAAFARI a exprimé cette essence profonde lorsqu’il a cité ces deux vers du poème de Nizar : «  ô Damas, trésor de mes rêves et de mes escapades, me plaindrai-je à toi de l’arabisme ou des arabes ? » Si les représentants du Qatar et de la ligue Arabe étaient cultivés, ils auraient su que la suite du poème leur rappelle qu’en trahissant la Syrie ils trahissent aussi la Palestine.


KABBANI dit dans ce poème : « Ils ont abreuvé la Palestine de rêves colorés, ils l’ont nourrie de paroles vaines et de discours, ils ont vécu en marge des événements et n’ont pas bougé pour la terre volée et l’honneur violé. Ils ont laissé Jérusalem nue à même la boue, livrant ses seins à tout venant ».


Qui sont-ils ceux là qui gaspillent l’argent et ne secourent pas la Palestine ? KABBANI les a énumérés : Ceux qui se sont baignés dans des mers de pétrole, ceux qui ont bu le sang des hommes libres ! Et leurs représentants au Conseil de sécurité siégeaient en face de JAAFARI : le Qatari et sa suite, le président de la Ligue arabe dont le fils travaille au Qatar !


Il est donc impossible d’imaginer un État syrien coupé de son Histoire et de sa mémoire ! Impossible car le peuple porte sa mémoire dans son âme ; ce ne sont pas des pages de livres d’histoire. Il y a là un fossé entre des millions de Syriens fiers de leur Histoire, et une poignée d’intellectuels inconnus avant que les médias occidentaux ne leur battent les tambours, et ne les poussent en avant comme des « représentants légaux » de la Syrie, le Qatar ayant financé leurs réunions, leurs hôtels et leurs déplacements.


L’utilisation de l’ancien drapeau dans leur réunions, imitant les Libyens à qui le Qatar a apporté des milliers de drapeaux royaux, n’est pas passé inaperçu aux yeux des Syriens.


Par contre, ceux qui l’ont brandi n’ont pas remarqué que c’est le drapeau de la résistance contre l’occupation française ; le drapeau de la souveraineté nationale ; le drapeau des Syriens qui ont combattu le sionisme et Israël ; notre drapeau que le président Chukri Al Kouatli a mis de côté en cédant son siège à NASSER, au nom de l’Unité Arabe.


La rencontre et le dialogue sont-ils possibles entre ces deux camps ? La condition du dialogue est la position envers l’Etat d’Israël et le sionisme, et vis-à-vis de l’ingérence extérieure. En Syrie, il y a des opposants honnêtes, non corrompus par l’argent du Qatar ou de l’Arabie Saoudite, n’ayant touché aucun pot de vin occidental, n’ayant pas bradé la souveraineté nationale, et ayant une position claire vis-à-vis d’Israël et du sionisme.


Ceux-là affichent leur rejet de la corruption politique et financière. Ils exigent une transparence qui, peut être, ne peut exister. Ils peuvent avoir des points de vue irréalistes, mais ils se distinguent par leur maturité politique et leur courage. Le Dr Faez FAWWAZ et Salim KHEIRBEK ont passé plus de dix ans en prison. Malgré cela, ils ne sont pas tombés dans la haine qui pousse à la vengeance, jusqu’à la destruction du pays.


De pareils opposants sont les garants de la démocratie et de la droiture ; de la souveraineté et de la protection de la société contre le fléau de la corruption. Pour ne pas répéter des erreurs comme celles qui ont conduit à ce qu’un homme corrompu, comme l’ex- gouverneur de Homs, puisse trahir son pays et fermer les yeux sur la construction d’un réseau de communication souterrain, participant ainsi à la préparation de la rébellion.


La position envers Israël, le sionisme, et l’ingérence extérieure, est pour les Syriens la condition pour le dialogue national ; c’est pourquoi le politicien Qadri JAMIL [figure de l’opposition de l’intérieur - Ndt] a annoncé : « Nous ne participerons pas à un dialogue où le Conseil d’Istanbul serait présent ». C’est ainsi que les Syriens rejettent ceux qui rencontrent la télévision israélienne, ceux qui font appel au sioniste Bernard-Henri Lévy, pour qu’il fasse en Syrie ce qu’il a commis en Lybie ; ceux qui se sentent honorés de rencontrer (Hilary, note d'eva) Clinton, Sarkozy et Juppé.


Ceci n’est pas qu’une question politique, c’est une question de conscience et de morale, et les Syriens en sont fiers.


Enfin, c’est le droit des Syriens, après avoir regardé la séance du Conseil de sécurité sur le dossier syrien, de se sentir fiers d’être plus humains, et plus cultivés, et plus démocrates que ces menteurs représentant les forces d’occupation occidentales qui ont versé le sang des Libyens, des Irakiens, des Libanais. Il est de leur droit de mépriser ces politiciens menteurs qui, hier, affirmaient que l’Irak possédait des armes de destruction massive, et qui affirment aujourd’hui que l’armée syrienne tue les civils alors que des dizaines de soldats syriens sont tués chaque jour.


Lorsque l’on compare Bachar al-ASSAD aux chefs d’États occidentaux qui, par le mensonge, dissimulent les buts de leur guerre contre les peuples, la différence est énorme. Ces derniers se moquent de la «  démocratie occidentale » : SARKOZY n’a pas supporté la révolte des jeunes des banlieues et les a pourchassé, et la « démocratie » d’OBAMA n’a pas toléré les Indignés pacifiques contre la voracité capitaliste. Ce sont ces « démocrates » qui demandent aux Syriens de supporter les crimes de bandes armées !


En suivant la séance du Conseil de Sécurité, les Syriens ont vu des hommes de grande stature face à des nains. Ils ont vu des personnalités occidentales -qui n’ont probablement pas lu le « Faust » de GOETHE cité par Bachar JAAFARI- qui mentaient, sans honte aucune, devant lui.

 

Et les représentants russe et chinois qui eux ont appuyé la Syrie par leur veto, signifiant à l’Occident colonialiste qu’il n’avait plus les mains libres pour imposer sa démocratie sanglante.


Dr Nadia KHOST


6 février 2012.

Traduit de l’arabe par Rim (le 9 février 2012) pour le site silviacattori.net.

[1] Le Conseil de salut national a été élu par l’opposition syrienne le samedi 16 juillet 2011 à Istanbul

[2] Boukein et Zabadani sont des lieux de villégiature proches de Damas, dans les montagnes sur la route du Liban ; la vallée de Zabadani est réputée pour ses vergers.



Nadia_Khost_logo_2.jpg Dr Nadia Khost, écrivaine syrienne — auteur de nombreux ouvrages, d’essais, et de nouvelles portant sur l’histoire, l’architecture, la conservation et la protection du patrimoine de la Civilisation Arabe — vit à Damas.

 

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29213

 

 

dictature-NOM-banksters-copie-1.jpg

 

 


Hommage hypocrite de Sarkozy à nos morts

.

Une patrie sans honneur ?

 

 

.

800px-United68cb-43464.jpg

 

Nouveau sur Investig'Action -
www.michelcollon.info

MOYEN-ORIENT
Les dessous de l'agenda arabe en Syrie - Pepe Escobar
Comment l'Arabie saoudite et le Qatar tentent d'influencer les événements.

Tout va bien ! Aux défenseurs du Grand Israël - Rudi Barnet
« Cher militant de notre Grand Projet, l'avenir s'annonce radieux ! »

« Plantez un arbre, aidez Israël » : l'écologie au service de la colonisation - Eurig Scandrett
Le nouveau projet sioniste : des sapins à la place des Palestiniens.

ATTENTION, MEDIAS !
Etranges otages iraniens de l'Armée syrienne libre - Bahar Kimyongür
Guerre de l'info : des ingénieurs deviennent de terribles mercenaires.

Hugo Chávez, l'Agence France-Presse et le rôle des médias - Salim Lamrani
Manipulation grossière de l'agence de presse lors de la visite d'Ahmadinejad.

EUROPE
Crise humanitaire sans précèdent en Grèce - Sonia Mitralia
Depuis deux ans en Grèce, partout en Europe aujourd'hui : l'austérité est-elle efficace ?

PERMIS DE TUER
Manipulation du Conseil de sécurité de l'ONU au profit des USA (1/2) : le cas irakien - Carla Stea
Pourquoi, depuis 1991, l'institution est décrite comme « une annexe du département d'Etat ».

Manipulation du Conseil de sécurité de l'ONU au profit des USA (2/2) : Libye et Syrie - Carla Stea
Tous les moyens sont bons pour obtenir le « permis de tuer ».

BARACK S'EN VA-T-EN GUERRE
Les sinistres implications du nouveau plan de défense d'Obama - Joseph Gerson
Le prix Nobel de la paix réduit les dépenses militaires : elles vont augmenter moins vite !

La guerre mondiale contre la démocratie - John Pilger
« La réussite historique d'Obama est d'avoir amené cette guerre sur le sol des USA »

NORD-SUD
Il y a cinquante ans, les États-Unis décrétaient le blocus de Cuba - Jean Ortiz
Le blocus illégal aurait coûté 751 milliards$ à Cuba et touche les plus vulnérables.

Angola-Portugal : « le Portugal racheté par son ancienne colonie » - Manuel Marchal

>Premiers signes des nouveaux rapports de force à l'échelle mondiale ?

RACISME
Islamophobie : le grand silence - Sébastien Fontenelle
Paroles et actes se multiplient... dans l'indifférence médiatique et politique.

Mmes Pulvar, Rolland et consorts, lisez-donc Amina ou Miss Ebène ! - Ahouansou Séyivé
L'objectif d'une lutte antiraciste acceptable : figurer en couverture de Elle !

VIDEO
Elio Di Rupo et l' « ultra » capitalisme - Mathieu Sonck, Yannick Bovy
Quand le Premier ministre fustigeait les dérives d'un système... qu'il cautionne !

 

 

Et aussi :

 

Homs : Les rebelles Libyens et Al Qaeda combattent actuellement à Baba Amro

Préparatifs et inquiétudes en vue d’une attaque contre l’Iran

iranisrael1.jpg?w=645Des ambassades étrangères en Israël ont récemment commencé à rédiger des plans d’urgence en vue d’évacuer leurs ressortissants de l’Etat juif dans le cas d’une attaque de missiles sur Israël.


Cette information a été confirmée par de hauts fonctionnaires de Jérusalem. Pour l’heure, le ministère des Affaires étrangères a fourni aux ambassades étrangères présentes en Israël, une liste des abris publics à travers le pays, ainsi qu’une brochure pédagogique.

Les représentants diplomatiques de nombreux pays sont de plus en plus soucieux d’une réaction militaire iranienne contre Israël. Les forces de défense israéliennes projettent d’engager plusieurs exercices afin de préparer la population. Quant à l’Union européenne, l’un de ses fonctionnaires a confié qu’il était absolument impossible d’engager une procédure visant à protéger toutes les familles du corps diplomatique des différents pays occidentaux présents sur place.


Dans cette histoire, on peut s’attendre à tout ! c’est ainsi qu’un journal hébreu prétend que “la presse internationale aurait loué le droit de mettre des équipes de tournage et des journalistes sur les toits de la ville pour couvrir les évènements de la guerre à venir, une contre-attaque iranienne.  Il semble que les réseaux de nouvelles CBS, Fox News et NBC envoient leurs producteurs en Israël pour trouver les endroits stratégiques pour envoyer leurs correspondants” (Source).

 

.

 

Jeudi 9 février 2012 4 09 /02 /Fév /2012 23:04

Iran: Obama ordonne l'état d'urgence 


Le président Obama a invoqué la NDAA, qui autorise l'utilisation de la force militaire, et a émis un décret déclarant l'état d'urgence nationale face à la "menace"iranienne... 


La vidéo ci-dessous montre cette émission d'ordre exécuté  par le président Obama. Il déclare l’urgence nationale, les Etats-Unis étant menacés par l’Iran qui souhaite couper l'approvisionnement en pétrole.


Le décret ordonne à tous les organismes gouvernementaux de répondre immédiatement à la menace. Il invoque en outre l'autorité de la NDAA 2012 (Loi nationale sur l'autorisation de la défense), qui donne au Président le pouvoir de lancer une action militaire contre une nation sans l'approbation du Congrès.


En passant ce décret, l'odre d'attaquer l'Iran vient d'être donné par Obama qui empoche par la même occasion tous les pouvoirs. Reste à connaître la date de l'offensive.

Cette annonce peut vous sembler anodine, mais elle définit ce qui risque d'être notre avenir à tous... Encore un petit effort...

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike

 

Vidéo en Anglais ici :

 

.
.
Lire aussi :
.
.


 

C O M M E N T A I R E S :  I C I
.

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 15:36

 

http://www.mecanopolis.org/?p=21479

 

Sommaire :

 

- Russie : Les Anglo-Saxons vont-ils oser y reproduire le scénario syrien ? (eva R-sistons)

- Du Kazakhstan à la planète entière, les déstabilisations (eva R-sistons)

- Appel d'eva R-sistons : Faisons nous aussi notre révolution de couleurs,

pour une vraie démocratie - directe !

 

 

 

carte

Kazakhstan - Wikipedia

 

Du Kazakhstan à la planète entière,

les déstabilisations

par eva R-sistons

 

 

Pourquoi la Communauté internationale (comprenez la presse aux ordres de l'Occident: GB, USA, Israël, Europe caniche) mentionne-t-elle tant, soudain, le Kazakhstan ? Pour préparer l'Opinion à sa prochaine déstabilisation, c'est-à-dire à une Révolution de couleurs qui offrira le pays aux prédateurs occidentaux, à leurs multinationales qui pillent les pays en toute impunité ?

 

Ce pays, en effet, possède un sous-sol très riche. Et il à sa tête un homme "fort", ce que déteste par-dessus tout la pseudo "Communauté internationale", souhaitant au contraire avoir à sa dévotion des hommes dociles, flexibles, malléables à souhait, faciles à acheter et à corrompre. Région à suivre de près, en tous cas. Comme la Syrie avec à sa tête un Non-Aligné, le Pt Bachar-el-Assad, ou la Russie dirigée d'une main de fer par Poutine qui tient à préserver son pays de l'influence prédatrice de l'Occident, ce qui lui vaut la réprobation de la "Communauté internationale". Ou encore comme la Corée du Nord, convoitée par la fameuse "Communauté internationale" - comprenez seulement occidentale - pour la soumettre, la contrôler avec son industrie nucléaire faisant ombrage aux Puissances nucléaires de l'Occident voulant être seules à jouir de cet instrument afin d'être sûres de pouvoir attaquer tous les pays convoités sans vraie résistance (comme la Libye etc).

 

Tous les hommes "forts" sont ciblés par la "Communauté internationale" occidentale. Ben Ali et Moubarak dérangeaient non point parce qu'ils étaient des dictateurs (on a vu avec tous les Copé ou les Alliot-Marie, qui goûtaient leur accueil doré) mais parce qu'ils étaient des hommes "forts" voulant eux-mêmes diriger les affaires de leur pays - à leur profit plutôt qu'à celui de l'Occident ! Les Dictateurs, la prétendue Communauté internationale les chérissent et même les mettent en place quand ils sont à leur seul service. "Rétribués" par eux, et non accaparant les biens du pays à leur profit !

 

Et en Syrie, la prétendue Armée Syrienne Libre est commandée par le Gouverneur militaire de Tripoli qui mate les Libyens récalcitrants au Nouvel Ordre Occidental qui appauvrit la population, la meurtrit, tout en accaparant les ressources à son profit. D'ailleurs, les morts comptabilisés avec une précision morbide par les Médias collabos des criminels (qui ne parlent jamais des victimes irakiennes ou palestiniennes, par ex, souvent très jeunes), sont essentiellement dus aux troupes inféodées à l'Occident, composées d'agents français, anglais, américains, israéliens - ces derniers les premiers concernés par l'asservissement de la Syrie -, et d'Islamistes d'Al Quaïda vomissant les Régimes "laïcs" comme ceux de Saddam Hussein, de Kadhafi ou de Bachar-el-Assad. A noter d'ailleurs que d'un côté, la dite "Communauté internationale" dénonce les Islamistes d'"Al Quaïda" (structure mise en place par l'Occident, la CIA etc, pour servir d'épouvantail, pour terroriser le "bon peuple" conditionné par les Médias aux ordres du Cartel bancaire qui détruit Nations, Etats, classe moyenne etc, car la peur entraîne de mauvais réflexes), d'un autre, elle s'en sert comme jadis en Afghanistan, contre les Russes, ou aujourd'hui en Libye pour la soustraire aux Libyens opposés à l'Islam extrémiste. Ainsi, tout n'est qu'imposture ! Les Médias mentent en permanence. 

 

Et aujourd'hui, tous les territoires non-alignés sont en voie de déstabilisation, de la Chine sans cesse discréditée à la Russie... de Poutine l'homme fort (pour qu'il soit remplacé par une marionnette de Washington, comme Karzaï, ou au moins, par un Medvedev plus malléable et plus libéral et moins anti-sioniste de par ses origines), de la Syrie au Liban en passant par la Biélorussie, le Soudan etc. Derrière ces plans anti-démocratiques pour soi-disant installer "la démocratie", derrière ces plans visant à aligner tous les Etats sur les diktats de l'Occident, on trouve bien évidemment la Mission anglo-saxonne, la City, et ses alliés américains, israéliens et français (via Sarkozy qui raffole des guerres tous azimuts comme ses chers modèles texans).

 

L'Occident adorateur de Mâmon, l'Occident menteur, prédateur, va-t-en guerres juteuses, l'Occident terroriste, criminel, se croit propriétaire de la terre entière et au moyen de l'endettement, du pillage des ressources, de la destruction des Nations, du contrôle des populations notamment par l'arme alimentaire ou par Big Brother, fait de notre planète un monde invivable. Qu'il soit maudit ! Et combattu, évidemment... Ce qui passe par la nécessaire contre-information de l'opinion en permanence désinformée !

 

eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Kazakhstan, Russie, Chine, Iran, Syrie, Libye, Soudan, Biélorussie, Israël, Big Brother, Cartel bancaire, Révolutions de couleurs, Médias, Sarkozy, Texas, occident, terrorisme, Karzaï, Afghanistan, Poutine, Medvedev, Corée, Liban, CIA, laïc, Sadamm Hussein, Kadhafi, Bachar-el-Assad, Ben Ali, Moubarak, Tripoli, Non-alignés...

 

Noursoultan Nazarbayev, président de la République du Kazakhstan

Le Kazakhstan a un régime présidentiel considéré comme autoritaire. L'actuelle Constitution du Kazakhstan a été adoptée par référendum national le 30 août 1995. Elle a remplacé la première Constitution du 28 janvier 1993.

Le chef de l'État est actuellement le président Noursoultan Nazarbayev

 

 

Kazakhstan : Pays convoité pour ses richesses.

Extrait de Wikipedia.org :

 

 

L'économie du Kazakhstan repose essentiellement sur les exportations de pétrole, qui représentent 56 % de la valeur des exportations et 55 % du budget de l'État. Selon certaines estimations, le pays a des ressources pétrolières équivalentes à celles de l'Irak mais présentes dans des nappes plus profondes, dans et autour de la mer Caspienne, ce qui explique le début relativement récent de son exploitation. Selon l’Agence Américaine de l’Energie (EIA), le Kazakhstan a produit environ 1,54 million de barils de pétrole en 20096. Le pays détient 75 % des réserves de pétrole de la mer Caspienne (soit 3 % des réserves mondiales) et espère entrer d'ici à 2020 dans le club des cinq premiers pays exportateurs (il est ajourd'hui - 2011 - seixième).

Le Kazakhstan est devenu le première république ex-soviétique à rembourser toute sa dette au Fonds Monétaire International (FMI), en 2000, sept ans avant l'échéance.

Le gisement pétrolier du Tengiz, entre les villes d'Atyraou et Aktaou, est exploité par le consortium TCO regroupant Chevron, Exxon, KazMunayGas. Un pipeline part directement du Tengiz pour la Mer Noire.

Le projet d'exploitation du gisement du Kachagan, le plus grand champ pétrolier découvert au monde depuis 30 ans, avec des réserves estimées à plus de 20 milliards de barils, est situé dans la mer Caspienne, au large de la ville d'Atyraou. C'est actuellement le plus grand projet industriel au monde avec un budget de 150 milliards de dollars. Il est mené par le consortium North Caspian Operating Company B.V. dont les participants sont l'ENI, Shell, Exxon, Total, Conoco Philips, Inpex et KazMunayGas et produira plus de 1,5 million de barils par jour. Plusieurs pipelines ou gazoducs au départ du Kazakhstan relient la Russie, la Chine et l'Europe.

Le Kazakhstan est le premier producteur d'uranium au monde. Il produit 33 % (soit 17 803 tonnes en 2010) de la production mondiale d'uranium7. Le Kazakhstan dispose de réserves importantes d'uranium (17 % de la réserve mondiale).

Le Kazakhstan est également un des plus gros exportateurs mondiaux de potassium.

 

 

Ci-dessous, d'autres échos sur le Kazakhstan.

Comme quoi la vérité est difficile à cerner !


Ce qui est sûr, c'est que l'Occident a en aversion les "pouvoirs forts" !

Celui-là, en l'occurrence, semble "bouffer à tous les râteliers" !

 

Note d'eva en quête de vérité, suite à une correspondance avec l'Administrateur de l'excellent site que je vous conseille, ATLAS ALTERNATIF 

 

 

Images du Kazakhstan en révolte

C'est à la une des infos en Russie: les révoltes d'ouvriers du pétrole qui se répandent au Kazakhstan. La police tire à balles réelles. Il y aurait des dizaines de morts. La situation retient peu l'attention des médias internationaux. Le Kazakhstan est un important partenaire de la Russie, de l'Union Européenne, des Etats-Unis, des grandes firmes pétrolières...
C'est pour assurer les profits de tout ce business que l'état et les capitalistes kazakhes doivent pratiquer de bas salaires et faire tirer sur les ouvriers quand ils se mêlent d'en réclamer de meilleurs. 

Images, les plus impressionantes, des émeutes sur le site commun du parti communiste ouvrier  et du parti communiste révolutionnaire

Mélange de journaux TV officiels et d'images tournées par le Mouvement Socialiste du Kazakhstan.

Vidéo sur le site du syndicaliste Oleg Shein, député d'Astrakhan, Juste Russie
.
.
Une idée de cadeau, le livre de Delorca, 
l'Administrateur du site Atlas alternatif :

"Douze ans chez les 'résistants' "

Editions Edilivres, décembre 2011

 

Voici le témoignage de Frédéric Delorca qui raconte à la première personne son engagement dans un combat anti-impérialiste tout au long des années 2000. Depuis la création d’un site d’information alternative sur la Yougoslavie, en 1999, suite à son voyage à Belgrade en plein embargo, jusqu’aux actions contre les grands conflits de la mondialisation - Kaboul, Bagdad - ou des opérations néo-coloniales plus localisées - Beyrouth, Abidjan, Tripoli -, Frédéric Delorca évoque ici le point de vue des victimes de l’ingérence occidentale, les décalages ce point de vue par rapport aux débats européens sur ce thème, les initiatives de certains militants et intellectuels connus ou anonymes qu’il a fréquentés pour résister à l’interventionnisme dominant.

 

Le livre peut être commandé en cliquant ici  ou en copiant : http://www.amazon.fr/Douze-Ans-Chez-Ra-Sistants/dp/2332469796/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1324382390&sr=8-1

 

l__humadimanche.jpg

Révolutions de couleurs ou par la force, suite :

 

Voir aussi :

 

«Révolutions colorées», au tour de Moscou ?

http://infoguerilla.fr/?p=13120  link

 

 

http://www.alterinfo.net/La-Yougoslavie-l-Afghanistan-l-Irak-la-Libye-et-maintenant-aussi-la-Somalie-la-Syrie-et-l-Iran_a68142.html   link

 

http://www.alterinfo.net/Syrie-A-deux-pas-d-une-terrible-guerre_a68213.html

 

 

http://medias.lepost.fr/ill/2009/06/18/h-20-1584010-1245358086.jpg

http://medias.lepost.fr/ill/2009/06/18/h-20-1584010-1245358086.jpg

 

 

Russie : Les Anglo-Saxons vont-ils oser

y reproduire le scénario syrien ?

Par eva R-sistons


 

Etats-Unis: Les Indignés, de Wall-Street ou d'ailleurs, sont réprimés.  Violemment. Des vétérans US des guerres impériales sont obligés de s'interposer ! Et pendant ce temps, les pseudos démocrates américaons tentent d'imposer partout les démocraties dirigées par eux, à leur profit exclusif. Même en Russie !

 

La Russie est un gros morceau, avec un homme fort, Poutine, un grand Etat très riche (sous-sol), et un grand peuple, fier, déterminé, qui a mis en déroute l'armée hitlérienne et l'armée napoléonienne, au prix de millions de morts. Ce sont d'ailleurs les Russes qui ont libéré l'Europe d'Hitler ! Il faut sans cesse rétablir la vérité compromise par les Anglo-Saxons.

 

La Russie,

un enjeu de taille

 

La Russie constitue un enjeu de taille : Pour ses ressources, pour l'ampleur de son territoire, pour sa proximité avec la Chine (principale cible des Anglo-Saxons, car rival le plus dangereux par son nombre d'habitants, sa puissance économique, son développement militaire etc) , pour son soutien - nécessaire pour sa survie géopolitique - de la Syrie, du Liban, de l'Iran, ou même du Vénézuela, et parce qu'il a à sa tête, finalement, un homme à poigne, Poutine, non-aligné - péché suprême ! - aimant son pays et prêt à tout pour le préserver de l'ingérence militaro-financière de l'Occident, de la vassalisation, de l'endettement, des pillages, des guerres pour les intérêts américains, des valeurs yankees, prêt à tout, aussi, à juste titre, pour préserver un monde multipolaire débarrassé de la domination anglo-saxonne dévastant la planète.  Et Poutine ne pliera pas devant l'Empire: Il défendra son pays s'il est attaqué. Avec l'énergie russe qui a fait merveille contre Hitler et Napoléon !

 

Donc, tout sera fait pour dompter la Russie, d'autant qu'elle est en travers de la route de la cible principale : La Chine, que les Anglo-Saxons et leurs alliés, sans oublier le caniche français, veulent anéantir, dompter, asservir, piller. Neutraliser, en tous cas, pour régner seuls sur la planète.

 

C dans l'Air : Alerte,

relais des intérêts militaro-financiers !

 

Et c'est pour cela que les Médias menteurs, en tête C dans l'Air, Arte ou France24, discréditent en permanence un seul homme : Poutine.

 

Concernant C. dans l'Air que je ré-écoute en écrivant, avant que la vidéo "Le communisme, 20 ans après" ne soit supprimée, voici comment ce torchon parle de Poutine : "Staline, danger international, Ennemi Public N°1, Dictateur qui s'est enrichi personnellement".. pas moins ! Comme si Poutine avait des millions de morts à son actif - à l'instar des cow-boys américains - ou comme s'il menaçait la planète, alors que c'est l'Occident qui constitue le danger principal, et qu'au contraire Poutine, et à travers lui la Russie, représente une CHANCE pour la paix mondiale: En préservant fermement un monde au moins bi-polaire propice à la stabilité et à la paix (la guerre froide a permis d'échapper à la barbarie nucléaire). En refusant l'hégémonie anglo-saxonne ! La Russie est en réalité l'allié indirect de nos intérêts à tous ! 

 

Je reviens un instant sur C dans l'Air : Dans cette émission de faux débats opposant des personnes pensant exactement la même chose, véhiculant la Pensée unique de l'Occident, dans cette émission où l'on ne verra jamais un partisan de Gbagbo, de Kadhafi, de Bachar-el-Assad, de Poutine, de Chavez, de Castro, du Hezbollah, du Hamas, etc, s'exprimer,  seuls pérorent les Adler (ultra-sioniste, faux historien neutre), les Barbier (néoconservateur, un des rares partisans de la guerre contre l'Irak), les journaleux du Figaro, de Valeurs actuelles etc, au détriment de la vérité. En réalité, cette émission est le pire vecteur de la propagande de guerre et de l'ultra-libéralisme au service de l'Empire anglo-saxon ! Parfois de façon caricaturale, obsessionnelle : Comme Adler (à l'image d'un Elkabbach dans sa Bibliothèque Médicis poussiéreuse et partisane) qui dénonce les missiles russes de longue portée... pouvant menacer Tel-Aviv ! On voit pour qui roule cet ultra sioniste... Il faut absolument neutraliser, par la propagation de la vérit é, ce support de la V, au service d'un monde dessiné par l'entité sioniste, par la City, par les cow-boys néoconservateurs !

 

Concernant la Russie, les Médias mettent en avant le fossoyeur de l'URSS, le valet du Club Bilderberg et des Anglo-Saxons, Gorbatchev, alors qu'il est haï dans son pays. Et ils ménagent Medveded, d'origine juive, plus malléable, plus moderne - au sens libéral du terme.  Si Poutine est si calomnié, discrédité, sali, c'est qu'il représente en effet un danger - mais pour l'hégémonie de l'Occident, pour ses intérêts militaires et financiers !  Comme il serait bon de pouvoir utiliser le territoire russe comme base militaire contre la Chine, comme il serait plaisant d'utiliser sa population pour combattre le voisin chinois, à l'image des Mercenaires et des Islamistes d'Al-Quaïda désormais à la tête de la Libye, et qui s'emploient à déstabiliser la Syrie pour servir les intérêts de leurs Maîtres anglo-saxons ! Pourquoi ? Mais parce qu'ils haïssent les laïcs, les Chiites (alliés de la Syrie), et parce qu'ils sont corrompus ! En triant d'anciens documents, j'ai trouvé un communiqué, sur Marianne,  disant que si la garde personnelle de Saddam Hussein avait livré la ville aux attaquants américains sans combattre, c'est parce que son chef avait été, au préalable, acheté par le Pentagone ! Les coulisses, les dessous des événements sont vraiment croustillants... et révélateurs ! Eh bien, pour les Islamistes d'Al Quaïda, c'est pareil, surtout s'ils sont rivaux des Chiites ! La force des Américains, c'est d'acheter les consciences, c'est de monnayer avec leur argent-Roi l'appui de tous ceux qui exercent le pouvoir; Mais avec Poutine, qui déteste l'ingérence étrangère, ça ne marche pas. Et cela ne lui est pas pardonné ! Pour l'indépendance de la Russie, pour la paix dans le monde, nous devons absolument soutenir le pays de Poutine.

 

L'Occident "démocrate", en s'ingérant en URSS, a désintégré toute la région, il a divisé pour régner, et il a installé le Système libéral qui lui est cher, concocté par les Anglo-Saxons. Adieu les conquêtes sociales, l'emploi pour tous, l'indépendance de la Nation, adieu l'école, la santé, les crèches etc, gratuites, adieu le toit pour tous et les subventions aux produits de première nécessité, et bienvenue aux investisseurs internationaux qui ont vidé les villes de leurs habitants pour une bouchée de pain, plongeant les familles, les travailleurs, les retraités, dans une misère absolue, contraignant même les enfants à quitter leurs parents et à se réfugier dans les égouts, bienvenue aux oligarques anglo-saxons et à leur main-mise sur les richesses du pays !

 

Poutine,

l'homme de la situation

 

Arriva Poutine, qui procéda au grand nettoyage de la Nation polluée par l'Occident et ses milliardaires, puis au rétablissement de la classe moyenne détruite lorsque les Anglo-Saxons ont imposé leur capitalisme carnassier sans règles. Il s'est un peu servi au passage ? Et alors, l'Occupant actuel de l'Elysée n'a-t-il pas doublé son salaire sans payer le moindre impôt, ne vit-il pas mieux, à nos frais et en pleine crise, que la Reine d'Angleterre,  par ex en payant 36.000 euros son séjour à l'Hôtel lors du dernier G20, tandis que son homologue anglais, lui, le distingué Cameron, se contentait d'une nuit à moins d'un millier d'euros ? 

 

L'Occident terroriste va tout tenter pour éliminer l'homme fort de la Russie renaissante. L'empoisonner comme Arafat par l'entité sioniste, ou peut-être comme Chavez si dérangeant, provoquer un accident d'avion comme pour l'ex-Président Polonais ou pour le remuant N. Farage ? Demander au Mossad de concocter un attentat ciblé ? Acheter la trahison d'un garde du corps ? Envoyer, comme en Syrie, ses agents de la CIA ou monnayer la participation des Islamistes pour déstabiliser le pays ? Sur le toit, des snippers seront placés, des enfants seront visés voire torturés, ou une mère de famille, et les photos truquées seront données en pâture aux téléspectateurs indignés du monde entier !  Le "Conseil de Sécurité" va-t-il oser contrôler l'espace aérien ? Les ambassades de l'Occident, dès maintenant, participent activement à la déstabilisation d'un pays souverain, achetant les jeunes, les formant, leur faisant miroiter les mirages du mode de vie américain, etc, via leurs agents, leurs missionnaires, leurs "bénévoles"  des ONG pour la "démocratie" - heureusement contenus et chassés par l'avisé Poutine - !

 

Soyons sûrs que toutes les techniques de déstabilisation seront utilisées pour mettre à la place de Poutine, un pion docilement au service de l'Occident, comme en Afghanistan, en Libye ou en Georgie. Le jeu anglo-saxon de massacre planétaire se met en place, implacablement. Honte aux crapules de la City, du Cartel bancaire, du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ! Elles sont décidées à tout faire pour imposer leur dictature planétaire et briser les rivaux potentiels - avec la complicité réellement criminelle des Médias qui sous couleur d'informer les citoyens, travaillent en réalité à leur perte, à leur appauvrissement : Médias de Droite comme de Gôche véhiculant en définitive la même Pensée unique, hypocritement (à gauche) ou clairement, à Droite !

 

Notre responsabilité est immense: Lorsqu'on voit les questions posées par les télespectateurs sur C dans l'Air, on réalise le degré de manipulation, de conditionnement, dont sont à leur insu victimes les Français. Nous avons TOUS le DEVOIR de rétablir la vérité. Nous ne pouvons pas laisser les mensonges circuler : Car ils préparent des lendemains atroces pour l'humanité. Prendre conscience du rôle de la désinformation, c'est, déjà, travailler à la victoire des peuples sur leurs bourreaux. 

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Russie, URSS, Poutine, Gorbatchev, Medvedev, Occident, Révolutions de couleurs, Hitler, Napoléon, Médias, C dans l'Air, France24, Arte, Islamistes, Al Quaïda, Libye

.

 

http://www.dailyactu.com/wp-content/uploads/2011/09/poutine-medvedev-russie.jpg

http://www.dailyactu.com/wp-content/uploads/2011/09/poutine-medvedev-russie.jpg

 

 

Appel d'eva R-sistons :

Faisons-nous aussi notre Révolution de Couleurs,

pour une vraie démocratie... directe !

 

Puisque les révolutions de couleurs sont si à la mode, via les Médias collabos, face aux dirigeants à poigne, autocrates, etc, comme nous en avons un en France, je suggère que NOUS AUSSI, nous fassions notre Révolution de Couleurs, et que nous chassions l'Intrus qui occupe l'Elysée, après avoir été sponsorisé par les médias aux ordres, et imposé par le CRIF et la Mission anglo-saxonne, pour occuper notre pays, lui imposer le Traité de Lisbonne (dont nous ne voulions pas),  la perte de notre indépendance nationale, de notre langue, de nos traditions (laîcité, Droits de l'Homme, modèle social, Droit du Travail, services publics..), et l'imposition d'une Presse totalement assujettie, mais aussi de l'OTAN et de ses guerres, du contre-modèle de vie américain si inégalitaire, communautariste, brutal, sauvage, violent... etc.

 

Faisons donc comme les agents des Révolutions de couleurs, occupons les rues, les places, postons-nous face aux Médias menteurs, indignons-nous, exigeons la démocratie mais la vraie, cette fois, donc la démocratie directe, le pouvoir au peuple, une Constituante, et bien sûr le départ des politiciens corrompus, la fin de l'asservissement au Cartel bancaire et la cessation immédiate des guerres impérialistes pour le profit de l'Empire, de ses banksters et de ses multinationales. 

 

Eva R-sistons

 

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

 

 

 

Russie facteur de paix :

 

Une preuve de plus 

 

Syrie : La Résolution russ expose le parti anglo-americain de la guerre

19 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – A la surprise générale, la Russie a déposé jeudi soir au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution sur la Syrie pour couper court à l’escalade orchestrée par le parti de la guerre anglo-américain vers un conflit mondial.

Alors que tout le monde s’attendait à ce que la Russie défende mordicus le régime de Bachar al-Assad, ce qui permet de lui accoler l’étiquette de « méchant » et de faire monter la tension, la résolution appelle le gouvernement syrien à instituer des réformes démocratiques en négociation avec l’opposition. Et le double piège russe contre le parti de la guerre – dans lequel la France joue à merveille son rôle d’empire junior des Britanniques – c’est que la résolution appelle en même temps les autres protagonistes à respecter le droit international : notamment à ce que les gouvernements étrangers empêchent l’approvisionnement en armes des dissidents syriens – qui ensuite servent à attaquer la police et l’armée – et poussent tous les groupes de l’opposition à entamer des négociations avec le gouvernement.

Lors d’une conférence de presse, le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, Vitali Tchourkine, a dit espérer que ce projet de résolution serve « à enrayer la violence et défendre les droits de l’homme », et a rappelé que le rôle du Conseil de sécurité est « de mettre fin à la crise », mais surtout pas d’« attiser le conflit ». En octobre, la Russie et la Chine avaient bloqué une résolution franco-britannique menaçant de recourir à des sanctions. Mais les Etats-Unis et l’UE exercent d’ores et déjà des sanctions économiques contre Damas, accroissant le potentiel de déstabilisation régionale.

Véritable stratégie d’évitement de guerre, le projet de résolution prend au dépourvu l’alliance franco-américano-britannique qui, après son tour de force en Libye, fournit armes et soutien tactique aux rebelles armés syriens postés en Turquie. Si le scénario libyen venait à se rejouer en Syrie, ce que Russie et Chine sont déterminées à empêcher, c’est l’ensemble du monde qui basculerait dans un conflit international où s’affronteraient les puissances nucléaires.

 

Extraits de la résolution russe sur la Syrie

 


Voici un extrait de la résolution russe qui déplaît tant aux va-t-en guerre lui reprochant de ne pas proférer menaces et sanctions. Dans ce projet de résolution, le Conseil de sécurité des Nations unies :


1. Demande que toutes les parties en Syrie mettent immédiatement un terme aux violences, quelle qu’en soit l’origine, conformément à l’initiative de la Ligue arabe ;

2. Presse le gouvernement syrien de mettre un terme à la répression contre ceux qui exercent leurs droits à la liberté d’expression, à se rassembler et à s’associer pacifiquement ; et termine sans délai les enquêtes menées par la commission judiciaire syrienne sur les évènements au cours desquels des civils ou des membres des forces de sécurité ont été tués ou blessés ;

3. Presse aussi tous les groupes syriens d’opposition de se dissocier des extrémistes, d’accepter l’initiative de la Ligue arabe et de s’engager sans préconditions dans un dialogue politique avec les autorités syriennes afin que puisse se tenir des discussions substantielles et en profondeur sur les manières de réformer la société syrienne ; (…)

5. Demande que toutes les parties assurent le respect et agissent conformément au droit international.

6. Appelle à un processus politique inclusif mené par la Syrie dans un environnement libéré de la violence, et menant à la pleine application des réformes répondant effectivement aux préoccupations et aux aspirations légitimes du peuple syrien ; (…)

11. Décide que rien dans cette résolution ne saurait être interprété comme une quelconque autorisation pour une interférence militaire par quiconque.

 


Retrouvez l’intégralité de la résolution (en anglais) ici.

 

 Source : Solidarité et Progrès

 

Notre stratégie d’évitement de guerre >>ICI<<

 

http://www.agora-erasmus.be/fr/Syrie-la-resolution-russe-expose-le-parti-anglo-americain-de-la-guerre_08194

 

 

.

Sur la Corée, lire ici :

 

Mort de Kim Jung Il: Pourquoi l’Occident accrédite la thèse officielle nord coréenne ?

 

.

 

 


Partager cet article
Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 04:42

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/files/2011/06/joplin-1024x876.jpg

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/files/2011/06/joplin-1024x876.jpg

 

Les coulisses des Révolutions fomentées par Washington et Tel-Aviv

 

Dans les coulisses

des Révolutions pour la "démocratie"

Par eva R-sistons

 

 

Après la Libye, après la Syrie, la Russie est sur la sellette - et à la marge, la Chine, en permanence d'ailleurs. Les Médias s'en donnent à coeur-joie: Tout est bon pour dresser l'opinion "internationale" (notamment à travers des supports comme France24) contre les pays ciblés pour leur non-alignement ou (et) convoités pour leurs ressources.  On va même jusqu'à nous apitoyer sur le sort d'enfants torturés et tués, soi-disant, par les Syriens fidèles à leur dirigeant. Un peu gros, quand même ! Les montages habiles ne nous feront pas oublier toutes les jeunes victimes des guerres néo-coloniales de l'OTAN...

 

Petit Libyen tué lors de l'invasion du pays par l'OTAN

http://www.lepetitmondecozillon.fr/2011/11/page/30/


onu-crime-de-guerre.jpg

 

La Syrie est dans le collimateur. Et son protecteur russe, aussi, à la faveur des dernières élections. Toutes les occasions sont saisies pour discréditer un pays refusant les diktats de l'Occident; La Russie, avec son véto à l'ONU, avec ses navires de guerre postés près de la Syrie, avec ses Poutine rebelles au grand désordre établi - la Russie, donc, gêne. Elle est désormais ciblée par ceux, à Washington, à Londres, à Tel-Aviv - ou à Paris, maintenant - qui ne veulent surtout pas d'un monde multipolaire, non-aligné. Comment venir à bout d'une puissance récalcitrante comme la Russie, de surcroît dirigée par un homme à poigne, sinon en la minant de l'intérieur ? Et là, la stratégie qui a enfanté les révolutions de couleurs ou "de velours",  entre en jeu. Encore et toujours; La Libye vient d'en faire les frais, le Vénézuela a failli en faire les frais, la Biélorussie aussi, et la Syrie est ciblée; Avec les conséquences que l'on connaît, pouvant déboucher sur une guerre civile meurtrière dument préparée par les apprentis sorciers "usraéliens", comme disent les blogueurs engagés. Car si l'on ne parle jamais d'Israël, il faut savoir que cet Etat, en toute discrétion, mène le bal, en coulisses, un peu partout, pour défendre le modèle qui lui est cher : Militaro-financier. Et la France de Sarkozy (acoquinée avec le pseudo philosophe BHL) a emboîté le pas... et même pris la tête de ces croisades "humanitaires" ou pour la "démocratie" - car il faut bien parer de toutes les vertus les ingérences néo-coloniales meurtrières et prédatrices.

 

Alors, comment prépare-t-on l'éclatement d'un pays, sa dislocation, comment concocte-t-on les grands changements géo-politiques, comment élabore-t-on ces "révolutions" pour "la démocratie" qui ne profitent, en définitive, qu'au Cartel bancaire et aux Multinationales de mort (Armement, Chimie, Nucléaire, pétrole, reconstruction etc) ainsi qu'à leurs exécutants ? Il faut distinguer deux périodes : Celle des Révolutions oranges, roses, jaunes, de velours... hier, et celle des guerres "humanitaires", aujourd'hui, chères aux Kouchner et aux néo-conservateurs de tous poils.

 

 

Filip Blazek revient sur les affiches la “Révolution de velours” en Tchécoslovaquie, avec de nombreux documents et une synthèse bien amenée.
634.jpg
Filip Blažek — Photo Tipocracia

http://www.typographe.com/article/1083/retour-sur-latypi-mexico-2009

 

 

Les révolutions de couleurs

 

Georgie, Ukraine, petite Serbie, Kirghistan... souvenez-vous ! Le scénario  est identique. Je rappelle au passage ce que j'ai constaté de mes yeux à la télévision - retour en arrière :  En Ukraine, les manifestants, gelés, guettent le moment de donner l'estocade au Régime pro-Russe. Au Journal de Fr2 de 13 h, on annonce que les opposants au régime ont froid, et que des Organisations "juives" charitables se chargent de leur permettre de tenir en leur offrant des soupes bien chaudes. On n'a pas l'habitude de voir ce type d'associations se pencher sur le sort des "goys" (Non-Juifs). Je me suis demandé pourquoi les citoyens Juifs étaient pris d'une soudaine fringale de solidarité... Plus tard, j'ai compris qu'un pipe-line était en projet dans la région, entre autres. En cherchant bien, on s'aperçoit toujours que le pétrole n'est pas loin... mais pas seulement. Or donc, au Journal de 20 h de l'inénarrable Pujadas, la même information est passée, avec un mot en moins : "Juives". Des Associations charitables (désintéressées, bien sûr !) pourvoyaient au nécessaire des manifestants opposés au régime soutenu par la Russie.  Depuis, les Juifs, ou les Médias, se sont faits plus discrets. On ne fait pas une boulette deux fois. Mais moi, ce jour-là, j'ai commencé à m'interroger sur le rôle des Juifs en Ukraine, et dans les autres révolutions... En fait, pour tout dire, si on ne parle jamais d'Israël, ou évidemment du Mossad, il n'en sont pas moins très présents, et actifs. Passons...

 

Jusqu'à la fin des années 70, c'était la CIA qui orchestrait les changements stratégiques, comme au Chili d'Allende. On se souvient du sinistre Plan Condor, entre autres. Puis la tâche fut confiée à des Organisations ou à des Fondations américaines attachées à la promotion de l'Economie de Marché, comme le National Democratic Institute for International Affairs ou l'Open Society Institute également connu sous le nom de Fonds Soros, travaillant en collaboration avec les Mouvements locaux d'Opposition.  Un objectif essentiel : Accroître l'influence américaine en Eurasie au détriment de celle de la Russie, comme en Georgie, qui d'ailleurs reçoit une aide militaire de Washington... et de Tel-Aviv.

 

Les ONG ont vite pris le relais, dument mandatées par les bailleurs de fonds internationaux pour promouvoir l'économie de marché... et la "démocratie". Avec le soutien des Ambassades (on comprend mieux la colère des Iraniens, connaissant le rôle plus qu'ambigu de ces Officines anglo-saxonnes ou israéliennes, surtout attachées à déstabiliser les pays rebelles à leur dictature impériale).

 

Le prétexte est toujours le même : Des élections "truquées". On mobilise les masses, les opposants, on les structure, on les fédère, et les Médias prennent le relais comme instruments de propagande. Les représentants des fondations américaines ou des ONG se chargent d'exporter la "démocratie", d'apporter, clés en mains, soutien et dirigeants formés outre-Atlantique - élaborant, en liaison avec les Agents de Renseignement et avec les Diplomates sur place, les stratégies "gagnantes", celles qui permettront de mettre en place les marionnettes dociles comme en Georgie. 

 

A chaque fois, les leaders sont des étudiants éblouis par les mirages de l'Occident (les jeunes sont d'ailleurs plus malléables), leur Mouvement a un logo, une couleur, des tee-shirts, des moyens de communication - il y a tout un "marketing", toute une panoplie. La Révolution, le coup d'Etat se fait "en douceur", en appliquant les consignes de Gene Sharp, théoricien de la Révolution non violente. Dans ses écrits, il explique comment neutraliser l'Armée fidèle au Régime en place, comment fraterniser avec la Police, comment retourner les fonctionnaires locaux.  Les leaders étudiants sont envoyés en stage aux Etats-Unis, on leur explique comment prendre le pouvoir. Au besoin, d'ailleurs, les responsables de Mouvements de jeunes sont achetés. L'Oncle Sam ne lésine jamais sur les moyens... Complot de l'Occident, ou pas ? A chacun de décider...

 

http://librairiegeneralefrancaise.com/media/livres/couvertures/miniatures/9670/236x0_9782895960386.jpg

http://librairiegeneralefrancaise.com/media/livres/couvertures/miniatures/9670/236x0_9782895960386.jpg

 

Les interventions "humanitaires", le droit d'ingérence

 

Avec des hommes comme Kouchner, avec les néo-conservateurs, la stratégie évolue, particulièrement lorsqu'il s'agit de régimes "coriaces", bien implantés, populaires auprès de leur population - en Libye, par exemple. Le droit d'ingérence, de faire la guerre pour la paix ou pour des raisons humanitaires, ce droit-là se substitue désormais aux plans de Révolutions "douces",  de couleurs. Si la stratégie diffère, les buts sont les mêmes (géopolitiques, de contrôle et de prédation), et les méthodes aussi, finalement, mais plus musclées. Voici donc venu le temps des interventions, déstabilisations en tous genres, chaos, guerres civiles, et même guerres. A l'occasion des dernières élections, la Russie est désormais ciblée, de l'intérieur, en attendant mieux (ou pire). Les projecteurs des Médias aux ordres sont braqués sur Poutine. Il faut dire que l'homme est retors, il ne se laisse pas manipuler et il est attaché à son pays. Tout est fait dans le but de le déconsidérer pour mieux l'abattre, ensuite. Vous avez dit ingérence ?

 

Le même scénario est appliqué à tous les pays non-alignés ou représentant un défi stratégique pour l'Occident : Les opposants et les étudiants sont ciblés, puis formés voire achetés; Les Mouvements de dissidents sont encouragés; Les réseaux sociaux sont amplement utilisés pour répandre la "bonne parole" civilisatrice. La pseudo démocratie (à base d'alternance de partis quasiment identiques) est imposée - bien peu démocratiquement. Gorbatchev, l'homme de l'Occident plutôt que celui de la Russie, prêche aujourd'hui contre les "élections truquées", et plaide pour leur annulation. Sa voix ne porte pas en Russie, car elle est largement déconsidérée. Mais le bonhomme intervient : Tout est diligemment répercuté par les Médias collabos. En sous-mains, les Fondations US et les ONG financent la dissidence. Il s'agit d'exporter le modèle occidental, même s'il n'est pas compatible avec les valeurs du pays (comme dans les Etats arabes ou en Russie - ce pays, par exemple, lui préfère "l'homme fort").

 

Quel processus de "démocratisation" ? La colère des opposants, quels qu'ils soient, est instrumentalisée et relayée par les Médias; les manifestations sont pilotées depuis Washington, Londres, Tel-Aviv et le Paris de Sarkozy; les Ambassades sont détournées de leur fonction originelle pour susciter les coups d'Etat - comme en Syrie ou en Iran - et renverser les régimes indépendants ou hostiles;  la jeunesse est conditionnée ou corrompue par les Agents étrangers; Internet est abondamment utilisé pour servir les changements souhaités; des volontaires sont envoyés - libyens du CNL pour la Syrie, par exemple, ou turcs; les pressions se multiplient, bien ciblées; les débats sont encouragés;  les ONG sont largement utilisées...

 

Et quand cela ne suffit pas, dans un deuxième temps, et c'est ce qui caractérise cette nouvelle période, des combattants ou pire encore des mercenaires sont infiltrés, de pseudos attentats sont provoqués (par exemple contre les Chrétiens d'Orient, afin de les dresser contre leurs amis arabes ou musulmans désignés comme responsables), l'ingérence devient armée, comme à la frontière de la Syrie, ou au sein même du pays... 

 

Colin-Powell lui-même n'hésitait pas à parler, à propos des ONG,  d' "équipes de combat" (On comprend mieux pourquoi Poutine les a chassées, événement que les Médias ont présenté comme une atteinte insupportable à la démocratie). Les Révolutions sont de moins en moins douces, et de plus en plus "musclées", armées. A partir de la chute du Mur de Berlin (remplacé par celui de l'Argent), le droit d'ingérence "humanitaire", ou pour la paix, est invoqué afin de justifier les interventions militaires occidentales. Une fois le Cheval de Troie en place, la déstabilisation se mue en guerre civile puis en guerre - comme en Libye, comme en Syrie, bientôt. Tout est bon pour imposer la démocratie, même les bombardements - et la ruine d'un pays très prospère comme la Libye de Kadhafi. Les Industriels de la reconstruction se frottent les mains, et le Pentagone aussi. Place aux prédateurs ! La Syrie est appelée à connaître le même sort, après la Libye et avant l'Iran - en attendant les gros morceaux russes et chinois.

 

L'ingérence humanitaire ou pour la paix et la démocratie, cache des motifs peu avouables, bassement matériels et très géo-politiques. Et les monarchies pétrolières jouent un rôle non négligeable dans ces Révolutions censées apporter le bonheur, en réalité soumettant les peuples rétifs, comme en Libye, à l'idéologie sauvage du marché, à la Loi du plus fort, à la Pensée unique de l'Occident, militaro-financière. Tout cela au nom de la pseudo supériorité d'un modèle qui chaque jour un peu plus, montre ses brutales limites.

 

Derrière ces Coups d'Etat déguisées en oeuvres humanitaires ou pour la démocratie, se cachent les sempiternelles guerres de conquêtes, de contrôle des esprits et des ressources, pour tout dire : impériales, impérialistes, néo-coloniales. Et si on appelait enfin les choses par leur nom ?

 

Au final, la jeunesse des pays convoités, sous influence, est abusée, la lutte contre le terrorisme ou pour la démocratie se mue en combat pour le changement de régime rebelle aux diktats de l'Occident, avec à la clef, comme en Libye, le cortège habituel de malheurs exportés par les Anglo-Saxons et les Israéliens : Paupérisation, chômage, endettement, pillage des ressources, lois liberticides, luttes de clans ou ethniques, etc.

 

L'oeuvre "civilisatrice" de l'Occident est en réalité synonyme d'oppression pour les peuples soumis aux changements imposés... voilà la vérité qu'on ne lira jamais dans les Médias aux ordres de l'Oligarchie financière.

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS: Impérialisme, colonialisme, ONG, révolutions de couleurs, fondations américaines, Georgie, Ukraine, Libye, Kadhafi, Russie, Poutine, Syrie, France, GB, Sarkozy, occident, civilisation, dette, guerres, médias, droit d'ingérence, Kouchner, néo-conservateurs, Gene Sharp, Colin Powell, Mur de Berlin, Chine, Iran, Chrétiens d'orient, guerre contre le terrorisme, Economie de Marché, National Democratic Institute for International Affairs, Open Society Institute,  Fonds Soros, BHL, Vénézuela, ONU, Israêl, Tel-Aviv, Londres, Washington, Paris, Plan Condor, Eurasie, Chili, Allende...

 

syrie.jpg

 

La Libye remodelée par l'OTAN en mission pour aider le pays 

http://allainjules.files.wordpress.com/2011/10/syrte5.jpg

 

 

 

ALGERIA ISP 07/12/2011 à 10:47

http://mai68.org/spip/spip.php?article3523

Selon Akhbar Elmokawama Libya, l’armée syrienne est en alerte maximum sur la frontière Turco-syrienne. Hier soir, il y a eu un mouvement inhabituel de combattants (rebelles Libyens) du côté de la frontière Turque. L’armée Syrienne a pu tuer un de ces rebelles libyens qui a essayé d’infiltrer le territoire Syrien dans le village Aïn Beid.

Note de do : Pour bien comprendre, lire :


La guerre de l’ombre en Syrie :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3521

Extrait : « La Libye, devenue américaine depuis l’assassinat de Kadhafi, a déjà envoyé via la Turquie 600 soldats très motivés pour combattre aux côtés de l’Armée Syrienne soit-disant "Libre" contre le régime de Bachar el-Assad. »

 

 

En cherchant des illustrations

sur les Révolutions de couleurs,

je trouve cette série d'articles (eva) :


Ces dernières années nous avons vu des "révolutions de velours". D'abord en Serbie en 2000 puis "révolution" des roses en Géorgie en 2003 , "révolution" orange en Ukraine en 2004, "révolution des tulipes" au Kirghizistan en 2005.

 
Le but de ces "révolutions" est de renverser des régimes trops hostilles aux Etats-unis.
 
Les Etats-unis ont financés des mouvements étudiants et continuent de la faire actuellement dans certains pays : Vénézuéla, Bolivie et Biélorussie.
.
Etats-unis la conquête de l'est
.

t_20090207_otpor_165.jpg

 
Venezolana de television a diffusé un documentaire (en français) intitulé Etats-unis la conquète de l'est. (voir la présentation : VTV presenta en la madrugada de este viernes: EEUU a la ´conquista´ del ESTE )
 
 
Ce documentaire est agrémenté de commentaire en espagnol d'Eva Golinger et de Romain Mingus.
 
On peut relever des phrases dans ce documentaire :
 
"Ce que faisait la CIA clandestinement hier, nous le faisons ouvertement aujourd'hui"
 
"Ce qui importe c'est d'apporter l'économie de marché"
 
Derrière les présentateurs on peut voir les logos suivants :
 
          148_31001.jpg
Otpor (Résistance en serbe)                   Pora (Il est temps en ukrainien)
 
kmara_kmara.jpg                                otpor%20Venezuela
Kmara (Assez en géorgien)                       Otpor Venezuela
 
Comme le lien se voyait trop les étudiants d'oppositions vénézuéliens ont remplacés la main fermée par une main ouverte.
 
97077.jpg
 
Dans le documentaire il y a également l'organisation russe "défense" qui choisi le même logo

Le mouvement étudiant de l’opposition vénézuélienne à toujours nié être subventionné par les Etats-Unis. Ses représentants ont toujours rejeté cette étiquette de "peón del imperio" (pion de l’empire étasunien) que le gouvernement leur colle.

Et pourtant le 15 mai prochain, un des principaux leaders de ce mouvement, Yon Goicoechea, se verra remettre un prix de 500 000 dollars à New York par un institut qui à pour but de promouvoir le libéralisme économique.

Tous les deux ans depuis 2002, le Cato Institute décerne le "Prix Milton Friedman pour la Liberté". Le concept de "liberté" de cette institution fait référence au libre marché, dont l’économiste Friedman était un fervent défenseur.

Il est d’ailleurs intéressant de jeter un œil su le site web du Cato Institute (1). L’en-tête de la page parle de lui même : "Liberté individuelle, gouvernement limité, marchés libres et paix".

La dépêche de l’agence Efe, datée du 23 avril, indique que le président de l’institut, Edward Crane, a souligné "la contribution extraordinaire de Goicoechea à la promotion de la liberté".

Le leader estudiantin de l’Université Catolique Andrés Bello (UCAB, privée) a été très actif durant les mobilisations de l’opposition contre la non rénovation de la concession de la chaîne RCTV, ainsi que durant toute la campagne contre la réforme constitutionnelle.

Le Cato Institute, "fondation éducative à but non lucratif", gérait en 2005 un budget de 22,4 millions de dollars et possédait plus de 100 employés temps-plein.

Pas de politique

Le message des étudiants de l’opposition vénézuélienne a toujours été "nous ne sommes pas politiques. Nous luttons pour la liberté d’expression, les droits de l’homme, etc.". Ils ont ainsi réussi à se détacher de l’image poussiéreuse des partis d’opposition.

Cependant Goicoechea, qui dans l’interview à Efe persiste à affirmer qu’il est "indépendant", ne cache pas son envie d’occuper "dans le futur, un poste publique dans la politique vénézuélienne".

Un de ces compères du mouvement étudiant bourgeois a d’ailleurs déjà fait le pas. On peut voir dans les rues de Caracas, depuis plusieurs semaines, des autocollants avec le nom et la photo de l’étudiant Stalin González.

Stalin a dors et déjà commencé sa campagne pour les élections communales et régionales de novembre. Il compte se présenter sur les listes du parti d’opposition Un Nuevo Tiempo (UNT), pour la municipalité de Libertador à Caracas.

Mais Goicoechea n’a rien à lui envier. D’après l’Agencia Bolivariana de Noticias (ABN), il compterait utiliser ce demi-million de dollars pour créer "une école de formation de leaders politiques qui veulent se battre pour leur futur et à laquelle pourront assister des étudiants latino-américains, en particulier de Cuba et de la Bolivie".

Et justement, Yon s’est déjà rendu en Bolivie pour participer à une conférence organisée par les milieux étudiants qui prônent l’autonomie du département de Santa Cruz. Ces jeunes se caractérisent par leur radicale opposition (à de nombreuses reprises violente) au gouvernement de Evo Morales et leur racisme envers la population indigène qui constitue la majorité en Bolivie (2).

Une fois de plus, on remarque que la dépolitisation du débat, quel qu’il soit, à toujours un but politique. Dans ce cas-ci c’est la défense de la liberté… de marché.

Notes:

(1) www.cato.org

(2) Nous reviendrons cette semaine sur le thème de la Bolivie et du séparatisme de la région de Santa Cruz.

Sur le mouvement étudiant d'opposition, voir également la vidéo ci-dessous.




Le documentaire sur le mouvement étudiant d'opposition au Venezuela enfin sous-titré en français.
  


"Nouveaux visages, même objectif" démontre les liens des leaders estudiantins de l’opposition vénézuélienne avec l’organisation serbe Otpor (actuellement Canvas), les institutions du Gouvernement étasunien, les jeunesses du parti de Silvio Berlsconi et le Vatican. Les connections de ces étudiants s’étendent au Parti Popupaire espagnol, Nuevas Generaciones et la Fondation FAES.

On y explique également les incidents de l’Université centrale du Venezuela, là où ont eu lieu des affrontements violents durant la campagne contre la réforme constitutionnelle.
Ce documentaire est également disponible sur :

 

La CIA à visage humain
Les ONG, nouveau bras de la diplomatie US


C’est à tort que les récents évènements de Géorgie et d’Ukraine ont été qualifiés de « révolutions » : ils ne visaient pas à changer des sociétés, mais uniquement à provoquer des alternances au profit d’alliés des États-Unis. La contestation et les mouvements de rue ont été encadrés par des ONG, directement ou indirectement financées et pilotées par Washington, selon un plan explicité il y a plus d’un an dans un rapport officiel de l’USAID. En quelques années, des ONG se sont muées en chevaux de Troie du département action de la CIA.


fr-390-a.jpg
Manifestation à Kiev le 6 novembre 2004
 
Le renversement du président géorgien, Edouard Chevardnadze, en novembre 2003, et l’arrivée au pouvoir en Ukraine de Viktor Yushchenko en décembre 2004 consacrent, selon la plupart des politologues européens, le triomphe de la société civile démocratique dans les anciens satellites soviétiques. À entendre les commentaires lénifiants de la presse dite « occidentale », on ne peut que se réjouir de la façon dont les populations asservies par l’ancienne URSS prennent aujourd’hui leur destin en main et rejoignent, comme il se doit, le seul camp valable que représente, au choix l’Occident, l’Europe ou l’OTAN. Ceci, grâce au formidable travail de terrain et de mobilisation mené par de nombreuses organisations non-gouvernementales locales ou étrangères pour convaincre les Géorgiens, les Ukrainiens et peut-être demain les Biélorusses, de l’importance de faire valoir leurs droits.

La réalité est plus complexe et assurément moins idyllique. Il semble en effet que, dans la droite ligne des théories du politologue états-unien Gene Sharp développées au sein de l’Albert Einstein Institution [1], les États-Unis aient élaboré, depuis la fin officielle de la Guerre froide, une nouvelle doctrine des coups d’État soft, utilisant des techniques non-violentes. En s’inspirant de l’efficacité des luttes politiques menées par Mohandas K. Gandhi en Inde, Washington tente depuis une dizaine d’années de renverser les gouvernements qui lui déplaisent à l’aide d’un dispositif qui lui assure le soutien de l’opinion publique internationale.

Au cœur de cette nouvelle doctrine, les Organisations non-gouvernementales, si populaires auprès des médias, ont un rôle déterminant. Comme le note le journaliste de Counterpunch Jacob Levich : « les organisations non-gouvernementales - ces associations théoriquement indépendantes et réputées humanitaires, connues sous le nom d’ONG - sont désormais ouvertement intégrées dans la stratégie d’ensemble de Washington pour consolider sa suprématie globale » [2].

Le fait que la plupart des ONG, et tout particulièrement les plus importantes, soient financées par des fonds « privés-publics » n’est pas nouveau. Les agences d’aide gouvernementales ont depuis longtemps pour objectif de subventionner, au moins en partie, des organisations humanitaires spécialisées dans le développement. De nombreuses ONG acceptent également des financements de l’Open Society Institute de George Soros, alors même que les liens de ce dernier avec la diplomatie sous-terraine états-unienne sont désormais connus de tous [3]. Pourtant, pendant de nombreuses années, la nature contestable de ces financements - en ce qu’ils mettent à mal la définition d’une organisation non gouvernementale - n’influait pas réellement sur l’intégrité de leurs activités. Le nombre d’ONG soutenues par l’Open Society Institute, par exemple, excluait que cet outil puisse servir à contrôler la multitude des projets mis en œuvre [4].

Les choses ont cependant évolué depuis le début des années 2000, et ce de façon délibérée. Par le passé, les États-Unis avaient pris l’habitude de financer des groupes politiques et des guérillas armées, mais aussi des syndicats [5]. Depuis l’arrivée au pouvoir de George W. Bush, en janvier 2001, les ONG ont petit à petit été intégrées dans l’appareil d’ingérence états-unien.

fr-150-usaid.gifL’idée a fait son chemin, d’abord dans des think-tanks néoconservateurs, puis au sein de l’United States Agency for International Development (USAID) [6]. Cette agence gouvernementale états-unienne qui dépend du Département d’État est l’équivalent du ministère de la Coopération en France. Fondée en 1961 par John F. Kennedy, l’USAID « soutient la croissance économique équitable et à long terme et promeut la politique étrangère états-unienne en soutenant : la croissance économique, l’agriculture et le commerce ; la santé ; la démocratie, la prévention des conflits et l’assistance humanitaire ». Pour ce faire, elle doit suivre des directives du Département d’État et est financée par des fonds publics. Son action sur le terrain consiste principalement à redistribuer ces fonds dans les pays que Washington souhaite « aider », notamment par l’entremise d’organisations non-gouvernementales [7].

L’arrivée au pouvoir d’une administration belliciste en janvier 2001 ne pouvait pas être sans conséquence pour un organisme aussi lié à la politique étrangère états-unienne. D’autant que le directeur de l’Agence, Andrew S. Natsios, est un proche de la nouvelle équipe : adepte du « conservatisme compassionnel », il a participé à l’équipe de campagne électorale de George H. W. Bush en 1980, par lequel il fut ensuite nommé au Bureau d’Aide pour les Catastrophes à l’étranger en 1988, avant de rejoindre l’association caritative chrétienne WorldVision à partir de 1992 [8]. À l’unisson de la Maison-Blanche, l’USAID a donc modifié son rapport avec les ONG pour les intégrer progressivement dans l’appareil d’ingérence articulé autour de la NED/CIA. C’est ce que révèle la lecture d’un rapport publié par l’agence en janvier 2003 et passé totalement inaperçu en pleine période de préparation de la guerre en Irak. Il détaille la façon dont le Département d’État souhaite désormais instrumentaliser les organisations non-gouvernementales.

Intitulé Aide internationale au nom de l’intérêt national : Promouvoir la liberté, la sécurité et l’opportunité, on peut y lire les nouvelles priorités de l’USAID. Désormais, l’Agence ne concevra plus ses programmes à la seule fin de soulager la misère humaine, mais s’engagera plutôt à « encourager des réformes démocratiques » [9]. Ce changement de politique fait écho à la nouvelle Stratégie de sécurité nationale pour les États-Unis publiée par la Maison-Blanche en septembre 2002. L’administration Bush y affirme la nécessité d’assurer sa sécurité en instaurant, dans les pays ennemis, des régimes démocratiques. Une position entièrement reprise à son compte par l’USAID qui prévoit que les régimes « amis » soient récompensés par l’attribution de financements pour des projets de développement, tandis que les pays « hostiles » seront l’objet de programmes de « réformes » menées par des organisations non-gouvernementales.

Celles-ci, constatent en effet les auteurs, sont de plus en plus dépendantes de leurs bailleurs de fonds et ont perdu en conséquence beaucoup de leur indépendance : « les ONG travaillaient auparavant à bonne distance de donateurs gouvernementaux, mais avec le temps cette relation est devenue plus intime ». En clair, les gouvernements exercent aujourd’hui un contrôle accru sur les programmes qu’ils financent, ce qui ouvre la voie à l’instrumentalisation. C’est d’ailleurs ni plus, ni moins, ce que propose de faire l’USAID. Dans une formule à peine voilée, l’agence explique comment se servir des ONG pour réaliser des coups d’État : « Il est possible d’apporter une aide aux réformateurs qui permettront d’identifier les gagnants et les perdants les plus importants, de développer la construction de coalitions et de stratégies de mobilisation, et d’élaborer des campagnes de relation publique. (...) Une telle aide peut représenter un investissement pour le futur, lorsqu’un changement politique donnera le pouvoir réel aux réformateurs » (page 51).

C’est précisément ce qui s’est passé en Géorgie en novembre 2003. Jusqu’ici allié indéfectible des États-Unis, le président Edouard Chevardnadze a subitement subi des critiques de Washington sur sa « gouvernance » démocratique du pays, après qu’il eut entamé un rapprochement avec la Russie de Vladimir Poutine. C’était tout l’objet de la visite de James Baker III en Géorgie à l’été 2003, au cours de laquelle l’ancien secrétaire d’État a mis en garde le président géorgien et l’a invité à assurer la légalité des élections législatives. Un discours qui a permis de légitimer par la suite l’arrivée en nombre d’organisations non-gouvernementales afin de contrôler les modalités du scrutin.

JPEG%20-%207.4%20ko
Mikhail Saakachvili

Parallèlement, Washington a appliqué à la lettre les recommandations de l’USAID en formant de toute urgence un successeur pro-états-unien en la personne de Mikhail Saakachvili. Pendant l’été, cet avocat diplômé du barreau de New York et ancien membre du gouvernement géorgien est invité à un séminaire à Belgrade « pour y apprendre comment faire "une révolution de velours" comme celle des Serbes. M. Saakachvili a reçu des instructions détaillées qu’il a suivies à la lettre » [10]. Ce séminaire était organisé par le Centre pour résistance non-violente de Belgrade, une ONG subventionnée par l’Open Society Institute de George Soros [11]. Dans le même temps, le « philanthrope » finance un mouvement de jeunes opposants - parfois âgés d’à peine quinze ans - pour créer sur place les conditions d’un soulèvement populaire. Intitulé Kmara (Assez !), cette organisation est calquée sur le modèle du mouvement serbe Otpor qui avait défié Milosevic à Belgrade en 2000, déjà grâce à des financements de l’Open Society de Soros. De nombreux cadres d’OTPOR ont ainsi été envoyés en Géorgie pour y former les futurs cadres de la « révolution non violente ».

JPEG%20-%2014%20ko
Logos des organisations Otpor et Pora
Deux organisation de jeunesse encadrées par les services secrets états-uniens

L’élément déclencheur est également confié à des organisations non-gouvernementales. Il s’agit de mettre en cause la régularité du processus électoral lors des législatives de novembre 2003. Celles-ci voient la victoire limitée des formations pro-gouvernementales, juste devant l’opposition incarnée par Mikhail Saakachvili et Nina Burdjanadze, présidente du Parlement. Mais ce n’est pas à ces deux personnalités que revient le droit d’initier la contestation. C’est un responsable états-unien qui s’en charge, en la personne d’Adam Ereli, porte-parole adjoint du Département d’État. Ce dernier évoque des « fraudes massives » et « de larges manipulations du décompte des voix ». Il fonde son propos sur l’écart existant entre les chiffres donnés par la commission électorale géorgienne, près de trois semaines après le scrutin du 2 novembre, et ceux fournis par des « organisations indépendantes réputées » [12].

Le rôle des ONG est ici encore déterminant : les sondages ont en effet été menés par deux organismes distincts. Le premier, la Fair Elections Society (ISFED) est financé par le British Council et, du côté états-unien, par l’USAID et la NED via le National Democratic Institute, l’International Foundation for Election Systems (IFES) et l’International Republican Institute [13]. Le second sondage a été réalisé par une société états-unienne spécialiste en analyse électorale, le Global Strategy Group, avec l’aide de l’Open Society Georgia de George Soros, de l’Eurasia Foundation (elle-même financée par l’USAID et dirigée par un ancien responsable du département d’État, Charles William Maynes) et de la chaîne de télévision « indépendante » Rustavi 2, créée en 1994 grâce à un financement de George Soros [14].

Parallèlement, des associations géorgiennes de droits de l’homme diffusent sur leur site internet et par le biais de communiqués des rapports alarmants sur la répression de l’opposition par le pouvoir en place et sur l’omniprésence de la corruption. Ces affirmations, qui sont reprises à l’envi par les médias d’Europe occidentale, émanent en réalité d’une source principale, l’ONG Liberty Foundation. Celle-ci est financée par l’USAID et était dirigée jusqu’en mai 2003 par... Mikhail Saakachvili [15].

Le dispositif est trop puissant pour pouvoir échouer. Fin novembre, Edouard Chevardnadze quitte le pouvoir. Il est remplacé par la présidente du Parlement Nina Burdjanadze, jusqu’à l’élection à la présidence de Mikhail Saakachvili, en janvier 2004. Ce dernier n’oublie pas la « société civile » qui l’a porté au pouvoir. Le présentateur vedette de la chaîne Rustavi 2, Nika Tabatadze, devient adjoint au ministre des Affaires étrangères, avant d’être nommé PDG de la chaîne en octobre 2004 [16]. Le responsable de l’Open Society Institute en Géorgie de l’époque, M. Kakha Lomaia, est lui nommé ministre de l’Éducation du gouvernement Saakachvili. D’autres personnalités passent avec lui du rang de « membres d’organisations non-gouvernementales » à celui de membres du gouvernement.

Le même scénario s’est selon toute vraisemblance répété en Ukraine en novembre-décembre 2004 [17]. On y retrouve en effet, pêle-mêle, un mouvement d’opposition financé par George Soros, un candidat d’opposition très proche de l’OTAN, des sondages « sortie des urnes » réalisés par des ONG financées par la NED/CIA et favorables à l’opposition, et une campagne de presse violemment russophobe au sein de l’Union européenne. Le parlementaire états-unien Ron E. Paul est même allé plus loin. Selon lui, l’une des ONG les plus actives sur le terrain, l’International Center for Policy Studies, est financé par le gouvernement états-unien via la Poland - America - Ukraine Cooperation Initiative (PAUCI), un organisme subventionné par l’USAID et administré par Freedom House [18]. Fondée par l’Open Society Institute, elle compte même Viktor Yushchenko au sein de son conseil consultatif. Pire, l’élu au Congrès met en cause une société de Relations publiques états-uniennes, Development Associates Inc., qui a reçu 100 millions de dollars du gouvernement états-unien, notamment pour gérer la communication de la « révolution orange ™ » en Ukraine [19].

Un nouveau mode d’ingérence est ainsi en train de voir le jour. S’appuyant sur des éléments de la « société civile », il repose essentiellement sur la remise en cause du processus électoral et sur d’importantes campagnes de propagande visant à dénigrer les dirigeants dont Washington a décidé de se débarasser. Outre les deux exemples récents, le Venezuela, le Zimbabwe et la Biélorussie connaissent aujourd’hui des pressions similaires, pour l’instant sans succès. Un projet d’organisations spécialisées dans la surveillance d’élections, l’European Network of Election Monitoring Organizations (ENEMO) a vu le jour en septembre 2001. Ses partenaires donnent déjà un avant-goût des intérêts défendus : on y trouve, entre autres, l’OSCE, le National Democratic Institute et l’Open Society Institute. Dans ce dispositif, c’est aux ONG qu’il revient de jouer le rôle de catalyseur. Il y a dix ans, nombre d’entre elles avaient déjà été soupçonnées de se livrer, sous couvert d’action humanitaire, à des activités de renseignement en vue de préparer une intervention militaire. Aujourd’hui, le monde tourne à l’heure CNN. Ce qui compte n’est pas la réalité d’une révolution ou d’un coup d’État, mais l’image que l’on donne. C’est pour cela aussi que certaines organisations non-gouvernementales sont appelées aujourd’hui, non pas seulement à renseigner, mais à intervenir directement au sein des régimes, sur le modèle du cheval de Troie.


 

[1] Voir "L’Albert Einstein Institution : la non-violence version CIA ", par Thierry Meyssan, Voltaire, 4 janvier 2005.

[2] « When NGOs Attack : Implications of the Coup in Georgia », par Jacob Levich, Counterpunch, 6-7 décembre 2003.

[3] Voir « George Soros, spéculateur et philanthrope », Voltaire, 15 janvier 2004.

[4] Il n’en demeure pas moins que le généreux donateur dispose toujours d’un important moyen de pression sur l’organisation qu’il finance, celui de ne pas renouveler sa subvention. Une contrainte très réelle pour les ONG concernées, d’autant que l’Open Society Institute est aujourd’hui dans une situation inédite sur le « marché » de la philanthropie. Il est donc très important de conserver son approbation.

[5] Voir « AFL-CIO ou AFL-CIA ? », par Paul Labarique, Voltaire, 2 juin 2004 ; « L’AFL-CIO et la contre-insurrection syndicale », Voltaire, 11 juin 2004.

[6] « L’USAID et les réseaux terroristes de Bush » par Edgar Gonzales Ruiz, Voltaire, 17 août 2004.

[7] Depuis 2003, les États-Unis ont lancé un vaste projet d’aide aux pays en voie de développement au sein d’une nouvelle agence, la Millenium Challenge Corporation. Celle-ci exige des pays bénéficiaires qu’ils organisent la libéralisation de leur économie et son ouverture aux investisseurs étrangers. Elle réclame aussi d’importantes réformes politiques qui peuvent être apparentées à des changements de régimes. Voir « Millenium Challenge, colonialisme libéral », par Paul Labarique, Voltaire, 19 février 2004.

[8] « USAID Director Keeps an Eye on Long-Term Recovery », par Robin Wright, Washington Post, 6 janvier 2005.

[9] Foreign Aid in the National Interest : Promoting Freedom, Security and Opportunity, USAID, janvier 2003.

[10] « ’It looks disturbingly like a coup’ », The Guardian, 25 novembre 2003.

[11] « US-Supported OTPOR now Ignites Ukraine », Zaman, 27 novembre 2004.

[12] « Washington dénonce l’élection en Géorgie et désavoue Chevardnadzé », par Christophe de Roquefeuil, AFP, 20 novembre 2003.

[13] Voir le site de l’USAID Géorgie.

[14] Voir « Médias audiovisuels : qui détient le 4ème pouvoir en Géorgie ? », par Célia Chauffour, Regards sur l’Est, n°35, janvier-mars 2004 .

[15] « Georgia human-rights organization accused of meddling », Zviad Pochkhua, The World Paper, 1er mai 2003.

[16] « Géorgie : la chaîne TV Rustavi 2 aux mains de l’ex-numéro 2 du ministère des Affaires étrangères », par Célia Chauffour, Regards sur l’Est, n°35, 13 octobre 2004

[17] Voir « Ukraine : la rue contre le peuple », Voltaire, 29 novembre 2004.

[18] « Freedom House : quand la liberté n’est qu’un slogan », Voltaire, 7 septembre 2004.

[19] « US Hypocrisy in Ukraine », Ron E. Paul Statements, 7 décembre 2004.


  
Le documentaire sur le mouvement étudiant d'opposition au Venezuela enfin sous-titré en français.


"Nouveaux visages, même objectif" démontre les liens des leaders estudiantins de l’opposition vénézuélienne avec l’organisation serbe Otpor (actuellement Canvas), les institutions du Gouvernement étasunien, les jeunesses du parti de Silvio Berlsconi et le Vatican. Les connections de ces étudiants s’étendent au Parti Popupaire espagnol, Nuevas Generaciones et la Fondation FAES.

On y explique également les incidents de l’Université centrale du Venezuela, là où ont eu lieu des affrontements violents durant la campagne contre la réforme constitutionnelle.
 
 
Ce documentaire est également disponible sur :

 

 

http://www.forum-unite-communiste.org/forum_posts.asp?TID=1252&PID=52704


  .

Lire aussi le post que je reçois à l'instant :

http://www.rmc.fr/images/article/2011-12-04T210913Z_1_APAE7B31MRE00_RTROPTP_3_OFRTP-RUSSIE-ELECTIONS-20111204.JPG

http://www.rmc.fr/images/article/2011-12-04T210913Z_1_APAE7B31MRE00_RTROPTP_3_OFRTP-RUSSIE-ELECTIONS-20111204.JPG

Changement de régime en Russie ?
Qui joue avec le feu ?

 

8 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Depuis l’assassinat extra-judiciaire de Mouammar Kadhafi fin octobre, Lyndon LaRouche a mis en garde contre une escalade vers un conflit mondial opposant l’axe transatlantique aux puissances du monde Asie-Pacifique. Les provocations militaires et diplomatiques de l’administration Obama contre la Russie et la Chine le démontrent.

 

C’est dans ce contexte de guerre qu’a été déclenchée la campagne de déstabilisation de la Russie que nous voyons partout sur nos écrans suite aux élections législatives du 4 décembre. Cette propagande vise à rallier les opinions américaines et européennes à une politique de confrontation violente avec la Russie, pour précipiter les nations dans la guerre au moment où se désintègre l’empire financier de la City et Wall Street.


Depuis l’annonce des résultats électoraux dimanche soir, les réseaux du Project Democracy des agents britanniques Georges Soros et Mikhail Gorbatchev, s’activent en Russie. Cette opération vise à empêcher le retour de Vladimir Poutine à la présidence en mars 2012, puisque le président sortant Dimitri Medvedev a annoncé en septembre qu’il ne se représenterait pas.

 

Car aux yeux de l’oligarchie financière britannique, Poutine représente une politique de souveraineté et d’indépendance de la Russie face à la « gouvernance mondiale » ; aujourd’hui, cette Russie forme avec la Chine une puissance incontrôlable que l’oligarchie veut détruire à tout prix.

JPEG - 71.3 ko
Le 29 novembre, Dimitri Medvedev se rendait à Kaliningrad pour lancer la 1ère phase de la riposte militaire russe annoncée une semaine plus tôt en réponse au projet de Bouclier antimissile US en Europe de l’Est.
Crédit : stratfor.com

Russie Unie, le parti de Medvedev et Poutine, est arrivé en tête des élections législatives de dimanche avec 49,3% des voix, obtenant 238 sièges sur les 450 que compte la Douma, soit un recul de 77 sièges. Deuxième, le Parti communiste obtient 19,2% des suffrages et 92 sièges, soit 35 de plus qu’en 2007. Puis Russie Juste et le Parti libéral-démocrate, avec respectivement 13,25% et 11,68%, soit 64 et 56 sièges, au lieu de 38 et 40. Trois autres partis n’ont pas obtenus suffisamment de voix pour siéger : il s’agit de Yabloko, Patriotes de Russie et Juste Cause.

Les protestations ont commencé lundi lorsque le mouvement libéral Solidarnost a réuni 3000 personnes dans le centre-ville de Moscou, pour une manifestation autorisée de 500 personnes. Le blogueur Alexei Navalny, un militant anti-corruption célèbre dans la capitale russe et dans les médias occidentaux, a galvanisé la foule contre l’actuel premier ministre en exigeant une « Russie sans Poutine ». Ilya Yashin, jeune responsable de Solidarnost a ensuite enjoint les manifestants à quitter le lieu du rassemblement autorisé pour marcher sur le siège de la Commission électorale. C’est là que 300 manifestants ainsi que Yashin et Navalny ont été arrêtés par la police (des images qui rappellent un peu les récentes évacuations d’indignés à Wall Street, la Bastille ou la Défense).


Coqueluche des médias internationaux et véritable pourfendeur de la corruption endémique qui règne en Russie, Navalny est aussi un activiste de la mouvance nationaliste russe avec laquelle il milite contre l’immigration. Parallèlement, il a été formé aux Etats-Unis par le World Fellows Program de l’Université de Yale, un projet créé par le président de l’université Richard Levin en coopération avec l’ancien président mexicain Zedillo (un agent rémunéré de George Soros) afin de « créer un réseau global de leaders émergents ». Ses participants ont l’honneur d’être formés par des agents britanniques notoires comme Lord Malloch Brown (ancien du Foreign Office associé à George Soros, avec qui il créa de toutes pièces le gouvernement Saakashvili en Géorgie), Aryeh Neier, présidente de l’Open Society Institute de Soros, ou encore Tom Scholar, l’ancien chef de cabinet de Gordon Brown.


Les médias libéraux (c’est-à-dire ceux qui sont associés aux puissances financières anglo-américaines qui ont pillé la Russie dans les années 1990) ont immédiatement fait monter la sauce autour des arrestations de Yashin et Navalny, comme le directeur de la radio Ekho Moskvy, qui a déclaré que cela s’avérerait être l’erreur fatale de Poutine. Dans le Moscow Times, il était écrit que cette élection était la dernière pour Po

utine. Amnesty international a déclaré les deux hommes « prisonniers de conscience ».

 

Mikhail Gorbatchev, agent russe du libéralisme impérial financier britannique, a fait monter la tension d’un cran en demandant l’annulation des élections, après que le ministre des Affaires étrangères britannique William Hague, actuellement à l’œuvre avec la France pour faire la Guerre en Syrie, eut apporté son soutien au rapport de l’OSCE sur les fraudes électorales, n’hésitant pas à s’immiscer dans les affaires internes du pays, à l’image de l’administration Obama qui a demandé par la voix d’Hillary Clinton « une enquête exhaustive ».


Si la France n’a pas encore donné trop de voix dans cette propagande (elle n’est pas en reste sur la Syrie et l’Iran...), nous devons absolument nous opposer à cette campagne internationale poussant le monde à la guerre.

 

La question n’est pas le régime d’un Poutine ou d’un Assad, mais celle de la survie des peuples et des nations, du principe de souveraineté et d’indépendance qui est inscrit dans notre Constitution et qui est aujourd’hui bafoué au nom du renflouement de l’euro et de ses banques-casino.

 

Il faut dénoncer et attaquer directement l’ennemi – l’oligarchie financière de la City et de Wall Street, et ses complices d’Europe continentale – en évinçant son principal agent dans cette marche vers la guerre – un Barack Obama mis sur pied par George Soros – et en déclarant la mise en faillite du système financier transatlantique. Nous serons avalés par cette crise, si nous ne recourons pas aux mesures d’urgence que nous défendons ici.


http://www.solidariteetprogres.org/Changement-de-regime-en-Russie-Qui-joue-avec-le-feu_08373

 

La démocratie américaine :

 

Si tu ne penses pas comme moi,

si tu n'acceptes pas mes diktats,

je t'élimine !

Pour préserver la paix, la démocratie,

le Bien, les populations, etc...

On connaît la chanson, maintenant !

eva R-sistons

 

Voir :

La Chine rejoint la Russie pour contrer les sinistres plans élaborés par les USA en déroute

 

 

 

 

  C O M M E N T A I R E S  :  I C I 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 04:25

Publication spéciale, qui regroupe entre autres plusiers articles que je viens de rédiger en attendant les posts promis. Je republie également un article plébiscité sur ce blog, écrit en 2008, et tellement d'actualité, finalement ! Sur nos chers Poilus, qui ont donné leur vie pour que nous soyions libres ! Un sacrifice dont nous devons nous montrer dignes... Eva NB Par ailleurs, Hollande montre son vrai visage: Droitier, sans Montebourg et avec Valls promu porte-parole ! 


 

dictature-NOM-banksters-copie-1.jpg


Vu sur un blog twitter étasunien.

Le meilleur des mondes !

 

 

La barbarie toujours d'actualité

par eva R-sistons.

 

Voici un texte que j'ai écrit, et publié, voici trois ans, sur ce blog. Je le redécouvre (à la faveur des stats de R-sistons, qui le placent en tête), et finalement, à l'heure de la barbarie planétaire, et à l'orée, peut-être, d'une guerre mondiale,  il est plus que jamais d'actualité ! 

 

Poilus.JPG



Mes amis,

Le hasard nous vaut un terrible télescopage, entre deux faits dramatiques de l'Histoire : De celle qui nous marque à jamais.

Ce soir, FR3 nous a présenté une page méconnue de la dernière guerre mondiale, celle de l'extermination méthodique des Juifs de l'Est par balles. Cette fois, il ne s'agit plus de la Shoah des Juifs - un tiers d'entre eux, paraît-il- , de la moitié des Tsiganes, de près de 350000 Témoins de Jéhovah, de masses considérables de personnes handicapées, physiques ou mentales, d'innombrables homosexuels - et bien sûr de tous les résistants, communistes, russes, ou patriotes engagés contre la barbarie. 

La Shoah des Tsiganes est oubliée, celle des Juifs de l'ex Union Soviétique est déterrée. Enfin ! Le rideau de fer est tombé, à tort ou à raison c'est un autre débat - quand on voit en effet les drames liés au libéralisme financier, il est permis de se demander si le communisme apportant travail, toit, école, Santé, dignité à chaque individu, équitablement, n'avait pas du bon - , et maintenant nous savons que des centaines de milliers de Juifs furent exterminés par balles ou pire encore, enterrés vivants, à l'Est de nos frontières, simplement parce qu'ils avaient eu le malheur d'être nés Juifs.  Il est terrifiant de constater qu'au lieu de considérer l'autre comme leur prochain, tant d'individus, à travers l'Histoire, ont préféré l'écarter, le supplanter ou l'exterminer.  Rien qu'en Ukraine, entre 1.500.000 Juifs et 1.800.000 auraient laissé leur vie. Images terribles de femmes nues, leur bébé dans les bras, jetées à terre et assassinées d'une balle dans le corps. Comment peut-on faire des choses pareilles ? 

Comment un être humain peut-il devenir le bourreau d'une personne qu'il ne connaît pas ?

image_40502229.jpgJ'ai eu mal, très mal, de voir toute cette barbarie.  Vous voyez, je suis saturée de la Shoah des Juifs, de commémorations en tous genres, j'ai une véritable indigestion, comme presque tout le monde. Et j'enrage de voir la télé nous inonder des mêmes thèmes, des mêmes personnes, de la même idéologie (qui s'étend d'ailleurs sur la planète comme le cancer dans un corps malade) : Au nom du pluralisme, au nom de la justice. Et je l'avoue aussi, j'enrage de voir ce passé resurgir encore et toujours, alors qu'il ne se reproduit jamais de la même façon, et surtout qu'il soit instrumentalisé à des fins peu avouables. On ne peut se complaire indéfiniment dans le passé, c'est une prison, ce sont des chaînes. 

Mais là, moi qui suis d'origine ukrainienne par ma mère, j'ai été touchée comme lorsque j'ai vu, et revu, ce merveilleux film " Un violon sur le toit ". Comédie, ou plutôt tragédie, musicale. On y voit peu à peu se préciser et s'étendre la menace des progroms. La fibre russe, ukrainienne, a vibré en moi. Si ma mère n'avait pas quitté la Russie en I917, elle dont le père était Juif, sans doute n'aurait-elle pas pu vivre sa vie pleinement. Et bien entendu avoir une petite Eva (c'est mon second prénom, c'est aussi celui de toutes les femmes, mes soeurs en humanité).


Et puis ce soir, j'ai eu les entrailles brisées en apprenant la disparition du dernier poilu. Il n'y aura plus personne pour nous raconter tout ce que tant de jeunes hommes ont souffert pour nous. Drame terrifiant  de toutes ces vies sacrifiées en pleine jeunesse, avant même d'avoir aimé, goûté à l'existence ! Cela n'a jamais cessé de me bouleverser. Quand je vois ces hommes, souvent si jeunes, dans la boue, dans la douleur, dans le froid, dans la faim, dans la brutalité, dans l'angoisse, dans le désespoir, je me dis comme les rescapés : Non, plus jamais ça ! Et effectivement, ils sont allés à la boucherie en chantant, sûrs d'une victoire rapide, prêts à donner leur vie pour que ce soit la der des der, pour que l'humanité ne plonge plus jamais dans une telle horreur. 



French_87th_Regiment_Cote_34_Verdun_1916


Lazare Ponticelli, le dernier poilu, nous a quittés. C'est une part de nous-mêmes qui est partie. Lazare, le dernier survivant, parmi nous pendant cent-dix ans, mircauleusement indemne après avoir été sur tous les champs de bataille, lui l'Italien volontaire pour la France. Parce que cet héros humble et courageux avait lui le pauvre, le pas de chance, choisi de vivre dans notre pays, d'y travailler, d'aimer cette terre, de défendre sa patrie d'adoption, et ensuite de s'y établir définitivement. A cette époque-là, on pouvait choisir le pays où l'on voulait vivre. 

Nicolas Sarkozy, très justement, lui a rendu hommage. En oubliant néanmoins de rappeler qu'il chasse de la patrie des Droits de
l'homme ceux qui, aujourd'hui, choisissent de s'y établir. Qu'il les expulse comme s'ils étaient des poux, de la racaille, de la vermine. Qu'il envoie ses sbires à la sortie de l'école traquer les gamins, organiser des rafles au faciès, séparer les familles, les conduire dans des centres de rétention où elles sont parquées comme du bétail, et pour finir les embarquer de force dans des charters pour l'horreur parfois, la souffrance toujours. Comme les nazis avant lui. 

Lazare m'a bouleversée quand il a raconté, en quelques mots touchants, son itinéraire. Parti volontairement défendre sa patrie d'adoption dans la Légion Etrangère, quitte à mentir sur son âge ! Vivant au quotidien l'enfer des tranchées. Pactisant avec l'ennemi - cet étranger en face de lui, jeune comme lui - , oui, fraternisant avec lui au point de le renvoyer à sa famille, à sa vie, et d'abord à ses camarades de tranchée. Au nom de la communion entre les humains, tout simplement.  Tout simplement !

Et c'est ce même Lazare, l'engagé enthousiaste, qui finira par déclarer : " Cette guerre, on ne voulait pas la faire, on nous l'a fait faire " . Eh oui, c'est ça le drame !  Ceux qui détiennent le pouvoir ont le droit de vie et de mort sur les populations, ils les envoient se faire tuer à leur place, pour défendre des intérêts qui ne seront jamais les leurs. 

Alors, même ceux qui se sont portés volontaires, savent que la guerre est hideuse. Et qu'il faut tout faire pour épargner cette effroyable épreuve aux humains. Les guerres ne résolvent jamais les problèmes, elles les amplifient.



L'horreur est de nouveau à nos portes. Guerres silencieuses contre les populations, comme celles que livrent des multinationales de l'agro-alimentaire ou de l'armement, pour du profit. Guerres de civilisations, comme celles où des fous à la tête de grands pays dit "démocratiques", "civilisés", "occidentaux", voudraient nous entraîner. Shoah contre les Palestiniens, envisagée, annoncée, proclamée, par ceux-là même qui ont vécu cette tragédie ignoble. Ou tout simplement guerre aux pauvres  - et non, comme disait ce Sage entre les Sages l'Abbé Pierre, guerre à la pauvreté. Guerres aux étrangers, guerres aux immigrés, guerres aux clochards, guerres aux délinquants, guerres aux familles monoparentales, guerre aux familles nombreuses, guerre aux Tsiganes, guerre aux jeunes des cités..... Guerres larvées, mais quotidiennes et deshumanisantes, indignes d'un pays comme le nôtre. 

Et surtout, guerre déclarée d'une mafia à la tête du monde, contre les peuples. Pour accaparer les richesses, les ressources, et même l'air que l'on respire. Purifié du nombre et de la médiocrité ! 

Nous sommes tous les prochaines victimes désignées. Et surtout nos enfants, nos descendants. C'est intolérable. Tandis que nous commémorons, d'une façon scandaleuse, le génocide des seuls Juifs, nous préparons un gigantesque holocauste. Celui des humains, de la civilisation, de l'humanité. Et bien sûr de notre humanité.

N'avons-nous pas, malgré toutes nos commémorations sélectives et hypocrites, tiré les leçons des tragédies passées, une fois pour toutes ?

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

River_Crossing_NGM-v31-p338.jpg

Photos de Lazare et de la shoa par balles, France3.fr

Les autres, de l'encyclopédia Wikipédia

 

Publication complète ici,

http://r-sistons.over-blog.com/article-17640026.html

Les poilus de 14-18 sacrifiés, les Juifs ukrainiens liquidés, et la barbarie plus que jamais d'actualité !

 

 

http://s2.lemde.fr/image/2011/10/30/540x270/1596169_3_243c_manifestation-en-faveur-de-bachar-al-assad.jpg

http://s2.lemde.fr/image/2011/10/30/540x270/1596169_3_243c_manifestation-en-faveur-de-bachar-al-assad.jpg

 

Lettre ouverte d'eva R-sistons au Gouvernement syrien

 

 

Aux Officiels de la Syrie :

 

 

Bonjour

 

Vous savez que l'Empire usraélien est décidé à déstabiliser votre pays, et à en prendre le contrôle, avant d'attaquer l'Iran, d'ailleurs. La déstabilisation d'un Etat, à l'aide d'agents infiltrés parmi les jeunes (plus malléables), au sein de l'Armée, etc, utilisés comme snippers, aussi - est une arme afin de salir artificiellement un pays, pour que les Médias aux ordres montent en épingle les actes de répression.

 

Vous avez l'exemple de la Libye devant vous. Vous savez aussi que l'Empire hésite à vous attaquer - avant l'Iran.

 

Vous êtes coincés, même si vous avez l'appui d'une grande partie de la population. L'Empire est décidé à anéantir, ou à briser, tous les Etats non-alignés pour qu'ils acceptent sa domination, ses politiques contraires aux intérêts des peuples pour le seul profit de la Haute finance et de la Grande insdustrie anglo-saxonne, israélienne, européenne.  Il faut subir, ou mourir ! Drôle de démocratie...

 

On vous accuse d'être un obstacle à l'instauration de la "démocratie" ? Montrez-leur, le plus rapidement possible (15 jours par exemple) avant que l'irréparable, irréversible, ne soit commis, que vous êtes prêts à vous soumettre, démocratiquement, au verdict de la population, avec à la clef des observateurs internationaux pour authentifier l'élection.. Et là, ils seront pris à leur piège, coincés ! Car vous savez que la plupart des Syriens vous soutiennent, qu'ils rejettent l'ingérence de l'Etranger, qu'ils veulent que leur Etat demeure souverain, qu'ils craignent par-dessus tout d'être colonisés par les Yankees et leurs alliés israéliens (eux, plus discrètement, mais en réalité aussi présents). Et qu'il sera difficile pour l'Empire d'utiliser les Médias contre vous, puisque vous vous serez soumis, très démocratiquement, au verdict du peuple. 

 

Il y a urgence ! Tendez-leur rapidement un miroir où ils verront en face leurs mensonges, et le monde avec ! Prenez-les de vitesse ! 

 

L'enjeu de votre lutte est planétaire. Il y va de la souveraineté des Etats ! Et ce serait un salutaire coup d'arrêt donné à l'impérialisme maléfique des terroristes usraéliens... et un encouragement pour tous les non-alignés !

 

eva R-sistons

 

 

 Montée en puissance des pays sunnites contre l'Iran

(..) Mais, surtout, ce lâchage arrive à point nommé pour quelques pays de la Ligue arabe qui ne sont pas mécontents du tournant que prend l'évolution de la situation. La chute de Bachar Al-Assad, issue des Alaouites, une branche du chiisme, permet aux pays du Golfe, sunnites, de reprendre le dessus sur la Ligue arabe et de jouer un rôle majeur en Syrie qui est majoritairement sunnite. En effet, l'Arabie saoudite, qui considère les chiites comme des hérétiques, avec le soutien du petit royaume qatari –dont le poids prend chaque jour de plus en plus d'importance dans la région- ont été les plus actifs à hâter l'exclusion temporaire de la Syrie de la Ligue arabe.

Du même coup la Ligue arabe, prive l'Iran, chiite, de son allié principal dans la région, se débarrassant dans le même temps de l'axe Iran-Syrie-Hezbollah libanais, rivaux de toujours de l'Arabie saoudite. D'ailleurs la répression au Yémen et au Bahreïn n'avait pas ému la Ligue arabe. A Bahreïn, l'Arabie Saoudite prétextant un accord lié à la force commune du Conseil de coopération du Golf (CCG) avait envoyé le 14 mars dernier ses chars pour mater la rébellion tuant dans l'oeuf la révolte.

L'affaiblissement de l'Iran profiterait aussi aux pays occidentaux qui estiment que Téhéran est en train de chercher à se doter de l'arme atomique. Si le choix des pays arabes ne peut que soutenir les actions visant à arrêter le massacre d'une population -3.500 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du soulèvement - tout prête à penser que l'Iran serait la principale victime de la pression conjuguée des pays occidentaux, de la Turquie et des pays arabes. Sauf que le jeu de dupe de l'Arabie saoudite est tellement clair que la Ligue arabe pourrait être discréditée et paradoxalement voir son soutien populaire s'ébrécher. Sarah Diffalah – Le Nouvel Observateur

 

.

.

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L274xH181/valls-3-db76e.jpg

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/valls-le-traitre-favorable-a-la-99351

http://photo.parismatch.com/media/photos2/2.-photos-people/politique/anne-hidalgo-jean-marc-germain/1965047-2-fre-FR/Anne-Hidalgo-Jean-Marc-Germain-Anne-Hidalgo-Jean-Marc-Germain.jpg

http://photo.parismatch.com/media/photos2/2.-photos-people/politique/anne-hidalgo-jean-marc-germain/1965047-2-fre-FR/Anne-Hidalgo-Jean-Marc-Germain-Anne-Hidalgo-Jean-Marc-Germain.jpg

 

Valls-Hidalgo

contre

Montebourg-Duflot,

Hollande contre la Gauche !

par Eva R-sistons

 

Cocorico ! Clament les Médias aux ordres, en choeur. "Personne ne sera oublié...".  Vraiment ? Et Arnaud Montebourg, alors ? Le seul qui propose de démondialiser, le seul qui ait eu le courage de commencer à s'en prendre aux vraies causes des malheurs des peuples : La mondialisation ! Le seul qui soit à gauche, finalement...

 

Qu'est-il devenu, lui qui était un des candidats à la Primaire socialiste ? Disparu ! Gommé, rayé de la carte socialiste, comme s'il n'existait pas. De qui se moque-t-on, au Parti dit "socialiste" ? Des Electeurs de Gauche, pardi !

 

En tous cas, la démonstration est faite : Hollande fera une politique résolument ultra-libérale (même assortie de quelques mesurettes pour en adoucir le plus insupportable), résolument mondialiste.

 

Et qu'est devenu Hamon, le porte-parole étiqueté le plus à gauche ? Rayé de la carte socialiste, lui aussi ! Et remplacé par Manuel Valls l'Homme de Bilderberg, du Nouvel Ordre Mondial, le plus à droite du PS, et celui que les Médias mondialistes propulsent sur le devant de la scène pour remplacer à la tête du PS, ensuite (à coups de désinformation et de propagande) DSK puis Hollande... d'ailleurs tous, comme par hasard, chou-chou du "Lobby qui n'existe pas", suivez mon regard - et qui occupe la France pour inciter à mettre en place une politique décrétée à l'Etranger, particulièrement en Israël.

 

En permettant à un autre homme de son sérail, Manuel Valls, de prendre la tête de la Communication, François Hollande habitue les Français (qui pourtant jusqu'ici n'en voulaient pas) à la personne de l'homme de Bilderberg - et il prépare sa relève, ensuite, avec le représentant à la fois d'Israël, et du Nouvel Ordre Mondial. Le CRIF, que la Droite ou la Guche soit aux commandes, conservera la direction des Affaires de la France.

 

Alors ? Le PS n'est à gauche que de nom, et ses éléments les plus sincèrement engagés pour changer les choses, Montebourg ou Hamon, sont écartés.

 

On saura s'en souvenir en 2012...

 

eva R-sistons, à Gauche lorsque la Gauche est réellement à gauche !


 

NB Concernant la bataille

pour la Mairie de Paris.


 

Bonne nouvelle ! Cécile Duflot, la patronne des Verts sincèrement à gauche, et qui n'a jamais la langue de bois, est sur les rangs, à travers un arrondissement-tremplin. "Parachutage", proclament déjà ses ennemis... du PS ! Car Delanoë, l'homme du Lobby qui n'existe pas (encore lui), a choisi, monarchie républicaine oblige, son successeur: Mme Hidalgo, du même sérail, comme par hasard - ou plutôt sans hasard. Quoi ! Le CRIF va laisser Cécile Duflot s'emparer de la Mairie de Paris ? Qui, alors, offrira, avec les sous des contribuables parisiens, des fontaines à 100.000 euros à Israël qui vole l'eau des Palestiniens ? Qui affichera sur le fronton de la Mairie son soutien au soldat de Tsahal Shalit, au lieu d'afficher son soutien à Salah Hamouri, franco-palestinien résistant à l'intolérable occupation israélienne ? Pardi ! Le combat est engagé pour qu'Israël, à travers "ses" candidats, ait la haute main sur la capitale !


Et nous, nous savons ce que nous avons à faire, si nous sommes réellement à gauche et opposés aux violations du Droit international par Israël. (eva)

 

http://www.web-libre.org/img/personnalites/0353ab4cbed5beae847a7ff6e220b5cf.jpg

http://www.web-libre.org/img/personnalites/0353ab4cbed5beae847a7ff6e220b5cf.jpg

 

http://static1.purepeople.com/articles/2/47/71/2/@/345021-cecile-duflot-et-son-compagnon-le-637x0-1.jpg

http://static1.purepeople.com/articles/2/47/71/2/@/345021-cecile-duflot-et-son-compagnon-le-637x0-1.jpg

 

CONDITIONNEMENT

Alerte ! On nous prépare à voter

pour Copé (Droite,  avocat d'Affaires, ultra-réactionnaire)

ou pour Valls (Gôche, un réac déguisé en socialiste).

Ce sont les hommes du CRIF et du Bilderberg !

L'un est propulsé par Pujadas, du sérail (sioniste),

l'autre par Hollande, du sérail également,

comme porte-parole du PS, lui le plus à droite !

Refusons l'imposture !

eva R-sistons

 

http://www.pouruneconstituante.fr/IMG/arton475.jpg

http://www.pouruneconstituante.fr/IMG/arton475.jpg

.,

 

Des solutions et des pistes

pour une France innovatrice


La solution nationale :

une constituante


La solution européenne :

des constituantes nationales

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=169:une-solution-la-constituante-&catid=13:agenda&Itemid=59


La solution planétaire

sortir du nucléaire

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=164:inquietant-tres-inquietant-&catid=13:agenda&Itemid=59


La solution économique locale :

des acteurs en réseaux sociaux et solidaires

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=168:20-novembre-2011-montpezat-de-quercy&catid=13:agenda&Itemid=59

 


René Chaboy

Pdt de l'association Lien en Pays d'OC

et membre de l'association pour une constituante

 

 

 

Gérard Privat : Petit candidat, mais grand projet solidaire - à découvrir !

http://www.pyepimanla.com/10-mai-juin-0229/france/images/avenir-solidaire.jpg

.

.

Aujourd’hui 11 novembre 2011.
Anniversaire de l’armistice de la grande guerre, celle de 14 -18.

Ce jour là, chaque commune honore ses enfants morts pour la France.
Plus jamais cette horreur !
Plus jamais ça !

Résistants contre l’occupation allemande…
Vous invitez à juste titre les jeunes à la vigilance contre les totalitarismes.
Plus jamais de totalitarismes !
Plus jamais ça !


Aujourd’hui la France avec d’autres pays, agresse des États dits États voyous au nom de la lutte contre le terrorisme ou contre la dictature.
Au lieu de combattre la misère qui nourrit le terrorisme et les dictatures, ces guerres ravagent surtout les populations civiles.
Pauvres soldats…
Plus jamais ça !…


Depuis plus de trente ans, une guerre économique sordide et meurtrière frappe les pays pauvres.
Chaque année, des dizaines de millions d’hommes, de femmes et surtout d’enfants, meurent de faim ou de grande pauvreté dans un monde d’abondance.
Pauvres organisateurs de la destruction, du laxisme ou de l’agitation stérile ?
Plus jamais ça !…


Vous tous morts pour défendre notre patrie !
Vous tous courageux combattants pour la liberté !
Vous tous qui voulez vivre dans la dignité !


Je vous propose la paix mondiale par la coopération et le partage…
Je vous propose la paix mondiale dans le respect mutuel et la dignité…
Je vous propose la paix mondiale pour construire la fraternité et l’unité humaine…

Tel est mon combat.

 

Gérard Privat
Président d’Avenir Solidaire
Candidat pour l’élection présidentielle de 2012

http://gerard-privat.fr/

 

a-genoux-devant-grands.jpg

 

 

AUJOURD'HUI, 11 NOVEMBRE,

COMMEMORATION DE L'ARMISTICE DE 1918,

par Danièle Dugelay


(Un texte de notre amie Danièle Dugelay, résistante exemplaire

et pourtant handicapée, voir

Danièle, retraitée, handicapée, fait une manif à elle seule ! Un modèle !,

cliquer sur le lien)


Ce matin, j'ouvre la radio et j'apprends que la signification de cette manifestation a changé. Le dernier poilu a cassé sa pipe. Cela semble normal, mais il paraît que cela pose un problème : on ne peut commémorer que le vivant... Ca, c'est nouveau ! Je ne pense pas qu'il reste beaucoup de témoins de la Fête de la Fédération ? Connaissez-vous un saint vivant pour l'exhiber le 1er novembre ? Quant au jour des morts, on ne peut trouver des morts-vivants que dans les films d'horreur... etc..etc... Mais c'est sa majesté SARKO dernier qui l'a dit et il a même trouvé une solution : La France va associer à cet hommage tous les soldats qui se sont battus ou qui se battent encore "pour la France".

Quoi ? les guerres coloniales ? Les guerres d'Europe Centrale ? Les guerres de suivisme de l'OTAN dans le Moyen-Orient ?


Ce président Franco-Américain va s'auréoler d'une glorieuse couronne constituée de cadavres, de bras, de jambes de tous ces malheureux que ces vautours ont envoyés se faire mutiler, se faire assassiner pour quoi ? "Pour Dieu et pour la France" affichait-on en 1914, Pour Dieu et pour l'Allemagne" de l'autre côté de la frontière. Peine de mort et Droit de tuer pour tous ceux qui s'y laissent prendre. Seules les guerres de libération des peuples sont légitimes, les autres ne sont que des arnaques de décideurs criminels.

Aussi, ceux qui sont passés sous ma fenêtre aujourd'hui ont pu voir flotter au vent le drapeau de la paix.

"On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels", a déclaré Anatole France. C'était un homme lucide.

Evidemment, je n'ai pas fait grand chose, mais si vous rappelez cette citation à vos amis, j'aurai fait un peu plus grâce à vous. Merci

 

 

 

Sarko_Le_fou_de_guerre.jpg

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2011/09/Sarko_Le_fou_de_guerre.jpg

 

Journée Unique de commémoration,

une honte pour la Mémoire de notre pays !

par eva R-sistons

 

 

Ainsi, l'Occupant de l'Elysée voudrait inscrire dans le marbre le devoir de mourir pour la patrie... des multinationales de mort ! Comme si toutes les guerres se ressemblaient, de défense et de conquêtes (impériales, impérialistes, coloniales, et même bientôt nucléaires de dépopulation) ! En fait, Sarkozy, comme une Marie Drucker à la télé, veut donner aux Français le goût, et le devoir, de faire la guerre. Pour engraisser ses amis du Medef ou du Fouquet's, et pour plaire à l'Oncle Sam, dont l'Empire en plein effondrement ne tient que par la guerre.

 

Pour faire accepter ses guerres de prédation immondes, le toutou de l'Amérique veut mettre dans le même sac la guerre des Poilus qui ont donné leur vie pour défendre la patrie attaquée, et celles qui offrent aux Anglo-Saxons les moyens de dominer la planète - via, entre autres, la conquête de l'Afrique et des terres, au Moyen Orient, riches en pétrole. Le tout encadré par Israël, discret  maître es-déstabilisations et violations du droit international ! Au détriment de la souveraineté des Etats. Ces guerres faussement humanitaires (souvent d'ailleurs en réalité pour rester au pouvir), menées par des Etats terroristes, devraient être déclarées hors-la-loi, et sévèrement réprimées par une CPI digne de ce nom ! Au lieu de cela, on veut donner à nos enfants le goût des guerres, du sacrifice... pour les multinationales apatrides, en les assimilant aux guerres "nobles" d'antan, pour sauver la patrie attaquée, elles ! Et quelle honte de se pavaner entre 4 enfants de soldats morts en Afghanistan, comment les mères peuvent-elles se prêter à une telle mise en scène ?  Tout n'est que communication, d'ailleurs en faisant croire qu'on aime la France alors qu'on la déteste copieusement et qu'on se sert d'elle pour satisfaire sa soif de pouvoir, d'argent, de notoriété, au service d'intérêts étrangers. Quelle sinistre farce ! Nos jeunes vont-ils se sentir moralement obligés de participer aux boucheries impériales de puissance hégémonique ? Qui leur fera comprendre que toutes les guerres n'ont évidemment pas la même tonalité  ? Là encore, Sarkozy l'Américain s'inspire des moeurs outre-atlantiques, en tentant d'instaurer comme aux USA, son modèle, un "Memorial Day", une fête du souvenir ! C'est se moquer de notre pays !

 

Qu'attendons-nous pour bouter dehors l'Occupant de l'Elysée, qui n'a rien à faire en France ?

 

Eva R-sistons à l'intolérable

 

 

Ces guerres qu'on dit humanitaires... Dossier (Le Monde Diplomatique)

Libye: Les dernières nouvelles - La résistance continue - Barbarie CNT

Les guerres de Sarkozy ont toutes les mêmes caractéristiques: Scandaleuses

Pour les intérêts de la France, des politiciens africains tuent leurs frères

 

 

sarko91.jpg

Sarkozy entre en campagne

 


L'Amérique Latine se consolide à gauche - Victoires au Nicaragua, en Argentine

L'Islam est-il soluble dans la démocratie ? Tariq Ramadan - Vidéos

 

 

Liste des emails des 577 députés

Liste des emails des 577 députés 

 

Assemblee-nationale-loi-vote.jpg

 

Enseignants résistants au Fichage des élèves, au Concours de servilité..

 

http://sudeducation50.free.fr/images/2010-fichage-base-eleve.jpg

http://sudeducation50.free.fr/images/2010-fichage-base-eleve.jpg

 

.

 

 

Kadhafi le grand

.

Lors d'un match amical entre l'Algérie et la Tunisie, les fans portèrent une grande photo de Kadhafi en signe de soutien à la résistance verte contre l'OTAN. Les Algériens ont gagné ce match par 1 à 0.


In a friendly match between Algeria and Tunisia fans held a large photo of Qaddafi in support of the green resistance against NATO. The match ended with 1-0 in favor of Algeria.

 

Kadhafi n'était pas un dictateur :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3423

 

http://retailanddestroy.files.wordpress.com/2011/10/diapo_kadhafi4.jpg

http://retailanddestroy.files.wordpress.com/2011/10/diapo_kadhafi4.jpg

Libye - 13 novembre 2011 - Kadhafi n’était pas un dictateur !


Salut à toutes et à tous,


Contrairement à ce que prétend la propagande occidentale, qui a réussi à influencer beaucoup de groupes qui se disent "révolutionnaires", comme par exemple la Ligue Communiste (*), qui ne connaît visiblement rien au sujet, Kadhafi n’était pas un dictateur.

(*) Pardon, maintenant on ne dit plus "Ligue communiste", mais "NPA", le mot "communiste" étant devenu visiblement trop lourd à porter pour ces révolutionnaires de salon.

Plusieurs fois, Kadhafi a dit dès le début de la guerre que s’il suffisait d’organiser des élections à l’occidentale pour arrêter cette guerre, il voulait bien s’y soumettre ; mais, jamais l’OTAN n’a accepté. Et un sondage assez récent en Libye donnait 70% de voix à Saïf al-islam s’il avait le droit de se présenter à des élections.

Par ailleurs, si la raison majeure de l’intervention US contre la Libye est effectivement le pétrole, c’est surtout, pour l’impérialisme américain, une intervention contre la Chine. Kadhafi commençait à vendre son pétrole à la Chine. Et la Chine est en train de conquérir à sa façon, d’une façon non guerrière, l’Afrique. Et ça déplaît aux USA.

Si Sarko a si facilement accepté de servir de société écran à l’impérialisme américain dans cette guerre, si l’armée française a servi d’armée supplétive des Américains, c’est parce qu’en 2011 devait sortir une monnaie unique africaine. Et c’en aurait été fini du Franc CFA fabriqué à Chamalières.

C’est par le Franc CFA que l’impérialisme français tient encore ses colonies d’Afrique de l’ouest. C’est Kadhafi qui allait financer la majeure partie de la monnaie africaine indépendante. Et l’argent de la Libye coincé dictatorialement dans les banques occidentales depuis le début de la guerre devait notamment servir à ça ! C’est expliqué en particulier dans la vidéo des trois raisons pour tuer Kadhafi.

NON, Kadhafi n’était pas un dictateur ! S’il était bien le chef de l’armée libyenne, il n’était pas le chef de l’État, puisqu’il n’y avait pas en Libye d’État tel qu’on l’entend en Occident. En fait, la jamahiriah arabe libyenne et socialiste était ce que les étudiants des années 1970 appelaient une coordination (comme il s’en construisait systématiquement dès qu’il y avait grève) et les Libyens se gouvernaient eux-mêmes.

Il se trouve que, la révolution de 1969 ayant donné une réputation énorme à Kadhafi, ses avis étaient souvent repris par la jamahiriya, d’où son surnom « Le guide » qui, ici, ne signifie surtout pas « führer ».

Mais, les conseils du "guide" n’étaient pas toujours adoptés par la jamahiriya ; et, les nouvelles générations arrivant, sachant mal ce qu’elles devaient à Kadhafi puisqu’elles n’avaient pas vu comment c’était avant la révolution de 1969, ayant appris à penser par elles-mêmes dans les écoles gratuites de Libye, plus le temps passait et plus souvent la jamahiriya décidait de faire autrement que ce que Kadhafi avait conseillé.


Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip


Post-scriptum : ce serait bien que vous trouviez le temps de cliquer sur quelques uns (choisissez en au moins un !) des liens que je vous mets ci-dessous :


QU’EST-CE QU’UNE COORDINATION ? :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1081

Les trois raisons de tuer Kadhafi :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3194

Kadhafi ou le paradoxe libyen (vidéo Arte) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2561

La Libye de Kadhafi expliquée à ceux qui ont été hypnotisés par la propagande du pouvoir :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2451

Révolutions en Tunisie et en Égypte, mais guerre américano-sioniste en Libye :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2376

Guerre américano-sioniste en Libye et en Syrie, mais vraies tentatives de révolution en Tunisie et en Égypte :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2842

Syrie, Libye - Comment la CIA provoque des ’révolutions’ dans les pays qu’elle veut soumettre :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2532

Voici un article qui explique comment envahir un pays en donnant l’impression que c’est à sa demande :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2461

Voici comment l’OTAN a protégé les civils de Syrte :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3313

L’oeuvre civilisatrice du sioniste BHL et du Sarkonazi (vidéo 1’24) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3428

Les revolutions colorées expliquées par un agent de l’imperialisme, John Perkins (vidéo 20’) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article910

KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo 5’27) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3152

Le testament de Mouammar Kadhafi :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3380

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article3423

 

 

Commentaire :

 

Regardez comment procède la Chine

pour conquérir l’Afrique :


http://spip.mai68.org/spip.php?article3265

(Pendant que l’impérialisme occidental paye des millions de dollars pour corrompre quelques dirigeants africains, choisis par lui-même pour leur servilité, dans le but d’acheter à très bas prix les minéraux africains ; les Chinois financent, en échange des mêmes minerais, diverses infrastructures essentielles, telles les écoles, les routes, les transports en commun, les hôpitaux, etc. Ainsi, ces infrastructures resteront et ne pourront être volées ou emportées au loin par divers petits dictateurs.)

 

 

Un front kadhafiste s'organise au Niger

Franklin Lamb l'affirme dans Counterpunch du 4 novembre dernier : un Front de libération libyen est en train de se constituer dans le Sahel. "Quand je suis entré dans la salle de conférence d’un…

Pour lire la suite cliquez ici

 

 

 

21 octobre 2011

Investig'Action - Meurtre avec préméditation Quelques heures avant la mort de Kadhafi, le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, s’est exprimé sur la chaîne I-Télé. Visiblement au courant de ce qui allait se passer dans la journée, il a affirmé bien avant la mort du guide libyen : « Aujourd’hui on peut considérer que la guerre se termine ». Ensuite, comme à son habitude, il a tenu un discours plein de belles promesses pour les grands patrons. Le tout truffé de (...)

 

 

21 octobre 2011

Investig'Action - Libye : Le sang du lion et le festin des rats Syrte ou la Stalingrad du désert, aura résisté de tout son sang contre la barbarie céleste de l’OTAN et ses mercenaires indigènes. Au milieu de ruines fumantes de la ville martyre, un lion est mort. Un lion qui, de son vivant comme dans sa trépas, aura rendu sa fierté à sa patrie, à son peuple, à son continent et à tous les damnés de la terre.

3 novembre 2011

Investig'Action - Le Fils de l'Afrique vise les joyaux de la couronne du continent Le 14 octobre, le président Barack Obama a annoncé l’envoi de troupes des forces spéciales des Etats-Unis en Ouganda pour y participer à la guerre civile. Dans les prochains mois, des forces militaires américaines seront envoyées au Sud-Soudan, au Congo et en République centrafricaine. Elles n’« interviendront » qu’en situation d’ « auto-défense », assure Obama, ironiquement. Avec la Libye sécurisée, une invasion américaine du continent africain est en (...)

 

Sur le site de Michel Collon :  

Le problème, c'est que les 300 millions qu'a coûtés la guerre à la France ont été déboursés par le contribuable, tandis que les futurs contrats seront offerts à quelques grosses entreprises privées. En d'autres termes, l'Etat français fait payer à la collectivité les frais de la guerre pour permettre à une poignée de millionnaires de se remplir les poches.

 

 

Source : michelcollon.info

 

 

 

 

mort_kadhafi_michel_collon-cde68.png
 
 
 
 

Autour de son corps agonisant, tels des rats affamés, les barbares du CNT et de l’OTAN se sont disputés des lambeaux de sa noble chair.
 
« C’est nous qui l’avons achevé » clament les rats du Shape et de l’Elysée.
 
« Non, c’est nous. » rétorquent les rats indigènes.
 
Le corps lacéré de Kadhafi, c’est la Libye lacérée, donnée en pâtures à l’OTAN et au CNT.


 
La Libye de Kadhafi était un pays fier. Ses citoyens ne devaient pas quémander l’aumône à la porte des seigneurs européens.
 
La Libye de Kadhafi était un pays prospère. Elle était l’Eldorado de toute l’Afrique. Un pays de cocagne assurant le plein emploi.
 
La Libye de Kadhafi était un pays paritaire. Les femmes étudiaient et réussissaient mieux que les hommes. Les femmes décidaient. Les femmes dirigeaient. Les femmes combattaient.
 
La Libye de Kadhafi était un pays généreux. Ecoles gratuites munies d’équipements les plus modernes. Hôpitaux gratuits ne manquant de rien. Cette Libye a entre autres, financé RASCOM 1, un satellite de télécommunications qui allait permettre à tous les Africains de téléphoner quasi gratuitement, eux qui payaient les tarifs téléphoniques les plus chers au monde. L’Europe avait été jusqu’à coloniser les réseaux de communication africains, forçant le continent à verser 500 millions de dollars par an pour le transit vocal des Africains sur ses satellites.
 
La Libye de Kadhafi était un pays solidaire. Dotée d’un ministère chargée de soutenir la révolution mondiale, cette Libye a accueilli à bras ouverts tous les résistants du monde, a financé d’innombrables mouvements de libération : Black Panthers, militants anti-Apartheid, résistants chiliens, salvadoriens, basques, irlandais, palestiniens, angolais. Habités par leurs fantasmes primaires, des journaleux européens ont rapporté que des snipers féminins des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) avaient été enrôlés par Kadhafi. Pure intox. En revanche, les guerriers du mouvement de libération du Sahara occidental, le Front polisario, protégeaient bel et bien Tripoli de la barbarie de l’OTAN/CNT.
 
La Libye de Kadhafi a fait l’expérience de la démocratie directe. Kadhafi n’avait qu’un rôle symbolique, celui du vieux sage à la fois redouté et rassurant. La population était encouragée à débattre et à choisir sa destinée à travers les Comités populaires. Pas besoin de parlement ni de partis.
 

 

Hélas, la Libye de Kadhafi n’est pas parvenue à faire vivre une démocratie durable. Les luttes personnelles ont pris le dessus sur les intérêts collectifs. Comme bien des révolutions, la Libye de Kadhafi a connu sa dégénérescence idéologique et son cortège de souffrances et d’injustices.
 
La Libye de Kadhafi n’est pas parvenue à instaurer la concorde entre clans et tribus de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque.
 
La Libye de Kadhafi a cru que seule la force viendrait à bout des djihadistes endiablés d’Al Qaida, des opportunistes et des renégats pro-occidentaux.
 
La Libye de Kadhafi a tenté de briser son isolement international, pensant que les rats de l’Elysée, du 10 Downing Street, du Palais Chigi ou de la Maison Blanche viendraient manger dans sa main. Ces rats se sont en réalité sournoisement glissés dans la manche de sa tunique. Ils ont saisi l’occasion pour infiltrer son pays, le saboter, le ruiner et le pomper pour un siècle.

 
A présent, les rats d’Europe et les rats du CNT étanchent leur soif dans la crinière du lion.
 
Mais le lion s’est dérobé à leurs griffes pour rejoindre Lumumba et Sankara, les autres enfants martyres de l’Afrique héroïque.


 
Buvez, hordes de lâches, buvez ! Que son sang brûle vos entrailles comme le Zaqqoum !
 
Pleurez patriotes libyens pleurez ! Que vos larmes engloutissent vos bourreaux et leurs armées !

Libye - mort de Kadhafi - OTAN

..

Liste des articles d'eva R-sistons sur son blog contre la désinformation

 

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 10:50

  Les guerres de Sarkozy et de l'OTAN,

à relayer, au nom de la vérité !

Dossier établi par eva R-sistons

 

Voir aussi ici :

Horreur ! La France de Sarkozy dissoute dans l'OTAN et ses guerres

 

.

Entretien : Michel Collon à La Nouvelle République : « L’Occident soutient, arme et excuse des gens qui sont des terroristes et des racistes »

 
Entretien ; Michel Collon à La Nouvelle République : « L’Occident soutient, arme et excuse des gens qui sont des terroristes et des racistes »

 

Michel Collon est journaliste indépendant, écrivain et historien belge. Ayant commencé sa carrière à l'hebdomadaire belge Solidaire. Auteur de plusieurs livres sur la politique internationale, il est également co-auteur du film documentaire « Les Damnés du Kosovo » sur la guerre menée par l’Otan en Yougoslavie. Il a produit le documentaire de Vanessa Stojilkovic, Bruxelles – « Caracas sur l’expérience du Venezuela ». Il est membre du Conseil Consultatif de la télévision latino-américaine TeleSur. Il a également organisé des déploiements d'observateurs civils en Yougoslavie et en Irak.

 

Récemment, il a effectué un séjour en Libye d’où il nous rapporte des faits et témoignages dans un livre qui sortira la semaine prochaine sous le titre : « Libye, Otan et médiamensonges ». C’est dans ce contexte que La Nouvelle République s’est rapprochée de lui pour en savoir plus sur cette lancinante question.


Chérif Abdedaïm
 

LNR/ Dans votre livre sur la Libye, vous parlez de médiamensonges ; ce qui veut dire que la réalité est tout autre que celle présentée par l’OTAN. Pouvez-vous nous éclairer là-dessus ?
Toute la campagne de l’OTAN repose sur une campagne de désinformation de l’opinion publique. Celle-ci a été manipulée pour lui faire approuver cette guerre et cela confirme ce que nous disions lors des guerres précédentes. Chaque guerre commence par un médiamensonge et le but est de tromper et d’endormir l’opinion publique. Ici, on a commencé par nous dire Kadhafi bombarde son peuple. Dans ce cas là, évidemment, il faut faire quelque chose. Mais c’étaient des informations entièrement fabriquées par Al Jazeera d’abord, Al Arabia, ensuite. Il faut quand même remarquer qu’Al Jazeera, c’est la télé du Qatar et que l’émir du Qatar est partie prenante dans la guerre. Il est dans l’alliance de l’OTAN. Le Qatar avait investi en Libye mais il n’était pas très satisfait. Il voulait, en fait, faire main basse sur le gaz de la Libye. Le Qatar a comme ambition de devenir un géant mondial du gaz, de tenir tête à la Russie et, évidemment, sur ce point, il est soutenu par les Etats-Unis et la France. En plus la Libye de Kadhafi avait le projet de créer un grand pôle industriel et financier au Proche-Orient, le Qatar a le même projet, donc, en rivalité. Le Qatar veut absolument être la grande puissance arabe sur le plan économique et financier. Ce qui nous fait dire que c’est guerre économique dans son chef. Alors, comme Al Jazeera est la propriété de l’émir du Qatar, il est clair que ce dernier l’a mise au pas. Al Jazeera qui avait joué un rôle très noble et très courageux sur la Palestine ou l’Irak, est devenue une télé-soldat et une télé de l’OTAN.

NR/Plusieurs sources ont avancé que certaines images diffusées par Al Jazeera étaient tournées dans un décor fabriqué au Qatar représentant la place verte, Al Azizia, etc. Avez-vous des informations à ce sujet ?
Oui, j’ai entendu ça, je n’ai pas pu vérifier ; mais apparemment d’après les premiers indices, il y aurait même une confirmation du chef du CNT comme quoi effectivement on aurait mis en scène de fausses images de libération pour démoraliser les troupes ; et cela va dans le même sens. On n’a pas arrêté d’annoncer que Kadhafi était mort ou son fils, ou qu’il était en fuite. Le ministre britannique des affaires étrangères avait dit qu’il était venu au Vénézuela. Ce genre d’info, c’est classique dans toutes les guerres. Ce sont des infos absolument fausses visant à démoraliser l’adversaire et tromper l’opinion internationale. Faire croire que tout est fini. Il faut donc vérifier à propos de ces images. On va le faire avec notre équipe. Mais aussi, chaque guerre apporte son lot de nouveauté dans la désinformation. Et la nouveauté, c’est qu’effectivement on met carrément des images en scène en studio. Je voudrai juste compléter ce que je disais au début, la campagne de l’OTAN repose sur l’idée :
-que Kadhafi a bombardé son peuple. Les satellites russes ont montré que rien ne s’est produit de ce genre. Tous les témoins ont dit que c’était faux.
-on a dit que Kadhafi employait des mercenaires. On dit aussi que Kadhafi avait ordonné à ses soldats de violer en masse et qu’il leur avait fourni des containers de viagra pour ça. C’est aussi un classique de la désinformation dans toutes les guerres : diaboliser l’armée qui vous résiste, la couvrir de calomnies sur des crimes sexuels. Cela avait servi en Bosnie aussi. En fait, il faut dire que toute la campagne de l’OTAN a consisté à tromper l’opinion publique pour avoir un prétexte pour bombarder, parce qu’en fait, on ne voulait pas protéger les civils, on voulait abattre le gouvernement libyen, voler le pétrole, voler les ressources financières.

LNR/La plupart des médias « officiels » prétendent que ce sont les insurgés qui ont renversé Kadhafi alors que l’OTAN n’assurait qu’une couverture aérienne. D’autres sources, par contre, avancent que des forces spéciales, françaises et britanniques ont débarqué à Tripoli. Quelle version des faits pouvez-vous nous confirmer, vous qui avez déjà été sur le terrain ?
En fait les insurgés ou les rebelles, ne représentent pas une force populaire significative qui aurait permis de renverser le gouvernement libyen. C’est toute la différence avec les révoltes tunisienne et égyptienne où le peuple était unanime pour se débarrasser de tyrans détestés et ici, il y a une insurrection très minoritaire qui, si elle n’avait pas été mise en place, armée et soutenue par les bombardements de l’OTAN, n’aurait jamais pu s’emparer du pouvoir et, en fait, aurait déjà été éliminées par les forces libyennes depuis longtemps. Je parle sur le plan militaire. Ce sont effectivement les bombardements de l’OTAN qui ont fait la décision et les forces spéciales françaises, britanniques et d’autres qui encadraient les troupes, les dirigeaient, leur fournissaient les renseignements et, selon des témoignages, faisaient partie du sale travail d’élimination de résistants et de personnalités.

LNR/Donc, apparemment, les forces françaises et britanniques étaient présentes au sol ?
C’est ce que j’ai écrit dans mon texte « comprendre la guerre d’avril ». Les services secrets italiens, étant donné que l’Italie est dans une grande rivalité commerciale en Libye avec la France et qu’ils étaient furieux de l’intervention de Sarkozy, n’ont pas hésité à balancé le fait que les services secrets français étaient actifs sur le terrain avant la résolution de l’ONU et qu’ils ont continué en violation de la résolution 1973.

LNR/Certains avancent que ces « rebelles » étaient pour la plupart des mercenaires saoudiens, qataris et même des narcotrafiquants colombiens, qu’en est-il réellement ?
Effectivement, on a beaucoup d’indications qu’il ya une privatisation de la guerre par les Etats-Unis. Obama et notamment son entourage ; Brezinski et les stratèges de ce genre, ont tiré les leçons de la période Bush. Les Etats-Unis ne sont plus capables, ils n’ont n’en jamais gagné une guerre à part celle contre la minuscule île de Grenade, ils n’ont jamais gagné une guerre sur le terrain.
Alors, la méthode Obama a consisté à soutraiter la guerre. Il y a une sorte de privatisation. On envoie des brigades qataris, on confie aux Emirats Arabes Unies le soin de mettre sur pied une armée privée, des mercenaires, en fait, qui ont été sur le terrain en Libye et qui ont été formés par des instructeurs des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux. C’est cette privatisation de la guerre qui permet à Obama de dire que l’armée des Etats-Unis se retire d’Iraq mais en fait, on fait de la soustraitance.
Concernant les narcotrafiquants, oui, j’ai eu aussi des informations, mais je n’ai pas été le témoin direct, que des cadres et des mercenaires colombiens étaient d’une part dans la formation de l’armée des émirats dont je viens de parler et aussi sur le terrain. Il faut savoir en fait qu’il y a une collaboration très étroite entre les forces israéliennes, les forces colombiennes en Colombie et dans d’autres pays. Donc, on retrouve là, une sorte d’internationales de mercenaires et de la soustraitance de la guerre


LNR// Vous avez rencontré des personnes qu’on présentait pour des mercenaires ; c’est d’ailleurs ce que vous déclariez dans votre prochain livre, qui sont-elles en réalités ?

Il s’agit de l’un des pires médiamensonges des médias occidentaux pour justifier cette guerre. On nous a dit depuis le début que Kadhafi était tellement isolé, qu’en fait il n’avait que des mercenaires pour le soutenir. Et puis, on nous a présenté des noirs qui étaient tués dans l’Est de la Libye dans un premier temps et on nous a dit que la population était en colère contre ces mercenaires et ils avaient été tués comme ça. En réalité, il est connu de tous les connaisseurs de la Libye que dans la région de Benghazi, il existe depuis longtemps un racisme anti-noir et aussi un racisme contre les libyens à la peau plus foncée, c’est-à-dire les libyens du Sud. Et ce racisme s’est donc tourné, d’une part, contre les libyens à la peau noire et, d’autre part, contre des africains qui vivaient en Libye depuis longtemps et qui avaient, soit la nationalité libyenne, soit des papiers, une maison, etc . Telle est la structure de l’économie libyenne. Il y a énormément d’immigrés dans les hôtels, les restaurants, les services de nettoyage et d’entretien. Une très grande partie du travail manuel est effectuée par des gens d’Afrique noire qui étaient d’ailleurs très content parce qu’en Libye, ils avaient une bonne situation et qu’ils obtenaient facilement des papiers, une maison, une voiture, un bon salaire ; ce qui est en contraste total avec la situation dans leur pays d’origine où ils souffrent la misère et les persécutions très souvent et la situation en Europe où on les pourchasse ou les enferment dans des sortes de prisons pour immigrés. Ils étaient très reconnaissants à Kadhafi parce que justement il a toujours lutté contre le racisme anti noir. Ce qui est scandaleux de la part des médis occidentaux, c’est qu’on a donné une confirmation de cette théorie, de ces rebelles racistes, comme quoi ces africains étaient des mercenaires, il faut qu’on les tue. Et en réalité, de cette façon là, on a soutenu des gens qui pratiquent le nettoyage ethnique. L’ironie du sort, c’est que c’est le premier président noir des Etats-Unis qui a soutenu les mouvements qui pratiquent le nettoyage ethnique contre les noirs.
Personnellement j’ai rencontré des africains qui étaient venus à Bab El Azizia, le palais présidentiel. Et ils étaient venus spontanément former une sorte de bouclier humain. Ils aimaient Kadhafi, ils étaient contents de ce qu’il avait fait pour eux. Et, ils sont venus quand l’OTAN a commencé à bombarder son palais. Moi, j’ai discuté avec ces gens, c’étaient des hommes de tous âges, des enfants, des femmes. Je m’excuse, quand on est des mercenaires on ne met pas ces femmes et ces enfants face aux bombardements et à ces opérations de guerre, donc, c’est ridicule. J’ai été extrêmement choqué de voir des gens, avec qui j’avais parlé et qui étaient vraiment très chaleureux, très motivés, les mains liés dans le dos et qui ont été torturés et massacrés comme des animaux et laissés là sur le sol. Il faut le dire, l’Occident soutient, arme et excuse des gens qui sont des terroristes et des racistes ; cela doit être dit.


LNR/ Lors du siège de Tripoli, le journaliste Thierry Meyssan avance un chiffre de 1300 morts et 5000 blessés, tous des civils,  avez-vous des informations précises à ce propos ?

Là, je n’ai rien de plus à vous dire sur les chiffres. Comme vous le savez, les chiffres c’est toujours quelque chose de très difficile à estimer et je n’ai pas de compétence pour donner un chiffre. Il y a une étude qui a été faite récemment et avance que l’OTAN ayant largué 30.000 bombes. Si on fait une estimation pas très élevée, qui est de deux morts par bombe, on arrive à un chiffre de 60.000 morts.

LNR/ Cette désinformation a-t-elle eu un impact en Europe ou, au contraire, l’opinion est-elle assez informée sur la réalité des événements, notamment par le biais des médias alternatifs ?


Malheureusement, oui. La désinformation a eu un impact absolument catastrophique sur l’opinion publique européenne. Il n’y a eu pratiquement aucune manifestation, sauf très petites. Malheureusement, même le mouvement anti-guerre, les progressistes en Europe pensent que cette fois-ci, Obama et Sarkozy ont mené une bonne guerre. Et j’ajouterai que malheureusement, une très grande partie des personnes d’origines arabes et musulmanes qui vivent en Europe pensent la même chose à cause du rôle d’Al Jazeera comme je viens de le dire. Donc, effectivement, sur le plan de la bataille de l’information, actuellement la situation est assez catastrophique, le mensonge l’a emporté largement.

LNR/ En Irak, la guerre a été déclenchée pour des motifs fallacieux (armes de destruction massive, relation Saddam –Al Qaïda, etc) ; plus tard, la vérité est apparue au grand jour et l’opinion s’est aperçue qu’elle avait été trompée. A propos de la Libye, comment l’OTAN va-t-elle gérer la situation médiatique de l’après Kadhafi ?

Effectivement, on a une répétition des médiamensonges sur l’Iraq et, comme je viens de le dire, c’est que l’opinion européenne avait été, en tout cas après un certain temps, très sceptique et même très avertie sur le médiamensonge sur les armes de destruction massive et ici, il faut bien le dire que ça a marché. Si vous allez dans la rue et que vous demandez à n’importe qui, vous aurez neuf personnes sur dix qui vont vous dire « oui, il a bombardé sa population ». Maintenant comment l’OTAN va-t-elle gérer la situation médiatique de l’après Kadhafi ? Le problème c’est qu’il faut d’abord qu’on impose un débat où le public a le droit de savoir, de vérifier la qualité des informations qui lui ont été données. Et là, la tâche de groupe comme Investig-action qui anime notre site. On a diffusé beaucoup d’articles et on va continuer. On vient de sortir le petit livre dont je vous parlais « Libye, OTAN et médiamensonges » et qui paraîtra dans une semaine. Et il est très important que l’opinion se rende compte qu’elle a été manipulée et qu’à cause de cela, il y a des dizaines de milliers de libyens qui sont morts et que le pays va connaître le même enfer que l’Iraq.
Donc, c’est la première bataille à mener. J’espère qu’une partie des journalistes honnêtes des grands médias vont se rendre compte, quand même, qu’à chaque guerre, on les piège et qu’il y a un devoir de dire au public « oui, on a été manipulé ». C’est un devoir, parce que l’OTAN annonce clairement qu’ils vont s’en prendre à la Syrie, à l’Iran, au Venezuela, je pense aussi que l’Algérie est aussi dans le collimateur. Donc, les médiamensonges, ça a des conséquences terribles et c’est notre devoir d’imposer un débat sur ça. Evidemment, l’OTAN a intérêt à ce qu’il n’y ait pas un débat et à ce qu’on passe aux affaires suivantes, et, c’est toute la question. Est-ce qu’on va arriver à imposer un débat et que l’opinion publique sache qu’elle a été trompée?

LNR/ En mars 2007, le général U.S Wesley Clark avait déclaré dans une interview qu’un mémo, qui lui avait été montré au Pentagone, en 2001, expliquait comment l’administration américaine envisageait de prendre le contrôle de 7 pays en cinq ans : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Quels seraient les enjeux et les objectifs d’une telle campagne ?
Le général Wesley Clark, il faut le rappeler, ce n’est pas n’importe qui. C’est l’homme qui a bombardé, très sauvagement d’ailleurs, la Yougoslavie en 1999. Donc ce n’est pas un gauchiste ou un théoricien du complot. C’est un homme de l’appareil qui sait de quoi il parle. Et donc, quand il dit que sept pays en plus de l’Afghanistan allaient être envahis ou contrôlés par les Etats-Unis, ça confirme l’analyse que nous faisions en 2000-2001, de la politique des Etats-Unis et des gens autour de Bush, le fameux Project for the New American Century qui effectivement était une politique de contrôle total du Moyen-Orient et du monde musulman ; comme nous l’expliquons d’ailleurs dans le livre que nous allons publié dans un mois et qui s’intitule « Comprendre le monde musulman » avec des entretien avec Mohamed Hassan qui analyse les rapports stratégiques entre les Etats-Unis, l’Europe et le monde arabe et musulman, Moyen-Orient, Afrique et aussi Asie. En fait, cette prise de contrôle de ces pays, ça fait partie d’une campagne de recolonisation du monde. Les Etats-Unis, étant une économie en crise, et le système capitaliste international est en crise de façon générale avec une baisse du taux de profits, avec pour les Etats-Unis, la délocalisation de leurs usines, de leur industrie et le fait qu’il y a de moins en moins de valeur qui est créée aux Etats-Unis mêmes ; c’est donc une économie parasite qui vit sur le dos des pays du Sud. Les Etats-Unis ont un grand problème, c’est que leur pouvoir économique est en baisse constante, leur économie est en crise, leur Etat est en faillite, leur dollar ne vaut plus rien ; et la seule façon d’enrayer ce déclin et de rester le numéro un, c’est l’atout militaire, c’est de prendre le contrôle de pays tout simplement pour les coloniser ; comme on faisait dans le temps pour piller leur richesses. C’est ce qui va arriver avec la Libye, pour le pétrole, pour l’eau, pour les réserves financières très importantes, et en plus là, on a détruit le plus possible pour pouvoir reconstruire le plus possible ; comme vous voyez déjà maintenant toutes ces entreprises du bâtiment et autres qui se précipitent comme des vautours pour tirer de plus gros profits de tout ce qu’ils ont détruits. Donc, je pense que cette campagne de contrôle de tous ces pays qui ne va pas s’arrêter après la Libye, il faut y insister, c’est une campagne de recolonisation du monde.

LNR L'intervention de la France en Libye est un « investissement sur l'avenir », a déclaré récemment le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, dans un entretien au quotidien Le Parisien. Cela suppose qu’après la chute de Kadhafi, beaucoup de prétendants seront en course pour s’accaparer les richesses libyennes. Qui dirigera d’après-vous ce nouveau concert ? Les européens ou les américains ?

Quand je parlais de bataille entre vautours, c’est effectivement une bataille économique pour les contrats et, à peine Tripoli a-t-elle été envahie, que déjà dans la presse française, italienne et autres, on trouvait des informations sur le fait qu’ils se battaient comme des chiffonniers pour savoir qui allait prendre la plus grosse part du butin. Et alors, on se partage la Libye comme les puissances coloniales se partageaient l’Afrique à la Conférence de Berlin en 1884-1885. C’est-à-dire que les plus forts prennent les gros morceaux, les moins forts prennent les petits morceaux et ceux qui on choisi le mauvais cheval ou sont arrivés trop tard ne reçoivent rien.
La France dit : nous on a été en pointe, on prend 35%, elle confirme par là que c’était bien une guerre économique, une guerre pour le fric.


LNR/ L’attaque de la Libye comporte plusieurs enjeux (politiques, économiques, stratégiques), cela ne constitue-t-il pas une première étape pour un contrôle de l’Afrique, vu que le premier souci étatsuniens est d’abord d’installer cette fameuse Africom ?

Comme je l’ai indiqué dans le texte « comprendre la guerre en Libye », au début du livre dont j’ai parlé plus haut. La guerre contre la Libye a effectivement plusieurs enjeux, à l’instar de toutes les guerres menées par les Etats-Unis, parce qu’une guerre c’est un gros investissement, un risque, et l’on ne mène pas une guerre de cette envergure pour un seul petit objectif. Les objectifs de la guerre contre la Libye sont le pétrole, les réserves financières de la Libye très importantes et, justement, il s’agit de casser le rôle de la Libye comme financier alternatif de l’Afrique. La Libye, comme l’Algérie, d’ailleurs d’après ce qu’on m’a expliqué, joue un rôle de financier alternatif pour une série de pays africains qui sont soumis à des chantages de la part des multinationales de l’Europe et des Etats-Unis qui prennent les matières premières au prix le plus bas, qui refusent d’investir pour qu’une vraie économie de transformation et de service se développe en Afrique, et en fait, donc, le financement alternatif aidait l’Afrique à reconquérir son indépendance, à voler de ses propres ailes. C’est clair que c’est une guerre contre l’Afrique et, justement depuis que la bataille économique pour les ressources mondiales fait rage, les Etats-Unis s’intéressent au contrôle militaire. Considérant que tout leur appartient, les Etats-Unis divisent la planète en série de zones, ils organisent leurs armées et leurs opérations sur toutes ces zones. Il n’ y avait pas de base pour l’Afrique, car elle était jugée moins intéressante que d’autres, mais là, depuis quelques années les Etats-Unis savent qu’on est en train de trouver de plus en plus de pétrole en Afrique, qu’on est en train de se battre pour les matières premières et les minerais et autres de l’Afrique, qu’il s’agit d’empêcher la Chine d’avoir des relations économiques normales avec les pays africains, se fournir en matière première et en énergie ; alors, ils ont décidé de militariser le problème et d’installer une force militaire pour empêcher ces pays d’avoir un développement autonome et empêcher la Chine d’avoir des relations commerciales avec les pays africains. Africom, c’est donc le grand projet et ce qu’il faut remarquer, c’est que cinq pays en Afrique ont, à ma connaissance, refusé de s’intégrer dans l’OTAN ou de collaborer avec l’OTAN, et ils sont tous attaqués déjà ou menacés par les Etats-Unis. Il s’agit de la Libye, du Soudan, du Zimbabwe, de l’Erythrée et de la Côte d’Ivoire. Tous sous sanction, agressés ou bientôt agressés.

LNR/ La France a pris l’initiative de détourner la résolution 1973 de son but initial. Comment expliquez-vous ce mutisme de l’ONU par rapport à cette agression caractérisée ?

La France a effectivement détourné la résolution 1973 de son texte et cette résolution a été en quelques sortes extorquée à l’ONU par des manœuvres et des mensonges, et ensuite, elle n’a absolument pas été respectée ; de sorte que cette guerre ne respecte pas le droit. Cette résolution imposait
-un cessez-le feu or l’OTAN a attaqué pendant six mois
- un embargo sur les armes : l’OTAN a livré les armes à un camp
-une zone d’exclusion aérienne : l’OTAN a utilisé l’espace aérien pour ce camp
-une interdiction d’intervenir au sol : les puissances de l’OTAN ont même déployé des agents, des soldats et services de renseignement au sol.
C’est une guerre qui est illégale par rapport à la charte de l’ONU et qui, en plus, ne respecte même pas la résolution qui avait été arrachée. L’explication de cela, c’est que l’ONU ne représente rien pour le moment, elle n’est pas une organisation démocratique, elle est aux mains des Etats-Unis, et contrôlée par les Etats-Unis ; d’ailleurs, il suffit de voir que lorsque le monde vote contre un crime d’Israël, les Etats-Unis imposent leur véto et c’est terminé, il n’y a pas de résolution. Il est clair que les peuples ont besoin d’autre chose que l’ONU.



LNR/ Comment voyez-vous, l’après Kadhafi ? Ne va-t-on pas assister à un nouvel Irak avec notamment une division du pays et une guerre fratricide entre différentes tribus?
Ecoutez, vous parlez de l’après Kadhafi, je serai très prudent. Sur place j’ai constaté que Kadhafi avait beaucoup de partisans, il y avait des gens qui ne l’aimaient pas aussi. Même ces gens qui ne l’aimaient pas sur le plan de la question démocratique ou de la corruption, etc, ils n’étaient pas pour autant pour une invasion de l’OTAN. Il va se passer en Libye ce qui s’est passé en Irak :
-les marionnettes de l’OTAN vont s’entredéchirer pour s’assurer le pouvoir et le fric, on a déjà vu le numéro 1 du CNT faire assassiner le numéro 2, donc ça promet.
-Il y a un tel gâteau avec le pétrole et les réserves financières. Evidemment, toutes les tribus que Kadhafi a réussi à unifier et à pacifier vont de nouveau s’affronter ; d’autant plus que c’est une politique classique des grandes puissances coloniales de « diviser pour régner » ; qu’on utilise comme clients certaines tribus contre d’autres. Les Etats-Unis, les français, les italiens, les autres vont avoir chacun leurs pions, leurs tribus, et que tout ceux-là vont s’entredéchirer. Je ne serais pas étonné qu’effectivement il y ait des formes de guerre civile qui se déclenche entre les « démocrates libérateurs » et je ne serais pas surpris non plus qu’on assiste à des attentats. Au fond, les Etats-Unis et la France ont besoin d’un bon prétexte pour maintenir des troupes au sol. Comme en Iraq, on sait que derrière les attentats, il y a souvent les services secrets des Etats-Unis. Je pense que la gauche européenne, arabe et internationale doit absolument prendre conscience que son silence et sa complicité vont plonger les libyens en enfer. Ce n’est pas la question de culpabiliser les gens, mais de prendre ses responsabilités et de se dire qu’il est temps de ne pas se faire manipuler. Il est temps qu’on mette en place des instruments de contrôle de l’information dès le début. Les médiamensonges tuent et nous avons tous, où que nous sommes, une responsabilité de démasquer ces médiamensonges. Je veux dire, si vous voyez Al Jazeera ou CNN ou TF1 qui est en train de répéter que tel chef d’Etat commettait l’atrocité et qu’il faut intervenir ; vous savez que ça veut dire qu’on va bombarder, qu’on va voler les richesses et, donc, vous avez un devoir moral de vous battre contre le mensonge dès la première seconde où il sort. Cela est absolument fondamental et tout le monde doit prendre ses responsabilités la dessus. L’OTAN a déjà annoncé qu’ils étaient très contents de ce qu’ils avaient réussi. Obama, ses conseillers, Sarkozy qui il parade comme un coq, tout le monde est en train de nous dire qu’on va recommencer et qu’on va trouver la bonne recette et que ça marche mieux qu’en Iraq et qu’on va faire le coup de la Libye ailleurs. Il est temps pour les progressistes et tous ceux qui veulent absolument défendre la paix, le droit des peuples à décider eux-mêmes de leur sort, de mener la bataille de l’information et dès qu’un médiamensonge sort, il faut se dire « c’est ma responsabilité de le dénoncer à la minute même où il sort. » Et là, je ne pense pas uniquement aux journalistes honnêtes ; pour la plupart, le système des médias ne leur donne pas assez de liberté, mais je pense également à monsieur tout le monde notamment, avec internet on a la possibilité et le devoir de combattre les médiamensonges. C’est très important.

Entretien réalisé par Chérif Abdedaïm -www.lnr-dz.com

 

 

http://www.alterinfo.net/Entretien--Michel-Collon-a-La-Nouvelle-Republique-L-Occident-soutient-arme-et-excuse-des-gens-qui-sont-des-terroristes_a63549.html

 

.

 

 

A lire aussi :

 

Considérations sur la guerre de Libye et sur le dit « printemps arabe » par  Costanzo Preve
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1854

 

MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo)
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1814

.

Avec la guerre de Libye, les Touaregs sont persécutés et l'AQMI sort renforcée

Au-delà de la Libye, nous sommes TOUS bombardés, finalement

30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire

 

 

 

 

 

Les 3 autres vidéos ici : 

Les graves révélations de l'avocat de l'état libyen (vidéo)

.                                                                                             

 

§ 

carte-libye-10404906fkgnx_1902.jpg?v=1

 

L 'OTAN et ses mensonges (guerre Libye)

Le gâteau libyen partagé par les prédateurs auto-proclamés démocrates

Libye: L’OTAN massacre à Syrte et rase la ville (témoignage russe)

 

 

GUERRE DE LIBYE

 Libye/Sarkozy : Le Libertador est un Matamore

26419.jpg  À propos de l’article « Tuer la vérité »
- par Pierre Jasmin, Pierre Dubuc, Claude Herdhuin - 2011-09-06
 
blank150x1.gif
26418.jpg  LIBYE : C'est une guerre [de] TOTAL, monsieur
- par Pepe Escobar - 2011-09-06
 
blank150x1.gif
26390.jpg  Tripoli, dernières heures, avant la chute
Entretien avec T. Meyssan et J. Teil en direct de France et du Liban, après le retour des quatre journalistes de Tripoli.
- par Thierry Meyssan, Julien Teil, Irib - 2011-09-05
 
blank150x1.gif

 Entretien avec William Blum

- par Christiane Passevant, Larry Portis - 2011-09-04
26375.jpg  Libye: le piège
- par Djamel Labidi - 2011-09-04
 
blank150x1.gif
26372.jpg  L’avenir de la Libye selon les plans de l’OTAN
- par Manlio Dinucci - 2011-09-04
Dans la représentation médiatique, les « rebelles » dominent la scène, tandis que l’OTAN s’est mise à l’abri en coulisses. Mais c’est pourtant depuis sa cabine de régie que la guerre a été préparée et dirigée et que se décide le futur arrangement de la Libye.
blank150x1.gif

 Au-delà de la Libye, nous sommes tous bombardés.

- par Juan Carlos Camaño - 2011-09-03
  VIDÉO : Témoignages de résidents libyens fuyant la violence de l'Occident et des rebelles.
- 2011-09-03
  La Libye et le monde dans lequel nous vivons
- par William Blum - 2011-09-03
26360.jpg Les mondialistes en charge de la reconstruction de la Libye
- par Tony Catalucci - 2011-09-03
 
blank150x1.gif
26349.jpg Tripoli confronté à une crise humanitaire
- par Bill Van Auken - 2011-09-02
 
blank150x1.gif
26348.jpg L’OTAN aurait-elle oublié l’objet de sa mission en Libye ?
- par Pierre Piccinin - 2011-09-02
 
blank150x1.gif
26346.jpg Libye: le drapeau vert ne flottera plus sur Tripoli
- par René Naba - 2011-09-02
 
blank150x1.gif

Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye !

- par Michelle Verrier - 2011-09-02
26334.jpg Les preuves se multiplient sur les atrocités commises par les « rebelles » libyens
- par Patrick Martin - 2011-09-01
Une série de reportages réalisés à Tripoli ont montré que les forces appuyées par l'OTAN avaient commis un massacre dans la guerre civile libyenne.
blank150x1.gif

26321.jpg Propagande sur la Libye: Le cynisme de L'OTAN
- par Dr. Webster Tarpley - 2011-08-31
 
blank150x1.gif

26319.jpg Libye: le visage criminel de l’impérialisme
- par Bill Van Auken - 2011-08-31
 
blank150x1.gif

L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville

Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place
- 2011-08-31
 « La victoire des rebelles en Lybie est pleine d’incertitudes »
Bertrand Badie analyse les impacts régionaux et internationaux de la guerre
- 2011-08-31
 Renaissance du projet colonial en Libye
- par Pierre Khalaf - 2011-08-31
26281.jpg Démolitions et Restaurations Corp.
Rubrique L’art de la guerre
- par Manlio Dinucci - 2011-08-30
Il existe une société multinationale qui, malgré la crise, travaille à n’en plus pouvoir. Elle s’occupe de démolitions et restaurations. Pas d’édifices, mais d’Etats entiers.
blank150x1.gif


11 SEPTEMBRE, GUERRES, TERRORISME ET ÉTAT POLICIER

26434.jpg Antiterrorisme à la française
Adlène Hicheur : le parfait « terroriste » physicien
- par Pierre Alonso - 2011-09-07
 
blank150x1.gif

 

26413.jpg La fin de la propriété de soi
- par Jean-Claude Paye - 2011-09-06
Nous ne sommes plus dans un société de surveillance. Il ne s’agit plus de contrôler et de modeler les corps, afin de les rendre aptes à la machine économique, mais de s’attaquer à leur être même en fixant les modalités de jouissance des individus.
blank150x1.gif
26410.jpg 11 Septembre : Démolition contrôlée
L’art de la guerre
- par Manlio Dinucci - 2011-09-06
Que penseriez-vous si la police, après une explosion suspecte qui aurait fait écrouler une maison en tuant les gens qui y habitaient, avant toute chose enlevait et détruisait tout ce qui reste ? C’est ce qu’ont fait, il y a dix ans...
blank150x1.gif

Thema "Tous terroristes ?"

Dix ans après les attentats du 11-Septembre, quel bilan tirer des lois antiterroristes votées aux États-Unis et en Europe ?

- 2011-09-06

26392.jpg Des photos inédites du 9/11 publiées, par CBC, montrent que le type d'avion n'était pas celui de la version officielle
- par Irib - 2011-09-05
 

 

.

  Syrie :

  http://www.asia.fr/share/pack/imagespro/166/syrie-bosra-theatre-romain-2.jpg

http://www.asia.fr/share/pack/imagespro/166/syrie-bosra-theatre-romain-2.jpg

 

 

2-4 Chems Eddine Chitour : Face à la démocratie aéroportée : La Syrie dernier verrou avant l'Iran.

« La guerre est un fruit de la dépravation des hommes ; c'est une maladie convulsive et violente du corps politique ; il n'est en santé, c'est-à-dire dans son état naturel, que lorsqu'il jouit de la paix ».
Denis Diderot Extrait de l' L' Encyclopédie
Dernier partie du scénario diabolique concocté dans les officines occidentales, pensant maintenant que le régime va tomber comme un fruit mûr , Les Etats-Unis et l'UE appellent Bachar Al-Assad à la démission "L'Union européenne note que Bachar Al-Assad a perdu toute légitimité aux yeux du peuple syrien et qu'il est nécessaire pour lui de quitter le pouvoir", a déclaré Mme Ashton. Dans l'intérêt du peuple syrien, le temps est venu pour le président Assad de se retirer", explique M. Obama Les "graves violations des droits de l'homme" en Syrie contre les manifestants"pourraient relever de crimes contre l'humanité", a indiqué jeudi 17 août un rapport du Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU.
Nous allons rapporter quelques informations alternatives sur la réalité de ces manifestants pacifiques Auparavant, quelques flash sur la mosaïque des ethnies et confessions en Syrie. Les minorités non arabes les plus importantes sont les Kurdes, habitant essentiellement le long de la frontière turque (8 %) au nord, et les Arméniens, qui vivent dans le Nord, surtout dans les grandes villes (2,8 %) La Syrie compte une douzaine de langues. Le pays est musulman à 90 % (dont les Kurdes), avec des minorités chrétiennes. La plupart des Syriens sont des sunnites (env. 70 %), mais certains sont de rite chiite, ismaélien ou alaouite.
La Syrie compte aussi des druzes professant une religion musulmane hétérodoxe; Comme tous les chiites, les druzes, ismaéliens et alaouites constituent des sous-groupes particuliers du monde musulman. Les autres Syriens non musulmans sont chrétiens, soit catholiques, grecs-orthodoxes ou arméniens-orthodoxes, mais on compte aussi un millier de juifs. C’est donc sans conteste toutes les langues et toutes les religions du Moyen Orient qui tiennent grâce à un équilibre subtil –qui risque de voler en éclat- qui a été précédé par des siècles d’instabilité notamment depuis l’ingérence occidentale dans la Syrie ottomane souvenons nous du concept de protection des minorités cher à la France et ceci en vertu d’une promesse de Saint Louis à l’évêque Maroun ( les Maronites ) il y a de cela près de huit siècles !.
Pour l’histoire, en attisant les tensions religieuses l’Angleterre et la France ont mis en coupe réglée l’empire ottoman dont la Syrie était une province depuis 1516 . Au cours de l’automne 1917, le g
énéral Sir Edmund Allenby a envahi la Palestine et, le 11 décembre, lui et ses officiers sont entrés dans la ville sainte de Jérusalem par la porte de Jaffa. Le Premier ministre, Lloyd George, considérait cela comme un cadeau de Noël et écrivit que la chrétienté avait repris «possession de ces lieux saints». Le général français, Henry Gouraud, entra à Damas en juillet 1920. Après avoir frappé sur le tombeau de Saladin, Gouraud s’écria: «Réveille-toi Saladin, nous sommes de retour. Ma présence ici consacre la victoire de la croix sur le croissant.» Après la mise à mort de l’Empire Ottoman, par les accords de Sykes Picot la France s’adjudja la Syrie dont elle fit un protectorat de 1920 à 1941.

La réalité du terrain : Pacifistes ou rébellion armée ?
On parle de militants pacifistes .

Qui sont ils ? Ces manifestants manifestent mais dans le même temps, on parle de subversion. Il est vrai qu'il y a des manifestations dans certaines villes, qu’il y a des morts , que l'armée est intervenue. Les médias aux ordres attribuent cela à l’armée . Ce qu’ils ne disent pas, c'est qu'il y a une rébellion soutenue par l’extérieur C'est une vraie guerre entre les forces armées syriennes et c'est que le pouvoir appelle les «hors-la loi».
Pour le représentant russe auprès de l’Otan « L’OTAN planifie en ce moment une campagne militaire contre la Syrie afin d’aider à renverser le régime du président Bachar al-Assad avec comme objectif à longue échéance de préparer une tête de pont dans la région pour l’attaque contre l’Iran« . Dimitri Rogozin, délégué de la Fédération de Russie auprès de l’OTAN. Rogozin commentait, vendredi 5 août dans le quotidien moscovite Izvestia, la condamnation par le conseil de sécurité de l’ONU, deux jours plus tôt, de la répression violente en Syrie « Le noeud coulant autour de l’Iran se resserre. Des préparations militaires contre l’Iran sont déjà en cours de réalisation » affirme Rogozin, pour qui l’OTAN n’a pour but que d’intervenir contre les régimes « dont les vues ne coïncident pas avec celles de l’Occident. » (1)
Pour Michel Chossudovsky Des développements récents en Syrie indiquent qu’il s’agit d’une insurrection armée à part entière, intégrée par des mujahideen, islamistes («Freedom Fighters »), appuyés, entraînés et équipés par l’OTAN et le haut commandement de la Turquie. Selon des sources du renseignement israélien : Entre-temps, le quartier général de l’OTAN à Bruxelles et le haut commandement turc dressent des plans pour leur première étape militaire en Syrie, laquelle consiste à munir les rebelles d’armes pour combattre les chars d’assaut et les hélicoptères constituant le fer de lance du régime Assad pour réprimer la dissidence. Afin de repousser les forces armées gouvernementales, les stratèges de l’OTAN pensent davantage à répandre de grandes quantités d’antichars, de roquettes antiaériennes, de mortiers et de mitrailleuses lourdes dans les centres où ont lieu les contestations, au lieu de répéter le modèle libyen de frappes aériennes. (…)L’OTAN et le haut commandement turc envisagent également le développement d’un djihad impliquant le recrutement de milliers de mujahideen (« Freedom Fighters », ce qui évoque l’enrôlement de moudjahidines pour mener le djihad (guerre sainte) de la CIA à l’âge d’or de la guerre soviéto-afghane. (2)
Nous voilà avertis , on appréhende un peu mieux la nature du mouvement pacifiste syrien et les 2000 morts dénombrés dont 400 des forces de sécurité n’ont pas interpellés les médias aux ordre quant à la mort bizarre de 400 militaires de la main de pacifistes désarmés.

La boite de Pandore des conflits interconfessionnels et ethniques
Deux témoignages de personnalités religieuses nous permettent de situer avec clarté les enjeux d’abord la lettre ouverte du professeur Zehlaoui prêtre Arabe de Syrie à Monsieur Alain JUPPÉ Ministre des Affaires Étrangères de la France et ensuite celle d’une mère supérieure d’un Couvent. Le Prêtre arabe de Syrie, écrit : « je viens d’apprendre à l’instant votre déclaration aux États-Unis, touchant la légitimité de notre Président de la République. En tant que syrien, je ne puis rester silencieux face à une telle ingérence dans les affaires de mon pays. (…) Laissez-moi vous dire, au nom des millions de victimes que l’Occident a écrasés depuis des siècles, qu’il est grand temps de cesser de jouer les monstres à face humaine, et de piétiner tous les droits des autres peuples, au point de détruire leur existence même, comme vous vous êtes plu à le refaire en Irak, en Iran, en Afghanistan, Pakistan, dans toute l’Afrique, notamment en Lybie ».
« Démontant les raisons de cet acharnement il écrit : « Pour en revenir à la Syrie, oubliez-vous que le but dernier de toutes les manœuvres politiques, diplomatiques et séditieuses, menées contre la Syrie, depuis plus de deux mois, a été insolemment dévoilé par la conseillère au Pentagone, Mme Michèle Flournoy? D’ailleurs, elle était tellement assurée de la réussite prochaine du complot mené contre la Syrie, qu’elle avait publiquement déclaré que la Syrie retrouverait tout son calme, le jour où elle romprait avec l’Iran et le Hezbollah, et signerait un traité de paix avec Israël! Auriez-vous déjà oublié, en France et en Europe, le grand honneur que vous a valu la Résistance à l’occupation nazie? (…) laissez-moi vous dire, en tant que simple citoyen syrien, que la Syrie n’acceptera jamais de tourner le dos au devoir vital de défendre son existence propre, d’abord contre l’occupation israélienne, ensuite contre le danger mortel que constitue le Sionisme, pour toute la nation arabe. Cependant, il semble que l’Occident tient à rester l’Occident, alors qu’il ne l’est plus. … C’est pourquoi, tout en piétinant tous les droits, comme vous cherchez à le faire en Syrie, vous n’avez jamais éprouvé la moindre honte à prétendre toujours être dans votre droit. Car le fort ne se trompe jamais!
Décryptant les relations Occident –Israël, le professeur Zahlaoui(…) Les représentants de l’Occident, surtout ceux des États-Unis, se pavanent comme des lions. Ils se permettent toutes sortes d’ingérences, allant jusqu’à détruire des pays entiers, de fond en comble. Mais dès qu’il s’agit d’Israël, tous les pays occidentaux sans exception, des plus "grands" aux plus "petits", les États-Unis en tête, deviennent rien moins que des néants. Des néants aveugles, sourds et muets! Et pourtant, même les sondages faits en Europe reconnaissent qu’Israël est l’État terroriste par excellence. Et Israël est resté fidèle à lui-même : tueur, voleur, guerrier, féroce, arrogant, raciste, expansionniste et exterminateur. Pourtant les juifs ont toujours été bien traités en pays arabes et musulmans. Leurs historiens sont assez honnêtes pour le reconnaître. Mais ils ont trouvé moyen de faire payer la terrible facture de l’antisémitisme occidental et de l’holocauste nazie, à tous les peuples arabes et musulmans, dont ils avaient, depuis Ben Gourion, calculé la destruction, tout en imposant un Holocauste de 60 ans déjà, aux arabes, chrétiens et musulmans, de Palestine »(3).

Même témoignage poignant de Mère Agnès-Mariam de la Croix Supérieure du couvent de Saint Jacques l’Intercis, en Syrie. Elle pointe du doigt la manipulation de l’information : « La Syrie est notre patrie d’adoption. (…) Il est impératif d’être bien renseignés sur une situation donnée pour pouvoir se positionner en conséquence. (…) Car aujourd’hui en Syrie, pour être bien renseigné, il ne suffit plus de suivre les nouvelles servies par les chaînes satellitaires internationales. Nous l’avons constaté sans cesse : la réalité qui se vit ici est différente de ce que transmettent les médias. Ces chaînes n’accompagnent pas l’évènement, elles le précèdent pour le provoquer. Heureusement, de plus en plus de gens accusent cette information de parti pris et de falsification. Nous avons essayé de nous documenter en temps réel en téléphonant à des proches sur les lieux mêmes des incidents décrits : la situation ressemblait plus à ce qu’en disait la télévision syrienne qu’à celle propagée par Al Jazzirah, BBC ou France 24, Al Hurra ou Al Arabia à travers des montages et autres compilations audio-visuelles mensongères et de mauvaise qualité (…) Les slogans faussement humanitaires anesthésient la conscience des auditeurs et favorisent le glissement vers une logique vindicative aveugle qui, somme toute, ne sert que la cause de l’injustice. (…) (4)
Mère Agnes –Mariam met les choses au point concernant la nature réelle de la protestation « pacifique » Aujourd’hui, écrit elle il ne fait aucun doute qu’il y a ingérence étrangère, refusée fièrement par une partie de l’opposition. Aujourd’hui il ne fait aucun doute que l’opposition s’est muée en divers endroits en une insurrection armée qui commet des atrocités contre la population civile et contre les forces de l’ordre et l’armée. Enfin, aujourd’hui, l’exacerbation du clivage confessionnel est une triste réalité. Ces trois facteurs convergent pour réanimer le spectre de l’affrontement interconfessionnel, voire de la guerre civile. (…) Ahuris nous assistons à un stratagème destructeur : telles grandes puissances, à grand renfort d’endoctrinement médiatique, jouent sur la corde du fondamentalisme religieux pour mettre en relief les différences qui séparent alors que les points communs qui unissent sont bien plus nombreux. (…) La visite des ambassadeurs US et français à Hama a été vécue chez nous comme une démarche injustifiable. (…) » (4)
La Mère Supérieure s’interroge ensuite sur le pourquoi de la manipulation : « Pourquoi les Occidentaux encouragent-ils une insurrection armée, confessionnelle et fondamentaliste de surcroît, qui risque de s’étendre comme une tache d’huile ? De son côté le Patriarche maronite Mar Béchara Boutros Raï a une lecture plus globale de la situation. Il dénonce le « projet du Nouveau Moyen-Orient qui est à l’œuvre pour morceler le monde arabe dans le but qu’Israël vive en paix en en sécurité » . La tendance mondialiste qui prévaut c’est de promouvoir le choc des civilisations pour asseoir la légitimité des regroupements ethniques ou confessionnels qui, à leur tour, légitiment l’existence d’Israël . La Syrie vit depuis des mois des coups d’État larvés car ce remodelage ne peut être instauré sans la force des armes. L’insurrection armée en Syrie est une tumeur inoculée qu’on cherche à faire crever un peu partout dans le pays au gré des clivages confessionnels ou tribaux, avec son cortège de haine, de vengeances, de victimes et de désastres socio-économiques. (..) La majorité des musulmans et des chrétiens syriens se sont d’abord tenus à l’écart du mouvement de contestation pour diverses raisons, puis ils l’ont boycotté, et enfin certains s’y sont opposés.
Nous sommes cœur et âme avec les justes revendications de tout citoyen pour la liberté civique, la fin du totalitarisme d’État et de la corruption. Nous souhaitons la démocratie, l’impartialité de la justice et des réformes économiques et sociales conséquentes. Mais nous sommes conscients – et c’est là où nous nous heurtons à beaucoup d’incompréhension - que ces revendications peuvent devenir un cheval de Troie pour diverses entités nationales ou politiques afin de provoquer une déstabilisation dangereuse à partir de clivages confessionnels et claniques très subtils. (…) »(4)

Elle conclut enfin à la nécessité de l’autocritique tout en affirmant que le Baath a réussi à maintenir un subtil équilibre entre les confessions : « Mais la Syrie est loin de l’effondrement. Les foyers d’où l’on cherche à attiser les antagonismes confessionnels sont isolés et contrôlés, parfois au prix du sang lorsqu’il y a une résistance armée, au fur et à mesure que la population prise en otage fait appel à l’armée. Le peuple syrien est composite : sunnites, alaouites, chiites, chrétiens, druzes, arabes, kurdes, turkmènes, caucasiens, et j’en passe. Il n’est pas facile de maintenir une telle mosaïque dans la cohérence et la paix civile. Le parti Baath l’a obtenu en respectant les règles qui président aux structures tribales et claniques de l’Orient. Cependant ce régime était totalitaire et corrompu. Aujourd’hui une saine autocritique est à l’œuvre publiquement et des lois sont promulguées, obtenues par une saine opposition, pour les réformes souhaitées. Nous préférons cette voie tant qu’il y a de l’espoir.(4)

L’ouverture de cette boite de Pandore amènera le chaos , c’est un second Irak qui se profile à l’horizon avec son cortège de malheur de douleur et de détresse pour les Syriennes et les Syriens.. Tous les pays arabes attendent leur tour.. Si l'Occident était de bonne foi, il accompagnerait Bachar Al Assad dans son programme de réformes, les élections, le multipartisme... Les Occidentaux veulent changer la carte du Moyen-Orient pour la rendre favorable à Israël. Il faut savoir qu’Israël est en train de construire un mur dans le Golan, comme celui de la bande de Gaza. Cela veut dire que c'est une annexion définitive des territoires syriens. L'Occident ne veut plus de ce régime syrien qui, il faut le savoir, est le dernier domino avant la « normalisation de l’Iran » On peut penser que plus rien ne peut arrêter la dynamique d’effritement des anciens pouvoirs arabes. Si la Syrie est démantelée elle ne sera plus comme avant, les suivants d’El Assad accepteront une partition des Kurdes qui rêvent avec leur frères Irakiens et Turcs d’avoir leur Etat. La Turquie est de ce fait, visée. L’Iran aussi. Sombres jours pour les pays vulnérables. (5)
(..)

Professeur Chems Eddine Chitour
Ecole Nationale Polytechnique enp-edu.dz

Publié le 22 août 2011

 

Dossier ici ::  

 

 

Tout ce qu'on ne vous dit pas sur la Syrie, dernier verrou avant l'Iran

.

.

Autre article :

 

  http://www.linternaute.com/voyage/destination/syrie/carte_syrie.gif

http://www.linternaute.com/voyage/destination/syrie/carte_syrie.gif

 

Dossier de Syrie 

n°11                                                29-08

C.De broeder & M.Lemaire

 

Damas affronte une guerre de l'information acharnée.  

 

La Syrie fait face à une guerre acharnée de l'information, a annoncé vendredi à RIA Novosti Yasser Houria, membre de la direction régionale du Baas, le parti au pouvoir dans le pays.
"Nous avons déjà l'occasion de voir des reportages vidéo sur des événements qui n'ont jamais eu lieu en Syrie, se déroulant, le plus probablement, à Yémen. Certaines chaînes télévisées possédant une bonne réputation ont cessé de dire la vérité", a affirmé le responsable. Selon lui, ces chaînes se réfèrent très souvent à des appels téléphoniques de témoins qui prennent des pseudonymes ou préfèrent garder l'anonymat.
M.Houria a déclaré avoir la certitude que l'objectif de la guerre de l'information déchaînée contre son pays était de renverser le régime actuel.
"Depuis le début, il est clair qu'ils veulent exercer une pression sur la position de la Syrie.

La Syrie est un pays souverain qui prend lui-même ses décisions. Aucun parti, aucun pays n'ont le droit de s'ingérer dans nos affaires intérieures", a conclu l'interlocuteur de l'agence.

 


19/08/2011
http://fr.rian.ru/world/20110819/190564135.html

 

.

 

Sommaire de la lutte pour la libération du territoire.

Tiré à part 

La Turquie lâche Al Assad. 

La Syrie a rejeté dimanche le communiqué de la Ligue arabe qui a appelé à mettre fin à « l'effusion de sang dans ce pays ».

   

1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

1-1 Damas affronte une guerre de l'information acharnée.  

1-2 Matthew Bernabei : "Londres, tout à fait comme Damas". 

 1-3 Thierry Meyssan : Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre devront rendre des comptes.

1-4 Louis Denghien : Journalistes ou propagandistes ?

1-5 Louis Denghien : Du bon usage des guillemets…

2 Dossier

2-1 Mère Agnès-Mariam de la Croix : Entre conflits armés et dialogue…

2-2 Michel Chossudovsky : L’OTAN et la Turquie appuient les rebelles armés en Syrie.

2-3 Guy Delorme : Le Figaro : la révolte introuvable à Damas !

2-4 Rassemblement à Damas dénonçant les ingérences étrangères.

3 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

3-1 Guy Delorme : Syrie/Irak/Iran : un gazoduc très politique. v

3-2 Mensonges médiatiques et réalités de terrain. 

3-4 Louis Denghien : L’ONU au service du NOE (Nouvel Ordre Mondial) ?

3-5 Louis Denghien : ONU : la mascarade continue !

3-6 Ahmed Halfaoui : Mohamed Bouhamidi : « Aggravation des menaces guerrières du capitalisme. »

Annexe (pièce jointe)

Wikipedia : La Syrie. 

 

sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

Rossiïskaïa gazeta : Le renversement du régime syrien à l'ordre du jour à l'ONU.

Le complot des Etats-Unis et d'Israël contre la Syrie a échoué, affirme Téhéran.  

1 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage1

1-1 Guy Delorme : Bachar : le président syrien n'est pas fabriqué aux Etats-Unis ! 

2  Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

 

2-1 Edward Peck : « La Syrie et d'ailleurs le monde arabe en général ne sont absolument pas compris par les Américains » 

2-2 Jacques Vergès : « En Syrie, il faut défendre l’Etat actuel ! ».

2-3 Mireille Delamarre : Qui au Moyen Orient Profiterait de La Chute D’Assad ? Israël …

2-4 Chems Eddine Chitour : Face à la démocratie aéroportée : La Syrie dernier verrou avant l'Iran.

2-5 Michel Chossudovsky : Une « guerre humanitaire » contre la Syrie ?

 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

 


Partager cet article
Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 05:34

 

http://4.bp.blogspot.com/_MRMk3XZeGcE/TT81vNi-MEI/AAAAAAAABQg/uviHkk3NmsQ/s1600/nasser.jpghttp://4.bp.blogspot.com/_MRMk3XZeGcE/TT81vNi-MEI/AAAAAAAABQg/uviHkk3NmsQ/s1600/nasser.jpg

 

Nasser, un grand nationaliste arabe

.

Libye : La guerre entre dans un vaste plan ancien

Il faut briser le nationalisme arabe

(eva R-sistons)

 

Je trie mes vidéos anciennes.

Voici ce que je surprends sur Arte Reportages

(alors qu'avant l'élection de Sarkozy

les Médias étaient moins verrouillés) :

 

Mort de Hariri en 2005, enquête.

"Les accusations contre la Syrie sont infondées,

il n'y a aucune preuve d'implication de la Syrie

et pourtant elle est accusée.

Il n'y a d'ailleurs pas eu de vraie enquête judiciaire,

dit un dignitaire syrien.

Et un Opposant syrien au régime déclare lui aussi :

Nous n'accepterons jamais l'ingérence étrangère,

qu'on décide pour nous.

 

Les conséquences du remodelage de l'Irak sont tragiques.

Le Moyen Orient devait devenir un modèle de démocratie,

il est tombé dans l'enfer, violence déchaînée,

tueries intercommunautaires...

La Syrie craint d'être désintégrée à son tour,

sur des bases confessionnelles ou ethniques,

elle craint la contagion alentour.

 

Les accusations contre la Syrie

sont perçues comme faisant partie intégrante

de la stratégie moyen-orientale des Etats-Unis qui viserait,

au-delà des considérations politiques conjoncturelles,

à en finir définitivement avec le nationalisme arabe,

en commençant par renverser les régimes qui s'en réclament,

ceci afin de péréniser l'hégémonie américaine

sur cette région hautement stratégique.

 

Après l'Irak,

voici venu le tour de la Syrie.

La Syrie devra oublier le Golan

et aider Israël à éradiquer le Hezbollah au Liban

si elle veut s'attirer les faveurs de ce pays.

Il faudra aussi aider Israël à annexer la Cisjordanie.

 

L'Irak n'est qu'une première étape,

en ligne de mire : Le nationalisme arabe.

Objectif : Imposer l'hégémonie d'Israël

conjointement avec la main-mise américaine. 

(On oublie généralement d'évoquer Israël,

pourtant derrière tous les projets de déstabilistaion,

de remodelage, de contrôle,

mais pas cette fois-ci, sur Arte, note d'eva)

 

Le nationalisme arabe, dans les années 50,

était apparenté au communisme,

aujourd'hui on invoque la mouvance du terrorisme islamique.

 

La Syrie, pourtant, a toujours été opposée

à la guerre, à l'occupation, à l'agression. "

 

Arte Reportages 2.11.2005

 

 

Voilà d'importantes clefs

pour comprendre les événements d'aujourd'hui,

note d'eva R-sistons

 

.

 

Excusez-moi, chers Lecteurs et chères Lectrices,

faute de temps je vous donne ici les liens

des articles sur la situation en Libye,

qui vire au génocide, à l'holocauste,

avec à la clef la traque du Guide libyen..

et de Thierry Meyssan 

ainsi que de ses amis journalistes indépendants !

Cliquez sur ces liens,

et vous saurez tout ce qu'on vous cache !

(Les titres sont explicites)

votre eva

 

http://blogouameth.mondoblog.org/files/2010/10/reporters-s-f.jpg

http://blogouameth.mondoblog.org/files/2010/10/reporters-s-f.jpg

 

 

 

.

Et sur mon blog sos-crise, aussi :

 

Libye : La dictature est morte, gloire à la frictature
 
kadafi1.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/index-1.html
.

http://img.over-blog.com/215x300/1/18/15/06/Dossier13/a-planete-precipice.jpg

http://myblog.skynet.be/admin/posts/post.php

 

Les peuples sont attaqués de toutes parts

eva R-sistons

 

Les Maîtres du monde ont déclaré la guerre à l'humanité !


La crise est provoquée, elle entraîne chômage, appauvrissement, désespoir, solitude, déclassification (perte du logement, parfois divorce, séparation avec les enfants..), et même suicide... D'un côté moins de revenus, de l'autre, plus de charges.


La santé est attaquée : Alimentation et "médecine" frelatées, déremboursements, pandémies à terme eugéniques, etc. Et même chemtrails !


Guerres préventives, permanentes, partout, en tous temps, en employant des armes de destruction massive... Les génocides se suivent et se ressemblent, de l'Irak à la Libye...


Jusqu'où tolérerons-nous l'intolérable sans broncher ?

 

Eva R-sistons

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 16:28

http://www.michelledastier.org/images/Satan%20et%20d%C3%A9mons/franc-maconnerie/illuminati.jpg

http://www.michelledastier.org/images/Satan%20et%20d%C3%A9mons/franc-maconnerie/illuminati.jpg

 

 

Sommaire :

 

Le devoir de résister

au vrai terrorisme : celui de l'OTAN

par eva R-sistons

 

Liens d'actualité

(publication non terminée,

elle évoluera avec l'actualité).

 

Hélas, pas de vacances que je voulais utiliser pour préparer la moitié de mon déménagement début septembre, l'actualité ne me laisse aucun répit et je suis obligée de prendre sur mon temps de sommeil (5 heures au mieux par jour, alors qu'avant d'être sur le NET, j'étais habituée à 9 heures). Les journées n'ont que 24 h ! En triant mes documents, je trouve quelques perles que je partagerai plus tard avec vous. En voici une, le texte de Pie-XII :

 

 

http://a34.idata.over-blog.com/1/76/20/75/d-sinfo-3-juin-09/Dossier-4--avril-10/resister-NOM.jpg

 

Le devoir de dénoncer les mensonges des Médias

et de résister au vrai terrorisme : Celui de l'OTAN

par eva R-sistons

 

.

En triant mes dossiers, je tombe sur ce texte de Pie XII (3 octobre 1953) :

 

" Répéter que le simple citoyen ne doit pas se faire juge de ce qui correspond ou ne correspond pas au bien commun, ne paraît pas capable d'emporter les convictions. Il faut être logique : Ou bien l'on veut former des citoyens dociles aux propagandes ou l'on veut former des hommes LIBRES, un PEUPLE et non une masse et dans ce cas il faut assurer le RESPECT des consciences... AUCUNE instance supérieure n'est habilitée à commander un ACTE IMMORAL. Il n'existe aucun droit, aucune obligation, aucune permission d'accomplir un acte en soi immoral, même s'il est commandé, même si le refus d'agir entraîne les pires dommages personnels".

 

Personnellement, je ne suis qu'une journaliste qui, très structurée dans mon enfance et de par mon éducation (respect, altruisme, sens moral élevé et même intransigeant, souci prioritaire de l'autre, sens des responsabilités, pouvant aller jusqu'au don de soi et à l'esprit de sacrifice), n'a qu'un souci : Informer réellement, comme le COMMANDE notre métier lorsqu'on est un journaliste digne de ce nom, attaché au pluralisme et à la neutralité aujourd'hui totalement piétinés. Et bien entendu, il est impossible de recommander la passivité face aux atrocités qui pleuvent sur les peuples ! Le devoir commande d'appeler à résister à l'intolérable... au moins pour que nos enfants aient un avenir viable ! 

 

En effet, les Médias de la Communauté internationale (c'est à dire en fait de l'Occident dirigé par une bande de hors-la-loi, de criminels sans foi ni lois et surtout sans scrupules, ivres de pouvoir, se prosternant devant le Veau d'Or en sacrifiant les peuples qu'ils méprisent au point de tout faire pour les dépouiller et réduire leur nombre tout en se proclamant démocrates, attachés à la liberté, bons croyants - quelle hypocrisie, quel cynisme !) aux mains des laquais du Nouvel Ordre Mondial génocidaire, évoque ceux de Berlusconi ou de Goebbels - loin d'être dans une démocratie, nous sommes entrés dans un Système totalitaire qui n'a rien à envier, sur le plan de la Presse, à celui des nazis. Et il suffit de voir nos "Médias" crachant tous la même version des événements, la Pensée unique mensongère et partisane de propagande (avec comme en ce moment même des Adler pour débattre, soi-disant, de l'Actualité) pour comprendre que nous sommes déjà rentrés dans un cadre totalitaire, fasciste. La main-mise sur les Médias est la première préoccupation des dirigeants aujourd'hui. Et elle signe la fin de la démocratie, de la liberté !

 

Or, comme dit le Pape Pie XII, nous ne devons pas transiger avec l'éthique; Celle-ci, notamment en Libye, est scandaleusement bafouée, une fois de plus, et tout est inversé : Ainsi, Celui qui avec panache DEFEND son pays, le Colonel Kadhafi, un des derniers grands dirigeants de notre temps - car attaché au Bien de son peuple, qu'il aimait sincèrement - est présenté comme un dictateur. En triant mes dosiers, je trouve toujours plus d'articles le présentant comme le seul vrai démocrate - c'est le peuple qui gouvernait, "démocratie directe" -, un vrai héros du Tiers-Monde, tête de proue du combat contre l'impérialisme des prédateurs occidentaux. Et nous devons en effet nous souvenir de ses combats, qui doivent être un MODELE pour tous :

 

Kadhafi était en première ligne des pays Non-Alignés.

 

Le non-alignement à l'Occident colonial et assassin, est un idéal à re-découvrir, un héritage à fructifier. Si nous sommes vraiment attachés à la LIBERTE, à la JUSTICE, nous devons porter très haut le non-alignement aux crimes d'un Occident dessiné par la Mafia du Nouvel Ordre Mondial. 

 

A l'instant, j'apprends qu'on offre une grosse prime pour la tête de Kadhafi : Nous sommes bien au Texas, avec des primes offertes pour ceux qui capturent un individu "mort ou vif" ! Voilà à quoi ressemble l'Actualité modelée par les Bush et leurs disciples aujourd'hui français, avec en particulier un dirigeant spécialement choisi pour nous par la CIA et le CRIF. Merci à nos bienfaiteurs !

 

Nous devons informer nos concitoyens, démasquer, rétablir la vérité... Les individus qui ont été élus grâce à la propagande des Médias nazis de l'Occident, doivent apparaître comme ils sont : Des adorateurs de Mâmon, des psychopathes ne pensant qu'au pouvoir, à l'argent, aux honneurs, des hors-la-loi, des crapules commettant des crimes contre l'humanité et donc relevant d'un authentique Tribunal des peuples... Tout n'est que mensonges : En réalité, l'attaque du pays souverain qu'est la Libye, pays le plus prospère du continent africain grâce à son Guide suprême le Colonel Kadhafi (héros de la lutte anti-impérialiste), cette attaque est guidée non par la soif de démocratie, des raisons humanitaires, la pseudo protection du peuple (dont on bombardait les réserves de vivres, et à qui on a promis - mensonge de plus - qu'on ne voulait pas la peau de son Chef), mais par de SORDIDES motifs coloniaux, de prédation, d'hégémonie, de contrôle des peuples et même du continent africain. En ce sens, on peut dire qu'aujourd'hui, c'est toute l'Afrique qui a été vaincue par la horde sauvage des terroristes de l'OTAN.

 

On nous parle de dictature en Libye, et de démocratie en Occident. Mais ne vaut-il pas mieux une "dictature" au SERVICE du peuple, plutôt qu'une "démocratie" contre ses intérêts ?

 

Et les médias scélérats passent en boucle les images du bonheur des Libyens. Comme en Irak, lorsque la statue de S. Hussein a été abattue devant les caméras. Tout est artificiel, mise en scène, montage avec des Libyens manipulés, conditionnés, abusés, vendus, ou tout simplement avec des figurants ou avec des agents de la CIA...

 

On parle des "mercenaires" de Kadhafi, alors qu'il s'agit du peuple libyen - des millions de manifestants contrastant avec les dizaines de figurants dûment cadrés de près par les médias collabos - défendant son pays, et ce sont les vrais héros des batailles provoquées par l'Occident convoitant ressources, pouvoir, contrôle.

 

On ose nous montrer des "Libyens" remerciant l'OTAN (leurs futurs bourreaux, donc, qui vont détruire toutes leurs conquêtes sociales et s'emparer de leurs richesses notamment pétrolières), la GB et la France. On ose nous présenter Sarkozy comme un Sauveur, alors qu'il n'est motivé que pas sa ré-élection (pour continuer la destruction de la France), par sa haine d'un dirigeant qui en sait trop sur lui, par sa servilité envers ses vrais Maîtres (au sommet), et par le souci de défendre les intérêts du MEDEF, du CRIF (lutte d'influences Israël-Chine, "36.000 Chinois" seraient en Libye a-t-on appris sur C dans l'Air l'émission de faux débats ne confrontant jamais les points de vue) et même de ses potes du Fouquet's comme Bolloré qui supervise une partie du fonctionnement de certains secteurs en Afrique - comme par hasard !

 

La nausée. Voilà ce que nous inspire l'Actualité, avec le blanchiment (grâce à des avocats payés à coups de millions pour transformer les plus riches bourreaux en victimes) d'un Grand de ce monde alors que les faits plaident apparemment contre lui, et de partout (mine de rien cela encouragera les Puissants à écraser un peu plus le petit peuple, en toute impunité); et avec les événements de Libye, provoqués par les vampires du Nouvel Ordre Mondial. Néo-colonialisme pas mort ! Au contraire, plus que jamais vivant, et cynique ! Et ce cynisme-là, via les Médias collabos, prend des proportions jamais atteintes. 

 

Il est temps que les peuples refusent l'intolérable, comme même un Pape nous incite à le faire.

 

Si les dirigeants se vautrent dans la fange, montrons-leur que pour nous, l'éthique doit rester première !

 

Eva R-sistons aux crimes de l'OTAN et du NOM

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Libye, Kadhafi, Tiers-Monde, Non-alignés, terroristes, OTAN, Pie XII, Afrique, résister, Occident, Nouvel Ordre Mondial, Sarkozy, Chine, Israël, GB, CRIF, Medef, Bolloré, Adler, C dans l'Air, Texas, prime, nazis, Berlusconi, Médias, totalitaire, fascisme, Irak, S. Hussein, Fouqet's.

 

NB : Crise, gestion en vue de la campagne électorale de 2012, mesure purement symbolique et médiatique: Les Français les plus riches - relayés par les Médias aux ordres - sont prêts à redistribuer momentanément 1% de leurs gains. En Italie, pourtant pays de Berlusconi, les mêmes patrons contribueront à raison de 10%. Quels imposteurs ! Ras-le-bol des banksters, ras-le-bol des politiques présentant comme un exploit la contribution symbolique de quelques milliardaires, alors qu'on pourrait annuler la dette en ponctionnant réellement, enfin, les grandes fortunes !

.

  .

.

http://2.bp.blogspot.com/-WRMYmbgBkKI/ThErCOInKtI/AAAAAAAAS_g/4WL4ZZ1EpIM/s1600/Mensonge-mediatique.jpg

http://2.bp.blogspot.com/-WRMYmbgBkKI/ThErCOInKtI/AAAAAAAAS_g/4WL4ZZ1EpIM/s1600/Mensonge-mediatique.jpg

 

 

Quelques liens, pour commencer

sur mon blog sos-crise :

 

 

..

Chavez dénonce les massacres
perpétrés par l'OTAN en Libye

.

 

 

 

.

.

http://img413.imageshack.us/img413/84/photo0028eq5.jpg

http://forum.reopen911.info/p203730-29-09-2009-21-46-36.html

Lettre ouverte : Soutien à Thierry Meyssan et Mahdi Darius Nazemroaya

À envoyer aux adresses suivantes ou autres de votre choix : 1- http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/na... internationale_65924.html 2- http://www.defense.gouv.fr/portail-...

http://www.lelibrepenseur.org/Lettr...

 

http://www.iceberg911.net/livres11-l-effroyable-imposture-thierry-meyssan.jpg

http://www.iceberg911.net/livres11-l-effroyable-imposture-thierry-meyssan.jpg

 

.

Autres liens :


La Libye ne sauvera pas Sarkozy

Libye: À quel point sommes nous manipulés?

 

.

 

 

 

 

 

Le général Wesley Clark affirme que dix jours après le 911 les invasions militaires de l’Irak et de la Libye, et de plusieurs autres pays du Moyen-Orient, étaient déjà prévues et réglées d’avance. Maintenant, nous avons l’explication pour la guerre d’Irak, celle de Libye, et toutes les autres guerres à venir dans un futur proche. Il serait sage pour nous de garder les yeux sur la Syrie, le Soudan, la Somalie, le Liban, et/ou l’Iran, et les autres pays que Clark cite sur la liste pour un projet d’invasion occidentale.


L’invasion de la Libye par l’ONU, et l’invasion de l’Irak en 2003, ont toutes deux été lancées un 19 Mars, comme de nombreux autres conflits militaires.

 

suite ici :

 

Au cas où il y aurait encore des sceptiques

 

.Publication non terminée

 

 

 . ........

Partager cet article
Repost0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 20:01
  

 

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/2953596-4185619.jpg

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/2953596-4185619.jpg

 

Justice des Puissants

et introduction à cette parution

par eva R-sistons

 

 

Bien que je sois en train de déménager la première moitié de mes affaires, et en attendant de trouver le temps de rendre hommage à l'un des derniers grands dirigeants indépendants du monde, Kadhafi (en utilisant une vaste documentation ancienne), je prends ma plume car j'ai besoin d'une "soupape" face aux mauvaises nouvelles qui tombent. Salubre coup de colère, donc, pour évacuer le dégoût que m'inspire l'Actualité dessinée par les plus grands terroristes de la planète - de l'OTAN - sans parler de l'impunité dont jouissent les prédateurs internationaux, et cela en toutes circonstances. Publication-soupape, donc, que j'ai besoin de faire, pour évacuer le trop-plein de dégoût que m'inspirent les crapules qui dirigent le monde en prétendant faire le Bien des peuples alors qu'ils ne cessent de les dépouiller de tout, de leurs vies comme de leur dignité. 

 

Quant à l'abandon des poursuites à cause, soi-disant, du "manque de crédibilité de la plaignante" (Affaire DSK-Diallo), c'est choquant, révoltant, un authentique déni de Justice. Parce que la présumée victime a menti pour vivre ce qu'elle croyait être le rêve américain, et qui est en réalité un des pires cauchemars de la planète (j'ai fait plusieurs séjours - à Manhattan comme en plein Bronx, à Boston comme au Texas - dans ce pays inégalitaire, sauvage, brutal, violent, où règne seulement la Loi du plus fort), le reste ne compte plus, alors que les certificats médicaux sont explicites et incontournables. C'est un joli encouragement pour tous ceux qui, au sommet, en toute impunité, se croient tout permis.

 

Au Palais de l'Injustice, les Puissants ont toujours raison, et les peuples, tort. Et ce qu'il est convenu d'appeler la "Justice" préjuge, mais ne se déjuge jamais. A partir du moment où le Procureur avait pré-jugée l'infortunée femme de ménage "menteuse" puisqu'elle avait dissimulé ses relations avec un détenu et menti sur les circonstances de son arrivée dans l'Eldorado yankee, le reste ne comptait plus. Il ne pouvait renier ce qu'il avait annoncé, bien imprudemment d'ailleurs, devant les Médias, et tant pis pour les évidences des expertises médicales, le passé plus que sulfureux du personnage haut placé, et le vécu traumatisant de la présumée victime.

 

Oublions un instant le présumé coupable Strauss-Kahn, ou les Frédérique Mitterand, Cohn-Bendit, Polanski (menant plus ou moins ouvertement une "mauvaise vie").., et disons aux puissants de la planète: Allez, Messieurs, continuez la pédophilie, les viols, et même les meurtres d'enfants lors de cérémonies satanistes, etc,  choisissez des victimes ayant menti une fois dans leur vie, et vous serez assurés d'être blancs comme neige. De toutes façons, quoi que vous fassiez, vous serez aussi exonérés de vos grands crimes que les petits délinquants sont assurés de subir les peines maximums. Ainsi vont nos jolies démocraties... Tout leur est permis ! Les droits pour les Puissants ou pour les pays alignés aux diktats du NWO, les devoirs seulement pour les non-alignés..

 

La vie sur terre n'est pas éternelle. Et comme dit le célèbre film, les salauds vont en enfer, de toutes façons.. D'avance, nous qui nous connaissons le vrai visage, crapuleux, de la plupart des dirigeants, nous nous en réjouissons !

 

Eva R-sistons

 

http://libertesinternets.files.wordpress.com/2010/08/meyssan1.png?w=333&h=299

http://libertesinternets.files.wordpress.com/2010/08/meyssan1.png?w=333&h=299.

 

Commentaire ( sur ce blog, 18 h 41 )

d'un Lecteur avisé ( Libye, Meyssan..) :

 

Pour les "démocrates" dits "occidentaux", tout opposant vrai, avec des idées autres, des sources autres, des conclusions autres que leur propagande camouflée en "information" est dangereux, plus encore qu'un homme armé. Pas étonnant que Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan soient dans leur ligne de mire, au sens salement propre du terme

Si ces deux journalistes sont malmenés, voire détruits, on sait qui sont les assassins : ils ont pour nom Barack Obama, Nicolas Sarkozy, Cameron, mais aussi Lloyd Blankfein (CEO de Goldman Sachs) et ses "collègues" qui supervisent de plus haut encore la "bonne marche" du monde selon leur bon vouloir.

Vous avez entendu, "maîtres du monde" de fric et de sang ? Toute action contre vous ne peut être que bénéfique pour la planète tout entière, humains, animaux, plantes, sol. Pas la peine de vous maudire, c'est un vain geste de ceux qui croient en quelque chose. Les ordures, on les ramasse, et on les incinère. Point. Achar.

 

 

Libye : Défaite pour les peuples,

victoire pour les plus grands terroristes de la planète

et pour les Médias collabos

par eva R-sistons

 

 


Ce 22 août, un Lord anglais, un imposteur américain et deux roquets français peuvent se réjouir, eux qui courent après leur ré-élection ou, bien peu philosophiquement (BHL), après la célébrité. Les peuples épris de liberté ont perdu, leurs commanditaires du Nouvel Ordre Mondial et leurs laquais au Gouvernement ainsi que les Médias collabos ont gagné. En sacrifiant les peuples, comme toujours.

 

La désinformation, évidemment, surtout en temps de guerre,  bat son plein : Par exemple, savez-vous que les fameux insurgés sont,  pour la plupart, des combattants étrangers ?

 

Les dirigeants, quant à eux,  se parent de toutes les vertus, défenseurs de la Démocratie, du Bien, de la Liberté, quand ils ne font pas croire qu'ils sont les envoyés de Dieu lui-même, en réalité sous ce masque trompeur nous trouvons de vulgaires  hors-la-loi, assoiffés de pouvoir, d'honneurs, d'argent, prêts à tout pour satisfaire leur cupidité maladive, leurs penchants pathologiques, prêts à faire les pires mensonges, à commettre les pires atrocités, les plus abominables crimes déguisés en oeuvres de bienfaisance. Les Médias collabos se sont aujourd'hui réjoui avec les grands prédateurs, en montrant explosions de joie populaires, feux d'artifice, etc - mais nous n'avons pas oublié, nous, les mises en scène comme celle de la statue de Sadam Hussein abattue par une foule en liesse... en réalité par une bande de figurants dûment payés pour accomplir le geste symbolique qui a fait le tour du monde des médias corrompus, à la solde des canailles prétendant gouverner en notre nom. Et ces canailles, bardées de casseroles, comme notre Ministre de la Défense, ou d'exploits guerriers sur le dos des peuples - comme le fringant Obama - se targuent de protéger les citoyens, et leurs faits d'armes sont dûment relayés par une fausse Presse, pire que celle des régimes les plus dictatoriaux. "Victoire d'esprit de la liberté", vocifère BHL au micro de la soubrette du Nouvel Ordre Mondial, Marie Drucker (FR2, au 20 h du 22.8.11), et lui qui, comme son compère DSK, ne songe qu'à servir l'Etat de son coeur, le plus criminel de la planète - vous avez évidemment reconnu Israël -, ose dire : "Heureux d'être Français aujourd'hui", en oubliant de dire qu'il s'agit d'une France dessinée par le CRIF (et son alter-ego US), liquidant toutes ses traditions surtout les meilleures, et bien sûr son indépendance, mais aussi son mode de vie, de plus en plus aligné sur l'Américain, au prix de tous les renoncements, de toutes les bassesses, de toutes les sauvageries. 

 

Triste jour en effet où Celui qui devrait se retrouver devant un authentique Tribunal pour crimes contre l'humanité, sort auréolé grâce aux Médias collabos travaillant déjà à sa ré-élection en 2012. Mais ceux que l'on présente comme des héros, au sommet des Etats de l'Occident, ne sont-ils pas en réalité une vulgaire bande d'assassins sans foi ni loi ? Et un jour, le sang des innocents qu'ils ont répandu retombera sur leurs têtes. Il suffit d'ailleurs de voir à quoi ressemble le Président du Conseil National de Transition libyen, pour comprendre qu'il a plus la tête d'un vulgaire repris de Justice que d'un Protecteur des peuples comme la pseudo "Communauté internationale" le prétend. D'autres, au sommet de l'Europe, comme Von Rumpuy, sont encore plus typés : Ils sont de parfaits Ambassadeurs du Club Bilderberg, bouffis de vanité, d'inconsistance, de servilité - et surtout de mépris des peuples dont ils n'imaginent même pas les souffrances croissantes. Ou dont ils se foutent éperdument, après tout, à l'intérieur de leurs bulles. Comme disait un jour ma propre soeur, elle aussi ne sortant jamais de sa Tour d'ivoire : "Un sdf ? Qu'est-ce que c'est ?". 

 

Mais nous, nous savons que le sang des innocents répandu par ceux dont la convoitise illimitée tient lieu de boussole, ce sang-là retombera un jour sur leur tête ! Et les peuples feront alors la fête...


 

La "protection" des Libyens par l'OTAN passe par le carnage

 

 

J'aimerais quand même dire un mot d'Israël, que les Médias à sa botte se gardent bien d'évoquer - sauf pour nous attendrir lorsqu'une bombe artisanale tombe enfin sur son sol. Cet Etat-là, sans le dire, est derrière toutes les machinations contre les peuples. En Irak, par exemple, attaqué pour mieux le piller, le ruiner, le diviser, l'affaiblir, et ensuite le dépecer - pour au final y bâtir une parcelle du Grand Israël. Ou en Syrie comme hier en Georgie, déstabilisée pour ensuite mieux y asseoir la domination de l'Occident. Ou en Libye, justement... aux portes de la Méditerranée. 

 

Lors de l'émission Kiosque, confrontant sur TV5 les points de vue de la Presse étrangère, l'animateur a eu un jour cette parole historique : "Finalement, c'est Israël qui a le dernier mot sur tout, puisqu'à l'ONU c'est SA voix que les Etats-Unis (vassalisés, note d'eva) défendent... en impulsant accords ou vétos sur les politiques !". Et soyons assurés que même si le nom d'Israël n'est jamais susurré par les Médias de la "Communauté Internationale" (à ses ordres), cet Etat est omniprésent, omnipotent - pour le malheur des peuples sacrifiés aux ambitions hégémoniques, militaires ou financières. Israël qui, justement - nous sommes priés de ne pas trop le chuchoter - dispute entre autres à la Chine, des régions entières d'Afrique. Pour mieux les soumettre et les piller, de gré ou de force, mais pas comme les Chinois en échange de leur développement. Et bien que le nom d'Israël ne soit jamais évoqué, il est intimement lié à toutes les tragédies de notre monde - en oubliant, sauf pour les instrumentaliser, les persécutions subies jadis. Je cite à ce propos un extrait de courriel reçu à l'instant : "Il y a bien longtemps que l'on a compris que les victimes avaient bien assimilé de leurs anciens bourreaux au point d'ailleurs de les avoir dépassés notamment dans le" packaging" ou la présentation à la vente "grand public" " . En effet ! 

 

Une fois la parenthèse sur le rôle méconnu mais si réel d'Israël (dans le cours des événements les plus tragiques) refermée, je reviens à Kadhafi. Voilà un homme qui a fait de son pays le plus prospère d'Afrique (en sortant même de la pauvreté un million 500.000 Africains venus travailler en Libye - les Insurgés à la botte de l'Occident les ont chassés en les massacrant) , voilà un homme qui vit sous tente comme ses ancêtres bergers au lieu, comme les dirigeants de l'Occident, de se pavaner dans de somptueux palais, voilà un homme qui a nationalisé et redistribué les richesses de la nation au lieu de les monopoliser avec ses partisans (notamment en offrant à ses concitoyens des droits que l'Occident refuse de plus en plus à sa population), voilà un homme qui a défendu de justes causes comme la palestinienne et qui a lutté contre l'impérialisme pour défendre, lui, la vraie liberté (celle des peuples), voilà enfin un homme qui a ardemment milité pour l'indépendance de son pays et plus généralement pour l'indépendance des Etats arabes ou africains - et c'est lui que l'on dépeint aujourd'hui sous les traits d'un vulgaire Despote, d'un sombre Dictateur... et que l'on va sans doute poursuivre devant un pseudo Tribunal international alors qu'il a - et c'est le droit de tout Etat - DEFENDU son pays contre la horde d'envahisseurs étrangers ayant conditionné des Libyens crédules à servir la pseudo cause de la Liberté ! Car suprême cynisme, les Occidentaux, aujourd'hui, s'évertuent à dresser les citoyens les uns contre les autres - comme en Libye ou en Syrie maintenant - afin qu'ils s'entre-déchirent et qu'ils fassent eux-mêmes les guerres qui ne profiteront, au final, qu'aux prédateurs de la Grande Industrie ou de la Finance internationale ! Et un jour, si nous n'y prenons garde, le même scénario fonctionnera machiavéliquement en Europe désormais rangée - avec des hommes comme Sarkozy modelés par la CIA et le CRIF -  sous la bannière américaine ! Ainsi, le trio diabolique - GB, USA et Israël - fera ses guerres par procuration, sur le continent, en utilisant la chair à canons européenne pour ses aventures impériales contre la Russie et contre la Chine. Comble de l'abomination !

 

Et lorsque le grand dirigeant libyen - qui a un autre sens de l'honneur que nos misérables valets se prosternant devant le Veau d'Or - sera à terre et que le pays qu'il aimait sera  détruit,  les vautours de l'Occident viendront reconstruire ce qu'ils auront systématiquement anéanti. Juteux marché pour les ordures sans scrupules et leurs représentants corrompus ! Alors, BHL, fier d'être Français ? Ou fier d'être israélien ?

 

 

Et maintenant, quel avenir pour la Libye ?


 

Détruit, ruiné, l'Etat libyen prospère encore hier sera reconstruit par ses assassins, donc par les terroristes de l'OTAN, reconstruit avec l'argent de ses citoyens et pour le profit des prédateurs occidentaux. On a vu ça ailleurs, par exemple en Irak.

 

La Libye va perdre sa souveraineté, son indépendance, et elle renoncera à ses projets tiers-mondistes d'union. Les "libérateurs" de l'Occident vont venir l'occuper, la diriger, l'asservir, la piller, amenant dans leurs valises, notamment, la racaille des Compagnies pétrolières, et l'autonomie financière ardemment souhaitée et préparée fera place à la soumission au Capitalisme anglo-saxon broyeur de vies. Finies les nationalisations, les multinationales vont piller les richesses des Libyens, et ces derniers, du moins ceux qui se seront laissés piéger par les mirages de l'Occident, déchanteront bientôt.

 

Ils déchanteront d'autant plus qu'ils perdront peu à peu tous les droits que le grand dirigeant libyen leur aura accordés : Education gratuite, soins médicaux gratuits, travail pour tous, subvention des produits de première nécessité, etc. Car Kadhafi était un dirigeant qui aimait son peuple et un authentique défenseur des peuples opprimés !

 

L'Etat libyen souverain va tomber sous la coupe des Bilderberg, du Nouvel Ordre Mondial. Aligné, soumis, dépendant, avec les conséquences que l'on connaît : Un libéralisme à l'anglo-saxonne donc furieux, sauvage, impitoyable, broyant les citoyens, et puis il sera astreint à subir les potions mortifères du NOM, notamment au moment des pandémies artificiellement créées pour réduire la population, ou encore des avions déverseront sur son sol les substances mortifères et stérilisantes, à terme, des chemtrails, etc etc.

 

Enfin, il n'est pas exclu que les terroristes de l'OTAN (donc les plus dangereux de la planète, car sur-armés et aux commandes des plus hautes sphères) établissent de force une grande base militaire comme au Kosovo, pour mieux entreprendre la conquête de tous les territoires et enchaîner les peuples.

 

Kadhafi, à l'image de Fidel Castro ou de Chavez, était un géant comme l'Histoire nous en a proposés parfois, mais denrée rare désormais : Aimé du petit peuple, assoiffé de justice et de liberté, ayant une stature originale, forte, s'inscrivant dans les luttes de libération des peuples, bref l'antithèse parfaite de nos dirigeants aujourd'hui autrement plus préoccupés par l'épaisseur de leurs coffre-forts que par le service du Bien commun - minables, tout simplement. Et criminels ! La Mafia de l'Occident va sans doute abattre Kadhafi - comme elle cherche à éliminer le plus grand journaliste, réellement indépendant et courageux, Thierry Meyssan.

 

Et alors l'actualité rejoindra vraiment les poubelles de l'Histoire...

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Libye, Kadhafi, Occident, Nouvel Ordre Mondial, Syrie, Irak, Thierry Meyssan, Médias, OTAN, terrorisme, BHL, Chine, Russie, Israël, Georgie, Afrique, Kosovo, FR2, S. Hussein, Von Rumpuy, Europe, DSK, CRIF...


 

Carnage à tripoli, voir précédent post R-sistons

et aussi :

 

 

et encore sur ce site,

 

Tripoli, une ville moderne, dévastée ; son million et demi d’habitants paniqués. Qui sont les criminels ? L’Occident qui bombarde et finance et livre des armes aux rebelles et détruit un pays ? Ou le peuple qui subit sa barbarie ? Voici le bref message qui nous a été transmis par notre confrère Thierry Meyssan le 22 août 2011(Silvia Cattori)

***

Les combats autour de l’hôtel ont cessé.

Les personnes jointes par téléphone de plusieurs endroits de la capitale donnent des informations contradictoires.

Pour les uns le gouvernement a capitulé, pour les autres l’armée a repoussé les "rebelles".

Le jour va bientôt se lever. Je crains ce que nous allons découvrir.

Thierry Meyssan De Tripoli, 22 août 2011, Heure 5h30 du matin

http://www.silviacattori.net/article1821.html

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1778

 

Commentaires sur ce site :

 

C’est un colonialisme plus hard que celui du 19iéme siécle. Hier au nom de la "mission" civilisatrice, aujourd’hui au nom de la "démocratie" bla, bla, et du droit "d’ingérence humanitaire" à coup de bombes et de crimes contre des civils, essentiellement. La vérité c’est le pétrole et la volonté d’imposer ses vues aux désarmés.

 

En 1991 la première guerre du golfe a donné lieu à une utilisation explosive des média-mensonges de masse, à une échelle inconnue jusque là. On s’était dit : c’est exceptionnel, on ne nous y reprendra plus, cette fois les gens ont compris...

Et pourtant, en 1999, l’intoxication a été encore plus intense et violente, Kossovo, destruction de la Yougoslavie, et toujours les mêmes mensonges. L’esprit voyageur de Hitler avait quitté le corps de Saddam Hussein pour celui de Slobodan Milosevic. Mais là c’était trop gros et on s’était dit : bon, là c’est plus possible les gens ne vont plus tomber dans le panneau...

Et pourtant, 11 septembre 2001 et ses suites : Afghanistan 2001-2011 et Irak 2003, guerre humanitaire et armes de destruction massive, records de bobards battus. On s’était dit, ils ont fait fort mais aujourd’hui ça ne peut plus marcher...

Et pourtant, arrive 2011 et la Libye : jamais de tels sommets n’avaient été atteints. De l’usage de l’armée au bon vouloir de BHL jusqu’aux récits "journalistiques" de la radio publique avec la "liesse populaire" de Tripoli et autres foutaises, le record est - à nouveau - tristement battu. Verrouillé comme jamais. Peut-être parce qu’il s’agit d’un cas extraordinairement grave de recolonisation d’un pays par les armes.

Il faut détruire la presse.

 

Video: LATEST REPORT FROM TRIPOLI: NATO's Mainstream Media: "Killing The Truth"
Global Research report from Rixos Hotel
Par Mahdi Darius Nazemroaya
22août 2011
Global Research correspondent Mahdi Nazemroaya, who is stationed in a central Tripoli hotel with the international press, says the journalists are being targeted by the rebels and the NATO forces that support them. While he is speaking to RT, shooting can be heard. “They are specifically targeting the areas where international journalists are, to sow panic here,” he argued. “NATO has done all the heavy work. This is a NATO war. They heavily bombed cities west of [Tripoli], they’ve bombed all night, without even 10 seconds of stopping. They have bombed this entire city and NATO landed the insurgents on the coast of Tripoli.”

But the city’s defenders are not pessimistic, continues Nazemroaya.

“The situation has gone tenser,” said Nazemroaya. “More members of the hotel staff have returned with guns. Obviously they have been fighting. These are volunteers, not soldiers. They returned with a picture which is not a picture of loss and they are confident.”

 

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=26134

 

 

 

Investig'Action - Libye : conseils anti-manips N’étant pas sur place en ce moment, nous ne pouvons fournir une info de première main. Nous diffusons ci-après quelques messages qui nous parviennent, directement ou indirectement de Tripoli de sources sûres. Mais, sur base des médiamensonges des précédentes guerres, nous appelons à la prudence envers les grands médias… Ils n’ont pas arrêté de nous mentir ou de nous cacher l’essentiel depuis le début de cette guerre : vont-ils, au moment d’un affrontement (...)

Michel Collon, 22 août 2011, suite ici : Libye : conseils anti-manips

 

 

.

 

Investig'Action - Libye ? Vous vous êtes encore fait avoir ? Oui, encore ! Les « armes de destruction massive », ça n’a pas suffi ? Le martyre de l’Irak, frappé d’abord par les médiamensonges et ensuite par les bombes, on n’en a pas tiré les leçons ? Non, on n’en a pas tiré les leçons. On sait que les Etats-Unis ont menti sur le Vietnam, l’Irak, la Yougoslavie, l’Afghanistan et Gaza, mais on croit que cette fois-ci, sur la Libye, ils disent la vérité. (...)

Michel Collon 21 août 2011 - suite ici :  Libye ? Vous vous êtes encore fait avoir ? Oui, encore !

 

Sur ce site,

 

http://www.cartoonstock.com/newscartoons/cartoonists/ktu/lowres/ktun3l.jpg

http://www.cartoonstock.com/newscartoons/cartoonists/ktu/lowres/ktun3l.jpg

 

 Citations sur les banques et l’argent

http://www.bankster.tv/ressource.htm

« Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis »

Thomas Jefferson (3ième président des Etats Unis,1802)

  .

Lire aussi :

.

Dernières nouvelles Libye :

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=6155

 

 

URGENT : ITW en direct de Tripoli de 2 vrais journalistes : Thierry Meyssan et Julien Teil. Les génocidaires de l'OTAN ont massacré en une seule soirée plus de 1300 civils ainsi que 5000 blessés. La veille a laissé au sol plus de 650 morts. C'est certainement le prix de la démocratie...

http://revelation-sacraal.over-blog.com/article-l-otan-al-qaida-et-le-massacre-de-tripoli-82183910.html

 

 

 

.

3f8d2ec3b6c88cfd29902e8f06e63315?s=48&d=

La guerre contre le Libye déclenchée à cause du Dinar Or (et du reste) ?

Posted: 22nd août 2011 by voltigeur De la même façon que les accidents ont souvent une cause double ou multiple, la guerre contre la Libye visait sans doute à la préparation de la guerre contre l’Iran, certes, mais aussi avait peut-être un lien avec la volonté de Kadhafi d’imposer le Dinar Or : Cette monnaie [...]

Lire la suite

Ajouter un commentaire à cet article

 

 

Bienvenue au 4e Reich :

article-2026840-0D71AB8700000578-38_468x

 

Là où Hitler a échoué par des moyens militaires à conquérir l’Europe,

les Allemands modernes y réussissent grâce au commerce

et à la discipline financière.

Bienvenue au Quatrième Reich.
Source: dailymail

http://infoguerilla.fr

 

http://www.alterinfo.net/Emergence-du-Quatrieme-Reich-comment-l-Allemagne-utilise-la-crise-financiere-pour-conquerir-l-Europe_a62696.html

 

Lire aussi :

 

L’EURO EST UN DEUTSCHEMARK DÉGUISÉ

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).

Le 22 août 2011.


Résumé

La guerre économique est un élément majeur de l’ordre économique néolibéral. Elle fait rage et peu de forces politiques songent à y mettre fin. L’Allemagne est à la pointe de cette guerre au sein de l’espace européen. Elle profite de la dilution des souverainetés nationales des États voisins dans les traités européens pour développer la sienne et asseoir sa domination économique.

Premier constat : les programmes du Front national, de l’UMP et du Parti socialiste, ne rompent aucunement avec cette dynamique infernale. Bien au contraire, fascinée par le vainqueur du moment, l’Allemagne, ils prétendent relever l’économie française en s’inspirant de son agressivité. La « compétitivité » de la France reste pour eux un objectif pour pouvoir « conquérir » des marchés dans d’autres pays.

Second constat : même lorsqu’ils prétendent remettre quelques barrières douanières - étant donné les dégâts provoqués par 30 ans de dérégulation - ils n’envisagent pas un instant d’en établir avec l’Allemagne. Pourtant, la France a un important déficit commercial avec cette nation dont la position économique est favorisée par les traités européens. (…)

Pour lire la suite, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2340
 


L'intervention de Jean-Pierre Chevènement au Sénat sur la Libye en vidéo

 

D'un Lecteur :

 

Un accessit à Laurence Ferrari qui, à la fin des élucubrations de Juppé, lui déclare sèchement: "on va donc maintenant attaquer la Syrie" ?; et en parlant du locataire de l'Elysée, le nomme  "monsieur sarkozy".... La petite aurait-elle un compte personnel à régler ou serait-elle devenue une journaliste "punchy"? Etonnant sur TF1 mais à -bien - noter.

 


Pareilles aux images aériennes du front de tsunami avançant inexorablement vers une côte japonaise dont le sort est scellé, le déploiement de la crise financière depuis trois ans donne une impression d’irrésistible fatalité, avec en prime cette sorte d’incrédulité un peu stupide de dirigeants qui croient encore pouvoir tout sauver quand tout est déjà compromis. 
LIRE LA SUITE...

Jacques Sapir: Livre, vidéos, analyses et prévisions

.

 

Alors que Nicolas Sarkozy plie devant Angela Merkel et que les socialistes s’agitent sans cohérence, la bourse de Paris a à nouveau dévissé jeudi, puis vendredi. A trop attendre, juge Jacques Sapir, directeur d’études à l’EHESS, l’austérité va casser la croissance et faire plonger l’Europe dans une récession profonde. Pourtant, une solution existe : la sortie de l’euro…
LIRE LA SUITE...
.
http://monutopie.unblog.fr/files/2009/03/0an3.jpg
http://monutopie.unblog.fr/files/2009/03/0an3.jpg

 

C’est l’OTAN qui fait tout le travail militaire.
Pas les rebelles
.
Nous avons pu nous entretenir avec Thierry Meyssan aux heures les plus sombres et dramatiques pour les très nombreux Libyens opposés à l’intervention de l’OTAN - contrairement aux bobards proférés par Bernard-Henri Lévy.
21 août 2011

 

Silvia Cattori : D’ici on a le sentiment que Tripoli est en train de s’effondrer. Quel est votre avis ?

Thierry Meyssan : Nous sommes enfermés dans l’hotel Rixos. On ne peut pas dire si tout va s’effondrer ou pas. Mais la situation est très tendue. Hier soir, au moment de la prière, plusieurs grandes mosquées ont été verrouillées. Tout de suite après des haut-parleurs ont lancé l’appel à l’insurrection. A ce moment là des groupes armés ont commencé à sillonner la ville et à tirer dans tous les sens. Nous avons appris que l’OTAN a amené un bateau, juste à proximité de Tripoli, d’où ont été débarquées des armes et des Forces spéciales. Depuis les choses vont de pire en pire.

Silvia Cattori : S’agit-il là de « Forces spéciales » étrangères ?

Thierry Meyssan : On peut le supposer. Mais je ne suis pas en mesure de le vérifier. Même si ces « Forces spéciales » sont formées de Libyens tout leur encadrement est étranger.

Silvia Cattori : Quelle est la nationalité de ces « Forces spéciales » ?

Thierry Meyssan : Ce sont des Français et des Britanniques ! Depuis le début, c’est eux qui font tout.

Silvia Cattori : Comment tout a-t-il soudain basculé ?

Thierry Meyssan : Le 21 août, en fin de journée, un convoi de voitures avec des officiels a été subitement attaqué. Pour se mettre à l’abri des bombardements les membres de ce cortège se sont réfugiés dans l’hôtel Rixos, où réside la presse internationale, et où par hasard je me trouve.

Depuis ce moment là l’hôtel Rixos est encerclé. Tout le monde porte des gilets pare-balles et des casques. On entend tirer dans tous les sens à l’entour de l’hotel.

Les forces rentrées dans Tripoli depuis hier elles n’ont pris aucun bâtiment en particulier ; elles ont attaqué des cibles à certains endroits en se déplaçant. Il n’y à en ce moment aucun bâtiment occupé. L’OTAN bombarde de manière aléatoire pour terroriser toujours davantage. Difficile de dire si le danger est si important qu’il y paraît. Les rues de la ville sont vides. Tout le monde reste enfermé chez soi.

Nous on est prisonniers dans l’hôtel. Cela dit on a l’électricité, l’eau, nous ne sommes pas à plaindre. Les Libyens oui. Il y a des tirs maintenant alentour, une intense bataille ; il y a déjà eu de nombreux morts et blessés en quelques heures. Mais nous on est préservés. Nous sommes tous regroupés dans la mosquée de l’hôtel. Vous entendez des tirs en ce moment.

Silvia Cattori : Combien d’assaillants encerclent en ce moment votre hotel ?

Thierry Meyssan : Je suis incapable de vous le dire. C’est un périmètre qui est assez grand parce qu’il y a un parc tout autour de l’hôtel. Je pense que s’il n’y avait que les assaillants ce ne serait pas si simple de prendre Tripoli. Mais s’il y a d’autres troupes de l’OTAN avec eux oui, ça change tout, le danger devient grand.

Silvia Cattori : Sur les images diffusées par les Télévisions ici ce que l’on a vu au cours de ces six mois ce sont des excités qui tirent en l’air, et qui ne paraissent pas des professionnels…

Thierry Meyssan : On a vu en effet des bandes qui s’agitent et qui ne sont pas militairement formées. C’est de la pure mise en scène, ce n’est pas de la réalité. La réalité est que tous les combats sont menés par l’OTAN ; et quand leur objectif est terminé les troupes de l’OTAN se retirent. Alors de petits groupes arrivent - on voit à chaque fois une vingtaine de personnes - mais on ne les voit jamais en action en réalité. L’action ce sont les forces de l’OTAN.

C’est ainsi que cela s’est toujours passé dans les villes qui ont été prises, perdues, reprises, reperdues, etc… A chaque fois ce sont les Forces de l’OTAN qui arrivent avec des hélicoptères Apaches et mitraillent tout le monde. Personne ne peut résister, au sol, face à des hélicoptères Apaches qui bombardent ; c’est impossible. Donc ce ne sont pas les rebelles qui font le travail militaire, c’est de la blague ça ! C’est l’OTAN qui fait tout. Après ils se retirent, puis « les rebelles » viennent qui font de la figuration. C’est cela que vous voyez diffusé en bloucle.

Silvia Cattori : Sait-on combien de « rebelles » en armes sont entrés dans Tripoli cette nuit ? Et si des cellules dormantes étaient déjà là ?

Thierry Meyssan : Forcément, oui, il y a des cellules dormantes dans Tripoli ; c’est une ville d’un million et demi d’habitants. Qu’il y ait des cellules combattantes à l’intérieur c’est tout-à-fait probable. Quant aux assaillants, encore une fois, je ne sais pas quelle est la proportion de l’encadrement par les forces l’OTAN. La vraie question est de savoir combien de Forces spéciales ils ont déjà déployées.

Il y a maintenant les forces militaires du colonel Kadhafi dans la ville. Elles sont arrivées assez tardivement depuis l’extérieur. Les assaillants encerclent l’hôtel. Je pense qu’il est impossible cette nuit de tenter un assaut contre l’hôtel.

Silvia Cattori : La panique a-t-elle gagné les gens qui résident à l’hôtel ?

Thierry Meyssan : Oui les journalistes résidant ici à l’hotel Rixos sont complètement paniqués. C’est une panique générale.

Silvia Cattori : Et vous comment vous sentez-vous ?

Thierry Meyssan : Moi j’essaie de rester zen dans ces situations !

Silvia Cattori : Combien de journalistes étrangers sont-ils retranchés dans l’hôtel ?

Thierry Meyssan : Je dirais entre 40 et 50.

Silvia Cattori : Les gens ignorent que, là où il y a des journalistes qui couvrent la guerre, il y a toujours bon nombre d’entre eux qui font du renseignement, qui sont des agents doubles, des espions

Thierry Meyssan : Il y a des espions partout ; mais je pense qu’ils ne savent pas tout.

Silvia Cattori : On dit ici que le plan pour évacuer les étrangers est prêt. Ils vont donc pouvoir sortir…

Thierry Meyssan : L’Organisation d’émigration internationale a un bateau qui est prêt à accoster dans le port de Tripoli pour évacuer les étrangers, notamment la presse, prioritaire, dans ces cas là.

Silvia Cattori : Et vous que comptez-vous faire ?

Thierry Meyssan : Pour le moment ce bateau est toujours au large ; il n’est pas rentré dans le port. C’est l’OTAN qui l’empêche d’accoster. Quand l’OTAN l’autorisera l’évacuation se fera.

Silvia Cattori : Cette évolution vous surprend-elle ?

Thierry Meyssan : Les choses se sont accélérées quand le bateau de l’OTAN est arrivé. Si ce sont des combattants appartenant aux Forces spéciales de l’OTAN qui sont ici au sol c’est évident que tout peut tomber rapidement…

Silvia Cattori : Les citadins sont-ils tous munis de fusils comme on l’a dit ?

Thierry Meyssan : Le gouvernement a distribué presque deux millions de kalachnikovs dans le pays pour assurer la défense face à une invasion étrangère. Dans Tripoli, tous les citoyens adultes ont reçu une arme et des munitions. Il y a eu un entraînement ces derniers mois.

Silvia Cattori : Les Libyens qui le voudraient ne sont donc pas en mesure de sortir manifester contre les forces de l’OTAN ?

Thierry Meyssan : Là les gens sont paralysés par la peur ; on tire de partout ; et en plus on bombarde.

Silvia Cattori : Votre position n’est pas facile. Parmi les journalistes vous devez avoir des ennemis qui veulent votre peau pour avoir contredit leurs version des faits !

Thierry Meyssan : Oui. Déjà je suis menacé par des journalistes US qui ont dit qu’ils vont me tuer. Mais ensuite ils ont présenté leurs excuses…Je n’ai aucun doute sur leur intention.

Silvia Cattori : L’ont-ils proférée cette menace devant témoin ?

Thierry Meyssan : Oui en présence de (...)

Silvia Cattori

 

 

http://www.silviacattori.net/article1829.html

 

 
Démontage d'un ahurissant montage d'al-jazerra : http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=6155
  
A minuit trente cette nuit, kadhafi a fait un discours disant que ses fils vont bien et que tripoli est sous contrôle.
 
Info à 02h 12 : 
Seif El Islam parade en ce moment même dans Tripoli sous les objectifs des caméras de télévision. AlJazeera a été obligée d'annoncer que le fils de Kadhafi n'a pas été arrêté comme ils le prétendaient précédemment. Seif Al Islam va donner une conférence de presse dans quelques minutes qui sera retransmise sur les chaines tv internationales. La fête est à l'honneur dans Tripoli avec des feux d'artifices pour célébrer la victoire contre les voyoux de l'OTAN. (http://news.stcom.net)
.
.

Tripoli : Contre Offensive des Forces de Kadhafi - Suivre aussi l'Info sur :

http://rt.com/

www.voltairenet.org

www.globalresearch.ca

 http://www.michelcollon.info/

.

Vers un nouvel Irak ?

thieves350-a9c2f

 

Ce qui était prévisible depuis des semaines s’est produit. Inquiets de l’enlisement militaire sur le terrain et déçus de l’incurie des forces rebelles qui perdent systématiquement toute conquête momentanée acquise grâce à la couverture aérienne de l’Otan sitôt les avions occidentaux retournés à leurs bases, les stratèges de l’Otan ont revu leurs calculs et ont fait intervenir directement leurs hélicoptères d’attaque et des détachements de leurs forces d’élite qui débarquent à partir de la mer et du territoire tunisien et encadrent les forces rebelles. A ce sujet, saluons au passage la courageuse opposition de citoyens tunisiens libres au port de Zarzis contre une cargaison d’armes qatarie à destination des rebelles en Lybie.

La prise rapide durant ces derniers jours de plusieurs localités stratégiques à l’Est, à l’Ouest et au Sud-Ouest de Tripoli ne pouvait s’expliquer autrement. Le but étant d’encercler et d’envahir Tripoli à partir de la mer et de ces trois côtés.

Dans ce plan d’attaque, l’action clandestine des groupes dormants dans la capitale devait être primordiale en termes de renseignement et de neutralisation des défenses de la ville le jour « J ». Parmi ces groupes dormants, les opposants libyens comptent pour du menu fretin. Tout comme pour les rebelles armés, on les exhibe devant les caméras de télé pour donner le change et cacher le fait qu’il s’agit avant tout d’une intervention des forces spéciales de l’Otan en vue de prendre la capitale libyenne et liquider Kadhafi.

Que va-t-il se passer maintenant ? La chute de Tripoli va constituer à n’en pas douter un tournant dans le conflit libyen. Les Occidentaux et leurs supplétifs du Golfe exultent ! La guerre « humanitaire » du XXIe siècle, tout comme les guerres coloniales du XIXe siècle, a ses slogans : la « démocratie « a remplacé la « civilisation », les Médias de l’Otan et les intellocrates comme BHL ont remplacé les Eglises missionnaires, les nouveaux « démocrates » arabes ont remplacé les goumiers et autres bachagha Boualem !

Mais que les Occidentaux et leurs supplétifs arabes déchantent ! Ni leurs tapages médiatiques ni la fumée de leurs bombes incendiaires ne pourront cacher à la longue les résultats de leur macabre campagne pseudo-humanitaire et l’arroseur risque d’être à son tour arrosé et plus vite qu’on ne pense !


Vers un nouvel Irak ?


Les divisions profondes aussi bien régionales, tribales que politiques, y compris au sein de la rébellion, ne vont pas disparaître miraculeusement, une fois Tripoli prise et une fois Kadhafi neutralisé ! Les Occidentaux le savent et c’est pourquoi ils se préparent à une occupation déguisée du pays et si cela s’avère insuffisant, ce sera une occupation ouverte avec un proconsul occidental comme cela a été expérimenté en Irak. Les responsables de l’Otan commencent déjà à préparer l’opinion publique pour une telle éventualité en arguant l’insécurité et l’instabilité qui risquent de suivre la chute du régime de Kadhafi et s’il faut passer par le « machin » du Conseil de sécurité de l’Onu pour sauver les formes, pourquoi pas ?

Mais aucune occupation ouverte ou déguisée sous forme d’une base permanente de l’Otan en Libye ne pourra empêcher les contradictions à l’œuvre dans ce pays de s’exprimer par une violence d’autant plus redoutable que les armes en circulation font désormais de ce pays un grand entrepôt à ciel ouvert ! Mais ce n’est pas tout. Les djihadistes qui n’ont trouvé aucun mal « théologique » à monter dans le train de l’Otan pour en découdre avec l’ « apostat » Kadhafi (au nom de la devise pseudo-théologique « Allah frappe-les l’un par l’autre !) risquent de se retourner contre leurs anciens amis du CNT et leurs commanditaires occidentaux !

Des dizaines de Zarquaoui risquent de voir le jour en Libye et de mettre le pays à feu et à sang ! Dans ces conditions, il est fort à craindre que tous les allumés de la région qui meurent d’envie d’en découdre avec les forces de l’Occident risquent de se rappliquer en Libye dans la mesure où l’occupation étrangère du pays leur donnera un prétexte théologique de bonne facture ! Pire, les intérêts européens et particulièrement français risquent d’être pris pour cibles comme l’ont annoncé récemment des groupes djihadistes.


Une victoire à la Pyrrhus ?


Ce jour-là, la victoire de Sarkozy et BHL apparaîtra pour ce qu’elle est vraiment : une victoire à la Pyrrhus. Une entreprise néocoloniale au nom d’une idée dépassée de la grandeur pour cacher l’échec d’une politique économique et sociale néolibérale et se faire réélire à peu de frais !

Une entreprise néocoloniale qui risque d’avoir des effets collatéraux terribles sur la cohésion sociale en France et aggraver un climat de méfiance intercommunautaire au grand bénéfice des forces d’une droite et d’une extrême-droite faussement « nationalistes » qui surfent sur la vague du choc des civilisations pour cacher aux Français la véritable catastrophe nationale : le hold-up des institutions et des médias de la République par les lobbies apatrides de la Finance transnationale qui se fiche et des Fra

nçais et des immigrés musulmans qu’ils cherchent à opposer pour continuer à s’adonner à leur sport favori : la spéculation boursière et financière et la casse du tissu agricole, industriel et symbolique du pays pour le noyer dans l’Europe des banquiers et des technocrates anonymes de Bruxelles !

Au demeurant, Sarkozy aura beau rouler les mécaniques, il ne pourra arracher pour la France que ce que ses amis et protecteurs apatrides voudront bien lui laisser. Sans doute Bouygues et d’autres arracheront quelques contrats mirobolants. On ne s’est pas acharné à détruire les infrastructures avec une telle sauvagerie pour rien ! Rien que la reconstruction de la Libye dans les dix prochaines années risque de coûter la bagatelle de 100 Milliards USD ! Les contrats d’armements qui seront partagés entre les larrons qui ont participé à cette guerre pourront rapporter au moins 20 Milliards USD.

Mais justement parce que la campagne libyenne est aussi une affaire de gros sous, les fidèles alliés d’aujourd’hui risquent de se tirer dans les pattes demain ! En Cyrénaïque, les Français devront compter avec les Britanniques ! En Tripolitaine, les Italiens ne vont se laisser faire par les Français ! Dans le Fezzan, les Français qui y étaient présents dans le temps risquent de devoir compter avec les pays voisins de la Libye qui devront défendre leurs intérêts et surtout leur sécurité nationale contre les groupes terroristes et les contrebandiers.

Et tout ce beau monde devra finalement compter avec l’Oncle Sam qui garde un œil vigilant sur une région qui constitue pour lui sous-région vitale dans une région qu’il considère comme stratégique à savoir la région MENA qui comprend dorénavant la sous-région du Sahel. En effet, on ne peut rien comprendre à cette guerre en Libye si on perd de vue l’importance de ce pays dans l’architecture instable de la région MENA et plus particulièrement ce qui est en train de se passer dans l’Egypte voisine.


Pourquoi la Libye ?


La stratégie US consiste à avoir le contrôle sur la région MENA qui va du Maroc à la péninsule arabique et à laquelle il faut ajouter la sous-région du Sahel. Mais pour cela pourquoi les US ont-ils besoin de faire la guerre en Libye et de chasser Kadhafi ? N’ont-ils pas déjà le contrôle sur l’Afrique du nord ? Pourquoi, n’ont-ils pas chassé Kadhafi quand il finançait directement les organisations de la résistance palestinienne et les opérations "terroristes" et foutait le bordel dans le Sahel ! Alors pourquoi aujourd’hui ?

Sans doute il y a plusieurs visions, positions et stratégies occidentales qui s’emboitent sur le terrain mais si on fait une analyse profonde de ce qui arrive aujourd’hui, on ne peut pas ignorer les perspectives de changement incontrôlées qui risquent de se produire en Egypte. Pas le "changement démocratique" qui a fait chanter et danser certains optimistes mais le changement discret au niveau de l’Etat avec l’arrivée au pouvoir de nouvelles élites plus jeunes et plus soucieuses des intérêts nationaux de l’Egypte.

Le fait que des généraux égyptiens commencent à se tourner vers la Russie et la Chine pour l’armement est un signe qui fait plus peur aux états-majors israélien et occidentaux que les déclarations fracassantes auxquelles nous ont habitués certains dirigeants arabes volubiles ! Ce qui se passe dans les coulisses est parfois aussi important que les manifestations millionnaires des citoyens révoltés !

Par ailleurs, une alliance stratégique entre l’Algérie et l’Egypte avec une début d’intégration régionale en matière d’énergies renouvelables et d’industrie de défense n’est pas impossible C’est pourquoi certains courants manipulés par les lobbies pro-israéliens dans ces deux pays ne ratent aucune occasion (même d’un match de foot) pour saboter toute perspective de rapprochement entre ces deux pays qui restent les deux seules puissances régionales que l’impérialisme n’a pas encore cassé (pas encore !).

En Egypte, malgré le travail de sape d’Al Jazeera, l’impérialisme n’a pas réussi à plonger le pays dans la guerre civile. Il n’a pas réussi non plus à casser les liens entre l’armée et la société civile. Il n’a pas réussi à créer un fossé infranchissable entre l’opposition laïque et l’opposition, islamiste ni entre musulmans et chrétiens. En Algérie, les émeutes sociales pourtant récurrentes n’ont pas débouché sur le « printemps arabe » tant rêvé par certaines officines budgétivores et par Al Jazeera.

Je reviendrai plus en détails sur les stratégies en présence et les complots qui se trament dans ces deux pays arabes mais pour le moment il importe de faire le lien entre ce qui se passe en Libye et ce qui se passe dans la région plus généralement. La conquête de la Libye n’a rien à voir avec le prétexte « humanitaire » invoqué par Sarkozy et ses médias. C’est une guerre calculée et poursuivie dans le cadre du rôle de supplétif que l’Empire a confié à une France qui a perdu toute souveraineté sous le poids des lobbies israéliens et transnationaux qui squattent désormais les institutions de la République.


La guerre contre la Libye est une guerre pour asseoir le contrôle sur l’Afrique du nord, pour surveiller de près l’Egypte et l’Algérie, pour les empêcher d’avoir une continuité territoriale et pour user leurs énergies internes et leurs budgets dans une guerre contre un ennemi invisible et manipulable à merci qui a pour nom « Al Qaida » mais qui constitue en fait un monstre qui sort directement des mêmes laboratoires qui ont produit la théorie du « choc des civilisations » pour justifier le bellicisme de l’Empire, ses budgets faramineux et les projets fous d’un complexe militaro-industriel dont l’existence constitue tous les jours une insulte aux milliards de pauvres et de malades qui meurent de malnutrition et d’épidémies dans le monde…

 

Mohamed Tahar Bensaada

 

.

 

Voir aussi, 24.8.11 :

 

« Sommes-nous bien informés ? Je n'exagère pas quand j'affirme que de la réponse à cette question, dépend le sort de l'humanité. »   (Arnold Toynbee)

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 19:14

 

Je viens de trouver cet article. Je le trouve si remarquable que je le mets en valeur sur mon blog R-sistons. Il faut le relayer PARTOUT, au nom de la vérité qui nous est à tous si chère ! eva R-sistons

Libye - Le nouveau plan diabolique de l’Otan

Publié le27 juillet 2011 par

 

Alors que tout va mal sur le terrain, les membres de l’Otan envisagent le pire pour la Libye. En accentuant les bombardements sur la résidence de Mouammar kadhafi, seule alternative selon les experts en massacre pour s’en tirer à bon compte, ne sachant finalement pas si le colonel vit encore sur place ou chez l’habitant, l’Otan veut procéder de la manière la plus brutale qui soit, en se vengeant sur le peuple libyen, le vrai, celui resté fidèle à Mouammar Kadhafi. 


Alors que les Nations unies, instigatrice de ce complot morbide contre la Libye ne savent plus eux-mêmes comment s’en sortir, elles ont envoyé sur place, une mission conjointe d’organisations humanitaires (Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour les populations (FNUAP), le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l’ enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation internationale des migrations (OIM) ), qui s’est rendue à Tripoli, la capitale de la Libye et d’autres zones du pays. Constat amer. Les populations civiles n’ont pas accès aux soins de santé où souffre de pénurie de nourriture à cause des bombardements…

 

Alain Juppé et son homologue britannique M. Hague, ont annoncé conjointement, hier, que les bombardements allaient se poursuivre car, selon eux, la méthode est entrain de payer. Kadhafi serait donc dos au mur et par conséquent, il faut appuyer encore plus, même pendant la période de Ramadan. Mais, il y a pire. C’est la mise en place progressive d’un blockhaus assassin. De véritables méthodes scélérates et criminelles. Pire, ces derniers ont même annoncé qu’ils bombarderont désormais des centres civils, si des pro-Kadhafi s’y trouvent. Une façon de justifier in fine, en mentant toujours comme des arracheurs de dents, la destruction des hôpitaux, des Mosquées et des universités. Guerre humanitaire ?


Or, aujourd’hui, dans les besoins urgents, figurent la nécessité de soigner les personnes blessées par l’Otan et les renégats de Benghazi dans les conflits, le retour en principe des réfugiés (plus d’un million de personnes). Les services de santé sont débordés et la situation sanitaire s’est considérablement aggravée par le fait que de nombreux membres du personnel médical étranger ont quitté le pays depuis le début de la crise et que des fournitures sanitaires et les médicaments commencent à manquer. Les grandes victimes: les femmes et les enfants souffrant de graves problèmes psychosociaux. 


 Malgré tout ça donc, l’Otan a décidé d’aider les galopins de Benghazi, pour que ceux-ci bloquent les livraisons de toutes les denrées alimentaires pouvant entrer à Tripoli pendant la période de Ramadan. Qu’ont-elles fait pour mériter ça ? Ainsi, les régions de Al-Khoums, de Zletan à l’est de la capitale, de Tajoura et de Zaouia seront fortement attaquées, même les convois des denrées alimentaires. Asphyxier, tuer des populations civiles pour qu’elles se soulèvent contre Mouammar Kadhafi desservira forcément les vendus de Benghazi à termes car, le peuple aime Kadhafi à…70%. Si même Jésus n’a pas fait l’unanimité, quel homme peut prétendre le contraire ? Tout ceci, pour avoir du pétrole et du gaz gratuitement. Dans cette guerre prétendument humanitaire, le temps pour Kadhafi, dans la mesure où le monde entier sait désormais, à moins de porter des oeillères et d’être autiste, que c’est bel et bien une guerre de prédation injustifiée. Quant aux crimes de plus en plus nombreux de l’Otan, que fait donc Luis Ocampo-Moreno, procureur raciste et instrumentalisé de la Cour pénale internationale (CPI) ? 

.

Plus dure sera la chute de l’Otan ! Chiche.

. 


http://allainjules.com/2011/07/27/libye-le-nouveau-plan-diabolique-de-lotan/

.

 

Les dernières bombes

 

.

http://media.rtl.fr/online/image/2011/0725/7705400862_la-une-de-newsweek-presentant-les-visages-des-deux-protagonistes-de-l-affaire-dsk.jpg

http://media.rtl.fr/online/image/2011/0725/7705400862_la-une-de-newsweek-presentant-les-visages-des-deux-protagonistes-de-l-affaire-dsk.jpg

 

.

La vérité doit éclater ! Les puissants ne doivent pas être absous, grâce à des ténors du barreau, grâce à des avocats de choc grassement payés, et qui feront passer leur client pour une colombe parce que la présumée victime aura, comme presque tous ses compatriotes, menti pour vivre l' "eldorado" américain ! Comme si le passé pouvait influer sur le jugement final ! Le passé n'a aucun lien avec le présent ! Quel signe horrible pour tous les prédateurs potentiels, encouragés, s'ils ont relations et argent, à sévir en toute impunité sur des personnes n'ayant pas un passé parfaitement irréprochable ! Basta la Justice de CLASSE !   (eva)

 

Introduction improvisée sur ce blog pour CE post :

Affaire Diallo-DSK : Les points incontournables pour eva R-sistons

.

http://2.bp.blogspot.com/-XLcazqAXaqY/Ti4cfcDKOpI/AAAAAAAACcw/z6XOvzRp-5k/s1600/diallo-dsk.jpg

http://2.bp.blogspot.com/-XLcazqAXaqY/Ti4cfcDKOpI/AAAAAAAACcw/z6XOvzRp-5k/s1600/diallo-dsk.jpg

 

.

 

Oslo : Attentat terroriste,

politique,

ou tentative d'assasinat politique

contre Jens Stoltenberg ?

 

 

Oui, " Extrême-Droite, Néoconservateurs, Israël, et NWO" qui sont une même chose sont tous coupables, parce que :

" 1-Il est reproché à Jens Stoltenberg (premier ministre norvégien) , au Parti Travailliste et à la MD Anne-Grete Strom-Erichsen de s'opposer au projet de bouclier anti-missiles tout comme Olof Palme (ancien premier ministre suédois assassiné) s'était opposé au déploiement des missiles Pershing ."

" 2 - Il est reproché à Jens Stoltenberg de favoriser une politique de rapprochement avec la Russie qui prend trop en compte les interets Norvégiens face à ceux de l' Alliance . De la même manière on avait reproché à Olof Palme sa proximité avec l' URSS ."

" 3 - Cette politique indépendante , le gouvernement Norvégien l' a aussi developpé au Proche-Orient en s'opposant à la politique belliciste de l'Entité Sioniste aka " Israël " . De la même manière que les brutales attaques contre le Liban et Gazza ont contribué à la détestation du Sionisme en Norvège , les massacres de Sabra et Chatila ont provoqué la detestation de ce Sionisme dans la Suède d' Olof Palme ."

"4- Il est reproché à Jens Stoltenberg d'avoir fait une alliance avec un parti " Anti-OTAN " , la Gauche Socialiste ( SV ) "

" rechercherchait- on un successeur à Jens Stoltenberg au sein du Parti Travailliste ? Un Carl Bildt Norvégien ?"


Source:

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-oslo-attentat-quand-l-otan-visait-jens-stoltenberg-et-le-parti-travailliste-800143...
http://www.alterinfo.net/Oslo-Extreme-Droite-Neoconservateurs-Israel-et-NWO_a61661.html#last_comment
.
.
Les seniors choyés ou euthanasiés ?
Par eva R-sistons

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2008/12/08/SIDE_vieux_apx_470_.jpg

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2008/12/08/SIDE_vieux_apx_470_.jpg

Un espace où personnes âgées et malades psychiatriques sont chouchoutés, dorlotés, pomponnés. Voilà une idée qui fera des petits. L'exemple vient d'Orbec, village du Calvados

.

.

 

   La façon dont on s'occupe de nos anciens symbolise l'état de dégénérescence de notre société : Comme des animaux ! D'ailleurs ces derniers sont traités de manière de plus en plus barbare, pour le seul profit des entrepreneurs.

   Jeune, j'ai été choquée en regardant "Les Dents du Diable", un film sur le Pôle Nord (avec Anthony Quinn) où l'on voyait les familles abandonner leurs anciens dans les étendues glacées, au milieu des loups, quand ceux-ci devenaient des bouches... inutiles ! Je suis nostalgique des grandes maisons d'autrefois, où toutes les générations cohabitaient, où les plus âgés étaient jusqu'à la fin choyés, dorlotés, écoutés. Ils ont d'ailleurs tant à apporter aux plus jeunes ! Les Amérindiens, eux, ont le plus grand respect pour les plus âgés, ils suivent leurs conseils, ils les traitent avec tous les égards dus à leur âge.

   Lorsque je militais au PS, j'ai mis en place une Commission 3e âge dans mon département, les Yvelines. Et encore récemment, je visitais une vieille dame isolée (décédée depuis), les départs étaient toujours déchirants : Elle ne pouvait se résoudre à retrouver la solitude, et ne lâchait pas ma main... la main de la solidarité, de la tendresse ! Imagine-t-on la détresse de nos anciens isolés dans les cages de béton modernes ? Notre société est inhumaine.

   Aujourd'hui, Jacques Attali, ambassadeur du Nouvel Ordre Mondial, annonce que le temps viendra où les anciens seront euthanasiés : Parce qu'inutiles, improductifs, piètres consommateurs, et coûteux pour la Collectivité. Quel miroir tendre à notre société capitaliste ? Celui de la barbarie !

   Et récemment, Sarkozy a donné le premier coup d'envoi des plans de dépopulation orchestrés dans le cadre du Nouvel Ordre Mondial. Les premiers déremboursements - certes d'abord partiels - ont été annoncés pour ceux qui ont de l'hypertension - et qui ne pourront pas s'offrir une Mutuelle ou des soins dignes de ce nom. Vous avez dit sélection par l'argent ? En tous cas, euthanasie déguisée !

   Ainsi, nos jeunes n'ont aucune perspective, rien à attendre de la société d'aujourd'hui, pas même un emploi - seulement des dettes ! Et à l'autre bout, les plus âgés commencent à être traités comme des indésirables...

    Honte à nous qui traitons avec si peu de considération nos anciens, les personnes handicapées, les animaux. Les êtres plus faibles, plus dépendants, devraient au contraire mériter toute notre attention, tous nos soins ! Et la solidarité inter-générationnelle devrait être encouragée partout  !

     Honte à la société moderne en pleine déshumanisation ! Honte à la barbarie de la société ultra-libérale, prémice de ce qui nous attend avec le Nouvel Ordre Mondial défendu par Nicolas Sarkozy ! §

    Eva R-sistons

    

§ "Le Nouvel Ordre Mondial, on y viendra de gré ou de force" ! (Nicolas Sarkozy)

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-dis-moi-comment-tu-traites-les-anciens-je-te-dirai-qui-tu-es-eva-r-sistons-80362488.html

 


 

http://ns1.mega-streaming.info/files/thumbs/1311718557b1f3d-1.jpg

http://ns1.mega-streaming.info/files/thumbs/1311718557b1f3d-1.jpg

.

 

.

suite ici :

 

Alerte ! La science devient criminelle... Citations notamment d'Einstein

.

 

 

D'un Lecteur :


Pour les Bilderberg d'après l'information envoyée (et d'autres précédentes) il y a du tiraillement semble-t-il entre la tête (les vieux) et une partie des jeunes (moins de 60 ans) qui ne veulent plus suivre les directives (d'ou des remous !) car les plans prévus sont très durs, c'est pour cela que les vieux veulent accélérer les opérations car ils sentent que bientôt ils ne seront plus suivis et que leurs structures vont éclater. 
C'est une bonne chose qu'apparaissent des divergences.
C'est peut-être un signe de leur échec futur !

Pour comprendre les grandes manœuvres mondiales il faut regarder les vidéo de Fulford Benjamin comme la dernière :
http://www.dailymotion.com/video/xhpwly_fulford-fin-de-l-ultimatum-18-mars-2011_news
Cela peut paraître surréaliste mais en regardant ses autres vidéos on peut voir son cheminement et ses rencontres.

.

 

Une espérance pour les peuples victimes des fous du NWO

et dans l'attente de la fin de l'impunité pour les criminels

qui sévissent au sommet (eva)

 

  .

 

Benjamin Fulford dénonce l'attaque de l'empire contre Japon, et annonce la fin de l'ultimatum posé en 2007 par la Société du Dragon Blanc. Erreur de traduction à 6.41: "...de comparaitre devant notre comité du style du comité sud africain pour la vérité et la réconciliation"

.

 

Quelques commentaires :

 

D'abord il faut savoir qu'il est en vie, parce que les sociétés secrètes asiatiques conscientes de sa lutte anti criminalité illuminati, en particulier au profit des asiatiques, lui ont proposé de devenir leur membre.
Pour bénéficier d'une très puissante protection, qui a consisté suite à une rencontre à Taiwan avec leurs plus puissants chefs de répondre aux Rockefeller et Rothschild par menace de mort
Leur expliquant donc le nombre infini de tueurs professionnels des sociétés secrètes Ming et Yakuza, qui réussiront à avoir la peau de Rothschild et de Rockefeller
Comme il faut savoir que depuis ses précédentes interventions expliquant son projet depuis que membre des sociétés secrètes Ming et Yakuza, ses alliances se sont énormément étoffées.Mais rien de plus difficile que de de faire tomber les plus puissantes têtes
Et puis en connais-tu un seul autre qui menace les plus puissants et leur demande de se rendre?

 


Il faut entendre cela au sens d'oligarques les plus plus puissants, les plus narcissiques, les plus pervers, et les plus égocentriques qui ont l'habitude de l'argent qui coule a flot
C'est donc un manque d'argent tt relatif, qui chez des gens qui se prennent pour des dieux à la place de Dieu justifie d'anéantir des peuples et de ravager la planète.

 

Bcp plus selon Fulford qui fut pdt 7 ans rédac chef chez Forbes chargé d'enquêter sur les patrimoines des plus riches.
C'est tellement bcp plus, que les précédentes frappes sismiques du Japon ont eu pour but d'extorquer les banques japonaises, qui se sont donc retrouvées propriété des Rockefeller et cie.

 

Excellent, le pire c'est qu'il a raison, des sismographes de Kobé ont enregistrés une étrange déflagration sous-marine peu avant les événements au Japon (bombes atomiques "3 au minimum pour créer ce désastre") Les japonais allaient abandonner les dollars pour le business, tout comme la Chine. Ceci ne donnera qu'un court répit aux USA, car la dette par habitant est si énorme qu'ils ne pourront de toute manière pas résister ! En tout cas ils se préparent à quelques chose d'énorme sur leurs propre territoire ( New Madrid - Californie - Big One) !

.

 

http://www.dailymotion.com/video/xhpwly_fulford-fin-de-l-ultimatum-18-mars-2011_news

.
.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 08:21

Rockefeller-Roth--jpg

Le talent de Laplote

 

 

Rothschild maître invisible du monde

Introduction d' eva R-sistons

 

.

Bonjour

 

Je reçois cette info, je la relaie aussitôt. Nous voyons ainsi, concrètement, la folie de notre monde, dont le tiers, en gros, appartient à un seul homme, maître des richesses, des terres agricoles (donc maître de la production alimentaire), des ressources du sous-sol, et avec la possibilité de spéculer comme il veut. Et dans certaines régions, comme en Amazonie, maître absolu de la bio-diversité, et aussi des populations sur place, pouvant les déplacer à volonté, pourrir leurs rivières etc ! Et ce n'est pas tout : En Afrique, par exemple, les peuples sont dépossédés de leurs terres, donc de leurs moyens de susbsistance, et donc acculés à la famine !

 

Cet article à lui seul prouve que notre monde va mal, et il est impensable de le laisser ainsi dériver ! Avec l'endettement de nombreux pays, comme le Brésil (prêt à offrir son Amazonie à cette pieuvre humaine), ou comme la Grèce qui brade tout son patrimoine, avec cet endettement colossal, donc, Rothschild peut se rendre maître des biens de pays entiers ! C'est un folie, un scandale incommensurable ! Et en Afrique, un Bolloré a la main mise sur différents secteurs, comme le transport, avec l'assistance des potentats locaux qui privent les peuples de leurs richesses ! Et nos dirigeants encouragent cette politique scandaleuse, et nos soldats meurent pour ces requins de la finance sans scrupules et d'une avidité démentielle !

 

Amis Lecteurs, il est temps que cela cesse, notre monde est devenu fou ! Et si j'ajoute ce mot reçu d'un Lecteur, vous voyez bien que nous allons droit dans le mur si nous ne faisons rien !

 

" Tu sais, je crains que tout ne soit vain désormais. L'explication est simple, et tient en un mot : nucléaire ! Déjà, pour le Japon c'est déjà trop tard, et le sursis pour les autres pays , ce n'est qu'une vingtaine d'années de plus. La contamination est générale. Bientôt les centrales les plus anciennes devront fermer, et ne seront pas démantelées, parce que personne ne sait le faire. Les barres usagées vont pourrir sur place. Les taux de nucléides dans l'atmosphère, dans l'eau vont bondir. Déjà le nombre de cancers en France est en nette augmentation : que sera-ce dans vingt ou dans cinquante ans ?

As-tu lu mon petit papier d'hier  ? Je n'ai pas voulu en faire trop, c'est pourtant déjà peu rassurant. Et c'est mondial. Et les capitalistes veulent continuer : j'avais noté il y a un mois un conflit entre le ministre de l'industrie japonais, et le premier ministre. Le premier, sans doute poussé par les lobbies, voulait continuer à exploiter les centrales nucléaires (les trois quarts sont actuellement à l'arrêt déjà au Japon), alors que le second l'a remis en place en exigeant que l'on commence à utiliser les énergies renouvelables. Il est bien tard, à mon avis. L'air, l'eau, le sol de l'empire nippon sont déjà infectés partout ou presque.

Et des enfants continuent à naître. Que leur laissons-nous ? Des ruines en devenir. Faire machine arrière, reprendre dans une autre direction, je l'entends bien. N'est-ce pas déjà trop tard ? Et mon fils va continuer à aller travailler, à 50 Km de chez lui, en passant au pied d'une de ces centrales, dont l'un des deux réacteurs est à l'arrêt faute d'eau de refroidissement, et l'autre suivra sans doute bientôt. Avec deux réacteurs, cette centrale-là est déjà aussi puissante, donc potentiellement polluante, que les six réacteurs de Fukushima Daiichi.

Bonne journée, malgré tout !"

 

Nous ne pouvons être qu'indignés de ce monde-là. Il faut en sortir !

 

Cordialement à tous,

 

votre eva

.

.

Edmund de Rothschild propriétaire de 30% des terre mondiale !!


Comment Edmund de Rothschild réussit à laisser 179 gouvernements le payer pour saisir jusqu'à 30% de la Terre MONDIALE !!
 
Edmund de Rothschild propriétaire de 30% des terre mondiale !!


Malheur à celui qui affermit ... une ville par l'iniquité ... que les peuples travaillent pour le feu, et ! les gens ne se lassent pour très vanité (Habacuc 2:12-13) 
 
Résumé: 
Après la déclaration d'Edmund de Rothschild, sans fondement, lors de la 4e World Wilderness Congress en 1987, que le CO2 est la cause d'un réchauffement inexistante mondiale - et qu'il lutte a besoin d'argent (notre argent), il a fondé la Banque mondiale pour la nature pour cette raison. 
En 1991, son nom a été changé pour Fonds pour l'environnement mondial (FEM). 
 
Le but de cette installation est de prêter de l'argent aux pays les plus pauvres, imprimé par le FMI à partir de rien, et avec la garantie de nos gouvernements. 
L'installation prend aires de nature sauvage avec les richesses minérales que la sécurité. Les fonds du FEM est alors de retourner vers nos gouvernements à titre de remboursement pour les prêts versés. Ie nous donner notre argent des impôts.
Pour quoi? 


Quand un pays ne peuvent pas rembourser leurs prêts au FEM il doit donner un morceau de son territoire aux banques Rothschild (FEM, FMI, Banque mondiale) - jusqu'à 30% de la Terre sont censées. 
 
Si la terre ne peuvent pas être offerts en garantie le pays doit mourir de faim (Haïti, l'Argentine et d'autres). 
 
Course de Rothschild de génie était qu'il avait son FEM en contrebande dans le système des Nations Unies lors du Sommet de Rio de l'ONU en 1992 par son ami,
                                                          Maurice Strong. 
 
Edmund de Rothschild propriétaire de 30% des terre mondiale !!
 
Alors maintenant, de hauts responsables ministériels de 179 pays que compte le conseil de la de la banque - la bénédiction Rothschild saisissant le monde!
 
Cet article apporte des entretiens avec un homme qui était un participant à la 4e World Wilderness Congress, un homme qui sait ce qui s'est passé là et connaissait personnellement Rothschild - ainsi que                     David Rockefeller,
 
Edmund de Rothschild propriétaire de 30% des terre mondiale !!
 
qui a essayé de le menacer de réduire au silence sur ce qu'il avait appris à la Wilderness Congress. 
Le FEM est de gérer l'argent juste promis aux pays en développement, à Copenhague (100 milliards de dollars par an de 2020 à 30 milliards au cours des 3 prochaines années) avec l'aide de la Banque mondiale. 
 
Toutefois, Rothschild ne l'y laisser.
Lui et ses sbires sont maintenant de rejoindre la course de certains gouvernements (Chine, Arabie Saoudite), pour racheter de grandes surfaces de terres agricoles dans les pays en développement, ayant des cultures transporté vers le pays d'origine. Ce qui laisse les gens du pays, déjà affamé, avec les cultures beaucoup moins disponibles - avec les prix alimentaires augmentent rapidement - ce qui est exactement l'attente de Rothschild. Cela rend les gens fuient en provenance d'Afrique vers l'Europe. Les prix alimentaires ont doublé au cours de la dernière année ou ainsi - alors que de nombreuses personnes en Haïti avant le tremblement de terre, ne pouvait même pas se permettre d'acheter des pâtés de sable avec la nourriture minimale.
Et ainsi de suite. 
C'est le but ultime de l'ordre de Rothschild Nouveau Monde
Depuis le 4. World Wilderness Congress en 1987 , où Charte de la Terre (Fichier PDF) co-auteur et illuministe , M. Maurice Strong a présenté son ami, Edmond de Rothschild , le monde n'est jamais devenu le même: Le Diable - excusez-moi - CO2 était moins grande. Rothschild a déclaré que le CO2 a été la cause de la non-existant-même au réchauffement planétaire. CO2, par conséquent, ont dû être capturés et transportés vers les pôles et dans le Sahara pour abaisser la température là-bas! Cette absurdité a été acceptée sans discussion lors du Sommet des Nations Unies de Rio en 1992! 
En savoir plus sur cette vidéo, après 28:45 min marque, où les Etats Rothschild:
(notre argent) "Ce besoin d'argent!". [Ce n'est pas « notre »argent, les gens n'ont pas« créer»de cet argent, ils simplement l'utiliser. Les gens « croient »cet argent et ne sont donc trompés en l'acceptant.]
Il se fait-il avoir désormais grâce à un coup de génie Gauche Edmund de Rothschild Voici l'approche de Rothschild à saisir 30% de la Terre avec le consentement de nos gouvernements / centrale banques Andrew Hitchcock:
« L'Histoire de les changeurs d'argent " ,2006:
En 1987, Edmond de Rothschild crée de la Banque mondiale pour la nature qui est conçu pour transférer les dettes des pays du tiers monde à cette banque, et en retour, ces pays donnent à cette terre banque. 
L'idée est pour le FMI de créer de plus en plus de DTS l 'soutenue par rien, pour que les nations luttent pour les emprunter. Ces nations seront ensuite progressivement sous le contrôle du FMI dans leur lutte pour payer l'intérêt, et avoir à emprunter de plus en plus. Le FMI va alors décider lequel les nations peuvent emprunter plus et qui va mourir de faim. Ils peuvent également l'utiliser comme levier pour prendre l'état des actifs détenus comme les services publics comme moyen de paiement sur ​​la dette jusqu'à ce qu'ils finissent propres Etats-nations.
1988:
Le Monde de la Banque centrale a trois bras , la Banque mondiale, la BRI et le FMI
2000:
Comment la Banque mondiale et le FMI a repris l'Argentine, en Tanzanie et en Bolivie.
Lire Terrible.
Le FMI est étroitement imbriqués et  avec les Rothschild BRI Banque , et la BRI, le FMI et la Banque mondiale ont un site Web externe commune . responsables ministériels Ouvertement Servir dans le Conseil de Rothschild a fondé l'environnement mondial Bank.
UN-logo planète prison jeudi 4 Février 2010 : « senior Département américain au Trésor, William Pizer officiel, le secrétaire adjoint actuel adjoint à l'Environnement et de l'énergie est à la fois un membre du conseil assis sur le Global Environment Facility , un des plus grands bailleurs de fonds de projets visant à "améliorer l'environnement mondial "- c'est à dire pousser à travers la fraude à base de carbone de plafonnement et d'échange de programmes . Cette «facilité», tout en ne prétendant être une banque, dans le même temps l'appelle lui-même "une organisation financière indépendante." 
N'est-il pas illégal (ou à tout le moins contraire à l'éthique) pour un membre senior du département du Trésor ouvertement siéger comme membre d'une vaste banque étrangère (oups - «installation)? 
Nous avons besoin d'une loi adoptée pour arrêter un tel haut fonctionnaire tenue de deux postes de ce type et, éventuellement en utilisant leur influence et leur position dans le Trésor américain à déplacer des millions dans les coffres des ce qui est effectivement une banque étrangère ou ... Si il ya une loi et a besoin de quelqu'un d'intenter un procès fédéral. Ce n'est pas une mince affaire: j'ai trouvé cette organisation, tandis que la recherche d'information donnée par George Hunt , etGeorge Hunt affirme que cela a été fondée organzation par Edmond de Rothschild et Maurice Strong (à l'origine pour être nommée la
«Banque mondiale pour la nature»), et son but est d' engloutir toutes les autres banques . 
 
Dans l'interview,
George a joué de nombreux clips audio prouvant Edmond de Rothschild, Maurice Strong, ainsi que Treas anciens. Sec. James A. Baker III, et les têtes, puis du FMI et la Banque mondiale ont participé George-huntin la promotion de cette nouvelle banque à la quatrième World Wilderness Congress en 1987 dans le Colorado. George Washington Hunt étant ici interviewé par Alex Jones.
"Rothschild veut prendre le contrôle de gros morceaux du monde via le programme de conservation mondiale - d'être la seule banque au monde. Ceci est un fait de conspiration. "
Il a eu des rapports sociaux avec les Rothschild. Il a été menacé de se taire sur ses découvertes par David Rockefeller, qui a également participé à la 4. World Wilderness Congress. Le verbose FEM et acronymn chargé du rapport annuel 2008 se vante de l' millions de dollars ostensiblement transférée à partir du 1er nations du monde pour les pays pauvres pour aider à nettoyer leur environnement, mais il offre des détails zéro où vient l'argent des autres que de simples camemberts montrant grandes catégories telles que " le gouvernement "," ONG ", etc 
 
Tout le monde devraient communiquer avec leur sénateur américain ou membre du Congrès, ainsi que le procureur général américain et exiger une enquête sur cet aspect évident de répréhensible de la part du Trésor américain Département. "Pour de bonnes raisons, en effet. Voici un autre entretien avec George Hunt , qui a participé à la 4. World Wilderness Congress en 1987 . Rothschild avait une "Banque mondiale pour la nature» mis en place. Cette banque serait prêter de l'argent aux pays défaillants comme le Brésil en prenant le bassin amazonien en garantie. En fait 30% de la surface du globe ont été définis comme tels "étendues sauvages» qui pourrait être garantis
(c. donnée en garantie de prêts). 
 
Si la nation d'emprunt ne peuvent pas payer l'arrière de prêt (et le Brésil le ministre des Finances a déclaré, que le Brésil ne pourrait pas), le désert serait confisquée et appartiennent à la Banque mondiale pour la nature. 
Et d'où viendrait cette banque de bienfaisance avoir son argent?
Wikipédia :
Le 4. Wilderness Congrès a proposé la création d'une Banque mondiale pour la nature, qui a finalement conduit à la facilité de 1,1 milliard de dollars pour l'environnement mondial . Cela signifie que les pays de l'ONU dans le monde sont des dons d'argent et d'échange de notre argent bon pour DTS inutiles sur le remboursement de nos prêts aux PMA pour Rothschild de prendre en charge jusqu'à 30% de la Terre comme garantie acquise! 
 
GlobalEnvironmentFacilityWhat est le FEM? 
 
Le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) réunit 179 pays - en partenariat avec les institutions internationales, ONG s, et le secteur privé - pour s'attaquer mondiale les questions environnementales. Fondée en 1991, le FEM est aujourd'hui le plus grand bailleur de fonds des projets visant à améliorer l'environnement mondial. Le FEM a alloué 8,8 milliards de dollars, complétée par plus de $ 38,7 milliards au co-financement, pour plus de 2400 projets dans plus de 165 pays en développement. Le FEM est un partenariat comprend 10 agences:  
1. l'Programme des Nations Unies ( David de Rothschild consultant / Nigeria), 2. l' environnement du Programme des Nations unies (PNUE) ,
3. l' Banque mondiale ;
4. l' Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Une organisation Rockefeller-partenaire);
5. l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel;
6. la Banque africaine de développement;
7. la Banque asiatique de développement;
8. l' Banque européenne pour la reconstruction et le développement ;
9. la Banque interaméricaine de développement ( David de Rothschild consultant);
10. . et le Fonds international de développement agricole 
 
Voici comment cela fonctionne: Le Telegraph 2. Janvier 2010 :
NM Rothschild est en passe de gagner des dizaines de millions de livres ... (par) .. renforcer davantage le lien étroit entre la famille Rothschild et le milliardaire russe Oleg Deripaska, la banque notificatrice (cabinet d'Oleg Deripaska) Rusal. Deripaska (un ami intime de Nathan Rothschild) a été en mesure de puiser de la Banque mondiale La Société financière internationale et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (FEM) pour un prêt de 150 millions de dollars , à son véhicule de Basic Element, en 2006. Wikipédia : Oleg Deripaska est l'un des 16 chefs d'entreprises mondiales qui ont rédigé des recommandations PDG politique climatique aux dirigeants du G8, un document décrivant la communauté d'affaires internationale des propositions pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique . 
 
Histoire Le Fonds pour l'environnement mondial a été créé en Octobre 1991 comme un programme de 1 milliard de dollars pilote dans la Banque mondiale système pour aider à la protection de l'environnement mondial et de promouvoir le développement durable de l'environnement. 


Le Programme des Nations Unies (David de Rothschild Sevice gestionnaire),
le Programme des Nations Unies pour l'environnement (Maurice Strong),
et la Banque mondiale ont été les trois partenaires initiaux en œuvre des projets du FEM.
 
 En 1992,
lors de la Conférence de Rio , le FEM a été restructuré et a déménagé hors du système de la Banque mondiale pour devenir une institution permanente et séparée. La décision de faire du FEM une organisation indépendante accru la participation des pays en développement dans le processus de prise de décision et de mise en œuvre des projets. 
 
Depuis 1994, cependant, la Banque mondiale a servi comme administrateur de la Caisse du FEM et a fourni des services administratifs . Dans le cadre de la restructuration, le FEM a été confiée à devenir le mécanisme financier de la Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique et la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques 
 
Le FEM a commencé à financer des projets qui permettent la Fédération de Russie et des nations en Europe de l'Asie centrale Strongand à éliminer leur utilisation de produits chimiques détruisant la couche d'ozone. 
Commentaire: ! Imaginez ce que la Russie a collatéraux en Sibérie pour Rothschild de prendre plus que la sécurité perdu! Maurice Illuminati Strong a été secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement à Rio en 1992. Il y en contrebande la conservation de la Banque / FEM de son ami, Edmond de Rothschild, dans le système onusien.
Maintenant 179 gouvernements paient pour elle et sont présents sur le conseil d'administration de la Banque, qui reprend les terres des pays en développement comme garantie pour des prêts de Rothschild
 
La Conférence a été une réunion de propagande grotesque religieux comme on le voit par ce discours par une fille totalement endoctrinés jeunes (voir vidéo ci-dessous). 
Le Protocole de Kyoto, le Bali , Poznan et de Copenhague conférences ont été progéniture de la Conférence de Rio.
Les projets du FEM dans le changement climatique aidera les pays en développement et économies en transition à contribuer à l'objectif global de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et la durabilité (CCNUCC) .
En tant que mécanisme financier de la CCNUCC, le FEM alloue et débourse environ 250 millions $.
Le FEM soutient des projets dans:
1. atténuation du changement climatique:
2. adaptation au changement climatique . 
Crise alimentaire mondiale et le «accaparement des terres»arables-terrestres par habitant intérêts Rothschild -
 
comme prononcés par ses sbires, George Soros,Rothschild -agent , est récemment devenu le premier actionnaire de l'une des Adecoagro les entreprises agroalimentaires de leader en Amérique du Sud.
 
Jim Rogers (Soros / Rothschild l 'Quantum partenaire, qui a rompu la Banque d'Angleterre en 1992 et contraint monnaies sud Asie de l'Est de dévaluer fortement):
«Je suis convaincu que les terres agricoles va être l'un des meilleurs investissements de notre temps. "
 Lord Jacob Rothschild pense que
"maintenant, c'est un excellent point d'entrée pour prendre une position à long terme dans l'agriculture." Rothschild a investi 36 millions de dollars pour une participation de 24% en Agrifirma Brésil. 
Lord Jacob Rothschild a acheté 100.000 hectares au Brésil -
et détient une option sur un autre 60,000 acres.
 
Rothschild a récemment conclu un accord de coopération avec Rabobank. L'accord porte sur la coopération pour les fusions et acquisitions et le marché des capitaux propres à travers un certain nombre de secteurs y compris les intrants et équipements agricoles, la ferme des produits primaires, la transformation des aliments et des boissons.
 3 janvier 2010 : L'International Food Policy Research Institute (IFPRI) estime que globalement 15 à 20.000.000 ha (soit la superficie de l'Uruguay) ont été sous négociation depuis 2006. 
 
Gros acheteurs sont la Chine, Daewoo, en Corée du Sud, Arabie saoudite - en particulier en Afrique, cette laissant les Africains avec encore moins de la nourriture à leur disposition. Il ya eu des émeutes contre elle à Madagascar et au Kenya. 
 
10 Juin 2010 :
Au printemps de 2008, les prix des céréales dopage causé des pénuries alimentaires et des émeutes dans plusieurs dizaines de pays avant de tomber quelque 50% en Décembre. Au cours des dernières années de couverture des gourous de fonds tels que George Soros, de centrales électriques d'investissement comme BlackRock, et les géants comme le régime de retraite TIAA-CREF [médecine légale Danger d'Abel allègue que les fonds de pension TIAA-CREF ont été investis dans les infrastructures liées à 9 / 11] ont commencé à labourer les terres agricoles de l'argent dans - partout du Midwest pour l'Ukraine au Brésil . 
 
Commentaire Avez-vous le point? Rothschild a créé la fraude de CO2 lors de la 4. World Wilderness Congress comme un «fait». "Il a besoin d'argent", at-il dit. À Rio en 1992 son ami Maurice Strong a fait mentir Rothschild Banque et le FEM politiques de l'ONU. 
 
Ainsi, non seulement il encaisse le CO2 à Bluenext et le London-et bientôt à la Chicago Climate Exchange , si le Sénat américain approuve Rockefeller / marionnette Brzezinski Obama Waxman-Markey sur le changement climatique. 
Rothschild est en se faisant la population mondiale leader de CO2-trader aujourd'hui . 
 
Non, Rothschild encaisse de tous les peuples de la planète, laissant peiner comme ses esclaves à payer pour la banque Rothschild FEM, afin que Rothschild peut polaire pays les plus pauvres de la planète même - ou de prendre leurs terres avec toutes ses richesses minérales comme garantie perdu! 
 
Rothschild accaparement des terres.Il l'utilise pour la nourriture la spéculation et la prospection et l'extraction de minéraux. 
 
En Haïti, avant le tremblement de terre - les gens ne pouvaient même pas se permettre d'acheter des pâtés de sable avec la nourriture minime, car les prix des produits alimentaires a doublé - en conséquence de la production de bio-carburant se situent peu scrupuleux, mais très profitable à la suite d'Edmund de Rothschild sur le CO2 en tant conduire le réchauffement climatique. 
 
Comment il doit Vex Rothschild, l'échec de Copenhague. Il aurait pu conduire à une définition contrôlable de son système d'encaissement de l'augmentation des taxes CO2 au niveau mondial et progressivement vers la "communauté mondiale" ruine,
 
ainsi que de Rothschild devient l'empereur invisible du monde. 
 
Mais il a eu le temps. Il sait que son temps est proche - après 234 ans de dur travail de taupe . 
Mais il faut un grand confort à Rothschild que les pays riches se sont engagés à fournir
 
30 milliards de dollars d'aide climatique au cours des trois prochaines années et 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 pour les pays ne-développement. 
 
Cet argent doit être payé par le FEM de Rothschild!
 
Edmund de Rothschild propriétaire de 30% des terre mondiale !!
#Posté le dimanche 17 juillet 2011 08:46
 
..
.
Les vraies raisons de la guerre en Libye
.
Un demi-siécle après la fin de la guerre d'Algérie, le discours colonial revient à l'Assemblée nationale.
  
Les députés français votent la guerre
  
    Les vraies raisons de la guerre en Lybie par Jean-Paul Pougala 
  
1 - Premier satellite Africain RASCOM 1

C'est la Libye de Kadhafi qui offre à toute l'Afrique sa première vraie révolution des temps modernes : assurer la couverture universelle du continent pour la téléphonie, la télévision, la radiodiffusion et de multiples autres applications telles que la télémédecine et l'enseignement à distance ; pour la première fois, une connexion à bas coût devient  disponible sur tout le continent, jusque dans les zones rurales grâce au système par pont radio WMAX.  

L'histoire démarre en 1992 lorsque 45 pays africains créent la société RASCOM pour disposer d'un satellite africain et faire chuter les coûts de communication sur le continent. Téléphoner de et vers l'Afrique est alors le tarif le plus cher au monde, parce qu'il y avait un impôt de 500 millions de dollars que l'Europe encaissait par an sur les conversations téléphoniques même à l'intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat. Un satellite africain coûtait juste 400 millions de dollars payable une seule fois et ne plus payer les 500 millions de location par an. Quel banquier ne financerait pas un tel projet ? Mais l'équation la plus difficile à résoudre était : comment l'esclave peut-il s'affranchir de l'exploitation servile de son maître en sollicitant l'aide de ce dernier pour y parvenir ? Ainsi, la Banque Mondiale , le FMI, les USA, l'Union Européenne ont fait miroiter inutilement ces pays pendant 14 ans. 

C'est en 2006 que Kadhafi met fin au supplice de l'inutile mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant  des prêts à un taux usuraire; le guide Libyen a ainsi mis sur la table 300 millions de dollars, La Banque Africaine de Développement a mis 50 millions, la Banque Ouest Africaine de Développement, 27 millions  et c'est ainsi que l'Afrique a depuis le 26 décembre 2007 le tout premier satellite de communication de son histoire. Dans la foulée, la Chine et la Russie s'y sont mises, cette fois en cédant leur technologie et ont permis le lancement de nouveaux satellites, Sud-Africain, Nigérian, Angolais, Algérien et même un deuxième satellite africain est lancé en juillet 2010. Et on attend pour 2020, le tout premier satellite technologiquement 100% africain et construit sur le sol africain, notamment en Algérie. Ce satellite est prévu pour concurrencer les meilleurs du monde, mais à un coût 10 fois inférieur, un vrai défi.

Voilà comment un simple geste symbolique de 300 petits millions peut changer la vie de tout un continent. La Libye de Kadhafi a fait perdre à l'Occident, pas seulement 500 millions de dollars par an mais les  milliards de dollars de dettes et d'intérêts que cette même dette permettait de générer à l'infini et de façon exponentielle, contribuant ainsi à entretenir le système occulte pour dépouiller l'Afrique.

2 - Fond Monétaire Africain, Banque Centrale Africaine, Banque Africaine des Investissements 

Les 30 milliards de dollars saisis par M. Obama appartiennent à la Banque Centrale Libyenne   et prévu pour la contribution libyenne à la finalisation de la fédération africaine à travers 3 projets phare : 
- la Banque Africaine d'Investissement à Syrte en Libye, 
- la création dès ce 2011 du Fond Monétaire Africain avec un capital de 42 milliards de dollars avec Yaoundé pour siège,
- la Banque Centrale Africaine avec le siège à Abuja au Nigeria dont la première émission de la monnaie africaine signera la fin du Franc CFA grâce auquel Paris a la main mise sur certains pays africains depuis 50 ans.

On comprend dès lors et encore une fois la rage de Paris contre Kadhafi. Le Fond Monétaire Africain doit remplacer en tout et pour tout les activités sur le sol africain du Fond Monétaire International qui avec seulement 25 milliards de dollars de capital a pu mettre à genoux tout un continent avec des privatisations discutables, comme le fait d'obliger les pays africains à passer d'un monopole publique vers un monopole privé. Ce sont les mêmes pays occidentaux qui ont frappés à la porte pour être eux aussi membres du Fond Monétaire africain et c'est à l'unanimité que le 16-17 décembre 2010 à Yaoundé les Africains ont repoussé cette convoitise, instituant que seuls les pays africains seront membres de ce FMA.

Il est donc évident qu'après la Libye la coalition occidentale déclarera sa prochaine guerre à l'Algérie, parce qu'en plus des ses ressources énergétiques énormes, ce pays a une réserve monétaire de 150 milliards d'Euros. Ce qui devient la convoitise de tous les pays qui bombardent la Libye et qui ont tous quelque chose en commun, ils sont tous financièrement en quasi faillite, les USA à eux seuls ont 14.000 Milliards de dollars de dettes,  La France, la Grande Bretagne et l'Italie ont chacun environ 2.000 milliards de dettes publiques alors que les 46 pays d'Afrique Noire ont au total moins de 400 milliards de dollars de dettes publiques.  Créer des fausses guerres en Afrique dans l'espoir de trouver de l'oxygène pour continuer leur apnée économique qui ne fait que s'empirer ne fera qu'enfoncer les Occidentaux dans leur déclin qui a pris son envol en 1884, lors de la fameuse Conférence de Berlin. Car comme l'avait prédit l'économiste Américain Adams Smith en 1865, dans son soutient à Abraham Lincoln pour l'abolition de l'esclavage, «l'économie de tout pays qui pratique l'esclavage des noirs est en train d'amorcer une descente vers l'enfer qui sera rude le jour où les autres nations vont se réveiller »
 
3 - Unions régionales comme frein à la création des Etats Unis d'Afrique

Pour déstabiliser et détruire l'union Africaine qui va dangereusement (pour l'Occident) vers les Etats-Unis d'Afrique avec la main de maître de Kadhafi, l'Union Européenne a d'abord tenté sans y parvenir la carte de la création de l'UPM (Union Pour la Méditerranée) Il fallait à tout prix couper l'Afrique du Nord du reste de l'Afrique en mettant en avant les mêmes thèses racistes du 18-19ème siècle selon lesquelles les populations africaines d'origine Arabes seraient plus évoluées, plus civilisées que le reste du continent. Cela a échoué parce que Kadhafi a refusé d'y aller. Il a compris très vite le jeu à partir du moment où on parlait de la Méditerranée en associant quelques pays africains sans en informer l'Union Africaine, mais en y invitant tous les 27 pays de l'Union Européenne. 

L'UPM sans le principal moteur de la fédération africaine était foirée avant même de commencer, un mort-né avec Sarkozy comme Président et Mubarack, le vice-président. Ce que Alain Juppé tente de relancer, tout en misant sur la chute de Kadhafi, bien sur. Ce que les dirigeants Africains ne comprennent pas est que tant que ce sera l'Union Européennes à financer l'Union Africaine, on sera toujours au point de départ, car dans ces conditions, il n'y aura pas d'effective indépendance. C'est dans le même sens que l'Union Européenne a encouragé et financé les regroupements régionaux en Afrique. Il était évident que la CEDEAO qui a une Ambassade à Bruxelles et qui tire l'essentiel de son financement de l'UE, est un obstacle majeur contre la fédération africaine. C'est ce que Lincoln avait combattu dans la guerre de sécession aux Etats-Unis, parce qu'à partir du moment où un groupe de pays se retrouvent autour d'une organisation politique régionale, cela ne peut que fragiliser l'organe central. C'est ce que l'Europe voulait et c'est ce que les Africains n'ont pas compris en créant coup sur coup, la COMESA, l'UDEAC, la SADC et le Grand Maghreb qui n'a jamais fonctionné encore une fois grâce à Kadhafi qui lui l'avait très bien compris.

4 - Kadhafi, l'Africain qui a permis de laver l'humiliation de l'Apartheid

Kadhafi est dans le coeur de presque tous les Africains comme un homme très généreux et humaniste pour son soutien désintéressé a la bataille contre le régime raciste d'Afrique du Sud. Si Kadhafi avait été un homme égoïste, rien ne l'obligeait à attirer sur lui les foudres des occidentaux  pour soutenir financièrement et militairement l'ANC dans sa bataille contre l'apartheid.
C'est pour cela que à peine libéré de ses 27 ans de prisons, Mandela décide d'aller rompre l'embargo des Nations Unis contre la Libye le 23 Octobre 1997. A cause de cet embargo même aérien, depuis 5 longues années aucun avion ne pouvait atterrir en Libye. Pour y arriver, Il fallait prendre un avion pour la Tunisie ; arriver à Djerba et continuer en voiture pendant 5 heures pour  Ben Gardane, passer la frontière et remonter en 3 heures de route par le désert jusqu'à Tripoli. Ou alors, passer par Malte et faire la traversée de nuit, sur des bateaux mal entretenus jusqu'à la côte libyenne. 

Un calvaire pour tout un peuple, juste pour punir un seul homme. Mandela décida de rompre cette injustice et répondant a l'ex Président Américain Bill Clinton, qui avait jugé cette visite«malvenue», il s'insurgea : «Aucun Etat ne peut s'arroger le rôle de gendarme du monde, et aucun Etat ne peut dicter aux autres ce qu'ils doivent faire ». il ajouta : « ceux-là qui hier étaient les amis de nos ennemis, ont aujourd'hui le toupet de me proposer de ne pas visiter mon frère Kadhafi, ils nous conseillent d'être ingrats et d'oublier nos amis d'hier ». En effet, pour l'Occident, les racistes d'Afrique du Sud étaient leurs frères qu'il fallait protéger. C'est pour cela que tous les membres de l'Anc étaient considérés des dangereux terroristes, y compris Nelson Mandela. Il faudra attendre le 2 Juillet 2008, pour que le Congrès Américain vote une loi pour  rayer le nom de Nelson Mandela et de ses camarades de l'ANC de cette liste noire, pas parce qu'ils ont compris la bêtise d'une telle liste, mais parce qu'on voulait faire un geste pour les 90 ans de Nelson Mandela.  Si les Occidentaux sont aujourd'hui repentis de leur soutient d'hier aux ennemis de Mandela et sont vraiment sincères lorsqu'on lui donnent des noms de rue et de places, comment continuer à faire la guerre à celui qui a permis la victoire de Mandela et son peuple, Kadhafi ?

B - Ceux qui veulent exporter la démocratie sont ils des démocrates?

Et si la Libye de Kadhafi était plus démocratique que les USA, la France, la Grande Bretagne et tous ceux qui font la guerre pour exporter la démocratie en Libye ? Le 19 Mars 2003, le Président Georges Bush lance les bombes sur la tête des Iraquiens avec le prétexte d'y exporter la démocratie. Le 19 Mars 2011, c'est-à-dire 8 ans plus tard et jour pour jour, c'est le Président Français qui lance ses bombes sur la tête des Libyens avec le même prétexte de leur offrir la démocratie. Monsieur Obama , Prix Nobel de la Paix 2009 et président des Etat Unis d'Amérique, pour justifier qu'il procède à un déferlement de missiles Cruise de ses sous-marins sur la tête des Libyens a dit que c'était pour chasser le dictateur Kadhafi du pouvoir et y instaurer la démocratie.

La question que tout être humain doté de la moindre capacité intellectuel de jugement et d'appréciation  ne peut s'empêcher de se poser est : ces pays comme la France, l'Angleterre, les USA, l'Italie, la Norvège, le Danemark, la Pologne dont la légitimité pour aller bombarder les Libyens se base sur le seul fait de s'être autoproclamés « pays démocratiques » sont-ils réellement démocratiques ? Si oui, sont-ils plus démocratiques que la Libye de Kadhafi ? La réponse, sans équivoque est NON, pour la simple et bonne raison que la démocratie n'existe pas.  Ce n'est pas moi qui l'affirme, mais celui-là même dont la ville natale, Genève abrite l'essentiel du commandement des Nations Unies. Il s'agit bien entendu de Jean-Jacques Rousseau né à Genève en 1712 qui affirme dans le chapitre IV du Livre III de son très célèbre « Contrat Social » que : « il n'a jamais existé de véritable démocratie, et il n'en existera jamais».  Pour qu'un état soit véritablement démocratique Rousseau pose 4 conditions selon lesquelles la Libye de Kadhafi est même de loin plus démocratique que les Etats-Unis d'Amérique, la France et tous les autres qui prétendent lui exporter la démocratie à savoir :

1 - Dimension de l'Etat : plus un état est grand, moins il peut être démocratique, pour Rousseau l'Etat doit être très petit pour que le peuple soit facile à rassembler et que chaque citoyen puisse aisément connaître tous les autres. Avant donc de faire voter les gens, il faut s'assurer que chacun connaisse tous les autres sans quoi voter pour voter est un acte dénué de tout fondement démocratique, c'est un simulacre de démocratie pour élire un dictateur. La structure de l'organisation de l'Etat Libyen se fonde sur une base tribale qui regroupe par définition le peuple en de petites entités. Le sentiment démocratique est plus présent dans une tribu, dans un village que dans une grande Nation, parce que le fait que tout le monde se connaisse et que la vie tourne autour des mêmes points communs apporte une sorte d'autorégulation, d'autocensure même pour peser à chaque instant, la réaction ou la contre-réaction des autres membres pour ou contre les opinions qu'on peut avoir. Sous cet angle, c'est la Lybie  qui répond le mieux  aux exigences de Rousseau, ce qu'on ne peut pas dire de même pour les Etats-Unis d'Amérique, la France ou la Grande Bretagne , des sociétés fortement urbanisées où la majorité des voisins ne se disent même pas bonjour et donc ne se connaissent pas, même vivant cote-à-cote pendant 20 ans.
Dans ces pays, on est passé directement à l'étape suivante : « le vote » qu'on a malignement sanctifié afin de faire oublier que ce vote est inutile à partir du moment où je m'exprime sur l'avenir d'une nation sans en connaitre ses membres.  On est ainsi arrivé jusqu'à la bêtise du vote des citoyens vivant à l'étranger.  Se connaitre et se parler est la condition essentielle de la communication pour le débat démocratique qui précède toute élection.

2 Il faut la simplicité des mœurs et des comportements pour éviter  que l'on passe l'essentiel du temps à parler de justice, de tribunal pour trouver des solutions aux multitudes querelles d'intérêts divers qu'une société trop complexe fait naitre naturellement.  Les Occidentaux se dé finissement comme des pays civilisés, donc aux mœurs complexes et la Libye comme pays dit primitif, c'est-à-dire aux meurs simples. Sous cet angle, encore une fois, c'est la Libye qui répondrait mieux aux critères démocratiques de Rousseau que tous ceux qui prétendent lui donner des leçons de démocratie. Dans une société complexe, les trop nombreux conflits sont résolus par la loi du plus fort, puisque celui qui est riche évite la prison parce qu'il peut se permettre un meilleur avocat et surtout, orienter l'appareil répressif de l'état contre celui qui vole une banane dans un supermarché, plutôt que le délinquant financier qui fait crouler une banque. Dans une ville comme New York où 75% de la population est blanche, 80% des postes de cadres sont occupés par des Blancs et ils ne sont que 20% des personnes en prison.

3 L'égalité dans les rangs et dans les fortunes.   Il suffit de voir le classement FORBES 2010 pour voir quels sont les noms des personnes les plus riches de chacun des pays qui jette la bombe sur la tête des Libyens et voir la différence avec le salaire le plus bas dans chacun des pays et faire de même pour la Libye pour comprendre qu'en matière de redistribution de la richesse du pays, c'est à la Libye d'exporter son savoir faire à ceux qui la combattent et non le contraire. Même sous cet angle, selon Rousseau, la Libye serait plus démocratique que ceux qui veulent pompeusement lui exporter la prétendue démocratie. Aux Etats-Unis 5% de la population possèdent 60% de la richesse nationale. C'est le pays le plus déséquilibré, le plus inégal du monde.

4 PAS DE LUXE. Pour Rousseau pour qu'il y ait la démocratie dans un pays, il ne faut pas qu'il y ait de luxe parce que selon lui, le luxe rend nécessaire la richesse et cette dernière devient la vertu, l'objectif à atteindre à tout prix et non le bonheur du peuple, « le luxe corrompt à la fois le riche et le pauvre, l'un par la possession, l'autre par la convoitise ; il vend la patrie à la mollesse, à la vanité ; il ôte à l'Etat tous ses citoyens pour les asservir les uns aux autres, et tous à l'opinion ». Ya-t-il plus de luxe en France ou en Libye ? Ce rapport d'asservissement des employés qui sont poussés jusqu'au suicide les employés mêmes des entreprises publiques ou semi-publique, pour des raisons de rentabilité et donc de possession de luxe d'une des parties est-il plus criant en Libye ou en Occident ?

Le sociologue Américain C. Wright Mills a décrit en 1956 la démocratie américaine comme  « la dictature des élites ». Selon Mills, les Etats-Unis d'Amérique ne sont pas une démocratie parce qu'en définitive, c'est l'argent qui y parle dans les élections et non le peuple. Le résultat de chaque élection y est l'expression de la voix de l'argent et non la voix du peuple. Après Bush-père et Bush-fils, pour les primaires républicaines de 2012, on parle déjà de Bush-benjamin. En plus, si le pouvoir politique se base sur la bureaucratie, Max Weber fait remarquer qu'il y a 43 millions de fonctionnaires et militaires aux Etats-Unis qui commandent effectivement le pays, mais qui n'ont été votés par personne et qui ne répondent pas directement au peuple de leurs activités. Une seule personne (un riche) est donc votée mais le vrai pouvoir sur le terrain est tenue par une seule caste de riches qui ne résulte purement et simplement que de nominations comme les ambassadeurs, les généraux de l'armée etc...

Combien de personnes dans les pays autoproclamés « démocratiques »savent qu'au Pérou la constitution interdit un deuxième mandat consécutif au président de la république sortant ? Combien de personnes savent qu'au Guatemala, non seulement le président sortant ne doit plus jamais se présenter comme candidat à cette fonction, mais qu'en plus à aucun degré de parenté, aucun membre de sa famille ne pourra plus prétendre à cette fonction ?  Combien savent que le Rwanda est le pays qui intègre politiquement le mieux les femmes au monde avec 49% de parlementaires femmes ? Combien savent que dans le classement de la CIA 2007, sur 10 pays les mieux gérés au monde, 4 sont Africains ? Avec la palme d'or à la Guinée équatoriale  dont la dette publique ne représente que 1,14% de son PIB.

La guerre civile, les révoltes, les rebellions sont les ingrédients d'un début de démocratie soutient Rousseau. Parce que la démocratie n'est pas une fin, mais un processus permanent pour réaffirmer les droits naturels des humains que dans tous les pays du monde (sans exception) une poignée d'hommes et de femmes, confisquant le pouvoir du peuple, l'oriente pour se maintenir aux affaires. On trouve ici et là des formes de castes qui usurpent le mot « démocratie » qui doit être cet idéal vers lequel tendre et non un label à s'approprier ou un refrain à vanter parce qu'on est juste capable de crier plus fort que les autres. Si un pays est calme comme la France ou les Etats-Unis, c'est-à-dire sans aucune révolte, pour Rousseau cela veut tout simplement dire que le système dictatorial est suffisamment répressif pour empêcher toute tentative de rébellion. Si les Libyens se révoltent, ce n'est pas une mauvaise chose. C'est prétendre que les peuples acceptent stoïquement le système qui les opprime partout dans le monde sans réagir qui est très mauvais. Et Rousseau de conclure : «  Malo periculosam libertatem quam quietum servitium -traduction : S'il y avait un peuple de dieux, il se gouvernerait démocratiquement. Un gouvernement si parfait ne convient pas à des hommes ». Dire qu'on tue les Libyens pour leur bien est un leurre.

C - Quelles leçons pour l'Afrique?

Après 500 ans de relations de dominateur et de dominé avec l'Occident, il est dès lors prouvé que nous n'avons pas les mêmes critères pour définir le bon et le méchant. Nous avons des intérêts profondément divergents. Comment ne pas déplorer le Oui de 3 pays africains au sud du Sahara, Nigeria, Afrique du Sud et Gabon pour la résolution 1973 inaugurant la nouvelle forme de colonisation baptisée « protection des peuples », validant la théorie raciste que les Européens véhiculent depuis le 18ème siècle selon laquelle l'Afrique du Nord n'a rien à partager avec l'Afrique Subsaharienne, l'Afrique du nord  serait ainsi plus évoluée, plus cultivée et plus civilisée que le reste de l'Afrique. Tout se passe comme si la Tunisie, l'Egypte, la Libye, l'Algérie ne faisaient pas partie de l'Afrique. Même les Nations Unies semblent ignorer la légitimité de l'Union Africaine sur ses états membres. L'objectif est d'isoler les pays d'Afrique subsaharienne afin de mieux les fragiliser et les tenir sous contrôle. En effet, dans le capital du nouveau Fond Monétaire Africain (FMA), l'Algérie avec 16 milliards de dollars et la Libye avec 10 milliards de dollars contribuent à eux tous seuls pour près de 62% du capital qui est de 42 milliards de Dollars. Le premier pays d'Afrique subsaharienne et les plus peuplés, le Nigeria suivi de l'Afrique du Sud arrivent très loin derrière avec 3 milliards de dollars chacun.

C'est très inquiétant de constater que pour la première fois de l'histoire des Nations Unies, on a déclaré la guerre à un peuple sans avoir exploré au préalable la moindre piste pacifique pour solutionner le problème.

L'Afrique a-t-elle encore sa place dans une telle organisation ? Le Nigeria et l'Afrique du Sud sont disposés à voter OUI à tout ce que l'Occident demande, parce qu'ils croient naïvement aux promesses des uns et des autres de leur donner une place de membre permanent au Conseil de Sécurité avec le même droit de veto. Ils oublient tous les deux que la France n'a aucun pouvoir de leur attribuer le moindre poste. Si elle l'avait, il y a belle lurette que Mitterrand l'aurait faite pour l'Allemagne de Helmut Kohl. La reforme des Nations Unies n'est pas à l'ordre du jour. La seule manière de compter, est la méthode chinoise : tous les 50 pays africains doivent quitter les Nations Unies. Et s'ils doivent y retourner un jour, ne le faire que s'ils ont obtenu ce qu'ils demandent depuis longtemps, un poste pour toute la fédération africaine, sinon rien.

Cette méthode de la non-violence est la seule arme de justice dont disposent les pauvres et les faibles que nous sommes. Nous devons tout simplement quitter les Nations Unies, car cette organisation de par sa configuration, de par sa hiérarchie est aux services des plus forts.

Nous devons quitter les Nations Unies afin de marquer notre réprobation de cette conception du monde basée uniquement sur l'écrasement du plus faible. Tout au moins ils seront libres de continuer de le faire, mais pas avec notre signature, pas en rappelant que nous sommes d'accord alors qu'ils savent très bien qu'ils ne nous ont jamais interrogés. Et même quand nous avons donné notre propre point de vue, comme la rencontre de samedi 19/3 à Nouakchott avec la déclaration sur la contrariété à l'action militaire, ceci a été passé tout simplement sous silence pour aller accomplir le forfait de bombarder  le peuple africain.

Ce qui arrive aujourd'hui est le scénario déjà vu auparavant avec la Chine. Aujourd 'hui, on reconnaît le gouvernement Ouattara, on reconnaît le gouvernement des insurgés en Libye. C'est ce qui s'est passé à la fin de la deuxième guerre mondiale avec la Chine. La soit disante communauté internationale avait choisi Taiwan comme unique représentant du peuple Chinois en lieu de place de la Chine de Mao. Il faudra attendre 26 ans, c'est-à-dire le 25 octobre 1971 avec la résolution 2758 que tous les Africains devraient lire, pour mettre fin à la bêtise humaine. La Chine est admise, sauf qu'elle a prétendu et obtenue d'être membre permanent avec doit de veto, si non elle n'entre pas. Cette exigence satisfaite et la résolution d'admission entrée en vigueur, il faudra attendre un an pour que le 29 septembre 1972, le Ministre Chinois des Affaires Etrangères donne sa
réponse avec une lettre au Secrétaire Général des Nations Unies pas pour dire Oui ou Merci, mais pour faire des mises au point, en garantie de sa dignité et de sa respectabilité.
Qu'est-ce que l'Afrique espère obtenir des Nations Unies sans poser un acte fort pour se faire respecter ? On a vu en Cote d'Ivoire un fonctionnaire des Nations Unies se considérer au dessus d'une institution constitutionnelle de ce pays. Nous sommes entrés dans cette organisation en acceptant d'être des serfs et croire que nous serons invités à table pour manger avec les autres dans les plats que nous avons lavés est tout simplement crédule, pire, stupide. Quand l'UA reconnaît la victoire de Ouattara sans même tenir compte des conclusions contraires de ses propres observateurs envoyés sur le terrain, juste pour faire plaisir à nos anciens maîtres, comment peut-on nous respecter ? Lorsque le président Sud-Africain Zuma déclare que Ouattara n'a pas gagné les élections et change à 180° après un tour à Paris, on peut se demander ce que valent ces dirigeants qui représentent et parlent au nom de 1 milliard d'Africains.

La force et la vraie liberté de l'Afrique viendront de sa capacité à poser des actes réfléchis et en assumer les conséquences. La dignité et la respectabilité ont un prix. Sommes-nous disposés à le payer ? Si non, notre place reste à la cuisine, aux toilettes pour garantir le confort des autres.

Genève le 28/03/2011

Jean-Paul Pougala

(*) Jean-Paul Pougala est un écrivain d'origine camerounaise, directeur de l'Institut d'Etudes Géostratégiques et professeur de sociologie à l'Université de la Diplomatie de Genève en Suisse
 
 
Les vraies raisons de la guerre en Lybie
 
.
.
.octopus-copie.jpg 
.
Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages