15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 03:57

democratie-apportee-par-guerre.jpg

 

Bruits de guerre,

par eva R-sistons

 

 

Bonjour amis lecteurs,

 

A l'origine de ce post, un commentaire, fort perspicace, sur ma dernière parution 

(http://r-sistons.over-blog.com/article-preparatifs-de-la-3e-guerre-mondiale-scenario-denoncer-les-mensonges-54845301-comments.html) :

 

La voie dessinée à l'humanité est bien celle décrite dans cet article, une troisième guerre mondiale est presque inévitable; les étasuniens qui n'ont jamais connu de guerre sur leur terre ne voient pas d'autres moyens que la guerre directe, leurs dirigeants politiques n'ont aucune culture que celle de force et de guerre, ils sont incapables de concevoir les vrais risques que cela comporte autant pour le reste du monde que pour eux, ils n'arrivent pas à comprendre le danger dévastateur de toute la planète. Sûrement ils vont faire la guerre cela ne fait pas de doute.

 

Il n'y a qu'un seul espoir, c'est que l'Europe empêche ce suicide collectif imposé par l'usa, Europe peut certainement jouer ce rôle en s'alliant dans un acte politique avec d'autres nations qui sont capable de mettre de la pression. Europe avec la Russie, la Chine, et certains pays arabes peuvent empêcher cette catastrophe, mais pour cela, il faut que les peuples agissent et sortent de leur silence. Nous allons vers la catastrophe, il n y a pas de doute ! Et il n y a que notre lutte politique pour l'empêcher ! Les gens ne voient pas le Tout de ce qui se préparent, les journalistes sont maintenant les seuls à pouvoir éveiller ces gens de leur sommeil. 

http://www.blogg.org/blog-66403-billet-iran___attaque_et_scenario__-758676.html

 

enfant-victime-j.jpg

 

 

Voici ma réponse :

 

Je suis entièrement d'accord avec toi, cher Lecteur, et je vais faire un post à partir de cela, je n'avais pas prévu ces publications sur R-sistons, mais l'Actualité, les circonstances planétaires, gravissimes, m'y obligent (Il ne faut pas compter sur les Médias traîtres, pour l'instant): Ne serait-ce que pour nous préparer mentalement, moralement et matériellement aux folies en gestation, nous devons savoir.


Le maître mot, en dehors de la créativité, je le répète, sera la solidarité. Ce sera notre meilleur atout à tous, sinon pour déjouer ces projets monstreux, d'une irresponsabilité totale (en effet, les dirigeants mènent une politique suicidaire, à court terme), au moins pour nous y "adapter" le mieux possible.


Un homme avisé a dit un jour: "Il faut avoir la sagesse d'accepter ce que l'on ne peut changer". A condition bien entendu d'être sûrs que plus rien n'est modifiable ! Et alors, cela signifie, tout simplement, s'adapter. Etre forts intérieurement, réactifs, et... évidemment solidaires.


Une imagination délirante, destructrice, préside aux décisions du monde. Notre imagination à nous doit être CONSTRUCTIVE. Il n'y a jamais de problème sans solutions ! Il faut les trouver, localement pour commencer, mais aussi en solidarité planétaire.


Et tant mieux si, aussi, l'on est ferme dans la foi, c'est un atout pour surmonter les problèmes, les affronter dans la paix, en s'appuyant sur les forces de Vie, sur l'Auteur de la Vie. De multiples témoignages pourraient étayer ce que je dis. Juste une information: Savez-vous comment l'"Association Internationale des Hommes d'Affaires (dont la grande "affaire" est de témoigner de la joie de "connaître" Dieu) du Plein Evangile" a été fondée ? Par un homme qui a cru, et qui a expérimenté la puissance de la foi, celle-là positive. Il était prisonnier en Allemagne, emmuré. Pas un seul instant il n'a cru que son "Père céleste" ne l'oublierait. Il a fait confiance, c'est la foi. Il a remercié d'avance !!! Et l'impensable est arrivé: Un dernier avion allié a largué une dernière bombe, à côté de la maison où le croyant était emmuré. Elle a provoqué une brèche dans le mur, et l'homme a survécu, puis il a témoigné (notamment dans son ouvrage "Les gens les plus heureux de la terre", best-seller).


En ces heures si sombres par la faute d'une poignée d'insensés, la croyante que je suis veut aussi donner des motifs d'espérance et de confiance. Cela peut être un atout (parmi d'autres), et les croyants ont au moins cette carte maîtresse, si utile en des temps qui peuvent être tragiques.


Je n'aime pas, dans un blog politique, aborder la question de la foi. Mais puisque je suis porteuse de nouvelles si préoccupantes, je tiens, en même temps, ajouter une "note" positive, chacun la prendra comme il veut. Personnellement, comme dit la Bible, la "foi est mon bouclier". La foi sera aussi, si l'on en juge d'après le texte que je vais joindre, la force des Iraniens, prêts à tout perdre afin de sauver au moins l'essentiel pour eux: La dignité de la souveraineté, la dignité de la maîtrise de leur destin.


Nous, en tous cas, ne fléchissons pas, quel que soit le mode choisi !

 

Cordialement à tous, votre eva


 

chez-moi--la-guerre-copie-1.jpg

 

L'intolérable est-il inéluctable ?

 

Je rappelle que ce blog, R-sistons à l'intolérable, est existentiel, il a délibérément choisi d'aborder les graves questions qui engagent l'ensemble de l'humanité, son présent et son devenir, plutôt que d'analyser, par exemple, les politiques locales, les luttes en cours, etc. Certes, tout se tient. Ainsi, avec Sarkozy qui, comme son compère et mentor Bush, préfère utiliser la force plutôt que la diplomatie, le politique. Je ne cesse de le dire: Nous avons à la tête de l'Etat, en France, oui dans notre pays, un cow-boy, un vulgaire cow-boy, prompt à régler les problèmes avec son "colt", les armes, les muscles, la force, la répression, plutôt qu'avec l'intelligence, la sagesse. Triste ironie ! Comme quoi, les Médias peuvent "faire" et "défaire" les rois d'un jour ou de plusieurs années. Ils ont lancé Sarkozy comme une lessive, ils se préparent à laver notre cerveau avec le produit D. Strauss-Kahn, le clone de l'autre en plus habile, plus réfléchi, et.. plus hypocrite (se présentant comme de gauche, quelle imposture !). Et ils osent faire croire que nous sommes encore en démocratie ?

 

Quoiqu'il en soit, nous le savons, nous: Sarkozy sera l'Aznar du moment, lui qui en son temps, avec les sinistres Kouchner et Lellouche, ou Madelin, (je suis en train d'écouter toutes leurs déclarations du moment) a défendu la guerre d'Irak. En clair, il y aura non les USA-la GB et en coulisses, Israël, mais les USA, la GB, la France, et cette fois davantage sur le devant de la scène, Israël, Liban oblige, entre autres. Au lieu d'avoir la France et l'Allemagne de Chirac-de Villepin et de Schroëder, pour s'opposer aux folies de l'Empire !! C'est une donnée fondamentale, un changement décisif que les Médias se gardent bien d'aborder, pour le malheur de tous. N'y aura-t-il pas une voix prophétique, courageuse, pour briser le silence assourdissant et criminel des Médias, comme il y a une voix, celle du Vice-Président au tribunal de Paris, Serge Portelli, pour dénoncer avec force l'intolérable ? (.dazibaoueb.fr/article.php?art=14908, )

 

Bref, autrement dit, non seulement l'Europe ne sera plus là pour tenter d'empêcher l'apocalypse nucléaire, mais elle risque, au moins via le triste sire à la tête de la France, texan dans l'âme, de prendre la tête de la croisade pour l'horreur sans égards pour les conséquences humaines, écologiques, économiques, sociales, etc, et bien sûr sans songer un seul instant à notre responsabilité vis-à-vis des peuples et des générations futures. C'est une immense, incommensurable, responsabilité devant l'Histoire.

 

Que pouvons-nous faire pour tenter d'infléchir les folies en gestation sous la bannière du Prix Nobel de la Paix Obama (une imposture de plus, qui deshonore les Nobel) ? Il reste une ultime solution, en utilisant le moyen d'action dont nous disposons encore, Internet: Tous les peuples en même temps doivent se lever et résolument dire non à la folie de quelques-uns, à la folie de leurs dirigeants qui ne les représentent plus guère, sauf exception. En clair, il faut organiser des manifestations monstres, quotidiennes (en particulier devant les Grands Médias) dans le monde entier contre l'intolérable en préparation, et qui, ironie de l'Histoire, se retournera aussi, fatalement, contre les criminels fauteurs de guerres, puisque, par exemple, les nuages radioactifs, "cette fois", ne s'arrêteront pas aux frontières, quoiqu'en disent les Médias aux ordres des assassins au pouvoir un peu partout. 

 

Le Tribunal de la Haye juge un Milosevic qui a voulu défendre son peuple comme il pouvait contre la coalition de l'Argent, pardon de l'OTAN, on va bientôt incriminer le Hezbollah, après la Syrie, pour justifier la guerre, et les vrais terrroristes, d'Etat ceux-là, seront épargnés. Une injustice magistrale !

 

A nous d'en décider autrement, et vite. Pour que l'avenir ne soit pas à l'image du présent, si sombre.

 

Votre eva R-sistons à l'intolérable.

 

 

859752.gif

Iran, attaque et scénario
15 février 2008
.
Le président inspiré ne laisse passer aucune occasion pour exprimer sa volonté d'attaquer l'Iran. On sait maintenant, que même des responsables du Pentagone, du milieu des services secrets, des sénateurs, tous font de leur mieux pour l'empêcher de commettre cette folie. Parce qu'ils savent parfaitement ce que cela va entrainer comme effets destructifs majeurs et irréversibles. Mais le président des guerres semble être déterminé; pour cela, il tente de refaire le même scénario : - Faire une guerre de très grande envergure sans avertir personne, ni même les autres centres de pouvoir en Amérique, ni ses alliés - Rendre cette guerre comme un fait accompli - Faire chanter les européens pour qu'ils lui viennent en aide militaire et s'impliquer dans la guerre avec leurs soldats - faire chanter les pays riches du golf( l'Arabie Saoudite - Le Koweit - EAU) - Faire payer à toutes les nations du monde le prix de cette guerre. Et évidemment, lui, il est absolument sûr qu'il va la gagner, malgré la crise économique dont l'Amérique souffre profondément.
.
Mais comment cette guerre va-t-elle être et comment va-t-elle se passer ? Voici le scénario : Les américains vont attaquer avec des bombes nucléaires pour neutraliser la force militaire Iranienne, puis une série intensive de bombardement avec l'aviation militaire, ensuite un investissement contrôlé par terre. Et parallèlement, encerclement de la Syrie en vue de la faire couler en incitant à un soulèvement populaire intérieure. Mais ça, c'est ce que croient et estiment les américains; or les choses vont leur échapper de tout contrôle.
.
L'Iran est un régime solide et fort, socialement et militairement, il s'attend à ce scénario, cependant, ses troupes militaires sont organisés de façon à ce que même s'il y a des bombardements nucléaires, il ne soient pas touchés pour pouvoir répondre et riposter. L'Iran répondra par quatre axes :
.
1- L'axe Irakien et saoudien: Invasion terrestre avec rapidité, le but est de rendre cet espace un lieu ami dans la continuité de la guerre vers l'Egypte.
2- L'axe Syrien et Libanais: Intervention simultanée de l'armée Syrien et de l'armée de Hizbollah dans le territoire Israélien puis Jordanien, dans le même but de rendre cet espace un lieu ami pour le reste de la guerre.
3- Bombardement massif et continu de toutes les bases militaires américaines avec missiles à haute portée, le but est de faire subir une perte extrêmement terrible.
4- Destruction massive du pétrole dans tout le golf.
.
Le but de l'Iran est le suivant: 1- Rendre toute cette région du golf, c'est à dire tout le cercle qui commence de l'Iran, Syrie, Liban, Palestine, Jordanie, Egypte, Arabie Saoudite, Koweit, EAU, Bahrein, rendre cette région sous le contrôle de l'Iran en comptant sur une insurrection de tous les peuples de ce cercle en sa faveur, et ils ont raison de penser cela.2- Activer ses milliers de cellules suicidaires aux états unis (en Europe) pour atteindre des objectifs extrêmement catastrophiques pour détruire la force des USA. Ce qui est capable de faire l'équilibre dans les dégâts et donner la possibilité à un nouveau monde.
.
On me dira que c'est de la fiction et que j'exagère trop, eh bien, et malheureusement, si les américains commettent cette erreur fatale de commencer une guerre, ça sera comme ça. On me dira qu'est ce que l'Iran y gagne ? Eh bien c'est là le problème ! Les Iraniens ne voient pas la question du point de vue perte et gain, il le voient de deux cotés: 1- Coté religieux déterminé et quasi décisive. 2- l'Iran prend la question du coté être complètement ou ne pas être complètement. L'ENJEU EST LÂ.
.
Finalement le monde entier perd ( à l'exception peut être de la chine et la Russie), ce sera la victoire à la Pyrrhus ! Après tout ça, les amoureux de la guerre peuvent s'estimer heureux.
http://kritik.blogg.org

 

 

863286.jpg
La guerre en direct,
février 2008
.
La monstruosité de notre espèce est arrivée jusque-là : Rendre une guerre une activité de diffusion télévisée en directe, et les téléspectateurs peuvent poursuivre de façon directe, comme dans les matchs de football, les actions et les parades; les spectateurs peuvent aussi voir qui va gagner et porter la coupe ! Peut-être arrivera-t-on à les rendre payantes ! De grandes sociétés en ce domaine peuvent en avoir le monopole ! Pourquoi pas ? puisque l'argent et le gain sont les seules valeurs de notre temps !
.
Les images en directe des bombardements, des corps déchiquetés d'enfants, de femmes, deviennent un beau film inédit à voir et à suivre avec passion comme si c'était un fait de divertissement et de loisirs; le corps humain n'a plus aucun respect, aucune dignité; et nous participons tous dans cette monstruosité, puisque nous faisons rien pour l'empêcher; au contraire nous avons tous contribué pour que ça devienne une chose normale et ordinaire.
.
Notre besoin à la transparence, dit-on, oblige et nécessite que la guerre soit vue par tout le monde, mais n'empêche qu 'implicitement, nous acceptons le fait de la guerre et les horreurs qui s'ensuivent à notre vue en directe. Comment se fait-il que nous acceptions de rendre ordinaire la diffusion d'une guerre où se passent les images de tuerie massive et de bombardements de chair humaine, les images de sang et de corps déchiquetés ? De nos jours, il est devenu habituel de voir ces horreurs, donc, nous acceptons implicitement et nous y participons avec notre silence.
.
La guerre contre l'Irak était un vrai film ! Une production cinématographique qui n'aura jamais d'égale, sauf une autre guerre, comme celle d'Israël contre le Liban; l'une de ces images les plus monstrueuses était celle de bombardement de Kana ! Peut-être que la seule utilité de ce genre de téléfilm est d'avoir en pièce de conviction ce qui indigne les criminels de guerre; qui c'est, peut être que La cour pénale internationale arrivera à minimiser l'affluence des guerres dans le monde.
.
.
864811.jpg
.
Le Nouveau Moyen Orient
23 février 2008 (Mais tellement d'actualité ! eva)
.
Un beau matin de juin 2006, Israël déclare la guerre sur le Liban, la raison évoquée au début, était que le Hezbollah avait enlevé deux soldats d'Israël pour faire pression sur ce dernier en vue de libérer ses détenus. C'était un acte presque habituel durant des années entre Hezbollah et Israël; mais cette fois la riposte d'Israël fût une vaste et grande guerre. Pourquoi donc la riposte fût de cette ampleur au lieu d'une réplique limitée ? Eh bien parce que l'étasunien avait un autre projet : Le nouveau moyen Orient !
.
L'étasunien qui souffre terriblement en Irak, avait décidé d'élargir le cercle de guerre, considérant que le bon moyen serait d'investir le Liban pour encercler la Syrie et l'Iran. L'étasunien a donc impliqué Israël dans une guerre qui ne la concernait pas vraiment, ou du moins qui ne devait pas être de cette ampleur. Selon l'étasunien tout était prévu pour que les données socio-politiques changent complètement, ce qui permettrait de reconstruire tout l'Orient de façon à ce qu'il lui soit soumis et domestique. Tout ce que Israël voulait en matière d'armement lui était fourni.
.
Mais ce que l'étasunien et Israël ne savaient pas, c'est que le Hezbollah était absolument prêt à cette guerre supposée être imprévue et rapide; en fait les dirigeants du Hezbollah sont de très bons lecteurs politiques, ils étaient sûr qu'une guerre était au menu. La défaite d'Israël fût très grande, voire stratégique, d'où la nécessité maintenant d'une nouvelle guerre pour Israël pour reprendre les choses en main, mais la question qui se pose : Est-on sûr qu'il va gagner cette guerre prévue dans un proche délai ? Ce n'est pas évident du tout ! Parce que tout le monde sait que derrière le Hezbollah, il y a l'Iran, absolument concerné par cette guerre, puisqu'il est l'objectif principal de l'étasunien; ce qui veut dire que cette guerre sera des plus meurtrières, comme elle sera l'événement qui changera tout dans cette région, ce sera certainement un nouveau moyen Orient, mais pas forcément celui que veut l'étasunien. Jadis, Isaac Rabbin avait un projet courageux, stratégique et sérieux pour faire la paix au moyen Orient et assurer à Israël une existence forte et insoutenable, mais malheureusement il a été assassiné ! Pourquoi ?
.
872633.jpg
La guerre, magie et magicien
8 mars 2008
.
Que se passe-t-il lorsque la magie retourne contre le magicien ? Il est sûr maintenant que certaines inventions de la raison humaine, ou particulièrement de l'intellect humain, ne sont pas utiles pour l'espèce humaine; sinon, nocive et mortelle. Comme le savoir militaire, ou la science qui permet l'industrie militaire, cette dernière a pu fabriquer des armes intelligents !

Ce genre d'invention s'avère de plus en plus dangereux, c'est pourquoi on l'appelle l'armement de destruction massive ! Parce qu'elle tue massivement, et détruit massivement; elle est conçue pour ça : tuer le maximum, détruire le maximum. Et on en est fière. Certains responsables et dirigeants se sentent mieux sachant qu'il ont à leur portée cet armement. Cette industrie s'accentue et devient une exclusivité qui fait l'apogée pour des nations et le déclin pour d'autres; elle fait surtout la loi et définit le sens des valeurs. Par exemple, la démocratie n'a pas le même sens pour deux contextes sociétaux différents; aussi l'humain dans un contexte n'est pas le même dans un autre. Ainsi, la liberté, la dignité, ...n'ont pas le même sens par évidence.
.
L'intelligence humaine a crée cette nomenclature qu'on doit comprendre et accepter à la lumière de la puissance. Il faut toujours chercher où est la force pour savoir ce que signifie un mot ou une valeur. Mais cette même intelligence a crée l'ONU, elle se trouve maintenant contrariée par cette invention qui, en tant que structure légitime, commence à retourner, ne serait ce que par sa présence, contre elle. De même que cette industrie militaire intelligente et de destruction massive, commence à lui échapper et à se retourner contre elle.
.
Ce sont eux-mêmes qui ont crée cette industrie qui on en ont peur, parce qu'elle leur a échappé et tombé entre les mains des autres, et donc, elle fait ses effets sur eux. Cette industrie ou plus tôt cette magie, s'est retournée contre ses créateurs, c'est à dire ses magiciens, Poséidon contrarié par Ulysse. Tout le monde va donc souffrir ! Et les pauvres et les riches, et les puissants et les faibles, et les civilisés et les sous développés, et les plus sécurisés et les non défendus ...
.
.
Si l’Iran est attaqué, quelles conséquences économiques ?
Si l'Iran est attaqué, quelles conséquences économiques ?
Essai d'analyse,
.
Les observateurs de l’économie mondiale ont tout intérêt à surveiller les tambours de guerre, car l’effet papillon d’une guerre en Iran pourrait faire vaciller le monde.
 
 
 L’Amiral Mullen a un plan, mais il a aussi des doutes. Il s’est entre autres inquiété « des conséquences non voulues qui sont difficiles à anticiper dans une zone aussi incroyablement instable ». Des conséquences sur la zone, ça ne fait pas l’ombre d’un doute, mais nous aurions aimé avoir le détail de ces doutes, non seulement sur la zone, mais aussi sur le monde.
Nous allons donc nous pencher nous-mêmes sur les probables conséquences économiques globales d’un tel conflit, et laisser de côté pour notre part les discussions politiques mouvementées d’Israël et des Etats-Unis, suffisamment commentées ailleurs.
 
 Conséquences économiques déjà constatées
 
 Les tensions ont déjà provoqué des conséquences économiques d’importance en Europe. Sous la pression de Washington, de grands groupes européens abandonnent leurs intérêts en Iran.
 
 L’allemand Siemens a rompu ses liens commerciaux avec la République Islamique, tirant du même coup un trait sur 500 millions d’euros de chiffre d’affaires annuels. Quant au groupe français Total, il a cessé ses approvisionnements vers l’Iran : le pays importe paradoxalement du pétrole raffiné car ses infrastructures sont insuffisantes. Pour abandonner de tels intérêts, il faut que la pression ait été importante.
 
 Une pression médiatique notamment. Exposer les facilitateurs de l’Iran :
c’est le titre inquisiteur du New York Post pour dénoncer les entreprises qui font du business avec l’Iran. L’article cite celles qui ont déjà arrêté ou ralenti leurs relations : General Electric, Caterpillar, Ingersoll Rand, the Huntsman Corp., Siemens, Eni, BP et Reliance Industries.
 
 La baisse d’influence de l’Europe au Moyen-Orient est également constatée. Selon les propos d’un spécialiste de l’Iran du German Institute for International and Security Affairs, “pour chaque contrat européen perdu, les asiatiques en gagnent un”. Mais la contre-argumentation est toute trouvée pour Weckerle, de l’organisation Stop the Bomb : “si vous faîtes du business avec l’Iran, vous empêchez la classe moyenne iranienne de se renforcer et d’influencer leur gouvernement”.
 
 Le détroit d’Ormuz, un "chokepoint".
 
 L’Europe est donc déjà perdante d’une certaine façon. Mais les choses pourraient empirer.
 
 Le pétrole est la grande question. En cas de guerre, la mise en place de checkpoints aurait sa contrepartie, qui fait à n’en pas douter partie des “conséquences non voulues” par l’Etat major américain : le chokepoint du détroit d’Ormuz. Un goulot d’étranglement (voir la carte de population
data) et un point de tension par lequel transite le transport pétrolier. Près de 40 % des exportations mondiales de pétrole empruntent ce détroit.
 
 Même si les approvisionnements européens dépendent plus largement du canal de Suez, l’Europe comme le reste du monde serait touchée par l’envolée des prix du pétrole. Pour être plus précis, 12% du pétrole brut utilisé aux Etats-Unis passe par le détroit d’Ormuz, 25% du brut utilisé en Europe et 66% de celui utilisé au Japon (source).
 
 Comme chacun sait, le prix du pétrole a un impact sur la majorité des secteurs économiques, de l’agriculture aux transports, en passant par l’industrie et la distribution. Qu’avons-nous déjà constaté lorsque les prix du pétrole étaient au plus haut en 2008, et même dès 2007 ?
 
 Le fameux “pouvoir d’achat” sérieusement malmené, et une Ministre de l’économie n’ayant rien d’autre à proposer aux français que de rouler en bicyclette pour contrer la hausse des prix du carburant.

 Des agriculteurs au bord de la crise de nerfs.
 
 Les pêcheurs français forcés de demander des aides publiques pour pouvoir pratiquer normalement leur métier.
 Des pans entiers de l’économie malades de la hausse du prix du baril.
 En réalité une promenade de santé en comparaison de ce qui nous attendrait si le détroit d’Ormuz était bloqué. Voilà qui éclaire bien mieux le petit nom de ce détroit : la carotide de l’Occident.
 
 Panique financière ?
 
 Dans un environnement financier déjà fragilisé, un conflit avec l’Iran aurait probablement des conséquences proches de la panique.
 
 Les marchés seraient extrêmement volatils à l’heure où la peur domine déjà largement les prises de décision. Les "anti-guerre" américains avancent l’idée que les Etats-Unis attaqueraient en position de doute, et non comme une force sûre d’elle-même, de son droit et de sa capacité à finir un conflit rapidement. De quoi alimenter les incertitudes des marchés.
 
 Escalade des dépenses militaires.
 
 Les dépenses militaires des conflits en Irak et en Afghanistan ont déjà atteint des montants colossaux, comme en attestent les compteurs de Cost of War.
Un conflit en Iran serait probablement un nouveau gouffre engloutissant des dépenses astronomiques.
 
 Quant aux conséquences écologiques, sanitaires et humanitaires sur les populations du Moyen-Orient et du monde, nous laissons aux nombreux commentateurs le soin de les subodorer, en concluant sur une citation du Général de Gaulle : “la guerre, c’est comme la chasse, sauf qu’à la guerre les lapins tirent”.
 
 Pourpier de Filefi.com
 
 Illustration : détroit d’Ormuz vu par satellite, image de la Nasa dans le domaine public.


Jeudi 12 Août 2010

http://www.alterinfo.net/Si-l-Iran-est-attaque-quelles-consequences-economiques_a48941.html
Sur mon blog
.
(JPG)
Verra-t-on un jour prochain des soldats européens prendre la place de ce soldat israélien ?
.
Alerte ! Israël veut sous-traiter l’occupation de Gaza à l’Union Européenne
.
Le nouveau Karcher est arrivé:
.

Halls

http://edit-biog.over-blog.com/

Heureusement, Brice Hortefeux est là pour « protéger les honnêtes gens

 Merci à Bakchich  et le dessin d'Oliv'
.

Tous les préjugés malsains de Sarkosy vis-à-vis des Roms et autres familles des gens du voyage ont des relents d’un contexte douloureux de notre passé. Le 2 Juin 1941, Pétain signe un nouveau statut pour les juifs de France, les excluant de la vie sociale, financière, philosophique, artistique de notre pays. (..)

 

D’ici peu, j’ai ‘impression que l’on va pouvoir encore employer le mot : Rafle ! (eva: C'est fait. On commence !) (..)

 

tsiganes-laplote-j.jpg

 

.

Quant à la déchéance de la nationalité, quand il était ministre de l’intérieur, il se targuait d’avoir aboli la double peine. Et voilà qu’il va en installer une bien plus sévère, pour réaffirmer les frontières politiques. La distinction faite entre Français immigré et Français de naissance ouvre une grande brèche dans un principe de la justice : L’égalité devant celle-ci ! Tout criminel aurait alors, une épée de Damoclès bien plus lourde pour les personnes dont la nationalité a dû s’acquérir.

 

L’expression tant prisée par le parti du borgne « Français de souche » trouverait une portée juridique. La politique sécuritaire de notre bonhomme à moitié magyar, qu’il mène depuis huit ans, vient de franchir une nouvelle limite : Il crée un double niveau dans la nationalité.

 

A quand un discours à la Poutine « il faut buter les tchétchènes jusque dans les chiottes »…Vous remplacez, les Caucasiens par le terme qui vous conviendra, Messieurs de l’UMP.

 

Honte à vous !

 

http://letempsdescerises59.over-blog.com/article-honte-a-vous-54933895.html

 

 


JEAN FERRAT...NUIT et BROUILLARD

.

.

 

180px-Etoile-Jaune-IMG_0942.jpg180px-Etoile-Jaune-IMG_0942.jpg

L'article d' Eva R-sistons,
Alerte ! Après l'étoile jaune, l'étoile verte ?

.
.
L'horreur du capitalisme :
.
horreur-econ.jpg

Complément d'enquête / document exceptionnel de
1996 (TV Belge)  

Sur « les nouveaux maitres du Monde » 

ICI  

il fait 30 mn environ

 

merci Dominique de me l'avoir signalée, eva 

A voir, à relayer partout !

 

 

Noam Chomsky d’ajouter : « Encourager le sentiment antifiscal est une caractéristique de la propagande patronale dans tous les pays d’Occident. Les gens doivent être endoctrinés pour détester et pour craindre le gouvernement pour de bonnes raisons : des systèmes existants de pouvoir, le gouvernement (l’État)  est le seul qui en principe, et parfois en pratique, répond au  public et peut restreindre les gâchis du pouvoir privé. ».

http://sos-crise.over-blog.com/article-noam-chomsky-endoctriner-pour-qu-on-deteste-l-etat-protecteur-55398489.html

 

 

Lire aussi:

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-l-amerique-part-en-pieces-selon-le-new-york-times-55376676.html  

 

Totalitarisme économique globalisé et esclavage moderne en France. Tiers-mondialisation 

 

Le mythe de la "réindustrialisation" face à une génération privée d'avenir ! 

 

Chômeurs : La radiation ça peut être simple, comme un coup de fil.. manqué !

 

 

 

L'article d'eva R-sistons :

 

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/06/14/alerte-le-nouvel-ordre-mondial-s-apprete-a-tuer-nos-emplois.html  link

 

Alerte, le Nouvel Ordre Mondial

s'apprête à tuer nos emplois !

 .

 

                                                                         pauvres-tt-possible-j.jpg

 

 

Dans le cadre des débats de l’alternative organisés par le CRREA et Marianne : débat sur le thème « Le système financier international : qui osera le réformer et comment ?« .

 

  http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/040810/le-systeme-financier-international-qui-osera-le-reformer-et-comment-debat-    link    (VIDEOS)

sur le blog de Jean Rex

T39RMoulin.jpg
.
.

 

Le FMI de Dominique Strauss-Kahn pour "la modération du salaire minimum"  

 

 

Technologie folle : Nanotechnologie
952537-2.jpg
.
.
Allons-nous vers une époque où les progrès extraordinaires qui ont été réalisés dans les domaines de la nanotechnologie, de la neurologie, la psychologie, l'informatique, les télécommunications et l'intelligence artificielle seront utilisés par  les autorités gouvernementales pour contrôler la population?  
La tentation d'utiliser ces nouvelles technologies pour contrôler le public devient presqu'irrésistible et à ce point, on pourra même envisager le "contrôle de l'esprit" (mind control).

Quand la société connaîtra un effondrement complet et total dans les années à venir, les gouvernements de partout dans le monde seront tentés de faire n'importe quoi, y compris le contrôle à distance de l'esprit pour rétablir l'ordre. C'est pourquoi quelques unes des avancées les plus récentes dans le domaine de la nanotechnologie font froid dans le dos...

 

Une équipe de chercheurs de l'Université de Buffalo ont fait une découverte vraiment alarmante. Ce qui suit est un extrait de leur communiqué:

 

"Des nanoparticules magnétiques visant les membranes cellulaires peuvent contrôler à distance les canaux ioniques, les neurones et même le comportement des animaux", selon un document publié par des physiciens de l'Université de Buffalo  dans la revue scientifique "Nature Nanotechnology".

 

Voir l'étude:
http://www.buffalo.edu/news/11518

 

Nul besoin d'un doctorat pour comprendre les implications d'une telle technologie.

 

Et si des "nanorobots" avaient la capacité de contrôler l'esprit de l'homme en étant programmés pour rechercher et s'attacher à des domaines-clé du cerveau humain?  Ces "nanorobots" seraient beaucoup trop petits pour être vus par l'œil humain et les gens pourraient devenir «infectés» par ces créatures sans même le savoir. Des hordes de ces nanorobots pourraient être libérés dans l'atmosphère ou dans des espaces publics et des milliers, voire des millions, de personnes ne s'en rendraient pas compte.

 

Cette technologie est tout simplement effrayante.

 

Les fabricants de jeux vidéo travaillent en ce moment à développer des jeux où vous n'avez plus besoin d'une manette, mais où vous contrôlez avec vos ondes cérébrales.  Cette technologie pourrait avoir de très larges applications... 

 

Extraits de http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=952537

 

 

 

photo-2435880-M.jpg

 

Au pays de la révolution française qui a mis fin au féodalisme et à la servitude en propageant à travers le monde les mots de « Liberté – Egalité – Fraternité » ; à Paris, capitale d’un pays qui a résisté hautement pour se libérer de la barbarie d’une armée occupante féroce et brutale ; depuis vos bureaux à l’Elysée ou ceux du Quai d’Orsay – j’espère que vous lirez ma lettre.


Nous savons tous que la démocratie fonde le respect de la diversité des êtres humains. Elle définit les bases légales qui accordent à chacun des droits et des devoirs. Elle prône l’égalité des droits humains et refuse absolument d’établir des différences négatives et ségrégatives selon la couleur de la peau, l’origine, la religion, etc.

Comme citoyen franco-palestinien, je pensais que les autorités françaises se devaient de me protéger (comme elles le font pour tous nos compatriotes français injustement en difficulté dans le monde) alors que je vis dans un pays sous occupation militaire décidée par un gouvernement qui refuse obstinément de reconnaître et d’appliquer le droit international.

 

suite ici :


http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14972

 

 

« Dans un pays démocratique,
s’il n’y a pas de preuve,
on doit relâcher un suspect »

 


Et Salah Hamouri ? Aucune preuve de quel acte que ce soit n’a été rapportée devant le tribunal militaire. Rien. Il n’a commis aucun délit d’aucune sorte.  Et il a été pourtant condamné à 7 ans de prison sur la base d’une simple « intention » supposée et retenue contre lui par le tribunal. Une intention ! Pas un acte, non, une idée non réalisée dans le pire des cas. (..)

Association France-Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél: 00.33.1.43.72.15.79
Fax: 00.33.9.56.03.15.79
afps@france-palestine.org

 

 

23-decembre-155.jpg

 

 2010: Un été noir pour les animaux de compagnie abandonnés

 

 

Guerre, suite

 

 

Si Wall Street le dit...

 

Citant les échecs sécuritaires de Washington, durant ces dernières décennies, dont notamment les deux guerres en Afghanistan et en Irak,  le quotidien américain Wall Street Journal a mis en garde, lundi, contre un troisième échec sécuritaire cette fois-ci contre l'Iran (..) afin de ne pas enliser le pays dans un nouveau bourbier

 

 http://french.irib.ir/index.php/analyses/articles/item/98843-léchec-us-en-matière-de-sécurité-face-à-liran-aura-de-graves-répercussions

 

 http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

 

 Hiroshima-Nagasaki Atomic Bombings (9 August 1945): Crimes against Humanity (Documentary, 31' 25)

 

Géopolitique du Moyen-Orient : Le Liban, une passoire par René Naba

 

 

952690.jpg
 

 

Plus horrible que le fléau de la peste noire en Europe, plus coûteux en vies humaines que la Seconde Guerre Mondiale.  La question n'est pas de savoir si, mais quand...

 

C'est le message d'alarme émis par John G. Kappenman, consultants et expert sur les dangers et dommages causés par les impulsions électromagnétiques sur la société moderne. (extraits)

 

 http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=952690

 

 

952684.jpg

 

                                          Tempêtes solaires à l'horizon, êtes-vous prêts ?

                                 http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=952684

 

 

 

952691.jpg
.
La Russie met en place la 1e centrale d'Iran le 21 août
http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=952691
APARTHEID :
Le boycott jadis recommandé contre l'Afrique du Sud,
et réprimé aujourd'hui contre Israël.
Cherchez l'erreur !
Partager cet article
Repost0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 02:48

Etats-Unis et Iran à deux doigts de la guerre ?

Pour que les Etats-Unis lancent leurs bombardiers et missiles sur l’Iran, il ne manquerait plus qu’un prétexte... quitte à le fabriquer de toutes pièces, écrit Abdel Bari Atwan, l’un des analystes les plus pertinents de toute la presse arabe.

 

Etats-Unis et Iran... A deux doigts de la guerre

 

L’amiral Mike Mullen, président du collège des Chefs d’état-major [Joint Chiefs of Staff], a annoncé dimanche que les Etats-Unis ont depuis quelques temps déjà mis au point un plan pour une frappe sur l’Iran. Il semblerait que nous devons nous attendre à une autre guerre majeure qui changera la carte politique et la vie des peuples de cette partie du monde, et pour des décennies.

Avec l’avantage de la rétrospective, il s’agit clairement d’une pratique israélienne et américaine de vouloir recueillir une approbation publique avant de lancer la première attaque, trouvant des prétextes pour la guerre comme ils l’ont fait avec l’invasion du Sud du Liban en 2006 (qui d’après Israël était une guerre de représailles contre le Hezbollah qui avait capturé deux de ses soldats) et la sinistre farce des Armes de Destruction Massive [ADM] avant l’invasion de l’Irak en 2003 par une coalition sous commandement des Etats-Unis.

Le Président Bush avait réellement décidé - au cours des discussions avec son allié Tony Blair, alors premier ministre de la Grande-Bretagne - du moment de la guerre contre l’Irak huit mois avant de lancer l’opération. Ces deux-là ont alors entamé le processus de démonisation, nécessaire pour convaincre leurs publics que l’action militaire était justifiée. Les politiciens, les médias et les porte-parole aux Nations Unies faisaient tous partie des pièces composant cette machinerie.

Il y a plusieurs indicateurs montrant que des préparatifs sont en cours pour une nouvelle guerre et que la question est à présent concentrée sur le fait de trouver un prétexte pour lancer les bombardiers et missiles à long portée israéliens et américains. Voici lesquels :


 

Premièrement : la décision du Tribunal international spécial pour le Liban sur l’assassinat de Rafic Hariri sera rendue publique le mois prochain. Des fuites suggèrent que le Hezbollah sera accusé d’être impliqué. Son dirigeant Sayyed Hassan Nasrallah a déjà insisté sur le fait qu’il ne tiendrait pas compte des accusations, expliquant que le Tribunal était politisé, et que les preuves ont été fabriquées. Cela signifie qu’une position peut être prise au niveau international pour condamner le Hezbollah, donnant ainsi un feu vert à une agression israélienne contre lui.


Deuxièmement : les États-Unis ont exercé de très fortes pressions - caractérisées par des menaces et des intimidations - sur l’Autorité palestinienne de Ramallah pour qu’elle revienne à des négociations directes avec Israël. Le 29 Juillet, lors de sa réunion au Caire, le Comité pour l’Initiative de paix arabe a exhorté le président Abbas à entamer des pourparlers directs, en dépit du fait que la partie israélienne n’ait fait aucune concession sur l’une des questions majeures, telle que celle des illégales activités de colonisation. Nous avons constaté que chaque fois que Washington préparait Israël à la guerre, il y avait une série de rencontres israélo-égyptiennes à Charm el-Cheikh, des coups d’envoi pour des négociations israélo-palestiniennes, le tout avec des promesses d’un engagement américain en faveur d’un très prochain Etat palestinien indépendant.


Troisièmement : le mois dernier Netanyahu, premier ministre d’Israël, a tenu une réunion extrêmement cordiale avec Barack Obama à la Maison Blanche. C’était très différent d’une rencontre antérieure caractérisée par l’absence de résultats et des antagonismes. Les deux hommes ont convenu de relancer les négociations de paix, présentant Israël comme voulant la paix malgré son massacre, le 31 mai dernier, de militants pacifistes sur la Flottille de la Liberté pour la bande de Gaza.

 

Quatrièmement : Six soldats israéliens ont été récemment tués en Roumanie lorsque leur engin s’est écrasé lors de manoeuvres conjointes... Il y a des spéculations selon lesquelles la Roumanie et la Géorgie ont pris la place de la Turquie comme allié d’Israël et comme pont vers l’Europe. La Turquie a fermé son espace aérien à Israël pour protester contre le massacre de la Flottille et contre le blocus de la bande de Gaza.


Cinquièmement : Les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite ont interdit l’utilisation du téléphone mobile BlackBerry du fait que ses scripts de communication ne sont pas soumis à la surveillance des services de sécurité. Ils ont expliqué que l’interdiction se justifiait par les préparatifs pour des mesures d’urgence en cas de guerre. Il y a plus de 400 000 Iraniens dans la région du Golfe, et les journaux répandent des rumeurs sur des cellules dormantes iraniennes parmi eux.

 

Sixièmement : la visite commune surprise de la semaine dernière du roi saoudien Abdullah bin Abdul Aziz et du président syrien Bachar al-Assad à Beyrouth ; ils y ont exhorté les dirigeants des organisations rivales à convenir d’une trêve, face à l’anxiété croissante au sujet une nouvelle guerre civile si le Hezbollah se retrouvait accusé de l’assassinat de Rafic Hariri. Cela met en évidence un plan israélien pour attaquer le Liban.


Septièmement : Israël a achevé les essais de son système de défense anti-missile, « le dôme de fer », le 20 juillet. La Syrie a été récemment accusée d’avoir fourni des missiles Scud au Hezbollah

Huitièmement : pour la première fois depuis plusieurs années, des roquettes ont été lancées contre Israël depuis le désert du Sinaï. On pense qu’il s’agissait de fusées à longue portée de type Grad (russe). Ceci survient comme un avertissement à Israël, disant que la réplique à une agression ne viendrait pas seulement du Sud-Liban mais aussi du Sinaï et de la bande de Gaza.

 

 

 

L’amiral Mullen faisait preuve de raison quand il a dit être préoccupé par les coûts élevés d’une autre guerre à la fois en termes de vies humaines et en termes économiques. Les résistants islamistes et les troupes iraniennes sont de redoutables combattants qui sont prêts à mourir plutôt que de hisser le drapeau blanc, au contraire des régimes arabes si friands de capitulations. La guerre en Afghanistan dure depuis neuf ans, et depuis sept ans en Irak. Le Hezbollah a résisté à l’agression israélienne pendant plus de trente-quatre jours et n’a pas été brisé, et le Hamas n’a pas été vaincu après plus de trois semaines de guerre lorsque Israël a envahi Gaza l’hiver 2008-2009. Ce fut le début d’un tournant dans l’opinion mondiale, Israël se révélant être un Etat voyou raciste qui commet des crimes de guerre et viole toutes les lois internationales.


Le président Obama a annoncé hier que toutes les troupes américaines en première ligne quitteront l’Irak en Septembre. Il ne veut pas que ses troupes deviennent des otages en cas de guerre avec l’Iran. Dans ce qui se révèle être d’une grande ironie historique, les Iraniens sont le plus fort contingent dans l’actuel régime irakien sous l’égide des Etats-Unis.

La récente réconciliation saoudo-syrienne n’est pas une garantie de stabilité au Liban, ces pays exerçant une moins grande influence comparée à celle de l’Iran dont les liens avec les branches politiques et militaires du Hezbollah sont bien connus.

Mohammad Baqer Zolghadr, vice-ministre iranien dans les affaires de sécurité intérieure a averti hier que dans le cas d’une attaque, l’Iran ripostera contre Israël comme contre les intérêts américains dans le Golfe. Ses missiles Shahab-3 à longue portée de 2000 km sont certainement capables de cela.

Nous n’excluons pas la possibilité que toutes ces menaces soient tout simplement un autre chapitre dans la longue guerre psychologique entre Téhéran et Washington. Mais la résistance des Talibans et le retrait des Néerlandais, des troupes polonaises et australiennes du théâtre afghan commencent à ressembler à une défaite pour l’OTAN.

Se pourrait-il que, après avoir fait machine arrière en Irak et avoir échoué à apporter la paix en Palestine, les Etats-Unis et les États arabes dits modérés souhaitent affronter un nouveau champ de bataille ? Telle est la stratégie d’un joueur qui face à ses pertes, prend des risques encore plus grands dans l’espoir de tout gagner, alors qu’il finit par tout perdre.


Les guerres en Irak et en Afghanistan n’ont en rien contribué à améliorer la sécurité américaine, bien au contraire : les Etats-Unis sont entraînés dans des guerres coûteuses et épuisantes, le processus de paix s’est effondré en même temps que l’économie et, surtout, la menace d’Al- Qaida n’a pas diminué mais s’est au contraire renforcée, et cette organisation n’a cessé de s’étendre à travers le monde.

(JPG)

* Abdel Bari Atwan est palestinien et rédacteur en chef du quotidien al-Quds al-Arabi, grand quotidien en langue arabe édité à Londres. Abdel Bari Atwan est considéré comme l’un des analystes les plus pertinents de toute la presse arabe.


Mercredi 11 Août 2010


http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9225 http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9225

 

 

http://www.alterinfo.net/Etats-Unis-et-Iran-A-deux-doigts-de-la-guerre_a48933.html

 

 

 

 

Expert russe: Une nouvelle guerre

au Proche-Orient inévitable

 

 

Proche-Orient: une nouvelle guerre inévitable (experts russes)

 

 

Proche-Orient: une nouvelle guerre inévitable (experts russes)

Ria Novosti


 

Une nouvelle guerre entre l'Iran et certains Etats arabes, d'une part, et Israël, de l'autre, est inévitable et pourrait éclater dès l'automne, ont estimé mardi certains experts russes lors d'une table ronde consacrée à l'escalade de la tension au Proche-Orient, organisée par RIA Novosti.


Cet avis est même partagé par des politologues ayant des visions opposées de la nature du conflit au Proche-Orient, notamment par Evgueni Satanovski, directeur de l'Institut d'études d'Israël et du Proche-Orient, et Gueïdar Djemal, président du Comité islamique de Russie.


Selon M.Djemal, une nouvelle guerre sera provoquée par Israël dès l'automne.


"Après l'assaut sanglant de la "Flottille de la Liberté", il serait difficile à Israël de prendre l'initiative du conflit. Je pense que l'Etat hébreu déclenchera la guerre par l'intermédiaire de pays tiers (…) pour ne pas nuire à son image de marque", a notamment supposé l'expert.


Sans préciser qui déclenchera le futur conflit, M.Satanovski pointe l'instabilité des relations entre Israël et le Liban, ainsi que l'incapacité des "casques bleus" à contrôler la frontière et à empêcher les tirs de roquettes par les commandos du mouvement chiite Hezbollah contre l'Etat hébreu depuis le territoire libanais.


"Le Hezbollah est aujourd'hui la principale force militaire et l'essentielle force politique du Liban, ce qui rend la guerre inévitable", a averti l'analyste.


Trois Libanais - deux soldats et un journaliste - et un officier israélien ont été tués mardi 3 août à la frontière entre Israël et le Liban dans des affrontements meurtriers sans précédent depuis 2006. Le soir du même jour, le mouvement chiite Hezbollah, très présent dans le sud du Liban, a affirmé qu'il avait décidé de ne pas intervenir dans ces heurts ayant opposé les armées libanaise et israélienne, mais a averti qu'il n'hésiterait pas à le faire en cas de "nouvelle agression" de l'Etat hébreu. La Syrie a assuré le Liban de son soutien et l'Iran a condamné l'"incursion" de l'armée israélienne en territoire libanais.


Israël et le Liban se sont rejeté la responsabilité des violences, les pires à la frontière entre les deux pays encore techniquement en guerre depuis le conflit destructeur de 2006 entre l'Etat hébreu et le Hezbollah. Depuis quelques mois, les tensions entre l'Etat hébreu et le Hezbollah se sont accentuées, après qu'Israël a accusé la Syrie de fournir des missiles Scud au Hezbollah.


 
http://fr.rian.ru/world/20100810/187214686.html

 

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EklEVuFpuAdVnyEmxz.shtml

 

 

 

Assassinat Hariri prétexte à guerre.

Après la Syrie, le Hezbollah désigné

par les médias menteurs

 

 

Pour justifier la guerre impérialiste de domination et de prédation contre l'Iran, le Liban, la Syrie, etc, l'Occident commence à présenter le Hezbollah comme responsable de la mort de Hariri, après avoir, en son temps, prétendu que la Syrie était derrière ce crime, afin de l'écarter du Liban et de tenir mieux à sa merci ce pays. 

Il est évident que comme d'habitude, Israël (et ses alliés anglo-saxons) est à l'origine de cet événement.

 

Eva R-sistons aux médiamensonges...

 

 

naderian20100809203030340.jpg

 

Press TV, 9 août 2010

 

     Le chef du Hezbollah Seyyed Hassan Nasrallah a présenté des indices prouvant qu’Israël orchestré l'assassinat de l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri.

 

     Lundi soir, lors d'une conférence de presse à Beyrouth, le secrétaire général du mouvement de résistance libanais a présenté des séquences vidéo capturées par des drones israéliens, ainsi que des aveux enregistrés de de la cinquième colonne israélienne corroborant que le 14 février 2005, l’assassinat de Hariri dans la capitale a été exécuté sur ordre de Tel Aviv.
[Ndt : La TV France24 a parlé de cette affaire en se gaussant. Elle a dit un truc du genre : comme si on pouvait appeler ça des preuves.]

 

     Le réseau libanais Al-Manar a diffusé le discours et incorporé les éléments de preuve montrant la séquence d’images interceptée de la maison de M. Hariri dans la période qui a précédé l'attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie à 22 autres personnes.

 

     Le réseau a montré les vidéos prises par des drones, qui surveillaient l'itinéraire qu’Hariri avait habitude de prendre chaque jour.

 

     Les rapports du ministère libanais de la Défense montrent des avions de guerre et des avions de reconnaissance israéliens survolant le quartier le jour où Hariri a été assassiné, a déclaré Nasrallah.

 

     Al-Manar a aussi diffusé une séquence montrant des agents secrets israéliens avouant leur rôle dans l'assassinat.

 

     Ahmad Hussein Nasrallah, l’un des agents israéliens, « avait donné de faux renseignements à l'ancien premier ministre Rafic Hariri par l’intermédiaire de quelqu'un qui travaillait avec lui dans le domaine de la sécurité, » a déclaré le speaker d’Al-Manar qui a ajouté : « Il a dit que le Hezbollah voulait assassiner Rafic Hariri. »

 

     Al-Manar a montré ensuite l'agent avouant la ruse.

 

     La Syrie a été accusée d'être derrière le complot visant à assassiner Hariri, ce qui a sapé les liens ténus entre Damas et Beyrouth et a finalement conduit au retrait des troupes syriennes du Liban.

 

     Le chef du Hezbollah a déclaré qu’Ahmed Nasrallah avait cherché à effrayer le premier ministre libanais défunt avec des allégations faisant partie d'un vaste complot visant à chasser la Syrie du Liban.

 

     Il a poursuivi en disant que l'assassinat visait à déclencher une guerre sectaire et religieuse au Liban, et a ajouté que, si le machin* de l'Organisation des Nations Unies qui enquête sur l'affaire ne tient pas compte des nouveaux éléments de preuve, ça montrera que l'enquête est politisée.

 

     Nasrallah avait dit le mois dernier avoir été informé par le fils et successeur du leader mort, Saad Hariri, que le machin* spécial pour le Liban « accusera certains membres indisciplinés [du Hezbollah]. »
[* Ndt : Je me suis permis d’exprimer l’idée gaullienne exacte du chef du Hezbollah, qui a dit poliment tribunal.]

 

     Il a rejeté cette allégation et a averti que le complot faisait partie d'un « projet dangereux qui vise la résistance. »

 

     Le machin de l’ONU devrait annoncer ses conclusions avant la fin de l'année.



Original : www.presstv.ir/detail.aspx?id=138064&sectionid=351020203
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

 

http://www.alterinfo.net/Assassinat-de-Rafic-Hariri-Le-Hezbollah-demasque-les-tueurs-a-gages-israeliens_a48920.html

 

 

Lire aussi :

 

http://www.alterinfo.net/Etats-Unis-et-Iran-A-deux-doigts-de-la-guerre_a48933.html

 

 

A lire aussi:

 

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-afghanistan-irak-demain-l-iran-la-verite-fait-peur-silence-total-des-medias-55224653.html

 

 

 

 

 

Document choc: L'attaque de la flotille de Gaza

filmée par les militants eux-mêmes,


Extrait de la vidéo diffusée par IARA LEE aux Nations Unies :
http://www.youtube.com/watch?v=e1xI6OOPp8Y&feature=related

 

 

Traduction

Al-har.com

 


> http://www.al-har.fr/blog/2010/06/11/un-film-echappe-a-la-censure-israelienne-concernant-lattaque-de-la-flotte-de-la-liberte/

 

 

Extrait de la vidéo diffusée par IARA LEE aux Nations Unies :

 

(Le livret que montre l’homme entre 3′ et 3′15 a été trouvé sur l’un des soldats Israéliens blessé, il contient les photos de plusieurs personne présentent sur le bateau… l’opération était donc bien préparée de longue date)



L’équipe d’al-har tient à féliciter le réseau « Culture of Resistance » et  « Democracy Now ! » pour son travail, et s’excuse par avance des erreurs involontaires ayant put se glisser dans la traduction que nous avons fait avec nos faibles capacités… :-)

(1) Il nous semble utile d’ajouter ici la vidéo de l’exécution sauvage de Furkan Dogan par les soldats sionistes :

 

 


Reproduction autorisée en citant la source en français : http://www.al-har.fr/blog/2010/06/11/un-film-echappe-a-la-censure-israelienne-concernant-lattaque-de-la-flotte-de-la-liberte
Ainsi que le lien de l’article original (publié sous licence Creative Commons) : http://www.democracynow.org/2010/6/10/exclusive_journalist_smuggles_out_video_of


http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-flotille-gaza-desinformation-amy-goodman-democratie-israelienne-54378466.html



_________________________________________________________________________________________



Sélection de liens 



                            NS-et-lepen-j.jpg
                           Sarkozy contre la République:
             Un président hors la loi (Mediapart, Edwy Plenel)

 

                  La France a dorénavant pour président un délinquant constitutionnel

 


 

La diversion xénophobe organisée par le pouvoir pour tenter de faire oublier le feuilleton Bettencourt est un tournant du quinquennat: désormais, Nicolas Sarkozy est un président hors la loi. La fonction que le suffrage populaire lui a confiée en 2007 lui impose de veiller au respect d'une Constitution qui « assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine ». Par son discours de Grenoble visant les personnes « d'origine étrangère », il a donc violé la loi fondamentale et, par conséquent, manqué aux devoirs de sa charge. Cet événement ne saurait être traité à la légère par les républicains et les démocrates, de quelque bord qu'ils soient: il oblige au sursaut le plus large et le plus solennel.


Président de la République française depuis 2007, Nicolas Sarkozy occupe une fonction qui ne lui appartient pas. Il n'a pas été élu pour satisfaire son bon plaisir ou son libre arbitre, mais pour remplir un rôle constitutionnel dont il n'a pas le droit de s'écarter, sauf à renier son mandat. « La souveraineté nationale appartient au peuple », énonce l'article 3 de notre Constitution qui ajoute: «Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.» Quant à l'individu que l'expression d'un suffrage « universel, égal et secret » a placé à l'Elysée, sa marge de manœuvre est précisément définie par l'article 5: «Le président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat.»


Il suffit donc de relire la loi fondamentale, sur laquelle repose notre Etat de droit – ou ce qui en reste –, pour prendre la mesure de la rupture survenue le 30 juillet, à Grenoble, au détour du discours de Nicolas Sarkozy: la France a dorénavant pour président un délinquant constitutionnel, un président devenu hors la loi. Car le premier article de la Constitution, dont la place éminente dit bien l'importance, ne se contente pas de définir la France comme « une République indivisible, laïque, démocratique et sociale » – ces deux derniers adjectifs étant trop souvent oubliés. Cet article ajoute immédiatement: « Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »


De plus, le préambule qui précède et, donc, ouvre la Constitution souligne que « le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale » tels qu'ils ressortent non seulement de la Déclaration de 1789 mais du préambule de la Constitution de 1946, issue du combat contre le nazisme et le pétainisme. Lequel préambule proclame que « tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés ».


Nul besoin d'être un constitutionnaliste chevronné pour comprendre que Nicolas Sarkozy a commis une faute contre la nation, la république et le peuple tels qu'ils sont définis par notre loi fondamentale. Par l'affirmation que « la nationalité doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un fonctionnaire de police, d'un militaire de la gendarmerie ou de toute autre personne dépositaire de l'autorité publique », le chef de l'Etat a publiquement proposé d'instaurer deux catégories de Français et de ruiner le principe d'égalité devant la loi, en créant une nationalité conditionnelle pour les Français d'origine étrangère.

 

suite ici :

 

http://www.mediapart.fr/article/offert/33103f7b2df0a52d97860a3670a5644b

 

 

 

 

L'opinion d'eva R-sistons :

 

Tout l'espace est militarisé. Avec des bases américaines partout et des armes réellement de destruction massive. Pire ! Voici l'arme ultime, Haarp. Planète en folie assurée ! Et au bout, l'apocalypse et une  souffrance incommensurable de l'humanité ! Les Américains et leurs alliés sont-ils irresponsables ?


Je revois des vidéos de la guerre d'Irak. Chirac était contre cette guerre insensée ! Sarkozy, Kouchner, Lellouche étaient pour. Et ce sont eux qui président aux destinées de la France, pour son malheur ! Contre la volonté des Français..  Il se murmure que notre pays sera pleinement impliqué dans la croisade américano-israélienne contre l'Iran, au premier rang (ou plutôt avec, nécessairement, un strapontin).  Sarkozy remplacera Aznar ! Il est notre Bush ! 


Sarkozy liquide la France et la conduit dans une guerre dont nous ne voulons pas et qui n'est pas la nôtre ! Il dispose de notre pays comme s'il en était le propriétaire; C'est un crime de haute-trahison envers les électeurs, le pays, l'avenir de nos enfants  (complètement hypothéqué) ! Corruption, tyrannie, népotisme, bellicisme, nous avons tout avec lui;  c'est très grave, la coupe déborde !

 

 

Haarp : L'arme ultime

 

Avec le "Haarp", l'armée américaine serait en train de rééditer, sous une forme plus économique et plus dangereuse encore, son projet "Star Wars" ou Guerre des étoiles. A une différence près : il s'agit cette fois d'une installation terrestre.

 

HAARP, responsable des catastrophes metéorologiques dans le monde d'aujourd'hui
L'Arme Ultime
Les américano-sionistes ont mis au point un vaste système d'armement capable de :
- scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes,
- d'interrompre toute forme de communication hertzienne,
- d'influencer les comportements humains,
- de modifier la météorologie,
- de griller les avions dans le ciel comme le ferait un vulgaire four à micro-ondes de votre potage,
- de provoquer des tremblements de terre
- ou des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique 

 

Avec le "Haarp", l'armée américaine serait en train de rééditer, sous une forme plus économique et plus dangereuse encore, son projet "Star Wars"
ou Guerre des étoiles. A une différence près : il s'agit cette fois d'une installation terrestre.
 
 Les initiales HAARP signifient en anglais "High-frequency Active Auroral Research" (recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales.) De prime abord, derrière ces initiales un peu ésotériques, se cache un projet de 30 millions de dollars de co°t annuel que l'armée américaine présente comme d'innocente recherches sur l'ionosphère.
 
 Néanmoins, il est difficile de croire qu'il ne s'agit pas d'un projet à des fins militaires lorsque l'on sait que les vrais bailleurs de fond sont la Navy, l'Air Force et le Département de la Défense.
 
 Haarp est relié à l'un des ordinateurs les plus puissants de la planète à l'université d'Alaska dans le Butrovich building.


suite ici :

http://sos-crise.over-blog.com/article-haarp-responsable-des-catastrophes-meteorologiques-d-aujourd-hui-55274575.html

 

 

 

Lire aussi :

 

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-depuis-neuf-ans-la-guerre-contre-le-terrorisme-s-enlise-en-aghanistan-55237467.html

 

 

 

 


livreautarcies200.jpg 
http://www.autarcies.com/

 

Guerre ? Préparons-nous, par eva.

 

Terrain ? Réseau d'amis, de voisins ? Provisions ? Matériel solaire ? Camping-car ? Pompe à eau ? Groupe électrogène ? Semences ? Machine à faire le pain ? Filtre eau ? Iode ? Réserve de "Gerblé", germe de blé en poudre sans goût, 2 euros environ, contient toutes les substances dont l'organisme a besoin, produit naturel. Etc...

Voyez mon blog http://sos-crise.over-blog.com (liens en présentation, survie, comment faire son pain,  etc)

 

 

 

voyou.jpg

 

http://www.marianne2.fr/Voyou-de-la-Republique-L-article-de-Jean-Francois-Kahn_a196198.html?com&order=2

 

 

Les 7 casseroles d'Eric Woerth

Irak revu par les Occidentaux: Maintenant, c'est "pétrole.. sans nourriture" !

Les traînées blanches dans le ciel, alerte ! "Chemtrails" toxiques pour tous

Photos hallucinantes de dirigeants. Des sociopathes sont-ils au pouvoir ?

11 septembre: Un nouveau fait (rapport officel NTSB) confirme l'imposture

 

 

 

Sarkozy "voyou de la république"?
(cf Marianne) ou enfant gâté ?
Sarko54.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/
Sur l'excellent blog de Jean Lévy,
 

Contre la guerre inpérialis en Afghanistan,

Contre les menaces militaires visant l'Iran,

Contre le soutien officiel à l'Etat d'Israël,

 

 

Un document de la CIA révèle des plans pour manipuler l’opinion publique européenne au sujet de l’Afghanistan (Rawstory)
29 mars 2010 
Daniel TENCER

 
Secouée par la chute du gouvernement hollandais à cause de l’engagement du pays dans la guerre en Afghanistan, la CIA vient de proposer une stratégie destinée à éviter un éventuel effondrement du soutien à la guerre chez les alliés européens.
(eva: Ca, par exemple ! La défense des femmes afghanes !!!

 

 Time Magazine / Rue89

Une jeune femme au visage mutilé. La légende : « Ce qui arrivera si nous quittons l'Afghanistan ».
La couverture de Time fait débat.
Time est accusé par plusieurs commentateurs d'exploiter les souffrances infligées aux femmes par les talibans pour justifier le maintien des troupes dans le pays.
http://fr.news.yahoo.com/69/20100810/twl-la-guerre-en-afghanistan-sert-elle-p-b11dcaf.html


(suite article) Un document marqué « confidentiel / non destiné aux regards étrangers », posté sur le site internet de Wikileaks, propose des stratégies pour manipuler les opinions publiques européennes, particulièrement en France et en Allemagne.
Le document ne propose pas de méthodes directes que la CIA pourrait employer pour parvenir à cette fin – il n’y a, par exemple, aucune référence à la diffusion de propagande dans la presse – mais il énonce ce que l’agence considère comme les axes d’intervention qui pourraient gagner les coeurs et les esprits. Parmi les propositions, le document propose une campagne sur le sort des femmes afghanes auprès de l’opinion publique française, cette dernière ayant démontré sa préoccupation pour les droits des femmes en Afghanistan.
En ce qui concerne l’opinion pubique allemande, le document propose une campagne alarmiste sur l’éventualité d’un échec de l’OTAN en Afghanistan. « L’exposition de l’Allemagne au terrorisme, à l’opium, et aux réfugiés pourrait rendre la guerre plus acceptable pour les sceptiques, » affirme le document.
 
Le document est disponible sur le site de Wikileaks.
 
(..) « La chute du gouvernement hollandais à cause de l’engagement des troupes en Afghanistan montre la fragilité du soutien européen à la mission menée par l’OTAN, » déclare le document. « Certains états membres de l’OTAN, particulièrement la France et l’Allemagne, ont compté sur l’apathie de leurs opinions publiques sur l’Afghanistan pour renforcer leur participation, mais cette indifférence pourrait se transformer en hostilité si les combats prévus pour le printemps et l’été provoquent une hausse du nombre de victimes militaires ou civiles. »
 
Le rapport de la CIA souligne que 80% des Français et des Allemands sont opposés à la guerre, mais présent une bouée de sauvetage : l’apathie de l’opinion publique. Grâce à cette dernière, les dirigeants européens ont pu étendre et élargir leur engagement en Afghanistan, malgré une profonde opposition.
 
(..) Le rapport suggère que le président Obama s’implique personnellement pour vendre la guerre en Afghanistan aux Européens.
 
(..)
 
Pour changer l’opinion des Français, la Cellule Rouge propose de lier la guerre en Afghanistan aux les efforts pour améliorer les droits des femmes en Afghanistan. Elle propose aussi d’insister sur le fait que la mission en Afghanistan est plus populaire en Afghanistan même qu’en Europe, du moins selon les sondages mentionnés dans le rapport.
 
(..) Des messages qui montreraient comment un défaite en Afghanistan pourrait augmenter en Allemagne les risques de terrorisme, d’opium et de réfugiés pourraient rendre la guerre plus acceptable aux yeux des sceptiques. »
 
De nombreux rapports sur la guerre ces dernières années laissent entendre que la CIA est plus profondément impliquée dans la guerre en Afghanistan que lors des guerres précédentes. Par exemple, lorsque la nouvelle est tombée sur les sept agents de la CIA qui ont été tués par un kamikaze dans une base avancée, elle a montré que la CIA intervenait principalement comme une branche de l’appareil militaire en Afghanistan, en dirigeant les frappes effectuées par les drones contre les Taliban.
 
L’attentat a aussi souligné les difficultés rencontrées par l’agence pour comprendre la situation dans ce pays d’Asie Centrale.
Les agents de la CIA pensaient que Humam Khalil Abu-Mulal al-Balawi, le kamikaze, était prêt à travailler pour eux comme informateur. Ils étaient apparemment si sûrs d’eux qu’ils avaient préparé pour son arrivée une fête à l’occasion de son anniversaire. C’est là qu’il s’est fait exploser.
  Daniel Tencer
 
ARTICLE ORIGINAL
rawstory.com/rs/2010/0326/ci...
 
Traduction "prêts pour une nouvelle affaire de burqa cet été ?" par VD pour le Grand Soir

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-l-opinion-publique-francaise-de-jouer-son-role-face-a-guerre-imperialiste-d-afghanistan-et-les-menaces-contre-l-iran-55285426.html

insolite-video-incendies-russie-milliers
Russie:
Le prix à payer
pour la privatisation des forêts
Voila pourquoi les conséquences dramatiques de la canicule russe sont porteuses d’enseignement sur la politique suivie par les dirigeants du grand pays : liquidation des services publics avec seulement 20.000 pompiers (moins qu’en France !), casernes en ruine, sous-équipées, matériel obsolète non-renouvelé....privatisation et régionalisation de la gestion des forêts qui ont entraîné le licenciement  massif (des dizaines de milliers de postes) de gardes forestiers et le pillage de cette ressource pour le plus grand profit des oligarques et des gouverneurs locaux, gangrénés par la corruption omniprésente dans ce capitalisme décomplexé et mafieux qui règne depuis la défaite du socialisme. 

 

 

 

Pumping-statsion-375x256.jpg

                                                   La station de pompage de la famille Beyev

 

Seul contre tous les corrompus,

la formidable leçon d'un résistant russe:

http://sos-crise.over-blog.com/article-seul-contre-tous-les-corrompus-la-formidable-le-on-

d-un-resistant-russe-55367219.html

 

 

 

horreur-econ.jpg

 


                L'horreur du capitalisme financier, formidable vidéo 

 

 

Complément d'enquête / document exceptionnel de
1996 (TV Belge)  

Sur « les nouveaux maitres du Monde »

 

ICI 

 

il fait 30 mn environ

 

 

merci Dominique de me l'avoir signalée, eva

 

A voir, à relayer partout !

 


Partager cet article
Repost0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 22:13

 

20060319-chien-renifleur-Mariali-aussi.gif

Le talent de Mariali... 


Les Etats-Unis occupent tous les pays les uns après les autres.

Les Africains honorés le 14 juillet pour être mieux dévorés par les agents  du MEDEF et du CRIF.

Par eva R-sistons


Mes amis,

Je reçois à l'instant ce courriel pour moi de la plus haute importance. Il fait suite au post que j'ai mis à la fin de ma précédente parution, "Les Etats-Unis occupent le Costa-Rica".  Alerte ! Le Gl de Gaulle, prophétiquement (voir Les USA et de Gaulle - La politique étrangère du Gl: Un modèle pour nous), avait eu l'intelligence de comprendre la menace que représentaient les Etats-Unis, et le courage de s'opposer à la main-mise, au moins, de ce pays sur la France. Le Gl de Gaulle doit demeurer un phare pour tous: Sa Sagesse était immense ! Nous devons nous en inspirer. Plus que jamais, nous devons dire NON à l'américanisation à marche forcée de la France par Sarko l'Américain, plus que jamais nous devons affirmer notre différence, notre indépendance. Tant d'enjeux en découlent !

Votre eva R-sistons à l'intolérable d'un pays sans foi ni loi qui domine le monde et asservit tous les citoyens de la planète à ses seuls intérêts, militaro-industriels et criminels.

NB: J'ai déjà eu l'occasion, sur ce blog, d'aborder cette question, avec l'exemple de la Slovénie, pourtant à l'époque sous un gouvernement de "gôche", le pays recevant toutes ses directives des USA. Cela signifie tout simplement la fin des souverainetés, la fin des nations, la fin de l'indépendance ! Le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon, totalitaire, est bien en marche - de gré ou de force, comme l'a annoncé Sarkozy ! Gare aux pays récalcitrants, comme l'Iran, la Syrie, le Vénézuela, la Bolivie, ou même la Russie et la Chine ! Leur non-alignement est courageux... et menacé !

Concernant le 14 juillet "africain".

Ne soyons pas dupes ! En coulisses, il y a le MEDEF et le CRIF (qui président aux décisions de la France) pour favoriser les intérêts des grandes entreprises, de la haute finance, en pillant les pays africains; ils ont en effet reniflé, comme le chien Bush illustrant ce post, les bons filons, et l'on sait qu'Israël tente de damner le pion aux Chinois sur le continent africain. Sarkozy fait tout ce qu'il peut pour l'aider, en bon valet obséquieux et docile. Ce sont les Africains qui feront, une fois de plus, les frais de ces politiques: Sacrifiés aux convoitises des prédateurs français, anglo-saxons et israéliens, et aux appétits de leurs roitelets et autres dictateurs locaux touchant leurs commissions.

Au passage, rendons hommage aux Africains qui ont donné leur existence pour que vive la liberté. Les peuples offrent leur sang, les requins de la Finance et de l'Industrie sont repus, ils encaissent les dividendes... Eva R-sistons

 

Le courriel reçu à l'instant:

totalitarisme-chaussures.jpg
___________________________________
Bonjour Eva ,
 
Je lis vos blogs avec le plus grand intérêt depuis maintenant quelques mois et je ne peux  dire qu´une chose :
CHAPEAU !

Je viens de lire votre article: "Les Etats-Unis occupent le Costa Rica" (voir fin précédent post, note d'eva). Très bien. Mais ils n´occupent pas que le Costa Rica, ils occupent la planète, la France et l´Europe inclus .... J´habite la Suède depuis 1969 et depuis 2007, la Suède qui est un pays faisant partie de l´UE, eh bien ce pays s´est jeté complètement dans les griffes des USA. Je joins un lien qui mène à une copie du contrat liant la Suède aux USA.  De plus, la Suède, sous la tutelle ou l´influence des USA, a instauré depuis un an un système d´écoute de TOUTES les communications électroniques passant par son territoire: Internet, Email, fax téléphone fixe et portable, absolument TOUT est écouté et épluché. Pire que la DDR. On hallucine !

Ce contrat entre le gouvernement suédois et les USA est un document public (bien que peu connu), donc il ne s´agit pas de mettre son nez dans des affaires qui ne regardent que l´état, mais cela fait vraiment réfléchir. Où cela va-t-il finir ? Tous les politiciens européens ont l´air de faire partie du complot qui vise à dépeupler la planète et voler tout le monde. Donc comment arrêter toute cette magouille  ??? Question à 1000 balles !

 
Cordialement et respectueusement
 
J (..)

webd_dees-government.jpg
________________________________________________________________
_
-

Un dessin de Loup dans Siné Hebdo n°5.

081008_loup_faites_moi_une_coupe_populaire

 

Auteur : Large - Source : Large dessin de presse

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14282

 


Le programme de C N R, il est essentiel d'en retrouver

non seulement la lettre ...  mais aussi l'esprit :

 

 

 

Léon Landini, ancien F.T.P. M.O.I., Officier de la légion d’honneur !

 

Mesdames, Messieurs, très chers amis.

 

C’est un très grand honneur pour moi, de prendre la parole dans ce haut lieu de la Résistance armée, que fut le Plateau des Glières. (..)

Je ne vous cacherais pas non plus, que je suis heureux de représenter en ce lieu mythique, l’Amicale des Anciens FTP-MOI du bataillon Carmagnole-Liberté.

Carmagnole-Liberté, unité de laquelle Charles Tillon, Commandant en chef de tous les FTP de France, déclara : "Un des plus beaux fleurons, si ce n’est le plus beau fleuron de la Résistance armée française ».

Je me suis engagé en Résistance en 1941, cela fait 69 ans que je milite.

Au crépuscule de ma vie, c’est avec une grande fierté que je me penche sur mon passé.

Même en le regardant avec un oeil critique, NON Je n’ai rien à regretter. En toutes circonstances je me suis toujours trouvé du côté des plus pauvres, des malheureux, des exploités, des anticolonialistes, des antiracistes, en un mot toujours du bon côté de la barricade. A 84 ans, malgré l’âge, la maladie et la fatigue et « Avant que j’ai dû boucler mes valises et qu’on m’ait poussé dans le dernier train », comme dit une chanson de Jean Ferrat, je souhaite démontrer que je garde encore en moi ce même idéal, cette même flamme, cette même volonté de changer ce monde, qui permit à beaucoup de mes camarades de tomber face à l’ennemi en criant : « Vive la Liberté ! Vive la France ! vive le Parti Communiste ! ».

Ils sont tombés, animés par un idéal, qui permettait à un homme ou à une femme de se sublimer et de se sublimer à son insu. Ils sont tombés, convaincus qu’ils donnaient leur vie pour un monde meilleur.

Ils combattaient pour libérer :

La France, pays de la Liberté et des droits de l’Homme

La France de la Révolution.

La France de la Commune.

La France, le seul pays au monde où les bâtiments publics portent ces trois mots :

« Liberté – Egalité – Fraternité ».

C’est pour ces raisons, que nos parents fuyant les persécutions fascistes de Mussolini, Hitler, Franco et consorts avaient choisi ce pays pour s’y réfugier.

Internationalistes, c’est aussi pour ces raisons que sur notre maquis flottait le drapeau tricolore de Valmy. Drapeau, que nous n’avions pas eu à l’époque la sottise d’abandonner aux pétainistes qui prétendaient usurper la Nation, comme aujourd’hui certains l’abandonnent au Front National.

Mais pour nombre d’entre nous, héritiers de la Commune, admirateurs de Lénine, de la révolution d’octobre et de l’Armée Rouge, qui a d’écrasé l’armée nazie à Stalingrad, nous arborions aussi le drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau.

Nous combattions parce-que nous étions certains que nous n’allions pas mourir pour rien, que les survivants sauraient porter haut le drapeau de la Liberté, de la justice et de la solidarité.

Je suis fier de 52 de mes frères de combat, qui ayant subi d’effroyables tortures, sont morts dans les culs de basse fosse de la police, de la milice ou de la Gestapo, sans avoir lâché un seul mot à Barbie et à ses sbires.

Pour certains, nous n’avons jamais retrouvé leurs corps. Oui ! Je suis fier de ces hommes et de ces femmes qui, pour la défense de leur idéal, ont su supporter l’insupportable. Fier aussi de mon ami Raymond Grynstein, qui à l’âge de 20 ans a préféré se faire sauter avec une grenade, en entraînant avec lui dans la mort les soldats nazis qui l’entouraient, plutôt que de se faire prendre vivant.

Fier également de mon camarade Simon Frid, lui aussi âgé de 20 ans, qui a été condamné à mort par un tribunal des « Sections Spéciales ». Exécuté le 4 décembre 1943, il refusa en arrivant devant la guillotine, que ses gardiens le soutiennent, en leur disant :

« Vous allez voir comment sait mourir un jeune communiste » et il se présenta tout seul devant la machine à couper les têtes.

Au moment précis où le couperet tomba, tous les internés de la prison Saint-Paul à Lyon, communistes et non communistes, debout dans leurs cellules, lui rendirent un vibrant hommage en chantant la Marseillaise et l’Internationale.

J’ajouterai que le 24 août 1944, au moment où éclata l’insurrection de Villeurbanne, alors que je me trouvais prisonnier au Fort Montluc et que mes compagnons de Carmagnole se battaient dans les rues de cette ville, les 950 internés de cette sinistre prison, enfoncèrent les portes de leurs cellules en chantant la Marseillaise et l’Internationale, avant même que les nazis n’aient complètement évacué le Fort-Montluc, où ils avaient commis tant de crimes .

Il arrive parfois, qu’on me reproche d’avoir l’outrecuidance, de la part d’un ancien résistant, déjà encombrant en tant que tel, de ne pas me contenter de n’être qu’un ancien résistant. Je me comporte paraît-il en octogénaire qui, loin de s’assagir avec l’âge, je suis comme les mulets des Alpes, plus rétif encore en devenant vieux. Tout vient sans doute de ce que, si je suis attaché au passé, ce lien est plus fait d’idéologies fondamentales que de souvenirs de guerre et que mon devoir de mémoire du passé, s’est inversé en devoir d’avenir.

Schématiquement, plutôt que de cultiver mon passé de résistant, j’ai choisi de le prolonger de façon militante dans la vie d’aujourd’hui. Car ce qu’il nous faut absolument garder en mémoire, bien plus que les crimes que nous avons subis, bien plus que nos faits d’armes, c’est la raison majeure qui nous les a fait accomplir.

Et cette raison majeure s’appelle l’antifascisme ! Et c’est en cela que la Résistance est un évènement capital pour la France et pour l’humanité. C’est pour cette raison, que les anciens résistants, survivants de cette tragique épopée, considèrent comme un devoir, d’être à nouveau à la pointe du combat, contre tout ce qui peut porter atteinte aux acquis, mis en place lors de l’application du programme du Conseil National de la Résistance.

Oui ! Nous avons le droit et le devoir de nous mettre en colère et de nous insurger contre la destruction systématique de tous ces acquis. Destruction effectuée au nom d’une Europe que 55 % des français, ont rejeté il y a 5 ans, en mai 2005.

C’est d’ailleurs, au nom de cette Europe, qui devait nous apporter la paix, le travail, le bien être pour tous, qu’aujourd’hui on nous impose la disparition de la totalité de nos services publics. Cette Europe et son euro, dont le seul but est d’enrichir les plus riches, ne peut en aucun cas devenir sociale, comme certains le prétendent.

Par ailleurs, voici qu’après des mois de tergiversation, cette semaine, les médias nous annoncent triomphalement que l’Union Européenne va débourser des centaines de milliards pour la Grèce. Mais en compensation, une rigueur extrême frappe déjà le peuple grec, toutefois cette rigueur ne touchera pas, bien au contraire, les grands financiers et actionnaires grecs et non grecs, qui sans aucune pudeur poussent des cris de joie, car avec cette manne les Bourses flambent, en un seul jour le cac 40 a pris prêt de 10 %.

Et que l’on ne s’illusionne pas, la rigueur que l’on applique aujourd’hui aux Grecs, nous est réservée et déjà ce mot fait tous les jours l’objet de débats dans nos médias, c’est d’abord le Portugal, puis l’Espagne et la France suit.


Quand à l’avenir de notre France, comment ne pas être frappé par l’aspiration qu’exprimait alors le Général de Gaulle, lorsqu’il déclara le 23 avril 1943 à Alger :

« Un régime économique et social tel qu’aucun monopole et aucune coalition ne puissent peser sur l’Etat, ni régir le sort des individus, où, par conséquent, les principales sources de la richesse commune soient ou bien administrées, où, tout au moins, contrôlées par la nation, où chaque français ait, à tout moment, la possibilité de travailler suivant ses aptitudes, dans des conditions susceptibles d’assurer une existence digne à lui et à sa famille. Un tel régime politique, social, économique, devra être conjugué avec une organisation internationale des rapports entre toutes les nations, telles que, dans un monde dont l’interdépendance est désormais la loi, chaque peuple puisse se développer suivant son génie propre et sans subir aucune oppression politique ni économique ».

C'est ce qui me fait dire que le seul moyen de sortir de cette oppression politique et économique que fait peser sur nous l’Union Européenne et son euro, et bien c’est de s’ en sortir.


D’ailleurs, sortir de l’euro n’est plus un sujet tabou, puisque dans un récent sondage, 69 % des français ont déclaré qu’ils regrettent le Franc. Nous pouvons constater qu’avec la crise qui frappe actuellement notre pays, que c’est toujours en direction de la France d’en bas que les coups les plus durs sont portés.

Tout est remis en cause, en ce moment même ce sont nos retraites : « Un des grands acquis de la Résistance » que nos gouvernants sont en train de réduire en une peau de chagrin.

Il n’y a pas d’argent nous dit-on, et bien, à ce sujet, permettez-moi de vous rappeler que peu de temps après l’élection de Sarkozy, Président de la République, le premier ministre nous annonçait, que la France était à la veille d’un dépôt de bilan.

Information que le Président de la République confirmait, en déclarant qu’il ne pourrait pas, comme il, l’avait promis pendant la campagne électorale, augmenter le pouvoir d’achat, car les caisses de l’Etat étaient vide.

On est en droit de se demander, comment ne s’en était-il pas aperçu, pendant les diverses années où il avait été ministre, y compris des finances ?

Cela étant, voici que comme par la vertu du Saint Esprit, des centaines de milliard d’euros sortent de leur cachette et sont distribuées aux banques et aux grandes entreprises. Ces mêmes banques et entreprises, qui après avoir bénéficié de cette manne et afin d’augmenter les dividendes de leurs actionnaires, s’empressent de licencier des dizaines de milliers de leurs employés les plongeant dans la misère et dans la désespérance.

En même temps, nous apprenons que ces banques et ces entreprises allouent des dizaines de millions d’euros de primes exceptionnelles, à leurs dirigeants, alors que tout démontre que ce sont eux les responsables de la crise.

En ce moment même, plus de 600 000 jeunes de moins de 25 ans sont au chômage, soit 23 % de la jeunesse de notre pays qui se trouve à la dérive.

Plus de 2 500 000 travailleurs sont au chômage et plus de 8 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté.

Et comme pour se moquer de la misère du peuple, voici que Sarkozy, homme-lige du MEDEF, préconise de travailler plus pour gagner plus. Non ! Ce n’est pas pour ce monde là, que nous avons mené tant de combats et accepté tant de sacrifices.

Que faire ? Devons nous continuer à baisser la tête, ou devons-nous à l’exemple des Résistants, « qui donnèrent leurs vies avant le temps », reprendre la lutte pour donner à notre peuple, la possibilité réelle de décider par lui-même de ce que devra être son avenir ?

Notre devoir est de défendre notre souveraineté nationale et de chasser de notre horizon ces coalitions d’intérêts privés qui menacent notre devenir.

Il nous faut défendre notre république, une et indivisible, défendre notre industrie, nos universités, notre laïcité et même et y compris notre langue mise à mal par les tenants du tout anglais.

Pour défendre tout cela entrons en Résistance, car comme l’avais dit Lucie Aubrac, la Résistance se conjugue au présent et le temps est venu de démontrer que le peuple français ne sera jamais un peuple d’esclaves.

Hommage et respect à tous ceux et à toutes celles qui ont tout sacrifié pour que les survivants soient heureux.

Vive la Résistance d’hier et que vive la Résistance d’aujourd’hui

Léon LANDINI

 

 

 

 

 

Les Jours Heureux est un ouvrage indispensable . Contre le projet de l'Union pour une Minorité de Privilégiés (UMP) de Défaire méthodiquement le programme du CNR  

 

CRHA_JH_1ere.jpg

 

Le 4 mai 2007, le candidat Nicolas Sarkozy se rend aux Glières (Haute-Savoie), pour y saluer la mémoire des maquisards massacrés en mars 1944 par les nazis et les miliciens français.

 

Élu président, il renouvelle l'opération en mai 2008 et avril 2009. Et cette année-là, il prétend que son action se situerait dans le droit fil « du Conseil national de la Résistance, qui, dans les heures les plus sombres de notre histoire, a su rassembler toutes les forces politiques pour forger le pacte social qui allait permettre la renaissance française ».


Pure imposture ! Publié en mars 1944 sous le titre Les Jours heureux, le programme du CNR annonçait un ensemble ambitieux de réformes économiques et sociales, auquel le fameux « modèle social français » doit tout, notamment la Sécurité sociale, les retraites par répartition et la liberté de la presse. Or, depuis son élection, Nicolas Sarkozy s'applique à démanteler ce programme, comme s'en réjouissait en 2007 Denis Kessler, l'un des idéologues du Medef : « Le programme du gouvernement est clair, il s'agit de défaire méthodiquement le programme du CNR. » D'où la contre-offensive de l'association « Citoyens résistants d'hier et d'aujourd'hui », créée par ceux qui ont réagi dès mai 2007 à l'imposture sarkozyenne.


En republiant ce texte fondateur exemplaire par sa concision, ils ont choisi de le compléter par une série d'articles sur son histoire et son actualité, expliquant d'abord comment il fut conçu puis mis en œuvre après la Libération. Puis comment, dès les années 1990, mais surtout depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, cet édifice a fait l'objet d'une démolition en règle. En évoquant la mobilisation citoyenne qu'ils ont initiée, ils révèlent la puissance du discours d'hier pour nourrir les résistances d'aujourd'hui.

 

http://rupturetranquille.over-blog.com/article-les-jours-heureux-53935761.html

 

 

JPEG - 18.8 ko


La nouvelle importance géopolitique de Lubmin

 

La politique étrangère allemande est hésitante entre d’une part les liens tissés avec l’ancien occupant états-unien au XXe siècle et, de l’autre, ses intérêts économiques communs avec son partenaire historique, la Russie. Gerhard Schröder incarne ce dilemme. Ancien chancelier atlantisme, il est aujourd’hui le patron d’un consortium russe. Au plan géopolitique, cette contradiction se concentre à Lubmin (près de Rostock), le terminal du gazoduc germano-russe.


suite ici:

 http://www.voltairenet.org/article166277.html

 

 

   

La société suisse méprise la puissance et la violence


Discours de Nicolas Hayek devant les ambassadeurs de l’Union européenne, le 16 mars 2009 / « Ce que nous lui devons, c’est le courage civique ». Johann Schneider-Ammann évoque la personnalité de Nicolas G. Hayek / Désaccords à propos du traitement de la crise de l’euro ? Le fossé entre la politique allemande et les principes de la Loi fondamentale est devenu évident, par Jochen Scholz / Les Etats membres de l’OTAN envisagent-ils un changement de cap ? (..)

http://www.voltairenet.org/article166305.html

 


Sur mon blog sos-crise:
--

Sur mon blog eva désinformation:
-

-



uranium.jpg
Un article de 2008, trouvé sur le réseau Voltaire, montre de quelle manière, en toute illégalité, les militaires US ( mais pas seulement ) détruisent le monde en utilisant des armes à uranium appauvri. Ces armes, anti-char, équipent les armes légères, les blindés, les canons d'hélicoptères et avions anti-chars. Elles ont été utilisées lors d
-
-
Pour la presse étrangère, le "Woerthgate" crée "une atmosphère toxique"
http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2010/07/12/pour-la-presse-etrangere-le-woerthgate-cree-une-atmosphere-t.html

 

-

Bill Gates & l'Eugénisme, les horreurs des Rockfeller !

Alex Jones et Aaron Dykes discutent de Bill & Melinda Gates, eugénistes avérés sous couvert d'œuvres caritatives et de charité dont ces milliardaires aiment bien se servir comme couverture.

http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2010/07/14/bill-gates.html


 


 

 

Occupation, colonisation par les USA:
Eva R-sistons prolonge l'analyse
(Colonisation: Quelles conséquences?)

Rockefeller-Roth--jpg

 

(..) On hallucine ...  http:// www.regeringen.se/content/1/c6/08/04/93/90057dc9.pdf ."

 

  Je voudrais revenir sur cette notion d'occupation. Le mot évoque une situation comme celle de Gaza ou de Cisjordanie, par exemple: Occupation violente, dévastratrice, broyeuse de vies, et médiatisée. Mais il est clair, désormais, qu'il faut dépasser ce cadre. Car avec les Américains, ces descendants de familles dans la misère ou de repris de justice, ces conquérants de terres appartenant aux autres pour s'y installer à n'importe quel prix, ces parvenus s'enrichissant sur le dos d'esclaves noirs, ces Américains, donc, sont en train de coloniser la planète entière, sans bruit et sans vague médiatique bien entendu, puisque la Presse est  aux mains des partisans du capitalisme le plus impitoyable.

 

  Peu à peu, de l'Amérique latine (Costa-Rica, Colombie, Honduras par la force...) au Moyen-Orient (où tous les décideurs, hormis dans certains pays comme l'Iran ou la Syrie, sont des marionnettes corrompues au service de Washington) en passant par l'Europe même du Sud ou Haïti, tous les pays sont en train de passer sous la coupe de la Maison "Blanche", de gré ou de force, et tant pis pour la démocratie affichée. Cela signifie quoi ? Finie la souveraineté de l'Etat occupé, en avant les politiques les plus brutales gommant toutes les spécificités et mettant en oeuvre des mesures "d'austérité", à la sauce Strauss-Kahn, de régression sociale continue. Ainsi, par exemple, le modèle social européen ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Tout sera privatisé, et les citoyens n'auront aucun droit, ils ne seront plus protégés contre les aléas de la vie. La culture sera uniformisée, par le bas, et chacun devra se battre contre l'autre au lieu d'en être solidaire - bref, American Way of Life pour tous, une société impitoyable, la jungle appliquée à la planète entière ! Quel horizon ! Et les zélus laissent faire ? Au mieux ils se taisent au lieu de dénoncer, au pire ils accompagnent ou même favorisent l'intolérable américain ! Nous sommes tous colonisés ou en voie de l'être par le carnassier Oncle Sam ! Nos terres, nos parlements, la moindre parcelle de nos territoires, et même nos esprits, sont ou seront "occupés" par une puissance étrangère et... ennemie de nos vies !

 

  Avons-nous vraiment réalisé les enjeux ? Avons-nous pris conscience de ce qui nous attend ? Avec, à terme, la mort définitive de la démocratie, la fin de nos libertés, de notre autonomie, de notre souveraineté, de notre indépendance ! Sommes-nous prêts à être prisonniers de l'impitoyable Americain Way of Life, et un jour à envoyer nos enfants se battre pour que les Rockefeller et les Rothschild puissent encore plus nous dominer par l'argent et par le pouvoir, pour qu'ils puissent davantage accaparer les biens de la terre, pour qu'ils puissent mieux nous asservir ? Bref, sommes nous prêts à payer le prix, tous, de l'augmentation de la puissance de quelques familles américaines et de leurs valets ?

 

(..) suite ici :


http:// r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/07/15/alerte-les-usa-sont-en-train-d-occuper-tous-les-pays-les-uns.html

 

  octopus-copie.jpg

 

Commentaire reçu sur Dazibaoueb:

Moi je crois que tu te trompes de cible.

Ce ne sont pas les "américains", ce sont les capitalistes, le lobbys financier, le lobby militaro-industriel. C'est à dire 200 personnes à peine. Ils ne sont pas plus américains que ça. Toutes ces multinationales sont apatrides, elles ne veulent plus rendre compte à aucun état. D'où leurs sièges installés dans des paradis fiscaux, des républiques bananières à leur solde. Il ne s'agit pas d'une conquête lancée par les Etats Unis contre le reste du monde, il s'agit d'une conquête lancée par l'élite financière de la planète, il y a des américains certes, mais pas seulement.

Ils "occupent" déjà les Etats-Unis depuis longtemps, et ils veulent occuper le monde, voilà tout.

Seulement de plus en plus de citoyens américains sont conscients de cela. Il n'y a qu'à écouter Chomsky par exemple. Il se pourrait bien qu'un jour les USA s'effondrent de l'intérieur, sous la pression du peuple américain, le jour où il crèvera de faim. Et ce jour se rapproche à toute vitesse, j'ai l'impression...

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14305 .

 

Bravo ! Je suis une chercheuse de vérité. Je m'incline, eva

 

Reçu ensuite, même site:

 

Deux cents personnes, Roland ? Plutôt cinq mille. Il faut compter les nombreux think tanks de Washington, tous les hauts fonctionnaires, en particulier au Pentagone, au Département d'État, à la tête de la CIA, de la NSA, d'autres officines plus discrètes, pas mal de gouverneurs d'États, de Représentants et de sénateurs. Il faut compter les dirigeants des grandes banques d'affaires, chairmen, membres des conseils d'administration, la même chose pour les fonds de pension, les assureurs, les industriels lourds, d'armement, chimiques, pharmaceutiques, électroniques, et d'autres comme Microsoft ou Oracle....

Et tous ceux-là sont uniquement américains, il faut voir tous ceux qui marchent main dans la main avec eux, et qui vivent ailleurs, Londres, Bombay, Beijing, Bruxelles, Francfort, Joannesbourg, et même Paris.... j'en oublie, sciemment ou pas.



Nicolas DUPONT-AIGNAN : 

 

« Envoyons tout ce beau monde et leurs représentants en cure de désintoxication. La cure commence par la sortie de l'euro, elle se poursuivra par la dénonciation des Traités européens et conduira des élus fiers d'être Portugais, Français ou Grecs, bien décidés à défendre les intérêts de leurs pays respectifs, plutôt que de se soumettre au « modèle dominant ».


Car pour tous ceux qui ne s'en seraient pas encore rendu compte, le modèle dominant est mort. Il est mort dans la crise financière. Il est mort dans son incapacité à évoluer ». Les Portugais méritent mieux que Moody's and co                                                                                                                                                                                    http://blog.nicolasdupontaignan.fr/index.php/post/2010/07/15/Les-portugais-m%C3%A9ritent-mieux-que-Moody-s-and-co-%21?pub=0

 

 

 

Sur mon blog sos-crise:


(§) Attention ! Allemagne, cheval de Troie du NOM dans l'UE,

Il faut lire l'article ! Eva  

 

 

.

le_Rafale.jpg

 


L’alignement de la France sur la diplomatie U.S. met en péril les fragiles équilibres internationaux. Le rôle historique de la France a toujours été de s’évertuer à régler DIPLOMATIQUEMENT les conflits. La prise de contrôle des institutions françaises* par les pires atlantistes a conduit notre nation historiquement pacifique et libératrice à suivre honteusement les mercenaires américains

Sans la France libre, les risques de guerre explosent

 

"Cessez d’affaiblir le Quai d’Orsay !"

 

vedrine.jpg juppe.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes inquiets des conséquences pour la France d’un affaiblissement sans précédent de ses réseaux diplomatiques et culturels.

Appel d'Alain Juppé et Hubert Védrine pour le Quai d'Orsay

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article753

 

 

L'origine des guerres

Fidel Castro - La barbarie américaine

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article746

 

 

 


 
Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 19:18

apocalypse-4-cavaliers-j-copie-1.jpg 

Les 4 cavaliers de l'Apocalypse (Bible)

 

Mes amis,

Dans un contexte lourd de menaces, à un moment décisif où tout peut basculer, je publie intégralement cet article signalé par un de mes Lecteurs (§). Pendant qu'on amuse la galerie avec les "affaires" de foot, en coulisses, la tragédie planétaire se prépare. A ce sujet, je vous recommande la lecture des dernières infos (§2) que j'ai ajoutées sur ce blog dans le dernier post. Bonne lecture, votre eva

 

(§) Bravo chère Eva de relayer ces infos du Docteur Sadek : il faut que le mouvement "enfle " comme une grosse vague : excellente ton image !

Un grand merci pour cette bonne surprise icon_biggrin.gif

Aujourd'hui encore  j'ai reçu cette lettre par courriel !

 Ta newsletter que je viens de lire, fait froid dans le dos; un article de Internationalnews la corrobore, hélas ! Un véritable complot est en place contre l'Iran. Scénario semblable utilisé pour le sac de l'Irak ! 

Affaires à suivre...

Cordialement -L17

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-lettre-ouverte-a-nicolas-sarkozy-du-dr-sadek-et-ses-prolongements-52827296-comments.html

 

(§2): Guerre Iran, Erdogan, Eurogendfor... 

 

 

 

Feu vert » de l’ONU à une attaque préventive américano-israélienne contre l'Iran? par Michel Chossudovky Internationalnews

 

Mondialisation.ca

 

 Le 14 juin 2010
 

Original: UN "Green Light" for a Pre-emptive US-Israel Attack on Iran? Security Council Resolution Transforms Iran into a "Sitting Duck"

 

La résolution du Conseil de sécurité transforme l'Iran en proie facile

    

iraq_iran_war.jpg


 

«Une proie facile est une victime sans défense, une cible facile, vulnérable à l'attaque. »

Cette dernière résolution laisse non seulement entendre que Washington et ses alliés de l'OTAN ont le contrôle du Conseil de sécurité de l'ONU, mais qu’en définitive ils donnent un coup fatal à la politique étrangère de Moscou et de Pékin.

Cette résolution du Conseil de sécurité devrait dissiper le mythe de la rivalité des superpuissances. La Chine et la Russie sont un appendice du nouvel ordre mondial.

 

En ce qui concerne la diplomatie internationale, la Chine et la Russie sont des « tigres de papier », sans dents. «Un tigre de papier [纸老虎 (Zhǐ lǎohǔ)], signifie quelque chose qui semble représenter une menace tel un tigre, mais qui est totalement sans danger ».

La Chine et la Russie sont les victimes de l’échec de leur propre décision au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Une attaque contre l'Iran engendrerait immédiatement une escalade militaire. La Syrie et le Liban seraient également visés. L'ensemble du Moyen-Orient et de l’Asie centrale exploserait, une situation qui pourrait potentiellement évoluer vers un scénario de Troisième Guerre mondiale.

De façon très réelle, l'aventure militaire États-Unis-OTAN-Israël menace l'avenir de l'humanité.

 
Le Conseil de sécurité a voté le 9 juin à l'imposition d'une quatrième série de très larges sanctions contre de la République islamique d'Iran, qui comprennent un embargo sur les armes ainsi que des « contrôles financiers plus sévères ».

Par une amère ironie, cette résolution a été adoptée dans les jours suivant le refus catégorique du Conseil de sécurité des Nations Unies d'adopter une motion condamnant Israël pour son attaque sur la Flottille de la Liberté pour Gaza dans les eaux internationales.

Elle a également suivi la tenue d’une conférence sur le traité de non prolifération nucléaire (TNP) tenue à Washington sous les auspices de l'ONU, qui appelle à la création, dans sa résolution finale, d'un Moyen-Orient sans nucléaire, ainsi qu’au démantèlement de l'arsenal nucléaire d’Israël. Israël est considéré la sixième puissance nucléaire au monde, avec, selon Jane Defence, entre 100 et 300 ogives nucléaires. (Analysts: Israel viewed as world's 6th nuclear power, Israel News, Ynetnews, 10 avril 2010). En revanche, l’Iran n’a pas de capacité connue en matière d'armes nucléaires.

La Résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU est basée sur un mensonge fondamental. Elle défend l'idée que l'Iran est une puissance nucléaire à venir et une menace à la sécurité mondiale. Elle fournit également le feu vert à l'alliance militaire États-Unis-OTAN-Israël pour menacer l'Iran d'une attaque nucléaire préemptive punitive, appuyée du sceau du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Conseil de sécurité exerce deux poids deux mesures dans l'application des sanctions: Considérant que l'Iran est la cible de menaces punitives, l’arsenal nucléaire considérable d’Israël est soit ignoré, soit tacitement accepté par la « communauté internationale ». Pour Washington, les bombes nucléaires d'Israël sont un instrument de paix au Moyen-Orient.

En outre, alors que tous les doigts sont pointés vers l'Iran qui ne possèdent pas d'armes nucléaires, cinq soi-disant États européens « non nucléaires » dont la Belgique, la Hollande, l'Allemagne, l'Italie et la Turquie possèdent non seulement des armes nucléaires stratégiques sous commandement national, mais ces ogives sont déployées et dirigées sur l'Iran.

Résolution 1929 (9 juin 2010):

« 7.    Décide que l’Iran ne doit pouvoir acquérir dans un autre État aucune participation dans une activité commerciale quelconque qui serait liée à l’extraction d’uranium ou à la production ou l’utilisation de matières et de technologies nucléaires dont la liste est donnée dans la circulaire INFCIRC/254/Rev.9/Part 1, en particulier les activités liées à l’enrichissement et au retraitement de l’uranium, toutes les activités liées à l’eau lourde et les technologies liées aux missiles balistiques pouvant emporter des armes nucléaires, et décide également que tous les États doivent empêcher l’Iran, ses nationaux et les sociétés constituées en Iran ou relevant de sa juridiction, les personnes ou entités agissant en leur nom ou sous leurs instructions, ou les entités qui sont leur propriété ou sont sous leur contrôle, de réaliser de tels investissements dans les territoires qui relèvent de leur juridiction; »

« 8. Décide que tous les États doivent empêcher la fourniture, la vente ou le transfert directs ou indirects à l’Iran, à partir de leur territoire ou à travers leur territoire ou par leurs nationaux ou des personnes relevant de leur juridiction, ou au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, qu’ils aient ou non leur origine dans leur territoire, de chars de combat, véhicules blindés de combat, systèmes d’artillerie de gros calibre, avions de combat, hélicoptères d’attaque, navires de guerre, missiles et lanceurs de missiles … décide également que tous les États doivent empêcher la fourniture à l’Iran par leurs nationaux ou à partir de leur territoire ou à travers leur territoire de toute formation technique, ressources financières ou services financiers, conseils, autres services ou aide liés à la fourniture, à la vente, au transfert, à la livraison, à la fabrication, à l’entretien ou à l’utilisation de telles armes et de matériel connexe, et invite tous les États à faire preuve de vigilance et de retenue concernant la fourniture, la vente, le transfert, la livraison, la fabrication et l’utilisation de toutes autres armes et du matériel connexe; » (Le Conseil de sécurité impose des sanctions additionnelles à l’Iran, Vote divisé : 12 en faveur et 2 contre, une abstention. Incluant le texte complet de la Résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU, Département de l’information de l’ONU, le 9 juin 2010)

L’embargo sur les armes. Les implications pour la Russie et la Chine

La Fédération de Russie et la République populaire de Chine ont cédé aux pressions américaines et elles ont voté en faveur d'une résolution, qui n'est pas seulement préjudiciable à la sécurité de l'Iran, mais qui affaiblit sérieusement et sape leur rôle stratégique en tant que potentielles puissances mondiales rivales sur l’échiquier géopolitique eurasien.

La résolution attaque directement au cœur même de la structure des alliances militaires. Elle empêche la Russie et la Chine de vendre des armes stratégiques et conventionnelles de même que des technologies militaires à leur allié de facto: l'Iran. En fait, c’était l'un des principaux objectifs de la résolution 1929 que Washington a l'intention de faire respecter.

Parallèlement, en empêchant l'Iran d'acheter des équipements militaires conventionnels, la résolution empêche l'Iran de se défendre contre une attaque États-Unis-OTAN-Israël.

Si elle était pleinement appliquée, non seulement la résolution invaliderait les accords bilatéraux de coopération militaire avec l'Iran, mais elle créerait une brèche dans l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Cela signifierait également l’affaiblissement considérable des relations commerciales et d'investissements entre l'Iran et ses partenaires russes et chinois. Les dispositions financières et bancaires prévues dans la résolution indiquent également que Washington est non seulement résolu à isoler l'Iran mais aussi à déstabiliser son système financier.

Washington est résolu à mettre en application cette résolution. La Secrétaire d'État Hillary Clinton a nommé Robert Einhorn, conseiller spécial pour la non-prolifération et le contrôle des armes, en tant que coordinateur américain pour la mise en œuvre du régime de sanctions à l'encontre de l'Iran et de la Corée du Nord:.

« Le président américain Barack Obama a salué la résolution, estimant qu'elle permet d’adopter les sanctions les plus sévères auxquelles le gouvernement iranien n’a jamais été confronté et qu’elle va envoyer un message « sans équivoque » à Téhéran sur l'engagement de la communauté internationale pour stopper la propagation des armes nucléaires. » (Clinton appoints coordinator for sanctions against Iran, DPRK, Xinhua, le 10 juin 2010

« Nous nous attendons à ce que chaque pays mette en œuvre de manière agressive la résolution 1929 » a déclaré le porte-parole du département d'État P.J. Crowley. Si la Chine et la Russie décidaient de ne pas respecter les dispositions de la résolution, en particulier celles relatives aux ventes d'armes à l'Iran (art. 8), Washington s’en servira comme une opportunité pour s'engager dans une confrontation diplomatique toujours plus conflictuelle face à Pékin et Moscou.

La résolution vise également à établir une hégémonie dirigée par les États-Unis dans la production et l'exportation de systèmes d'armements. C’est un rude coup, pratiquement une « condamnation à mort », pour le commerce international lucratif des armes de la Chine et de la Russie, en concurrence avec les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et Israël. Dans l'ère post-soviétique, le commerce des armes est devenu un élément central dans l’économie fragile de la Russie. Les répercussions possibles sur la balance des paiements de la Russie sont considérables.

La mise hors de combat du système de défense antimissile de l’Iran

Les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sont une partie intégrante de la politique étrangère américaine. Elles sont sur la planche à dessin des think tanks (groupes de réflexion) de Washington, dont le Conseil des relations internationales (CFR), l'American Enterprise Institute (AEI) et l’Heritage Foundation. À cet égard, il convient de noter que la substance de l'article 8 de la résolution 1929 (9 juin 2010) était contenue dans un rapport de janvier 2010 de l’Heritage Foundation, qui en appelait à « bloquer les ventes d'armes à l'Iran », y compris les missiles russes S-300:

«Washington et ses alliés doivent faire tous les efforts pour empêcher l'Iran de recevoir des armes étrangères, notamment la vente imminente des missiles sol-air S-300 russes, qui pourrait provoquer Israël à attaquer le plus tôt possible. Des efforts multinationaux plus musclés doivent également être pris pour empêcher l'Iran de transférer des armes au Hezbollah et aux groupes terroristes palestiniens, qui constituent une menace non seulement pour Israël, mais à la stabilité du Liban, de l'Égypte et de la Jordanie. Le 3 novembre, la marine israélienne a intercepté le Francop, un cargo battant pavillon d'Antigua, qui transportait environ 500 tonnes d'armes de l'Iran destinées au Hezbollah via la Syrie.[22] Les États-Unis devraient pousser d'autres alliés à se joindre afin de donner une plus grande aide aux efforts israéliens d'interception des flux d'armes iraniens, en particulier au Hezbollah et au Hamas. » (James Phillips,  An Israeli Preventive Attack on Iran's Nuclear Sites: Implications for the U.S,  The Heritage Foundation, Washington, DC, Janvier 2010)

Est-ce que Moscou évalue les conséquences de l'embargo proposé sur les armes?

Immédiatement après l'adoption de la résolution du Conseil de sécurité le 9 juin, plusieurs reportages de la presse russe ont indiqué que la vente des missiles russes S-300 à l'Iran serait gelée, en dépit des assurances données par le ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov à l’effet que la résolution du Conseil de sécurité n'affecterait pas le traité de défense aérienne. ..(Russia says in talks with Iran on new nuclear plants, Haaretz, 10 juin 2010) Ces déclarations contradictoires laisse entendre qu'il y a d’importantes divisions au sein des dirigeants russes, sans lesquelles la Russie aurait dûment exercé son droit de veto au Conseil de sécurité des Na    vtions unies.

 s-300-surface-to-air-missile.jpg

Missiles sol-air S-300 russes

Sans l'aide militaire russe, l'Iran est une proie facile. Son système de défense aérienne dépend de la continuité de la coopération militaire russe. En outre, sans l'Iran, la Russie serait contrainte de vendre du matériel militaire à des pays dans l'orbite US-OTAN. (VoirRussia to offset loss of Iran arms sales with Iraqi, Afghan deals, Russia, RIA Novosti, 11 juin 2010)

Une attaque nucléaire préventive contre l'Iran

Le monde vit un moment décisif. La véritable menace à la sécurité mondiale provient de l'alliance États-Unis-OTAN-Israël. Le Conseil de sécurité sert directement les intérêts de l'alliance militaire occidentale. La résolution du Conseil de sécurité accorde de facto un « feu vert » pour mener une guerre préventive contre l'Iran, laquelle est sur la planche à dessin du Pentagone depuis 2004.

« Un plan opérationnel pour mener des attaques aériennes sur l'Iran est en état de préparation depuis juin 2005. L’essentiel du matériel militaire pour mener cette opération a été déployée. (Pour plus de détails voir Michel Chossudovsky, Guerre nucléaire contre l’Iran, janvier 2006). En 2005, le vice-président Dick Cheney a ordonné à l’USSTRATCOM d'élaborer un « plan d'urgence », qui comporterait « une attaque aérienne de grande envergure sur l'Iran utilisant à la fois des armes nucléaires tactiques et conventionnelles. » (Philip Giraldi, Attack on Iran: Pre-emptive Nuclear War , The American Conservative, 2 août 2005).

Sous l'administration Obama, les menaces sont devenues de plus en plus courantes et beaucoup plus explicites qu’elles ne l’étaient sous les néo-conservateurs. En octobre 2009, l'American Enterprise Institute (AEI) a organisé une conférence au Wohlstetter Conference Center de Washington dont le sujet était « Israël doit-il attaquer l'Iran? »:

« Le développement d'armes nucléaires en Iran se poursuit, menaçant la sécurité de ses voisins et la communauté internationale. Selon une récente enquête menée par Pew Research Center, plus de 60 pour cent de la population des États-Unis estime qu’empêcher l'Iran de développer des armes nucléaires justifie une action militaire. Le ministre adjoint israélien des Affaires étrangères, Daniel Ayalon, a souligné le 21 septembre qu'Israël « n'a rejeté aucune option sur la table » lorsqu’il s'agit de lutter contre la menace iranienne. Le même jour, le général en chef d’Israël, le chef d'état major lieutenant général Gabi Ashkenazi, a été clair en indiquant qu'il n’excluait pas une attaque militaire sur les installations nucléaires de l'Iran, en répétant que « Israël a le droit de se défendre et que toutes les options sont sur la table. » Alors que le débat s'intensifie sur la façon de répondre plus efficacement aux provocations de l'Iran, il est temps d'explorer les paramètres stratégiques et juridiques d'une potentielle attaque israélienne contre la République islamique et de fournir une analyse approfondie sur ses implications pour les États-Unis. (American Enterprise Institute, Should Israel Attack Iran? , Octobre 2009, C’est nous qui surlignons)

Du point de vue militaire, Israël ne pouvait pas procéder à une attaque unilatérale contre l'Iran sans la coordination soutenue par le Pentagone:

« Alors que le président Obama tend « une main ouverte » en recherchant des pourparlers directs avec Téhéran dans sa tentative de stopper son programme nucléaire, Mme Clinton semblait prête [Juin 2009] à dérouter les dirigeants iraniens avec des propos de frappes préventives « de la façon dont nous avons attaqué l'Irak ». Elle a dit qu'elle cherchait à se mettre dans la peau des dirigeants iraniens, mais elle a ajouté que Téhéran « pourrait avoir des d’autres ennemis qui voudraient le faire [une attaque préventive] pour eux. » Il s’agissait d’une référence claire à Israël, où Benyamin Netanyahou, le premier ministre, a parlé de la possibilité d'une action militaire pour stopper le programme nucléaire iranien - quelque chose qu'il considère comme une menace pour l'État juif.» ( Don’t discount Israel pre-emptive strike, Hillary Clinton warns Iran, Times Online, 8 juin 2009, c’est nous qui soulignons)

En avril 2010, le message était clair: Washington « utiliserait des armes atomiques seulement dans des « circonstances exceptionnelles » et n’attaquerait pas des États non dotés d'armes nucléaires, tout en distinguant des « cas particuliers » tels l'Iran et la Corée du Nord comme des exceptions. » (Iran to Take US to UN Over Obama's Threat to Use Nuclear Weapons against Iran, AlJazeera, 11 avril 2010). Le secrétaire à la Défense Robert Gates a expliqué dans une interview télévisée « que Washington faisait exception de Téhéran et de Pyongyang, car ils avaient défié plusieurs fois les ultimatums du Conseil de sécurité des Nations Unies à l’égard de leurs programmes nucléaires. » (Ibid).

« Feu vert » des Nations Unies à un scénario de Troisième Guerre mondiale?

Est-ce que cette dernière résolution du Conseil de sécurité donne le « feu vert » tant recherché par Washington?

La substance de la résolution du Conseil de sécurité est également dirigée contre les alliés de l'Iran: la Chine et la Russie.

Paradoxalement, alors que la Chine et la Russie n'ont pas exercé leur droit de veto, ils sont néanmoins l'objet de menaces voilées des États-Unis. La Chine est entourée d’installations militaires américaines. Les missiles américains en Pologne et dans le Caucase sont pointés vers des villes de la Russie. Plus récemment, l'administration Obama a appelé à l'élargissement du régime des sanctions à l'encontre d’un allié de la Russie, le Belarus.

Washington a également annoncé que « Le Pentagone se prépare à s’engager dans un mini boom immobilier en Asie centrale, lequel comprendrait la construction d'installations militaires stratégiques américaines » dans chacun des cinq États de l'Asie centrale, y compris le Turkménistan et l'Ouzbékistan. (Voir  Defense Dollars Building Boom: Pentagon Looks to Construct New Military Bases in Central Asia, Eurasianet, 6 juin 2010). Ces divers accords de coopération militaire avec les anciennes républiques soviétiques tentent non seulement de fragiliser l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et de l'OTSC, ils font partie de l'encerclement stratégique US-OTAN de la Russie et la Chine.

Cette dernière résolution laisse non seulement entendre que Washington et ses alliés de l'OTAN ont le contrôle du Conseil de sécurité de l'ONU, mais qu’en définitive ils donnent un coup fatal à la politique étrangère de Moscou et de Pékin.

Cette résolution du Conseil de sécurité devrait dissiper le mythe de la rivalité des superpuissances. La Chine et la Russie sont un appendice du nouvel ordre mondial.

En ce qui concerne la diplomatie internationale, la Chine et la Russie sont des « tigres de papier », sans dents. « Un tigre de papier [纸老虎 (Zhǐ lǎohǔ)], signifie quelque chose qui semble représenter une menace telle un tigre, mais qui est totalement sans danger ».

La Chine et la Russie sont les victimes de l’échec de leur propre décision au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Une attaque contre l'Iran engendrerait immédiatement une escalade militaire. La Syrie et le Liban seraient également visés. L'ensemble du Moyen-Orient et de l’Asie centrale exploserait, une situation qui pourrait potentiellement évoluer vers un scénario de Troisième Guerre mondiale.

De façon très réelle, l'aventure militaire États-Unis-OTAN-Israël menace l'avenir de l'humanité.

Traduction de Dany Quirion pour Mondialisation.ca.

Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur d'économie à l'Université d'Ottawa. Il est l'auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en 12 langues).
 

 

http://www.mondialisation.ca


http://www.internationalnews.fr/article--feu-vert-de-l-onu-a-une-attaque-preventive-americano-israelienne-contre-l-iran-par-michel-chossudovky-52471982.html

 

 

 Articles/videos: Iran 

 

Derniers articles sur ce site:

Liste complète

 

 

 

Plate-forme pétrolière, le doute... n'est plus de mise...

 De multiples faits concordants et avérés montrent que nous sommes bien, comme l'a dit Obama, face à un "11 septembre" écologique, c'est-à-dire d'un acte criminel délibéré et organisé par les mêmes qu'en 2001, et pour les "mêmes" raisons.

A visionner absolument, ET à télécharger :

 

Vidéo ici:

http://alf-renovatio.blogspot.com/2010/06/bp-explosion-annoncee-prisonplanet.html (10 mn)

 

 

Vous avez dit corruption ?

Voici un document enregistré par un iphone laissé à escient sur la table en mode « dictaphone » par le Major d’homme, de la femme la plus riche de France.
On entend l’un des conseillers de la richissime dame de 87 ans, Patrice de Maistre qui gère sa fortune dans la structure Cyclamène, l’inviter à signer 3 chèques pour 3 personnalités bien connues au sommet de l'État… (en plus de l'embauche de l'épouse de l'ex ministre des finances...) :
  

http://www.dailymotion.com/video/xdrg0s_news#from=embed?start=120 (2 mn)

 

www.artemisia-college.org

 

 

 download?mid=1%5f16139984%5fAN2xktkAASka 


Conférence exceptionnelle de François Asselineau lundi 28 juin 2010 à Antony (92) :

QUI GOUVERNE LA FRANCE ET L’EUROPE ?

DES EXPLICATIONS À NE PAS MANQUER !


* Qui a vraiment inventé la construction européenne ?
* En quoi consiste le stratagème diabolique avec lequel on a volé aux Français leur liberté ?
* Pourquoi l’Europe est-elle nécessairement de plus en plus inefficace et dictatoriale ?
* Pourquoi l’Europe ne pourra-elle jamais être faite autrement ?
* De Gaulle était-il vraiment pour l’Europe ?
* Le moteur franco-allemand existe-t-il ?
* Qui sont ces commissaires européens qui ont bien plus de pouvoir que nos ministres ?
* Comment se prennent les décisions dans les couloirs de la Commission européenne ?
* Qui sont les lobbys et les think tanks qui affirment parler au nom du peuple européen ?
* Pourquoi les programmes de tous les partis politiques ne sont-il plus que des attrape-nigauds ?
* Pourquoi votre bulletin de vote ne sert-il plus à rien ?


POUR ENFIN AVOIR LES (VRAIES) RÉPONSES À CES QUESTIONS, RENDEZ-VOUS :

Lundi 28 juin 2010
19H00 Salle Lasson

Place du marché, à côté du cinéma Le Select
10 Av de la Division-Leclerc
92160 ANTONY

Accès facile depuis Paris :
- par la RN 20
- par le RER B : station Antony
PAF Conférence + cocktail :
Entrée : 5 €
Étudiant-RSA-chômeur : 2 €
(Possibilité d’adhérer sur place)

 

 

L' Histoire secrète de l' Oréal

Le fondateur du groupe était aussi l'un des grands financiers du complot de la Cagoule et du nazisme français. par Thierry Meyssan 

 

Réseau Voltaire, 3 mars 2004

par Thierry Meyssan

Le géant de la cosmétique, L’Oréal, vient d’annoncer la restructuration de son capital. Ainsi disparaît le holding de contrôle créé par Eugène Schueller pendant la Seconde Guerre mondiale. Le fondateur du groupe était aussi l’un des grands financiers du complot de la Cagoule et du nazisme français. A la Libération, la société et ses filiales étrangères servirent de refuge aux criminels en fuite. Aujourd’hui, l’héritière du groupe, Liliane Bettencourt, est devenue la femme la plus riche de France. L’histoire du groupe éclaire la face cachée de la politique française contemporaine.

fr-390-23.jpg

À la mémoire de Marx Dormoy, Victor Basch, Jean Zay, Georges Mandel et Jean Moulin

 

C’est par un bref communiqué, diffusé le 3 février 2004 dans la nuit, que le géant de la cosmétique L’Oréal a annoncé la restructuration de son capital [1]. La famille Bettencourt et le groupe Nestlé, qui détenaient ensemble la majorité de L’Oréal par l’intermédiaire du holding de contrôle Gasparal, la posséderont désormais directement. Ce tour de passe-passe étant accompagné d’un engagement de conservation de titres, les Bettencourt bénéficieront d’un abattement de 50 % de la valeur taxable à l’impôt sur la fortune (ISF). Ils ne seront pas tenus de payer de frais pour cette transaction grâce aux nouvelles dispositions introduites à leur intention dans la « loi pour l’initiative économique » du 1er août 2003 [2].

L’Oréal est aujourd’hui évalué à 43,6 milliards d’euros. Les Bettencourt détiennent 11,99 milliards ; Nestlé 11,5 milliards ; les 20,11 milliards restants flottants en Bourse. La fortune personnelle de Lilliane Bettencourt, héritière du fondateur de L’Oréal, était estimée en 2002 à 17,2 milliards d’euros. Ce qui en fait la personne la plus riche de France.

Une entreprise qui veut se payer la République

L’Oréal a été créé, en 1907, par un petit entrepreneur, Eugène Schueller. Il absorbe Monsavon, en 1928, puis les peintures Valentine, les shampoings Dop, le magazine Votre Beauté. Dérivant lentement à la droite la plus extrême, Schueller se fait connaître par ses théories économiques sur le « salaire proportionnel ». Dans une société libérée du capitalisme libéral et des syndicats, les ouvriers toucheraient un triple salaire : un salaire d’activité, un salaire familial calculé en fonction de leur nombre d’enfants, et un salaire de productivité.

Le 6 février 1934, en réaction à un retentissant scandale politico-financier, les ligues d’anciens combattants de la Grande guerre manifestent devant la Chambre des députés à Paris pour obtenir la démission du gouvernement Daladier. Sous l’impulsion des fascistes, le rassemblement tourne à l’insurrection et tente de renverser la République au profit du colonel de La Rocque qui refuse le rôle qu’on veut lui faire jouer.
Divers autres échauffourées surviennent dans les semaines suivantes, y compris une tentative de lynchage de Léon Blum en marge de l’enterrement d’un historien monarchiste, de sorte que, le 18 juin, le gouvernement prononce la dissolution des ligues. Immédiatement, un groupe de militants fascistes, pour la plupart issus de la XVIIe section des Camelots du roi, rompt avec le philosophe monarchiste Charles Maurras et décide de passer à la clandestinité. Ils constituent l’Organisation secrète d’action révolutionnaire nationale (OSARN). Il y a là autour d’Eugène Deloncle, Aristide Corre, Jean Filliol, Jacques Corrèze, bientôt rejoints par Gabriel Jeantet, François Méténier et le docteur Henri Martin.
Le colonel de La Rocque met en garde les anciens adhérents des ligues contre une infiltration de leur mouvement par des « groupes de trahison », c’est-à-dire par des fascistes agissant pour le compte de l’étranger, l’Italie et l’Allemagne en l’occurrence [3]. Quoi qu’il en soit, l’OSARN se structure rapidement en groupes locaux et en système hiérarchisé extrêmement cloisonné, de sorte qu’en dehors des chefs, les membres de l’organisation ignorent tout de son ampleur, de ses objectifs réels, des moyens et soutiens dont elle dispose. Certaines cellules du complot, dont les Chevaliers du glaive, dirigés à Nice par Joseph Darnant et François Durand de Grossouvre, adoptent un rituel et un costume inspirés du Klu Klux Klan états-unien, ce qui vaudra à l’OSARN d’être désigné par les monarchistes sous le sobriquet de « La Cagoule » [4].

Ami intime d’Eugène Deloncle, Eugène Schueller met ses moyens personnels à disposition du complot. Plusieurs réunions de l’équipe dirigeante se tiennent dans son bureau au siège de L’Oréal.
Un groupe de jeunes gens, résidant à l’internat des pères maristes (104, rue de Vaugirard à Paris), fréquente les chefs du complot et se joint à certaines de leurs actions sans pour autant adhérer formellement à l’OSARN. Il s’agit de Pierre Guillain de Bénouville, Claude Roy, André Bettencourt et François Mitterrand.
Robert Mitterrand, frère de François, épouse la nièce d’Eugène Deloncle.

Échecs et divisions sur fond d’antisémitisme

En un an et demi, l’OSARN formalise ses relations avec le gouvernement de Benito Mussolini en Italie, puis avec celui d’Adolf Hitler en Allemagne. Pour leur compte, il achemine des armes à Francisco Franco en Espagne et élimine des réfugiés politiques en France. En échange, il obtient un appui financier et logistique considérable. L’organisation tente un coup d’État dans la nuit du 15 au 16 novembre 1937, qui échoue. Au lendemain et dans les semaines qui suivent, le complot est mis à jour. Des perquisitions permettent de découvrir des caches d’armes réparties sur tout le territoire. Ce sont au total des centaines de fusils-mitrailleurs, des milliers de fusils et d’uniformes, des dizaines de milliers de grenades, des centaines de milliers de munitions, tous importés d’Italie et d’Allemagne, qui sont découverts.
Le président du Conseil, Édouard Daladier, freine l’enquête lorsqu’il apparaît que l’OSARN a développé ses réseaux parmi les officiers supérieurs et jusqu’à l’état-major. En effet, il ne paraît pas possible de décapiter l’armée française alors que la menace de guerre se précise. Il a tort, puisque la Guerre mondiale est effectivement déclarée et que la France capitule.

JPEG - 36.6 ko
« La communauté française »
Association secrète de spoliation des biens juifs et maçonniques. Parmi les responsables : Jacques Correze et Jean Filliol.

Si une partie des « cagoulards », hostiles à la domination étrangère, rejoint de Gaulle, la plupart d’entre eux se félicite de la victoire du fascisme et s’engage dans la Collaboration. En septembre 1940, Eugène Deloncle et Eugène Schueller créent le Mouvement social révolutionnaire (dont l’acronyme MSR se prononce « aime et sert ») avec le soutien de l’ambassadeur du Reich, Otto Abetz, et l’approbation personnelle du chef de la Gestapo, Reinhardt Heydrich. Les réunions de la direction du MSR se tiennent au siège de L’Oréal (14, rue Royale à Paris).
Le programme de l’organisation indique « Nous voulons construire la nouvelle Europe en coopération avec l’Allemagne nationale-socialiste et tous les autres nations européennes libérés comme elles du capitalisme libéral, du judaïsme, du bolchévisme et de la franc-maçonnerie (…) régénérer racialement la France et les Français (…) donner aux juifs qui seront conservés en France un statut sévère les empêchant de polluer notre race (…) créer une économie socialiste (…) qui assure une juste distribution des produits en faisant augmenter les salaires en même temps que la production ».
Première application de ce programme, Deloncle organise le plasticage de sept synagogues parisiennes, dans la nuit du 2 au 3 octobre 1941.
Subsidiairement, une organisation dans l’organisation est créée avec l’aide du SS Theo Dannecker, représentant Adolf Eichmann : la Communauté française dont le but est de « libérer complètement (la France) de ces ferments de corruption que sont les juifs et les Francs-maçons ». C’est ce groupe secret qui organise la spoliation des juifs souvent au profit personnel de ses membres. Parmi eux, on relève Jacques Corrèze déjà cité et Jean Filliol, le tueur de la « Cagoule ».

JPEG - 43.3 ko
« Guillemot et Delamotte », éditeur à Paris
Adolf Hitler et Eugène Schueller figurent côte à côte dans son catalogue.

Quant au jeune André Bettencourt, il devient le patron français de la PropagandaStaffel. Il est placé sous la triple tutelle du ministre de la propagande, Joseph Goebbels, de la Wehrmacht et de la Gestapo. Il a la haute main sur toutes les publications françaises, qu’elles soient collaborationnistes ou nazies. Il dirige lui-même La Terre française, une publication explicitement nazie destinée aux familles rurales, qui préconise la rééducation des intellectuels décadents par le retour forcé à « la terre qui ne ment pas ». Il y emploie l’agronome René Dumont. Par ailleurs, Bettencourt offre régulièrement les colonnes de ses journaux à Schueller.

La solution Bettencourt

Le 15 février 1941, à la demande de la SS, le MSR de Deloncle fusionne avec le Rassemblement national populaire (RNP) de Marcel Déat. Le patron de L’Oréal, Eugène Schueller, devient la personnalité économique de référence. Son livre, La Révolution de l’économie, se classe dans les ouvrage de référence du fascisme français.
Le 15 juin 1941, dans son discours au congrès de l’organisation au Palais de la Mutualité, il appelle à « une révolution préliminaire à la fois d’épuration et de redressement » qui ne peut « être que sanglante. Elle consistera tout simplement à fusiller vite cinquante ou cent grands personnages ».
Le 22 juin 1941, le Reich attaque l’Union soviétique. Deloncle et Schueller décident de créer la Légion des volontaires français (LVF) pour combattre le bolchévisme sur le front de l’Est et de la placer sous l’autorité de Jacques Corrèze. Tous ses membres prêtent serment d’allégeance au führer.
Ils tentent de s’appuyer sur cette puissante formation armée pour éliminer leur adversaire politique Pierre Laval et leur allié et néanmoins rival Marcel Déat. Le 27 août 1941, à l’occasion d’une cérémonie de départ d’un contingent de la LVF sur le front russe, ils organisent un double attentat au cours duquel Laval et Déat sont blessés.

JPEG - 11 ko

« La Terre Française » Publication nazie française dirigée par André Bettencourt (voir l’agrandissement : document associé à cet article)

Le 20 décembre 1941, André Bettencourt, qui n’ignore rien des débats en cours à Berlin, écrit dans l’éditorial de Noël de La Terre française : « Un jour, trente ans plus tard, les juifs s’imagineront pourtant gagner la partie. Ils avaient réussi à mettre la main sur Jésus et l’avaient crucifié. En se frottant les mains, ils s’étaient écriés : « que son sang retombe sur nous et nos enfants ». Vous savez d’ailleurs de quelle manière il est retombé et retombe encore. Il faut que s’accomplissent les prescriptions du livre éternel ».
En effet, quelques jours plus tard la Conférence de Wansee décide la « solution finale » : des millions de personnes vont être exterminées dans le plus grand secret.

À l’issue des affrontements internes à la mouvance nazie française, c’est en définitive Deloncle qui tombe en disgrâce. Eugène Schueller se précipe alors, le 18 mars 1942, à l’ambassade du Reich pour se désolidariser de son ami. L’entretien est dûment consigné dans les archives allemandes.   

L’OSS s’en mèle

La bataille de Stalingrad inverse le cours des événements. Désormais le Reich n’est plus invincible. André Bettencourt se rapproche de son ami François Mitterrand qui exerce diverses fonctions à Vichy où il partage son bureau avec Jean Ousset, le responsable du mouvement de jeunesse de la Légion française des combattants de Joseph Darnand. Ils seraient alors entrés en résistance au sein d’un Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés (MNPGD) dont l’activité a été officiellement reconnue quarante ans plus tard par l’administration Mitterrand, mais sur laquelle les historiens s’interrogent toujours.

Fin 1942, André Bettencourt est envoyé par Eugène Schueller « aryaniser » la société Nestlé en Suisse, dont le patron de L’Oréal est devenu l’un des actionnaires principaux. Il profite de ses déplacements pour rencontrer Allen Dulles (Note de SDT: sur Allen Dulles, voir: The Secret Team de Fletcher Prouty) et Max Schoop des services secrets états-uniens (OSS). En 1944, ils lui donnent 2,5 millions de francs de l’époque pour financer leur réseau. On ignore tout, encore aujourd’hui, de l’usage de cette somme.

Eugène Deloncle est assassiné. Mais les crimes des cagoulards ne prennent pas fin pour autant, pas même avec le débarquement allié en Normandie. Le 10 juin 1944, Jean Filliol conduit la division SS Das Reich à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) où elle massacre 644 habitants dans des conditions particulièrement horribles.

Parce qu’ils le valaient bien…

À la Libération, les cagoulards de Londres sauvent les cagoulards de Vichy. Grâce au témoignage d’André Bettencourt et de François Mitterrand, Eugène Schueller est relaxé au motif qu’il aurait aussi été résistant. L’Oréal devient le refuge des vieux amis. François Mitterand est engagé comme directeur du magazine Votre Beauté. André Bettencourt rejoint la direction du groupe. Avec l’aide de l’Opus Dei, une confrérie catholique franquiste, Henri Deloncle (frère d’Eugène) développe L’Oréal-Espagne où il emploie Jean Filliol. Quant à Jacques Corrèze, il devient patron de l’Oréal-États-Unis. En 1950, André Bettencourt épouse Liliane, la fille unique d’Eugène Schueller.

JPEG - 3.9 ko

André Bettencourt

Rue Saint-Dominique, le bureau d’André Bettencourt lorsqu’il dirigait la PropagandaStaffel, devient une résidence de l’Opus Dei. Tandis que Robert Mitterrand s’installe rue Dufrenoy dans l’immeuble qui abritera le siège de l’Opus en France. Cette œuvre est politiquement dirigée par Jean Ousset.

André Bettencourt a poursuivi une brillante carrière. Journaliste, il a créé en 1945 le Journal agricole, pour les anciens lecteurs de La Terre française. Sa carrière politique l’a conduit plusieurs fois au Parlement et au Gouvernement. Il a ainsi pu renouer avec ses activités passées en devenant secrétaire d’État à l’Information (1954-55), poste créé par son ami François Mitterrand, en 1948, et où ils auront tous deux forgé la presse française contemporaine. Les deux hommes sont inséparables, au point qu’en 1986 lorsque Mitterrand devenu socialiste et président de la République doit cohabiter avec une Assemblée de droite, il hésite à choisir André Bettencourt comme Premier ministre. Mais craignant le retour des fantômes du passé, il s’abstient. Cependant, ce passé reste présent.

Documents joints

fr-terrefrancaise-20dec-1941-h-be3f2.jpg

« La Terre Française » du 20 décembre 1941

Publication nazie française dirigée par André Bettencourt.

(JPEG – 323.2 ko)

Thierry Meyssan

Analyste politique français, président-fondateur du Réseau Voltaire et de la conférence Axis for Peace. Il publie chaque semaine des chroniques de politique étrangère dans la presse arabe et russe. Dernier ouvrage publié : L’Effroyable imposture 2, éd. JP Bertand (2007).

Cet article a été écrit à partir des archives personnelles de l’auteur, des recherches financées par Michel Sitbon, et des documents qui lui ont été aimablement remis par le regretté David Frydman.

 

Le départ des navires libanais vers Gaza et l'étincelle d'une nouvelle guerre

 

FINAL-SELF-DEFENSE-FRENCH.gif

Dans les coulisses de la diplomatie

La remise par Israël de deux messages au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et au représentant du Mexique (qui préside actuellement le Conseil de sécurité) sur son intention d’empêcher les deux navires en partance du Liban d’accoster à Gaza est une première diplomatique. Israël n’avait pas agi de cette façon avec la « flottille de la liberté », qui avait pourtant largement annoncé son intention d’apporter des aides humanitaires aux habitants de Gaza et de forcer ainsi le blocus imposé à ce territoire.

La représentante d’Israël aux Nations unies a donc communiqué l’intention d’Israël d’empêcher par tous les moyens les navires libanais d’arriver jusqu’au port de Gaza.  

Les responsables onusiens ont ensuite transmis au Liban une copie des messages israéliens. Des sources diplomatiques libanaises estiment que la transmission de ces messages israéliens aux autorités libanaises vise à pousser ces dernières à empêcher les navires de prendre le large à partir des côtes libanaises. Par cette manœuvre, Israël viserait à provoquer un conflit entre les autorités gouvernementales et sécuritaires libanaises d’une part et les organisateurs du voyage de ces deux navires de l’autre. Israël explique d’ailleurs dans les deux messages adressés aux responsables onusiens comment le secrétaire général du Hezbollah a poussé les Libanais à organiser de nouvelles « flottilles de la liberté » dans le discours qu’il a prononcé le 8 juin, même si le Hezbollah a par la suite annoncé qu’il n’avait rien à voir dans l’organisation du voyage des deux navires vers Gaza.

Les sources diplomatiques libanaises ajoutent qu’à travers ces deux messages, Israël réserve un traitement particulier au Liban. Ce qui prouve combien l’État hébreu craint les agissements de la Résistance, en dépit de sa propre puissance militaire et technologique. Israël ne voudrait donc pas devoir affronter militairement les militants libanais, pour éviter, entre autres, une réaction du Hezbollah.

Ces mêmes sources affirment que les autorités libanaises sont conscientes de la gravité de la situation et qu’elles font le rapprochement entre les menaces contenues dans les messages israéliens et les informations relayées par Paris faisant état d’une décision israélienne de lancer une nouvelle guerre contre le Liban. Beyrouth considèrerait ainsi que le départ des deux navires libanais pourrait constituer l’étincelle qui enflammerait le front entre Israël et le Liban et déclencherait cette nouvelle guerre, d’autant qu’au cours de son dernier entretien avec le Premier ministre israélien, le président français Nicolas Sarkozy aurait demandé à son interlocuteur de l’informer à l’avance du déclenchement des hostilités pour protéger la Finul, qui comporte un important contingent français, et pour éviter que les soldats de l’ONU ne soient contraints à tirer pour se défendre…

Par Khalil FLEYHANE | 21/06/2010

http://www.lorientlejour.com/catego…

Le Grand Soir, 22 juin 2010

par Khalil  Fleyhane

 

(..) Pour nous protéger, ce qu’il est nécessaire de faire est de réveiller autant de gens que possible. Ce n’est que lorsqu’un nombre suffisant de gens sera éveillé qu’ils seront capables d’éveiller ceux autour d’eux. Ensuite, et seulement ensuite, sera-t-il possible de former un mouvement unifié pour retirer tout soutien aux psychopathes qui ont pris en main notre monde et commencer à planifier l’avenir de NOS enfants – plutôt que la progéniture des psychopathes dirigeants (..).

 

 

  • om/IMG/jpg/tzipi-livni-et-ehoud.jpg" alt="tzipi-livni-et-ehoud.jpg" />
  • Belgique : Dépot d’une plainte contre 14 dirigeants israélienS  
  • CRITÈRE DE "RATTACHEMENT"

    Me Beauthier et Deswaef déposent au parquet fédéral belge un document très fouillé de 70 pages, reprenant, entre autres, les conclusions d’un rapport des Nations unies (la "mission Goldstone") sur les violences commises à Gaza. Il invite la justice belge à se saisir de leur plainte étant donné que "la Palestine n’étant pas reconnue comme Etat, son appareil judiciaire ne permet pas de telles poursuites".

    Quant aux juridictions israéliennes, "elles ne présentent pas les qualités d’indépendance, d’impartialité et d’équité, telles qu’exigées par le droit international des droits de l’homme", 

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/06/23/en-belgique-une-plainte-deposee-a-l-encontre-de-14-dirigeants-israeliens_1377246_3214.html

 

Un exemple à suivre:

Suède : les dockers bloquent toutes les marchandises israéliennes

CAPJPO-EuroPalestine

« Les Israéliens sont derrière tous les conflits en Afrique », s’écriait en août 2009 le colonel Kaddafi, en marge d’un sommet de l’Union africaine, à Tripoli. La réalité est autrement plus subtile. Très réactives, habituées aux situations de crise, les entreprises israéliennes sont souvent les premières à proposer leurs services à des pays en guerre : conseil militaire, soutien logistique et armement. Avec seulement neuf ambassades en Afrique, l’État hébreu est contraint de recourir au secteur privé pour exister sur ce continent ».
 
Lu dans Jeune-Afrique 
Vente d’armes, soutien logistique, formation… L’intérêt de l’État hébreu pour les pays au sud du Sahara ne se dément pas.
Lettre d'information de Ségolène Royal
Le Système Sarkozy est corrompu
(eva: Bien entendu, je ne cesse de le dire.
Sarkozy se sert, il ne sert pas la France)
 

Je dénonce l’effondrement des valeurs morales. J'estime que le système Sarkozy est corrompu.

Du dégoût : voilà ce que ressentent profondément les Français devant les révélations accablantes qui concernent des membres du gouvernement Sarkozy-Fillon, au moment où ce même gouvernement s’apprête à casser la retraite à soixante ans et que tant de gens subissent une crise très grave.

L’effondrement des valeurs morales et la corruption des mœurs politiques portent atteinte aux intérêts de notre pays.
Servile devant l’argent-roi, cette équipe gouvernementale lamentable qui nous gouverne s’est disqualifiée. On comprend enfin pourquoi Nicolas Sarkozy défend avec tant d’acharnement son bouclier fiscal qui protège les très grandes fortunes amies.

On découvre que Nicolas Sarkozy, qui n’a toujours pas versé les dix millions promis à l’entreprise Heuliez qui se bat pour la voiture électrique, a dans son carnet d’adresse, une multi-milliardaire conseillée pour ses placements financiers par le ministre du budget ! Nul doute qu’il pourrait lui donner de meilleures idées.

Dans tous les autres pays démocratiques, le pouvoir serait sommé de s’expliquer, les ministres concernés suspendus, le temps d’une enquête impartiale. C’est triste pour la démocratie et triste pour la crédibilité de la France qui doit d’urgence retrouver des valeurs morales.

Ségolène Royal

Présidente de Désirs d’Avenir

 

Alex Jones : La Marée Noire de BP sous faux drapeau !!

Pour favoriser la concentration, éliminer les concurrents et nationaliser le pétrole ! Encore un coup du Nouvel Ordre Mondial !

 

 

 

Golfe Persique : hostilités ouvertes

Une douzaine de navires de guerre israéliens et américains ont franchi le Canal de Suez en direction du Golfe Persique, avec la collaboration totale du gouvernement Moubarak.

L’opposition politique en Egypte a fait connaître son indignation, qui est partagée par une grande partie de l’opinion publique (..)

Tout un système de domination est entré en crise, et peut voir son issue dans une guerre. Les semaines à venir pourraient être décisives… Yahia Gouasmi.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 17:10

                

4-squelettes.jpg

 

Arrêtons la machine infernale lancée par les Américains !

Alerte, nous sommes tous condamnés !

Par eva R-sistons 

 

Mes amis,

 

Notre civilisation est mortifère ! Elle est barbarie monstrueuse, et nos dirigeants sont complices du génocide planétaire en gestation, quand ils ne l'organisent pas eux-mêmes "en connaissance de cause" !

 

Imaginez-vous: Notre sort est entre les mains de fous génocidaires ! Non seulement ils nous empoisonnent chaque jour, comme en Inde, où ils imposent les OGM ou les pesticides, non seulement ils nous bourrent de vaccins aux conséquences plus qu'imprévisibles, non seulement ils hypothèquent notre avenir en programmant des crises financières et donc économiques et donc sociales aux conséquences dramatiques, mais ils empoisonnent notre air, la Terre-Mère, notre sol, notre sous-sol, quotidiennement, durablement, comme au Vietnam qui sans aucune indemnité d'ailleurs, endure aujourd'hui chaque jour et pour longtemps, mille maux !  

 

Effroyable ! Notre avenir, ou plutôt notre mort programmée, est entre les mains des criminels Américains devant lesquels chaque jour un peu plus, nous devons nous incliner servilement, comme avec des dirigeants à l'image de Sarkozy complètement inféodés à ces assassins de l'humanité ! Nous devons prendre conscience de la dangerosité totale de ce pays machiavélique, et exiger que les fous au pouvoir soient traduits pour crimes contre l'humanité, et pas seulement de guerre ! 

 

Ce que vous allez lire est édifiant. Il m'est souvent arrivé, sur ce blog, de fustiger les crimes commis par Israël à Gaza - tout petit territoire surpeuplé, le bombarder avec des armes de destruction massive revient à condamner, à terme, les Gazaouis aux malformations et à la mort, volontairement, c'est un génocide qui ne dit pas son nom -, et d'ailleurs les Israéliens ne seront-ils pas des victimes collatérales ? Le vent franchit les frontières ! J'en sais quelque chose, j'étais journaliste pour une chaîne de télévision française quand le nuage radio-actif de Tchernobyl a traversé la frontière, à Strasbourg, et nous avons scandaleusement dû taire les informations émanant de scientifiques du CNRS ayant mesuré les effets sur place. Oui, vous avez bien lu. Choquant ! La responsabilité des journalistes est totale. J'étais jeune, je confesse MA responsabilité dans le silence imposé - à contre coeur, certes.

 

Mais là, le crime est planétaire. En connaissance de cause, les dirigeants américains programment la mort, avec l'uranium "appauvri" nous sommes tous condamnés, humains, sols, plantes, animaux... La vie sur terre ne sera plus possible, littéralement empoisonnée par des effluves mortelles ! Comment ne pas être horrifiés par les crimes de "l'Elite" qui s'est octroyée le pouvoir sur notre dos à tous, mais aussi, il faut le dire sans cesse, par leurs zélés alliés, innombrables, au sein du Pouvoir et au sein des Médias complices par leur silence ? Leur devoir serait d'alerter et d'empêcher, mais non, ils sont aux ordres des assassins de l'humanité !

 

Le premier de nos engagements devrait être d'exiger la vérité, bref que cesse le black-out sur la réalité. Par exemple, pourquoi parle-t-on toujours du terrorisme des deux mille membres d'Al Quaïda, en taisant celui, aux conséquences mortelles et planétaires, du terrorisme d'Etat ? Qu'attend-on pour mettre à jour et fustiger les crimes du grand capitalisme international (guerres préventives, permanentes, nucléaires et totales, industries de mort chimiques, pétrolières ou alimentaires, crises provoquant chômage, désespoir, misère, suicides...etc) ? Qu'attend-on pour révéler les coulisses de la politique, à Bilderberg par exemple ? Il y va de l'avenir même de la vie sur terre, de l'avenir de nos enfants !!!! Quelle responsabilité !!!!

 

Alors oui, le premier de nos engaments devrait être de manifester en permanence devant les Rédactions jusqu'à ce qu'elles soient acculées à dire la vérité aux citoyens, pour qu'ils puissent, en connaissance de cause eux aussi, arrêter la machine infernale ! Qui organisera cela ? Il faut le faire, ou nos enfants sont condamnés !

 

Cordialement à tous, votre eva qui jusqu'au bout défendra la vie, le Bien commun, le Bien public - et non les intérêts particuliers !

 

 

arme-uranium-appauvri-j.jpg
 
Par LEUREN MORET

 

 

L’usage des armes à l’uranium appauvri par les Etats-Unis, annihilera doucement toutes les espèces sur terre y compris l’espèce humaine, et pourtant ce pays continue à le faire en pleine connaissance de leur potentiel destructeur.

 

 

Depuis 1991, les Etats-Unis ont mené quatre guerres utilisant des armes à l’uranium appauvri, (...) (Note : l’OTAN affirme : « L’uranium appauvri n’est pas illégal. C’est une arme de guerre légale. Fin de l’histoire. Nous l’avons utilisée, c’est légal ». De fait, il n’existe à l’heure actuelle aucune convention internationale interdisant de manière expresse l’usage d’uranium appauvri, ni même aucun consensus en ce sens, comme le montre aisément la pratique des Etats.). L’usage continu de ces armes radioactives, qui ont déjà contaminé de vastes régions avec un faible niveau de radiation et qui contamineront d’autres parties du monde, est vraiment une affaire mondiale et un sujet international. L’intention plus profonde en est révélée en comparant les régions maintenant contaminées à l’uranium appauvri ­ de l’Egypte, du Moyen Orient, d’Asie Centrale et de la moitié nord est de l’Inde ­ avec les impératifs géostratégiques US décrits dans le livre de Zbigniew Brzezinski en 1997 "Le Grand Echiquier".

 

Région du Sud* :« *Cette vaste région secouée de haines versatiles et entourée de puissants voisins en compétition peut probablement être un champ de bataille majeur, autant pour des guerres entre états-nations que plus probablement, pour la prolongation de la violence ethnique et religieuse. Que l’Inde se restreigne ou qu’elle saisisse l’opportunité d’imposer sa volonté au Pakistan affectera grandement les possibilités régionales de conflits probables. Les tensions internes entre la Turquie et l’Iran vont probablement non seulement s’aggraver mais réduire considérablement le rôle stabilisateur que ces états sont capables de jouer dans cette région volcanique. De tels développements rendront plus difficile l’intégration de la nouvelle Asie Centrale dans la communauté internationale affectant négativement dans le même temps la sécurité sous domination US du Golfe Persique. Dans tous les cas, les US et la communauté internationale peuvent peut-être se retrouver là face à un challenge qui minimisera la récente crise de l’Ancienne Yougoslavie. » Brzezinski.

 

Le fait est que les US et leurs partenaires militaires ont mis en place quatre guerres nucléaires utilisant de sales bombes et de sales armes dans les pays qu’ils ont besoin de contrôler. Sous forme d’aérosols l’uranium appauvri contaminera en permanence de vastes régions et détruira doucement le futur génétique des populations vivant dans ces régions où se trouvent des ressources que les US doivent contrôler pour établir et maintenir leur primauté.

 

Décrit comme le Cheval de Troie de la guerre nucléaire, l’uranium appauvri est l’arme qui continue à détruire. La demie-vie de l’uranium-238 est de 4.5 milliards d’années, l’age de la Terre. Et, comme l’uranium-238 dégénère en sous-produits radioactifs, en quatre étapes avant de se transformer en graphite, il continue d’émettre plus de radiations à chaque étape. Il n’y a pas moyen de l’arrêter, et il n’y a pas moyen de le nettoyer. *Il s’accorde avec la propre définition du Gouvernement US des Armes de Destruction Massive.

 

Après la formation de microscopiques et nanoscopiques particules insolubles d’oxyde d’uranium sur le champ de bataille, celles-ci restent suspendues dans l’air et voyagent autour de la Terre comme composantes radioactives de la poussière cosmique, contaminant l’environnement, tuant sans discrimination, mutilant et causant des maladies à tout ce qui vit là où la pluie, la neige et l’humidité les prélèvent de l’atmosphère. La contamination radioactive mondiale issue des essais atmosphériques équivalait à 40.000 bombes d’Hiroshima, et elle continue à contaminer l’atmosphère et la basse altitude aujourd’hui. La quantité de pollution de basse-radioactivité à l’uranium appauvri depuis 1991 est de nombreuses fois supérieure (déposée à l’intérieur du corps) aux retombées émises lors des tests atmosphériques.

 

Un rapport indépendant établi en 2003 par le Comité Européen sur le Risque des Radiations (ECRR) pour le Parlement Européen, déclare sur la base d’études de Tchernobyl que le risque lié à la basse-radioactivité est de 100 à 1.000 fois supérieur aux estimations du Comité International pour la Protection contre les Radiations basées sur des études erronées conduites par les US. Se référant aux effets extrêmement meurtriers des radiations sur les systèmes biologiques, Dr Rosalie Bertell, l’une des 46 experts internationaux en radiations du rapport de l’ECRR, le décrit ainsi :

 

« Le concept d’annihilation de l’espèce signifie une fin relativement prompte et délibérément induite de l’histoire, de la culture, de la science, de la reproduction biologique et de la mémoire. C’est l’ultime rejet humain du cadeau de la vie, un acte qui nécessite un nouveau mot pour le décrire : omnicide. »

 
armes-uranium-j.jpg
 
Le « Manhattan Project 1943 » modèle pour l’uranium appauvri

 

Dans une note déclassée au Général Leslie R. Groves, datée du 30 Octobre 1943, trois des plus importants physiciens du Projet Manhattan, Dr James B. Conant, A.H .Compton et H.C. Urey, firent leurs recommandations, en tant que membres du Sous-Comité de l’Exécutif S-1, sur l’ « Usage de Matériaux Radioactifs comme Arme Militaire. » :

 

« Utilisé comme gaz de guerre, le matériau serait pulvérisé en particules de taille microscopique pour former de la poussière et de la fumée et mis à feu au sol par des lance-projectiles, des véhicules de terrain, ou des bombes aériennes. Sous cette forme, il serait inhalé par le personnel. La quantité nécessaire pour causer la mort de la personne qui inhale le matériau est extrêmement petite... Il n’y a pas de méthodes de traitement connues à de telles blessures... cela traversera un filtre de masque à gaz standard en quantités assez grandes pour être extrêmement dommageables. »

 

Comme Contaminant de Terrain :

 

« Pour être utilisé de cette manière, le matériau radioactif devrait être répandu sur le sol soit par voie aérienne ou à partir du sol, si en territoire contrôlé par l’ennemi. Afin d’interdire le terrain à l’un ou l’autre côté, excepté aux dépends d’exposer du personnel aux radiations malfaisantes...Des endroits ainsi contaminés par le matériau radioactif seraient dangereux jusqu’à ce que la lente décomposition naturelle du matériau s’effectue...pour le terrain courant il n’y a pas de méthodes de décontamination connues. Le développement de vêtements de protection efficaces pour le personnel ne semble pas possible. ...Des réservoirs ou des puits seraient contaminés ou la nourriture empoisonnée avec un effet similaire à celui résultant de l’inhalation de la poussière ou de la fumée. »

 

Exposition interne :

 

« ...Les particules inférieures à 1 micron se déposeraient plus probablement dans les alvéoles où soit elles resteraient indéfiniment, soit elles seraient absorbées par le système lymphatique ou le sang...pourraient pénétrer le système gastro-intestinal à partir de l’eau polluée, ou de la nourriture, ou de l’air. ...pourraient être prélevées des poumons ou du système G-I par le sang et ainsi, distribuées à travers le corps. »

 

Les deux produits de fission et le déchet uranium appauvri issus du Projet Bombe Atomique devaient être utilisés dans le cadre de ce plan. La nature pyrophorique de l’uranium appauvri, qui le fait commencer à brûler à la très basse température de la friction dans le canon de l’arme, en fit dès lors et jusqu’à maintenant une arme à gaz radioactif idéale. Il était aussi plus disponible parce que la quantité d’uranium appauvri produite était beaucoup plus grande que la quantité de produits de fission produite en 1943.

 

La Grande-Bretagne pensait à l’utilisation de gaz empoisonné sur l’Irak bien avant 1991 :

« Je suis fortement favorable à l’utilisation de gaz empoisonné contre les tribus non-civilisées. L’effet moral devrait être bon...et il répandrait une vive terreur... » (Winston Churchill commentant l’usage de gaz empoisonné contre les Irakiens après la Première Guerre Mondiale).

 

SYSTEMES D’ARMES GUIDEES

 

Les armes à l’uranium appauvri ont été fournies en premier par les US à Israël pour un usage sous supervision US dans la guerre du Sinaï contre les Arabes en 1973. A partir de là les US ont testé, manufacturé et vendu des systèmes d’armes à uranium appauvri à 29 pays. Un tabou international empêcha leur utilisation jusqu’en 1991, quand les US brisèrent le tabou et les utilisèrent pour la première fois sur les champs de bataille d’Irak et du Koweït.

 

Les militaires US admettent utiliser des projectiles à uranium appauvri dans des tanks et des avions, mais la présence d’ogives dans des missiles et des bombes est classifiée ou désignée comme un « dense » ou « mystérieux métal ». Dai Williams, un chercheur de la Conférence Mondiale sur les Armes à l’Uranium Appauvri de 2003 a rapporté l’existence de 11 brevets pour systèmes d’armes guidées utilisant le terme « uranium appauvri » ou « métal dense », dont la densité ne peut-être que celles de l’uranium appauvri ou du tungstène pour s’adapter aux dimensions de l’ogive.

 

Des bombardements intensifs, des bombardements sélectifs, et l’usage fréquent de missiles et de balles à l’uranium appauvri sur les habitations de régions densément peuplées ont eu lieu en Irak, en Yougoslavie et en Afghanistan. La découverte en 1999 que des cratères de bombes en Yougoslavie étaient radioactifs, et qu’un missile non-explosé contenait une ogive d’uranium appauvri, implique que la quantité totale d’uranium appauvri utilisé depuis 1991 a été grandement sous-estimée. Ce qui est encore plus inquiétant, est que 100% de l’uranium appauvri des bombes et missiles est vaporisé dès l’impact et immédiatement libéré dans l’atmosphère. Cette quantité peut aller jusqu’à 1,5 tonnes pour les grosses bombes. Pour les balles et les obus, la quantité vaporisée est de 40-70%, laissant des morceaux et des obus non-explosés dans l’environnement, qui seront de nouvelles sources de poussière radioactive et de contamination des eaux souterraines par le métal dissout de l’uranium appauvri, longtemps après la fin des batailles, comme rapporté par le Programme de l’ONU pour l’Environnement sur la Yougoslavie dans un rapport de 2003.

 

Considérant que les US ont admis avoir utilisé 34 tonnes d’uranium appauvri sous forme de balles et d’obus en Yougoslavie, et le fait que 35.000 missions de bombardements de l’OTAN y ont eu lieu en 1999, la quantité potentielle d’uranium contaminant la Yougoslavie et sa dérive transfrontalière dans les pays environnants est colossale.

 

A cause de maladies mystérieuses et de naissances défectueuses après la guerre rapportées parmi des Vétérans du Golfe ainsi que des civils dans le sud de l’Irak, et de maladies relatives aux radiations chez des Casques Bleus de l’ONU servant en Yougoslavie, des inquiétudes grandissantes au sujet des effets des radiations et des dommages causés à l’environnement ont soulevé l’outrage international quant à l’utilisation d’armes radioactives par les US après 1991. A la réunion 2003 des membres du Traité de Non-prolifération Nucléaire discutant le désir US de maintenir leur stock d’armes nucléaires, le Major Tadatoshi AKIBA d’Hiroshima a déclaré :

 

« Il incombe au reste du monde...de se lever maintenant et de dire à tous nos chefs militaires que nous refusons d’être menacés ou protégés par des armes nucléaires. Nous refusons de vivre dans un monde de peur continuellement recyclée et de haine. »

 

arme-uranim-soldat-j.jpg 
 
ILLEGALES DEVANT LE DROIT INTERNATIONAL

 

 

Quatre raisons pour lesquelles l’utilisation des armes à uranium appauvri viole la Convention de l’ONU des Droits Humains :

 

TEST DE LEGALITE DES ARMES DEVANT LE DROIT INTERNATIONAL

TEST DE TEMPORALITE Les armes ne doivent pas continuer à agir une fois la bataille terminée.

TEST ENVIRONNEMENTAL ­ Les armes ne doivent pas être indûment malfaisantes pour l’environnement.

TEST TERRITORIAL Les armes ne doivent pas agir hors du champ de bataille.

TEST D’HUMANITE­ Les armes ne doivent pas tuer ou blesser inhumainement.

 

L’avocate et humanitaire de International Human Rights, Karen Parker, a déterminé que l’armement à uranium appauvri échoue aux quatre tests des armes légales devant le droit international, et qu’il est aussi illégal sous la définition d’une arme « poison ». (Note : Il n’y a aucun traité spécifique interdisant l’usage de projectiles à uranium appauvri. Des inquiétudes et un débat scientifique se développent actuellement au sujet des conséquences de l’utilisation de tels projectiles et il est possible que, dans le futur, il y ait, dans les cercles juridiques internationaux, un consensus estimant que l’utilisation de tels projectiles est contraire aux principes généraux du droit applicables à l’utilisation des armes dans les conflits armés. Aucun consensus de ce genre n’existe à présent). Grâce aux efforts continus de Karen Parker, une sous-commission de la Commission des Droits Humains de l’ONU a déterminé en 1996 que *l’uranium appauvri est une arme de destruction massive *qui ne devrait pas être utilisée :**

 

RESOLUTION 1996/ 16 SUR L’ARRET DE L’UTILISATION DE L’URANIUM APPAUVRI ­ UA

L’utilisation militaire de l’UA viole la législation internationale humanitaire actuelle, incluant le principe qu’il n’y a pas de droit illimité au choix des moyens et méthodes de guerre (Art. 22 Convention VI de La Haye (HCIV) ; Art. 35 du Protocole Additionnel de Genève (GP1) ; l’interdiction de causer d’inutiles souffrances et des blessures superflues (Art. 23 §le HCIV ; Art. 35 §2 GP1), la guerre aveugle (Art. 51 §4c et 5b GP1) aussi bien que l’utilisation de poison ou d’armes empoisonnées.

 

Le déploiement et l’utilisation de l’UA violent les principes de protection des droits internationaux humains et environnementaux. Ils contredisent le droit à la vie établi par la résolution 1996/16 du sous-comité à l’ONU des Droits Humains.

 

QUATRE GUERRES NUCLEAIRES

 

Bien que restreinte aux champs de bataille d’Irak et du Koweït, la Guerre du Golfe de 1991 a été l’une des plus toxiques et dévastatrices pour l’environnement de l’histoire du monde. Incendies de puits de pétrole, bombardement de pétroliers et de puits qui répandirent des millions de litres de pétrole dans le Golfe d’Arabie et le désert, et la dévastation des réservoirs et des équipements lourds ont détruit l’écosystème du désert. Les effets à long terme et de grande envergure, et la dispersion d’au moins 340 tonnes d’armes à uranium appauvri, ont eu un effet environnemental mondial. De la fumée des feux de pétrole a été trouvée plus tard sous forme de dépôts en Amérique du Sud, dans l’Himalaya et à Hawaï. Les grands vents de sable annuels qui partent d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient, et d’Asie Centrale répandront rapidement la contamination radioactive autour du monde, et le fil des saisons sur les vieilles munitions à uranium appauvri des champs de bataille et autres régions produira de nouvelles sources de contamination radioactive dans les années futures. Sous le vent de la dévastation radioactive de l’Irak, Israël souffre aussi une grande augmentation de cancers du sein, de leucémies et de diabète infantile.

 
LE RAYONNEMENT NE RESPECTE AUCUNE FRONTIERE, AUCUNE CLASSE SOCIO-ECONOMIQUE, AUCUNE RELIGION.

 

.../...Près de 700.000 vétérans de la Guerre du Golfe rentrèrent aux US d’une guerre qui ne dura que quelques semaines. Aujourd’hui plus de 240.000 d’entre eux sont en incapacité médicale permanente, et plus de 11.000 sont morts. Une étude du Gouvernement US sur les bébés nés après la guerre de 251 vétérans, rapporte que 67% des bébés présentent de graves maladies ou de graves anomalies congénitales. Ils sont nés sans yeux, sans oreilles, avaient des organes manquants, les doigts palmés, des disfonctionnements de la thyroïde et autres. L’uranium appauvri contenu dans le sperme des soldats a contaminé leurs femmes. De sévères anomalies congénitales ont été rapportées chez des bébés nés de civils contaminés en Irak, Yougoslavie, et Afghanistan et l’incidence et la gravité des anomalies s’accroissent avec le temps. Les femmes de Yougoslavie, d’Afghanistan et d’Irak ont maintenant peur d’avoir des bébés, et quand elles accouchent, au lieu de demander si c’est une fille ou un garçon, elles demandent « est-ce qu’il est normal ? »

.../...

Dr Keith Baverstock, un conseiller expert en rayonnement qui était en charge à l’OMS, participa à un rapport ( http://www.mindfully.org/Nucs/DU-Radiological-Toxicity-WHO5nov01.htm ) en novembre 2001, avertissant que les effets à long terme de l’uranium appauvri mettraient en danger les populations civiles d’Iraq, et que la sécheresse du climat augmenterait l’exposition aux minuscules particules environnantes qui seraient inhalées pendant des années à venir. L’OMS lui refusa la permission de publier son étude, cédant à la pression de l’Agence Internationale à l’Energie Atomique. Dr Baverstock livra le rapport compromettant aux médias ( http://www.mindfully.org/Nucs/2004/DU-WHO-Suppressed22feb04.htm/ ) en février 2004. Pekka Haavisto, président de l’Unité d’Evaluation des Conflits d’après-guerre du Programme pour l’Environnement de l’ONU à Genève, partage l’anxiété de Baverstock à propos de l’uranium appauvri, mais ses experts n’ont pas été autorisés à se rendre en Irak pour évaluer la pollution.

« PEUR DE L’URANIUM APPAUVRI. » - clamée par G.W.Bush sur le site officiel de la Maison Blanche :

 

« Pendant la guerre du Golfe, les forces de la coalition ont utilisé des munitions perforantes faites en uranium appauvri, lequel est idéal dans ce cas pour sa grande densité. Ces dernières années, le régime Irakien a commis de substantiels efforts pour promouvoir la fausse plainte que les tirs à uranium appauvri des forces de la coalition ont causé des cancers et des anomalies congénitales en Irak. L’Irak a distribué d’horribles photos d’enfants avec des malformations de naissance et les a reliés à l’uranium appauvri. La campagne a deux ateliers de propagande majeurs. »

« Uranium est un nom qui a d’effrayantes associations dans l’esprit de la moyenne des gens, ce qui fait le mensonge relativement facile à vendre ; et l’Iraq pourrait tirer avantage d’un réseau international établi d’activistes anti-nucléaires qui ont déjà lancé leur propre campagne contre l’uranium appauvri. »

 

« Mais des scientifiques qui travaillent pour l’Organisation Mondiale pour la Santé, le Programme Environnemental de l’ONU, et l’Union Européenne n’ont trouvé aucun effet sur la santé lié à l’exposition à l’uranium appauvri. »

 

La guerre US en Afghanistan montra clairement que ce n’était pas une guerre DANS le tiers-monde, mais une guerre CONTRE le tiers-monde. En Afghanistan où 800 à 1.000 tonnes d’uranium appauvri ont été estimées avoir été utilisées en 2001, même les Afghans sans instruction comprennent l’impact que ces armes ont eu sur leurs enfants et sur les futures générations.

 

« Après que les Américains aient détruit notre village et tué beaucoup d’entre nous, nous avons aussi perdu nos maisons et n’avons rien à manger. Cependant nous aurions enduré ces misères et les aurions même acceptées, si les Américains ne nous avaient pas tous condamnés à mort. Quand j’ai vu mon petit-fils déformé, j’ai réalisé que mes espoirs pour le futur avaient disparu pour de bon, différemment du désespoir du barbarisme Russe, même si à cette époque j’ai perdu mon fils aîné Shafiqullah. Cette fois, cependant, je sais que nous faisons partie du génocide invisible que les US nous ont apporté, une mort silencieuse de laquelle je sais que nous ne nous évaderons pas. »

(Jooma Khan de la province de Lagham, mars 2003)

 

En 1990, l’Autorité à l’Energie Atomique du Royaume Uni (UKAEA) écrivit un rapport avertissant de la catastrophe potentielle pour la santé et l’environnement de l’utilisation des armes à uranium appauvri. Les effets sur la santé étaient connus depuis longtemps. Le rapport envoyé au Gouvernement du Royaume Uni avertissait « dans leur estimation, si 50 tonnes de poussière résiduelle d’UA restent « dans la région » il pourrait y avoir un demi million de cancers en plus à la fin du siècle [2000]. » Les estimations d’armes à uranium appauvri utilisées en 1991, vont maintenant de 325 tonnes admises par le Pentagone, à 900 tonnes selon d’autres corps scientifiques.

 

Cela porterait l’estimation du nombre de cancers à 9.000.000, selon la quantité utilisée pendant la guerre du Golfe de 1991. Dans la guerre du Golfe de 2003, des estimations de 2.200 tonnes ont été données ­ causant à peu près 22.000.000 de nouveaux cas de cancer. Dans son ensemble, le nombre total de patients atteints de cancer estimé en utilisant les données de l’UKAEA serait de 25.250.000. En juillet 1998, la CIA estimait la population de l’Iraq aux environs de 24.683.313.

Ironiquement, la résolution 661 de l’ONU appelant à des sanctions contre l’Irak, a été signée le jour anniversaire d’Hiroshima, le 6 août 1990.

 

arme-uran.-tue-j.jpg
 
LES PARALLELES

 

« La guerre ne peut réellement causer aucun boum économique, au moins pas directement, puisque une augmentation de richesse ne peut jamais résulter d’une destruction de biens. »

Ludwig von Mises

 

Les parallèles entre l’Iraq, la Yougoslavie et l’Afghanistan sont étonnamment similaires. Les armes utilisées, les traités injustes offerts par les US, et le bombardement et la destruction de l’environnement et de toutes les infrastructures. Dans chaque ville d’Irak et de Yougoslavie, la télévision et des stations de radios ont été bombardées.

 

Les centres d’éducation étaient visés, et les magasins où était vendu le matériel éducatif étaient détruits presque le même jour. Pendant la durée des sanctions de l’ONU, l’Iraq n’avait même pas droit à des stylos pour les écoliers. Des antiquités culturelles et des trésors historiques ont été visés et détruits dans les trois pays, un genre de nettoyage culturel et historique, un traumatisme psychologique national collectif.

 

La contamination radioactive permanente et la dévastation environnementale de ces trois pays est sans précédent, s’ensuivant une énorme augmentation de cancers et de malformations congénitales suite aux attaques. Celles-ci s’amplifieront au cours du temps d’effets inconnus dus à l’exposition chronique, à l’augmentation du niveau interne de rayonnement de la poussière d’UA et des effets génétiques permanents transmis aux générations futures. En clair, il s’agit d’un plan de génocide depuis le début.

 

C’est aux citoyens du monde d’arrêter les guerres à l’uranium appauvri, et les futures guerres nucléaires, responsables de dévastations irréversibles. Il ne reste que quelques générations épargnées avant l’effondrement de notre environnement, et après il sera trop tard. Nous ne pouvons pas être en meilleure santé que ne l’est notre environnement ­ nous respirons le même air, buvons la même eau, mangeons la nourriture du même sol

 

Qu’est-il arrivé aux Droits Humains, aux Droits de l’Enfant, à la société civile et à communauté humaine ?

 

C’est aux citoyens du monde d’arrêter les guerres à l’uranium appauvri, et les futures guerres nucléaires, responsables de dévastations irréversibles. Il ne reste que quelques générations épargnées avant l’effondrement de notre environnement, et après il sera trop tard. Nous ne pouvons pas être en meilleure santé que ne l’est notre environnement ­ nous respirons le même air, buvons la même eau, mangeons la nourriture du même sol. 

 

« Notre patrimoine génétique collectif, évoluant depuis des millions d’années, a été sérieusement endommagé ces cinquante dernières années. Le temps restant pour renverser cette culture de « moutons de Panurge » nous est compté. Dans le futur, que direz-vous à vos petits-enfants de ce que vous avez fait du meilleur de votre vie pour contrer ce processus de mort ? » (Rosalie Bertell, 1982)

 

 LES RAISONS PROFONDES : G*O*D* [Gold, Oil, Drugs] [ Or, Pétrole, Drogues]

 

« Nous devons devenir les propriétaires, ou à tout prix les contrôleurs à la source, d’au moins une proportion du pétrole dont nous avons besoin. »

(Commission Britannique Royale, s’accordant à la politique de Winston Churchill envers l’Irak 1913 ).

 

« Il est clair que notre nation soit dépendante d’une grande quantité de pétrole étranger. De plus en plus de nos importations proviennent d’outre-mer. »

(US Président G.W. Bush, Beaverton, Oregon, 25 septembre 2000).

 

« S’ils branchent les radars nous allons faire exploser leurs maudits SAMs (missiles à décollage vertical). Ils savent que nous possédons leur pays. Nous possédons leur espace aérien... Nous dictons leur manière de vivre et de parler. Et c’est ce qu’il y a de grand dans l’Amérique d’aujourd’hui. C’est une bonne chose, spécialement quand il y a beaucoup de pétrole là-bas dont on a besoin. »

(US General William Looney en 1999, se référant à l’Irak).

Par LEUREN MORET

2 avril 2004

http://www.armees.com/Les-armes-a-l-uranium-appauvri,231

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13142&rech=22886#22886

 

 

 Commentaires :

 

Cette arme est utilisée par les USA en Irak et les Israéliens à Gaza...

 

Tout à fait exact.

Les USA l'ont utilisée en ex-Yougoslavie et pendant la guerre du Golf et l'utilisent encore Irak et Afghanistan.

 

C'est horrible. Merci pour cet excellent article

Cette citation de Rosalie Bertel :

« Le concept d’annihilation de l’espèce signifie une fin relativement prompte et délibérément induite de l’histoire, de la culture, de la science, de la reproduction biologique et de la mémoire. C’est l’ultime rejet humain du cadeau de la vie, un acte qui nécessite un nouveau mot pour le décrire : omnicide.

 

C'est horrible. Je n'ai pas encore eu le temps de lire l'article en entier mais suis déjà sensibilisée au sujet.

Il y a un livre qui donne beaucoup d'éléments: "les armes à uranium appauvri: jalons pour une interdiction". C'est un ouvrage collectif publié en 2005 par le GRIP (Belgique). On peut acheter le livre en ligne sur www.grip.org, référence:  253 • LES ARMES A URANIUM APPAUVRI - Jalons pour une interdiction (Ouvrage collectif)

je n'ai pas d'actions dans cette maison d'éditions - Mélanie

 

Pour compléter cet article, une vidéo sur ce sujet :

http:// www.ubest1.com/index.php?option=com_seyret&Itemid=27&task=commentaire&nom_idaka=15036&anarana=video&ecrit=Rikiai&vi=Rikiai_1274364391_video.flv

 

Ceci sur le site de Dazibaoueb,

 

et sur armees.com :

 

Bonjour,
Juste un complément d’information : en plus de la pollution radioactive,que penser de la pollution chimique induite par l’uranium appauvri,qui est un métal lourd , extrêmement toxique indépendamment des radiations,surement plus que le plomb ?

 

Le mien :

 

Il faut aussi comprendre que les Américains, qui n'ont aucune culture en dehors de celle, mortifère, du colt, tuent aussi la culture des peuples, délibérément, comme en Irak, pourtant berceau des civilisations. Ce pays est à mettre à l'index, au lieu de nous servir de modèle à travers les dirigeants corrompus !  Eva R-sistons

 

 

Déniché sur le même site,

un raccourci saisissant de l'Histoire irakienne récente...

 

 

Reçu ce commentaire:

Merci Eva d'avoir repris l'article en entier (ou presque).
Vous êtes journaliste et vous faites très bien votre travail.
Moi, je suis matheuse et scientifique.
Vous avez raison, il faut faire savoir que l'uranium 238 est mortel pour toute l'humanité. Je ne parlerai plus d'uranium appauvri mais d'uranium 238, qui a une durée de vie de 4,5 milliards d'années : le mot "appauvri" étant trompeur.
Bien merci à vous et à votre talent, ainsi qu'à votre immense courage.

Amitié virtuelle mais sincère,
Marie Paule.

 

 

Et reçu ce commentaire sur un autre site:

Depuis de trop nombreuses années, les publicitaires utilisent des arguments faussement écologiques pour vanter les mérites de produits bien loin de pouvoir prétendre défendre l'environnement. Des 4x4 écologiques aux éco-bouteilles en plastique, des pesticides qui protègent l'environnement aux lessives naturelles, écologiques, bonnes pour l'environnement... nombre d'exemples nous prouvent que l'auto-régulation du secteur publicitaire effectuée par et pour les publicitaires est particulièrement laxiste. Pire, l'autorité, composée majoritairement de publicitaires, censée contrôler le contenu de ces publicités "mensongères" est aux abonnés absents, oubliant soigneusement de sanctionner, a priori, les publicités les plus scandaleuses. Grâce à l'absence de l'Etat en matière de règlementation, les publicitaires peuvent donner libre cours à leur "créativité". "Créativité" qui s'exprime en utilisant des arguments induisant délibérément le consommateur en erreur

 

Ecrit par : saltabank | 29.05.2010 (Courrier International, commentaire de CET article)

 

Ainsi que celui-ci:

Nouvelle campagne d'Agir pour l'Environnement - "Nucléaire EPR à Penly : Inutile, dangereux, coûteux !" projections, débats, pétitions dans une ambiance sérieuse et bonne enfant.

CINE-DEBAT (Paris) - Quand la pub lave plus vert que vert ! (Entrée libre et gratuite)

INFO PRATIQUE
Date et heure : Mercredi 02 juin 2010 à 19h30
Lieu du ciné débat : Centre culturel La Clef - 21, Rue de la Clef - 75005 PARIS (Métro Censier ou Monge)
Renseignements : 01 40 31 02 37
Entrée LIBRE et GRATUITE

Projection du documentaire : HOLD-UP SUR L'ECOLOGIE (documentaire de José Bourgarel - 55 min)

N'hesitez pas a venir nous rejoindre Evènement FaceBook : http://www.facebook.com/event.php?eid=123478554343055&ref=mf

Ecrit par : citoyenactif | 29.05.2010

Partager cet article
Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 03:07

Diego_Garcia1.jpg

 

Un Lecteur m'envoie un commentaire, avec un lien qu'il faut regarder, ici :

http://www.jp-petit.org/Presse/tsunami.htm#13_1_05  (Spécial Diego Garcia)  

Voyez en particulier ce sommet de cynisme, à relayer: Condolessa Rice au Sénat Américain le 18 janvier 2005 ( cité par le journal " le Monde " ) :  " Ce tsunami est une aubaine car il nous permet de nous implanter dans des pays menacés pour y rétablir la démocratie et la liberté "

 

Par ailleurs, le travail des blogueurs n'est pas inutile. Le fait que j'aie initié la cause de la "Shoah" des Tsiganes, a entraîné une prise de conscience salutaire. Ainsi, pour la 1e fois FR2 a parlé au Journal de 20 h de "Shoah des Juifs et des Tsiganes" !  Et il y a eu d'autres victimes... J'y reviendrai. Justice doit être rendue ! La mémoire ne doit pas être sélective, réservée à quelques privilégiés ! Eva

 

 

kkk

 

 

kkk

 

 

 

 

kkk

 

 

 

L’île de Diego Garcia est une base militaire américaine d’où les avions peuvent décoller pour bombarder l’Iran.  

L’île de Diego Garcia est une base militaire américaine d’où les avions peuvent décoller pour bombarder l’Iran. Un hebdomadaire britannique vient de révéler que le gouvernement américain a passé commande d’un stock de bombes destiné à l’île chagossienne de Diego Garcia.

http://www.lequotidien.re/actualites/ocean-indien/97992-archipel-des-chagos-base-militaire-de-diego-garcia-livraison-de-bombes-americaines.html 

 

Indian Ocean satellite image location map.jpg Image satelite de Diego Garcia.

Archipels du Royaume-Uni- Archipels de Maurice

   Image satelite de Diego Garcia.

 

 

Pays:

Royaume-Uni Royaume-Uni
Maurice Maurice

 

Localisation: Océan Indien, 28 Km2, 4 îles, la principale: Diego Garcia; Atoll

 

Statut: Administré par le Royaume-Uni et revendiqué par Maurice

 

4000 hab, plus grande ville: Base militaire

 

Diego Garcia est un atoll de l'archipel des Chagos, dans le territoire britannique de l'océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer[2]. L'île principale de l'atoll, appelée elle aussi Diego Garcia, accueille une base militaire britannique louée à l'armée américaine. Les installations comprennent un aéroport, des hangars, des locaux techniques, des habitations et autres infrastructures civiles ainsi qu'un port en eaux profondes aménagé dans le lagon.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Diego_Garcia

 

 

Le scandale de l'île de Diego Garcia:

Tuer la vie pour répandre la mort.

Du paradis à l'enfer.

La cause ignorée des Chagossiens, ou 

l'occasion de découvrir une page méconnue du capitalisme anglo-saxon.

Et une cause d'actualité, dont les Médias se gardent de parler !

Eva R-sistons ouvre le dossier.

Pour que le monde de la blogosphère s'empare de ce scandale !

Et pour que tout redevienne comme avant pour les Chagossiens.

Découvrez, et relayez tous !

La cause des Chagossiens doit devenir la nôtre.

Plus que jamais ! 

 

 

L'archipel des Chagos, dans l'Océan Indien,

ou comment les Chagossiens furent déportés

pour permettre l'installation de bases militaires. 

Par eva R-sistons à l'intolérable.

 

 

Il était une fois un petit paradis perdu en plein Océan indien, d'une beauté incomparable.  1500 descendants d'esclaves vivaient là, au milieu des cocotiers, chassant, pêchant, cultivant, heureux au milieu d'une nature généreuse leur donnant tout à profusion.  

  

Oui, mais un jour les Anglais et les Etats-Unis décident d'y installer une base militaire. Le territoire est stratégique ! Alors, les deux pays s'entendent sur le dos des habitants. Petits arrangements entre amis sans scrupules ! Je te donne l'île, car les sujets de sa Gracieuse majesté avaient mis la main sur ce bout de terre, et tu me vends des armes à prix... d'amis, bien sûr !

 

Nous sommes dans les années 60; La persécution des Chagossiens commence: Animaux gazés. Privations de travail. Intimidations. Et pour finir, maisons brûlées, terres confisquées, déportations en plusieurs vagues. Les descendants d'esclaves, habitués à la soumission, à la résignation, ne se défendent pas. Et ils retrouvent les cales de navires; Les négriers sont de retour ! Plusieurs préfèrent se suicider.

 

En 1973, tout est terminé. Les troupes américaines ont pris possession de l'île. Les derniers Noirs encore sur place sont débarqués à l'île Maurice ou aux Seychelles: Direction les bidonvilles, le chômage, la misère, l'alcool, la drogue, où ils retrouvent leurs pairs usés par l'inactivité et par le désespoir. Fin du premier acte.

 

Deuxième acte. La G.B. était restée silencieuse sur les atrocités. C'est simple, il n'y avait pas d'habitants sur l'île, seulement des travailleurs temporaires ! Un peu comme pour Israël avec les Palestiniens et pour les Américains avec les Amérindiens: Une terre sans peuple pour les colons... Personne ne pose de questions. Jusqu'au jour où un avocat, Me Gilford, plus curieux que les autres, met la main sur certains documents. Et il prend la cause des Chagossiens à coeur. Certes, ce n'était pas la première fois si les Anglais déportaient par la force des habitants. Mais Me Gilford ne veut pas en rester là.

 

Les descendants d'esclaves brisent à nouveau leurs chaînes, ils s'organisent, ils manifestent devant la Haute Cour de Londres. Les documents secrets cessent de l'être. Et le Tribunal suprême reconnaît la citoyenneté britannique aux Chagossiens, et qu'ils doivent être protégés. Un décret stipule que la déportation est illégale et que les Chagossiens peuvent rentrer chez eux... mais pas sur la base militaire. Autrement dit, ils ne peuvent pas rentrer chez eux. Bref, ils sont priés d'aller ailleurs. Comprenne qui pourra ! Les Tribunaux ont parfois leurs raisons que la raison ne connaît point....

 

Troisième acte. Les Chagossiens, devenus citoyens britanniques, obtiennent le passeport et peuvent donc être protégés. Kafkaïen !  Car ils ne sont pas plus avancés. En théorie, ils sont citoyens de l'Ouest, du monde "libre". A condition, évidemment, de ne pas retourner chez eux.... Donc, Sa Gracieuse Majesté signe des décrets interdisant aux Chagossiens de retourner dans leur île. Le monde libre n'est sans doute libre que pour les Blancs... On tourne en rond.

 

Quatrième acte. Un personnage intervient, un obscur Premier Ministre, Paul Béranger, mais c'est justement celui qui dirige l'île Saint Maurice, lequel convoite l'île Diego Garcia. Le monde est terriblement petit, parfois, et fort compliqué ! Et comme le sieur Béranger est coriace, cela n'arrange pas les affaires de la gracieuse Reine. Il va jusqu'à menacer de poursuivre Londres devant le Tribunal de la Haye !

 

Les  Chagossiens ont désormais le passeport britannique, ils peuvent prétendre à une retraite décente, et même à la gratuité des transports; Mais toujours pas pour retourner à Diego Garcia !

 

 

Base militaire

et prison à la mode de Guantanamo

 

 

Epilogue ? Le procès définitf s'ouvre le 30 juin prochain à Londres. Alors, retour ou pas ? Les intérêts géo-politiques et militaires vont-ils être supplantés par les Droits humains ? Ce serait bien la première fois ! En attendant, les affaires de l'Oncle Sam, sur l'île, sont florissantes.... Et quel bonheur de préparer les futures agressisons impériales au soleil, à l'ombre des cocotiers, et dans des lagunes enchanteresses ! Le Club Med à la pointe du fusil, et avant de répandre la terreur aux quatre coins de la planète ! Car c'est de l'île Diego Garcia, déjà, qu'étaient parties attaques aériennes contre l'Irak puis contre l'Afghanistan. On chuchote d'ailleurs que la guerre contre l'Iran s'y prépare activement...

 

L'archipel des Chagos est inaccessible, et bien situé. Zone hautement stratégique ! Bref, les champions de la Démocratie imposée à coups de bombardements ont installé des bases militaires permanentes, comme un peu partout d'ailleurs, et puis des vaisseaux de guerres croisent dans le secteur, on murmure aussi qu'ils sont bourrés d'armes nucléaires, et pour finir on assure que Guantanamo a fait des émules sur l'île enchanteresse.  Bases militaires, prisons illégales, zones de non-droit, tout y est. Alors, y aura-t-il une place pour les Chagossiens, s'ils obtiennent gain de cause ? 

 

Les mauvaises langues prétendent aussi que le pays de sa très Graceuse majesté laisse traîner les choses en longueur, comme Israël avec les Palestiniens, pour gagner du temps. Et en espérant que les derniers témoins de la déportation auront disparu , et que les jeunes n'auront plus envie de retourner dans la belle île... militarisée. 

 

En attendant, c'est en perpétuant leur culture que les Chagososiens tentent de raviver la mémoire des forfaits anglo-saxons...

 

Cela sera-t-il suffisant ? L'avenir nous le dira.

 

L'avenir est toujours radieux pour les peuples !

 

eva R-sistons à la déportation d'innocents et à l'installation de Club Med' militarisés....

 

Le retour saisonnier, sur la scène internationale, des bellicistes a culminé début février avec l’injonction à bombarder l’Iran du « néocon » Daniel Pipes à Barack Obama « afin de sauver sa présidence ». Peu auparavant Tony Blair avait encore glissé, lors de son exposé sur les raisons ayant justifié l’intervention militaire de son pays en Irak, une phrase inquiétante : « nous sommes aujourd’hui face au même problème en Iran ». Ainsi, il a prononcé pas moins de 58 fois le nom « Iran » lors de cette allocution. La commission « Chilcot »  en Grande Bretagne, enquêtant sur les évènements liés à la guerre en Irak, a cyniquement coïncidé avec un important renforcement militaire américain dans la région du golfe Persique. Et pour finir, il a été rapporté que des centaines de bombes anti-bunker avaient été embarquées en Californie à destination de l’île de Diego Garcia dans l’océan Indien, d’où étaient parties les deux dernières attaques aériennes contre l’Irak. Tout cela a exactement coïncidé avec la poursuite de la lutte du mouvement iranien pour les droits civiques et les proclamations des hommes politiques occidentaux qu’ils soutenaient celle-là. Mais quelles preuves existe-t-il de cela ?  (..)

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=FAT20100515&articleId=19181

 

0.483C?OpenElement&FieldElemFormat=jpg

Une vue de l'île
Crédit : National Oceanic & Atmospheric Adminstration (NOAA),NOAA Central Library, Geodesy Collection

 http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Diego_Garcia

 

 

Une histoire unique.

Au bon vouloir des grandes puissances

 

L'attrait des puissances occidentales pour l'archipel des Chagos n'est pas récent. Il a été découvert par les Portugais lorsqu'ils cherchaient une nouvelle voie pour atteindre l'Asie en contournant l'Afrique suite à la prise de Constantinople par les Turcs en 1453. Et c'est quarante ans plus tard, en cette fatale année de 1492, où Christophe Colomb débarque sur le continent américain que Vasco de Gama franchit ce passage au sud de l'Afrique et arrive lui en Inde. Sur sa lancée d'autres navigateurs portugais suivent, dont en 1532 Diego Garcia, qui donne probablement son nom à la plus grande île de l'archipel des Chagos. Les colons vont instaurer là comme ailleurs le système des plantations esclavagistes et organiser la capture et la déportation des captifs africains dans ces îles. En 1776, le Vicomte de Souillac en prend possession pour la couronne française. L'aristocrate y installe des esclaves malgaches et mozambicains pour y exploiter la noix de coco. Passant sous domination britannique en 1814, ces îles servent alors de ravitaillement en charbon pour les navires.

L'Empire colonial abolit la traite négrière et l'esclavage en 1835 et fait venir des travailleurs mauriciens ou indiens ainsi que quelques européens pour assurer l'administration du territoire. De ces migrations successives, naît une culture et une langue créole. Cette identité chagossienne façonne le quotidien de ces insulaires pendant plus d'un siècle.

Au début des années soixante, les luttes de libération s'amplifient, la décolonisation est partout engagée. L'Angleterre et les États-Unis décident qu'il leur faut verrouiller la région de l'Afrique australe en y installant une base militaire. Ils passent un accord selon lequel, l'Angleterre va fournir un territoire en échange de quoi les Américains des Etats-Unis la fourniront à prix réduit en certains matériels militaires (fusées Polaris, par exemple). En 1965, le Royaume-Uni loue l'Archipel aux Etats-Unis pour une période de cinquante ans, renouvelable pour une période de vingt ans. Engagée de plein pied dans la guerre froide, la puissance américaine contrôle désormais les activités maritimes soviétiques et assure une proximité avec l'Inde et l'Est africain. L'île de Diego Garcia, une sorte de « U » long de vingt-cinq kilomètres, abritera sa base militaire.

Mais un problème subsiste : environ deux mille personnes vivent sur ces îles.

A charge pour les Britanniques de faire table rase. Pour commencer, toutes les activités économiques cessent à partir de 1966. Plus aucun employé chagossien ne travaille. Ceux qui se trouvent aux Seychelles où à Maurice pour y être soignés se voient interdits de territoire du jour au lendemain. « Une véritable campagne d'intimidation fut menée par l'administration coloniale. Un jour, les animaux domestiques furent réquisitionnés par les commissaires britanniques puis gazés dans des calorifères devant les villageois. Nous avons pensé que s'ils étaient capables de faire ça aux animaux, nous serions les prochains », se souvient Louis Olivier Bancoult, le président du Groupe Réfugiés Chagos (GRC), encore enfant au moment des faits. Entre menaces et discours apaisants, les Anglais promettent monts et merveilles aux habitants : des terres, des animaux et du travail dans les pays d'accueil.

Le «déplacement» des îlois, comme ils se nomment eux-mêmes, commencera dans le plus grand secret au début des années soixante-dix. Destination, l'Ile Maurice et les Seychelles. Selon diverses sources ces voyages avaient entre cinquante à trois cents passagers. La capacité initiale des bateaux réquisitionnés étant de dix, même avec une augmentation de cette capacité de cent pour cent, cela fait vingt passagers. On comprend la promiscuité sur le Norvdaer (dernier bateau utilisé pour les voyages des Chagossiens à l'Ile Maurice) qui est plus compatible avec un bateau négrier du temps de la traite des esclaves que d'un voyage civilisé. Des années de salaires (la majeure partie d'un salaire était en nature, riz, sel...) ont été nécessaires pour accumuler des meubles. Ainsi, tous ces biens, vu l'impossibilité de les prendre faute de place, ont dû être laissé sur place, et font encore la joie des navigateurs de passage, qui les utilisent.

A l'époque, Londres fait alors valoir aux habitants de tout l'Archipel des Chagos qu'ils n'ont aucun droit territorial sur les îles où leurs parents sont venus d'autres pays d'Afrique et de l'Océan Indien comme «travailleurs contractuels». Les quatre-cent vingt-six familles qui vivaient du maraîchage, de la pêche côtière, de l'élevage et de la culture du coprah se retrouvent, privés de leurs biens et sans aide, dans les bidonvilles de Port-Louis, à l'île Maurice et de Victoria aux Seychelles. L'alcoolisme, la drogue, la misère ravagent leur communauté tandis que les Etats-Unis, forts d'un bail de cinquante ans, renouvelable pour une période de vingt ans supplémentaires, transforment Diego Garcia en place forte.

Les troupes américaines débarquent le 9 mars 1971. Les derniers Chagossiens s'en vont contraints et forcés le 25 avril 1973 à bord du Nordvaer. Trois jours de mer plus tard, dans la rade de Port-Louis, la capitale de l'île Maurice, personne ne les attend. La même semaine, un décret britannique leur interdit tout retour vers Chagos. Alors, les autorités mauriciennes les parquent dans les bidonvilles, qu'ils garantissent provisoires, répondant aux doux noms de Cassis, Pointe au Sable, Bois-Marchand, Cité-Lacure ou Petite Rivière. Et les Chagossiens reprennent le cours de leur vie sans terres, sans animaux et sans travail.

La cause chagossienne s'oppose à de lourds intérêts d'Etat. En 2004, l'organisation non gouvernementale américaine Human Rights First accusait Washington d'emprisonner des suspects « terroristes » dans un centre de détention secret à Diego Garcia. Isolé du reste de l'Océan Indien, l'atoll, avec ses structures portuaires et aéroportuaires, accueille aujourd'hui de nombreux navires de la marine américaine et sert de base de départ aux bombardiers B 52 et B1 dans leurs missions de longue distance. Depuis Diego Garcia, les Etats-Unis peuvent intervenir dans tous les recoins de cette partie du monde : Inde, Australie, Indonésie, Moyen Orient et Afrique de l'Est. Le rôle de l'île, dans le dispositif général américain, est la lutte contre le terrorisme dans cette partie du monde qui reste instable (Irak, Afghanistan, Iran, mais aussi Cachemire, Sri Lanka,, Somalie, Afrique des Grands Lacs). En 1991, l'Opération « Tempête du Désert », visant l'Irak, est partie de ce minuscule atoll. En 2001, cette plate forme de quarante-quatre hectares établie sur un récif en forme de fer à cheval a joué un rôle essentiel dans la guerre contre le régime des Talibans, dans les missions de bombardement en Afghanistan. Aujourd'hui, elle tient une place décisive à l'appui d'autres bases américaines en

 

Les-exiles-de-lOcean-Indien-Iles-Chagos5

 

Afrique, au Proche-Orient et en Asie du Sud-Est5(*). Elle sert, aussi, comme une sorte de Guantanamo bis. Des prisonniers soupçonnés d'appartenir à al-Qaida y sont incarcérés dans la discrétion la plus absolue. Pas question, donc, de restituer le territoire aux autochtones. Ironie du sort, plus de quatre milles personnes travaillent en permanence sur l'île : militaires américains, employés philippins, vietnamiens ou indiens s'y côtoient alors que les Chagossiens demeurent interdits de territoire. Selon des interpellations parlementaires à la Chambre des Communes, il ressort que deux mille trois cent quarante-sept civils, dont quarante Mauriciens, ainsi que neuf centre quatre-vingt onze militaires américains sont actuellement en poste à Diego Garcia6(*).

 

* 5 http://www.dg.navy.mil/

* 6 http://www.geocities.com/ka9hhu/Diego_Garcia.html

 

http://www.memoireonline.com/06/09/2155/m_Les-exiles-de-lOcean-Indien-Iles-Chagos3.html

 

 

Diego Garcia

 

 

0.82?OpenElement&FieldElemFormat=gifIle de l'Océan Indien, située dans l'archipel des Chagos, qui appartient au Royaume-Uni et fait partie du British Indian Ocean Territory. Quoique minuscule en superficie (28 km2), elle joue un rôle stratégique pour les États-Unis dans cette région du monde depuis les années 1960. En 1965, le Royaume-Uni et les États-Unis décidaient en effet d'y établir en commun une base militaire. L'accord anglo-américain de décembre 1966, qui fut par la suite modifié, prévoyait la construction d'une base de communications et de ravitaillement pour les bâtiments de la marine de guerre et celle d'une piste d'atterissage utilisable éventuellement par les bombardiers stratégiques américains - les B-52 et les futurs B-1. En décembre 1970, le gouvernement britannique annonça le début de la construction de la base pour l'année suivante. En 1973, une station de communication de la marine entra finalement en service. Le développement des infrastructures (notamment portuaires et aéroportuaires) se poursuivit à mesure que se précisait la vocation de la base, dont l'importance croissait en raison des crises survenues dans cette partie du monde (révolution iranienne). Ce qui n'était au départ qu'un poste de communication station et de ravitaillement situé sur un atoll éloigné de l'océan Indien allait devenir, durant les année 1980, une base militaire de premier plan apportant un soutien essentiel à la marine et aux forces armées américaines. Son rôle s'avéra crucial comme base de ravitaillement lors de la Guerre du Golfe, en 1991, et en 1998, lors de l'Opération "Renard du désert"; c'est de là en effet que partirent les B-52 qui attaquèrent l'Iraq. Plus récemment, Diego Garcia fut à nouveau utilisée au cours de l'automne 2001 comme base de départ par les bombardiers B-52 et B-1 qui menèrent un grand nombre de missions au dessus du territoire afghan

 

0.B4?OpenElement&FieldElemFormat=jpg
Vue aérienne de Diego Garcia
Crédit: NCTAMS PAC DET Diego Garcia (site de la marine des États-Unis)

http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Diego_Garcia

 

 

MAURICE - MANIFESTATION HIER Non au projet anglais

 

DOSSIER CHAGOS - MANIFESTATION PRÉVUE DEMAIN À MAURICE Mettre la pression sur l’Angleterre

 

MAURICE - SOUVERAINETÉ SUR TROMELIN ET LES CHAGOS Jeu diplomatique et enjeux politiques

 

POLITIQUE - MOBILISATION DE PARLEMENTAIRES BRITANNIQUES SUR LES CHAGOS Pas de Guantanamo bis

 

 ARCHIPEL DES CHAGOS - PROJET BRITANNIQUE MAL ACCUEILLI Parc marin au goût amer 

 

MAURICE - VISITE DE CHAGOSSIENS À DIEGO GARCIA Retour en terre d’ancêtres 

 

 CHAGOS : LE PROCES DEFINITIF S’OUVRE LE 30 JUIN A LONDRES « Notre retour est économiquement viable »

 

LE PREMIER MINISTRE MAURICIEN NAVIN RAMGOOLAM A NEW YORK Les Chagos au menu

 

LA JUSTICE BRITANNIQUE DONNE RAISON AUX CHAGOSSIENS EXPULSÉS Une victoire historique

 

UNE JOURNEE HISTORIQUE POUR LES DEPORTES DES CHAGOS ET LEURS ENFANTS Premier retour aux Chagos

 

 

(in Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan indien)

 

http://www.lequotidien.re/actualites/ocean-indien/97992-archipel-des-chagos-base-militaire-de-diego-garcia-livraison-de-bombes-americaines.html

 

 

Océan Indien : l’île de Diego Garcia :

un second Guantanamo ?

 

 Nous avions déjà évoqué le cas de Diego Garcia, une île de l’archipel des Chagos dans l’océan Indien, confetti de l’empire britannique loué depuis 1966 aux États-Unis qui y installent alors une base militaire après l’expulsion des habitant(e)s vers l’île Maurice voisine [1].

Il semble que dans le cadre de leurs activités « antiterroristes » les États-Unis soient en train de faire de Diego Garcia un second Guantanamo.

Un article de Mark Seddon paru dans le journal anglais The Independant et repris dans Courrier International n° 688 (8-14 janvier 2004) fait état de la très probable installation par les États-Unis d’un camp de prisonniers suspectés de terrorisme à Diego Garcia. Les conditions de détention et d’interrogatoire à Guantanamo sont souvent évoquées dans bon nombre de journaux et de nombreux abus en matière de respect des droits de l’homme ont ainsi pu être mis en lumière. Les militaires américains n’aiment guère être l’objet de la curiosité des journalistes et Diego Garcia pourrait constituer l’endroit idéal pour se livrer à des « interrogatoires » à l’abri des enquêtes de presse ou d’organisations non gouvernementales puisque personne n’est autorisé à y mettre les pieds. The Independant utilise comme source des photos satellites montrant que le camp « justice », qui ne reçoit officiellement que des soldats américains destinés à occuper l’Irak, pourrait bien accueillir des détenus. Cet état de fait suscite quelques remous outre-Manche puisque Diego Garcia relève politiquement de la souveraineté britannique. Lorsque l’on connaît l’allégeance d’un Tony Blair au gouvernement US, faut-il s’étonner que l’administration britannique laisse les mains libres aux États-Unis et ne leur demande même pas de comptes sur l’utilisation de Diego Garcia comme prison secrète ?

En 1966, c’est un ministre travailliste (déjà), Lord Chalfont, qui organisa l’expulsion des habitant(e)s de Diego Garcia au profit de l’installation des États-Unis, pratiques qui ne sont pas sans rappeler celles de Staline en Union soviétique qui mit en œuvre de nombreux « déplacements » de population. Malgré l’annulation en 2000 par la haute-cour de Londres de l’interdiction de retour des exilé(e)s, l’application effective de ce droit au retour semble de plus en plus compromise puisque l’arrêt n’a été assorti d’aucun calendrier fixant une échéance et a fortiori si les États-Unis comptent utiliser l’île pour des détentions arbitraires et y mettent en place une justice d’exception « antiterroriste » avec toute la discrétion que cela suppose.

Interrogatoires musclés

Des informations de la presse américaine - le Washington Post et le Times - confirment que des membres d’Al Qaida, du groupe intégriste indonésien Jammaah Islamya Islamiyah impliqués dans l’attentat de Bali sont détenus à Diego Garcia ou y ont séjourné, et des militant(e)s contre l’occupation de Diego Garcia et pour le retour des réfugié(e)s affirment quant à eux/elles que d’anciens dirigeants irakiens s’y trouvent également. Ils pourraient y être soumis à des « interrogatoires musclés », comprendre à la torture, à l’abri des regards d’une opinion publique américaine largement acquise à la « guerre contre le terrorisme » mais susceptible d’être sensible au franchissement de certaines limites.

Diego Garcia, point stratégique majeur pour les États-Unis, au carrefour de l’Afrique et de l’Asie occidentale et méridionale (Irak, Syrie, Afghanistan, Pakistan), permet la surveillance et la défense des points de passage dans l’océan Indien et sert de porte-avions aux bombardiers américains hier à l’œuvre en Afghanistan et en Irak et demain peut-être en Syrie. On mesure ainsi l’importance de ce petit bout de terre pour leur projet de recolonisation du monde. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de Djibouti, base militaire de la France en Afrique et instrument de son colonialisme, ou les États-Unis s’implantent également en utilisant les infrastructures françaises.

Diego Garcia, une île soumise à une occupation militaire et en train de devenir une zone de non-droit avec la mise en place de ce qui s’apparente à un bagne dans la plus pure tradition coloniale.

Les exilé(e)s et leurs soutiens qui luttent pour la fermeture de la base américaine, pour leur droit au retour sur l’île et pour y exercer une pleine souveraineté, conscient(e)s des méfaits de l’impérialisme américain ont récemment dénoncés la « guantanamisation » de Diego Garcia. Le combat contre toutes les occupations passe aussi par Diego Garcia.

Ngoc

 

[1] voir Alternative libertaire n° 118, mai 2003, p. 17.

 

http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article881

 

 

 

Wikipedia:

Localisation

Diego Garcia est situé dans le centre de l'océan Indien, dans le sud-est de l'archipel des Chagos dont il constitue les terres émergées les plus méridionales[1],[2]. Les autres atolls de l'archipel des Chagos les plus proches de Diego Garcia sont le banc Cauvin et le banc Great Chagos à une cinquantaine de kilomètres au nord[3],[4],[2] ainsi que le banc Wight et le banc Pitt à environ 90 kilomètres à l'ouest[5]. Les terres émergées les plus proches sont constituées des îles Egmont situées à 122 kilomètres en direction du nord-ouest[6],[2].

 

 

 

180px-Barochois_Maurice%2C_Diego_Garcia.

magnify-clip.png

Vue d'une partie du lagonde Diego Garcia.

 

 

Indian Ocean satellite image location map.jpg
Diego Garcia
Archipels du Royaume-Uni - Archipels de Maurice

 

Diego Garcia est un atoll formé d'une île principale et de trois petits îlots[2]. Les terres émergées mesurent 28 km2 de superficie, ce qui en fait le plus grand atoll de l'archipel des Chagos[1],[7], pour 44 km2 de superficie totale, lagon inclus[2],[1]. L'atoll mesure environ 24 kilomètres de largeur pour environ 56 kilomètres de longueur[8]. (..)

La partie occidentale de l'atoll est la plus urbanisée avec la présence des bureaux du territoire britannique de l'océan Indien, la base militaire américaine, les habitations, les bureaux de la réserve naturelle de l'archipel des Chagos et celui du contrôle des pêches[réf. nécessaire], etc. La partie orientale est quant à elle relativement préservée grâce à son inclusion dans la réserve naturelle de l'archipel des Chagos[réf. nécessaire].

Climat

(..)

Faune et flore 
La faune maritime est abondante avec plus de 700 espèces recensées[8] qui bénéficient des eaux parmi les plus pures au monde
Découverte et colonisation [modifier]
180px-DG_Ariel_Plantation.jpg
magnify-clip.png
Vue aérienne d'une plantation de cocotiers à East Point.

Diego Garcia est vraisemblablement découvert au cours du XVIe siècle par des navigateurs portugais[7], peut-être Pedro de Mascarenhas[15] ou bien un certain Diego Garcia, un capitaine de vaisseau le baptisant de son nom.[réf. souhaitée] L'atoll est alors inhabité et le restera jusqu'au XVIIIe siècle[7]. Les Français qui colonisent l'archipel des Chagos amènent des Africains sur Diego Garcia pour les employer dans les cocoteraies afin d'en tirer du coprah et de l'huile de noix de coco[1],[7],[15]. Au lendemain des guerres napoléoniennes, Diego Garcia passe aux mains des Britanniques dans le cadre du traité de Paris en 1814[7],[15]. L'atoll servira de point de ravitaillement en charbon pour les navires britanniques naviguant entre l'Europe et l'Australie à partir de l'ouverture du canal de Suez en 1869.[réf. souhaitée]

En 1965, Diego Garcia, de même que le reste de l'archipel des Chagos et quelques îles seychelloises, est intégré au territoire britannique de l'océan Indien nouvellement formé par le regroupement d'îles jusqu'alors dépendantes des colonies britanniques de Maurice et des Seychelles[1],[7],[15]. Cette création se fait avec l'accord de Maurice dans le cadre de sa future indépendance qui surviendra le 12 mars 1968[1]. Néanmoins, Maurice change son point de vue et réclame depuis cette date la souveraineté de l'archipel des Chagos[1].

En 1971, les Chagossiens de Diego Garcia sont déportés par les autorités américaines vers les Seychelles et Maurice dans le cadre du développement des activités militaires dans l'atoll[1],[7]. Depuis, Diego Garcia ne compte plus de population indigène[1]. Certains des anciens habitants de l'atoll y sont toutefois revenus en temps que visiteurs en avril 2006 mais sans possibilité d'y retourner y vivre[1]. Les Chagossiens continuent de réclamer un droit au retour sur Diego Garcia et malgré plusieurs décisions favorables des cours britanniques, le gouvernement du Royaume-Uni utilise des « pouvoirs spéciaux » pour empêcher leur retour[16].

Développement des activités militaires 
180px-B-1_Bombers_on_Diego_Garcia.jpg
magnify-clip.png
Rockwell B-1 Lancer sur la piste de la base militaire en 2001.

Diego Garcia occupe une position stratégique dans le centre de l'océan Indien[1]remarquée dès le XIXe siècle par le Royaume-Uni et dans les années 1950 par les États-Unis[réf. souhaitée]. En effet, l'atoll est situé à 2 000 kilomètres de l'Inde, à 3 500 kilomètres des côtes orientales de l'Afrique et de l'Indonésie, à 4 500 kilomètres du golfe Persique et à 5 000 kilomètres des côtes occidentales de l'Australie. Il est situé au croisement des routes maritimes reliant l'Extrême-Orient à l'Europe aussi bien via le canal de Suez que par le cap de Bonne-Espérance et les pétroliers sortant du golfe Persique croisent au large de Diego Garcia quelle que soit leur destination et notamment en direction de l'Asie.

L'apparition de la Guerre froide et l'accroissement de la présence soviétique dans des pays riverains de l'océan Indien conduit les États-Unis à rechercher une base d'opérations, notamment avec la perte de l'allié iranien. L'installation de facilités militaires sur Diego Garcia est accordée par les Britanniques aux Américains pour cinquante ans suite à des discussions conclues en 1966[7]. Ce bail a été renouvelé pour une durée de vingt ans ce qui porte son expiration à 2016[1]. La construction de la base militaire débute en janvier 1971 lorsque des Seabees, une unité de génie militaire de l'armée des États-Unis, sont débarqués sur Diego Garcia[7].

Lorsque la Guerre froide cesse, la base militaire de Diego Garcia trouve de nouveaux objectifs militaires et stratégiques avec la guerre du Golfe en 1991, les opérations contre les Talibans en Afghanistan depuis 2001 et la guerre d'Irak en 2003. L'île accueille en effet des bombardiers furtifs B-2 pour des escales techniques grâce à des hangars démontables pressurisés[réf. souhaitée]. Avec la montée du terrorisme islamiste, les États-Unis souhaitent renforcer leurs moyens d'action à Diego Garcia. Dans cette optique, l'United States Navy déclare en décembre 2009 vouloir installer un port flottant qui pourrait accueillir jusqu'à quatre sous-marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière[17].

Le 26 décembre 2004, la partie centrale de l'océan Indien est parcourue par un tsunami parti des côtes indonésiennes en raison du tremblement de terre survenu à Sumatra. Néanmoins, Diego Garcia n'est pas touché par les vagues contrairement aux Maldives situées plus au nord. La fosse des Chagos située à l'est en direction de la source des vagues et profonde de 5 000 mètres aurait absorbé une partie de l'énergie du tsunami qui s'est mué en une marée de deux mètres de hauteur qui a contourné l'atoll au lieu de concentrer son énergie sur lui.

[réf. nécessaire]

Présences et activités humaines

Démographie et économie

Diego Garcia est le seul atoll des l'archipel des Chagos a être habité[2]. En novembre 2004, 4 000 personnes, essentiellement des militaires britanniques et américains, vivent de manière plus ou moins permanente sur l'atoll[1]. Les civils sont représentés par des Britanniques, des Américains, des Mauriciens et des Philippins[1]. Ces derniers sont employés par l'administration britannique pour le développement des installations militaires et pour assurer des services divers[1]. L'accès à Diego Garcia est restreint, que ce soit pour les civils ou les militaires et ces derniers ne peuvent se trouver en même temps sur l'île lorsqu'ils sont en couple[8].

Hormis la base militaire, la seule autre activité économique sur Diego Garcia est la vente de licences de pêche et l'émission de timbres postaux[1].

Administration britannique
180px-BIOTcops.JPG
magnify-clip.png
Vue des bureaux de la police du territoire britannique de l'océan Indien.

Malgré la présence américaine, la loi applicable sur Diego Garcia est celle du Royaume-Uni, l'île faisant partie du territoire britannique de l'océan Indien[1]. Le commissionner et l'administrateur de ce territoire résident au Royaume-Uni mais sont représentés sur Diego Garcia par un officier[1],[7].

La seule raison d'être d'une présence humaine dans l'atoll étant constitué par la base militaire, celle-ci fournit certains services à l'administration du territoire britannique de l'océan Indien telle que la production d'électricité, les communications téléphoniques, la connexion à internet, etc[1]. De plus, la livre sterling est officiellement en usage mais le dollar américain est aussi en circulation[1]. Les services britanniques ont néanmoins en charge la radiodiffusion, la gestion du domaine internet .io, la télévision avec une chaîne interne à l'atoll et la sécurité assurée par les Royal Overseas Police Officers[1].

Base militaire
180px-Senior_Airman_Holly_Oatmeyer_at_Ca
magnify-clip.png
Militaire américain à Diego Garcia.

Les objectifs militaires de la base américaine de Diego Garcia sont d'apporter un soutien logistique aux opérations militaires des pays du pourtour de l'océan Indien où les États-Unis sont engagés[7]. Dans cette région du monde qui inclus aussi le Proche et le Moyen-Orient, Diego Garcia constitue ainsi le « fer de lance » de l'armée américaine[7]. Occasionnellement, une flotte de bombardiers dont des B-2 est basée sur Diego Garcia[réf. souhaitée]. Une station du réseau Echelon serait basée sur l'atoll ce qui constitue un atout majeur pour le United States Central Command.[réf. nécessaire]Elle est soupçonnée d'être ou d'avoir été un centre de détention secret pour des prisonniers d'Al-Qaida.[réf. nécessaire

   

http://fr.wikipedia.org/wiki/Diego_Garcia

 

Diego_Garcia2.jpg

Partager cet article
Repost0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 05:08

apocalypse-fonzi-j.jpg 

Introduction d'Eva aux sujets de ce post,

Le navire élyséen prend l'eau,

Obama Prince de la Guerre :

 

   Je n'ai pas l'habitude de parler d'affaires privées, du people. Mais je viens de trouver cet article qui en dit long sur l'état de délabrement du pouvoir. Le navire prend l'eau, il est abandonné de toutes parts, voici enfin une bonne nouvelle... Les informations jointes ont donc une importance certaine aux yeux de ceux qui, comme nous, en ont assez de voir la France piétinée, détruite, avilie... Avec TV5 Monde, voici enfin un journalisme plus digne de ce nom...

Sarko36.jpg
Rumeur, ou complot ?

    Le Prix Nobel de la Paix, Obama, prépare la guerre. Ne soyons pas dupes, comme je l'ai écrit hier, du battage médiatique fait autour du prétendu désarmement nucléaire. Seules les armes les plus désuètes, mal entretenues, seront détruites. Et elles feront d'ailleurs place à des armes plus sophistiquées, donc plus meurtrières. Surtout, les déclarations d'Obama sont finalement très claires: Les adversaires sont clairement désignés, Iran bien sûr, et Corée. La guerre est toujours le signe d'un échec, comme le disait D. de Villepin à l'ONU. Ou une tentative de diversion: Israël, par exemple, comme les USA, sont empêtrés dans de grandes difficultés. L'expérence prouve que les dirigeants sans scrupules, pour garder le pouvoir, ou l'affermir, et pour relancer la machine économique, peuvent être tentés d'utiliser la guerre. Comme le rappelle le Président iranien, les Etats-Unis, sous couleur de désarmement, menacent en réalité d'utiliser les armes nucléaires et chimiques contre les pays qui ne se soumettent pas à eux. A-t-on réalisé cette abomination ?

    Je viens de revoir des documents sur la guerre d'Irak: Que n'a-t-on pas dit sur Ali le chimique, utilisant des armes chimiques ? Et Israël à Sabra et Chatila ? Et certainement les USA, le moment venu, contre l'Iran. N'ont-elles pas été utlisées, expérimentées, en Irak ou à Gaza, laboratoires humains de l'horreur ? Le deux poids deux mesures est insupportable. Nous vivons sur une poudrière, par la faute de dirigeants cupides et sans scrupules. Nous, nous avons le nombre pour empêcher l'horreur ultime, génocidaire et planétaire. Mais pour cela, il faut être bien informés.

    C'est ce qu'à mon niveau, je tente de faire. A vous de relayer mon travail...

    Cordialement à tous, mes frères et soeurs en humanité. La Paix doit être notre objectif premier...

     Eva R-sistons          

carla-NS-j.jpg

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozy le 11 janvier 2010 à Paris

La riposte de l'Elysée face aux rumeurs mal ficelée, selon des experts

PARIS (AFP) - 08.04.2010 17:18

La gestion par l'Elysée des rumeurs sur le couple présidentiel a relevé de "l'improvisation" selon des experts en communication qui mettent aussi plus largement en cause "la peopolisation" par Nicolas Sarkozy de sa vie privée.  

La gestion par l'Elysée des rumeurs sur le couple présidentiel a relevé de "l'improvisation" selon des experts en communication qui mettent aussi plus largement en cause "la peopolisation" par Nicolas Sarkozy de sa vie privée.

AFP - Patrick Kovarik
 
charon-conseiller-NS-j.jpg 
 
Pierre Charon, conseiller à la présidence de la République, à Paris le 28 juillet 2009

Dernier épisode marquant de cette affaire qui a débuté il y a un mois: l'interview mercredi sur Europe 1 de Carla Bruni-Sarkozy qui a tenté d'éteindre l'incendie en affirmant que cette histoire était "insignifiante" en rejetant toute idée de "complot" comme l'avait pourtant affirmé Pierre Charon, influent conseiller du chef de l'Etat.

AFP/archives - Gerard Cerles

 

La gestion par l'Elysée des rumeurs sur le couple présidentiel a relevé de "l'improvisation" selon des experts en communication qui mettent aussi plus largement en cause "la peopolisation" par Nicolas Sarkozy de sa vie privée.

Dernier épisode marquant de cette affaire qui a débuté il y a un mois: l'interview mercredi sur Europe 1 de Carla Bruni-Sarkozy qui a tenté d'éteindre l'incendie en affirmant que cette histoire était "insignifiante" en rejetant toute idée de "complot" comme l'avait pourtant affirmé Pierre Charon, influent conseiller du chef de l'Etat.

La Première Dame a aussi assuré qu'il n'y avait jamais eu d'enquête policière. Mais elle a été démentie par le patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) Bernard Squarcini, ajoutant à l'imbroglio.

Jeudi, l'Elysée a poursuivi son entreprise de déminage. Selon un proche du chef de l'Etat, ni lui, ni son épouse n'ont voulu porter plainte, après la publication de "mensonges" sur leur couple. "Il n'y a pas lieu de sur-réagir", a ajouté cette source.

Selon Marie d'Ouince, qui dirige une société de conseil en communication, la riposte de l'Elysée n'a été qu'une "série de gaffes" et une "large improvisation" marquée par la "précipitation".

"Tout ça aurait pu être évité en répondant au journaliste à Londres +c'est faux, ce n'est qu'une rumeur absurde+. C'est l'erreur originelle. A partir de là c'est parti dans tous les sens et la rumeur s'est amplifiée", ajoute cette spécialiste interrogée par l'AFP.

Le 12 mars, interrogé lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre britannique Gordon Brown, Nicolas Sarkozy avait balayé d'un revers de main ces "élucubrations" auxquelles il n'avait pas "une seconde" à consacrer.

"Ca relève d'un grand amateurisme", estime Mme d'Ouince pour qui la contradiction entre Carla Bruni-Sarkozy et le renseignement intérieur en est la preuve.

Le président pâtit de "la peopolisation excessive" qu'il a lui-même orchestrée en évoquant publiquement sa vie privée, avant même son élection.

"Nicolas Sarkozy s'est pris à son propre piège. Il a constamment franchi la ligne privé-public, constamment peopolisé sa communication, donc il ne faut pas s'étonner que ça fuite partout", explique le sociologue des médias Dominique Wolton qui rappelle aussi la communication "ratée" du président au moment de son divorce avec Cécilia en octobre 2007.

Pour Thierry Libaert, professeur de communication à Sciences-Po, l'Elysée a essayé plusieurs stratégies, d'abord en tentant de "dévaloriser" la rumeur - Nicolas Sarkozy à Londres- puis en ayant recours à "la théorie du complot".

Mais, note l'universitaire, "le principe de cohérence est essentiel pour contrer ce qui ne repose par nature sur aucune preuve". "Si ce n'est pas clair, l'ambiguïté se prolonge", explique-t-il.

Sarko35.jpg

http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

En tout cas, la réplique de l'Elysée n'a pas été du goût des parlementaires de la majorité qui redoutent des dégâts collatéraux dans leur électorat, déjà déboussolé par le style de présidence de Nicolas Sarkozy.

"On est dans un tourbillon malheureusement déclenché quelque part par les propres conseillers du président qui ont joué aux apprentis sorciers", a regretté le député UMP des Alpes-Maritimes Lionnel Luca.

D'autres députés préférent s'exprimer anonymement. "C'est un Clearstream sentimental", juge l'un d'entre-eux, en référence à la sombre affaire politico-judiciaire qui continue d'empoisonner la droite.

"Le bateau prend l'eau et il n'y a plus de gouvernail", tranche un autre.

© 2010 AFP

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-La-riposte-de-l-Elysee-face-aux-rumeurs-mal-ficelee-selon-des-experts.htm?&rub=13&xml=newsmlmmd.3b3059fd1836d6afa7dc5db032ec8dd7.af1.xml

 

 

b_et_d.jpg
                    La nouvelle stratégie nucléaire états-unienne :
                            des « nouveautés » déjà vues
 
Manlio Dinucci, Tommaso Di Francesco
 
A la veille de la publication du Nuclear Posture Review, le document sur la stratégie nucléaire Usa, et trois jours avant la signature du nouveau traité START avec la Russie qui aura lieu demain à Prague, le président Barack Obama a annoncé de façon anticipée, dans une interview au New York Times (5 avril), les lignes maîtresses de la nouvelle stratégie. En quoi consiste la nouveauté ? « Si tu es un Etat sans armes nucléaires et que tu t’en tiens au Traité de non-prolifération, tu as notre assurance que nous n’utiliserons pas contre toi d’armes nucléaires ». Mais si l’Etat (à qui Obama s’adresse en le tutoyant) viole, sur le jugement non syndical de Washington, le Traité de non-prolifération (Tnp), les Etats-Unis ne garantissent plus qu’ils n’utiliseront pas contre lui d’armes nucléaires. Et là Obama désigne l’Iran et la Corée du Nord, surtout le premier, accusé de défier la communauté internationale par un programme nucléaire qui « en suivant son cours actuel, lui fournira une capacité nucléaire militaire ». Le président Obama, rappelle l’intervieweur, a déjà déclaré qu’il « ne pourrait pas cohabiter avec un Etat iranien doté d’armes nucléaires ». En substance, donc, les Etats-Unis se réservent le droit de la première frappe (first strike), c’est-à-dire de l’attaque nucléaire « préventive » pour empêcher un pays comme l’Iran de pouvoir construire un jour des armes nucléaires.
 
Tandis que la stratégie du président Bush prévoyait l’usage des armes nucléaires contre une vaste gamme de dangers, la stratégie du président Obama – écrit le New York Times- en « limite » l’utilisation. Limitation toute relative puisque elle en admet l’emploi non seulement contre un Etat doté d’armes nucléaires, mais aussi contre « un [Etat] qui n’a pas signé ou a violé le Traité de non-prolifération ». Paradoxalement, dans l’interview, Obama affirme que « les Etats-Unis et Israël sont très préoccupés par les actions de l’Iran », ignorant en cela que tandis que l’Iran a adhéré au Tnp et fait l’objet d’inspections de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (Aiea), Israël n’a jamais adhéré au Tnp et possède un puissant arsenal nucléaire, qui ne fait l’objet d’aucune inspection internationale. Et, alors que l’Iran n’a pas d’armes nucléaires, Israël en tient une centaine pointée sur l’Iran et d’autres pays de la région. La même chose vaut pour l’autre allié des Etats-Unis, le Pakistan, qui possède des armes nucléaires mais n’a jamais adhéré au Tnp. A la question sur l’arsenal nucléaire pakistanais, pour la « mise en sécurité » duquel les Usa ont jusqu’à présent dépensé au moins 100 millions de dollars, Obama répond : « Je n’entends pas parler en détail du nucléaire pakistanais ». Ceci confirme que la nouvelle stratégie nucléaire des Etats-Unis continue à être caractérisée par la vieille politique des deux poids et deux mesures.
 
Ce ne sont pas les seules ambiguïtés. Pendant que, d’une part, il annonce la réduction des armes nucléaires, le président Obama déclare d’autre part que « nous maintenons une robuste dissuasion » et « nous investissons dans une infrastructure améliorée pour conserver la sécurité et la fiabilité de nos armes nucléaires ». Et alors que le président annonce la « limitation » de l’usage des armes nucléaires, des porte paroles de la Maison Blanche précisent que la nouvelle stratégie prévoit « l’usage d’une représaille nucléaire contre une attaque biologique » : en d’autres termes contre un pays non nucléaire accusé, éventuellement sur la base de « preuves » apportées par la Cia, d’avoir accompli ou tenté d’accomplir une attaque biologique contre les Etats-Unis.
 
De plus, à la question sur la nouvelle génération d’armes « conventionnelles » que les Usa sont en train de développer, en effaçant la frontière entre armes conventionnelles et nucléaires, Obama répond qu’il n’entend pas entrer dans les détails. Il fait de même en ce qui concerne la question sur les armes nucléaires états-uniennes en Europe. Sur le « bouclier » antimissile que les USA veulent déployer en Europe, en risquant de faire échouer le nouveau traité START, Obama se tait. Celui qui parle, par contre –et c’est une douche froide- est le ministre des affaires étrangères russe Sergei Lavrov qui, à 48 heures du sommet de Prague prévient que « Moscou se réserve le droit de se retirer du nouveau START si le bouclier antimissile que les USA veulent construire a un impact excessif sur l’efficience des forces nucléaires stratégiques russes ».
 
Edition de mercredi 6 avril 2010 de il manifesto
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

++++++
un traité de "désarmement" nucléaire qui rapproche d'une guerre nucléaire?
 
Prague: sanctions contre Téhéran dès le printemps
 
PRAGUE, 8 avril - RIA Novosti
 
La discussion sur l'introduction de nouvelles sanctions contre l'Iran se poursuit au Conseil de sécurité de l'ONU depuis plusieurs semaines, il est possible que Washington parvienne à obtenir des sanctions dures dès ce printemps, a annoncé jeudi à Prague le président américain Barack Obama au terme de la signature du nouveau traité START.
 
"Des sanctions contre l'Iran se profilent depuis plusieurs semaines, mais en réalités elles sont dans l'air depuis plusieurs mois. De nouvelles négociations au sein de l'ONU sont prévues la semaine prochaine à New York et je suppose que nous parviendrons à obtenir de nouvelles sanctions contre Téhéran avant l'été", a déclaré le président américain lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue russe Dmitri Medvedev.
 
++++++
 
Des sanctions contre l'Iran sont envisageables
  
PRAGUE, 8 avril - RIA Novosti
 
Le Conseil de sécurité de l'ONU peut revenir à l'examen de sanctions contre l'Iran qui ne réagit pas aux propositions de compromis concernant son programme nucléaire, a déclaré jeudi à Prague le président russe Dmitri Medvedev.
 
"Malheureusement, Téhéran ne réagit pas aux propositions constructives qui lui ont été faites. Et nous ne pouvons pas l'ignorer. Je n'exclus pas que le Conseil de sécurité revienne sur cette question", a indiqué le président Medvedev après la cérémonie de signature d'un nouveau traité sur le désarmement nucléaire.
   

 

Sur les cendres de la Guerre froide, les deux super puissances, Etats-Unis et Russie, s'engagent dans un processus de désarmement nucléaire. Ce sont les accords Start, "Strategic Arms Reduction Talks" (Pourparlers sur la réduction des armes stratégiques).

Le premier traité est signé en juillet 1991. En 2010, Barack Obama et Dmitri Medvedev prennent le relais et renouvellent  ces accords, après de longs mois de négociation. Mais les engagements concrets ne semblent pas à la hauteur des ambitions affichées.

Aujourd'hui encore le nucléaire reste un enjeu primordial dans les équilibres mondiaux. A Washington, une nouvelle doctrine fait loi : pas d'utilisation de la bombe contre un pays qui n'en a pas. Mais l'Iran et la Corée du Nord font exception à la règle.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/defense-nucleaire-START-avril-2010/p-7350-Le-desarmement-nucleaire-dans-le-monde.htm

 

Les accords Start entre Russie et Etats-Unis

Le renouvellement des traités Les présidents américain Barack Obama et russe Dmitri Medvedev signent ce jeudi un nouvel accord de désarmement qui prendra le relais du traité START de 1991. Récit Réza Pounéwatchy TV5Monde - 1'04  8 avril 2010      Vidéo
Les premières politiques de désarmement Les accords Start I sont arrivés à expiration en décembre 2009. Signés en 1991 entre George Bush senior et Mikhaïl Gorbachev, ils avaient pour ambition de réduire les arsenaux nucléaires des deux super puissances. Retour sur l'histoire. Récit de Damien Coquet TV5Monde - 1'44 10 mars 2010     Vidéo

 

La nouvelle doctrine Obama Un an après son discours de Prague, le président américain Barack Obama dévoile sa nouvelle politique nucléaire. Son but : réduire le nombre et le rôle de l'arme atomique dans la politique de défense des Etats-Unis. Ce qui marque une nette rupture avec le passé. Les Etats-Unis s'engagent à recourir aux frappes nucléaires seulement "dans des circonstances extrêmes" et promettent de ne jamais utiliser l'arme atomique contre un adversaire qui ne la détient pas et qui respecte les règles du traité de non-prolifération nucléaire (TNP).
  L'Iran, signataire du TNP mais accusé de développer l'arme atomique, et la Corée du Nord, sortie du TNP en 2003 et qui a effectué deux essais nucléaires, font figure d'exception à la règle, a prévenu Washington. Cette nouvelle doctrine affirme que les Etats-Unis "ne produiront pas de nouvelles têtes nucléaires" et "ne conduiront pas d'essais nucléaires", mais elle proclame aussi la nécessité de moderniser les infrastructures nucléaires, et laisse la porte ouverte au "remplacement" de têtes nucléaires si le président en ressent le besoin.

Colère du pouvoir iranien Face à la nouvelle politique nucléaire des Etats-Unis, l'Iran promet une "réponse fracassante". Le président Ahmadinejad est regonflé à bloque.
Récit de Esmeralda Labye RTBF - 1'29 8 avril 2010    Vidéo

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/defense-nucleaire-START-avril-2010/p-7350-Le-desarmement-nucleaire-dans-le-monde.htm

 

Dossier complet sur mon blog :

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/7799783/start-iii-pour-abuser-les-peuples-encore-et-t

    
film-Et-pr-qq-dollars-de---montaldo-agora-vox.jpg 
Rappels:

 

Pétition européenne appelant à l'interdiction des amalgames dentaires   par l'U.E., à signer et à diffuser largement :

http://www.non-au-mercure-dentaire.org/actualites-non-au-mercure.php 

   

Départements: Faillites programmées:

http://www.tessolidaire.com/PAR_TPL_IDENTIFIANT/949/TPL_CODE/TPL_EDITO_FICHE/1530-handicap-solidarite-insertion-sociale.htm

 

 

 Sur mes blogs, parutions récentes:

israel_hamas-mykaia.jpg

 

A l'occasion de la venue de Noam Chomsky à Paris, et notamment de sa conférence à la Mutualité avec Le Monde diplomatique, le 29 mai 2010, nous vous proposons de découvrir les films Chomsky & Cie et Chomsky & le Pouvoir, réalisés par Olivier Azam et Daniel Mermet.

C'est une gageure qu'ont réussie Olivier Azam et Daniel Mermet en réalisant, en 2008, le DVD Chomsky & Cie. Le grand intellectuel libertaire américain développe depuis des décennies une pensée globale, critique, profonde et cohérente. Ses réponses vont de la guerre du Vietnam à celle du Timor-Oriental, de la manipulation médiatique au rôle des multinationales, de la place des intellectuels aux luttes ouvrières, du capitalisme au socialisme...

 

arton53-4f221.png

Cette parole, le réalisateur et le journaliste ont su la filmer avec le plus grand sérieux, mais en intercalant entre les échanges de quoi rendre pleinement son mordant : archives souvent rares, caricatures féroces, interventions de chomskystes de talent. Le Québécois Normand Baillargeon interprète notamment avec humour son Petit cours d'autodéfense intellectuelle, qui pourrait servir de titre à ce double DVD.

Souvent, le second DVD d'un coffret n'est qu'un produit d'appel. C'est tout le contraire ici. Chomsky & le pouvoir complète et actualise utilement Chomsky & Cie. Daniel Mermet et Olivier Azam ont animé plus de deux cents débats, d'un bout à l'autre de la France, autour de leur premier film. Et ils ont eu la riche idée de confronter Noam Chomsky aux questions les plus fréquemment posées par ce vaste public.

Dernière qualité, et non des moindres, de ces DVD : les reproches souvent faits à Chomsky ne sont pas ignorés. Le maître à penser s'explique sur sa condamnation sans appel de Lénine et de Trotsky, sur sa soi-disant préface à un livre du négationniste Faurisson ou encore sur l'itinéraire qui l'amena du sionisme à l'antisionisme. Questions et réponses évitent toute langue de bois.

Concluons avec cette image d'archives : au cours d'une émission littéraire à la télévision, Alain Finkielkraut semble s'étonner que Noam Chomsky soit l'intellectuel le plus connu au monde. Visionner ces deux DVD permet de comprendre pourquoi.

Chomsky & Cie + Chomsky & le Pouvoir - coffret deux DVD disponible sur la boutique en ligne, 22 euros 

 

 

Numéros surtaxés, un bon tuyau de notre ami Laury:

Vous connaissez tous les numéros surtaxés en 0892,  0820,  etc. qui permettent de joindre votre banque, assurance,  etc. 
Eh bien chacun de ces numéros possède son équivalent en numéro de  téléphone "normal",  c'est à dire non surtaxé.  En plus pour ceux qui ont une livebox,  freebox, ou autre IPbox le numéro "normal" appelé est carrément gratuit !

 Par exemple :
Le numéro de "Direct assurance" surtaxé est 0820000666 et le numéro normal  correspondant est 0146144400.

Rendez-vous sur ce site http://www.geonumbers.com/fr/search.php et entrez  un numéro surtaxé puis cliquez sur "envoyer" et vous obtiendrez le numéro normal.

 
 

Sur le Diplo (Monde Diplomatique):

La nouvelle doctrine nucléaire du président Obama

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-04-07-doctrine-nucleaire

 

 

 

- L’UE liquide le contrôle interparlementaire de sa politique de Défense

 

- Nouveau traité START et vieille politique de puissance

- Mensonges et vérités dans la guerre médiatique contre Cuba

- La nouvelle stratégie nucléaire états-unienne : des « nouveautés » déjà vues

- START : conférence de presse de Sergei Lavrov

 

- Dissolution de l’Union de l’Europe occidentale (UEO)

 

Sur http://www.voltairenet.org/fr

 

 

produit biologique : Les nanoparticules pires que l’amiante ?
Alerte ! Nanoparticules discrètement dans notre quotidien !

Elles sont entrées sans faire de bruit dans notre quotidien. Les industriels les utilisent pour améliorer la tenue d’un rouge à lèvres, intensifier l’arôme d’un parfum. Les intègrent dans les plats cuisinés pour modifier la consistance d’une sauce, réduire l’apport en graisses, ajouter des vitamines, rendre le produit moins périssable… Ils en incorporent dans les emballages pour faire durer le produit plus longtemps (aux premiers signes de moisissure, l’emballage diffuse des conservateurs supplémentaires). Ils les utilisent pour booster les performances des lecteurs de DVD, des pneus et des carrosseries des voitures, des raquettes de tennis, des aspirateurs, des machines à laver… Ils les glissent dans nos cosmétiques pour augmenter leur efficacité. Les mélangent aux fibres textiles de synthèse pour leur conférer des vertus antisalissures et antimicrobiennes, les exploitent comme vecteurs pour transporter les principes actifs des médicaments vers les cellules cibles… Le tout dans la plus grande opacité. À l’heure où nous exigeons plus de traçabilité, les nanos avancent masquées !

http://quelle-sante.com/article/dossier-produit-biologique-nanoparticules-pire-amiante.html?page=1

   

image_58264650.jpg
Une information judiciaire "pour harcèlement moral" est ouverte à Paris à la suite des suicides chez France Télécom

 

Cette décision fait suite à un rapport de l'Inspection du travail remis en février et à une plainte du syndicat Sud, déposée en décembre 2009 et visant notamment l'ancien P-DG Didier Lombard.

Un juge d'instruction sera désigné pour enquêter sur l'organisation du travail dans son ensemble, ce qui crée un précédent juridique.

 

L'inspection du travail avait remis un rapport pour "mise en danger de la vie d'autrui et harcèlement moral du fait de méthodes de gestion de nature à porter atteinte à la santé des travailleurs". Selon ce document, qui fait état de pressions que le personnel a subies, des dirigeants de France Télécom s'étaient fixés pour objectif le départ du groupe de 22.000 salariés.

Une information judiciaire a été ouverte pour la première fois à Besançon en mars pour "homicide involontaire" à la suite d'un suicide intervenu en août 2009.

En 2008 et 2009, le nombre de suicides de salariés de France Télécom s'est établi à 35, selon direction et syndicats

 

http://info.france2.fr/france/suicides-a-france-telecom-la-justice-enquete-62395050.html

 

NB : Je reparlerai de ce grave sujet dans un article, par la suite, sur la deshumanisation de notre société, eva.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 20:42



Sommaire :
L'éditorial d'Eva :
Néocons, danger !
Lettre ouverte de R. Nader à Obama
Sélection de liens


_______________________________________________________________________________________________________ 



Editorial d' Eva :
Néocons, danger !


Chers lecteurs,

Néocons ! Mot terrible,
qui recouvre les pires projets pour l'humanité !
Voyez mes articles sur les néocons.
Je combats cette idéologie pernicieuse, chère à la CIA.
C'est une des plaies de l'humanité,
les néocons sont fanatiques, racistes, haineux,
intolérants, ultra-libéraux,
ils incitent au choc de civilisations
(que je dénonce par ex dans
mon blog
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com),
qui dressera une partie de l'humanité contre l'autre,
dans des guerres effroyables
qui décimeront les peuples,
occasionneront ruines et désolation,
innombrables souffrances et larmes,

au final les apprentis-sorciers néocons
entraîneront
l'apocalypse
qui ne profitera qu'à une poignée
de grandes familles de la
Banque
ou aux dirigeant des multinationales.

La pire menace pour l'humanité,
aujourd'hui,
ce sont ces néocons
qui gangrènent la vie politique,
parasitent tout débat réel,
infestent les médias même citoyens,
et corrompent nos esprits
à des fins de domination de l'humanité
par une petite minorité élitiste
qui n'a que faire des citoyens,
des peuples,
du Bien commun,
et même de la survie de l'espèce humaine,
seul l'intérêt immédiat égoïste comptant pour elle,
quel que soit le prix à payer pour tous,
et tout ceci hypocritement
sous la bannière chrétienne,
furieusement sioniste d'ailleurs,
ce qui est terriblement ambigu et machiavélique.

Lecteurs, ne tombons pas dans le piège,
combattons sans répit cette idéologie fasciste,
raciste, haineuse, eugéniste, va-t-en guerre,
et méfions-nous de ses représentants en France,
par exemple NOTRE gouvernement
est gangréné par cette idéologie nauséabonde,
Mme Lagarde en tête,
méfions-nous aussi du double langage
de Sarkozy, qui se sert de sa fonction
d'homme d'Etat pour mettre en place ses propres idées,
au service du NOM, des Anglo-Saxons, et d'I
sraël,
et foin des souverainetés !

Alerte ! Les néocons ont leurs représentants
en Europe comme aux USA,
de plus en plus,
c'est sournois, et de plus en plus profond,
et même un homme comme Obama,
d'ailleurs salué par les néocons, eh oui,
est tombé sous leur emprise,
tant celle-ci fait désormais partie intégrante
du paysage américain, via notamment
les Evangélistes prosélytes, fanatiques et extrémistes.

Souvenez-vous : Tandis que tous se réjouissaient,
le soir de l'élection d'Obama,
je vous faisais déjà part de mes réticences.
On ne parvient pas à ce niveau,
surtout quand on est un Noir,
si on n'a pas derrière soi des appuis importants,
TRES importants.
J'ai toujours pensé que les milieux d'affaires
avaient besoin d'un visage plus souriant
pour faire prospérer leurs entreprises,
et afin d'étendre leur domination dans le monde entier,
leurs valeurs, grâce à un porte-parole charmant,
issu de la diversité, touche supplémentaire
susceptible de plaire à un électorat rétif.

Mes amis, une fois de plus nous avons été bernés !
Il faut le savoir, déjà.
Mon blog, une fois de plus, a le tort d'avoir raison trop tôt.

Reste qu'un citoyen averti en vaut deux.

Faites passer l'information !
Soyez tous journalistes autour de vous !
Bien à vous,
votre Eva


Reçu ce courriel à l'instant, d' Hubert :


Bonjour à tous,
 
J'ai découvert un article EXCEPTIONNEL à faire diffuser, ABSOLUMENT !
 
Les pro-Bush pris à leur propre jeu ! EDIFIANT !
 
"DRZZ" est un site néo-con et sioniste qui publie sa propagande depuis des mois, déjà. Il a reçu le soutien de plusieurs néo-cons influents. Les membres de l'association reopen en avaient déjà parlé. DRZZ a voulu SORTIR le grand jeu, et interroger un ancien de la CIA. Et là, dérapage ! L'ancien agent secret a tout déballé, au grand effroi des DRZZ !
 
Un monument de cynisme, qui évoque le 11 septembre avec des propos très, très révélateurs.............
 
Florilèges :
 
"Le secret est nécessaire pour protéger nos agents et nos opérations, mais hélas la CIA l’utilise pour masquer les irrégularités de son budget."

"La CIA s’est montrée redoutablement efficace pour contrôler le Washington Post et, dans une certaine mesure, le New York Times. Le Post, en particulier, s’enorgueillit d’être le maison-mère du journalisme d’investigation alors qu’il n’est que le perroquet de la CIA."   
 
"Lorsque les avions ont percuté le World Trace Center, j’ai immédiatement pensé que nous allions assister à des réformes et des purges au sein de la CIA. (...) Mais, lorsque la CIA a réalisé qu’elle ne serait pas blâmée, qu’il n’y aurait pas de vraies réformes et qu’en réalité on la récompensait pour ce désastre avec des rallonges budgétaires se chiffrant en milliards, la bureaucratie est revenue aux commandes, plus forte que jamais."
 
"En ce qui concerne Al-Qaeda, la nébuleuse est en mesure de répéter une attaque de l’ampleur du 11 septembre, mais elle ne tuera que quelques milliers de personnes."  








Lettre ouverte de Ralph Nader
à Barack Obama

Introduction :

S'il y a quelqu'un qui a trahi des millions de gens,  c'est bien Obama. Nous avions créé un blog pour le soutenir, mais quelle déception. Il ne nous avait pas échappé qu'un Axelrod -pro-israélien et sioniste- s'occupaitt de sa campagne dès le commencement. Nous ne pouvions pas vraiment attribuer cela au fruit du hasard. Mais connement, il faut le dire, jusqu'au bout, nous avons pensé qu'Axelrod n'occuperait aucune position stratégique dans son gouvernement ! Nous avons vite déchanté lorsqu'il a nommé Rahm Emmanuel à un des postes les plus élevés.

Maintenant, c'est une certitude, Obama est l'Homme des sionistes. Leur marionnette. Il est pris dans le piège et il ne pourra plus s'en dépêtrer sinon il finira comme Kennedy

L'homme est intelligent et est bien conscient de tout cela. La preuve en est qu'il a sûrement même honte d'apparaître en public et de dire ce qu'il pense du génocide de Gaza
 
puisqu'il délègue Axelrod pour parler à sa place : "Eh bien, il est certain que le président élu est conscient qu’il existe une relation particulière entre Israël et les Etats-Unis. C’est un lien important, une relation importante. Et il compte la respecter… Mais, il est évident que cette situation s’est encore compliquée ces deux derniers jours, voire ces dernières semaines. Le Hamas ayant repris les tirs de roquette, Israël a riposté. Mais c’est un problème qui lui tient à cœur." De toutes les trahisons des élites, celle-là est certainement la plus copieuse. Et par les temps qui courent, elle ne lui portera pas chance... 



Lettre ouverte de Ralph Nader*
à Barack Obama


Publié le 5-11-2008

 

Cher Sénateur Obama,

A cours de vos deux années de campagne présidentielle, les mots "changement et espoir" ont été la marque de fabrique de vos déclarations. Il y a pourtant une dissonnance entre ces objectifs et votre personnage politique qui succombe à des cercles de pouvoir contraires, nullement désireux d'espoir et de changement, mais souhaitant au contraire voir perdurer le statu quo du pouvoir établi.

Bien plus que le sénateur McCain, vous avez reçu d'énormes contributions financières, sans précédent, venant d'intérêts commerciaux, de Wall Street, et, plus intéressant encore, d'importants cabinets spécialisés en droit des sociétés.

Pourquoi, en dehors votre vote inconditionnel en faveur de la subvention de 700 milliards de dollars à la Bourse, ces très importants intérêts ont-ils tellement investi dans le Sénateur Obama ? Serait-ce parce que votre rapport de Sénateur de l'Etat de l'Illinois, votre rapport de sénateur des Etats-Unis et votre rapport de campagne présidentielle, sont en faveur de la puissance nucléaire, de forages pétroliers en mer, des subventions aux entreprises, y compris du Mining Act de 1872 (Loi Minière), et qu'ils évitent tout programme détaillé de sanctions contre la vague de délits financiers, et de réductions du budget militaire obèse et ruineux ?

Pour faire avancer le changement et l'espoir, la personne du président exige du caractère, du courage, de l'intégrité. Prenez, par exemple votre transformation : d'ardent défenseur des droits des Palestiniens - à Chicago avant votre course pour le Sénat des Etats-Unis – vous êtes devenu l'acolyte, le reflet des "durs" d'un lobby dur, l'AIPAC, qui milite pour le renforcement de l'oppression militaire, de l'occupation, des bouclages, de la colonisation et de la confiscation des terres aquifères du peuple palestinien et de ses territoires rétrécis en Cisjordanie et à Gaza.

Eric Alterman a repris de nombreux sondages, dans un numéro de décembre 2007 de "The Nation magazine", et montré que la majorité des Juifs américains sont opposés à la politique de l'AIPAC.

Vous savez pertinemment qu'il ne peut y avoir de résolution heureuse de ce conflit qui dure depuis 60 ans, sans une intervention du gouvernement des Etats-Unis en faveur des mouvements pour la paix israéliens et palestiniens. Mais vous vous alignez sur les extrémistes, au point d'avoir soutenu, dans votre discours infâme et humiliant à la convention de l'AIPAC, juste après être devenu le vainqueur du parti Democrate, l'idée de l'indivisibilité de Jérusalem, et de vous être opposé à des négociations avec le gouvernement Hamas de Gaza.

Une fois encore, vous avez ignoré la volonté du peuple israélien qui, dans un sondage du 1er mars 2008 publié par le très respecté quotidien Ha'aretz, a montré que 64% des Israéliens sont favorables à des négociations directes avec le Hamas.

Se mettre du côté des faucons de l'AIPAC c'est ce qu'un des nombreux Palestiniens qui appellent au dialogue et à la paix avec le peuple israélien décrivait en disant : "l'antisémitisme aujourd'hui c'est la persécution de la société palestinienne par l'Etat d'Israêl…".

Quand vous êtes allé en Israël cet été, vous n'avez consacré que 45 minutes de votre temps aux Palestiniens, sans conférence de presse, ni visite des camps de réfugiés palestiniens, ce qui aurait attiré l'attention des medias sur la brutalité infligée aux Palestiniens. Votre visite était un soutien au bouclage illégal et cruel de Gaza, au mépris dü droit international et de la charte des Nations Unies.

Vous vous êtes intéressé aux victimes du sud d'Israël, qui ces dernières années a compté une victime civile pour 400 victimes palestiniennes à Gaza. Au lieu des qualités d'homme d'Etat qui discrédite la violence mais favorise l'acceptation de la proposition faite en 2002 par la Ligue Arabe pour permettre un état palestinien dans les frontières de 1967 en échange de pleines relations économiques et diplomatiques avec les pays Arabes et Israël, vous avez tenu le rôle d'un politicien médiocre, qui quitte la région et les Palestiniens, sans respect pour eux.

Devid Levy, ancien négociateur de paix israélien, a décrit votre visite succinctement : "Il y avait comme l'affichage délibéré d'une indifférence au fait qu'il y a deux histoires ici. Cela pourrait le servir comme candidat, mais certainement pas comme Président."

Le commentateur palestino-américain, Ali Abunimah, a noté qu'Obama n'a pas émis une seule critique à l'égard d'Israël, de sa colonisation inexorable, du mur en construction, des bouclages qui rendent la vie de millions de Palestiniens insupportable… Même l'administration Bush a récemment critiqué l'usage israélien des bombes à fragmentation contre les civils du Liban (voir www.atfl.org).

Mais Obama a défendu l'attaque d'Israël contre le Liban parlant de l'exercice de son droit légitime de se défendre.

Dans de nombreux article, Gideon Levy, écrivant pour Ha'aretz, a durement critiqué l'attaque du gouvernement israélien contre les civils de Gaza, y compris les attaques contre le cœur de camps de réfugiés surpeuplés dans un terrible bain de sang, au début de 2008. Or, il vous a présenté comme "celui qui a pulvérisé tous les records d'obséquiosité et de servilité devant l'AIPAC", ajoutant qu'en se comportant ainsi "Obama est prêt à sacrifier les intérêts américains les plus basiques. Après tout, les Etats-Unis ont un intérêt vital à la réalisation d'une paix israélo-palestinienne qui leur permettrait de trouver leur chemin dans le cœur des masses arabes, de l'Irak jusqu'au Maroc. Obama a entâché cette image dans le monde musulman et a hypothéqué son futur. Une des choses dont je suis certain : les déclarations d'Obama à la conférence de l'AIPAC sont très très mauvaises pour la paix. Et ce qui est mauvais pour la paix est mauvais pour Israël, mauvais pour le monde et mauvais pour le peuple palestinien."

Une autre illustration de votre manque de caractère est la manière dont vous tournez le dos aux Musulmans américains de ce pays. Vous avez refusé d'envoyer des délégués parler aux électeurs, à l'occasion des fêtes musulmanes. Vous avez visité de nombreuses églises et synagogues, mais refusé de vous rendre dans une seule mosquée d'Amérique.

Même Georges W. Bush a rendu visite à la Grande Mosquée de Washington (District de Columbia) après le 9.11 pour rassurer un groupe religieux important et effrayé d'innocents.

Le New York Times a publié un grand article le 24 juin 2008 sous le titre : "Les électeurs musulmans se sentent rejetés par Obama" (par Andrea Elliott), citant des exemples de votre aversion pour ces Américains, qui travaillent pourtant comme les autres à faire vivre un jour le rêve américain. Trois jours plus tôt l'International Tribune avait publié un article de Roger Cohen intitulé "Pourquoi Obama devrait se rendre dans une mosquée". Aucun de ces commentaires et reportages n'a toutefois modifié votre attitude hostile aux Musulmans-Américains, même si votre père était un musulman du Kenya.

Rien peut-être n'illustre mieux votre incroyable absence de courage politique que votre capitulation devant l'exigence des faucons d'interdire à l'ex-président Jimmy Carter de prendre la parole à la Convention Nationale Democrate. C'est pourtant la tradition pour les anciens présidents, et Bill Clinton a d'ailleurs eu droit à une heure de grande écoute cette année.

Mais le livre de Carter pressant Israël de mettre un terme à l'Apartheid des Palestiniens et de faire la paix, a suffi à le mettre sur la touche.
Il a été privé de discours et a dû se contenter d'un petit tour sur scène, sous des applaudissements tumultueux, après la projection d'un film sur le travail du Centre Carter après le passage de l'ouragan Katrina. Honte à vous, Barack Obama !

Mais alors votre honteuse conduite s'est étendue à d'autres secteurs de la vie américaine. Vous avez tourné le dos aux cent millions d'Américains pauvres, qui se composent de Blancs, d'Africano-Américains et de Latinos. Vous mentionnez toujours l'aide à la classe moyenne mais vous omettez constamment de mentionner les pauvres d'Amérique.

Si vous êtes élu président, ce devra être plus qu'une ascension professionnelle sans précédent après une brillante campagne dénuée de scrupules, qui parlait de
changement mais montrait surtout une véritable révérence envers les grandes firmes arrogantes. Il faudra faire passer le pouvoir des mains de quelques uns à celles d'un plus grand nombre. A la Maison Blanche, le président noir ne devra pas tourner le dos aux opprimés d'ici et d'ailleurs, mais affronter les forces de l'avidité, du contrôle dictatorial du travail, des consommateurs et des contribuables, ainsi que la militarisation de la politique étrangère. Il faudra une Maison Blanche qui s'attache à transformer la politique américaine, en donnant une chance au plus grand nombre d'être entendus dans les débats et dans la plénitude de leurs libertés civiles actuellement limitées.

Votre campagne présidentielle a encore et encore prouvé des positions de lâche. L'espoir, dit-on, est éternel. Mais pas quand la réalité le dévore jour après jour.

Sincèrement

Ralph Nader

*Ralph Nader était candidat à la présidence, sous l'étiquette indépendant, dans 45 Etats.


Lettre de Ralph Nader à Obama

http://www.marcfievet.com/article-26441341.html


 
Rappel :

Obama :

De plus en plus de néoconservateurs l'appuient
Est-ce la continuation de la politique de Bush,
en plus souriant ?


(Extraits) De nombreux Américains, de nombreuses personnes dans le monde croient que la politique d’Obama va être aux antipodes de celle du gouvernement Bush. Or à voir les per­sonnes qu’Obama a désignées récemment, on se demande dans quelle mesure le nouveau président est un néoconservateur. Certes, il ne ressemble pas à cent pour cent à McCain mais il appartient à cette tendance.


Alors qu’avant son élection, très peu de néoconservateurs, comme Ken Adelman, soutenaient Obama, ils sont maintenant nombreux à être enthousiasmés par ses choix.


Le journaliste Robert Dreyfuss fait remarquer que le gouvernement Obama ne pratiquera probablement pas la même politique irakienne que les néoconservateurs, qu’il va retirer des troupes avec le temps (disons: peut-être), qu’il n’aura pas recours à la rhétorique belliqueuse de l’administration Bush et qu’il coopérera mieux avec la communauté internationale. Cependant, aujourd’hui, la question principale des néoconservateurs et d’Israël est l’Iran. Or le gouvernement d’Obama se montre très belliqueux à l’égard de l’Iran.


Je pense qu’en fait, les néoconservateurs ont réussi à convaincre de leurs idées le courant dominant malgré le fiasco irakien. 


Voici un scénario possible: Le gouvernement Obama va probablement se concentrer tout d’abord presque totalement sur l’économie et reléguer au second plan la politique étrangère. Quand tous les plans de sauvetage et les incitations commerciales et financières auront échoué à relancer l’économie, il sera alors temps de jouer la carte de la guerre.

La persistance de la mauvaise situation économique pourrait inciter à détourner l’attention des problèmes intérieurs pour la diriger vers les guerres à l’extérieur. Obama, qui a l’image d’un homme de paix, aura une plus grande crédibilité que Bush ou McCain auprès du peuple américain pour adopter une politique dure envers l’Iran, en particulier après avoir tenté des efforts diploma­tiques sans offrir de contrepartie substantielle à l’Iran.

Obama sera alors poussé dans cette direction par les néoconservateurs hors de son gouvernement et les faucons au sein de celui-ci.


Une fois que la diplomatie aura échoué, des mesures plus dures seront envisagées comme étant la seule alternative face à un ennemi prétendument intransigeant. Des mesures comme un blocus maritime provoqueront probablement un conflit militaire qui justifiera le bombardement de l’Iran.


http://www.mecanopolis.org/?p=2783

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-26433958.html

 
Gaza guetté -
http://laplote.over-blog.fr



Sélection de Liens (à venir)


Le caractère criminel d'Israël - DELORCA (extraits)
continuant leur bombardements sur les Palestiniens depuis les airs et la mer, en tuant et en blessant encore davantage nos compatriotes, alors que leurs forces terrestres empêchent les ambulances et le personnel médical d'aller au devant des victimes. 
Toutes les armes israéliennes (de fabrication US) sont utilisées dans cette invasion, y compris des bombes de forte puissance. Les forces d'occupation ont bombardé les quelques dépôts de pétrole restant, utilisés pour générer l'électricité dans Gaza, ce qui a coupé 85 % de l'électricité à Gaza et a créé de gros nuages de fumée épaisse et
toxique.
Ce pétrole servait à faire marcher les hôpitaux, les ambulances et d'autres services d'urgence pour notre peuple. Le caractère criminel de l'occupant ne connaît pas de bornes et continue son escalade après une semaine d'assaut brutal contre notre peuple assiégé de Gaza.


Et puis on peut aussi jeter un oeil sur l'analyse militaire que le terroriste incarcéré Carlos fait à propos du Hamas - cf
http://www.alterinfo.net/Depuis-sa-prison-francaise,-le-commandant-Carlos-analyse-la-situation-en-Palestine-Ce-qu-est-en-train-de-faire-le-Hamas,_a28009.html?voir_commentaire=oui#comments. (NB Les fameux tunnels...)

http://delorca.over-blog.com/article-26463451.html


On ne pouvait rien voir, mais on entendait un bruit : celui des avions, un effrayant, un terrifiant vrombissement.


Il était impossible de ne pas penser à ces dizaines de milliers d’enfants de Gaza qui entendaient ce bruit à ce moment-là, se recroquevillant avec effroi, paralysés par la peur, attendant que tombent les bombes.

En fait, le cessez-le-feu n’a pas été rompu, car il n’y avait pas de véritable cessez-le-feu. La principale exigence pour tout cessez-le-feu dans la bande de Gaza doit être l’ouverture des points de passages à la frontière.

« Israël doit se défendre contre les roquettes qui terrorisent nos villes du Sud », déclarait le porte-parole israélien.

 Le blocus sur terre, sur mer et dans les airs contre un million et demi d’êtres humains est un acte de guerre, tout autant que tout largage de bombes ou tirs de roquettes. (Eva : Quelle commune mesure entre un mort, ces quelques tirs de roquettes en réponse à un  traitement criminel, et le martyr des Palestiniens ? Les Peuples ont déjà jugé Israël). Il paralyse la vie dans la bande de Gaza, en détruisant la plupart des possibilités d’emploi, en jetant des centaines de milliers de personnes au bord de la famine, en provoquant l’arrêt du fonctionnement de la plupart des hôpitaux, en perturbant l’approvisionnement en électricité et en eau.

Vinrent les petites provocations qui ont été conçues pour provoquer la réaction du Hamas. Après plusieurs mois durant lesquels pratiquement aucune roquette Qassam n’avait été tirée, une unité de l’armée a été envoyée dans la bande de Gaza « afin de détruire un tunnel arrivant près de la barrière frontalière ».

l’objectif était de trouver un prétexte pour mettre un terme au cessez-le-feu, de telle manière que l’on puisse en attribuer de façon plausible la responsabilité aux Palestiniens.


Et en effet, après plusieurs de ces petites opérations dans lesquelles les combattants du Hamas ont été tués, le Hamas a riposté par un tir massif de roquettes. Et voilà - le cessez-le-feu était terminé. Tout le monde a blâmé le Hamas.

Quel était le but recherché ?

Tzipi Livni l’a annoncé ouvertement : liquider le pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza. Les roquettes Qassam ont seulement servi de prétexte.

Ce n’est pas un secret que c’est le gouvernement israélien qui a mis en place le Hamas.

(extraits) lire sur

http://bridge.over-blog.org/article-26447721.html

Non contents de massacrer massivement les palestiniens de Gaza, les "SS" - "Soldats Sionistes"- empoisonnent les survivants à l’Uranium Appauvri.
http://www.liberez-les.info/

M. Sarkozy, vous avez dit acte irresponsable et impardonnable du Hamas ? Et vous voulez être crédible ?
Vous êtes abject, vous ne méritez que notre mépris (Eva)


Partager cet article
Repost0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 19:28

Fichier:Kissinger Mao.jpg
wikipedia.org

Notre société est tombée sur la tête.
Elle encense les ennemis de l'humanité.
Et tue ceux qui rêvent de paix et de justice.
Inversion complète des valeurs.
Editorial d' Eva

Kissinger : Prix Nobel de la Paix.
Un vrai terroriste, en réalité ! 



Mes amis,

Alors que je m'apprêtais à préparer l'article sur un des plus grands clashes de l'Occident, qui sortira demain soir, tard,  je tombe sur ces articles concernant Kissinger sur le blog de Sly.

A de multiples reprises, je vous ai parlé de ces ennemis de l'humanité, qui pour moi sont des monstres à visage humain. Regardez le sourire de Kissinger : A première vue, un individu normal. M. Tout le monde, ou presque. Comme Rockefeller ou Rothschild. Et pourtant, ces individus sont des bombes. De véritables terroristes. Partout où ils interviennent, ils sèment mort, désolation, souffrances indicibles. Ce sont des prédateurs, des psychopathes, des insensibles, uniquement mûs par la soif de pouvoir,  d'argent et de notoriété.

Notre société a perdu la tête. Elle qualifie de terroristes d'authentiques résistants au Désordre établi ou à l'impérialisme, et elle décerne des prix Nobel de la Paix à des individus qui sont de vraies crapules.

J'ai entendu dire que Bush allait bientôt être poursuivi pour crimes contre l'humanité. Honneur à cette part de l'Amérique qui est capable de  traduire en justice ceux-là mêmes qu'elle a encensés ! Et juste retournement des choses. Bush va perdre son immunité. Il serait temps, d'ailleurs, de fouiller dans le passé de cette famille abjecte, qui dissimule sous une phraséologie religieuse les pires instincts humains. Ne dit-on pas de façon pressante que la famille Bush aurait eu d'écrasantes responsabilités dans l'émergence d'un fou comme Hitler, aux seules fins, et quel qu'en soit le prix pour l'humanité, de voir émerger un monde encore plus favorable à  ses intérêts ??? 50 millions de morts, dont près de la moitié en Russie - à qui l'on doit la victoire contre le Tyran allemand, contrairement aux idées reçues - , une hécatombe effroyable; le génocide de populations entières, tsiganes (la moitié), juives (le tiers), sans parler des malades mentaux, des homosexuels, etc, sacrifiés eux aussi, à la cupidité de "l'Elite"; la dévastation de tout un continent ; des souffrances incommensurables pour tous - ah, que la guerre est ignoble ! Il n'y a pas de guerre pour son pays ou pour l'honneur, mais seulement pour les banquiers et des familles crapuleuses, une mafia militaro-financière qui s'octroie le droit d'asservir et d'assassiner les peuples pour s'enrichir toujours plus.

Il est temps de voir en face le visage de ces criminels qui vampirisent la planète et la détruisent. Il est temps d'identifier, de nommer ceux qui font le malheur des peuples à des fins purement égoistes. Il est temps de poursuivre pour crimes contre l'humanité ces ennemis de nos vies.

Et parmi les pires ordures que le monde ait connues, il y a Bush, Cheney, Rumsfeld, Rockfeller, Rothschild, ... et Kissinger. Un prix Nobel de la Paix. Ce prix-là nous tend un miroir, celui d'une société qui encense les crapules, et qui tue les M. L. King, les Gandhi, les Allende, les Lunumba, les Guevara... tous ceux qui luttent pour une vraie émancipation de l'individu ou de la société. Oui, une société qui élit un Sarkozy pour qu'il détruise tout ce qui fait la spécificité de la France, et qui dans le même temps se débarrasse d'un Coluche bien encombrant parce qu'il dit tout haut ce qu'il faut effectivement penser, ne mérite que mépris.

Quand une civilisation honore des Kissinger ou des Reagan tout en discréditant ou en assassinant de belles âmes comme Mgr Romero, évêque des Pauvres, c'est que quelque chose ne tourne pas rond. Quand une société laisse tuer ses Rabin et laisse prospérer ses Netanyahu, c'est qu'elle a perdu la tête.

Et quand une société sacrifie la vie de famille à l'Argent, la qualité de vie à la quantité, le réel au virtuel, les travailleurs aux actionnaires... c'est qu'il y a inversion complète des valeurs.

C'est que la prétendue civilisation confine à la barbarie.

C'est que nous travaillons à notre propre perte. Et à celle de nos enfants.

Il est temps de redresser la barre. Avant qu'il ne soit trop tard.

Eva

TAGS : Civilisation, barbarie, Kissinger, Cheney, Bush, Rockefeller, Rothschild, génocide, Hitler, Prix Nobel de la Paix, Russie, Rmsfeld, Mgr Romero, Lunumba, Allende, Reagan,  Rabin, Netanyahu, ML King, Gandhi, Coluche, Guevara, génocide, Juifs, tsiganes, homosexuels, handicapés mentaux....



Je m'excuse auprès de ceux qui n'auraient pas encore reçu de réponse à leur courriel. Je suis submergée, et j'ai... 1140 mails de retard !


http://laplote.over-blog.fr


Les crimes de Monsieur Kissinger


Le vrai visage de l'ancien chef de la diplomatie américaine, prix Nobel de la paix...

« Henry Kissinger doit-il être déféré devant le Tribunal international de La Haye pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, et pour conspiration impliquant le meurtre, l'enlèvement et la torture ? Oui, répond clairement l'écrivain, journaliste et essayiste anglais, Christopher Hitchens, à travers une enquête serrée, fondée sur des documents secrets, et récemment déclassifiés par les autorités américaines. On apprend comment le Prix Nobel de la paix 1973 a cyniquement organisé les bombardements de populations civiles au Laos et au Cambodge, comment il a fait assassiner le général chilien Schneider pour tenter de barrer la route à Allende, comment il a installé le général
Pinochet, comment il a soutenu secrètement la tentative d'assassinat de Mgr Makarios à Chypre, comment il a ruiné l'expérience d'un régime démocratique au Bangladesh. En fait, ce livre montre, d'une manière exceptionnelle et précise, comment un pouvoir démocratique comme celui des États-Unis peut organiser des crimes à l'échelle mondiale, et révèle également les vraies motivations d'Henry Kissinger : cynisme, argent, pouvoir... » (présentation de l’éditeur)

« L'ouvrage de Christopher Hitchens révèle le vrai visage de Kissinger, aussi inattendu que glaçant. Au delà de sa politique qui a fait entre autres des milliers de morts au Vietnam, au Laos et au Cambodge, il y a la vénalité et l'impudence d'un homme milliardaire en dollars. C'est une des révélations, sans doute la plus stupéfiante, du livre de C. Hitchens. On découvre en effet qu'aujourd'hui, à travers sa société "Kissinger Associates", Henry Kissinger vend des armes en Lybie, occupe des dizaines de fauteuils dans des conseils d'administrations basés sur les cinq continents et conseille des régimes connus pour leur corruption. » (Eurasie.net)

« Kissinger, Nobel de la paix en 1973, cache un passé meurtrier et devrait comparaître pour crimes de guerre, au même titre que les dirigeants japonais condamnés à l'échafaud au procès de Tokyo. Ses crimes, peu dénoncés, se classent en deux catégories macabres : les attentats contre des populations civiles, puis contre des individus de nations démocratiques.

En examinant certaines archives, on s'aperçoit que les peuples d'Indochine, du Bangladesh et du Timor Oriental ont particulièrement souffert des tractations de Kissinger. Conseiller privilégié, chef du National Security Council (NSC) puis secrétaire d'État, il impose constamment ses visées électoralistes et diplomatiques au détriment des vies humaines. En Indochine, il sabote les négociations de 1968, en faisant croire aux Sud-Vietnamiens qu'un président républicain leur serait plus favorable. Il parvient ainsi à déstabiliser la campagne des démocrates et, conséquemment, à décrocher un emploi auprès de Nixon. La guerre, elle, se prolongera de quatre ans, entraînant la mort de milliers d'Américains et d'un nombre incalculable de civils vietnamiens, cambodgiens et laotiens. En effet, pendant ces années, Kissinger autorisera des invasions injustifiées au Cambodge et au Laos; pour préserver sa "crédibilité" en Amérique et chez certains alliés suspects, il laisse sciemment l'armée bombarder des innocents. Au Bangladesh et au Timor, Kissinger bafoue les lois pour conserver ses relations avec des dictateurs sauvages, mais pro-américains : Yahya Khan au Pakistan, Suharto en Indonésie. Mentant impunément au Congrès, au sujet de la vente illégale d'armes et sa participation aux massacres, il cache en fait l'existence d'une diplomatie à deux voies : la première, officielle et bien-pensante, et la seconde, anti-démocratique et guerrière. » (extrait d’un article de Christian Roy, Essais-21)

« Certains juristes en Europe ont même demandé sans succès à l'orgueilleux et suffisant Américain de témoigner. Hitchens, dans Les crimes de monsieur Kissinger, étale assez de preuves pour qu'on puisse très posément, sans être anarchiste, gauchiste ou marginal, être d'accord avec lui. Kissinger a tué, non pas seulement des soldats, ce qui serait normal dans la conduite d'une guerre, mais des civils totalement innocents au Laos et au Cambodge. Kissinger poussait même son exercice du pouvoir mégalomaniaque à choisir lui-même les cibles des bombardements illégaux dans ces pays sans tenir compte de la forte densité de population civile. Qui tue ? Des hommes aussi respectés que Kissinger qui, si on y regarde bien, n'est qu'un criminel comme Mom Boucher... en pire. » (extrait d'un article de Gil Courtemanche, Magazine Pantoute, 2002)


Préface de Laurent Joffrin

Sur la Toile

Les crimes de guerre de M. Henry Kissinger « La carrière politique de l'homme qui obtint le prix Nobel de la paix en 1973 fut en effet marquée par le culte de la violence et du secret. La responsabilité directe de M. Kissinger ne fait plus aucun doute dans la prolongation (injustifiée d'un point de vue stratégique) de la guerre du Vietnam et son extension au Cambodge et au Laos, ni dans les campagnes d'assassinats et de subversion de la démocratie au Chili, à Chypre, en Grèce et au Bangladesh, non plus qu'en ce qui concerne sa complicité dans le génocide du Timor-Oriental. » (par Ibrahim Warde, Le Monde diplomatique, octobre 2001)

Un Nobel de la paix au TPI « Qui finançait et encourageait en sous main ce tristement célèbre réseau qui liguait les dictatures d'Amérique du Sud durant les années 1970, sinon le prix Nobel de la paix Henry Kissinger ? Christopher Hitchens n'est pas du tout intimidé par la récompense obtenue par l'ancien secrétaire d'État qui a sévi sous les présidences de Richard Nixon et de Gerald Ford. Dans Les Crimes de monsieur Kissinger, il dépeint celui qu'on avait surnommé "l'homme à la valise", en raison de ses innombrables déplacements, comme un personnage bouffi d'orgueil, mu par l'ambition et doté d'un cynisme bien plus exceptionnel que son talent de négociateur ou de diplomate. Il lui impute en grande partie la responsabilité de la mort de tous les Américains et Indochinois entre l'arrêt des bombardements décrété par Lyndon B. Johnson en mars 1968 et leur véritable cessation en février 1972. » (par Rudy Le Cours, La Presse, 22 juillet 2001)

Le mensonge par omission « C’est pour protéger Kissinger et les criminels de guerre de haut rang que les États-Unis refusent farouchement que leurs criminels soient traduits devant le Tribunal pénal international. "Si vous êtes Henry Kissinger, et que chaque fois que vous allez dans tel ou tel pays européen vous devez vous demander si vous ne recevrez pas une convocation, c’est préoccupant", déclarait John Bolton, sous-secrétaire d’État chargé du contrôle des armes et de la sécurité internationale, pour expliquer le refus des États-Unis d’adhérer au tribunal (The Guardian 14-11-2). Ceux qui croyaient que Washington voulait protéger les sans-grade qui torturent et qui violent se sont trompés. » (par Jean-Marie Laliberté, Le Couac)




par
Christopher Hitchens

source http://www.bibliomonde.com/livre/crimes-monsieur-kissinger-les-1457.html

( Livre )
Saint-Simon
Langue d'origine : anglais
2001, 203 p., 15.09 euros

Éditions Saint-Simon

http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2008/12/22/11832153.html



Steve Watson
Infowars.net
Vendredi, décembre 19, 2008, extraits 

Bilderberg luminaire Henry Kissinger a réitéré son appel de routine pour un nouvel ordre politique international, indiquant que  les crises mondiales devraient être considérées comme une occasion de progresser vers un monde sans frontières, où les intérêts nationaux sont compensés par des nécessités mondiales.

Parlant avec Charlie Rose plus tôt cette semaine, Kissinger  a dit que le chaos  forgé à travers le monde par la crise financière et la propagation du terrorisme, est une occasion de renforcer un nouvel ordre mondial.

« La nouvelle administration va voir une énorme crise et de terribles problèmes, donc une lueur dans laquelle elle pourra construire un système international " a dit Kissinger, se référant à la transition entre les Bush et Obama administrations.

L'ex-National Security Advisor et Secrétaire d'État a comparé le climat mondial actuel à la période suivant immédiatement la deuxième guerre mondiale, qui a conduit à la création et l'autonomisation des organismes mondiaux tels que l'ONU et l'OTAN.

"Si vous regardez la fin de la deuxième guerre mondiale, beaucoup de gens pensent maintenant que la période entre la fin de 1945 et 1950 a été à bien des égards, la période la plus créative "

"Nous sommes nous-mêmes dans une grave crise financière, mais à la fin de celle-ci, notre position dans le monde est en réalité plus forte qu'elle ne l'a été dans le sens que la Russie, la Chine, l'Inde ont tous de bonnes raisons de contribuer à un environnement international tranquille en rapport avec leurs affaires intérieures. "

«Ils ne souhaitent pas et ils ont de bonnes raisons de ne pas souhaiter une atmosphère de crise. Ainsi, paradoxalement, ce moment de crise est aussi une grande occasion », a dit Kissinger

Kissinger interviewé par Charlie Rose :

«Quand vous parlez d'une nouvelle structure, je ne suis pas sûr, vous avez utilisé le terme de nouvel ordre mondial, de quoi s'agit-il ? Est-ce simplement un ordre mondial qui est défini par de nouveaux intérêts ". 
 
"Vous commencez par convertir le monde entier à notre philosophie politique. Je ne pense pas que cela soit fait en un ou deux termes d'une administration. C'est un processus historique qui a son propre rythme. " a dit Kissinger.

Kissinger  :  "Prolifération, de l'énergie, environnement, toutes ces questions nécessitent  une approche globale, de sorte que vous n'avez pas à inventer un ordre international. Chaque pays atténuera ses intérêts nationaux par nécessité ".

Kissinger est frappé de voir combien l'évolution vers un nouvel ordre mondial a été renforcée par les crises récentes.

La crise financière, a surpris  le monde entier. Elle limite les ambitions de chaque pays à  affirmer seulement ses propres intérêts "

Kissinger a affirmé que les principaux acteurs de la politique internationale, l'Inde, la Chine, la Russie, en Amérique, en Europe, devraient reconnaître qu'ils ont des préoccupations parallèles, et travailler ensemble pour forger une "ère de la compatibilité des intérêts".

http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2008/12/21/11821934.html


Les religieux fanatiques sont fous.
Bush veut hâter le retour de Jésus en provoquant des cataclysmes guerriers. Voici maintenant qu'Ahmadinejad voudrait en faire autant de son côté, pour son poulain à lui  !

Les Iraniens ont déclaré qu’ils ouvriraient les portes de l’enfer s’ils sont attaqués de l’extérieur. Ils pourraient déclancher des attaques terroristes autour du globe, attaquer des pétroliers dans le golfe, et au pis, fermer le détroit d’Ormuz à travers lequel 40% du pétrole mondial sont exportés du Golfe Persan. ..

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/12/iran-isral-et-l.html


Le Kremlin redoute l'explosion sociale (extraits)

La crise économique mondiale commence à faire sentir ses effets en Russie. Les restrictions aux importations de voitures d'occasion révèlent un mécontentement général. Les forces de l'ordre sont mobilisées en conséquence.
En tout état de cause, en décembre, le gouvernement est revenu sur son intention initiale de réduire les effectifs des troupes de l'Intérieur qui comptent aujourd'hui 185 000 personnes. Prétexte officiel - menace terroriste et nécessité d'assurer la sécurité des préparatifs des Jeux olympiques de 2014 à Sotchi.

Or, il semble beaucoup plus probable que les autorités prennent leurs précautions en prévision d'une ampleur croissante de la protestation sociale dont les prémices se manifestent déjà dans les différentes régions de la Russie. Il s'agit avant tout de la réaction solidaire des habitants de l'Extrême-Orient russe à la récente décision du gouvernement de protéger l'industrie automobile nationale en augmentant, à partir du mois de janvier, les tarifs douaniers pour l'importation des voitures fabriquées à l'étranger, y compris les véhicules d'occasion. Précisons que cette dernière catégorie constitue actuellement la moitié du parc automobile en Russie.

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/12/le-kremlin-redo.html



Rocard, une fois de plus, trahit son camp


L'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard salue lundi dans une interview à Profession politique le "culot" et "le courage" de N. Sarkozy

Selon Michel Rocard, le plan de relance de Nicolas Sarkozy, "axé sur l'investissement, s'inscrit dans la droite ligne de ce qui a été décidé à Washington".


Par ailleurs, M. Rocard juge que "la médiatisation est un empêchement à gouverner", par exemple dans le dossier de la réforme des collectivités locales.

Cependant l'ancien chef de gouvernement de François Mitterrand juge que M. Sarkozy "se défend intelligemment contre une médiatisation qui gênait déjà ses prédécesseurs".

"Eux n'avaient pas de réponse. Lui en a trouvé une, qui est de manipuler les médias en les sursaturant et, du coup, il a retrouvé un peu d'espace de décision", commente-t-il.

Il met en garde le PS contre "une opposition systématique" pour "faire sa réconciliation interne".

http://fr.news.yahoo.com/2/20081222/tpl-rocard-salue-le-courage-de-sarkozy-d-ee974b3.html



Les étudiants, interrogés dans les rues de Paris, ne veulent rien savoir. Le président Sarkozy n’y peut rien, disent-ils. Il agit ‘sous les ordres de Bruxelles et de Washington’ pensent-ils. Pour eux, le vrai motif des coupes dans l’éducation c’est ‘le renflouement des banques’. »

Un poème manuscrit, Nous voulons un monde meilleur, distribué lors de l’enterrement d’Alexis Grigoropoulos à Athènes, révèle l’état de révolte et de désespoir de la jeunesse pour la génération qui l’a précédée : « Souvenez-vous, vous aussi avez été jeune ; maintenant vous courez derrière l’argent, vous ne vous souciez que des belles vitrines, vous êtes devenu gros’ (…) ‘Vous avez oublié ! Nous attendions votre soutien ; on espérait que cela vous aurez intéressé, que vous auriez été capable de nous redonner notre fierté’ (…) ‘En vain ! Vous vivez de fausses vies, vous baissez la tête, vous avez baissé le pantalon et vous attendez le jour de votre mort’ (…) ‘Où sont les parents ? Où sont les artistes ? Pourquoi n’êtes vous pas venu nous protéger ?’ ‘Post Scriptum : ne nous lancez pas de gaz lacrymogène, on pleure tout seul.’ »

http://bridge.over-blog.org/article-26065233.html




Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 06:42
Stats R-sistons à l'intolérable
Pour la journée d'hier, visiteurs uniques (1/3 environ des visites totales, la plupart sur moteurs de recherche) : 
  • 1 144 pages vues,  630 visiteurs uniques
    Total commentaires : 2454




    Seulement des Infos aujourd'hui, pour mieux connaître le monde  qu'on nous prépare :

    USA : Vers une politique extérieure
    encore plus agressive,
    encore plus dangereuse,
    encore plus menaçante !




    Le secrétaire américain à la Défense étend la doctrine de la guerre préventive et y inclut l’usage de la bombe atomique


Dans un discours remarquable sur la politique nucléaire prononcé le 28 octobre devant le Carnegie Endowment for International Peace (CEIP), le secrétaire d’Etat à la Défense, Robert Gates, a dressé un sombre tableau de la situation internationale et a argumenté en faveur d’une extension de la doctrine de la guerre préventive formulée par l’administration Bush à l’utilisation de frappes nucléaires.


On dit un peu partout que, dans l’éventualité d’une victoire du démocrate Barack Obama à l’élection présidentielle, celui-ci garderait Gates comme ministre de la Défense. Le discours prononcé par Gates dans ces derniers jours de la présidence Bush a ainsi le caractère d’une déclaration politique de la part de la prochaine administration.

Gates a commencé son discours en établissant des parallèles nombreux et de mauvais augure entre la situation mondiale actuelle et celle qui régnait lors de la fondation de l’Institut Carnegie en 1910, quatre ans avant le début de la Première Guerre mondiale. A l’époque, a-t-il remarqué, Wall Street se trouvait dans la panique boursière de 1910-1911 et était confronté à une crise du crédit, les Etats-Unis venaient de réprimer une insurrection aux Philippines qui avait coûté la vie à 4200 Américains, un bilan comparable à celui des combats en Iraq, et « l’Europe, s’armant jusqu’aux dents, formait une suite d’alliances aux implications évidentes pour ceux qui voulaient bien les voir. »

Gates avança l’argument que les illusions pacifistes promues par le fondateur du CEIP, Andrew Carnegie, un magnat de l’acier du tournant du siècle, très notoire dans le mouvement ouvrier pour la répression brutale de la grève de Homestead contre sa société (1892), ne devaient pas empêcher les Etats-Unis de préparer une guerre plus générale.

Il remarqua: « En août 1913, Carnegie dit que "la seule mesure requise aujourd’hui pour le maintien de la paix mondiale est un accord entre trois ou quatre des puissances civilisées… engagées à coopérer contre ceux qui dérangent la paix mondiale". » Gates dit que, dans une lettre adressée quatre ans plus tard au président Woodrow Wilson, élu en 1916 sur la base d’un programme de maintien des Etats-Unis hors de la guerre mondiale, « le même Andrew Carnegie encourageait le président dans les termes les plus fermes à déclarer la guerre, parce que, écrivait-il, "il n’y a qu’une seule manière directe de régler les choses" ».

Puis, se tournant vers la politique nucléaire, Gates dit : « tant que d’autres pays ont des armes nucléaires, nous devons garder une certaine quantité de ces armes nous-mêmes, afin de dissuader les adversaires potentiels et de rassurer plus d’une vingtaine d’alliés et de partenaires qui dépendent de notre parapluie nucléaire pour leur sécurité, rendant inutile qu’ils développent leur propre arme [nucléaire] ».

Ce commentaire donne une idée du caractère tendu et instable des relations internationales et de la paranoïa des responsables américains.

Les inquiétudes de Gates quant à une prolifération d’armes nucléaires ne s’arrêtent pas aux programmes existants qui sont le fait d’« adversaires potentiels » et parmi lesquels Gates inclut « les Etats voyous comme la Corée du Nord, l’Iran ou les programmes stratégiques de modernisation russes ou chinois ». Ses craintes s’étendent à la politique nucléaire de tous les Etats, y compris celle d’Etats clients des Etats-Unis.

Gates revint sur ce point par la suite: « Il est impossible de prédire l’avenir […] nos adversaires et d’autres nations rechercheront toujours les avantages qu’ils pourront obtenir quels qu’ils soient. Sachant cela, nous devons nous préparer à des situations imprévues que nous n’aurons même pas prises en considération. »

La liste donnée des Etats amis de Washington qui ont choisi de ne pas développer la bombe atomique est significative: la Corée du Sud, l’Argentine, l’Afrique du Sud et la Libye. Deux des pays les plus évidents dans cette catégorie, les ex-ennemis de la Deuxième Guerre mondiale, le Japon et l’Allemagne, n’y figuraient pas. Gates n’a pas expliqué quelles considérations politiques l’avaient conduit à les omettre.

Puis, Gates proféra cette menace étonnante : « Tant que d’autres Etats possèdent ou bien cherchent à posséder des armes nucléaires et peuvent nous menacer nous, nos alliés et nos amis, de façon potentielle, nous devons avoir une capacité dissuasive qui montre clairement que mettre les Etats-Unis au défi dans le domaine nucléaire ou à l’aide d’autres armes de destruction massive, peut avoir pour conséquence une riposte massive et catastrophique. »

Selon Gates, les Etats-Unis doivent être capables de menacer de façon crédible d’un holocauste atomique tout Etat qui « défie » les Etats-Unis dans le domaine nucléaire ou avec d’autres « armes de destruction massive ». Selon ses propres paroles, un tel défi ne signifie pas qu’une nation attaque les Etats-Unis. Cela ne demande même pas qu’une nation possède l’arme atomique ou d’autres armes de destruction massive. Il suffit simplement qu’une nation « cherche » à obtenir de telles armes pour qu’elle devienne la cible potentielle d’une « réponse massive et catastrophique » de la part des Etats-Unis.

Les implications d’une telle doctrine...

... sont immenses non seulement pour ce qui est des programmes nucléaires militaires américains, mais pour l’ensemble de la politique étrangère américaine. Elle stipule que toute nation dans le monde doit croire qu’une tentative de développer l’arme atomique entraînera une attaque nucléaire américaine. Ainsi, les Etats-Unis seraient, pourrait-on argumenter, obligés d’attaquer à l’arme nucléaire les pays qu’ils accusent de développer une bombe atomique, comme l’Iran et la Corée du Nord, sinon le reste du monde en conclurait que les Etats-Unis ne mettront pas leurs menaces à exécution.

Gates complète la doctrine de la guerre préventive de Bush, annoncée avant l’invasion non provoquée de l’Irak et s’appuyant sur le mensonge à propos de l’existence de prétendues armes de destruction massive, avec la clause qu’une attaque préventive américaine peut impliquer le recours à grande échelle de la bombe atomique.

Il appela dans son discours à une augmentation appréciable des dépenses allouées aux armes nucléaires, ainsi qu’à la reprise des essais nucléaires. « Il n’est absolument pas possible de maintenir une dissuasion crédible en réduisant en même temps le nombre d’armes dans nos réserves sans soit recourir aux essais nucléaires pour notre stock soit poursuivre un programme de modernisation », a-t-il déclaré.

Parlant de pronostic « sombre » pour ce qui était de surmonter les problèmes techniques et de personnel des programmes stratégiques nucléaires américains, Gates expliqua que sa politique comprenait les armes américaines les plus volumineuses et les plus puissantes : « Le programme que nous proposons ne concerne pas les nouvelles capacités, les bombes-valise, les bombes anti bunker ou les bombes atomiques tactiques [...]. Il s’agit de la crédibilité future de notre dissuasion nucléaire. »

Gates a aussi répondu à des inquiétudes sur la structure de commandement des forces nucléaires de l’aviation américaine, causées par le limogeage le 5 juin de plusieurs hauts responsables de l’armée de l’air. Ceci se produisit après qu’on ait découvert le transport à Taïwan de pièces composantes d’ogives nucléaires américaines. Le World Socialist Web Site avait à l’époque soulevé la question de savoir si cela faisait partie d’une politique extérieure officieuse de sections de l’armée américaine. La presse bourgeoise avait cependant accepté les explications officielles selon lesquelles il s’était agi d’une simple négligence technique.

Les explications données par Gates ne se sont pas concentrées sur un règlement du problème technique des protocoles de transport de l’armée de l’air, mais bien plutôt sur un contrôle de la politique de celle-ci. Il annonça des mesures destinées à centraliser « la politique et la supervision nucléaire », ce qui comprend un nouveau quartier général de l’armée de l’air et un centre pour armes nucléaires à la base aérienne de Kirkland (Nouveau-Mexique) qui aura pour tâche de « déblayer des chaînes de commandement ambiguës qui ont été la cause de problèmes dans le passé ».

Gates conclut sa conférence en énumérant plusieurs genres d’attaque que les Etats-Unis pourraient empêcher par une stratégie de dissuasion, nucléaire ou autre. Il mentionna le développement de réponses « appropriées » à des cyber-attaques sur les systèmes ordinateurs des Etats-Unis, de dissuader les attaques contre leurs satellites de communication (qui ne pourraient venir que de pays ayant des armées technologiquement avancées) et de développer « de nouvelles technologies afin d’identifier la signature » de matériel nucléaire, permettant aux Etats-Unis de « faire porter à tout Etat, tout groupe terroriste et tout autre agent non étatique ou individuel la pleine responsabilité de soutenir ou de permettre des menées terroristes dans le but d’obtenir ou d’utiliser des armes de destruction massive ».

Il est à noter que plusieurs de ces types d’attaques, en particulier les cyber-attaques et les attaques terroristes à l’aide d’armes de destruction massive sont, par nature, difficiles à identifier et qu’elles laissent la possibilité d’une manipulation de la part de Washington. L’exemple le plus connu dans ce domaine est celui des attaques à l’anthrax, effectuées en utilisant des spores issues d’un laboratoire militaire à Fort Detrick et dont on a finalement rendu responsable un scientifique civil employé à Fort Detrick, mais que les médias ont longtemps attribuées à des terroristes islamiques.

Une estimation des commentaires remarquablement belliqueux de Gates se doit de noter que sa justification d’une guerre nucléaire préventive n’est pas un fait isolé. En avril de cette année, Hillary Clinton, alors candidate démocrate à la présidence, dit que si l’Iran attaquait Israël, les Etats-Unis répondraient en « anéantissant » l’Iran.

Ces commentaires sont une preuve de plus que la classe dirigeante américaine poursuivra une politique étrangère encore plus agressive après l’élection présidentielle de 2008.
Mardi 04 Novembre 2008

http://www.wsws.org http://www.wsws.org  ( vu sur http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24430925.html)
http://www.marcfievet.com/article-24426843.html



Edward S. Herman et David Peterson
- La menace d'une guerre nucléaire augmente
"On s'est mis à justifier des guerres même en l'absence de toute menace"

Cliquer sur Guerre nucléaire






LE MONDE ENTIER DANS LA RUE
LE 15 NOVEMBRE  !!!


 LA CRISE,  QU’ILS LA PAIENT EUX-MÊMES  !

L’appel vient d’Espagne où a surgi l’initiative : "La crise, qu’ils la paient eux-mêmes !". Il s’agit d’un mouvement parallèle à la réunion des gouvernants des "grands" pays capitalistes, laquelle a lieu dans le but de prendre des mesures pour sauver de la crise les grands monopoles détenteurs de la richesse mondiale.

Cependant, avec ces mesures, ils prévoient de faire porter la crise par la classe ouvrière et les masses populaires dans le monde, sous forme de chômage, de perte de logement, d’augmentation des journées de travail, de licenciements en masse, de répression contre la protestation, et de la précarisation dans le monde entier des travailleurs et des personnes aux moindres ressources.

Pourtant, par ailleurs, on consacre d’immenses ressources pour "sauver les entreprises" capitalistes qui vont jusqu’à commettre le crime, comme ça c’est passé aux Etats Unis, de prendre l’argent qu’on leur donne pour le REPARTIR EN DIVIDENDES ET PAYER DES DETTES ASTRONOMIQUES AUX GERANTS ET PROPRIETAIRES DE BANQUES.

Une telle situation exige
une mobilisation DANS LE MONDE ENTIER.

 

Tous sont appelés à se rassembler sur les places de chaque ville du monde CONTRE LA CRISE ET CONTRE L’INTENTION DE LA FAIRE PAYER PAR LA CLASSE OUVRIERE ET LES COUCHES POPULAIRES.

Nous nous solidarisons avec l’appel qui vient d’Espagne et tentons d’amplifier sa résonnance.

Nous demandons aux publications populaires de faire circuler cet appel !

Qu’il soit traduit dans toutes les langues et circule dans tous les pays ! Nous vous serons reconnaissants d’envoyer les traductions à notre adresse : pcvmirandasrp@gmail.com pour que nous puissions les faire circuler.


En avant, la mobilisation du monde
contre les impérialistes monopolistes !

Passez cet appel, envoyez-le par courrier, faites le parvenir aux groupes, feuilles publiées, blogs. Traduisez-le pour que nous puissions le faire circuler !!!

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24427653.html



Nanotechnologie,
la nouvelle menace alimentaire




Nanotechnologie, la nouvelle menace alimentaire

Global Research,Georgia Miller, 30 octobre 2008


    À la suite du génie génétique, la nanotechnologie représente la dernière tentative de la haute technologie de s’infiltrer dans nos réserves de vivres. De grands scientifiques ont prévenu que la nanotechnologie, la manipulation de la matière à l'échelle atomique et moléculaire, introduit de nouveaux risques graves pour la santé humaine et l’environnement. Pourtant, sans débat public, contrôle ni réglementation, des aliments non étiquetés, fabriqués en utilisant la nanotechnologie, commencent à apparaître sur les rayons de nos supermarchés.


    Aux quatre coins du monde, l’intérêt augmente pour l’alimentation, la santé et l'environnement. Où sont fabriqués les produits, comment, pourquoi, par qui, viennent-ils de loin, combien de temps ont-ils été stockés etc. Des mouvements pour la nourriture bio et locale ont surgi comme une réponse instinctive et concrète à l’usage croissant des produits chimiques dans la production alimentaire, et à l'aliénation montante des industriels de l'agro-alimentaire envers les systèmes agricoles globalisés. Les gens choisissent de manger des aliments biologiques parce qu'ils se soucient de la santé de leur famille et du bon état de l'environnement. L'agriculture biologique permet aussi aux gens d’entretenir une agriculture respectueuse de l'environnement, et des techniques bien choisies, plutôt que les produits chimiques intensifs de l’agriculture industrielle.


    Le soutien en faveur de l'agriculture biologique a aussi grandi en réaction directe aux efforts des géants de la biotechnologie pour modifier génétiquement nos cultures vivrières. Les agriculteurs et les acheteurs de nourriture du monde entier ont été, et continuent d’être, rendus furieux par l'introduction du génie génétique dans les cultures vivrières. Pour beaucoup, la conclusion inévitable est que, alors que les compagnies de biotechnologie bénéficient de l'entrée des aliments génétiquement modifiés dans la chaîne alimentaire, les consommateurs, les agriculteurs et l'environnement supportent tous les risques.


    Aujourd’hui, la nanotechnologie introduit une nouvelle vague de menaces dans notre alimentation. La nanotechnologie est de la haute technologie, un procédé atomique opposé à l'agriculture biologique, dont la valeur, grâce à ses propriétés de fraîcheur et aux aliments complets non raffinés, procure la santé naturelle. En outre, la nanotechnologie transforme la ferme en extension aut -omatisée d’usine de production de haute technologie, utilisant des produits brevetés qui concentreront inévitablement le contrôle des entreprises. Elle introduit aussi de nouveaux risques graves pour la santé humaine et l'environnement.



Introduction à la nanotechnologie :


    La nanotechnologie est une puissante technique nouvelle de démontage et de reconstruction de la nature au niveau atomique et moléculaire. Elle incarne le rêve selon lequel les scientifiques peuvent refaire le monde au niveau de l’atome, en utilisant la manipulation au niveau atomique pour transformer et construire une vaste gamme de nouveaux matériaux, dispositifs, organismes vivants et systèmes techniques.


    La nanotechnologie et la nanoscience impliquent l'étude des phénomènes et des matériaux, et la manipulation des structures, dispositifs et systèmes qui existent à l'échelle nanométrique, inférieure à la taille de 100 nanomètres (nm). Pour replacer 100nm dans son contexte : un brin d'ADN fait 2,5nm de large, une molécule de protéine fait 5nm, un globule rouge 7.000nm et l’épaisseur d’un cheveu humain fait 80.000nm.


    Les propriétés des nanoparticules ne sont pas régies par les mêmes lois physiques que celles des particules plus grosses, mais par la mécanique quantique. Les propriétés physiques et chimiques des nanoparticules, par exemple, la couleur, la solubilité, la solidité, la réactivité chimique et la toxicité, peuvent donc être assez différentes de celles des particules plus grosses de même substance.


    Les propriétés altérées des nanoparticules ont rendu possibles de nombreux nouveaux produits et applications rentables. Des nanoparticules conçues sont utilisées dans littéralement des centaines de produits déjà disponibles sur les rayons des supermarchés, notamment des écrans solaires transparents, des cosmétiques diffractant la lumière, des hydratants à pénétration renforcée, des colorants et parfums répulsifs pour tissus, des revêtements repoussant la saleté, des peintures de longue durée et des vernis de meubles, et même certains produits alimentaires.


    Le Asia Pacific Economic Cooperation (APEC) Center for Technology Foresight a prédit que la nanotechnologie révolutionnera tous les aspects de notre économie et de la société, avec de grands bouleversements sociaux.



Comment sera utilisée la nanotechnologie
pour la production et la transformation alimentaire ?


    Les analystes de l'industrie et les promoteurs prévoient que la nanotechnologie servira à transformer la nourriture au niveau de l’atome : « Grâce à la nanotechnologie, l'alimentation de demain sera conçue en manipulant les molécules et les atomes. La nourriture sera enveloppée dans des emballages de sécurité « intelligents, » qui pourront détecter les détériorations ou les contaminants nocifs. Les produits du futur amélioreront et ajusteront leur couleur, saveur, teneur en éléments nutritifs pour s’accommoder au goût ou aux besoins de santé de chaque consommateur. Et dans l'agriculture, la nanotechnologie promet de réduire le recours aux pesticides, d’améliorer les plantes et les animaux d'élevage, et de créer de nouveaux produits nano-bio-industriels, comme le déclare le dernier rapport de l’US Project on Emerging Nanotechnologies sur l'usage de la nanotechnologie dans l'alimentation et l'agriculture (disponible sur www.nanotechproject.org).


    L’industrie alimentaire et agricole a investi des milliards de dollars dans la recherche en nanotechnologie, avec, déjà sur le marché un nombre inconnu de nanoproduits alimentaires non étiquetés.  suite à

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24417151.html



Autres blogs d' Eva

Abonnez-vous à mon blog R-sistons !
Recommandez-le !



R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

R-sistons au choc de civilisations
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

Eva coups de coeur blogs
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/





L’Atlantisme comme
nouveau totalitarisme ?


Pour les « néo-conservateurs  » l’Amérique est le modèle de civilisation le plus abouti. Elle a vaincu les grandes idéologies (le nazisme et le communisme) et se prépare à affronter son troisième ennemi (tout au moins celui qu’elle a déclaré comme tel) à savoir l’islamisme radical. Pour eux, le monde doit être modelé par les démocraties républicaines, selon ce modèle de civilisation via le démocratisme imposé, militairement s’il le faut. Le cœur de cette pensée est donc un interventionnisme très fort à l’extérieur du territoire américain, que l’on peut qualifier d’impérialisme idéologique.

(..)  Cette alliance de suprématie militaire et d’associations faussement civiles n’ont en fait qu’un but : encercler la Russie et prendre le contrôle des zones essentielles que sont les Balkans (anciennes colonies soviétiques et vitales à l’extension Est de l’Europe), le Caucase (avec la Caspienne) et enfin l’anneau de contour eurasien.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42496

Vers la fin du nouvel ordre mondial ?
Pour la première fois depuis la chute de l’URSS et l’avènement du nouvel ordre mondial, la Russie mène une opération militaire hors de ses frontières, dans un pays voisin et souverain et ce afin de défendre des citoyens russes. Le jeudi 7 août 2008 restera dans les annale car l’opération militaire russe actuellement en cours va modifier à "jamais" les relations internationales.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=43196


Vidéo :


Ralph Nader : "Obama et McCain sont les marionnettes des entreprises"  
http://www.dailymotion.com/video/k1XgaEqY8vKydSO1tH



Alexandre Latsa

Quelques considérations....


L’actualité suggère deux constats. Le premier est que la propension de nos intellos à s’enflammer pour une cause douteuse est inguérissable. La rébellion des moines de Lhassa a provoqué l’éruption habituelle de déclarations incendiaires en faveur, cette fois, des prétendus opprimés par l’horrible régime chinois. Comme toujours, sans le moindre doute, sans la moindre nuance, sans la moindre vérification, sans le moindre souci de la réalité. Les présumées victimes ont la fragrance des fleurs, leurs bourreaux puent l’ordure et le sang. Et comme toujours, notre chorale de justiciers choisit ceux dont elle exalte le malheur le plus loin possible. Au milieu albanais des Balkans, au centre darfourien de l’Afrique, au fin fond tibétain de l’Asie. Il ne lui viendrait jamais à l’esprit d’entreprendre le même genre de campagne tonitruante pour les exploités ou les pauvres de chez nous. La défense doit être exotique : c’est une précaution qui permet de ne pas prendre de position politique en se drapant dans un droit-de-l’hommisme de salon.

Le second constat est celui de la fragilité de l’Europe des technocrates de Bruxelles. Le plus petit grain de sable enraye la machine. Et surtout provoque une panique qui serait risible si les enjeux n’étaient pas aussi importants. Nos eurolâtres se sont affolés à l’idée qu’un leader moins lâche que les autres puisse partager – démocratiquement – le pouvoir dans la petite Serbie ; ils entrent en transes en imaginant que la petite Irlande puisse rejeter – démocratiquement – leur constitution ravalée. Là aussi, nos oracles sont inguérissables. Ils avaient prédit que le “non” à notre référendum serait la ruine du continent, et mené une formidable campagne d’intimidation en ce sens. Leur échec n’a rien changé – hélas – à leur inacceptable projet. Et il ne les a pas empêchés de menacer Belgrade d’un exil fatal si le Parti radical de Nikolic remportait les élections, et d’imposer le traité de Lisbonne à tous les autres Etats européens sans consultation populaire.

La conclusion de ces constats est triste. Il est triste de voir le soutien nécessaire des souffre-douleur de tous les pouvoirs être aliéné par des imbéciles. Il est triste de voir la souhaitable harmonisation des peuples de notre continent être compromise par des faussaires et des apprentis sorciers. Il est triste de voir la démocratie bafouée par ceux qui s’en proclament les vertueux croisés.

Et il est surtout triste de voir tous nos grands médias relayer ces trahisons. 


 http://www.b-i-infos.com/anciens_bi.php?apercu=133



La Russie se réveille :

L'agressivité de l'OTAN qui depuis la fin de l'Union Soviétique cherche à encercler la Russie de la Baltique aux « Balkans d'Eurasie » en passant par les rives de la Mer Noire, aura été finalement « un mal qui entraine un bien ». Elle aura fait prendre conscience au Kremlin de la nécessité de se doter de moyens de défense à la hauteur des nouveaux défis et de nouer de nouvelles alliances. Les associations comme l'Organisation de Coopération de Shangaï (OCS) ou Brésil Russie Inde Chine (BRIC) s'inscrivent dans cette perspective. Il était temps de contre-attaquer à ce niveau car la Russie a perdu du temps et des opportunités en particulier dans les Balkans avec la Serbie trahie sous Eltsine et mal soutenue sous Poutine jusqu'à l'affaire récente du Kossovo. Le Kossovo semble avoir été l' électrochoc d'une Russie restée trop longtemps passive et qui commettait l'erreur de se cantonner à la diplomatie.

http://alexandrelatsa.blogspot.com/2008/11/entretien-avec-yves-bataille.html


[YB.jpg] 



Yves Bataille est une des figures marquantes de la mouvance Pan-européenne et Eurasienne. Géopolitologue, spécialiste des Balkans et notamment de la Serbie. Pour lire quelques articles de Yves Bataille :

L'Ukraine sur le grand échiquier (2004)
France : le syndrome Serbe ? (2005)
La Chine et la prochaine guerre (2006)
La guerre commence au Kosovo (2008)

 
La Chine et la prochaine guerre :


Grande puissance du Nouveau Siиcle, la Chine inquiиte les Etats-Unis, interpelle l’Europe et a dйjа esquissй une alliance gйopolitique avec la Russie

http://evrazia.info/modules.php?name=News&file=article&sid=2847


André Maltais
- Equateur : une nouvelle constitution pour bien vivre
Un document novateur contre le néolibéralisme : travail, planification, nature, paix...

Equateur




Palestine :


Gideon Lévy
- Vous savez comment le soldat tue ?
"Le soldat croise les jambes, fume une cigarette, boit du café, et tue mon fils, comme on tue un chat."

Israël

Samah A. Habeeb - La souffrance psychologique des enfants de Gaza
"Terreur et traumatismes sans fin s'acharnent sur les enfants des territoires occupés"

Gaza

Tariq Ramadan - Les droits humains des Palestiniens sont niés
"Le rapporteur des Nations-Unies n'a pas dû forcer le trait"

Palestiniens


http://dieguez-philosophe.com/
Qu'est-ce que le génie littéraire ?

 http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/actualite/leclezio.htm




Attention ! J'ai complété la publication précédente
avec de nombreux liens (notamment Russie-USA)....

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages