14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 22:25


    Et maintenant ?

Le débat fait rage. 
L'apocalypse bientôt ?
La foi aujourd'hui ?
Le point de vue d'Eva


- Le site le Veilleur a fermé.
- De tous côtés, on parle d'Apocalypse (au sens de Révélation) , de fin du monde, de bouleversement majeurs, et la spiritualité fait irruption dans le champ de l'inconnu - et des peurs,  des angoisses.

Voici mon point de vue. Exceptionnellement, je parlerai de moi.

Mes  amis,

Personnellement, je suis croyante convertie (j'ai fait l'expérience, magnifique, d'une "rencontre personnelle" avec Dieu) sans Eglise particulière, pour rester ouverte. Je ne crains point, comme dirait la Bible, et psychologiquement parlant, j'ai un sens de l'adaptation incroyable. Donc, je suis blindée. En plus, je me dis que rien ne peut m'arriver que Dieu ne l'ait permis, c'est une assurance extraordinaire de le savoir, une force formidable. Si, dans un Etat totalitaire, je vais en prison parce que je suis une femme de conviction qui n'accepte pas l'intolérable, je m'en accommoderai : je me mettrai au service de mon prochain souffrant. J'aurai la force de la foi en moi. Et j'aime aussi rêver, donc je peux me sentir bien partout. Si tout est chambardé, je m'adapterai, et ma créativité saura tirer parti de chaque situation. Et j'ai mis la dimension de l'éternité dans ma vie, par la foi. C'est une grande chance.

Mais il y a un mais... J'ai une grande empathie. Je souffre avec ceux qui souffrent. C'est ce qui m'a conduit à mettre en place ce blog : Ma naissance, et ma vie, m'ont donné des atouts, je les mets au service des autres. Personnalité, culture, expérience, etc. Et passion de la vie,  envers et contre tout. Donc, je ne me résigne pas au pire qui se prépare, un pire que j'ai commencé à entrevoir par la désinformation (réflexe de journaliste !). Et j'avertis, j'interpelle, je dénonce, j'incite.... Par ailleurs, si le pire se produit, je sais que je partagerai les souffrances de mon prochain, quel qu'il soit. J'appréhende l'avenir pour... les autres. J'ai suffisamment de force en moi pour traverser victorieusement toutes les épreuves. Mais ce que je crains, c'est tout ce qui va fondre (chômage, absence de perspectives, etc etc) sur l'humanité, et particulièrement sur les plus faibles. Comment vont-ils encaisser le coup ? Cette empathie va si loin, que je songe par avance à tous ces animaux, nos précieux amis, qui vont tant souffrir du fait de la folie des hommes (divorces, misère, guerres...).

Et donc, je fais ma part : Dans ce blog, en espérant qu'il sera beaucoup lu... et répercuté, reproduit.  Pour interpeller, et conduire à l'action, à la résistance (non armée), si possible.

Ce blog, pour moi, c'est un moyen de dire à mon prochain, quel qu'il soit (je me fiche des appartenances culturelles, religieuses, etc) : Je t'aime, je veux t'éviter le pire, je ne veux pas te voir souffrir. Alors, je t'informe. 

Mais comme je suis croyante, aussi, je ne suis pas insensible au contexte, évidemment, ni à tout ce que j'entends, ni à tout ce que je lis (en matière d'apocalypse à venir, 2012, etc). La foi (et non la religion) est une force extraordinaire, surtout dans l'adversité. 

Parce que la conjoncture est angoissante, en effet, je reproduis le texte suivant dans mon blog, car j'en partage l'idée directrice : Les événements doivent nous conduire au spirituel, à une réflexion métaphysique, à l'essentiel - oserais-je le mot ? A Dieu.

Comme disait Pascal, on n'a rien à perdre à croire, mais tout à gagner.

Et moi , j'aime dire : Vous êtes assuré ? Assurance voiture, logement, aléas, vie, etc. Soit. Avez-vous souscrit la principale ?

L'assurance vie éternelle, naturellement. Celle-là permet, déjà, de mieux vivre les fameux aléas....

Et là, on rentre dans le cheminement de chacun.  Dans son ouverture - ou dans sa fermeture - au spirituel.

N'est-il pas temps de se poser enfin des questions - les questions essentielles, évidemment ? On en a bien besoin, aujourd'hui ! Et la foi, n'est-ce pas, précisément, l'Espérance ?

Ce blog vous incite à résister - mais pas au Spirituel, car c'est une sacrément belle dimension ! Essayez, vous verrez.... 

Bonne lecture, votre Eva






L' Esprit de Dieu


Après trois articles publiés sur le site alterinfo
(http://www.alterinfo.net/NOUS-SOMMES-PARVENUS-AU-SEUIL-DE-CHANGEMENTS-INDICIBLESl / http://www.alterinfo.net/VENT-DE-PANIQUE-SUR-MICKEY-VILLE-UN-TERRIBLE-CHANGEMENT-DE-PERCEPTION-A-VENIR / http://www.alterinfo.net/VISION-A-DISTANCE-COMPETENCE-STRATEGIQUE-POUR-TOUS-LES-DECIDEURS-EN-2008)
, à présent on peut juger sur pièce ce qui n'est pas vraiment une pensée-girouette, façon couverture du Nouvel Obs.

Les considérations qui suivent sont graves. Comment décrire ce qui va se passer en France (et ailleurs dans le Monde) dans les six prochains mois? Une période qui restera, à coup sûr, gravée dans la mémoire de tous ceux qui survivront aux super-turbulences des dix prochaines années. Comment, aussi, éviter l'écueil de la niaiserie - ''dormez les enfants, tout va bien'' – autant que celui de la vision apocalyptique? En réaffirmant la nécessité d'accepter le changement qui sera total. Pour l'heure, nul ne sait comment formuler les choses autrement. Mais une chose est sûre: n'en déplaise aux âmes sensibles, la vérité sera dite haut et fort!

Mais d'abord, quelle est la situation exacte? Dit simplement : la rupture systémique planétaire a commencé. Afin d'optimiser leurs chances de survie, les individus doivent accepter de reconnaître les faits. Afin d'en saisir toutes les opportunités. Car il y en a ! Ce n'est pas facile.

Mais encore faut-il savoir que la suite sera beaucoup plus dure encore! Il faut prendre de la hauteur. En tout cas, le problème fondamental ne réside pas à l'intérieur des marchés financiers. Leur explosion n'est qu'un symptôme. Voilà pourquoi, en passant, toutes les gesticulations actuelles sont vouées à l'échec. Les politiques sont obsédés par l'idée de maintenir les apparences le plus longtemps possible. Même au prix de véritables solutions traitant le coeur du problème. En sacrifiant au passage l'avenir. N'est-ce pas ce que la France vient de faire en mettant sur la table de poker 360 milliards d'euros qu'elle n'a même pas dans ses caisses? D'où vient donc cet argent? L'un des plus gros coups de bluff de l'histoire de la finance-casino. Très belle martingale en effet. L'ensemble des contribuables français viennent de gagner un séjour - perdant bien sûr – à Monte-Carlo. Preuve que les dirigeants ne savent plus où ils vont.

Pas inutile non plus d'effectuer un retour en arrière afin de mieux comprendre. Revenons par exemple au début des années 70: le récent pic pétrolier des USA força Nixon à mettre un terme à la convertibilité entre l'or et le dollar. Ceci dans le but de pouvoir importer l'indispensable pétrole moyen-oriental. Depuis, le système financier américain a suivi une trajectoire menant là où nous sommes arrivés aujourd'hui. La mise en place des marchés d'instruments financiers dérivés date aussi - ce n'est pas un hasard - du début des années 70.

Depuis maintenant quatre ans, la production mondiale de pétrole stagne à son tour. Elle commence même à baisser légèrement. Avec les secousses financières et la baisse (temporaire) du prix du baril, nul doute qu'un clou supplémentaire est enfoncé en ce qui concerne les projets de forages qui évolueront ainsi dans un contexte plus difficile. Or, aucune croissance économique n'est envisageable sans un accroissement du volume de production (du moins avec les technologies dont nous disposons). Le système économique a épuisé ses marges d'adaptation et fait maintenant face à l'évidence: l'impossibilité de rembourser l'amas de dettes accumulées depuis des années. Les gouvernements se heurtent tout simplement aux lois de la physique et non pas à la ''psychologie des marchés''. L'humanité est prise un piège dans un dilemme énergie/entropie de nature terminale. Est-ce que TF1 nous le dit? Non, bien sûr! Imaginons un instant: ''Bonsoir, je suis Laurence Ferrari. Voici votre journal de 20h. Ce soir, un dossier spécial consacré à l'énergie et à l'entropie à l'échelle de la planète... Selon certains experts, nos existences vont partir en miettes.''

La dernière fenêtre d'opportunité pour un changement en douceur se situait justement au début des années 70. Depuis longtemps, elle s'est refermée. Que va-t-il alors se passer? (..) En plus de l'effondrement économique, le système climatique de la planète se déchaînera à partir de 2009. Il s'agit maintenant de transformer le mode opératoire de la conscience humaine. Et cela se décidera en grande partie dans les mois qui viennent grâce au prochain changement de gouvernance d'ici février ou mars 2009. Les rescapés de 2020 seront radicalement différents des hommes d'aujourd'hui. Ils auront enfin compris que la finalité de leur existence a quelque chose à voir avec la destinée cosmique.

Nous ne sommes pas sans savoir que beaucoup d'hommes politiques vont consulter des voyants ou des astrologues qui, parfois, leur disent la vérité. Est-ce la cause de cette peur qui ruisselle dans les cerveaux de la classe dirigeante? Une panique comparable seulement à celle de mai 1940. Il suffit de regarder les expressions faciales. Pourquoi? Parce que les ''décideurs'' n'ont plus aucun outil pour agir efficacement. Tout le monde peut le constater. Les vieilles manettes ne répondent plus très bien et elles répondront de moins en moins au fur et à mesure. Les recettes de l' ENA ou des MBA sont caduques. Le Monde a basculé dans l'inconnu. Les heures que nous vivons sont dramatiques. C'est sans doute à ça que ressemblent les fins de règne.

Voilà la vérité crue – pas ''sugar-coated'' comme dirait les anglais ou les américains. Ceux qui l'entendent et la comprennent doivent la propager. C'est LA vérité de notre temps. Elle assomme mais elle a aussi le pouvoir de libérer.

L'humanité doit rompre l'isolement du système Terre afin de pouvoir trouver une issue au problème énergie/entropie. Comment? Un fois de plus la réponse est simple: il faut à nouveau voir l'invisible et faire descendre sur nous l' Esprit de Dieu ! (..)  Avec en ligne de mire la date de 2012.

http://www.alterinfo.net/L-ESPRIT-DE-DIEU-_a24874.html?PHPSESSID=da9c95c805159d8880213da3d4323036

Mardi 14 octobre 2008
 
_________________________________________________________________________________________


J'aime ce commentaire,
pour sa pertinence,
je l'ai pêché sur un site
de  journalisme citoyen,
texte de "Jmarc2006" :


Le Franc a t-il un avenir, ou seulement un passé ?

Merci Eva, et je te retourne le compliment pour ton blog très bien fait auquel j'invite tout le monde à se reporter.

Dominique  (..) Que veux tu qu'il se passe si le Franc existait encore ? A moins d'avoir été élevé au lait du mondialisme, personne ne trouve à redire à ce que les peuples, qui se sont dotés d'une puissance publique pour se protéger, trouve dans des accords bi ou multi-latéraux, puis des organisations fédérales, des appuis à des actions communes.

Mettre en commun des biens, des forces, des projets, sans relever d'un diktat économique imposé par des financiers qui contrôlent toute la planète... c'est passer à l'age adulte de l'espèce. (à l'image de nos communautés de commune)

Qu'on ne me dise pas que c'est impossible et que c'est la monnaie qui doit nous imposer une union, sous prétexte que les peuples ne peuvent s'entendre autrement en raison de confessions religieuse différentes par exemple.

Avec le 11 septembre, nous avons vu qu'il y a toujours quelqu'un qui tire les ficelles de toutes les guerres...

"Aujourd'hui, ce ne sont plus les banques qui appartienent aux Etats, mais les Etats qui appartienent aux banques"

(Financiers internationaux, grosses sociétés de prise de participation, fonds d'investissement ; Les fameux "Think Tank" ne sont pas des lieux de réflexion chez les néo conservateurs US, mais de décision. C'est ainsi que Bush fils découvrit le 11 sept pourquoi il avait été "élu")

"Toutes les guerres sont financées" (ce qui n'est pas le cas du journalisme sérieux, de la santé avec les fanchises, de l'emploi...)

"Le but de toutes les guerres, c'est l'argent"

"Les bombes ne sont pas fabriquées pour permettre aux gouvernements de gagner des guerres, les guerres sont inventées pour vendre aux gouvernements des bombes"

(voir les liens étroits qui existent entre l'adm. Bush et le complexe "industrialo-militaires" aux USA et que Sarko veut importer ici...)

En un mot : qui a intérêt à la disparition des monnaies, et par suite, des Nations ?
Et dans quel but ?


Deux videos sur les techniques de manipulation, les buts cachés... le fameux Gouvernement Mondial demandé cette semaine par les banquiers suit le concept du Nouvel Ordre Mondial du groupe BilderBerg

http://www.dailymotion.com/jmarc2006/video/x724yy_banques-la-secte-du-gouvernement-mo_news

http://www.dailymotion.com/jmarc2006/video/x700in_banques-le-racket_news



Merci Jean-Marc pour ces réflexions, auxquelles je souscris pleinement.


Infos :

 

Coup de force en Ukraine ??

KIEV, 14 octobre - RIA Novosti. Le secrétariat du président ukrainien Viktor Iouchtchenko prépare avec l'aide du Service de sécurité et du département de sécurité d'Etat un coup de force et l'instauration d'un gouvernement présidentiel direct, a déclaré le député du Bloc Ioulia Timochenko (BIT) Andreï Kojemiakine.

"Les organes de sécurité ukrainiens sont utilisés par le secrétariat présidentiel comme moyen de pression politique. Actuellement, le scénario du blocage des organes du pouvoir exécutif, des arrestations politiques et de l'instauration d'une l'administration présidentielle directe est étudié", a-t-il indiqué, cité par le service de presse du BIT.

"Le pays est au bord d'un coup de force. Se rendant compte de l'illégitimité de la dissolution de la Rada (parlement ukrainien), le président est prêt à recourir à la force afin de neutraliser le gouvernement, le parlement, le système judiciaire et d'instaurer son pouvoir autoritaire dans le pays", a ajouté M. Kojemiakine.

Aujourd'hui même, Viktor Iouchtchenko a ordonné aux forces du ministère de l'Intérieur de sécuriser la commission électorale centrale (CEC) bloquée par les députés du BIT, hostiles à la tenue des législatives, selon l'agence ukrainienne UNIAN, se référant à une source au sein de la police.

Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a annoncé le 9 octobre au soir la dissolution du parlement et la tenue d'élections législatives anticipées, les principales forces politiques n'ayant pu former de coalition dans les délais impartis par la législation. Faisant droit à la requête du Bloc Ioulia Timochenko (BIT), le tribunal administratif de Kiev a suspendu samedi le décret présidentiel sur la dissolution de la Rada Suprême (parlement) et la tenue d'élections anticipées. Le secrétariat du président ukrainien a contesté cette décision auprès de la Cour d'appel de Kiev.

Une nouvelle crise politique a éclaté en Ukraine après la division en septembre dernier de la coalition au pouvoir comprenant le parti de Ioulia Timochenko et le bloc Notre Ukraine - Autodéfense populaire de Viktor Iouchtchenko.


Iouchtchenko est marié à Kateryna Iouchtchenko-Tchoumatchenko (sa seconde épouse). Elle est 
citoyenne américaine, née à Chicago, et sa famille est d'origine ukrainienne. Ancienne fonctionnaire du Département d'État des États-Unis, elle a été accusée par les opposants de Iouchtchenko, apparemment sans preuve, de servir d'agent d'influence du gouvernement états-unien auprès de son mari, en étant un agent en activité de la CIA.................

Viktor Iouchtchenko et Kateryna Iouchtchenko en compagnie de la première dame Laura Bush et du président américain George W. Bush, le 4 avril 2005 à la Maison Blanche.

http://www.marcfievet.com/article-23749531.html

Un ancien de la City raconte
http://www.marcfievet.com/article-23749383.html



Le budget de l'Elysée ne connaît pas la crise
Sarközy vit dans le faste, entouré de ses courtisans... Le spécialiste du budget de l'Elysée, le député PS René Dosière présente mercredi son rapport annuel sur les crédits de la présidence de la République, où il dénonce "le gouffre entre les promesses de transparence et d'économies formulées par Nicolas Sarkozy et la réalité". Ces crédits augmentent de 11,45% dans le budget 2009 par rapport au budget 2008 initial pour atteindre 112,33 millions d'euros, selon le document de Bercy...
http://www.marcfievet.com/article-23749370.html

Comprendre la déflation
http://www.marcfievet.com/article-23727886.html

Le Fric....
Triste constat. La fin de notre civilisation est proche. Les succubes qui règnent sur notre monde sont comme les Incas, Mayas qui sur leur déclin sacrifiaient des humains par milliers sur l'autel de leur dieu... le dieu d'aujourd'hui, c'est Mamon, le Fric. Les USA et l'UE ont dépensé en une semaine de quoi nourrir le monde pendant 50 ans. En Juin, la FAO (ONU) a demandé aux leaders mondiaux 30 milliards de $ pour relancer l'agriculture et parer à la menace de la pénurie alimentaire. Elle n'a obtenu que 7.5...
http://www.marcfievet.com/article-23716883.html

Hubert Védrine contre la Scientologie
http://www.marcfievet.com/article-23716928.html

De la crise financière à la crise économique
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkkFAZFVuVIrMouBoi.shtml





Vos banquiers sont ruinés, aidez-les !
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkkFAkAFVlxcFBssBl.shtml





Le CAC 40 va encore perdre 30 %, achetez de l'or !
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=405



L' ONU au service
de l'OTAN ?

L'accord secret conclu entre l'ONU et l'OTAN
Forces de l'ONU avec le drapeau de l'OTAN

l'armée de l' O.N.U =
l'armée NOIRE (en attente )
du NOUVEL ORDRE MONDIAL

VIDEO - MEYSSAN  avertit

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-23720536.html

Les seuls intérêts des USA défendus
contre ceux du reste du monde


Le secrétaire Gl de l'ONU n'est plus au service de la Communauté internationale,
mais des seuls Etats-Unis


“De troublantes connexions”
un article de L’Humanité Dimanche

Oct 08, 2008 21:00:39 GMT

Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, la France s’est mise au diapason de ses nouveaux alliés néoconservateurs. Mais si la nouvelle doctrine antiterroriste défendue par Hervé Morin et Bernard Kouchner était suivie à la lettre, où mènerait-elle ?

Article paru dans l’Humanité Dimanche le 11/09/2008

Dans une Tribune publiée à la fin du mois d’août, voici comment Bernard Kouchner et Herve Morin défendaient l’engagement français en Afghanistan : « souvenons-nous que nous sommes entrés en Afghanistan, avec nos alliés, après le 11 septembre 2001, il s’agissait de chasser du pouvoir un régime qui avait accueilli sur son territoire des forces terroristes entrainées et équipées pour frapper l’un des nôtres. Nous avons, ensemble, adressé un message clair aux régimes complaisants avec le terrorisme : il n’y a plus d’impunité pour ceux qui frappent au cœur l’un d’entre nous » (1).

Si l’on suit la logique des deux ministres, pourquoi les États-Unis et leurs alliés n’ont-ils pas envahi l’Arabie Saoudite et le Pakistan, soupçonnés d’être les principaux « bailleurs de fonds » du terrorisme international ? Deux épisodes ont ainsi été totalement ignorés par la commission d’enquête sur le 11 Septembre.

La « confession » d’Abu Zubaydah : arrêté au mois de mars 2002 au Pakistan, le chef des opérations d’al Qaida aurait confié aux forces américaines comment il « travaillait » en collaboration avec de hauts dignitaires du régime saoudien chargés d’établir la liaison entre l’organisation terroriste d’Oussama Ben Laden et le régime de Riyad, et comment ce dernier avait une connaissance préalable des attaques du 11 Septembre. Détail macabre, les trois princes dont il a révélé le nom lors de son interrogatoire ont tous trouvé la mort au mois de juillet suivant, à quelques jours d’intervalle (2). Le premier (le prince Ahmed) aurait succombé à une crise cardiaque pendant son sommeil, le deuxième (le prince Sultan) dans un accident de voiture et le troisième (le prince Fahd) serait mort de soif dans le désert.

Concernant le Pakistan, les connexions sont encore plus gênantes. Selon des informations initialement rendues publiques par la presse indienne, et confirmées ensuite par le chef de la division des enquêtes financières du FBI, le patron des services de renseignement pakistanais (ISI) aurait lui-même ordonné un virement de 100.000$ (66.000€) sur le compte de Mohammed Atta, le chef présumé des pirates de l’air du 11 Septembre. Des détails dont ne s’est guère embarrassée la commission d’enquête : « jusqu’à ce jour, peut-on lire dans le rapport final (3), le gouvernement américain n’a pu déterminer l’origine des fonds utilisés pour les attentats du 11 Septembre. » « Au fond, ajoute-t-elle de manière incompréhensible, cette question n’a que peu d’importance pratique. »

Difficile, dans cette « guerre mondiale contre le terrorisme », de savoir qui soutient qui, et en vertu de quelles alliances. Si les États-Unis ont récemment feint de découvrir la lune en accusant les services secrets pakistanais de jouer « double jeu » avec le « terrorisme » (4), leurs homologues d’Islamabad n’ont pas hésité à leur renvoyer le compliment. Selon le principal quotidien pakistanais « The News » (5), « pour des raisons qui sont connues au quartier général de la CIA ainsi qu’au Pentagone, des officiels pakistanais accusent les Américains de ne pas s’intéresser à la « fontaine de terrorisme » afghan située au Baloukistan (province située à la frontière de l’Afghanistan et du Pakistan). »

Plus explicite encore, citant les mêmes « sources officielles fiables », « The News » indique l’existence de « preuves solides et circonstanciées étayant le soutien américain » au terrorisme à l’intérieur des frontières pakistanaises, présentées entre autres par le général Pervez Mousharraf à ses homologues états-uniens lors d’une rencontre à Islamabad le 12 juillet.

Marc de.Myramon pour l’Humanité Dimanche, le 11/09/2008

(1)« Afghanistan, le sens de notre engagement » par Bernard Kouchner et Hervé Morin, 29 août 2008.
(2)« Pourquoi l’Amérique s’est endormie », par Gérard Posner, Random House, 2003.
(3)« 11 septembre 2001, rapport final de la commission nationale sur les attaques terroristes contre les États-Unis ». Alban Éditions. Page 267.
(4)« Le Monde », 5 août 2008.
(5)« Les États-Unis accusés de soutenir le terrorisme au Pakistan », « Hindustan Times », le 5 août 2008.


Note de ReOpenNews : Cet article fait partie du Dossier sur le 11/9 publié par l’Humanité Dimanche, avec un autre article déjà publié sur notre site, qui était consacré au Mouvement pour la Vérité sur le 11 Septembre.

Tags:, ,


http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-23723095.html



sur le blog de Charlotte :

Hortefeux, Sarkozy et les expulsions : l'obscénité

liste complète







C’est en fait la régulation de l’économie tout entière par le seul critère du taux de profit, sans considération des facteurs humains, des vies broyées, de l’épuisement des ressources naturelles, des coûts non marchands (les « externalités négatives »), qui est mise en question par la crise financière. La cause finale de cette crise, c’est la recherche du profit financier le plus élevé possible dans le minimum de temps possible, en clair la recherche de l’augmentation maximale de la valeur des capitaux engagés à l’exclusion de toute autre considération.
(Les difficultés ne font que commencer, A. de Benoist, extrait)
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-23736741.htm

Il est temps de mettre le diable américain au ban de l'humanité, et non, via Sarkozy, de lui dérouler un tapis rouge ! Ou pire encore, pauvre France ! De nous en inspirer ... Eva





Justice pour les chômeurent
http://www.vieuxauchomage.com/articles.php?lng=fr&pg=31


Et en Afghanistan ???
Une autre surprise d'octobre ?

14 octobre 2008 (LPAC) — Selon des sources à Washington, des responsables saoudiens, en collusion avec Londres, tentent d’obtenir un accord entre certaines factions des talibans et le gouvernement Karzaï, en vue d’établir un gouvernement d’unité nationale, quitte à y ramener certains des pires fanatiques qui avaient été chassés du pouvoir après les attentats du 11 septembre.

L’une de ces sources a indiqué qu’en contrepartie, les Saoudiens veulent que les Talibans livrent Oussama ben Laden. Sa capture ou son assassinat, vers la fin octobre, peu avant les présidentielles américaines, pourrait faire basculer le vote et offrir au président Bush le « legs positif » qui lui échappe totalement pour l’instant. Peu leur importe si une telle combine enfonce le pays dans le chaos d’une nouvelle guerre civile.

Le 12 octobre, le Sunday Telegraph a révélé que le président Karzaï offrirait des portefeuilles ministériels aux talibans s’ils acceptaient un accord de paix.
Suite à
http://bridge.over-blog.org/article-23755022.html


liens à venir sur ce post, et sur le précédent
publication non terminée

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 23:28


Vous le savez, mes amis, je suis, aussi, un blog d' Alerte. Comme un blogueur ami, "Le Veilleur".

Il a lui-même repris certaines de mes alertes. A mon tour de reprendre les siennes, ainsi que des articles sur la crise, dans mon très prochain post - et le précédent.  Eva

Iran : La menace se rapproche.
Kouchner estime qu'Israël ne laissera
pas l'Iran accéder à l'arme atomique

"Israël a toujours dit qu'il n'attendra pas que la bombe (iranienne) soit prête. Je pense que les Iraniens le savent. Tout le monde le sait", a-t-il déclaré dans le quotidien israélien Haaretz, tout en ajoutant que l'option militaire n'était "pas une solution".

Le ministre a également estimé que la production d'une première bombe atomique par l'Iran ne dissuaderait pas Israël d'agir. "Je ne pense pas honnêtement que cela conférera la moindre immunité à l'Iran.
En premier lieu parce que vous (les Israéliens) les mangerez avant", a-t-il déclaré
.

(Précision Eva :
Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a déploré dimanche une "confusion phonétique" par laquelle le quotidien israélien Haaretz lui a fait dire qu'Israël "allait manger l'Iran" si ce pays se dotait de l'arme nucléaire.

M. Kouchner a tenu à préciser dans un communiqué "que durant l'entretien en anglais avec les journalistes du Haaretz, il a utilisé le mot +hit+ (frapper) et non +eat+ (manger) à propos d'une hypothétique réaction israélienne s'agissant de l'Iran".

Le ministre, a ajouté le communiqué, "évoquait en effet l'éventualité d'une frappe israélienne destinée à empêcher l'Iran de se doter d'une arme nucléaire".

Le ministre, qui effectuait une visite dimanche à Jérusalem, "regrette le malencontreux quiproquo que cette confusion phonétique a provoquée". - sur Juif.org du 6.10.8)

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/10/la-surprise-doc.html#more


On est donc prévenus, l'horreur est en marche. Guerre préventive, sans avoir subi d'attaque, par peur maladive d'une menace qui ne viendra jamais. Stupide et abject ! Car le chaos, nucléaire et mondial, risque de suivre. Les apprentis sorciers sont à l'oeuvre. Plus que jamais, des psychopathes sont à la tête des nations. Est-ce cela, la surprise d'octobre ?
Eva



Tandis que les états se battent sur l'étouffement de la crise financière, la menace d'une attaque sur l'Iran se précise de jour en jour. J'ai déjà annoncé récemment sur ce blog que les USA ont finalement accepté de livrer mille bombes perforantes à l'Etat d'Israel. Par ailleurs, il y a quelques semaines les USA ont installé un système radar leur permettant d'anticiper les déclenchements de tirs Iraniens. Les moyens militaires se déploient, c'est un fait.

Loin de se calmer, les propos entre les 2 nations ennemies ne cessent de monter dans les tours. Les récentes déclarations des militaires Israeliennes sur la question Iranienne ne sont pas faites pour calmer le jeu.

Après la crise financière, il devient de plus en plus hautement probable qu'une attaque contre l'Iran va venir s'installer un beau matin dans les journaux télévisés, radio et news du monde entier.

Je voudrais attirer votre attention sur le fait qu'une attaque sur l'Iran aura de très lourdes conséquences et pourraient entrainer rien moins qu'un conflit planétaire. Les ennemis jurés des USA verraient dans cette attaque un point de non retour. Les Russes multiplient en ce moment les accords avec les pays voisins de l'Iran. Je reviendrai dans les prochaines heures en détail, sur ce que les frappes iraniennes pourraient entrainer comme conséquences et sur les mesures que nous devons prendre pour nous protéger.

 La déclaration de Bernard Kouchner faite ces dernières heures (voir Yahoo etc) est sans équivoque.


Alerte maximale à partir
du 6 ou du  7 octobre !

Un événement EXCEPTIONNEL pourrait se passer cette semaine. Il s'agirait d'un événement de portée mondiale dont l'intensité émotionnelle dépassera celle du 11 septembre 01.

Cette information a été développée par le moteur Webbot qui a déjà annoncé de nombreux événements. Pour résumer à l'essentiel, Webbot se présente comme un outil informatique fondé sur des modèles manthématiques qui permettent de mesurer les flux émotionnels, les grandes tendances de l'état de pensée et d'opinion. Selon Webbot, ce travaille serait réalisable grâce à internet qui permet de scanner des millions de sources éditées sur la toile. Pour plus d'explication sur WEBBOT, vous trouverez un article sur le site web de
Sly qui y consacre un article complet.

Voici ci-dessous l'alerte de WEBBOT en vidéo. Espérons que cette prédiction soit une erreur ! Cela dit, beaucoup de faisceaux semblent indiquer que la situation va se tendre encore dramatiquement ce courant du mois d'octobre et ce, tant sur le plan financier que géo-politique. Je pense effectivement que l'heure est très grave.

Quoi qu'il arrive, je vous demande de garder votre sang froid, de ne pas céder émotionnellement à ce que vous pourriez-voir et entendre. Ecoutez votre instinct, ne tombez pas dans un piège que l'on pourrait vous tendre car il pourrait s'agir d'une manipulation pour vous amener à croire en certaines choses ou vous faire adhérer à quelque chose. PRUDENCE ! PRUDENCE !!!

Je me faisais une remarque que je viens de partager avec Sly (autre veilleur avec qui j'ai des contacts suivis). Il est curieux de mesurer ce genre de chose par des programmes informatiques... Ce qui pourrait indiquer que Webbot a une utilité cachée et qu'ils sont donc au courant de quelque chose. Il faut donc encore redoubler de prudence pour ne pas se faire manipuler, vous comme moi

VIDEO - voir le site

7 octobre 2008, vidéo 7
envoyé par Vternet-TV


La théorie du choc

Il n'est pas inutile que je vous parle un bref instant de la théorie du "choc". Lorque des individus sont en choc émotionnel, on peut leur faire admettre à peu près n'importe quoi sous le couvert de vouloir les protéger.

Par exemple : décréter la loi martiale, leur demander de rentrer tout leur argent liquide en banque, leur demander de se faire implémenter une puce électronique, les rassembler, etc. 

J'attire aussi votre attention à vous méfier d'événement qui pourrait avoir une portée religieuse. Il y a de fortes présomptions qu'un tel événement soit en cours de préparation. Soyez vigilants et critiques. Vous allez peut-être voir et entendre des choses qui vous paraîtront "étranges". Alerte !


Commentaire :

Je corrige le lien vers le site de Sly qui tombe en erreur dans ton article.
http://vigicitoyen.canalblog.com/

Etant donné l'agitation qui règne aux USA en ce moment ainsi que les mouvements de troupes à visée "contrôle des populations", restons vigilants et éclairés.

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/10/alerte-maxima-2.html


Même le Pape s'y met !

Le Pape lance ce dimanche une semaine entière (7 jours) de Prière et de lecture biblique. De nombreuses personnallités politiques, des artistes. 2000 personnes vont se relayer durant 139 heures devant les caméras de la RAI.

(D' Eva, sur juif.org : Pour la première fois, un représentant du judaïsme, le grand rabbin de Haïfa (Israël) Shear Yashyv Cohen, prendra la parole lundi soir devant le synode pour exposer la vision juive des textes bibliques. Des religieux orthodoxes - dont le patriarche oecuménique Bartholomée Ier - des protestants et des anglicans ont également été invités.
La télévision publique italienne RAI a décidé d'accompagner le synode par une initiative inédite: la lecture publique intégrale de la Bible par des religieux, des artistes, des personnalités politiques, des anonymes qui doivent se succéder durant une semaine devant les caméras de la chaîne éducative dans la basilique Ste Croix de Jérusalem, à Rome).

JE VOUS AVAIS ANNONCE RECEMMENT QUE DES EVENEMENTS RELIGIEUX SE PRODUIRAIENT. Cet événement en annonce d'autres et tombe à un moment très particulier. (lire un sujet précédent :

ATTENTION ! ATTENTION !!!

J'attire votre attention toute spéciale. Méfiez vous de ces événements en cours. Pour les chrétiens fondamentalistes (qui croient en la Bible seule), les dogmes catholiques de Rome sont des dogmes inspirés par des hommes (Selon certains, Pierre n'aurait jamais eu de successeur). On sait combien l'église Catholique de Rome a de sang sur les mains.

Si vous êtes chrétien, ma recommandation est de vous fixer sur les écrits de la Bible qui est la seule parole de Dieu sur laquelle vous puissiez vous fier.

Sur le plan politique, on devrait assister à un certain "rassemblement des religions". Cet événement marquerait des événenements prophétisés il y a 2000 ans.

Je vous invite à relire l'Apolypse qui signifie "révélation" et non pas "fin des temps".

Jesus y annonce le jugement des 7 églises et nous parle de "la grande prostituée". Réservez-y la meilleure attention.

Renouvelez votre foi en Dieu et en Jésus-Christ. Demandez lui de vous soutenir en ces temps particuliers. Nous entrons de plein pied dans les grandes tribulations annoncées qui dureront 7 ans. Durant ces 7 années, il va y avoir beaucoup de larmes et de sang. De terribles événements approchent.

Je n'appartiens à aucune secte, ni a aucune association religieuse. Mon seul but est de vous aidez à voir clair.

LE VEILLEUR

Pour vous aider à comprendre le contenu de la Bible, et de l'Apocalypse, qui est parfois difficile à pénétrer, lisez ceci  :

http://www.latrompette.net/post/A103.dernieres_etapes.htm

http://www.thercg.org/fr/brochures/real-fr.html




Le mot d'Eva :


Comme l'administrateur du Site le Veilleur, je suis croyante, je connais tous les faits dont il est question, mais je suis d'abord journaliste, et de surcroît, je suis peu intéressée par les phénomènes ésotériques ou, encore moins, par les OVNI et autres manifestations. Je suis concrète, pragmatique. Donc, je laisse ces sujets à d'autres.

Ceci étant dit, je rejoins parfaitement l'Administrateur de ce site, avec qui j'entretiens une correspondance régulière, et que j'apprécie beaucoup.

Oui, les événements bibliques sont à découvrir : Ils conduisent tous aux événements que nous vivons. Un jour, mon ex-mari, qui connaît le Russe, m'a dit que parmi les catastrophes annonciatrices de la fin, ou tout au moins de grandes épreuves, il y avait la catastrophe de Tchernobyl, le mot est dans l'Apocalypse (dernier texte de la Bible, que je vous invite à lire avec des commentaires sérieux, car ce texte est hermétique).

Il est donc intéressant de lire en parallèle la Bible, de confronter les faits actuels et la Parole (ou plus exactement, l'écho de la Parole de Dieu).

Je vous conseille aussi de vous ouvrir à l'Amour de Dieu. Vous n'aurez rien à perdre, tout à gagner. Dieu se révèle à ceux qui le cherchent sincèrement, je l'ai moi-même expérimenté. Demandez-lui sincèrement de se révéler, Il le fera comme à moi. Dieu ne déçoit jamais, les individus oui. La Bible est très claire : Soyez prêts, Il peut venir à tout moment vous prendre. 

Encore une fois, les évenements actuels correspondent si bien à tout ce qui est écrit dans la Bible, et notamment dans l'Apocalypse (révélation finale), qu'il n'est pas inutile de lire, de méditer, de confronter la Parole aux événements, au moins. Les choix appartiennent à chacun. Ce qui est sûr, c'est qu'avant de choisir, il faut connaître. Mais l'heure est grave : Crise financière,  des psychopathes sans scrupules au pouvoir, bientôt une guerre voulue par certains pays d'Occident et même aussi sans doute par un Pape tenté, c'est le moins que l'on puisse dire, par le choc de civilisations, les croisades chrétiennes du passé...  Je rejoins également le Veilleur quand il appelle à ne pas confondre les croyants fidèles à la Bible, et les adeptes de la foi catholique Romaine, ces derniers se basant bien plus sur des dogmes, des interprétaions humaines, que sur la Parole proprement dite.

Je ne sais ce qu'en pensent
nos amis juifs ou musulmans, je respecte leurs convictions, mais je les exhorte à lire au moins l'Apocalypse pour mieux comprendre les événements actuels.

Surtout ne cédons à aucune manipulation, méfions-nous des Médias menteurs, de leur propagande pour les causes militaro-financières d'un Occident complètement dépravé, ne cédons pas à la panique, gardons notre sang-froid, et soutenons-nous tous mutuellement, ce sera notre force (pas de dénonciations, pas de rejet de l'autre, mais troc de services, acceptation de l'autre comme il est, fraternité en actes...).

Qui que vous soyez, car je ne fais pas de différences entre les humains, ni de races, ni de religion etc (tous sont à aimer), qui que vous soyez je vous adresse mes pensées les plus fraternelles et tous mes encouragements à rester forts, courageux, unis, et en alerte, vigilants face notamment à toutes les manipulations qui ne vont pas tarder à arriver. Lisez sur mon blog R-sistons à la désinformation les techniques de manipulation des médias, et en temps de guerre.

A bientôt, votre Eva



Encore sur le site le Veilleur :

Plan Paulson, ou Plan de Dieu

Dans cet article, je voudrais attirer l'attention sur le fait que les événements politiques et financiers importants (Plan Paulson) en cours en ce moment se déroulent à un moment très particulier de l’histoire de l’humanité. On peut aussi mettre en relation ces événements avec le calendrier des fêtes juives et donc aussi chrétiennes.

C’est assez saisissant de constater que des écrits millénaires coïncident avec des événements que nous vivons aujourd’hui... à vous de juger...

Je ne vais pas pouvoir être exhaustif dans cette note, ce serait trop long. Je me bornerai donc à une introduction à ce sujet. Pour ceux que cela intéresse d’approfondir la question, je mettrai en bas de page des liens vers les sources qui complètent cette note et l’éclairent bien plus expertement que je ne peux le faire.

Nous savons que la Religion est un élément fondateur de nos sociétés. Les religions sont au cœur des relations entre les hommes et des nations. On sait combien de guerres ont été menées au Nom de Dieu et ce, quelles que soient les religions en cause au moment de ces conflits. Rappelons que les guerres sont des faits nés de la volonté des hommes qui s’attribuent le droit d’en revendiquer la légitimité au nom de Dieu. Nous avons en ce moment encore un beau spécimen du genre en action. Je veux parler ici de Madame Palin, candidate co-lisitère de John Mc Cain, du moins si l’on s’en réfère à ces récents discours vaguement obscurantistes et occultes… Attention !!

Il me paraît intéressant d’analyser le moment particulier où nous nous trouvons sur le plan religieux. Il est curieux de remarquer que beaucoup d’événements qui se passent dans le monde sont liés à des dates qui sont marquées religieusement et parfois même marquées simultanément d’un point de vue astrologique. Pour certains, l’astrologie est une forme d’expression des volontés divines.

Par exemple, le 1er août 2008, nous assistions à une éclipse de soleil. Dans la tradition Juive, les éclipses de soleil annoncent de mauvaises nouvelles pour les nations, et les éclipses de lune des mauvaises nouvelles pour Israël. Le 8 août 2008, jour d’ouverture des jeux olympiques, nous apprenions qu’un conflit était déjà engagé entre la Géorgie et la Russie. Nous avons ensuite assisté à de grandes tensions internationales à ce propos (1). Le monde a changé après le 8 août, c’est indéniable.

Revenons concrètement aux jours que nous vivons aujourd’hui. Nous sommes à un moment particulier de l’année car nous avons fêté hier (sans le savoir sans doute) le premier jour de l'année civile Juive, ou Rosh Hashanah.( remarquez au passage que la réunion des Sénateurs américains s’est déroulée après cette fête, en fin de soirée) Mais ce jour est aussi le Yom Teru'ah (Fête des Trompettes). Cette Fête devait se pratiquer le premier jour du mois de Tishri (2), en septembre (selon notre calendrier moderne). Elle dure un jour en Israël, et deux jours en dehors d'Israël.

En 2008, la Fête des trompettes se passait ce mardi 30 septembre (1 Tishri 5769).

La Fête des Trompettes (Yom Teruah) est la première des trois grandes fêtes de l'automne, dans le calendrier religieux Juif (3). Elle est également importante pour les chrétiens qui s’attendent à voir débuter les « tribulations » annoncées dans l’apolypse (apocalype signifiant « révélation » et pas « fin du monde » comme beaucoup le croient souvent à tort).

Dans les temps anciens, dès que le premier croissant de lune était observé par les deux témoins chargés de cette mission, on sonnait cent coups de trompette : 11 séries de neuf coups brefs, suivies d'un son puissant et prolongé, celui de la "dernière trompette."

Quelle est la signification de la Fête des Trompettes chez les Juifs ? Elle est multiple.

Retenons ici que ce jour de la Fête des Trompettes (Yom Teruah) est celui du rassemblement des élus de Dieu. Le shofar (trompette ancienne) était toujours utilisé pour rassembler le peuple, et tout particulièrement pour rassembler les troupes, ou pour "lever le camp."

Selon les saintes écritures, en ce jour du Yom Teruah, des "livres sont ouverts dans les cieux." Pendant dix jours, jusqu'à la Fête du Yom Kippur, chacun est appelé à s'examiner devant le Seigneur, à se repentir, et à mettre sa vie en ordre, avant le grand jour du Yom Kippur, jour de la rédemption d'Israël. Car c'est en ce jour du Yom Kippur que les livres sont fermés, et qu'est prononcée la sentence divine.

IMPORTANT :

Selon différents calculs établis par des liturgistes chrétiens et sont concordants, cette fête des trompettes 2008 pourrait marquer le début des tribulations c'est-à-dire les jours de l’Apocalypse (voir lien ci-dessous pour comprendre ces différents calculs qui tombent "pile-poil" au jour près).

On doit reconnaître que notre monde connaît en ce moment des temps très troublés et ce, tant sur le plan politique, qu’économique et financier. La crise financière mondiale pourrait être un événement précurseur de ces tribulations qui pourraient donc débuter en ce moment ou tout prochainement. Soyons donc vigilants et attentifs aux signes. Jésus Christ disait à ses apôtres qu’il convenait de veiller car « nul ne sait ni l’heure, ni le jour ». Toutefois, Jesus Christ n’a pas voulu  laisser son église dans l’ignorance de l’époque où cela se passerait et il en a décrit les signes des temps afin que son église puisse se tenir prête.

Notons enfin que pour beaucoup de chrétiens, "l'église", n'est pas l'église catholique romaine dont les dogmes sont édictés par des hommes qui prétendent avoir repris la mission de l'apôtre Pierre (beaucoup à dire sur le sujet !). "L'église"serait simplement la communauté des chrétiens attachés aux saintes écritures, qui croient en Jésus-Christ comme étant le sauveur de l'humanité et qui essaie de vivre selon sa parole.

CONCLUSION :

Si le temps est venu, nous devrions vivre au cours des 7 prochaines années des événements terribles pour l’humanité. La crise financière mondiale ne serait alors qu’une gentille introduction. Des guerres pourraient éclater bientôt et bien des tourments, des cataclysmes nous attendent et où une grande partie de l’humanité (les 2/3 !) pourrait passer de vie à trépas. Nos vies spirituelles seraient alors aussi en très grand danger car durant ces 7 années le mal absolu devrait régner sur la terre. Mais à l'issue de ces 7 années, Christ reviendrait mettre un terme à ces follies...sans quoi toute vie sur terre pourrait bien disparaître.

A vous de voir et de juger.

Vous pourrez découvrir plus d’informations sur ce lien http://www.latrompette.net/post/A091-fete-trompettes-enlevement.htm

(1) les trois années consécutives 2008, 2009 et 2010 sont marquées par un autre phénomène rarissime : elles verront trois éclipses partielles de soleil se produire chaque année au même moment, le premier jour du mois de Ab : le 1er août 2008, le 22 juillet 2009, et le 11 juillet 2010.

(2) Le calendrier de Dieu est basé sur les phases de la lune. Chaque mois Juif commence donc immédiatement après une nouvelle lune. L'année 2008 est une année sabbatique. Il faut savoir que le mois de Ab est un mois très sombre pour Israël. C'est en effet le 9 Ab que les premier et deuxième temples ont été détruits. C'est aussi à cette date qu'Israël a évacué la bande de Gaza.

(3) La Fête des Trompettes est la seule à être célébrée un jour de nouvelle lune. Elle doit se célébrer sur deux jours, qui forment une seule " longue journée.

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/10/plan-paulson-ou.html





Le Veilleur :

Parceque nous vivons une époque d'une complexité extraordinaire où le politique et le financier apparaissent comme indissociables, il m'apparaît utile de vous faire partager les quelques 200 fils d'informations internationaux auxquels je me suis abonné depuis Juin 08. Je vous en donne ici un modeste compte rendu et évidemment mon interprétation. Soyez vigilants et ouverts. Ne vous contentez pas des sujets simples et réducteurs de la télévison et des radios grands publiques qui ne vous restituent au mieux que 2 à 3% de l'information essentielle du monde dans lequel nous vovons et qui évolue de jour en jour... signé Le veilleur et merci à internet de nous permettre une telle diversité d'informations

Partager cet article
Repost0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 23:30

final-1--copie-4.jpg













 

http://aspeta.blogspot.com



Je suggère de lancer un Appel

en faveur d'un référendum sur la guerre.

Les gouvernants ne peuvent plus décider d'une guerre sans consulter les populations concernées. 

Il faut leur retirer le Droit de Vie et de Mort sur chacun de nous.

Les guerres sont faites par ceux qui s'en protègent et en recueillent les bénéfices,

Jamais dans l'intérêt des peuples. Prétendre le contraire, est de la propagande, relayée complaisamment par une presse servile. Basta !


 Vers un empire occidental à vocation aggressive


Le vote d'un Parlement ne suffit pas : Les élus ne représentent jamais les peuples. 

Je demande le lancement d'un Appel pour exiger un référendum sur la décision la plus importante concernant un peuple, et même l'humanité.

Qui veut se charger de lancer cet appel et de recueillir les signatures ?






http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/mariali/picrochole/mains/main.htm


Il faut exiger un tel référendum auprès des gouvernements !  

Lançons l'idée au niveau européen, puis international !

Organisons une grande campagne pour que l'idée du référendum avant toute guerre s'impose
dans le monde entier !

Eva

Dernière minute : 
Une nouvelle "Shoah" en vue .... ? L'horreur à nouveau, en tous cas
http://www.marcfievet.com/article-17201031.html


 Comment le nucléaire peut devenir une arme banale, et sans doute souhaitable pour certains. Des militaires aussi fous que Sarkozy!

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkpuEVkFFVhZQUOHgp.shtml

__________________________________________________________________


1.3.8 Reçu ce jour : Appel international contre la guerre à signer

to sign fill out form or send email to support@war-is-illegal.org
or
warisillegal@fastmail.fm
please send Name and City/Country
and if possible occupation or activity and website

voir aussi le blog http://renatogarone.over-blog.fr/article-16901992.html
(voir commentaires)

RECU, le 29.2.8, CET  ARTICLE  A LA  SUITE  DE  MON  APPEL :

18.10. 07

Appel aux Européens : Empêcher la guerre contre l’Iran

 
Nous en sommes avertis de toute part : les Etats-Unis sont sur le pied de guerre, prêts à bombarder l’Iran.


Il ne manquerait plus que l’ordre présidentiel.


Début octobre 2007, des dizaines de personnalités américaines politiques, religieuses, militaires, intellectuelles ou artistiques, ont appelé les chefs d’état-major, officiers et soldats des Etats-Unis à refuser tout ordre d’attaquer l’Iran.


Cet appel sans précédent souligne à quel point le risque est réel de voir la guerre éclater dans les jours, les semaines ou les mois à venir, et impératif le devoir de prévenir ce risque.


C’est pourquoi nous soutenons cet appel lancé outre-Atlantique et souhaitons l’élargir à l’Europe.


L’invasion de l’Irak par la coalition que dirigent les Etats-Unis était contraire à la charte des Nations Unies, et s’est révélée catastrophique. Une agression contre l’Iran serait tout aussi illégale et encore plus catastrophique.


La Charte des Nations Unies, article II, § 4, énonce : « Les membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout Etat, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies ».


Comme l’observent les auteurs de l’appel déjà cité, l’Iran n’a pas attaqué les Etats-Unis, les Etats-Unis sont signataires de la Charte de l’ONU, toute attaque de l’Iran par les Etats-Unis serait donc illégale au regard de la loi internationale mais aussi d’après la Constitution des Etats-Unis qui reconnaît les traités comme loi suprême du pays - y compris bien sûr pour les militaires, qui ont prêté serment à la constitution.


Ces remarques valent tout autant pour les gouvernants, les militaires et les citoyens des Etats européens membres de l’ONU, qu’ils soient ou non alliés aux Etats-Unis dans le cadre de l’OTAN. Nous les appelons donc à refuser par avance toute coopération, toute aide politique, économique ou militaire et tout soutien logistique en cas de guerre.


La guerre qui se poursuit en Irak a fait des milliers de victimes parmi les militaires, des centaines de milliers dans la population.


Elle représente une catastrophe écologique et sanitaire qu’on est encore loin de mesurer.


Elle alimente les haines, le fanatisme et le terrorisme qu’elle était censée combattre.


Une attaque contre l’Iran, quelles que soient ses cibles, ses méthodes et son ampleur initiale, aggraverait considérablement la situation en aboutissant à des résultats similaires, sans parler de ses effets désastreux sur l’économie mondiale.


Ce serait encore pire si l’idée folle d’utiliser des armes nucléaires tactiques -qui existent- était mise en œuvre pour empêcher l’Iran de construire, malgré ses dénégations, des armes nucléaires dont les récentes inspections de l’AIEA n’ont pas trouvé trace.


Le fier peuple iranien a supporté, sous la direction des mollahs, une guerre de huit ans contre son agresseur Saddam Hussein.


Ce n’est pas en l’attaquant à nouveau qu’on l’éloignera de ces mêmes dirigeants. Ce n’est pas en faisant dans ses rangs des milliers ou des centaines de milliers de morts qu’on améliorera le respect de ses droits humains.

Ce n’est pas en cherchant à vendre partout, sauf à l’Iran, de la technologie nucléaire, qu’on le convaincra de renoncer à cette technologie.


Ce n’est pas en conservant et en modernisant leurs propres armes nucléaires comme le font les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne (outre la Russie, la Chine, l’Inde, le Pakistan et Israël), qu’on pourra exiger de l’Iran qu’il y renonce.


Et ce n’est pas en continuant à bafouer l’article VI du Traité de Non Prolifération que les Etats dotés d’armes nucléaires peuvent exiger quoi que ce soit des autres Etats signataires du TNP, Iran compris.


Non prolifération et désarmement nucléaires vont de pair.


Il est urgent de l’admettre.


Refuser la guerre aujourd’hui, ce n’est pas accepter le statu quo ni repousser la guerre à demain.


C’est au contraire donner à la diplomatie le temps, la chance et l’impératif d’aboutir à une solution globale de paix et de sécurité pour tous les Etats et tous les peuples du Moyen-Orient et, au-delà, pour toute la planète.


C’est éviter de nouvelles larmes de sang. C’est permettre à la raison de prévaloir, à nos enfants et nos petits-enfants de vivre dans un monde moins violent, plus juste et plus humain.


Sans guerre, sans armes ni menaces nucléaires.


L’Europe peut y contribuer. Les Européens doivent se dresser contre la guerre qui approche.


Pour signer la pétition :


http://acdn.france.free.fr/spip/article.php3?id_article=362&lang=fr
 



Des personnalités américaines appellent l'armée américaine à refuser les ordres d'attaquer l'Iran - la désobéissance civique est le dernier rempart contre le totalitarisme
http://acdn.france.free.fr/spip/article.php3?id_article=358&lang=fr 

La 3e guerre mondiale de Bush
http://acdn.france.free.fr/spip/article.php3?id_article=367&lang=fr

Au Japon, Olmert appelle à l'action contre l'Iran suite cliquez ici 

Appel contre les armes de destruction massive
http://acdn.france.free.fr/spip/article.php3?id_article=5&lang=fr

Sarkozy prêt à soutenir le bombardement  de l'Iran
http://acdn.france.free.fr/spip_/article.php3?id_article=337&lang=fr

__________________________________________________________________

Municipales : Choisir. Le tamis :
http://poly-tics.over-blog.com/article-17218438.html

La question des salaires :
http://eldiablo.over-blog.org/article-17221838.html

__________________________________________________________________

L'oeuvre de Castro     -   Salim Lamrani

http://mondialisation.ca       25.2.2008

  Article publié en anglais dans le Times de (Londres), 20 février 2008

 

Fidel Castro a marqué à jamais l’histoire cubaine. En un demi-siècle, il a transformé son pays tyrannisé par la dictature de Fulgencio Batista et le joug étasunien en une nation indépendante respectée dans le monde entier pour son irrévérence, son courage et son altruisme.

 

Malgré l’acharnement cruel dont elle a été victime depuis 1959, malgré les sanctions économiques inhumaines qu’elle subit, Cuba a réussi à se libérer des affres du sous-développement grâce à son leader politique, historique et spirituel.

 

Tous les organismes internationaux, des Nations unies à la Banque mondiale, sont unanimes pour reconnaître que la population de l’île est la seule du Tiers-monde à avoir atteint un niveau de développement humain comparable à celui des pays les plus avancés. Cuba dispose de l’espérance de vie la plus élevée et du taux de mortalité infantile le plus bas du Tiers-monde (plus bas même que celui des Etats-Unis). L’UNICEF certifie que Cuba est l’unique nation d’Amérique latine à avoir éradiqué la dénutrition infantile.

 

Depuis 1962, Cuba s’est engagée à soigner les pauvres à travers la planète. Près de 132 000 médecins cubains ont œuvré bénévolement dans 102 pays. Actuellement, 31 000 collaborateurs médicaux offrent leurs services gratuits dans 69 nations. En 2004, Fidel Castro a lancé l’Opération Miracle qui a permis à plus d’un million de personnes de 28 pays atteintes de maladies oculaires, y compris des citoyens étasuniens, de recouvrer la vue.

 

Cuba est souvent stigmatisée par Washington et ses fidèles serviteurs pour la question des droits de l’homme. Contrairement au reste du continent, à Cuba, depuis 1959, aucun cas d’assassinat politique, de disparition ou de torture n’a été rapporté par une quelconque institution internationale. Par ailleurs, il suffit de consulter les rapports annuels d’Amnesty International pour se rendre compte que ni les Etats-Unis ni l’Union européenne ne disposent d’autorité morale pour donner des leçons aux Cubains.

 

« Les damnés de la terre », quant à eux, vouent une reconnaissance et une admiration infinies au leader de la Révolution cubaine dont les soldats ont, entre autres, participé à la libération de l’Afrique et à l’élimination de l’ignominieux Apartheid. Comme l’a souligné Nelson Mandela, « Quel autre pays pourrait prétendre à plus d’altruisme que celui que Cuba a appliqué dans ses relations avec l’Afrique ? »

 

Le seul crime de lèse-majesté qu’a commis Fidel Castro est celui d’avoir refusé de courber l’échine face aux puissants, d’être resté fidèle à ses principes et de persister à croire qu’un autre monde, moins cruel, est possible.



Salim Lamrani est enseignant, écrivain et journaliste français, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis. Il vient de publier Double Morale. Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme (Paris : Editions Estrella, 2008).

Contact : lamranisalim@yahoo.fr 


Fidel Castro


http://www.republique-des-lettres.fr/10315-fidel-castro.php




_____________________________________________________________________________________


http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2260/articles/a367629.html



François Léotard :

«Depuis que tu es à l'Elysée je suis inquiet»
Au cours de leur vie politique, Sarkozy et Léotard se sont croisés et appréciés. Mais aujourd'hui l'ancien ministre, qui publie chez Grasset un texte au titre sans équivoque - «Ca va mal finir» -, dresse un réquisitoire impitoyable sur l'action du chef de l'Etat. Extraits

Ca a débuté comme ça. Une élection, une fête, du Champagne. Et du chiffre d'affaires au mètre carré. C'était pétillant. Je n'allais pas bouder mon plaisir puisque j'avais voté pour lui. [...] Naturellement mon cote gaulliste avait quelques regrets. La France prenait des allures de grande surface, et parmi les candidats mon produit était en tête de gondole. La publicité et les promesses s'accompagnaient l'une l'autre comme deux petites voleuses qui font les sacs à main. Ensemble tout était possible. J'étais heureux qu'on soit ensemble. C'est étonnant comme on aime à croire ce qui n'est pas croyable.

arkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique bettancourt farc colombie

Chimulus, sur le blog sarkostique


Il a fallu plusieurs mois pour entendre parler de faillite. L'homme de Matignon, Mon le velouté, s'était laissé aller. Faillite ! C'est un mot que l'on aurait aimé entendre au mois de mars, avant l'élection... Au moment des giboulées. On s'y serait fait. Moi, je pensais à Churchill : «Je n'ai à vous offrir que de la sueur, des larmes et du sang.» Et Londres bombardée tous les soirs. Nous, on allait très bien. Merci. La dette faisait à peu près l'équivalent du budget de l'Education nationale. Les intérêts seulement ! Pas le capital. Je me disais : ça va être bien. On pourra faire deux fois plus de lycées... Il suffira de rembourser ce que nous devons, de revenir à l'équilibre et le tour sera joué ! D'autres le font autour de nous. C'aurait été une promesse de grande qualité. Un millésime rare au rayon de l'oenologie politique. J'avais oublié que la dette, c'est comme la morphine : du bonheur immédiat ! On a donc choisi la béatitude. [...] Dès le lendemain on ne fut pas déçu : la retraite monastique bercée par le clair de lune sur un scénario de Fitzgerald, le clapotis des flots au large de Malte, puis aussitôt après le déferlement des milliardaires, la chasse aux nigauds baptisée modestement «ouverture», les infirmières bulgares, le drapeau tricolore relooké par Prada, les intermittences du coeur sous les ombrages de la Lanterne, un gouvernement tétanisé par les engueulades, les escapades à Saint-Tropez, enfin les bien-aimés du pouvoir, le gratin du Bottin mondial : Chavez, El-Assad, Kadhafi, Poutine... les cancres du passage en terminale de la démocratie. Je commençais, petit à petit, à bouffer mon bulletin de vote. [...] Sarkozy, c'est Glenn Gould en moins délicat. Il joue avec les mots sur son piano. Un artiste. Comme l'interprète canadien, il accompagne ses partitions de soupirs, de mouvements du visage qui donnent à la pièce jouée la permanente allure d'un chef-d'oeuvre. Mais ce n'est pas du Bach.
Prenons l'exemple de ses rapports avec la police. Ils ont séduit une droite qui ne plaisante pas avec ces choses-là, ils ont alimenté ses nombreux discours, et sans doute, comme pour tous les enfants, marqué son parcours. Voilà une institution qu'il aime. Il s'y plaît. [...] Sarkozy ne parle pas de la police. Il est la police. Il est l'ordre. L'ordre seulement, mais l'ordre complètement. Sa doctrine est faite : les loubards des banlieues n'ont pas de problèmes sociaux, ni de logement, ni de culture, ni d'emploi. Les pédophiles n'entrent pas dans la catégorie de l'acquis mais dans celle de l'inné, les récidivistes que la prison a largement amochés doivent y retourner le plus vite possible. Ils ont été jugés ? Aucune importance. Pour le même délit, déjà purgé, on va inventer «un suivi» en milieu fermé, c'est-à-dire une deuxième prison qui s'ajoute à la première, mais sans jugement. A quoi bon ? C'est l'Etat qui doit décider, c'est-à-dire l'exécutif, c'est-à dire la police. Il semble que notre président n'ait lu ni Tocqueville, ni Montesquieu, ni Benjamin Constant, il semble que la séparation des pouvoirs lui soit une énigme. Si l'on rend la justice Place-Beauvau, ce sera plus rapide. Et surtout plus près de l'Elysée. [...] On se souvient qu'il répétait volontiers qu'on ne faisait appel à lui que dans les moments désespérés. Alors il arrivait, soulevait le RPR et l'exaltait en quelques jours, redressait le budget de la nation, rendait à la police la confiance qui lui manquait. [...]


arkozy sarkosi sarkosy sarkozi sarko cecilia president sarkostique bettancourt farc colombie


Veesse, pour sarkostique.over-blog.com


C'est vrai, on aurait dû se méfier. Dans le monde sauvage des animaux politiques, il ne faut pas être sur le passage d'un prédateur. Je le sais, j'ai traversé imprudemment la savane. Chirac était un carnassier débonnaire. Avec lui, on était mort, mais c'était sans rancune. Chacune de ses victimes, antilope déchiquetée et consentante, devenait digne d'une amitié nouvelle définitivement inoffensive. Avec Sarko, c'était différent. Le fauve avait - si l'on peut dire - une mémoire d'éléphant. Un jour, me parlant justement de Chirac, il m'avait dit : «François, n'oublie jamais ceci : je suis fidèle à mes ennemis.» J'en ai encore froid dans le dos. L'ouverture n'a rien changé à cela. Elle donne à la victime un côté comestible qui la fait s'aplatir avec une docilité déconcertante. La douceur de Jack Lang dans ses approches concentriques du pouvoir fait penser aux roucoulements des pigeons qui ne voient pas, dans la casserole, les olives dont ils seront bientôt entourés. [...] Et je crains que la belle histoire qui nous est racontée du haut de l'Elysée ne se termine mal. Parfois je ne peux empêcher un certain malaise de venir en moi. J'essaie de le chasser et il revient. Je prends un livre et ça revient de plus belle. [...] Depuis que tu es à l'Elysée je suis inquiet. Qu'est-ce qui t'a pris exactement ? Je lis dans un journal que désormais la police française arrête des enfants... J'ai suivi avec consternation le morceau de Grand-Guignol qui t'a mis dans les bras de Kadhafi... J'apprends que tu as une «plume» qui te fait dire des bêtises... Il paraît que tu n'écoutes plus ceux qui t'entourent... Tu aurais même traité mon ami Martinon d'«imbécile»... Et ce pauvre Mon avec ses beaux yeux de labrador... C'est pas bien tout ça, Nicolas. Je te le dis parce que nous avons grandi ensemble. [...] Et puis ces histoires d'ADN pour le regroupement familial, ce n'est pas toi ! Tu t'es fait déborder par quelques malades de l'UMP Des frénétiques... [...]
Tu as eu raison de citer Guy Môquet. Cette jeunesse-là, intacte et fervente, qui s'abat d'un seul coup, laissant derrière elle le grand silence du courage, cette jeunesse-là, elle est belle et sans doute plus belle que la nôtre... J'aurais aimé qu'à côté de Guy Môquet tu cites Aragon, celui de «l'Affiche rouge». Parce qu'il parle de Manouchian et que le poème d'Aragon est lové dans l'écriture de la dernière lettre du futur fusillé. Pourquoi dis-je cela ? Parce que ces étrangers «mais nos frères pourtant» ont davantage honoré la France que ces «bons Français» qui tranquillement la salissaient à Vichy. Parce que ce sont souvent des étrangers qui ont aimé notre pays plus que nous ne l'avons fait. Parce qu'ils portaient «des noms difficiles à prononcer», parce qu'ils considéraient que peut-être dans le mot France il y avait un désir de droit et - qui sait - une résistance cachée.

«Ca va mal finir», par François Léotard, Grasset, 138 pages, 10 euros.

_________________________________________________________________


Nicolas Dupont-Aignan : La grande déception !

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkpuEVEZAVjJyAiAHQ.shtml



_____________________________________________________________________________________

Opinion: Le gaullisme de Sarkozy : zéro pointé !Le gaullisme de Sarkozy ? Une imposture  http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkpuEAkEFZEAZnOgqu.shtml



____________________________________________________________________________________

maladies engendrées par des vaccins ?
http://www.verites.org/article-17195219.html

Arche de Zoé : troc ?
http://www.marcfievet.com/article-16460783.html

D'anciens gardes de Guantanamo racontent
http://www.marcfievet.com/article-17143885.html

Société générale, business communautaire....
http://www.marcfievet.com/article-16395869.html

Europe : Bons et mauvais dictateurs ?
http://www.marcfievet.com/article-15766510.html

Meurtres commis par vétérans USA
http://www.marcfievet.com/article-15766510.html


Chanson contre Bush, qu'on m'a envoyée pour vous
http://fr.youtube.com/watch?v=wUhCK-JKMQE




_____________________________________________________________________________________

:

Chronique d’un crime annoncé
 

Le gouvernement israélien prépare l’opinion publique mondiale à une nouvelle invasion de Gaza. Il explique que la situation est devenue « insupportable ».
Ce qui est insupportable, ce ne sont pas les centaines d’exécutions extrajudiciaires effectuées depuis des années à Gaza. Ce ne sont pas les milliers de morts civils (dommages collatéraux, 5000 morts en 7 ans). Ce ne sont pas les malades qui meurent à Gaza, déclaré « entité hostile » parce qu’on n’y trouve plus de médicaments. Ce ne sont pas ces gens qui vivent au milieu des eaux usées parce qu’il n’y a plus de station d’épuration. Ce ne sont pas les immeubles démolis, les maisons éventrées, les coupures de courant incessantes. Ce ne sont pas les 15 camions qui rentrent chaque jour au lieu des 400 nécessaires.
Non, ce qui est insupportable pour le gouvernement israélien, c’est que ces maudits palestiniens ont mal voté. C’est que les Palestiniens n’acceptent pas leur sort comme les Amérindiens des Etats-Unis ou les Aborigènes d’Australie ont fini par le faire. Ils refusent de vivre dans une réserve. Ils n’acceptent pas que la Bande de Gaza soit devenu un laboratoire pour politiciens psychopathes qui expérimentent l’enfermement de tout un peuple. Ils ruent dans les brancards. Ils cassent à Rafah la belle prison qui les enfermait, ils vont se ressourcer dans le Sinaï et ils balancent quelques Qassams sur Sdérot ou Ashkélon pour rappeler qu’il peut être dangereux d’affamer ou de tuer.
Ce qui est insupportable, c’est l’impunité d’Israël, c’est l’absence d’indignation des opinions publiques et des gouvernements pour dire Basta ! C’est l’absence de sanctions, c’est le fait que tout le monde ne sort pas dans la rue pour hurler aux dirigeants israéliens : « Ca suffit, nous ne vous laisserons pas faire »."

Pierre Stambul (Union Juive Française pour la Paix)

 

____________________________________________________________________________________
 
 


Blog Nouvelles de gaza

Un bombardement israélien détruit la clinique principale de Medical Relief et tue un bébé



Ramallah, 28/02/2008. Un bombardement israélien visant le ministère de l’intérieur à Gaza city a aussi détruit la clinique principale de Palestinian Medical Relief Society (PMRS) située à proximité et tué un bébé de 5 mois dans un bâtiment résidentiel tout proche.
Le bâtiment de PMRS abritait la clinique principale de PMRS dans la bande de Gaza, la pharmacie centrale, une ambulance, un centre de prêt de matériel pour handicapés et tous les services administratifs. L’ambulance, tous les médicaments et la plupart des équipements ont été détruits. Le bâtiment lui-même est endommagé et ne pourra pas être utilisé à nouveau sans d’importantes réparations.


L’attaque a aussi touché un immeuble d’habitation tout proche et tué Mohamad Nasser Al-Borey, 5 mois, dans sa résidence familiale.

Le docteur Moustafa Barghouthi MP, président de PMRS, a déclaré : « la punition collective des Palestiniens à Gaza a atteint un niveau insupportable. Cette attaque a détruit un élément clé du déjà très abîmé système de santé de Gaza. Israël a perdu tout sens de l’humanité et le silence de la communauté internationale permet cette escalade meurtrière contre un peuple enfermé dans une prison géante. Ces violations incessantes du droit international doivent cesser. Attaquer le personnel médical est un crime de guerre selon la convention de Genève. 

Les organisations régionales et les Etats eux-mêmes doivent prendre des mesures pour protéger le peuple palestinien contre Israël. Cela doit cesser, maintenant. »

Le docteur Abdel Hadi Abu Khussa, directeur de PMRS pour la bande de Gaza, a déclare que « la destruction de la clinique principale, la pharmacie, les bureaux et une ambulance sont un coup terrible pour les activités de PMRS et vont augmenter les souffrances des habitants de Gaza. Nous sommes les victimes d’une punition collective israélienne. »


suite http://nouvellesdegaza.over-blog.com/article-17170859.html 


____________________________________________________________________________________

SOUTENIR  LES  PALESTINIENS :

Rassemblement à Marseille :
il faut briser le siège de Gaza

samedi 8 mars à 15h aux Mobiles 
(en haut de la Canebière)

suite cliquez ici 

RASSEMBLEMENT 
DIMANCHE 2 MARS 2008 à 16h00
Place de l’Opéra 

http://eldiablo.over-blog.org/article-17222246.html

____________________________________________________________________________________

http://chahids.over-blog.com

palasten.jpg
Comment l’Union Européenne aide Israël à asphyxier Gaza. David Morrison
Comment diable Israël arrive à asphyxier la Bande de Gaza alors qu’un passage international en dehors de tout contrôle israélien est censé exister entre Gaza et l’Egypte ?
 suite : http://www.france-palestine.org/article8196.html

L’armée israélienne accusée d’avoir testé des antidotes sur des soldats. AFP
Des anciens parachutistes de l’armée israélienne l’ont attaquée en justice pour avoir servi de cobayes dans les années soixante dix à des tests sur des antidotes contre les gaz innervants, rapporte lundi (18 février) le quotidien Yediot Aharonot.
suite : http://www.france-palestine.org/article8174.html

L’OTAN en Cisjordanie ? Alain Gresh
Une information sans commentaires mais qui est intéressante à verser au débat sur l’avenir du Proche-Orient.
suite : http://www.france-palestine.org/article8200.html

Et si le terrain n’est pas une terre privée ? Amira Hass
suite : http://www.france-palestine.org/article8198.html

Les réfugiés palestiniens de 1947-1948. Palestine Land Society
Tableaux et données chiffrées sur les réfugiés palestiniens de 1948
 suite : http://www.france-palestine.org/article8182.html


Israël, le sens d’un boycott : il s’agit de ne pas nous taire !

Depuis des semaines, les médias italiens se sont mobilisés autour de la question du boycott de la Foire du Livre de Turin qui célèbre Israël à l’occasion de son soixantième anniversaire. Nous avons tout entendu, des contre-vérités et des déclarations qui ont semé la confusion sur les termes du débat et les positions respectives…

http://www.tariqramadan.com/article.php3?id_article=1365

 Campagne Européenne contre le mariage forcé

« Main dans la main contre les mariages forces »

Les mariages forcés semblent appartenir au passé, pourtant, ils restent une réalité dans les sociétés européennes. Les jeunes, garçons et filles, sont contraints d’épouser une personne que les parents ou la famille ont choisi à leur place, sans leur laisser le choix et la possibilité de refuser…

http://www.tariqramadan.com/article.php3?id_article=1379



Terrorisme d'Etat sur Gaza ! 

Même les ambulances, faute de carburant, ne peuvent circuler...

Qu'attend-on pour poursuivre ces Etats terroristes, EU et Israël ? 

Ce sont des Etats qui se croient tout permis, impunément ! Mensonges, vols, rafles, liquidations, exterminations, viol Droit international, crimes de guerre.... Qu'attend-on pour intenter des actions en Justice contre les responsables, les pires terroristes de la planète ?

____________________________________________________________________________________


COMMENTAIRES  :  ici

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 23:00
    
    
   
     NouvelAnBushMessie-20-copie-1.jpg
   

 Dessin de Mariali, tiré du blog de http://chahids.over-blog.com

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Bonjour,

L'actualité commande ! C'est un grand principe que tout journaliste connaît. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai interrompu ma carrière de journaliste, en apprenant que j'allais de nouveau être mère. A l'époque, je travaillais pour une grande chaîne de la Télévision française, et il faut être à la disposition de l'Actualité à tout moment, le cas échéant. Donc, vous n'aurez pas un papier de moi aujourd'hui ; celui que j'envisageai de vous proposer, inédit, sur le nouveau moyen que les Etats-Unis ont trouvé pour asservir un peu plus les peuples à leur puissance et à leur idéologie, eh bien je le ferai un peu plus tard. En effet, mon correspondant en Asie, Tonkin, vient de m'adreser un article, que j'estime de mon devoir de partager aussitôt avec vous. 

Auparavant, je vous donne des liens pour trois courts enregistrements à écouter, en vous conseillant de trouver absolument un moment pour le faire, ils sont décisifs pour la compéhension du type de société dans lequel nous allons vivre, modelé par le "diable" - il n'y a pas d'autre mot - américain. L'Europe va devenir le vassal des Etats-Unis, dans tous les domaines. En conclusion, l'auteur lance un appel à ce que je vais qualifier d' Union sacrée, entre tous ceux qui ne veulent pas de ce type de société, quelle que soit leur appartenance, oui, cela va de l'extrême gauche à l'extrême droite. 
 
Face à la menace, imminente, effroyable, irrémédiable,  nous devons tous, impérativement, nous unir pour combattre. Cela, je commençais à le ressentir confusément... l'audition de ces enregistrements me le confirme. Beaucoup d'entre vous seront choqués, je le sais, mais dans un cas comme celui-là, il faut faire taire les différences et partir au combat contre les projets abominables des Américains. Et la menace est d'autant plus redoutable que notre Président franco-hongrois est lui-même acquis aux  projets diaboliques d'asservissement des peuples à l'Empire. Dans le prochain article, je vous décrirai longuement le nouvel instrument que les Etats-Unis ont trouvé pour prendre possession de nos consciences.

Les bonnes nouvelles sont rares, et quand il y en a peut-être enfin une, je dois l'annoncer, d'autant plus que je vous ai suffisamment prophétisé l'
apocalypse - j'avais d'ailleurs entendu dire qu'elle démarrerait à la fin des fêtes de fin d'année, quelques mois avant le départ du Président américain, un dernier fait d'armes, en quelque sorte. Or, il semblerait que la menace s'éloigne peut-être...


http://laboiteaimages.hautefort.com

Bush , en effet, est paralysé par la très mauvaise nouvelle qu'il vient d'apprendre par rapport aux plans qu'il avait élaborés avec Israël afin de détruire - oui, vous avez bien lu, "détruire" - un Etat, en l'occurrence l'Iran. L'ensemble des services de Renseignement américains ont déclaré que l'Iran avait, dès 2003, cessé leurs travaux pour produire une bombe nucléaire ; Il doit trouver un autre prétexte pour attaquer préventivement ce pays souverain. Et c'est d'autant moins facile que les Chinois et les Russes, de plus en plus indépendants, désapprouvent une telle aventure, et, surtout, que des voix s'élèvent de plus en plus,  au sein de l'Armée américaine comme de la CIA, pour refuser de s'associer à une entreprise aussi folle, aussi incertaine et coûteuse sur les plans financier et humain. 

Les "élus de Dieu", Président américain comme peuple israélien, doivent trouver d'autres raisons que les armes de destruction massive pour convaincre le monde du bien-fondé de leur croisade pour la sécurité, ou le Bien, ou la démocratie, ou la liberté, comme vous voulez, mais surtout afin de faire main-basse sur les ressources pétolières de la région et tenir ainsi à leur merci les peuples, ceux d'Europe en particulier - privées de l'accès aux précieuses ressources -, tout en contrant l'influence des Chinois ou des Russes, rivaux potentiels. L'éthique est moins que jamais la préoccupation première des gouvernants de ce monde. Ce sont des bandits !

Voilà, je vous laisse à l'écoute des enregistrements et à la lecture de l'article, écrit par un Juste, un auteur Juif, auquel j'ai joint un papier sur les maîtres du monde - vous reconnaîtrez ici ou là des noms, comme ceux... de Patrick Devedjian ou de Bernard Kouchner. Merci d'être indulgents, cette parution est improvisée. Eva

Il est 18 h 50. J'ai envie de rajouter plein de choses. Ceci, d'abord: Il y a un ENNEMI COMMUN A TOUS, c'est la BARBARIE HUMAINE, or c'est une réalité incontournable, l'ogre yankee la représente de plus en plus. Démocrate ou pire encore, républicaine, l'Amérique est une entité qu'il faut combattre par tous les moyens, et d'abord par les armes de l'esprit et de la résistance culturelle. Elle est l'ennemie du genre humain, de tous les peuples de la planète, et que nous soyions rouges, jaunes, noirs ou blancs... laics, athées, chrétiens, juifs, musulmans ou bouddhistes... 
 nationalistes d'extrême droite,  patriotes gaullistes ou communistes, écologistes, centristes humanistes, militants de gauche ou d'extrême gauche, nous avons le devoir de nous engager contre la bête immonde qui veut dévorer nos vies pour les asservir, ou carrément les détruire. 

Il y a urgence. La civilisation humaine est en jeu, notre humanité, notre diversité, notre liberté, nos modes de vie... la liste est longue, tout risque d'être broyé sous le rouleau compresseur et assassin de ces ennemis de l'autre - je viens de lire le texte posté par Chahid, il rejoint exactement ce que je pensais, je vous le copie. Et je vous  invite à découvrir le site ( http://corpoaction.over-blog.com ) de celui qui vient de m'adresser un commentaire, sur le chapitre, justement, concernant les crimes américains, il est alternatif et nous avons besoin d' alternatives, et d'urgence. L'intolérable est là, à nos portes, comme je vous le montrerai d'ailleurs dans mon prochain article, si l'Actualité le permet.

Un dernier mot : Je comprends mieux, maintenant, surtout après avoir écouté les vidéos, l'acharnement des forces alliées aux Américains à abattre le candidat de la droite indépendante, aux accents gaulliens : Dominique de Villepin. Ou Nicolas Dupont-Aignan, interdit de parole pendant la campagne électorale. La désinformation, toujours ! 

J'appelle à l'insurrection des peuples contre l'intolérable ! Plus que jamais !

Merci, Chahid l'humaniste, pour ce texte magnifique, http://Chahids.over-blog.com. Je  suis heureuse d'avoir des lecteurs comme toi...

L’incompréhension et le rejet de l’autre par crainte, par racisme, par indifférence… sont une brume qui peut être fatale à chaque être humain qui marche seul et qui ne prend pas le temps de comprendre que son existence physique, morale, sociale, économique, culturelle et politique, dépend de l’existence de l’autre, qu’il soit un voisin, un ami ou un vagabond, un chrétien, un juif, un musulman ou un athée, qu’il soit blanc, noir ou beur… qu’il soit sain de corps et d’esprit ou atteint d'une infirmité ou défavorisé de façon quelconque… les existences sont liées.  

  Nous sommes tous liés les uns aux autres. Nous formons la plus solide des chaînes, la chaîne humaine.

 Avec nos différences, nos couleurs, nos races, nos ethnies…  nous formons un arc-en-ciel magnifique, et ce n’est pas par hasard que les arcs-en-ciel apparaissent après les brumes.

 Pour admirer la splendeur d’un arc-en-ciel humain, il faut dissiper les brumes. Il faut laisser parler la compréhension, l’amour et le respect.

  La compréhension, l’amour et le respect du patrimoine universel que nous sommes tous. Chacun de nous est un patrimoine pour l’autre.

  Alors, arrêtons de jouer le jeu des marchands de l’apocalypse.

P.S. Aujourd'hui - dixit Arte - encore deux mille nouveaux morts CIVILS en Irak, victimes des bombardements américains ! Plus d'un million de morts, en gros le quart des habitants ! Voilà le VRAI VISAGE de l'Amérique ! Et de sa guerre propre!


Tags : Etats-Unis, Iran, Bush, Chinois, israël, Dieu, pétrole, liberté, démocratie, éthiqe, Chine, Russie, CIA, Hongrie, Asie...

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

ARTICLE    MOBILISATION   POUR   UN  MILITANT   ARRETE  ARBITRAIREMENT - nouvelles du militant :

Saïf (le militant palestinien arrêté en revenant de Paris pour le rassemblement des jeunes palestiniens), a l'air d'aller bien, il a été relâché.  
Je n'ai pas d'autres infos pour l'instant.
Amicalement,
Perrine

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


A  ECOUTER  ABSOLUMENT

<http://www.dailymotion.com/bookmarks/Pierric/video/x3ol2v_thierry-meyssan-p

r-alain-soral-par_politics>

<http://www.dailymotion.com/bookmarks/Pierric/video/x3omqd_thierry-meyssan-p
r-alain-soral-par_politics>

<http://www.dailymotion.com/related/6185911/video/x3ooll_thierry-meyssan-par

r-alain-soral-par_politics>

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


International Israel/Palestine


Mis à Jour le : 15 décembre 2007  18:09
Avnery : Comment ils nous ont volé La Bombe
 
15 décembre 2007

Une vraie catastrophe : l’ensemble des services de renseignement américains, comprenant seize agences différentes, ont abouti à une conclusion unanime : dès 2003, les Iraniens ont cessé leurs travaux pour produire une bombe nucléaire, et, depuis lors, ils ne les ont pas repris.

Par Uri Avnery, Gush Shalom, 9 décembre 2007

C’ÉTAIT comme si une bombe atomique était tombée sur Israël.

La terre trembla. Nos dirigeants politiques et militaires furent tous sous le choc. Les gros titres étaient rageurs.

Que se passait-il ?

Une vraie catastrophe : l’ensemble des services de renseignement américains, comprenant seize agences différentes, ont abouti à une conclusion unanime : dès 2003, les Iraniens ont cessé leurs travaux pour produire une bombe nucléaire, et, depuis lors, ils ne les ont pas repris. Même s’ils viennent à changer d’idée, il leur faudra au moins cinq ans pour atteindre leur objectif.

NE DEVRIONS-NOUS pas être ravis ? Les masses en Israël ne devraient-elles pas danser dans les rues, comme elles l’ont fait le 29 novembre 1947, il y a 60 ans ? Après tout, nous nous en sommes bien sortis !

Jusqu’à cette semaine, on nous a régulièrement seriné que, d’une minute à l’autre, les Iraniens produiront une bombe qui menace notre existence même. Rien de moins. Mahmoud Ahmadinejad, le nouvel Hitler du Moyen-Orient, qui annonce tous les deux jours qu’Israël doit disparaître de la carte, était sur le point de réaliser sa prophétie.

Une petite bombe nucléaire, et même une minuscule petite bombe comme celles larguées sur le Japon suffirait pour balayer l’ensemble de l’entreprise sioniste. Si elle tombait sur la place Rabin à Tel Aviv, le centre économique, culturel et militaire d’Israël serait vaporisé, ainsi que des centaines de milliers de Juifs. Un second Holocauste.

Et alors soudain - pas de bombe et pas de menace imminente. Le méchant Ahmadinejad peut nous menacer autant qu’il veut - il n’a pas les moyens de nous faire du mal. N’est-ce pas une raison de faire la fête ?

Alors pourquoi est-ce ressenti comme un désastre national ?

UN PSYCHOLOGUE de pacotille (comme moi) dirait : les Juifs se sont habitués à l’angoisse. Après des centaines d’années de persécution, d’expulsions, d’inquisition, de pogroms qui ont abouti à l’Holocauste, nous avons des petits feux rouges dans nos têtes, qui s’allument au moindre signe de danger. Dans une telle situation, nous sommes à l’aise. Nous savons que faire.

Mais quand les feux restent éteints et qu’aucun danger n’apparait à l’horizon, nous le ressentons comme quelque chose de suspect. Quelque chose ne va pas. Peut-être que les feux ne fonctionnent pas. C’est peut-être un piège !

Une petite consolation dans cette nouvelle situation. Alors qu’il semble que le danger immédiat d’annihilation a disparu, nous avons le sentiment que nous sommes seuls, seuls de nouveau en face de nous-mêmes.

Cela est un autre signe de l’exception juive : nous sommes seuls face au monde entier. Comme à la période de l’Holocauste, tous les goys nous abandonnent. Face au monstre iranien qui menace de nous dévorer, nous restons maintenant seuls.

Tous nos médias le répètent à l’unisson, comme un orchestre qui n’a pas besoin de chef car ils connaissent la partition par cœur.

Certes, d’autres peuples, aussi, peuvent ressentir de la satisfaction à se retrouver seuls. Est gravée dans ma mémoire une affiche britannique qui était collée sur nos murs en Palestine dans les jours sombres après la défaite de la France face aux nazis, tandis que la Grande-Bretagne restait seule dans la guerre. Sous le visage sombre de Winston Churchill le slogan proclamait fièrement : " Très bien donc, tout seuls !"

Mais avec nous c’était presque devenu un rituel national. Comme nous avions l’habitude de le chanter dans le bon vieux temps de Golda Meir : "Le monde entier est contre nous / C’est une vieille mélodie / ... et tous ceux qui sont contre nous / qu’ils aillent au diable..." A l’époque, une des équipes chargée des divertissements de l’armée l’avait même transformée en danse folklorique.

Au cours de ces dernières années, une large coalition contre l’Iran s’est réalisée. La bombe iranienne est devenue le cœur d’un consensus international, conduit par l’Amérique, la Reine du monde. Avec le consentement des cinq membres permanents, le Conseil de sécurité des Nations unies a décrété des sanctions contre Téhéran.

Aujourd’hui, devant nos yeux cette coalition est en train de s’écrouler. Le Président Bush bafouille. Envolée la justification d’une attaque militaire sur l’Iran, rêve du gouvernement israélien et des néo-conservateurs. Envolé aussi le prétexte des sanctions les plus draconiennes. Dieu sait, peut-être même les faibles sanctions existantes seront-elles abolies demain.

LA PREMIÈRE réaction des dirigeants israéliens fut vigoureuse et déterminée : un total déni.

Le rapport américain est simplement faux, ont proclamé tous les médias. Il est fondé une information fausse. Nos services de renseignement sont en possession de bien meilleures données, qui prouvent que la bombe est bien en route.

Donc les agences de renseignement américaines doivent mentir délibérément. On ne peut pas écarter l’hypothèse que des motifs politiques douteux puissent se cacher derrière des conclusions sans équivoque. Peut-être veulent-ils compenser les faux rapports que le Président Bush a utilisés pour justifier son invasion de l’Irak. Ils avaient alors surestimé, maintenant ils sous-estiment. Peut-être veulent-ils se venger de Bush et croient-ils que le temps est mûr, puisqu’il est en fin de mandat. Ou bien se sont-ils adaptés à l’opinion publique américaine, qui ne voudra pas encaisser une autre guerre. Et, de surcroît, leurs chefs sont tous, bien sûr, antisémites.

Même si les agents du renseignement américain croient innocemment que l’Iran a cessé de travailler sur la Bombe, cela montre simplement combien ils sont naïfs. Ils ne peuvent pas imaginer que les Iraniens se moquent d’eux. Qui sait mieux que nous combien il est facile de cacher une bombe atomique et de tromper le monde entier ? Après tout, nous avons fait cela pendant des années.

Mais tout ceci ne change pas le fait : ce rapport pousse la politique américaine dans une nouvelle direction et change entièrement la configuration internationale.

La guerre sur l’Iran, qui devait être l’événement déterminant de 2008, est devenu pour le moment un non-événement.

QUELS SONT les résultats en ce qui concerne Israël ? Pourquoi nos dirigeants sont-ils en état de choc depuis la publication de ce rapport ?

La possibilité d’une frappe militaire israélienne indépendante contre l’Iran a disparu. Israël ne peut pas faire la guerre sans un soutien sans réserve des Etats-Unis. Nous avons essayé une fois - guerre du Sinaï de 1956 - et alors le Président Dwight D. Eisenhower nous a botté les fesses. Depuis lors, nous prenons soin d’obtenir la bénédiction des USA avant chaque guerre.

Pour les services de l’armée et du renseignement, le rapport est un désastre total pour une autre raison. La bombe iranienne constituait une pièce indispensable pour la bagarre annuelle de l’armée en vue d’obtenir une part massive du gateau budgétaire.

Pour les démagogues de droite, l’effet est encore plus décourageant. Benyamin Netanyahou a construit toute sa stratégie sur la peur de l’Iran, espérant que la bombe atomique le conduirait directement dans le fauteuil du Premier ministre.

En outre, quand le problème iranien se calme, le problème palestinien se réchauffe. C’est particulièrement vrai à Washington. Le Président Bush a des ennuis, ses fiascos en Afghanistan et en Irak sont déjà en train de s’éterniser. Tout effort américain d’installer un gouvernement stable en Irak, avec une majorité chiite, dépend du soutien de l’Iran chiite. Le rêve de Bush de frapper d’un coup foudroyant l’Iran et de laisser son empreinte sur l’histoire est en train de partir en fumée.

Que peut-il faire pour léguer quoi que ce soit de positif ? La seule alternative est une paix israélo-palestinienne. Peut-être apportera-t-il maintenant un meilleur soutien à la pauvre Condoleezza. Peut-être s’impliquera-t-il davantage. A noter : Il va bientôt aller en visite en Israël pour la première fois depuis son entrée à la Maison Blanche.

Certes, cet effort n’a pas beaucoup de chance de succès, mais les gens à Jérusalem sont néanmoins inquiets. C’est tout-à-fait ce dont nous avons besoin - Bush agissant comme cet antisémite de Jimmy Carter qui a forcé la main à Begin et l’a obligé à faire la paix avec l’Egypte !

Alors que faire ? On peut ordonner aux diplomates israéliens à l’étranger de redoubler d’efforts pour convaincre les gouvernements que la situation n’a pas changé, qu’on doit se battre contre la bombe iranienne, qu’elle existe ou non. Mais allez dire cela aux Russes et aux Chinois ! Les gouvernements du monde sont heureux de voir la fin de la pression de Bush - tous excepté le couple heureux, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, les nouveaux caniches de la Maison Blanche depuis que Tony Blair est parti.

LA NOUVELLE situation pose un dilemme épineux à Ehoud Olmert.

En revenant d’Annapolis, il a fait une déclaration étonnante. Si la "solution des deux Etats s’écroule", a-t-il déclaré, "l’Etat d’Israël est fini". Personne dans le camp de la paix n’avait encore osé aller aussi loin.

Croit-il ce qu’il dit, ou est-ce juste une nouvelle manipulation ? C’est la question qui domine aujourd’hui les débats en Israël. En d’autres termes : Essaie-t-il seulement de gagner du temps, ou est-il réellement en train d’œuvrer pour un accord de paix ?

Tout indique qu’il n’est pas en position de prendre la moindre mesure. S’il essaie de réaliser la première phase de la feuille de route et de démanteler quelques avant-postes, il devra faire face non seulement à l’opposition déterminée des colons et de leurs partisans, et à la silencieuse (mais hautement efficace) opposition des militaires, mais aussi à l’obstruction de ses collègues du gouvernement. Avant le démantèlement du premier avant-poste, sa coalition volera en éclats.

Olmert n’a aucune coalition possible. Ehoud Barak n’a cessé d’essayer de le déborder sur la droite et on ne peut pas compter sur lui en cas de crise. Le parti travailliste est un corps chaotique, mou et sans principes. Le rabougri parti Meretz n’a que cinq membres à la Knesset, dont quatre se disputent la direction du parti. Les dix membres des partis arabes (c’est ainsi qu’ils sont généralement appelés, bien que l’un des membres Hadash de la Knesset soit juif) sont rejetés, et aucun gouvernement "sioniste" ne doit être considéré comme ayant bénéficié ouvertement de leur soutien. Et dans le propre groupe d’Olmert il y a plusieurs membres d’extrême droite qui feraient obstruction à tout effort de paix.

Dans une telle situation, la tendance naturelle d’un vrai politicien comme Olmert est de ne rien faire, de faire des déclarations de gauche et de droite (dans les deux sens) et d’essayer de gagner du temps.

Cette semaine, le gouvernement a annoncé des plans pour construire 300 nouvelles maisons dans l’horrible colonie de Har Homa, près de Jérusalem. Pour quelqu’un comme moi, qui a passé de nombreux jours et nuits à manifester contre la construction de cette colonie là, c’est une nouvelle vraiment très amère. Elle n’indique certainement pas un tournant dans le bon sens.

D’un autre côté, j’ai entendu une thèse intéressante d’un proche d’Olmert. Selon cette thèse, sachant qu’il va perdre le pouvoir, Olmert peut se dire : si je dois tomber, pourquoi ne pas entrer dans l’histoire comme celui qui s’est sacrifié sur l’autel d’un grand principe, au lieu de disparaître comme un cheval politique bon à rien ?

S’il n’a pas d’autre porte de sortie, il peut choisir cette solution - surtout que sa famille immédiate est en train de le pousser dans cette direction.

J’estimerais cette possibilité comme "improbable" - mais il est arrivé des choses plus étranges.

En tout cas, peut-être les forces de paix devraient-elles surmonter leurs compréhensibles réserves et essayer d’influencer l’opinion publique de façon qu’elle aide Olmert à changer dans ce sens.

Quoiqu’il en soit, une chose est certaine : que le fils de chienne, Ahmadinejad, nous a encore bien eus.

Il a volé notre bien le plus précieux : la menace nucléaire iranienne.


Publication originale Gush Shalom, traduction SW pour AFPS

http://contreinfo.info  

 
 000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000
Lundi 23 Octobre 2006  http://nouvelordremondial.over-blog.org

La conférence de Bilderberg est une conférence annuelle qui, depuis 1954, réunit sur invitation environ 130 personnalités des affaires, académique ou politiques de différents pays. Ses membres – hommes politiques, industriels, banquiers – s'appellent eux-mêmes les « Bilderbergers » ou « groupe Bilderberg ».

L’objectif initial du groupe était, dans le contexte de la guerre froide, de renforcer la coopération entre les États-Unis et leurs partenaires européens. Aussi, du fait du caractère très confidentiel des conférences annuelles des Bilderbergers, et comme il n'est fait aucune médiatisation des réunions et des débats tenus, ce groupe a longtemps été considéré par certains comme une société secrète et demeure toujours aujourd'hui l'un des dossiers favoris des adeptes du conspirationnisme ;-) . Depuis la chute de l'empire soviétique, on reproche notamment à ce puissant lobby l'orchestration de la mondialisation économique

Initiée en 1952, financée par la multinationale néerlandaise Unilever et la CIA. la première réunion se tient en mai 1954 à l'hôtel Bilderberg à Oosterbeek (Pays-Bas), d'où son nom. On compte parmi ses membres fondateurs le Prince Bernhard des Pays-Bas, Denis Healey, Joseph Retinger, David Rockefeller, mais aussi Jozef Luns (ex-secrétaire général de l'OTAN) et Paul Van Zeeland (ex-premier ministre belge et banquier).

Le groupe Bilderberg était alors une organisation d'influence atlantiste dont le but officiel était, dans un contexte de «guerre froide», d'assurer secrètement la coopération entre les États-Unis et les gouvernements d'Europe occidentale.

Le groupe possède des bureaux à Leiden aux Pays-Bas.

Le groupe Bilderberg se compose en trois cercles concentriques :

  • le Bilderberg Advisory Committee (« comité consultatif ») est le cercle le plus central. Il comprend une dizaine de membres.
  • Le Steering Committee (« comité de direction ») est un cercle légèrement moins fermé que le premier. Il est constitué d'environ 35 membres, exclusivement européens et américains.
  • le « cercle extérieur » est assez large et comprend 80% des participants aux réunions.

Le groupe Bilderberg rassemble annuellement, lors d'une réunion d'une durée de 4 jours, environ 120 personnalités de tous les pays : leaders de la politique, de l'économie, de la finance, des médias, des responsables de l'armée et/ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires.

Une liste des participants ainsi que les thèmes abordés sont disponibles auprès du secrétariat du groupe. Un rapport de synthèse de la réunion est également rédigé, semble-t-il, comme le laissent supposer ces liens ([1],[2]) et la présence de « rapporteurs » sur la liste officielle des participants. Ce rapport serait envoyé à l'issue de chaque réunion aux grands décideurs mondiaux

Pour le citoyen lambda, il est très difficile voire impossible de connaître à l'avance le lieu ou l'objet de la réunion :

  • L'hotel choisi est entièrement vidé de tout autre client ; la sécurité est en partie assurée par les forces de l'ordre du pays d'accueil.
  • Aucune conférence de presse n'a lieu.
  • Les discussions se tiennent à huis-clos.
  • Il est interdit aux Bilderbergers de prendre des notes ou de faire des déclarations à la presse.

Les discussions menées au sein du groupe sont organisées de façon à obtenir un consensus parmi les membres, sans devoir recourir à un vote ni à l'adoption de résolutions quelconques. Le standing et l'influence détenue par les participants sont tels que si un consensus se forme autour d'un projet d'action, celui-ci pourra être réalisé plus facilement et plus rapidement.

Certains pensent que chaque réunion annuelle (officiellement la seule) se prolonge par de nombreux contacts restreints entre des membres de sous-commissions, sur un problème particulier concernant un point précis, l'ensemble étant organisé en faisceaux regroupés au niveau supérieur.

Les dernières réunions:

2003

La réunion avait lieu en France du 15 au 18 mai, au château de Versailles qui a été fermé au public pendant une semaine. Selon Pepe Escobar de l'Asia Times, Jacques Chirac a prononcé un discours de bienvenue le premier jour.

2004

La réunion 2004 du groupe Bilderberg s'est déroulée du 3 au 6 juin (juste avant la réunion du G8) à Stresa dans le nord de l'Italie près de la frontière suisse, dans un palace sur les rives du Lac Majeur, le "Grand Hotel des Iles Borromées".

2005

En 2005, la réunion s'est déroulée du 5 au 8 mai, en Bavière. Celle-ci fut préparée par le Comité de Direction comprenant Josef Ackermann de la Deutsche Bank, Jorma Ollila de Nokia, Richard Perle (ancien conseiller du Pentagone), Vernon Jordan (confident de l’ancien président Bill Clinton), Jürgen Schrempp de DaimlerChrysler, Peter Sutherland de Goldman Sachs International, Daniel Vasella de Novartis et James Wolfensohn de la Banque Mondiale ; parmi d'autres étaient attendus Henry Kissinger, Natan Sharansky et Bernard Kouchner, d'après le Financial Times du 1er Mai

2006

La conférence a eu lieu du 8 au 11 juin au Brookstreet Resort à quelques kilomètres d'Ottawa, au Canada. Les thèmes de discussions étaient les relations Euro-américaines, l'énergie, la Russie, l'Iran, le Moyen Orient, l'Asie, le terrorisme et l'immigration.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bilderberg

Autre source sur le groupe Bilderberg :

http://syti.net/Organisations/Bilderberg.html

 

 

 
 
 
Lundi 23 Octobre 2006

Participants Bilderberg 2007   entre autres :

Bilderberg 2007: Istanbul, Turkey 31 mai - 3 juin 2007

- George Alogoskoufis Ministre grec de l'économie et des finances

- Ali Babacan Ministre turc des affaires étrangères

- Edward Balls Economic Secretary to the Treasury, Grande Bretagne

- Francisco Pinto Balsemão PDG Impresa, ex premier ministre du Portugal

- José Manuel Barroso President de la Commission Européenne

- Queen Beatrix Reine des Pays-Bas

- Prince Bernhard Co-fondateur du Groupe de Bilderberg, ancien officier SS

- Franco Bernabé Vice-président de Rothschild Europe

- Nicolas Beytout Rédacteur en chef du journal Le Figaro

- Carl Bildt Former Prime Minister (Sweden)

- Philippe Camus PDG de EADS

- Henri de Castries PDG d'AXA

- Kenneth Clark Député de Grande Bretagn

- Bertrand Collomb PDG de Lafarge

- George A. David PDG de Coca-Cola

- Etienne Davignon Président du Groupe de Bilderberg, président et fondateur de l'European Round Table (lobbie des multinationales européennes auprès de la Commission Européenne), ex vice-président de la Commission Européenne, membre de la Commission Trilatérale, membre du directoire du think tank Centre for European Policy Studies, ancien ministre belge des affaires étrangères, président de l'Association pour l'union monétaire en Europe, premier président de l'Agence Internationale de l'Energie...


- John Elkann Vice-président de Fiat 

- Timothy F. Geithner President de la FED (banque centrale américane) de New York

- Paul A. Gigot Editorialiste au Wall Street Journal

- Donald E. Graham PDG du Washington Post

- Richard C. Holbrooke Vice-président de Perseus LLC

- Jaap G. Hoop de Scheffer Secretaire Général de l'OTAN

- Allan B. Hubbard Conseiller de Bush pour la politique économique, et directeur du National Economic Council

- Josef Joffe Rédacteur en chef du journal allemand Die Zeit

- Vernon E. Jordan Jr.Senior Managing Director de la banque Lazard Frères

- Henry Kissinger Président de Kissinger Associates, ministre des affaires étrangères de Nixon (placé auprès de lui par Rockefeller)

- Bernard Kouchner Ministre français des Affaires étrangères

- Neelie Kroes Commissaire européenne au marché intérieur et à la concurrence

- Ed Kronenburg Directeur du Private Office au quartier général de l'OTAN

- William J. Luti Conseiller spécial de Bush pour la politique de défense, et stratège au National Security Council (NSC)

- Jessica T. Mathews Presidente du think tank Carnegie Endowment for International Peace

- Frank McKenna Administrateur du Carlyle Group, ex ambassadeur du Canada aux Etats-Unis

- Thierry de Montbrial Président de l'IFRI (think tank français de politique internationale)


- Matthias Nass Editorialiste du journal allemand Die Zeit

)- George Osborne Futur ministre des finances britannique en cas de victoire es Conservateurs

- Tommaso Padoa-Schioppa Ministre des finances de l'Italie

- Richard N. Perle Membre de l'American Enterprise Institute for Public Policy Research (think tank américain)

- David Rockefeller Grand banquier (ex PDG de la Chase Manhattan Bank), co-fondateur du Groupe de Bilderberg, ex-président du Council on Foreign Relations (CFR), président et co-fondateur de la Commission Trilatérale

- Matías Rodriguez Inciarte Vide-président exécutif du groupe Santander Bank (Espagne)

- Dennis B. Ross Directeur du Washington Institute for Near East Policy (think tank américain pour la politique étrangère au Moyen-Orient)

- Otto Schily Député allemand, ex ministre de l'Intérieur, membre du Committee on Foreign Affairs

- Giulio Tremonti Ex ministre des finances de Berlusconi, vice-président du parlement italien

- Jean-Claude Trichet Gouverneur de la Banque Centrale Européenne

- James D. Wolfensohn Ex-président de la Banque Mondiale

-  Robert B. Zoellick
 Sécrétaire d'état et négociateur américain au commerce

- Klaus Zumwinkel Président du directoire de Deutsche Post

- Adrian D. Wooldridge Journaliste du magazine The Economist

 
Samedi 16 Septembre 2006

Canada , Ottawa Juin 2006

Honorary Chairman

B, Davignon, Etienne – Vice Chairman, Suez-Tractebel

Participants  : quelques noms, faute de place ...

PNA, Abu-Amr, Ziad – Member of the Palestinian Legislative Council; President of the Palestinian Council on Foreign Relations; Professor of Political Science, Birzeit University
P, Aguiar-Branco, Jose Pedro – Former Minister of Justice; Member of Parliament (PSD)
F, Collomb, Bertrand – Chairman, Lafarge
F, Descoing, Richard – Director, Institut d’Etudes Politiques
CDN, Desmarais, Jr., Paul – CEO, Power CorporationF, 
Devedjian, Patrick – Member of Parliament
F, Montbrial, Thierry de – President, French Institute for International Relations
USA, Pataki, George E. – Governor of New York Stat
USA, Perle, Richard N. – Resident Fellow, American Enterprise Institute for Public Policy ResearchCommission
F, Pinault, Francois-Henri – President, Artemis; Chairman and CEO, PPR Group
USA, Rockefeller, David – Former Member, JP Morgan International Councile
Rodriguez Inciarte– Executive Vice Chairman, Grupo Santander, Ciudad Grupo Santander
USA, Ross, Dennis B. – Director, Washington Institute for Near East Policy
D, Schily, Otto – Former Minister of Interior Affairs; Member of Parliament; member of the Committee on Foreign Affairs
publié par dans: Bilderberg CFR Trilaterale

 
 
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 23:00
balcon3-copie-1.JPGBonjour,


Alerte ! La guerre se rapproche. Je joins à mon article tous les éléments qui vous permettront de juger. Il faut se mobiliser sur tous les plans ! Contre la casse sociale, contre la désinformation, et maintenant aussi contre la guerre qui va exploser bientôt d'une manière effroyable. Pour moi,  le silence des Médias est significatif - et préoccupant. Tout se trame de plus en plus derrière le dos des citoyens. On les divertit - on les anesthésie. On les infantilise - on les fait rêver. Et pourtant, le cauchemar est imminent. A la mesure du silence assourdissant.

Le rôle de mon blog est de conscientiser, d'inciter à résister, notamment au moyen, dans la deuxième partie, de tous les documents que j'ajoute avec des infos, des pétitions à signer, l'annonce de manifestations ou de rassemblements. Je suis une adepte de la globalité (par exemple, j'ai un faible pour la Théologie de la Libération, qui prône la libération de l'individu sur tous les plans, même social et politique), et dans le cas présent, je souhaite vous fournir non seulement une analyse de l'actualité, mais aussi laisser la parole à d'autres, et également fournir tous les éléments qui vous permettront de vous engager.

D'après moi, la conférence internationale d' Annapolis est une imposture de plus. D'abord, Bush veut, certes, soigner sa sortie ; ensuite, il s'agit, (je reprends les termes employés par les promoteurs), d' "un accord pour parvenir à un accord", bref on piétine - et pendant ce temps, c'est la politique Israélienne du fait accompli sur le terrain. Pour d'autres, en réunissant les pays arabes, Bush prépare la guerre contre l'Iran. Son ojectif serait, fort peu chrétien, de chercher à provoquer un conflit armé entre les pays arabes et l'Iran.

A mon avis, cette conférence est destinée à calmer les populations arabes lorsque la guerre contre l'Iran sera déclarée - en laissant présager, enfin, une heureuse issue au conflit qui les touche tant. C'est aussi une façon de préparer la guerre contre l'Iran !

Vous devez savoir que j'écoute d'une oreille l'émission de FR3, "Ce soir ou jamais". On y parle de la question palestinienne. Le débat est intéressant, je vous en livre les idées décisives - et très nouvelles.  Retenez les bien ! Elles en valent la peine.

La première intervention que je retiens, est celle de Guy Sorman. Voici son analyse, à laquelle je souscris (vous le savez, je vous parle souvent du danger que représentent les néo-sionistes) : " Je voudrais attirer l'attention sur la montée du fondamentalisme en Israël, c'est ce que j'appelle la "colonisation intérieure". Le gouvernement est incapable de contrer ce phénomène intérieur, semblable, finalement, à celui des Musulmans (et moi, j'ajoute : et aux évangéliques américains, les fameux néo-cons).  Ils doivent d'abord lutter contre leurs propres camps. Les fondamentalistes Israéliens  veulent se débarrasser des laîcs, mais aussi de la diplomatie, ils ont une vocation apocalyptique. "

Quant à Théo Klein ( ancien Président du CRIF, si ma mémoire ne me fait pas défaut ), qui pour moi est un authentique Sage, il met en avant l'idée qu' " Israël se conduit comme un corps étranger dans la région; au milieu des pays arabes, il représente l'Occident; Il doit cesser de regarder vers l'Occident, et accepter de se considérer comme de l'Orient. Si on n'est pas de l'Orient, que fait-on là-bas ? Nous devons rejoindre notre Histoire. D'autre part, nous avons de nombreuses caractéristiques communes avec les Arabes ". Et moi, j'ajoute, une origine commune, sémite !

Théo Klein, qui vient de sortir un nouveau livre, tient à rappeler un fait peu connu : " En 1922, les Arabes ont invité les sionistes à se joindre à eux pour diriger le pays, après avoir constaté qu'ils mettaient très bien en valeur les terres où ils sont. Les sionistes ont rétorqué : Nous avons des droits sur un bout de ce pays. Et les Arabes ont répondu : "Ce qu'on vous propose de nation à nation, c'est : On se reconnait des droits, et on se fait des concessions." Un autre interlocuteur, enfin, souligne que "L'Empire (les Etats-Unis) impose, il n'y a aucune référence au Droit International". 

Pendant ce temps, Bush se félicite d'avoir " engagé à engager des discussions ". De qui se moque-t-on ? Du bluff, encore et toujours ! Pauvres peuples soumis à des imposteurs...

Je vous renvoie à mes articles sur les fondamentalismes religieux, "Dangers, fondamentalismes religieux", ou contre la guerre, "Femmes en guerre contre la guerre", ainsi que les suivants. Vous pouvez aussi apporter votre contribution au Forum pour la Paix, en lien sur mon blog. Je vous rappelle que je sors deux articles en même temps, l'autre est sur "Reporters Sans Frontières", un organisme qui est un vulgaire instrument de propagande. Je n'ai pas fini de m'insurger ! Eva

TAGS : Guerre, paix, Médias, Reporters Sans Frontières, Bush, Théo Klein, Guy Sorman, Ce soir ou Jamais, FR3, Palestine, Arabe, Conférence d'
Annapolis, Israël, fondamentalismes, E.U., CRIF, Orient, Occident, Musulmans, Théologie de la Libération, Iran, Sionistes, néo-sionistes, néo-cons, évangéliques américains...

P.S. Très contente de voir que le Réseau Education Sans Frontières a repris en premlère page le témoignage de Danièle, la militante "avec sa béquille et son allure tortue". Merci ! Même chose pour http://o2soudubalcon.canalblog.com  (avec aussi la lettre du cheminot)
http://www.educationsansfrontières.org/?article9911, et d'autres !

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Le 27 novembre 2007    Washington menace l'Iran avec l'arme nucléaire   
  L'IRAN
 
Des scientifiques britanniques avertissent que les Etats-Unis préparent une attaque terrifiante contre l’Iran
- par Peter Symonds - 2007-09-24
Deux analystes en matière de sécurité britanniques font une estimation de la violence destructrice que les Etats-Unis emploieraient lors d’une attaque contre l’Iran.
La plus importante concentration navale de l’histoire contemporaine au large du Golfe arabo-persique
- par René Naba - 2007-09-21
La plus importante concentration navale de l’histoire contemporaine est déployée dans la zone Golfe arabo-persique/Océan indien.
Les Européens sont directement impliqués dans les projets de guerre des USA, d’Israël et de l’OTAN
- par Michel Chossudovsky - 2007-05-15
Selon des sources médiatiques de Bakou, l'accord signé entre l’Azerbaïdjan et l'OTAN (mars 2007) est directement lié aux actuels projets de guerre des États-Unis, d’Israël et de l’OTAN.
Catastrophe annoncée: la décision des Néoconservateurs de bombarder l’Iran
- par Ali Fathollah-Nejad - 2007-04-12
Le dogmatisme belliqueux des Néoconservateurs peut-il être stoppé
  Articles d·analyse               
 
  La Maison-Blanche sacrifiera-t-elle la Ve flotte pour justifier la destruction nucléaire de l’Iran ?
 
- par Michael Salla - 2007-11-20
Ogives nucléaires disparues : une trahison au plus haut niveau
 
- par Mahdi Darius Nazemroaya - 2007-11-16
Les faiblesses militaires des États Unis: Le haut commandement du Pentagone hésite à faire la guerre à l’Iran
 
- par Michel Chossudovsky - 2007-11-15
Le dernier refuge
 
- par Uri Avnery - 2007-11-14
  D’autres signes d’une guerre américaine contre l’Iran
 
- par Peter Symonds - 2007-11-05
  Préparatifs pour la guerre en Iran sur une base aérienne stratégique écrit un reportage
 
- par Bill Van Auken - 2007-11-04
  Le Golfe et la troisième guerre mondiale
 
- par Abdel Bari Atwan - 2007-10-26
  Des personnalités américaines appellent l’armée U.S. à refuser les ordres d’attaquer l’Iran
 
- 2007-10-15
  Appel aux Européens : Empêcher la guerre contre l’Iran
 
- par Jean-Marie Matagne, Yehuda Atai - 2007-10-15
  Le criminel de guerre dans le salon
 
- par Paul Craig Robert - 2007-10-10
  Escalade verbale ou préparatifs de guerre contre l'’Iran ?
 
- par CSO - 2007-10-10
  Une frappe conventionnelle et nucléaire d'Israël contre l'Iran se rapproche
 
- par Heinz Dieterich - 2007-10-10
Opération essaim de feu
 
- par Général Fabio Mini - 2007-10-09
  Démasquer l’AIPAC
 
- par William A. Cook - 2007-10-09
  Une attaque contre l’Iran aura des répercussions dévastatrices sur le Proche-Orient et le Golfe
 
- par Rania Massoud - 2007-10-09
  La chancelière allemande menace l’Iran et exige un siège au Conseil de sécurité de l’ONU
 
- par Peter Schwarz - 2007-10-09
  L’Iran, la France et l’alignement sur l’OTAN
 
- par Jacques Cotta - 2007-10-04
  Ce sont les hommes politiques des USA qui ont du sang sur les mains, pas Ahmadinejad
 
- par Charley Reese - 2007-10-03
  France: retombées politiques des appels à l’agression contre l’Iran lancés par Kouchner
 
- par Alex Lantier - 2007-10-02
  "Il est urgent de bombarder Israël" ?
 
- par François Bremer - 2007-10-01
  Bernard Kouchner menace l'Iran
Le médecin sans frontière devenu guerrier sans frontière
- par Marc Botenga - 2007-09-27
  Le grand perdant
La visite du président iranien l’Université Columbia
- par Schmuel Rosner - 2007-09-26
Le baiser guerrier de la France à l'Iran
 
- par Pepe Escobar - 2007-09-24
  Pourquoi Washington attaquera Téhéran
 
- par Abdel Bari Atwane - 2007-09-21
Bush prévoit d’attaquer l’Iran
 
- par Marjorie Cohn - 2007-09-21
  Les États-Unis organisent-ils une attaque nucléaire contre l'Iran ?
 
- par Larry Johnson - 2007-09-10
  Pourquoi Bush peut déclencher une attaque contre l’Iran
 
- par Jean Bricmont - 2007-09-07
  Politiques hégémoniques des États-Unis au Moyen-Orient
L’effroyable cercle vicieux des destructions périodiques, des reconstructions épisodiques et de l’armement permanent
- par Prof. Mohssen Massarrat - 2007-09-04
  Washington cherche à provoquer un conflit armé entre les pays arabes et l’Iran
 
- par Fayçal Jalloul - 2007-09-03
  Les services secrets américains auraient tenté d'introduire des explosifs au G8 de Heiligendamm
 
- par Agora Vox - 2007-09-03
'Iran dévoile un plan de sécurité pour le Golfe Persique
 

Mondialisation.ca, Le 17 avril 2007



Je vous conseille de vous rendre sur le site http://mondialisation.ca , regarder les TRES nombreuses références conernant la guerre en Iran. Voici quelques titres de chapitres : La France alignée sur l'OTAN - Prêts pour une attaque massive contre l'Iran - l'Iran veut la paix - En trois jours seulement - Bernard Kouchner persiste et signe -  Sarkozy et Kouchner mènent la France à la guerre - Fox News prépare l'opinion à la guerre - etc.   -  Voici des extraits de deux articles :

"Le noble objectif d'un accord de sécurité collectif dans le Golfe Persique a reçu un important coup de pouce quand un représentant du chef suprême de l'Iran l'Ayatollah Ali Khameini a dévoilé une proposition en dix points qui, si elle est suivie, stimulera sûrement la stabilité dans cette région volatile, secouée par les crises.
Dans une déclaration lors du Forum Mondial Economique de Doha, Qatar, Hassan Rowhani, un puissant dirigeant religieux qui a été chef négociateur sur le nucléaire de l'Iran durant la période du président Mohammad Khatami, a offert à ce jour la vision la plus intelligible par l'Iran sur le problème épineux de la sécurité du Golfe Persique, faisant le lien avec la coopération nucléaire civile...."


"le Pentagone a planifié non seulement la destruction des installations nucléaires iraniennes mais aussi le renversement du régime, l'anéantissement de ses forces armées et de son infrastructure économique. Il s'agit de transformer l'Iran en un « État faible ou en banqueroute », pour le reconstruire en démocratie. Pareil que pour l'Irak.
.." (Eva : Voyez mon article " Diviser pour régner".)

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Parrainez un enfant palestinien. AFPS
Vous aidez une famille palestinienne dans le besoin
Vous exprimez votre soutien à tout un peuple
Cet enfant dont vous aurez le dossier, vit dans une famille choisie par nos partenaires sur place.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7334.html


Appel pour un monde solidaire sans guerre et sans armes nucléaires. Campagne pour le désarmement nucléaire 
Plusieurs meeting seront organisés par la Campagne pour le désarmement nucléaire.
Pour un monde solidaire sans guerre et sans armes nucléaires
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7439.html

Comité de solidarité avec la Palestine de Bale demande de soutenir financièrement les 4 militants condamnés.Comité de Solidarité avec la Palestine de Bâle - AFPS 68

Actualisation de l’appel à soutien avec des militants du Comité de Solidarité avec la Palestine de Bâle
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7461.html


A Lire

Le Nouveau Philosémitisme européen. La Fabrique

Les éditions de la fabrique continuent de nous fournir en français des documents passionnants. Après Elia Shohat (le sionisme du point de vue de ses victimes juives. Les juifs orientaux en Israël), voici le livre de Yitzhak Laor "Le Nouveau Philosémitisme européen, et le camp de la paix en Israël", qui à nouveau nous éclaire sur l’importance pour Israël d’assurer la coupure totale des "juifs orientaux" avec leurs racines arabes.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7428.html

A Voir

Sortie du documentaire « Un Mur à Jérusalem ». Plateforme des ONG françaises pour la Palestine
Projection de « Un Mur à Jérusalem », à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.
Siège du Secours catholique (106, rue du Bac-75007 Paris)
Le 29 novembre à 18h
Avec la présence de :
-  Mme Hind Khoury, déléguée générale de Palestine en France
-  Franck Salomé, le réalisateur du documentaire.
La projection sera suivie d’un débat et d’un apéritif convivial
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7405.html


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Crimes contre l'humanité
 
45.000 dans 2 kilomètres carrés. Et maintenant Nahr-el-Bared
- par Annalena Dii Giovanni - 2007-06-12
Le Croissant rouge maintenant ne peut plus atteindre qu’avec peine l’entrée méridionale du camp de réfugiés palestinien, et lance l’alarme sur les conditions des survivants.
L’implication de l’ONU dans des crimes de guerre
- par Silvia Cattori - 2007-03-21
Pour Hans Christof von Sponeck, les Nations unies, loin de veiller au respect du droit international et à la consolidation de la paix, sont devenues un facteur d’injustice.
L’Irak et le Darfour : la politique derrière les crimes de guerre
- par James Cogan - 2007-02-12
La réponse internationale à deux cas de tueries massives — en Irak et au Soudan — démasque la complète hypocrisie des principales puissances capitalistes et des Nations unies lorsqu’elles prétendent défendre les droits de l’Homme...
La politique étrangère des USA : une politique criminelle
- par Michel Chossudovsky - 2007-02-07
Les USA se sont embarqués dans une aventure militaire, «une guerre de longue durée», qui menace l’avenir de l'humanité.
http://mondialisation.ca

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Robert Greenwald, auteur du documentaire “Outfoxed”, montre à partir de séquences vidéo, comment la chaîne de télévision néo-con FOX NEWS (propriété de Murdoch) manipule l’opinion jour après jour pour la préparer à la guerre contre l’Iran, en utilisant les mêmes méthodes qu’en 2003 pour la guerre contre l’Irak. Aucun mensonge n’est trop gros pour justifier la prochaine attaque impérialiste.

http://foxattacks.com/iran in http://mondialisation.ca


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Bonjour,

Nous avons mis en place un site <http://29mai.eu> destiné à rassembler
les personnes désireuses de déposer une plainte contre l'Etat français
devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme, pour empêcher la
ratification du traité de Lisbonne, car ce traité n'est en fait qu'une
copie de la Constitution refusée par les français lors du référendum du


29mai 2005. L'argumentation juridique a un réelles chances de succés et

pourrait aboutir à la condamnation de l'Etat français et l'interdiction

pour le Congrés français de se réunir en janvier 2008.

Le site bénéficie d'un "buzz" assez important, et nous enregistrons
plus
d'une centaine d'inscriptions par jour au bout de 13 jours d'existence.

Nous regroupons au jour d'aujourd'hui environ 1300 plaignants, ce qui
constitue déjà un record pour une action collective devant la CEDH.. Il

est cité , entre autres, sur le site
<http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Liens.php> d'Etienne Chouard,
l'homme qui est à l'origine d'un site trés fréquenté à l'époque du
référendum de 2005.

Vous trouverez toute la documentation nécessaire sur notre site, ainsi
que nos articles, et bien sur de plus en plus de monde.
Si vous aviez besoin de davantages d'informations, vous pouvez bien sur

nous contacter via cette adresse mail.

Cordialement,

Le webmaster de http://29mai.eu

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Rafael Correa, dès son élection (1), a décidé de diminuer sa rémunération de Président de la République, par deux. Estimant indécent, l’écart entre les revenus de cette fonction, directs et indirects, avec leurs privilèges annexes, et ceux du citoyen moyen. Fonction, qu’il estime comme devant être vécue, avant tout, sous forme d’un sacerdoce et non pas d’un "fromage" lucratif pour lui, sa famille, ou son clan. Il a, d’ailleurs, étendu cette mesure à tous les titulaires de postes gouvernementaux.

 

Nous sommes à des milliers de kilomètres de l’Europe, il est vrai. A Quito, capitale de l’Equateur. Sur une autre planète…

J'ai trouvé ça sur un magnifique blog, http://stanechy.over-blog.com/  SARKOZY, lui, il a multiplié par plus que deux.....

_______________________________________________________________________________________

Sur le blog d'ANNA, (cliquez sur NouvelObs en lien sur mon blog) : http://blogs.nouvelobs.com   

 Massacre du code du travail dans le silence général »
« Le code du travail, c’est le droit le plus intime, le plus quotidien, pour seize millions de salariés du privé, mais aussi le droit le moins connu, le plus contesté, le plus fraudé. C’est la base de l’Etat de droit dans l’entreprise. C’est le seul droit qui protège – trop fragilement – et contribue à fixer le coût de la force de travail de 91 % de la population active. » G Filoche
________________________________________________________________________________________

lundi, 26 novembre 2007

Gaza   (sur http://blogs.nouvelobs.com , ANNA)

Appel urgent de Gaza


Par Dr. Ahmed Abu-said
La situation économique est épouvantable : pas assez de produits ou de denrées alimentaires, aucune importation ; toutes les frontières et les points de passage, la mer et l'espace aérien sont hermétiquement fermés ; les prix ont rapidement doublés et parfois davantage dans cette zone à la population pauvre.

La Bande de Gaza est un étroit territoire de la côte méditerranéenne de 360 km2 et de 1,5 million d'habitants, réfugiés pour l'immense majorité, entourée par Israël au nord et à l'est, la Méditerranée à l'ouest, l'Egypte au Sud.

Sans port ni aéroport, ce territoire a été partiellement et temporairement fermé ces deux dernières années, mais la situation s'est fortement détériorée durant les 6 derniers mois et cette zone est maintenant totalement fermée.

La situation économique est épouvantable : pas assez de produits ou de denrées alimentaires, aucune importation ; toutes les frontières et les points de passage, la mer et l'espace aérien sont hermétiquement fermés ; les prix ont rapidement doublés et parfois davantage dans cette zone à la population pauvre.

L'électricité et l'eau sont régulièrement coupées, donc nous sommes plus souvent dans le noir qu'à la lumière.

Les matériaux de base pour la construction ou le terrassement font cruellement défaut. Le ciment par exemple est totalement absent du marché, même pour les tombes ou les pierres tombales. Aucune nouvelle construction ou remise en état n'est possible. Et ne parlons pas du fer ou de l'acier, ils sont tellement rares qu'on les stocke dans les coffrets de mariage.

Il n'y a pas de pièces de rechange pour les machines, les voitures ou les équipements médicaux dans les hôpitaux et les laboratoires.

Le pétrole et le fioul n'arrivent qu'au compte-goutte, et leur livraison risque d'être encore fortement réduite voire interrompue.

Du fait de la terrible impossibilité de sortir du territoire, des milliers d'étudiants qui poursuivaient leurs études en dehors de la Bande de Gaza ont perdu leur place dans leurs universités et il en va de même pour des milliers de personnes employées dans les pays arabes voisins.

La situation sanitaire, en particulier, est épouvantable ; plus de 91 médicaments sont en rupture de stock dans les hôpitaux, dont de nombreux sont vitaux, comme par exemple l'immunoglobuline pour les enfants immunodéficiants, les médicaments pour l'insuffisance rénale, les médicaments anticancéreux etc.

Il y a eu deux cas de décès hier : un jeune homme de 36 ans atteint d'une insuffisance rénale et un médecin de 48 ans, décédé d'une hémorragie cérébrale en raison d'une trop longue attente au point de passage entre Gaza et Israël.

Des centaines de patients dans un état critique attendent également leur sort. Ibrahim, un jeune homme de 15 ans, est dans une unité de soins intensifs en raison d'attaques répétées de méningite suite au manque d'immunoglobulines : on lui en prescrivait depuis l'âge de 9 mois et il pourrait perdre la vie à tout moment.

Les plus élémentaires des droits de l'Homme sont constamment violés. Personne ne peut quitter Gaza ou y entrer, même pour participer à des jeux, à des rencontres sportives, à des conférences, ni à aucune sorte de réunion. Gaza se meurt, tout simplement. C'est le seul GHETTO du 21ème siècle.

L'aspect psychologique de ce terrifiant blocus ne peut pour l'instant pas être évalué avec précision mais, de toute évidence, ses symptômes ne disparaîtront pas avant des décennies.

Dans cet appel de dernière minute nous exhortons à :

• Protester contre ce blocus meurtrier et exiger l'ouverture de toutes les frontières et des points de passage, pour la libre circulation des personnes.

• Exiger la libre circulation des biens et en particulier de la nourriture, des matériaux de construction et des pièces détachées etc

• Exiger la liberté d'approvisionnement en électricité, en eau et en carburant

• Exiger la liberté d'approvisionnement en médicaments pour les soins médicaux primaires, secondaires et tertiaires

_______________________________________________________________________________________


Il faut un débat et un référendum sur le nouveau traité européen … C’est la moindre des choses !

Signez l’appel sur ce lien :

 

 Amicalement

 

Rémi CATHALA

_______________________________________________________________________________ 

Chers amis,

Comme vous le savez, nous avons pris l'initiative d'en appeler aux parlementaires pour le respect de la démocratie contre la décision du  gouvernement Sarkozy de passer outre la volonté populaire et de faire adopter par le congrès le traité que nous avons rejeté le 29 mai 2005.

Nous vous proposons un débat autour de la question européenne :

Nous vous ferons part de l'état de la mobilisation et des réponses que nous avons obtenues à la suite de notre envoi.

Nous aurons entre nous une discussion sur l'Europe, introduite par Denis Collin, philosophe et animateur du réseau "La Sociale", membre du club "Devoir de Résistance.

Cette réunion aura lieu:

samedi 8 décembre 2007 à partir de 14h 30

Maison des associations, 14 avenue René Boylesve, 75016 Paris

 (Métro : Passy ou RER C : Kennedy-Radio France).

La salle sera réservée au nom de "Exeldanse"

 

Nous comptons sur votre présence et vous prions de nous la confirmer en répondant à ce message.

Devoir de Résistance

PS. Vous trouverez en pièce jointe la lettre de "La Sociale" et "Devoir de Résistance" adressée aux parlementaires.
 
Pièces jointes

Fichiers :
 
 
Lettre_aux_parlementaires.doc Lettre_aux_parlementaires.doc (32k
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 22:48

301-copie-1.jpgBonjour,

Il y a plusieurs semaines, je vous annonçais, sous le titre "apocalypse now", des articles sur les scénarios apocalyptiques que les maîtres du monde préparent pour transformer en champs de ruines l' Iran,  et d'autres pays arabes ,
puisqu'ils sont déterminés à contrôler à leur profit les richesses minières du Moyen-Orient, ainsi que leur transport. 

La guerre va bientôt être déclenchée
sous les prétextes les plus variés, démocratie à exporter, menaces verbales ("rhétorique belliqueuse du Président iranien"), ou nucléaires (soi-disant armes menaçant la sécurité) . Mais comme je l'annonçais il y a deux mois, en citant les préparatifs au large du golfe arabo-persique, elle aura lieu. Parce qu' aux yeux de tous les Rambos irresponsables et cupides qui décident du sort des peuples, la surpopulation doit être enrayée et la pollution aussi. 

Pourquoi la visite de Sarkozy à Bush ? Pour étudier les dernières modalités de l' attaque. Et pour faire de beaux discours sur l' Amérique, et les liens historiques qui l'unissent à la France, abondamment relayés par les médias complaisants. Les Français doivent être préparés psychologiquement à accepter de bon coeur les folies imaginées par leur Président.

Je lance un solennel appel à la Gauche : Qu'attend-elle pour se mobiliser ? Demain, il sera trop tard ! L'occasion est historique ! On ne lui pardonnera jamais de s'être tue alors que peut-être une nouvelle guerre mondiale se profile à l' horizon.  Secouez-vous tous,  amis de gauche,  pacifistes, croyants, écologistes, citoyens du monde, vétérans de guerres, femmes de tous les pays, redressez-vous, en route, combattons par la voix et les rassemblements l'ennemi intérieur présidentiel ! Ne tolérons plus que les dirigeants déclarent des guerres contre les peuples, contre leur gré et contre leurs intérêts ! Amis, levons-nous tous maintenant, soyons offensifs, résolus, et pugnaces ! L'heure est grave ! Partons TOUS en guerre contre la guerre, et boutons dehors les criminels qui jouent avec la vie des peuples ! Et de surcroît, en osant invoquer Dieu !

Voici un article sur la guerre imminente, http://www.legrandsoir.info  . Ensuite, je joins, selon la place dont le disposerai, des extraits contre la désinformation et contre la nouvelle mouture de la constitution qu'on ne soumet pas à l'approbation des Français !

A bientôt, votre Eva, abonnez-vous à mon blog (voir newsletters) et recommandez- le. Surtout, mettez-vous tous en marche, l'heure est grave, le péril proche !

TAGS : Guerre, Iran, Moyen-Orient, Sarkozy, Bush, Gauche...


 
Iran : des scientifiques britanniques avertissent que les Etats-Unis préparent une attaque terrifiante, par Peter Symonds.
Imprimer cet article
 
24 septembre 2007

 

 

 

 

WSWS, 24 septembre 2007.

 

Une étude de quatre-vingt pages publiée le 28 août dernier par deux analystes en matière de sécurité britanniques fait une estimation à glacer le sang de la violence destructrice que les Etats-Unis emploieraient lors d’une attaque contre l’Iran. « Les Etats-Unis ont fait des préparatifs dans le but de détruire les armes de destruction massive de l’Iran, son énergie nucléaire, son régime, ses forces armées, son appareil d’Etat et son infrastructure économique dans les quelques jours, sinon les quelques heures qui suivraient un ordre donné par le président George W. Bush » dit cette étude.

Les auteurs de cette étude, Dan Plesch et Martin Butcher, tirent, en s’appuyant sur des sources accessibles au public, cette conclusion que « Les bombardiers et les missiles à longue portée américains sont d’ores et déjà prêts à détruire en quelques heures 10.000 cibles à l’intérieur de l’Iran. Les troupes d’infanterie, de l’armée de l’air et de la marine déjà présentes dans le Golfe Persique, en Iraq et en Afghanistan ont la capacité de détruire en peu de temps les forces armées iraniennes, le régime du pays et son Etat. »

Plesch et Butcher ont écrit abondement sur les relations et la sécurité internationale. Plesch est directeur du Centre for International Studies and Diplomacy à la prestigieuse School of Oriental and African Studies de Londres. L’étude intitulée « Envisager une guerre avec l’Iran : un mémoire pour une discussion sur les ADM [Armes de destruction massive] au Moyen-Orient » ne fait pas d’évaluation du programme nucléaire iranien, le prétexte d’une guerre des Etats-Unis contre l’Iran, ni ne tire de conclusion sur la probabilité d’une attaque. Mais elle décrit les vastes préparatifs du Pentagone et examine les stratégies militaires probables des Etats-Unis.

Plesch et Butcher estiment qu’une attaque américaine quelle qu’elle soit ne se limiterait pas aux installations nucléaires iraniennes mais aurait aussi pour objectif d’éliminer sa capacité de réplique par la destruction de ses capacités militaires et de son infrastructure économique. « Toute attaque aura vraisemblablement lieu à une très grande échelle, sur plusieurs fronts, évitant toutefois une invasion terrestre. Une attaque qui se concentrerait sur les armes de destruction massive, laisserait à l’Iran trop d’options en matière de contre-attaque, permettrait que le président Bush soit accusé de n’avoir pas utilisé une force suffisante et laisserait le régime intact » déclarent-ils.

Le mémoire examine les plans de « Frappe planétaire » (Global Strike) du Pentagone, développés sous l’égide de l’administration Bush et destinés à rendre l’armée américaine capable de frapper à brève échéance n’importe où dans le monde. Depuis 2001 en particulier, on a modifié le rôle de STRATCOM (US Strategic Command), un moyen de dissuasion nucléaire contre l’Union soviétique dans le passé, afin de « permettre l’obtention d’effets sur mesure partout et à tout moment dans le monde entier...Les Etats-Unis ont des forces stratégiques prêtes à lancer des attaques massives contre l’Iran en l’espace de quelques heures après que l’ordre en sera donné. »

Plesch and Butcher analysent les types de bombardiers et de bombes conventionnelles disponibles et calculent que cent bombardiers stratégiques, armés chacun de cent « bombes intelligentes », suffiraient à frapper 10.000 cibles individuelles. « Cette force de frappe est à elle seule suffisante pour détruire toutes les capacités politiques, militaires, économiques importantes de l’Iran ainsi que ses capacités de transport » concluent les auteurs. « L’emploi d’une telle force amènerait la technique "choc et épouvante" (shock and awe) à un stade supérieur et ne laisserait à l’Iran que peu ou pas de capacités militaires conventionnelles pour bloquer le détroit d’Hormuz ou pour fournir un soutien militaire conventionnel à des insurgés en Irak ».

Le mémoire exclut dans une bonne mesure l’usage d’armes nucléaires par les Etats-Unis, déclarant que « les conséquences humaines, politiques et environnementales serait dévastatrices tandis que leur valeur militaire resterait limitée ». Mais les auteurs reconnaissent aussi qu’il existe « de nets indices qu’ [aux Etats-Unis] on considère sérieusement une telle utilisation d’armes atomiques [contre l’Iran] ». Et tout en déclarant qu’une attaque nucléaire américaine ou britannique contre l’Iran était « très improbable », Plesch et Butcher ne la tenaient pas pour impossible. Ils calculent que près de trois millions de « morts soudaines » se produiraient au cas où l’on jetterait des bombes nucléaires de 300 kilotonnes sur ne serait-ce qu’onze sites censés abriter des armes de destruction massive.

Une bonne partie de cette étude traite des options diverses qu’ont les Etats-Unis dans l’utilisation des forces présentes dans la région pour contrer une riposte iranienne à leur attaque. « L’Iran a une armée de l’air et des capacités de défense antiaérienne faibles, la plupart vieilles de vingt ou trente ans et ne possède pas de système de communications moderne et intégré. Non seulement ses forces seront-elles rapidement détruites par la puissance de l’aviation américaine, mais l’armée de l’air et l’infanterie iraniennes devront encore lutter sans protection devant une attaque aérienne » écrivent les auteurs.

L’étude évoque l’existence de plans américains pour contrer tout blocus du détroit stratégique d’Hormuz, dans le Golfe persique et pour se saisir de la province iranienne occidentale de Khuzestân, où s’effectue la plus grande partie de la production pétrolière du pays. Elle décrit en détail la capacité de l’armée américaine, stationnée non loin, en Irak et en Afghanistan, à détruire l’armée et les bases militaires iraniennes, même si elles se trouvent à des centaines de kilomètres des frontières et ce, sans invasion terrestre. Elle cite diverses sources faisant état d’opérations américaines secrètes ayant d’ores et déjà lieu à l’intérieur de l’Iran dans le but d’identifier des cibles et de fomenter une rébellion armée parmi les minorités ethniques et religieuses.

Examinant la question « dans quelle mesure peut-on considérer qu’une attaque est probable ? » les auteurs font remarquer : « L’administration [américaine] a constamment refusé de renoncer à l’option militaire et elle a continué de préparer une guerre. Le Congrès a rejeté une motion exigeant du président qu’il le consulte avant d’aller en guerre contre l’Iran ». L’étude cite un certain nombre de commentaires menaçants faits cette année par des membres de l’administration Bush, ainsi que des déclarations anti iraniennes belliqueuses par des candidats républicains et démocrates à l’élection présidentielle. Elle énonce aussi les mesures prises par le Congrès en vue d’imposer des mesures plus sévères contre Téhéran.

Les auteurs de l’étude réfutent de nombreux arguments généralement avancés pour expliquer pourquoi les Etats-Unis n’attaqueraient pas l’Iran. Ils estiment que la probabilité d’un compromis sur le programme nucléaire iranien est « extrêmement faible » étant donné que « les Etats-Unis refusent d’offrir toute garantie de sécurité à l’Iran et s’emploient effectivement et de façon active à affaiblir les autorités iraniennes. » Quant à la tentative de l’Union européenne de servir d’intermédiaire dans un marché avec l’Iran « les responsables américains...se moquent, tant en privé que de façon moins privée, des efforts de l’UE, qu’ils jugent futiles ».

Répondant à ceux qui font remarquer que l’armée américaine est enlisée en Irak et manque de troupes, l’étude déclare : « Le déploiement de l’armée aux limites de sa capacité, dû à de longs tours de service en Irak est un problème sérieux, mais fournir des forces pour une guerre de courte durée (suivant le modèle de l’invasion initiale de l’Irak) constituerait un bien moindre problème. L’Iran n’a guère la capacité de conduire une attaque militaire conventionnelle en dehors de son propre territoire, donnant aux Etats-Unis de bonnes possibilités de se retirer et d’attendre la suite événements dans le pays après une attaque du genre de celle décrite dans cette étude. »

Le mémoire explore également la capacité de l’Iran à répondre d’autre manière, soit directement contre un allié des Etats-Unis comme Israël ou contre des bases américaines, soit indirectement par l’encouragement d’une sédition parmi les Chiites irakiens. Les auteurs considèrent que de tels arguments renforcent la proposition d’une attaque massive plutôt que celle d’une attaque limitée. Ils font aussi observer que l’Iran conservait l’option de contre-frappes à l’aide de missiles et avait observé de très près les opérations militaires américaines autour de ses frontières. « En même temps, les forces armées américaines se sont préparées à cette éventualité pendant de nombreuses années et il sera difficile d’être le général qui dira au président Bush qu’attaquer l’Iran n’est pas ‘faisable’. »

Plesch et Butcher ne font aucune prédiction quant à une guerre, mais ils notent que le manque de publicité autour des préparatifs militaires américains ne constitue pas une garantie qu’une attaque n’aurait pas lieu. « L’état de préparation militaire, sinon politique, des Américains pour une guerre utilisant des forces d’invasion minimum, indique que leur inaction apparente vis-à-vis de l’Iran est trompeuse. La capacité des Etats-Unis de mener une opération militaire de grande envergure contre l’Iran est intacte. Quant à savoir s’il existe une volonté politique de poursuivre une telle ligne, cela n’est connu que de quelques personnalités dirigeantes de l’administration Bush ».

Plesch et Butcher n’ont pas essayé d’analyser les raisons économiques et stratégiques sous-jacentes d’une attaque américaine de l’Iran ou d’examiner en détail le potentiel qu’une telle action avait de déclencher une guerre plus étendue. Leur étude ne contredit en rien la campagne de propagande de plus en plus importante sur les prétendus programmes nucléaire iraniens. La réelle motivation d’une nouvelle guerre irresponsable des Etats-Unis contre l’Iran réside dans la tentative de l’administration Bush d’établir une domination sans partage des Etats-Unis sur les régions riches en ressources minérales du Moyen-Orient et d’Asie centrale. Tout ce qui aurait pour conséquence de permettre à des rivaux européens et asiatiques de renforcer leur influence dans ces régions clés est tout simplement intolérable pour l’élite dirigeante américaine.

L’optique plutôt limitée de l’étude ne fait que rendre sa conclusion plus troublante : les préparatifs militaires qui permettraient à l’administration Bush de faire, en peu de temps, d’une grande partie de l’Iran un champ de ruines, sont déjà terminés.

Peter Symonds

Pourquoi Bush peut déclencher une attaque contre l’Iran, par Jean Bricmont.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En ordre de bataille pour la liberté de la presse

Article publié le 14 Juillet 2007
Par Dominique Candille, Jean-François Cullafroz, Michel Eicher, Alain Girard, Tristan Malle et Friedrich Wulz
Source : LE MONDE
Taille de l'article : 631 mots

Extrait : L'ensemble des syndicats de journalistes se mobilisent pour défendre l'indépendance des rédactions. Une information malade, c'est une démocratie en danger. Parce qu'une presse libre et pluraliste constitue un des piliers fondamentaux de la démocratie, les syndicats de journalistes ont décidé d'unir leurs forces pour défendre son indépendance vis-à-vis de tous les pouvoirs. Depuis des mois, les syndicats dénoncent l'accumulation de faits alarmants qui représentent une menace fondamentale pour l'indépendance et le pluralisme de l'information en France. Dernier exemple emblématique, Les Echos et La Tribune sont transformés en enjeux d'une vaste partie de Monopoly entre les propriétaires des groupes de médias.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  "Gauche Avenir" <contact@gaucheavenir.org>  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
Traité européen : ce n’est pas un « traité simplifié », c’est un traité maquillé
Tout est fait pour que les citoyens n’y comprennent rien, ne lisent pas le texte et croient sur parole les bonimenteurs qui veulent leur faire croire que le texte issu du dernier sommet européen est différent du projet de Constitution rejeté par les Français.
Tel n’est pas le cas. Lorsqu’il y a des changements, c’est pour faire reculer l’Europe, sans stopper la généralisation de la concurrence ou réorienter les politiques dans un sens plus social, plus favorable à la croissance et à l’emploi.

- On nous dit: « le traité est « simplifié », il ne comporte plus que des aspects institutionnels, des méthodes de décisions ; l’ancienne partie III de la Constitution qui fixe les politiques européennes a été enlevée »………. C’est faux !

Lire la suite...
On peut imposer le référendum que demandent les Français !
Une fois signé par le président de la République, le 13 décembre, à Lisbonne, le nouveau traité européen devra être ratifié par la France.

Cette ratification peut se faire de deux façons : par référendum ou par voie parlementaire. Mais, dans tous les cas, il faut d’abord modifier la Constitution française pour que le nouveau traité soit compatible avec elle.

Ainsi, pour que le Traité de Lisbonne s’applique, il faut passer par deux étapes successives:

- 1ère étape : modification de la Constitution française
- 2ème étape : ratification du texte du nouveau traité européen
Lire la suite...
Comment imposer un référendum sur le mini-traité ?
Dans cet article du 2 novembre, l'humanité fait écho de la campagne de Gauche Avenir pour un référendum.

Europe. L’association Gauche Avenir invite tous les parlementaires de gauche à voter contre la révision constitutionnelle.

La position vers laquelle chemine la direction du PS vis-à-vis du traité de Lisbonne jette le trouble chez les militants socialistes qui avaient voté « non » à la constitution Giscard, comme 55 % des Français. Au cours de la campagne de l’élection présidentielle, Ségolène Royal, exprimant en la matière l’opinion du parti, avait déclaré qu’il fallait respecter le vote du 29 mai 2005 et que tout autre projet susceptible de remplacer le traité constitutionnel ne pourrait être soumis à ratification que par un nouveau référendum. Le revirement de François Hollande abandonnant la revendication du référendum puis souhaitant « laisser passer » le traité dans la forme voulue par Nicolas Sarkozy - la voie parlementaire - a été perçu comme un reniement et un déni de démocratie par les militants socialistes qui participaient mardi soir à Paris à une réunion de l’association Gauche avenir, cet espace de dialogue et de réflexion entre militants de gauche, socialistes et communistes principalement. « La parole politique est ridiculisée », s’emportait un militant PS.
Lire la suite...
Signer l'appel pour un référendum
Le dernier Conseil européen de Bruxelles du 23 juin 2007 a décidé de confier à une Conférence intergouvernementale le soin de travailler d'ici à la fin de l'année à la rédaction d'un nouveau Traité européen « simplifié », suite au rejet par les peuples hollandais et français du Traité constitutionnel.

Le Président de la République française, puis son ministre des Affaires étrangères, ont néanmoins explicité les grandes lignes de ce nouveau traité « simplifié ».

Il ressort qu'il concernera le système et le mode de décisions européens, les questions sociales, les valeurs constitutives de l'Union et des mesures significatives concernant la lisibilité de l'Union.

Ce nouveau Traité « simplifié » aura des conséquences majeures et directes pour la vie de nos concitoyens et de nos institutions.

Cela implique donc qu'il soit soumis à referendum.

Tout d'abord, conformément à la Constitution française, dès lors que ce nouveau Traité modifiera le fonctionnement de nos institutions il devrait être soumis à approbation populaire.

En second lieu, si le besoin existe absolument de réconcilier l'Union européenne et les peuples européens alors ce Traité doit être aussi leur affaire.

Le précédent Traité, dit constitutionnel, a montré que la voie parlementaire n'était pas la voie par laquelle les peuples pouvaient se reconnaître. Et si ce nouveau Traité fait la synthèse entre les tenants du « non » et du « oui », ainsi que le dit le Président de la République , alors que peut-il craindre d'un referendum ? Les arguments du ministre des Affaires étrangères selon lesquels la ratification par la voie parlementaire évitera les inconvénients précédemment constatés ne peuvent être recevables.

La démocratie n'est pas négociable. Elle ne peut souffrir d'une mise à l'écart, d'un manque d'appropriation par les peuples européens de la construction européenne. Le retour de la politique suppose que notre peuple soit consulté. Il a défait le précédent Traité. Il doit s'exprimer sur ce nouveau Traité. C'est une double exigence : nationale et européenne.

En conséquence, nous appelons solennellement le Président de la République Française à soumettre le nouveau Traité à la ratification de notre peuple et à décider de l'organisation d'un referendum.

Que l'on soit pour ou contre ce nouveau Traité, l'Europe ne se fera pas contre les peuples. Elle ne se fera pas sans eux. Elle se fera nécessairement avec eux !

Premiers signataires

Clémentine Autain , Maire adjointe de Paris ; Robert Bret , Sénateur ; André Chassaigne , Député, Président de l'ANECR ; François Delapierre , Délégué général de PRS ; Jean Desessard , Sénateur ; Christian Favier , Président du Conseil général du Val-de-Marne ; Jean-Claude Gayssot , ancien ministre, Conseiller régional ; Dominique Grador , Conseillère régionale ; Jacqueline Fraysse , Députée ; André Laignel , Député européen ; Jérôme Lambert , Député ; Marie-Noëlle Lienemann , Députée européenne ; Jean-Claude Lefort , Député honoraire ; Jean-Luc Mélenchon , Sénateur, Président de PRS ; Jean-Claude Sandrier , Député, Président du Groupe de la gauche démocrate et républicaine à l'Assemblée nationale ; Noël Mamère , Député-maire ; Paul Quilès , ancien ministre, Marie-Pierre Vieu , Conseillère régionale

Consulter la liste des signataires (voir l'ensemble des signataires sur le site de l'appel)

Je signe la pétition
Lire la suite...
Lettre aux parlementaires
Gauche Avenir invite l'ensemble de ses signataires à envoyer la lettre ci-dessous à leurs parlementaires.
Trouver les coordonnées de mon député
Trouver les coordonnées de mon sénateur



Madame la députée, Monsieur le député
Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur


Vous êtes certainement conscient(e) de l’importance que représente pour notre pays l’adoption du nouveau traité européen qui sera prochainement signé à Lisbonne par les chefs d’Etat avant d’être soumis aux processus nationaux de ratification.
Même s’il ne s’agit pas d’une Constitution pour l’Europe, ce traité aura une répercussion sur la vie économique, sociale et politique de la France et de chacun de ses citoyens. Sa ratification exige préalablement une révision de la Constitution française.
Lors du précédent référendum sur le projet de traité constitutionnel, certains ont voté oui, d’autres ont voté non, mais en France, la démocratie a joué pleinement, ce qui est tout à l’honneur de notre pays.
Comme sans doute beaucoup de nos concitoyens, je considère que le nouveau traité doit également être soumis à référendum. Et cela dépend de vous.
En effet, pour que ce traité s’applique, il faut passer par deux étapes successives, dont la première concerne la révision de notre Constitution, avant celle concernant l’adoption proprement dite du traité. Si cette première étape ne recueillait pas la majorité requise des 3/5 des membres du Congrès, il faudrait, pour ratifier le traité, passer par la voie référendaire et non parlementaire. Beaucoup de voix, dans la majorité et dans l’opposition, se sont élevées pour qu’il en soit ainsi.
Quelle que soit votre opinion sur ce traité, je vous demande donc solennellement de voter contre la révision constitutionnelle lors de ce premier vote, puisque c’est la seule façon d’obtenir que le peuple français tout entier puisse s’exprimer à nouveau. L’Europe et la France en sortiront renforcées, car on ne rapproche pas l’Europe du citoyen sans le faire pleinement participer aux débats sur notre avenir commun
Comptant sur votre accord, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes respectueuses salutations.

Signature

J’apprécierais tout particulièrement d’avoir une réponse à ce courrier. Je vous en remercie par avance.
Lire la suite...
Traité européen : Gauche Avenir écrit au Président de la République

Dans une lettre adressée le 30 octobre, Gauche Avenir demande au Président de la République de bien vouloir faire mettre à disposition de tous nos concitoyens le texte des traités existants en y intégrant de façon visible les amendements apportés par le Traité de Lisbonne.

Paris, le 30 octobre 2007

Monsieur le Président de la République,

La France aura prochainement à se prononcer sur le nouveau traité institutionnel européen, dit « Traité de Lisbonne ».
Il nous semble indispensable qu’avant toute ratification, les Français, qui ont montré leur vif intérêt pour les questions européennes, puissent être informés clairement du contenu de ce traité.
A cet égard, la récente analyse de Valéry Giscard d’Estaing , ancien président de la Convention, qui rédigea le projet de Constitution européenne, mérite considération. Celui-ci déclare en effet que le traité de Lisbonne est « illisible pour les citoyens, qui doivent constamment se reporter aux textes des traités de Rome et de Maastricht, auxquels s’appliquent ces amendements ».
Nous avons, nous aussi, lu le traité et nous partageons cette opinion.
C’est pourquoi, nous vous demandons de bien vouloir faire mettre à disposition de tous nos concitoyens le texte des traités existants en y intégrant de façon visible les amendements apportés par le Traité de Lisbonne.
Nous espérons que vous tiendrez compte de notre demande, car, sans cette indispensable transparence, le risque serait grand que la confusion –que personne ne peut ou ne doit souhaiter- vienne obscurcir la compréhension des enjeux et empêche la nécessaire mobilisation des Français en faveur de la construction européenne.
Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de nos sentiments respectueux.

Pour Gauche Avenir

Télécharger la lettre au format PDF
Lire la suite...
Europe: "On peut contraindre Sarkozy au référendum"

de lancement de la campagne pour exiger un référendum sur le traité européen.

"Les parlementaires ont la capacité politique de faire barrage à Nicolas Sarkozy." Marie-Noëlle Lienemann ne veut pas entendre parler de la ratification parlementaire du Traité de Lisbonne -ou traité simplifié- prévue par Nicolas Sarkozy. Selon la députée européenne PS, il faut organiser un référendum et "on peut contraindre Sarkozy" à le faire.

Marie-Noëlle Lienemann, l'ancien ministre socialiste Paul Quilès et leur club de réflexion Gauche Avenir -qui réunit des politiques de gauche, des chercheurs et des journalistes- ont analysé pour ce faire le processus de ratification parlementaire:

"Pour que le Traité de Lisbonne s'applique, il faut passer par deux étapes successives. Première étape: la modification de la Constitution française [les articles 88-1 à 88-7 doivent être adaptés, ndlr]. Deuxième étape: la ratification du texte du nouveau traité européen."

Lire la suite...
A méditer
05-11-2007

Tous les jours un clin d’œil sur l’actu, un coup de gueule, une idée neuve pour la gauche, une citation utile...
Rendez-vous dans la rubrique "Au fil des jours"

Pierre Mendès France, prenant position, le 18 janvier 1957, à l' Assemblée nationale contre le traité de Rome, déclara : "L'abdication d'une démocratie peut prendre deux formes, soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle au nom de la technique exercera en réalité la puissance politique, car au nom d'une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique au sens le plus large du mot nationale et internationale."

Le même Pierre Mendes France disait diriger c’est prévoir.
Lire la suite...
Le double discours de Sarkozy
02-11-2007

Tous les jours un clin d’œil sur l’actu, un coup de gueule, une idée neuve pour la gauche, une citation utile...
Rendez-vous dans la rubrique "Au fil des jours"

1er exemple :
- Pendant la campagne présidentielle, Sarkozy vante la préférence communautaire.
- Aujourd’hui, il soutient le nouveau traité Européen, qui interdit la préférence communautaire (amendement 157) et va plus loin que les actuels traités dans la libéralisation sans règles au niveau mondial.

2ème exemple :
- Au Grenelle de l’environnement, Sarkozy demande au Président de la Commission européenne, M. Barroso, que les produits importés en Europe respectent les normes sociales et environnementales européennes.
- Aujourd’hui, il soutient le nouveau traité Européen, qui précise que l’Union Européenne ne pourra pas imposer de telles normes pour les produits entrant sur son territoire.

La preuve par les textes.
Voici l’amendement 157 du traité de Lisbonne:

« Un article 188 B est inséré, avec le libellé de l'article 131; il est modifié comme suit:
(a) le premier alinéa est remplacé par le texte suivant:
"Par l'établissement d'une union douanière conformément aux articles 23 à 27, l'Union contribue, dans l’intérêt commun, au développement harmonieux du commerce mondial, à la suppression progressive des restrictions aux échanges internationaux et aux investissements étrangers directs, ainsi qu'à la réduction des barrières douanières et autres."
»
- L’ajout de « investissements étrangers directs » ne permet pas de s’opposer à l’invasion des « hedge funds » ou autres « fonds souverains ».
- L’ajout de l’expression « et autres » après les barrières douanières fait référence aux normes sociales et environnementales, qui ne pourront pas être édictées par l’Europe pour les produits entrant sur son territoire.

Lire la suite...
Signer la pétition contre la statistique ethnique
05-11-2007

Tous les jours un clin d’œil sur l’actu, un coup de gueule, une idée neuve pour la gauche, une citation utile...
Rendez-vous dans la rubrique "Au fil des jours"

SOS Racisme a lancé un appel contre la statistique ethnique. Béatrice, signataire de Gauche Avenir, appelle à signer massivement cette pétition.

" Le ministère de l'identité nationale prend une mesure pour distinguer les individus en fonction de leur couleur de peau, en fonction de leur religion et en fonction de leur origine : la statistique ethnique...

Cette disposition de la loi hortefeux a fait l'objet d'un recours devant le conseil constitutionnel.

Une mobilisation massive est necessaire pour empécher une telle pratique."

Signez la pétition sur http://www.fichepasmonpote.com/
Lire la suite...
Débat sur le traité européen

Le 30 octobre 2007, les signataires de Gauche Avenir se sont retrouvés à Paris pour débattre du nouveau traité européen et lancer la campagne de Gauche Avenir pour un référendum.

Quelques images de la soirée  

Les premières vidéos des échanges
Lire la suite...

___________________________________________________________
Vous recevez cette lettre d'information car vous êtes inscrit
sur http://s188942346.onlinehome.fr/gaucheavenir.
Pour annuler votre abonnement cliquez ici : http://s188942346.onlinehome.fr/gaucheavenir/index.php?option=com_letterman&task=unsubscribe&Itemid=1

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Dimanche 04 Novembre 2007    http://poly.tics.over-blog.com

Après avoir présenté, le 4 octobre dernier, ses propositions pour renforcer l’indépendance de la presse française, l’intersyndicale des journalistes a appellé la profession et les citoyens à se mobiliser pour la journée européenne de la liberté de la presse " Debout pour le journalisme " , le 5 novembre.

Organisée par la Fédération européenne des journalistes (FEJ), cette journée, dans la droite ligne de laquelle s’inscrit le mouvement des syndicats de journalistes français, a pour objectif de faire prendre conscience aux citoyens européens que le journalisme est actuellement en danger.

En France comme ailleurs la situation est grave comme le souligne Aidan White, le Secrétaire général de la FEJ. " Nous voyons se rejoindre les démons de l’ingérence politique, de l’autocensure, de la concentration des médias et de la précarité dans la profession pour aboutir à un journalisme véritablement malade ".
Des rassemblements ont eu lieu dans les grands villes de France, à Paris, Marseille, Toulouse, Lyon, etc

  •   A Paris, un rassemblement a eu lieu à 13 h 30 devant l’Assemblée Nationale. A cette occasion, les syndicats de journalistes ont remis leurs propositions aux députés avec la pétition (www.intersj.info) qu’ils ont lancé sur la toile après le rassemblement du 4 octobre.

  Si vous avez des question, n’hésitez pas à contacter le secrétariat FIJ/FEJ au +32 2 235 2200ou par courriel: efj@ifj.org

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rassemblement pour la démocratie à la télévision
(RDT)
(Association loi 1901, J.O. du 07/07/2007)


Communiqué de presse du 7 novembre 2007

Jean-François Kahn,
président du conseil d’administration de Marianne, s’engage en faveur de la
« Journée sans Sarkozy dans les médias »

Lors d’un récent entretien, Jean-François Kahn nous a transmis le texte suivant :
 
« Je trouve que c’est une très bonne idée. Si on arrivait à instaurer une Journée sans Sarkozy, elle deviendrait une journée historique, impatiemment attendue comme le 14 juillet, qui serait vécue, et de plus en plus, comme un moment de jouissance et de félicité. Une Journée sans Sarkozy, ce serait un peu comme un vendredi soir sans bouchons, comme un bulletin d’information sans attentat en Irak et, au restaurant, une addition sans TVA. Je suis convaincu qu’une Journée sans Sarkozy finirait par s’institutionnaliser comme la Fête de la Musique de Jack Lang et que, comme elle, elle finirait par s’internationaliser. Et les Russes finiraient par créer une Journée sans Poutine, les Vénézuéliens une Journée sans Chavez, et le monde entier une Journée sans Bush ni Ben Laden. En plus, je suis certain qu’au moment où les médias audiovisuels traversent une crise, ça ferait remonter les audimats et les médiamétries. »
 
Jean-François Kahn

 Rassemblement pour la démocratie à la télévision (RDT)
28, rue d’Entraigues 37000 Tours
Tél. 02 47 39 58 30 (de 14h à 18h) / 06 71 08 96 45
Courriel : rasdemtv@orange.fr

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Non à une Constitution « bis » !
Tribune de Jean-Pierre Chevènement parue dans Le Monde, édition du 8 novembre 2007.
A défaut de refuser le traité de Lisbonne, le PS devrait au moins s'abstenir de le cautionner.  http://www.chevenement.fr

 
Non à une Constitution « bis » !
 
Ecrasée par son "surmoi" européiste, Elisabeth Guigou n'envisage pas d'autres solutions pour les socialistes que de voter oui au traité de Lisbonne (Le Monde du 1er novembre) et de faire ainsi la courte échelle à M. Sarkozy pour imposer par la voie parlementaire une Constitution bis.

Elisabeth Guigou n'oublie qu'une chose : le 29 mai 2005, le peuple français a rejeté à 55 % des voix un projet de Constitution dont le traité de Lisbonne reprend toute la substance. M. Sarkozy a certes annoncé pendant la campagne présidentielle qu'il ferait ratifier par la voie parlementaire un "mini-traité" ou un "traité simplifié". Mais ce n'est absolument pas de cela qu'il s'agit !

Avec 256 pages empilant les articles qui modifient les traités existants, le traité de Lisbonne n'est nullement un "mini-traité", encore moins un "traité simplifié". C'est d'abord une mystification. On comprend la frustration de M. Giscard d'Estaing, qui, certes, retrouve intégralement son oeuvre dans le traité de Lisbonne, mais brisée en mille morceaux que seuls des juristes besogneux pourront laborieusement recoller. Ce n'est pas ainsi qu'on comblera le déficit démocratique de l'Europe !
 

 
Sur le fond, le traité de Lisbonne est surtout un "maxi-traité" qui ne mérite aucune des circonstances atténuantes que lui trouve Elisabeth Guigou. Celle-ci a-t-elle lu l'article 17 bis : "Avant d'entreprendre toute action sur la scène internationale... chaque Etat membre consulte les autres au sein du Conseil européen ou du Conseil" ? Et l'article 19 : "Lorsque l'Union a défini une position sur un thème à l'ordre du jour du Conseil de sécurité des Nations unies, les Etats-membres qui y siègent (la France et la Grande-Bretagne) demandent que le Haut Représentant de l'Union pour la politique extérieure soit invité à présenter la position de l'Union" ?

Chacun peut comprendre que si de telles dispositions avaient été en vigueur en 2003, la France, ne pouvant s'opposer à la fois aux Etats-Unis et à l'Union européenne, dont la majorité des Etats membres sont alignés sur eux, n'aurait pu se dissocier de l'invasion de l'Irak, pas plus que demain elle ne pourra éviter de cautionner des frappes militaires sur l'Iran, si les Etats-Unis, déjà engagés dans la campagne présidentielle de 2008, venaient à les décider !

L'article 27 réitère que l'OTAN reste pour les Etats qui en sont membres (la quasi-totalité) le cadre de leur défense. Exit la défense européenne ! Cela est tout à fait conforme à la politique d'alignement de M. Sarkozy, mais Elizabeth Guigou, qui se déclare "internationaliste" et prétend lutter pour une Europe capable de "peser" en faveur de la paix et de "tirer la rive Sud de la Méditerranée", peut-elle approuver ce texte que seule l'unanimité des Vingt-Sept permettra de modifier ?

Elisabeth Guigou prétend "maîtriser les effets pervers de la mondialisation". Peut-elle ignorer que le protocole no 6 réintroduit par la fenêtre le principe de la "concurrence libre et non faussée" que M. Sarkozy se vante d'avoir fait supprimer de la liste des objectifs de l'Union ? Les statuts de la Banque centrale européenne demeurent inchangés : avec un euro à 1,50 voire 1,60 dollar, Don Trichet continuera à batailler contre les moulins de l'inflation ! Pendant ce temps-là, aux termes du protocole n° 3, l'Eurogroupe "se réunira de manière informelle". Bonjour les dégâts !

Les socialistes pourront-ils assumer les délocalisations qui se poursuivent et le saccage de notre tissu industriel ? Pensent-ils qu'après avoir approuvé le traité de Lisbonne, ils pourront se défausser sur le gouvernement de choix qui résulteront des "contraintes européennes" qu'ils auront eux-mêmes acceptées ?

La vérité est que le Parti socialiste, s'il pouvait compter sur ses dirigeants, aurait un boulevard devant lui : ce qui avait été rejeté par référendum ne peut être adopté que par la même voie. Tel était l'engagement du "projet socialiste" adopté à l'unanimité en 2006, et celui de la candidate socialiste en 2007.

En refusant au moins de prendre part au vote, à défaut de dire non (compte tenu de ses antécédents), le Parti socialiste resterait fidèle à ses engagements. Il éviterait de cautionner l'immense reculade dont M. Sarkozy se targue comme d'un succès diplomatique. Il pourrait alors s'appuyer sur la volonté démocratiquement exprimée du peuple français pour exiger demain une réorientation économique, sociale et politique de la construction européenne. Le Parti socialiste ne pourrait sans doute pas empêcher M. Sarkozy de faire voter son "maxi-traité complexifié". Au moins ne servirait-il pas de marchepied !

Le PS s'isolerait-il à l'égard de la gauche européenne ? Il suffit de voir les difficultés des gauches allemande et italienne pour comprendre qu'un rôle historique incomberait au Parti socialiste français : celui de tracer le chemin pour sortir l'Europe de l'ornière où elle s'enfonce, inféodée qu'elle est aux orientations monétaires ou diplomatiques des Etats-Unis. Dire non à la Constitution bis serait le choix de l'intelligence historique, celui du courage et de l'inventivité. Il n'est en tout cas pas trop tard pour sauver l'honneur, car c'est sur cette base-là seulement qu'on pourra demain reconstruire.
Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen.
L'article est également en ligne sur le site du Monde.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Sur un autre site, où j'ai également  publié mon article "télévision communautariste", on m'a fait un commentaire, que je joins, en le précédant du titre du blog de l'auteur du commentaire :

Le blog du livre La judéomanie

"La judéomanie" est un livre d'analyse politique sur la discrimination positive dont la communauté juive est l'objet en France depuis 25 ans, une entorse au princpe républicain d'égalité qui crée un effet pervers : de l'antisémitisme." (Eva : l'antisémitisme est une abomination, en voilà une des racines : "la discrimination positive") 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Commentaire: Vous avez raison de dénoncer comme Jean Robin dans son
livre "La judéomanie" ( http://judeomanie.blogspot.com/ ) cette
descrimination positive faite à l'égard de la communauté juive. Cette
instrumentalisation politico-médiatique qui favorise la victimisation à
outrance de cette communauté est la source même de l'antisémitisme et
du communautarisme. Un politique de 2 poids, 2 mesures à l'égard des
différentes communautés qui vivent en France ne peut être que la
source d'injustice et de haine. Bravo pour avoir le courage de le dire.

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages