6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 06:42
Stats R-sistons à l'intolérable
Pour la journée d'hier, visiteurs uniques (1/3 environ des visites totales, la plupart sur moteurs de recherche) : 
  • 1 144 pages vues,  630 visiteurs uniques
    Total commentaires : 2454




    Seulement des Infos aujourd'hui, pour mieux connaître le monde  qu'on nous prépare :

    USA : Vers une politique extérieure
    encore plus agressive,
    encore plus dangereuse,
    encore plus menaçante !




    Le secrétaire américain à la Défense étend la doctrine de la guerre préventive et y inclut l’usage de la bombe atomique


Dans un discours remarquable sur la politique nucléaire prononcé le 28 octobre devant le Carnegie Endowment for International Peace (CEIP), le secrétaire d’Etat à la Défense, Robert Gates, a dressé un sombre tableau de la situation internationale et a argumenté en faveur d’une extension de la doctrine de la guerre préventive formulée par l’administration Bush à l’utilisation de frappes nucléaires.


On dit un peu partout que, dans l’éventualité d’une victoire du démocrate Barack Obama à l’élection présidentielle, celui-ci garderait Gates comme ministre de la Défense. Le discours prononcé par Gates dans ces derniers jours de la présidence Bush a ainsi le caractère d’une déclaration politique de la part de la prochaine administration.

Gates a commencé son discours en établissant des parallèles nombreux et de mauvais augure entre la situation mondiale actuelle et celle qui régnait lors de la fondation de l’Institut Carnegie en 1910, quatre ans avant le début de la Première Guerre mondiale. A l’époque, a-t-il remarqué, Wall Street se trouvait dans la panique boursière de 1910-1911 et était confronté à une crise du crédit, les Etats-Unis venaient de réprimer une insurrection aux Philippines qui avait coûté la vie à 4200 Américains, un bilan comparable à celui des combats en Iraq, et « l’Europe, s’armant jusqu’aux dents, formait une suite d’alliances aux implications évidentes pour ceux qui voulaient bien les voir. »

Gates avança l’argument que les illusions pacifistes promues par le fondateur du CEIP, Andrew Carnegie, un magnat de l’acier du tournant du siècle, très notoire dans le mouvement ouvrier pour la répression brutale de la grève de Homestead contre sa société (1892), ne devaient pas empêcher les Etats-Unis de préparer une guerre plus générale.

Il remarqua: « En août 1913, Carnegie dit que "la seule mesure requise aujourd’hui pour le maintien de la paix mondiale est un accord entre trois ou quatre des puissances civilisées… engagées à coopérer contre ceux qui dérangent la paix mondiale". » Gates dit que, dans une lettre adressée quatre ans plus tard au président Woodrow Wilson, élu en 1916 sur la base d’un programme de maintien des Etats-Unis hors de la guerre mondiale, « le même Andrew Carnegie encourageait le président dans les termes les plus fermes à déclarer la guerre, parce que, écrivait-il, "il n’y a qu’une seule manière directe de régler les choses" ».

Puis, se tournant vers la politique nucléaire, Gates dit : « tant que d’autres pays ont des armes nucléaires, nous devons garder une certaine quantité de ces armes nous-mêmes, afin de dissuader les adversaires potentiels et de rassurer plus d’une vingtaine d’alliés et de partenaires qui dépendent de notre parapluie nucléaire pour leur sécurité, rendant inutile qu’ils développent leur propre arme [nucléaire] ».

Ce commentaire donne une idée du caractère tendu et instable des relations internationales et de la paranoïa des responsables américains.

Les inquiétudes de Gates quant à une prolifération d’armes nucléaires ne s’arrêtent pas aux programmes existants qui sont le fait d’« adversaires potentiels » et parmi lesquels Gates inclut « les Etats voyous comme la Corée du Nord, l’Iran ou les programmes stratégiques de modernisation russes ou chinois ». Ses craintes s’étendent à la politique nucléaire de tous les Etats, y compris celle d’Etats clients des Etats-Unis.

Gates revint sur ce point par la suite: « Il est impossible de prédire l’avenir […] nos adversaires et d’autres nations rechercheront toujours les avantages qu’ils pourront obtenir quels qu’ils soient. Sachant cela, nous devons nous préparer à des situations imprévues que nous n’aurons même pas prises en considération. »

La liste donnée des Etats amis de Washington qui ont choisi de ne pas développer la bombe atomique est significative: la Corée du Sud, l’Argentine, l’Afrique du Sud et la Libye. Deux des pays les plus évidents dans cette catégorie, les ex-ennemis de la Deuxième Guerre mondiale, le Japon et l’Allemagne, n’y figuraient pas. Gates n’a pas expliqué quelles considérations politiques l’avaient conduit à les omettre.

Puis, Gates proféra cette menace étonnante : « Tant que d’autres Etats possèdent ou bien cherchent à posséder des armes nucléaires et peuvent nous menacer nous, nos alliés et nos amis, de façon potentielle, nous devons avoir une capacité dissuasive qui montre clairement que mettre les Etats-Unis au défi dans le domaine nucléaire ou à l’aide d’autres armes de destruction massive, peut avoir pour conséquence une riposte massive et catastrophique. »

Selon Gates, les Etats-Unis doivent être capables de menacer de façon crédible d’un holocauste atomique tout Etat qui « défie » les Etats-Unis dans le domaine nucléaire ou avec d’autres « armes de destruction massive ». Selon ses propres paroles, un tel défi ne signifie pas qu’une nation attaque les Etats-Unis. Cela ne demande même pas qu’une nation possède l’arme atomique ou d’autres armes de destruction massive. Il suffit simplement qu’une nation « cherche » à obtenir de telles armes pour qu’elle devienne la cible potentielle d’une « réponse massive et catastrophique » de la part des Etats-Unis.

Les implications d’une telle doctrine...

... sont immenses non seulement pour ce qui est des programmes nucléaires militaires américains, mais pour l’ensemble de la politique étrangère américaine. Elle stipule que toute nation dans le monde doit croire qu’une tentative de développer l’arme atomique entraînera une attaque nucléaire américaine. Ainsi, les Etats-Unis seraient, pourrait-on argumenter, obligés d’attaquer à l’arme nucléaire les pays qu’ils accusent de développer une bombe atomique, comme l’Iran et la Corée du Nord, sinon le reste du monde en conclurait que les Etats-Unis ne mettront pas leurs menaces à exécution.

Gates complète la doctrine de la guerre préventive de Bush, annoncée avant l’invasion non provoquée de l’Irak et s’appuyant sur le mensonge à propos de l’existence de prétendues armes de destruction massive, avec la clause qu’une attaque préventive américaine peut impliquer le recours à grande échelle de la bombe atomique.

Il appela dans son discours à une augmentation appréciable des dépenses allouées aux armes nucléaires, ainsi qu’à la reprise des essais nucléaires. « Il n’est absolument pas possible de maintenir une dissuasion crédible en réduisant en même temps le nombre d’armes dans nos réserves sans soit recourir aux essais nucléaires pour notre stock soit poursuivre un programme de modernisation », a-t-il déclaré.

Parlant de pronostic « sombre » pour ce qui était de surmonter les problèmes techniques et de personnel des programmes stratégiques nucléaires américains, Gates expliqua que sa politique comprenait les armes américaines les plus volumineuses et les plus puissantes : « Le programme que nous proposons ne concerne pas les nouvelles capacités, les bombes-valise, les bombes anti bunker ou les bombes atomiques tactiques [...]. Il s’agit de la crédibilité future de notre dissuasion nucléaire. »

Gates a aussi répondu à des inquiétudes sur la structure de commandement des forces nucléaires de l’aviation américaine, causées par le limogeage le 5 juin de plusieurs hauts responsables de l’armée de l’air. Ceci se produisit après qu’on ait découvert le transport à Taïwan de pièces composantes d’ogives nucléaires américaines. Le World Socialist Web Site avait à l’époque soulevé la question de savoir si cela faisait partie d’une politique extérieure officieuse de sections de l’armée américaine. La presse bourgeoise avait cependant accepté les explications officielles selon lesquelles il s’était agi d’une simple négligence technique.

Les explications données par Gates ne se sont pas concentrées sur un règlement du problème technique des protocoles de transport de l’armée de l’air, mais bien plutôt sur un contrôle de la politique de celle-ci. Il annonça des mesures destinées à centraliser « la politique et la supervision nucléaire », ce qui comprend un nouveau quartier général de l’armée de l’air et un centre pour armes nucléaires à la base aérienne de Kirkland (Nouveau-Mexique) qui aura pour tâche de « déblayer des chaînes de commandement ambiguës qui ont été la cause de problèmes dans le passé ».

Gates conclut sa conférence en énumérant plusieurs genres d’attaque que les Etats-Unis pourraient empêcher par une stratégie de dissuasion, nucléaire ou autre. Il mentionna le développement de réponses « appropriées » à des cyber-attaques sur les systèmes ordinateurs des Etats-Unis, de dissuader les attaques contre leurs satellites de communication (qui ne pourraient venir que de pays ayant des armées technologiquement avancées) et de développer « de nouvelles technologies afin d’identifier la signature » de matériel nucléaire, permettant aux Etats-Unis de « faire porter à tout Etat, tout groupe terroriste et tout autre agent non étatique ou individuel la pleine responsabilité de soutenir ou de permettre des menées terroristes dans le but d’obtenir ou d’utiliser des armes de destruction massive ».

Il est à noter que plusieurs de ces types d’attaques, en particulier les cyber-attaques et les attaques terroristes à l’aide d’armes de destruction massive sont, par nature, difficiles à identifier et qu’elles laissent la possibilité d’une manipulation de la part de Washington. L’exemple le plus connu dans ce domaine est celui des attaques à l’anthrax, effectuées en utilisant des spores issues d’un laboratoire militaire à Fort Detrick et dont on a finalement rendu responsable un scientifique civil employé à Fort Detrick, mais que les médias ont longtemps attribuées à des terroristes islamiques.

Une estimation des commentaires remarquablement belliqueux de Gates se doit de noter que sa justification d’une guerre nucléaire préventive n’est pas un fait isolé. En avril de cette année, Hillary Clinton, alors candidate démocrate à la présidence, dit que si l’Iran attaquait Israël, les Etats-Unis répondraient en « anéantissant » l’Iran.

Ces commentaires sont une preuve de plus que la classe dirigeante américaine poursuivra une politique étrangère encore plus agressive après l’élection présidentielle de 2008.
Mardi 04 Novembre 2008

http://www.wsws.org http://www.wsws.org  ( vu sur http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24430925.html)
http://www.marcfievet.com/article-24426843.html



Edward S. Herman et David Peterson
- La menace d'une guerre nucléaire augmente
"On s'est mis à justifier des guerres même en l'absence de toute menace"

Cliquer sur Guerre nucléaire






LE MONDE ENTIER DANS LA RUE
LE 15 NOVEMBRE  !!!


 LA CRISE,  QU’ILS LA PAIENT EUX-MÊMES  !

L’appel vient d’Espagne où a surgi l’initiative : "La crise, qu’ils la paient eux-mêmes !". Il s’agit d’un mouvement parallèle à la réunion des gouvernants des "grands" pays capitalistes, laquelle a lieu dans le but de prendre des mesures pour sauver de la crise les grands monopoles détenteurs de la richesse mondiale.

Cependant, avec ces mesures, ils prévoient de faire porter la crise par la classe ouvrière et les masses populaires dans le monde, sous forme de chômage, de perte de logement, d’augmentation des journées de travail, de licenciements en masse, de répression contre la protestation, et de la précarisation dans le monde entier des travailleurs et des personnes aux moindres ressources.

Pourtant, par ailleurs, on consacre d’immenses ressources pour "sauver les entreprises" capitalistes qui vont jusqu’à commettre le crime, comme ça c’est passé aux Etats Unis, de prendre l’argent qu’on leur donne pour le REPARTIR EN DIVIDENDES ET PAYER DES DETTES ASTRONOMIQUES AUX GERANTS ET PROPRIETAIRES DE BANQUES.

Une telle situation exige
une mobilisation DANS LE MONDE ENTIER.

 

Tous sont appelés à se rassembler sur les places de chaque ville du monde CONTRE LA CRISE ET CONTRE L’INTENTION DE LA FAIRE PAYER PAR LA CLASSE OUVRIERE ET LES COUCHES POPULAIRES.

Nous nous solidarisons avec l’appel qui vient d’Espagne et tentons d’amplifier sa résonnance.

Nous demandons aux publications populaires de faire circuler cet appel !

Qu’il soit traduit dans toutes les langues et circule dans tous les pays ! Nous vous serons reconnaissants d’envoyer les traductions à notre adresse : pcvmirandasrp@gmail.com pour que nous puissions les faire circuler.


En avant, la mobilisation du monde
contre les impérialistes monopolistes !

Passez cet appel, envoyez-le par courrier, faites le parvenir aux groupes, feuilles publiées, blogs. Traduisez-le pour que nous puissions le faire circuler !!!

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24427653.html



Nanotechnologie,
la nouvelle menace alimentaire




Nanotechnologie, la nouvelle menace alimentaire

Global Research,Georgia Miller, 30 octobre 2008


    À la suite du génie génétique, la nanotechnologie représente la dernière tentative de la haute technologie de s’infiltrer dans nos réserves de vivres. De grands scientifiques ont prévenu que la nanotechnologie, la manipulation de la matière à l'échelle atomique et moléculaire, introduit de nouveaux risques graves pour la santé humaine et l’environnement. Pourtant, sans débat public, contrôle ni réglementation, des aliments non étiquetés, fabriqués en utilisant la nanotechnologie, commencent à apparaître sur les rayons de nos supermarchés.


    Aux quatre coins du monde, l’intérêt augmente pour l’alimentation, la santé et l'environnement. Où sont fabriqués les produits, comment, pourquoi, par qui, viennent-ils de loin, combien de temps ont-ils été stockés etc. Des mouvements pour la nourriture bio et locale ont surgi comme une réponse instinctive et concrète à l’usage croissant des produits chimiques dans la production alimentaire, et à l'aliénation montante des industriels de l'agro-alimentaire envers les systèmes agricoles globalisés. Les gens choisissent de manger des aliments biologiques parce qu'ils se soucient de la santé de leur famille et du bon état de l'environnement. L'agriculture biologique permet aussi aux gens d’entretenir une agriculture respectueuse de l'environnement, et des techniques bien choisies, plutôt que les produits chimiques intensifs de l’agriculture industrielle.


    Le soutien en faveur de l'agriculture biologique a aussi grandi en réaction directe aux efforts des géants de la biotechnologie pour modifier génétiquement nos cultures vivrières. Les agriculteurs et les acheteurs de nourriture du monde entier ont été, et continuent d’être, rendus furieux par l'introduction du génie génétique dans les cultures vivrières. Pour beaucoup, la conclusion inévitable est que, alors que les compagnies de biotechnologie bénéficient de l'entrée des aliments génétiquement modifiés dans la chaîne alimentaire, les consommateurs, les agriculteurs et l'environnement supportent tous les risques.


    Aujourd’hui, la nanotechnologie introduit une nouvelle vague de menaces dans notre alimentation. La nanotechnologie est de la haute technologie, un procédé atomique opposé à l'agriculture biologique, dont la valeur, grâce à ses propriétés de fraîcheur et aux aliments complets non raffinés, procure la santé naturelle. En outre, la nanotechnologie transforme la ferme en extension aut -omatisée d’usine de production de haute technologie, utilisant des produits brevetés qui concentreront inévitablement le contrôle des entreprises. Elle introduit aussi de nouveaux risques graves pour la santé humaine et l'environnement.



Introduction à la nanotechnologie :


    La nanotechnologie est une puissante technique nouvelle de démontage et de reconstruction de la nature au niveau atomique et moléculaire. Elle incarne le rêve selon lequel les scientifiques peuvent refaire le monde au niveau de l’atome, en utilisant la manipulation au niveau atomique pour transformer et construire une vaste gamme de nouveaux matériaux, dispositifs, organismes vivants et systèmes techniques.


    La nanotechnologie et la nanoscience impliquent l'étude des phénomènes et des matériaux, et la manipulation des structures, dispositifs et systèmes qui existent à l'échelle nanométrique, inférieure à la taille de 100 nanomètres (nm). Pour replacer 100nm dans son contexte : un brin d'ADN fait 2,5nm de large, une molécule de protéine fait 5nm, un globule rouge 7.000nm et l’épaisseur d’un cheveu humain fait 80.000nm.


    Les propriétés des nanoparticules ne sont pas régies par les mêmes lois physiques que celles des particules plus grosses, mais par la mécanique quantique. Les propriétés physiques et chimiques des nanoparticules, par exemple, la couleur, la solubilité, la solidité, la réactivité chimique et la toxicité, peuvent donc être assez différentes de celles des particules plus grosses de même substance.


    Les propriétés altérées des nanoparticules ont rendu possibles de nombreux nouveaux produits et applications rentables. Des nanoparticules conçues sont utilisées dans littéralement des centaines de produits déjà disponibles sur les rayons des supermarchés, notamment des écrans solaires transparents, des cosmétiques diffractant la lumière, des hydratants à pénétration renforcée, des colorants et parfums répulsifs pour tissus, des revêtements repoussant la saleté, des peintures de longue durée et des vernis de meubles, et même certains produits alimentaires.


    Le Asia Pacific Economic Cooperation (APEC) Center for Technology Foresight a prédit que la nanotechnologie révolutionnera tous les aspects de notre économie et de la société, avec de grands bouleversements sociaux.



Comment sera utilisée la nanotechnologie
pour la production et la transformation alimentaire ?


    Les analystes de l'industrie et les promoteurs prévoient que la nanotechnologie servira à transformer la nourriture au niveau de l’atome : « Grâce à la nanotechnologie, l'alimentation de demain sera conçue en manipulant les molécules et les atomes. La nourriture sera enveloppée dans des emballages de sécurité « intelligents, » qui pourront détecter les détériorations ou les contaminants nocifs. Les produits du futur amélioreront et ajusteront leur couleur, saveur, teneur en éléments nutritifs pour s’accommoder au goût ou aux besoins de santé de chaque consommateur. Et dans l'agriculture, la nanotechnologie promet de réduire le recours aux pesticides, d’améliorer les plantes et les animaux d'élevage, et de créer de nouveaux produits nano-bio-industriels, comme le déclare le dernier rapport de l’US Project on Emerging Nanotechnologies sur l'usage de la nanotechnologie dans l'alimentation et l'agriculture (disponible sur www.nanotechproject.org).


    L’industrie alimentaire et agricole a investi des milliards de dollars dans la recherche en nanotechnologie, avec, déjà sur le marché un nombre inconnu de nanoproduits alimentaires non étiquetés.  suite à

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24417151.html



Autres blogs d' Eva

Abonnez-vous à mon blog R-sistons !
Recommandez-le !



R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

R-sistons au choc de civilisations
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

Eva coups de coeur blogs
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/





L’Atlantisme comme
nouveau totalitarisme ?


Pour les « néo-conservateurs  » l’Amérique est le modèle de civilisation le plus abouti. Elle a vaincu les grandes idéologies (le nazisme et le communisme) et se prépare à affronter son troisième ennemi (tout au moins celui qu’elle a déclaré comme tel) à savoir l’islamisme radical. Pour eux, le monde doit être modelé par les démocraties républicaines, selon ce modèle de civilisation via le démocratisme imposé, militairement s’il le faut. Le cœur de cette pensée est donc un interventionnisme très fort à l’extérieur du territoire américain, que l’on peut qualifier d’impérialisme idéologique.

(..)  Cette alliance de suprématie militaire et d’associations faussement civiles n’ont en fait qu’un but : encercler la Russie et prendre le contrôle des zones essentielles que sont les Balkans (anciennes colonies soviétiques et vitales à l’extension Est de l’Europe), le Caucase (avec la Caspienne) et enfin l’anneau de contour eurasien.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42496

Vers la fin du nouvel ordre mondial ?
Pour la première fois depuis la chute de l’URSS et l’avènement du nouvel ordre mondial, la Russie mène une opération militaire hors de ses frontières, dans un pays voisin et souverain et ce afin de défendre des citoyens russes. Le jeudi 7 août 2008 restera dans les annale car l’opération militaire russe actuellement en cours va modifier à "jamais" les relations internationales.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=43196


Vidéo :


Ralph Nader : "Obama et McCain sont les marionnettes des entreprises"  
http://www.dailymotion.com/video/k1XgaEqY8vKydSO1tH



Alexandre Latsa

Quelques considérations....


L’actualité suggère deux constats. Le premier est que la propension de nos intellos à s’enflammer pour une cause douteuse est inguérissable. La rébellion des moines de Lhassa a provoqué l’éruption habituelle de déclarations incendiaires en faveur, cette fois, des prétendus opprimés par l’horrible régime chinois. Comme toujours, sans le moindre doute, sans la moindre nuance, sans la moindre vérification, sans le moindre souci de la réalité. Les présumées victimes ont la fragrance des fleurs, leurs bourreaux puent l’ordure et le sang. Et comme toujours, notre chorale de justiciers choisit ceux dont elle exalte le malheur le plus loin possible. Au milieu albanais des Balkans, au centre darfourien de l’Afrique, au fin fond tibétain de l’Asie. Il ne lui viendrait jamais à l’esprit d’entreprendre le même genre de campagne tonitruante pour les exploités ou les pauvres de chez nous. La défense doit être exotique : c’est une précaution qui permet de ne pas prendre de position politique en se drapant dans un droit-de-l’hommisme de salon.

Le second constat est celui de la fragilité de l’Europe des technocrates de Bruxelles. Le plus petit grain de sable enraye la machine. Et surtout provoque une panique qui serait risible si les enjeux n’étaient pas aussi importants. Nos eurolâtres se sont affolés à l’idée qu’un leader moins lâche que les autres puisse partager – démocratiquement – le pouvoir dans la petite Serbie ; ils entrent en transes en imaginant que la petite Irlande puisse rejeter – démocratiquement – leur constitution ravalée. Là aussi, nos oracles sont inguérissables. Ils avaient prédit que le “non” à notre référendum serait la ruine du continent, et mené une formidable campagne d’intimidation en ce sens. Leur échec n’a rien changé – hélas – à leur inacceptable projet. Et il ne les a pas empêchés de menacer Belgrade d’un exil fatal si le Parti radical de Nikolic remportait les élections, et d’imposer le traité de Lisbonne à tous les autres Etats européens sans consultation populaire.

La conclusion de ces constats est triste. Il est triste de voir le soutien nécessaire des souffre-douleur de tous les pouvoirs être aliéné par des imbéciles. Il est triste de voir la souhaitable harmonisation des peuples de notre continent être compromise par des faussaires et des apprentis sorciers. Il est triste de voir la démocratie bafouée par ceux qui s’en proclament les vertueux croisés.

Et il est surtout triste de voir tous nos grands médias relayer ces trahisons. 


 http://www.b-i-infos.com/anciens_bi.php?apercu=133



La Russie se réveille :

L'agressivité de l'OTAN qui depuis la fin de l'Union Soviétique cherche à encercler la Russie de la Baltique aux « Balkans d'Eurasie » en passant par les rives de la Mer Noire, aura été finalement « un mal qui entraine un bien ». Elle aura fait prendre conscience au Kremlin de la nécessité de se doter de moyens de défense à la hauteur des nouveaux défis et de nouer de nouvelles alliances. Les associations comme l'Organisation de Coopération de Shangaï (OCS) ou Brésil Russie Inde Chine (BRIC) s'inscrivent dans cette perspective. Il était temps de contre-attaquer à ce niveau car la Russie a perdu du temps et des opportunités en particulier dans les Balkans avec la Serbie trahie sous Eltsine et mal soutenue sous Poutine jusqu'à l'affaire récente du Kossovo. Le Kossovo semble avoir été l' électrochoc d'une Russie restée trop longtemps passive et qui commettait l'erreur de se cantonner à la diplomatie.

http://alexandrelatsa.blogspot.com/2008/11/entretien-avec-yves-bataille.html


[YB.jpg] 



Yves Bataille est une des figures marquantes de la mouvance Pan-européenne et Eurasienne. Géopolitologue, spécialiste des Balkans et notamment de la Serbie. Pour lire quelques articles de Yves Bataille :

L'Ukraine sur le grand échiquier (2004)
France : le syndrome Serbe ? (2005)
La Chine et la prochaine guerre (2006)
La guerre commence au Kosovo (2008)

 
La Chine et la prochaine guerre :


Grande puissance du Nouveau Siиcle, la Chine inquiиte les Etats-Unis, interpelle l’Europe et a dйjа esquissй une alliance gйopolitique avec la Russie

http://evrazia.info/modules.php?name=News&file=article&sid=2847


André Maltais
- Equateur : une nouvelle constitution pour bien vivre
Un document novateur contre le néolibéralisme : travail, planification, nature, paix...

Equateur




Palestine :


Gideon Lévy
- Vous savez comment le soldat tue ?
"Le soldat croise les jambes, fume une cigarette, boit du café, et tue mon fils, comme on tue un chat."

Israël

Samah A. Habeeb - La souffrance psychologique des enfants de Gaza
"Terreur et traumatismes sans fin s'acharnent sur les enfants des territoires occupés"

Gaza

Tariq Ramadan - Les droits humains des Palestiniens sont niés
"Le rapporteur des Nations-Unies n'a pas dû forcer le trait"

Palestiniens


http://dieguez-philosophe.com/
Qu'est-ce que le génie littéraire ?

 http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/actualite/leclezio.htm




Attention ! J'ai complété la publication précédente
avec de nombreux liens (notamment Russie-USA)....

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 04:16

Un Noir à la tête de
la Maison Blanche !



http://www.agoravox.fr/IMG/chat2.jpg


Non, ce n'est pas le chat de Sarah Palin,

c'est celui d'Agora Vox.

Il n'en revient pas, le brave matou !

Un noir élu,

un héros américain blanc KO,

et puis, ne l'oublions pas,

un très grand perdant,

Dieu lui-même... Fichtre !

Son Ambassadeur personnel,

l'immense Georges W.Bush,

apôtre du Bien planétaire,

terrassé par un diable noir !

Oui, l'envoyé de Dieu lui-même

pour établir la paix sur terre

par la guerre permanente,

est vaincu par procuration.

God blesse le monde !

Il lègue à son successeur

une grande Amérique, 

une Amérique au sommet de sa forme :

Image du pays en berne,

dette et disparités records,

dépenses militaires qui explosent,

armée embourbée partout,

crise financière, économique.. 

Alors oui, un Noir maître du monde,

après avoir mis KO un héros et Dieu lui-même,

il n'y a qu'aux Etats-Unis qu'on voit ça !

Et ce n'est pas fini...

Les paris sont ouverts,

crise ingérable,

récession galopante,

krach général,

destitution d'Obama,

son assassinat,

et puis guerre civile,

guerre contre l'Iran, la Syrie, le Liban,
la Palestine, la Russie, la Chine, le Vénézuela..

Il va y avoir du sport, assurément !

Les blogueurs ne sont pas prêts de chômer,

et le chat de cesser de s'étonner.


Encore un coup du NOM, assurément...

Quel humour, olé !!

Et combien a-t-il été dépensé

pour réussir un tel show ??





C'était l'éditorial d'Eva,

non-aligné, naturellement.

Bonsoir, ou bonjour,

la vie est belle,

on n'a pas fini de rigoler !




R-sistante à l'intolérable,
armée d'une rose...


NB Quand même, grand moment d'émotion !
Ne boudons pas notre plaisir,
un Noir à la charge suprême,
maître du monde, décapant, non ?
Et puis, ses premiers mots sont :
"Notre force, ce n'est pas notre Puissance,
mais nos idées, démocratie, espérance
..."

Ca a de l'allure, non ?
Quelle rupture !!!

Une icône a gagné...
une séduisante icône !
Et un joli couple, aimant,
une charmante famille !
L'Amérique, dans ce qu'elle a de meilleur....

Oui, tout est possible aux Etats-Unis !
Même le meilleur !
Enfin...
God bless the world !


TAGS : Obama, Bush, Noir, USA, Amérique, Russie, Syrie, NOM, Chine, Iran, Liban Palestine, crise, Sarah Palin, guerre permanente, démocratie, Vénézuela....

NOM : Nouvel Ordre Mondial


Les bombardements continuent, cette fois, à nouveau sur une noce !
Ca recommence, courte trève... Eternelle Amérique...
Longue vie aux mariés ! Yankees bienfaiteurs, armée du Bien... Grrr...



Obama, noir à l'extérieur,
blanc à l'intérieur

(Superbe analyse de G Stanechy, comme d'habitude. Courez lire...)

Non, au risque de me répéter, il a été élu pour une opération de  window dressing. Habillage de vitrine, pour rétablir l'image des USA dans l'opinion internationale. Pure opération de communication et de désinformation. Comme on lance un nouveau dentifrice ou une nouvelle savonnette. Pour camoufler, ce qui va continuer comme avant. Si ce n'est pire qu'avant...

http://stanechy.over-blog.com/article-24497955.html



Hommage à Michelle,
1e Grande Dame

 Michelle, tout simplement, une très belle femme !

"Et laissez-moi vous dire une chose, a-t-elle déclaré, pour la première fois de ma vie d'adulte, je suis fière de mon pays."

Attention, Michelle ne sera pas une potiche ! C'est une Africaine qui a des tripes, qui connaît la souffrance des Noirs d'Afrique et des laissés pour compte du rêve américain, elle a choisi une carrière dans le Public, elle, brillante diplômée qui pouvait prétendre aux fonctions les plus élevées !

Mes amis, c'est un couple qui a été élu, et les préoccupations sociales de Michelle sont solides ! Alors, regardons, elle sera une conseillère avisée de son mari...

Là encore, ne boudons pas notre plaisir, l'Actualité nous en réserve si peu.... Eva





Sélection de Liens :

Liens panier à crabes


Le Site contre-info attaqué !

Le site est suspendu à la suite d’une plainte transmise à l’hébergeur, arguant de l’existence de SPAM en provenance de CI. Cette accusation, mensongère faut-il le préciser, vise vraisemblablement à tenter de réduire au silence une source d’information que des centaines de milliers de visiteurs chaque mois apprécient pour sa qualité, son indépendance d’esprit, tout comme sa mesure dans le traitement des évènements. Elle est vouée à l’échec, soyons en sûrs.

Nous travaillons activement avec l’hébergeur pour établir l’absence de fondement de cette plainte et restaurer le service dans les meilleurs délais.

Ce site alternatif permettra, d’ici là , de vous tenir informé.

La rédaction

http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7363



Mise en redressement judiciaire
du système financier et monétaire


Selon un banquier de haut niveau cité dans La Tribune, ce sommet pourrait être suivi le 17 novembre d’un « lundi très, très noir », puis, ajoute Mme LaRouche, d’un « mardi sanglant » et d’un « mercredi effroyable », menant à l’effondrement total du système financier mondial.

La seule manière de l’empêcher serait de décréter la mise en redressement judiciaire du système financier et monétaire, comme le propose Lyndon LaRouche.

Or, ni l’administration Bush, truffée d’anciens collaborateurs de Goldman Sachs, ni le Premier ministre britannique Gordon Brown, n’ont l’intention d’accepter une véritable mise en redressement judiciaire du système financier mondial en faillite. Bush ne voulait même pas que le nouveau Président américain participe au sommet, bien que les deux candidats disposent d’étroites relations à Wall Street.

En même temps, il serait illusoire de croire que les pays du secteur en voie de développement accepteront une simple réforme du FMI, tout en les maintenant sous le joug du Fonds. D’ici le 15 novembre, différents sommets sont prévus — Mercosur (marché commun sud-américain), Organisation de coopération de Shanghai ou G20 — au cours desquels les pays participants tenteront de faire passer leurs intérêts nationaux dans la formulation de la nouvelle architecture financière. Les pays d’Asie, qui ont eu affaire au FMI pendant la « crise asiatique » de 1997-98, restent méfiants, et même le Premier ministre turc Erdogan a fait savoir qu’il ne permettrait pas au FMI d’« étrangler » l’économie de son pays.

Entre-temps, l’économie réelle sombre à une vitesse vertigineuse dans la dépression, dont Mme Zepp-LaRouche a cité des exemples (cf. ci-dessous). La situation est particulièrement critique dans les pays émergents

« faute de mettre immédiatement à l’ordre du jour la création d’un nouveau système financier mondial, le monde est menacé de dangers que le yuppie moyen qui profite du système actuel ne peut même pas imaginer. Seule une procédure de redressement judiciaire ordonnée, incluant l’élimination des millions de milliards de dollars de produits dérivés du système, permettrait de résoudre le problème. (...) Il faut fermer une fois pour toutes ce marché et déclarer toutes les transactions dérivées nulles et non avenues. Que les spéculateurs redoutent cette solution comme le diable l’eau bénite, ne devrait pas empêcher les gouvernements de mettre une telle procédure de redressement à l’ordre du jour le 15 novembre. »

Mme Zepp-LaRouche met en garde : « Les participants au sommet du G20 devront répondre de leurs décisions devant l’histoire, en particulier s’ils laissent passer la chance d’adopter un système de Nouveau Bretton Woods dans l’esprit de Roosevelt. Les conséquences en seraient non seulement l’effondrement rapide de l’économie mondiale, avec des milliards d’affamés, mais aussi le chaos social dans les pays du G7, dont il ne sera pas facile de venir à bout, même avec la solution mussolinienne. »

En vue du sommet du G20, une conférence privée se tiendra le 11 novembre à Washington, à laquelle Lyndon LaRouche prendra la parole

(extraits) voir http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-24444020.html


Les conseillers de la campagne d'Obama
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/11/05/les-conseillers-de-la-campagne-de-barack-obama-4990012


Election d'Obama, une imposture ?

Des millions de dollars pour 4 nouvelles années de dictature du Dow Jones.
Depuis plus d'un siècle les agences démocrates et républicaines nous jouent la comédie du désaccord pour préserver l'ordre capitaliste.
Les autres candidats ont disparu du paysage médiatique : une candidate écologiste, une candidate pseudo trotskyste du SWP , un candidat libertarien...etc...
Qui en entend parler ?
(..) Ce n'est pas une dictature des goulags, une dictature des hôpitaux psychiatriques pour opposants (comme celle dont rêvent déjà les responsables du site
revolution celeonet)
Non.
Là , c'est la dictature bourgeoise...
Ce sont des millions de dollars que Wall Street a déversé sur son candidat.
Ce sont des millions de dollars pour corrompre tous les médias, pour acheter toutes les places des journaux , des radios, des chaines de télévision.
(..) Wall Street a lâché Mc Cain comme un danger risqué : les capitalistes du pétrole, les capitalistes de la rapacité gangsteristes du genre Halliburton, ont poussé le bouchon trop loin.
Il faut maintenant un petit nuage bleu pour recouvrir les crimes des USA, un petit nuage pour masquer le principal pays criminel écologique au monde.
Le pays qui émettait 19,6 kilos de carbone par jour par personne en l'an 2000.
Ce pays a fait croire à ses classes moyennes qu'elles pouvaient devenir propriétaires de leurs logements.
Une gigangstesque magouille - les subprimes - a permis de faire financer la construction des logements des nouveaux propriétaires en attirant aux USA le fric de l'Europe, le fric de l'Asie.
Mais la magouille s'est retourné car les intermédiaires de Wall Street percevaient, au passage, un pourcentage croissant du pret à rembourser.(jusqu'à 391 % d'intérêt raconte l'interviewé de Mermet)
Jusqu'au point de pousser les nouveaux imbéciles proprietaires à la rue.
Croire que Obama va résoudre cela est faire preuve d'une naiveté gigantesque.
Les noms de
Ralph Nader, de Cynthia McKinney, les noms de Roger Calero, les noms de Bob Barr vous sont inconnus.
Les électeurs manipulés n'ont pas à les connaitre.
Les candidats (faux)
trotskystes (vrais castristes), écologistes ou libertariens n'ont pas à voir leurs propositions mises dans la lumière.
Le monde entier doit crier "Hosanna Obama" de la même façon que, gamin, j'entendais mes parents s'enthousiasmer pour la victoire de John Kennedy (et pleurer à sa mort de l'autome 1963

Les 700 milliards distribués aux riches l'ont été par Obama.
Il était le principal artisan du plan de Bush
, du plan refusé par la chambre des représentants pendant que les larbins démocrates du Sénat étaient les premiers propagandistes de cette distribution du socialisme capitaliste.
"Vous allez aider Wall Street et pas Main Street", vous aidez les plus riches et pas les habitants de la bourgade.
se plaint l'hôte de Daniel Mermet.

Un gouvernement révolutionnaire garantirait tous les logements par un loyer à 5 euros le mètre carré. Un gouvernement révolutionnnaire collectiviserait la totalité des logements, collectiviserait la totalité des terrains, des entreprises, des plages, des lacs, des montagnes, des rivières, des océans.
La totalité des propriétés immobilières !

http://monsyte.blogspot.com/2008/11/lelection-americaine-est-une-imposture.html

.







http://www.danalangconteur.com/

Blog supprimé... et ressucité
Avis aux amateurs : le blog supprimé ci-dessous  (1) est trasféré à (2)
(1)  http://patricehenin.blogspirit.com
(2)
http://patricehenin.over-blog.com/

Campagne avaaz : Un million de messages à Obama

C’est le temps de célébrer la victoire de la démocratie mais ne nous leurrons pas, les «loups» - les compagnies pétrolières et celles qui s’enrichissent de la guerre - rôdent dans les parages. La puissante clique néo-conservatrice qui nous a embarqué dans la guerre en Irak est déjà en train de faire campagne pour diminuer toute opportunité de changement. Barack Obama a promis l’unité nationale et cette opposition fera payer cher cette unité.

Nous devons agir rapidement pour s’assurer que nos voix seront entendues alors qu’Obama s’apprête à faire des choix cruciaux pour respecter ses promesses à savoir la signature d’un traité fort sur les changements climatiques, la fermeture de la prison de Guantanamo ainsi que la fin de la torture, le retrait des troupes en Irak et l’augmentation des fonds pour lutter contre la pauvreté.

Essayons de recueillir un million de signatures et de messages ! Signez en cliquant sur le lien ci-dessous et faites circuler ce message.

http://www.avaaz.org/fr/million_messages_to_obama 

Pour plus d’informations sur les précédentes campagnes d’Avaaz, cliquez sur ce lien :
http://www.avaaz.org/en/report_back_2


Liste de 10 promesses
faites par Obama :



  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80% d’ici 2050 et jouer un rôle de premier plan dans la négociation d’une sérieuse entente globale pour remplacer le Protocole de Kyoto
  • Retirer les troupes de combat de l’Irak d’ici 16 mois sans garder aucune base permanente sur le territoire
  • Convaincre le reste du monde d’éradiquer toutes les armes nucléaires de la surface de la planète
  • Fermer la prison de Guantanamo
  • Doubler l’aide financière au développement pour réduire de moitié la pauvreté dans le monde d’ici 2015 et continuer la lutte contre le sida, la tuberculose et la Malaria
  • Amorcer le dialogue et la diplomatie avec des pays comme l’Iran et la Syrie pour en venir à des solutions de paix durables
  • Dépolitiser les services secrets et l’Armée pour empêcher des manipulations semblables à celles qui ont mené les États-Unis à attaquer l’Irak
  • Offrir une plus grande présence diplomatique pour dénouer la crise au Darfour
  • Ne négocier que des traitements qui contiennent des clauses qui protègent l’environnement et le marché du travail
  • Investir 150 milliards de dollars sur dix ans pour soutenir le développement durable et les sources d’énergie renouvelable et mettre en circulation plus d’un million de voitures électriques d’ici 2015






Russie, Russie-USA :


L'unité nationale une valeur supême de la Russie (Medvedev)

Evénements de 1612 quand les Russes ont compris le caractère destructif des guerres intestines qui déchiraient le pays et se sont unis, indépendamment de leurs origines sociales, religieuses et ethniques, pour sauver l'Etat russe et chasser les occupants

L'unité nationale est un gage de développement du pays pour des années à venir
ils insistent sur la politique "indépendante et axée sur les intérêtes nationaux".

L'ancien député Nikolaî Kourianovtch a pour sa part appelé à rétablir l'empire russe. "Nous devons nous battre pour faire de la Fédération de Russie un Etat unitaire, un Empire",

http://chiron.over-blog.org/article-24418449.html




Moscou espère que l'arrivée au pouvoir de Barack Obama permettra à Washington de trouver de nouvelles approches du réglement des problèmes mondiaux, y compris des relations avec la Russie,
http://chiron.over-blog.org/article-24437634.html


La Russie ne fléchira pas dans le Caucase (Medvedev)
http://chiron.over-blog.org/article-24446791.html


"Avec les Etats-unis, nous sommes ouvert à un dialogue respectueux, honnête et responsable", a indiqué le chef de la diplomatie russe qui achève sa visite à Tokio.
http://chiron.over-blog.org/article-24459023.html


Le président russe Dmitri Medvedev a durci le ton face aux Etats-Unis,
promettant mercredi des "mesures de rétorsion"  pour le cas où le nouveau locataire de la Maison Blanche poursuivrait la politique de l'administration Bush, notamment relative à l'extension de l'OTAN et au déploiement du bouclier antimissile américain

"Le conflit dans le Caucase a servi de prétexte pour introduire en mer Noire des navires de guerre de l'OTAN et imposer à l'Europe des systèmes de défense antimissile. Cela ne manquera pas d'entraîner des mesures de rétorsion russes",
 
"Nous ne nous laisserons pas entraîner dans une course aux armements, mais nous sommes obligés de prendre en considération (les tentatives en ce sens) dans la construction de notre armée",
http://vladimir-poutine.activblog.com/article-259732.html


Obama Président : bon pour eux, moins bon pour nous
?

http://vladimir-poutine.activblog.com/article-259741-6.html#anchorComment




Rengaine capitaliste de la socialisation des pertes pour maximiser d'ultérieurs profits
http://goudouly.over-blog.com/article-24321493.html


Des vidéos à regarder
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-24243656.html


Sur Le blog de David Cabas


Sur le blog de DR



L'obomania est-elle justifiée ?
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-11-04%2009:48:43&log=invites
 

Fermiers ruinés, et expulsés
En France,  on expulse impunément des paysans de leur propre maison dans le mépris total des droits fondamentaux. Ces expropriations n’ont d’autres fin que d’enrichir les banques et autres créanciers sans compter les spéculateurs qui voient là un bon moyen de s’enrichir par l’intermédiaire de la vente aux enchères.

Le nom résume leur situation désespérée. SOS Paysans, c’est le sujet du reportage de Catherine Guilyardi. L’organisation lutte pour sauver les petits agriculteurs.



Les paysans indiens se suicident  après avoir utilisé des OGM

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24428277.html

Idées reçues sur le coût du travail
http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24427775.html

Islamisme : 13 ans, deux fois victime : de ses violeurs, de la Justice !
http://www.marcfievet.com/article-24440970.html

Crises pour tous ? Pas pour les députés !
http://www.marcfievet.com/article-24441304.html

Russes et Chinois jugeront sur pièces
http://socio13.wordpress.com/2008/11/05/les-russes-et-les-chinois-jugeront-sur-pieces/



publication non terminée



Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 09:19

Barack Obama
wikipedia.org


Je viens de prendre connaissance de la parution de ma chère Arthenice. Je vous la soumets. Et si, au final, c'était Bush qui restait aux commandes ? Quelle géniale manipulation ! Voici un texte pour alimenter votre réflexion.  C'est l'interprétation d'Arthenice, très personnelle. Eva  (NOM : Nouvel Ordre Mondial).

 
Qui est Obama ?
Un instrument au service d'un plan incroyable ???



En vérité, un milliard de $ ont été dépensés pour une campagne électorale dont les acteurs sont déjà l'un et l'autre OUT !

Pour ce qui est des votes, ce sont les machines et non les hommes qui vont voter
Donc, l'intérêt pour le résultat est bien peu intéressant, puisqu'il a été décidé que ce serait Obama le gagnant

Vous savez bien, ce ne sont pas les gens qui votent, sinon ceux qui comptent les votes qui sont importants
Hum étrange élections

Un Obama illustre inconnu, propulsé du jour au lendemain par de grands et puissants financiers et conseillers d'état du NOM

Un McCain inepte et un binôme affligeant avec Sarah Lapin, pardon Palin...c'est son coté chasseur qui m'a induite en erreur...sourire
Oui étrange choix !

Pourquoi avoir délibérément choisi un métisse noir dont l'acte de naissance plus que douteux, au point qu'une procédure pour inconstitutionnalité de sa candidature ait été déposée par un cabinet d'avocats ?

N'y avait il pas un métisse noir vraiment né en Amérique pour occuper ce rôle ?
Ainsi, ces messieurs du Nouvel Ordre Mondial choisissent un "gentil" garçon à l'identité vague et au certificat de naissance encore plus vague, oscillant entre Kenya, Hawaï et Indonésie, parfois chrétien parfois musulman, et ils le choisissent !!
Donc, nous ne sommes plus dans des élections mais dans une stratégie du Nouvel Ordre Mondial

Demain Obama est élu
Et moi depuis des mois, je m'entends dire : NO ELECTION !
Comme je me suis entendue dire qu'il n'y aurait pas de guerre USA versus Iran, et effectivement il n'y a rien

Donc, les américains vont élire un personnage qui ne sera jamais président, car au jour de son investiture : 20 janvier, comme l'affirme Colin Powell, des évènements inédits sont prêts pour le 21 et 22 janvier

Le juge qui a rendu son arrêt, suite à la procédure du cabinet d'avocats qui a été débouté, a déclaré qu'il fallait qu'Obama soit élu pour poursuivre l'action pour inconstitutionnalité
C'est super malin

Le peuple enthousiaste, fou d'espoir, va soit disant élire Obama
Le peuple noir, latino, précaire etc...surtout
Que se passera t'il demain quand il sera invalidé, et pire, invalidé sur
un mensonge qu'il devra payer toute sa vie ?
Combien ont établi une correspondance entre Obama et Kennedy
On va le tuer
Mais pas pareil
Oui, que se passera t'il ?
Le peuple va s'émouvoir n'est ce pas ?
Le peuple va descendre dans la rue et hurler à la tromperie
Il va piller, casser (oui, enfin les infiltrés), pleurer
Et les financiers vont jurer qu'ils n'en savaient rien et qu'ils ont été trompé
Et....
Les 35 000 GI revenus d'Irak sont prêts !
Les 600 ou 700 camps de la FEMA sont prêts !
Les cellules en béton le sont également
Et le Nouvel Ordre Mondial aussi...!

Au téléphone aujourd'hui "on" m'a informée que la CIA placerait son homme, le troisième !

En vérité tout a été construit pour amener cet homme là

Il n'y a pas d'élection, il y a une mise en scène de tacticiens
Parce que ne l'oublions pas, il n'y a ni démocratie, ni partis, ni libertés
Ce n'est pas le peuple qui vote, ce sont les financiers qui choisissent
Et ils suivent un calendrier bien précis

Obama a été choisi pour amener quelque chose qui ne s'appelle pas la démocratie
Il n'est que le jouet fabriqué pour illusionner les foules
C'est si facile aux USA

Pays qui s'est construit avec des hommes et des femmes qui fuyaient soit l'inquisition religieuse ou politique ou économique, donc, des "petits" plutôt incultes et peu instruits

Les USA sont la confection de la Franc-Maçonnerie
Haute confection, coutures faites main
Ils ont le plus profond mépris pour ces hommes et ces femmes, eux qui possèdent le savoir et la connaissance de l'histoire, des symboles, de la kabbale...etc

NO ELECTION, en ce sens, que ceux qui sont en place vont y rester
On vient de nous divertir à grand frais
Et puis élection, signifie que l'on choisit
Si l'on ne choisit pas, c'est que tout est déjà décidé

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/11/03/un-milliard-de-et-bush-restera-aux-commandes-4977153


NB Eva :
Contre toute attente, Obama est encore en vie. Il est donc bien protégé. Pourquoi ??? Et tout cet argent derrière lui ? Et tant d'autres "pourquoi", n'est-ce pas ??? Nous ne sommes pas au bout de nos suprises. Mon article "les grandes manipulations" (à paraître prochainement), pour bien faire, devrait être la première page d'un ouvrage, car avec les bienfaiteurs américains de l'humanité, il y a de quoi écrire des tonnes de pages "croustillantes"... Bigre !!!


Le Veilleur....

Je reste étonné qu'un candidat du "pédigrée", apparemment banal, d'Obama soit parvenu à par sa seule intelligence, son seul savoir faire et son seul sens des relations humaines, sociales et d'affaires; à se hisser au sommet de la hiérarchie politique américaine.

...et quel que soit le scénario final qui sera révélé, d'une situation exceptionnelle par sa gravité et son impact sur le monde. Nous avons été averti par de grandes personnalités du microcosme politique américain (voir sujets précédents sur ce blog), mais ce n'est pas tout. Une série de forces congergentes qui sont d'ordres économiques et géopolitiques tendent vers une situation hautement conflictuelle sur le plan géostratégique et financier. L'économie américaine entre dans la période économique la plus dramatique de son histoire et il ne lui reste plus pour faire le contrepoids que ses forces militaires et son ancrage psychologique de "sauveur du monde" ou de "d'arbitre mondial". Cet ancrage psychologique a pris du plomb dans l'aile depuis un moment et les vrais experts économiques et financiers du monde entier ont fait leur diagnostic sur le malade US : cancer économique global. Certains vont-ils l'envoyer aux soins paliatifs ?

N'êtes vous pas étonnés que tout cela (le NOM) semble se mettre si vite en place, si facilement ?

Nous verrons dans des temps rapprochés (d'ici un an) des élites britanniques revenir en force dans le destin du monde. Cette élite britannique aura a ses côtés la France, l'Allemagne et l'Italie. N'oublions pas que le Royaume britannique  dispose de fondements historiques dans le monde financier et politique qui ne sont pas éteins et cela même si l'économie britannique semble aujourd'hui liée au destin américain. Nous verrons que leur destin respectif ne seront pas liés du tout. L'Europe va, contre toute attente, jouer un rôle MOTEUR dans l'établissement de ce "N.O.M.". Ce ne sont pas les Etats-Unis qui gouverneront le monde de demain mais de plus en plus avec le temps les vieux oligarches financiers et politiques européens

 Notez déjà que la descendance de la famille royale britannique peut revendiquer une filiation avec le roi juif Salomon qui passe par la lignée mérovingienne...

De nombreuses réunions inter-religieuses se tiennent à une échelle mondiale en ces moments. J'ai pu lire que certains dirigeants du monde arabe y participent également, certains d'entre eux l'ont admis par distraction lors d'interviews récents. Le prochain gouvernement mondial qui commence aujourdh'ui par la finance établira ces dogmes sur des fondements écconomiques, politiques et aussi religieux.

(extraits) la suite sur http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/11/une-vieille-not.html?cid=137692944#comment-137692944



Et en Russie, pendant ce temps :



EVIAN, 8 octobre - RIA Novosti. La crise dans le Caucase a montré la fragilité de l'architecture européenne de sécurité, a annoncé mercredi Dimitri Medvedevà à la World Policy Conférence qui se déroule à Evian (France) du 6 au 8 octobre.

"Il n'est pas possible d'ignorer le fait que ni la diplomatie multilatérale, ni les mécanismes régionaux, ni l'architecture européenne de sécurité n'ont fonctionné pour prévenir l'agréssion géorgienne. Le "NTAO-centrisme" a prouvé sont incapacité. Il lui faut en tirer les conclusions", a-t-il poursuivi.

"Les événements dans le Caucase ont confirmé la justesse de l'idée d'un nouveau traité de sécurité. Ce système doit être le même pour tous les Etats, sans isoler qui que se soit et sans créer de zone avec des niveaux différents de sécurité. La sécurité européenne est censé réunir toute l'Europe atlantique sur la base de règles du jeu unique et assurer d'une manière juridiquement contraignante pour les années à venir nos garanties commnunes de sécurité", a indiqué Dimitri Medvedev.:

http://fr.rian.ru/world/20081008/117582129.html


http://socio13.files.wordpress.com/2008/10/chinadollar.jpg


Et nos amis Chinois ?

Une autre conception
de la politique étrangère


Les trois principes fondamentaux de la politique étrangère chinoise sont : tous les pays sont égaux, pas d’ingérence dans les affaires internes les uns des autres, des relations qui sont basées sur l'avantage mutuel.

Il va de soi que ces trois principes vont carrément à l’encontre des objectifs et de la pratique de la politique étrangère américaine.

 

Du point de vue américain, il y a les grandes puissances -et une puissance exceptionnellement grande étant les États-Unis eux-mêmes, tous les pays du monde doivent respecter les valeurs et les normes définies par la « communauté internationale » et les relations doivent avant toute chose servir les intérêts américains.

La Chine entend renforcer au maximum les relations avec les États-Unis, mais sur un pied d’égalité, sans que les États-Unis mettent le nez dans la politique intérieure chinoise, et en partant d’un avantage mutuel.

Sept mois après que Robert Zoellick eut lancé le changement de cap sous l’appellation de « coparticipation responsable », le président chinois se rendait en visite aux États-Unis. Ses discours constituaient une réponse.

Hu Jintao a parlé en premier lieu des relations internationales en général :

 

« Le monde traverse une période de changements profonds et de défis considérables. La Chine estime que la communauté internationale doit collaborer en vue de réaliser des progrès.

 

La volonté du peuple doit être respectée dans tous les pays. Les relations internationales doivent être caractérisées par la démocratie.

 

Elles doivent se dérouler légalement.

 

Le système international existant et l’ordre international existant doivent être réformés de façon à être plus justes et plus équilibrés.

 

Les différends doivent être résolus par le dialogue et non par la guerre. Tous les pays doivent veiller sur la paix mondiale.

 

La communauté internationale doit faire du développement une priorité.

 

Elle doit aider les pays du tiers monde à accélérer leur développement. Le commerce international et le système financier international doivent être réformés et améliorés pour faire en sorte que la mondialisation économique aboutisse à la prospérité commune. »

 

Dans cette conception, l’égalité entre les pays, la paix, la souveraineté, la prospérité et la réforme de l’ordre international existant visent l’égalité entre les pays, la démocratie et l’avantage mutuel.

http://hadria.riviere.over-blog.com/article-24156877.html







Un directeur d'école
entre en résistance


 

Reçu par le canal interne CNR, voici un texte qui expose des problématiques que beaucoup de nous ignorent. Et c'est parce que ces informations sont gardées "pudiquement " sous le boisseau que la division et l' arbitraire peuvent perdurer.

Merci donc à cet enseignant dont je tais le nom. Cela ne donne que plus d' importance à la dénonciation du système absurde voire kafkaïen que sa hiérarchie le force à appliquerdemo.

 

 

C'est décidé, j'entre en résistance !!

Je ne supporte plus l'hypocrisie des discours officiels qui se gargarisent de grandes phrases sur l'intérêt des élèves, sur l'égalité des chances, …, alors que les seuls critères sont comptables avec un arrière fond idéologique pour le moins inquiétant.

· Qui peut croire que l’intérêt des enfants a compté dans la suppression du samedi matin ?

· Qui peut croire que les deux heures de travail personnalisé pourront compenser le travail des maîtres spécialisés des RASED qu'on est en train de supprimer ?

Je ne supporte plus la malhonnêteté des effets d'annonce alors que j'assiste, chaque jour un peu plus à une entreprise systématique et planifiée de démantèlement de l'école publique.

Je ne supporte plus le harcèlement administratif des courriels qui arrivent par vagues. Lorsqu’ils ne sont pas accompagnés de pièces jointes (jusqu’à 20 dans un seul envoi !) ou de documents à aller chercher soi-même sur le site de l’académie, il s’agit en général d’injonctions (« merci de me transmettre – toujours dans l’urgence – telle information ») ou de rappels à l’ordre (« Sauf erreur ou omission je n’ai pas été destinataire de tel document »). Et je suis déchargé totalement ! J’imagine ce que doivent ressentir la grande majorité des directeurs, ceux qui n’ont qu’une journée ou pas de décharge du tout, lorsqu’ils ouvrent leur boite aux lettres électronique.

Je ne supporte plus le « flicage institutionnel », les multiples tableaux à compléter pour vérifier que nous faisons correctement notre travail, que nous ne tirons pas au flanc pour l’aide personnalisée, que nous participons bien à toutes les animations pédagogiques. J’ai eu la chance de vivre des stages de formation continue (pas beaucoup, il est vrai – mais quand même !) passionnants, stimulants, qui interrogeaient la réflexion et les pratiques, dont je suis sorti avec le sentiment d’avoir progressé. Que nous propose-t-on aujourd’hui ? Des grand-messes où l’on paraphrase du « PowerPoint » durant des heures, du formatage au nouveau discours officiel, de l’endoctrinement ! Pas étonnant dans ces conditions que les seules animations pédagogiques qui fassent le plein soient les animations sportives. Pas étonnant dans ces conditions que les IEN doivent demander aux directeurs de « susciter des candidatures ». Pas étonnant qu’il faille « fliquer » pour que les gens viennent !

Je ne supporte plus cette forme d’infantilisation et ce manque de confiance qui consistent à nous faire rédiger des projets (projet d’école, projet d’organisation de l’accompagnement éducatif, …) à corriger (pardon « à valider ») par les IEN.

Au mieux, ils nous reviennent « validés » avec une remarque du style « Le projet, dans sa formalisation et dans son contenu, est conforme aux attentes ». Bon élève !

Au pire, on nous demande de revoir notre copie.

Ou l’administration fait confiance à notre professionnalisme et je ne vois pas alors la nécessité de valider a priori notre travail ou alors nos supérieurs estiment que nous ne sommes pas capables de construire nous-mêmes nos projets, mais dans ce cas, qu’ils soient cohérents et qu’ils les rédigent eux-mêmes !

Par ailleurs, quelle illusion de contrôle et de toute puissance dans ce formalisme !!

Je ne supporte plus la répression rampante, les atteintes au droit de grève, la restriction du droit à l’information syndicale, ….

Je me refuse à terminer ma carrière dans la dépression, en plaignant les étudiants que je croise à l’école ou mes jeunes collègues qui ont encore quelques dizaines d’années à passer dans cette galère.

Le découragement conduit à la résignation et à l’inaction, la colère conduit à l’action et à la résistance.

Je choisis donc la colère et l’action !

Comment résister ?

Un principe d’abord : la principale priorité, la seule, ce sont nos élèves !

Tout le reste est secondaire sinon accessoire !

Faisons comme nos IEN, examinons toutes leurs exigences à la lumière d’une grille d’analyse toute simple :

· Est-ce que cette demande va aider mes élèves ?

· Est-ce que cette demande me permettra de mieux faire fonctionner l’école ?

· Est-ce que cette demande va servir à mes collègues dans leur travail quotidien au bénéfice des élèves ?

Si la réponse à ces questions est non, alors la demande n’est pas urgente, quels que puissent être les éventuels délais de réponse. Et si d’aventure, il n’y avait pas de réponse, il est au moins certain que cela ne portera préjudice ni aux élèves, ni aux collègues.

Comment résister ?

· Soyons positifs, affirmons-nous, ne restons pas isolés et ne nous laissons pas culpabiliser !

Après tout, l'école, c'est nous qui la faisons vivre au quotidien, et elle ne fonctionne pas si mal finalement, quoi qu'on essaie de nous faire croire. Même les enquêtes PISA et PIRLS, utilisées comme prétexte pour tout changer ne sont pas aussi catastrophiques que certains le prétendent, - les ont-ils lues ?

En tout cas, malheureusement, il est déjà certain, (ce n'est pas moi qui le dit mais la plupart des chercheurs en pédagogie) que ce ne sont pas les nouvelles orientations qui feront remonter le niveau de nos élèves.

Comment résister ?

· Ne nous laissons pas intimider

Retournons les agressions de l’administration contre elle :

· Il faut se déclarer gréviste 48 heures à l’avance !

Soit ! Alors déclarons-nous systématiquement grévistes. Cela ne nous engage à rien mais annule l’intérêt de la déclaration préalable et oblige les communes à se positionner sur le service minimum.

· Les réunions d’information syndicale doivent être prises sur le temps de travail hors présence élève (les fameux 48 heures) !

Qu’à cela ne tienne ; inscrivons nous massivement aux réunions d’information syndicale au lieu de participer aux animations pédagogiques. Elles seront certainement plus intéressantes et probablement aussi formatrices !

Comment résister ?

· Engageons-nous dans les mouvements pédagogiques.

Ils sont en train d'être étouffés par une réduction dramatique des subventions publiques et la suppression des postes de mis à disposition ou de détachés. Pourtant ce sont des lieux extraordinaires de rencontres, de réflexion et de formation.

L'ICEM (Pédagogie Freinet), l'OCCE, la Ligue de l'enseignement, les PEP, la JPA, les CEMEA et d'autres que j'oublie, ceux qu'on appelait il n'y a pas si longtemps, les œuvres complémentaires de l'école sont peut être les derniers remparts de cette Ecole qui prend l'enfant dans sa globalité pour le faire avancer, pour en faire un citoyen, face au dogmatisme et au formatage de ce qu'on cherche à nous imposer. Les trois quarts de ce qui fait ma compétence professionnelle aujourd'hui, c'est à leur contact que je les ai acquis et non dans l'Institution.

Comment résister ?

· Syndiquons-nous

J'entends trop souvent des collègues me dire que les syndicats ne servent à rien.

Mais les syndicats, c'est nous !

Si nous voulons qu'ils agissent plus, mieux, qu'ils soient plus près du terrain, à nous de les faire bouger, de les interpeller, de nous engager.

Ils n'existent que pour défendre nos droits et nos valeurs.

Mais en même temps, ils n'existent que par nos adhésions et notre soutien.

Je ne me suis jamais considéré comme un militant syndical, mais j'ai toujours été payé ma cotisation syndicale, pour une raison très simple : je n'oublie pas que des personnes sont mortes pour que nous ayons le droit, ce droit tout simple, d'être représentés et défendus face au pouvoir en place. Je n'oublie pas qu'aujourd'hui encore, dans certains pays pas éloignés, les syndicalistes sont menacés et assassinés.

La démocratie ne s'use que si l'on ne s'en sert pas !!

Un mot encore pour terminer. Une lecture rapide de mon texte pourrait faire croire que j'en veux à nos supérieurs hiérarchiques directs, les IEN !

Il n'en est rien !

Je connais la plupart des inspecteurs du département. Il y en a que je compte parmi mes amis. J'ai suffisamment discuté ou milité avec certains d'entre eux pour savoir qu'ils ne sont pas plus emballés que moi par l'évolution actuelle de l'Ecole. Comme nous, plus que nous certainement, ils sont pris entre le marteau et l'enclume, entre l'inertie du monde enseignant et les pressions de leur hiérarchie.

Je ne voudrais pas être à leur place, mais ils ont choisi et comme nous, ils ont la liberté !

· La liberté d'être de simples courroies de transmission, d'essayer de nous convaincre que tout va bien, que les nouveaux programmes ne changent pas grand-chose par rapport aux anciens, que l'on peut faire dans les 24 heures qui nous restent tout ce qui est demandé par ces fameux programmes, même la religion et les trois heures d'allemand.

· Ou la liberté de parler vrai, de défendre leurs convictions, d'être des citoyens avant d'être des fonctionnaires !

Et peut être de résister !!!

Bon courage à vous tous.

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=708



DERNIERS ARTICLES GRAND  SOIR

Amérique latine : pour une intégration continentale et une déconnexion partielle du marché mondial capitaliste
Tirer les leçons du 20e siècle pour les appliquer au début du 21e (*)
chroniques du Venezuela n° 5
Venezuela : la révolution des femmes
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 00:26


Sommaire :
Editorial d'Eva.
Faillite de l'Occident judéo-chrétien.
J'accuse l'Occident de constituer une menace.
Réponses à un lecteur, et à la crise.
Tous informateurs.
Prescience des Tsiganes.
Sagesse des Amerindiens.
Alternatives au Capitalisme.
Communion, communauté, communisme.
Evangile radical.
Projecteur sur Chiara Lubich.
Tout repenser.
Autres modes de vie.
Valeurs simples.


Mes amis,

Parution particulière ! Je me contente de vous envoyer quelques réponses à deux courriels envoyés par un lecteur. Et pourquoi cette illustration ? Pourquoi des Amerindiens en tête de ce post ?

Sincèrement, je pense qu'à l'heure de la faillite de l'Occident et de son libéralisme, à l'heure de la crise, il est urgent de retrouver une certaine sagesse dans notre manière de penser, d'agir. Si l'humanité veut survivre à ses folies, elle doit impérativement commencer par changer ses modes de vie, et exiger, aussi, la remise en cause complète de nos modèles, c'est-à-dire en fait du Système imposé à la planète.

Le capitalisme nous conduit tous droit dans le mur. J'ai bien dit le capitalisme, et non seulement ses excès.  C'est tout le Système, notamment monétaire, qui doit être réformé. En particulier, je vous conseille de lire le blog solidariteetprogres. Vous y trouverez des informations, des pistes, des analyses que nous ferions bien de méditer, si nous voulons avoir une chance de préserver la vie humaine sur terre.

L'heure est grave, elle nous contraint à des révisions déchirantes. Personnellement, j'ai compris depuis longtemps. L'idole Argent, je l'ai bannie de ma vie. La course à la consommation, aussi. La publicité, quand je la vois, j'écoute pour savoir ce que je ne dois pas acheter. Un bon produit n'a pas besoin de publicité. Et je ne veux pas payer la publicité en payant plus cher le produit.

J'aime écouter la voix de l' Indien. Vous la trouverez sur mon blog
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com, ou sur http://syti.net Elle est Sagesse, guide pour notre vie. Elle est respect, de la nature comme de l'humain, elle est solidarité, communion fraternelle, elle est responsabilité. La barbarie n'est pas où l'on pense. Les pionniers Américains ont massacré les Indiens; Ils ont installé, disent-ils, la civilisation aux commandes. On voit où elle nous mène, aujourd'hui. Oui, nous avons inversé toutes les valeurs, et nous prétendons donner des leçons au monde entier ? Quelle arrogance ! 

Mes amis, la crise est là. Financière, faillite du Capitalisme.  Economique, nous entrons en récession. Sociale, nous allons tous payer le prix des folies de quelques-uns - et d'un Système, abusivement présenté en modèle à imiter. Morale, faillite de l'humain. Comme c'est grave ! Oui, faillite de la civilisation. Beau bilan ! Russes et Chinois appellent à plus de sagesse, plus de multilatéralisme, et à plus de règles, plus d'éthique. Le Vénézuela, entre autres, change les règles, afin de satisfaire les besoins de sa population et au détriment des multinationales castratrices. A l'instant encore, en écoutant la Chaîne Parlementaire, je réalise une fois de plus combien le fossé est grand entre désirs et besoins des populations, et politiques mises en oeuvre par les décideurs, et acceptées servilement par des élus plus préoccupés de leur carrière que de nos intérêts. Il s'agissait de l'âge de la retraite, les citoyens, à 65 %, ne veulent pas entendre parler de départs plus tardifs, et pourtant on va les leur imposer si nous restons passifs.



Le capitalisme est monstrueux, mes amis. C'est une bête sauvage qui dévore ses proies. En l'occurrence, nous sommes appelés à nous épuiser au travail pour des rémunérations toujours réduites,  oserais-je le dire ? On veut nous tuer au travail. Pour ne pas avoir à payer nos retraites, ou pire encore, pour ne pas avoir à nous euthanasier parce qu'improductifs, piètes consommateurs, et coûteux - tout simplement. Quand l'Occident donné en exemple au monde entier en arrive là, c'est qu'il a failli. La barbarie a remplacé la civilisation, au moment même où on ne parle que d'elle, une imposture de plus. C'est comme la Shoah des années 40, qu'on nous demande de commémorer, alors qu'on prépare des génocides encore plus abominables, à grande échelle cette fois. Oui, à l'échelle de la planète.  Tout est masqué, détourné, avili.

J'accuse l'Occident, revendiqué judéo-chrétien, d'être une menace pour chacune de nos vies. Et quel décalage, là encore, entre les actes, et les doctrines ! Je trouve plus de Sagesse dans l'Ancien Testament (partie juive de la Bible, voir en particulier les Proverbes) et dans le Nouveau Testament (partie chrétienne) que dans les politiques mises en oeuvre par ceux qui s'en réclament.


Hommage à Chiara Lubich, décédée cette année, fondatrice du mouvement des Foccolari, fille de communiste (et non de socialiste, comme le Vatican veut nous le faire croire), chrétienne engagée pour un monde de partage, de communion universelle, elle a mis en place, notamment au Brésil, des villages où tout était mis en commun. Vision radicale de l'Evangile, femme hors du commun, destin aux dimensions universelles.
Voir les premiers articles de mon blog
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com

Le communisme, une vieille idée plus que jamais d'actualité

Double imposture, celle des élus qui votent des mesures dont nous ne voulons pas, et même des guerres rejetées par nous, comme celle, impérialiste, en Afghanistan; et celle des actes qui ne correspondent pas aux proclamations de foi ou aux modèles censés inspirer des décideurs qui hésitent de moins en moins à se réclamer de  Dieu dans leurs choix. Et au sujet des élus, je vous convie, comme moi, à écouter la Chaîne parlementaire : Vous verrez à quoi ressemblent vos élus. Ceux de droite, à part Bayrou qui fait entendre, de temps à autre, la voix de la Sagesse, ceux de droite, donc, qui piétinent allègrement tous ce à quoi nous tenons, qui déprogramment tout ce que nos aînés ont construit au fil des années. Une honte ! Ceux du PS, qui  proposent une meilleure régulation, une plus grande prise en compte de nos aspirations. Et ceux du PC, oui je sais que cela va déplaire à beaucoup de mes lecteurs, qui se battent avec acharnement pour sauver tout ce à quoi nous tenons. Vous ne me croyez pas ? Ecoutez vous-même. C'est tout ce que je vous demande. Moi, j'ai choisi. Je sais que je peux faire confiance aux élus communistes pour défendre vraiment, et avec acharnement, nos intérêts de citoyens. Il suffit d'écouter ce qui se passe à l'Assemblée Nationale. Et puis, entre nous, je n'ai pas envie de voir l'idéal communiste, de justice sociale, d'égalité, se perdre dans une nébuleuse vaguement, ou même réellement, de gauche. On parle toujours de mémoire, eh bien au coeur du débat entre ceux qui veulent voir le parti communiste changer de nom, ou pas, je dis : Stop ! Gardons ce mot, tant de Guy Möquet ont sacrifié leur existence pour que nous puissions tous accéder à une vie digne ! Oui, mes amis, je suis une humaniste. Je dénonce la bureaucratie stalinienne, les excès, voire les folies (le Cambodge de Pol Pot, par exemple) de ceux qui ont dénaturé l'idéal communiste, mais sans rejeter l'intuition fondamentale de départ, dont justement, aujourd'hui, nous devrions tant nous inspirer : Les intérêts de la classe dominante, de la caste au pouvoir, ne sont pas les nôtres, et nous devons conquérir ensemble le droit de vivre bien, tous. Pas une minorité, spoliant l'ensemble de la population.

Et puisque nous avons parlé de culture judéo-chrétienne, je rappelle que les Prophètes juifs se sont battus pour la Justice, et que le modèle proposé par les chrétiens est celui de la mise en commun des biens, le partage entre tous de ceux-ci, selon les besoins de chacun (Actes 4). Je vous pose la question : Serions-nous en faillite si nous avions été plus fidèles aux modèles proposés par la Bible judéo-chrétienne ? Mais nous n'écoutons pas, nous préférons nous prosterner devant le Veau d'Or si cher aux Américains.

Alors oui, parce que je ne veux pas voir périr l'idéal de justice des communistes ni oublier le prix que tant de militants ont payé au cours de l'Histoire, parce que le PC est un parti de gouvernement et qu'il défend avec acharnement les classes populaires, les plus lésées par la crise, je voterai communiste aux prochaines élections. Oui, je suis gaullienne (rassembleuse, pour la laïcité, la République, l'indépendance nationale, une politique étrangère méfiante envers l'Amérique..) et de gauche (sur le plan économique et social), et pourtant je fais ce choix. Aucun choix n'est parfait, mais il faut choisir. Et j'aime la façon dont les députés communistes défendent nos intérêts à l'Assemblée Nationale. Je vous demande une seule chose : Ecoutez les débats comme moi, sans parti-pris. Et là, c'est décapant ! Et édifiant....




La crise doit nous amener à tout repenser


 
La crise est là, certes, mais aussi l'Espoir. On en a bien besoin, n'est-ce pas ? Tournons nos regards là où l'humain retrouve ses droits, en Eurasie, en Amérique Latine, ou chez les Indiens. Le politique doit supplanter l'économique, la Sagesse triompher de l'irresponsabilité, la Justice, le souci de solidarité, se substituer à nos égoïsmes. J'en suis de plus en plus persuadée : Le Système capitaliste est pourri à la base, et le modèle occidental, basé sur la compétition individuelle et le culte de l'Argent, a vraiment fait faillite.

Nous ne pouvons pas ne pas en tirer les leçons, sur le plan extérieur, comme sur le plan intérieur. C'est pourquoi je vous invite, d'une part, à considérer avec bienveillance les pays émergents et non, comme les médias pourris voudraient nous le faire croire, le modèle anglo-saxon de croissance et de "liberté". Ensuite, à lire ce qui suit : J'ai juste copié-collé mes réponses aux courriels envoyés, que j'ai reproduits en commentaires.

Et là, je vous appelle une fois de plus, et c'est à la fois urgent et nécessaire, à devenir vous-mêmes journalistes, informateurs, à temps et à contre-temps, partout, puisque nous ne sommes plus en démocratie et que les voix différentes, non alignées, sont occultées. 

Et puis, incidemment, je vous incite à regarder un peu du côté de ceux qui ne sacrifient pas l'essentiel à l'accessoire. Et l'essentiel, aujourd'hui, n'est-il pas, justement, de réfréner nos pulsions consommatrices, de retrouver le sens des priorités, de ce qui est important, sur le long terme d'ailleurs, en songeant aux générations futures, et pourquoi pas aussi, de découvrir la poésie des choses, la beauté de l'instant, les valeurs simples, les plus simples, toutes simples, comme le plaisir de produire soi-même (§) ce que l'on va manger (jardins ouvriers...), la joie de danser dans les bals de village ou de manger en famille, au coin du feu puisque nous approchons de l'hiver, et aussi, l'immense bonheur de se donner à l'autre, et particulièrement au plus faible, au lieu de le chercher à supplanter, à dominer, à asservir, à contrôler, à profiter des autres, à les coiffer au poteau..

C'est tous unis que nous pourrons vaincre nos bourreaux, c'est tous ensemble, solidaires les uns des autres et pêts à partager, surtout en temps de crise, de pénurie, que nous retrouverons le sens de l'humain et celui du bonheur, qui ne dépend pas de ce que l'on consomme mais de notre aptitude à coopérer, à créer, à ressentir, à aimer. La vie, et l'autre. Comme il est !

 Eva

J'ajoute ce lien, reçu à l'instant :
http://eldiablo.over-blog.org/article-24389997.html

(§) Tous les échanges de semences paysannes, même à titre gratuit, sont interdits par la législation française alors qu’ils sont indispensables à la survie de la biodiversité cultivée par les paysans. Par ailleurs, les paysans qui ont récolté dans leurs champs ces grains de blé refusent de payer des royalties à l’industrie semencière : ils sont de ce fait coupables de contrefaçon et toute personne acceptant de recevoir ces semences devient coupable de recel d’une contrefaçon.

Il est désormais du ressort de chaque citoyen et collectif de mobiliser les élu-e-s pour faire adopter en Conseil municipal, général ou régional la délibération suivante
qui :
- invite la France à traduire effectivement le TIRPAA (Traité international pour l’agriculture et l’alimentation) dans notre législation nationale en vue de reconnaitre aux agriculteurs et jardiniers le droit de conserver, utiliser, échanger et vendre les semences ou du matériel de multiplication reproduits à la ferme sur son territoire,
- invite les parlementaires à faire respecter leur vote en interdisant tout droit de propriété intellectuelle sur le vivant et en limitant les normes commerciales et les droits des obtenteurs là où commencent ceux des agriculteurs.

Retrouvez cette délibération en cliquant ici
http://www.semonslabiodiversite.org/spip.php?article200
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-24369451.html  


TAGS : Crise, libéralisme, Chiara Lubich, Eurasie, Chine, Russie, Amérique Latine, Occident, capitalisme, Argent, Veau d'Or, PS, PC, Bayrou, République, Pol Pot, Cambodge, bureaucratie stalinienne, Juif, Chrétien, Bible, civilisation, barbarie, Assemblée Nationale, République, guerres, Sagesse, Afghanistan, Chaîne parlementaire, Vénézuela, humanisme, Tsiganes, Amerindiens...


NB

- Suite à document passé sur la Chaîne Parlementaire, je tiens à saluer le sacrifice des Tirailleurs et des Spahis d'Afrique, ils se sont battus pour que la France reste libre. Nous avons une dette d'honneur à leur égard. Qu'ils soient remerciés. Ne les oublions pas ! Eva

- Une période très importante va s'ouvrir pour les USA. Il n'est pas impossible que Bush soit tenté par une intervention en Iran pour obliger Obama, s'il est élu, à maintenir l'armée américaine dans la région, contre son gré. On fait des guerres pour l'argent, le pétrole, être élu, ou, aussi... orienter la politique d'un nouvel élu, voire...  pour lui nuire, l'empêtrer, etc ! Eva

- Abonnez-vous à mon blog, c'est gratuit, recommandez-le !



Gitane avec tambour basque(œuvre de William Bouguereau - XIXe siècle)

 Wikipedia - Gitane avec tambour basque


Courriels reçus :

Bonjour Eva,

Tout d'abord, je souhaite vous féliciter pour l'énorme travail que vous faites pour nous proposer ce blog très riche d'infos en tous genres (et surtout exempt d'intox si courante au JT du 20h, dans la presse ou sur de nombreux sites) ! Bravo !!

J'ai lu sur une page de votre site que vous conseillez d'acheter de l'iode et j'ai essayé également de m'en procurer auprès de la pharmacie mais elle me dit que ce n'est que sur ordonnance et elle avait l'air assez surprise par ma demande comme si j'étais "suspecte" ! Je voulais donc vous demander auprès de quel établissement vous avez pu vous en fournir pour que je puisse en acheter également.
Parce que je doute que s'il se passe quoi que ce soit ici, en termes d'attaque nucléaire réelle mais en même temps trompeuse (sur l'origine des auteurs), que l'on puisse fournir un nombre important de personnes.
Or j'ai lu que ces comprimés d'iode 127 stable non radioactive doivent etre administrés jusqu'à 4 à 5h après l'incident pour éviter tout dépot toxique sur la thyroide.

J'espère que vous pourrez me répondre.

Merci infiniment encore pour votre blog.

Bien cordialement,

Nawel

_________________________________________________________


Bonjour Eva,
 
Avant tout, je tiens à vous féliciter pour le blog que vous nous proposez : un des rares blogs exceptionnellement riche en infos (contrairement à une multitude de sites "intoxifiants").
 
De mon coté, je copie nombre de vos articles pour les faire tourner dans mon entourage personnel ou professionnel.
 
Je suis par ailleurs tout à fait d'accord sur le fait que tout ceci est "programmé" afin d'accélérer la venue du "Messie" borgne de l'oeil droit mais sachez qu'il n'aura pas le mot de la fin car le mal ne prend jamais le dessus du bien.... même si nous allons certes vivre des moments effrayants et plus que difficiles avant le salut.
 
Malheureusement mon mail n'apporte pas de réponse à la recherche d'article sur les Tsiganes et j'aurais bien aimé pouvoir vous le faire suivre mais je n'ai rien trouvé qui traite d'un tel sujet (en l'occurence leur capacité à sentir les guerre/conflits et à se déplacer en fonction).
 
Vous nous incitiez récemment à nous procurer de l'iode, à titre préventif (je l'espère même si j'ai bien peur qu'il soit probable que nous soyions amené à l'utiliser), or effectivement, je me suis rendue en pharmacie et le discours tenu est récurent : "mais pourquoi vous voulez de l'iode (comme si ma question était suspecte) ? ou encore l'iode n'est délivré que sur ordonnance..." Bref, difficile d'en trouver. Et comme vous écriviez que vous avez pu en acheter, me permettez vous de vous demander auprès de qui car je suis sincèrement intéressée. Par ailleurs, l'iode 127 stable non radioactif dont il est question, doit etre pris dans les 4 à 5 h qui suivent un éventuel incident nucléaire afin de protéger la thyroide. Je crains donc que si un incident devait se produire (et encore une fois j'espère de tout coeur qu'il n'y aura rien de tel pour l'humanité toute entière), je ne vois pas comment les autorités pourraient fournir la population de cet élément dans les 4 à 5h qui suivraient l'incident !!
 
Quelle que soit votre réponse, je vous en remercie par avance et encore une fois merci pour ce magnifique travail.
Bien cordialement,
 
Nawel




Mes réponses :


Tous informateurs de nos concitoyens !

D'abord, au sujet de Nawel, je tiens à souligner une phrase de son commentaire : " Je copie nombre de vos articles pour les faire tourner dans mon entourage personnel ou professionnel ".
 

Elle rejoint ce que je vous disais : Soyez TOUS journalistes à la place des journalistes qui ne font pas leur travail, informez votre entourage, famille, voisins, collègues...

L'info doit circuler !

Voilà une idée : Vous imprimez certains articles, vous faites lire, vous discutez ! Il faut étendre ça à vaste échelle : Ce sera notre réponse à la désinformation ! Tiens, je vais en parler dans mon blog R-sistons à la désinformation

Des réunions de maison, aller voir les retraités isolés, etc. Une bonne idée de loisirs gratuits !

Il faut s'organiser comme on peut pour dénoncer, résister, informer sur ce qui se passe réellement

les idées ne manquent pas

- tee-shirt qui interpelle et provoque le débat
- "homme sandwich" bulletin d'info qui se ballade et interpelle
- réunions de maison
- interventions conseil municipal ("autre logique", "20 % logement social" etc), réunions etc
- articles ou même seulement COURRIER des LECTEURS de journaux
- affiches, pubs, tracts
- faire circuler articles choisis, imprimés
- discuter avec collègues, pause café
- discuter avec voisins, familles, amis, commerçants... ou même son médecin, les RETRAITES, les ISOLES, si mal informés, si manipulés, votant contre leurs intérêts.  Partout !

Nous pouvons TOUS être à notre façon journalistes, à la place des journalistes qui ne font pas leur travail, par conviction, ou, il faut hélas le dire, par peur de perdre leur emploi...

Alors, tous journalistes !

Eva
commentaire n° : 8 posté par : eva (site web) le: 04/11/2008 00:49:02

Nawell

merci pour tes mails
merci pour tes encouragements
merci pour tes questions
merci pour ta recherche sur les Tsiganes

Bien à toi

je réponds plus bas pour les Tsiganes

puis pour l'iode
commentaire n° : 9 posté par : eva (site web) le: 04/11/2008 00:50:58
Tsiganes :


La lente migration des Roms à travers l'Europe
La lente migration des Roms à travers l'Europe
Wikipedia.org



Prescience Tsiganes guerres à venir (les fuyant avant)

Je comprends pourquoi je ne trouvais pas l'article

c'était un commentaire, et avec tout ce que j'ai à traiter, je l'ai oublié en pensant d'abord à l'article. J'en profite pour m'excuser pour tous les mails non encore traités (870), je répondrai - mais quand ???,

heureusement, j'avais parmi mes lecteurs la commentatrice de ce blog ! Elle a vu mon appel, et a envoyé son commentaire !

Reste qu'il y a quelque chose derrière cette info

et qq chose A CREUSER, non ???

Question à lancer

appel à lancer

pour prendre contact avec les intéressés

en savoir plus

et suivre l'affaire

les animaux ont un 6e sens

ils fuient quand il y a une catastrophe

Les Tsiganes (je les connais bien, je les aime) comme les Indiens sont proches de la terre, ils sentent l'essentiel, ils sont authentiques, intuitifs

attention, piste à creuser,

et déplacements à observer !

Oui, soyons attentifs

merci Nawel de prendre contact avec les Tsiganes, ex blogs comme FILS du VENT (lien sur mon blog), et trouver des indices sur cette piste intéressante

si tu as des infos, je répercute

merci, et à toi de jouer ! Je suis surbookée..

bien à toi Eva
commentaire n° : 10 posté par : eva (site web) le: 04/11/2008 01:02:39




Provision d'iode en cas de problèmes


IODE :

J'ai fait des pharmacies, ils ont reçu voici qq mois (tiens, tiens) des réserves d'iode au cas où... pour les femmes enceintes, les jeunes enfants

ils ne veulent pas vendre les doses 

enfin j'ai trouvé une pharmacie
le pharmacien plus fin, il sait, il a compris,

j'ai insisté

j'ai dit que j'allais soulever la question sur Internet

il a décidé de m'aider

Il ne pouvait pas me vendre les doses individuelles

Pour 29 euros (une dizaine de doses mesurées à ma demande) j'ai eu l'autorisation (qu'il a demandée) d'acheter non des doses indidivuelles, mais un FLACON de milliers de doses ! Doses à mesurer impérativement...

je l'ai, je peux faire des heureux

je n'en sais pas plus

petite anecdote : je suis sortie Ie de l'Ecole de Journalisme. Pourquoi ? Parce que j'écris mieux, ou quoi ? Non, parce que je suis plus débrouillarde, convainquante, je m'accroche : J'ai obtenu le jour de l'examen (soit dit en passant, je l'ai passé avec mon copain, aujourd'hui... ministre de Sarkozy, l'un cherchait l'info tandis que l'autre s'occupait des photos, par ex, puis on avait un temps donné pour rédiger) les infos que d'autres n'ont pas eues 

donc si vous voulez obtenir ce que vous voulez
accrochez-vous
insistez
faites différentes pharmacies
demandez à parler au pharmacien
expliquez
soyez convainquant
"menaçant" : " si rien, j'alerte les consommateurs sur cette anomalie, les citoyens doivent être protégés - etc... c'est un scandale " !

A bon entendeur !

Merci de réagir, de faire part de vos expériences en commentaires

bonne chance à tous

fraternellement

Eva




Liens sélection articles à venir

Suite article Faux Bretton Woods

3 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) - Eh non ! Franklin Roosevelt n’était et n’est pas keynésien. Bien au contraire.

Aujourd’hui, le "Britain Woods" de Gordon Brown tente de préserver un système purement monétaire,

là où LaRouche et d’autres veulent établir un système de crédit promouvant la souveraineté économique des nations.

L’opposition entre le modèle monétariste britannique de Keynes et le véritable système américain d’économie politique est maintenant plus que jamais, un enjeu politique décisif pour notre époque.

Vidéo http://david.cabas.over-blog.fr/article-24393353.html


Voici les liens pour le Bretton woods :

- Nouveau Bretton Woods, un enjeux de civilisation !

- Face au krach, des boucliers et des épées pour la République

- Face au krach financier : le Nouveau Bretton Woods (le vrai)



PETITION DE SOUTIEN -
REFUS DE PRELEVEMENT ADN

Arrêté le 28 janvier alors qu’il rentrait chez lui après un concert, plaqué au sol et étranglé, traîné au commissariat avec une seule de ses chaussures, A. passe 15 heures en garde-à-vue après une arrestation « musclée ». On lui reproche des dégradations commises dans le secteur de son arrestation. Indices ? Des policiers en civil auraient entendu un bruit un peu avant son arrivée. Précisons que l’arrestation se produit sur un boulevard, en face d’une sortie de boîte de nuit…

Inconnu des services d’identité judiciaire et niant tout acte délictuel, son seul tort étant d’être passé par là après une soirée dans un bar, il refuse le fichage à l’Hôtel de Police. Il sera donc jugé à la mi-décembre non seulement pour les dégradations qu’on veut lui reprocher, mais également pour refus de signalétique et de prélèvement ADN ! Bel exemple de la présomption d’innocence. Pas de preuves, du chiffre !

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-24358475.html



Sur illusions de mouvements :



Sur l'Aviseur, infos internationales

- Raid contre la Syrie, Alain Gresh   Le
[...]
- Irak : Appel au respect du droit des détenus 
[...]
- Ukraine dans l'OTAN en 2009?
[...]



Nouvelle crise : cartes de crédits ??


En France, le Pr Patrick Artus fait un diagnostic sombre, mais complètement lucide de la situation et lance un avertissement aux politiques pour prendre des mesures profondes et nécessaires afin d’enrayer la course folle vers la globalisation pour éviter « le pire ».


 Américains et Européens se rendent  dans les pays des Fonds souverains à la recherche de soutiens. La crise « nouvelle » est arrivée : les cartes de crédits  L’hypocrisie et la science de l’économie ! 
[...]  


Kouchner : Le Tout répressif en Irak

. Sous couvert d’aide à la réinstallation des entreprises françaises, le ministre joue la carte juteuse du « tout -répressif » en Irak.  Après l’entraînement de policiers en Jordanie, il est maintenant question de formation de militaires en France, et de livraison de cinquante hélicoptères de « surveillance et de secours », c’est -à -dire de combat contre la résistance.
[...]



Le monde va se détourner du dollar

http://socio13.wordpress.com/2008/11/03/le-monde-va-se-detourner-du-dollar-par-paul-craig-roberts/


Les derniers posts de Georges Stanechy :

Récession (3) : Les Tares du Système Bancaire - Le Virus IPRIS...

Election Présidentielle U.S.A. 2008 : Le Choix …

Récession (2) : Le Cimetière des Catastrophes Bancaires...

Récession (1) : Croissance Molle ou Tabous Rigides ?...




Sur l'excellent blog bridge :



Libye-Bélarus: Loukachenko et Loukachenko
s'unissent contre la domination américaine

Libye-Bélarus: Kadhafi et Loukachenko s'unissent contre la domination américaine "Nous appelons tous les peuples à ne pas tolérer les violations, c'est ...

Pour lire la suite cliquez ici

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 04:33




Cri d'Eva : On nous ment !
Et le nouveau Bretton Woods est une imposture !
Non au capitalisme, non à la dictature des banques !
Non à la soumission de l'humanité !
Redressons-nous !

Où est la gauche ?
Chevènement - Hamon -
Nouveau parti anti-capitaliste




Mes amis,

Pas moyen de trouver cinq jours pour moi, en ce moment ! L'Actualité est trop chargée, trop rapide, trop inquiétante ! Je vous joins cet article tel que je l'ai reçu, il montre bien comment nous sommes manipulés en permanence, comment grâce à la complaisance criminelle des médias, on nous fait avaler n'importe quoi ! Non, le nouveau Bretton Woods ne ressemble pas à l'ancien, non il ne va pas résoudre la crise comme on veut nous le faire croire, car il servira en réalité à donner plus de pouvoir et plus de moyens à ceux qui en ont déjà ! 

Via les médias complices,  on nous habitue peu à peu à l'idée d'un gouvernement planétaire salutaire, qui masquerait en réalité une authentique dictature bancaire mondiale ! Laquelle sacrifiera tous nos intérêts, emploi, logement, santé, éducation, services publics, retraites (cf le travailler plus longtemps pour mourir avant la retraite, ce qui réduira le coût pour la collectivité !)... aux seuls appétits d'une poignée de grands financiers et industriels !  Derrière notre dos, et sous couleur de résoudre la crise complaisamment mise en scène, et sans doute provoquée, les dirigeants élaborent des politiques  qui vont à l'encontre de nos besoins et de nos désirs, au point même de détruire  les bases de nos sociétés, et même, disons-le, la civilisation elle-même ! C'est un immense retour en arrière, car nous ne bénéficierons plus d'aucune protection, nous seront livrés à nous-mêmes, abandonnés à notre sort dans une jungle où seuls survivront les plus forts, les plus agiles, les plus malins, les plus dénués de scrupules ! Bon sang, nous sommes des êtres humains, pas des animaux !

Et par exemple, les apprentis sorciers qui programment notre malheur à tous pour augmenter la taille de leurs coffre-forts, sont à l'origine des tragédies alimentaires qui secouent la planète ! En spéculant sur les biens vitaux, alimentaires, au détriment notamment des plus pauvres, ou sur l'essence si précieuse pour aller à son travail lorsque les transports publics font défaut, les gourous de la Finance contribuent à appauvrir ceux qui, justement, ont le moins de moyens ! Ils sont indifférents aux souffrances provoquées, aux émeutes de la faim, ils étendent leur toile d'araignée diabolique sur la planète, détruisant peu à peu tous les secteurs de la vie humaine ! Et nous resterions les bras croisés ? Et nous ne réagirions pas face aux crimes contre l'humanité qui se préparent pour assouvir la  folle voracité de certains ? Et des hommes comme Attali nous habituent semaine après semaine à accepter l'intolérable ? Et des journalistes comme Benoît Duquesne nous parlent de mourir pour la patrie ou invitent ceux qui conçoivent nos futures souffrances universelles, à pérorer pour justifier leur politique diabolique et nous la rendre attractive ? Mais c'est monstrueux ! Et des salopards comme Bush ou Cheney étudient la possibilité de déclencher des guerres pour sauver leur fortune et celles de leurs amis, ou mettent en place de gigantesques camps de concentration quand ils n'imaginent pas tout simplement l'extermination d'une grande partie de l'humanité pour accroître les moyens de ceux qui ont déjà tant !





Nous sommes tous en danger ! Il n'y a pas de futur pour nos enfants et pour nos descendants ! Le monde qu'on leur prépare, où chaque geste sera contrôlé, où il faudra se battre pour tout, où il conviendra d'accepter n'importe quel travail  le plus longtemps possible et rémunéré le moins possible, etc, etc, est immonde ! Il est temps de tous s'unir et de mettre rapidement hors d'état de nuire tous les Attali du monde, qui en costumes-cravates et avec le sourire nous mentent de façon éhontée pour satisfaire les instincts les plus cupides et égoïstes d'une poignée de détraqués mûs par le désir de posséder toujours plus, voire de défendre des objectifs religieux apocalyptiques afin de hâter le retour de leurs Messies (voir mes articles sur Bush et Gog et Magog!)

Alerte, mes amis, on nous ment, on nous conditionne en permanence, on se sert de nous, on nous abêtit, on nous asservit, on se prépare à faire de nos vies un enfer juteux pour une minorité ! N'acceptons pas d'être les cobayes ou les esclaves ou les otages de l'oligarchie monstrueuse qui s'est octroyée le droit de vie et de mort sur CHACUN de nous, menaçant chacun des aspects de nos existences comme si nous leur appartenions ! Oui, comme je l'écrivais hier, le monde décrit par Zola n'est pas mort, il revient, il va broyer chacune de nos vies ! Oui, nous retournons aux temps les plus obscurs et bestiaux de l'histoire de l'humanité !

Et nous accepterions les arrêts de mort prononcés contre chacun de nous sans réagir ?  Nous accepterions de voir les Guantanamo violant toutes les lois humaines fleurir partout ? Nous accepterions de travailler toujours plus et plus tard en étant toujours plus mal payés pour permettre aux actionnaires de faire bombance sur notre dos ?

Vous voulez que je vous dise ? On a pris la Bastille des privilèges ? Mais maintenant, c'est la Bourse qu'il faut détruire ! La bourse ou la vie, oui ! La Bourse est probablement le plus grave cancer de l'humanité, elle nous prive d'une existence normale ! Le capitalisme-roi est une pure abomination, car tout est sacrifié à ce nouveau veau d'or, même les valeurs les plus élémentaires, les lois de base, les fondements de nos sociétés, toutes nos solidarités ou protections ! Le capitalisme, et dans ce mot il y a CAPITAL (et non travail), est l'adversaire de nos vies ! Combattons-le ! Il ne mérite aucune indulgence ! L'homme ne doit pas être au service de l'économie, de la finance, de ce Marché anonyme, inhumain, criminel, qui gangrène peu à peu chaque parcelle de nos vies !

Alerte, mes amis, TOUS unis, relayez ce cri, informez vous-même partout, mettez-vous en marche contre le rouleau compresseur du Totalitarisme financier qu'on bâtit en vampirisant nos vies, car c'est nous qui allons payer l'addition de cette mutation monstrueuse imaginée pour contrôler et asservir toujours plus notre unique existence ! Alerte ! Cette Bastille-là est plus diabolique que toutes celles qui ont existé, et elle est anonyme, virtuelle, aveugle, tyrannique, insatiable, criminelle ! Il est temps d'être actifs avant d'être radio-actifs ou réduits à l'état d'esclaves du grand Capital ! Eux n'ont aucun scrupule ! Ils veulent nos vies pour les modeler à leur guise !  Pour en faire des numéros, des marchandises, de la chair à canon !

Mes amis, nos mères ne nous ont pas donné la vie pour être dévorés par une bête immonde ! Hitler, ça suffit ! Le monde de Zola, à nouveau, nous n'en voulons pas ! On nous enlève même le dimanche, bientôt on s'en prendra aussi à nos vacances ! Ils veulent toujours plus ! Oui, plutôt Marx qu'Hitler ! Fuyons la mafia occidentale qui prétend tout régenter, suprême hypocrisie, pour la démocratie, la liberté, la civilisation, le bonheur ! Aujourd'hui, les Russes et les Chinois eux-mêmes nous mettent en garde contre la démence de ce Système ! Ils demandent un monde où tout ne serait pas sacrifié au Dieu Argent ! Mes amis, l'Eurasie est une nécessité, si nous voulons être préservés de la barbarie ou de la guerre mondiale dont rêvent les mafiosos de l'industrie, de la finance, ou des médias ! Oui les Bush and Co ont bien compris que Russes et Chinois proposaient autre chose, maintenant, plus d'humanité, et c'est aussi pour cette raison qu'on nous ment en permanence à leur sujet ! 

Oui, il est temps de réviser radicalement nos modes de vie et nos manières de penser ! Ne nous laissons plus abêtir en permanence par les ennemis de l'humanité ! Boycottons la télévision, la consommation inutile, frelatée, ou empoisonnée par la Chimie, cultivons nos lopins de terre, tendons la main à nos voisins, ayons des goûts simples, et surtout ne nous laissons plus manipuler ou robotiser, saisissons la parole partout pour dire ce que nous savons, prenons nos vies en mains, exigeons de voir nos bourreaux traduits en Justice ! Le temps presse, bientôt nous serons tous pucés, abêtis, asservis, broyés ! Alerte, ils sont fous ! Ce sont des assassins, et ils doivent être empêchés de nuire ! Pas de société totalitaire, pas de Hitler, pas d'autres camps de concentration, pas de guerres inutiles, pas de chocs de civilisations, pas de "shoah" planétaire, nous voulons vivre, aimer, coopérer, assez toute cette folie ! Lorsqu'on nous parle de Shoah des années 40, c'est une imposture de plus, car c'est pour nous projeter dans le passé, pour nous détourner du présent, pour nous faire oublier qu'on trame l'extermination d'une partie de l'humanité !

Les guerres, les génocides, les divisions, les conflits, les affrontements... ça suffit !!! Maintenant, tendons-nous la main, et travaillons ensemble à réenchanter le monde ! Demain, il sera trop tard !!! Le compte à rebours a commencé...

Eva


TAGS : Guerre, shoah, génocide, Bush, Cheney, Russes, Chinois, Hitler, démocratie, liberté, Bastille, Zola, capitalisme, Guantanamo, capital, bourse, Attali, Gog et Magog, médias, Benoît Duquesne, Bretton Woods...



Faux Bretton  Woods !
Enterrons le Système !

Une rumeur absurde est entrain de grossir, la crise serait en passe d’être régulée par l’action efficace des plans de renflouement, de capitalisation de banques et de la baisse des taux d’intérêts directeurs des banques centrales. Seules quelques corrections resteraient à faire lors du sommet du G20, le 15 novembre 2008 à Washington.

Et pourtant ! Quelle erreur !

 Le système est mort ! Il est fini depuis longtemps. C’est une bonne nouvelle la population devrait se réjouir et proposer une nouvelle organisation juste et viable.  Mais au contraire, le citoyen semble se laisser bercer par la fée carabosse, les médias.


Le British Woods de Gordon Brown !

 

Dans la presse, nous pouvons voir comment l’oligarchie financière est en train d’organiser le Hold-up du somment  du G20 du 15 novembre 2008 à Washington. Nous voyons clairement se mettre en œuvre la vision du Faux nouveau Bretton Woods frelaté proposé par le premier ministre Britannique, Gordon Brown.

 

Il y a 15 jours Gordon Brown affirmait : « Nous avons besoin d’une solution globale, pour un monde fait de flux de capitaux mondiaux… Le système de Bretton Woods était très bien, il avait été conçu par de grands leaders comme Roosevelt et Churchill… Le système de BW était fait pour une économie mondiale composée de marchés nationaux protégés et des flux de capitaux limités avec des taux de change fixes… Donc ce n’est plus valable, il faut créer une nouvelle architecture financière au service de l’âge global… Ca doit être un effort global un effort mondial, pour les générations à venir, que Londres et l’Angleterre puissent rester le lieu d’excellence de la finance mondialisée. »

 

Dans le journal Le Monde du vendredi 31 octobre 20081, nous pouvons lire l’interview de Dominique Strauss Kahn (Président du FMI), où il explique comment il compte travailler main dans la main avec Gordon Brown.  Sous une étiquette charmante, « Global regulation strategique »  pour en finir avec les bulles à répétition qui détruisent l’économie réelle, DSK cache à peine son intention de se soumettre à la volonté de l’oligarchie financière et sous couvert d’une gouvernance mondiale d’un FMI renforcé , il veut donner toutes les mannettes économiques au seul expert valable, les banquiers internationaux.

 Cette intention est clairement exprimée dans le quatrième axe de son plan qu’il proposera lors du sommet G20 du 15 novembre 2008. «  4/Surveiller la mise en place des nouvelles régulations financières élaborées, avec le FMI, par le Forum de stabilité financière, qui regroupe principalement les grandes banques centrales. »Cest toujours plus facile de travailler entre banquiers, pas besoin découter les envies folles des nations qui souhaitent faire vivre leur population.

 Dans un autre article paru dans les échos intitulé « Pourquoi Wall Street parie sur Obama »2, nous pouvons constater le soutien inconditionnelle6 de certain financier comme Rohatyn ou encore Buffet, qui encore une fois propose la voix Britannique pour faire face à la crise. Selon ses sponsors, Obama devra faire du Blairiste, il devra respecter la réalité des marchés.

 Suite à la réunion Brown-Sarkozy3, mardi 28 octobre, il semble que Nicolas Sarkozy se soit rangé sous la conception frelaté du faux Nouveau Bretton Woods de Gordon Brown.

 Le complot contre le citoyen est ouvert !


Folie

  Ces Lopperello de l’oligarchie financière, dans leur ignorance, leur arrogance et leur mépris, oublient toutefois une chose, la REALITE (le système est Mort). Ils pensent que le systéme est boiteux, qu’il suffira de quelques corrections pour assoir la puissance de l’empire de Wall Street et de la City.

Cette erreur de jugement pourrait être fatale à tous. A commencer par les plus pauvres ! Nous sommes sur le pallier de l’âge des ténèbres, un retour brutal au moyen âge ou l’humanité a perdu un grand nombre des siens.


Contraction de l’économie réelle

Je me suis souvent étonné que certains bloggeurs tentent d’opposer la crise financière à la crise alimentaire, elles sont pourtant intimement liées, c’est la dictature du court terme qui a détruit la finance et l’économie productive.

 Depuis des décennies, la production alimentaire et autre suffisait tout juste à faire vivre 6,5 Milliard d’individus sur notre planète.

 Mais depuis un an, nous avons pu constater que ce n’était plus le cas. Nous avons eu des émeutes de la faim dans plus de 46 pays.

Cette contraction de l’économie productive a tout à voir avec la conception de l’économie politique mondiale depuis 30 ans. La seule croissance que nous avons eue depuis 30 ans, c’est la croissance des bulles financières, et de la monnaie de singe.

 Depuis 15 Aout 1971, le jour où Richard Nixon à cassé le lien entre la monnaie et la réalité, en brisant la parité or dollar, nous sommes entrés dans l’ère post industrielle. L’argent alla à l’argent dans de grands jeux de casino. C’est alors que le cancer financier commença à frapper.

Depuis lors, l’argent ne va plus à la production, à l’infrastructure, c’est ainsi que nous avons détruit le potentiel de faire vivre 6,5 Milliards  d'habitants aujourd’hui et 9 Milliards dans 50 ans.

 

WWF : La solution Malthusienne

 

Face à cette situation, le célèbre panda carnivore dans son dernier rapport sur la terre4 propose de baisser de 30% la consommation de chaque individu même en eau. Si une telle politique devrait être appliquée, nous assisterons au plus grand crime contre l’humanité de tous les temps.

 

La Fraude de la pensée écologique sert aujourd’hui l’intérêt de l’oligarchie financière5 en imposant au peuple une austérité brutale.

 L’écologie doit cesser d’opposer l’Homme à la nature. L’Homme a besoin de la nature, la nature a besoin de l’Homme. L’Homme doit se montrer responsable, il doit proposer un plan Marshall pour équiper la nature, créer les conditions pour faire vivre 6,5 Milliards d’individu aujourd’hui, 9 Milliards dans 50 ans.6

La Solution viable face à la crise : le Vrai Nouveau Bretton Woods de Larouche et Cheminade.  (Eva  Voir : - Nouveau Bretton Woods, un enjeux de civilisation ! - Face au krach, des boucliers et des épées pour la République - Face au krach financier : le Nouveau Bretton Woods (le vrai)  )


 

En substance voici les points qui doivent être traités le G 20 du 15 novembre à Washington :

  Que :

• Le système financier actuel soit déclaré en faillite, mis en règlement judiciaire et remplacé par un nouveau.

• Un système de parités fixes soit accepté et immédiatement mis en place.

• Les produits financiers hyper-spéculatifs, tels que les « produits dérivés », soient mis hors la loi par des accords entre gouvernements.

• Une vaste réorganisation de la dette soit entreprise, certaines dettes devant être rééchelonnées ou annulées.

• De nouvelles lignes de crédit soient ouvertes grâce au crédit productif public, en s’inspirant de la politique d’Alexander Hamilton et du « Système d’économie politique américain », rendant ainsi possible le plein emploi qualifié grâce à des investissements dans un renouveau infrastructurel et technologique.

• Le « pont terrestre eurasiatique » soit réalisé, clef de voûte de la reconstruction économique mondiale et vision qui sera à l’origine non seulement d’un « miracle » économique, mais aussi socle de la paix mondiale du vingt-et-unième siècle.

• Un nouveau « traité de Westphalie » soit signé pour garantir la disponibilité, l’exploration et le développement des matières premières en faveur de tous les pays du monde, au moins pour les cinquante ans à venir.


Pour aller plus loin:   Jacques Cheminade, Nouveau Bretton Woods, enjeux de civilisation !7

 

Une question demeure ! Où se cache l’opposition ?

 
Souvenez vous le 21 mai dernièr, les doyens de la social-démocratie européenne avaient signé un appel fort : La finance folle ne nous gouvernera pas.8

 Alors qu’aujourd’hui se joue l’avenir de l’humanité, nous n’entendons aucun socialiste et autre opposant s’élever pour définir une conviction sur le contenu du sommet du G20 du 15 novembre à Washington.

 Le peuple Français lance un avis de recherche !

 Il préfère sûrement se consacrer entièrement à un débat de second ordre, la bataille fratricide qui déterminera qui sera à la tête du PS qui n’a pas grand avenir s’il ne positionne pas dans le débat de la réalité.

  Vous me direz : Vous êtes pessimiste

  Je répondrais qu’il faut connaitre la réalité pour y intervenir.

  Je sais qu’un changement est possible, nous sommes dans un période révolutionnaire, les convictions changent,  les gens changent. C’est alors que le citoyen doit agir ! Il est quand même difficile de prendre en otage 6,5 Milliards d’individus.

 Et en plus dans la bataille pour un VRAI Nouveau Bretton Woods, il y a un point important, c’est la volonté affiché des leaders de Russie, de l’Inde et de la Chine de réellement changer les règle des jeux de l’échiquier monétaire et financier afin de développer leur population. A voir les échanges au Somment Europe Asie.9


Le 15 Novembre à Washington, enjeux de civilisation !

 
Ce nouveau Bretton Woods ou Bretton Woods II déterminera notre vie pour le pire et le meilleur

Nous sommes dans une tragédie.

 Si nous ne volons pas connaitre une fin à la Shakespeare, il faudrait que le citoyen intervienne sur les élites.

 Nous pouvons encore éviter la chute dans un effondrement du type moyen âge comme avec la chute des banques lombarde qui ont emporté un tiers de la population européenne.

 Citoyen ! Tu as une seule vie ! Monte sur la scène pour changer l’histoire !

 David C.


http://david.cabas.over-blog.fr/article-24358435-6.html#anchorComment


 


Où est l'opposition ?
Où est la Gauche ?



Jean-Pierre Chevènement :
La gauche doit se réapproprier la France
http://eldiablo.over-blog.org/article-24361773.html


La crise, telle qu'elle se développe, consacre le double retour de la puissance publique et du fait national.

Ce qui est extraordinaire dans la crise actuelle c'est l'empressement des pyromanes à jouer les pompiers. Une égale amnésie touche M. Sarkozy, sa majorité et la plupart des dirigeants de la gauche. La droite oublie le culte qu'elle vouait à Reagan dans les années quatre-vingt, les privatisations, les niches fiscales multipliées, l'OMC crée sous M. Balladur en 1994 et qui a éradiqué nos dernières protections tarifaires. Quant au PS, il a oublié le culte du franc fort, puis de l'euro fort, le MATIF et la désintermédiation bancaire. Oserai-je rappeler que c'est sous la gauche que la part des salaires dans le revenu national brut a décroché de dix points ? Faut-il oublier que le principe de la concurrence libre et non faussée a été posé par l'Acte unique négocié en 1985 et voté en 1987 par le PS et par la droite ? C'est au 1er janvier 1990 que la liberté des capitaux a été instaurée, déséquilibrant de manière irréversible le rapport entre le capital et le travail. Faut-il encore évoquer l'irresponsabilité de la Banque centrale européenne consacrée par le traité de Maastricht en 1992 ? Assez de balivernes donc ! La « solution » n'est pas « social-démocrate », n'en déplaise à mon ami Jean-Marc Ayrault. Elle est tout simplement républicaine.

Bien sûr, la responsabilité principale de la globalisation et de la crise est dans les pays anglo-saxons, et particulièrement aux Etats-Unis, mais comment oublier que la droite française a surenchéri et que le PS a fait mieux qu'accompagner ?

Je ne dis pas tout cela pour remuer le couteau dans la plaie : l'histoire n'a d'intérêt que pour éclairer l'avenir. Une profonde rupture est nécessaire avec cette période des « Trente piteuses » qui a entraîné notre pays dans un déclin apparemment irréversible, en Europe et dans le monde.

Au moins la crise, telle qu'elle se développe, comporte-t-elle des leçons évidentes et elle ouvre un espace nouveau à une gauche digne de ce nom. C'est le retour à la fois de la puissance publique et du fait national. Seuls, en effet, les Etats nationaux ont la légitimité pour agir par gros temps. La Commission européenne comme la Banque centrale ont été condamnées à suivre ou à se renier. Les règles européennes (concurrence libre et non faussée, prohibition des aides d'Etat) ont été mises en congé au nom de « circonstances exceptionnelles ». Les critères de Maastricht (dette et déficits) ont été explosés. Ce sont les Etats-Unis qui ont donné les premiers l'exemple avec le plan Paulson, puis l'Europe a suivi par un enchaînement de décisions nationales progressivement coordonnées : G4 le 4 octobre, puis dans les jours suivants Eurogroupe à quinze, auquel s'est jointe la Grande-Bretagne, puis enfin Union européenne à vingt-sept. C'est donc une Europe de cercles concentriques qui s'est mise en mouvement avec des réponses différentes d'un pays à l'autre.

Dès maintenant la désuétude des traités européens apparaît en pleine lumière. Un cycle est clos. Une période est morte, celle où le mythe d'une Europe fédérale a servi à démobiliser la nation. La France a un rôle à jouer pour dynamiser l'Europe, une Europe des peuples, une Europe des nations et donc des Etats, une Europe à géométrie variable et s'assumant comme telle.

De toute façon, le défi de la crise impose une réponse qui aille bien au-delà de l'Europe, une réponse internationale. On évoque un nouveau Bretton Woods, mais il est difficile de revenir à des parités stables sans corriger les déséquilibres économiques majeurs qui existent entre les Etats-Unis et le reste du monde. L'épargne des ménages américains est inférieure à 1 % de leurs revenus. Leur endettement est de 133 %. L'endettement global de tous les acteurs économiques américains est de 316 % du PIB. Le déficit commercial des Etats-Unis est de 700 milliards de dollars, 6 % du PIB ! Tout cela ne se corrigera pas en un jour. C'est le mode de vie dispendieux et énergétivore des Etats-Unis qui devra être remis en cause. Surtout, les Etats-Unis ne peuvent plus continuer à dominer seuls le reste du monde. Une redistribution de la puissance est redevenue inévitable, à travers notamment la réforme des institutions internationales.

Sans doute un plan de relance coordonné à l'échelle mondiale pourra-t-il limiter la tentation d'un retour au protectionnisme aux Etats-Unis. Il faudra que les pays excédentaires en matière d'épargne et de commerce extérieur (Chine, Japon, Allemagne) acceptent de jouer un rôle de locomotive dans cette relance. C'est dire combien sera difficile le cycle des négociations internationales qui va s'engager à la fin de l'année.

Dans cette grande crise, il faut que la voix de la France se fasse entendre. La gauche devrait avoir à cœur de faire en sorte que ce ne soit pas seulement celle de M. Sarkozy mais également la sienne. Encore faut-il pour cela qu'elle se réapproprie la France !


Ségolène Royal : "La Social-Démocratie est un modèle périmé"
http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/article-24332894.html


wikipedia.org

Benoît Hamon : L’Europe
doit fixer des restrictions au libre-échange


(…) Alors, pour répondre d’emblée à la question posée pour nos travaux : ce que doit proposer la gauche, en France, en Europe et dans le Monde, c’est un changement profond des règles du jeu, des réformes à la fois réalistes qui s’enracinent dans les causes objectives de la crise que nous subissons, et radicales car les enjeux sont énormes. 


LA CRISE ACTUELLE VALIDE NOTRE
CRITIQUE FONDAMENTALE DU CAPITALISME


Il faut se féliciter du fait que la crise actuelle ait permis une pédagogie sans précédent de l’analyse critique du capitalisme. Depuis longtemps, ceux qui critiquaient les dérives de l’économie libérale étaient taxés de gauchistes, de rétrogrades, au mieux de nostalgiques ou de rêveurs. Il n’y a pas d’honneur à avoir été des prophètes, pas même au sein du Parti socialiste… Lorsque l’on n’a pas su se faire entendre, c’est que l’on a en partie échoué. Mais ne laissons pas passer l’occasion de rappeler la permanence et la pertinence de notre critique du capitalisme :

La financiarisation du capitalisme est directement à la source la crise : l’argent créé ou échangé ne va plus principalement à l’économie réelle, donc à l’industrie, à l’emploi, à la création de ressources ou de biens de consommation, mais bien à la rémunération des détenteurs de capitaux. Même si la crise des « subprimes » provient du secteur du logement, ce n’est pas à un secteur économique en particulier que cela est dû, mais à la perversion d’un de ses principaux mécanismes de financement ; si le logement social existait aux Etats-Unis et s’il n’était pas remplacé par une course effrénée à la propriété financée par des crédits à risques, nous n’en serions sans doute pas là.

suite à

http://mrc53.over-blog.com/article-24231582.html

(Lire la suite : Pour un nouveau réalisme économique de gauche. Par Benoît Hamon


 08-09-25%20smic%20et%20crise.jpg

Nouveau Parti Anticapitaliste (LCR)
Les riches veulent nous faire payer leur crise.
Unissons-nous pour les en empêcher !

Les bourses s’effondrent aux quatre coins du monde. Les banquiers comptent sur les gouvernements pour les sauver des convulsions de la crise dans laquelle ils ont plongé le monde en décidant de faire payer un peu plus les pauvres.

En effet pour les classes populaires, ce sera encore plus d’efforts, plus de licenciements, des coupes sombres dans les budgets publics, la hausse des prix, des impôts, la baisse des salaires, la précarité, le chômage… En France, 41 000 chômeurs de plus en août, 30 000 fonctionnaires de moins pour l’an prochain, la privatisation de La Poste, une ponction directe dans les livrets d’épargne populaire.


LES CAISSES SONT VIDES… MAIS POURTANT!


Il n’y a soi-disant plus d’argent pour les 8 milliards du trou de la Sécu. Le gouvernement dérembourse les médicaments, restreint les soins, va vers la privatisation du système mais il trouve soudainement 22 milliards pour les PME. Il crée la franchise médicale qui rapporte 800 millions au détriment des classes populaires mais il trouve 3 milliards en un jour pour renflouer la banque Dexia en faillite.Aux États-Unis le plan Paulson a été finalement adopté : 700 milliards pris aux contribuables iront renflouer les banques en faillite !


PENDANT LA CRISE LES RICHES CONTINUENT À S’ENRICHIR


Les 3,5 millions que le PDG de Dexia voulait prendre pour partir ont choqué. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Le capitalisme continue, des requins s’emparent des banques en déroute. BNP vient de racheter la banque Fortis qui a été renflouée. Peugeot, qui annonce des licenciements, augmente ses bénéfices de 49 %, accroît les dividendes de ses actionnaires de 11 % et verse 5 700 euros par jour à son PDG. Renault, qui prévoit 6 000 suppressions d’emplois, fait grimper ses bénéfices de 20 % et son PDG s’octroie une plus-value personnelle de 3,4 millions. Les milliards injectés par les États vont servir à alimenter un peu plus la spéculation, et donc la crise elle-même.


UN PROGRAMME D’UNITÉ ET D’URGENCE


Contre l’union nationale des banques, des États et de leurs hommes politiques pour nationaliser les pertes et privatiser les profits, il faut l’union du monde du travail et de ses organisations autour d’un plan d’urgence ainsi que la convergence de toutes les mobilisations pour aller vers un « tous ensemble » afin de ne pas payer la crise.


Il faut interdire tous les licenciements en prenant sur les profits accumulés pendant des années.

Une hausse immédiate des salaires, des pensions et des minimas sociaux de 300 euros nets, aucun revenu en dessous de 1 500 euros et l’indexation automatique des salaires sur la hausse des prix.


Il s’agit de la survie des classes populaires. Nous devons exiger la levée du secret bancaire pour faire toute la lumière sur les circuits spéculatifs, savoir qui s’enrichit et qui profite et empêcher une poignée d’hommes de décider du sort de millions d’autres.


Il faut mettre en place un service public bancaire, non pas en nationalisant les pertes mais en expropriant les banques sans indemnités ni rachat, pour les faire fonctionner sous le contrôle des salariés et de la population.


6.10.8 

http://npa05.hautetfort.com/ 


11.9.2001 : Curieux avion blanc...
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=685&rech=1047#1047

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 15:51






Suspens USA !


Le sort du monde se décide maintenant !

L'American "planetarium" way of life !





Quelques lignes,

juste pour dire :

Qu'est-ce qu'ils vont nous concocter,

les apprentis sorciers de la clique bush ???

Supercontent

Vous croyez que ces grands manipulateurs,

ces "champions" de la démocratie,

vont accepter, le cas échéant,

le verdic  des urnes ?

Pas du tout !



Les paris sont ouverts !

Qu'est-ce qu'ils nous préparent ????

Attachez vos ceintures !


La suite au prochain numéro....




 

 
                                         Sale pays qui ne fait aucun cas de ses citoyens !

D'un oeil, ce 2.11.8, à 21 h 30, je regarde sur la Chaîne Parlementaire le document sur les sauveteurs du 11 septembre, tous ces anonymes qui ont proposé leur aide après les événements.

Une réplique, si révélatrice : "La vie humaine ne pèse pas lourd face à la Loi du Marché".  Des Américains désabusés :  "Je crois que ce pays et ce gouvernement sont détraqués". Et cet autre, parlant de Bloomberg, le Maire : "Il a sali la réputation de cet homme (demandant Justice) pour ne rien avoir à payer, pour ne pas avoir de procès".

40.000 sauveteurs ont travaillé sur le site de ground Zéro, 70 % sont malades ou invalides, des dizaines sont morts. Non pris en charge. La solidarité à l'Américaine...

Pendant ce temps, au pays si décrié par l'Occident bien pensant, Cuba, Castro en personne prend en mains la protection de son peuple avant l'arrivée du cyclone. Un mort seulement à déplorer...

Les faits parlent d'eux-mêmes, non ? Eva



_______________________________________________________________________________________




Zola aujourd'hui.  Les malheurs de Job.

Et puisque nous sommes dans la tragédie humaine,
voici l'univers de Zola. En 2008 !



C’est l’histoire de Job.

Une histoire sombre.

Si vous aimez le Bling-Bling, les soirées « people », ou des week-end chic chez Bernard ARNAULT – ou chez DSK/Anne Saint-Clair, au choix – ,  l’histoire de Job n’est pas pour vous.

 Job est Lorrain. Il a 14 ans quand il quitte volontairement l’école pour les hauts-fourneaux.

Son père est soudeur chez WENDEL –  comme  le grand-père. Très bien vu, une force de la nature. On l’appelle « Le King ».

Le King meurt à 57 ans d’un cancer du poumon.

A l’époque, le véritable responsable du cancer du poumon était le tabac. Soudure,  émanations toxiques, facteurs professionnels ? ça c’était bon pour les médecins « rouges ».  Les vrais médecins, les autres, les non subversifs, savaient que pour lutter contre le cancers du poumon, il suffisait d’augmenter le prix du paquet de cigarettes

(Ai-je parlé a passé ?)

 Le King meurt donc d’un cancer du poumon.

Et Job est embauché dans les aciéries WENDEL. Mais comme il est trop jeune – pensez donc, 14 ans ! –  on lui confie le poste de commissionnaire. Il porte le courrier à l’aciérie, au laminoir, aux hauts-fourneaux.

« Je ne vous dis pas comme j’avais peur quand je traversais la petite passerelle au-dessus de la fonte qui coulait à 1100° ! »


 

 

(Haut-fourneau de Joeuf Sarcilor, Conservatoire de la photo) 
C'est là que notre ami JOB  a travaillé.


A 16 ans, on l’engage au laminoir, à la fabrication de rails de chemin de fer.

Le bloom – c’est-à-dire la barre d’acier – mesure 20 m de long et arrive sur le train à rails à une température de 950°. Pour fabriquer les rails, il faut passer le bloom dans trois cannelures différentes. Job ripe (glisse) le rail tout rouge dans les trois cannelures à l’aide d’une barre à mines de 1m50 de long. Elle pèse 35 kg.  Une rampe d’arrosage permet de refroidir le métal.

 « C’était tellement chaud, que j’étais obligé de tremper la barre à mines dans l’eau toutes les demi-heures pour la refroidir ! »

  Les pieds sont exposés à une température qui avoisine les 100°. Job les trempe dans l’eau pour les refroidir. Il porte un pantalon, une veste, des gants en amiante.

  Le bruit est infernal.

  A 18 ans, on lui propose de conduire les ponts roulants. Il accepte.

 « C’était moins fatiguant que le laminoir, mais au-dessus du blooming il y avait de la poussière, de la vapeur, de la graisse, de la calamine, du souffre… »

La cabine est recouverte de plaques d’amiante. Job passe en permanence la tête hors de la cabine, au-dessus de la cage de laminage.

Le bruit est encore plus infernal qu’au laminage.

« Pour « faire glisser le lingot », on utilisait des graisses minérales à 1000°. Lorsque  je prenais ma douche, l’eau coulait toute noire et quand je toussait, je crachais également noir »


A 27 ans, il demande sa mutation à Fos sur Mer.

Le paradis !

Oui, pour Job, comme pour la plupart de sidérurgistes lorrains, descendre dans le Sud, c’est le paradis !

Suite à
http://www.basagana-ramon.com/article-24339587.html



Naissance d'un monde multipolaire
avec l' OCS (suite). Contre la
Politique d'égoïsme économique


Une réunion du Conseil des chefs de gouvernement des pays membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), notamment consacrée à la crise financière mondiale, s'est tenue les 29 et 30 octobre à Astana (Kazakhstan). L'OCS regroupe la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan, la Russie et le Tadjikistan. L'Iran, le Pakistan, l'Inde et la Mongolie ont le statut d'observateurs.

Le Premier-ministre russe Vladimir Poutine s'y est fait l'avocat d'un monde multipolaire en train de se constituer : selon lui, la confusion qui règne dans l'économie mondiale et sur les marchés financiers témoigne du changement dans les relations internationales. "Le déclin de la politique d'égoïsme économique s'est dévoilé dans toute sa splendeur", a-t-il conclu (
http://fr.rian.ru/world/20081030/118026599.html).

Le chef du gouvernement chinois Wen Jiabao pour sa part a dévoilé une série de propositions en vue d'intensifier la coopération avec les Etats membres de l'OCS, visant à simplifier le commerce et les investissements, à créer un réseau régional d'infrastructures (énergie, transports, communications) et à resserrer les liens entre les cercles d'affaires (
http://fr.rian.ru/world/20081030/118028547.html).

La Chine, dont les échanges avec les pays de l'OCS entre janvier et août ont atteint 55,8 milliards de dollars (+35% en glissement annuel), espère que cet indicateur atteindra 80 à 100 milliards de dollars à la fin de l'année. Il existe une l'Union interbancaire de l'OCS qui devrait se réunir dans quelques jours en Chine pour étudier une stratégie commune de résistance à la crise financière mondiale (
http://fr.rian.ru/business/20081030/118029435.html). Un des apects de cette stratégie pourrait être le renoncement progressif au dollar comme monnaie de réserve et d'échange (http://fr.rian.ru/world/20081030/118032387.html).

Le premier ministre kirghiz Igor Tchoudnov a proposé quant à lui d'élaborer une Stratégie de sécurité alimentaire de l'OCS -

http://fr.rian.ru/world/20081030/118026787.html.

En marge du sommet le Premier ministre chinois a rencontré le premier vice- président iranien Parviz Davoudi (
http://www2.irna.ir/fr/news/view/menu-374/0810313421174450.htm).

FD


http://atlasalternatif.over-blog.com/article-24333838.html


Liens :

Comment restreindre le pouvoir des lobbies ?
http://www.marcfievet.com/article-23781894.html

Le commerce des drogues explose sur Internet
http://www.marcfievet.com/article-24334979.html

Ségolène Royal : La Social-Démocratie est  un modèle périmé
http://sego-dom.over-blog.com/article-24333946.html

L'Europe doit soutenir l'Amérique Latine
http://cbparis.over-blog.com/article-24333553.html

La chasse aux immigrés. Brisons la Loi du Silence
http://david.cabas.over-blog.fr/article-24358879.html



Merci les crises,
la restauration
et le capitalisme vous sauront gré

Le soldat DSK vient à peine d’être sauvé de la forfaiture que ne le voilà-t-il pas reparti à guerroyer pour réclamer une nouvelle virginité en faveur de son institution le FMI. Oublié que cette institution « la peste » et sa consoeur la Banque mondiale « le choléra » sont directement responsables des politiques d’ajustement structurel et des tendances lourdes d’appauvrissement et du recul dans tous les domaines de l’Afrique. Les injonctions de disqualification des Etats, de privatisation et de libéralisation ont fait reculer les économies africaines d’un siècle et ont remplacé l’économie coloniale de pillage des Etats par une économie dictatoriale et prédatrice des multinationales.

Grâce aux crises multiples et multiformes qui affectent le monde, dans les pays riches développés les Etats réinvestissent les sphères de la régulation financière pour éviter un effondrement des profits des banquiers, des assureurs et autres boursicoteurs d’envergure, responsables de ces crises. Ces derniers sont absous, ils n’ont pas de compte à rendre, à peine leur demande-t-on, y compris aux récidivistes impénitents, de masquer leur légèreté par une charte de déontologie dont ils seront les seuls rédacteurs, bénéficiaires et garants. Ils seront comme à l’habitude juges et parties.

Les pays pauvres quant à eux, ils sont invités à contribuer aux efforts de réhabilitation du capitalisme et à appliquer les recommandations, au choix, du G4, du G8 ou du G20 et à défaut, de la pire des institutions, le FMI, où les votes sont organisés de telle sorte que les Etats-Unis, champions incontestés du capitalisme mondial, seuls ou avec le concours de quelques larbins, peuvent faire ce que bon leur semble.

On dira après coup merci la communauté internationale d’avoir accepté un nouveau Bretton Woods qui plombera pour des générations la marche du monde.


 http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1107



Résistance !

Le Prézydent a déclaré le 23 octobre: « Nous risquons d'être confrontés partout à la révolte des classes populaires. »

Et c'est un fait, les capitalistes multiplient les plans dits de « dégraissage », et « purgent » les secteurs jugés non rentables suivant en cela les consignes de M. 
Sarkozy, qui vient de déclarer : « La crise que nous traversons ne doit en rien retarder les réformes. Elle doit au contraire les accélérer. »

Donc, comme pour le 11 septembre
l'oligarchie financière va profiter
de la situation pour l'aggraver encore.

Aussi la révolte gronde dans le pays. Sarkozy a raison de s'inquiéter de cette fermentation pré révolutionnaire des classes populaires. Elle mûrit dans tout le pays.


Le choc frontal entre les deux classes antagonistes est inévitable.
C'est mon humble avis, et malgré les ricanements sceptiques qu'il provoque quand je le profère, je le partage.

-A un pôle de la société, des dizaines de millions de braves gens rencontrent des difficultés de plus en plus grandes à boucler leur budget et sont saisis d’angoisse pour leur emploi et l’avenir de leur famille; les retraités, nos anciens, par millions s’inquiètent pour leur pension et leurs maigres économies…
 
Cependant que se multiplient les annonces de suppressions d’emplois, dans l’automobile, les chantiers navals, l’aéronautique, le bâtiment, la camif, la poste etc.....

-A l'autre pôle on se prépare à détourner 360 milliards de fonds publics au bénéfice des spéculateurs et des banquiers, et on ose présenter ce plan de pillage comme une mesure de sauvetage de "l’intérêt général".

Et pour ce faire les gnomes du Parlement , sous les applaudissements des banquiers et des spéculateurs viennent de veauter un plan de renflouement des banques, alimenté par le pillage du budget des hôpitaux, du logement, de l’instruction publique, etc..

Comment voulez vous que les choses perdurent?

Pour mémoire rappelons qu'en 1929, Roosevelt, le capital financier donc, décidait pour contrer la crise et sauver sa peau, une politique de grands travaux et de taxation des monopoles.
 
Aujourd'hui, alors que la crise est d'une ampleur supérieure, les ploutocrates n'ont même plus cette marge de manoeuvre, pour offrir ces concessions, limitées certes, mais permettant d'acheter la paix sociale.

Alors ce qui n'est plus possible pour l'Empire, le vampire, l'est encore moins pour son vassal parce qu'il faut bien comprendre que ce répugnant gouvernement Sarkozy-Kouchner-Dati-Amara, est autant un gouvernement anti-ouvrier que de l'anti-france.
C’est le symptôme politique de la défaite de ce qui restait d’une bourgeoisie française et d’un impérialisme français résiduel.

On ne peut plus désormais parler d’un « capital français », ni, partant, d’intérêts économiques spécifiquement français. D'ailleurs ce plan de pillage s’inscrit dans celui de la Banque centrale européenne : 1700 milliards pour les banques !
.
Le système est bloqué.

Pour maintenir sa domination, la mafia dirigeante, afin de ne pas être submergée par la terrible vague populaire qui grossit à l'horizon, compte sur d'autres digues de protection:

-les appareils de la gôche putréfiée, PS/PC/et autres vers, qui acceptent "l'union sacrée" pour sauver les banques.

- les directions syndicales corrompues.

- l'abrutissement par la presse, le sport, le cinéma et le peuple des amuseurs publics,
élu par les médias.....

http://www.marcfievet.com/article-24335913.html

Marx pas mort ?

"L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes.
Homme libre et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, maître de jurande et compagnon, en un mot oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une guerre ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée, une guerre qui finissait toujours soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la destruction des deux classes en lutte. "
Marx. Le manifeste.

Cette hypothèse, la seconde alternative, il est normal et légitime que Marx ne l'ait pas prise en compte.
Elle est cependant celle qui risque de se produire.
Les deux classes fondamentales pourrissent et se décomposent.
Le capitalisme fait place à la barbarie.
L'oligarchie se maintient désormais par le chaos
La classe dominante se métamorphose en une véritable mafia...


http://petitimmonde.blogspot.com/2008/10/pas-le-moral.html


City et FMI
Fascisme universel
Deux conceptions s’affrontent,
diamétralement opposées
.


 L’une est la version frelatée, celle de la City de Londres et du Fonds monétaire international, l’autre celle pour laquelle nous nous battons, avec Lyndon LaRouche. La première vise à sauver à tout prix le système existant, en constituant des holdings bancaires surplombant les Etats, comme dans l’Italie de Benito Mussolini et la politique d’Hjalmar Schacht en Allemagne nazie. Dans sa version actuelle, elle se situe, avec la tutelle du Fonds monétaire international, sous la bannière d’une « nouvelle gouvernance mondiale » imposant l’ordre des banques centrales aux peuples et aux Etats-nations. La seconde, qui est la nôtre, conçoit le Nouveau Bretton Woods comme un instrument pour changer de système économique et social face à une crise qui est systémique et non cyclique.

Le combat entre ces deux conceptions est un
enjeu de civilisation

S’engager dans cette voie remettrait fatalement en cause l’indépendance des Etats-nations, pour constituer ce que Michael Ledeen appelle plus honnêtement un « fascisme universel ». Avant d’en arriver là, organisons la résistance en traçant un autre horizon

http://david.cabas.over-blog.fr/article-24359700.html



Dessin de Mariali

L'Empire :


Ajustement,
mutation,
ou effondrement ?

Les US, un monstre prédateur.
Pas de guerre maintenant !
Thierry Meyssan


Depuis l’été 2006, Thierry Meyssan pronostique l’effondrement des États-Unis à moyen terme suivi de leur dislocation.

Les sommets internationaux qui se succèdent aujourd’hui n’ont pas pour but de résoudre la crise, mais représentent une révolte des États vassaux pour réorganiser un système qui, bien qu’agonisant, continue à profiter aux États-Unis.

Les analystes s’accordent à interpréter cette période comme une crise interne du modèle impérial anglo-saxon qui provoque des convulsion dans toutes les économies sur lesquelles il exerce un leadership, voire une domination.
Pour la plupart des États, il s’agit de préserver l’économie nationale en limitant la contamination, mais pour Washington, Londres, Paris et Moscou, l’enjeu est différent. Il s’agit de savoir si le dollar restera la clé de voûte du système, ou si celui-ci sera réformé, voire abandonné car la question d’un possible effondrement des États-Unis est désormais débattue.
Les étapes de la crise... (..)

Cependant cette réorganisation du système financier mondial arrive trop tard [
10]. La récession de l’économie états-unienne est trop profonde. La décision, prise en 1995, par le Congrès alors dominé par les républicains, de relancer la machine de guerre US pour dominer le monde s’est soldée par un désastre.

Dés 2004, le Fonds monétaire international constatait que la production de biens de consommation s’effondrait aux États-Unis et que ceux-ci entraient dans une « économie de guerre » [
11].

Cette tendance s’accélérait sous la double pression des mesures sécuritaires étouffant le commerce et des dépenses astronomiques de la guerre globale au terrorisme.

Transformé en monstre prédateur, les États-Unis ont essayé de se nourrir en enchaînant les proies, mais ne sont pas parvenus à trouver de retour immédiat sur investissement suffisant en Irak. Ils se retrouvent très exactement dans la position de l’Union soviétique à la fin des années 80 : leur secteur militaire a vampirisé toutes leurs énergies.

Léchec du projet de remodelage du Grand-Moyen Orient sanctionné par la défaite militaire israélienne au Liban a sonné la fin de l’Empire. De même que l’Union soviétique s’est effondrée et disloquée, de même les États-Unis sont désormais menacés d’effondrement et de dislocation.

 Les indices se multiplient de faillite du système.  

De nombreux États fédérés devraient bientôt se retrouver dans l’incapacité de payer les traitements de leurs fonctionnaires et par voie de conséquence dans l’obligation de fermer écoles et hôpitaux [12]. Déjà la Californie est officiellement menacée de faillite, c’est pourtant l’État fédéré le plus riche.

Plus d’un quart des États-uniens sont des retraités dont les pensions dépendent de placements financiers. La plupart d’entre eux risquent de se trouver rapidement sans ressources.

On n’imagine pas que l’expulsion de centaines de milliers de familles et leur relogement dans des campings municipaux ne tourne pas à l’émeute dans un pays où les armes sont en vente libre. Craignant les conséquences sociales de cette situation, le gouvernement fédéral s’est préparé à proclamer l’état d’urgence. Cette éventualité a été évoquée au Congrès lors du vote du Plan Paulson. Des troupes d’élite, spécialisées en Irak dans le maintien de l’ordre, ont été rapatriées et se tiennent prêtes [13].


Certains commentateurs envisagent que Washington cède à la tentation des années 30, lorsque pour sortir de la crise de 1929, il encouragea la guerre en Europe. Mais une telle option serait aujourd’hui inadéquate : la guerre ne peut plus être la solution car elle est précisément à la base du problème.

C’est pourquoi tout est entrepris pour masquer l’ampleur de la crise, tout au moins jusqu’à l’élection présidentielle du 4 novembre. Au besoin, de nouvelles liquidités seront injectées et les bourses occidentales suspendront leurs cotations. Une fois cette échéance passée, il appartiendra au prochain locataire de la Maison-Blanche de procéder à la liquidation des actifs et de tenter de le faire en préservant la paix civile.

http://bridge.over-blog.org/article-24359407.html



56  Une décision gouvernementale d'évacuer de nouveaux territoires en Judée-Samarie pourrait entraîner un conflit violent  et de grande envergure avec les habitants israéliens de la région selon le chef du Shin Bet, Youval Diskin, qui précise que certains extrémistes israéliens n'hésiteront pas à ouvrir le feu, à balles réelles, contre les soldats de Tsahal. (Guysen.International.News)

http://www.guysen.com/?nnid=205532


Il me reste de la place sur le précédent post, je vais ajouter des liens. Eva
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 07:42

Mes amis,

J'interromps ma petite semaine de congés commencée ce matin, après avoir rédigé ma Lettre à Sarah Palin (précédente parution), pour vous laisser cet article sur des événements lourds de danger. La situation est explosive. S'agit-il d'une première étape vers l'invasion de l'Iran ? Jusqu'au bout, l'Administration Bush accumule les erreurs. Lisez. L'Actualité est angoissante. Crise, et comme je l'ai écrit dans ma dernière parution, guerre économique secrète (un article peu diffusé, à lire absolument, il est traduit de l'arabe et envoyé par notre ami de l'Atlas Alternatif, cet excellent site d'information, bien documenté, sérieux). Et tout ce qui se prépare dans les coulisses.... Immonde.

Les décideurs devraient se retrouver en prison pour tous leurs crimes contre l'humanité; Qui aura l'audace de les poursuivre ? Plainte commune ? 

Voici donc ce nouveau chaudron, syrien cette fois, les Américains bombardent comme ils respirent. Quel mépris de la vie humaine ! Et ainsi que je l'ai écrit dans une précédente parution, ils nous préparent des guerres juteuses pour leurs financiers...

Révoltante, aussi, cette insistance américaine à dénoncer l'avortement, le respect de la vie non encore née, quand on tue sans état d'âme celle qui est née... Oui, les mois qui viennent seront décisifs pour l'avenir de l'humanité. L'actuelle Administration est assez folle pour lancer, avant de quitter la scène,  un baroud d'honneur... planétaire ! On se sent si impuissant...

Je fais appel aux juristes parmi vous pour étudier les modalités d'une action en Justice commune contre les assassins qui gouvernent le monde... A bientôt, Eva



Le chaudron syrien



Le 26 octobre, un hélicoptère américain lançait un raid à la frontière syro-irakienne tuant 8 personnes (dont 4 enfants et un couple marié -
http://www.counterpunch.org/kampmark10312008.html) dans un village syrien. Il visait officiellement un chef proche d’Al-Qaida, Abu Ghadiyah, dont Damas dément cependant qu'il se trouve sur son territoire. La même semaine les drones états-uniens tuaient 32 personnes au Pakistan (Waziristan).

Ces deux attaques contre des pays souverains suscitent des réactions hostiles dans l'opinion publique internationale y compris chez les alliés ou ex-alliés de Washington. Les Britanniques eux-mêmes se sont indignés de l'agression contre le Pakistan (
http://dailytimes.com.pk/default.asp?page=2008\11\01\story_1-11-2008_pg7_25). En ce qui concerne la Syrie, le gouvernement irakien pro-américain s'est senti embarrassé par les frappes. Ni le Premier ministre Nuri al-Maliki ni le Président Jalal Talabani n'avaient été préalablement informés de l'attaque(http://www.atimes.com/atimes/Middle_East/JK01Ak05.html).

La Syrie est l'objet d'agressions fréquentes de la part des Etats-Unis et d'Israël. Le gouvernement de Tel-Aviv avait bombardé Deir Al-Zour, en septembre 2007. Des "accidents" mystérieux ont eu lieu sur le territoire syrien : l’assassinat d’Imad Mughniyeh, leader du Hezbollah, assassiné à Damas, en février dernier, celui du général Mohammed Suleiman, conseiller pour la sécurité du président Assad, assassiné à Tartous, ville côtière au nord de la Syrie, il y a environ deux mois (
http://fr.rian.ru/analysis/20081028/117998491.html). "Le dénominateur commun de toutes ces opérations est que plus personne ne prend la Syrie au sérieux, étant donné les violations répétées de sa souveraineté. Le pays n’a sans doute jamais connu une telle instabilité." conclut même le quotidien israélien Haaretz ( http://www.courrierinternational.com/article.asp ?obj_id=90851).

Par delà le succès militaire très douteux de ce qui est peut-être une des dernières opérations de l'administration Bush, l'effet politique, lui est désastreux, dans la région. Les sunnites iraquiens qui ont été bien traités par la Syrie depuis 2003 (des centaines de milliers y sont d'ailleurs réfugiés, un certain nombre de leurs "tribus" étant à cheval sur les deux côtés de la frontière) ont été exaspérés par cette attaque contre leur voisin et pourraient se montrer plus réticents à aider les Etats-Unis à combattre Al Qaida dans le cadre des Awakening Councils (conseils des sages). Les chiites redoutent que l'attaque contre la Syrie soit une étape dans une reprise du processus de guerre contre l'Iran. Le néoconservateur John Bolton, ex ambassadeur de Bush aux Nations-Unis, a d'ailleurs à nouveau agité le spectre de la guerre sur la chaine saoudienne al-Arabiya (émission Bi Saraha) - voir l'analyse de Sami Moubayed sur Asia Times Online
http://www.atimes.com/atimes/Middle_East/JK01Ak05.html.

Surtout le regain d'anti-américanisme que cela provoque en Irak rend difficile la signature de l'accord avec le gouvernement de Bagdad sur le statut des forces d'occupation états-uniennes (Status of Forces Agreement - SOFA) dont le mandat validé a posteriori par l'ONU prend fin cette année.

On peut se demander quelles seront les répercussions en Syrie même où la volonté de "normaliser" les relations avec les Occidentaux reste forte. Mardi 28 octobre (
http://english.people.com.cn/90001/90777/90854/6525377.html), le ministre danois des affaires étrangères Per Stig Moeller, après une rencontre de deux heures avec le président Assad, a assuré Ehoud Olmert de l'intention "très sérieuse" du leader syrien de reprendre les négociations avec Israël.  Sur la table des négociations, la restitution du Golan et la normalisation des relations entre les deux Etats, en échange de l'abandon du soutien de la Syrie aux groupes armés palestiniens, au Hezbollah, et à l'Iran (http://www.haaretz.com/hasen/spages/1033028.html). Pour l'heure le durcissement de Damas se manifeste surtout à l'égard des Etats-Unis. A titre de représailles contre les bombardements, le gouvernement syrien a suspendu la présence des gardes à la frontière irakienne qui freinaient les infiltrations possibles de résistants. Damas agit d'ailleurs sous la pression de la rue. Des milliers de Syriens ayant manifesté contre l'agression américaine le 30 octobre, le centre culturel de ce pays a dû être fermé (http://www.syria-today.com/pkg05/index.php?page=show_cat&ex=2&dir=c&cat_id=26). Le général américain David Petraeus nommé vendredi commendant central (Centcom) des forces du Moyen-Orient aurait proposé cette semaine de se rendre en Syrie pour y apaiser le ressentiment et oeuvrer à la séparation de la Syrie de son allié iranien, mais l'administration Bush, toujours partisane de l'épreuve de force, s'y serait opposée (http://abcnews.go.com/Politics/story?id=6148650&page=1).

FD

 http://atlasalternatif.over-blog.com/article-24301554.html


D.S.K. un scandale financier dont on ne parle pas (anglais)
http://www.counterpunch.org/bond10292008.html (envoyé par FD)

Il y a peu, je vous parlais de la rumeur de guerre.
Je trouve à l'instant cet article, qui va dans le même sens




La guerre, une nécessité
pour la Finance américaine


La guerre est pour les Etats-Unis l
a condition de sa survie économique

Un document fort éclairant datant de 2003. Il est à craindre en effet selon cet article qu'une toute petite minorité de financiers internationaux envisagent la solution de la guerre à tout prix afin d'essayer de sauver l'hégénomie de cette grande puissance semblant blessée à mort :

La croissance à crédit

Les États-Unis ont financé leur croissance par l'endettement. En 2002, le pays connaissait son premier déficit budgétaire depuis 1997. Celui-ci a peu à peu sombré de 1,5 % en 2002, à 3,5 % en 2003 et devrait atteindre 4,2 % en 2004. A titre de comparaison, le pacte de stabilité budgétaire de la zone euro établit une limite à 3% 

 
La dette extérieure, qui était en 2000 de 3 600 milliards de dollars (39 % du PIB), est passée en 2003 à 6 500 milliards de dollars (58,5 % du PIB). Une inquiétante évaluation, réalisée par l'Office budgétaire du Congrès, indique que la dette devrait être de 14 000 milliards dans dix ans. L'ancien secrétaire au Trésor Paul O'Neil a, de son côté, effectué une étude selon laquelle le déficit des Etats-Unis dans les cinquante prochaines années atteindrait les 44 000 milliards de dollars.

Le 7 janvier 2004, le Fond monétaire international (FMI) a organisé une conférence de presse sur les politiques fiscales des Etats-Unis et leurs conséquences sur l'économie mondiale. L'organisation, pourtant créée et largement pilotée par Washington, s'est livrée à un véritable réquisitoire contre la politique économique de l'administration Bush. Selon le FMI, la dette extérieure des Etats-Unis a atteint un niveau sans précédent pour un pays industrialisé. Ce phénomène provoque une augmentation des taux d'intérêts et un ralentissement de la croissance mondiale.


Le pillage, seule stratégie face à la dette


Observant l'augmentation vertigineuses de la dette qui dépasse considérablement la solvabilité du pays, Robert Freeman s'interroge sur l'orientation économique choisie par l'administration Bush. Il existe, selon lui, cinq stratégies possibles.

La première consiste à lever des impôts et à payer les créances. Ce n'est clairement pas l'option retenue par l'administration Bush. La seconde consiste à imprimer des billets verts. Mais l'usage massif d'une telle solution entraînerait un effondrement inévitable de l'économie.

Une troisième stratégie, proposée par le FMI aux pays du Tiers-Monde, consiste à privatiser les biens nationaux et à les vendre à l'étranger. On pourrait penser cette option très improbable. Pourtant, en laissant baisser le dollars, l'administration Bush ne favorise pas seulement l'exportation: elle permet aussi aux capitaux étrangers de racheter des entreprises états-uniennes.

Une quatrième stratégie consiste à refuser de payer la dette, comme le firent les bolcheviques lorsqu'ils prirent le pouvoir en Russie. Pour Robert Freeman, cette option est « plus proche que ne l'imaginent la plupart des citoyens américains ».En effet, un part significative du déficit concerne le financement de la Sécurité sociale dont la privatisation devrait être l'une des priorités de Bush s'il remportait les élections de 2004.

Mais c'est une cinquième stratégie que l'administration Bush semble avoir résolument adopté. « En définitive, il reste le pillage, explique Robert Freeman Quand le remboursement de la dette d'une nation devient si important qu'il devient impossible de rassurer les créanciers, elle doit chercher une certaine source de richesse, n'importe quelle source ». Les Etats-Unis n'ont choisi d'attaquer l'Irak, ni parce que Saddam Hussein possédait des armes des destmction massive, ni pour instaurer la démocratie. L'objectif était de prendre le contrôle du pétrole, ou plutôt du marché international du pétrole.


Une croissance liée aux dépenses militaires



Les faits confirment l'analyse de Robert Freeman: sous l'administration Bush, l'économie des Etats-Unis a été orientée vers la guerre et la conquête.

L'administration a légitimé l'augmentation du déficit budgétaire par la nécessité de mener la guerre au terrorisme. Cette justification a aussi permis de déplacer les budgets des infrastructures sociales aux investissements pour la guerre. Les dépenses de défenses sont passées de 3,1 % du PIB en 2001, à 3,4 % en 2002 et à 3,5 % en 2003.

La croissance de ces dépenses publiques a profité aux entreprises privées d'armement. Ainsi, Northrop Gmmman a connu une hausse de 57 % de ses ventes entre 2002 et 2003 et est passé d'une perte à un bénéfice net. La division de défense de Boeing a accumulé un bénéfice d'exploitation en hausse de 38 %. Le chiffre d'affaires de Lockheed Martin, numéro un mondial de la défense, a augmenté de 23 %, tandis que sa division aéronautique voyait ses ventes augmenter de 60 %.

Mais d'après Robert Pollin, professeur d'économie à l'université du Massachusetts, les
dépenses pour la main d'oeuvre et les armements sont restées relativement faible. La part du lion est revenue à Halliburton, Bechtel et quelques autres groupes privés liés à l'administration Bush.

Ainsi, la croissance tant applaudie par les analystes touche principalement les investissements liés à la guerre. Pendant le deuxième trimestre 2003, en pleine guerre contre l'Irak, environ 60 % du taux de croissance étaient attribuables aux dépenses militaires.

Du refus de signer le Traité d'Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel, à la guerre contre l'Irak, en passant par le projet militaire titanesque de «guerre des étoiles» et la mise en place d'une guerre perpétuelle au terrorisme, tout indique la nouvelle orientation économique des Etats-Unis tournée vers la guerre et la conquête.

Au siècle dernier la reconversion d'une économie de guerre en économie de paix était
extrêmement difficile. La transformation d'une industrie à usage militaire était délicate. Aujourd'hui, la sophistication des armements la rend impossible. L'orientation économique prise par l'administration Bush est donc sans retour. La guerre est pour les Etats-Unis la condition de sa survie économique.


Source :
http://www.alterinfo.net/-RAND-Corporation-fait-pression-sur-le-Pentagone-pour-lancer-une-guerre-afin-de-sauver-l-economie-etasunienne-_a25471.html?PHPSESSID=e3e8b196fd4254cfc7bc49b650c329a2

 

p://www.alterinfo.net/Crise-financiere-ou-guerre-secrete-_a25421.html

p://www.alterinfo.net/Crise-financiere-ou-guerre-secrete-_a25421.html

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-24299146.html




Vidéos, la politique de Sarkozy
Elle apporte notamment quelques éclaicissements sur la politique menée par Sarko et sa clique :  élimination des services publics, partenariat public privé, sauvetage des banques sans contrôle de l'état etc... Crise planifiée..crise des subprimes- des big brother
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-24243656.html




Appel à mes lecteurs :


J'avais trouvé hier soir un article fort intéressant, et je viens de le perdre, impossible de le retrouver, il est paru récemment, il concerne la prescience des Tsiganes, qui sentent venir les guerres, d'instinct, et quittent les zones à risques. Or, il semblerait qu'ils quittent en masse certaines zones. Si vous trouvez la piste de cet article, merci de me le dire à
evaresis@yahoo.fr, j'aimerais le partager avec vous. D'avance, merci Eva

(Suite)
On m'a écrit
pour m'orienter vers ce commentaire :

Il y a très longtemps, plus de trente ans, j'avais lu un article très interessant concernant les mouvements migratoires des "gitans" "roms" je ne connais plus le terme exact,enfin selon cette etude cette population émigre historiquement à l'approche de grands conflits

et depuis quelques temps dejà c'est le cas, ils quittent les Etats de l'est pour l'europe de l'ouest où ils font l'objet de repression, de refoulement et de fichages, j'ai toujours  été convaincue qu'il possèdent une prescience ou un instinct bien particulier, et si eux bougent en masse, c'est l"annonce probable d'un embrasement non seulement
au moyen orient mais des balkans aussi.



Publication non achevée, liens à venir

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 22:45
L'idée de voir Sandra accéder à la charge suprême m'est insupportable, alors je reprends ma plume. Eva



Lettre ouverte d'Eva à Sarah Palin,
future Présidente des Etats-Unis ?



Ravissante Sarah,

Quand je te regarde, et quand je te regarde seulement, je suis éblouie, sous le charme. Subjuguée. Solidaire, aussi, de ta féminité resplendissante. Et comme toi j'aime les chats. Quel bonheur de voir une femme, peut-être, accéder à la charge suprême ! Ne sommes-nous pas cette si jolie moitié du monde ? Une moitié, d'ailleurs, très conséquente. Car nous vivons plus longtemps. Et nous sommes si peu reconnues, n'est-ce pas, en tous cas si mal représentées ! Alors oui, tu es là. En notre nom.

D'emblée, connaissant tes idées, je vais mettre les points sur les i. Ne me dis pas que je ne peux pas comprendre ce que tu vis sur le plan de la foi, alors que je suis une "born again" comme toi, une croyante chrétienne convertie dans les milieux évangéliques. Et ne me dis pas que je suis une prolétaire envieuse, aigrie, pourfendant les puissants par dépit. Il se trouve - on ne choisit pas ses origines -, que je suis issue de la Haute Bourgeoisie russe et française par mes parents, d'ailleurs un temps châtelains, et puis que j'ai été élevée au milieu de ce qu'on appelle "l'élite", et donc que je connais bien tout ce joli monde. Par exemple, il y avait dans mon immeuble, jouxtant l'Avenue Foch, des Ducs, des Marquis, des Comtes, des Mécomptes, ce que tu veux, et même le caniche d'une voisine était "bien né" : Remuant la queue quand mon père revenait avec une bouteille de champagne, et lui tournant le dos lorsqu'après avoir perdu sa situation et sa fortune, il revenait des Halles les bras chargés de victuailles. Et vois-tu, j'ai même épousé un cadre très supérieur, Grande Ecole et tout ce qu'il faut, dirigeant d'une grosse société, de surcroît transnationale. La réussite, je sais ce que c'est. A trente ans, "bien mariée", journaliste, écrivain, auteur de livres publiés par des éditeurs de renom, sollicitée par Fayard pour publier mon auto-biographie, passant à la télé, démarrant avec succès une carrière politique et appelée à occuper les plus hautes charges à une époque où les quotas se heurtaient au manque de militantes (une candidate idéale, femme, dynamique, tribun, militante dans l'âme, femme de terrain - et remarquée par François Mitterrand lui-même, féru de jeunes écrivains, comment dire, "féminines", car l'homme était exigeant !), et même jeune maman, j'avais donc tout ce que les Américains aiment : Le mérite, la réussite, l'argent, et même la naissance, denrée plus rare outre-atlantique, et de surcroît, une vie rangée de jeune fille puis de femme "sage". Oui, Sarah, tout pour plaire aux Américains !

Oui, seulement voilà, à quatre ans déjà, je me scandalisais de voir que dans l'Institut le plus huppé de Paris que je fréquentais, le célèbre Cours Hattemer - des Giscard, par exemple, m'y ont précédée - , il n'y avait que des mamans "avec pleins de bijoux" alors que par ailleurs, il y avait tant de pauvres. Oui, j'avais déjà remarqué le décalage entre les uns et les autres. Et déjà, j'avais choisi mon camp. Non-alignée avant l'heure !

Oui, rebelle à un Ordre un peu trop établi. Et bien décidée à le dénoncer. Alors, quand Mai 68 a éclaté, à peine sortie du lycée, j'ai saisi la balle au vol. Ou plutôt le vent de la contestation de cet Ordre-là, reposant sur mille désordres.

Et puis, j'ai découvert, par le hasard d'une rencontre, Dieu. Dans les milieux évangéliques. Oui, Sarah, je suis passée par le baptême à l'âge adulte, le baptême du Saint Esprit, le parler "en langues", les célébrations où l'on se trémousse à qui mieux mieux, les guérisons miraculeuses par la foi (je priais pour les malades, avec foi, et ils guérissaient, eh oui), les prophéties ou les paroles de connaissance (c'était "mon" ministère), et même les délivrances, etc. Après cela, tu ne pourras pas me dire que je ne comprends pas ce que tu vis.  Ni l'Amérique évangélique, tu sais, celle qui fait le lit des Bush. On l'appelle plutôt, d'ailleurs, l'Amérique des "évangélistes". Eh oui, la nuance est subtile, mais de taille, car là, on passe d'une foi assumée, adulte, ouverte, au fondamentalisme des intégristes. Justement tout ce que je déteste et que je dénonce. Hé, hé, n'est-ce pas ce que tu as choisi ? On en reparlera. En tous cas cette foi-là, arrogante, hargneuse, intolérante, se croyant tout permis, en un mot, fanatique et sectaire, de surcroît belliqueuse, n'est pas la mienne. Non, non, non ! On n'a pas le même Dieu !!!

Terminons-en avec moi, veux-tu, concluons : "Bien née", mais passée de l'autre côté de la barrière, celui des victimes du Capitalisme cher à ton coeur, et dénonçant toutes les injustices, les oppressions, les asservissements. "Bien née", mais s'offrant  le "luxe" de quitter son mari trop doué et trop bien rémunéré. Et voici même la descendante de l'oligarchie russe dépossédée par les communistes, votant désormais communiste (Le PS, en effet, se rapproche dangereusement de la droite, au point de s'en différencier de moins en moins). Présentée comme une grande bourgeoise ayant su "s'élever" au rang de prolétaire. Et faisant "voeu" de pauvreté, pour vivre en osmose avec ses préférés, les petits, les écrasés, les perdants, les exploités, les sans voix, en communion avec leur souffrance, sur le même plan, prête à partager leurs justes luttes pour une existence plus digne. Donc, tu vois, c'est un choix, pas une situation subie.  Et puis, Sarah, ne fréquentant plus aucune Eglise, aucune chapelle, aucun clocher, aucun groupe, pour rester ouverte à l'autre dans sa différence. Le contraire de ton fanatisme, en quelque sorte. Mais toujours la foi chevillée au coeur. Je dis bien la foi, pas la religion.

Donc, je suis passée par toutes les situations, et je peux comprendre ce que tu vis, ton mode de pensée, je n'y suis pas étrangère.

Attention, Sarah, car maintenant je vais parler de toi, et ça ne sera pas tendre. Oubliées, les premières lignes ! Je suis en colère. Et ne me dis pas qu'un chrétien ne doit pas être en colère  : C'est une "sainte" colère, comme Jésus devant les marchands, les financiers, les capitalistes de l'époque, tous ceux qui se prosternent devant le Veau d'or et qui font horreur à Dieu, oui Sarah.

Et je te le dis en un mot comme en cent, ton christianisme est une imposture. On n'a pas le même Dieu, Sarah, oh non, pas le même Evangile ! Le tien est un repoussoir pour les peuples, et une menace. Une imposture ! Oui, le tien s'apparente au Diable

Et tu sais quoi ? Pour te le démontrer, je vais utiliser ton vocabulaire. Simpliste. Manichéen. Comme ça, ta cervelle de petit moineau pourra comprendre.


http://bridge.over-blog.org/article-24321864.html


Tu veux diriger le monde, Sarah ? A la place du vieux Mc Cain au bout du rouleau ? Mais cette seule éventualité terrorise toute la planète ! Ecoute, Miss Amérique, ton joli minois ne remplace pas des idées saines. Les vrais terroristes de la planète, ce ne sont pas les quelques milliers de Musulmans présumés tels, à tort ou à raison, et complaisamment instrumentalisés par ta clique au pouvoir à des fins prédatrices ou de domination. Non, vois-tu, les vrais terroristes ce sont les gens comme toi, qui n'hésitent pas à bombarder tous ceux qui ne pensent pas de la même façon. Quelle menace pour l'humanité !

Reprenons par le début, veux-tu. La première chose que j'ai appris de toi, c'est que tu n'allais pas protéger l'Alaska des vampires du Pétrole. Au contraire, tu allais offrir ces terres encore protégées aux multinationales de mort. Tant pis pour l'ours blanc ou l'équilibre de la planète : L'Argent d'abord. Tant pis aussi si Dieu commande à ses enfants, et particulièrement à ses disciples, de prendre soin de la terre donnée en héritage, de la gérer en bon père de famille.

Mais alors, Sarah, première contradiction, moi qui suis croyante, je sais qu'il est écrit dans la Bible, "Dieu ou Mâmon, il faut choisir". L'idôlatrie du Veau d'Or, Dieu ne veut pas en entendre parler. Mais toi tu en parles, comme tes pairs : C'est la Théologie de la prospérité. Plus on a d'argent, plus on plaît à Dieu. Ceux qui sont riches sont les préférés de Dieu, les meilleurs, ceux qu'il gâtent. Où as-tu été chercher ça ??? J'ai lu cinq fois la Bible, et moi, au contraire, je trouve : "Heureux vous les pauvres", c'est à dire ceux qui savent se contenter de peu. Lazare ou l'homme riche, Dieu a choisi. Le premier le rejoint là-haut, et le second se morfond pour l'éternité. Et au jeune homme riche, Jésus répond " Va, vend tous tes biens, et donne-les aux pauvres. Et le Royaume te sera ouvert".

Avec ton ami Bush, chrétien auto-proclamé modèle, les pauvres se sont appauvris, et les riches enrichis. L'appât du gain a même conduit son Administration à priver des millions d'Américains de leurs protections sociales, ou à les envoyer mourir pour la patrie des multinationales. Nombre d'entre eux ont été dépouillés par leurs banquiers pourtant assidus à la messe ou au culte, et même condamnés à vivre dans la rue.

Tu vois, Sarah, mon Dieu, qui n'est pas le tien, me dit dans Actes 4 : "Les chrétiens n'avaient qu'un seul coeur et une seule âme, et ils mettaient tous leurs biens en commun et les répartissaient à chacun selon leurs besoins". Voilà un joli modèle de société ! Finis la compétition, le chacun pour soi, l'individualisme, l'égoïsme, la cupidité, les conflits... Les premiers chrétiens nous montrent l'exemple, ils partagent tout, ils communient sur tous les plans : Humain, matériel, spirituel... La communion des coeurs et des biens, ça ressemble furieusement à une société communiste idéale, non ??? Tiens, au fait, l'autre jour j'ai entendu Chavez et Castro faire la causette. Et sais-tu ce qu'ils disaient ? Ils parlaient de coopération entre les Etats, pas de compétition. Quelque chose me dit, tu vois, qu'il y aura Là-Haut, où tu aspires certainement à te retrouver un jour, beaucoup plus de Castro et de Chavez que de Palin. "Heureux ceux qui ont soif de Justice" ! En effet.

Ton modèle préféré, à toi, c'est le libéralisme le plus débridé. Sans Etat protecteur. Reconnais qu'il y a mieux, non ? Un Système qui sacrifie la majorité à une toute petite minorité, ça n'est pas très évangélique. Et un Système qui ressemble à la jungle, où le plus fort, ou le plus malin, écrase son prochain, le plus faible évidemment, ça n'est pas très "chrétien". Tu t'en moques ? Pas d'autres références ??? Entre nous, ce modèle-là est en train de conduire la planète au bord du gouffre. Et si tu es élue, tu vas t'y accrocher ? Diable ! Pardon... mais les faits sont là. Quelque chose me dit que le Capitalisme, qui sacrifie le travail et les travailleurs (et leurs familles, et les chômeurs etc) à la spéculation, est contraire aux principes de Dieu. D'autant plus que la source extrême du profit à tous prix, peut être la guerre.

"Tu ne tueras point" ! Là, ça ne doit pas être ton commandement préféré. La preuve, c'est que tu es prête à passer par l'épée, ou par le fusil (ton amour pour les armes est fort peu biblique !), ou même les bombes le cas échéant nucléaires, tous ceux qui résistent à la domination américaine ou qui choisissent l'Islam plutôt que ta religion. Ca fait du monde, avec les Russes, les Chinois, les Indonésiens, les Latino-Américains, les Arabes, etc, il ne restera plus beaucoup d'humains dans le monde dont tu rêves ! Et au passage, tu es même prête à alimenter le climat de guerre froide, voire à le solutionner par les armes. Encore elles. Avec toi, en tous cas, il n'y aura pas de désarmement général. Tu es trop accro aux armes, n'est-ce pas...

Mon Dieu à moi me dit : "Heureux ceux qui procurent la paix". Avec le tien, c'est "Heureux ceux qui procurent la guerre". Et avec toi au pouvoir, la guerre sera préventive, permanente, et nucléaire. Bigre ! En désobéissance complète avec les commandements divins. Etonne-toi, ensuite, si le monde voit en ton pays la plus grande menace pour la paix, l'humanité, les générations futures. Déjà, le mode de vie des Américains est furieusement égoïste, puisqu'ils consomment plus que tous les autres, mais de là à envisager des guerres pour s'emparer par la force des ressources des autres, là c'est du vol, c'est criminel.


Dessin de Mariali


Je sais, Sarah, pudiquement tu présentes ces guerres comme un choc de civilisations. Mais moi, tu vois, j'ai appris qu'il fallait aimer son prochain comme soi-même. Et je ne crois pas que le fait de bombarder les autres soit le meilleur moyen de leur exprimer son amour. Décidément, on n'a pas du tout le même Dieu.

Alors oui, tu protestes de ta fidélité à la foi chrétienne, en annonçant partout que tu interdis l'avortement. Attends, Sarah, si je comprends bien ton désir de protéger toute vie, même avant la naissance, je ne vois pas du tout pourquoi, une fois nés, les enfants peuvent être bombardés, et donc tués. Où est l'obéissance à Dieu ? Quand il demande le respect de la vie, cela signifie d'abord des individus qui sont nés. Pourquoi te battrais-tu POUR les embryons, et CONTRE ceux qui sont nés ? Incompréhensible...

Je sais, Sarah, tu as peur des présumés terroristes, des Musulmans, des Russes, des communistes, des Chinois, des Cubains, etc, etc... Mais alors, n'est-ce pas en contradiction avec la Parole de Dieu, qui dit : "Ne crains point, crois seulement" ?

Et la peur doit-elle conduire à concevoir des plans pour diviser les individus entre eux, pour destabiliser des régions entières ??? Je te rappelle, ma soi-disant soeur en Christ, que Satan, le Diable si tu préfères, est appelé... le Diviseur. Te réclamerais-tu, sans le savoir, de l'Ennemi de nos vies ?

Tu vas me répondre : C'est pour le Bien, la Démocratie, la Liberté. Soit. Mais est-ce une raison pour dresser les individus, ou les régions, ou les nations, les unes contre les autres ? Et lorsque tu parles de Nation du Bien, de peuple le meilleur qui soit, le plus attaché aux vraies valeurs, n'es-tu pas présomptueuse ?  Moi, j'ai appris que Dieu détestait l'orgueil. Et ta manière de penser me semble furieusement... orgueilleuse. Et c'est ce péché-là qui a perdu l'humanité.

Et quand tu mens comme tu le fais en débitant toutes sortes de contre-vérités sur le candidat Obama, à l'instar de ton ami Bush avec, par exemple, ses armes de destruction massive, tu t'éloignes singulièrement de la Parole de Dieu, de l'Esprit de Vérité qui doit régner dans le coeur du croyant.

Alors, en un mot comme en cent, je te dénie le droit de parler au nom de Dieu. Car ton Dieu ressemble au Diable dénoncé par les Vénézueliens, ou au Grand Satan des Iraniens. Le tien est source de haine, de conflits, de divisions, de prédations, d'intolérance, de guerres, de larmes, de désolation, de mort. Avec toi, nous sommes à l'opposé du Dieu de Salut, d'Amour, de Paix, de Justice, de Vie, de Pardon... Comment faire confiance à une femme comme toi, une fois élue ? Le monde irait encore plus mal que maintenant !

Non seulement ton christianisme n'en est pas un, mais ta prétention à vouloir diriger le monde constitue une menace redoutable pour tous. 

A propos de ta foi, je te donnerai cette Parole que j'ai eue pour une dame qui se prétendait bonne chrétienne et qui, en réalité, était intéressée, jalouse, méchante, intrigante, etc. J'avais "reçu" pour elle une image : Au moment où, à la fin de sa vie, elle arrivait au Paradis, la porte était fermée. Et une voix lui répondit : "Je ne te connais pas. Car il y a deux Claude en toi, celle qui va à l'Eglise... et l'autre" (qui fait le mal).

Sarah, cette Parole est pour toi. Tu es animée de mauvaises intentions. Tu te comportes, notamment en parlant comme tu le fais de ton adversaire politique, à l'image des pires païens. Et lorsque tu appelles au choc de civilisations, par exemple, tu fais le jeu du Diable. Tu vois, j'utilise les mots que tu connais bien. Ce n'est pas une dialectique très subtile, mais c'est simple. C'est à la portée d'un cerveau comme le tien.

Sarah, tu veux savoir ? Demande pardon à Dieu pour tes péchés, occupe-toi de ta Mairie et de ta famille, et ne te mêle pas de la gouvernance du monde.

Nous aurons tout à y gagner !

Eva

TAGS : Sarah Palin, Alaska, Bush, guerre, Bible, Dieu, choc civilisations, Chavez, Castro, Iran, Russie, Chine, Amérique Latine, Bien, Démocratie, Liberté, paîen, christianisme, Obama, Islam, Indonésiens, capitalisme, libéralisme, pétrole, François Mitterrand, fondamentalismes, PS, Giscard, Cours Hattemer, mai 68, évangéliste, Mc Cain, Musulmans, Islam, Théologie de la Prospérité, Jésus, armes de destruction massive...



Sarah Palin rencontrant
des militaires de la
garde nationale de l'Alaska
au
Koweit en 2007.  Wikipedia.org


Alerte, gigantesque manipulation !

Crise financière,
ou guerre économique secrète ?

 
> Le 14 octobre 2008, le gestionnaire de fonds et l'analyste financier Mostafa Belkhayate a accordé une interview au Capitale.fr, qu'on
retrouve également sur son site personnel à cette adresse.

 Curieusement l'une des questions et l'analyse de Monsieur Belkhayate sur des possibles causes profondes de cette crise, a complètement disparu sur le site du Capital ?! Cependant, Capital a pris le soin de laisser un lien vers le site de Belkhayate (indiqué plus haut) où l'on peut lire le suivant :

> Capital.fr : Qu'est ce qui vous fait penser que la chute n'est pas terminée ?

> Mostafa Belkhayate : Lorsqu'il y a un crime, cherchons le coupable du coté de celui qui en profite. Washington a résolu en moins d'une semaine le grave problème des créances américaines : en faisant croire que Freddie Mac et Fannie Mae, deux organismes américains de financement, risquaient la faillite, les financiers yankee ont coupé l'herbe sous les pieds des chinois, qui possèdent près de 400 milliards de dollars d'obligations émises par ces institutions. Ces dernières, aujourd'hui loin de leur valeur initiale, ne peuvent plus être revendues. Tous ceux qui pourraient en acheter en ont déjà ; les japonais, les européens, les russes, les arabes,. Voilà comment on peut dissoudre des milliers de milliards de dollars de dette. Pour moi, c'est la seule explication du sacrifice de Lehman Brothers. C'est ingénieux, d'autant plus que Washington a manipulé le prix du pétrole à la hausse à partir d'avril 2008 pour "offrir" sur un plateau venimeux un maximum d'obligations aux arabes, qui leur ont toujours fait une confiance aveugle. Une fois le plein fait, on lâche le pétrole et les obligations.

Le mécanisme a parfaitement marché puisque aujourd'hui les créanciers amis de l'Amérique n'ont que du papier sans valeur entre les mains. Voilà la vraie guerre ! Sauf qu'il me semble qu'on ait sous-estimé la réaction de "ces amis". Leur réaction sera violente, foudroyante, car ils ne vont pas se laisser faire. La crise boursière ne fait que commencer. On va assister à une attaque en règle sur le billet vert.
 
> Qu'est-ce qui se passe vraiment ? Le spectacle auquel on assiste, s'agit-il simplement d'une machinerie trop complexe devenue folle et
qu'on ne contrôle plus ? Un gros machin qui échappe à la compréhension des contribuables heureux que nous sommes, et qui risque d'exploser et faire beaucoup de dégâts ?

Ou est-ce qu'il y a des malins qui appuient sur les boutons et tirent sur les manettes les ficelles, qui se croient trop rusés pour tout contrôler et qui se fichent si cela peut faire tomber le ciel sur nos têtes ?

Est-ce seulement une crise financière, ou bien, comme certaines voix commencent à se faire entendre, comme le montre l'article suivant,
une guerre économique secrète ?

 
> L'Arabie Saoudite : La crise financière est une guerre secrète
> Mohammad Djamal Arafah
 
> Islam On Line
 
 
Le souverain saoudien, le roi Abdullah Ben Abdelaziz a indiqué que la crise financière que subissent les marchés financiers internationaux
aurait pu être planifiée afin de faire saigner les pays du Golfe, en la décrivant comme une « guerre secrète ».

> Dans son discours lors de sa réception du ministre de la culture et de l'information, Iyad Ben Amîn Madani, d'un certain nombre de
responsables ministériels du secteur de la presse, et des rédacteurs en chef des journaux et des magazines saoudiens, ce samedi 25 octobre 2008, le roi Abdullah a déclaré : « Je crois que le monde subit maintenant une guerre secrète, une guerre économique. Vous devez prendre cela en considération, ainsi que l'intérêt de la religion et de la patrie et non pas l'intérêt de quelques individus, car l'économie est la base de toute chose ».
(..)
> Le souverain saoudien a dévoilé qu'il allait bientôt se rendre aux Etats-Unis, mais il n'a pas précisé s'il allait aborder la crise financière
pendant cette visite. Il a déclaré : « Je me rends aux Etats-Unis pour y participer au dialogue interreligieux en cours actuellement ».
 

Crise ou complot ?

 
> Les experts économiques sont d'accord que la cause principale qui a déclenché l'actuelle crise financière est le fait que plusieurs banques EU ont vendu des produits d'emprunt obligataire garantis par les hypothèques des crédits immobiliers et des polices d'assurance, pour des centaines de millions de dollars, à différentes banques partout dans le monde, avant qu'on se rende compte que ces produits étaient sans valeur, ce qui a provoqué la crise des crédits hypothécaires.
 
> Mais quelques hommes politiques arabes pensent qu'il se pourrait que la crise vise les investissements de quelques états, ce qu'on appelle les « fonds souverains », dans les institutions financières EU qui viennent de s'effondrer.
 
> Ce groupe croit que la crise financière aux Etats-Unis, et qui a entrainé la chute des bourses internationales, serait organisée dans le cadre d'un plan occidental pour frapper les fortunes arabes pétrolières, et pour mettre la main sur les profits gagnés par les Arabes aux dépens de l'Occident sous forme des recettes pétrolières, suite à la hausse importante des cours du pétrole récemment.
 
> Les partisans de cet avis avancent pour preuve deux rapports stratégiques EU publiés en juin 2008, soit avant la crise, qui mettent en garde contre l'influence des fonds souverains arabes, contrôlés principalement par l'argent du Golfe, le fruit du pétrole, sur l'économie EU et occidentale.
 
> Ces deux rapports mettent aussi en garde contre une future réorientation du gouvernail de la politique internationale sous l'effet de cette influence économique au service des intérêts arabes, si ces états pétroliers le voulaient.
 
> Le premier des deux rapports est celui de Richard Haass, l'ex directeur de la planification au département d'état EU, et qui a été publié dans le numéro de mai/juin du magazine Foreign Affairs (« The Age of Nonpolarity », Ndt). Dans cet article, il parle de l'importance croissante de ces fonds et de leurs possessions, ce qui leur permet de contrôler le système financier EU et de devenir des moyens de pression politique.
 
> L'autre rapport signé Daniel Drezner, professeur assistant des politiques internationales à l'école Fletcher, université de Tufts aux Etats-Unis, était publié dans le numéro mai/juin du magazine The American sous le titre « The Sovereigns Are Coming ». Il y souligne que le temps de la domination de ces fonds souverains s'approche (un tableau fourni dans l'article donne un total de 1425 milliards de dollars pour seulement l'Emirats Arabes Unis, l'Arabie Saoudite et le Koweït. D'autres avancent un chiffre entre 3000 et 4000 milliards de dollars pour les pays arabes du Moyen Orient, voir « Le nouvel âge d'or des fonds souverains au Moyen Orient », Ndt).
 
> Un article publié le 15 septembre 2008 par le journal International Herald Tribune (« The rising danger of high oil prices », Ndt), met en
garde contre l'accumulation des milliards de pétrodollars dans le Golfe et contre les fonds souverains de ses pays, et il
appelle à développer
une « nouvelle stratégie » pour affronter ces fonds arabes fruits du pétrole.


> L'article est signé Henri Kissinger, l'ex-secrétaire d'état EU, et Martin Feldstein, professeur d'économie à l'université de Harvard et ex-
conseiller économique en chef du président Ronald Reagan (voir à propos de leur article l'intéressante analyse : Henri Kissinger, l' «
israélisation » de la raison, les Fonds souverains, le Fond de Zakat et l'épouvantail « islamiste », Ndt).

>
Mise en faillite « volontaire »
 
> Après le déclenchement de la crise, différents rapports circulaient sur les sites web arabes à propos de l'existence d'un plan EU bien
organisé dont l'objectif est de mettre en « faillite volontaire » quelques banques et entreprises EU,
notamment celles avec beaucoup
d'investissements d'argent arabe et asiatique, afin d'avaler ces fortunes.

 
> Les partisans de cette thèse affirment que ce plan a été organisé pour mettre la main sur les fonds souverains arabes que les
gouvernements investissent dans les banques, les institutions et autres entreprises industrielles EU.
 
> Ces rapports ajoutent que ces effondrements « provoquées » de quelques banques et entreprises, visent non seulement plus d'un trillion (mille milliards, Ndt) de dollars - selon des estimations non officielles - des fonds souverains arabes, mais aussi environ deux trillions et demi supplémentaires des fonds souverains asiatique ou d'Amérique latine, pour des états comme la Chine, le Japon, la Singapour, la Corée du Sud et le Brésil.
 
> Ces fonds sont investis dans les institutions financières EU et représentent des dettes sur l'économie EU. Les états investisseurs comptaient sur le retour de ces fonds et de leurs bénéfices astronomiques, mais les décideurs EU ne le voyaient pas ainsi selon ces rapports.
 
> Ces rapports expliquent le recours des Etats-Unis à ce plan en affirmant que « l'économie EU ne pourrait pas supporter les risques du retrait de ces fonds, et ne pourrait pas payer les profits gigantesques pour l'étranger. Il y aurait aussi d'autres objectifs politiques visant à sauver l'empire capitaliste EU de la faillite et de l'implosion économique et politique ».

> Ces analystes soutiennent leur thèse en affirmant que les investisseurs étrangers ne pourront pas obtenir le moindre dédommagement des institutions Eu en faillite, en vertu du chapitre onze de la loi sur les faillites aux Etats-Unis. Ce chapitre protège les institutions en faillite contre leurs investisseurs, et n'accorde à ces investisseurs aucun droit sur ceux qui achètent ces institutions en faillite.
 
> Il n'y a pas de rapports fiables sur
les pertes des fonds souverains du Golfe dans cette crise financière EU, mais on les estime à plusieurs
milliards de dollars
.

>
http://www.islamonline.net/servlet/Satellite?c=ArticleA_C&cid=1224694314536&pagename=Zone-Arabic-News/NWALayout

Transmis personnellement par M. L'Administrateur de l'Atlas Alternatif


Gouvernement mondial, danger ?
Par Hubert Védrine


Extrait d'un livre d'Hubert Védrine :

""Paradoxalement, du moins en apparence, certains militants altermondialistes et certains partisans de la "gouvernance" se rejoignent lorsqu'ils vont jusqu'à caresser l'idée d'un gouvernement mondial.

On ne peut que s'étonner qu'un concept qui recèle un potentiel totalitaire aussi évident puisse séduire qui que ce soit dans les rangs de la gauche précisément antitotalitaire!

Quel gouvernement mondial, pour faire quoi, désigné par qui, composé de qui, contrôlé par qui? Et s'il devenait répressif , sur quelle Lune se réfugieraient ses opposants? Ces questions ne sont pas posées.

A moins qu'il ne s'agisse, synarchie réinventée, du secrétariat général de l'ONU et des directeurs généraux de  l'OMC et du FMI? Ou de ce G8 dans lequel les altermondialistes, cherchant un lieu où se rassembler pour manifester, avaient feint de voir, dans un hommage aussi paradoxal qu'erroné, les directoire du monde?" ("Continuer l'Histoire", Fayard, 2007)

Dans l'échange de mail qui s'en est suivi j'ai formulé la remarque suivante :

Védrine a raison de souligner
les dangers d'un gouvernement mondial.

 
En même temps, on voit mal comment l'espèce humaine y échappera à terme (la technologie a beaucoup uniformisé et rapproché les êtres), sauf si l'épuisement du pétrole nous fait "revenir en arrière" sur le plan des mentalités (et des rapports internationaux)
 
Les humains, à mesure qu'ils prennent conscience de leurs ressemblances, et des dangers communs qui les guêtent, peuvent être de plus en plus tentés d'abolir les Etats.
 
Le problème c'est qu'un gouvernement mondial aujourd'hui, s'il avait une structure de démocratie formelle (avec un "sénat" qui serait l'assemblée générale des Nations-Unies représentant les anciens Etats, et une chambre basse composée de députés élus au suffrage universel direct mondial) fonctionnerait comme l'Afrique du Sud.

La chambre basse et le gouvernement officiels seraient contrôlés par les élites chinoises et les indiennes (les élites des peuples les plus nombreux, ponctuellement appuyés par les Indonésiens, et quelques autres peuples denses) comme elle est aujourd'hui,en Afrique du Sud, entre les mains des élites khosas et zouloues, tandis que le pouvoir économique serait entre les mains de la bourgeoisie euro-états-unienne comme il est dans les mains aujourd'hui de la bourgeoisie anglosaxonne et afrikaner en Afrique du Sud.

Rien n'indique que cet équilibre ferait les affaires du Transnistrien ou du Peul moyen, ni de l'intérêt général humain...

Je livre ces considérations spontanées et sans prétention à votre réflexion, et au débat sur l'avenir de notre espèce...

http://delorca.over-blog.com/article-24325048.html


Hubert Védrine en 2006.

DSK propose une dictature mondiale de banquiers centraux
http://bridge.over-blog.org/article-24321016.html


Base militaire navale russe en Lybie
Montée de l'influence russe
dans la politique internationale


RIA Novosti. La visite du leader libyen Mouammar Kadhafi à Moscou témoigne du rôle croissant de la la Russie au Proche Orient

"Bien évidemment., les Etats-Unis ne sont pas satisfait que le pays leader de l'extraction de pétrole en Afrique prône la création d'un monde multipolaire, et cette position coïncide complétement avec celle de la Russie", a poursuivi le député.

Le souhait de la Libye d'héberger une base militaire navale russe dans le port de Benghazi doit être examiné uniquement dans ce contexte, a expliqué le député. "Apparemment, selon le dessein du leader libyen, notre présence militaire sera le garant de la non-agréssion de la libye par les Etats-Unis, ce qui démontre la montée de l'influence russe dans la politique internationale", a noté M.Sovenko.

"Il ne faut pas oublier qu'on observe à l'heure actuelle un retour de la Russie non seulement en Libye, mais aussi à Cuba, ce qui n'est pas anodin dans le cadre du déploiement du bouclier antimissile américain à côté des frontières russes", a précisé le député.

http://chiron.over-blog.org/article-24322983.html




Racines et profondeur de la récession. Longue durée..
Retour au contrôle souverain des Etats sur la politique monétaire ?
Mettre fin à vingt années de déréglementation et de libéralisation
des mouvements financiers

http://goudouly.over-blog.com/article-24321141.html


Le FMI
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-24322957.html

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 05:19

Le cynisme du pays auto-proclamé défenseur du Bien !

Je relaie cette info :


Une guerre pour sauver l'économie américaine,
avec les 700 milliards offerts aux banques ?


RAND Corporation fait pression sur le Pentagone pour lancer une guerre afin de sauver l'économie étasunienne


 RAND Corporation fait pression sur le Pentagone pour lancer une guerre afin de sauver l'économie étasunienne

Prison Planet, Paul Joseph Watson & Yihan Dai, 30 octobre 2008


    Selon des articles issus de la meilleure presse traditionnelle chinoise, RAND Corporation a récemment présenté au Pentagone une proposition choquante faisant pression pour lancer une guerre contre une grande puissance étrangère afin de chercher à stimuler l'économie étasunienne et prévenir la récession.


    Un vif débat s’en est alors suivi en Chine sur qui pourrait être la puissance étrangère, avec la Chine elle-même ainsi que la Russie et même le Japon soupçonnés d'être la cible de l'agression.


    Ces articles citent des sources d’informations françaises qui auraient découvert la proposition, dans laquelle RAND a suggéré que les 700 milliards de dollars assignés au renflouage de Wall Street et des banques en faillite servent plutôt à financer une nouvelle guerre qui, à son tour, revigorera les marchés boursiers faiblissants.


    RAND Corporation est une ONG notoirement puissantes avec des liens profonds au complexe militaro-industriel étasunien, ainsi que des relations imbriquées avec les fondations Ford, Rockefeller, et Carnegie.


    La direction actuelle de RAND inclue Frank Charles Carlucci III, ancien Ministre de la Guerre et directeur adjoint de la CIA, Ronald L. Olson, sommité du Council on Foreign Relations et ancien Ministre du Travail, et Carl Bildt, membre supérieur des Bilderberg et ancien Premier Ministre suédois.


    Carlucci fut président du Groupe Carlyle de 1989 à 2005 et supervisait les bénéfices gargantuesque des contractants de la guerre, faits suite à l'invasion de l'Afghanistan après le 11/9. Le Groupe Carlyle a aussi reçu des fonds d'investissement de la famille Ben Laden.


    La proposition effrontée de RAND conseillerait vivement que puisse être lancée une nouvelle guerre qui profiterait à l'économie, mais soulignerait que le pays visé devrait être une puissance majeure influente, et non pas un petit pays de la taille de l'Afghanistan ou de l'Irak.


    Les articles ont suscité une vague de débats publics et de la tension en Chine au sujet de l’éventualité d'un nouveau conflit mondial se profilant à l'horizon.


    Sohu.com, le plus grand média de Chine, spécule que l'objectif de la nouvelle guerre serait probablement la Chine ou la Russie, mais qu'il pourrait aussi être l'Iran ou un autre pays du Moyen-Orient. Le Japon a aussi été mentionné comme cible potentielle car il détient la majorité de la dette des États-Unis.


    La Corée du Nord a été envisagée comme cible, mais exclue parce que l'ampleur de cette guerre ne correspondrait pas aux besoins de RAND.


    La proposition attribuée à RAND va de pair avec les commentaires récents de Joe Biden, Colin Powell, Madeleine Albright et d'autres, concernant la « garantie » du fait que Barack Obama sera confronté à une « crise internationale » majeure dès son entrée en fonction.


    Elle arrive aussi suite à une alerte de Michael Bayer, président d'un important groupe consultatif du Pentagone, qui se fait l’écho de la déclaration selon laquelle la prochaine administration fera face à une crise internationale dans les mois de son entrée en fonction.


    On pourrait espérer que des personnes sages, ou du moins saines d'esprit, qui ne souhaitent pas entamer une guerre nucléaire mondiale, comme les généraux supérieurs de l'armée qui ont menacé de démissionner si Bush ordonnait d’attaquer l'Iran, s'opposeront à la proposition de RAND. L’amiral William Fallon, le chef du commandement central étasunien, a démissionné en mars l'année dernière à cause de son opposition à la politique de l'administration Bush envers l'Iran.



Les traductions du chinois en anglais ont été fournies par Yihan Dai.



Original : http://www.infowars.com/?p=5654
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

http://bridge.over-blog.org/article-24287696.html





Reçu ce témoignage d'un employé de banque.

Pour la crise, c’est parti — pour votre épargne peut-être aussi.
Comment la résoudre? Vaste chantier en perspective.
La solution envisagée à laquelle on prépare l’opinion consiste en
injection de liquidités des banques centrales, c’est-à-dire
l’argent des citoyens dans le circuit bancaire. Si c’est la seule
solution alors allons-y mais avec honnêteté et sérieux.

Considérons ces apports financiers comme des augmentations de CAPITAL et
alors l’ETAT devient actionnaire.

Comme pour toute augmentation de capital, sa part dans le capital total des
banques est calculée selon les règles habituelles, soit la valeur
intrinsèque de l’entreprise. Ou bien, comme il y a urgence et faillite,
pourquoi ne pas prendre la valeur boursière des actions au jour de
l’apport des caisses de l’Etat? Ainsi l’opération permettrait à
ce dernier de devenir actionnaire majoritaire ou le plus important selon
les cas.

Le gouvernement pourrait ainsi affecter aux postes de direction des hommes
que l’on peut penser compétents mais révocables à tout moment, sans
parachute doré en cas d’incompétence, et non pas des hommes-lige.
Les bénéfices énormes réalisés avant la crise par les banques
pourraient alors réapparaître et seraient affectés pour la part des
dividendes revenant à l’Etat dans le rétablissement des caisses de
retraites en difficultés ou autres organismes sociaux.

Je sais, on va m’arguer que les caisses sont vides comme le répètent,
depuis que les élections présidentielles sont terminées, nos
dirigeants les plus éminents.

Alors dans ce cas que vaut l’euro et en particulier l’euro de France
puisque chaque pays a son euro identifiable par un logo distinct?
Lorsque j’étais un jeune employé de banque, j’apprenais par le
professeur dispensant des cours de formation bancaire que la monnaie
était garantie par le crédit de l’Etat et en particulier le stock
d’or que devraient détenir les banques d’Etat au regard de la masse
monétaire mise sur le marché. La France a vendu beaucoup d’or ces
dernières années. Les caisses sont vides, la monnaie en circulation
n’a pas sa garantie en or ; donc on va mettre sur le marché de la
monnaie de singe.

Démonstration: le cours de la pièce 20 F Napoléon cotait au plus haut
dans les années 1980: 1 000 F ou 152 euros.

Le 2 janvier 2007: 577 F ou 88 euros. Le 2 janvier 2008: 688 F ou 105
euros. Le 3 octobre le cours était de 950 F ou 144,90 euros.
Pour terminer, en actualisant avec le coefficient d’érosion monétaire
les 1 000 F du cours de 1980 alors qu’il n’y avait pas de crise
comparable à ce qui se passe et qui va se passer bientôt, le Napoléon
pourrait s’ajuster à 2 500 F ou 381 euros minimum.
En conclusion, POUR QUI VA SONNER LE GLAS ?

_______________________________________________________________________________________


Petit conseil reçu,
je vous le livre,
j'y souscris :

 

                                                                                 
En ces temps de crise où chaque sou compte, il est temps de revenir à des plaisirs sains, simples et gratuits. Profitez de la nature.


Construisez des cabanes à vos enfants,
faites de la peinture,


séances câlins avec vos amis à 4 pattes


jardinez, faites des chateaux de sable.


Les images sont issues d'ici :
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/article-23346436.html


_____________________________________________________________________________________





Editorial d'un lecteur,
que je vous file,
il est pertinent :

Editorial

 

Un milliard d’affamés, deux milliards de pauvres sur la planète Terre et les Etats donnent ou prêtent 320 milliards € pour les banques françaises soit environ 5000 €/hab. (1200 milliards pour les banques européennes, 1700 milliards pour les banques US) ! En 1929, les banquiers se suicidaient. Aujourd’hui, ils empochent des bonus et ceux qui se suicident en 2008 c’est plutôt des pauvres, entre autre dans le monde carcéral. L’Etat qui jusqu’à avant-hier a été honni par les libéraux et par la pensée unique « moins d’Etat, moins d’impôt » devient pour les banques et les plus riches le sauveur suprême. On continue, néanmoins, à diminuer le nombre de fonctionnaires et les prestations dans le service public.

 

Ces milliards vont être empochés par ceux-là même qui sont à l’origine de la crise et la plupart des responsables seront toujours en place. Les banques, les assurances et les fonds de pension se voient même confortés par ce sauvetage. Leur politique future sera peut-être encore plus risquée, plus exposée et porteuse de plus d’instabilité puisqu’au final «si on se casse la gueule, c’est l’Etat qui paie». Que les petits épargnants ne se plaignent pas, ils ont voté pour des libéraux de gauche et de droite dans toute l’Europe et ceux-ci continuent à nous faire croire qu’il faut simplement réformer le système. Ah ! la bonne blague.

 

Sarkozy veut injecter 10 milliards d'€ dans les six plus grandes banques de notre pays et il veut intervenir dans les secteurs clés de l'industrie à l'aide d'un fonds "souverain" doté de 175 milliards d'€. Compte tenu de la crise qui frappe la deuxième économie de l'Union européenne, ces déclarations ne doivent pas surprendre. Elles incarnent le maintien d'une vieille tradition française d'interventionnisme étatique. De plus, elles n'ont pas d'alternative dans l'espace public, face à une opposition de gauche réduite au silence dans le domaine de la politique économique. Ses efforts suscitent la sympathie des Français, les derniers sondages le montrent. A la différence de Merkel en Allemagne, qui rechigne à prendre des mesures au niveau européen, le président français donne ces temps-ci l'impression d'être un homme d'action. Fidèle à lui-même, il agit seul et en toute hâte. Au lieu de vérifier si ces décisions peuvent servir les intérêts de l'économie française, voire européenne, le camp allemand suggère que le président français utilise la crise pour mettre en place une sorte de néosocialisme. Aussi utilise-t-on, pour caractériser sa politique, les termes très connotés de "nationalisation" ou de "nationalisation partielle". Peut-être les réactions de cet ordre attisent-elles les ressentiments nationaux, mais elles ne correspondent pas à la réalité. Car il est notoire que Sarkozy ne nourrit aucune intention hérétique à l'égard du dogme libéral. Ne cherche-t-il pas, par exemple, à accélérer le retrait de l'Etat des hôpitaux et autres services publics ? En fait, Sarkozy veut "soutenir" les entreprises afin de les renforcer face à la concurrence internationale. Il ne s'efforce pas d'imposer un contrôle de l'Etat sur les banques, ni d'orienter la politique des entreprises en faveur du plus grand nombre, salariés ou consommateurs. Le président français n'est pas en quête d'un New Deal ; il sert la concurrence et la maximisation des profits. C'est le capitalisme qu'il veut sauver et il colle exactement aux souhaits de la majorité des élites européennes.

 

Le capitalisme est sauvage par essence et son avidité est sans limite. En pliant sans condition lors de cette crise, en laissant au libéralisme les mains libres pour l’avenir, les dirigeants des pays occidentaux défendent, pour ceux qui en doutaient encore, leurs privilèges de classe – l’aristocratie financière, technocratique et politique (UMP-PS) – et qu’ils ne vont, bien évidemment, pas remettre en question un système qui justifie leur pouvoir.

 

C’est bien d’une autre politique, d’un autre paradigme dont nous avons besoin. Mais quand est-ce que les citoyens vont se réveiller ? Quand vont-ils comprendre qu’ils sont manipulés ? Peut-être la situation économique n’est-elle pas encore assez dramatique pour qu’il y ait une vraie prise de conscience politique ? Les citoyens se replie sur leurs acquis. L’individualisme tellement glorifié par l’idéologie capitaliste est profondément ancré dans les consciences. Sachez et faites savoir que ceux qui nous gouvernent sont des escrocs. C’est une escroquerie intellectuelle et une escroquerie tout court ! Combien de temps encore allez vous accepter cela ? Vous avez peur de quoi ?


Devenez membre du groupe monnaie : groups.google.fr/group/monnaie. Le Collectif Monnaie France (CMF) a pour objectif de trouver les moyens d’informer les citoyens sur l’escroquerie monétaire et de faire comprendre aux Français qu'il serait possible de remplacer l’argent dette par un argent service (la fonction bancaire se doit d’être une fonction régalienne).


D’autre part, je vous signale que je suis disponible pour participer à tous colloques ou conférences en France. Voici les thèmes sur lesquels j’interviens : Remplacer l’argent dette (instrument de manipulation au profit d’une très petite minorité) par un argent service (la fonction bancaire se doit d’être une fonction régalienne). Le capitalisme est une vaste escroquerie intellectuelle, qui sont les escrocs en chef et quelles sont leurs valeurs ? Une nouvelle vision pour une nouvelle civilisation, quelques pistes pour un nouveau paradigme et un autre programme politico-économique. N’hésitez pas à me contacter : mjutier@orange.fr - 06 26 44 68 29. 

Bien à vous et bonne lecture.

 

Marc Jutier - www.jutier.net

 

* Il existe, malheureusement, une véritable « omerta » dans les médias officiels sur un certain nombre de sujet et en particulier sur ce sujet très particulier qu’est la création monétaire. Aujourd’hui, grâce à internet, l’information émerge et grâce à vous elle est diffusée à un nombre de plus en plus nombreux de nos concitoyens. Vous pouvez participer à la diffusion de cette lettre mais aussi à la sélection d’information pour la prochaine lettre comme le font déjà, et je les en remercie, Christian Chaufaux, Philippe Derudder, Cécile, A-J Holbecq & le Mouvement Sociétal, A. Vidal et A. Mothes & liberonslamonnaie, Pascal & desmotscratie.net

NOUVELLE CIVILISATION 2012 aux éditions Pascal. 448 pages - 10€. Format : 12 x 17.

2007, 2012, faut-il donc attendre les crises financières à répétition... ? Dans un monde miné par la destruction du "sens", où le système financier, le modèle économique, les atteintes cruelles à l'équilibre sanitaire et écologique, entraînent "une société à la dérive" : comment réfléchir à une NOUVELLE CIVILISATION basée sur un nouveau paradigme. Face à la mondialisation libérale, la lecture de ce livre de culture générale qui aborde la philosophie, l’économie, la politique, l’histoire de la monnaie, l’écologie, la santé, donne une alternative à la pensée unique. La table des matières, l’introduction et les 380 liens URL du livre. Une présentation vidéo de 3 minutes.

 

Dans le livre " La dette publique, une affaire rentable" qui vient de paraître nous avons voulu revenir d'abord sur le sujet de la création monétaire, ensuite expliquer l'historique, les idées fausses et les raisons de "la dette", pour finir par quelques pistes pour l'avenir.

Éditions Yves Michel, 160 pages -12 € - Format : 12 x 22. 

 

Un peu de beauté ! http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com/


Actions

 

Appel à mobilisation citoyenne - Pétition

Pour que l'argent nous serve au lieu de nous asservir !

Le Collectif des déboulonneurs lance une action d’envergure nationale contre le système publicitaire.


Liens


Le Chili, premier laboratoire du néolibéralisme

La Grande-Bretagne dans la récession

Carnage chez les hedge funds

Le système de retraite américain tout entier risque de faire faillite

Le krach boursier menace les retraites dans de nombreux pays

L'Argentine met fin à la retraite par capitalisation

Des réunions secrètes à l'UE pour imposer les OGM

Deux planètes nécessaires pour l'humanité en 2030

USA: la déprime s'empare des consommateurs, qui craignent pour leur emploi

Le Sénat veut installer un spyware sur tous les ordinateurs

Perspective d'espoir politique d'un autre monde possible !

La lettre à parution irrégulière du 1er octobre 2008

Rwanda, un génocide made in France

2,5 millions de personnes réunies à Rome pour manifester contre Berlusconi

Le parlement polonais a vote la privatisation totale du service de sante

Autres sujets :


votre-sante.com

La blogosphère du NPA

Forum anticapitaliste

alfreud.podemus.com/

mondialisation.ca

planetenonviolence.org

sortirdunucleaire.org

alterinfo.net – Agence de presse associative

bakchich.info - Infos, enquêtes et mauvais esprit

Conseil national de la Résistance

Observatoire du Nouvel Ordre Mondial




Le chien, le meilleur ami de l'ours
A regarder absolument, c'est superbe !!!


http://www.youtube.com/watch?v=JE-Nyt4Bmi8&eurl=http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com/article-23071311.html

http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com/article-23071311.html


C'est la crise ? Prenons du bon temps !



Je chante avec toi, liberté !
http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com/article-24111691.html




Mexique : Un tchernobyl des OGM

La contamination génétique du maїs dans la province de Chihuahua au Mexique est une nouvelle gravissime et met une fois de plus en exergue les méthodes les plus basses auxquelles sont disposées Monsanto et les multinationales de la biotech pour s’emparer de l’agriculture, de l’alimentation et de la souveraineté du Mexique.

(..)

Il s’agit d’un véritable Tchernobyl génétique puisque le Mexique est le centre historique et originel du maїs, sa contamination pourrait avoir des effets potentiellement destructeurs non seulement pour le pays et sa biodiversité mais il s’agit aussi, comme le pointe Victor Quintana de la FDCCH, « d’un coup féroce contre l’agriculture paysanne et indigène ». Le maїs est cultivé par les populations mexicaines et indigènes depuis plus de 10 000 ans, il est le coeur de leur économie, de leur autonomie et de leur culture.

Mais quel est l’intérêt de mélanger des graines transgéniques avec les semences traditionnelles alors que les graines transgéniques sont plus chères ? Cette fraude serait vraiment le pire coup économique en terme de rentabilité. Malheureusement, le but de cette fraude n’est pas de s’enrichir dans l’immédiat, non, cette fois il s’agit de la volonté délibérée de provoquer une contamination généralisée des semences de maїs pour en forcer la légalisation de fait et ouvrir un nouveau marché pour les semences transgéniques, qui sera cette fois très lucratif pour Monsanto.

Logo MonsantoLa contrebande et la contamination intentionnelle font parties du répertoire de Monsanto qui, non content de contrôler 87% du marché des semences transgéniques, cherche à s’imposer par tous les moyens dans les pays récalcitrant aux OGM. C’est ainsi que le soja transgénique a déjà été introduit illégalement au Paraguay et au Brésil, pour créer une situation de fait ne laissant plus aucun choix aux gouvernements sauf celui légaliser les cultures (voir cet article).

Une fois cette formalité entérinée, Monsanto se retourne alors contre l’Etat et les producteurs pour réclamer les royalties qui lui sont dues au nom des brevets qu’elle possède. Une situation qui ne manquera pas de se reproduire au Mexique

Plutôt inquiétant non ? Et pendant ce temps que fait l'Union Européenne ?

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) estime que l'embargo français sur le maïs génétiquement modifié Mon 810 produit par la firme américaine Monsanto n'est pas justifié.

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=649


La France diminue son aide pour les pays les plus pauvres


Campagne d'action contre la faimNous sommes en crise et nous le savons, le gouvernement vient donc de tailler dans les budgets de subventions de l’AFD (Agence Française de Développement) sur demande de l’Elysée. Le budget 2009 de l’AFD va donc passer de 320 millions d’euros à 134 millions d’euros. Ces restrictions budgétaires vont diminuer les soins de santé au Mali, au Congo, en RDC, au Tchad, au bénin et à Madagascar.

Cela fait du bien d’entendre aujourd’hui notre président désavouer son propos du 28 février. Un flagrant délit de mensonge plus loin, que va t’il rester de cette décision ?

* La journée contre la faim du 16 octobre à peine terminée, les budgets sont déjà coupés, le gouvernement n’a pas eu la décence d’attendre quelques temps afin d’annoncer cette nouvelle. Il y’a actuellement 923 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde. Action contre la faim dénonçait le 10 octobre cette situation incroyable dans laquelle se trouvent les plus démunis dans le monde. * La hausse des prix alimentaires a largement été générée par les politiques des pays riches et du FMI dans les années passées. Les causes sont connues : * - la culture de biocarburant à la place de récoltes nourricière * - la privatisation d’entreprises publiques Africaine désorganisant les coopératives et filières. * - les subventions des pays riches pour leurs agricultures (lire cet article au sujet du Mali) *

Douze jours auront été nécessaire, depuis le 16 octobre, pour que la France oublie par la voix de son président ses engagements moraux envers l’Afrique du 28 février dernier

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=651



Les autorités israéliennes viennent de refuser à 120 universitaires, experts et professionnels de santé (des USA, Hollande, Italie, Angleterre et Canada), l’entrée à Gaza où ils devaient participer à une conférence internationale du programme de santé mentale communautaire de Gaza, à la demande de l’OMS (organisation mondiale de la santé).
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=641



Publication non achevée, liens à venir


Partager cet article
Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 14:34



La dessinatrice Mariali à l'honneur,
une fois de plus. Je lui rends hommage !


Chers lecteurs,

Je suis indisponible jusqu'à mardi soir. Merci de votre compréhension. Pour vous dédommager de mon "absence" 4 jours, je vous présente ma dernière découverte, cet excellent blog d'Attac, http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1107
,  le  blog de la crise "Speculand".  Comme Le Veilleur http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/  et Sly http://vigicitoyen.canalblog.com/,   et aussi http://changementclimatique.over-blog.com/ ! 

Je vais mettre ces liens bien en évidence en présentation de mon blog, afin que vous puissiez prendre connaissance des dernières nouvelles dans la conjoncture que nous connaissons. Je mentionnerai aussi dans mon blog leurs principales informations, condensées, tout en continuant comme je le fais à informer, et à présenter des dossiers, sur les thèmes qui engagent le présent et l'avenir de notre société. Et à commenter à ma façon, non-alignée, l'actualité (exemple, alors que les Médias bien (mal) pensants rivalisent de critiques à l'égard de la Russie, du Vénézuela ou de la Chine, et bien sûr de tout ce qui de près ou de loin ressemble à ce qui est arabe, je donne une autre interprétation des événements, plus conforme à la réalité, me semble-t-il. Ainsi, il faut prendre en compte le modèle islamique en matière de finance, éthique, lui).

Pendant ces quelques jours, j'ajouterai des liens sur cette parution. En attendant, voici quelques articles de cet excellent blog. Bonne découverte, votre Eva

Vous aurez à mon retour "les grandes manipulations", "la France de Sarkozy en 2010", et aussi "Sarkozy maître du monde". Puis des dossiers sur les pseudo ONG, l'OTAN, les pandémies etc, et les pieuvres promises. Entre des infos d'actualité, commentées à ma façon, jamais comme les autres. Parce que la Pensée Unique est une imposture !  Et que je me suis fait une spécialité de dénoncer la désinformation.

Au fait, en voici une de taille, courez lire ça et vous comprendrez comment le Pouvoir peut nous embobiner de la pire des façons, avec l'aide des médias menteurs :

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-24234930.html


Et vous pouvez aussi lire "Super Sarko, ou super imposture ?" sur un blog que j'alimente peu, et donc peu lu, mais que je tiens en réserve, en Belgique, au cas où..... suivez mon regard...

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/6391235/super-sarko-ou-super-imposture-


Sur mon blog ANTI choc de civilisations, quelques titres :

Les 3 grandes religions pourraient s'unir sur des valeurs communes
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-23810476.html

Unis sur des valeurs communes, avec le Nouvel Islam de France
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-24235296.html
http://www.lenouvelislamdefrance.com/article-24213870.html

La sagesse de l'Indien est universelle
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-23933288.html

Choc de civilisations, ou guerre de conquête, Inquisition américaine ?
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-23831921.html

Doctrine sociale, un socle pour les 3 Religions ?
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-23811451.html

La crise peut-elle déboucher sur du positif pour toute l'humanité ?
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-23679986.html

Tariq Ramadan, homme de paix
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-23167095.html

etc, etc... Ce blog est salubre en temps de conflits permanents et partout. Conflits au nom du choc de civilisations, une autre invention, avec le capitalisme financier, pour nous empêcher de vivre librement, en paix, et correctement.  


Ras-le-bol des contrefaçons !!!
Mauvaise humeur d' Eva
Pour un grand "nettoyage"
au sein du P.S.
Rocard "dictateur"- trublion
DSK "imposteur"- sous-marin

http://laplote.over-blog.fr/

 

DSK, croqué par un autre dessinateur de talent, Laplote. DSK, je l'ai rencontré, c'est l'arrogance personnifiée. Sa politique "socialiste", pardon, néo-libérale, qu'il met en oeuvre, on en voit tous les jours les conséquences. Il est là, comme son ami "super Sarko", pour sauver, pire encore, CONSOLIDER le Système qui plonge la planète dans le malheur. Méfiance, c'est une imposture de plus ! DSK, c'est un sous-marin du grand capital pour mettre le PS à la remorque de la Haute Finance, et déconsidérer la gauche afin qu'elle laisse le champ libre au libéralisme le plus carnassier. Pfff ! 

Qu'aucune de nos voix n'aille aux DSK, Valls, Kouchner, Besson, et autres malfaiteurs du P.S., ultra-libéraux ou va-t-en guerre comme le célèbre champion de l'humanisme... militaro-financier. Méfiance aussi envers Rocard, qui est toujours là, pardon pour le langage employé, pour semer la m.... Le voici qui part en campagne contre Ségolène Royal, dont je ne suis pas spécialement fan mais pour laquelle j'ai voté au 2e tour sans hésiter.

Il y a au PS un ramassis de vieux machos, Jospin en tête,  qui sont prêts à tout pour empêcher une femme de prendre leur place, quitte à en propulser une autre, moins populaire (et pourtant efficace), Martine Aubry. Le panier à crabes ! Vous voulez mon avis ? Qu'on mette dehors ces faux socialistes, et qu'on laisse les Emmanuelli, Melenchon, ou Hamon (sa mère était mon ex collègue dans un journal, nous étions enceinte de nos fils respectifs presque en même temps) s'occuper du PS. On y trouvera tous notre compte, non ? Ras-le-bol des contrefaçons. Et construisons une opposition digne de ce nom, pas une version rose pâle du capitalisme financier le plus dévastateur pour la planète et ses habitants.

Rocard, un"dictateur" égaré au PS

Au fait, je vais partager avec vous une information qui n'a jamais circulé. Vous en aurez la primeur ! Vous voyez, avec moi, on a de l'inédit, cocorico !

Donc, j'étais une jeune recrue du PS, aile gauche (celle de Chevènement, le CERES), dans les années 80, un peu avant, et Rocard s'est présenté à la candidature pour être député PS des Yvelines. 

Rocard a trouvé sur sa route deux empêcheurs de tourner en rond, pas des mous ni des tièdes, Jean-Pierre Coeuillet, le célèbre maire de Verneuil (pour son  efficacité contre les promoteurs immobiliers rapaces) et moi. On s'est présentés en tandem contre lui. Le CERES ne faisait jamais plus de 20 % des voix. On en a fait 42  contre Rocard. Et que croyez-vous qu'il arrivât ??? Le sieur en question voulait absolument se présenter avec sa secrétaire comme suppléante, Martine Fachon (ou Frachon, je ne me souviens plus). Et donc, il a dit ceci, très démocratiquement : "Si vous ne votez pas pour nous DEUX, je ne me présente pas, et la droite gagnera !". C'était à prendre, ou à laisser. Voilà Rocard tel qu'il est.

Il continue de sévir au sein du parti.

A quand un grand nettoyage au sein du P.S. ?

Eva

TAGS : PS, Ségolène Royal, DSK, Rocard, Melenchon, Emmanuelli, Hamon, JP Coeillet, Verneuil, Yvelines, Martine Frachon, CERES, Chevènement, Martine Aubry, Kouchner, Besson, Valls , humanitarisme, ultra-libéralisme, Jospin


Découvrir le blog
ATTAC-SPECIAL CRISE
http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1107


L'Etat au secours des fonds de pension !


Ce matin, le journal La Tribune (31 octobre 2008) s’étrangle. Obligé de titrer « La bombe des fonds de pension » et « Le krach des Bourses met en péril les retraites par capitalisation », ce quotidien se livre à un grand écart qui en dit long sur l’arrière-fond ultra-libéral qui a présidé à la privatisation des retraites dans le monde. Contraint de reconnaître que les fonds de pension ont prouvé leur incapacité à assurer des retraites à tous, il se livre à un éloge de Pinochet ayant privatisé les retraites chiliennes au début des années 1980 et montré l’exemple aux pays voisins.
 
suite à
http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1107


Disqualifions les G4, G7, G 20, ou GX,
pour résoudre les crises
et les dysfonctionnements du Capitalisme





Dénoncer les G4, les G8, les G20 et les GX et répéter qu’ils n’ont aucune légitimité démocratique à corriger les crises et les dysfonctionnements des secteurs, des segments et des opérateurs de la finance et de l’économie mondiales - multinationales boursières, bancaires, des assurances et des trafics de tous genres -, est une excellente chose.

Admettre et défendre que la solution pertinente passe par la résolution concomitante de toutes ces crises et dysfonctionnements dans un cadre plus large de la refonte du système de l’ONU, avec une redéfinition des mandats, de l’organisation, du fonctionnement et du contrôle démocratique, c’est là le vrai enjeu des défis auxquels l’humanité est confrontés.

Les forces de progrès politiques, syndicales et associatives, lourdement affectées par leur adhésion opportunistes à l’idéologie de l’économie de marché montrent une incapacité avérée à rebondir sur cette opportunité historique qui risque d’être perdue pour longtemps. Les masses des sans rien qui souffrent dans tous les pays du monde s’en souviendront.

http://www.france.attac.org/spip.php?article9142


La spirale. Le travailleur et le spéculateur


Le travailleur ne connaît qu’une façon de gagner sa vie : en travaillant. Le spéculateur, lui, en connaît mille.

Le spéculateur peut acheter des titres financiers sans avancer un sou : il emprunte quand la bulle semble enfler pour longtemps et il revendra avec une plus-value dont une partie remboursera l’emprunt. C’est simple. Mais c’est la spéculation entrée de gamme pour débutant.

Le spéculateur peut vendre des titres qu’il ne possède pas quand la bulle se dégonfle et il les achètera à un prix moindre juste avant de les livrer. Ça, c’est déjà la spéculation pour initié, gamme moyenne, genre spéculateur sur le titre Volkswagen ces derniers jours.

Le spéculateur peut parier sur les risques que prennent les autres spéculateurs par le biais de contrats bilatéraux entre « acheteurs de protection » et « vendeurs de protection ». On appelle ça des credit défault swaps (CDS). Là, on entre dans le haut de gamme pour spéculateurs confirmés. D’ailleurs, il faut au moins parler anglais, car ça ne se dit que dans cette langue.

On l’aura compris, plus on s’élève dans la gamme de spéculation, plus on se passe de « marchés organisés » (façon de parler car il sont libres), et plus on agit sur des « marchés de gré à gré ».

Il y a tout de même un point commun entre spéculateurs débutants et confirmés : tous ont compris que la spéculation à la hausse ne montait qu’au prorata de l’exploitation du travail.

D’où retour au début de cette chronique. Et on boucle, ou plutôt on monte en spirale avec l’enflure de la spéculation.

http://www.france.attac.org/spip.php?article9137


 
Le temps est venu
de sortir de l'économie casino !


Campagne commune des Attac d’Europe.

- Nouveau : l’affiche de la campagne
Sortons de l’économie casino ! est disponible

"Désarmer les marchés financiers !".
À la fondation d’Attac, en 1998, ce slogan se détachait sur fond de krach financier en Asie du sud-est. Aujourd’hui, le monde riche est au milieu de la crise la plus grave depuis la Grande Dépression de 1929.

Cette crise est systémique : c’est la structure et les mécanismes du système lui-même qui sont en cause. La mondialisation libérale et la fiction des marchés autorégulés sont en échec.

Répondre à cette crise ne saurait se limiter à moraliser le capitalisme, ou à désigner des coupables parmi les acteurs des marchés financiers.
Répondre à cette crise exige de sortir du néolibéralisme et de mettre fin à l’emprise de la finance sur l’ensemble de la société.

- Voir : le communiqué de presse de lancement de la campagne
- Lire : la déclaration et les propositions des Attac d’Europe
- Déclarations des autres Attac du monde :
Argentine - Chili - Québec
- 4 pages Attac :
Briser l’engrenage des crises
- Adhérents :
inscription à la 1ere journée de formation le 15 nov. à Paris

Attac en Action : Des militants d’Attac font irruption à la Bourse de Francfort
Voir la dépêche- Voir la vidéo
Agir : rejoignez les 38 000 signataires de la pétition stop-finance.org "Spéculation et crises : ça suffit !"

http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1061

.


Diaporama : La finance contre l'humanité

Toujours à propos de la crise financière actuelle,
un document présenté sous forme de diaporama
qui peut être largement utilisé.
Il a été réalisé par Jean-Marie Harribey,
économiste, membre du Conseil scientifique d’Attac-France.
Voir :

http://www.france.attac.org/spip.php?article8185


Dessin du jour : La planète vote Obama ...

La planète vote Obama
http://fr.news.yahoo.com/6/20081031/img/pen-la-planete-vote-obama-3-722d81282f37.html



Oh le joli titre trouvé à l'instant ! Regardez !


 
Culturebox, votre guide culturel en vidéo 
DIRECT VIDEO 8e de Finale Coupe de la Ligue 
   
Vendredi 31 Octobre 2008
   L'info
PATRONS ET SYNDICATS SUR LA MÊME LIGNE
La Côte d'Azur fait bloc pour la construction de la future ligne à grande vitesse entre Aix-en-Provence et Nice
 Lire l'article



Sélection de liens :


Les provocations continuent , les Usa attaquent la Syrie, Israel viole l' espace aérien Libanais
http://vigicitoyen.canalblog.com/

Et pendant ce temps, les Usa frappent le Pakistan
http://vigicitoyen.canalblog.com/

Le testament de Bush
http://vigicitoyen.canalblog.com/

Italie, la politique de la peur
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2015:28:39&log=invites

La fin du pétrole. On manquera même d'énergies alternatives !
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2015:34:28&log=invites



Il ne reste sans doute plus beaucoup de temps...

Si vous avez lu l'introduction de ce blog, vous n'ignorez pas que je pense qu'il ne reste plus beaucoup de
temps temps avant que nous ne sombrions dans des événements dramatiques. Les élections du 4 novembre vont marquer un tournant dans cette issue. Il ne nous reste au mieux que quelques mois devant nous pour se préparer. Vous lirez prochainement dans les signes avant coureurs qui parsèmeront le fil de l'actualité des grands médias que les choses évoluent dans un très mauvais sens. Comme vous êtes alertés, ces signes ne vous échapperont pas...

Plus que probablement, cette toute prochaine guerre (il faut appeler un chat un "chat") va prendre sa source au moyen orient. On voit depuis quelques semaines que les choses commencent à s'éccélérer : les tensions s'accroissent, les provocations s'éguisent (Syrie, Liban), tout cela progresse jour après jour.

Aussi dans les jours qui  vont suivre, je vais mettre sur ce blog une série de liens, d'articles qui vous permettront de vous préparer à ce conflit. Ne croyez pas que cela va se passer loin de nous et que nous ne serons pas touchés. Ce serait une grave erreur. Je ne vais pas tourner autour du pot. Les dangers sont essentiellement d'ordre bactériologique et chimique. N'oublions pas que, par exemple l'Iran, dispose de moyens bactériologiques et chimiques qui sont avérés et qui sont de loin supérieurs aux moyens nucléaires (ils maitrisent totalement ces technologies). De plus, il ne faut pas des "gigatones" de bombe pour créer une véritable panique mondiale avec ce type de saloperie militaire.

La suite de jours en jours dans les prochains posts...

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2008/10/il-ne-reste-san.html






Alerte ! Afghanistan, crimes de guerre !

Les soldats français sont équipés de missiles anti tanks Milan non pas pour tirer contre des tanks inexistants mais bien pour tirer contre des maisons, les missiles anti tanks Milan étant particulièrement efficaces pour détruire le genre de constructions qu'on trouve en Afghanistan, provoquer leur effondrement et tuer toutes les personnes qui se trouvent à l'intérieur.

Depuis le début des opérations militaires en Afghanistan, les attaques contre des maisons abritant soit disant des "terroristes" Talibans, sont majoritairement effectuées par bombardement de l'aviation US/britannique avec notamment l'aide d'avions de repérage français. Ces bombardements ont fait beaucoup de victimes civiles afghanes dont de nombreuses femmes et enfants

Les soldats français qui participent à ces missions en utilisant ce type de système d'armement doivent savoir qu'ils peuvent être poursuivis pour crimes de guerre. Ils ont toujours la possibilité de refuser un ordre manifestement illégal comme le prévoit le nouveau statut des armées.

Sarkozy, en tant que chef des armées, est responsable de ces crimes de guerre pouvant être perpétrés par l'utilisation de ce système de missiles anti tanks Milan. Et comme il le dit lui même, chacun doit assumer ses responsabilités.

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2019:16:08&log=invites


La dangereuse pieuvre Elf-Total
Paradis fiscaux, armées privées, mercenaires, corruptions, délits d'initiés, détournement de fonds publics, colonialisme déguisé...

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2015:29:54&log=invites

Perspectives pour le combat des paysans du Sud
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2019:21:23&log=invites


Congo, disputé par l'Occident et la Chine :
Conflit géo-stratégique plutôt que culture de la violence
Le président Kabila avait annoncé avant les élections de 2006 qu’il baserait la reconstruction du pays sur cinq « chantiers » : infrastructure, santé et éducation, eau et électricité, logement et emploi. Son objectif est de mettre l’économie du Congo au service du peuple congolais. Après avoir attendu en vain une initiative de la part de l’Europe ou des États-Unis, le Congo a finalement décidé fin 2007 de signer des accords avec la Chine. Ce qui lui a valu de vives critiques de la part de l’Occident et une nouvelle menace de guerre. Le contrat avec la Chine est en effet une épine dans le pied des capitalistes européens et américains.
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2015:48:37&log=invites

Effets de la crise sur le Tiers-Monde
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2018:52:02&log=invites

Crise : Réponses illusoires et réponses nécessaires
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2015:52:31&log=invites

La fin de la dictature des marchés
Chavez nationalise une banque, c'est un populiste antidémocratique. Bush en nationalise tout plein, c'est quoi ?
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-30%2015:56:04&log=invites

Menace de Balkanisation du Congo
Les Echos de Kinshasa (
www.congopanorama.info) accusent aujourd'hui "les compagnies militaires privées des mercenaires Américains et Européens, voire Sud Africains au su et au vu de leur gouvernements respectifs qui fournissent des armes à Nkundabatware, parfois elles sont même contractées par la MONUC en contrepartie de ces minerais strategiques
Le silence sur le Congo des intellectuel médiatiques français, lui, est toujours aussi assourdissant.
http://atlasalternatif.over-blog.com/article-24293542.html


Le RSA, une belle escroquerie
http://sarkobasta.over-blog.com/article-24145466.html

Comment des crétins incultes ont-ils réussi à s'imposer à Washington ?
http://www.marcfievet.com/article-24266539.html

Pourquoi les USA n'ont jamais subi de coup d'Etat ?
http://www.marcfievet.com/article-24296235.html

La Syrie plus intelligente que les USA
http://www.marcfievet.com/article-24295830.html

Emission commune de timbres France-israël
http://www.marcfievet.com/article-24295488.html

Nouvelle doctrine militaire des USA : Bombarder quand on veut,
qui on veut,  où on veut
http://www.marcfievet.com/article-24295310.html


Guantanamo, wikipedia

Les geôliers de Guantanamo émus de voir 12 opposants syriens en prison !
http://www.marcfievet.com/article-24266322.html

L'Europe s'émeut de la réaction russe en Georgie, mais pas des bombardements US contre la Syrie
http://www.marcfievet.com/article-24266502.html

Aujourd'hui on trouve des fruits et légumes hybrides, ça vous remplit le bide mais ça ne vous nourrit pas.
Les variétés anciennes, c'est sûr, c'est meilleur pour la santé et en terme de valeur nutritive, elles dament le pion aux espèces hybrides autorisées. Pas besoin de compléments alimentaires. Certains lobbies ne veulent pas que les gens soient en bonne santé. Les gens malades c'est un marché. Et puis question rentabilité, la production de variétés anciennes ce n'est pas rentable, donc pas bon pour la grande distribution.
http://www.marcfievet.com/article-24266276.html

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages