7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 18:10



Elections européennes:
La défaite de tous,
par Eva R-sistons.

Liberté de la presse en Europe:
La France en dernière position.




Le traitement médiatique de cette affaire (A vous de Juger, altercation Cohn-Bandit et Bayrou) est incroyablement partial pour tous les téléspectateurs qui ont vu l’émission. Certains doivent être effrayés des révélations que Bayrou a promis de faire lundi sur les manipulations des sondages... et les médias qui les publient.

Reporters sans frontière classe la France en dernière position de l’Union Européenne.. derrière l’Italie et la Roumanie en ce qui concerne la liberté de la presse.

Je vous engage à regarder le reportage diffusé cette semaine sur le sujet par la Télévision Suisse Romande.. un reportage qui ne sera jamais diffusé sur les chaines françaises.

http://minilien.com/?HmCXt7Swxk

Cordialement,

Antoine Vielliard

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-32341164.html (mon blog désinformation)



______________________________________________________________________________________



Elections européennes :
La défaite de tous
par Eva R-sistons




Sur le plan international,


Abstention partout, les Européens ne se déplacent pas pour une Europe dont ils ne veulent pas: Une Europe qui travaille contre eux, contre leurs intérêts.
Et ce qui est grave, c'est que ce sont les couches populaires et les classes moyennes qui ne se sont pas déplacées.

En Allemagne, par exemple, la Droite est stable ou en progression, malgré la crise. Les électeurs sont trompés, faute de débats sur les enjeux réels que les Médias se gardent bien de provoquer. Et en Allemagne toujours, en pleine crise, la Gauche vit une défaite historique. Pourquoi ? Parce qu'elle n'est pas de gauche. Si c'est pour avoir une Gauche comme la Droite, on préfère l'original à la copie. Normal, non ? 

La montée des extrémismes réflète le désespoir profond des populations spoliées et bernées. En Hollande, par exemple, l'extrême-droite progresse, et en Italie ... la gauche n'est plus représentée au Parlement ! Et Berlusconi, cet infâme individu, progresse lui aussi !

Barroso, qui fréquente assidûment Bilderberg où l'on prépare le renflouement des Banques et le malheur des peuples, sera réélu. C'est très grave pour tous. Je rappelle entre autres que cet homme-là a comploté avec des individus comme Bush ou Aznar, pour mettre à feu et à sang le Moyen Orient par soumission aux diktats des Multinationales prédatrices. Quel que soit le prix payé par les populations sur place, bombardées, trucidées (plus d'un million d'individus), dressées les unes contre les autres, ruinées, désespérées, handicapées, éparpillées partout sans espoir de retour, et dans la misère...

Le pire, c'est l'Irlande qui va nous le faire vivre : Parce qu'elle croit à tort que l'Europe (des banquiers) la protègera de la crise. En d'autres termes, son évolution ne présage rien de bon pour le Traité de Lisbonne foncièrement anti-démocratique. Elle porte pourtant en elle le dernier espoir des peuples. Comme quoi les salauds qui ont programmé délibérément la crise, raflent toutes les mises: Au Parlement, pour les banquiers renfloués, au détriment des peuples.

Sur le plan intérieur,

première constation : Le parti des abstentionnistes volontaires a perdu. Je citerai simplement la commentatrice sur Arte : " L'abstention, c'est peut-être une manière silencieuse d'adhérer à l'idée consensuelle d'Europe." C'est surtout une stratégie suicidaire, inaudible, ambigüe. A condamner définitivement ! Comment distinguer des pêcheurs à la ligne, ces abstentionnistes volontaires ? En tous cas, le nombre important des abstentionnistes, presque constant, prouve que l'Europe n'arrive pas à convaincre les peuples et pour cause : Elle n'apparaît pas comme la solution, car elle est le problème. L'Europe, aujourd'hui, est faite sans les peuples, et contre les peuples.

Ensuite, la Droite a perdu, n'en déplaise aux chantres de la victoire. L'UMP n'a pas de réserves, pratiquement, et elle plafonne à moins de 30 %. Ce qui veut dire que seulement 28 % des électeurs (et 11% des Français) soutiennent la politique de Sarkozy ! Oui, seulement ! Il n'y a pas lieu de pavoiser ! Hélas, elle s'en contentera, et elle en profitera pour accélérer les réformes anti-sociales.

Et si la Droite ne s'effondre pas complètement, c'est parce que les Médias ont boudé la campagne électorale, et pour cause, afin d'éviter d'aborder les vrais enjeux.

Le Parti Socialiste s'effondre, victime de ses trahisons : A la volonté des électeurs, quand il n'a pas tenu compte des 55 % de Français opposées à l'U.E., lorsqu'il a voté pour le Traité de Lisbonne clone de l'autre. Ensuite, à la Gauche : En accompagnant le libéralisme et même en l'accentuant, en votant au Parlement européen la plupart des Lois, en ayant dans ses rangs ou des individus à l'ambition personnelle démesurée, entretenant des divisions excécrables, ou bien des traîtes plus soucieux de leur carrière que de l'idéal socialiste, de Kouchner à Besson en passant par Hirsh ou Bockel, etc, sans parler de Strauss-Kahn, d'Allègre ou de tant d'autres. Enfin, en proposant une politique étrangère d'abord alignée sur celle des Américains cupides, dominateurs, impérialistes et assassins,ensuite loin d'être critique à l'égard de l'Etat criminel israélien, le ménageant voire, comme avec Delanoë, l'encourageant en offrant par ex des fontaines à 100.000 euros (avec l'argent des contribuables parisiens - sont-ils consultés ?) aux Israéliens qui pourtant privent les Palestiniens de l'eau nécessaire à la vie ou l'empoisonnent en déversant leurs déchets. Un PS qui n'est à gauche qu'en paroles, ne peut susciter l'adhésion populaire. Et il m'a fait fuir, comme beaucoup. Enfin, le capitalisme montre constamment sa nocivité, et les socialistes cherchent encore à l'aménager - et donc à le renforcer ! C'est insensé ! Tant que les socialistes, d'ailleurs sans projets et pour cause, se contenteront de freiner les chutes ou de saupoudrer le libéralisme d'un peu de social, et aussi de soutenir une Europe contre les peuples, ils continueront à perdre du terrain. 

Par ailleurs, l'union (cf Cohn-Bandit et Bové et Eva Joly; UMP-Centre) fait la force, les divisions (PS, Front de Gauche, Gauche anti-capitaliste) font les échecs.

Le Parti de Bayrou s'effondre, victime d'une cabbale monstrueuse, malhonnête, destinée à perdre celui qui, seul, pouvait vraiment menacer Sarkozy. Défaite pour lui aussi, donc. Honteuse cabbale, menée par des Médias corrompus et un individu répugnant, qui pour moi a été envoyé en mai 68 au nom de l'Etranger pour perdre le Gl de Gaulle détesté par les Israéliens, et cette fois, pour mettre la main sur les Verts-Rouges afin de les libéraliser, de les atlantiser, de les européaniser, de les sioniser. Nouvelle défaite ! Et à l'instant, j'entends dire que le Nouveau Centre aurait été jusqu'à traiter Bayrou de Le Pen (lui aussi défait, d'ailleurs)! C'est honteux ! Et pour tenter de l'achever, on le présente en voie de "Chevènementisation", "isolé et illisible" politiquement !

La défaite est aussi pour les Verts, les écologistes, malgré les apparences. Car comme dit précédemment, ils ont remis leur sort, pour progresser, à un leader comme Cohn-Bandit. Au risque de perdre leur âme ! Affaire à suivre, dramatique... Vous avez dit capitalisme vert ??? En tous cas, la victoire relative de la liste de Cohn-Bandit est  basée sur une triple imposture : Médiatique, et sur la personnalité véritable de son leader, et sur ce qu'elle va devenir, sous son impulsion.

Et si la Gauche de Melenchon-Buffet, présente pour la première fois, a su réaliser une percée prometteuse, elle n'a pas vraiment convaincu encore, ne pouvant s'exprimer dans des médias corrompus. Défaite aussi, donc, comme l'Extrême-Gauche, qui avec Besancenot stagne, ou s'effondre dans le cas de L.O.

Défaite de la Gauche dans son ensemble, comme de la Droite, laminés par une abstention chronique, et pour cause, et par un désaveu des Français. Avec à terme, pour la Gauche, et donc pour la France, le risque d'être privées d'alternance, défaite suprême.

Le parti anti sioniste a réussi son pari de se présenter, et il a eu le courage de mettre le doigt sur une plaie brûlante, et même d'être compris par beaucoup, malgré la désinformation. Il est évidemment défait lui aussi, car il a été privé d'expression par les Médias aux mains de ceux qui sont justement dénoncés par Dieudonné et Soral

Le Parti Communiste est défait lui aussi, car il n'existe plus en tant que tel, et c'est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui ont cru en lui, et pour les couches populaires.

Défaite des Médias, car ils n'ont pas informé ou ils ont désinformé, sciemment. Lynchage honteux de Bayrou ou de Dieudonné, boycott d'hommes de la trempe de Melenchon ou de Dupont-Aignan, campagne honteuse en faveur de Cohn-Bandit qui s'est comporté de manière scandaleuse, répugnante, et que les Médias ont défendu pour des raisons communautaristes et sur diktat du Président, obsédé de risquer d'avoir un rival comme Bayrou, dont la personnalité est respectée par les Français et qui peut rassembler autour de lui une palette de sensibilités. Et puis, défaite des Médias qui se sont évertués à masquer les vrais enjeux, à éviter les débats de fond au profit de shows lamentables comme celui de "A vous de Juger". Les Français ne sauront ainsi jamais que l'Europe technocratique est anti-démocratique, qu'elle tue l'Emploi et le Social, et qu'elle mène directement à l'effroyable dictature planétaire des banques et peut-être à la guerre, notamment... contre la Russie

Défaite aussi de la vérité, si malmenée par la Droite qui masque ses vraies intentions, que les Français découvriront bientôt à leurs dépens. 

Défaite de la démocratie, du fait des mensonges, des propagandes, des trahisons, des lynchages, de la désinformation, et du scandaleux show écologique de dernière minute, avec "Home" accaparant écrans et informations, pour accentuer l'écart entre  Cohn-Bandit et Bayrou, et, artificiellement, détourner des vrais enjeux, amener les électeurs à se prononcer émotionnellement par peur du désastre écologique. Bref, on a joué sur la peur, et au dernier moment, on a gonflé le score des Ecologistes, pour couler le principal opposant de Sarkozy, et pour machiavéliquement nuire au PS. C'est un horrible COUP-BAS porté à la démocratie.

Défaite des sondages, qui manipulent les consciences, et qui sont aux mains des Libéraux qui s'en servent à des fins peu démocratiques.

Défaite du Parlement européen, des peuples, qui voient la Droite progresser, en pleine crise ! Quelle giffle pour les citoyens floués faute de débats authentiques !

Les seules victoires, sont celles de l'UMP de Sarkozy, qui une fois de plus a réussi à affaiblir ses opposants socialistes ou du Modem. Défaite de la démocratie, là encore.

Reste la question centrale, défaite aussi car oubliée, édulcorée, et même dissimulée : Quelle Europe voulons-nous ? Certainement l'Europe sociale et non des banques, l'Europe des peuples et non des technocrates, l'Europe indépendante et non dirigée par les Américains et, en sous-mains, par les Israéliens...

En France, j'ai le sentiment que les inactifs ont voté pour Sarkozy, et les actifs, contre lui. C'est terrible, c'est une défaite épouvantable.

Quand les peuples ne sont pas entendus, il est à craindre que tout se termine dans la rue. Et là, l'Histoire se répètera-t-elle ?

Eva R-sistons



Les coupes des médias pour empêcher
de dire la vérité, ce soir par exemple :


- "On n'a pas eu de vrai débat"... Peilhon est coupé par Pujadas. "Martine Aubry est affaiblie..." (détourner contre la Gauche, donc. C'est putride !)

- "C'est un parti bolchevick...", Melenchon coupé.

- "La politique est basée sur l'Argent..." Bennahmias coupé, et détourné par le même infâme Pujadas, sur France 2 : "Pardon, est-ce que ce n'est pas la trajectoire présidentielle " (de Bayrou, qui est compromise...)

et le reste à l'avenant.

Je termine comme j'ai commencé :

Nous avons les PIRES médias de l'Europe, même pires que dans l'Italie de Berlusconi !

Eva R-sistons


Elections européennes, le point de vue de notre ami DELORCA:
http://delorca.over-blog.com/article-32372537.html


___________________________________________________________


http://www.planetenonviolence.org/Cohn-Bendit,-Euro-Chauvin,-Souteneur-De-Guerres-Imperialistes-Message-Aux-Anti-Guerre-Ne-Soyez-Pas-Victimes-De-L_a1928.html


http://www.planetenonviolence.org/Le-Silence-D-Europe-Ecologie-Sur-La-Taxe-Carbone-Vaut-Complicite-Quand-Environnementalisme-Rime-Avec-Capitalisme_a1924.html


http://www.planetenonviolence.org/D-Day-Le-Revisionisme-De-Sarkozy-Du-Parti-De-L-Etranger_a1929.html


http://www.planetenonviolence.org/Militarisation-De-La-Sante-Publique-Par-Sarkozy-Vaccination-Obligatoire-Contre-La-Grippe-Porcine,-Cout-1-Milliard-D_a1927.html


http://www.planetenonviolence.org/Israel,-4eme-Pays-Le-Plus-Dangereux-Au-Monde,-Pourrait-Disparaitre-Tranquillement-D-Ici-20-Ans-Selon-La-CIA_a1926.html


http://www.planetenonviolence.org/La-Conference-Bilderberg-De-1955-A-Enfante-l-Euro,-Et-Travaille-A-La-Creation-D-Un-Super-Etat-Federal-De-L-UE_a1925.html


http://www.planetenonviolence.org/Show-Obama-Sarko-En-Normandie-60-Millions-D-Euros-De-Pub-Pour-L-UMP-Pour-Les-Europeennes_a1923.html

http://www.planetenonviolence.org/Israel-Fete-Sa-Paranoia-Collective-Pendant-5-Jours-Prepare-Sa-Prochaine-Guerre-Preventive-Tournant-N-3-Suivi-D_a1922.html


http://www.planetenonviolence.org/Dire-NON-A-Europe-Ecologie-C-est-Dire-NON-A-L-EUROPE-VERTE-UBER-ALLES,-La-Dictature-VERTE-Des-Technocrates-De-Bruxelles_a1920.html


Et je constate que nous faisons les mêmes analyses ! Eva


___________________________________________________________________________________________


Lu sur Sarkofrance :

BA a dit…

En France, quel est le taux d’abstention
aux élections européennes ?


En 1979, le taux d’abstention était de 39,29 %.
En 1984, le taux d’abstention était de 43,27 %.
En 1989, le taux d’abstention était de 51,2 %.
En 1994, le taux d’abstention était de 47,29 %.
En 1999, le taux d’abstention était de 53 %.
En 2004, le taux d’abstention était de 57,24 %.
En 2009, le taux d’abstention est de 60 %.

Conclusion : plus on fait l’Europe, plus les citoyens français s’abstiennent. Le divorce entre l’Union Européenne et les citoyens français est consommé.

En 1979, le parti politique au pouvoir en France était arrivé en tête (27,61 %).
En 1994, le parti politique au pouvoir en France était arrivé en tête (25,58 %).
En 1999, le parti politique au pouvoir en France était arrivé en tête (21,95 %).
En 2009, le parti politique au pouvoir en France arrive en tête (28,3 %).

Conclusion : ce soir, les ministres UMP qui disent que c’est la première fois que le parti au pouvoir arrive en tête sont des menteurs.

http:// fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:%C3%89lections_europ%C3%A9ennes_en_France


babelouest a dit…

Ainsi que le souligne avec justesse BA, "le divorce entre l'Union Européenne et les citoyens français est consommé".

Plus tôt notre pays quittera "cette Europe" où personne parmi les simples citoyens ne se retrouve, mieux cela vaudra. A part garder l'Euro, mais en tant que simple monnaie commune, parce que c'est commode, presque tout est bon pour le panier.

Mais pour cela, il faudra que l'équipe qui "tient" le pays soit expulsée. Ce sera sans doute la phase la plus difficile, car un PS à la mode actuelle, ou un Modem, reprendraient à peu près les mêmes fils conducteurs.

Il faut vraiment du nouveau, avec sans doute (mais peut-être pas) un parti à créer sur ces bases-là. Un parti pour une nouvelle Europe, où l'humain reprendrait sa vraie place, alors que jusqu'à présent il a été évincé par les financiers et leur "Marché libre et non faussé" érigé en base, en moyen et en but.

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 14:13

Vive le Québec libre !!!

 

 
Statue du général de Gaulle dans la ville de Québec, au Canada.




Lettre ouverte aux Gaullistes


Sarkozy ne continue pas l'oeuvre du Général de Gaulle,

bien que toutes ses postures prétendent le contraire.

Celui qui peut vraiment se réclamer du Gaullisme, aujourd'hui,

c'est seulement Nicolas Dupont-Aignan.

Sarkozy est le fossoyeur de la France et du Gl de Gaulle,

notamment en matière de politique étrangère. 



La politique étrangère du Gl de Gaulle :

Elle était indépendante,

Sarkozy l'a tuée.

Elle était pro-Arabe,

Sarkozy en est le fossoyeur.

Elle était méfiante envers les USA et Israël,

quelle intuition, une de plus !

Elle était tournée vers la Russie,

prolongement direct de l'Europe,

et donc tournée vers la paix.

Sarkozy est tourné vers la guerre,

notamment contre l'Iran,

et bien sûr contre l'Afghanistan,

et il ne prend pas le chemin du grand dessein gaullien,

 prophétiquement eurasien:

Pour garantir une vraie paix,

alors que les USA nous dressent contre les Russes

à travers les médias infâmes,

alors que la France à la remorque des USA,

c'est l'assurance de guerres,

impériales ou pas,

et aussi d'attentats en France,

et puis du mépris du monde

jusqu'ici admiratif de l'indépendance française.

Nous serons de simples supplétifs

à la soif de domination américaine du monde,

un pays de seconde - de troisième zone !


Amis Gaullistes, vraiment Gaullistes,

pas une de vos voix ne doit aller à l'UMP

qui saccage l'idéal gaullien

de rassemblement, d'indépendance !

Qui saccage la France,

ses valeurs, ses traditions, son indépendance.

Son âme !

Eva R-sistons à l'intolérable

Charles de Gaulle et Hô Chi Minh suspendus
en effigie
à
Saïgon, en juillet 1964.


 
Statue du général de Gaulle dans la ville de Québec, au Canada.

 

Quelques années après la mort de De Gaulle, beaucoup d'hommes qui l'avaient critiqué de son vivant commencèrent à se réclamer de lui. Lors du 25e anniversaire de son décès, en 1995, un sondage publié par Le Monde établissait que 80 % des Français jugeaient positivement l'action du Général. Une émission de France 2 le proclama élu par les téléspectateurs « le plus grand Français de tous les temps » (2006). Une partie des centristes, de la gauche voire de l'extrême-gauche, à l'image de Régis Debray, déclare aujourd'hui trouver en lui un inspirateur. Tout cela a permis à beaucoup de rappeler une phrase célèbre d'André Malraux : « Tout le monde a été, est ou sera gaulliste. »

Charles de Gaulle est probablement le Français le plus connu au monde avec Napoléon. Des statues lui ont été érigées aussi bien à Québec ou Londres qu'à Varsovie ou Moscou. La Chine communiste lui garde une forte reconnaissance publique pour l'avoir reconnue diplomatiquement en 1964. Israël ressentit d'autant plus durement ses déclarations fracassantes de 1967 que le culte populaire qui y était voué à l'homme du 18 Juin ne pouvait se comparer jusque-là, comme le rappelle Éric Roussel, qu'à celui du « Père de la nation » David Ben Gourion. Le monde arabe se souvient de ses critiques contre l'occupation de Gaza et de la Cisjordanie, et un Ben Bella rendit hommage à de Gaulle comme au plus valeureux adversaire du FLN, « celui qui nous porta les plus rudes coups », mais qui finit par accepter l'indépendance algérienne. [1]. À ceux qui lui reprochaient d'être resté un client de la France gaullienne, Léopold Senghor répliquait que peu de chefs d'État occidentaux pouvaient se vanter d'avoir risqué personnellement leur vie pour conduire une colonie à l'indépendance. Il n'est pas jusqu'au maître de Cuba, Fidel Castro, qui ne déclara devant les caméras avoir trouvé un modèle en de Gaulle à la lecture de ses Mémoires de guerre. L'Amérique latine ou le Viet-Nam apprécient encore le pourfendeur de la domination américaine, le Québec le contempteur de la prédominance anglophone. Seuls les États-Unis gardent un souvenir mêlé d'un homme qui fut leur allié, mais qui se mit aussi souvent en travers de leur chemin, et qui leur sembla symboliser les travers nationalistes et les prétentions excessives d'un pays devenu une puissance de deuxième ordre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle


Affichette placardée dans toute la ville de Londres, souvent confondue avec l'Appel

____________________________________________________________________________________




Sélection de liens :

Iran : Les mollahs cherchent un fournisseur de S-300
11.05.2009

Un des moyens de pression de Washington sur les mollahs est la possibilité d’une frappe aérienne (israélienne). C’est pourquoi Téhéran cherche frénétiquement à trouver un fournisseur capable de lui donner le très performant système de défense anti-missile russe S-300 qui neutraliserait ce moyen de pression.



Washington doit conclure une entente avec les mollahs pour accéder à l’Asie Centrale afin de prendre le dessus sur la Chine. Téhéran refuse le dialogue avec Washington pour monnayer ce droit de passage contre une reconnaissance de son rôle régional au Moyen-Orient, reconnaissance qui suppose celle du Hezbollah et du Hamas et la fin des sanctions américaines contre Téhéran à propos de ses liens avec ces organismes. Pour mettre fin à la fuite devant le dialogue, Washington propose régulièrement d’inclure Téhéran dans tous les processus de dialogue, mais n’hésite pas à évoquer l’option militaire si le processus d’apaisement échouait.

Cette menace pose un grand problème aux mollahs car leur stratégie est basée sur l’amplification de la crise. Les mollahs tiennent régulièrement des propos très anxiogènes pour provoquer une situation de crise afin que par crainte d’un vaste conflit mettant en danger les routes du pétrole, les Occidentaux reculent et acceptent un arrangement à propos du Hezbollah. Mais avec la menace d’une frappe foudroyante, cette stratégie reste dans les starting-blocks. La solution à cette solution est l’acquisition du très performant système de défense anti-missile russe S-300 capable de résister à toutes sortes de combinaisons d’attaques aériennes avec des avions volant à haute altitude ou des missiles balistiques. Les dernières versions du S-300 sont en mesure d’abattre plusieurs avions ou encore plusieurs missiles balistiques ou de croisière à une distance de 150 à 200 Km jusqu’à 27000 mètres d’attitude. Le problème est que la Russie refuse de livrer cet équipement acheté et payé par les mollahs en 2007



http://www.iran-resist.org/article5361.html

08.06.2009

« Israël n’a pas l’intention de bombarder l’Iran malgré la menace que représente pour le monde le programme nucléaire développé par Téhéran », a déclaré le mercredi 3 juin lors d’une conférence de presse à Moscou le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman. Nous n’avons cessé de mettre en cause la possibilité d’une telle attaque, cependant, le propos n’est pas de faire cocorico, mais d’expliquer ce changement de discours.

« Nous ne bombarderons pas l’Iran. Nous ne voulons pas régler seuls un problème mondial », a noté le ministre israélien démentant les rumeurs récurrentes d’attaque de l’Etat hébreu contre l’Iran. C’est une sacré rupture. Israël avait toujours évoqué en priorité sa sécurité en laissant entendre, avec l’approbation muette de Washington, qu’il se défendrait sans tenir compte des autres. Le 3 juin à Moscou, il a changé d’attitude pour s’inscrire en complément des propos qu’Obama avait tenus le même jour dans les différents médias occidentaux avant son discours du Caire : les deux alliés ont ainsi parlé de la nécessité d’un effort collectif pour résoudre ensemble les problèmes mondiaux.

La nécessité d’un effort collectif est un discours permanent des Etats-Unis : il était déjà en vigueur sous Bush pour combattre le terrorisme. Il est à présent reformulé par son successeur dans des registres plus sympathiques et plus fédérateurs comme l’écologie, la paix… Mais parallèlement à ces beaux discours, il permet aussi d’exiger des renforts pour alléger les charges qui pèsent sur les Etats-Unis dans la guerre en Afghanistan, face à la Crise mondiale ou encore dans la crise iranienne, trois états de crise initiés par les Américains eux-mêmes.

Le changement opéré par Israël tient au fait que ce discours sur la nécessité d’un effort collectif commence à agacer les alliés des Etats-Unis : ils lui reprochent de tricher en faisant en cachette des offres commerciales alléchantes aux mollahs pendant qu’ils sont tenus de les sanctionner suite aux exigences américaines.

Si ces alliés cessaient d’adhérer à l’effort collectif de sanctions, Washington serait privé de tout moyen de pression et marchandage sur Téhéran et ainsi pourrait dire adieu à une entente avec les mollahs qui lui ouvriraient les portes de l’Asie Centrale et d’autres régions islamisées. C’est là la priorité pour les Etats-Unis. Pour convaincre leurs alliés de continuer cet effort collectif indispensable, ils n’ont pas trouvé mieux que de pousser Israël, allié privilégié aux devoirs exceptionnels et victime par excellence d’une éventeulle bombe nucléaire iranienne, d’annoncer son adhésion au discours sur la nécessité d’un effort collectif.

Les Etats-Unis espèrent ainsi que leurs autres alliés suivront ce bon exemple (concernant l’Iran). On peut sérieusement en douter car Israël n’a pas d’intérêts commerciaux en Iran, contrairement à ces alliés qui préféraient l’hypothétique menace israélienne à la fois pour éviter de s’engager dans un effort collectif de sanctions contre leurs propres intérêts en Iran, mais aussi pour avoir un moyen de faire peur aux mollahs. C’est ce qui explique le silence général qui a suivi l’annonce surprenante d’Avigdor Lieberman, la nouvelle colombe du ciel moscovite.

La métamorphose de Lieberman n’est donc pas acquise à 100%. Loin de là. Bientôt, en l’absence de la mise en place du mécanisme d’un effort collectif souhaité, l’admininstration Obama agitera à nouveau la menace d’une frappe israélienne et ce cher Avigdor reprendra son envol de faucon pour le plus grand bonheur des uns et des autres, en particulier des mollahs qui ont fondé leur stratégie sur l’amplification de la crise.


http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2009/06/09/14016162.html


 


Partager cet article
Repost0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 12:37






Mes amis

Je suis en pleine écriture d'un article annoncé depuis 6 semaines,

et longuement réfléchi dans le climat de chasse aux sorcières actuel,

si malsain, si contraire à nos valeurs.


Pas le temps de m'étendre aujourd'hui.

Juste un mot pour vous dire que je viens d'entendre

sur Revu et Corrigé ( la V )

ce qui me semble en effet être la bonne réponse

à la question fondamentale :

Pourquoi ce changement de cap américain

envers les Arabes, les Musulmans ?


" Il faut apaiser le monde arabo-musulman

pour pouvoir éventuellement, un jour,

mener une opération contre l' Iran ".

M. Frédéric Encel, géopoliticien.


Calmer des Musulmans

pour pouvoir mieux en tuer d'autres, en quelque sorte,

en toute tranquillité. Quel cynisme !

Les Arabo-Musulsmans seront-ils dupes longtemps ?

Eva R-sistons à l'intolérable

TAGS : Fr. Encel, Arabes, Musulmans,
Obama, Revu et Corrigé, la V, Iran. 


 


                                                                                   Hommage à Dees



Merci aux blogueurs de relayer mon appel pour la vérité,

http://r-sistons.over-blog.com/article-32339347.html

pour une commémoration de la Libération du Nazisme

par les Russes, car ce sont eux,

au prix de plus de vingt millions de morts,

qui nous ont débarrassés de l'abomination nazie,

en partie élaborée avec le concours

des Multinationales américaines de la Chimie.

Savez-vous qu'un de ces laboratoires siégeait

juste à côté d'un camp de concentration ?

Les vrais libérateurs, ce sont les Russes !

Les vrais opportunistes et profiteurs de guerre,

ce sont les Américains !

La vérité doit éclater,

merci de relayer mon précédent post !

Je compte sur vous tous,

amis blogueurs !

Eva R-sistons à l'intolérable

N.B.: Je vais prendre contact avec l'Ambassade Russe

pour que la vérité soit reconnue.

Légitimement, enfin.


Medvedev ordonne la création d'une commission
contre la falsification de l'histoire


MOSCOU, 19 mai - RIA Novosti. Le président russe Dimitri Medvedev
a signé le decret "Sur la Commission auprès du
président de la Fédération de Russie de lutte 
contre toute tentative de falsifier l'histoire
au détriment des intérêts de la Russie",
rapporte mardi le service de presse du Kremlin.

Le chef de l'Etat a plus d'une fois insisté
sur l'inadmissibilité de toute falsification de l'histoire,
notamment de celle de la Grande Guerre patriotique (1941-1945, ndlr).
Le 8 mai dernier, le président a fait remarquer dans son blog-video
que les tentatives de falsification
"devenaient de plus en plus cruelles, méchantes et agressives".

A lire ici:

http://fr.rian.ru/russia/20090519/121653822.html
http://chiron.over-blog.org/article-31627430.html




Et en ce jour d'élections,

 pas une voix pour Sarkozy et Con-Bandit svp !

Pas d'absentéisme ambigu non plus !

Vous êtes à Droite,

vous votez Bayrou ou Dupont-Aignan.

Vous êtes à Gauche,

vous votez Melenchon-Buffet,

pour une vraie Gauche de Gouvernement.

Vous êtes écologiste, 

mieux vaut Francis Lalanne que Con-Bandit.

Vous voulez que la vérité se sache,

vous votez Dieudonné-Soral.

Mais ne vous abstenez pas !

Eva R-sistons

 





Notes

[1] Je ne l’ai pas trouvé en kiosque.

[2] Vous pouvez le télécharger ici.

[3] C’est les Verts qui vont être contents. Ils détestent tellement le nucléaire qu’ils veulent tuer EDF avec.

                                              
STRASBOURG, le 07 juin 2009

 

                                                            cpjmo@yahoo.fr

 

           Publiée sur http://geopolitiquedumoyen-orient.blogspot.com

             

Discours du Caire
de Barack Obama


 

Débutée mercredi 03 juin 2009, la tournée moyen-orientale d’Obama en dit long sur l’image désastreuse des Etats-Unis et son isolement international. Pour comprendre le sens des soi-disant «ton apaisant et volonté de réconciliation» d’Obama, un rappel des huit années Bush est nécessaire.

 

Dans l’analyse 11 du 04 mai 2008, intitulée : «La diplomatie américaine au Moyen-Orient est un champ de ruines», nous avons écrit : «La politique qui a permis à l’administration Bush d’asseoir l’autorité musclée des Etats-Unis dans le monde, a plusieurs composantes : «une hyperutilisation de la force, presque sans limite»*, «des actions unilatérales et souvent illégitimes»*, «un mépris toujours grand»* du droit international, l’ingérence dans les affaires intérieures des nations souveraines, des menaces d’interventions militaires et de bombardement, le développement général de la torture, de la corruption et de la gabegie dans des pays occupés par les Etats-Unis et leurs alliés, etc.»

 

Par ailleurs, aux yeux des peuples arabo-musulmans, la campagne militaire agressive de l’administration Bush et de ses alliés «judéo-chrétiens» ressemblait, à s’y méprendre, à une nouvelle croisade: conquête de deux pays musulmans (Afghanistan et Irak), guerre d’Israël contre le Liban en 2006, guerre d’Israël contre la bande de Gaza en décembre 2008- janvier 2009, bombardement d’un site en Syrie, intervention militaire de l’Ethiopie en Somalie, menace permanente de bombardement nucléaire contre l’Iran, vassalisation des pays arabes (Arabie saoudite, Egypte, Jordanie, etc.).

 

Suite à l’impasse de l’unilatéralisme, au discrédit américain, au développement de la résistance anticolonialiste, à l’extension de la guerre au Pakistan, à la fragilisation des «amis» régionaux des Etats-Unis et à la crise économique, la campagne électorale du candidat Barack Obama s’est construite sur la critique de la politique de l’administration Bush. Barack Obama élu président, sa politique étrangère se veut l’antithèse de celle de Bush à l’échelle internationale en général et moyen-orientale en particulier. Le 04 juin, fidèle à son engagement, il a prononcé un discours à l’université du Caire, invitant à un «nouveau départ» entre l’Amérique et le monde arabo-musulman(1).

 

Faut-il rappeler que ce sont les Etats-Unis qui sont en guerre contre le monde entier et non pas l’inverse. Leurs centaines de bases militaires disséminées au Moyen-Orient et en Asie centrale hébergent des centaines de milliers de militaires. Leurs nombreux porte-avions, sous-marins et autres navires de guerre, emportant des milliers de tonnes d’armes classiques et nucléaires sophistiquées, patrouillent au large des pays du Moyen-Orient, en Méditerranée, en mer Noire, en Océan indien. Cette armada planétaire révèle l’appétit conquérant et hégémonique du colonialisme américain qui a mis une vaste région du monde à feu et à sang.

 

Réconciliation, c’est l’action de rétablir l’amitié. C’est donc mettre fin à l’hostilité. C’est donc quitter immédiatement les pays envahis et colonisés (l’Irak et l’Afghanistan) et les dédommager. Réconciliation, c’est fermer définitivement ses bases militaires au Moyen-Orient et en Asie centrale, rapatrier les centaines de milliers de militaires américains. Réconciliation, c’est retirer ses navires de guerre et ses sous marins nucléaires des eaux territoriales des pays souverains du Proche et du Moyen-Orient et cesser d’être une menace permanente pour leur sécurité et souveraineté. Réconciliation, c’est arrêter immédiatement l’ingérence dans les affaires intérieures des pays souverains et mettre fin à trente années d’embargo contre l’Iran.

 

Or, il y a un fossé monumental entre les déclarations «apaisantes» et soporifiques d’Obama et la réalité du terrain. En effet, renforçant le potentiel militaire des colonialistes et militaristes occidentaux dans la région, Nicolas Sarkozy vient d’inaugurer la nouvelle base militaire française à Abu Dhabi, à 250 km des côtes iraniennes. Il est à souligner que cette base navale ne pouvait se construire sans l’accord des Etats-Unis. Est-ce cela la «main tendue»?

 

Depuis deux siècles, les peuples de la vaste région du Moyen-Orient et de l’Asie centrale mènent une vie cauchemardesque sous les bottes des militaires américano-britanniques et des états fantoches à leur solde et ne se laisseront pas impressionner par quelques discours soporifiques.

 

Sceptique, la «rue arabe» n’a pas tardé à réagir au discours du Caire d’Obama. Patrice Claude, journaliste au Monde, écrit ainsi dans Le Monde du 04 juin 2009: «Dans le pays arabe le plus peuplé (80 millions d’âmes), il serait erroné de croire que M.Obama est attendu comme le messie». Il rapporte les propos d’un jeune fonctionnaire de 27 ans: «Il est d’abord le chef des Américains. Il s’en prendra aux musulmans si cela fait l’affaire d’Israël…»

 

En occident, certains pensent que la politique de la «main tendue» ou celle de «nouveau départ» signifie le changement radical de la politique étrangère américaine. Comme si l’armée israélienne allait se retirer de tous les territoires occupés et l’Etat palestinien se constituer par un claquement des doigts d’Obama !

 

Robert Gates, le secrétaire à la défense américaine, utilisant le même vocabulaire, dit: «Je suis venu à la conviction qu’un regard nouveau est dans notre meilleur intérêt». Le «regard nouveau» du secrétaire à la défense consiste à remplacer le général McKierman, un militaire qualifié d’assez classique, par un expert des forces spéciales, épaulé par le général David Rodriguez, décrit comme un bulldozer(2). Le massacre des civils continuera plus efficacement en Afghanistan et les demandes répétées d’Hamid Karzaï pour la suspension des opérations aériennes, causes des «dégâts collatéraux» contre les civils, sont rejetées par la partie américaine(2).

 

L’expérience montre que le «nouveau départ» d’Obama décevra rapidement et, face à l’intransigeance des Américano-israéliens, la résistance anticolonialiste ira crescendo. Les risques d’une nouvelle déflagration au Moyen-Orient sont toujours d’actualité.

 

*Termes prononcés par Poutine, le 10 février 2007 à la Conférence de Munich- Courrier international du 22 au 28 février 2007. On peut détester Poutine, mais son analyse est pertinente.

 

1- Le Monde du 06/06/09.

2- LM du 13/05/09.

__________________________________________________________________________






Barack Obama en Egypte (Suite)


http://www.dieguez-philosophe.com/


                                

A propos du discours prononcé par le "vrai" Barack Obama le 4 juin 2009


Puisque les grands historiens du passé ont mis dans la bouche de Périclès ou de Scipion l'Africain des discours imaginaires, mais qui répondaient, dans leur esprit, à ce que la situation attendait de leur génie politique, j'ai tenté bien modestement de mettre sur mon site, le 1er juin 2009, un discours fictif de M. Obama réputé préfigurer celui qu'il allait prononcer au Caire le 4 juin.

(…)

Il aura suffi de deux jours pour que l'AIPAC obtienne de la Chambre des représentants et du Congrès réunis la remise urgente d'une "motion" entre les mains de M. Barack Obama pour qu'il propose des négociations directes entre Israël et la Palestine, afin d'exclure Washington de la négociation et de garantir l'enlisement du dossier selon une méthode éprouvée.

(…)

Mais le fond du divorce entre l'anthropologie politique et l'approche panculturaliste de l'Amérique n'est autre que la semi logique de l'homme d'Etat d'aujourd'hui au chapitre de la nature même de la dissuasion nucléaire. Car si cette dissuasion est réelle, l'atome n'est plus une arme de guerre, puisqu'elle l'interdit radicalement ; et si elle est incapable d'assurer la paix, son échec même confirme le raisonnement précédent, puisqu'un suicide à deux n'est pas une victoire militaire, à moins qu'on n'imagine la signature d'un traité de paix entre deux anges vaporisés dans la stratosphère. Or, l'Israël de la déraison nucléaire a absolument besoin des simagrées de la déraison politique du reste de l'humanité pour détourner l'attention du monde entier de son expansion territoriale continue en Judée et en Samarie.

C'est pourquoi, comme je l'ai signalé dans le discours fictif de M. Obama du 1er juin, Israël a procédé, dès le 2 juin, à une extraordinaire démonstration de la faiblesse cérébrale des autres nations du monde et de son avance sur elles en consacrant quatre journées entières à un exercice militaire fantasmagorique selon lequel il se trouverait attaqué à la fois et de tous côtés par des ennemis imaginaires.

La logique de M. Barack Obama se révèle donc d'une cohérence mentale insuffisante : elle ne répond ni à la question des moyens de ce bas-monde de ramener l'Etat d'Israël à ses frontières de 1967, ni à celles d'une démythification anthropologique de l'arme nucléaire sans laquelle il sera bien impossible de jamais résoudre le problème de l'existence même de l'Etat juif dans des frontières fixes et intangibles.

 (…)

suite ici :

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/decodage/assassine2.htm


__________________________________________________________________________________________________


Le point de vue de notre ami d'Afrique, Zodo :
Une belle voix pour la paix !



       

Il se veut un homme de paix. Barack Hussein Obama est un homme de parole. Il avait promis la paix aux Américains et au monde entier. Aujourd’hui, il est en train de faire son va-tout pour aider le monde à avoir une paix définitive. L’Irak et l’Afghanistan, Obama veut en faire une page à tourner, et vite. Comme celle des années Bush. « Je suis venu ici pour rechercher un nouveau départ entre les Etats-Unis et les musulmans du monde entier, fondé sur l’intérêt commun et le respect mutuel », a-t-il déclaré avant d’ajouter « que l’Amérique et l’Islam ne doivent pas s’exclure, ne doivent pas être en compétition ». Le chef de la Maison blanche tenait ce discours devant un grand monde à l’Université du Caire, alors qu’il effectuait jeudi, une visite en Egypte.
On ne pouvait attendre mieux du nouveau locataire de la Maison blanche. Il veut se démarquer de son prédécesseur, jugé plus belliqueux et extrémiste. Lui Obama par contre, marque la différence par sa propension au dialogue et à l’ouverture, mais aussi à la vérité. C’est d’ailleurs pourquoi Obama persiste et signe qu’il ne prendra pas fait et cause pour Israël qui veut contraindre la Palestine à un joug. Il a là aussi condamné les colonies juives et milité en faveur de la création d’un Etat palestinien.
Pour ce qui est de l’Irak et de l’Afghanistan, il a indiqué que son intention n’est pas de maintenir de façon définitive les troupes américaines dans ces pays où il règne de graves violences. Se fixant pour objectif de « laisser l’Irak aux Irakiens ».
Il a reconnu le droit de l’Iran à se doter du nucléaire civil, « s’il assume ses responsabilités dans le cadre du traité de non-prolifération nucléaire », estimant tout de même qu’une course aux armements nucléaires au Proche-Orient entraînerait la région dans « une voie extrêmement dangereuse ».
 
                                   La hauteur d’esprit d’Obama

Le Président américain, dans ses différentes déclarations, n’a jamais voulu faire cas des arabes ou du monde arabe. Il s’est tout le temps exprimé sur les musulmans. Obama a évité de faire les amalgames de certains dirigeants. En effet, Obama sait que l’Islam est une religion à laquelle tout être humain peut appartenir. Qu’on soit Noir, Blanc, Rouge, Jaune, on peut appartenir à la religion de son choix. On peut être d’une même famille et appartenir à différentes religions. Ça, nous l’avons ici en Côte d’Ivoire, où des frères sont chrétiens, quand d’autres sont musulmans. On a également des couples où, l’homme et la femme sont de religions différentes. C’est ce qui fait que les uns et les autres pourront certes s’appuyer sur les religions pour prétendre assouvir leurs intérêts politiciens, mais jamais, elles ne serviront au prétexte de la guerre.
L’essentiel est d’accepter de vivre ensemble dans la cohésion et l’amour, malgré les différences religieuses.
Cela, Obama l’a compris. Il a su s’élever au dessus des considérations raciales pour mettre dans le même sac, tous ceux qui pratiquent la même religion. Il n’a pas, au regard de son attitude, affaire, particulièrement aux Arabes.
C’est la preuve qu’il comprend l’origine des crises actuelles.
Alors que son prédécesseur se hasardait à tenir des propos offensant les musulmans dans leur entièreté, Obama se garde de mettre tout le monde dans le même tas.
Il tient à ne pas écorcher qui que ce soit. Même si le chef d’Al Qaida, Oussama Ben Laden, met en garde les musulmans contre une éventuelle alliance avec les chrétiens et les juifs, ce, dans un document audio, diffusé sur le net, au moment de l’intervention fortement appréciée et applaudie d’Obama au Caire. Dans ce document de 25 minutes, Ben Laden a demandé aux musulmans du monde entier de « se préparer à une longue guerre contre les infidèles du monde entier et leurs agents ».

Finalement, on ne comprend plus Ben Laden. La suite ici
http://www.blogdeniszodo.com/article-32353049-6.html

Partager cet article
Repost0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 21:21

" Si les femmes s'arrêtaient de travailler pendant la guerre, les guerres s'arrêteraient ! "

arm-e-russe-copie-2.jpg
 

Alerte ! Les commémorations franco-américaines
nous préparent aux futures guerres
avec l'aide des Médias criminels !

Exigeons la vérité !
Exigeons une juste commémoration
de la libération des Nazis
par les Russes !
Pour rappeler le passé,
l'exorciser définitivement,
et pas pour en faire des occasions
de nous habituer aux futures guerres impériales,
pour insidieusement nous donner envie,
comme le dit Marie Drucker,
"de mourir pour la patrie" !

Eva R-sistons à l'intolérable
___________________________________________________


Les VRAIS libérateurs
ne sont pas les Américains
ce sont les Russes

Je lance un appel
à relayer
pour que l'on commémore
le sacrifice victorieux
des Russes pour libérer
leur pays et l'Europe
de l'abomination nazie !





Non, les Américains ne sont pas les sauveurs de la liberté, mais les profiteurs (Marché de la Reconstruction, essor US sur décombres Europe), et aussi les co-auteurs de ces atrocités (Rôle de la famille Bush, par exemple). Et ceux qui ont sauvé la Liberté, ce sont les Russes, qui ont eu plus de vingt millions de morts, sur un peu plus de 50 ! Notre reconnaissance doit être immense, à la hauteur du sacrifice consenti...  Eva R-sistons
.

 

.

Pays
Pertes militaires
Pertes civiles
Pertes totales
En % par rapport
à la population totale d'avant-guerre
URSS
13 600 000
7 500 000
21 100 000
10,0 %
Pologne
120 000
5 300 000
5 420 000 *
15,0 %
Yougoslavie
300 000
1 200 000
1 500 000
10,0 %
Allemagne
4 000 000
3 000 000
7 000 000
12,0 %
Japon
2 700 000
300 000
3 000 000
4,0 %
Italie
300 000
100 000
400 000
1,0 %
France
250 000
350 000
600 000
1,5 %
Royaume-Uni
326 000
62 000
388 000
0,8 %
États-Unis
300 000
-
300 000
0,2 %
Chine
Entre 6 000 000 et 20 000 000


.

Les Alliés évaluèrent à 67.178 morts et 75.660 blessés le nombre total de civils français victimes des bombardements alliés.
La grande majorité d'entre-eux dans le premier semestre de 1944.

A titre de comparaison, la campagne éclair de la Wehrmacht en 1940 avait tué environ 20.000 civils français.

Voilà encore une estimation qui conduit régulièrement à des débats et discussions vives:

Les chiffres avancés varient de 300 000 à 500 000 résistants pour l’année 1944.

Robet O.Paxton donne le chiffre de 300 000 cartes de combattants délivrées : 130 000 à des Déportés, 170 000 à des Combattants Volontaires de la Résistance.

Il ajoute les 100 000 qui sont morts au combat pour approcher le total des résistants actifs ou reconnus comme tels, ce qui donne environ 2% de la population française.

Il faudrait cependant prendre en compte les 10% de sympathisants qui lisaient les journaux clandestins et acceptaient de prendre un risque léger.

C’est ce que fait Jean Pierre Azéma en chiffrant Résistants (230 000 cartes) et sympathisants actifs à un ordre d’environ un million.

Officiellement, le Secrétariat d’Etat aux Anciens combattants et Victimes de guerre prend en compte, pour le calcul des droits à la retraite, les services accomplis dans la Résistance après l’âge de seize ans.

Les services rendus dans la Résistance doivent avoir duré au moins trois mois avant le 6 juin 1944 et avoir été homologués ou prouvés par deux témoignages circonstanciés établissant sur l’honneur la réalité ainsi que la durée de l’activité accomplie émanant de personnes notoirement connues dans la Résistance .

Selon une discussion au Sénat, un peu plus de 260 000 cartes de Combattant Volontaire de la Résistance ont été délivrées jusqu’en 1996.

Le chiffre est proche de celui des 230 000 cartes retenu couramment et tient certainement compte des cartes distribuées tardivement.

Toutefois, il est important de rappeler que tous les résistants n’ont pas sollicité la reconnaissance nationale, beaucoup sont morts ( déportés, fusillés ou morts au combat), certains n’ont pas pu faire "homologuer" leurs actions.

(..) la suite ici sur l'excellent blog de Sun Tzu :

http://suntzu.vox.com/library/post/8-mai-2009-comm%C3%A9moration-et-message-%C3%A0-sarkozy.html


Et la suite de ce post spécial
sur mon blog R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-31267070.html


medved-armoirie-russe-corrine.jpg

Scandaleux médiamensonges
envers la Russie (et l'Iran)
par Eva R-sistons

Alerte ! Les Médias nous mentent ! L'Amérique n'est pas venue sauver les Européens du nazisme, elle a été partie prenante des événements, avec la famille Bush, derrière Hitler; elle n'est intervenue, modestement, que par intérêt, elle a récolté les fruits de ces événements, avec l'industrie de la reconstruction, et aussi en accédant au statut de puissance dominante, sur les décombres de l'Europe.

Ceux qui nous ont sauvé de la barbarie nazie, ce sont les Russes, avec plus de 20 millions de morts,  et non (je crois) 300.000 mots comme les cow-boys américains. Je tiens à saluer le courage de cette nation, et à la remercier au nom du peuple de France pour le sacrifice qu'elle a accompli. En lui demandant pardon pour l'injustice qui lui est faite de la part des Occidentaux "menteurs" (voir le 11.9, ou la prétention à incarner la démocratie), arrogants, falsificateurs de l'Histoire, et désormais péril majeur pour l'humanité.

Merci au peuple russe, notre reconnaissance sera éternelle.

Eva, au nom du peuple de France, abruti par les médiamensonges criminels.

Traitement de l'information :

NB : J'ajoute que le traitement de l'information envers la Russie est SCANDALEUX. On tend à présenter ce pays comme stalinien, et comme l'ennemi du monde. Alors que notre "démocratie" n'a rien à envier à la leur, et que cette démocratie occidentale fait le malheur d'une grande partie de l'humanité. A la différence des Russes, qui n'interviennent pas dans les affaires du monde, sinon pour empêcher qu'on empiète un peu plus sur leur territoire, leurs prérogatives, qu'on ne les encercle un peu plus, qu'on ne bafoue leurs droits légitimes. Toujours en étant présentés sous un mauvais jour, alors que par exemple dans le Caucase, ils ont défendu leurs alliés, protégé leurs ressortissants, et agi avec beaucoup de mesure, ce que ne font pas les Occidentaux lorsqu'ils tuent des civils en masse, détruisent des zones entières, en chassant les habitants, en ruinant leurs villages, et tout cela pour voler les ressources qui ne leur appartiennent pas. CRIMES CONTRE L'HUMANITE ! Innombrables et toujours plus importants..

Il est temps de rétablir la vérité. Quand des reportages nous présenteront-ils l'Amérique d'Obama comme elle est, avec 50 millions de pauvres hères laminés ? Quand organisera-t-on de vrais débats pour expliquer les vrais enjeux, la domination de l'Occident sur une partie de l'humanité, sa prétention à tout régenter, à imposer ses abjects modèles ultra-libéraux dressant les individus les uns contre les autres, encensant Mâmon, provoquant conflits et guerres un peu partout dans le monde ? La Russie est présentée, à l'image de l'Iran, comme dangereuse. C'est faux. L'Iran  use de son droit légitime à l'auto-protection au milieu d'une zone hostile, dans un but UNIQUEMENT défensif. La Russie n'attaque personne, elle défend son pré-carré que l'Occident carnassier tente de lui disputer, honteusement. Il est temps de rétablir la vérité : Ce sont les USA, Israël, les Anglo-Saxons, et maintenant aussi les Européens, qui menacent l'humanité. Tout le reste n'est que MENSONGES, Messieurs et Mesdames les Journalistes vendus au pouvoir par carriérisme ! Honte à vous, faux journalistes, et vrais menteurs !

Eva




t.gif t.gif t.gif
121449214.jpg  
Medvedev ordonne la création d'une commission contre la falsification de l'histoire
10:31 | 19/ 05/ 2009
Version imprimée

MOSCOU, 19 mai - RIA Novosti. Le président russe Dmitri Medvedev a signé le décret "Sur la Commission auprès du président de la Fédération de Russie de lutte contre toute tentative de falsifier l'histoire au détriment des intérêts de la Russie", rapporte mardi le service de presse du Kremlin.

Le chef de l'Etat a plus d'une fois insisté sur l'inadmissibilité de toute falsification de l'histoire, notamment de celle de la Grande Guerre patriotique (1941-1945, ndlr). Le 8 mai dernier, le président a fait remarquer dans son blog-vidéo que les tentatives de falsification "devenaient de plus en plus cruelles, méchantes et agressives".

http://chiron.over-blog.org/article-31627430.html

http://fr.rian.ru/russia/20090519/121653822.html

___________________________________________________________




La Russie est le pays qui a perdu le plus de soldats et de civils lors de la dernière guerre. Mais malgré tout, Sarkozy ne parle que des Américains...

 

 


Guerre 1941-1945: une victoire qui a coûté cher

 

Par Dmitri Babitch, RIA Novosti

 


Pendant la perestroïka (réformes sociales et économiques de 1985 à 1991 en URSS), il a été admis de s'indigner: que dira-t-on de notre pays, si nous ne connaissons pas le nombre exact de pertes essuyées dans la Grande Guerre Patriotique? L'expérience mondiale est un bon médicament contre le complexe d'infériorité. De nombreux autres pays, y compris l'Allemagne, notre principal adversaire dans cette guerre, se heurtent aux mêmes problèmes. La RFA avait rendu public en 1953 le bilan "presque définitif" des pertes: 6.500.000 morts, dont 3.250.000 militaires. Il est vrai, les auteurs du rapport gouvernemental avaient ajouté que le "bilan réel serait plutôt plus élevé" que les chiffres cités en 1953. Selon des sources officielles, le bilan des pertes militaires allemandes est évalué aujourd'hui à 5.533.000 personnes, mais, évidemment, ce chiffre n'est pas non plus définitif.

En Russie, presque personne ne conteste le terrible bilan de 26,6 millions de pertes dites démographiques, établi en 1993 par un groupe de chercheurs avec à leur tête le conseiller du Centre historique des forces armées russes Grigori Krivocheïev. Le dilemme est ailleurs: comment déterminer les pertes au cours des combats dont la responsabilité n'incombe qu'aux chefs militaires? Les employés du ministère russe de la Défense qui accomplissent ces derniers temps, à la demande du président Dmitri Medvedev, les travaux visant à établir la base électronique des pertes militaires ont annoncé des chiffres sensationnels.

"D'après nos estimations, les pertes militaires générales de l'Armée Soviétique se sont chiffrées à 8.668.400 personnes, a déclaré Alexandre Kiriline, chef du Département du ministère de la Défense pour la commémoration des morts pour la Patrie. Bien entendu, ce chiffre n'est pas définitif. Il peut s'accroitre de 100, 200, voire 300.000 personnes, mais pas de millions".

L'historien militaire indépendant Alexeï Issaïev estime que le rapport entre les pertes soviétiques et allemandes de 1 à 2 fut le même durant la majeure partie de la guerre, bien qu'il ait atteint 1 à 3, même 1 à 4 aux moments les plus difficiles, surtout durant l'année tragique de 1941. D'ailleurs, à cause du chaos qui régnait lors du recul de l'armée soviétique au début de la guerre, les statistiques militaires de 1941 contiennent d'immenses "taches blanches": selon l'affirmation d'Alexandre Kiriline, les soldats de nombreuses unités qui se trouvaient dans l'encerclement furent considérés comme morts, alors que beaucoup d'entre eux gagnèrent ensuite les leurs et continuèrent à combattre. Les Allemands se heurtèrent aux mêmes difficultés en 1945, lorsque, selon Alexeï Issaïev, de nombreuses pertes ne furent pas prises en compte à cause de l'état déplorable des bureaux de statistiques du Reich qui tombait en ruines.

Alexandre Kiriline et d'autres employés de son département affirment que les prisonniers de guerre soviétiques péris dans la captivité nazie, ainsi que 103.000 personnes fusillées pour désertion, selon le verdict des tribunaux soviétiques, font également partie de ces pertes de 8,68 millions.

Il convient de signaler que la question relative aux prisonniers de guerre ne sera probablement pas élucidée entièrement. Selon les estimations du Département, il y avait environ 4,5 millions de prisonniers de guerre soviétiques, dont environ 2 millions sont retournés dans le pays. Il est difficile d'établir le sort des autres. La majeure partie d'entre eux sont certainement morts en captivité, mais 390.000 à 700.000 d'autres ont choisi de s'installer dans des Etats occidentaux ou de rester en Allemagne et dans d'autres pays de captivité. "Les Américains nous transmettent actuellement des données sur certains d'entre eux", a fait savoir Alexandre Kiriline.

La base électronique plus ou moins définitive des pertes essuyées dans la Grande Guerre Patriotique sera soumise à l'opinion publique en mai de l'année prochaine. D'immenses pertes non militaires essuyées par l'URSS, essentiellement parmi les civils (18 millions de personnes), selon les nouvelles estimations, suscitent déjà des doutes. Mais puisque 32,400 millions de personnes firent alors l'objet de la mobilisation (mis sous les drapeaux) en URSS dans des périodes différentes, il devient difficile de séparer les pertes militaires des pertes civiles.

D'ailleurs, il est clair dès aujourd'hui que la base des pertes militaires ne cessera d'augmenter. Il faut avouer que la Seconde Guerre mondiale fut une catastrophe aussi épouvantable que nous n'apprendrons jamais toute la vérité sur elle, y compris le nombre exact de morts. Par conséquent, les débats ne cesseront pas, entre autres, sur des sujets aussi délicats que le nombre de victimes, la responsabilité de tel ou tel chef militaire, la contribution apportée à la victoire par tel ou tel pays, etc.

Espérons donc que l'heure viendra où tous ceux qui participent à ces débats s'occuperont tout d'abord de la recherche de la vérité, au lieu de discuter qui a combattu plus habilement et qui a souffert le plus. On peut manifester autrement ses sentiments patriotiques tant dans le pays natal qu'à l'étranger. La plupart des monuments érigés à la mémoire des 600.000 soldats soviétiques morts en Pologne, ainsi qu'à 700.000 autres morts dans les pays baltes sont dans un état déplorable. Le monument au Soldat libérateur n'est revenu à sa place au Treptow Park après la restauration qu'il y a cinq ans. L'Allemagne a financé elle-même la restauration de ce monument érigé en 1949 en y allouant 7 millions d'euros.

"L'état des mémoriaux militaires érigés en Russie est encore pire", fait remarquer Alexandre Kiriline. Notre pays compte 26.000 tombes communes et quelque 28.000 mémoriaux. Faits de matériaux bon marché dans les années 1950, ils tombent rapidement en ruines. Le ministère de la Défense et le Comité Victoire ont proposé un projet de programme fédéral de rétablissement de ces monuments. Ce programme échelonné sur 5 ans prévoit l'octroi de 10 milliards de roubles (229,4 millions d'euros). La lutte pour cet argent du ministère des Finances promet d'être dure.


Sources Ria Novosti

http://vladimir-poutine.activblog.com/article-542878.html

Lisez le blog V.  Poutine d'Adriana,
découvrez-le, il est magnifique;
Il rétablit la vérité !!! Eva


___________________________________________________________________________________

 

bear_and_eagle2-copie-1.jpg


Combattre le révisionnisme historique !

 

par Jean Levy

 


Le président russe Dmitri Medvedev a déclaré :

"Nous n'oublierons jamais que c'est l'Union Soviétique qui a apporté une contribution décisive à la fin de la Deuxième guerre mondiale, que c'est justement notre peuple qui a anéanti le nazisme et a déterminé les destinées du monde entier, en payant un prix extrêmement élevé"; a souligné le président.

"Nous chérirons cette vérité sur la guerre et nous la défendrons toujours", a déclaré M.Medvedev

Cet hommage mérité à l’Armée rouge et aux sacrifices consentis par l’URSS pour mettre à bas l’Allemagne nazie, ne touve aucun écho en Occident, et particulièrement en France, en ces jours anniversaires de la capitulation allemande du 8 mai 1945.

Toute la classe politique, des socialistes à l’UMP, et l’ensemble des médias, pratique depuis des décennies « l’omerta » sur l’apport décisif du peuple soviétique à la victoire sur le nazisme. On cache délibérément le fait historique que notre pays n’aurait pu être libéré par les seules forces alliées, débarquées en Normandie. Celles-ci ont dû faire face à une résistance opiniâtre de la Wehrmacht pour établir une tête de pont durable et élargir celle-ci au-delà du périmètre des plages du débarquement. Deux mois et demi ont été nécessaires pour franchir les 200 kms qui séparent Caen de Paris. Or, les forces allemandes, qui faisaient face aux Alliés, ne représentaient que 20% de leur potentiel global.

80% de celui-ci tentait de résister aux Soviétiques, sur plus de 2000 kilomètres, de la Baltique à la mer Noire.

Que se serait-il passé en France, sans le front oriental ?

Les Anglo-américains auraient-ils même tenté de débarquer sur le continent ?

De cette situation, pas un mot dans les manuels scolaires.

Nos enfants apprennent que la libération de notre pays a été le fait des « Américains », à qui nous devons notre liberté.

Et toutes les autorités officielles, en masquant la part décisive prise par l’Union soviétique dans la victoire, ne manquent pas de ressasser ce mensonge par omission, lors de la célébration de chaque 8 mai et à chaque anniversaire du débarquement en Normandie. Pour bien enfoncer le clou, Nicolas Sarkozy a invité Barak Obama, aux cérémonies du 6 juin prochain.

Il s’agit, en l’occurrence, d’une attitude négationniste de l’histoire, tant reprochée à ceux qui nient l’atroce réalité des camps de la mort nazis.

Mais cette version, revue et corrigée de l’histoire, par « l’élite » qui nous gouverne, ne constitue que l’écume du révisionnisme officiel.

- Qui connaît la collaboration économique permanente entre le capital américain (et français), dans la machine de guerre hitlérienne, qui s’est poursuivie, via les banques suisses, tout au long du conflit, jusqu’en 1944 ?

- Qui sait les intérêts US engagés dans les grandes entreprises allemandes, tel l’IG Farben, le géant de l’industrie chimique, dont le siège n’a jamais été bombardé, devenu, en 1945, le GQG américain en Europe ?

- Qui est au courant des tentatives de renversement d’alliance, fin 44, début 45, initiées par Allan Dulles, le patron des services secrets US (future CIA), en vue de coopérer militairement avec l’armée allemande contre l’Union soviétique ? Cette offre a été acceptée par le maréchal Kesselring, commandant des forces nazies en Italie, et le chef SS de ce secteur, un des adjoints de Himmler.

Mais Hitler a refusé cette nouvelle et sainte alliance « contre le bolchevisme ».

Que se serait-il passé, si le Führer avait accepté l’offre ?

Tous ces faits sont passés sous silence.

Le peuple de France n’a pas le droit de savoir.

La vérité historique contrarie la stratégie et les objectifs du Capital dominant.

On apprend ainsi, dès l’école, que les deux guerres mondiales, celle de 14-18 comme celle de 39-45, ne sont qu’un accident de l’histoire, une sorte de « guerre civile européenne », et que seule « la construction de l’Union européenne » permet aux peuples de notre continent de vivre en paix.

Car l’objectif est là : construire un nouvel Empire, bien sûr dominé par le Capital, essentiellement allemand, destiné à vivre mille ans.

Telle était déjà la perspective mise en scène par un certain Adolf Hitler…

Sources http://canempechepasnicolas.over-blog.com/


http://vladimir-poutine.activblog.com/article-542875.html


____________________________________________________________________________________

medved.jpg

Samedi 09 Mai 2009

 

MOSCOU, 9 mai - RIA Novosti. Les enseignements de la Grande Victoire sur le fascisme n'ont perdu rien de leur actualité de nos jours quand certains sont prêts à s'engager dans des aventures militaires, a estimé samedi le président russe Dmitri Medvedev devant plusieurs milliers de militaires réunis sur la place Rouge à l'occasion d'une parade militaire.

"C'est une leçon qui est toujours d'actualité aujourd'hui quand certains s'engagent de nouveau dans des aventures militaires", a déclaré le chef de l'Etat, en s'adressant aux participants de la parade célébrant le 64e anniversaire de la victoire de l'Armée rouge sur l'Allemagne nazie.

"Toute agression contre nos citoyens fera l'objet d'une riposte digne de ce nom, est l'avenir de la Russie sera pacifique", a assuré M.Medvedev.

Le cérémonial a débuté en présence de quelque 10.000 soldats alignés face à la tribune officielle, dans laquelle avaient notamment pris place M. Medvedev et le Premier ministre, Vladimir Poutine.

A 10H00 sonnantes (06H00 GMT) au carillon du Kremlin, un immense silence a envahi la place Rouge.

Le ministre de la Défense Anatoli Serdioukov a passé en revue les troupes.

Une armada de chars, missiles et autres matériels lourds a ensuite défilé devant le Kremlin.

La place Rouge a également été survolée par des dizaines d'hélicoptères et d'avions militaires.

L'anniversaire de la victoire du peuple soviétique dans la Grande Guerre patriotique a été marqué par des défilés militaires dans de nombreuses villes de Russie comme chaque année le 9 mai.

Sources Ria Novosti



http://vladimir-poutine.activblog.com/article-542874.html

_____________________________________________________________________________________




Articles récents

liste complète

 Vladimir Poutine, un homme d'envergure

18-a.jpg

"Les Etats-Unis sortent de leurs frontières nationales
dans tous les domaines
et cela est très dangereux. Personne ne se sent plus en sécurité
parce que personne ne peut plus trouver refuge
derrière le droit international"

"L’usage de la force n’est légitime que sur la base
d’un mandat des Nations unies,
pas de l’OTAN ou de l’Union européenne"

"Un monde unipolaire ne signifie en pratique qu'une chose,
un centre de pouvoir, un centre de force,
un centre de décision agissant comme un maître unique,
un souverain unique, qui s'effondrera de l'intérieur.
Cela n'a rien de commun avec la démocratie."

 

Propos de Vladimir Poutine à la Conférence de Munich

Signez la pétition L'indépendance du Kosovo est illégitime

"Le Kosovo va vous revenir dans la gueule."

Les pays de l'Est, "ânes de Troie" des USA

Les dernières news en anglais en videos sur RUSSIA TODAY

Les incontournables sites russes en Français

 


http://vladimir-poutine.activblog.com/


La parution sur mon blog R-sistons à la désinformation

Tout ici : http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-31936886.html


__________________________________________________________________________________


2009_03_23_Stiglitz_Capitalisme.jpg

Ajout d'informations concernant la possible vaccination obligatoire.:

À l'heure actuelle, les autorités n'ont pas confirmé un tel programme de
vaccination. Toutefois, pour pouvoir vacciner des millions de personnes à
l'automne, voire même des milliards, il est bien évident que les vaccins ont
déjà été commandés et qu'ils sont en cours de production. Que pourrait
impliquer une vaccination massive et obligatoire? Je ne peux me prononcer
avec certitude, mais il est certain que nous nous dirigeons vers une
militarisation de la santé. Si une vaccination mondiale est imposée par
l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), nous serons alors contraints par
la force militaire (loi martiale). Ceux qui refuseront le vaccin seront
automatiquement déclarés comme un étant "ennemi de l'état" et
s'exposeront à la justice et à la détention.

D'ailleurs, Obama veut créer une loi qui permet la détention préventive de
toute personne qui s'inscrit dans le "profil terroriste". Un terroriste,
selon certaines dispositions de cette loi, sera simplement celui qui s'oppose
aux plans et orientations de son propre gouvernement! Bonjour la dictature!

Article du Figaro
4 juin 2009
H1N1: "Il va falloir vacciner tout le monde"
http://www.lefigaro.fr/sante/2009/06/03/01004-20090603ARTFIG00515-h1n1-il-va-falloir-vacciner-tout-le-monde-.php

Une question se pose ici: Si les autorités appréhendent la mutation du virus
et son retour à l'automne, avouons que c'est étrangement précis comme
prévisions, comment peuvent-ils déjà commander des doses vaccinales pour
enrayer la pandémie si la mutation est actuellement en cours? Réponse
probable: la mutation a été produite en laboratoire!
http://www.youtube.com/watch?v=r_qqirfAYg0&feature=related

Article sur Agora Vox
4 juin 2009
HIN1: "Pourra-t-on refuser une vaccination obligatoire?" (Quels-sont les
véritables enjeux?)
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hin1-pourra-t-on-refuser-une-56985

Du 8 au 11 juin prochain, à Montréal, aura lieu une réunion au sommet des
grands leaders mondiaux dont le thème est: "S'adapter au Nouvel ordre
mondial". Ce concept de gouvernance mondiale (dictature obligarchique) n'est
plus une "théorie du complot", mais bien une réalité qui s'installe en ce
moment sous nos yeux.
http://www.conferencedemontreal.com/

Vers le "royaume" et le "règne de la bête"...
http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=473931

Le film de propagande HOME, diffusé simultanément le 5 juin dans près de 130 pays, que vous pouvez écouter sur Youtube, a été financé, au coût de 100
millions d'euro, par la famille royale d'Angleterre et d'autres gros joueurs
de l'élite mondiale. Al Gore est aussi intimement impliqué dans ce
documentaire. Au nom de la catastrophe environnementale, parce que nous
sommes les méchants pollueurs et responsables du désastre climatique, nous
serons très bientôt taxés sur chaque bouffée d'air que nous respirerons et
sur chaque kilomètre que nous parcourerons!

Isabelle



Alerte, médecine à la pointe du fusil :
http://sos-crise.over-blog.com/article-32342390.html
http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=516016


L'Europe ne compte pas pour Obama
Barack Obama déborde de sourires et de propos aimables envers les deux vieilles grandes puissances d'Europe continentale France et Allemagne et leurs dirigeants. Mais, en temps passé, il n'accorde à ces dernières qu'un service minimum conforme à leurs poids réels sur la scène mondial. On est loin de l'époque où, en visite d'État à Paris, John Fitzgerald Kennedy insistait pour avoir au moins trois entretiens en tête-à-tête avec le général de Gaulle.

Le camp de Buchenwald et la plage de Colleville : Obama a choisi le champ du symbolique pour son voyage en Allemagne et en France ; le politique passe au second plan.

Auprès d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy, le président américain estime qu'il n'a ni conseils à prendre (ou à donner), ni aide particulière à prodiguer (ou à solliciter). «Pour Obama, l'Europe n'est pas un problème, ni même une solution à ses problèmes », résume l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine.

La résolution de la crise économique et financière d'un coté et la stabilisation de l'ensemble Afghanistan-Pakistan sont des sujets bien plus importants pour le président américain et dans les deux cas l'Europe en général et la France et l'Allemagne en particulier ne détiennent aucune clé.
http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/99957,l-europe-ne-compte-pas-pour-obama.php

Partager cet article
Repost0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 15:04

R-sistons 705 visiteurs uniques, total visiteurs uniques: 246 988

Dees


Crime d'apologie de la guerre
déguisée en commémoration pour la Liberté !
Par Eva, R-sistons à l'intolérable
 


 
Horreur ! Lavage de cerveaux, bourrage de crâne, la télé aux mains du Clan qui dirige la France, officie ! Sa grande prêtresse, l'ambassadrice de la guerre qui adore faire la promotion des armées et de leurs épopées pour les multinationales tueuses, distille son "venin" commémoratif, nostalgique des grandes guerres, en compagnie du plus néoconservateur (Bush, vous vous souvenez ?) des commentateurs !

Oyez bonnes gens, les Américains sont nos sauveurs, nos libérateurs, scellons l'amitié entre les (criminels) Américains et les (veaux) français ! Surtout, silence sur les vrais libérateurs russes, au prix de plus de vingt millions de morts ! Oui, oyez, bonnes gens, voici la propagande qui coule à flots pour nous faire aimer la guerre "pour la patrie" (des multinationales, apatrides), et les "bons" Américains (qui ont déversé tant de bombes aux quatre coins de la planète sur les citoyens reconnaissants, les Vietnamiens, par exemple, avec des générations de malformés comme bientôt les Palestiniens) !  Préparez-vous, chers Lecteurs et chères Lectrices, à sacrifier votre existence pour permettre aux Yankees de conserver leur niveau de vie, la jouissance de leurs piscines bien chauffées ou leurs enseignes lumineuses qui tapissent entièrement leurs villes dédiées à Mâmon ! Oui, ça vaut la peine de tout donner pour la Liberté à la sauce OTAN, jonchée de cadavres juteux pour les grandes banques et les Médias friands de sang ! 

Allons, enfants de la patrie, regardez comme c'est beau toutes ces décorations, vous n'avez pas envie, si vous avez la chance de survivre, d'avoir une place d'honneur lors des commémorations à la gloire des guerres passées, et préfiguratrices des joyeuses odyssées à venir !!!

Et voici Eric Besson, Yago le traître, et toute la panoplie des Ministres, et bien sûr les fils Sarkozy, dont l'un s'est coupé les cheveux, faut bien préparer la succession du père ! La DYNASTIE sarkozienne défile devant nos yeux ! Avec le plaisir, en prime, de se rincer l'oeil avec la jolie poupée présidentielle, cette fois habillée ! Et qui va voter pour son époux, cette fois-ci ! Une voix en moins pour la Gauche, pffff !

Morceaux choisis de ces apologies de la guerre, "la guerre, cette cause plus grande que nos vies, ces héros auxquels nous devons tant" (Sarkozy). Remarquez qu'ils ne font jamais la guerre eux-mêmes, ceux qui les décident ! Ils les font par procuration, les salauds !

Le 8 mai (décidément, on est gorgé de faits d'armes ! Les marchands de mort propriétaires des grands Médias, doivent jubiler !! ):
" Ils se sont sacrifiés pour écrire l'Histoire de France ! "
" L'Histoire de France s'est bâtie sur des morts " !  (Vous ne préférez pas, vous, qu'elle se bâtisse sur des vivants ??? On est trop nombreux, peut-être, hein, Rockefeller and Co ???).
" Une plongée dans un siècle de courage, de sang, de larmes ! "
" Les héroïnes oubliées de l'Histoire ! "

" Si les femmes s'arrêtaient de travailler pendant la guerre, les guerres s'arrêteraient ! "



" Les guerres font les héros ! "
" TOUT risquer pour l'honneur de libérer la France ! "
" Des millions d'hommes se sont battus en chantant la Marseillaise ! "
" Enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivvé ! "

Et ce 6 juin : 
" Des images glamour, qu'on retiendra ! " Ah, chère Marie Drucker, glamour Marie Drucker, tu feras les guerres, toi, et tes enfants, ou tu les feras faire par les autres ? Tu te délectes, hein, et par ta naissance tu aspires sans doute de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ton énergie, comme la Monique Atlan, à une bonne confrontation nucléaire contre l'Iran, au nom de la sécurité officiellement, en fait pour d'autres raisons qui nous sont bien étrangères à nous Français !

Petite anecdote, Mme l'ambassadrice des Marchands d'armes: Quand j'étais journaliste pour la télévision française, on m'a censuré mon émission qui devait présenter "l'Association internationale des femmes pour la paix". Faut pas faire de la pub pour la paix quand on officie pour les Médias (une SPECIFICITE française !) aux mains des marchands de mort, hein ? Ca te convient, toi, femme ? Quand feras-tu toi-même les guerres pour lesquelles tu fais en te délectant la propagande permanente ???? Que je ne te rencontre pas ! Crois-moi, tu passerais un très mauvais quart d'heure, au nom des peuples que je représente, MOI ! Des peuples qui te crient leur mépris, leur dégoût, grande prétresse de la mort par les armes pour défendre le niveau de vie de "l'Elite" et de ses larbins ! Oui, tu n'as pas intérêt à me rencontrer, car crois-moi je te rentrerais dans le lard, au nom de tes glorieuses victimes pour, soi-disant, la patrie !!! 

Roulement de tambours. Tous au garde à vous devant les rescapés ! Et Harper, le valet soumis à l'Empire est là, à côté de Sarkozy ! Et l'engeance présidentielle, les fifils à papa futurs candidats à la Dynastie qui a pour mission de détruire la France !

Français, ne marchons pas à la guerre ! N'écoutons pas les mensonges des Médias vendus aux assassins de l'humanité ! Ne donnons pas notre vie pour les banquiers et leurs hommes de mains ou des médias !!! Et vous, nous, femmes, faisons la grève du zèle si par malheur une guerre éclate, cessons de travailler à la mort de nos hommes et à la ruine de nos patries !!!! Anatole France, au si grand nom justement, disait que les guerres se font pour les industriels ! Oui  amis Lecteurs et Lectrices, pour le déshonneur des multinationales assassines !

Et je pensais que pour une fois cette mémoire-là nous épargnerait la corvée quotidienne d'entendre parler de l'événement "majeur" de l'humanité, la Shoah des SEULS Juifs, mais pas du tout, c'est encore et toujours une occasion de rappeler de rappeler de rappeler... Nous sommes des oies gavées à en crever de rage ! Et par exemple, " la guerre s'est terminée par la découverte des camps de concentration ". Non M. le commentateur, la guerre s'est terminée par 60 millions de morts, dont 27 de Russes dans des conditions autrement effroyables, dans le froid et la famine ! La guerre s'est terminée par des souffrances inouïes, des vies brisées, disloquées, handicapées mentalement ou physiquement, ruinées, et des hordes de veuves et d'orphelins... et la domination de ces USA maudits sur le monde, pour sa perte, pour d'autres guerres, d'autres profits, d'autres monstruosités relevant du Tribunal de Nuremberg ! Et c'est devant un tribunal pour crimes contre l'humanité, aujourd'hui, que tant d'Américains, d'Anglais, de Français, d'Israéliens, devraient se trouver, et pas face aux micros des collabos des marchands de mort..

Toute la racaille est là, le gratin de tous les pays anglo-saxons et leurs laquais ! Pauvres peuples écrasés de mépris et physiquement, et matériellement, pour le seul profit de quelques illuminés au sommet ! Qu'ils soient maudits !
Maudite soit la guerre !!!


 
"Ces gens ont accompli des choses extraordinaires pour la Liberté, pour que l'humanité vive plus libre ! ". Imposture ! Jamais la démocratie, la liberté, n'ont été autant menacées ! Jamais elles n'ont été autant assassinées ! Avec l'Europe, et bientôt le Nouvel Ordre Mondial, nous pénétrons dans un monde totalitaire qui nous asservira tous, nous mettons en place la société décrite par Orwell ! La barbarie pure !

"La guerre, cette cause plus grande que nos vies, ces héros auxquels nous devons tant" ! Tu parles, Sarkozy, on s'en passerait, de ces héros ! La prof de Français qui m'a donné le goût de cette matière, Melle Anne Le Chevalier, a vécu seule TOUTE sa vie, dans le désespoir, le chagrin, sans enfants, à cause de vos putains de guerre, en fidélité au fiancé qu'elle a perdu pour contribuer à l'enrichissement des sales vampires du capitalisme ! Maudits soient ces vampires monstrueux, prêts à sacrifier la vie des autres pour grossir leurs portefeuilles !
" Vous êtes le symbole de l'Amérique que nous aimons, l'Amérique qui se bat pour la démocratie, la liberté, les droits de l'homme, vous représentez l'Amérique généreuse " (ah, elle existe, celle-là ?), dit Sarkozy en lisant le discours préparé à son intention. " Nous avons fait l'Europe contre la guerre... construire un monde meilleur où le Droit remplace la force ! Une Amérique fidèle à ses valeurs, voilà l'Amérique que nous aimons... ".  Le Droit ? Vous osez prétendre défendre le Droit, alors qu'il est violé en permanence, notamment par les Israéliens, qui piétinent allégrément toutes les résolutions internationales et les accords signés ????

Sarkozy évoque évidemment les " menaces d'une autre nature aujourd'hui; que deviendra le monde s'il est livré au terrorisme - sinon à quoi aura servi tant de sacrifices ? ".. " Le seul hommage à rendre est de chercher à être digne de ce qu'ils ont accompli  ... Ils sont morts pour que nous puissions vivre...."

Non, M. Sarkozy, ils sont morts pour que les industriels de l'armement et les banquiers et leurs valets au sommet des Etats ou dans les médias, puissent prospérer !

" Le seul rêve qui vaille est celui de la Paix, de la Justice", conclut, soudain inspiré, Sarkozy. Merci M. Guaino pour le discours ! 

Harper prend la parole. Moi j'enfermerai tous ces malfaiteurs de l'humanité en prison !  C'est leur UNIQUE place !!!



Et voilà Brown, qui avant probablement d'être poussé dehors par les Anglais, prend la parole au nom de son peuple.  Et quoi donc ? Mais l'holocauste, encore ! Encore ! encore ! Encore ! Encore ! Pouah !!! Quelle indigestion malsaine !!! Ah, le triomphe du Bien sur le Mal ? Tiens, mais Brown tu reprends maintenant le discours du criminel Bush, grand menteur devant l'Eternel ou plutôt Satan ??? Et quoi encore ? Triomphe de la vérité sur le mensonge ??? Tiens donc, mensonge ! Ce sont les Russes, les libérateurs, pas les Anglo-Saxons, au contraire eux ont été derrière la programmation de cette sale guerre, avec les grand industriels de la Chimie ! Ah, voilà maintenant Anne Franck qui est évoquée, qu'est-ce qu'elle fait là, en cette occasion ? Il paraît d'ailleurs qu'elle n'aurait jamais existé, je l'ai souvent lu, et qu'elle aurait été créée pour faire pleurer dans les chaumières et pour être utilisée à des fins militaro-financières !!! Je n'ai pas fait de recherches, je ne me prononce pas, je dis simplement,avec la Sagesse populaire, qu'il n'y a pas de fumée sans feu, et que les citoyens sont si manipulés en PERMANENCE, qu'on peut en effet imaginer que c'est une manipulation de plus !

Et ras-le-bol de vos commémorations pour glorifier l'Empire du Mal, ras-le-bol de vos commémorations la veille des élections, ras-le-bol de vos commémorations qui anesthésient les consciences, et les préparent à mourir pour vous enrichir, vous les monstres à visage humain, n'hésitant pas à PROVOQUER les guerres pour que le Capitalisme prospère toujours plus !

Nous ne vons disons pas merci. Nous crions notre mépris à votre face d'assassins ! Et dans les coulisses, pendant que vous amusez la galerie avec vos discours creux, votre rhétorique à la gloire des guerres et de l'amitié avec des Etats hautement criminels, vous êtes en train de préparer la grande, la vraie, la suprême, l'ultime "Shoah" planétaire, celle qui mettra fin à l'existence de 60 à 80 % de la population, pour un meilleur partage des richesses, pour vous  permettre de vous empiffrer encore plus et d'acheter des palais partout, et d'avoir des salles de bains en ivoire ou en diamants !

Maudite soit la guerre, et maudite soit leurs planificateurs et leurs promoteurs !

Eva R-sistons


 

                                  Alors, la Drucker,
                     tu veux que tes enfants finissent comme ça ?
                     Tu ne dois pas être mère pour appeler à
                                  " mourir pour la patrie " !


Merci aux camarades russes

qui ont libéré l'Europe de la tyrannie mortifère nazie, au prix de 27 millions des leurs ! Merci pour leur sacrifice immense, le plus grand de l'Histoire de l'humanité ! Au nom du peuple français, je vous demande pardon pour ces commémorations destinées à sceller l'alliance mortelle des Français, des Européens, avec l'Empire militaro-financier qui dévaste la planète et fait le malheur des peuples ! Merci, amis russes, MERCI !

Eva, R-sistons à l'intolérable


Je lance un appel
à relayer
pour que l'on commémore
le sacrifice victorieux
des Russes pour libérer
leur pays et l'Europe
de l'abomination nazie !


__________________________________________________________



J'ai reçu de nombreux commentaires, récemment. Je choisis  de vous faire lire cette analyse, elle est très riche pour le débat :

Lu sur Le Grand Soir :

Les arguments de la raison, pas les rixes minables Baille-roux/Con-Bandit.


Mélenchon

ne met pas en valeur l'odieux sioniste sarkoziste Lellouche qui l'a menacé de mort en avril dernier en guise de "programme" comme le fait Baille-roux, il reste encore des gens qui font de la politique sérieusement.

Radical et unitaire : Lettre ouverte au NPA
 

Chers camarades et contradicteurs du NPA,

Nous avons apprécié votre démarche consistant à engager un débat sur le fond avec nos prises de position dans le débat économique engagé à l’occasion des élections européennes (1). Nous vous adressons quelques éléments de réponse bien trop courts, mais qui nous aideront peut-être à clarifier ce qui pourrait nous rassembler, d’un côté, et ce qui continuera peut-être de distinguer nos démarches, d’un autre côté. Disons que nous partageons sans doute avec vous l’idée que nous nous faisons du devoir des intellectuels : la critique doit être radicale, sous peine de servir sans délai de supplétif à une volonté de puissance ou de domination. Mais nous pensons que la critique radicale (dont semblent devenus incapables certains socialistes et certains Verts) doit s’incarner dans des propositions historiquement situées. C’est donc l’articulation entre la critique et l’agir qui crée l’essentiel de nos soucis, en vue de frayer une voie entre les institutions qui semblent (provisoirement) devoir être tenues pour données, et celles dont nous rejetons hic et nunc le bien fondé, dussent-elles passer pour des rocs et mobiliser un effort d’imagination sans précédent pour les abolir et les remplacer.

Avant de préciser notre point de vue, une remarque de méthode s’impose. La transformation radicale de la société exige, vous en conviendrez, un débat franc mais aussi ouvert et bienveillant, et non l’anathème, entre ceux qui souhaitent y œuvrer. A lire votre texte, affleure clairement l’idée que nous serions, en définitive, des « mous », pour ne pas dire des « sociaux-traites » ne voulant pas véritablement « remettre en cause le système capitaliste ». Du début à la fin, votre texte semble mue par une obsession : cliver et cliver encore afin d’exhiber que seul le NPA est « pur », « vraiment à gauche » et « révolutionnaire ». Le NPA aurait-il définitivement abandonné ce que le trotskysme a pu porter : le souci de l’unité, du « front unique » ?

Parce que nous avons le souci du débat fraternel et de l’unité à gauche, nous avons cependant tenu à vous répondre.

1. Positionnement de notre texte

Les deux textes – Europe : pour sortir du dirigisme libéral et Europe : pour changer de cap (2) – que nous avons soumis au débat ne se veulent pas un programme exhaustif et clé en main pour le Front de Gauche qui n’a du reste pas besoin de nous pour avoir des idées de politique économique progressiste. En partant de ce que nous sommes – des universitaires et chercheurs en économie – et sans prétendre à plus, nous avons cherché à remettre au cœur du débat politique des problématiques que plus de vingt ans de domination de la pensée libérale ont contribué à sortir du débat public « autorisé » : utilité et extension des services publics, politiques économiques keynésiennes (adaptées aux exigences du développement durable), plein-emploi stable et de qualité, réhabilitation de l’impôt citoyen fortement progressif, remise en cause du dogme du libre-échange, etc. Il faut rappeler que beaucoup d’économistes – ceux qui dominent le « champ académique » et l’appareil d’Etat ont les médias grand ouvert – jugent que tout cela n’est pas sérieux. Eh bien, en voilà d’autres qui, avec des arguments, pensent au contraire que c’est tout à fait sérieux et qu’il y a au moins matière à débat démocratique, que scientifiquement rien n’est tranché, que rien ne saurait être coulé dans le marbre, que l’économie n’est pas mue par des lois naturelles mais n’est après tout qu’une construction humaine. Le combat politique passe aussi par l’idéologie : c’est un coin dans l’idéologie dominante que nous avons voulu enfoncer, histoire de faire bouger les lignes et de montrer qu’il n’est pas délirant d’y accrocher un projet de politique économique progressiste. On peut juger cette démarche « modérée », mais elle a la cohérence de son positionnement et la mesure de son ambition.

2. La critique du capitalisme et de la propriété du capital

L’ensemble des 42 économistes signataires de l’Appel (3) partage – à quelques nuances bienvenues près – une vision radicalement critique des tenants et aboutissants de l’économie capitaliste dominante, vision s’appuyant principalement sur les acquis théoriques des révolutions conceptuelles de Marx et de Keynes. Partant, ils analysent la crise actuelle comme une grande crise ou une crise systémique (et pas comme une simple crise « financière », contrairement à ce que vous nous prêtez), avec au-delà de l’héritage marxo-keynésien, la prise en compte d’une dimension désormais fondamentale, l’urgence écologique.

Désastre économique, social, écologique, mais aussi démocratique : il y a bien des raisons de s’opposer non seulement au libéralisme, mais au capitalisme. Sur ce point, nous sommes d’accord.

Une fois cela posé, reste cependant une question : quelle alternative proposer ? L’anticapitalisme, en soi, n’est pas un gage de progrès : l’histoire tragique du stalinisme le démontre amplement. C’est pourquoi nous nous sommes efforcés, en particulier dans notre second texte, d’esquisser un ensemble de réponses « en positif » qui ne se veulent pas seulement des réponses « immédiates » à la crise, mais qui présentent ce que pourrait être l’ébauche d’un programme transitoire – son volet économique du moins – pour commencer à changer vraiment de société.

A l’inverse de ce que vous soutenez à plusieurs occasions, nous posons la question de la propriété du capital. C’est ce que nous faisons lorsque nous invitons à réhabiliter et à étendre les services publics (ce qui passe bien sûr par des renationalisations). Avec des arguments forts (contrairement au reproche que vous nous faites de « rester trop général » en l’espèce) : en particulier
Commentaire N°16 posté par Annie aujourd'hui à 09h40


Concernant la liste anti sioniste :

Je rappelle, dans la foulée, le véritable lynchage médiatique que subit lui aussi le courageux Dieudonné qui, avec sa Liste anti sioniste, ose s’en prendre à l’un des cancers de notre société militaro-financière ! Dieudonné ostracisé, première victime de la politique partisane de la France, au service d’un Clan qui ne dit pas son nom et cache ses vraies intentions. Cet ostracisme est la preuve même que quelque chose ne va pas en France. Désinformation, propagande, voire lynchage médiatique, censure (même d’un livre qui aborde la question, justement), tout ceci est la démonstration éclatante du bien-fondé de la candidature de M. Dieudonné, pour attirer l’attention des Français sur l’intolérable. Sur ce qu’on ne leur dit pas ! Au nom de la vérité, et de la liberté d’opinion, aujourd’hui piétinées par les Médias comme par le pouvoir, même de Gauche (Delanoë, honte à lui !)  Eva


______________________________________________________________________________________



Pour ceux qui ont envie de voter
pour l'affreux rouquin soutenu
par les Médias aux ordres :


« Pour moi l'écologie n'est pas compatible avec le capitalisme »

José Bové, chat du site LeMonde.fr,27 mars 2009  

«Europe-Ecologie, dénonce, à travers les crises actuelles, le modèle capitaliste dans ses dégâts sociaux et écologiques.»

Europe-Ecologie : Liste représentée par Daniel Cohn Bendit, Eva Joly, José Bové …

“Votre question : "le capitalisme est-il moral ?", ne m’intéresse pas. Arrêtez !  Laissez ça aux curés !

Le souci des capitalistes, c’est de gagner et ils ont raison.” Daniel Cohn Bendit,  Université d’été du MEDEF,  1er et 2 septembre

2000 à Jouy-en-Josas (relayé par le Figaro).

__________________________________________________________


Lercoul m'envoie ceci. Pour respecter la liberté d'opinion et par amitié, je le publie, mais en disant clairement que si nous ne voulons pas cautionner cette Europe-là, ce que je comprends tout à fait, ce n'est pas en ne votant pas qu'on l'exprimera, mais en votant blanc ou nul. Pas d'ambiguité, pas de confusion avec l'absentéisme de l'indifférence ! Un non à cette Europe clairement affiché par un bulletin BLANC ou NUL ! Eva

"Nous ne voterons pas le 7 juin"

Parce que l’Union européenne est par nature antisociale, qu’elle a été créée et développée pour détruire les acquis des peuples, qu’alors que la crise du capitalisme mondialisé montre qu’il est urgent de rompre avec ce système, elle n’a d’autre but que de le perpétuer,

Parce que l’Union européenne est par nature atlantiste et belliciste, et, loin des mensonges sur l’Europe puissance indépendante, fournit des supplétifs aux USA dans leurs guerres contre les peuples (Yougoslavie, Afghanistan, Irak…),

Parce que l’Union européenne est par nature antidémocratique, vouée à nier les souverainetés nationales, conditions nécessaires du débat démocratique à l’intérieur de chaque peuple et de coopérations internationales mutuellement avantageuses, dont l’ALBA, en Amérique latine, donne l’exemple,

Parce que c’est donc une imposture de prétendre que cette Union peut être dotée d’un parlement où la voix des citoyens se ferait entendre, et que nous refusons de lui donner cette caution pseudo démocratique,

Parce que nous avons voté non à cette Union européenne le 29 mai 2005, que la volonté souveraine du peuple a été violée par l’adoption du Traité de Lisbonne, et que nous n’acceptons pas d’élire de pseudo députés chargés d’appliquer cette copie presque conforme du traité que nous avons rejeté
 
Parce que nous prenons le suffrage universel au sérieux, et n’admettons donc pas de participer à son détournement pour élire une assemblée qui agira contre l’intérêt, la volonté et la souveraineté des peuples qu’elle prétend représenter,
 
Parce qu’aucune des listes en présence n’envisage même ce qui s’impose, la sortie de la France de l’UE, qui rendra à son peuple sa souveraineté, dont sa monnaie, et que c’est le seul moyen d’exprimer cette revendication,

Nous ferons le 7 juin ce que des millions de Français, des dizaines de millions de citoyens des autres peuples qui subissent l’UE, s’apprêtent à faire : Nous nous abstiendrons. C’est un acte grave, mais c’est parce que nous sommes profondément attachés au droit de vote, que nous refusons de le voir galvauder par son usage contre la démocratie, pour plébisciter les institutions de l’UE.

Cette abstention, que le pouvoir et les /media/ traitent comme une preuve de désintérêt et d’incivisme à combattre par la propagande, est un acte de lutte pour la démocratie, contre le capitalisme qui la bafoue, dans le prolongement de nos luttes de l’hiver et du printemps.

En s’abstenant, le peuple ne montre certes pas qu’il n’est pas démocrate : Il utilise le seul moyen à sa disposition pour exprimer qu’il refuse d’appeler démocratie un système conçu pour abolir sa souveraineté, pour perpétuer la domination d’une minorité.

Le 7 juin, chaque abstention comptera.
Le 29 mai 2009.
PRCF

_______________________________________________________________________________________

 



bellaciao.org
Bain de sang dans
l’Amazonie péruvienne !

samedi 6 juin 2009 (12h27)


Vendredi 5 juin au matin (midi heure européenne), la police péruvienne s’est déchaînée contre les populations indigènes de la province Amazonas qui bloquaient une route en appui à leurs demandes. Le bilan des extrêmement lourd, plusieurs morts, peut-être des dizaines, des dizaines de blessés, peut-être des centaines. Les informations sont encore assez confuses, la zone est bouclée par la police. Les affrontements se poursuivent

Cela fait 56 jours que les communautés indiennes du Pérou amazonien se sont soulevées contre des projets miniers ou pétroliers dans le Nord-Est.
A la mi-mai, ils sont déclarés "en état d’insurrection".
"Nous déclarons nos peuples en état d’insurrection contre le gouvernement du président Alan Garcia sur les territoires indigènes amazoniens", a déclaré à Lima le 15 mai dernier Alberto Pizango, président d’un collectif qui dit représenter 1350 communautés de 65 groupes ethniques, soit 600’000 personnes environ.
Cet état d’insurrection signifie que "nos lois ancestrales ont désormais force de loi et que nous considérons comme une agression l’entrée d’une quelconque force sur nos territoires", avait averti M. Pizango. La solution, a-t-il poursuivi, "passe par une abrogation" de décrets législatifs de 2007 et 2008 qui assouplissent le cadre de l’exploitation minière, pétrolière, forestière ou de l’eau, par des firmes multinationales, sur des terres que les indigènes considèrent comme ancestrales.

Mise à jour 19 h

Le chiffre des victimes ne cesse d’augmenter. Alberto Pizango, président de la Asociación Interétnica de Desarrollo de la Selva Peruana (AIDESEP), organisation qui regroupe les indigènes actuellement en grève, affirme connaître la mort “jusqu’à présent de 15 indigènes amazoniens”. Alberto Pizango demande une “enquête internationale” sur les faits et a déclaré que le président Alan Garcia avait “ordonné le génocide”.
De son côté, d’après la coordination des radios locales (CNR), il y aurait 20 indigènes tués et 9 policiers.
Les affrontements se poursuivent, les indigènes, après avoir mis le feu à de nombreux locaux officiels, sont en train d’attaquer le commissariat, d’après Radio La Voz.
Le nombre de blessé ne cesse de croître et les 2 hôpitaux de la zone sont maintenant débordés.
L’électricité est semble-t-il coupée dans une grande partie de la zone, ce qui empêche les radios locales d’émettre.

Mise à jour à 17 h

Les informations sont confuses. Les chiffres qui circulent parlent d’un nombre de morts entre 10 et 20. Cela s’est passé ce matin (mi-journée en Europe)

Plusieurs morts et des dizaines de blessés, tel serait le résultat tragique de la répression menée par la Direction Nationale des Opérations Spéciale (DINOES) contre les indigènes de Bagua pendant une opération visant à les expulser de la route Fernando Belaúnde Terry qu’ils occupaient. Cette localité de la province de l’Amazonie péruvienne est située à 730 km au nord de Lima.

Le président du comité de lutte provincial de Condorcanqui, Santiago Manuin Valera, aurait été assassiné par la police après avoir été visés par des armes de guerre dans la zone de Curva del Diablo où ils se sont concentrés.
Le leader indigène Mateo Impi a annoncé que les policiers ne laissaient pas approcher des cadavres. “Nous demandons l’intervention de la Défense (du Peuple)” a-t-il ajouté.

Le général Murua a ajouté que la circulation a été rétablie dans des circonstances difficiles mais que la route était maintenant dégagée. Auparavant, le président péruvien Alan García avait rendu responsables les “pseudo dirigeants des communautés natives qui impulsent des mesures de forces et de violence”. Et d’ajouter : “Ils prétendent jouer à la révolution”.
De son côté, le directeur de la Police Nationale, le général José Sánchez Farfán a déclaré que la police avait été “attaquée“ et que 4 policiers avaient été tués avec des armes à feu par des indigènes lors des affrontements pour dégager la route.

Peu après la phase initiale de la répression, les indigènes ont mis le feu au local du Parti Apriste Péruvien (parti du président), au local de COFOPRI, le siège de la direction de la province de Bagua et le local du PRONAA. L’hôpital de Bagua a fermé ses portes parce qu’il ne peut plus recevoir de blessés.

Sources : Coordinadora Nacional de Radio, Peru.com, La Haine, etc…

actualisation et suivi sur le site
oclibertaire.free.fr


De : OCL
samedi 6 juin 2009

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article86979

http://bridge.over-blog.org/article-32324152.html

liste complète


Partager cet article
Repost0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 17:37



Les médias pètent les plombs !
La Droite pète les plombs !

Il faut voter Bayrou !

D'abord, abattre Sarkozy, la droite ultra-libérale !
Seul Bayrou peut vaincre Sarkozy !
Ensuite, il faut battre Bayrou, et le P.S. !
Et mettre en place une vraie gauche, 
qui n'aura pas honte de se dire socialiste !


Finalement, alors que j'ai soutenu le Front de Gauche,

contre les médias menteurs, assassins de la démocratie,
contre Sarkozy assassin de la France,
je voterai Bayrou !

Reprenons par le début. 
Je suis Gaullienne de Gauche, 
pour le rassemblement le plus large possible
et pour une France indépendante de l'Empire,
de l'Occident, de l'Argent !
Mais je suis aussi de Gauche,
adversaire irréductible du Capitalisme
financier, ultra-libéral,
qui sacrifie l'économie à la Finance,
l'emploi à l'actionnariat,
les travailleurs au Capital,
le Droit du Travail au Droit des Affaires,
le peuple au Medef !

La crise doit nous amener à repenser le Système,
très exactement à changer de système,
et par exemple, à nationaliser
en premier lieu, la monnaie, les banques !
L'économie doit être au service de l'homme,
et non son fossoyeur avec
l'homme au service de l'economie,
pire encore de la Finance,
pour au final être broyé par elle.
Le Capitalisme  est notre ennemi !
Sa voracité est telle, qu'il conduit
inmanquablement aux guerres qui tuent.

Jusqu'à cet après-midi, mon choix était fait:
En faveur du Front de Gauche,
une Gauche authentique, et de gouvernement
(car je suis pragmatique)
derrière un homme à la vue pénétrante,
et derrière une femme de tous les combats.

Le refus de voter est grave,
car il est ambigu,
il se confond avec celui des pécheurs à la ligne,
et il fait le jeu de Sarkozy, au final.  

Quant à la Liste anti sioniste,
mal dénommée d'ailleurs car elle combat 
le néo-sionisme impérialiste et prédateur,
la question ne se pose pas. 
Je n'habite pas l'Ile de France.
Il est bien évident que son combat est juste,
puisqu'elle a le mérite, pour la première fois
et courageusement, d'attirer l'attention
des Français sur un phénomène mal connu:
L'emprise totalitaire du néo-sionisme
sur la politique française,
surtout depuis l'élection de Sarkozy. 
Au risque de faire perdre à la France son âme,
sa culture, ses valeurs, son indépendance.
C'est intolérable, et au nom du courage
de dénoncer l'intolérable,
au nom de la liberté d'expression
je salue cette liste originale
- et nécessaire, pour le débat,
la liberté, la démocratie.

J'admire le panache de Nicolas Dupont-Aignan,
authentique Gaulliste, et social,
qui a su, comme M. Mélenchon
dire NON à l'Europe ultra-libérale. 
Sa voix est forte, sa voix est juste,
et elle a été boycottée par les médias infâmes
car elle est convainquante. 

Ce sont les Médias menteurs et criminels
que nous devons boycotter.
Sauf moi, pour mieux les dénoncer dans mes blogs.
Mais c'est votre devoir à vous,
Internet informe. Et certains organes
indépendants comme le Monde Diplomatique.

Il faut prendre le contre-pied de tout
ce que dit la télévision des marchands d'armes.

La gauche, aujourd'hui, est représentée
par le Front de Gauche. Elle seule
peut arriver au Gouvernement,
pas celle de Besancenot
que j'ai écouté à Montpellier en 2008,
et qui parle vrai, juste, fort. 

Le Parti de Cohn-Bendit, vert-rouge,
va avec lui virer au libéralisme
le plus libéral et atlantiste.
A peine élu, et son forfait accompli,
au service de je ne sais quels intérêts étrangers,
le sieur repartira en Allemagne.

Bien que le Front de Gauche,
comme naguère Chevènement,
représente sinon mon idéal,
car je suis pragmatique,
du moins mon but,

ce soir j'ai décidé contre toute attente,
de voter pour Bayrou.
Au risque de perdre des lecteurs,
des abonnés, je dirai la vérité,
ma vérité, je le dois aux liens
qui m'unissent à mes lecteurs.

Voici pourquoi j'ai changé d'avis, brusquement.

Journaliste, je suis sensible à tout ce qui touche les Médias.
Et les Médias menteurs et criminels,
télévision, le Figaro, Libération, etc,
me font horreur.
Aujourd'hui encore, ils ont dépassé les limites,
ils ont pété les plombs.
Celui qui s'est comporté comme
un vulgaire alcoolique,
tantôt avachi tantôt rouge de colère, 
perdant son sang-froid
au point d'insulter copieusement
son adversaire calme et mesuré,
vous avez reconnu Cohn-bendit et Bayrou, 
celui-là est défendu par les Médias,
alors qu'il s'est comporté comme
un moins que rien,
le moins que rien qu'il est, pour moi,
quand il s'intéresse de trop près
aux petites filles, Bayrou a raison,
quand il ose prendre la tête des Verts
pour au final, j'en suis sûre, 
rendre ce parti libéral, atlantiste,
anarchiste, sioniste, fervent européen
d'une Europe dont nous,
nous ne voulons pas, car nous savons
combien elle est FUNESTE aux peuples.
Et de surcroît, c'est mon interprétation, 
peut-être agent d'Israël, en mai 68,
pour abattre politiquement le Gl de Gaulle -
lui aussi indépendant, comme Bayrou, précisément.
Mes amis, pas une voix ne doit aller
à cet individu ambigu, je citerai Anne,
cette formidable analyste :
Je n'ai jamais aimé Cohn Bendit
j'ai des antipathies spontanées et viscérales.
Soit, peut-être a-t-il paru séduisant
aux yeux de certains il y a longtemps.
Mais là tel qu'il est présentement
je vois juste un machin décati
marqué par la mauvaise vie
et qui a besoin de toute l'habilité 
de photographes retoucheurs
et de dessinateurs tricheurs
pour encore faire plutôt mal que bien illusion.
Ce gars-là a toujours été une ordure opportuniste
en quête de pouvoir et là, il le dévoile
on ne peut plus clairement par son discours,
et son physique actuel ne fait que surenchérir quant aux côtés
plus que glauques du personnage. "

Bayrou a été attaqué d'une manière insensée
par les Médias aux ordres, tellement aux ordres
que je me demande s'ils n'ont pas programmé
cette machination, comme à Durban 2
où tout a été mis en scène pour nous impressionner,
en fait, nous révulser. 

Et si Bayrou est attaqué, c'est parce qu'il
est le meilleur opposant de Sarkozy,
le plus dangereux adversaire,
le seul qui puisse battre le Président

(fort de voix de droite et aussi de gauche),
le seul qui l'attaque vraiment, 
le seul qui s'en prenne vraiment,
et avec force, aux Puissances
de l'Argent et des Médias, 
le seul qui puisse rallier la France profonde,
celle-là même qui fait la différence,
et que le PS ne peut plus séduire,
et qui a déserté le Front National,
et qui ne connaît pas suffisamment le Front de Gauche,
et qui se détourne de l'extrême-gauche, 
et qui n'a pas suffisamment entendu parler 
de Dupont-Aignan, car les Médias ont
mis à l'écart cet homme de poids,
de conviction, et convainquant. 

Mon but, en votant Bayrou, sera double :
Punir les Médias menteurs,
retourner contre eux leur machination, 
et m'en prendre à Sarkozy,
qui redoute par-dessus tout cet adversaire,
lui offrir ce cadeau empoisonné,
et le vaincre, car Sarkozy pour la France
constitue une menace à nulle autre égalée.

Ce n'est pas pour l'Europe que je voterai
(cette Europe dont je ne veux pas),
mais déjà les yeux rivés sur 2012, 
en espérant abattre Sarkozy, 
premier objectif, vital pour la France
,
pour nous, pour l'avenir, pour la paix. 

Ensuite, il sera temps de voter pour le PS
contre cet homme formidable
mais de Droite, 
puis pour une vraie Gauche contre
une fausse Gauche .

Qui ne rêve pas du Grand Soir ?
Vous, moi, naturellement.
Mais l'expérience nous a appris 
que les plus belles espérances sont déçues.
Alors, la pragmatique que je suis
appelle aux petits pas vers le Meilleur
auquel les peuples conscientisés aspirent. 
Le pas Bayrou est un pas estimable.
Celui de Melenchon, authentiquement de Gauche,
est préférable. Son heure viendra.

Aujourd'hui, je suis persuadée que notre intérêt
est de préparer le remplacement de Sarkozy,
coûte que coûte, et cela, seul Bayrou
peut le faire. Et nous sommes sûrs
qu'il saura faire entendre, avec JF Kahn
et Mme de Sarnez, une voix indépendante
des Puissances de l'Argent et des Médias pourris.
Et qu'il ne tolèrera ni la destruction de la France,
de ses services publics, de son modèle social, 
ni l'asservissement à l'Etranger.

Mon point de vue est anti-conformiste;
Il a le mérite de la sincérité.
Et me liriez-vous si fidèlement, 
si justement la parole libre, indépendante,
non-conforme, originale, voire déroutante,
n'était pas ma marque de fabrique ? 

Poil à grater, étonnante, détonnante,
je suis, et je reste.
Et surtout... très réactive.
Me le pardonnerez-vous, cette fois ?
Après tout, nos objectifs sont communs !

Cordialement, eva R-sistons plus que jamais à l'intolérable. 




Lettre ouverte au P.S.,
d'une ancienne m!ilitante.

(texte écrit avant les élections)

 

Chers anciens camarades,

 

car aujourd’hui je roule pour le Front de Gauche,

nous avons cheminé ensemble,

la main dans la main.
Ensemble nous avons milité, 
nous avons fait des rêves fous,
moi plus fous encore,
car déjà, par pragmatisme,
et à défaut du Grand Soir,
j’avais choisi l’aile gauche,
celle de Chevènement.

Ensemble, nous avons oeuvré
à la construction d’une Union de la Gauche,
avec ces formidables militants
que sont les camarades du P.C..

Philippe Machefer
, alors responsable
de la Fédération des Yvelines,
entrevoyait pour moi un destin de Député,
et même de ministre, car j'étais alors
une formidable militante, et de terrain.

Et puis j’ai mis au monde des enfants,
j’ai travaillé pour la Télévision française,
ce qui est incompatible avec un engagement
de journaliste soucieuse de neutralité.

Bref, j’ai quitté le Parti.
Je l’ai brièvement retrouvé ensuite,
mais pour fuir aussitôt les luttes de clans,
les querelles d’égos sur-dimensionnés, 
le clientélisme.

Mais surtout, je n’étais pas d’accord
avec la ligne du Parti, trop frileuse,
trop droitière, trop libérale,
trop atlantiste, et j’ai même découvert
plus tard, bien plus tard, trop néo-sioniste.

La politique étrangère compte beaucoup pour moi.
Lorsque j’entends François Hollande dire
qu’il mettra fin à la politique (arabe) du gl de Gaulle
pour l’aligner sur celle des Etats-Unis,
lorsque je lis que Bertrand Delanoë pense
que les Juifs ont décolonisé la
Palestine
occupée par les Palestiniens, 
comment ne pas fuir ?

Et quel crédit accorder à un Parti
trahi par tant de ses membres ?
Quel crédit accorder lorsque le Traité de Lisbonne,
clone de l’autre, est voté par les socialistes
contre la volonté populaire ?
Ou encore lorsqu’un dirigeant de média de Gauche,
Laurent Joffrin, se permet de publier,
en pleine campagne électorale,
un livre traitant de Bécassine
la candidate de son Parti ?
C’est un assassinat en règle !






Et comment faire confiance à un parti socialiste
dont le dirigeant, Laurent Jospin,
déclare qu’il n’est pas socialiste ?
Comment faire confiance à un parti
qui vote la plupart des lois proposées
au Parlement européen ?
Tout va changer, maintenant ?
Tiens donc ! Mensonge électoral !
Certes, au 2e tour, comme je suis
contre la politique du pire,
je vote toujours pour vous, mais pas pour vous,
contre la Droite !

Quel échec ! Une ancienne militante,
ancrée à gauche, qui se désolidarise !

Chers camarades du PS, à force de ne plus
vous reconnaître dans les valeurs de Gauche, 
à force d’accepter dans vos rangs des Manuel Valls

qui ne songent qu’à détruire le socialisme du Parti,

vous avez perdu votre base électorale
principale, celle des couches populaires. 
Si vous voulez un jour les retrouver,
et accéder à la charge suprême,
il vous faudra renouer avec vos racines, 
être fidèle à l’élan fondateur. 
Sinon, vous ne reviendrez jamais
au Pouvoir, d’autant plus que vos
ambitions personnelles supplantent les idéaux. 

Chers camarades, dimanche vous allez
recevoir une bonne giffle.
Votre infidélité l’a cherchée.
Certes, il vaut mieux voter pour vous
que pour le Casseur en chef. 
Mais le coeur n’y est plus.

Si vous voulez à nouveau susciter
l’adhésion populaire,
celle-là même qui scelle les victoires, 
il est temps de faire demi-tour, 
de renouer avec les idéaux de départ,
en clair, de rompre avec le Libéralisme
militaro-financier, de cesser, aussi,
de vous prosterner devant les
criminels décideurs américano-sionistes.

Je vous le dis au nom des citoyens : 
Le temps des vraies ruptures doit arriver,
sinon vous serez définitivement emportés
avec la monstrueuse entité libérale
qui broie tout sur son passage,
même son propre Système - un comble !
Allez-vous écouter le bon sens,
ou vous entêter par opportunisme,
par apathie, par carriérisme ? 
Dans ce cas, vos jours sont comptés.
Vous l’aurez cherché !

Tristement vôtre, Eva R-sistons à l’intolérable





Mes amis,

FR2 télé sioniste,
travaillant la main dans la main
avec notre ennemi à la tête de la France, 
a programmé une soirée écologique,
avec débat à la clef, de
Calvi
ce traître à l'Information,
pour nous amener à voter Cohn-Bendit,
pour qu'il écrase Bayrou,
pour qu'il le coiffe au poteau,
cela montre bien d'où vient le vrai danger
pour Sarkozy !

C'est un complot contre la démocratie,
une fois de plus, comme certainement
hier avec "A vous de juger" de la Chabot !

Il faut le déjouer en votant Bayrou !
Quelle honte, ces médias vendus !
Alerte, donnons-leur une leçon
comme lorsque nous avons dit
non à cette Europe des banquiers
et des médias !

Soyons audacieux !
Donnons une leçons aux assassins
de la démocratie !
Tout est fait pour nous dire
comment voter !
Et voici qu'on annonce 
Mme Sylvie Brunel pour le débat,
je crois que c'est la femme
du traître Besson !
Conflit d'intérêt ?

Alerte, on se moque de nous !
Et le 6 juin, on va nous dire,
avec Marie Drucker, qui sont nos amis,
et qui sont nos ennemis.
Bourrage de crâne pour citoyens
soumis, vassaux, futurs chair à canons
pour les multinationales de mort apatrides !

Putains de médias,
putains de dirigeants !

Peuple, réveillez-vous !

Eva R-sistons à l'intolérable




           NON à l'intolérable !

Partager cet article
Repost0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 12:32

Article que je viens de publier sur mon blog http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-32280338.html

300px-Francois_bayrou_close.jpg

 


Lynchages ou boycotts, par Eva R-sistons

Bayrou ! Un libéral, et vous savez que je combats le libéralisme. Mais je vais prendre sa défense, car il est lynché, bien sûr par ses adversaires politiques, ensuite par des médias aux ordres de la haute Finance qui broie les peuples.

D'un oeil, d'une oreille, j'ai regardé le débat de Fr2 qui d'ailleurs scandaleusement, sans doute sur ordre du Chef qui se prétend gaulliste et qui en est le fossoyeur, a écarté l'excellent débatteur Nicolas Dupont-Aignan, gaulliste social. NDA est un homme indépendant, courageux il a voté non à l'Europe ultra-libérale qui sacrifie les travailleurs à la Haute Finance, et si vous êtes de Droite avec une fibre sociale, fidèle au Général, et partisan du NON, je vous appelle à voter pour cet homme. Il est l'honneur de la France ! Cela change de toutes les carpettes se prosternant devant les Puissants, et le CRIF.

Bayrou, maintenant. Cet homme est aussi respectable que N. Dupont-Aignan, intègre, courageux, ferme dans ses convictions, ayant le sens de l'éthique, il ferait un excellent Président de la République, en effet, car homme libre, comme le Gl de Gaulle qui a su dire non aux grandes puissances de l'argent et à l'Etranger. Bayrou Président, c'était l'assurance d'avoir à la tête de la France un homme intègre, indépendant, fort, audacieux, réellement soucieux de l'intérêt des Français, capable de tenir tête aux Américains comme aux grands banquiers véreux. L'honneur de la France, lui aussi. Et d'une moralité, dans le meilleur sens du terme, irréprochable. L'éthique fait tant défaut aujourd'hui, qu'on l'apprécie lorsqu'enfin elle se manifeste.

Avez-vous regardé France 2, A vous de Juger ? D'abord, tentative scandaleuse de la part de la Chabot béni-oui-oui à Sarkozy de court-circuiter le débat, de le dénaturer, de le désamorcer, en opposant des gens proches politiquement afin qu'ils ne s'opposent pas à la politique du Gouvernement, bref pour dresser les individus les uns contre les autres au lieu de leur permettre, tous, légitimement, au nom de 73 % des Français floués, de se dresser, légitimement, contre la politique de Sarkozy, qui casse tout, la France, d'abord, dans ses traditions et ses spécificités, et puis son modèle social, ses services publics, son Droit du Travail, sa laïcité, sa démocratie, ses médias, son indépendance nationale, sa politique au service de la paix.... 

Ensuite, Cohn-Bendit, cet anarchiste ultra-libéral, partisan effrené de l'Europe telle qu'elle est, technocratique, au service de l'Empire militaro-financier, et au passé plus que douteux (voir extrait wikipedia joint, auquel Bayrou a fait allusion, au nom d'une éthique qui fait cruellement défaut dans la classe politique), ce Cohn-Bendit, donc, s'est emporté, osant des mots et des attitudes inconcevables, abjectes. Critiques gratuites, insultes, colères noires, ou bien effondré, avachi, de quoi faire vomir n'importe quelle personne sensée. En face, un homme qui garde sa dignité, son calme, je veux parler de Bayrou, et qui, excédé sous un déluge d'insultes gratuites, finit par évoquer l'épisode peu glorieux de Cohn-Bendit, lorsqu'il s'occupait des petits enfants, très proche d'eux, en effet. Et c'est cet homme-là, qui finit par se défendre en rappelant ce qu'est réellement Cohn-Bendit, un individu peu regardant en matière de morale, et pour moi, certainement formidablement opportuniste, donc à fuir
(je vous renvoie à mon article  http://r-sistons.over-blog.com/article-32020192.html), c'est cet homme-là qui est lynché !

Que les adversaires tirent à boulets rouges sur François Bayrou, c'est de bonne guerre, il représente en effet un danger pour eux, car, à juste titre, il est très apprécié des Français qui connaissent sa sincérité et son sens de l'honneur.

Mais que les Médias s'acharnent sur lui, c'est honteux ! C'est Cohn-bendit qui s'est comporté de façon ignoble, sur France 2 ! Seulement voilà, ce dernier, néo-sioniste, est le chou-chou des médias néo-sionistes, car il est le défenseur d'Israël qui aujourd'hui, à travers le CRIF et Sarkozy son représentant, fait la loi en France (cela fait 5 semaines que je prépare un "J'accuse" - titre choisi dès le départ -, il sera prêt incessamment, j'en avais parlé à Michel Collon voici trois semaines, en le rencontrant, il avait apprécié l'idée et le titre J'accuse, en référence à l'affaire Dreyfus et au courage d'Emile Zola).

Quant à Bayrou, il est détesté des Médias ultra-sionistes, car il aime la France, lui, il la défend de toutes ses forces, il veut en préserver son originalité, sa démocratie, son modèle social, son indépendance nationale, crimes absolus aux yeux de ceux qui sont au service de Sarkozy, et qui veulent l'américaniser, la sioniser, la vassaliser ! 

Bayrou ne veut pas d'une France aux ordres de Washington et réflétant ses idéaux sauvages, brutaux, inégalitaires, adorant le Veau d'or, ayant les mêmes valeurs, devenant un nouvel Etat américain, suivant sa politique étrangère, supplétif de ses aventures impériales pour le seul profit des multinationales de mort ! Bayrou ne veut pas d'une France asservie aux grandes Puissances de l'Argent, se prosternant devant elles ! Bayrou veut une presse libre, des médias indépendants !

Et voici pourquoi, de manière honteuse, des attaques ignobles d'un individu ignoble, se retournent contre celui qui en a été victime, resté digne jusqu'au bout !!!

Et nos médias abjects sont si abjects, qu'au lieu de célébrer la libération du monde, du nazisme mortifère, par les Russes, au prix de 27 millions de morts, ils célèbrent la libération de la France par les Américains (300.000 morts je crois), alors que ces mêmes  Américains, du moins dans leur frange dirigeante, ont façonné le personnage d'Hitler, pour tirer profit, ensuite, de la ruine de l'Europe, et établir leur domination sur le monde !

Ces médias sont une infection, il faut les boycotter, protester auprès de leurs rédactions infâmes, vendues aux Financiers et dirigées par des industriels de l'Armement ! 

Citoyens, ne soyons pas dupes ! On nous ment en permanence, on nous conditionne en permanence, on nous trompe en permanence !

Eva R-sistons

Au nom de la France et des Français, AUCUNE voix ne doit aller à l'UMP et à l'Ecologie capitaliste de Cohn-Bendit !!!

1984_2_george_orwell.jpg

  L'Europe totalitaire que nous prépare la Droite ultra-libérale !


Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Cohn-Bendit

Polémique
[modifier]

En 2001, une polémique éclate a propos de son livre Le Grand Bazar (Belfond, 1975 (ISBN 2714430104)), où il racontait ses activités d’aide-éducateur au jardin d’enfants autogéré de Francfort. Il déclare à ce propos : « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : “Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ?” Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même ». Et ailleurs : « J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi. »

Ces passages ont été assimilés, 25 ans plus tard, comme un acte de pédophilie. Cohn-Bendit se défend, expliquant que le texte était une provocation, n’avait pas fait scandale à l’époque et qu’aucune plainte d’enfant ou de parent n’avait été déposée. « Prétendre que j’étais pédophile est une insanité. La pédophilie est un crime. L’abus sexuel est quelque chose contre lequel il faut se battre. Il n’y a eu de ma part aucun acte de pédophilie. » Il ajoute sur RTL, « ce texte qui n'avait pas fait scandale à l'époque est aujourd'hui insoutenable[10] ». Des parents de ces « crèches alternatives » ont d’ailleurs apporté leur soutien au leader écologiste : « Nous savons qu’il n’a jamais porté atteinte à nos enfants », écrivent-ils. Les enfants eux-mêmes rejettent dans cette lettre « toute tentative de rapprochement entre Daniel Cohn-Bendit et des personnes coupables d’abus sexuels sur enfants[11] ».

Malgré ce soutien des parents et des enfants de la crèche, ainsi que le retrait du texte par Daniel Cohn-Bendit, des accusations infondées de pédophilie sont régulièrement relayées, notamment par l'extrême droite : Marine Le Pen a ainsi accusé Daniel Cohn-Bendit de « pédophilie » sur le plateau de France Europe Express en 2005. Cette accusation a été également évoquée au cours de la campagne pour les élections européennes de 2009 par François Bayrou qui lui adresse le reproche suivant lors d'un débat télévisé sur France 2 dans l'émission À vous de juger le 4 juin 2009 trois jours avant le scrutin : « Je trouve ignoble d'avoir poussé et justifié des actes à l'égard des enfants que je ne peux pas accepter[12]. » Ces propos de François Bayrou ont suscité une vive indignation, tant à droite qu'à gauche, Xavier Bertrand ressentant « du dégoût en entendant les propos de François Bayrou[13] », Benoît Hamon critiquant François Bayrou comme « cette race d'hommes politiques qui sont prêts à tout pour essayer de gratter une petite place sur l'échiquier[14] » et Hervé Morin déclarant que « Bayrou est prêt à utiliser des méthodes que l'on connaissait chez Jean-Marie Le Pen[15] ». 


(suite affaire) Un commentaire :

Sur France 2

Posté par : poissonrouge55 le 5 juin 2009 13:34


Je vous soutiens, je connaissais pas ce livre, j'ai regardé sur le net c'est affreux: Cohen-Bendit confiait : "Il m'était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi vous m'avez choisi, moi, et pas les autres gosses ? Mais s'ils insistaient, je les caressais quand même."

http://www.mouvementdemocrate.fr/agenda/bayrou-radioj-franceinfo-rtl-franceinfo-rmc-050609.html?action=voirlescommentaires


CB-M-dias.jpg 
(L'enfant chéri des médias sionistes)


Cohn-Bendit, dans le prolongement
de mon article sur lui.
Formidable analyse !


Cohn Bendit
dans un prochain
gouvernement d’ouverture ?
Pour liquider mai 68...


Daniel Cohn-Bendit sera-t-il membre d’un prochain gouvernement dit d’"ouverture" ? La chose ne serait pas absurde. Daniel Cohn Bendit est en effet considéré par les Verts européens comme un leader de droite libérale et par Francis Lalanne (l’autre liste écologie) comme un proche de Sarkozy. Ces derniers jours, le paquet a été mis sur l’écologie avec la programmation sur tous les médias et le téléchargement gratuit du film "Home" d’Artus Bertrand, comme pour faire monter le leader vert. Comme par hasard aussi Cohn Bendit a décidé de ne jamais parler en mal de Sarkozy et de prendre pour unique cible François Bayrou, l’ennemi juré du président (et le dernier sondage, plus favorable à Bayrou, est soigneusement dissimulé par les médias menteurs ! Eva)

Depuis 1994, Daniel Cohn-Bendit est député au Parlement européen. Selon Wikipedia "Ses options économiques libérales l’éloignent un peu de la majorité des écologistes européens qui considèrent que le dogme libéral est incompatible avec les moyens que nécessitent la préservation de la planète et le combat pour la justice sociale, et donc avec le paradigme écologiste". Daniel Cohn-Bendit a aussi été un parisan farouche du "oui" au traité européen.

Cela fait bien des points communs avec l’hôte de l’Elysée que Cohn Bendit rencontre de façon rapprochée et il ne le nie pas. Dès lors on peut s’interroger : et si Sarkozy avait décidé d’utiliser Dany pour piquer des voix au MoDem ? Quelques interprétations légères des sondages permettraient de donner le dernier coup de pouce nécessaire à la veille du scrutin ( c’est fait !). Une polémique vient opportunément de naître hier soir sur le plateau de l’émission "à vous de juger" présentée par Arlette Chabot qui n’y est pour rien. Les médias se sont emparés de l’affaire avant même la diffusion du débat enregistré en différé, comme pour influencer les téléspectateurs et toucher par la même occasion les gens qui ne regarderont pas l’émission. Ils ont aussitôt déformé les propos pour enfler la querelle et taper sur Bayrou.

En effet, que s’est-il passé ? Cohn Bendit a essuyé un refus de la part de Bayrou d’user du tutoiement, au nom de la tenue du débat et du risque pour les électeurs d’y voir une connivence, un mélange des genres dans une situation politique déjà peu claire. Le Vert a passé outre et abusé du tutoiement pour manifester son mépris envers le leader du MoDem. On sait combien l’insistance à tutoyer est souvent proche de l’insulte quand cela ne va pas même jusqu’au "casse-toi pov’con !" Puis Cohn Bendit a tout simplement injurié le président du MoDem en le traitant de "minable" et en invoquant l’ignominie. Bayrou a aussitôt repris cette accusation d’ignominie pour le retourner contre celui qui la proférait en rappelant un fait bien connu : dans sa jeunesse, Cohn Bendit s’est fait tripoter par des garçonnets dont il avait la responsabilité et les a lui-même caressés. Extrait de son livre "Le Grand Bazar" (Belfond, 1975) : "Je leur demandais : "Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ?" Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même". La défense du leader vert est de dire qu’à l’époque aucune plainte d’enfant ou de parent n’avait été déposée. Or, les professionnels du social et de la justice savent combien les plaintes alors avaient peu de chance d’émerger car les gens n’étaient pas sensibilisés à ce fléau. Il ajoute pour se justifier que son livre est mal écrit, mais ce n’est pas une question de forme quand on écrit ceci : "Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même". C’est un aveu. Bayrou n’a fait que désapprouver ces gestes. Rien de plus.
 
Donc Cohn Bendit a terriblement dérapé en procédant à des attouchements sexuels sur des enfants dont il avait la charge et en faisant l’apologie de ce type d’actes aujourd’hui durement réprimés par la loi pénale. Il a encore dérapé en abusant du tutoiement pour abaisser son interlocuteur et en le traitant de "minable". Mais que retient toute la presse au service de Sarkozy ? C’est Bayrou qui a dérapé !

Nagy-Bosca de Cohn Bendit :


Dans Le Parisien, Francis Lalanne, candidat de l’Alliance écologique indépendante, s’exprime sur Daniel Cohn-Bendit . Pour lui, Cohn-Bendit est clairement sarkoziste et il a été "piloté par l’Elysée" : "Maintenant que les enquêtes d’opinion lui promettent son fauteuil de député européen, il annonce qu’il va rentrer à la maison, en Allemagne, payé par le contribuable français. Il a été piloté par l’Elysée pour affaiblir la vraie opposition, la vraie liste écologie que nous représentons. Sarkozy fait exactement avec Besancenot et Cohn-Bendit, ce que Mitterrand faisait avec Le Pen et Tapie. En « bakchichant » certains dirigeants, il espère s’assurer une réserve de voix, à gauche, dans la perspective du second tour de 2012. Ce n’est pas un hasard si toute la gauche caviar se presse dans les salons de l’Elysée. Il faut que la société civile revienne aux affaires. C’est aussi le sens de notre campagne."

Mais voici la conclusion, Sarkozy s’était juré de "liquider Mai 68". La nomination de Cohn Bendit dans son gouvernement ne serait-elle pas le moyen définitif de réaliser son dessein ? L’entreprise est facile à mener, Cohn Bendit a déjà rejeté tout héritage révolutionnaire de Mai 68 dans son livre de 1986 "Nous l’avons tant aimée, la Révolution".

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/cohn-bendit-dans-un-prochain-57040?debut_forums=0



justice-plume-de-presse.jpg

Commentaire de Patrice Hénin,
qui se bat contre le Palais de l'Injustice :

Ma lettre au président de la République, dans laquelle je lui donne toutes les raisons de démissionner, et d'arrêter de fermer mes blogs au fur et à mesure que je les crée, a été envoyée à 4 800 edresses courriels : TOUS les députés, sénateurs, relations politique, médias, mairie, etc.

Je n'ai reçu qu'une seule réponse, de Nicolas Dupont-Aignan : "Je réponds un peu tardivement à votre mail et je m’en excuse mais la campagne m’accapare beaucoup et je tenais à vous répondre personnellement.
J’ai bien pris connaissance de votre lettre ouverte à Nicolas Sarkosy et je vous en remercie.
Très cordialement à vous
".

J'attends la suite.
Ma traduction en anglais de ma lettre est en cours de vérification aux Etats-Unis et sera envoyée aux médias étrangers, eurodéputés anciens et nouveaux, Barack obama.

Je commence à recevoir des messages de soutien, des conseils de droit et je remercie en passant Eva pour avoir relayé cette lettre au président dans son site corrigeant la désinformation.

http://patricehenin.blogspot.com/2009/05/lettre-au-chef-supreme-des-armees.html
Faut se dépêcher avant la fermeture de ce 3ème blog (en reconstruction) !

Patrice Hénin

Commentaire n° 1 posté par Patrice Hénin aujourd'hui à 14h59


__________________________________________________

La projection d'un film sur Dieudonné annulée 

A vous de juger :
Le programme
du Parti anti sioniste
est-il raciste ?
Pour moi, non.
J'y vois même des accents humanistes...
Eva R-sistons

  • Faire disparaître l’ingérence sioniste dans les affaires publiques de la Nation.
  • Dénoncer tous les hommes politiques qui font l’apologie du Sionisme.
  • Eradiquer toutes les formes de Sionisme dans la Nation.
  • Empêcher les entreprises et les institutions de contribuer aux efforts de guerre d’une nation étrangère qui ne respecte pas le Droit International.
  • Libérer notre état, notre gouvernement et nos institutions de la main mise et de la pression des organisations sionistes.
  • Libérer les médias pour une pluralité de l’information afin de promouvoir la liberté d’expression.
  • Promouvoir l’expression libre de la politique, de la culture, de la philosophie et de la religion et les libérer du Sionisme.
  • Redonner le pouvoir à la France et aux Français selon les nouvelles  règles géopolitiques et économiques sur les grandes questions qui engagent la responsabilité de la Nation.
  • Ne plus engager la France dans des guerres de colonisation et rapatrier nos armées postées en Afrique, en Afghanistan et partout dans le monde.
  • Exiger un référendum populaire pour tout nouvel engagement de la France à l’étranger.
  • Etablir un projet de loi pour interdire aux binationaux de participer aux guerres sans mandant explicite de la Nation.
  • Interdire toute milice quelle que soit sa confession religieuse.
  • Instaurer un dialogue national de sensibilisation pour un projet de société qui exclut  toute apologie du Sionisme.
  • Etablir le mode de scrutin à la proportionnelle afin que toutes les composantes de la société soient représentées.
  • Militer pour l’instauration d’une société de justice, de progrès et de tolérance

    Publication complète ici :  

          http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article32228709.html

2-enfats-tank-copie-1.jpg

Alerte, article censuré !
Alors, le voici :

Obama chez les Arabes, 5.6.2009

Le texte qui suit vient de faire l'objet d'une malveillance ou d'une censure. En-le remettant en ligne, les sept commentaires qu'il affichait vont probablement disparaître.

caricature-p32.jpg Conscients de leur irréversibles corruptibilité et de leur impopularité, roitelets et présidents de républiques bananières arabes et musulmans semblent entendre et voir venir, de l’Océan Atlantique jusqu’au Golfe persique, des quatre coins cardinaux, un ras de marée, un soulèvement populaire historique qui va-les balayer comme des fétus de pailles. En période de crise économique aiguë, à l’heure où le monde se semble chercher ses nouveaux équilibres : politiques, économiques… ne pas tenir compte de la légitime impatience de la rue musulmane et arabe serait indigne de tout observateur  qui se veut neutre et sage.


Au début des années 90, le débarquement surmédiatisé des boys, des GI's, sur les côtes somaliennes, les guerres impérialistes déclenchées par les américains, avec le soutien de certains pays occidentaux, contre : l’Iraq de Saddam Hussein et l’Afghanistan des Talibans n’ont apporté aucune amélioration : politique, économique, démocratique ni encore moins moralisé les régimes des pays envahis et/ou tenus en laisse par l'Occident. Les Abou Ghrib, les Baghram, les Guantanamo… ont de quoi laisser à leurs innombrables  victimes et aux justes du monde entier, un arrière goût amer. Un changement politique brutal au Moyen Orient, une région politiquement sans aucune influence cependant économiquement encore vitale pour l’Occident, ne pourra se faire qu’au détriment des envahisseurs.


Le 4 juin courant, le président américain, Barack Obame, le plus puissant homme de la planète, se rendra au Caire. Les basses œuvres des américains : création et soutien inconditionnel de l’Etat d’Israël et de certains régimes arabes et musulmans, les conséquences d’une politique imposée, par les américains et l’occidentaux : en Somalie, en Iraq, en Afghanistan… ne saurait être effacée par un simple discours de quelques minutes. Quand bien même Obama voudrait jouer le rôle, tant convoité, d’un homme providentiel, son discours fera forcément des déçus. Il aura, à tout le moins, le goût du réchauffé, du trop peu et trop tard.


Partant du principe que les palestiniens, les colonisés, sont à court de ressources pour faire plus de concessions à leurs colonisateurs et les colons sionistes, pour lesquels les frontières du grand Israël sont illimitées : « Où que porte ton regard», selon la Bible, à l’instar des colons algériens des années 50, les sionistes disposent d’un puissant pouvoir capable de faire et de défaire les gouvernements d’Israël voire même de France et d’Amérique, qui les financent abondamment et les arment jusqu’aux dents.


Le discours d’Obama, tant attendu par les dirigeants arabes mais qui semble laisser leurs peuples dans une totale indifférence, doit tenir compte de la réalpolik d’un : « Orient « Compliqué », comme disait le Général de Gaulle.

Existe-t-il un discours qui puisse contenter des colons sionistes fanatiques et des colonisés palestiniens légitimement désespérés, qui ont définitivement retiré leur confiance à leurs dirigeants et aux occidentaux ? L’interdiction de la création de nouvelles colonies et d : « L’extension naturelle » de celles déjà existantes, la création d'un Etat palestinien, déjà abondamment ébruitée et chuchoté, sans lesquelles aucune paix israélo-palestinienne ne saurait être raisonnablement envisagée, qui semble servir de mouture au futur discours d’Obama, a déjà mis les colons sionistes sur le pied de guerre. Par ailleurs, en prévision de la toute prochaine chute du cabinet Netanyahou, Mme Tzipi Liveni, la patronne du parti Kadima, a déjà mis sur pied un gouvernement bis. Et, les dirigeants arabes, honnis par leurs peuples au moins autant que le sionisme, mobilisent leurs tabors pour contenir des foules qui semblent préférer la mort dans la dignité que de vie dans une extrême misère, sans espoir du lendemain. Est-ce là les prévisions d‘un fou ? Le 4 juin 2009 c’est demain. Attendre et voir

http://aissaculturedechoc.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/06/04/obama-chez-les-arabes.html

Partager cet article
Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 18:03


R-sistons: visites totales :
245 739

info-baillonn-e.jpg

Elections Européennes :

Vous en avez assez de la désinformation, de la censure ?

Vous voulez de l'information ? La neutralité ? Le pluralisme ?

Alors, prouvez-le !

Je reçois le message ci-joint pour Nicolas Dupont-Aignan. Mais on pourrait en dire autant pour Melenchon ou pour Dieudonné, ou pour d'autres.

Téléphonez pour la Liberté de l'information, la démocratie !

Cordialement, eva


____________________________________________________



Puisque France2 ne souhaite pas inviter NDA, nous pourrions peut-être appeler  leur centre d'appels téléphoniques pour protester. Qu'en pensez-vous ?


Siège social
7 esplanade Henri de France 75907 PARIS CEDEX 15

  • .01 56 22 42 42

Relations téléspectateurs
86982 FUTUROSCOPE CEDEX

  • N° à tarif spécial : .08 90 71 02 02

    ______________


    Trouvez les N° des grandes chaînes,
    et exigez la diversité,
    que tous soient invités !
    Merci pour vous...
     
    Eva R-sistons


    TV-homme.jpg 


    Et à l'instant, je reçois ce message :

    ALERTE ! TOUS LES LAÏQUES SUR LE PONT POUR DEFENDRE

    NOTRE ECOLE REPUBLICAINE, PUBLIQUE, LAIQUE, GRATUITE.

    La proposition de loi n° 1319, déjà adoptée par le Sénat le 11/12/08 et qui s'intitule :
          "Proposition de loi tendant à garantir la parité de financement
           entre les écoles élémentaires publiques et privées sous contrat...." 
    doit être discutée en Commission des Affaires Culturelles, Familiales et sociales de
    l'Assemblée Nationale ce mardi 3 juin à 11 heures.

    Elle fera l'objet d'un rapport avant d'être proposée au vote des Députés pour une approbation définitive, sans doute dans les prochaines semaines.

    Il s'agit de la suite de l'article 89, issu d'un amendement proposé par Monsieur Charasse (PS) et qui consistait à obliger les communes à financer les dépenses de fonctionnement des écoles privées d'autres communes fréquentées par leurs jeunes habitants.

    Cet article 89 a fait grand scandale auprès des maires, surtout ceux des petites communes rurales et a été condamné par de nombreuses associations de défense de l'école publique et de la laïcité. Il n'était pas viable, puisque son texte était plus favorable aux écoles privées qu'aux écoles publiques, ce que le Conseil d'Etat a confirmé. Les partis de gauche ont donc demandé son annulation. Le Parti Socialiste, notamment, qui a précisé que cet article avait "ouvert la voie à une remise en cause des équilibres de financement entre les écoles publiques et les établissements privés d'enseignement". Personnellement, le mot "équilibres" m'inquiète. Il est vrai qu'il a ajouté qu'il avait "pénalisé les communes en imposant une charge nouvelle obligatoire" et enfin qu'il constituait une "remise en cause du principe de laïcité".
    Une nouvelle proposition de loi a donc été déposée au Sénat : elle abrogeait l'article et presque toutes les mesures qui favorisaient le privé. Cependant, elle maintenait l'obligation du financement des écoles privées hors-communes au même niveau que les écoles publiques. La nouvelle charge obligatoire pour les communes, la remise en cause du principe constitutionnel de laïcité n'étaient pas supprimées. Et pourtant, malgré les protestations véhémentes du sénateur Mélenchon (voir la discussion sur le site du Sénat à la date du 10 décembre 2008), les sénateurs de droite, probablement du centre, mais aussi du PS ont voté en faveur de ce texte. Je précise qu'il portait le même titre que celui mentionné en rouge ci-dessus. La parité de financement par l'argent public des écoles publiques et des écoles privées, à 80 ou 90% confessionnelles, peut-elle être défendue par des élus qui déclarent, par ailleurs, défendre l'école républicaine et la laïcité ?

    Aussi, je souhaite que tous les laïques fassent savoir à leur député, aux groupes politiques de l'Assemblée Nationale, dont le groupe du PS, qu'ils leur demandent de refuser le principe-même de cette loi, qu'ils surveilleront le rapport de la commission concernée, la discussion et le vote en Assemblée. J'espère également, pour le cas où ce texte serait approuvé, que des associations puissent agir en justice malgré les difficultés financières actuelles et surtout que des parlementaires saisissent le Conseil Constitutionnel sur cette négation du principe républicain de laïcité inscrit dans notre Loi Fondamentale et la non-confirmité avec l'article 2 de la loi de décembre 1905.

    Je suis désolée de vous prévenir si tard, mais je n'ai pas été prévenue du suivi de ce texte comme je l'avais demandé sur les sites du Sénat et de l'Assemblée Nationale. Je vous remercie de tout ce que vous pourrez faire pour contrer une attaque aussi importante contre la laïcité. Amicalement.

    Danièle Dugelay




    Moraliser le capitalisme
    (Eva : Moi je préfère remplacer ce Système !)

                            PB18_UNE_BD.jpg
     Déjà le 18ème numéro du Plan B et vous n'êtes toujours pas abonné?  
    Et vous pensez sérieusement lutter contre l'Union pour une Minorité de Privilégiés ? 

    Eh bien, sans Le Plan B, sachez que vous avez déjà perdu !

    http://rupturetranquille.over-blog.com/article-30059670.html




    UN MENSONGE
    D'ETAT

    - Une histoire à peine croyable -

    C'est « Nono au pays des soviets »

    Un ancien pilote de Boeing 747 à Air France, Norbert Jacquet, maintenant à la rue, a
    créé ce site avec l'aide d'Emmaüs pour tenter de survivre.

    Le gouvernement, l'institution judiciaire et la Cour européenne des droits de l'homme se sont ligués contre lui. Il avait dit la vérité sur un crash d'Airbus.

    NOUVEAU : un communiqué à l'AFP et un documentaire vidéo

    http://jacno.com/



    Solidarité et progrès:
    Airbus AF-447 :
    et s’il s’agissait d’un attentat ?


    2 juin 2009 (Nouvelle Solidarité) – Si l’hypothèse principale retenue par les médias pour expliquer « la disparition » étrange de l’Airbus A330 d’Air France reliat Rio à Paris est celui de la foudre, de plus en plus de spécialistes s’accordent pour croire que l’hypothèse d’un attentat ne peut être écartée d’un revers de manche.

    Dans un entretien au Figaro, un pilote de ligne désirant garder l’anonymat, relève d’abord que « dans l’histoire de l’aviation, on ne connaît pas aujourd’hui de cas de foudroiement qui aboutisse à la perte d’un avion. »

    Ensuite il s’interroge sur le message électronique annonçant une panne de circuit électrique : « Il y a cinq sources d’énergie électrique à bord d’un appareil. Pour qu’il y ait une panne totale, il faudrait que ces cinq sources ne fonctionnent plus. Lorsque tout tombe en panne, une batterie prend de façon transitoire et partielle le relais, ainsi qu’un moteur qu’on utilise généralement au sol. Une sorte d’éolienne est déclenchée pour générer de l’électricité. Pour que le commandant de bord n’ait plus aucune capacité à piloter l’avion, il faudrait que toutes ces sources d’électricité soient endommagées. Ça me paraît difficile. »

    Enfin, il n’hésite pas à affirmer que l’on « peut très bien imaginer qu’une bombe a provoqué une dépressurisation de l’appareil, et que l’avion prenne du temps à se démonter en morceaux. De même, ça peut carrément être une grosse bombe qui a fait exploser tout l’avion, ce qui expliquerait que l’appareil n’a pas eu le temps d’envoyer un signal d’alerte. »

    Dans un point de vue publié par Le Télégramme de Brest d’aujourd’hui, le spécialiste du renseignement Jean Guisnel, pourtant en guerre contre le conspirationnisme, évoque également la thèse de l’attentat :

    « Nous n’évoquons pas cette éventualité pour nourrir une quelconque théorie du complot, d’autant moins que les services spécialisés estiment n’avoir pas eu d’indice d’une particulière montée de tension, ni avoir identifié de menace spécifique. Pour autant, ne laissons pas complètement de côté cette éventualité, à tout le moins tant que des éléments techniques ne l’auront pas exclue. N’oublions pas que des groupes moyens-orientaux sont très implantés en Amérique du Sud, et qu’ils y font d’ailleurs l’objet d’une surveillance attentive des services spécialisés. L’histoire ne manque pas, hélas, d’attentats non revendiqués, non annoncés, et ne faisant l’objet d’aucune explication. Mais la France, très engagée au Moyen-Orient, dans le Golfe, en Afghanistan, et ailleurs, n’aurait-elle reçu aucun avertissement ? Et si c’était le cas, l’aurait-elle dit ? Il ne s’agit que d’une hypothèse parmi d’autres, et rien de plus. Mais ne la balayons pas d’un revers de manche... »

    Sans tirer de conclusion, signalons l’inquiétude exprimée par certains de nos militaires depuis le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

    D’après Le Canard Enchaîné du 27 mai, parlant de la nouvelle base française d’Abou Dhabi, située à 220 km des côtes iraniennes et que le président Sarkozy vient d’inaugurer, ces spécialistes « décèlent chez Sarkozy ‘un comportement à risque’, car, lors d’une crise majeure, la France pourrait être impliquée dans un éventuel conflit. Et sans qu’elle l’ait voulu, en cas de raids israéliens ou américains contre des sites nucléaires iraniens. »

    A lire : France/OTAN : Jeune recrue déjà cocufiée !

     

    http://www.solidariteetprogres.org/article5491.html

    Des personnalités importantes étaient présentes dans le vol Rio-Paris 
    http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=976
    • liste complète


      sur mon blog complémentaire de celui-ci,
      sos-crise


      _________________________________________________________________________________



      Une confrontation USA-Israël jusqu'au nucléaire ?


      Dedefensa

      confrontation

      Les indications concernant une perspective d’affrontement très sérieux entre les USA et Israël continuent à apparaître dans divers commentaires. On a déjà vu l’un des commentaires de Wayne Madsen (1) concernant Dennis Ross (2). L’information de Madsen semble clairement se confirmer, non par d’autres appréciations, mais par des faits sur le fonctionnement du département d’Etat (absence de Ross à la dernière réunion “5+1″ sur le nucléaire iranien). Cela donne du crédit aux informations de Madsen dans ce domaine.

      Le même Madsen, sur OnLine Journal le 13 avril 2009, donne des précisions beaucoup plus générales, qui fixent la potentialité fondamentale de cet affrontement. Le crédit de Madsen semble concerner des sources extrêmement précises au département d’Etat, lequel s’avère très actif dans cette nouvelle orientation. Pour autant, et c’est un signe particulièrement significatif, les autres centres de pouvoir de l’administration Obama, le NSC (National  Sécurity  Counsil), le vice-président Biden, voire le Pentagone et même la CIA, semblent suivre cette même ligne. Ce qui se dessine est une sorte de “révolte silencieuse” générale de la bureaucratie de sécurité nationale contre l’omniprésence et l’omnipotence de l’influence d’Israël dans la politique US durant les années GW Bush.

      Plusieurs éléments ponctuels, outre l’arrivée de l’administration Obama bien sûr, expliquent cette évolution éventuelle.

      • La transformation du Lobby (le lobby pro-israélien) (3) en une machinerie d’extrême-droite directement sous l’influence du ministre des Affaires étrangères Lieberman (4). Cela rejoint l’appréciation de l’ambassadeur Freeman, dont le départ a mis au jour d’une façon quasiment officielle l’influence du Lobby. Commentant sa déclaration de renonciation à son poste de président du National Intelligence Council, Freeman avait déclaré que sa seule faute dans cette déclaration avait été de parler de Lobby pro-Israël, et non de ce qu’il est, le Lobby pro-Lieberman.

      «State Department sources are now convinced that what has been called the “Israel Lobby” in Washington will soon morph into an even more problematic “Likud/Lieberman Lobby” that will push a pro-war and pro-settler policy within the Congress and the Barack Obama administration. This new and more aggressive lobby will particularly use its control over Representatives Steve Israel (D-NY) and Mark Kirk (R-IL), as well as Senator Charles Schumer (D-NY), to ensure that Israel’s new policies are conveyed to and acted upon by White House Chief of Staff Rahm Emanuel and Obama senior policy adviser David Axelrod.»

      (NDT - Les sources au Département d’Etat sont désormais convaincues que ce qu’on appelait à Washington le “Lobby israélien” se transformera sous peu en un “Lobby Likoud/Lieberman” bien plus problématique, ce qui provoquera une politique de pro-guerre et de pro-colon au sein du Congrès et de l’administration Obama. Ce nouveau lobby, plus agressif, exercera plus particulièrement son contrôle sur les députés Steve Israel (D-NY) et Mark Kirk (R-IL) tout comme sur le sénateur Charles Schumer (D-NY) afin de s’assurer que la nouvelle politique d’Israël soit transmise et appliquée à la Maison-Blanche par le Secrétaire général Rahm Emanuel et le Conseiller en chef David Axelrod. - Traduction : apetimedia)

      • Ce même Lieberman est vu par les sources de Wadsen au département d’Etat comme un homme extrêmement dangereux qui représente un potentiel de très grave danger pour la politique US : «The new Likud/Yisrael Beiteinu government of Israel is pushing an agenda that runs counter to longstanding U.S. policies in the Middle East. Yisrael Beiteinu party Chairman Avigdor Lieberman, the new Israeli foreign minister, is seen by one State Department source as an “Eastern European fascist who practices racism.”»

      (NDT - ” Le nouveau gouvernement israelien de Beiteinu Likoud/Israël incite à mettre les compteurs en marche pour une politique durable au Moyen-Orient.  Une source au Département d’Etat considère Avigdor Lieberman, président du parti Yisrael Beiteinu, nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, comme un fasciste de l’Europe de l’Est raciste.” - Traduction : apetimedia)

      Les deux points que Madsen considère comme des points d’affrontements extrêmement explosifs sont la question du Hamas et la question nucléaire, - mais, surtout, la question du nucléaire israélien…

      • Sur la question du Hamas, les sources de Madsen jugent que les USA vont être nécessairement conduits à établir un dialogue avec le Hamas comme seule force représentative sérieuse des Palestiniens. La politique d’Obama des deux Etats conduit à cette évolution. Cette même évolution conduirait même à modifier complètement l’appréciation US du Hezbollah :

      «…The term of Palestinian President Mahmoud Abbas has elapsed and actual legitimate power in Palestine belongs to Hamas. This political fact means that the United States has no choice but to talk directly to Hamas.

      »There is also the issue of Hamas being a party that favors the ballot box over traditional Middle East power grabs, whether they are by princes, generals, religious figures, or plain thugs. According to State Department sources, Hamas has even lectured Lebanon’s Hezbollah, which they claim in the past was generally opposed to achieving power through elections in Lebanon, to become more democratic. That change has occurred, according to the sources, with Hezbollah now fully engaged in the democratic process.»

      (NDT - “Le temps accordé au Président palestinien Mahmoud Abbas est écoulé; en Palestine, le pouvoir légitime  appartient désormais au Hamas. Ce fait politique signifie que les Etats-Unis n’ont d’autre choix que de traiter directement avec le Hamas. Le fait que les urnes favorisent le parti Hamas au-delà des traditionnelles luttes de pouvoir au Moyen-Orient, que ce soit par des princes, des généraux, des personnalités religieuses ou de simples brutes est problématique. Selon des sources au Département d’Etat, le Hamas a même sermonné Le Hezbollah libanais, dont on affirmait par le passé qu’il était opposé à la prise du pouvoir par (le biais) des élections au Liban, pour devenir plus démocratique. Selon les sources, ce changement s’est produit : le Hezbollah est totalement engagé dans le processus démocratique.” - Traduction : apetimedia)

      • Le deuxième point d’affrontement est absolument explosif. Il concerne les questions, liées entre elles, du nucléaire iranien, de la solution recherchée pour résoudre ce problème, avec l’hypothèse que cette solution serait d’une façon ultime l’établissement d’une zone dénucléarisée au Moyen-Orient. Cela signifie une attaque directe contre l’arsenal nucléaire de 200 têtes d’Israël. Nous mettons en exergue une phrase d’une source de Madsen, qui met en évidence la simplicité explosive du problème telle que certains la voient au département d’Etat.

      «Another confrontation that looms between the United States and Israel concerns Israel’s 200 nuclear weapons. With the United States engaged in direct nuclear talks with Iran and Saudi Arabia calling for an international regime to supply nuclear fuel for power plants along with safeguards that such technology cannot be converted to weapons development, there is also the likelihood that there will be a major push to create in the Middle East a nuclear-free zone. If the United States buys into such a plan, it will mean Israel will have to dismantle its nuclear arsenal. Given what State Department officials describe as Israel’s suicidal “Masada complex,” such a plan will be next to impossible to enact given the current drift of Israel to more theocratic and right-wing rule. As one State Department source put it, “We cannot address the Iranian nuclear program without addressing the Israeli nuclear weapons program.”»

      (NDT - “Une autre confrontation imminente entre les Etats-Unis et Israël concerne les 200 armes nucléaires israeliennes. Les Etats-Unis négociant  à propos du nucléaire avec l’Iran et l’Arabie saoudite appellent à un régime international  qui fournirait du combustible nucléaire aux centrales avec des garanties qu’une telle technologie ne pourrait être convertie pour développer des armes; il est aussi fort probable que l’on veuille créer une zone dénucléarisée au Moyen-Orient. Si les Etats-Unis s’investissent dans un tel programme, cela signifie qu’Israël devra démanteler son arsenal nucléaire. Selon ce que décrit une source au Département d’Etat comme étant ” le complexe Masada” suicidaire israélien, un tel programme sera presque impossible à mettre en place à cause du courant général en Israël qui appelle à plus de règlements théocratiques et de l’aile droite. Comme l’a avancé une source du Département d’Etat, “On ne peut parler du programme nucléaire iranien sans parler du programme d’armes nucléaires israélien.”)

      • Enfin, un autre aspect des tensions américano-israéliennes en train de se développer concerne les rapports entre les services de renseignement. Jusqu’ici, l’aspect déséquilibré et polémique de ces relations, avec le comportement souvent manœuvrier et trompeur du Mossad vis-à-vis de la CIA, a toujours été occulté (bien qu’un certain nombre d’agents du Mossad, ou sympathisants, aient été poursuivis pour espionnage des matières de sécurité nationale US). Madsen semble avancer que cette situation pourrait bien ne plus durer.

      «U.S. intelligence officials are also prepared to stop considering intelligence that comes to the CIA and other agencies from Mossad and other Israeli intelligence elements. The new team taking over at the Directorate of National Intelligence and the CIA are acutely aware that the Israelis have, as one insider put it, “a long history of deceptive dissemination of disinformation” to U.S. intelligence officials, adding that while some foreign sources have “inadvertently provided bad intelligence, Israel has been deliberately dishonest.”»

      (NDT - “Les officiels du Renseignement sont également préparés à interrompre (leurs services) en considération des renseignements qui parviennent du Mossad et d’autres éléments du renseignement israéliens, à la CIA et à d’autres agences. La nouvelle équipe qui prend place au sein du Directorat du Renseignement National et à la CIA est consciente que les Israéliens ont une longue histoire de diffusion d’infos mensongères aux officiels du Renseignement américain; tandis que des sources étrangères ont donné de mauvais renseignements par inadvertance, Israël a été délibérément malhonnête.”)

      Philippe Grasset, pour Dedefensa

      Traduction des extraits d’articles en anglais par ReopenNews

      (1) Wayne Madsen : écrivain, chroniqueur et  journaliste d’investigation basé à Washington.

      (2) Dennis Ross : auteur américain, homme politique démocrate, ce qui ne l’a pas empêché de travailler avec George Herbert Walker Bush;  a participé à l’acccord intermédiaire sur la Cisjordanie et la Bande de Gaza en 1995 ainsi qu’ au Protocole d’Hebron  en 1997. A favorisé le Traité de paix israéélo-jordanien tout comme le dialogue entre Israël et la Syrie

      (3) Voir à ce propos l’article de ReopenNews (4) Joseph I. Lieberman : sénateur démocrate, un faucon, partisan de la guerre en Afghanistan et en Irak, refuse le retrait des troupes en Irak. Surnommé le “chien-chien du Présdent G. W. Bush. En 2006, crée son propre parti, siège au Congrès en tant qu’indépendant. Fervant soutien du Républicain J. McCain, critique ouvertement Obama.


      http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4056 (un excellent blog d'information)

      Source : Mecanopolis




      Cuba proteste contre le blocage de Windows Live Messenger
      C'est une décision qui était passée relativement inaperçue, et qui confine au grotesque. Pour se conformer aux décisions d'embargo commercial prises par les Etats-Unis, Microsoft a décidé de bloquer l'utilisation de son service de messagerie instantanée Windows Live Messenger dans cinq pays. Les internautes à Cuba, en Syrie, en Iran, au Soudan et en Corée du Nord ne peuvent plus utiliser le service, ce qui a provoqué vendredi la colère de La Havane
      suite ici :
      http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4095&rech=5605#4095

  • airbus: le BEA n'exclut pas l'hypothèse d'une bombe  

Entendu TV 1e:
Interview Obama, exclusif. Extraits : 

"Excellentes relations avec la France" (et pour cause, avec Sarkozy l'Américain ! Eva); "Le 6, nous aurons des entretiens bi-latéraux avec N Sarkozy (crise économique, réchauffement climatique...), N Sarkozy fait preuve de qualités de leader"
 
Obama souhaite organiser un sommet musulman "j'espère que cela donnera lieu à d'autres dialogues à TOUS les niveaux de la société. On doit apprendre à mieux connaître l'Islam. Les USA sont un des pays où il y a le plus de Musulmans. Cela incite à la compréhension des peuples".

"L'Afghanistan ne doit pas devenir un sanctuaire pour les terroristes.  Nous avons envoyé nos troupes pour assurer la sécurité de ce pays (NB Eva, les populations bombardées apprécient la sécurité apportée par les gentils Occidentaux). Les Musulmans tentés par le terrorisme, l'extrémisme, attirés impulsivement vers la destruction, doivent se tourner vers le savoir scientifique (même s'ils sont analphabètes ? Eva), vers l'Education, notamment des femmes". 

"Si les jeunes veulent s'affranchir du contexte qui les a précédés (????, eva), ils peuvent refaire le monde. La construction du monde est entre leurs mains".

2.6.9

____________________________________________________________________________________

200px-Jacques_attali.jpg


Jacques Attali amoureux du Judaïsme ?
(Son livre, Dictionnaire amoureux du judaïsme)

"Non Jacques, vous n’êtes pas amoureux du judaïsme…Vous êtes en train de l’abandonner comme bon nombre de Juifs.

(..)

Nous l’aurons compris, le titre de ce livre n’est finalement dû qu’au fait qu’il fasse partie d’une collection de Dictionnaires amoureux aux éditions Plon Fayard (Dictionnaire amoureux de la médecine, de l’Egypte, de la chasse, de la justice, des chats) mais tout comme vous n’aurez peut être pas choisi le Judaïsme comme religion, je ne pense pas que vous auriez choisi ce titre s’il ne vous était pas imposé.

Je vais donc vous en proposer d’autres

Dictionnaire du judaisme détesté
Dictionnaire du judaisme abandonné
Dictionnaire du judaisme décomposé
Dictionnaire du judaisme incohérent
Dictionnaire du judaisme incompris
Dictionnaire du judaisme en voie de disparition

Je me ferais un plaisir de discuter avec vous d’amour du véritable Judaïsme*… "

(courts extraits) http://www.juif.org/communaute-juive/99593,dictionnaire-amoureux-du-judaisme.php

Eva : Jacques Attali traître à la gauche, et aussi au Judaïsme ? Bigre ! Charmant bonhomme !

___________________________________________________________________________________________________


Chavez-gros-plan-copie-1.jpg
Contre le Vénézuela, la conspiration
s'accélère sur tous les fronts :

La conspiration est en marche, comme une avalanche, sur tous les fronts, avec le soutien des médias de droite alliés de l’opposition radicale.

Sur le  front économique, ils prédisent l´atteinte á la propriété, la crise et la faillite.

Le Mouvement 2D, un groupe organisé par une vingtaine de journalistes et intellectuels partisans du néolibéralisme, á la tête duquel se trouve le propriétaire du quotidien de droite El Nacional, le dit sans ambages dans son dernier pamphlet publié par ce journal: “Le Venezuela va à la ruine!... ne sont á l´abri ni les voitures, motos, appartements, équipements, etc. ” (El Nacional, 24/05/09). Les gros titres à la une sont á l’avenant: “ On craint un enlisement de la production dans les secteurs sous contrôle de PDVSA et  Pétroles du Venezuela ” (El Universal, 24/05/09); “Les exportations agricoles chutent” (El Nacional, 24/05/09); ils clament leur indignation contre les nationalisations, brandissent leurs épées en défense de la propriété privée, attaquent chaque prise de décision du gouvernement révolutionnaire. Sur le front social, ils attisent ou inventent des conflits dans les entreprises, soutenus par les quelques syndicats minoritaires restés aux mains des survivants  des partis qui jadis dominaient le Venezuela. Sur le front politique, ils continuent leur campagne contre la révolution, accusent notre gouvernement d’autoritarisme et de dictature usant de mensonges et de tous types de manipulations.

Le Mouvement 2D lui-même accuse dans la presse : “L’envoi par le régime de ses hordes armées pour perturber, détruire et semer la violence dans le campus universitaire »,  en référence á l´étrange attaque de bandes armées au sein de l´Université Centrale du Venezuela UCV, lors d’une tentative de manifestation “d´étudiants”.   Le gouvernement est ainsi désigné responsable des violences organisées par l’opposition !

La doyenne de l’UCV, Cecilia Garcia Arocha, actrice de premier plan de la conspiration, qui avait appelé á  “l’arrêt de  la violence” dans l’Université, a mis  ensuite des obstacles à la réalisation d’une enquête par les services de sécurité de l’Etat.

Sur le front idéologique, ils manipulent les pions de la droite latino-américaine. Comme exemple, l´organisation récente d´un forum par CEDICE (l’un des groupes les plus actifs de dirigeants d’entreprises, de toutes les conspirations) sur le thème “démocratie”, qui se déroulera á Caracas, avec la participation d´illustres représentants du néo libéralisme et de l’anti chavisme les plus récalcitrants, comme Mario et Alvaro Vargas Llosa (Pérou), Enrique Krauze et Jorge Castañeda (Mexique), Jorge Quiroga (Bolivie), Plinio Apuleyo Mendoza (Colombie), entre autres, ainsi que plusieurs opposants.. Les déclarations anti communistes et anti socialistes se multiplient dans les médias.

Sur le front international, ils multiplient leurs actions. Les rapporteurs des Droits Humains de l’ONU et de l’ OEA (Organisation des Etats Américains), osent exprimer leur “ préoccupation”  quant à la démocratie vénézuélienne aux mains du gouvernement de Hugo Chavez. Le récent éditorial du Washington Post reproche á Obama de ne pas participer á la campagne de discrédit contre le Vénézuéla !

Face a cette marée médiatique, les présidents Chavez, Correa et Morales vont proposer á l’ UNASUR (Union de Nations Sudaméricaines) la constitution d’un front commun pour faire face à cette virulente campagne de mensonges et manipulations médiatiques.

Suite à ses échecs à motiver ses bases sociales à descendre dans la rue, l’opposition accélère la violence des propos et imagine de nouvelles stratégies.

suite sur
http://cbparis.over-blog.com/article-32151989.html

_______________________________________________________________________________________

 

"pour l'amour du ciel, laissez-les geindre !"
meyssan- USA, une politique fondée sur de faux aveux (video)
airbus AF-447 :et s'il s'agissait d'un attentat?
grippe A/H1N1 : (autre) tempête dans un verre d'eau?



liste complète

liste complète


schwarzenegger compare la situation budgétaire au "jugement dernier"
liste complète

Sun Tzu


L'Europe ne sert qu'à nous sauver du socialisme selon Sarkozy

Netanyahou rapproche Israël d’une guerre avec l’Iran, par Aluf Benn
Claude Allègre s’en prend au gratuit et à la jungle d’Internet
Les Observateurs observés : Portraits de députés godillots
Des colons incendient des terres agricoles palestiniennes à Qalqilia  (tous les fruits détruits)



Importance de l’aveu de Cheney sur le fait que rien n’impliquait l’Iraq dans les attentats du au 11/9

Le leadership économique mondial a déjà changé de mains

Depuis 50 ans, l’OMS censure toute étude sur l’impact de l’industrie nucléaire

Discours d’Obama au Caire

Ma réponse au discours d'Obama

Al Ghoul : l'occupation commet d'horribles crimes de guerre bien programmés en Palestine

Les scénarios présumés des manœuvres israéliennes

justice et injustice


On est dix fois moins libre en France qu'en Syrie - si !


shimpson.jpg



liste complète 



USA : Le pays de la Liberté - WELCOME  TO  USA ! (Eva)
Il s’agit d’une politique datant de l’ère-Bush, que le Congrès a établi sous le couvert de la réforme de l’information du 11 Septembre, qui stipule que tous les étrangers pénétrant sur le territoire des États-Unis par la voie aérienne, par la mer ou par voie terrestre devra posséder un passeport ou un document d’identité aprouvé par le gouvernement Étasunien.
(..)

Alors que vous approchez de la guérite un moniteur peut se remplir d’informations à votre sujet, bien avant que le douanier vous demande : "D’ou arrivez-vous ? Quel est votre citoyenneté ? Ou allez-vous ? Et pour quelles raisons ?"

Si vous êtes la proie d’un mandat d’arrêt, si vous êtes soupçconnés de quoi que ce soit, votre casier judiciaire apparaitra à l’écran, ou si quelque chose cloche - peut-être que vous suez par une journée froide- attendez-vous à être soumis à une fouille en règle.

"la plus grosse erreur de l’après 11 Septembre" fut de flouer la limite entre la guerre au terrorisme et la guerre à l’immigration illégale.

Alden ne voit aucun changement sous l’administrationde Obama. Les Démocrates ne veulent pas avoir l’air de lésiner sur la sécurité interne, et ce sont montrés tels des ’faucons dès le départ". (extraits)

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32186236.html



Le MDRGF est assigné en justice pour avoir réalisé et publié des analyses de pesticides dans le raisin de table vendus dans certains supermarchés !!!
C'est la liberté d'expression des contre -pouvoirs qui est aujourd'hui attaquée !!

Assigné en justice pour avoir analysé des raisins ! DIFFUSEZ CETTE INFO DANS VOS RESEAUX !!
pixel.gif
pixel.gif
imgImage1.jpeg?1244025776 pixel.gif Il est urgent de réagir ! C'est ce qu'on déjà fait plusieurs personnes regroupées dans une association de soutien : Ensemble pour les Générations Futures. Cette association a mis en ligne ce jour un site dédié au soutien au MDRGF :
http://www.generations-futures.org

Sur leur site http://www.generations-futures.org vous trouverez toutes les informations concernant ce procès et aussi comment faire pour nous soutenir. Vous y trouverez aussi les noms de ceux qui, de Jean Marie Pelt à Jacques Testard ou de Serge Orru à Pascal Husting ou Alain Bougrain Dubourg nous soutiennent déjà. Rejoignez les vite et signez et faites signer l'Appel à soutien sur le site http://www.generations-futures.org 


Vaccins :

Révélations du courageux Dr. Marc Vercoutère déjà auteur de "La crise aviaire: la culture du mensonge" et de "Vaccin Hépatite B: les coulisses d'un scandale":
 
http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2009/05/25/277


F--te-de-l-Huma-2006-pour-blog.jpg A relever dans notre bloc note l'article de l'historien communiste italien Domenico Losurdo sur Tiananmen qui critique la version officielle occidentale des événements il y a 20 ans. Je précise que je n'ai pas d'opinion précise sur Losurdo dont j'ai appris récemment qu'il avait aussi écrit un livre qui "revisite" l'histoire du stalinisme. Son article a en tout cas aussi le mérite de rappeler le bombardement du Panama par les Etats-Unis en 1989 et les victimes civiles qu'il provoqua.

Dans l'actualité on relève aussi le déblocage manu militari de l'université du Mirail à Toulouse qui s'était obstinée dans la rebellion. En Espagne, à l'université de Saragosse, 87,77 % des étudiants refusent que leur université intègre l'espace européen de l'enseignement supérieur (processus de Bologne). Saragosse rejoint ainsi Barcelone, Gérone, Lérida et la Complutense de Madrid où ce genre de consultation a aussi été organisée.
http://delorca.over-blog.com/article-32216449.html


MOSCOU, 3 juin - RIA Novosti. Israël n'a pas l'intention de bombarder l'Iran malgré la menace que représente pour le monde le programme nucléaire développé par Téhéran, a déclaré mercredi lors d'une conférence de presse à Moscou le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman.

"Nous ne bombarderons pas l'Iran (...). Nous ne voulons pas régler seuls un problème mondial", a noté le ministre israélien démentant les rumeurs récurrentes d'attaque de l'Etat hébreu contre l'Iran.

Dans le même temps, la communauté internationale doit être consciente que l'entrée de l'Iran dans le club nucléaire provoquera une course aux armements au Proche-Orient, ce qui à son tour menacera l'ensemble de l'ordre mondial.

Israël est un pays fort qui est en mesure de se défendre si nécessaire, a ajouté M.Lieberman.

http://www.juif.org/go-news-99695.php

Démocratie de l'obligatoire ! (Eva)
jetez vos postes radio en 2012: radio numerique obligatoire!



Mon dernier "bébé",

Mme Chabot, vous n'avez pas honte ?

Eva et la désinformation. D'actualité !



C O M M E N T A I R E S :  I C I

Partager cet article
Repost0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 16:55

crane-bouillie.jpgjambe-pulv-ris-e.jpg




http://na.mo.free.fr/gaza2008/index_for.php



Je dédie cette publication
à ceux qui rêvent de guerres,
pour qu'ils aient mauvaise conscience,
je la dédie aux marchands d'armes,
pour leur demander
de se présenter devant un Tribunal,
je la dédie à nos Elus,
pour leur demander de ne pas soutenir les Etats criminels
et de ne pas voter les crédits pour les guerres
qu'ils ne feront pas
mais qui tueront leurs voisins,
je la dédie aussi à tous les hommes
et à toutes les femmes de bonne volonté
pour qu'ils s'opposent à cette monstruosité,
et si par malheur la guerre est déclarée,
pour que les femmes, à l'arrière,
n'en déplaise à Marie Drucker,
refusent de collaborer à l'oeuvre de guerre
qui tuera leur mari, leurs fils, leurs frères.

Guerre contre l'Iran ?
Contre la Russie ?
Contre la Corée ?
Non, aucune guerre.
Elles ne résolvent aucun problème,
elle les amplifient,
elles ne font qu'enrichir les marchands de morts
et leurs complices de la Haute Finance.

En avant, chers Lecteurs,
disons tous non à la barbarie !

Eva R-sistons

trou-crane.jpg


d-capit-.jpg
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-iran-s-invite-dans-les-elections-56451
Commentaire de Ncole


apocalypse.jpg

Dis, qu'as-tu fait de ma planète ?

petit-prince-copie-1.jpg 


____________________________________________________________________________________


Et l' Europe ????


Celle de Laplote et du Gl de Gaulle, évidemment !
Font la paire, ces deux-là !


2whoz60.jpg 
http://laplote.over-blog.fr


_________________________________________________________________



Le nouveau grand chantier
de l'occident diabolique:
Le continent asiatique !
Par Eva R-sistons à l'intolérable

L'Occident n'a pas changé. Le discours, certainement, de plus en plus hypocrite, et toujours relayé par la presse aux ordres des marchands d'armes: Guerre pour la paix, guerre pour la démocratie ou pour la liberté, et bien sûr contre le terrorisme, qui a bon dos, à défaut de guerre contre le Bien, comme du temps de Bush.

L'Occident n'a pas changé, on retrouve les mêmes acteurs, Grande-Bretagne, France, surtout, et puis à leurs côtés l'Amérique que Marie Drucker va célébrer le 6 juin, celle qui nous a libérés - alors que ce sont les 27 millions de Russes qui ont donné leur vie pour nous débarrasser de la peste nazie - soi-disant, car en fait les Yankees, à travers leurs multinationales de la Chimie, de l'Armement, de la Reconstrution, ont surtout contribué à faire de Hitler ce qu'il devint. Ne comptons pas sur les Livres d'Histoire, souvent élaborés par les Isaac et Jacob, pour dire la vérité.

 Et à ce trio infernal, "vedette", il faut ajouter un nouveau venu, fort actif, Israël, spécialisé dans la destabilisation juteuse des Etats souverains, comme dans le Caucase. Ensemble, et aidés par des Etats anglo-saxons (Canada de Harper, Australie..) ou européens (coloniaux de toujours, comme la Hollande), voici la bande dûment estampillée "Occident" qui retrouve ses réflexes coloniaux, impérialistes, de toujours.

Et encore et toujours, les mêmes objectifs: Conquérir les territoires, puis les dominer, enfin les piller. Et tant pis pour les populations présentes: Comme actuellement en Afghanistan ou au Pakistan, on les raye de la carte, c'est pour leur Bien évidemment, alors en avant les ratissages, les bombardements, les nettoyages ethniques, les villages sont dévastés dès qu'ils sont suspectés d'abriter un soupçon de terroristes, ceux qui échappent aux massacres s'exilent on ne sait où, bienheureux s'ils sont hébérgés sous tentes par des Croix Rouges improvisées pour amortir les dégâts aux yeux de l'opinion mondiale. 

Et combien de malformés, ensuite, comme à Gaza - pris en charge par qui, et à quels frais ? D'aucuns s'étonnent de voir des gens comme moi, "intégrés", s'en prendre à l'Occident. Et moi je leur dis : Vous perdez la tête, ou quoi ?? Vous croyez que quelqu'un de normalement constitué peut souscrire à votre politique, prendre votre parti, alors que partout où vous intervenez tout est dévasté, broyé, pillé, anéanti, condamné à l'enfer ???

Eh bien, au nom de mon parti-pris anti-Occident, je dis: Alerte ! Cette bande de malfaiteurs d'Etat, ces vrais terroristes, non contents d'avoir saccagé des zones entières, ont décidé, désormais, de s'attaquer au morceau asiatique, pour dominer la planète et ses ressources !

Un exemple :

Et la nouvelle ambassade israélienne sera au.... Turkménistan!
La décision d’ouvrir cette ambassade a été prise dans la perspective du développement des bonnes relations bilatérales avec le Turkménistan et d’ un nouvel élan dans les relations avec les pays d’Europe centrale. Israël ouvrira pour la première fois une ambassade à Achgabat, capitale du Turkménistan. Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman avait évoqué la question avec son homologue Turkmène, Rashid Meredov et l’a averti de la décision d’Israël. Le Ministre Turkmène s’est réjoui de cette nouvelle..

http://www.bigmagpie.com/somehype/stories/heath/Ant%20and%20Luke/turkmenistan_map.jpgDepuis l’établissement de relations diplomatiques, au début des années 90, les deux pays ont accru leurs relations. Israël a, par exemple formé des experts turkmènes dans les domaines de l’agriculture et de la santé publique et les ministres israéliens ont accueilli leurs homologues en charge de ces questions. Jusqu’alors, les relations diplomatiques avaient été assurées par un Ambassadeur itinérant, depuis Jérusalem. Le Turkménistan est un pays majeur d’Asie centrale et ces relations revêtent pour Israël, une importance politique, économique et stratégique. Nous sommes convaincus que la présence permanente d’un Ambassadeur israélien à Achgabat fera faire un bond en avant au développement des relations avec un pays ami et central comme le Turkménistan.

http://www.juif.org/blogs/15999,israel-ouvre-une-nouvelle-ambassade-et-en-rouvre-deux-anciennes.php

Oui, vous avez bien lu, ce que je pressens désormais, c'est que l'Occident après avoir asservi les Africains, mis en place toutes sortes de régimes corrompus ou de dictatures comme en Amérique Latine (dont ils se sont heureusement libérés), pillé tant de pays arabes, détruit des régions entières, ont désormais décidé de s'attaquer à l'Asie, riche en ressources, et si réfractaire à la jolie démocratie armée du bon colon blanc. Quitte à oublier les anciennes querelles, à tendre la main aux "suppôts de Satan" Iraniens et à leurs "méchants" alliés syriens, à demander aux colons israéliens de faire leurs valises, eh oui, et puis à raser, après l'Irak, l'Afghanistan et même le Pakistan où les bombinettes risqueraient de tomber entre les mains de terroristes (entendez par là d'individus réfractaires au Nouvel Ordre Mondial idyllique concocté par Me Attali et d'autres du même acabit, bref entre les mains de résistants aux diktats de Washington, de Paris et du Goliath en train de devenir Petit Poucet - c'est pour ça qu'on envisage d'assassiner Obama, sans doute -, je veux parler d'Israël, bien entendu... Les armes de destruction massive, c'est interdit, ainsi l'a décrété le principal détenteur de ces joujous sophistiqués, l'Occident. Retirez-moi donc ces armes que je ne saurais tolérer, puisque je ne les contrôle pas ! Un joli deux poids deux mesures, qui ravit les peuples de moins en moins dupes, et de plus en plus soucieux de s'émanciper de la tutelle du Tyran planétaire. Un exemple ? Les alliés de l'Accord de Shangaï, qui tissent des liens entre eux en tirant la langue à ceux qui prétendent faire leur bonheur malgré eux. Autant dire que les Occidentaux, en perte de vitesse, ont du souci à se faire. Même en Amérique Latine, vous savez celle des Généraux à la botte des USA, qui a retrouvé sa liberté, et ses accents terriblement bolivariens. Et au nez et à la barbe de leurs voisins, si occupés en Irak, obsession du grand stratège Bush, qu'ils en ont oublié leurs voisins latins. 

Et tout ce beau monde s'émancipe, s'émancipe, s'émancipe.... de quoi donner des sueurs froides aux Dictateurs Occidentaux, même dans les bras de leurs maîtresses comme en Italie, ou chouchoutés par leur Carlita, ou aux prises avec la Justice comme en Israël (là, le grand donneur de leçons de morale du monde entier a tous ses dirigeants, ou fils de dirigeants, occupés à ferrailler contre les hommes de loi, sauf à l'ONU, qui d'ailleurs ressemble de moins en moins à une Institution chargée de maintenir la paix, et de plus en plus à une Institution, via l'OTAN, dédiée à la guerre).

Car ma nouvelle analyse de ce monde en devenir, voyez-vous, c'est qu'Obama est plus futé que Bush, il n'y a pas de mal d'ailleurs, et qu'au lieu de gaspiller son énergie et ses derniers dollars contre des Etats-roitelets, il préfère s'attaquer au gros plat de subsistance, le plus juteux, rempli de ressources alléchantes et de plus en plus autonome : L'Asie. Mais avant de croiser l'épée, ou les bombes, avec les Russes ou les Chinois, l'Oncle Sam, le cow-boy Sarkozy, et le futur Petit Poucet israélien, ont décidé de nettoyer quelques zones, comme actuellement en Afghanistan ou au Pakistan, préludes à l'embrasement général de l'Asie tant convoitée. Quitte à rayer de la carte des zones entières, comme en Irak, et tant pis pour les populations sacrifiées au futur Eldorado planétaire concocté par les grands stratèges occidentaux, Attali et le bon Doktor Folamour-Kouchner en tête. 


Mais quand donc consultera-t-on les populations concernées par cet idyllique Nouvel Ordre Mondial avant de les passer par l'épée, de les trucider, de les déchiqueter, de les broyer, de les carboniser, de les décapiter... quand leur demandera-t-on leur avis avant de détruire leurs familles, leur vie, leurs villages, et de semer ruines et désolations ???  Car elles sont de moins en moins dupes, ces populations, de la rhétorique des Marie Drucker et des Benoît Duquesne, elles ont de moins en moins envie de servir de chair à canons pour les avions et les tanks des Dassault et Co !!!!

Sans doute nos fins limiers de l'oligarchie occidentale doivent-ils sérieusement réviser leurs plans, car ils risqueront, un jour, d'avoir les peuples aux trousses. Et ce ne sera que Justice !

Eva R-sistons

TAGS : Guerre, colonies, impérialisme, Occident, Asie, Chine, Russie, Dassault, Kouchner, Attali, Marie Drucker, Benoît Duquesne, Nouvel Ordre Mondial, OTAN, ONU, Sarkozy, Iran, Irak, Pakistan, Afghanistan, Médias, Israël, Italie, Dictatures, Afrique, Hollande, Gaza, Amérique Latine, Caucase, Canada, Harper, terroristes, Syrie, Bush, Accords de Shangaï, Italie, Carlita, Obama... 

NOM-Oeil-Oulala.jpg

Pakistan, Afghanistan,
Vietnam, Hiroshima

 

●De terre d’asile, l’Iran se serait-il transformé en terre  d’hostilité ?

● Que représente Israël pour les Etats-Unis?

 

Après des années de tergiversation, le gouvernement pakistanais a finalement cédé aux exigences des Etats-Unis. Depuis le 26 avril 2009, l’armée pakistanaise mène une guerre totale contre les insurgés de la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays. Chars, artilleries lourdes, tirs de mortiers, avions et hélicoptères de combat traquent les rebelles. Cette guerre a provoqué plus d’un million de déplacés «le plus important déplacement de population dans l’histoire du pays», selon Najam Sethi,  rédacteur en chef du Daily Times, Lahore (Pakistan,) cité par Le Monde Diplomatique de juin 2009. Des familles entières sont entassées dans des camps de fortune, sans eau, sans électricité ni sanitaire.

 

La propagande officielle voudrait faire croire à une «guerre juste» lancée par «le monde civilisé» contre des barbus fanatisés égorgeurs, pareils aux communistes d’antan, «assoiffés de sang» et caricaturés avec un couteau entre les dents. Or, en lisant l’éditorial des «Dernières Nouvelles d’Alsace» (DNA) du 15 mai 2009, nous apprenons qu’il s’agit bien d’une «guerre civile, religieuse et révolutionnaire sur fond de féodalisme…D’ailleurs, qui sont-ils, ces talibans pakistanais? Pas tous membres d’Al-Qaïda, également des autonomistes, des guerriers tribaux ou encore des paysans en révolte contre leurs propriétaires fonciers». Bref, une guerre menée par des féodaux locaux, soutenus par des colonialistes occidentaux, contre les paysans sans terre et autres nationalistes religieux.

 

Epaulé par des conseillers américains forts de l’expérience du Vietnam, le gouvernement pakistanais encourage l’exode des paysans pour vider la campagne où les insurgés sont comme des «poissons dans l’eau».

 

A l’heure où nous rédigeons cet article, la ville de Mingora, le chef-lieu de district, est toujours le théâtre d’âpres batailles entres les insurgés et l’armée pakistanaise qui n’arrive pas à venir à bout de l’insurrection.

 

Tout porte à croire que, comme au Vietnam, les camps de tentes se transformeront en villages fortifiés, entourés de barbelés et encerclés par l’armée qui procède au fichage complet de chaque exilé (si ce n’est déjà fait).

 

En Afghanistan, les unités mobiles de l’armée américaine mènent actuellement une campagne de fichage des villageois afghans : «comme chaque ferme a une motocyclette,…, le propriétaire et sa machine sont photographiés. Ensuite l’un des «Joes» scanne l’iris du «suspect», dont la fiche signalétique est immédiatement communiquée par liaison satellite au quartier général»(1).

 

La fortification des villages et le fichage des villageois étaient largement pratiqués au Vietnam. Lesdits procédés sont maintenant informatisés. Les militaires américains prétendent pourtant pratiquer les techniques de la contre-insurrection : «Dans ce conflit où la clé de la victoire est la population, il faut peu à peu l’inciter à soutenir le gouvernement afghan plutôt que l’insurrection. Séparer la population des insurgés»(1). Voici la réponse des Afghans à la technique de la contre-insurrection : «Qu’ils soient civils ou militaires, les Occidentaux, à Kaboul, ne fréquentent que des lieux sélectionnés et placés sous haute protection»(2).

 

Depuis la guerre du Vietnam, les armes occidentales de destruction massive, déversées sur l’Orient, ont beaucoup évolué. «Les forces armées américaines et britanniques ont utilisé trois fois plus d’armes à l’uranium en Afghanistan qu’en Irak et dans les Balkans. Les armes de destruction massive utilisées en Afghanistan sont plus puissantes que celles utilisées en Irak…En Afghanistan les chercheurs de l’UMRC (Uranium Medical Research Center) supposent après un an que 25% des nouveau-nés manifestent des symptômes d’exposition aux armes à l’uranium»(3). C’est la «civilisation» occidentale à tête nucléaire qui arrose le Moyen-Orient et l’Asie centrale. Le Pakistan et l’Afghanistan ce sont les souvenirs d’un Vietnam et d’un Hiroshima à petits pas qui nous reviennent!

 

Pourtant, la situation semble échapper au contrôle américain. Au début de l’administration Bush, le Pentagone pensait pouvoir mener trois guerres à la fois. Après l’Afghanistan, les Etats-Unis ont ouvert un nouveau front en Irak. La résistance irakienne a épuisé l’armée américaine qui s’est approchée du seuil de rupture. A son tour, la résistance afghane s’est renforcée, portant des coups sévères aux envahisseurs américains. Un changement de tactique s’est imposé en février 2007. Ce qui s’est traduit par la tenue d’une conférence internationale destinée à discuter des moyens de garantir la stabilité politique de l’Irak(4). L’Iran et la Syrie étaient les invités vedettes de la conférence. C’est le début de la fin de l’unilatéralisme de l’ère Bush.

 

L’Iran s’est peu à peu associé aux Etats-Unis pour calmer les tensions en Irak. En effet, hormis la classe dirigeante «amie» de la théocratie iranienne au pouvoir, l’armée du Mahdi s’est faite discrète. Son chef, le jeune Moqtadar Al-Sadr se trouve, selon toute vraisemblance, à Qom ville sainte chiite de l’Iran. De terre d’asile, l’Iran se serait-il transformé en terre d’hostilité? La réponse est positive, de l’avis général des habitants des pays concernés (l’Irak et l’Afghanistan).

 

Le même phénomène s’observe en Afghanistan. Hostile à la résistance afghane, l’Iran serait prêt à aider les envahisseurs, enfoncés dans un bourbier.

 

La visite le 24 mai 2009 à Téhéran des chefs d’Etat pakistanais et afghan va dans le sens souhaité par l’administration Obama de créer une sorte de «front régional» contre l’insurrection qui secoue l’Afghanistan et le Pakistan. En outre, ce pays vient de signer un grand contrat gazier avec l’Iran. Il est à souligner que la signature du contrat ne pouvait se faire sans l’aval des Etats-Unis.

 

L’entente américano-iranienne sur certains dossiers ne signifie pas l’effacement des contentieux entre eux. Les tensions restent très vives entre l’Iran et l’Occident. L’inauguration mardi 26 mars 2009 de la base permanente française à Abu Dhabi, face à l’Iran, en est un exemple. Les manœuvres militaires des navires de guerre iraniens dans le Golfe d’Aden seraient-elles la réponse de l’Iran à la présence française dans le Golfe persique ? D’autant plus que les nationalistes-religieux somaliens menacent le pouvoir somalien. Après la libération de la Somalie assisterons-nous à celle de Djibouti? De l’orage dans l’air!

 

L’entente Etats-Unis-Iran sur certains dossiers, inquiète Israël qui craint de perdre son statut auprès de son protecteur américain. Pour les Etats-Unis, que représente Israël, petit pays, privé de ressources naturelles et de réseaux dans la région? Pour eux, Israël n’est qu’une grande base militaire, en plein cœur du Moyen-Orient, au service des intérêts américains. Ne lui fournissent-ils pas jusqu’aux cartouches des fusils d’assaut? C’est ce qu’Obama a probablement signifié à Netanyahou, premier ministre israélien, lors de sa dernière visite aux Etats-Unis. Actuellement, des informations circulent sur l’infléchissement des positions du nouveau gouvernement très droitier israélien sur le dossier palestinien. Cela signifie-t-il que la disparition des check-points, le démantèlement des colonies ou la création de l’Etat palestinien est pour demain? La réponse est certainement négative.

 

La résolution de la question palestinienne dépend beaucoup de la modification des rapports de forces régionaux. Le développement des résistances anticolonialistes, le développement de la technologie militaire iranienne et l’enlisement des puissances colonialistes contribueront à la libération de la Palestine. Dès lors, faut-il s’étonner qu’à la veille des élections libanaises, des «informations» haineuses et sans preuves soient répandues par Der Spiegel sur l’assassinat du premier ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005, par des forces spéciales du Hezbollah? (5). L’objectif de Der Spiegel : entraver la victoire attendue de la résistance libanaise aux élections législatives du 7 juin 2009.

 

Les réseaux d’espionnage israéliens au Liban sont démantelés, les uns après les autres, et l’inquiétude gagne l’Occident qui risque de perdre une position stratégique à l’est de la Méditerranée. Quel sale temps pour l’Occident colonialiste et oppresseur !

 

1-    Reportage Décryptage- Le Monde du 22 mai 2009.

2-    Reportage Décryptage- Le Monde du 31 mars 2009.

3-    Horizon et débat N°5, 4 février 2008, 8e année.

4-    Voir communiqué n° 23 du 4 mars 2007.

5-    Le Monde du 27 mai 2009.

http://geopolitiquedumoyen-orient.blogspot.com

uranium-appauvri-basa-code.jpg 

___________________________________________________________________________________



Des « fissures » dans la Caverne :
l'inauguration de Svalbard ne fait pas l'unanimité

Pour l'ONG GRAIN, la caverne des semences inaugurée à Svalbard « procure une fausse impression de sécurité dans un monde où la diversité des plantes cultivées présente dans les champs des agriculteurs continue de s'éroder et d'être détruite à un degré qui va en s'aggravant et contribue aux problèmes d'accès qui rongent le système ex situ international. »

Communiqué de l'ONG GRAIN, février 2008

Après des mois d'extraordinaire publicité, et avec le soutien apparemment unanime de la communauté scientifique internationale, la "Global Seed Vault" a été officiellement inaugurée aujourd'hui sur l'île de Svalbard, en Norvège. Nichée au cœur d'une montagne, cette Caverne est en fait un morceau de glace géant capable de contenir 4,5 millions d'échantillons de semences entreposées dans le froid pour les besoins futures de l'humanité.

L'idée est que si une catastrophe majeure frappait l'agriculture mondiale, comme les retombées d'une guerre atomique par exemple, les pays pourraient se tourner vers la Caverne pour en retirer des semences et redémarrer une production alimentaire. Cependant, cette "ultime niche de sécurité" pour la biodiversité dont dépend l'agriculture mondiale est malheureusement le dernier acte d'une stratégie plus vaste qui vise à faire de la conservation ex situ (hors sites) dans des banques de semences l'approche dominante pour la conservation de la diversité des plantes cultivées. Elle procure une fausse impression de sécurité dans un monde où la diversité des plantes cultivées présente dans les champs des agriculteurs continue de s'éroder et d'être détruite à un degré qui va en s'aggravant et contribue aux problèmes d'accès qui rongent le système ex situ international.

Des affirmations fausses

suite ici :
http://gadgets.boingboing.net/gimages/svalbard.jpghttp://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4021#4021















______________________________________________________________________________________

Après sa visite au camp de réfugiés d’Aïda, Ramzy Baroud estime qu’il aurait été beaucoup mieux pour le pape de rester chez lui plutôt que de venir insulter ces lieux de misère.

 

A10-213.jpg
A défaut de voir "la justice couler comme un fleuve", les Palestiniens ont droit à des bains de sang. Ici le résultat d’un massacre commis par les Israéliens à Beit Hanoun en novembre 2006.

« Gaza n’est pas sur l’itinéraire du pape, et elle ne le sera pas. Il n’y aura aucun changement de ces plans. Mais je le dirai de façon très claire, le pape n’ira absolument pas à Gaza. »

la suite sur http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32084581.html


Mobiliser en organisant de faux attentats palestiniens ?
Le journal “Le Monde” s’était également inquiété, récemment, de la dérive violente et raciste de la société israélienne, affirmant même que
“Le colonialisme et le racisme sont les grands vainqueurs des élections israéliennes”

Victime d'attentat contre un bus, Bersheeba, 2003

Rien de tel qu'un bon petit attentat contre un bus pour remobiliser l'opinion en faveur des colons et faire changer d'avis Barack Obama.

[Dov Lerner - IES News Service - 28/05/2009]

Si l’arrivée au pouvoir d’Avigdor Lieberman a donné des ailes au “Bloc des colonies”, la nouvelle administration Obama à Washington ne lui plait pas du tout. La grande majorité des membres de la Yesha (conseil des colons) appelait d’ailleurs à voter pour McCain.

(..) Les dernières guerres à Gaza n’ont pas eu le même effet et surtout il n’y a pas de lien avec les problèmes des colons en Judée-Samarie. “L’image fausse qui s’est crée, c’est que à Gaza c’est des fous  tandis qu’en Judée c’est des gentils. Or nous savons bien qu’il n’y a pas de différence. Un arabe est un arabe et il n’y aura pas de paix sur notre terre tant qu’il en restera un seul. Mais ça, les bonnes âmes ne veulent pas l’entendre. Peut-être que, effectivement, si quelques attentats venaient leur rappeler la véritable nature des arabes, cela pourrait faire changer d’avis les Américains.”

l'article entier ici :
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32080680.html




Motion Boycott :

"L’offensive criminelle israélienne à Gaza en décembre-janvier 2009 a fait plus de 1500 morts et plus de 5000 blessés. Cette guerre totale par air, terre et mer, a été menée contre le peuple palestinien avec la volonté de détruire l’ensemble des infrastructures et installations : écoles, hôpitaux, routes, mosquées... Ambulances et cimetière n’ont pas été épargnés par l’armée d’occupation israélienne qui a largué pendant trois semaines, jours et nuits, des bombes au gaz sur des bébés, des femmes et des vieillards.

Les responsables de ce que l’Union Juive Française pour la Paix appelle " une abjecte boucherie " doivent être jugés devant les tribunaux nationaux et internationaux. L’impunité dont a toujours joui l’Etat sioniste doit cesser, comme doit cesser la complicité active des Etats Unis, de l’Europe et en particulier de la France ainsi que de certains Etats arabes, avec un Etat qui bafoue les droits élémentaires du peuple palestinien depuis plus de 60 ans.

L’aggravation de la situation des Palestiniens de Gaza, de Cisjordanie, de Jérusalem, comme celle des citoyens israéliens d’origine palestinienne, s’accélère davantage avec l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite israélienne.

Considérant que l’Etat d’Israël perpétue l’occupation et la colonisation de la Palestine, au mépris du droit international , des résolutions de l’ONU et de la Convention de Genève, qu’il poursuit la construction illégale du mur de l’apartheid, qu’il maintient arbitrairement en prison des dizaines d’élus du peuple palestinien, des maires, des députés, des ministres ainsi que 11 000 Palestiniens dont près de 500 enfants, Considérant également que les fortes mobilisations populaires de janvier, où 20 000 manifestants de notre région ont témoigné leur solidarité internationale avec le peuple palestinien et auxquelles notre syndicat a pris part,

Le SDEN-CGT Nord, en application des statuts de la CGT qui défend " les valeurs humanistes et internationalistes ", qui agit " pour la paix et le désarmement, pour les droits de l’homme et le rapprochement des peuples ", s’engage, à l’instar de la campagne de boycott contre l’apartheid en Afrique du Sud, à répondre à l’appel des 172 associations palestiniennes et des anticolonialistes israéliens pour le " Boycott Désinvestissement Sanctions " (B.D.S.) à l’encontre d’Israël, boycott et désinvestissements économique, universitaire, culturel et sportif.

Le SDEN-CGT Nord s’engage à populariser la campagne B.D.S. et à y participer tant que le peuple palestinien n’aura pas recouvré tous ses droits nationaux dont le droit au retour.

Enfin, le SDEN-CGT condamne le silence assourdissant du syndicat israélien la Histadrout : ce syndicat, censé représenter les intérêts des travailleurs israéliens, a refusé de condamner les crimes du gouvernement israélien pendant ces 23 jours de bombardements sur la population affamée et assiégée par le blocus de Gaza.

Le SDEN-CGT Nord demande à la CGT de rompre toute relation avec ce syndicat tant qu’il n’aura pas condamné la politique coloniale israélienne et appelle à renforcer ses liens avec les syndicats palestiniens. "

http://www.liberez-les.info/



Service_public 

L'Europe est une arnaque totale avec la complicité des "élus"

Un dossier à lire chez
SUN TZU (Lien au-desus):

 

 


1046874-1320420.jpg

Barack Obama en Egypte:
"Je serai assassiné"



L'Europe des amateurs et des connaisseurs de la politique étrangère des grandes puissances découvre peu à peu les catastrophes diplomatiques liées à l'incapacité naturelle et inévitable de la plupart des chefs d'Etat élus par le vote populaire de s'initier rapidement et sur le tard aux responsabilités, inattendues pour eux, que leurs hautes fonctions les appellent à exercer sur la scène internationale.

En deux ans, un Président issu du suffrage universel s'est brouillé avec la Chine à seule fin de faciliter la rotation, au Tibet, des moulins à prière d'un bouddhisme dégénéré et indigne de l'Eveillé - aussi Pékin tente-t-il de déposséder la France du rôle de moteur privilégié de l'Europe politique qu'elle avait conquis de haute lutte depuis le général de Gaulle et de remettre l'avenir du Vieux Monde entre les mains d'une Allemagne encore infirme, mais qui y a d'ores et déjà gagné douze milliards d'euros de contrats; en deux ans, la France a compromis pour longtemps ses relations avec la Russie à force d'agiter sottement le drapeau d'une Géorgie aux mains de la CIA; en deux ans, la France a tellement refroidi ses relations avec l'Allemagne qu'elle sue sang et eau à les réchauffer; en deux ans, la France, ignorante de ce que le monde anglo-saxon ne se ralliera jamais au Vieux Continent a bêtement tenté de gagner l'Angleterre à une cause qui lui est viscéralement étrangère; en deux ans, la France a stupidement cru pouvoir s'attaquer aux accords de Bretton Woods sans alliés fiables et sans préparation appropriée; en deux ans, la France sautillante autour d'un Président des Etats-Unis après l'autre a cru pouvoir faire entrer Israël à la barbe de Mahomet dans l'union des pays riverains de la Méditerranée; en deux ans, la France des caïds de préau a soutenu le massacre israélien de Gaza, puis le blocus qui affame un million six cent mille hommes, femmes, vieillards et enfants dans la ville dont le nom signifie Trésor en latin et en persan, ce qui permettra à l'Amérique de M. Barack Obama de rafler la mise auprès de la civilisation musulmane tout entière; en deux ans, la France des petits fils de Talleyrand aura commis la dramatique bévue de placer sous le commandement militaire de l'Amérique une nation nucléaire dont le territoire s'est libéré depuis un demi siècle des garnisons de l'étranger installées à perpétuité dans tout le reste de l'Europe, ce qui n'a pas tardé à conduire au grotesque: le 6 juin, ce ne sera pas la France qui recevra le Président des Etats-Unis sur ses terres, mais ce dernier qui trônera sur une parcelle américaine du territoire national afin d'y accueillir une pâle et docile casaque de l'OTAN.

Un démagogue n'apprend pas la politique étrangère tout subitement et la cinquantaine passée. Aussi sommes-nous à la veille d'une révolution anthropologique de la pensée politique mondiale, parce que nous redécouvrons que les Romains ont tout dit d'une espèce ingouvernable: "César conduit à la tyrannie, les notables aux factions et la démocratie à la chienlit", ce qui n'est qu'une traduction franche et sans fioritures de " existit ex rege dominus, ex optimatibus factio, ex populo turba et confusio".(Cicéron).

(…) Suite :

 http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/decodage/assassine.htm

 

NOM-EUGENIME-trop-nx.jpg

Alerte ! Vaccin contre la grippe implant ????

Samedi, le 30 mai 2009, la France est en décision pour imposer un programme
de vaccination obligatoire à l'automne pour tous les citoyens de 3 mois et
plus.  Prévoyant un retour en force du virus à l'automne, la France veut
commander 100 millions de doses de vaccin contre la grippe H1N1.

http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200922/le-plan-secret-contre-la-grippe-a_213201.html
http://fr.news.yahoo.com/4/20090530/tts-grippe-vaccin-france-ca02f96.html



Quelles peuvent être les visées des gouvernements et pharmaceutiques en
vaccinant des populations entières?  Une supposition: une micro-puce?

Voici un texte de Jean-Pierre Petit, qui a été directeur de recherches au
Centre national de la recherche scientifique (CNRS), qui est spécialiste en
mécanique des fluides, en physique des plasmas et magnétohydrodynamique
(MHD), qui donne une explication exhaustive et assez bien vulgarisée sur
comment loger une puce dans votre cerveau
à partir d'une vaccination. 

En voici un extrait, une explication possible de l'utilisation d'une puce
logée dans le cerveau:
"Une fois ces puces coincées dans un capillaire de l'oreille interne, elles
seront indélogeables et pourront alors servir d'antennes pour recevoir des
signaux sous forme de micro-ondes pulsées.  Des signaux qui, attaquant un
réseau nerveux lié à l'audition pourront créer des hallucinations sonores ou,
pire encore, conditionner des individus grâce à à des messages délivrés de
manière subliminale, c'est à dire sous un niveau sonore que le sujet ne
percevra pas consciemment mais à travers lesquels on pourra pratiquer sur lui
un subtile "bourrage de crâne", à son insu.  Par "niveau sonore" il faut
entendre "niveau de perception" car ces signaux ne passent alors plus par le
système récepteur des ondes sonores: le tympan.

Nous avons déjà évoqué les effets auxquels on pourrait s'attendre en agissant
dans la masse du cerveau à l'aide de tels récepteurs.  Il ne s'agit nullement
de science-fiction.  Ces techniques ont été testées avec succès dès le début
des années 70, en utilisant comme effecteur des micro-ondes pulsées. 
Celles-ci pourront être délivrées à partir de satellites arrosant de vastes
régions, ou émises par des centrales émettrices et plus spécifiquement par
vos téléphones portables.  Les système HAARP a été conçu, entre autre, pour
tester un système de "contrôle des foules" à l'échelle de pays entiers.
(...)"

L'intégralité du texte de Jean-Pierre Petit:
http://www.jp-petit.org/Presse/puce_dans_cerveau.htm

Voici la position du Dr. Lorraine Day sur la vaccination de masse ainsi que
l'excellent texte de Robert F. Kennedy Jr. (neveu du président Kennedy):
http://expovaccins.over-blog.com/

Pour ceux et celles qui n'auraient pas encore pris connaissance du "projet
bluebeam" (projet du rayon bleu), dévoilé dans les années 90 par un
journaliste d'enquête québécois, Serge Monast, c'est une information que vous
devez absolument avoir pour bien saisir l'ampleur des armes de destruction
massive des âmes...
http://secretebase.free.fr/complots/techno/bluebeam/bluebeam.htm

"Toi Daniel, tiens secrètes ces paroles et scelle le livre jusqu'au temps de
la fin.  Plusieurs alors le liront et la CONNAISSANCE AUGMENTERA".  Daniel
12:4

"Et elle (la bête) séduisait les habitants de la terre, à cause des prodiges
qu'il lui était donné de faire devant la bête, commandant aux habitants de la
terre de faire une image à la bête qui avait reçu le coup [mortel] de l'épée,
et qui néanmoins était vivante.  Et il lui fut permis de donner une âme à
l'image de la bête, afin que même l'image de la bête parlât, et qu'elle fît
que tous ceux qui n'auraient point adoré l'image de la bête, fussent mis à
mort.  Et elle faisait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres
et esclaves, prenaient une marque en leur main droite, ou en leurs fronts ; 
Et qu'aucun ne pouvait acheter, ni vendre, s'il n'avait la marque ou le nom
de la bête, ou le nombre de son nom.  Ici est la sagesse : que celui qui a de
l'intelligence, compte le nombre de la bête ; car c'est un nombre d'homme, et
son nombre [est] six cent soixante-six." Apocalypse 13:14-18

"L'homme qui ne compte que sur ses facultés naturelles est incapable
d'accueillir les vérités communiquées par l'Esprit de Dieu: elles sont une
folie pour lui; il lui est impossible de les comprendre, car on ne peut en
juger que par l'Esprit."  1 Corinthiens 2:14

Attachez-vous aux choses invisibles, à la puissance de Dieu, et vous
trouverez le courage et la force dans toutes des épreuves qui viennent. 
Quand vos forces naturelles viendront qu'à tomber, la force surnaturelle de
Dieu (du Christ) viendra vous relever! 

Isabelle
webmaster@consciencedupeuple.com

_______________________________________________________________________________

silence-k_m-2.jpg

Codex Alimentarius : la menace ?
Dans le cadre de ce qu’on appelle le "Codex Alimentarius", une nouvelle directive européenne dont personne ne parle nous menace. Cette nouvelle directive de la commission européenne doit être mise en place au 31 démbre 2009 . Il est question de limiter considérablement, les substances autorisées dans les médecines alternatives et les suppléments alimentaires, comme les vitamines, indispensables à la santé . Il est à noter que la France, l’Italie et l’Allemagne ont pris l’initiative d’appliquer cette directive à partir du 31 décembre 2009, sans en informer leur citoyens .
Qu’est-ce que le Codex Alimentarius en d’autres mots le Code Alimentaire ?

Celui-ci trouve son origine en 1962 et fut crée par les Nations Unies pour établir des normes mondiales régissant tous les aspects de la production alimentaire, de la distribution au commerce.

S’il devient un sujet de controverse, ce n’est pas par simple hasard :

Les instigateurs de ce plan soutiennent avec leurs partisants qu’il ne s’agit que d’une série de lignes directrices pour faciliter des objectifs du commerce international.

Il est bien entendu que ceci s’inscrit dans un agenda caché, plus large et de contrôle des populations via le contrôle de l’alimentation.

Afin de faire avaler la pilule du codex alimentarius les planificateurs soutiennent que l’accord de libre échange nord américain dénommé NAFTA est rendu plus facile par le biais de ce code alimentaire parce qu’il fixe des normes de confiance assurant la qualité des produits alimentaires que nous importons et plus important que nous exportons.

Bref il s’agit une fois de plus qu’un système de contrôle, dont on verra que le but est de favoriser certains gros intervenants (multinationales) par un système extra-territorial imposé par des puissants lobbies directement sous la coupe de puissants groupes.

Qui dit contrôle dit perte de liberté dans le choix le plus élémentaire ici de l’alimentation.

Il y a de plus en plus de critiques qui estiment que le Codex Alimentarius dépasse largement le cadre de son mandat, ce qui en fait une menace et pourrait réduire de façon spectaculaire la santé publique et nos libertés à cet égard.

Car l’alimentation est la base de la santé, en influant sur celle-ci vous pouvez augmenter aussi les ventes de médicaments de groupes dont les liens sont historiquement en connection directe avec ces mêmes corporations du commerce alimentaire mondial, nous assistons de la sorte au partage de votre assiette alimentaire et des fondations de notre santé entre des cartels internationaux, dont l’actionnariat est issu de grandes familles aux plans EUGENISTES (Rockefeller) et ce historiquement sur notre planète.

On peut aussi mettre à charge le fait que les consommateurs avertis en matière de santé alimentaire vont petit à petit perdre des possibiltés d’accès à l’alimentation biologique (acquis pourtant de longue date) et à une nourriture organique ancestrale et voir se réduire comme une peau de chagrin l’accès aux suppléments alimentaires et herbes au fur et à mesures du durcissement orchestré mais discret des normes et contraintes que ce codex impose sous couvert du commerce international échappant de plus en plus aux états nationaux sous le couvert d’un niveau européen ou mondial.

60% de la population du monde dépend de médicaments à base de plantes ; ceux-ci ne seront pas, voire plus, en mesure de payer les médicaments qui remplacent ces plantes.

Il est évident que le codex alimentarius est une guerre contre l’accès à cette base ancestrale : les médicaments à base de plantes et l’alimentation biologique diversifiée, c’est l’aile ou la cuisse chimique contre la bonne tambouille... on ne va plus se faire bouffer tout cru, mais dissoudre dans de l’acide, dilué dans un premier temps ; puis par l’édiction d’un contrôle tous azimuts, sous couvert du bien être du commerce des multinationales échappant à tout contrôle démocratique, par la force de la puissance économique.

Les nouvelles lois exigeant des cultures génétiquement modifiées, des pesticides, des hormones et des antibiotiques dans les aliments auront un coût prohibitif pour les personnes qui vivent dans les pays en développement (que l’on cherche à contrôler) ; dans un premier temps des milliards de personnes vont disparaître à la suite de ces politiques eugenistes camouflées derrière ces limitations sous formes de normes.

Les nouvelles lignes directrices de ce codex sont influencés par les grandes compagnies en denrées alimentaires, chimiques, agricoles, et pharmaceutiques qui tirent profit de ces changements et utilisent une partie de leur profits pour de plus nous imposer de plus en plus de contrôle (utilisation de lobbies), ceci fait partie d’un fascisme corporatif international qui se met en place à notre insu par la promulgation de ce type de régulations en rien anodines.

Pour ce qui est des Etats-Unis d’amérique, il y a une forte probabilité que sans la participation des consommateurs, le congrès américain adoptera le Codex Alimentarius pour l’importation et l’exportation et ainsi l’édiction de normes, voire l’abrogation ou l’affaiblissement de manière significative de la dernière protection que constitue : le Dietary Supplement Health and Education Act (DSHEA) loi fédérale de protection du consommateur de 1994 ; ce DSHEA considère les suppléments nutritionnels et les herbes et denrées alimentaires en tant que tel ; pour le moment il n’y a pas de limite supérieure à la posologie de ces produits, mais cela pourrait disparaître.

Cette loi américaine protège aux USA les droits des américains en tant que consommateurs et garantit leurs droits jusqu’à présent mais pour combien de temps ?

Tant que cette loi reste en vigueur, les américains ne devront probablement pas trop se soucier en ce qui les concerne sur le caractère restrictif du Codex Alimentarius. Qu’en est-il pour l’Europe ?
 
Et pour en savoir plus :
1) Le CODEX ALIMENTARIUS est le résultat concret et tangible du "travail" des controleurs mondialistes, il entre en application totale en France le 31 Décembre 2009,

Il faut savoir que la France a avalisé le codex...
+ D’INFOS SUR LE CODEX :

L’histoire officielle que l’on vous sert :

. http://www.senat.fr/rap/r99-450/r99-4500.html

Et la face cachée :

Aux sources du Codex Alimentarius, l’histoire inconnue de la naissance du Trust Mondial de la pharmaco-chimie.

. http://lesogres.org/article.php3?id_article=558
2) Le Codex Alimentarius autorise des niveaux élevés de 7 des 9 pesticides les plus toxiques au monde, dans notre alimentation. Ces composés sont très toxiques alors que la convention de Stockholm (PDF) a été créé pour les éliminer de la planète.. Le Codex, toutefois, les autorise dans votre alimentation avec 206 autres pesticides toxiques. Les niveaux autorisés sont rien de moins que scandaleux.

. http://www.care2.com/news/member/184653585/974900
Source : Bellaciao, user.skynet.be. 26 mai 2009
 
http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/codex-alimentarius-la-menace-56607



d-mocratie-apport-e-par-guerre.jpg
ABU DHABI ET DIEN BIEN PHU
>  
> Il existe des ressemblances et des dissemblances inattendues entre une  cuisante défaite intervenue  en mai 1954 et l'installation d'une base militaire permanente dans les émirats.  Les unes et les autres annoncent  des jours funestes, alors que 55 ans presque jour pour jour nous séparent   de la défaite.
>  
> Voyons les ressemblances.
>  
> Dans les deux cas, l'état-major dégage des moyens gigantesques pour s'installer en territoire ennemi ;  il envoie les meilleures troupes. Certes le pouvoir français essaie de se justifier  aujourd’hui en désignant l'Iran comme l’ennemi  principal de la France alors qu'on ne voit pas que les fusées éventuelles de ce pays puissent menacer le territoire français. Simultanément, il prétend faire le tri entre les bons et les mauvais musulmans ; or, la disctinction n’est pas pertinente. Penser que le roi d'Arabie n’a pas pour objectif fondamental l’expansion de l’islam  serait peu respectueux car ce serait le suspecter d'être un mauvais musulman. Ne pas oublier que, depuis des décennies, la croix  est interdite en Arabie, conformément aux principes de l'islam,  alors que le monarque couvre l'Occident et, en particulier, la France de mosquées.
>  
> Au moment même où il s'installe d'une façon fracassante dans les émirats, le pouvoir se met à la merci du monde arabe, comme naguère d’autres à Dien Bien Phu dans la fameuse cuvette. Il souligne à l’envi   que l'un de ses objectifs est de signer de grands contrats et il faudra reparler d'ailleurs de la politique des grands contrats qui est extrêmement dangereuse. Monsieur  Serge Dassault, propriétaire du Figaro journal officiel de la Sarkozy, a manifesté récemment qu'il était bien devenu un dhimmi en  encourageant publiquement et financièrement la diffusion des mosquées. L'annonce de ces objectifs économiques ressemble d'une façon frappante à la vente par les capitalistes au pouvoir communiste de la corde avec laquelle ils seront pendus.
>  
> Comme à Dien Bien Phu, les moyens mis en œuvre sont démesurés. Il nous est dit que les Emirats paient, mais comment ajouter foi à des comptes que personne ne peut vérifier ?  Le président Sarkozy, dans la ligne de son prédécesseur Chirac, s'est servi de l'armée comme une variable d'ajustement lui permettant de dépenser sans compter l'argent ailleurs. Alors que toute l’armée manque d’argent, la concentration de moyens à Abu Dhabi est impressionnante. L’élite de l’armée s’y retrouve comme naguère dans la célèbre cuvette. Une base terrestre sera spécialisée dans le combat de rues : rappelons qu’en France au même moment des bandes ethniques qui n’ont ri
en à faire chez nous vident leur querelles dans nos rues sans que personne ne s’en préoccupe !
>  
> La France est déjà engagée dans maintes opérations extérieures dont on pourrait discuter l'utilité, mais dont l’on peut se dégager relativement facilement. La différence avec une base permanente est que le retrait serait évidemment bien plus difficile, voire impossible. A Dien Bien Phu, de même, quand l’erreur, hélas,  est apparue il était trop tard.
>  
> Maintenant les dissemblances.
>  
> Dans l’opération de Dien Bien Phu les formes légales avaient été respectées dans la prise de décision. L’installation de la base s’est réalisée dans le plus grand secret et nous nous trouvons dans le cas d’un caprice du Prince. Prétendre faire la guerre sans le consentement de la nation est faire preuve d’une grande légèreté.
>  
> A l’époque, la France, malgré ses déboires, était encore assez influente pour que les amis américains aient proposé de l’aider par leur puissance aérienne : elle refusa avec une grande imprudence. C’est plus tard à la veille de la défaite qu’elle redemanda l’aide qui, alors  lui fut refusée en toute logique car c’était perdu.  A présent elle est devenue un simple supplétif de la puissance américaine. La nouvelle base, en cas de clash,  ne pourra que se soumettre à la stratégie des USA car on ne la voit pas se taire et encore moins s’opposer ; le risque d’attentats sur le territoire national seront considérables. Ainsi se  complète le retour à l'Otan et l’envoi  de soldats français dans le nid de frelons de l'Afghanistan.

(..)
  
> La célèbre bataille fait depuis longtemps l’objet d’études dans toutes les écoles de guerre du monde pour appprendre aux futurs généraux ce qu’il ne faut pas faire. L’installation de la base risque un jour de connaître  le même sort !
>  
> Michel de Poncins

______________________________________________________________________________________



Jerusalem deviendra la Capitale Mondiale !

850813093e6aa1033668da43fc04ee79?s=26&d= Posted by admin on mai 31st, 2009 and filed under International. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Source: Power of Prophecy (site web deTexe Marrs, révérend protestant américain )

Cliquez ici pour obtenir une traduction


La Russie ordonne la création de l'OTSC, un équivalent de l'OTAN   Le monde se réorganise ! Eva

Un puissant groupement de troupes de l’Organisation du Traité de Sécurité Collective (OTSC), conçu il y a quatre ans, est sur le point d’être mis en place en Asie centrale, annonce vendredi le journal russe Kommersant.

L’Organisation du Traité de sécurité collective (CSTO) suit les instructions du Président Dimitry Medvedev qui a ordonné le renforcement de la force de coalition russe. Il s’agit d’une forte structure militaire analogue en tous points à l’OTAN et qui verra le jour dans quelque temps en Asie Centrale. L’Arménie, le Biélorussie, le Kazakhstan, le Kyrgyzstan, la Russie, le Tajikistan, et l’Ouzbekistan feront partie intégrante du CSTO, qui aspire à rivaliser l’OTAN.

Le ministre des affaires étrangères Russe a indiqué :« Ce sera une structure purement militaire, qui sera mise en place pour maintenir la sécurité en Asie centrale et ce dans le but de prévenir toute agression extérieure, »

La création de l’OTSC répond aux objectifs fixés par Moscou, visant à établir, un bloc pro russe en tous points similaires à l’OTAN.  Suite à http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=936#comment-109


Un nouveau virus mortel découvert en Afrique


« Nos maîtres » veulent nous IMPOSER un Parlement Mondial !

 

  • L'Amerique Latine, l'Union Européenne et les Etats Unis fusionneront !


        http://www.spreadthetruth.fr/


    Corée du Nord (extraits)

    Cela peut durer à l'infini, tant que le problème principal ne sera pas réglé: la situation "ni guerre, ni paix" entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Le fait est que les deux parties n'ont signé qu'un accord d'armistice à la fin de la guerre de Corée de 1950-1953. Bien que la Corée du Nord insiste depuis longtemps sur son remplacement par un traité de paix et la normalisation des relations avec les Etats-Unis, Washington refuse jusqu'à présent même de discuter sérieusement d'une telle perspective.


    Bref, tout se déroule selon le scénario suivant: pour contraindre les Etats-Unis à négocier avec la Corée du Nord, celle-ci commet des actes que la communauté mondiale est tenue de prévenir. Pourquoi cette tâche est-elle si difficile? Le fait est que chaque joueur politique essaie de sauver la face dans cette situation.
    http://delorca.over-blog.com/article-32118325.html


    Synthèse des Etats Généraux du Chômage et de la Précarité 16-17 mai 2009 organisés par le Collectif Droits nouveaux


    La Jordanie est-elle l'Etat palestinien de demain?
    Benjamin Lachkar
    01/06/2009


    Une des principales critiques contre la droite israélienne est son absence de contre-propositions aux plans de paix proposés par la gauche. La droite a souvent su avertir des dangers des accords passés avec les Palestiniens, et se complaire dans une pose semi-prophétique, mais parait incapable de répondre à la question « que proposez-vous à la place ? ». Cette incapacité semble prendre fin ces derniers temps avec le retour sur le devant de la scène d'une vieille idée: la Jordanie est l'Etat palestinien, et il n'y a pas lieu de créer un deuxième Etat palestinien en terre d'Israël.
    En effet, à l'origine, le territoire actuel de la Jordanie faisait partie du mandat britannique sur la Palestine officialisé par la Société des Nations. En 1921 cependant, le Royaume-Uni décida de retirer les territoires à l'est du Jourdain, représentant 76% de la Palestine mandataire, et de les donner au dirigeant Hashemite Abdallah en compensation de son échec à prendre le contrôle de la Syrie. Ce nouveau royaume fut appelé « Transjordanie », puis « Jordanie » en 1949 après l'annexion de la Cisjordanie, qu'il perdit enfin en 1967 au profit d'Israël. En même temps, le royaume accueillit la plus grande partie des réfugiés palestiniens fuyant la guerre et qui devinrent la majorité de la population du pays. Ces Palestiniens représenteraient aujourd'hui de 70 à 80% de la population jordanienne.
    Ainsi explique-t-on à droite, 76% de la Palestine a déjà été donnée aux Arabes en violation du mandat de la SDN. Et la Jordanie étant constituée essentiellement de Palestiniens, elle est donc un Etat palestinien. Il n'y a donc pas de raisons de donner des parties de la terre d'Israël pour la création d'un troisième Etat sur l'ancienne Palestine mandataire. (suite sur :

    http://www.juif.org/go-news-99468.php

 

Les israéliens effectuent un retour à la foi et à la tradition, à en croire les résultats du sondage réalisé par l'Institut des Panels, et publié sur le site Ynetnews. L'étude révèle que 63% des Israéliens juifs étudient la Torah depuis quelques mois, 90% possèdent une Bible et la la plupart d'entre eux estiment qu'elle constitue "le livre-héritage du peuple juif".... (en perspective d'événements difficiles ??? Eva)
suite sur http://www.juif.org/communaute-juive/99498,les-israeliens-effectuent-un-retour-a-la-foi-et-a-la-tradition.php

Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 14:49

180px-DanyLeRouge.jpg WikipediaEurope-Ecologie,

Cohn-Bendit n'est pas celui que vous croyez,
par Eva R-sistons

Le chou-chou des Médias... sionistes !


Mes amis,

J'improvise cette parution pour attirer votre attention sur la personne de Cohn-Bendit, tête de liste d'Europe Ecologie. Alerte ! Ce sympathique rouquin, habile tribun, jovial, à la langue incisive, n'est pas ce qu'il prétend incarner ! Et d'ailleurs, le fait qu'il soit le chou-chou des Médias, devrait nous alerter !

Cet homme, je l'ai rencontré au sortir du lycée, lorsqu'il a occupé la Sorbonne au moment même où je devais avoir cours, jeune étudiante en Lettres. La suite, vous la connaissez : Fac bouclée, mai 68 démarre; ce que vous ne savez pas, à moins d'avoir lu "mon mai 68", c'est que tout a commencé par une phrase malheureuse d'un CRS; j'étais présente, dans l'attente de mon cours qui n'a jamais eu lieu.

 

 "Les nanas, dehors ! Les garçons, à la vérification d'identité !", a dit le policier inspiré et très respectueux de la gent féminine.

Ca, les "nanas" ne l'ont pas supporté, et elles ont battu le rappel de toutes les facs avoisinantes, et c'est ainsi, en réalité (c'est un soop !), que tout a commencé. Les étudiants ont répondu à la colère des "nanas", et ils ont fait face aux Forces de l'Ordre. Les premières barricades n'allaient pas tarder...


Sous ses allures d'éternel gamin narquois, Cohn-Bendit est un authentique libéral, atlantiste, fanatiquement européen (vous savez, de cette Europe fasciste qui tue les emplois et la démocratie !), et viscéralement attaché à Israël. Son libéralisme est peu différent de celui de Sarkozy : teinté d'un peu de jovialité, saupoudré de social, plus attentif aux inégalités, il me fait penser à Obama qui met une couche de vernis sympathique à la politique américaine traditionnelle, militaro-financière, dont souffrent tous les peuples. Et pour moi, Cohn-Bendit est un imposteur.

Chers Lecteurs, vous devez savoir que j'ai des intuitions incroyables (basées sur une solide connaissance des rouages de la politique), c'est mon originalité. Quelques jours après le 11 septembre, alors que tout le monde compatissait aux malheurs américains, j'annonçais : Ce qui se passe n'est pas l'attaque de méchants islamistes contre de bons chrétiens évangéliques, c'est le choc de cultures qui se détestent, propulsées par des extrémistes des trois grandes religions (et non d'UNE seule) , islamistes certes, mais aussi évangéliques, et juifs. Je renvoyais dos à dos, déjà, les fanatiques des trois religions, au moment où tous les projecteurs étaient braqués sur les seuls islamistes.

Plus récemment, il y a un an, j'annonçais un "Sarkozy, fossoyeur de la France", que je n'ai jamais encore vraiment traité à fond, puisque nécessitant la synthèse de toutes les casses entreprises. Mais traité de façon fragmentaire, comme pour l'indépendance nationale. Je vous ai dit ce que serait Obama à peine élu, le visage souriant d'une politique identique. Et tout ce que j'ai annoncé concernant la Russie, le Tibet... Ceci pour vous dire qu'il ne faut pas prendre à la légère mes intuitions... Or, concernant Cohn-Bendit, j'émets une hypothèse très osée. Avec le sentiment, hélas, de ne pas me tromper !!!

Mes amis, je vous ai dit que Srauss-Kahn avait déclaré qu'il ne songeait qu'à une chose, le matin, en se levant, "comment ETRE UTILE à Israël". Et j'avais ajouté : Israël, pays intelligent, prévoyant, et machiavélique - je ne vous apprends rien, puisqu'il est, par exemple, derrière la plupart des stratégies visant à destabiliser les Etats non alignés - place ses hommes partout, non seulement dans les Médias bien sûr, avec les conséquences que l'on connaît en matière de neutralité et de pluralisme, mais aussi dans TOUS les Partis Politiques. L’objectif, entre autres ? Casser définitivement la politique gaullienne, pro-arabe, de la France. Ce que François Hollande aurait d’ailleurs promis, s’il avait été lui-même élu. Et ne parlons pas de Delanoë, totalement acquis à Israël.

Israël est hanté par le Gl de Gaulle, qu'il avait d'ailleurs envisagé de supprimer, mais la stature du Grand Français l'a fait renoncer à ce projet. On ne déboulonne pas un Géant ! Et c'est ainsi que tout a été fait pour empêcher la continuité de cette politique, en la personne de Dominique de Villepin, dont je réprouve les orientations anti-sociales, mais dont j'aurais soutenu la politique extérieure, indépendante. N'oublions pas la séance de l'ONU au moment de la guerre d'Irak, applaudie, fait unique dans l'Histoiore de cette Institution ! D. de Villepin s'est dressé face aux vassaux de l'Empire, avec force, avec intelligence, avec panache - et avec des accents gaulliens qui ont suscité l'admiration du monde entier, excédé par les choix criminels de l'Empire anglo-saxon.

L'autre jour, d'une oreille j'ai entendu dire que le Gl de Gaulle avait fait en 68 un discours critique à l'encontre des orientations israéliennes. Eh bien mes amis, ce discours a pour moi scellé la mort politique du Général. Dans l'ombre, on travaillait à abattre le Géant que le monde nous enviait. Je suis persuadée que Cohn-Bendit en a été, à sa façon "révolutionnaire" (à l'époque), un des instruments, au service du pays qui lui est cher par ses origines.

Mai 68, via Cohn-Bendit et quelques autres comme.. Alain Geismar, a eu raison du Gl de Gaulle ! Oui, je pense que le joyeux luron rouquin a été envoyé faire le boulot en France, exactement comme Strauss-Kahn aurait dû donner le Gouvernement PS, la Gauche, à Israël (comme Sarkozy a offert l'UMP, la Droite auparavant gaullienne) si Ségolène Royal ne s'était pas mis sur son chemin ! Et des hommes comme le Maître du FMI, il y en a partout, dans tous les partis, et désormais il y en a un pour diriger l'ex-parti des Verts, avec en tête deux objectifs : Empêcher la victoire du PS (non totalement inféodé à Israël) face à un Sarkozy honni, lui grignoter des voix, et "libéraliser", "atlantiser", "sioniser", le parti des Ecologistes, le parti aussi, désormais, de José Bové, embarqué dans cette galère !

Alerte ! Le Parti des Verts est tombé dans un piège tendu pour, peu à peu, jour après jour, l'affaiblir, l'aligner sur le libéralisme atlantico-sioniste !!!!
Et plus généralement, c'est la Gauche, avec Cohn-Bendit, qui apprivoisera encore un peu plus le Libéralisme atlantico-sioniste. En oubliant encore un peu plus ses valeurs !! Car avec Cohn-Bendit, c'est l'assurance de banaliser ce qui doit être combattu...Et d'ailleurs, il prône ouvertement l'entrée d'Israël en Europe. Révélateur, non ?

Je vous le dis comme je le pense: Pas une voix ne doit aller aux Ecolos de Cohn-Bendit, qui avec lui perdront leur âme et contribueront à la défaite de la Gauche ! Aux Européennes, votez Front de Gauche comme moi, ou tout ce que vous voulez, mais surtout pas pour l'UMP, l'Union anti-populaire, ou pour les Verts ultra-libéraux du rouquin au service de projets qui ne sont pas les nôtres !

Eva R-sistons

NB : Et quand Cohn-Bendit attaque Sarkozy, c'est au sujet du Tibet, pour sa complaisance envers la Chine (je rappelle que ce pays est utilisé par la CIA contre la Chine, pour l'affaiblir).

Récentes prises de position, explicites :

- Daniel Cohn-Bendit, tête de liste du rassemblement Europe-Ecologie en Ile-de-France pour les Européennes de juin, estime que la gauche ne doit pas faire campagne « contre » Nicolas Sarkozy mais « se différencier » de lui !  (et donc allié objectf, car il ne le combat pas ! Eva)

- Daniel Cohn-Bendit pense que Jean-Luc Mélenchon, tête de liste pour le Front de Gauche dans la région Sud-Ouest, ne sera pas élu au Parlement européen.
- Cohn-Bendit: «Si Bayrou est un jour élu président de la République, je ferai un livre que j'intitulerai Abus de pouvoir, tome 2»

Marielle de Sarnez, tête de liste du Mouvement démocrate (MoDem) pour les élections européennes en Ile-de-France, a estimé mardi que son rival Vert Daniel Cohn-Bendit était "d'un conservatisme total" et faisait "le jeu de l'Elysée" dans sa campagne pour le scrutin du 7 juin.
"C'est assez cocasse de voir" Daniel Cohn-Bendit "au fond reprendre les argumentaires de l'Elysée. C'est assez rigolo" de la part de "l'ancien leader, entre guillemets, révolutionnaire", a déclaré Mme de Sarnez sur Canal+.
"Je trouve qu'il est d'un conservatisme total dans son argumentation politique et que, d'une certaine façon, il fait le jeu de l'Elysée, c'est-à-dire du pouvoir en place (NB Eva: C'est ce que recherchent les agents d'Israël, normalement, puisqu'ils ont mis en place Sarkozy, "leur" candidat)  : que surtout rien ne change, qu'on fasse l'Europe toujours entre initiés, que surtout ça ne soit pas l'affaire des gens, ce ne soit pas l'affaire des Français", a ajouté le bras droit du président du MoDem François Bayrou.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/858654/2009/05/19/Daniel-Cohn-Bendit-d-un-conservatisme-total.dhtml


Commentaire que j'ai posé sur un Média :
J'émets une hypothèse : Compte tenu du fait qu'Israël se mêle de tout, qu'il a cherché (c'est CONNU) le moyen de se débarrasser de de Gaulle  qui ne portait pas Israël dans son coeur, qu'à défaut de l'assassiner il fallait l'abattre politiquement et que pour cela une bonne révolution pouvait le faire, et que Cohn-Bendit est venu en France (je me fiche de sa nationalité, j'ai la moitié de ma famille qui vit en Allemagne, neveux Allemands) l'animer, on peut le supposer. Ce qui est absolument sûr, c'est qu'Israël, fort intelligemment, place ses pions partout, dans les Partis (tous dirigés par des néo-sionistes - à ne pas confondre avec ceux qui voulaient un Etat refuge - : je parle de ceux qui sont ultra-libéraux, adorateurs du Veau d'or, colonialistes, impérialistes, va-t-en guerre), et qu'il a cherché à abattre les Gaullistes comme de Villepin, trop indépendants (guerre Irak, pas soumis comme Sarkozy), et empeché Védrine, trop indépendant, d'accéder au Quai d'Orsay; il envoie des sous-marins, des agents d'Israël (c'est très habile géo-politiquement) occuper les postes-clefs, comme Sarkozy. But : Détruire en France le Gaullisme, ça c'est connu de tous. L'originalité de ma position ? Juste penser que Cohn-Bendit pouvait être cet homme-là. Eva

Commentaire reçu sur le Nouvelobs,
et ma réponse:
"Voilà un ton très personnel, rare et précieux, pour traduire un regard porté sur la politique.
Merci"  - Etoile d'un jour
Merci Petite Etoile, oui c'est orginal comme regard, mais fraternel : Je n'ai rien contre les individus, les races, les peuples, mais contre... les politiques néo-libérales, communautaristes, va-t-en guerre ! Tu as tout compris, merci cordialement eva



TAGS : Europe-Ecologie, Cohn-Bendit, Gl de Gaulle, Mai 68, Strauss-Kahn, Europo, USA, Israël, atlantiste, sioniste, Front de Gauche, libéralisme, Verts, UMP, José Bové, Sarkozy, FMI, Ségolène Royal, D. de Villepin, ONU, Irak, Médias, 11 septembre, Tibet, Russie, Obama, islamistes, évangéliques, Juifs, Sorbonne, Alain Geismar, choc de cultures...


Commentaire reçu le 8.6.9 :
 
Bravo quand même à Cohn Bendit si l'on peut dire ! Il a réussi à tuer politiquement Bayrou comme il l'avait fait en 68 contre De Gaulle. On peut dire qu'il a l'expérience des exécutions politiques. En 68 son objectif n'était pas de libérer la société française d'un certains nombres d'archaismes - surtout pas - mais de déstabiliser De Gaulle. Par contre contrairement à toi, je ne vois pas Cohn Bendit en opposant à Sarkozy. Il se contentera de la troisième place tout simplement. L'opposant à Sarkozy viendra du PS. Vers 2011 arrivera un "sauveur" du PS médiatiquement orchestré et ce sera DSK. Les médias et sondages orientés vont plébisciter le retour de DSK pour "sauver" le PS et "battre" Sarkozy. Tout sera fait pour que les élections de 2012 soit noyauté au "duel" Sarkozy-DSK. Cohn Bendit se chargera de repousser loin du duo "Sarkozy-DSK" le trublion Bayrou si ce dernier redevient menaçant, ce que je ne crois plus après ses deux sévères déroutes électorales savamment orchestrées (municipales de Pau, européennes). N'oublions pas qu'à Pau c'était un dissident du PS et grand ami de Sarkozy qui a battu la route de la mairie à Sarkozy. Même scénario hier où cette fois-ci la route de Bayrou a été coupé par Cohn Bendit. Pauvre France !

GM aujourd'hui à 09h47

Eva : Et comme par hasard (chut, il n'y a pas de lobby, de Clan, pas de main-mise d'un groupe dans tous les domaines, il ne faut pas penser comme le fameux Protocole de Sion paraît-il - que je n'ai pas lu d'ailleurs - que les principaux rouages sont aux mains des mêmes !!) tous néo-sionistes, Sarkozy, Con-Bandit, Strauss-Kahn qui chaque matin se demande comment servir Israël (sic ! vive le communautarisme militant !).



CB-3.jpg

Sur Wikipedia :

Daniel Cohn-Bendit est né en France de parents juifs allemands réfugiés en France en 1933 pour fuir le nazisme. Il est apatride jusqu’à l’âge de 14 ans, où il opte pour la nationalité allemande[1] pour, dit-il, ne pas être soumis au service militaire en France. Il se définit toutefois comme « citoyen européen ».

Brièvement membre de la Fédération anarchiste, puis du mouvement Noir et rouge, il se définira plus tard comme « libéral-libertaire ». En 1967, il est étudiant en sociologie à l'Université de Nanterre lorsque commence le mouvement de contestation qui deviendra le Mouvement du 22-Mars en 1968. Il est inscrit sur la liste noire des étudiants de l'Université. A la suite de l'évacuation des locaux par la police le 2 mai, il fait partie des étudiants qui vont occuper la Sorbonne le 3 mai. Il sera avec Alain Geismar et Jacques Sauvageot l'une des figures de proue du « mouvement de mai ». Le 21 mai, alors qu'il est en voyage à Berlin, il est interdit de séjour en France. Il y revient le 28 mai, cheveux teints et lunettes noires, pour un meeting à la Sorbonne où il est acclamé. Le slogan « Nous sommes tous des juifs allemands » résumera ce soutien des jeunes à celui que la presse nomme « Dany le rouge ». L'arrêté d'interdiction de séjour ne sera levé qu'en 1978.

Dès la fin des « événements », il s'installe à Francfort-sur-le-Main, où il s'intègre à la mouvance contestataire. Il est successivement aide-éducateur dans une crèche autogérée, employé à la librairie Karl-Marx, mais petit à petit ressent le besoin de trouver un débouché politique à cette contestation de la société. Il se rapproche du mouvement des Verts allemands (Die Grünen) et se lie avec Joschka Fischer, qu'il pousse à se présenter aux élections dans le land de Hesse. Il sera lui-même plus tard candidat sous l'étiquette des Verts à la mairie de Francfort, puis au Parlement européen.

En 1981, il soutient la candidature de Coluche à la présidence de la République

En 1986, il officialise son abandon de la perspective révolutionnaire dans un ouvrage-bilan, Nous l’avons tant aimée, la Révolution.


Depuis 1994[2], Daniel Cohn-Bendit est député au Parlement européen. Il a été d'abord élu comme tête de liste des Verts en France (sa liste obtient 9,72 % des voix en juin 1999, second meilleur résultat des Verts français aux élections européennes après celui d’Antoine Waechter en 1989), puis comme représentant des Verts allemands le 13 juin 2004. Il est porte-parole du parti européen des verts créé en février 2004, puis co-président (avec Monica Frassoni) du groupe Vert au Parlement européen. Ses options économiques libérales l’éloignent un peu de la majorité des écologistes européens qui considèrent que le dogme libéral est incompatible avec les moyens que nécessitent la préservation de la planète et le combat pour la justice sociale, et donc avec le paradigme écologiste[3].


Anti-nationaliste et partisan d’un fédéralisme européen, Daniel Cohn-Bendit s’engage dans le processus constitutionnel européen initié par le discours de son ami Joschka Fischer sur « la finalité de l’intégration européenne[4] ». Après le bilan plutôt satisfaisant des travaux de la Convention sur l'avenir de l'Europe, il adresse une lettre[5] aux gouvernements se réunissant dans une conférence inter-gouvernementale dans laquelle il les adjure :

  • de peser de tout leur poids pour éviter que le texte final du traité établissant une Constitution pour l'Europe ne contienne des reculs par rapport au texte de la convention ;
  • d’introduire dans la troisième partie de la Constitution une procédure de révision moins lourde, qui ne repose pas sur l’unanimité et qui prévoit l’entière participation du Parlement européen ainsi que la ratification par celui-ci ;
  • de révolutionner le mode de ratification utilisé jusqu’ici en organisant un référendum européen pour que tous les citoyens européens puissent s’exprimer sur cette constitution européenne et afin que les enjeux européens prennent le pas sur les considérations de politiques intérieures, ceci sans que le refus d’un seul pays puisse bloquer tous les autres.

Ces propositions trouveront peu d’échos à l’époque et ne seront pas retenues par les gouvernements, mais se retrouveront au cœur des polémiques lors de la campagne précédent le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe. Pendant cette campagne, l’action de Daniel Cohn-Bendit en faveur du OUI agace le courant du « NON de gauche », qui estime qu’on ne peut être à la fois de gauche et favorable à ce traité, ainsi que certains de ses camarades écologistes qui lui reprochent de participer à des meetings avec des membres du parti socialiste français ou de l’UDF, bien que la direction du parti des Verts (suivant le vote positif d'une majorité de militants), ait appelé à voter oui au Traité de Constitution pour l'Europe. Il est également critiqué pour sa position « ni gauche ni droite » et sa participation à la majorité municipale CDU (droite allemande) à Francfort. À la secrétaire du PCF qui lui reproche de s’engager si fortement dans une campagne française, Daniel Cohn-Bendit répond : « Oui, Marie-George, je sais : je suis un juif allemand[6] ».

Il a soutenu Dominique Voynet[7]lors de l'élection présidentielle de 2007.

Daniel Cohn-Bendit est vice-président du Mouvement Européen-France depuis février 2007.

En 2001, une polémique a lieu a propos de son livre Le Grand Bazar (Belfond, 1975), où il racontait ses activités d’aide-éducateur au jardin d’enfants autogéré de Francfort. Il déclare à ce propos : « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : "Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ?" Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même ». Et ailleurs : « J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi ».

Ces passages ont été interprétés par certains, 25 ans plus tard, comme un acte de pédophilie. Cohn-Bendit se défend, expliquant que le texte était une provocation, n’avait pas fait scandale à l’époque et qu’aucune plainte d’enfant ou de parent n’avait été déposée. « Prétendre que j’étais pédophile est une insanité. La pédophilie est un crime. L’abus sexuel est quelque chose contre lequel il faut se battre. Il n’y a eu de ma part aucun acte de pédophilie. » Des parents de ces « crèches alternatives » ont d’ailleurs apporté leur soutien au leader écologiste : « Nous savons qu’il n’a jamais porté atteinte à nos enfants », écrivent-ils. Les enfants eux-mêmes rejettent dans cette lettre « toute tentative de rapprochement entre Daniel Cohn-Bendit et des personnes coupables d’abus sexuels sur enfants[8] ».

La suite ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Cohn-Bendit




CB-2.jpg

Derrière le masque médiatique

Le vrai visage de Daniel Cohn-Bendit


http://www.ladecroissance.net/?chemin=textes/daniel-cohn-bendit

Version pdf

Article paru dans La Décroissance n°56-février 2009 (reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur)

Sous des dehors de garçon rebelle à la mèche folle, les options politiques de Daniel Cohn-Bendit, telles qu’il les a exposées dans un livre paru en 1998, sont dans la droite ligne du néo-libéralisme financier. L’ex-leader de Mai 68 milite au Parlement européen pour l’entrée des entreprises dans les écoles, la privatisation des services publics et le travail le dimanche. Cohn-Bendit dans le texte.

Alors que Daniel Cohn-Bendit lance avec José Bové la liste Europe Écologie, que la tête de liste des Vert en Ile-de-France se pique d’employer de temps en temps le terme de « décroissance », il est bon de se replonger dans les écrits de l’ex-leader de Mai 68, et plus particulièrement dans un livre paru en 1998 : Une envie de politique (La Découverte). Ce livre d’entretiens servira de profession de foi pour le candidat lors de sa campagne pour les élections européennes de 1999. À l’époque, il était déjà élu au Parlement à Bruxelles par le biais des Grünen (Verts) allemands.

Une envie de politique (1998) est le cri de ralliement de l’enfant de Mai 68 à l’économie de croissance néo-libérale. « Je suis pour le capitalisme et l’économie de marché », confesse Daniel Cohn-Bendit. La société est à ses yeux « inévitablement de marché ».

 

Privatiser la Poste

Ce credo économique se décline dans tous les domaines. Daniel Cohn-Bendit défend la course au moins-disant social : « Si Renault peut produire moins cher en Espagne, ce n’est pas scandaleux que Renault choisisse de créer des emplois plutôt en Espagne, où, ne l’oublions pas, il y a plus de 20 % de chômage. » Sur la culture, Daniel Cohn-Bendit défend la vision selon laquelle « l’artiste doit trouver lui-même son propre marché », sans subventions. « Eurodisney, avoue-t-il, je m’en fiche. Cela relève de la politique des loisirs. Je suis allé à Eurodisney avec mon fils, je ne vais pas en faire une maladie. Eurodisney, c’est un faux problème. »
L’ex-étudiant de Nanterre n’a rien contre le fait que les jeunes soient payés moins que le SMIC « si en échange d’un salaire réduit pendant trois ou quatre ans, on leur donne la garantie d’accéder ensuite à un emploi ordinaire ». Daniel Cohn-Bendit se déclare pour l’autonomie des établissements scolaires, pour qu’ils fassent sans l’État leurs propres choix de professeurs et d’enseignements. Il n’est pas opposé à l’appel aux fonds privés pour ces établissements afin de créer de « véritables joint-ventures avec les entreprises » et ajoute que « naturellement, l’industrie participerait aussi à la définition des contenus de l’enseignement, contrairement à ce que nous disions en 1968 ». « Mieux qu’Allègre !, résume l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur (26-11-1998). Avec Cohn-Bendit le mammouth  n’aurait plus que la peau sur les os. »

Daniel Cohn-Bendit ne conçoit pas l’économie autrement que l’économie des multinationales, de la pub, de la globalisation et des TGV. Il le dit lui-même avec franchise : « Je suis persuadé que si on dit non à l’économie planifiée socialiste, on dit oui à l’économie de marché. Il n’y a rien entre les deux » (Libération, 6-1-1999). Il reprend à son compte la litanie des ultra-libéraux contre la dépense publique : « Je suis très ferme sur le déficit public. Par principe, tout écologiste conséquent doit être pour une limitation des dépenses publiques. » Les marchés publics doivent être ouverts à la concurrence. « Des services comme le téléphone, la poste, l’électricité n’ont pas de raison de rester dans les mains de l’État. » Il insiste : « Il n’y a pas de raison qu’il existe un service public de télévision. »


Travail le dimanche

Alors que Sarkozy a dû lui-même reculer sur cette question fin 2008, dix ans plus tôt, Daniel Cohn-Bendit se déclare pour le travail le dimanche. « Il faut admettre que les machines travaillent sept jours sur sept, donc admettre le travail du week-end. » La légalisation du travail le dimanche est avant tout profitable aux multinationales contre les entreprises de type familial. Mais l’eurodéputé met sur le même plan ces deux économies différentes, argument connu et honteux pour faire avaler cette destruction du droit au repos : « J’ai toujours été hostile aux horaires obligatoires d’ouverture des magasins (…) Tout le monde est scandalisé par le travail le dimanche, mais un Français serait aussi scandalisé de ne pouvoir faire son marché ou acheter son pain le dimanche. » Au travers de son argumentation sur le travail le dimanche, on comprend mieux la logique « libérale-libertaire » de Cohn-Bendit et l’immense danger qu’elle comporte sous couvert de modernité et de rébellion. Dans l’extrait suivant, le côté « libertaire » prend appui sur la critique de la famille traditionnelle et le désir du « jeune » de s’amuser pour mieux avancer ses pions ultra-libéraux : « Les parents ont besoin d’être avec leurs enfants, mais il ne faut pas réduire les besoins des gens à ceux de la famille traditionnelle, parents avec enfants (…). Bien des jeunes, qui n’ont pas de contraintes ou de besoins familiaux sont prêts à travailler en VSD (vendredi-samedi-dimanche) comme on dit, pour être libres à un autre moment, voire travailler sept jours d’affilée s’ils ont ensuite une semaine de congés pour aller faire de la marche, de l’escalade ou toute autre chose dont ils ont envie. »


Le moderne contre l'archaïque

Daniel Cohn-Bendit reprend la rhétorique connue du modernisme contre l’archaïsme : la protection sociale doit « évoluer », la gauche défend « une vision bloquée de la société », l’extrême-gauche est « une forme de réaction conservatrice »
Concernant l’Europe, il faut savoir que Daniel Cohn-Bendit a été un grand défenseur de l’euro et de l’indépendance de la Banque centrale européenne, qui empêche tout contrôle des États membres sur leur politique monétaire. En 1998, avec Olivier Duhamel, professeur à Sciences-Po Paris, il publie un Petit Dictionnaire de l’euro (Le Seuil). On peut y lire : « Chacun demeure libre de rêver d’un monde sans marchés financiers internationaux, sans libéralisation des échanges, sans globalisation de l’économie. Mais que gagnerait l’Europe, et chacun de ses peuples, à s’inscrire dans cette nostalgie ? »

Les contempteurs de l’Union européenne seraient des nostalgiques. Dans une tribune publiée dans Le Monde du 26 novembre 1998 « Pour une révolution démocratique », Daniel Cohn-Bendit s’en prend aux « antieuropéens » : « Selon eux, l’Europe organiserait le démantèlement des États-providence et servirait de marchepied à la mondialisation sauvage, caractérisée par la libre circulation des marchandises, des capitaux et par le pouvoir absolu des marchés financiers. Face à une Europe qui ne serait qu’un facteur de régression sociale, le cadre national resterait le plus approprié pour défendre les droits des salariés menacés par le capitalisme. »  L’ex-rebelle choisit son camp : « Les pro-européens (…), pour qui l’Europe rend possible le progrès social dans le cadre d’un espace d’intégration supranational. Pour nous, elle agit comme un bouclier face au libre-échangisme, prend progressivement la place des États-nations traditionnels dans le domaine social et, à leurs faiblesses, substitue une nouvelle capacité d’action économique et financière. » Ici encore, le côté libertaire – l’attaque de l’État-nation – sert avant tout à permettre de déposséder les peuples de leur destin politique.


BHL a tout compris

En somme, si l’on me permet cette comparaison publicitaire, Daniel Cohn-Bendit, c’est le Canada Dry de la politique : ça a la couleur de la rébellion, l’odeur de la rébellion, le goût de la rébellion, mais ce n’est pas de la rébellion ; c’est juste l’idéologie capitaliste classique sous une face souriante et décoiffée. Un produit marketing redoutable.

L’éditorialiste Bernard Guetta ne se trompe pas quand il voit en lui l’image d’une génération « radicale dans le ton mais consensuelle et modérée dans ses solutions »(Le Nouvel Observateur, 26-11-1998). Bernard-Henri Lévy, lui, résume le phénomène Cohn-Bendit de manière lumineuse : « Il tient à peu de chose près le discours des gentils centristes, mais de façon tellement plus séduisante et convaincante. Il dit ce que les centristes disent depuis des années. Il tient sur l’euro des propos qu’eux-mêmes hésitent parfois à tenir. Et, miracle de la musique politique : les mêmes mots qui, dans leur bouche sonnaient économiste, marchand... apparaissent dans la sienne ludiques, sympathiques, généreux » (Le Point, 21-11-1998).

Sur la scène politique française, Daniel Cohn-Bendit servira de fait à affaiblir les alliés de la gauche traditionnelle dans le gouvernement de Lionel Jospin : les communistes et les chevènementistes. Georges-Marc Benamou l’explique le 26 novembre 1998 : « [Cohn-Bendit] est-il à même de gagner son second pari : dépasser le Parti communiste, son rival de trente ans ? Ce serait un véritable séisme pour la gauche qui gouverne (…) En introduisant son libéral-libertarisme, son anti-étatisme, son réformisme économique, Cohn-Bendit fendille le bloc des certitudes de la gauche social-démocrate frileuse. »
Les éditorialistes parisiens oublient un détail : les Verts avaient déjà devancé les communistes en 1989, lors de la candidature d’Antoine Waechter aux élections européennes. Les écologistes avaient obtenu 10,5 % contre 7,7 % pour le PCF. Mais Robert Hue était repassé à nouveau devant les Verts à la présidentielle de 1995 (8 % contre 3 % pour Dominique Voynet). Le 13 juin 1999, Daniel Cohn-Bendit change une deuxième fois le rapport de force entre les Verts et le PCF, en obtenant 9,7 % des voix, contre 6,7 % pour Hue. L’ex-leader de 68, avec tout son arsenal médiatique, fera moins qu’Antoine Waechter. Un détail que les journalistes ne mentionnent pas.

Au vu des options politiques de Daniel Cohn-Bendit, il faut inscrire sa victoire dans la lutte interne du parti socialiste entre les tenants d’une politique sociale véritable et les défenseurs du « socialisme moderne ». Alain Madelin, président de Démocratie libérale, résume très bien cette perspective politique : « Il est clair que sur certains sujets, comme les privatisations d’EDF ou des chemins de fer, la retraite par capitalisation, la concurrence et la sélection dans les universités, l’autonomie des établissements scolaires, Daniel Cohn-Bendit développe une approche libérale en contradiction avec le PS et les Verts. Puisse cette évolution permettre l’arrivée d’un libéralisme de gauche dans ce pays » (Le Figaro, 1-12-1998). Lionel Jospin, et Ségolène Royal après lui, choisira la voie du social-libéralisme en 2002. Avec le succès que l’on sait.

 

Enrichissez-vous !

« Centriste » revendiqué, Cohn-Bendit signe avec François Bayrou (UDF) dans Le Monde du 14 juin 2000 un texte intitulé « Pour que l’Europe devienne une démocratie ».  La lune de miel entre le centriste béarnais et le vert allemand continue en 2005, lorsque les deux hommes feront des meetings communs pour défendre le traité constitutionnel européen (TCE). Cohn-Bendit ne nous étonnera pas sur ce point : il avait déjà été favorable au traité de Maastricht treize ans plus tôt.

Mais le couronnement de Dany-le-Jaune se fera, avec tribunes, journalistes et petits fours, lors de la deuxième université du Medef, alors dirigé par Ernest-Antoine Seillière. Les 1er et 2 septembre 2000, les patrons se réunissent sur le thème très chabaniste « Nouvelle économie, nouvelle société » et invitent l’eurodéputé à débattre. L’ex-rebelle accourt. Je vous livre des extraits du compte rendu du Figaro du même jour : « Ils étaient tout contents, les trois mille patrons en chemisettes réunis hier sur le campus HEC de Jouy-en-Josas, de s’être offert pour leur université d’été du Medef l’insaisissable Dany qui, quelques jours plus tôt, boudait ses amis les Verts (…) “Votre question, commence Dany, le capitalisme est-il moral ?, ne m’intéresse pas. Arrêtez ! laissez ça aux curés ! Le souci des capitalistes, c’est de gagner et ils ont raison.” »


Sophie Divry

 

 CB-M-dias.jpg

L'enfant chéri des médias:


La campagne européenne de Daniel Cohn-Bendit pour les élections de juin 1999 est l’occasion d’un déferlement médiatique considérable autour de sa personne sur le thème « le retour en France du rebelle de Mai 1968 ». Cette occupation médiatique commence au printemps 1998 alors que les médias commémorent avec la légèreté qui est la leur les 30 ans de Mai 68. Elle se poursuit à l’automne. Le 15 novembre 1998, Le Monde fait un portrait du candidat en pleine page, « Cohn-Bendit, l’euro-enthousiaste ». Deux jours plus tard, en une, le quotidien vespéral remarque que « Daniel Cohn-Bendit fait une entrée fracassante dans les médias ». Ensuite c’est Voynet qui prend la parole dans ce journal pour dire à quel point elle le trouve « fascinant » et « émouvant (1) ». Le Figaro suivra sa campagne d’un œil très favorable. Ce quotidien montre son affection à Daniel Cohn-Bendit par deux pleines pages le 10 et le 13 novembre 1998. L’idée principale qui réjouit Le Figaro, c’est que Dany va tailler des croupières au PCF. Le 26 novembre 1998, Le Nouvel Observateur titre en couverture : « Le pavé Cohn-Bendit : il séduit près d’un Français sur trois ». La tête de liste des Verts est décrite en pages intérieures comme « un coup de jeune pour l’Europe », l’hebdo finit son article sur le candidat en rendant grâce à « son talent, qui est grand ». La même semaine, avec ce sens de l’originalité et de la concurrence qu’ont les newsmags, L’Événement du jeudi fait sa une sur : « L’emmerdeur. Enquête sur l’effet Cohn-Bendit. Jusqu’où ira-t-il ? »


Médias, revue de célébration du système médiatique, 12-2008.

Pour qu’on ne m’accuse pas d’avoir fait un décompte à charge, je laisse ce soin au Parisien, qui, dans son édition du 15 décembre 1998, résume la situation : « En vingt-sept jours, Cohn-Bendit a été l’invité vedette de cinq émissions de télévision et de cinq radios. Il a donné onze interviews à des quotidiens ou des magazines, et fait la “cover” à huit reprises d’hebdomadaires ou de mensuels. Résultat : on voit Cohn-Bendit partout. Le secrétaire national [Jean-Luc Bennahmias] n’a-t-il pas tiré un premier bilan médiatique : “Si on avait dû se payer une campagne d’image équivalente aux passages de Dany dans les télés, les radios et les magazines, ça nous aurait coûté 20 millions de francs” ? »

Malgré tout cela, lorsque le journal Libération interviewe le candidat le 6 janvier 1999, la première question est : « La chasse au Dany est ouverte. En ce début d’année, on dirait que Cohn-Bendit est l’homme à abattre. Ça vous plaît ? » Dans l’édito du jour, Jean-Michel Thénard se pose sérieusement la question : « Daniel Cohn-Bendit est-il le candidat anti-mode ? »
Le candidat « anti-mode » remet son costume au mois de janvier 1999 pour, en trente jours, honorer la une du Point et de La Vie, faire publier à son sujet quinze articles dans Le Monde et une tribune à son nom, ainsi que cinq articles et deux interviews dans Le Figaro. Chaque semaine les quotidiens lui consacrent un ou deux articles au minimum. Les hebdos ressortent en février 1999 les articles à peine recyclés de novembre 1998, ainsi de suite ad nauseam. Je vous évite le décompte des interventions radio et télé. Ce qui est sûr, c’est que, selon les termes du Journal du dimanche, « depuis Bernard Tapie, la télévision n’avait pas tenu un tel bon client » (6-12-1998).
Alors, j’ai un défi pour les éditorialistes parisiens : trouver en 2009 de nouveaux vocables pour définir Daniel Cohn-Bendit sans employer les termes « trublion » et « poil à gratter » que l’on retrouve sous toutes les plumes du parti de la presse et de l’argent. Pourront-ils y parvenir ?


Le « moderne » contre le « ringard »

Comment s’explique un tel engouement du système médiatique pour la campagne Cohn-Bendit ? Daniel Cohn-Bendit se définit lui-même à plusieurs reprises comme « une bête des médias ».  Dans une interview donnée au magazine Médias en décembre 2008, il déclare avoir « une relation naturelle avec les journalistes » et une « connivence objective avec eux » : « Comme je n’arrive pas à me taire et que je raconte tout, ça plaît. C’est aussi simple que ça. »

En fait, c’est encore plus simple : Daniel Cohn-Bendit a un discours propre à plaire aux oligarchies qui détiennent les médias. Replaçons-nous dans la chronologie de cette année 1998. Lionel Jospin est au pouvoir depuis 1997, c’est encore les débuts du gouvernement de la gauche plurielle. Le PCF et les Verts ont des ministres au gouvernement, mais l’avantage est numériquement aux communistes de Hue. Dans ce contexte, en avril 1998, Daniel Cohn-Bendit sort, en coédition avec Le Monde, son livre d’entretiens (2) intitulé Une envie de politique, cri de ralliement aux thèses du néo-libéralisme triomphant.

Le parti de la presse et de l’argent est ravi. Dans notre société du spectacle, les médias comprennent très vite que Daniel Cohn-Bendit est l’outil idéal pour faire passer un message de soumission aux lois du marché. Les médias vont donc répartir les rôles : face au trublion Daniel Cohn-Bendit, Jospin incarnera la figure du ringard encore empêtré dans le socialisme de papa, avec comme boulet à son pied d’« archaïques » communistes. Cette grille d’analyse sera appliquée sans ménagement. Jean-Pierre Chevènement, ministre de l’Intérieur de l’époque, quand il aura le tort de critiquer l’invasion médiatique par Cohn-Bendit, sera taxé très vite d’« antisémite ». Une mécanique bien huilée.


Les médias savent en outre qu’il ne soulèvera jamais la question de l’inféodation des médias aux groupes capitalistes et aux publicitaires. En 1983, il déclarait : « Toute réglementation des médias est absurde. Je trouve absurde qu’on n’ait pas la télévision pendant 24 heures. Je suis sûr que le problème de la télévision se résoudrait par la concurrence (3). » Quinze ans plus tard, dans Une envie de politique, il persiste en disant que la privatisation de TF1 était « nécessaire » en 1987. Deux ans après l’arrivée au pouvoir de Sarkozy, Daniel Cohn-Bendit est obligé de mettre un peu d’eau dans son vin : « Il existe des interventions politiques de propriétaires de médias : on ne peut pas le nier. Dassault, l’affaire Genestar, plusieurs cas démontrent que le pouvoir ou une force politique peuvent intervenir. Mais c’est l’exception qui confirme la règle. La manipulation des médias relève du fantasme » (Médias, décembre 2008). Concernant sa position sur l’invasion publicitaire, je n’ai rien trouvé d’autre que cet échange avec Karl Zéro (4) :
« – Tu aimes la pub ?
– Ça m’est égal. »

Cela me semble un blanc-seing donné aux pubards, mais sans doute je fantasme.

Ne pas fatiguer les journalistes

Enfant de la société du spectacle, Daniel Cohn-Bendit entretient cette servilité des hommes politiques face aux groupes de presse. « En politique, lorsque le message ne passe pas dans les médias, c’est de notre faute, pas celle des journalistes. » Conformément à ce raisonnement, il concède que les Verts français ont longtemps eu « une approche, un look, une manière d’être qui fatiguent les journalistes (5) ».

Le look, la manière d’être de Cohn-Bendit se veulent différents de ces écolos pénibles qui ne parlent que de politique et de crise. Cohn-Bendit sait plaire aux journalistes : il leur demande de l’accompagner quand il mange le 31 janvier 1999 avec Robert Hue, secrétaire national du PCF. Le candidat vert traite devant eux le communiste de « traditionnaliste » parce qu’il conteste l’autonomie de la Banque centrale européenne. Ce dîner mondain et ses échanges flamboyants donneront lieu à deux articles dans Libération, le lendemain et le surlendemain. Du haut journalisme. La méthode de Daniel Cohn-Bendit, c’est d’être ainsi dans un registre anti-politique. Il le dit clairement : « Je crois qu’aujourd’hui la majorité plurielle néglige l’urgence et l’émotion (6). »

Pour mettre un peu d’émotion, Daniel Cohn-Bendit se plie à tous les jeux médiatiques. Il commente la Coupe du monde de football de 1998 dans le Journal du dimanche. Avant Olivier Besancenot et avec moins de scrupules, il estime que « pour un homme politique, se rendre dans une émission de divertissement n’est pas honteux (7) ». Il déclare à VSD qu’il est « amoureux de sa femme (8) », que Carla Bruni « n’est pas [son] genre même [s’il a] bien aimé son premier disque (9) ». Il se définit lui-même comme un « narcisse », une « pipelette », un « concierge ». On reste cependant frappé par sa confondante immodestie. Ainsi raconte-t-il à Médias : « Quand je me balade avec ma femme à Paris, elle est toujours fascinée – parfois énervée aussi – parce que des gens, souvent des femmes, m’abordent en disant : “Ah vraiment, tu m’as sauvé la vie !” »

Le plus frappant dans cette omniprésence médiatique est certainement son unilatéralisme : jamais aucun article ne critique Daniel Cohn-Bendit ni ne le met en danger sur ses positions. Tous sont à genoux devant lui comme devant une vache sacrée. La Décroissance arrivera-t-elle à rompre ce sortilège ?

S. D.

1 - Le Monde, 1-12-2008.
2 - Tous les « livres » de Daniel Cohn-Bendit sont en fait des livres d’entretiens retranscrits.
3 - Libération, 22-3-1983.
4 - Le Vrai Journal, 27-11-1998.
5 - Médias, hiver 2008-2009.
6 - Libération, 6-1-1999.
7 - Le Monde, 28-11-1999.
8 - VSD, 11-11-1998.
9 - Médias, n°19, hiver 2008-2009.



CB-4.jpg

Décroissance : une idée pas raisonnable
« Si vous voulez aujourd’hui vous atta…. une décroissance de l’énergie du pétrole etc. il faut une croissance des énergies renouvelables ! Donc c’est pas c’est pas zéro zéro hein ?! Si vous voulez aujourd’hui par exemple que on consomme moins d’énergie dans l’habitat y faut concevoir des maisons y’a des exemples c’qu’on appelle les maisons passives où vous avez besoin au aucun besoin d’énergie. Si vous vous décidez que dans les 30… les 20 années à venir vous réduisez de 80% l’énergie nécessaire dans l’habitat vous créez un programme une croissance une croissance heu de travail parce qu’y faut le faire inimaginable parce que y’a une réforme une transformation absolument nécessaire donc ça veut pas dire la décroissance qu’on va vers plus et plus de chômage c’est le contraire ! »
Daniel Cohn-Bendit, France 3, « Ce soir ou jamais », 28 janvier 2009.

Daniel Cohn-Bendit n’a rien compris à la décroissance. Le vert allemand est contre tout ce qui ralentit, tout ce qui relocalise ou tout ce qui va dans le sens du « moins ». Son imagination est celle de la croissance, dans sa toute-puissance et sa grandeur. Et d’insulter ceux qui ne sont pas d’accord avec lui. Ainsi, dans le domaine de l’urbanisme, il déplore dans Une envie de politique qu’« il y [ait] plusieurs tendances chez les Verts sur cette question. Certains défendent une idéologie petite-bourgeoise qui fait du small is beautiful l’idéal urbanistique, avec au fond le rêve du retour au village ou à la petite ville. Moi je trouve cela terrifiant. D’autres, justement, essaient de repenser la ville, non pour détruire les gratte-ciel mais avec l’idée de restaurer un équilibre entre les constructions et les espaces verts. » Là, c’est sûr, personne n’est terrifié : ce sera la ligne défendue par le Grenelle de l’environnement dix ans plus tard.

Certains ont néanmoins voulu croire que Daniel Cohn-Bendit et la liste Europe Écologie défendraient la décroissance. Sous le couvert de parler à un moment de « décroissance des flux », Daniel Cohn-Bendit ressort le bon vieux discours sur la croissance verte, la croissance immatérielle… bref, du capitalisme vert. « Dans les années 1970, on plaidait pour la croissance zéro contre la croissance forte. La situation a changé (…) Aujourd’hui l’idée raisonnable, c’est plutôt de s’attacher à la qualité de la croissance », dit-il en préambule dans Une envie de politique, en 1998. Face à la crise écologique et sociale mondiale, Daniel Cohn-Bendit pense donc que la croissance économique infinie est une idée « raisonnable ».  Les Américains, premiers consommateurs de pétrole au monde, seraient quant à eux, pour cette croissance qualitative, des leaders et « nous sommes en retard par rapport aux États-Unis ».

En 2008, il reprend cette même idée de croissance durable lors d’un entretien paru dans le blog Rue89 : « La reconversion de l’économie est non seulement concevable mais nécessaire. Dans cette reconversion, il y a décroissance d’une certaine économie et croissance de l’autre. Croissance de l’énergie renouvelable et décroissance du pétrole et de l’énergie nucléaire. Il y a décroissance de la mobilité simplement organisée autour de l’automobile productrice de CO2 et croissance d’une mobilité publique autour de transports en commun et d’une mobilité individuelle produisant de moins en moins de CO2. Décroissance destructrice et croissance du renouvelable et du durable vont de pair » (26-8-2008).
En somme,  Daniel Cohn-Bendit pense que l’on peut prendre le capitalisme sur son propre terrain… Mais on ne s’en sortira pas en remplaçant les avions par des TGV, ni l’électricité nucléaire par celle issue des énergies renouvelables. Il faut ralentir, réduire, changer de mode de vie, bref, faire décroître l’économie des pays riches, faire baisser la productivité.

Car qu’est-ce que cette croissance qualitative si ce n’est la relance par la consommation ? Ah non, nous dit Daniel Cohn-Bendit : « Si je dis qu’il faut provoquer, inventer de nouveaux besoins, de nouveaux désirs, j’ajoute il faut aussi pouvoir faire le tri entre ces besoins. Dans ce que le marché nous propose, il faut que nous puissions choisir. » C’est là qu’intervient un extraordinaire, très important, crucial et « meilleur exemple » pour Daniel Cohn-Bendit : « les programmes de télévision ». « Aujourd’hui en France, en Allemagne ou en Italie, il est inimaginable d’avoir seulement deux chaînes de télévision. Mais l’offre actuelle – trente, trente-cinq chaînes – est surabondante. Il faut donner aux individus le moyen de savoir choisir. Ce n’est pas évident. » On comprend mieux sa mise en garde selon laquelle « la critique de la société de consommation menée [dans les années 1960] est restée incomplète ». La voilà dûm

ent complétée !

http://www.ladecroissance.net/?chemin=textes/daniel-cohn-bendit


_______________________________________________________________________


20060319-chien-renifleur-Mariali-aussi.g

Dessin de Mariali

La fin du pétrole ?

Le premier article que je veux vous présenter est tiré d'un journal quotidien
au Québec, l'un des plus puissants utilisés par l'élite. C'est pour dire que
le ton apocalyptique utilisé dans cet article se veut être un avertissement
pour ceux et celles qui ont des oreilles pour entendre...

La fin du monde (tel qu'on le connaît) est proche
Journal La Presse publié le 28 mai 2009 au Québec
Écrit par François Cardinal
http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/macro-economie/200905/28/01-860553-la-fin-du-monde-tel-quon-le-connait-est-proche.php


Un autre texte, trouvé sur le site de Michel Chossudovsky, décrit le puissant
phénomène de manipulation des masses utilisé pour détruire les droits et
libertés civiles et ainsi, faire avancer l'agenda d'une dictature mondiale.
Le principe de la grenouille chauffée montre que lorsqu'un changement
s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne
suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition , aucune
révolte.
La dystopie Obama, le cauchemar étasunien
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13727

L'économie mondiale en chute libre
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13770

Israël va mener un exercice d'alerte sans précédent sur son territoire
Journal Le Monde, publié le 27 mai 2009
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/05/27/israel-va-mener-un-exercice-d-alerte-sans-precedent-sur-son-territoire_1198558_3218.html

Le virus de la grippe A/H1N1 a été créé de façon artificielle pour réduire la
population de la Terre, estime un expert militaire russe
http://fr.rian.ru/world/20090525/121733869.html

La Corée du Nord menace la Corée du Sud d'une réponse militaire
Journal Le Figaro, publié le 27 mai 2009
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/05/27/01011-20090527FILWWW00291-pyongyang-menace-la-coree-du-sud.php

Qui veut réduire la population mondiale?
http://www.solidariteetprogres.org/article5470.html

Histoire et images d'un petit bébé qui est mort suite à la vaccination contre
l'hépatite B
AVERTISSEMENT: LES IMAGES SONT TRÈS DURES À REGARDER...
http://iansvoice.org/default.aspx




          siteon0.jpg

 

      Etre dans le peuple comme des poissons dans l'eau   par Michel Peyret
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article271

    De Vatican-Kouchner à Lang-Creevy: ou le chiffon rouge pour cacher le char d'assaut   
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article274

    L'adoption du traité de Lisbonne est anticonstitutionnelle par Nicolas Fontclair
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article273

    1er mai 2009: transformez l'essai   par le groupe 1er mai  ( Charentes )
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article268

    Essai nucléaire nord-coréen: il faut "sauver la face" par Yvan Zarkhartchenko RIA Novosti
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article269

    Quand le M'PEP se mord la queue  par Jean Lévy
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article267

    Des conseillers américains au Pakistan par Eric Schmitt
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article272

    Pas de démocratie sans conflit:  un article de notre ami André Bellon dans le Monde diplomatique de juin
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve71

 


117381142.jpg
Michel Collon :

Palestine, symbole universel
Pourquoi la cause palestinienne rallie le tiers-monde   
 
Alain Gresh
- Dubaï, Leviev et le boycott d'Israël
De l'étrange solidarité des pays arabes 

Soutenez le G-192 et signez la pétition
Les yeux du monde entier vont se braquer sur la conférence des Nations unies
 
De l'intolérance bouddhiste
Quand le lobby du dalaï lama fait interdire plusieurs conférences critiques
 
L'histoire honteuse de l'OEA
Naissance et déclin du monstre impérialiste

Des syndicalistes de Nestlé à nouveau menacés
Le géant suisse maltraite ses travailleurs  
 
"Ne dites pas à ma mère que je suis militant, elle croit que je suis terroriste"
L'antiterrorisme nuit gravement aux libertés citoyennes 
 
Excusez-moi de vous déranger...
La communauté internationale lutte-t-elle contre la pauvreté, ou contre les pauvres?


"C'est pas la première fois que le Canard Enchaîné publie des informations confidentielles", ajoute-t-il. "C'est notre rôle de journalistes de révéler ce que l'on cherche à cacher aux citoyens français"
Dans son édition du 20 mai, le Canard Enchaîné publiait par exemple des extraits d'une note rédigée par un responsable du quai d'Orsay montrant, selon le journal, que la France et ses partenaires européens n'avaient pas l'intention de lier le renforcement des relations UE-Israël à la reconnaissance d'un Etat palestinien ou au gel des colonisations en Cisjordanie
http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20090529.OBS8572/le_quai_dorsay_p
orte_plainte_apres_des_fuites_dans_la_p.html



 

« Ce NON retentissant restera dans l’histoire comme la première intrusion des peuples dans la construction européenne et le début de la résistance populaire au néo-libéralisme en Europe (…). 

Le 29 mai ouvre de nouvelles perspectives pour la gauche. Il s’agit aujourd’hui de refonder la gauche sur des bases républicaines et de ne pas décevoir l’espérance du peuple, quand elle sera aux responsabilités aux niveaux national et européen ».
http://mrc53.over-blog.com/article-32034558.html 

 

L'histoire d'un Job des temps modernes:
http://www.basagana-ramon.com/article-32031229.html

dyn005_small150_240_264_jpeg_2632770_b9a


Articles Eva autres blogs :

Sun Tzu 
http://suntzu.vox.com (blog à lire)

Publication d'un encart appelant à l'assassinat d'Obama


Les manœuvres militaires d'Israël débuteront dimanche, a annoncé la Chaîne TV 10 ce samedi....
http://www.juif.org/defense-israel/99285,les-manoeliguvres-militaires-d-israel-debuteront-dimanche-a.php

Israël ouvre une nouvelle ambassade et en rouvre deux anciennes! (L'actu vue par JSS)



Derniers articles sur mon blog sos-crise:
liste complète

Somalie : sont-ce réellement des pirates ?
Ainsi se vérifie une nouvelle fois l’adage qui veut que ceux que l’Occident considère comme des terroristes soient pour les peuples du tiers-monde des résistants…


(L'in)sécurité :

" La sécurité est la plus grande ennemie des mortels. "

William Shakespeare dans Macbeth


"Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut pas exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. "

Françoise Giroud dans Gais-z-et-contents


" A la guerre, la maxime «sécurité d'abord» mène tout droit à la ruine. "

Winston Leonard Spencer Churchill


" Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. "

Albert Camus dans L'Homme révolté (1951)

http://unfunambulesurunfildesoie.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/29/securite-et-fascisme.html



C O M M E N T A I R E S  :  I C I
 
Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages