1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 03:18
  • Votre classement dans le Top des blogs :
  • 191ème /950.000 over-blog - le 30.6.9
    NB Eva: J'ai lu un peu vite, mais il me semble que je suis, grâce à vous fidèle lecteur,
    le 4e blog politique d'over-blog en ce 30.6.9: Après le blog satirique de Sarkozy de Nagy-Bocsa,
    celui de Plumedepresse, et celui de Sarko.France. J'en suis la 1e étonnée !
    Un très grand merci à vous tous (toutes), merci beaucoup ! Votre Eva


    Vaccin-caricature.jpg


  • http://levirusmachin.hautetfort.com/


    Obama et la pandémie, par Eva R-sistons


    Mes amis,

    Voici une information terrifiante que j'ai pêchée sur l'excellent blog de notre amie Bridge, et que j'estime de mon devoir de partager avec vous, en espérant malgré tout que la journaliste autrichienne en question se trompe !

    Souvenez-vous de ce que je vous disais, le jour où l'on fêtait la victoire d'Obama dans le monde entier: Ne s'agit-il pas de la perpétuation de la même politique sous un visage plus souriant ??? Méfiance, donc ! Las, je ne pensais pas si bien dire ! Le premier coup d'état militaire de l'ère d'Obama vient d'avoir lieu, au Honduras, pour permettre aux USA de reprendre la main sur leur ancienne chasse gardée. Qui dénonce cette honte ? Personne, à part Thierry Meyssan, comme d'habitude ! 
    (
    http://bridge.over-blog.org/article-33301951.html).  Et Michel Collon ! En effet, à l'instant, je reçois la dépêche de Michel Collon, que je joins dans ce post.

    Et maintenant, voici la programmation de la pandémie, à des fins eugénistes de réduction de la population : " Ils ont crée le prétexte de la grippe porcine pour justifier leur plan de vaccination de masse, et ce sera le bon moyen d’administrer un agent biologique toxique qui causera la mort du peuple américain. Cette action est une violation de la loi anti terroriste sur l’emploi d’armes biologiques " (voyez ci-joint son article). La chose semble terrifiante, mais crédible : "Ils" (au sommet) sont prêts à tout pour diminuer la population,  respirer un air plus pur, et se partager le butin des dernières ressources non encore pillées. "Ils" nous manipulent constamment.

    vaccins-peur-enfants.jpg  

    Concernant Obama, posez-vous une question: Croyez-vous vraiment que les Décideurs auraient programmé un homme aussi charmant, de surcroît un Black,  s'ils n'avaient pas une, ou des idées, derrière la tête ??? Il fallait coûte que coûte faire oublier la désastreuse image du shériff texan Bush. N'entendez-vous pas nos chaînes télévisées de désinformation se pâmer devant le retour de l'Amérique que l'on aime ???? Et qu'ils s'évertuent à faire aimer au bon peuple à coups de D-day commentés par Melle Druker et son adjoint néo-conservateur bon teint !

    Bref, nous avons été bernés. Comme hier en I4 et en 39, en Irak et en  Yougoslavie (prétextes entrées en guerre).

    Aujourd'hui, la nouvelle réjouissance, en attendant mieux, c'est la pandémie.

    cochon-vamp.jpg

    Pourquoi une pandémie ? Figurez-vous que je me suis amusée à en écrire les raisons, hier. Voici mon point de vue :

    - Faire travailler les ptits copains à la tête des labos
    - Faire diversion (aux problèmes socio-économiques)
    - Nous isoler les uns des autres. Face aux réjouissances qu'on nous prépare, endettements, récessions, politiques de rigueur, destruction de nos emplois, de nos protections sociales et de nos services publics, crises, virus, contrôles et judiciarisation de nos moindres faits et gestes, guerres préventives, permanentes, nucléaires, catastrophes climatiques dûment programmées,... face à toutes ces réjouissances, donc, les citoyens expriment de plus en plus leurs réserves, en manifestant, en protestant, en trépignant, en prenant en otage leurs dirigeants, etc. Et on nous promet que tout cela finira dans la rue. Pour éviter les émeutes risquant de se retourner contre eux, nos bienfaiteurs de Bilderberg ou de la Trilatérale ont mis au point les jolies pandémies qui nous donneront l'envie de rester chez nous plutôt que de participer à des rassemblements de masse, nécessairement contagieux. Et de travailler à la maison, malades ou pas. S'il reste du travail !
    -
    Nos ingénieux maîtres ès-mondialisations fort bienheureuses, ont décidé de mettre en place le grand projet de leur existence, le fameux Nouvel Ordre Mondial qui nous asservira complètement. Et comment nous donner l'envie de vivre cette nouvelle merveilleuse expérience, sinon, via nos chers médias,  en se servant des crises ou des pandémies pour justifier ensuite, la nécessité d'une puissance protectrice ! Nos sauveurs seront là pour nous sauver. Comme disait la publicité d'une banque, "votre argent nous intéresse". Mais aussi notre capacité à consommer, notre enthousiasme à nous laisser plumer au travail ou à servir de chair à canons, le cas échéant.
    - Avec un vaccin, on peut tout inoculer. Une puce microscopique, ou un agent biologique toxique. Alleluia ! La vie est belle, comme dit la pub. La mort aussi !

    - Nous faire peur. Si nous avons peur, nous sommes plus fragiles, plus malléables. Et en avant les mesures édictées par nos banksters !


    vaccin-survivant.jpg



    Dieu, que la pandémie est jolie ! Et le sourire d'Obama charmant !


    Dernier acte de la (tragi-)comédie bientôt ?

    Il n'est pas sûr qu'avec le recul, nos concepteurs à l'imagination débridée se félicitent du résultat de leurs oeuvres.

    Je vous avais récemment parlé de société frankestein. Nous y sommes ! Seulement voilà, les créatures des Frankestein échappent parfois à leurs concepteurs ! Et pour les rattraper, ensuite..
    Allez, on n'a pas fini de rigoler !


    Eva, qui n'acceptera plus de sitôt un vaccin ! Et dire que je suis la fille d'un homme qui a été le cobaye de son oncle, inventeur d'un des plus célèbres vaccins ! Le monde est petit...

    J'invite mes nouveaux abonnés à lire les derniers posts, j'ajoute sans cesse de nouvelles infos, au fur et à mesure de mes découvertes... Et par ex, je vous convie, si ce n'est déjà fait, à lire ce qui concerne nos guerres "vertes" . Ecologiques, s'il vous plaît !

    vert-ho.jpg  sderotjpg-a0a06f-bd8d2-63341.jpg 

    TAGS: Vaccins, pandémies, Obama, Frankestein,  puce, Nouvel Ordre Mondial, Bush, Irak, Yougoslavie, D-day, Melle Drucker, armes biologiques, Thierry Meyssan, Honduras, Etats-Unis, banksters, Bilderberg, éugénisme, Trilatérale...


    grosse-porcherie.jpg

    Grippe porcine: Une journaliste autrichienne accuse l’ONU et des responsables politiques de préparer un génocide planétaire
     
    Une journaliste d’investigation autrichienne prévient le monde entier que le plus grand crime de l’histoire de l’humanité est en marche. Jane Burgermeister a récemment déposé une plainte auprès du FBI. Elle accuse l’Organisation Mondiale de la Santé, L’ONU, et plusieurs personnalités politiques hauts placés de vouloir commettre un génocide de masse. Elle a aussi préparé une procédure de justice contre la vaccination forcée qui se prépare aux etats unis d’amerique. Elle avait préalablement lancé une procédure de justice contre les sociétés pharmaceutiques Baxter et Avir Green Hills Technology, qu’elle juge responsable d’avoir délibérément produit la grippe porcine afin d’en retirer des bénéfices.(productions de vaccins etc)

    Elle présente des preuves de bioterrorisme, qui sont en violation avec la législation américaine et accuse des responsables politiques américains d’agir pour le compte des banquiers internationaux, qui eux-mêmes contrôlent la Réserve Fédérale américaine, l’ONU, et l’OTAN. Elle les accuse de fomenter un génocide de masse contre la population américaine, par l’utilisation de la grippe porcine.
    Les personnalités visées par la plainte sont Barack Obama, David Nabarro(Coordinateur de la grippe porcine à l’ONU), Janet Napolitano(Secretaire d’état à la Sécurité Interieure) David de Rotschild, David Rockefeller, George Soros,(investisseur international) Werner Faymann(Chancelier d’Autriche), Alois Stoger(Ministre de la santé Autrichienne). Aux yeux de cette journaliste, les personnes citées précédemment, font partie d’un syndicat international du crime qui ont développé, produit, et employé des armes biologiques pour éliminer les populations des etats unis d’amerique et d’autres pays, et ce pour des fins politiques et financiers. Elle les accuse d’avoir conspiré ensemble, et d’etre les responsables du financement du programme international d’armes biologiques, impliquant des compagnies pharmaceutiques tels que Baxter et Novartis. Ils ont crée le prétexte de la grippe porcine pour justifier leur plan de vaccination de masse, et sera le bon moyen d’administrer un agent biologique toxique qui causera la mort du peuple américain. Cette action est une violation de la loi anti terroriste sur l’emploi d’armes biologiques.

    Cliquez ici pour lire le reste de l’article en Français  Source: Natural news
    http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=149 

    Voir aussi :
    Les américains devront se faire vacciner contre la grippe, pas 1 fois, ni 2 fois, mais 3 fois! 

    http://bridge.over-blog.org/article-33284360.html

    grippe-A-cochon.jpg
    Salut, les potes ! Vous aimez ce blog ? Abonnez-vous ! C'est gratuit !

      

     Israel pratique l’apartheid
    et le colonialisme: Étude sud-africaine

    acquatic-map-wb.jpg?w=480&h=726


    Le Conseil pour la Recherches en Sciences Humaines (
    HSRC) d’Afrique du Sud a publié un rapport confirmant qu’Israël pratique le colonialisme et l’apartheid dans les territoires palestiniens occupés.

    Le HSRC a commandé une étude à une équipe internationale d’universitaires et praticiens de droit international de l’Afrique du Sud, d’Israël, de l’Angleterre et de la Cisjordanie. Le rapport de 300 pages résultant intitulé “Occupation, Colonialisme, Apartheid? : Une réévaluation des pratiques d’Israël dans les territoires palestiniens occupés sous la loi internationale”, représente un travail de recherche de 15 mois et constitue une revue exhaustive des pratiques d’Israël dans les territoires palestiniens occupés selon les définitions du colonialisme et d’apartheid tel que défini par la loi internationale.

    La directrice du projet, Dr. Virginia Tilley, explique en citant le rapport que les trois piliers de l’apartheid sud-africain sont tous pratiqués par Israël. En Afrique du Sud, le premier pilier était de démarquer la population du pays en différents groupes raciaux et d’accorder des droits supérieurs, privilèges et services au groupe racial blanc. Le second pilier était d’opérer une ségrégation de la population en différents endroits géographiques qui étaient alloués par la loi à différents groupes raciaux et de restreindre le passage de membres de n’importe quel groupe vers d’autres endroits alloués à d’autres groupes. Le troisième pilier est la “matrice de lois et de politiques de “sécurité” draconiennes qui était employée pour réprimer quelconque opposition au régime en place et pour renforcer le système de domination raciale en fournissant des outils de détention administrative, torture, censure, d’interdictions et assassinats.”

    Le rapport conclu que les pratiques d’Israël dans les territoires palestiniens occupés démontrent ces trois mêmes “piliers” d’apartheid:

    Le premier pilier dérive des lois et politiques israéliennes qui établissent une identité Juive dans le but d’établir légalement un statut juridique préférentiel et matériel aux Juifs plutôt qu’aux non-Juifs.

    Le deuxième pilier se reflète dans la grande politique d’Israël de fragmenter les territoires palestiniens occupés pour s’assurer que les Palestiniens soient confinés à des réserves désignées pour eux alors que les Juifs israéliens sont interdits d’y pénétrer, mais pouvant tout de même être libres de mouvement à travers le reste des territoires palestiniens. Cette politique est mise en évidence par les larges appropriations de terres palestiniennes qui continuent de faire diminuer l’espace disponibles pour les Palestiniens; des points de fermetures hermétiques et l’isolation de la bande de Gaza du reste des territoires occupés; de la coupure et détachement délibéré de Jérusalem-Est du reste de la Cisjordanie; et du morcèlement du territoire palestiniens en de petites enclaves assiégées et non-contigües pour les Palestiniens, ressemblant à un archipel d’iles déconnectées.

    Le troisième pilier est “l’invocation de prétexte de la sécurité de la part d’Israël pour valider des restrictions sur la liberté d’opinions, d’expression, de réunion et de mouvement des Palestiniens pour masquer l’intention sous-jacente de réprimer la dissidence envers son système de domination et ainsi, maintenir le contrôle sur les Palestiniens comme groupe.”

    Et personne ne connait les conditions d’apartheid mieux que l’Afrique du Sud.

    Téléchargez le rapport [PDF - 3 MB]

    http://les7duquebec.wordpress.com/2009/06/30/israel-pratique-lapartheid-et-le-colonialisme-etude-sud-africaine

    http://bridge.over-blog.org/article-33275676.html

    colon-ies.jpg 

    Vers la société du contrôle total
    et de la surveillance perlanente (1)

    Mercredi 30 avril 2008

    Le 11 septembre 2001 a marqué les esprits. A partir de cette date, le monde a changé. Pas seulement en raison de la guerre du Golfe qui en a découlé, mais aussi en raison des mesures contre le terrorisme qui ont suivi.


    Il est vrai, certes, que certaines technologies et mesures existaient déjà SUR PAPIER avant 2001 (comme par exemple les cartes d'identité électroniques). Mais les « attentats » contre les deux tours en ont accéléré l'adoption.


    A partir du 11/09/2001, le monde est entré dans une nouvelle phase sinistre de l'histoire : celle qui mène vers l'état-policier, le contrôle total des populations et la surveillance permanente des individus, bref vers une dictature mondialisée.


    Cela vous semble un peu « gros » ou « parano » ? Faisons donc un petit résumé des lois et technologies liberticides qui ont progressé à partir de cette date.


    Des lois qui tuent les libertés


    Le 11 septembre a tout d'abord mis en place le fameux « Patriot Act » ou « loi patriote », un terme bien ironique pour une mesure « d'exception » qui permet au gouvernement, au nom du combat contre le « terrorisme », de passer au-dessus de la Constitution (qui, rappelons-le, est la base de la démocratie) et de passer outre les droits et libertés des citoyens. Ainsi, il est exact que depuis de l'adoption du Patriot Act, les USA ne sont plus vraiment une démocratie, ce qui constitue un sérieux danger et une dérive potentielle vers la dictature. En outre, depuis lors, la plupart des mesures du Patriot Act ont été prolongées de façon définitive. Cette dangereuse loi, qui était supposée être une loi « d'exception » (donc temporaire), est donc devenue une loi PERMANENTE.


    Et dans nos pays ? Des lois semblables au Patriot Act ont rapidement fait leur apparition dans nos pays et ailleurs également, pour finalement se répandre tout autour du monde. Par exemple, la France a eu la loi Perben ; et la Belgique a eu la loi du 19 décembre 2003 (nouvel article 137 du code pénal inséré par la loi belge du 19 décembre 2003 et paru dans le Moniteur belge du 29 décembre 2003); dernièrement, après les attentats de Londres de juillet 2005, l'Europe a pris de nouvelles mesures « antiterroristes », dont notamment l'augmentation des caméras de surveillance et la rétention et la conservation des données téléphoniques et des e-mails. Ces mesures n'ont pas de limite dans le temps ; elles sont donc devenues, elles aussi, permanentes. Et nous ne vivons donc plus vraiment en démocratie  non plus !


    En réalité, au nom de la sacro-sainte « lutte contre le terrorisme », on a fait entrer à peu près n'importe quelle mesure de CONTROLE, de SURVEILLANCE et de REPRESSION, et ce un peu partout sur le globe. On a tellement gonflé l'importance de ces mesures antiterroristes de soi-disant « sécurité » qu'on les a fait passer en réalité avant les libertés et les droits ! Bref, on a fait croire aux gens que la sécurité devait prévaloir sur les libertés et les droits de l'homme ! Nos politiciens ne sont sans doute pas prêts à l'admettre, mais c'est pourtant bien ce qui s'est passé. En bref, nous sommes à présent, à peu près partout dans le monde, sur la voie de la dictature...


    Bien plus grave, la plupart des mesures et technologies qui avaient été AU DEPART prévues contre les terroristes ont tendance à être aujourd'hui appliquées à d'autres portions de la population : au début, ce fut pour les criminels dangereux et récidivistes, le grand banditisme ; ensuite, on a visé la petite criminalité et la délinquance ; à l'heure actuelle, on est en train de glisser vers tout contrevenant, manifestant, protestataire... bref, potentiellement, vers TOUT CITOYEN ! On est en train de dire aux gens l'ineptie suivante : « Pour votre sécurité et pour vous protéger des terroristes et des criminels, il va falloir installer toute une série de dispositifs intrusifs, et vous allez devoir abandonner une partie de votre vie privée et de vos libertés ». C'est un mensonge, une pente très dangereuse qui mène tout droit à un régime de surveillance totalitaire.


    La dérive est donc très claire, et elle est bien là : nous glissons vers un monde totalitaire dans lequel les libertés, les droits, la vie privée et la dignité sont sacrifiés au nom du mythe et du leurre de la sécurité maximale !


    Nous allons à présent passer en revue les différentes technologies liberticides (= tueuses de libertés) qui ont été introduites ou développées depuis le 11 septembre 2001, et vous allez voir que la situation est plus que préoccupante, voire même gravissime...(...) La suite : http://bbsky.over-blog.org/article-19169914.html

    Vers la société du contrôle total et de la surveillance permanente (partie 2)

    Vers la société du contrôle total et de la surveillance permanente (partie 3)

    Vers la société du contrôle total et de la surveillance permanente (partie 4)

    http://bridge.over-blog.org/article-33300916.html

    police-crs-ss.gif 


    ___________________________________________________________________________________________


    Alerte ! Premier coup d’État militaire de l’administration Obama ! Reprise en mains de l'Amérique Latine, en commençant par le Honduras !


    Voir mon précédent  post : http://r-sistons.over-blog.com/article-33285595.html

    et ici :


    UN APPEL DU HONDURAS :
    Bonsoir Michel,
    Au même instant que tes messages arrivent, bien des choses importantes sont en train de se passer en Honduras. Radio Progreso est interdite d'antenne depuis ce lundi vers 10H00 d'Honduras. La page web de la station est aussi bloquée. En revanche, ALER a réussi à faire passer mon signal de Progreso à travers son système satellitaire.
    Je te demande au nom de nos frères honduriens de faire tout ton possible pour diffuser la nouvelle et faire le nécessaire pour empêcher que la population hondurienne reste dans l'ignorance de ce qui est en train de se passer là-bas. Plusieurs dirigeants et membres de la résistance populaire hondurienne n'arrêtent pas de demander cela. Faire savoir qu'ils occupent des postes de péage, des ponts etc et ont promis de rester mobilisés dans une grève nationale au finish jusqu'au retour de Mel Zelaya, le président légitime de ce pays.      http://www.aler.org 
    Pour ceux qui parlent ou comprennent la langue, cliquez sur ALER satelite en directo.
    VENCEREMOS! NOUS VAINCRONS!
    Bien à toi,
    Alejandro

    Infos brèves et urgentes
    sur www.michelcollon.info - Investig'Action

    Le président Zelaya retournera jeudi au Honduras - Hillary Clinton - Envoyez un mail de réprobation au pseudo-président - Appelez l'administration Obama - Un caricaturiste arrêté - Répression de la protestation populaire - L'unité des forces armées se rompt - Communiqué Telesur - Libération de la journaliste arrêtée - "Délit impardonnable : demander au peuple" - Jamais sans le consentement des USA - L'ambassadeur de Cuba agressé. - Guatemala, Salvador et Nicaragua font blocus - Chili et Mexique : retrait des ambassadeurs
    LIRE : Brèves Honduras

    TEST-MEDIAS - COMMENTAIRE DE MICHEL COLLON :
    Le public européen ignore la vaste protestation populaire au Honduras, et sa répression.
    On veut faire croire qu'Obama est innocent. Comme si les militaires honduriens n'étaient pas formés et encadrés par Washington. Comme si le gentil Obama ne venait pas d'augmenter le budget de la CIA, donc des coups d'Etat. Pour empêcher l'Amérique centrale de basculer à gauche et de conquérir son indépendance.
    Une tactique classique : d'abord, Obama refuse de condamner le coup d'Etat et appelle au "dialogue". Si les putschistes l'emportent, il gagne. S'ils perdent, il les désavouera. Classique aussi, la diabolisation du président Zelaya. Solliciter un deuxième mandat présidentiel, comme dans la plupart des pays européens ? Quelle horreur ! Comment un leader résistant aux USA ose-t-il demander d'être réélu ? 400.000 Honduriens ont signé pour qu'il en ait le droit ? Leur voix comptent moins que celle de l'Armée, du patronat et des évêques.
    En Amérique latine, l'Histoire se répète. A nous de contribuer à y mettre fin.

    LECTURES :
    MICHEL COLLON - A propos des méthodes de la CIA pour manipuler l'opinion
    MICHEL COLLON - Quelle sera demain la politique internationale des USA ?



    boulot85


    http://www.mopopopo.canalblog.com/

  • Diplomatie: la Russie lance une politique du consensus (Lavrov)
  • La victoire d'Ahamadinejad confirmée par le Conseil des gardiens
  • Honduras: Moscou condamne le coup d'Etat  
  • Ahmadinejad veut une enquête sur la mort de l'étudiante Neda
  •  

    ____________________________________________________________________________________________

     

  • Pactes avec le diable ou comment de grandes banques américaines ont profité de l'holocauste pour s'enrichir sur les juifs déportés.
  • Brésilienne, universitaire, touriste et... indésirable en France
  • Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?
  • Police belge : une couche en plus
  • Un rapport épingle la gestion de Patrick Balkany (hum hum, "il a un témoin ?oui, moi, Isabelle Balkany")
  • Europe : la course vers l'abîme....
  • LES HÔPITAUX FRANÇAIS DÉBORDÉS PAR LA GRIPPE A



grippeaviaire.jpg

Les Hôpitaux français débordés par la grippe A

UN ÉTÉ CHAUD ET DES MESURES
DE CONFINEMENTS




« La France se prépare à une grippe plus sévère à l’automne » titre Le Figaro en manchette aujourd’hui. L’article reflète une certaine prise de conscience du fait que nous n’assistons pas à une grippe usuelle et que des pans entiers des plans anti-pandémiques peuvent se révéler des lignes Maginot redoutables.

A l’heure actuelle, quatre aspects préoccupent les spécialistes. D’abord, le fait qu’en plein été, une période théoriquement peu propice à la grippe, le virus H1N1 a réussi à flamber à Paris en quelques jours. Les experts estiment qu’à l’automne entre 25 et 50% de la population pourrait être touchée. « L’hypothèse la plus plausible est la survenue d’une deuxième vague à l’automne avec un assez grand nombre de cas, du fait de la forte contagiosité de ce H1N1 », assure le Pr Patrick Berche (chef du service microbiologie à l’hôpital Necker de Paris) « Dans ce cas, l’épidémie sera difficile à contrôler pendant 8 à 10 semaines durant lesquelles il faudra probablement envisager des mesures d’isolement collectives », poursuit-t-il. C’est aussi le scénario auquel s’attend en Angleterre le Dr Liam Donaldson, directeur général de la santé, « avec des dizaines de milliers de nouveaux cas par semaine ».

Une fois qu’on fait le calcul, on comprend l’inquiétude. Si 30 millions de français attrapent une grippe saisonnière (dont le taux de mortalité est 1 pour 1000), cela fait déja 30000 morts. Mais si le taux de mortalité est deux ou trois fois plus élevé, comme c’est le cas pour la grippe A, il faut multiplier d’autant le nombre de décès.

En bref, dans un scénario catastrophe (mais hautement probable), on ne peut plus exclure la possibilité de 90000 morts d’ici l’automne et cela même avant toute mutation du virus pour l’instant peu virulent.

Comme souvent en France, on est prêt à gagner la dernière guerre pas la prochaine. Ainsi,le plan anti-pandémique, dont on ne peut pas remettre en question les grandes qualités, était prévu contre la grippe aviaire (H5N1), un virus très virulent (60% de mortalité), mais peu contagieux. Or, le H1N1 oblige d’imaginer rapidement un « plan B » pour une grippe peu virulente mais très contagieuse. Comme le note Le Figaro, « le passage de ce plan de la théorie à la pratique met d’ores et déjà en exergue des problèmes de logistique qui n’avaient pas été imaginés sur le papier. »

Exemple : « Lundi, à l’hôpital Necker, aux urgences pédiatriques, les cas suspects côtoyaient encore les patients atteints d’une toute autre maladie. Une telle situation ne devrait plus être possible », relate Le Figaro.

Jeudi, Roselyne Bachelot a annoncé dans ce sens une « évolution du plan pandémie grippale » et demande, contrairement à ce qui était prévu, que les généralistes soient au centre de la prise en charge. « La progression de la pandémie et l’augmentation du nombre de cas nous pousseront certainement à étendre, dans le courant de l’été, la prise en charge des patients en milieu ambulatoire » affirme-t-elle. Si les médecins généralistes sont envoyés en première ligne sur le front, les malades sont renvoyés en famille avec des masques et des instructions permettant (en théorie) d’éviter toute contamination.

En tout cas, toute cette affaire n’est qu’un triste aveu que nos hôpitaux, déjà saturés par d’autres pathologies, sont dans l’incapacité d’affronter une grande pandémie ou les victimes d’une catastrophe majeure.

 Madame la ministre, avant de la voter, il fallait la lire, la loi Bachelot ! 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-33267644.html


                                                          3-petits-cochons.jpg


La Russie redevient une grande puissance géopolitique

La Russie intervient en Afrique, réunit la Chine, le Brésil et l'Inde, ignore l'Amérique et séduit l'Allemagne. Edouard Husson revient sur quelques évènements diplomatiques passés inaperçus dans les médias occidentaux. Il anticipe par ailleurs un nouvel épisode de la Grande coalition en Allemagne.

peuplier (www.flickr.com/photos/peuplier) - Flickr - cc -
peuplier (www.flickr.com/photos/peuplier) - Flickr - cc -
 
Mercredi 24-Jeudi 25 juin 2009 Une révolution géopolitique a commencé
  
Comment ne pas revenir sur la révolution géopolitique qui a commencé la semaine dernière, à Ekaterinbourg? L'Organisation de Shangaï (la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan) a commencé d'envisager la création d'une monnaie commune de règlement des transactions commerciales au sein de la zone. Réunis parallèlement par la Russie et la Chine, le BRIC ( Brésil, Russie, Inde, Chine) a renchéri sur la nécessité de mieux réguler les relations financières internationales et de voir émerger de nouvelles monnaies de réserve officielles, à côté du dollar. La presse allemande est très sobre, pour commenter ces deux rencontres. La tonalité  générale consiste à expliquer que la Russie et la Chine cherchent les moyens de contenir les effets de la crise sur leur économie.

S'en tenir là, ce serait cependant ne pas voir le retournement qui se produit par rapport à septembre 2001. Les Etats-Unis apparaissaient tout puissants en Asie Centrale; et Vladimir Poutine avait soutenu « la guerre contre le terrorisme », y compris si cela signifiait accepter des bases américaines dans la zone d'influence russe. Huit ans plus tard, les Etats-Unis sont toujours plongés dans la guerre d'Afghanistan; et la Russie agit de concert avec la Chine sans consulter les Etats-Unis. Ces derniers ont en vain tenté d'être invités à Ekaterinbourg, au moins à titre d'observateurs. La Russie et la Chine se sont permis d'accorder leur soutien à Ahmadinejad en plein sommet. Le coup le plus spectaculaire est d'avoir associé le Brésil et l'Inde à la réunion d'Ekaterinbourg. A présent, presque la moitié de la population de la planète réclame un nouvel ordre monétaire et financier international. Les Etats-Unis n'auront pas d'autre choix que de répondre à l'invitation qui leur sera adressée maintenant qu'une position commune a été élaborée.


La Russie redevient une grande puissance géopolitique

Vendredi 26-Samedi 27 juin 2009 - Madame Merkel s'adapte à la nouvelle donne géopolitique mondiale
 
Le chancelier allemand est aux Etats-Unis. Madame Merkel imagine un triangle géopolitique Etats-Unis-Europe-Russie. Comme la Russie est au coeur de l'Organisation de Shangaï et du BRIC et qu'elle participe au G8, Moscou est désormais au centre de la géopolitique mondiale. Vingt ans après le début du démantèlement de l'Empire soviétique (on fête ce samedi le vingtième anniversaire de la réouverture de la frontière entre l'Autriche et la Hongrie en 1989), la Russie est à nouveau une puissance.

Madame Merkel avait, la fin de semaine dernière, beaucoup critiqué le pouvoir iranien. A Washington, elle a modéré ses propos, non seulement parce que des représentants de l'industrie allemande le lui ont demandé mais à cause de la ligne politique suivie par Barack Obama, qui ne veut pas d'un soutien trop affiché aux manifestants iraniens, de peur d'aggraver la répression contre eux.

Quand on observe sans passion l'élection iranienne, on comprend bien que le pays est profondément divisé entre des classes moyennes et supérieures éduquées et plus urbaines, qui aspirent à la démocratie et les couches populaires, autant rurales qu'urbaines, maintenues dans la pauvreté par l'isolement de l'économie du pays. Même s'il y a eu de la fraude, il semble bien que le rapport de force électoral entre Moussavi et Ahmadinejad soit essentiellement un rapport de force sociologique. L'Occident n'a pas intérêt à provoquer la guerre civile en Iran, sauf à renier ses propres principes.
Partager cet article
Repost0
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 15:15
 Alerte ! Reprise en mains de l'Amérique Latine
par l'Administration Obama, dans un silence
médiatique assourdissant ! (voir + bas)




Bonjour mes amis,

Je reviens sur le phénomène Jackson. Est-il mort pour avoir manifesté trop d'indépendance ??? Cela serait très grave, car cela voudrait dire qu'à l'heure où l'Occident entreprend toutes ses croisades "au nom de la démocratie", elle bafoue tous ses beaux principes jusque dans le domaine artistique.

L'Actualité va si vite, que je n'ai même pas le temps de traiter des sujets de fond, demandant beaucoup d'investigation. Ainsi, alors que le livre "Sarkozy Israël et les Juifs" n'était pas publié, je préparais déjà, avant l'heure, depuis presque trois mois maintenant, un "J'accuse", en référence au célèbre "J'accuse" de Zola. Femme éprise de liberté, journaliste indépendante, intellectuelle au sens plein du terme, c'est à dire non partisane, je sentais bien que quelque chose ne tournait pas rond en France. Admiratrice du Gl de Gaulle pour son indépendance, parce qu'il était un visionnaire courageux, je ne pouvais accepter le terrorisme psychologique, intellectuel, qui étend sa chape de plomb sur notre pays, même au détriment de grandes consciences morales comme le Préfet Guigue. Et au profit d'esprits courtisans comme Philippe Val, aujourd'hui promu pour son alignement indigne d'un intellectuel authentique. En son temps, j'ai écrit un "dîner du CRIF" pour, avec humour, m'en prendre à une Institution typiquement française, passage obligé si l'on veut réussir en politique ou se pavaner dans les Médias soumis au Clan qui a pris la France en otage. Et j'allais récidiver. Dès que l'actualité sera un peu moins chargée, je vous offrirai enfin mon "J'accuse", qui aurait dû être un événément, il y a trois mois, et qui ne sera plus, aujourd'hui, qu'une manifestation de courage parmi d'autres. Vous me connaissez suffisamment, désormais, pour savoir que je sens les événements avant qu'ils n'arrivent sur le devant de la scène, dans leur vérité - ou pas, en raison précisément de leur charge de vérité.

La loi Gayssot est une honte, car elle porte atteinte à un droit citoyen fondamental: Celui de la liberté de penser différemment. Une démocratie se déshonore en promulgant des lois qui restreignent la liberté de l'intellectuel, même celle de contester un fait largement établi: La Shoah. Comme dirait l'autre, même si je ne suis pas d'accord, je me battrai toujours pour qu'il puisse exprimer ce qu'il pense.

Avec Jackson, et la vidéo qui circule
(http://daimolytion.net/videos/754/mjackson-vs-illuminati - supprimée, je la remplace par celle-ci:  http:// www.dailymotion.com/relevance/search/illuminati/video/x9k434_michael-jackson-face-aux-illuminati_news), nous voici au coeur d'une problématique éternelle: Est-on libre de tout dire, de tout critiquer, de tout mettre en doute, de tout contester ? Et cela va très loin: Le Gl de Gaulle a pris la liberté, alors fantastique, d'aller à contre-courant, sans cesse d'ailleurs, tant en incitant à résister au nazisme, et donc au pouvoir français légal qui collaborait avec lui, qu'en "sortant" la France du carcan de l'OTAN ou en décrétant que notre pays devait avoir une politique pro-arabe. De Gaulle se méfiait de l'emprise démesurée (qu'on rétablit aujourd'hui, avec des D-day scandaleux) des Etats-Unis, et des institutions juives représentant selon lui, je le cite, "un peuple fier et dominateur". Que ce peuple soit fier de ses réalisations, est une chose, qu'il érige l'arrogance anti-démocratique en mode de pensée, en est une autre. Bref, pour tout dire, il avait une fois de plus cerné les menaces là où elles étaient. Mais avec Sarkozy, qui n'aime pas la France et qui se soucie plus de sa réussite personnelle, passant aujourd'hui dans notre pays par une allégeance aux Institutions juives (mon propos n'est pas, ici, de discuter de la sincérité du Président, j'ai récemment abordé la question des faux-amis des Juifs, se servant scandaleusement d'eux), avec Sarkozy, donc, la servilité atteint des sommets. Et à travers lui, notre liberté est prise en otage.

Pour revenir à l'art, il est clair aujourd'hui que les "intellectuels" (qui n'en sont pas, d'ailleurs, puisque précisément au lieu d'être indépendants ils sont dépendants de leurs origines, en l'occurrence juives, et donc néo-sionistes engagés en faveur d'Israël) qui ont le vent en poupe, sont justement ceux qui sont le plus alignés sur la Pensée Unique qui tue la liberté, la démocratie, et menace la paix, aussi, désormais (et c'est très grave !).

Est-il permis de critiquer Israël, aujourd'hui ? Et plus généralement, un homme comme Jackson est-il libre, comme beaucoup aujourd'hui d'ailleurs, d'être interpellé par l'Islam ? En fait, si l'on examine en toute indépendance les valeurs de nos sociétés judéo-chrétiennes dites abusivement "démocratiques", on s'aperçoit qu'elles mettent en avant la compétition, brutale et sauvage, la liberté sexuelle à tout va, dont je ne suis personnellement pas sûre qu'elle soit le meilleur atout de bonheur, le consumérisme à tout prix, etc. Et la chrétienne convertie que je suis, sans le moindre esprit partisan, reconnaît que l'Islam, aujourd'hui, peut fasciner les esprits épris de pureté, d'exigence morale, d'éthique, voire même de pudeur. Il suffit de comparer les principes de l'économie islamiste et ceux du capitalisme, par exemple, pour comprendre la supériorité des premiers, au moins sur le plan de l'éthique qui justement, nous fait tant défaut aujourd'hui.

Bref, pour tout dire, de plus en plus d'individus, aujourd'hui, recherchent l'absolu ailleurs que dans nos valeurs passablement nauséabondes. Et dans l'Islam, justement, comme sans doute Jackson, à l'heure où l'on nous dépeint l'Islam comme la menace par excellence. Bref, péché suprême !!! L'a-t-il payé de sa vie, lui l'icône planétaire ? Au moment où on voudrait donner le goût aux jeunes de s'enrôler pour la "patrie" contre le "terrorisme" qui soi-disant, menacerait l'humanité, avec quelques bombinettes (comparées aux armes de destruction massives de l'Occident) éclatant de temps à autre pour dire non à la Pensée totalitaire de l'Occident imposant la soumission complète et le deux poids deux mesures si inique ??? On voit d'ici le danger qu'aurait représenté le favori de nos jeunes !

Etait-il malade ? J'entends, même à la télé enchaînée, dire partout qu'il était au sommet de sa forme, plein d'énergie, de dynamisme. Et boum ! Quel rôle a joué son médecin privé ? Des pattes bien graissées peuvent commettre l'irréparable, ou, au moins, l'erreur fatale.

Mais il y a plus grave. Grâce à un de mes Lecteurs, fort avisé, GM, j'ai pris connaissance de la vidéo sus-citée. Et donc, de la chanson "They don't care about us" (Ils ne prennent pas soin de nous !): "Tout le monde est devenu mauvais" (images d'individus enchaînés), suit une mise en cause, aussi, des médias, "si ML King était en vie, il n'autoriserait pas tout cela", "tout ce que j'ai à dire, ils se foutent pas mal de nous" ! 

 

Michael Jackson - Photo ReutersPhoto Reuters

Jackson aux prises avec le Nouvel Ordre Mondial :

L'Elite dégénérée qui s'octroie le droit de vie, et surtout de mort, sur chacun de nous, travaille activement à la mise en place du Nouvel Ordre Mondial. Et celui-ci passe par la soumission de tous, de gré ou de force. Voilà un beau sujet de débat pour nos télévisions, que les chaînes serviles se gardent bien d'aborder pour nous maintenir dans l'ignorance de tout ce qui se prépare. 

Or, Jackson, justement, après avoir pris conscience de la monstruosité de ce prétendu Ordre, a commencé à se servir de son art pour faire passer le message. Vous rendez-vous compte ? Un message planétaire de refus de ce que l'on nous présente comme le bonheur suprême, le Nouvel Ordre Mondial, après nous avoir dépeint la mondialisation comme l'horizon incontournable de notre félicité ? 

Vous ne me croyez pas ? Ecoutez et regardez sa chanson "They don't care about us" ! Si subversive, que les Maisons de disques, au nom d'une curieuse conception de la liberté de la création, demandent à ce que les paroles ne soient plus diffusées !!!!

 

Et que dit-elle, cette chanson ? They, c'est qui, d'ailleurs ? Eux, c'est-à-dire l'Oligarchie qui décide de tout bien peu démocratiquement, au service des grandes banques et des multinationales ? Et contrairement à ce qu'ils nous promettent, via des Attali, ils ne prendraient donc pas soin de nous, les peuples, mais... de leurs seuls intérêts à eux ? C'est exactement ce que veut dire cette chanson, qu'on essaie de censurer !!!!

Et maintenant, donc, je m'intéresse à Jackson !

Mickael, tu as mis les pieds dans le plat !!! Oui, tu as été jusqu'à mettre en cause nos jolis médias de désinformation ! "Tout le monde est devenu mauvais", dis-tu, même (et surtout !) les médias corrompus, au service des industriels de mort ! De mort ! Quelle mort, au fait ? La nôtre, bien sûr, puisque d'après nos Décideurs, nous serions en surnombre ! Et nous, Européens, ne nous voilà-t-il pas enrôlés sous la délicieuse bannière de l'OTAN, pour entreprendre des croisades contre nos (prétendus) ennemis ? Contre la Russie, par exemple, à terme, au lieu de faire la grande Europe avec elle, équilibrant l'Empire anglo-saxon !

 

Oui, Mickael, si ML King était en vie, il "n'autoriserait pas ces choses-là !" Et tout ce que tu as à dire, c'est en effet qu'ils "se foutent pas mal de nos vies", de nos intérêts, il n'y a que leurs Fouquet's et leurs yachts qui comptent ! Cher Mickael, je le sais maintenant, tu es mort parce que tu en savais trop, parce que tu avais tout compris, parce que tu nous mettais en garde contre ce Nouvel Ordre Mondial diabolique en gestation ! Toi, l'icône de toute une génération, tu risquais d'ouvrir les yeux de tous les aveugles ! Alors oui, tu était devenu un gêneur à éliminer...

 

Et c'est d'autant plus grave, que cette mort "inexpliquée", comme tant d'autres avant elle (Kennedy, Monroe...), remet en cause un principe sacré, celui de la liberté d'expression, de pensée, de création ! Est-il permis, aujourd'hui, lorsqu'on est une vedette, de critiquer le Nouvel Ordre Mondial, le 11 septembre, ou encore Israël, et même la mondialisation... ou les médecines qui ne sont pas douces du tout ???




Ainsi, pour réussir, aujourd'hui, il faut avoir une pensée alignée sur celle de l'Occident carnassier et criminel, il faut faire sa révérence devant les Institutions qui ont pris possession de nos pensées, il faut croire aux mensonges qu'on nous débite à longueur de temps sur le 11 septembre, sur l'Iran, sur la Russie, sur le Tibet, sur la Chine, sur le Vénézuela, comme hier sur la Yougoslavie disloquée, grâce à une savante mise en scène, pour les seuls intérêts de l'Occident otanisé ?

Et plus généralement, un intellectuel, un artiste, un créateur, sont-ils libres aujourd'hui ??? Voilà une question qu'il est temps de poser. Et alors, la mort de Mickael Jackson n'aura pas été vaine ! Mais le début d'une vaste croisade pour la liberté. La vraie, pas celle de nos communicateurs grassement payés...

Eva R-sistons comme Jackson, pour la Liberté de penser ! Et pour avoir la liberté légitime, octroyée par la Déclaration des Droits de l'Homme, de dénoncer l'intolérable qui s'abat sur la planète: Pour qu'enfin, "they care about us !" 

 

 

TAGS : Mickael Jackson, liberté de création, They don't care about us, Pensée Unique, Occident, de Gaulle, Loi Gayssot, libéralisme, Philippe val, Préfet Guigue, Islam, néo-sionisme, mondialisation, Nouvel Ordre Mondial, Attali, 11 septembre, Israël, Etats-Unis, Droits de l'Homme, Yougoslavie, Chine, Iran, Russie, Tibet, OTAN, Vénézuela, Europe, anglo-saxons, Kennedy, Monroe, Europe, Sarkozy, Shoah, CRIF, nazisme, médias, D-day, politique pro-arabe...

Tous ces accidents d'avion, au fait, ne sont-ils pas provoqués pour nous amener à débattre de la sécurité des transports, au lieu de la sécurité... sociale ?? Et les pandémies ne sont-elles pas là pour nous faire craindre de nous réunir avec nos concitoyens, à l'heure où les décideurs redoutent les rassemblements, les émeutes contre l'ordre inique imposé de force ?


30.6.9: Alerte ! Nos jolies démocraties ont supprimé la vidéo dont je parle sur cet article et sur le précédent (surlignée en jaune) !

1.7.9: On vient de me donner ce lien, à la place :
 http:// www.dailymotion.com/relevance/search/illuminati/video/x9k434_michael-jackson-face-aux-illuminati_news




(Rappel, précédent post)
Eva : FN or not !

Par ailleurs, j'attends avec gourmandise la victoire du FN à Hénon-Beaumont. Pourquoi ? Parce que Sarkozy veut lui faire barrage. Donc c'est mauvais pour lui, la victoire du FN ouvrirait au parti de Le Pen un boulevard pour 2012, avec Marine, très dégourdie, redoutable certainement.   Et toc ! Tuile pour Sarkozy, joie pour nous. Il a voulu Con-Bandit contre la Gauche ? Il aura aussi le FN contre la Droite. Hé, hé !

On attend un desssin de notre cher Laplote.... hé, mon pote, tu te décides ???


Eh bien le voilà, merci mon pote Laplote ! FN, le retour ! Sarkozy doit fulminer....




http://laplote.over-blog.fr/article-33272039.html 



Qu'il s'agisse de mettre Calais en état de siège, de faire cesser une free-partie improvisée au Bois de Boulogne ou d'intervenir dans une kermesse scolaire à Corbeil-Essonnes, les policiers s'escriment - matraque en avant - pour que force reste à la loi. Logique, donc, qu'ils ne puissent être partout. Et qu'ils aient raté, il y a une semaine, ce rassemblement de nazis européens

(..) L'observateur attentif et le lecteur concerné pourraient croire, à la lecture de ces quelques lignes, que la police est partout.

Et que les flics ne manquent jamais de se montrer au moindre soulèvement de début d'un éventuel problème de sécurité publique.

L'observateur attentif et le lecteur concerné seront heureux de savoir qu'il n'en est rien.

Et qu'il est encore quelques lieux et rassemblements pour échapper à la vigilance de nos fières forces de l'ordre.

Ainsi de la grande fête organisée, le 20 juin dernier en Meurthe-et-Moselle, par un joyeux cortège de crânes rasés, suprémacistes de la race blanche et autres partisan de la solution finale.

Tous infâmes skinheads venus des quatre coins de l'Europe participer à un soirée musicale mettant à l'honneur des groupes chantant la pureté aryenne, les vertus du génocide et la nécessité de tuer les juifs jusqu'au dernier (..)
 

Les nazis ont pu tenir leur petite assemblée.

Tranquilles.

À la fraiche.

Décontractés du gland.

Et c'est normal, au fond : la police était (bien) occupée ailleurs.

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4623


commission_europeenne
Les lobbies gouvernent l'Europe:

Faute de réglementation européenne, Bruxelles est devenue le paradis du lobbying, principalement au service de grandes multinationales. Analyse et propositions par des membres du comité de pilotage de la campagne Alter-EU (Alliance pour une réglementation de transparence et d’éthique en matière de lobbying).

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4624


 

Alerte ! Premier coup d’État militaire de l’administration Obama ! Reprise en mains de l'Amérique Latine, en commençant par le Honduras !

En remettant en question la présence militaire US à Soto Cano et en adhérant à l’ALBA, le Honduras a suscité la colère de Washington. Des militaires formés à l’École des Amériques et encadrés par des conseillers US ont renversé le président constitutionnel Manuel Zelaya et ont installé à sa place son rival de toujours au sein du parti libéral, Roberto Micheletti. Thierry Meyssan revient sur les enjeux de cette confrontation qui marque la volonté de l’administration Obama de reprendre en main l’Amérique latine.

(..) l’opération a été conçue de longue date. Comme l’attaque des bâtiments officiels moldaves, le nettoyage de la vallée de Swat, l’extermination des Tigres tamouls ou la « révolution verte » en Iran, elle a été planifiée par l’administration Bush, puis confirmée et exécutée par l’administration Obama, après avoir été habillée des oripeaux de la légalité.

(..) Comme tous les golpistes latino-américains, le général Romeo Vasquez a été formé par les USA à l’École des Amériques, de sinistre réputation.(..)


Afin que nul n’ignore le véritable enjeu de cette opération, les militaires ont placé aux arrêts les ambassadeurs ou chargés d’affaire des États membres de l’ALBA.

La technique utilisée pour le coup n’est pas sans rappeler celle d’Haïti en 2004 contre le président Jean-Bertrand Aristide : enlèvement au petit matin par des soldats encagoulés et apparition d’une lettre de démission.

La manière dont les agences de presse atlantistes ont relaté mensongèrement le contentieux électoral pour donner une apparence de légalité au coup d’État montre la préméditation de l’opération par Washington. Le traitement du coup lui-même, en occultant l’enjeu central de la base de Soto Cano et les liens entre militaires honduriens et états-uniens, manifeste une volonté de dédouaner l’administration Obama.


Thierry Meyssan

Analyste politique, fondateur du Réseau Voltaire. Dernier ouvrage paru : L’Effroyable imposture 2 (le remodelage du Proche-Orient et la guerre israélienne contre le Liban).

 

 http://bridge.over-blog.org/article-33301951.html

 


 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 22:00
 
  • Michael Jackson - Photo Sony Music

    Pourquoi Mickael Jackson est-il mort ?
    Choc de civilisations, Pensée Unique,
    et... démocratie "moderne" !
    Par eva R-sistons


    Mes amis,

    Vous êtes surpris, n'est-ce pas ? Moi m'intéresser à un événement people ? Eh bien oui, exceptionnellement, pour plusieurs raisons.

    J'ai compris l'intérêt d'avoir un titre explicite, et si possible percutant, pour être bien référencée sur Google. Et avec un thème comme celui-ci, des fans du chanteur vont venir sur mon blog et qui sait ? Du moins je l'espère, découvrir l'intérêt de l'information alternative, avoir envie de savoir ce que les Médias ne disent pas.

    Ensuite, il n'est pas inintéressant d'extrapoler, parfois. D'autant que cela permet une fois de plus, d'aller à contre-courant, de soulever des questions que les médias indignes de ce nom, ne soulèvent jamais. Et des questions brûlantes, même...

    Pour moi, la mort de Jackson s'inscrit dans un cadre bien plus vaste. Qui nous concerne finalement tous. Est que dans nos démocraties "irréprochables", ou présentées comme telles, on peut être une célébrité et refuser de rentrer dans la Pensée Unique, en d'autres termes, peut-on à la fois être star et non-aligné ? Et si on n'est pas aligné, doit-on être sacrifié, comme sans doute bientôt la Russie ? Autre question, est-ce qu'on peut lire un blog comme celui-ci et, comme la presse "bien-pensante", courtisane, être encore un  "ami" des Etats-Unis ? Il est clair que ce pays prétendûment chrétien et attaché au Bien, constitue la principale menace pour l'humanité, pour les libertés, pour la paix, pour la justice, et même pour l'avenir de celle-ci. 

    Or donc, Michael Jackson s'apprêtait à faire le pas de la conversion. Mais pas du bon côté, pour ceux qui se sont octroyés tous les pouvoirs sur l'humanité. En clair, il avait choisi de devenir Musulman. Quoi, Musulman, adepte de la religion de Mahomet, à l'heure où l'Occident s'évertue à nous présenter l'Islam comme l'ennemi N°1 ? Impensable ! L'icône de toute une génération pourrait faire des émules, au moment où, déjà, la propagande de guerre fonctionne à plein, tendant à donner à nos jeunes le dégoût des Musulmans, et le goût de mourir "pour la Patrie", et même pour nos bons alliés américains, qui nous auraient, assurent les médias aux ordres, libérés de la barbarie nazie (tu parles!).

    Et puis, M. Jackson avait programmé des méga-concerts au centre de la Cité de Londres, au grand dam de la City, de la Haute Finance, donc, qui les voyait d'un mauvais oeil. N'allait-il pas faire passer des messages inacceptables aux yeux des tenants du choc de civilisations ??? D'ailleurs, le fait même de réunir des hordes de supporters dans un même lieu, à l'heure où nos démocraties songent surtout à restreindre toutes nos libertés, et en particulier celles de réunion, pour parer à des mouvements de foule pouvant se retourner contre l'Oligarchie qui casse un peu plus les droits les plus fondamentaux des citoyens, le fait même de regrouper tant d'individus, de surcroît jeunes, en un même endroit, constituait un risque certain pour la Pensée Unique de l'Occident, férue de compétition, de choc de civilisations, de guerre économique, et de conflits permanents avec les armes les plus sophistiquées.


Il  était temps que Mickael Jackson disparaisse. Avant lui, d'autres comme les Kennedy, ou Martin Luther King et Marylin Monroe, avaient expérimenté à leurs dépens les limites des démocraties occidentales. 

Et j'en profite pour dire que les rassemblements, à l'occasion de concerts, ou politiques, ou syndicaux, ou sportifs, vont forcément se restreindre, car l'Oligarchie qui programme crises, pandémies, chômage, tremblements de terre ou guerres, sait que les populations apprécient de moins en moins leurs "bienfaits" forcés, et risquent de le faire savoir de plus en plus violemment. On en a déjà eu quelques prémices avec les prises d'otages de patrons particulièrement indélicats. Et nombreux sont ceux qui annoncent des lendemains qui déchantent, émeutes, graves conflits sociaux, ou guerre civile. L'ordre du jour, aujourd'hui, est à la limitation des attroupements, plutôt qu'à leur tolérance.


Et voyez-vous comme tout contribue au même but ? Nos Elites ont tout prévu ! Pour dissuader les candidats aux manifestations ou aux rassemblements, elles ont organisé de jolies pandémies, orchestré de belles psychoses, de telle sorte que les citoyens auront plus envie de rester chez eux que de se frotter à leur prochain, et tant pis pour la contestation. D'ailleurs, on a tellement pensé à tout, que le travail chez soi, à domicile, a le vent en poupe. Les grands rassemblements ouvriers, victorieux, pour la défense de leurs droits, c'est du passé. Aujourd'hui, être "moderne", c'est prôner le chacun chez soi et le chacun pour soi. Vous avez dit civilisation ?


La démocratie vue par les citoyens, http://laplote.over-blog.fr

ajp9wx.jpg
 


Et voilà comment le décès qu'un chanteur idolâtré, conduit à des considérations bien peu people, et fort politiques, en définitive. En tous cas, les pigeons que nous sommes auront été une fois de plus bernés, par les Médias, par l'"Elite" , et par la bienheureuse mondialisation qui n'admet aucune entorse.

Quant à ce pauvre Mickael, il paie pour son talent (?) et pour sa liberté. La leçon, aujourd'hui, est que pour être une icône, et le rester le plus longtemps possible, il faut dans nos démocraties si démocratiques moins de talent que de soumission à l'Ordre établi par nos zélés financiers.

Et puisque pour une fois je suis dans le people, gageons que Johnny Hallyday et Tapie auront davantage de beaux jours devant eux qu'un Jackson attiré par l'Islam. Au nom de cette Pensée décidément de plus en plus unique... et prête à tout pour le demeurer !

Mais vous connaissez la musique, n'est-ce pas ?

Eva r-sistons aux manipulations de nos médias bien-aimés (et à boycotter pour ne pas être intoxiqués)

TAGS : Michael Jackson, Kennedy, ML King, M. Monroe, Islam, Musulman, choc de civilisations, Amérique, Pensée Unique, mondialisation, City, Occident, Médias, financiers, Ordre établi, civilisation, Londres, Russie, Mahomet, barbarie, nazie, crise, guerre civile, émeutes, pandémie ..


dyingfreedom.jpgMortelle liberté, par dees

Je suis bien d'accord avec toi Eva. Les médias font effectivement croire que M Jackson était déglingué. Or, de nombreux témoignages, de gens désintéressés, prouvent le contraire. Il était bien préparé pour ces méga concerts, bien suivi. Il avait enfin réussi à émerger la tête d'un paquet de saletés. Il n'était pas amaigri. Il dansait pendant des heures, il mangeait, il dormait. Personnellement, je pense comme toi. Le fait de se convertir à l'Islam est inacceptable dans le pays du 11 Septembre 2001. Les services secrets USA ne peuvent pas laisser passer ça, d'autant que Jackson est vraiment une star planétaire. Grâce à lui déjà, les noirs ont pu espérer avoir une place dans le business des blancs. Ses chansons ne sont pas des bluettes, il était engagé. Je ne crois pas que lorsqu'on organise le 11 septembre, on puisse avoir des scrupules pour descendre Michael Jackson. L'affaire sera prochainement étouffée... Bise et merci pour cet article.

Commentaire n° 5 posté par plume de cib

M.Jackson vs Illuminati : http://daimolytion.net/videos/754/mjackson-vs-illuminati

Michael Jackson : un funèbre jackpot pour Sony Music : http://www.numerama.com/magazine/13287-Michael-Jackson-un-funebre-jackpot-pour-Sony-Music.html

(Merci à GM pour ce commentaire. Vidéo à regarder absolument !)

________________________________________________________________



28.06.2009
Big Brother Award 2009

Un clip qui fait le bilan des atteintes aux libertés et aux droits de l'homme en France depuis l'ère Sarkozy...

http://blog.syti.net/index.php?article=156


Thèmes: Sarkoland, Fascisme policier

Sélection d'articles sur les mêmes thèmes:
Comment le Roi et sa cour profitent de votre argent
Sarkozy fait exploser le déficit public
HADOPI, loi liberticide anticonstitutionnelle
Elections européennes: fausse victoire de l'UMP et effondrement de la gauche libérale
Citation - Orwell
Une police fasciste qui se croit tout permis
Libertés publiques: le rapport accablant de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité
Torture et obéissance à l'autorité testées par un jeu de télé-réalité
Emprisonné après avoir réçu une plaisanterie par SMS
Médias français sous contrôle
La révolution gronde dans le Sarkoland
La délinquance en uniforme a encore tué
Violences policières: le diagnostic accablant d'Amnesty
Tarnac - Interview de Benjamin Rosoux
Tarnac - Interview du père de Julien Coupat
Message des jeunes en Grèce
Tarnac - Arrestations arbitraires pour coup d'éclat médiatique
La dépendance des médias
Dirigeants politiques: les questions interdites
La Résistance s'adresse à vous
Victoire de Sarkozy: la plainte d'un utilisateur informatique
La Ligue des Droits de l'Homme dénonce une dégradation des libertés en France à cause de Sarkozy
Comment la police gonfle les stats (témoignage d’un ex-officier de police)
Edwy Plenel explique pourquoi Sarkozy est dangereux
Politiciens prestidigitateurs
Big Brother intégral: la vidéosurveillance qui vous épie et vous donne des ordres


Cliquer ici pour ces titres d'articles:
http://blog.syti.net/index.php?article=156




Nokia iran.jpg

Iran et Occident


Nucléaire iranien: la négociation impossible?
Lellouche, un avocat de la Turquie aux Affaires...
Kouchner 2 et l'Iran
Nokia a fourni des systèmes d'écoute à l'Iran
Iran: l'obsession de la révolution orange

Voici des textes parus sur le blog Affaires étrangères du Nouvel Obs. J'ai fait des commentaires, on verra s'ils sont publiés, ou censurés (ce qui n'honorera pas ce journaliste du Nouvel Obs). Les textes que j'ai commentés sont dans la droite ligne de ceux des néoconservateurs, bien qu'écrits par un journaliste du Nouvel Obs, donc théoriquement de gauche; ce qui laisse en réalité augurer d'une gauche... bien peu à gauche, caviar, et au final... clone de la droite ! Pas étonnant, ensuite, si les électeurs de gauche s'abstiennent, puisque la gauche et la droite se ressemblent, au point de ne faire plus qu'un ! Voici mes commentaires, contre le libéralisme néoconservateur de cette gauche "caviar" !


Bravo Vinvent, avec toi c'est toute la rhétorique occidentale, impérialiste, de droite ! La gauche du NObs, caviar, libérale, atlantiste, sioniste, ne peut draîner l'enthousiasme des classes populaires, et elles se réfugient ailleurs, jusque dans l'abstention ! Moi-même, ancienne militante du PS, je m'abstiendrai au 2e tour plutôt que de voter pour le clone de la droite, et cela pour la Ie fois ! Si c'est pour avoir des Valls, des Delanoë, des Strauss-Kahn ou des gens comme toi, autant rester chez soi ! Et marquer le coup ! Au moins les choses seront claires, et la rue prendra le relais comme dans tous les temps forts de l'Histoire de France ! Inévitablement !
Tu ne sais donc pas que l'occident destabilise tous les pays unis, forts, divisant pour mieux régner et imposer marionnettes et pillage des ressources ! Et l'Iran a bien raison, comme de Gaulle en son temps, de choisir le nucléaire dissuasif ! Si l'Irak l'avait eu, il n'aurait pas été dépecé, asservi, dévasté !
Ta rhétorique prépare l'Occident à la guerre coloniale, barbare, sanguinaire, contre un Etat Souverain. Encore ! Quelle responsabilité !
Au nom du débat, du vrai débat (pas comme à C ds l'Air, avec des libéraux tous d'accord), ne censure pas ce commentaire stp ! Eva



Allons, Vincent ! Lellouche (et Sarkozy, sauf en période électorale) veut la Turquie dans l'UE parce que les USA, intéressés par cet allié bien situé géostratégiquement (cf survol avions US), le veulent !
Et si Lellouche a été choisi, c'est pour influer sur l'Europe, dans le sens de la guerre contre l'Iran, désirée par l'équipe française va-t-en guerre ! On est à l'opposé de Chirac et de de Gaulle !
La France se prostitue avec des individus comme ça. Elle sera au Ier rang des guerres impériales, cf contre la Russie (et tu y prépares à ta façon dans tes articles, comme tous les libéraux atlantistes), et des attentats sur son sol. Pas seulement ! L'Europe créée pour la paix, a en réalité été conçue de concert avec les USA pour en être bientôt le supplétif ici, et le terrain d'action des guerres (américaines, par procuration)
40, ne t'en fais pas, Vincent, tu vas le revivre bientôt en France même. Prêt à servir de chair à canons  ou à vivre la guerre près de chez toi ? Tu seras servi ! Pauvre France aux mains de ceux qui vont la perdre, d'ailleurs Sarkozy n'aime pas la France il s'en sert pour ses ambitions personnelles et au service de ses Maîtres atlantico-sionistes. La vie est belle !
Je copie à nouveau ce commentaire (comme le précédent) et je le publie sur mon blog, classé aujourd'hui 255e / 950.000 over-blog.
Eva R-sistons à l'intolérable d'une France pétainiste comme en 40 !


Le régime le plus dangereux de la planète pour les peuples, pour les Etats, pour la démocratie, pour la paix, c'est celui de l'occident ! Il a tous les droits, les non-alignés, aucun.. Ce deux poids deux mesures est le meilleur facteur du terrorisme tant dénoncé, et qui pour moi est d'abord celui d'Etat (d'occident) ! L'Iran n'aurait pas les mêmes droits que les Occidentaux ? Alors qu'il est comme la Russie, encerclé par des pays alignés rêvant de l'attaquer, de faire main-basse sur ses ressources, de les offrir à leurs multinationales carnassières et sans scrupules (comme en Amazonie) , de diriger ces Etats en pillant tout, et d'exploiter les populations !!!
Bravo l'Iran, comme de Gaulle tu défends ton indépendance contre les comploteurs étrangers, tu défends ta souveraineté, tu es le fer de lance, avec d'autres comme le Vénézuela, de la résistance à l'impérialisme criminel de l'Occident ! Ton combat est exemplaire, c'est celui de la liberté - et même de ta survie !
Eva, défendant la Justice et la paix. Et la vérité !


L'Iran a RAISON de craindre les Révolution orange, dès la 1e émeute j'en ai fait mention sur mon blog, la Ie, alors seule contre tous, puis rejointe par de grands journalistes comme Collon ou Meyssan
Quant à la spontanéité - je citerai ce fait édifiant, très signifiant pour la journaliste professionnelle que j'ai été, avec carte de presse (
radio, TV, presse)..
Journal de 13 h FR2, alors que les militants grelottent devant le palais Présidentiel, ils devaient tenir le coup pour - cela,ils ne le savaient pas - offrir le  pays à l'occident qui n'avait rien à y faire, d'autant que sa démocratie est un nazisme planétaire, celui-là même des années 40, perpétué aujourd'hui, plus que jamais, cf avec le Nouvel Ordre Mondial ou l'UE totalitaire -, donc alors que les militants grelottaient, "des organisations charitables (!) juives leur apportaient des soupes chaudes"... quel désintéressement !!
Journal du Soir, mêmes infos... soupes chaudes servies, mais... curieusement, on ne sait pas qui les sert, le passage est censuré !!
Que celui qui a des oreilles (intelligentes) comprenne !
Lecteurs, pour connaître la vérité que les médias menteurs vous cachent, lisez mes blogs, notamment http://r-sistons.over-blog.com, classé ce mardi 255e / 950.000 over-blog, par les temps qui courent il FAUT connaître la vérité !
Tiens, je vais citer la Bible, en extrapolant, verset pertinent :
" La vérité affranchit"
Eva R-sistons aux mensonges des médias



Hossein Musavi



Qui est Hossein MUSAVI le "combattant de la liberté" d' Iran ?

Par Alexandre Teitelbaum

(extraits)


La logique éléctorale des puissances occidentales

En ce qui concerne les élections, la logique occidentale part d’un principe universel : quand un ami des grandes puissances triomphe, il s’agit d’élections libres et quand des partis, mouvements ou personnalités hostiles gagnent, il y a fraude !

Dans le cas actuel, en Iran, on applique le principe universel en le complétant d’une espèce de syllogisme : 1) le candidat de l’opposition MUSAVI devait gagner ces élections, comme le souhaitaient les occidentaux, 2) MUSAVI a perdu les élections (un tiers des voix contre deux tiers au président actuel), 3) Conclusion : il y a eu fraude,

La conclusion a été assumée par les grandes puissances, ses leaders politiques et les grands médias.

Le résultat final, communiqué officiellement sur les 40 millions de votants Ahmadinejad 62.63% (25 millions) ; Musavi 33.75% (13.500.000) Rezai 1.73% (692.000) Karoubi 0.85% (340.000).

Pour qu’un tel résultat soit le résultat d’une fraude, celle-ci eut été monumentale et personne n’a apporté la moindre preuve d’une manipulation de cette envergure. Mais la « communauté internationale » (c’est ainsi que les médias nomment les grandes puissances) veut se débarasser à n’importe quel prix du gouvernement iranien actuel. C’est pourquoi MUSAVI est devenu le « combattant de la liberté »,

Mais on parle peu de ses états de service.



II Qui est MUSAVI ?
 

Il fut le premier ministre du pays pendant la guerre avec l’Irak (1981-1989). Il fut responsable de l’exécution du massacre de milliers de prisonniers politiques. C’est durant son mandat que la totalité des partis et organisations politiques, syndicats, organisations féministes etc. furent poursuivis, leurs membres - dont des milliers de jeunes et étudiants - arrêtés, torturés, exécutés. Il s’agit du plus grand massacre de l’histoire contemporaine d’Iran. Parmi les victimes, 53 membres du comité central du part Toudeh (communiste), dont 4 qui avaient passé 25 dans les prisons du Shah, des poètes, des écrivains, professeurs d’université, médecins, des dizaines de militaires (parmi lesquels le commandant en chef des forces navales d’Iran, le général Afzali, accusé d’être communiste), les principaux représentants des minorités religieuses au parlement (toutes de gauche), liquidés après avoir souffert des tortures inimaginables tant physiques que psychologiques (par exemple être contraint à tirer le coup de grâce à leur camarades). Les revendications d’autonomie des minorités ethniques (près de 60% de la population du pays) durement réprimées, des centaines de kurdes et de turkmènes pendus sur les places publiques. L’ampleur de la répression politique, religieuse, ethnique, et antiféministe du régime islamiste a contraint plus de 4 millions d’iraniens à l’exil, le plus grand exil de toute son histoire. On estime à 30 000 le nombre d’assassinats dans ces quelques mois de 1988.

En 2008, à l’occasion du vingtième anniversaire du massacre, Amnesty International, dans son rapport annuel, demande que les responsables du « massacre des prisons » rendent des comptes (la plupart des victimes étaient déjà en prison). Tout le monde en Iran n’a pas oublié ce sanglant épisode de l’histoire et durant la campagne électorale, plusieurs fois, les étudiants ont demandé des explications à Musavi sur son rôle de l’époque.



III Pourquoi ce gouvernement iranien gêne-t-il tant les puissances occidentales ? Les mêmes qui ne pipent mot quand il s’agit de dictatures ou de démocraties amies qui violent systématiquement les droits de l’homme.
 

En premier lieu parce que le gouvernement d’Iran est un obstacle considérable dans la région pour la stratégie impérialiste et son gendarme local le gouvernement de droite raciste d’Israël. En deuxième lieu parce que l’Iran, fort de son droit, résiste à l’énorme pression des grandes puissances et poursuit son programme de développment de l’énergie nucléaire.

.../...

Par Alexandre Teitelbaum argenpress/insurgente.org

traduit par Al Fare

l’article en esp :

http:// insurgente.org/modules.php?name=News&file=article&sid=17026

 

Source: Le Grand Soir

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4587

_______________________________________________________________________________________



Eva: Alerte ! Pas de souscription à l'emprunt Sarkozy !

Il est destiné à réaliser le dessein de Sarkozy pour la France, au détriment des classes populaires et moyennes, au service des nantis chers au Président ! eva R-sistons à cet emprunt contre nos intérêts, pour modifier la société contre nous tous !



Eva : FN or not !

Par ailleurs, j'attends avec gourmandise la victoire du FN à Hénon-Beaumont. Pourquoi ? Parce que Sarkozy veut lui faire barrage. Donc c'est mauvais pour lui, la victoire du FN ouvrirait au parti de Le Pen un boulevard pour 2012, avec Marine, très dégourdie, redoutable certainement.   Et toc ! Tuile pour Sarkozy, joie pour nous. Il a voulu Con-Bandit contre la gauche ? Il aura aussi le FN contre la Droite. Hé, hé !

On attend un desssin de notre cher Laplote.... hé, mon pote, tu te décides ???



Eva : Perpignan patatra !
 
Si Marine est dégourdie, le PS ne l'est pas. Perdre une ville populaire comme Perpignan malgré les chaussettes, malgré la dynastie en place, faut l'faire ! PS, tu paies ton libéralisme, ton atlantisme, ton sionisme. Tes divisions. Et ta mauvaise candidate (épouvantable, je suis bien placée pour le savoir). Ras le bol du PS (et c'est une ancienne militante qui parle !) ! Vive Melenchon: Du sérieux, du solide, du sûr.  Vas y Jean-Luc !!



Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, en janvier 2008.
Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, en janvier 2008.

   wikipedia.org


L'emprunt national pour construire TA  prison :

Oui, il paraît que l'emprunt national va servir en partie à construire des prisons. hé, hé ! Forcément avec la quantité de lois répressives imaginées et concrétisés par l'UMP, il y en aura pour tout le  monde, et aussi pour toi qui te crois encore hors de portée de tir. Mais si tu n'es pas un fieffé filou avec un compte en banque bien garni, tu n'as aucune chance d'échapper au séjour en taule. Donc, dans un sens, mieux vaut qu'elle soit salubre. En bref, avant [...]

http://o-pied-humide.over-blog.com/article-33171061.html


Eva : Pourquoi tous les projecteurs braqués
sur le voile intégral ?

(et non la burqa, pour parler juste !) :
Pour qu'on ne débatte pas des projets (anti-sociaux) de Sarkozy !


_________________________________________________________________________________________




                                                           Attali-trop-pvoir-achat.jpg

 

Le samedi 11 juillet 2009 à 16 heures

à St Girons en Ariège

(à l'arrivée du tour de France)

Grand rassemblement


CONTRE


Le nouvel ordre mondial

Le terrorisme d’état et les violences judiciaires

La criminalité pédophile

Le trafic d’êtres humains

La violence sur les femmes

La faim

Les abus psychiatriques

La mafia des tutelles

Les lobbies industriels

Les OGM

L’exclusion

La chasse aux sans-papiers

Les vaccins

Le nucléaire

La mafia médico-pharmaceutique

L’inquisition faite aux médecines douces et naturelles

L’inquisition faite aux petits producteurs

L’inquisition aux énergies propres

La maltraitance animale

La déforestation

Le bio éthanol

La destruction des écosystèmes marins

Les antennes relais

L’amiante

Les implants micro-puces

La guerre en Afghanistan

Le sionisme

Et tout le reste

 

Voir la VIDEO

Edition Liberté

______________________________________________________________________________________



60-ans-non.jpg

La question du caractère juif d'Israël:
Epineuse ! Le point de vue sur juif.org :

Lors de sa rencontre avec le Président Français Sarkozy du 24 juin 2009, le Premier Ministre Netanyahu a de nouveau évoqué les deux conditions préalables à la création d’un Etat palestinien, à savoir la reconnaissance du caractère juif de l’Etat d’Israël et l’absence de militarisation du futur Etat palestinien.

La première de ces exigences a immédiatement déclenché la réaction du député arabe israélien Hanna Swaid pour qui la position de la population arabe israélienne n’est pas prise en compte puisqu’en cas d’admission du caractère juif de l’Etat d’Israël, les arabes israéliens (vexés) se retrouveraient placés au cœur du conflit sans aucune représentation dans les négociations. Dans le monde arabe, cette revendication est également rejetée mais pour d’autres raisons. Selon le Président égyptien Hosni Moubarak, cette demande  compliquerait les choses et ruinerait toute les possibilités de paix (raisons avancées le14 juin 2009).

Sur le plan interne, cette volonté de rendre opposable à la communauté internationale le caractère juif de l’Etat d’Israël prolonge une mesure qui a été prise quelques semaines auparavant, le 27 mai 2009, lorsque la Knesset a adopté un projet de loi sanctionnant de peines d’emprisonnement toute contestation du caractère juif d’Israël. Cette loi n’est d’ailleurs pas encore entrée en vigueur faute d’avoir été votée à la Knesset, mais les débats avaient alors provoqué les foudres du député arabe Jamal Zahalka, qui avait du être expulsé de la Knesset en raison de la virulence de son intervention.

Concrètement, cette volonté de figer le caractère juif de l’Etat d’Israël et d’exiger cette reconnaissance comme préalable à la création du futur Etat palestinien, permettra de restituer à l’Etat hébreu sa nature originelle.

Il convient en effet de rappeler qu’au-delà des susceptibilités non ménagées par la mesure, le nom même « Israël » exprime la judéité de l’Etat puisqu’il s’agit du nom donné au petit fils d’Abraham (troisième patriarche du judaïsme), Jacob, par l’ange avec lequel il avait combattu : « ton nom ne devra plus être dit Yaakov, mais Israël ; car avec D. comme avec les hommes, tu es devenu le dominateur, puisque tu as triomphé » (Gn 32,29). C’est encore le nom d’ « Israël » qui a été donné au peuple juif lorsque les 12 fils de Jacob ont été appelés les « béné Israël », c'est-à-dire les enfants d’Israël. Enfin, « Israël » est également l’appellation donnée au pays de Canaan après les 4 siècles d’esclavage passés en Egypte, une fois encore parce que les 12 tribus d’Israël s’y trouvaient. (..)


http://www.juif.org/go-blogs-16664.php


antisionisme-juif.jpg

Tsahal, l'armée la plus morale du monde, dénoncée par des militaires israéliens. Vols, vandalisme, violences gratuites...
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4647


Israël: "Etat Juif" . Un déni de l'Histoire !
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4610



_________________________________________________________________________________________




Sur le blog d'Anne Wolff:

liste complète


Sur le blog de Bridge :

liste complète


Sur le blog de Charlotte :

liste complète



Très intéressant commentaire d'Anne Wolff:

Intéressante allusion aussi à la fabrication du concept de "développement durable" comme outil d'asservissement des peuples, j'ai pris conscience de cela il y a quelques semaines. Moyen de culpabilisation, moyen de faire accepter une politique d'austérité au nom du sauvetage de la planète, sans pour autant procéder à un partage de ressources.

Je remets aussi de plus en plus en question la notion d'universalisme qui est également un outil de l'impérialisme occidental dans sa volonté d'imposer son modèle.

Et celle d'égalité qui est un vecteur de normalisation, de conformisme: respect des différences, me semble plus opportun.
Anne

_________________________________________________________________________________________________________



Le vert est à la mode.

Mêmes nos futures guerres permanentes, préventives, nucléaires, seront vertes désormais. Merci Con-bandit.  Youpi, vive les guerres vertes ! Eva

sderotjpg-a0a06f-bd8d2-63341.jpg
Bombarder sans polluer, voilà ce que propose Recherche et développement pour la défense Canada de Valcartier (RDDC Valcartier). Des scientifiques mettent actuellement au point des projectiles qui réduisent l’impact des militaires sur l’environnement. Un projet controversé qui pose des questions éthiques.
Cyberpresse

suite ici: http://bridge.over-blog.org/article-33229487.html


vert-ho.jpgLa terre sera peuplée d'hommes verts....
http://www.freinet.org/creactif/kergroes/bonhomme_vert.html

Pour un syndicalisme de lutte de classe et de masse :
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4588


Loin des horreurs du NOM occidental,
l'histoire d'amour d'un Président et de son peuple :
http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-33263562.html


3049746850_f867212c1b.jpg 


TURQUIE en Europe ? Kurdes bombardés...
ANKARA (NOVOpress) –
L’aviation turque a bombardé jeudi matin « un grand groupe » d’opposants kurdes dans le nord de l’Irak après une attaque qui a coûté la vie à 6 soldats turcs. Ces militaires avaient été tués par l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde, dans la province de Haddakari, frontalière de l’Irak. Fin avril, 9 autres soldats avaient été également tués.
2297949050_ff9c13604e.jpg?v=0

Après cette attaque, les troupes turques ont lancé une offensive contre la guérilla kurde. Cette population revendique un territoire autonome dans le sud-est de la Turquie. Le conflit a fait plus de 40 000 morts depuis 1984. Environ 2 000 Kurdes sont également retranchés et harcelés par l’armée turque dans le Kurdistan irakien. De véritables opérations de guerre au Moyen-Orient qui pourraient être importées au cœur de l’Europe en cas d’intégration de la Turquie à l’Union européenne.

suite ici : http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-33188120.html

3574673556_47156f96a9.jpg?v=0

v

Partager cet article
Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 05:47

Purée ! R-sistons et sos-crise aujourd'hui  sont presque ex-aequo !

  • Votre Blogrank est de 85 (sos-crise)
  • Vous êtes classé actuellement 315ème / 950.000 blogs over-blog  

  • Votre Blogrank est de 85  (R-sistons)
  • Vous êtes classé actuellement 305ème

Grippe porcine 02.jpg
http://levirusmachin.hautetfort.com

Oui, avec Sarkozy
TOUT EST POSSIBLE !


La casse sociale,
la casse du modèle social français,
la casse des services publics,
la casse des Retraites,
la casse du sytème de Santé,
la casse de la Recherche publique française,
la casse de l'Education nationale,
la casse du droit du Travail,
la casse de la Police de proximité,  
la  casse de la fonction publique, 
la casse des grèves,
la casse du Gaullisme,
la casse de la Gauche,
la casse du Centre,
la casse du FN,
la casse des Verts, bientôt affadis avec D Cohn-Bendit,
la casse de l'alternance,
la casse du repos dominical,
la casse de l'indépendance de la Justice,
la casse de la liberté de la presse,
la casse de la démocratie, 
la casse de la laïcité,
la casse des idéaux de la République,
la casse des collectivités territoriales,  
la casse de l'indépendance nationale,
la casse de l'image de la France,

la casse de la France.

Sarkozy est le roi des casseurs !
Vite, en garde à vue,
et en taule !

Eva R-sistons à l'intolérable !


NS-danse-avec-les-fous.jpg
Rappel:
Vous pouvez reproduire mes articles,
tout ou partie,
en faire des tracts,
ce que vous voulez,
mais en citant la source.
Eva


Sur mon blog sos-crise, ne manquez pas
l'actualité pendable:

  •  

  • liste complète



    Reportage : la conquête de l'Est

    McCain.jpg

    Cliquez sur l'image, et vous aurez un reportage télévisé, en six parties (moins d'une heure au total), intitulé "La conquête de l'Est". C'est un vrai travail d'enquête sur les (contre-)révolutions "de couleur" organisées dans les pays de l'ex-URSS (mais aussi ailleurs) par les équipes du sénateur McCain.


    L'Occident tortionnaire

    Dix-sept suicides depuis le début 2009 à France-Télécom, rapportésés dans une série de trois articles de France-Soir, [1], [2], et [3]. Le complément est dans l'Huma : que font les médecins du travail de France-Télécom ? Ils démissionnent, car eux non plus n'en peuvent plus.

    L'exploitation capitaliste est pratiquée comme torture mais non revendiquée comme telle. En revanche, l'Occident pratique aussi la torture revendiquée, justifiée: l'Amérique de Bush en a fait une banalité bureaucratique, et cela dans un silence assourdissant de la part des media, des gouvernants et des intellectuels. Soldats et policiers israéliens pratiquent la torture sur des enfants palestiniens (article original, avec le lien pour le PDF du rapport, et résumé du Figaro). Cuba a parfaitement raison de nous rappeler qu'en Occident, le germe d’Auschwitz est toujours latent.



    Fun : Sauvez nos PDG

    Moore1.jpg

    Pour avoir les sous-titres en français dans cette vidéo de Michael Moore, cliquez sur "Menu" et choisissez "Sous-titres Fr".

    Bidonnage: changer le monde avec Photoshop

    Cette image de la BBC, montrant des partisans de Mir Hossein Moussavi, est un bidonnage. C'est une photo d'un meeting d'Ahmadinedjab, publiée par le Los Angeles Times, qui a simplement été recadrée sous Photoshop, et légendée en sens inverse. La BBC s'est excusée, mais bien entendu, aucune sanction n'a été prise contre personne :
    c'est le fonctionnement normal de la presse, aujourd'hui.

     

    Fun : Je sais rien mais je dirai tout

    Haller1.jpg

    Cliquez sur l'image. En hommage à Bernard Haller, un court extrait, absolument hilarant, du film "Je sais rien mais je dirai tout" (Pierre Richard, 1973). Comme quoi les tribulations des sans papiers ne datent pas d'aujourd'hui.

    Actualités en vrac

    • Les roms sont un point sensible, une question à suivre. Au Kossovo, les roms sont contaminés par le plomb. Merci Kouchner. Chez nous, ils se font expulser de Bobigny, puis de Saint-Denis, et la préfecture du 93 poursuit Médecins du Monde en justice.

    • Autre affaire à suivre, les lobbys. Affaires Publiques Consultants est un cabinet de conseil indépendant basé à Paris, spécialisé en lobbying et communication stratégique. Il s'engage à aider ses clients - entreprises, organisations professionnelles, Etats et collectivités territoriales - à participer au débat public et à y être entendus. Les nouveaux pouvoirs du Parlement français (la réforme votée grâce à Jack Lang) offrent de nouvelles opportunités de lobbying pour les entreprises. Elles sont expliquées dans cette brochure, que Mediapart s'est procurée. C'est autrement plus efficace qu'un bulletin de vote...

    • Honduras : il se joue ces jours-ci dans ce pays quelque chose de beaucoup plus sérieux qu'en Iran.
    Après avoir lu cet article, lancez Google pour avoir les dernières nouvelles.

     La CIA a son fonds d'investissement de capital-risque dans les nouvelles technologies. Il s'appelle In-Q-Tel. Ne vous étonnez plus des usages de Twitter et Facebook dans les luttes politiques...

    Ne les oublions pas

    • Salah Hamouri, détenu par un Etat policier depuis le 13 mars 2005.
    • Mumia Abu-Jamal, détenu par un Etat policier depuis le 9 décembre 1981.
    • Philippe Widdershoven, suicidé.

    Merci Jean-Yves !

    Honduras : Coup d'Etat en vue ?

    Manuel_Zelaya_%28Bras%C3%ADlia%2C_03_Apr

    Wikipedia.org

    Honduras en crise: justice, Parlement et armée
    contre le président Zelaya, soutenu par Chavez
     

    TEGUCIGALPA, vendredi 26 juin 2009 (LatinReporters.com) - La justice, le Parlement et l'armée du Honduras s'opposent à la prétention jugée "illégale" du président Manuel Zelaya de réformer la Constitution et d'être éventuellement réélu.

    Cette crise institutionnelle risque de se transformer en crise internationale. Le Venezuela de Hugo Chavez et ses alliés régionaux de la gauche radicale soutiennent le président Zelaya, le présentant comme "victime d'un coup d'Etat en marche". L'Organisation des Etats américains (OEA) a été saisie d'urgence.


    Grand propriétaire terrien, élu en novembre 2005 comme candidat du Parti Libéral (droite) pour un mandat présidentiel de quatre ans constitutionnellement non renouvelable, Manuel Zelaya créait la surprise en signant en août 2008 l'adhésion de son pays centraméricain à l'ALBA (Alliance bolivarienne pour les Amériques), organisation politico-commerciale internationale crée en 2004 par Hugo Chavez et Fidel Castro. Le Congrès national hondurien (Parlement) accéda à ratifier cette adhésion par attrait pour le pétrole vénézuélien, mais en biffant par des réserves appropriées d'éventuelles implications idéologiques et militaires.

    Le ralliement personnel du président Zelaya au camp antiaméricain risque de demeurer sans lendemain. En effet, aux élections générales du 29 novembre prochain, la présidence devrait à nouveau, selon les sondages, se jouer au sein de la droite, c'est-à-dire entre les deux principales formations politiques du Honduras, le Parti National et le Parti Libéral, qui ne considère plus Manuel Zelaya comme l'un des siens.

    Le président Zelaya pourrait-il néanmoins tenter de se faire réélire comme candidat d'une autre liste, par exemple celle du parti de gauche Unification Démocratique (crédité d'à peine 1% des voix à la présidentielle de 2005)? Légalement, non, car l'article 239 de la Constitution hondurienne interdit expressément la réélection, consécutive ou non, de toute personne ayant déjà exercé la charge suprême.

    Pour exercer un second mandat présidentiel et maintenir le Honduras dans le giron de la gauche pro-chaviste, Manuel Zelaya ne peut même pas recourir à la ressource d'une réforme légale de la Constitution, qui nécessite l'autorisation des deux tiers des 128 députés du Congrès national. D'une part, il n'obtiendrait pas cette majorité des deux tiers. D'autre part, la Constitution elle-même prohibe à l'article 374 une réforme qui remettrait en question l'interdiction de la réélection présidentielle.

    "Quatrième urne"

    En conséquence, Manuel Zelaya a emprunté une voie extra-constitutionnelle, non prévue par la Charte suprême et donc formellement illégale, quoique revêtue d'un discours égalitariste et d'une apparence démocratique pouvant légitimement séduire des secteurs de la population dans un pays qui compte plus de 30% de pauvres.

    Adoptant le schéma suivi successivement au Venezuela par Hugo Chavez, en Bolivie par Evo Morales et en Equateur par Rafael Correa, le président Zelaya propose la convocation d'une Assemblée constituante qui rédigerait une nouvelle Constitution. Il s'agirait d'ajouter aux élections présidentielle, législatives et municipales du 29 novembre une "quatrième urne" dans laquelle les électeurs déposeraient leur oui ou leur non à la convocation d'une Assemblée constituante.

    Et pour légitimer la "quatrième urne", Manuel Zelaya demande aux Honduriens de répondre dès ce dimanche 28 juin par référendum à la question: "Approuvez-vous que lors des élections générales de novembre 2009 soit installée une quatrième urne afin de décider de la convocation d'une Assemblée nationale constituante qui approuve une nouvelle Constitution politique?"

    Cet échafaudage extra-constitutionnel a été déclaré "illégal" par la Cour suprême de Justice, par le Tribunal suprême électoral, par le Parquet de la République et par le Parlement honduriens. Le président Zelaya prétendant néanmoins aller de l'avant, les événements se sont précipités.

    Coup d'Etat?

    Le 24 juin, Manuel Zelaya destituait le chef d'état-major des forces armées, Romeo Vasquez, qui se refusait, en invoquant les décisions de la justice, à mobiliser la troupe pour organiser le référendum "illégal" du 28 juin. En désaccord avec le président, dont il est pourtant l'ami, le ministre de la Défense, Angel Edmundo Orellana, présentait sa démission.

    Le 25 juin, acceptant un recours du Parquet de la République, la Cour suprême de justice annulait la destitution du général Romeo Vasquez, rétabli de facto dans ses fonctions. Des militaires étaient déployés dans la capitale, Tegucigalpa, pour "éviter des incidents" que pourraient provoquer, précisait l'armée, des partisans du président Zelaya.

    Le Tribunal suprême électoral ordonnait la réquisition du matériel prévu pour le référendum "illégal" du 28 juin. Le président Zelaya, accompagné de quelques centaines de sympathisants, réussissait néanmoins à obtenir de la force aérienne le remise de matériel électoral arrivé, selon les médias locaux, à l'aéroport de la capitale dans un avion militaire vénézuélien.

    Au soir du 25 juin, le Parlement débattait d'une éventuelle destitution du président Zelaya. Ce débat devait se poursuivre ce 26 juin en commission spéciale. Le référendum "illégal" du 28 juin aura-t-il lieu? On ne le saura sans doute que le jour même.

    Manuel Zelaya crie au "coup d'Etat". Lui faisant écho, les neuf pays de l'ALBA (Venezuela, Cuba, Bolivie, Nicaragua, Equateur, Honduras, Dominique, Antigua-et-Barbuda, Saint-Vincent-et-les Grenadines) ont dénoncé au Nations unies une "tentative de coup d'Etat" contre le président hondurien. Mais à Tegucigalpa, le vice-président du Parlement, Ramon Velasquez Nazar, renvoie l'accusation contre Manuel Zelaya, estimant que son mépris de la légalité pour obtenir coûte que coûte une réforme de la Constitution serait, pour reprendre une expression utilisée par le chef de l'Etat, le véritable "coup d'Etat technique".

    Le président vénézuélien Hugo Chavez avertit que les gouvernements "révolutionnaires" de la région ne vont pas demeurer "les bras croisés". A Cuba, l'ex-président Fidel Castro compare le "courageux" président Zelaya au défunt président chilien Salvador Allende, renversé par le général Pinochet en 1973. Le leader historique de la révolution cubaine croit que la crise hondurienne est une épreuve significative pour l'image tant de l'OEA, dont Manuel Zelaya réclame l'appui, que de l'administration américaine du président Barack Obama.



    http://www.latinreporters.com/honduraspol26062009imprimer.html



    tt-est-possible-avec-NS-TV.jpg
    Sur mon blog désinformation :

    liste complète

    _____________________________________________________________________________________________________


    Pour confirmer ce que je vous dis depuis des mois (voir par ex
    Axe Washington-Paris-Tel-Aviv contre Chine et Russie), voici un article qui aborde un problème particulièrement grave:


    Alerte ! Le pentagone prépare
    la guerre contre la Russie

     
    13656.jpg .

    55492719.jpgRUSSIE.gif

    « Aujourd’hui la situation est beaucoup plus sérieuse qu’avant août 2008. […] Si la guerre éclate à nouveau, elle ne se limitera pas au Caucase.

     


    […] Le nouveau président des États-Unis n’a pas apporté de changement crucial en ce qui a trait à la Géorgie, mais en raison de son rôle dominant au sein de l’OTAN, il insiste toujours sur l’adhésion rapide de ce pays à l’alliance. Si celle-ci se concrétise, le monde fera face à une menace bien plus grave que les crises de la guerre froide.

     

    […] Dans ce nouveau contexte, la guerre de la Géorgie contre l’Ossétie du Sud pourrait facilement devenir la guerre de l’OTAN contre la Russie. Il s’agirait d’une troisième guerre mondiale. » (Irina Kadzhaev, politologue sud-ossète, South Ossetia Information Agency, avril 2009)

     

     

    Le 12 mai, James Mattis, Commandant suprême allié Transformation (SACT) et commandant du U.S. Joint Forces Command (Commandement de la force interarmées) a prononcé un discours à un symposium de trois jours appelé Joint Warfighting 09 à Norfolk en Virginie, où se trouve la Commandement allié Transformation (ACT) de l’OTAN. « Je viens avec un sentiment d’urgence. L’ennemi aussi tient des réunions dans le même esprit », a-t-il affirmé. [1]

     

    Un journal local a résumé son discours :

     

    « Le Commandant Mattis a décrit un avenir où les guerres n’auront pas de débuts ni de fins précises. Une grande stratégie et un cadre politique pouvant guider la planification militaire sont nécessaires », a-t-il ajouté. [2]

     

    Pour des raisons qui se veulent sans aucun doute diplomatiques, il a omis d’identifier qui est l’« ennemi ». Une suite d’événements récents, ou plutôt l’intensification d’événements en cours, indiquent toutefois de quelle nation il s’agit.

     

    Le 7 mai dernier, durant un déjeuner du Defense Writers Group, le chef du US Strategic Command, le général Kevin Chilton, a déclaré aux reporters que « la Maison-Blanche maintient l’option de répondre par la force – peut-être même avec des armes nucléaires – si une entité étrangère dirige une cyberattaque neutralisant les réseaux informatiques étatsuniens […] ».

     

    Un compte-rendu de son discours ajoute que « le général a insisté pour que toutes les options de frappe, y compris les frappes nucléaires, demeurent à la disposition du commandant en chef pour défendre la nation des cyberattaques. »

     

    M. Chilton «  a dit qu’il ne pouvait pas exclure la possibilité d’une salve militaire contre des pays comme la Chine, même si Pékin possède des armes nucléaires » [3], bien que la première cible probable de présumées représailles à des cyberattaques, elles aussi présumées, serait un autre pays déjà identifié comme tel par des officiels militaires : la Russie.

     

    À la fin avril et au début mai 2007, le gouvernement d’Estonie, membre de l’OTAN depuis 2004 et dont le président était et demeure Toomas Hendrik Ilves, né en Suède et élevé aux États-Unis (où il a travaillé pour Radio Free Europe), rapportait des attaques sur des sites web de son pays, pour lesquelles la Russie fût blâmée.

     

    Cela fait plus de deux ans et aucune preuve n’a été présentée pour prouver le bien-fondé de l’allégation voulant que des pirates informatiques russes, encore moins le gouvernement russe lui-même, étaient derrière ces attaques. Cette allégation demeure malgré tout un article de foi dans les médias et parmi des officiels étatsuniens et occidentaux.

     

    La réponse des autorités étatsuniennes a d’abord été si soudaine et sévère, même avant que des enquêtes ne soient menées, pour fortement donner à penser que si les attaques n’avaient pas été organisées, elles auraient dû être inventées.

     

    Tout de suite après, le secrétaire de la force aérienne, Michael W. Wynne, affirmait : « La Russie, notre puissant rival de la guerre froide, semble avoir été la première à s’engager dans la conduite de la guerre informatique. »

     

    La source d’information des Forces aériennes des États-Unis d’où est tirée cette citation ajoutait que les événements s’étant produits quelques jours plus tôt en Estonie « avaient lancé une succession de débats au sein de l’OTAN et de l’Union européenne concernant la définition d’une opération militaire autorisée et ce pourrait bien être le premier test de l’application de l’article V de la Charte de l’OTAN concernant la défense collective dans le champ non cinétique. [4]

     

    L’article 5 de la Charte de l’OTAN est une clause de défense militaire collective, en fait une clause de guerre, utilisée pour la première et seule fois pour soutenir la guerre prolongée et progressive en Afghanistan. 

     

    La référence que l’on y a faite à l’époque n’est pas à prendre à la légère.

     

    En visite en Estonie en novembre dernier, le chef du Pentagone Robert Gates a rencontré le premier ministre du pays, Andrus Ansip et a « discuté du comportement russe et de la nouvelle coopération sur la cybersécurité ».

     

    On a rapporté que « M. Ansip a affirmé que l’OTAN opérera selon le principe de l’article 5 du traité de l’alliance, lequel stipule qu’une attaque visant un allié constitue une attaque visant tous les membres ». « Nous sommes convaincus que l’Estonie, en tant que membre de l’OTAN, sera très bien défendue » a-t-il ajouté. [5]

     

    Il est révélateur que l’on continue à mentionner l’article 5 de l’OTAN à répétition un an et demi après les attaques présumées alors qu’aucune autre n’est survenue entre-temps.

     

    Au début de ce mois-ci, le Pentagone a annoncé qu’il lançait ce qu’il appelle la « force guerrière numérique du futur » à Fort Meade au Maryland, sous le contrôle du U.S. Strategic Command, dont le chef cité plus tôt, Kevin Chilton, menace d’utiliser la force, y compris les armes nucléaires.

     

    L’initiative a été décrite comme suit dans un reportage :

     

    « Le lieutenant-général Keith Alexander, également commandant à la tête de la cyberguerre, a déclaré que les États-Unis sont déterminés à mener l’action mondiale d’utilisation de la technologie informatique afin de dissuader ou de vaincre des ennemis […] » [6]

     

    Le Pentagone est une synecdoque pour le département de la Défense et tout ce qui est relié à ses activités est enveloppé dans le même euphémisme, donc lorsqu’ils seront questionnés, les États-Unis maintiendront que leur nouveau projet de guerre numérique ne servira qu’à des fins défensives. Toute nation et toute personne ayant fait les frais des actions du département étatsunien de la Défense est plus avisée. La raison d’être de ce nouveau commandement de cyberguerre étatsunien repose sur une supposée menace russe émanant d’un incident non militaire survenu dans un pays balte il y a plus de deux ans. Ce commandement sera utilisé pour paralyser les systèmes informatiques de toute nation ciblée par un assaut militaire direct, la rendant ainsi sans défense, et sera particulièrement efficace dans le cadre de la planification des premières frappes provenant de l’espace et des guerres spatiales (boucliers antimissile, missiles intercepteurs).

     

    Le jour même où est paru le reportage sur le général Alexander, promettant de « vaincre les ennemis », une autre nouvelle mentionnait qu’« un satellite quasi-classifié a été lancé mardi [12 mai]. Il servira d’ingénierie pionnière pour la technologie de poursuite des missiles balistiques. » [7]

     

    Il s’agissait d’un satellite de Surveillance System Advanced Technology Risk Reduction (STSS-ATRR) (système spatial de poursuite et de surveillance de technologie avancée et de réduction des risques), faisant partie d’un système spatial pour la Missile Defense Agency.

     

    « Les capteurs à bord du satellite STSS-ATRR et au sol communiqueront avec d’autres systèmes pour former une défense contre des missiles balistiques en approche. » [8]

     

    Quelques jours plus tôt, dans un reportage intitulé « Ducommun Incorporé annonce la livraison de nanosatellites à l’Army Space and Missile Defense Command », le fabricant Ducommun, situé en Californie, annonçait que « sa filiale Miltec Corporation avait livré des nanosatellites prêts à être utilisés à la U.S. Army pace and Missile Defense Command/Army Forces Strategic Command (USASMDC/ARSTRAT) à Huntsville en Alabama le 28 avril 2009. »

     

    La livraison constituait « l’aboutissement du premier programme de développement de satellite de l’armée étatsunienne depuis les satellites de télécommunications Courier 1B dans les années 1960 ». [9]

     

    Les satellites militaires utilisés pour neutraliser le potentiel d’une nation rivale, pas vraiment pour lancer une première frappe, mais plutôt pour y répliquer, brouillent la distinction entre les soi-disant projets de bouclier de missiles nés de la Guerre des étoiles et la militarisation complète de l’espace.

     

    Récemment, un commentateur russe le voyait exactement de cette façon :

     

    « Le retrait du Traité sur les missiles antimissile balistique de 1972 a marqué un virage vers les tests et le déploiement d’un système de défense antimissile, dans le but de supprimer le potentiel dissuasif de la Chine et, partiellement, celui de la Russie.

     

    Washington tente toujours d’éliminer les restrictions légales internationales sur la formation d’un système qui pourrait théoriquement le rendre invulnérable face à des représailles, même face à une frappe de riposte en cours d’attaque. » [10]

     

    À cela s’ajoute un autre subterfuge « quasi-classifié » lié à la reprise potentielle des pourparlers entre les États-Unis et la Russie sur le Traité de réduction des armes stratégiques (START).

     

    L’adjointe au secrétaire d’État étatsunienne Rose Gottemoeller a affirmé cette semaine que « les États-Unis ne sont pas prêts à réduire le nombre d’ogives qui ont été retirées des vecteurs de frappe et sont entreposées ». [11]

     

    Donc, en plus des plans visant à déployer des systèmes antimissile au sol, dans les airs et dans l’espace, principalement autour et contre la Russie (en Pologne, en République tchèque, en Norvège, en Grande-Bretagne, au Japon et en Alaska jusqu’à maintenant), le Pentagone gardera des ogives nucléaires en réserve pour l’activation sans fournir de mécanisme de surveillance aux inspecteurs russes et aux négociateurs travaillant à la réduction des armes.

     

    Le 6 mai, Euronews a interviewé le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov, qui a fait une mise en garde : « La façon dont il [le bouclier antimissile balistique étatsunien] est conçu n’a rien à voir avec le programme nucléaire iranien. Il cible les forces stratégiques russes et est déployé dans la partie européenne de la Fédération de Russie. »

     

    La création par les États-Unis du Navy Air and Missile Defense Command (NAMDC) au Naval Support Facility à Dahlgren en Virginie le 30 avril s’ajoute aux inquiétudes de la Russie et d’autres nations.

     

    « NAMDC est l’organisme à la tête de la marine, combinée à l’Integrated Air and Missile Defense (IAMD). NAMDC est le seul centre d’excellence pour la guerre à synchroniser et intégrer les efforts de la marine à travers le champ complet de la défense aérienne et antimissile, comprenant les défenses aérienne, antimissile de croisière et antimissile balistique. » [13]

     

    Les deux dernières semaines regorgent d’histoires dans la même veine et pour attirer l’attention plus près de la Terre, Strategy Page, un site étatsunien, rapportait que selon une source russe, « les États-Unis ont acheté deux chasseurs à réaction Su-27 de l’Ukraine [qui] serviront à entraîner les pilotes militaires étatsuniens, lesquels pourraient faire face à des ennemis à bord de ces avions. L’armée étatsunienne les utilisera pour tester ses radars et son équipement de guerre électronique. » [14]

     

    À ce moment même, le client des États-Unis en Ukraine, le président Viktor Iouchtchenko, dont la cote de popularité est plongée à près de 1 %, a signé une directive pour la préparation à l’adhésion complète à l’OTAN. Quelques jours plus tard, une délégation militaire étatsunienne a visité le pays pour inspecter un réservoir de stockage et planifier « une réforme du système d’entraînement au combat ». [15]

     

    En matière d’entraînement à la guerre contre la force aérienne russe, ce qui s‘est passé en Ukraine n’est que la dernière d’un bon nombre d’actions de ce genre.

     

    Immédiatement après la pleine adhésion du pays à l’OTAN, le 81e escadron de chasse étatsunien s’est rendu à Constanta en Roumanie (pays où le Pentagone a depuis acquis quatre nouvelles bases) afin de s’entraîner au combat contre les MiG-21 russes.

     

    Selon un des pilotes étatsunien présent, « c’était pas mal chouette : on est assis dans un MiG-21 qui décollera dans quelques jours avec un pilote expérimenté aux commandes. C’était un bras de l’Union soviétique et ces pilotes volaient avant qu’elle n’éclate. Ils ont une bonne idée de ce que c’est. » [16]

     

    En juillet de l’année suivante, le 492e escadron de chasse étatsunien était déployé à la base aérienne de Graf Ignatievo en Bulgarie voisine afin que « les forces aériennes de divers pays [aient l’opportunité] de connaître les tactiques et les capacités des aéronefs de l’un et de l’autre. » 

     

    « Au moment où la première semaine d’entraînement prend fin, les pilotes des F-15E Strike Eagles, des MIG-29 et des MIG-21 partagent leurs connaissances sur les aéronefs et les tactiques. »

     

    On cite un colonel des forces aériennes étatsuniennes : « Seulement 2 des 38 membres de l’équipage d’aéronef ont eu la chance de voler aux côtés des MIG. D’ici à ce que l’exercice soit terminé, tout le monde aura eu le temps de voler dans un MIG ou à leurs côtés. [17]

     

    Un mois plus tard, le 22e escadron de chasse expéditionnaire des États-Unis est arrivé en Roumanie pour effectuer les exercices Viper Lance, lesquels « marquaient le premier entraînement de pilotes de F-16 étatsuniens en Roumanie [et] la première fois que des pilotes de MIG-21 et de F-16 volaient en formations pour mener des manœuvres de combat élémentaires, un entraînement au combat aérien avec différents types d’aéronefs, ainsi que des missions d’attaques air-sol ». [18]

     

    La prochaine citation est d’un pilote de F-16 Fighting Falcon :

     

    « Mon vol dans le siège arrière d’un Lancer [MiG-21] constitue une bonne opportunité de voir un aéronef différent et c’est un honneur et un véritable privilège. Je veux voir ce qu’ils voient de leur cockpit et avoir un autre angle de compréhension face à nos adversaires. » [19]

     

    Il y a deux semaines un escadron de combat de l’US Air Force s’est rendu à la base aérienne de Bezmer en Bulgarie. « C’est la première fois qu’un escadron de combat de l’USAFE [United States Air Forces in Europe] se déploie à cet endroit […] Ce qu’il y a de plus gratifiant dans cette expérience, est de savoir que j’aide ces pilotes à s’entraîner pour la guerre », a souligné un des militaires de l’USAFE sur les lieux. [20]

     

    Dans le but de préparer les États-Unis pour le combat aérien contre toute la gamme d’aéronefs militaires russes, l’Inde était invité aux exercices de combat aérien annuels Red Flag en Alaska en 2007, des jeux de guerres « dont l’objectif est de former les pilotes des États-Unis, de l’OTAN et d’autres pays alliés pour de vraies situations de combat.

     

    « Cela comprend l’utilisation d’équipement "ennemi" et de vraies munitions pour des exercices de bombardements. » [21]

     

    L’Inde a fourni six chasseur Sukhoi SU-30MKI, « particulièrement pertinents pour cet exercice puisqu’[ils sont] fabriqués en Russie, donc traditionnellement considérés comme "hostiles" ». [22] 

     

    Le 1er mai, la patrouille aérienne tchèque de l’OTAN entamait sa rotation de six mois dans le ciel balte, au-dessus de l’Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie – à cinq minutes de la deuxième plus grande ville russe, Saint-Pétersbourg. À cette occasion, un officiel tchèque se vantait : « La zone que nous protégeons est presque trois fois plus grande que la République tchèque. C’est un avant-poste de l’OTAN. »

     

    Le commandant de la force aérienne lithuanienne, Arturas Leita, a pour sa part annoncé que « les pays baltes demanderaient probablement la prolongation de la mission des forces aériennes au sein de l’OTAN jusqu’en 2018. » [23]

     

    Du 8 au 16 juin, la Suède accueillera une simulation de l’OTAN appelée Loyal Arrow, décrite comme « la plus grande simulation de forces aériennes jamais vue dans la baie de Botnie, située entre la Suède et la Finlande », [24] également à proximité de Saint-Pétersbourg. Un porte-avions britannique et plus de 50 chasseurs y participeront. 

     

    Cet exercice débutera exactement une semaine après la fin des jeux de guerre Cooperative Lancer 09 de l’OTAN menés par les États-Unis en Géorgie, sur le flan sud de la Russie.

     

    En parlant des dangers s’appliquant uniformément à tout ce qui précède, le site web du ministère de la Presse et des Médias de masse de l’Ossétie du Sud citait récemment la mise en garde de la politologue Irina Kadzhaev

     

    « Aujourd’hui la situation est beaucoup plus sérieuse qu’avant août 2008. La menace antérieure ne mettait que l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie en danger, mais comme la Russie a reconnu l’indépendance de ces deux États et a conclu des ententes envisageant la présence de ses forces armées sur leurs territoires, si la guerre éclate à nouveau, elle ne se limitera pas au Caucase.

     

    Le nouveau président des États-Unis n’a pas apporté de changement crucial en ce qui a trait à la Géorgie, mais en raison de son rôle dominant au sein de l’OTAN, il insiste toujours sur l’adhésion rapide de ce pays à l’alliance. Si celle-ci se concrétise, le monde fera face à une menace bien plus grave que les crises de la guerre froide.

     

    Dans ce nouveau contexte, la guerre de la Géorgie contre l’Ossétie du Sud pourrait facilement devenir la guerre de l’OTAN contre la Russie. Il s’agirait d’une troisième guerre mondiale. » [25]

     


    Notes

     

    1) Virginian-Pilot, 13 mai 2009

    2) Ibid

    3) Global Security, 12 mai 2009

    4) Air Force Link, 1er juin 2007

    5) U.S. Department of Defense, 12 novembre 2008

    6) Associated Press, 5 mai 2009

    7) Space Flight Now, 5 mai 2009

    8) Pratt & Whitney, 5 mai 2009

    9) Ducommun Incorporated, 29 avril 2009

    10) Russian Information Agency Novosti, 7 mai 2009

    11) Russia Today, 5 mai 2009

    12) Euronews, 6 mai 2009

    13) Navy News, 30 avril 2009

    14) Moscow News, 11 mai 2009

    15) National Radio Company of Ukraine, 29 avril 2009

    16) Air Force Link, 2 août 2005

    17) U.S. Air Forces in Europe, 24 juillet 2006

    18) Stars and Stripes 26 août 2006

    19) Air Force Link, 17 août 2006

    20) Air Force Link, 28 avril 2009

    21) Indo-Asian News Service, 26 novembre 2007

    22) Avionews (Italy) 28 novembre 2007

    23) Czech News Agency, 1er mai 2009

    24) Barents Observer, 7 mai 2009

    25) Ministry for Press and Mass Media of the Republic of South Ossetia, 27 avril 2009


    Article original, Pentagon Preparing For War With The Enemy: Russia, le 14 mai 2009.

    Traduction : Julie Lévesque pour
    Mondialisation.ca.

    Rick Rozoff est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Rick Rozoff publiés par
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13656
    Voir cet article tout récent : L'Otan et la Russie tentent de tourner la page sur la Géorgie à Corfou

    http://bridge.over-blog.org/article-33168077.html




    L'opinion d'Eva sur la guerre OTAN-Russie :


    - L'Occident anglo-saxon, grossi d'Israël et d'une Europe avec des individus comme Berlusconi, Sarkozy, Kouchner, Lellouche (Europe supplétive des troupes de l'OTAN), est l'ennemie des peuples du monde entier, utiles seulement comme consommateurs, travailleurs à exploiter, ou chair à canons.
    - La vraie menace vient de l'Occident.
    - Avec Sarkozy et Lellouche, la France, loin d'être un facteur de paix, sera le fer de lance des événements. Contre la volonté des Français.
    - L'Europe, comme je l'ai toujours dit, sera utilisée par l'OTAN pour faire les guerres par procuration de l'Empire, elle sera le TERRAIN D'ACTION de ces guerres d'ailleurs annoncées par ces fous comme inéluctables, nécessaires, permanentes, totales, nucléaires, et ... sans fin. Les USA se protègeront des guerres qu'ils feront faire par les autres. Les USA, c'est le diable !  Nous serons également exposés aux attentats.
    - Ces guerres sont menées pour des questions d'hégémonie, purement égoïstes. C'est une honte de sacrifier les peuples, de les faire souffrir comme en Irak, juste pour alimenter les coffre-forts de l'oligarchie.
    - Les médias criminels ont commencé la propagande de guerre; Il faut TOUS les boycotter et informer nous-mêmes !
    - Comme en 40, l'Europe sera exsangue, la Russie et la Chine seront peut-être dépecées, pillées, et les profiteurs de guerre se frotteront les mains, prêts à rebâtir.... comme à Gaza, où on détruit pour rebâtir, Gaza qui d'ailleurs expérimente les armes des assassins de l'humanité. Cobayes HUMAINS ! Ma seule satisfaction en tant que croyante, est de savoir que le Juge suprême traitera ces barbares comme ils le méritent: Ils auront l'éternité pour se repentir de leurs crimes contre leurs frères et soeurs en humanité.
    - Hitler n'est pas mort. Il est vivant plus que jamais. L'Europe a été contaminée par le nazisme et le perpétue. Un totalitarisme monstrueux s'étend sur la planète. L'Europe et l'Amérique ne font qu'un : Nouvel Ordre Mondial totalitaire, dément !
    - J'ose espérer que Russes et Chinois s'uniront pour faire face aux menaces. Et qu'ils ne seront pas menacés l'un après l'autre !
    - Si je dirigeais la Résistance à l'intolérable en pr

éparation, j'alerterai les internautes du monde entier, et je ferai organiser des grandes marches de protestation dans le monde entier, quotidiennes, simultanées, j'organiserai la grève générale, je boycotterai les Médias, certains produits (notamment américains, plus un Coca-Cola, plus un Mac Do, par ex !), tout serait paralysé jusqu'à ce que la City, Wall Street, etc reculent et tiennent enfin compte des humains. Chaque élu doit être harcelé, comme les Médias, afin que les uns tiennent compte de leurs électeurs, les autres du désir d'information. Qu'attend-on pour exiger d'être informés sur tout ce qui se prépare ? Il faut harceler les Rédactions, manifester quotidiennement devant les Sièges des TV par ex ! Et si la guerre éclate, je rappelle que les femmes à l'arrière doivent refuser de collaborer, refuser d'être des intstruments de la mort de leurs hommes pour le bénéfice des multinationales-vampires. 
- Il n'y a d'ennemis que ceux que l'on nous désigne artificiellement, russes, arabes, chinois.
- Comment ne pas mieux apprécier des Sages comme Chavez et ses amis latino-américains, qui eux appellent à la coopération entre les individus plutôt qu'à la compétition !

Cordialement à tous, Eva R-sistons, oui résistons c'est un droit et un devoir existentiels.

Lire par ex 2 de mes textes  :

La Russie n'est pas notre ennemie
L'Europe et la Russie doivent lier leur destin



____________________________________________________________________________________________________



  • liste complète


    Le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre a estimé samedi 27 juin sur LCI que le fait de permettre aux salariés en arrêt maladie ou en congé maternité de travailler de chez eux allait "dans le sens de la modernité" et que l'"on y reviendra".
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/06/27/travailler-en-etant-malade-va-dans-le-sens-de-la-modernite-selon-lefebvre_1212680_3224.html#xtor=RSS-3224



  • Etat d'alerte militaire sur la frontière entre le Liban et la Palestine occupée
  • Les Américains majoritairement mécontents des méthodes d'Obama
  • Fillon prépare les esprits à un report de l'âge de la retraite
  • La privatisation du système public de santé et de soins :
  • Des "mauvaises" herbes ?
  • Julien Coupat ?
  • Californie Collapsing (Effondrement de la Californie)
  • La campagne d'Edouard Balladur au coeur de l'enquête sur Karachi
  •  

    • Mr Ahmadinejad confirme une conspiration britannique visant à déstabiliser le moyen-orient. Tsunami financier et économique à l'automne 2009. Faille de San Andréas désormais dans la ligne de mire du sommet de la franc-maçonnerie. Décès de michael Jackson et nouvel ordre mondial. Alain Delon : le nouveau pion utilisé par le sommet de la franc-maçonnerie pour le nouvel ordre mondial. LE MESSAGE AUDIO CORRESPONDANT:http://www.blog-video.tv/video-10631eb87f-Archive-tele-du-28-06-2009-10-45-12.html


      Frankestein au pouvoir !

      Vous remarquerez que dans un Etat d'exception, les grandes manifestations seront interdites, mêmes sportives, il faut empêcher les gens de se réunir, car l'union fait la force, et cela se fera au nom de la pandémie, j'en suis sûre, qui justifiera le confinement de chacun.  Cette pandémie est artificelle, politique. D'où aussi l'impossibilité de faire des concerts comme celui que Jackson aurait pu donner.... Par ailleurs, il allait se convertir à l'Islam !!!  Ce n'est pas le moment, pour une idole, quand les médias nous préparent au choc de civilisations !

      La réforme des collectivités territoriales, les plaques d'immatriculation, tout cela s'inscrit dans le même cadre : pour détruire les Etats nations. Seul doit régner l'"ordre mondial" au profit de l'Oligarchie.

      Frankestein est au pouvoir.

      Eva R-sistons


      Publication non terminée

    Partager cet article
    Repost0
    26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 01:29
    • Votre Blogrank est de 84
    • Vous êtes classé actuellement 323ème / 900.000 over-blog
    • Niveau : Privilège
                                                                  Europe-non-FAKIR.jpg

    Je reçois ce texte en commentaire, je l'estime essentiel pour la compréhension des événements, le pourquoi des choses. Qui évidemment ne sont pas comme on nous les présente !!! Décapant... Eva - P.S.: Merci Annie, formidable lectrice !


    L'Europe telle que les livres d'Histoire ou
    la presse ne vous la montrent jamais !
    OTAN et UE deux faces d'une même réalité !



    A propos de la conférence de François Asselineau, du 18/05/2009, que je trouve IMPECCABLE (pas de langue de bois), et qui a de bonnes qualités d’orateur, source TOUTES ses affirmations, et rapporte des FAITS (pas de suppositions ou de rumeurs, il est impossible de l’attaquer sur le réflexe facile de la “théorie du complot”). Il émaille son excellente conférence de proverbes, d’esprit, parfois d’humour, et utilise des diapos très claires. J’insiste auprès de tous ceux qui passent sur ce blog, il faut visionner cette conférence.

    Effectivement, je me documente beaucoup sur la trilatérale ou Beilderberg, mais je pense qu’un Asselineau a plus de chance de faire mouche auprès du citoyen français moyen que de parler de think tank américains comme Bilderberg.

    François Asselineau commence par citer le Daily Telegraph du 19/09/2000 et des documents déclassés par l’administration de Bill Clinton , montrant que Robert Schuman et Paul-Henri Spaak (pères fondateurs de l’UE) étaient des employés rémunérés par la CIA. Une note de 1965 des services secrets américains lançait déjà l’idée de la monnaie unique européenne, et demandait d’empêcher tout débat, jusqu’à ce que ce soit virtuellement inévitable.

    Jean Monet et Robert Schuman étaient bien agents américains : Schuman membre du 1er gouvernement de… Pétain sous le régime de Vichy, Monet ayant vécu pendant la WWII aux USA et qualifié par Charles de Gaulle de «  malade avant tout soucieux de servir les américains ». Ces notes déclassées prouvent que le Mouvement Européen était financé par la CIA. C’est Eisenhower qui a parlé le 1er d’une… Constitution Européenne en 1951.

    Le fait que JAMAIS nos médias ne rapportent les révélations des documents déclassés par les services secrets américains est sidérant !


    Il commence en développant le tabou du rôle des USA dans la construction européenne, et comment la France a été normalisée et est devenu un pays satellite des USA. La Construction européenne est la mise en œuvre d’un stratagème classique inventé par les chinois : “la stratégie des chaînes”, permettant aux USA de contrôler l’Europe en lui imposant un système absurde autobloquant. Il démolit les slogans de “l’Autre Europe” tant vantée par nos politicards, démontre qu’il n’a pas de “peuple européen”, que le tronc commun que veut lui imposer les USA c’est une fusion-pâle copie des USA mêmes, en affaiblissant les états-nations (j’apprécie l’expression qu’il utilise à propos des « apprentis physiciens de la fusion européenne ») amenant immanquablement à la désintégration des pays, une Europe des régions ethniques et affaiblies (sa façon de parler de « nation » qui est médiatiquement très risqué -car assimilé aux discours type F-HAINE- est pourtant exempte de tout nationalisme nauséabond : il est fondamentalement républicain). Il rappelle l’incohérence entre l’Europe et les solidarités intercontinentales qui existent déjà et la multipolarité du monde, ainsi que la perpétuation des intérêts géopolitiques antagonistes de chaque pays (ex Commonwealth VS Francophonie, ou l‘absurdité de l‘Internationale Socialiste).

    Il argumente également sur l’interdiction de toute protection avec l’UE (au contraire des… USA qui ne se gènent pas pour fouler toutes les règles de l‘OMC quand ça ne les arrange pas). Il éclaire sur l’élargissement de l’EU à l’Est après l’entrée de ces nouveaux pays dans l’OTAN et sa démonstration selon laquelle l’OTAN et l‘UE sont les 2 faces de la même pièce depuis le début (OTAN dont les frontières sont rigoureusement celles du… « Choc des Civilisations » de Tonton Samuel H.).

    Il aborde aussi le coût de l’EU et sa courbe exponentielle (1,2 % du PIB de l’EU), son absurdité budgétaire, l’euro qui pénalise l’industrie française (se priver nationalement de l’art de la dévaluation aboutit à la flexibilité), explique la différence d’élasticité (euro fort ne favorise que les produits de luxe ou les marques car c’est un achat d’un statut social),.

    Bien évidemment, il nous explique comment la gouvernance moderne consiste au contournement de la Démocratie, et conclut en parlant de Fascisme bleu européen. A la fin, on ne peut que se rendre compte qu’effectivement, le fascisme bleu est bien la marque de l’Europe actuelle.


    Ni Napoléon, ni Charles Quint ni Hitler n’ont pas réussi à fusionner les peuples nations européens par la force militaire (et les USA n‘y parviendront pas non plus), et François Asselineau termine par une note d’espoir en pariant que l’UE se cassera la figure et se désintègrera bientôt. L’uniformisation voulue par l’UE est contraire à l’histoire qui a montré que la division de l’Europe était sa grandeur (c’était quand l’Europe abritait des états nations stables et en compétition, qu’elle était forte ; par contre quand une nation de l’Europe a voulu construire un empire, ça a toujours tourné en désastre). Ainsi, François Asselineau montre qu’il est un homme d’esprit, en relevant ce paradoxe suprême : le dogme de la concurrence tant voulue par les européistes économiques béni oui-oui n’est pas appliqué dans le processus de la construction européenne (téléguidée par les USA), alors que c’est une concurrence des grands pays européens qui a fait historiquement la force du continent. L’auteur l’exprime mieux que moi, mais il arrive à une conclusion très paradoxale en sortant des clivage gauche-droite.


    Après avoir visionné cette conférence, on se sent comme si on était dans le livre du « Maître du Haut Château » de P. K. Dick : vous savez cette fameuse uchronie de l’auteur de Blade Runner raconte que les nazis et le Japon ont gagné la WWII , mais un oracle affirme que non, qu’il y a une autre réalité. Et bien là, avec ce développement de l’idée de Fashisme Bleu, je me sens dans une uchronie inversée de celle de Dick : les faschos n’ont jamais perdu la 2ème guerre au contraire de ce qu’on m’a martelé dpuis l’enfance, ils ont mué sous un masque respectable, et leur masque se fissure de + en + avec la crise et les innombrables guerres de prédation économique dans le sud, et guerres coloniales au Proche-Orient avec l’Otan, ou les provocations contre les russes et les chinois.

    http://www.youtube.com/watch?v=43KTqo06bsg

    L'Europe: Où allons-nous ? Fascisme bleu, atlantisme... A écouter absolument ! http://www.youtube.com/watch?v=43KTqo06bsg

    http://r-sistons.over-blog.com/article-33045071-6.html#anchorComment


    _________________________________________________________________



    vaccins-b-b-.jpg


    LE GOUVERNEMENT PREPARE LES ECOLES
    A DEVENIR DES CLINIQUES DE VACCINATION DE  MASSE


    Isabelle, webmaster@consciencedupeuple.com:
    J'ai organisé une conférence, l'an passé, dans une école
    secondaire où je travaillais. Moins de 2 semaines avant la tenue de la
    conférence, la commission scolaire a annulé l'évènement parce qu'il devait y
    avoir une "PRATIQUE GÉNÉRALE DE VACCINATION DE MASSE"
    en cas de pandémie.
    J'ai été forçée de trouver un autre lieu pour ma conférence.

    LE GOUVERNEMENT PREPARE LES ECOLES A DEVENIR DES CLINIQUES
    DE VACCINATION DE MASSE

    DES PROGRAMMES DE VACCINATION A L'ECHELLE NATIONALE
    DEVRAIENT ETRE INSTAURES A L'AUTOMNE
    suivant la déclaration de l'OMS concernant le statut de la pandémie
    de grippe porcine

    Paul Joseph Watson
    Prison Planet.com
    Mercredi 17 juin 2009

    LE GOUVERNEMENT EST EN TRAIN DE DIRE AUX ECOLES
    DANS TOUT LE PAYS DE SE PREPARER A ETRE UTILISEES
    COMME DES CLINIQUES POUR LES PROGRAMMES DE
    VACCINATION DE MASSE QUI SONT PRETS A ETRE
    MIS EN PLACE A LA FIN DE CETTE ANNEE,
    selon un article de l'Associated Press.

    LES ECOLIERS SONT CIBLES COMME ETANT LES PREMIERS BENEFICIAIRES
    D'UN VACCIN CONTRE LA GRIPPE PORCINE
    QUI EST EN TRAIN D’ETRE MIS AU POINT,
    malgré le fait que la grippe porcine s'est avérée bien moins meurtrière
    que ce que l’on craignait initialement,
    tuant seulement 160 personnes dans le monde,
    un chiffre dérisoire si l’on considère
    le nombre de personnes qui meurent chaque année
    du virus ordinaire de la grippe.

    La semaine dernière, l'Organisation mondiale de la Santé a augmenté l'hystérie
    entourant la grippe porcine, relevant le statut de l’alerte jusqu’au niveau 6,
    et indiquant qu’une pandémie mondiale était en cours.

    "LES ELEVES POURRAIENT ETRE LES PREMIERS POUR UN VACCIN
    CONTRE LA GRIPPE PORCINE CET AUTOMNE -
    ET LES ECOLES SONT EN TRAIN D’ETRE PREVENUES
    QU'ELLES POURRAIENT MEME SE TRANSFORMER
    EN CLINIQUES DE VACCINATION", affirme cet article
    http://www.google.com/hostednews/ap/article/ALeqM5hbs-FO8lE3ZraaOV7CtTQuSuaVigD98S0U402

    "LA MINISTRE DE LA SANTE ET DES SERVICES HUMAINS,
    KATHLEEN SEBELIUS, A DECLARE MARDI QU'ELLE APPELLE
    LES DIRECTEURS D’ECOLE DANS TOUT LE PAYS
    A PASSER L'ETE A SE PREPARER A CETTE POSSIBILITE,
    SI LE GOUVERNEMENT VA DE L'AVANT AVEC LES VACCINATIONS DE MASSE".

    Le dernier de ces programmes de vaccination de masse pour lutter contre la
    grippe porcine remonte à 1976

    http://www.prisonplanet.com/previous-swine-flu-outbreak-came-from-fort-dix.html,
    ont eu pour résultat des dizaines de morts et des centaines de blessés, 
    après que l'administration Ford ait tenté d’utiliser l'infection des soldats de
    Fort Dix comme prétexte pour une vaccination de masse de l'ensemble du pays.

    Les Américains ont été psychologiquement conditionnés par les mass médias afin
    d’accepter le caractère inéluctable des campagnes forcées de
    vaccination de massedepuis des années.
    Le dernier exemple de ce type a été publié dans Time Magazine,
    il y a six semaines
    http://www.prisonplanet.com/time-magazine-preps-americans-for-mandatory-vaccinations.html,

    où il fut évoqué que LES RESPONSABLES SERAIENT FORCES
    DE « PRENDRE DES MESURES DRACONIENNES POUR LUTTER
    CONTRE LA MALADIE », MESURES QUI COMPRENDRAIENT
    DES PROGRAMMES DE VACCINATION OBLIGATOIRE DE MASSE.

    CERTAINES ECOLES SONT DEJA EN TRAIN DE TRAVAILLER
    AVEC LE GOUVERNEMENT AFIND’EFFECTUER
    DES EXERCICES DE VACCINATION DE MASSE.

    Onze écoles de l'Alaska ont récemment participé à un exercice axé sur la
    distribution de masse de vaccins en cas d'apparition d'un foyer (cf.
    http://www.prisonplanet.com/school-mass-vaccination-drill-in-alaska.html ).

    vaccin.png

    Voici un reportage que vous devez impérativement faire circuler à
    TOUS VOS PROCHES (famille, compagnons de travail, amis, etc.).
    Il s'agit d'un reportage de la populaire émission "60 minutes"
    qui fait état de la pandémie de grippe porcine
    qui a sévi aux USA en 1976. Le documentaire vous montre la
    machine de propagande qui a été utilisée pour inciter, ou forcer, les
    citoyens à se faire vacciner. Ensuite et surtout, vous serez témoins des
    méfaits et effets secondaires désastreux suite à cette vaccination de masse.

    Ils nous reviennent avec le même scénario bidon, mais ce dernier a le
    potentiel de contenir une micro-puce: "VACCINATION: THE RETURN"!
    Je n'ai pas de preuves, mais si la seringue est insérée à 45 degrés
    et si une forte pression est appliquée sur le bras,
    c'est une indication qu'une puce pourrait
    se trouver dans votre bras!

    http://www.dailymotion.com/video/x9my3m_grippe-porcine-de-1976_news

    ______________________________________________________________


    Un avertissement de Bob Chapman, un prévisionniste connu à l'international
    qui exhorte les populations à ACHETER DE L'OR, DE LA NOURRITURE
    ET DES MUNITIONS!

    http://bobchapman.blogspot.com/2009/06/international-forecaster-bob-chapman.html

    ______________________________________________________________


    Des comtés aux USA invitent leurs citoyens à se faire au moins 3 semaines de
    réserves alimentaires en vue de la pandémie à venir. Ils prétendent que plus
    de 40% des travailleurs ne pourront plus se rendre au travail...

    http://www.dailyfreeman.com/articles/2009/06/21/news/doc4a3db38b31820056977456.txt

    ______________________________________________________________


    Voici un site, francophone, qui vous donne des indications précieuses sur
    quoi stocker comme nourriture et en quelle quantité.

    http://www.zonegrippeaviaire.com/showthread.php?t=1063

    je vous recommande la lecture de mon blog http://sos-crise.over-blog.com ,
    voyez la liste "incontournables" sur la présentation de ce blog

    ______________________________________________________________


    Audio, du 21 juin 2009, très intéressant et très concis : Dossier Nouvel
    Ordre Mondial, micro-puce implantée avant printemps 2010 (où sont les
    sources?), les cristaux liquides comme techniques de contrôle des
    populations, armes micro-ondes, HAARP,
    attaque imminente d'Israël sur l'Iran,
    la collusion des pharmaceutiques et la pandémie progammée, effondrement
    financier pour l'automne 2009 et guerres civiles dans plusieurs pays,
    etc..............

    Soyez attentifs, vous serez bombardés d'infos!
    http://www.blog-video.tv/video-10631feddf-Archive-tele-du-21-06-2009-10-42-52.html

    ______________________________________________________________

    Si vous désirez offrir une aide financière ou quelconque aide via mon réseau,
    je vous invite à me faire parvenir un courriel pour me proposer une
    contribution ou un projet. Je n'ai pas de structure légale d'organisme de
    bienfaisance et je ne veux pas inscrire un tel organisme auprès des
    gouvernements pour des raisons évidentes. Donc, sur une base de confiance
    mutuelle, je propose d'être l'intermédiaire entre vous et ceux qui ont besoin
    de votre aide.

    Juste en deux jours, j'ai parlé à un ami qui n'avait pas mangé depuis le
    matin et un autre qui arrive de peine et de misère à acheter de quoi manger
    pour sa famille de 3 enfants. Et ce sont des gens du Québec.


    Appel aux hommes et aux femmes de bonne volonté! S'il y a des investisseurs
    sur cette liste d'envoi, j'ai une tonne de projets fructueux à vous proposer.
    Non pas fructueux en or et en argent, mais en bonté et en charité!

    webmaster@consciencedupeuple.com

    _______________________________________________________________________________


    apocalypse-USA.jpg

    Quelle est la différence entre la peur et la crainte?


    Répondre à cette question vient clarifier l'essence et le but de tous mes envois.

    Il y a une différence entre la peur et la crainte. La peur est une
    manifestation de notre instinct fondamental. C'est une réaction à une menace
    contre notre vie, la réponse à un danger réel ou présumé. Les peurs ont un
    caractère relatif et non absolu des dangers qui les provoquent. Elles peuvent
    contrôler notre quotidien et saboter toute forme de joie de notre existence.

    La crainte, quant à elle, est une chose que l'on doit apprendre. La crainte
    est une composante de la foi: elle naît du fait de savoir quelque chose.
    C'est de se sentir petits face à quelque chose d'immensément plus grand que
    nous ; c'est l'étonnement, l'émerveillement mêlés d'admiration et de
    crainte... La crainte est un "principe de sagesse" qui permet de faire les
    bons choix.

    C'est dans la crainte que vous devez vous situer en ce moment, dans
    l'émerveillement de la Toute Puissance et dans la crainte de son
    incommensurable Grandeur. C'est ce cette crainte que l'on recherche le
    respect, l'admiration, la sagesse, l'amour de soi et des autres, que l'on se
    prosterne devant la magnificence de la Création en chantant des louanges.

    Vous comprendrez que mes écrits ont pour seul et unique but d'inspirer la
    crainte, laquelle vous donnera la force, le courage, la sagesse et la confiance
    . 
     
    webmaster@consciencedupeuple.com

    Voir l'article FR2, propagande de guerre, plus bas (jouer sur la peur)


    petit-prince-copie-2.jpg
    USA: Sauveurs du nazisme ? Non, les Russes. Par contre, voici des liens USA-Nazisme, à travers la famille... Bush !!!


    Le grand-père de George W. Bush, Prescott Bush, a été un sénateur américain. Il a aussi été directeur et actionnaire de plusieurs sociétés qui ont tiré profit de leurs liens avec les bailleurs de fonds de l’Allemagne nazie.

    Le Guardian, en fouillant dans les Archives Nationales Américaines, récemment ouvertes, a obtenu confirmation qu’une société dont Prescott Bush était directeur était impliquée avec les architectes financiers du Nazisme. Ces relations d'affaires se sont poursuivies jusqu'à la saisie en 1942 des capitaux de cette société, qui tombait sous le coup de la loi "Trading with the Ennemi Act". Plus de 60 ans plus tard, ces relations d'affaires avec la machine nazie ont conduit deux anciens ouvriers du bâtiment, esclaves à Auschwitz, à intenter une action civile contre la famille Bush. Ces histoires ont été au coeur d'une controverse pré-électorale qui sent mauvais.

    Saisi de cette preuve, un ancien procureur américain qui a poursuivi les crimes de guerre nazis a démontré que les actes de l’ancien sénateur, pour avoir aidé et renforcé l’ennemi, auraient dû justifier des poursuites .


    suite ici : http://suntzu.vox.com/library/post/le-nazisme-et-les-usa-usa-et-al-qaida.html


    Le Nazisme et les USA :

    La plupart d’entre nous avons appris que les Américains étaient rentrés dans la Seconde Guerre mondiale dans un but philanthropique, pour sauver les Alliés du fascisme. On considère souvent l’irruption des États-Unis dans ce conflit comme une croisade contre la barbarie nazie, pour la défense de la liberté et de la démocratie. La lutte du Bien contre le Mal en somme. Les vainqueurs écrivant l’histoire, c’est cette version qui est enseignée depuis 1945 des deux côtés de l’Atlantique.

     

    L’historien Jacques Pauwels propose une contre-histoire de la Deuxième Guerre mondiale dans son livre Le Mythe de la bonne guerre, paru en 2005 aux éditions Aden. Une contre-histoire qui modifie radicalement notre vision du XXe siècle et offre un nouveau regard sur l’époque actuelle.

    suite ici : http://suntzu.vox.com/library/post/le-nazisme-et-les-usa-usa-et-al-qaida.html



    _______________________________________________________________

    - Manifestation à Nîmes contre Agrexco - 24 juin 2009 - 

     

    76 associations contre une société israélienne 
    167,9 milliards d'euros pour.............les banques / Déficit sécu : chasse aux (60 millions de) sorcières 

    Nouveau sur www.michelcollon.info - Investig'Action


    Alfredo Gómez-Müller - Le néolibéralisme européen en Amérique Latine
    L'instrument privilégié des Etats-Unis pour persévérer dans le néolibéralisme

    Carlos Iaquinandi Castro Alan Garcia : coup de reins du néolibéralisme
    Les multinationales estiment que l'Amazonie leur appartient

    Salvador Morales Pérez - La conquête continue
    Le passé colonial se reproduit aujourd'hui au Pérou et en Amérique latine

    Hernando Calvo Ospina - La Colombie devrait demander pardon à Cuba
    Le rôle du régime colombien dans l'action contre Cuba

    Paul Craig Roberts - Obama est en train de se transformer en un Dick Cheney
    " On pourrait déjà écrire un livre entier sur les promesses non tenues ".

    John Pilger - Obama : le sourire du tigre
    " La seule critique formulée par Obama à l’égard d’Israël était... "

    James Petras - Elections iraniennes : le bobard du « vol du résultat »
    « En Iran, la politique a énormément plus à voir avec la lutte des classes qu'avec la religion » (Financial Times)

    Raquel Garrido - Sarkozy à l'OIT : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais
    Un merveilleux discours. Si seulement il l'appliquait lui-même !

    Adolfo Pérez Esquivel - «Les enfants ne se considèrent pas comme sujets de droits»
    Le Nobel argentin appelle à se mobiliser pour les adolescents

    Paye, Bricmont, Dermagne... - La Belgique rode sa loi antiterroriste
    Liberté de réunion et d'expression ou construction mentale arbitraire ? Rendez-vous le 14 juillet.

    Salim Lamrani - Les mensonges de Reporters sans frontières sur le Venezuela
    " RSF n'est pas une organisation de défense de la presse mais une entité avec agenda politique"


    obama-colere-iran.jpg

     Le président Medvedev a formulé en juin 2008 à Berlin l'idée d'un traîté de sécurité en Europe dont les pilliers sont le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des Etats, le non-recours à la force armée, le contrôle des armements et le principe selon lequel aucune organisation internationale n'a le droit exclusif d'assurer la sécurité en Europe.
                      




    La « révolution colorée » échoue en Iran
    par Thierry Meyssan*


    La « révolution verte » de Téhéran est le dernier avatar des « révolutions colorées » qui ont permis aux États-unis d’imposer des gouvernements à leur solde dans plusieurs pays sans avoir à recourir à la force. Thierry Meyssan, qui a conseillé deux gouvernements face à ces crises, analyse cette méthode et les raisons de son échec en Iran.

    24 juin 2009

    Depuis
    Beyrouth (Liban)


    obama_vert_fr.jpg

    Les « révolution colorées » sont aux révolutions ce que le Canada Dry est à la bière. Elles y ressemblent, mais n’en ont pas la saveur. Ce sont des changements de régime ayant l’apparence d’une révolution, en ce qu’ils mobilisent de vastes segments du Peuple, mais relevant du coup d’État, en ce qu’il ne visent pas à changer les structures sociales, mais à substituer une élite à une autre pour conduire une politique économique et étrangère pro-US. La « révolution verte » de Téhéran en est le dernier exemple.

    Origine du concept

    Ce concept est apparu dans les années 90, mais trouve ses origines dans les débats US des années 70-80. Après les révélations en chaîne sur les coups d’État fomentés par la CIA dans le monde, et le grand déballage des commissions parlementaires Church et Rockefeller [1], l’amiral Stansfield Turner fut chargé par le président Carter de nettoyer l’agence et de cesser tout soutien aux « dictatures maison ». Furieux, les sociaux démocrates états-uniens (SD/USA) quittèrent le Parti démocrate et rejoignirent Ronald Reagan. Il s’agissait de brillants intellectuels trotskistes [2], souvent liés à la revue Commentary. Lorsque Reagan fut élu, il leur confia la tâche de poursuivre l’ingérence US, mais par d’autres moyens. C’est ainsi qu’ils créent en 1982 la National Endowment for Democracy (NED) [3] et, en 1984, l’United States Institute for Peace (USIP). Les deux structures sont organiquement liées : des administrateurs de la NED siègent au conseil d’administration de l’USIP et vice-versa.

    Juridiquement, la NED est une association à but non lucratif, de droit US, financée par une subvention annuelle votée par le Congrès à l’intérieur du budget du département d’État. Pour mener ses actions, elle les fait co-financer par l’US Agency for International Development (USAID), elle-même rattachée au département d’État.
    En pratique, cette structure juridique n’est qu’un paravent utilisé conjointement par la CIA états-unienne, le MI6 britannique et l’ASIS australien (et occasionnellement par les services canadiens et néo-zélandais).
    La NED se présente comme un organe de « promotion de la démocratie ». Elle intervient soit directement ; soit par ses quatre tentacules : l’une destinée à corrompre les syndicats, une seconde chargée de corrompre les patronats, une troisième pour les partis de gauche et une quatrième pour ceux de droite ; soit encore par l’intermédiaire de fondations amies, telles que la Westminster Foundation for Democracy (Royaume-Uni), l’International Center for Human Rights and Democratic Development (Canada), la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation Robert-Schuman (France), l’International Liberal Center (Suède), l’Alfred Mozer Foundation (Pays-Bas), la Friedrich Ebert Stiftung, la Friedrich Naunmann Stiftung, la Hans Seidal Stiftung et la Heinrich Boell Stiftung (Allemagne). La NED revendique avoir corrompu ainsi plus de 6 000 organisations dans le monde en une trentaine d’années. Tout ça, bien entendu, étant camouflé sous l’apparence de programmes de formation ou d’assistance.

    fr-NED-2.gif

    L’USIP, quant à lui, est une institution nationale états-unienne. Il est subventionné annuellement par le Congrès dans le budget du département de la Défense. À la différence de la NED, qui sert de couverture aux services des trois États alliés, l’USIP est exclusivement états-unien. Sous couvert de recherche en sciences politique, il peut salarier des personnalités politiques étrangères.

    Dès qu’il a disposé de ressources, l’USIP a financé une nouvelle et discrète structure, l’Albert Einstein Institution [4]. Cette petite association de promotion de la non-violence était initialement chargée d’imaginer une forme de défense civile pour les populations d’Europe de l’Ouest en cas d’invasion par le Pacte de Varsovie. Elle a rapidement pris son autonomie et modélisé les conditions dans lesquelles un pouvoir étatique, de quelque nature qu’il soit, peut perdre son autorité et s’effondrer.

    Premières tentatives

    La première tentative de « révolution colorée » a échoué en 1989. Il s’agissait de renverser Deng Xiaoping en s’appuyant sur un de ses proches collaborateurs, le secrétaire général du Parti communiste chinois Zhao Ziyang, de manière à ouvrir le marché chinois aux investisseurs états-uniens et à faire entrer la Chine dans l’orbite US. Les jeunes partisans de Zhao envahirent la place Tienanmen [5]. Ils furent présentés par les médias occidentaux comme des étudiants a-politiques se battant pour la liberté face à l’aile traditionnelle du Parti, alors qu’il s’agissait d’une dissidence à l’intérieur du courant de Deng entre nationalistes et pro-US. Après avoir longtemps résisté aux provocations, Deng décida de conclure par la force. La répression fit entre 300 et 1000 morts selon les sources.
    20 ans plus tard, la version occidentale de ce coup d’État raté n’a pas variée. Les médias occidentaux qui ont couvert récemment cet anniversaire en le présentant comme une « révolte populaire » se sont étonnés de ce que les Pékinois n’ont pas gardé souvenir de l’événement. C’est qu’une lutte de pouvoir au sein du Parti n’avait rien de « populaire ». Ils ne se sentaient pas concernés.

    La première « révolution colorée » réussit en 1990. Alors que l’Union soviétique était en cours de dissolution, le secrétaire d’État James Baker se rendit en Bulgarie pour participer à la campagne électorale du parti pro-US, abondamment financé par la NED [6]. Cependant, malgré les pressions du Royaume-Uni, les Bulgares, effrayés par les conséquences sociales du passage de l’URSS à l’économie de marché, commirent l’impardonnable faute d’élire au Parlement une majorité de post-communistes. Alors que les observateurs de la Communauté européenne certifièrent la bonne tenue du scrutin, l’opposition pro-US hurla à la fraude électorale et descendit dans la rue. Elle installa un campement au centre de Sofia et plongea le pays dans le chaos six mois durant, jusqu’à ce que le Parlement élise le pro-US Zhelyu Zhelev comme président.

    La « démocratie » : vendre son pays à des intérêts étrangers à l’insu de sa population

    Depuis lors, Washington n’a cessé d’organiser des changements de régime, un peu partout dans le monde, par l’agitation de rue plutôt que par des juntes militaires. Il importe ici de cerner les enjeux.
    Au-delà du discours lénifiant sur la « promotion de la démocratie », l’action de Washington vise à l’imposition de régimes qui lui ouvrent sans conditions les marchés intérieurs et s’alignent sur sa politique étrangère. Or, si ces objectifs sont connus des dirigeants des « révolutions colorées », ils ne sont jamais discutés et acceptés par les manifestants qu’ils mobilisent. Et, dans le cas où ces coup d’État réussissent, les citoyens ne tardent pas à se révolter contre les nouvelles politiques qu’on leur impose, même s’il est trop tard pour revenir en arrière.
    Par ailleurs, comment peut-on considérer comme « démocratiques » des oppositions qui, pour prendre le pouvoir, vendent leur pays à des intérêts étrangers à l’insu de leur population ?

    En 2005, l’opposition kirghize conteste le résultat des élections législatives et amène à Bichkek des manifestants du Sud du pays. Ils renversent le président Askar Akaïev. C’est la « révolution des tulipes ». L’Assemblée nationale élit comme président le pro-US Kourmanbek Bakiev. Ne parvenant pas à maîtriser ses supporters qui pillent la capitale, ils déclare avoir chassé le dictateur et feint de vouloir créer un gouvernement d’union nationale. Il fait sortir de prison le général Felix Kulov, ancien maire de Bichkek, et le nomme ministre de l’Intérieur, puis Premier ministre. Lorsque la situation est stabilisée, Bakaiev se débarrasse de Kulov et vend, sans appel d’offre et avec des dessous de table conséquents, les quelques ressources du pays à des sociétés US et installe une base militaire US à Manas. Le niveau de vie de la population n’a jamais été aussi bas. Felix Kulov propose de relever le pays en le fédérant, comme par le passé, à la Russie. Il ne tarde pas à retourner en prison.

    Un mal pour un bien ?

    On objecte parfois, dans le cas d’États soumis à des régimes répressifs, que si ces « révolutions colorées » n’apportent qu’une démocratie de façade, elles procurent néanmoins un mieux-être aux populations. Or, l’expérience montre que rien n’est moins sûr. Les nouveaux régimes peuvent s’avérer plus répressifs que les anciens.

    En 2003, Washington, Londres et Paris [7] organisent la « révolution des roses » en Géorgie [8]. Selon un schéma classique, l’opposition dénonce des fraudes électorales lors des élections législatives et descend dans la rue. Les manifestants contraignent le président Edouard Chevardnadze à fuir et prennent le pouvoir. Son successeur Mikhail Saakachvili ouvre le pays aux intérêts économiques US et rompt avec le voisin russe. L’aide économique promise par Washington pour se substituer à l’aide russe ne vient pas. L’économie, déjà compromise, s’effondre. Pour continuer à satisfaire ses commanditaires, Saakachvili doit imposer une dictature [9]. Il ferme des médias et remplit les prisons, ce qui n’empêche absolument pas la presse occidentale de continuer à le présenter comme « démocrate ». Condamné à la fuite en avant, Saakachvili décide de se refaire une popularité en se lançant dans une aventure militaire. Avec l’aide de l’administration Bush et d’Israël auquel il a loué des bases aériennes, il bombarde la population d’Ossétie du Sud, faisant 1600 morts, dont la plupart ont la double nationalité russe. Moscou riposte. Les conseillers états-uniens et israéliens s’enfuient [10]. La Géorgie est dévastée.

    Assez !

    Le mécanisme principal des « révolutions colorées » consiste à focaliser le mécontentement populaire sur la cible que l’on veut abattre. Il s’agit d’un phénomène de psychologie des masses qui balaye tout sur son passage et auquel aucun obstacle raisonnable ne peut être opposé. Le bouc-émissaire est accusé de tous les maux qui accablent le pays depuis au moins une génération. Plus il résiste, plus la colère de la foule croît. Lorsqu’il cède ou qu’il esquive, la population retrouve ses esprits, les clivages raisonnables entre ses partisans et ses opposants réapparaissent.

    En 2005, dans les heures qui suivent l’assassinat de l’ex-Premier ministre Rafik Hariri, la rumeur se répand au Liban qu’il a été tué par « les Syriens ». L’armée syrienne, qui —en vertu de l’Accord de Taëf— maintient l’ordre depuis la fin de la guerre civile, est conspuée. Le président syrien, Bachar el-Assad, est personnellement mis en cause par les autorités états-uniennes, ce qui tient lieu de preuve pour l’opinion publique. À ceux qui font remarquer que —malgré des moments orageux— Rafik Hariri a toujours été utile à la Syrie et que sa mort prive Damas d’un collaborateur essentiel, on rétorque que le « régime syrien » est si mauvais en soi qu’il ne peut s’empêcher de tuer même ses amis. Les Libanais appellent de leurs vœux un débarquement des GI’s pour chasser les Syriens. Mais, à la surprise générale, Bachar el-Assad, considérant que son armée n’est plus la bienvenue au Liban alors que son déploiement lui coûte cher, retire ses hommes. Des élections législatives sont organisées qui voient le triomphe de la coalition « anti-syrienne ». C’est la « révolution du cèdre ». Lorsque la situation se stabilise, chacun se rend compte et que, si des généraux syriens ont par le passé pillé le pays, le départ de l’armée syrienne ne change rien économiquement. Surtout, le pays est en danger, il n’a plus les moyens de se défendre face à l’expansionnisme du voisin israélien. Le principal leader « anti-syrien », le général Michel Aoun, se ravise et passe dans l’opposition. Furieux, Washington multiplie les projets pour l’assassiner. Michel Aoun s’allie au Hezbollah autour d’une plate-forme patriotique. Il était temps : Israël attaque.

    Dans tous les cas, Washington prépare à l’avance le gouvernement « démocratique », ce qui confirme bien qu’il s’agit d’un coup d’État déguisé. La composition de la nouvelle équipe est gardée secrète le plus longtemps possible. C’est pourquoi la désignation du bouc-émissaire se fait sans jamais évoquer d’alternative politique.

    En Serbie, les jeunes « révolutionnaires » pro-US ont choisi un logo appartenant à l’imaginaire communiste (le poing levé) pour masquer leur subordination aux États-Unis. Ils ont pris comme slogan « Il est fini ! », fédérant ainsi les mécontents contre la personnalité de Slobodan Milosevic qu’ils ont rendu responsable des bombardements du pays pourtant effectués par l’OTAN. Ce modèle a été dupliqué en nombre, par exemple le groupe Pora ! en Ukraine, ou Zubr en Biélorussie.

    Une non-violence de façade

    Les communicants du département d’État veillent à l’image non-violente des « révolutions colorées ». Toutes mettent en avant les théories de Gene Sharp, fondateur de l’Albert Einstein Institution. Or, la non-violence est une méthode de combat destinée à convaincre le pouvoir de changer de politique. Pour qu’une minorité s’empare du pouvoir et l’exerce, il lui faut toujours, à un moment ou à une autre, utiliser la violence. Et toutes les « révolutions colorées » l’ont fait.

    JPEG - 5.4 ko
    Srdja Popovic (à gauche), leader serbe du mouvement Otpor, Gene Sharp, fondateur de l’Albert Einstein Institution (au centre) et son adjoint le colonel Robert Helvey, doyen de l’École de formation des attachés militaires d’ambassade.

    En 2000, alors que le mandat du président Slobodan Milosevic courait encore pour un an, il convoqua des élections anticipées. Lui-même et son principal opposant, Vojislav Koštunica, se retrouvèrent en ballotage. Sans attendre le second tour de scrutin, l’opposition cria à la fraude et descendit dans la rue. Des milliers de manifestants affluèrent vers la capitale, dont les mineurs de Kolubara. Leurs journées de travail étaient indirectement payées par la NED, sans qu’ils aient conscience d’être rémunérés par les États-Unis. La pression de la manifestation étant insuffisante, les mineurs attaquèrent des bâtiments publics avec des bulldozers qu’ils avaient acheminé avec eux, d’où le nom de « révolution des bulldozers ».

    Dans le cas où la tension s’éternise et que des contre-manifestations s’organisent, la seule solution pour Washington est de plonger le pays dans le chaos. Des agents provocateurs sont alors postés dans les deux camps qui tirent sur la foule. Chaque partie peut constater que ceux d’en face ont tiré alors qu’ils s’avançaient pacifiquement. L’affrontement se généralise.

    En 2002, la bourgeoisie de Caracas descend dans la rue pour conspuer la politique sociale du président Hugo Chavez [11]. Par d’habiles montages, les télévisions privées donnent l’impression d’une marée humaine. Ils sont 50 000 selon les observateurs, 1 million d’après la presse et le département d’État. Survient alors l’incident du pont Llaguno. Les télévisions montrent clairement des pro-chavistes armes à la main tirant sur la foule. Dans une conférence de presse, le général de la Garde nationale et vice-ministre de la sécurité intérieure confirme que les « milices chavistes » ont tiré sur le peuple faisant 19 morts. Il démissionne et appelle au renversement de la dictature. Le président ne tarde pas à être arrêté par des militaires insurgés. Mais le Peuple par millions descend dans la capitale et rétablit l’ordre constitutionnel.
    Une enquête journalistique ultérieure reconstituera en détail la tuerie du pont Llaguno. Elle mettra en évidence un montage fallacieux des images, dont l’ordre chronologique a été falsifié comme l’attestent les cadrans des montres des protagonistes. En réalité, ce sont les chavistes qui étaient agressés et qui, après s’être repliés, tentaient de se dégager en utilisant des armes à feu. Les agents provocateurs étaient des policiers locaux formés par une agence US [
    12].

    En 2006, la NED réorganise l’opposition au président kenyan Mwai Kibaki. Elle finance la création du Parti orange de Raila Odinga. Celui-ci reçoit le soutien du sénateur Barack Obama, accompagné de spécialistes de la déstabilisation (Mark Lippert, actuel chef de cabinet du conseiller de sécurité nationale, et le général Jonathan S. Gration, actuel envoyé spécial du président US pour le Soudan). Participant à un meeting d’Odinga, le sénateur de l’Illinois s’invente un vague lien de parenté avec le candidat pro-US. Cependant Odinga perd les élections législatives de 2007. Soutenu par le sénateur John McCain, en sa qualité de président de l’IRI (le pseudopode républicain de la NED), il conteste la sincérité du scrutin et appelle ses partisans à descendre dans la rue.
    C’est alors que des messages SMS anonymes sont diffusés en masse aux électeurs de l’ethnie Luo. « Chers Kenyans, les Kikuyu ont volé l’avenir de nos enfants…nous devons les traiter de la seule manière qu’ils comprennent… la violence ». Le pays, pourtant un des plus stables d’Afrique, s’embrase soudainement. Après des journées d’émeutes, le président Kibaki est contraint d’accepter la médiation de Madeleine Albright, en sa qualité de présidente du NDI (le pseudopode démocrate de la NED). Un poste de Premier ministre est créé qui revient à Odinga. Les SMS de la haine n’ayant pas été envoyés depuis des installations kenyanes, on se demande quelle puissance étrangère a pu les expédier.

    La mobilisation de l’opinion publique internationale

    Au cours des dernières années, Washington a eu l’occasion de lancer des « révolutions colorées » avec la conviction qu’elles échoueraient à prendre le pouvoir mais qu’elle permettrait de manipuler l’opinion publique et les institutions internationales.

    En 2007, de nombreux Birmans s’insurgent contre l’augmentation des prix du fuel domestique. Les manifestations dégénèrent. Les moines bouddhistes prennent la tête de la contestation. C’est la « révolution safran » [13]. En réalité, Washington n’a que faire du régime de Rangoon ; ce qui l’intéresse, c’est d’instrumenter le Peuple birman pour faire pression sur la Chine qui a des intérêts stratégiques en Birmanie (pipelines et base militaire de renseignement électronique). Dès lors, l’important est de mettre en scène la réalité. Des images prises par des téléphones portables apparaissent sur YouTube. Elles sont anonymes, invérifiables et hors contexte. Précisément, leur apparente spontanéité leur donne autorité. La Maison-Blanche peut imposer son interprétation des vidéos.

    Plus récemment, en 2008, des manifestations estudiantines paralysent la Grèce à la suite du meurtre d’un jeune homme de 15 ans par un policier. Rapidement des casseurs font leur apparition. Ils ont été recrutés au Kosovo voisin et acheminés par autobus. Les centre-villes sont saccagés. Washington cherche à faire fuir les capitaux vers d’autres cieux et à se réserver le monopole des investissements dans les terminaux gaziers en construction. Une campagne de presse va donc faire passer le poussif gouvernement Karamanlis pour celui des colonels. Facebook et Twittter sont utilisés pour mobiliser la diaspora grecque. Les manifestations s’étendent à Istanbul, Nicosie, Dublin, Londres, Amsterdam, La Haye, Copenhague, Francfort, Paris, Rome, Madrid, Barcelone, etc.

    La révolution verte

    L’opération conduite en 2009 en Iran s’inscrit dans cette longue liste de pseudos révolutions. En premier lieu, le Congrès vote en 2007 une enveloppe de 400 millions de dollars pour « changer le régime » en Iran. Celle-ci s’ajoute aux budgets ad hoc de la NED, de l’USAID, de la CIA et tutti quanti. On ignore comment cet argent est utilisé, mais trois groupes principaux en sont destinataires : la famille Rafsandjani, la famille Pahlevi, et les Moudjahidines du peuple.

    L’administration Bush prend la décision de commanditer une « révolution colorée » en Iran après avoir confirmé la décision de l’état-major de ne pas attaquer militairement ce pays. Ce choix est validé par l’administration Obama. Par défaut, on rouvre donc le dossier de « révolution colorée », préparé en 2002 avec Israël au sein de l’American Enterprise Institute. À l’époque j’avais publié un article sur ce dispositif [14]. Il suffit de s’y reporter pour identifier les protagonistes actuels : il a été peu modifié. Une partie libanaise a été ajoutée prévoyant un soulèvement à Beyrouth en cas de victoire de la coalition patriotique (Hezbollah, Aoun) aux élections législatives, mais elle a été annulée.

    Le scénario prévoyait un soutien massif au candidat choisi par l’ayatollah Rafsandjani, la contestation des résultats de l’élection présidentielle, des attentats tous azimuts, le renversement du président Ahmadinejad et du guide suprême l’ayatollah Khamenei, l’installation d’un gouvernement de transition dirigé par Mousavi, puis la restauration de la monarchie et l’installation d’un gouvernement dirigé par Sohrab Shobani.

    Comme imaginé en 2002, l’opération a été supervisée par Morris Amitay et Michael Ledeen. Elle a mobilisé en Iran les réseaux de l’Irangate.
    Ici un petit rappel historique est nécessaire. L’Irangate est une vente d’armes illicite : la Maison-Blanche souhaitait approvisionner en armes les Contras nicaraguayens (pour lutter contre les sandinistes) d’une part et l’Iran d’autre part (pour faire durer jusqu’à épuisement la guerre Iran-Irak), mais en était interdit par le Congrès. Les Israéliens proposèrent alors de sous-traiter les deux opérations à la fois. Ledeen, qui est double national États-unien/Israélien sert d’agent de liaison à Washington, tandis que Mahmoud Rafsandjani (le frère de l’ayatollah) est son correspondant à Téhéran. Le tout sur fond de corruption généralisée. Lorsque le scandale éclate aux États-Unis, une commission d’enquête indépendante est dirigée par le sénateur Tower et le général Brent Scowcroft (le mentor de Robert Gates).
    Michael Ledeen est un vieux briscard des opérations secrètes. On le trouve à Rome lors de l’assassinat d’Aldo Moro, on le retrouve dans l’invention de la piste bulgare lors de l’assassinat de Jean-Paul II, ou plus récemment dans l’invention de l’approvisionnement de Saddam Hussein en uranium nigérian. Il travaille aujourd’hui à l’American Enterprise Institute [
    b15">15] (aux côtés de Richard Perle et Paul Wolfowitz) et à la Foundation for the Defense of Democracies [16].
    Morris Amitay est ancien directeur de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC). Il est aujourd’hui vice-président du Jewish Institute for National Security Affairs (JINSA) et directeur d’un cabinet conseil pour de grandes firmes d’armement.

    Le 27 avril dernier, Morris et Ledeen organisaient un séminaire sur l’Iran à l’American Enterprise Institute à propos des élections iraniennes, autour du sénateur Joseph Lieberman. Le 15 mai dernier, nouveau séminaire. La partie publique consistait en une table ronde animée par l’ambassadeur John Bolton à propos du « grand marchandage » : Moscou accepterait-il de laisser tomber Téhéran en échange du renoncement de Washington au bouclier anti-missile en Europe centrale ? L’expert français Bernard Hourcade participait à ces échanges. Simultanément, l’Institut lançait un site internet destiné à la presse dans la crise à venir : IranTracker.org. Le site inclut une rubrique sur les élections libanaises.

    En Iran, il appartenait à l’ayatollah Rafsandjani de renverser son vieux rival, l’ayatollah Khamenei. Issu d’une famille d’agriculteurs, Hachemi Rafsandjani a fait fortune dans la spéculation immobilière sous le Chah. Il est devenu le principal grossiste en pistaches du pays et a arrondi sa fortune durant l’Irangate. Ses avoirs sont évalués à plusieurs milliards de dollars. Devenu l’homme le plus riche d’Iran, il a été successivement président du parlement, président de la République et aujourd’hui président du Conseil de discernement (instance d’arbitrage entre le parlement et le Conseil des gardiens de la constitution). Il représente les intérêts du bazar, c’est-à-dire des commerçants de Téhéran.
    Durant la campagne électorale, Rafsandjani avait fait promettre à son ex-adversaire devenu son poulain, Mirhossein Mousavi, de privatiser le secteur pétrolier.

    Sans connexion aucune avec Rafsandjani, Washington a fait appel aux Moudjahidines du peuple [17]. Cette organisation protégée par le Pentagone est considérée comme terroriste par le département d’État et l’a été par l’Union européenne. Elle a effectivement mené de terribles opérations dans les années 80, dont un méga-attentat qui coûta la vie à l’ayatollah Behechti ainsi qu’à quatre ministre, six ministres adjoints et le quart du groupe parlementaire du Parti de la république islamique. L’organisation est commandée par Massoud Rajavi, qui épouse en première noces la fille du président Bani Sadr, puis la cruelle Myriam en seconde noces. Son siège est installé en région parisienne et ses bases militaires en Irak, d’abord sous la protection de Saddam Husein, puis aujourd’hui sous celle du département de la Défense. Ce sont les Moudjahidines qui ont assuré la logistique des attentats à la bombe durant la campagne électorale [18]. C’est à eux qu’il revenait de provoquer des accrochages entre militants pro et anti-Ahmadinejad, ce qu’ils ont probablement fait.

    1-251.jpgDans le cas où le chaos se serait installé, le Guide suprême aurait pu être renversé. Un gouvernement de transition, dirigé par Mirhussein Mousavi aurait privatisé le secteur pétrolier et rétabli la monarchie. Le fils de l’ancien Shah, Reza Cyrus Pahlavi, serait remonté sur le trône et aurait désigné Sohrab Sobhani comme Premier ministre.
    Dans cette perspective, Reza Pahlavi a publié en février un livre d’entretiens avec le journaliste français Michel Taubmann. Celui-ci est directeur du bureau d’information parisien d’Arte et préside le Cercle de l’Observatoire, le club des néo-conservateurs français.
    On se souvient que Washington avait prévu identiquement le rétablissement de la monarchie en Afghanistan. Mohammed Zaher Shah devait reprendre son trône à Kaboul et Hamid Karzai devait être son Premier ministre. Malheureusement, à 88 ans, le prétendant était devenu sénile. Karzai devint donc président de la République. Comme Karzai, Sobhani est double national états-unien. Comme lui, il travaille dans le secteur pétrolier de la Caspienne.

    Côté propagande, le dispositif initial était confié au cabinet Benador Associates. Mais il a évolué sous l’influence de l’assistante du secrétaire d’État pour l’Éducation et la Culture, Goli Ameri. Cette iranienne-états-unienne est une ancienne collaboratrice de John Bolton. Spécialiste des nouveaux médias, elle a mis en place des programmes d’équipement et de formation à l’internet pour les amis de Rafsandjani. Elle a aussi développé des radios et télévisions en langue farsi pour la propagande du département d’État et en coordination avec la BBC britannique.

    La déstabilisation de l’Iran a échoué parce que le principal ressort des « révolutions colorées » n’a pas été correctement activé. MirHussein Mousavi n’est pas parvenu à cristalliser les mécontentements sur la personne de Mahmoud Ahmadinejad. Le Peuple iranien ne s’est pas trompé, il n’a pas rendu le président sortant responsables des conséquences des sanctions économiques états-uniennes sur le pays. Dès lors, la contestation s’est limitée à la bourgeoisie des quartiers nord de Téhéran. Le pouvoir s’est abstenu d’opposer des manifestations les unes contre les autres et a laissé les comploteurs se découvrir.
    Cependant, il faut admettre que l’intoxication des médias occidentaux a fonctionné. L’opinion publique étrangère a réellement cru que deux millions d’Iraniens étaient descendus dans la rue, lorsque le chiffre réel est au moins dix fois inférieur. Le maintien en résidence des correspondants de presse a facilité ces exagérations en les dispensant de fournir les preuves de leurs imputations.

    Ayant renoncé à la guerre et échoué à renverser le régime, quelle carte reste-t-il dans les mains de Barack Obama ?

    Thierry Meyssan

    Analyste politique, fondateur du Réseau Voltaire. Dernier ouvrage paru : L’Effroyable imposture 2 (le remodelage du Proche-Orient et la guerre israélienne contre le Liban).



    Vous vous souvenez de ce que je vous ai dit dès les premières heures d'émeutes ? "C'est un essai de révolution colorée", alors que la Pensée Unique fonctionnait à plein !!! Et dès le départ, j'ai songé à un attentat pour l'avion d'Air France ! Eva

    http://bridge.over-blog.org/article-33083146.html - Voltairenet.org





    Woody Allen envisage de faire tourner Carla Bruni...

    345d1zo.jpg 

    http://laplote.over-blog.fr/article-33042224.html


    FR2, Envoyé Spécial: propagande de guerre
    à pleines doses ! Par Eva R-sistons

    envoye-special.jpg 

    On savait que les animatrices d'Envoyé Spécial étaient de zélés instruments du Pouvoir, farouchement sarkoziennes. Pour la neutralité, première qualité du journaliste digne de ce nom, avec ces demoiselles, on repassera ! De vrais reportages ? Pas du tout,  seulement des sujets de société pour distraire, jamais pour informer.

    Par contre, ce soir on a eu droit à un sujet vraiment d'actualité. Qu'en ont fait ces demoiselles ? Morceaux choisis :

    - Il n'y a pas de liberté en Iran
    - Charges violentes contre tous ceux de la rue; frappés par les flics
    - Chez eux, seul lieu où ils sont en sécurité
    - Rock ? Pas possible de jouer en public
    - Je voudrais la liberté, marcher libre; Tout est vraiment interdit, même la musique
    - On n'a pas de soutien de l'Occident (!!!)
    - Vous avez raison d'avoir PEUR ! La peur s'installe partout
    - Vous n'avez pas le droit de parler ? Rép.: On parle en faisant silence et avec le désir de justice...
    - Regardez le monde qu'il y a à manifester ! (NB Voir Meyssan, les beaux quartiers...) Plus d'un million de personnes ! Et le cortège ne cesse de grossir !
    - Son seul crime ? Etre journaliste !
    - Soudain, des tirs retentissent...
    - On nous dit qu'il y a de nombreux blessés... Ils ont tiré sur la foule...  Ca devient dangereux !
    - Les milices du pouvoir attaquent les étudiants dans leurs dortoirs; il y a des morts. Le campus est attaqué ! Ils pénètrent dans les facs, ils saccagent tout en toute impunité ! Il y a des traces de coups ici, et là de sang...
    - Ils ont tout cassé ! C'est comme la guerre !  Le feu partout ! (Israël se prépare à attaquer, les Européens auront été au préalable conditionnés. Tout compréhensifs, ou partants comme chair à canons pour délivrer l'Iran de ses bourreaux !) 
    - Combien de victimes parmi les étudiants ? Impossible à savoir !
    - Tout étudiant parlant à un journaliste occidental est menacé d'arrestation !
    - Ils ont peur ! PEUR !
    - 5 morts à la fac, 18 en tout avec ceux d'hier !
    - Ils vont continuer à tuer des ETUDIANTS ? Oui, tant qu'ils ne se calmeront pas !
    - Ce sont des MALADES ! Ils frappent, ils TUENT !

    Mesdemoiselles, ce que vous faites est criminel ! Vous incitez à la guerre, par votre propagande contre un Etat souverain, en préparant les esprits à un conflit, à l'aide d'extraits uniquement à charge contre l'Iran ! Dois-je vous apprendre votre métier ? Un journaliste digne de ce nom écoute les deux camps, pas un seul ! Il n'est l'avocat d'aucun parti ! Il informe seulement de la réalité ! Dans votre sale reportage, vous recueillez tout ce qui sert votre démonstration ! FR2 (Service Politique) est aux mains des sionistes, et donc à travers les journalistes c'est Israël, en France, qui fait sa propagande contre l'Iran, pour mieux l'attaquer ensuite, voler ses ressources et dominer la région ! Mesdemoiselles, dans la Bible il est dit que les peuples du monde entier se retourneront contre Israël. Pourquoi ? Parce qu'ils seront horrifiés par vos atrocités ! Et vous serez complices de toutes ces abominations ! Car vous vous servez arbitrairement de votre métier pour faire de la propagande contre un Etat souverain, contre lequel les Services secrets anglais, américains, israéliens, formentent un coup d'Etat ! Vous mentez aux télespectateurs ! Vous trahissez votre fonction ! Vous préparez la guerre ! Honte à vous, vous desservez le métier de journaliste, vous devriez vous retrouver devant un Tribunal !

    Je vais vous l'apprendre, mesdemoiselles les soubrettes des marchands d'armes et des sionistes : Tous ces événements, tout  ce chaos, sont produits par l'Occident lui-même, pour installer une "belle" démocratie entachée de sang ! Et je suis sûre que la jeune fille tuée, véritable icône de vos atrocités, a été sacrifiée par l'Occident lui-même pour que son image fasse le tour du monde, pour que les jeunes s'identifient à elle et, révulsés, pour qu'ils prennent les armes contre ces barbares d'Iraniens ! Anne Franck n'est-elle pas devenue un symbole vivant ? (Et puisque nous sommes sans cesse manipulés, en toutes occasions, je me demande si l'Occident machiavélique n'a pas inventé son personnage pour attendrir dans les chaumières et servir la cause du sionisme qui dévaste le monde avec ses alliés anglo-saxons !)

    J'accuse Envoyé Spécial d'être une courroie de transmission du pouvoir, un ignoble instrument de propagande pour des causes contraires aux intérêts des peuples !

    Je loue l'Iran d'avoir su déjouer le complot de l'Occident, comme le Gl de Gaulle le 18 juin a su lancer un appel à son peuple, pour qu'il se libère de l'envahisseur étranger, du joug le menaçant ! Et j'invite FR2 à faire enfin ce pour quoi les contribuables Français le paient : de l'information. Par exemple, en réalisant des reportages sur les dégénérés qui programment le malheur de l'humanité à Bilderberg, David Rockefeller en tête, ou sur les crises et les pandémies provoquées par l'Oligarchie, ou sur les projets de réduction de la population, ou sur les guerres en gestation ! Les sujets, il y en a, mais vous les masquez tous en détournant l'attention sur des thèmes frivoles, en falsifiant, en mentant, en désinformant, en taisant, en faisant de la propagande pour vos sales guerres impériales !

    Mesdemoiselles, vous êtes la lie du journalisme, et j'appelle tous mes lecteurs à boycotter cette émission pourrie ! Ce serait justice. Et bénéfique pour eux!

    Eva R-sistons 

    envoye-special.jpg 


    monde-diplomatique.fr (archives juillet 2007)

    Des Caraïbes à l’Afghanistan, en passant par l’Europe

    Quand une respectable fondation
    prend le relais de la CIA


    Iran, Chili, Nicaragua… Depuis les annés 1950, les guerres « sales » menées par la Central Intelligence Agency (CIA) défraient régulièrement la chronique et, lorsqu’elles sont révélées, font même parfois scandale aux Etats-Unis. En créant la Fondation nationale pour la démocratie, le président Ronald Reagan a doté Washington d’un outil moins voyant et surtout moins controversé que la CIA. Mais dont l’objectif reste le même : déstabiliser, par le financement de leurs oppositions, les gouvernements non amis.

    « Une grande partie de ce que nous faisons aujourd’hui, la CIA le faisait clandestinement il y a vingt-cinq ans (1). 

    suite ici : http://bridge.over-blog.org/article-33127490.html

     

    Allemagne, laboratoire de ce qui nous attend.
    A lire absolument, en entier !
    http://bridge.over-blog.org/article-33113734.html

     

    Partager cet article
    Repost0
    24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 11:32




    Les premières parutions spéciales :




    - SURVIVRE,vivre en autarcie,tuyaux (3)La Place publique
    - Spécial crimes de Kissinger
    - Les crimes d'Israël dans le monde, ses buts, la
      Shoah bouclier humain du sionisme,
     
    -
    Israël, plus grand danger pour la paix mondiale, et 
      agent contre-révolutionnaire 




     RESISTER : 

     

     << Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde.C’est même la seule chose qui se soit jamais produite. >> Margaret Mead

    "Car il est anormal, injuste et inhumain que le pouvoir économique et politique qui gère la vie entière des travailleurs n'appartienne pas aux travailleurs eux-mêmes,mais à d'autres,à des parasites dont la seule fonction, la seule ambition et le seul intérêt est d'accumuler des profits sans limites, à même le travail, l'énergie, la sueur, la vie de la majorité des citoyens."

    "Notre combat s'inscrit dans le cadre d'un combat plus vaste, celui de tous les individus lucides, responsables et fraternels, de par le monde, qui luttent pour la libération de l'homme..." Pierre Vallières Québec

    Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

    "L’Occident qui était perçu essentiellement comme le Chevalier de la Démocratie est désormais appréhendé comme le vecteur d’une politique (..) égoïste, voire cynique. La défense des droits individuels a pris de telles proportions que la société en tant que telle est désormais sans défense contre les initiatives de quelques-uns. Il est temps, à l’Ouest, de défendre non pas tant les droits de l’homme que ses devoirs. L’Occident a défendu avec succès, et même surabondamment, les droits de l’homme,mais l’homme a vu complètement s’étioler la conscience de sa responsabilité devant Dieu et la société". Alexandre Soljenitsyne
     

     

    Voir http://r-sistons.over-blog.com/article-30449351.html


    Résister au désordre planétaire de la domination d'une caste militaro-financière, non élue, sur les peuples, pour les asservir ou en faire de la chair à canon au bénéfice des multinationales, des grandes banques, de la Bourse ... Eva


    LES ARTICLES RESISTER SUR R-SISTONS:


    Sarkozy:Texte pour tracts,éventuellement
    CNR, Résistance

    Tous journalistes !
    Tous journalistes (suite)
    S'engager contre la guerre
    Combattre la guerre (propositions, suite) 
    Mouvement global de résistance non-violente
    1er mai, nouvelles résistances
    http://www.comite-valmy.org/

    http://www.etatsgeneraux2009.fr/

    http://nuitdesresistances.wordpress.com

    http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/   

    Appel à résister 
    Résistons au G20 et à l'OTAN, société malade - Par Eva 

    Résister (1), tous les liens. Armes de persuasion
    Résister (2) Grève générale, Grève de la consommation 

    Résister,(3) convergence des mouvements sociaux

    Liste de mes blogs, et smileys

    Résister (4) jour sans achat, liens, sites, messages
    Avertissement donné aux Banques
    Résister comme en Grèce, tous unis partis et syndicats
    (voir aussi article précédent: le capitalisme, notre ennemi)
    Textes et citations 
    Mon message à moi, Eva
    La chaussure, arme du futur
    Grèves de solidarité
    Résister au NOM, va, Anne, Syti.net
    Résister contre la désinformation, notamment
    Le devoir de résister à Bilderberg


    Cliquer sur le dessin

    1793 :
    http://goudouly.over-blog.com/article-26965771.html




    ___________________________________________________________________________________________



    Liens des Médias et des adresses de députés
    Tout sur la garde à vue
    Tout sur Hadopi, Dadvsi, les antidotes
    Bilan Sarkozy Président UE (par Front de Gauche)
    La dictature en marche: Mesures sarkoziennes
    Morceaux choisis déclarations Sarkozy


    Voir


    http://r-sistons.over-blog.com/article-31187303.html
    Bilan 2 ans de Sarkozy, faits et mesures


    Suite liste (2) ici : 2 :  http://r-sistons.over-blog.com/article-33041913.html 
    Partager cet article
    Repost0
    24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 11:30
    petit-prince.jpg
    Suite liste parutions spéciales sur ce blog :

    - 1 :  http://r-sistons.over-blog.com/article-33042871.html  (liste 1)
    - 2 : 
    http://r-sistons.over-blog.com/article-33041913.html  (liste 2)



    - L'horreur du NOM :
    http://bridge.over-blog.org/article-27533625.html  (VIDEO)
    http://www.dailymotion.com/video/k1I8lQk9q5i5PFVY2L

    - Résister au NOM :
    http://www.dailymotion.com/video/x895te_strategie-et-but-revolutionnaire-de_new

    PARUTIONS  SPECIALES  SUR  R-SISTONS (suite, 2)
     
    -
    Spécial CNR et résistance
    - Spécial Iran
    - Spécial écologie,d'hier à demain: Historique. Farce électorale..
    - Spécial Russie, Libération du nazisme, etc
    - Images chocs Gaza
    - Dossier Cohn-Bendit le libéral atlantico-sioniste
    - Francs-Maçons et Sarkozy
    - Europe d'Eva,dela City,de la Gôche,du mythe social,du floué..
    -
    Spécial crise : Globale, scénarios, les responsables
    - Crise (suite) la population ne doit pas payer. France collabo Gaza
    - Israël état  voyou, prêt à provoquer "shoah" mondiale ?
    - Partenariat transatlantique, UE, OTAN, Obama
    - Perspectives 2009 : Implosion économie, camps mort USA FAMA..
    - Israël et l'UE
    - Ce qui nous attend, l'horreur ! Le NOM d'Attali...
    - Alertes ! Et silence médias !
    - Elections d'Israël, ses plans : Domination
    Chauprade, le 11.9, complot ? Iran
    - Spécial Occident, félon, otanesque, moribond
      et plus que jamais menaçant

    - La crise, tous les liens, stratégies de survie...
    - Les stratégies de manipulation, étapes du NOM,
      accepter de se laisser manipuler ?
    - Spécial TOM-DOM colons et colonisés
    - Emeutes Strasbourg, Black Blocs
    - Spécial émeutes Strasbourg, la vérité
    - Alternatives (6) : L'agriculture urbaine Spécial Pakistan
    - Tout sur le NOM, Obama et le NOM  
    - Spécial fondamentalismes
    - Spécial résistances
    - Spécial Palestine
    - Spécial Afghanistan
    - Spécial crise
    - Pieuvre anglaise
    - Spécial Caucase
    - Spécial Russie
    - Spécial Russie (2)
    Spécial Moldavie
    - Pieuvre franc-maçonne
    - Pieuvre évangéliste 1,2,3 :
    -
    vers un totalitarisme politico-religieux ?
    - instrument de l'impérialisme américain
    - la pieuvre évangéliste instrumentalise le sionisme
    - La pieuvre occidentale
    - Dossier guerres impériales
    - Spécial Europe
    - Spécial dirigeants psychopathes
    - Spécial génocides
    - Spécial obscurantisme
    - Spécial Chine
    - Spécial Tibet
    - Spécial crise du néo-libéralisme
    Spécial liste de crimes américains
    Dossier A. Latine, ALBA, ALENA, Forum Amériques...
    Bilderberg (2008...) - Dossier D. Strauss-Kahn- Spécial Tsiganes, persécutions aujourd'hui 
    Spécial 1er mai, nouvelles résistances ? JP Brard
    Spécial Bilderberg (2)
    Spécial Bilderberg (3) Gouvernance illégale (1)  
    Gouvernance mondiale illégale (2)
    -  Les violations d' Israël, corruption 
    - Spécial service public
    - La pieuvre financière
    - Spécial SURVIVRE en cas de chaos, conseils crise (1)
    - Spécial tee-shirts militants à acquérir
    - Spécial smileys
    - Spécial anniversaire R-sistons (1 an)
    - Spécial économie
    - Spécial Iran (et relations avec Russie,
    Chine, USA, France)

    - Spécial Finance en folie. Finance islamique (1)
    Spécial Amérique-Enfer (expression de la fille de ML King)
    -
    Spécial Problèmes du Pakistan (-Afghanistan)
    -
    Spécial SURVIVRE en cas de crise, conseils (2)
    - Spécial Russie: Réveil, et rempart pour le monde
    - Spécial capitalisme en crise - La pauvreté
    - Spécial crise (suite), misère des retraités,
      alternative crise(1): Finance islamique (2) ?

    - Spécial "diable" américain
    - Spécial Chine avec édito Eva
    - Spécial ONU. Finance islamique (3)
    - Crise : Que fait la gauche ? (Chevènement,Hamon,LCR..)
    - Spécial Amero, et Chine et NOM
    - Spécial Obama (1) A lire : http://r-sistons.over-blog.com/article-31187303.html
    Bilan 2 ans de Sarkozy, faits et mesures

    Liens des Médias et des adresses de députés
    Tout sur la garde à vue
    Tout sur Hadopi, Dadvsi, les antidotes
    Bilan Sarkozy Président UE (par Front de Gauche)
    La dictature en marche: Mesures sarkoziennes
    Morceaux choisis déclarations Sarkozy
    Partager cet article
    Repost0
    20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 16:35

    CNR-Valmy.jpg

    Un exemple pour nous tous !


    Nous,
    médecins urgentistes de toute la France,
    annonçons dès maintenant, que quelque soit l'avenir de la loi HPST,
    en parfaite conscience de la gravité  de notre geste,
    demain nous entrerons en résistance.

    Nous continuerons à accomplir la mission
    que
    le conseil national  de la résistance
    a souhaitée pour l'hôpital public.

    Nous accueillerons à l'hôpital public,
    en tous temps, en tous lieux,
    tous les hommes  et toutes les femmes
    qui se tourneront vers le service public de la santé.

    Aucun patient n'est une marchandise,
    nos hôpitaux ne sont pas des entreprises
    où un  pseudo PDG pourra demain décider
    quels sont les bons et les mauvais soins,
    quel est le projet médical que les médecins "à la botte"
    devront mettre en œuvre.

    Notre dignité est de refuser d
    e choisir les patients "qui valent la peine".

    Notre dignité est de voir dans chacun de ceux et celles
    qui se tournent vers nous des hommes et des femmes souffrant
    qu'il faut aider au nom de l'humanité,
    qui n'est pas une valeur de marché.

    Nous appelons tous les soignants, s'il le faut, demain,
    à désobéir à la logique qui nous est imposée
    malgré tous nos appels à la raison.

    Nous préférons la légitimité à la légalité.

    Nous préférons  les valeurs humaines à la loi.

    Nous préférons la dignité  aux honneurs.

    Il n'existe pas de délit de solidarité.

    Nous entrons en résistance
    parce que nos valeurs sont différentes
    de celles de cette loi,
    nos valeurs sont celle du Conseil National de la Résistance
    et de notre république : "liberté, égalité, fraternité ".

    http://www.amuf.fr/


    libert-.jpg


    Signer la pétition
    soutenir les médecins-urgentistes

    Indien-Amazonie.jpg 

    La lutte paie. Exemple du Pérou

    (..) Les décrets-lois abrogés, partiellement ou pas, la logique capitaliste d’appropriation, de pillage, de privatisation des biens communs se poursuivra tant que le cadre politique général ne sera pas notablement modifié. D’un autre côté cette victoire populaire, la victoire des communautés indiennes, est évidente. Elle est surtout importante car elle donne de la confiance, de la force pour continuer et sans doute pour amplifier les mouvements de résistance dans cette région du Pérou, dans l’ensemble du pays, et au-delà, dans ce continent où les voix des populations originaires se font entendre avec toujours plus de puissance, devenant déjà dans certaines zones, dans certains pays (Equateur, Bolivie…) un ensemble de forces structurantes du nouveau panorama social-politique.
    Et même ici, dans nos vieux pays de la vieille Europe, cette lutte victorieuse ne peut que donner plus de force et d’énergie à tous ceux et celles qui savent que c’est par la lutte, et uniquement par elle, par des rapports de forces construits et opiniâtres qu’il est possible de faire reculer la barbarie capitaliste et productiviste.

    Le 19 juin 2009

    source : http://oclibertaire.free.fr/spip.ph...
    http://bridge.over-blog.org/article-32880610.html


                            Gdes-conquetes-sociales-PC-36-.jpg


    Le Conseil national de la Résistance (CNR) fut l'organe qui dirigea et coordonna les différents mouvements de la Résistance intérieure française, de la presse, des syndicats et des membres de partis politiques hostiles au gouvernement de Vichy à partir de mi-1943.


    Son premier président fut Jean Moulin, délégué du général De Gaulle. Ce Conseil était voulu par ce dernier afin d'unifier les différents mouvements de Résistance qui s'étaient spontanément constitués depuis la défaite et son appel du 18 juin 1940, le lendemain de la demande d'armistice par le maréchal Pétain.

    En effet, les mouvements de Résistance, hormis les Francs-Tireurs Partisans (FTP) et autres résistants d'obédience communiste, étaient le plus souvent inorganisés et n'étaient pas suffisamment coordonnés, selon les dirigeants de la France libre. Notamment, nombre de maquis n'entretenaient pas de relations entre eux et ce cloisonnement des mouvements de Résistance empêchait toute action commune organisée, et donc efficace.


    Ainsi, Jean Moulin, un fidèle de De Gaulle, devient le représentant du général le
    1er janvier 1942 afin d'unifier l'ensemble des mouvements de Résistance. Ce tour de force se produira le 27 mai 1943 avec la première réunion du Conseil National de la Résistance (CNR) qui se tient dans l'appartement de René Corbin, au premier étage du 48 rue du Four, à Paris (VIe).

    « Après le 27 juin, les Américains ne peuvent plus douter de la légitimité de De Gaulle. La France devient un pays allié à part entière et, à ce titre, sera présente lors de la capitulation des armées nazies, le 8 mai 1945. D’autre part, les Alliés doivent abandonner leur projet d’administrer eux-mêmes la France au fur et à mesure de sa libération. Et, parce qu’il y a eu le CNR et de Gaulle, la France sera, lors de la création de l’Organisation des Nations unies, l’une des cinq grandes puissances à occuper un siège permanent au sein du Conseil de sécurité. »


    Le CNR après Jean Moulin

    Mais, peu après sa création, Jean Moulin qui en était alors le président, est capturé à Caluire par les SS, sur dénonciation. Il est alors torturé pendant trois jours par Klaus Barbie lui-même, et décède pendant son transfert vers l'Allemagne sans avoir rien dit à ses tortionnaires. Son mutisme empêche les nazis de démanteler le CNR. Cependant, celui-ci décide par sécurité de mettre fin aux séances plénières et constitue un bureau exécutif de cinq membres, chaque membre représentant son propre courant et deux autres courants ses actions, sous la direction d'Alexandre Parodi, délégué général et de Georges Bidault, nouveau président. Le 15 septembre 1944, Louis Saillant lui succède à la tête du CNR.


    Le programme politique du CNR

    Le CNR charge un Comité général d'étude de préparer une plate-forme politique pour la France d'après la Libération.


    Adopté le 15 mars 1944 après des mois de négociations, le programme du Conseil National de la Résistance est très empreint de rénovation sociale et de l'influence des groupes communistes comme le Front National, surtout dans la partie II : « Mesures à appliquer dès la libération du territoire », qui vise à instaurer une vraie démocratie sociale, sous un régime d'économie planifiée, avec une forte décentralisation.


    Parmi les mesures envisagées et appliquées à la Libération, citons la nationalisation de l'énergie, des assurances et des banques, la création de la Sécurité Sociale... Ces actions ont constitué jusqu'à aujourd'hui une grande partie des acquis sociaux de la seconde partie du XXe siècle.


    Dans les premiers mois de la Libération, onze des Conseils départementaux de la Libération (institutions provisoires mises en place pour remplacer l'administration départementale vichyste) ne veulent pas être remplacés devant la nouvelle administration préfectorale, nommée par le Gouvernement provisoire. Souhaitant appliquer le programme du CNR, ces institutions composées de résistants finissent par s'effacer lors des premières élections, les Français souhaitant dans l'ensemble un retour aux structures habituelles (centralisme, conseils généraux). À partir de 1946-1947, aucun Conseil départemental de la Libération n'a plus de rôle effectif.

    sur wikipedia.org 




                                                             lutter_cest_vivre-99d2b.jpg

                       


    Programme du Conseil national de la Résistance

    Conseil National de la Résistance

    15 mars 1944

     



    LE CONTENU DU PROGRAMME
    DU CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE



    Née de la volonté ardente des Français de refuser la défaite, la Résistance n’a pas d’autre raison d’être que la lutte quotidienne sans cesse intensifiée.


    Cette mission de combat ne doit pas prendre fin à la Libération. Ce n’est, en effet, qu’en regroupant toutes ses forces autour des aspirations quasi unanimes de la Nation, que la France retrouvera son équilibre moral et social et redonnera au monde l’image de sa grandeur et la preuve de son unité.


    Aussi les représentants des organisations de la Résistance, des centrales syndicales et des partis ou tendances politiques groupés au sein du C.N.R., délibérant en assemblée plénière le 15 mars 1944, ont-ils décidé de s’unir sur le programme suivant, qui comporte à la fois un plan d’action immédiate contre l’oppresseur et les mesures destinées à instaurer, dès la Libération du territoire, un ordre social plus juste.



    I - PLAN D’ACTION IMMÉDIATE


    Les représentants des organisations de résistance, des centrales syndicales et des partis ou tendances politiques groupés au sein du C.N.R.


    Expriment leur angoisse devant la destruction physique de la Nation que l’oppresseur hitlérien poursuit avec l’aide des hommes de Vichy, par le pillage, par la suppression de toute production utile aux Français, par la famine organisée, par le maintien dans les camps d’un million de prisonniers, par la déportation d’ouvriers au nombre de plusieurs centaines de milliers, par l’emprisonnement de 300.000 Français et par l’exécution des patriotes les plus valeureux, dont déjà plus de 50.000 sont tombés pour la France.


    Ils proclament leur volonté de délivrer la patrie en collaborant étroitement aux opérations militaires que l’armée française et les armées alliées entreprendront sur le continent, mais aussi de hâter cette libération, d’abréger les souffrances de notre peuple, de sauver l’avenir de la France en intensifiant sans cesse et par tous les moyens la lutte contre l’envahisseur et ses agents, commencée dès 1940.


    Ils adjurent les gouvernements anglais et américain de ne pas décevoir plus longtemps l’espoir et la confiance que la France, comme tous les peuples opprimés de l’Europe, a placés dans leur volonté d’abattre l’Allemagne nazie, par le déclenchement d’opérations militaires de grande envergure qui assureront, aussi vite que possible, la libération des territoires envahis et permettront ainsi aux Français qui sont sur notre sol de se joindre aux armées alliées pour l’épreuve décisive.


    Ils insistent auprès du Comité Français de la Libération Nationale pour qu’il mette tout en œuvre afin d’obtenir les armes nécessaires et de les mettre à la disposition des patriotes. Ils constatent que les Français qui ont su organiser la résistance ne veulent pas et d’ailleurs ne peuvent pas se contenter d’une attitude passive dans l’attente d’une aide extérieure, mais qu’ils veulent faire la guerre, qu’ils veulent et qu’ils doivent développer leur résistance armée contre l’envahisseur et contre l’oppresseur.


    Ils constatent, en outre, que la Résistance Française doit ou se battre ou disparaître ; qu’après avoir agi de façon défensive, elle a pris maintenant un caractère offensif et que seuls le développement et la généralisation de l’offensive des Français contre l’ennemi lui permettront de subsister et de vaincre.


    Ils constatent enfin que la multiplication des grèves, l’ampleur des arrêts de travail le 11 Novembre qui, dans beaucoup de cas, ont été réalisés dans l’union des patrons et des ouvriers, l’échec infligé au plan de déportation des jeunes français en Allemagne, le magnifique combat que mènent tous les jours, avec l’appui des populations, dans les Alpes, dans le Massif Central, dans les Pyrénées et dans les Cévennes, les jeunes Français des maquis, avant garde de l’armée de la Libération, démontrent avec éclat que notre peuple est tout entier engagé dans la lutte et qu’il doit poursuivre et accroître cette lutte.


    En conséquence, les représentants des organisations de résistance, des centrales syndicales et des partis ou tendances politiques groupés au sein du C.N.R.


    Déclarent que c’est seulement par l’organisation, l’intensification de la lutte menée par les forces armées, par les organisations constituées, par les masses, que pourra être réalisée l’union véritable de toutes les forces patriotiques pour la réalisation de la libération nationale inséparable, comme l’a dit le Général De Gaulle, de l’insurrection nationale qui, ainsi préparée, sera dirigée par le C.N.R, sous l’autorité du C.F.L.N, dès que les circonstances politiques et militaires permettront d’assurer, même au prix de lourds sacrifices, son succès.


    Ils ont l’espoir que les opérations de la Libération du pays, prévues par le plan de l’état major interallié, pourront ainsi être, le cas échéant, avancées grâce à l’aide apportée par les Français dans la lutte engagée contre l’ennemi commun, ainsi que l’a démontré l’exemple glorieux des patriotes corses.


    Ils affirment solennellement que la France qui, malgré l’armistice, a poursuivi sans trêve la guerre, entend plus que jamais développer la lutte pour participer à la libération et à la victoire.


    Pour mobiliser les ressources immenses d’énergie du peuple français, pour les diriger vers l’action salvatrice dans l’union de toutes les volontés, le C.N.R décide :


    D’inviter les responsables des organisations déjà existantes à former des comités de villes et de villages, d’entreprises, par la coordination des formations qui existent actuellement, par la formation de comités là où rien n’existe encore et à enrôler les patriotes non organisés.


    Tous ces comités seront placés sous la direction des comités départementaux de la libération (C.D.L). Ils seront soumis à l’autorité des C.D.L qui leur transmettront, comme directives, la plate-forme d’action et la ligne politique déterminée par le C.N.R.


    Le but des ces comités sera, à l’échelon communal, local et d’entreprise, de faire participer de façon effective tous les Français à la lutte contre l’ennemi et contre ses agents de Vichy, aussi bien par la solidarité et l’assistance active à l’égard des patriotes sous l’impulsion et le soutien donnés aux revendications vitales de notre peuple. Par dessus tout, leur tâche essentielle sera de mobiliser et d’entraîner les Français qu’ils auront su grouper à l’action armée pour la Libération.


    Ces comités devront, selon les circonstances et en se conformant aux instructions données par les C.D.L, appuyer et guider toutes les actions menées par les Français contre toutes les formes d’oppression et d’exploitation imposées par l’ennemi, de l’extérieur et de l’intérieur.


    Ces comités devront :


    1) Développer la lutte contre la déportation et aider les réfractaires à se cacher, à se nourrir, à se vêtir et à se défendre, enlevant ainsi des forces à l’ennemi et augmentant le potentiel humain de la résistance ;


    2) Traquer et punir les agents de la Gestapo et de la Milice de DARNAND ainsi que les mouchards et les traîtres ;


    3) Développer l’esprit de lutte effective en vue de la répression des nazis et des fascistes français ;


    4) Développer, d’une part, la solidarité envers les emprisonnés et déportés ; d’autre part, la solidarité envers les familles de toutes les victimes de la terreur hitlérienne et vichyssoise ;


    5) En accord avec les organisations syndicales résistantes, combattre pour la vie et la santé des Français pour une lutte quotidienne et incessante, par des pétitions, des manifestations et des grèves, afin d’obtenir l’augmentation des salaires et traitements, bloqués par Vichy et les Allemands, et des rations alimentaires et attributions de produits de première qualité, réduites par la réglementation de Vichy et les réquisitions de l’ennemi, de façon à rendre à la population un minimum de vital en matière d’alimentation, de chauffage et d’habillement ;


    6) Défendre les conditions de vie des anciens combattants, des prisonniers, des femmes de prisonniers, en organisant la lutte pour toutes les revendications particulières ;


    7) Mener la lutte contre les réquisitions de produits agricoles, de matières premières et d’installations industrielles pour le compte de l’ennemi ; saboter et paralyser la production destinée à l’ennemi et ses transports par routes, par fer et par eau ;


    8) Défendre à l’intérieur de la corporation agricole les producteurs contre les prélèvements excessifs, contre les taxes insuffisantes, et lutter pour le remplacement des syndicats à la solde de Vichy et de l’Allemagne par des paysans dévoués à la cause de la paysannerie française.


    Tout en luttant de cette façon et grâce à l’appui de solidarité et de combativité que développe cette lutte, les comités de villes, de villages et d’entreprises devront en outre :


    a) Renforcer les organisations armées des Forces Françaises de l’Intérieur par l’accroissement des groupes de patriotes : groupes francs, francs-tireurs et partisans, recrutés en particulier parmi les réfractaires ;


    b) En accord avec les états majors nationaux, régionaux et départementaux des F.F.I, organisées milices patriotiques dans les villes, les campagnes et les entreprises, dont l’encadrement sera facilité par des ingénieurs, techniciens, instituteurs, fonctionnaires et cadres de réserve, et qui sont destinés à défendre l’ordre public, la vie et les biens des Français contre la terreur et la provocation, assurer et maintenir l’établissement effectif de l’autorité des Comités départementaux de la Libération sur tout ce qui aura été ou sera créé dans ce domaine pour le strict rattachement aux F.F.I dont l’autorité et la discipline doivent être respectées par tous.


    Pour assurer la pleine efficacité des mesures énoncées ci-dessus, le C.N.R prescrit de l’état major national des Forces Françaises de l’Intérieur, tout en préparant minutieusement la coopération avec les Alliés en cas de débarquement, doit :


    1) Donner ordre à toutes les formations des F.F.I de combattre dès maintenant l’ennemi en harcelant ses troupes, en paralysant ses transports, ses communications et ses productions de guerre, en capturant ses dépôts d’armes et de munitions afin d’en pourvoir les patriotes encore désarmés ;


    2) Faire distribuer les dépôts d’armes encore inutilisés aux formations jugées par lui les plus aptes à se battre utilement dès à présent et dans l’avenir immédiat ;


    3) Organiser de façon rationnelle la lutte suivant un plan établi avec les autorités compétentes à l’échelon régional, départemental ou local, pour obtenir le maximum d’efficacité ;


    4) Coordonner l’action militaire avec l’action de résistance de la masse de la nation en proposant pour but aux organisations régionales paramilitaires d’appuyer et de protéger les manifestations patriotiques, les mouvements revendicatifs des femmes de prisonniers, des paysans et des ouvriers contre la police hitlérienne, d’empêcher les réquisitions de vivres et d’installations industrielles, les rafles organisées contre les réfractaires et les ouvriers en grève et défendre la vie et la liberté de tous les Français contre la barbare oppression de l’occupant provisoire.


    Ainsi, par l’application des décisions du présent programme d’action commune, se fera, dans l’action, l’union étroite de tous les patriotes, sans distinction d’opinions politiques, philosophiques ou religieuses. Ainsi se constituera dans la lutte une armée expérimentée, rompue au combat, dirigée par des cadres éprouvés devant le danger, une armée capable de jouer son rôle lorsque les conditions de l’insurrection nationale seront réalisées, armée qui élargira progressivement ses objectifs et son armement.


    Ainsi, par l’effort et les sacrifices de tous, sera avancée l’heure de la libération du territoire national ; ainsi la vie de milliers de Français pourra être sauvée et d’immenses richesses pourront être préservées.


    Ainsi dans le combat se forgera une France plus pure et plus forte capable d’entreprendre au lendemain de la libération la plus grande œuvre de reconstruction et de rénovation de la patrie.



    II - MESURES À APPLIQUER DÈS LA LIBÉRATION DU TERRITOIRE


    Unis quant au but à atteindre, unis quant aux moyens à mettre en œuvre pour atteindre ce but qui est la libération rapide du territoire, les représentants des mouvements, groupements, partis ou tendances politiques groupés au sein du C.N.R proclament qu’ils sont décidés à rester unis après la libération :


    1) Afin d’établir le gouvernement provisoire de la République formé par le Général de Gaulle pour défendre l’indépendance politique et économique de la nation, rétablir la France dans sa puissance, dans sa grandeur et dans sa mission universelle ;


    2) Afin de veiller au châtiment des traîtres et à l’éviction dans le domaine de l’administration et de la vie professionnelle de tous ceux qui auront pactisé avec l’ennemi ou qui se seront associés activement à la politique des gouvernements de collaboration ;


    3) Afin d’exiger la confiscation des biens des traîtres et des trafiquants de marché noir, l’établissement d’un impôt progressif sur les bénéfices de guerre et plus généralement sur les gains réalisés au détriment du peuple et de la nation pendant la période d’occupation ainsi que la confiscation de tous les biens ennemis y compris les participations acquises depuis l’armistice par les gouvernements de l’axe et par leurs ressortissants, dans les entreprises françaises et coloniales de tout ordre, avec constitution de ces participations en patrimoine national inaliénable ;


    4) Afin d’assurer :

    l’établissement de la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français par le rétablissement du suffrage universel ;
    la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression ;
    la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ;
    la liberté d’association, de réunion et de manifestation ;
    l’inviolabilité du domicile et le secret de la correspondance ;
    le respect de la personne humaine ;
    l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi ;


    5) Afin de promouvoir les réformes indispensables :


    a) Sur le plan économique :

    l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie ;
    une organisation rationnelle de l’économie assurant la subordination des intérêts particuliers à l’intérêt général et affranchie de la dictature professionnelle instaurée à l’image des Etats fascistes ;
    l’intensification de la production nationale selon les lignes d’un plan arrêté par l’Etat après consultation des représentants de tous les éléments de cette production ;
    le retour à la nation des grands moyens de production monopolisée, fruits du travail commun, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurances et des grandes banques ;
    le développement et le soutien des coopératives de production, d’achats et de ventes, agricoles et artisanales ;
    le droit d’accès, dans le cadre de l’entreprise, aux fonctions de direction et d’administration, pour les ouvriers possédant les qualifications nécessaires, et la participation des travailleurs à la direction de l’économie.


    b) Sur le plan social :

    le droit au travail et le droit au repos, notamment par le rétablissement et l’amélioration du régime contractuel du travail ;
    un rajustement important des salaires et la garantie d’un niveau de salaire et de traitement qui assure à chaque travailleur et à sa famille la sécurité, la dignité et la possibilité d’une vie pleinement humaine ;
    la garantie du pouvoir d’achat national pour une politique tendant à une stabilité de la monnaie ;
    la reconstitution, dans ses libertés traditionnelles, d’un syndicalisme indépendant, doté de larges pouvoirs dans l’organisation de la vie économique et sociale ;
    un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se le procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’État ;
    la sécurité de l’emploi, la réglementation des conditions d’embauchage et de licenciement, le rétablissement des délégués d’atelier ;
    l’élévation et la sécurité du niveau de vie des travailleurs de la terre par une politique de prix agricoles rémunérateurs, améliorant et généralisant l’expérience de l’Office du blé, par une législation sociale accordant aux salariés agricoles les mêmes droits qu’aux salariés de l’industrie, par un système d’assurance conte les calamités agricoles, par l’établissement d’un juste statut du fermage et du métayage, par des facilités d’accession à la propriété pour les jeunes familles paysannes et par la réalisation d’un plan d’équipement rural ;
    une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours ;
    le dédommagement des sinistrés et des allocations et pensions pour les victimes de la terreur fasciste.


    c) Une extension des droits politiques, sociaux et économiques des populations indigènes et coloniales.


    d) La possibilité effective pour tous les enfants français de bénéficier de l’instruction et d’accéder à la culture la plus développée, quelle que soit la situation de fortune de leurs parents, afin que les fonctions les plus hautes soient réellement accessibles à tous ceux qui auront les capacités requises pour les exercer et que soit ainsi promue une élite véritable, non de naissance mais de mérite, et constamment renouvelée par les apports populaires.


    Ainsi sera fondée une République nouvelle qui balaiera le régime de basse réaction instauré par Vichy et qui rendra aux institutions démocratiques et populaires l’efficacité que leur avaient fait perdre les entreprises de corruption et de trahison qui ont précédé la capitulation.


    Ainsi sera rendue possible une démocratie qui unisse au contrôle effectif exercé par les élus du peuple la continuité de l’action gouvernementale.


    L’union des représentants de la Résistance pour l’action dans le présent et dans l’avenir, dans l’intérêt supérieur de la patrie, doit être pour tous les Français un gage de confiance et un stimulant. Elle doit les inciter à éliminer tout esprit de particularisme, tout ferment de division qui pourrait freiner leur action et ne servir que l’ennemi.


    En avant donc, dans l’union de tous les Français rassemblés autour du C.F.L.N et de son président le général De Gaulle !


    En avant pour le combat, en avant pour la victoire afin que VIVE LA FRANCE !


    LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE



    http://fr.wikisource.org/wiki/Programme_du_Conseil_national_de_la_R%C3%A9sistance



    R-sister-CNR.jpg


    http://www.alternatives-images.net/



    Nous vous présentons le texte de l'appel à la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil National de la Résistance adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944, lu par les figures historiques de la Résistance.


    Vous pouvez voir et entendre Lise London, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Philippe Dechartre, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Georges Séguy, Maurice Voutey.


    lire les biographies des treize signataires de l'Appel


    Nous avons tourné ces images en réaction au refus de la publication
    de ce texte par les médias dominants.

    Vous pouvez diffuser ce lien sans modération.


    • Télécharger le texte de l'Appel en cliquant ici.



    lutter_cest_vivre-99d2b.jpg


    Résister c'est créer ! Créer c'est résister!

    Portail de la Résistance française
    Jean Moulin et Croix de Lorraine
    Ce portail regroupe les articles concernant la Résistance française à l'occupation nazie et à ses séides, pendant la Seconde Guerre Mondiale, qu'il s'agisse de la Résistance extérieure qui s'organise autour du général de Gaulle dès Juin 1940, ou des mouvements de Résistance intérieure qui, nés spontanément au cours des différentes phases de l'occupation allemande, se fédèrent au fil du temps. La France libre de De Gaulle et le reste de la Résistance intérieure française s'unissent en 1943 et avec l'Armée française de la Libération, ils participent à la reconquête du territoire aux côtés des Alliés à partir de juin 1944.



    L'Appel du 18 Juin 1940 est le premier discours prononcé par le général de Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC. Refusant l'idée d'armistice annoncée par le maréchal Pétain, nouveau chef du gouvernement français, le général de Gaulle appelle à la poursuite des combats et demande à tous les français désirant résister à le rejoindre à Londres. Ce discours est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française dont il demeure le symbole.



    La plupart de ces journaux clandestins sont les porte-parole des mouvements de résistance. Voici les principaux, dont certains ont survécu à la Libération (Une liste plus complète est disponible ici) : CombatDéfense de la France (futur France-Soir)Le Franc-TireurL’HumanitéLes Lettres françaisesLibérationTémoignage Chrétien



    Croix de Lorraine
    La France libre est la première organisation de résistance française à l'occupant nazi. Elle regroupe toutes les personnes qui, refusant la défaite française, répondent à l'appel du général de Gaulle en Juin 1940, essentiellement en s'engageant dans les Forces françaises libres.


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:R%C3%A9sistance_fran%C3%A7aise


    aspetalogo.jpg Un très beau blog...
          http://aspeta.blogspot.com/
                  

         RESISTER : 

     


     << Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus
    conscients et engagés puisse changer le monde.
    C’est même la seule chose qui se soit jamais
    produite. >> Margaret Mead


    "Car il est anormal, injuste et inhumain que le
    pouvoir économique et politique qui gère la vie
    entière des travailleurs n'appartienne pas aux
    travailleurs eux-mêmes, mais à d'autres, à des
    parasites dont la seule fonction, la seule
    ambition et le seul intérêt est d'accumuler des
    profits sans limites, à même le travail, l'énergie,
    la sueur, la vie de la majorité des citoyens."
    "Notre combat s'inscrit dans le cadre d'un
    combat plus vaste, celui de tous les individus
    lucides, responsables et fraternels, de par le
    monde, qui luttent pour la libération de
    l'homme..." Pierre Vallières Québec



    Article 35 de la Déclaration des Droits de
    l’Homme et du Citoyen de 1793 : « Quand le
    gouvernement viole les droits du peuple,
    l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque
    portion du peuple, le plus sacré des droits et
    le plus indispensable des devoirs. »


    Résister au désordre planétaire de la domination
    d'une caste militaro-financière, non élue, sur les
    peuples, pour les asservir ou en faire de la chair
    à canon au bénéfice des multinationales,

    des grandes banques, de la Bourse ... Eva


    Les articles sur ce blog R-sistons à l'intolérable:


    Tous journalistes !
    Tous journalistes (suite)
    S'engager contre la guerre
    Combattre la guerre (propositions, suite) 
    Mouvement global de résistance non-violente
    1er mai, nouvelles résistances
    http://www.comite-valmy.org/

    http://www.etatsgeneraux2009.fr/

    http://nuitdesresistances.wordpress.com

    http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/   

    Appel à résister 
    Résistons au G20 et à l'OTAN, société malade - Par Eva 

    Résister (1), tous les liens. Armes de persuasion
    Résister (2) Grève générale, Grève de la consommation 

    Résister,(3) convergence des mouvements sociaux

    Liste de mes blogs, et smileys

    Résister (4) jour sans achat, liens, sites, messages
    Avertissement donné aux Banques
    Résister comme en Grèce, tous unis partis et syndicats
    (voir aussi article précédent: le capitalisme, notre ennemi)
    Textes et citations 
    Mon message à moi, Eva
    La chaussure, arme du futur
    Grèves de solidarité
    Résister au NOM, va, Anne, Syti.net
    Résister contre la désinformation, notamment


    --genoux-devant-grands.jpg

    _____________________________________________________________________________________________



    http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/post/2008/08/02/Qui-nous-sommes

    Tous ensemble en même temps


    Lettre ouverte aux états-majors syndicaux



    Grève générale reconductible: 10/11/2008


    Parmi les thèmes traités ici www.conseilnationaldelaresistance.fr  :

                                                             r-sister.jpg




    Une journée du Congrès à Versailles coûterait entre 500.000 et 1 million d’euros... Pour quelle utilité, exactement 

    http://fr.news.yahoo.com/76/20090620/tpl-versailles-c-est-un-peu-cour-894f5eb_1.html

    Ego surdimensionné, coût élevé. Sarkozy n'écoutera même pas les discussions, ensuite. Aucun contre-poids. Non, c'est un coup de commmunication, à Versailles : Il se prend pour Louis XIV. Mentalité de parvenu !  Un  roquet à Versailles !  Eva R-sistons



    Dans Silicon.fr

    Par Olivier Robillart


    Après des polémiques autour du comptage des votes aux élections présidentielles, les médias traditionnels sont interdits. Les sites 2.0 prennent le relais de l’information.

    Le phénomène est désormais clairement établi. Si les réseaux sociaux ou plus globalement le Web sert de relais de l’information, il n’est cependant pas nouveau de voir les sites de réseaux sociaux (2.0) informer.


    Une fois encore, les blogueurs seraient les principaux pourvoyeurs d’informations concernant les élections présidentielles en Iran. Tout comme les attentats commis en Inde en novembre dernier, ces internautes qui grâce notamment à des services de réseautage comme Twitter expliquent la situation minute par minute sur les lieux.


    Le site de microblogging semble donc être l’un des derniers outils que les autorités iraniennes n’ont pas encore muselé suite au mouvement de contestation né du scrutin présidentiel puisque la presse traditionnelle est sommée de ne pas se rendre dans les rues de Téhéran. Suite aux manifestations depuis le scrutin présidentiel et la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad, le pouvoir Iranien a pu contrôler les informations du pays. Entre des fermetures de journaux, de sites Internet, ou encore le blocage de l'envoi de textos, le pouvoir télécommandé par le Guide suprême n’a pas vraiment pu établir de contrôle sur le Web.


    Les sites de réseaux sociaux ou le Web, de manière plus générale intéressent au plus haut point les autorités. YouTube a mis en ligne des vidéos des manifestations (anti-Ahmadinejad, le président en place) réprimées et nombre d’informations sont aussi postées par le biais du site Facebook. Du coup, c’est la communauté des internautes et même des hackers qui se sont emparés de la question.


    Un appel au piratage
    de certains sites officiels aurait même été lancé, à en croire le site Zataz.com. Ces hacktivistes proposent de "faire taire un gouvernement fasciste". Ainsi, un site Internet mis en place par un groupe d'hacktivistes inconnu est apparu sur la toile, dans une page réalisée via Google docs, quelques heures après les premières manifestations dans la capitale Iranienne.


    Selon les premières constatations, plusieurs sites inclus dans la liste des hacktivistes ne fonctionnaient plus en début de semaine, dont la page officielle du président réélu, ahmadinejad.ir.


    Logique, cette réaction de témoigner par les moyens que propose la technologie démontre combien le Web possède un puissant pouvoir de communication. Une arme, "muselable" si l’on y prend pas garde…

    http://networkings.over-blog.com/article-32763159-6.html


    L'Europe plus ferme contre l'Iran que l'Amérique


    Les Européens se sont exprimés sur les élections en Iran et la répression des manifestations d'opposants au président Ahmadinejad avec une vigueur inattendue. Celle-ci est d'autant plus remarquable qu'elle tranche avec la modération observée de l'autre côté de l'Atlantique. Si bien que les réactions dans le monde se divisent en trois groupes: les pays qui ont accepté le résultat officiel des élections présidentielles comme si de rien n'était, tels la Chine et la Russie, ceux qui ont condamné les probables manipulations, comme la France par la voix de Nicolas Sarkozy - «l'ampleur de la fraude est proportionnelle à la violence de la réaction [du pouvoir]», a dit le président de la République --, et ceux, enfin, qui observent la prudence.


    (..)

    L'Union européenne poursuit ainsi deux objectifs: se présenter comme la meilleure représentante des valeurs démocratiques du monde transatlantique et renforcer sa position alors que l'heure d'une redéfinition de la politique iranienne va sonner.

    Daniel Vernet

    http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/101236,l-europe-plus-ferme-contre-l-iran-que-l-amerique.php



    L'Occident et l' Iran : Nouvelles manipulations

    lachute.over-blog.com

    Iran...

    webiran-the-next.jpgl'Iran est une vieille histoire de la manipulation américaine. Déjà, le renversement du Docteur Mossadegh était une entourloupe (..).
    Il ne faut pas oublier, qu'une bonne partie de la classe dirigeante iranienne était collaborationniste au pouvoir du Shah-cia, et que pour elle, "c'était le bon temps".
    Deux choses sont à signaler aujourd'hui : la plupart de la planète est convaincu que le 11/09 est une magouille gouvernementale US, et cette opinion commence à transpirer sérieusement en occident.
    La "guerre froide" est d'origine 100 % américaine. En effet, la diplomatie soviétique se serait très bien intégrée dans un système de "concert" des nations, comme il existait entre 1871 et 1914.
    Mieux, elle était demanderesse.
    Les américains et plus largement, les anglos depuis 1914 ne reconnaissaient que deux espèces : les valets et les ennemis.
    Bien sûr, il y a des gradations dans la soumission, certains ont droits à des faveurs, apporter la chaise d'affaire, par exemple. Les autres sont des paysans, des serfs.
    Mais cette conception occidentale s'affaiblit, à mesure que s'affaiblit leur économie, leur puissance militaire, leur emprise sur le monde.
    La dernière réunion de Ekaterinenbourg, montre une évolution : faute d'obtenir des occidentaux réalistes, le monde de l'OCS, complété par une bonne partie du reste du tiers monde, recherche son équilibre SANS les USA et leur caniche européen.
    Ce qui guette désormais ce monde, jadis dominant, c'est l'implosion et la marginalisation totale.
    Les USA, finalement, c'est loin de tout. ça peut très bien retourner à son état initial d'il y a 4 siécles : le néant. Faut il rappeler que les Vikings la découvrir, mais la route commercialle créee n'avait aucun intérêt.
    Pour l'Europe, à force de jouer au C... (avec un grand C), elle peut se retrouver aussi, péninsule marginalisée, chose qu'elle fut par le passé. 
    Il existe deux sortes d'amis : le premier qui t'aide à faire une bêtise, le second qui cherche à dissuader de la commettre. Visiblement, l'UE est pressé de faire la bêtise avec son maitre...

    Dernière magouille US : Twitter. Bien entendu, rien ne garantit la véracité des informations, et c'est plutôt une attaque de désinformation totale. Bien entendu, elle devrait échouer. 1979 a été une révolution, et les générations qui ont fait ces révolutions (et la guerre Iran-irak, après), dont beaucoup sont encore en vie, sont des durs à cuire. Il en faut plus pour les impressionner.
    Dans les "images fortes" diffusées en occident, sur l'Iran, l'Irak, en beaucoup d'occasions, les manifestants étaient des figurants...

    Par Patrick REYMOND

    http://lachute.over-blog.com/article-32859270.html
    http://bridge.over-blog.org/article-32882331.html




    40030358.jpg


    Bientôt le Nouvel Ordre Mondial !


    il s’agira surtout de ne rien changer, et de bien verrouiller le système en ces temps où le monde plonge dans une crise qui ne peut qu’amener à des contestations populaires,

    il s’agit du système qui permet de continuer avec une finance mondiale débridée et déconnectée de la production, c’est-à-dire avec le tout-aux-spéculateurs.

    Le nouvel ordre mondial, en outre, est supranational. Il s’agit d’un système dans lequel les décisions sont prises par une élite.

    Il n’aura pas pour but le bien être commun mais la préservation de l’ordre établi (ou même de l’ancien régime),

    L’idéal serait d’éviter un coup d‘Etat mondial : il faut que les populations réclament leurs sauveurs, ceux-là mêmes qui les ont mis dans le pétrin jusqu’au cou, durant des générations

    On décide de tout entre illuminés d’en haut

    (extraits, article à lire):
    http://bridge.over-blog.org/article-32904339.html

    Partager cet article
    Repost0
    19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 16:07

    mde-captif.jpg


    Sommaire:

    - Sarkozy menace la France,
    par Eva R-sistons
    - L'UE au service du NOM,
    par Eva R-sistons
    - L'actualité
    commentée par Eva
    - Sélection de liens

    NOM.jpg

    Sarkozy fossoyeur de la France,
    menace majeure pour notre pays
    par Eva R-sistons

    Sarkozy représente
    une menace majeure pour la France.
    D'abord, c'est un va-t-en guerre,
    de surcroît impulsif et imprévisible.
    Et il détient le pouvoir d'appuyer
    sur le bouton fatal, nucléaire !
    Il est prêt à faire usage du nucléaire
    contre l'Iran, un pays millénaire
    qui ne menace personne,
    c'est irresponsable !

    Il est dangereux pour la France
    car il veut la guerre,
    il n'en mesure pas l'horreur,
    il a une mentalité de shériff !
    Et il pousse à la guerre contre l'Iran,
    et il s'ingère dans ses affaires,
    menaçant ainsi la sécurité des Français.

    La vérité, c'est que Bush
    a trouvé son remplaçant.
    Oui, les Français,
    sans le savoir,
    ont élu un Bush !
    Sarkozy est un néoconservateur,
    avec tout ce que cela implique.
    Et il est pour la guerre préventive,
    et même permanente, et d'abord
    contre l'Iran: Il en est le plus fidèle
    défenseur ! Aux côtés des fanatiques
    d'Israël, au pouvoir, ne rêvant
    que de rayer ce pays de la carte,
    pour dominer la région
    et piller ses ressources.

    Sarkozy représente une menace 
    pour les Français,
    parce qu'il menace leurs libertés
    les plus élémentaires,
    et surtout celle de la presse,
    vecteur de la démocratie,
    désormais sommée de ne jamais
    critiquer le Président,
    et même, tenue d'être le relais
    des mesures prises par le gouvernement, 
    de les justifier,
    ce que par exemple FR2 ou LCP
    font en permanence. 
    La télévision est le relais du Pouvoir. §

    Sarkozy est une menace
    pour la démocratie.
    Il impose sa politique,
    et le Parlement
    est une chambre d'enregistrement.
    Il est omniprésent,
    omnipotent,
    et il prépare
    une dynastie, avec ses fils.
    La République est en danger !
    Et la laïcité aussi, 
    par souci de copier le modèle américain.

    Sarkozy est une menace pour la France,
    car il se croit tout permis,
    il considère notre pays
    comme sa propriété, 
    et il détruit tout
    ce qui fait sa spécificité.
    C'est un crime contre la France !

    Sarkozy est une menace pour la France,
    car il veut en faire
    un Etat américain,
    ayant la même manière de vivre,
    les mêmes valeurs sauvages, 
    vous voyez le Far-West en France ?

    Il est une menace pour la France,
    car il la laisse gouverner
    par le CRIF, son inspirateur.
    Or, les intérêts d'Israël
    et ceux de la France
    ne coïncident évidemment pas. 
    La liste Dieudonné a eu le courage
    de pointer le doigt
    sur une menace essentielle.
    Il y en a d'autres.

    Et par exemple, Sarkozy
    est une menace pour la France gaullienne.
    Le nouveau Président est le fossoyeur
    du Gaullisme, si cher à tous les Français.
    Clin d'oeil de l'Histoire,
    celui qui a été chargé
    d' "exécuter" politiquement
    le Général, en mai 68,
    reprend du service dans notre pays.
    (Oui, Dany "le rouge",
    aujourd'hui libéral bon teint). 
    Pour mettre hors d'état de "nuire"
    les opposants au Président.
    Bayrou, le PS, en font les frais.
    Bientôt, les Verts en feront les frais, 
    avec l'affadissement de leurs idéaux.

    Sarkozy est une menace
    pour la sécurité de la France,
    désormais au premier rang
    des pays pouvant
    être la cible d'attentats.

    Sarkozy est un danger
    pour l'image de la France,
    désormais écornée, avilie,
    dans le monde.

    W-consomme-cr-ve.jpg

    Sarkozy menace le modèle social français, 
    qu'il détruit jour après jour,
    alors qu'il est, particulièrement
    en temps de crise, protecteur. 
    Il menace nos services publics,
    notre Système de Santé et de Retraite,
    notre Education nationale, 
    laïque et républicaine, 
    il menace notre Droit du Travail,
    et notre Système judiciaire.

    Ce n'est pas pour rien que tous
    sont dans la rue, 
    même les grands professeurs
    d'établissements hospitaliers,
    pourtant réputés de Droite. 


    Sarkozy menace la paix,
    que le Gl de Gaulle
    et ses successeurs,
    Chirac et de Villepin par exemple,
    ont vaillamment défendue.
    Il était pour la guerre d'Irak,
    bien imprudemment,
    et toujours imprudemment,
    il est partisan d'entraîner
    notre pays dans tous les conflits
    décidés par l'Empire, 
    il est partisan de toutes les
    guerres impériales
    au profit des multinationales.

    Sarkozy menace de tuer
    toutes les valeurs de notre pays,
    ses spécificités, son âme,
    il est l'ennemi public N°1 des Français.
    Cet homme est dangereux.
    Il n'est d'ailleurs plus légitime,
    désavoué dans la rue
    comme dans les Elections,
    car il a recuelli seulement
    11 % des suffrages des électeurs
    (et non des votants, même pas 28 %).

      
    10p1svl.jpg

    http://laplote.over-blog.fr

    Et malgré tout,
    et c'est très grave,
    il se croit le maître de la France.
    Le laisserons-nous tuer ce pays,
    et nuire aux intérêts
    de chacun de nous ?

    La réponse appartient à chacun.
    En conscience.

    En écrivant ceci,
    la tête haute,
    je remplis mon devoir de citoyenne,
    devant l'Histoire,
    que je prends à témoin,
    comme devant la France
    et les Français.

    Alerte !
    La France et ses citoyens
    sont en danger.
    Laisserons-nous
    l'irréparable s'accomplir ?

    Où est le Gl de Gaulle
    d'aujourd'hui,
    pouvant tous nous rassembler,
    pour sauver notre pays
    avant qu'il ne sombre dans le chaos,
    la guerre, la mort ?

    NS-voyou.jpg

    Alerte, un homme
    s'est emparé de notre pays
    pour en faire un nouvel état américain,
    sauvage, brutal, communautariste,
    ultra-libéral, va-t-en guerre,
    au service du Nouvel Ordre Mondial
    qui nous broiera tous.

    Nos Droits de l'Homme sont aussi
    menacés, et notre devoir
    est de les défendre.
    Fraternité, liberté, égalité,
    c'est notre devise,
    la devise de la France,
    et elle doit le rester !

    Eva R-sistons à l'intolérable.

    § A l'instant même,
    C dans l'Air,
    émission non de débats
    mais de propagande,
    courroie de transmission du Pouvoir,
    nous prépare à la guerre contre l'Iran.
    Son dernier mot,
    et pas le temps d'y répondre svp,
    quel hasard !
    Son dernier mot est :

    "La France et l'Europe sont-elles
    en train de s'islamiser?"

    J'accuse cette émission
    d'inciter, indirectement,
    au choc de civilisations,
    à la guerre,
    ce n'est pas le rôle
    d'une chaîne publique,
    payée avec nos sous !


    .

    Attention ! Comme tous mes autres articles,
    celui-ci peut être reproduit, par ex pour des tracts,
    partie ou dans sa totalité,
    sous une autre présentation,
    et avec ou sans illustrations.
    Inspirez-vous-en !
    Mes écrits doivent servir !
    (Juste indiquer la source)
    Eva R-sistons


    Commentaire reçu :

    Oui, Sarko détruit la France, toutes les valeurs hérités de notre histoire, de notre culture.
    Il ne l'a jamais caché : pendant la campagne des Présidentielles, je me souviens qu'il a déclaré qu'il serait le Président des réforme et il a parlé d'un changement de civilisation. Personnellement, cela m'a fait froid dans le dos, mais je n'ai pas eu l'impression que beaucoup de journalistes l'aient relevé. Oui, c'est le Président du parti de l'étranger. Ils sont nombreux, les fils d'émigrés auxquels leurs parents ont essayé de donner le maximum de chances de pouvoir vivre en France dans de bonnes conditions, en les laissant s'imbiber de la culture française, seule ou en sus de leur culture d'origine. Mais Nicolas Sarkozy n'a sans doute pas été élevé dans l'amour de ces valeurs et cela pour notre plus grand malheur. La liberté, pour lui, c'est celle du renard dans le poulailler. Il remplace l'égalité par la méritocratie et la fraternité par la compétition truquée, laquelle permet la mise en place de l'inégalité
    du XIXème siècle. C'est le fils d'un aristocrate hongrois déchu, qui a le toupet de corriger notre Histoire et d'évoquer "l'identité française" qui lui est totalement étrangère.

    http://r-sistons.over-blog.com/article-32853925-6.html#anchorComment


    NS-drapeau-OTN.jpg





    Les sujets du jour, par Eva :
    La faim dans le monde. Conseil Régional. Manif au Trocadéro en faveur des opposants au régime iranien légalement, démocratiquement élu. La réaction de l'Iran face aux provocations de l'Etranger. Port de la burqa (voir précédent article).

    La faim dans le monde. J'apprends à l'instant ceci: " C'est la 1e fois dans l'Histoire de l'humanité, qu'autant de gens souffrent de la faim. C'est lié à la crise." C'est beau, la modernité ! La faim est la conséquence du capitalisme, toujours plus sauvage, et la crise l'aggravera, mais surtout l'avidité des actionnaires, qui maintenant spéculent sur les produits de 1e nécessité - donc toujours plus chers !

    Conseil Régional, liste Verte:
    Le ver est dans le fruit. L'UNION fait la force (voir l'UMP). Or Cohn-Bandit en faisant son OPA sur le parti écologiste, va semer la zizanie, au profit de Sarkozy. La Gauche n'a pas besoin de divisions, mais d'unité. Et maintenant, après son show médiatique (et vain) contre Barroso, après les divisions, Cohn-Bandit va  changer le rouge et le vert des écologistes, en rose pâle, bien libéral, et en vert pâle, en capitalisme vert. Oui, le ver est dans le fruit. Le rouquin est un saboteur agent de l'Etranger, au bénéfice, finalement, de Sarkozy.

    Place du Trocadéro, manif "pour" l'Iran.
    On trouve toujours les mêmes ! Intellectuels, disent les Médias. Non, un intellectuel n'a pas un esprit partisan, il cherche ce qui est juste, universel. Or ces intellectuels-là, BHL ou Lang en tête, sont de faux intellectuels : Communautaristes. Esprit partisan, et donc discrédités. Leur combat est celui d'Israël, du MOSSAD. Ce n'est pas celui de l'intérêt général, de la démocratie !

    L'Iran
    a raison de refuser de voir l'Etranger s'immiscer dans ses affaires, contester le résultat du vote et souhaiter renverser le Pouvoir élu démocratiquement (même s'il y a pu avoir des irrégularités, elles ne font pas le poids face à la volonté populaire). Et il a raison de prôner la fermeté, désormais. Sinon, cela se terminera comme dans le Caucase, au bénéfice exclusif des multinationales de l'Occident !
    Il est insupportable de voir l'Occident "démocratique" remettre en cause une élection démocratique lorsqu'elle n'est pas favorable à SES intérêts.

    Eva R-sistons 


     

     NOM-poings.jpg




    L'Union Européenne
    au service du Nouvel Ordre Mondial

    L'Union Européenne
    ne représente pas les peuples.
    Les citoyens n'en veulent pas.
    Ils ne se sont même pas dérangés pour voter.

    L'UE s'est discréditée
    en se levant, à Durban 2, au signal du CRIF,
    pour boycotter le grand discours d'Ahmadinejad
    aux accents tiers-mondistes,
    rejetant l'impérialisme de l'Occident.

    L'UE se discrédite en s'appêtant à remettre en selle
    Barroso, si terne qu'il fait l'unanimité,
    c'est un comble,
    si terne que son discours devant les chefs de gouvernement,
    hier, est qualifié de "pitoyable", "ne méritant pas la moyenne",
    "simple juxtaposition de mots clefs" §,
    mais c'est aussi celui qui a essayé
    de casser l'unité européenne,
    en se rangeant derrière.... Bush,
    et c'est surtout celui qui est un ultra-libéral,
    au point de se battre pour la Directive Bolkenstein
    dont les peuples ne voulaient pas,

    enfin, comme tous les autres dirigeants,
    il fait voter une deuxième fois l'Irlande,
    bafouant la volonté populaire,
    manipulant l'opinion et les textes
    pour obtenir le laisser-passer,
    le sésame irlandais,
    qui permettra à l'UE de poursuivre
    sa politique de démantèlement des services publics,
    des protections sociales,
    des libertés,
    de l'emploi, au bénéfice de la concurrence,

    de cette UE, aussi,
    qui s'ingère dans les affaires de l'Iran,
    pour mieux l'engloutir,
    l'offrir à l'Oligarchie ivre de convoitise
    et de domination, 

    et même de cette UE qui, 
      si elle n'aboutit pas à ses fins,
    ordonnera dans une criminelle unanimité,
    qu'on attaque un pays souverain,
    n'attaquant personne,
    cherchant seulement à se protéger
    de tous les ennemis qui l'encerclent,
    avides de piller ses ressources.

    Cette même UE qui lance une campagne
    sur le port du voile,
    pour mieux fustiger l'Iran,
    au moment où les médias lancent honteusement
    une campagne contre ce pays,
    pour préparer les esprits contre un nouvel ennemi,
    créé de toutes pièces comme en Irak
    ou en Yougoslavie.
     

    313rwck.jpg
     
    Burqa interdite, pas le sac sur la tête
    http://laplote.over-blog.fr


    Sur Arte, télé ultra-sioniste,
    (par ex, ce soir, pour accréditer l'idée du choc de civilisations,
    choix d'une séquence où les partisans du Pt Ahmadinejad
    scandent : "Mort à l'Amérique, mort à Israël";
    Arte incite donc à la guerre ! En fait, les appels de ce type
    sont courants sur la bouche de Lieberman)
    comme FR2, ou dans les autres "médias"  aussi sionisés,
    on brandit la menace de l'Iran,
    alors que ce qui menace le monde,
    c'est l'Occident !
    Ici on parle de "spirale explosive",
    là l'UE demande l'autorisation de manifester
    contre le pouvoir légitime,
    et Sarkozy, encore lui, qui dissimule mal
    son impatience d'en découdre,
    Sarkozy, donc, appelle l'Iran

    à... "ne pas commettre l'irréparable" !

    Alors que c'est lui qui s'apprête

    à l'accomplir envers un Etat innocent

    des péchés qu'on lui attribue !

    Alerte !
    L'UE est au service du Nouvel Ordre Mondial
    qui étend ses tentacules
    sur les peuples,
    véritable marche-pied vassalisé des criminels
     qui, dans l'ombre, programment
    l'asservissement et même l'extermination
    d'une partie d'entre nous.

     

    L'Union Européenne

    chère à Dany l'anarco-libéral
    s'apprête à mettre en place

    le dernier acte de l'humanité.

     

    C'est une mafia, une organisation criminelle,

    anti-démocratique, et les citoyens
    ont raison de s'en méfier !

    Les peuples ont un instinct très sûr,

    qui défie la puissance médiatique. 

     


    Barroso va être "élu" ?

    Le vote des Irlandais sera bafoué puis téléguidé ?
    L'Europe va s'agglutiner derrière l'OTAN
    pour accomplir un crime encore plus grand
    que toutes les Shoa,tous les génocides,
    celui des Amerindiens, des Arméniens,
    des esclaves noirs, des Tsiganes,
    des Juifs, des Palestiniens...?

    L'Europe a déclaré la guerre aux citoyens !

     L'Europe d'aujourd'hui est une entité monstrueuse,
    qui n'a plus rien à voir avec celle des Pères fondateurs,
    orientée vers la paix,
    celle-ci est au service
    d'intérêts qui ne disent pas leur nom,
    qui tuent la démocratie, l'emploi,
    le modèle social européen, 
    et elle va s'enrôler sous la bannière
    des pires apprentis sorciers de l'Histoire !

    Tout est-il joué,
    ou pouvons-nous encore dire NON
    à l'intolérable qui se prépare,
    via la propagande de guerre déjà mise en place
    sur les médias aux mains des marchands d'armes,
    une propagande de guerre qui va conduire
    à anéantir un pays parce qu'il est indépendant
    et qu'il veut garder la maîtrise de ses ressources ?

    Oui, lecteurs, l'UE d'aujourd'hui est non seulement
    une organisation d'affairistes, totalitaire,
    mais elle est une entité criminelle
    au service des plans anti-sociaux
    et militaro-financiers
    d'une poignée de fous,
    prêts à tout,
    même mettre à feu et à sang la planète,
    pour enrichir encore plus des milliardaires !

    Citoyens, il n'est pas permis
    de tolérer l'intolérable, 
    la résistance est un devoir
    puisque le NOM bafoue tous les principes
    de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme !

    Notre devoir est de dire non 

    à l'intolérable en marche !

    Eva R-sistons

    § LCP, Ca vous regarde, ce 19 juin, 21h 50  

    TAGS de cette parution:
    UE, France, Sarkozy, Iran, Nouvel Ordre Mondial,
    Droits de l'Homme, Europe, OTAN, Shoa,
    Juifs, Tsiganes, Amerindiens, Arméniens,
    esclaves noirs, Barroso, Irlande, Empire,
    Gl de Gaulle, Chirac, de Villepin, Irak, 
    Durban 2, Ahmadinejad, directive Bolkenstein, Bush,
    guerre, médias, FR2, LCP, Dieudonné, far-west,

    dynastie, nucléaire, Israël, Cohn-Bendit, C dans l'Air,
    néoconservateurs, CRIF, choc civilisations,
    islamiser, impérialisme...

     

     

    worldwarw.jpg Dees






    Les réformes de Sarkozy, bonnes pour les Français, 18.6.9


    Olivier Bonnet
     Olivier Bonnet (Plume de Presse)


    "Réformer, réformer, réformer !", répètent sans cesse les sarkozystes en sautant comme des cabris. Mais derrière leur formule magique, sous le fallacieux prétexte de "moderniser" la France, il ne s’agit que d’orchestrer la régression sociale généralisée.

    Bouclier fiscal d’un côté, refus de l’augmentation du Smic de l’autre. Réforme de l’hôpital visant à privilégier une logique purement marchande, sabrage des remboursements aux malades à qui sont imposés les franchises médicales et augmentation pourtant record du déficit de la Sécurité sociale - que l’État commence par lui payer sa dette colossale ! -, qui justifiera de nouveaux tours de vis et consacrera l’ouverture au privé du juteux marché de la santé, accentuant encore la loi des deux vitesses : une médecine de luxe pour les riches tandis que les pauvres, incapables désormais de se soigner, n’ont qu’à crever. La démarche est parallèle en ce qui concerne l’économie : aides à gogo pour les entreprises d’un côté, salariés livrés au chantage patronal de l’autre. Et en bout de course, consacrant la faillite du débile "travailler plus pour gagner plus", l’explosion du chômage. En particulier celui des jeunes, qui n’empêche néanmoins pas nos gouvernants de suggérer un nouveau retardement du départ à la retraite.

    Hortefeux parle de 67 ans. Pourquoi pas 70, 75 ? Alors qu’il est quasiment impossible de retrouver un emploi à partir de 50 ans, voire avant... Et le flicage, encore et toujours, la chasse aux soi-disants "fraudeurs" et "tricheurs", la stigmatisation sociale, la stratégie des bouc-émissaires censée camoufler la faillite du système libéral.

    Emblématique à cet égard, la fusion de l’Anpe et des Assedic au sein de Pôle emploi, effective depuis le 19 décembre 2008.

    La suite ici : http://sos-crise.over-blog.com/article-32870670

    Sur mon blog :

    Code de Nuremberg: Vaccin, le consentement volontaire du sujet
    Demandeurs du RSA: Invités à intenter des actions en justice contre leurs proches
    Les sites écolos et l'eugénisme,la dépopulation,la réduction de la population
    Lente dérive vers une "dictature molle" à la française
    Amnesty: Sombre bilan des violations des droits de l'homme dans le monde
    Alerte ! Sarkozy veut-il abolir la Déclaration des Droits de l'Homme ?

    liste complète  (sur mon blog sos-crise)
    et ici, mon  blog désinformation :

    liste complète


    Une révolte à l'UMP ?
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4444
    Oui vous avez bien lu, "des militants UMP qui soutiennent Nicolas Sarkozy". Mais qui protestent contre les décisions de Nicolas Sarkozy au point d'acheter un nom de domaine, de lancer une pétition sur internet et de payer de la publicité dans Google pour la faire connaître.

                        250px-Parson_Russell_Terrier.jpg

    Le journal d'un chien 

     

     

     

    Semaine 1: 


    > > Ca fait aujourd'hui une semaine que je suis né, ¡Quel bonheur d'être arrivé dans ce monde! 

      
    > > Mois 01: 


    > > Ma maman s'occupe très bien de moi. C'est une maman exemplaire. 
    > >  

     

    Mois 02: 


    > > Aujourd'hui j'ai été séparé de maman. Elle était très inquiète et m'a dit adieu du regard. En espérant que ma nouvelle "famille humaine" s'occupera aussi bien de moi qu'elle l'a fait.  
    > >   
    > > Mois 04: 


    > > J'ai grandi vite, tout m'attire et m'intéresse. Il y a plusieurs enfants à la maison, ils sont pour moi comme des "petits frères". Nous sommes très polissons, ils me tirent la queue, et je les mords pour jouer. 

     

     

     

    Mois 05: 


    > > Aujourd'hui, ils m'ont disputé. Ma maîtresse m'a grondé parce que j'ai fait "pipi" à l'intérieur de la maison, mais ils ne m'ont jamais dit où je devais le faire. En plus je dors dans la réserve... et je ne me plaignais pas!  
    > >  


    > > Mois 12: 


    > > Aujourd'hui j'ai eu un an. Je suis un chien adulte. Mes maîtres disent que j'ai grandi plus qu'ils ne le pensaient. Qu'est-ce qu'ils doivent être fiers de moi !

     

     

     

     

    Mois 13: 


    > > Aujourd'hui, je me suis senti très mal. Mon "petit frère" m'a pris ma balle. Moi je ne lui prends jamais ses jouets. Alors je lui ai reprise. Mais mes machoires sont devenues fortes et je l'ai blessé sans le vouloir. Après la peur, ils m'ont enchaîné, je ne peux presque plus voir le soleil. Ils disent qu'ils vont me surveiller, que je suis un ingrat. Je ne comprends rien à ce qui se passe.  

     


    > > Mois 15: 


    > > Plus rien n'est pareil... je vis sur le balcon.  Je me sens très seul, ma famille ne m'aime plus. Ils oublient parfois que j'ai faim et soif. Quand il pleut, je n'ai pas de toit pour m'abriter.

     

     

     

    Mois 16: 


    > > Aujourd'hui, ils m'ont fait descendre du balcon. J'étais sûr que ma famille m'avait pardonné et j'étais si content que je sautais de joie. Ma queue bougeait dans tous les sens. En plus, ils m'emmènent avec eux pour une promenade. Nous avons pris la direction de la route et d'un coup, ils se sont arrêtés. Ils ont ouvert la porte et je suis descendu tout content, croyant que nous allions passer la journée à la campagne. Je ne comprends pas pourquoi ils ont fermé la porte et sont partis. "Ecoutez, attendez !" Vous... vous m'oubliez. J'ai courru derrière la voiture de toutes mes forces. Mon angoisse grandissait quand je me rendais compte que j'allais m'évanouir et qu'ils ne s'arrêtaient pas : ils m'avaient oublié.

     

     

     

     

    Mois 17: 


    > > J'ai essayé en vain de retrouver le chemin pour rentrer à la maison. Je me sens et je suis perdu. Sur mon chemin, il y a des gens de coeur qui me regardent avec tristesse et me donnent un peu à manger. Je les remercie du regard et du fond du coeur. J'aimerais qu'ils m'adoptent et je leur serais loyal comme personne. Mais ils disent juste "pauvre petit chien", il a dû se perdre.

     

     

      

    Mois 18: 


    > > L'autre jour, je suis passé devant une école et j'ai vu plein d'enfants et de jeunes comme mes "petits frères". Je me suis approché et un groupe, en riant, m'a lancé une pluie de pierres pour "voir qui visait le mieux". Une des pierres m'a abîmé l'oeil et depuis je ne vois plus de celui-ci.   
    > >  


    > > Mois 19: 


    > > Vous ne le croirez pas, mais les gens avaient plus pitié de moi quand j'étais plus joli. Maintenant je suis très maigre, mon aspect à changé. J'ai perdu mon oeil et les gens me font partir à coup de balais quand j'essaie de me coucher dans un petit coin d'ombre.

     

    Mois 20:

     

    Je ne peux presque pas bouger. Aujourd'hui, en essayant de traverser la rue où circulent les voitures, je me suis fait renverser. Je pensais être dans un endroit sûr appelé fossé, mais je n'oublierai jamais le regard de satisfaction du conducteur qui a même fait un écart pour essayer de m'écraser. Si au moins il m'avait tué ! Mais il m'a éclaté la hanche. La douleur est terrible, mes pattes arrières ne réagissent plus et je me suis difficilement iré vers un peu d'herbe au bord de la route.

     

     

     

    Mois 21: 


    > > Cela fait  10 jours que je passe sous le soleil, la pluie, sans manger. Je ne peux pas bouger. La douleur est insupportable. Je me sens très mal, je suis dans un lieu humide et on dirait même que mon poil tombe. Des gens passent, ils ne me voient même pas, d'autres disent "ne t'approche pas". Je suis presque inconscient, mais une force étrange m'a fait ouvrir les yeux... la douceur de sa voix m'a fait réagir. Elle disait "Pauvre petit chien, dans quel état ils t'ont laissé"... avec elle il y avait un monsieur en blouse blanche, il m'a touché et a dit "je regrette madame, mais ce chien ne peut plus être soigné, il vaut mieux arrêter ses souffrances". La gentille dame s'est mise à pleurer et a approuvé.

    Comme je le pouvais, j'ai bougé la queue et je l'ai regardé, la remerciant de m'aider à trouver enfin le repos.

    Je n'ai senti que la piqûre de la seringue et je me suis endormi pour toujours en me demandant pourquoi j'étais né si personne ne me voulait.

     

     

    La solution n'est pas de jeter un chien à la rue, mais de l'éduquer. Ne transforme pas en problème une compagnie fidèle. Aide à faire prendre conscience et à mettre fin au problème des chiens abandonnés.

     

      

     

    Si tu effaces ce message et ne l'envoie pas à tes contacts, tu n'a pas de coeur et tu n'en as vraiment rien à faire des animaux. 
    > > Envoie ce mail à autant de personnes que tu peux. Ca ne te coûte rien !!! Si tu transfères une blague, ça ne te coûte rien non plus de transférer celui-ci !

      

     

     

    Les animaux te seront reconnaissants et ton Coeur sera tranquile


    Envoie ce mail à autant de personnes
    que tu peux


    Fichier:Hubert Vedrine 2006 01 06.jpg
    Wikipedia.org

    Il faut sauver le PS,
    ne pas laisser le champ libre à Sarkozy.
    Exigeons VEDRINE
    comme futur candidat du PS !
    Sa politique étrangère
    est la moins mauvaise possible !
    Et il n'a jamais trempé dans des
    querelles de personnes !

    Eva R-sistons


    jplogo.JFrench.gif

    Yossi Peled veut des sanctions contre les Etats-Unis

    09/06/2009
    Jpost.com

    L'État hébreu doit appliquer des sanctions contre les Etats-Unis. C'est la proposition du ministre sans portefeuille Yossi Peled dimanche dans une lettre adressée aux autres ministres.

    Ce document de 11 pages que le Jerusalem Post s'est procuré, Peled recommande des mesures pour compenser le changement dans la politique américaine, qui selon lui est devenue hostile à Israël.

    « La nouvelle administration estime que pour lutter contre la terreur, garantir la stabilité mondiale et se retirer d'Irak, une nouvelle approche diplomatique est nécessaire. Les États-Unis envisagent des mesures drastiques pour pacifier le monde musulman, et l'adoption d'une approche plus équilibrée avec Israël, comme par exemple faire pression sur l'État hébreu pour cesser les constructions dans les implantations, supprimer les avant-postes, et avancer dans la formation d'un État palestinien », a t-il écrit dans la lettre.

    Peled souhaite que le président américain se rende compte qu'une politique d'apaisement et de dialogue avec des pays qui soutiennent la terreur ne pourrait avoir de résultats positifs. Il estime aussi qu'Israël devrait acheter des avions au français Airbus, plutôt que ceux de l'américain Boeing. (Ca donne une idée de ce qu'est la France ! : Agenouillée devant Israël, plus que les USA. A quel prix ? Honteux !)

    Sa proposition la plus controversée est d'intervenir au sein du Congrès américain pour affaiblir Obama. Selon lui, les donateurs juifs américains devraient cesser de financer les candidats démocrates au Congrès. Il prédit qu'ils feraient alors pression sur Obama pour qu'il devienne pro-israélien.

    Il appelle à la formation d'un nouveau corps destiné à influencer l'opinion publique américaine. Ce groupe comprendrait des Américains hispaniques et des entreprises qui bénéficient d'achats de matériel militaire de la part d'Israël.

    « Nous devons faire des efforts pour conserver notre relation avec les États-Unis, et je respecte Obama, mais Israël a ses intérêts propres. Ce que je propose n'est pas une vengeance, je pense juste que même une superpuissance doit se comporter avec nous comme un allié » rajoute Peled.

    Peled a remis en main propre sa lettre à Netanyahou dimanche et l'a exhorté à la considérer avec attention. Mais une source proche du Premier ministre a révélé qu'il a accueilli cette lettre avec mépris, et qu'aucune proposition ne deviendrait réalité.

    « Le but du gouvernement est de coopérer avec les Etats-Unis » a expliqué un membre du bureau du Premier ministre. « Jérusalem et Washington ont une relation spéciale. Et nous voulons que cette relation continue d'être forte et intime. »

    Shoshana Bryen, ancienne responsable de la politique de sécurité à l'Institut juif pour les Affaires de sécurité à Washington, a indiqué qu'elle comprenait le point de vue de Peled, mais qu'elle s'inquiétait des conséquences que la lettre pourrait avoir. « Si un petit pays s'oppose à un grand, il doit être parfaitement conscient de la façon dont le grand pays peut répondre », a-t-elle estimé.

    http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1244371053004&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull


    Conférence: Annie Lacroix-Riz,
    Le choix de la défaite
    Les élites françaises dans les années 30

    Maintenant que les archives sont ouvertes, on peut savoir qu'il y a bien eu complot. Un énorme travail, décisif, de l'historienne Annie Lacroix. Quatre vidéos.


    Conférence: Benasayag, la chasse aux enfants

    Ce qui est étudié dans cette série de trois vidéos, ce sont les effets des expulsions d’enfants migrants sans papiers scolarisés sur ceux qui restent : l'amputation sociale a un coût. Un bon complément dans cette séquence audio.

    Conférence: Jean Ziegler, la haine de l'occident

    Présentation par Jean Ziegler de son livre "La haine de l'occident" . Jean Ziegler est membre du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

    Conférence: Jean Ziegler, le Nigeria et la Bolivie

    Comparaison extrêmement instructive entre deux pays riches en ressources naturelles. Des chiffres ahurissants : quand la Bolivie est redevenue propriétaire de ses ressources, ses revenus fiscaux ont été multipliés par 18 !

     


    Ne les oublions pas

    • Salah Hamouri, détenu par un Etat policier depuis le 13 mars 2005.
    • Mumia Abu-Jamal, détenu par un Etat policier depuis le 9 décembre 1981.


    __________________________________________________________________________________________

    [Bidonnages] Iran, un peu d'info, SVP

    Manifestement, tout ce qui paraît dans les medias et sur le net en occident à propos de l'Iran est du "story telling" fait par des gens qui n'y connaissent strictement rien. Ils font la guerre, c'est tout. J'ai réussi à trouver deux articles en français contenant réellement de l'information : l'un par un journaliste du Quotidien d'Oran, l'autre par un diplomate indien. Deux articles en anglais : celui-ci et celui-là, et le Washington Post (oui, ceux du Watergate), qui rappelle un sondage fait en Iran trois semaines avant les élections, lequel donnait Ahmadinejab vainqueur avec deux tiers des voix.

    [Bidonnages] Les arrêts de travail injustifiés, c'est faux

    Cet article de La Tribune est un pur mensonge. En réalité, les médecins de la Sécu sont obligés de comptabiliser faussement comme injustifiées des prolongations d'arrêt de travail fictives, qui ne sont demandées ni par le patient ni par le médecin traitant, en considérant fictivement qu'un arrêt de huit jours serait "injustifié" au neuvième jour, à la suite d'un contrôle exécuté au huitième jour. En fait, il n'y a pas plus de 2% de désaccords réels (c'est à dire 98% d'accord). Tout cela est expliqué sur le blog de ce généraliste.

    Avec des journalistes qui font de la propagande de guerre et colportent des mensonges au lieu de faire leur boulot (vérifier l'information), comment peut-on s'étonner que la presse, dans son ensemble, soit en train de couler ? Non seulement la journaliste de La Tribune ne fait pas son boulot, mais les autres journaux pompent son papier directement, et aucun ne va rien vérifier.

    Récréations

    • Quatre dessins animés de Tex Avery.
    • Après le chien de chasse, le chien de pêche.
    • Quatre autres dessins animés de Tex Avery.
    • Bonjour, ma biche !.


    [Bidonnages] Eco-autoroute ou éco-crétinisme ?

    Cohn-Bendit n'a jamais été écolo. Arthus-Bertrand n'a jamais été écolo. Sarkozy n'a jamais été écolo. Total et Carrefour n'ont jamais été écolo. On l'a toujours su. Sauf que maintenant, ils le sont tous ! Plus écolo que moi, tu meurs. C'est un véritable tsunami de crétinerie : "Sauvons la planète". La débilité à son comble, regardez ça, par exemple. Et bien sûr cette magnifique "éco-autoroute".

    Que faire ? Dénoncer les supercheries, il faut le faire, bien sûr. Montrer la pollution mentale, mettre une volée de bois vert aux éco-tartuffes, c'est nécessaire. Mais quand vous en avez 999 qui disent "Je suis écolo, pour le développement du râble", celui qui dit "Je suis écolo, contre le développement du râble" peut-il réellement être entendu ?

    François Bayrou le cultivé

    Quand les deux Bourdins ont écrit leur article pour Golias, contre les bigotes qui voulaient censurer la chanson d'Orelsan "Sale Pute", ils n'avaient pas trouvé de responsable politique pour défendre la liberté d'expression. Il y en a pourtant un, et c'est François Bayrou. Pourquoi lui ? A notre avis, tout simplement parce que c'est un homme cultivé. Il a reconnu le langage de la passion, et s'est souvenu de Shakespeare. Ca tranche avec les Sarkozys et les Cohn-Bendits, même si ce n'est sans doute pas un avantage, le niveau intellectuel de Bush Junior semblant être requis pour réussir en politique, de nos jours.

    Benasayag : la pensée Guantanamo

     

    Au départ dans cet entretien (à propos de Julien Coupat), il s'agit de délimiter la notion de terrorisme et de l'opposer à la notion de résistance. Mais l'entretien se centre très vite sur le rapport au risque et la prise de risque, contre la politique de la peur, la "guantanamisation de la vie" qui est au centre de la dérive totalitaire en cours. Prenez vingt minutes pour suivre cet entretien jusqu'au bout.
    l'entretien de Benasayag sur la pensée Guantanamo..


    Merci à J.Y. Bourdin pour ces infos. 



    Quand le sociétal remplace le social

    foulard.jpg Je regrette, infiniment (euphémisme) que la gauche de la gauche en la personne de M. Gérin, main dans la main avec la sarkozyste Mme Amara, se mettent en tête maintenant d'interdire le port de la burqa et du voile intégral dans notre pays. Quand le sociétal remplace le social, quand la Journée de la jupe devient un film culte, le néocolonialisme et le choc des civilisations ont de beaux jours devant eux.

    Ce sinistre projet est clairement islamophobe, c'est le projet des petits bourgeois donneurs de leçons occupés par leur "mission civilisatrice".  C'est dramatique.

    Je n'ignore pas que beaucoup de femmes sont victimes du machisme dans les pays musulmans, et que la burqa fonctionne comme une prison pour beaucoup d'entre elles.

    Cependant je reste libéral en matière vestimentaire. Tout ce qui ne conduit pas à l'incitation au viol et à la corruption des mineurs doit être autorisé. La burqa ne relève pas de ce registre.

    En outre je ne peux pas ignorer que 1) le port de la burqa ou du voile intégral est très minoritaire en France, même parmi les musulmanes ; 2) certaines femmes musulmanes souhaitent sincèrement porter ce vêtement qu'elles rattachent à leur tradition.

    Si l'on veut libérer les femmes musulmanes, attachons nous à les instruire, elles et leurs frères, leurs maris, et à leur faire une place dans notre société, plutôt que de leur imposer la violence de la loi. Et avant même que de les libérer, commençons par les entendre. Le "projet civilisateur" n'est pas à sens unique, et nous avons aussi à nous laisser "civiliser". Entendons notamment ce qu'ont à nous dire les peuples musulmans. Quand certaines de leurs autorités cultuelles expliquent que les femmes occidentales ploient sous la dictature de la séduction, de l'apparence, du corps mince, du maquillage, du narcissisme et de la volonté de plaire, n'ont-elles pas raison ? Si une loi veut règlementer la "dictature" de la burqa, ne doit-elle pas aussi alors règlementer celle de l'industrie de l'habillement, et celle de l'industrie de la nudité, qui créent tant de frustrations et tant d'inégalités entre femmes jeunes et vieilles, belles et laides ? N'y a-t-il point là un enfer pour les femmes qui n'a peut-être rien à envier à l'enfer de la burqa ? Si le voile, intégral ou non, est pour certains un moyen de soustraire les femmes à la loi de leur marchandisation, c'est un argument que l'on doit entendre, autant que celui des féministes occidentales qui y voient un instrument d'aliénation sans trouver pourtant à redire à la dictature du string. Et faisons preuve de la plus grande circonspection devant ces projets législatifs remplis de bonnes intentions, dont le fondement réel est le refus de comprendre l'autre, la volonté aveugle de lui imposer notre morale, nos valeurs, notre propre aliénation. Il est vrai qu'on oublie si bien ses propres chaines en prétendant libérer autrui...

    Un ami me disait que nous devrions créer un mouvement "Pas en notre nom" comme le mouvement anti-guerre de 2002 qui objecterai à chaque aberration de nos gouvernants en matière de politique étrangère ou de relation avec le cultures que leurs erreurs n'engagent pas les citoyens qu'ils entendent représenter. Le thème de la loi sur la burqa serait un bon sujet pour ce genre d'action. Et si demain la burqa venait à être interdite, nous devrions tous, hommes et femmes, sortir dans cette tenue en signe de refus de ce fascisme de la political correctness.

    http://delorca.over-blog.com/article-32888002.html

    Pologne: Après 20 ans de capitalisme, les regrets... Avant, c'était mieux !

    Olga-Lipinska.jpgOlga Lipinska


    Voilà ce qui était encore impensable il y a quelques mois dans les médias polonais, le bilan de 20 ans de "transition vers le capitalisme" selon une grande artiste polonaise : Olga Lipińska sur la Pologne socialiste et le capitalisme.

    J'ai critiqué la Pologne socialiste et j'ai peut-être aidé à ce qu'elle soit la baraque la plus gaie dans le camp socialiste, mais je n'aime pas le capitalisme.

    Nous avons passé les dernières vingt années à courir après l'argent. Le socialisme réel s'est effondré parce que tel était le voeu de Gorbatchev, pas à cause de l'Eglise.

    Ces vingt années de liberté ne sont pas des années de liberté pour l'être humain moyen. Pour lui, c'était beaucoup mieux avec le socialisme, mais il n'ose pas le reconnaître et, quand il peut, il crache sur le socialisme, car c'est à la mode. Je ne suis pas du tout une fan de la Pologne socialiste, mais paradoxalement, cette liberté que vous fêtez monsieur le journaliste aujourd'hui à l'occasion de l'anniversaire du 4 juin 1989 (élections pluralistes)
    , c'est la fin de la liberté pour le Polonais moyen. Il était alors libre du souci de devoir faire vivre sa famille, de la peur qu'on l'expulse de son logement, il était libre de la peur d'avoir à perdre son travail, de celle que la banque lui prenne tout ce qu'il a, il avait un sentiment de sécurité totale. Et cette absence de peur, c'est terminé. La peur est apparue, et, à cause de la peur, la fuite vers Dieu.

    Je n'aime pas du tout ce régime actuel. J'ai travaillé dans le capitalisme à la télévision française et j'y ai même obtenu des succès réels. On m'a proposé de rester en France au poste de metteur en scène de programmes.

    Je n'ai pas voulu. Je suis rentrée à la maison après un long séjour et j'ai dit à mon mari : "que c'est bien que nous n'ayons pas le capitalisme chez nous". J'ai vu ce qui se passait là-bas, j'ai vu cette course effrénée, cette course de rats, de gens qui s'arrachaient les cheveux de désespoir et de peur de perdre leur emploi. Cela n'existait pas chez nous. Au contraire, nous avions du temps pour tout et « un manque d'êtres humains pour faire le travail ».

    Dans les 21 revendications des grévistes de Gdansk de 1980, il n'était pas question de capitalisme, ils demandaient d'améliorer le visage du socialisme. Je pense que si les ouvriers des chantiers navals avaient su qu'aujourd'hui on les jetterait dehors, même ces revendications ils les auraient même déchirées.

     

    source :interview Piotr Najsztub (revue Przekrój, 4 juin 2009


    http://eldiablo.over-blog.org/article-32903041.html

    Partager cet article
    Repost0
    18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 22:04
    show_dees.jpgDees

    L'éditorial d'Eva :
    Le déclin de l'Occident a commencé.
    L'Iran mène une lutte exemplaire pour la Liberté
    contre les puissances impérialistes

    Bonjour,

    j'en ai assez des média-mensonges sur l'Iran, alors je vous envoie les textes suivants qui expliquent très clairement comment on fabrique des événements, comme en Iran, selon toujours les mêmes techniques éprouvées.  En réalité, nous assistons comme je l'ai ici-même annoncé, aux derniers soubresauts d'un Occident en perte de vitesse, en faillite matérielle avec la crise, financière et économique, et donc sociale, mais aussi environnementale, morale (il est déconsidéré)... Son objectif est plus que jamais hégémonique, impérialiste, et à défaut de gagner les guerres qu'il provoque après avoir destabilisé des régions entières, uniquement pour faire davantage de profit, il cherche à agir de l'INTERIEUR, au moyen de ses officines privées, CIA et MOSSAD naturellement, mais aussi ONG, ambassades, étudiants manipulés, etc. Ainsi, le ver est dans le fruit, avec succès comme dans le Caucase, en Yougoslavie, dans l'Est, dans le Chili d'Allende... ou pour l'instant, maintenu en échec, comme en Bolivie et au Vénézuela. Objectif ? Diviser pour régner. Au profit des multinationales. En pillant les ressources, en flouant, au mieux, les peuples, au pire en les passant par l'épée, ou plutôt par les bombes. Et avec des millions de réfugiés, de déracinés, à la clef.

    Et on appelle ça la démocratie !

    Or, les peuples ouvrent les yeux dans le monde entier. L'Occident est haïssable, il est donc haï. Et un peu partout, naissent des ententes, pour se protéger, ou de combat. Ainsi, les Accords de Shangaï, ou les pactes bolivariens. L'Occident a perdu son prestige, il a perdu sa légitimité, il perd de l'influence, il n'inspire plus confiance, et pour cause, il est rejeté de plus en plus... A l'ONU, par exemple, il est de plus en plus décrié, et parfois même hué !

    Ainsi, comme je l'ai déjà dit, nous allons directement vers la constitution de deux grands blocs, comme du temps de la guerre froide, les pays alignés à l'axe Washington-Londres-Paris-Tel Aviv, ou les pays réfractaires à la la pseudo démocratie imposée par la force et au bénéfice des financiers de l'Occident.

    En Iran, se joue une partie serrée entre les tenants de l'Empire, et les citoyens qui veulent rester libres. Cette lutte est exemplaire, nous devons la soutenir: Car elle est celle des peuples en lutte contre les Puissances impérialistes, de l'Argent, et pour la Liberté, la vraie. En Iran comme à Gaza ou au Liban, des peuples sont à l'avant-garde de la résistance au Nouvel Ordre Mondial que l'Oligarchie veut instituer par la force. 

    Ils sont un exemple pour nous tous. 

    Eva R-sistons à l'intolérable programmé contre les peuples par une poignée de prédateurs cyniques et dégénérés.

    TAGS :Iran, ONG, CIA, MOSSAD, Gaza, Nouvel Ordre Mondial, Occident, Washington, Londres, Paris, Tel-Aviv, ONU, Pacte bolivarien, Accords de Shangaï, Chili, Allende, Yougoslavie, Est, Bolivi, Vénézuela, ONG, démocratie...

    soleilvert.jpg

    Syndicats félons,
    et enseignement à distance pour tous ?
    Par Eva R-sistons

    Concernant les Syndicats, je l'ai souvent dit : Ils trahissent les intérêts des syndiqués; Ils sont des courroies de transmission des Pouvoirs en place, chargés seulement d'amortir les chocs pour les populations, de les préserver des pires (et seulement cela) conséquences de politiques de plus en plus brutales. Les Nicole Notat se voient ensuite récompensées pour leurs bons et loyaux services. Et le Gouvernement, ainsi que le Medef, repèrent vite les meneurs (comme ceux de la résistance au CPE de de Villepin) pour les amadouer et leur offrir des postes suffisamment gratifiants pour qu'ils changent définitivement de camp. En quelque sorte, les moutons, on les tond et on les conduit ensuite à l'abattoir, prématurément usés; L'Elite, les meneurs, sont repérés et désamorcés, par l'intégration au sein même des grandes instances. C'est ce qui s'est passé avec la jeune meneuse de la contestation étudiante anti-CPE, Julie Coudry. "Au mois d'août 2006, elle a participé à l'Université d'été du MEDEF dans le cadre thématique de « Concilier l'inconciliable[10] ». Elle est aujourd'hui dirigeante d'entreprise ". (Wikipedia.org)

    Je ne cesse de le dire : Nous ne pouvons pas compter sur la plupart des Syndicats, vendus comme la Presse aux Pouvoirs en place. Ils freinent les légitimes contestations. Le Responsable de FO a raison de demander la prolongation des journées d'actions, de manifestations: C'est la seule manière d'obtenir un résultat. On ne gagne rien en battant les pavés un jour tous les deux mois. C'est une supercherie ! L'article que je joins est très explicite.

    Enfin, j'attire votre attention sur la préparation des esprits aux cours à distance, encouragée par le Gouvernement en cas de pandémie. Vous le savez, les élus du NOM sont à la recherche d'économies tous azimuts. Un jour, il n'y aura plus d'écoles, vous verrez, car trop coûteuses. Le même enseignement sera dispensé à tous, à distance, chez soi comme le télé-travail. Et avec des livres écrits par des personnes non pas neutres, impartialles, mais bien décidées à formater nos chères têtes blondes dans le sens souhaité par elles.  Suivez mon regard : En faveur de l'Occident, contre l'émancipation des peuples. Avec bien sûr un éclairage tout particulier sur l'événement décrété central de l'humanité: La Shoah. Des seuls Juifs, évidemment ! Elèves isolés, futurs robots ou esclaves... Même manipulation qu'au travers des Médias !

    Il est temps que l'humanité, comme en Iran, se libère des jougs pesant sur elle.... Sinon, il ne lui restera plus qu'à assumer un avenir comme celui de Soleil Vert :  Avec deux camps bien tranchés, les dominants, et les dominés, promis à la misère absolue... Eva R-sistons

    Syndicats_Chereque_Thibault_Sarkozy.jpg

    Syndicalisme jaune citron ou bleu marial avec des étoiles jaunes ?
    Par Jean Lévy

    Quelques heures avant que ne débute le défilé syndical, à Paris, le 13 juin, Bernard Thibault, au nom du Bureau confédéral, tirait déjà le rideau de la saison revendicative. S’exprimant sur France Inter, le secrétaire-général de la CGT annonçait une manifestation « moins forte, voire beaucoup moins forte que celle du 1er mai dernier ».

    Il ne s’est pas trompé : l’échec a été total.

    C’est le résultat d’une stratégie mûrement réfléchie de la CGT, visant à empêcher l’affrontement de classe que les salariés espéraient.

    En effet, depuis le début de l’année, la mobilisation du monde du travail allait crescendo et, le 19 mars, des millions de manifestants dans toute la France, étaient descendus dans la rue. En écho à cette colère, les travailleurs, dans de multiples entreprises, passaient à l’action contre leurs patrons. Ce fut l’époque des « Conti », des salariés de Caterpillar, de Molex et de bien d’autres, le temps des hauts cadres « séquestrés », de manif’s offensives et violentes.

    Le Médef et le pouvoir sarkozyen s’inquiétaient de cette poussée de fièvre, qui enflait au long des jours.

    Allait on assister à un nouveau « mai 68 » ?

    Mais Bernard Thibault veillait.

    Au lieu d’accélérer le mouvement, de proposer des modes d’action répondant à la situation, le secrétaire général de la CGT, soutenu par les instances confédérales, freinait des quatre fers, remettant à six semaines la prochaine démonstration, la plaçant le 1er mai « pour éviter les grèves », s’en tenant à un programme revendicatif, vide de tout mot d’ordre rassembleur, sans objectifs chiffrés, vague à souhait pour démoraliser les plus actifs des militants. Thibault s’en tenait – et s’en tient toujours – à l’unité au sommet entre les huit organisations syndicales, formule magique à ses yeux, permettant de remettre toujours à plus tard, une véritable mobilisation populaire.

    Ce qui devait arriver arriva le 13 juin : des cortèges squelettiques, sans mots d’ordre et sans illusions.

    Thibault pouvait ainsi tirer complètement le rideau revendicatif : « rendez-vous après les vacances ». On connaît la musique : réunion des huit centrales, programmée fin septembre, remise en octobre pour appeler, en novembre, à une nouvelle et grande manifestation, choisie de préférence, un jour de congé (le 11 novembre, par exemple, pour décréter un « armistice social » ?).

    La comédie, la tragédie devrait-on dire, va-t-elle durer encore longtemps ?

    Le chômage atteint, semaine après semaine, des sommets. Les fins de mois deviennent un casse-tête pour des millions de familles. La violence de l’exploitation patronale explose dans les entreprises. Les patrons font régner la terreur dans l’industrie comme dans les services. Le vent de la spéculation souffle à nouveau sur toutes les bourses. Le CAC 40 reprend des couleurs. Les profits s’entassent pour une petite minorité de privilégiés. Le fossé s’accroît entre les riches, qui deviennent encore plus riches et les pauvres, de plus en plus pauvres.

    Serions-nous, sinon « à la fin de tout », du moins à la ‘fin de l’histoire …sociale ?

    Nous ne le croyons pas.

    Au contraire, peut-être, nous sommes au commencement d’un affrontement de classe d’une ampleur jusqu’ici, inconnue. Les contradictions n’ont jamais été si vives entre ceux qui possèdent et ceux qui ne possèdent rien. Certes, l’attitude totalement négative des confédérations syndicales, celles de la CGT et de la FSU, en particulier, compliquent la tâche, contrarie le développement des luttes. Mais celles-ci, non seulement vont se poursuivre, mais, compte tenu du contexte social, vont s’amplifier. Sans les Etats-majors confédéraux, englués dans la collaboration de classe, et contre eux certainement, car leur orientation et leur comportement constituent un obstacle de taille à la bataille de classe qui s’annonce.

    La CGT tient son congrès confédéral en décembre prochain.

    La FSU réunit le sien début 2010.

    C’est l’occasion rêver de rassembler tous les militants pour changer la donne.

    Il faut que les Centrales syndicales se positionnent clairement en faveur d’un changement de société et qu’elles adoptent une stratégie d’affrontement avec le Capital et les forces politiques qui en sont l’expression.

    Cela suppose un changement d’équipe à la tête des Confédérations, de la CGT comme de la FSU.

    C’est l’enjeu la bataille interne qui s’ouvre au sein de ces organisations.

    « C’est la lute finale qui commence… »

    PS. Le bureau confédéral de la CGT s’est immergé totalement dans la campagne européenne en préconisant un vote massif des syndiqués et des salariés. On sait ce qu’il en est advenu !

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article298


    Collectif National
    pour un Front Syndical de Classe

    mis en place par les initiateurs CGT et FSU de la «
     lettre ouverte aux Etats-majors syndicaux »


    Casse de l'emploi en masse dans le privé et le public, compression des salaires, changement de statut de la Poste en juillet, travail du dimanche, retraite à 67 ans (harmonisation européenne oblige) d'après Hortefeux, sécu en danger de mort, répression qui frappe les militants et travailleurs combatifs.... le gouvernement, le MEDEF et l'UE ne font pas de pause dans leur guerre sociale.

    Si la résistance ne désarme pas la base face à cette régression tous azimuts, ce n'est pas la même musique "au sommet" où, après avoir organisé manifestations séparées de plusieurs mois et manque de soutien aux secteurs en lutte, on se prépare désormais à se précipiter au "sommet social" convoqué par Sarkozy au début du mois de Juillet. En attendant une "rentrée chaude" comme le dit Chérèque sans rire (la même que l'année dernière dont le point d'orgue fut la manifestation bien sûr "unitaire" du 7 octobre sur le scandaleux mot d'ordre du "travail décent" cher aux institutions internationales du capitalisme ?).
                                  
                                                            http://eldiablo.over-blog.org/article-32791861.html

     


    CIA--OTAN.jpg

    IRAN : CIA, MOSSAD ET NED (National Endowment for democracy) ENTRE TULIPES, ROSES, JEANS ET AUTRES COULEURS

    Pietro Ancona le 14 Juin 2009 - http://eurasia.splinder.com    -

    mercredi 17 juin 2009, par Comité Valmy


    Traduction COMAGUER

     

    Qui sait quel nom de code et quelle couleur a donné la Cia à la « révolution » iranienne. En Géorgie, pour chasser Chevardnadze et mettre à sa place un Saakashvili beaucoup plus servile que l’orgueilleux ex-Ministre des Affaires Etrangères de Gorbatchev, on donna vie à une opération dénommée "Révolution des Roses". En Ukraine, l’opération Cia s’appela " révolution orange" et on voyait à la télé d’énormes campements de couleur des « oranges », habités de manifestants vêtus d’orange, qui agitaient des étendards orange.

    Ici, comme en Géorgie, la mayonnaise a pris et le candidat pro-occidental a obtenu de nouvelles élections et la victoire. Il y a eu une révolution des " tulipes" au Kirghizstan, elle-même couronnée du succès du pro-occidental lequel s’est ensuite installé au pouvoir avec quatre-vingt-dix pour cent des votes (non contrôlé par personne). Cependant la mayonnaise n’a pas pris en Birmanie où les moines bouddhistes ont été encadrés et mobilisés contre un régime qui ne permet pas la pénétration des intérêts américains.

    Nous avons aussi eu la répétition du même scénario en Biélorussie avec la révolution des « Jeans » en Mongolie et en Serbie, partout où les américains et leurs alliés se sont fait un devoir de déstabiliser des gouvernements et des nations considérés non pas comme de véritables états-voyous mais tout au moins pas assez favorables à la domination impériale. En Chine l’an passé à l’occasion des Jeux Olympiques la mobilisation des disciples de la Dallai Lama fut très intense pour priver la Chine d’un succès international et pour déstabiliser le Tibet qui fut le théâtre de pogroms de moines armés par la Cia contre les civils chinois.


    Les théories et les manuels sur cette stratégie adoptée par les Usa comme alternative aux bombardements et aux occupations militaires qui parfois se révèlent trop coûteuses, existent. Des théoriciens comme Gene Sharp ont écrit des manuels qui proposent et analysent les séquences d’une déstabilisation qui va de la dénonciation des fraudes à la désobéissance civile et à des manifestations de rue devant les sièges des Parlements et des Gouvernements. La justification des mouvements de refus du verdict électoral et de dénonciations des fraudes et de la demande soit de nouvelles élections soit de l’immédiate reconnaissance du leader de la " révolution" est toujours la même : défense de la démocratie et de la liberté, lutte contre le ou les tyrans, renouvellement dans un sens pro-occidental de l’État.
    Si nous analysons les conséquences de la réussite de ces mouvements nous y voyons d’une part la pénétration massive de multinationales et d’intérêts étrangers et d’autre part la vente des ressources locales au marché oligopolistique.


    En Iran l’opération CIA-Mossad a été exécutée maladroitement par Moussavi. Celui—ci, les urnes encore ouvertes, s’est autoproclamé victorieux et a donné le signal d’une violente agitation de ses disciples qui ont attaqué des magasins, des banques et mis le feu sur les places publiques. Une véritable insurrection contre le verdict électoral, insurrection manquée mais qui sera largement exploitée par le très puissant appareil mass médiatique occidental pour crier haro contre le régime qui a du sang sur les mains de sang et qui organise la répression. Les protestations contre la fraude électorale ne sont pas convaincantes et les fraudes ne sont pas invoquées par un grand nombre de journalistes occidentaux qui se limitent à souligner la déception voire la déconfiture d’Obama face à la réélection d’Ahmadinejad et combien cette réélection peut porter tort au régime iranien. Israël a déjà réaffirmé au monde entier sa proposition de détruire l’Iran avant qu’il puisse se doter d’un armement nucléaire et beaucoup incitent l’Occident à passer aux actes et à liquider l’autonomie de la nation persane.


    Je crois que cette " révolution", résultat de méthodes de pénétration et de renversement très éprouvées et très sophistiqués ne réussira pas du fait qu’elle ne pourra pas exploiter des situations comme celles alimentées par les sentiments antisoviétiques dans les républiques du Caucase et que l’ Occident est sans cesse plus nu et démasqué dans son envie de puissance et de violence dominatrice. (souligné par COMAGUER)


    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article304


    Iran-encercl--carte.jpg


    Jean Lévy : Les élections en Iran :
    Une lourde défaite de l’impérialisme


    « ILS » attendaient, la mine réjouie, la défaite de Mahmoud Ahmadinejad. Depuis des jours, les médias, télés, radios, journaux, les porte-paroles du CAC 40 - Bernard Guetta et Le Monde, en premier - annonçaient le « désamour » des Iraniens pour leur président. Celui-ci aurait déçu ses propres supporters, les « pauvres » se seraient détournés de lui, faute d’avoir touché des « dividendes du pétrole », les « femmes » attendaient les élections pour gagner leur « libération », les « jeunes » n’en finissaient pas de manifester contre Ahmadinejad.


    C’est du moins ce que les journalistes, « experts » et autres « spécialistes » de l’Iran nous contaient jusqu’à la veille des élections. Les « correspondants sur place » confirmaient ces heureuses prédictions. .


    Les ennemis de Mahmoud Ahmadinejad s’étaient mis à rêver, pris au piège de leur parti pris et de leurs mensonges.


    En fait, comme à l’accoutumée, méprisant et ignorant le peuple – celui-là et les autres - les médias, dans leurs reportages, n’interrogeaient que « l’élite » iranienne, la bourgeoisie citadine. Ils ne recueillaient ainsi que des témoignages « unanimes », hostiles au président sortant. Et de prétendre qu’il s’agissait de l’opinion générale de la population. De « ceux qui comptent » parmi celle-ci, évidemment.


    Interroger les « pauvres », quelle idée « populiste » ! Depuis quand, en France, interviewe-t-on les « Contis » à Compiègne, les ouvriers de Caterpilar, les étudiants de Censier ou de Nanterre, les pêcheurs de thon rouge ou les petits producteurs de lait, à la veille d’élections ?


    Et samedi matin, à Téhéran, la « nouvelle », tant redoutée, leur est tombée sur la tête.


    Voici le président sortant élu, dès le premier tour avec 63% des suffrages sur 85% de votants. Mir Hussein Moussavi, le candidat « rassembleur », pour reprendre une formule du Monde…ne « rassemblait » que 33% des suffrages.

    Le coup asséné, il fallait bien en expliquer les raisons.


    D’abord, les journalistes retrouvaient leurs arguments habituels : « Ahmadinejad, avec l’argent du pétrole, a favorisé les couches populaires les plus défavorisées ». Les médias prétendaient le contraire, la veille… Peu importe, le président, plus « populiste » que jamais, prouvait par là, non seulement sa démagogie, mais son inculture économique : au lieu d’enrichir les plus riches, comme il se doit dans un pays civilisé, grâce à un « bouclier fiscal », il privilégiait le peuple !


    A-t-on vue chose pareille préconisée par le FMI ?


    Justement celui-ci et sa maison-mère, les Etats-Unis, marquent leur désapprobation vis-à-vis du vote des Iraniens. Ils avaient misé sur le perdant. Ce n’est pas de jeu. Aussi, les manifestations violentes à Téhéran, « de centaines » de partisans de Mir Hussein Moussavi, contestant la défaite de leur poulain, tombe à pic. Et si les élections avaient été truquées, comme celui-ci le prétend ?

    En effet, on a du mal à croire qu’un peuple fasse, démocratiquement, la loi chez lui, alors que cette loi est contraire aux intérêts étasuniens et européens.

    « L’opinion occidentale » peut elle accepter, sans réagir, un verdict populaire qui contrarie les objectifs de Washington, de Paris et de Bruxelles ? Les violences qui se déroulent dans la capitale iranienne viennent à point nommé pour délégitimer la réélection de Mahmoud Ahmadinejad. Et servir de justification à une nouvelle politique de sanctions à l’égard de l’Iran.


    En clair, le peuple d’Iran, le 12 juin, a marqué sa volonté d’exercer sa pleine souveraineté face aux appétits des capitalistes US et européens, et son souci de défendre son indépendance nationale contre les interventions étrangères.


    Le choix des Iraniens leur appartient.


    C’est la défaite de l’impérialisme que nous saluons ici.


    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article297


    Iran-passeport.jpg


    Iran: Une élection démocratique

     La présidentielle du 12 juin dernier en Iran remportée par le président sortant Mahmoud Ahmadinejad a été absolument démocratique, a estimé mercredi lors d’une conférence de presse à RIA Novosti Pavel Zarifoulline, rédacteur en chef du portail analytique Geopolitika (Russie).

    " A titre d’observateur, j’ai participé à bien des élections, notamment en Biélorussie et en Moldavie, mais je n’ai vu nulle part d’élections aussi démocratiques qu’en Iran", a dit l’expert qui a suivi parmi les observateurs russes la dernière élection présidentielle en Iran.

    Et d’expliquer qu’au cours de la campagne électorale en Iran, les journaux d’opposition se vendaient librement, alors que la télévision locale transmettait les meetings de contestataires du régime en place.

    Selon M.Zarifoulline, l’ampleur des heurts éclatés dans la capitale iranienne à l’annonce samedi dernier de la réélection de Mahmoud Ahmadinejad a été excessivement "exagérée" par les médias occidentaux.

    "Les troubles étaient plutôt localisés et n’avaient principalement lieu que dans deux quartiers de Téhéran, alors que le reste de la capitale continuait à vivre tranquillement", a-t-il dit.

    Le calme régnait aussi dans les provinces iraniennes, ce qui s’explique, selon l’expert, par le fait que toute la province soutient Mahmoud Ahmadinejad, et c’est seulement dans la capitale que son principal rival Mir Hossein Moussavi a des positions solides.

    "Dans les régions du pays, on ne voyait que des portraits de Mahmoud Ahmadinejad, alors que ceux de Mir Hossein Moussavi étaient arrachés à peine accrochés", a indiqué M.Zarifoulline.

    Le président sortant Mahmoud Ahmadinejad a remporté l’élection présidentielle avec 62,63% des voix au 1er tour. Son principal rival Mir Hossein Moussavi a clamé sa victoire même avant l’annonce officielle des résultats du scrutin et a crié à la fraude.

    Les sympathisants de Mir Hossein Moussavi ont contesté la victoire du président sortant et sont descendus dans la rue. Des milliers de manifestants ont participé à des accrochages avec la police, en saccageant des magasins et en se livrant à d’autres excès.

    Le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a qualifié la réélection de M.Ahmadinejad de "grande fête", a concédé ensuite qu’un recomptage partiel des résultats sujets à caution pourrait être nécessaire.
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article302

    NS_a_Abu_Dhabi_26_5.jpg
     
    Moyen-Orient : la France se donne les moyens de riposter - Isabelle Lasserre

    lundi 15 juin 2009, par Comité Valmy

    Les implications stratégiques de cet accord sont énormes. Cela veut dire qu’on met notre dissuasion nucléaire à la disposition des Émirats" Au moment où une révolution colorée typique est tentée contre Ahmadinejab, le Figaro semble très fier que la France soit prête à utiliser l’arme nucléaire contre l’Iran - pour lutter bien sûr contre la prolifération nucléaire. A partir du "Camp de la Paix" (ou camp Orwell)


    Nicolas Sarkozy a inauguré à Abu Dhabi, le 26 mai dernier, la première base militaire française dans le golfe Persique. 


    Le Figaro révèle le contenu du nouvel accord de défense signé par Nicolas Sarkozy avec les Émirats arabes unis. Un accord qui place Paris au premier rang en cas de conflit avec l’Iran.


    Le containment (l’« encerclement ») de l’Iran a commencé. Alors que Téhéran n’a pas donné suite aux propositions de négociations faites par Washington, les grandes capitales se préparent désormais à tous les scénarios. À Tel Aviv, les pilotes de chasse de Tsahal participent depuis un an et demi à des entraînements simulant des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Les États-Unis consolident la ceinture dissuasive formée autour de l’Iran par leurs bases militaires dans la région : Qatar, Irak, Afghanistan, Koweït… Quant à la France, en inaugurant une nouvelle base militaire à Abu Dhabi le mois dernier, puis en signant un nouvel accord de défense avec les Émirats arabes unis, Nicolas Sarkozy l’a placée au premier rang d’un éventuel conflit avec l’Iran.


    Selon les clauses secrètes de l’accord renégocié entre Paris et Abu Dhabi, la France s’engage à utiliser tous les moyens militaires dont elle dispose pour défendre les Émirats arabes unis s’ils venaient à être agressés. Tous les moyens militaires, c’est-à-dire également l’arme nucléaire, s’il le faut.


    Le mot « nucléaire » en lui-même n’apparaît pas, bien sûr, dans le texte. « Ce serait contraire à la philosophie de la dissuasion, qui consiste à en dire le moins possible sur la doctrine d’emploi », explique au Figaro un diplomate qui a pu consulter l’accord. Mais les moyens militaires, s’ils sont déclenchés, devront être définis en commun par la France et les Émirats. Extrêmement contraignant, plus encore, selon ceux qui l’ont lu, que l’article 5 du traité de l’Atlantique Nord, qui engage les membres de l’Otan à se porter au secours - y compris par la force armée - d’un autre membre qui aurait été attaqué, le nouvel accord de défense n’offre pas une garantie nucléaire sans limite aux Émirats. Juste un petit parapluie, dont le manche, bien sûr, reste dans les mains françaises. Mais il fait franchir à la France un pas supplémentaire dans son alliance avec un petit pays qui se situe au cœur du nouvel arc stratégique définit par le livre blanc sur la défense en mai 2008.


    Mise à disposition de « notre dissuasion nucléaire »


    L’ancien accord, qui avait été signé en 1995 et devait bientôt expirer, évoquait lui aussi un engagement français au spectre très large en cas d’attaque contre les Émirats arabes unis. Mais le vieux texte, entièrement secret car relevant de la législature précédente, maintenait, selon le diplomate, la décision d’intervenir dans « une ambiguïté et une incertitude ». Ce qui a changé depuis le 25 mai, c’est que l’installation d’une base française à Abu Dhabi augmente de manière considérable le déclenchement automatique de l’accord bilatéral, puisqu’une attaque de l’Iran pourrait être considérée comme portant atteinte aux intérêts vitaux de Paris. Lesquels sont déterminés par le président de la République.

    Quelle différence, alors, avec les accords de défense qui lient Paris à de nombreux États africains, qui hébergent eux aussi des bases militaires françaises ? « En Afrique, nous ne sommes pas dans un environnement nucléarisé », commente le député Pierre Lellouche, représentant de la France en Afghanistan. « Les implications stratégiques de cet accord sont énormes. Cela veut dire qu’on met notre dissuasion nucléaire à la disposition des Émirats », affirme un officier proche du dossier.


    La base d’Abu Dhabi en elle-même n’est pas « nucléarisée ». Mais la dissuasion française, toujours basée sur deux composantes, garde à sa disposition des SNLE, sous-marins nucléaires lanceurs d’engins, qui patrouillent en permanence au fond des mers, ainsi que des avions de chasse pouvant se poser sur le porte-avions Charles-de-Gaulle avec des bombes nucléaires.


    Promesse de transparence


    Dans la région du Golfe, la perspective d’avoir un jour pour voisin un Iran nucléaire est considérée comme l’une des principales menaces. Pour y faire face, les Émirats arabes unis ont renforcé leur outil de dissuasion conventionnelle, afin de se doter d’une capacité de frappe en profondeur. En demandant à Nicolas Sarkozy d’installer une base française à Abu Dhabi, ils cherchent également à diversifier leurs alliances, afin de ne plus dépendre uniquement de leur allié américain.

    Lorsqu’il avait été élu, Nicolas Sarkozy avait promis de revoir les accords de défense qui lient la France à ses alliés, afin de les adapter à la nouvelle posture stratégique. Il avait aussi promis de les rendre transparents en les faisant approuver par le Parlement et en les rendant publics. Ce processus est désormais largement engagé. L’accord avec les Émirats est le troisième à avoir été renégocié depuis la publication du livre blanc sur la défense. Deux nouveaux textes ont été signés avec le Cameroun et le Togo. Un qua­trième est en cours de renégociation avec le Gabon. Mais en raison de la lenteur des processus parlementaires, leur publication n’est pas annoncée avant de longs mois…

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article299

    _________________________________________________________


    Bongo mort depuis le 7 mai ???
    http://lintelligentdeyaounde.net/index.php?option=com_content&view=article&id=112:bongo-mort-de-puis-le-7-mai-&catid=34:politique&Itemid=27


    Solidarité avec Cuba
        Vendredi 19 juin de 18 à 20 heures, rassemblement de soutien aux cinq patriotes cubains emprisonnés aux Etats-Unis
         Place de la Concorde à Paris. ( A l'angle de la Rue de Rivoli ) Le Comité Valmy soutient cette initiative.

     
    L'Appel du 18 juin 1940 
     http://www.comite-valmy.org/spip.php?article303

    L’un des mérites historiques du Général de Gaulle fut de ne pas suivre ceux qui comme Jean Monnet, déjà anglo-américanisé, préconisaient le renoncement national, voulaient intégrer la Résistance militaire extérieure naissante à l’armée anglaise et proposaient la « fusion définitive » de la France et de l’Angleterre


         Guantanamo: D'autres révélations - Source Radio Canada
        
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article301 


    TAREK AZIZ EN DANGER -
    Une lettre de son fils à un ami étranger
    lundi 15 juin 2009

     

    Depuis 6 ans, Tarek Aziz est prisonnier des troupes impérialistes d’occupation en Irak auxquelles il s’est rendu en 2003. Il est incarcéré en violation du droit international. Deux anciens coordinateurs des Nations-Unies en Irak ont demandé en 2008, la libération de Tarek Aziz.

    Lettre de Ziad Aziz à un ami vivant à l’étranger.

    Les dirigeants étatsuniens, dont la barbarie ne s’exerce pas uniquement à Guantanamo, refusent cependant toujours à l’ancien vice-Premier ministre de Saddam Hussein, le bénéfice des conventions de Genève.

    Comité Valmy

    Cher...,

    En ce qui concerne votre réponse à notre lettre, j’ai le triste devoir de vous apprendre que vous êtes mal informé de cette affaire. Mon père, Tarek Aziz, est depuis 6 ans en détention provisoire au Camp Cropper américain et souffre de plusieurs maladies potentiellement mortelles qui nécessitent des soins médicaux de pointe et rapides.

    Le Camp Cropper est, comme vous le savez sans doute, avant tout un centre où des personnes de haut rang se trouvent en détention provisoire. Il est absolument faux de prétendre qu’un tel établissement, c’est-à-dire une prison, puisse assurer de quelque manière que ce soit des « soins médicaux appropriés », adaptés à toutes sortes de situations ou de maladies.

    Ainsi, il y a deux ans, mon père a fait une chute lorsqu’il prenait sa douche et comme on craignait qu’il ait été victime d’une attaque, on l’a transporté sur la base aérienne de Balad (à 200 kilomètres au nord de Bagdad) pour le soumettre à une tomodensitométrie.

    Je suis certain – c’est évident pour un profane – que lorsque quelqu’un a fait une attaque, il ne peut pas attendre d’être transporté dans un hôpital situé à 200 kilomètres. Mon père, qui a 72 ans, risque de faire une attaque et souffre de plusieurs autres maladies.

    L’assistance médicale à laquelle vous faites allusion consiste en un médecin qui va voir les prisonniers de temps en temps, les ausculte (tension, taux de sucre sanguin) et leur administre des médicaments. Or mon père a beaucoup maigri pendant sa captivité, ce qui signifie que les doses de médicaments devraient être régulièrement adaptées à son poids, mais cela ne s’est jamais produit.

    En ce qui concerne son droit à recevoir des visites d’un avocat et de sa famille, l’Armée américaine exige que les avocats, notamment celui de mon père, quittent la Zone verte dans laquelle ils habitaient. Cela empêche pratiquement l’avocat d’aller voir mon père et même de participer aux audiences du tribunal car il craint pour sa vie.

    Comme vous le savez sans doute, la vie des avocats qui défendent des hauts fonctionnaires comme mon père est constamment menacée et beaucoup d’entre eux ont été assassinés, certains même dans leur bureau placé sous la protection des autorités américaines. Je vous prie d’imaginer leur situation, maintenant qu’ils ne sont plus sous la protection des Américains et qu’ils ont dû quitter la Zone verte.

    Quant au procès, je vous invite à voir les audiences telles que les montre la télévision irakienne. Je vous invite à constater cette parodie de justice où des juges indépendants montrent sans ambiguïté ou avouent leur hostilité à l’égard des accusés. Dans tout pays civilisé et vraiment démocratique, dans tout tribunal qui respecte le droit, on dessaisirait immédiatement ces juges de leur dossier et on les déférerait à un comité d’éthique.

    A cela s’ajoutent de fréquents sévices corporels et des insultes et le fait que l’on dénie aux accusés le droit de se défendre contre les accusations portées contre eux et de mettre en cause les preuves invoquées.

    Veuillez m’excuser pour la longueur de cette réponse, mais la situation est extrêmement grave et l’état de santé de mon père empire de jour en jour.

    Source : AFI n° 93, juin 2009, Gilles Munier


    extrait du journal de Cathy De Broeder et Marc Lemaire
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve80


    Indien-Amazonie.jpg

    3 HEURES  POUR EXPRIMER LE REFUS DU MASSACRE DES INDIGENES EN AMAZONIE,
     LE RESPECT DE LEURS DROITS, DE LEUR MODE DE VIE ET DE LEUR TERRITOIRE

    3 HEURES POUR EXIGER LA FIN DE LA DEFORESTATION,DE LA SUREXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA DESTRUCTION DU PATRIMOINE NATUREL DE L’HUMANITE

     SAMEDI 20 DE JUIN

    15 a 18 horas

    PLACE DU TROCADERO

    ACTE POLITICO-CULTUREL DE

    SOLIDARITE AVEC LES PEUPLES DE L’AMAZONIE

    ET DE CONDAMNATION  DU MASSACRE DES INDIGENES PAR

    LE GOUVERNEMENT D’ ALAN GARCIA

    MUSIQUE DANSES THEATRE POESIE
    http://cbparis.over-blog.com/article-32772343.html


    liste complète



    On est dix fois moins libre en France qu'en Syrie - si !

    Censure, répression en France -  VIDEO à regarder

    Le problème est que les gens refusent encre de se rendre compte, d'où, une mal-être grandissant, qu'il sont dans un régimes totalitaire et policier, plus subtil et sournois encore que ne l'était le système soviétique mais pas moins opressant.


    HABITUDE = DANGER

    Mais pour cela, la répression physique ne suffit pas. Il leur faut une population soumise, asservie, pire habituée, comme disait Charles Péguy.

    L’habitude est notre pire ennemi. La plupart des médias sont là pour nous habituer, justement.

    http://miiraslimake.over-blog.com/article-30831028-6.html#comment42758227

    Un sondage pré-électoral montrait un fort soutien à Ahmadinejad

    http://www.lemonde.fr/international/article/2009/06/15/un-sondage-pre-electoral-montrait-un-fort-soutien-a-ahmadinejad_1207178_3210.html

    Source : Le Figaro du 15 juin 2009


    Les sujets du jour, par Eva :
    Conseil Régional. Manif au Trocadéro en faveur des opposants au régime iranien légalement, démocratiquement élu. La réaction de l'Iran face aux provocations de l'Etranger. Port de la burqa.

    Conseil Régional, liste Verte: Le ver est dans le fruit. L'UNION fait la force (voir l'UMP). Or Cohn-Bandit en faisant son OPA sur le parti écologiste, va semer la zizanie, au profit de Sarkozy. La Gauche n'a pas besoin de divisions, mais d'unité. Et maintenant, après son show médiatique (et vain) contre Barroso, après les divisions, Cohn-Bandit va  changer le rouge et le vert des écologistes, en rose pâle, bien libéral, et en vert pâle, en capitalisme vert. Oui, le ver est dans le fruit. Le rouquin est un saboteur agent de l'Etranger, au bénéfice, finalement, de Sarkozy.

    On trouve toujours les mêmes ! Intellectuels, disent les Médias. Non, un intellectuel n'a pas un esprit partisan, il cherche ce qui est juste, universel. Or ces intellectuels-là, BHL ou Lang en tête, sont de faux intellectuels : Communautaristes. Esprit partisan, et donc discrédités. Leur combat est celui d'Israël, du MOSSAD. Ce n'est pas celui de l'intérêt général, de la démocratie ! L'Iran a raison de refuser de voir l'Etranger s'immiscer dans ses affaires, contester le résultat du vote et souhaiter renverser le Pouvoir élu démocratiquement (même s'il y a pu avoir des irrégularités, elles ne font pas le poids face à la volonté populaire). Et il a raison de prôner la fermeté, désormais. Sinon, cela se terminera comme dans le Caucase, au bénéfice exclusif des multinationales de l'Occident !
    Il est insupportable de voir l'Occident "démocratique" remettre en cause une élection démocratique lorsqu'elle n'est pas favorable à SES intérêts.

    Eva R-sistons


    rvfete2009.jpg 

    andr--gerin.jpg 
    INTERVIEW - André Gerin, député communiste de Vénissieux (Rhône) demande la création d'une commission d'enquête parlementaire sur cette question...

    Désormais, 70 députés sont derrière lui, de tout bord politique. André Gérin, député (PCF) à Vénissieux (Rhône), a demandé le 8 juin la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le port de la burqa en France. Il explique à 20minutes.fr sa démarche.


    suite ici :

    http://eldiablo.over-blog.org/article-32830602-6.html

    Ma position: Je suis plutôt pour la liberté, totale, en matière de port du voile, et plutôt contre le port de la burqa. Mais je ne détiens pas la vérité, et je n'ai pas de position tranchée. Sujet difficile ! Eva


    burqa2.jpghttp://eldiablo.over-blog.org/article-32830602-6.html



    Iran: Commentaire :


    Encore un indice que cette campagne médiatique sur l'Iran était préparée à l'avance (avril 2009), cette émission de F. Taddieu, avec l'ignoble Alexandre Alder :


    http://www.dailymotion.com/video/x95fuq_alexandre-adler-rony-brauman-jean-b_news


    A la fin de la vidéo, il présuppose que si Ahmadinejad est élu, c'est en bourrant les urnes (parmis les innombrables bétises qui sortent de sa bouche). Les faucons de son expèce avaient déjà scénarisé ce "bourrage d"urne". Il se peut qu'effectivement des partisans de Moussavi aient bourré les urnes en faveur de... Ahmadinejad (dans les villes acquises à Moussavi), afin de rendre suspecte son élection.

    Heureusement qu'il existe des gens comme Rony Brauman et Bricmont (j'adore son très sec : "si vous représentiez au moins une petite communauté d'intellectuels, ce serait déjà bien" à Alder ^^).

    http://r-sistons.over-blog.com/article-32827201-6.html#anchorComment


    webiran-the-next.jpg

    L'Iran est une vieille histoire de la manipulation américaine. Déjà, le renversement du Docteur Mossadegh était une entourloupe de fort honorable gabarit.
    Il s'en est suivie une dictature militaire-pipole qui finit en 1979, et dont les américains n'ont jamais accepté le résultat.
    Les manifestations, les accusations de fraudes, le nombre de morts, tout cela, c'est de la manipulation d'un appareil qui dysfonctionne. Le boss Obama est inquiet, pendant que des officines subventionnées (à surnommer pathé marconi : "la voix de son maitre") à visages angéliques "droa-de-l'ôme", coassent sur ces sauvages pas bien civilisés, pas capable d'organiser une élection honnête,


    Suite ici : http://bridge.over-blog.org/article-32882331.html







    Pourquoi devrais-je mépriser le choix des Iraniens ?
    par Thierry Meyssan*


    l’Iran n’est pas un État comme les autres. À l’instar de la France de 1789 et de l’URSS de 1917, l’Iran de 1979 a lancé un processus révolutionnaire qui conteste des aspects fondamentaux du modèle « occidental » triomphant ; et il l’a fait à partir d’une foi religieuse. Trente ans plus tard, nous, « Occidentaux », continuons à ressentir la parole du Peuple iranien comme une condamnation morale de notre mode de vie, c’est-à-dire de la société de consommation et de l’impérialisme.

    Suite à http://bridge.over-blog.org/article-32921428.html

    Partager cet article
    Repost0

    R-Sistons

    • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
    • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
    • Contact

    Recherche

    Archives

    Pages