12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 23:06
                                             vaccin-exterminator-j.jpg
Blog Toutsaufsarkozy,


En France, plus de 83% des gens refusent de se faire vacciner contre le H1N1. Un sondage a été réalisé par Laurent Ruquier sur le plateau de 'On n'est pas couché'  parmi les invités : "Qui compte se faire vacciner ?"
Réponse : A part le ministre présent, qui n'est pas vacciné pour le moment mais qui compte le faire.., aucun des invités ne compte se faire vacciner contre le H1N1.  
Miou-Miou : "Il y a beaucoup de mystères autour de ce vaccin, les contrats passés (avec les laboratoires pharmaceutiques) sont classés 'Secret défense', c'est bizarre, il y a beaucoup d'éléments qui font que, non, je ne me ferai pas vacciner".
Dany Brillant : "Après l'hépatite B, la grippe aviaire, ..la grippe A, je pense qu'on essaie surtout de nous faire peur et je refuse de me laisser instiller par la peur"  

Pourquoi les ministres prennent-ils le risque de laisser la France sans gouvernement si vraiment le vaccin H1N1 est efficace et sans danger ?

Ce n'est pas une rumeur que personne n'est capable d'obtenir la liste exacte des composants des vaccins, ce n'est pas une rumeur qu'un grand nombre de soldats américains vaccinés avec du squalène ont développé le syndrome de la guerre du Golf, ce n'est pas une rumeur que les laboratoires pharmaceutiques publient eux-même une longue liste d'effets secondaires graves que peuvent provoquer leur vaccin, ce n'est pas une rumeur que le nombre de SEP (Scléroses en plaques) est passé de 20000 cas à 80000 juste après la campagne de vaccination contre l'hépatite B, ni que le mercure contenu dans les vaccins est à l'origine de la forte croissance de l'autisme chez les enfants.  Si vous voulez vérifié les infos contenues dans ce sujet, il suffit d'ouvrir les liens laissés dans le courriel de JJ. Crèvecoeur. Après, à chacun de faire son choix et de l'assumer ensuite.


Un certain nombre de facteurs indiquent maintenant que les autorités en Amérique et en Europe ne préparent pas seulement des programmes de vaccination de masse, mais forment également la police et les militaires sur la façon dont ils doivent agir avec ceux qui refuseront de prendre le vaccin. Compte tenu du fait qu'environ 150 millions d'Américains possèdent une arme et seraient prêts à s’en servir pour défendre leurs familles contre la police et les troupes cherchant à les piquer de force, il semble peu probable que les services de Santé aux États-Unis emprunteront ce chemin.


NS-qq-d-de-plus-j.jpg

Cependant, en mettant en place des interdictions de voyager, des interdictions d'école et d'autres formes générales de quarantaine, un bon nombre de ces réfractaires pourrait par la suite être intimidé pour prendre le dangereux vaccin.
Mais un bon nombre d’entre eux resteront fermes - et c'est probablement là où les camps d'internement et la loi martiale entreront en jeu. offensif virus de grippe porcine et en réaffirmant notre droit de refuser les procédures médicales conduites contre notre volonté, selon le code de Nuremberg, nous mettons en évidence ce canular qu’est la grippe porcine, qui est employé par les gouvernements comme un écran de fumée pour accélérer et mettre en application leur état policier.  


Chacun est libre de ses opinions, mais les faits sont là. Le virus H1N1 mute comme par hasard, 2 semaines après le début de la campagne de vaccination aux USA, avec un vaccin nasal empoisonné au H5N1. Chacun est également libre de ses choix, et aura à les assumer.
 
 
INFO : Suite à la plainte déposée au TGI de Grenoble, le Dr Marc Vercoutère, Christian Cotten et d'autres lancent un appel à suivre cette action ! Lettres de plaintes regroupées à envoyer au TGI de sa région, voir le formulaire sur :  
http://www.politiquedevie.net/Mede [...] le9521.htm  
 
Extrait :
  
"Grenoble, plainte contre X pour tentative d’empoisonnement : mode d’emploi militant pour une action multipolaire de résistance civile aux vaccins-poisons   - 25 octobre 2009  
(Communiqué militant de : Christian Cotten, Dr Marc Vercoutère, Frédéric Morin, Smaïn Bedrouni, Isabelle Dardare, Christian Basano, Liliane Portehaut, René Bickel, Thierry Bécourt)  
 
   
Les grands médias s’en font l’écho depuis vendredi 23 octobre : Maître Jean-Pierre Joseph a déposé devant le Doyen des Juges d’Instruction du TGI de Grenoble une plainte contre X pour tentative d’administration de substances nuisibles à la santé pouvant entraîner la mort, au nom de 9 habitants de l’Isère, dont une professionnelle de santé et un député. Voir sur Google News : Jean-Pierre Joseph plainte vaccin Grenoble, nombreux articles récens, dont : Le Parisien - Novopress.info - Elle.fr - lepost.fr - L'Alsace - fleshandstone.net  
 
Nous publions avec la présente le texte de cette plainte, afin qu’elle soit le plus rapidement possible utilisée par des centaines de parties civiles et déposée en nombre dans les tout prochains jours devant les différents Tribunaux de Grande Instance français.  
 
Nous appelons donc tous les citoyens libres et souverains qui ont compris les enjeux et les mensonges de la campagne de vaccination qui a commencé dans toute l’Europe - tout en suscitant une résistance civile remarquable – à prendre connaissance de cette plainte et du mode d’emploi que nous vous en proposons, en se regroupant par groupe d’une douzaine de parties civiles à chaque fois pour des dépôts formels dès que possible.  
 
Cette plainte a été rédigée par un collectif d’auteurs et va d’ores et déjà être déposée à Nantes, Pau, Évry, Paris… par différents groupes déjà constitués. Le fait qu’elle soit déposée dans le même temps par plusieurs groupes dans le même tribunal est tout à fait souhaitable.  
 
Il va être vraiment utile de réussir une opération collective de grande ampleur, un peu technique mais en même temps très simple à mettre en œuvre, aux fins d’exercer une pression suffisante, au travers de l’institution judicaire, pour contraindre les pouvoirs publics à mettre fin à la campagne de vaccination en cours.  
 
Nous proposons donc à tous ceux qui veulent agir concrètement pour empêcher la campagne de vaccination antigrippe de se regrouper à une douzaine d’acteurs, de renseigner la plainte telle que fournie ci-dessous avec l’ensemble des coordonnées de chaque personne, de la signer et de la déposer en deux exemplaires au secrétariat du Doyen des Juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance dont dépend votre domicile (ou envoi en Recommandé avec AR, en 2 ex.). Il est important que les parties civiles que vous regroupez habitent toutes dans le ressort du TGI auquel vous allez vous adresser. 

 

Justice-statue.jpgJustice-statue.jpg
 


Le texte de la plainte peut être légèrement modifié, sans être alourdi, en mettant en évidence des motifs plus individualisés par une expérience personnelle récente d’une partie civile. Il est important que ce premier texte reste bref et relativement simple, tel qu’il a été rédigé. Le dossier sera ultérieurement très largement nourri par l’apport de dossiers scientifiques documentés au juge d’instruction lorsqu’il sera nommé.  
 
Pour le moment, il est inutile de désigner un avocat (sauf si vous le souhaitez vraiment), une telle plainte peut être déposée sans. Par contre, il sera certainement utile, ultérieurement, de le faire. Nous vous transmettrons les informations utiles le moment venu.  
 
Bien entendu, toute association peut aussi se porter partie civile sous réserve d’avoir au moins 5 ans d’existence, au nom de ses membres qui peuvent en même temps être parties civiles individuelles, seule ou avec d’autres associations..."  
 
En préparant la plainte, chaque partie civile devra faire une déclaration d’élection de domicile. Celle-ci peut être faite sur le nom d’une des parties civiles ou chez un avocat du ressort du TGI dans lequel la plainte sera déposée si vous décidez de désigner dès maintenant un avocat.  
 
Frais à prévoir : une plainte avec constitution de partie civile – dans le cas présent, déposée directement auprès du Doyen des Juges d’Instruction sans obligation de saisir auparavant le Procureur de la République car la plainte est faite en matière criminelle – entraîne le versement d’une consignation, qui peut être comprise entre 200 ou 1000 €, selon l’humeur des fonctionnaires. Le regroupement par douze (ou plus) parties civiles devrait permettre de faire face à ces frais (demandés quelques semaines après le dépôt de la plainte). Sauf à ce que les fonctionnaires de l’institution judiciaire tentent de plaider la non-recevabilité de cette plainte, ce qui va tout de même être très difficile pour eux."  
 
Rappel : 'Ne cédez pas à la peur' (face à la propagation de la grippe qui visiblement a muté à cause de la vaccination empoissonnée au H5N1 et qui devrait entraîner un état d'urgence), chacun peut apporter sa pierre à l'édifice d'un monde de paix, d'entre-aide...sans dictature mondiale (Voir la missive anonyme) - "Que votre oui soit un "oui" et votre non un "non"" (Cf courriel de septembre de JJ. Crèvecoeur).

http://forums.france2.fr/france2/europe1/frontiere-h1n1-sujet_20055_4.htm


b]Attention à la vaccination forcée des enfants scolarisés par des équipes mobiles à partir du 5/11/09. Au minimum, envoyez une lettre recommandée avec A.R. (modèle sur www.sos-justice.com ou sur différents forums) au directeur de l'école, remettez-en un exemplaire à l'institutrice et faîtes-en sorte que votre enfant en ait un sur lui en permanence.

Refus-soins.jpg


LA FRANCE SERA-T-ELLE LE PAYS DE RESISTANCE DE LA VACCINATION FORCEE H1N1 ? Les mass-médias vont-ils continuer à jouer le jeu des gouvernants, ou bien ces journalistes vont-ils enfin entrer en résistance contre ce Nouvel Ordre Mondial qu'on tente de nous imposer ? Vont-ils continuer à vanter la vaccination H1N1 ou vont-ils commencer à montrer des images de la France qui résiste, la France qui se rebelle, la France qui s'organise face à la menace d'une dictature mondiale ? Vont-ils continuer à taire les découvertes technologiques réalisées par le corpus militaire sur l'étude des OVNIS (Nouveaux systèmes de génération d'énergie et dispositifs de propulsion anti-gravité) ? Vont-ils continuer à censurer l'information pour éviter tout débat sur la mise en place du CODEX ALIMENTARUS le 31/12/2009, créé par les industries pharmaceutiques pour programmer la famine et la malnutrition dans le monde entier (Voir Vidéo D'alex Jones et Rima Laibow sur Dailymotion) ? Vont-ils enfin parler de la mannipulation du climat par les USA avec le réseau HAARP ? Du projet BLUE BEAM de mannipulation mentale grâce à des hollogrammes futurs créés par les satellites (Voir vidéo sur Dailymotion d'Alexis250 sur Serge Monast'Projet Blue Beam') ? Des véritables raisons qui se cachent derrière la volonté d'implantation des puces RFID (Vidéo du Dr en médecine Antoine Achram sur 'H1N1 et nano particules') ? REVEILLEZ VOS CONSCIENCES : APPEL URGENT A TOUS LES MEDIAS (Dailymotion, vidéo de Lef2009 à faire circuler)

et plus loin :

Extrait de la vidéo de Rima Laibow (Diplômée du collège Albert Einstein de médecine), visible sur You tube et Dailymotion :
 
"Le CODEX ALIMENTARUS, créé par l'ONU dans le but de contrôler le commerce international de la nourriture, est en fait une création des industries pharmaceutiques, utilisée pour obtenir une nourriture appauvrie, dégradée, carencée, non nutritive, remplie de toxines afin de rendre malade à terme la population mondiale (OGM, pesticides très dangereux...). A l'opposé de cette nourriture appauvrie qui devrait commencer à échoir dans nos assiettes dès le début 2010, les aliments à fort potentiel énergétique seront supprimés, à l'instar des compléments alimentaires bio. Le CODEX est un système créé pour rendre la planète malade et dépendante de l'industrie pharmaceutique, laquelle soignera les troubles générés par ce type de nourriture (A craindre avec l'entrée en vigueur de ce Codex, une explosion des cancers, diabètes, troubles cardio-vasculaires, maladies auto-immunes).
  
Dans ce Codex, les nutriments (vitamines, minéraux) seront limités à 18. Les autres seront interdits. Toutes les vaches de la planète seront traitées aux hormones de Monsanto. Tous les animaux de la terre devront être traités avec des antibiotiques. Le Codex prévoit que toute la nourriture devra être irradiée, sauf la nourriture crue. De plus, 7 des 9 pires produits chimiques connus sont des pesticides, actuellement interdits dans 176 pays, seront à nouveau autorisés (Dieldrine, Aldrine, Hexachlorobenzène..). Selon le Docteur Rima Laibow, cela devrait entrainer à terme la mort de 3 milliards de personnes par famine et mal nutrition.  

A noter que les Suisses nous ont détrôné côté résistance à la vaccination : Seuls 13, 6% des Suisses comptent se faire vacciner contre le H1N1.  
En Pologne, le ministre de la Santé a demandé l'arrêt de la vaccination de masse H1N1 : Enfin un ministre qui a une conscience ! (http://www.spreadthetruth.fr/?p=5110)

Pour les infirmières qui refusent la réquisition pour aller vacciner en centre de vaccination : "Faire grève, n'est-ce pas refuser de travailler ? Donc pour faire la grève, il n'y a qu'à refuser de faire les injections des vaccins. Et ce préavis de refus d'injecter le vaccin peut être déposé en préfecture". (Message d'un Forumeur)

RAPPELS :  

'Ne cédez pas à la peur' (face à l'éventuel état d'urgence et vaccination forcée à cause de la mutation du virus par la vaccination empoisonnée au H5N1 ou par épandage), chacun peut apporter sa pierre à l'édifice d'un monde de paix, d'entre-aide...sans dictature mondiale (Voir la Missive Anonyme sur
www.lespacearcenciel.com)  
"Que votre oui soit un "oui" et votre non un "non"" (Cf courriel de septembre de JJ. Crèvecoeur).  

Les dépôts de plaintes groupées au TGI de sa région (Suite à la plainte déposée au TGI de Grenoble, le Dr Marc Vercoutère, Christian Cotten et d'autres lancent un appel à suivre cette action ! Lettres de plaintes regroupées à envoyer au TGI de sa région, voir le formulaire sur :
http://www.politiquedevie.net/Mede [...] le9521.htm "Grenoble, plainte contre X pour tentative d’empoisonnement : mode d’emploi militant pour une action multipolaire de résistance civile aux vaccins-poisons"  

Manif Paris pour Projection de Zero
sur Reopen 9/11 : Samedi 14 novembre, 14h30.

Point de rendez-vous : station RER C "Boulevard Victor-Pont du Garigliano", esplanade Henri de France.

http://forums.france2.fr/france2/europe1/frontiere-h1n1-sujet_20055_4.htm



Pour résumer : l'OMS contribue à créer et ensuite à propager une pandémie virale mortelle. Celle-ci permet à OMS de prendre le contrôle des gouvernements d’Amérique du Nord et d’Europe, et d’ordonner aussi la vaccination obligatoire des populations, par ces mêmes compagnies qui ont d’abord créé et propagé le virus mortel. Et tout ça sous le prétexte de protéger les populations contre la pandémie qu’ils ont créée.

 

Les principaux médias, possédés par ce même groupe d’« élite » qui finance l'OMS, cachent systématiquement au grand public la nature du danger réel de ces injections de H1N1, en retenant les informations essentielles concernant l'interdépendance des agissements à leur propre profit de ce groupe d'organisations.

 

En conséquence, la plupart des gens croient encore que le virus H1N1 est une grippe porcine naturelle, alors que même l'OMS a officiellement abandonné le terme « porcin » dans une tactique de reconnaissance de son origine artificielle.

 

La plupart des gens pensent encore que les compagnies pharmaceutiques peuvent fournir un remède, alors qu’elles sont en train de préparer une série de piqûres létales, contenant le virus vivant atténué, des métaux toxiques et d'autres poisons.

 

Les deux piqûres de H1N1 sont conçues pour endommager le système immunitaire et ensuite l’attaquer avec un virus vivant, dans un processus qui reflète celui décrit par deux mémoires de 1972 de l'OMS, où ont été définis les moyens techniques pour transformer les vaccins en tueurs.

 

Le Mémorandum Strecker révèle aussi que l'OMS a recherché activement des moyens pour affaiblir le système immunitaire.

 

La meilleure protection contre le virus H1N1, qui a été libéré et qui deviendra inévitablement de plus en plus mortel puisqu’il mutera en automne, est l'argent colloïdal et aussi les vitamines pour renforcer le système immunitaire, les masques et les autres mesures de ce genre [le chlorure de magnésium améliore beaucoup le « terrain, » ce qui renforce la résistance aux micro-organismes, ndt].

 

Mais aucun des gouvernements d’Amérique du Nord ou d’Europe n’a fait des provisions d'argent colloïdal ni préconisé des mesures de santé judicieuses pour contenir la prochaine vague meurtrière.

 

Il y a à la place de plus en plus de signes montrant qu’ils utiliseront la panique pour effrayer les gens afin qu’ils acceptent les vaccins toxiques, qui sont sûrs de provoquer des lésions ou des dommages uniquement grâce à la présence de métaux lourds.

 

Cette campagne de vaccination de masse permettra même l’émergence d’une souche plus mortelle et fournira une couverture pour la libération des virus de la grippe aviaire ou d'autres agents pathogènes.


justice-grippe-A-b.jpg

 

C’est pourquoi des mesures doivent être prises maintenant pour arrêter la vaccination de masse prévue cet automne, en intentant une action en justice pour bloquer la distribution des vaccins et/ou les lois gouvernementales forçant les gens à accepter la vaccination.

 

Une enquête sur cette association criminelle internationale corporatiste doit être conduite dans chaque pays, car ses tentacules sont partout. Pour essayer de lancer cela aux États-Unis, j’ai déposé en juin des charges auprès du FBI contre l'OMS et l'ONU, entre autres accusés. J’ai inclus le Président Obama parmi les accusés car je pense que le moment est venu d'identifier et d'isoler les principaux membres de ce groupe criminel international corporatiste, qui a annexé de hautes fonctions dans le gouvernement des Etats-Unis, et de les mettre en prison une fois pour toutes, et il existe des rapports, qui doivent être étudiés par les autorités, selon lesquels Obama a des liens financiers directs avec Baxter.

 

Il existe des preuves selon lesquelles la ministre autrichienne de la Santé et d'autres fonctionnaires ont aidé Baxter à dissimuler ses traces.

 

Il existe aussi des preuves évidentes montrant qu’une partie des médias autrichiens sont activement impliqués dans la propagation de mensonges et de désinformation pour bercer les gens dans un faux sentiment de sécurité concernant la fabrication et la distribution par Baxter d'un matériel pandémique ce février en Autriche.

 

C’est une nécessité vitale pour les individus et les collectivités locales de prendre des mesures efficaces pour se protéger contre la prochaine vague mortelle de virus H1N1 afin de minimiser son impact.



Pour trouver des informations sur les accusations que j'ai déposées à ce jour en allemand et en anglais, en Autriche et auprès du FBI, vous pouvez vérifier le site wakenews.

http://oulala.centerblog.net/164-h1n1-projet-de-vaccination-obligatoire


Refusez la vaccination, dans le cas contraire...Refusez la vaccination, dans le cas contraire...Refusez la vaccination, dans le cas contraire...


Refusez la vaccination, dans le cas contraire faire signer
un formulaire de responsabilité du vaccinater


L'idée est proposée par un commentaire posté par Habakuk sur Alter Info. Elle semble être une bonne alternative en cas d'impossibilité d'échapper à la vaccination...

 

 

(voir l'article concerné: H1N1, projet de vaccination obligatoire )

 

Le code de la santé imposant le consentement éclairé du patient, je suggère cette attestation qui nous vient du Canada et que j'ai un peu remaniée. Elle ne pourra bien évidemment pas être signée par le professionnel de santé et vous serez légalement quitte de cette vaccination, ou de toute autre...


Formulaire de responsabilité du vaccinateur et de garantie de la sécurité de la vaccination par le professionnel de santé.


Je, docteur :

Mon numéro d’enregistrement auprès de l’Ordre des médecins est :

Ma spécialité médicale est :

Ou Bien

Je suis infirmier/infirmière au nom de :

Mon numéro d’enregistrement professionnel est :

Mon engagement en tant que vaccinateur
et professionnel de la santé


Je connais tous les bénéfices et les risques du vaccin que j’administre et j’atteste qu’il est absolument exempt de tout produit, élément ou substance susceptible de présenter un caractère toxique pour le patient, tel que l’aluminium, le Thimérosal (sel de mercure contenant du mercure dans la proportion de 49,6 %), le squalène, la gélatine hydrolysée animale issue de débris d’abattoirs (ovins, porcins, bovins), le sérum bovin ou fœtal de veau ou d’autres animaux, le phénoxyéthanol , les cellules cancérisées, les enzymes porcins, la formaline (à 37 % formaldéhyde, ou formol) albumine de sang humain, phénol, sorbitol, ou le gp120 et, de fait, je deviens responsable de tous les effets secondaires qui pourraient survenir à la personne au nom de :

domiciliée à l’adresse suivante :
suite à l’administration du vaccin (nom et n° du lot) :

J’ai bien examiné la personne ci-dessus mentionnée et je peux confirmer que son état de santé est adéquat et qu’elle peut recevoir le vaccin. Je considère que le vaccin protégera cette personne de la maladie pour laquelle je la vaccine.

Signé à : Le :

Signature du vaccinateur :

Signature de la personne vaccinée ou tuteur :

Témoin :

Identification du lieu de vaccination :

http://oulala.centerblog.net/170-refusez-la-vaccination-dans-le-cas-contraire


USA: encore un enfant qui a reçu le vaccin de force

Un garçon en Ohio a reçu le vaccin de grippe porcine malgré le fait que sa mère ait clairement refusé d’autoriser que son enfant soit inoculé, voila un autre exemple sur la façon dont les services de santé négligent d'une manière flagrante les souhaits des parents, poursuivant leur mission pour une vaccination de masse.

«Kim Lutheran travaille en tant qu'infirmière et a dit que son fils, Matthew, a eu de mauvaises réactions aux traitements médicaux. Elle a donc coché « non consentant » sur le formulaire de vaccination et a ensuite entouré ses intentions avec un marqueur noir pour bien insister, » rapporte Associated Press.

En dépit de son clair refus de donner son consentement, le garçon a reçu le vaccin H1N1 Lundi. Lutheran exige maintenant que le département local de santé soit jugé responsable.
suite ici :

http://oulala.centerblog.net/rub-nouvel-ordre-mondial-.html

Lire aussi :
http://millesime.over-blog.com/article-prevenir-et-guerir-la-grippe-39271414.html


Ns-deux.jpgNS-et-carla-italie.jpg

Les illustrations qui suivent : "Notre" Première Dame.
La nouvelle identité de la France ! (Attention, classé X) 


0060.gif    Mathématiques  de l'Amour  0039.gif      
 

Homme intelligent  +   Femme intelligente  =  Histoire  d'amour

Homme  intelligent  + Femme idiote  =  Concubinage  

Homme idiot  + Femme intelligente   =  Mariage   

Homme  idiot  + Femme idiote  =  Grossesse  
 

Réussite   &   Echec  
 
Derrière  un homme de réussite, il y a toujours une  femme.

Derrière un  homme d'échec, il y a au moins deux  femmes. 

Carla-nue-debout-j.jpg  Carla-nue-debout-j.jpg  
 
Equations  générales &  Statistiques

Une  femme pense à l'avenir jusqu'à ce qu'elle trouve  un mari.

Un homme ne  pense à l'avenir que quand il trouve une  femme.      

Un homme de  réussite est celui qui arrive à gagner plus  d'argent que ce que sa femme  dépense.

La femme de  réussite est celle qui arrive à trouver ce genre  de mari.  
 

Bonheur   

Pour  être heureuse avec un homme,  la femme doit  beaucoup LE comprendre et peu  L'aimer.

Pour être  heureux  avec une femme,  un homme  doit beaucoup L'aimer et ne jamais essayer de LA  comprendre.  


carla-nue.jpg carla-nue.jpg 
 

Longévité  

 
Les  hommes mariés vivent plus longtemps que les  hommes  célibataires.

Néanmoins,  les hommes mariés sont ceux qui ont le plus le  désir de  mourir. 
  

Changement  
 
 

La femme épouse  un homme avec l'espoir qu'il change un  jour, mais il ne change  jamais.

Un homme  épouse une femme avec l'espoir qu'elle ne change  jamais, mais elle change  toujours.

   

Carla-Miss-France-marc-fievet-j.jpgCarla-Miss-France-marc-fievet-j.jpg
 

Discussion  technique
 
 
La  femme a toujours le dernier mot dans une  discussion.

Tout ce que  l'homme ajoute après est le debut d'une autre  discussion.

Envoyé par Laury. Merci !

Fiers d'être Français ? "La bonne vie" !



0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif  0079.gif 



Détails sur le produitDétails sur le produitDétails sur le produitarton128.jpg


Leonardo Boff
et la Conférence de Copenhague sur le climat


La Terre ne peut pas supporter davantage


 Trois crises en une : la durabilité, la sociale, la climatique- Le drame de l’éco-myopie- Le chaos actuel est créatif et générateur- Seule, la société civile internationale peut sauver la planète

 

La crise de l’environnement est largement médiatisée à l’approche de la Conférence sur le climat, qui se tiendra en décembre 2009 à Copenhague (Danemark). Faute de consensus préalable sur un accord définitif, les prévisions ne sont pas optimistes. « Malgré de sombres pronostics, j’ai la confiance que l’espérance vaincra la peur et que la vie est plus forte que la mort », assure le théologien brésilien Leonardo Boff, au début de cet entretien réalisé à l’occasion de sa récente visite en Suisse. Boff – l’un des pères fondateurs de la théologie de la libération, a reçu le 7 novembre le doctorat honoris causa de l’Université de Neuchâtel. Auparavant, durant cette même semaine, il a animé un débat public organisé par les ONG de coopération solidaires E-CHANGER et Mission Bethléem Immensee, à la  Maison de solidarité Romero (Romerohaus) de Lucerne, à laquelle ont participé 200 personnes.

 

Sergio Ferrari (SF) : Tout le monde parle aujourd’hui de la problématique écologique planétaire. Dans les années 1980, vous étiez un précurseur pour sonner l’alarme sur ce thème. Comment analysez-vous la situation actuelle de l’environnement ?

 

Leonardo Boff (LB) : De nombreuses indications scientifiques signalent l’arrivée d’une tragédie écologique et humanitaire. Rien d’essentiel n’a changé depuis la rédaction de la « Charte de la Terre » élaborée en 2003 par un groupe de personnalités en provenance du monde entier. Nous disions dans ce merveilleux document : « Nous vivons un moment critique pour la Terre, où l’humanité doit choisir son futur. Le choix est le suivant : ou l’on promeut une alliance globale pour veiller sur les autres et sur la Terre, ou nous risquons notre destruction et la dévastation de la diversité de la vie ».

 

« On consomme plus que la Terre supporte »

 

SF : Comment justifiez-vous une affirmation si tranchante, sans moyen terme ?

 

LB : Par la convergence actuelle de trois crises structurelles : la crise causée par le manque de durabilité de la planète Terre, la crise sociale mondiale et la crise du réchauffement climatique.

 

SF : Pouvez-vous nous donner des exemples ?

 

LB : Socialement, la moitié de l’humanité vit au-dessous du niveau de misère. Les chiffres sont terrifiants : 20 % des plus riches consomment 82,49 % de toutes les richesses de la Terre, les 20 % les plus pauvres doivent se contenter d’un minuscule 1,6 %.

 

Quant au réchauffement climatique, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation) a prévenu que, dans les prochaines années, il y aura 150-200 millions de réfugiés climatiques. Les prévisions les plus dramatiques parlent d’une augmentation de 4°C d’ici 2035 ; pour la fin du 21e siècle, on prévoit une augmentation de 7° C.. Si cela devait réellement se produire, aucun type de vie connu aujourd’hui ne pourrait survivre. Quand à la crise de durabilité, un exemple éloquent : l’humanité consomme aujourd’hui 30 % de plus de ce qu’elle est capable de reproduire, c’est-à-dire 30 % de plus que les capacités de la Terre.

 

SF : Pourtant, cette tendance à consommer la planète n’est pas nouvelle…

 

LB : Non. La nouveauté, ce sont les niveaux rapides de cette détérioration. Selon des études crédibles, en 1961 nous avions besoin de la moitié de la Terre pour répondre aux demandes humaines. En 1981, nous avions besoin de la Terre entière. En 1995, nous avons dépassé de 10 % la capacité de reproduction, bien que ce soit supportable. En 2008, nous en sommes à 30 % : La Terre donne des signes sans équivoque qu’elle ne le supporte plus.

 

Dans quelques années, il faudrait deux Terres.

 

SF : Les perspectives sont encore plus préoccupantes ?

 

LB : Si le produit intérieur brut (PIB) poursuit sa croissance de 2-3 % par année, comme prévu, en 2050 nous aurions besoin de deux planètes Terre pour répondre à la demande de consommation : c’est impossible, parce que nous n’en avons qu’une.

 

SF : Cela nous oblige à penser à un autre paradigme de civilisation ?

LB : Effectivement. Nous ne pouvons plus produire, comme nous l’avons fait jusqu’ici. L’actuel modèle de production, capitaliste, part du faux présupposé que la terre est une grande malle, d’où on peut tirer des ressources indéfiniment pour faire des bénéfices avec l’investissement le plus minime dans le temps le plus court. Aujourd’hui, il est clair que la Terre est une planète petite, vieille et limitée qui ne supporte pas une exploitation illimitée. Nous devons nous orienter vers une autre forme de production et adopter d’autres types de consommation. Produire pour répondre aux besoins humains en harmonie avec la Terre, en respectant ses limites, dans un esprit d’égalité et de solidarité avec les générations futures : voilà le nouveau paradigme de civilisation.

 

Copenhague : l’influence du pouvoir économique

 

SF : Pour revenir à maintenant… Dans quelques semaines, se tient à Copenhague la Conférence sur le climat. Peut-on envisager un accord ?

 

LB : Il y a une prémisse claire. Nous devons faire tout ce qui est possible pour stabiliser le climat, en évitant le réchauffement de la Terre de 2 ou 3 degrés supplémentaires, afin que la vie puisse continuer. En comprenant que ce réchauffement impliquerait une dévastation de la biodiversité et l’holocauste de millions de personnes, dont les territoires ne seront plus habitables, particulièrement en Afrique et dans le Sud-est asiatique. Dans ce scénario, je suis préoccupé par l’irresponsabilité de nombreux gouvernements, notamment ceux des pays riches, qui ne veulent pas prendre des mesures consistantes pour réduire les émissions de gaz à effets de serre et sauver la climat. Une véritable éco-myopie !

 

SF : Cela provient d’un manque de volonté politique pour parvenir à des accords ?

 

LB : Surtout d’un conflit d’intérêts. Les grandes entreprises – notamment celles du pétrole - ne veulent pas de changement parce qu’elles perdraient leurs bénéfices actuels. Il faut comprendre l’interdépendance des pouvoirs politique et économique. Le grand pouvoir, c’est le pouvoir économique. Le politique en dérive. Dans de nombreux cas, les Etats ne représentent pas les intérêts populaires, mais plutôt ceux des grandes acteurs économiques

 

SF : En cas d’échec à Copenhague, quel serait le scénario postérieur par rapport à la (déjà) grave situation climatique ?

 

LB : A mon avis, la frustration politique peut signifier un défi énorme pour la société civile, pour qu’elle se mobilise, fasse pression et promeuve des changements venus d’en bas. Je crois que la raison, la prudence et la sagesse viendront de la société civile. Cette dernière sera, aussi pour le climat, le principal sujet historique. Aucun changement réel ne vient d’en haut, il viendra d’en bas.

Et malgré ce présent difficile, je crois qu’il ne s’agit pas d’une tragédie qui finira mal, mais d’une crise purificatrice, qui nous permette de faire un saut en direction d’une futur meilleur..

 

SF : Avec un programme commun pour sauver la Terre ?

 

LB : Une nouvelle bio-civilisation devrait reposer sur quatre axes essentiels :l’usage durable, responsable et solidaire des ressources et des services limités de la nature ;le contrôle démocratique des rapports sociaux, spécialement celui des marchés et des capitaux spéculatifs ; un ethos minimum mondial qui doit naître de l’échange mutuel multiculturel, basé sur la compassion, la coopération et la responsabilité universelles ; la spiritualité comme dimension anthropologique et non comme un monopole des religions. Elle doit se développer comme expression d’une conscience qui se sent partie d’un Tout majeur, qui perçoit une énergie puissante et qui représente le sens suprême de tout.



 


Leonardo Boff : une vie d’engagement

 


Leonardo Boff est né à Concordia (dans l’Etat brésilien de Santa Catarina), le 14 décembre 1938. En décembre 2008, il avait donc atteint l’âge de 70 ans. En hommage à son travail pastoral et d’accompagnement des mouvements populaires et sociaux d’Amérique latine et en reconnaissance de sa production littéraire – 82 livres, dont beaucoup traduits dans des dizaines de langues -, un livre intitulé « Leonardo Boff, avocat des pauvres » est paru l’an passé en Suisse (1).

 

Dans les années 1970, Leonardo Boff fut l’un des « pères » fondateurs de la Théologie de la libération. Cela lui valut d’être sanctionné une première fois par le Vatican (2). Face à la menace de nouvelles sanctions, Boff renonça à ses activités ecclésiastiques en 1992 et s’autoproclama retourné à l’état laïc.


Hormis le doctorat honoris causa décerné en novembre 2009 par l’Université de Neuchâtel, il a reçu le même titre de la part, notamment, des universités de Lund (Suède), Londres (Grande-Bretagne), Turin (Italie) et São Leopoldo (Brésil). En décembre 2001, il a reçu le prix Nobel alternatif de la paix pour ses apports à la lutte pour la défense du climat et son engagement social.

Actuellement, il poursuit sa réflexion théologique, avec un accent particulier sur la thématique écologique. Il est conseiller du Mouvement des travailleurs ruraux sans-terre (MST) et des communautés ecclésiales de base (CEBs) du Brésil. (SFI).

 

1) [Pas (encore) traduit en français à ce jour]

2) Les sanctions prises contre les théologiens jugés non-conformes – sur la base d’un acte d’accusation préparée à l’insu des sanctionnés par la « Congrégation pour la doctrine de la foi » (dénomination modernisée du « Saint Office de l’Inquisition », chargé - depuis sa fondation par Dominique de Guzman, canonisé pour avoir été l’apôtre de la Croisade contre les Albigeois (XIIIe siècle) du Languedoc et de Provence – de réprimer les hérétiques) – prennent d’abord la forme d’une réduction au silence, ce qui implique pour le théologien sanctionné l’interdiction de tout enseignement ou expression publique pour la durée impartie par les inquisiteurs. Signalons que l’avant-dernier préfet de la susdite Congrégation est le pape actuel, Josef Ratzinger, Benoît XVI.


http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/11/12/15743243.html12.11.2009 

Sergio Ferrari


Les chrétiens socialement engagés sont une des composantes les plus actives et importantes du mouvement altermondialiste, notamment - mais pas seulement - en Amérique Latine et tout particulièrement au Brésil, le pays qui a reçu les premières réunions du Forum Social Mondial. Un des initiateurs du FSM (Forum social mondial), Chico Whitaker, membre de la Commission Justice et Paix de la CNBB (Conférence nationale des Evêques brésiliens) appartient à cette mouvance, de même que le prêtre belge François Houtart - ami et professeur de Camilo Torres et initiateur de la revue Alternatives Sud, fondateur du CETRI (Centre Tricontinental) - une des figures intellectuelles les plus influentes du Forum.

On peut dater la naissance de ce courant, que l’on pourrait désigner comme « christianisme de la libération », du début des années 1960, quand la Jeunesse universitaire chrétienne (JUC) brésilienne - nourrie de culture catholique française progressiste (Emmanuel Mounier et la revue Esprit, le père Lebret et le mouvement « Economie et Humanisme », le Karl Marx du jésuite J. Y. Calvez) - formule pour la première fois, au nom du christianisme, une proposition radicale de transformation sociale. Ce mouvement va s’étendre ensuite dans les autres pays du continent et il va trouver, à partir des années 1970, une expression culturelle, politique et spirituelle dans la théologie de la libération.

Suite ici : http://risal.collectifs.net/article.php3?id_article=2065

http://www.culture-et-foi.com/dossiers/theologie_liberation/camara_kenneth_p_serbin.htm

http://www.culture-et-foi.com/dossiers/theologie_liberation/leonardo_boff.htm

http://www.culture-et-foi.com/texteliberateur/aguire/aguire.html


pho1_265763.jpg















http://www.webzinemaker.com/admi/m10/page.php3?num_web=37772&rubr=3&id=265763


Mgr Romero, assassiné.
Il a troqué le Palais doré pour la rue et le bidonville...
Evêque des pauvres

Il nous avertit qu’il ne sert à rien à l’homme de gagner le monde s’il se perd lui-même. Néanmoins, l’attente d’une Terre nouvelle ne doit pas l’amortir mais au contraire aviver davantage en lui la préoccupation de parfaire cette Terre où croît le corps de la nouvelle famille humaine, lequel peut, d’une certaine manière, anticiper l’aube du siècle nouveau. Même s’il faut savoir distinguer attentivement le progrès temporel et la croissance du Règne du Christ, le premier, en tant qu’il peut contribuer à mieux ordonner la société humaine, intéresse en grande mesure le Règne de Dieu.

Avec la foi chrétienne, il semble en ce moment que la voix diatribe se convertit en corps du Seigneur qui s’offrit pour la Rédemption du monde et qu’en ce calice, le vin se transforme en ce Sang qui fut le prix du Salut. Que ce Corps immolé et ce Sang sacrifié pour les hommes, nous alimentent également pour offrir notre corps et notre sang à la souffrance et à la douleur, comme le Christ, non pour soi-même, sinon pour apporter des concepts de justice et de paix à notre peuple. Unissons-nous donc intimement, en foi et en espérance, à ce moment de prière pour Dona Sarita et pour nous.

(À ce moment précis, se fit entendre une détonation…) » 24/03/80, p.382-384, VIII.

Oscar Romero s'écroule abattu d'une balle explosive en plein coeur. Nous sommes le lundi 24 mars 1980, il est environ 17:30 heure du Salvador.

http://www.webzinemaker.com/admi/m10/page.php3?num_web=37772&rubr=3&id=265763


Théologie de la Libération et marxisme

Mais ce corpus de textes est l'expression d'un vaste mouvement social, qui est apparu au début des années 1960 - bien avant les nouveaux ouvrages de théologie. Ce mouvement comprenait des secteurs significatifs de l'Eglise - prêtres, ordres religieux, évêques- des mouvements religieux laïcs - Action catholique, Jeunesse universitaire chrétienne, Jeunes ouvriers chrétiens - des commissions pastorales à base populaire -pastorale ouvrière, pastorale de la terre, pastorale urbaine - et les communautés ecclésiastiques de base. Sans la pratique de ce mouvement social - qu'on pourrait appeller christianisme de la libération - on ne peut pas comprendre des phénomènes sociaux et historiques aussi importants dans l'Amérique Latine des 30 dernières années que la montée de la révolution en Amérique centrale - Nicaragua,  El Salvador - ou l'émergence d'un nouveau mouvement ouvrier et paysan au Brésil (le Parti des Travailleurs,  le Mouvement des Paysans Sans Terre,  etc).  (Cf. Löwy,  1998).

La découverte du marxisme par les chrétiens progressistes et par la théologie de la libération ne fut pas un processus purement intellectuel ou universitaire. Son point de départ fut un fait social incontournable, une réalité massive et brutale en Amérique latine : la pauvreté. Nombre de croyants choisirent le marxisme parce qu'il semblait offrir l'explication la plus systématique, cohérente et globale des causes de cette pauvreté, et parce qu'il etait la seule proposition qui fût suffisamment radicale pour l'abolir. Pour lutter efficacement contre la pauvreté, il faut en comprendre les causes. Comme l'a dit le cardinal brésilien dom Helder Câmara: "Aussi longtemps que je demandais aux gens d'aider les pauvres, on m'appelait un saint. Mais lorsque j'ai posé la question: pourquoi y a-t-il tant de pauvreté ? on m'a traité de communiste ..."

Il n'est pas facile de présenter une vue d'ensemble de la position de la théologie de la libération relative au marxisme. D'une part, on y trouve une très grande diversité d'attitudes - allant de l'utilisation prudente de quelques éléments à la synthèse intégrale (par exemple, dans le courant  "Chrétiens pour le Socialisme")  -, de l'autre, un certain changement s'est opéré entre la position des années 1968-1980, plus radicale, et celle d'aujourd'hui, plus réservée, suite aux critiques de Rome mais aussi aux développements en Europe de l'Est depuis 1989..

extraits de
http://www.espacoacademico.com.br/017/17clowy.htm



main_monde.jpg


Pourquoi une autorité mondiale serait une escroquerie et une grave menace


Nos "élites" n'ont plus que cet adjectif à la bouche : mondial.
Gouvernance mondiale, autorité mondiale, nouvel ordre mondial, et même gouvernement mondial
: il serait indispensable, dans notre intérêt bien sûr, qu'émerge une forme d'organisation mondiale du pouvoir capable de résoudre les grands défis de notre temps. C'est parce que ces derniers, le changement climatique, les épidémies, le capitalisme financier, le terrorisme, ont une dimension planétaire que cette perspective serait inéluctable.

Les médias relaient généralement cette analyse sans se poser de questions. Tout semble si logique. Effectivement, qui dit problème mondial dit autorité mondiale pour le solutionner.

suite ici :  http://www.levraidebat.com/article-pourquoi-une-autorite-mondiale-serait-une-escroquerie-et-une-grave-menace-39246600.html


http://www.choix-realite.org/doc/images/z3.jpg

 

Solidaires du blogueur Olivier Bonnet !

siteon0-23514.jpg

Olivier Bonnet, le blogueur de Plume de Presse, sera jugé le vendredi 4 décembre à 13 h 30 devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour “injures publiques”, poursuivi par le magistrat Marc Bourragué. Déjà, 859 internautes ont signé la pétition en sa faveur et il a reçu, outre celui du député Jean-Louis Bianco, premier à se manifester publiquement à mes côtés, plusieurs soutiens à forte valeur symbolique. L’ancien gendarme Michel Roussel, confronté dans le passé à la même situation, a pris l’initiative de lancer un appel à la solidarité en sa faveur pour financer ses frais d’avocat. Vendredi soutient cette initiative.


Qui lit vendredi ?
Merci de prendre contact avec moi,  evaresis@yahoo.fr 

 



http://david.cabas.over-blog.fr/article-de-l-anti-vaccin-grippe-a-h1n1-a-l-anti-medecine-39216504.html


 

 

Agro-Business : Le Mur de la Honte…

arton9430-08bfb.jpg

Les libertés publiques ne sont plus enserrées dans des murs en béton. Depuis la chute du symbole de l'étouffement des libertés qu'était Le Mur de Berlin. Du moins, sous nos latitudes… En Palestine, il est deux fois plus haut et plus solide. Il ne cesse de s'étendre. Ailleurs, coups d'Etat, tortures, exécutions, enlèvements, élections truquées, bombardements, occupations militaires, en sont un substitut encore plus atroce. Mais, il convient de ne jamais l'évoquer… Vingt ans !… Ne cessent de s'extasier les m
édias, célébrant cette disparition en chœur. Coordination, déploiement, ratissage, impeccables. Gros budgets. Tambours et trompettes. Pluies diluviennes d'euros et de dollars… Nous l'avons tous compris. Une de leurs grandiloquentes campagnes de (...) Lire la suite »



 

http://www.foxnews.com/story/0,2933,570214,00.html



titanic_stern.1237634399.jpg


Le capitalisme a-t-il encore un avenir ?


1000 ans de guerre dans le Monde…

Cette animation montre les guerres les plus importantes de l’an 1000 à nos jours dans le monde. La taille de l’explosion est proportionnelle aux nombres de victimes. La musique est de Richard Wagner (La Walkyrie). Les infos proviennent de Wikipedia. VIDEO


liste complète



1-718.jpg


Arafat par celle qui l'a aimé,
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=8032#nh6


André Glucksmann et la question Russe
Pauvre université avec des gens comme ça !!!


La presse n'informe plus, elle commémore !
150x150.png?~aHR0cDovL3d3dy5tYXJpYW5uZTI
Au lieu d'analyser ce qui se passe, la presse française a choisi de commémorer depuis plusieurs semaines. Pour échapper un peu à la confrontation avec la réalité? Ou, comme nous le dit Alain Joannes, pour s'aligner sur l'agenda élyséen? Lemonde.fr - Dailymotion   […]


Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 07:33

J'ai publié des extraits du sujet dans le précédent post, mais finalement je préfère vous livrer la version complète, car il s'agit de documents d'importance. Eva R-sistons

                                   2-enfats-tank.jpg



La Résistance à l'occupation est un droit légitime, c'est pourquoi la Nation

Palestinienne ne devrait jamais accepter un Bantoustan en Palestine
UNIISSONS NOUS POUR LA PAIX DANS LA JUSTICE POUR TOUS
CAR LE NÉOFASCISME NE PASSERA JAMAIS PLUS !

 



L'indifférence des uns et la connivence et ou la lâcheté des autres devant le chantage et les menaces d'Adolphe HITLER ont facilité la signature du traité de MUNICH le 30 septembre 1938 ce que lui a laissé le champ libre pour déclencher la 2ème Guerre Mondiale suite à laquelle presque 60 millions d'êtres humains ont perdu la vie dont plus de 25 millions de Russes (URSS) et 18 millions de Chinois, des personnes de confession chrétienne, juive, musulmane, hindouïste, boudhiste et surtout des noirs et ceux de teints basanés : les tziganes...

 

Aujourd'hui, si les forces de la paix et de la justice cèdent devant le chantage et les menaces des malfaiteurs, des terroristes et des dictateurs néo-fascistes de tout acabit qui veulent créer une APOCALYPSE, quel sort réserverons-nous aux générations futures ?

 

L'empire du mal qui est né de la haine vis-à-vis les Indiens et les Noirs occupe plusieurs pays dans le monde par l'intermédiaire de ses bases militaires stationnées dans ceux-ci. Cet empire croit pouvoir dominer la planète avec ses 7 flottes navales et ses 7 commandements militaires régionaux.

 

La véritable Communauté internationale laissera-t-elle les mains libres aux néo-fascistes qui gouvernent les États-Unis d'Amérique mettre notre planète à feu et à sang et créer ainsi une apocalypse sans qu'elle ne réagisse face à leurs crimes ? J'ose espérer que non !

 

C'est pourquoi,  je crois qu'il est de l'obligation des Peuples occidentaux et du devoir des Peuples du Sud et de l'Est d'aider les forces progressistes des États-Unis d'Amérique dans leur lutte contre les néo-fascistes qui gouvernent leur pays afin de pouvoir se débarrasser pacifiquement d'eux et ce, avant même qu'ils ne commettent l'irréparable et qu'il n'y ait plus de possibilité de réparer les dégâts pour sauver notre petite Planète d'une Apocalypse certaine...

 

Ali Dahan, Ph.D. , Défenseur des Droits Humains, Apolitique

Pacifiste mais jamais passif face à l'injustice




180px-Arafat-young.jpgArafatEconomicForum.jpg250px-Husayni.jpg



Discours de Yasser Arafat devant l’Assemblée générale des Nations unies — Genève, 13 décembre 1988

 

« Quand je désespère, je me souviens que tout au long de l’Histoire, la voie de la vérité et de l’amour a toujours triomphé. Il y a dans ce monde, des tyrans et des assassins et pendant un temps, ils peuvent nous sembler invincibles mais à la fin, ils tombent toujours. Pensez toujours à cela » Mahatma GANDHI


Monsieur le Président, Messieurs les représentants, Jamais je n’aurais imaginé que ma première rencontre depuis 1974 avec votre auguste assemblée aurait lieu dans cette bonne et hospitalière ville de Genève. Je pensais que les acquis et les nouvelles positions politiques auxquelles est parvenu notre peuple palestinien lors de la tenue du Conseil national, à Alger, qui ont toutes reçu un accueil international très favorable, m’obligeraient sans nul doute à me rendre à New York, au Siège de l’Organisation internationale, pour vous y présenter nos résolutions politiques et la vision que nous avons de l’avenir de la paix dans notre patrie, telles qu’elles ont été élaborées par notre Conseil national palestinien, la plus haute instance législative de nos institutions politiques.

 

Ma rencontre avec vous aujourd’hui à Genève, après qu’une injuste décision américaine m’eut empêché d’aller vous rencontrer à New York, est donc pour moi source de fierté et de joie.. Fierté d’être avec vous, parmi vous, vous qui êtes la plus haute des tribunes pour toutes les causes de justice et de paix dans le monde. Ma joie, c’est d’être à Genève, là où la justice et la neutralité sont un flambeau et une constitution dans un monde où ceux qui croient à l’arrogance de la force brute perdent la neutralité et le sens de la justice qu’ils portent en eux. C’est pour cela que la décision de votre auguste assemblée, adoptée à la majorité des 154 Etats, de tenir ici même cette réunion, n’est pas une victoire sur une décision américaine. C’est la victoire du consensus international en faveur de la liberté, c’est un plébiscite sans précédent en faveur de la paix, et c’est la preuve que la juste cause de notre peuple s’est définitivement enracinée dans la structure même de la conscience universelle.

 

Notre peuple palestinien se souviendra toujours de cette auguste assemblée, de ces nations amies debout ici avec le droit et la justice, défendant les valeurs et les principes au service desquels l’Organisation des Nations Unies a été fondée. Tous les peuples qui subissent l’injustice, l’oppression et l’occupation et qui comme notre peuple palestinien, luttent pour la liberté, la dignité et la vie, y puiseront confiance et assurance.

Je saisis cette occasion pour adresser mes profonds remerciements à tous les Etats, forces, organisations internationales et personnalités mondiales qui ont soutenu notre peuple et appuyé ses droits nationaux. Tout particulièrement à nos amis en Union soviétique et en Chine populaire, dans les pays socialistes, les pays non alignés, les pays islamiques, les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, ainsi que dans tous les autres pays amis. Je remercie aussi les pays d’Europe occidentale et le Japon pour les positions qu’ils ont récemment adoptées à l’égard de notre peuple, et je les convie à aller de l’avant, pour que ces positions se développent davantage encore, et que s’ouvre la perspective de la paix et d’une solution juste au conflit dans notre région, le Moyen-Orient.

 

J’affirme ici aussi notre solidarité et notre appui aux mouvements de libération en Namibie et en Afrique du Sud, dans leur lutte, ainsi que notre appui aux pays africains de la ligne de front face aux agressions perpétrées par le régime raciste d’Afrique du Sud.

 

Je saisis cette occasion pour exprimer mes remerciements et ma reconnaissance à l’égard de tous ces pays amis qui ont pris l’initiative de nous soutenir, d’appuyer les décisions de notre Conseil national et de reconnaître l’Etat de Palestine.

 

Et je ne manquerai pas de souligner notre immense gratitude envers S. E. M. Javier Peréz de Cuéllar, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, ainsi qu’envers ses adjoints, pour les efforts inlassables qu’ils n’ont cessé de déployer pour édifier ce à quoi l’humanité aspire en matière de détente internationale, de solution des conflits, et tout particulièrement au sujet de la question de Palestine. J’adresse de même mes remerciements et ma considération au Président et aux membres du Comité pour l’exercice des droits nationaux inaliénables du peuple palestinien pour leurs efforts en faveur de la cause de notre peuple. Je salue et remercie également le Comité spécial des neuf pays non alignés pour la question de Palestine, pour le travail constructif qu’il a accompli pour la cause de notre peuple.

 

Permettez-moi enfin, Monsieur le Président, de vous adresser mes plus chaleureuses félicitations à l’occasion de votre élection à la présidence de cette assemblée. J’ai pleinement confiance en votre sagesse et en votre rigueur. Je salue également votre prédécesseur, qui a dirigé avec clairvoyance les travaux de l’Assemblée précédente.

 

J’exprime enfin au Gouvernement et au peuple suisses mes salutations et ma profonde gratitude pour l’assistance considérable qu’ils nous ont fournie, les facilités dont ils nous ont fait bénéficier et les efforts qu’ils ont accomplis dans ce but.

 

Il y a 14 ans, le 13 novembre 1974, j’avais reçu de vous une gracieuse invitation à exposer, devant cette auguste assemblée, la cause de notre peuple palestinien. Me voici de nouveau devant vous, après toutes ces années riches en événements dramatiques, et je constate que de nouveaux peuples occupent désormais leur place parmi vous, couronnement de leurs victoires dans les combats de la liberté et de l’indépendance. Aux représentants de ces peuples, j’adresse les félicitations de notre peuple, et je proclame devant vous tous que je reviens à vous la voix plus haute, la détermination plus ferme et la confiance plus assurée pour affirmer que notre lutte, inévitablement, portera ses fruits. J’affirme que l’Etat de Palestine, dont nous avons proclamé l’établissement lors de notre Conseil national, prendra inévitablement sa place parmi vous pour participer à vos côtés à l’application de la Charte de cette organisation et pour faire respecter la Déclaration des droits de l’homme, pour mettre fin aux tragédies endurées par l’humanité et jeter les bases du droit, de la justice, de la paix et de la liberté pour tous.

 

Il y a 14 ans, lorsque vous nous avez dit, dans la salle de l’Assemblée générale :

 

« Oui à la Palestine et au peuple de Palestine, oui à l’Organisation de libération de la Palestine, oui aux droits nationaux inaliénables du peuple Palestinien », certains s’étaient imaginé que vos résolutions ne seraient suivies d’aucun effet notable. Ils ne comprenaient pas que ces résolutions allaient devenir une des sources les plus vives à laquelle s’abreuverait le rameau d’olivier que je portais ce jour-là, ce rameau qui s’est transformé, après que nous l’ayons arrosé de notre sang, de nos larmes et de notre sueur, en un arbre qui prend ses racines dans la terre, dont les branches s’élancent vers le ciel et qui promet le fruit de la victoire sur l’oppression, la tyrannie et l’occupation. Vous nous avez offert l’espoir du triomphe de la liberté et de la justice. Nous vous avons offert en retour une génération entière des enfants de notre peuple, qui a consacré sa vie à la réalisation de cet espoir, la génération de l’Intifada bénie, qui brandit aujourd’hui la pierre de la patrie pour défendre sa dignité et l’honneur d’appartenir à un peuple assoiffé de liberté et d’indépendance.

 

A vous tous ici présents, je transmets les salutations des enfants de notre peuple héroïque, hommes et femmes, des masses de notre Intifada bénie qui entre dans sa seconde année avec ce grand élan, cette organisation minutieuse et cette pratique éminemment civilisée et démocratique jusque dans la confrontation avec l’occupation, l’exploitation, la tyrannie et les crimes monstrueux quotidiennement commis à leur encontre par les occupants israéliens.

 

A vous tous ici présents, je transmets le salut de nos garçons et de nos filles dans les prisons et les camps de détention collective de l’occupation. A vous tous, je transmets le salut des enfants de la pierre qui défient l’occupation, ses avions et ses chars, et font revivre dans les mémoires l’image nouvelle du David palestinien aux mains nues face à Goliath l’Israélien bardé d’armes.

 

Lors de notre première rencontre, j’avais conclu mon intervention en affirmant, en ma qualité de président de l’OLP et de commandant de la révolution palestinienne, que nous ne voulions pas que soit versée une seule goutte de sang, juif ou arabe, et que nous ne voulions pas que les combats se poursuivent, ne fut-ce qu’une minute. Je m’étais adressé à vous, dans l’espoir que nous Parviendrions à abréger la douleur et les souffrances, à hâter la mise en place des bases d’une paix juste fondée sur la garantie des droits de notre peuple, de ses aspirations et de ses espoirs, comme des droits de tous les peuples, sur un pied d’égalité.

 

Je m’étais adressé à vous pour que vous vous teniez aux côtés de notre peuple en lutte pour l’exercice de son droit à l’autodétermination, pour que vous lui donniez les moyens de retourner de son exil imposé par la force des baïonnettes et de l’arbitraire, pour que vous nous aidiez à mettre fin à la tyrannie imposée à tant de générations de notre peuple, depuis tant de décennies, afin qu’il puisse enfin vivre dans sa patrie, retrouver ses maisons, libre et souverain, jouissant de la Plénitude de ses droits nationaux et humains. Et j’avais, pour finir, affirmé du haut de cette tribune, que la guerre surgissait de Palestine, et que la paix commençait en Palestine.

 

Le rêve que nous caressions alors était d’établir un Etat palestinien démocratique au sein duquel vivraient musulmans, chrétiens et juifs sur un pied d’égalité, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, dans une seule société unifiée, à l’instar d’autres peuples sur cette terre dans notre monde contemporain.

 

Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous entendîmes les responsables israéliens expliquer que ce rêve palestinien, inspiré de l’héritage des messages divins qui ont illuminé le ciel de la Palestine ainsi que des valeurs humaines qui fondent la coexistence au sein d’une société démocratique et libre, était un plan visant à les détruire et à les anéantir.

 

l nous fallait tirer les leçons d’un tel état de fait, constater la distance qui le séparait du rêve. Nous prîmes alors, au sein de l’OLP, l’initiative de procéder à la recherche de formules alternatives réalistes et praticables pour apporter à ce problème une solution fondée sur une justice possible, et non pas sur une justice absolue. Une solution qui puisse garantir les droits de notre peuple à la liberté, la souveraineté et l’indépendance, et qui puisse également garantir à tous la paix, la sécurité et la stabilité, évitant à la Palestine et au Moyen-Orient la poursuite des guerres et des combats qui s’y déroulent depuis 40 ans.

 

Ne sommes-nous pas ceux qui ont pris l’initiative d’invoquer la Charte des Nations Unies et leurs résolutions, la Déclaration universelle des droits de l’homme et la légalité internationale en tant que références de base pour la solution du conflit arabo-israélien ?

 

N’avons-nous pas fait bon accueil à la déclaration commune Vance-Gromyko en 1977, en tant qu’initiative qui pouvait servir de base à un projet de solution pour ce conflit ?.

 

.N’avons-nous pas donné notre accord pour participer à la Conférence de Genève sur la base de la déclaration soviéto-égyptienne de 1977, de façon à progresser vers une solution de paix dans la région ?

 

N’avons-nous pas adopté1e Plan de paix arabe de Fès, en 1982, puis le projet de convocation d’une conférence Internationale de paix sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies et conformément à ses résolutions ?

 

N’avons-nous pas appuyé le Plan Brejnev pour la paix au Moyen-Orient ?

 

N’avons-nous pas accueilli et appuyé la Déclaration de Venise des pays de la Communauté économique européenne concernant les. bases d’une paix juste dans la région ?

 

N’avons-nous pas accueilli et soutenu l’initiative des deux Présidents Gorbatchev et Mitterrand au sujet de la commision préparatoire de la conférence internationale ?

 

N’avons-nous pas fait bon accueil aux dizaines de déclarations et d’initiatives politiques émanant des groupes régionaux, des pays africains, des pays islamiques, des pays non alignés, des pays socialistes, des pays d’Europe et d’autres pays, dans le seul but de parvenir à un règlement pacifique fondé sur la légalité internationale, afin d’instaurer la paix et de résoudre le conflit ?

 

Quelle fut la position d’Israël face à tout cela ? Bien que chacune de ces initiatives, chacun de ces plans, chacune de ces déclarations ait été inspiré par la volonté de prendre en considération le rapport de force politique de même que les revendications et les intérêts de l’ensemble des parties au conflit arabo-israélien, l’attitude d’Israël devant tout cela fut l’escalade de ses projets de colonisation et d’expansion. Elle consista à élargir le champ des destructions et des ruines, et à faire à nouveau couler le sang. Elle consista à multiplier les fronts, jusqu’à y inclure le Liban frère, que les troupes d’occupation envahirent en 1982, avec les conséquences que l’on sait, les massacres comme ceux de Sabra et de Chatila, et les boucheries perpétrées à l’encontre des deux peuples, libanais et palestinien. Israël continue d’occuper une partie du Sud-Liban, et ce pays doit quotidiennement faire face aux raids de l’aviation et aux agressions aériennes, terrestres ou maritimes qui frappent ses villes et ses villages comme elles frappent nos camps dans le sud.

 

Il est triste et regrettable que seul le Gouvernement des Etats-Unis continue à soutenir et à appuyer ces plans israéliens d’agression et d’expansion, et continue à soutenir Israël dans la poursuite de son occupation de nos territoires palestiniens et arabes, dans la poursuite de ses crimes et de sa politique de main de fer contre nos enfants et nos femmes.

 

Il est également douloureux et regrettable que le Gouvernement américain s’obstine à refuser de reconnaître à six millions de Palestiniens le droit à l’autodétermination, qui est un droit sacré pour le peuple américain comme pour tous les peuples de la terre.

 

Je rappelle au peuple américain la position du Président Wilson, père de ces deux principes universels qui régissent les relations internationales que sont l’inadmissibilité de l’acquisition du territoire d’autrui par la force, et le droit des peuples à l’autodétermination. Lorsque notre peuple palestinien fut consulté, en 1919, par l’entremise de la Commission King-Crane, ce sont les Etats-Unis qu’il avait alors choisi pour puissance mandataire mais les circonstances ont fait que ce fut la Grande-Bretagne qui vint prendre cette place. Et je m’adresse aujourd’hui au peuple américain, et je pose cette question : est-il équitable que les principes énoncés à ce propos par le Président Wilson ne soient pas appliqués au peuple palestinien ?

 

Les administrations américaines qui se sont succédées au cours de ces années savent pourtant pertinemment que l’unique acte de naissance de l’Etat d’Israël, c’est la résolution 181 (11) de l’Assemblée générale des Nations Unies, adoptée le 29 novembre 1947 avec le soutien des Etats-Unis et de l’Union soviétique et qui recommandait l’établissement de deux Etats en Palestine, l’un arabe palestinien et l’autre juif. Comment le Gouvernement américain peut-il expliquer sa position, qui consiste à reconnaÎtre la moitié de cette résolution relative à Israël tout en rejetant l’autre moitié relative à l’Etat palestinien ? Mieux encore, comment le Gouvernement américain peut-il expliquer son manque d’empressement à faire appliquer une résolution qu’il a lui-même adoptée et dont il a plus d’une fois réaffirmé la validité face à votre auguste assemblée, à savoir la résolution 194 (111), qui reconnaÎt le droit des Palestiniens au retour dans les foyers dont ils ont été chassés et au recouvrement de leurs biens ou à l’indemnisation de ceux qui ne.souhaiteraient pas revenir ?

 

Le.Gouvernement des Etats-Unis sait bien qu’il ne peut, pas plus qu’aucun autre Etat, s’arroger le droit de fractionner la légalité internationale ni vider de leur sens les jugements du droit international.

 

La lutte continue de notre peuple pour ses droits remonte à des dizaines d’années, au cours desquelles il a consenti des centaines de milliers de martyrs et de bléssés, enduré toutes sortes de souffrances, traversé des tragédies sans jamais défaillir et sans que sa volonté ne s’émousse. Au contraire, il n’a cessé de renforcer sa détermination à demeurer attaché à sa patrie palestinienne et à son identité nationale.

 

Les dirigeants israéliens, en proie à une euphorie trompeuse, s’étaient imaginé qu’après notre départ de Beyrouth l’OLP allait être engloutie par la mer. Ils ne s’attendaient pas à ce que le départ vers les exils se transforme en chemin du retour à la patrie, au véritable champ de bataille, à la Palestine occupée.

 

C’est alors qu’advint l’héroÏque soulèvement populaire à l’intérieur de notre terre occupée, cette Intifada qui s’est levée pour se poursuivre jusqu’à la réalisation de nos objectifs de liberté et d’indépendance nationale.

 

Je m’enorgueillis d’être l’un des fils de ce peuple qui trace avec le sang de ses enfants, de ses femmes et de ses hommes l’admirable épopée de la résistance populaire, réalisant des miracles quotidiens, frisant la légende pour que son Intifada continue, pour qu’elle se développe et s’étende, jusqu’à ce qu’elle impose sa volonté et fasse la preuve que le droit peut l’emporter sur la force.

 

Chaleureuses salutations aux masses de notre peuple qui forgent aujourd’hui cette expérience révolutionnaire et démocratique unique en son genre !

 

C’est cette foi que la machine de guerre israélienne n’a jamais pu ébranler, que les balles de toutes sortes n’ont jamais pu réduire ni terroriser, dont l’ensevelissement des vivants, les os brisés, les avortements provoqués par les gaz et la mainmise sur les ressources en eau n’ont jamais pu venir à bout, et que ni les arrestations, ni les prisons, ni les exils, ni les expulsions hors de la patrie n’ont affaiblie. Quant aux châtiments collectifs, aux dynamitages de maisons, à la fermeture des universités, des écoles, des syndicats, des associations et des institutions, quant à l’interdiction des journaux et au blocus des camps, des villages et des villes, tout cela n’a fait que raffermir cette foi, jusqu’à ce que la révolution embrasse chaque foyer, jusqu’à ce qu’elle s’enracine dans chaque pouce de la terre de la patrie.

 

Un peuple qui a parcouru cet itinéraire, un peuple héritier de cette histoire ne peut être défait. Nulle force et nulle terreur ne sauraient lui faire renier sa foi parfaite en son droit à une patrie comme en son adhésion aux valeurs de la justice, de la paix, de l’amour et de la coexistence tolérante. Et comme le fusil du révolutionnaire nous a protégés, empêchant notre liquidation et l’annihilation de notre identité nationale sur le champ brûlant des combats, nous avons une totale confiance en notre capacité à défendre notre rameau d’olivier sur le champ des batailles politiques. Le ralliement mondial à la justesse de notre cause et en faveur de l’instauration de la paix basée sur la justice démontre sans ambiguïté que le monde sait aujourd’hui qui est le bourreau et qui est la victime, qui est l’agresseur et qui est l’agressé, qui mène la lutte pour la liberté et pour la paix et qui est le terroriste. Et voici que les pratiques quotidiennes des forces d’occupation et des bandes de colons fanatiques et armés contre notre peuple, ses enfants et ses femmes mettent à nu le visage hideux de l’occupation israélienne, le révèlent dans sa vérité d’agresseur.

 

Cette conscience mondiale grandissante a fini par toucher des groupes juifs eux-mêmes, à l’intérieur comme à l’extérieur d’Israël, dont les yeux se sont ouverts à la réalité du problème et à l’essence du conflit, et qui ont pris conscience des pratiques quotidiennes inhumaines qui détruisent la tolérance dans l’âme même du judaïsme. Il est désormais bien difficile, voire impossible, pour un Juif de déclarer son refus de l’oppression raciste et son attachement aux libertés et aux droits de l’homme et de se taire face aux violations israéliennes des droits de l’homme, face aux crimes commis à l’encontre du peuple et de la patrie palestiniens, et plus particulièrement face aux pratiques quotidiennes odieuses des Occupants et des bandes de colons armés.

 

Nous faisons une claire distinction entre le citoyen juif dont les milieux israéliens au pouvoir tentent d’étouffer et de dénaturer la conscience, d’une part, et les pratiques des dirigeants israéliens, d’autre part.

 

Plus encore, nous réalisons qu’il y a en Israël comme hors d’Israël des Juifs nobles et courageux qui n’approuvent pas la politique de répression et les massacres, qui réprouvent la Politique d’expansion, de colonisation et d’expulsion du Gouvernement d’Israël et qui reconnaissent à notre peuple un droit égal à la vie, à la liberté et à l’indépendance. Au nom du peuple palestinien, je les remercie tous pour cette position courageuse et honorable.

 

Notre peuple ne revendique aucun droit qui ne soit le sien, qui ne lui soit reconnu par le droit et les lois internationales. Il ne veut pas d’une liberté au détriment de la liberté d’un autre peuple ni d’un destin qui annulerait celui d’un autre peuple. Notre peuple refuse tout privilège dont il pourrait jouir aux dépens d’un autre peuple, comme il refuse qu’un autre peuple jouisse de privilèges à ses dépens. Notre peuple aspire à l’égalité avec tous les autres peuples, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs. J’adresse cet appel à tous les peuples du monde, et particulièrement à ceux qui ont subi l’occupation nazie, et qui ont alors considéré que leur devoir consistait à tourner la page de la tyrannie et de l’oppression exercées par un peuple sur un autre, et d’apporter aide et soutien à toutes les victimes du terrorisme, du fascisme et du nazisme. J’en appelle à ces peuples pour qu’ils prennent clairement conscience de la responsabilité que l’histoire leur a fait porter à l’égard de notre peuple martyrisé qui réclame pour ses enfants une place au soleil de leur patrie, pour qu’ils puissent y vivre comme les enfants du monde entier, libres sur une terre libre.

 

Il est encourageant de constater que le chemin de notre lutte a atteint ce sommet qu’est l’Intifada dans un climat international caractérisé par des efforts soutenus et sérieux en faveur de la détente et de l’entente internationales et pour le progrès des peuples. C’est avec une grande joie que nous sommes témoins des succès remportés par les Nations Unies et leur secrétaire général dans le cadre de leur contribution efficace à la solution de nombreux problèmes et à l’extinction de nombreux foyers de tension dans le monde, dans ce nouveau climat de concorde internationale.

 

Assurément, il n’est pas possible de consolider ce climat international nouveau et positif sans se tourner vers les problèmes et les foyers de tension éparpillés de par le monde. C’est d’autant plus nécessaire que cela permettra à la conscience humaine de réaliser avec plus d’acuité un bilan de l’activité des hommes et des Etats, et d’entrevoir avec plus de transparence ce que le siècle qui s’approche nous réserve de défis et de responsabilités nouvelles, loin de la guerre et de la destruction, sur le chemin de la liberté, du bien-être, de la paix et du progrès de l’humanité.

 

Nous nous accordons tous ici sur le fait que la question palestinienne constitue le problème des problèmes du monde contemporain. C’est la question la plus anciennement inscrite à l’ordre du jour de vos travaux. C’est le problème régional le plus complexe, le plus ramifié, le plus dangereux pour la paix et la sécurité mondiales. La question palestinienne constitue également une priorité pour les deux superpuissances et tous les Etats conscients de la nécessité d’efforts particuliers pour tracer le chemin d’une solution, sur la base de principes de justice qui constituent en eux-mêmes la meilleure des garanties pour l’extension de la paix à l’ensemble du Moyen-Orient.

 

Nous, dans l’OLP, en tant que direction responsable du peuple de Palestine et de son destin, par fidélité à sa lutte et en hommage au sacrifice de nos martyrs, soucieux de répondre au climat de détente et de concorde et conscients de l’importance de notre contribution aux efforts pacifiques pour trouver une solution politique susceptible de mettre un terme au malheur des guerres et des combats et d’ouvrir la voie à une coexistence pacifique régie par le droit international, nous avons convoqué notre Conseil national palestinien en une session extraordinaire à Alger, entre le 12 et le 15 novembre dernier, et ce dans le but de préciser et de clarifier notre position en tant que protagoniste principal du conflit arabo-israélien, sans la participation et l’accord duquel il ne peut y avoir de solution.

 

J’ai la joie de vous annoncer en toute fierté que notre Conseil national palestinien, par une pratique démocratique totalement libre, assumait ses hautes responsabilités nationales et avait adopté une série de résolutions sérieuses, constructives et responsables. Ces résolutions ont frayé le chemin de l’approfondissement et de la manifestation de notre désir de contribuer à la recherche d’un règlement pacifique garantissant les droits nationaux et politiques de notre peuple ainsi que la sécurité et la paix pour tous.

 

La première et la plus décisive des résolutions prises par notre conseil, c’est la proclamation de l’Etat de Palestine avec pour capitale Al Qods Al Charif, Jérusalem, et ce sur la base du droit naturel, historique et légal du peuple arabe Palestinien à sa patrie, la Palestine. En vertu des sacrifices de générations successives pour la défense de la liberté et de l’indépendance de leur patrie et partant des résolutions des sommets arabes de la force de la légalité internationale telle qu’elle est incarnée dans les résolutions de l’ONU depuis 1947, et en exercice, par le peuple arabe palestinien, de son droit à l’autodétermination, à l’indépendance politique et à la souveraineté sur son sol, conformément à vos résolutions successives.

 

Il m’importe ici, au moment de répéter cette proclamation historique devant famille des nations et maintenant qu’elle est devenue un document officiel des Nations Unies, d’affirmer qu’il s’agit d’une décision sur laquelle nous ne reviendrons jamais et que nous n’arrêterons pas d’oeuvrer à sa réalisation pour venir à bout de l’occupation et pour que notre peuple exerce sa souveraineté dans son Etat.

 

Cet Etat de Palestine est l’Etat des Palestiniens où qu’ils soient. Ils pourront y développer leur identité nationale et culturelle. Ils y jouiront de la pleine égalité des droits et de leurs convictions religieuses et Politiques, ainsi que de leur dignité humaine. Ils y seront protégés par un régime parlementaire et démocratique fondé sur les principes de la liberté d’opinion, la liberté de constituer des partis, la prise en considération par la majorité des droits de la minorité et le respect par la minorité des décisions de la majorité, la justice sociale, l’égalité et l’absence de toute discrimination dans les libertés publiques sur la base de la race, de la religion, de la couleur, ou entre la femme e l’homme, à l’ombre d’une constitution qui assure la primauté de la loi et l’indépendance de la justice, en totale fidélité à l’héritage spirituel de la Palestine, patrimoine fait de tolérance et de cohabitation entre les religions à travers les siècles.

 

L’Etat de Palestine est un Etat arabe, son peuple fait partie intégrante de la nation arabe, de son patrimoine, de sa civilisation et de ses aspirations au progrès social, à l’unité et à la libération. Il se réclame de la Charte de la Ligue des Etats arabes, de la Charte de l’ONU, de la Déclaration universelle des droits de l’homme et des principes du non-alignement..

 

Cet Etat est épris de paix et attaché aux principes de la coexistence pacifique ; il oeuvrera de concert avec tous les Etats et tous les peuples pour instaurer une paix permanente basée sur la justice et le respect des droits.

 

Cet Etat croit à la résolution des conflits régionaux et internationaux par des moyens pacifiques, en application de la Charte des Nations Unies et de leurs résolutions. Il rejette la menace de l’usage de la violence, de la force et du terrorisme, leur utilisation contre la sécurité de son propre territoire ou contre son indépendance politique, ou contre l’intégrité territoriale de tout autre Etat, sans porter atteinte à son droit naturel à défendre son territoire et son indépendance. Cet Etat croit que l’avenir ne réserve que la sécurité à ceux qui auront agi justement, ou auront aspiré à la justice.
Voici l’Etat de Palestine que nous avons proclamé et que nous oeuvrerons à concrétiser, pour qu’il prenne sa place entre les autres pays, qu’il participe et innove dans l’édification d’un monde libre oÙ règnent la justice et la paix. Notre Etat aura son gouvernement provisoire, avec l’aide de Dieu, dans les plus brefs délais. Le Conseil national palestinien a chargé le Comité exécutif de l’OLP d’assumer les responsabilités de ce gouvernement provisoire en attendant sa formation. Pour concrétiser cette décision, notre Conseil national palestinien (CNP) en a adopté une série d’autres dont il importe de souligner ici les plus importantes, pour confirmer notre détermination à aller de l’avant avec sérieux dans la voie de la juste solution pacifique, et à déployer les plus grands efforts pour sa réussite.
Notre Conseil national a affirmé la nécessité de la tenue de la conférence internationale sur la question du Moyen-Orient, dont le coeur est la question de Palestine, sous l’égide des Nations Unies et avec la participation des cinq membres permanents du Conseil de sécurité ainsi que de toutes les parties au conflit dans la région, y compris l’OLP, unique représentant légitime du peuple palestinien, sur un Pied d’égalité. Ceci en considérant que la conférence internationale se tiendra sur la base des deux résolutions du Conseil de sécurité 242 (1967) et 338 (1973), ainsi que sur la base de la garantie des droits nationaux et politiques légitimes du Peuple palestinien, au premier rang desquels son droit à l’autodétermination.
Notre Conseil national a également affirmé la nécessité du retrait d’Israël tous les territoires palestiniens et arabes qu’il a occupés en 1967, y compris la Jérusalem arabe, l’établissement de l’Etat palestinien et l’abolition de toutes 1es mesures de rattachement et d’annexion, ainsi que le démantèlement des colonies édifiées par Israël dans les territoires palestiniens et arabes depuis 1967. Toutes ces exigences ont été formulées par les sommets arabes, et particulièrement par les sommets arabes de Fès et d’Alger.
Notre Conseil national a affirmé la nécessité d’oeuvrer pour placer les territoires palestiniens occupés, y compris la Jérusalem arabe, sous la tutelle des Nations Unies pour une Période limitée. Ce pour protéger notre peuple et créer un climat propice à la réussite des travaux de la conférence internationale, ce pour parvenir à un règlement Politique global et instaurer la sécurité et la paix pour tous, peuples et Etats, au Moyen-Orient, à travers l’acceptation et le consentement mutuels, et afin de permettre à l’Etat de Palestine d’exercer son autorité effective sur ces territoires. Tout ceci également a été affirmé dans le 8 décisions issues des sommets arabes. Notre conseil a aussi affirmé la nécessité de résoudre la question des réfugiés palestiniens, conformément aux décisions des Nations Unies. Il a également affirmé qu’il garantirait la liberté de croyance et de culte dans les Lieux saints de Palestine pour les adeptes de toutes les religions. Notre Conseil national a également confirmé ses décisions précédentes concernant les relations spéciales et privilégiées entre les deux peuples frères, jordanien et palestinien, et que la relation future entre l’Etat de Palestine et 1e Royaume hachémite de Jordanie se fera sur une base confédérale, selon le principe du choix volontaire et libre des deux pays frères. Ceci pour consolider les liens historiques et les intérêts vitaux qui les réunissent.
Le Conseil national a renouvelé sa conviction que le Conseil de sécurité des Nations Unies devait établir et garantir les dispositions de la sécurité et de la paix entre tous les Etats parties au conflit dans la région. Je tiens à souligner ici que ces décisions, ainsi qu’il ressort clairement de leur contenu et de leur formulation, reflètent la fermeté de notre foi dans la paix et la liberté, ainsi que notre profonde conscience du climat de détente internationale, et de l’attachement de la communauté internationale à des solutions équilibrées qui répondent aux aspirations et aux intérêts fondamentaux des parties au conflit. Ces décisions reflètent également le degré de sérieux de la position palestinienne au sujet de la paix, son attachement à la paix et la nécessité de la garantir et de la préserver par le biais du Conseil de sécurité, et sous l’égide des Nations Unies.
Ces résolutions apportent une réponse claire et ferme à tous les alibis et les prétextes colportés par certains Etats au sujet de la position et de la politique de l’Organisation de libération de la Palestine. Alors que notre peuple, par son soulèvement comme par l’intermédiaire de ses représentants au Conseil national, votait pour la paix, confirmant son accord avec la tendance dominante elle-même consolidée par la détente nouvelle dans les relations internationales, propice à la Solution des conflits régionaux et mondiaux par des moyens pacifiques, le Gouvernement israélien, pour sa part, alimente les tendances agressives et expansionnistes ainsi que le fanatisme religieux, confirmant son obstination à choisir l’agression et à nier les droits de notre peuple.
La partie palestinienne a formulé de son côté des positions politiques claires et responsables, conformes à la volonté de la communauté internationale pour aider à la tenue et à la réussite des travaux de la Conférence internationale de paix.
L’appui international, courageux et bienvenu, à la reconnaissance de l’Etat Palestine est la preuve éclatante de la justesse de la voie que nous avons choisie de la crédibilité de nos résolutions et de leur conformité avec la volonté et l’amour de la paix qui animent la communauté internationale.
En dépit de notre grande estime pour ces voix américaines libres qui ont pris l’initiative d’expliquer et de justifier notre position et nos résolutions, l’administration américaine se refuse toujours à appliquer des critères uniques toutes les parties au conflit et continue à nous imposer -et à nous seuls - l’acceptation de positions qui ne sauraient être tranchées avant la négociation et le dialogue dans le cadre de la conférence internationale.
Je tiens ici à rappeler que reconnaÎtre aux deux parties au conflit l’égalité des droits sur la base de la réciprocité constitue la seule approche qui réponde aux diverses interrogations, d’où qu’elles viennent. Et si les Politiques pratiquées sur le terrain reflètent les intentions de ceux qui les conduisent, 1a partie
Palestinienne a plus de raisons de s’inquiéter et de s’interroger au sujet de son propre sort et sur son avenir face à un Etat d’Israël bardé des armes les plus modernes, y compris des armes nucléaires.
Notre Conseil national a renouvelé son engagement vis-à-vis des résolutions des Nations Unies qui affirment le droit des peuples à résister à l’occupation étrangère, à la colonisation et à la discrimination raciale ainsi que leur droit à lutter pour l’indépendance. Il a également renouvelé son refus du terrorisme sous toutes ses formes, y compris le terrorisme d’Etat, confirmant par là son adhésion aux décisions prises à ce sujet : la résolution du sommet arabe d’Alger en 1988, les deux résolutions des Nations Unies, 42/159 de 1987 et 40/61 de 1985, ainsi que ce qui figure à ce sujet dans la Déclaration du Caire du 7 novembre 1985. Cette position est claire et sans équivoque. En dépit de cela, je réaffirme ici une fois encore, en ma qualité de président de l’OLP, que je condamne le terrorisme sous toutes ses formes.
Je salue tous ceux que je vois face à moi dans cette salle, gui ont un jour été accusés d’être des terroristes par leurs bourreaux et leurs colonisateurs au cours des combats menés dans leurs pays pour les libérer du joug de la colonisation. Ce sont aujourd’hui des dirigeants investis de la confiance de leurs peuples et de fidèles et sincères partisans des principes et des valeurs de la justice et de la liberté. Un grand salut aux martyrs qui sont tombés, victimes du terrorisme et des terroristes, au premier rang desquels le compagnon de ma vie, mon adjoint, le martyr-symbole Khalil el Wazir, ainsi que tous les martyrs tombés dans les massacres infligés à notre peuple dans les lieux les plus divers, dans les villes, les villages et les camps de Cisjordanie, de Gaza et du Liban.
La situation dans notre patrie palestinienne ne souffre plus l’attente. Les masses de notre peuple et nos enfants sont à la tête du cortège, portant le flambeau de la liberté, tombant quotidiennement dans la lutte pour chasser les occupants et consolider les fondements de la paix dans leur patrie libre et indépendante aussi bien que dans la région tout entière. Le Conseil national palestinien a ainsi fondé ses résolutions sur le réalisme, prenant en considération les circonstances particulières aux Palestiniens et aux Israéliens ainsi que la longue histoire de tolérance qui les a unis dans le passé.
Les Nations Unies ont à l’égard de notre peuple et de ses droits une responsabilité historique exceptionnelle. Voici plus de 40 ans que les Nations Unies ont décidé, sur la base de la résolution 181 (Il), d’établir deux Etats en Palestine, l’un arabe palestinien et l’autre juif. Et nous voyons qu’en dépit de l’injustice historique qui a frappé notre peuple, cette résolution assure aujourd’hui encore les conditions de légitimité internationale qui garantissent le droit du peuple arabe palestinien à la souveraineté et à l’indépendance nationale.
L’accélération du processus de paix dans la région requiert un effort exceptionnel de la part de toutes les parties concernées et de leurs partenaires internationaux. Je citerai plus précisément les Etats-Unis d’Amérique et l’Union soviétique, investis d’une grande responsabilité vis-à-vis de la cause de la paix dans notre région.
A cette étape, le rôle des Nations Unies et des cinq membres permanents du Conseil de sécurité, celui des blocs et des instances internationales est vital et crucial. C’est pourquoi, j’ai l’honneur, en ma qualité de président du Comité exécutif de l’OLP, qui assume momentanément les responsabilités du gouvernement provisoire de l’Etat de Palestine, de vous présenter l’initiative de paix palestinienne suivante.
Premièrement, que de sérieux efforts soient déployés pour réunir le Comité préparatoire de la Conférence internationale de paix au Moyen-Orient, sous l’égide du Secrétaire général des Nations Unies, et ce, sur la base de l’initiative des deux Présidents, Gorbatchev et Mitterrand, qui a reçu l’appui de nombreux Etats et que le Président Mitterrand a eu l’obligeance d’exposer devant votre assemblée à la du mois de septembre  dernier - initiative préludant à la tenue de la Conférence internationale, qui est appuyée par la totalité des Etats dans le monde, à l’exception du Gouvernement d’Israël.
Deuxièmement, partant de notre foi en le rôle vital des Nations Unies et fort de la confiance que nous accordons à la légalité internationale, nous réclamons une action visant à mettre notre terre palestinienne occupée sous la tutelle momentanée des Nations Unies : que s’y déploient des forces internationales qui protègent notre peuple en même temps qu’elles supervisent le retrait des troupes israélien de notre patrie.
Troisièmement, l’Organisation de libération de la Palestine recherchera un règlement pacifique global avec les parties concernées au conflit arabo-israélien, y compris l’Etat de Palestine, Israël et ses autres voisins, dans le cadre de la conférence internationale de paix au Moyen-Orient, sur la base des résolutions 242 (1967) et 338 (1973) du Conseil de sécurité, de façon à garantir l’égalité et l’équilibre des intérêts et, tout particulièrement, le droit de notre peuple à la liberté et à l’indépendance nationale, ainsi que le respect du droit de toutes les parties au conflit, comme je viens de le dire, à exister dans la paix et la sécurité.
Si ces bases sont adoptées lors de la conférence internationale, nous aurons franchi une étape essentielle en direction de la solution juste, ce qui permettrait de parvenir à un accord sur l’ensemble des dispositions et des arrangements de sécurité et de paix.
J’espère qu’il est bien clair que notre peuple palestinien, qui aspire à la réalisation de ses droits nationaux légitimes, à l’autodétermination, au retour et à la fin de l’occupation de la terre de sa patrie palestinienne, tient à réaliser ces objectifs en continuant à avancer sur la voie pacifique, dans le cadre de la conférence internationale tenue sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies et conformément à sa charte et à ses résolutions.
J’affirme que nous sommes un peuple qui aspire à la paix, comme tous les peuples de la terre, peut-être avec un peu plus d’ardeur, étant donné la longueur de cette épreuve tout au long de ces années et la dureté de la vie que mènent notre peuple et nos enfants, qui ne peuvent jouir d’une vie normale, à l’abri des guerres, des malheurs, de la souffrance et de l’exil, de la dispersion et des difficultés de la vie quotidienne.
Que s’élèvent des voix pour soutenir le rameau d’olivier, pour appuyer la pratique de la coexistence pacifique et pour renforcer le climat de détente internationale. Joignons nos mains et nos efforts pour ne pas laisser passer une occasion historique, qui pourrait ne pas se représenter, de mettre fin à un drame qui n’a que trop duré et qui a coûté le sacrifice de milliers de vies et la destruction de centaines de villages et de villes.
Et si nous tendons la main vers le rameau d’olivier, le rameau de la paix, c’est parce que celui-ci se répand dans nos coeurs à partir de l’arbre de la patrie et de la liberté.
Je suis venu à vous au nom de notre peuple, la main ouverte, pour que nous œuvrions à instaurer une paix véritable, une paix bâtie sur la justice. Sur cette base, je demande aux dirigeants d’Israël de venir ici, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies, pour que nous accomplissions cette paix. Et leur dis, tout comme je vous le dis : notre peuple désire la dignité, la liberté et la paix. Il désire la sécurité pour son Etat tout comme il la désire pour tous Etats et parties au conflit arabo-israélien.
Je m’adresse ici tout particulièrement aux Israéliens de toutes les catégories, de tous les courants et de tous les milieux et, avant tout, aux forces de la démocratie et de la paix, et je leur dis : Venez ! Loin de la peur et de 1a menace, réalisons la paix, loin du spectre des guerres ininterrompues depuis 40 dans le brasier de ce conflit, loin de la menace de nouvelles guerres, qui n’auraient d’autre combustible que nos enfants et vos enfants, venez, faisons la paix, la paix des braves, loin de l’arrogance de la force et des armes de la
destruction, loin de l’occupation, de la tyrannie, de l’humiliation, de la tuerie et de la torture.
Je dis : « O gens du Livre, retrouvez-vous en une seule parole », pour que nous établissions la paix sur la terre de la paix, la terre de Palestine.
« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux et Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! »
Mon Dieu, Tu es la Paix. La Paix vient de Toi. la Paix aboutit à Toi. Seigneur, fais-nous vivre dans la paix et accéder au Paradis, ta demeure, la demeure de la Paix.
Enfin, je dis à notre peuple : l’aube, inéluctablement, vient, et la victoire elle aussi, est déjà en chemin. Je vois la patrie dans vos pierres sacrées ; je vois le drapeau de notre Etat palestinien indépendant flotter sur les hauteurs d la patrie bien-aimée.
Je vous remercie et vous salue, avec la miséricorde de Dieu, et ses bénédictions.




Mohandas Karamchand Gandhi, août 1942Wikipedia

«La parole n'est pas faite pour couvrir la vérité, mais pour la dire ». José Marti

Les Juifs en Palestine,
par le Mahatma Gandhi

[Extrait de "Ma Non-Violence" par le Mahatma Gandhi, édité par Sailesh Kumar Bandopadhaya - Ahmedabad : Navajivan Publishing House - 1960] (SEGAON,  Vol. 74, pp. )  (Texte écrit le 26 novembre 1938, Harijan,  [traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier*]



J'ai reçu plusieurs lettres dans lesquelles on me demande d'exposer mes vues sur la question arabo-juive en Palestine et la persécution anti-juive en Allemagne. Ce n'est pas sans quelque hésitation que je me risque à offrir mes opinions sur cette question très délicate.

Toute ma sympathie est acquise aux Juifs. J'ai connu certains d'entre eux, d'une manière très intime, en Afrique du Sud, et certains d'entre eux sont devenus des amis pour la vie. Grâce à ces amis, j'ai pu mieux connaître la persécution à laquelle ils ont été soumis depuis la lointaine histoire. Ils ont été, en quelque sorte, les intouchables de la Chrétienté. La similarité entre le traitement que les Chrétiens leur ont infligé et celui que les Hindous infligent aux Intouchables est frappante. Un jugement de nature religieuse a été invoqué dans les deux cas pour justifier les traitements inhumains qui ont été infligés aux uns comme aux autres.

A part les amitiés qu'il m'a été donné de nouer avec certains d'entre eux, ma sympathie pour les Juifs ressortit donc à des raisons de caractère universel.

Mais ma sympathie ne me rend pas sourd aux exigences de la justice.

L'appel à un foyer national pour les Juifs ne me séduit guère.

La légitimité en est recherchée dans la Bible et dans la ténacité dont les Juifs ont depuis tout temps fait preuve dans la formulation de leur attachement à un retour en Palestine. Pourquoi ne pourraient-ils pas, comme les autres peuples sur Terre, faire de cette contrée leur pays où naître et où gagner sa vie ? La Palestine appartient aux Arabes de la manière dont l'Angleterre appartient aux Anglais ou la France aux Français. Il serait injuste et inhumain d'imposer (une domination par) les Juifs aux Arabes.

Ce qui se passe en Palestine, de nos jours, ne saurait être justifié au nom d'un quelconque code moral de conduite.

Les mandats n'ont pas d'autre justification que la dernière guerre mondiale (la Première). Ce serait à n'en pas douter un crime contre l'humanité de contraindre ces Arabes si justement fiers à ce que la Palestine soit restituée aux Juifs en tant que leur foyer national, que ce soit partiellement, ou en totalité.

Une alternative bien plus noble serait d'insister sur un traitement équitable des Juifs où qu'ils soient nés et où qu'ils aient été élevés.

Les Juifs nés en France sont Français dans l'exact sens où les Chrétiens nés en France le sont.

Si les Juifs n'ont pas d'autre foyer national que la Palestine, vont-ils accepter l'idée de devoir être contraints à quitter les autres parties du monde où ils sont installés ? Ou bien voudront-ils une double patrie, où ils puissent demeurer selon leur bon plaisir ?

La revendication d'un foyer national pour les Juifs ne fait qu'offrir sur un plateau une justification présentable à l'Allemagne qui expulse ses Juifs.

Mais la persécution allemande des Juifs semble ne pas avoir de parallèle dans l'histoire. Les tyrans de jadis n'étaient jamais allés aussi loin dans leur folie que semble l'avoir fait Adolf Hitler. Et il continue à le faire avec un zèle religieux.

N'est-il pas, en effet, en train de prôner une nouvelle religion faite d'un nationalisme militant et exclusif, au nom duquel toute inhumanité devient un acte d'humanité devant être récompensé, ici et maintenant.

Le crime d'un jeune leader certes intrépide, mais non moins complètement dément, est en train d'être imposé à l'ensemble de son ethnie avec une férocité absolument incroyable. Si jamais une guerre pouvait être justifiée, au nom de l'humanité, et pour elle, une guerre contre l'Allemagne, destinée à prévenir la persécution délibérée d'une race humaine toute ent

ière serait totalement justifiée.

Mais je ne crois en aucune guerre. Discuter le pour et le contre d'une telle guerre est, par conséquent, complètement hors de propos pour moi.

Mais s'il ne peut être question d'une guerre contre l'Allemagne, même avec l'énormité du crime commis contre les Juifs, il ne saurait être question, non plus, d'une alliance avec ce pays.

Comment une alliance pourrait-elle être conclue entre une nation qui revendique la défense de la justice et de la démocratie et une nation qui est l'ennemi déclaré de l'une comme de l'autre ? Ou bien, alors, peut-être l'Angleterre est-elle en train de glisser vers une dictature armée avec tout ce que cela comporte ?

L'Allemagne est en train de démontrer au monde entier comment la violence peut être utilisée efficacement lorsqu'elle n'est entravée par aucune hypocrisie ni aucune faiblesse se faisant passer pour de l'humanisme.

Elle montre aussi à quel point sa violence est hideuse et terrible dans son horrible nudité.

Les Juifs peuvent-ils résister à cette persécution planifiée et éhontée ?

Ont-ils un moyen de préserver leur dignité, et de ne pas tomber dans le désespoir et l'abandon d'eux-mêmes ? Je fais le pari que c'est possible.

Nul être humain croyant en un Dieu vivant ne doit se sentir impuissant ou abandonné.

Jéhovah, le Dieu des Juifs, est un Dieu plus personnel que celui des Chrétiens, des Musulmans ou des Hindous, bien qu'il s'agisse, en fait, par essence, du Dieu commun à tous ces croyants, c'est leur Dieu unique, sans associé et échappant à toute description.

Mais comme les Juifs attribuent à Dieu une personnalité et croient qu'Il commande chacun de leurs actes, ils ne devraient pas se sentir impuissants. Si j'étais juif et né en Allemagne, si j'y gagnais ma vie, je proclamerais que l'Allemagne est mon pays, autant qu'elle peut être le pays de l'aryen gentil le plus baraqué, et je le défierais de me tuer ou de m'enfermer dans sa forteresse ; je refuserais d'être expulsé ou soumis à un traitement discriminatoire.

Et pour ce faire, je n'attendrais pas que mes coreligionnaires juifs viennent me rejoindre dans la résistance civile, mais j'aurais la certitude qu'à la fin du compte les autres seraient amenés à suivre mon exemple…

… Et maintenant, un mot aux Juifs de Palestine.

Mais s'ils doivent absolument considérer la Palestine de la géographie comme leur foyer national,

c'est un péché inexpiable d'y pénétrer à l'ombre du canon britannique. Un acte de nature religieuse ne saurait être posé avec l'assistance des baïonnettes et des bombes. Ils ne peuvent s'installer en Palestine qu'en respect de la bonne volonté des Arabes. Ils devraient s'efforcer de se gagner le coeur des Arabes. C'est le même Dieu qui commande aux coeurs des Arabes et à ceux des Juifs…

Ils trouveront le monde à leurs côtés dans leur aspiration religieuse.

Il y a des centaines de manières de s'entendre avec les Arabes, pour peu qu'ils écartent résolument l'aide que leur apporte la baïonnette britannique.

Telles que les choses se déroulent actuellement, ils sont co-responsables avec les Britanniques de la spoliation d'un peuple qui ne leur a jamais porté un quelconque tort.

Je ne défends pas les excès des Arabes. J'eusse aimé qu'ils eussent adopté la non-violence dans leur résistance à ce qu'ils considèrent à juste titre comme une agression inqualifiable contre leur pays.

Mais si l'on se réfère aux lois généralement admises du bien et du mal, rien ne peut être dit contre la résistance des Arabes à une injustice massive.

Laissons les Juifs qui prétendent être le peuple élu en apporter la preuve par choix qu'ils feront de la non-violence afin de revendiquer une place sur cette terre. Tout pays est le leur, Palestine y comprise, non pas en conséquence d'une agression, mais en vertu d'un service altruiste envers leur prochain. Un ami juif m'a envoyé un livre intitulé "La contribution juive à la civilisation", écrit par un Cecil Roth.

Ce livre énumère tout ce que les Juifs ont apporté à la littérature, aux arts, à la musique, au théâtre, à la science, à la médecine, à l'agriculture etc… de part le monde. Avec un tel héritage, les Juifs sont fondés à refuser d'être traités comme les déchets de l'Occident, d'être méprisés ou traités avec condescendance.

Ils peuvent obtenir le respect et l'attention du monde en se montrant dignes d'avoir été choisis par Dieu, au lieu de tomber dans la déchéance des brutes oubliées de Dieu.

Ils peuvent ajouter à leurs contributions, innombrables et inestimables, (à l'Humanité) celle, suprême, de l'action non-violente.


Note de M. Marcel Charbonnier qui a traduit le texte du Mahatma Gandhi


Tout d'abord je m'excuse pour ce long copier-coller que j'ai tenté de rendre moins austère en mettant en gras quelques passages.
Ce que je veux montrer par ce copier-coller, c'est qu'une grande figure de ce monde, réputée pour sa sagesse et sa non-violence était clairement anti-sioniste, sans mâcher ses mots et sans langue de bois.
Deuxièmement, je veux montrer qu'au début et jusqu'à la moitié du 20è siècle la communauté internationale était loin d'être favorable au projet sioniste. Contrairement à aujourd'hui ou leur propagande a très bien fonctionné et où tout le monde a accepté cet état de fait. Nous voyons même des arabes dire "Après tout c'est chez-eux" et autres foutaises. Je veux montrer qu'il n'y a rien de choquant à soutenir que l'État appelé Israel est illégitime et qu'il n'y a rien d'antisémite  à penser cela. A moins que Gandhi soit antisémite.






Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 07:16



nouvel-ordre-mondial-singe.jpg


Non-alignement, par Eva R-sistons

Bonjour à tous,

Je reçois à l'instant ce communiqué sur le scandale de la S.S., à relayer, je le fais bien volontiers. Les individus courageux, audacieux, indépendants, sont trop rares pour qu'on ne les salue pas, pour qu'on ne soit pas à leur côté quand ils le demandent ! Aujourd'hui, il y a bien sûr les veaux, comme dirait de Gaulle, et puis de plus en plus de courtisans, de laquais, moi je les appelle les rampants, et puis il y a l'élite, la vraie, celle du coeur et du courage, qui refuse.... l'intolérable, la deshumanisation, l'injustice, le mensonge ! C'est à dire vous, moi... hein, on est les meilleurs ! Supercontent


Donc, hier j'ai donné la parole à Aline de Dieguez qui parle si bien des suppliciés de Gaza, auxquels je ne pouvais pas ne pas faire allusion à l'heure où l'on célèbre la chute du mur communiste, en oubliant tous ceux du capitalisme qui poussent comme des champignons, sans parler des ghettos de riches de plus en plus fortifiés. Oui, au moment où l'on célèbre la victoire du capitalisme sur le communisme - qu'en pensent toutes les victimes du Système qui sacrifie le travail au capital ? -, de façon indécente on oublie que le plus scandaleux mur de tous les temps, enferme TOUT un peuple sur ses terres, des terres de plus en plus réduites, privées d'eau, bombardées, asphyxiées, amputées de leurs richesses agricoles ou, en mer, du gaz offshore confisqué, volé, par les adorateurs du Veau d'Or, comme du temps de la Bible (hébraïque). Dieu reconnaîtra les siens ! Il a pesté contre ceux qui délaissaient ses Préceptes pour se prosterner devant l'idole d'or, en appelant clairement à choisir entre Lui ou Mâmon. Israël a encore et toujours "la nuque raide" (ce qui provoque, dans la Bible, la fureur de Dieu), il ne veut encore et toujours rien entendre, tant pis pour lui s'il subit ensuite les conséquences de ses actes, il l'aura cherché. Personne ne versera une larme sur ses malheurs, la coupe est pleine. Un pays qui se donne pour dirigeants des individus qui ne songent, comme Liberman, qu'à reproduire l'horreur d'Hiroshima sur des affamés nullement responsables de la Shoa, se discrédite lui-même et il provoquera tôt ou tard la colère de Celui dont pourtant ils se réclament, mais en piétinant tous les Préceptes divins confiés. Peuple "élu", faut-il le rappeler, pour adorer le Créateur et le réfléter, et qui aujourd'hui se fourvoie dans les crimes les plus abominables aux quatre coins de la planète, en organisant partout la répression contre les peuples avides de liberté, de Justice, en pulvérisant tous les gouvernements populaires, en destabilisant des régions entières, en bâtissant partout des murs, des miradores, en organisant des attentats ciblés contre ceux qui en savent trop ou qui résistent aux abominations du NOM, en formant les gouvernements aux luttes antipopulaires, en formentant conflits ou guerres, en dressant les individus les uns contre les autres pour mieux régner, s'emparer des ressources, contrôler les gazoducs, etc, n'en rajoutez pas, la coupe est pleine. Des voix juives, et non des moindres, s'élèvent prophétiquement pour dénoncer les dérives, pour empêcher les désastres, sauver l'honneur, et même un sioniste pourtant notoire, le juge sud-africain Richard Goldstone, a rédigé un rapport très critique vis-à-vis des méthodes d'Israël (1). 

Donc, comme ce blog n'est pas aligné sur l'information officielle, toujours plus officielle et même caricaturalement comme en ce moment contre le communisme à la faveur de la commémoration de la chute du Mur de Berlin - fort opportunément exploitée en pleine crise du capitalisme -, je me devais de rétablir la vérité et de défendre le système si décrié qui, au moins, avait le mérite de donner à tous du travail, un toit et les nécessaires protections sociales. Mais pas seulement, puisque j'ai aussi écrit un "Les médiaux occidentaux sont... "staliniens"", ce qui est un comble à l'heure où les Médias aux ordres des Dassault ou des Lagardère nous chantent à longueur de reportages les joies de la Liberté. Laquelle, au fait ? Celle des Médias ? On se fout du monde ! Je ne rencontre plus un citoyen qui ne soit dupe - sauf peut-être les vieillards parqués dans les hospices, les mouroirs, dont on se souvient seulement au moment des élections -, même le veau le plus veau reconnaît qu'on ne raconte que des bobards à la télé, ouf ça fait plaisir de voir que les aveugles entr'ouvrent les yeux. Quant à la liberté d'expression, on en découvre, ahuris, tous les jours les limites, même notre charmante Prix Goncourt est rappelée à l'ordre parce qu'elle a la langue trop bien pendue, trop critique à l'égard de Sarkozy "vulgaire et à la mentalité de flic", à l'égard de la nouvelle France "monstrueuse" (comme on la comprend, je vais la quitter pour la même raison, la France des parvenus, vassale et américanisée, ne me convient pas plus qu'à elle), passons sur le reste... Et pour ce qui est des élections "libres", on verra le résultat quand le redécoupage sera effectif, le vote à un tour institué, et les machines électroniques falsifiables en vigueur. Tout cela nous promet des suites épiques, avec un 2e tour dans la rue, thumb-pascontent157.gif
    et, via le Traité de Lisbonne rejeté par les citoyens, des condamnations à mort à la pelle. C'est ça, l'identité de la France via Sarkozy ? Vous la reconnaissez, vous ? Sauve qui peut, comme Marie Ndiaye ! Entre nous, avec ce qu'elle a dit, vous ne la verrez pas à la Télévision de la Pensée Unique staliniennement sarkozienne, mais son livre va se vendre comme des petits pains. Une femme qui a un jugement aussi pertinent, ne peut qu'être pertinente... et impertinente. Salut, petite soeur !!! 0079.gif 

Eh voilà, j'étais partie pour vous dire que ce soir, je laissais la parole à la courageuse spécialiste de la S.S., et à Jean Lévy (encore un Juif qui en a marre des dérives actuelles, vous voyez, ils ne sont pas tous comme Avigdor Liberman ! Et donc, gare aux simplifications abusives pouvant nuire à toute une Communauté,  en mettant tous les Juifs dans le même panier, alors que beaucoup sont de plus en plus réservés face aux crispations du moment). Et puis comme d'habitude de digression en digression... Supercontent

Je vous joins donc les excellents textes trouvés sur le blog d'un militant hors pair, Jean Lévy, dont la soif de justice honore sa Communauté. Découvrez son blog, il vaut le détour. Une parole juste et tranchante, et ça fait du bien. Ce qu'il dit sur les Murs change du concert à sens unique de nos médias de plus en plus "staliniens" !!! Rafraîchissant... applaus.gifapplaus.gifapplaus.gif

Alors bonne plongée, ici dans le Sud on est passé en quelques jours des baignades au froid presque polaire. Les porcs vont donc pouvoir nous apporter leur grippette... Ca fera marcher l'industrie pharmaceutique qui pompe les sous de la S.S. ! Le malheur des uns fait le bonheur des autres.... ranting.gif
ranting.gifranting.gif

Prochain article, toujours à contre-courant: Le débat sur l'identité française. Pfff ! Avec Sarkozy, l'identité française, c'est fini ! A moins bien sûr, comme à l'accoutumée, que l'Actualité ne vienne bousculer mes plans...    smilie   

Au fait, mon camping-car je vais le chercher ce week-end. Bonjour les escapades loin de la douce France de Sarkozy et d'Hortefeux ! En attendant de tout rapatrier ailleurs, comme  la Marie Goncourt.  Mais pas à Berlin ! Au fait, Berlin est, ou ouest ????  Qui lui a posé la question ??? Quelle idée, entre nous, de choisir la grisaille de Berlin !!!! Rien ne vaut le Sud, hein ? Supercontent

Grosses bises à tous, votre Eva qui vous envoie son plus gracieux sourire  ii.gif 



paradis--le.jpg Loin de Berlin, au soleil....

(1) Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu a adopté, vendredi, le rapport de la Mission d'établissement des faits des Nations unies sur l'attaque israélienne contre Gaza, présidée par le juge sud-africain Richard Goldstone.

Le Conseil a adopté à cet effet une résolution par 25 voix pour, 6 contre et 11 abstentions lors d'une session extraordinaire consacrée à «la situation des droits de l'Homme dans les territoires palestiniens occupés, y compris Al-Qods-Est», tenue à la demande de la Palestine appuyée par 19 Etats membres du Conseil et par de nombreux membres observateurs.


Les pays européens se sont abstenus


L'ambassadeur israélien avait demandé le rejet de la résolution, qui, selon lui, «fait le jeu des extrémistes».

La France avait demandé un report du vote pour discuter d'amendements de l'Union européenne, mais cette demande a rencontré l'objection du représentant de l'Egypte.

Cette douzième session extraordinaire du Conseil des droits de l'homme, ouverte jeudi, a été convoquée à la demande de la Palestine, appuyée par 19 Etats membres du Conseil, à savoir le Bahreïn, le Bangladesh, la Bolivie, la Chine, Cuba, Djibouti, l'Egypte, le Gabon, l'Indonésie, la Jordanie, Maurice, le Nicaragua, le Nigéria, le Pakistan, les Philippines, le Qatar, l'Arabie Saoudite et le Sénégal.

La demande a été, également, soutenue par de nombreux pays observateurs.

Le CDH avait, rappelle-t-on, décidé le 2 octobre de reporter à sa 13e session de mars prochain le vote du projet de résolution sur le rapport Goldstone adopté aujourd'hui, avant de décider d'examiner ce texte lors de la session extraordinaire, qui s'achève ce vendredi.

http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Article.asp?id=121295  



                                                  m-ecin-SS-b.jpg



Il faut à la signataire une bonne dose de courage pour avoir écrit ce texte en se nommant.

Merci de faire circuler !!
 
Assurance maladie
 

A TRANSFERER AUTANT DE FOIS QUE VOUS POUVEZ.


L'ASSURANCE MALADIE, 50 secondes de lecture à couper le souffle.


Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer...

a) Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro,

b) Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie ...

c) Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste ...

d) Pour tout traitement de plus de 91 euros, nous en sommes de 18 euros de notre poche,

e) Taxe de 0,50c sur les boîtes

 f) etc.

Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards. Or, savez-vous que :

a) Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n'est pas reversée. 7.8 milliards

b) Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu, n'est pas reversée. 3.5 milliards

c) Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu, n'est pas reversée 1. 6 milliards

d) La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n'est pas reversée 1,2 milliards

e) La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée. 2.0 milliards

 f) Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés 2.1 milliards

g) Retard de paiement par les entreprises 1.9 milliards
 
En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euros.


Conclusion, si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui  9 milliards d'excédent.

Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu.


Faites circuler ce message.

A force de tourner, il arrivera peut-être un jour sur le bureau d'une tête pensante censée passer son temps à gérer l'argent des contribuables. Si les pouvoirs publics étaient vraiment convaincus qu'il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l'assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits !

Cordialement.

Evelyne DUBIN
Secrétaire Générale
Adjointe au Directeur Général
INDL
Institut National du Développement Local
Avenue Michel Serres
BP 32
47901 AGEN Cedex 9
 e.dubin@indl.fr



2605007073554040_1.jpgGo to fullsize image4000380174154040_8.jpg92px-%C3%89pinal_-_L%E2%80%99Oiseau_bleu87px-%C3%89pinal_-_Cendrillon_14.jpg

Images d'Epinal

 

Les « images d’Epinal » étaient, au XIXe siècle, les ‘bandes dessinées’ de l’époque. Elles ‘dessinaient’ l’actualité pour le bon peuple. Par exemple, cette ‘imagerie’ célébrait l'empereur Napoléon Bonaparte, sa famille, ses maréchaux, ses armées et ses victoires.


Ce faisant, l'expression image d'Épinal a pris au fil du temps un sens figuré, qui désigne une vision emphatique, traditionnelle et naïve, qui ne montrait que « le bon côté des choses », telles que les autorités souhaitaient  qu’elles fussent vues. Les colporteurs se chargeaient, ensuite, de diffuser à travers tout le pays, ces ‘bandes dessinées’ coloriées pour la plus grande joie de la population.

 

En cette matière, grâce aux révolutions des sciences et des techniques, l’information visuelle est passée du simple dessin à l’image photographiée et filmée. Et, de nos jours, le pouvoir s’en sert sans compter pour donner à l’actualité le sens qui convient à sa politique.

 

Autant, pour les citoyens,  les paroles « s’envolent » et n’ont plus de crédit, autant l’image fait foi de l’authenticité. Et sans même la truquer, par le truchement de la télé, l’image dûment choisie, impose une vision uniforme de l’actualité, grâce au commentaire parlé ou sous-titré.


Le documentaire récent « Apocalypse » prétend ainsi « nous faire vivre » la ‘réalité’ de la Seconde Guerre mondiale, en exposant des « images d’archives », incontestables, à peine retouchées par la couleur.
Et pourtant, avec les mêmes images, mais avec d’autres commentaires, le sens serait inversé ! Ainsi, dans le film cité, rien qu’en chiffrant les atrocités allemandes  (et pas seulement ‘nazies’), commises en Russie ou en Yougoslavie, le téléspectateur se ferait une opinion sur la guerre, différente de celle donnée par le documentaire dans sa version passée à la télé.


Et, quotidiennement, dans les journaux télévisés, les fameux JT, images et commentaires de l’actualité sont choisis avec soin, pour imposer une seule et même vision des évènements.

 

Imaginons un instant la télé au temps de Vichy et de l’Occupation.


Certes, les images du « Maréchal », auraient tenu des « images d’Epinal », à l’égal des affiches obligatoires du ‘Pétain-aux-yeux-bleus’, qui ornaient bâtiments publics, boutiques et murs de nos villes.
Mais au-delà de cette « saintsulpicerie » larmoyante, comment aurait-on présenté Montoire et la Collaboration ? Sûrement, avec les mêmes mots, utilisés aujourd’hui pour justifier ce qu’on appelle « la réconciliation franco-allemande ». Et nous « montrer » « nos deux grands peuples, jusque là divisés et opposés », l’intérêt « d’agir ensemble dans une Europe unifiée ». Peut-être aurions-nous pu voir des « images de Verdun », pour célébrer la fin de telles « boucheries ». Et le Chef de l’Etat avec le Chancelier se congratuler.

 

Faisons un bond de soixante cinq ans dans le temps.

 

Si aujourd’hui, sur nos écrans de télé, pour évoquer la dernière guerre, nous étaient proposées des « images d’archives », authentiques et non contestées, d’Oradour, la brûlée vive avec la photo du général SS, qui l’a suppliciée, et qui fut, jusqu’aux derniers jours de sa vie, en Allemagne fédérale, totalement protégé… quelle serait notre réaction aux ébats Sarkozy-Merkel, au son de « Deutschland über Alles » (« l’Allemagne au dessus de tout »), l’hymne officiel allemand débaptisé et débarrassé de ses deux premiers couplets ? (1)

  

On pourrait évoquer aussi le « Mur »(2), en montrant une Allemagne de l’Est, la RDA, entièrement dénazifiée, où l’on conduisait les enfants des écoles visiter systématiquement les camps de concentration, transformés en lieu de pèlerinage, et visionner la montée d’Hitler au pouvoir et la foule allemande déferlante qui l’encensait. Et de l’autre, en  République Fédérale, la RFA, où régnait un Blobke, un dignitaire nazi, second du chancelier Adenauer, un ancien chef SS diriger les services de Renseignements, les maîtres de forges, les Krupp, les Thyssen, tous ceux qui ont porté Hitler au pouvoir, diriger toujours l’économie. Devant un tel spectacle, librement exposé, que penseraient les Français ?

 

« Sage comme une image » n’est plus l’expression adaptée à notre temps.

 

(1) Depuis 1991, l’hymne officiel allemand se compose donc uniquement du troisième et dernier couplet. Celui-ci commence par les paroles « Einigkeit und Recht und Freiheit » (Unité et Justice et Liberté). En Allemagne, bien que cela ne soit pas passible de poursuites, utiliser le premier couplet est généralement perçu comme l'expression de vues politiques très à droite. (Wikipédia)

 

(2) Selon une étude récente de l’institut Forsa, alors qu’en 1989, 71% des Allemands de l’Est estimaient que leur vie allait s’améliorer suite à la chute du mur, ils ne sont plus que 39 % à juger leur situation meilleure aujourd’hui.

 

Jean LEVY 

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article---39196130.html
http://eldiablo.over-blog.org/article-les-images-d-hier-et-d-aujourd-hui--39199937.html
 

300px-Images_d%27Epinal.jpg300px-Images_d%27Epinal.jpg
wikipedia.
L'expression image d'Épinal a pris au fil du temps un sens figuré, qui désigne une vision emphatique, traditionnelle et naïve, qui ne montre que le bon côté des choses.


Mardi 10 Novembre 2009 

 

Article de Mara Gergolet dans le Corriere della Sera du 23 janvier 2009
Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

Combien de morts peuvent causer les privatisations? Ou mieux – si on peut faire le compte – quel a été le coût en vies humaines du passage du communisme au capitalisme?

Ou encore: peut-on mesurer les effets des recettes économiques dictées par les Eltsiniens (et les Clintoniens) dans le cadre de la transition des années 1990?  Le compte a été fait. Publié dans une des plus prestigieuses revues médicales internationales, la revue anglaise Lancet, 4 ans de travail, des modèles mathématiques complexes, se basant sur les données de l'Unicef sur la période 1989-2002. La conclusion: les politiques de privatisation de masse dans les pays d'ex-URSS et en Europe de l'Est ont abouti à augmentation de la mortalité de 12,8%. Ou encore, elles ont causé la mort prématurée d'1 million de personnes.

Cela ne veut pas dire que des estimations n'avaient pas déjà été faites. L'agence de l'ONU pour le développement, l'Undp, en 1999 avait compté 10 millions de personnes disparues dans le choc du changement de régime, et l'Unicef même avait parlé de 3 millions de victimes.

L'étude de Lancet (réalisée par David Stucker, sociologue à Oxford, Lawrence King, de l'Université de Cambridge, et Martin McKee, de la London School of Hygiene and Tropical Medecine) part au contraire d'une question différente: pouvait-on éviter un nombre aussi important de victimes, et sont-elles à mettre sur le dos de stratégies économique précises? La réponse est oui. Et c'est la « vitesse » des privatisations qui – selon Lancet – explique les différences de taux de mortalité entre les pays étudiés. On mourait plus là où a été adoptée la « shock therapy »: en Russie entre 1991 et 1994 l'espérance de vie a diminué de 5 ans.

Dans les pays plus « lents », au contraire, comme en Slovénie, Croatie, Pologne, elle a augmenté de quasiment un an.(..)

Et le cas russe, où ont été « vendues 112 000 entreprises d'Etat » entre 1991 et 1994 contre 640 en Biélorussie, et où le taux de mortalité a augmenté quatre fois plus vite [qu'en Biélorussie]?
La faute au mode d'alimentation russe (sic), déclare Sachs, mais plus encore à l'effondrement de l'empire, et « aux aides refusées par les occidentaux à Moscou », « de sorte qu'en 1994 j'ai démissionné de mon poste de conseiller du Kremlin ».Son vieil ennemi, le Prix Nobel Joseph Stiglitz, ne se prive pas de l'enfoncer :« Lancet a raison, la Pologne a été un exemple de politiques graduelles. Quant à la shock therapy, si on y regarde de plus près, cela a été un désastre. De la pure idéologie, qui a déformé de bonnes analyses économiques. ».

Il y a également un autre élément qui sort de l'enquête: le lien chômage/mortalité en ex-URSS.

« Le pourquoi est évident: c'était les usines qui souvent garantissaient les soins médicaux », déclare Stuckler. Avec leurs fermetures en ex-URSS, c'est aussi le système de protection sociale qui s'est écroulé. Des chiffres impressionants de morts dûs à l'alcool, de suicides. « Alors que là où existaient de forts réseaux sociaux – comme en République Tchèque où 48% des personnes soient faisaient partie d'un syndicat soit allait à l'Église – l'impact a été quasi nul. »( ..)

A Ljubljana, le sociologue Vlado Miheljak rappelle que « parmi les raisons du succès slovène, à part la plus intégration à l'Ouest, il y avait surtout la lenteur. Alors, tout le monde nous critiquait parce que nous ne privatisations pas comme les hongrois, comme les tchèques. Alors que c'est sûrement ce qui nous a sauvé. »

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article--le-prix-de-la-chute-du-mur-de-berlin-10-millions-de-morts-39166816.html, publié sur le blog de Jean Lévy

 


conditionnement-j.jpg

Médias occidentaux "staliniens", suite :

On rappelle qu’il n’y a pas d’alternative à l’ordre social existant si dur soit-il. Il reste le meilleur. La preuve ? La chute du mur de Berlin !

Ne pas oublier qu’il ne se franchissait que dans un seul sens, d’Est en Ouest, preuve s’il en est que le système communiste de la RDA était bien pire que le capitalisme de l’Ouest qui connaît, sans doute, des crises, mais sait se rétablir et se régénérer. Comment oublier la liesse des Allemands de l’Est se ruant vers l’Ouest au soir du 9 octobre 1989 ?

Ainsi, pour ceux qui souhaiteraient un changement économique et social, le régime de la RDA est-il donc agité comme un épouvantail pour nier toute possibilité d’une autre voie que celle de l’ultra libéralisme. Qui souhaiterait, en effet, vivre dans un tel régime policier ? Mais l’ultra-libéralisme est-il pour autant le seul avenir de l’homme ?

Le comble, tout de même, dans cette mobilisation insensée de toutes les chaînes de Radio France, n’est-il pas, par le symbole de ce programme unique, d’avoir offert, pour dénoncer le régime de liberté d’expression muselée qu’était la RDA, une imitation du fonctionnement de ses médias réduits à n’être que la voix unique de son maître unique, le parti communiste ?

Paul Villach, sur le blog de Jean Lévy


http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article--radio-france-et-le-leurre-de-la-vaccine-39168031.html


250px-Bundesarchiv_Bild_183-K1102-032%2C
Arafat à Berlin en 1971, Wikipedia

Reçu ces lignes à propos de l'anniversaire de la mort d'Arafat:

La Résistance à l'occupation est un droit légitime, c'est pourquoi la Nation
Palestinienne ne devrait jamais accepter un Bantoustan en Palestine. UNIISSONS NOUS POUR LA PAIX DANS LA JUSTICE POUR TOUS, CAR LE NÉOFASCISME NE PASSERA JAMAIS PLUS !



L'indifférence des uns et la connivence et ou la lâcheté des autres devant le chantage et les menaces d'Adolphe HITLER ont facilité la signature du traité de MUNICH le 30 septembre 1938 ce que lui a laissé le champ libre pour déclencher la 2ème Guerre Mondiale suite à laquelle presque 60 millions d'êtres humains ont perdu la vie dont plus de 25 millions de Russes (URSS) et 18 millions de Chinois, des personnes de confession chrétienne, juive, musulmane, hindouïste, boudhiste et surtout des noirs et ceux de teints basanés : les tziganes...


Aujourd'hui, si les forces de la paix et de la justice cèdent devant le chantage et les menaces des malfaiteurs, des terroristes et des dictateurs néo-fascistes de tout acabit qui veulent créer une APOCALYPSE, quel sort réserverons-nous aux générations futures ?


L'empire du mal qui est né de la haine vis-à-vis les Indiens et les Noirs occupe plusieurs pays dans le monde par l'intermédiaire de ses bases militaires stationnées dans ceux-ci. Cet empire croit pouvoir dominer la planète avec ses 7 flottes navales et ses 7 commandements militaires régionaux.


La véritable Communauté internationale laissera-t-elle les mains libres aux néo-fascistes qui gouvernent les États-Unis d'Amérique mettre notre planète à feu et à sang et créer ainsi une apocalypse sans qu'elle ne réagisse face à leurs crimes ? J'ose espérer que non !


C'est pourquoi,  je crois qu'il est de l'obligation des Peuples occidentaux et du devoir des Peuples du Sud et de l'Est d'aider les forces progressistes des États-Unis d'Amérique dans leur lutte contre les néo-fascistes qui gouvernent leur pays afin de pouvoir se débarrasser pacifiquement d'eux et ce, avant même qu'ils ne commettent l'irréparable et qu'il n'y ait plus de possibilité de réparer les dégâts pour sauver notre petite Planète d'une Apocalypse certaine...


Ali Dahan, Ph.D. , Défenseur des Droits Humains, Apolitique

Pacifiste mais jamais passif face à l'injustice



Silence médias: Anniversaire, le 11 novembre,
de la mort d'un grand résistant: ARAFAT


180px-Arafat-young.jpgArafatEconomicForum.jpg250px-Husayni.jpg
Wikipedia, Arafat



Discours de Yasser Arafat devant l’Assemblée générale des Nations unies, Genève, 13 décembre 1988

 

« Quand je désespère, je me souviens que tout au long de l’Histoire, la voie de la vérité et de l’amour a toujours triomphé. Il y a dans ce monde, des tyrans et des assassins et pendant un temps, ils peuvent nous sembler invincibles mais à la fin, ils tombent toujours. Pensez toujours à cela » Mahatma GANDHI

Monsieur le Président, Messieurs les représentants (..)

 

Ma rencontre avec vous aujourd’hui à Genève, après qu’une injuste décision américaine m’eut empêché d’aller vous rencontrer à New York, est donc pour moi source de fierté et de joie.. Fierté d’être avec vous, parmi vous, vous qui êtes la plus haute des tribunes pour toutes les causes de justice et de paix dans le monde. (..)

 

Notre peuple palestinien se souviendra toujours de cette auguste assemblée, de ces nations amies debout ici avec le droit et la justice, défendant les valeurs et les principes au service desquels l’Organisation des Nations Unies a été fondée. Tous les peuples qui subissent l’injustice, l’oppression et l’occupation et qui comme notre peuple palestinien, luttent pour la liberté, la dignité et la vie, y puiseront confiance et assurance (..)

 

J’affirme ici aussi notre solidarité et notre appui aux mouvements de libération en Namibie et en Afrique du Sud, dans leur lutte, ainsi que notre appui aux pays africains de la ligne de front face aux agressions perpétrées par le régime raciste d’Afrique du Sud.

(..)  Me voici de nouveau devant vous, après toutes ces années riches en événements dramatiques, et je constate que de nouveaux peuples occupent désormais leur place parmi vous, couronnement de leurs victoires dans les combats de la liberté et de l’indépendance.(..) J’affirme que l’Etat de Palestine...fera respecter la Déclaration des droits de l’homme, pour mettre fin aux tragédies endurées par l’humanité et jeter les bases du droit, de la justice, de la paix et de la liberté pour tous.

 

Il y a 14 ans, lorsque vous nous avez dit, dans la salle de l’Assemblée générale : « Oui à la Palestine et au peuple de Palestine, oui à l’Organisation de libération de la Palestine, oui aux droits nationaux inaliénables du peuple Palestinien », certains s’étaient imaginés que vos résolutions ne seraient suivies d’aucun effet notable. Ils ne comprenaient pas que ces résolutions allaient devenir une des sources les plus vives à laquelle s’abreuverait le rameau d’olivier que je portais ce jour-là (.. ) Vous nous avez offert l’espoir du triomphe de la liberté et de la justice (..) 

 

A vous tous, je transmets le salut des enfants de la pierre qui défient l’occupation, ses avions et ses chars, et font revivre dans les mémoires l’image nouvelle du David palestinien aux mains nues face à Goliath l’Israélien bardé d’armes.

 

(..) Nous ne voulions pas que soit versée une seule goutte de sang, juif ou arabe. Je m’étais adressé à vous, dans l’espoir que nous Parviendrions à hâter la mise en place des bases d’une paix juste fondée sur la garantie des droits de notre peuple, de ses aspirations et de ses espoirs, comme des droits de tous les peuples, sur un pied d’égalité. (..)

 

 

Le rêve que nous caressions alors était d’établir un Etat palestinien démocratique au sein duquel vivraient musulmans, chrétiens et juifs sur un pied d’égalité, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, dans une seule société unifiée, à l’instar d’autres peuples sur cette terre dans notre monde contemporain.

 

Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous entendîmes les responsables israéliens expliquer que ce rêve palestinien, inspiré de l’héritage des messages divins qui ont illuminé le ciel de la Palestine ainsi que des valeurs humaines qui fondent la coexistence au sein d’une société démocratique et libre, était un plan visant à les détruire et à les anéantir.

 

Il nous fallait tirer les leçons d’un tel état de fait, constater la distance qui le séparait du rêve. Nous prîmes alors, au sein de l’OLP, l’initiative de procéder à la recherche de formules alternatives réalistes et praticables pour apporter à ce problème une solution fondée sur une justice possible, et non pas sur une justice absolue. Une solution qui puisse garantir les droits de notre peuple à la liberté, la souveraineté et l’indépendance, et qui puisse également garantir à tous la paix, la sécurité et la stabilité, évitant à la Palestine et au Moyen-Orient la poursuite des guerres et des combats qui s’y déroulent depuis 40 ans.

 

Ne sommes-nous pas ceux qui ont pris l’initiative d’invoquer la Charte des Nations Unies et leurs résolutions, la Déclaration universelle des droits de l’homme et la légalité internationale en tant que références de base pour la solution du conflit arabo-israélien ?

 

N’avons-nous pas fait bon accueil à la déclaration commune Vance-Gromyko en 1977, en tant qu’initiative qui pouvait servir de base à un projet de solution pour ce conflit ?.

 

.N’avons-nous pas donné notre accord pour participer à la Conférence de Genève sur la base de la déclaration soviéto-égyptienne de 1977, de façon à progresser vers une solution de paix dans la région ?

 

N’avons-nous pas adopté1e Plan de paix arabe de Fès, en 1982, puis le projet de convocation d’une conférence Internationale de paix sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies et conformément à ses résolutions ?

 

N’avons-nous pas appuyé le Plan Brejnev pour la paix au Moyen-Orient ?

 

N’avons-nous pas accueilli et appuyé la Déclaration de Venise des pays de la Communauté économique européenne concernant les. bases d’une paix juste dans la région ?

 

N’avons-nous pas accueilli et soutenu l’initiative des deux Présidents Gorbatchev et Mitterrand au sujet de la commision préparatoire de la conférence internationale ?

 

N’avons-nous pas fait bon accueil aux dizaines de déclarations et d’initiatives politiques émanant des groupes régionaux, des pays africains, des pays islamiques, des pays non alignés, des pays socialistes, des pays d’Europe et d’autres pays, dans le seul but de parvenir à un règlement pacifique fondé sur la légalité internationale, afin d’instaurer la paix et de résoudre le conflit ?

 

Quelle fut la position d’Israël face à tout cela ? Bien que chacune de ces initiatives, chacun de ces plans, chacune de ces déclarations ait été inspiré par la volonté de prendre en considération le rapport de force politique de même que les revendications et les intérêts de l’ensemble des parties au conflit arabo-israélien, l’attitude d’Israël devant tout cela fut l’escalade de ses projets de colonisation et d’expansion. Elle consista à élargir le champ des destructions et des ruines, et à faire à nouveau couler le sang. Elle consista à multiplier les fronts, jusqu’à y inclure le Liban frère, que les troupes d’occupation envahirent en 1982, avec les conséquences que l’on sait, les massacres comme ceux de Sabra et de Chatila, et les boucheries perpétrées à l’encontre des deux peuples, libanais et palestinien. Israël continue d’occuper une partie du Sud-Liban, et ce pays doit quotidiennement faire face aux raids de l’aviation et aux agressions aériennes, terrestres ou maritimes qui frappent ses villes et ses villages comme elles frappent nos camps dans le sud.

 

Il est triste et regrettable que seul le Gouvernement des Etats-Unis continue à soutenir et à appuyer ces plans israéliens d’agression et d’expansion, et continue à soutenir Israël dans la poursuite de son occupation de nos territoires palestiniens et arabes, dans la poursuite de ses crimes et de sa politique de main de fer contre nos enfants et nos femmes.

 

Il est également douloureux et regrettable que le Gouvernement américain s’obstine à refuser de reconnaître à six millions de Palestiniens le droit à l’autodétermination, qui est un droit sacré pour le peuple américain comme pour tous les peuples de la terre.

 

Je rappelle au peuple américain la position du Président Wilson, père de ces deux principes universels qui régissent les relations internationales que sont l’inadmissibilité de l’acquisition du territoire d’autrui par la force, et le droit des peuples à l’autodétermination. Lorsque notre peuple palestinien fut consulté, en 1919, par l’entremise de la Commission King-Crane, ce sont les Etats-Unis qu’il avait alors choisi pour puissance mandataire mais les circonstances ont fait que ce fut la Grande-Bretagne qui vint prendre cette place. Et je m’adresse aujourd’hui au peuple américain, et je pose cette question : est-il équitable que les principes énoncés à ce propos par le Président Wilson ne soient pas appliqués au peuple palestinien ?

 

Les administrations américaines qui se sont succédées au cours de ces années savent pourtant pertinemment que l’unique acte de naissance de l’Etat d’Israël, c’est la résolution 181 (11) de l’Assemblée générale des Nations Unies, adoptée le 29 novembre 1947 avec le soutien des Etats-Unis et de l’Union soviétique et qui recommandait l’établissement de deux Etats en Palestine, l’un arabe palestinien et l’autre juif. Comment le Gouvernement américain peut-il expliquer sa position, qui consiste à reconnaÎtre la moitié de cette résolution relative à Israël tout en rejetant l’autre moitié relative à l’Etat palestinien ? Mieux encore, comment le Gouvernement américain peut-il expliquer son manque d’empressement à faire appliquer une résolution qu’il a lui-même adoptée et dont il a plus d’une fois réaffirmé la validité face à votre auguste assemblée, à savoir la résolution 194 (111), qui reconnaÎt le droit des Palestiniens au retour dans les foyers dont ils ont été chassés et au recouvrement de leurs biens ou à l’indemnisation de ceux qui ne.souhaiteraient pas revenir ?

 

Le.Gouvernement des Etats-Unis sait bien qu’il ne peut, pas plus qu’aucun autre Etat, s’arroger le droit de fractionner la légalité internationale ni vider de leur sens les jugements du droit international.

 

La lutte continue de notre peuple pour ses droits remonte à des dizaines d’années, au cours desquelles il a consenti des centaines de milliers de martyrs et de bléssés, enduré toutes sortes de souffrances, traversé des tragédies sans jamais défaillir et sans que sa volonté ne s’émousse. Au contraire, il n’a cessé de renforcer sa détermination à demeurer attaché à sa patrie palestinienne et à son identité nationale.

 

Les dirigeants israéliens, en proie à une euphorie trompeuse, s’étaient imaginé qu’après notre départ de Beyrouth l’OLP allait être engloutie par la mer. Ils ne s’attendaient pas à ce que le départ vers les exils se transforme en chemin du retour à la patrie, au véritable champ de bataille, à la Palestine occupée.

 

C’est alors qu’advint l’héroÏque soulèvement populaire à l’intérieur de notre terre occupée, cette Intifada qui s’est levée pour se poursuivre jusqu’à la réalisation de nos objectifs de liberté et d’indépendance nationale.

 

Je m’enorgueillis d’être l’un des fils de ce peuple qui trace avec le sang de ses enfants, de ses femmes et de ses hommes l’admirable épopée de la résistance populaire, réalisant des miracles quotidiens, frisant la légende pour que son Intifada continue, pour qu’elle se développe et s’étende, jusqu’à ce qu’elle impose sa volonté et fasse la preuve que le droit peut l’emporter sur la force.

 

Chaleureuses salutations aux masses de notre peuple qui forgent aujourd’hui cette expérience révolutionnaire et démocratique unique en son genre !

 

C’est cette foi que la machine de guerre israélienne n’a jamais pu ébranler, que les balles de toutes sortes n’ont jamais pu réduire ni terroriser, dont l’ensevelissement des vivants, les os brisés, les avortements provoqués par les gaz et la mainmise sur les ressources en eau n’ont jamais pu venir à bout, et que ni les arrestations, ni les prisons, ni les exils, ni les expulsions hors de la patrie n’ont affaiblie. Quant aux châtiments collectifs, aux dynamitages de maisons, à la fermeture des universités, des écoles, des syndicats, des associations et des institutions, quant à l’interdiction des journaux et au blocus des camps, des villages et des villes, tout cela n’a fait que raffermir cette foi, jusqu’à ce que la révolution embrasse chaque foyer, jusqu’à ce qu’elle s’enracine dans chaque pouce de la terre de la patrie.

 

Un peuple qui a parcouru cet itinéraire, un peuple héritier de cette histoire ne peut être défait. Nulle force et nulle terreur ne sauraient lui faire renier sa foi parfaite en son droit à une patrie comme en son adhésion aux valeurs de la justice, de la paix, de l’amour et de la coexistence tolérante. Et comme le fusil du révolutionnaire nous a protégés, empêchant notre liquidation et l’annihilation de notre identité nationale sur le champ brûlant des combats, nous avons une totale confiance en notre capacité à défendre notre rameau d’olivier sur le champ des batailles politiques. Le ralliement mondial à la justesse de notre cause et en faveur de l’instauration de la paix basée sur la justice démontre sans ambiguïté que le monde sait aujourd’hui qui est le bourreau et qui est la victime, qui est l’agresseur et qui est l’agressé, qui mène la lutte pour la liberté et pour la paix et qui est le terroriste. Et voici que les pratiques quotidiennes des forces d’occupation et des bandes de colons fanatiques et armés contre notre peuple, ses enfants et ses femmes mettent à nu le visage hideux de l’occupation israélienne, le révèlent dans sa vérité d’agresseur.

 

Cette conscience mondiale grandissante a fini par toucher des groupes juifs eux-mêmes, à l’intérieur comme à l’extérieur d’Israël, dont les yeux se sont ouverts à la réalité du problème et à l’essence du conflit, et qui ont pris conscience des pratiques quotidiennes inhumaines qui détruisent la tolérance dans l’âme même du judaïsme. Il est désormais bien difficile, voire impossible, pour un Juif de déclarer son refus de l’oppression raciste et son attachement aux libertés et aux droits de l’homme et de se taire face aux violations israéliennes des droits de l’homme, face aux crimes commis à l’encontre du peuple et de la patrie palestiniens, et plus particulièrement face aux pratiques quotidiennes odieuses des Occupants et des bandes de colons armés.

 

Nous faisons une claire distinction entre le citoyen juif dont les milieux israéliens au pouvoir tentent d’étouffer et de dénaturer la conscience, d’une part, et les pratiques des dirigeants israéliens, d’autre part.

 

Plus encore, nous réalisons qu’il y a en Israël comme hors d’Israël des Juifs nobles et courageux qui n’approuvent pas la politique de répression et les massacres, qui réprouvent la Politique d’expansion, de colonisation et d’expulsion du Gouvernement d’Israël et qui reconnaissent à notre peuple un droit égal à la vie, à la liberté et à l’indépendance. Au nom du peuple palestinien, je les remercie tous pour cette position courageuse et honorable.

 

Notre peuple ne revendique aucun droit qui ne soit le sien, qui ne lui soit reconnu par le droit et les lois internationales. Il ne veut pas d’une liberté au détriment de la liberté d’un autre peuple ni d’un destin qui annulerait celui d’un autre peuple. Notre peuple refuse tout privilège dont il pourrait jouir aux dépens d’un autre peuple, comme il refuse qu’un autre peuple jouisse de privilèges à ses dépens. Notre peuple aspire à l’égalité avec tous les autres peuples, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs. J’adresse cet appel à tous les peuples du monde, et particulièrement à ceux qui ont subi l’occupation nazie, et qui ont alors considéré que leur devoir consistait à tourner la page de la tyrannie et de l’oppression exercées par un peuple sur un autre, et d’apporter aide et soutien à toutes les victimes du terrorisme, du fascisme et du nazisme. J’en appelle à ces peuples pour qu’ils prennent clairement conscience de la responsabilité que l’histoire leur a fait porter à l’égard de notre peuple martyrisé qui réclame pour ses enfants une place au soleil de leur patrie, pour qu’ils puissent y vivre comme les enfants du monde entier, libres sur une terre libre. (..)

 

Nous nous accordons tous ici sur le fait que la question palestinienne constitue le problème des problèmes du monde contemporain. C’est la question la plus anciennement inscrite à l’ordre du jour de vos travaux. C’est le problème régional le plus complexe, le plus ramifié, le plus dangereux pour la paix et la sécurité mondiales. (..)

 

Notre Conseil national palestinien, par une pratique démocratique totalement libre avait adopté une série de résolutions sérieuses, constructives et responsables. Ces résolutions ont frayé le chemin de l’approfondissement et de la manifestation de notre désir de contribuer à la recherche d’un règlement pacifique garantissant les droits nationaux et politiques de notre peuple ainsi que la sécurité et la paix pour tous.

 

La première et la plus décisive des résolutions prises par notre conseil, c’est la proclamation de l’Etat de Palestine avec pour capitale Al Qods Al Charif, Jérusalem.. en vertu des sacrifices de générations successives (..) et du  droit à l’autodétermination, à l’indépendance politique et à la souveraineté sur son sol, conformément à vos résolutions successives.  

 

Cet Etat de Palestine est l’Etat des Palestiniens où qu’ils soient. Ils pourront y développer leur identité nationale et culturelle. Ils y jouiront de la pleine égalité des droits et de leurs convictions religieuses et Politiques, ainsi que de leur dignité humaine. Ils y seront protégés par un régime parlementaire et démocratique fondé sur les principes de la liberté d’opinion, la liberté de constituer des partis, la prise en considération par la majorité des droits de la minorité et le respect par la minorité des décisions de la majorité, la justice sociale, l’égalité et l’absence de toute discrimination dans les libertés publiques sur la base de la race, de la religion, de la couleur, ou entre la femme e l’homme, à l’ombre d’une constitution qui assure la primauté de la loi et l’indépendance de la justice, en totale fidélité à l’héritage spirituel de la Palestine, patrimoine fait de tolérance et de cohabitation entre les religions à travers les siècles.

 

L’Etat de Palestine est un Etat arabe, son peuple fait partie intégrante de la nation arabe, de son patrimoine, de sa civilisation et de ses aspirations au progrès social, à l’unité et à la libération. Il se réclame de la Charte de la Ligue des Etats arabes, de la Charte de l’ONU, de la Déclaration universelle des droits de l’homme et des principes du non-alignement..

 

Cet Etat est épris de paix et attaché aux principes de la coexistence pacifique ; il oeuvrera de concert avec tous les Etats et tous les peuples pour instaurer une paix permanente basée sur la justice et le respect des droits.


Notre Conseil national a également affirmé la nécessité du retrait d’Israël tous les territoires palestiniens et arabes qu’il a occupés en 1967, y compris la Jérusalem arabe, l’établissement de l’Etat palestinien et l’abolition de toutes 1es mesures de rattachement et d’annexion, ainsi que le démantèlement des colonies édifiées par Israël dans les territoires palestiniens et arabes depuis 1967. Toutes ces exigences ont été formulées par les sommets arabes (..)
Le Conseil national a renouvelé sa conviction que le Conseil de sécurité des Nations Unies devait établir et garantir les dispositions de la sécurité et de la paix entre tous les Etats parties au conflit dans la région. (..) Ces résolutions apportent une réponse claire et ferme à tous les alibis et les prétextes colportés par certains Etats au sujet de la position et de la politique de l’Organisation de libération de la Palestine. Alors que notre peuple, par son soulèvement comme par l’intermédiaire de ses représentants au Conseil national, votait pour la paix (..),  le Gouvernement israélien, pour sa part, alimente les tendances agressives et expansionnistes.  La partie palestinienne a formulé de son côté des positions politiques claires et responsables. l’administration américaine se refuse toujours à appliquer des critères uniques pour toutes les parties au conflit (..) Je tiens ici à rappeler que reconnaître aux deux parties au conflit l’égalité des droits sur la base de la réciprocité constitue la seule approche  (face à un) Etat d'Israël bardé des armes les plus modernes, y compris  nucléaires. Notre Conseil national a renouvelé son engagement vis-à-vis des résolutions des Nations Unies qui affirment le droit des peuples à résister à l’occupation étrangère, à la colonisation et à la discrimination raciale ainsi que leur droit à lutter pour l’indépendance. Il a également renouvelé son

refus du terrorisme sous toutes ses formes, y compris le terrorisme d’Etat (..) Je salue tous ceux que je vois face à moi dans cette salle, qui ont un jour été accusés d’être des terroristes par leurs bourreaux et leurs colonisateurs au cours des combats menés dans leurs pays pour les libérer du joug de la colonisation. Ce sont aujourd’hui des dirigeants investis de la confiance de leurs peuples et de fidèles et sincères partisans des principes et des valeurs de la justice et de la liberté. (..) Le Conseil national palestinien a fondé ses résolutions sur le réalisme, prenant en considération les circonstances particulières aux Palestiniens et aux Israéliens ainsi que la longue histoire de tolérance qui les a unis dans le passé. Les Nations Unies ont à l’égard de notre peuple et de ses droits une responsabilité historique exceptionnelle. Voici plus de 40 ans que les Nations Unies ont décidé, sur la base de la résolution 181 (Il), d’établir deux Etats en Palestine, l’un arabe palestinien et l’autre juif. Et nous voyons qu’en dépit de l’injustice historique qui a frappé notre peuple, cette résolution assure aujourd’hui encore les conditions de légitimité internationale qui garantissent le droit du peuple arabe palestinien à la souveraineté et à l’indépendance nationale. L’accélération du processus de paix dans la région requiert un effort exceptionnel de la part de toutes les parties concernées et de leurs partenaires internationaux. Je citerai plus précisément les Etats-Unis d’Amérique et l’Union soviétique, investis d’une grande responsabilité vis-à-vis de la cause de la paix dans notre région. Premièrement, que de sérieux efforts soient déployés pour réunir le Comité préparatoire de la Conférence internationale de paix au Moyen-Orient (..) Deuxièmement, partant de notre foi en le rôle vital des Nations Unies et fort de la confiance que nous accordons à la légalité internationale, nous réclamons une action visant à mettre notre terre palestinienne occupée sous la tutelle momentanée des Nations Unies : que s’y déploient des forces internationales qui protègent notre peuple en même temps qu’elles supervisent le retrait des troupes israélien de notre patrie. Troisièmement, l’Organisation de libération de la Palestine recherchera un règlement pacifique global avec les parties concernées au conflit arabo-israélien (..) le respect du droit de toutes les parties (..) à exister dans la paix et la sécurité (..) J’affirme que nous sommes un peuple qui aspire à la paix, comme tous les peuples de la terre, peut-être avec un peu plus d’ardeur, étant donné la longueur de cette épreuve tout au long de ces années et la dureté de la vie que mènent notre peuple et nos enfants, qui ne peuvent jouir d’une vie normale, à l’abri des guerres, des malheurs, de la souffrance et de l’exil, de la dispersion et des difficultés de la vie quotidienne. Que s’élèvent des voix pour soutenir le rameau d’olivier, pour appuyer la pratique de la coexistence pacifique et pour renforcer le climat de détente internationale (..) Je suis venu à vous au nom de notre peuple, la main ouverte, pour que nous œuvrions à instaurer une paix véritable, une paix bâtie sur la justice. (..).Je m’adresse ici tout particulièrement aux Israéliens de toutes les catégories, de tous les courants et de tous les milieux et, avant tout, aux forces de la démocratie et de la paix, et je leur dis : Venez ! Loin de la peur et de 1a menace, réalisons la paix Je dis : « O gens du Livre, retrouvez-vous en une seule parole », pour que nous établissions la paix sur la terre de la paix, la terre de Palestine.


Les Juifs en Palestine,
par le Mahatma Gandhi



Mohandas Karamchand Gandhi, août 1942Wikipedia.

 

[Extrait de "Ma Non-Violence" par le Mahatma Gandhi, édité par Sailesh Kumar Bandopadhaya - Ahmedabad : Navajivan Publishing House - 1960] (SEGAON,  Vol. 74, pp. )  (Texte écrit le 26 novembre 1938, Harijan,  [traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier*]


 

(Extraits) J'ai reçu plusieurs lettres dans lesquelles on me demande d'exposer mes vues sur la question arabo-juive en Palestine et la persécution anti-juive en Allemagne. Ce n'est pas sans quelque hésitation que je me risque à offrir mes opinions sur cette question très délicate.

Toute ma sympathie est acquise aux Juifs. J'ai connu certains d'entre eux, d'une manière très intime, en Afrique du Sud (..) La similarité entre le traitement que les Chrétiens leur ont infligé et celui que les Hindous infligent aux Intouchables est frappante.

A part les amitiés qu'il m'a été donné de nouer avec certains d'entre eux, ma sympathie pour les Juifs ressortit donc à des raisons de caractère universel.

Mais ma sympathie ne me rend pas sourd aux exigences de la justice.

L'appel à un foyer national pour les Juifs ne me séduit guère.

La légitimité en est recherchée dans la Bible et dans la ténacité dont les Juifs ont depuis tout temps fait preuve dans la formulation de leur attachement à un retour en Palestine. Pourquoi ne pourraient-ils pas, comme les autres peuples sur Terre, faire de cette contrée leur pays où naître et où gagner sa vie ? La Palestine appartient aux Arabes de la manière dont l'Angleterre appartient aux Anglais ou la France aux Français. Il serait injuste et inhumain d'imposer (une domination par) les Juifs aux Arabes.

Ce qui se passe en Palestine, de nos jours, ne saurait être justifié au nom d'un quelconque code moral de conduite.

Les mandats n'ont pas d'autre justification que la dernière guerre mondiale (la Première). Ce serait à n'en pas douter un crime contre l'humanité de contraindre ces Arabes si justement fiers à ce que la Palestine soit restituée aux Juifs en tant que leur foyer national, que ce soit partiellement, ou en totalité.


Une alternative bien plus noble serait d'insister sur un traitement équitable des Juifs où qu'ils soient nés et où qu'ils aient été élevés.

.

Si les Juifs n'ont pas d'autre foyer national que la Palestine, vont-ils accepter l'idée de devoir être contraints à quitter les autres parties du monde où ils sont installés ? Ou bien voudront-ils une double patrie, où ils puissent demeurer selon leur bon plaisir ?

La revendication d'un foyer national pour les Juifs ne fait qu'offrir sur un plateau une justification présentable à l'Allemagne qui expulse ses Juifs.

Mais la persécution allemande des Juifs semble ne pas avoir de parallèle dans l'histoire. Les tyrans de jadis n'étaient jamais allés aussi loin dans leur folie que semble l'avoir fait Adolf Hitler.

Mais je ne crois en aucune guerre. L'Allemagne est en train de démontrer au monde entier comment la violence peut être utilisée efficacement lorsqu'elle n'est entravée par aucune hypocrisie ni aucune faiblesse se faisant passer pour de l'humanisme.

 
Les Juifs peuvent-ils résister à cette persécution planifiée et éhontée ?

Ont-ils un moyen de préserver leur dignité, et de ne pas tomber dans le désespoir et l'abandon d'eux-mêmes ? Je fais le pari que c'est possible.

Nul être humain croyant en un Dieu vivant ne doit se sentir impuissant ou abandonné.

Jéhovah, le Dieu des Juifs, est un Dieu plus personnel que celui des Chrétiens, des Musulmans ou des Hindous, bien qu'il s'agisse, en fait, par essence, du Dieu commun à tous ces croyants

Mais comme les Juifs attribuent à Dieu une personnalité et croient qu'Il commande chacun de leurs actes, ils ne devraient pas se sentir impuissants.

… Et maintenant, un mot aux Juifs de Palestine.

Mais s'ils doivent absolument considérer la Palestine de la géographie comme leur foyer national,

c'est un péché inexpiable d'y pénétrer à l'ombre du canon britannique. Un acte de nature religieuse ne saurait être posé avec l'assistance des baïonnettes et des bombes. Ils ne peuvent s'installer en Palestine qu'en respect de la bonne volonté des Arabes. Ils devraient s'efforcer de se gagner le coeur des Arabes. C'est le même Dieu qui commande aux coeurs des Arabes et à ceux des Juifs…

Ils trouveront le monde à leurs côtés dans leur aspiration religieuse.

Il y a des centaines de manières de s'entendre avec les Arabes, pour peu qu'ils écartent résolument l'aide que leur apporte la baïonnette britannique.

Telles que les choses se déroulent actuellement, ils sont co-responsables avec les Britanniques de la spoliation d'un peuple qui ne leur a jamais porté un quelconque tort.

Je ne défends pas les excès des Arabes. J'eusse aimé qu'ils eussent adopté la non-violence dans leur résistance à ce qu'ils considèrent à juste titre comme une agression inqualifiable contre leur pays.

Mais si l'on se réfère aux lois généralement admises du bien et du mal, rien ne peut être dit contre la résistance des Arabes à une injustice massive.

Laissons les Juifs qui prétendent être le peuple élu en apporter la preuve par choix qu'ils feront de la non-violence afin de revendiquer une place sur cette terre. Tout pays est le leur, Palestine y comprise, non pas en conséquence d'une agression, mais en vertu d'un service altruiste envers leur prochain. Un ami juif m'a envoyé un livre intitulé "La contribution juive à la civilisation", écrit par un Cecil Roth. Ce livre énumère tout ce que les Juifs ont apporté à la littérature, aux arts, à la musique, au théâtre, à la science, à la médecine, à l'agriculture etc… de part le monde. Avec un tel héritage, les Juifs sont fondés à refuser d'être traités comme les déchets de l'Occident, d'être méprisés ou traités avec condescendance.


Ils peuvent obtenir le respect et l'attention du monde en se montrant dignes d'avoir été choisis par Dieu, au lieu de tomber dans la déchéance des brutes oubliées de Dieu.


Ils peuvent ajouter à leurs contributions, innombrables et inestimables, (à l'Humanité) celle, suprême, de l'action non-violente.


Note de M. Marcel Charbonnier qui a traduit le texte du Mahatma Gandhi


Une grande figure de ce monde, réputée pour sa sagesse et sa non-violence, était clairement anti-sioniste, sans mâcher ses mots et sans langue de bois.
Deuxièmement, je veux montrer qu'au début et jusqu'à la moitié du 20è siècle la communauté internationale était loin d'être favorable au projet sioniste. Contrairement à aujourd'hui ou leur propagande a très bien fonctionné et où tout le monde a accepté cet état de fait. Nous voyons même des arabes dire "Après tout c'est chez-eux" et autres foutaises. Je veux montrer qu'il n'y a rien de choquant à soutenir que l'État appelé Israel est illégitime et qu'il n'y a rien d'antisémite à penser cela. A moins que Gandhi soit antisémite.




Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 15:27

250px-Rodin_Jardin_des_supplices.jpg
Auguste Rodin, lithographie pour Le Jardin des supplices, Ambroise Vollard, 1902

"" Ce qu'il y a de terrible quand on cherche la vérité, c'est qu'on la trouve."
Rémy de Gourmont

"Nul ne colonise innocemment. (…) Une nation qui colonise, une civilisation qui justifie la colonisation - donc la force - est déjà une civilisation malade, une civilisation moralement atteinte, qui, irrésistiblement, de conséquence en conséquence, de reniement en reniement, appelle son Hitler, je veux dire son châtiment."
Aimé Césaire

 

Les grands écrivains sont des prophètes. Ils voient l'avenir dans les signes du présent, car l'art est réalité et symbole confondus, mais il faut savoir lire les symboles.

J'ai donc mis mes pas dans les pas de Franz Kafka (voir La métamorphose d'un être humain en vermine), puis d' Octave Mirbeau et j'ai lu à livre ouvert l'histoire de la Palestine telle qu'ils l'avaient vue et racontée depuis des dizaines d'années.

Tout avait été dit : la politique d'Israël a été décrite par le menu depuis des lustres. Des voix nombreuses nous avaient prévenus. Meurtres, génocide, crimes de guerre, tout peut recommencer . "C'est arrivé et tout cela peut arriver à nouveau "avait averti Primo Levi dans Les naufragés et les rescapés .

Il avait raison, c'est arrivé de nouveau.

*

Pendant que les Laval et les Pétain palestiniens se vautrent sur de moelleux divans en compagnie des assassins de leur peuple et incitent ces derniers à une manière de "solution finale" censée dégoûter les Gazaouis de soutenir les dirigeants qu'ils ont démocratiquement élus, les bourreaux israéliens ont de nouveau gratifié l'univers du spectacle d'une de ces tueries dont ils ont le secret. S'étant spécialisés dans les massacres de populations civiles et les dévastations d'infrastructures, d'hôpitaux et d'écoles et ayant démontré leur savoir-faire en 2002 à Jénine, puis en 2006 au Liban, le monde entier a pu constater au cours de la dernière bacchanale sanglante à laquelle ils se sont livrés durant l'hiver 2008-2009 à Gaza, à quel point ils viennent d'améliorer leurs performances .

Mais la brutalité n'est pas leur seul registre. S'il existait un festival de Cannes destiné à récompenser le tourmenteur le plus vicieux et le plus imaginatif, il est assuré que l'Etat d'Israël remporterait haut la main la palme d'or du scénario, ainsi que celle de la mise en scène. Ces deux trophées salueraient les inventions les plus cruelles et les plus agressives, certes, mais aussi les plus imprévues, les plus dérisoires, les plus hypocrites et les plus perverses de cet Etat, qui toutes convergent vers un seul but: désécuriser, déstabiliser et créer une atmosphère d'angoisse et de précarité destinées à affoler en permanence les victimes et donc à les fragiliser psychiquement, avant de tenter de les éliminer physiquement. Pour le bourreau, ce préliminaire correspond à la phase dite d'"attendrissement de la viande" .

La capacité de résilience, l'énergie et l'intelligence du peuple palestinien sont si étonnantes qu'en même temps qu'elles soulèvent l'admiration de tous les hommes normaux et dotés de la capacité innée d'empathie envers son semblable souffrant, elles font enrager l'occupant qui, visiblement, ne sait plus à quelle exaction se livrer et auprès de quel démon renouveler son inspiration. La corruption à grande échelle des dirigeants, en vertu de l'adage populaire bien connu , "Le poisson pourrit toujours par la tête" , est l'une de ses dernières trouvailles.

 

mofaz_Dahlan.gif
Dahlan, l'évincé de Gaza, en compagne de l'ancien chef d'état-major de tsahal, Mofaz (doc.assez ancien, mais révélateur de l'intimité des relations entre ces deux individus)

Sur les pas d'Octave Mirbeau dans le Jardin des supplices de Gaza...

Le sol était jonché de corps déchiquetés, de têtes arrachées, de bras et de jambes orphelins de leur tronc. Des blessés gémissaient, des fantômes de femmes, des ombres d'hommes, hurlaient leur douleur. Je compris en un éclair que je venais de pénétrer dans le jardin des supplices de Gaza.


tete_cadavre.jpg
Tête de toute petite fille au milieu des gravas


Partout ruines, destructions , sang et meurtres … meurtres… meurtres.

Je me souvins de la dédicace de mon guide à son ouvrage sur les tortures et les tortionnaires de l'histoire : " Aux Prêtres, aux Soldats, aux Juges, aux Hommes, qui éduquent, dirigent, gouvernent les Hommes, je dédie ces pages de Meurtre et de Sang " . Octave Mirbeau avait prévu l'enfer de Gaza .

Larguant sciemment bombes incendiaires ou à fragmentation, obus au phosphore blanc et à l'uranium appauvri, missiles meurtriers et bombes à fléchettes sur des milliers de maisons, le parlement, le ministère de la Justice, le ministère de l'Intérieur, les tribunaux, la prison, l'unique moulin à farine, le principal élevage de volailles, l'équipement de traitement des eaux usées, les citernes, les puits, les écoles, les réserves de nourriture, la centrale électrique, les assassins ont amplement prouvé que "le meurtre est bien la plus grande préoccupation humaine".

C'est pourquoi, "l'universelle barbarie" dans laquelle nous sommes plongés permet de massacrer le plus de monde possible en le moins de temps possible. Tels sont les fondements sur lesquels les cités et les nations concentrent leur politique.

Ainsi, les deux Etats les plus belliqueux de la terre - les Etats-Unis et Israël - possèdent à eux seuls un arsenal suffisant pour faire exploser plusieurs fois la planète tout entière: "Avec notre état d'universelle barbarie [...] nous vivons sous la loi de la guerre ... Or en quoi consiste la guerre ? ... Elle consiste à massacrer le plus d'hommes que l'on peut, en le moins de temps possible ... Pour la rendre de plus en plus meurtrière et expéditive il s'agit de trouver des engins de destruction de plus en plus formidables ... et c'est aussi le progrès moderne ...", écrivait Octave Mirbeau, l'un des plus virulents écrivains anti-colonialistes de la fin du XIXe siècle, dans un ouvrage d'un humour grinçant et dérangeant, "plus noir que le noir", pour paraphraser Jonathan Littell, et intitulé Le jardin des supplices . Il y décrivait minutieusement les tortures inventées par un bourreau particulièrement inspiré dans le bagne de Canton. Il s'agissait de symboliser et de stigmatiser d'une manière "swiftienne" les méfaits et les horreurs des Etats colonialistes. Méfaits et horreurs que le dernier Etat ouvertement colonialiste de la planète continue de pratiquer avec une impudence qu'il n'est pas exagéré de qualifier de "chuzpah politique et morale".

Il est 11h30, les enfants sortent de l'école. A cet instant, l'artillerie se déchaîne. Cinquante avions de combat lâchent leurs bombes alors que plus de cinq cents enfants terrorisés et en pleurs grouillent encore dans les rues et que des parents désespérés arrivent en courant. Une promotion entière de plus de deux cents jeunes policiers en train de prêter leur serment d'entrée en fonction est exterminée en un éclair. Les morgues débordent. Trois jeunes enfants d'une même famille gisent entassés l'un sur l'autre. Des bombes partout, de la fumée, de la poussière, du sang, des cris, des pleurs. La peur, la rage, nul refuge, nul secours. Gaza tout entière transformée en un gigantesque jardin des supplices.



cadavres_enfants.jpg
Alignement de cadavres d'adultes et d'enfants


Les stocks de l'aide humanitaire brûlés au phosphore blanc. Même les morts sont bombardés et les cimetières ravagés par l'artillerie. Puanteur des cadavres en décomposition exhumés de leurs tombes. Exhalaisons de sang et de mort. Lambeaux de chairs, fragments de membres éparpillés. Les victimes tuées une deuxième fois. Odeur de mort du jardin des supplices de Gaza.

Les bâtiments abritant les médias, pulvérisés. Terroriser les journalistes et les prendre sciemment pour cibles afin de priver les victimes de nouvelles et de conseils et surtout, priver le monde de témoins. La censure perverse dans le jardin des supplices de Gaza.

Massacres de civils fuyant les zones de combat et agitant des drapeaux blancs, civils carbonisés au hasard par le phosphore blanc déversé sur des zones peuplées, fours crématoires portatifs et intentions génocidaires, nul besoin de zyklon, on n'arrête pas le progrès, bombes à l'uranium appauvri larguées sur des écoles, la mort inhalée durant des jours et des jours, utilisation de civils et même d'enfants comme boucliers humains. D'autres enfants foudroyés d'une balle en plein front par d'habiles snipers et visés comme des lapins mécaniques dans une fête foraine. "C'est cool de tuer"! Bonheur de devenir une bête. Soldats visant délibérément des civils désarmés à partir des tanks; des enfants, des nourrissons le front troué d'une balle, tous rebaptisés "terroristes". Ravager les maisons désertées par leurs occupants, voler ce qui peut l'être, détruire les meubles, souiller, déféquer et uriner partout, tel fut l'incroyable cruauté ainsi que l'invraisemblable manque de dignité de l'armée des assassins, tueuse méticuleuse dans le jardin des supplices de Gaza.


Gaza_attaque_ecole_UNWRA.jpg


Obus au phosphore blanc sur une école de l'UNWRA

Les habitants de Gaza traités comme des animaux et leurs maisons transformées en bauges, pillées et vandalisées lorsqu'elles n'étaient pas rasées, ainsi s'est comportée "l'armée la plus morale du monde" dans le jardin des supplices de Gaza.

Les pauvres animaux du zoo ne sont pas épargnés par les bombes et la folie meurtrière qui s'est abattue sur le camp de concentration hermétiquement clos et livré à une rage destructrice. Les écoles , les hôpitaux, les ambulances sont attaqués et incendiés, les blessés agonisent en se vidant de leur sang. Les oliveraies déracinées dressent vers le ciel leurs racines désespérées, les serres réduites en miettes afin de survienne la famine. Le terrain labouré en profondeur au bulldozer pour que rien ne repousse. Le désert et la désolation. L'horreur et la dévastation dans le jardin des supplices de Gaza.

phosphore.jpg
Pluie d'obus de phosphore blanc arrosant la ville de Gaza


Et les assassins l'avouent : "Tu ne vois pas les Palestiniens comme des être humains, tu les vois comme des animaux. Tu entres dans leur maison, la nuit, tu les réveilles, les femmes d'un côté, les hommes de l'autre, et tu casses tout. C'est le genre de choses que tu ne ferais pas ici, en Israël, mais tu le fais chez eux. Et, pour ce faire, tu refuses la réalité. C'est la seule manière. Tu crées entre toi et la réalité un mur de silence". Tel est le témoignage révélateur de l'un des participants de la si glorieuse équipée de Tsahal dans la souricière de Gaza.

Des supplices d'un raffinement cruel décrits par Octave Mirbeau, que le bourreau fait subir aux détenus du bagne de Canton, aux supplices collectifs et au déchaînement de barbarie mécanisée d'une brutalité inouïe infligés à toute une population piégée comme des rats et harcelée par terre, par mer et par les airs, on retrouve encore et toujours le même instinct de meurtre. S'y ajoute le sentiment jouissif de puissance et la jubilation de pouvoir infliger impunément une souffrance illimitée et gratuite : "Tu les fais avancer, reculer. Tu les rends fous. Tu as dix-huit ans et tu te sens puissant", ainsi s'exprime l'un des jeunes bourreaux repentants.

*

Et depuis lors, le camp de concentration de Gaza demeure toujours aussi hermétiquement bouclé, l'occupant interdisant l'entrée des outils et de tout matériau qui permettraient de reconstruire ou de réparer les infrastructures détruites. Mais la liste des interdictions ne se limite pas aux matériaux de construction. Et c'est là où l'imagination sadique du bourreau donne toute sa mesure et rappelle celle du bourreau chinois d'Octave Mirbeau.

Ne pouvant décemment, comme dans le bagne de Canton, se livrer aux supplices, horribles, certes, mais, somme toutes, artisanaux, de la cloche, de la caresse, ou le fameux supplice du rat qui obsédait un des patients de Freud, ou se spécialiser dans le maniement de la scie, de la tenaille ou du scalpel, le bourreau israélien s'est spécialisé dans des harcèlements physiques et moraux permanents et massifs. Il compte sur les ravages engendrés par la durée de la souffrance. Il espère assister au spectacle jubilatoire de voir les victimes s'entre-dévorer, se retourner contre leurs dirigeants et ramper devant lui, enfin domptées.

En effet, une véritable liste à la Prévert des privations cerne et harcèle les suppliciés dans tous les aspects de leur vie quotidienne.

Ainsi, aujourd'hui encore, sont interdits d'entrée dans le bagne de Gaza : les crayons pour les écoliers, les cahiers et les livres, tous les instruments de musique et les partitions, les bougies et les allumettes, tout matériel électrique - câbles, fils, prises, boîtes de dérivation, ampoules, le verre plat, pour fermer avant l'arrivée de l'hiver les milliers de fenêtres dont les vitres ont volé en éclats.

Sont également interdits d'entrée dans la prison de Gaza les vêtements, les tissus, le fil à coudre, les aiguilles, les chaussures, les matelas, les draps, les couvertures, les couettes, toute la vaisselle - assiettes, tasses, casseroles, couteaux, fourchettes, cuillères- tout produit d'entretien et de lavage - une dérogation partielle vient d'être accordée sur certains produits d'hygiène corporelle, mais le papier hygiénique sous tous ses conditionnements continue d' être considéré comme un produit dangereux. Des Gazaouis ingénieux sont sûrement susceptibles d'accrocher des missiles à des avions en papier hygiénique et de pilonner Sderot!

Sont interdits d'entrée tous les jouets, ainsi que les poupées.

poupee.jpg

Est évidemment interdite toute importation de réfrigérateurs, de machines à laver et de tout autre appareil électroménager, matériel de toutes manières inutilisable, puisque l'occupant coupe, selon son bon plaisir, le peu d'électricité qu'il laisse fonctionner après avoir détruit la seule centrale électrique du ghetto et empêché sa réparation. De plus, il vole la majeure partie de l'eau des nappes phréatiques et ne laisse aux bagnards de Gaza qu'un mince filet à peine suffisant pour remplir des jerricans .

Est interdite l'importation de véhicules de toute nature - voitures particulières, camions, ambulances et même fauteuils roulants pour les innombrables blessés et infirmes que "l'armée la plus morale du monde" a laissés sur le carreau.

Sont interdits d'entrée tous les animaux - vaches, ânes, chèvres, volailles, etc. , et le remplacement des quelques pauvres animaux du zoo de Gaza - impitoyablement abattus, eux-aussi, pendant le carnage ou morts de faim - est impossible. On n'insistera jamais assez sur les capacités militaires des vaches ou des poules.

Aux dernières nouvelles, l'Organisation Mondiale de la Santé informe le monde que les bourreaux moraux de la "seule démocratie du Moyen-Orient" viennent d'interdire, pour la quatrième fois, l'entrée des appareils et des accessoires médicaux indispensables au fonctionnement des hôpitaux et, pour faire bonne mesure, les gentils "démocrates" préposés au contrôle des marchandises ont pris soin de ravager les appareils et de les rendre inutilisables par ces sous-hommes de Palestiniens - ces "animaux à visage humain", comme les désigne le Talmud - avant de les retourner à l'envoyeur. Et c'est ainsi que Jahvé est grand. Alleluia!

La seule interdiction que la fameuse "communauté internationale" a réussi à lever est celle des coquillettes et des nouilles... dont le danger qu'elles représentaient pour la sécurité de l'occupant n'est plus à démontrer; mais sont toujours interdits d'entrée dans le ghetto de Gaza le thé, le café, toutes les semoules, le lait en grands conditionnements, toutes les patisseries et gâteaux secs, le chocolat, les graines de sésame et les semences, toutes matières qui risquent d'être utilisées par les inventifs démons gazaouis dans la fabrication des roquettes meurtrières qui "terroriseraient" les pauvres habitants de Sdérot. Les Gazaouis réussissent à construire des maisons avec de la boue, alors, pourquoi ne mettraient-ils pas au point des bombes à la semoule!

*

La "loi du meurtre" et "l'école de l'assassinat" illustrées à Gaza par l'Etat qui se proclame une "lumière pour les nations", ne constituent pas une explosion irrationnelle, comme pourraient le laisser croire les interdits sadiques énumérés ci-dessus. De même que celui du bagne de Canton, le bourreau bureaucratique israélien est un véritable artiste qui traite la souffrance comme un des beaux-arts. Un an après la fin du déchaînement génocidaire contre la population civile, les privations continuent d'être mises en œuvre au nez et à la barbe des démocraties "morales", avec la rigueur et la méticulosité propres à toutes les administrations dictatoriales. Elles témoignent de la mise en oeuvre d'un plan particulièrement raffiné, mûrement conçu dans le but de faire souffrir les victimes au maximum tout en essayant de préserver - grâce à une machine de propagande bien huilée et fonctionnant sur toute la planète - un statut de victime éternelle. En réalité il s'agit de rien de moins que d'une application quasi littérale des recommandations biblico-talmudistes acceptées et approuvées par plus de 85% de la population de la nouvelle colonie de peuplement, fondée sur des critères raciaux et implantée sur la terre palestinienne.

Voici quelques citations, parmi des dizaines d'autres, issues, non pas même du Talmud - dont certains passages traduisent un autisme pathologique et un racisme si ingénu et si arrogant que son excès même en devient comique et ne mériterait qu'un haussement d'épaules méprisant ... s'il n'était mis en pratique, ouvertement par les fameux IDF (Israël Defense Forces) et insidieusement par tous les règlements administratifs de l'Etat colonial. Les recommandations de haine, de destruction, de vol et de meurtres figurent dans les textes bibliques majeurs et sont prônés par de nombreux rabbins dans l'armée. C'est pourquoi ce sont les recommandations bibliques qui sont appliquées au pied de la lettre et le coeur léger par la soldatesque - en dépit de l'existence d'un code officiel flatteur, uniquement destiné à leurrer l'étranger candide sur la nature d'un Etat qui se proclame une "démocratie occidentale". Mais il se comporte en réalité avec la brutalité et l'arbitraire propres à toutes les dictatures militaires envers ceux qui ne peuvent exciper de leur "pureté religieuse et raciale", les deux éléments étant indissolulement liés dans cette religion. En effet les recommandations officielles de "l'armée la plus morale du monde"... sur le papier ... sont superbement ignorées non seulement par la base, mais par toute la haute hiérarchie militaire.

"Lorsque Jahvé, ton dieu, t'aura amené dans le pays où tu vas entrer pour en prendre possession et qu'il aura délogé devant toi de nombreuses nations (…) alors, Jahvé ton dieu les aura livrées à ta merci et que tu les livreras à l'anathème (à la destruction) . Tu ne concluras pas d'alliance avec elles, tu n'en auras point pitié ! " (Deutéronome 7:1-2)

"Des villes de ces peuples que Jahvé, ton Dieu, te donne en héritage, tu ne laisseras rien vivre de ce qui a souffle de vie. Détruisez-les jusqu'au derniercomme Jahvé, ton Dieu, vous l'a ordonné… " (Deutéronome 20.16)

"Vous poursuivrez vos ennemis, et ils tomberont devant vous sous votre glaive. Cinq des vôtres en poursuivront cent des leurs, cent d'entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous par le glaive. " (Lévitique, 26, 7-9)

"Ce jour est au Seigneur Jahvé des armées, jour de vengeance, où il se venge de ses adversaires. Le glaive dévore et se rassasie. Il s'abreuve de leur sang." (Jérémie 46.10) (trad. Osty)

Deir Yassine Haïfa, Jaffa, Acre, Oum Al Fahem et AL-Ramla, Al-Daouayma, Abou Shousha, Qazaza, Jaffa à plusieurs reprises, Tannoura, Tireh, Kfar Husseinia, Haïfa encore et encore, Sarafand, Kolonia, Saris, Biddu, Lod, Bayt Surik, Sasa, Balad al-Cheikh, hier Jenine , Gaza hier et aujourd'hui ont expérimenté dans leur chair la mise en pratique des directives vétéro-testamentaires en usage dans l'armée.

Déjà, une première fois, il y deux millénaires environ, une tribu de nomades en voie de sédentarisation rationalisait ses meurtres et ses rapines en les attribuant à la volonté et aux directives de son dieu personnel - un dieu qui aurait eu la chuzpah de priver le peuple autochtone de sa terre et de propulser ses chouchous, se qualifiant d'"élus", sur un territoire qu'ils trouvaient à leur goût. Pour la deuxième fois dans l'histoire, un groupe humain qui se réclame de la même divinité s'installe sans complexes dans des " grandes et belles villes qu'il n'avait pas bâties", habite avec bonne conscience , dans des "maisons pleines de toutes sortes de biens qu'il n'avait pas remplies" et utilise tranquillement des "citernes creusées qu'il n'avait pas creusées". Sans le moindre regard pour la population expropriée et volée, il jouit des récoltes de "vignes et d'oliviers qu'il n'avait pas plantés". (Deutéronome, 6,10, trad. Osty) "Cette terre est à nous, c'est notre Dieu qui nous l'a donnée", hurlent à tue-tête des colons déchaînés, la kalachnikov à portée de main.

Les scribes du VI e siècle ont eu non seulement la candeur d'avouer les spoliations de la population autochtone auxquelles a procédé cette tribu lors de la première invasion, mais de s'en faire un titre de gloire. Or, pas plus à cette époque qu'aujourd'hui, ce territoire n'était "vide" et en attente d'envahisseurs. Un minimum de connaissances historiques permet de balayer les prétentions des hagiographes de cette religion qui rêvent de transformer leurs propres écrits mythologico-théologiques en registres cadastraux ou en actes notariaux.

Les légendes et les récits mythiques datant d'un millénaire pour certains, transmis oralement puis collationnés et mis en forme par des scribes à partir du VIe siècle avant notre ère dans une perspective d'auto-justification politique, puis triturés, ruminés et délayés par des rabbins autoritaires dans les plaines de Russie ou d'Ukraine à partir du Xème siècle - date de la conversion au judaïsme de groupes de populations d'Europe orientale ou de territoires asiatiques - ces récits légendaires, dis-je, ainsi que la glose talmudique qui en découle, nourrissent le terreau sur lequel a prospéré l'arrière-monde psycho-religieux des nombreux immigrants originaires d'Europe de l'Est et de Russie. Ce sont eux qui composent la strate dominante du mille feuilles de la colonie de peuplement en passe de conquérir la Palestine tout entière. Ainsi, sur les quinze premiers ministres de l'actuel Etat Israël, treize sont issus d'Ukraine, de Pologne, de Russie, de Lithuanie, de Bielorussie, de Moldavie et seuls deux sont nés en dans la Palestine sous mandat anglais, sans précision sur la provenance des parents, mais ceux-ci étaient probablement natifs des mêmes régions d'Europe orientale.

Il en résulte des cerveaux bunkerisés par un mélange d'arrogance - liée à une auto-proclamée "élection" divine - et de victimisation professionnelle brandie comme un bouclier à chaque critique de leurs exactions. L'idéologie biblico-victimaire des dirigeants de cet Etat et d'une grande majorité de la population les rend incapables de communiquer avec leurs voisins autrement que par la violence, le mépris et la domination. C'est pourquoi seule une anthropologie critique permet d'ouvrir l'interprétation de la politique des nations à la psychophysiologie des peuples qui les composent. (Voir les nombreuses analyses de théopolitique de Manuel de Diéguez sur ce thème )


 

Ashklenazi.jpg

Le général Gaby Ashkenazi, chef d'état major de la glorieuse "guerre" contre les civils de la bande de Gaza.

 


Primo Lévi semble avoir perdu confiance dans un possible sursaut moral de l'Etat d'Israël. Et pourtant "j'étais un homme", écrivait pudiquement, mais avec un chagrin si insurmontable qu'il l'a conduit au suicide, un rescapé de l'avant-dernier jardin des supplices.

Que dirait aujourd'hui Primo Levi aux suppliciés de Tsahal à Gaza traités comme on n'ose plus traiter les animaux? Peut-être leur lirait-il le Discours sur le colonialisme de notre grand poète martiniquais, Aimé Césaire :


"Nul ne colonise innocemment. (…) Une nation qui colonise, une civilisation qui justifie la colonisation - donc la force - est déjà une civilisation malade, une civilisation moralement atteinte, qui, irrésistiblement, de conséquence en conséquence, de reniement en reniement, appelle son Hitler, je veux dire son châtiment."


le 11 novembre 2009



http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/mariali/palestine/supplices/supplice.htm


http://www.soueich.info/article--le-jardin-des-supplices-de-gaza-39162219.html



jambe-pulv-ris-e.jpg2-fr-res.jpg


La vidéo de François Cluzet est présente sur de nombreux site, sur de nombreuse pages de Facebook, sur des blogs, etc. Beaucoup aussi utilisent leurs carnets d'adresses pour envoyer à un ou plusieurs amis les liens ci-dessous qui à eux seuls comptent à cette heure (23h30) pas moins 15.000 personnes qui ont visionné la vidéo. Environ 1.000 à l'heure. On est pas loin du buzz, autrement dit de la vidéo "événement" car regardée par de nombreux internautes et donc qui doit être prise en compte. Il reste toutefois beaucoup d'espaces pour multiplier les contacts de toute nature afin de faire partager ces liens et inciter à cliquer dessus.
 
Un clic = un point enregistré.
 
Multiplions les initiatives pour que cela "explose"... Il en sera ainsi forcément tenu compte.... C'est certain !
 
Nous comptons sur vous. Amitiés.
 
 
 

http://www.dailymotion.com/video/xb30qi_francois-cluzet-parle-de-salah-ham_news 


Actualités :

Les Palestiniens orphelins d’Arafat
R.I. | 11 novembre 2009

Laurent Zecchini | 11 novembre 2009

Chems Eddine CHITOUR | 11 novembre 2009

Communiqué des Verts + communiqué de Génération Palestine | 10 novembre 2009

Entretien avec Ian Brossat | 10 novembre 2009

Mohamed Assadi et Douglas Hamilton | 10 novembre 2009

Erika Solomon | 9 novembre 2009

Karim Lebhour | 9 novembre 2009

Gilles Paris | 9 novembre 2009

Michel Warschawski | 9 novembre 2009




Accès direct aux nouveautés
- depuis 7 jours
- depuis 30 jours




AFPS
 

Vous aidez une famille palestinienne dans le besoin


Vous exprimez votre soutien à tout un peuple

Cet enfant dont vous aurez le dossier, vit dans une famille choisie par nos partenaires sur place.

"Je m’appelle Saïd, du camp de Balata. Je suis né en 1977. La première Intifada a commencé quand j’avais 10 ans. Ma famille est nombreuse : six garçons et filles. Mon père travaillait comme ouvrier dans une fabrique d’huile. Le salaire de mon père ne suffisait pas pour nous tous. A cette époque, j’avais toujours au moins un frère en prison quand l’un sortait, un autre y entrait ... L’association El Usra a donné mon dossier à M. Bernard et tous les mois il m’a envoyé une somme d’argent. Avec cet argent, j’achetais ce qui m’était nécessaire des livres, des stylos et aussi des vêtements. Moi en tant qu’enfant, j’étais profondément touché et fier qu’un adulte que je n’avais jamais vu pense à moi."

(Témoignage d’un ancien filleul)


parrainage04.jpg 


Alors qu’au départ les parrainages étaient un soutien pour permettre à un enfant de faire des études, aujourd’hui le parrainage est un soutien alimentaire pour toute la famille. "Près de 60% des Palestiniens vivent aujourd’hui dans une pauvreté aiguë". (Rapport de l’ONU)

Le père est au chômage, parfois blessé, mort ou en prison. C’est une famille entière qui peut mieux vivre grâce à ce parrainage.

Comment fonctionne le parrainage ?


parrainage05.jpg

- Sur place

Nos partenaires, associations palestiniennes, vont régulièrement dans les camps et les villages. Elles connaissent bien la situation des familles qu’elles sélectionnent pour un futur parrainage.

Nous entretenons des relations suivies avec elles et nous avons entièrement confiance dans la façon dont elles gèrent les fonds reçus.

Ce sont :

A El Bireh (près de Ramallah), l’association de femmes "Inash El Usra".

A Gaza, l’Union des femmes Palestiniennes

Au Liban, Beit Atfal Assoumoud est une association qui anime des centres sociaux dans les camps de réfugiés.
 

parrainage03.jpg

- Ici

Dès réception de votre engagement de parrainage nous vous envoyons le dossier de l’enfant. L’argent que vous versez alors régulièrement à l’AFPS (déduction faite de 7% pour les frais de fonctionnement et de gestion) est transmis chaque mois à ces associations qui le répartissent entre les familles. La correspondance avec les familles est rare et très difficile, mais on peut au cours d’un voyage aller visiter celle que l’on soutient.

Déduction fiscale : Les sommes versées donnent droit à une réduction d’impôt. Un reçu fiscal vous est adressé en fin d’année.

Le parrainage d’une famille se monte à 57 € par mois, mais vous pouvez souscrire à l’une des deux autres formules : un versement de 38€ par mois ou de 19 € par mois ; dans ces deux derniers cas, vous serez associé à un ou deux co-parrains, que vous pouvez choisir vous-même ou que l’AFPS désignera.

 

François Cluzet en mettant sa notoriété de comédien au service d’une cause juste étouffée politiquement et dans les media français, a agi en citoyen responsable et en intellectuel digne de ce nom. Il a dénoncé à la télévision, le scandale de la condamnation et de l’emprisonnement d’un citoyen franco- palestinien par un tribunal israélien illégal au regard du droit international puisque siégeant dans les territoires illégalement occupés.

Netanyahou reçu par Sarkozy: La France a mieux à faire !

Nicolas Sarkozy a choisi le 11 novembre, symbole de paix, pour accueillir à Paris un homme de guerre : le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Cette décision confirme la relation privilégié...


le blog nouvellesdegaza

liste complète

mur-j.jpgmur-Gd-soir-copie-1.jpg


Bonjour: vous  trouverez tout le programme du festival Strasbourg Méditerranée en cliquant sur le lien ci-dessous.
 
 
Il  y a des soirées magnifiques prévues, retenez vos places !
 
Nous vous  signalons en particulier les  2 soirées programmées  par  le  Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Paix:
- Lundi 23 novembre, Tarek Halaby, danseur palestinien - Voir en pièce jointe l'annonce  du spectacle à 20h30
-- Mardi 1er décembre : L'archéologie à Gaza - 18h30 Médiathèque A. Malraux - Voir en pièce jointe l'annonce de la conférence 
 
 
Nous vous signalons également,  Marcel Khalife, libanais, joueur d'Oud et interprète de Mahmoud Darwish, le 22 novembre ainsi que Kamilya
Jubran, Palestinienne, jeune chanteuse et joueuse d'Oud, le 2 décembre.



N'oubliez pas de réserver le samedi 28 novembre à 16h, rassemblement place Kléber , à  l'occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien:

A l'heure où l'on célèbre la chute du mur de Berlin,  l'enfermement de la Cisjordanie et de Gaza, de tout le  peuple palestinien, n'en finit  pas de s'aggraver.
L'enfermement des Palestiniens,  le blocus de Gaza, le mur, les colonies, ça suffit !


Une dernière information: Dimanche,  François Cluzet a parlé à Antenne 2 de la détention de Salah Hamouri, franco-palestinien emprisonné en Israël depuis plusieurs années, pour un délit d'intention. Ne manquez pas de regarder la vidéo ci-dessous indiquée.


Copie de la page http://wolnemedia.net/?p=18147&lang=fr avec nos corrections de traduction :


Le 1er août 1989, le journal britannique "The Sun" a publié un article intitulé "Big Brother est à venir", qui révèle les plans secrets du gouvernement, d'établir la vaccination obligatoire de toute la société, de sorte que chacun ait une micro puce implantable (ou NanoChip).

La raison de la vaccination de masse serait la protection contre la pandémie de grippe... !

Selon "The Sun", l'objectif véritable de l'élite au pouvoir, serait toute autre chose, à savoir : prendre le contrôle total sur ses citoyens.

Remarquable est le fait que plus tard, exactement 20 ans, ce scénario est effectivement réalisé.


Même le nom de la maladie est le même.


L'article parle de "vaccins contre la grippe porcine, où est caché la NanoChip".

Les médecins ne seront pas conscients de ce fait.

Dans le cas de la découverte de la puce implantée, il serait dit qu'il s'agit d'un implant génétique, conçu pour aider l'organisme à combattre le virus.

Il y a 20 ans, cet article a été négligée par la plupart des lecteurs, car "The Sun" était considéré alors comme « tabloïd » et personne ne prenait ses révélations au sérieux.


La pandémie de la grippe porcine, IBM : savait, dès 2006 !

Aux Etats-Unis, selon un document, il est clair que le géant international - IBM, savait déjà en 2006, que dans les 5 ans, le monde devrait se prémunir en cas de pandémie de grippe.

Dans le bulletin « Global Procurement Service & M. ITO Europe / Aperçu du plan de lutte contre la pandémie », qui est distribué aux dirigeants français d'IBM, c'est littéralement dessus.

Le bulletin informe leurs gestionnaires qu'avec la durée de la pandémie, on arrivera à une situation où seulement 30% des travailleurs seront en mesure d'effectuer leur travail.


Le bulletin dit ce qui suit
:

Il y a un 100% de chances qu'une pandémie éclate au cours des 5 prochaines années.

Au cours de la pandémie, jusqu'à seulement 30% des travailleurs seront en mesure de travailler.

Sont prévues 2 vagues de pandémie, chacun de 12 semaines, séparées par une période de 12 semaines de "repos".

En premier lieu, l'entreprise (IBM), sera prévenue, sans doute, quelques jours avant l'appel officiel à ce sujet par l'OMS.

Dans chaque pays où nous avons notre siège, nous allons répondre positivement à tous les besoins de l'administration locale.

Ce document prouve que certaines au moins des sociétés internationales ont été notifiées à l'avance de la pandémie prévue, et aussi qu'elles ont été impliquées dans sa préparation.

Basé sur : sensibilisation à la mondialisation

Source : Service d'information sur papier

 

 
INFO  ARTEMISIA

vaccin-ministre-de-Finlande-b-copie-1.jp
http://www.youtube.com/watch?v=oKMmuHpXwPY&feature=player_embedded
Mme Kilde, ancien Ministre de la Santé de Finlande,
parle de génocide !
.

(Eva) : Et voici ce que je reçois à l'instant d'un Lecteur:
Et j'ajoute que cette page wikipédia manifestement calomnieuse consacrée à notre ministre Finlandaise a été modifiée ...devine quand ?....hier soir à 22h39...si on ne sous fout pas de monde...parce qu'elle a parlé et qu'il a fallu la discréditer d'urgence...???



1) Moshe, Agent du Mossad spécialiste en guerre biologique, dit que Baxter a préparé une arme bactériologique dans ses labos d'Ukraine. 
On comprend mieux les faits troublants en Ukraine... (voir le RAPPEL en fin de mail)
Joseph Moshe (Mossad microbiologiste) : "le vaccin contre la grippe porcine est arme biologique"


2) Pas de vaccin pour la police fédérale belge  10/11/09 23h13

Contrairement à la France, la Belgique ne veut pas de mal à ses policiers  (ou à ses gendarmes, eva):

La vaccination contre le virus de la grippe A/H1N1 programmée pour les militaires belges en opération à l'étranger et pour les policiers fédéraux est supprimée, indique mardi De Tijd sur son site internet, sur base de documents de la cellule Ecosoc, chargée du suivi socio-économique de l'épidémie.
Le 17 septembre dernier, la décision avait été prise de faire vacciner les militaires belges en Afghanistan, au Liban et en Afrique, ainsi que ceux à bord de la frégate Louise-Marie, engagée dans l'opération européenne Atalanta de lutte contre la piraterie.
Les agents de la police fédérale étaient concernés eux aussi, au motif que l'on ne pouvait courir le risque de voir jusqu'à un tiers d'entre eux tomber malade.
Mais la cellule Ecosoc est revenue sur cette décision, jugeant qu'aucune catégorie professionnelle ne pouvait être retenue pour une vaccination systématique.
Les demandes de vaccination de détenus et de gardiens de prison, du personnel des ambassades belges, du personnel enseignant ou médical, y compris les crèches et les maisons de repos, sont également rejetées. (belga/th)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/4331/Grippe-mexicaine/article/detail/1027845/2009/11/10/Pas-de-vaccin-pour-la-police-federale.dhtml


3) Encore et toujours des décès après vaccination (exemples significatifs)
Une dame de 42 ans décède des complications dues au virus H1N1. Il s'agit du 3ème décès dans la province depuis septembre.
La dame avait été vaccinée contre la "grippe porcine" H1N1 le 29 octobre, soit deux jours avant l'apparition des symptômes de la grippe.
 

4) Marie NDiaye, Prix Goncourt 2009, n'aime pas la "Sarkozye"

Après avoir gagné son prestigieux prix, elle donnait une interview aux Inrocks (le journal culturel du banquier d’affaires multimillionnaire qui se prétend “socialiste”, Matthieu Pigasse), répondant à la question « Vous sentez-vous bien dans la France de Sarkozy ? », elle répondit ces propos délectables :

“Je trouve cette France-là monstrueuse. Le fait que nous ayons choisi de vivre à Berlin depuis deux ans est loin d’être étranger à ça. Nous sommes partis juste après les élections, en grande partie à cause de Sarkozy (...). Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité… Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux (...). Pour moi, ces gens-là, ils représentent une forme de mort, d’abêtissement de la réflexion, un refus d’une différence possible...”.

Ça donne envie de lire son livre… (cadeau pour Noël ?)

download?mid=1%5f11127058%5fAOCxktkAAUGm
Marie NDiaye, Prix Goncourt 2009
pour Trois femmes puissantes, publié chez Gallimard.
 
Ce ne sont pas ses propos à elle qui sont scandaleux, mais le fait q'ILS envisage ntde la faire taire, ça devient une manie ! A lire :
http://allainjules.wordpress.com/2009/11/10/eric-raoult-un-hors-la-loi-contre-marie-ndiaye-prix-goncourt-2009/

5) Le président vénézuélien Hugo Chavez
Il dit à son armée de se "préparer à une attaque" (des USA, via la Colombie) et met en garde la Colombie et les États-Unis qu'ils sont "prêts à tout".
...où il est dit que David Rockefeller (et son CFR) veut "s'occuper" de Chavez et aussi, "puçer" la population mondiale.
 
6) La vidéo a été effacée de nombreuses fois et à chaque fois on la remet...
 
7) Financement de Greenpeace par la Fondation Rockefeller
Voici encore un d'autres éléments de preuve :

Petits conseils aux professionnels de santé
pour résister à la réquisition :

http://www.rolandsimion.org/spip.php?article73

Ce sont aussi nos craintes :
http://www.alterinfo.net/Grippe-A-Les-vaccines-pourraient-devenir-vecteurs-de-la-mutation-du-virus_a39049.html

 

En Norvège, la campagne de vaccinations contre la "grippe porcine" a dû être postposée parce que les hôpitaux devaient attendre des aiguilles et des seringues spéciales.

Il est dit que les aiguilles spéciales qui doivent être envoyées par le gouvernement doivent absolument être utilisées, parce qu'elles contiennent une "nanochip" (puce relevant de la nanotechnologie).

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1698%3Aneed-for-special-needles-delays-vaccination-campaign-in-norway&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=en  



Toutes les grandes entreprises pharmaceutiques disposent de contrats pour les puces RFID avec Verichip.

http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.theflucase.com%2Findex.php%3Foption%3Dcom_content%26view%3Darticle%26id%3D1698%253Aneed-for-special-needles-delays-vaccination-campaign-in-norway%26catid%3D1%253Alatest-news%26Itemid%3D64%26lang%3Den&sl=en&tl=fr&hl=fr&ie=UTF-8 (traduction)


Ceci va dans le sens de nos informations, et expliquerait encore le pourquoi du sabotage de notre site :


RAPPEL : "Un autre aspect est la volonté de contrôler la population par un "puçage" généralisé.
http://www.eprus.fr  établissement public administratif créé par la loi du 5 mars 2007 (donc fait partie du PLAN !)."

Or, « ILS » ne peuvent pas intervenir via le vaccin, car étant présenté en fioles multi doses, c'est impossible.

Si nous ne pouvons pas dire que cette opération de "puçage" sera menée à l'occasion de la vaccination, notre devoir est de tout imaginer.

Ainsi, l'utilisation des seringues et des aiguilles, qui seront à usage unique, et préparées par l’EPRUS, organisme créé en 2007 pour la « pandémie », est-il à suspecter.

Mais peut-on techniquement utiliser la technique RFID à ce niveau ?

Il faut donc aussi chercher de ce côté-là, et exiger une transparence totale sur ce matériel !

Pour info, voici un extrait de la circulaire officielle « vaccination » :

http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf

« L'adaptation du matériel d'injection à la personne à vacciner. Les trois vaccins achetés s'injectent par voie intra-musculaire, ce qui nécessite des aiguilles de 25 mm de long pour les personnes de plus de 60 kg, alors que des aiguilles de 16 mm suffisent pour les personnes de poids inférieur (dont les enfants).

L'EPRUS* est en train de compléter son stock de seringues et aiguilles dans la perspective de la campagne envisagée à I'automne. La logistique sera nécessairement plus complexe avec quatre types de vaccin et deux types de matériels d'injection qu'avec un produit nique injecté dans des conditions uniques ; ».

 

 

Les vaccins approuvés pour utilisation en Allemagne et dans d'autres pays européens contiennent des nanoparticules sous une forme qui serait susceptible d'endommager les cellules saines et qui pourraient être mortelles.

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1598%3Adeadly-nanoparticles-in-swine-flu-jabs-for-europe&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=en  


L'OMS a publié ses "lignes directrices pour l'ensemble de la Société dans le cadre de la pandémie" ("Whole of Society Pandemic Readiness Guidelines").

Ces lignes directrices ont en fait déjà été préparées depuis avril 2009 et revues en juillet 2009, le même mois où le virus de la grippe porcine est mystérieusement apparu à Mexico City.

Ces lignes directrices expliquent comment l'OMS prendra la relève, prendra en charge (take over) les principaux services des pays, y compris le système sanitaire, l'hygiène publique, la gestion de l'eau, des carburants, de la nourriture, des soins de santé, des télécommunications, de la finance, de la législation, de l'ordre, de l'éducation et des transports, sous prétexte d'urgence et de pandémie.

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1704%3Awho-publishes-plans-to-take-over-the-whole-of-society-in-pandemic-emergency&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=en


Info   ARTEMISIA

 arton2470.jpg


http://sego-dom.over-blog.com/article-walter-retour-en-resistance-un-film-que-l-ump-n-apprecie-pas-38528778.html
Bande-annonce du film Personnage principaux : Walter Bassan, John Berger, Stéphane Hessel et Constant Paisant.




Stéphane Hessel : « un véritable crime contre l’humanité » à Gaza
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2470


L'emploi des personnes handicapées, Du 13 au 22 novembre 2009  se déroule la 13ème semaine pour l'emploi des personnes handicapées
http://www.tessolidaire.com/PAR_TPL_IDENTIFIANT/797/TPL_CODE/TPL_EDITO_FICHE/PAG_TITLE/Handicap+et+Humanisme/1530-handicap-solidarite-insertion-sociale.htm 

 




Partager cet article
Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 19:46

                                          trois-coeurs-mde-copie-1.jpg


                                                          Mes amis,

Sur ce blog, par souci de la vérité, je suis obligée, moi la passionaria, l'artiste, la sensible, la fraternelle, l'amante de la vie... de vous détailler toutes les laideurs pour que vous soyez informés et pour que vous puissiez dire non à l'intolérable. A l'occasion du commentaire de Brigitte :

Posté par Brigitte le 08/11/2009 13:54

Le blog d'Éva " http://r-sistons.over-blog.com/ " est un blog vraiment génial, qu'il faut recommander à toutes celles et à tous ceux épris de justice, de liberté et de fraternité.
http://www.soueich.info (http://www.alterinfo.net/La-guerre-froide-rallumee-dans-les-Medias_a38992.html?com),

à cette occasion, donc, je découvre ce merveilleux blog et je tombe sur cette page.

A elle seule, cette page nous dédommage de toutes nos peines ! Oui, la vie est belle, regardez ce village, regardez ces femmes, regardez cet enfant bichonné avec amour, regardez le charme des saisons qui passent, regardez, regardez... toute la beauté du monde !

Alors oui, décidément, la vie est belle, très belle... et elle vaut la peine d'être vécue ! NOM ou pas !

Eva ne r-sistons pas à tant de beauté ! icon_lol.gif


Présentation de Soueich

Il n’est pas évident pour un habitant des terres australes qui, naviguant sur l sans_titre-1_copie1.jpg e Net, tombe par hasard sur ce blog, de pouvoir situer Soueich dans notre vaste monde. Aussi, ai-je pensé, pour eux, mais aussi pour d’autres moins éloignés, de présenter, en quelques images, notre beau petit village d’un peu plus de 200 foyers. Bien sur, la chose la plus importante est de le situer sur le globe. Pour cela, les habitants des terres australes doivent faire tourner leur mappemonde de 180°. Trouver le continent que l’on appelle Europe, aller totalement à l’ouest de celui-ci et y trouver le pays qu’on nomme France. Au sud de la France , les montagnes des Pyrénées. Au pied des Pyrénées, à peu près au centre, trouver la ville de Saint-Gaudens, et de là, partir vers le sud en direction d’Aspet. A 4km avant d’arriver juin_001__18_b.jpg à Aspet, se trouve Soueich.

 

 

 

 

 

 Le Ger

 

 

   juin_001__23_b.jpg

 

 

 Le ger près de l'église

 

 

    juillet_008b.jpg

 

 

 

  Vue depuis Campagne

 

    janv2006_114b.jpg

 

 

 

 

 

 

 Sur les bords du Ger   100_1116bisb.jpg  

 

 

 

 

 

    210303-19bisb.jpg

 

 

 

  Promenade à Daüsse

 

 

    photo_114bisb.jpg Pont sur le Ger en été

 

 

  036.jpg  Pont sur le Ger en Hiver

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pour plus d’information connectez-vous sur le site de Soueich

Par brigitte
Jeudi 23 février 2006

   
   http://www.soueich.info/article-1954351-6.html#c


Deux ou trois choses que je voudrais partager avec vous
à propos de ce village enchanté, par Eva


Je ne serais pas étonnée qu'on vienne du bout du monde visiter ce village enchanté, féérique été comme hiver, et les grâces sculpturales que l'on voit jaillir de l'eau ou de la forêt, totalement en harmonie avec la nature - tout, d'ailleurs, n'est que douceur, pureté - partagent intégralement leur intimité, le précieux trésor de leur beauté parfaite, quelle générosité de s'offrir ainsi aux autres !

Un bijou caché ne peut briller de tous ses feux, et là, le trésor est offert à tous pour enchanter, pour émerveiller ! Toute cette pureté, toute cette beauté, quel régal pour les esthètes ! Et quand on voit la manière dont est présenté ce blog, et quand on lit le contenu, si élaboré, si choisi, on ne peut que s'écrier : Attention, chef-d'oeuvre !

Et regardez ce qu'il y a en bas des pages, pour parfaire le sentiment de béatitude:

100_1053w.jpg Que la paix règne en votre coeur ! 

 

 



Elle est pas belle, la vie ?

Et tout cela, le Nouvel Ordre Mondial ne pourra jamais le tuer... c'est de l'ordre de la perfection divine, lorsque le Créateur de tout ce qui vit nous a fait à son image !

Une Parole de la Bible me revient: "Je te loue Père de ce que je suis une créature merveilleuse !".

Nous sommes tous des créatures merveilleuses, à notre façon ! L'Elite autoproclamée telle, ce ne sont que des monstres à visage humain. Mais nous, nous tous, tendons-nous la main, nous sommes faits pour nous aimer !  Parce que nous sommes créés à l'image de notre Créateur, beaux ! Et comme me disait dans le post précédent l'architecte avec qui j'ai correspondu - il m'a envoyé une photo, lui aussi sa beauté est sculpturale, grecque -, même en prison nous pouvons faire surgir la beauté !

La beauté est partout, en nous, en l'autre, dans la nature, chez nos amis les animaux, dans la musique, partout, et cela, personne ne peut nous l'ôter !

Et pour les croyants, Dieu est une lampe à notre chevet !

Oui, Père, je te loue de ce que je suis une créature merveilleuse, de ce que nous sommes des créatures merveilleuses quand nous SAVONS le voir...

Et chaque instant peut être émerveillement, chaque instant, même le plus sombre, contient sa part de lumière !

Alors, si nous savons ouvrir les yeux sur les mille occasions de bonheur qui s'offrent à nous, nous sommes des bienheureux, quelles que soient les circonstances...

QUELLES QUE SOIENT LES CIRCONSTANCES !

 

Votre Eva




colombe-globe-cigalette.jpgcolombe-globe-cigalette.jpgcolombe-globe-cigalette.jpg



                                Après le village idyllique, 
                 retour à la réalité du Nouvel Ordre Mondial :


Commentaire reçu, et publié, sur Cuba,
suite à l'article sur Delahousse.

Eva : Quant aux murs, j'ai envoyé un lien, précédemment, sur le mur d'Israël, mais pas sur celui du Mexique (je comptais en parler). Voici le commentaire :


Bonsoir,

Ton blog est une incroyable source d'information que l'on ne lit nulle part ailleurs.

Personnellement je connais un tout petit peu ce pays Cuba pour y avoir fait trois séjours de 2 semaines de vacances. le dernier séjour date de 2003.

Je ne vais aller jusqu'à dire que ce Pays est un Paradis, non bien sûr personne ne me croirait. J'ai fait notamment un séjour près de Santiago de Cuba au sud Est de l'Ile où la pauvreté regne, mais pas la misère, pas la faim, pas d'inquisition ( visible) pas de voitures ou trés peu mais nombreux transport en commun, les routes principales potables et entretenues sauf de rares endroits, Ici l'enseignement est gratuit partout et pour tout, les hopitaux et chaine de soins surement un des meilleurs du monde, malgré les appareils d'investigations laissés par les Russes un peu vieillissants.

Du côté de La Havane le tourisme regne partout, mais on peut se balader partout , photographier tout ce que l'on veut, parler avec des gens dans des endroits populaires en ville, emprunter n'importe quel transport en commun.

Naturellement sauf les produits de première necessité qui sont trés peu chers, comme le riz, la farine, le pain, les pates, les fruits et les légumes etc.. que l'on trouve dans certains
magasins , les produits occidentaux y sont rares et chers mais le blocus Américain y est pour beaucoup. Mais ici, pas de suicides au travail, pas de chomage, il y a du travail ( mal payé certes), mais pour tout le monde, pas famine, pas de délinquance les jeunes ici vont à l'école.pas de tourisme sexuel non plus. 

Si on voulait faire une comparaison avec un pays hispanique aussi qu'est la République Dominicaine totalement a l'inverse de Cuba, où regne l'opulence dans les endroits touristiques prés des hotels, mais où les hopitaux et les écoles sont réservés a une classe sociale générée par le tourisme et le commerce mais  à côté de cela certains quartier de Puerto Plata, de Santo Domingo la capitale sont dangereux , misereux sales etc...Dans les villages retirés en montagne tout y est trés pauvre De tous mes voyages c'est à Punta cana que je me suis fait voler mon portefeuille et papiers. Boca Chica la banlieue de la capitale est "réputée" pour .. son tourisme sexuel et ses voyoux.

A choisir d'un de ces deux Pays je ne suis pas certain que j'irai en République dominicaine pour y vivre sauf si j'étais riche.Mais si mes moyens étaient limités j'irai surement à Cuba.
Cela n'a rien à voir mais on nous bassinne depuis plusieurs jours sur les 20 ans de la chute du mur de Berlin, as tu entendu parler des murs a la frontière Mexicaine, ou la "fabuleuse" muraille en Cisjordanie, non! bien sûr et pourtant c'est aussi honteux que le mur de Berlin qui arrangeait bien l'Est et l'Ouest pendant la guerre froide. JG

L'Assemblée Générale de l'ONU condamne le blocus des Etats Unis contre Cuba. Par la dix-huitième année consécutive, le blocus des Etats Unis contre Cuba a reçu une nouvelle et large (...)  http://www.legrandsoir.info/+Les-Etats-Unis-condamnes-a-l-ONU-pour-le-blocus-contre-Cuba+.html



Us-mexico-border.jpg



Mexique/Etats-Unis
Un mur de 1100 kilomètres


George Bush a signé jeudi le texte de la loi autorisant la construction d'une barrière de 1126 kilomètres le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique pour combattre l'immigration clandestine. La nouvelle soulève la colère des Mexicains et de l'opposition démocrate

George Bush a promulgué jeudi la loi autorisant la construction d'une barrière de 1126 kilomètres le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique pour combattre l'immigration clandestine. La nouvelle suscite la colère des Mexicains et de l'opposition démocrate.

"Nous avons la responsabilité de sécuriser nos frontières. Nous prenons cette responsabilité sérieusement", a souligné le George Bush lors de la cérémonie de signature du texte à la Maison blanche. Le président des Etats-Unis a essayé pendant plusieurs mois de convaincre le Congrès d'approuver un plan global sur l'immigration, mais les républicains de la Chambre des représentants s'y sont opposés.


"Mur de Berlin"

Le nouveau président mexicain Felipe Calderon, qui se trouvait à Ottawa où il a rencontré le Premier ministre canadien Stephen Harper, a déploré cette décision. "La clôture ne résout rien", a-t-il déclaré. Elle ne fera que causer davantage de morts mexicains à la frontière. "L'humanité a commis une grave erreur en construisant le mur de Berlin. Je suis sûr que les Etats-Unis commettent une grave erreur en construisant cette clôture", a conclu Calderon.

Les démocrates américains accusent de leur côté les républicains de laxisme en ce qui concerne les contrôles aux frontières. "Cette loi est un cache-misère qui, espèrent les républicains, offrira une couverture pour leur échec retentissant à mettre en place une réforme globale de l'immigration", a observé Edward Kennedy, sénateur démocrate du Massachusetts.


Pour ou contre

A Lukeville, en Arizona, ville frontière au coeur de la zone de trafic de drogue, les habitants ne sont pas tous sûrs qu'une barrière doive les séparer de l'Etat du Sonora au Mexique. "Qu'ils la construisent", estime Beatriz Trevino, une habitante. "Les trafiquants de drogue et de personnes passent la frontière nuit et jour. Il faut faire quelque chose." "Le mur de Berlin et la Grande muraille de Chine n'ont fait aucun bien; cela n'en fera pas non plus. Les étrangers en situation illégale la traverseront, ou se glisseront dessous. C'est tout simplement gaspiller de l'agent", estime au contraire Alfred Gay, un autre habitant. "Cela va aussi ruiner nos relations avec nos voisins mexicains."

De l'autre côté de la frontière, Hector Ontiveros, vendeur, estime que "c'est vraiment déplaisant". "Les bons voisins n'érigent pas de clôture", estime-t-il. La clôture de 1126 km passera dans quatre Etats du sud des Etats-Unis, la Californie, l'Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas. Au total, la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique s'étend sur 3200 kilomètres.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/un-mur-de-1100-kilometres_460947.html

Fichier:Mexican-American border at Nogales.jpg

Nogalès. Le Mur. A Gauche, les Etats-Unis, à droite le Mexique.

Le 26 octobre 2006, le président des Etats-Unis George W. Bush fait publier officiellement la loi du Secure Fence Act (en) destinée à renforcer la surveillance de la frontière avec le Mexique et à lutter contre l'immigration illégale. Totalisant 1 200 kilomètres, soit un tiers de la frontière[1], un mur haut de 4,50 mètres doit être construit. Il devrait être éclairé par des miradors et balayé de caméras high-tech afin de prévenir les migrations illégales des Latinos vers les États-Unis. Il devait être achevé avant la fin de l'année 2008 et traverserait notamment le désert d'Arizona.

Selon les sondages, les Américains sont hostiles à ce projet à 53 %[2], et cette construction répond à un besoin d'hermétisation du territoire vu qu'un million de migrants franchissent chaque année la frontière de façon irrégulière

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fronti%C3%A8re_entre_les_%C3%89tats-Unis_et_le_Mexique



Fichier:Stahlbetonmauer-Bethlehem.jpg

Fichier:Près de Qalandia.jpg


180px-Mur_separation_jerusalem_est.jpg180px-Le_Mur.jpg180px-Le_Mur_pr%C3%A8s_de_J%C3%A9rusalem
Wikipedia


Marquant le 20e anniversaire depuis la chute du mur de Berlin, les Palestiniens ont démoli ce vendredi dans le village cisjordanien de Ni’lin, un pan de mur [d’Apartheid] construit par Israël.
Ma’an News Agency

Lors de la manifestation hebdomadaire contre le mur, qui traverse le centre du village situé dans la région de Ramallah et isole les habitants de 60% de leurs terres agricoles, quelque 300 manifestants ont méthodiquement démantelé une section en béton avant que les forces israéliennes n’ouvrent le feu.


« Alors qu’une partie du travail de démolition avait commencé, l’armée israélienne est arrivée et a commencé à tirer de grandes quantités de gaz lacrymogènes, de balles en acier et caoutchouc et même de véritables balles », a déclaré l’organisateur Ahmad Mesleh.


« Des dizaines de soldats sont entrés par la porte et poursuivent actuellement la manifestation dans le village. »


Mesleh nous apprend que les manifestants se sont d’abord rassemblés devant la clinique de Ni’lin, où ils ont préparé ce dont ils avaient besoin puis ils ont ensuite marché vers le mur.


Ils ont brûlé des pneus et abattu une dalle de béton de huit mètres de haut en s’aidant d’un verin mécanique pour voiture.


grande-1692235-2285244.jpg?ibox


Article, et vidéo de l'événement :

http://www.alterinfo.net/20-ans-apres-la-chute-du-mur-de-Berlin,-les-Palestiniens-abattent-un-pan-du-Mur-d-Apartheid_a38976.html


Il y a 11 murs dans le monde
http://www.alterinfo.net/Berlin,-Bilin,-Nilin-Ces-onze-murs-murant-le-monde-qui-rendent-le-monde-murmurant_a39075.html


Dans le monde, 21 000 km de murs en construction et quel responsable politique en a parlé hier ?



On parle seulement du Mur de Berlin car c'est une occasion de discréditer le communisme. Et parler du passé permet de ne pas parler du présent. Eva


Sarkozy et le mur : seulement en rire ?




Coup d'Etat contre le Paraguay ?


arton9422-8ca5f.jpg
« En ce moment, un coup d’État politique et militaire est en préparation au Paraguay, fomenté par le Congrès d’extrême-droite, à travers une mise en accusation du président Fernando Lugo de violer la Constitution et d’entreprendre rien de plus que la bataille contre la pauvreté qu’ils interprètent comme étant une lutte de classes » : c’est ce qu’a déclaré Carolus Wimmer, vice-président du groupe vénézuélien au Parlement latino-américain, à l’Agencia Bolivariana de Noticias.

« ce n'est pas un putsch militaire mais un moyen constitutionnel pour écarter Lugo de son poste ».

http://www.legrandsoir.info/Un-coup-d-Etat-se-prepare-t-il-au-Paraguay.html



Par hasard, je tombe sur une de mes anciennes parutions 
A relire - ou à découvrir pour les nouveaux  Lecteurs !
Le "tittytainment" - Faire-part de mariage: USA-Europe, voté en secret
http://r-sistons.over-blog.com/article-31299858.html


Appel d'Eva R-sistons
à boycotter tous

les hyper-marchés
qui remplacent les caissières
par des caisses automatiques.
Pour l'emploi,
pour le contact humain.
Non à l'Economie de Marché,
oui à l'Economie des marchés
(et des commerces de proximité)


Appel au peuple de France

Sermentdujeudepaume-copie-1-copie-2.jpg 15 septembre 2008, faillite de Lehman Brother suivi d’inquiétantes révélations sur différentes institutions bancaires américaine (défaillance des banques comme Merrill Lynch et Citigroup ou encore AIG) ont semé un vent de Terreur à travers le monde. Est-ce que ma banque va résister ? Que vont devenir mes économies ? Etc.

 

suite ici :
http://david.cabas.over-blog.fr/article-appel-au-peuple-de-france-38651442.html

- A la colère qui vient

- Appel à mettre le Plan LaRouche sur la table pour sauver l’économie mondiale

- Lettre ouverte à tous les députés !


SANTE :

Cancer:

Les parasites rendent les cellules cancéreuses La Doctoresse Hulda Clark a déjà fait remarquer, depuis le début des années quatre-vingt-dix, que les parasites peuvent libérer des facteurs de…

Pour lire la suite cliquez ici

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/tarifs-des-protheses-dentaires-64413


La Russie, la Chine et l’Inde suivent des voies séparées 

La Russie, la Chine et l’Inde suivent des voies séparées
http://www.alterinfo.net/La-Russie,-la-Chine-et-l-Inde-suivent-des-voies-separees_a38988.html .



A Diomande René :
Si ce n'est pas un spams, merci de me recontacter. J'ai jeté en bloc plusieurs spams, et j'ai eu un doute - trop tard ! Il y avait juste marqué en objet : Bonjour. (Eva) .



Dernières Nouvelles  de Conscience du Peuple :

Il ne s'agit pas d'un fait confirmé, mais il semble que l'armée canadienne
pourrait être utilisée en renfort pour vacciner la population canadienne.
Cette ingénieuse idée vient d'un député fédéral et d'un conseiller
municipal, lesquels ont fait parvenir une lettre à la ministre fédérale de
la santé pour qu'elle puisse retenir cette option.  Heureusement qu'ils y
ont pensé.  Quel génie!

http://expressottawa.ca/article-398188-Vaccination-contre-la-grippe-AH1N1-les-militaires-a-la-rescousse.html

Le dossier d'un virus mystérieux en Ukraine commence à se préciser.
Plusieurs informations tentent de démontrer qu'il ne s'agit aucunement de
la grippe H1N1, mais bien de la peste pulmonaire.  Plusieurs relient
l'apparition de ce virus avec les chemtrails (épandage par avions),
opération potentiellement menée lors d'exercices de prévention contre une
attaque bioterroriste...

D'ailleurs, les chemtrails pourraient servir à faire l'épandage de la
H1N1...  Qui pourra le prouver???

Pour lire une introduction à ce qui se passe en Ukraine, commencez ici:

Peste pulmonaire en Ukraine par voie aérienne? (français)
http://www.news-assurances.com/peste-pulmonaire-grippe-h1n1-lukraine-tombe-dans-une-panique-generale/016719682

Tout ces faits sont encore du domaine de l'hypothèse, mais des
coïncidences accumulées peuvent éventuellement s'avérer des faits
indiscutables.  Suivons ce dossier.

Interpol de l'Europe de l'Ouest a eu un exercice antiterroriste fin
septembre 2009 ayant pour thème une attaque biologique de peste
pulmonaire par pulvérisation aérienne:
http://www.interpol.int/Public/BioTerrorism/tabletop/default.asp

Lien trouvé sur un blogue consacré à l'épidémie de peste pulmonaire en
Ukraine:
http://ukraineplague.blogspot.com/2009/11/update-11709-920am-est-interpol-had.html

Ukraine Mutated Swine Flu is a Bioweapon
http://www.youtube.com/watch?v=ekZG7D8YkNA

Chemtrails over Ukraine
http://www.youtube.com/watch?v=q8ni7Tw8VrU
http://www.youtube.com/watch?v=Z084JvXXSkY

Poland prime minister refuses officailly to buy swine flu vaccine
http://www.youtube.com/watch?v=Z084JvXXSkY

Isabelle
webmaster@consciencedupeuple.com



Alerte, guerre ? Le Hezbollah s'arme
pour un conflit imminent avec Israël


Extraits. « Evidement nous réarmons, nous avons aussi déclaré avoir bien plus de roquettes et de missiles que nous en avions en 2006, » déclare un commandant du Hezbollah s’exprimant sous anonymat.
 
Un expert militaire du Hezbollah pense que le groupe terroriste chiite à la solde de l’Iran se prépare pour une nouvelle guerre avec Israël.
 
« Il est clair que le Hezbollah ne contrôle plus la frontière avec Israël comme par le passé, ce qui est du à la présence des troupes internationales de la FINUL, » explique Andrew Exum, expert militaire du Hezbollah au « Center for New American Security ».
 
« Ils semblent par contre se renforcer dans les villages, se préparant à un prochain cycle de combats, et poussent leurs positions loin au nord des éléments de la FINUL, dans les faubourgs de Beyrouth et dans la vallée de la Bekaa. »
 
Des experts israéliens des renseignements et de l’armée ont déclaré que des frappes militaires contre les facilités nucléaires iraniennes devront êtres précédées par un affaiblissement du Hezbollah, donc de sa capacité à perturber la vie dans le nord d’Israël avec ses missiles et ses roquettes.

http://www.juif.org/defense-israel/112839,le-hezbollah-s-arme-pour-un-conflit-imminent-avec-israel.php

NB: Le Hezbollah n'est pas un mouvement terroriste, mais de résistance. L'Etat terroriste, c'est Israël. Eva R-sistons


Levi-strauss-by-pablo-secca.png
wikipedia.org 

Lévi-Strauss, judaïsme flou

(..) Révoqué par les autorités de Vichy, Lévi-Strauss n'a jamais caché son judaïsme, mais il l'a souvent occulté. Sa famille, issue de la vieille bourgeoisie alsacienne, représentait cette noblesse juive qui tenait à se distinguer de celle de l'Est, d'essence plus ouvrière. Ses origines diversifiées tenaient au fait que son grand-père maternel était rabbin tandis que [...]

Le judaïsme et Israël n’ont jamais été ses préoccupations majeures. Il avait d’ailleurs affirmé ses convictions de manière tranchée : « Je me sens concerné par le sort d’Israël de la même façon qu’un parisien conscient de ses origines bretonnes pourrait se sentir concerné par ce qui se passe en Irlande : ce sont des cousins éloignés. » Pourtant, en tant qu’ d’anthropologue, il aurait eu beaucoup de choses à écrire sur la question dans la mesure où Israël a fondé ses bases sur l’Histoire et sur ses relations privilégiées avec la terre du Livre.

Réfugié pendant la guerre aux Etats-Unis, il retourne en France à partir de 1950 pour occuper la chaire des religions comparées des peuples sans écriture à l’Ecoles des Hautes Etudes. C’est dire que les religions constituaient pour lui un domaine privilégié qu’il traitait en s’affranchissant de ses origines juives (..)

http://www.juif.org/go-news-112817.php


Shaul Mofaz.jpgwikipedia.org.

Shaoul Mofaz présente un plan de paix alternatif
et se dit prêt à parler au Hamas

Le numéro deux de Kadima a présenté dimanche un nouveau plan pour la formation d’un état palestinien sur 60% de la Judée Samarie, qui sera suivie de négociations sur les frontières définitives.
 
« Le gouvernement et le premier ministre n’ont aucun plan, » a déclaré Mofaz lors d’une conférence à Tel Aviv. « Nous avons attendu, mais il n’y a pas de voie (vers la paix) et il n’y en aura pas. En six mois le premier ministre n’a rien fait pour changer les choses. Un premier ministre sans horizon diplomatique nuit à la capacité d’Israël d’atteindre la sécurité et la paix. En tant qu’ancien chef de l’état major et ancien ministre de la défense, je peux vous dire que c’est dangereux. Le temps ne joue pas en notre faveur. L’Iran se renforce, le Hezbollah se réarme, le Hamas se tient prêt pour la prochaine étape et Al-Qaïda construit des bases dans la région. De plus en plus de pays envisagent la solution d’un état binational. Israël est vu comme un élément insubordonné, s’opposant à une solution au conflit palestinien. Le temps est venu de prendre des décisions. En tant que candidat pour diriger le pays, j’ai pensé que je devais présenter un plan. Un leader ne peut rester assis pendant que le premier ministre ne fait rien pour présenter une vision à long terme. »
 
Mofaz a appelé à la création d’un état palestinien démilitarisé et à une définition des frontières permanentes d’Israël.
 
« Nous arrêterons d’occuper une autre nation. Nous devons renforcer la position d’Israël au plan international. Comme premier pas, un état palestinien sera créé sur 60% de la Cisjordanie (Judée Samarie, ndlr) et à Gaza. 90% des palestiniens seront dans cet état et aucune colonie (villes et villages juifs de Judée Samarie ndr) ne sera évacué. »
 
Lors de la création de cet état démilitarisé, Mofaz rajoute que des frontières permanentes et défendables seront négociées pendant que des compensassions seront pour les résidents israéliens de la Cisjordanie seront adoptées. Après ces négociations et la mise en place d’accords, les deux états entameront les discussions sur des problèmes comme celui des réfugiés (…), de Jérusalem, etc.
 
La première étape pourrait être unilatérale mais la seconde demandera un referendum avant sa mise en œuvre.
 
« Je pense qu’il n’y a pas d’autre chemin que le dialogue et que toute tentative pour l’éviter sera un mal pour le pays, » déclare Mofaz.
 
L’ancien chef d’état major se dit prêt à parler au Hamas.
 
« Si le Hamas est élu et veut négocier en acceptant es conditions du Quarter, alors ce n’est plus la Hamas. Les leaders israéliens responsables s’assiéront avec ceux qui changent leur agenda. J’attends des palestiniens d’êtres courageux et de considérer ce plan, et de réaliser qu’il y a matière à discussions. »
 
Voila pour les quelques idées exprimées hier par Shaoul Mofaz, susceptible de ravir la place de Tzipi Livni à la direction du parti de centre-gauche Kadima.
 
Ce qui est étonnant c’est que subitement, une fois dans l’opposition, Mofaz a des solutions magiques pour régler le conflit. Même le Hamas se dit intéressé par son « plan de paix ».
Malheureusement, rien n’a été vu, dit ou fait lorsque Kadima, donc Mofaz, était au pouvoir.
Je ne serai pas surpris si un jour une expression comme « les solutions de l’opposition » devienne banale. Il est en effet facile d’avoir des solutions, et de ne pas être obligé de les confronter avec la dure réalité que nous connaissons…

http://www.juif.org/politique-israel/112825,shaoul-mofaz-presente-un-plan-de-paix-alternatif-et-se-dit-pret-a.php



Les médias occidentaux et l'avilissement des autres

«Aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz-de-marée constitué par les millions d’êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie.»

Houari Boumediene "(Discours à l’ONU 1974)"

Chems Eddine CHITOUR
Vendredi 6 Novembre 2009

Il est bien connu que le quatrième pouvoir, celui des médias est une force importante qui permet, en principe, dans les1689098-2280355.jpg?v=1257513348 démocraties, de tenir le peuple informé du fonctionnement des institutions. Cette force peut, cependant, être au service d’une cause et de ce fait, s’avérer dangereuse aussi bien en temps de paix qu’en temps de guerre, notamment «la guerre permanente» qui consiste à diaboliser continuellement l’Autre quand il s’est agi de l’Empire soviétique: l’Empire du Mal pour Reagan, et les Autres quand il s’est agi des colonisés et plus tard des Arabes et de l’Islam. Joseph Pulitzer, le fondateur d’un Journalisme éthique, déclarait à juste titre:
«Notre République et sa presse prendront de l’essor ou s’effondreront ensemble.» Une presse compétente, désintéressée, dévouée à la chose publique, intelligente, exercée à discerner le bien et ayant le courage de le faire, peut préserver la morale publique sans laquelle un gouvernement populaire est une imposture et une parodie. Une presse cynique, mercenaire et démagogue finira par produire une population aussi vile qu’elle-même.  
suite ici : http://www.soueich.info/article-les-medias-occidentaux-et-l-avilissement-des-autres--38917960.html


Dieudonne-Emission Spéciale Grippe H1N1



Israël accroît sa présence militaire en Amérique Latine

arton162741-b1622.jpg

Global CST vient de signer un contrat de 10 millions de dollars avec le gouvernement péruvien d’Alan García pour former et encadrer l’armée péruvienne contre le Sentier lumineux. En outre, Global CST a déjà vendu pour 3 millions de dollars de matériel de vision nocturne à l’armée péruvienne.

Global CST, qui dément tout lien de subordination au gouvernement de Tel-Aviv, est une pièce essentielle du complexe militaro-industriel israélien. Il s’agit d’une structure légère, n’employant qu’une poignée d’individus, mais rattachée au groupe Mikal (marques : Soltam, ITL, Saymar), la seconde compagnie privée israélienne d’armement. Présidé par Avraham (Miko) Gilat, Mikal vend toute une gamme de produits allant des pièces d’artillerie aux blindés légers en passant par l’optronique.

Global CST est dirigé par le généra Israël Ziv (ancien chef des opérations de l’armée israélienne), qui échoua face au Hezbollah en 2006.

En 2008, Global CST a réalisé le sauvetage d’Ingrid Betancourt en Colombie (Operation Jaques) et, simultanément, la planification de l’attaque géorgienne contre l’Ossétie du Sud (une opération qui fit plus d’un millier de morts).

Le déploiement de Global CST en Colombie et au Pérou doit être mis en perspective avec l’encadrement de la junte hondurienne par d’autres sociétés militaires « privées » israéliennes.

 

Source : Réseau Voltaire

http://www.soueich.info/article-israel-accroit-sa-presence-militaire-en-amerique-latine-38985018.html


L'AIPAC et son extrême nuisance

Un nouvel article de Paul Craig Roberts qui brosse un tableau complet de la situation américaine, et dont je ne reprends pas le titre car ce qui me semble saillant dedans est la nuisance de l'AIPAC. Autrement dit, si je partage tout ce qui est décrit et analysé, je pense fondamental de mesurer la toxicité du lobby pro-israélien, déjà signalée, puisque sollicitée lundi une réunion de la chambre des représentants se déroulaient mardi pour voter avec empressement contre le rapport Goldstone.
Autant dire que le venin que distille ce lobby a pour caractéristique ou résultant d'enlever toute dignité, tout sens du devoir même civique aux représentants, ce qui me semble infiniment grave, et ce d'autant plus que James Petras a très clairement montré comment Obama a été repéré et pris en mains par le lobby pro-israélien.
Le même Obama, on s'en souvient sera demain à l'UJC :

suite ici :

http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-l-aipac-et-son-extreme-nuisance-38983229.html


emanuel-obama-israel.jpg



liste complète


panier-de-crabes

ns pas encore)
http://www.alterinfo.net/Une-grande-chaine-de-television-enquete-sur-le-lobby-sioniste-pas-en-France,-du-moins-pas-encore_a38997.html

CIA-b.jpg 


Attentats aveugles, la marque de la CIA !


Les USA commanditent des attentats en Afghanistan et au Pakistan, et font croire que ce sont les "Résistants" qui les ont commis, afin de justifier leurs guerres.


Salut à toutes et à tous,

Le 28 octobre 2009, alors que le Beau Bama fait semblant de se demander s’il va oui ou non envoyer quelques dizaines de milliers de soldats de plus en Afghanistan et au Pakistan, ces deux pays furent marqués par des attentats sanglants attribués par la télé-propagande du pouvoir aux "Résistants".

Les "Résistants" auraient assassiné d’un seul coup plus de 90 personnes au hasard dans un maché de Peshawar au Pakistan, exactement comme s’ils avaient voulu justifier auprès des Pakistanais et des Occidentaux la levée en masse de l’armée pakistanaise pour aider l’armée US à les combattre au waziristan. On nous prend pour des cons. En effet :

Le Waziristan, couramment appelé "zone tribale" dans les médias occidentaux, est contrôlé par les prétendus "Résistants", c’est-à-dire par la résistance locale à l’impérialisme US.

Le Waziristan est la clef de la guerre d’Afghanistan, puisque c’est la route quasiment obligatoire pour la logistique de la guerre US contre l’Afghanistan. Cette route passe par un célèbre col nommé Khyber pass qui est le plus souvent contrôlé par la résistance. L’impérialisme US a par conséquent bien du mal à approvisionner ses troupes en Afghanistan. C’est pourquoi il aimerait bien que l’armée pakistanaise l’aide à faire la guerre au Waziristan qui, il ne faut pas l’oublier, est tout de même une région du Pakistan ! L’article dont le lien est juste ci-dessous vous donnera bien du plaisir en vous faisant constater l’efficacité de la résistance dans ses attaques contre les convois américains qui essaient chaque jour de franchir la Khyber pass : http://mai68.org/ag/1506.htm

De la même façon, les "Résistants" auraient assassiné une dizaine d’employés dans une attaque contre l’ONU à Kaboul en Afghanistan, exactement comme s’ils avaient voulu justifier auprès de l’ONU la guerre du pétrole menée par la grrrande Amérique contre les Afghans. Là aussi, on nous prend pour des cons.

Bien sûr, le triste spectacle de ces deux attentats terroristes va servir à justifier la guerre sur le plan international auprès de l’ONU et sur le plan national auprès des Américains. Il est clair que, comme ça, le Beau Bama n’aura aucun mal à faire accepter aux Américains et à l’ONU l’envoi de nouvelles troupes pour faire la guerre dans ces deux pays. Sauf si tout le monde fait passer ce message partout où il le peut !

Par conséquent, à QUI profitent ces deux crimes ? à la résistance anti-impérialiste en Afghanistan et au Pakistan ? ou bien plutôt à l’impérialisme US et à sa guerre pour les hydrocarbures (pétrole et gaz) de la mer Caspienne ?

Bien sûr, vous l’aurez compris, ces deux attentats servent les intérêts des USA. Ils portent donc la marque de la CIA !

Bien à vous,
do
http://mai68.org

Post-scriptum :

1°) Le terrorisme sous faux drapeau est une technique de guerre très courante. Elle fut employée notamment par les Français en Indochine puis en Algérie ; et aussi, bien sûr, par les Américains au Vietnam et plus tard en Irak. Cette tactique classique, qui est une partie essentielle de la "guerre psychologique", a déjà été employée par les Américains au Pakistan. Souvenez-vous de l’attentat contre l’Hôtel marriott :

http://mai68.org/ag/1506.htm

3°) IRAK - Spectacle meurtrier de guerre civile destiné UNIQUEMENT à l’Occident :

http://mai68.org/ag/1123.htm

3°) Esquisse d’une bibliographie de la manipulation du terrorisme :

http://mai68.org/ag/1056.htm

4°) À la fin de la vidéo, on apprend qu’un soldat s’est suicidé suite à la guerre d’Afghanistan. Soyons bien sûr qu’il n’a pas supporté les horreurs qu’il y a vu et auxquelles on l’a obligé à participer :

http://mai68.org/s

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-journaux-de-guerre-de-marc-lemaire-39009870-comments.html#comment50854297

Les médias occidentaux pro USA usent d’un terme générique- Al Qaida- Taliban - pour désigner tous les résistants ....


Bonne nouvelle (suite info vaccination gendarmes):
La vaccination ne serait plus obligatoire pour nos gendarmes !
(Il y a des "faveurs" dont les citoyens se passeraient bien ! Eva)

n169924782803_5437.jpg
n169924782803_5437.jpgn169924782803_5437.jpg


C'est bizarre car selon Secret Défense du 04.11.2009, la vaccination ne sera pas obligatoire chez les militaires

Grippe H1N1 : la vaccination ne sera pas obligatoire pour tous les militaires

Selon nos informations, le ministère de la Défense s'oriente vers l'idée de ne pas rendre obligatoire la vaccination contre la grippe H1N1 pour tous les militaires. Les décisions définitives sont attendues pour la semaine prochaine, mais on sait déjà que seule une partie des militaires sera concernée. Ceux-ci seront prioritaires, en fonction du nombre de vaccins qui sera livré au Service de santé des armées (SSA).

Lire la suite : http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/11/grippe-h1n1-la-vaccination-ne-sera-pas-obligatoire-pour-tous-les-militaires.html

http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/gendarmes-et-citoyens-le-forum-principal-f1/info-grippe-a-t16944-30.htm .

  • marsou10.gif



  • Le vrai visage du capitalisme français :

    Lu dans l'hebdomadaire Marianne
    Derrière leur façade respectable, nos grands dirigeants, s'adonnent toujours, malgré la crise, à leur travers :
    la collusion avec le monde politique et le trafic d'influence.

    C'est un pavé de plus de 700 pages pour raconter l'histoire du capitalisme français, du compromis social de 1945 à "l'ere des tueurs" celle des patrons des années 2000, adeptes du toujours plus de fric et du toujours moins de règles. Sept cents pages pour dresser le portrait du patronat tricolore, des trente glorieuses à la crise financière de septembre 2008, ses méthodes, ses réseaux, ses lobbies, sa consanguinité aussi et, bien sûr, ses dérives et ses excès.

    Histoire secrète du patronat : le vrai visage du capitalisme français
    (éditions La Découverte) - la suite ici :

    http://millesime.over-blog.com/article-le-vrai-visage-du-capitalisme-francais-39003608.html


    Israël en Afrique, à la quête d’un paradis perdu .La Chine, un frein à la progression israélienne  

    Après Jean, un coup de pouce de l’Elysée pour Pierre Sarkozy (Rue89 07/11)


    Pierre Sarkozy (à gauche) avec son frère Jean, Eric Besson et Bruno Lemaire à Colleville en juin 2009 (Ph. Wojazer/Reuters) 



    Je suis l'une des très rares personnes qui ont prédit sans équivoque il y a plusieurs années la fin des États-Unis en tant que superpuissance globale. L'idée que les États-Unis suivraient le chemin de l'Union soviétique semblait absurde à l'époque. Elle ne semble plus si absurde.

    Dmitry Orlov
    La théorie comparative
    des effondrements de superpuissances

    S'il y a une chose que j'aimerais revendiquer comme mienne, ce serait la théorie comparative des effondrements de superpuissances. Pour l'instant, cela reste une simple théorie, bien qu'elle soit en train d'être très minutieusement testée. La théorie affirme que les États-Unis et l'Union soviétique se seront effondrés pour les mêmes raisons, à savoir : un déficit sévère et chronique de la production de pétrole brut (cet élixir magique, générateur de dépendance, des économies industrielles), un déficit du commerce extérieur sévère et empirant, un budget militaire incontrôlable, et une dette extérieure se boursouflant. J'appelle cette liste d'ingrédients particulière : la soupe d'effondrement de superpuissance. D'autres facteurs, tels que l'incapacité à fournir une qualité de vie acceptable à ses citoyens, ou un système politique systématiquement corrompu, incapable de réforme, n'aident certainement pas, mais ils ne mènent pas automatiquement à l'effondrement, car ils ne mettent pas le pays sur une trajectoire de collision avec la réalité. Ne soyez pas trop préoccupés, cependant, car, comme je l'ai mentionné, ce n'est qu'une théorie. Ma théorie.

    Je travaille sur cette théorie depuis environ 1995, quand il m'est apparu que les États-Unis retraçaient la même trajectoire que l'Union soviétique.

    Long article à lire ici :

    http://www.orbite.info/traductions/dmitry_orlov/les_meilleures_pratiques_de_l_effondrement_social.html


    sharon-sionisme-j-sa-phrase.jpg

    L’armée israélienne prépare
    une nouvelle offensive sur Gaza

    Gabi Ashkenazi, chef d’état major de l’armée israélienne, a fait une déclaration cette semaine selon laquelle « l’armée va revenir pour détruire les sites de lancement de roquettes dans les zones surpeuplées, combattre dans les villes, les villages, les mosquées, les hôpitaux, les garderies d’enfants et les écoles, parce que l’ennemi veut nous imposer ce mode de combat. »

    http://www.alterinfo.net/L-armee-israelienne-prepare-une-nouvelle-offensive-sur-Gaza_a39022.html



    -glise-catho-sabre-goupillon-j.jpg
    Scandale par l'Institut Catholique



    Paris, le 5 novembre 2009

    Monsieur le Cardinal André Vingt-Trois
    Chancelier de l’Institut catholique de Paris

     

    Monsieur le Chancelier,

     

    Un groupe de syndicats, partis politiques, associations et organes de presse s’est vivement ému de la remise, le 24 novembre prochain, d’un doctorat honoris causa de l’Institut catholique de Paris au Cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga et à M. Michel Camdessus. Ce groupe s’est constitué en collectif dont il a confié la coordination à l’association Mémoire des luttes.

    C’est donc au nom de ce collectif que je m’adresse à vous pour vous demander de reconsidérer la décision de l’Institut de remettre les insignes de docteur honoris causa à ces deux personnalités. L’une et l’autre ont en effet pris des positions en totale rupture avec les aspirations démocratiques et sociales de la société. La distinction dont elles pourraient faire l’objet dans un lieu académique choque profondément les consciences.

    A l’initiative du Cardinal Maradiaga, et au mépris de la totalité de la communauté internationale, la Conférence épiscopale du Honduras a pris position en faveur du coup d’Etat contre le président légitime du pays, M. Manuel Zelaya. Le gouvernement légal a d’ailleurs inscrit le nom du Cardinal dans la liste des putschistes qui devront un jour ou l’autre rendre des comptes à la justice.

    Le fait qu’un processus de réconciliation, du moins de façade, semble être en cours au Honduras n’exonère en rien le Cardinal Maradiaga de ses responsabilités dans la légitimation du coup de force ni n’excuse son silence sur les multiples violations des droits de l’homme commises par le régime de facto.

    Quant à M. Michel Camdessus, il devrait être disqualifié d’emblée par son action à la tête du Fonds monétaire international, dont les politiques ont provoqué des ravages sociaux partout où il est intervenu. Comme a pu l’écrire dans divers médias, et à fort juste titre, M. François Houtart, professeur émérite de l’Université catholique de Louvain et conseiller spécial du Président de l’Assemblée générale de l’ONU en 2008-2009, « s’il existait une Cour pénale internationale pour les crimes économiques, M. Michel Camdessus se trouverait sur le banc des accusés pour crime contre l’humanité ».

    C’est donc, selon M. Houtart et aussi selon nous, un « contre-témoignage parfait » que s’apprête à organiser l’Institut catholique de Paris. Ce qui serait vécu comme un scandale par de très nombreux citoyens, chrétiens ou non.

    J’espère que ces éléments d’information, dont certains n’avaient sans doute pas été portés à votre connaissance, vous conduiront à remettre en question la cérémonie du 24 novembre.

    Pour compléter votre information, je suis à votre disposition pour vous rencontrer, avec deux ou trois autres membres du collectif, à votre meilleure convenance.

    Je vous prie, Monsieur le Chancelier, de croire à l’assurance de mes sentiments très respectueux.

     

    Bernard Cassen
    Secrétaire général de Mémoire des luttes

    http://www.medelu.org/spip.php?article296
    http://cbparis.over-blog.com/article-lettre-au-cardinal-andre-vingt-trois-un-archeveque-putschiste-re-u-a-la-catho--39074044.html


      
    Sarkozy Yalta 


    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-sarkozy-et-le-mur-seulement-en-rire--39104291.html

     

    Partager cet article
    Repost0
    8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 00:43
    Dans le contexte actuel, les luttes me semblent désormais inutiles, tout est verrouillé, ou en voie de l'être. Reste une "arme": Celle du Droit, pour mettre hors d'état de nuire les criminels au pouvoir. Eva


    cccp_ussr_130.jpgcccp_ussr_130.jpgcccp_ussr_130.jpg

    Est-il utile, aujourd'hui, de s'engager ?
    Quelles luttes ? L'arme du Droit.
    Première grande victoire pour les peuples:
    Bush et Blair reconnus coupables de crimes de guerres !

    Echange de courriels entre
    un Lecteur (architecte) et moi-même.


    Mes amis,

    J'ai reçu ce courriel, de R. :

    J'ai grand besoin de l'avis de gens comme vous en ce moment.  Croyez vous utile une lutte politique pour une politique propre, ou pensez vous que ce genre de combat est vain, et qu'il vaut mieux rester en bas à combattre comme on peut un monde politique qui sera toujours sale quoi que l'on fasse ? Pensez vous qu'un monde meilleur soit à la portée de l'humanité, ou bien que cela relève de l'utopie et que par essence nous soyons condamnés à la pourriture des élites ? Je sais que ce sont de vastes questions mais cette histoire de vaccin m'a réveillé sur le monde et je ne sais pas si elle n'est pas entrain de chager ma vie...
     
    Merci encore,
    R...

    Hélas R...
     
    Sauf surprise (révolution spontanée - et encore, avec le Traité de Lisbonne, les manifestants seront condamnés à mort,  "ils" ont tout prévu !  On finit par se demander si tout n'est pas inutile), ils ont tout verrouillé et d'abord les médias.
     
    Les partis se ressemblent de plus en plus, il y a une idéologie dominante, avec une pensée unique, imposée. Nous sommes au seuil d'une dictature planétaire. Les Russes ont donné vingt millions des leurs pour nous sauver du nazisme, mais malgré leur immense sacrifice, il a aujourd'hui triomphé. Nos ancêtres ont lutté pour rien. Les "veaux" sont désespérement aveugles, pour reprendre l'expression du Gl de Gaulle. Et les décideurs, de plus en plus immoraux.
     
    Et vous ? Restez tranquille, observez, soyez astucieux: Fuyez les villes, faites des provisions (conseils de survie sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com, voyez en présentation), et si vous avez la foi et un tempérament à vous adapter à tout et à prendre tout du bon côté, joyeusement (comme moi), vous dominerez mieux les événements. Profitez de chaque jour. Et aucune confiance dans la pègre au sommet, ni dans les médias. Je voterai pour celui, quel qu'il soit, qui aura le plus de chances de battre Sarkozy, pour éjecter le pire de tous, le fossoyeur de la France.
     
    Sincèrement, eva


    Réponse de R. :

    Je m'attendais à ce genre de réponse.

    En fait, c'est aussi le genre de raison pour lesquelles je ne me suis jamais vraiment renseigné en politique. Je suis rentré dans cette histoire de vaccin parce que j'ai réalisé qu'il y avait une menace concrète imminente, mais ce n'est pas de gaité de cœur.

    Dans ma famille en Roumanie il y a eu des grands communistes. C'étaient parmi les fondateurs, ils y ont vraiment cru... jusqu'à ce que le système devienne ce qu'il est devenu. Ils ont voulu sincèrement un monde meilleur, mais ils étaient trop peu... là dessus sont venus se greffer tous les opportunistes et tous les criminels. Certains des miens ont été écartés, assassinés, d'autres sont restés au prix de compromis insupportables...

    Lorsque j'ai compris leur histoire, mes illusions ont été brisées à jamais sur la possibilité de construire quoi que ce soit de vraiment bon en politique. Ces derniers temps avec l'horreur mondialiste qui nous attend, j'ai vu pas mal de gens bouger, et j'ai eu envie d'essayer d'y croire un peu.

    Il y a cette journaliste, Jane Burgermeister qui fait un boulot formidable sur son blog. Elle appelle à la révolution, elle est pure et de bonne volonté mais extrêmement naïve, vraiment ça me fait mal de la voir dans cette situation. Même si nous arrivons à bloquer les mécanismes du mondialisme, les prochains au pourvoir recommenceront ce genre de plans tôt ou tard, qui ont finalament été ceux de l'humanité depuis l'aube de l'histoire. Il n'y a que les modalités qui changent. Je pense que vous avez raison, je vais continuer de me tenir en dehors de tout cela, même si c'est insupportable. Faire le bien tant que je le peux à petite échelle, puisque je ne peux pas le faire à grande.
     
    Je n'habite pas en ville. J'ai déjà fait mes provisions depuis juin 2008 parce que j'avais vu la crise venir. Je n'étais pas vraiment renseigné, juste à cause de l'ambiance malsaine à la bourse.  Je ne pensais pas qu'ils allaient "sauver" les banques... 150kgs de pâtes stockées, j'ai de quoi tenir six mois ou plus avec ma famille. De quoi aussi stocker 150 litres d'eau, le temps de creuser un puits !!! Ou de comprendre comment boire l'eau de la rivière d'à côté!
     
    Je suis croyant effectivement, et cela a toujours été au centre de ma démarche artistique. Le tableau que je vous ai envoyé l'autre jour est censé transpirer un peu ce mystère que dégage l'architecture classique que j'ai toujours défendu pour sa valeur spirituelle, contre notre époque profondément matérialiste et débilisante.
     
    A longeur d'année je vis dans un monde de beauté, architecturale, musicale, picturale... depuis que je me suis penché sur la question des vaccins et du mondialisme, j'ai l'impression de vivre dans un univers glauque, qui pue les égouts... Kundéra disait que la politique est l'écume sale sur le fleuve de l'histoire, quelque chose comme ça...
     
    Je suis vraiment très triste de ce qui se passe, très triste, et je vais vous dire mon point de vue. Le mal peu dominer, tuer, asservir, mais il ne gagnera jamais, parce qu'il est perdant en soi. Ils sont riches, puissants, mais ce sont les perdants de l'histoire. Beethoven disait qu'il ne reconnaissait rien en ce monde de supérieur que la bonté, et c'est ce que j'ai aussi toujours toujours pensé.
     
    Mon grand oncle qui a eu une fonction élective importante, disait toujours: Les idées ne meurent pas, même dans un linceul. C'était un type vraiment honnête qui a consacré sa vie à la littérature et à l'histoire à partir du moment où il a compris que le communisme était fichu.

    Je vous souhaite bonne chance. Et je vous envoie une aura de protection au dessus de la tête ! Les gens comme vous, ou Burgermeister, sont ce qu'il reste de beau en ce monde pourri. C'est vous qui avez gagné ! 


          paysage-campagne.jpgpaysage-campagne.jpg

    Bonjour R.
     
    Je te tutoie... si tu veux bien
     
    Je n'attendrai pas qu'on supprime mon blog, je choisirai ma date, c'est encore possible pour l'instant, mais l'atmosphère est malsaine, surtout avec le Président que nous avons, on rentre dans une dictature planétaire  - et avec notre Super Sarko, ça va être joyeux ! J'habite à cheval sur la France et l'Espagne, je ne supporte plus la France de Sarkozy,  je vais la quitter, et en attendant je viens d'acheter un camping-car, je pourrai "m'évader". Tout plutôt que la France actuelle !

    Tu habites quelle région ? Il faut être mobile, aujourd'hui... c'est un atout, par exemple, s'il y a une guerre mondiale.
     
    Puis-je publier ton superbe mot, dans lequel je me reconnais tant, en enlevant toute référence précise (nom...) ? J'espère que oui, quel magnifique point de vue, et d'artiste en plus !
     
    Mon unique soeur est architecte comme toi;  nous sommes une famille d'artistes.
     
    Tous pourris ! Quant à la France d'aujourd'hui, n'en parlons pas...

    On en est là. Pour le reste, comme tu as dit. Et résister à sa façon : Ne pas se faire vacciner, refuser d'être des chairs à canons, si une guerre éclate et que les hommmes sont mobilisés, il paraît que celle-ci s'arrrête au bout de 20 mn si les femmes cessent à l'arrière de remplacer les hommes, c'est bon à savoir.... Si résistance il y a, elle doit être non violente, active. Gandhi a été efficace !
     
    Et si par hasard ILS déclenchent l'apocalypse, ils en subiront aussi les conséquences, celui qui sème le vent récolte la tempête.
     
    En attendant, regarde mon blog sos-crise,  la présentation, tout y est, il y a de super liens
     
    Fraternellement, eva
     
    NB. Toujours voter, même blanc, et pour celui qui aura une chance de battre Sarkozy. C'est malheureusement, à mon avis, prioritaire.


     
    Ils vont tout censurer bientôt. Ils ont commencé à censurer l'assistant de Burgermeister. Internet est trop dangereux pour eux, avec ça on a réussi à faire basculer l'opinion. Ils sont entrain de mettre des leurs au CA sur Daylimotion, il y a un article qui en parle sur le blog de Fonzibrain. C'est triste d'être si jeune face à l'enfer qui nous attend.
     
    En Ukraine, ils arrêtent les opposants, alors il faut faire sa malle tant qu'on peut encore. Je suis entrain de comprendre que le Bien est l'affaire des petits, et qu'il se fait à petit échelle. Les grands biens se payent cher, il n'y a qu'à demander à Jaurès.
     
    Nos échanges auront été brefs, mais je suis content de t'avoir parlé.

    Tire toi ! Fais toi oublier ! Et passe me voir à (...)  un jour si tu peux !


    Comme je l'ai écrit sur ce blog, une chape de plomb s'étend sur la France - et sur le monde. Nous sommes tous en danger, par la faute des fous aux commandes. Mais eux aussi, en effet, sont en danger. Le Mal qu'ils projettent rejaillira sur eux... Et pour un croyant, ils n'échapperont de toutes façons pas à la Justice divine, et elle sera éternelle !

    Ceci étant dit, je viens de recevoir un avis de publication du site mondialisation.ca. La Justice populaire, celle que j'appelle de mes voeux - je suis légaliste, j'ai publié un "L'arme du droit", sur ce blog, dont voici le lien
    http://r-sistons.over-blog.com/article-comment-faire-reculer-un-gouvernement-inique-liberticide---l-arme-du-droit-37671645.html - se met enfin en place.

    En cherchant le lien, je trouve d'ailleurs ceci :

    Détails sur le produitL'arme du droit de Liora Israël

    Tu vois, c'est une piste sérieuse ! Je persiste et je signe, donc. Il s'agit probablement là de la meilleure piste qui soit... et quand on voit sur cet article de mondialisation.ca que des criminels comme Bush et Blair peuvent enfin être poursuivis, on se prend à espérer ...

    Je lis en effet à l'instant ce commentaire sur alterinfo, sur un de mes articles :
    "Comment sortir de cette crise dont sombre l’humanité à cause d’un Occident en faillite ? Salle temps pour les humains." (http://www.alterinfo.net/Du-Mur-de-Berlin-au-Mur-de-l-Argent_a38933.html?com#com_1045389)

    Sale temps pour les humains ! Oui, mais aussi une bonne nouvelle qui nous permet d'espérer... enfin !

    De toutes façons, comme tu dis, la crasse est toujours défaite, et la beauté triomphe toujours. Ne serait-ce que parce qu'elle est belle ! Et que la beauté, la bonté, sont des valeurs éternelles. Les artistes comme nous peuvent comprendre cela !

    "Il y a tellement plus de joie à donner qu'à recevoir", est-il écrit dans la Bible. Et là-dessus, nous sommes tellement d'accord, toi et moi ! Et si finalement, c'était ça, la solution ? Faire comme si les salauds n'existaient pas et allaient en enfer, et trouver partout, en toutes occasions, notre joie à rendre heureux les autres, à donner, à partager, à sourire, à être heureux d'un bonheur qui ne dépend pas des circonstances, des aléas, mais qui s'épanouit partout, et d'abord parce qu'il repose sur le don de soi, la bonté, la tendresse, la fraternité ....

    eva


    Mon oncle dont je t'ai parlé a été jeté en prison à 17 ans parce qu' il se demandait si Dieu existe dans le journal de son lycée. Il a été arrêté et emprisonné.  Dans nos sociétés "démocratiques" de mensonge, on ne te met plus au trou comme ca, mais la réelle nature humaine, qui est en train de ressortir en ce moment, fonctionne ainsi. Tu l'ouvres, tu meurs.  
     
    En fait je pense que les gens comme toi qui s'exposent sont utiles parce que ça crée quand même un barrière à la vermine qui nous dirige et nous dirigera toujours. Ton rôle a été déterminant pour beaucoup de gens en ce moment qui prennent conscience. En même temps, tu ne peux échapper à ta nature (qui est aussi la mienne), et qui te pousse à l'ouvrir et chercher à influer sur les choses, parce que tu en as la force morale, intellectuelle et le charisme. 

    C'est un peu comme la nature artistique. C'est une condamnation et il faut l'accepter. Quand je suis entré dans cette affaire de grippe, je savais bien ce que je risquais. Mais c'est plus fort que moi, ca m'énerve alors j'ai essayé d'influer sur les choses. La vérité c'est que les gens comme nous, ou Burgermeister, sont la clientèle idéale pour le peloton d'execution. Trop charismatiques pour la fermer, trop honnêtes pour partager le pouvoir avec la racaille. Il reste quoi ?
     
    Ben le peloton d'execution...Camille Desmoulins (quel joli nom au passage!) Le courageux  Claus von Stauffenberg ( j'ai pour lui une admiration infinie)...c'est comme l'art, tu es condamé à être une sorte de marginal incompris, par ta nature même, et tu ne peux vraiment t'y soustraire. Une vie d'incompréhension, de solitude profonde, à ne rien faire comme les autres... et tu ne peux pas y échapper...

    Je te dis en ce moment que je vais m'effacer et je vais essayer de m'y tenir parce que je sais que j'ai beacoup à dire en art et je ne veux surtout pas mourir bêtement pour une bande de sales cloportes (les pauvres cloportes! ils ont rien fait!...). En même temps si la révolution éclate, je ne peux pas garantir que je ne serai pas en première ligne. Faut pas se poser de question, c'est une condamnation comme il y en a tant dès la naissance, la famille, l'argent, l'intelligence, la beauté, la place que l'on a ici bas... Adam Myckiewitz (poète national polonais mais tu le sais) est mort à la guerre contre l'oppression, Mihai Eminescu (poète national roumain) est mort interné en asile psy par le roi pour des raisons politiques, Dostoïewski a été gracié par le Tzar au dernier moment alors qu'il attendait la mort sur l'échafaud pour activité socialiste. Nous n'échapperons jamais vraiment à notre nature, alors il faut se faire un raison, et essayer de ne pas mourir pour rien dans un cachot, ou pas trop vite, ou pas mourir du tout d'ailleurs...
     
    Bonne chance eva !

    R..


    Comme toi, je suis croyante. Donc, je sais qu'il n'arrivera que ce qu'"Il"permettra. Et je préfère mourir debout, la conscience en paix d'avoir fait mon devoir (d'informer), que couchée devant des salopards. Car il faut vraiment être des salopards pour condamner les poètes, les idéalistes, les chercheurs de vérité, les faiseurs de rêves (ou pour d'autres, de révolutions), et pour mettre à l'index (notamment dans les médias) les journalistes qui, tout simplement, font leur métier consciencieusement, en pensant que leur tâche est d'informer, pas de désinformer ou de faire de la propagande, ou encore les écrivains qui utilisent leur plume au service de la paix, de la justice, de la fraternité, de la communion entre les individus ou les civilisations... Tu regardes à travers l'Histoire, effectivement, ce sont les purs, les sincères, les idéalistes, qui sont assassinés: ML King, Gandhi, Lumumba, Che Guevara, Allende etc, le fait de condamner les"meilleurs" d'entre eux est en effet une défaite pour ceux qui se croient tout permis parce qu'ils ont le fric, le pouvoir. Un jour, un Evangélique m'a dit: Le Seigneur me montre qu'il t'a établi prophète, pour interpeller, et donc tu dérangeras, et donc tu n'auras pas un destin facile. Et, inspiré, il a ajouté : "Mais ne crains point, mon enfant, te dit le Seigneur, j'ai vaincu le monde" (Citation de la Bible) 

    Curieux, tu ne trouves pas, les artistes comme nous, qui sont plus sensibles, s'ouvrent plus facilement au spirituel, à l'absolu, à l'essence des choses... à la foi !

    En tous cas, comme tu le dis, nous les avons déjà vaincus: Par notre incorruptibilité, par notre conscience, par notre grandeur d'âme, par notre altruisme... Je les plains, eux. Leur laideur leur colle à la peau...  On n'a pas forcément la part la plus facile, mais la meilleure, sûrement ! 

    Je t'embrasse, eva

    Je regarde une ancienne vidéo rassemblant tout ce qui concerne le secteur de la justice (j'ai enregistré des milliers d'émissions), j'ai d'ailleurs plusieurs dizaines de vidéos sur la Justice. Or, on y voit le plus intègre de nos juges avec M. de Montgolfier, Eric Halphen, avoir toutes sortes d'ennuis, même familiaux (par ricochet), parce qu'il est... incorruptible ! Et il dit quelque chose de très fort, qui rejoint nos échanges: Il faut qu'il y ait des "clignotants" (ce que tu appelles, toi, créer des barrières à la vermine) ! Au fait, maintenant il y a un "Pièces à conviction" du 24.7.2002 d'Elise Lucet, "Juges et partis". Une émission courageuse qui informe, qui révèle, qui dénonce ! Il n'y a plus, aujourd'hui, une seule émission de ce type ! 

    (Ce dimanche soir, après publication). Ton montage est super, j'ai beaucoup aimé le coup des 20 millions de Russes, c'est tellment vrai.  Je vais te dire, je crois quelque part que l'humanité ou la vie finira par trouver un chemin dans la "fraternité universelle" parce que je pense que malgré tout l'évolution va vers l'intelligence. C'est probablement encore assez loin, mais je vois mal l'univers persisiter dans une basse connerie aussi débile que les guerres, les complots etc... c'est juste la préhistoire... toute une structure aussi incroyable, complexe, pour finir dans la bêtise ? J'ai l'impression que ça ne tient pas debout...
      
    Pour ce qui est de la détermination, j'ai toujours réservé le terme résistance pour l'heure de vérité, celle devant ou derrière les fusils. En priant pour y échapper. On se rerouvera en prison ! Nobles dans nos cellules !
     
     
    Oui, R..., exactement, nobles dans nos cellules.  On trouvera bien sur place la possibilité de servir notre prochain.  La prison, ça va être joyeux, avec des gens comme nous ! En tous cas, nous, nous avons gagné. Nos bourreaux, les bourreaux de l'humanité, ont perdu. Tôt ou tard ! Ils ne méritent que notre mépris, eva

    N.B. Eva : Une image, ou plutôt deux, accolées par moi, symbolisent bien le DIVORCE entre les attentes des Elites, et celles des peuples, qui veulent seulement vivre en paix, avoir un  travail, aimer, cultiver leur lopin de terre.... Je vous avoue que j'ai un faible pour cet "assemblage" : 

         cccp_ussr_058.jpgcccp_ussr_101.jpg

                   http://www.communisme-bolchevisme.net/images_photos_communisme_socialisme.htm



    Enfant, on nous raconte l'histoire du père Noël et, je vous rassure, cela continue ensuite. On appelle cela les médias, l'école.

    Photo de gillesbonafi

    Ce blog a donc pour vocation de vous éclairer sur de nombreux points, mais surtout, d'ouvrir des pistes de recherches. Nous sommes en effet à la croisée des chemins pour l'humanité et seule une information de qualité peut nous guider dans nos choix.

    Pour comprendre, un parallèle essentiel doit être développé. La science nous apprend par exemple que les bactéries communiquent entre elles (communiqué de presse du CNRS du 5.12.2007) mais surtout, sont capables de se modifier lorsqu'elles sont soumises à un danger.

    Il en est de même pour les arbres, et ceci a été prouvé en étudiant les raisons inexpliquées de la mort de « koudous » (des gazelles africaines). On a ainsi retrouvé dans leur estomac des feuilles à la teneur anormale en tanin. En fait lorsque la gazelle dévore les feuilles d'un arbuste (acacias), celui-ci transmet l'information aux autres arbres grâce à une substance chimique volatile : l'éthylène. Une fois informés, ils peuvent se défendre en produisant du tanin qui finit par empoisonner la gazelle. Ted Turlings, chercheur à l'institut de zoologie de Neuchâtel étudie actuellement ce système de défense des plantes.

    Nous devons donc trouver une solution, produire notre « tanin » qui finira par détruire nos prédateurs qui dirigent ce monde et qui tels des virus, « ne savent pas qu'ils seront brûlés vifs ou enterrés profondément dans le sol avec le corps humain qu'ils font mourir. » (Andrew M. Lobaczewski).

    Tous les thèmes seront abordés et certains pourront surprendre, mais rien ne sera anodin. Merci donc d'être ici et bonne étude car comprendre le monde est un job à plein temps.

    «On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.» Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.

    http://gillesbonafi.skyrock.com/2641103164-Pourquoi-ce-blog.html

    Le 7 novembre 2009

     

    Danger-Bush-Bleistrach.jpgTony Blair travaille pour la CIA?

    Bush et Blair coupables de crimes de guerre :
    Le tribunal de Kuala Lumpur criminalise la guerre


    par Shad Saleem Faruqi 


    Quand bien même sa taille ou sa puissance, aucun pays ou dirigeant de nation n’est affranchi du droit humanitaire international.

     


    Le samedi 31 octobre, le Tribunal des Crimes de guerre de Kuala Lumpur a entendu l’exposé des faits de la Commission de Kuala Lumpur sur les crimes de guerre en Irak et en Afghanistan.

     

    La Commission a présenté de nombreuses questions graves du droit international de la guerre et du droit humanitaire, découlant de l'invasion de l'Afghanistan en 2001 et de la conquête de l'Irak en 2003 par les États-Unis et leurs alliés.

     

    Des déclarations bien documentées montrent que les armées d’invasion ont utilisé des armes interdites de destruction de masse, ont bombardé des quartiers civils et commis des massacres. Il y a eu des enlèvements, des tortures, du profilage racial et religieux, et de nombreux autres actes de sauvagerie et d'anarchie qui répondent à la définition juridique de crime de guerre, de génocide et de crimes contre l'humanité.

     

    En outre, dans un simulacre d'invincibilité et d'impunité, le Président George W. Bush, par un mémorandum de la Maison Blanche du 7 février 2002, a exempté sa nation des dispositions contraignantes des très respectées Conventions de Genève, en privant les détenus (suspects) d’Al-Qaïda et Talibans de la protection des Conventions.

     

    Le carnage se poursuit en Afghanistan et en Irak, mais le monde occidental reste largement silencieux. Les institutions internationales, comme le Conseil de sécurité des Nations unies, la Cour mondiale et la Cour pénale internationale (CPI), regardent de l'autre côté.

     

    C'est dans ce contexte qu'en 2005, à Kuala Lumpur, le Forum Mondial de la Paix de l’organisation Perdana a accueilli un certain nombre de consultations internationales réunissant des sommités juridiques du monde entier. Cela a abouti au lancement de la Déclaration de Kuala Lumpur criminalisant la guerre.

     

    Une Commission sur les crimes de guerre a été constituée pour enquêter sur les allégations de sévices et recueillir des preuves. Un Tribunal des crimes de guerre a été créé.

     

    Il a fallu deux ans et demi à la Commission pour retrouver et interroger les victimes, recueillir des preuves et faire des recherches sur la législation. Samedi dernier, quand la Commission a soumis son affaire aux sept juges du Tribunal, deux questions préliminaires sont apparues au sujet de la décision judiciaire.

     

    Premièrement, le Tribunal a-t-il compétence pour entendre l’affaire ? Deuxièmement, un chef d'État ou un gouvernement peut-il lui-même unilatéralement s’affranchir d’un traité ou d’une convention internationale (comme les Conventions de Genève), dûment ratifié par l'État, sans abrogation préalable du traité ou de la convention concernée ?

     

    Sur ces deux questions, le Tribunal a rendu un verdict unanime. Le Tribunal a soutenu qu'il est compétent pour statuer sur les crimes de guerre en Irak à cause de la Charte du Tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur. Ses débats ont aussi été inspirés par des décisions judiciaires antérieures faisant jurisprudence de tribunaux populaires, par exemple, du Tribunal Sartre-Russell sur les crimes de guerre des Etats-Unis au Viêt-nam, du Tribunal de Tokyo sur l'Afghanistan et du Tribunal pénal turc en ce qui concerne l'Irak.

     

    Les débats de Kuala Lumpur sont inspirés par le principe noble selon lequel partout où il le faut, il doit y avoir un recours. Les familles des 650.000 [*] innocents massacrés en Irak au cours des cinq dernières années, les milliers d'autres qui ont été torturés et les millions qui ont été déplacés n'ont aucun recours devant les tribunaux nationaux ou internationaux.

     

    Leur pays est encore sous une occupation féroce et il est inconcevable qu’un tribunal irakien poursuive des membres des forces d'occupation pour crime de guerre. Les tribunaux des États-Unis n'ont aucune compétence en Irak et certains juges ont même feint l'impuissance devant la torture et des détentions illégales sous contrôle étasunien dans les camps de concentration à Guantanamo Bay.

     

    Le CPI a été sollicité par 240 plaintes. Le plus extraordinaire, c’est que son procureur en chef a décrété que les plaintes ne sont pas « assez graves » pour mériter des poursuites!

     

    Le Statut de Rome qui a créé la CPI a un certain nombre de défauts qui empêchent les horribles crimes de guerre, le génocide, les crimes contre l'humanité et les crimes d'agression d'être poursuivis en justice.

     

    Premièrement, les États-Unis n'ont pas ratifié le Statut de Rome. De ce fait, les politiciens et les généraux étasuniens échappent en grande partie à la juridiction du CPI.

     

    Les citoyens britanniques et australiens appartiennent à un État qui l’a ratifié, et sont donc sous la juridiction du CPI, mais ils sont protégés par le procureur du CPI, car, à son avis, leur complicité dans les crimes n’est pas assez grave !

     

    Deuxièmement, pour qu'un crime puisse être poursuivi devant le CPI, il doit être commis sur le territoire de l’un de ses États membres. L’Irak et l’Afghanistan ne faisant pas partie du Traité du CPI, les bestialités commises là-bas sont donc en-dehors de sa juridiction.

     

    Troisièmement, le Conseil de sécurité a le pouvoir de soumettre un non-signataire du CPI (comme il l'a fait pour le Darfour). Mais, à cause de son parti pris géopolitique, racial et religieux, il ne présentera pas les citoyens étasuniens, britanniques, polonais, italien ou australiens devant le CPI.

     

    Quatrièmement, la CPI ne peut enquêter sur une affaire que si les tribunaux nationaux ne le font pas ou en sont incapables. Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, seuls des soldats de bas niveau ont été poursuivis. Le fait que les ordres vinssent directement du sommet de la hiérarchie est ignoré par le système juridique international.

     

    Le Tribunal a aussi été unanime à considérer qu'au cours des 50 dernières années, le droit humanitaire international a évolué au point qu'aucun chef d'État ou nation ne peut s’en désolidariser unilatéralement.

     

    S'il existe un traité, il est de rigueur. Même si une nation n'est pas signataire d'un traité ou prétend l’abroger, elle est toujours liée à un droit coutumier international plus élevé qui est universel et qui ne peut être désavoué.

     

    La souveraineté nationale n'est plus le concept absolutiste du Moyen Age. Aujourd'hui, la souveraineté est un bouclier contre l'agression étrangère.

     

    Elle ne peut pas servir d’épée contre son propre peuple ou contre le peuple d’une autre nation. Aucune nation ne peut légiférer pour légaliser la guerre, la conquête territoriale, l’asservissement des populations ou la pratique des génocides, tortures ou crimes contre l'humanité.

     

    Dans l’affaire de l'ancien Président Bush, il y a un facteur supplémentaire : aux Etats-Unis, les traités font partie de la constitution.

     

    Le Président étasunien n'a pas le pouvoir d'abroger la loi de son pays. Par conséquent, la note de service de Bush, exemptant les Etats-Unis des règles contraignantes de la Convention de Genève, n'avait pas force de loi.

     

    Le Tribunal a jugé que, s'agissant de crimes contre le droit humanitaire, le statut de chef d'État ne constitue pas une défense. Ce n'est pas non plus une excuse que d’alléguer avoir agi sous les ordres d'un supérieur hiérarchique ; c’est la loi depuis le procès de Nuremberg.

     

    La levée de l'immunité et le principe de la responsabilité pénale individuelle sont désormais incorporés dans une pléthore de lois et décisions internationales. Il s'agit notamment de la Résolution 95(1) de l'Assemblée générale des Nations unies du 11 décembre 1946 ; de l'article 13 du projet de code sur les crimes contre la paix et la sécurité de l'humanité (1991) ; du document n° S/25704 de l'ONU (1993) ; et de l'article 27 du Statut de Rome. Le Tribunal vient d’entamer ses travaux. Le chemin est encore long et douloureux.

     

    Ce qui est important, c'est qu'une initiative de la Malaisie rappelle au monde que certaines règles de comportement civilisé lient chaque nation de la Terre, grande et petite. Aucune nation du monde, quelle que soit sa puissance, ne peut affranchir ses fonctionnaires du long bras du droit humanitaire international.

     

    Article original en anglais : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=15950, publié le 6 novembre 2009

     
    Ndt : 650.000 est une vieille estimation du Lancet, établie grâce une enquête sur le terrain. 1.339.771 serait aujourd’hui le nombre de gens massacrés en Iraq depuis l’invasion US en 2003. 

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15960

    lire aussi :
    http://www.alterinfo.net/Tony-Blair-travaille-pour-la-CIA_a38928.html



    Effrayant ! Bucca, le camp de concentration américain


    bucca1.1257507165.jpg


    Le Soir
    de Bruxelles (voir le 2 novembre sur ce blog) et Le Temps de Genève viennent de publier un article d’Alain Lallemand sur le Camp Bucca de l’armée américaine en Irak. Lorsque ce site a été contraint de fermer ses portes le 17 septembre dernier, l’événement a reçu peu d’écho sauf sur quelques sites comme le Huffington Post. Pourtant, il s’agissait, dans l’histoire contemporaine, du plus vaste centre de rétention géré par l’armée américaine. “Sans jugement, sans avocat, sans même un mandat d’arrêt, quelque 2000 à 3000 personnes y étaient retenues en 2005″, écrit Alain Lallemand qui précise : “elles étaient 9.000 début 2006. Et début 2008, un record de 28 000 personnes y a été atteint: un authentique camp de concentration, au plein sens du terme.”
    L’article repose sur le témoignage d’un contractant extérieur qui y a trabucca2.1257508117.JPGvaillé de manière
    régulière durant des années. En plein territoire chiite, entouré d’un désert qui éteignait tout projet d’évasion, une population à 80% sunnite s’est retrouvée logée sous tentes, en conteneurs maritimes, puis en conteneurs de chantier. « Ici, la température atteint les 60º centigrades en été, - 10º C en hiver », note la source.
    Tous les internés ne sont pas égaux : ils sont triés en trois niveaux de dangerosité. « Pour les “hauts risques”, ceux qu’ils appellent les “salafistes”, soit 7 à 800 détenus, a été constitué un “quartier rouge”. Ceux-là vivent par groupes de dix à quinze, logés à chaque fois dans deux conteneurs maritimes de 40 pieds (12 mètres) mis côte à côte, soudés l’un à l’autre et dans lesquels ont été ouverts à la meule des fenêtres et aérations. Les soldats meulent aussi la cloison intérieure, pour former un seul espace. En gros, l’équivalent d’un conteneur permet aux dix à quinze prisonniers de dormir, l’autre conteneur abritant une arrivée d’eau avec lavabo et, derrière un rideau, un WC à la turque. Et c’est là-dedans que certains ont vécu plus de 4 ans, ne pouvant en sortir qu’une heure par jour… »

    “Durabucca4.1257509158.jpgnt quatre ans, les délégués du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont régulièrement visité le Camp Bucca pour en vérifier les conditions de détention et le respect des garanties judiciaires”, indique Frédéric Koller dans Le Temps . Au nom de la clause de confidentialité qui lui ouvre les portes à de tels camps, le CICR se refuse toutefois à tout commentaire. Dorothea Krimitsas du CICR souligne cependant que le camp a été le théâtre de grèves et de révoltes à plusieurs reprises.
     
     
    http://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/07/une-depression-chronique/




                                     J'accuse Delahousse
                      de discréditer la fonction de journaliste !
                                      Par Eva R-sistons

                   Laurent Delahousse aux manettes du 20H de France 2Laurent Delahousse aux manettes du 20H de France 2
                         

                        J'accuse le journaleux Delahousse de faire de la propagande !

    Je suis journaliste, j'aime ce métier qui permet tant d'ouvertures sur le monde, sur l'autre ! Et un journaliste digne de ce nom doit informer, tout simplement. En son âme et conscience, en toute neutralité, sans laisser apparaître ses propres convictions. Son honneur ? S'effacer devant son sujet ! Bref, être honnête, objectif.

    Et lorsqu'on entend M. Delahousse présenter son Journal à FR2, avec sa voix mielleuse, ambigue, on sait que tout sera fait pour servir ses maîtres, servilement, on sait que tout sera fait pour manipuler, pour accréditer l'idée que tout va pour le mieux avec Sarkozy, envers et contre tout,  et que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes américain, européen, israélien, occidental, libéral... et que rien ne va à Gauche, dans les pays non alignés à Washington - avec la chute du Mur de Berlin, l'occasion lui est particulièrement donnée de faire de la propagande pour les pays de son coeur, de vanter le "monde libre", et de critiquer tout ce qui vient de l'Est. Mais cette fois, il a dépassé les limites en offrant aux télespectateurs un reportage particulièrement tendancieux sur Cuba, sur l'enfer de Cuba. Nous avons eu droit à un défilé de mécontents, ne songeant qu'à quitter l'île, quitte à affronter tous les périls, et on y a dit qu'on est mal payé, que les retraites sont dérisoires, que les logements sont invivables, qu'il faut lutter pour survivre, que les magasins sont mal approvisionnés, que tout le monde est malheureux,  que l'on manque de tous les équipements nécessaires, etc. ... ! Rien sur les Systèmes éducatif, culturel et de santé exemplaires, rien sur les aides gouvernementales pour permettre à chacun de manger convenablement, etc etc, et bien sûr rien sur la sollicitude du gouvernement à l'égard de ses citoyens, par exemple au moment de l'arrivée sur l'île de cyclones meurtriers (Pas un mort ! Qu'en pensent les habitants de la Nouvelle-Orléans ?). Il y a des pénuries, il faut se débrouiller ?  Pas un mot sur le blocus scandaleux des Etats-Unis, totalement injustifié (simplement parce que le régime ne convient pas, comme Israël vis-à-vis des Gazaouis, bel exemple de démocratie, de respect de la volonté populaire !)  ! Est-ce digne d'un journaliste ? 

    Et c'est ce même Delahousse qui, toujours sur FR2, la chaîne colonisée par les sionistes qui passe son temps à désinformer, à faire de la propagande, et à abêtir les citoyens comme sur Télé Matin de l'inénarrable Leymergie, c'est donc ce journaleux qui présente le 13h15 le dimanche, pour tourner en dérision tout ce qui est sérieux, détourner la légitime colère des citoyens, la désamorcer par le rire ! Une émission machiavélique !  

    La vérité, c'est que nos médias n'informent plus jamais, mais qu'ils sont désormais de simples instruments de propagande au service de l'Oligarchie qui s'est octroyé droit de vie et surtout de mort sur les populations, sans le moindre mandat électif, simplement parce qu'elle possède des fortunes absolument scandaleuses, véritables injures à  l'éthique, à l'humanité, à la conscience universelle, et même au Droit coutumier !

    Je vous demande de faire passer la consigne: Aucun citoyen ne doit se prêter à ces basses manoeuvres, aucun citoyen ne doit regarder ces informations qui n'en sont pas ! Tout est mensonge, désinformation, propagande ! Ne faisons pas le jeu des ennemis des peuples !  Informons-nous sur le Net uniquement !

    Honte à M. Delahousse ! Avec lui, chaque image, chaque séquence, chaque mot, chaque plan, sont faits pour manipuler, tromper, abêtir ! Ne perdons surtout pas notre temps avec lui !

    Eva r-sistons à la désinformation.

    Lire aussi :
    http://www.ozap.com/actu/delahousse-admet-competition-pujadas/238990


                                  51RMD2K0UlL._SS500_.jpg


    Le livre que vous devez lire pour savoir la vérité !
    http://www.amazon.fr/Cuba-Medias-Vous-Diront-Jamais/dp/2953128417/ref=pd_rhf_p_t_1

    Ce que les médias ne vous diront jamais au sujet de Cuba, vous le découvrirez dans le dernier livre de Salim Lamrani qui porte un titre similaire (Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais). Les médias ne lui accorderont pas la diffusion qu’il mérite car Lamrani pointe avec minutie les graves manquements des médias occidentaux dans leur traitement de l’information sur ce sujet.

     

    Avec une rigueur scientifique, Lamrani dévoile l’ampleur du gouffre qui sépare l’image médiatique de Cuba et la réalité de ce pays. Tout y passe : droits de l’homme, dissidence, émigration, liberté d’expression. Pour ce faire, Lamrani n’entre pas dans des considérations politiques ou idéologiques. Il se base uniquement sur des faits et place les médias occidentaux face à leurs propres contradictions. Les sources utilisées ne sont pas confidentielles ; elles sont publiques et disponibles, mais soigneusement ignorées par la presse.

     

    La démonstration est implacable. Lamrani place le lecteur face à une réalité indiscutable et le laisse tirer ses propres conclusions. La liste est longue et la lecture instructive. On comprend mieux pourquoi il est difficile de trouver des comptes-rendus du livre dans la presse.

     

    *Journaliste et écrivain, ancien directeur de l’information à RFI, Ramón Chao est également le père du célèbre chanteur Manu Chao.

     

    Salim Lamrani

    Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais

    Prologue de Nelson Mandela

    Paris, Editions Estrella, 2009

    300 pages

    18€
    lamranisalim@yahoo.fr 

    Parfois un livre est un bijou, en fonction de l'intérêt du lecteur évidemment.

    Ce livre de Salim Lamrani Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais est révélateur et dépasse le sujet ' Cuba '.

    C'est un exemple analytique de ce que sont devenus nos médias : tristes, une honte pour tout journaliste digne de ce nom. 

    Paul Evrard

    Cuba Si 



    vaccin-porc-j.jpg

    La Pologne refuse les vaccins H1N1


    Le premier ministre polonais Donald Tusk a accusé aujourd'hui les sociétés pharmaceutiques de chercher à rejeter sur les gouvernements la responsabilité pour d'éventuels effets secondaires des vaccins contre la grippe H1N1, justifiant ainsi le refus de la Pologne de les acquérir.

    "Nous savons que les sociétés qui offrent les vaccins contre la grippe H1N1 ne veulent pas prendre la responsabilité des effets secondaires de ce vaccin", a déclaré Tusk à la presse. "Elles refusent de les mettre sur le marché, parce que leur responsabilité juridique serait alors plus grande. Elles demandent des clauses qui ne sont probablement pas conformes à la législation polonaise, et qui rejettent toute la responsabilité sur le gouvernement d'un pays en ce qui concerne les effets secondaires et des indemnisations éventuelles,", a-t-il ajouté.

    La Pologne refuse pour l'instant d'acheter des vaccins contre la grippe H1N1, estimant qu'ils n'ont pas encore été suffisamment testés par les autorités médicales.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/06/01011-20091106FILWWW00529-la-pologne-refuse-les-vaccins-h1n1.php


    crise


    Le FMI a imposé ce modèle à tous les pays qui ont sollicité ses prêts. ... La présente fenêtre d'opportunité, durant laquelle un ordre mondial pacifique et ... Nous sommes entrés dans une Guerre, car le sort du monde est en balance. ... Selon lui, au 6 novembre, 28 cas de personnes contaminées par la grippe A/H1N1 ...

    Pendant ce temps, l’économie réelle vacille. “L’assèchement du crédit entrave la reprise”, résume le Wall Street Journal. Les Etats-Unis doivent créer un million et demi de nouveaux emplois chaque année simplement pour suivre la croissance démographique. Actuellement, on trouve 15 millions de personnes sans emploi… plus quelques centaines de milliers de nouveaux chômeurs chaque mois. Si cette reprise dure assez longtemps, il ne restera plus une seule personne au travail dans tous les Etats-Unis.

    Même si l’économie se stabilisait, elle laissera des millions de personnes au chômage de manière plus ou moins permanente. Ajoutez à cela les personnes travaillant à temps partiel, et celles qui cherchent un emploi depuis si longtemps qu’on ne les compte même plus, ainsi que leurs familles — et on a un quart de la population sans argent à dépenser. Voilà pourquoi ce ralentissement n’est pas près de prendre fin. Tout comme le Japon dans les années 90, nous devrons peut-être vivre avec cette dépression pour le reste de nos jours.

    http://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/07/une-depression-chronique/

    t.gift.gifla-crise-qui-va-tomber.jpg21383837_1421391

    Hihihihi, Vaccination contre la grippe A au Canada : les militaires à la rescousse?

    Franc maçons en procès pour fraude à la TVA, pas un mot dans la presse …


    Ron Paul, membre du Congrès des États-Unis s'adresse à ses collègues. Un petit résumé de la situation aux USA!  VIDEO
    De plus, pour info: 200 000 américains sont en fin de droit (allocation chômage) par mois et donc sans rien!


    Le Nouvel Ordre Mondial et nous :

    100x100.png?~aHR0cDovL2lkYXRhLm92ZXItYmx
    "Personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer"   Ces mots, prononcés par le Président français le 16 janvier 2009, lors de ses voeux aux ambassadeurs, ne sont pas anodins. Ils sont un avertissement sur l'élaboration du Nouvel Ordre Mondial. Nouvel ordre mondial:Sarkosy menace envoyé par tonino17. - L'info internationale vidéo. L'actualité, elle aussi, n'est pas anodine. L'entrée en vigueur du […]

    L'actualité, elle aussi, n'est pas anodine. L'entrée en vigueur du traité de Lisbonne le premier décembre 2009 et le sommet de Copenhage en cours du même mois sont des étapes cruciales pour la mise en oeuvre de ce Nouvel Ordre, décidé depuis très longtemps dans le cercle élitiste des financiers internationaux.

    Comme l'avait "prophétisé" Sarkosy lors de ce même discours, 2009 est propice à la finalisation de cet Ordre qui n'a rien de démocratique, avec la mise en place d'instances totalement et légalement hors de contrôle des peuples. Il ne sera pas possible, légalement, à nul pays signataire de ces traités ou accord de s'en détacher par la suite.

    C'est tout simplement un coup d'état mondial de la Finance internationale, du corporatisme. Tout peuple réfractaire sera écrasé par une force internationale, celle à la solde de cette élite.

    Malgré notre réticence face aux évènements actuels, il faut bien se rendre compte qu'un tel coup d'état mondial ne peut que s'accompagner ( comme tous les autres coups d'état dans l'Histoire ) d'une mise en place sécuritaire majeure et extraordinaire.

    La meilleure façon, pour ces "gens", de mettre en place ce système évitant tout débordement, toute résistance à cett

    e dictature mondiale, est un état d'urgence sanitaire qui imposera l'interdiction de tout rassemblement, de toute manifestation, et qui marginalisera de fait tous les réfractaires. Il s'agit bien entendu d'une pandémie.

    On peut désormais comprendre pourquoi rien n'a été fait pour éviter la propagation de la grippette "A", et c'est en toute logique que cette pandémie s'aggravera d'une manière ou d'une autre. C'est un impératif pour les prochaines semaines, un impératif pour que ce régime dictatorial mondial puisse ouvertement s'établir.

    Pour tous ceux qui regardent la situation clairement, les yeux bien ouverts, la marge de manoeuvre pour le proche avenir est très étroite. Ce n'est pas par choix mais imposé par ces évènements.

    Il est désormais trop tard pour s'opposer citoyennement au plan en cours, bien trop tard. (Sauf par la Loi, l'action judiciaire Eva)

    Il faut désormais choisir son camp, et la vaccination est le contrat proposé. La seule clause est très claire : Soit vous donnez votre corps et votre vie au Nouvel Ordre Mondial, soit vous en serez l'ennemi.

    Une
    interview de JJ Crevecoeur datant du 21 septembre (Trouvé chez Maha)
    http://www.marcfievet.com/article-l-avertissement-sur-l-elaboration-du-nouvel-ordre-mondial-38940711.html



    Lettre ouverte à Madame Christine Lagarde: sur le détournement des indemnités de la guerre du Golfe attribuées à la France en 1991



                                                                panier-de-crabes

    liste complète


    "Laissons les Juifs, qui proclament être le peuple élu, prouver leur titre en choisissant le chemin de la non-violence pour revendiquer leur position sur terre."

    Mahatma Gandhi

    colombe_olivier.gif 


    colombe_olivier.gif 



       colombe_olivier.gif 



       
      
    :

     

    Machiavel au paradis

    Réflexions sur l’identité des peuples
    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/decodage/identite.htm 



      Patrick Buisson, conseiller très à droite du Président

    Il est passé par "Minute", "Valeurs actuelles," "LCI"... Avec le journaliste et politologue Patrick Buisson, la droite dure est entrée à l'Elysée. Portrait d'un stratège du président Sarkozy, qui lui voue une confiance aveugle. Au point de lui commander des lucratives analyses d'opinion.
    http://www.telerama.fr/idees/patrick-buisson-un-conseiller-du-president-tres-a-droite,49134.php


    arton9426-e76db.jpgL’annexion de la Colombie aux Etats-Unis

    Toute personne moyennement informée comprend aussitôt que l'Accord complémentaire pour la coopération et l'aide technique en matière de défense et de sécurité, signé entre les gouvernements de la Colombie et des Etats-Unis le 30 octobre et publié le 2 novembre dans l'après-midi, équivaut à l'annexion de la Colombie aux États-Unis. L'accord gêne théoriciens et politiciens. Il n'est pas honnête de se taire maintenant et de parler ensuite de souveraineté, de démocratie, des droits de l'homme, de liberté d'opinion et d'autres merveilles, quand un pays est dévoré par l'Empire aussi aisément qu'un lézard capture une mouche. C'est le peuple colombien qui est en jeu, dévoué, travailleur, batailleur. J'ai cherché dans ce gros document une justification digestible, et je n'en ai vu aucune. (...) Lire la suite »


    Un coup d’État se prépare-t-il au Paraguay ?

    Sauvons les riches, taxons les accidentés ?


    Egon Krenz:
    "L'avenir sera le socialisme ou la barbarie"

    arton9425-2696a.jpg

    « L’usage de la force, et nous en avions les moyens, aurait conduit à la catastrophe »


    Le dernier président du Conseil d’État de la République démocratique allemande (RDA) évoque la chute du mur, le rôle de Gorbatchev, ses relations avec Kohi, ses propres erreurs, le socialisme.


    Egon Krenz vit avec sa famille près de Rostock. Notre rendez-vous a eu lieu à Berlin, dans un endroit discret, il doit prendre des précautions, n’étant pas à l’abri d’une provocation. La presse de droite allemande le salit, l’insulte souvent.


    José Fort : Vous avez été emprisonné pendant plusieurs années. Comment allez-vous ?

    Egon Krenz : J'ai la chance d'avoir une famille intacte et des amis fidèles. J'ai l'espoir que mes petits-enfants réussiront ce que nous avons tenté de construire. En 1989, ce n'est pas l'idée socialiste qui a été enterrée, mais plutôt un certain modèle de socialisme. Ces années de prison ont été surtout dures pour ma famille car les attaques visaient mon honneur personnel. Je savais qu'on ne m'of­frirait pas des fleurs. Pour une raison simple : dès son élaboration, la loi fon­damentale de la RFA stipulait que les territoires allemands situés hors RFA devaient être récupérés, tous ceux y exerçant une fonction responsable étant considérés comme des criminels, des malfaiteurs. Je savais cela depuis (...) Lire la suite »



    http://www.r-contre-p.cmonsite.fr/

    http://www.r-contre-p.cmonsite.fr/page-1.html

    (pour vivre debout, ne plus être otage. Avec Arthenice !)


    EMB10_bdef.jpg
    Partager cet article
    Repost0
    7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 00:24

    Parodie, 2 mn de rire :
    http://www.dailymotion.com/video/xaxcrh_la-campagne-de-vaccination-parodie_news

    Superbe vidéo à voir par tous (10 mn)
    http://www.youtube.com/watch?v=9Y9BmOBhTy8


      http://www.communisme-bolchevisme.net/images_urss_albanie_ddr.htm

    Sur le gratte-ciel en haut à droite "Wall Street".

    A gauche, en haut "liberté de la presse" à travers un porte-voix qui produit tous les journaux (les canards) ; en bas "liberté d'opinion" sur un arrière plan de prison...

    À droite, en haut "liberté individuelle" devant un arbre auquel est pendu un noir, des membres armés et cagoulés du Ku-Klu-Klan ; en bas "liberté de réunion et de manifestation" un camion bourré de policiers et de soldats fonce sur une manifestation.



           




     

    Nos médias sont "staliniens" !
    Anticommunisme primaire.
    La guerre froide rallumée
    Par Eva R-sistons


    Nous savions que les médias sont aux ordres de l'oligarchie financière et militaire. Nous savions qu'ils utilisent la redevance, donc nos sous, contre nos intérêts, en faveur de l'ultralibéralisme meurtrier et des guerres néo-coloniales, afin d' enrichir les plus nantis. Mais jamais, même dans l'URSS "stalinienne", de tels moyens n'ont été déployés pour dénoncer le communisme qui a constitué une alternative sociale au capitalisme qui opère un immense transfert du Sud vers le Nord, et des citoyens les plus modestes vers les plus favorisés, quitte à entraîner des tragédies effroyables sur toute la planète.

    Et aujourd'hui, afin de réaliser encore plus de profits, le libéralisme sollicite les citoyens pour renflouer les banques, il s'en prend aux dernières protections sociales, il diminue les salaires (avec un prétexte tout trouvé, la crise), il aggrave les conditions de travail, il ponctionne les classes moyennes, et cynisme suprême, il ose désormais s'attaquer au secteur alimentaire, en spéculant sur les matières premières et en investissant dans les bio-carburants, qui alimenteront les réservoirs d'essence du Nord en aggravant la famine au Sud. 

    Les citoyens sont de plus en plus spoliés, écrasés, piétinés, pressurés, sacrifiés, et ils commencent à réaliser que la Mondialisation présentée comme horizon incontournable pour l'humanité, et soi-disant bénéfique pour tous, est en réalité un piège pour tous ceux qui ne sont pas au sommet de la société.  

    Tous les jours, les peuples subissent les effets négatifs, pervers, destructeurs, d'un capitalisme d'ailleurs de moins en moins réel, d'entreprise, et de plus en plus financier, spéculatif; Et d'instinct, ils se méfient de plus en plus du libéralisme. Bref, ils commencent sérieusement à comprendre qu'ils ont été floués, que le capitalisme ne peut leur valoir que des malheurs, et qu'il faut trouver une solution alternative.  De quel côté se tourner ? La tentation est de plus en plus grande de redécouvrir Marx, le socialisme, et même le communisme tant décrié par l'Occident. Les financiers qui, bien que non élus, se sont arrogés le droit de diriger les affaires du monde, ont flairé le danger. Et c'est ainsi qu'ils se saisissent de l'anniversaire de la chute du Mur de Berlin pour lancer une campagne sans précédent contre le communisme, rival potentiel du capitalisme, qui recouvre des couleurs, et pour cause: De plus en plus de citoyens regrettent l'heureux temps où TOUS avaient un travail, un toit, et les équipements sociaux nécessaires à la bonne marche d'une société et à l'épanouissement d'un individu.  Qui leur laisse la parole ? Qui organise des débats, des confrontations entre tenants des deux systèmes ? Personne. Au contraire ! Nos médias sont colonisés par les partisans du libéralisme le plus débridé, et ils se sont lancés dans une campagne permanente, d'une rare violence et d'une rare mauvaise foi, contre tout ce qui de près ou de loin pourrait donner une image positive du communisme, rétablir la vérité, permettre au citoyen de se faire lui-même une idée. 

    Il faut d'ailleurs noter  que très judicieusement, les livres d'histoire - comme l'industrie du cinéma - ont été pris en mains, écrits, supervisés, pilotés, par des citoyens juifs, libéraux, pro-américains, et hantés par la Shoa (de leur communauté seulement, alors que les Tsiganes ont été plus meurtris qu'eux, ainsi que les personnes handicapées mentales ou les homosexuels). Ainsi, toute l'Histoire est-elle réecrite de façon à dresser nos chères têtes blondes contre les gouvernements populaires, communistes ou apparentés. Il s'agit, comme aujourd'hui dans les Médias à l'occasion de la chute du Mur de Berlin, de discréditer tout ce qui n'est pas l'Occident, le capitalisme, l'Amérique.... au mépris de la vérité, de la neutralité, du pluralisme, de l'honnêteté la plus élémentaire. Et en utilisant comme actuellement les procédés les plus "staliniens" ... tant décriés !
     
    A l'occasion de la Chute du Mur de Berlin, au moment où les journalistes courtisans font l'apologie du monde "libre", nous assistons en réalité, paradoxalement, à une campagne sans précédent de dénigrement du système rival. En utlisant les procédés que l'on reproche au Système communiste ! Rarement les Médias n'auront autant fait preuve de mauvaise foi, de complaisance, de duplicité. Il faut impérativement dénoncer partout l'imposture, alerter les citoyens, rétablir la vérité ! Non, le communisme n'est pas un système pervers, j'ai moi-même été, en URSS, témoin de ses innombrables bienfaits ! (voir mon article
    http://r-sistons.over-blog.com/article-du-mur-de-berlin-au-mur-de-l-argent-le-vrai-communisme-mediamensonges-38715238.html)

    Des citoyens ont pris l'initiative d'écrire au CSA pour demander que Justice soit faite en matière de temps de parole, de droits de l'opposition, de droit de réponse. Car l'identité française, ce sont d'abord les valeurs républicaines de liberté, d'EGALITE, de fraternité.

    Au-dessus de nos têtes, dans les coulisses, une terrible bataille a commencé. Idéologique. Pour nous dire comment penser, pour nous priver de notre liberté d'appréciation.

    Le Système capitaliste ne cesse de se déconsidérer. Il épouse, en les aggravant, les inconvénients du Système soviétique, sans en offrir les innombrables avantages. 

    Il est temps de désamorcer cette bombe à retardement sur nos vies, sur nos libertés, et de rétablir la vérité. 

    Et la vérité, c'est qu'aucun Système n'est aussi dangereux pour les citoyens que le capitalisme, surtout financier comme aujourd'hui.  En pleine désinformation, j'ose le dire: Les commémorations de la Chute du Mur de Berlin devraient au contraire nous ouvrir à d'autres perspectives. Et nous inciter à redécouvrir le système communiste si décrié dans les Médias. Faut-il d'ailleurs rappeler que le christianisme le présente comme le système le plus adapté à la condition humaine ? "Les (premiers) chrétiens n'avaient qu'un seul coeur et qu'une seule âme. Ils mettaient tous leurs biens en commmun, et les répartissaient à chacun selon ses besoins" (Bible, Actes 3). 

    En tous cas, l'intense campagne médiatique de propagande contre le communisme, prouve que le capitalisme est aux abois. Ayant fait la preuve de sa perversité, de sa nocivité, concrètement, il ne peut plus se maintenir que par le mensonge, la désinformation, la manipulation.










    Les Russes ont libéré le monde du nazisme (20 millions de morts), les Américains (300.000 morts en 44) veulent l'imposer aujourd'hui à la planète,  totalitarisme bancaire, raciste, eugénique, militaro-financier.



    Une fois de plus, nous devons nous improviser nous-mêmes journalistes, et informer nos concitoyens. La vérité doit éclater ! De même que ceux qui nous ont sauvé du nazisme ne sont pas Américains mais bien Russes, le communisme ne mérite pas d'être diabolisé. Au contraire, malgré ses défauts, il a représenté une immense espérance et une formidable alternative.  

    Il est temps que l'imposture éclate au grand jour !

    Eva R-sistons aux médiamensonges et à la propagande.  




     








    Harcèlement médiatique anticommuniste :
    Une lettre adressée au CSA  


    La lettre de citoyens excédés au CSA


    Vous lirez, ci-dessous, la lettre adressée par le Comité Internationaliste pour la Solidarité de Classe (CISC)
    à Monsieur  le président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel 
     


    Objet: protestation contre la campagne anticommuniste sur les médias publics. Demande d’intervention du CISC dans les médias au titre du pluralisme et du droit de réponse.


    Monsieur le Président,

    Une indécente campagne totalitaire(1)et grossièrement manichéenne de diffamation contre l'histoire, les idéaux et les militants du Mouvement communiste international, est actuellement menée à l'occasion du 20ème anniversaire de la rupture de la frontière berlinoise de la RDA. A notre connaissance, le CSA, pourtant charger de faire régner le pluralisme sur les ondes, est resté silencieux devant cette infamie.




    Affiche soviétique
    : La'liberté' de la presse bourgeoise (1931)


    Tous les jours, à chaque heure de la journée, sur toutes les chaînes privées et publiques payées par l'argent de tous les citoyens et de tous les consommateurs, est propagée une présentation caricaturale, foncièrement partiale et dénuée d’objectivité historique, des évènements qui entourèrent  l’érection puis la chute du mur de Berlin. Nul souci de montrer que ce mur, dont la signification tragique renvoie aux tensions planétaires des années soixante, fut érigé dans les conditions d'une guerre froide qui pouvait à tout moment dégénérer en conflit nucléaire mondial. Rien à notre connaissance, dans les présentations caricaturales qui ont été proposées jusqu’ici dans les médias, ne permet aux Français de savoir que la division de l'Allemagne résulta du refus des Occidentaux d'accepter la proposition soviétique de mettre en place une Allemagne unifiée, démilitarisée et sérieusement dénazifiée. Rien qui permette de comprendre que le "mur" fut une réponse tardive de la RDA et du camp socialiste à la tentative permanente de l'Occident de déstabiliser l'Allemagne socialiste. Rien qui permette de comprendre que la RDA était alors un pays pauvre, qui finissait de régler ses dettes de guerre à l'URSS, alors que la RFA fut dispensée par l’Ouest de régler ses réparations et que le "miracle allemand" dut beaucoup au plan Marshall et à la remilitarisation de l’Allemagne capitaliste en tant que pays de la « ligne de front » antisoviétique. Rien qui permette à la jeunesse d’apprendre que la création de l'OTAN a précédé de loin celle du Pacte de Varsovie, de même que la création unilatérale de la RFA par ses occupants occidentaux, suivie du rattachement illégal de Berlin-Ouest à la RFA capitaliste, a précédé et suscité la création de la RDA sur l'ex-zone d'occupation soviétique. Rien non plus pour indiquer aux usagers du service public que les acquis sociaux, éducatifs, sanitaires, culturels (le pays de Brecht !) et civilisationnels de la RDA (égalité hommes/femmes garantie par l’emploi massif des femmes et par les crèches d’entreprise) étaient très importants : c’est pourquoi la majorité d’« Ossis » qui juge positivement le bilan du socialisme, n’est pas constituée de "nostalgiques" sentimentaux ; comme en Russie, où selon les sondages, 80% des citoyens jugent le « socialisme supérieur au capitalisme », ces Allemands de l’est comparent, expérience faite, ce que leur a apporté le capitalisme (chômage de masse, destruction acharnée de leur mémoire, disparition des solidarités, réunification vécue comme une annexion, chasse aux sorcières et licenciement pour délit d'opinion de milliers d' enseignants et de cadres "Ossis" remplacés par des "Wessis", « retraites de punition » pour les vétérans communistes, etc.) à ce que leur assurait le socialisme en matière de solidarité sociale.

    Et cela ne signifie pas qu’ils ferment les yeux sur les manquements, contradictions, défauts et déformations (E. Honecker a livré ses propres analyses sur ce point dans ses "Moabiter Notizen") dont ce socialisme de première génération fut porteur dans les conditions très
    difficiles que l'Occident lui a constamment faites (course aux armements incessante, concurrence entre deux camps inégaux du point de vue de la puissance économique, pression anticommuniste permanente, pression permanente sur Berlin qui était la « ville-front » où s’affrontaient le plus directement le système capitaliste et le système socialiste).





    N
    ous sommes tout spécialement outrés de la décision des chaînes publiques de transformer le lundi 9 novembre en lundi brun de l'anticommunisme d'Etat obligatoire : ce jour-là, en tout « pluralisme anti-totalitaire», les auditeurs auront le « choix » entre l'anticommunisme et l'anticommunisme, toutes les chaînes offrant le même programme. Jamais dans ces ex-pays socialistes qu'on accuse de totalitarisme on n'est allé si loin dans le conditionnement idéologique. Cette charge totalitairement anticommuniste contre le "communisme totalitaire" serait risible si elle ne cachait une entreprise continentale de criminalisation du communisme, de chasse aux sorcières et de réhabilitation insidieuse du fascisme, qui prend de l'ampleur dans toute l'Europe supranationale et dans nombre d'Etats de l'UE, dont la France.

    On assiste en effet ces derniers temps, sans que les médias en disent rien, à la mise en place de lois scélérates amalgamant le communisme au nazisme, quitte à banaliser le second tout en avilissant le premier. Ce n'est pas seulement une insulte aux Soviétiques (près de 30 millions !), et spécialement de communistes soviétiques, qui donnèrent leur vie pour permettre à l'Armée rouge d'écraser les nazis, de prendre seule Berlin et d’y faire flotter le drapeau rouge, mais c'est une injure aux communistes français qui moururent par milliers pour libérer la France des nazis, et dont de nombreux monuments portent trace de Chateaubriand au Mont-Valérien en passant par la Citadelle d’Arras. C’est aussi une insulte aux victimes du génocide hitlérien qu’il est indigne de banaliser et dont maint survivant doit la vie aux libérateurs de l’Armée rouge. C'est une insulte aussi le Général De Gaulle qui déclara en 1966 : "les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération".

    Enfin, c'est une menace pour les libertés car à l'abri de cette campagne de négation de l'histoire, qui permet à Hitler de prendre une revanche posthume sur les "rouges" allemands qui furent ses opposants les plus déterminés, des mesures liberticides sont prises partout, ou sont sur le point d’être prises dans l’Europe de Maastricht, pour réprimer les partis communistes.

    A terme de telles mesures menaceront toute opposition à l'U.E., toute forme de syndicalisme de classe, toute forme de militance anticapitaliste, comme c’est déjà le cas en ex-RDA, en Hongrie, en Tchéquie, dans les pays baltes où les ex-Waffen SS bénéficient de la complaisance scandaleuse des autorités.

    Et quand chez nous on honore Guy Moquet, c’est en cachant aux lycéens qu’il fut réprimé en vertu de lois anticommunistes antérieures à l’Occupation (le décret Sérol), du même genre que celle que voudraient raviver en Europe des dirigeants italiens ouvertement nostalgiques de Mussolini.




    D
    e manière plus générale, comme de très nombreux citoyens,
    nous sommes excédés par ces campagnes médiatiques harcelantes qui durent des semaines et où un seul thème bien-pensant est martelé en violation du droit à la différence, à la pensée libre et au droit de chacun d'entendre des arguments contradictoires pour forger sa propre conviction politique.

    Qui donc décide en haut lieu que pendant des semaines on martèlera sur les ondes, tantôt que le communisme est intrinsèquement pervers, tantôt (après le 11 septembre) que "nous sommes tous américains", tantôt que les Français doivent toutes affaires cessantes se passionner pendant des jours aux présidentielles américaines, etc.
    Qui décide d’embrigader ainsi notre jeunesse ? Trouverait-on en haut lieu que cette jeunesse est encore trop rebelle, trop anticapitaliste et insuffisamment « européenne » comme elle l’a certes montré lors du référendum de mai 2005, des luttes anti-CPE et des européennes…?

    Quand les médias se décideront-ils à laisser les gens penser par eux-mêmes au pays de Descartes ?
    Qu'est-ce qui fait que, par ex., on consacre des milliers d'heures d'émission à sens unique au mur de Berlin alors qu'on évoque à peine, et sans les dénoncer franchement, ces "murs de la honte » bien réels et très actuels qu’ont érigés les puissances dominantes du monde capitaliste- : mur construit par Israël pour ghettoïser le peuple de Palestine, mur érigé pour empêcher la réunification pacifique des deux Corée, barbelés séparant les riches USA des pauvres du Mexique, murs invisibles protégeant « l’Europe-forteresse » des « dangereux immigrés » qui fuient la faim créée chez eux par les spéculateurs du monde capitaliste…

    Pourquoi ce
    « deux poids, deux mesures » permanent, sinon parce que les grands médias ne défendent pas les droits de l’homme, mais le CAPITALISME ?




     

    Dans ces conditions, nous exigeons, en tant que citoyens ayant droit à la libre expression de leurs opinions, que l’opération totalitaire de lundi 9 novembre (une journée entière sur le mur de Berlin avec programme unique et à sens unique de toutes les radios de Radio-France !), soit annulée et qu’un débat contradictoire et « à armes égales » soit organisé à une heure de grande écoute sur les médias publics à propos du bilan comparatif du « socialisme réel » et de la restauration capitaliste à l’Est. Et qu’on n’inverse pas les choses en disant que notre modeste organisation, constamment censurée ou caricaturée depuis sa fondation, appelle à la censure : elle appelle au contraire au respect du PLURALISME et à la RUPTURE DE LA CENSURE qui frappe les communistes (exceptés ceux qui font profession d’autoflagellant !).



      


    N
    ous demandons aussi que l'un ou plusieurs d'entre nous soi(en)t invité(s) à une heure de grande écoute lundi 9 novembre pour présenter le "livre noir de l'anticommunisme
    "
    édité par notre comité avec la participation de plusieurs PC : au nom de quoi les auteurs très controversés du « livre noir du communisme » (sic) bénéficieraient-ils d’un quasi-monopole d’expression ? Y aurait-t-il une vérité historique officielle en France ? Et qu'on ne nous dise pas que le harcèlement médiatique anticommuniste est mené sous le contrôle scientifique d’historiens au-dessus de tout soupçon : à notre connaissance, aucun historien NON ANTISOVIETIQUE n'a été récemment accueilli sur les chaînes ; à aucun moment on n'a entendu à une heure de grande écoute d’anciens dirigeants NON REPENTIS de la RDA évoquer leur bilan.

    Qu'est-ce donc que ce procès anticommuniste permanent où la parole n'est jamais accordée qu'à l'accusation,
    sauf à dose homéopathique et en dehors des heures de grande écoute ? 




    N
    ous demandons aussi que
    les médias permettent à ses organisateurs d’annoncer le rassemblement du 7 novembre à Paris à 15 heures, devant le métro Stalingrad, en l'honneur du 92ème anniversaire de la Révolution d'Octobre et avec le soutien du PRCF, de l'URCF, du RCC, de G. Hage, de dirigeants locaux ou nationaux du PCF, et la participation des PC de Grèce, de Cuba, d’Algérie, du PC Brésilien, des défenseurs allemands du Mémorial Ernst Thälmann, le président du KPD assassiné par les nazis, un monument dont le démontage est en cours.


    Cela ne compensera pas pour autant l'énorme déséquilibre médiatique qui est créé pour discréditer le communisme à une époque où le capitalisme fait chaque jour un peu plus, y compris dans notre pays, la preuve de sa nocivité pour les acquis sociaux, l'emploi, les conditions de vie des travailleurs, le pouvoir d’achat populaire, la souveraineté des peuples, les libertés et la paix.

    On connaît le mot célèbre: "quand ils s'en sont pris aux communistes, je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste... Quand ils ont arrêté les Juifs, je n’ai pas bougé, je n’étais pas juif  (…) ; quand ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour me défendre"...


    Que nul ne dise à nouveau un jour qu'il ne savait pas, surtout parmi ceux qui sont payés pour défendre le pluralisme et la liberté et qui propagent en réalité jusqu’à l’écoeurement la « pensée unique » anticommuniste. 


    (1) Au sens que l’idéologie dominante donne à ce mot.
     

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de notre vigilance indignée.

    pour le CISC, Vincent Flament et Georges Gastaud, avec le soutien de Landini Léon - Officier Lég. d'honneur – Méd. de la Résistance - Grand Mutilé de Guerre - décoré par L'URSS - Officier FTP-MOI. Roussel René – Chev. Lég. d'Honneur – Méd. de la Résistance - Croix de Guerre – Resp. cadres FTP Zone Sud - Liquidateur Nat. auprès du ministère des Armées du Front National pour la Libération de la France - des FTPF et FTP-MOI. Tchakarian Arsène – Chev. de la Lég. d'Honneur -  Croix de Guerre – Compagnon de Manouchian aux seins des FTP-MOI de la RP. Pranchère Pierre, a. député, a. FTPF des Maquis de Corrèze ; Hage Georges, a. député du nord ; Hemmen Jean-Pierre,  fils de Jean Hemmen membre du C.C. des J.C., commissaire pol. des Brigades Internationales, commandant FTPF fusillé au Mont Valérien (médaille de la Résistance, médaille de C.V. de la Résistance à titre posthume). 

    http://eldiablo.over-blog.org/article-harcelement-mediatique-anticommuniste-une-lettre-adressee-au-c-s-a--38909345.html



    Pouvoir populaire, ou des financiers ??? 






    http://www.communisme-bolchevisme.net/images_photos_communisme_socialisme.htm



    _____________________________________________________________________________


    Spécial L' "ami" américain :






























    American way of life























    http://www.communisme-bolchevisme.net/images_imperialisme.htm



    Lire aussi :


    Par quoi remplacer le capitalisme ?

    http://www.legrandsoir.info/Le-Mur-de-Berlin-Encore-un-mythe-de-la-Guerre-Froide.html

    Le Mur de Berlin ET le mur d'Israël
    http://www.dailymotion.com/video/xb20f5_mur-de-berlin-y-mur-disrael_news .

    http://eldiablo.over-blog.org/article-un-entretien-avec-egon-krenz-dernier-president-de-la-r-d-a--38929901.html

    liste complète 

                                              

    Partager cet article
    Repost0
    6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 20:51

     


    GRANDE MANIFESTATION
    ce samedi 7 novembre 2009 !


    A l'initiative de l'Association Contre la Vaccination Obligatoire de nos Gendarmes


    14:00 - 16:00
    Métro Châtelet

    Métro Châtelet
    Place du Châtelet,
    à PARIS

     

    Contre toute tentative de rendre obligatoire
    la vaccination H1N1 et ses risques neurologiques
    pour écouler les stocks,
    à commencer par nos gendarmes,
    leurs femmes et leurs enfants
    qui ont les même droits
    que tous les autres citoyens français
    au regard du Code de la santé publique.

    VENEZ NOMBREUX EN FAMILLE,
    INVITEZ VOS AMIS,
    CE MOMENT EST IMPORTANT



     




                        A  relayer  partout !!!



    _________________________________________________________________________________________




    Par Helga Zepp LaRouche


    Appel à mettre le Plan LaRouche sur la table pour sauver l’économie mondiale

     

     

    L’heure de vérité a sonné. Les mêmes banques zombies qui ont poussé l’économie mondiale au bord du chaos total, privé des centaines de millions de gens de leurs moyens d’existence, mis les coûts de la ruine sur le dos des contribuables et alourdi les budgets d’Etat de dettes astronomiques, se lancent à nouveau dans les opérations à haut risque et versent des bonus colossaux à leurs dirigeants.


    L’économie réelle est en chute libre à l’échelle internationale, les vagues de licenciements plongent les gens dans le désespoir, tandis que le nombre de personnes pâtissant de la faim dans le monde a dépassé pour la première fois la barre du milliard. Suite à une courte période de panique en octobre 2008, marquée par des appels à une nouvelle architecture financière, les puissances financières de l’empire britannique se sont imposées complètement aux trois sommets du G20 à Washington, Londres et Pittsburgh, montrant que les gouvernements ne sont que de simples organes exécutifs des banques. On a éludé la nécessaire réorganisation et la crise systémique s’est encore aggravée. Nous nous trouvons devant un « mégakrach » et une explosion hyperinflationniste imminente. Une économie casino ne pourra pas faire sortir le monde de la crise.


    Le plus incroyable c’est que, devant une crise qui risque de devenir le plus grand défi de l’histoire de l’humanité, aucune analyse de ses causes n’ait été effectuée. Au lieu de reconnaître l’échec patent de toute la caste des économistes, les différents « experts » prétendent, absurdement, que nul n’aurait pu prévoir la crise et que tout le monde a été surpris. Ou alors, on entend des conseillers en investissement et des « gold bugs » (accros à l’or) prétendre avoir tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps.


    La vérité est qu’un grand nombre de responsables occupant des postes importants, mais aussi des citoyens ordinaires de nombreux pays, savent qu’il y a un homme qui a vu depuis longtemps venir la crise : Lyndon LaRouche. Un exemple représentatif est celui de Massimo Pini. Ancien membre du Conseil de direction de l’entreprise publique italienne IRI, conseiller du gouvernement et ami proche de l’ancien Premier ministre Bettino Craxi, il écrivait ainsi dans le numéro de janvier 2008 du mensuel italien Area, que Lyndon LaRouche avait été le seul économiste à prévoir la catastrophe, dans de très nombreuses publications, à un moment où personne d’autre ne suspectait qu’elle puisse survenir.


    Comme quiconque cherchant la vérité peut le vérifier, LaRouche a mis en garde contre la crise systémique depuis 1971, et à chaque croisée des chemins où l’on a choisi la voie du monétarisme renforcé, il a dénoncé les dangers que ces choix impliquaient, et tout particulièrement depuis le début des années 1990, il a souligné le danger spécifique d’une crise systémique à venir.


    Il y a plus de 12 ans, l’économiste ukrainienne Natalia Vitrenko et la présidente de l’Institut Schiller, Helga Zepp-LaRouche, ont lancé un appel en faveur du Nouveau Bretton Woods proposé par LaRouche, qui a été signé par des milliers de personnes appartenant à des institutions importantes sur les cinq continents du monde.


    Il est d’une importance vitale d’étudier la méthode économique qui a permis à Lyndon LaRouche de reconnaître les erreurs systémiques du monétarisme, car cette méthode représente la seule garantie de pouvoir trouver une porte de sortie à la crise. On ne devrait en aucun cas, dans cette crise, écouter ceux qui ont été surpris par son avènement, ni ceux qui n’ont rien appris entre-temps.


    Les bases existent pour que cet accord des 4 puissances entre les Etats-Unis, la Russie, la Chine et l’Inde, proposé par LaRouche, soit mis en oeuvre, et il est urgent de le faire. Avant tout, ces nations doivent unir leurs efforts en faveur d’une réforme radicale du système financier et monétaire international qui éliminerait les bulles financières spéculatives (produits dérivés). Ces nations doivent garantir, pour le bien de l’humanité, que le système monétaire international soit subordonné au pouvoir des nations souveraines. Elles doivent créer un nouveau système de crédit pouvant alimenter les investissements à long terme dans les économies nationales et le principal projet devrait être de bâtir le Pont terrestre eurasiatique.


    Le destin de l’humanité ne tient qu’à un fil. Une discussion ouverte sur les prévisions de Lyndon LaRouche et les solutions qu’il propose est urgente. Comme l’ancien Président du Mexique, Jose Lopez Portillo, l’a dit en 1998 : « Il est temps d’écouter les sages paroles de Lyndon LaRouche ».


    Je soutiens cet appel.

    http://david.cabas.over-blog.fr/article-je-soutiens-cet-appel-38901812.html






    Sur ce blog,

    je ne cesse d'appeler à la mise en place d'une grande Eurasie;
    le Gl de Gaulle, visionnaire, prophète en son temps,
    avait exhorté à la constituion d'un grand pôle Russie-Europe
    - on peut étendre cette idée.

    Elle sera gage de paix.  En vérité, les USA
    rêvent d'une guerre par procuration contre les Russes,
    en nous utilisant nous, Européens.
    Guerre mondiale nucléaire effroyable garantie !

    Seul un pôle constitué avec la Russie (et même plus)
    peut garantir la paix, qui passe par un monde multipolaire.
    Un seul pays ne peut imposer son modèle,
    sa tyrannie impériale, au monde.

    Eva R-sistons
     



             


            Egon Krenz: L'histoire me libérera 
           
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article411

            Les Etats-Unis: La "puissance intelligente" au service de la guerre 
           
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article410

            L'union transatlantique
            Victoria Nuland, ambassadeur des USAauprès du Conseil de l'Atlantique Nord 
           
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article409

             Les armées secrètes de l'OTAN
             Réseaux Stay Behin, Gladio et terrorisme en Europedel'Ouest
            
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article408

             Le Facteur de trahison  Alexandre Zinoviev
             
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article407
             
              Pour une Convergence Nationale Républicaine
             
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article404

              Le 23 octobre, le sommet de Pittsburg a accouché d'une souris - Eric Laurent
             
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve163

              Du Kosovo à l'Afghanistan, guerres sans frontières 
              Association des amis du Monde diplomatique et Comité Valmy.
             
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve177

     

     

    Alliance pour la Santé

    Bonjour,
     
    Nous sommes nombreux à nous interroger sur la qualité de la politique
    de "Santé" de notre pays. Devant tellement
    de problèmes sanitaires évitables,
    les magazines alternatifs de santé
    et plusieurs personnalités reconnues
    lancent l'Alliance pour la Santé
    le mardi 24 novembre à 19 h
    à la Mutualité à Paris
    (2000 personnes espérées).

    Si vous souhaitez vous associer officiellement à l'APS
    merci de nous le signaler et nous vous serions reconnaissants
    de faire connaître cette si importante soirée à vos contacts.
    Les partenaires Santé pourront déposer une documentation
    à l'entrée de la salle.
    Nous restons à votre disposition.

    Jean Marc Governatori
    Auteur de "Santé Totale"


    _______________________________________________________________________



    Souffrance animale (suite)

    Charal

    Fabien, un adhérent de L214, a écrit à l'ensemble des conseillers
    généraux et régionaux de Lorraine pour les encourager à réagir à
    cette affaire. Certains ont demandé au préfet de se rendre sur place,
    d'autres ont interpellé le ministère.
    Le ministre de l'Agriculture a lui-même réagi en se déclarant choqué
    par les images et en ordonnant un audit dans les abattoirs. Cet audit
    devra analyser les conditions dans lesquelles les contrôles sont r
    éalisés par les services vétérinaires. Une note de service est parue
    le 22 novembre, plaçant théoriquement aspects sanitaires et
    protection des animaux au même niveau. Une première.



    Actions pour les lapins

    Concours d'affiches : le choix ne va pas être facile !

    Actions lapins : édition d'une nouvelle carte postale "lapins" pour suggérer aux grandes surfaces de retirer de leurs rayons la viande de lapins issus d'élevages en batterie de cages. A commander et à diffuser autour de vous.

    D'autres idées pour soutenir la campagne lapins


    Foie gras

    Les professionnels du foie gras commencent leurs publicités
    dès le mois de novembre. Ne soyons pas en reste !
    A votre disposition, des tracts, des brochures, des affiches,
    des autocollants, des cartes postales, des bonnets, des T-shirts
    pour montrer votre opposition au gavage des canards et des oies
    et informer votre entourage de ses conséquences sur les animaux.
    N'hésitez pas à joindre les associations de votre région pour renforcer
    des groupes motivés.



     

    Ces mascarades où excellent nos éminences
    et leurs médias complaisants


    Comment ne pas pointer ces jours-ci, l’étalage médiatique nous relatant sans relâche les souvenirs soigneusement triés dans ce qui sert de vitrine politique que l’UE se complait à donner aux yeux de ses citoyens ?

    Pas une soirée ne passe sans que l’on ait droit aux images de « reportages exclusifs » et « d’émissions spéciales » relatant la chute du Mur de Berlin dans la soirée du 9 novembre 1989. Des « documents inédits » sont sortis de leur boîte, doublés de commentaires dithyrambiques mettant en exergue le sourd courage des uns et l’insensée bravoure des autres à vouloir franchir au « péril de leur vie » ce « Mur de la honte » coupable de couper la belle Europe en deux camps. Ces vies désormais citées en exemples font la part belle à ces héros d’hier… préférés de loin aux multiples anonymes qui aujourd’hui se débattent, exténués, et luttent de toutes leurs forces contre leur enfermement derrière des Murs qui continuent d’être érigés ici-et-là, dans la plus criminelle indifférence de ces mêmes médias et milieux politiques. Le plus sinistre exemple étant celui planté au cœur de la Cisjordanie, près de trois fois plus haut, trois fois plus large et trois fois plus long que celui dont nous aimons tant nous souvenir et célébrer la chute, voilà 20 ans…

    Non que la chute du Mur de Berlin ne soit un moment historique important, mais nos sociétés repues et arrogantes, imbues de leur suprématie coloniale et de leur domination sur les pays pauvres sont ainsi faites : la larme à l’œil elles préfèrent entretenir quelque souvenir adroitement mis en scène qui ne leur coûte guère plus qu’un « hymne à la joie » bien orchestré, au courage de l’affrontement qu’exigerait une ferme opposition à Israël poursuivant impunément la construction de son odieux Mur pourtant officiellement condamné par la Cour internationale de Justice de La Haye. Sentence à laquelle la plupart de nos pays ont pourtant souscrit…

    Il en va donc ainsi de nos sociétés-spectacles et de leurs princes si fiers de se pavaner et faire « la une » à la tribune des sommets mondiaux : bien à l’abri de tout risque, dans de lamentables gesticulations, nos représentants quittent les enceintes onusiennes pour manifester contre le discours d’untel ou la présence d’un autre, tancent de leur hauteur les peuples qui tentent de survivre vaille que vaille dans des résistances souvent tragiques, mais multiplient les minutes de silence et pleurnichent main sur le cœur devant des images bientôt surannées. N’est-il pas dit que le ridicule ne tue pas ? Pour ceux-là donc, inutile de se soucier : planqués comme ils sont derrière leur deux poids, deux mesures ils ne risquent rien… pour le moment !

    Quant à nous, citoyen(ne)s, militant(e)s, la question à se poser dorénavant doit être : une société incapable de tirer les leçons de son passé afin d’agir sur le cours du présent a-t-elle encore un quelconque avenir ? Pour ma part, j’ai bien peur que, non !

    Daniel Vanhove
    04.11.09
    Observateur civil – Membre du MCP (Mouvement Citoyen Palestine)
    Coauteur de Retour de Palestine – 2002 – Ed. Vista
    Auteur de Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes – 2004 –
    & de La Démocratie Mensonge – 2008 – parus aux Ed. Marco Pietteur – coll. Oser Dire

    http://e-s-g.blogspot.com/2009/11/ces-mascarades-ou-excellent-nos.html






    Et la folie continue de plus belle. Voyez cette courte vidéo qui dénonce l'imposture de la grippe A(H1N1) . Écoutez attentivement ce bulletin de nouvelles : Ils ont utilisé des enfants pour tester leur cochonnerie. C'est ignoble, abject, infâme, dégueulasse.


    Savez-vous que le Pentagone et l'armée américaine ont travaillé pendant 12 ans (article publié en 2003) pour
    reproduire le virus de la grippe espagnole de 1918. Dans quel but ? La réponse vient d'elle-même : les militaires ne sont pas formés dans un but humanitaire mais dans un but de contrôle par la force.


    Voici une communication du Dr Antoine Achram, médecin, au sujet de la grippe A(H1N1) et de la vaccination.
    Refusons en masse la vaccination toxique .


    À voir agir les humains et les animaux, on ne peut plus se demander lesquels ont le plus de sentiments "humains". Il devient alors évident que ce ne sont pas les humains :
    L'empathie .


    Face à cette foire mondiale, cette perspective plutôt déplaisante, ce chaos qui s'en vient, nous allons devoir songer à reconstruire sur de nouvelles bases. Je vous invite à lire cet article que j'ai écrit dans la revue Cheminement :
    Pour un monde nouveau éco-communautaire . Plusieurs initiatives pour construire une société sur de nouvelles bases voient le jour à travers le monde, signe d'un changement de cap en douceur mais radical. Voyez : Écovillages .
     

    La question qui démange bien des gens inquiets : Que faire pour se protéger contre l'"effrayante" grippe porcine qui "s'attaque" à nous ? Réponse : augmentez votre immunité et surtout, refusez le vaccin. Voici la Trousse de l'être souverain qui m'a été transmise anonymement.
      

     

    Message urgent aux journalistes : direz-vous ce que vous savez ou serez-vous complices d'un nouvel holocauste ?
     

    En terminant, ne regardez pas cette vidéo si vous ne voulez pas être ébranlé-e émotivement :
    comment le vaccin a changé sa vie ! . Une arme de destruction massive, mais aussi une arme de destruction individuelle.



    http://www.bioperfection.com/bulletin/091105.htm





    INEGALITES EN FRANCE
     
    Calais: interview d'une activiste No Border
    Des pesticides pour chasser les réfugiés de leurs tentes
    comme s'il s'agissait d'insectes



     
    Les plus gros bobards de Nicolas Sarkozy
    « L'authenticité se lit sur mon visage »


    Le CV anonyme et la Burka
    Pour que les individus deviennent des abstractions uniformisées,
    sans nom, ni identité 


    La stigmatisation des quartiers populaires
    Paupérisation, ethnicisation et discrimination au service de l'idéologie libérale


    Les huit grandes idées qui ont formaté l'ascension chinoise
    400 millions de pauvres en moins en un temps record... Doit-on apprendre de la Chine?


    Quelles alternatives au capitalisme?
    "Ce soir, 200 millions d'enfants vont dormir dans la rue. Pas un seul d'entre eux n'est cubain"

     François Houtart récompensé par l'Unesco. Portrait
    Le pape belge des altermondialistes célébré pour son combat exceptionnel

     

    Honduras: une solution improbable
    "Les putschistes peuvent s'estimer satisfaits"



    Vers un nouveau coup d'État en Amérique centrale ?
    Le processus démocratique en Amérique Latine paie déjà les conséquences de la dictature hondurienne



    TEMOIGNAGE :

    Silvia Cattori
    - Gaza : Un camp de lente extermination ?
    "Les mères ne peuvent que prier. C'est la seule chose qu'il leur reste"


    ANALYSE :
    Noam Chomsky - "Ne nous soumettons à aucune autorité"
    Leçons de bons sens du Professeur Chomsky


    VIDEO :
    Le vrai visage de Daniel Cohn-Bendit
    Dany le vert, le Canady-Dry de la politique

    Partager cet article
    Repost0
    6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 20:46
                                      

                                            Alerte ! Ames sensibles s'abstenir.

    Naturellement, toute ressemblance avec des faits existants serait purement fortuite.

    Voici donc mes élucubrations, aucune préparation, j'écris ce qui me vient à l'esprit. Le NOM veille sur nous (à travers ses représentants non élus), il préside à nos destinées, il a droit de vie... et de mort, sur chacun de nous. Pour notre Bien, ou pour le sien ? C'est toute la question. Esquisse de ce qui nous attend....




    L'avenir avec le Nouvel Ordre Mondial promis
    par Eva R-sistons à l'intolérable


    Au sommet, les décideurs, dégénérés, corrompus, psychopathes, totalement insensibles aux souffrances qu'ils provoquent, capables de décréter
     
    une crise pour racketter les pauvres au profit des nantis, des traders ou des Grandes banques, bref des Rothschild, des Rockefeller, etc, avec à la clef une redistribution mondiale, des milliards disparaissent des caisses des Etats pour qu'ils soient placés dans des coffres-forts naturellement bien gardés (soit dit en passant, une seule profession recrute, celle des "agents de sécurité", sous les formes les plus variées d'ailleurs, milices privées, police de la pensée etc etc).  Le NOM a tout prévu: Ainsi, il fait main-basse sur les terres les plus fertiles, minières, pétrolières (saisies par la force) ou agricoles en délogeant, en évinçant , les populations locales, manu-militari ou au mieux en leur faisant l'aumône; et ces expropriations  se traduisent par la mise en place d'une culture d'exportation au détriment de l'agriculture familiale de subsistance, quand elle ne produit pas des bio-carburants au service de l'industrie automobile du Nord. Tant pis pour les affamés !





    Les populations expropriées viennent grossir les masses urbaines sans emploi, survivant grâce aux petits boulots, à l'économie parallèle ou aux activités délictieuses au service par exemple des trafiquants de drogue, ou bien les jeunes désoeuvrés s'entretuent dans les gangs, et ceux qui s'engagent au service de l'Elite corrompue finissent leurs jours en prison. Les guerres deviennent permanentes, préventives, d'agression, et même nucléaires, pour supplanter les Etats rivaux, et bien sûr déloger les populations "parasites" ou les dirigeants à leur service, afin de placer des marionnettes serviles à la tête des régions convoitées, bombardées et dévastées.  Bref, les ressources locales sont pillées. Ainsi, un gigantesque transfert s'opère du Sud vers le Nord, de ressources mais aussi d'argent, à travers la dette privant les Etats de leur autonomie financière, d'ailleurs les derniers Etats libres sont spoliés de leur souveraineté.  

    Au gré de leurs caprices, les décideurs, non contents d'effectuer des razzias sur les ressources agricoles ou minières, provoquent crises, guerres ou pandémies réductrices de population, avec des armes financières, chimiques, biologiques... de plus en plus sophistiquées, et même des catastrophes climatiques, le tout bien entendu (la méthode est éprouvée) au nom de la liberté, de la démocratie, voire de Dieu. Et ne parlez pas de cynisme, c'est bien connu, l'Elite veut notre bien, à sa façon, et comme l'affirme le monarque Sarkozy, la démocratie est "irréprochable". Les journalistes courtisans et zélés se chargent de relayer la "bonne parole", et les animateurs de distraire le bon peuple. Merci les Drucker, oncle, cousin, fille, nièce, et j'en passe ! Ils veillent sur nous, sur notre mental, et lavent consciencieusement notre cerveau. Chapeau les artistes !


                



    Et ne cherchez pas les emplois, il n'y en a plus, ou presque, "modernité" (le joli mot que voilà !) aidant, tout, absolument tout, est automatisé ou en voie de l'être, les robots coûtent moins cher à entretenir, ils sont plus dociles, et ils travaillent toute l'année avec le sourire, même le dimanche, sans avoir besoin d'inutiles congés payés ou de maternité, ce sont des travailleurs irréprochables ! Les derniers emplois sont délocalisés à bas prix, et en attendant, flexibilisés, précarisés, sous payés (au prétexte de la crise) à souhait, et bien sûr managés pour assujettir et rentabiliser toujours plus les heureux détenteurs des derniers emplois encore disponibles. Les jeunes ont le choix entre la Police, l'Armée,  les emplois de service (de "larbins"), les gangs, les activités parallèles, la prison. Gare aux lycéens ou aux étudiants contestataires !

    Et d'ailleurs la prison coûte cher, la modernité la plus moderne a prévu, via le Traité de Lisbonne enfin signé, de condamner à mort * tous ceux qui ne se pâmeraient pas à l'idée de devenir des larbins, des robots, des chômeurs, des sdf, des assistés, des exploités, des serfs, des victimes des pandémies "modernes",  ou de la chair à canons. Toute vélleité de contestation du gracieux "ordre" établi est étouffé dans l'oeuf. BHL apparaît tous les jours à la télé, donne ses consignes, et les plumes dissidentes sont embastillées. Vive la chute du Mur de Berlin et la mort du stalinisme, puisqu'on nous le dit tous les jours entre deux reportages sur la Shoah des Juifs, et vive la démocratie du Nouvel Ordre Mondial ! Elle est pas belle, la vie dessinée par l'Elite européenne, bilderbergienne ou NOMienne ?


            



    Réjouissez-vous, citoyens ! L'Europe tue la souveraineté des Etats, l'emploi, les libertés, et renvoie les étrangers indésirables à la mer ou dans leurs pays dévastés par les guerres otaniennes, elle supprime soigneusement tout ce qui reste de social, de service public, de Droit du Travail, d'indépendance judiciaire, d'enseignement ou de Santé gratuits, et elle va aussi, bientôt, au nom de la modernité toujours, nous imposer les OGM et tous les bons produits chimiques que son industrie prépare délicatement à l'intention de nos organismes "cancérisés", et elle va également supprimer nos jardins potagers afin, délicatesse suprême, que nous puissions recourir à ses potions magiques soigneusement préparées à base de tous les édulcorants, addititifs ou colorants si attractifs; et puis, douceur suprême, elle a prévu de nous faire travailler le plus possible si on a encore un emploi, même le dimanche, même jusqu'à épuisement total, le plus tard possible donc, et pour les rescapés (voyez comme tout est bien conçu), voici l'euthanasie que nous fait miroiter l'un des chantres du NOM, le "socialiste" (puisqu'il nous le dit) Jacques Attali ! 


                                               



    Les amateurs d'Opéra se contenteront d'une chanteuse et d'un piano (le reste est trop coûteux, et ce qui est trop coûteux, comme les assistés parasites, les inutiles, les sdf, les malades, les vieux, les handicapés... sera éliminé, nettoyé, supprimé), les campagnes (si l'urbanisation galopante et assortie de ghettos en laisse encore) seront des déserts, le droit institué par les Elites primera sur le droit coutumier, et la culture imposée sera bien entendu celle qui nous viendra d'Outre-Atlantique, avec à la clef ses séries violentes ou stupides, ses shérifs, sa compétition, son individualisme, son adoration de l'Argent, des forts, des gagneurs, de la réussite, de la compétition,  et bien sûr l'alimentation Mac Do, pour tout dire le rêve américain, et j'en passe de meilleures, car il y aurait des pages à dire sur ce que nous réserve ce Nouvel Ordre Mondial si "démocratique" promis "de gré ou de force" par les Sarkozy ou les Berlusconi à la tête de ce qui restera des Etats...

    L'avenir idyllique du NOM nous tend les bras. Réjouissez-vous, bonnes gens, de gré ou de force ! On s'occupe de vous, plus exactement des futurs rescapés des pandémies, des crises, des guerres soigneusement conçues par nos bienfaiteurs !

    Et surtout, surtout, ne vous avisez pas de contester les potions magiques préparées par les bien nés ou les mieux pourvus ! Si vous voulez survivre encore un peu...

    Eva, admiratrice de l'imagination des concepteurs du NOM paradisiaque promis.... Supercontent
     


    *  Traité de Lisbonne: l'article 2 du protocole no 6 annexé à la CEDH:
     
    «Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions ...». »


     


    Sélection de liens (à venir)


    Croustillant: Besson accueilli
    sous les huées à Sciences Po


    Les étudiants adorent Besson !

    Eric Besson a le sens de l'humour. Hué par les étudiants de Sciences Po Paris, jeudi soir, lors d'une conférence sur la promotion de la diversité dans les entreprises, il a déclaré une fois reparti par la porte de derrière : «C'était sympa. Ça m'a permis de chanter la Marseillaise en arrivant ce qui ne m'était jamais arrivé dans cet amphi lorsque j'y étais étudiant.» Lire la suite l'article



    Attendu à 16 h30, le ministre est arrivé avec deux heures de retard. Pour l'accueillir, 150 étudiants irrités par le débat sur l'identité nationale et soucieux de le faire savoir. Et une banderole «Identité cassoulet».

    «Rien que les termes du débat m'énervent. Pourquoi ne pas parler de citoyenneté ? Qu'est ce que ça veut dire Identité nationale», lance une étudiante, en équilibre sur une marche d'escalier. «Le débat est complètement faussé, on mélange tout, immigration et identité», enchaîne une autre, les cheveux en bataille.

    «Ils ont verrouillé les entrées»

    Dans les couloirs, ce jeudi soir, 150 élèves protestent à coups de «Besson Démission» ou de «Régulariser les sans-papiers.» On entend aussi, toutes les 2-3 minutes, «Travail, famille, patrie, c'est pas ça notre identité.»

    «C'est ça qu'il appelle le débat ?», peste Andréa, 20 ans, la voix fatiguée d'avoir crié. Comme la plupart des élèves, elle vient de se faire refouler à l'entrée de l'amphi où se déroule la conférence. «C'est difficile d'avoir un débat quand on ne laisse pas les gens s'exprimer !», râle t-elle. «Ils ont verrouillé les entrées et on n'a même pas vu Eric Besson arriver. Il est passé par une porte de derrière, c'est courageux».

    Plus malin, Mohamed, 18 ans, a réussi à se faufiler. Il raconte: «Quand  Besson est rentré dans l'amphi, on a chanté la Marseillaise et on a déployé une banderole Besson Expulsion. Avant que le ministre prenne la parole, Jean-Paul Huchon (président socialiste du conseil régional... lire la suite de l'article sur Libération.fr



    La chute du Mur de Berlin


    La publicité du Figaro pour célébrer la chute du "rideau de fer", du Mur de Berlin.

    Le NOM, c'est mieux, ou c'est pire ?

    Le pire du stalinisme, sans tous les avantages sociaux,  et l'emploi garanti à vie !

     


    (sur la pub du Figaro, on peut aussi lire ceci :)

    "... Ils auraient voulu que cette nuit ne finisse jamais.

    Ce 9 novembre 1989, la bourde d'un apparatchik affolé avait déclenché la ruée, le Mur de la honte venait enfin de tomber.

    A minuit, les Vopos avaient reçu l'ordre d'ouvrir les grilles, la frontière qui depuis vingt-huit ans, coupait Berlin en deux pour préserver le paradis des prolétaires des menées subversives du grand capital étranger. Tout un peuple s'y était engouffré. (Oui, le grand capital... étranger ! GRAND, CAPITAL, ETRANGER : 3 sources de malheurs pour les peuples ! Eva)

    Dans la rue, on dansait, on chantait, on riait, on s'embrassait. Les Allemands de l'Ouest couvraient de fleurs le défilé des modestes Trabant est-allemandes. Les jeunes Berlinois escaladaient le Mur qui avait symbolisé la peur, la violence et la tyrannie pour y parader. C'était la nuit de la liberté. On annonçait déjà la fin de l'Histoire. L'entrée de l'humanité dans un monde fraternel et pacifié ..."  (Voyez dans mon article plus haut à quoi ressemble le monde fraternel et pacifié... Eva)






    Lisez aussi :


    Chute du Mur de Berlin : il n'y a pas de quoi se réjouir !

    http://r-sistons.over-blog.com/article-du-mur-de-berlin-au-mur-de-l-argent-le-vrai-communisme-mediamensonges-38715238.html

    http://www.legrandsoir.info/Par-quoi-remplacer-le-capitalisme.html

    Le Mur de Berlin – Encore un mythe de la Guerre Froide



                        Et  à propos de mur, qu'attend-on 
                        pour évoquer le mur d'Israël ????



                                                   
     


                                              Le Mur de Berlin ET le mur d'Israël
                   http://www.dailymotion.com/video/xb20f5_mur-de-berlin-y-mur-disrael_news .




    Violences faites aux femmes:
    http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/11/06/15709385.html




    VENDREDI 13 NOVEMBRE CONCERT VENEZUELIEN à la MAISON DE L'AMERIQUE LATINE


    SAMEDI 14 NOVEMBRE LA BOLIVIE dans la SEMAINE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE


    Montée de l’agressivité de Washington à l’égard du Venezuela, de la Bolivie, de l’Equateur
    Article d'Eric Toussaint

    http://cbparis.over-blog.com/




    Nicolas Sarkozy a reçu Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit après le score d'Europe-Ecologie aux européennes (Sipa)

    "Plus qu'une déception, une trahison"


    "On avait l'habitude, nous les écolos, qu'on nous tape dessus sur nos propositions, et aussi sur notre constat. Aujourd'hui le président a repris une partie du vocabulaire, mais il n'a pas mis les actes qui allaient en face, donc c'est plus qu'une déception, c'est un peu une trahison", a-t-elle jugé.
    Le bilan en général du président de la République n'est "pas positif du tout" pour "ceux qui en avaient le plus besoin, les personnes les plus fragiles", celles "au chômage", "de plus en plus d'ailleurs, en situation de précarité", a estimé la tête de liste en Ile-de-France des écologistes pour les régionales.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/environnement/20091106.OBS7076/duflot_decue_et_trahie_par_le_bilan_ecologique_de_sarko.html 

     

    Grippe: SOS aux Médias et aux peuples
    http://crodoff.canalblog.com/archives/2009/11/06/15703472.html 


    Un échec retentissant pour un journaliste

    Hommage à une journaliste prix courage
    et "échec" du journalisme


    Intervention d’Amira Hass à la réception de son Prix du Courage en Journalisme 2009 (*)



    Permettez-moi de commencer par une correction. Correction ô combien impolie, allez-vous penser à juste titre, mais de toute façon, nous, les Israéliens, nous sommes pardonnés pour bien pire qu’une impolitesse.

    Ce qui est si généreusement appelé aujourd’hui par la Fondation internationale des femmes dans les médias (IWMF) l’œuvre de ma vie doit être requalifié. Parce que c’est un Echec. Rien de plus qu’un échec. L’échec d’une vie.

    Pensez-y, c’est juste cette partie de ma vie qui pose question : après tout, c’est environ un tiers de ma vie, pas plus, que j’ai consacré au journalisme.

    Aussi, si cette période de ma « vie » vous donne l’impression que je vais bientôt prendre ma retraite - alors cette impression il faut la dissiper. Je n’envisage pas d’arrêter très vite ce que je fais.

    Qu’est-ce que je fais ? On me définit en général comme journaliste pour les questions palestiniennes. Mais en réalité, mes articles portent sur la société et la politique israéliennes, sur la Domination et ses ivresses. Mes sources ne sont pas des documents secrets ou des comptes rendus divulgués de réunions de personnalités de Pouvoir et au Pouvoir. Mes sources sont les chemins ouverts à tous par lesquels les opprimés sont dépossédés de leurs droits à l’égalité en tant qu’êtres humains.

    Il reste tant encore à apprendre sur Israël, sur ma société, et sur les décideurs israéliens qui inventent des restrictions comme interdire aux étudiants de Gaza de s’instruire dans une université palestinienne de Cisjordanie, à quelque 70 kilomètres de chez eux. Autre interdiction : interdire aux jeunes (de plus de 18 ans) d’aller voir leurs parents à Gaza, pour s’enquérir de leur santé. S’ils venaient à mourir, des responsables israéliens respectueux des ordres permettraient la visite. S’il s’agit de jeunes de moins de 18 ans, la visite serait autorisée. Mais, d’un autre côté, les parents au second degré ne sont pas autorisés à rendre visite à des frères et sœurs mourant ou en bonne santé à Gaza.

    C’est une question philosophique curieuse, pas seulement journalistique. Pensez-y : qu’y a-t-il de si dérangeant pour le système israélien, dans le fait de savoir si des pères ou des mères sont en bonne santé ? Qu’y a-t-il de si dérangeant dans le fait qu’un jeune choisisse et acquiert une meilleure instruction ? Et ce ne sont-là que deux parmi une longue, longue liste d’interdictions israéliennes.

    Et quand j’écris sur le territoire palestinien de Cisjordanie, qui est petit à petit détruit et morcelé, ce n’est pas seulement sur des gens qui ont perdu leurs biens familiaux et leurs moyens de substances ; ce n’est pas seulement sur des opportunités de plus en plus rares pour un peuple coupé de tout dans des enclaves surpeuplées. J’écris en réalité sur l’habileté des architectes israéliens. C’est une manière de faire savoir comment l’urbanisme israélien sur le terrain contredit les proclamations officielles, un phénomène qui caractérise les actes de tous les gouvernements israéliens, d’autrefois comme d’aujourd’hui. Bref, il y a tant de choses pour me tenir occupée pendant une autre vie, ou au moins pendant le reste de ma vie.

    Mais, comme je l’ai dit, la véritable correction est ailleurs. Ce n’est pas d’une réussite dont nous devrions parler, mais d’un échec.

    C’est l’échec de ne pas avoir amené l’opinion publique israélienne et internationale à utiliser et à accepter les termes et les mots justes - ceux qui reflètent la réalité. Et non pas le nouveau langage orwélien qui prospère depuis 1993 et qui a été adroitement imposé et propagé par ceux qui y ont intérêt.

    La terminologie du processus de paix, qui a dominé, brouille la perception des véritables processus en cours : un mélange particulier d’occupation militaire, de colonialisme, d’apartheid, d’autonomie palestinienne limitée dans des enclaves, et de démocratie pour les juifs.

    Ce n’est pas mon rôle en tant que journaliste de faire accepter par les juifs et mes compatriotes israéliens que ces processus sont immoraux et gravement imprudents. C’est mon rôle, par contre, d’exercer le droit à la liberté de la presse afin de donner les informations et de faire que les gens sachent. Mais, comme je ne l’ai que trop découvert, le droit de savoir ne signifie pas un devoir de savoir.

    Des milliers de mes articles et des millions et des millions de mes mots se sont envolés. Ils ne pouvaient rivaliser avec le langage officiel qui a été adopté volontiers par les médias de masse, et qui est utilisé afin de décrire de façon trompeuse la réalité. Un langage officiel qui encourage les gens à ne pas savoir.

    En effet, un échec retentissant pour un journaliste

    L’israélienne, Amira Hass reçoit le "Prix du Courage en Journalisme 2009"

    Quatre femmes journalistes, originaires du Belarus, du Cameroun, d’Iran et d’Israël, ont été récompensées cette semaine à New York, pour leur courage dans l’exercice de leur profession, face aux menaces de mort et d’emprisonnement, aux attaques et aux violentes intimidations exercées à leur encontre.

    La Fondation internationale des femmes dans les médias (IWMF) a remis le "Prix du Courage en Journalisme 2009" [...] à l’Israélienne Amira Hass, journaliste du quotidien Haaretz, qui décrypte l’actualité politique israélienne et palestinienne depuis 20 ans, basée à l’intérieur des « territoires palestiniens ». Amira Hass, née en 1956 à Jérusalem.

    Elle a étudié l’histoire à Jérusalem et à Tel-Aviv. Après avoir enseigné, elle a commencé à exercer la profession de journaliste en 1989 à la rédaction de Ha’aretz. Elle est une journaliste et auteur très connue pour ses colonnes dans le quotidien Ha’aretz. Elle vit en Judée Samarie après avoir habité à Gaza et elle rapporte les événements du conflit israélo-palestinien depuis ces territoires disputés. Elle a débuté sa carrière à Ha’aretz en 1989, et a commencé à informer depuis les territoires en 1991. En 2003, elle était la seule journaliste israélienne juive à vivre parmi les Palestiniens, à Gaza depuis 1993 et à Ramallah depuis 1997. Deux ouvrages ont été tirés ses expériences successives : l’essai Boire la mer à Gaza et Correspondante à Ramallah, une compilation de ses articles depuis la Judée Samarie, tous deux parus en France aux éditions La Fabrique.

    http://www.alterinfo.net/Un-echec-retentissant-pour-un-journaliste_a38916.html


    http://www.alterinfo.net/Tony-Blair-travaille-pour-la-CIA_a38928.html

    Attentats de Madrid : l’hypothèse atlantiste

    Bavures policières : la culture de l’impunité

    LES MÉDIAS OCCIDENTAUX et l’avilissement des Autres

    Tel-Aviv prépare une nouvelle guerre contre le Liban

    Israël et le refus pathologique de la paix

    LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CONCERNANT LES RAPPORTS FRANCE ISRAEL .

    Partager cet article
    Repost0
    6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 02:07
    UE-dictature-copie-1.jpg

    Alerte ! Traité de Lisbonne !
    Peine de mort pour les victimes !


    Tout est prêt pour exterminer toute contestation à l'avènement du Nouvel
    Ordre Mondial lors de l'effondrement économique et de l'attaque
    bactériologique A H1N1 qui feront paniquer les populations d'Europe !

    Lors de l'application de lois martiales dans bon nombre de pays (en France
    article 16 de la constitution donnant les pleins pouvoirs au président par
    exemple).


    Le traité de Lisbonne sera appliqué le 1er décembre 2009 et prendra le pas
    sur les constitutions nationales.


    Regardez cette vidéo sur notre europe démocratique :

    http:// www.dailymotion.com/video/xb14tg_traite-de-lisbonne-rappel-peine-de_news

    Et le texte officiel de la CEDH du traité de Lisbonne sur le site internet
    de l'Union Européenne :
    www.eur-lex.europa.eu/


    Je cite :

    « a) l'article 2, paragraphe 2, de la CEDH:

    «La mort n'est pas considérée comme infligée en violation de cet article
    dans les cas où elle résulterait d'un
    recours à la force rendu absolument nécessaire (...):

    b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l'évasion d'une
    personne régulièrement détenue;
    14.12.2007 FR Journal officiel de l'Union européenne C 303/17

    c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»


    b) l'article 2 du protocole no 6 annexé à la CEDH:

    «Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes
    commis en temps de guerre ou de
    danger imminent de guerre; une telle peine
    ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et
    conformément à ses dispositions ...». »


    Pour une arrestation régulière, on peut tuer un civil !


    Si des gens manifestent pour survivre, suite à une hyperinflation, des
    salariés d'une entreprise délocalisée, etc. l'armée peut les exterminer !


    La peine de mort est applicable au bon vouloir des Etats de l'UE en cas de
    GUERRE ou danger IMMINENT DE GUERRE !


    (..)
    Des théories eugéniques dignes du nazisme sont remises au goût du jour
    (stérilisation des populations, clonage humain reproductif, etc.).


    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=7761 (proposé par Sera) 


    UE-dictature-copie-1.jpg

    Alerte ! Traité de Lisbonne !
    Esclavage monétaire !


    L'article 123 du Traité de Lisbonne .. stipule que les états membres de la Communauté
    européenne n'ont plus le droit d'emprunter auprès de leur banque centrale,
    mais sont dans l'obligation d'emprunter auprès de banques privées, moyennant de très forts intérêts.
    Auparavant, les prêts accordés aux nations concernées n'étaient pas assujettis à l'intérêt, seul le montant net de l'emprunt était remboursé.

    Belle victoire du néolibéralisme que voilà. Vive l'opacité et  le "power élite", ils suffit de regarder qui sont à la tête de ces banques privées ! On prend les mêmes et on recommence...ou plutôt on continue.


    Mais cette obligation d'emprunter aux banques privées remonte
    même au 3 janvier 1973 quand Valéry Giscard-d'Estaing, alors ministre du
    budget de Pompidou a réformé le code monétaire et financier avec notamment
    son article L 141-3 :
    « Art. L. 141-3. - Il est interdit à la Banque de France d'autoriser des
    découverts ou d'accorder tout autre type de crédit au Trésor public ou à
    tout autre organisme ou entreprise publics. L'acquisition directe par la
    Banque de France de titres de leur dette est également interdite. »

    Consultable sur le site officiel de la Banque de France (qui existe toujours
    et reste une annexe de la BCE) :
    http:// www.banque-france.fr/fr/instit/telechar/histoire/cmf.pdf


    Cet article a été intégré pour les douze pays de l'Union Européenne dans le
    traité de Maastricht avec son article 104 :

    « Il est interdit à la BCE et aux banques centrales des États membres,
    ci-après dénommées "banques centrales nationales", d'accorder des découverts
    ou tout autre type de crédit aux institutions ou organes de la Communauté,
    aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux
    autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des
    États membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la BCE ou les
    banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également
    interdite. »

    Consultation de l'article 104 sur le site officiel de l'Union Européenne :

    http:// eur-lex.europa.eu/fr/treaties/dat/11992M/htm/11992M.html


    Et effectivement, cet article qui est responsable de la dette de 1400
    milliards d'euros de la France est maintenant repris dans l'article 123 du
    traité de Lisbonne qui entrera en vigueur le 1er décembre 2009
    :

    « Article 123 (ex-article 101 TCE)


    1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales
    des États membres, ciaprès
    dénommées «banques centrales nationales», d'accorder
    des découverts ou tout autre type de
    crédit aux institutions, organes ou organismes
    de l'Union, aux administrations centrales, aux autorités

    régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes
    ou entreprises publics des
    États membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque centrale
    européenne ou les banques
    centrales nationales, des instruments de leur dette est également
    interdite. »

    Consultez l'article 123 en page 53 du traité de Lisbonne disponible sur le
    site internet de l'Union Européenne :

    http:// eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2008:115:0...



    L'issue ? Une courbe exponentielle de la dette !
    200 millions d'euros par jour remboursés
    en intérêts à des banques privées !


    La dette c'est 84% du PIB en 2010 !



    Cette dette n'existe pas ! Cette dette permet les privatisations, licenciements, suppressions de postes, arrêt de chantiers ferroviaires, etc. !


    En gros, on vous pille ! Les impôts exploseront ! Tout sera saisi et ça sera  l'effondrement.


    Et tous les pays du monde ont ce même article dans leur fonctionnement.


    Par exemple : La banque d'Angleterre utilisée souvent par des intérêts privés? C'est ce que semble indiquer un article publié dans la "revue d'économie politique" (la version anglaise) en 1999

    Cet autre article propose-t'il des arguments pertinents ?  http:// www.solidariteetprogres.org/article352.html


    La domination de la société par les détenteurs du capital serait d'évidence impossible sans la complicité des banques centrales (leur "indépendance" vis à vis des institutions démocratiques facilitent ces dérives) des gouvernements issus d'instances élues  grace aux média largement dominés par la capital,et des partis politiques  qui dépendent aussi de ces media pour les élections de leurs candidats. C'est un système bien rodé ou tout le monde joue son role et qui dans son ensemble constitue cette "power elite"dont parlait si bien  Wright Mills.
    http:// www.thirdworldtraveler.com/Book_Excerpts/PowerElite.html

     

    (On pourrait alors faire un quizz, ou se situent les lieux les plus pervers de la finance?  Genève? Londres ? NewYork? Hong Kong etc ?  Ca permettrait de réorienter le tourisme (s)péculatif sexuel très à la mode vers ce graal de la perversité..).


    http://groups.google.be/group/fr.soc.politique/topics?start=30&sa=N

    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=7791 (article proposé par Sera)



    CrowdTarget.jpg



          Libéral fascisme 




                                                              ManifAvocats1.jpg


                                                                              FIN DE LA DÉMOCRATIE

    L'émergence du libéral-fascisme

    vide.gif

    (Extraits) Avec les lois Perben et les méthodes policières
    instituées par Nicolas Sarkozy, on assiste en France comme
    aux Etats-Unis à l'émergence d'un nouveau régime politique:
    le "libéral-fascisme"...

    Toujours plus de liberté pour les entreprises,
    toujours plus de répression pour les citoyens



    Les Etats-Unis et la France sont les deux pays occidentaux les plus avancés dans ce qui est la tendance politique émergente du 21è siècle: le libéral-fascisme, combinaison du néo-libéralisme et du fascisme.


    vide.gif

    PolicierRamboWallStreet.jpg
    vide.gif
    Policier américain en faction à New York
    vide.gif


    Le libéral-fascisme consiste à accorder toujours plus de liberté aux entreprises (base du libéralisme) et toujours moins de liberté aux citoyens (base du fascisme).

    Le libéral-fascisme revient à accorder l'impunité aux élites dirigeantes, et simultanément, à augmenter le contrôle et la répression envers les citoyens ordinaires, en leur appliquant le principe de la tolérance  zéro

    Ici l'article complet, voir aussi plus bas:

    http://www.syti.net/LiberalFascisme.html 
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=7789 (proposé par Sera)


    La Ligue des Droits de l'Homme dénonce
    une situation alarmante en France

                                                                                  http://www.syti.net/LiberalFascisme.html 

     
                        Vers une criminalisation 
                           du citoyen ordinaire


    Nous assistons actuellement à une dérive inquiétante du Droit pénal. Plusieurs nouvelles lois visent un même but: condamner le citoyen ordinaire à des peines d'emprisonnement, même lorsqu'il n'a commis aucun crime... 


    La criminalisation de la vie quotidienne


    Alors que le "monde d'en-haut" bénéficie d'une impunité sans limite pour ses crimes financiers, économiques, écologiques ou sociaux, le "monde d'en-bas" est soumis à un contrôle incessant et à une répression disproportionnée par rapport aux actes.



    Depuis 2 ans, des lois nouvelles sont apparues simultanément dans les pays occidentaux: leur but est que le citoyen ordinaire devienne condamnable à la prison pour des actes de la vie quotidienne.

    Prison pour les parents dont les enfants ne sont pas allés à l'école.

    Prison pour ceux qui n'ont pas acheté leur billet de train.

    Prison pour les exclus du système économique, mendiants ou squatters.

    Prison pour excès de vitesse. (Au début du mois de Décembre , un automobiliste a été condamné à 2 ans de prison ferme pour un simple excès de vitesse, sans avoir causé d'accident)

    Prison si l'un de vos proches qui vous accompagnait est mort à cause de votre erreur de conduite.

    Prison si l'un de vos amis a causé un accident de voiture après être parti ivre de chez vous.
    (en décembre 2003, un couple a été inculpé pour ce motif en France - voir les
    archives des "brèves nouvelles du monde" pour les détails)

    Prison si vous causez la mort d'un tiers dans un accident de la route. (10 ans de prison, soit davantage que certaines condamnations prononcées -ou réellement exécutées- dans des cas de violences préméditées, viols, actes de torture, ou assassinats)

    Causer la mort d'une personne d'une personne dans un accident routier est un drame, mais ce n'est pas un crime intentionnel et cela ne doit pas être puni comme tel. Vouloir éliminer tout risque d'accident est un but illusoire, car les risques d'accident existeront tant qu'il y aura des voitures. Une société doit être capable d'accepter une part de risque, car le risque est inhérent à la vie. Dès lors qu'on est vivant, on risque de mourir. Quand il n'y a plus de risque, c'est qu'on est mort. Et il en est de même pour une société.

    Une société qui a éliminé tout risque est une société morte.

     
    Dans l'ordre nouveau qui s'instaure actuellement sans susciter d'opposition réelle, le citoyen ordinaire du monde d'en-bas sera soumis à une oppression permanente, une
    surveillance électronique constante, et une peur omniprésente.

    Car qui sème la peur récolte la soumission.

     



    L'invention du concept de "dangerosité"

    TargetMan.gif
    Depuis une dizaine d'années, les médias ont introduit progressivement un mot et un concept qui n'existaient pas précédemment: la "dangerosité". Comme George Orwell l'avait prévu dans "1984", l'introduction de mots nouveaux ou la suppression de mots anciens dans le langage sont un puissant moyen de manipulation des esprits.

    Plutôt que de parler tout simplement de "danger", les médias ont donc inventé (ou plutôt "relayé") ce concept de "dangerosité". L'idée est que même si quelque chose ou quelqu'un n'est pas réellement et objectivement dangereux, il pourrait l'être potentiellement. L'appréciation du danger potentiel étant d'ordre subjectif, tout innocent devient potentiellement coupable.

     


    Une dérive inquiétante du Droit


    Une fois que les médias ont préparé le terrain et introduit ce nouveau concept, les gouvernements ont créé des nouvelles lois et des nouveaux délits basés sur des notions juridiques floues. On a ainsi créé des peines de prison pour la "mise en danger d'autrui". En vertu de cette loi, une personne peut être emprisonnée même si elle n'a causé aucun dommage réel à autrui.


    Grâce au prétexte du
    11 Septembre, une étape supplémentaire a été franchie aux Etats-Unis, avec le principe des "arrestations préventives". En matière de terrorisme, vous pouvez désormais être emprisonné pour une durée illimitée (sans jugement et sans limite de délai pour votre jugement), si on pense que vous "pourriez" commettre un acte de terrorisme. Par exemple, posséder des livres sur l'écologie peut faire supposer que vous "pourriez" commettre des actes de terrorisme écologique. La notion d'acte terroriste peut être ainsi étendue à des faits qui n'ont rien à voir avec le terrorisme.


    Cette dérive inquiétante du Droit consiste en la pénalisation des INTENTIONS et non des ACTES.


    Elle est absolument contraire à l'état de droit, à la démocratie, et aux droits de l'homme les plus élémentaires.

    La pénalisation des actes ou des intentions est exactement ce qui différentie la démocratie du fascisme.


    La pénalisation des intentions est l'outil juridique qui va permettre aux Maitres du Monde de passer à la prochaine étape de leur plan: emprisonner des personnes pour leurs opinions.
     

    © Syti.net, 2002


    http://www.syti.net/Criminalisation.html



    Eva : Un des mots les plus dangereux, aujourd'hui, est "modernité".  Synonyme de progrès ? Non, c'est tout le contraire. Ce mot signifie en réalité : Régression, destruction (de tous nos droits, de toutes nos libertés, de toutes nos protections sociales, des valeurs ancestrales comme la médecine naturelle...).



    Congo_leopold_II_cartoon.gif
    Léopold II de Belgique et son Congo, caricature, 1905
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Congo

    Eva: Je regarde en ce moment une vieille vidéo,
    relatant la vie de Patrice Lumumba. Aujourd'hui, on ne voit plus de films engagés comme celui-là à la télévision. Il s'agit seulement de nous abêtir. Ce film retrace la vie du héros CONGOLAIS, qui voulait son pays libre. Assassiné par les Belges, par les bons Occidentaux et les multinationales. Jamais l'Occident "libre", champion de la démocratie, ne tolère un pouvoir au service du peuple, tout simplement. Elle le supprime. Et le remplace par un dictateur effroyable, Mobutu.

    Aujourd'hui, le Congo souffre le martyre au profit... des multinationales occidentales. Tout simplement.



    Lumumba :
    chronique filmée d’une mort annoncée

    arton1214-41a35.jpg


    Le réalisateur haïtien Raoul Peck prend son bâton de pèlerin pour nous livrer une fresque efficace sur l’ascension et la chute inévitable de Patrice Lumumba, architecte de l’indépendance congolaise.


    Film témoignage

    L’indépendance du Congo est proclamée le 30 juin 1960. Patrice Lumumba devient Premier ministre. Il le restera deux mois, au terme desquels il sera arrêté, emprisonné et torturé et enfin abattu par un peloton d’exécution. Mais l’acharnement n’a pas de limite. " Même mort, je leur faisais encore peur " dit Lebouaney-Lumumba. Même mort, il faut en finir avec l’homme pour laisser la place au mythe. Le cadavre sera donc découpé et dissout dans de l’acide sulfurique. Cet assassinat, qui contribue à l’installation de la dictature de Mobutu, hante encore la nation belge.

    Le film, qui a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au dernier Festival de Cannes, a fait l’ouverture de la neuvième Quinzaine du cinéma francophone au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris, et doit être diffusé en Afrique. Quel que soit le continent, c’est un film témoignage et pédagogique qui tente de lutter contre la pire des plaies : l’oubli.

    http://www.afrik.com/article1214.html

    Voir aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrice_Lumumba



    Les leaders du libéral-fascisme

     

     

    Bush_ProfilBigFlag.jpg

    Le libéral-fascisme est actuellement
    au pouvoir aux Etats-Unis, avec
    George W. Bush
    et les "néo-conservateurs"
    ultra-nationalistes qui composent
    l'administration Bush. A la suite des
    attentats du 11 Septembre 2001,
    ils ont fait s'abattre une chape de plomb
    sur les médias et ont fait adopter
    l'
    US Patriot Act, un ensemble de lois
    répressives et totalement contraires
    aux Droits de l'homme, comme la
    possibilité de détenir une personne
    sans jugement et pour une durée
    illimitée.

     

    Sarkozy_facsiste.jpg

    En France, Nicolas Sarkozy, est presque
    en tous points aligné sur la politique de Bush
    et des néo-conservateurs américains:
    suppression des libertés au nom de la "sécurité",
    mépris des droits de l'homme, répression à
    outrance du moindre délit commis par
    le citoyen ordinaire, politique économique
    ultra-libérale, communautarisme,
    discrimination positive, et encouragement
    implicite de l'islamisme afin d'attiser ensuite
    la peur, la "matière première" indispensable
    du fascisme.

    Ce n'est pas un hasard si Nicolas Sarkozy
    est la 2è personnalité préférée des électeurs
    du Front National après Jean-Marie Le Pen
    (d'après un sondage réalisé en Septembre 2004).

    Bush et Sarkozy ont en commun l'adhésion au libéralisme économique, l'intolérance envers les opinons différentes de la leur, l'utilisation sans scrupules de la propagande et du populisme, et le mépris des libertés individuelles et des droits de l'homme. Ils partagent aussi la même stratégie centrale: instrumentaliser la peur pour justifier la réduction des libertés. Pour susciter la peur, les "libéral-fascistes" ont besoin de désigner un ennemi. Au besoin, ils apportent une aide occulte à cet ennemi. Et si cet ennemi n'existe pas encore, ils le créent de toutes pièces, ou ils en exagèrent les capacités de nuisance. Saddam Hussein ou Ben Laden pour les Etats-Unis, la délinquance et les auteurs d'infractions routières pour Sarkozy (en attendant mieux).
     


    Travail, Famille Patrie


    UMP_SacreSarkozy2_big.jpgLors de son discours d'investiture à la présidence de son parti le 28 novembre 2004, Nicolas Sarkozy s'est clairement positionné très à droite, annonçant son intention de bâtir un projet politique pour "la France du travail". Il a ainsi dénoncé "l'égalitarisme" et souhaité que "la France du travail" soit "au coeur de toutes les politiques".


    Sur un ton agressif et devant des militants fanatisés, ponctuant ses envolées de la formule "je veux", le nouveau président de l'UMP a affirmé sa volonté de faire "renaître" les "valeurs essentielles" du "respect", du "travail", et de la "patrie". Des mots qui ont été omniprésents dans son discours.

    Tout au long de son intervention, Nicolas Sarkozy a aussi martelé le mot "réussir". "Ce qu'il nous faut maintenant, c'est redonner à la France et aux Français le goût de réussir et de la réussite", a déclaré le nouveau président de l'UMP, pour qui le bonheur semble donc se limiter à la réussite matérielle, selon une vision très américaine du sens de la vie.



    Nicolas Sarkozy semble oublier que les valeurs de la République ne sont pas "Travail, Famille, Patrie", mais "Liberté, Egalité, Fraternité".
     


    "Arbeit macht frei"


    L'idée que "le travail libère l'individu" revient avec régularité dans les discours de Nicolas Sarkozy depuis 10 ans.

    Nicolas Sarkozy affirme régulièrement que "le travail rend libre", alors que le but de tous les humanistes est au contraire de libérer l'homme du travail.

    Chaque salarié sait aussi par expérience que le travail est une servitude dès lors que l'on ne perçoit en salaire qu'une infime partie du fruit de son travail. Le salarié ordinaire sait aussi que le travail est aliénant lorsqu'il rentre chez lui le soir vidé de toute énergie.


    "Le travail est une valeur d'émancipation"

    "Le travail ce n'est pas l'aliénation, le travail c'est l'émancipation"
    Nicolas Sarkozy sur France 2, Journal de 20h, 12.02.1998


    "Le travail libère l'individu. (...) Le travail est une valeur de libération."

    Nicolas Sarkozy sur France 2, Journal de 20h, 29.03.2005


    "Le travail, c'est la liberté."

    Discours d'investiture de Nicolas Sarkozy par l'UMP, 14 janvier 2007


    Pour ceux qui ont la mémoire courte, il faut rappeler que l'inscription à l'entrée des camps de concentration nazis était précisément "Arbeit macht frei" ("le travail rend libre").




    ArbeitDachau.jpg ArbeitTreblinka.jpg

     



    Ce slogan est d'autant plus cynique que les nazis utilisaient l'anéantissement par le travail pour avilir les prisonniers et briser leur esprit.


    "Arbeit macht frei" est une application du principe d'inversion systématique de la réalité mis au point par Goebbels, ministre de la propagande du IIIè Reich.

    La même technique de propagande est utilisée par George Bush lorsqu'il qualifie l'invasion de l'Irak de "libération de l'Irak".


    On retrouve encore ce principe d'inversion dans "1984" de George Orwell, où un régime totalitaire a pour slogan "la liberté, c'est l'esclavage".

    http://www.syti.net/LiberalFascisme.html


    Quand le libéralisme conduit au fascisme


    La liberté des entreprises consiste à pouvoir polluer et saccager l'environnement, à être dispensées du financement de la collectivité par le biais des allègements d'impôts et de charges sociales, et à pouvoir disposer de salariés corvéables à merci, licenciables facilement et payés le moins cher possible. La "liberté" des entreprises est donc susceptible de provoquer une révolte de la population. La réduction des libertés individuelles et l'augmentation de la répression contre les citoyens sont donc le complément indispensable du supplément de liberté accordé aux entreprises.


    Par ailleurs, les conditions économiques de plus en plus difficiles augmentent le nombre des chômeurs, des précaires, et des sans-abris. Quant à ceux qui travaillent encore, ils touchent souvent un salaire misérable, insuffisant pour subvenir à leurs besoins compte-tenu du coût du logement et des produits de base.

    Afin de prévenir les réactions violentes ou illégales des pauvres et des exclus, le libéralisme nécessite le renforcement de la répression et l'instauration d'un état policier.

    http://www.syti.net/LiberalFascisme.html


    nazi-meds-u-of-mn-ctr-for-holocaust-stud

    Le dernier communiqué de Conscience du peuple


    Les effets secondaires du vaccin H1N1 commencent à sortir et les autorités
    nient que le vaccin puisse être en cause.  Ils vont même jusqu'à dire que
    c'est la H1N1 qui tue, puisque le vaccin n'est pas effectif avant au moins
    10 jours, pour masquer les désastres du vaccin.  Je reçois à tous les
    jours des témoignages et des vidéos qui démontrent l'horrible et
    l'insoutenable drame de la vaccination!  Beaucoup de personnes qui ont
    reçu le vaccin dans les derniers jours ont de la fièvre et une fatigue
    extrême qui les empêchent de se rendre au travail.  Il y a quelques
    minutes, un ami me disait qu'une de ses connaissances a témoigné avoir les
    oreilles complètement bouchées depuis l'injection.

    J'aimerais vous inviter à me mettre en contact avec toutes personnes ayant
    des effets secondaires, mineurs ou majeurs, suite à la vaccination...

    En Ukraine, en ce moment, il y a une augmentation dramatique du nombre de
    personnes (250 000 - 500 000) atteintes par un virus qui ne serait pas la
    H1N1 "classique". Les autorités prétendent à la H1N1, mais d'autres
    instances croient en un tout autre virus. C'est assez hallucinant ce qui
    passe dans ce pays et pourtant, aucun mot dans nos médias. Serait-ce un
    test-laboratoire effectué sur cette population du globe?  Serait-ce les
    contres-coups du vaccin ou du Tamiflu? Certains prétendent à la peste,
    l'Ebola ou le typhus...

    http://www.foxnews.com/story/0,2933,571292,00.html?test=latestnews

    http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1610%3Aukraine-500000-now-affected-by-mystery-virus-or-swine-flu&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=en

    Voyez cette jeune cheerleader après la vaccination contre la H1N1, c'est
    tristement révoltant!  CE N'EST PAS UN HOAX.
    http://www.youtube.com/watch?v=mScGC7nFDxM
    http://www.foxnews.com/story/0,2933,565984,00.html

    Les morts et les effets secondaires se multiplient en Suède:
    http://www.thelocal.se/22846/20091024/

    Saviez-vous que le jeune garçon de 13 ans qui a semé la panique la semaine
    passée au Canada parce qu'il aurait été foudroyé par le virus H1N1, est
    mort d'une méningite?  C'est le Dr. Alain Poirier qui l'a déclaré dans les
    jours qui ont suivi dans une émission télé.  Étrange que les médias ne
    soient pas revenus rectifier la réelle cause de la mort...
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2009/10/30/001-grippe_vendredi.shtml

    Une femme est morte au Québec hier de la supposée H1N1.  Étrangement, elle
    n'avait qu'un trouble mineur d'asthme et surtout, elle a été vaccinée 2
    jours avant sa mort...  Elle est morte d'une infection du sang, incidence
    du virus H1N1 ou du vaccin H1N1 ?????????????????????????????

    Vous rendez-vous compte de la manipulation des autorités sanitaires pour
    nous inciter à la vaccination?  Ils vont même jusqu'à créer de "faux
    morts" de la H1N1, c'est pas malicieux !  Ils utilisent aussi la
    bonne vieille technique de marketing, laquelle consiste à créer la rareté.
    Ils prétendent que les vaccins manquent et donc, les gens se bousculent
    pour faire la file d'attente pendant des heures pour s'assurer une
    injection.  Le "Globe and Mail" a appris que des millions de doses du
    vaccin H1N1 dorment dans des entrepôts...
    http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/archives/2009/11/20091105-074206.html

    Écoutez bien celle-là, c'est la meilleure!

    Des employés d'un centre d'hébergement ont été victimes d'une erreur dans
    la préparation du vaccin: celui-ci contenait 2 X l'adjuvant!  Deux fois
    plus de squalène que la dose admise.  Et le comble, c'est que ces employés
    seront revaccinés avec le mélange adéquat!
    http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2009/11/20091104-192733.html

    Concernant l'état d'urgence sanitaire décrété aux USA, certaines rumeurs
    prétendent que des mesures militaires pourraient prendre place sur le
    territoire très prochainement.  À cet effet, le vidéo d'une femme qui nous
    alerte, avec 2 précédents youtube, que les frontières seront fermées d'ici
    le début janvier et qu'elles seront gérées par des soldats de l'armée.
    Évidemment, pour empêcher le virus de passer les frontières!
    http://www.youtube.com/watch?v=skB6KLIYg4A&feature=player_embedded

    Dans cette optique, on pourrait fabuler un lien avec la pratique militaire
    de la réserve de l'armée canadienne à l'aéroport de Mirabel ces derniers
    jours...
    http://www.newswire.ca/en/releases/archive/October2009/22/c9537.html


    Si vos enfants tombent malades et que votre inquiétude vous mène à l'hôpital, de grâce, ne laissez jamais votre enfant seul.  Exigez de l'accompagner dans toutes les étapes et exigez votre consentement sur les traitements qu'ils feront subir à votre enfant.


    Certaines écoles du Québec recevront le vaccin dès la semaine prochaine.
    Un formulaire de consentement sera demandé aux parents.  Vérifiez auprès
    de votre direction d'école et spécifiez à l'enseignant que votre enfant ne
    doit pas recevoir de vaccin si tel est votre choix.

    Soyons sur nos gardes, mais ne cédons pas à la panique programmée !

    http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1625%3Aevidence-of-holding-back-vaccine-to-create-panic&catid=1%3Alatest-news&Itemid=64&lang=en

    Isabelle
    webmaster@consciencedupeuple.com



    grande-1688849-2279866.jpg?ibox

    Le négociateur en chef Palestinien, Saeb Erekat, a averti que l'expansion continue des colonies Israéliennes pourrait forcer l'Autorité Palestinienne à abandonner la solution à deux Etats.  
     
     « Les gouvernements Israéliens successifs ont détruit toute possibilité d'arriver à une solution à deux Etats, » a déclaré Mercredi Erekat, remarquant que l’Autorité Palestinienne doit commencer à rechercher d’« autres options ».  
     
     « Un Etat Palestinien sans Jérusalem (Al-Quds) comme capitale n’aurait aucun sens. Les Palestiniens n'ont pas exclu les autres options, y compris l'option d'une solution à un seul Etat, » a-t-il dit aux journalistes à Ramallah.   
      

    Nous parlons de la reprise des négociations là ou on les a laissées la dernière fois, » a dit Erekat. « D'autre part, Israël parle de renégocier les dernières avancées. Les Américains, pour leur part, parlent de relancer les négociations portant sur les dernières avancées. »

    L'alternative laissée aux Palestiniens est « de refocaliser leur attention sur la solution à un seul Etat où musulmans, chrétiens et juifs pourront cohabiter de façon égale », a déclaré Erekat.

    http://www.alterinfo.net/Les-Palestiniens-pourraient-abandonner-la-solution-a-2-Etats_a38887.html

    http://www.alterinfo.net/notes/Varsovie-veut-des-troupes-americaines-en-Europe-centrale-ministre_b1687568.html 

    http://www.alterinfo.net/Une-guerre-contre-nous-tous_a38679.html



            Les calmants pour échapper à l'enfermement et la violence à GazaLes calmants pour échapper à l'enfermement et la violence à GazaLes calmants pour échapper à l'enfermement et la violence à Gaza

                Où sont les intellectuels juifs ?


    Extraits. Les crimes commis par les forces israéliennes d'occupation, la terreur contre des civils palestiniens désarmés qui est le fait de colons armés sont devenus une honte pour l'humanité qui ne devrait pas être tolérée. Les actes commis par ces colons et ceux qui les soutiennent au sein du gouvernement israélien et parmi les donateurs appartenant aux groupes de pression occidentaux replonge le monde dans la loi de la jungle. Eu égard à l’impuissance honteuse de l'Organisation des Nations Unies et au discours réitéré du président Obama envers son engagement pour la «sécurité d'Israël » lors du 14ème anniversaire de l'assassinat de Yitzhak Rabin par un colon juif - alors qu'il aurait dû exprimer un engagement égal vis-à-vis de la sécurité des Palestiniens -, il incombe au peuple libre du monde et à ses intellectuels, y compris aux intellectuels juifs, d'élever la voix contre les criminels de guerre israéliens afin que ces juifs ne soient pas éternellement honteux d’avoir commis des crimes de guerre et des génocides. Ils ne devraient pas garder le silence sur les crimes et ne devraient pas être satisfaits des recommandations faites aux criminels israéliens de ne pas voyager. Ces derniers devraient être déférés devant la justice de la même manière que le monde a conduit devant la justice d'autres criminels responsables de crimes et d’occupation avant eux.

    Les intellectuels juifs en particulier, devraient se demander pourquoi leur gouvernement devrait être bâti sur les ruines des vies et de la liberté d'un autre peuple; pourquoi leur gouvernement devrait commettre des meurtres d’enfants, des massacres, des démolitions de maisons et des assassinats et tenter ensuite de justifier ces crimes et blâmer tous ceux qui veulent leur faire rendre des comptes pour cela. Pourquoi n’y a-t-il pas d’intellectuels juifs qui affrontent ce dilemme moral historique au sein de l’entité sioniste ?

    http://www.alterinfo.net/Retour-au-Moyen-Age_a38882.html


    Le droit est le fondement de la paix, de la justice et de l’humanité

    Le cancer, une pandémie ?

    «Nous avons beaucoup à apprendre des pays du Sud.»

    Une agriculture à l’abri des crises pour lutter contre la faim et la pauvreté

    Hamas, ne permets pas qu’une mascarade d’élections ait lieu

    Le secrétaire général des Nations-Unis sous la pression internationale dans le rapport des crimes de guerre du régime israélien

    A qui étaient destinées les armes saisies par Israël ?

    Les calmants pour échapper à l'enfermement et la violence à Gaza
    "La population de Gaza est toujours en train d'attendre la prochaine guerre avec Israël, ce qui la maintient dans un état de stress et de tension permanente, qui s'ajoute au chômage et à la misère", explique Samir Zaqout, un psychiatre



    180px-Berlinermauer.jpg180px-Berlinermauer.jpg180px-Berlinermauer.jpg


    Chute du Mur de Berlin:  
    Conséquences désastreuses 
    Pour tous ceux qui ne réussissent pas à échapper au déferlement idéologique anti-communiste qui prévaut depuis quelques semaines à l’occasion des 20 ans de la « chute du Mur de Berlin », il faut rappeler que l’effondrement des régimes communistes en URSS et en Europe de l’Est a eu de multiples conséquences désastreuses, pour ces pays et pour le monde entier. Il faut être bien aveugle pour se réjouir de la fin de cette expérience à nulle autre pareille dans le monde : il n'est que voir où le capitalisme triomphant mène la planète !...

    Lire la suite sur le blog de mes camarades de « Réveil Communiste »


    http://eldiablo.over-blog.org/article-chute-du-mur-de-berlin-il-n-y-a-pas-de-quoi-se-rejouir--38851145-comments.html#c


    Partager cet article
    Repost0

    R-Sistons

    • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
    • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
    • Contact

    Recherche

    Archives

    Pages