23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 01:30
Nanotechnologies : tous cobayes de la nano-bouffe ?

Par Agnès Rousseaux (14 janvier 2010)


Après les OGM, les nanotechnologies s’invitent dans notre assiette : les nano-aliments, traités avec des nano-pesticides et contenus dans des nano-emballages, se multiplient. A la clé : de faramineux profits financiers pour les industriels et des risques environnementaux et sanitaires aujourd’hui impossibles à évaluer. Le tout dans une totale - et incroyable - absence de règles et de contrôles.


arton838.jpg


Des aliments intelligents qui s’adaptent aux goûts du consommateur, des vêtements qui repoussent l’eau, des matériaux qui s’auto-réparent, de la « poussière intelligente » qui enregistre discrètement les conversations... Bienvenue dans le nano-monde ! Un univers où la science bricole des particules invisibles au microscope et empile des atomes à l’échelle du nanomètre, c’est-à-dire un milliardième de mètre [1]. Les nanotechnologies seront à la base d’une troisième révolution industrielle au cours du 21e siècle, nous promet-on.


Une révolution qui passe aussi par nos assiettes. Car ces nanoparticules sont déjà présentes dans les aliments industriels, les pesticides agricoles, les emballages alimentaires, les récipients de stockage... sans contrôle ni étiquetage. Des particules qui, du fait de leur minuscule taille, traversent les barrières biologiques et peuvent circuler dans tout l’organisme : la peau, les tissus, le cerveau... Alors, prêts pour une nourriture « atomiquement modifiée », aux effets encore inconnus ?


Au moins 106 nano-aliments déjà commercialisés


Difficile de recenser les nano-aliments existants. Les fabricants ont bien compris que les incertitudes qui entourent aujourd’hui les nano-particules peuvent effrayer les consommateurs. Ils ne communiquent pas clairement sur leur utilisation. Selon l’ONG les Amis de la Terre, c’est toute la chaîne alimentaire qui est aujourd’hui « contaminée ». Son rapport intitulé « 
Du Laboratoire à nos assiettes : les nanotechnologies dans l’alimentation et l’agriculture  » dresse la liste de 106 produits alimentaires, du jus de fruit « fortifié » aux compléments alimentaires vitaminés en passant par un « nano-thé ».


L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) dénombre tous secteurs confondus 2 000 nanoparticules manufacturées déjà commercialisées, et plus de 600 produits de consommation concernés. Si ces chiffres sont difficilement vérifiables du fait de l’absence de traçabilité, des estimations situent le marché des nano-aliments à plus de 5 milliards de dollars en 2005, avec des prévisions de 20 milliards de dollars pour 2010. Le groupe de consultants 
Helmut Kaiser prévoit que le recours aux nanotechnologies concernera, d’ici 2015, 40% des aliments industriels.


« Une technologie de confort pour les pays riches »


Du silicate d’aluminium pour empêcher l’agglutination des aliments en poudre, du ketchup épaissi avec du dioxyde de silicium, des vinaigrettes blanchies au dioxyde de titane... Les nano-aliments nous apporteraient, selon leurs partisans, des avancées culinaires majeures : du chocolat ou des glaces sans lipides et sans sucre, qui conservent le même goût que l’original, une huile (Shemen Industries) qui inhibe l’entrée du cholestérol dans le sang, un substitut alimentaire (Nanotrim de Nanonutra) qui brûle les graisses. Ou la possibilité de modifier le goût d’un aliment selon nos désirs. Des industriels comme Nestlé cherchent à concevoir les « nano-aliments du futur ».


Le géant agroalimentaire Kraft Foods (Etats-Unis) fait partie de ces pionniers. En 2000, il a financé un consortium de 15 universités et laboratoires de recherche, Nanotek, pour concevoir de la nourriture « intelligente » et personnalisée, tels des aliments qui contiennent des centaines de nano-capsules, remplies de saveurs, de nutriments, de couleurs différentes. Un four à micro-ondes pourrait déclencher, selon la fréquence des ondes, telle ou telle capsule, selon les désirs du consommateur. Une nourriture interactive en quelque sorte, qui peut même se transformer elle-même si une personne est allergique à un composant, ou libérer une dose de supplément nutritif si elle détecte des carences. Kraft Foods, le concepteur de ce projet, est propriétaire des marques de chocolat Milka, Côte d’Or, Toblerone, Suchard, et de café Carte Noir, Grand’Mère, Jacques Vabre ou Maxell. Imaginez demain votre café de couleur rose et au goût banane qui vous délivre votre dose quotidienne de vitamines C... Ou du chocolat qui libère des arômes de carotte tout en soignant votre gueule de bois. Formidable, non ?


Des nanos au goût d’OGM


creativite0021-597d6.jpg Pourquoi ce déploiement de technologies ? « Sur le plan alimentaire, on ne comprend pas à quoi ça sert, explique Rose Frayssinet, de l’ONG Les amis de la Terre. « C’est comme les usages dans le textile : à quoi servent des chaussettes « sans odeur » avec du nano-argent ? Les nano-particules vont partir dans l’eau au bout de quatre lavages, et vont aller bouffer les microbes jusque dans les stations d’épuration. Au vu de ce que ça coûte, quelle est l’utilité sociale de tout ça ? Ce sont des technologies pour le confort des plus riches ».


Certains voient les nano-aliments comme une « aubaine » pour les paysans du Sud. Leur credo ? Des nanos qui augmenteraient la productivité agricole et permettraient de lutter contre la faim. Une promesse qui rappelle celles des lobbys biotechnologiques et leurs OGM. La comparaison ne s’arrête pas là : risques sanitaires et environnementaux, privatisation du vivant ou de combinaisons d’atomes par des brevets industriels, mise sur le marché de produits dont l’innocuité n’est pas prouvée... Des nanocides (pesticides utilisant les nano-technologies) intelligents qui nécessiteraient un dosage moins important que les pesticides actuels, et ne causeraient aucun mal aux insectes ? Le fait que ce soit des firmes comme Monsanto, Bayer ou Syngenta qui les développent ne peut qu’inviter à rester très prudent sur le sujet...


Vers un nouveau scandale sanitaire ?


« Dans le cas des OGM, nous avons obligé Monsanto à rendre publiques des études partielles de toxicité dissimulées au public. Des études semblables n’existent pas sur la nocivité des nanoparticules, souligne la Fondation Sciences citoyennes. Et les lanceurs d’alerte sont actuellement dissuadés par tous les moyens (poursuites en justice...) de briser la propagande officielle ». Pour Rose Frayssinet, nous sommes face à un risque encore plus grand que les OGM. « Les OGM, c’est un secteur, alors que les nanotechnologies concernent tous les secteurs. Les risques sont d’autant plus difficiles à analyser. On ne peut pas avoir une vision globale des implications ».


arton6168-f3305-5b1ce.jpg Difficile en effet de contrôler le comportement de nano-particules. Elles ne répondent pas aux lois de la physique classique, mais à celles de la mécanique quantique. Construire des particules, atome par atome, manipuler la matière au niveau des molécules, c’est entrer dans un monde d’incertitude radicale. Les propriétés des particules, comme leur toxicité ou leur persistance biologique, varient selon leur taille. De fait, les connaissances actuelles sur les effets toxiques des nano-particules manufacturées sont très limitées.


« Les données disponibles indiquent que certaines nanoparticules insolubles peuvent franchir les différentes barrières de protection, se distribuer dans le corps et s’accumuler dans plusieurs organes, essentiellement à partir d’une exposition respiratoire ou digestive », prévient une
étude de l’Afsset, en 2006. Les nano-particules se diffusent dans les alvéoles pulmonaires, le sang, la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau, ou le placenta. Fin 2008, un nouveau rapport de l’Agence juge que la nano-toxicologie fournit « des résultats encore peu nombreux, disparates et parfois contradictoires » et qu’il « n’est cependant pas possible d’exclure à cette date l’existence d’effets néfastes pour l’homme et l’environnement ». Quant à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), après avoir rappelé que des études extérieures montrent de possibles altérations de l’ADN par les nano-particules [2], elle confesse « l’impossibilité d’évaluer l’exposition du consommateur et les risques sanitaires liés à l’ingestion de nanoparticules. » Très rassurant...


Nano-particules : l’amiante du 21ème siècle ?


Une
étude britannique démontre l’existence d’un effet indirect des nanoparticules qui endommageraient « à distance » l’ADN [3]. Marie-Claude Jaurand, directeur de recherche à l’INSERM, pointe du doigt les nano-tubes de carbone, matériau ultra-résistant utilisé dans l’industrie, pour leurs effets « similaires à ceux de l’amiante », concernant la production de lésions de l’ADN et la formation d’aberrations chromosomiques. Face à ces risques, que font les instances compétentes ? Pas grand chose. Les instruments règlementaires sont inadaptés. Ministères et agences sanitaires sont complètement dépassés (les documents les plus récents publiés sur le site du ministère de la Santé datent de 2007). L’évaluation des risques doit être totalement repensée.


Les systèmes d’autorisation de mise sur le marché reposent sur la composition chimique des produits. Pour les nanoparticules, cela ne suffit pas, car les effets dépendent aussi de l’organisation spatiale des éléments atomiques et de leur taille. Un élément non toxique peut le devenir à l’échelon nanométrique. « Le dioxyde de titane et les dioxydes d’argent n’ont pas les mêmes propriétés au niveau nanométrique et au niveau macroscopique, explique Rose Frayssinet. Ils n’ont pas les mêmes propriétés selon qu’ils mesurent 20 nano ou 60 nano. Pour étudier les risques, il faudrait donc mener des études pour toutes les échelles ». Mais cela coûte cher. Et les outils manquent. « D’après les textes européens, dès qu’on modifie un aliment, une étude d’innocuité est obligatoire. Mais personne ne sait le faire. Il y a encore un an, il n’y avait aucun filtre vraiment sûr pour récupérer les nano-particules. Sans compter que les délais d’études étant très longs, les résultats arriveront après la mise sur le marché. On demande aux fabricants de travailler dans des salles blanches, avec des scaphandres. Et juste derrière, on met les produits sur le marché. C’est aberrant ! ».

nano2-fb194.jpg
Concernant la production et la mise sur le marché, les industriels se réfèrent à la directive européenne REACH. Celle-ci est pourtant insuffisante. Seules les substances chimiques produites en quantité supérieure à une tonne par an y sont soumises. Vu la taille des nano-particules, cette quantité de production n’est pas toujours atteinte. Et pour le moment, aucune obligation d’étiquetage n’existe, même si le Parlement européen commence à se saisir de cette
question.


L’État finance sans s’inquiéter des conséquences


« No data no market » (pas de données, pas de marché). Telle est la position défendue par de nombreuses associations écologistes, qui espèrent être rejointes par les syndicats de salariés. Elles demandent un moratoire sur les nano-produits. Et des procédures d’évaluation des risques adaptées. Les ONG souhaitent aussi débattre de l’utilité sociale des nanotechnologies, en particulier dans le secteur alimentaire.


Le gouvernement français a lancé en 2009 le plan
Nano-Innov, qui vise à placer la France parmi les pays les plus en pointe sur les nanosciences, en encourageant la recherche fondamentale à travailler « avec les entreprises pour mettre au point des technologies, déposer des brevets, créer des produits  ». 70 millions d’euros ont été consacrés l’an dernier à ce projet. En parallèle, aucun fonds n’est dédié aux études toxicologiques et aux impacts sanitaires et environnementaux.

Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, a souligné à l’occasion du lancement de ce plan l’excellence de la recherche nationale sur les nanotechnologies (5ème rang mondial [4]) mais se désole que seulement 290 brevets aient été déposés en 2005, ce qui représente moins de 2% des brevets mondiaux. Car le secteur peut rapporter gros. La National Science Foundation (NSF) américaine évalue le marché des nanotechnologies à mille milliards de dollars en 2015. Selon la Fondation Sciences citoyennes, les investissements en recherche et développement ont été quasiment multipliés par dix entre 1997 et 2003 (3,5 milliards d’euros), avec une prévision de croissance de 40 % par an. « Les chercheurs nous disent souvent : il suffit qu’on parle de ’nanotechnologies’ dans nos projets pour avoir de l’argent pour mener des recherches », commente Rose Frayssinet.


Les multinationales de la pharmacie et de l’agrochimie sont sur les rangs pour fabriquer davantage de nano-aliments. A l’opposé de systèmes alimentaires organisés localement et écologiquement soutenables, se prépare une nouvelle révolution alimentaire, basée sur l’accaparement par quelques firmes privées des éléments constitutifs de la matière et de notre alimentation. Après la malbouffe, nous voici transformés en cobayes de la nano-bouffe, avec le silence complice de l’État.

Agnès Rousseaux


Publicité de la chaîne de supermarché PriceChopper pour les nanotechnologies sur des boîtes de céréales


boite_cereal7c7a-ec767-9d46b.jpg


Publicité pour le revêtement antibactérien « Silver Nano » à l’intérieur des réfrigérateurs SAMSUNG


Refrigerator_RT49MASM_features2-9bd10.jp

Notes

[1] Taille de l’atome : 1 dixième de nanomètre, ADN : 10 nanomètres, protéines : 20 nanomètres.

[2] « Certaines nanoparticules peuvent traverser et/ou altérer les membranes plasmiques, nucléaires et mitochondriales, induire une peroxydation lipidique et la génération d’espèces réactives de l’oxygène elle-même à l’origine d’un stress oxydatif pouvant altérer des protéines et l’ADN ( Hong 200657 ; Xia 200658 ; Beck-Speier 200559 ; Lewinski et al. 200860 ; Stone 200761 ; Hussain et al., 200562) ». Source : Nanotechnologies et nanoparticules dans l’alimentation humaine et animale - AFSSA

[3] « Nanoparticles can cause DNA damage across a cellular barrier » Gevdeep Bhabra et al., Nature Nanotechnology (en ligne le 5 novembre 2009)

[4] avec 3 526 publications en 2006, soit 5,6% des publications mondiales



En savoir plus
Inventaire des produits alimentaires utilisant des nanotechnologies :

- Le rapport des Amis de la Terre (en anglais), Du Laboratoire à nos assiettes : les nanotechnologies dans l’alimentation et l’agriculture / La traduction partielle du rapport en français est disponible sur cette page.

- Nanotechproject (base de données en anglais)

- Base de données des acteurs des nanomatériaux en France (dont secteur alimentaire), mis en place par le CNRS et le Commissariat à l’énergie atomique mais pas actualisé depuis 2005...

http://www.bastamag.net/spip.php?page=forum&id_article=838


Faucher des OGM de Monsanto est un crime,
empoisonner des millions de personnes n’en est pas un


Par Sophie Chapelle
(23 juillet 2009)

Des victimes de l’agent Orange, cet herbicide très toxique utilisé pendant la guerre du Vietnam, ont été déboutées par la Cour suprême des Etats Unis. En France, des faucheurs volontaires sont condamnés à payer 73 000 euros à la firme agro-chimique Monsanto. Deux poids, deux mesures... Entre les luttes des faucheurs volontaires et celles des populations civiles vietnamiennes, Monsanto reste le dénominateur commun. Et continue de sévir impunément.



arton622-a2a70.jpg 


Citer le nom de l’entreprise Monsanto fait inévitablement penser aux OGM, en particulier au maïs transgénique Mon810 qui a défrayé la chronique. On pense aussi à la production de l’herbicide Roundup qui fut longtemps présenté par la firme comme « sans risque pour l’homme, les animaux et leur environnement  »... avant que Monsanto soit condamné en 1996 par le Bureau de la répression des fraudes de l’Etat de New York pour publicité mensongère. Mais on oublie trop souvent que Monsanto a participé à la création de l’agent Orange, un défoliant chimique ultra puissant.


Monsanto invente l’agent Orange


C’est au début des années 1940 que des chercheurs isolent l’hormone qui contrôle la croissance des plantes et en reproduisent la molécule de manière synthétique. Or, la synthèse de cette hormone artificielle libère des produits toxiques dérivés dont la dioxine TCDD. Cette dioxine est un véritable poison. Les personnes qui y sont exposées peuvent développer différents types de cancers et leucémies, jusqu’à de dramatiques malformations chez les enfants. Cela n’empêchera pas Monsanto d’utiliser cette découverte en vue de créer son désherbant, l’agent Orange.


Ce dernier est utilisé par l’armée américaine de 1961 à 1971 pour détruire à grande échelle la jungle vietnamienne durant la guerre, afin de faciliter la progression de ses troupes et de débusquer les combattants vietnamiens. Durant cette période, 80 millions de litres de défoliant sont déversés sur 3.3 millions d’hectares de forêts et de terres. Plus de 300 villages seront contaminés.


Les victimes de l’Agent Orange déboutées...


Plus de 40 ans après cet épandage massif qui affectent encore aujourd’hui les populations civiles vetnamiennes et des milliers de vétérans américains de la guerre du Vietnam, les crimes de Monsanto restent impunis. Le 2 mars 2009, les juges de la Cour suprême des Etats Unis ont débouté les plaignants qui avaient lancé deux actions en justice contre les principales firmes américaines productrice de l’Agent orange : Monsanto, Dow Chemical et quelques autres sociétés.


... Et des faucheurs volontaires condamnés


Pendant ce temps là à Greneville en Beauce (Loiret), le fauchage en 2004 et 2005 de parcelles de maïs génétiquement modifiées conduit 49 faucheurs à payer 73 000 euros de dommages et intérêts au profit de... Monsanto ! Une marche citoyenne était organisée le 20 juin 2009 entre Greneville en Beauce et Toury (Eure et Loir), pour remettre symboliquement le deuxième versement des dommages et intérêts à Monsanto. Et demander à la firme de reverser cette somme aux victimes de l’agent Orange. Reportage.

Vidéo sur le site

Étonnantes équations où le fauchage de quelques épis de maïs conduit Monsanto à réclamer 600 000 euros et où les familles des victimes de l’Agent Orange - entre 2 et 5 millions de victimes selon les estimations, en grande majorité des Vietnamiens - n’ont à ce jour bénéficié d’aucun dédommagement.

Sophie Chapelle

http://www.bastamag.net/spip.php?article622 

Lire aussi :

 

Agriculture et alimentation
Capitalisme
Santé
Sciences
Nanotechnologies


download?mid=1%5f13219462%5fAOCxktkAAFN7


La dégradation continue des conditions de travail et de vie de l'immense majorité du peuple de France va continuer d'entraîner des mobilisations et des luttes. D'ores et déjà sont annoncés :

- le 26 Janvier, grève nationale des infirmières et des personnels de soin contre les ordres professionnels,
- le 30 janvier, manifestation nationale pour l'éducation à Paris,
- le 3 février, journée nationale de grève à la SNCF,
- le 4 février, journée pour la défense de l'emploi industriel dans le Nord,

L'enjeu majeur est de faire converger toutes ces mobilisations contre le pouvoir du grand capital qui a décidé d'effacer les acquis du peuple arrachés par ses luttes, et en particulier ceux nés de la Résistance et du CNR (retraites, sécu, Fonction publique...).

Sur le Site de FSC :

- PETITION : menace sur le droit syndical dans l'Education Nationale
- FSU : pour ou contre l'adhésion à la CES ?
- Préparation congrès FSU : la révolution culturelle annoncée par Sarkozy aux fonctionnaires depuis... septembre  2007 !
- En Grèce aussi, la lutte de classe
- Indépendance des chercheurs : Formation des enseignants et Processus de Bologne
- PHILIPS contre les DELEGUES CGT : PHILIPS perd son appel à ROUEN

Internet,
commentaire reçu :

Merci pour les articles concernant l'avenir d'Internet. Très inquiétant.
Par contre, il existe une solution : le réseau Freenet qui est un réseau totalement anonyme et crypté, idéal pour échapper à la censure. Voici l'article Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Freenet
J'ai eu l'occasion de le tester : ça marche bien quoique un peu lent et peu fourni. L'installation du logiciel d'accès ne pose pas de problème particulier : il suffit de bien lire la documentation et de bien suivre les indications à l'écran. Amitiés, Yann



A lire absolument :


Sur mon blog désinformation,

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-conflit-israelo-palestinien-les-regles-du-bon-journaliste-aux-ordres--43525151.html

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-votre-programme-tele-comme-si-vous-y-etiez-sauve-qui-peut--43525362.html


Euope-1-Laplote.jpgLe talent de Laplote




Sur mon blog r-sistons.actu,
La "Pax Americana", armée et sanglante
Liste des interventions US avant 1990
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/7610816/la-pax-americana-armee-et-sanglante



Sur mon blog sos-crise :

liste complète



Sélection de liens :
liste complète  


la_france_vend_ses_vaccins_copie.jpg?w=3

 


l’OMS reconnaît ne pas avoir prévu que la vaccination serait boudée ! VICTOIRE .

Incroyable: la BCE prévoit un scénario de rupture avec l’euro

Trop bon, un gars courageux s’est jeté dans l’arène télévisée en disant que le vaccin H1N1 est un poison !!!!

La veille du tremblement de terre à Haïti, l’armée US simulait le déploiement des forces armée dans l’ile suite à un ouragan….

ACTA : le traité secret qui pourrait changer la face d’internet

 

L'humanisme du XXIe siècle



Sans doute les historiens de la première décennie du troisième millénaire diront-ils,

-  primo, que l'heure de l'effondrement d'un empire fondé sur la manne d'une monnaie fictive approchait à grands pas, parce que le gouffre devenait abyssal entre les ressources de la nation et le coût fabuleux tant de la navigation d'une gigantesque flotte de guerre sur toutes les mers du globe que de l'entretien à fonds perdus de mille deux cents garnisons implantées sur les cinq continents;

-  secundo, que la crise économique s'est aggravée en 2010, parce qu'il devenait évident qu'elle mettait en question la validité des fondements mêmes du capitalisme, et cela bien plus gravement que du temps où le rêve communiste avait un instant paru crédible à l'armée des semi intellectuels évangélisés par l'utopie ;

- tertio, que la ruine du Nouveau Monde a été prodigieusement accélérée par Israël, qui avait ridiculisé le géant aux yeux du monde arabe, de la Chine, de la Russie, de l'Amérique du Sud et même du Japon en raison de son refus catégorique de mettre un terme provisoire à ses conquêtes territoriales ;

 - quarto, qu'il était aussi impossible de rendre viable un Etat palestinien infirme que d'en faire accepter un vrai à Jahvé;

 - quinto, qu'un personnage demeuré vaporeux depuis le paléolithique avait subitement débarqué en armes dans l'Histoire, la conscience universelle, laquelle clouait maintenant au pilori l'immoralité de la classe dirigeante de la démocratie mondiale;

-  sexto, que le fossé entre les peuples et leurs élus avait été rendu abyssal par le spectacle d'une civilisation de la Liberté occupée à affamer, les armes à la main et tous canons pointés, la population d'un territoire d'un million six cent mille habitants à Gaza. (…)

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/philosopher/humanisme.htm  



Haïti: un séisme provoqué ?

Certains ont évoqué à propos du séisme à Haïti l'hypothèse d'un essai d'une nouvelle arme "sismique" américaine. Voici le résumé d'un rapport du GRIP au sujet de recherches bien réelles aux dangers aussi bien réels mais dont il est cependant et pour l'instant sans fondement de les prétendre à l'origine de cette catastrophe. On lira ce rapport dans son intégralité à l'adresse http://www.grip.org/pub/rapports/rg98-5_haarp.pdf



Le Programme HAARP, science ou désastre ?

 

(Résumé)

Sur un site du département américain de la défense (DoD) à Gakona, en Alaska, l'U.S. Air Force
et U.S. Navy ont entrepris, en 1993, de faire construire une station de recherche sur les propriétés de
l'ionosphère d'une puissance jusqu'ici inégalée: c'est le programme HAARP, High Frequency Active
Auroral Research Program.
Pure recherche scientifique affirment les militaires; étape supplémentaire et risquée dans les
tentatives militaires de manipuler l'environnement à des fins hostiles, rétorquent quelques scientifiques
et des organisations écologistes ou pacifistes.
A première lecture, rien ne distingue pourtant HAARP des installations de recherches ionosphériques
déjà en fonctionnement. Sauf le gigantisme des puissances évoquées, et le contrôle exclusivement
militaire du projet. D'où les inquiétudes et la perplexité qu'il suscite, amplifiées encore par la
langue de bois, ou les silences, des autorités militaires. HAARP n'est-il que la partie émergée de nouveaux
projets militaires, préludes à une nouvelle course aux armements? HAARP risque-t-il de provoquer
des dommages irréversibles ou majeurs à l'environnement? Ou bien n'y a-t-il vraiment aucune
raison de s'inquiéter?
Les modifications de la biosphère à des fins militaires, ou à d'autres fins hostiles, sont interdites
par une Convention de 1977, dite la Convention ENMOD. Pourtant, le concept de Environmental
Warfare fait bien partie du langage et des manuels militaires. Depuis le début des années 90 cependant,
alors que se développe aux Etats-Unis une Revolution in Military Affairs (RMA) sensée adapter
les forces armées à leurs missions du 21ème siècle, les références aux techniques de modifications environnementales
se multiplient.
Ces nouvelles missions, ou Future Warfare, reposent sur une domination dans l'air et dans l'espace,
et nécessitent une maîtrise optimale de l'information, de l'environnement et des moyens de
communication, ainsi que de nouvelles classes d'armes à énergie dirigée. Vue sous cet angle, une intensification
des recherches militaires sur les propriétés ionosphériques et les ondes électromagnétiques
n'a rien de surprenant.
Il n'en fallait pas davantage pour propulser le Programme HAARP au coeur d'une controverse,
qui finit par franchir l'Atlantique. Ce travail propose d'en faire le point.
La première partie rappellera certaines notions élémentaires de physique et de chimie de l'atmosphère.
Ces rappels fondamentaux permettront de mieux comprendre ce qu'est l'ionosphère et l'importance
qu'elle revêt, notamment pour les opérations militaires. La deuxième partie s'intéressera au
concept et aux définitions de l'Environmental Warfare ainsi qu'aux règles de droit international qui s'y
appliquent. La troisième partie s'intéressera au Programme HAARP proprement dit: la description du
programme, la procédure d'impact sur l'environnement, son inscription dans un contexte historique et
militaire, et la confrontation des points de vue à son égard.
HAARP est un programme scientifique. Aux mains des puissants, il peut cependant conduire au
progrès comme à l'oppression et au désastre. Sans préjuger des intentions finales des Etats-Unis, et
reconnaissant que ce travail émet plusieurs hypothèses, et relaye certaines spéculations, il s'avère fondé
d'affirmer que le programme HAARP, en synergie avec d'autres programmes militaires, peut
conduire à des déséquilibres dangereux pour l'environnement et les populations

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/25/16667122.html 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 22:45


Sommaire:
- Témoignage de deux rescapés
- Haïti, impostures - par eva r-sistons
- Haïti, les coulisses, Haïti laboratoire

apocalypse-bleue-ruines-copie-1.jpg


Un témoignage. Du vécu. Plus éloquent que tous les comptes-rendus ! Il n'y a rien à écrire, rien à dire, qu'à écouter... Demain, comme la Russie ou Chavez semblent le faire, nous accuserons peut-être les USA d'avoir provoqué l'indicible pour nourrir leurs requins, pour faire le bonheur de la pègre militaro-financière. Les Haïtiens sont pauvres, sans défense, inorganisés. Et le sous-sol est riche, très riche, et si près des côtes du Vénézuela chavezien à mater... Les Médias infâmes nous montrent les "sauveurs" américains à l'oeuvre, ou se concentrent sur les orphelins à adopter, et ne nous interpellent pas sur les coulisses de la catastrophe - trop nauséabondes, sans doute... A bientôt, je vous envoie dans un instant un document sur un sujet à connaître, la nano-bouffe ! Le monde dans lequel nous vivons est aux mains d'apprentis-sorciers, aux mains de dégénérés. A nous de refuser le sort que nous réservent les Frankenstein qui se sont octroyés bien peu démocratiquement tous les pouvoirs... je prépare un article sur la politique aujourd'hui. Au vitriol, bien sûr ! Votre Eva 

  
13janvier


   Haïti: Témoignage



Je m’impatiente de ne pas voir Rolphe rentrer. Je sors de la maison. Il fait beau, le ciel est bleu. Rolphe est dans la rue à deux mètres de moi. Soudain, je perds l’équilibre, il me rattrape. Un bruit soudain nous terrorise. Je lève les yeux et je ne comprends pas. Mon mari lui, sait de quoi il s’agit dès les premières secondes. Il est à son sixième tremblement de terre. Il en a déjà vécu 2 au Mexique et 3 en Haïti, comme si le destin avait voulu le préparer à surmonter un jour cette épreuve. Il me serre contre lui et m’entraîne vers le milieu de la rue. Il garde les yeux vers le ciel et s’assure que rien ne tombe sur nous. Je suis tétanisée, incapable de réagir. Je suis dans ses bras comme pour danser. Cette valse macabre semble durer une éternité. « Résiste, résiste » me crie-t-il. Il tremble de tout son être et malgré la panique que je lis dans son regard, il reste vigilant. Je me sens prot
égée. Puis le silence, un silence effrayant, comme si on attendait le coup de grâce; ensuite un nuage de poussière s’empare de la rue et nous brûle les yeux. Nous perdons toute visibilité. Je prends peur. Allons-nous rester dans le noir pour toujours ? Une maison du voisinage vient de s’écrouler. A coté de nous, une galerie de béton s’effondre sur notre Jeep. Un peu plus loin, une station de gaz propane explose. Les voisins sont asphyxiés et l’explosion entraîne un incendie qui consume sur place 5 véhicules. Les flammes noirâtres lèchent le ciel.


Les gens courent dans tous les sens pour rejoindre leur domicile et s’assurer que leurs « Love ones » sont sains et saufs. Certains pleurent déjà leurs morts; d’autres lèvent les bras vers le ciel pour implorer sa clémence. La fin du monde ?


Tout le quartier est dans la rue. Au moment où Rolphe s’apprête à rentrer dans la maison fissurée pour récupérer nos pièces d’identité, la terre tremble à nouveau, nous sommes effrayés. La terre aura tremblé plus d’une vingtaine de fois cette nuit là. Nous décidons de rester au même endroit, au milieu de la rue, le plus loin possible de tout ce qui pourrait nous tomber dessus. Tout le monde s’installe dans la rue. Certains pleurent, certains chantent à tue tête, d’autres sont là, figés, assommés. Nous nous installons sur le capot d’une voiture. Nous y passerons la nuit. Nous cherchons à appeler les nôtres pour les rassurer mais le téléphone ne fonctionne pas. Nous avons la chance de trouver un drap, du pain et des petits sachets d’eau pure. La nuit est longue. Vers 23h quelqu’un réalise que le réseau Haitel fonctionne. Une personne nous passe aimablement son téléphone. Rolphe peut joindre un proche qui nous avise que CNN a annoncé 12 répliques. Cette information nous est précieuse car elle nous permet de ne pas trop paniquer alors que, régulièrement, tout au long de la nuit, la terre tremble.

A chaque fois, les cris de peur, les chants, les implorations reprennent. « Nan kisa nou ye la ? *». Toute la nuit, les femmes chantent en tendant leurs mains vers le ciel. Leurs chants expriment à la fois leur détresse et leur foi. «  Jezi Nazaret se ou menm map cheche, Jezi Nazaret se ou menm map rele, ou pa wè, m santi m an danje. **»


Le lendemain à l’aube, nous décidons de faire un tour de reconnaissance. A Lalue, la situation est terrible : maisons écroulées, voitures écrasées, morts et mourants agonisants dans la rue. Une situation indescriptible. Une femme en pleurs nous supplie de l’aider  à dégager sa fille morte coincée sous les décombres.


Rolphe reçoit miraculeusement un appel, le seul que nous aurons. L’appel vient de Corail, sa ville natale où tout va bien. Ils savent donc que nous avons été épargnés mais ne réalisent pas encore la gravité de la situation à Port-au-Prince.


Nous sommes paniqués : « Où trouver refuge ? » Le Canapé Vert est tout aussi effrayant. Un père serrant compulsivement le corps en habit d’écolier de son fils mort s’exclame : « Je ne l’avais pas serré dans mes bras lorsqu’il est parti à l’école hier, alors je le serre maintenant.» Des blessés et des morts partout. La librairie où j’étais la veille est fortement touchée. Ma stupéfaction est totale lorsque nous arrivons devant le Collège Canapé Vert complètement détruit. Je visitais un ami dans cette école 24h plus tôt. Nous angoissons à l’idée qu’il est peut être là, devant nous, sous les décombres. Notre impuissance est insupportable. Aucun policier, aucun secouriste, aucune autorité dans la rue. La Minustah compte quatorze mille membres en Haïti, coûtant 600 millions de dollars par an. Je n’ai pas vu un seul casque bleu à l’œuvre. La population est livrée à elle-même. Le président ne s’est toujours pas adressé à la nation. Rolphe s’indigne. Il dira plus tard : « Notre double malheur vient du fait que la plus grosse catastrophe de notre Histoire ait lieu sous la présidence la plus médiocre de notre Histoire.»


Nous marchons en constatant à chaque instant l’ampleur des dégâts. Les dalles de béton des immeubles se superposent comme des couches de fromage dans un sandwich. En dessous, des survivants lancent désespérément des appels aux secours aux passants impuissants. Certains interviennent à mains nues ou avec des outils de fortune.


Nous atteignons enfin le quartier de Pacot. En montant la rue, nous constatons que ce quartier a résisté et les dégâts sont minimes. Cela nous donne l’espoir de trouver notre amie Michelle en vie et éventuellement refuge chez elle. Ca y est, elle est là devant nous. Quel soulagement ! Nous sommes immédiatement confrontés à un problème d’eau, de vivres et de carburant. Rolphe reprend la rue à la recherche de nourriture. Aucun magasin n’est ouvert, aucune pharmacie, aucune pompe à essence… nous redoutons les jours à venir. Une Epicerie de quartier entrouvre ses portes. Rolphe s’empresse d’acheter un petit sac de riz, un sachet de spaghetti et un gallon d’huile, de quoi tenir quelques jours.

A peine soulagés, nous nous retrouvons face  à un autre dilemme, éthique cette fois. Comment traverser la rue avec tant de provisions devant tant de gens affamés et complètement démunis ?

Dans l’après midi, Rolphe part avec Michelle vers le bas de la ville. Elle s’informe des siens. On vient de dégager un de ses amis qui était coincé sous les décombres dans le bureau du Ministre de la Justice. Micha Gaillard est là devant lui, encore vivant sous les décombres. On attend une pelle mécanique pour le sortir de là. Le lendemain, on apprendra que l’opération a échoué. Presque tous les collègues de notre amie sont morts sur leur lieu de travail. Le bilan s’alourdit d’heure en heure. Les bonnes nouvelles sont rares.


Nos seules sources d’information sont la chaine de télévision française « I télévision » et CNN qui répètent en boucle le peu d’informations qu’ils ont.

24h après le séisme, nous ne trouvons toujours pas les moyens de rassurer nos proches à l’étranger, et nous sommes sans aucune nouvelles de nos amis sur place. Dans la soirée, notre hôte nous informe que nous pouvons aviser nos parents chez un voisin via une connexion internet par satellite. Quel soulagement !


Chaque jour la tension augmente. Il ne suffit pas d’avoir survécu, il faut encore survivre et il faut aussi que le voisin ait été épargné sinon l’odeur de son cadavre vous obligera à partir. Dans la rue, un homme résigné exprime son soulagement : « On vient de partir avec le corps de mon frère. Je sais que son âme sera sauvée, il vient tout juste de se convertir au protestantisme ». Plus loin, un enfant crie « au secours, au secours » à deux hélicoptères lointains.


L’approvisionnement en vivres, en eau et en carburant est difficile.


Dans les Hôpitaux improvisés, les médecins opèrent héroïquement sans anesthésie et à la lampe de poche. Ils amputent avec des scies à métaux et désinfectent avec du clairin ou de la vodka.


Le besoin de se protéger est aussi fort que celui de venir en aide aux autres mais comment aider avec les mains nues ? Notre dé
cision est prise : Il faut quitter Port-au-Prince par tous les moyens et vers n’importe quelle destination. Lorsque le Vendredi 15 au matin, un ami nous confirme qu’il part vers la République Dominicaine pour évacuer sa fille de 10 ans, nous décidons de traverser la frontière avec lui.
 

evacuation15janvier


Nous avons trouvé place dans la benne d’un pick up, nous sommes 14 au total. Nous traversons la ville jonchée de cadavres en putréfaction avec des mouchoirs trempés d’alcool devant notre visage.

      
Le sentiment d’impuissance et la situation dramatique que nous quittons nous laissent sans voix. « Ayiti cheri, mwen renmen w. Ayiti, kote ou ye ?*** »


Témoignage de Geneviève Piron et Rolphe Papillon

Sur un de mes blogs préférés, que je vous recommande:

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/22/16614289.html


Haïti: expulsion de journalistes étrangers par les GI's (médias) 

Je viens d'écrire ce texte sur mon blog d'écrivain. Le voici :

Haïti :

Jours de tristesse. Jours de deuil. Nos amis haïtiens jadis victimes de leurs voisins américains, qui soutiennent leurs dictateurs et renvoient leurs héros, puis défaisant leurs chaînes comme les Français en 1789, mais voici que le sort sacharne à nouveau sur eux. La terre gronde. Toute seule, ou un peu aidée par ceux qui maîtrisent si bien la technique et convoitent des terres prometteuses ? Car si les Haïtiens sont pauvres, leurs terres sont riches. Trop riches. Et Wall Street a flairé le bon coup. Vous savez, les financiers n'ont pas leur pareil pour trouver les bons filons, et s'arranger pour les exploiter. Hier en provoquant des guerres, aujourd'hui en jouant les sauveurs.

Une guerre coûte cher, et n'est pas populaire. Il y a mieux: Destabiliser le pays. Révolutions oranges, ou bleues, peu importe la couleur, l'essentiel est de convaincre les jeunes têtes que l'Occident apporte le bonheur, qu'il est le paradis, qu'il comble tous les gourmands, tous ceux qui ont des envies de consommation. Les jeunes sont plus malléables. Et voici les étudiants de Georgie, d'Ukraine, ou maintenant d'Iran, qui veulent leur part du gâteau occidental.  Peu importe s'il ne s'agit que d'un mirage. Les lumières sont belles, les marques sont grandes, la fête, de loin, est tentation.

Mais tout se sait. Sur Internet, les Révolutions oranges montrent leur vraie couleur, et on ne les désire plus. On les dénonce, même. 

Guerres impopulaires, révolutions de couleurs de plus en plus ternes, une autre voie est possible - après tout, la technique a réponse à tout. Et voilà que Chavez, ce trouble-fête, prétendrait qu'à Haïti le tremblement de terre est moins naturel qu'il n'y paraît, et comme si cela ne suffisait pas, les Russes donnent de la voix. Et alors, ces Américains qui veulent rafler les richesses en passant maintenant pour des bienfaiteurs, seraient-ils en train d'expérimenter de nouvelles méthodes pour s'approprier des terres trop convoitables ? Joli travail ! On s'empare, et on passe pour des bienfaiteurs. Les Médias savent mettre en valeur les exploits de leurs maîtres ! Tant pis si les coulisses sont moins reluisants. Les peuples ont juste besoin de savoir que l'armée est morale, que les sauveteurs sont américains, qu'ils nous veulent du bien, et qu'ils savent faire, vraiment bien faire quand ils interviennent. La preuve ! Les aéroports sont fermés aux humanitaires trop pressés. Il faut d'abord sécuriser, bien sûr. Et puis, il ne faut pas que nos braves Haïtiens déambulent au milieu des cadavres. Alors, on interrompt les recherches. Tant pis si, en-dessous, les encore vivants implorent un secours, ou si on aperçoit une jambe. Vite, vite, arrêtons les frais ! Qu'on reconstruise. Justement, il y a des spécialistes pour cela. Et dans leurs bagages, ils emmènent les industriels, les businessmen, les financiers, les actionnaires, tous ceux qui cherchent les terres encore vierges, bien fertiles, tous ceux qui veulent aller plus vite que les Chinois, aussi...

Pendant ce temps, les Haïtiens déblaient à mains nues, se contentent d'un biscuit, s'il y en a encore, pleurent leurs morts, et remercient Dieu de les avoir laissés en vie. Ensemble, en chantant. Joie confiante du pauvre, détresse sublimée. Dieu les aime, lui...   

Alors voilà, rideau. Nous savons, nous télespectateurs, que les Américains sont vraiment les amis de l'humanité, qu'ils accourent dès qu'il y a une catastrophe (pas chez eux, on a vu ça avec Katrina, mais à l'étranger, là où il y a beaucoup beaucoup à faire).   Nous savons qu'ils sont les meilleurs, les mieux organisés, et les mieux relayés par les Médias. Nous savons que le monde n'est rien sans eux. Et tant pis pour les rabats-joie sur Internet, ils doivent se tromper, puisque les journalistes le disent sur les journaux de 20 heures. 

Demain sera comme hier. Pour les "valeureux" Américains, pour les pauvres Haïtiens, et pour les télespectateurs du 20 heures.

(Eva R-sistons)

Le devoir particulier de la France envers Haïti    



Les coulisses: Interventions intéressées ! 

Tremblement de terre à Haïti :
Un laboratoire et une " formidable opportunité "
pour un Kossovo des Caraïbes


Extraits. Haïti va donc devenir un laboratoire , à grande échelle cette fois ci , celui de la militarisation des activités civiles et para-militaires de l’assistance aux personnes et des secours d’urgence . Une " formidable opportunité " pour reprendre les propos de Miss Condoleza Rice lors du Tsunami de 2004 pour l’OTAN et les forces armées Américaines qui ne cessent , dans l’arctique par exemple , d’invoquer les questions de secours aux personnes et aux biens pour s’imiscer dans les dossiers et les régions les plus diverses .[ 1 ]

Il y est même question de " nation (re-)building " , c’est à dire la mise sous-tutelle de Haïti sous prétexte d’y récréer un état

On peut , à l’image ce cet éditorial de Louis Prefontaine [ 2 ] , - Haïti : la « malédiction » n’existe pas - se poser la question du caractère délibéré d’une politique depuis plus d’un siècle de la part de certaines nations à maintenir le statu-quo et l’ingouvernabilté de l’île. Bref à y créer ces fameuses " zones grises " qui deviennent pretexte aux interventions les plus variées

La France a choisi aussi d’envoyer des Gendarmes pour assurer la sécurité dans la capitale Haïtienne , un personnel géré desormais par le Ministère de l’Intérieur .


Sur le plan de la géopolitique locale, cette intervention militaire va permettre de " redorer le blason " , ou du moins essayer de le faire , d’une administration qui malgrés son discours d’ouverture a apporté son soutien tacite au coup d’état au Guatemala .


Cette intervention va aussi à coup sûr essayer de justifier le déploiement orchestré contre le Venezuela de la Quatrième Flotte . Aprés le " terrorisme " et les " activités illégales " , voilà une " excellente opportunité " pour justifier l’existence de ce corps expéditionnaire [ 3 ] , celui du " secours apporté aux biens et aux personnes " . Tout un symbole , le Porte-Avions deployé aux larges des côtes Haïtiennes , l’ " Uss Carl Vinson " , a été baptisé du nom du représentant Démocrate qui des le début des années 20 a relancé la course aux armements navals dans le monde , attribuée aux " militaristes Japonais " et aux Nazis , avec le programme " Big Navy " de 1931 ! Espérons seulement pour les Haïtiens que la prise de contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince par l’Armée Américaine ne vas pas amener des situations ou celle ci va " filtrer " l’aide internationale à l’aune de la politique extérieure Etasunienne

Le Brésil lui aussi est un des pays visés par la présence militaire Etasunienne à Haïti que l’on peut désormais envisager à long terme . En y déployant un fort contignent de Casques-Bleus , le Brésil comptait ainsi valider sa politique du " Caraîbisation " , c’est à dire d’amplifier sa prèsence dans les Caraïbes et y créer un débouché pour ses régions du Nord via le Venezuela en direction de l’Europe .


Or , depuis que le Brésil mène une politique extérieure de plus en plus autonome vis à vis des Etats-Unis tant sur le plan des contrats energetiques avec la Chine que sur la question du nucléaire Iranien , cette projection de puissance militaire Brésilienne [ Les forces Bresiliennes ne faisaient pas de la " figuration " ] à Haïti était de plus en plus mal perçue par la diplomatie Etasunienne

Les medias internationaux ont aussi mis en avant la présence rapide sur place d’unités de l’Armée Israélienne .[

Aprés la Colombie et la présence de conseillers militaires , le Guatemala et des oligarques complices , Haïti risque fort de devenir un centre d’activités subversives Israéliennes contre le Venezuela et un nouveau " pied à terre " de la présence militaire Israélienne dans les Caraïbes .

l ne s’agit pas de la première fois que la diplomatie Israélienne utilise le prétexte de l’aide humanitaire pour faire avancer ses pions, ce fut le cas par exemple de la participation d’unités de Tsahal aux secours lors des tremblements de terre en Turquie .

Sur le plan de la politique intérieure Etasunienne la présence de militaires Americains sert aussi à empêcher l’arrivée d’une nouvelle vague de réfugiés qui deferle sur le territoire Americain aprés chaque catastrophe qui frappe l’île .

Canada , dont la gouverneure générale Michaelle Jean est d’ascendance Haïtienne , qui prône une ouverture accrue à l’immigration en provenance de Haïti aprés cette catastrophe .


Mais là aussi la démarche des autorités Canadiennes n’est pas purement philantropique . Il s’agit de favoriser une immigration Francophone mais Anglophile au Québec afin d’y diminuer la part de la population " de souche " favorable à l’autonomie ou à l’indépendance de la Belle Province . [ 6 ]

Le drame Haïtien devient pour les chefs politiques Canadiens une " excellente opportunité " d’amplifier un basculement de populations déja en cours .

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article486


180px-USN_drops_relief_supplies_in_Port-
Wikipedia.org


22 janvier 2010, par Comité Valmy

Pendant la guerre patriotique et antinazie de notre peuple, les dirigeants étasuniens se sont ingérés en permanence, dans la politique de la France résistante. Ils ont souhaité écarter De Gaulle, empécher l’alliance des gaullistes et des communistes, notamment à travers le CNR dont ils ne voulaient pas. -Ils ont d’ailleurs pu obtenir que le CNR et son programme ne survivent pas à la Libération. En effet, même si des réformes importantes inspirées de son programme furent appliquées, le CNR, l’élan (...)


Vœux de combat du Comité Valmy

22 janvier 2010, par Comité Valmy
METAMORPHOSE
Le Comité Valmy vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année. Nos vœux sont aussi des vœux de mobilisation et de combat, en particulier aujourd’hui, pour la défense de la paix.
Le Comité Valmy va poursuivre son action pour faire progresser, en premier lieu au niveau des idées, la perspective d’un rassemblement populaire et de progrès social autour de la République, du peuple nation souverain, de la laïcité, du refus du communautarisme, ainsi que du combat anti-impérialiste. (...)


Voir les autres excellents titres ici :
http://www.comite-valmy.org/.


Sélection de liens :


http://bridge.over-blog.org/article-eric-laurent-la-face-cachee-des-banques-radio-ici-maintenant-video--43463498.html 


Prison ferme pour penser autrement, et pas en Chine, en France, c’est beau la loi gayssot

Selon Robert Gates, Al-Qaïda chercherait à provoquer une nouvelle guerre Inde-Pakistan, ça promet…

Le GIEC avoue s’être  » trompé  » pour la fonte des glaciers d’Himalaya en 2035, en fait ils ont repris les mensonges du WWF(financé par les Rockefeller).

Des drones pour vous espionner du ciel, il est beau notre monde…

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait personne pour protester.
Martin Niemöller (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

J’espère que vous comprenez ce que ce poème signifie, à bon entendeur 


Netanyahu tourne Abbas en dérision avant la visite de Mitchell, et nous autres occidentaux soutenons ce criminel.

Electricité: les tarifs pourraient augmenter lors des pics de consommation !

Première réunion du cabinet israélien à Berlin. La guerre approche.
Les membres du cabinet israélien se sont réunis pour la première fois lundi à Berlin, l’ancien coeur du régime nazi, pour un conseil des ministres conjoint avec le gouvernement allemand mettant en lumière le lien étroit unissant les deux pays six décennies après l’Holocauste.

Espionnage, propagande et infiltration gratis pour les sionistes dans l’Armée US, ce sont les américains qui le veulent.

 

liste complète


A TOUS LES MEDECINS DE FRANCE ET DE NAVARRE

Conférence du Dr Klinghardt sur les métaux "lourds" à Genève.
Enfin, on sait guérir l'autisme, la sclérose en plaques, le cancer et bien d'autres maladies provoquées, entre autres par le mercure et l'aluminium contenus, surtout, dans les vaccins !
Toute maladie inflammatoire, toute maladie chronique a comme cofacteur les métaux "lourds".
Les médecins ne pourront plus dire qu'ils ne savaient pas.
Cette conférence est scindée en trois parties d'environ 18 minutes chacune.
Régalez-vous !
Le conférencier s'exprime en allemand. La traduction orale est parfaite.
Vous retrouverez sur le site http://daudon.free.fr des points importants de cette conférence.
 
 
La Belgique résilie une partie de sa commande, mais la dangereuse  loi d'exception reste...
Pas fous ces politiciens...
 
 
Les citoyens seraient-ils en train de se réapproprier la monnaie ?
...après que les États aient abandonnés leur droit régalien de battre monnaie et d'escompter leurs effets, au profit de banquiers privés...*
http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/20/758943-Villeneuve-Les-abeilles-arrivent-dans-les-porte-monnaie.html

www.artemisia-college.org


Le « rôle positif » de Régis Debray en Bolivie et en Haïti (1ère partie)

La visite de Sarkozy a coûté plus d’1,6 million d’euros

Isaac Asimov, Elie Wiesel et l’antisémitisme  (Alain Gresch, du Diplo)

Frédéric Mitterrand veut éduquer contre les blogs et leurs intox

tous ces articles ici : http://www.dazibaoueb.fr/index.php

Olivier Bonnet: Relaxé !
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10262

 

Haiti-Deux-siecles-de-tumultes.jpg 
- Lettre ouverte à Obama,

- La santé, à Gaza, compromise par le blocus

- Tout sur Haïti (sous tutelle ? etc), ici :

http://sergeadam.blogspot.com/


liste complète


obama1.jpg
L'Amérique au secours d'Haïti
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/




  • Retraites : les fausses évidences pour imposer un recul social
  • Haïti : des questions…



    Communiqué de l'AFPS

    Israël-OCDE - La colonisation récompensée avec le soutien de la France

    Israël en passe d’entrer dans le club fermé des Etats les plus riches ? En dépit de l’occupation illégale, de la colonisation illégale de la Cisjordanie, du siège illégal imposé à la population palestinienne de la bande de Gaza, l’intégration d’Israël à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE, 60% de la richesse mondiale) est aujourd’hui à l’ordre du jour. Tel-Aviv assiège, affame, confisque les terres, détourne les ressources d’eau palestiniennes, détruit les maisons palestiniennes au profit des colonies construit un réseau de murs illégal qui enclave les villes, villages et camps palestiniens et coupe la population sous occupation de ses champs, des routes, des écoles, des universités, des lieux de travail, entrave toute circulation des personnes et des marchandises en Palestine occupée, empêche toute économie palestinienne de se constituer… et en serait récompensé ? Le rapport de la mission du juge Goldstone sur les crimes de guerre et possibles crimes contre l’Humanité commis dans la bande de Gaza pendant l’offensive israélienne de l’hiver dernier vient d’être adopté par le Conseil des droits de l’Homme de l’Onu (malgré le refus de participation au vote de la France) et par l’assemblée générale des Nations unies (malgré l’abstention de Paris) et, au lieu de prendre les mesures qui en découlent et de mettre un terme à l’impunité, les puissances décideraient de sacrer le viol du droit international ?
    En mai 2007, Israël avait entamé des démarches pour devenir membre de l'OCDE, soutenu alors par le Chili, l'Estonie, la Russie et la Slovénie. Le 22 octobre 2009, c’est la France qui a tourné le dos à ses obligations morales et à sa tradition diplomatique, la secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, allant jusqu’à affirmer à Jérusalem, alors même que la colonisation de la ville s’intensifie au détriment de tout processus de paix et de toute perspective d’Etat palestinien indépendant, que Paris soutiendrait la candidature d'Israël à l’OCDE.
    Comment, d'un strict point de vue économique, accepter la présence dans cette enceinte d'un Etat dont le PIB est pour partie le résultat d'une occupation illégale et du vol des terres et de l'eau d'un autre pays et de l'exploitation forcenée d'une main d'oeuvre colonisée ?
    Tel-Aviv en sait l’enjeu : « Il est important pour nous de rejoindre l'OCDE, l'organisation économique la plus prestigieuse au monde, d'un point de vue économique, mais aussi pour notre statut international », commente ainsi le ministre israélien des Finances, Youval Steinitz. C’est bien pour cette raison que cette perspective est non seulement totalement immorale mais aussi le pire des messages à adresser à la fois aux dirigeants israéliens, comme un gage pour poursuivre impunément le pillage des ressources palestiniennes, et au peuple palestinien, lui signifiant que l’occupation de ses terres permet à l’occupant de recevoir un prix. Et donc qu’il n’y aurait aucune raison d’y mettre un terme.
    Autant de cynisme, c’est trop. Pour redonner une chance à la paix, il est au contraire urgentissime de mettre un terme à l’impunité israélienne. Et de faire du droit international, et non du pillage, la vraie perspective.

    http://www.france-palestine.org/

    Paris, le 22 janvier 2010.

 

Autre Communiqué de l'AFPS

Siège de Gaza, une catastrophe pas du tout naturelle.

Il est possible de mettre un terme à la catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza. Car elle est le fruit non d’une catastrophe naturelle, mais d’un siège. Un an après son offensive meurtrière, Israël poursuit ce crime. Il faut que cela cesse.

Les averses torrentielles n’épargnent pas la bande de Gaza. Dans la nuit du 18 au 19 janvier, des dizaines de maisons et de fermes ont été inondées et une douzaine de personnes blessées. Mais les raisons des effets de la pluie et des orages sur la population ne sont pas d’ordre climatique. Un an après l’offensive meurtrière israélienne contre un million et demi de Gazaouis, qui a fait plus de 1400 morts, des centaines de milliers de blessés et détruit toutes les infrastructures de ce minuscule territoire, Israël, en dépit des accusations de crimes de guerre et de possibles crimes contre l’Humanité formulées par le rapport du juge Goldstone et adoptées par les Nations unies, poursuit en toute impunité le siège de la bande de Gaza. Un siège à la fois inhumain et illégal. Tout manque. L’eau, les vivres, les médicaments, les vêtements, les chaussures… Rien ne passe. En particulier les matériaux de construction. Sinon par les tunnels qui menacent de s’écrouler sous les bombardements israéliens et d’ensevelir les passeurs. Depuis quelques semaines, l’Egypte construit aussi un mur d'acier à sa frontière avec la bande de Gaza qui vise à parachever le siège et à couper totalement Gaza du reste du monde Un an après l’offensive israélienne, des milliers de Palestiniens continuent à survivre dans des tentes ou dans des ruines. Il ne s’agit pas là de catastrophe naturelle. Mais d’un crime. Il faut y mettre un terme. Il faut contraindre Israël à mettre un terme à ce siège illégal.

Paris, le 22 janvier 2010.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 18:33


Wikipedia.org

Ours et dresseuse d'ours,
la société en 2010.
Bonne année !
Par Eva R-sistons 


Mes amis,

Trop beau, trop mignon, je ne peux m'empêcher de vous joindre ces lignes du médecin "juste après dresseuse d'ours",  "les histoires d’une jeune généraliste, brutes et non romancées. Sinon c’est pas rigolo". Alors, elle est pas belle la vie ? Elle est pas belle, notre société ?    

Allez, croquez à pleines dents dans cette tranche de vie, toute crue, la médecine (féminin de médecin) et son "patient", très patient, vraiment patient, un Pakistanais qui tousse, qui tousse, qui tousse... et qui n'a pas de Kleenex et surtout pas de papiers !  

Allez, lisez le récit de la "dresseuse d'ours". Ils sont pas marrants, nos médecins, quand ils sont comme cette médecine ???

Bienvenue en France, citoyens "étrangers", citoyens d'ailleurs, citoyens de couleur, citoyens sans papiers... Bienvenue dans notre douce France, terre d'accueil, terre d'asile... Bonne année 2010, voici le Nouvel Ordre Mondial ! Et sur C dans l'Air, on parle justement de chant du cygne du travail industriel... adieu les ouvriers ! Sarkozy aime le travail industriel, il le défend, mais oui mais oui, la preuve il va s'atteler à la mise en place du "travail à haute valeur ajoutée"... et tant pis pour nos ouvriers, tant pis pour les non-qualifiés, tant pis pour les jeunes à la recherche d'un premier emploi... "Travail à haute valeur ajoutée" ! Travail pour les employés modèles, à la cervelle de haute valeur, sur-diplômés... le gratin, quoi !!!! Du pur Sarkozy, la société qui choie les plus doués, les plus méritants, les mieux nés, les plus riches...

Et les autres ? Les pas trop doués, les pas trop futés, les pas trop diplômés, les pas trop bien nés ? A la casse ?

Hé hé, là ça relève de Roselyne et des vaccins de Big Pharma, ou de Dassault et de ses jou-jou de guerre. Vous avez dit dépopulation ? Eugénisme ?

Hitler pas mort ? Dans notre jolie jolie société démocratique, si vantée dans nos jolis jolis médias ?

Vive la société des ours et des dresseurs d'ours !

Mieux vaut en rire, pour ne pas en pleurer !

Eva r-sistons 


Voici le texte:

17 janvier, 2010


Jaime bien la neige. Parce que c’est joli, et parce que les gens réfléchissent à deux fois avant de sortir de chez eux.
Parce qu’en arrivant le matin dans la cour du Dr Carotte, elle n’est pas déjà pleine à craquer de gens qui m’attendent dans le froid.

Une après-midi calme, donc.
Dans ma salle d’attente, un seul type. Qui ressemble à peu près à
lui.



http://blog.lefigaro.fr/inde/assets_c/2008/06/Zardari-thumb-325x385.jpg

C’est rigolo tout ce qu’il y a dans le non-verbal. Comment on peut savoir qu’un type ne parle pas un mot de français avant même qu’il ouvre la bouche, juste à ses yeux et à son air, à sa façon de se lever quand on l’appelle dans la salle d’attente, à sa façon de serrer la main.
Il n’a donc pas encore ouvert la bouche que je me dis « Et merde, bordel, encore un
pénisalgique »

Parce que la tendance s’est largement confirmée depuis. Je crois que comme je m’en veux un peu de les détester (je déteste tous mes patients qui ne parlent pas français, moi qui suis si mauvaise en anglais, si médiocre en examen clinique et pour qui la discussion est tellement importante), je redouble d’efforts pour compenser, et qu’en définitive, alors même que j’essaie désespérément de leur faire savoir que je suis mauvaise, que je ne sais pas faire de la bonne médecine si je ne peux pas parler, qu’il y a des endroits plus adaptés pour la médecine des migrants, avec des traducteurs et des gens qui s’y connaissent, en définitive disais-je donc, je leur accorde plus d’attention que ce à quoi ils sont habitués et on se refile mon adresse sous le manteau.
C’est flagrant. J’en vois un, je lui dis qu’il faut absolument qu’il vienne avec un traducteur la prochaine fois, et dans la demi-heure, j’en ai un autre dans la salle d’attente qui bosse au même restaurant que le premier et qui ne parle pas davantage français.
Va la voir ! qu’ils doivent se dire en pakistanais pour une raison qui m’échappe totalement.

Et c’est toujours la même chose. Enfin, j’ai un peu complété le tableau syndromique depuis : la pénisalgie n’est pas constante. Fréquente, mais pas inévitable. Deux autres grands motifs de consultation : la fatigue et la jambalgie. Ils ont mal au pénis ou à la jambe, ou les deux. Et ils sont fatigués fatigués. Tous. Tout le temps.
Je ne suis toujours pas sûre de ce qu’il y a derrière. Demande de recherche de MST ? De Viagra ? De check-up ?
En tout cas ça fini à peu près toujours de la même façon : vaccinations, « check-up » et paracetamol.

Celui-là parlait aussi mal anglais que tous les précédents (c’est peut-être ça qui leur plait chez moi, réflexion faite : je parle anglais encore plus mal), il était fatigué et il avait mal à la jambe.
En tout début de consultation, j’ai eu un espoir : il m’a tendu une radio de poumons et un bilan biologique qui avaient été prescrits par le Dr Carotte. Qui n’avait pas ouvert de dossier, bien sûr, ça fait un an que je lui crie dessus pour qu’il le fasse. J’ai déduit que le monsieur devait tousser, et, la radio et le bilan étant normaux, j’ai cru dans un moment de grande naïveté que j’allais pouvoir m’en sortir à bon compte, d’autant qu’il ne toussait plus depuis les antibiotiques. J’ai cru pouvoir dire « Tout va bien, c’est bien, les examens sont normaux, allez, bisous ».
Et puis non, bien sûr.
« Et puis je suis fatigué-fatigué… », il a dit. Et puis il a dit qu’il avait mal à la jambe. J’ai demandé qui était son médecin, qui il avait vu en France depuis son arrivée il y a 8 mois, il a dit qu’il n’avait vu personne et que c’était moi son médecin.
Ma salle d’attente était vide, le bougre était sympathique, et voilà, c’était moi, son médecin.
J’ai ouvert le logiciel à la page « créer un dossier » en ravalant un soupir.

Je lui ai demandé ses papiers d’assurance maladie, j’ai copié son nom, j’ai vérifié que l’AME était toujours valable : jusqu’en Mai 2010.
Soit, allons-y.

Interrogatoire laborieux, examen clinique laborieux. On a bien passé 5 minutes pour que je puisse tester le releveur du pied, et j’ai échappé de justesse à un ou deux coups de pied dans le menton. « Push ! Push ! No ! Not this way ! »
Examen normal, jambe normale, à la surprise générale.
Et puis, à la toute toute fin, quand j’ai voulu finir de remplir le dossier, j’ai dû taper la date de naissance. 23/11/1978.
Pour un type qui ressemblait à
lui, je le rappelle.
- Vous êtes né en 78 ? j’ai dit.
- Oui oui, il a dit.
- Vous avez 31 ans ?
- Oui oui.
- Vous, vous avez 2 ans de plus que moi ?
Je ne sais pas bien ce qui m’a pris, moi qui me refuse toujours à répondre à la question trop fréquente des patients sur mon âge. (« Vous avez l’air très très jeune pour être médecin ! » qu’ils s’ébaubissent… « Ta gueule », que je réponds, en me jurant de me raser les couettes)

Oui oui oui qu’il me dit. Et puis il ajoute qu’il a une disease qui lui fait des cheveux gris.
Au bout de deux fois la disease qui blanchit les cheveux, j’ai dit : « Bon. »

Et puis, dans mon anglais terrible, j’ai commencé une longue tirade. J’ai essayé de dire qu’on ne pouvait pas travailler comme ça. Que s’il voulait que je sois son médecin, je voulais bien, mais que ça ne pouvait pas fonctionner de cette façon là. Qu’il fallait que je connaisse son âge, qu’il fallait qu’il ait deux fois le même nom pour que je puisse retrouver son dossier et savoir ce qu’on avait déjà dit et fait. Que le bilan n’était pas urgent, et qu’il pouvait revenir me voir une fois qu’il aurait ses papiers, qu’il pouvait demander l’AME pour lui, et que quand il reviendrait, il faudrait qu’il me donne son vrai nom, qu’il faudrait qu’il me redonne le faux nom auquel on avait ouvert le dossier, et qu’on remettrait tout ça à plat.
Et pendant ce temps-là, pendant que je lui expliquais pourquoi je n’allais rien lui prescrire, qu’il n’aurait pas d’examens ni de médicaments tant qu’il n’aurait pas ses papiers, pendant, qu’en somme, j’étais en train de le mettre à la porte, pour la première fois depuis le début de la consultation j’ai senti qu’il devenait vraiment mon patient et que je devenais vraiment son médecin.
Merci merci merci, il a dit. Plein de fois.

Bien sûr, il n’avait pas de quoi payer la consultation, en dehors de son faux-papier.
Et puis une fois qu’il a été parti, je me suis retrouvée devant la copie de son AME et ma feuille de soins.
J’ai passé 30 minutes avec lui, j’ai fait mon taf, j’ai fait une vraie putain de consultation. Davantage, peut-être.
Je méritais mes putains de 22 euros, et je pouvais me les faire payer en disant à la sécu que j’avais fait, ce jour-là, une consultation pour un pakistanais né le 23 novembre 1978.

Qu’auriez-vous fait ?

http://www.jaddo.fr/


medecin-infirmiere-j.jpg

Publié à la suite de ce courriel reçu:



Bonjour,
Toutes mes félicitations pour votre travail fantastique.
Continuez, la vérité vaincra, elle a d'ailleurs commencé à vaincre (cf grippe A, sommet de Copenhague...)
Voilà, en surfant sur le net j'ai découvert à tout hasard un blog, mais pas n'importe quel blog :
www.jaddo.fr
Il s'agit d'un blog faussement innocent utilisant , bien sûr, les faux-beaux sentiments à la france 2 ou à la M6 pour endoctriner les jeunes médecins mais surtout les innocents étudiants en médecine.
Dans ce blog le secret médical, le serment d'Hippocrate et le serment de l'ordre des médecins y sont constamment violés et la vie des clients est étalée sur la table sans manquer, bien entendu, de les humilier (mais c'est de l'humour vous dis-je!!)
Le pire c'est que, en lisant les commentaires, j'ai appris que ce blog était "enseigné" et " vivement conseillé aux étudiants" par de nombreux enseignants de différentes facs de médecine (ce n'est pas une blague hélas)...
Je précise également que des "articles" de ce blog sont publiés dans une revue pharmaceutique :
http://www.revue-medecine.com

Voilà, je vous laisse vérifier par vous-même les ravages de l'abêtissement généralisé, de la vulgarité et de la perte des valeurs, toute notre société en est imprégnée...


J'ai bien entendu pollué leur forum pour leur dire quelques vérités comme le backchich de 22 E qu'ils perçoivent avant la consultation d'un spécialiste, leur appartenance à la FM ou encore les % qu'ils touchent sur les médicaments prescrits. Bien entendu je n'ai eu aucune réponse précise de leur part à part les habituels "théorie du complot bla bla bla"...
Vous pouvez regarder sur ce blog de propagande cité ci-dessus, au dernier article publié intitulé "17 janvier" ou quelque chose du genre...  j'ai cassé leur petit train train entre amis, c'est assez drôle ! Mon pseudo est "cart", enfin vous l'auriez deviné de toute façon.. Lisez un peu les autres articles dégoulinants de faux-beaux sentiments mais aussi de racisme déguisé ou de haine des pauvres, c'est très très intéressant de voir l'image qu'ont ces pseudo-médecins mais vrai commerciaux du monde qui les entoure...
Je précise que j'ai écrit au conseil national de l'ordre des médecins pour leur signaler cette violation continue du secret médical, du serment d'hippocrate ou du serment de l'ordre des médecins mais, bien entendu, aucune réponse de leur part(on ne touche pas à ce qui rapporte).
Voilà, je vous félicite encore pour vos actions et vous souhaite une très bonne année 2010 offensive et pleine de réussite!
Amicalement,
(..)


medecin-caric-medicaments-j.jpg

liste complète

 

  • Haïti, son histoire, son pétrole et les Etats-Unis


    levy2


    Entendu à l'Instant, sur Paroles du Monde (Public Senat)

    Gidon Lévy - "J'ai honte d'être israélien"
    (J'ai pris quelques notes)

    "Israël use et abuse de sa force militaire, sur des populations civiles sans défense; il utilise des armes interdites, j'ai honte d'être israélien, c'est une société totalement endoctrinée, très favorable à l'armée, qu'elle croit la plus morale du monde. Ils sont totalement aveugles  !  Tous les nouveaux plans de paix se ressemblent depuis le début, ils ne servent à rien, il est urgent d'agir, il faut la volonté, Israël n'est rien sans les Etats-Unis,  ils devraient utiliser leur pouvoir pour sortir de cette situation illégale et inhumaine".

    Voir aussi :
    http://fatahelbab.over-blog.com/article-gideon-levy-israel-et-gaza-43190357.html


 

Ingrid Betancourt,
la face sombre du personnage


Peu à peu, l'icone a perdu de sa superbe. Il y eut les déclarations de sa directrice de campagne Clara Rojas, elle aussi prisonnière des Farc, et puis plus récemment l'ouvrage "Out of Captivity" des trois otages américains, compagnons de captivité. Keith Stansell, Thomas Howes et Marc Gonsalves décrivaient une Ingrid Betancourt arrogante, égoïste, n'hésitant pas à mettre la vie d'otages en danger...
Le livre de Juan Carlos n'épargne pas Ingrid. "Oui, mon épouse est devenue une star. Une femme inaccessible qui n'a pas daigné m'accorder plus de trente minutes en mémoire du bon vieux temps....
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-mais-quelle-femme-est-donc-ingrid-betancourt--43391377.html

Haïti: expulsion de journalistes étrangers par les GI's (médias)
Expulsion de journalistes
à Haïti par les GI's
Pas de soins, occupation du pays !
Inquiétude de gouvernements latino-américains

  Les militaires américains ont exigé, sans fournir d'explications, que tous les journalistes étrangers couvrant les événements en Haïti quittent jeudi l'aéroport de Port-au-Prince avant 8h00 heure locale (13 h00 GMT), rapportent les médias européens.
  L'aéroport de la capitale haïtienne, complètement détruite par un séisme dévastateur, abrite un groupe international de journalistes et de militants d'organisations humanitaires.
  L'aéroport, dont une seule piste d'envol et d'atterrissage est actuellement en service, est entièrement contrôlé par les forces aériennes des Etats-Unis.
  Le quotidien britannique Telegraph a annoncé mercredi que les militaires américains ne laissaient pas passer l'aide humanitaire envoyée par les pays étrangers aux sinistrés haïtiens.
  L'ONG internationale "Les médecins sans frontières" a pour sa part déclaré que les Américains avaient empêché l'atterrissage d'un avion transportant un hôpital mobile. Les pilotes ont été obligés de se poser en République dominicaine, ce qui a retardé de près de 24 heures l'arrivée de la cargaison sur place.
  Après que les militaires américains eurent interdit l'atterrissage d'un avion français avec une cargaison humanitaire à bord, le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a émis des critiques au sujet du comportement des Etats-Unis en Haïti. Evoquant le rôle de Washington dans ce pays meurtri, le secrétaire d'Etat français à la coopération Alain Joyandet a martelé: "Il s'agit d'aider Haïti, pas d'occuper Haïti".
  Près de 12.000 militaires américains ont été déployés sur l'île depuis le séisme. Selon les médias, d'ici la fin de la semaine, leur nombre sera porté à 16.000 personnes. Le Pentagone explique cette décision par la situation en Haïti.
  L'augmentation de la présence américaine dans la région ne manque pas d'inquiéter les Etats d'Amérique latine qui considèrent cette tendance comme une menace à leur sécurité nationale.
  Le président bolivien Evo Morales a déclaré mercredi que son gouvernement exigerait la convocation d'une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'ONU afin de dénoncer "l'occupation militaire d'Haïti par les Etats-Unis".
  "La situation est très dangereuse: on trouve des bases militaires des Etats-Unis en Colombie, on constate leur présence militaire au Pérou et désormais en Haïti où ils augmentent leur contingent, sans aider les victimes ni sauver les malades et les blessés", a fait remarquer le vice-président bolivien Alvaro Garcia Linera, cité par l'agence espagnole EFE.
  Les gouvernements brésilien, vénézuélien, nicaraguayen et uruguayen ont également exprimé leur inquiétude au sujet des démarches de Washington.
http://www.alterinfo.net/Haiti-expulsion-de-journalistes-etrangers-par-les-GI-s-medias_a41698.html



Haïti: qui commande? l'ONU? Les USA? Les Brésiliens? Les Haïtiens?
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10184


Les tragédies humaines, Haïti étant la dernière en liste, nous permettent de constater tous les dégâts causés par l’homme et sa folie à vouloir exploiter, dominer, conquérir d’autres hommes et à étaler une puissance néfaste pour l’ensemble de l’humanité. Tous les systèmes échafaudés par l’homme depuis la Révolution industrielle du 19e siècle nous amène sur le bord d’un précipice qui s’approfondit à tous les jours. 

Sur près de deux cents pays reconnus par l’ensemble des nations, nous retrouvons à peine cinquante pays ayant un régime démocratique. Les autres vivent sous une quelconque dictature. Sur la cinquantaine de pays dits démocratiques TOUS appliquent le même système économique, à quelques nuances près ; c’est-à-dire, l’exploitation de l’homme par l’homme où les richesses sont redistribuées au compte-gouttes, où les profits font foi de tout, où le paraître est synonyme de réussite personnelle, où le titre est plus important que la personne. Imaginons maintenant les pays totalitaires.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10190


Nous devons nous assurer que l’aide qui va en Haïti
est un don, pas un prêt.

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10201


La Turquie donne une leçon d'humanité
au monde résigné au pire

En  visite en Arabie Saoudite, Recep Tayeb Erdogan a déclaré qu'il n'est désormais plus question de permettre que les enfants et les femmes de Gaza soient bombardés au phosphore. En allusion à l'utilisation par l'entité sioniste des bombes à phosphore durant son offensive meurtrière Plomb durci contre la Bande de Gaza. Suite ici:
http://www.alterinfo.net/notes/La-Turquie-n-acceptera-pas-que-les-Palestiniens-soient-bombardes_b1832358.html


http://www.alterinfo.net/Selon-les-armees-russes,-les-Etats-Unis-ont-provoque-le-tremblement-de-terre-a-Haiti_a41765.html
http://www.alterinfo.net/Chavez-accuse-les-USA-d-avoir-provoque-le-seisme-d-Haiti-a-l-aide-d-armes-nouvelles_a41732.html
http://www.alterinfo.net/Haiti-regorge-de-ressources-en-matieres-premieres_a41739.html
http://www.alterinfo.net/Consequence-de-L-Operation-Plomb-Durci-La-Societe-Israelienne-Manifeste-Une-Tendance-Fasciste-Croissante_a41757.html
http://www.alterinfo.net/Le-renflouement-secret-des-Banques-des-Elites_a41745.html .


On me demande de signaler ce blog, né de l'indignation, semble-t-il,  contre des propos sur les Italiens, lors d'une émission:
http://laveritecontrelemonde.blog4ever.com/blog/index-381152.html



La farce du sommet de Copenhague sur le Changement Climatique a confirmé la réalité d'une guerre mondiale menée par les riches contre la majorité de l'humanité. Elle a aussi révélé l'existence d'une résistance qui grandit comme jamais auparavant : un internationalisme qui associe la sauvegarde de la planète terre avec les droits de l'homme universels, et exige que justice soit faite pour tous ceux qui envahissent et dépossèdent en toute impunité.
La résistance (...) 
http://www.legrandsoir.info/Israel-un-bilan-The-New-Statesman.html


http://www.legrandsoir.info/Tous-ces-murs-de-la-haine.html
http://www.legrandsoir.info/Le-Monde-Jean-Pierre-Langellier-procede-a-une-nouvelle-devaluation-du-journalisme.html
http://www.legrandsoir.info/Retraites-2010-une-annee-decisive.html
http://www.legrandsoir.info/Et-quand-fera-t-on-l-inventaire-des-terroristes-installes-aux-Etats-Unis.html
En plus d'avoir initié, orienté, financé et géré le terorisme contre Cuba avec ses agences de renseignement ou ses groupes mafieux de Miami qu'ils ont eux-mêmes créés, les États-Unis ont encouragé, parrainé ou inspiré des activités (...)

http://www.legrandsoir.info/ARTE-m-a-tuer.html
http://www.legrandsoir.info/L-humanitaire-au-service-du-capital-le-cas-de-Haiti.html
http://www.legrandsoir.info/L-autodestruction-du-Capitalisme.html

Après le renversement des gouvernements communistes de l'Europe de l'est,
le capitalisme a été brandi comme l'invincible système qui apporte
prospérité et démocratie, le système qui allait s'imposer jusqu'à la fin
des temps. Cependant, la crise économique actuelle
a fini par convaincre même
quelques éminents partisans du libre marché qu'il y a quelque chose qui
cloche sérieusement.
En vérité, le capitalisme n'a pas encore réglé ses
comptes avec (...)


liste complète 

       
Valmy site moulin logo-copie-1


Tour du monde politique vu de Chine 
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article494

La technique du coup d'État coloré          
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article493

La doctrine Obama: "dans une humanité imparfaite,
la guerre perpétuelle est de mise 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article489
  

Haïti: quelques éléments... Jean Lévy
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article490

Soins psychiques et indépendance professionnelle
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article488

Haïti: la "malédiction" n'existe pas
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article487

Tremblement de terre à Haïti: un laboratoire
et une "formidable opportunité" pour un Kosovo des Caraibes 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article486


C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 05:43


                                           Ho-NOM.jpg

                                                              Menaces sur nos libertés: 
                                             Internet - de l'Italie à la France ?
                                                              (A relayer...)



L'entrée en vigueur d'un décret régulant la publication de vidéos sur Internet provoque un tollé

 

À la veille de l'entrée en vigueur d'un décret stipulant que les internautes devront obtenir l'aval du ministère des Communications avant de publier des vidéos sur Internet, la Toile italienne s'enflamme.

Par Nicolas DE SCITIVAUX (texte)

 

La liberté d’expression des internautes italiens est-elle remise en question ? C’est, en tous cas, ce qu’affirment certaines associations et certains hommes politiques après que le Parlement italien a adopté, en décembre dernier, le décret 169 - dit "décret Romani" - qui régule la publication de vidéos sur Internet.

Le texte prévoit que les Italiens sollicitent l’aval du ministère des Communications s'ils veulent "diffuser et distribuer des images animées, accompagnées ou non de son, sur Internet". Ce décret doit repasser devant une commission de l'Assemblée nationale, à la demande de l'opposition, avant de pouvoir entrer en vigueur.

Si le secrétaire d'État en charge des Communications, Paolo Romani, défend bec et ongle son décret, affirmant qu’il ne fait qu’appliquer la directive européenne 2007/65/CE sur les droits de diffusion, l’association Articolo21 estime, elle, que ce texte ne concerne pas la diffusion de contenus sur Internet. Et dénonce, dans un communiqué, une extension de "la discipline rigide du droit d’auteur aux fournisseurs Internet, à travers des dispositions dont les effets rappellent ceux de la controversée loi française [Hadopi, ndlr]". "[Ce décret] étend aussi le droit de correction aux journaux télévisés retransmis sur le Web […], ouvrant ainsi la voie à la possibilité de bâillonner tout type de contenu en ligne", poursuit-elle.

Contacté par France 24.com, Christian Engström, député européen du Parti Pirate, partage cette inquiétude. "Il est très inquiétant qu’un État membre de l'Union européenne commence à restreindre les conditions d’utilisation d’Internet, déplore-t-il. Nous souhaitons que l’Europe soit en pointe en matière de législation numérique, et il est déprimant de voir que certaines capitales veuillent nous faire revenir 20 ans en arrière. Il s’agit ici clairement d’une interprétation douteuse de la directive [européenne 2007/65/CE, ndlr]."

Un précédent dangereux ?

La France, où la loi Hadopi est entrée en vigueur en début d’année, pourrait bien prendre le même chemin que son voisin transalpin. En janvier dernier, lors d’une interview accordée à Radio Classique, le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, avait évoqué l’idée que le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) contrôle les contenus diffusés sur Internet, dans le but de "protéger les enfants".

Pour Laurent Le Besnerais, co-fondateur de l’Institut pour les libertés et la citoyenneté numérique (Ilcn), le risque existe effectivement. "Le but de la majorité, en France, n’est pas de s’arrêter à la loi Hadopi, explique-t-il à France 24.com. Elle veut aussi mettre en place la loi Lopsi [loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure, ndlr], qui contient tout un volet sur la pédopornographie sur Internet. L’intention est louable, certes, mais l'absence totale de transparence sur la façon dont les sites jugés dangereux seront désignés pose problème."

Le projet de loi Lopsi prévoit, notamment, un filtrage des sites indésirables, ce qui représente une atteinte directe au concept de neutralité des réseaux, estime encore Laurent Le Besnerais. Qui conclut : "Si l'on suit le discours de M. Lefebvre, oui, le contrôle de l’Internet par le CSA deviendra possible. La France se retrouvera alors dans le même cas que l’Italie."

http://www.france24.com/fr/20100119-Italie-adoption-decret-regulation-publication-videos-internet-tolle-liberte-expression

A relayer, merci Michel pour cet envoi reçu à l'instant

MDV109-fae67.jpg

Sélection de liens :


(..) Le fait que les Juifs vivent en sécurité partout et ne sont pas persécutés met Israël dans une situation inconfortable. Si les juifs vont bien partout, alors l'identité Juive est remise en question, et ainsi est la raison même de l'existence d'Israël. Le même Etat qui a été créé pour sauver les Juifs de la persécution, a besoin maintenant que les Juifs soient de nouveau persécutés pour qu'Israël puisse continuer d’exister. L’escalade du nettoyage ethnique des Palestiniens est l'un des moyens pour atteindre ce but (..)

 Les Palestiniens, qui essayent désespérément de comprendre ce qui est en train de leur arriver, sont pris dans cette folie et en sont les victimes. Ce n'est pas en raison de qui ils sont ou de quelque chose qu’ils ont fait qu'ils souffrent. C’est parce qu'ils ont eu le malheur de vivre sur la terre qu'un mouvement Sioniste névrotique est déterminé à prendre pour lui-même indépendamment du prix que cela peut coûter.  (..)

Avigail Abarbane 
 
Né en Israël en 1964, Avigail a fait ses deux années obligatoires dans l'armée Israélienne en 1982...

http://www.alterinfo.net/La-folie-croissante-d-Israel_a41658.html


La campagne contre la burqa marque un tournant anti-démocratique en France


Le consensus de plus en plus large au sein de l'élite politique française autour d'une loi interdisant la burqa a des implications profondes et inquiétantes. Présentés au mépris de l'opinion publique et de la constitution, les préparatifs à l'institutionnalisation d'une discrimination d'Etat contre certaines formes d'expression religieuse musulmane marquent une orientation vers des formes de gouvernement ouvertement antidémocratiques.
La participation et la bénédiction apportées par des forces considérées comme de « gauche » à une campagne d'extrême droite contre la population immigrée a été essentielle à sa réussite. (..)

De plus, cela relève d'une décision bien réfléchie de la part de l'élite dirigeante d'établir les bases d'une forme de gouvernement autoritaire, se dispensant du principe de légalité. Une loi contre la burqa, si elle n'était pas censurée par le Conseil constitutionnel, établirait un précédent pouvant servir à faire passer d'autres exceptions à l'article 1 de la constitution, lequel déclare que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale".

http://www.alterinfo.net/La-campagne-contre-la-burqa-marque-un-tournant-anti-democratique-en-France_a41642.html . 


15 thèmes qui vont monter en puissance en 2010
15 thèmes clefs 2009 qui vont s'évanouir en 2010

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2009/07/geab-nc2b041-1.pdf

 



                                                  agric-ancienne.jpg
                             DES ALIMENTS DE PLUS EN PLUS
                              BASES SUR LA DENATURATION


Eloge de la nature, abandon de l'instinct grégaire et du vénal

Vivons en pleine possession de nos moyens jusqu'à 99 ans 
et non pas handicapés dès 50 ans !

 

Si nous désirons vivre en bonne santé, dépasser les 90 ans sans problème, il nous faut à tout prix éviter les produits du terroir (légumes, céréales, fruits, animaux) cultivés sur des terres déséquilibrées, élevés (animaux) en batterie. Ces produits passant par la suite, bien souvent, par des filières où ils subissent des transformations intolérables.

Une terre saine, équilibrée, pas d'intrants (engrais de synthèse NPK) autres que naturels dans les sols (compost, équilibre magnésio-potassique, rapport carbone/azote = 33) fertilisant en poudre volcanique, poudre de roche, broyats de branchages), assolements favorisés par des plantes (trèfle, luzerne) apportant l'azote naturel. Les élevages conduits dans le même respect (produits naturels, litière, relative liberté). Pas de produits transformés par la chaleur, pas d'additifs chimiques quels qu'ils soient ou les dérivés des produits nanotechnologiques, et évidemment non irradiés. Utiliser, surtout dans les villes une complémentation alimentaire afin de chasser des cellules toutes les pollutions qui encombrent l'air, l'eau, les aliments industriels. Voir le mémento des additifs sur site http://daudon.free.fr, rubrique biologie. Voir aussi site Wholesale Nutrition.

Ce bref résumé pour affirmer que si ces critères sont conservés, non seulement nous nous porterons bien mieux mais nous obligerons, par nos achats de produits sains, l'agroalimentaire à  rectifier ses erreurs ne proposant, par la suite; que des produits naturels et frais.

Nous devons informer nos différents magasins de notre décision de ne plus nous laisser empoisonner. Notre santé est en jeu; leur survie économique aussi si nous savons les instruire de notre irrévocable décision pour notre survie.

 
Accepter que les cultivateurs emploient les pesticides, fongicides, herbicides, engrais de synthèse, que les éleveurs utilisent les hormones, les antibiotiques, les tranquillisants et médicaments divers, que la chaîne alimentaire des produits alimentaires introduisent les conservateurs et colorants, anti-oxygènes, émulsifiants, épaississants, exhausteurs de goût, acidifiants non naturels nous paraît être une regrettable négligence puisque le consommateur est roi et aujourd'hui suffisamment au courant du danger de ces produits. Refuser l'achat est un moyen puissant pour faciliter le changement. Economie de marché oblige.


1 Loi du Professeur Vincent – Tout produit oxydé entraîne souvent un déplacement de notre terrain sanguin vers des zones oxydées et basiques où règnent en maître les virus.


2 Hypothèse de Diégo Der – Toute absorption de produits alimentaires, trop blutés ou obtenus par procédés chimiques, dépossèdent l'aliment obtenu de ses qualités premières. Ainsi les farines blanches sont-elles privées du germe de blé riche en acides aminés, sels minéraux et vitamines. L'huile obtenue à chaud perd sa vitamine E et ses omégas 3,6,9, extraite de surcroît avec de la soude caustique ! Plus l'aliment perd ses qualités d'origine moins il nourrit, moins il équilibre le corps, plus l'on mange et plus l'on grossit; encore bien davantage si ces aliments sont bourrés d'additifs qui neutralisent les vitamines. N'oublions pas de cuire nos aliments à la vapeur douce. Car tout corps cuit est un corps mort.


Constats et rapport des Docteur Matthias Rath, Gilbert Crussol .

La plupart des maladies sont dues à des carences, principalement en vitamines C, E et acides aminés. La meilleur façon de redresser un terrain ou de guérir d'un trouble quelconque est bien de refaire le plein de vitamines, acides aminés, enzymes, sels minéraux, oligo-éléments.

Ainsi peut-on faire échec, aux maladies cardiaques, diabète, cancers, telles sont les conclusions de ces deux docteurs. Vous trouverez les livres du Dr Matthias Rath sur son site et voici les coordonnées du Dr Crussol dont je joins quelques documents. Annette la nutritionniste pourra répondre à la plupart de vos questions, vous proposant de multiples compléments alimentaires (naturels, sans sucre, ni colorant) en attendant que vous vous rééquilibriez et les circuits se normalisent. Téléphone : 01.47.55.48.76 entre 9 heures et 19 heuires même le samedi, voire le dimanche).

 

Constat et rapport de Diégo Der

Il semble très vraisemblable que toute fatigue chronique des émonctoires puisse venir des métaux lourds contenus dans nos cellules. Les allergies diverses, l'intolérance aux laitages, amidons ont assez souvent pour cause la fragilité de ses mêmes émonctoires fatigués par les incessants va et vient du mercure ou autre métaux dans le corps. Voir le livre du Dr Joachim Mutter : L'amalgame dentaire. Editions Alternatif. Enfin si vos problèmes ne disparaissent pas après des soins naturels, sachez que toute maladie inflammatoire, toute maladie chronique a comme cofacteur les métaux lourds que le corps ne peut rejeter seul. Voir le site http://daudon.free.fr et rubriques biologie, médecine. Sur la page d'entrée vous retrouverez les principaux symptômes d'un empoisonnement au mercure. Bientôt sur internet une conférence du Dr Klinghardt sur ces empoisonnements, naguère "inguérissables" et les traitements adéquats.

Pour information et respect de l'article N°223-6 du nouveau Code pénal.

 

Les membres du bureau du PFP


Crise--jacquard--compte-a-rebours.jpg

Une interprétation de la crise :
 

Notre interprétation de la crise est la suivante :

- il y a excès mondial de capacité de production, dû essentiellement à la globalisation et à l'investissement très important dans les pays émergents ;

- l'excès de capacité devrait normalement faire baisser la profitabilité des entreprises ; en réaction à cette évolution, les entreprises ont essayé de réduire les salaires, d'où, dans beaucoup de pays, le recul de la part des salaires dans le PIB, qui amplifie l'insuffisance de la demande par rapport à la capacité ; elles essaient aussi de devenir leader dans leur activité pour bénéficier de marges d'oligopole ;

- l'excès de capacité de production pousse les Etats à mener des politiques non coopératives visant à accroître le taux national d'utilisation des capacités : stimulation du crédit par les politiques monétaires très expansionnistes (d'où les bulles spéculatives sur les prix des actifs, l'excès d'endettement et les crises) ; sous-évaluation du taux de change dans les pays émergents.


Il s'agit bien d'une lecture marxiste (mais conforme aux faits) de la crise : suraccumulation du capital (par "l'euphorie" des entrepreneurs) d'où baisse tendancielle du taux de profit ; réaction des entreprises à cette baisse du taux de profit par la compression des salaires, du capital, la concentration et l'obtention de rentes, d'où sous-consommation ; réaction, qui ne peut pas être efficace à long terme, des Etats par le développement du crédit et des activités spéculatives, comme substituts (palliatifs) à l'insuffisance de la production ; par le recours au commerce extérieur.

lire l'intégralité ici : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=51136 
 .

                                                      


                       La voix de la terre :


Écoutez là,
Une voix m’a donné rendez-vous,
Cette voix, écoutez là c’est un bijou
Un bonheur au dessus de tout,
C’est la voix de la Terre qui réclame
Plus d’amour entre nous.
Écoutez là,
Cette voix doit percer le silence,
Cette voix elle me caresse,
Elle donne la chance,
Elle souffle sur le monde immense.
C’est la voix de la Terre pour que
L’on soit plus solidaire entre nous.
C’est le cri des glaciers, les larmes des forêts
La complainte des marrais.
Écoutez c’est la voix de la Terre comme le respect en nous.
Ecouter là…
Une voix m’a donné rendez-vous
Cette voix,
Ecoutez là c’est un bijou
Un bonheur au dessus de tout,
C’est la voix de la Terre
Pour que l’on soit plus solidaire entre nous,
Ecoutez là, la voix de la Terre.
 
 http://mariereveuse.over-blog.com/article-la-voix-de-la-terre-43154832.html.


Primauté à la culture !

 "L’encre du savant vaut mieux que le sang du martyr », affirme Mohamed, le Prophète de l’islam, et dans le Talmud, cette idée forte, émouvante : « Le monde ne se maintient que par le souffle des enfants qui étudient.

« La première de ces valeurs, c’est l’universalité, à savoir que l’humanité est une. De ce fait, c’est une faute impardonnable que de transiger sur les principes fondamentaux sous l’éternel prétexte que les autres ne seraient pas prêts à les adopter. Il n’y a pas de droits de l’homme pour l’Europe, et d’autres droits de l’homme pour l’Afrique, l’Asie ou pour le monde musulman…Aucun peuple sur terre n’est fait pour l’esclavage, pour la tyrannie, pour l’arbitraire, pour l’ignorance, pour l’obscurantisme, ni pour l’asservissement des femmes. Chaque fois qu’on néglige cette vérité de base, on trahit l’humanité et on se trahit soi-même. »

Amin Maalouf affirme qu’on ne pourra sortir par le haut du dérèglement qui affecte le monde qu’en donnant la primauté à la culture et à l’enseignement (..)

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/19/16546415.html




Haïti : au-delà des effets d’annonce

La résistance des juges face à l’image du terrorisme

et de nombreuses nouveautés sur le site :

http://www.voltairenet.org/



PÉTITION : SOUTIEN A L'ASSOCIATION KOKOPELLI
http://www.cyberacteurs.org/actions/form.php?id=40 


chavez-castro-morales-j.jpg

VENEZUELA le venin de la desinformation 
 GRAVE CRISE FINANCIERE AU JOURNAL "LE MONDE" qui confond le Venezuela et le Brésil !!

BOLIVIE Paris célèbre le triomphe de Evo
VENDREDI 22 JANVIER FETE DE L'ESPOIR ET DE LA JOIE
Fête Evo Morales et l'Ekeko

HAITI Notre coeur saigne
Haïti, doublement maudite
Pauvre Haiti

CUBA la manipulation médiatique continue...
Zoé Valdès et Karl Zéro ou la déontologie accouplée



Sarkozy tel qu'en lui-même:
"Si je n'étais par président de la République, je t'aurais démonté la gueule!", ils m'ont assuré que c'était mot pout mot ce qu'avait dit le président, ajoutant: "Croyez-vous qu'on puisse oublier un truc pareil?"

http://www.lepost.fr/article/2010/01/21/1899011_clash-sarkozy-fogiel-c-est-du-brutal.html#xtor=AL-235



chat-agora.jpg
Le chat d'Agora Vox

ACTA : Le traité secret
qui pourrait changer la face d'Internet

Si le traité ACTA venait à être appliqué, l’internet tel qu’on le connait aujourd’hui serait radicalement changé. Le traité renforce de façon démesurée le pouvoir du copyright (ou du droit d’auteur, en l’occurrence la différence est insignifiante), forcera les fournisseurs de services sur internet à faire la police du copyright, rendant du même coup l’hébergement de contenus générés par les utilisateurs impossible à assumer financièrement, il mettra en place des sanctions pour les utilisateurs violant le copyright, comme de leur couper l’accès à l’internet après trois avertissements, et exigera que les supports informatiques soient inspectés aux frontières (disques dur, lecteurs mp3, etc.). Ceux qui contiendraient des fichiers copyrightés téléchargés de façon illégale seraient détruits, et leur possesseurs se verraient infliger une amende.

Parmi les informations qui ont fuité du traité ACTA – toujours en négociation -, on trouve aussi la possibilité pour les ayants droits d’accéder aux informations personnelles d’un internaute, suspecté d’avoir téléchargé un contenu copyrighté, sans avoir besoin de recourir à un juge. En bref, Hadopi, à coté, ce n’est pas grand chose, mais c’est un bon début.

Les négociations autour du traité ACTA se font en dehors de tout cadre, aucune organisation internationale comme l’OMC ne les supervise. Elles ont commencé en 2006 entre les USA, la Commission Européenne, la Suisse et le Japon. Depuis, l’Australie, le Canada, l’Union Européenne, la Jordanie, le Mexique, le Maroc, la Nouvelle Zélande, la Corée, Singapour et les Emirats Arabes Unis se sont joints aux négociations.

Ce traité est négocié dans le plus grand secret, mais en mai 2008, Wikileaks.org a publié un document en révélant de nombreux éléments. C’est plus récemment que l’opinion publique a été alertée, grâce à l’EFF dans un premier temps, puis à ReadWriteWeb US en fin d’année dernière.

Beaucoup d’analystes en France voient le couple Hadopi/Loppsi comme un premier pas dans la mise en application du traité ACTA. Les récentes loi impactant l’usage de l’internet enEspagne et en Italie font penser que c’est une partie de l’Europe qui est en train de mettre en application ce traité, avant même qu’il soit signé.

Mais comme le montre les dernières évolutions législatives concernant Internet en Italie, ce n’est pas seulement le téléchargement ‘pirate’ qui est visé par ACTA, mais bien l’ensemble du web 2.0 et de la capacité qu’a donné l’internet à tous de s’exprimer (sans même parler du logiciel libre, nous reviendrons sur ce point ultérieurement). L’obligation faite aux services ‘web 2.0′ de faire la police obligerait de facto la plupart des plateformes de blog à fermer, tout comme les autres sites proposant d’héberger gratuitement les contenus des internautes.

La pression monte pour plus de transparence

Le traité ACTA a donné lieu a 6 réunions de négociation jusqu’ici, une septième se tient à la fin de ce mois à Mexico. Chose étonnante, la pression semble avoir au moins eu un effet : la transparence est enfin à l’ordre du jour.

Google, qui s’est engagé pour la Net Neutrality et ne voit pas d’un bon œil le traité ACTA, a organisé une table ronde la semaine dernière à Washington D.C. pour débattre du projet de traité.

Le débat qui s’est tenu lors de cette table ronde a été particulièrement intéressant et agité. Réunissant des représentants des lobbies et des partisans des libertés numériques, les échanges ont été vifs, et ont portés sur l’aspect législatif, l’économie, les problèmes éthiques soulevés par le traité ACTA, mais surtout sur la transparence, demandée à corps et à cri par tous (ou presque).

Le représentant des lobbies, Steven Metalitz (avocat de la MPAA et de la RIAA), a longuement défendu le traité et la nécessité du secret de sa négociation. Une position difficile mais on ne peut que saluer l’effort de dialogue. Pour lui, le secret est une condition nécessaire à la négociation avec les pays étrangers (entendez, entre autre, l’Europe, qui semble être en train, dans certains de ses pays membres, de le mettre en application).

L’autre point défendu par Metalitz frise le ridicule quand il affirme que le traité ne nécessitera pas que les lois des pays signataires soient changées. En effet, dans la mesure où les points du traité font d’ors et déjà l’objet de loi telles qu’Hadopi et Loppsi (ou celle de l’économie durable en Espagne), on peut imaginer que d’ici à la signature du traité, les lois nécessaires à son application soient déjà en place.

En France, ACTA n’a fait l’objet de quasiment aucun article dans la presse officielle, et des sources nous ont fait savoir que le sujet était carrément censuré dans certaines rédactions. Aucun groupe parlementaire n’a demandé la moindre commission d’enquête : circulez, il n’y a rien à voir.

A votre bon cœur messieurs dames…

Sans Wikileaks, ce traité serait encore à ce jour secret, nous ôtant la possibilité de comprendre ce qui se trame réellement en France, en Espagne, et en Italie en ce moment. Si vous aussi vous pensez que le rôle joué par Wikileaks est essentiel pour la démocratie, faites un don, ils ont besoin de notre soutien. Vous pouvez également adresser vos don à La Quadrature du Net, qui joue un rôle indispensable pour la défense des citoyens face à ACTA auprès, entre autre, de la Commission Européenne.
http://fr.readwriteweb.com/2010/01/20/a-la-une/traite-acta-censure-loppsi-hadopi/

Merci à Roland de m'avoir signalé cet article chez Fatahelbab

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-acta-le-traite-secret-qui-pourrait-changer-la-face-d-internet-43362674.html

Bilderberg.jpg
 
Bilderberg de tous les pays, unissez-vous!

« Dans l’Irak de l’après-guerre, employez les forces militaires pour garantir les intérêts vitaux des États-Unis et non pour bâtir une nation. » (Fondation Heritage).
Et, au cas où vous n’auriez pas encore tout à fait compris, un document de la même Fondation Heritage, daté du 25 septembre 2002, nous disait encore : « Protégez les infrastructures énergétiques de l’Irak contre les sabotages internes ou les attaques extérieures afin de restituer l’Irak aux marchés mondiaux de l’énergie et faire en sorte que les marchés de l’énergie américains et mondiaux aient accès à ses ressources. » [
1]     
Toute autre affirmation dans la presse traditionnelle ou dans la presse officielle n’est que propagande ou mensonge. Un point, c’est tout.

De quoi faire tourner

les rouages du capitalisme


Le moment crucial où le pétrole a fini par occuper le centre de la scène se situe au début du 20e siècle, lorsque les flottes maritimes des empires les plus puissants de la planète, celles de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne, ont cessé de brûler du charbon pour adopter le pétrole. Dès lors, les destinées de la Perse et du monde arabe allaient occuper définitivement le centre des ambitions impérialistes de l’Occident au point qu’à présent, nous vivons (et mourons) toujours avec les retombées de ces ambitions. Les exemples les plus actuels sont la Palestine et l’Irak et nous ne parlons pas des deux guerres mondiales au cours desquelles la lutte pour le pétrole et son contrôle fut au centre des préoccupations de tous les belligérants.


« Toutefois, on a rarement discuté le fait que, bien avant 1914 déjà, les objectifs géopolitiques stratégiques de la Grande-Bretagne comprenaient non seulement l’écrasement de sa plus grande rivale industrielle, l’Allemagne, mais, via les conquêtes de la guerre, l’acquisition d’un contrôle britannique sans conteste sur cette matière précieuse qui, en 1919, s’est révélée comme la matière première stratégique du développement économique à venir – le pétrole. » — « A Century of War » (Un siècle de guerre), F William Engdahl, p. 38. [2]

   
Le pétrole a étendu le rayon d’action des navires de l’empire en leur permettant de faire le tour du monde sans avoir besoin de refaire le plein, ce qui a permis à la marine britannique de s’assurer le contrôle complet des océans et des routes commerciales de la planète. L’un des objectifs de la Première Guerre mondiale fut de refuser à l’Allemagne l’accès aux gisements de pétrole récemment découverts dans ce qui est l’Iran actuel. Cela voulait dire contrôler l’accès au Moyen-Orient, où la mainmise britannique sur le canal de Suez (« volé » aux Français) finit par déterminer la destinée du peuple de la Palestine et, de fait, de la totalité du Moyen-Orient.
Naturellement, le pétrole n’est qu’une composante mais, sans lui, rien d’autre ne fonctionne, et surtout pas une armée mécanisée. Sans pétrole, rien de ce dont le monde moderne dépend ne fonctionne.

« L’Energy Bulletin du 17 février 2007 détaillait la seule consommation de carburant des avions, navires, véhicules terrestres et installations diverses du Pentagone, ce qui en fait le plus gros organisme consommateur de pétrole dans le monde. À l’époque, la marine de guerre américaine avait 285 navires de combat et de soutien et quelque 4.000 avions opérationnels. L’armée de terre américaine disposait de 28.000 véhicules blindés, de 140.000 engins roulants à mobilité élevée et à usages divers, de plus de 4.000 hélicoptères de combat, de plusieurs centaines d’avions à géométrie fixe et de 187.493 autres véhicules roulants. À l’exception de 80 sous-marins et porte-avions nucléaires, qui répandent une pollution radioactive, tous les autres véhicules du Pentagone fonctionnent au pétrole. » [3]

   
Les médias traditionnels voudraient vous faire croire que toute personne qui s’écrie « Pétrole ! » quand on il est question de l’Irak est une espèce de barjo, du genre prétendant avoir été kidnappé par des extraterrestres, ou pas moins qu’un partisan des théories du complot.

En 2003, quand les Américains et les Britanniques ont envahi l’Irak, j’ai été frappé par les plaidoyers désespérés de la presse traditionnelle pour dire que l’invasion n’avait rien à voir avec le pétrole et accuser ceux qui prétendaient que le pétrole avait tout à voir avec l’invasion d’être de stupides partisans de la théorie du complot vivant sans nul doute dans la fameuse zone 51.

« Les théories de la conspiration abondent (…). D’autres prétendent qu’elle a été inspirée par le pétrole (…). Cette théorie est une absurdité de dimension. » — The Independent, 16 avril 2003.


Par contre, les compagnies pétrolières n’étaient pas les dernières à se bousculer au portillon à propos du rôle central du pétrole dans l’invasion de l’Irak, en se faisant l’écho de ce qui se disait du côté de la Fondation Heritage :

« Je dirais que les compagnies pétrolières américaines en particulier (…) attendent beaucoup de la perspective de voir l’Irak s’ouvrir aux affaires [après le renversement de Saddam] », déclare un cadre de l’une des plus grandes compagnies pétrolières de la planète.


« Ce qu’ils [les néo-conservateurs de l’administration Bush] envisagent, c’est une dénationalisation, après quoi ils partageront le pétrole irakien entre les compagnies pétrolières américaines (…). Nous reprenons l’Irak, y installons notre régime, produisons du pétrole selon les possibilités maximales et disons à l’Arabie saoudite d’aller au diable. »  – James E. Akins, ancien ambassadeur des États-Unis en Arabie saoudite.



« Cela va probablement sceller la fin de l’OPEP. » – Shoshana Bryen, directrice des projets spéciaux du JINSA (Institut juif des questions de sécurité nationale), qui ajoute : « Après la chute de l’Irak et la privatisation de son pétrole, ce sera chose faite. »


« Les compagnies américaines vont tirer le gros lot, avec le pétrole irakien. » – Ahmed Chalabi, dans The Washington Post.


Dans « The Future of a Post-Saddam Iraq: A Blueprint for American Involvement » (L’avenir d’un Irak après Saddam : un plan pour l’engagement américain), une série de documents de la Fondation Heritage élaborent un plan de privatisation du pétrole irakien et du reste de l’économie du pays. [4]

S’agit-il d’une conspiration ? En fait, cela dépend du sens que vous donnez à ce mot. Les définitions du dictionnaire anglais sont les suivantes :

    1. Action de conspirer.
    2. Un plan malveillant, illégal, traître ou clandestin fomenté en secret par deux ou plusieurs personnes.
    3. Une réunion de personnes dans un but secret, illégal ou malveillant.
    4. Juridiquement : un accord entre deux ou plusieurs personnes prévoyant de commettre un délit, un acte frauduleux ou tout autre acte répréhensible.
    5. Tout concours de circonstance dans une action, toute combinaison visant à faire apparaître un résultat escompté.

J’aurais pensé que, collectivement, tout concordait, dans la description de l’invasion de l’Irak. Après tout ce que Bush et Blair avaient mijoté pour tromper le monde en fabriquant des preuves de la présence en Irak d’armes de destruction massive (ADM), afin de justifier l’invasion normalement illégale du pays. Ils ont conspiré (avec d’autres) pour détruire un pays et voler ses ressources. Il s’agit donc bien d’une conspiration.

Cela dit, il y a ceux qui vont beaucoup plus loin en affirmant qu’il y a une conspiration mondiale remontant à au moins cent ans et réunissant les classes politiques des États-Unis et du Royaume-Uni qui, en compagnie des puissantes banques et des grands conglomérats de l’énergie, a toujours cherché à contrôler la planète, ses ressources, ses marchés et sa main-d’œuvre. Mais s’agit-il d’une conspiration ou tout simplement de l’impérialisme faisant ce qu’il fait le mieux : piller, assassiner et coloniser ? En d’autres termes, avons-nous besoin d’une conspiration pour expliquer les événements ? D’autant qu’il s’agirait d’une conspiration remontant à un siècle au moins ? Cela ne change rien à l’affaire : nous sommes toujours confrontés aux mêmes forces.

La question adéquate est celle-ci : Pourquoi les médias traditionnels privés ou publics insistent-ils sur le mot « conspiration » pour semer la dérision sur toute personne mettant en question l’orthodoxie en vigueur ? La réponse est tout de suite évidente : le mot « conspiration » a été déformé afin de lui faire signifier, non pas ce qu’en dit le dictionnaire, mais tout ce qui pourrait contredire les raisons avancées par nos maîtres politiques sur le pourquoi des événements qui se produisent.

L’histoire est truffée de toutes sortes de conspirations entre États et/ou sociétés, de l’incendie du Reichstag à la provocation du golfe du Tonkin ou au renversement par la CIA et ITT d’Allende au Chili, ou encore aux ADM inexistantes de l’Irak. D’où le besoin de dissocier le pétrole de l’affaire Irak/Iran/Afghanistan, au cas, précisément, où des gens en viendraient aux justes conclusions quand aux raisons profondes de certaines choses qui se passent.

Par conséquent, on mutile le langage afin de servir les objectifs de la classe patronale et l’opération reçoit un coup de main de la part des fanas de la conspiration réelle qui voient toute chose comme une conspiration, remontant parfois des siècles en arrière et impliquant des cabales secrètes de l’une ou l’autre espèce. Le fait de rattacher la gauche à cette bande sert à déprécier nos arguments et il ne fait aucun doute que voilà l’objectif réel de la chose.

Il ne fait aucun doute non plus que la classe du crime international noue des contacts, intrigue et planifie. C’est précisément ce à quoi sert le Council on Foreign Relations (CFR), tout comme Chatham House (l’Institut royal des affaires internationales), son équivalent britannique. Les deux organisations ont été mises en place dès les premières décennies du 20e siècle en tant que renforcement de l’« Alliance anglo-saxonne ». Un survol des membres du CFR illustre le fait que les principaux gouvernements occidentaux sont tous, effectivement, des serviteurs du Grand Capital.

À l’instar du groupe Bilderberg, composé de « capitaines d’industrie » internationaux et de décideurs clés des classes politiques des principaux États capitalistes. Mais s’agit-il bien d’une conspiration ? À un certain niveau, non. Après tout, il est absolument légitime que les classes dirigeantes planifient et organisent. Et c’est pourquoi Washington DC craquent aux entournures avec toutes ces « Fondations » et « Commissions d’experts ». Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, des milliards de dollars des finances publiques et privées ont été versés dans ces organisations. Leur objectif ? Propager le « libre marché » et contrer toute opposition par des moyens légaux ou tordus.

« (…) les hommes les plus puissants du monde se sont rencontrés pour la première fois » à Oosterbeek, aux Pays-Bas [il y a plus de cinquante ans], « ont débattu de l’avenir du monde », et ont décidé de se rencontrer chaque année en secret. Ils se sont appelés eux-mêmes le Groupe Bilderberg, dont les membres représentent le gratin des élites du pouvoir mondial, venues généralement d’Amérique, du Canada et de l’Europe occidentale. Ils portent des noms familiers comme David Rockefeller, Henry Kissinger, Bill Clinton, Gordon Brown, Angela Merkel, Alan Greenspan, Ben Bernanke, Larry Summers, Tim Geithner, Lloyd Blankfein, George Soros, Donald Rumsfeld, Rupert Murdoch, d’autres chefs d’État, des sénateurs influents, des membres du Congrès et des parlementaires, des huiles du Pentagone et de l’Otan, des membres des monarchies européennes, des gens des médias triés sur le volet et d’autres personnes, invitées – comme si de rien n’était, par de simples notes, comme Barack Obama et ses collaborateurs les plus importants. » — « The True Story of the Bilderberg Group » (La véritable histoire du groupe Bilderberg), par Daniel Estulin. [5]


Il est clair que le capitalisme moderne a évolué, en quelques générations qui se chevauchent, avec toute l’apparence d’une conspiration dans le sens le plus large du terme et dans toute sa sophistication : il emploie une immense armée d’agents comprenant des éléments clés des médias et des universités, des gens du monde des affaires, des décideurs à la fois à l’intérieur et à l’extérieur des gouvernements. Une « conspiration » pour maintenir le capitalisme en tant que seule modèle autorisable de société, mais comment pourrait-il en être autrement ?  Les enjeux sont simplement trop importants et, pour le prouver, il nous suffit de voir comment cette puissante élite internationale de gens du monde des affaires, des gouvernements et des médias a conspiré pour liquider le COP15 [le sommet de Copenhague, 15e du genre] sans tenir compte le moins du monde des conséquences que cela entraînerait.

Les liens de famille, d’éducation et d’affaires – avec l’État en tant que « médiateur » – ont créé ce qui est devenu aujourd’hui un réseau international mettant en rapport les classes dirigeantes des États capitalistes les plus puissants. Voilà pourquoi ils ont un Groupe Bilderberg, c’est l’endroit où les magnats des affaires, la classe politique, les médias sélectionnés et les universitaires peuvent se rencontrer et formuler les stratégies et les tactiques nécessaires dans un monde où les communications, aujourd’hui, se font pour ainsi dire de façon instantanée. Cela ne se verra plus, des gouvernements qui produisent des déclarations non en ligne avec le « consensus », comme cela arrive encore de temps à autre, avant que l’illusion ne soit rapidement rompue.

Nous sommes dans un monde où les forces économiques dominantes sont composées de quelque deux cents sociétés importantes. Ces sociétés, de fait, font en sorte que leurs gouvernements respectifs appliquent des mesures favorables à leur survie et une prospérité croissante à leurs principaux actionnaires. La chose logique à faire pour ces sociétés est de s’allier autour de problèmes qui les affectent toutes. Je serais extrêmement surpris si le Groupe Bilderberg ou quelque chose dans le genre n’existait pas.

Et les problèmes sont aisés à comprendre. L’accès aux matières premières, leur contrôle et leur possession ; l’accès à une main-d’œuvre bon marché ; la liberté de mouvement pour le capital ; et, las but not least, la neutralisation des défis à la domination du capital où qu’ils se présentent.

Déployé contre nous, le peuple, il y a un immense appareil de contrôle et de manipulation qui comprend les fondations gouvernementales, « non »-gouvernementales, privées, les médias de l’État et les médias inféodés aux sociétés, les « loisirs et programmes d’amusement » sous toutes leurs formes merveilleuses, les commissions d’experts, les instituts et institutions, les fondations, les académies et universités, les organes officiels et officieux, à la fois nationaux et transnationaux, les associations, les ONG et les « ONG », les associations caritatives et « caritatives », tous et toutes étant lourdement subventionnés par l’État et/ou par les sociétés. Qui a besoin des « Illuminati », quand nous avons tout ce déploiement ligué contre nous ?
suite ici (notes)
http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=6&id=2498&option=com_content&Itemid=11
 
Internet, Lire aussi :
ACTA : Internet bientôt contrôlé mondialement ? 
LOPPSI passera à l’Assemblée le 9 février

Reçu ce commentaire :

Merci pour les articles concernant l'avenir d'Internet. Très inquiétant.
Par contre, il existe une solution : le réseau Freenet qui est un réseau totalement anonyme et crypté, idéal pour échapper à la censure. Voici l'article Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Freenet. J'ai eu l'occasion de le tester : ça marche bien quoique un peu lent et peu fourni. L'installation du logiciel d'accès ne pose pas de problème particulier : il suffit de bien lire la documentation et de bien suivre les indications à l'écran.
Amitiés, Yann


C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:12

Stats R-sistons visites hier: 1 160  visiteurs uniques

haarp_dees.jpg

Dignité haïtienne,
abominations occidentales,
par Eva R-sistons


Mes amis,

Après le choc du voile, voici le choc de l'indécence. Le monde baigne dans l'abominable et l'hypocrisie. On croit avoir atteint un sommet, mais non, le pire est derrière. Quand les peuples du monde entier exigeront-ils ensemble que les diables américains et leurs laquais infects, dans les gouvernements comme dans les Médias, soient traduits en justice ? Il est clair que les Yankees et leurs alliés exploitent la souffrance des Haïtiens, pire encore, je suis persuadée qu'ils l'ont provoquée.

Honneur aux Haïtiens !

Court rappel historique :
Haïti devint en 1804 la première république indépendante de population majoritairement noire, suite à une révolution d'esclaves. Puis l'Amérique occupa Haïti, appuya le dictateur Duvalier, et s'employa à destabiliser le pays lorsque celui-ci se rebella contre l'oppression et même élut Aristide, prêtre adepte de la Théologie de la Libération - la doctrine haïe par le Vatican lui-même, en tant que christianisme marxisant. Deux coups d'Etat, déportation d'Aristide, "interdiction" de son parti, on reconnaît la griffe des Américains, ces ardents défenseurs de la démocratie quand elle est favorable à leurs intérêts. Or, il semblerait que les réserves pétrolières d'Haïti n'auraient rien à envier à celles du Vénézuela. Et que les Haïtiens auraient une histoire riche en insurrections...

Jean-Bertrand Aristide rencontre Bill Clinton dans le bureau ovale, 14 octobre 1994.
Wikipedia.org, Aristide et Clinton  

Pétrole, et fortes têtes noires. Deux bonnes raisons pour que Washington veille ! En stigmatisant, de surcroît, la misère haïtenne...

Aujourd'hui, à nouveau le malheur frappe les Haïtiens. Comment se comportent-ils ? Face à l'adversité, ils nous donnent une belle leçon de dignité ! Démunis de tout, seuls à affronter l'horreur, ils déblaient, cherchent les survivants, et même reconstruisent à mains nues. Joli travail ! Mieux encore, ils improvisent un semblant d'organisation, se répartissant les tâches, mettant en commun les sous qui leur restent pour acheter de quoi calmer leur faim, improvisant des dortoirs, et même veillant à leur propre sécurité. Avec détermination et courage, humblement mais presque joyeusement, et en remerciant Dieu de les avoir épargnés. Ici, une messe est chantée, là un Haïtien sort son accordéon, et tout cela au milieu des cadavres qui ne peuvent encore être évacués, ou des blessés qui ne peuvent encore être soignés. Les pauvres du monde entier savent donner des leçons de vie aux opulents Occidentaux !

Abominations américaines:
Haarp, guerres "furtives", encerclement de Chavez...

L'Histoire d'Haïti est jalonnée de prédations, celles de l'"ami" américain, bien évidemment, ponctuées de coups d'Etat, d'oppressions, de répressions. Et voici que l'armada yankee débarque sur l'île, s'empare de l'aéroport, contrôle tout, réglemente tout, même l'aide humanitaire étrangère, n'hésitant pas à bloquer les secours pour permettre aux soldats d'assurer la sécurité. La leur, et celle des futurs investisseurs, de la Banque ou du Pétrole.

Alléchés par l'odeur des gisements, les requins s'installent, les Français sont malmenés, et les bénévoles étrangers sont priés d'attendre. Inutile d'insister, vous avez compris: Voici encore et toujours l'horreur américaine, cupide, hypocrite, dominatrice, prédatrice, sans scrupules. Profiter d'une crise pour réoccuper une île convoitée, s'emparer ensuite des ressources et des leviers politiques, installer une marionnette dévouée, le scénario est connu; Il a fait ses preuves, tant pis si les peuples sont sacrifiés. Profiter de la catastrophe ? Ou l'avoir provoquée ? C'est la question du jour !

Ici (
http://r-sistons.over-blog.com/article-douleurs-haitiennes-douleurs-palestiniennes-douleurs-juives-assez--43082055-comments.html), je reçois ce commentaire : "Et si les catastrophes naturelles avaient une autre origine, la machine à séisme existe, elle avait été conçue par les soviétiques pour créer de micro-séismes, afin de contrôler d'éventuels vrai tremblements de terre. A l'issue de la guerre froide, les américains ont achetés cette machine, qu'en ont ils fait ? (voir vidéo) Etrange coincidence, un des rares batiments à être resté debout est l'ambassade américaine, construite au norme antisismique pour résiser à tous les séismes . Pourquoi les américains profitent-ils de cette catastrophe pour envoyer des parachutistes et des marines, si ce n'est pour occuper le pays, des unités du génie ou des unités sanitaires auraient été plus utiles ?" Voir la vidéo: http://www.dailymotion.com/video/xbw0pn_la-machine-a-seisme_tech 


HAARP: Il faut se méfier des expérimentations de guerre climatique réalisées par l'armée des États-Unis
http://www.alterinfo.net/HAARP-Il-faut-se-mefier-des-experimentations-de-guerre-climatique-realisees-par-l-armee-des-Etats-Unis_a14598.html


Je relève ces deux commentaires (lien sous la photo) :

" La technologie pour créer des séismes existe depuis des décennies, elle est maîtrisée par les USA, la Russie, et peut-être par Israël.
On appelle cela les Armes Tesla. Le principe est de créer, sur une faille géologique, des vibrations harmoniques qui entrent en résonance, et donc s'amplifient : on crée ainsi un séisme.

En zone terrestre, tremblement de terre; en zone océanique, un Tsunami (comme celui de 2004).

Haïti 12/1/2010 : épicentre très près de la capitale; pas de Tsunami, et le pays voisin frontalier : la Rép Dominicaine, est épargnée. Bizarre, non ?

L'opération permet à l'US Navy de contrôler Haïti et sa Banque Centrale, laquelle sert de plateforme de blanchiment d'argent sale. Or les projets secrets de la Cabale nécessitent de disposer d'un énorme trésor occulte à l'abri des regards indiscrets des autorités de contrôle.

Voire, de pouvoir créer en toute discrétion, de l'argent virtuel pour gonfler la bulle jusqu'à éclatement, ruinant ainsi définitivement le système financier mondial, ce qui ouvre le champ à la monnaie mondiale et au pouvoir tout puissant du FMI, organe financier du futur NWO " (envoyé par Naullay)

" Ce qui se passe en Haiti est très grave, et je ne parle pas seulement de la situation humanitaire qui préexistait déjà au séisme. Bien que celui-ci l'ai fortement aggravé.

Les américains ont déclenché ce séisme avec leurs terrifiantes armes météorologiques sur lesquelles ils travaillent depuis des décennies et qui sont d'une puissance folle et dévastatrice comme les armes Tesla. Zbigniew Brzezinsky, ancien conseiller aux Affaires Etrangères du président Jimmy Carter et aujourd’hui conseiller d’Obama, n‘a apparemment aucun complexe à la définir comme une arme de déstabilisation pour les pays non-alignés à Washington: « la technologie mettra à la disposition des grandes nations des procédés qui leur permettront de mener des guerres furtives, dont seule une infime partie des forces de sécurité auront connaissance. Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d'un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. »

Les américains sont en train de profiter de la situation et du chaos qu’ils ont créé pour militariser l’île d’Haïti. 3500 soldats américains devraient prendre possession de l’île d’Haiti dans les jours à venir pour officiellement venir en aide aux sinistrés. Officieusement, il y a un autre objectif : encercler le Vénézuela d’Hugo Chavez.

Et préparer à l'aide de certains pays occidentaux dont les intérets pétrolifères sont menacés par la nationalisation des champs de pétrole par Hugo Chavez, une guerre de grande ampleur!

Les américains placent leur pions sous couvert d’une aide humanitaire. Curieux ce soudain regain d’altruisme et de solidarité de ceux qui ont laissé crever dans une indifférence générale leurs propres citoyens lors de l’ouragan Katrina en 2005 à la Nouvelle Orléans ! Les associations humanitaires vous demandent de l'argent pour financer cette guerre car les états n'ont plus de fric, c'est pour cela que les associations ne veulent ni conserves, ni vêtements, mais de l'argent!
 
Ouvrons les yeux, c'est urgent! Ne finançons pas cette guerre, d'autant que les Haitiens ne verront pas une miette de pain!
 
Je ne fais plus confiance à ces associations humanitaires qui sont en réalité des banques qui financent tout net les projets de ces maitres du monde! " (Lilo)

Médias complices des plans machiavéliques

Non contents de préparer des opérations néo-coloniales mystificatrices, les Occidentaux ont mis en marche l'importante armada des Médias serviles, et la propagande bat son plein ! Morceaux choisis, sur FR2 la télé occupée par les champions de cette société militaro-financière, néo-sionistes :

" L'impressionnante machine américaine s'est mise en route, cela ressemble à la guerre, mais ils sont là pour une mission de paix, pour sécuriser le ravitaillement; ils sont perçus comme des dieux, accueillis à bras ouverts; un sauveteur bolivien, admiratif, déclare qu'ils sont "les meilleurs" pour ce genre de missions. On entend dire que le tremblement de terre aurait été provoqué par les Etats-Unis pour reprendre le contrôle de l'île, mais c'est pur phantasme, pures rumeurs, les sauveteurs américains sont accueillis à bras ouverts par la population". 

Quand une équipe parvient à sauver une personne des décombres, son origine n'est pas mentionnée, sauf s'il s'agit d'Américains, et....

Bravo Israël !!!

Même plus besoin de messages subliminaux ! La technique de persuasion mentale est si efficace, qu'elle suffit à elle seule. Et voici la perle, toujours sur FR2, la Chaîne occupée par les plus ardents soutiens d'Israël, au prix même de l'éjection de l'excellent Charles Enderdin et sans doute aussi de Thierry Thuilet, pour ne citer que ces noms. Cette perle, on l'a entendue dimanche 17 janvier dernier, au Journal de 20 heures. Regardez bien, on atteint un sommet de propagande néo-sioniste au service des intérêts de l'Etat criminel Israël :  La caméra est braquée sur une équipe de secouristes israéliens, dont on acclame l'origine; en effet, les Haïtiens applaudissent en scandant...." BON BOULOT, ISRAEL, BON BOULOT, ISRAEL ! " Deux fois, au cas où nous n'aurions pas entendu ! On voudrait faire la propagande d'Israël en France, qu'on ne s'y prendrait pas mieux !!! Bienfaisant Israël, tant de peuples de la planète ont l'occasion d'applaudire les actions de ce pays, en effet ! Qu'en pensent les innombrables victimes des attentats ciblés, des opérations de destabilisation, de divisions, de guerres ? Reconnaissants pour les membres amputés, les chairs meurtries, les amis ensevelis, les proches disparus ? 

Et ça s'appelle du journalisme !!! Les veaux seront-ils longtemps dupes des conditionnements des uns, des machinations des autres ?

Et moi Eva, je dis: Bon boulot, les Haïtiens ! Bravo, et vite, débarrassez-vous de toute cette vermine crapuleuse ! Reprenez le contrôle de vos terres, boutez dehors les occupants, renouez avec vos traditions révolutionnaires, ne vous laissez pas abuser par les sirènes trompeuses des menteurs et des assassins, en avant, amis noirs, ne retombez pas dans l'esclavage !

Eva r-sistons à l'intolérable 

esclavage ogres
www.Lesogres.info

Un sismologue haïtien accuse :
«On savait que ça arriverait» 
  

Alors qu'Haïti continue à enterrer ses morts après le séisme de mardi dernier, la polémique commence à monter autour de la prévention de la catastrophe et du rôle des Etats-Unis dans les opérations de secours. Un spécialiste en sismologie haïtien, le docteur Daniel Mathurin, accuse le de son pays de ne pas avoir pris en compte les mises en garde répétées sur un risque de tremblement de terre en 2010.

«On savait que ça devait arriver», a-t-il asséné lundi matin sur Europe 1. Le chercheur, qui avait lui même prédit de forts risques sismiques pour cette année, assure que des universitaires américains avaient placé des capteurs tout au long de la ligne de faille et qu'ils auraient averti les autorités dominicaines et haitiennes des risques. «En République dominicaine, ils ont pris 20 des 22 dispositions préconisées : informer la population, renforcer les bâtiments.... Il n'y a eu aucun
, indique le scientifique. Haïti n'a pris aucune de ces dispositions. Ils n'ont rien fait»

Réserves en hydrocarbures

Cela fait vingt ans que Daniel avertit les autorités du risque sismique en Haïti, des dangers posés par les constructions anarchique et par la déforestation.

Avec sa femme Ginette, il a également étudié les gisements en hydrocarbures et en combustibles fossibles du sous-sol haïtien. «Nous avons relevé 20 sites pétrolifères», expliquait-il en 2008, assurant que les réserves pétrolifères d’Haïti étaient plus importantes que celles du Vénézuela. Une richesse qui augmente l'intérêt stratégique du pays. Pourquoi, dans ce cas, ces réserves ne sont-elles pas exploitées ? Pour Ginette Mathurin, «ces gisements sont déclarés réserves stratégiques des Etats-Unis d’Amérique».

L'aide américaine en question

Bien que saluée, l'aide massive des Américains envers Haïti - où la secrétaire d'Etat Hillary Clinton s'est rendue samedi - a suscité de nombreuses questions. Lundi, Alain Joyandet a demandé à ce que le rôle des Etats-Unis soit précisé par l'ONU. «Il s'agit d'aider d'Haïti, il ne s'agit pas d'occuper Haïti, il s'agit de faire en sorte qu'Haïti puisse reprendre vie», a estimé le secrétaire d'Etat à la coopération sur Europe 1. De son côté, le président sandiniste du Nicaragua Daniel Ortega, connu pour ses positions anti-américaines, n'a pas hésité à déclarer : «On est en train de profiter d'un drame pour installer en Haïti des troupes américaines qui ont déjà pris le contrôle militaire de l'aéroport».

Les Etats-Unis assument de facto la coordination des secours sur place et contrôlent l'aéroport de Port-au-Prince. Ils ont déployé une aide massive après le séisme : 48 millions de dollars apportés au fonds du Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU, un projet de pont aérien entre Haïti et les Etats-Unis et des centaines de spécialistes sur le terrain. Un navire commercial est attendu lundi au port des Cayes avec une cargaison de farine et d'huile végétale susceptible de nourrir 130.000 personnes pendant 30 jours. Enfin, le porte-avions nucléaire Carl Vinson, avec 19 hélicoptères à bord, et plusieurs autres navires militaires amarrés à proximité de Port-au-Prince, servent de base logistique.

 


www.leparisien.fr


http://www.leparisien.fr/seisme-haiti/un-sismologue-haitien-accuse-on-savait-que-ca-arriverait-18-01-2010-782185.php?xtor=EREC-109




Haïti et les Etats-Unis, liés par l' Histoire

Dans sa déclaration sur le tremblement de terre d’Haïti, le président américain Barak Obama a parlé de la « longue histoire qui lie [nos deux pays] ». Ni lui ni les médias américains ne se sont cependant montrés très enclins à regarder de près l’histoire de ces relations et son influence sur la catastrophe que doit actuellement affronter le peuple haïtien.
On présente comme une situation naturelle et même comme la faute des Haïtiens eux-mêmes l’état d’arriération et de pauvreté du pays ayant joué un rôle si important dans la multiplication des victimes. Celles-ci se comptent en dizaines et peut-être même en centaines de milliers. Les Etats-Unis sont présentés comme des bienfaiteurs, prêts à venir en aide à Haïti avec des dons, des équipes de secours, des navires de guerre et des Marines.
Un éditorial cynique et malhonnête du New York Times de jeudi commence ainsi : « Une fois de plus le monde pleure avec Haïti » ; ce pays est ensuite décrit comme étant caractérisé par « la pauvreté, le désespoir et le dysfonctionnement qui seraient un désastre partout ailleurs mais qui, à Haïti, sont la norme. »
Et l’éditorial de poursuivre : « Regardez Haïti et vous verrez ce que des générations de mauvais gouvernement et de conflit politique font à un pays. »
Dans un article destiné à montrer les dessous du désastre haïtien, le New York Times dit encore que ce pays « est connu pour ses nombreux malheurs qui sont le produit de l’homme – sa grande misère, ses conflits politiques internes et sa propension à l’insurrection ».
(..) Ce qu’on cache délibérément à l’aide de cette comparaison c’est le rapport véritable qui s’est établi en plus d’un siècle entre la « création de richesse » aux Etats-Unis et la pauvreté d’Haïti. C’est là un rapport basé sur l’usage de la force à la poursuite des intérêts prédateurs de l’impérialisme américain dans un pays opprimé au cours de l’histoire.
Si l’administration Obama et le Pentagone réalisent les plans rapportés dans la presse de déployer un corps expéditionnaire de Marines à Haïti, ce sera la quatrième fois en quatre-vingt quinze ans que les forces armées américaines auront occupé cette nation appauvrie des Caraïbes. Cette fois-ci encore, l’objectif principal d’une telle opération militaire sera de défendre les intérêts des Etats-Unis et de se prémunir contre ce que le Times appelle la « propension à l’insurrection », plutôt que d’aider le peuple Haïtien.
La nature de ces relations remonte à la naissance d’Haïti en tant que première république noire indépendante en 1804 et qui fut le résultat d’une révolution d’esclaves dirigée par Toussaint Louverture et de la défaite ensuite d’une armée française envoyée par Napoléon.
Les classes dirigeantes du monde n’ont jamais pardonné à Haïti sa victoire révolutionnaire. Haïti fut soumise à un embargo international dirigé par les Etats-Unis qui craignaient que l’exemple haïtien n’aille inspirer une révolte similaire dans les Etats esclavagistes du Sud. Ce ne fut qu’avec la sécession du Sud et la Guerre civile que le Nord reconnut Haïti – quelque 60 ans après son indépendance.
Au début du vingtième siècle, Haïti passa sous la domination des Etats-Unis et des banques américaines, dont les intérêts furent défendus par l’envoi des Marines et une occupation de plus de 20 ans, maintenue au moyen d’une répression sanglante de la résistance haïtienne.
Les Marines ne quittèrent l’île qu’après avoir réalisé une « haïtianisation » -- comme le New York Times l’appela à l’époque – de la guerre contre le peuple haïtien en construisant une armée vouée à la répression interne.
Par la suite, Washington appuya la dictature des Duvalier qui dura trente ans et commença avec l’arrivée au pouvoir de Papa Doc en 1957. Des milliers d’Haïtiens moururent aux mains de l’armée et des redoutés Tontons macoute mais l’impérialisme américain considérait cette dictature meurtrière comme un rempart contre le communisme et la révolution dans les Caraïbes.
Depuis les soulèvements de masse qui ont entraîné la chute des Duvalier en 1986, des gouvernements américains successifs, républicains comme démocrates, ont cherché à reconstituer un Etat satellite fiable et capable de défendre les marchés et les investissements de sociétés américaines, attirées par des salaires de famine, et la propriété et la richesse de l’élite dirigeante haïtienne. Cela voulait dire empêcher tout défi lancé à un ordre socio-économique maintenant 80 pour cent de la population dans une pauvreté extrême.
Cet effort continue à ce jour sous la tutelle de Bill et Hillary Clinton – respectivement représentant spécial des Nations Unies pour Haïti et secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères des Etats-Unis – et qui ont tous deux du sang haïtien sur les mains.
Washington a appuyé deux coups d’Etat et a par deux fois envoyé des troupes en Haïti ces vingt dernières années. Les deux coups d’Etat furent montés pour renverser Jean-Bertrand Aristide, le premier président haïtien à être élu par un vote populaire et sans l’approbation de Washington. Les coups d’Etat de 1994 et 2004 ont fait 13.000 victimes haïtiennes. Lors du renversement du gouvernement en 2004, Aristide fut transporté de force hors du pays par des agents américains.
Parce qu’ils avaient besoin des troupes en Irak, les Etats-Unis les ont retirées en 2004, déléguant le travail de répression à une force de maintien de la paix des Nations unies, forte de 9.000 soldats et placée sous la direction de l’armée brésilienne.
Malgré la capitulation d’Aristide aux demandes du Fonds monétaire international et malgré sa disposition à faire des compromis avec Washington, le soutien de masse qu’il mobilisa avec son discours anti-impérialiste en firent une abomination pour les élites dirigeantes tant à Washington qu’à Port-au-Prince. Sur les ordres de l’administration Obama on lui a interdit de retourner en Haïti et son parti politique, Fanmi Lavalas, demeure en réalité hors la loi.
C’est là l’histoire réelle et continue qui « lie », selon la formule d’Obama, Haïti à l’impérialisme US et qui est principalement responsable des conditions terribles ayant fortement aggravé l’hécatombe due au tremblement de terre.
Mais il existe aussi d’autres liens, profondément ressentis devant le déroulement de cette tragédie. Il y a officiellement plus d’un demi million d’Haïtiens résidant aux Etats-Unis et sans aucun doute des centaines de milliers d’autres qui n’y ont pas d’existence officielle. Leur présence est la manifestation des intérêts de classe et de la solidarité qui unissent les travailleurs haïtiens et américains. Leur tâche est d’éliminer ensemble les conditions de pauvreté et de ruine existant dans les deux pays et le système de profit capitaliste qui les a créées.

http://www.wsws.org  

L’histoire qui « lie » les Etats-Unis à Haïti

http://www.alterinfo.net/L-histoire-qui-lie-les-Etats-Unis-a-Haiti_a41564.html



Sélection de liens :


Rapport sur l’agriculture mondiale: il faut en tirer les conclusions
http://www.alterinfo.net/Rapport-sur-l-agriculture-mondiale-il-faut-en-tirer-les-conclusions_a41561.html

Pourquoi la France aurait intérêt à aider Aristide à rentrer chez lui
http://www.alterinfo.net/Pourquoi-la-France-aurait-interet-a-aider-Aristide-a-rentrer-chez-lui_a41558.html

L'ère des murs:
http://www.alterinfo.net/L-Ere-des-Murs_a41548.html


Séisme d'Haïti : Provoqué ?
(Soit un "12" comme pour la Chine, ou à l'anglais : 1/12 = 112 = n° des secours en Europe, 911 aux USA...).

Ce tremblement est soit naturel (+ que crédible), soit provoqué (cette faille "devait" bouger, on le savait, mais elle aurait pu bouger dans 50 ans..., et les armes climatiques et sismiques sont opérationnelles depuis longtemps et leur sophistication ne fait aucun doute, comme être capable de déguiser par exemple une attaque en "presque vrai séisme" avec toutes les correspondances scientifiques nécessaires, réplique, épicentre, faille etc... La question des intérêts et de savoir à qui et à quoi profite le crime, ne se pose pas sérieusement... Le cas de la Chine juste avant les JO nous avait déjà laissés perplexes, après d'autres comme les tempêtes de 99 en France, le cyclone Katrina et le Tsunami d'Indonésie*... Sans parler de l'eurodéputé** président de la commission chargée de sommer les USA de s'expliquer sur HAARP, et qui s'est retrouvé avec une cassette porno gay et du cannabis dans son bagage, lors d'un passage en douane en 1999 (aéroport de Londres)... Bref, on va s'employer dorénavant à tout vérifier dans le mesure de nos capacités d'investigation. Nous adorons les hasards et les synchronicités probantes... il suffit donc de les collectionner pour ensuite faire une rapide appréciation statistique et voir ce qui semble impossible ou plausible, probable ou indéniable.
Si seconde hypothèse, 2 possibilités :
1) C'est du 1er degré (Haïti était bien l'objectif)
2) C'est une démonstration, en guise d'avertissement pour remettre au pas un pays "ami".
3) Diversion en prévision d'un "cataclysme" d'un autre genre.
Il faut aussi noter dès à présent les coïncidences troublantes et les faits concordants :
- Le président d'Haïti est sorti du palais avec sa femme avant le séisme...
- Les USA arrivent avec 13.500 soldats et des bateaux de guerre, dont au moins 1 porte-avions
- La prise de contrôle de l'aéroport et de l'espace aérien, donc du pays, avec blocage des appareils de secours, notamment pour un hôpital de campagne, comme si sauver des vies n'était pas la priorité...
- Dans le chaos de Port-au-Prince, des policiers ont ouvert le feu dimanche sur des pillards dans un marché, tuant au moins l'un d'entre eux, a constaté l'AFP.
- « Nous avons relevé 20 sites pétrolifères », expliquait Daniel Mathurin, sismologue haïtien en 2008, assurant que les réserves pétrolifères d’Haïti étaient plus importantes que celles du Vénézuela. Une richesse qui augmente l'intérêt stratégique du pays. Pourquoi, dans ce cas, ces réserves ne sont-elles pas exploitées ?
Pour Ginette Mathurin, son épouse, « ces gisements sont déclarés "réserves stratégiques des Etats-Unis d’Amérique" ».
 
*La base militaire US de Diego Garcia n'a pas été touchée par le tremblement de terre du 26 décembre 2004 et des tsunamis qui ont suivi, malgré sa distance d'environ 3200 km à l'ouest de l'épicentre du séisme de Sumatra et malgré son altitude de 8 mètres...
 
Nous ne disons pas qu'il y a eu action "humaine", nous disons qu'il faut aussi chercher dans ce sens, quitte à "prouver" que c'est faux...
A suivre...
 
**Tom Spencer


"Le récent tremblement de terre en Haïti a été causé par une machine utilisant une technologie développée par Nicola Tesla, selon le MI6.

La machine séisme n'est pas HAARP comme je l'ai déjà suggéré, mais plutôt une sorte de dispositif nucléaire, selon cette source et une source de la CIA.".
Et
Plus ce complément :
 


eugenisme-dees.jpg
eugénisme, dees
Surpopulation


Pour ceux qui n'ont toujours pas compris le but ultime des "pandémies organisées" (et autre), au-delà de la cupidité...

 

« Dans l’éventualité où je serais réincarné, je voudrais revenir comme un virus mortel, afin de contribuer en quelque chose pour résoudre la surpopulation »
Extrait de la préface de la biographie Si j’étais un animal, du Prince Philip.

Sous le titre « Le Club des milliardaires tente de juguler la croissance démographique », le Sunday Times du 24 mai a révélé la tenue d’une réunion secrète qui en dit long sur la volonté politique de l’oligarchie financière.
La réunion s’est tenue le 5 mai à New-York. Etaient présents : Bill Gates, Warren Buffet, David Rockefeller, Michael Bloomberg, George Soros, Peter Peterson, Julian Robertson, John Morgridge, Eli Broad, David Rockefeller Jr, Ted Turner et Oprah Winfrey.
Un participant a confié qu’ils étaient parvenus à un consensus pour mettre en place une stratégie « dans laquelle la croissance démographique serait attaquée comme menace écologique, sociale et industrielle ». Les participants ont souligné leur « besoin d’être indépendants des agences gouvernementales qui se révèlent incapables d’affronter le désastre que tous nous voyons venir ».

« Une population totale de 250-300 millions de personnes, un déclin de 95% par rapport aux présents niveaux, serait idéal »
. Ted Turner, fondateur de CNN, in Audubon Magazine, 1996.

« Il faut réduire la population, la consommation individuelle et les ressources utilisées ou les déchets émis pour produire des biens et des services. » Fond mondial pour la nature (ex-WWF).
NB. A l’origine du WWF, on trouve le prince Bernard des Pays-Bas et son co-penseur, le Prince Philip d’Edimbourg, le prince consort de la Reine Elisabeth II d’Angleterre. Le prince Bernard était un nazi, membre des SS.

« [..] La population australienne doit être réduite de 22 à 7 millions de personnes pour s’attaquer aux changements climatiques. ».
Sandra Kanck, présidente de Sustainable Population Australia (1300 activistes ; Australie)

Le Global Population Speak Out (GPSO), groupe de scientifiques, fait pression sur les médias pour briser le tabou de la surpopulation mondiale :
« Il est illusoire de penser qu’en réduisant notre consommation (même s’il est bon de le faire), nous arriverons à corriger les excès dus à la croissance ininterrompue de la population humaine ; personne ne peut réduire ses besoins organiques à zéro, il faut pour cela ne pas exister. »

Il faudrait « exterminer 90% de la population mondiale à l’aide du virus Ebola. ».
Dr Eric R. Pianka, biologiste américain basé à l’Université du Texas à Austin, discours à l’Académie des sciences du Texas en 2006.

« Présentement, la population du monde augmente… La guerre jusqu’à maintenant n’a pas eu de grands effets sur cette augmentation… Je ne prétends pas que le contrôle des naissances est le seul moyen par lequel une population peut être empêchée d’augmenter. Il y en a d’autres… La guerre a été plutôt décevante à cet égard, mais peut-être qu’une guerre bactériologique pourrait s’avérer efficace. Si une Mort Noire pouvait se répandre à travers le monde à chaque génération, les survivants pourraient procréer librement sans trop remplir le monde… ».
Lord Bertrand Russell, The Impact of Science on Society.

« …Des formes avancées de guerre biologique qui peuvent cibler des génotypes spécifiques peuvent transformer la guerre biologique d’un royaume de la terreur en un outil politiquement pratique. ».
Paul Wolfowitz, Dick Cheney, William Kristol, Donald Rumsfeld et le reste des collaborateurs néo conservateurs qui ont formé ce qui était nommé le Project For a New American Century – qui constituait le cadre idéologique de l’ancienne administration Bush.

Sans oublier...
le prix Nobel de médecine 1960, l’éminent immunologiste Sir Macfarlane Burnet, qui proposa  d’aider le gouvernement australien à développer des armes biologiques qui pourraient être utilisées contre l’Indonésie et autres pays « surpeuplés » de l’Asie du Sud-Est. Sir Macfarlane recommandait en 1947 que des armes chimiques et biologiques pouvaient être développées pour détruire les cultures de pays asiatiques surpeuplés et répandre des maladies infectieuses qui affecteraient les pays tropicaux. Ses théories sur l’immunité et la « sélection de clonage » ont servi à établir la base de la biotechnologie moderne et de l’ingénierie génétique.

Sans oublier...
James Watson, qui a déclaré au journal le Sunday Times que les noirs sont moins intelligents que les blancs de façon inhérente. James Watson est un important promoteur du dépistage génétique, un test qui détermine si un couple risque d’avoir un bébé ayant un désordre génétique héréditaire. Ce dépistage a évidemment augmenté le nombre d’avortement d’enfants considérés « imparfaits ».

Sans oublier...
le Georgia Guidestones :
Le Georgia Guidestones a été érigé le 22 mars 1980 aux États-Unis, en Géorgie, près d’Elberton. Il est surnommé le « Stonehenge américain ».
Dix « nouveaux » commandements sont gravés sur les deux faces de 4 pierres érigées verticalement et écrits en 8 langues différentes qui sont: l’anglais, le russe, l’hébreu, l’arabe, l’hindou, le chinois, l’espagnol et le swahili.
Voici trois des dix commandements inscrits:
1. Maintenir l’humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature
2. Guider la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité
3. Ne pas être un cancer sur la terre, laisser une place à la nature

« Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez le pays ; si vous contrôlez l’alimentation, vous contrôlez la population. ». Henry Kissinger, 1970.
Et quand vous contrôlez la santé ?

Le saviez-vous ?

Le premier Sommet de la Terre de l’ONU, à Stockholm, en 1972, fut organisé par Maurice Strong, organisateur international de la famille Rockefeller sur l’environnement et fiduciaire de la Fondation Rockefeller.

La Révolution verte, visant à résoudre le problème de la faim dans le monde, fut créée en 1946 par la Fondation Rockefeller et Henry Wallace, ancien secrétaire à l’agriculture du New Deal et fondateur de la société Pioneer Hi-Bred Seed.

Le critère d’ « empreinte écologique » dont se sert le WWF fut élaboré par une fondation britannique, l’ Optimum Population Trust, qui fait ouvertement campagne pour réduire des deux tiers la population mondiale afin de la ramener à deux ou trois milliards d’individus.

Jonathon Porritt, conseiller environnemental de Gordon Brown, a averti que la Grande Bretagne doit réduire radicalement sa population si elle désire construire une société durable. Selon leur recherche, la population britannique devrait être réduite à 30 millions, soit la moitié de ce qu’elle est présentement.

Source principale :
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14750

info@artemisia-college.org





Israël empêche un Chrétien de Gaza et sa fiancée de Bethléhem de se marier | (démocratie israélienne)

ici : http://www.france-palestine.org/



Al Quaida :

Toutes les victimes d'El Qada, cette fabrication étatsunienne, sont des musulmans, de préférence des communistes musulmans, comme le furent les nombreux camarades assassinés par les islamistes - hormis le kidnapping de quelques pauvres civils occidentaux inoffensifs. Mieux, elle a crée une branche appelée El Qaïda du Maghreb, (..)  pour déstabiliser les pays du Maghreb.
Djamal Benmerad


arton18774-943f8.jpg A lire, le Diplo


Critique de la finance conçue comme prédatrice ou parasitaire.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10107

 

liste complète


Haiti: Ce que les Médias français nous cachent
http://canempechepasnicolas.over-blog.com/


  • ET SI LES TREMBLEMENTS DE TERRE ETAIENT PROVOQUES PAR UNE MACHINE A SEISME ?
  • liste complète


    new_sheeple_dees.jpg

    Troublante politique :


    Il y a près d’un an, dans un précédent article (voir Un faisceau d’indices inquiétants), nous avions analysé et décrit par quels procédés et moyens les autorités politiques en place avaient tracé le chemin vers une « démocratie sous contrôle », un régime autoritaire et oligarchique qui n’aurait bientôt plus de république que le nom.
      
    La cadence s’est accélérée depuis et nous sommes passés à une nouvelle phase dans cette évolution où l’on décèle maintenant de bien troublants parallèles historiques…
      
    L’intimidation permanente

    Dans la France de 2010, elle se pratique de différentes manières, rappelant certaines mesures vexatoires qui s’apparentent à celles qu’a connues l’Allemagne du futur chancelier Hitler ou la France de Pétain :

    • les contrôles d’identité dans la rue, souvent « au faciès », sans aucune relation avec un quelconque « trouble à l’ordre public » ;

    • le plan « Vigipirate », mis en place sous le motif (peut-être réel, mais qui peut le vérifier ?) de la menace terroriste, excellent moyen de rendre visibles aux citoyens les forces de l’ordre et d’entretenir un climat de crainte ;

    • les attentes interminables, dans les préfectures, des ressortissants français d’origine étrangère pour faire renouveler un passeport, une carte d’identité ;

    • les demandes de preuve de la nationalité française de parents naturalisés depuis plusieurs années (voir notamment le décret n° 2005-1726) avec, pour conséquence, des situations administratives dignes de Kafka ou plutôt d’Ubu, sources d’humiliations et d’accentuation des différences entre Français selon l’origine de leurs ancêtres ;

    • les gardes à vue. Aujourd’hui, en France, un agent des forces de l’ordre - police ou gendarmerie - s’il a des « raisons plausibles » (plausibles, vous avez bien lu) de penser qu’une personne a commis une infraction (ou a pu la commettre) peut la retenir dans des locaux de police ou de gendarmerie !
    Quand on connaît ces locaux, souvent exigus et malodorants, quand on sait que la personne est fouillée à corps (pour éviter un acte d’auto-agression), on comprend que cette détention policière reste une expérience traumatisante et dégradante pour ceux qui se retrouvent placés de façon imprévisible au secret, coupés du monde extérieur. Bien évidemment, aucun avocat n’est autorisé à assister le supposé suspect à ce stade ;

    • les mises en examen et en détention provisoire sans preuve réelle d’actes délictueux. Tout le monde a présent à l’esprit la bande de Tarnac, accusée d’attentats sur des lignes SNCF puis remise progressivement en liberté au bout de 6 mois d’instruction et… de détention pour son chef présumé !

    • la mise à l’écart des journalistes à la parole trop libre ou jugée trop insolente par le pouvoir (ainsi le directeur de Paris-Match qui avait publié une photo de Cécilia au côté de son amoureux, Daniel Schneidermann et son émission « Arrêt sur image » sur France 5…).

    Comme la population allemande avait faiblement réagi aux atteintes à la liberté individuelle, les théoriciens nazis ont estimé qu’ils avaient les mains libres pour aller plus loin et qu’ils disposaient de toute latitude pour concevoir leur plan aberrant d’extermination des juifs d’Europe. Le pouvoir rend fou parfois…
      
    Nous n’en sommes pas là en France mais, par exemple, l’absence de réaction populaire face à la possession des grands media de masse par des amis du pouvoir (Vincent Bolloré est propriétaire de Direct 8, Direct matin et Direct soir, Martin Bouygues de TF1 et LCI, Serge Dassault du Figaro, Arnaud Lagardère de Gulli et Paris-Match) encourage ce même pouvoir à continuer dans cette voie, par exemple en nommant le Président de France Télévision.
      
    La fabrication de boucs émissaires
      
    Pour les membres du parti national-socialiste, dès avant 1933, la cause de tous les maux dont souffrait le peuple allemand était montrée du doigt et stigmatisée : la « juiverie internationale », les communistes, les homosexuels, les francs-maçons, les tziganes. On sait que ce furent les principales victimes des camps de concentration et de la « solution finale ».
      
    Notre gouvernement français de 2010 et ses soutiens fustigent tout ce qui n’est pas « bon Français » : ceux qui n’accèdent pas à l’emploi et ne travaillent pas (le RSA n’est attribué qu’à des personnes capables de tenir un emploi et laisse de côté les autres), ceux qui portent des vêtements cachant le visage (cagoule, burqa), ceux qui ne sont pas chrétiens, certains chefs d’entreprise qui délocalisent des emplois (pas tous, la vindicte est, dans ce domaine, sélective), les leaders des partis d’opposition. Quel avenir leur est réservé si ce pouvoir perdure et se renforce encore en 2012 ?
      
    Les réformes anti-liberté

    La liste est impressionnante et s’allonge d’année en année, de la suppression du juge d’instruction à la facilité déconcertante (voir ci-dessus) qu’ont la police et la gendarmerie pour placer une personne en garde à vue en passant par la loi Hadopi. Le florilège que nous avions dressé dans notre billet Un faisceau d’indices inquiétants n’a cessé de s’enrichir, l’imagination dans ce domaine étant un atout maître de l’équipe Sarkozy…
      
    La diversion

    Appelée aussi story telling, la diversion consiste à créer ou à faire mousser dans les media (d’où l’importance d’avoir des amis dans ce secteur d’activité) le plus grand nombre d’évènements susceptibles de distraire le bon peuple des drames dans lesquels il est plongé et que le gouvernement se montre impuissant à réduire (chômage, logement, pouvoir d’achat, déficits abyssaux, guerre, casse démocratique).
      
    Un exemple emblématique récent est bien sûr la méga-campagne sur la menace de pandémie grippale. Et puis il y a les exemples récurrents, ce que dans la presse on appelle les « marronniers » car leurs feuilles poussent et retombent régulièrement : déboires conjugaux ou frasques de nos dirigeants (ou des dirigeants étrangers, Silvio Berlusconi jouant parfaitement son rôle dans cette partie) et des artistes, crises de tous ordres, menaces d’attentats, catastrophes naturelles et autres faits divers…
      
    En guise de conclusion…

    Dans l’Antiquité romaine, le pouvoir pratiquait la politique « du pain et des jeux ». Les jeux, les Français s’y adonnent de plus en plus : en 2009, le chiffre d’affaire de la Française des Jeux a augmenté de 8,6 % pour s’établir à près de 10 milliards d’euros. La sociologue Monique Pinçon-Charlot, citée par le site internet du Figaro le 11 janvier 2010, ne s’étonne pas de l’augmentation des dépenses de jeux d’argent en 2009. « Quand la crise est trop dure, il ne reste plus que le rêve que l’on peut acheter contre les quelques euros d’un ticket de Loto », dit-elle. « Depuis l’arrivée des amis du CAC 40 au cœur du champ politique il y a 2 ans et demi, l’ascenseur social ne marche plus du tout et il ne reste plus que le jeu pour les Français les plus désespérés », assure cette sociologue. C’est Le Figaro qui l’écrit !
      
    Le désespoir est-il bon conseiller ? Faudra-t-il une explosion sociale comme en Guadeloupe au premier trimestre 2009 pour acculer le pouvoir à changer de politique, ou les élections régionales de mars 2010 ouvriront-elles la voie à un changement de pouvoir en 2012 ? La réponse nous appartient.
      
      
    Mardi
    © La Lettre du Lundi 2010


    Troublants parallèles:

    Il y a près d’un an, dans un précédent article (voir Un faisceau d’indices inquiétants), nous avions analysé et décrit par quels procédés et moyens les autorités politiques en place avaient tracé le chemin vers une « démocratie sous contrôle », un régime autoritaire et oligarchique qui n’aurait bientôt plus de république que le nom.
      
    La cadence s’est accélérée depuis et nous sommes passés à une nouvelle phase dans cette évolution où l’on décèle maintenant de bien troublants parallèles historiques…
      
    L’intimidation permanente

    Dans la France de 2010, elle se pratique de différentes manières, rappelant certaines mesures vexatoires qui s’apparentent à celles qu’a connues l’Allemagne du futur chancelier Hitler ou la France de Pétain :

    • les contrôles d’identité dans la rue, souvent « au faciès », sans aucune relation avec un quelconque « trouble à l’ordre public » ;

    • le plan « Vigipirate », mis en place sous le motif (peut-être réel, mais qui peut le vérifier ?) de la menace terroriste, excellent moyen de rendre visibles aux citoyens les forces de l’ordre et d’entretenir un climat de crainte ;

    • les attentes interminables, dans les préfectures, des ressortissants français d’origine étrangère pour faire renouveler un passeport, une carte d’identité ;

    • les demandes de preuve de la

nationalité française de parents naturalisés depuis plusieurs années (voir notamment le décret n° 2005-1726) avec, pour conséquence, des situations administratives dignes de Kafka ou plutôt d’Ubu, sources d’humiliations et d’accentuation des différences entre Français selon l’origine de leurs ancêtres ;

• les gardes à vue. Aujourd’hui, en France, un agent des forces de l’ordre - police ou gendarmerie - s’il a des « raisons plausibles » (plausibles, vous avez bien lu) de penser qu’une personne a commis une infraction (ou a pu la commettre) peut la retenir dans des locaux de police ou de gendarmerie !
Quand on connaît ces locaux, souvent exigus et malodorants, quand on sait que la personne est fouillée à corps (pour éviter un acte d’auto-agression), on comprend que cette détention policière reste une expérience traumatisante et dégradante pour ceux qui se retrouvent placés de façon imprévisible au secret, coupés du monde extérieur. Bien évidemment, aucun avocat n’est autorisé à assister le supposé suspect à ce stade ;

• les mises en examen et en détention provisoire sans preuve réelle d’actes délictueux. Tout le monde a présent à l’esprit la bande de Tarnac, accusée d’attentats sur des lignes SNCF puis remise progressivement en liberté au bout de 6 mois d’instruction et… de détention pour son chef présumé !

• la mise à l’écart des journalistes à la parole trop libre ou jugée trop insolente par le pouvoir (ainsi le directeur de Paris-Match qui avait publié une photo de Cécilia au côté de son amoureux, Daniel Schneidermann et son émission « Arrêt sur image » sur France 5…).

Comme la population allemande avait faiblement réagi aux atteintes à la liberté individuelle, les théoriciens nazis ont estimé qu’ils avaient les mains libres pour aller plus loin et qu’ils disposaient de toute latitude pour concevoir leur plan aberrant d’extermination des juifs d’Europe. Le pouvoir rend fou parfois…
  
Nous n’en sommes pas là en France mais, par exemple, l’absence de réaction populaire face à la possession des grands media de masse par des amis du pouvoir (Vincent Bolloré est propriétaire de Direct 8, Direct matin et Direct soir, Martin Bouygues de TF1 et LCI, Serge Dassault du Figaro, Arnaud Lagardère de Gulli et Paris-Match) encourage ce même pouvoir à continuer dans cette voie, par exemple en nommant le Président de France Télévision.
  
La fabrication de boucs émissaires
  
Pour les membres du parti national-socialiste, dès avant 1933, la cause de tous les maux dont souffrait le peuple allemand était montrée du doigt et stigmatisée : la « juiverie internationale », les communistes, les homosexuels, les francs-maçons, les tziganes. On sait que ce furent les principales victimes des camps de concentration et de la « solution finale ».
  
Notre gouvernement français de 2010 et ses soutiens fustigent tout ce qui n’est pas « bon Français » : ceux qui n’accèdent pas à l’emploi et ne travaillent pas (le RSA n’est attribué qu’à des personnes capables de tenir un emploi et laisse de côté les autres), ceux qui portent des vêtements cachant le visage (cagoule, burqa), ceux qui ne sont pas chrétiens, certains chefs d’entreprise qui délocalisent des emplois (pas tous, la vindicte est, dans ce domaine, sélective), les leaders des partis d’opposition. Quel avenir leur est réservé si ce pouvoir perdure et se renforce encore en 2012 ?
  
Les réformes anti-liberté

La liste est impressionnante et s’allonge d’année en année, de la suppression du juge d’instruction à la facilité déconcertante (voir ci-dessus) qu’ont la police et la gendarmerie pour placer une personne en garde à vue en passant par la loi Hadopi. Le florilège que nous avions dressé dans notre billet Un faisceau d’indices inquiétants n’a cessé de s’enrichir, l’imagination dans ce domaine étant un atout maître de l’équipe Sarkozy…
  
La diversion

Appelée aussi story telling, la diversion consiste à créer ou à faire mousser dans les media (d’où l’importance d’avoir des amis dans ce secteur d’activité) le plus grand nombre d’évènements susceptibles de distraire le bon peuple des drames dans lesquels il est plongé et que le gouvernement se montre impuissant à réduire (chômage, logement, pouvoir d’achat, déficits abyssaux, guerre, casse démocratique).
  
Un exemple emblématique récent est bien sûr la méga-campagne sur la menace de pandémie grippale. Et puis il y a les exemples récurrents, ce que dans la presse on appelle les « marronniers » car leurs feuilles poussent et retombent régulièrement : déboires conjugaux ou frasques de nos dirigeants (ou des dirigeants étrangers, Silvio Berlusconi jouant parfaitement son rôle dans cette partie) et des artistes, crises de tous ordres, menaces d’attentats, catastrophes naturelles et autres faits divers…
  
En guise de conclusion…

Dans l’Antiquité romaine, le pouvoir pratiquait la politique « du pain et des jeux ». Les jeux, les Français s’y adonnent de plus en plus : en 2009, le chiffre d’affaire de la Française des Jeux a augmenté de 8,6 % pour s’établir à près de 10 milliards d’euros. La sociologue Monique Pinçon-Charlot, citée par le site internet du Figaro le 11 janvier 2010, ne s’étonne pas de l’augmentation des dépenses de jeux d’argent en 2009. « Quand la crise est trop dure, il ne reste plus que le rêve que l’on peut acheter contre les quelques euros d’un ticket de Loto », dit-elle. « Depuis l’arrivée des amis du CAC 40 au cœur du champ politique il y a 2 ans et demi, l’ascenseur social ne marche plus du tout et il ne reste plus que le jeu pour les Français les plus désespérés », assure cette sociologue. C’est Le Figaro qui l’écrit !
  
Le désespoir est-il bon conseiller ? Faudra-t-il une explosion sociale comme en Guadeloupe au premier trimestre 2009 pour acculer le pouvoir à changer de politique, ou les élections régionales de mars 2010 ouvriront-elles la voie à un changement de pouvoir en 2012 ? La réponse nous appartient.
    
Mardi
© La Lettre du Lundi 2010
http://www.lalettredulundi.fr/

http://lalettredulundi.fr/2010/01/17/de-troublants-paralleles/


  • Le président iranien: le monde islamique doit rester vigilant
  • Médias turcs: l'âge d'or d'Israël est révolu
  • Des armes secrètes pourraient-elles provoquer des tremblements de terre?
  • L'Iran indique que les USA, la Grande Bretagne et le Canada participent au trafic de drogue en Afghanistan
  • Iran : le parlement souhaite rompre les relations avec la Grande-Bretagne
  •  

    Partager cet article
    Repost0
    17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 01:04
    AFP_Lisandro_SueroLe devoir particulier de la France envers Haïti
    http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/16/16539367.html
    http://www.alterinfo.net/Le-devoir-particulier-de-la-France-envers-Haiti_a41430.html


    D'Haïti à Gaza....

    enfant-ensevelie.jpg

    Aux Juifs de France, d'Israël et d'ailleurs...
    Par Eva r-sistons


    Comme tous, je suis très choquée par les images qui nous viennent d'Haïti, très choquée aussi par l'inaction, finalement, du Quai d'Orsay, sauf pour les ressortissants français. Chez nous, on songe aux amis hauts placés, aux Yankees notre modèle - et on proteste à peine quand ils nous bloquent sur l'aéroport de Pointe-à-Pitre ("Il n'est pas normal qu'un avion qui contienne un hôpital de campagne ne puisse pas atterrir", a déclaré sur France Info le secrétaire d'Etat à la Coopération Alain Joyandet - c'est tout !), et sans doute à la guerre contre l'Iran, que notre spécialiste des Affaires humanitaires, Bernard Kouchner, brûle d'attaquer avec son compère Sarkozy et les dirigeants Israéliens obsessionnellement préoccupés par la sécurité qu'ils préfèrent assurer en rayant les pays voisins de la carte, plutôt qu'en ayant une politique juste favorisant la paix.

    En voyant les images qui nous viennent d'Haïti, je n'ai pu m'empêcher de songer aux malheureux Palestiniens qui, eux aussi, meurent si souvent dans les décombres de leurs maisons bombardées. Pour eux, pas besoin de catastrophe naturelle. La catastrophe est provoquée par leurs voisins israéliens.

    Curieusement, d'Haïti et des Palestiniens je suis passée aux Juifs eux-mêmes, victimes de la Shoah, victimes d'un fou aux ordres des multinationales américaines, de cinglés comme ceux de la famille Bush, et d'une poignée de Juifs eux-mêmes, dégénérés, se servant de leurs concitoyens pour augmenter leur pouvoir (territorial, et donc financier, sur des terres riches en pétrole), quitte à provoquer une hécatombe au sein de leurs frères et soeurs, quitte à sacrifier les leurs. Et curieusement, en pensant à la Shoah des Juifs, je n'ai pu m'empêcher de pleurer. Toute cette souffrance humaine, pourquoi, pourquoi !!!

    En voyant le malheur des Haïtiens, j'ai pensé à l'horreur de la Shoah, à l'agonie des malheureuses victimes, à la souffrance de ceux qui perdaient leurs proches, ou leur vie, à la souffrance de tous les sacrifiés, à la souffrance de toutes les victimes... Et là, voyez-vous, j'ai fait un transfert, brusquement je me suis dit: Enfin, vous les Juifs, face à tout ce que vous avez subi, face aux images venant d'Haïti, face aux corps disloqués, meurtris, amputés, mutilés... ne songez-vous pas que toute cette horreur vous la connaissez, et que vous la perpétuez sur d'autres, identique ? Comment vous qui êtes passés par tant d'atrocités, pouvez-vous SUPPORTER de faire vivre à d'autres exactement les mêmes douleurs que vous avez dû endurer ? J'ai eu envie de crier : Frères juifs, arrêtez les carnages, vous savez ce que c'est ! Oui plus que n'importe qui vous savez, au lieu de reporter sur d'autres, de surcroît innocents, ce qu'on vous a fait, prenez la tête de la croisade pour la paix, prenez la tête de la croisade pour la justice, prenez la tête de la croisade pour la vie, prenez la tête de la croisade pour le bonheur !!!! Si tous les humains se donnaient la main pour s'entraider, bâtir ensemble un monde plus juste, plus sûr, plus pacifié, comme le monde serait beau ! N'avez-vous pas un devoir particulier, une responsabilité particulière, vous les Juifs qui vous dites "élus" ? Elus pour quoi ? Mais pour être en quelque sorte Lumière, comme le rappelait Théo Klein il y a quelques années dans une interview, pour être une conscience, pour sanctifier le monde, pour l'aider à se surpasser, à donner le meilleur de lui-même ! Théo Klein est un Sage, un Juste, écoutez sa voix, c'est une voix de paix, c'est une voix d'humaniste, c'est une voix fraternelle, et il dit lui-même : "Je ne peux réclamer pour moi ce que je refuse aux autres !" (Un Oeil sur la Planète, Israël questions interdites, 23.2.4, France 2 - du temps où cette Chaîne informait encore, avec des journalistes exemplaires comme Charles Enderlin ou Thierry Thuillier; au fait, pourquoi Thierry a-t-il été remplacé sur "Un Oeil sur la planète" ? Trop professionnel, trop objectif ? Qui répondra ??? Et pourquoi Charles Enderlin n'apparaît-il qu'occasionnellement ? ).

    A l'occasion des événements d'Haïti, qui nous interpellent tous, je voudrais m'adresser à ceux qui, eux aussi, sont passés par les plus atroces souffrances, les Juifs, et leur dire: Regardez ! Regardez ces enfants ensevelis ! Regardez ces mères en pleurs ! Regardez ces hommes effondrés ! Cela ne vous rappelle-t-il pas vos propres souffrances ? Alors oui, prenez la tête du combat pour la vie, pour la solidarité, pour la justice, pour la paix, au lieu de meurtrir tant d'humains, au lieu de vous prosterner devant le Veau d'or, oui à votre tour, dites non à l'intolérable, retrouvez ce pour quoi Yahvé vous a destinés: Retrouvez votre vocation de conscience du monde, votre vocation sacerdotale, votre vocation d'ambassadeur de Dieu sur terre, du Dieu d'Amour, du Dieu qui prend soin de ses créatures, du Dieu qui donne la vie, du Dieu qui a confié à ses enfants un monde si beau pour qu'ils le respectent, le choient, le partagent ! Au secours, regardez toutes ces souffrances, ne vous fourvoyez plus, écoutez Yahvé, faites vivre ses Préceptes, mettez-les en pratique, écoutez vos Prophètes, vos Sages, soyez des porteurs de Lumière !

    Alors oui, la douleur des Haïtiens sera partagée, portée, alors oui les Palestiniens retrouveront le sourire, et le monde se prendra enfin à espérer un autre avenir....

    Eva pour un pont entre les humains, un pont planétaire, fraternel, actif. 

    Juif-table-loi.jpg 



    La France abandonne Haïti


    Pourtant, il faut savoir qu’Haïti a une histoire commune, souvent dramatique, avec la France. Ancienne « Perle des Antilles », colonie la plus prospère, première République indépendante noire après une guerre contre la France qui a fait près de 200 000 morts, membre fondateur de la francophile : autant de raisons qui nous donnent une responsabilité particulière en tant que pays, quand survient une catastrophe d’une si grande ampleur.

    Notre Président n’est certes pas un amateur d’Histoire, et n’y a peut-être pas beaucoup de voix à gagner dans cette affaire (les restaurateurs ont le droit de vote, pas les Haïtiens). Le gouvernement est plus concentré sur sa dernière trouvaille à l’approche des européennes : créer une charte des droits et devoirs que chacun signerait à ses 18 ans.

    On peut peut-être penser que la France ne peut accueillir ni gérer toute la misère du monde, mais délaisser le peuple haïtien au moment où ils ont le plus besoin d’aide, c’est montrer au grand jour la petitesse de nos représentants


    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-abandonne-haiti-68279?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29&utm_content=Yahoo!+Mail




    Un site à visiter :

    Just the Truth

    Ce site aura pour but de mettre en ligne des vidéos sur les grands dossiers médiatiques, les plus grands évènements modernes et surtout, tout les secrets qui vous sont cachés tels que: les Illuminati, Barack Obama, la conspiration contre M.Ahmadinejad, le 11 Septembre 2001, le conflit israelo-palestinien, la Grippe A, le Nouvel Ordre Mondial, les U.F.O, et bien d'autres encores !

    Suite au grand nombre de visiteurs et à l'ampleur que prend ce site, nous nous efforcerons d'être à la hauteur de vos attentes, ou plutôt, de ce que vous n'attendez pas. Nos articles et vidéos sont des constats clairement PROUVES, ce qui agace certains sceptiques.

     

    Une fois les vidéos vues, vous pourrez en tirer vos propres conclusions... car je ne montrerai que la vérité, que ce que vous avez vu dans les médias ou à la télévision.

    Bonnes analyses !

     

    HOD-Man

    http://www.just-the-truth.sitew.com/#Initiation_a_la_verite.A

    Oussama Ben Laden est mort depuis déjà 7 ans chers amis !!! 

    • FW de Klerk ; (..)

    En effet, depuis le 16 Décembre 2002, Mr Ben Laden nous a quitté, dans l'anonymat le plus total !

                                  Pouvez-vous affirmer que ces

                                  deux personnes sont les mêmes,

                                  en sachant que, concernant  la

                                  photo de droite, aucune photo de

                                  meilleure qualité et aussi récente

                                  que celle-là existe, que ce soit sur

                                  net, dans les journaux ou même à

                                  la télévision ???

                                  NON ! Vous ne pouvez pas !

    En fait, les vidéos fabriquées par la CIA démontrant que Mr Ben Laden est toujours vivant et toujours aux commandes, sont faites avec l'aide de l'homme que vous voyez (à droite). Oui, la ressemblance est bien inexistante. Alors certains me dirons que la voix dans les vidéos est bien celle de Mr Ben Laden (..) 

     

    Prix Nobel à un criminel de guerre : La tradition du Comité Nobel est longue et déshonorante, mais pour les gens informés, il n’y aucune surprise à cela. Voyez donc les Nobel de Paix honorés par le passé :   

     • Al Gore ;
     • Dalai Lama, membre secret de la CIA

    • Kofi Annan, défenseur fidèle des guerres impérialistes

    • Les forces de maintien de la paix de l'ONU (paramilitaire) qui déclenchent les conflits plutôt qu'ils ne les résolvent ; 
    • Elie Wiesel, islamophobe belliciste

    • Norman Borlaug, dont la « révolution verte » a causé la mort de millions de personnes ; 
    • Medecins sans Frontieres, Co-fondé par le faucon de guerre rabique, Bernard Kouchner, maintenant Ministre des Affaires Etrangères de la France et de l’Europe

    • Woodrow Wilson qui a rompu son engagement de ne pas engager les USA dans
    la 2ème GM   
    • Jimmy Carter qui a soutenu une flopée de tyrans et qui a piégé les Soviétiques dans le bourbier Afghan qui a coûté la vie à des millions de personnes

    • George C. Marshall, instrumentalisé pour la création de l'OTAN et a lancé la guerre contre la Corée du Nord

    • Theodore Roosevelt qui a déclaré par le passé « j’accueillerai toute guerre avec plaisir, parce que je pense que ce pays en a besoin;  » 
    •D'autres gagnants peu méritants…

     

                              « La guerre est la paix... » ,ce qu’Orwell comprendrait parfaitement "



    Mme Benazir Bhutto fut assassinée car elle annonça, pendant une interview, la mort d'Oussama Ben Laden !
    Vous y croyez ? Non ? Vous en voulez la preuve ? Oui ?! OK, voici l'interview : (http://www.dailymotion.com/video/x7pnz6_benazir-bhutto-affirme-que-ben-lade_news



    http://www.just-the-truth.sitew.com/#Initiation_a_la_verite.A


    Sélection de liens :


    L'ASSURANCE MALADIE 50 secondes de lecture à couper le souffle.
     Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer...
     a Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro,  b Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie ...
     c Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste...
     d Pour tout traitement de plus de 91 euros, nous en sommes de 18 euros de notre poche,  e Taxe de 0,50c sur les boites  f etc.......
     Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.
     Or, savez-vous que :
     a Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 7.8 milliards  b Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 3.5 milliards  c Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 1. 6 milliard  d La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n'est pas reversée : 1,2 milliard  e La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée : 2.0 milliards  f Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2.1 milliards  g Retard de paiement par les entreprises : 1.9 milliard  En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euros.
     Conclusion
     Si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d'excédent. Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu.
     Faites circuler ce message. A force de tourner, il arrivera peut-être un jour sur le bureau d'une tête pensante censée passer son temps à gérer l'argent des contribuables.
     Si les pouvoirs publics étaient vraiment convaincus qu'il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l'assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits !

    http://www.alterinfo.net/L-ASSURANCE-MALADIE-50-secondes-de-lecture-a-couper-le-souffle_a41499.html



    Les 10 échelons du résistant : de l'éveillé au guerrier.
    http://www.alterinfo.net/Les-10-echelons-du-resistant-de-l-eveille-au-guerrier_a41392.html



    Fidel Castro :
    Les origines de la pauvreté de nos voisins haitiens

    HAITI+1.gif J’ai lu voilà quelques jours, dans deux dépêches de presse, que Ban Ki-moon allait nommer Bill Clinton comme son envoyé spécial en Haïti. Selon cette dépêche :

    « Clinton a, en mars dernier, accompagné le Secrétaire général durant une visite officielle de deux jours en Haïti afin d’appuyer le plan de développement élaboré par le gouvernement de Port-au-Prince qui cherche à éveiller l’économie haïtienne assoupie. »

    « L’ancien président s’est fortement engagé sur le plan philanthropique envers la nation antillaise à travers l’Initiative mondiale Clinton. »

    « Selon Clinton, le peuple et le gouvernement haïtiens sont en mesure de surmonter les graves dommages causés par les quatre tempêtes qui ont frappé l’île l’an dernier. »

    UN_BanKiMoon_BillClinton3.jpg « Mme Clinton, secrétaire d’État, avait déclaré toute heureuse que “Bill était un envoyé vedette”. De son côté, “le Secrétaire de l’ONU a confirmé avoir nommé Bill Clinton comme son nouvel envoyé spécial en Haïti. Nous avons été ensemble dans ce pays voilà deux mois et sa présence a contribué à conscientiser la communauté internationale au sujet des problèmes de ce pays caribéen. ”

    “L’ONU craint qu’après plusieurs années de calme relatif grâce au concours de la MINUSTAH, l’instabilité politique ne s’empare de nouveau du pays.”

    “Quatre cyclones et tempêtes ont causé 900 morts, laissé 800 000 sinistrés et détruit la maigre infrastructure civile du pays.”

    L’histoire d’Haïti et de sa tragédie est bien plus complexe

    acte-independance.jpg Après les États-Unis qui se déclarèrent souverains en 1776, Haïti fut le second pays du continent à conquérir son indépendance en 1804. Dans le premier cas, les descendants blancs des colons qui fondèrent les Treize Colonies, croyants fervents, austères et instruits, propriétaires de terres et d’esclaves, secouèrent le joug colonial anglais et jouirent de l’indépendance nationale, ce qui ne fut le lot ni de la population autochtone ni des esclaves africains et de leurs descendants qui restèrent privés de tout droit malgré les principes inscrits dans la Déclaration d’Indépendance.

    C’est en Haïti, où plus de 400 000 esclaves travaillaient pour 30 000 propriétaires blancs, que les hommes et les femmes soumis à l’odieux système furent capables, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, d’abolir l’esclavage, de maintenir et de défendre un État indépendant en lutte contre les soldats qui avaient mis les monarchies européennes à genoux.

    Cette étape coïncida avec l’essor du capitalisme et l’apparition de puissants empires coloniaux qui dominèrent les terres et les mers de la planète durant des siècles
    .

    Les Haïtiens ne sont pas coupables de leur pauvreté actuelle

    Ils sont les victimes du système imposé au monde. Ils n’ont pas inventé le colonialisme, le capitalisme, l’impérialisme, l’échange inégal, le néolibéralisme, ni les formes d’exploitation et de pillage qui sévissent sur la planète depuis deux cents ans.

    122705067_309aa145ec.jpg Haïti mesure 27 750 kilomètres carrés et abrite d’ores et déjà en 2009, selon des estimations fiables, 9 millions d’habitants. Soit 885 habitants par kilomètre carré de terre arable, l’un des taux les plus élevés au monde, dans un pays sans le moindre développement industriel ou d’autres ressources qui lui permettraient d’acquérir le minimum de moyens matériels indispensables à la vie.

    Campagne-de-reforestation-a-la-frontiere La population rurale représente 53 p. 100 des habitants; le bois de feu et le charbon constituent le seul combustible domestique à la portée d’une grande partie des familles haïtiennes, ce qui entrave la reforestation. Les forêts qui retiennent l’eau grâce à l’humus des feuilles, des branches et des racines sont rares, de sorte que les pluies intenses provoquent des dommages humains et économiques aux localités, aux chemins et aux cultures. Les cyclones, on le sait, causent des dommages supplémentaires considérables et qui seront toujours plus graves si le climat continue de changer à rythme accéléré. Ce n’est un secret pour personne.

    Notre coopération avec la population haïtienne : des écoles, des médecins

    150px-Hurricane_Mitch_1998_oct_26_2028Z. Tout cela a débuté voilà dix ans justement quand les cyclones George et Mitch ont frappé les Caraïbes et l’Amérique centrale.

    René Préval était alors président et Jean-Bertrand Aristide chef du gouvernement. Les cent premiers médecins cubains furent envoyés le 4 décembre 1998, et le chiffre de coopérants de la santé s’éleva par la suite à 600.

    C’est à cette occasion que nous avons créé l’École latino-américaine de médecine (ELAM) où plus de 12 000 jeunes latino-américains font actuellement des études.
    Et c’est aussi à partir de là que nous avons concédé à de jeunes Haïtiens des centaines de bourses d’étude à la faculté de médecine de Santiago de Cuba, l’une des meilleures du pays.

    En Haïti, la quantité d’écoles primaires avait augmenté et continuait de le faire. Même les familles les plus modestes rêvaient que leurs enfants puissent faire des études, seul espoir pour eux d’échapper à la pauvreté en travaillant dans le pays ou à l’étranger. Le programme cubain de formation de médecins fut bien accueilli. Les jeunes sélectionnées pour étudier à Cuba avaient une bonne préparation de base, héritage peut-être des progrès de la France dans ce domaine. Ils devaient faire une année de propédeutique, dont des cours d’espagnol. Ce programme a constitué une bonne pépinière de médecins de qualité.

    À ce jour, 533 jeunes Haïtiens ont conclu leurs études comme spécialistes de Médecine générale intégrale dans nos facultés de médecine, et 52 d’entre eux étudient maintenant à Cuba une seconde spécialité en fonction des besoins. Un autre groupe de 527 continue d’en faire, selon le quota de bourses adjugé à la République d’Haïti.

    HAITI++3.gif Actuellement, 413 personnels cubains de la santé travaillent en Haïti, prêtant des services gratuits à ce peuple frère. Les médecins cubains sont présents dans les dix départements du pays et dans 127 des 137 communes. Par ailleurs, plus de 400 médecins haïtiens formés à Cuba y exercent aussi, ainsi que les élèves de dernière année qui font leur pratique aux côtés de nos médecins, soit un total de plus de 800 jeunes Haïtiens consacrés à l’exercice de la médecine dans leur patrie. Les nouveaux diplômés haïtiens ne cesseront d’augmenter cette quantité.

    4052haiti-plateau-central-centre-sante-t Ce fut là un défi difficile à relever. Les médecins cubains se sont heurtés à des problèmes compliqués. La mortalité infantile se chiffrait à plus de 80 décès pour mille naissances vivantes; l’espérance de vie était inférieure à soixante ans; on comptait 120 000 sidéens adultes en 2007. Des dizaines de milliers d’enfants et d’adultes continuent de mourir tous les ans de maladies infectieuses et contagieuses comme la tuberculose, le paludisme, la diarrhée, la dengue et la malnutrition, pour ne signaler que quelques indicateurs. Le VIH est désormais une affection à laquelle on peut faire face pour préserver la vie des patients.

    Mais ceci ne se fait pas en un an : il y faut absolument une culture de la santé que le peuple haïtien acquiert avec un intérêt croissant. On note des progrès qui prouvent qu’il est possible d’améliorer considérablement les indicateurs de santé.

    Les trois centres ophtalmologiques ouverts en Haïti ont permis d’opérer 37 109 personnes de la vue. Les cas trop compliqués pour être opérés sur place sont envoyés à Cuba et soignés gratuitement.

    haiti-recibe-a-chavez.jpg Grâce à la coopération économique du Venezuela, on est en train d’ouvrir dix Centres de diagnostic intégraux, dotés d’une technologie de pointe déjà achetée.

    Il est quelque chose de plus important que les ressources que la communauté internationale pourrait apporter : le personnel humain qui les utilise.

    Nous avons pu aider modestement le peuple haïtien bien que les cyclones dont a parlé Clinton nous aient aussi frappés. C’est là une bonne preuve que ce qui fait défaut dans le monde, c’est la solidarité.

    ha-rangs.jpg Je pourrais parler également de la contribution cubaine aux programmes d’alphabétisation et à d’autres domaines, malgré nos ressources économiques limitées. Mais je ne tiens pas à m’appesantir sur notre contribution, et cela n’est pas souhaitable. Je me suis borné à la santé, qui est un point incontournable. Nous ne craignons pas que d’autres fassent ce que nous faisons. Les jeunes Haïtiens qui se forment à Cuba sont en train de se convertir en ces prêtres de la santé dont ce peuple frère a de plus en plus besoin.

    Le plus important, c’est la mise en place des nouvelles formes de coopération dont ce monde égoïste a tant besoin. Les organismes des Nations Unies peuvent attester que Cuba apporte ce qu’ils qualifient de Programme de santé intégral.


    Rien ne sera le fruit de l’esprit philanthropique
    d'aucune institution.

    Ecole_latino-americaine_de_Medecine-953c À l’École latino-américaine de médecine, s’est ajouté ensuite le nouveau Programme de formation à Cuba de médecins provenant du Venezuela, de la Bolivie, des Caraïbes et d’autres pays du Tiers-monde, à mesure que leurs programmes de santé les réclamaient d’urgence. Aujourd’hui, plus de 24 000 jeunes du Tiers-monde font des études de médecine dans notre patrie. En aidant d’autres pays, nous nous sommes développés aussi nous-mêmes dans ce domaine et nous constituons une force importante. Voilà ce que nous pratiquons, et non le vol de cerveau! Les pays riches et surdéveloppés du G-7 peuvent-ils en dire autant? D’autres suivront notre exemple, que nul n’en doute!

    Traduction ESTI

    MICHEL COLLON RECOMMANDE CE ROMAN :? ?

    HAITI+I2.gif Pour découvrir un pan d'Histoire soigneusement caché. La cruauté impitoyable? De l'Empire français, mais aussi l'extraordinaire combat des esclaves? Rebelles. Tout le drame d'Haïti a commencé là. Un style flamboyant à la?Hauteur du sujet.

    Le soulèvement des âmes, Actes Sud, 1996
    Le maître des carrefours, Actes Sud, 2004

    Source Michel Collon






    http://sergeadam.blogspot.com/ 



    liste complète


    Honduras: Des officiers vont être jugés ...


     http://www.larevolucionvive.org.ve/IMG/jpg/Honduras-2.jpg



    Ce qu’on ne vous n’entendez pas sur Haïti (mais que vous devriez savoir)

    Crise : les Etats sont devenus plus fragiles que les entreprises...

    Quand le ministère de l'Intérieur paralyse les enquêtes judiciaires...

    La Chine et la débâcle de la «division internationale du travail»

    Haïti....Un bon dossier de l'équipe de Investig-Action

    Oui, Tony Blair a menti, et pas seulement sur l'Irak...


    Ces titres, vous les trouverez ici : 
    http://www.alterinfo.net/


    Faut-il se désinscrire et boycotter Facebook et Google ?
    http://www.pcinpact.com/actu/news/54988-edito-boycott-desinscrire-facebook-google.htm


    Les guerres spatiales pourraient devenir réalité 
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10069



    Haïti : vers une nouvelle occupation américaine ?Alerte Haïti:
    Vers une nouvelle occupation américaine
    à des fins
    prédatrices  ??

    L’envoi de 10 000 marines en Haïti, la prise de contrôle par les USA de tous les points stratégiques, à commencer par l’aéroport de Port-au-Prince, le refus de laisser atterrir, sous prétexte de saturation, un avion français : tout semble annoncer une prise de contrôle d’Haïti par Washington. L’attitude de Paris le confirme : nomination de personnes notoirement incompétentes pour enterrer le dossier, absence du gouvernement à la cérémonie de Notre Dame du 16 janvier (alors que le président de la République et de nombreux ministres devaient in itialement s’y rendre), retrait des protestations contre la mainmise américaine sur l’aéroport Toussaint-Louverture… La marche arrière est totale.


    Certes, l’engagement américain, présenté comme humanitaire, a été le plus rapide. Mais on sait que l’humanitaire est un pavillon qui peut flotter sur toutes sortes de marchandises. Des émeutes révèlent qu’en réalité les Haïtiens tardent à être secourus, ou du moins que les secours sont sélectifs. On peut s’attendre à des émeutes qui seraient réprimées grâce à un impressionnant déploiement militaire.


    La mainmise sur Haïti est un scénario étudié depuis longtemps. La preuve en est que l’ambassade des USA, récemment construite, n’a pas souffert du séisme, à la différence de l’ambassade de France. Depuis plusieurs années, dans le programme de rénovation de toutes les ambassades américaines dans le monde entier, celle de Port-au-Prince était présentée comme aussi stratégique que celle de Bagdad. Le séisme qui frappe aujourd’hui Port-au-Prince est une bonne occasion de prendre le contrôle d’un pays, présenté comme misérable à cause de la couleur de ses habitants, mais doté d’un riche sous-sol, avec des réserves pétrolifères qui pourraient être supérieures à celles du Vénézuela, d’importants gisements d’or et de cuivre et surtout des ressources en iridium, matériau extrêmement résistant et utilisé dans l’industrie de l’armement (protection des têtes de missiles balistiques intercontinentaux). Il faut savoir que le seul autre pays au monde à détenir d’importantes ressources d’iridium est l’Afrique du sud. Comme par hasard l’Afrique du sud était la seule nation à aider Haïti au moment de la célébration du bicentenaire de son indépendance. La France avait pourtant déployé des efforts considérables pour l'en dissuader. Depuis le coup d’État franco-américain de 2004, c’est l'Afrique du Sud qui accueille et protège l’ex-président Aristide, lequel n’a jamais fait mystère de la richesse du sous-sol de son pays.


    On ne pourrait suspecter les Américains de mauvaises intentions s’il n’y avait des précédents. Le 28 juillet 1915, sous prétexte de sortir Haïti d’un prétendu « chaos », les marines débarquaient comme aujourd’hui à Port-au-Prince et s’emparaient des réserves d’or de la banque nationale. Des milliers de paysans, les Cacos, s’insurgèrent alors sous la conduite de Charlemagne Péralte qui, trahi et arrêté en 1919, fut cloué par l’occupant sur une porte. La répression fut particulièrement féroce. Pour réduire les derniers foyers de résistance, les USA inaugurent en 1919 les bombardements aériens massifs. Tout résistance est écrasée en 1920. Les USA ne quittèrent le pays qu’en 1934. Dix-neuf ans d’occupation après un débarquement à des fins, comme aujourd’hui... humanitaires.


    Auteur : Claude Ribbe - Source : Alter Info

    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10116


    Aux infox, il est question d'Haïtiens fuyant les "pillages" (c'est sauvage ça, un pillage!) quand on manque de tout, d'eau, de nourriture, de médicament, de secours, tout ça pour que puisse s'installer l'armée qui squizze toutes les possibilités (aéroports, routes, voies ferroviaires, rationnement du carburant, circulation quasi interdite, situation proche d'un état de siège qui a peu à voir avec la question dite de "l'organisation logistique des secours" en réalité totalement entravées)  de délivrer vivres, hôpitaux de campagne, que puissent arriver les dits secours... "Fuir les pillages"...(?)

    Cette formule n'a aucun sens bien entendu; sauf avec un fusil mitrailleur dans le dos.

    En outre de quels "pillages" s'agit-il au point   d'en assurer "militairement" l'empêchement quand on sait que même avant le tremblement de terre  les boutiques et les marchés n'étaient que fort pauvrement approvisionnées...

    Sans doute les Haïtiens font-ils préventivement provision d'écrans plats et de décodeursTV afin d'écouter les journalistes parler d'eux
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10106


    Pourquoi Aristide ne rentrerait-il pas chez lui ? 

    Pourquoi Aristide ne rentrerait-il pas chez lui ?
    http://www.alterinfo.net/Pourquoi-Aristide-ne-rentrerait-il-pas-chez-lui_a41500.html


    Gaza, coeur de la folie du monde
    http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/moyen_orient/folie.htm


    Pourquoi l'économie mondiale
    ne s'est pas effondrée en 2009 ?

    (..) Ce système conduit à tout transformer en exponentielle car la loi de Pareto (loi de puissance) est elle-même une exponentielle. La loi universelle de l'équilibre et de l'harmonie (étudiée par tous les courants spirituels et par la science) résulte de l'analogie des contraires, le principe dialogique d'Edgar Morin qui a beaucoup emprunté à Eliphas Lévi et à la kabbale. Face à une exponentielle de capital accumulé dans les mains de quelques-uns, nous nous retrouvons donc (le principe d'équilibre) avec une exponentielle de dettes liée à une exponentielle de consommation et donc de destruction de la planète, de nous-mêmes.
    http://www.alterinfo.net/Pourquoi-l-economie-mondiale-ne-s-est-pas-effondree-en-2009_a41436.html



    liste complète



    Sélection d'articles non terminée

    C O M M E N T A I R E S  :  I C I

    Partager cet article
    Repost0
    15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 02:38
    agroalimentaire-j.jpg 


    La colonisation agricole,
    nouvel apanage des pays riches ?


    Malgré son immensité, la Chine ne cesse de voir ses surfaces cultivables diminuer. Du coup, elle achète à tout-va des terres à l'étranger et possèderait 2,1 millions d'hectares en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Australie. C'est l'illustration d'un phénomène en pleine expansion : des Etats ou des fonds d'investissement privés qui s'emparent de milliers d'hectares de terres exploitables hors de leurs frontières.
    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/la-colonisation-agricole-nouvel-apanage-des-pays-riches.shtml?f_id_newsletter=2293


    terres-cultivables-disponibles-j.jpg

    Un phénomène de grande ampleur

    Les terres cultivables disponibles sont principalement situées dans les pays en développement.

    les Nations unies, 30 millions d'hectares de terres auraient été achetés ou loués par des capitaux étrangers sur les trois dernières années. Soit la surface agricole de la France. Cette ruée vers l'or vert n'est pas prête de s'arrêter. D'après la FAO, sur 2,7 milliards d'hectares de terres cultivables dans le monde, seuls 1,5 milliard sont effectivement utilisés.


    Or 80 % de ces terres disponibles sont situées en Afrique ou en Asie, dans des pays en développement. Pour ces derniers, l'afflux investissement représente une véritable opportunité pour développer leur agriculture et bénéficier de transferts techniques. Pour les pays riches disposant de peu de terrain, il s'agit de sécuriser leur approvisionnement alimentaire dans un contexte d'envolée des prix des produits alimentaires.

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/la-colonisation-agricole-nouvel-apanage-des-pays-riches.shtml?f_id_newsletter=2293


    soudan-l-ethiopie j

    L'Afrique: Des immenses terrains sous-développés 


    Le continent noir est la cible privilégiée des investisseurs. Selon une étude de la FAO portant sur six pays (Ethiopie, Madagascar, Mali, Mozambique et Soudan), les étrangers auraient acheté ou loué pour 99 ans plus de 2,5 millions d'hectares. Montant total des transaction : près d'un milliard de dollars.

    Au seul Soudan, six nationalités différentes sont présentes. La Corée du Sud y possède déjà 690 000 hectares et les Emirats arabes unis 400 000 hectares, cultivés avec du maïs, du blé, des pommes de terre et des légumineuses.

    Il faut dire que les conditions sont alléchantes : réglementations inexistantes, gouvernements parfois peu regardants et un coût très faible. En Ethiopie, un hectare se loue ainsi 1,50 euro par an. La firme indienne Karuturi cultive ainsi dans le pays plus de 300 000 hectares de maïs, riz, huile de palme, canne à sucre et légumes. Et le gouvernement éthiopien compte bien tirer parti au maximum de ses terres inexploitées : il prévoit de louer 3 millions d'hectares à des capitaux nationaux ou étrangers.


    Le Soudan ou l'Ethiopie louent volontier leurs terres aux étrangers pour développer leur agriculture. ©  JDN

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/l-afrique-des-immenses-terrains-sous-exploites.shtml?f_id_newsletter=2293



    l-ukraine-russie-cibles-j.jpg


    L'Asie centrale : Des friches à la merci des investisseurs

    L'Asie centrale, et particulièrement les anciens pays de l'Union soviétique, recèle d'immenses étendues disponibles. Or, "l'envolée des prix agricoles a incité les investisseurs à s'intéresser à l'agriculture alors qu'avant ils investissaient plutôt dans le pétrole, le métal ou le gaz", expliquait en septembre l'analyste Dmitri Katalevski, du cabinet de conseil Deloitte.

    Deux fonds d'investissement suédois, Black Earth Farming et Alpcot Agro, contrôlent ainsi respectivement 323 000 et 161 000 hectares de terres en Russie et en Ukraine (Europe de l'Est). En mai 2008, le gouvernement libyen a conclu avec l'Ukraine un contrat qui prévoit la mise à disposition de 247 000 hectares de terres agricoles contre la fourniture de pétrole et de gaz.

    A l'autre bout du continent, la Chine se serait déjà accaparé sans bourse délier de larges portions de terres du côté russe, selon des sources russes non officielles citées par la presse.

    Encore non touchée, la Mongolie pourrait être la prochaine cible. Les Sud-Coréens chercheraient à y louer 270 000 hectares pour cultiver du blé ou du maïs.

    L'Ukraine et la Russie sont des cibles privilégiées.

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/l-asie-centrale-des-friches-a-la-merci-des-investisseurs.shtml?f_id_newsletter=2293


    l-asie-sud-est-est-j.jpg


    L'Asie du Sud-Est appréciée pour ses terres fertiles

    L'Asie du Sud-est est particulièrement recherchée pour la riziculture et la pousse du bois. Les pays voisins, notamment l'Inde et la Chine, y possèderaient selon les ONG respectivement 358 000 et 300 000 hectares, des chiffres largement sous-estimés selon plusieurs analystes.

    Au Laos, l'opérateur chinois de télécommunications ZTE a obtenu la concession de 100 000 hectares pour la production de manioc (destiné à l'éthanol) en partenariat avec une entreprise nationale.

    Les pays du Golfe s'intéressent également de très près à ce continent. En Indonésie, le groupe saoudien Ben Laden s'apprête à exploiter 500 000 hectares dans le sud de la Papouasie et 80 000 autres dans le sud-ouest. Au total, le groupe prévoit s'investir 2,8 milliards d'euros dans le pays, notamment en y construisant des infrastructures qui font cruellement défaut.

    Enfin, en mai 2008, le ministre du commerce du Bahrein s'est rendu en visite prospective aux Philippines et au Laos pour obtenir l'accès à "des grandes surfaces de terres" et y cultiver du riz basmati, selon l'ONG 

    L'Asie du Sud-est est la destination privilégiée de la Chine et de pays pétroliers. 

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/l-asie-du-sud-est-appreciee-pour-ses-terres-fertiles.shtml?f_id_newsletter=2293


    amerique-du-sud-terres-j.jpg


    L'Amérique du Sud, de vastes étendues à conquérir

    Les chiffres d'achats ou de location de terres agricoles disponibles pour le continent sud-américain sont a priori largement au-dessous de la réalité. Rien qu'au Brésil, de nombreux propriétaires ne déclarent pas leur nationalité dans les registres. Or, selon les statistiques de l'institut national de la colonisation et de la réforme agraire (Incra), 4 millions d'hectares de terres agricoles brésiliennes sont officiellement détenus par des étrangers. En Argentine, 10% des terres arables seraient entre les mains de capitaux étrangers, selon l'ONG Grain.

    Il faut dire que la réglementation est très floue. Pour l'instant, il suffit de créer une entreprise brésilienne pour acheter des immenses étendues de terre. "On trouve même des terres publiques en vente sur des sites Internet étrangers", s'alarme Rolf Hackbart, le président de l'Incra, dans le journal Istoé. Un projet de limitation des ventes de terres aux entreprises dont les capitaux sont d'origine étrangère est d'ailleurs en cours d'examen par le Congrès. Le pays n'est pourtant pas exemplaire, puisque des cultivateurs de soja brésiliens accapareraient en toute illégalité des millions d'hectares au Paraguay.

    Des millions d'hectares de terres brésiliennes et argentines sont aux mains de capitaux étrangers. 

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/l-amerique-du-sud-de-vastes-etendues-a-conquerir.shtml?f_id_newsletter=2293 


    agric-colon-j.jpg


    Zoom sur un loueur, Madagascar

    Madagascar, symbole d'une "néocolonisation"

    En 2008, Madagacar est devenu un symbole de la résistance contre "l'accaparement" des terres agricoles.

    A l'époque, la compagnie sud-coréenne Daewoo avait négocié avec le gouvernement malgache la location de 1,3 million d'hectares. Une surface colossale, équivalente à la moitié de la Belgique. Le bail, d'une durée de 99 ans, devait permettre d'assurer une production annuelle de 5,5 millions de tonnes de maïs à la Corée du Sud.

    La révélation de ce projet a suscité une vague de colère dans tout le pays, provoquant même la chute du gouvernement Ravalomanana. Le nouveau président malgache, Andry Rajoelina, a vivement dénoncé la politique de son prédécesseur.

    Des projets d'acquisitions toujours en cours

    Mais cet épisode n'a pas découragé les autres investisseurs. En janvier, le groupe indien Varun Industries a entamé les démarches pour louer sur une durée de 50 ans 232 000 hectares dans la région de Sofia, au Nord de l'île. Et si ses plans sont pour l'instant en suspens, un porte-parole de la firme a déclaré fin septembre 2009 au Times of India que les pourparlers étaient toujours en cours et s'affichait "optimiste".

    Or les trois quarts de ces terres sont déjà utilisées. Les paysans seraient donc contraints de la céder, ce qui ne manquerait pas de provoquer de nouvelles protestations.


    Plus de 800 000 hectares de terres malgaches seraient sous contrôle étranger.

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/madagascar-symbole-d-une-neocolonisation.shtml?f_id_newsletter=2293



    arabie-saoudite-j.jpg


    Zoom sur un acheteur: Arabie saoudite
    Elle veut sécuriser
    ses approvisionnements alimentaires

    L'Arabie Saoudite n'en fait pas mystère : elle a établi depuis plusieurs années un vaste programme de production alimentaire à l'étranger. Le pays, qui doit importer un million de tonnes de riz par an, a créé en 2009 un fonds d'investissement nommé FORAS International, avec des capitaux du gouvernement, de la Banque Islamique de Développement et d'hommes d'affaires saoudiens. A terme, le fonds prévoit de planter 700 000 hectares de rizières pour produire 7 millions de tonnes de riz.

    Le fonds s'est d'abord penché vers le gouvernement mauritanien pour acquérir 100 000 hectares de terres. Finalement seuls 15 000 hectares seraient disponibles. Mais d'autres grosses acquisitions sont en cours. 700 000 hectares en tout de terres agricoles au Sénégal et au Mali seront ainsi prochainement achetés. Un paradoxe, alors que le Sénégal est le deuxième plus grand importateur de riz de l'Afrique après le Nigéria.

    Le Cheik "bienfaiteur" de l'Ethiopie

    Mais la manne est bien trop importante pour que les états pauvres d'Afrique la laisse passer. Le Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi, l'une des plus grosses fortunes d'Arabie Saoudite, est ainsi le premier investisseur en Ethiopie. Déjà très impliqué dans l'agriculture, il envisagerait d'exploiter 500 000 hectares de terres supplémentaires dans le pays.


    L'Arabie Saoudite a conclu toute une série de contrats pour produire elle-même des denrées alimentaires à l'étranger

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/l-arabie-saoudite-veut-securiser-ses-approvisionnements-alimentaires.shtml?f_id_newsletter=2293


    beigbeder-deja-investi j


    Et la France ?


    Avec ses 4 000 hectares achetés en Argentine, le chanteur Florent Pagny n'est pas le seul Français à se tourner vers des terres agricoles étrangères.

    Dernier en date, l'ex-PDG de Powéo Charles Beigbeder est devenu un des plus importants agriculteurs d'Ukraine. Son entreprise, AgroGénération, exploite 22 000 hectares de céréales dans le pays et a déjà signé pour louer 80 000 hectares supplémentaires. "Une dizaine de groupes d'agriculteurs français sont déjà présents dans ce pays", confirme Hélène Morin, consultante pour le cabinet spécialiste des matières premières Agritel. Plus discret, le groupe industriel français Louis Dreyfus possèderait 60 000 hectares de soja, coton et maïs au Brésil via sa filiale Calyx Agro.

    Les agriculteurs français partant à la retraite sans successeurs

    Inversement, la France est-elle menacée par cette razzia planétaire ? Pas vraiment, car ce que recherchent les investisseurs, ce sont surtout des grandes surfaces. Or une exploitation française dispose de seulement 78 hectares en moyenne. De plus, les prix sont élevés : 4 500 euros par hectare environ. Il n'empêche : "de plus en plus d'Européens, notamment des Belges, Hollandais ou Britanniques s'installent en France", avertit André Barbaroux, le directeur général des Safer (Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural) dans le Figaro.


    Avec AgroGénération, Charles Beigbeder a déjà investi 30 millions de dollars pour louer des terres agricoles ukrainiennes

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/la-france-investisseur-ou-cible.shtml?f_id_newsletter=2293


    deutsche-bank-possede-j.jpg


    L'agriculture, nouveau terrain de jeu du privé

    Les Etats et fonds souverains ne sont pas les seuls à vouloir racheter des terres agricoles. Les hedge funds et des banques se sont récemment lancés dans ce Monopoly mondial. Les marchés dérivés des matières premières agricoles sont jugés trop incertains, ce qui les incite à se tourner vers le foncier.

    "Moissonner de l'argent"

    Le fonds d'investissement américain Black Rock a ainsi créé un fonds spéculatif de 200 millions de dollars, dont 30 millions dédiés à des acquisitions de terre. "L'astuce est de ne pas se contenter de moissonner des récoltes mais de moissonner de l'argent", sourit ainsi Mikhail Orlov, le fondateur de Black Earth Farming, dans le Financial Times. Ce fonds d'investissement est déjà l'un des principaux cultivateurs de Russie, avec 331 000 hectares en sa possession.

    Retour sur investissament garanti

    Le fonds Global Farming Limited, créé par Dexion Capital, promet un retour sur investissement de 12 à 16%. Il prévoit d'acquérir 1,23 million d'hectares de terres pour la culture et l'élevage. Même des grandes banques généralistes investissent dans ce secteur, comme Barclays, Deutsche Bank, UBS ou Morgan Stanley. Au total, l'ONG Grain a dénombré 120 fonds spécialisés possédant des terres agricoles.


    La Deutsche Bank possède deux fonds d'investissement dédiés à l'agriculture

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/l-agriculture-nouveau-terrain-de-jeu-du-prive.shtml?f_id_newsletter=2293


    agric-fao-j.jpg


    L'impossible régulation


    Les organisations mondiales et les ONG commencent à s'alarmer de l'ampleur du rachat des terres agricoles. Le problème, selon elles, c'est que ce sont les gouvernements des pays hôtes qui négocient directement les accords avec les investisseurs, sans consulter les populations concernées.

    Or, en Afrique, "80 % des populations sont dépourvues de titres pour des terres qu'elles cultivent parfois depuis des siècles", explique Paul Mathieu, expert à la FAO, au site Pleinchamp.com. Au Kazakhstan aussi, les terres appartiennent encore majoritairement à l'Etat et sont louées par les paysans. Il est donc facile de les déloger.

    "Pour que ces investissements soient une opportunité pour les populations, il faut qu'ils permettent un réel développement rural [...] et une diversification des sources de revenus pour les paysans", analyse Paul Mathieu.

    La FAO prépare actuellement des directives pour "une gouvernance responsable" des modes de faire-valoir des terres, en collaboration avec ONU-Habitat et la Banque mondiale. "D'autres formes d'investissement comme l'agriculture contractuelle et les mécanismes de sous-traitance, peuvent offrir la même sécurité d'approvisionnement aux pays investisseurs", note la FAO. Dont les directives n'ont aucun pouvoir contraignant...


    La FAO prépare des directives pour clarifier les transactions de terres

    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/l-impossible-regulation.shtml?f_id_newsletter=2293


    En  savoir plus :


    SUR LE JOURNAL DU NET

     

    vignette

    L'Arctique, le nouveau paradis des investisseurs

    Grand comme 30 fois la France, l'Arctique est pourtant l'objet de toutes les convoitises depuis quelques années. Lire

     

    vignette

    Le prix des produits après la bulle des matières premières

    Le prix des pâtes et de bien d'autres produits avait augmenté avec la bulle. Et maintenant ? Lire


    picto plantes jackpot index

    Les plantes qui font vendre à coup sûr

    Maca, ginseng, chanvre ou lin... Ces plantes ont trouvé des débouchés porteurs et leur commerce explose. Voici 10 cultures promises à un bel avenir. Lire

     

    Votre avis : la France doit-elle rester une grande puissance agricole ?
    Deuxième exportateur mondial, l'agriculture française est menacée par une réforme de la PAC et un accord de l'OMC. Faut-il défendre le modèle agricole français ? Témoignez


    http://www.journaldunet.com/economie/agroalimentaire/enquete/colonisation-agricole-l-etat-des-lieux/en-savoir-plus.shtml?f_id_newsletter=2293


    haiti-j.jpg


    Haïti, le pays le plus instable
    et le plus pauvre d'Amérique


    Située à 1 000 km de la Floride, Haïti partage l'île d'Hispaniola avec la République dominicaine. Port-au-Prince, la capitale, et ses bidonvilles, concentrent un gros tiers des 9 millions d'habitants.

    Indépendante depuis 1804, après une révolte contre Napoléon Bonaparte, qui voulait y rétablir l'esclavage, Haïti fut la première République noire au monde. Mais son histoire n'est que soubresauts : occupation militaire américaine (1915-1934) ; dictature rapace de François Duvalier puis de son fils Jean-Claude (1957-1986) ; putsch contre Jean-Bertrand Aristide, le premier Président élu au suffrage universel (1991).

    Aristide reviendra dans l'île après une intervention militaire américaine et sera même réélu (2001). Mais l'ancien curé des pauvres a pris un virage autoritaire et gouverne par la peur... jusqu'à provoquer une révolte armée. Sous la pression des États-Unis, de la France et du Canada, il quitte le pouvoir et le pays en 2004.

    Depuis, les Nations unies aident à la reconstruction d'un État au travers de la Minustah (Mission de stabilisation de l'Onu en Haïti), forte de 9 000 militaires étrangers et policiers. Son rôle : protéger les civils, proies des bandes armées, acheminer l'aide humanitaire et sécuriser le processus électoral. Si un Président, René Préval, a été librement élu en 2006, Haïti manque toujours d'infrastructures et 80 % des Haïtiens vivent sous le seuil de pauvreté (2 dollars/jour

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Le-pays-le-plus-instable-et-le-plus-pauvre-d-Amerique-_39382-1225624_actu.Htm


    Une minute de terreur, puis l'enfer. C'est ainsi, selon les premiers témoins, qu'Haïti s'est effondrée mardi soir. La faible profondeur du séisme, sa proximité de la capitale Port-au-Prince, la force et la durée des secousses : tout a contribué à faire de ce tremblement de terre une véritable catastrophe. À commencer par l'extrême vulnérabilité d'une population haïtienne totalement dépourvue de moyens.

    Ainsi, il a fallu plus de douze heures pour savoir si le président de la république la plus pauvre des Amériques était encore en vie. C'est dire si les moyens de communication sont rudimentaires. Des milliers de familles sont toujours sans nouvelles de leurs proches. Habitations de fortune ou bâtiments officiels, toutes les constructions ont été touchées. Haïti est l'un des pays les plus démunis de la planète. Dès lors, l'un des plus exposés aux conséquences des désastres naturels.

    Un pays sur lequel le sort s'acharne. En crise politique quasi permanente depuis son accession pourtant précoce à l'indépendance, en 1804, cet État de quelque neuf millions d'habitants accumule les disgrâces. Libéré, il y a vingt-cinq ans, du régime de peur des trop célèbres tontons macoutes, il a connu, depuis, cinq coups d'État. Frappé, il y a dix-huit mois, par une série de cyclones dévastateurs, le pays a aussi fortement pâti des secousses économiques. En subissant de plein fouet, tout d'abord, en 2008, la forte hausse des prix des matières premières. Haïti compte parmi la trentaine de pays où ont éclaté de violentes émeutes de la faim.

    Puis, la crise financière internationale a également eu des répercussions indirectes sur le quotidien des Haïtiens. Car de nombreuses familles survivent grâce à l'argent envoyé au pays par les émigrés partis aux États-Unis ou au Canada. Cet argent rapatrié pèse même deux fois plus que l'aide internationale. Les Haïtiens sont, en fait, les premiers à s'aider eux-mêmes. Or, la récession de l'économie nord-américaine a directement pesé sur les ressources à disposition de ces travailleurs installés en Floride ou dans l'Ontario.

    Tous les indices de développement le montrent, Haïti a besoin d'aide. Classé par les Nations Unies au 149e rang, sur 182 pays, en matière de développement humain, le pays n'est leader mondial que dans un seul classement, celui du chômage, avec un taux de plus de 60 %. En matière de santé, d'alphabétisation, d'espérance de vie, tous les chiffres sont dans le rouge. Quant aux infrastructures, elles sont à la mesure des moyens du pays. On comprend pourquoi, à intensité égale, un séisme peut relativement épargner le Japon, et littéralement abattre Haïti.

    Haïti, voir aussi :

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16945



    a-societe-folle-j.jpg


     COMMENT LES RICHES SAUVENT LEUR PLANÈTE…

     

    Monsieur Biodiversité est un banquier

     

    « Maintenant on pourrait presque enseigner aux enfants dans les écoles comment la planète va mourir, non pas comme une probabilité mais comme l'histoire du futur. On leur dirait qu'on a découvert des feux, des brasiers, des fusions, que l'homme avait allumés et qu'il était incapable d'arrêter. Que c'était comme ça, qu'il y avait des sortes d'incendie qu'on ne pouvait plus arrêter du tout. Le capitalisme a fait son choix : plutôt ça que de perdre son règne. » Marguerite Duras

     

    Circulez, y’a plus rien à voir ! C’est ce que nous avons bien compris à Copenhague, lorsque fleurirent les matraques vertes. Le temps de la fleur au fusil est donc révolu. C’est la guerre sainte pour s’approprier le secourisme écologique au pied de la haie des lamentations.

     

    L’ONU a trouvé son homme emblématique pour représenter le déclin de la biodiversité, tout en le chiffrant. Il n’est bien entendu pas Aborigène et n’a aucun lien avec les peuples premiers, ce serait un sacrilège, mais peut-être choisira-t-il un ou deux sauvages pour décorer sa vitrine. Il n’est pas, non plus, biologiste intègre, écologue hirsute, naturaliste illuminé ou agronome décroissant. L’homme élu expert est Homo sapiens economicus, ce qu’on fait de mieux dans la manufacture du comportement. Pavan Sukhdev, Monsieur Biodiversité de l’ONU, dirige le département des marchés de la Deutsche Bank à Bombay et assure mettre ses talents (lesquels ?) au service de la Nature (laquelle ?).

     

    Alors ça, quelle surprise ! Et c’est bien, parce qu’il sait de quoi il retourne à propos de la spoliation des ressources et du Vivant, de l’agression commise à la biosphère. Les braconniers repentis ne sont-ils pas les meilleurs experts en matière de conservation des richesses naturelles ? Encore qu’il est loin de la repentance puisque l’année de la biodiversité ne propose, en guise de rustines, que d’en comptabiliser les valeurs inestimables sur l’autel boursier. Voilà donc les marchands du temple, éternels équarisseurs, au chevet des restes de leur cadavre.

     

    Chez nous, Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno, se sont évidemment félicités du choix de l’économiste Pavan Sukhdev, dont les travaux « constituent une contribution essentielle aux connaissances plus approfondies et à la meilleure compréhension dont nous avons besoin pour pouvoir prendre les bonnes décisions politiques en matière de conservation et d’utilisation de la biodiversité et des services des écosystèmes ». C’est de la langue de bois digne du pic forestier (ce pic n’est pas le pic vert, oiseau menacé par les insecticides, mais le sombre pic de la déforestation…).

     

    Il est clair que par une série de tours de passe-passe, les capitalistes nous font accroire qu'ils vont moraliser et écologiser leur système. Il est inutile de démonter leur démarche pour l'appropriation du Vivant qui n'est, pour eux, qu'un « biocapital » vert, il ne faut pas être fin exégète pour le comprendre, pour se rendre à l'évidence : ce système qui fit le mal en détruisant toutes les valeurs naturelles et humaines sur son passage, prétendra faire désormais le bien par une action sournoise et faussement secouriste. C’est le coup du pompier pyromane. Sur la planète franco-française, le Grenelle de l'environnement fut l'une des premières gesticulations du tout-Neuilly franchouillard en ce sens. En passant le relai aux agresseurs de la biosphère, Al Gore tout comme Hulot et son pacte leurs permirent de porter désormais le masque de l'écologisme, de s'en recommander et de vider toutes opposition, résistance, dissidence qui en étaient dès l'origine les dépositaires « agréés » de sa moindre raison d'être. Les ultralibéraux excellent dans la chasse aux mouches et à la moindre opposition.

     

    Tout comme le capitalisme né de l'anthropocentrisme monothéiste est coupable et responsable de l'état de misère d'Haïti, c'est le même capitalisme qui envoie ses secours au chevet de ses victimes. Pour les plus naïfs, je précise qu'un séisme sur une société moins affaiblie n'aurait pas fait autant de morts, comme il en était du Tsunami de l’Océan Indien en 2004, sur un littoral à la mangrove protectrice déboisée. Détruis l’environnement et l’environnement te détruira.

     

    Le débat réunissant hier (mercredi 13 janvier 2010) dans l'émission Ce soir ou jamais, Slavoj Zizek, Guy Sorman, Cinthy Fleury et André Glucksman, était édifiant par le fait qu'autour de la fin du capitalisme mis en débat, pas une seconde ces participants de tous horizons politiques n'ont évoqué le mal fait à la Terre par un système dont l'essence même est de la ronger jusqu’au trognon. Idées courbes, ou habituelle carence de cordon ombilical avec les élémentaux d’une naturalité à laquelle nous ne survivront pas ? Il n’en demeure pas moins que notre Terre-mère, cette planète vivante qui nous alloue sa maison du Quaternaire, ne compte de représentant que lorsqu’il s’agit d’en faire commerce.

     

    L'excellent Hervé Kempf peut rentrer chez lui ou réviser sa notion : ce ne sont pas les riches qui détruisent la planète, ce sont eux qui la sauvent ! Tout ami de la Terre refusant de travestir le capitalisme par une économie dite verte peut abandonner le combat. Il n'y a plus rien ni à voir, ni à espérer. Le capitalisme sera "vert" ou ne sera plus. Mais d'une teinte verte si fausse et si manipulatrice qu'elle déteindra au premier soleil, et cette imposture sera la dernière parade.

     

    On peut aussi se poser cette question : pourquoi, depuis les années 1970, le libéralisme économique avait-il tant décrié et diabolisé l’écologi(sm)e pour maintenant s'en mettre jusque-là ? Tel est la preuve d'une manipulation de plus d'un système dont la fourberie n'est plus à démontrer, mais qui reste le miroir aux alouettes du peuple parce qu'il prétend le gaver.

     

    La prochaine entourloupe sera celle de la dénatalité. Après avoir décrié le postulat d'une décroissance démographique jugée honteusement malthusienne et contre tous les grands principes des libertés individuelles, les maîtres du monde ne vont pas tarder à penser dépopulation. Imaginez un peu que certaines nations européennes, sourdes à l'exhortation politico-religieuse de la procréation, n'atteignant même plus leur taux de renouvellement démographique, attestent 4 millions de chômeurs ! Qu'en sera-t-il lorsque les bébés seront adultes ? Alors, il sera proclamé que pour faire moins de sans-emploi, il faut faire moins d'enfants. Et qu'en cas de besoin temporaire, nous puiserons dans la surpopullulation africaine pour accomplir nos basses besognes.

     

    Sujets embrigadés par le bonheur inutile de nos démocraties marchandes : vous êtes coupables de ce qu'on vous fait consommer, des sols que vous avez dégradés, du CO2 que vous émettez, de la biodiversité que vous éradiquez avec vos HLM, vos pelouses, vos piscines, vos fraises d’hiver et vos bagnoles, et demain des progénitures que vous vous complaisez à ajouter à la surcharge des... chômeurs et des sans-papier d’un monde sans respect, mais qui se dit vertueux.

     

    Et n'oublions pas que tout ce cirque qui nous traîne de bulle en bulle n'est qu'un leurre pour tenter de jouer les prolongations : vouloir moraliser le capitalisme, c'est le détruire. MORALISONS-LE !

     

    Bienvenue dans l'immensité sacrée de la biodiversité, Monsieur l'économiste, tête de gondole onusienne, vous dont toutes les cellules sont en phase avec le Vivant (tu parles…), vous qui, au travers de l'Arbre, ne voyez que les planches que bio-indique votre immonde calculette.

     

    Cette sixième extinction massive des espèces est la première à la charge de l’homme, mais strictement de l’homme marchand. Notre cécité écologique a dénié la finitude d’un monde surestimé rechargeable, extensible. Il n’y aura pas de suite, ce qui est consommé est consumé. Ce qui est pris n’est plus à prendre.

     

    « Vous êtes prisonniers d'un système de civilisation qui vous pousse plus ou moins à détruire le monde pour survivre. » Daniel Quinn

     

    Nous, peuple dernier ? Assurément !

     

     


    Actu à propos du banquier de la biodiversité :


    http://www.actu-environnement.com/ae/news/economie_biodiversite_9303.php4

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/nature/20100111.OBS3332/2010_annee_de_la_diversite_du_vivant.html

    http://www.developpementdurable.com/economie/2009/11/A3523/enquete-proteger-la-biodiversite-peut-rapporter-gros.html

     

     

    http://www.amazon.fr/Nous-Peuple-Dernier-Survivre-Bientot/dp/2296105629

    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2237_biodiversite_banquier_capitalisme.php

    http://www.planete-attitude.fr/profile/MichelTarrier




    FUREUR A PROPOS DU SCANDALE VACCINAL


    Des centaines de travailleurs du secteur public déclarent que leur vie a été ruinée par les vaccins.

    Ils déclarent que le gouvernement les a abandonnés.

    Environ 200 médecins, infirmiers, pompiers, gardiens de prison, médecins légistes... disent qu'ils ont eu de graves problèmes de santé physique et mentale après les vaccinations qui leur ont été imposées dans le cadre de leur travail au cours des dix dernières années. Tous ont dû abandonner leur travail et 60% d'entre eux sont handicapés.

    http://www.express.co.uk/posts/view/150804/Fury-at-vaccine-scandal (en anglais)


    Pour une production alimentaire
    soutenable et autonomisante


    Micro-agriculture biointensive

     "Il s’agit d’une méthode développée au XXème siècle par le maître-horticulteur anglais Alan Chadwick, elle s’inspire en partie de l’agriculture biodynamique et de la méthode de maraîchage dite intensive française.
    De la biodynamie elle reprend l’absence d’intrant (créant ainsi des systèmes agricoles autofertiles), le compagnonnage végétal, l’utilisation de certaines préparations à base de plantes, et l’attention au cycle lunaire synodique (lune croissante/décroissante, nouvelle/pleine lune) pour les semis.
    De la méthode intensive française elle reprend le travail sur buttes préparées par double-bêchage, et la minimisation de l’espacement des plantes. Les apports propres d’Alan Chadwick concernent d’une part l’usage de variétés-populations ou variétés anciennes (pas d’hybrides F1 ni de variétés issues de la “révolution verte”) et les proportions de surfaces consacrées aux trois grand types de plantes qui y sont cultivées (voir plus bas)."
    http://biofutur.biofutur.org/2010/01/micro-agriculture-biointensive/




    NOMmasque.jpg

    Conscience du peuple,
    dernières nouvelles:
    Francs-Maçons, NOM, Illuminatis...

    Bonjour,

    Lors de ma dernière intervention, je vous ai dit que j'allais me
    concentrer sur l'écriture d'un texte qui expose les dessous occultes de la
    franc-maçonnerie et des doctrines/courants nouvel-âge.  J'ai trouvé des
    textes qui donnent l'essentiel de ce que je voulais vous transmettre.  Ce
    que je pourrais y rajouter, c'est que toutes ces philosophies en apparence
    altruistes et édifiantes cachent un bien sombre secret dévoilé qu'aux
    initiés: Lucifer et sa hiérarchie diabolique (esprits malins + alliance
    d'hommes) mènent notre monde vers le plus incommensurable chaos et ce, par
    la séduction et la perdition la plus totale!  Je ne parle pas ici du
    "diable à la queue fourchue" qui a été utilisé par la religion pour faire
    peur et soumettre les âmes.  Je parle d'une entité vivante, extrêmement
    puissante, qui s'est déguisé en "ange de lumière" pour faire croire aux
    hommes que leur nature charnelle peut s'élever au-delà de la Création, que
    que Dieu n'existe pas et qu'une nouvelle ère est sur le point de naître
    par le seul pouvoir de la volonté des hommes déliés des limitations et des
    conditionnements de l'esprit.

    http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/

    Un frère chrétien, membre pendant 20 ans du Grand Orient de France, vient
    de terminer l'écriture de son manuscrit qui constitue son témoignage. 
    Au prix de 15 euros, vous pouvez le commander en écrivant à Luc:
    lucdeliere@yahoo.fr

    En fait, le nouvel ordre mondial, conduit par Satan, sa horde et une
    alliance d'hommes (Illuminatis), souhaitent instaurer une dictature
    politique mondiale sous le couvert de la paix et de la sécurité.  Ils
    veulent ériger un royaume planétaire ("royaume de la bête") et ce, pour
    défier le Royaume de Dieu et usurper la Toute Puissance du Créateur. Ils
    ont prévu de créer un désordre mondial (ordo ab chaos) pour ensuite créer
    l'architecture d'un nouveau monde.  Malheureusement, de très nombreuses
    personnes, plongées dans la plus totale détresse, seront trompées par le
    "système de la bête" puisque ce dernier sera dirigé par des puissances
    occultes capables d'assouvir les âmes.  Seuls ceux qui auront eu la
    connaissance et la sagesse pourront reconnaître le piège et ainsi,
    déployer toutes les armes spirituelles pour ne pas faillir.

    Quand on fait l'étude approfondie des doctrines occultes/lucifériennes, il
    devient évident que les "Illuminatis" connaissent les Écritures bibliques
    et s'en inspirent dans toutes leurs démarches.  D'ailleurs, dans les
    rituels maçonniques, les adeptes doivent mourir à leur ancienne vie,
    renier leur foi en Jésus-Christ, et renaître de nouveau dans le règne du
    Grand Architecte de l'Univers, lequel est nul autre que Satan!

    Je vous invite à lire ce texte où vous pourrez débuter une étude
    approfondie sur les pièges occultes et diaboliques qui nous sont tendus en
    vue d'une domination totale sur les âmes humaines.  Vous comprendrez que
    la foi en Jésus-Christ n'a rien à voir avec ce que la religion catholique
    enseigne...
    http://www.moissondeselus.com/illuminati1.htm

    La tragédie qui frappe Haïti est une désolation indescriptible.  Nous
    sommes tous touchés et interpellés par tant de souffrances infligées à un
    peuple déjà dépouillé.  Ce drame pourrait devenir le nôtre...

    En ce sens, voici un écrit récent de Gerarld Celente, prévisionniste
    économique reconnu mondialement, où il nous dresse un portrait de ce que
    pourrait devenir l'année 2010.  Évidemment, vous n'y trouverez rien de
    réconfortant.  Toutefois, je crois que la connaissance utilisée avec
    intelligence peut nous pousser à agir avec sagesse et prudence.  Nous
    sommes soit la cigale ou soit la fourmi!

    http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article7134

    À bon entendeur...

    Mon prochain courriel traitera du MMS et du colloïdal d'argent comme
    protocoles potentiellement prometteurs pour le cancer et autres
    affectations mineures et majeures de la santé.

    Isabelle
    webmaster@consciencedupeuple.com

    Pour vous abonner à la liste d'envoi, simplement en faire la demande via
    mon courriel.

    Blogs:
    http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/
    http://vaccinh1n1.blog.mongenie.com/


    Videz vos comptes - Quittez vos banques ! 


    pour ceux qui en ont encore !

    L'année 2010 pourrait sonner le glas
    de votre compte courant,
    de vos livrets
    Néolibéralisme et conséquences

    Videz vos comptes
    Quittez vos banques !

    En effet, les banques sont truffées d’actifs « pourris », suite à l effondrement financier de 2008, il y en a pour des milliards d’euros. Les quantités gigantesques de liquidités, déversées par les gouvernements, les banques centrales, ont empêché, dans un premier temps, la faillite de toutes vos banques. Ces dernières ont donc accaparés toutes ces liquidités afin d’essayer de se recapitaliser. Les banques, étant conscientes de leur état de délabrement, ne se prêtent même plus d’argent entre-elles, elle ne se font plus aucune confiance ! Cela explique l’état catastrophique du crédit, où les particuliers, mais surtout les entreprises, se retrouvent complètement étranglées au niveau de leur trésorerie. En particulier en France, où ce manque de trésorier est structurel. Les grosses entreprises, paient les petites à 90 jours minimum, ce qui oblige les PME, artisans à jouer les banquiers du « CAC40 ».

    Les banques, devenues incapables de financer les « trous » de trésorerie des PME, laminent littéralement nos entreprises, artisans et petits commerces. D’où les faillites exponentielles auxquelles nous assistons, ainsi que leurs conséquences : l’explosion du chômage, la précarité, la misère.

    Le renflouement planétaire des organismes financiers continue, grâce à l’argent public. L’endettement des états devient colossal, hors de tout contrôle. N’oubliez-pas que l’Etat c’est vous, il vous faudra donc payer cette gabegie d’argent, organisée par nos gouvernants. D’ailleurs, vous commencez déjà, à travers les lois permettant l’augmentation artificielle des infractions routières, la taxe carbone, ainsi que toutes celles qui se préparent (http://www.newsoftomorrow.org/spip.php ?article7170).


    Profitant de l’état de crise, nos gouvernants en profitent pour liquider toutes les institution sociales, Poste, EDF, etc, les démantèlent et les revendent aux « amis », qui ont financé leur accès au pouvoir. Donnant donnant. Les pays ne sont plus dirigés par des représentant du peuple, œuvrant pour le peuple, mais par des pantins, au service des multinationales, des consortiums. Ils ne cachent même plus leur allégeance à leurs maîtres (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-gouvernement-brade-le-social-67657).


    Liste des 30 premiers organismes financiers au bord de la faillite
    (http://www.newsoftomorrow.org/spip.php ?article7175) :

    (..)

    Les banques augmentent et inventent maintenant toutes sortes de frais, d’intérêts. Elles virent leurs clients au moindre prétexte : découverts, manque de rotation sur le compte, etc…( http://www.newsoftomorrow.org/spip.php ?article7188) La seule banque qui fait encore son travail « humainement » est la Banque Postale (https://www.labanquepostale.fr/index.html), ouvrez-y un compte.

    Actuellement, de grands patrons d’organismes financiers, liquident leurs propres actions des banques qu’ils dirigent ! (http://www.tradingsat.com/actu-bourse-137765-BNP.html) Si ces personnes, au courant de la réalité de leurs banques « zombies » se sauvent, ne soyez-pas les dindons de la farce(http://www.alterinfo.net/La-Societe-Generale-indique-a-ses-client-comment-se-preparer-a-un-effondrement-global_a39509.html). Quittez les banques à risque, elles le sont pratiquement toutes, ouvrez un compte à la Poste, la seule banque ou existe encore 2 doigts d’humanité. Ne laissez que le minimum d’argent sur votre compte, payez en espèce, videz vos livrets, achetez ce que vous avez à acheter maintenant, des pièces d’or (20F or), du terrain, faites des réserves de nourriture, de combustible…

    La loi de Murphy précise que si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner. Un autre adage indique que si il existe au moins deux façons de faire quelque chose et qu’au moins l’une de ces façons peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu’un quelque part pour emprunter cette voie…


     http://www.newsoftomorrow.org/

    http://www.alterinfo.net/Videz-vos-comptes-Quittez-vos-banques-!_a41248.html

    Je porte à la connaissance de mes lecteurs ce texte, sans me prononcer.
    De toutes façons, placer ses sous pour 1% d'intérêts, qui seront prêtés au taux usurier de 19 %, autant les garder chez soi, c'est plus sûr !!! Ras-le-bol des banksters !!! Eva
     .

    Commentaire de l'auteur :
    En tant que rédacteur de cet article, je tiens à préciser que je n'ai aucuns intérêts dans la Banque Postale. J'ai précisé le nom de cette banque, dans la mesure ou c'est une des rares banques, qui ne se soit pas exposée dans le crack de 2008. De plus, elle accepte d'ouvrir des comptes à des personnes en grande difficultés financières, voir interdites bancaires. Cela mérite d'être précisé, alors que toutes les autres banques ont commencé à faire le ménage et virer les gens qui ne correspondent plus à leurs critères de rentabilité.
    Je pense qu'il faudrait peut-être commencer à ouvrir les yeux sur toutes ces pratiques et refuser de continuer à être des otages.
    Les banques centrales et les Etats ont inondé les banques de liquidités, et continuent à le faire, malgré cela les banques nous traient et nous traitent comme du bétail. Sommes-nous dociles ou idiots ?
    Il y a surement des alternatives existantes, où à mettre en place, afin de reprendre notre destin en mains.


    A lire aussi :


    Sidérante thérapie du sida


    http://s.tf1.fr/mmdia/i/33/4/4159334cydpw_1713.jpg


    HAÏTI: D'ABORD UN PEUPLE  (cliquer)


    Nanotechnologies : tous cobayes de la nano-bouffe ?


    Les Ghazaouis : Des prisonniers à perpétuité dans une prison à ciel ouvert


    LA SECESSION ILLEGALE DU KOSOVO EST LA PLUS GRANDE MENACE A LA SECURITE



    Après la « normalisation » de l'Irak et de l'Afghanistan :
    Le tour du Yémen, par  Chems Eddine CHITOUR

    « Quand les riches se font la guerre ce sont les pauvres qui meurent »  Jean Paul Sartre

    Que se passe t-il au Yémen dont on dit que c'est la nouvelle poudrière qui
    va faire exploser la marmite du Moyen Orient ? Petit pays de 20,9 millions
    avec une superficie de 527970 km2, un taux d'alphabétisation de 47,7 % , il
    est composé de Musulmans sunnites (55 %), et de musulmans chiites (42 %).
    Les autres habitants sont chrétiens, hindouistes, juifs. C'est une
    République (...)

    http://www.legrandsoir.info/Apres-la-normalisation-de-l-Irak-et-de-l-Afghanistan-Le-tour-du-Yemen.html


    http://www.legrandsoir.info/Qui-sont-les-veritables-conspirationnistes.html


    http://www.legrandsoir.info/L-Age-de-la-deraison.html


    Le terrorisme est le prix à payer pour le soutien
    aux despotes et aux dictateurs (The Guardian)
    par  Seumas MILNE

    Si une survivante de l'Holocauste, âgée de 85 ans, avait fait la grève de
    la faim en soutien d'un peuple assiégé dans une autre partie du monde, et
    si des centaines de manifestants plutôt occidentaux avaient été pris pour
    cible et battus par la police, vous pouvez être sûr que nous aurions
    entendu parler de tout cela. Mais parce que cela s'est passé dans l'Egypte
    soutenue par l'Occident plutôt qu'en Iran, et parce que le peuple soutenu
    par les (...)

    http://www.legrandsoir.info/Le-terrorisme-est-le-prix-a-payer-pour-le-soutien-aux-despotes-et-aux-dictateurs-The-Guardian.html


    http://www.legrandsoir.info/La-dette-exterieure-d-Haiti-une-hypocrisie-francaise-suivi-de-Laurent-Fabius-a-egare-son-dictateur.html



    2000-2009 : Une décennie noire pour la condition humaine
    par  Chems Eddine CHITOUR

    « (...) De plus, le processus de transformation, même s'il apporte un
    changement révolutionnaire, risque d'être long, en l'absence de quelque
    événement catastrophique et catalyseur - tel qu'un nouveau Pearl Harbour.
    (...) »  Project for New American Century (Pnac)

    Cette phrase tirée du document Pnac ; « Projet pour un nouveau siècle
    américain » mis en place par les néoconservateurs américains, explique à
    bien des égards, la situation mondiale actuelle et le président (...)

    http://www.legrandsoir.info/2000-2009-Une-decennie-noire-pour-la-condition-humaine.html


    http://www.legrandsoir.info/La-lecon-d-Haiti.html  (Par Castro)




    arton9791-10b2a.jpg

    http://www.legrandsoir.info/Harald-Welzer-Les-Guerres-du-climat-Pourquoi-on-tue-au-XXIe-siecle.html

    Autant s’en convaincre : les guerres d’aujourd’hui et de demain, par delà la captation de l’eau et de l’air pur, viseront à asservir le plus grand nombre et à asseoir toujours plus la domination du capitalisme transnational.

    On sait bien que qui contrôle le passé contrôle le présent et l’avenir. L’idéologie dominante a donc gommé l’histoire meurtrière de l’exploitation, de la colonisation, de l’esclavage pour nous faire croire que l’état des choses, c’est-à-dire un Occident “ naturellement ” dominant, a toujours été et sera toujours. Seulement, le réchauffement climatique, le pompage sans vergogne des énergies fossiles et des autres ressources du sous-sol et du sol sont responsables du déséquilibre grandissant entre les pays industrialisés et les régions les plus pauvres. Pour pérenniser cette injustice, le capitalisme mondialisé s’en prend de moins en moins directement aux États. Il met en branle, selon Welzer, « des entreprises comportant de longs enchaînements d’actions et des acteurs nombreux, la violence étant déléguée, remodelée, invisible. » Les guerres du XXIe siècle sont post-modernes et post-héroïques, au sens où « elles ont l’air d’être menées à contrecœur ». Il est vrai qu’il est devenu de plus en plus difficile d’annoncer fièrement que l’on va anéantir un peuple.



    La dette extérieure d’Haïti,


     En 1803, après 300 ans d’esclavage, un grand mouvement souleva Haïti et mit en déroute l’armée française. Vint ensuite la déclaration d’indépendance abolissant l’esclavage en janvier 1804. Les Français menacèrent de revenir pour coloniser le pays, en refusant de reconnaitre l’indépendance et en appelant à la guerre. une hypocrisie française

     

     
    En 1825, le gouvernement français exigea que le gouvernement haïtien paye une quantité équivalente à 21 milliards de dollars actuels, condition pour reconnaitre l’indépendance du pays. Le gouvernement d’alors craignant une nouvelle invasion fut obligé de payer et la France reconnut ainsi l’indépendance.


    La relation actuelle de la France avec Haïti et l’influence de ces faits sur la vie politique haïtienne, démontre hypocrisie de la France. Si celle-ci tient un discours en faveur du développement du pays, jamais elle n’a fait un geste pour mettre en pratique son discours.


    L’obligation d’Haïti de payer d’énormes sommes au FMI provient de l’injustice faite par la France qui dispose d’un poids important dans cette organisation. La position est claire et n’a rien à voir avec une quelconque volonté d’aider et de participer à la reconstruction du pays, appauvri par toutes ces politiques.


    Cette attitude de la France de refuser de payer sa dette se répète aujourd’hui. La France a en effet accueilli l’ex-dictateur Jean Claude Duvalier, avec sa fortune personnelle de 900 millions de dollars, somme volée dans les caisses de l’Etat haïtien, soit une somme supérieure à la dette externe du pays d’alors, où il s’exila après 29 ans de dictature de père en fils.


    Ainsi, si la France souhaite changer son attitude vis-à-vis de l’Histoire, son premier devoir est de payer à Haïti ce qu’elle lui doit et de rendre possible l’extradition de l’ex-dictateur Duvalier pour qu’il soit jugé devant la justice haïtienne et ainsi permettre au pays de récupérer l’argent volé par le gouvernement du dictateur.

     

    Source : larevolucionvive.org.ve .

    dj0xMjYzNTcyNzY3
    La suppression du juge d’instruction inconstitutionnelle pour le procureur général ! Olivier Bonnet Vendredi 15 Janvier 2010 Il y a un an exactement, à l’occasion de l’audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation, Nicolas Sarkozy avait annoncé la prochaine suppression du juge d’instruction. "C’est la fin des juges indépendants qui osaient enquêter sur des affaires embarrassantes pour le Pouvoir : le procureur, aux ordres du ministre de la Justice, pourra décider seul s’il y a lieu d’ouvrir une enquête. Une régression démocratique sans précédent", résumions-nous dans notre billet consacré au sujet. Rien de surprenant par conséquent à ce que près de 300 avocats, magistrats et fonctionnaires aient tenu à commémorer l’anniversaire de la funeste […]



    150x150.png?~aHR0cDovL2Zhcm0zLnN0YXRpYy5En marge de la conférence de Copenhague s'est tenu un minisommet permettant à des scientifiques de confronter leurs données à celles, du moins en partie manipulées, sur lesquelles reposent les décisions de nos dirigeants. Le professeur Henrik Svensmark, physicien du Centre national spatial danois à Copenhague, a expliqué que le réchauffement récent est causé par l'activité solaire. Pour Nils-Axel Mörner, géologue à l'université de Stockholm, la montée du niveau des eaux a été grandement exagérée par des pseudoscientifiques alarmistes ; l'observation des sédiments, des côtes et des arbres le démontrerait. Pour le professeur Cliff Ollier, géologue à l'université d'Australie-Occidentale, la fonte de la calotte glaciaire est liée à la géothermie, non à la […]


    ” Pour chaque terroriste d’Al-Qaïda ou taliban tué par des drones américains, 140 Pakistanais innocents ont dû donner leur vie »

    MÊME LE “COUNCIL ON FOREIGN RELATIONS” COMMENCE A TROUVER QUE LES USA EN FONT TROP POUR ISRAËL


    La France solidaire de Haîti :

    bachelot2.jpg


    http://laplote.blogs.courrierinternational.com/


    http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/pages/Armes_pour_une_deconstruction_de_la_construction_europeenne-1810108.html


    http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-les-medecins-cubains-parmi-les-premiers-a-porter-secours-aux-haitiens-victimes-du-seisme-42955527.html



    Le courrier de Jacques Crèvecoeur, extrait :

    • Je rêve d’une médecine où la globalité de notre être soit prise en compte et respectée.
    • Je rêve d’une médecine qui redonnerait du sens aux maladies qui nous affectent.
    • Je rêve d’une médecine qui nous encourage à écouter les signaux de notre corps plutôt qu’à les supprimer au plus vite.
    • Je rêve d’une médecine qui nous responsabilise dans le maintien de notre équilibre, sur tous les plans.
    • Je rêve d’une médecine qui se remette à l’écoute de l’humanité que chacun d’entre nous porte.
    • Je rêve de médecins qui comprennent que nous sommes UN, entité indissociable corps-esprit.
    • Je rêve de médecins qui nous accompagnent dans la recherche des véritables causes de nos maladies.
    • Je rêve de médecins qui nous aident à résoudre les chocs qui ont été à l’origine de nos symptômes.

    Je crois fermement que cette médecine, nous ne l’aurons que si nous prenons chacun notre part de responsabilité. Et cette prise de responsabilité commence, à mon avis, par l’acte de s’informer et de se former à d’autres sources que celles contrôlées par les marchands de maladies et de médicaments (ce sont les mêmes, d’ailleurs).


    Nous ne pourrons compter que sur nous 
    pour vivre dans un monde respectueux

    Ce qui s’est passé cet automne m’a fait sortir d’une forme de nonchalance confiante concernant l’avenir de notre monde. Bien sûr, je savais que la corruption gangrenait tous les lieux où le pouvoir et l’argent étaient présents. Je savais que la fraude était une pratique de plus en plus répandue dans les milieux concurrentiels de la recherche scientifique. Je savais que les médias et les journalistes se prostituaient au service des grands groupes d’intérêt multinationaux et s’étaient transformés en instruments de propagande. Je savais que les riches concentraient de plus en plus de richesses au détriment d’une majorité écrasante de la population planétaire. Je savais qu’une élite mondiale agissait dans l’ombre (à travers la Commission Trilatérale, le Club de Bilderberg, le Club de Rome, le Council for Foreign Relations, les réunions de Davos, etc.) pour supprimer petit à petit la souveraineté des peuples et des nations au profit d’un gouvernement mondial. Tout cela, je le savais. Et je ne m’en inquiétais pas, car je ne suis vraiment pas de nature paranoïaque (contrairement à ce que beaucoup pensent !), mais je suis plutôt confiant en la nature humaine.

    Ce qui m’a fait sortir de mon optimisme béat, ce sont les recherches approfondies que j’ai faites autour de cette soi-disant pandémie de grippe H1N1. J’ai découvert que presque toutes les conditions (lois, décrets, infrastructures, corruptions, etc.) étaient en place pour que le monde bascule dans une dictature mondiale

    info@jean-jacques-crevecoeur.com.


    « Quand la vérité est remplacée par le silence, le silence est un mensonge ».
                                                                                               Yevgeny Yevtushenko


    La doctrine Obama : «Dans une humanité imparfaite, la guerre perpétuelle est de mise»
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16993
    Les Nobel ont eu du flair !!!



    Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... M. Elkabbach, de qui vous moquez-vous ?
    L'article d' Eva R-sistons ici :
    http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive-day/20100116



     

    Partager cet article
    Repost0
    13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 00:50
    Occident: Son voile intégral à lui ...

    islamistes-2-a5e96.jpg

    Sommaire :
    - Eloge du voile, par Eva R-sistons
    - Islam, le dernier rempart contre le Nouvel Ordre Mondial ? Par Eva R-sistons
    - Sélection d'articles

    iran2ph.jpgiran2ph.jpgiran2ph.jpgiran2ph.jpg


    Eloge du voile...
    par Eva R-sistons


    Bonjour !

    Allez, on va un peu à contre-courant.... Pour détourner l'attention de la casse de tout ce qui fait l'identité de la France, et pour détourner un certain nombre d'électeurs de Le Pen, le Maestro impérial de la France a mis sur le tapis le sujet de la burqua - à tort d'ailleurs, car il s'agit du voile intégral, pas de la burqua. Et voilà ! Pour quelques trois cents francs-tireuses, trois cents effrontées voilées, la France est en émoi, en ébullition. Alerte ! Un bout de tissu menace notre sécurité. Ou notre laïcité. Il y a trente ans, on s'effarouchait de la mode trop courte. Maintenant, haro sur la mode trop longue. Pfff ! Sont pas ridicules, nos zélus ??? Hé quoi, c'est pas joli un gracieux voile ? Féminin ? Excitant ? Tant il est vrai que le rêve est toujours plus beau que la réalité, et là on est servi ! Le mystère fait femme ! Vous préférez tout voir, vous, ne plus fantasmer, ne plus rien imaginer ! Et puis, quand même, elles ne sont pas plus pudiques, les Musulmanes ? Vous préférez l'étalage de seins l'été sur les plages ? Faire les voyeurs blasés, plutôt que frémir de curiosité ? Avec un voile, on peut tout imaginer, et surtout pas qu'il y a en-dessous une Caroline Fourest !!

    kf2.jpg
    Et vous, Mesdames les féministes, toutes les Fourest acharnées à attaquer la volupté arabe ou musulmane, la féminité exacerbée, revendiquée, pudique, pieuse, ça ne vous gêne pas de voir que les quelques trois cents porteuses affirmées du voile - dont on n'aperçoit jamais la moindre silhouette furtive, d'ailleurs - choisissent elles-mêmes de se couvrir, qu'elles ne sont pas obligées de le faire par des mâles tyranniques, par des barbudos intégristes ? Et alors, vous allez leur imposer de se découvrir ? Et la liberté, hein ??? Et vous pérorez, vous dénoncez, vous vitupérez au nom de la démocratie ? N'est-ce pas un brin contradictoire ??? Vous voulez quoi ? Que chaque fois qu'elles sortent, elles paient 750 euros aux sbires de Sarkozy à la morale effarouchée dès qu'il s'agit de Musulmans (pas des pédophiles amateurs de chair jeune et fraîche) ? Qui va payer ? Elles vont devoir se prostituer pour verser leur obole aux Copé, ou elles seront enfermées à jamais chez elles, pour préserver leur conviction ? Quelle émancipation, chères féministes, n'est-ce pas ! Allons, allons, Mesdames, un peu de tolérance !  On ne vous entend pas quand Israël viole toutes les résolutions internationales, mais là vous criez au scandale ! Entre nous, vous ne croyez pas que ces insolentes seront plus heureuses dehors, librement voilées, plutôt qu'obligées de montrer tout ce qu'elles souhaitent cacher dans l'espace public, à la vue des mâles transis, voyeurs, fouineurs ???

    Caroline Fourest
    http://fr-fr.facebook.com/pages/Caroline-Fourest/156649203369

    Melle Fourest, quand on vous voit, le moins que l'on puisse dire est que vous ne respirez pas la féminité ! Alors, pourquoi vous scandalisez-vous quand de certainement bien plus jolies demoiselles dissimulent pudiquement leur beauté au tout venant ??? Laissez-les vivre, s'affirmer, et au moins, avoir le droit élémentaire de sortir habillées comme elles veulent sans avoir à payer 750 euros ! Imaginez: elles promènent leur chien quatre fois par jour, elles doivent payer trois mille euros par jour. Ca fait cher le pipi de chien !!! Vous croyez que c'est un progrès, ça, de les obliger à montrer leur museau ou à rester chez elle ? Allons, allons, un peu de décence, Mesdames ! Il n'y a pas que les Droits de l'Homme qu'il faut respecter, ceux de la femme, aussi, même si elles préfèrent les affirmer voilées ! De quel droit les jugez-vous ??? Au nom des critères de l'Occident ? Alors, oui au droit d'étaler ses seins sur toutes les plages, et interdiction de se préserver du regard des curieux ? Quelle démocratie à géométrie variable ! Et vous voulez l'imposer à tous ceux qui ne pensent pas comme vous ? Bigre ! Quelle arrogance ! 

    Burqua.jpgAllons, Mesdemoiselles les Fourest, sacrées enfoirées de "gôche" à l'affût de tout ce qui ternit votre idée de la liberté, enrôlez-vous plutôt parmi les opposants à la casse sociale sarkozienne que masque la guerre du voile, cessez de stigmatiser l'Islam et de faire le jeu du choc de civilisations qui conduira l'humanité à sa perte, arrêtez de défendre une loi râcoleuse destinée à susciter l'adhésions des électeurs de Le Pen et à effrayer la Franee profonde, à la détourner des vrais problèmes ! Au mieux, vous gaspillez votre énergie, au pire, vous vous trompez de combat !

    Le premier droit de la femme n'est-il pas d'aller et venir en toute liberté ? Allez, soignez votre féminité, et laissez les Musulmanes s'affirmer comme elles veulent ! Même si pour vous il s'agit plus d'une affirmation politique que religieuse !


    pinky-unique2.jpgMettez un voile pudique sur votre langue hargneuse et intolérante ! Et laissez les autres cultures vivre comme elles l'entendent, au lieu d'imposer votre vision de l' existence !




    La France ne s'en portera pas plus mal, et trois cents jeunes femmes seront plus heureuses.... 

    1361355978.jpg

    D'ailleurs, plus vous dénoncerez, plus vous attaquerez, plus vous stigmatiserez, plus vous réprimerez... plus vous favoriserez le port du voile intégral, plus vous pousserez les inconditionnelles du voile à afficher, à proclamer leur différence.

    Et plus vous ridiculiserez la démocratie prétendûment irréprochable...

    Eva R-sistons

    Plusieurs illustrations sur http://sergeadam.blogspot.com/ 


             
    190f00a.jpg?w=450&h=300
                          sur le blog de Melle Caroline Fourest



    Islam, rempart contre le Nouvel Ordre Mondial ?
    Par Eva R-sistons,

    à partir de l'article paru sur Alterinfo
    http://www.alterinfo.net/Pierre-Hillard-l-Islam-est-le-dernier-rempart-contre-le-nouvel-ordre-mondial-video_a41288.html

    Islam ! Que d'encre, et de sang, il fait couler !

    Avez-vous lu, au moins, le Coran ? J'ai essayé de le lire, voici quelques années, sans préjugés, et à vrai dire, j'ai adoré. Pour plusieurs raisons, en gros quatre: La première, en tant qu'écrivain, je suis sensible à la poésie. Peu de livres, à mon avis, respirent autant la poésie, la beauté, la volupté; On est sous le charme, du début à la fin. Ensuite, universaliste, encline à rechercher tout ce qui rassemble, unit, réunit, les individus, j'apprécie la note syncrétiste du Livre, en effet il reconnaît aussi bien Abraham que Jésus, pour ne citer que ces exemples. De tempérament pas compliqué, ayant horreur des discussions oiseuses, alambiquées, péremptoires, abstraites, j'aime ce qui est concret, simple, et le Coran fleure bon la nature, le quotidien, le vécu. Et puis ce Texte est un hymne à la Paix, à la tendresse, et loin comme ses détracteurs le prétendent d'appeler au djihad contre les autres (sauf pour se défendre, contrairement à la Bible, qui célèbre les guerres offensives), il exhorte à lutter contre soi-même, contre ses mauvais penchants. Le Djihad est un effort pour accéder à la perfection. 

    Par ailleurs, l'Islam est une religion simple, sans dogmes, sans Eglise, sans hierarchie. J'ai choisi d'être protestante par souci de simplicité, seule compte la Bible, rien que la Bible. Qu'on ne me parle pas des dogmes catholiques, ridicules, et surtout fruits de l'intelligence humaine, alors que la Bible est l'écho de la Parole divine. Et que dire des 613 interdits de la religion juive (Ouf ! Jésus est venu "libérer, affranchir de la Loi" qui oppresse), oui à la fois interdits et innombrables ? J'ai arrêté de lire le Talmud après avoir supporté la longue liste de recommandations à observer... dans les Toilettes. Les pauvres, comment peuvent-ils vivre ainsi, complètement ligotés ??? Bon, bref, dans l'Islam il y a cinq grandes préceptes, piliers, c'est tout.  Pour moi, moins il y en a, mieux ça vaut:

    1 - La Profession de Foi (en Allah, "Dieu")


    Honorer Dieu, se prosterner devant lui, jeûner (c'est bon pour la santé), penser aux malheureux, quoi de plus essentiel et charmant ?

    Reste que l'Islam respire la simplicité, la rigueur, et même le rigorisme... Ca vous gêne ? Pas moi. L'autre jour, j'entendais ce brave Attali, dans les Chemins de la Foi, dire que l'humanité devait deux choses aux Juifs: Le monothéisme (quel acquis précieux, inestimable, irremplaçable, en effet !), et... l'argent. Là, j'ai cru m'étouffer. Moi qui déteste l'argent, qui le fuit, qui m'épanouit dans une simplicité de vie volontaire, revendiquée, très évangélique, au fond, voilà que l'auteur de "Les Juifs et l'argent" la ramène ! Eh oui, frère Attali, le négoce de l'argent, la finance, l'usure, la Bourse, ce sont de jolies inventions dont l'humanité aurait pu faire l'économie, pour être plus heureuse et respecter les générations futures ! Et pour de l'argent, on se bat, on se piétine, on s'écrase, on se tue, et on a même un Président à la mentalité de nouveau riche. Tiens donc ! Le troc de biens et de services, la culture de son  jardin, le partage des fruits de la terre, voilà qui donnerait des joues plus roses aux habitants de la planète que le fiel de l'avarice, de la cupidité, de la compétition, de l'égoïsme.... Tu ferais mieux de te taire, hé, apôtre de l'argent maudit !!!

    Et le capitalisme s'imposa à la planète.... Même plus le capitalisme de papa, productif, d'entreprise, mais maintenant financier, virtuel, spéculatif... fou !!!! Et il faudrait se prosterner comme M. Attali devant le Veau d'or, adorer Mâmon ? "Heureux vous les pauvres", lit-on dans l'Evangile. Un Evangile bien loin du christianisme d'un Bush, militaro-financier, et du Vatican, plus préoccupé du politique que du spirituel. Dieu reconnaîtra les siens !!! Ah oui, il y aura des surprises, Là-Haut !

    L'Islam, lui, ne connaît pas l'usure, sa Banque islamique (voir mes articles sur r-sistons) est mûe par l'éthique, l'argent est loin d'être la préoccupation première, obsessionnelle, du Musulman, plus axé sur les valeurs essentielles, la tempérance, la simplicité, la frugalité, le partage, que par la convoitise ou le besoin de consommer toujours plus.... Ce faisant, par son peu d'attachement à l'argent, par son souci d'authenticité, par sa modération, par son rigorisme, par sa sagesse, l'Islam constitue en effet un contre-modèle, et pour beaucoup un modèle, un idéal. Choc de civilisations ? L'avidité contre la témpérance, la futilité contre la Sagesse, le choc est réel... et à mon avis, pas à l'avantage des Occidentaux qui pourtant veulent imposer à tous leur pseudo démocratie, leur licence, leur consumérisme, la compétition planétaire.... leur boulimine insatiable, prédatrice, assassine ! Pfff !!!

    L'Islam est-il le seul rempart à l'égoïsme débridé du Nouvel Ordre Mondial ? Je crois que l'âme slave, teintée de mysticisme, et la Sagesse chinoise, peuvent elles aussi tempérer l'hydre du Grand Désordre Mondial. Comment, et quand ? C'est toute la question...

    Mais là, c'est sans doute une autre histoire que la plupart d'entre nous ne verront pas...

    Eva R-sistons au modèle unique, militaro-financier. 
      

     

                                                                picsou.jpg


    A lire:

    http://www.alterinfo.net/Pierre-Hillard-l-Islam-est-le-dernier-rempart-contre-le-nouvel-ordre-mondial-video_a41288.html



    Sélection de liens:


                         Soutenir, ou pas, le Hamas ???

       

     

     

    Voici à cette question  la réponse du Regroupement Communiste:]

     

        Cette interrogation nous place face à une question de stratégie révolutionnaire et la réponse est simple : dans l’urgence on fait avec ce qu’on a ! Si les seules forces en présence sont des islamistes, on se doit de les soutenir. On aurait fait de même avec les irlandais catholiques, ou bien plus loin dans le passé avec les amérindiens ou les africains polythéistes. Sinon tous les beaux discours révolutionnaires, les « soutiens à la résistance » ne sont que gesticulations.  

            

        Les USA et leurs acolytes nous ont désarmés politiquement en diabolisant le monde islamiste. Il ne faut pas entrer dans leur jeu. Les prolétaires musulmans sont tout autant nos camarades que l’ensemble des autres prolétaires de la planète, qu’ils soient laïcs ou pas. La question religieuse aujourd’hui n’est pas l’urgence.  

     

        « Engels exigeait que le parti ouvrier travaillât patiemment à l’œuvre d'organisation et d'éducation du prolétariat, qui aboutit au dépérissement de la religion, au lieu de se jeter dans les aventures d'une guerre politique contre la religion » écrivait Lénine en 1909.  

     

        Et plus tard :  

     

        « Lors du premier Congrès des peuples de l’Orient, qui se tint à Bakou en septembre 1920, les dirigeants bolcheviks russes lancèrent un appel à la « guerre sainte » contre l’impérialisme occidental. Deux années plus tard, le quatrième congrès de l’Internationale communiste approuva la politique d’alliances avec les panislamistes contre l’impérialisme. »  

             

        Ce que les communistes ont su faire à une époque et que nous avons oublié, les islamistes savent le faire dans l’autre sens quand le combat l’exige.  

     

        Que penser de ces « gros barbus », ces fanatiques, qui ont permis d’élire en 2005 une femme d’origine chrétienne, qui plus est marxiste (du FPLP), au poste de maire de Ramallah car elle leur semblait mieux à même de défendre les intérêts de la cause palestinienne ?  

     

        On le voit bien, quand il s’agit de faire face à la collaboration, les membres du Hamas savent faire des choix stratégiques à l’opposé de positions dogmatiques religieuses.  

               

        Si nous soutenons la résistance mais pas le Hamas, nous ne soutenons rien. Nous parlons dans le vide. Car aujourd’hui le dernier bastion de la résistance, c’est le Hamas. Nous donnons raison aux impérialistes qui auront eu la stratégie gagnante avec leur « choc des civilisations ». Ils auront précipité dans les bras des religieux les masses palestiniennes révulsées par la corruption et la collaboration des autres organisations de combat afin de les isoler et de les discréditer.  

     

    ...Ce sont les sionistes eux-mêmes qui ont un temps favorisé l’émergence du parti islamiste. Très bien, que l’arme se retourne contre eux !  

     

        Si nous soutenons la résistance du Hamas, nous envoyons un signe aux opprimés palestiniens quant à la fraternité de nos sentiments, et nous pointons notre ennemi commun.  

     

        Et si aujourd’hui le Hamas est la dernière organisation à résister, quelle contradiction que d’affirmer soutenir la cause palestinienne mais de condamner l’outil dont elle s’est dotée dans ce but en hurlant avec les loups impérialistes et sionistes.  

     

           Quand on est communiste, soutenir le Hamas et à travers lui la résistance, c’est faire preuve de réalisme et d’une véritable conscience de classe face à un ennemi commun.  

     

        Au contraire ne pas vouloir se compromettre, croire que ce serait « trahir » ses idées progressistes et laïques que de soutenir une organisation archaïque et religieuse c’est au final abandonner un peuple martyrisé à son sort et faire implicitement le jeu de l’oppresseur.  

       

        C’est la légitimité de la cause qui justifie qu’on soutienne ou pas un combat. Et non pas la nature des combattants.  

     

        Se libérer de ceux qui vous ont volé vos terres, qui massacrent votre peuple, c’est légitime !  

     

        Se libérer des oppresseurs, des colonialistes, des dictateurs, des impérialistes, c’est légitime !  

     

        Et partout dans le monde se libérer des puissants, des exploiteurs, des patrons, des capitalistes, c’est légitime !  

     

        Si on ne devait soutenir que les peuples qui nous semblent corrects politiquement ou culturellement, et non pas la cause qu’ils défendent, il n’y aurait pas un seul peuple défendable. Et les causes seraient perdues.

     

        JM. A.

     

     

    (Extrait de l'article http://rcpc.over-blog.com/pages/Soutenir_ou_pas_le_Hamas_-1520176.html

    http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/13/16502683.html





     

    Voici le premier livre qui explique les véritables dangers de la vaccination, ceux des anciens comme le vaccin contre la rougeole, ou des plus récents contre le cancer de l’utérus. Sylvie Simon y démonte la désinformation et les contradictions des autorités sanitaires. Un livre qui arrive à point nommé ! Cliquez ici.

    « Vaccins, mensonges et propagande », de Sylvie Simon. Éd. Thierry Souccar, 20,90 euros.

     

    Découvrez également notre article comprenant de nombreuses recettes à base d'huiles essentielles : "Attaque grippale, des armes essentielles "







    liste complète




    La marche irrésistible du Nouvel Ordre Mondial


















    http://fatahelbab.over-blog.com/article-la-marche-irresistible-du-nouvel-ordre-mondial-42811542.html


    - Iran, assassinat d'un scientifique
    - Les mensonges de Moubarak
    http://sergeadam.blogspot.com/


    Suicide de soldat US qui ont massacré des civils irakiens, la journalistes dit que les corps ressemblent à des ” momies “, ce doit être une experience qui a mal tournée…

    L’Iran est constament déstabilisé par des opérations psychologiques.

    La bonne blague: Hortefeux primé pour son combat contre le racisme




    APRÈS LA «NORMALISATION» DE L'IRAK ET DE L'AFGHANISTAN : LE TOUR DU YEMEN



    une «énorme catastrophe» se prépare, selon Simon Johnson (ex-FMI)


    ISRAEL SE PREPARE A ENVAHIR ET REOCCUPER TOUTE LA BANDE DE GAZA

    Copé en difficulté face à une femme voilée


    Daniel Bensaïd est toujours présent !  


    Seuls, des psychiatres peuvent expliquer le comportement d’Israël

    Les USA vont stocker $800 millions d'armes en Israël


    1-903.jpg


    Une guerre oubliée...


    1947 : la guerre biologique US contre l’économie mexicaine

    Alors qu’une partie de l’establishment militaire mexicain fait campagne pour un rapprochement de Mexico avec l’OTAN, un livre polémique retrace les coups infligés par les États-Unis au Mexique. En 1847, Washington a conquis la moitié du territoire de son voisin. En 1947, il a ravagé son économie. Dans les deux cas, observe Gaston Pardo, les États-Unis se sont attribués le beau rôle en falsifiant la réalité.

    http://www.voltairenet.org/article163510.html

    Rappel:

    - La technique du coup d’État coloré (cliquer) sur Voltairenet
    - La guerre secrète, activité centrale de la politique étrangère de Washington


    et aussi Le déclin de l'american way of life, la Cour européenne des Droits de l'Homme condamne la loi britannique anti-terroriste, le coûteux bénévolat de Michelle Obama (train de vie), les USA vont entreposer pour huit cents millions de dollars en Israël , sur www.Voltairenet.org


    Politique et corruption à l' OMS :
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16920




    show_dees.jpg

    Reçu cette analyse :



    NOUS SOMMES TOUS DES MOUTONS


    Nous avons peur de tout et en échange d’une protection illusoire nous donnons notre laine.

    LA TONTE

    Que l’on soit mouton noir ou mouton blanc, on accepte tacitement de se faire tondre par le moyen :

    ·        Du bâton pour les uns

    ·        De la carotte pour les autres

    Donc on accepte d’être ESCLAVE dans une société MARCHANDE


    POURQUOI ?

    Parce-que on a PEUR du LOUP (entité abstraite qui n’existe pas)

    La PRIORITE des moutons (noirs et blancs) est de :

    SE DEBARRASSER DU LOUP


    COMMENT ?

    C’est simple !

    REFUSER de travailler (dans toutes les bergeries)
    pendant un temps…


    ET LE SYSTEME FINANCIER MONDIAL S’ECROULE

    Suite à cela…

    Ø FINI le loup (La Peur)

    Ø FINI le chien berger (Gouvernants)

    Ø FINI le berger (Elite et Système Financier)

    ET ENFIN

    LES MOUTONS REDEVIENNENT DES HOMMES

    DES HOMMES LIBRES

                                                           Pour un Nouvel Ordre Humain


    yemen-j.jpg



    Yémen: Ce n'est pas Al-Qaïda que les USA combattent, mais la démocratie

    INTERVIEW DE MOHAMED HASSAN
    PAR GREGOIRE LALIEU & MICHEL COLLON

    Un pantalon prend feu dans un avion près de Détroit et des missiles pleuvent au Yémen : l'effet papillon ? Pour Mohamed Hassan, la menace terroriste n'est qu'un prétexte. Dans ce nouveau chapitre de notre série « Comprendre le monde musulman », notre spécialiste nous explique le véritable enjeu du Yémen : combattre la démocratie dans le Golfe pour garder le contrôle du pétrole.

    Depuis l'attentat manqué de l'avion Amsterdam-Détroit, le Yémen fait la une des journaux : c'est là que le jeune terroriste nigérian aurait été entraîné. Comment ce pays, allié des Etats-Unis, serait-il devenu un refuge pour Al-Qaïda ?

    Mohamed Hassan.
    Tout d'abord, nous devons observer ce phénomène qui se répète : chaque fois qu'un régime soutenu par Washington est menacé, des terroristes apparaissent... Lire la suite  sur Michel Collon


    Extraits. Tout d’abord, nous devons observer ce phénomène qui se répète : chaque fois qu’un régime soutenu par Washington est menacé, des terroristes apparaissent. Dans le cas de pays musulmans, ça tombe sur Al-Qaïda. Ce groupe terroriste fantôme apparaît partout où des mouvements nationalistes ou anti-impérialistes ébranlent des gouvernements marionnettes soutenus par les Etats-Unis. C’est ce qui se passe aujourd’hui au Yémen. Ce pays est dirigé par un régime corrompu allié de Washington. Mais il est menacé par des mouvements de résistance.

    Cette histoire de terrorisme (le jeune Nigérian) ressemble à une popote interne qui montre que la situation du Yémen échappe aux Etats-Unis et que leurs intérêts sont en danger

    Pourquoi le Yémen est-il devenu si important aux yeux de Washington ?

    Le président du Yémen, Ali Abdullah Saleh, est au pouvoir depuis trente ans. Son régime est corrompu, mais aligné sur la politique des Etats-Unis. Un groupe de résistants dans le nord du pays et des séparatistes dans le sud menacent la stabilité du gouvernement. Si un mouvement révolutionnaire renverse Saleh, cela pourrait avoir un impact dans toute la région et encourager les résistants qui luttent dans les Etats pro-impérialistes de la région. Particulièrement contre le régime féodal d’Arabie Saoudite.

    D’ailleurs, lorsque les combats avec les résistants du nord ont éclaté au Yémen, la Ligue Arabe, dirigée par l’Egypte, a immédiatement condamné les rebelles et apporté son soutien au gouvernement yéménite. J’attends encore que cette même Ligue condamne les agressions d’Israël contre le Liban et la bande de Gaza.

    Si la région devenait instable, cela aurait de graves conséquences économiques pour les Etats-Unis.

    le Yémen est un pays très pauvre : son économie repose essentiellement sur une agriculture en déclin, quelques rentes pétrolières, un peu de pêche ainsi que l’aide international et l’argent envoyé par les travailleurs expatriés. Et avec tout cela, seule une poignée de personnes dans l’entourage du président profite des quelques richesses du pays alors que la population devient de plus en plus pauvre. La majorité des Yéménites ont moins de trente ans mais aucune perspective pour le futur : le chômage atteignait 40% en 2009. Les Houtis ont donc interpellé le gouvernement sur le sous-développement de la région, le manque d’eau et les problèmes d’infrastructures. Mais le président Saleh n’a pas répondu à leurs appels. Depuis, les Houtis ont entamé une lute armée.

    Les combats près de Saada font rage. On dénombre plusieurs milliers de réfugiés et le gouvernement accuse l’Iran de soutenir les rebelles…

    Cette accusation est fausse. L’Iran est à majorité chiite, mais les zaydites du Yémen, par leur manière de prier et bien d’autres choses encore, sont en réalité plus proches des sunnites.

    Saleh est en train de perdre tout le soutient qui lui restait au nord du pays.
    Et le Sud demande la sécession ! Le président yéménite semble vraiment en mauvaise posture…

    L’histoire du Yémen est essentielle pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui.  

    En 1990, le Yémen est le seul pays avec Cuba à s’opposer à la guerre en Irak.

    L’opposition à la guerre en Irak n’était pas le fruit de la politique de Saleh, mais des membres de l’ancien Parti socialiste yéménite qui occupaient quelques postes-clé dans le nouveau gouvernement.... l’Arabie Saoudite, fidèle allié des Etats-Unis, fit payer très cher au Yémen cette prise de position contre la guerre en Irak. Le royaume saoudien expulsa en effet un million de travailleurs yéménites qui bénéficiaient d’un statut spécial pour travailler librement de l’autre côté de la frontière. Cela provoqua une grave crise économique au Yémen tout en envoyant un signal fort au président Saleh. Ce dernier revit sa politique pour devenir graduellement la marionnette de l’impérialisme US que nous connaissons aujourd’hui.

    La réunification a été une grande déception pour les dirigeants du Sud. Ils se sont lancés dans ce processus sans véritable stratégie. Et comme nous l’avons vu, le Parti socialiste était très faible. Le centre du pouvoir gravitait donc au nord autour du président Saleh. Le régime était corrompu, le renvoi des Yéménites travaillant en Arabie Saoudite avait provoqué une crise majeure et la situation économique se détériorait.

    Tous ces facteurs ont amené le Sud à demander la sécession en 1994 

    Saleh doit affronter des problèmes de toutes parts. Le Sud réclame à nouveau un partage équitable du pouvoir après que ce gouvernement corrompu ait pratiquement ramené le pays à l’état féodal. Pour les Yéménites du Sud qui ont un passé progressiste, la situation n’est pas acceptable. Mais elle ne l’est pas non plus pour les Houtis au Nord

    Saleh est sur un siège éjectable. C’est pourquoi il a besoin du soutien des Etats-Unis qui agitent l’épouvantail d’Al-Qaïda afin de pouvoir agir librement dans le pays.

    Après l’Afghanistan et l’Irak, le Yémen va-t-il donc devenir le troisième front des Etats-Unis ?

    Je pense que ça l’est déjà

    La question est de savoir combien de temps cela va-t-il encore durer. L’historien Paul Kennedy a relevé que le décalage entre la base économique et l’expansion militaire était l’un des principaux facteurs de déclin des grands empires. Si l’économie d’une grande puissance est en perte de vitesse, mais que ses dépenses militaires augmentent, cette grande puissance est condamnée à sombrer et à devenir très faible. C’est la situation des Etats-Unis aujourd’hui.


    D’étranges largesses d’Etat pour
    le milliardaire belge ami de Sarkozy


    Alerte, danger, OMS !

    Courts extraits.

    L’OMS est, comme d’autres organisations mondiales nées sur les cendres de la guerre 40-45 (l’OMC, issue du GATT, le FMI, l’ONU issue de la SDN), une sorte de super ministère transnational, en l’occurrence de la santé.


    Son pouvoir surpasse celui de ses équivalents nationaux. Elle n’est pas l’objet de procédures électorales véritablement démocratiques, au sens de représenter le choix exprimé par les populations des pays membres. C’est le cas de toutes ces organisations qui pourtant contrôlent nos vies au quotidien, dans leurs spécialités respectives.  Toutes ces organisations sont un peu comme les bras, les tentacules d’une énorme pieuvre dont le but est de coordonner, améliorer, renforcer des actions importantes à l’échelle de la planète.

    Une précision cruciale est qu’il serait illusoire de penser que ces organismes entreprennent quoi que ce soit indépendamment l’un de l’autre. Ils oeuvrent tous dans le même sens, chacun spécialisé dans un domaine précis, et rendent tous compte à l’ONU et à ceux qui les financent.   

    Si vous allez sur le site officiel de l’OMS, vous aurez bien sûr l’impression que cette organisation est sans taches, et qu’elle devrait être louée pour ses actions humanitaires 

    C’est un peu comme pour Monsanto, cette multinationale dominant le marché de l’agroalimentaire et voulant imposer au monde entier ses OGM comme terminator (1), et qui vous ferait croire que le bien-être et le développement des pays pauvres est son principal souci.


    Il faut savoir que les accusations sont graves, argumentées, et émanent d’institutions très sérieuses elles aussi, et de la bouche de scientifiques et de journalistes d’investigation crédibles et intègres.  


    les liens tissés entre les experts de l’OMS et l’industrie pharmaceutique sont très dangereux et très opaques.

    Le financement de l’OMS.

    Avez-vous seulement entendu parler des partenariats publics-privés ? 


    À l’origine, l’OMS était censée ne recevoir ses fonds que des gouvernements des Nations Unies, mais depuis quelques années, afin d’augmenter ses capitaux, l’OMS a mis en place ce qu’il appelle un « partenariat privé » qui lui permet de recevoir des aides financières d’industries privées. Mais quelles industries ?

    Ce n’est pas l’OMS qui doit enquêter sur l’OMS.


    Très judicieusement, l’OMS publiait en avril 2009 la nouvelle définition de la pandémie, juste à temps pour permettre à l’OMS, sur les conseils émanant, entre autres, du SAGE, de « Monsieur Grippe », alias Albert Osterhaus, et de David Salisbury, de qualifier d’urgence pandémique des cas bénins de grippe, rebaptisée grippe A H1N1. (22)

     

    La vérité nous ferait-elle si peur que nous lui préférions le mensonge, de plus en plus, dans nos vies contrôlées, même quand notre santé est en jeu ?

    Il en est ainsi du terrorisme où l’équation à une inconnue correspondante est toujours reliée au même épouvantail : Al-Quaeda. Sans plus remettre en question la moindre chose à ce propos.(23) Une explosion ? Al-Quaeda. Un détournement ? Al-Quaeda. Un attentat ? Al-Quaeda. Un tremblement de terre ? Al-Quaeda.

    Il est ainsi des affirmations dogmatiques entourant le réchauffement climatique d’origine humaine : cela ne souffre plus aucune discussion, aucune recherche, aucune remise en cause : hérésie que d’y penser.  Le CO2 humain est l’Al-Quaeda de l’équation à une inconnue du réchauffement climatique.

    Il en est ainsi des pandémies et autres cataclysmes sanitaires à venir. Comme le GIEC nous le dit pour le CO2, l’OMS nous simplifie le problème et nous l’en remercions : vaccinez-vous. Ne vous posez pas de question. Nous avons les experts les plus intègres et les plus compétents. Les firmes pharmaceutiques, prodiges de philanthropie, travaillent jour et nuit pour nous sauver. Et nous le croyons.

    L’Humanité du XXIè siècle court un grave danger. Un danger mortel et il couve en chacun de nous. C’est notre abdication. Voilà notre ennemi numéro un.

    Nous vivons une époque où la mondialisation n’a pas rendu, comme cela était prévu au départ, le monde mieux gouverné, plus juste, plus clair, mais au contraire plus opaque, moins compréhensible et surpuissant.

    Ce mélange de toute puissance et d’opacité, d’omnipotence et d’imperméabilité aux rétrocontrôles démocratiques, est mortel.


    Nous nous sommes rendus, préférant continuer à nous tromper, quand autant de signes de dysfonctionnement auraient dû nous pousser à reprendre le contrôle.

    Au lieu de ça, nous nous en remettons à ces super pouvoirs suspects de corruption et de malversations, dotés d’une mauvaise foi et d’un cynisme à toute épreuve.

    Guidés par les médias et ne regardant que ce que leurs projecteurs éclairent, pris par la main, nous choisissons de les croire sans poser de questions.

    Le monde se porterait mieux sans ces organisations mondiales dont la mission primordiale a été détournée au profit boursier de quelques-uns.


    Dans le cas de l’OMS, nous serions en meilleure santé.

    http://www.alterinfo.net/Politique-et-corruption-al-OMS_a41384.html



    Le premier ministre britannique a essayé cette semaine de nous convaincre que la croissance d’Al-Qaida au Yémen et en Somalie illustrait le fait que la stratégie occidentale « fonctionnait », parce que l’escalade de la guerre en Afghanistan et au Pakistan aurait contraint Al-Qaeda à chercher à établir des sanctuaires ailleurs. En réalité, il s’agit d’une manifestation de l’échec grotesque de toute la guerre contre le terrorisme. Depuis son lancement en octobre 2001, Al-Qaida s’est propagé à partir des montagnes de l’Afghanistan à travers toute la région : l’Irak, le Pakistan, la corne de l’Afrique et bien au-delà !

    Plutôt que de réduire l’aide occidentale aux dictatures et aux occupations qui alimentent le terrorisme dans sa variante Al Qaeda, et plutôt que de concentrer ses ressources policières pour la contrer, les États-Unis et leurs alliés ont répété et étendu inexorablement les monstruosités qui ont produit ce terrorisme. C’est une recette pour une guerre sans fin contre le terrorisme.

    Seumas Milne
    journaliste et éditeur associé au journal britannique The Guardian
    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-le-

    terrorisme-est-le-prix-a-payer-pour-le-soutien-aux-despotes-et-aux-dictateurs-the-guardian--42901240.html

    AL Quaïda se déplace. Poursuivi, harcelé dans un pays, il émigre dans un autre. Commode prétexte pour poursuivre sans fin cette Organisation... en occupant les pays où elle s'installe, en mettant au pouvoir des marionnettes zélées, en pillant les ressources, et en damnant le pion aux Chinois, éventuellement aux Russes. Putain d'Occident ! Eva .




    Le XXIème siècle commence bien pour les Rothschild et Consor

    Etats-Unis: Six millions de personnes n’ont que les coupons alimentaires pour seul revenu

    Attentat à Téhéran: Les Sionistes donnent leur 'version'

    USA: Plus de Soldats US morts par suicide qu'au combat!!!

    Psychologie de masse et Nouvel Ordre Mondial

    http://www.alterinfo.net/Grippe-A-un-vaccin-elabore-a-partir-de-cellules-cancereuses-!_a41350.html Wodarg.Wolfgang Oui, c’est une grippe tout ce qu’il y a de plus normal. Elle ne provoque qu’un dixième des décés occasionnés par la grippe saisonnière classique. Tout ce qui importait et tout ce qui a conduit à la formidable campagne de panique à laquelle on a assisté, c’est qu’elle constituait une occasion en or pour les représentants des labos qui savaient qu’ils toucheraient le gros lot en cas de proclamation de pandémie

    La formidable opération d’intox planétaire n’a-t-elle pas été possible aussi parce que l’industrie pharmaceutique avait « ses représentants » jusque dans les gouvernements des pays les plus puissants ? [Comme Madame Bachelot en France]

    Pouvons nous encore laisser la production de vaccins et la conduite de ces productions à des organisations dont l’objectif est de gagner le plus possible d’argent ?

    PARAGUAY : LE RISQUE D'UN COUP D'ÉTAT AUGMENTE
     

    Lettre ouverte d'un médecin du travail à Nicolas Sarkozy

    kf1.jpg
    http://www.indesens.org/article.php?id_article=101


    Vent de révolte en Algérie :
    http://www.mediapart.fr/club/blog/mohammed-yefsah/120110/vent-de-revolte-en-algerie

    A lire :

    Boniface-son-livre-j.jpg

    Dictionnaire incorrect de l'état du monde
    Larousse 20 euros


    Chacun applique les principes fondamentaux de façon sélective. Au Kosovo, les Occidentaux font prévaloir les principes du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes contre celui de l'intégrité territoriale, défendu par la Russie. En Abkhazie, la Russie privilégie le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes contre l'intégrité territoriale, défendue par les Occidentaux...

    Ainsi commence ce dictionnaire incorrect, qui d'Abkhazie à Zéro mort en passant par Al Jazeera, José Bové, Délocalisation, FMI, Barack Obama ou Taxe Tobin analyse l'état du monde tel qu'il va.

    Dans un style toujours clair, Pascal Boniface dresse en cent cinquante entrées un portrait incisif des relations internationales, s'intéressant aussi bien aux notions fondamentales (pays émergents, réchauffement climatique), qu'aux théories (choc des civilisations, néo-conservatisme), aux personnalités marquantes (Sarkozy, Berlusconi, Obama) qu'à l'air du temps (Benetton, Lance Armstrong, Rambo)...

    Pascal Boniface est géopolitologue, directeur de l'Institut des relations internationales et stratégiques. Il est l'auteur d une quarantaine d'ouvrages sur les questions de politique internationale. Editorialiste à Challenges, il collabore avec plusieurs médias en France et à l'étranger.

    EN VENTE EN LIBRAIRIE

    Institut de Relations Internationales et Stratégiques
    2 bis, rue Mercoeur - 75011 PARIS
    Tél. : 33 (0) 1 53 27 60 60 – Fax : 33 (0) 1 53 27 60 70
    contact@iris-france.org

    http://www.iris-france.org/pagefr.php3?fichier=publications/ouvrages/PresentationOuvrage&ref=a156

    Jean Sarkozy in 2008.jpg

    Solal Sarkozy :

    Nicolas Sarkozy est grand-père. Le fils cadet du président de la
    République, Jean Sarkozy, et son épouse Jessica sont devenus mercredi
    matin les parents d'un petit garçon né à Neuilly-sur-Seine

    Le petit garçon se prénomme Solal, a confirmé l'heureux grand-père
    à l'issue des voeux aux parlementaires mercredi soir. Solal, qui signifie
    "celui qui fraie un chemin" en hébreu, est le héros de "Belle du
    Seigneur", roman de l'écrivain judéo-suisse Albert Cohen.

    Jessica Sebaoun-Darty, héritière du géant de l'éléctroménager,
    et Jean Sarkozy, 23 ans, se sont mariés le 10 septembre 2008 à la
    mairie de Neuilly-sur-Seine.



    Mutallab le terroriste

    Selon le spécialiste du contre-terrorisme Gordon Duff, les 80 grs de
    l’explosif PETN du « terroriste » de Noël Umar Farouk Abdul
    Mutallab n’auraient même pas permis de faire sauter son siège. Et son
    pays d’origine, le Nigéria, serait sous contrôle du Mossad et de
    l’armée israélienne. Dans ce pays les Israéliens entraînent
    l’armée, vendent des armes, contrôlent les aéroports [1]. (..) Le père
    de Mutallab dirige la plus grande banque du pays ainsi que l’industrie de
    l’armement, et est le contact n°1 des Israéliens. M. Mutallab a des
    relations étroites avec l’ambassadeur américain et la CIA. Le 19
    novembre, M. Mutallab avait été tant inquiété par les errements de
    son fils qu’il avait pris contact à ce sujet avec le chef de la CIA au
    Nigéria. Est-il croyable que personne n’ait empêché l’action de
    ce fils influencé dans le Yémen ?
    http://gaelle.hautetfort.com/archive/2010/01/13/relations-entre-le-terroriste-de-noel-et-le-mossad.html


    L’Islam peut-il guérir tous les maux actuels ?

    Quelle place pour la psychologie,
    la médecine, la spiritualité.. ?


    avec

    Tariq Ramadan


    Le Samedi 30 janvier 2010
    à 20H30


    Lieu  : 51 rue Octavie–les buers : 69100 Villeurbanne


    C O M M E N T A I R E S  :  I C I
    Partager cet article
    Repost0
    11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 13:03


    Virage-pol-dangereux-Chantal-Cottet.jpg


    Gouvernement mortifère - diabolique ?
    Par Eva r-sistons 

    Et si notre Gouvernement, en principe en charge du Bien public, travaillait en réalité à la dépopulation, à la réduction du nombre d'habitants ? R. Bachelot, ancienne visiteuse médicale, s'est déjà distinguée par son attachement à défendre Big Pharma, les grands Labos qui, à mon avis, sont plus préoccupés par le profit que par notre santé. Voici maintenant qu'elle semble décidée à installer la radioactivité dans les bâtiments, dans nos logements comme dans les écoles de nos enfants. Nourriture trafiquée, malsaine, bourrée de produits chimiques, vaccins à gogo, Codex Alimentarius, profusion de médicaments juteux pour les Labos, diabolisation des produits naturels, chemtrails (épandages aériens illégaux de produits chimiques dans l'atmosphère), manipulations du climat, projets de guerres totales et nucléaires, etc, veut-on délibérément détruire notre environnement, notre santé, et même notre nombre ? On peut légitimement se poser la question au vu des politiques menées à travers la planète.

    Et si ceux qui sont censés défendre nos intérêts, étaient non seulement bien sûr au service d'une Oligarchie financière et industrielle, mais aussi attachés à travailler à la dépopulation, et donc au meurtre de masse ? Ce serait un scandale sans précédent. Le peu de cas qui est fait des souhaits ou des besoins des peuples tendrait à prouver que ceux qui ont le pouvoir finissent par devenir des apprentis-sorciers complètement indifférents au sort des populations et même résolument, volontairement, attachés à tout faire contre leurs intérêts, suppression des droits fondamentaux comme celui du travail, crises, pandémies, guerres, enpoisonnement du quotidien alimentaire ou sanitaire, etc ?

    J'ose poser la question. Ce qui est sûr, c'est que notre environnement est de plus en plus malsain, et que notre gouvernement est de plus en plus soucieux de promouvoir des politiques totalement contraires à ce que nous souhaitons, d'abord, et au bien du plus grand nombre, ensuite.

    Vous avez aimé le scandale de l'amiante, pour ne citer que lui ? Vous adorerez le scandale de la radioactivité à domicile. Je le projette volontairement au-devant de la scène, après l'avoir abordé récemment (
    http://r-sistons.over-blog.com/article-alerte-sont-ils-fous-pire-que-le-codex-alimentarius-tous-nuclearises--42275370.html, précédé de mon éditorial, "le monde est-il devenu fou ?"). Personnellement, jusqu'au bout je défendrai la vie, le vivant.

    Lorsque nos charmants politiciens ont commencé à plaider pour le nucléaire, un slogan courait alors parmi les citoyens conscientisés, bien avant Tchernobyl : "Soyons actifs avant d'être radio-actifs".

    Il est, je crois, plus que jamais d'actualité

    Eva R-sistons à l'intolérable


    Photo : © droits réservés
    Photo : © droits réservés

    Borloo et Bachelot veulent-ils
    couvrir la France de matières radioactives ?
     

    Certains sèment la biodiversité, d’autres préfèrent semer la radioactivité. Les ministères de l’Ecologie, de la Santé et de l’Economie ont ouvert la porte au « recyclage » des déchets radioactifs issus de l’industrie nucléaire dans les biens de grande consommation. Du ciment radioactif pourra ainsi servir demain à bâtir des logements ou des écoles. Au grand dam des associations de consommateurs.

    Faudra-t-il bientôt se munir d’un compteur Geiger pour vérifier le taux de radioactivité que dégageront les murs de votre logement, vos équipements contenant du métal ou les matériaux présents sur votre lieu de travail ? Scénario de science-fiction ? Malheureusement non. Depuis 2002, le Code de la santé publique interdisait l’ajout ou l’utilisation de substances radioactives pour la fabrication de biens de consommation et de matériaux de construction. Toute acquisition et cession de sources radioactives étaient sévèrement encadrées. Ce n’est désormais plus le cas. Le 5 mai 2009, quatre ministères – celui de l’Ecologie, de la Santé, de l’Economie et du Logement – ont signé un arrêté interministériel qui permet de déroger à cette interdiction. Le texte est entré en vigueur malgré l’avis défavorable de l’Autorité de sûreté nucléaire.

    Cela signifie que demain, si EDF veut se débarrasser de ses gravats faiblement radioactifs générés par le démantèlement de la centrale de Brennilis, en Bretagne (la première centrale nucléaire française à être démantelée), elle aura la possibilité de les céder ou les vendre à une cimenterie. Celle-ci transformera les gravats en matériaux de construction, qui serviront ensuite à bâtir des bureaux, des logements, des écoles ou des hôpitaux... Idem pour Areva. Si la multinationale ne sait que faire de fûts en métaux contaminés suite à un transport d’uranium, elle pourra les livrer à une fonderie qui le recyclera dans des produits de grande consommation : outils, véhicules, machines agricoles ou tuyaux (ce qu’avait déjà tenté de faire Areva en 2004 [
    1]). Seuls cinq catégories de produits restent exclues de toute dérogation : les aliments, les cosmétiques, les parures (bijoux), les jouets et les matériaux en contact avec les aliments et les eaux (les emballages par exemple).

    Radioactivité lâchée dans la nature


    Seuls les déchets radioactifs dits de « très faible activité » (TFA) sont concernés. Il n’empêche. Jusqu’à présent, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) entrepose ces déchets dans un centre de stockage situé dans l’Aube (Champagne-Ardenne). Les déchets sont enterrés « à quelques mètres de profondeur dans une roche argileuse », puis le lieu de stockage est ensuite recouvert « d’une couche d’argile compactée pour lui redonner son imperméabilité d’origine ». En cas de recyclage, seuls les acteurs de la filière nucléaire sont habilités à réutiliser du béton ou les gravats contaminés pour leurs installations. Ces précautions disparaissent avec le système de dérogation. Une fois lâchés dans la nature, ces matériaux ne seront plus tracés ni contrôlés.

    « Même si ces déchets TFA seront dilués dans d’autres matériaux, cela va augmenter le bruit de fond de la radioactivité. Faible niveau de risque ne signifie pas absence de risque », explique Corinne Castanier, directrice de la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad). Contrôler les rayonnements radioactifs coûte très cher. Les entreprises qui recycleront ces matériaux auront donc tendance à ne procéder qu’à des vérifications partielles sur des échantillons de ciment ou de ferraille « dilués ». Ce qui augmentera la possibilité de laisser passer un parpaing ou une tôle trop radioactive.

    Multiplicateurs de cancers


    Corinne Castanier ne comprend pas pourquoi le gouvernement a pris une décision si lourde de conséquences pour la santé, à l’heure où les pouvoirs publics cherchent, dans le cadre du « plan cancer », à diminuer l’exposition des populations à la radioactivité naturelle (notamment le radon, qui favorise les cancers pulmonaires selon l’Organisation mondiale de la santé). En rendant possible l’ajout de substances radioactives dans des biens et des matériaux destinés au grand public, le système de dérogation risque bien d’augmenter la radioactivité artificielle, et les risques de cancer. « Seuls les industriels y trouvent un intérêt. Au lieu de stocker ces déchets, ce qui coûte cher, ils pourront s’en débarrasser tout en récupérant de l’argent. » Avec le démantèlement progressif des centrales nucléaires vieillissantes, le volume des déchets radioactifs sera multiplié par trois d’ici 2020, selon les prévisions de l’Andra.

    Ce retour en arrière est d’autant plus incompréhensible que l’on cherche à réparer les erreurs commises depuis un demi-siècle. Jusqu’en 1986, 50 000 paratonnerres radioactifs [
    2] ont été disséminés dans toute la France, plus sept millions de détecteurs de fumée contenant de l’américium 241 [3], radioactif pendant 433 ans ! « Nous sommes en train de courir pour retrouver les objets radioactifs disséminés sur tout le territoire et le gouvernement rouvre la porte à des dérogations. Il faut tirer les leçons de ces années-là ! », assène la directrice de la Criirad. L’interdiction, en 2002, d’ajouter ou d’utiliser des substances radioactives dans des matériaux ou des biens de grande consommation avait été obtenue après un long travail de la Criirad et des associations de consommateurs, comme l’UFC Que choisir.

    Avant cette réglementation, presque tout était permis. Ainsi Saint-Gobain avait introduit des déchets radioactifs dans la fabrication de sa laine de verre (Isover) multipliant par vingt les rayonnements. Ou la Cogema (devenue Areva) qui avait ajouté de l’uranium appauvri dans la poudre d’émail jaune destinée à la fabrication de bijoux. « Si demain la législation autorise l’addition de substances radioactives, il s’agira de modes de fabrication standard. Ce ne sont plus seulement la laine de verre et les émaux qui seront radioactifs, mais le ciment, le béton, l’acier, les pièces métalliques, le carrelage, les appareils ménagers, les ustensiles quotidiens... On peut légitimement s’inquiéter car le risque est bien réel. Le démantèlement des installations nucléaires va générer 15 millions de tonnes de déchets », s’inquiétait alors l’UFC Que choisir. Tout est désormais à refaire.

    Recours juridique et responsabilité politique


    La Criirad a d’abord adressé un recours au Conseil d’Etat pour faire annuler l’arrêté sur la base de ses « anomalies juridiques ». En cause : les modalités d’information des consommateurs. Celles-ci restent à la discrétion des industriels qui se garderont bien de mettre le logo spécifique aux matériaux radioactifs sur les emballages ! On ne peut faire plus laxiste. Or, c’est aux ministères concernés de définir ces modalités d’information. Ensuite, une telle décision concernant le Code de la santé publique ne peut être prise que par décret, signé directement par les ministres. Mais seuls les chefs de service des administrations concernées ont apposé leur signature au bas de l’arrêté.

    L’association a adressé à Jean-Louis Borloo, Roselyne Bachelot et Christine Lagarde une lettre ouverte le 6 novembre 2009 pour les alerter « sur le contenu et les conséquences d’un texte, pris en leur nom » et pour qu’ils l’annulent. Plus de 7 000 cartes pétitions ont également été envoyées par des citoyens. Après deux mois de silence gouvernemental, Corinne Castanier sera reçue le 11 janvier au ministère de l’Ecologie. « Ils ne pourront pas dire qu’ils ne sont pas au courant ». Si rien ne bouge, la campagne pour l’annulation de l’arrêté se durcira, avec l’entrée en lice des associations de consommateurs.
    Ivan du Roy

    L’arrêté interministériel :
    PDF - 77.9 ko
    L’avis de l’Autorité de sûreté nucléaire :
    PDF - 62.2 ko
    Notes
    [1] Le Tribunal administratif de Lyon avait à l’époque annulé l’autorisation délivrée par le Préfet de la Loire pour un tel projet. L’entreprise Socatri (Areva) et une fonderie (Feursmetal) envisageaient de procéder à la fusion de 550 tonnes de ferraille contaminée provenant du site du Tricastin pour fabriquer des pièces en acier moulé destinées au domaine public.

    [
    2] Ces paratonnerres sont équipés de sources de radium 226 (période radioactive de 1 600 ans) ou, plus rarement, d’américium 241 (période radioactive de 433 ans). Dans les deux cas, il s’agit de radionucléides émetteurs alpha de très forte radiotoxicité et l’activité des sources est élevée (de plusieurs millions à près d’un milliard de becquerels). L’Andra n’en a récupéré qu’un quart.

    [
    3] Les professionnels estiment que 35% seulement de ces appareils sont sous contrats de maintenance. Pour les autres – environ 4,5 millions – la récupération sera beaucoup plus difficile, d’autant plus qu’aucune garantie financière n’a été mise en place. Sur la base d’une période de 433 ans et partant d’une activité de 30 000 Bq, il faudra attendre environ 2 000 ans pour que l’activité soit réduite à 1 000 Bq ; environ 5 000 ans pour atteindre 10 Bq et plus de 6 000 ans pour une activité résiduelle d’1 Bq. L’Union européenne recommande une norme de 200 bq/m3 dans les maisons neuves.

    Source: http://www.bastamag.net/spip.php?article835
    Quelques images sur la réalité des dégats causés par le nucléaire

    http://a21.idata.over-blog.com/298x299/0/20/31/00/sebizbaque/tchernobyl-20-ans.jpg

    http://www.ecocitoyennete.net/images/Tchernobyl.jpg
    http://static.voir.ca/_images/montreal/2017/texte/medias_tchernobyl_2017.jpg 


    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-borloo-et-bachelot-veulent-ils-couvrir-la-france-de-matieres-radioactives--42724182.html


    MOBILISATION CONTRE l’AJOUT
    de SUBSTANCES RADIOACTIVES
    dans les BIENS DE CONSOMMATION
    et les MATERIAUX DE CONSTRUCTION
    .


    La CRIIRAD demande l’abrogation de l’arrêté du 5 mai 2009


    Document sans-titre http://www.criirad.org/mobilisation/5mai2009.html


    .... LA MOBILISATION


    Pour avoir le maximum de chances d’aboutir, la demande d’abrogation de l’arrêté du 5 mai 2009 doit être relayée par le plus grand nombre de particuliers et d’associations.


    Il faut montrer aux responsables politiques que les citoyens français sont attachés à la préservation de leur environnement quotidien et prêts à se mobiliser pour le défendre ; que les consommateurs ne veulent pas que les produits qu’ils trouvent sur les rayonnages des magasins puissent être fabriqués avec des matériaux contaminés, même à faibles doses ; qu’ils ne souhaitent pas devoir contrôler leur habitation pour s’assurer qu’elle n’est pas construite avec des matériaux radioactifs.

    Un dossier explicatif accompagné de cartes postales à l’adresse des ministères a été envoyé début novembre aux 4 500 adhérents de la CRIIRAD. Une fois encore, l’association compte sur eux pour constituer le fer de lance de son action… mais cela ne suffira pas. Pour réussir nous devons être bien plus nombreux à nous mobiliser.

    VOUS POUVEZ, VOUS-AUSSI, APPORTER VOTRE CONTRIBUTION en participant à la campagne contre l’ajout de substances radioactives dans les biens de consommation et les matériaux de construction.


    ECRIRE AUX MINISTRES

    Pour participer à la campagne, il vous suffit d’écrire aux 3 ministres concernés (au moins à l’un d’entre eux).

    - Pour cela, vous pouvez, utiliser les MODELES DE LETTRES rédigés par la CRIIRAD pour chacun des ministres compétents pour abroger l’arrêté du 5 mai 2009 : ministre de la santé ; ministre de l’économie (en charge de la consommation) ; ministre de l’écologie (en charge de la construction).

    Dans ce cas, il vous suffit d’imprimer le pdf ci-dessous et de le découper pour séparer les 3 courriers. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées et de signer avant de les envoyer, sous enveloppe affranchie, aux adresses des différents ministères.


    Pdf : modèles de lettres aux ministres
     



    - Vous pouvez aussi adresser aux ministres compétents un COURRIER PERSONNALISE : écrit avec vos propres mots, traduisant votre expérience, votre sensibilité, les enjeux qui vous tiennent le plus à cœur, il aura encore plus de poids. Dans ce cas, pour plus d’efficacité, nous vous recommandons de préciser que votre intervention s’inscrit dans le cadre de la « campagne CRIIRAD pour l’abrogation de l’arrêté du 5 mai 2009 ».

    Dans tous les cas, MERCI DE NOUS TENIR INFORMES de vos démarches. Nous pourrons ainsi suivre l’évolution de la mobilisation et utiliser au mieux les soutiens pour nos interventions auprès des médias et des autorités. Vous pouvez nous envoyer, par voie postale, le 4ème coupon des modèles de lettre ou nous écrire à : contact@criirad.org


    Merci à Florent

     




    Sélection de liens :


    L’élection, processus antidémocratique par définition (?) (cliquer)



    Diplomatie: L'odyssée d'Obama au Yemen vise la Chine 
    L’odyssée d’Obama au Yémen vise la Chine Par M K Bhadrakumar Asia Times Online, le 10 janvier 2010 article original : "Obama's Yemeni odyssey targets China" Il y a un an, le président yéménite, Ali Abdallah Saleh, faisait une révélation fracassante : les forces de sécurité de son pays avaient appréhendé un groupe d’islamistes liés aux forces des services secrets israéliens. « Une cellule terroriste a été appréhendée et sera renvoyée devant les tribunaux pour ses liens avec les
    […]









    La fin économique de l'Occident ?
    Le cours de l’or explose 2h33 du matin : belle poussée haussière. Oz@1154 dollars Beaucoup de fonds semblent être passés à l’achat. On me signale des carnets d’ordre bien remplis du côté de Hong Kong et Shangaï…     La FED a acheté 80% des T-Bonds en 2009 L’arnaque économique se précise, et aura comme conséquence logique une hyperinflation destructrice. Si les Etats-Unis ont pu tenir depuis septembre 2008, c’est en recourant massivement à la planche à billets, comme je l’ai déjà annoncé en […]

    Etat voyou :
    Le saviez-vous? le salaire d'un Français supporte des prélèvements de 75% environ. Comment? Prenons l'exemple d'un salarié moyen et arrondissons les chiffres: la moyenne des salaires est de 1500 Eur, ce qui fait 3000 brut. Sur ces 1500 Eur, on retranche l'impôt sur le revenu (10%), ainsi que les impôts locaux et taxes assimilées (qui font partie des impôts directs). Encore 10%. Il reste 1200 Eur. On va imaginer que notre Français moyen paye 1.5 plein d'essence par mois, cela fait 50 Eur de […]

    Justice pour la Palestine, la Palestine pour une Justice mondiale
    La Palestine est le baromètre de l’état du monde, et une ligne de front de la confrontation mondiale entre domination, et liberté. Une contribution au débat sur le sionisme « Pourquoi s’occuper du sionisme ? Le sionisme est l’histoire, une simple idéologie, et l’on doit se concentrer sur la réalité politique telle qu’elle est, par sur les idéologies. » Une telle déclaration n’est pas inhabituelle dans le mouvement de solidarité pour la Palestine, et il faut sans aucun doute y apporter une […]  




    Venezuela-Colombie: Chavez déploie des armements à la frontière
    Venezuela-Colombie:
    Chavez déploie des armements à la frontière

    (..) Lors de sa visite à Moscou en septembre 2009 M.Chavez a obtenu un crédit de 2,2 milliards de dollars pour l'achat de matériels militaires. Caracas a signé des contrats d'acquisition de 92 chars T-72S, de systèmes de lance-roquettes multiples Smertch de 90 km de portée, de batteries de DCA S-300 et Anteï-2500 et d'autres systèmes de défense antiaérienne, dont des radars.

    Depuis 2005, Caracas a déjà acheté des armes russes pour 4 milliards de dollars, dont des hélicoptères, des avions de combat et des kalachnikovs.

    Les tensions entre les deux pays se sont exacerbées fin octobre, après la signature d'un accord de coopération militaire entre les Etats-Unis et la Colombie qui prévoit, entre autres, le déploiement de militaires américains dans sept bases colombiennes.

    M.Chavez a également accusé Bogota d'envoyer des drones de reconnaissance dans l'espace aérien vénézuélien et a donné l'ordre de les abattre

    http://www.alterinfo.net/Venezuela-Colombie-Chavez-deploie-des-armements-a-la-frontiere_a41245.html



    Grippe A : le docteur et eurodéputé
    Wolfgang Wodarg
    a obtenu une Commission
    d’enquête du Conseil de l’Europe


    Tremblez labos et gouvernants, voici le chevalier blanc ! "Implacable réquisitoire" publié par L’Humanité

    Le médecin et épidémiologiste Wolfgang Wodarg, ex membre du parti social-démocrate allemand et actuel eurodéputé et président de la subcommission pour la Santé du Conseil de l’Europe, part en guerre contre les manipulateurs qui ont orchestré l’hystérie pro-vaccinatoire. Il a obtenu la création d’une Commision d’enquête sur le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion de la grippe A par l’OMS et les Etats. A en juger par l’explosif entretien qu’il a accordé à L’Humanité, les responsables peuvent trembler : les accusations portées sont graves et l’homme semble bien décidé à aller jusqu’au bout. Extraits.


    Un tripatouillage de l’OMS

     

    "J’ai eu tout de suite des soupçons : les chiffres étaient très faibles et le niveau d’alarme très élevé. On en était à même pas mille malades que l’on parlait déjà de pandémie du siècle. Et l’alerte extrême décrétée était fondée sur le fait que le virus était nouveau. Mais la caractéristique des maladies grippales, c’est de se développer très vite avec des virus qui prennent à chaque fois de nouvelles formes, en s’installant chez de nouveaux hôtes, l’animal, l’homme etc. Il n’y avait rien de nouveau en soi à cela. Chaque année apparaît un nouveau virus de ce type « grippal ». 
En réalité rien ne justifiait de sonner l’alerte à ce niveau. Cela n’a été possible que parce que l’OMS a changé début mai sa définition de la pandémie. Avant cette date il fallait non seulement que la maladie éclate dans plusieurs pays à la fois mais aussi qu’elle ait des conséquences très graves avec un nombre de cas mortels au dessus des moyennes habituelles. On a rayé cet aspect dans la nouvelle définition pour ne retenir que le critère du rythme de diffusion de la maladie. Et on a prétendu que le virus était dangereux car les populations n’avaient pas pu développer de défense immunitaires contre lui. Ce qui était faux pour ce virus. (...) Dans les choses qui ont suscité mes soupçons il y a donc eu d’un côté cette volonté de sonner l’alerte. Et de l’autre des faits très curieux. Comme par exemple la recommandation par l’OMS de procéder à deux injections pour les vaccins. Ça n’avait jamais été le cas auparavant. Il n’y avait aucune justification scientifique à cela. Il y a eu aussi cette recommandation de n’utiliser que des vaccins brevetés particuliers. Il n’existait pourtant aucune raison à ce que l’on n’ajoute pas, comme on le fait chaque année, des particules antivirales spécifiques de ce nouveau virus H1N1, « complétant » les vaccins servant à la grippe saisonnière. 
On ne l’a pas fait car on a préféré utiliser des matériaux vaccinaux brevetés que les grands laboratoires avaient élaborés et fabriqués pour se tenir prêts en cas de développement d’une pandémie. Et en procédant de cette façon on n’a pas hésité à mettre en danger les personnes vaccinées."


    Le marketing peut nuire gravement à la santé

    logo
    "Pour aller vite dans la mise à disposition des produits, on a utilisé des adjuvants dans certains vaccins, dont les effets n’ont pas été suffisamment testés. Autrement dit : on a voulu absolument utiliser ces produits brevetés nouveaux au lieu de mettre au point des vaccins selon des méthodes de fabrication traditionnelles bien plus simples, fiables et moins coûteuses. Il n’y avait aucune raison médicale à cela. Uniquement des raisons de marketing. (...) Mais il y a plus grave. Le vaccin élaboré par la société Novartis (Optaflu, NdA) a été produit dans un bioréacteur à partir de cellules cancéreuses. Une technique qui n’avait jamais été utilisée jusqu’à aujourd’hui. Normalement on utilise des œufs de poules sur lesquels les virus sont cultivés. (...) 
Une autre technique au potentiel remarquable consiste à cultiver les virus sur des cellules vivantes dans des bio-réacteurs. Pour cela il faut des cellules qui croissent et se divisent très vite. (...) dans ce contexte la cellule a été tellement bouleversée dans son environnement et sa croissance qu’elle croît comme une cellule cancéreuse.
Et c’est sur ces cellules au rendement très élevé que l’on cultive les virus. Seulement pour fabriquer le vaccin, il faut extraire à nouveau les virus de ces cellules sur lesquelles ils ont été implantés. Et il peut donc se produire que, durant le processus de fabrication du vaccin, des restes de cellule cancéreuse demeurent dans la préparation. Comme cela se produit dans la fabrication classique avec les œufs. On sait ainsi que dans le cas d’une vaccination de la grippe classique des effets secondaires peuvent apparaître chez les personnes qui sont allergiques à l’ovalbumine que l’on trouve dans le blanc d’œuf.
Il ne peut donc pas être exclu que des protéïnes, restes d’une cellule cancéreuse présents dans un vaccin fabriqué par bio-réacteur, n’engendrent une tumeur sur la personne vaccinée. Selon un vrai principe de précaution il faudrait donc, avant qu’un tel produit ne soit autorisé sur le marché, avoir la certitude à 100% que de tels effets sont réellement exclus." 


    L’OMS infiltrée par l’industrie pharmaceutique
     

    logo"c’est une grippe tout ce qu’il y a de plus normal. Elle ne provoque qu’un dixième des décés occasionnés par la grippe saisonnière classique. Tout ce qui importait et tout ce qui a conduit à la formidable campagne de panique à laquelle on a assisté, c’est qu’elle constituait une occasion en or pour les représentants des labos qui savaient qu’ils toucheraient le gros lot en cas de proclamation de pandémie. Un groupe de personnes à l’OMS est associé de manière très étroite à l’industrie pharmaceutique. Nous voulons faire la lumière sur tout ce qui a pu rendre possible cette formidable opération d’intox. Nous voulons savoir qui a décidé, sur la base de quelles preuves scientifiques, et comment s’est exercé précisément l’influence de l’industrie pharmaceutique dans la prise de décision. (...) les instituions publiques nationales et internationales (...) sont aujourd’hui discréditées car des millions de personnes ont été vaccinés avec des produits présentant d’éventuels risques pour leur santé. Cela n’était pas nécessaire. Tout cela a débouché aussi sur une gabegie d’argent public considérable." 


    Des gouvernants sous influence


    Question du journaliste de L’Huma : "La formidable opération d’intox planétaire n’a-t-elle pas été possible aussi parce que l’industrie pharmaceutique avait « ses représentants » jusque dans les gouvernements des pays les plus puissants ?" Réponse de Wodarg : "Dans les ministères cela me paraît évident. (Roselyne*, pourquoi tu tousses ? NdA) Je ne peux pas m’expliquer comment des spécialistes, des gens très intelligents, qui connaissent par coeur la problématique des maladies grippales, n’aient pas remarqué ce ksqui était en train de se produire. Sans aller jusqu’à la corruption directe, qui j’en suis certain existe, il y a eu mille manières pour les labos d’exercer leur influence sur les décisions. J’ai pu constater très concrètement par exemple comment Klaus Stöhr, qui était le chef du département épidémiologique de l’OMS à l’époque de la grippe aviaire, et qui donc a préparé les plans destinés à faire face à une pandémie que j’évoquais plus haut, était devenu entre temps un haut cadre de la société Novartis. Et des liens semblables existent entre Glaxo ou Baxter (etc.) et des membres influents de l’OMS. Ces grandes firmes ont « leurs gens » dans les appareils et se débrouillent ensuite pour que les bonnes décisions politiques soient prises. C’est-à-dire celles qui leur permettent de pomper le maximum d’argent des contribuables." 


    Abandonner les brevet sur les vaccins


    "Pouvons nous encore laisser la production de vaccins et la conduite de ces productions à des organisations dont l’objectif est de gagner le plus possible d’argent ? Ou bien la production de vaccins n’est-elle pas quelque chose du domaine par excellence que les Etats doivent contrôler et mettre en œuvre eux-mêmes ? C’est la raison pour laquelle je pense qu’il faut abandonner le système des brevets sur les vaccins. C’est-à-dire la possibilité d’une monopolisation de la production de vaccin par un grand groupe. Car cette possibilité suppose que l’on sacrifie des milliers de vies humaines, simplement au nom du respect de ces droits monopolistiques." Supprimer les brevets, chiche ?

    * Après avoir interrompu ses études de pharmacie, Roselyne Bachelot-Narquin a occupé, avant d’entrer dans la politique au début des années 1980, le poste de déléguée à l’information médicale au sein du laboratoire ICI Pharma de 1969 à 1976, puis elle fut chargée des relations publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989 (Wikipedia).

    PS : La grippe A passionne les plumonautes ! Cette affaire a déjà suscité 173 commentaires pour 25 816 visites : Une catastrophe médiatique (mai 2009), Vaccin contre la grippe A : attention, danger ! (septembre), Pandemrix, le vaccin 1000 fois plus dangereux que la grippe A ? (décembre) et Le double mensonge de Roselyne (8 janvier 2010).

    P.-S.

    Soutenez plumedepresse ! L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme... Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation d’un euro par mois. Merci !


    http://www.plumedepresse.net/ http://www.plumedepresse.net/



    La Chine est devenue le premier exportateur mondial
    http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-la-chine-est-devenue-le-premier-exportateur-mondial-42663664.html


    La guerre sans fin et les alternatives populaires
    http://sergeadam.blogspot.com/

    Sur ce même blog, entre autres:
    Gaza, la répression se poursuit
    .



     « La seule chose que j’ai décidée, c’est d’accorder le dernier mot au peuple islandais via un référendum qui est conforme à nos principes démocratiques fondamentaux »

     















     

    Pourquoi l'hémisphère Nord subit des vagues de froid
    http://changementclimatique.over-blog.com/article-pourquoi-l-hemisphere-nord-subit-des-vagues-de-froid-42607994.html  



    Nos enfants sont-ils tous des malades mentaux ?

    Dominique Biamonti
    Documentaire réalisé par Dominique Biamonti. Auteurs Frédéric Biamonti, Guy Hugnet et Anne Labro. Produit par La Compagnie des hares et des balises. Avec la participation de France 2.

    "Certains enfants ont des comportements qui inquiètent. Parents, pédiatres et professeurs les observent et s’interrogent : risquent-ils de se retrouver inadaptés, marginalisés ? Ou même de déraper dans la délinquance ? Faut-il les ficher dès leur plus jeune âge au risque de les pénaliser davantage ? Où va-t-on recourir systématiquement à des médicaments psychotropes, comme le font les Américains ? Derrière ces questions, il y a des choix de société, et derrière chaque enfant, une histoire singulière. En France, le modèle américain fait peur, et lorsque l’INSERM, Institut National Français de la Santé et de la Recherche médicale, préconise à son tour le dépistage dès l’âge de trois ans des troubles du comportement, la levée de boucliers est immédiate.
    Dans la manière dont nous regardons les enfants ou les adolescents à problèmes, ce sont des questions de fond qui se jouent : jusqu’où sommes nous prêts à aller pour garantir l’ordre (sécurité ? calme ? tranquillité ?) dans notre société ? Va-t-on réussir à éviter le tout-sécuritaire ou le toutmédicament ? Ce sont toutes ces questions qui concernent l’éducation de nos enfants et leur avenir que ce film aborde, en essayant d’être au plus près des préoccupations quotidiennes de tous les parents. "
    Partager cet article
    Repost0
    9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 00:17

    voeux-palestiniens-j.jpg
    Contacter http://www.france-palestine.org/
     (parrainage enfant palestinien, etc)


    Début janvier: Triste anniversaire
    de l'Opération Plomb Durci

    Occident deux fois coupable,
    de la Shoah des Juifs, hier,
    de la "Shoah" des Palestiniens, aujourd'hui.
    Par Eva R-sistons à l'intolérable
    du mépris de la vie humaine. 

    Attention, images difficiles ! 


    naji17.jpg


    Le reflet des étoiles

    sur l’acier de nos fusils

    éclaire notre chemin

    et lors de nos haltes

    nous pensons à nos femmes

    que nous avons serrées

    d’une étreinte si brève

    aussi brèves que nos haltes

     Alors nous repartons

    pour mourir

                         encore une fois

    et puis ressusciter

                         encore une fois


    Extraits de Chants palestiniens


    naji19.jpg

    Notre réserve est inépuisable

    Les enfants de nos enfants

    les enfants du RPG

    s’entraînent déjà

    la tétine à la bouche

    Extraits de Chants palestiniens


    Palestinian_refugees.jpg
    Réfugiés palestiniens....

    Maintenant que tu sais l’heure

    tu ne peux ignorer le temps

    alors sois désormais

    de ceux qui marchent nu-pieds

    sur le sable brûlant

    où l’asphalte éventré

    de ceux qui ne craignent

    ni la hauteur des barbelés

    ni la béance des prisons

    ni le canon des Uzi

     

    Sois surtout

    de ceux que les Arabes

    ne peuvent trahir qu’une fois

    A mon enfant,
    extraits de Chants Palestiniens


    naji24.jpg

    Pardonnez-moi vos lâchetés

    et notre résistance

    mais on m'attend

    J’emporte comme viatique la nostalgie

    d'une griffure de mon épouse

    à l’épaule gauche

    une odeur de galette chaude

    un poème de Darwiche

    quelques olives

    et un chargeur supplémentaire

    L'Adieu aux Arabes


    Poèmes proposés par Djamal Benmerad


    bebe-ds-ruines-et-ballon.jpg 

    Mépris intolérable de la vie humaine sacrée !

    La "shoah" des Palestiniens,
    par Eva R-sistons

    Le peuple juif était disséminé sur la terre,
    errant, nomade, stigmatisé,
    ostracisé, persécuté,
    ou fécondant la terre d'asile, 

    et puis certains, des Rothschild par exemple,
    et des Américains, beaucoup trop d'Américains,
    ont décidé qu'il devait être sacrifié, 
    Juifs offerts en holocauste vivant 
    sur l'autel diabolique de l'Argent,
    pour satisfaire les requins de la Finance
    et ceux des Industries de Mort,
    IG Farben en tête. 

    Et Mâmon, l'idole des Occidentaux, créa Hitler,
    et Mâmon créa les camps de la honte,
    où furent parqués, pêle-mêle,
    Tsiganes, Juifs, handicapés mentaux, homosexuels, 
    communistes ou opposants à la tyrannie nazie,
    pour ensuite justifier l'installation
    sur une terre lointaine sainte, hélas habitée,
    qui alors devint une terre maudite, sanglante,
    cheval de Troie de tous les impérialismes racistes et prédateurs,
    terre instrumentalisée pour conquérir
    les territoires si riches en pétrole. 

    Hélas, sur cette terre vivait déjà un peuple,
    de Palestiniens,  qui tendaient la main
    à leurs frères juifs et chrétiens.
    Un microcosme harmonieux du monde
    riche de sa multiplicité ! 

    Rideau ?   


    Ni%F1o7

    Le peuple persécuté a pris goût à son nouveau foyer.
    On lui a donné un doigt, il veut toute la main.
    Maintenant il rêve de Grand Israël,
    il convoite le gaz offshore des Gazaouis,
    il brûle de dominer toute la région.
    Le démon de la cupidité, de la corruption,
    du fascisme intolérant et fanatique,
    s'est emparé de ses citoyens
    et même de certains de ses rabbins. 
    Ils se sont à nouveau prosternés devant le Veau d'or,
    "nuque raide" (Bible) encore et toujours,
    n'écoutant pas les avertissements de leurs Prophètes,
    des Sages, des clairvoyants.  
    Les voici désormais rendant un culte à Mâmon,
    l' idéal socialiste s'est mué en cauchemar colonial,
    la terre sainte est devenue du diable, 
    prisonnière d'un conflit meurtrier sans fin,
    menaçant la paix du monde et même 
    l'avenir de l'Homme sur terre. 



    jalal16jl6.jpg

    Les requins ont lâché leurs obus !
    Leurs engins de mort ! Leurs bombes !
    Leurs armes les plus meurtrières ! 
    Oh scandale suprême,
    même celles interdites par le Droit de la guerre !
    Toutes les lois humaines, internationales,
    sont désormais violées, bafouées ! 
    Les Principes bibliques sacrés sont piétinés !

    L'HORREUR PLEUT DU CIEL,
    l'horreur s'abat sur le territoire le plus peuplé
    de toute la planète,
    et il n'y a pas d'abris,
    et il n'y a pas d'échappatoire,
    les frontières sont fermées,
    des murs hors-la-loi sont érigés, 
    la mer elle-même se referme,
    avec l'appui de la France sarkozienne,
    sur tous ceux qui tentent d'échapper
    à la mort qui pleut du ciel, partout,
    jour et nuit, nuit et jour,
    sur tous indistinctement, 
    hommes, femmes, enfants, journalistes,
    ambulanciers, militants d'ONG...
    tous prisonniers, résistants comme civils innocents !

    Et les Palestiniens sont tous condamnés

    à subir le déluge de feu ! ! 

    Ni-F1o3.jpg


    C'est le plus grand camp de la mort jamais édifié,
    car il enferme un peuple tout entier, 
    mes amis, comment est-ce possible ?
    Le peuple de la Bible élu pour sanctifier le monde,
    le détruit à Gaza et même partout ailleurs !
    Quel démon s'est soudain saisi de lui ? 
    Le persécuté devient le persécuteur d'innocents !  
    La victime s'est muée en bourreau !   
     
    crane-enfant.jpg



    enfant-dechiquete-dos.jpg


    enfant-calcine-tronc.jpg

    jambe-pulverisee-copie-1.jpg

    gaza_funeraille_shamir.jpggaza_funeraille_shamir.jpggaza_funeraille_shamir.jpggaza_funeraille_shamir.jpg


    Mes amis, voici que l'on a osé faire sur un territoire minuscule
    ce qui a été fait au Vietnam, hypothéquant la vie de tout un peuple !

    Mes amis, on a lancé tant de bombes, et tant de bombes interdites,
    et tant de bombes expérimentales,
    que maintenant les mamans palestiniennes accouchent
    d'enfants difformes, handicapés, malformés, monstrueux !
    Quand elles accouchent, car combien d'entre elles
    seront à jamais dans l'impossibilité de transmettre la vie !

    Mes amis, on nous parle de 1400 ou 1500 morts à Gaza,
    l'an dernier, à cause de Plomb durci et du coeur endurci des Israéliens,
    mais on oublie tous les blessés, les handicapés, physiques ou mentaux,
    et puis tous les meurtris, tous les angoissés, tous les stressés,
    et puis toutes ces enfances volées, toutes ces vies envolées,
    et puis, et puis... et puis le pire de tout !

    Ni-F1o15.jpg


    Mes amis, on est en train d'exterminer tous les Gazaouis,
    mes amis, on est en train d'anéantir tout un peuple, toute vie à venir,
    lentement mais sûrement, bientôt il ne restera plus un Gazaoui !
    Oui, voici la "Shoa" des Palestiniens pendant qu'on honore ses auteurs
    en déroulant le tapis rouge devant eux, en sablant le champagne
    dans les salons dorés des Chancelleries,
    pendant que l'Europe s'ouvre à Israël
    pendant qu'elle se lave les mains des crimes accomplis sur les Palestiniens, 
    pendant qu'elle se donne bonne conscience en envoyant
    l'émissaire de l'inutile, Blair l'ami de Bush, 
    pendant qu'elle songe à criminaliser
    ceux qui s'élèvent contre les crimes !


    Ni-F1o.jpg


    Sarkozy et Kouchner les belliqueux néocons,
    non contents d'être complices de l'intolérable,
    s'en font les avocats et les soutiens !
    Ici un navire destiné à armer la résistance légitime est intercepté,
    là des instructeurs français aident les Egyptiens à construire
    un mur souterrain pour asphyxier les Palestiniens,
    les priver même du strict nécessaire !
    Notre pays est complice, et même acteur,
    d'un génocide qui ne dit pas son nom !


    Ni-F1o5.jpgNi-F1o5.jpgNi-F1o5.jpg


    Où sont les Nasser d'aujourd'hui ? Que font les Arabes ?
    Pour une poignée de lentilles, leurs dirigeants corrompus
    arment le bras criminel, l'encouragent, le soutiennent !
    Que fait le Pape, héraut de la chrétienneté,
    porte-parole du Dieu de l'Evangile, juste, aimant, miséricordieux ?
    Il s'enferme dans ses salons dorés, pérore de son balcon,
    se laisse encenser par ses adorateurs, se tait scandaleusement
    pendant qu'on extermine les Palestiniens
    (comme jadis un autre Pape  pendant qu'on exterminait les Juifs) 
    au lieu de tonner contre les criminels,
    au lieu de brandir la colère de Dieu contre les assassins de la vie... sacrée ! 
    Que font nos Zélus ? Ils accourent au moindre signal du CRIF,
    ils s'agenouillent devant l'intolérable,
    ils sacrifient leur âme à leur carrière, à leur ré-élection ! 
    Que font les Médias ? Ils sont les veules laquais
    d'un Chaos planétaire inique, sanguinaire, immoral,
    contraire à tous les Principes divins confiés à Abraham
    et à ses descendants sémites juifs et  musulmans,
    ainsi qu'aux chrétiens !
    Que font les citoyens, que faisons-nous,
    sommes-nous anesthésiés, abêtis, paralysés,
    au point de tolérer l'intolérable ? 

    Mais alors, de quoi sera fait demain ?
    Et s'il n'y a plus d'avenir pour les Palestiniens
    innocents boucs-émissaires de la folie générale,  
    y aura-t-il un avenir pour l'humanité ?

    Et si la tragédie qui se joue au Proche-Orient
    était le prélude à la tragédie planétaire
    qui emportera l'humanité ?

    Eva R-sistons à l'intolérable 

    uranium-appauvri-sr-gaza.jpg
    Uranium appauvri sur Gaza

    Vous pouvez reproduire mes articles en citant la source,
    et pour plus de commodité, publier celui-ci en noir,
    les couleurs étant trop disparates ! Eva

    Alain Badiou à propos de la question juive et de l’Etat d’Israël

    Je ne prétends pas faire ici une étude détaillée du livre de Badiou mais simplement présenter ses fondements et, par là, relever l’importance de son œuvre dans un temps où l’esprit d’extrême-droite vise à effacer l’esprit de 68, et même celui des Lumières, en vue d’encourager les guerres, de ravager les droits des plus faibles et des plus démunis, et tout ceci en promouvant ces médias et ces pseudo-intellectuels qui travaillent à l’anéantissement de notre planète, des peuples et de leurs cultures.

    (..)


    Badiou est très clair quand il indique que l’unité de son recueil tient à un point limite qui unifie l’universalisme en surmontant toute injonction à la sacralisation des noms communautaires, religieux ou nationaux. Ainsi, dès le début, il annonce une voie pour que le ressentiment du peuple juif ne le fasse pas cheminer vers la guerre. Loin de nier la souffrance et les morts pendant l’extermination nazie, il critique le ressentiment et la haine qui font en sorte que de nouvelles méthodes encourageant la destruction de la Palestine se mettent en place. Sa position personnelle n’admet pas qu’au nom des victimes de l’holocauste perpétré par l’Allemagne nazie s’instaurent un impérialisme et un colonialisme de l’Etat israélien qui permettraient d’accepter et faciliter les crimes contre les Palestiniens : « J’affirme qu’à mes yeux, la politique de conquête, de liquidation physique des Palestiniens, de massacre de lycéens arabes, de maisons dynamitées, de tortures, que mène aujourd’hui l’Etat d’Israël, est la plus grave menace qui puise peser sur le nom des juifs »[1].

     


    Sa critique tout au long du texte laisse voir qu’il est contre le militarisme, l’invasion et le massacre sous prétexte de l’identification d’un peuple qui comme victime pourrait légitimer les pires atrocités. Il ne s’agit pas pour lui d’encourager la vengeance mais une possible réconciliation des juifs avec leur passé et avec les Palestiniens.

    La question dans ce livre n’est donc pas de nier l’identité juive, loin de là, ni non plus l’extermination du peuple juif pendant les guerres, mais de comprendre qu’il n’est pas question de continuer à propager la destruction au nom du peuple juif (lequel est répandu dans toute la planète).

    Ce qui est tout à fait intéressant dans le propos de sa pensée, c’est de mettre en place un nouveau sens de la question de l’Etat juif en montrant la tâche de l’imaginaire sur la subjectivité et les consciences. Par exemple, en parlant du film de Udi Aloni l’Ange du lieu, il montre l’espoir d’un nouveau brassage entre le peuple juif et le peuple palestinien : « Le film croit en la possibilité de trouver dans la situation quelque chose qui soit pour tous un symbole existentiel de paix […] Ce n’est pas la forme classique que semble imposer la situation : résistance, combat, agression. Comme Udi n’est pas un simple pacifiste, il sait aussi bien que moi qu’une nouvelle conception politique à propos des situations conflictuelles ne se trouve pas du côté de la vieille idée qui consiste à se battre sans trêve pour déboucher sur la victoire finale ou la mort. Il s’agit de trouver un autre chemin...
    http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/09/16435187.html


    mur-free-P.jpg
     


    Sélection de liens :

    OMS : le « pape de la grippe A » accusé de corruption

    F. William Engdhal relate comment un expert peu scrupuleux a pu manipuler l’opinion publique internationale, surévaluer l’impact de la grippe H1N1, et faire la fortune des laboratoires qui l’emploient
    suite:

    http://ledessousdescartes.blogspot.com/2009/12/oms-le-pape-de-la-grippe-accuse-de.html



    Wolfgang Wodarg

    Président de la commission santé du Conseil de l’Europe, l’allemand Wolfgang Wodarg accuse les lobbys pharmaceutiques et les gouvernants.

    Il a obtenu le lancement d’une enquête de cette instance sur le rôle joué par les laboratoires dans la campagne de panique autour du virus. Extrait d’un entretien sans détour sont réellement exclus. ».

     La fausse pandémie

    http://vtele.ca/emissions/dumont360/archives/2010/01/2814/8355.php (2 mn)


     
    Terrorisme ??

    Abdulmutallab: comment a-t-il pu monter à bord d’un avion en direction de Détroit? Son nom figurait sur la liste noire du terrorisme des États-Unis après que son propre père ait averti des officiels hauts placés du Département d’État qu’il était inquiet à propos des croyances radicales et des connexions que son fils partageait avec des extrémistes. Si son père avait été un plombier, pas certain que cela aurait laissé eu un grand impact. Mais la réalité est que son père,  Dr. Umaru Mutalla, est un ancien directeur d’une importante banque nigérienne, un ministre, tête de l’industrie nationale de l’armement, un proche associé de l’ambassadeur américain et une des personnes la plus riche du monde. Il s’est donc fort probablement directement adressé à l’ambassadeur lui-même, en place à Abjua, Nigeria. Il est aussi confirmé que Mutallaha a rencontré le chef de la station de la CIA de son pays.

    Umaru Mutalla a ainsi donc mené l’industrie nationale de l’armement (DICON) en partenariat avec Israël et particulièrement le Mossad. Il était en contact avec eux quotidiennement. Ils dirigent presque tout au Nigéria, de la production d’armement en passant par le contre-terrorisme. La piste ne s’arrête pas là. Notre ami Abdulmutallab est passé au Yémen pour rencontrer quelques copains à la tête de la cellule Al Qaïda que Bush avait libéré de Guantanamo et remis à l’Arabie Saoudite en 2007. Il est rapporté par SITE Intelligence Group que des groupes se disant être de l’Al Qaïda au Yémen, que l’attaque contre le vol vers Détroit était en réponse des attaques militaires américaines sur leurs bases dans ce pays. Mais le gouvernement du Yémen, tel que rapporté par BBC, soutient que les terroristes Al Qaïda, mené par ceux relâchés par Bush, sont en fait des agents israéliens. Le président yéménite, Ali Abdullah Sale, a déclaré que les forces de sécurité ont arrêté un groupe de militants dits musulmans, liés au service secret israélien. (Source)

    SITE Intelligence Group est géré par une “ancienne” membre des Forces de la défense israélienne, Rita Katz, qui a un long passé de propagande favorable à l’agenda israélien.

    Al Qaïda n’existe pas vraiment, selon la BBC. En réalité, ce groupe existe peut-être, mais il n’est pas ce que nous sommes induits à en penser, et surtout, pas dirigé et financé par ceux qu’on pointe du doigt de la part des autorités et des médias.

    Le plus qu’on lit sur ce dernier attentat terroriste, plus on sent que c’est du tout faux, du préfabriqué.

    La débâcle pour couvrir cette histoire va en crescendo. Chaque nouveau mensonge crée de nouveaux problèmes et contradictions, requérant de nouveaux mensonges, qui créent de nouvelles contradictions, etc. Plus on apprend au sujet du terroriste islamique Umar Farouk Abdulmutallab, plus l’absurdité de cette entière situation nous crève les yeux parce que non seulement cet incident aurait-il pu être prévenu, mais aussi parce que chacune des agences et autorité impliquées se sont comportées avec la plus complète incompétence.

    Et pour palier à tout cela, on nous dit qu’il va falloir augmenter la sécurité dans les aéroports, se soumettre à des fouilles à nu virtuelles, faire du profilage ethnique à fond, attendre en file des heures, le temps de nous créer de nouveau une illusion de sécurité et de nous faire frire aux rayons X potentiellement mutagènes et cancérigènes.

    http://les7duquebec.wordpress.com/2010/01/05/le-terroriste-nigerien-abdulmutallab-prend-le-vol-253-de-northwest-sans-passeport-fiche-dans-la-base-de-donnees-sur-le-terrorisme/#comments

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16831



    Que faisons-nous des leçons du passé ?


    En août 1947, deux ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, vingt-quatre dirigeants du cartel chimio-pharmaceutique I.G. Farben ont été jugés par un
    tribunal international à Nuremberg, en Allemagne. Ils étaient accusés de crimes de guerre, de massacres collectifs et de crimes contre l'humanité.


     

    Les dirigeants du cartel chimio-pharmaceutique d'I.G. Farben* assis au banc des accusés du Tribunal International de Nuremberg et jugés pour les crimes de guerre perpétrés pendant la deuxième guerre mondiale.

    http://www4fr.dr-rath-foundation.org/nouvelles/2008_05_may_14_cochrane.html

    Faut-il, par lâcheté, par facilité, par faiblesse, par indifférence, reproduire systématiquement les mêmes erreurs, sans que jamais le passé ne serve de leçon ?

     

    Ainsi, dans cette affaire de vaccins, ont retrouve les grands labos de l'époque.
    Des labos qui, de nos jours, utilisent les femmes enceintes en prison, pour voir si leur "médicaments" ne risquent pas de faire des malformations.
    *Le géant chimique IG. Farben, fut au cœur de la machine de guerre d'Hitler.
    IG. Farben avait une branche US, contrôlée par les Rothschild, par l'intermédiaire des Warburg (Paul Warburg, qui dirigeait durant sa création, la banque privée "Central Bank of America", la Réserve Fédérale, en 1913, siégeait comme directeur d'American IG).
    I.G Farben, était chargé de l’organisation du camp des travaux forcés à Auschwitz (tests pharmaceutiques sur les déportés, pour les grands labos du Monde), et était en réalité une division de la Standard Oil, laquelle appartenait officiellement aux Rockefeller (l'empire des Rockefeller fut fondé par les Rothschild).
    "Tout le mode le savait en haut-lieu", mais à l'époque déjà, ILS mentaient, ILS trompaient avec leur propagande, comme aujourd'hui pour les vaccins, pour le "11 septembre", pour les faux attentats, pour le réchauffement climatique et tant d'autres choses, tant que beaucoup se laissent abuser, tellement c'est "gros" et "incroyable" ! 
     

    Zemmour accuse l’OMS

    C'est marrant comme les langues se délient maintenant qu'on s'est mouillés à leur place... Ils étaient où ces gens quand il fallait l'ouvrir ?
    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/zemmour-experts-de-l-oms-et-24795

    www.artemisia-college.org


    Pacelli-sort-Chancellerie.jpg



    "Vénérable" Pie XII, par Antoine Casanova
    http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/01/08/16387283.html



    Ce que
    nous devons faire
    en 2010 :  


    Que le scénario catastrophique et diabolique que je décris ci-dessus se réalise ou non n’a, pour moi, aucune importance.

    Ce qui est important de retenir, c’est que tout indique, à travers les annonces des responsables de santé publique, qu’ils vont continuer à essayer de nous faire croire que nous sommes confrontés à une pandémie, là où le simple bon sens nous prouve qu’il n’y a jamais eu de pandémie (12.000 morts en huit mois, alors que la grippe saisonnière qui n’a jamais déclenché le moindre programme d’urgence en fait 250.000 à 500.000 chaque année). À ce propos, vous souvenez-vous que j’avais prédit 13.000 morts pour le 31 décembre 2009, dans mon courriel n° 6 daté 13 octobre 2009 ( http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=105:courriel-6&catid=65:grippe-a-h1n1&Itemid=98 ) ? Une fois de plus, j’avais visé juste !

    Ce qui est important aussi de retenir, c’est que la probabilité de nous voir imposer de plus en plus de vaccins est loin d’être nulle.

    Ce qui est important de retenir, enfin, c’est que derrière les faux attentats du 11 septembre, derrière les fausses origines du réchauffement climatique, derrière la menace de la fausse pandémie, la même logique sécuritaire est à l’oeuvre : celle de restreindre de plus en plus nos libertés de choix, d’opinion, de déplacement, d’information, d’expression, de réunion, etc. Et la probabilité de nous retrouver tous pucés dans quelques années est un des scénarios les plus plausibles, quand on voit la convergence de toute une série d’innovations technologiques se réaliser. Je rappelle que presque toutes nos cartes d’identification se dotent à présent d’une puce RFID : carte d’identité, permis de conduire, carte d’assurance maladie, carte bancaire, carte de crédit, etc. De là à transférer les informations de ces différentes puces dans un seule puce implantée dans
    le corps, il n’y a qu’un pas que nos dirigeants sont prêts à franchir.


    Si nous ne voulons pas d’un monde pareil, il ne nous reste que quelques mois pour transformer ce formidable éveil des consciences provoqué par les événements de 2009 pour mettre en place des actions concrètes. Si nous voulons contrecarrer définitivement les velléités totalitaires de l’élite mondiale, nous devons axer nos priorités sur les actions suivantes :
     

    - continuer de nous informer personnellement et apprendre à décrypter les informations que les médias nous donnent, pour comprendre les scénarios qui se mettent en place à notre insu ;
    - aller chercher des sources alternatives d’informations, pour mieux comprendre la logique qui se cache derrière les événements apparents ;
    - constituer des alliances citoyennes dans chaque ville, pour coordonner des actions d’information et de formation, mais aussi pour interpeller les responsables politiques, pour lancer des actions juridiques et pour organiser des manifestations et des actions de désobéissance civile non-violente ;
    - faire pression sur chaque élu politique de notre région et de notre pays pour que les corruptions et les conflits d’intérêt soient dénoncés et condamnés ;
    - faire pression sur chaque élu politique de notre région et de notre pays pour exiger que notre pays sorte définitivement de toutes les instances internationales qui lui ont volé sa souveraineté (à commencer par l’OMS, par la Communauté Européenne ou l’ALENA et par l’OTAN) ;
    - devenir, chacun et chacune, des diffuseurs d’information dans notre entourage immédiat (collègues de travail, familles, voisins, amis). Car si nous ne réunissons pas une masse critique de gens bien informés, la prochaine offensive de soi-disant grippe ou de soi-disant peste pulmonaire nous mettra en position minoritaire dans un troupeau apeuré, face aux actions gouvernementales et aux manoeuvres de l’OMS.


    En fait, pour notre liberté individuelle (motivation égoïste), nous ne pouvons plus faire l’économie d’aider les autres à ouvrir les yeux (motivation altruiste). Autrement dit, nous ne pourrons pas nous sauver seuls. Et c’est là, la dernière bonne nouvelle de ce qu’ont déclenché les événements de l’année 2009 : pour reconquérir nos libertés et nos souverainetés individuelles, nous sommes obligés de reconstruire le tissu social et les réseaux de solidarité qui ont été savamment détricotés ces cinquante dernières années.

    Sans ces alliances à reconstruire entre nous, entre voisins, entre collègues, nous sommes condamnés à vivre dans la peur et dans l’impuissance.


    N’oublions jamais que la devise des dictateurs de l’Empire Romain était : divide et impera, divise pour régner. C’est parce que nous sommes trop divisés qu’il est possible, aujourd’hui, à un dirigeant de diriger, à un garde de sécurité d’imposer des mesures idiotes auxquelles nous nous soumettons tous, à l’ordre des médecins de menacer ses membres d’exclusion, etc. Quand nous serons dix mille à dire non à une mesure d’interdiction, que pourrait faire le maire de notre ville ? Nous mettre tous en prison ? Les prisons sont déjà tellement pleines !

    http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2010/01/08/courriel-n-11-2009-rien-ne-sera-plus-comme-avant-7713472/ 



    180px-Paktopo_de.jpg
    Wikipedia.

    Le Pakistan s'alarme
    de la nouvelle stratégie de l' Inde

    Plus d'un an après l'assaut terroriste sur Bombay (166 morts), le processus de paix entre l'Inde et le Pakistan, les deux puissances nucléaires d'Asie du Sud, demeure plus que jamais dans l'impasse. A défaut d'un affrontement armé, la guerre des mots continue d'opposer les deux Etats rivaux nés de la sanglante partition, en 1947, de l'empire britannique des Indes, nourrissant une crise de confiance qui n'en finit pas d'empoisonner le climat stratégique dans la région. La tension est à nouveau montée ces derniers jours à la suite de la révélation par la presse indienne de la révision de la doctrine militaire engagée par l'armée indienne. Selon le quotidien Times of India, l'état-major des forces indiennes réuni en conclave fin décembre 2009 à Simla, une localité de l'Himachal Pradesh agrippée aux contreforts de l'Himalaya, a décidé d'améliorer sa capacité d'ajustement à un environnement régional jugé de plus en plus menaçant.

    Les stratèges militaires ont notamment affiné la doctrine du "double front", euphémisme désignant le double péril présenté par le Pakistan et la Chine. Les chefs de l'armée indienne veulent pouvoir mener simultanément des offensives sur leur frontière occidentale, théâtre historique de la rivalité avec le Pakistan, mais aussi dans le nord himalayen, où les contentieux territoriaux avec la Chine (Ladakh, Arunachal Pradesh) ont gagné en gravité tout au long de l'année 2009. Les Chinois n'ont pas encore officiellement réagi à cette révision doctrinale de New Delhi, même si des analystes proches du régime de Pékin avaient déjà décodé dans des termes alarmistes le glissement stratégique indien illustré par une hausse de 29 % des dépenses militaires pour l'année 2009-2010. De leur côté, les Pakistanais ne se sont pas privés de s'émouvoir bruyamment de cette évolution. Outre le concept de "double front", qui vise en fait surtout la Chine, ils s'inquiètent de la notion de "démarrage à froid" (cold start) débattue par le conclave des chefs […]

    http://www.blogdeniszodo.com/article-le-pakistan-s-alarme-de-la-nouvelle-strategie-de-l-inde-42534169.html


    liste complète




    monsanto.jpg?w=298&h=207

    Selon le gouvernement Indien, ce sont 200 000 paysans que se sont suicidés à causes des dettes et du controle des semences.

    Le projet d’un chemin de fer sous le détroit de Béring programmé en Russie


    bering-strait.jpg?w=450&h=333


    le consumérisme et le matérialisme sont les véritables causes de la crise climatique, par Mahmoud Ahmadinejad.

    Gaza : la France supervise le prolongement du Mur de séparation sous terrain entre Gaza et l’Egypte.

    http://www.alterinfo.net/Comment-les-riches-detruisent-la-planete_a41162.html

    http://www.alterinfo.net/Face-a-la-crise-le-risque-de-la-xenophobie_a41168.html

    http://www.alterinfo.net/Mahmoud-Ahmadinejad-le-destin-du-monde-se-jouera-au-Moyen-Orient_a41171.html

    Nos portables cointre la maladie d'Altzheimer ?
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=9857



    bachelot1.jpg
    http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

    Nous préparent-ils d'autres épidémies ???


    Extraits. Plutôt que de verser des compensations aux laboratoires pour les annulations de commandes de vaccins anti-grippe A, l'Etat s'engagerait, selon le JDD, à leur acheter des vaccins lors de futures épidémies "en versant dès aujourd'hui des arrhes".


    "Avec les laboratoires, un accord serait en passe d'être trouvé" qui convertirait la commande initiale du gouvernement en "un droit de tirage futur auprès des trois laboratoires" Pasteur-Sanofi, GlaxoSmithKline (GSK) et Novartis, croit savoir le quotidien. Une information toutefois non confirmée par les services du ministère de la Santé ni les trois laboratoires. Mais selon le JDD, "l'Etat prendrait l'engagement de commander auprès de ces trois firmes ses prochains vaccins, en versant dès aujourd'hui des arrhes pour des livraisons futures".

    La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, avait annoncé lundi sur TF1 que le gouvernement résiliait les commandes de 50 millions de doses vaccinales sur 94 millions, alors que seuls 5 millions de Français se sont fait vacciner. Une annulation qui permettrait d'économiser plus de la moitié des 712 millions d'euros que l'Etat aurait payés pour sa commande initiale aux trois fabricants. L'Allemagne, la Belgique et le Royaume-Uni cherchent aussi à se défaire de leurs surplus.

    Autre annonce faite lundi dernier par la ministre de la Santé et précisée jeudi : l'autorisation pour les médecins généralistes de vacciner, à partir de mardi prochain. (..)  "Habituellement, du 15 octobre au 31 décembre, on vaccine entre 10 et 14 millions de personnes" (contre la grippe saisonnière), "sans qu'on en entende jamais parler",

    http://lci.tf1.fr/science/sante/2010-01/vaccins-resilies-la-contrepartie-de-l-etat-vis-a-vis-des-labos-5630658.html




    Un ami Gaulliste de Gauche m'envoie ce courriel :

    Je viens de recevoir une video extraordinaire de Jean GABIN, un autre géant :

    Jean GABIN visionnaire : il faudrait envoyer cette video
    à tous les européestes,
    hommes politiques, gouvernement...                                                                                                                                                                                   

    http://www.dailymotion.com/video/x970st_europe-gabin-visionnairey_news

     

    Aussi :                                                                                                                         http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=m92a_lavoixestlibre1&video_number=0
    " La hauteur des hommages est à la hauteur de leur mauvaise conscience" ( NDA).
    "Il n'aimait pas les compromis"( NDA)



    Valmy-site-moulin-logo-copie-4.jpg
    Site Valmy : 
          Hommage à Philippe Seguin et son discours anti- Maastricht du 5 mai 1992
             
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article477

              Colombie: riposte politique des guérillas à la politique agressive des Etats-Unis - Comaguer http://www.comite-valmy.org/spip.php?article476

              Endiguer la menace américaine. Retirer la Francede l'Union Européenne et de l'OTAN! Claude Beaulieu et Jean Lévy http://www.comite-valmy.org/spip.php?article469

              Réflexion à propos du "débat sur l'identité nationale" Jacques Maillard
             
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article474

              Quel tribunal pour les Anglo- Saxons et leurs laquais - Jacques Milhas
             
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article475

              La Scop: un modèle de reprise alternatif, les salariés de Philips Dreux devraient y penser - Clotilde Mathieu http://www.comite-valmy.org/spip.php?article473

              Avenir écologique de la planète: le vrai principe de précaution, c'est le communisme! -Georges Gastaud http://www.comite-valmy.org/spip.php?article472

              Tony Blair, la guerre en Irak et la ligue internationale des criminels de guerre - par Chris Marsden http://www.comite-valmy.org/spip.php?article471

              Quelle attitude les communistes de l'année 2010 peuvent -ils avoir vis-a-vis de Staline? Par Gilles Questiaux http://www.comite-valmy.org/spip.php?article470

             
    Presse : Plus jamais ça ! André Bellon
              http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve235

             
    PHILIPPE SEGUIN EST MORT communiqué du Collectif National des Gaullistes de Gauche  http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve234


    grippe-A-cochon.jpg

    Pandémie finie ? Non, tout commence ????

     

    Prenez le temps de lire ce courriel et de le méditer, ainsi que d’examiner les nombreuses références que j’y ai placées.
    Et surtout, transmettez ce texte à tous vos contacts, reproduisez-le sur vos sites Internet et sur vos blogs, traduisez-le dans d’autres langues.

    NE CROYEZ SURTOUT PAS QUE NOUS SOMMES HORS DE DANGER AVEC CETTE SOI-DISANT PANDÉMIE DE GRIPPE H1N1 ! Le temps n’est vraiment pas à baisser la garde et à se rendormir. L’OMS et nos gouvernements préparent leur prochaine offensive. Je vous en apporte quelques indices supplémentaires dans ce courriel.

    Donc, si vous voulez savoir :

    • pourquoi l’année 2009 fut finalement une excellent année
    • comment la vérité est en train d’éclater à propos de la pandémie de grippe H1N1, du réchauffement climatique, des attentats du 11 septembre et des médias
    • pourquoi nous avons réussi à saboter, tous ensemble, les projets de vaccination obligatoire
    • pourquoi on ne nous parle pas des centaines de morts provoqués par la vaccination (et ce n’est qu’un début, malheureusement)
    • pourquoi on peut craindre que le Tamiflu ait tué davantage que la grippe H1N1 elle-même
    • pourquoi nous allons assister à une épidémie de problèmes de fertilité et de stérilité dans les trois ans qui viennent
    • ce qui nous attend en 2010 et quels sont les scénarios probables qui risquent de nous tomber dessus
    • pourquoi le puçage des populations va devenir un enjeu majeur dans les années à venir

    Mais surtout, si vous voulez savoir quelles actions entreprendre pour contrecarrer cette folie criminelle et liberticide,

    LISEZ CE COURRIEL ET PARTAGEZ-LE. PLUS NOUS SERONS NOMBREUX À CONNAÎTRE LES PLANS QUE NOUS PRÉPARE L’ÉLITE MONDIALE, MIEUX NOUS POURRONS NOUS PRÉPARER ET NOUS ORGANISER.

    C’est aussi la raison pour laquelle je reprends mes activités de formateur et de conférencier, dès le début du mois de mars, en Europe et au Québec. En attendant de recevoir par courriel mon programme détaillé (la semaine prochaine), je vous invite à prendre connaissance du calendrier qui sera mis à jour régulièrement. Je serai de passage en Belgique, en Suisse et en France à partir du 10 mars jusqu’au 15 avril. Je reprendrai également mes activités au Québec après le 15 avril.

    SI VOUS N’AVEZ PAS REÇU DIRECTEMENT CE COURRIEL DE MA PART, INSCRIVEZ-VOUS DÈS À PRÉSENT SUR MA LISTE D’ENVOI (http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=85&Itemid=76) (VOUS ÊTES DÉJÀ PLUS DE 18.000 À RECEVOIR CETTE COURRIEL DIRECTEMENT, ET DES CENTAINES DE MILLIERS À LE RECEVOIR INDIRECTEMENT).

    IL Y VA DE NOTRE VIE, DE NOTRE LIBERTÉ, DE NOTRE SOUVERAINETÉ. LE TEMPS PRESSE ! METTEZ-VOUS DEBOUT, DE GRÂCE.




    Soigner le cancer avec du bicarbonate du soude ?
    http://cancer-soinsalternatifs.over-blog.net/article-le-cancer-est-champignon-42534240.html



    Un conseiller municipal de Jerusalem affirme le rôle
    « démographique » du mur de séparation.

     

    Au cours d'une conférence à l'Université hébraïque de Jerusalem, consacrée à la question de l'égalité dans la Ville Sainte, Yair Segev, chargé du dossier de Jerusalem-Est au sein de la municipalité de Jerusalem, a déclaré que les quelque 50 000 résidents palestiniens des quartiers situés désormais à l'est (c'est-à-dire côté palestinien) du mur et de la barrière de séparation n'appartiennent plus désormais à Jérusalem.

    Ces Palestiniens, qui détiennent des cartes de « résidents » à Jérusalem, dont les enfants fréquentent des établissements scolaires de  Jerusalem, et qui se font soigner dans les hôpitaux de Jerusalem se retrouvent aujourd'hui de fait dans une situation très difficile. En raison de la régulation mise en place parallèlement à la construction du mur, il leur faudra désormais, pour continuer à bénéficier de ces services, solliciter des permissions de franchissement du mur ou de la barrière dont la délivrance par les autorités israéliennes est aléatoire.

    Par ailleurs, il est difficile à l'Autorité palestinienne de se substituer à la ville de Jerusalem et à l'Etat israélien, dans les quartiers en question : ils sont en effet situés dans une zone, qui, en vertu des accords d'Oslo, relève de la municipalité de Jerusalem. Elle n'est donc - par définition - pas placée sous la juridiction de l'Autorité palestinienne et ses représentants ne sont pas autorisés à y entrer. Le résultat, dans certains secteurs, comme autour du faubourg de Shuafat, au nord de Jerusalem, est l'instauration d'un véritable chaos administratif et sécuritaire. Autour de Jerusalem, comme ailleurs, en Cisjordanie, le tracé du mur ou de la barrière de séparation obéissait en effet à des choix politiques et démographiques au moins autant qu'à des ambitions sécuritaires.

    Sur une partie du parcours, il s'écarte de la limite municipale de Jerusalem, pour annexer de fait à la ville de larges zones de Cisjordanie, qui abritent pour la plupart des colonies ou des terrains prévus pour l'extension des colonies. En d'autres points, comme au nord de Jerusalem, il rejette en Cisjordanie, des agglomérations palestiniennes, dans un visible souci de modifier la répartition démographique de la ville en réduisant la proportion des habitants palestiniens et en accroissant celle des habitants juifs.

    Cette politique de « judaïsation » de la ville, dénoncée par les Palestiniens a été à plusieurs reprises critiquée par l'Union européenne. Elle est désormais publiquement revendiquée par la municipalité de Jérusalem. « Nous voulons protéger le droit des Juifs à vivre ici, tout comme nous voulons  protéger le droit des Arabes à vivre ailleurs » a en effet déclaré Yair Segev lors de sa conférence.

    uveau système de défense
  • Israël muscle sa riposte sur le Net
  • Un an après le massacre de Gaza
  • Zemmour : "Experts de l’OMS et laboratoires pharmaceutiques, même combat !"
  • Nouveau sur michelcollon.info
  • Explosions dans Gaza
  • Vol 253: Obama va-t-en guerre malgré le témoignage obstiné (bientôt désespéré) de Kurt Haskell
  • L’Europe ne sait plus que faire de ses vaccins
  • liste complète


    bachelot1.jpg
    http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

    "Marianne", n° du 17 octobre 2009 (page 56) :
    (A)HA1N1. UNE VACCINATION COÛTE QUE COÛTE

    En début de semaine, l'OMS annonçait qu'une injection suffisait pour
    lutter contre la grippe A (H1N1). Une bien mauvaise nouvelle pour le
    gouvernement, qui, misant sur une stratégie de vaccinations à deux coups,
    a déjà payé 840 millions d'euros pour 94 millions de doses.
    Au moins deux fois trop...

    La ministre de la Santé Roselyne Bachelot pourrait-elle annuler une partie
    des commandes ? La question, posée par le député (PS) Gérard Bapt,
    n'a pas trouvé de réponse.

    Selon les observateurs, la ministre préparerait
    une opération de dramatisation pour
    pousser à la vaccination
    et vider son armoire à pharmacie :
     
    - annonce d'un prochain retour dévastateur du virus,
    - campagne "d'information" massive,
    - généralistes officieusement autorisés à vacciner dans leur cabinet....

    Histoire de ne pas gâcher le milliard et demi investi dans un plan qui,
    selon un membre de l'Académie de médecine, aurait plutôt coûté 3 milliards,
    quand le gouvernement annonçait la hausse du forfait hospitalier et des
    déremboursements massifs.



    Crimes de guerre à Gaza
    La pétition internationale
    remise aux Nations unies


    CONTINUEZ A SIGNER LA PETITION !


    Forte de plus de 45 000 signatures (dont des signatures papiers) émanant de 118 pays, début janvier 2010, la pétition internationale adressée à l’Assemblée Générale des Nations unies, demande la mise en place d’ un tribunal pénal international ad hoc afin de juger les crimes de guerre israéliens, notamment à Gaza.
    http://www.france-palestine.org/article11097.html#sp11097




    J'ai dû retirer mon post le Père Noël l'été,
    rien n'apparaissait (problèmes techniques),
    j'ai juste pu sauver ça :

     
    noel pere nu été j  




    Partager cet article
    Repost0

    R-Sistons

    • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
    • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
    • Contact

    Recherche

    Archives

    Pages