30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 01:16

 

 

  President-De-Gaulle copie.jpg 

 

Bonjour

 

Petite parenthèse dans mes publications (actualité alternative, analyses non-alignées) pour continuer la diffusion de mes vidéos, et afin de vous annoncer que le Mouvement international Démosophie m'a proposé de le représenter en 2012.

 

Ce Mouvement prend de l'ampleur. Il est bien dans l'air du temps, "indigné" par la politique actuelle, mortifère, scandaleusement inégalitaire, dessinée par les concepteurs du Nouvel Ordre Mondial. Et en effet, nous ne pouvons pas continuer à tolérer... l'intolérable. Tout se désintègre devant nos yeux : Economie, environnement, social, services publics, libertés, vivre-ensemble, etc etc. Bientôt, le monde tel que nous l'avons connu n'existera plus. Même nos soldats, nos gendarmes, nos policiers, sont appelés à laisser la place à des mercenaires apatrides, sans scrupules, uniquement préoccupés par le profit, bref de véritables machines à tuer pour de l'argent. D'ailleurs, le Traité de Lisbonne a rétabli la peine de mort pour les insurgés - comprenez des militants parmi lesquels se glisseront des provocateurs dûment payés. On aura même bientôt le droit de tirer sur les mécontents appelés à être de plus en nombreux, évidemment... Vous vous rendez compte ? Et on appelle ça "la démocratie irréprochable" ? Les petits délinquants sont impitoyablement poursuivis, et les grands délinquants, les vrais, pas les Milosevic, les Kadhafi, etc, mais les dirigeants de nos pays aux ordres des Bilderberg, continuent à se faire passer pour des Prix Nobel de la Paix ou pour des sauveurs de populations sinistrées, comme en Libye martyrisée par l'Occident prédateur.

 

Quel avenir pour nos enfants ? Une dette insurmontable va peser sur leur tête, il n'y aura plus d'emplois, les logements seront toujours plus inaccessibles, les études seront hors de prix... Il leur restera les paradis artificiels rendus licites, le désoeuvrement, le désespoir, les jeux vidéos à la gloire des plus forts, la prison, ou le champ de bataille - comme aux Etats-Unis, où pour payer des études qu'ils ne feront jamais, les jeunes s'engagent au service des multinationales de mort.

 

Quant aux retraités, ils finiront euthanasiés, d'une façon ou d'une autre.

 

Le film Soleil Vert est plus que jamais d'actualité !

 

Les candidats prétendument socialistes se disputent l'honneur de représenter leur parti en 2012, mais un seul émerge vraiment, M. anti-corruption, Arnaud Montebourg, sans pour autant aller au bout de sa logique de démondialisation. De toutes façons, les dés sont jetés en démoNcratie : Les pseudo sondeurs et les journaleux nous disent pour qui voter, c'est-à-dire pour l'homme du CRIF qui modèle la politique de notre pays, puisque DSK est hors jeu, et que Valls (le chéri des Bilderberg) est encore trop jeune. 

 

Quant au FN, il n'arrivera jamais au pouvoir, et c'est tant mieux.

 

Pendant ce temps, même les Médias se déchaînent contre Sarkozy, trop discrédité, trop imprévisible et trop dangereux. Ils laissent des bribes de scandales éclater. La chute semble inévitable, à moins que l'Occupant de l'Elysée refuse "l'alternance" en instaurant une dictature et la loi martiale, via une crise qu'il aura au préalable laissé s'approfondir.

 

Sombre tableau ! Sommes nous condamnés, avec une Droite extrême ou une fausse Gauche, à subir les fourches caudines du Nouvel Ordre Mondial assassin ?

 

Je l'ai sans cesse dit et répété : Nous avons pour nous le nombre; Mobilisons-nous-nous dans le monde entier en même temps, via Internet, et cela jusqu'à satisfaction.

 

Regardons du côté de l'Islande qui s'est libérée de ses chaînes, avec une Constituante, la démocratie directe, les nationalisations, le rejet de la dette et des banksters, la souveraineté retrouvée notamment en matière de monnaie...

 

Enfin, le Système anti-Système, Démosophie, s'offre à nous. Sans politiciens corrompus, avec la participation de tous. C'est en effet la seule alternative possible si l'on veut se débarrasser du Nouvel Ordre Mondial dictatorial, esclavagiste, génocidaire - criminel. Les Indignés espagnols se sont emparés de cette alternative intelligente.

 

Le cadre, souple, que ce Mouvement international de libres penseurs prône, laisse l'avenir ouvert à tous, ouvert au Bien commun.

 

Son fondateur, Eric Fiorile, a même posé un acte osé, fort, prophétique - comme en son temps le Gl de Gaulle - en s'autoproclamant (en attendant l'échéance de 2012 sans lui) dirigeant de la France à la place de Celui qui n'est que l'exécutant des politiques mortifères décidées lors des réunions de Bilderberg. (§).

 

Et il a fait part de son désir de me voir représenter le Mouvement en 2012. Voici par exemple ce qu'il a écrit sur sa page Facebook, que j'ai reproduit sur ma page Wikipedia :

 

Fin 2010, elle est contactée par Eric Fiorile fondateur du Mouvement international de libres penseurs "La Démosophie" (http://www.demosophie.com/) pour représenter les citoyens opposés au Nouvel Ordre mondial lors de la présidentielle de 2012 en France. Elle donnera sa réponse vers la mi-octobre 2011. En attendant, elle prend clairement position pour ce système : http://r-sistons.over-blog.com/article-2012-federer-indignes-et-abstentionnistes-autour-de-la-demosophie-76132586.html. Eric Fiorile sur Facebook, Démosophie Présidentielles, 14.8.2011, la propose aux membres de Démosophie : "Je propose comme représentant officiel du mouvement "EVA", journaliste politique qui, l'un des premiers en France, a dénoncé TOUS les partis politiques, toutes les manigances du Nouvel Ordre mondial, et anime les plus importants blogs de France. EVA est une femme qui de par son âge comme par son parcours personnel nous offre TOUTES les garanties de sincérité, et qu'aucune forme de corruption ne pourra l'atteindre. De plus, par ses blogs, elle est une "leader d'opinion" , habituée aux médias elle sait s'exprimer. Merci de signaler un désaccord ou une meilleure proposition

 

J'attends encore quelques jours pour donner ma réponse. Par principe, je n'aime pas les projecteurs, la notoriété. En attendant de me prononcer définitivement, je vous informe, chers Lecteurs, chères Lectrices.

 

Cordialement à tous et à toutes,

 

Votre eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

 

§

Message présidentiel du 8 septembre

LA COURSE EST LANCÉE!

DANGER - VIRUS 

 

Un monde sans politiciens!

http://www.demosophie.com

  

 

Le Nouvel Ordre Mondial expliqué aux Non Initiés

 


 

 

La géopolitique expliquée aux Non-Initiés

(Note d'eva : C'est ma vidéo préférée, avec celle sur la revitalisation des villages. En quelques mots, j'essaie d'expliquer les ressorts cachés des politiques internationales.  A relayer, avec celle sur le Nouvel Ordre Mondial !)

 

.
.
.La grenouille Sarkozy qui voulait être aussi grosse que le boeuf
.
.
.
La nuit tombe sur l'Europe - Démoncratie....

 

Bonjour,


Tous les politiques et prétendant à 2012 doivent lire cet article, analyser son contenu, prendre conscience de la trahison de nos élites, du musèlement des oppositions et de l’impossibilité d’établir la démocratie en lieu et place de la ‘’démoncratie actuelle’’ dirigeait par Machiavel, remplace la vertu par le vice. Les jeux politiques de la chaise tournante ne changeront rien, l’ordre mondial règne par le chaos (comme la décrit en 1997 Ignatio Ramoné) via ses bras séculiers que sont Goldman Sachs, les agences de notations, le complexe militaro industriel. Les Iles Grecques sont vendus au Mégalos Nantis pendant que les Biens Moins Lotis payent le prix fort d’une récession inique fabriquée par Goldman dans ce pays. A très bientôt notre tour dès que l’€uro faible sera en circulation (cf. cet article) et que notre travail sera rémunéré à peu près le même montant de celui des chinois (100 € par mois), seule solution en l’état de recouvrir une balance économique équilibrée au dépend des travailleurs.


Pendant ce temps, tel les termites cachées dans la cellulose, les filiales de Goldman tenant par les couilles des crédits toxiques les collectivités territoriales françaises, les contraignent a leurs privatiser en silence, les services publics comme : les renseignements hypothécaires (délivrance 2 mois au lieu de 3 semaines mettant les notaires en port à faux lors des cessions), l’état civil de certaines mairies …, les voiries et espaces verts (en constituant des copropriétés selon le modèle des immeubles et mettant l’entretien à la charge de la dite propriété), certains services de police et tant d’autres. Le fromage est miné, la France est détruite, le service public est laminé, la patrimoine public dilapidé, la culture éliminée, l’alimentaire sacrifié et le peuple enchainé. J’espère qu’une méditation en profondeur des partis candidats éveillera les consciences et permettra un état des lieux exhaustif de la situation et sa médiatisation vers les citoyens avant toute candidature digne de ce nom. Il n’y a pas de vent favorables à qui n’a pas déterminé ses port d’attache (Sénèque).


Bien cordialement.

 

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2011/09/euro2.png

 

Nous pouvons affirmer ce soir avec la certitude la plus absolue que le premier point de l’agenda que nous avons détaillé la semaine dernière, à savoir un troisième plan de « sauvetage » pour la Grèce, sera décidé avant la mi-novembre, et qu’une des conditions sine qua none dictée par Bruxelles sera la mise sous tutelle directe et totale de ce pays par un triumvirat composé de cadres du FMI, de la BCE et de la Commission européenne. Ainsi la Grèce sera le laboratoire d’un « projet qui vise à anéantir la souveraineté des pays de l’Union européenne et qui, par extension, permettra d’en réifier toutes les instances démocratiques. »


La Grèce ne sortira pas du piège de l’euro

Certains esprits brandissent l’article 50 du Traité sur l’Union européenne (TUE), prétendant qu’il est possible pour la Grèce de sortir de la zone euro. L’article 50 du TUE ne parle pas de l’euro ni de la zone euro, mais de l’Union européenne. Peu importe. Que dit cet article ?

1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

Intéressant. Donc, s’il n’y a pas majorité qualifiée au sein du Conseil ( soit 55% des membres du Conseil, comprenant au moins quinze d’entre eux et représentant des Etats membres réunissant au moins 65% de la population de l’Union), il n‘y a pas de voie de sortie. Que nous apprend encore l’article 218 paragraphe 3 ?

3. La Commission, ou le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité lorsque l’accord envisagé porte exclusivement ou principalement sur la politique étrangère et de sécurité commune, présente des recommandations au Conseil, qui adopte une décision autorisant l’ouverture des négociations et désignant, en fonction de la matière de l’accord envisagé, le négociateur ou le chef de l’équipe de négociation de l’Union.

On le comprend bien. C’est théoriquement possible, mais pratiquement conçu pour être irréalisable.

Admettons que, par quelques miracles, la Grèce sorte tout de même de l’euro. Sur quelle base pourrait-t-elle émettre une monnaie nationale et ramener son économie sur les rails ?

Pour recréer sa monnaie, la Grèce devrait indexer sa dette publique sur un panier de référence de monnaies – qui pourrait être constitué du dollar, du yen, du franc suisse, etc. – de façon à protéger les détenteurs de la dette publique – et par voie de conséquence toutes les dettes, puisque la dette publique sert de référence – contre les effets, les dommages collatéraux, qui pourraient résulter de sa sortie de la zone euro. Car même si la Grèce se met en situation de défaut, même partiel, il va bien falloir trouver une solution pour ses créanciers.

La Grèce aurait donc besoin que d’autres pays investissent massivement dans son économie – des montants qui dépasseraient de très loin sa dette actuelle. Car si elle ne trouve plus personne pour se financer elle se retrouvera très vite au niveau économique du Sierra Leone – une perspective qui devrait être de nature à calmer rapidement les ardeurs de la rue et ses prétendus « insoumis », toutes tendances confondues. La Grèce pourrait-elle autofinancer sa monnaie ? Et comment ? Grâce à l’or qu’elle n’a pas ? En empruntant à des banques étrangères alors que sa situation actuelle menace de les mettre en faillite ? En imposant un impôt spécial à toutes les fortunes qui ont déjà mis les voiles ? L’euro est un piège dans lequel il n’y a pas d’issue. Pour ne pas avoir besoin d’en sortir, le plus simple était de ne pas y entrer.

La contestation des « masses » ne servira à rien

L’Euro est en effet un piège, car en empêchant les Etats membres de la zone de retrouver leur monnaie nationale, et d’en dévaluer sa valeur, elle permet de dévaluer le prix du travail et donc, comme nous avons tenté de l’expliquer dans une série d’articles, d’utiliser cette crise afin de reconfigurer l’économie.

Il est donc nécessaire, conformément à nos points 2 et 3 de l’agenda, que la crise s’amplifie encore de sorte à ce que la Grèce soit contrainte à un défaut partiel, qui entrainera une série de faillites bancaires à travers l’Europe et le défaut d’autres pays européens déjà en difficulté.

Nous aurions tort de penser que les masses pourraient empêcher le cours des catastrophes en se révoltant. L’histoire moderne n’a pas été avare d’exemples contraires, illustrant plutôt, chez les dites masses, une assez constante détermination à ne pas se révolter en dépit de ce qu’elles savaient, et même à ne pas savoir en dépit de l’évidence, ou du moins à se comporter en comme si elles ne savaient pas.

Un plan « clandestin » pour imposer une Europe fédérale

La société dans laquelle nous vivons n’est pas aussi transparente qu’elle le prétend, ou elle ne l’est pas comme elle le prétend. Elle ne parait si déconcertante que parce que les intérêts agissants y sont la plupart du temps cachés, et les rapports de causalité falsifiés. Dans un entretien accordé la semaine dernière au quotidien Le Monde (1), Jacques Sapir, économiste renommé et directeur Centre d’études des modes d’industrialisation (CEMI-EHESS) – bien que l’axe central de son analyse diffère de la notre – explique comment certaines de nos élites politiques ont manœuvré, au moins depuis 1985, afin de préparer le terrain à la situation actuelle :

« Il faut rappeler le rôle extrêmement néfaste qu’ont eu un certain nombre d’hommes politiques français, ainsi que des hauts fonctionnaires, qu’il s’agisse de Jacques Delors, de Pascal Lamy ou d’autres, dans la déréglementation financière généralisée que nous avons connue en Europe à partir de 1985-1986. Sur le fond, on a voulu faire avancer la solution d’une Europe fédérale sans le dire aux populations.

La construction européenne a été faite de telle manière qu’elle incluait des déséquilibres structurels dont les pères de l’Europe espéraient que les solutions iraient chaque fois un peu plus en direction du fédéralisme. Ce fédéralisme furtif, ou clandestin, comme l’on veut, ne tenait pas compte des réactions des peuples, et ne tenait pas compte de l’enracinement extrêmement profond des nations qui constituent l’Europe. On peut toujours aujourd’hui reprocher aux différents pays leurs égoïsmes, on peut toujours aujourd’hui reprocher aux classes politiques de France, d’Allemagne, d’Italie, d’Espagne, leur manque d’initiative et leur aveuglement face à la crise de l’euro, qui était une perspective inévitable depuis 2009.

Mais sur le fond toutes ces incompétences renvoient en réalité à un projet politique. Ce projet qui avait été refusé lors du référendum de 2005, que ce soit en France ou aux Pays-Bas, et que l’on a cherché à imposer malgré tout via la notion de contrainte économique. »

Vers une division de la zone euro en deux monnaies…

L’idée de mutualisation de la dette ou celle de l’émission massive par la banque centrale européenne (BCE) de crédits au profit des Etats membres ayant été enterrées par un arrêt du tribunal de Karlsruhe – pour lequel nous rappelions il y a quelques jours qu’il est garant de la souveraineté de l’Allemagne – ces deux solutions, qui n’auraient d’ailleurs été efficaces qu’à court terme, peuvent être oubliées.

Comme nous l’indiquions dans le point 4 de notre agenda, la dissolution de la zone euro n’étant pas à l’ordre du jour, la dernière option passe par une scission de la monnaie unique en deux entités : l’euro mark pour les pays du nord et Israël dans l’immédiat, puis l’intégration progressive des pays de l’est dont l’économie le permet, et l’euro franc pour les pays du sud, les Balkans et, à terme, la Turquie et les pays du Maghreb, après qu’ils aient été restructuré par quelques « révolutions arabes »

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2011/09/neweuropmap1-300x300.png

… et l’intégration de l’Union pour la Méditerranée

Nous pensions que l’Union pour la Méditerranée (UPM) était en panne depuis 2008, et voilà que, galvanisée par les opportuns « printemps arabes » et la propice « crise de la dette des Etats », il renait de ses cendres. C’est ce que son secrétaire général, Youssef Amrani, écrivait le 13 septembre dernier dans le quotidien Le Monde (2), sous le titre Une nouvelle ère s’ouvre pour l’Union pour la Méditerranée. Extraits :

« Avec le « printemps arabe », une nouvelle ère s’est ouverte en Méditerranée. Les partenaires euro-méditerranéens doivent être à la hauteur de ce processus historique de transformation : il faut soutenir la transition démocratique et favoriser le développement économique et social pour construire un espace euro-méditerranéen démocratique, apaisé, stable et prospère. »

(…) Les révolutions qui ont eu lieu dans certains pays arabes nous appellent à travailler sur les priorités stratégiques déjà identifiées mais aussi à innover pour sortir des schémas classiques.

(…) L’Union pour la Méditerranée apparaît aujourd’hui comme une initiative visionnaire. (…) Il faut maintenant engager une nouvelle étape. (…) Pour faire face aux nouveaux défis, de nouveaux outils de financement doivent être créés, avec la Commission européenne et les institutions financières spécialisées telle la Banque européenne d’investissements, fonds d’assistance technique, mécanismes de garanties (…)

Tout ceci ne s’improvise pas. Ce processus multidimensionnel se construit avec l’adhésion de tous les acteurs clés de la région, avec l’appui de l’Union européenne et de la communauté internationale (…)

Il nous incombe de veiller à ce que les objectifs et les principes de la nouvelle politique européenne de voisinage actuellement à l’examen de l’Union européenne convergent avec ceux qui guideront la trajectoire de l’UPM.

(…) L’ancrage de plus en plus fort des économies méditerranéennes au marché intérieur de l’UE plaide aujourd’hui pour un objectif plus ambitieux allant au-delà du libre-échange, et s’inscrivant à terme dans la réalisation d’un espace économique commun. »

Après quelques tergiversations, pour nous prévenir autant que nous endormir, sur le mode « une nouvelle ère », « innover pour sortir des schémas classiques », « de nouveaux outils de financement doivent être créés », l’objectif est finalement lâché : « la réalisation d’un espace économique commun » avec l’Union européenne. Mais comme l’indique l’indique Youssef Amrani : « tout ceci ne s’improvise pas. »

Que faire ?

Ceux qui répètent les mensonges officiels diffusés en boucle par la propagande médiatique nous diront bientôt que les choix qui vont nous être imposé permettront en réalité la survie de notre civilisation, que la perte de la souveraineté des Etats européens et l’abolition de la démocratie ne seront que provisoires et que, au final, nous ressortirons plus fort de ces crises.

L’artifice de la propagande consiste en effet à affirmer à la fois que l’avenir est l’objet d’un choix conscient que l’humanité doit faire collectivement, comme un seul homme et en toute connaissance de cause puisqu’elle est instruite par des experts, des politique et des journalistes qui ne veulent que notre bonheur, et que de toute façon nous n’avons pas le choix, ou plutôt que celui-ci se résume à vivre selon les directives de l’oligarchie régnante ou de périr parce que l’on sera resté sourd à leurs mises en garde.

Tout se déroule devant nous, au grand jour, et il faut être aveugle ou complice (l’un n’étant pas incompatible avec l’autre) pour ignorer les forces désertificatrices et négatives à l’œuvre dans leur travail de renversement et de prise de possession négative, satanique. Car tel est le signe de la haute provocation des temps qui sont les nôtres : l’obligation devant laquelle on se trouve tenus d’utiliser ce terme aux résonances bien anciennes, étrange à nos actuelles habitudes de discours.

Cependant notre rôle reste, dans un présent écrasé par la probabilité du pire, d’étudier les diverses possibilités qui n’en demeurent pas moins ouvertes. Pris comme n’importe qui à l’intérieur d’une réalité aussi mouvante que violemment destructrice, nous nous gardons d’oublier ce fait d’expérience que l’action de quelques individus, ou de groupes humains très restreints, peut, avec un peu de chance, de rigueur, de volonté, avoir des conséquences incalculables.


Frédéric Courvoisier, Spencer Delane, Mecanopolis


Notes :

1. Article du Monde du 19 septembre 2011

2. Article du monde du  13 septembre 2011

 

 

La nuit tombe sur l’Europe

Article placé le 25 sept 2011, par Mecanopolis

 

http://www.lepanoptique.com/apps/edition/images_editions/45/pol.jpg

http://www.lepanoptique.com/apps/edition/images_editions/45/pol.jpg

 

 

La Nouvelle économie se met en place.

.

La nouvelle Nouvelle économie
Françoise Garteser

▪ Vous vous rappelez la "Nouvelle économie", cher lecteur ?

Au milieu des années 90-début des années 2000, quand Internet était en train de révolutionner le monde... que les dot.com naissaient par dizaines et filaient faire grimper les cours du Nasdaq à peine introduites en Bourse... qu'on célébrait "la fin de l'Histoire" et que le "Nouveau paradigme" promettait des lendemains qui chantent ?

Et vous vous souvenez de Goldilocks -- l'économie "Boucles d'Or", qui n'était ni trop rapide, ni trop lente ? Un nom d'histoire pour enfants... et c'est bien ce que vivaient les marchés : un conte de fées sans aucun rapport avec la réalité.


Parce qu'à l'époque, loin de vivre une Nouvelle ère enchantée, on était dans un bon vieux modèle économique tout ce qu'il y a de plus classique -- basé sur le crédit, l'endettement et la consommation à l'excès.

Non, je pense que la Nouvelle économie -- la vraie --, c'est en ce moment qu'elle est en train de se mettre en place. Un changement radical des modèles "classiques" que nous tenons pour acquis, à bien des niveaux : boursier, monétaire, économique... et même géopolitique, si l'on compte les périls auxquels la Zone euro doit faire face actuellement.

▪ Comme le disait Bill Bonner il y a quelques jours :

"Voyez-vous, notre économie tout entière... notre société... nos gouvernements... et une bonne partie de ce que nous pensons... Tout ça a été construit sur des vérités qui n'en sont plus.
En quelques mots, notre économie moderne -- et nos gouvernements -- dépendent de la croissance. Laquelle pourrait appartenir au passé désormais".


La voilà, la Nouvelle économie : un environnement où les marchés chutent quelles que soient les nouvelles -- bonnes, mauvaises ou "moins pires que prévu"... où la Zone euro dépend de la Chine pour ses rachats d'obligations... où Ben Bernanke exhorte les Etats-Unis à s'inspirer des pays émergents, notamment concernant "l'importance de la discipline en matière de politique budgétaire".

Il me semble aussi que l'Etat-Providence fait partie de l'Ancienne économie, de même que la hausse "garantie" des revenus, l'immobilier qui grimpe quoi qu'il arrive, et le sacro-saint principe "des actions pour le long terme".

Désormais, le terrain sur lequel se meuvent les investisseurs individuels est miné ; votre épargne et votre mode de vie pourraient connaître des bouleversements radicaux dans les mois, voire les semaines qui viennent.

(..)

Françoise Garteiser
La Chronique Agora

 

http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

 

. 

.

President-De-Gaulle copie.jpg 

 

Eva candidate en 2012 ?

(Suite, réponse, 15 octobre 2012)

 

Pressentie par Démosophie, le Mouvement International des Indignés contre le Nouvel Ordre Mondial, pour le représenter, Eva R-sistons donne sa réponse ici :

 

Comme dit sur le post Eva R-sistons candidate en 2012 ? - 3 nouvelles vidéos eva R-sistons, les projecteurs, la notoriété ne me conviennent pas. J'ai toujours fui honneurs, pouvoir, argent, paillettes...

 

Je suis fatiguée de Nouvel Ordre Mondial et de ses projets ou crimes, je préfère m'investir désormais dans le local (comme un René Chaboy par exemple, voir aussi ma vidéo "revitalisons nos villages" La première vidéo d'eva R-sistons, "revitaliser nos villages" (14 mn)), et puis le Mouvement Démosophie n'offre aucune garantie en matière de protection de son candidat ou de financement de la campagne électorale.

 

J'avais été contactée par le fondateur de Démosophie pour représenter le Mouvement en 2012. Après avoir lu le livre-programme, je n'ai pas dit non, réservant ma réponse pour plus tard. Pour contrer le NOM, en effet, il faut un Mouvement international de citoyens déterminés et incorruptibles. Et par ailleurs, comme Eric Fiorile je suis très attachée à la démocratie directe. 

 

Pour bien incarner ce Mouvement, il fallait aussi connaître la symbolique ésotérique des Maîtres du Monde, mais personnellement je suis allergique à ce type d'approche. Je préfère le plancher des vaches, le bon sens paysan, le concret. 

 

Par ailleurs, esprit libre, indépendante de tout mouvement, parti et même groupe, je préfère garder ma liberté de pensée, d'analyse, plutôt que de la voir encadrée. D'ailleurs, un certain élitisme du Mouvement, jusque dans l'invitation au Congrès aux Canaries (un peu loin pour les bourses modestes, Eric Fiorile orchestre tout de sa belle île), et son eugénisme relatif (certes humaniste - un enfant par famille), ne me conviennent pas.

 

Le fait de voir le fondateur s'auto-proclamer Président à la place de Sarkozy pour représenter les intérêts réels des citoyens, est certes un acte fort, osé, prophétique, mais cela frise aussi le ridicule. Comme d'ailleurs la croyance aux chaînes et aux dates "magiques", mystérieuses. Or le ridicule ne me convient pas. Pas plus que le choix des invités au Congrès, avec aussi des personnalités connues pour être à l'extrême de l'échiquier.

 

Mais si je ne souhaite pas être candidate et si je préfère mon indépendance et l'engagement en matière d'information ou sur le plan local, reste que le Mouvement Démosophie, aujourd'hui, représente assurément la SEULE alternative politique crédible pour échapper aux plans du Nouvel Ordre Mondial. En dehors des expériences à l'Islandaise, et du refus planétaire, partout et en même temps, de la main-mise du Cartel bancaire sur la planète, asservissant et appauvrissant, tyranniquement, les citoyens du monde entier !

 

Eva R-sistons, 15 octobre 2011

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 01:56

rural-paysage.jpg 

 

Bonjour ami(e)s Lecteurs et Lectrices

 

comme promis voici une première vidéo,

enregistrée le 24 septembre 2011 très tôt.

En attendant de nouvelles vidéos !

Et bien sûr de nouvelles infos non-alignées,

 

cordialement,

 

votre eva

 

 

.
.
Et voilà, je complète par l'article
approfondissant ce concept d'un genre nouveau :
.
.
http://c7.img.v4.skyrock.net/c76/francine909/pics/570182350_small.jpg
http://c7.img.v4.skyrock.net/c76/francine909/pics/570182350_small.jpg

Contre la désertification rurale,
la proposition d'eva R-sistons
pour revitaliser nos villages
.
Mort d'un village ! C'est le titre d'un article paru le 18 juillet 1982 dans le journal Le Monde. Extraits :

" Les cloches de l'église ne sonnent que pour les morts, jamais pour les naissances et pour les mariages. Il n'y a plus d'école ni de curé. Les maisons vétustes sont transformées une à une en résidences secondaires.

Dans ce village perché à 900 m d'altitude au coeur des Pyrénées, sur 300 habitants au siècle dernier, il en reste 30 aujourd'hui, pour des centaines d'hectares de forêts, de pics et d'herbages. (..) Les métiers à tisser ont été brûlés depuis longtemps, ils ne servaient plus à rien et prenaient trop de place. (..) Un a un, les vieux meurent, les jeunes sont partis à la ville depuis 30 ans, et le seul couple resté est sans enfants. Les célibataires en sabots tirant leur âne, harassés et épuisés, montent et descendent la montagne (..) Personne n'a voulu d'eux et de leur fumier collé aux sabots, personne ne voudra de leurs terres où aucune route ne mène. Les derniers habitants disent : "Bientôt les ours seront à notre porte..." (..) Personne ne cultive plus, les fours à pain tombent en ruine, dans ce village sans commerçant qui vivait encore en autarcie il y a cinquante ans.."

La lecture de cet article m'a fendu le coeur, moi qui aime tant l'odeur de la bonne terre, l'authenticité, le terroir, moi qui suis née à la limite de la Picardie et de la Normandie, au milieu des chevaux, des vaches, des poules en liberté... Je ne supporte pas de voir nos villages mourir, asphyxiés par Bruxelles et par le Nouvel Ordre Mondial et leurs réformes des Collectivités territoriales pour mieux nous étouffer.

Quoi, nos joyaux du terroir seront-ils un jour condamnés à n'être que des déserts, des hangars à machines, ou des lieux folkloriques qu'on visite, éventuellement, comme témoins d'un passé révolu ? Intolérable !

Il est temps de retrouver le goût de la bonne terre, il est temps de défendre un cadre de vie plus humain, plus solidaire, aussi. Le bonheur dépend de la qualité de vie et des relations sociales, pas de l'épaisseur du porte-monnaie. On veut tuer nos villages ? Rendons-les attractifs, vivants ! Et pour cela, nos zones rurales ont besoin d'initiatives. Substituons la logique humaine, créative, à la logique financière !

Imaginez : On ne parle même plus d'agriculteurs, aujourd'hui, on parle d'entrepreneurs, d'investisseurs avec nécessairement retours sur investissements ! Mais nos paysans sont l'âme du terroir, ils sont la providence nourricière, et on veut les sacrifier à la Loi impitoyable du Marché ? Insensé !

Le Nouvel Ordre Mondial a un projet : Nous détourner du terroir, nous inciter à nous agglutiner dans les grandes villes, dans les mégapoles monstrueuses, inhumaines, pour mieux nous y enfermer, nous y entasser, nous y étouffer, chacun dans notre coin, sans tisser des liens alentour puisqu'il n'y a que du béton ! Les grandes villes concentrent tous les grands problèmes de l'humanité. Alors il faut CONTRER ces projets malfaisants. La petite commune, le village, c'est un supplément d'âme ! Chacun doit redevenir acteur social... Et si l'on invente de nouvelles voies, si l'on met de l'ambiance, le lieu, la Maison du Village peut très vite devenir un espace incontournable (comme la Librairie le Bleuet à Banon, dans un coin perdu des Hautes Provence, on y accourt de partout !), un vrai phénomène de société, tout en étant la vitrine de la commune, tout en apportant un supplément d'âme, d'animation, de solidarité.

Alors, réapproprions-nous nos villages, nos espaces, notre vivre ensemble... Non à l'exode rural, non à la désertification, mettons l'imagination au pouvoir !

Et d'abord, trouvons un local, demandons à la commune de nous fournir un ancien fonds de commerce, rénovons-le dans l'esprit de la région, équipons-le, et proposons le lieu en gérance ! Mettons en valeur notre patrimoine, en nous basant sur une démarche solidaire et d'ouverture.

Voici mon idée, ma proposition :
Objectifs de cette Maison de Village :
- Etre une vitrine de la commune
- Etre un outil de dépannage
- Renforcer le lien social, la solidarité, le goût pour la culture
- Etre un lieu d'animation et de service public
- Etre un relais des talents locaux, des acteurs de proximité, des producteurs du terroir, des artistes en herbe ou de talent...
Et encore sans doute bien d'autres choses !

Et pour quelles activités ? Comme l'Auberge espagnole, chacun y apporte ce qu'il veut...

D'abord, cela devrait être un lieu de dépannage, si par exemple on s'aperçoit que la bouteille d'huile est vide. Produits de base, de dépannage, utiles, mais proposés pour leur qualité et si possible, leur authenticité (production locale). D'une façon générale, choisir un produit durable...

Ensuite, un lieu de dépôt-vente de la production locale, du terroir, avec vente directe du producteur au consommateur - les produits locaux doivent trouver des débouchés. C'est une nécessité absolue pour pérenniser notre patrimoine local !

Cet espace proposera une épicerie "intelligente", un mini bazar intelligent, offrant des produits d'utilité publique. Le profit n'y aura pas sa place, les prix seront serrés, pas question de faire du business, mais d'animer, d'être utile, et de créer, si possible, un ou plusieurs emplois. Un exemple de produits proposés ? Une lampe-radio solaire (coût une vingtaine d'euros, et c'est économique, c'est écologique, et ça évite le gaspillage).

Enfin, on pourra proposer le dépôt-vente de vieux objets, vêtements, petit mobilier etc, cela soulagera financièrement certaines familles et cela évitera le gaspillage... Un mini-Emmaüs, quoi !

On va plus loin. Pourquoi ne pas imaginer un véhicule, un "commerce" (épicerie-petit bazar-mercerie..) itinérant, proposant même du pain mais par exemple complet, bref pourquoi ne pas songer à des tournées au moins hebdomadaires pour visiter les villageois isolés, se déplaçant peu, âgés, etc. Ce petit commerce itinérant participerait du service public, il permettrait de rompre un peu la solitude des isolés, comme jadis le facteur. Et pourquoi ne pas imaginer d'utiliser le véhicule afin de  dépanner une personne ayant besoin de chercher ses médicaments, de faire ses courses, de transporter son animal chez le vétérinaire ? Et même lorsqu'il y a une animation, il est possible d'envisager de "cueillir" les personnes isolées, âgées, à leur domicile, pour les faire participer à la vie locale. Bref, un véhicule rendant de menus services, et faisant rayonner la chaleur humaine.

Et pourquoi, dans la foulée, ne pas imaginer le portage à domicile, au moins une fois par semaine, de repas préparés par un "cordon-bleu" local, par exemple une mère de famille ou une retraitée ayant besoin d'arrondir ses fins de mois ? Et cela permettrait de créer des liens, de re-créer du lien social...

Mais ce n'est pas fini ! Et le pôle d'animation, alors ?

D'abord, le local mettra à la disposition de la population locale un panneau d'affichage mettant en relation offres et services, proposant troc de biens, de services, etc, pour soulager, là encore, les bourses plates, créer du lien, et contrer la société capitaliste financière et marchande.

Ensuite, puisque nos bistrots disparaissent les uns après les autres, un distributeur de boissons sera proposé, il y aura une ou deux petites tables, on pourra venir jouer à la belote, discuter, lire le journal et le commenter avec ses pairs ou avec ses impairs, échanger, débattre - et pourquoi, avec quelques chaises, ne pas imaginer des soirées-débats, à thèmes ? J'en ai animé à la frontière franco-espagnole. Une mini-bibliothèque proposera quelques ouvrages, offerts par la population (au lieu d'être jetés), cela évitera le gaspillage, là encore, et puis cela favorisera la culture et les échanges. Le tout sera agrémenté d'un mini-coin Internet, pour dépanner, avec un volontaire pour former les non-initiés.

La décoration mettra en valeur les artistes locaux, qui pourront exposer leurs peintures, leurs contes, leur savoir-faire, bref remplir les murs de leurs talents. Petit lieu d'exposition, et de vente directe, là aussi, de l'artiste au public !

Et pourquoi, dans ce lieu évidemment charmant, un habitant ne viendrait-il pas apporter son accordéon, et le public esquisser trois pas de danse, comme dans les fêtes d'antan ? Ca me donne des ailes, j'adorerais animer un lieu comme ça, et bien sûr aussi (à 12 ans Serge Lifar me voulait à l'Opéra, maman a refusé) danser, évidemment.

Alors, elle serait pas belle, la Maison de Village ? Projet polyvalent, global, souple, ouvert, vitrine de la région, et revitalisant nos petites communes désertées. Alors, chiche ?
 
Proposez-moi un local dans le Sud, et j'y vais ! Et ça sera vivant, sûr !

Demandez l'aide de votre Municipalité, il y a bien quelque part un local désaffecté qui ne demandera qu'à revivre. Des aides financières pourront peut-être être apportées, aussi.

Et surtout, si vous habitez une micro-commune, sans commerce, alors contactez votre Elu local, et montrez-lui le projet !

En avant les vocations, en avant nos villages, en avant la ré-humanisation, en avant la vie et le partage, et foin du Nouvel Ordre Mondial, au diable la barbarie !
.
Votre eva R-sistons
.

 

TAGS: Nouvel Ordre Mondial, villages, ruralité, terroir, Banon, Haute Provence, Alpes, Emmaüs, local, Maires, culture, dépôt-vente, artisans, dépôt-vente, animation, bistrot..

 

.

 

Chouette, Poutine à nouveau !

Pour une Russie forte face à l'Empire !


http://blocidf.rsfblog.org/media/01/02/1325357644.jpg

http://blocidf.rsfblog.org/media/01/02/1325357644.jpg

 

 

Vincent Jauvert, Poutine, la géo-politique

par eva R-sistons

(Commentaire sur le blog de V Jauvert transformé en post)

 

 

Bonjour



Analyse typiquement partisane, alignée sur la Pensée unique occidentale qui conduit à la ruine les peuples et la coalition anglo-saxonne-israélienne et européenne à dévaster la planète, comme en Libye (guerre faisant suite à celles de Yougoslavie, d'Irak, d'Afghanistan, et précédant celles de Syrie, du Soudan, d'Algérie, du Pakistan, du Liban, d'Iran, etc et le gros morceau: Russo-Chinois - guerres pour la conquête du monde et la vassalisation de la planète aux diktats du Club de Bilderberg qui mène la danse macabre du Nouvel Ordre Mondial) en attendant que la planète entière ne s'embrase !

Ecoutez ceci, de grâce, prêtez l'oreille, c'est ce qui nous attend ! : http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-troisieme-guerre-mondiale-84981782.html (la convoitise de l'occident est assassine), et vous Administrateur de ce blog, laissez la parole non alignée, prophétique, s'exprimer !

La guerre CONTRE la Libye et les Libyens est une guerre non pour venir en aide aux peuples, les protéger (nouvelle raison après la défense de la démocratie ou la protection contre les "armes de destruction massive" sinon pour le Bien ou pour Dieu, sic !) mais impérialiste, néo-coloniale, contre un Régime qui a permis, en nationalisant les ressources, de les redistribuer entre tous (niveau de vie le plus élevé d'Afrique, eau et électricité gratuites, maison offerte aux jeunes mariés, etc etc un niveau social incomparable ET pas de chômage) et de donner du travail à cinq millions d'Africains ! Tout en travaillant à l'indépendance du Continent, notamment monétaire... ce qui a signé l'arrêt de mort de Kadhafi via le Cartel bancaire qui décime la planète au profit des banksters. Comment peut-on soutenir cette guerre pour "protéger les peuples", alors qu'elle détruit en réalité toutes les infrastructures, et décime la population en contrevenant à la résolution de l'ONU (pas de guerre au sol, entre autres) ? Au fait, vous avez dit guerres pour protéger les opposants à Kadhafi (en réalité payés ou conditionnés par l'Occident) comme les opposants aux dictateurs tunisien et egyptien (trop préoccupés à se servir, au lieu de servir les multinationales US etc) ? Quid, alors, des opposants, sincères eux, du Bahrein ? Là, ils sont étouffés, car il y a une base militaire US dans le pays, alors on laisse la dictature en place...

Quant à l'Iran, tarte à la crème, cible favorite des Occidentaux criminels, qui convoitent de voler ses ressources et de l'aligner sur les diktats du Club Bilderberg (comme la Georgie par ex), elle n'a JAMAIS attaqué personne, et elle DOIT posséder l'arme nucléaire, comme la Corée, pour se PROTEGER de l'attaque prédatrice de l'Occident. C'est son meilleur bouclier !

Quant à Poutine, au risque d'une certaine corruption (mais quid des Occidentaux ?) alors que les Usraéliens + le va-t-en guerre bushiste Sarkozy préparent la mise en coupe réglée de la planète (pour voler les ressources et contrôler tous les dirigeants, les peuples : Dictature) et même la guerre mondiale afin au mieux de susciter l'assujettissement de la Chine et de la Russie allergiques au Nouvel Ordre Mondial totalitaire et génocidaire, au pire de provoquer la ruine de ces pays en les neutralisant par des bombardements même nucléaires en tous cas massifs comme désormais - quant à Poutine donc, il DOIT reprendre le pouvoir pour ne pas laisser le pâlot Medvedev tenté par l'Occident (et, via ses origines juives, par Israël donc par la soumission à Bilderberg) aligner la Russie sur l'Occident criminel (pour participer ensuite aux guerres planétaires impérialistes avec Obama Prix Nobel de la Guerre) ET qui met à sac le monde via les banksters (comme en Grèce, où tout, même la patrimoine, doit passer entre les mains du Cartel bancaire en ruinant les peuples). L'occident ne songe qu'à prendre le contrôle de la marionnette Medvedev - et piller les ressources du pays, tout en contrôlant le peuple russe ! Voilà la réalité !

Donc, Poutine est l'homme FORT dont la Russie a BESOIN, alors que l'Occident se prépare à l'attaquer (pour la vassaliser et la piller), afin de défendre son pays, le protéger, contrer l'impérialisme Usraélien et européen surtout français avec Sarkozy l'homme de la CIA, afin, donc, de permettre à son pays de rester indépendant, maître chez lui. Et contre-poids au monde abject (appauvri, ruiné, bombardé par l'Occident etc) comme la Chine son allié défensif.

Que celui qui a des oreilles entende !

Eva R-sistons, courroucée de voir combien la Pensée alignée, unique, occidentale, via les Médias aux ordres, collabos, fait de l'effet sur les esprits faibles, malléables

 

NB : Et c'est une bonne nouvelle pour un monde bi-polaire, avec une Russie forte, non alignée sur les crimes de l'Occident impérialiste ! (eva)

 

 

 

Actualité, sélection :

 

 



Partager cet article

Repost0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 21:10

http://media.paperblog.fr/i/156/1563683/politique-francaise-tarte-recre-palais-bourbo-L-1.png

http://media.paperblog.fr/i/156/1563683/politique-francaise-tarte-recre-palais-bourbo-L-1.png

 

Voici le texte que j'ai publié sur sos-crise voici deux jours.

 

Héros, sauveur, ou misérable criminel

aux ordres de l'Etranger nanti ? 

par eva R-sistons

 

 

J'allais me coucher. Mais en pensant à l'indécence des médias menteurs présentant notre nain national comme un grand bonhomme, un Sauveur, un Héros,  j'ai pris le temps d'écrire quelques lignes sur le triste Sire qui occupe l'Elysée après avoir menti aux Français (sur ses VERITABLES intentions) : Se faire passer pour un progressiste, promettre d'augmenter le pouvoir d'achat des classes populaires (alors qu'il sait pertinemment qu'il fera le contraire afin d'accroître celui de ses amis du Fouquet's et du MEDEF, ainsi que le sien), faire de la France une succursale des Etats-Unis, réintégrer l'Otan, rendre notre pays vassal des Anglo-Saxons et des Israéliens, dresser les Français les uns contre les autres, prendre la tête de la croisade contre les Arabes et les Musulmans, servir les criminels concepteurs du Nouvel Ordre Mondial, déclencher toutes sortes de guerres, liquider toutes les traditions de la France, notamment sociales ou en matière de Droits de l'Homme, discréditer notre pays à l'étranger et même le ridiculiser... et j'en passe.


Un an après son élection, j'avais écrit un article (en 3 épisodes) intitulé "Un casseur nommé...". Casse des liens sociaux, de la liberté de la presse, du Droit du Travail, des services publics, des protections sociales, de la laïcité etc etc. Et cela continue ! Passons.

 

Maintenant, notre Bush, notre cow-boy qui préfère le droit de la Force à la force du Droit, bref sortir ses muscles, ses colts, à la diplomatie - et bombarder, inspiré en cela par un philosophe de pacotille obsédé par Israël -, cet homme-là a paradé hier en Libye (détruite par ses soins), escorté par une escouade de policiers payés par nous-mêmes, et cela afin de gagner quelques voix en 2012 et de faire parler de lui, aujourd'hui comme après sa mort. Passera-t-il par la case d'un Tribunal des peuples pour Crimes contre l'humanité au profit de ses amis américains et israéliens et plus généralement, du Cartel bancaire et des psychopathes du Nouvel Ordre Mondial ? Le misérable doit être heureux, au milieu des figurants Libyens payés (comme les Irakiens abattant la statue de S. Hussein devant les caméras du monde entier) afin d' être filmés pour la postérité en criant leur joie d'être libérés. Savent-ils ce qui les attend ? Les richesses du pays, au lieu d'être redistribuées à toute la population (dont le niveau de vie était élevé et qui bénéficiait de bienfaits inégalés dans le monde §), vont être dénationalisées et pillées par les multinationales de l'Occident. C'est cela, les héros "modernes" ! Et les Médias, plus muselés que jamais, doivent relayer les images de l'OTAN et encenser celui qui a initié cette sale guerre ayant fait des dizaines de milliers de morts et détruit les insfrastructures sous couleur de protéger la population (et ce n'est pas fini, car il y a des poches de résistance). Triste réalité ! Honte d'être Française... Et le Sieur s'amuse à ruiner les pays (Afghanistan, Côte d'Ivoire, Libye, bientôt la Syrie, l'Algérie, l'Iran etc) en jouant à la guerre comme les gamins aux jeux vidéos : Trop heureux de voir les projecteurs braqués sur lui !

 

Ceux qui déclenchent les guerres ne sont jamais ceux qui les font, pas plus que leurs fils, ils récoltent seulement les lauriers et les bénéfices. Ainsi va la vie (et la mort) dans le pire des mondes possibles... Déjà l'occupant de l'Elysée se réjouit de la boucherie à venir, en Syrie, qui lui vaudra la reconnaissance de la pègre anglaise, américaine et israélienne de la Haute Finance.

 

Et c'est le même qui parade, aussi, en compagnie d'Angela Merckel, en programmant l'austérité et la rigueur pour tous, accompagnées de souffrances effroyables pour les victimes d'une crise provoquée par les apprentis sorciers de la Haute Finance.

 

Il y a des vies qui sont bien remplies, remplies de forfaits occasionnant larmes, souffrances, ruines, misères, morts... En toute impunité. En toute impunité ?

 

Quel décalage entre les flagorneries d'une Presse aux ordres de l'OTAN, et la réalité, abjecte !

 

Voilà, il fallait que ça sorte. Quelques mots, quelques minutes. Juste pour évacuer mon dégoût....

 

eva R-sistons.

 

Horreur ! En écrivant, je regarde sur une ancienne vidéo les images de la boucherie de Jénine. A l'instant, j'entends dire que Tsahal a détruit la Mémoire palestinienne, Centres administratifs et culturels, Département du Cadastre, Archives , etc... Un vandalisme qui pour moi témoigne du désir de détruire la mémoire de tout un peuple, de le liquider (reportage du grand journaliste Charles Enderlin). Notre monde est hideux, modelé par des êtres infâmes... 

 

(§) Ce que les Médias taisent: Kadhafi, vrai socialiste, Libye pays prospère

 

 

.

 

DSK sur TF1, blanchi !

dsk28.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/
(posé par eva R-sistons)

DSK sur TF1, veut-il planter la gauche?

(et l'avis d'eva R-sistons)

.

DSK sur TF1, une chaîne privée ! Encore un symbole étonnant pour l’ex-présumé candidat socialiste : j’aurais parié sur une chaine publique pour ce grand moment de vérité.

.

Eh oui, pour un Sieur qui défend "le Bien public", dit-il en conlusion - qu'en pensent les femmes se disant victimes, et les peuples victimes de ses politiques, via le FMI, les étranglant ? -, être sur une chaîne privée n'est pas du meilleur goût. Qu'est-ce qu'une chaîne publique, nationale, d'ailleurs ? FR2 est colonisée par les supporters d'Israël (défilé permanent de néo-sionistes). Pour le reste, que ce personnage retourne en Israël, puisqu'il ne pense qu'à servir cet Etat (comme sa femme d'ailleurs, avant tout néo-sioniste comme son joyeux compère), et qu'il laisse la France résoudre elle-même ses problèmes. Quant aux réactions du PS, elles font honte à ce Parti prétendument socialiste (exception faite de celles d'Arnaud Montebourg) ! A l'instant par ex, le Dr Le Guen a assuré que DSK avait "parlé avec son coeur", comprenez : avec ses communiquants chèrement rétribués (et toutes les questions étaient soigneusement préparées, comme les réponses d'ailleurs).  Alors, un personnage comme celui-là pour défendre la France, et un Parti de Gauche, quelle plaisanterie ! Soyons francs : Il défend l'ultra-libéralisme, Israël, l'Empire militaro-financier, le Nouvel Ordre Mondial - tout le monde ne le sait pas - et bien sûr le FMI et le Cartel bancaire qui ruinent les peuples. C'est ça, sa compétence ? Imposture ! Une de plus, comme celle de la "glorieuse" aventure libyenne franco-anglaise (en réalité d'abord usraélienne) qui a détruit toutes les infrastructures du pays, "génocidé" ses habitants, pour le seul profit... de l'Empire, justement ! Le monde est petit, tout petit... eva R-sistons


suite article de David Réguer ici :

DSK se justifie, au micro de l'amie de sa femme. Quel cirque ! (+ eva R-sistons)

 

suivi du post de Claude Ribbe  :


DSK%20Chazal.jpg
 
 
Pas de surprise pour celles et ceux qui ont regardé l’écœurant show à la gloire du mensonge, de l’impunité et de la connivence sur TF1. Cet homme qui récite la leçon que lui ont apprise ses "communicants", cet homme qui se sert de la fortune d’une femme pour s’exhiber en politique et passer à la fois pour un vrai socialiste et un économiste sérieux, cet homme qui bafoue d’autant plus son épouse qu’elle en redemande, cet homme toujours accusé de viol et de tentative de viol et qui se dit "blanchi", cet homme qui ose venir au journal télévisé devant des millions de téléspectateurs non pas pour dire la vérité ou donner sa version des faits, mais pour jouer la comédie, abrité derrière le rapport complaisant d'un procureur de New York, cet homme enfin est l’arrogance, le mépris, la malhonnêteté, la vulgarité personnifiés. 
suite ici :

  www.claude-ribbe.com

 

 

 

Election de miss Univers. Gros succès.

dsk27.jpg

http://sos-crise.over-blog.com/article-l-election-de-miss-univers-miss-angola-ravit-dsk-mais-pas-laury-thilleman-84471662.html

 

 

 

Le cirque continue :


Sarkozy va donner l'illusion

d'être l'homme de la situation

 

http://media3.paperblog.fr/i/40/402252/sarkozy-bush-etranges-similitudes-L-1-175x130.jpeg

http://media3.paperblog.fr/i/40/402252/sarkozy-bush-etranges-similitudes-L-1-175x130.jpeg

 

 

 

« Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés »
Jean de La Fontaine
Les animaux malades de la peste

 

suite ici :

 

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-crise-sarkozy-va-donner-l-illusion-d-etre-l-homme-de-la-situation-84556081.html

 

i

 

Delanoë se comporte en dictateur

 

http://laregledujeu.org/files/2011/07/1-paris-mayor-bertrand-delanoe-delivers-his-new-year-speech-to-the-media-at-the-paris-city-hall_245-490x280.jpg

http://laregledujeu.org/files/2011/07/1-paris-mayor-bertrand-delanoe-delivers-his-new-year-speech-to-the-media-at-the-pari

.

http://sos-crise.over-blog.com/article-delanoe-se-comporte-en-dictateur-pas-de-cecile-duflot-a-paris-84559477.html

 

 

 

Vas-y, Cécile, on te soutient !

(eva R-sistons)


http://s1.lemde.fr/image/2009/09/02/300x0/1234745_7_1a93_cecile-duflot-la-secretaire-nationale-des.jpg

http://s1.lemde.fr/image/2009/09/02/300x0/1234745_7_1a93_cecile-duflot-la-secretaire-nationale-des.jpg

 

 

Mais....

Preuve que Cohn-Bendit a voté pour le nucléaire

au parlement européen

http://mai68.org/spip/spip.php?article2400

 

.
Eva joly pour la guerre impérialiste contre la Libye :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3096

 

Et Cécile Duflot aussi, et Bayrou aussi, je les ai entendus !

 

 

.

.http://s.tf1.fr/mmdia/i/53/2/les-candidats-a-la-primaire-ps-en-haut-martine-aubry-jean-michel-10495532ukbgu_1713.jpg?v=1

http://s.tf1.fr/mmdia/i/53/2/les-candidats-a-la-primaire-ps-en-haut-martine-aubry-jean-michel-10495532ukbgu_1713.jpg?v=1

 

6 candidats "socialistes"

face au journaleux Pujadas

:

 

Valls est un homme de Droite au PS pour tuer ce qui lui reste de Gauche. C'est un "client" du Club Bilderberg qui dévaste la planète par ses décisions ! A combattre !

 

Hollande est mou, émotif, indécis, social-démocrate, et inféodé à l'Europe de Bruxelles, à l'OTAN, à Israël, et au Nouvel Ordre Mondial. A bannir ! Il s'est même fait ramasser par Martine Aubry, très offensive (et plus énergique que lui).

 

Ne parlons pas du radical fédéraliste... horreur !

 

Ségolène Royal a la stature d'une femme d'Etat. Et de la dignité.

 

Mais celui qui a élevé le débat, celui qui a proposé du neuf, avec énergie, détermination, clarté, celui qui a bien cerné les problèmes et les solutions à apporter, c'est Arnaud Montebourg, formidable ! Il nous a réconcilié avec le PS.

 

Et naturellement, les Médias de propagande au service du CRIF, d'Israël, de l'Empire, du Nouvel Ordre Mondial, ne parlent même pas de celui qui met en cause la mondialisation criminelle, Arnaud  Montebourg, pourtant manifestement le candidat le plus brillant. Comme s'il n'existait pas ! Car il est non-aligné - et il n'est pas du sérail  (modelé par le CRIF), mais indépendant ! Hollande, le candidat du CRIF (comme Sarkozy, Copé, DSK, Valls) doit écraser les autres. Alors les Médias et les Sondeurs nous exposent à un matraquage continu en sa  faveur !

 

Les Médias décident pour nous, ils nous privent de la démocratie brandie pourtant continuellement. Inféodés à Israël, ils mettent en avant les candidats choisis par ce pays, et suprême imposture, ils nous font croire qu'ils sont plébiscités par nous. Quand ouvrirons-nous les yeux sur ce conditionnement permanent, au profit des tenants de la mondialisation militaro-financière qui fait notre malheur ?

 

eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-melenchon-appelle-les-fran-ais-a-allumer-le-feu-les-6-du-ps-vus-par-eva-84561009.html

 

.

Et tenez-vous bien !

 

Parmi les perles des Médias menteurs, dégustez celle-ci :

 

"Les banques malades de la Grèce" ! (Titre France 24, 18 9 2011)

 

Comprenez : La Grèce malade des banques,

 

le monde malade des banques !

 

eva R-sistons

 

.http://www.ism-france.org/photos/massacre%20Gaza.jpg

http://www.ism-france.org/photos/massacre%20Gaza.jpg

 

La vérité sur la question palestinienne:

 

Une crise entretenue machiavéliquement

 

Journal d’un négociateur en Palestine
Un entretien avec l’avocat Ziyad Clot

 

par Silvia Cattori et Ziyad Clot

 

À l’heure où la saga de l’adhésion d’un État palestinien à l’ONU bat son plein, cet entretien permet de comprendre que la reconnaissance de l’ « État », tel qu’il est envisagé par Mahmoud Abbas, si elle pourrait servir son pouvoir, ne ferait qu’apporter plus de malheurs au peuple palestinien. Ce ne sera donc pas un mal si ce pseudo « État » ne voit pas le jour le 23 septembre 2011.

images?q=tbn:ANd9GcQK6xD0S8gcRcvuSe4TNs1

Ziyad Clot, jeune avocat français de mère palestinienne, conseiller juridique auprès de la direction de l’Organisation de Libération de la Palestine à Ramallah durant l’année 2008, est l’auteur du livre : « Il n’y aura pas d’État palestinien. Journal d’un négociateur en Palestine ». Son récit dense et touchant, très agréable à lire, est un témoignage clé.

 

Silvia Cattori : Votre récit au titre osé « Il n’y aura pas d’État palestinien » écarte d’entrée toute illusion de « paix » fondée sur « deux États ». Il jette un regard sans concession sur ces protagonistes palestiniens pris dans une logique de « pourparlers » contraires aux intérêts de leur peuple [1]. Durant deux décennies ils ont contribué de fait à légitimer la poursuite du projet israélien de colonisation, d’épuration ethnique et de répression. C’est tout cela que vous mettez à jour ! Une question taraude le lecteur. Quand vous avez été recruté par l’Adam Smith International (ASI) [2] pour travailler dans « l’Unité de soutien aux négociations » ("Negotiations Support Unit") [3] comme conseiller juridique de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), étiez-vous bien au fait du mandat qui vous était confié ?

Ziyad Clot : Quand l’Unité de Soutien aux Négociations m’a proposé de travailler à Ramallah comme conseiller de l’OLP, j’ai longuement hésité. À cette époque, Israël était bien sûr toujours lancé dans cette spirale infernale de la poursuite de la colonisation du territoire palestinien -destructions de maisons, confiscations de terre, expulsions, etc,- mais, pour la première fois depuis la seconde Intifada, un cycle de négociation se mettait en place. Certes, l’Administration Bush était derrière cette initiative, ce qui n’était guère rassurant. Plus grave, la direction politique palestinienne était divisée entre Ramallah et Gaza. Mais l’Initiative de Paix Arabe était sur la table et, à mes yeux, ce nouveau cycle de discussions était sans doute la dernière chance d’une paix sur la base des deux États (qui reste la solution privilégiée par les peuples palestinien et israélien qui, dans leur grande majorité, ne souhaitent pas cohabiter).

J’ai fini par accepter ce poste en pensant que j’avais là une opportunité très intéressante de travailler sur le dossier des réfugiés palestiniens. J’ai pensé -et je le pense encore aujourd’hui– que, si la solution « deux États » n’était vraisemblablement pas viable à moyen et long terme, il y avait peut-être aussi là une dernière chance de conclure un accord sur cette base et de trouver une solution qui puisse éviter de nouvelles effusions de sang.

Dans le sillage de la conférence d’Annapolis –et au vu des réserves évoquées- j’avais le sentiment que ce cycle de pourparlers ne durerait sans doute pas. J’ai fait une erreur d’analyse. Les négociations d’Annapolis ont duré bien au-delà de mes attentes.

Au fil de l’année passée là-bas, j’ai rapidement compris qu’en fait ces négociations n’avaient pour les Israéliens rien à voir avec la recherche d’une solution de paix réelle, juste et durable. Au contraire, l’objectif était de garder sous contrôle l’Autorité de Ramallah, Hamas et la population palestinienne dans son ensemble et, en ce sens, de faire en sorte que perdure la division inter-palestinienne (Fatah-Hamas).

Silvia Cattori : Quand vous écrivez « le processus de paix est un spectacle, une farce, qui se joue au détriment de la réconciliation palestinienne, au prix du sang versé à Gaza », on comprend que c’est également une dénonciation à l’adresse de ces notables palestiniens qui se sont prêtés à cette « farce ». À quel moment est-il devenu clair pour vous que tout cela n’avait rien à voir avec la recherche d’une solution de paix ?

Ziyad Clot : Mon livre est un témoignage. Mon objectif est avant tout de « montrer ». S’il doit y avoir dénonciation, je crois que les principaux fautifs sont à rechercher du côté de ceux qui imposent les paramètres iniques du « processus de paix » sur ceux que vous appelez « les notables palestiniens ». Autrement dit, d’abord le Gouvernement israélien et ses alliés américain et européen.

Venant de France, je n’y voyais pas forcement très clair au début. J’avais évidemment une connaissance livresque de ce conflit, des intuitions, des doutes sur le bien-fondé de ces négociations. C’est devenu plus clair pour moi, en mars ou avril 2008, quand j’ai pris connaissance de l’article du journaliste David Rose publié par Vanity Fair [4] qui démontrait que l’Autorité palestinienne s’était engagée aux côtés des États-Unis dans un plan secret qui a finalement provoqué une guerre civile entre partisans du Hamas et du Fatah. David Rose se référait à des documents confidentiels établis par l’Administration Bush : essentiellement un « plan d’action pour la Présidence palestinienne » ayant pour objectif de se débarrasser du Hamas. Il nous apprenait qu’en échange de la participation de la direction de l’Autorité Palestinienne à ce plan secret, l’administration Bush avait laissé miroiter à ces dirigeants du Fatah, qu’elle leur faciliterait leur retour à la table des négociations.

L’article de David Rose venait confirmer que les négociations d’Annapolis devaient prolonger ce « processus de paix » trompeur qui, depuis Oslo, divise la population palestinienne et la maintient sous contrôle policier pour garantir la sécurité d’Israël par toute une série de mécanismes répressifs.

Les révélations de David Rose m’ont permis de reconstituer les pièces du puzzle. Elles sont venues compléter ce que j’ai appris au fil des semaines passées à Ramallah, et de mieux percevoir ce que ce pseudo « processus de paix » signifiait réellement. J’ai tout de suite pensé à démissionner. Car il ne m’était plus possible de penser que notre collaboration aux négociations de paix au sein de la NSU était totalement neutre et qu’elle ne participait pas elle aussi d’une certaine manière de ce plan secret qui conduisait à entretenir la division du peuple palestinien. Ceci pour dire qu’il m’a fallu quelques mois pour comprendre, avec certitude, que continuer à négocier dans ces conditions c’était œuvrer contre la réconciliation palestinienne.

Silvia Cattori : En avez-vous parlé à vos supérieurs ?

Ziyad Clot : Oui, mais la critique était d’autant plus délicate que j’entrais à peine en fonction… Surtout, comme tous mes collègues de la NSU, j’étais contractuellement mis à la disposition de l’OLP dans le cadre des négociations avec Israël, et dans ce cadre exclusivement. Comme tous les conseillers, j’avais pour consigne de ne pas interférer dans la politique palestinienne. Pour faire bref, nous n’étions pas embauchés pour critiquer ou remettre en cause « la ligne du Parti » mais pour la mettre en œuvre.

Le problème est que ladite « communauté internationale » met, elle, depuis longtemps son nez dans les affaires internes palestiniennes. Depuis 2006, elle s’est encore davantage impliquée en décidant que le Hamas, qui venait de gagner les élections, n’était pas un partenaire fréquentable et qu’il n’avait pas sa place dans un gouvernement d’union national palestinien. Le rôle de la NSU s’inscrivait donc dans le cadre de directives imposées.

De toute façon, malgré mes très sérieuses réserves, j’ai dû rapidement me résoudre à poursuivre mes fonctions compte tenu des enjeux liés à l’entame des négociations sur le dossier des refugiés avec les Israéliens, et dont personne au sein de l’OLP ne souhaitait prendre la responsabilité. J’ai pensé qu’en quittant le NSU, plus personne ne serait qualifié et réellement disposé à défendre autant que faire se peut le dossier des réfugiés palestiniens dans les pourparlers. J’aurais alors laissé la direction politique de Ramallah sans expert sur la question. À la lumière des enjeux en présence, qui étaient considérables, j’ai donc estimé qu’il était de ma responsabilité de rester tant que les pourparlers se poursuivaient.

Silvia Cattori : À votre avis, les partisans du Fatah, tout comme l’entourage d’Abbas, savaient-ils que, sous couvert de paix, la direction de l’OLP s’engageait à mettre en œuvre une politique qui tout en garantissant à l’occupant et à ses alliés des avancées, leur apporterait en contrepartie les financements nécessaires au maintien au pouvoir de l’Autorité de Ramallah ?

Ziyad Clot : Ce n’est pas comme cela qu’ils voient les choses…Quand l’Autorité Palestinienne s’engage dans un nouveau cycle de négociation, les décideurs à Ramallah ont toujours l’espoir de pouvoir stopper la colonisation, de convaincre les Israéliens et les Américains que le gel des colonies est dans l’intérêt de toutes les parties.

Surtout, il faut comprendre que depuis Oslo, ou plus exactement depuis la seconde Intifada, la direction de l’OLP à Ramallah n’envisage plus que les négociations comme moyen de parvenir à l’auto-détermination. Les raisons de cette obstination sont diverses. Je n’en citerai que quelques-unes :

Tout d’abord, il y a des centaines de millions de dollars et d’euros en jeu. Dès lors, à partir du moment où les négociateurs de l’OLP s’engagent dans la reprise des pourparlers de paix, il leur est très difficile de faire machine arrière sans prendre le risque que les fonds alloués à la reprise du processus de paix, à la construction de l’État palestinien etc. soient coupés. Et ce n’est pas seulement le devenir des « notables » de l’Autorité qui est en jeu ici : n’oubliez pas qu’environ un tiers de la population de Cisjordanie dépend aujourd’hui plus ou moins directement de ces financements internationaux…Tristement, le « processus de paix » est donc en quelque sorte devenu la raison d’être de l’Autorité Palestinienne et de quelques négociateurs. Si les négociations cessent, tout est remis en cause. A partir de là, un processus de dupes se met en marche et rien ne semble susceptible de le remettre en cause.

Ensuite, la Seconde Intifada -plus de 5000 morts côté palestinien- qui a fait suite à l’échec du Sommet de Camp David reste très présent dans les esprits de certains négociateurs de Ramallah. Ils ne veulent pas prendre le risque d’une nouvelle reprise des violences dont les Palestiniens souffriraient le plus. Pour cette raison encore, le processus de paix ne doit pas s’interrompre, même si ce n’est devenu qu’une illusion

À ceci il faut désormais ajouter que la continuité du processus de paix, selon les paramètres imposés par Israël, les États-Unis et l’UE, est la garantie que l’Autorité et le Fatah soient assurés d’être maintenus au pouvoir (puisque le Hamas continuera à être ostracisé). Les promoteurs du « processus de paix » et une certaine frange du Fatah (certains parmi le Fatah sont critiques de la politique poursuivie par l’AP) ont donc trouvé un ennemi commun. Une partie des dirigeants du Fatah voue une haine féroce au Hamas. Haine qui n’a fait que s’accentuer après le coup d’État manqué contre le gouvernement du Hamas, et sa prise de contrôle de Gaza. Cela n’est pas étonnant. Du sang a coulé, il y a eu des morts et des souffrances des deux côtés. Souvenons-nous aussi qu’au départ, l’émergence du Hamas sur la scène politique palestinienne a été grandement encouragée par Israël de sorte qu’une partie de l’OLP et du Fatah ne peut le considérer comme un représentant du peuple palestinien qui puisse être « légitime » (surtout à la lumière du rôle historique joué par le Fatah et l’OLP).

Silvia Cattori : Les conférences d’Annapolis (le 27 novembre 2007) et celle de Paris, (le 17 décembre 2007), avaient-elles selon vous un lien avec le coup d’État manqué par le Fatah à Gaza en juin 2007 ? Étaient-elles pour les puissances occidentales et Israël, une autre manière d’aider le Fatah à réussir son plan de liquidation du Hamas [5] ?  

Ziyad Clot : Oui, elles avaient un lien, elles relèvent de la même dynamique. Les États-Unis et Israël ont donné un certain nombre de gages à l’OLP en contrepartie des progrès réalisés en termes de « sécurité ».

Ces conférences sont en réalité la rencontre de différentes parties aux intérêts et aux motivations diverses. Il y a de la part de l’OLP, Mahmoud Abbas et Saeb Erekat en tête, un véritable engouement. Cela se produit après une longue interruption de négociations. Ils continuent de croire que l’État palestinien est quelque chose de réalisable.

Quant à l’Administration Bush, après sa politique désastreuse dans le monde arabo-musulman, elle a dû estimer que pour regagner un peu de crédit dans la région et pour assurer la sécurité d’Israël, il fallait aller vers la création de l’État palestinien. Cet État a donc été envisagé comme une bonne solution pour Israël et pour les États-Unis, sachant qu’ils pouvaient s’appuyer sur ces « modérés » palestiniens prêts à combattre le terrorisme avec eux. (Comprenez les militants du Hamas et leurs autorités ndl).

Côté israélien, et c’est la grande ironie de l’Histoire, un certain nombre de dirigeants, parmi eux Ehoud Olmert et Ehud Barak, ont compris que si cet État palestinien -un vague État croupion à l’intérieur des frontières de 1967- ne se faisait pas dans un laps de temps bref, le projet d’ « État juif », Israël en tant qu’incarnation du projet sioniste, pouvait toucher à sa fin. Ehoud Olmert a même déclaré en novembre 2008 –même s’il faut faire la part de ce qui relève aussi d’une manœuvre politique– que, si l’État palestinien ne se réalisait pas rapidement, Israël risquait de se trouver confronté, à terme, à un mouvement anti-apartheid grandissant en Israël et dans les territoires palestiniens.

Israël et les dirigeants de Ramallah, avec des motivations différentes, ont donc eu, chacun à leur manière, intérêt à se remettre à la table des pourparlers. Le négociateur de l’OLP veut, lui, obtenir son État palestinien sur 22 % de la Palestine historique, selon le compromis « historique » accepté dans le cadre de la déclaration d‘Alger de 1988. Le négociateur israélien sait, lui, qu’il peut compter sur les États-Unis pour que cet État palestinien croupion se fasse selon ses propres termes. C’est-à-dire, qu’il y ait, en guise d’État palestinien, une constitution d’enclaves qui sauvegarderait la survie de l’État d’Israël et sa sécurité.

Silvia Cattori : À la Conférence de Paris les donateurs ont versé davantage que les 7 milliards demandés pour offrir à Salam Fayyad les fonds devant servir à la construction de l’infrastructure institutionnelle et sécuritaire du futur État palestinien. A votre avis, l’objectif non avoué des grandes puissances qui ont organisé la Conférence de Paris n’était-il pas de garantir à terme la mainmise du Fatah sur tous les leviers, à l’exclusion du Hamas ?

Ziyad Clot : Ces milliards ont vocation à mettre en place un État palestinien démocratique, libéral, vivant en paix et en sécurité avec Israël. L’essentiel de ces dépenses sont donc consacrées à la mise en place des infrastructures de cet État qui apporteraient ces dernières garanties. Cependant, quand vous y regardez de plus près, vous constatez que plus de 30% du budget de l’Autorité Palestinienne est alloué à la sécurité. Si vous comparez cela par exemple au budget des pays européens allouent au maintien de l’ordre, c’est effrayant. Une partie considérable de ces dons internationaux ont effectivement vocation à renforcer l’appareil sécuritaire de l’Autorité avec toutes les dérives que cela implique en termes d’autoritarisme et de violation des libertés fondamentales des Palestiniens.

Silvia Cattori : C’est tout de même un plan terrifiant que la direction de Ramallah a accepté de mettre en œuvre ! Si pour le président Bush l’objectif évident de la conférence d’Annapolis, et pour Sarkozy/Kouchner de la conférence de Paris, était l’affaiblissement du Hamas, vos collègues n’étaient-ils pas révoltés de travailler pour une direction palestinienne qui, en collusion avec l’occupant israélien, se livrait à des arrestations massives et à des tortures de jeunes résistants palestiniens, membres ou sympathisants du Hamas ?

Ziyad Clot : Ce n’est pas la direction de Ramallah qui élabore ces plans « terrifiants »... Si encore elle en avait la capacité ! C’est Israël qui impose ses volontés aux Palestiniens avec le concours des Américains et, dans une moindre mesure, des Européens.

Vous savez, tout ceci est surtout une question de point de vue. Chacun voit les choses en fonction de son vécu, de ses sensibilités, de ses intérêts et de ses objectifs. Pour certains, les résistants sont des terroristes. Pour d’autres, les modérés sont des « collabos »… Ce n’est pas à moi d’en juger. C’est l’Histoire qui juge de ce genre de choses. Et la vie sous occupation ne laisse malheureusement que peu d’alternatives aux Palestiniens.

Il y a sans doute au sein du Fatah des gens pour qui la justification de ce « processus de paix » demeure dans la droite ligne de ce que disait Rabin : « Je continuerai à négocier quelques soient les circonstances du moment ; en revanche je combattrai de toutes mes forces les terroristes et les opposants au processus de paix ». On est toujours prisonnier de ce prisme-là plus de 15 ans après les accords d’Oslo, dont il faut pourtant admettre que la logique a échoué. C’est aussi pour cela que le discours, le leurre, du « processus de paix » continue. Parce que, si on ne parle plus d’État palestinien, si on ne parle plus de processus de paix, la politique belliciste menée vis-à-vis du Hamas par Israël, l’OLP, les États-Unis et l’Union européenne, n’a plus de raison d’être. La politique violente contre le Hamas -son exclusion, le blocus de Gaza, ainsi que les condamnations du Quartet ou autres- est une approche qui ne peut subsister qu’aussi longtemps que l’on peut véhiculer l’idée qu’il y a des « modérés » du côté de Ramallah avec qui ont peut négocier, que ce n’est qu’avec eux qu’on peut parler, que la justice et la paix se trouvent de ce côté-là etc.

Ce processus de négociations va donc de pair avec la démilitarisation, non seulement du Hamas, mais de toutes les factions ou personnes capables de reprendre la résistance armée ou autre. Le danger pour la direction de Ramallah, ce ne sont d’ailleurs pas seulement les factions susceptibles de mener une résistance armée, mais aussi ceux qui luttent pour la liberté d’expression. Une bonne partie des mouvements de la société civile qui critiquent le gouvernement et disent qu’il y a une autre voie entre la résistance armée et la négociation avec Israël sont menacés.

Silvia Cattori : La collaboration de la direction du Fatah avec les forces occupantes est un aspect particulièrement révoltant. Elle ne peut être passée sous silence. Mais cette direction du Fatah, après toutes les concessions faites à l’occupant, qu’a-t-elle gagné en retour ?

Ziyad Clot : La direction de Ramallah a beaucoup perdu dans cette aventure. En février 2008 quand l’armée israélienne mène des opérations militaires contre la population de Gaza, Saeb Erekat déclare officiellement : « On arrête les négociations ». Or, en secret, les négociations se poursuivent.

L’opinion publique, les gens qui en Palestine connaissent l’incapacité de l’OLP à obtenir l’arrêt de la colonisation, ne croient pas aux promesses faites à la conférence d’Annapolis. D’où le choix des négociateurs de l’OLP à aller le plus souvent en secret à des rencontres avec les Israéliens. Ces dirigeants ne peuvent plus rendre compte de rien. Ils se trouvent dans une position de plus en plus délicate vis-à-vis de l’opinion. J’ai pu voir cela sur le dossier des réfugiés. Il y avait de la part de la direction politique de Ramallah une incapacité criante à rendre des comptes. Ils sont noyés dans leurs contradictions. Mais comment peut-on négocier avec les Israéliens, sous occupation, confrontés à des contraintes insurmontables ?

Je me souviens d’une réunion, en mai ou juin 2008, où nous devions rendre compte de l’avancée des négociations d’Annapolis à des diplomates de l’UE, des États-Unis, des Nations unies. Je me souviens très bien des instructions données à la NSU. Nous étions prévenus que, s’il nous était demandé ce que l’on pensait des discussions sur Jérusalem, on devait répondre que le dossier avançait également mais que nous ne pouvions pas en parler pour des raisons de confidentialité. En réalité, il n’y avait aucun progrès sur Jérusalem, aucune discussion sur les modalités de sa partition… Mais nous étions tenus de donner l’impression que, malgré les difficultés, les choses avançaient.

Il ne fallait surtout pas dire que ce dossier était bloqué parce que, si on disait cela aux « partenaires » américains et européens, ou encore si le peuple palestinien apprenait que Jérusalem n’était même pas réellement sur la table des négociations, les « négociateurs » perdaient toute crédibilité. Or, en réalité, pour tout homme politique israélien, Jérusalem est intouchable. Ehud Olmert et Tzipi Livni ont fait comprendre d’entrée qu’il n’était pas question de mettre Jérusalem sur la table de négociations. Et de préciser que c’est seulement si le « processus de paix » avançait que la question de Jérusalem serait discutée, mais en toute fin de négociation.

Plus grave encore pour la direction du Fatah, le processus d’Annapolis a débouché sur l’invasion et les massacres de Gaza (en décembre 2008-janvier 2009 : plus de 1400 morts et des milliers de blessés graves). Il s’agit d’un tournant pour le Fatah, -historiquement à la tête du mouvement national palestinien au sein de l’OLP- qui a lourdement failli dans son rôle de représentant des Palestiniens.

Silvia Cattori : En somme, ces négociations sont-elles devenue pour ces dirigeants de l’OLP un fonds de commerce profitable ?

Ziyad Clot : C’est devenu un fonds de commerce, de toute évidence. Profitable ? J’en doute, puisque ces négociations ont largement contribué à saper leur crédibilité auprès de leur peuple. Certains dirigeants de l’OLP sont devenus des professionnels de la négociation. Il y a de nombreuses personnes qui vivent là-dessus.

Mais la réalité, connue des Palestiniens, c’est qu’aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose à négocier. Quand vous regardez la carte, entre la colonisation et Jérusalem-Est qui est sous la totale emprise israélienne, Israël est largement arrivé à ses fins. Jérusalem-Est est devenue pratiquement la capitale réunifiée israélienne et les colons israéliens sont installés en Cisjordanie où cela leur convient. Aujourd’hui, Il y a des intérêts financiers immenses autour de l’Autorité Palestinienne. Il y a des milliers de Palestiniens dans les territoires et en dehors qui en vivent. Plus largement, au-delà de l’Autorité elle-même, il est effarant de constater le nombre de postes qui ont été créés depuis près de vingt ans au niveau des organisations intergouvernementales, au niveau des diplomaties occidentales, au niveau des ONG, pour soutenir ce « processus de paix » et tout ce qui va avec.

La conclusion à laquelle j’arrive est que le « processus de paix » n’est pas seulement un spectacle mais que c’est aussi un « business » avec quantité d’organisations en tout genre et d’individus qui en vivent : des diplomates, journalistes, experts en tout genre -dont je faisais du reste partie lorsque je travaillais comme conseiller juridique auprès de l’OLP- qui ont des intérêts propres à la poursuite dudit « processus de paix ».

Ce sont ces centaines de millions de dollars et d’euros investis chaque année à perte qui -doublés de l’incapacité à condamner Israël pour ses agissements- expliquent cette fuite en avant, alors même que l’objet des négociations -le territoire palestinien, Jérusalem-Est comme capitale de l’État palestinien, l’eau etc,- a malheureusement largement disparu aujourd’hui.

Il est plus que temps de s’interroger sérieusement sur la raison d’être de la poursuite des soutiens au « processus de paix », de se demander s’ils ne desservent pas l’objectif de paix initial, en acceptant de financer une situation d’occupation sans exiger la moindre contrepartie de la part des Israéliens.

Silvia Cattori : Vous êtes parti. D’autres continuent de participer à ce « business de la paix » [6]. Le sort de ces Palestiniens, qui savent et voient tout cela se faire au prix de leurs souffrances, n’en devient-il pas que plus insupportable ?

Ziyad Clot : Tous les Palestiniens ne souffrent pas au même degré de ce « business » de la paix. Même si les conditions de vie en Cisjordanie sont difficiles, même si ce territoire reste sous occupation, il y fait mieux vivre que dans la Bande de Gaza, qui est, elle, exclue de ce « business »…Tristement, la situation que vit la Cisjordanie -et plus particulièrement Ramallah- peut donc sembler être un moindre mal.

Pour en revenir à mon expérience personnelle, j’ai pu démissionner parce que j’ai un passeport français (j’ai donc pu retourner en France quand mon visa n’a pas été renouvelé par les Israéliens) et que cette décision n’engageait que moi (je n’ai pas de famille dans les territoires et de personne à charge). C’était donc sans doute moins difficile pour moi de démissionner.

Il ne faut pas oublier que la majorité des Palestiniens n’ont pas ce luxe. Beaucoup de Palestiniens, beaucoup de gens de qualité, trouvent dans ces organisations présentes sur place des postes intéressants et de bons salaires et je comprends tout à fait qu’ils y restent. Ils s’accrochent à leur terre, par tous les moyens possibles. C’est louable.

On aime aussi toujours se convaincre que l’on peut changer les choses de l’intérieur. Moi-même, j’ai eu la faiblesse de le penser puisque j’ai accepté ce poste de conseiller dans le cadre des négociations israélo-palestiniennes.

La réalité est malheureusement cruelle : ce « business » alimente désormais une vaste entreprise criminelle, dont la population de Gaza souffre le plus. Le « processus de paix » est en fait un «  processus de contrôle », générateur de divisions et de fragmentation pour les Palestiniens, dont l’objectif est d’assurer la sécurité d’Israël. C’est cela la situation héritée plus de 15 ans après d’Oslo.

L’OLP a reconnu Israël. Et Israël a exigé que l’ «  occupé » palestinien ne devienne pas une « menace » pour sa sécurité, sans pour autant reconnaitre ses droits. Quand l’occupé résiste, il est mis hors-jeu, il est ostracisé.

En définitive, le « processus de paix » est un écran de fumée qui masque très bien ce qu’est la réalité vécue par le peuple palestinien.

Il est même devenu depuis longtemps, et encore davantage depuis 2006, un moteur du conflit israélo-palestinien.

Silvia Cattori : Pour cette majorité de Palestiniens qui, en 2006, a voté pour le mouvement Hamas, et qui a eu à pâtir du fait que le bloc occidental continue de porter à bout de bras la direction du Fatah, n’est-il pas révoltant de savoir que le Mouvement de solidarité international contribue lui aussi à la division inter-palestinienne en apportant un soutien politique et financier uniquement aux forces et ONG considérées comme « laïques », à l’exclusion des ONG caritatives musulmanes du Hamas ?

Ziyad Clot : Je ne crois pas être compétent pour vous dire quel est l’état d’esprit des Palestiniens sur cette question. Et je serais bien incapable de vous dire pour qui voteraient aujourd’hui les Palestiniens, si des élections étaient organisées dans les Territoires. Je sais juste qu’il y a aujourd’hui au sein d’une grande partie de l’opinion palestinienne un très fort ressenti tant à l’encontre du Fatah, que du Hamas.

Au regard de mon expérience, je ne peux vous dire que ceci : ce n’est qu’une fois en Cisjordanie que j’ai acquis la conviction qu’il n’y avait rien de positif à attendre des négociations de paix et de l’Autorité palestinienne. Or une bonne partie des gens que l’on peut rencontrer en Europe, aux États-Unis ou ailleurs, qui sont sensibles au sort des Palestiniens et de bonne foi, pensent encore que ces négociations peuvent aboutir avec l’Autorité comme seul interlocuteur. C’est ce que je constate en voyant des diplomates français, engagés dès la première heure auprès des Palestiniens ; ou des arabisants s’émouvoir quand on mentionne des personnalités du Fatah ou de l’OLP. Il faut se rappeler qu’il a fallu attendre des décennies pour que l’OLP soit acceptée par l’opinion internationale. Et aujourd’hui, quinze ans après leur acceptation internationale comme représentants du peuple palestinien, porter un regard juste, et donc critique, sur cette génération de dirigeants palestiniens « historiques » n’est pas facile pour eux. Ils ont une tendance naturelle à tout leur excuser, à les soutenir envers et contre tout. D’autant que la rhétorique de ces représentants de l’OLP qui gravitent depuis plus de trente ans dans les cercles de l’ONU, de l’UE, ou des mouvements de solidarité, est acceptable pour les militants ou les diplomates lambda de Paris, Genève ou Londres et pour l’opinion publique. Quand ils disent : mon État va être démocratique, libéral, laïc, et je me porterai garant du respect de la liberté de culte et des droits des femmes, etc, leur discours est bien accueilli. Et c’est compréhensible car c’est un bon discours !

Le problème c’est que le résultat des urnes n’a pas été respecté en 2006 et que le discours sur l’État palestinien n’est plus aujourd’hui en phase avec la réalité.

La solution à deux États je n’y crois plus, même si le Fatah comme le Hamas partagent toujours ce même objectif. À un moment donné, j’ai pensé effectivement que cette alternative pouvait apporter un certain nombre de garanties, ne serait-ce que parce que, d’un simple point de vue sécuritaire, demain, s’il n’y a un État unique –un État unique, binational ou une confédération serait la solution qui est la plus à même de prospérer à long terme– c’est un nouveau 1948. Dans un tel cas de figure, les Israéliens auront la main forte et seront en position d’exercer les pires violences sur les Palestiniens qui résident en Israël et dans les territoires occupés. Il faut garder ce risque très présent à l’esprit.

Les Israéliens ont réussi à gravement affaiblir le mouvement national palestinien en le divisant et en rendant son objectif affiché depuis 1988 (la constitution d’un État viable, souverain et indépendant aux côtés d’Israël) irréalisable.

Aujourd’hui, vous avez une fragmentation immense du peuple palestinien ; des composantes en Cisjordanie, à Jérusalem Est, à Gaza coupée de la Cisjordanie. Des composantes dans les camps de réfugiés et dans la diaspora en exil.

C’est une situation qui peut sembler totalement inextricable à court terme. A mon sens, la seule manière de sortir un jour de cette situation est de refonder le mouvement national palestinien sur la base du « one man, one vote ». C’est-à-dire, sur la base de l’exigence que tout citoyen ou tout individu, qu’il soit Israélien ou Palestinien, a droit à la reconnaissance et à l’exercice de l’ensemble de ses droits humains, civils et politiques en Israël/Palestine. Je crois que c’est la seule manière de permettre à ces différentes composantes de pouvoir se réconcilier. Pourquoi ? Parce qu’on est arrivé aujourd’hui à une situation où les intérêts politiques des différentes composantes du peuple palestinien sont devenus divergents.

Silvia Cattori : Pouvez-vous donner un exemple ?

Ziyad Clot : Prenons l’exemple de la population de Gaza assiégée. Son intérêt est la fin du blocus et de pouvoir retrouver un minimum de dignité et de droits ; pour cela, il faut qu’il soit mis fin à cette absurdité du « processus de paix » qui l’ostracise. Donc, l’intérêt de Gaza est aujourd’hui en complète contradiction avec l’intérêt de la direction de Ramallah qui a, elle, intérêt à poursuivre les négociations avec Israël. Donc il y a là une première divergence d’intérêts entre la population de Gaza et la direction de Ramallah. Ou, en tous cas, entre les directions politiques de Gaza et de Ramallah.

Une deuxième contradiction, un deuxième conflit d’intérêts, a émergé depuis que les autorités israéliennes revendiquent la reconnaissance d’Israël en tant qu’« État juif ». Il y a aujourd’hui une direction à Ramallah, qui se languit d’avoir son État, et qui réalise que pour l’obtenir il sera fait pression sur elle pour qu’elle reconnaisse le caractère « juif » de l’État d’Israël. Autrement dit, qu’elle mette sur un siège éjectable toute la population des Palestiniens de 1948 qui résident en Israël et qui sont citoyens de cet État. Ici git un deuxième conflit d’intérêts potentiel entre les Arabes israéliens et l’Autorité Palestinienne de Ramallah.

Une troisième contradiction est celle posée par les réfugiés en attente de pouvoir revenir chez eux. Et cela, mon livre le montre très bien. En gros, à Annapolis, on a dit aux Palestiniens : « On veut bien vous donner un État, mais vous devez laisser tomber le retour des réfugiés car vous savez très bien que cela n’est pas acceptable pour nous ». C’est le troisième grand conflit d’intérêts entre les différentes composantes du peuple palestinien. A savoir que le projet national palestinien de la constitution d’un État, à la lumière de ce qu’il est devenu au gré de l’avancée de la colonisation israélienne et de l’affaiblissement de l’OLP, est en contradiction avec une chose qui demeure fondamentale pour la majorité des Palestiniens : la reconnaissance du Droit au retour, de leur histoire, de leur identité, de leurs droits, etc.

En conclusion, la seule manière de créer un avenir qui soit acceptable par tous les Palestiniens, est de concentrer ses revendications sur les droits individuels de chaque Palestinien dans le cadre d’un État unique, binational ou d’une confédération avec Israéliens. Cela, il s’agirait désormais de s’y préparer au plus vite. Et entre temps, il est essentiel de focaliser toute son attention et ses efforts sur la question de la gestion des risques humains qui pourraient se profiler dans un futur proche. Car si, un jour, l’Autorité Palestinienne doit s’effondrer, je peux vous dire que les risques engendrés vont être immenses. Nul ne peut imaginer ce qui va se passer. Même si je pense que cette Autorité est devenue une assez sombre chose et un obstacle à l’auto-détermination palestinienne, il y a un énorme risque à s’engager sur la voie de son démantèlement. Il serait en tout cas suicidaire de le faire sans une réflexion approfondie et sans la consultation des Palestiniens.

 

Entretien réalisé le 12 décembre 2010.

Silvia Cattori  

 


[1] Dès le début des pourparlers d’Oslo, c’est la sécurité d’Israël qui a été mise au centre des discussions et non pas l’exigence pour l’occupant de reconnaitre le droit des Palestiniens à vivre librement sur leur terre.

[2] Adam Smith International (ASI) est un Thin

k tank britannique dont la ligne politique promeut le marché libre et les idées libérales. C’est à l’ASI qu’il a été demandé en 1999 de mettre en place à Ramallah la « Negotiation Support Unit » pour servir de conseil à l’OLP.

[3] Voir : « Empty heads and full pockets », par Khaled Amayreh, Al-Ahram Weekly, 6 décembre 2007. Cet article relève que : « La NSU est financée et effectivement contrôlée par l’Adam Smith Institute (ASI), un think-tank basé à Londres qui est vulnérable aux pressions des milieux pro-israéliens. Ainsi, par exemple, il y a deux ans, l’ASI a obligé la NSU à licencier deux juristes Palestino-Américains hautement qualifiés, Michael Tarazi et Diana Buttu, pour être allés trop loin dans la défense des droits des Palestiniens, en particulier lors des débats télévisés avec des porte-paroles israéliens. »

[4] Voir :
- « The Gaza Bombshell », par David Rose, Vanity Fair, 3 mars 2008.
et une traduction française partielle de cet article

[5] La Central Intelligence Agency (CIA), finance et entraîne, avec une intensité accrue depuis 2008, la Force de sécurité préventive et le Service Général de Renseignement en Cisjordanie. Ces deux services de sécurité répressifs à l’usage de la direction du Fatah à Ramallah–placés sous le commandement du général US Keith Dayton- sont responsables de l’arrestation de milliers d’opposants, notamment des partisans du Hamas ; détenus sans procès et soumis à des tortures il n’y a jamais eu, à notre connaissance, aucune mobilisation en leur défense.

[6] International Assistance to the Palestinians after Oslo, a établi que 8 milliards ont été alloués à l’Autorité Palestinienne entre 1994 et 2006 pour son développement et des opérations d’assistance de première nécessité. Ces fonds, qui s’ajoutent à l’aide bilatérale etc, dispensent à Israël de devoir assumer financièrement ses obligations d’occupant. Voir le livre : « International Assistance to the Palestinians after Oslo : Political Guilt, Wasted Money », par Anne Le More, Routlege, 2008.



Ziyad Clot, né en 1977, auteur du livre « Il n’y aura pas d’État palestinien » (Paris, Max Milo, 2010) est diplômé de l’Université Paris II Assas et de Sciences Po. Il a vécu à Paris, en Égypte, en Palestine et dans le Golfe.

 

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-verite-sur-la-question-palestinienne-une-crise-entretenue-machiaveliquement-84622083.html

 

  • Le blog d' Eva, R-sistons à la crise

 

Actualité :

La sélection d'eva R-sistons

 

 

  .

 

Le PS enfin uni

PS11.jpg
.

 

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 18:31

Note pour mes Lecteurs et pour mes Lectrices : Je vais enregistrer prochainement des vidéos à votre intention (j'improviserai sur différents thèmes, Esclavage, génocides, Nouvel Ordre Mondial, revitalisation de nos territoires, Sarkozy, géopolitique..etc)

http://www.librairiemonet.com/blogue/wp-content/uploads/assiette-au-beurre-capitalisme.jpg

 

http://www.librairiemonet.com/blogue/wp-content/uploads/assiette-au-beurre-capitalisme.jpg

 

 

L'analyse d'eva R-sistons

(Racket planétaire)

précédée et suivie d'autres analyses

+ liens à visiter

( infos alternatives et Liesi )

Droits des riches et devoirs des pauvres

 

 

La "Une" de " 20 minutes" daté du 14/09/11
La "Une" de " 20 minutes" daté du 14/09/11 

Compte-tenu du niveau sonore un

En ce 14/09/2011,... voici le titre en gros à la Une du quotidien "20 minutes" pour son édition de Strasbourg, je cite : " Si la Grèce était ruinée ". A noter, en arrière plan derrière ce titre, la photo grand format du Parlement européen de  Strasbourg représentant l'oeil d'Horus.


 

Parallèllement à cela, voici un extrait significatif des propos tenus en cette matinée du 14 septembre 2011 depuis l'hémicycle de ce Parlement européen réuni en session pléniaire, par le ministre polonais des Finances (dont la nation assure actuellement la présidence tournante de l'Union européenne), je cite : l'Europe toute entière est en danger du fait de la crise de la dette en zone Euro" et de rajouter, je cite : " Si la zone Euro se fissure, l'Union Européenne ne sera pas capable de survivre, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer".

 


LE MESSAGE AUDIO EXPRESS CORRESPONDANT :  

 

http://www.blog-video.tv/video-1063110bcc-Archive-tele-du-14-09-2011-13-50-27.html

 

 

.

 

http://mouvement-citoyen.hautetfort.com/media/00/00/3985401898.png

http://mouvement-citoyen.hautetfort.com/media/00/00/3985401898.png

 

.

Racket planétaire

L'analyse d'eva R-sistons

 

.

Les Elus qui ne nous représentent pas, mais seulement les banksters, ne peuvent rien faire pour nous, évidemment. Ils veulent à tous prix sauver l'euro - car si l'Europe de l'euro s'effondre, c'est le tremplin, une première étape vers le Nouvel Ordre Mondial, qui saute. Et tant pis pour les conséquences pour les peuples, sacrifiés aux folies des banksters, sacrifiés pour permettre à une toute petite minorité - et à leurs laquais au Pouvoir comme dans les Médias ou dans les Industries de mort - de racketter toujours plus la planète. Car c'est de cela qu'il s'agit, n'hésitons pas à le dire : Un Racket sur l'ensemble des ressources et des biens des populations du monde entier. Tandis que les banksters détournent à leur profit les biens, le patrimoine (édifices, terres, entreprises publiques, îles grecques, monuments etc...) des pays désormais privés de leur souveraineté, la Mafia des plus nantis, véritables terroristes de la planète, s'empare de l'ensemble des terres au détriment des autochtones (subsistance, ressources du sous-sol...), soit en achetant à vil prix, soit en pillant comme en Libye, en Irak, en Côte d'Ivoire, après avoir au préalable bombardé les peuples offerts en sacrifice vivant pour qu'une minorité accapare toujours plus ressources, biens, argent (or).

 

Sur Arte, aux Infos, à l'instant, on annonce que la Grèce envisage de supprimer TOUS ses services publics ! Au bénéfice de qui, à votre avis ? 

 

Les Médias parlent de "crise", mais jamais il ne leur vient à l'esprit de dire, clairement, honnêtement, que personne ne pourra rembourser ses dettes, que la spirale de l'endettement est sans fin, que les peuples sont complètement sacrifiés aux appétits d'une oligarchie d'une avidité pathologique, alors qu'ils ne sont pas responsables de la crise (exactement comme les Palestiniens sont sacrifiés pour un holocauste qu'ils n'ont pas commis, eux, mais les Européens), et surtout, que ce qui est en cause, c'est un Système fou, toléré et même accentué par des Elus qui trahissent leur mandat électoral : Celui du Capitalisme financier - disons-le, celui du Capitalisme !

 

Faut-il rappeler une remarque de simple bon sens ? Dans le mot Capitalisme, il y a "Capital", et Capital, c'est le contraire du Travail ! Le Travail, les travailleurs sont sacrifiés à la boulimie spéculative de ceux qui ramassent les fruits de leurs mises simplement en cliquant sur leur souris, spéculations qui elles-mêmes corrompent tout, même les biens vitaux de l'humanité, car on spécule sur chaque aspect de l'existence, même sur les pays les plus faibles (la France est potentiellement ciblée, eh oui !), même sur les denrées alimentaires dont les prix explosent, au détriment des populations de plus en plus privées d'emplois, de terres, de ressources...  Je rappelle en effet que l'Occident, le Nord, a imposé au Sud la monoculture, au profit des multinationales de l'agro-alimentaire, au détriment de l'auto-suffisance locale - et de la santé des consommateurs, à terme.

 

On cherche à "rassurer les Marchés", jamais les peuples ! Quel symbole ! Et on a détruit tous les organes de régulation ! C'est du SUICIDE !

 

En somme, afin d'enrichir les plus nantis, ce qui suppose la ruine des peuples  (en opérant un transfert des poches des citoyens aux coffre-forts de l'Elite mafieuse, car pour payer les dettes reposant sur le vent du papier-monnaie, il faut sacrifier emplois, services publics, protections sociales, patrimoine etc... et souveraineté nationale, au moment même où le prix des denrées de base flambe et où les emplois traditionnels sont supprimés dans l'agriculture, l'industrie, la fonction publique, le petit commerce...), tout est fait pour  s'emparer des richesses de la planète,  tout contrôler, et au final,  faire accepter, comme dit Sarkozy, "de gré ou de force", le Nouvel Ordre Mondial assassin, totalitaire, esclavagiste, génocidaire.

 

Système fou, Elite mafieuse, Elus et Médias corrompus, notre monde va à la dérive. § Et pour colmater les brèches, au lieu de changer de Système, les politiques qui essaient de reprendre la main sur le Marché, osent parler de nationalisations et de mutualisation des risques ! Des nationalisations, pourquoi ? Pour que les pertes pèsent sur les citoyens, donc sur nous tous pourtant exsangues, tandis que les profits sont toujours privatisés. Et la  mutualisation des dettes, au niveau européen (en imposant la Règle d'Or asphyxiant les peuples), afin qu'elle pèse elle aussi sur les SEULS citoyens. Une injustice de plus ! Et les Zélus laissent faire ? Pratiquement tous vendus, corrompus ! Droite et Gauche confondues... assumant pratiquement les mêmes politiques (et ne parlons pas de l'Extrême-Droite, anti-sociale et xénophobe, impuissante).

 

Qu'attendent les peuples du monde entier, tous unis, au même moment - grâce à Internet - pour bloquer la machine infernale enclenchée par la pègre capitaliste et ses laquais ?

 

Eva R-sistons

 

§ A titre d'information, voyez la corruption de l'Occupant de l'Elysée  - ce qu'il déclare au Fisc, ce qu'il possède réellement, et ce qu'il paie comme impôts (rien !), c'est ici :

 

Sarkozy: Son patrimoine réel (sous-évalué), ses revenus, et pas d'impôts !

 

.

http://i20.servimg.com/u/f20/16/40/97/87/parlon12.jpg

http://i20.servimg.com/u/f20/16/40/97/87/parlon12.jpg

 

.

 

 Comment Wall-Street et la City

préparent la guerre en Europe ?

.

La guerre financière fait rage et tous les coups sont permis pour faire sombrer l'Europe dans le chaos ! L'élite financière américaine accélère son rouleau-compresseur à exterminer les banquiers du Vieux Continent. Votre conseiller-clientèle doit sûrement venir au bureau avec un gilet pare-balles !

Un ancien chef de gang de la City balance une grenade dans les bureaux de la BNP. 

La Tribune nous informe que, "hier matin, Howard Davies, l'ex-gouverneur adjoint de la Bank of England, lançait une petite bombe en affirmant que dans les deux ou trois prochains jours, le gouvernement français devra recapitaliser ses banques".

Quelques heures avant, les services de propagande de la finance américaine ont parfaitement miné le terrain avec leurs complices du « Financial Times » et du « Wall Street Journal » "qui ont, chacun, mis en avant à la une les attaques contre les banques françaises, et diffusé, pour le second, de mauvaises rumeurs sur la situation de liquidité en dollars de BNP Paribas".

Criblée de balles (et de dettes...), "la banque va par ailleurs arrêter certaines activités de crédit hypothécaire dans certains pays comme les Pays-Bas, la Hongrie, l'Espagne, la Suisse et la Norvège". A lire sur le  Figaro et France24.

D'après cet article sur TradingSat, Moody's déclare qu'une Grèce en mort clinique, une Irlande et un Portugal à l'agonie ne suffisent pas à couler BNP. L'agence de notation prépare donc un prochain champ de bataille à la sauce bolognaise aux traders anglo-saxons en déclarant que "la solvabilité de BNP Paribas serait vulnérable à une détérioration de celle de l'Italie".
En bref, la dette souveraine italienne est la cible suivante et suivez bien son CDS qui devrait entrer en fusion nucléaire les prochains jours...

La flamboyante BNP ne tiendra plus longtemps puisqu'elle ne peut déjà plus : 

- faire de prêts immobiliers aux hollandais, hongrois, espagnols, suisses et norvégiens

- faire du courtage hypothécaire en France

- financer l'achat de yachts et avions privés (ben oui, çà coûte cher !)

Son bilan est tellement pourri en dettes souveraines qu'elle doit se séparer d'une partie de ses actifs pour régler ses factures en dollars... 

Sans compter les déclaration d'un employé de Goldman Sachs qui estime que le besoin en liquidités des banques européennes est de 1'000 milliards de dollars (info ici) ! Alan Brazil aurait-il lu mon article d'hier sur les initiales de la mort ?

 
La banqueroute du système bancaire est tellement proche que même les milliardaires émirs se cachent pour investir leur argent dans........ des charcuteries françaises (A lire ici) ! Je trouve çà absolument ÉNORME !!!

 

 

.

..

 

Même le FMI ?…

avatar11.jpg?w=50&h=50Une note interne du FMI traduit le souci des responsables de cette institution supranationale d’une aggravation de la crise. Il y est notamment reconnu que la crise de la dette pourrait entraîner le FMI dans de graves difficultés financières très prochainement. Comme les Etats sont de plus en plus nombreux à faire la queue pour obtenir de plus en plus d’argent du FMI, il est temps de préciser que l’institution n’a pas des moyens illimités.  C’est du moins ce qu’ils disent ! Selon les documents diffusés, le FMI ne peut attribuer que 390 milliards de dollars de prêts sans mettre en péril son bilan.
Là aussi, on pousse à une réforme globale… Tout tombe en même temps : les banques, les Etats, maintenant le FMI.

 

 

.

Le tapis continue de se dérouler sur fond de krach du secteur bancaire européen

avatar10.jpg?w=50&h=50Hier, tandis que le ministre des Finances français, M. Baroin, était en visite de 48 heures à Pékin, on a pris connaissance de l’un des principaux sujets du prochain rendez-vous du groupe des principaux pays riches et émergents, les 3 et 4 novembre à Cannes : la réforme monétaire. La présidence française du G20 a souhaité que les équipes du ministère des Finances français et les équipes proposées par le gouvernement chinois collaborent afin d’obtenir un résultat concret lors du prochain sommet. Des arrangement seraient trouvés pour faire du yuan une monnaie internationale librement convertible, « dont l’usage reflèterait son ouverture commerciale et son poids économique », a expliqué M. Baroin. On a ainsi appris qu’à terme, le yuan va faire son entrée « dans le panier de monnaies composant les droits de tirage spéciaux (DTS) ». Actuellement, le panier des DTS du Fonds monétaire international (FMI), inventé en 1969 pour servir d’actif de réserve international, à côté de l’or et du dollar, est composé de quatre monnaies (dollar, euro, livre et yen).

20-reich-mark-guillaume.gif?w=390&h=390Sans le dire ouvertement, les politiciens occidentaux ont enfin avoué que cette « bonne crise majeure » dans le secteur financier, aboutira à une réforme monétaire où les DTS (qui ont jusque-là joué un rôle bien modeste) seront un élément important de la prochaine réforme du système monétaire international ! Les autorités chinoises ont compris à la fois le message et l’urgence de collaborer en commentant leur « confiance dans l’euro », malgré l’emballement des déficits budgétaires dans l’eurozone. Le ministre français des Finances a pu rencontrer le gouverneur de la Banque centrale Zhou Xiaochuan, le ministre des Finances Xie Xuren et le vice-Premier ministre Wang Qishan, chargé des questions économiques.

 

« Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial. » (David Rockefeller)

Les DTS comme meilleurs candidats pour une nouvelle monnaie

Par Pascal Roussel – Est-ce que la crise actuelle est propice à la naissance d’une monnaie mondiale ? Pour le savoir tournons-nous vers F. Bergsten le directeur de l’Institut Peterson qui gravite autour du CFR et de la Commission Trilatérale. Ce dernier publie en décembre 2007, un intéressant article dans le Financial Time How to solve the problem of the dollar. Il propose d’instaurer des comptes de substitution au sein du FMI. L’idée n’est pas neuve, sa mise en place a déjà échoué en 1974 et avait pratiquement failli réussir en 1980 alors que Jacques de Larosière était le directeur du FMI. Mais F.Bergsten pense que cette fois le contexte est vraiment propice.

De quoi s’agit-il ? Rien d’autre que la mise en pratique du plan décrit dans le fameux rapport de la commission trilatérale de 1973. On part du même constat, il y a une crise de confiance grandissante dans la solidité du dollar et des autres grandes monnaies. Il n’y a aucune monnaie pour remplacer le dollar comme monnaie de réserve mondiale. Pourquoi ne pas en créer une nouvelle? Le FMI ouvrirait des comptes de substitutions permettant aux grands détenteurs de USD, tels les fonds souverains ou fonds de pension de les échanger contre des DTS tandis que le FMI utiliserait ces USD pour acheter des titres américains. Ces DTS pourraient être utilisés pour financer des balances de paiements déficitaires ou toutes autres transactions entre détenteurs de DTS. Ces DTS deviendraient rapidement liquide. Les gros détenteurs de USD qui souhaitent diversifier leur portefeuille monétaire, on pense par exemple à la Chine, pourraient le faire sans induire de pressions supplémentaires sur les grandes monnaies existantes. Les comptes de substitutions permettraient d’éviter une crise systémique. Pour le dire simplement, les DTS permettraient de recycler les monnaies actuelles et de les échanger contre une monnaie nouvelle et libre de toute influence politique partisane. En 1980, l’idée a échoué de peu et Volcker la patron de la Fed a resserré les “prime rate” jusqu’à 21.5% pour “sauver” le USD. Mais avec un crash de l’immobilier US, une crise bancaire sans précédent et une dette publique américaine abyssale, Bernanke n’est pas près d’utiliser un tel traitement de choc pour sauver le dollar. Ce qui fait dire à F.Bergsten que « L’architecture financière internationale serait grandement renforcée par un compte de substitution. A la veille des crises du dollar de l’après guerre, les membres du FMI ont adopté les DTS comme pièce centrale d’une stratégie pour construire un système monétaire international qui ne dépendrait plus d’une seule monnaie ». La fin d’un système financier centré sur une monnaie nationale (le USD) pour le remplacer par un système centré sur une monnaie mondiale gérée par une institution internationale, dans un monde global ? La solution pour « libérer » toutes les banques centrales dans le monde qui luttent pour maintenir leur devise face à une masse de USD qui a littéralement explosé ces 10 dernières années ?

Quels pourraient être les risques pour les participants d’un tel système ?

Essentiellement un risque de taux de change : celui qui échange des USD contre des DTS risque d’en recevoir moins en retour s’il décide d’échanger ses DTS contre des USD quelques temps plus tard. Mais le but premier des DTS n’est pas de les reconvertir en leur monnaie d’origine mais plutôt de les dépenser. Rappelons que le FMI est une des institutions financières qui possède théoriquement avec ses 3200 tonnes d’or la plus grande quantité de ce métal précieux dans ses coffres. On pourrait donc imaginer que cet or pourrait compenser le dépositaire, dans le cas hautement improbable, où celui-ci souhaiterait clôturer son compte de substitution et endurerait des pertes de change. Un deuxième risque serait un manque de liquidité des DTS mais là encore ce n’est pas un véritable risque car justement le cours du DTS ne dépend pas de sa liquidité et les détenteurs de DTS garderaient certainement toujours une bonne part en monnaie « classique ». Force est donc de reconnaître que l’idée peut paraître séduisante pour certains mais sa mise en place nécessite une véritable perte de confiance dans le dollar ou dans les grandes monnaies. Bien entendu on n’en est pas encore là mais on y viendra…

Conclusion

Depuis maintenant plus de deux ans, des personnalités de premiers plans multiplient les déclarations sur les avantages de créer une monnaie mondiale à partir des DTS. Impossibles de les citer toutes mais la machine est lancée. Ceci étant j’imagine qu’il y en a qui doute fortement de cette possibilité comme il y en avait certains qui ne pouvaient croire que l’Allemagne lâcherait un jour son Deutsche Mark ou les français leur franc. Et pourtant… il y a une forte volonté dans les plus hautes sphères financières de voir cette monnaie mondiale mais pour cela, je le répète, il faudra d’abord attendre l’aggravation de la crise. Pour conclure je voudrais juste vous donner mon opinion personnelle sur ce bancor à partir des DTS. Un monde global devrait idéalement être dirigé selon des principes universels qui trouvent leur source en Dieu. Malheureusement, de mon point de vue personnel, le FMI actuel est bien loin de cette vision. De plus ce bancor adossé aux dettes sera en réalité l’aboutissement suprême d’un monde dirigé par la dette. Je suis conscient que ce que je vais affirmer mériterait tout un exposé mais les dettes sont à l’origine du monde que nous connaissons basé sur la compétition plutôt que l’entraide et sont absolument en opposition avec les principes universels que je viens d’évoquer. Donc un bancor basé sur des DTS et émis par un FMI tel qu’il est actuellement ne serait, de mon point de vue personnel, pas une bonne chose. (Source)

Pascal Roussel est l’auteur de Divina Insidia, le Piège Divin

 

 

La faillite des banques précédera-telle de peu celle des Etats ?

avatar9.jpg?w=50&h=50Hier soir, la chaîne M6 diffusait un reportage (Capital) sur la situation des banques, mettant tout particulièrement en évidence les investissements très risqués réalisés ces dernières années avec une partie conséquente de l’argent déposé par leurs clients. Le plus étonnant est le « message » véhiculé par les créateurs de ce reportage. Nous avons interrogé plusieurs personnes de différents âges et qui ne se doutent absolument pas de ce que traite LIESI et ce blog. Toutes ont dit la même chose : on a compris qu’il faut retirer ses économies de la banque et les placer dans un investissement plus sécurisé comme l’or. Ces gens vont-ils maintenant passer à l’acte ? C’est une autre affaire. Cela dit, ce que font les journalistes de grands médias est intéressant. Car n’oublions pas la déclaration que fit John Swinton (rédacteur en chef du New York Times), lors d’un banquet donné en son honneur à New York à l’occasion de sa retraite :

pressebaillonnee1.jpg?w=300&h=223« Quelle folie que de porter un toast à la presse indépendante! Chacun, ici présent ce soir, sait que la presse indépendante n’existe pas. Vous le savez et je le sais. Il n’y en pas un parmi vous qui oserait publier ses vraies opinions, et s’il le faisait, vous savez d’avance qu’elles ne seraient jamais imprimées. Je suis payé pour garder mes vraies opinions en dehors du journal pour lequel je travaille. D’autres parmi vous, sont payés le même montant pour un travail similaire. La fonction d’un journaliste est de travestir la vérité, de mentir radicalement, de pervertir, d’avilir, de ramper aux pieds de Mammon, et de se vendre soi-même, de vendre son pays et sa race pour son pain quotidien. Vous savez cela et je le sais ; quelle folie donc que de porter un toast à la presse indépendante. Nous sommes des outils et les vassaux d’hommes riches qui commandent derrière la scène. Nous sommes les marionnettes, ils tirent sur les ficelles et nous dansons. Nos talents, nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes. Nous sommes des prostitués intellectuels ». (Vers le Nouvel Ordre du Monde, de D. Manifold, Téqui, 1995, pp. 15 et 16.)


groupe-bilderberg.jpg?w=300&h=250Une citation que nous rapprochons de ce que déclarait D. Rockfeller, lors de la réunion du Bilderberg Group à Baden-Baden, en juin 1991 :

« Nous remercions le Washington Post, le New York Times, Times Magazine et les autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion pendant au moins 40 ans… Il aurait été impossible pour nous de développer notre place mondiale s’il avait été l’objet d’une publicité quelconque pendant ces années-là. Mais le monde est vraiment plus sophistiqué et préparé à marcher vers un Gouvernement Mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est certainement préférable aux décisions nationales qui se pratiquent depuis des siècles ».

Le meilleur moyen de clore le chapitre de ces décisions NATIONALES n’est-il pas de ruiner les Etats, via leurs banques ? Cela ressemble étrangement à ce que l’on voit…

Pourtant, le fait que les grands médias disent maintenant que les banques sont à fuir, est un message confirmant les analyses de Trader Noé, dont le cursus explique l’extrême qualité des analyses. Il est tout à fait normal que l’accélération de la bonne crise majeure appelée par David Rockefeller en 1994 se réalise dans un contexte d’impuissance de dirigeants, finalement très satisfaits des étapes (sociales) imposées pour intégrer ce fameux Nouvel Ordre Mondial, si cher au président français.

Il n’y a plus de MUNITIONS pour empêcher l’attaque des pièces d’artillerie du cartel bancaire

denis-kessler.jpg?w=300&h=164Dans ce contexte d’accélération, le commentaire de Denis Kessler, PDG du réassureur Scor, arrive comme un cheveu sur la soupe… Denis Kessler estime qu’une explosion de la zone euro ne peut désormais être exclue et que les dirigeants mondiaux ont perdu un temps précieux pour lutter contre la crise, qui peut encore s’aggraver (elle va bien sûr s’aggraver), alors qu’ils sont démunis pour la combattre. « Au rythme actuel, les opinions publiques des pays les plus forts de la zone euro vont devenir hostiles à la monnaie unique« , craint-il. « En France, le sauvetage de la Grèce représente 40 milliards d’engagements supplémentaires pour notre pays », relève-t-il. « Résultat: alors que la crise pourrait à nouveau s’aggraver, nous n’avons plus de munitions et avons perdu un temps précieux ». Ces propos sont très lourds de signification. Depuis des années, ces politiciens dont la reptation ventrale devant Mammon est le sport préféré, n’ont cessé de faire comme si. Si tel n’est pas le cas, alors leur incompétence leur interdit de faire le métier qu’ils font.

Attendons que le cartel bancaire, c’est-à-dire les créanciers des Etats, impose ses volontés… Une source du Groupe Bilderberg nous confiait, il y a quelques mois, qu’il y avait une volonté d’harmonisation sociale entre le salaire de l’occidental et celui du Chinois. Relevons qu’en Chine, on conseille au peuple d’acheter de l’or et de l’argent métal, tandis qu’en France, on passe en boucle des messages : « Vendez votre or, nous le rachetons et on vous donnera du beau papier monnaie ». Cela n’interpelle pas les « responsables »… qui annoncent une bonne nouvelle : grâce aux contrôles routiers, il y a moins d’accidents… et plus d’argent qui rentre…

 

.http://a3.idata.over-blog.com/283x300/0/02/03/33/photos-d--article/cerveau1.jpg

http://a3.idata.over-blog.com/283x300/0/02/03/33/photos-d--article/cerveau1.jpg


 

Quelques Liens alternatifs

 

Après les bombes les réformes du FMI

 

Un étalon-or qui ne l’est pas

 

L'OTAN sauve l'euro en Libye.

 

Dans l’œil du cyclone : la crise de la dette dans l’Union européenne

 

Les leçons de l’Argentine pour la Grèce

 


http://www.alterinfo.net/Mensonges-et-tromperies-dans-la-partie-de-poker-a-propos-de-l-euro_a63660.html

 

 

http://www.alterinfo.net/Faut-il-nationaliser-les-banques_a63621.html

.

 

 

http://a6.idata.over-blog.com/0/44/43/00/mes-peintures-au-salon-de-lyon-et-sud--est/marcher-dans-l--eau-145x102.jpg.

http://a6.idata.over-blog.com/0/44/43/00/mes-peintures-au-salon-de-lyon-et-sud--est/marcher-dans-l--eau-145x102.jpg

 

Droits et devoirs :

 

ON parle d'imposer une journée de travail par semaine

(tout bénéfice pour le MEDEF)

pour les bénéficiaires du RSA,

"droits... et devoirs", évidemment.

Mais Sarkozy remplit ses devoirs,

LUI, quand il ne paie pas d'impôts ?

Il y a des scandales qu'il ne faut pas étouffer...

au moment où les inégalités explosent !

 

Eva R-sistons

 

 Pauvreté et inégalités en hausse: Nous sommes en plein scénario catastrophe

 

Un avenir sombre pour l’Euro et l’Europe

 

Tout pour comprendre la crise (vidéos..). L'endettement. Hyperinflation..

 

 

.

 

http://4.bp.blogspot.com/-Nq3mAyXSdk4/Tdtq_okI_sI/AAAAAAAAOc4/pK1MqEkrZLs/s1600/Salauds+de+pauvres+1.png

 

 

NOM-Capital-j-copie-2.jpg.

 

 

.

 

http://a7.idata.over-blog.com/0/07/76/29/faujour4.jpg

http://a7.idata.over-blog.com/0/07/76/29/faujour4.jpg

  .

 

.

Citations sur les banques et l’argent


http://www.bankster.tv/ressource.htm


« Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis »

 

Thomas Jefferson (3ième président des Etats Unis,1802)

 

 

 

Libye :

 

Libye: Glorieux voyage de Sarkozy-Cameron ? Non, crimes contre l'humanité

 

BHL dicte SA politique (celle d'Israël) à la France sans passer par l'Assemblée (vidéos)

 

.

.

 

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

.

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 10:50

  Les guerres de Sarkozy et de l'OTAN,

à relayer, au nom de la vérité !

Dossier établi par eva R-sistons

 

Voir aussi ici :

Horreur ! La France de Sarkozy dissoute dans l'OTAN et ses guerres

 

.

Entretien : Michel Collon à La Nouvelle République : « L’Occident soutient, arme et excuse des gens qui sont des terroristes et des racistes »

 
Entretien ; Michel Collon à La Nouvelle République : « L’Occident soutient, arme et excuse des gens qui sont des terroristes et des racistes »

 

Michel Collon est journaliste indépendant, écrivain et historien belge. Ayant commencé sa carrière à l'hebdomadaire belge Solidaire. Auteur de plusieurs livres sur la politique internationale, il est également co-auteur du film documentaire « Les Damnés du Kosovo » sur la guerre menée par l’Otan en Yougoslavie. Il a produit le documentaire de Vanessa Stojilkovic, Bruxelles – « Caracas sur l’expérience du Venezuela ». Il est membre du Conseil Consultatif de la télévision latino-américaine TeleSur. Il a également organisé des déploiements d'observateurs civils en Yougoslavie et en Irak.

 


Récemment, il a effectué un séjour en Libye d’où il nous rapporte des faits et témoignages dans un livre qui sortira la semaine prochaine sous le titre : « Libye, Otan et médiamensonges ». C’est dans ce contexte que La Nouvelle République s’est rapprochée de lui pour en savoir plus sur cette lancinante question.


Chérif Abdedaïm
 

LNR/ Dans votre livre sur la Libye, vous parlez de médiamensonges ; ce qui veut dire que la réalité est tout autre que celle présentée par l’OTAN. Pouvez-vous nous éclairer là-dessus ?
Toute la campagne de l’OTAN repose sur une campagne de désinformation de l’opinion publique. Celle-ci a été manipulée pour lui faire approuver cette guerre et cela confirme ce que nous disions lors des guerres précédentes. Chaque guerre commence par un médiamensonge et le but est de tromper et d’endormir l’opinion publique. Ici, on a commencé par nous dire Kadhafi bombarde son peuple. Dans ce cas là, évidemment, il faut faire quelque chose. Mais c’étaient des informations entièrement fabriquées par Al Jazeera d’abord, Al Arabia, ensuite. Il faut quand même remarquer qu’Al Jazeera, c’est la télé du Qatar et que l’émir du Qatar est partie prenante dans la guerre. Il est dans l’alliance de l’OTAN. Le Qatar avait investi en Libye mais il n’était pas très satisfait. Il voulait, en fait, faire main basse sur le gaz de la Libye. Le Qatar a comme ambition de devenir un géant mondial du gaz, de tenir tête à la Russie et, évidemment, sur ce point, il est soutenu par les Etats-Unis et la France. En plus la Libye de Kadhafi avait le projet de créer un grand pôle industriel et financier au Proche-Orient, le Qatar a le même projet, donc, en rivalité. Le Qatar veut absolument être la grande puissance arabe sur le plan économique et financier. Ce qui nous fait dire que c’est guerre économique dans son chef. Alors, comme Al Jazeera est la propriété de l’émir du Qatar, il est clair que ce dernier l’a mise au pas. Al Jazeera qui avait joué un rôle très noble et très courageux sur la Palestine ou l’Irak, est devenue une télé-soldat et une télé de l’OTAN.

NR/Plusieurs sources ont avancé que certaines images diffusées par Al Jazeera étaient tournées dans un décor fabriqué au Qatar représentant la place verte, Al Azizia, etc. Avez-vous des informations à ce sujet ?
Oui, j’ai entendu ça, je n’ai pas pu vérifier ; mais apparemment d’après les premiers indices, il y aurait même une confirmation du chef du CNT comme quoi effectivement on aurait mis en scène de fausses images de libération pour démoraliser les troupes ; et cela va dans le même sens. On n’a pas arrêté d’annoncer que Kadhafi était mort ou son fils, ou qu’il était en fuite. Le ministre britannique des affaires étrangères avait dit qu’il était venu au Vénézuela. Ce genre d’info, c’est classique dans toutes les guerres. Ce sont des infos absolument fausses visant à démoraliser l’adversaire et tromper l’opinion internationale. Faire croire que tout est fini. Il faut donc vérifier à propos de ces images. On va le faire avec notre équipe. Mais aussi, chaque guerre apporte son lot de nouveauté dans la désinformation. Et la nouveauté, c’est qu’effectivement on met carrément des images en scène en studio. Je voudrai juste compléter ce que je disais au début, la campagne de l’OTAN repose sur l’idée :
-que Kadhafi a bombardé son peuple. Les satellites russes ont montré que rien ne s’est produit de ce genre. Tous les témoins ont dit que c’était faux.
-on a dit que Kadhafi employait des mercenaires. On dit aussi que Kadhafi avait ordonné à ses soldats de violer en masse et qu’il leur avait fourni des containers de viagra pour ça. C’est aussi un classique de la désinformation dans toutes les guerres : diaboliser l’armée qui vous résiste, la couvrir de calomnies sur des crimes sexuels. Cela avait servi en Bosnie aussi. En fait, il faut dire que toute la campagne de l’OTAN a consisté à tromper l’opinion publique pour avoir un prétexte pour bombarder, parce qu’en fait, on ne voulait pas protéger les civils, on voulait abattre le gouvernement libyen, voler le pétrole, voler les ressources financières.

LNR/La plupart des médias « officiels » prétendent que ce sont les insurgés qui ont renversé Kadhafi alors que l’OTAN n’assurait qu’une couverture aérienne. D’autres sources, par contre, avancent que des forces spéciales, françaises et britanniques ont débarqué à Tripoli. Quelle version des faits pouvez-vous nous confirmer, vous qui avez déjà été sur le terrain ?
En fait les insurgés ou les rebelles, ne représentent pas une force populaire significative qui aurait permis de renverser le gouvernement libyen. C’est toute la différence avec les révoltes tunisienne et égyptienne où le peuple était unanime pour se débarrasser de tyrans détestés et ici, il y a une insurrection très minoritaire qui, si elle n’avait pas été mise en place, armée et soutenue par les bombardements de l’OTAN, n’aurait jamais pu s’emparer du pouvoir et, en fait, aurait déjà été éliminées par les forces libyennes depuis longtemps. Je parle sur le plan militaire. Ce sont effectivement les bombardements de l’OTAN qui ont fait la décision et les forces spéciales françaises, britanniques et d’autres qui encadraient les troupes, les dirigeaient, leur fournissaient les renseignements et, selon des témoignages, faisaient partie du sale travail d’élimination de résistants et de personnalités.

LNR/Donc, apparemment, les forces françaises et britanniques étaient présentes au sol ?
C’est ce que j’ai écrit dans mon texte « comprendre la guerre d’avril ». Les services secrets italiens, étant donné que l’Italie est dans une grande rivalité commerciale en Libye avec la France et qu’ils étaient furieux de l’intervention de Sarkozy, n’ont pas hésité à balancé le fait que les services secrets français étaient actifs sur le terrain avant la résolution de l’ONU et qu’ils ont continué en violation de la résolution 1973.

LNR/Certains avancent que ces « rebelles » étaient pour la plupart des mercenaires saoudiens, qataris et même des narcotrafiquants colombiens, qu’en est-il réellement ?
Effectivement, on a beaucoup d’indications qu’il ya une privatisation de la guerre par les Etats-Unis. Obama et notamment son entourage ; Brezinski et les stratèges de ce genre, ont tiré les leçons de la période Bush. Les Etats-Unis ne sont plus capables, ils n’ont n’en jamais gagné une guerre à part celle contre la minuscule île de Grenade, ils n’ont jamais gagné une guerre sur le terrain.
Alors, la méthode Obama a consisté à soutraiter la guerre. Il y a une sorte de privatisation. On envoie des brigades qataris, on confie aux Emirats Arabes Unies le soin de mettre sur pied une armée privée, des mercenaires, en fait, qui ont été sur le terrain en Libye et qui ont été formés par des instructeurs des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux. C’est cette privatisation de la guerre qui permet à Obama de dire que l’armée des Etats-Unis se retire d’Iraq mais en fait, on fait de la soustraitance.
Concernant les narcotrafiquants, oui, j’ai eu aussi des informations, mais je n’ai pas été le témoin direct, que des cadres et des mercenaires colombiens étaient d’une part dans la formation de l’armée des émirats dont je viens de parler et aussi sur le terrain. Il faut savoir en fait qu’il y a une collaboration très étroite entre les forces israéliennes, les forces colombiennes en Colombie et dans d’autres pays. Donc, on retrouve là, une sorte d’internationales de mercenaires et de la soustraitance de la guerre


LNR// Vous avez rencontré des personnes qu’on présentait pour des mercenaires ; c’est d’ailleurs ce que vous déclariez dans votre prochain livre, qui sont-elles en réalités ?

Il s’agit de l’un des pires médiamensonges des médias occidentaux pour justifier cette guerre. On nous a dit depuis le début que Kadhafi était tellement isolé, qu’en fait il n’avait que des mercenaires pour le soutenir. Et puis, on nous a présenté des noirs qui étaient tués dans l’Est de la Libye dans un premier temps et on nous a dit que la population était en colère contre ces mercenaires et ils avaient été tués comme ça. En réalité, il est connu de tous les connaisseurs de la Libye que dans la région de Benghazi, il existe depuis longtemps un racisme anti-noir et aussi un racisme contre les libyens à la peau plus foncée, c’est-à-dire les libyens du Sud. Et ce racisme s’est donc tourné, d’une part, contre les libyens à la peau noire et, d’autre part, contre des africains qui vivaient en Libye depuis longtemps et qui avaient, soit la nationalité libyenne, soit des papiers, une maison, etc . Telle est la structure de l’économie libyenne. Il y a énormément d’immigrés dans les hôtels, les restaurants, les services de nettoyage et d’entretien. Une très grande partie du travail manuel est effectuée par des gens d’Afrique noire qui étaient d’ailleurs très content parce qu’en Libye, ils avaient une bonne situation et qu’ils obtenaient facilement des papiers, une maison, une voiture, un bon salaire ; ce qui est en contraste total avec la situation dans leur pays d’origine où ils souffrent la misère et les persécutions très souvent et la situation en Europe où on les pourchasse ou les enferment dans des sortes de prisons pour immigrés. Ils étaient très reconnaissants à Kadhafi parce que justement il a toujours lutté contre le racisme anti noir. Ce qui est scandaleux de la part des médis occidentaux, c’est qu’on a donné une confirmation de cette théorie, de ces rebelles racistes, comme quoi ces africains étaient des mercenaires, il faut qu’on les tue. Et en réalité, de cette façon là, on a soutenu des gens qui pratiquent le nettoyage ethnique. L’ironie du sort, c’est que c’est le premier président noir des Etats-Unis qui a soutenu les mouvements qui pratiquent le nettoyage ethnique contre les noirs.
Personnellement j’ai rencontré des africains qui étaient venus à Bab El Azizia, le palais présidentiel. Et ils étaient venus spontanément former une sorte de bouclier humain. Ils aimaient Kadhafi, ils étaient contents de ce qu’il avait fait pour eux. Et, ils sont venus quand l’OTAN a commencé à bombarder son palais. Moi, j’ai discuté avec ces gens, c’étaient des hommes de tous âges, des enfants, des femmes. Je m’excuse, quand on est des mercenaires on ne met pas ces femmes et ces enfants face aux bombardements et à ces opérations de guerre, donc, c’est ridicule. J’ai été extrêmement choqué de voir des gens, avec qui j’avais parlé et qui étaient vraiment très chaleureux, très motivés, les mains liés dans le dos et qui ont été torturés et massacrés comme des animaux et laissés là sur le sol. Il faut le dire, l’Occident soutient, arme et excuse des gens qui sont des terroristes et des racistes ; cela doit être dit.


LNR/ Lors du siège de Tripoli, le journaliste Thierry Meyssan avance un chiffre de 1300 morts et 5000 blessés, tous des civils,  avez-vous des informations précises à ce propos ?

Là, je n’ai rien de plus à vous dire sur les chiffres. Comme vous le savez, les chiffres c’est toujours quelque chose de très difficile à estimer et je n’ai pas de compétence pour donner un chiffre. Il y a une étude qui a été faite récemment et avance que l’OTAN ayant largué 30.000 bombes. Si on fait une estimation pas très élevée, qui est de deux morts par bombe, on arrive à un chiffre de 60.000 morts.

LNR/ Cette désinformation a-t-elle eu un impact en Europe ou, au contraire, l’opinion est-elle assez informée sur la réalité des événements, notamment par le biais des médias alternatifs ?


Malheureusement, oui. La désinformation a eu un impact absolument catastrophique sur l’opinion publique européenne. Il n’y a eu pratiquement aucune manifestation, sauf très petites. Malheureusement, même le mouvement anti-guerre, les progressistes en Europe pensent que cette fois-ci, Obama et Sarkozy ont mené une bonne guerre. Et j’ajouterai que malheureusement, une très grande partie des personnes d’origines arabes et musulmanes qui vivent en Europe pensent la même chose à cause du rôle d’Al Jazeera comme je viens de le dire. Donc, effectivement, sur le plan de la bataille de l’information, actuellement la situation est assez catastrophique, le mensonge l’a emporté largement.

LNR/ En Irak, la guerre a été déclenchée pour des motifs fallacieux (armes de destruction massive, relation Saddam –Al Qaïda, etc) ; plus tard, la vérité est apparue au grand jour et l’opinion s’est aperçue qu’elle avait été trompée. A propos de la Libye, comment l’OTAN va-t-elle gérer la situation médiatique de l’après Kadhafi ?

Effectivement, on a une répétition des médiamensonges sur l’Iraq et, comme je viens de le dire, c’est que l’opinion européenne avait été, en tout cas après un certain temps, très sceptique et même très avertie sur le médiamensonge sur les armes de destruction massive et ici, il faut bien le dire que ça a marché. Si vous allez dans la rue et que vous demandez à n’importe qui, vous aurez neuf personnes sur dix qui vont vous dire « oui, il a bombardé sa population ». Maintenant comment l’OTAN va-t-elle gérer la situation médiatique de l’après Kadhafi ? Le problème c’est qu’il faut d’abord qu’on impose un débat où le public a le droit de savoir, de vérifier la qualité des informations qui lui ont été données. Et là, la tâche de groupe comme Investig-action qui anime notre site. On a diffusé beaucoup d’articles et on va continuer. On vient de sortir le petit livre dont je vous parlais « Libye, OTAN et médiamensonges » et qui paraîtra dans une semaine. Et il est très important que l’opinion se rende compte qu’elle a été manipulée et qu’à cause de cela, il y a des dizaines de milliers de libyens qui sont morts et que le pays va connaître le même enfer que l’Iraq.
Donc, c’est la première bataille à mener. J’espère qu’une partie des journalistes honnêtes des grands médias vont se rendre compte, quand même, qu’à chaque guerre, on les piège et qu’il y a un devoir de dire au public « oui, on a été manipulé ». C’est un devoir, parce que l’OTAN annonce clairement qu’ils vont s’en prendre à la Syrie, à l’Iran, au Venezuela, je pense aussi que l’Algérie est aussi dans le collimateur. Donc, les médiamensonges, ça a des conséquences terribles et c’est notre devoir d’imposer un débat sur ça. Evidemment, l’OTAN a intérêt à ce qu’il n’y ait pas un débat et à ce qu’on passe aux affaires suivantes, et, c’est toute la question. Est-ce qu’on va arriver à imposer un débat et que l’opinion publique sache qu’elle a été trompée?

LNR/ En mars 2007, le général U.S Wesley Clark avait déclaré dans une interview qu’un mémo, qui lui avait été montré au Pentagone, en 2001, expliquait comment l’administration américaine envisageait de prendre le contrôle de 7 pays en cinq ans : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Quels seraient les enjeux et les objectifs d’une telle campagne ?
Le général Wesley Clark, il faut le rappeler, ce n’est pas n’importe qui. C’est l’homme qui a bombardé, très sauvagement d’ailleurs, la Yougoslavie en 1999. Donc ce n’est pas un gauchiste ou un théoricien du complot. C’est un homme de l’appareil qui sait de quoi il parle. Et donc, quand il dit que sept pays en plus de l’Afghanistan allaient être envahis ou contrôlés par les Etats-Unis, ça confirme l’analyse que nous faisions en 2000-2001, de la politique des Etats-Unis et des gens autour de Bush, le fameux Project for the New American Century qui effectivement était une politique de contrôle total du Moyen-Orient et du monde musulman ; comme nous l’expliquons d’ailleurs dans le livre que nous allons publié dans un mois et qui s’intitule « Comprendre le monde musulman » avec des entretien avec Mohamed Hassan qui analyse les rapports stratégiques entre les Etats-Unis, l’Europe et le monde arabe et musulman, Moyen-Orient, Afrique et aussi Asie. En fait, cette prise de contrôle de ces pays, ça fait partie d’une campagne de recolonisation du monde. Les Etats-Unis, étant une économie en crise, et le système capitaliste international est en crise de façon générale avec une baisse du taux de profits, avec pour les Etats-Unis, la délocalisation de leurs usines, de leur industrie et le fait qu’il y a de moins en moins de valeur qui est créée aux Etats-Unis mêmes ; c’est donc une économie parasite qui vit sur le dos des pays du Sud. Les Etats-Unis ont un grand problème, c’est que leur pouvoir économique est en baisse constante, leur économie est en crise, leur Etat est en faillite, leur dollar ne vaut plus rien ; et la seule façon d’enrayer ce déclin et de rester le numéro un, c’est l’atout militaire, c’est de prendre le contrôle de pays tout simplement pour les coloniser ; comme on faisait dans le temps pour piller leur richesses. C’est ce qui va arriver avec la Libye, pour le pétrole, pour l’eau, pour les réserves financières très importantes, et en plus là, on a détruit le plus possible pour pouvoir reconstruire le plus possible ; comme vous voyez déjà maintenant toutes ces entreprises du bâtiment et autres qui se précipitent comme des vautours pour tirer de plus gros profits de tout ce qu’ils ont détruits. Donc, je pense que cette campagne de contrôle de tous ces pays qui ne va pas s’arrêter après la Libye, il faut y insister, c’est une campagne de recolonisation du monde.

LNR L'intervention de la France en Libye est un « investissement sur l'avenir », a déclaré récemment le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, dans un entretien au quotidien Le Parisien. Cela suppose qu’après la chute de Kadhafi, beaucoup de prétendants seront en course pour s’accaparer les richesses libyennes. Qui dirigera d’après-vous ce nouveau concert ? Les européens ou les américains ?

Quand je parlais de bataille entre vautours, c’est effectivement une bataille économique pour les contrats et, à peine Tripoli a-t-elle été envahie, que déjà dans la presse française, italienne et autres, on trouvait des informations sur le fait qu’ils se battaient comme des chiffonniers pour savoir qui allait prendre la plus grosse part du butin. Et alors, on se partage la Libye comme les puissances coloniales se partageaient l’Afrique à la Conférence de Berlin en 1884-1885. C’est-à-dire que les plus forts prennent les gros morceaux, les moins forts prennent les petits morceaux et ceux qui on choisi le mauvais cheval ou sont arrivés trop tard ne reçoivent rien.
La France dit : nous on a été en pointe, on prend 35%, elle confirme par là que c’était bien une guerre économique, une guerre pour le fric.


LNR/ L’attaque de la Libye comporte plusieurs enjeux (politiques, économiques, stratégiques), cela ne constitue-t-il pas une première étape pour un contrôle de l’Afrique, vu que le premier souci étatsuniens est d’abord d’installer cette fameuse Africom ?

Comme je l’ai indiqué dans le texte « comprendre la guerre en Libye », au début du livre dont j’ai parlé plus haut. La guerre contre la Libye a effectivement plusieurs enjeux, à l’instar de toutes les guerres menées par les Etats-Unis, parce qu’une guerre c’est un gros investissement, un risque, et l’on ne mène pas une guerre de cette envergure pour un seul petit objectif. Les objectifs de la guerre contre la Libye sont le pétrole, les réserves financières de la Libye très importantes et, justement, il s’agit de casser le rôle de la Libye comme financier alternatif de l’Afrique. La Libye, comme l’Algérie, d’ailleurs d’après ce qu’on m’a expliqué, joue un rôle de financier alternatif pour une série de pays africains qui sont soumis à des chantages de la part des multinationales de l’Europe et des Etats-Unis qui prennent les matières premières au prix le plus bas, qui refusent d’investir pour qu’une vraie économie de transformation et de service se développe en Afrique, et en fait, donc, le financement alternatif aidait l’Afrique à reconquérir son indépendance, à voler de ses propres ailes. C’est clair que c’est une guerre contre l’Afrique et, justement depuis que la bataille économique pour les ressources mondiales fait rage, les Etats-Unis s’intéressent au contrôle militaire. Considérant que tout leur appartient, les Etats-Unis divisent la planète en série de zones, ils organisent leurs armées et leurs opérations sur toutes ces zones. Il n’ y avait pas de base pour l’Afrique, car elle était jugée moins intéressante que d’autres, mais là, depuis quelques années les Etats-Unis savent qu’on est en train de trouver de plus en plus de pétrole en Afrique, qu’on est en train de se battre pour les matières premières et les minerais et autres de l’Afrique, qu’il s’agit d’empêcher la Chine d’avoir des relations économiques normales avec les pays africains, se fournir en matière première et en énergie ; alors, ils ont décidé de militariser le problème et d’installer une force militaire pour empêcher ces pays d’avoir un développement autonome et empêcher la Chine d’avoir des relations commerciales avec les pays africains. Africom, c’est donc le grand projet et ce qu’il faut remarquer, c’est que cinq pays en Afrique ont, à ma connaissance, refusé de s’intégrer dans l’OTAN ou de collaborer avec l’OTAN, et ils sont tous attaqués déjà ou menacés par les Etats-Unis. Il s’agit de la Libye, du Soudan, du Zimbabwe, de l’Erythrée et de la Côte d’Ivoire. Tous sous sanction, agressés ou bientôt agressés.

LNR/ La France a pris l’initiative de détourner la résolution 1973 de son but initial. Comment expliquez-vous ce mutisme de l’ONU par rapport à cette agression caractérisée ?

La France a effectivement détourné la résolution 1973 de son texte et cette résolution a été en quelques sortes extorquée à l’ONU par des manœuvres et des mensonges, et ensuite, elle n’a absolument pas été respectée ; de sorte que cette guerre ne respecte pas le droit. Cette résolution imposait
-un cessez-le feu or l’OTAN a attaqué pendant six mois
- un embargo sur les armes : l’OTAN a livré les armes à un camp
-une zone d’exclusion aérienne : l’OTAN a utilisé l’espace aérien pour ce camp
-une interdiction d’intervenir au sol : les puissances de l’OTAN ont même déployé des agents, des soldats et services de renseignement au sol.
C’est une guerre qui est illégale par rapport à la charte de l’ONU et qui, en plus, ne respecte même pas la résolution qui avait été arrachée. L’explication de cela, c’est que l’ONU ne représente rien pour le moment, elle n’est pas une organisation démocratique, elle est aux mains des Etats-Unis, et contrôlée par les Etats-Unis ; d’ailleurs, il suffit de voir que lorsque le monde vote contre un crime d’Israël, les Etats-Unis imposent leur véto et c’est terminé, il n’y a pas de résolution. Il est clair que les peuples ont besoin d’autre chose que l’ONU.



LNR/ Comment voyez-vous, l’après Kadhafi ? Ne va-t-on pas assister à un nouvel Irak avec notamment une division du pays et une guerre fratricide entre différentes tribus?
Ecoutez, vous parlez de l’après Kadhafi, je serai très prudent. Sur place j’ai constaté que Kadhafi avait beaucoup de partisans, il y avait des gens qui ne l’aimaient pas aussi. Même ces gens qui ne l’aimaient pas sur le plan de la question démocratique ou de la corruption, etc, ils n’étaient pas pour autant pour une invasion de l’OTAN. Il va se passer en Libye ce qui s’est passé en Irak :
-les marionnettes de l’OTAN vont s’entredéchirer pour s’assurer le pouvoir et le fric, on a déjà vu le numéro 1 du CNT faire assassiner le numéro 2, donc ça promet.
-Il y a un tel gâteau avec le pétrole et les réserves financières. Evidemment, toutes les tribus que Kadhafi a réussi à unifier et à pacifier vont de nouveau s’affronter ; d’autant plus que c’est une politique classique des grandes puissances coloniales de « diviser pour régner » ; qu’on utilise comme clients certaines tribus contre d’autres. Les Etats-Unis, les français, les italiens, les autres vont avoir chacun leurs pions, leurs tribus, et que tout ceux-là vont s’entredéchirer. Je ne serais pas étonné qu’effectivement il y ait des formes de guerre civile qui se déclenche entre les « démocrates libérateurs » et je ne serais pas surpris non plus qu’on assiste à des attentats. Au fond, les Etats-Unis et la France ont besoin d’un bon prétexte pour maintenir des troupes au sol. Comme en Iraq, on sait que derrière les attentats, il y a souvent les services secrets des Etats-Unis. Je pense que la gauche européenne, arabe et internationale doit absolument prendre conscience que son silence et sa complicité vont plonger les libyens en enfer. Ce n’est pas la question de culpabiliser les gens, mais de prendre ses responsabilités et de se dire qu’il est temps de ne pas se faire manipuler. Il est temps qu’on mette en place des instruments de contrôle de l’information dès le début. Les médiamensonges tuent et nous avons tous, où que nous sommes, une responsabilité de démasquer ces médiamensonges. Je veux dire, si vous voyez Al Jazeera ou CNN ou TF1 qui est en train de répéter que tel chef d’Etat commettait l’atrocité et qu’il faut intervenir ; vous savez que ça veut dire qu’on va bombarder, qu’on va voler les richesses et, donc, vous avez un devoir moral de vous battre contre le mensonge dès la première seconde où il sort. Cela est absolument fondamental et tout le monde doit prendre ses responsabilités la dessus. L’OTAN a déjà annoncé qu’ils étaient très contents de ce qu’ils avaient réussi. Obama, ses conseillers, Sarkozy qui il parade comme un coq, tout le monde est en train de nous dire qu’on va recommencer et qu’on va trouver la bonne recette et que ça marche mieux qu’en Iraq et qu’on va faire le coup de la Libye ailleurs. Il est temps pour les progressistes et tous ceux qui veulent absolument défendre la paix, le droit des peuples à décider eux-mêmes de leur sort, de mener la bataille de l’information et dès qu’un médiamensonge sort, il faut se dire « c’est ma responsabilité de le dénoncer à la minute même où il sort. » Et là, je ne pense pas uniquement aux journalistes honnêtes ; pour la plupart, le système des médias ne leur donne pas assez de liberté, mais je pense également à monsieur tout le monde notamment, avec internet on a la possibilité et le devoir de combattre les médiamensonges. C’est très important.

Entretien réalisé par Chérif Abdedaïm -www.lnr-dz.com

 

 

http://www.alterinfo.net/Entretien--Michel-Collon-a-La-Nouvelle-Republique-L-Occident-soutient-arme-et-excuse-des-gens-qui-sont-des-terroristes_a63549.html

 

.

 

 

A lire aussi :

 

Considérations sur la guerre de Libye et sur le dit « printemps arabe » par  Costanzo Preve
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1854

 

MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo)
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1814

.

Avec la guerre de Libye, les Touaregs sont persécutés et l'AQMI sort renforcée

Au-delà de la Libye, nous sommes TOUS bombardés, finalement

30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire

 

 

 

 

 

Les 3 autres vidéos ici : 

Les graves révélations de l'avocat de l'état libyen (vidéo)

.                                                                                             

 

§ 

carte-libye-10404906fkgnx_1902.jpg?v=1

 

L 'OTAN et ses mensonges (guerre Libye)

Le gâteau libyen partagé par les prédateurs auto-proclamés démocrates

Libye: L’OTAN massacre à Syrte et rase la ville (témoignage russe)

 

 

GUERRE DE LIBYE

 Libye/Sarkozy : Le Libertador est un Matamore

26419.jpg  À propos de l’article « Tuer la vérité »
- par Pierre Jasmin, Pierre Dubuc, Claude Herdhuin - 2011-09-06
 
blank150x1.gif
26418.jpg  LIBYE : C'est une guerre [de] TOTAL, monsieur
- par Pepe Escobar - 2011-09-06
 
blank150x1.gif
26390.jpg  Tripoli, dernières heures, avant la chute
Entretien avec T. Meyssan et J. Teil en direct de France et du Liban, après le retour des quatre journalistes de Tripoli.
- par Thierry Meyssan, Julien Teil, Irib - 2011-09-05
 
blank150x1.gif

 Entretien avec William Blum

- par Christiane Passevant, Larry Portis - 2011-09-04
26375.jpg  Libye: le piège
- par Djamel Labidi - 2011-09-04
 
blank150x1.gif
26372.jpg  L’avenir de la Libye selon les plans de l’OTAN
- par Manlio Dinucci - 2011-09-04
Dans la représentation médiatique, les « rebelles » dominent la scène, tandis que l’OTAN s’est mise à l’abri en coulisses. Mais c’est pourtant depuis sa cabine de régie que la guerre a été préparée et dirigée et que se décide le futur arrangement de la Libye.
blank150x1.gif

 Au-delà de la Libye, nous sommes tous bombardés.

- par Juan Carlos Camaño - 2011-09-03
  VIDÉO : Témoignages de résidents libyens fuyant la violence de l'Occident et des rebelles.
- 2011-09-03
  La Libye et le monde dans lequel nous vivons
- par William Blum - 2011-09-03
26360.jpg Les mondialistes en charge de la reconstruction de la Libye
- par Tony Catalucci - 2011-09-03
 
blank150x1.gif
26349.jpg Tripoli confronté à une crise humanitaire
- par Bill Van Auken - 2011-09-02
 
blank150x1.gif
26348.jpg L’OTAN aurait-elle oublié l’objet de sa mission en Libye ?
- par Pierre Piccinin - 2011-09-02
 
blank150x1.gif
26346.jpg Libye: le drapeau vert ne flottera plus sur Tripoli
- par René Naba - 2011-09-02
 
blank150x1.gif

Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye !

- par Michelle Verrier - 2011-09-02
26334.jpg Les preuves se multiplient sur les atrocités commises par les « rebelles » libyens
- par Patrick Martin - 2011-09-01
Une série de reportages réalisés à Tripoli ont montré que les forces appuyées par l'OTAN avaient commis un massacre dans la guerre civile libyenne.
blank150x1.gif

26321.jpg Propagande sur la Libye: Le cynisme de L'OTAN
- par Dr. Webster Tarpley - 2011-08-31
 
blank150x1.gif

26319.jpg Libye: le visage criminel de l’impérialisme
- par Bill Van Auken - 2011-08-31
 
blank150x1.gif

L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville

Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place
- 2011-08-31
 « La victoire des rebelles en Lybie est pleine d’incertitudes »
Bertrand Badie analyse les impacts régionaux et internationaux de la guerre
- 2011-08-31
 Renaissance du projet colonial en Libye
- par Pierre Khalaf - 2011-08-31
26281.jpg Démolitions et Restaurations Corp.
Rubrique L’art de la guerre
- par Manlio Dinucci - 2011-08-30
Il existe une société multinationale qui, malgré la crise, travaille à n’en plus pouvoir. Elle s’occupe de démolitions et restaurations. Pas d’édifices, mais d’Etats entiers.
blank150x1.gif


11 SEPTEMBRE, GUERRES, TERRORISME ET ÉTAT POLICIER

26434.jpg Antiterrorisme à la française
Adlène Hicheur : le parfait « terroriste » physicien
- par Pierre Alonso - 2011-09-07
 
blank150x1.gif

 

26413.jpg La fin de la propriété de soi
- par Jean-Claude Paye - 2011-09-06
Nous ne sommes plus dans un société de surveillance. Il ne s’agit plus de contrôler et de modeler les corps, afin de les rendre aptes à la machine économique, mais de s’attaquer à leur être même en fixant les modalités de jouissance des individus.
blank150x1.gif
26410.jpg 11 Septembre : Démolition contrôlée
L’art de la guerre
- par Manlio Dinucci - 2011-09-06
Que penseriez-vous si la police, après une explosion suspecte qui aurait fait écrouler une maison en tuant les gens qui y habitaient, avant toute chose enlevait et détruisait tout ce qui reste ? C’est ce qu’ont fait, il y a dix ans...
blank150x1.gif

Thema "Tous terroristes ?"

Dix ans après les attentats du 11-Septembre, quel bilan tirer des lois antiterroristes votées aux États-Unis et en Europe ?

- 2011-09-06

26392.jpg Des photos inédites du 9/11 publiées, par CBC, montrent que le type d'avion n'était pas celui de la version officielle
- par Irib - 2011-09-05
 

 

.

  Syrie :

  http://www.asia.fr/share/pack/imagespro/166/syrie-bosra-theatre-romain-2.jpg

http://www.asia.fr/share/pack/imagespro/166/syrie-bosra-theatre-romain-2.jpg

 

 

2-4 Chems Eddine Chitour : Face à la démocratie aéroportée : La Syrie dernier verrou avant l'Iran.

« La guerre est un fruit de la dépravation des hommes ; c'est une maladie convulsive et violente du corps politique ; il n'est en santé, c'est-à-dire dans son état naturel, que lorsqu'il jouit de la paix ».
Denis Diderot Extrait de l' L' Encyclopédie
Dernier partie du scénario diabolique concocté dans les officines occidentales, pensant maintenant que le régime va tomber comme un fruit mûr , Les Etats-Unis et l'UE appellent Bachar Al-Assad à la démission "L'Union européenne note que Bachar Al-Assad a perdu toute légitimité aux yeux du peuple syrien et qu'il est nécessaire pour lui de quitter le pouvoir", a déclaré Mme Ashton. Dans l'intérêt du peuple syrien, le temps est venu pour le président Assad de se retirer", explique M. Obama Les "graves violations des droits de l'homme" en Syrie contre les manifestants"pourraient relever de crimes contre l'humanité", a indiqué jeudi 17 août un rapport du Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU.
Nous allons rapporter quelques informations alternatives sur la réalité de ces manifestants pacifiques Auparavant, quelques flash sur la mosaïque des ethnies et confessions en Syrie. Les minorités non arabes les plus importantes sont les Kurdes, habitant essentiellement le long de la frontière turque (8 %) au nord, et les Arméniens, qui vivent dans le Nord, surtout dans les grandes villes (2,8 %) La Syrie compte une douzaine de langues. Le pays est musulman à 90 % (dont les Kurdes), avec des minorités chrétiennes. La plupart des Syriens sont des sunnites (env. 70 %), mais certains sont de rite chiite, ismaélien ou alaouite.
La Syrie compte aussi des druzes professant une religion musulmane hétérodoxe; Comme tous les chiites, les druzes, ismaéliens et alaouites constituent des sous-groupes particuliers du monde musulman. Les autres Syriens non musulmans sont chrétiens, soit catholiques, grecs-orthodoxes ou arméniens-orthodoxes, mais on compte aussi un millier de juifs. C’est donc sans conteste toutes les langues et toutes les religions du Moyen Orient qui tiennent grâce à un équilibre subtil –qui risque de voler en éclat- qui a été précédé par des siècles d’instabilité notamment depuis l’ingérence occidentale dans la Syrie ottomane souvenons nous du concept de protection des minorités cher à la France et ceci en vertu d’une promesse de Saint Louis à l’évêque Maroun ( les Maronites ) il y a de cela près de huit siècles !.
Pour l’histoire, en attisant les tensions religieuses l’Angleterre et la France ont mis en coupe réglée l’empire ottoman dont la Syrie était une province depuis 1516 . Au cours de l’automne 1917, le g
énéral Sir Edmund Allenby a envahi la Palestine et, le 11 décembre, lui et ses officiers sont entrés dans la ville sainte de Jérusalem par la porte de Jaffa. Le Premier ministre, Lloyd George, considérait cela comme un cadeau de Noël et écrivit que la chrétienté avait repris «possession de ces lieux saints». Le général français, Henry Gouraud, entra à Damas en juillet 1920. Après avoir frappé sur le tombeau de Saladin, Gouraud s’écria: «Réveille-toi Saladin, nous sommes de retour. Ma présence ici consacre la victoire de la croix sur le croissant.» Après la mise à mort de l’Empire Ottoman, par les accords de Sykes Picot la France s’adjudja la Syrie dont elle fit un protectorat de 1920 à 1941.

La réalité du terrain : Pacifistes ou rébellion armée ?
On parle de militants pacifistes .

Qui sont ils ? Ces manifestants manifestent mais dans le même temps, on parle de subversion. Il est vrai qu'il y a des manifestations dans certaines villes, qu’il y a des morts , que l'armée est intervenue. Les médias aux ordres attribuent cela à l’armée . Ce qu’ils ne disent pas, c'est qu'il y a une rébellion soutenue par l’extérieur C'est une vraie guerre entre les forces armées syriennes et c'est que le pouvoir appelle les «hors-la loi».
Pour le représentant russe auprès de l’Otan « L’OTAN planifie en ce moment une campagne militaire contre la Syrie afin d’aider à renverser le régime du président Bachar al-Assad avec comme objectif à longue échéance de préparer une tête de pont dans la région pour l’attaque contre l’Iran« . Dimitri Rogozin, délégué de la Fédération de Russie auprès de l’OTAN. Rogozin commentait, vendredi 5 août dans le quotidien moscovite Izvestia, la condamnation par le conseil de sécurité de l’ONU, deux jours plus tôt, de la répression violente en Syrie « Le noeud coulant autour de l’Iran se resserre. Des préparations militaires contre l’Iran sont déjà en cours de réalisation » affirme Rogozin, pour qui l’OTAN n’a pour but que d’intervenir contre les régimes « dont les vues ne coïncident pas avec celles de l’Occident. » (1)
Pour Michel Chossudovsky Des développements récents en Syrie indiquent qu’il s’agit d’une insurrection armée à part entière, intégrée par des mujahideen, islamistes («Freedom Fighters »), appuyés, entraînés et équipés par l’OTAN et le haut commandement de la Turquie. Selon des sources du renseignement israélien : Entre-temps, le quartier général de l’OTAN à Bruxelles et le haut commandement turc dressent des plans pour leur première étape militaire en Syrie, laquelle consiste à munir les rebelles d’armes pour combattre les chars d’assaut et les hélicoptères constituant le fer de lance du régime Assad pour réprimer la dissidence. Afin de repousser les forces armées gouvernementales, les stratèges de l’OTAN pensent davantage à répandre de grandes quantités d’antichars, de roquettes antiaériennes, de mortiers et de mitrailleuses lourdes dans les centres où ont lieu les contestations, au lieu de répéter le modèle libyen de frappes aériennes. (…)L’OTAN et le haut commandement turc envisagent également le développement d’un djihad impliquant le recrutement de milliers de mujahideen (« Freedom Fighters », ce qui évoque l’enrôlement de moudjahidines pour mener le djihad (guerre sainte) de la CIA à l’âge d’or de la guerre soviéto-afghane. (2)
Nous voilà avertis , on appréhende un peu mieux la nature du mouvement pacifiste syrien et les 2000 morts dénombrés dont 400 des forces de sécurité n’ont pas interpellés les médias aux ordre quant à la mort bizarre de 400 militaires de la main de pacifistes désarmés.

La boite de Pandore des conflits interconfessionnels et ethniques
Deux témoignages de personnalités religieuses nous permettent de situer avec clarté les enjeux d’abord la lettre ouverte du professeur Zehlaoui prêtre Arabe de Syrie à Monsieur Alain JUPPÉ Ministre des Affaires Étrangères de la France et ensuite celle d’une mère supérieure d’un Couvent. Le Prêtre arabe de Syrie, écrit : « je viens d’apprendre à l’instant votre déclaration aux États-Unis, touchant la légitimité de notre Président de la République. En tant que syrien, je ne puis rester silencieux face à une telle ingérence dans les affaires de mon pays. (…) Laissez-moi vous dire, au nom des millions de victimes que l’Occident a écrasés depuis des siècles, qu’il est grand temps de cesser de jouer les monstres à face humaine, et de piétiner tous les droits des autres peuples, au point de détruire leur existence même, comme vous vous êtes plu à le refaire en Irak, en Iran, en Afghanistan, Pakistan, dans toute l’Afrique, notamment en Lybie ».
« Démontant les raisons de cet acharnement il écrit : « Pour en revenir à la Syrie, oubliez-vous que le but dernier de toutes les manœuvres politiques, diplomatiques et séditieuses, menées contre la Syrie, depuis plus de deux mois, a été insolemment dévoilé par la conseillère au Pentagone, Mme Michèle Flournoy? D’ailleurs, elle était tellement assurée de la réussite prochaine du complot mené contre la Syrie, qu’elle avait publiquement déclaré que la Syrie retrouverait tout son calme, le jour où elle romprait avec l’Iran et le Hezbollah, et signerait un traité de paix avec Israël! Auriez-vous déjà oublié, en France et en Europe, le grand honneur que vous a valu la Résistance à l’occupation nazie? (…) laissez-moi vous dire, en tant que simple citoyen syrien, que la Syrie n’acceptera jamais de tourner le dos au devoir vital de défendre son existence propre, d’abord contre l’occupation israélienne, ensuite contre le danger mortel que constitue le Sionisme, pour toute la nation arabe. Cependant, il semble que l’Occident tient à rester l’Occident, alors qu’il ne l’est plus. … C’est pourquoi, tout en piétinant tous les droits, comme vous cherchez à le faire en Syrie, vous n’avez jamais éprouvé la moindre honte à prétendre toujours être dans votre droit. Car le fort ne se trompe jamais!
Décryptant les relations Occident –Israël, le professeur Zahlaoui(…) Les représentants de l’Occident, surtout ceux des États-Unis, se pavanent comme des lions. Ils se permettent toutes sortes d’ingérences, allant jusqu’à détruire des pays entiers, de fond en comble. Mais dès qu’il s’agit d’Israël, tous les pays occidentaux sans exception, des plus "grands" aux plus "petits", les États-Unis en tête, deviennent rien moins que des néants. Des néants aveugles, sourds et muets! Et pourtant, même les sondages faits en Europe reconnaissent qu’Israël est l’État terroriste par excellence. Et Israël est resté fidèle à lui-même : tueur, voleur, guerrier, féroce, arrogant, raciste, expansionniste et exterminateur. Pourtant les juifs ont toujours été bien traités en pays arabes et musulmans. Leurs historiens sont assez honnêtes pour le reconnaître. Mais ils ont trouvé moyen de faire payer la terrible facture de l’antisémitisme occidental et de l’holocauste nazie, à tous les peuples arabes et musulmans, dont ils avaient, depuis Ben Gourion, calculé la destruction, tout en imposant un Holocauste de 60 ans déjà, aux arabes, chrétiens et musulmans, de Palestine »(3).

Même témoignage poignant de Mère Agnès-Mariam de la Croix Supérieure du couvent de Saint Jacques l’Intercis, en Syrie. Elle pointe du doigt la manipulation de l’information : « La Syrie est notre patrie d’adoption. (…) Il est impératif d’être bien renseignés sur une situation donnée pour pouvoir se positionner en conséquence. (…) Car aujourd’hui en Syrie, pour être bien renseigné, il ne suffit plus de suivre les nouvelles servies par les chaînes satellitaires internationales. Nous l’avons constaté sans cesse : la réalité qui se vit ici est différente de ce que transmettent les médias. Ces chaînes n’accompagnent pas l’évènement, elles le précèdent pour le provoquer. Heureusement, de plus en plus de gens accusent cette information de parti pris et de falsification. Nous avons essayé de nous documenter en temps réel en téléphonant à des proches sur les lieux mêmes des incidents décrits : la situation ressemblait plus à ce qu’en disait la télévision syrienne qu’à celle propagée par Al Jazzirah, BBC ou France 24, Al Hurra ou Al Arabia à travers des montages et autres compilations audio-visuelles mensongères et de mauvaise qualité (…) Les slogans faussement humanitaires anesthésient la conscience des auditeurs et favorisent le glissement vers une logique vindicative aveugle qui, somme toute, ne sert que la cause de l’injustice. (…) (4)
Mère Agnes –Mariam met les choses au point concernant la nature réelle de la protestation « pacifique » Aujourd’hui, écrit elle il ne fait aucun doute qu’il y a ingérence étrangère, refusée fièrement par une partie de l’opposition. Aujourd’hui il ne fait aucun doute que l’opposition s’est muée en divers endroits en une insurrection armée qui commet des atrocités contre la population civile et contre les forces de l’ordre et l’armée. Enfin, aujourd’hui, l’exacerbation du clivage confessionnel est une triste réalité. Ces trois facteurs convergent pour réanimer le spectre de l’affrontement interconfessionnel, voire de la guerre civile. (…) Ahuris nous assistons à un stratagème destructeur : telles grandes puissances, à grand renfort d’endoctrinement médiatique, jouent sur la corde du fondamentalisme religieux pour mettre en relief les différences qui séparent alors que les points communs qui unissent sont bien plus nombreux. (…) La visite des ambassadeurs US et français à Hama a été vécue chez nous comme une démarche injustifiable. (…) » (4)
La Mère Supérieure s’interroge ensuite sur le pourquoi de la manipulation : « Pourquoi les Occidentaux encouragent-ils une insurrection armée, confessionnelle et fondamentaliste de surcroît, qui risque de s’étendre comme une tache d’huile ? De son côté le Patriarche maronite Mar Béchara Boutros Raï a une lecture plus globale de la situation. Il dénonce le « projet du Nouveau Moyen-Orient qui est à l’œuvre pour morceler le monde arabe dans le but qu’Israël vive en paix en en sécurité » . La tendance mondialiste qui prévaut c’est de promouvoir le choc des civilisations pour asseoir la légitimité des regroupements ethniques ou confessionnels qui, à leur tour, légitiment l’existence d’Israël . La Syrie vit depuis des mois des coups d’État larvés car ce remodelage ne peut être instauré sans la force des armes. L’insurrection armée en Syrie est une tumeur inoculée qu’on cherche à faire crever un peu partout dans le pays au gré des clivages confessionnels ou tribaux, avec son cortège de haine, de vengeances, de victimes et de désastres socio-économiques. (..) La majorité des musulmans et des chrétiens syriens se sont d’abord tenus à l’écart du mouvement de contestation pour diverses raisons, puis ils l’ont boycotté, et enfin certains s’y sont opposés.
Nous sommes cœur et âme avec les justes revendications de tout citoyen pour la liberté civique, la fin du totalitarisme d’État et de la corruption. Nous souhaitons la démocratie, l’impartialité de la justice et des réformes économiques et sociales conséquentes. Mais nous sommes conscients – et c’est là où nous nous heurtons à beaucoup d’incompréhension - que ces revendications peuvent devenir un cheval de Troie pour diverses entités nationales ou politiques afin de provoquer une déstabilisation dangereuse à partir de clivages confessionnels et claniques très subtils. (…) »(4)

Elle conclut enfin à la nécessité de l’autocritique tout en affirmant que le Baath a réussi à maintenir un subtil équilibre entre les confessions : « Mais la Syrie est loin de l’effondrement. Les foyers d’où l’on cherche à attiser les antagonismes confessionnels sont isolés et contrôlés, parfois au prix du sang lorsqu’il y a une résistance armée, au fur et à mesure que la population prise en otage fait appel à l’armée. Le peuple syrien est composite : sunnites, alaouites, chiites, chrétiens, druzes, arabes, kurdes, turkmènes, caucasiens, et j’en passe. Il n’est pas facile de maintenir une telle mosaïque dans la cohérence et la paix civile. Le parti Baath l’a obtenu en respectant les règles qui président aux structures tribales et claniques de l’Orient. Cependant ce régime était totalitaire et corrompu. Aujourd’hui une saine autocritique est à l’œuvre publiquement et des lois sont promulguées, obtenues par une saine opposition, pour les réformes souhaitées. Nous préférons cette voie tant qu’il y a de l’espoir.(4)

L’ouverture de cette boite de Pandore amènera le chaos , c’est un second Irak qui se profile à l’horizon avec son cortège de malheur de douleur et de détresse pour les Syriennes et les Syriens.. Tous les pays arabes attendent leur tour.. Si l'Occident était de bonne foi, il accompagnerait Bachar Al Assad dans son programme de réformes, les élections, le multipartisme... Les Occidentaux veulent changer la carte du Moyen-Orient pour la rendre favorable à Israël. Il faut savoir qu’Israël est en train de construire un mur dans le Golan, comme celui de la bande de Gaza. Cela veut dire que c'est une annexion définitive des territoires syriens. L'Occident ne veut plus de ce régime syrien qui, il faut le savoir, est le dernier domino avant la « normalisation de l’Iran » On peut penser que plus rien ne peut arrêter la dynamique d’effritement des anciens pouvoirs arabes. Si la Syrie est démantelée elle ne sera plus comme avant, les suivants d’El Assad accepteront une partition des Kurdes qui rêvent avec leur frères Irakiens et Turcs d’avoir leur Etat. La Turquie est de ce fait, visée. L’Iran aussi. Sombres jours pour les pays vulnérables. (5)
(..)

Professeur Chems Eddine Chitour
Ecole Nationale Polytechnique enp-edu.dz

Publié le 22 août 2011

 

Dossier ici ::  

 

 

Tout ce qu'on ne vous dit pas sur la Syrie, dernier verrou avant l'Iran

.

.

Autre article :

 

  http://www.linternaute.com/voyage/destination/syrie/carte_syrie.gif

http://www.linternaute.com/voyage/destination/syrie/carte_syrie.gif

 

Dossier de Syrie 

n°11                                                29-08

C.De broeder & M.Lemaire

 

Damas affronte une guerre de l'information acharnée.  

 

La Syrie fait face à une guerre acharnée de l'information, a annoncé vendredi à RIA Novosti Yasser Houria, membre de la direction régionale du Baas, le parti au pouvoir dans le pays.
"Nous avons déjà l'occasion de voir des reportages vidéo sur des événements qui n'ont jamais eu lieu en Syrie, se déroulant, le plus probablement, à Yémen. Certaines chaînes télévisées possédant une bonne réputation ont cessé de dire la vérité", a affirmé le responsable. Selon lui, ces chaînes se réfèrent très souvent à des appels téléphoniques de témoins qui prennent des pseudonymes ou préfèrent garder l'anonymat.
M.Houria a déclaré avoir la certitude que l'objectif de la guerre de l'information déchaînée contre son pays était de renverser le régime actuel.
"Depuis le début, il est clair qu'ils veulent exercer une pression sur la position de la Syrie.

La Syrie est un pays souverain qui prend lui-même ses décisions. Aucun parti, aucun pays n'ont le droit de s'ingérer dans nos affaires intérieures", a conclu l'interlocuteur de l'agence.

 


19/08/2011
http://fr.rian.ru/world/20110819/190564135.html

 

.

 

Sommaire de la lutte pour la libération du territoire.

Tiré à part 

La Turquie lâche Al Assad. 

La Syrie a rejeté dimanche le communiqué de la Ligue arabe qui a appelé à mettre fin à « l'effusion de sang dans ce pays ».

   

1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

1-1 Damas affronte une guerre de l'information acharnée.  

1-2 Matthew Bernabei : "Londres, tout à fait comme Damas". 

 1-3 Thierry Meyssan : Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre devront rendre des comptes.

1-4 Louis Denghien : Journalistes ou propagandistes ?

1-5 Louis Denghien : Du bon usage des guillemets…

2 Dossier

2-1 Mère Agnès-Mariam de la Croix : Entre conflits armés et dialogue…

2-2 Michel Chossudovsky : L’OTAN et la Turquie appuient les rebelles armés en Syrie.

2-3 Guy Delorme : Le Figaro : la révolte introuvable à Damas !

2-4 Rassemblement à Damas dénonçant les ingérences étrangères.

3 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

3-1 Guy Delorme : Syrie/Irak/Iran : un gazoduc très politique. v

3-2 Mensonges médiatiques et réalités de terrain. 

3-4 Louis Denghien : L’ONU au service du NOE (Nouvel Ordre Mondial) ?

3-5 Louis Denghien : ONU : la mascarade continue !

3-6 Ahmed Halfaoui : Mohamed Bouhamidi : « Aggravation des menaces guerrières du capitalisme. »

Annexe (pièce jointe)

Wikipedia : La Syrie. 

 

sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

Rossiïskaïa gazeta : Le renversement du régime syrien à l'ordre du jour à l'ONU.

Le complot des Etats-Unis et d'Israël contre la Syrie a échoué, affirme Téhéran.  

1 Déclaration, courrier des lecteurs & témoignage1

1-1 Guy Delorme : Bachar : le président syrien n'est pas fabriqué aux Etats-Unis ! 

2  Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

 

2-1 Edward Peck : « La Syrie et d'ailleurs le monde arabe en général ne sont absolument pas compris par les Américains » 

2-2 Jacques Vergès : « En Syrie, il faut défendre l’Etat actuel ! ».

2-3 Mireille Delamarre : Qui au Moyen Orient Profiterait de La Chute D’Assad ? Israël …

2-4 Chems Eddine Chitour : Face à la démocratie aéroportée : La Syrie dernier verrou avant l'Iran.

2-5 Michel Chossudovsky : Une « guerre humanitaire » contre la Syrie ?

 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

 


Partager cet article

Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 23:20

http://zeablog.midiblogs.com/images/medium_plant_u11_septembre.2.jpg

 

Uniformisation et alignement meurtriers  de la planète

dessinée par l'Occident.

La menace américaine

par eva R-sistons 

 

Je voulais écrire un post sur l'autre 11 septembre, du Chili, qui pour moi est bien plus significatif (puisque la CIA assassina l'idéal de justice) que celui provoqué par la clique américaine au pouvoir contre ses propres citoyens pour imposer ensuite l'enterrement progressif des libertés et de la démocratie. Mais Michel Collon m'a devancée (liste jointe). Et pour ma part, sachant ce que les Américains font dans le monde en pervertissant culture, sociétés, pays, et en ruinant des populations entières afin d'enrichir la mafia des banksters et leurs laquais, je me fiche pas mal de savoir si les Tours de l'Orgueil humain se sont écroulées, et si l'on devait m'annoncer que les USA (basant leur richesse sur guerres et chaos) étaient "rayés de la carte", pour reprendre l'expression non du Président iranien (comme veulent le faire croire les médias menteurs) mais de nombreux responsables israéliens (§ 1), j'avoue que je me réjouirais ! Car la plupart des problèmes de l'humanité seraient résolus, à condition de neutraliser (avec une vraie Cour Pénale internationale) les vautours de la City et les tenants de l'extermination des goys. Donc entendre en permanence les Médias courroies de transmission des industriels de mort (militaire, chimique, agro-alimentaire, nucléaire etc) et des mondialistes, s'apitoyer sur le 11 septembre (comme sur la Shoah d'ailleurs) et encenser les bandits de l'OTAN en Libye comme les opposants (plus ou moins d'Al Quaïda) aux Régimes non-alignés (pour ne citer que ces exemples) me tape sur le système au point que malgré ma curiosité pour voir jusqu'où ira la désinformation, je n'ai qu'une envie : Verrouiller ma télévision. Les Médias sont aussi TOXIQUES que les banques !

 

Ce que j'ai compris, aussi, c'est que le monde est presqu'entièrement "occupé" par les pays de l'Axe du Mal (vous m'avez compris: GB-USA-Israël, + la France de Sarkozy dessinée par les supporters d'Israël - je me suis amusée aujourd'hui à écouter sur France 24 un néo-sioniste bon teint analyser la décennie marquée par le 11 septembre, en toute neutralité bien sûr !!!!) : Postes clés, bases militaires stratégiques, Médias (§2), Ministères, ONU etc. Et qu'en fait de démocratie, nous sommes bel et bien entrés de plain-pied dans une dictature planétaire. Et tandis qu'on cherche Kadhafi mort ou vif (westerns toujours d'actualité, avec la diplomatie du colt qui piétine le Droit, surtout grâce à Sarkozy le Bush français)  après avoir juré pour s'octroyer les faveurs des Chinois et des Russes à l'ONU, qu'on ne changerait pas le Régime, tandis qu'on traque le héros libyen des non-alignés pour le conduire devant la Cour Pénale internationale, on laisse courir les vrais criminels, ceux d'Etat - vous savez, tous les Obama, Cameron, Sarkozy, Berlusconi, Harper, etc, et en particulier, aussi, ceux qui sont à la tête d' Israël ! Ou les faux philosophes et vrais va-t-en guerre comme BHL, prêt à tout pour faire parler de lui et servir les intérêts de l'Etat sioniste de son coeur ! 

 

Et ce qui se dessine sous nos yeux endormis, c'est en partant de la Libye, la conquête coloniale de toute l'Afrique (pour piller ses ressources en toute impunité), autrement dit pour longtemps la fin des rêves d'indépendance (cultivés surtout par Kadhafi, justement) de ce continent. La traite des Noirs, l'esclavage, ne sont pas morts : Les Noirs sont traités par les Blancs comme des sous-individus dont il faut juste "sucer le sang" (en les exploitant comme jadis les esclaves) et les ressources ! Ca me fait penser à une vidéo que je viens d'entendre à partir d'extraits du Talmud (qu'on s'évertue d'ailleurs à censurer, car si le monde savait la vérité, comme pour le Système bancaire (§3), il ne laisserait pas faire !) : Les goys sont des bêtes dont il faut tirer parti, des esclaves à exploiter au maximum, des animaux à éliminer. Oui, j'ose le dire : Esclavage pas mort ! Toute l'Afrique va être asservie, à partir des guerres d'agression du trio diabolique Obama-Cameron-Sarkozy ! Par la faute de l'Occident, les Africains sont peu à peu privés de leurs libertés, de leur terre, de leurs ressources, de leur avenir, et même de leur vie (génocides perpétrés par l'OTAN en Côte d'Ivoire comme en Libye, pour commencer !).

 

Et pendant qu'on tente de nous émouvoir (en nous mentant d'ailleurs) avec le 11 septembre, la pieuvre occidentale étend ses tentacules maléfiques - par exemple en uniformisant tout.

 

 

Uniformisation maléfique

 

- Choix campagne-villes ? Non, on nous enferme dans les villes pour mieux nous y étouffer (chemtrails, isolement, quand il y aura des difficultés d'approvisionnement, les gens ne pourront même plus se ravitailler, etc). Et bien sûr on travaille à la désertification de nos campagnes...

 

- Langue unique, anglo-saxonne. "The French Army inform you" (§3), ça va jusque là ! Bientôt la langue française sera reléguée an rang de simple patois folklorique...

 

- Culture unique de bas étage, abêtissante, Pensée unique totalitaire (Médias etc)

 

- Indifférenciation sexuelle avec la Théorie contre-nature du GENRE qu'on veut imposer à nos enfants déjà pollués par la télévision, les jeux-vidéos etc, théorie  selon laquelle il n'y aurait plus ni homme ni femme... en attendant de pousser à l'homosexualité pour éviter la procréation et restreindre le nombre d'habitants sur terre (eugénisme déguisé) !

 

- Mondialisme, imposition du Marché Unique, contraignant, non négociable, pourtant avec son cortège de souffrances pour les humains !

 

On pourrait citer beaucoup d'autres exemples...

 

Je me répète : La société est tombée sur la tête, à cause des fous qui la dirigent en coulisses !

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com 

  

§1 Ainsi le ministre israélien des Affaires Etrangères rêve d'un nouvel Hiroshima sur les territoires palestiniens occupés, pour ne citer que cet ennemi du genre humain non juif

 

§2 : Ainsi sur le 20 h de France 2 on passe de la compassion pour les "glorieux et valeureux" Américains à toutes sortes d'attaques contre les Arabes ou les Musulmans et bien sûr contre Al Quaïda pourtant créature de la CIA et du MOSSAD, cela afin d'inoculer la peur et d'imposer guerres prédatrices meurtrières, privations de liberté, contrôle des populations... Et Envoyé Spécial attaque les Libyens, donc les Arabes, après avoir montré dans un reportage la "magnanimité" de Lévy, PDG de Publicis, parce qu'il accepte de payer une contribution symbolique exceptionnelle juste pendant la crise ! Le bonhomme est pourtant connu pour être impitoyable, mais non, le voici présenté en bienfaiteur humain par ses copains (journalistes) du Lobby qui occupe la France...

 

§3 « Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ». Henry Ford

§4: http://honneuretpatrie.over-blog.fr/article-the-french-army-informs-you-69791998.html (link)
..
Wayne S. Smith, dernier ambassadeur américain à Cuba, en train de feuilleter "Etat de siège" (Lamrani Salim)
.
L'autre 11 septembre : 

11 septembre 1973, coup d'état au Chili - Alvaro Cuadra
Le coup d'Etat de 73 n'est pas enterré. Au contraire, le Chili actuel s'explique par lui.

En finir (vraiment) avec l'ère Pinochet - Victor de la Fuente
Des centaines de milliers dans les rues ; l'armée appelée pour contrer la commémoration du 11 septembre 1973

.
education_chili-44f4b.jpg
.
Résistance :
Je retiens au moins deux idées (Chili)
- Le concert de casseroles
-  L'occupation du Siège des médias menteurs
eva R-sistons

Un autre 11 septembre

le-citoyen-broutchoux-arrc3a9tc3a9-a-len
.

11 septembre... 1911: la France en émeutes (contre la vie chère)

 

.

Théories du complot ?

 
Chomsky et Bricmont à propos du 11/9 et du "complot" - Jean Bricmont, Noam Chomsky
Pour les autorités, il est bon que les gens discutent sans fin sur l'effondrement des tours jumelles.

11 septembre: réaction à chaud sur une curieuse émission télé - Michel Collon
Ceux qui remettent en cause la version officielle sont-ils fous, antisémites ou manipulés par l'extrême droite?



11/9 : le terrorisme, menace ou prétexte ?

Michel Collon sera sur le plateau de la chaîne RTL (Belgique), ce dimanche 11 septembre à 11h. Il sera en débat avec le Ministre de la Guerre, Pieter de Crem.
Nous serons également présent à ManiFiesta et à la fête de l'Huma Informations et Agenda...

En attendant, à l'occasion des dix ans du 11 septembre, Investig'Action a sélectionné ses meilleurs articles parus sur le sujet.

Origines du terrorisme :
Le gouvernement des Etats-Unis impliqué dans les attentats du 11 septembre? - Grégoire Lalieu
« Justice a été faite » déclarait Obama à l'annonce de la mort de Ben Laden. Pourtant, certains responsables courent toujours...

Terrorisme: "grossistes" et "détaillants" - Ed Herman et David Peterson
Le terrorisme d'Etat est infiniment plus nocif que le terrorisme d'opposition à l'Etat, qu'il soit individuel ou de groupuscules.

Conséquences du 11 septembre
Le jeu du mensonge ou comment se prépare une guerre d'agression - John Pilger
Irak, Iran... lutte contre le terrorisme?

Etats-Unis: surveillance permanente des populations - Jean-Claude Paye
Le Patriot Act, voté immédiatement après les attentats du 11 septembre, permet un contrôle généralisé de la population.

Amérique latine: les USA voient Al-Qaeda partout - Maurizzio Mateuzzi
Sous prétexte de « guerre contre le terrorisme », Washington essaie de remilitariser l'Amérique du Sud.

 

 

 

Investig'Action - michelcollon.info

..

 

 

  .

 

 

L'idée de mettre la Grèce sous tutelle est profondément réactionnaire et antidémocratique.

Le problème est celui de l'euro

.

Le bon sens de

Jean-Pierre Chevènement

Verbatim express

  • Je constate que les américains relancent leur économie, ici 300 milliards de dollars, alors que partout en Europe ce sont des plans d'austérité qui nous conduisent droit à la récession. Comment ne pas s'étonner de la différence ? Cela ne conduit à rien sinon les Indignados dans la rue.
  • Concernant la proposition de Jean-Pierre Jouyet de mettre sous tutelle de la Grèce en cas d’échec du plan d'aide : J'en pense beaucoup de mal. L'idée de mettre un peuple sous tutelle est profondément réactionnaire, antidémocratique. Le problème est celui de l'euro, une monnaie unique mal conçue.
  • J'ai rencontré le Premier Ministre cet après midi et je lui ai suggéré de regarder du coté de la BCE qui a commencé à racheter des obligations espagnoles et italiennes
  • Je lui ai également parlé de la manière dont la dette est souscrite en France. Ce sont les banques qui ont le monopole de souscription de la dette: pourquoi ne pas offrir aux ménages, comme au Japon, la possibilité de souscrire des titres de dette de l'État ?
  • Je lui ai dit que la règle d'or était récessionniste et antidémocratique car elle prive le parlement de son droit d'initiative et qu'elle crée une rigidité tout à fait insupportable.
  • J'ai toujours présenté ma candidature comme étant une candidature pédagogique pour amener les candidats qui se réclament de la gauche à prendre en compte la réalité.
  • Je ne veux pas entendre parler de fédéralisme. Cela veut dire coercition, fin de la démocratie, victoire des oligarchies de l'argent sur la volonté des peuples.
  • Arnaud Montebourg est un des rares candidats aux primaires qui ait commencé à réfléchir.
  • A propos de Jean-Noël Guerini : C'est le système du Parti Socialiste. Il y a partout des baronnies, de grands féodaux qui disposent d'une clientèle. C'est un problème qui devrait être posé en pleine lumière.
  • A propos d'une éventuelle candidature à la présidence du Sénat : je suis muet comme une carpe. Beaucoup de gens parlent à ma place. Ils ont tort, ils ne sont mandatés par personne.

http://www.chevenement.fr/L-idee-de-mettre-la-Grece-sous-tutelle-est-profondement-reactionnaire-et-antidemocratique-Le-probleme-est-celui-de-l_a1202.html?TOKEN_RETURN

 

http://a10.idata.over-blog.com/0/46/75/61/atlas_alternatif_ptb.jpg

http://a10.idata.over-blog.com/0/46/75/61/atlas_alternatif_ptb.jpg

 

.

A lire aussi :

 

 

.
http://latelelibre.fr/wp-content/uploads/2011/03/Fukushima.jpg
http://latelelibre.fr/wp-content/uploads/2011/03/Fukushima.jpg

"Parler de Fukushima dans la presse peut être dangereux"

 

Yves Heuillard  Le 01 septembre 2011

 

"Donner des prédictions alarmistes au sujet des effets à long terme de la catastrophe nucléaire de Fukushima sur la santé peut aggraver dangereusement les effets psychologiques sur la population". Ces propos, rapportés par le très respecté magazine scientifique américain NewScientist, ont été prononcés par un participant de la 14ème Conférence internationale de la recherche sur les radiations qui se termine aujourd'hui à Varsovie. Ils visent en particulier un article du quotidien anglais The Independant (photo ci-dessus)

 

L'article de The independant rapporte les propos alarmistes du scientifique Chris Busby de l'Université de l'Ulster. Selon Chris Busby, la catastrophe nucléaire de Fukushima pourrait générer un million de morts. Il compare Fukushima, qui est en train de "faire bouillir ses radionucléides" sur tout le Japon depuis des mois, à Tchernobyl qui a été le résultat d'une explosion soudaine. 

 

The Independent rapporte que les scientifiques de l'Agence de sécurité nucléaire japonaise (Nuclear and Indsutrial Safety Agency) estiment que la catastrophe de Fukushima a relâché (entre autre éléments radioactifs, ndlr) 15 millions de milliards de becquerels de césium (dont on connaît la capacité à générer des cancers, précise le quotidien), soit l'équivalent de 168 bombes atomiques comme celle de Hiroshima. Le professeur Busby dit de son côté que Fukushima est équivalent à 72 000 Hiroshima. Notez que les chiffres ne sont pas nécessairement en contradiction, la première assertion ne concernant que le césium.

 

Interrogé par le NewScientist Gerry Thomas, Professeur de l'Imperial College de Londres et participant de la conférence de la recherche sur les radiations, considère "qu'il faut arrêter ce genre de reportage qui ne fait qu'inquiéter les citoyens japonais". Il ajoute : "les médias ont une responsabilité importante dans cette affaire car après Tchernobyl les pires effets furent les conséquences psychologiques, et ceci ne doit plus se produire".

Tchernobyl : Combien de morts ?

À ce sujet nos lecteurs peuvent se reporter à notre article "Les oubliés de Tchernobyl" qui rapporte les différentes positions scientifiques concernant le nombre de morts provoqués par la catastrophe ukrainienne de 1986 (de 56 morts à 1 million de morts selon les points de vue)

 

http://www.ddmagazine.com/201109012282/Actualites-du-developpement-durable/-Parler-de-Fukushima-dans-la-presse-peut-etre-dangereux.html.

 

 

.http://4.bp.blogspot.com/_JfhAteQCk9g/SbPZyro4PTI/AAAAAAAAAbg/296BCfPia-E/s400/hyperinflation1923.jpg

http://4.bp.blogspot.com/_JfhAteQCk9g/SbPZyro4PTI/AAAAAAAAAbg/296BCfPia-E/s400/hyperinflation1923.jpg

.

Le G7 prêt à lancer leur arme

de destruction massive : l'hyperinflation

.

Pour celles et ceux qui me suivent depuis le 15 Août 2011, l'actualité économique vient de donner raison à l'en-tête de mon blog : "Nous abordons la dernière ligne droite : celle de l'hyper-inflation mondiale qui atomisera vos comptes bancaires".

Heureux hasard du calendrier, le G7 se réuni aujourd'hui et demain, la veille du 10ème anniversaire de la fable officielle des attentats du 11 septembre 2001.

Cette fois-ci, ce sont bien les attentats du 11 Septembre 2011 qui se préparent au rythme d'une horloge suisse par les dangereux criminels psychopathes en col blanc de l'élite financière américaine.

L'opération "Tête de Mort" du G7
Les plans élaborés par les terroristes financiers sous couvert de la pièce de théâtre interprétée par des marionnettes en costume 3 pièces seront dévoilés à .... Marseille au Palais du Pharo.

Pour info, pour celles et ceux qui sont encore endormis par leurs préoccupations quotidiennes, la coupe du monde de Rugby et le folklore présidentiel des partis politiques, le Palais du Pharo est érigé sur un promontoire de Marseille au doux nom de "Teste de More" ("Tête de Maure" en provençal, à ne pas confondre avec Tête de Mort...).

Apparemment, les adhérents du groupe Bilderberg sont fans de jeux d'argent et....... de mots !

3h28-02.jpg
C'est aussi l'endroit emblématique où fut assassiné Gaston Crémieux en 1871 : un jeune avocat fidèle serviteur du blanquisme qui affirmait "que la révolution devait être le résultat d'une impulsion donnée par un petit groupe organisé de révolutionnaires, qui donneraient le « coup de main » nécessaire à amener le peuple vers la révolution. Les révolutionnaires arrivant ainsi au pouvoir seraient en charge d'instaurer le nouveau système". (Source : Wikipedia)
 
 
Le message du G7 semble clair: 
Mort aux révolutionnaires armés de pièces d'or et d'argent qui oseront enfreindre la loi sur les Assignats des banques centrales !

Si vous voulez lire l'avenir, il suffit de consulter ceci => La folle histoire des assignats

Ces mêmes banques centrales s'accordent pour mettre leurs imprimantes en mode illimitée. Même la Suisse, pourtant fervent défenseur de la stabilité de sa devise, vient de mettre une balle dans la tête de sa monnaie.
  

Faisait-elle partie de la réunion secrète du groupe Bilderberg en Juin 2011 à Saint-Moritz (Suisse) où tout aurait été planifié d'avance ? => A lire ici

Il aurait donc fallu seulement 10 ans à la Camorra de Wall Street pilotée par la Federal Reserve et leurs acolytes  pour mettre en place leur plan de pillage final de la planète.

Accrochez vos ceintures, les banques européennes sont officiellement insolvables d'après la veuve noire du FMI, Christine Lagarde (à lire sur Boursier.com) et sont à 2 doigts de la mise sous tutelle de l’État (une jolie façon de prononcer le mot "faillite") selon les pillards de Goldman Sachs (à voir sur les Echos).

Courez protéger vos économies et échangez votre papier contre du métal. La bombe nucléaire hyper-inflationniste est l'arme ultime de nos gouvernements utilisée en 1923 pour remettre à zéro leurs dettes abyssales  non-remboursables !

L'or et l'argent sont sur le point de devenir un abri anti-atomique !
 
.
.

Certaines libertés ont aussi disparu le 11 Septembre 2001

.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/09/09/certaines-libertes-ont-aussi-disparu-le-11-septembre-2001_1568988_3224.html

.

.

 

Le FESF, l’UE et la « BANQUE-MES » : le coup final de l´esclavage des peuples, par l’endettement

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-fesf-l-ue-et-la-banque-mes-le-97421

 

 

webbanner_785x120pixels_manifpaixparis11

Article mis à jour le 7 Septembre 2011 (changement d'itinéraire pour la manifestation)    

(Egalement publié sur AgoraVox dans sa version initiale)

 

Manifestation à Paris le 11 septembre pour la fin du silence sur le 11/9

 

.

11 septembre, voir aussi :

 


http://bab007-babelouest.blogspot.com/2011/08/sept-semestres...

 

11 Septembre : Qu'est-ce qui a changé ?

 

 

 

 

 

11/9 : Pour la 1e fois, un Média (FR3, courte vidéo) ose poser des questions

.

 

 

http://fr.ragzag.com/wp-content/uploads/politique/sarko_usa.png

http://fr.ragzag.com/wp-content/uploads/politique/sarko_usa.png

Sarkozy « fier d'avoir fait revenir la France » dans le commandement de l'Otan

 

 

Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il était « fier » d'être « le président qui a fait revenir la France dans le commandement intégré de l'Otan » aux côtés de « son grand allié » américain, vendredi à Paris lors d'une cérémonie d'hommage aux victimes du 11 septembre 2001.

 

« Je resterai très fier d'avoir été le président qui a fait revenir la France dans le commandement intégré de l'Otan. Pour le plus grand bénéfice de l'Otan et pour le plus grand bénéfice de la France », a affirmé M. Sarkozy lors de cette cérémonie à l'ambassade des Etats-Unis. (..)

 

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/sarkozy-fier-davoir-fait-revenir-france-commandement-lotan-147240

 

 

L'opinion d'eva R-sistons

 

 

Sarkozy travaille non seulement à liquider les traditions (notamment sociales) et les valeurs de la France, mais en outre il a anéanti l'indépendance de notre pays, chère au coeur des Français, en l'assujetissant aux Anglo-Saxons (visite, avant la Présidentielle, à Bush pourtant déjà complètement discrédité, 1e visite - une fois installé à l'Elysée - en GB, et de surcroît constamment accompagné de membres du CRIF fervents supporters des Yankees !) en prenant même, horreur suprême, la tête des guerres impériales (pour le compte des Américains, avec NOS soldats et NOS sous !) en Afghanistan, en Côte d'Ivoire, en Libye, bientôt en Syrie, au Liban, en Algérie, en Iran, etc ! Contre la volonté des Français !

 

Quelle haute trahison !

 

La France, via l'occupant de l'Elysée, n'est plus libre, mais sans la moindre contre-partie, elle a lié son sort, au sein de l'OTAN, à celui des Anglo-Saxons et des Israéliens, au seul profit des industriels de mort (Armement, Chimie, Pétrole, Nucléaire..) et du Cartel bancaire qui dévaste la planète !

 

eva R-sistons

 

NB Et de surcroît, Sarkozy fait tout pour nous imposer le modèle de vie américain, d'une brutalité et d'une injustice inouïes !

 

.

 

http://www.bourin-editeur.fr/uploads/pictures/livres/bc433e8765cb31fdc625cf714390123e.jpg

 

 

.

 


26487.jpg  Dixième anniversaire du 11-Septembre : Qui était Oussama ben Laden ? La vérité derrière le 11 septembre 2001
- par Michel Chossudovsky - 2011-09-11
Cet article fut rédigé le jour même des attaques. Il fut publié en anglais par Global Research le 12 septembre 2001.
blank150x1.gif
26486.jpg  Les commémorations orwelliennes du 11-Septembre annoncent de nouvelles guerres
- par Thierry Meyssan - 2011-09-11
Le dixième anniversaire des attentats du 11-Septembre donne lieu à une débauche d’articles... pour certifier la version bushienne des événements, alors que l’opinion publique mondiale est devenue majoritairement sceptique.
blank150x1.gif
26482.jpg  Le Lit du terrorisme : Injustice et néolibéralisme prédateur
- par Chems Eddine Chitour - 2011-09-11
Alger abritait une conférence sur le terrorisme. Les participants à la conférence d'Alger sur le Sahel se sont dits, déterminés à lutter contre le terrorisme et la criminalité démultipliés par la crise libyenne, mais en réclamant un soutien accru de la communauté internationale...
blank150x1.gif
26410.jpg  11 Septembre : Démolition contrôlée
- par Manlio Dinucci - 2011-09-06
Que penseriez-vous si la police, après une explosion suspecte qui aurait fait écrouler une maison en tuant les gens qui y habitaient, avant toute chose enlevait et détruisait tout ce qui reste ? C’est ce qu’ont fait, il y a dix ans...
Pour voir nos autres articles sur le 11-Septembre et la guerre au terrorisme, cliquez ici.

 

.

 

.

 

.

 

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 22:45

http://www.fepef.com/wp-content/uploads/2011/05/apocalypse-now.jpg

http://www.fepef.com/wp-content/uploads/2011/05/apocalypse-now.jpg

 

 

Mes ami(e)s

 

Je récidive, bien que je sois actuellement suroccupée comme vous le savez (en plus je vais bientôt enregistrer des vidéos pour vous tous !), car je reçois un article que je souhaite mettre en valeur ici même, afin d'attirer l'attention sur ces informations capitales (évidemment passées sous silence dans les Médias) : Les villes françaises sont au bord de l'apocalypse !

 

Le capitalisme financier est si TOXIQUE qu'il pourrit TOUT, pervertit tout, même nos territoires, même nos communes, même le coeur de la vie. On n'imagine pas l'étendue du poison dans tous les secteurs de la société ! Si les Elus ne réagissent pas, si les citoyens ne bougent pas, le cancer financier (qui ne profite, scandale suprême, qu'à quelques-uns) va emporter l'humanité toute entière et hypothéquer l'avenir des générations futures. Quelle responsabilité !

 

Alerte, la barbarie est à nos portes, et personne ne s'y oppose vraiment ! D'ailleurs, toutes les tentatives de juguler le Mal, dans la mesure où elles seraient parcellaires, et où elles ne s'en prendraient pas à la Source suprême (le Nouvel Ordre Mondial), sont appelées à échouer. C'est pourquoi je crois qu'un "Système" comme Démosophie, s'il était appliqué, pourrait éviter le pire en gestation : Parce qu'il a le mérite de cibler la racine des maux. Tant qu'on se contentera de replâtrage, on ne résoudra rien ! Il faut passer à la vitesse supérieure, il faut décapiter le Mal à sa source, oligarchique, criminelle, mafieuse. Le temps presse, le NOM avance inexorablement ses pions hautement toxiques et tragiques...


eva R-sistons à l'intolérable de la domination du Cartel bancaire toxique sur le monde

 

 

http://clubphotodauphine.free.fr/graphics/chauvel.jpg

http://clubphotodauphine.free.fr/graphics/chauvel.jpg

Emprunts : Des villes françaises

au bord de l'apocalypse

.
Voilà une info qui ne va pas faire plaisir à Jean-Pierre Pernot dans son traditionnel tour de France des terroirs du JT de TF1.
Après les salariés d'ambassades européennes à Genève bientôt SDF à cause de l'euro, plusieurs villes françaises et autres collectivités sont en quasi faillite.

Des maires des 4 coins de France n'en peuvent plus et se révoltent contre l'Euro et Sarkozy.  
La Cour des Comptes reconnait "les emprunts toxiques comme un problème national" et avoue n'avoir aucune possibilité d'action !
Les élus au bord du gouffre appellent à l'adhésion sur leur site Acteurs Publics Contre les Emprunts Toxiques qui arbore une charte graphique très explicite : l'euro en décomposition est un dangereux poison => voir le site

De nombreuses autres villes devraient donc rejoindre le mouvement.

Quand je vous disais que la Révolution Française n'est plus très loin... D'ailleurs, même Saint-Tropez  menace d'aller couper la tête des banquiers...=> Article du VarMatin .


Comment Dexia, Natixis et Crédit Foncier pillent leurs victimes municipales ?

Des emprunts indexés sur le franc-suisse contractés par des hôpitaux , des HLM ou des municipalités sur les conseils de leurs banquiers envoient des centaines de villes à l'abattoir (et on ose critiquer les banques US qui ont vendu des prêts immobiliers pourris à des millions de "subprime" américains) => A lire sur le Parisien

Conséquence de la chute de l'Euro : les taux d'intérêts explosent de 5 à 20%. Du délire !

Rappelons au passage que Dexia (sous surveillance des marchés et adeptes des lettres de licenciements) a été sauvée in-extremis de la faillite en 2008 (Lire ici), sans oublier la signature d'un accord "discret" avec la Banque Postale  en décembre dernier (Lire ici ).
Chut... il ne faudrait pas mettre la puce à l'oreille aux Livret-Atistes que les facteurs n'ont plus un rond et qu'ils empruntent leur cash à un zombie fiché à la BCE.

Au tableau des scores de Dexia :

- 80 % de perte boursière en 3 ans

- 28% de perte de bénéfice par rapport au résultat 2010

- 4 milliards de pertes au 2ème trimestre 2011

- 380 millions d'euros d'emprunts pourris grecs  (à voir ici)

- des démissions en chaîne des membres de la direction (à voir ici)

- l'obligation par l'Europe (avec un flingue sur la tempe) de brader ses filiales assurances et gestion d'actif en Espagne et en Italie => voir l'article sur lalibre.be

Sans compter Natixis qui se fait virer du CAC40 pour éviter sa déconfiture sur les marchés.
 
C'est officiel, l'Euro fait sa rentrée !
 
.
Ravages des emprunts toxiques
Des villes en quasi faillite

 

.
.
Le Monde diplomatique

L'ART D'IGNORER LES PAUVRES

ignorerpauvres.png

de John Kenneth Galbraith.

Ce texte, suivi de deux autres documents consacrés à la guerre contre les pauvres, constitue le premier volume de la collection Prendre parti, une sélection d'articles issus des archives du Monde diplomatique abordant les questions cruciales d'aujourd'hui et de demain.
Une coédition Le Monde diplomatique et Les Liens qui libèrent.

 

Pour commander en ligne :

http://www.monde-diplomatique.fr/prendreparti

 

.

L'Art d'ignorer les pauvres

 

« Je voudrais livrer ici quelques réflexions sur l'un des plus anciens exercices humains : le processus par lequel, au fil des années, et même au cours des siècles, nous avons entrepris de nous épargner toute mauvaise conscience au sujet des pauvres », explique John Kenneth Galbraith dans L'Art d'ignorer les pauvres. Ce texte, suivi de deux autres documents consacrés à la guerre contre les pauvres, constitue le premier volume de la collection Prendre parti, une sélection d'articles issus des archives du Monde diplomatique abordant les questions cruciales d'aujourd'hui et de demain. Disponible dans notre boutique et en librairies, il est introduit par une préface de Serge Halimi dont voici les premiers paragraphes.

« Il y a deux manières de favoriser le retour au travail des chômeurs, expliquait en 2010 l'hebdomadaire libéral The Economist. L'une est de rendre inconfortable ou précaire la vie de ceux qui reçoivent une allocation chômage ; l'autre consiste à faire que la perspective d'un emploi devienne viable et attirante. » La question de la « viabilité » d'une recherche d'emploi est cependant posée quand le taux de chômage atteint ou dépasse les 10 %. Et l'« attrait » du travail salarié décline quand les rémunérations se tassent, quand le stress et les pressions se multiplient. Reste alors à rendre encore plus « inconfortable ou précaire » le sort des chômeurs.

Telle est la stratégie que les libéraux au pouvoir et les organisations économiques internationales poursuivent depuis une trentaine d'années. Les articles de John Galbraith et de Laurent Cordonnier le rappellent avec une ironie ajustée au cynisme qu'ils exposent. Avec le texte bien antérieur de Jonathan Swift (1729) qui conseillait aux pauvres d'échapper à la misère en saignant leurs enfants afin de les commercialiser sous forme de « nourrisson de boucherie », plutôt que de se saigner eux-mêmes à élever leur progéniture au risque de la voir ensuite déraper dans le crime et servir de gibier de potence, on passe de l'ironie à l'humour sardonique.

L'intérêt d'un tel registre tient à ce qu'il nous éclaire en nous épargnant l'emphase indignée, les émollientes pleurnicheries. Car qu'il s'agisse des propriétaires fonciers irlandais, des économistes de l'école de Chicago entourant Ronald Reagan, ou de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), leur opposer une protestation morale, faire appel à leurs sentiments n'aurait guère de sens. Riches, instruits, intelligents (le plus souvent...), c'est en effet en connaissance de cause qu'ils défendent une philosophie sociale conçue à leur avantage et qui, sans qu'on la caricature trop, se résume presque toujours ainsi : les riches seraient plus entreprenants s'ils payaient moins d'impôts ; les pauvres seraient plus travailleurs s'ils recevaient moins de subsides.

Des parrains aussi anciens que prestigieux fondent cette doctrine. Emissaire de la révolution américaine à Paris et rédacteur de la Déclaration d'indépendance, Benjamin Franklin estimait dès 1766 que, « plus on organise des secours publics pour prendre soin des pauvres, moins ils prennent soin d'eux-mêmes et, naturellement, plus ils deviennent misérables. Au contraire, moins on fait pour eux, plus ils font pour eux-mêmes, et mieux ils se tirent d'affaire. » En somme, abandonner les indigents à leur sort serait un moyen de leur rendre service. L'avarice devient ainsi une forme intellectuellement avancée de générosité humaine voire, osons le mot, d'aide sociale.

En temps ordinaires, une théorisation aussi aboutie de l'égoïsme serait déjà presque irrésistible. Que dire alors des temps de crise, des moments où la plupart des gouvernants nous serinent que « les caisses sont vides », qu'un endettement croissant menacerait « l'avenir de nos enfants » ? Instruit du danger collectif, de l'urgence de « faire des sacrifices », chacun imagine alors assez volontiers que, même en période d'austérité, il serait, lui, mieux remboursé de ses soins (lorsqu'il tombe malade), mieux compensé au cours de ses périodes d'inactivité (quand il devient chômeur), si d'autres, forcément moins méritants, ne l'étaient pas autant.

On le sait assez : sitôt que la confiance en l'avenir se lasse, que les murs se referment sur eux, les gens se dressent les uns contre les autres - surtout s'ils se côtoient et se concurrencent pour un même type d'emploi, de logement, d'école. Le soupçon que son niveau de vie médiocre ou le montant excessif de ses impôts s'expliqueraient par les avantages innombrables dont bénéficieraient les « assistés » alimente un baril de ressentiments que la moindre étincelle peut faire exploser. Les pyromanes ne manquent pas. En un sens, les rationalisations distinguées du Fonds monétaire international (FMI), de l'OCDE, des « boîtes à idées » ou de la Banque centrale européenne ont pour vocation d'encourager les gouvernants et les journalistes à frotter l'allumette.

Alors, sus aux parasites ! Le « devoir d'informer » va se charger de nous détailler la vie de château qu'ils mènent. « Quand on est RMiste, relevait ingénument Le Point du 28 septembre 2006, on a aussi droit à : l'allocation-logement à temps plein ; la suspension de ses dettes fiscales ; l'exonération de sa taxe d'habitation, de sa redevance, de sa cotisation à la couverture-maladie universelle ; l'accès gratuit à la complémentaire santé de la CMU ; la prime de Noël ; le tarif téléphonique social ; la réduction dans les transports, la gratuité des musées, diverses allocations supplémentaires (en fonction de son lieu d'habitation). » (...)

Lire la suite de cette préface de Serge Halimi : http://boutique.monde-diplomatique.fr/preface-galbraith

 

 

http://www.fepef.com/wp-content/uploads/2011/05/apocalypse-now.jpg

http://www.fepef.com/wp-content/uploads/2011/05/apocalypse-now.jpg

 

 

De la crise au chaos et à l'apocalypse nuclaire

par eva R-sistons

 

.

Il est évident que ceux qui décident réellement des politiques, en coulisses et bien sûr tout en Haut, orchestrent sur notre dos une situation de chaos indescriptible pour ensuite imposer la fausse solution du Nouvel Ordre Mondial centralisateur - d'essence totalitaire. Le IVe Reich, cette fois, sera planétaire ! Et durablement. Il est en germe dans la crise actuelle, si semblable à celle de 1929 et conduisant inévitablement à une guerre mondiale aussi réductrice de population que juteuse pour les multinationales de mort et de reconstruction.  

 

Le Printemps arabe, voulu par l'Occident en liaison avec la CIA et le Mossad, est destiné à s'étendre et à destabiliser tout le Moyen Orient. La guerre totale n'est pas seulement déclarée à la classe moyenne mais aussi aux pays non-alignés aux diktats de Washington et de ses alliés, et évidemment, aux Etats arabes, ou Musulmans, dont le sous-sol est si riche et la Charia (avec sa Finance islamique éthique, elle, proscrivant endettement et spéculation toxique) si menaçante pour le capitalisme financier avide de profits fous. 

 

Nous sommes sur une poudrière. Sarkozy, l'homme imposé en France par le Nouvel Ordre Mondial, le CRIF, le Medef et les Anglo-Saxons (et avec la complicité des Médias aux ordres), parle déjà de se tourner contre la Syrie puis l'Iran rétifs au Nouvel Ordre Mondial. Nous sommes à l'opposé de la politique menée par le tandem Chirac-de Villepin en Irak ! Et Sarkozy le va-t-en guerre néo-conservateur, plus bushiste que l'original, ne pense qu'à précipiter la planète vers l'apocalypse nucléaire qui prolongera l'apocalypse financière... Plaisir sadique, bien sûr, d'allumer des mèches partout (même mentalité qu'Hitler, eh oui,  individu mal assuré, complexé, haineux, pervers, envieux, tyrannique...) §, mais aussi obéissance servile aux Maîtres qui, au sommet, tirent les ficelles pour notre malheur à tous et leur avidité pathologique. Avec à la clef, au mieux des guerres civiles, au pire le feu d'artifice mondial qui n'épargnera que ceux qui l'auront allumé... à l'abri dans leurs bunkers glacés en Norvège ou ailleurs.

 

Que disait Shakespeare, déjà ? Des fous conduisent des aveugles !

 

Hélas, la formule est d'une actualité plus brûlante que jamais...

 

Eva R-sistons 

 

§ Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme :

" Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions "

.

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L250xH168/arton997-b6da1.jpg

.

 

   La crise économique et sociale s’aggrave en Grèce - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1833

        Un homme non jugé coupable est innocent par Dimitri - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1832

        Pauvre France ! Pôle de Renaissance Communiste en France
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1831

        Partis communistes en Europe face au projet du PGE par Anthony Crézégut
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1830

        France / Où va la CGT ? par Michel Strausseisen - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1808

         MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo)
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1814

        Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye - Silvia Cattori
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1827

        A propos de déclarations de Mme Eva Joly - Communiqué du COURRIEL
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1817

        Mélenchon est loin de faire l’unanimité au sein du PCF : un exemple en Meurthe-et-Moselle
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1829

        Sombres perspectives - C. G. Toronto (Canada) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1826

        Le « gros mot », c’est : ‘lobby’ ou ‘juif’ ? Jean Lévy - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1823

        Europe : le fédéralisme, un plan B illusoire par Marie-Françoise Bechtel
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1834

        L’Iftar de l’Ambassadeur d’Israël aux États-Unis : une opération de diversion
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1806

        Libye – Peur sur Tripoli où se terre le CNT parAllain Jules
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1824

        L’Algérie est hostile à l’intervention militaire de la France dans le Sahel - Antoine Glaser
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1821

        l’Otan vous est conté ( vidéo) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1820

        « Notre ordre démocratique et libéral est en danger » http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1816

        Ankara décide d’installer un radar otanien - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1828

        L’urgence : mettre hors d’état de nuire les fauteurs de guerre
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1819

        Printemps arabes made in CIA, Langley, USA - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1796

        Il est l’OR de se réveiller...Ah ! Horreur ! Il en manque ! Franck de Bouvines
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1813

        Libye - Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place : L’OTAN commet un                         massacre à Syrte et rase la ville - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1812

        L’armée française a-t-elle livré en Libye des armes qui pourraient, demain,tuer ses soldats en                             Afghanistan? - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1811

        Démolitions & Restaurations Corp - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1810

        Syrie : le BRICS soutient le projet de résolution russe - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1809

        Chavez : "La tragédie libyenne ne fait que commencer" http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve606

http://gaetanpelletier.files.wordpress.com/2011/05/guerres.jpg

http://gaetanpelletier.files.wordpress.com/2011/05/guerres.jpg

 

 

par Rebel Griot
"L’Afrique est la clé du développement économique mondial" ; ce récent titre du Washington Post est d’une honnêteté rafraîchissante, mais pas vraiment un scoop. La main d’oeuvre et les ressources africaines —comme vous le dirait n’importe quel historien économique décent— sont la clé du développement économique mondial depuis des siècles. Quand les Européens ont découvert l’Amérique il y a 500 ans, leur système économique s’est disséminé à vive allure. Les puissances européennes ont pris de plus en plus (...) lire la suite
par Julien Terrié
Depuis quelques années, les agents hospitaliers du « meilleur CHU de France » [3] subissent violemment les restructurations et la mise en place des mécanismes facilitant la casse de l’Hôpital Public. Le paiement à l’acte, l’intéressement des praticiens hospitaliers aux résultats financiers de leur service, les dépassements d’honoraires à l’hôpital, l’installation du privé lucratif dans les locaux hospitaliers compromettent un accès aux soins égalitaire et de qualité. Ils sont aussi la source d’une profonde (...) lire la suite
par Djamel LABIDI
Il fallait s’y attendre : la prise de Tripoli a aiguisé les appétits de l’OTAN envers d’autres pays arabes. Dans les pays arabes, dont l’Algérie, elle a redonné vigueur aux partisans de l’ingérence occidentale. Ayant craint, un moment, l’enlisement de l’OTAN en Libye, ils manifestent d’autant plus leur joie à cet évènement. Ils y voient la confirmation de la justesse de leurs thèses sur "le bien fondé de cette ingérence du moment qu’elle débarrasse la Libye d’un tyran".. Mais peut-on s’en réjouir. (...) lire la suite
par Bernard GENSANE
Pourquoi pas, en effet ? Puisque l’« Europe » nous a désobéi, en ne respectant pas, à trois reprises, la volonté populaire exprimée clairement par référendum, désobéissons-lui. Cela fait cinquante ans que l’ « Europe » sert les intérêts du capitalisme financier, produit des inégalités, déréglemente, détruit le secteur public, engendre de la dette et des déficits, fait supporter aux citoyens les folies (voir la crise des subprimes) des banquiers, au mieux sans la volonté des peuples, au pire contre cette volonté. (...) lire la suite
Le glissement de la démocratie vers le totalitarisme des marchés.
par Anatole BERNARD
Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. Jean JAURES. Le dimanche 14 août, dans le cadre du JT 19/20 de FR.3 Sud, le journaliste de service accueille Maxime VIVAS en le présentant par deux fois, avec un accent singulier de reproche, comme « l’auteur controversé » du livre DALAÏ-LAMA. Pas si zen. (...) lire la suite
par Aya Kaniuk & Tamar Goldschmidt
Lundi 1er août 2011, au lever du soleil, les soldats d’occupation ont assassiné Mu’tasem Udwan et Ali Khalifa et gravement blessé Ma’amun Awad. C’était le premier jour du Ramadan. Le meurtre est toujours choquant. Parce qu’ensuite il n’y a plus rien. Mais ce qui m’a le plus choquée c’est que sa mère l’ait vu peu après le meurtre par terre près de la porte de sa maison, sa cervelle répandue sur le sol. C’est comme ça qu’elle l’a trouvé, son fils et quelque part c’est ce qui m’a le plus retournée. Parce que (...) lire la suite
par Thomas C. MOUNTAIN
Après environ 8.000 raids aériens, et une estimation de 4 bombes lancées par attaque, l’OTAN a déjà largué plus de 30.000 bombes sur la Libye. Ca fait pratiquement 200 bombes par jour pendant 6 mois, soit des dizaines de milliers de tonnes d’explosifs puissants. Avec une estimation de 2 Libyens tués par bombe et aucune victime du côté de l’OTAN, les régimes occidentaux ont massacré environ 60.000 Libyens au cours des six derniers mois alors que les rebelles eux-mêmes annoncent 50.000 morts. Une sacrée (...) lire la suite
par Annick MAZIERS
Treize ans après une première immersion au Venezuela, alors gouverné par Rafael Caldera, Annick Maziers est retournée sur place en mai dernier. Impressions sur la République bolivarienne d’Hugo Chavez, sous la forme d’un carnet de route. L’absence temporaire du président Chavez a été l’occasion, pour une bonne partie de la presse mondiale de titrer sur le Venezuela... renforçant l’impression d’un régime dictatorial pour certains, éveillant, pour d’autres, respect et curiosité pour un leader adulé par une (...) lire la suite
Le Rapport Anti-Empire
par William BLUM
« Pourquoi nous attaquez-vous ? Pourquoi tuez-vous nos enfants ? Pourquoi détruisez-vous nos infrastructures ? » - intervention télévisée de Kadhafi, 30 avril 2011 Quelques heures plus tard, l’OTAN frappait Tripoli, tuant le fils de Kadhafi, Saif al-Arab, 29 ans, et trois de ses petites-filles, la plus âgée n’avait pas 12 ans, ainsi que plusieurs amis et voisins. Dans son intervention télévisée, Kadhafi a demandé à l’OTAN un cessez-le-feu pour négocier, après six semaines de bombardements et d’attaques (...) lire la suite
par Georges STANECHY
“La colonisation de la Nouvelle-Calédonie fut l’une des pires qu’il y eut au monde.” - Rosselène Dousset Leenhardt - Ethnologue (1) Notre président vient de passer près de trois jours en Nouvelle-Calédonie. Ouvrant officiellement, le samedi 27 août 2011 à Nouméa, les XIVe Jeux du Pacifique qui se termineront le 10 septembre prochain. Jeux réunissant 22 Etats de la région, essentiellement d’autres îles et archipels. En dépit des bouderies de certains poids-lourds, en termes économiques et politiques, (...) lire la suite
par COMAGUER, Francisco VIELMA
(COMAGUER : ) Nous avons choisi de traduire et de diffuser ci-après l’article d’un sociologue vénézuélien mis en ligne la semaine dernière car il est intéressant à plusieurs titres : - Il souligne que tout pays détenteur d’une matière première stratégique pour la puissance impérialiste dominante et ses alliés est sous surveillance et que selon la politique qu’il mène pour la gestion de cette ressource nationale il va tomber ou non dans la catégorie des « tyrans » ou rester un « ami ». - Le classement (...) lire la suite
par Human Rights Investigations
Human Rights Investigations a exprimé à plusieurs reprises ses inquiétudes concernant l’attitude des rebelles et il est devenu de plus en plus clair que le racisme tient une place centrale dans le conflit en Libye. Tout le monde a maintenant compris que les forces rebelles sont les combattants par procuration de l’OTAN (du Qatar et de l’Union des Emirats Arabes) sur le terrain. Un grand nombre de ces combattants ont été recrutés et motivés par des manipulations psychologiques (psy-ops) destinées à (...) lire la suite
par Juan GELMAN
Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a déclaré en 2004 que la crise politique et humanitaire de Haïti a transformé le pays en une menace pour la paix et la sécurité internationale. Un coup d’Etat avait renversé le président Jean Baptiste Aristide, élu en 2004 par 91,69 pour cent de l’électorat et prêtre adepte de la théologie de la libération. Les USA et la France se chargèrent de le “sauver” au moyen d’un véritable enlèvement à bord d’un avion usaméricain qui le laissa en Afrique du Sud. En application (...) lire la suite
par James PETRAS
Les crises qui s’aggravent en Europe et aux USA engendrent des réponses socio-politiques différentes dans la classe ouvrière et dans la classe moyenne. En Europe, et particulièrement dans les pays méditerranéens (Grèce, Espagne, Portugal et Italie), les jeunes chômeurs, les travailleurs et les fonctionnaires du bas de la classe moyenne ont organisé une série de grèves générales, occupé les places publiques et autres formes d’actions directes. En même temps, la classe moyenne, les employés du secteur privé (...) lire la suite
par Catrina STEWART
Catrina Stewart a vu une vidéo qui dévoile toute la brutalité des interrogatoires des jeunes Palestiniens. L’enfant, frêle et de petite taille lutte pour rester éveillé. Sa tête dodeline et à moment donné tombe sur sa poitrine. "Lève la tête ! Lève la tête !" hurle un de ceux qui l’interrogent en le giflant. Mais à ce stade le gamin s’en moque car, depuis qu’il a été arraché à sa famille à la pointe du pistolet à 2H du matin, cela fait 12 heures qu’il ne dort pas. "Laissez-moi partir" supplie-t-il en pleurant, (...) lire la suite
par Frédéric ANDRE
Chili, août 2011 : Alors que les mouvements étudiants sont plus que jamais mobilisés contre la réforme de l’éducation promue par le gouvernement, et alors que se prépare dans le pays une grande grève générale lancée à l’appel des mouvements sociaux chiliens, le président Sebastian Pinera (un milliardaire ultra-libéral qui a succédé à la social-démocrate Michelle Bachelet l’an dernier et qui n’a pas hésité à s’entourer d’anciens hauts responsables du régime de Pinochet) annonce le dépôt d’un projet de loi (...) lire la suite
par Pepe ESCOBAR
Son nom est Abdelhakim Belhaj. Certains au Moyen-orient ont peut-être entendu parler de lui mais en occident et ailleurs son nom est pratiquement inconnu. Alors voici une séance de rattrapage. Parce que l’histoire de comment un agent d’Al-Qaeda a pu se retrouver haut-commandant militaire à Tripoli va – une fois de plus – briser l’immense champ de miroirs qu’est « la guerre contre le terrorisme » et compromettre sérieusement la propagande patiemment concoctée par l’OTAN sur son « intervention (...) lire la suite
par Samuel MOLEAUD
Les entreprises croulent sous les charges, les gens sont bombardés d’impôts et de prélèvements, l’État leur pompe tout ce qu’ils gagnent. Le pouvoir d’achat baisse ainsi que se freine la croissance économique, la dette publique devient insoutenable et donc l’État ne peut plus s’occuper du secteur public. Il doit faire face à une crise de la dette, et doit geler ses dépenses publiques. Il faut que cela change, et il revient à chaque citoyen de se serrer la ceinture pour sortir de la crise. La solution est (...) lire la suite
par Bernard GENSANE
Littérature, droit et morale en France (XIXe-XXe siècle). Paris : Le Seuil, 2011 (750 p.). Ceci est une étude considérable d’une directrice de recherche au CNRS. À une époque où les intellectuels français, malgré les tensions que connaît le monde actuel, ont quasiment disparu de la scène (à l’exception de quelque chemise blanche sur le perron de l’Élysée et d’une épaisse tignasse à France Culture), il est bon qu’une universitaire nous rappelle le long cheminement, les égarements aussi, à l’époque moderne, des (...) lire la suite
La Somalie, malgré les sécheresses, était naguère un pays autosuffisant.
par Esther VIVAS
Nous vivons dans un monde d’abondance. Selon les chiffres de l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO), on produit aujourd’hui de la nourriture pour 12 milliards de personnes, alors que la planète compte 7 milliards d’êtres humains. De la nourriture, il y en a. Alors pourquoi dans ce cas une personne sur sept dans le monde souffre de la faim ? La menace alimentaire qui touche plus de 10 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique remet en lumière la fatalité (...) lire la suite
par Chems Eddine CHITOUR
« Vous me demandez mon avis, monsieur, sur l’expédition de Chine. (...) Il y avait, dans un coin du monde, une merveille du monde : cette merveille s’appelait le palais d’Été. (...) Cette merveille a disparu. Un jour, deux bandits sont entrés dans le palais d’Été. L’un a pillé, l’autre a incendié. (...) L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant.. Nous. Européens, nous sommes les civilisés, et (...) lire la suite
par Rebecca MURRAY
BAGDAD - Rania avait 16 ans quand des officiels l’ont violée pendant la répression de Saddam Hussein du sud shiite de l’Irak en 1991. "Mes frères étaient condamnés à mort et la seule manière de les sauver a été d’offrir mon corps" dit-elle. Rejetée par sa famille pour leur avoir apporté la honte, Rania s’est enfuie à Bagdad et s’est vite retrouvée à travailler dans le quartier de la lanterne rouge de Bagdad. La prostitution et le trafic sexuel se sont répandus comme une épidémie en Irak car la violence de (...) lire la suite
par Robert BIBEAU
Nous abordons aujourd’hui le problème récurrent et fort complexe des déficits publics américains et du gonflement vertigineux de leur dette souveraine. Nous expliquerons le mécanisme économique qui engendre ces déficits et qui suscite le gonflement de leur dette souveraine, le défaut de paiement et la dévaluation du dollar US. Nous verrons que ce processus est inhérent au modèle de développement impérialiste et qu’à terme il engendre la création de gigantesques entreprises multinationales sans patrie, (...) lire la suite
par Jean-Luc GUILMOT
Depuis six mois, les mass médias s’évertuent à entretenir l’idée que les bombardements de l’OTAN sur la Libye visent à protéger des civils de la brutalité des forces de Kadhafi et à leur apporter paix et démocratie. Pour entretenir cette vue des choses, quelques prises de liberté avec l’évocation des faits se sont imposées. Tout d’abord, quelques rappels de faits indiscutés. En dépit des frasques de son dirigeant en place depuis 42 ans – contre 59 ans pour la reine Elisabeth d’Angleterre et 43 ans pour le (...) lire la suite
par Maren MANTOVANI, Michael DEAS
La multinationale française Veolia semblait autrefois inattaquable ; aujourd’hui elle souffre. Elle doit faire face non seulement à la crise économique mondiale mais aussi à l’impact croissant de la campagne du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre son implication dans les projets d’infrastructures et de transports d’apartheid israéliens. Une fusion récente entre la branche des transports de Veolia et une filiale du principal fond français d’investissement étatique indique que (...) lire la suite
La crise des ânes
par Âneonyme
Un homme portant cravate se présenta un jour dans un village. Monté sur une caisse, il cria à qui voulait l’entendre qu’il achèterait cash 100 euros l’unité tous les ânes qu’on lui proposerait. Les paysans le trouvaient bien un peu étrange mais son prix était très intéressant et ceux qui topaient avec lui repartaient le portefeuille rebondi, la mine réjouie. Il revint le lendemain et offrit cette fois 150 euros par tête, et là encore une grande partie des habitants lui vendit les bêtes. Les jours (...) lire la suite
Combien de temps encore Tanja Nijmeijer, la "Holandesa", trompera-t-elle la grande faucheuse ?
par Loic RAMIREZ
« Hans m’a demandé quel titre je pensais donner au livre que j’écrivais sur Tanja. - Provisoirement je l’ai baptisé “Les sept vies de Tanja Nijmeijer “- lui ai-je répondu. - J’aime ce titre - a-t-il dit - Depuis toute petite elle a su sortir indemne de situations dangereuses » (1) Voilà ce que le journaliste colombien Jorge Enrique Botero a répondu au père de Tanja alias Alexandra, la jeune combattante des FARC de nationalité hollandaise. Depuis mai 2011 on peut trouver en librairie le résultat (...) lire la suite
.
.
arton5277-91644.jpg

Main basse sur la Libye. C’est la curée ! Tout ce qui de prés ou de loin appartenait à l’Etat libyen est en vente libre.

Source : COMAGUER Tel est le cas d’un grand navire de croisière en construction à Saint-Nazaire par le chantier STX. En 2010 la compagnie maritime d’Etat libyenne, la GNMTC, qui jusqu’alors ne possédait qu’une (...)

Lire la suite »

arton5273-83d33.jpg

LE DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE DE L’ IRAN Un résistant contre le nouvel ordre mondial

« Cher peuple iranien, vos enfants ont envoyé leur premier satellite indigène qui a été placé en orbite de la Terre, au nom de Dieu et du douzième imam. » C’est par ce message lancé par le satellite iranien Omid (espoir), le 5 (...)

Lire la suite »

arton5272-43162.png

Terra Nova ou la tentation de la négation révisionniste

Comment ne pas voir dans les analyses et les recommandations de ce groupe de réflexion politique qu’est Terra Nova qui se veut indépendant mais proche du PS, une vaste tentative de nier - avant de la ré-écrire – ce que fut (...)

Lire la suite »

arton5270-9a842.jpg

Al Quaïda, mensonge impérial

Dans ce résumé de 9 min (Mise en lumière du sombre secret d’Al Qaïda), Alex Jones détricote pas en pas le CANULAR Al Qaïda de ces 20 dernières années à la lumière des derniers évènements en Libye, où l’ennemi d’hier (...)

Lire la suite »

arton5269-bf97d.jpg

Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye !

Nous publions ici copie d’un courrier qu’une auditrice avisée a adressé aux rédacteurs de radio France Inter. Ceci pour leur rappeler que la liberté de la presse n’est pas un droit pour les journalistes mais un droit (...)  image 12

Lire la suite »

.

Attention, j'ai ajouté 4 nouveaux faits d'actualité

dans le précédent post :

 

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH243/turquie_israe-fe3f4.jpg

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH243/turquie_israe-fe3f4.jpg

 

 

  6 faits d'actualité

commentés par eva R-sistons :

 

 

UE: Carcan gouvernance unique en vue - Indécence DSK - Mensonges Libye

 

..http://www.lapalene.fr/images/big/big_Resister.jpg

http://www.lapalene.fr/images/big/big_Resister.jpg

 

Conclusion de ce post :

 

La guerre doit être menée contre la pauvreté,

pas contre les pauvres,

les classes moyennes,

les pays non-alignés aux diktats de l'Occident meurtrier et criminel !

 

Puisque la Mafia de l'Oligarchie financière

a des plans monstrueux pour l'humanité,

puisqu'elle ne peut entendre la raison,

la guerre doit lui être déclarée

par tous sans exception !

C'est une question de vie ou de mort !

eva R-sistons

 

.

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 21:29

 

 

Dsk18

Le grand retour de DSK en France, accueilli par Chirac altzheimerisé en personne

http://laplote.over-blog.fr/

 

 

Au secours !

L'abominable homme du FMI revient !

La règle d'or..

Par eva R-sistons

 

Un retour en fanfare

particulièrement indécent !

Les "socialistes" sont gênés,

mais leurs liens avec l'Oligarchie

sont trop profonds pour être rompus,

et ils vont offrir un strapontin à l'homme du FMI

afin qu'il joue un rôle de conseiller économique

pour en définitive consolider le libéralisme financier

dans notre pays, avec ses conséquences tragiques

pour tous les Français.


Personnellement,

je ne vois pas de différence réelle

entre le libéralisme financier de Droite et celui de Gauche,

entre la politique étrangère des uns et des autres

(notamment en ce qui concerne

la guerre impérialiste contre la Libye),

de toutes façons tous sont prisonniers

du carcan de Bruxelles

et plus généralement, du Nouvel Ordre Mondial.

Et même la "règle d'or" de l'intégration dans notre Constitution

de l'interdiction des déficits publics

ne recueille une opposition que de façade :

En fait, le PS est europhile,

alors que l'euro a échoué et nous mène à la catastrophe,

et la "Gôche" acceptera la réforme constitutionnelle

qui alignera la France sur le Pacte de COMPETITIVITE européen

(ou Pacte pour l'Euro)

initié par Angela Merkel et fatal aux peuples,

dont on se garde d'ailleurs de rappeler

qu'il s'agit d'un Plan dictatorial

liquidant la souveraineté des Etats (et donc des peuples)

dans la mesure où il soumet les pays

aux exigences de l'UE comme de la BCE

elles-mêmes assujetties au Capital financier

conçu par les apprentis sorciers du NOM.

Ce Pacte de compétitivité rappellera étrangement, d'ailleurs,

les politiques prônées par le pseudo socialiste DSK au FMI :

Car il gravera dans le marbre

l'instauration permanente de la rigueur et de l'austérité !

Qui en sera victime ? Nous tous !

 

Et pour revenir au sinistre DSK,

le voir quasiment accueilli en vedette est révoltant,

alors que si le dossier est refermé

(comme il sied dans le cas d'un puissant),

les penchants demeurent,

qualifiés de pervers, de maladifs

- se greffant sur une arrogance détestable.

 

Jusqu'à quand subirons-nous ce personnage ?

Jusqu'à quand subirons-nous, aussi, Sarkozy,

une autre créature du CRIF ?

Car il ne faut jamais perdre de vue le fait

que ces individus sont de purs produits du Lobby sioniste

qui sème partout le malheur.

 

Et on ne le répétera jamais assez:

Le choix de DSK ne restera pas à la gloire du PS.

Puissions-nous nous en souvenir à l'heure du vote !

 

En tous cas, nous pouvons dire merci à Mme Diallo

de nous avoir débarrassés de

 ce faux homme de gauche

et vrai laquais des banksters et d'Israël !

Moins on le voit, mieux on se porte.

Je le répète: Je  n'ai jamais vu un individu aussi arrogant.

Rencontrez-le, vous verrez !

En tous cas, chassez le naturel,

il revient au galop.

DSK de retour ?

Pour quelles nouvelles péripéties ?

Gageons que le retour ne règlera rien...

 

 

Eva R-sistons

 

 

A mes cher(es) Lecteurs et Lectrices

 

J'ai déménagé la moitié des affaires de mon appartement,

l'autre moitié ce sera plus tard, lors de mon installation définitive.

J'ai donc disposé de peu de temps pour publier,

nous nous retrouverons bientôt !

Merci de votre compréhension,

eva R-sistons

N.B. : En attendant voici un petit papier

simple rappel-résumé de la guerre impérialiste

contre la Libye et ses mensonges.

 

Sarko85


http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

Libye, petits arrangements entre amis, par Laplote

 

.

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/01/pieuvre.gif

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/01/pieuvre.gif

 

  La guerre impérialiste contre la Libye ,

quelques mensonges.

Par eva R-sistons


 

Théâtre d'ombres. Tout n'est que mensonges. Un court exemple : La Libye, dirigée par un personnage fantasque, mais ayant fait de son pays le plus prospère d'Afrique, avec des avantages incroyables :  http://pyepimanla-combat.blogspot.com/2011/06/pourquoi-le-peuple-libyen-soutient-tant.html

 

Premier mensonge : "Les Libyens sont malheureux". En fait, deux millions de Libyens (sur les cinq que compte le pays) ont défilé pour soutenir leur Guide, il y a un mois encore.

 

Cet Etat souverain a été attaqué par l'OTAN, sous la houlette des va-t-en guerre BHL et Nicolas Sarkozy (le Bush Français, ayant pour modèles les nouveaux riches américains et les néoconservateurs ultra-réactionnaires). Le Général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe ! Et les Français anesthésiés - pour combien de temps encore ? - ne réagissent pas.

 

Les insurgés, sauf exceptions, ne sont pas des Libyens; ils ont été "fabriqués" par la CIA : Inconditionnels du libéralisme anglo-saxon, membres d'Al Quaïda, mercenaires...

 

Deuxième mensonge : "L'OTAN intervient pour protéger les Libyens". En les bombardant, en détruisant les infrastructures, et finalement, presque tout ?

 

Troisième mensonge : "L'OTAN n'intervient pas elle-même". Mais elle arme les "insurgés", elle les conseille et elle les infiltre avec des unités spéciales; enfin, elle conditionne les esprits, et surtout l'opinion mondiale. 

 

Comme toujours, c'est la politique des petits pas. Et pour finir, l'apothéose : La prise de Tripoli, rue par rue, maison par maison : gare aux Libyens fidèles à Kadhafi ! Ils sont violentés, torturés, massacrés. Génocide discret mais bien réel. Vous avez dit "protection des Libyens" ?

 

Nouveau mensonge : La prise de Tripoli dès le premier jour : "Le président du CNT libyen reconnaît ouvertement avoir utilisé des images bidonnées de la « libération » de Tripoli pour les besoins de sa propagande. Moustapha Abdeljalil, l’allié de Sarkozy et de BHL, avoue sur une télévision arabe avoir menti avec la diffusion d’images de la fausse chute de Tripoli tournées au préalable au Qatar et retransmises à travers le monde" (http://www.instantcube.com/discernement/display.php)

.

 

 

 

.

Et que dire des scènes de liesse des Libyens ? Tournées dans les studios cinématographiques du Qatar ! Ainsi, tout n'est qu'imposture...

 

En réalité, la réorganisation du monde a commencé avec le réaménagement des pays du Moyen Orient (Irak, Afghanistan, Tunisie, Egypte, Syrie etc) et d'Afrique (Côte d'Ivoire pour commencer), faisant suite à l'odyssée yougoslave : Sous faux prétexte là encore, les massacres ethniques étaient une mise en scène; Ainsi, pour des raisons géopolitiques la YougoSLAVIE proche de la Russie a été dépecée, et la plus grande base militaire a été construite au Kosovo, afin ensuite d' attaquer... Russie et Chine !

 

Tous les Etats de la planète doivent être alignés sur les Anglo-Saxons, maîtres d'oeuvre, avec Israël, du Nouvel Ordre Mondial (Dictature du Cartel bancaire sur la planète, assorti de la mise en esclavage des populations et d'un génocide -  par exemple via Chemtrails, pandémies ou crises provoquées, vaccins et alimentation toxiques, etc - pour réduire le nombre d'habitants). Puis viendra le tour des Etats latino-américains rebelles... et ainsi de suite. Le Nouvel Ordre Mondial place ses tentacules criminelles partout...

 

Ainsi, tout est mensonges, manipulations, imposture. Et au final, les peuples sont sacrifiés aux intérêts fous d'une Oligarchie cupide, organisant dans l'ombre toute la vie humaine pour asseoir domination et profits.

 

Quand nous réveillerons-nous ?

 

Eva R-sistons

 

TAGS: Nouvel Ordre Mondial, Libye, Kadhafi, BHL, Sarkozy, Yougoslavie, Afrique, Russie, Chine, tripoli, CNT, Bush, de Gaulle..

 

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH243/turquie_israe-fe3f4.jpg

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH243/turquie_israe-fe3f4.jpg

 

 

  6 faits d'actualité

commentés par eva R-sistons :

 

 

Turquie Israël :

 

La Turquie s'en prend, courageusement, à Israël "l'enfant gâté".

Suspense garanti ! La marine Turque escortera la prochaine flottille vers Gaza

 

Pour amener cet Etat voyou à la raison ? Pour faire pression de telle sorte qu'il accepte enfin la création de l'Etat palestinien, cet automne, à l'ONU ? Affaire à suivre ! En tous cas, on préfère la Turquie qui défie Israël à la Turquie qui s'agenouille dans la guerre impérialiste de conquête de la Libye...

 

La gouvernance européenne

 

Attention (encore la politique des petits pas), on va franchir une nouvelle marche dans la direction du Nouvel Ordre Mondial ! Il s'agit maintenant de créer les Etats-Unis d'Europe (assortis d'ailleurs d'un Marché transatlantique), un gouvernement confédéral, un Ministre des Finances pour toute la zone euro, bref une gouvernance unique de la zone euro,  toujours plus d'intégration au détriment des Etats souverains !

 

Or, l'UE n'est pas une nation, les Etats n'ont que trop abandonné, pan par pan, leur souveraineté, ils ne doivent pas se laisser dicter leur volonté, les citoyens ne veulent pas en entendre parler ! Va-t-on enfin écouter leur voix ? Qu'attend-on pour soumettre à un référendum les décisions engageant la France, son présent et son avenir ? Le modèle imposé, d'ailleurs (le libéralisme économique et financier),  a failli ! Cet avancement est en réalité une régression pour tous, une régression en matière sociale (nivellement par le bas, liquidation des protections sociales, des services publics, du droit du Travail, etc), et non seulement la Gouvernance européenne signera la fin des Etats Nations, mais aussi la mort de la démocratie ! Il s'agit donc d'une décision aussi fondamentale que l'inscription du Pacte de compétitivité européen dans la Constitution, la fameuse Règle d'Or qui signera la fin des classes moyennes et une paupérisation absolue.

     

A noter aussi qu'en toute discrétion médiatique, le Parlement a adopté en présence de.... 11 députés, le fichage à 15 ans ! (Suspense garanti ! La marine Turque escortera la prochaine flottille vers Gaza)

 

 

Syrie :

 

La France de Sarkozy, aux ordres d'Israël et des Anglo-Saxons, accuse la Syrie (qui défend son pays contre l'ingérence étrangère) de "crimes contre l'humanité" pour s'apprêter à se débarrasser de son Régime, de son dirigeant, et si possible attaquer le pays comme la Libye (pour l'instant la Russie veille). Que valent ces actes de défense contre les mercenaires de la CIA comparés aux authentiques crimes contre l'humanité de la France, de la GB et des Etats-Unis, pour des motifs de vulgaire prédation ? Et pourtant, les vrais crimes, de masse eux, resteront impunis notamment au sein du Tribunal de la Haye fantoche. Un scandale de plus que les Médias collabos se gardent de dénoncer !

 

 

Afghanistan - Massoud :

 

France 24 revient sur l'Afghanistan de Massoud. Je persiste et je signe : Ce n'est pas Al Quaïda qui a tué le Commandant mythique, via les deux faux journalistes (munis d'une caméra remplie de bombes), mais l'Occident soucieux de se débarrasser de ce héros afghan, afin de pouvoir en toute tranquillité occuper le pays et le piller. Massoud vivant aurait fédéré autour de lui l'Opposition aux impérialistes anglo-saxons, français et israéliens, comme il l'avait fait envers l'URSS. Il fallait absolument, pour les criminels de l'Occident, se débarrasser d'un mythe gênant !

 

 

La Grèce prend l'eau - La Zone Euro va suivre !

 

La Grèce ne pourra jamais rembourser sa dette, évidemment, et donc elle est appelée à faire faillite, et cette faillite entraînera inévitablement l'effondrement de la Zone Euro. C'est très important ! Car ce sera une épine de taille pour la mise en place du Nouvel Ordre Mondial (j'ai écrit un article sur "l'Union européenne, tremplin du NOM").


 

J.F. Copé prêt à remplacer un Sarkozy discrédité ?

 

Horreur ! Le bonhomme est encore pire que Sarkozy, même soumission au NOM et à Israël l'état de son coeur, mais encore plus réactionnaire, impitoyable, méprisant envers les plus faibles... il est l'avocat des milliardaires ! Avec un CV comme le sien, le peuple est assuré d'être complètrement sacrifié !

 

 

Eva R-sistons

 

http://a4.idata.over-blog.com/289x300/1/76/20/75/Dos.-5-avril-10/prison-bebes.jpg

Dessin du talentueux Laplote

 

Les journalistes du réseau Voltaire sains et saufs à Malte

 

29 août 2011, 16h GMT - Les journalistes du Réseau Voltaire sont arrivés au port de La Valette, à Malte, ce lundi 29 août 2011. Thierry Meyssan, Mahdi Darius Nazemroaya, Mathieu Ozanon et Julien Teil sont sains et saufs. La journaliste britannique de Press TV Lizzie Phelan, également en danger, était avec eux, ainsi que l’équipe de TeleSur. Walter E. Fauntroy, ancien membre du Congrès des États-Unis et ancien assistant de Martin Luther King, a eu lui aussi la vie sauve.

Le bateau qui leur a permis de quitter la Libye est une petite embarcation prévue pour 12 personnes. Elle a finalement accueilli 52 réfugiés en plus des membres de l’équipage. Il lui a fallu 36 heures pour rejoindre Malte sur une mer agitée.

Avant le départ, la liste des passagers a fait l’objet d’intenses négociations et a été validée par les différentes autorités qui contrôlent maintenant Tripoli. Jusqu’au dernier moment, les journalistes du Réseau Voltaire et leurs amis ont craint de ne pouvoir embarquer. Au dernier instant, une personne, dont nous ne connaissons pas le nom, a été arrêtée par les rebelles sur le bateau.

52 personnes ont pu fuir et garder la vie sauve. Elles ont laissé derrière elles beaucoup d’amis.

À son arrivée à Malte, Thierry Meyssan a tenu à remercier toutes les personnes qui ont apporté leur soutien : « Merci à tous. Votre mobilisation a été formidable. Nous vous devons la vie. »

 

http://www.voltairenet.org/Les-journalistes-du-Reseau

 

 

Comment les hommes d'Al-Quaïda sont arrivés au pouvoir en Libye

JPEG - 25.4 ko
Chef historique d’Al-Qaida en Libye, Abdelhakim Belhadj, est devenu gouverneur militaire de Tripoli « libérée » et a été chargé d’organiser l’armée de la « nouvelle Libye ».

Le Réseau Voltaire a reçu de nombreux courriers de lecteurs comportant des questions sur Al-Qaida en Libye. Afin de leur répondre, Thierry Meyssan a rassemblé les principaux éléments connus de ce dossier. Ces faits confirment son analyse, développée depuis le 11-Septembre, selon laquelle Al-Qaida est un milieu de mercenaires utilisé par les États-Unis pour combattre en Afghanistan, en Bosnie-Herzégovine, en Tchétchénie, au Kosovo, en Irak, et maintenant en Libye, en Syrie et au Yémen.

 

suite ici : 

http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont

 

 

Sélection de liens :

 

26214.jpg

Aïcha Kadhafi, avocate

 

 

http://a3.idata.over-blog.com/300x204/0/34/58/49/franchise-cabu.jpg

http://a3.idata.over-blog.com/300x204/0/34/58/49/franchise-cabu.jpg

.

 

 

reich.png

 

 

 

 

.

http://media.paperblog.fr/i/448/4482572/good-as-aide-dsk-pecho-femmes-L-GRZJLJ.png

 

 

.

1801310201026.jpg

 

.

.

Al capote libéré

dsk25.jpg
.

 

le retour de dsk.jpg

.

Chimulus,

le retour...

 

C O M M E N T A I R E S : I C I

Partager cet article

Repost0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 05:34

 

http://4.bp.blogspot.com/_MRMk3XZeGcE/TT81vNi-MEI/AAAAAAAABQg/uviHkk3NmsQ/s1600/nasser.jpghttp://4.bp.blogspot.com/_MRMk3XZeGcE/TT81vNi-MEI/AAAAAAAABQg/uviHkk3NmsQ/s1600/nasser.jpg

 

Nasser, un grand nationaliste arabe

.

Libye : La guerre entre dans un vaste plan ancien

Il faut briser le nationalisme arabe

(eva R-sistons)

 

Je trie mes vidéos anciennes.

Voici ce que je surprends sur Arte Reportages

(alors qu'avant l'élection de Sarkozy

les Médias étaient moins verrouillés) :

 

Mort de Hariri en 2005, enquête.

"Les accusations contre la Syrie sont infondées,

il n'y a aucune preuve d'implication de la Syrie

et pourtant elle est accusée.

Il n'y a d'ailleurs pas eu de vraie enquête judiciaire,

dit un dignitaire syrien.

Et un Opposant syrien au régime déclare lui aussi :

Nous n'accepterons jamais l'ingérence étrangère,

qu'on décide pour nous.

 

Les conséquences du remodelage de l'Irak sont tragiques.

Le Moyen Orient devait devenir un modèle de démocratie,

il est tombé dans l'enfer, violence déchaînée,

tueries intercommunautaires...

La Syrie craint d'être désintégrée à son tour,

sur des bases confessionnelles ou ethniques,

elle craint la contagion alentour.

 

Les accusations contre la Syrie

sont perçues comme faisant partie intégrante

de la stratégie moyen-orientale des Etats-Unis qui viserait,

au-delà des considérations politiques conjoncturelles,

à en finir définitivement avec le nationalisme arabe,

en commençant par renverser les régimes qui s'en réclament,

ceci afin de péréniser l'hégémonie américaine

sur cette région hautement stratégique.

 

Après l'Irak,

voici venu le tour de la Syrie.

La Syrie devra oublier le Golan

et aider Israël à éradiquer le Hezbollah au Liban

si elle veut s'attirer les faveurs de ce pays.

Il faudra aussi aider Israël à annexer la Cisjordanie.

 

L'Irak n'est qu'une première étape,

en ligne de mire : Le nationalisme arabe.

Objectif : Imposer l'hégémonie d'Israël

conjointement avec la main-mise américaine. 

(On oublie généralement d'évoquer Israël,

pourtant derrière tous les projets de déstabilistaion,

de remodelage, de contrôle,

mais pas cette fois-ci, sur Arte, note d'eva)

 

Le nationalisme arabe, dans les années 50,

était apparenté au communisme,

aujourd'hui on invoque la mouvance du terrorisme islamique.

 

La Syrie, pourtant, a toujours été opposée

à la guerre, à l'occupation, à l'agression. "

 

Arte Reportages 2.11.2005

 

 

Voilà d'importantes clefs

pour comprendre les événements d'aujourd'hui,

note d'eva R-sistons

 

.

 

Excusez-moi, chers Lecteurs et chères Lectrices,

faute de temps je vous donne ici les liens

des articles sur la situation en Libye,

qui vire au génocide, à l'holocauste,

avec à la clef la traque du Guide libyen..

et de Thierry Meyssan 

ainsi que de ses amis journalistes indépendants !

Cliquez sur ces liens,

et vous saurez tout ce qu'on vous cache !

(Les titres sont explicites)

votre eva

 

http://blogouameth.mondoblog.org/files/2010/10/reporters-s-f.jpg

http://blogouameth.mondoblog.org/files/2010/10/reporters-s-f.jpg

 

 

 

.

Et sur mon blog sos-crise, aussi :

 

Libye : La dictature est morte, gloire à la frictature

 

kadafi1.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/index-1.html
.

http://img.over-blog.com/215x300/1/18/15/06/Dossier13/a-planete-precipice.jpg

http://myblog.skynet.be/admin/posts/post.php

 

Les peuples sont attaqués de toutes parts

eva R-sistons

 

Les Maîtres du monde ont déclaré la guerre à l'humanité !


La crise est provoquée, elle entraîne chômage, appauvrissement, désespoir, solitude, déclassification (perte du logement, parfois divorce, séparation avec les enfants..), et même suicide... D'un côté moins de revenus, de l'autre, plus de charges.


La santé est attaquée : Alimentation et "médecine" frelatées, déremboursements, pandémies à terme eugéniques, etc. Et même chemtrails !


Guerres préventives, permanentes, partout, en tous temps, en employant des armes de destruction massive... Les génocides se suivent et se ressemblent, de l'Irak à la Libye...


Jusqu'où tolérerons-nous l'intolérable sans broncher ?

 

Eva R-sistons

 

Partager cet article

Repost0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 00:19

 

 

 

Le point-de-vue de Louis Farrakhan, leader (à la couleur de peau noire comme Obama) US né dans le Bronx et converti à l’islam

Guerre en Libye: Farrakhan avertit Obama et son secrétaire Sarkozy

 

 

L’Attaque De Tripoli : Vaste Opération Criminelle D’Enfumage Médiatique Bientôt Suivie De Milliers De « BOTTES AU SOL »…A La Demande Du CNT.   

Après plus de 6 mois de bombardements intensifs criminels toujours incapable de venir à bout de la résistance de Kadhafi , l’OTAN a déclenché le Plan B : vaste campagne de propagande médiatique avec l’AIDE D’EXPERTS ISRAELIENS pour célébrer une fausse victoire dans Tripoli, permettre au terroristes du CNT avec l’aide de forces spéciales de l’OTAN de squatter ce qui reste du bunker vide de Kadhafi pour se déclarer sur le terrain maître de la Libye. Puis activation du Plan C : le CNT gouvernement fantoche à la Karzaï demandera l’intervention sur le terrain des forces de l’OTAN. Quelle organisation ou mouvement politique va enfin sortir de sa torpeur/aveuglement volontaire pour manifester à Paris le 1er Septembre contre la recolonisation de l’Afrique ?



L’Attaque De Tripoli : Vaste Opération Criminelle D’Enfumage Médiatique Bientôt Suivie De Milliers De « BOTTES AU SOL »…A La Demande Du CNT


Après plus de 6 mois de bombardements intensifs et confronté à l’incompétence des terroristes du CNT l’OTAN a décidé la semaine dernière de passer au Plan B en lançant de son QG à Naples une vaste campagne de propagande médiatique unique dans l’histoire avec comme objectif : faire croire que Tripoli est tombée et Kadhafi vaincu que le CNT peut désormais prendre les rennes du pouvoir en Libye.

Selon le chercheur américain Franklin Lamb qui se trouve actuellement à Tripoli et qui a été blessé dans un article publié sur Counterpunch.org le 24/08/2011 intitulé « The Siege Of Tripoli (Le Siège De Tripoli ) :

« Saif - le fils de Kadhafi qui a fait une apparition surprise alors que le CNT et même la CPI affirmaient qu’il avait été arrêté (ndlt)- a emmené un cameraman occidental et un reporter faire une courte visite de Tripoli leur montrant que l’OTAN n’avait pas le contrôle - ni de 95% de contrôle de Tripoli comme le représentant du CNT à Londres l’avait affirmé depuis Dimanche soir et ni le contrôle de 80% de Tripoli comme la Maison blanche et le secrétaire général de l’OTAN Rasmussen à la tête de l’ »Opération pour protéger les civils libyens « l’ont affirmé…

« Un journaliste du quotidien britannique The Independent qui a accompagné les rebelles ces deux derniers mois et qui semblait hier littéralement s’être égaré dans notre hôtel m’a dit ce matin que les affirmations du CNT faites lors de cette période où il était parmi eux c’était » totalement de la merde »…

« …Un représentant des médias des rebelles qui a de nouveau fait défection se ralliant au régime de Kadhafi est interviewé par un journaliste cet après midi. Il nous a dit que le bureau de l’OTAN à Naples écrit ou censure tous les communiqués du CNT et qu’ils ont parmi leur personnel des spécialistes de guerre psychologique du département de l’information du ministère de la défense israélien. Ce bureau produit des «prospectus pour provoquer la paniques et des messages sur téléphone mobile » de même que faire de fausses affirmations à des moments clés pour avoir un impact maximum sur l’opinion publique internationale et locale.

« Je ne suis pas sûr que l’OTAN se souvienne comment lors de la guerre de Juillet au Liban, le Hezbollah s’est emparé de la propagande de l’armée israélienne et du lobby pro israélien US et s’en est servi pour étrangler pendant les 33 jours de guerre Israël. Cependant, il semble que l’Occident gobe les faux « conseils médiatiques » régurgités par les « experts sur la Libye » interviewés ad nauseum sur CNN, BBC, FOX, et d’autres sources MSM qui pontifient sur les réalisations étonnantes des démocrates du CNT.

« L’interviewé mentionné ci-dessus a également affirmé qu’il avait entendu des rumeurs comme quoi l’OTAN avait envoyé des équipes de frappe pour contrôler les messages provenant des reporters non MSM qui décrivent les activités de l’OTAN et des rebelles sous un jour négatif. Le temps nous le dira…»


Ces derniers écrits de F. Lamb viennent effectivement confirmer ce qu’ont dit alors même qu’ils étaient sous cette menace le responsable et journaliste du site Voltairenet Thierry Meyssan - dont le dernier message de Tripoli avant d’être rapatrié aujourd’hui est : « Pas de joie, de la terreur. Pas de liberté, l’occupation étrangère « ainsi que le journaliste de Mondialisation.ca, Mahdi Nazemroay.

Comme le résume si bien Michel Chossudovsky directeur de Mondialisation.ca le 24 août 2011 dans un article intitulé « TUER LA VÉRITÉ » :

« …Les médias dominants, dont CNN et la BBC, ont des liens directs avec l’OTAN, le Conseil national de transition et les forces rebelles. Ils servent directement les intérêts de l’OTAN par une importante déformation médiatique….

«… On nous dit que ce massacre et cette destruction sont nécessaires à l’établissement de la « démocratie », sous le drapeau colonial du roi Idris.

On nous ment de la manière la plus crapuleuse qui soit. Les victimes de l’agression de l’OTAN sont qualifiées de «criminels de guerre » alors que les responsables de la guerre sont accueillis comme des libérateurs…

« …La réalité est sens dessus dessous. Les gens ne sont plus capables de penser.

« Ils acceptent le consensus parce qu’il émane d’une autorité supérieure qu’ils n’osent pas remettre en question.

« En réalité, il s’agit du fondement même d’une doctrine inquisitoriale.

« Toutefois, les bases « humanitaires » de la « responsabilité de protéger » vont bien au-delà de l’Inquisition espagnole.

Nous faisons face à un dogme que personne ne peut mettre en doute.

«… C’est la guerre la plus sordide et immorale de l’histoire, au point où même les activistes antiguerres, les politiciens de gauche et les soi-disant progressistes applaudissent. « Kadhafi est le dictateur, il doit partir. »


Le journaliste évoqué par F. Lamb ci-dessus c’est Kim Sengupta dont The Independent publie un article ce matin 25/08/2011 intitulé « Terreur à Tripoli Où Les Loyalistes Se Battent A Mort »

Selon lui actuellement dans Tripoli les rebelles attaquent les maisons des civils libyens, citant un témoin libyen il écrit :

« Les rebelles disent qu’ils combattent les troupes gouvernementales ici mais tous ceux qui sont blessés sont des gens du coin. Il y a eu des pillages de la part des rebelles ils ont pénétré dans des maisons à la recherche de personnes et emmener des affaires. Pourquoi font-ils cela ? ils devraient chercher Kadhafi il n’est pas là. »…

Sur les soit disant prouesses des combattants du CNT dans Tripoli et notamment leur tentative de prendre d’assaut le quartier d’Abu Salim réputé être pro Kadhafi, Sengupta écrit :

«Echouant de façon répétée à s’introduire par la force dans Abu Salim, les rebelles sont retournés à Bab al-Aziziya pour s’approvisionner en armes abandonnées par les troupes du régime. Mais leur dernier assaut a également été » repoussé par une poignée d’hommes armés positionnés stratégiquement en hauteur. Les rebelles ont répondu en tirant des roquettes et par des tirs intensifs de mitraillettes, les tirs des snipers se sont arrêtés- temporairement»

Sengupta fait également état de la frustration des combattants du CNT à cause de leur incapacité à écraser les loyalistes de Kadhafi mais aussi à cause des échecs dans leurs propres rangs.

«Nous entendons en permanence que les fils de Kadhafi conduisent les attaques « s’est plaint un combattant volontaire de Zawiyah, Ahmed Jawad Ibadullah. « Qu’est ce qui se passe ici ? Les gens de Benghazi nous ont dit que toute la famille des bâtards avait été liquidée. Maintenant on a ça. Je suis pharmacien. Je suis loin de chez moi de mon boulot depuis 5 mois déjà. Même maintenant nous ne bénéficions pas d’une orientation et d’une direction convenable ».

La réunion du 1er Septembre «des amis de la Libye» organisée à Paris à l’initiative de Sarkozy vise à préparer le Plan C de l’OTAN : des « Bottes au Sol » à la demande du CNT gouvernement fantoche à la Karzai qui sera imposé au peuple libyen.

Déjà on prépare l’opinion publique à ce plan puisque désormais les médias de masse dont le Figaro écrivent
« De hauts responsables du Groupe du contact sur la Libye (États-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne et Turquie) se sont d'ores et déjà réunis mercredi soir à Doha, à la demande du CNT ».

Autrement dit dorénavant toutes les initiatives de l’OTAN et ses supplétifs arabes (Qatar, Jordanie, EAU…) seront faites «à la demande du CNT» que pour l’instant - mais pour combien de temps encore étant donné les enjeux économiques dans la Libye détruite par l’OTAN à reconstruire - la Russie refuse de reconnaître comme seul représentant du peuple libyen.

Seule possibilité d’envoyer des troupes de l’OTAN au sol en Libye car une nouvelle résolution du CSONU est semble-t-il pour l’instant vouée à l’échec : faire croire que Tripoli est aux mains du CNT quitte à installer quelques uns de ses représentants dans un bâtiment hautement protégé par des forces spéciales de l’OTAN déjà sur place alors même que pour l’instant la bataille pour Tripoli fait rage.

Sarkozy lui-même lors de la conférence de presse tenue avec Mahmoud Jibril, premier ministre du CNT/agent de la CIA, lors de la visite de ce dernier à Paris le 24/08/2011, a adopté ce genre de sémantique en niant en plus qu’il y ait des forces spéciales françaises sur le terrain en Libye, un mensonge de plus.

Selon un article du Figaro du 24/08/2011 intitulé :

«Sarkozy annonce une conférence sur la Libye à Paris

« …La France, a assuré Nicolas Sarkozy, est prête à poursuivre ses opérations militaires contre les forces militaires de Mouammar Kadhafi aussi longtemps que le CNT le jugera nécessaire. «À la minute où nos amis du CNT nous disent (...) « il n'y a plus de menace du camp Kafhafi contre le peuple libyen », à cette minute-là, les opérations militaires de la coalition s'arrêtent et les soldats, les aviateurs et les marins français rentrent à la maison», a-t-il déclaré. »


Autrement dit les troupes françaises sont - Fi de l'infâme Résolution 1973 du CSONU feuille de vigne pour une guerre criminelle contre le peuple libyen - désormais via l’OTAN à la disposition du CNT dont 1/3 est composé d’extrémistes d’Al Qaeda et si besoin est le CNT peut demander l’envoi de «Bottes au Sol » pour écraser les dernières poches de résistance des loyalistes de Kadhafi.

Cette réunion du 1er Septembre a lieu à une date symbolique dans l’histoire de la Libye puisque le 1er Septembre 1969 le colonel Kadhafi avait renversé par un coup d’état militaire la monarchie libyenne du roi Idris 1er qui s’était déplacé pour raison de santé à Ankara, en Turquie.

Quelle organisation ou mouvement politique va enfin sortir de sa torpeur/aveuglement volontaire pour manifester à Paris le 1er Septembre contre la recolonisation de l’Afrique et la restauration à terme de la monarchie en Libye - un plan cher à la Maison des Saoud, une dictature monarchique, qui mystère, a toujours échappé aux foudres des gauchistes humanistes et autres anti guerres et anti colonialistes de tout bord - avant de faire un sérieux examen de conscience pour avoir donné le feu vert aux massacres de milliers de Libyens et à la destruction de la Libye ?

Comme l’écrit si justement Michel Chossudovsky directeur de Mondialisation.ca cité plus haut :

«…C’est la guerre la plus sordide et immorale de l’histoire, au point où même les activistes antiguerres, les politiciens de gauche et les soi-disant progressistes applaudissent. «Kadhafi est le dictateur, il doit partir»
  
 
Mireille Delamarre
.
http://www.muslimvideo.com/tv/thumb/1_31139.jpg
http://www.muslimvideo.com/tv/thumb/1_31139.jpg
Michel Collon Infos, spécial Libye
.
Actualité sur l'invasion de Tripoli - Investig'Action
Suivez le cours des événements. Page actualisée au fil des heures.

La Libye et NOTRE propagande de guerre - Anne Morelli
Un monstre contre des chevaliers, des bavures face à des atrocités. Comment rester critique ?

Kadhafi était un tyran sanguinaire. Je le croyais puis j'ai changé d'avis - R. Benaissa
Changement d'opinion après une visite en Libye

Anti-guerre : manif à Paris + pétition Intal
Mobilisez-vous ! Manifestez ! Signez la pétition !
.
.
Michel Chossudovsky
DERNIÈRES NOUVELLES :
La vie des journalistes indépendants
à Tripoli est en situation très critique
.

Les journalistes indépendants piégés à l'hôtel Rixos après avoir été évacués mercredi 24 août par la Croix Rouge. 

Ils ont ensuite été conduits à l'hôtel Corinthia, situé en territoire rebelle.

Depuis leur arrivée, des rebelles armés sont entrés dans les locaux de l'hôtel sous différents prétextes.

Le bateau prévu pour Malte le 25 août à 6 h EDT, avec la collaboration de la Croix Rouge , a été retardé. Les raisons de ce retard ne sont pas logistiques.

Le chaos continue de prévaloir. Il y a d'intenses combats entre «les rebelles» et les «forces loyalistes». Nous avons aussi reçu un rapport établissant que l'ambassade vénézuélienne avait été saccagée par des terroristes armés.

Les menaces pour la vie du journaliste indépendant du Centre de Recherche sur la mondialisation Mahdi Darius Nazemroaya, prévalent.

C'est une bataille de média. Une confrontation entre des médias dominants porte-paroles de l'OTAN, et ceux des journalistes qui disent la vérité.

Les journalistes indépendants sont ciblés parce qu'ils disent la vérité. La couverture médiatique de la guerre en Libye est focalisée sur Kadhafi. Pas un mot n'a été diffusé concernant la dévastation et la perte de vies causée par les bombardements de l'OTAN sur des cibles civiles, ainsi que sur les bombardements intensifs de Tripoli.


Nous demandons à nos lecteurs de diffuser
le message haut et fort.
La vie de ceux qui disent la vérité est menacée. 
.
Aux dernières nouvelles,
..
Le gâteau libyen partagé par les prédateurs auto-proclamés démocrates (31/08/2011 publié dans : Guerre, conflits, causes et conséquences )
Titre de son article qui date du 24 fevrier 2011 est : Le plan de l'OTAN est d'occuper la Libye http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/201008/04/190193-gateau-creamsicle-ricardo.jpg ...
.
.
.

Partager cet article

Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages