27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 00:54

 

 

Commandez le livre

plumedepresse.net

.

2e tour : Vers un coup de force ?

Par eva R-sistons

 

 

Alerte !

 

Nicolas Sarkozy, souvenez-vous, est l'homme qui a imposé le Traité de Lisbonne contre la volonté des Français et des Européens. Ce n'est pas un démocrate, c'est un autocrate - qui aime par-dessus tout le pouvoir, l'argent, les honneurs. Et il ne supporte pas l'idée d'être battu aux Elections, d'autant qu'il traîne derrière lui d'innombrables casseroles et qu'il se retrouvera alors devant la Justice pour plusieurs affaires (Bettencourt, Karachi, guerres illégitimes etc etc) puisqu'il ne jouira plus de l'immunité parlementaire.

 

Par conséquent, il fera tout pour conserver le pouvoir.

 

L'Affaire Merah a été montée de toutes pièces pour détourner l'attention des vrais problèmes, économiques et sociaux, et pour réorienter les débats dans un sens sécuritaire - domaine de prédilection de Nicolas Sarkozy qui instrumentalise les peurs. En même temps, cet événement présenté par le Président comme "le 11 septembre français", pas moins, était destiné à drainer la colère sociale des citoyens vers des boucs-émissaires - musulmans - pour la désamorcer, tout en préparant l'opinion au choc de civilisations souhaité par Israël. 

 

On parle déjà d'Elections truquées avec le vote électronique dans certaines villes et des résultats électoraux produits par une société américaine §

 

Par ailleurs, on peut craindre aussi, la veille du 2e tour - à un moment où il n'est plus possible d'intervenir, de "désamorcer" l'imposture - un fait divers sanglant qui suscitera dans l'opinion (particulièrement dans la France "profonde") un sentiment de peur, d'effroi, et le désir de sécurité avec un homme se disant "fort". Le résultat des élections serait complètement faussé et plus tard les Français n'auraient plus que leurs larmes pour regretter leur geste impulsif, irraisonné, irrationnel.

 

Merci de relayer cet article, afin que la population ne se laisse pas manipuler le moment venu.

 

Eva R-sistons

 

 

§     Le résultat du vote a-t-il été truqué ? - De l'Extrême-Droite à la dictature

 

NB : C'est exactement ce que j'ai écrit il y a quelques jours :

Et si Sarkozy était élu avec 50,1% des voix ?

 

 

  .

 

 Individu dangereux pour la République


(cliquer sur le lien)

 



 

Pour rappel de ses méfaits, ces articles du blog :

 


Sarkozy, le mensonge permanent

Sarkozy vu de l'étranger

Virer sarkozy en 2012 - Témoignage d'un officier de gendarmerie

Sarkozy, champion de la dette

Sarkozy, le bonimenteur

LOPSI 2, toujours plus loin vers le fascisme

Déficit public: Sarkozy va couler la France, comme Bush a coulé les Etats-Unis

Misère et opulence dans le Sarkoland

« Sarkozy, vampire des médias »

Des lobbies au coeur de la République

Quand la police devient une menace pour n'importe quel citoyen

Garde à vue abusive

LOPSI 2, suite d'HADOPI pour renforcer le flicage de l'internaute

Un jeune homme perd un oeil après un tir de flashball

Pétition pour l'interdiction totale du flashball et du taser

Des policiers au dessus des lois - Rapport Amnesty 2009

Libertés publiques: le rapport accablant de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité

Violences policières: le diagnostic accablant d'Amnesty

Big Brother Award 2009

Vers un web français à la chinoise, avec Big Brother en prime

Comment le Roi et sa cour profitent de votre argent

Sarkozy fait exploser le déficit public

HADOPI, loi liberticide anticonstitutionnelle

Emprisonné après avoir réçu une plaisanterie par SMS

23.04.2012
Sarkozy vu de l'étranger


 

 

Depuis l'arrivée au pouvoir de Sarkozy, les médias français sont sous une chape de plomb. Mais les journalistes étrangers sont hors de portée des pressions que subissent leurs confrères français. C'est donc eux qui peuvent le mieux nous parler Sarkozy, de sa personnalité, et de la façon dont il gouverne depuis 5 ans. Ils nous disent aussi comment Sarkozy est perçu dans le monde, notamment par les autres dirigeants occidentaux qui avaient pourtant placé beaucoup d'espoirs en lui, ayant comme les Français cru aux promesses et aux beaux discours de notre autocrate bonimenteur...

Dans ce documentaire, Nicolas Sarkozy se prend un coup de massue sur la tête par minute. Immature, brouillon, agité, inconstant, arrogant, mal élevé, pas à la hauteur de sa fonction, raisonnant de manière simpliste, préférant les slogans à l'analyse approfondie, et faisant le contraire de ce qu'il dit, telles sont les critiques qui reviennent le plus souvent de la part des journalistes américains, britanniques, allemands, italiens, espagnols, belges, suisses, africains, russes ou chinois qui sont interviewés. Telle est aussi la façon dont Nicolas Sarkozy est perçu par les chefs d'état étrangers comme Angela Merkel, Tony Blair, ou Barack Obama auprès desquels il ridiculise la France depuis 5 ans.

Ce documentaire de William Karel a été diffusé en décembre 2011 sur Arte, chaine franco-allemande dont le président n'est pas nommé par Sarkozy, contrairement aux autres chaines publiques.

voir le film

Ou ici :

 

Comment à l'étranger on voit Sarkozy (télé suisse), vidéo décapante !

 

 

23.04.2012
Le bilan de Sarkozy

 

Cliquer sur chaque image

 



Alors que les élections approchent, il est temps de se remémorer le bilan de Sarkozy. Voici un rappel très complet des faits marquants de ses 5 ans passés à l'Elysée...

voir le site

 

 

Voir aussi :

 

Sarkozy, le mensonge permanent

 

 

 

Et toujours à propos de Sarkozy, voici une analyse extrêmement lucide du personnage avant son élection en 2007 par le journaliste Edwy Plennel... Ce qu'il disait s'est entièrement vérifié depuis.


 

 

http://blog.syti.net/

 

 

Voir aussi :

 

Amnesty International épingle la France de Sarkozy pour discrimination contre les Musulmans

 

 

 

On peut lire aussi, utilement :

 

 

100 raisons de ne pas voter Nicolas Sarkozy (entre autres)

 

Lettre citoyenne au Président Sarkozy qui ment et qui trompe les Français

(tous ses mensonges)

 

voir aussi :

 

Ségolène Royal dénonce les promesses non tenues de Nicolas Sarkozy

 

Les dépenses faramineuses de Sarkozy et de l'Elysée en images

 

(l'image plus bas est extraite de ce post)

 

 

 

 

 

Sur JF Copé, un article de Marianne :

 

Copé ou " le chef de la meute sarkozyste "

 

 

.

  Rappel :

 

Echec de Sarkozy : 15 chiffres parmi d'autres

 

 

NS-chiffresechec-15.jpg

 

.

Et puis, Sarkozy, c'est la France dans l'OTAN, c'est la guerre ! Il multiplie les guerres (Afghanistan, Côte d'Ivoire, Libye, Syrie, Mali..), et il veut la guerre contre l'Iran qui déclenchera la guerre mondiale dont nous pâtirons tous ! Non aux guerres, non à Sarkozy ! (eva).

 

 

.

http://seinesaintdenis.pcf.fr/Solidarite-avec-le-peuple-grec.html


.

  L'actualité sur mon blog sos-crise :

 

.

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 21:32

dictature.gif

http://gabonenervant.blogspot.fr/2010/02/la-fermete-le-seul-langage-compris-par.html

 

 

 

De l'Extrême-Droite à la dictature

Introduction d'eva R-sistons

 

 

 

Le résultat de l'élection m'a étonnée. On annonce un Sarkozy à 25,50 %, et surprise ! A la fin de la soirée, cette fois les Instituts de sondage se sont tous trompés. Sarkozy est à + de 27 %... de quoi motiver ses troupes !

 

Que s'est-il donc passé, pendant ces quelques heures ? Comment expliquer ce bond si significatif ? Mystère ! Cet article lève un coin du voile... bien opaque, et bien loin de la France.

 

Et pour le 2e tour ? Celui qui a tordu le vote des Français contre l'Europe de Bruxelles, peut très bien recommencer la manoeuvre dans quelques jours. Même si, comme pour moi, Hollande ne vous inspire que du recul, voilà une raison de plus pour voter en masse contre Sarkozy : Il est l'homme des coups de force, c'est un dictateur en puissance !  

 

Citoyens, si malgré le dégoût des Français pour l'individu Sarkozy il est réélu, bien "inexplicablement", il vous restera la rue. Pour défendre la démocratie, les valeurs de la France qui auront été confisquées par un homme qui n'a rien à faire dans notre pays !

 

Eva R-sistons.

 

NB En attendant, lorsque Le Pen s'est retrouvé face à Chirac avec un Jospin annonçant clairement qu'il n'était pas socialiste tout en représentant le PS officiellement (cherchez l'erreur !), la France s'est rassemblée pour combattre le FN. Aujourd'hui, la Droite de Sarkozy fait les yeux doux au FN et reprend ses thèmes... Les discours qu'on entend désormais sont dangereux, ils sont clivants, violents, et la surenchère risque de banaliser définitivement l'extrême droite en France qui s'installera pour longtemps en défigurant notre pays, ses valeurs, son identité.

 

A-t-on imaginé le chemin que la France a parcouru pour en arriver là ? Et c'est le résultat de la banalisation des thèmes par un Président arriviste prêt à tout pour conserver le pouvoir, et aussi, disons-le, peu regardant sur les moyens pour arriver au but (le pouvoir coûte que coûte). Il est temps de réfléchir au nouveau visage de la France aujourd'hui, entre la Droite Extrême et l'Extrême-Droite. Si nous faisons l'impasse de cette analyse, nous nous préparons des lendemains très douloureux (eva).

 

 

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2009/10/europe-dictature-276x300.jpg

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2009/10/europe-dictature-276x300.jpg

 

 

Présidentielles France 2012 : Le choix du peuple ?

 

 

La population française a-t-elle réellement choisi le duo Hollande-Sarkozy pour le second tour des présidentielles? Ont-ils décidé de mettre en avant le candidat socialiste sans réel charisme François Hollande et le candidat UMP qui a ruiné la France Nicolas Sarkozy? Ou bien est-ce avant tout le choix de certains financiers puisque ces deux candidats sont également ceux qui sont le plus enclin à aller dans le sens de ces grands financiers?  La question peut se poser et on peut découvrir en fouillant un peu que d’étranges rumeurs sont apparues au gré du web ces derniers jours. Commençons par un petit retour en Mars 2008 avec un article du site Liesi, certes un peu long mais très instructif:

Les résultats électoraux produits par une société américaine ?

Sources : UPR. AVec AFP, Le Monde. Mars à juillet 2008.

level-3-communications.jpg?w=645Dimanche dernier, les commentateurs du 1er tour des élections municipales se sont montrés unanimes : alors qu’on attendait un effondrement de la droite, la première surprise de la soirée aurait été la relative et inattendue bonne tenue des listes UMP ; la seconde surprise, c’est que le taux global de participation était en hausse depuis 2001.
La tonalité de la soirée électorale fut ainsi donnée par ces deux « surprises », qui dominèrent également les lignes éditoriales de la presse écrite du lendemain. Pour la majorité des Français, les jeux étaient faits dès le  1er tour : forte participation et maintien surprise de l’UMP.

Pourtant, dès le mardi, puis tout au long de la semaine, des informations d’une toute autre tonalité ont commencé à se faire jour. Des informations capitales dont ont été privés la grande majorité des Français, qui n’ont porté attention à ces élections que le dimanche soir ou dans la presse écrite du lundi. [Cliquer pour lire la suite]
Ainsi, il a fallu attendre le vendredi, ce qui ne s’était jamais vu depuis la dernière guerre, pour enfin connaître les chiffres officiels de la participation. Surprise : il n’est plus du tout question d’une hausse mais d’un effondrement historique : jamais depuis 1959 la participation n’avait été aussi basse : 66,54% au total et 61,07% dans les communes de plus de 3500 habitants. Dans la capitale, c’est même 43% des électeurs qui ont refusé d’aller voter. 

Les étranges innovations électorales du ministère de l’intérieur

Que s’est-il passé le soir de l’élection pour que l’information et la perception de la situation politique réelle soient ainsi faussées ?

Un début de réponse nous a été donné par un article stupéfiant du journal Le Monde. On y apprend les causes de la ” panne “ :
« Les résultats ont d’abord parcouru le chemin traditionnel : les mairies les ont envoyés, par téléphone ou par fax, dans les préfectures, qui les ont communiqués via un système Intranet au ministère. ” La synthèse s’est faite tout à fait normalement ” (…) Mais les serveurs, hébergés par une société externe, dont le ministère n’a pas voulu divulguer le nom, se sont écroulés à plusieurs reprises. »
==> http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1028409&clef=ARC-TRK-D_01

 

En clair, cela signifie :
d’une part que les serveurs du ministère de l’intérieur ne sont pas gérés par les fonctionnaires habilités à cette fin mais par ” une société externe ” ;
d’autre part que le ministère de l’intérieur refuse de communiquer l’identité de la société qui a désormais la haute main sur les élections françaises.


Ce n’est pas tout :
« Le système étant engorgé, les services de l’intérieur ont dû ressaisir les résultats. Le taux de participation définitif n’a été établi que lundi après-midi. Le prestataire, qui avait traité les élections présidentielle et législatives de 2007, utilise “ce que l’on peut trouver de plus puissant”, assure Bertrand Maréchaux, directeur des systèmes d’information du ministère. (…) M. Maréchaux confiait, lundi soir, n’avoir toujours pas trouvé “de véritable explication technique”.

Mme Alliot-Marie, rompant avec l’habitude de la plupart de ses prédécesseurs, s’est refusée dimanche à toute apparition publique pour donner les résultats et s’est contentée d’un communiqué diffusé à 23 h 13. »


En clair cela signifie :
que le mystérieux prestataire privé a eu également la haute main sur les présidentielles et les législatives, premières élections françaises où étaient utilisées les machines à voter, qui, elles aussi, suscitent de nombreuses et justifiées interrogations.
et que le directeur des systèmes d’information du ministère de l’intérieur avoue n’avoir reçu aucune explication de ce mystérieux prestataire extérieur.

Quelle est la mystérieuse société qui produit désormais les résultats électoraux français officiels ?

Est-il normal et sain pour la démocratie que le ministère de l’intérieur garde le silence sur l’identité de la société prestataire qui gère désormais nos résultats électoraux officiels ?

Pour l’UPR, la réponse est non.

Nous avons donc décidé d’en savoir plus, ce qui n’est pas très difficile puisqu’un simple logiciel gratuit “whosip.exe” permet à tout internaute de découvrir le pot aux roses. (il suffit de télécharger whosip, de le copier dans C : puis, dans Accessoires > Invites de commandes > tapez cd\ > Enter puis : whosip www.interieur.gouv.fr > Enter ) , vous obtiendrez ce résultat autant spectaculaire que révoltant, s’agissant du ministère de l’intérieur de la République Française :

WHOIS Source : ARIN

IP Address : 8.12.199.126
Country : USA – Colorado
Network Name : LVLT-ORG-8-8
Owner Name : Level 3 Communications, Inc.
From IP : 8.0.0.0
To IP : 8.255.255.255
Allocated : Yes
Contact Name : Level 3 Communications, Inc.
Address : 1025 Eldorado Blvd., Broomfield
Email : ipaddressing@level3.com
Abuse Email : abuse@level3.com
Phone : +1-877-453-8353

Sauf erreur, cela signifie, en clair, que “le système intranet” du ministère français de l’intérieur est hébergé par la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS, situé à Denver, Colorado, USA.

Résumons :
1. La soirée électorale, donc l’élément décisif de la campagne du second tour, a été complètement faussée par une panne informatique.

2. Contrairement à ce que tous les Français croient, le ministère de l’intérieur ne gère pas lui-même les moyens nécessaires à la production des résultats électoraux officiels, ayant force de loi.

3. Ce travail décisif pour la démocratie française est confié non seulement à une société privée, mais, mieux encore, à une société américaine, LEVEL 3 COMMUNICATIONS

4. Vérifications faites à partir d’informations ouvertes disponibles sur Internet, cette importante société américaine se trouve avoir des liens très étroits avec les deux principaux partis politiques américains, le Parti Républicain et le Parti Démocrate, qu’elle finance l’un et l’autre avant chaque élection présidentielle :
==> http://www.campaignmoney.com/political/committees/level-3-communications-inc-political-action-committee.asp?cycle=04

5. La société en question n’a fourni aucune explication sur la panne. Personne n’est donc en mesure de garantir que cette panne n’a pas été volontairement provoquée, à la demande d’un mystérieux commanditaire, pour aboutir aux résultats faux de dimanche soir. Circulez, il n’y a rien à voir !

6. Mis à part l’article du Monde, aucun média ne s’est interrogé sur ce grave et troublant dysfonctionnement qui entachent le résultat officiel des élections. Personne ne s’interroge non plus sur la fiabilité et les contrôles réels de l’ensemble “machines à voter + serveurs hébergés par la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS” qui a également produit les résultats des présidentielles et des législatives.

7. On nous présente un scénario rocambolesque à base de « serveurs qui s’écroulent » puis « d’adresse de délestage ». Mais ce scénario ne tient pas la route une seconde pour qui connaît un minimum l’informatique : collecter les votes de 25 millions d’inscrits, préalablement centralisés dans une centaine de préfectures, c’est bien le minimum que doit pouvoir faire n’importe quel serveur informatique bon marché.

Du reste, on n’a pas attendu mars 2008 pour gérer ce type de situations et les Français ont connu suffisamment de soirées électorales télévisées depuis 40 ans pour savoir que la collecte des résultats ne posait aucun problème par le passé, avec des ordinateurs pourtant infiniment moins puissants que de nos jours. Comme par ailleurs le ministère précise avoir recours à “ce qu’on peut trouver de plus puissant”, on est en droit de se poser de très graves questions sur la cause réelle de la « panne ».

8. Nous voudrions également comprendre pourquoi un gouvernement qui nous rebat les oreilles avec son soutien à l’économie numérique juge préférable d’avoir recours aux services d’une société étrangère pour résoudre un problème bête comme chou, et parfaitement bien résolu depuis des décennies, qui est la simple collecte des résultats électoraux transmis par la centaine de préfectures françaises.

9. Nous voudrions enfin comprendre pourquoi la France, qui est capable de mettre au point des armes thermonucléaires par des simulations informatiques extraordinairement sophistiquées, qui a été choisi internationalement pour développer le centre de recherche sur la fusion atomique ITER serait incapable de gérer par elle-même l’addition des votes de ses électeurs?

Conclusion

Il n’est pas tolérable qu’une société américaine produise, on ne sait comment, ce que le peuple français est censé devoir accepter comme l’expression suprême de la souveraineté populaire. Cette procédure est d’autant moins admissible qu’elle s’accompagne de la mise en place, en nombre croissant, de “machines à voter” électroniques qui produisent des résultats dont l’opacité suscite la défiance d’une écrasante majorité de nos concitoyens.

Rien ne serait plus grave pour la démocratie et plus périlleux pour la paix civile en France si une suspicion généralisée devait désormais se porter sur la véracité des résultats annoncés à l’issue de toutes nos élections.

Nous exigeons donc de revenir à la situation antérieure, qui donnait toute satisfaction sans soulever les moindres soupçons. Le ministère de l’intérieur doit obtenir et rendre publiques les explications de son prestataire américain, puis rompre immédiatement ce contrat.

L’Union Populaire Républicaine envoie le présent texte à l’ensemble des députés et sénateurs de la République, et leur demande que soit créée une commission d’enquête parlementaire sur cette question d’une exceptionnelle gravité.

Nous leur demandons aussi que soit déposé, le plus rapidement possible, une proposition de loi interdisant toute intervention de sociétés privées dans les opérations électorales, ainsi que tout usage des machines à voter.

* * * * * * *

Le scandale du vote électronique se précise

L’agence France Presse vient de révéler qu’une étude, réalisée par une chercheuse du laboratoire d’informatique de Nantes-Atlantique et portant sur les trois derniers scrutins nationaux, a relevé un nombre ” d’erreurs ” beaucoup plus élevé dans les bureaux utilisant des ordinateurs de vote que dans les bureaux traditionnels.

Cette étude, conduite par Mme Chantal Enguehard en relation avec l’Observatoire du vote, est la première recherche quantitative très sérieuse sur la dématérialisation du vote dans les élections politiques en France. Elle a été menée à partir de données provenant de 20.051 bureaux de vote, dont environ un tiers pratiquant le vote électronique, dans 46 communes de référence, dont 24 utilisant des ordinateurs de vote, lors des dernières élections présidentielles (premier et second tour), législatives (1er tour) et municipales (1er tour). Autant dire que l’énormité de la taille de l’échantillon rend l’étude statistiquement incontestable.

Entre 4 et 8 fois plus “d’erreurs” d’émargement avec le vote électronique

Les résultats obtenus montrent en premier lieu que le nombre de bureaux “en erreur”, c’est-à-dire où le nombre de votes n’est pas égal au nombre d’émargements, est bien plus élevé parmi ceux qui utilisent les machines à voter que dans ceux qui ont recours à l’urne traditionnelle.

Globalement, sur les quatre tours d’élections étudiés, on relève ces erreurs dans près de 30% des bureaux procédant au vote électronique (29,8%) contre 5,3% de ceux utilisant l’urne.

Des “erreurs” en augmentation constante

Lors du premier tour de la présidentielle, on mesure ainsi 3,9 fois plus de bureaux en erreur pour le vote électronique par rapport au vote à l’urne. Ce rapport monte à 7,5 pour les législatives et à 7,8 pour les municipales, selon l’étude. En d’autres termes, il s’aggrave avec le temps !

Des “erreurs” dont l’ampleur est beaucoup plus importante avec le vote électronique

Autre enseignement, l’ampleur des erreurs est beaucoup plus importante pour le vote électronique : par exemple, plus de 7,3% des bureaux électroniques dépassent un taux d’erreur de 3 émargements, contre à peine 0,4% des bureaux traditionnels.

Des ” erreurs ” qui ne diminuent pas avec l’expérience

Selon l’étude, la multiplication des scrutins n’entraîne pas une plus grande fiabilité du vote électronique. Malgré la meilleure expérience qu’en ont les électeurs, les taux d’erreur du vote électronique restent toujours très supérieurs à ceux du vote à l’urne. En outre, le taux d’erreur est plus élevé dans les bureaux qui enregistrent le moins d’émargements à l’heure.

L’étude révèle enfin que la centralisation des résultats en mairie est elle-même source d’erreurs, certaines mairies ne faisant même pas état des écarts entre votes et émargements constatés dans les bureaux, d’autres ” rectifiant ” même les résultats pour les faire disparaître.

CONCLUSION : IL FAUT EN REVENIR AU VOTE AVEC LES URNES

Les résultats statistiques incontestables découverts par Mme Enguehard l’ont conduite à les qualifier elle-même de “choquants “. Cette chercheuse du laboratoire d’informatique de Nantes-Atlantique et l’Observatoire du Vote ont décidé de présenter leur étude au ministère de l’Intérieur et au Conseil constitutionnel.

Décision intéressante, ils ont aussi décidé de la présenter à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Cette organisation internationale, qui se préoccupe volontiers de la sincérité des élections dans tous les pays du monde, et en particulier dans l’ex-bloc socialiste, devrait assurément porter désormais ses regards sur ce qui se passe au sein des pays de l’Empire euro-atlantiste. Notons au passage que la chercheuse et l’Observatoire du Vote n’ont pas prévu de saisir la Commission européenne de leur étude. Comme si tout le monde avait déjà, inconsciemment, intégré l’idée que les institutions bruxelloises ne sont en aucun cas des remparts contre la dictature qui menace… (voir la position de la Commission en annexe)

Par ailleurs, Mme Enguehard et l’Observatoire du Vote demandent que les travaux réalisés soient complétés par une étude de plus grande envergure. Il serait notamment du plus haut intérêt de voir si les ” erreurs ” relevées sont réparties uniformément ou si elles ont une ” tendance ” à favoriser tel ou tel parti ou groupe de partis. Il serait d’un intérêt non moindre de comparer de façon statistique les résultats obtenus dans les bureaux de vote avec urne et dans les bureaux de vote avec ” machine à voter “.

Il est à cet égard extrêmement préoccupant de constater que la mise en place en France de bureaux de vote avec ordinateurs coïncide avec le recours à une société de service américaine (LEVEL 3 COMMUNICATIONS) chargée… de centraliser les résultats électoraux français dans son centre de Denver au Colorado !

Cette décision stupéfiante, prise par Nicolas Sarkozy lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, a déjà été dénoncée ici même (cf. notre dossier Les résultats électoraux produits par une société américaine ?). Mais comme elle s’accompagne du taux “d’erreurs” absolument scandaleux de 30% dans les bureaux de vote équipés de ” machines à voter “, le doute ne peut désormais que s’instiller dans les esprits : Y aurait-il chez certains la volonté délibérée de truquer les résultats des élections en France ?

Laisser s’installer un tel doute serait redoutable pour notre démocratie et notre paix civile. C’est pourquoi l’Union Populaire Républicaine (UPR) réclame de nouveau la suppression totale et définitive de toute ” machine à voter ” sur le territoire de la République et le rapatriement immédiat de tout le processus électoral français en France, avec notamment la dénonciation des contrats entre le ministère français de l’Intérieur et toute société privée française ou étrangère, notamment la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS.

Source (dont documents et annexe) Union Populaire Républicaine : http://u-p-r.org

* * * *

En complément :

11 mars 2008 – Le ministère de l’intérieur a été perturbé par une panne informatique dimanche soir (article cité dans un précédent dossier de l’UPR Les résultats électoraux produits par une société américaine ?, auquel il est fait référence ci-dessus)

Les résultats des élections municipales et cantonales ne sont parvenus aux journaux quotidiens que très tardivement dans la nuit du dimanche 10 mars au lundi 11, de façon incomplète, et avec des erreurs. Les serveurs, hébergés par une société externe, se sont écroulés à plusieurs reprises.

Fait inhabituel, les résultats des élections municipales et cantonales ne sont parvenus aux journaux quotidiens que très tardivement dans la nuit du dimanche 10 mars au lundi 11, de façon incomplète, et avec des erreurs.

” La première ville de plus de 10 000 habitants est arrivée à 1 heure du matin, avec plus de trois heures de retard par rapport à nos prévisions “, explique ainsi José Bolufer, directeur des services informatiques du groupe Le Monde. Le Monde a fourni les résultats de 753 communes de plus de 10 00 habitants, au lieu des 891 prévues.

Le ministère de l’intérieur refuse de parler de “bug”. Mais il a bien été victime d’une panne informatique majeure.

Les résultats ont d’abord parcouru le chemin traditionnel : les mairies les ont envoyés, par téléphone ou par fax, dans les préfectures, qui les ont communiqués via un système Intranet au ministère. ” La synthèse s’est faite tout à fait normalement “, assure-t-on dans l’entourage de la ministre de l’intérieur, Michèle Alliot-Marie. Mais les serveurs, hébergés par une société externe, dont le ministère n’a pas voulu divulguer le nom, se sont écroulés à plusieurs reprises.

DÉLESTAGE

” Dès 22 h 30, nous avons travaillé sur le système de secours, le ministère nous a proposé une adresse de délestage pour accéder aux données “, précise José Bolufer. Le système étant engorgé, les services de l’intérieur ont dû ressaisir les résultats. Le taux de participation définitif n’a été établi que lundi après-midi.

Le prestataire, qui avait traité les élections présidentielle et législatives de 2007, utilise ” ce que l’on peut trouver de plus puissant “, assure Bertrand Maréchaux, directeur des systèmes d’information du ministère. Le fait que ce dernier donnait, pour la première fois, les listes complètes dans les villes de moins de 3 500 habitants, n’est pas de nature à fournir une explication convaincante, d’autant que ” la capacité de traitement avait été doublée “. M. Maréchaux confiait, lundi soir, n’avoir toujours pas trouvé ” de véritable explication technique “.

Mme Alliot-Marie, rompant avec l’habitude de la plupart de ses prédécesseurs, s’est refusée dimanche à toute apparition publique pour donner les résultats et s’est contentée d’un communiqué diffusé à 23 h 13.

Source: Liesi

Il y a également ce problème des « professions de foi », les enveloppes contenant le programme des candidats que chacun doit recevoir dans sa boite aux lettres, professions de foi que personnellement je n’ai pas reçu. Ont-elles été mises en place « au hasard » ou bien le travail a-t-il été correctement effectué? Y’a-t-il eu un souci de ce côté également?

Seine-Maritime : Les professions de foi des candidats mises sous pli presqu’au hasard

Présidentielle. Tous les électeurs de Seine-Maritime ont reçu dans leur boîte aux lettres les professions de foi des dix candidats.

profession_foi_presidentielle_ok-377043.

Les professions de foi des dix candidats au 1er tour de la présidentielle 2012

 

ROUEN (Seine-Maritime). J-3 avant le 1er tour de la présidentielle et logiquement tous les électeurs de Seine-Maritime ont déjà reçu dans leur boîte aux lettres les professions de foi des dix candidats : Eva Joly, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade, François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan et François Hollande (1). Ainsi que les dix bulletins de vote.

Pour la première fois, la préfecture de Seine-Maritime a externalisé en totalité la mise sous pli de ces professions de foi, la distribution étant assurée comme d’habitude par La Poste. Lors du dernier scrutin organisé en Seine-Maritime, la préfecture avait assuré, elle-même avec son personnel, la mise sous plis d’un tiers des programmes des candidats.

« 800 000 plis environ sont expédiés sur les deux tours », indique-t-on à la préfecture de Seine-Maritime qui affirme d’autre part n’avoir donné aucune consigne à l’entreprise privée concernant l’ordre de « pliage » des documents.

Car vous avez dû remarquer, après ouverture de l’enveloppe, la présence de trois paquets distincts : un paquet de cinq professions de foi avec en « couverture » celle de Nicolas Sarkozy, un deuxième paquet des cinq autres professions de foi avec en « couverture » de François Hollande. Le troisième paquet étant constitué par les dix bulletins de vote.

Sur le site Médiapart, un bloggeur, Jean Riboulet, s’étonne de ce « choix » de mettre en avant les deux candidats en tête dans tous les sondages. Un procès d’intention sans fondement selon la préfecture de Seine-Maritime : « Nous n’avons dicté aucun choix. C’est l’entreprise qui a choisi son ordre en prenant en compte la notoriété des deux candidats. »

Cette entreprise qui possède un site de production dans l’agglomération rouennaise a décroché cette année, un tiers du marché de la mise sous pli des professions de foi des candidats à la présidentielle. « Au total, ils ont traité 15 millions de plis au plan national », poursuit-on à la préfecture.

Par conséquent, les électeurs seino-marins n’ont pas été les seuls en France à recevoir sous enveloppes ces trois paquets.  » Le seul problème qui peut survenir c’est que des documents manquent à l’intérieur de chaque enveloppe malgré les outils et méthodes de contrôle. Chaque enveloppe est pourtant vérifiée par rapport à l’épaisseur de chacun des trois paquets qui en bout de chaîne sont mis en commun. Logiquement, la machine qui tournent à 10 000 lots/heure s’arrête lorsque l’un des trois paquets ne contient pas le nombre de documents programmé. »

Des erreurs de ce type ont été signalées sur la commune de Bois-Guillaume.  » Nous avons effectivement été alertés par Madame Françoise Guégot (ndlr : députée UMP de Seine-Maritime) sur des enveloppes dans lesquelles la profession de foi de Nicolas Sarkozy aurait été oubliée. Nous avons recueilli toutes les informations utiles, quartier, rue, afin de vérifier auprès de la société prestatrice. Nous-mêmes à la préfecture, nous effectuons des prélèvements au hasard sur la chaîne de mise sous plis afin de contrôler les enveloppes ».

C’est le numéro de tournée du facteur qui permet au client – la préfecture de Seine-Maritime – de demander à la société de mise sous plis de procéder à la vérification du lot éventuellement défectueux.

De toutes façons, tous les documents seront disponibles le dimanche 22 avril dans les bureaux de vote dont les portes ouvriront à 8 h pour se referemr à 18 heures. On ne votera pas après 18 heures en Seine-Maritime.

(1) Ordre officiel des candidats après tirage au sort

Dans le Sud-Ouest, on s’étonne aussi

Des électeurs et partis politiques du Sud-Ouest se sont étonnés de recevoir les professions de foi des candidats classées en deux paquets distincts, l’un rassemblant à l’intérieur de celle du candidat Hollande les quatre candidats de gauche, le reste des candidats étant rassemblés à l’intérieur de celle du candidat Sarkozy.

« Quand on ouvre l’enveloppe on découvre d’emblée deux candidats, Sarkozy et Hollande, ce qui traduit une volonté de bipolarisation de la vie politique », a indiqué à l’AFP Georges Barberolle, habitant de Bergerac et président de deux associations du patrimoine en Dordogne, qui a relevé ce classement auprès des médias.

Des journalistes de l’AFP à Bordeaux ont effectué un constat similaire en recevant ces documents électoraux.

« D’habitude ce n’est pas classé en deux paquets », a relevé M. Barberolle. Il a jugé « choquant » de sembler ainsi préjuger « de qui va voter pour l’un ou l’autre au second tour ».

Selon lui, Daniel Garrigue, député Modem de la Dordogne et soutien de François Bayrou, entend faire effectuer un constat d’huissier après ces envois.

Le secrétaire départemental du Front national en Gironde, Jacques Colombier, s’est également insurgé auprès de l’AFP, trouvant « scandaleux, anormal et anti-démocratique que l’on présente deux grands candidats et les autres comme des petits candidats ».

Il a indiqué avoir « averti le siège national » et que « le service juridique est en train de voir si des recours sont possibles ».

Un responsable de l’entreprise Koba de Pessac (Gironde), qui met ces documents sous enveloppe pour huit départements de la région, a indiqué que ce classement « ne procédait pas du tout d’un choix » ou « d’une intention », mais que les liasses ont été « composées dans l’ordre d’arrivée des documents ».

La profession de foi de M. Hollande est arrivée la première, immédiatement suivie des quatre autres de gauche, selon lui. Quant à la répartition en deux paquets, « elle est due à des raisons techniques », selon ce responsable.

Source: paris-normandie.fr

Enfin, n’oublions pas le reste, les irrégularités, rumeurs, les problèmes divers soulevés, je vous met tout ceci en liens car beaucoup de monde à tendance à se poser des questions sur le sujet malgré tout.

Des rumeurs sur une éventuelle fraude ont également circulé sur Twitter, donc s’il n’y a pas de problème, il n’y a aucune question à se poser, hors ici, on peut à juste titre se poser certaines questions sans verser tout de suite dans le conspirationnisme…
Tout lien ne pouvant être remit en cause (journal en ligne, émission de télé, liens twitter) étant le bienvenu, j’attends vos commentaires pour pouvoir effectuer des mises à jour à cet article et étoffer le sujet afin de pouvoir affirmer ou infirmer de la réalité des faits.
Mise à jour à 10h00: Le vote électronique:
Le vote électronique n’est pas fiable et pas des plus accessibles au citoyen lambda comme nous l’apprennent ces deux articles: Le vote électronique ne fait pas toujours l’unanimité (leparisien.fr) et Voter sur des machines électroniques, un procédé douteux (le nouvelobs). Déjà c’est mal barré pour ce système utilisé dans 64 villes de France, et une telle machine est piratable comme nous le démontre cette vidéo qui en plus, à été diffusée à la télévision! Vidéo proposée par le site Sott.net

 

 

Présidentielles françaises 2012: le choix du peuple? (MàJ à 10h00)

Présidentielles françaises 2012: le choix du peuple? (MàJ à 10h00)

 

 

..

http://s4.e-monsite.com/2011/04/04/07/resize_550_550//europe-dictature003.jpg

http://s4.e-monsite.com/2011/04/04/07/resize_550_550//europe-dictature003.jpg

 

.

La progression du FN  ? Un nouveau bourrage de crâne !

La démonstration sera très brève...

En 2002, le Front Nazional au premier tour a eu un résultat de 4 804 713 voix pour 16, 86 % !

La CPNT avait fait quant à elle 1 204 689 voix pour 4, 3 %.

Le MNR (Mégret) avait obtenu 667 026 voix, soit 2, 34 %.

J'aurais pu ajouter Boutin qui ne me parait pas très républicaine...  

 

Cela fait donc 6 676 428 voix pour l’extrême droite et un pourcentage de 23, 50 % .

Taux de participation exprimés : 96,62 % soit 28 498 471 voix. 

Taux d'abstention de 28, 40 % équivalent à 11 698 956 non votants qui s'ajoute à 997 262 de votes blancs ou nuls (3,38 %).

prc3a9sidentielles_2002_1er_tour.png

 

En 2012 au premier tour, le Front Nazional obtient 6.421.808 voix pour 17, 90 %.

Nicolas Dupont Aignant a fait 644.065 voix pour un taux de 1, 79 %.

J'ajoute les deux, je retiens la retenue de ceux qui se sont la lâchés sans vergogne ou par la colère, ça ne fait que...

7 065 873 % de voix qui équivaut à un pourcentage de 19, 69 %.

Taux de participation exprimés : 98, 09 % soit 35.885.84 des voix.

Taux d'abstention de 20, 53 % équivalent à  9.452.972 non votants qui s'ajoute à 698.961 de votes blancs ou nuls (1,91 %)...


resultats-presidentielles-2012-1er-tour.

Candidats arrivé en tête au premier tour : Pardonnez moi, mais ou voyez vous une réelle progression du F//Haine ?

 

Alors oui, il y a bien une progression d'environ 400 000 voix pour le parti de la Haine de l'autre, ce qu'il ne faut à aucun moment négliger, mais qui a mon sens est tout a fait contenue dans la diminution de l'abstention de 2 245 984 voix ainsi que la diminution des vote blancs ou nuls de 298 301 votants... 

Les médias au service du capital dérégulé nous mentent. Sarkozy est juste en train de perdre les voix qu'il avait aspiré en 2007 au FN. Proportionnellement le FHaine ne progresse pas ! Il stagne... Ce qui est une véritable déception, et que nous devons contrer par tous les moyens possibles... C'est pour ça qu'il faut se préparer entres autres pour les législatives et à aucun moment ne cesser le combat.

Résistances.

Quand l'ordre est injustice, le désordre est déjà un commencement de justice.

 

La progression du FN par rapport à 2002 n'est qu'un nouveau bourrage de crâne.
Auteur : Prismo Esse - Source : Dazibaoueb
.
.
La France à nouveau pétainiste !
Nicolas Sarkozy :”Marine Le Pen est compatible avec la République”. C’est dit.
?format=jpg&size=x250

C’est la phrase choc du jour, du 24 avril 2012, prononcé par Nicolas Sarkozy, qui était en visite à Longjumeau dans le département de l’Essonne (9-1) chez Nathalie Kosciusko-Morizet sa porte-parole. Les choses sont au moins claires maintenant. L’UMP fait partie intégrante de l’extrême droite. Durant 5 ans, il a fait monter le Front national en jouant un rôle peu flatteur de VRP exclusif.  

Tout, tout, tout, pour être réélu, même s’il faut pactiser avec le diable. Là, franchement, Nicolas Sarkozy a franchi le Rubicon. Il a franchi la ligne rouge par laquelle, il n’est plus possible de transiger.Sarkozy, en mal d’inspiration, multiplie les provocations. «Si Marine Le Pen a le droit de se présenter», c’est qu’elle est «compatible avec la République»

Jean-François Kahn s’est fendu d’une déclaration qui en dit long sur la déliquescence de la France de Sarkozy.

Communiqué de Jean-François Kahn

Pour la première fois depuis des lustres, on entend un discours ouvertement pétainiste sortir de la bouche d’un président de la République encore en place.

Quoi qu’on pense de son challenger social-démocrate, l’hésitation n’est plus possible, plus tolérable : tous les républicains, tous les démocrates qui refusent, par patriotisme, le discours de guerre civile et de lacération de notre nation commune, qu’ils se réclament de Jaurès, de Clémenceau, de De Gaulle, de Mendès France ou de Robert Schuman, doivent voter de façon à barrer la route à l’apprenti sorcier et à permettre qu’on tourne cette page. 

Tout le monde semble se réveiller. Mais, quand on pense que, avec près de 40 millions de français pendant l’Occupation, on a eu droit à seulement 300 000 résistants, il y a de quoi s’inquiéter. Ceux qui se planquent maintenant, viendront marcher avec nous comme le firent les vendus qui rejoignirent le Général de Gaule sur les Champs-Élysées. Pétain est ressuscité. Pauvre France !
175cafb496a0211a7ad5f4e8e2ab3c30?s=50&d=

Nicolas Sarkozy :”Marine Le Pen est compatible avec la République”. C’est dit.

 

 

.

 

1919b64df32a15acc01e177c7fa3094d?s=50&d=

La glissade pétainiste

.

Le premier dirigeant politique de droite à avoir tenté de récupérer le 1er mai était le maréchal Pétain en 1941.  Le second a été M. Le Pen en 1988, en en faisant « la fête du travail et de Jeanne d’Arc ».  Le troisième va être M. Sarkozy. Il le fait à partir des mêmes valeurs nauséabondes et ultra-réactionnaires que les précédents.

Après avoir vanté en 2007, « la France qui se lève tôt », parsemé ses discours de « la valeur travail », voici que « le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail, mais la fête du vrai travail ». « Du vrai travail » ? Celui dont la politique jette mille travailleurs par jours au chômage va glorifier « le vrai travail ».

Oui, « le vrai travail », comme il y avait « le vrai français », à une époque où la devise de la France commençait par le mot : « travail,»…

Tout ceci sent l’odeur rance des années 1940. Le fumier de la division entre de « bons français » qui se lèveraient tôt et de « mauvais » qui se lèveraient tard ou qui seraient « payés sans travailler », ce « cancer de l’assistanat » comme l’a dit, il y a quelques mois, un ministrion. Sarkozy n’a jamais été le président du « vrai travail » mais celui du vrai chômage. Si son quinquennat avait été consacré à la défense de l’emploi, du travail et de la création, à la réduction de la souffrance au travail, de la précarité, il ne ferait sans doute pas le meeting du 1er mai, prétendument sur le travail. C’est un rassemblement contre les syndicats et les travailleurs. S’il n’y avait pas, à cause de sa politique et des traités européens qu’il a imposé, cinq millions de chômeurs, des millions de travailleurs pauvres mal logés et des millions de précaires, il ne parlerait pas du « vrai travail ».

cgt-361er-mai.jpg?w=98&h=150

Quel vrai travail ? Celui du quart de la jeunesse privée d’emplois ? Celui des femmes qui gagnent 27% de moins que les hommes ? Celui des travailleurs immigrés forcés de travailler sans droits et sans papiers par des esclavagistes ? Quel vrai travail de la part de celui qui veut détruire le code du travail et la sécurité sociale publique s’il était réélu ? En fait Sarkozy ne veut parler du travail que pour le surexploiter, le livrer aux actionnaires affamés, aux banksters et aux rentiers.

Tous les démocrates, tous les républicains, les humanistes qui refusent ces discours de division, de guerre civile, de déchiquetage de notre pacte républicain et social, ne peuvent accepter ce discours pétainistes de la part d’un Président de la République en mal de réélection. C’est grave ! C’est dangereux ! Il faut faire barrage à cet appauvrissement et utiliser le 6 mai le bulletin de vote F. Hollande.

.

Ziad Tiakeddine met en cause le “système Sarkozy”, une mafia d’Etat.

by Allain Jules

.

Ziad Takieddine

Ziad Takieddine

 

C’est la bombe de l’entre deux tours de la présidentielle. Ziad Tiakeddine, l’homme d’affaires français (ils aiment bien dire franco-libanais) impliqué dans l’affaire du Karachigate, dans son blog mis en ligne ce matin, balance et va jusqu’à accuser nommément Nicolas Sarkozy tout en demandant aux Français de le virer. Nous y sommes presque. Je dis “nous” parce que beaucoup de personnes, à l’instar de Jean-François Kahn et même d’anciens ministres à l’instar de Chantal Jouanno commencent à dénoncer le discours nauséabond véhiculé par le roitelet. Tout y passe. Des critiques acerbes sur la guerre en Libye, la charge contre le Qatar etc. Ziad Tiakeddine introduit son blog avec ces quelques mots:

En ces jours, où notre pays va faire un choix essentiel pour son avenir, j’accuse et je dénonce le fonctionnement d’un système qui sape les fondements de notre démocratie et bafoue les droits élémentaires du justiciable.

Après plusieurs mois d’un harcèlement judiciaire permanent dans le cadre de mises en examen injustifiées et injustifiables, tant en droit qu’en fait, j’ai décidé de porter sur la place publique les éléments attestant de l’état de déliquescence du système mis en place par le pouvoir et de la façon dont ce dernier entend, pourtant, le faire perdurer, pour son bénéfice exclusif et personnel.

En effet, afin de surmonter la crise tant économique que morale qui chaque jour affaiblit l’unité nationale, il est essentiel de mettre à bas le système actuel caractérisé par une corruption généralisée touchant le plus haut niveau de l’Etat.

 

Lire la suite de cette entrée

 

 

Numériser 4.jpeg

 

 

 

..


 

Machines à Voter Machines à Frauder ?

 

.

.
Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 23:20

 

http://4.bp.blogspot.com/-XSeKJW41hj0/TtkxiGp0ZSI/AAAAAAAAJdA/pyZQ_e6bJGQ/s1600/Sarkozy%252C%2BMerkel%2Bet%2Ble%2BTitanic%2Beurop%25C3%25A9en.jpg

 

"Nicolas Sarkozy est apparu comme le valet de Mme Merkel"

Nicolas Dupont-Aignan

  On ne saurait mieux dire, et pendant que le bateau coule, les deux libéraux nous rejouent Titanic !

  http://republiquesociale.over-blog.fr/

 

 


Pauvre France,

pauvre Europe,

pauvre monde !

Dégageons Sarkozy

par eva R-sistons

 

 

Nicolas Sarkozy n'aime pas la France, il la couche devant Bruxelles ou devant l'Allemagne, Londres, Washington, Tel-Aviv, il la détruit (Services publics, protections sociales, retraite, laïcité, Université élitiste américanisée, école rabaissée, territoires disloqués, indépendance nationale liquidée, paix sociale anéantie, engagements dans des aventures impériales et impérialistes au profit des multinationales, etc), et puis il ose promouvoir le Nouvel ordre Mondial - et il  n'est pas franchement rejeté par les moutons qu'il tond ? Et lui le roi des bonimenteurs, lui qui ne comprend rien à notre pays, à ses particularités, à sa culture, à son Histoire... se pose désormais en défenseur de la patrie ? De qui se moque-t-on ? Quel imbécile croira une telle duplicité, un tel manque de sincérité ? Et que penser d'un dirigeant se réclamant du Gaullisme et qui s'approprie une large partie du discours du FN ?

 

Pauvre France !

 

Le peuple est malheureux, le peuple perd ses emplois, le peuple est pressuré, le peuple est méprisé, le peuple n'a plus les moyens de se payer un toit et de se soigner, le peuple est abusé, le peuple est sacrifié... et au lieu de se tourner vers ceux qui défendent ses intérêts, il choisit de faire à nouveau confiance à son bourreau, ou il se tourne vers de faux sauveurs ! Le peuple se dit patriote, et il néglige Nicolas Dupont-Aignan. Le peuple est assoiffé de justice, et il néglige Jean-Luc Mélenchon. Le peuple se dit révolté, et il néglige Philippe Poutou, Nathalie Arthaud ou Jacques Cheminade. Le peuple aime l'intégrité, et il néglige Eva Joly. Tout ça pour Sarkozy, Hollande ou Le Pen ?

 

Pauvre France !

 

D'abord une Droite extrême qui se prostitue avec l'extrême-droite, ensuite un fascisme qui ne dit pas son nom et qui, comme du temps de ses sinistres prédécesseurs Mussolini ou Hitler, utilise avec brio et véhémence les thèmes les plus racoleurs ou populaires pour, comme Merlin l'enchanteur (mais en flattant les instincts les plus bas, les plus haineux, les plus xénophobes...), séduire une population malléable, une population frustrée, déboussolée, perdant - bien évidement - tous ses repères dans une société d'une violence inouïe et d'un inégalitarisme croissant scandaleux...

 

Il y a quelques années encore, notre pays se mobilisait derrière Jacques Chirac pour contrer la bête immonde qui sommeille dans la pire partie de chacun, pour contrer ceux qui manipulent si bien les foules meurtries en jouant sur les instincts de peur, de rejet, de haine, en flattant les sentiments les plus vils afin de gagner les suffrages de ceux qu'ils méprisent pourtant.

 

Les Français aspirent à plus de justice sociale, et ils écoutent les sirènes de ceux qui ont toujours piétiné les aspirations sociales, les Français aspirent à plus de dignité et ils sont le jouet de tribuns, de manipulateurs riches et racistes qui ne se souviennent du peuple qu'au moment des élections. Notre pays oublie-t-il son passé révolutionnaire ?

 

Pauvre France !

 

Notre pays enfante un homme de talent, compétent, lucide, courageux - comme François Asselineau, UPR - et elle l'empêche de parler aux Français tout en se vantant de promouvoir la "démocratie irréprochable" ? Elle octroie le droit à certains candidats différents de s'exprimer, et elle les dénigre, elle les rabaisse, elle les ridiculise - en les qualifiant d'ailleurs avec arrogance de "petits" ! N'y-a-t-il donc de grands que les candidats du Système, ceux que le CRIF aura choisis au nom d' Israël pour représenter les Français ? Sarkozy, Copé, Hollande, DSK, Valls, Huchon, Delanoë, Hidalgo et tous les autres sont issus du même moule pour faire, en gros, la même politique. C'est cela, la France, un pays aux ordres d'un autre ?

 

Pauvre France !

 

Les sondeurs, les journaleux disent aux Français comment penser. Gare aux francs-tireurs ! Ils sont impitoyablement écartés, censurés, malmenés, dénigrés, rabaissés. La Pensée Unique anglo-saxonne ultra-conservatrice et néo-sioniste a-t-elle seule droit de cité ? Et pourquoi les "petits" candidats ne pourraient-ils pas eux aussi commenter les résultats ? Les Médias collabos s'empressent de renvoyer à l'oubli celui qui évoque les "complots", Jacques Cheminade, ou à sa Mairie celui qui dérange en dénonçant avec talent et sérieux l'Europe de la finance, Nicolas Dupont-Aignan. Et si Philippe Poutou a le droit de donner un instant son avis, c'est parce qu'il a été applaudi par une France charmée par son franc-parler, sa spontanéité, sa différence - enfin une voix nouvelle ! 

 

Pauvre France !

 

Quel spectacle donnons-nous à l'Etranger, avec des débats futiles ou stigmatisants ? Le monde nous observe et au lieu des débats de fonds sur des sujets engageant l'avenir de notre société, nous nous égarons, à la suite d'un Sarkozy à la dérive, sur des chemins de traverse propres à susciter la controverse et à dresser les Français les uns contre les autres. Va-t-on un jour classifier les citoyens en "Français de souche" et en "Français d'ailleurs" ? Fichtre ! Dans chaque famille il y a des influences diverses ! Moi-même je suis d'origine russe et mongole par ma mère, les enfants de ma soeur sont Allemands, etc.  Et y-a-t-il des "Français d'ailleurs" convenables, et d'autres, notamment en raison de leur couleur ou de leur religion, qui ne le sont pas ? Où est la Patrie des Droits de l'Homme, la terre d'accueil légendaire ?

 

Pauvre France !

 

Et le 2e tour, de quoi aura-t-il l'air ? Sarkozy désavoué par les Français, Sarkozy en pleine noyade, va-t-il imposer de changer les règles pour tenter d'échapper au verdict ? Osera-t-il médire, calomnier, mentir - ou pire encore, créer de toutes pièces un nouveau fait-divers sanglant, à la dernière minute, qu'on ne pourra même plus désamorcer ?  Quelle stratégie pour un homme aux abois, prêt à tout pour conserver le pouvoir, pour échapper au Jugement ? Va-t-il imposer sa personne comme il a imposé un Traité européen rejeté par la plupart des Français ?

 

Pauvre France !

 

J'apprends maintenant que la Mafia de Bruxelles envisage de recycler Sarkozy à la tête de l'Europe s'il échoue à perpétuer son infâme domination sur la France ! Nous avons déjà deux dégénérés non élus à la tête de cette entité malfaisante, une baronne et un habitué de Bilderberg, va-t-on aussi supporter le valet des Usraéliens dicter aux Européens leur conduite, modeler leur vie même de tous les jours, et les entraîner dans des aventures guerrières meurtrières pour le seul profit d'une Oligarchie de psychopathes sans scrupules ?

 

J'apprends aussi que Christine Lagarde demande maintenant à tous les Etats européens de faire un nouvel effort de centaines de milliards pour recapitaliser, encore et toujours, les banques voraces... jusqu'où, jusqu'à quand va-t-on pomper l'argent des nations, des peuples, des citoyens, au profit des Grandes banques ?

 

Pauvre France, pauvre Europe, pauvre monde !

 

Il est temps que toutes les impostures éclatent au grand jour, il est temps que les peuples se réveillent avant d'être tondus complètement et définitivement.  

 

Et en attendant, j'incite les Français à parer au plus pressé: A n'importe quel prix, même au prix de Hollande, qu'ils dégagent l'agent de la CIA et du CRIF, le nain malfaisant, le valet de l'OTAN, le caniche des Maîtres du Monde ! Ensuite, ils feront ce qu'ils voudront. Mais qu'ils sortent l'ennemi de la France, Celui qui a fait l'objet d'une dizaine d'ouvrages de psy pour son état mental, et qui ne rêve, au fond, que d'une grande conflagration planétaire pour égayer son Moi pervers !

 

Oui, solennellement, j'appelle toutes et tous à voter contre Sarkozy pour éviter à la France d'être prise dans un engrenage mortel : Celui, déjà, d'une guerre mondiale qui épargnera d'autant moins notre pays, qu'il est truffé de centrales nucléaires qui seront les premières cibles de nos nouveaux innombrables ennemis.

 

Aucune voix ne doit manquer à Hollande (hélas), si l'on veut épargner à la France l'horreur d'un pays détruit politiquement, économiquement et socialement - et également dévasté par une guerre monstrueuse.

 

Au diable les hésitations ! Face à l'urgence, face à l'énormité des enjeux, quelles que soient nos convictions réelles, il faut impérativement sortir l'Occupant de l'Elysée qui est d'ailleurs un dictateur en puissance !

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com


 

 

 

 

Présidentielle : Les moutons suivent leur destin funeste, ou se rebiffent ?

 

 

 

 http://www.arsin.fr/pages/billets-d-actualite/pour-une-assemblee-constituante-par-andre-bellon.html

 

 

 

Le peuple français sera-t-il enfin entendu ?

 

 

Entretien avec André Bellon :
Pour une Constituante !
982-pour-une-constituante-1.jpg
.

Pour une "Constituante"

 

Sur ce blog, aussi, 

Francophonie & Défense de la Langue française

.

.
.
22 Avril 2012 ...

.

 

.

 

.

 

.

Nicolas Sarkozy : "Aidez-moi"... Aidez-le à déguerpir !

.

Pauvre France… jusqu’où l’argent sera-t-il roi ?

On sait que le Qatar s’est déjà offert le club de football PSG, ainsi que des hôtels prestigieux, voire des palaces cannois Carlton et parisien Royal Monceau. Mais il y a récemment eu une entrée remarquée dans la multinationale française TOTAL. Ce groupe pétrolier dont l’histoire est aussi en relation avec les actions des services secrets français en terre d’Afrique, a annoncé l’entrée du fonds souverain Qatar Holding dans son capital (suite sur le lien plus haut)

 

 

.

 

 

 

Numériser 1.jpeg

 

Et on termine avec notre pote Laplote

sur un hommage

aux "petits" candidats :

 

 

Cheminade1.jpg

 

.

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

 

.

 

 

.

 

.

 

.

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 21:30

 

Echec de Sarkozy : 15 chiffres parmi d'autres (Rappel)

 

 

NS-chiffresechec-15.jpg

 

 

Elections 2012 : L'avis d'eva R-sistons

 

 

Sarkozy, c'est la France dans l'OTAN, c'est la guerre ! Il multiplie les guerres (Afghanistan, Côte d'Ivoire, Libye, Syrie, Mali..), et il veut la guerre contre l'Iran qui déclenchera la guerre mondiale dont nous pâtirons tous ! Non aux guerres, non à Sarkozy !

 

Quel que soit votre choix, n'oubliez pas, au premier tour, de voter pour celui qui sera le plus inflexible avec l'euro, l'UE, l'OTAN, les Organisations internationales comme la BM et le FMI, c'est la priorité aujourd'hui § ! La forme peut être différente, sortie ou référendum (Mélenchon), mais pas de soutien aux Européistes, aux inconditionnels d'une Europe qui tue la Nation, l'Etat, l'emploi, le pouvoir d'achat, la paix, la démocratie, etc ! 

 

Ensuite au 2e tour, il y aura sans doute un duel Sarkozy-Hollande, eh bien tous CONTRE Sarkozy ! Même si on n'aime pas Hollande ! Il faut sortir Sarkozy l'ennemi de la France, des Français (surtout des plus modestes), d'une "France forte" (indépendante, respectée à l'Etranger), républicaine, démocratique et sociale !  Ensuite, on avisera ! Votre eva 

 

§  Avec la lutte contre la désertification rurale et bien sûr la souveraineté monétaire,  la nationalisation ou la re-nationalisation des secteurs-clefs (Banque, Recherche, Transports, Energie, Poste etc) !

 

 

Tout plutôt que Nicolas Sarkozy !

Même Jacques Chirac ne votera pas pour lui !

 

2012 ? Ce vote sera décisif !

 

Image and video hosting by TinyPic


Alors, une France dénaturée, américanisée,

divisée, appauvrie, asservie à l'Etranger,

au bord de l'explosion sociale

et menacée du fait de ses engagements dans les guerres ?


 

Logo : France liberée

 

 

Ou une France libérée, maîtrisant son destin

et juste, au service de tous ses citoyens,

au service du Bien commun ?

 

.

16/04 | 21:50 | mis à jour à 22:05 | Denis Cosnard

 

 

Après l'islande,

L'Argentine des Kirchner (Nestor et Cristina),

un modèle pour nous !

 

UNASUR, Argentine qui nationalise, démondialisation, UE démasquée (UPR) 

 

Sur ce post, découvrir l'UNASUR

qui a une optique anti-états-unienne

.

.

Argentine : « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques »
Le lien :

Argentine: «Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques». Et en Grèce ?


L'ancien ministre de l'Economie argentin, Roberto Lavagna, a sorti son pays de la crise en 2002, en se passant des services du FMI. Il préconise la même solution pour la Grèce.

 

Recueilli par Gérard Thomas, à Buenos Aires  


L'ancien ministre de l'Economie argentin, Roberto Lavagna (REUTERS)

 

 

L'ancien ministre de l'Economie argentin Roberto Lavagna, 69 ans, est le principal artisan du redressement de l'Argentine engluée dans une terrible crise économique il y a dix ans. Lorsqu'il prend ses fonctions, en avril 2002, le peso vient d'être dévalué de 70%, le pays est en cessation de paiement, la dette privée s'élève à plus de 72 milliards d'euros, l'inflation annuelle flirte avec les 125% par an, le chômage explose, les petits épargnants sont ruinés et les troubles sociaux ont déjà fait plus de 30 morts dans le pays. Cet ancien ambassadeur auprès de l'Union européenne décide immédiatement de se passer de « l'aide » du Fonds monétaire international (FMI) et des marchés financiers. Quelques pistes à suivre pour la Grèce.

 

Quelles sont les grandes similitudes entre la crise argentine de 2001-2002 et la crise grecque ?

Au plan économique, tout est semblable. L'Argentine avait établi une parité fixe entre le peso et le dollar, la Grèce est ficelée à l'euro, perdant ainsi le contrôle de sa monnaie. Un taux de change fixe associant des pays à forte productivité et d'autres dont la compétitivité est beaucoup plus faible ne peut qu'engendrer une crise. La Grèce est déjà dans sa quatrième année de récession, l'Argentine l'était également. Le déficit fiscal, le déficit des comptes courants, la chute vertigineuse du PIB, l'endettement, l'explosion du chômage... toutes les grandes données macro-économiques sont similaires. En revanche, la situation sociale de la Grèce est bien meilleure que celle de l'Argentine à l'époque. Au plan institutionnel, l'Argentine était par ailleurs un pays isolé alors que la Grèce fait partie de l'ensemble économique le plus puissant du monde.


Comment avez-vous tiré l'Argentine du chaos ?

Dès mon entrée en fonction, en avril 2002, j'ai décidé de changer radicalement notre manière de penser la sortie de crise.. Le mois suivant, j'étais à Washington pour rencontrer les dirigeants du Fonds monétaire international et leur expliquer que nos rapports allaient s'en ressentir. Depuis le début du marasme économique, en 1998, nous avions déjà eu deux programmes du Fonds pour un total de 51 milliards d'euros. Les deux ont été des échecs retentissants et certaines voix s'élevaient pour demander une troisième tournée de quelque 17 milliards supplémentaires.

Je n'ai pas voulu suivre cette voie et j'ai expliqué au Fonds que nous ne voulions plus de prêt et que nous sortirions seuls de la crise. La seule chose que j'ai demandé était un roll over partiel de toutes les échéances. Je me suis également engagé à payer les intérêts de la dette et une partie du capital. Mais pas tout et pas tout de suite. Cette position était tout simplement impensable pour le FMI car nous affichions notre volonté de fixer nous même notre propre politique économique. J'ai du leur expliquer trois fois de suite ma position avant qu'ils finissent par comprendre. A partir de là nous avons arrêté de soutenir financièrement les banques alors que le FMI nous l'imposait, exigeant même que nous privatisions la Banque de la Nation. Mais comme nous étions sorti du jeu, le Fonds n'avait plus de moyen de pression sur l'Argentine!


Vous avez donc oeuvré contre le FMI et vos principaux créanciers ?

Le sorties de crise se font en dehors des chemins tracés par le FMI. Cette institution propose toujours le même type de contrat d'ajustement fiscal qui consiste à diminuer l'argent qu'on donne aux gens - les salaires, les pensions, les aides publiques, mais également les grands travaux publics qui génèrent de l'emploi - pour consacrer l'argent économisé à payer les créanciers. C'est absurde. Après 4 ans de crise on ne peut pas continuer à prélever l'argent aux mêmes. Or c'est exactement ce qu'on veut imposer à la Grèce! Tout diminuer pour donner aux banques. Le FMI s'est transformé en une institution chargée de protéger les seuls intérêts financiers. Quand on est dans une situation désespérée, comme l'était l'Argentine en 2001, il faut savoir changer la donne.


Selon vous les plans d'austérité et de rigueur ne sont pas nécessaires mais c'est pourtant ce qu'on impose à la Grèce...

A tort car l'argent prêté risque de ne jamais être remboursé et le déficit fiscal grec est plus élevé aujourd'hui qu'avant la première injection d'argent frais. Ce sont les mêmes éternelles erreurs. C'est le secteur financier qui impose sa manière de voir les choses au monde entier. On préfère sauver les banques plutôt que les gens qui ont des crédits immobiliers à rembourser. La première chose qu'on a faite nous, c'est de rallonger les échéances pour les propriétaires endettés. Les fonctionnaires du FMI nous ont alors dit que nous violions les règles essentielles du capitalisme! Ils oubliaient simplement que des gens ruinés ne consomment plus, ce qui obère une relance par la croissance.
Au lieu de payer les banques, la Grèce devrait investir dans l'éducation, les sciences et la technologie, financer des infrastructures et récupérer ainsi une certaine productivité, ne serait-ce que dans les secteurs des services ou du tourisme.


Vous devez avoir beaucoup d'ennemis chez les banquiers...

Ils me détestent! Ce qui ne les a pas empêché de frapper à notre porte pour nous prêter de l'argent 48 heures exactement après que nous avons terminé la restructuration de notre dette en 2005! Or j'ai refusé ces offres intéressées en leur répondant que nous ne reviendrons pas sur le marché financier avant 2014 car nous n'en avons plus besoin. Pourquoi 2014, simplement parce qu'a cette époque la dette sera seulement de 30% du PIB, la moitié des critères européens de Maastricht! Je pense qu'un pays comme l'Argentine ne doit pas être tout le temps présent sur le marché financier. C'est un risque beaucoup trop grand d'augmenter à nouveau la dette. Le problème c'est que ce sont les banquiers eux-mêmes qui estiment qu'il est positif pour l'image d'un pays d'emprunter à l'international. Il est clair que si je vendais des tomates, je trouverai très bien qu'on en mange! Eux ils vendent de l'argent.

 

http://www.liberation.fr/economie/01012390907-nous-avons-sauve-les-gens-plutot-que-les-banques

 

Merci Bab de m'avoir signalé ce post ! eva

Voir aussi :

La Présidente d'Argentine remet les Britanniques à leur place (Malouines)

Hommage au couple Kirchner : Ce que l'Argentine leur doit

Argentine: La courageuse Cristina Kirchner défie le Cartel pétrolier et l'Espagne

.

http://largentinedekirchner.files.wordpress.com/2010/11/608px-cristina_y_nestor_kirchner_-_cierre_de_campana.jpg

http://largentinedekirchner.files.wordpress.com/2010/11/608px-cristina_y_nestor_kirchner_-_cierre_de_campana.jpg

 

 

Manipulations Gouvernement

et Médias

Liens conseillés :

Affaire Mérah

Libye


 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

.

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 14:53

 

guerre-technologie-video.jpg

 

http://xav-b.over-blog.com/article-test-jeu-video-god-of-war-iii-sur-playstation-3-50676110.html

 

 

Introduction, par eva R-sistons


Bonjour


 

Volontairement, cette parution sera courte. Pour attirer l'attention sur deux faits majeurs. Au fait, une adepte de la non-violence active comme ML King ou Gandhi peut titrer un post "Aux armes citoyens" ? Etonnant, n'est-ce pas ? Vous allez vite comprendre pourquoi. 

 

Le monde dessiné par nos "bons amis" américains (comme dit la Presse toute honte bue), est pire que tout ce que l'on peut imaginer. Le Pentagone dominerait 90 % du Secteur de la Recherche - pour améliorer le sort de l'humanité ? Pas du tout. Pour éradiquer au maximum le genre humain, considéré comme superflu voire nuisible. On en a un joyeux exemple avec l'un des "bienfaiteurs" de l'humanité, le dénommé Bill Gates, qui n'utilise pas ses milliards à des fins humanitaires comme le prétend la Presse aux ordres, mais à des fins eugénistes, notamment en Afrique en favorisant la stérilité des jeunes femmes. §§§ Voir à la fin de cet article. 

 

Or donc, le Pentagone orchestre la Recherche surtout à des fins impériales et impérialistes, militaires, et de dépopulation. Ne nous étonnons donc pas si la profession qui perd le plus de ses représentants, assassinés, disparus, etc, est celle de Chercheur. Les scientifiques qui refusent de collaborer avec les psychopathes du Pentagone, sont éliminés ou mis à l'écart. Tout simplement !

 

Or donc, le Pentagone utilise les fonds de la Recherche pour éradiquer le maximum de population. Comment ? En inventant de nouveaux moyens pour neutraliser la population en colère (manifestants, insurgés..) et surtout pour éliminer les pays non-alignés ou les populations considérées comme superflues. Et naturellement, les Russes, par exemple, investissent eux aussi dans la Recherche militaire, mais pour se protéger de l'Ogre américain. Bref, surenchère tous azimuts..

 

Et donc, bientôt vous pourrez, en achetant l'arme appropriée, "caraméliser" votre voisin encombrant ou indésirable, en pulvérisant à distance son cerveau, peu ou prou... On n'arrête pas le progrès ! Comment caraméliser le cerveau de son voisin 01/06

 

Quand les populations s'entretueront, le travail de dépopulation sera considérablement facilité.

 

2e fait d'importance, signalé par des Israéliens eux-mêmes - tous ne sont pas des va-t-en guerre et des adeptes du Talmud raciste et hégémonique, heureusement -, c'est que le fameux "rayer Israël de la carte" prêté aux Iraniens est pure invention, juste destinée à des fins de propagande pour "croquer" l'Iran et ses ressources avec sinon l'assentiment de "la Communauté internationale", du moins son indifférence. Il faut relayer cette information : Car qui sait, elle peut peut-être désamorcer la bombe nucléaire que préparent les Talmudistes psychopathes dans l'espoir de poursuivre sur le dos de l'Iran et de sa population, l'édification du Grand Israël. En relayant la vérité, les citoyens hésiteront peut-être à soutenir les folles guerres des ultra-sionistes - et qui sait, elles seront peut-être évitées ? En sachant qu'elles risquent de déboucher sur une conflagration planétaire nucléaire pour le plus grand plaisir des eugénistes et du Peuple élu désireux d'étendre son "élection" au monde entier, peu à peu, et de gré... ou de force !

 

En attendant, la guerre contre l'Iran se rapproche. La Russie s’attend à une Attaque en Iran cet été - Caucase Sud: Bruits de bottes

 

Bon sang ! Il faut tout faire pour l'empêcher, et donc encore et toujours, informer, informer, informer....

 

Naturellement, je compte sur vous tous !

 

Votre eva.

.

§§§ 
Bill Gates :
DES ULTRASONS POUR RÉDUIRE LA POPULATION MONDIALE !!!

Nous en avions déjà parlé, nous sommes trop nombreux, et notre empreinte sur notre environnement amène des contraintes. Pendant que l’on s’interroge sur les moyens d’alléger notre impact, d’autres réfléchissent et se proposent de passer à l’action, avec des technologies invisibles si l’on en croit cet article de Natural-News.


Titre initial:
"Les fonds de Bill Gates technologie servent à détruire votre sperme".



La vaccination de masse n’est apparemment pas la seule stratégie de dépopulation qui soit employée par la Fondation Bill & Melinda Gates. De nouvelles recherches financées par l’organisation visent à développer une façon de détruire délibérément des spermatozoïdes en utilisant la technologie des ultrasons.

« BBC News » rapporte que la Fondation Gates a passé un accord avec les chercheurs de l’Université de Caroline du Nord (UNC) pour développer cette nouvelle méthode de contraception.

Pour leur étude, l’équipe UNC a testé les ultrasons sur des rats de laboratoire et a constaté que deux doses de 15 minutes ont « considérablement réduit » à la fois le nombre et la qualité des spermatozoïdes.

Lorsqu’elle est administrée à deux jours d’intervalle dans l’eau tiède salée, la dose d’ultrasons permet de réduire le nombre de spermatozoïdes à moins de dix millions par millilitre, ce qui représente cinq millions de moins que le niveau de fertilité minimal, pendant une durée de six mois.

Le rapport affirme que cette technologie est développée à des fins contraceptives et non pour stériliser la population. Toutefois, le Dr James Tsuruta, qui a dirigé la recherche, a déclaré aux journalistes qu’il n’est pas clair si oui ou non cette technologie peut entraîner des dommages irréversibles. Davantage d’essais sont nécessaires pour déterminer si oui ou non,le fait de recevoir des ultrasons de façon répétée peut causer des dommages permanents.

La Fondation Gates a attribué 78 projets de recherche différents avec une subventions de 100 000 $ chacun dans le cadre de ses « Grands défis en Programme de santé globale. » Dix de ces projets abordent spécifiquement les nouvelles technologies de contraception selon « TIME »; l’un d’eux concerne une pilule qui inhibe la croissance et la maturation des spermatozoïdes, et un autre cherche à créer les composés chimiques qui empêcheraient les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule.

« Nous pensons que cela pourrait traiter les hommes avec une fiabilité maximale de six mois, pour un coût faible,avec une méthode contraceptive non hormonale et au cours d’une simple tournée », notent les chercheurs dans leur rapport. « Notre objectif à long terme est de diffuser des ultrasons comme moyen de stérilisation masculine réversible, peu coûteux et pour le long terme,. Elle convient bien au développement des pays du tiers monde. »

Retour en 2010, Bill Gates a expliqué aux participants, à la Conférence TED de cette année, ses idées pour diminuer la population mondiale. L’une d’elles est d’augmenter les taux de vaccination.

Maintenant, son organisation finance activement une recherche de pointe sur des méthodes contraceptives qui pourraient rendre les individus stériles. Coincidence?

Un article de Ethan A. Huff, traduit par Boxer pour Terre sacrée et publié par NaturalNews via Les Moutons Enragés

 

http://agentssanssecret.blogspot.fr/2012/04/des-ultrasons-pour-reduire-la.html

 

 

 

 

CRISE SYSTEMIQUE GLOBALE, LEAP

.

 

Le gros mensonge d'Israël enfin reconnu :

 

L’aveu de Dan Meridor, vice-Premier ministre israélien

chargé du Renseignement et de l’Energie atomique,

a eu lieu lundi soir à l’antenne d’Al Jazeera.

Le quotidien israélien Yediot Aharonoth a l’honnêteté

de le reproduire dans ses colonnes mardi matin

http://www.ynetnews.com/articles/0,...


Les médias ignares, notamment français, qui nous ont bassiné pendant des années avec cette phrase, pourtant démentie dès 2005 par des traductions impartiales de la parole du président iranien, feront-ils leur autocritique ? On peut en douter.

La phrase « rayer Israël de la carte » a pourtant une grande importance. C’est en effet le seul « argument » développé par les puissances elles-mêmes maîtresses de la technologie nucléaire, civile et militaire, pour s’opposer au programme nucléaire iranien, au point de menacer ouvertement de bombarder l’Iran.

.

 

Nucléaire iranien :

Israel reconnaît enfin son gros mensonge


Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad n’a jamais déclaré qu’Israël devait être « rayé de la carte » : sept ans après le lancement de la campagne occidentale contre le programme nucléaire iranien, un haut dirigeant israélien a fini par admettre, publiquement, que cette phrase avait été inventée de toutes pièces par ses propres services de propagande !
Egalité et Conciliation

 

 

 

attaque-israel-differents-scenarios-copie-2.jpg

http://www.alterinfo.net/Attaque-d-Israel-contre-l-Iran-differents-scenarios_a74902.html

 

Suite GEAB :

 

GEAB N°64 est disponible! Crise systémique globale : France 2012-2014 - Le grand séisme républicain et son impact international
La victoire de François Hollande va déclencher une série de bouleversements stratégiques qui vont affecter fortement l'Europe et accélérer considérablement les transitions géopolitiques en cours au niveau mondial depuis le début de la crise globale en 2008.
LEAP/E2020 - Communiqué public GEAB N°64 (15 avril 2012)
 
2015 - La grande chute de l'immobilier occidental
L'importance du marché immobilier dans nos économies nécessite de prévoir son évolution à moyen terme pour ajuster les politiques et les investissements, ou pour atténuer les conséquences de ses fortes variations. Pourtant, nombre d’articles aux conclusions toutes contradictoires obscurcissent notre vision...
Editions Anticipolis - Nouvelle publication
 
Menaces sur la Cour européenne des droits de l'homme
Aux prises avec la fronde des eurosceptiques de son propre parti, qui réclament un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE, le premier ministre conservateur David Cameron tente de leur donner le change sur l'un des sujets de leur vif mécontentement : la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). Cette instance supranationale sise à Strasbourg exaspère l'aile droite des tories, qui crie de plus en plus fort à l'ingérence, voire au viol de souveraineté.
Le Monde
 
L’Inde teste son missile intercontinental AGNI V aujourd’hui
En novembre 2011, l’Inde avait déjà testé AGNI III avec succès. Le missile, d’un rayon d’action de 3 500 kilomètres, pouvait alors atteindre la Chine. Aujourd’hui avec AGNI V, l’Inde espère rentrer dans le petit groupe des pays détenteurs de missiles intercontinentaux avec cette fusée de longue portée à capacité nucléaire. Une initiative interprétée comme l’illustration de la volonté grandissante du pays d’affirmer sa puissance militaire.
Affaires Stratégiques
 
Les socialistes européens rejettent Acta
Premier vote contre Acta au Parlement européen après le rejet du traité par les socialistes européens. Les zones de flou et les imprécisions sont légion dans le traité qui met « en danger les libertés individuelles », d’après les socialistes.
Le Soir
 
Hollande affiche sa distance avec les chantiers de l'Otan
S'il conquiert l'Élysée, le 6 mai, François Hollande n'aura que quinze jours pour finaliser la position de Paris sur les grands sujets stratégiques qui seront débattus entre alliés outre-Atlantique. Opposé de longue date au retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan - orchestré par Nicolas Sarkozy -, le candidat socialiste a déploré que le pilier européen de défense, qui devait être renforcé par cette réintégration, n'ait été «ni installé ni conforté».
Le Figaro
 
Nucléaire iranien : Israel reconnaît enfin, son gros mensonge
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad n’a jamais déclaré qu’Israël devait être « rayé de la carte » : sept ans après le lancement de la campagne occidentale contre le programme nucléaire iranien, un haut dirigeant israélien a fini par admettre, publiquement, que cette phrase avait été inventée de toutes pièces par ses propres services de propagande !
Egalité et Conciliation
 
Cuba, pomme de discorde au sommet des Amériques
Contre l'avis du reste du continent, les Etats-Unis et le Canada ont réitéré leur veto à la participation de La Havane aux prochains sommets des chefs d'Etat des Amériques. Dès lors, le sommet de Carthagène s'est terminé sans consensus ni déclaration finale. Un échec pour les uns, un signe d'émancipation pour les autres.
Courrier International
 
Argentine : le projet de nationalisation d'YPF voté en commission
Le Sénat argentin a fait un premier pas décisif dans le processus de nationalisation de la compagnie pétrolière YPF, filiale de l'espagnol Repsol. Deux jours après l'annonce de ce projet par la chef de l'Etat, Cristina Kirchner, la commission du Sénat a en effet approuvé le projet de loi qui permettra au gouvernement argentin de prendre le contrôle de 51 % de YPF. Ce texte qui doit être soumis à l'ensemble du Sénat argentin le 25 avril prochain, prévoirait également, selon les déclarations du sénateur Anibal Fernandez de déclarer « d'intérêt public » la production, le raffinage, le transport mais aussi vente d'hydrocarbures dans le pays. Ce qui permettra à l'Etat argentin de contrôler facilement l'ensemble de la filière.
Les Echos
 
Bâle III : ce qui va changer au guichet de votre banque
Les nouvelles normes bancaires Bâle III vont avoir des conséquences très directes pour les clients des banques. Modification des produits d'épargne, privilèges accordés aux anciens clients, sélection accrue pour accorder des crédits immobiliers sont quelques uns des changements qui risquent de se produire, comme l'explique notamment la Banque Populaire Rives de Paris.
La Tribune
 
Le retour de Vladimir Poutine au pouvoir va accélérer un ambitieux programme d'infrastructures
La Russie doit développer son réseau d'infrastructures pour moderniser une économie encore trop dépendante de la rente des hydrocarbures. Nombre d'entreprises européennes devraient profiter d'un marché estimé à 1.000 milliards de dollars, grâce au retour de la stabilité politique et l'amélioration du cadre législatif.
La Tribune
 
La Chine fait un geste pour laisser flotter sa monnaie
La marge de fluctuation du yuan est élargie à partir de ce lundi. En conséquence, la monnaie chinoise est au plus bas depuis trois mois par rapport au dollar ce matin. Le Japon salue cette initiative chinoise. Une nouvelle ère s'ouvre pour le yuan. À partir de ce lundi, la monnaie chinoise pourra fluctuer de 1% au-dessus ou en dessous de son cours pivot fixé chaque matin par la banque centrale chinoise et indexé sur le dollar, contre 0,5% jusqu'à présent.
Le Figaro
 

 

Et attention ! Le 6 mai la Grèce vote

et peut envoyer au Parlement des députés

contre les mesures d'austérité,

La France vote,

L'Allemagne vote...

Et la Bourse tremble ! (eva)

 

 

 

Aux armes, citoyens, entretuez-vous et tuez, tuez, tuez !

C'est l'ambition de nos "bons amis" américains,

et les pays non-alignés sont obligés de faire de la surenchère ! 

 


Citoyens, battons-nous pour la paix

et pour un monde sans armes ! (eva)

.

guerre-technologie-video-copie-1.jpg

http://xav-b.over-blog.com/article-test-jeu-video-god-of-war-iii-sur-playstation-3-50676110.html

 

Atroce ! Les nouvelles armes: On pourra "caraméliser" son voisin honni

.

La parution d'eva plus haut,

et ici, tout sur les armes futuristes :

 

http://www.jp-petit.org/Presse/ARMES/Armes0.htm

 

Le dossier des nouvelles armes !

Joli, joli monde !!!!

Merci, les Maîtres du Monde !

 

 

guerre-future.jpg

 


.

 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 02:25

Dernière mn : Je vous conseille la lecture de ceci,

Geab 64: L'élection de Hollande va provoquer un séisme géo-politique

 

pc.jpg

http://partenia2000.over-blog.com/article-lettre-ouverte-aux-peuples-d-europe-par-mikis-theodorakis-87610004.html

Lettre ouverte aux peuples d'Europe par Mikis Théodorakis

 

 

 

L'Europe, c'est l'austérité et le sacrifice des citoyens ! Sortons de l'Europe, de l'euro, des Institutions internationales assassines (et évidemment aussi de l'OTAN) ! Il faut que Mélenchon soit fort pour que F. Hollande ne capitule pas devant les Marchés meurtriers ! De toutes façons, il faut voter pour ceux qui sortent la France de cette UE tueuse de souveraineté nationale, d'emplois, de pouvoir d'achat, de protection du travail et des salaires, de droit des travailleurs ! Ayons enfin le courage de l'Islande et de l'Argentine, qui retrouvent leur croissance ! Cette audace, c'est le prix de la sortie de crise et de la prospérité retrouvée ! Il n'est plus tolérable de voir les citoyens, les peuples, l'humanité entière, sacrifiés au Marché-Roi abstrait, cupide et criminel ! Citoyens, Citoyennes, libérons-nous des chaînes imposées par la mondialisation financière dès maintenant, demain il sera trop tard et les générations futures seront condamnées ! eva R-sistons à l'intolérable, à l'imposture d'un Hollande n'ayant rien réellement promis et qui poursuivra ainsi l'oeuvre mortifère d'un Sarkozy aux ordres du grand capital financier !  Il faut choisir entre le Marché fou et  les êtres humains !

 

NB : Hélas, je crains que le seul qui clairement, s'engageait à sortir de l'euro, de l'UE, des Institutions internationales et de l'OTAN, était François Asselineau. Plus que jamais il faut le soutenir ! (note d'eva)

 


 

Le plan de bataille des marchés : entretien avec le stratège


http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html

Par Adrien Levrat, François Ruffin, 12/04/2012


 

Le journal Fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !


« Les gens de marché s’expriment de façon très directe. » Dans sa note (largement traduite ici), le « chief economist de Cheuvreux » conseille en effet à François Hollande de « tromper le peuple » pour mettre fin au « fameux CDI ». « On ne s’embarrasse pas de finasseries », poursuit-il dans un entretien diffusé dans l’émission Là-bas si j’y suis. Raison de plus, cette franchise, pour aller rencontrer ce « senior advisor », Nicolas Doisy. Car il ne faut pas mépriser l’adversaire : il est prêt à livrer bataille. Il a déjà son plan. Présentation.

 

François Ruffin : On se trouve au siège de la Corporate Investment Bank du Crédit agricole. Premier broker indépendant sur actions européennes, Cheuvreux possède quatorze bureaux à travers le monde, y compris New york, San Francisco, Tokyo, Zurich… Donc Cheuvreux conseille 1200 banques, fonds de pension et ainsi de suite.

Nicolas Doisy : Tout à fait.

F.R. : Mais pourquoi une société de courtage comme Cheuvreux a un département recherche ? Et pourquoi cette recherche s’intéresse à la politique française ?

Nicolas Doisy : Pourquoi la politique ? Parce qu’en fait, ce dont on se rend compte, c’est que dans politique économique, eh bien, il y a « politique », y a pas qu’économique. Depuis finalement le début de cette crise, la crise de Lehman en 2008, le cycle économique, financier, est beaucoup dirigé et conduit par la politique, et du coup, tout ce qui est politique prend énormément d’importance, et détermine beaucoup des événements sur lesquels les investisseurs gardent leurs yeux.

Hollande : le choix

F. R. : Vous avez publié un papier là, dont le titre est, en anglais, « François Hollande and France’s labour-market rigidity : the market will rock both ». François Hollande et la rigidité du marché du travail : le marché va chahuter, bousculer les deux.

N. D. : Tout à fait. Quand on regarde un petit peu la façon dont se déroulent les élections, dont les marchés perçoivent le problème européen, on se rend compte qu’il y a des chances non négligeables que François Hollande se trouve pris entre deux forces contradictoires : les marchés qui attendent de lui un certain nombre de réformes dites structurelles, qui vont porter sur l’assainissement des comptes publics évidemment, mais aussi des réformes qui sont appelées à rendre l’économie française plus performante. Or, c’est le type de réforme dont très vraisemblablement une partie de l’électorat de François Hollande se méfie, et si vous regardez bien, pour l’instant, François Hollande s’est abstenu de clarifier de façon nette sa position sur ce sujet.
Et pour cause : il sait qu’il sera pris à terme, à un moment, entre la pression de ses électeurs et la pression des marchés. Déjà on a des investisseurs qui s’étonnent du faible détail des candidats dans leurs programmes, les anglo-saxons que je rencontre me demandent souvent : « Où est le programme ? » Je leur dis : « Il n y en a pas ! », et pour cause, c’est un jeu tactique pour l’instant, le programme on le saura une fois l’élection finie. Et en fait on le connaît déjà, il sera imposé par l’appartenance à la zone Euro.

La fin du CDI

F.R. : Vous dites non seulement François Hollande ne va pas tenir ses promesses, mais en plus c’est lui qui va devoir flexibiliser le marché du travail, c’est lui qui doit remettre en cause ce que vous appelez « the famous CDI » le fameux CDI, contrat à durée indéterminée.

N.D. : C’est lui qui va devoir le faire dans la mesure où c’est lui qui sera élu. En d’autres termes, de toute façon, qui que soit le prochain président de la république française, c’est un travail qu’il va devoir faire, parce que tout simplement il y aura la pression des pairs dans la zone euro, c’est-à-dire de l’Italie, de l’Allemagne, de tous les autres pays. Quand vous regardez bien l’Allemagne au milieu des années 2000 a fait ce genre de réformes, l’Italie, l’Espagne sont obligés de le faire aujourd’hui, la Grèce aussi. Pourquoi la France pourrait-elle s’en dispenser ?

F.R. : Quel type de réforme ?

N.D. : Quelles réformes ? J’y viens. C’est le package typique de réformes qui a été imposé à la Grèce, qui est demandé aussi à l’Italie, qui est demandé aussi à l’Espagne, et c’est, si vous voulez, si on fait référence aux années 80, c’est ce qu’on appelle l’économie de l’offre, c’est ce qu’avaient fait en leur temps Reagan et Thatcher. L’Europe continentale a estimé qu’elle pouvait ne pas adopter ce modèle, c’est un choix de société, c’est un choix politique. Il se trouve qu’aujourd’hui le modèle traditionnel français, le modèle du CDI que vous mentionnez est en train d’arriver en bout de course. Il est à bout de souffle, quelque part. Et donc ce qu’il faut faire maintenant, c’est tout simplement le genre de réformes qui a été faite en Espagne récemment.

F.R. : Vous avez un encadré pour dire, en gros, le Royaume Uni et l’Irlande ont flexibilisé leur marché du travail, et ça a marché. En revanche, en Europe continentale, et notamment en France on a fait de la résistance, et finalement, on obtient des moins bons résultats.

N.D. : Oui, tout à fait. En Europe continentale, on a voulu s’épargner l’idée de faire un contrat de travail unique qui soit suffisamment flexible, et tout est dans le « suffisamment », c’est une question de bon dosage de la flexibilité, mais l’important c’est un contrat de travail unique, donc le CDI tel que nous l’avons connu, nous ne le connaîtrons plus normalement, ça c’est clair.

F.R. : Alors vous dites, « ça ne s’est pas fait en Europe continentale, alors que ça s’est fait au Royaume-Uni et en Irlande, donc aujourd’hui le moment est venu de flexibiliser le marché du travail en Europe continentale, on le voit en Espagne, on le voit en Italie, on le voit en Grèce… La France ne peut pas être le seul ilot à maintenir une rigidité sur son marché du travail dans une Europe qui flexibilise. »

N.D. : L’idée c’est de permettre aux entreprises d’avoir une plus grande flexibilité dans la gestion de leurs ressources humaines, de façon à ajuster au mieux leur personnel, leur force de travail, de façon a être les plus performantes. En d’autres termes, ça revient finalement à réduire substantiellement un certain nombre de garanties dont bénéficient, dont ont bénéficié jusqu’à présent les titulaires de CDI notamment. Et donc à imposer plus de flexibilité aussi sur les travailleurs. C’est là que ça va coincer, c’est là que ce sera problématique, parce que je ne suis pas certain qu’on pourra maintenir le modèle français tel qu’il est. C’est ça le point important. C’est que le conflit d’objectifs que va avoir François Hollande, c’est rester dans la zone euro et satisfaire les demandes de son électorat naturel. Les deux ne sont plus compatibles maintenant, on le voit depuis la crise grecque, il faudra qu’il fasse un choix. C’est pourquoi il est resté très prudent jusqu’à présent dans son expression publique.

F.R. : Juste une question qui vient comme ça… Vous vous êtes en CDI ou vous êtes pas en CDI M. Doisy ?

N.D. : Je suis en CDI, bien évidemment… Euh voilà… (Rires.)


L’Eurozone

F.R. : Alors dans votre papier vous écrivez : « C’est regrettable pour François Hollande, mais la nécessité d’une libéralisation du marché du travail est le résultat direct d’une appartenance de la France à la zone euro, aussi ne peut-on avoir l’une sans avoir l’autre. » Donc la seule question est de savoir si François Hollande va ne serait-ce qu’essayer de respecter ses promesses, ou s’il va volontairement revenir dessus aussitôt élu.

N.D. : C’est exactement ça, et effectivement je vous remercie de citer ce passage, c’est probablement un des plus importants de la note – en passant la traduction est très bonne – c’est exactement ça, on est au pied du mur, alors beaucoup de français penseraient « c’est la victoire du modèle libéral »… Oui en quelque sorte, mais ensuite effectivement, la France sera au pied du mur, tout au temps que l’Espagne l’est, tout autant que l’Italie, tout autant que la Grèce, tout autant que tous les pays qui n’ont pas fait ce genre de réformes…

F.R. : Ce que vous dites dans votre note, c’est, y aura quelqu’un de déçu.

N.D. : Oui, le marché ou les électeurs seront déçu.
Quelque part c’est un peu une répétition de 81-83. Pour ceux qui n’étaient pas nés à cette époque on va faire un petit point d’Histoire : en 81, alors qu’on venait d’avoir le choc pétrolier de 73- 74 et puis de 79, la France avait besoin précisément d’être plus flexible, mais François Mitterrand est élu sur un programme on va dire vraiment de gauche, très de gauche, très socialiste keynésien, relance par la consommation, etc. etc. Et tout ça pour qu’au bout de deux ans à peine, trois dévaluation du franc, en mars 83, après avoir perdu les élections municipales, François Mitterrand soit obligé de faire un complet demi-tour, et d’adopter les politiques de Madame Thatcher, de Monsieur Reagan à l’époque… Évidemment pas aussi ambitieuse, mais tout de même.

Qu’est-ce qui s’est passé à cette époque ? Le choix avait été très simple pour François Mitterrand, la question c’était : rester dans la construction européenne, dans le projet européen, ou en sortir. Et après avoir hésité, et apparemment failli quitter le SME, et donc le projet européen, la France a décidé d’y rester. Et donc la traduction de ça, ça a été ce qu’on a appelé la politique d’austérité, qui a duré des années, des années, des années, de désinflation compétitive…

Eh bien là la situation est un peu la même, si la France veut rester dans la zone Euro, il faudra très vraisemblablement qu’elle se plie à un certain nombre de programmes de réformes qui sont maintenant imposés, ou sinon l’idée sera que la France devra quitter la zone euro. Autant en 83 il était peut-être moins compliqué de quitter le projet de construction européenne, autant aujourd’hui ça risque d’être beaucoup plus compliqué. On l’a vu : si l’idée même de la sortie d’un petit pays comme la Grèce a causé une crise comme nous l’avons connue l’an dernier, je vous laisse imaginer pour la France…

La confiance

F.R. : Dans un premier temps vous dites, en gros, les marchés peuvent avoir confiance en François Hollande, parce que d’abord c’est quelqu’un de pragmatique, c’est un européen de cœur, donc il ne va pas remettre en cause l’appartenance de la France à la zone Euro et ainsi de suite… Et le troisième point : il était conseiller de François Mitterrand lorsque François Mitterrand a négocié le tournant de la rigueur en mars 1983, donc il en a gardé le souvenir de ça, donc il ne va pas commettre la même erreur aujourd’hui.

N.D. : Il me semblerait inconcevable qu’un homme de la formation et de l’intelligence de François Hollande qui a vécu l’expérience dont on vient de parler, c’est-à-dire 81-83, ne s’en souvienne pas. En gros l’alzheimer peut pas être aussi précoce que ça, et du moment où il s’en souvient, je ne vois pas comment à partir de là il serait capable de ne pas prendre en compte la réalité du marché telle qu’elle s’imposera à lui. Parce qu’il faut pas l’oublier : le marché s’imposera.
Donc je dis « ne vous inquiétez pas : a priori même si je ne suis pas dans le cerveau de François Hollande, ce que je vois ce qu’il y a tous les éléments nécessaires pour qu’il ait une approche tout à fait pragmatique… »
Et en plus, c’est visible pour ceux qui prennent le temps de scruter, François Hollande n’a pas promis le Grand soir. François Hollande n’a rien promis, parce que dans votre phrase y avait, l’hypothèse la plus optimiste, c’est celle où François Hollande prend ses fonctions et « revient sur ses promesses », mais il n’en a pas fait ! C’est ça mon point : il n’en a pas fait, ou il en a fait si peu que, finalement, de toute façon c’est comme si ça comptait pas. Donc il a gardé les mauvaises nouvelles pour plus tard.

Le danger

N.D. : Maintenant il y a un danger qui se présente, c’est la semaine qui vient de s’écouler, en particulier le week-end qui vient de s’écouler : on voit que Mélenchon est vraiment en phase ascendante, on a bien entendu ce week-end, François Hollande qui dit « oui, croyez moi, ça va être du sérieux ma renégociation du traité ». Mais bien sûr, il est bien obligé, parce que avant de gagner le deuxième tour, ceux qui ont connu 2002 savent qu’il faut gagner le premier, donc il est bien obligé de faire quelques concessions verbales à son électorat. Mais là encore je suis pas sûr qu’il ait été très spécifique sur sa renégociation. Et c’est pour ça, j’en reviens à ce point, il n’a pas fait de promesses, parce qu’il sait qu’il va devoir se renier par la suite, donc il essaie d’en promettre le moins possible pour que le retour de bâton soit le moins violent possible.

On voit la montée en puissance de Mélenchon. Ce qu’on se dit tout simplement, c’est que à partir de maintenant, il va bien falloir que Hollande commence à donner quelques gages à sa gauche, et c’est là que ça va devenir un peu plus compliqué pour lui, parce que les marchés vont commencer à comprendre, vous commencer à le sentir, c’est pour ça qu’il est resté très prudent jusqu’à présent dans son expression publique.

Tromper le peuple

F.R. : François Hollande dit « je vais demander la renégociation du dernier traité européen », vous, vous écrivez ça :

« François Hollande va avoir à naviguer à travers des forces dans la gauche, notamment à cause du référendum manqué de 2005, et dans cette perspective, vous écrivez, il serait politiquement intelligent que ses pairs de l’eurozone, ses partenaires allemands, belges italiens et ainsi de suite, permettent à François Hollande de prétendre qu’il leur a arraché quelques concessions, même si c’est faux en réalité. La demande de renégociation du traité serait alors utilisée pour tromper le public français, pour rouler – j’ai lu to ‘trick’ : rouler, tromper – pour tromper le public français, en lui faisant accepter des réformes convenables, dont celle du marché du travail. »

N.D. : Oui, alors, avant d’entrer dans le fond du sujet je voudrais préciser un point : les gens de marché s’expriment de façon très directe, donc le vocabulaire que j’ai pu choisir dans la citation que vous venez de lire, ça paraîtra peut être excessif a beaucoup de vos auditeurs. Maintenant, c’est vrai que voilà, on ne va pas s’embarrasser de finasserie, on va aller directement au point.
De « rouler » les électeurs français, c’est peut être un mot quand même excessif, l’idée c’est de dire : ce sera une concession en quelque sorte de façade qui aura été faite à François Hollande et au peuple français entre guillemets, de façon à ce que tout le monde constate qu’à la fin des fins, il les faut bien les autres réformes, les fameuses réformes structurelles dont personne ne veut entendre parler.
Le mot rouler les électeurs est peut être un peu fort, je regrette qu’il soit traduit comme ça en français, peu importe, c’est pas très grave, mais à défaut de les rouler, ça va leur permettre de peut-être prendre conscience qu’il y a un certain nombre d’idées qu’ils ont en tête, qui ne peuvent pas marcher, même s’ils en sont convaincus. Ce que je suis en train de dire, c’est qu’il y a un petit théâtre, le script est un peu écrit, si on est malin on s’écartera pas trop du script, et de cette façon là on arrivera peut être à faire passer la pilule de façon un peu plus simple que ça n’avait été le cas au début des années 80.

F.R. : Alors je reviens sur cette phrase. Ce que vous dites c’est, admettons, y a un sommet à Bruxelles, François Hollande demande une partie sur la croissance, les autres européens ils vont faire comme si « bon ben d’accord, on t’accorde ça », il rentre ici en France en disant « regardez ce que j’ai obtenu », et du coup il peut dire derrière « eh ben, en échange nous on va libéraliser notre marché du travail ».

N.D. : Vous avez parfaitement compris le sens de mon propos, c’est exactement ça. C’est une petite mise en scène, c’est un petit théâtre, alors faut pas avoir l’impression que je fais de la théorie du complot et qu’on manipule tout le monde, et c’est juste que vous avez un électorat qui a un certain nombre d’idées préconçues. Elles sont fausses peut être, n’empêche que c’est les idées que l’électorat porte, et là y a de la pédagogie à faire.

F.R. : C’est déjà un peu ce qu’il s’est passé en 1997 : en 1997, Lionel Jospin est élu avec la gauche plurielle en disant ce pacte de stabilité je n’en veux pas, donc il va à Amsterdam, on lui fait rajouter Pacte de stabilité et de croissance, et il revient en disant « regardez y a le mot croissance dans le titre ».

N.D. : Vous avez tout compris. C’est pas l’exemple que j’avais en tête quand j’ai écrit la note, mais oui vous avez raison, c’est exactement ça. J’avais pas en tête l’exemple, mais vous avez entièrement raison, c’est exactement ça. C’est… Alors certains pourraient considérer que c’est une manipulation, moi je pense pas que ce soit une manipulation, c’est juste une façon d’arrondir les angles, on va dire, voilà.

La formule

F.R. : Vous concluez sur les deux mesures nécessaires. C’est :
1) couper dans les dépenses publiques
2) libéraliser le marché du travail ; et vous dites le vrai défi pour François Hollande est de trouver la formule politique pour le vendre au public français.

N.D. : Bien entendu, il faut trouver la formule pour vendre ça au peuple français. Je suis pas le conseiller de François Hollande, c’est pas mon rôle de définir le message qu’il doit porter. Mais je voudrais quand même citer un exemple historique, c’est celui de la Pologne qui quitte le communisme et qui fait sa transition vers l’économie de marché au début des années 90. La Pologne est connue pour avoir subie ce qu’on appelait la thérapie choc, c’est-à-dire que eux ils se sont pas embarrassés de beaucoup de précautions, ils y sont allés franco d’un seul coup dès le début. Ils ont fait la totale des réformes quasiment en un an ou deux. Ça a été extrêmement douloureux pour la population polonaise, mais ce qu’il faut savoir c’est que la Pologne est le pays qui s’en est sorti le mieux, le plus vite, quand on le compare à ses pairs.

Le sujet n’est pas là, le sujet c’est comment cela est il possible ? Pas seulement parce qu’il y avait la détestation des communistes, mais parce qu’il y avait aussi un gouvernement où il y avait un ministre des affaires sociales et du travail qui allait régulièrement à la télévision expliquer à la population pourquoi on fait ces réformes, que certes c’est douloureux, certes ça fait mal aujourd’hui, mais les bénéfices viendront plus tard. Que si on ne fait pas ce genre de travail aujourd’hui, demain ce sera encore pire qu’aujourd’hui, et ainsi de suite. C’est un effort de pédagogie.
Regardez maintenant Monti. Mario Monti aux affaires en Italie, c’est quand même assez frappant. C’est un homme qui fait les réformes les plus impopulaires que le peuple italien pouvait imaginer, et qui se trouve être le Premier ministre le plus populaire de l’après guerre ou presque. Donc y a vraiment un sujet sur la communication avec l’électorat, le peuple, et une façon de faire passer les messages. Ça, moi j’ai envie de dire, c’est ce pourquoi les hommes politiques sont payés, c’est leur métier, j’espère juste que François Hollande trouvera la bonne formule.

L’angoisse

F.R. : Si je fais un récapitulatif, je me suis amusé à faire des cas à partir de votre document :
Le cas n°1, c’est François Hollande est conciliant et il revient de lui même sur ses maigres promesses de campagne et il libère le marché du travail et en finit avec le CDI comme norme de travail.
Cas n°2, il lui faut une petite pression de ses partenaires européens, une petite concession qui lui sert de prétexte, et derrière il libéralise le marché du travail.
Cas n°3, il refuse de se plier à ce programme, à cette injonction, et alors les marchés vont le punir, le rappeler sérieusement à l’ordre.

N.D. : Oui.

F.R. : Donc là, jusque-là dans les trois cas, quand vous dites, « soit les électeurs, soit les marchés seront déçus », dans les trois cas c’est toujours les électeurs qui seront déçus et les marchés qui gagnent ?

N.D. : Oui oui. Eh bien regardez la Grèce, regardez l’Espagne, regardez l’Italie, regardez tout ce qui se passe en Europe depuis 2010, on a bien vu que de toute façon, à la fin, c’est le marché qui l’emporte. Je ne vais pas encore dire que le marché a nécessairement raison au sens moral du terme, en tout cas il aura raison factuellement puisqu’il s’imposera, c’est clair. Donc, c’est de ce point de vue-là que je le dis, oui en effet. Vous avez raison, les électeurs risquent d’être plus perdants que les marchés.

F.R. : Je propose un quatrième cas, l’irruption du peuple sur la scène de l’Histoire.

N.D. : La prise de la Bastille numéro 2.

F.R. : Hier, à Paris, y avait, bon, on va pas chipoter, 80 000, 90 000, 100 000, 120 000 manifestants à l’appel du Front de gauche. Si, comme en 1936, on avait une élection qui s’était suivie de mouvements de masse, de manifestations, de grèves…

N.D. : Qu’est-ce qui se passerait en Europe ? Ben là je crois que c’est le gros coup d’angoisse, parce que si, quand les grecs manifestent, on a déjà une Europe qui se sent sur le point d’exploser, je vous laisse imaginer pour la France. C’est bien pour ça que je passe mon temps à répéter dans cette note que j’espère bien que François Hollande se souvenant de ses années de formation en 81-83 auprès de François Mitterrand évitera précisément de laisser se développer ce genre de scénario à nouveau, ou en d’autres termes trouvera la formule politique qui lui permet de vendre les réformes à la population française d’une façon qui soit acceptable…

À la revoyure…

F.R. : Je vous propose quelque chose pour terminer : qu’on se retrouve dans six mois, par exemple, à l’automne, et on fait le point pour voir où on en est dans votre scénario.

N.D. : Lequel des trois...

F.R. : Voilà, lequel des trois advient ?, où est ce qu’on en est ?, est-ce qu’effectivement y a eu des négociations ?, on a rajouté croissance dans le titre à la fin ?, vous voyez, ce genre de choses là.

N.D. : Eh pourquoi pas, avec plaisir, on a une conférence je crois à Paris au mois de septembre, je vous recevrai à ce moment là avec plaisir.

 

 

Europe-contre-les-peuples--ecrit-.jpg

L’Europe contre les peuples

L'Europe contre les peuples - L'Europe du chaos - La dette européenne


http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html

 

 

L'horreur du nucléaire :

Une Française témoigne

avant les Elections

 

La femme qui résiste ne s'appelle pas Anne Lauvergeon !

  Victime dans sa chair et ruinée, cette femme - Mme Pauchard de Bollène - illustre la situation de millions de victimes anonymes de la contamination radioactive dispersée par toutes les installations nucléaires. Ce que vit cette vauclusienne est emblématique de ce qui nous attend TOUS. Écoutez son témoignage en ligne sur Internet réalisé grâce aux Réseau Zéro Nucléaire (RZN) avec le soutien de la Coordination Antinucléaire SudEst (CAN84) :

 

 

 

 

La femme qui résiste ne s'appelle pas Anne Lauvergeon !

 

Engageons-nous dans une Blitzkrieg médiatique solidaire pour l’arrêt immédiat, définitif et inconditionnel de toutes les installations nucléaires, en diffusant très largement ce message citoyen ! Pour en savoir plus :

 

www.sanurezo.org/lafemmequiresiste.pdf www.sanurezo.org/communique_lfqr.pdf http://www.facebook.com/pages/La-femme-qui-résiste/278526112233628 www.coordination-antinucleaire-sudest.org

 

http://www.alterinfo.net/La-femme-qui-resiste-ne-s-appelle-pas-Anne-Lauvergeon-_a74833.html

 

.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 12:41

 

NS-chiffresechec-15.jpg

 

Et les guerres ? L'abandon de l'indépendance de la France, etc etc, hein Patrick (le Hyaric, voir plus bas) ? (eva)

 

 

1er tour, nouvelles donnes :

Alors, pour qui voter ?

Les hésitations d'eva R-sistons

 

 

Bonjour !

 

J'ai suffisamment écrit sur - pardon, contre - Sarkozy pour en rajouter. Par contre je reçois ce courriel (je n'utilise pas les mots anglais comme mail, volontairement) d'un Lecteur, à la suite de la publication d'un article sur la détestation de Sarkozy : " J'ai trouvé cela excellent ! Un véritable brin de soleil et une lueur d'espoir ! Dehors celui qui a fait de la France un pays "agresseur" d'autres pays souverains . Il faut mettre hors d'état de nuire cet illuminé qui se prend pour César ou pour Napoléon dont il a peut-être la taille mais pas la carrure ! "

 

Donc, cet article qui n'est pas de moi je vous l'offre dans cette parution, il fait du bien, en effet. Même la Droite ne peut plus retenir sa détestation du bonhomme ! Et c'est pareil dans le monde entier...

 

Reste la question de savoir pour qui voter. Pragmatique et d'abord soucieuse d'éjecter Sarkozy, je voterai ; Pas de bulletin blanc ou nul cette fois-ci. Je n'impose pas mon choix, je ne le propose même pas. Je donne mon point de vue de citoyenne, d'électrice, c'est tout.

 

Personnellement, je suis souverainiste de gauche. Indépendance nationale et politique de justice sociale. Certes il y a eu la parenthèse Démosophie, pour contrer le Nouvel Ordre Mondial - ma priorité, vous le savez, car c'est la source des politiques infernales qu'on nous impose -, l'idée est bonne mais à condition que son chef d'orchestre soit différent. Trop lié à l'ésotérisme, trop arrogant et ambitieux, trop manipulateur, j'ai fini avec le temps par le comprendre. Bref, pas pour moi. Les gourous, je fuis !

 

Donc j'ai découvert François Asselineau, avec éblouissement : Ecoutez sur le site de l'UPR ses conférences contre l'UE, l'euro, la vassalisation de la France à l'Empire anglo-saxon, etc,  elles sont sublimes ! Les Maîtres du monde l'ont donc sorti du débat présidentiel. S'il se présentait, je voterai pour lui sans hésiter. D'ailleurs cet homme de Droite se rapproche de la Gauche, et c'est tant mieux (en général, avec l'âge, c'est l'évolution inverse qui se produit). Et puis nul mieux que lui ne connaît les fondements de nos politiques, et la colonisation de la France par l'Etranger.

 

Comme je l'ai expliqué, pour moi la priorité c'est d'éjecter Sarkozy et de libérer la France de Bruxelles et de son Europe malfaisante, de Londres et de sa City, des USA et de leur Wall-Street impérialiste, de Tel-Aviv et de son très grand Israël si grand qu'il en deviendrait planétaire, en référence à l'idéologie raciste et coloniale de l'infâme Talmud ; Merci bien !

 

En l'absence de F. Asselineau, restent deux souverainistes, Nicolas Dupont-Aignan (Gaullisme social) et Jacques Cheminade (Gaullisme de gauche). J'ai aimé le slogan de NDA, "la France libre", j'ai aimé sa campagne. D'ailleurs son Etat-Major m'a demandé de le représenter aux Législatives à Marseille 1, mais après avoir hésité j'ai décliné l'invitation  voici deux jours.  Quant à Jacques Cheminade, j'étais prête à voter pour lui - souverainiste clairement de gauche - mais depuis que je sais qu'il défend le nucléaire, je ne peux souscrire :   

 

En plein débat sur les surgénérateurs (Superphénix), en 1977, elle prend position contre et plus généralement contre le nucléaire, et elle est invitée par la Fédération des Yvelines à faire une conférence : « Soyons actifs pour éviter d'être radio-actifs ». Elle quitte les Yvelines et le Parti socialiste pour l'Alsace en 1979, au moment où le PS cherche des femmes pour le représenter au Parlement. http://fr.wikipedia.org/wiki/Chantal_Dupille

 

Donc, pour qui voter ? Pour NDA et sa "France libre", le plus beau slogan pour moi qui combat l'occupation de la France par les Anglo-Saxons de Londres et de Washington comme par les sionistes talmudistes hystériques ?

 

Encore une fois, tout en ne cédant rien sur l'essentiel, je suis pragmatique. Or il y a une nouvelle donne : La détestation de Sarkozy. Même et surtout par la Droite, qui ne se reconnaît pas dans ce nain vulgaire, faible, influençable, imprévisible, servile, dangereux.

 

Et cette détestation le fait descendre, descendre, descendre dans les sondages. Même le clan Chirac et Corinne Lepage appellent à le déboulonner ! Aux dernières Elections, j'avais appelé à voter pour le Parti de Gauche, car je suis une femme de gauche. Depuis toujours et pour toujours, c'est clair, net et précis. Je veux que les richesses - bien réelles - soient équitablement partagées, et pas accaparées par un tout petit nombre de profiteurs sans scrupules.

 

Or, au 2e tour nous n'aurons pas un duel Sarkozy-Le Pen, faisant réélire Sarkozy, ce qui conduirait notre pays à sa destruction définitive, à son américanisation contre nature, et à la guerre mondiale souhaitée par l'infâme Occupant de l'Elysée par allégeance à ses maîtres talmudistes. Non, nous aurons de toutes façons Hollande, le sioniste talmudiste de gauche pour remplacer le sioniste talmudiste de droite, mais plus soucieux de justice sociale et de paix, ne serait-ce que parce que des Marine Aubry, des Emmanuelli ou des Ségolène Royal y veilleront. Il n'est pas tout seul, heureusement.

 

Donc, si nous avons sûrement Hollande au 2e tour pour éjecter Sarkozy, nous n'aurons pas un duel risquant de remettre en selle à l'Elysée l'infâme agent de la CIA et du Mossad. Et si Sarkozy descend, descend, descend, malgré ses mensonges, ses manipulation, ses mises en scène de faux attentat (l'affaire Merah §), etc,  il y aura donc face à Hollande Le Pen ou Mélenchon. Et cela change la donne. Et quand il y a changement, nous pouvons, aussi, accompagner le changement, ou au moins nous interroger.  

 

§ Mohamed Merah, gamin des Cités sacrifié par le terrorisme d'Etat écrit avant l'assassinat du jeune)

 

Or donc, nous pouvons avoir au 2e tour Marine Le Pen face à Hollande (et Hollande sera élu), ou... Mélenchon face à Hollande. Et là, je me délecte à l'avance du duel : L'inconsistant Hollande sera KO face au fougueux débatteur Mélenchon. Humm ! Quelle gourmandise !  Melenchon mettra au jour, brillamment, toutes les faiblesses, toutes les incohérences du faux socialiste et vrai soutien de l'Europe modelée par les Financiers anglo-sxons et par les Usraéliens. Une voix populaire, enfin, railleuse, rebelle, indignée, hum ! Ah le joli débat en perspective avec la Gauche molle au tapis, aux yeux de tous !

 

Voilà qui me motive vraiment ! Puisque la "France Libre" de NDA ne dépassera pas 3 % au mieux,  pourquoi ne pas faire monter, monter, monter, Celui qui est vraiment à gauche (les richissimes Le Pen ne sont sociaux que pendant les Elections, ils ne pensent aux classes populaires que pour gagner, et quel arrière-plan nazillon ! Sans parler des liens de Marine le Pen et de son compagnon avec l'Etat voyou Israël), Celui qui ne méprise pas les Français pas vraiment de souche, lui, donc qui ne se trompe pas d'adversaires (comme je le dis sans cesse : les adversaires sont tout en Haut, pas à côté de nous), enfin Celui qui dénonce l'Europe de la Finance et qui ose soutenir, par exemple, la cause palestinienne, Celui-là, donc, peut se retrouver face à Hollande au moins pour un débat grandiose qui révélera l'imposture de la "Gauche" molle, et au mieux pour détrôner l'Argent-Roi, le pourfendre, et rebâtir la France sur des bases plus saines, plus justes !

 

Alors ? Chacun votera en conscience. Mais si l'Occupant de l'Elysée continue à descendre, descendre, descendre, et Mélenchon à monter, monter, monter, .... place à l'étonnement, au moins, et au mieux, à la mise en place d'une politique défendant enfin les classes populaires face aux Mondialistes égoïstes, cupides, psychopathes, criminels !

 

Eva R-sistons

 

Pour que vous puissiez choisir, je soumets à votre réflexion ces textes ou ces liens. Mais finalement, ne rêvons-nous pas tous d'une Révolution à l'Islandaise ? Et là, "camarade"  Mélenchon, il faudra aller plus loin !!!

 

 

Contre Mélenchon

 

Quand comprendra t-on que cette élection soit disant présidentielle,
n'est pas une élection pour la France?

Pourquoi le "comité" chargé de prendre les inscriptions et de vérifier les identités n'en a rien à faire que l'identité du candidat soit vraie ou pas conformément à la loi française? (Sarko et Lepen)

Pourquoi sarkosy qui n'a rien à faire d'être français ou pas, veut démentiellement être président.

Pourquoi tout le gouvernement est sioniste ?????

Parce que ces présidentielles ne sont pas des élections françaises, ce sont des élections de chefs de districts du nouvel ordre mondial raison par laquelle les prétendants agréés sont sionistes (voilà pourquoi certains candidats on été de force refoulés).  Ce qui concerne au moins les quatre chevaux de tête à la course aux suffrages, chevaux de l'apocalypse!

Chefs, qui donc seront dans la hiérarchie pyramidale et électeurs de leurs supérieurs. Et nous les esclaves élisons notre tortionnaire donc, parce que cet ordre se veut démocrate en ce qui concerne les élections de ses fonctionnaires.

Donc ces élections au nouvel ordre mondial font de nous des traitres inconscients à notre pays et à sa souveraineté, traitres à la république et à nos idéaux, à notre culture et aux autres pays, à notre humanité et à l'avenir de nos enfants. Ces élections nous mettent  en esclavage et en plus avec notre aval, après le vol sioniste de notre économie et le chaos organisé dans ce but suprême de l'instauration officiel du nouvel ordre mondial.

Vous aurez donc compris qu'une fois encore nous sommes trompés
Voter est notre fin. Donc je vous suggère le BOYCOTT total des élections et fermeture des bureaux de vote, destruction des machines qui d'ailleurs permettent la fraude en supprimant le contrôle citoyen du dépouillement (effectué par une compagnie étrangère privée par dessus le marché!) et occupons nous nous même de notre avenir en échappant à ce cancer.

 

 

Pour Mélenchon

 

Précieuse Evita, toi qui "nages" dans les documents, tu ne vois pas quel est le bon chemin ?  Je te sais pourtant "pratique", tu l'avoues toi-même. Donc le choix est simple.

Il faut voter à gauche, cela ne fait aucun doute. Poutou et Arthaud, malgré la sympathie qu'ils peuvent inspirer et les flambeaux qu'ils portent, ne peuvent pas du tout être au second tour. Hollande, bien qu'il commence (tout juste) à s'en défendre, ne fera rien contre le système en place puisqu'il a pris la peine d'aller à Londres assurer les banquiers de son allégeance. Et qu'il a systématiquement préféré s'abstenir au cours de votes cruciaux comme le Traité de Lisbonne ou, bien plus récemment, pour le MES. Et qu'il ne veut pas augmenter le SMIC. Et que sa tranche supérieure sur le revenu n'est qu'un gadget provisoire (il ne s'en est pas caché) pour se donner un peu de couleur rouge au dernier moment. Pas sérieux, vraiment.

Il n'y a décidément qu'un vote utile, c'est celui pour Mélenchon. D'ailleurs je te donne le lien vers un billet très explicite, et très intéressant. Vraiment, cela ne peut faire aucun doute. C'est clair, à ce train-là il se retrouvera face à face avec Hollande au second tour, Sarkozy étant largué.

A propos de Sarkozy, tu sais que son meeting à la Concorde a été un fiasco ? Certains médias ont fait état de 150 000 personnes, alors que des comptages sérieux à partir des plans, de l'affluence, des trous dans la "foule", de la petite surface réellement couverte, avancent moins du tiers (30 000 à 35 000). Ceci, sachant que dix trains ont été affrétés, au prix donné de dix euros : Mélenchon a réussi l'exploit de faire beaucoup plus, plusieurs fois, alors que les sympathisants et militants payaient le prix fort (souvent ils sont moins à l'aise financièrement que les piliers de l'UMP). Sur les photos de la Concorde, les traits étaient tendus, crispés, boudeurs.  Des traits de perdants, quoi.

Hauts les cœurs !

 

 

Ou le Député européen Patrick Le Hyaric, que j'apprécie beaucoup :

 

22 avril, vote Mélenchon, vote d’espoir

by Patrick Le Hyaric

Jusqu'à dimanche soir, les électrices et les électeurs vont choisir le bulletin qu'ils mettront dans l'urne. Le rejet du Président sortant est si fort, si largement partagé qu'on voit mal ce qui pourrait empêcher une majorité de nos concitoyens de tourner la page d'un quinquennat qui leur aura fait tant de mal, qui aura défiguré notre beau pays, qui aura terni son image en Europe et dans le monde. Et son projet est encore pire que son bilan ! Les enquêtes d'opinions confirment ce que nous entendons et ressentons autour de nous. L’actuel climat ressemble à celui qui précédait la victoire du "non" au référendum de 2005. Elles nous disent que la gauche et l'écologie politique sont, au premier tour, à un niveau bien plus élevé qu'en 2007 de dix pour cent puisqu'elles atteignent les niveaux de 1981 qui ont permis la victoire de François Mitterrand. C’est grâce à la percée de Jean-Luc Mélenchon depuis quelques semaines qui conforte toute la gauche. Elles nous disent aussi, depuis des mois et des mois, sans aucune exception, que F. Hollande l'emportera au second tour avec une avance à la mesure de la répulsion suscitée par le candidat des riches. Elles nous disent enfin que, notamment sous les coups de boutoir du Front de Gauche, la candidate de l'extrême-droite n'est heureusement pas en mesure de rééditer le sinistre "exploit" de son père en 2002. C'est donc en toute liberté et sans risque, dimanche prochain, que chacune, chacun pourra non seulement choisir le changement à gauche mais surtout la nature et le niveau de ce changement. Or, ce dont il est question, c'est de savoir si cette élection, puis celles des députés qui suivront, permettront ou non de renouer avec les fils d'un processus démocratique trop longtemps interrompu, pour une marche en avant vers le progrès social, humain, écologique. Il s’agit de le faire dans les conditions de notre époque en tirant pleinement les leçons de tout ce qui a échoué, aujourd'hui comme hier, ici comme ailleurs.

L’un des grands défis à relever devrait être de briser l’actuel cercle infernal qui fait que les générations actuelles vivent plus mal que leurs parents.

 

suite ici :

22 avril, vote Mélenchon, vote d’espoir

 

.

 

La détestation (planétaire)

de Sarkozy

 

La désintégration du sarkozysme

Sondages en chute libre, dynamique cassée, presse internationale déchainée, soutiens de droite qui basculent pour Hollande : à quatre jours du premier tour, il y a le feu à la maison Sarkozy. Et ce soir l’affaire du Crillon décuple l’effet Fouquet’s. Nous sommes en train d’assister à ce que j’appelle la « désintégration du sarkozysme ».

 

(La Une de l’édition européenne du magazine américain Time, le 2 avril)

 

Que Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la Culture de Jacques Chirac, ait appelé à voter Hollande était, dès le mois dernier, un signe de mauvais augure pour Nicolas Sarkozy. Mais c’était encore un cas isolé, singulier.


Depuis, les ministres d’ouverture sont devenus des ministres de fermeture : en appelant à voter Hollande, Martin Hirsch et Fadela Amara, referment la page du sarkozysme. Corinne Lepage fait de même. Et voici que deux villepinistes pur jus, ses anciens ministres Azouz Begag et Brigitte Girardin appellent, eux-aussi, à voter Hollande. Quant à Jacques Chirac, Le Parisien nous a décrit minutieusement ce matin le basculement presque complet de la famille – du « clan » Chirac – en faveur de Hollande. C’est rare dans la Vème République une telle curée de la droite « mainstream » pour le candidat de droite « mainstream ».


Au-delà des petites vengeances, des aigreurs, ou des ambitions, l’important est ailleurs. A Bordeaux récemment, à Avignon, à Marseille, à Caen, à Rennes, à Quimper, j’ai pu mesurer à l’occasion de débats et de rencontres, l’aversion et la détestation – pour ne pas dire la haine – qui monte à l’égard de Nicolas Sarkozy. A Bordeaux, par exemple, attablé avec la droite « juppéiste » la plus caricaturale – celle des dentistes et des notaires, provinciale et bourgeoise, catholique, balzacienne et normée – j’ai été frappé par la détestation de Sarkozy et de sa femme, Carla Bruni. Ce n’est pas la gauche qui est en train de sortir de force Sarkozy de la scène politique française, c’est la droite ! Ailleurs, j’ai vu la colère des paysans du Sud de la France contre Sarkozy. J’ai entendu les colères extrêmes des enseignants contre le président sortant.


Quant à la presse internationale, qui a plus de distance, elle tire à boulets rouges elle aussi sur le candidat sortant : The Economist, le Time, le Financial Times etc. sont d’une cruauté venimeuse pour Nicolas Sarkozy. D’où le titre du magazine américain Time, dans son édition européenne : « Adieu ? »


Sarkozy : « En cas d’échec, je serai le seul responsable »


En fin de compte, ce n’est pas seulement une politique qui est condamnée, pas la droite qui va être battue, c’est un homme, une personnalité qui est en train de faire l’unanimité contre lui. Les raisons ? Ce sont des symboles, peu nombreux, mais qui sont si forts et si présents, qu’ils annulent tout autre comportement rationnel des électeurs : le Fouquet’s ; le yacht de Bolloré ; l’Epad de son fils Jean ; le salaire personnel augmenté de 170 % ; l’affaire  Mitterrand ; le « Cass’ toi pov con » ; la hiérarchie des civilisations de Claude Guéant ; l’affaire Woerth-Bettencourt ; la nuit à Disneyland avec Carla fin 2007 et la fameuse formule de sa grande conférence de presse de rentrée, en janvier 2008 : « Avec Carla c’est du sérieux » ; la montre Patek Philippe à 55.000 euros etc.


Et puis, ce soir, on a appris l’affaire du Crillon, qui est en train de décupler l’affaire du Fouquet’s, et refermer la boucle : c’est le Canard Enchaîné de demain matin qui révèle ce « lunch » de millionnaires dans le grand palace parisien de la place de la Concorde, pour un fundraising en faveur de Sarkozy. Ironie de l’histoire : le déjeuner a eu lieu dans les salons Marie Antoinette ! L’affaire du « collier » a emporté Marie Antoinette et Louis XVI : l’affaire du Crillon (après l’Epad et la Patek) va-t-elle emporter Sarkozy ? Ce soir, dans son grand discours du meeting de Lille, toujours est-il que François Hollande, qui connait mieux que personne la puissance de l’antisarkozysme, a raillé un quinquennat qui a commencé au Fouquet’s et qui se termine au Crillon


A l’échelle des grands sujets du quinquennat, et même à l’aune des finances publiques, ces faits sont bien sûr des épiphénomènes ; mais comme symboles, ils sont déterminants. Si Nicolas Sarkozy perd la présidentielle, il le devra d’abord à ces symboles calamiteux. A trop avoir joué avec l’argent, avec les affaires, avec les femmes, avec le feu, il a brûlé ses vaisseaux.


Dans une interview à l’Express cette semaine, Nicolas Sarkozy précise : « En cas d’échec, je serai le seul responsable« . On ne peut pas mieux dire.


La désintégration du sarkozysme


Qu’est-ce que le sarkozysme ? Que restera-t-il, s’il est défait le 6 mai, dans l’histoire de la droite ? Que deviendra-t-il dans les manuels d’histoire ? Une énergie inaboutie ? Une agitation un peu vaine ? Un volontarisme sans sens de la réforme ? Un bonapartisme ?

En réalité, je fais l’hypothèse qu’il ne restera rien du sarkozysme après le 6 mai. Même la droite aura du mal à se réapproprier la figure et le bilan, la technique politicienne et le sens médiatique. Pas davantage l’homme. Si Sarkozy est battu, la parenthèse sera refermée et nul n’aura une grande envie de la rouvrir.


Et c’est ainsi que de désistements d’anciens ministres en sondage en chute libre, de dynamique cassée en vengeances de Chirac et Villepin, nous sommes en train d’assister à ce que j’appellerais « la désintégration du sarkozysme ». Ce n’est encore que le début.

 

SOURCES : Le Parisien ; L’Express ; Sur Villepin ; Magazine Time, 2 avril. Sur l’affaire du Crillon : voir Le Canard Enchaîné de demain,

 

http://blogs.lexpress.fr/sarkozysme-culturel/2012/04/18/la-desintegration-du-sarkozysme/

 

.

Nouvelle constitution en Islande : la conspiration du silence...
(sur cet original et courageux blog - à découvrir -, la question, aussi, du refus des vaccinations par les parents)
 
L’Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et devrait, selon les prévisions de la Commission européenne, atteindre le taux de 2,7% en 2013 grâce principalement à la création de nouveaux emplois.
L’Islande est le seul pays européen qui a rejeté par référendum le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers mais curieusement les médias français et européens n’en parlent pas ou très peu…
Il n’y a pas de censure officiellement dans les médias presse, radio ou télé mais les journalistes et experts de tous bords, si prompts à parler de ce qui se passe en Egypte, en Lybie ou en Syrie, ne disent absolument rien sur ce qui se passe en Islande. En a-t-on parlé dans les nombreux débats politiques en vue de l’élection présidentielle ? A-t-on vu des images à la TV ? Bien sûr que non car les citoyens européens pourraient avoir la mauvaise idée de s’en inspirer...
En Islande, le peuple a fait démissionner un gouvernement au grand complet. Les principales banques ont été nationalisées et il a été décidé de ne pas payer la dette qu’elles avaient contractée auprès de banques en Grande Bretagne et en Hollande, dette générée par leur mauvaise politique financière.
- 2008 : Les banques Glitnir, Landsbankinn et Kaupthing sont nationalisées pour éviter leur faillite plutôt que d’injecter inconditionnellement des capitaux publics, comme en Espagne ou dans les autres pays européens. L’ensemble des dettes de l’Islande égale alors 9 fois son PIB. La monnaie s’effondre et la bourse suspend ses activités après une baisse de 76%.
- 2009 : Le FMI, comme à son habitude, exige, en échange de mesures dites "d’ ajustement" des coupures dans les dépenses sociales qui provoquent la colère de la population, la chute du gouvernement et la convocation d’élections anticipées. 
 
La gauche remporte la majorité absolue, provoquant l’effondrement du Parti de l’Indépendance, un parti conservateur qui était traditionnellement la force dominante dans le pays et qui ne conserve que 23,7% des voix. Johanna Siguroardottir est choisi pour diriger le gouvernement réunissant des sociaux-démocrates et les écologistes de gauche.
La situation économique désastreuse du pays persiste. Par le biais d’une loi, il est proposé à la Grande Bretagne et à la Hollande le remboursement de la dette et un paiement de 3.500 millions d’euros, montant devant être payé mensuellement par toutes les familles islandaises pendant 15 ans à un taux d’intérêt de 5%. Mais le peuple descend à nouveau dans la rue et demande que la loi soit soumise à référendum.
 - Janvier 2010 : Le Président refuse de ratifier cette loi et annonce qu’il y aura une consultation populaire.
 - Mars 2010 : Le référendum a lieu et le Non au paiement de la dette l’emporte par 93% des voix.
Pendant ce temps, le gouvernement essaie de régler juridiquement les responsabilités de la crise. Les détentions de plusieurs banquiers et cadres supérieurs commencent. Interpol lance une enquête et tous les banquiers impliqués quittent le pays. Dans ce contexte de crise, une assemblée est élue pour rédiger une nouvelle Constitution en vue de se substituer à l’actuelle qui est une simple copie de la constitution danoise.
Pour ce faire, on a recours directement au peuple souverain qui élit 25 citoyens sans filiation politique parmi les 522 qui se présentent aux candidatures (condition : être majeur et avoir recueilli le soutien d’au moins 30 personnes).
 - Septembre 2010 : L’ancien Premier ministre Geir Haarde est poursuivi pour négligence dans la gestion de la crise. Interpol émet également un mandat d’arrêt international contre l’ancien président de Sigurdur Einarsson.
- Février 2011 : L’assemblée constituante commence ses travaux afin de présenter, en partant des avis collectés dans les diverses assemblées qui ont eu lieu dans tout le pays, un projet de Grande Charte.
- Mars 2011 : Suite à quelques critiques concernant la faible participation (36%) pour nommer les membres de l’assemblée constituante, le Premier ministre, en accord avec les chefs des principaux partis représentés au Parlement, met sur pied un comité consultatif pour poursuivre la révision de la constitution. Ce dernier propose au Parlement de nommer un « Conseil constitutionnel » constitué des 25 membres de l’Assemblée constitutionnelle dissoute.
- Avril 2011 : Les citoyens disent de nouveau Non à un second référendum sur le paiement de la dette, après que le président islandais Olafur Ragnar Grimsson ait refusé de contre-signer la loi du 16 février 2011 (connue sous le nom de « troisième loi Icesave »). Le nouveau gouvernement de centre-gauche assurait en effet que le nouvel accord Icesave avait été mieux négocié que le précédent mais la population islandaise maintient son refus d’être mise à contribution pour la faillite de banques jugées irresponsables.
- Juillet 2011 : Sur la base des rapports du Comité constitutionnel et du Forum national (citoyens), le Conseil constitutionnel adopte à l’unanimité un projet de constitution qui est remis au Parlement le 27 juillet. Ce dernier, chargé d’amender le projet, s’est attelé à cette tâche à l’automne 2011 et les débats se poursuivent toujours.
Les principales propositions de la nouvelle Constitution
Sur un total de 114 articles et de 9 chapitres, on peut noter en particulier :
- Article 15 : Droit à l’information. Les informations et documents détenus par les autorités publiques devraient être disponibles sans exception et l’accès au public à tous ces documents devrait être garanti par la loi.
- Article 63 : Création d’un Comité de contrôle de la responsabilité du Gouvernement. Une enquête sur les mesures et décisions du Gouvernement peut être demandée par 1/3 des membres d’Althingi (parlement islandais).
- Article 65 : Droit à la consultation directe. 10% des votants peuvent demander un référendum national sur les lois votées par Althingi.
- Article 66 : Possibilité d’interpellation directe d’Althingi. 2% des électeurs peuvent soumettre une question au Parlement et un projet de loi peut y être déposé s’il est soutenu par 10% des électeurs.
- Article 90 : Formation du Cabinet. Le Premier ministre est nommé par le Parlement.
- Article 99 : Indépendance des tribunaux. L’indépendance des tribunaux doit être garantie par la loi.
- Article 105 : Autonomie des collectivités territoriales. Les sources de revenus des collectivités territoriales doivent être garanties par la loi, tout comme leur droit de déterminer l’utilisation de ces ressources.
La nouvelle constitution devrait être soumise à un référendum, avant le vote par le Parlement. Il devrait avoir lieu le 30 juin en même temps que l’élection présidentielle ou à l’automne.
L’Islande n’est certes qu’un petit pays de 320 000 habitants mais elle donne cependant une belle leçon de démocratie aux grands États de l’Europe et du monde. Songeons par exemple qu’en France, la réforme constitutionnelle de 2008 a été entièrement rédigée à l’Élysée et que les parlementaires ne l’ont adoptée qu’à deux voix près après avoir été soumis pendant des semaines à des pressions intolérables de la part du chef de l’État…
Source
.
Et la Syrie ? L'imposture démasquée

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article
Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 12:25

 

censure-google.jpg

http://lagraphologiesaitquoi.centerblog.net/rub-freud-.html

 

 

Google.... et la censure en France.

 

Le 2 avril 2010 j’avais écouté un débat au sujet de Google et la censure (en France). Ce débat était diffusé dans les ondes via Macadam philo, une émission de France Culture (radio). L’invité était le philosophe Luis de Miranda. Selon lui les chinois ont un avantage sur nous, ils savent qu’ils sont censurés. Celui-ci ajoute que Google est aussi censuré en France, mais ce serait dans des « proportions moindres », et nous ne le savons pas. Selon un rapport allemand Google censurerait de deux manières : une censure directe et une censure qui proviendrait d’une standardisation.

  • censure directe : il s’agit d’un particulier ou d’une entreprise qui peut s’adresser à Google pour que certains sites n’apparaissent pas ou apparaissent très loin dans les occurrences (ce qui équivaut à ne pas être visible).
  • censure de standardisation : Google a des algorithmes qui favorisent la visibilité de certaines pages lorsqu’on ferait une recherche. Par exemple, souvent nous trouverons des résultats de Wikipédia. Selon Luis de Miranda ce type de censure serait une censure cognitive, car il s’agirait là de formater l’être humain. Et quand on formate l’être humain on influe sur ses comportements et sur ses choix dit-il. Ce serait donc une censure politique.

Mon avis est que je ne suis pas certain que la censure primaire puisse exister en France. Les idées d’e-réputation et de formatage suffiraient largement pour exprimer que les résultats de recherche ne sont pas vrais. Or ce que nous attendons d’un moteur de recherche, c’est la vérité.


Source : France Culture – Macadam philo


Télécharger le podcast sur iTunes (Macadam philo du 02.04.2010)

 

http://www.pearltrees.com/#/N-fa=3350108&N-play=1&N-u=1_371453&N-p=26685507&N-s=1_3454493&N-f=1_3454493

 

 

 

Commentaire reçu le 16.4.12,

et ma réponse ce jour :

 

eva, les blogs d'Over Blog sont censurés sur Google, le flux de visiteurs a considérablement diminué, Google menace d'aller encore plus loin.... on croyait être libre de s'exprimer mais en fait notre liberté tient juste dans le bon vouloir du mastodonte Google... Tu peux lire les articles sur mon blog

 

Commentaire n°3 posté par plume de cib aujourd'hui à 09h44

 

 

Chère Plume

 

Merci ! Merci d'éclairer ma lanterne, notre lanterne ! Je me demandais pourquoi depuis quelques jours la fréquentation de mes blogs avait été divisée par 3, par ex sos-crise environ 3000/jour ... un peu + de mille, soudain ! Je ne comprenais pas cette nouvelle curiosité !

Il s'agit des blogs engagés seulement, n'est-ce pas ?

Curiosités:

- F. Asselineau n'a plus de fiche wikipedia (sauf en Anglais, car bien évidemment il n'est pas tendre avec les Anglo-Saxons), mon commentaire expliquant que les Maires étaient menacés (de perdre leurs subventions) en cas de signatures pour lui à la Présidentielle, et puis black-out total à son sujet, absence organisée dans les Médias (et un CSA qui reconnaît la chose mais impuissant) ... ce commentaire, donc, disparaît miraculeusement sur la page discussion maintien ou suppression de la fiche Wikipedia F. Asselineau (pas mon second commentaire qui ne dit rien, eh oui ça m'arrive d'écrire pour ne rien dire !) Et puis à peine ai-je soutenu FA (pub pour lui sur mes sites)...

- que ma fiche Wikipedia rétrécit sans lavage, même la photo semble soudain indésirable. Et surtout plus de lien vers mes blogs sous pseudo, tout en annonçant que je suis blogueuse (sic, quand même à peu près 3.500.000 visiteurs uniques) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chantal_Dupille

Chantal Dupille sur Wikipedia, hier et aujourd'hui. Liens blogs, vidéos 1982 etc

- Facebook ? Du passé. Dysfonctionnement total pour moi, soudain. Rien pendant les premiers 24 h de parution, en plein rush. Ensuite, au compte-goutte - au moment où certains de mes posts avaient 500 à 900 j'aime ! Curieux hasard...

- TOP ? 32e/1.500.000 over-blog pour sos-crise, et alors que l'audience augmente, pff ! Soudain (comme par hasard - vraiment ? Juste lorsque je fais de la pub pour F. Asselineau sur mes blogs alors que la consigne est de le censurer) plus de TOP, disparition inexpliquée !

- Les commentaires sur mes blogs ne partent plus ou partent mal. On me signale même à l'instant qu'on ne les verrait plus ?

- Les inscriptions aux newsletters se font de plus en plus difficilement

- Des posts n'apparaissent plus sur Google : Ceux du site Le Grand soir par ex, "genre la page n'existe plus, ou pas"... § pareil pour mes posts... Ex, je tape blog sos-crise et le sujet d'un de mes articles et je trouve le sujet... traité par d'autres, pas par moi !

- Et d'une façon générale, concernant un sujet sur Google, il devient de plus en plus difficile de le trouver lorsqu'il est traité... sur mes blogs. Des petits blogs (comme les petits candidats, d'ailleurs, souvent les plus futés) apparaissent comme les grands, mais sos-crise, d'un seul coup, est très très mal référencé ! Un mystère de plus...

- Eva désinformation, TOP supprimé quand j'ai fait un post qui a déplu au "Lobby qui n'existe pas" (sic) et SI je l'annonce, menace de suppression du blog ! Alors, elle est pas belle la France d'aujourd'hui ?

- Curieux, mes blogs Ranks ! Une blogueuse au TOP a 200 visites par jour blog Rank 92, moi sur sos-crise 3000 (jusqu'à il y a quelques jours) et puis des commentaires et tout, et... au maximum 80-82 de blog Rank ! Où y-a-t-il un Détective pas trop privé pour éclaircir tous ces mystères ?

- Des lenteurs dans l'administration des blogs : Parfois 2-3 mn entre chaque opération ! C'est nouveau !

Et quand j'écris à Over-blog pour signaler les dysfonctionnement, silence abyssal ! Aux abonnés absents...

Et j'en passe, j'en passe... Tiens, je vais publier ce commentaire !

Eh oui l'audience, le blog rank, les fiches, les j'aime de Facebook, etc, tout rétrécit... et sans lavage !

Mais parce que nous sommes bien évidemment, promis et juré, en "démocratie irréprochable" !

Et je parie qu'aux Elections le score de Sarkozy, au dernier moment, ne va pas rétrécir, lui, mais enfler, enfler, enfler ! Avec un lavage de cerveau mais surtout des bulletins... sans pour autant faire comme le chef de l'UMP dans les Pyrénées Orientales, Alduy, qui lui aurait bourré ses chaussettes de bulletins de votes au moment où il allait accomplir son devoir électoral ! Non, notre cher Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, lavera plus blanc à Denvers (capitale de la CIA, comme par hasard), tous les bulletins de vote  (notamment ceux du vote électronique) - et d'un 45 % pour son pote Super Sarkozy, il sortira de son chapeau de prestidigitateur un joli lapin blanc, tout blanc, pour son poulain Sarko, qui oh merveille de la technique et du lavage, aura soudain inversé la tendance, avec un 55 %... pour lui, ou au moins un providentiel 50,000001 % !  § 2

Alors, elle est pas belle, la vie ? En France... libre ????  LIBRE ? Vraiment ???? Pff...

 

eva R-sistons

(J'ai juste rajouté quelques petites choses)

 

§ 1 C'est ce post qui a eu hier soir du mal à s'afficher.

Le Nouvel Observateur, le magazine de la Gauchitude

Parfois on a ceci :

La page demandée n'est
malheureusement pas disponible

 

§2 Présidentielle 2012 :

2012: Vers des élections truquées ? Résultats électoraux produits par une société US ?

 

 

 

Nouveau mystère en vue ?

En plein Titanic va-t-il ressusciter au 2e tour,

avec un 50,00001 % ?

(Note d'eva)

 

 

TITANIC FRANCE DéLiRiUs.

 

http://delirius.canalblog.com/archives/2012/03/29/23879965.html

 

 

Boycott de La lettre de Sarko

au peuple français 


 LA PROCÉDURE de retour de sa lettre est toute simple :

 1) NE PAS OUVRIR LE COURRIER

 2) Inscrire en toutes lettres, "RETOUR À L'ENVOYEUR"

 3) Motiver le renvoi sous un prétexte quelconque, du style :

               - Refusé (sans autre motif)
             - Courrier refusé
 
- Absent pour raison de campagne électorale etc.. 
         
 4) Déposer votre lettre, sans affranchissement supplémentaire, à
la poste qui se chargera de la retourner à l'envoyeur et votre
mission est ainsi accomplie.
 
5) Pour un franc succès, faites passer le message autour de vous,  par téléphone, e-mail, internet etc...
Et votre imagination fertile fera le reste !

 

http://bembelly.wordpress.com/2012/04/07/lettre-de-sarkozy-deja-des-retour-a-lexpediteur/

 

 

Et puisque nous parlons de courrier, en voici un :

D'une Vieille dame indignée à sa Banque

 

 

Cher Monsieur,


Je vous écris pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de payer le plombier le mois dernier.
Selon mes calculs, trois nano-secondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement. Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de ma pension, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis 26 ans.
Il me faut d'ailleurs vous féliciter d'avoir saisi cette fugace occasion et débité mon compte des 30 euros de frais pour le désagrément causé à votre banque.
Ma gratitude est d'autant plus grande que cet incident m'a incitée à revoir la gestion de mes finances - après tout, je n'ai QUE ÇA à faire.
A partir d'aujourd'hui, je passerai dix (10) fois par jour au guichet de votre agence (nous sommes voisins) et notamment à 11H50 et 16H50 pour retirer 2 EUR ; je déposerai aussi des espèces (1 EUR) et demanderai un reçu.
Je paierai TOUS mes achats (même ma baguette de pain) par chèque.
A ce propos, veuillez m'envoyer immédiatement cent (100) chéquiers.
Comme il m'arrive d'OUBLIER de signer certains chèques ou de noter des montants chiffres et lettres différents, je vous demanderai de faire très attention puisqu'il s'agirait d'une faute de votre part. Bien entendu, je préviendrai mes commerçants et leur demanderai de faire une copie de mes chèques, avant de les porter.
Je vais interrompre TOUS mes prélèvements automatiques, je paierai par chèque.
TOUS mes courriers seront déposés à votre banque et adressés au directeur avec la mention "CONFIDENTIEL NE PAS OUVRIR".
Je compte changer tous les mois ma signature légale : avec tous ces vols de chéquiers on n'est jamais assez prudent.
Dorénavant, si vous me téléphonez, vous entendrez " appuyez sur la touche étoile de votre téléphone" Vous devrez choisir la langue 1, 2, 3 ou 4 (eh oui, à 86 ans je parle 4 langues) Une fois la langue sélectionnée, vous devrez :
taper 1 pour prendre rendez-vous avec moi
taper 2 pour toute question concernant un retard de paiement
taper 3 pour me laisser un message
taper 4 pour me parler
taper 5 pour retourner au menu principal et tout recommencer
ENFIN, avant de me parler, vous entendrez une belle musique, chantée par moi (pas de droit SACEM) que vous connaissez sûrement et qui s'intitule : "Le petit bonhomme en mousse".
Je vous souhaite une heureuse nouvelle année, et vous dis donc A DEMAIN.
Respectueusement,
Mme M.I.

.


A bas les cases...

 

 

.

 

Qu'est ce que la sagesse?

(C'est de s'indigner, glupp ! Note d'eva)

 

 

.

http://balawou.blogspot.fr/2011/03/reforme-de-la-psychiatrie-une-deraison_02.html


.


.

 

.

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 15:47

Sarkonocchio encore plus menteur que Pinocchio

Et le mensonge, il connait ça, le petit Nicolas…(rediffusion appropriée)

http://www.cpolitic.com/cblog/2009/02/12/video-sarkozy-et-la-recherche-pinocchio-dementi-point-par-point/

 

 

Nicolas Sarkozy

un grand, un très grand bonimenteur

par eva R-sistons

 

 

 

Nicolas Sarkozy a convié tous ses fidèles Place de la Concorde.

 

Cette fois, pas de discours sur la Sécurité : Pour gagner les voix du Front National, N. Sarkozy avait ces derniers temps emprunté les mêmes idées, les mêmes mots (mais on préfère l'original à la copie) - et il avait fait mettre en scène un attentat contre des Militaires - des Musulmans au service de la France - et contre un père et ses enfants - Juifs -. C'était l'Affaire Merah, du nom de ce jeune agent de la DGSE en Afghanistan, au Pakistan etc, et avec un passeport homologué par Israël. Et tout cela pour quoi ? Pour stagner dans les sondages, finalement.

 

Il faut donc changer de tactique. La plume du discours, c'est toujours Guaino. Mais cette fois pour convaincre ceux qui parlent d'identité, de patriotisme, et qui ont la nostalgique de l'indépendance nationale tout en se méfiant de la mondialisation financière qui tue la Nation, l'emploi, les PME... - pour convaincre ces électeurs-là, il faut autre chose.

 

Et cette fois, Celui - Nicolas Sarkozy - qui exécute les diktats de Bruxelles, en particulier ceux de Mme Merckel, mais aussi ceux de Londres (Empire financier), de Washington (avec son bras armé l'OTAN), et de Tel-Aviv (via son correspondant en France, le CRIF), celui-là, donc, doit revêtir les habits de l'homme qui défend la Nation française contre les empiètement de l'Etranger. En osant même invoquer le Gl de Gaulle dont il détruit peu à peu  toutes les valeurs !

 

Comment nous convaincre ? En mentant. En disant ce que les Electeurs attendent. Les mots remplacent les actes. Plus de promesses, mais des mots incantatoires. La magie pure !

 

Et cette fois, Celui - Nicolas Sarkozy - qui exécute scrupuleusement les diktats de la Finance, du Cartel bancaire dont il est le représentant en France, au détriment de la Nation, des PME,  de l'Emploi, de notre modèle social, des services publics, de la retraite - de nous tous donc, tout en invoquant le changement de société -, celui-là, donc, annonce qu'il imposera une contribution, une taxe financière - sans dire qu'elle sera symbolique - et il ose même parler de réorientation de la politique pour que la Finance pèse moins sur les ménages. Il revêt, là, les habits du réformateur que les Français appellent de leurs voeux, en imaginant contre toute vraisemblance  un capitalisme d'entreprise se substituant au capitalisme financier. Alors que les entreprises, sous sa Présidence, disparaissent les unes après les autres ! Comme les réserves d'or et les bijoux de notre pays - le patrimoine de la France est offert aux fonds de pension américains et au Qatar.

 

Comment nous convaincre ? En mentant. En disant ce que les Electeurs attendent. Les mots remplacent les actes. Plus de promesses, finalement, mais des mots incantatoires. La magie pure !

 

Et cette fois, Celui - Nicolas Sarkozy - qui détruit peu à peu l'école Républicaine (ouverte à tous gratuitement dès le plus jeune âge, et formant l'élève à la réflexion notamment avec des matières développant l'esprit critique) et qui limite l'apprentissage de la philosophie, de l'Histoire, de la géographie, celui-là, donc, annonce une école appartenant aux familles. Il revêt, là, les habits du Républicain que les Français chérissent.  

 

Comment nous convaincre ? En mentant. En disant ce que les Electeurs attendent. Les mots remplacent les actes. Plus de promesses, finalement, mais des mots incantatoires.

 

Et tout le reste à l'avenant. Sachant qu'on ne croit plus ses promesses, sachant que les Français attendent enfin un langage de vérité, sachant que Victor Hugo comme le Gl de Gaulle et la Révolution française sont toujours chers au coeur des Français, eh bien il se présente en champion de la vérité, il martèle les valeurs françaises,  celles-là même que sa politique piétine quotidiennement, notamment pour américaniser notre pays, et puis il flatte les instincts de la France profonde, et puis il dit tout ce que l'on a envie d'entendre (en sachant qu'il ne fera rien de ce qu'il dit), et puis il ment il ment il ment....

 

En écoutant Nicolas Sarkozy, j'ai su que nous avions sur notre écran le plus grand bonimenteur de France. Il a même promis de réformer l'Europe dans le sens que nous souhaitons, lui qui nous l'a imposée contre notre gré, en scellant dans le marbre de nouvelles dispositions encore plus contraignantes et douloureuses pour les Européens ! 

 

Bonimenteur ?  Ce n'est pas un éloge. Bien au contraire !

 

Surtout si l'on sait qu'en coulisses, Celui qui ne veut pas lâcher le pouvoir (et qui est prêt à passer en force) prépare une élection contre nature. En truquant les résultats § ? C'est la seule vraie question qu'il faut poser maintenant.

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 


.
§
2007 : Les résultats électoraux français produits par une société américaine ?
  •  

    200px-CIA.svg.png Eh oui, en 2007, “le ministère de l’intérieur envoie le résultat des votes à Denver, on est en droit de se poser des questions ! Car Denver n’est-il pas un siège de la CIA !”

    Nous sommes en 2012, pourquoi cela changerait, le vote électronique, les USA connaissent déjà le gagnant de la Présidentielle Française. Par ailleurs, J. Attali est parti vers Hollande, plus qu'un signe de la victoire prochaine des socialistes.

    Cetta année, près de 8 millions de citoyens vont voter sur... des machines à voter certifiées à... Neuilly/Seine par la société VERITAS. Rappelons enfin que les machines à voter sont anticonstitutionnelle en Allemagne ! Réfléchissez...  
     A lire cet article qui prouve que notre souveraineté n'est qu'une illusion.


  • HACKING DEMOCRACY expose les dangers des machines à voter utilisées pendant les élections américaines, présidentielles comprises.

    Tourné durant trois ans et diffusé 26 fois fin 2006 sur la chaîne américaine HBO, ce reportage suit le combat d’un groupe de citoyens (aujourd’hui organisé en association à but non-lucratif BlackBoxVoting.org) qui enquête et démonte l’industrie du vote électronique, ciblant principalement la société Diebold, fabricant majeur des machines.

  • Un informaticien finlandais a prouvé que le comptage des votes peut être truqué à volonté, supprimés ou attribués à d’autres candidats et le tout sans laisser la moindre trace. (Sur la vidéo on voit qu'il ajoute des voix à un candidat et en supprime autant à un autre sur la carte informatique placée dans la machine qui sera récupérée ensuite pour annoncer les résultats. Ainsi on peut faire gagner qui on veut en trafiquant les cartes avant les élections. Mais il est possible aussi de trafiquer le total général sur l'ordinateur qui rassemble les résultats.)

  • En 2007 deux journalistes avaient émis des doutes sur les résultats en France, ils sont morts tous les deux à 3 mois d'intervalle !

  • Cela explique pourquoi des voyants voient Sarkosy élu président en 2012 !  Si c'est ça, on saura que les résultats ont été trafiqués. Il suffira de comparer les résultats des votes papier avec le résultat général pour voir les grandes différences !

.

Le ministère de l’intérieur envoie le résultat des votes à Denver, on est en droit de se poser des questions ! Car Denver n’est-il pas un siège de la CIA ?

http://www.legrandsoir.info/2007-les-resultats-electoraux-francais-produits-par-une-societe-americaine.html

  .

2007 : Les résultats électoraux français produits par une société américaine ?
Rouge Midi
lundi, 17 mars 2008

jamais depuis 1959 la participation n’avait été aussi basse : 66,54% au total et 61,07% dans les communes de plus de 3500 habitants. Dans la capitale, c’est même 43% des électeurs qui ont refusé d’aller voter.

Les étranges innovations électorales du ministère de l’intérieur

Un début de réponse nous a été donné par un article stupéfiant du journal le Monde. (Lien dans l’article : Erreur 404) On y apprend les causes de la "panne" : « Les résultats ont d’abord parcouru le chemin traditionnel : les mairies les ont envoyés, par téléphone ou par fax, dans les préfectures, qui les ont communiqués via un système Intranet au ministère. "La synthèse s’est faite tout à fait normalement" (…) Mais les serveurs, hébergés par une société externe, dont le ministère n’a pas voulu divulguer le nom, se sont écroulés à plusieurs reprises. »

En clair, cela signifie :

- d’une part que les serveurs du ministère de l’intérieur ne sont pas gérés par les fonctionnaires habilités à cette fin mais par "une société externe"

- d’autre part que le ministère de l’intérieur refuse de communiquer l’identité de la société qui a désormais la haute main sur les élections françaises.


Ce n’est pas tout : « Le système étant engorgé, les services de l’intérieur ont dû ressaisir les résultats. Le taux de participation définitif n’a été établi que lundi après-midi. Le prestataire, qui avait traité les élections présidentielle et législatives de 2007, utilise "ce que l’on peut trouver de plus puissant", assure Bertrand Maréchaux, directeur des systèmes d’information du ministère. (…) M. Maréchaux confiait, lundi soir, n’avoir toujours pas trouvé "de véritable explication technique". Mme Alliot-Marie, rompant avec l’habitude de la plupart de ses prédécesseurs, s’est refusée dimanche à toute apparition publique pour donner les résultats et s’est contentée d’un communiqué diffusé à 23 h 13. »


En clair cela signifie :

- que le mystérieux prestataire privé a eu également la haute main sur les présidentielles et les législatives, premières élections françaises où étaient utilisées les machines à voter, qui, elles aussi, suscitent de nombreuses et justifiées interrogations.

- et que le directeur des systèmes d’information du ministère de l’intérieur avoue n’avoir reçu aucune explication de ce mystérieux prestataire extérieur.

Qui est la mystérieuse société qui produit désormais les résultats électoraux français officiels ?

Est-il normal et sain pour la démocratie que le ministère de l’intérieur garde le silence sur l’identité de la société prestataire qui gère désormais nos résultats électoraux officiels ?

Pour l’UPR, la réponse est non. Nous avons donc décidé d’en savoir plus, ce qui n’est pas très difficile (…)


WHOIS Source : ARIN

IP Address : 8.12.199.126
Country : USA - Colorado
Network Name : LVLT-ORG-8-8
Owner Name : Level 3 Communications, Inc.
From IP : 8.0.0.0
To IP : 8.255.255.255
Allocated : Yes
Contact Name : Level 3 Communications, Inc.
Address : 1025 Eldorado Blvd., Broomfield
Email : ipaddressing@level3.com
Abuse Email : abuse@level3.com
Phone : +1-877-453-8353

Sauf erreur, cela signifie, en clair, que "le système intranet" du ministère français de l’intérieur est hébergé par la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS, situé à Denver, Colorado, USA.


Résumons


1. La soirée électorale, donc l’élément décisif de la campagne du second tour, a été complètement faussée par une panne informatique.


2. Contrairement à ce que tous les Français croient, le ministère de l’intérieur ne gère pas lui-même les moyens nécessaires à la production des résultats électoraux officiels, ayant force de loi.


3. Ce travail décisif pour la démocratie française est confié non seulement à une société privée, mais, mieux encore, à une société américaine, LEVEL 3 COMMUNICATIONS


4. Vérifications faites à partir d’informations ouvertes disponibles sur Internet, cette importante société américaine se trouve avoir des liens très étroits avec les deux principaux partis politiques américains, le Parti Républicain et le Parti Démocrate, qu’elle finance l’un et l’autre avant chaque élection présidentielle


5. La société en question n’a fourni aucune explication sur la panne. Personne n’est donc en mesure de garantir que cette panne n’a pas été volontairement provoquée, à la demande d’un mystérieux commanditaire, pour aboutir aux résultats faux de dimanche soir. Circulez, il n’y a rien à voir !


6. Mis à part l’article du Monde, aucun média ne s’est interrogé sur ce grave et troublant dysfonctionnement qui entachent le résultat officiel des élections. Personne ne s’interroge non plus sur la fiabilité et les contrôles réels de l’ensemble "machines à voter + serveurs hébergés par la société américaine LEVEL 3 COMMUNICATIONS" qui a également produit les résultats des présidentielles et des législatives.


7. On nous présente un scénario rocambolesque à base de « serveurs qui s’écroulent » puis « d’adresse de délestage ». Mais ce scénario ne tient pas la route une seconde pour qui connaît un minimum l’informatique : collecter les votes de 25 millions d’inscrits, préalablement centralisés dans une centaine de préfectures, c’est bien le minimum que doit pouvoir faire n’importe quel serveur informatique bon marché. Du reste, on n’a pas attendu mars 2008 pour gérer ce type de situations et les Français ont connu suffisamment de soirées électorales télévisées depuis 40 ans pour savoir que la collecte des résultats ne posait aucun problème par le passé, avec des ordinateurs pourtant infiniment moins puissants que de nos jours. Comme par ailleurs le ministère précise avoir recours à "ce qu’on peut trouver de plus puissant", on est en droit de se poser de très graves questions sur la cause réelle de la « panne ».


8. Nous voudrions également comprendre pourquoi un gouvernement qui nous rebat les oreilles avec son soutien à l’économie numérique juge préférable d’avoir recours aux services d’une société étrangère pour résoudre un problème bête comme chou, et parfaitement bien résolu depuis des décennies, qui est la simple collecte des résultats électoraux transmis par la centaine de préfectures françaises.


9. Nous voudrions enfin comprendre pourquoi la France, qui est capable de mettre au point des armes thermonucléaires par des simulations informatiques extraordinairement sophistiquées, qui a été choisi internationalement pour développer le centre de recherche sur la fusion atomique ITER serait incapable de gérer par lui-même l’addition des votes de ses électeurs.

 

Conclusion

 

Il n’est pas tolérable qu’une société américaine produise, on ne sait comment, ce que le peuple français est censé devoir accepter comme l’expression suprême de la souveraineté populaire. Cette procédure est d’autant moins admissible qu’elle s’accompagne de la mise en place, en nombre croissant, de "machines à voter" électroniques qui produisent des résultats dont l’opacité suscite la défiance d’une écrasante majorité de nos concitoyens.


Rien ne serait plus grave pour la démocratie et plus périlleux pour la paix civile en France si une suspicion généralisée devait désormais se porter sur la véracité des résultats annoncés à l’issue de toutes nos élections.


Nous exigeons donc de revenir à la situation antérieure, qui donnait toute satisfaction sans soulever les moindres soupçons. Le ministère de l’intérieur doit obtenir et rendre publiques les explications de son prestataire américain, puis rompre immédiatement ce contrat.


L’Union Populaire Républicaine envoie le présent texte à l’ensemble des députés et sénateurs de la République, et leur demande que soit créée une commission d’enquête parlementaire sur cette question d’une exceptionnelle gravité.


Nous leur demandons aussi que soit déposé, le plus rapidement possible, une proposition de loi interdisant toute intervention de sociétés privées dans les opérations électorales, ainsi que tout usage des machines à voter.


Qu’en est-il pour les élections de 2012 ?


Source : http://www.rougemidi.org/spip.php?article3017

http://www.legrandsoir.info/2007-les-resultats-electoraux-francais-produits-par-une-societe-americaine.html

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 00:34

 

 

 

(Le Dr Rath est un médecin allemand).  

Où l'on découvrira entre autres le rôle du Cartel chimique

dans les maladies, les politiques, les crises,

les guerres mondiales.

A ne manquer sous aucun prétexte,

surtout à l'heure où Nicolas Sarkozy s'apprête à précipiter

notre pays dans la guerre mondiale nucléaire, s'il est élu !  (eva)

 

http://www.youtube.com/watch?v=zkooBI-HPCU&feature=player_embedded#!

 

 

Celui qui votera pour Sarkozy,

votera pour la guerre mondiale nucléaire

 

....
.
.

NB : Je reçois à l'instant cette info,
je vous la transmets aussitôt !
votre eva

 


 S6001177
http://diet-en-ligne.skynetblogs.be/index-1.html
.

Voici la différence entre le beurre et la margarine, c'est édifiant ! En tous cas, moi eva, j'ai compris ! Merci à Michel pour son envoi...

La margarine était manufacturée à l'origine pour engraisser les dindes et les volailles. Quand le produit en question a commencé à nuire aux éleveurs en tuant les animaux prématurément, les investisseurs qui avaient mis leur argent dans la recherche ont voulu un retour d'argent, alors ensemble, ils ont cherché un moyen de faire de l'argent avec ce produit. C'était un produit gras, de couleur blanche sans attrait nutritif alors ils ont ajouté un colorant jaune et l'ont vendu aux consommateurs pour remplacer le beurre. Cet agent chimique engraissant est maintenant offert dans une variété de saveur.

Mais connaissez-vous vraiment la différence entre la margarine et le beurre?

Lisez jusqu'à la fin ça devient vraiment intéressant! Les deux ont la même quantité de calories. Le beurre est
Un peu plus haut en gras saturé à 8 grammes comparé à 5 grammes pour la margarine.


Manger de la margarine peut augmenter la maladie du coeur chez la femme de 53% comparé à manger la même quantité de beurre, selon une étude récente du département médical de Harvard.

Manger du beurre augmente l'absorption des autres nutriments contenus dans la nourriture. Le beurre a beaucoup de bénéfices nutritionnels comparés à ceux de la margarine qui ne sont que des additifs.

Le beurre goûte bien meilleur que la margarine, et il peut améliorer la saveur de la nourriture lorsque ajouté dans
une recette. Le beurre est utilisé depuis des siècles alors que la margarine est sur le marché depuis à peine une centaine d'années.


Et maintenant à propos de la Margarine...


Très haute en acides gras.

Triple le risque de maladie coronarienne.

Augmentation total du cholestérol et LDL (le mauvais cholestérol) et baisse le niveau du HDL (le bon cholestérol).
Augmente le risque de cancer par 5 facteurs.
Baisse la qualité du lait maternel.
Baisse la réponse immunitaire.
Baisse le niveau d'insuline.


ET VOICI LE FAIT LE PLUS DÉRANGEANT . C'EST LA PARTIE LA PLUS INTÉRESSANTE!


Les composants moléculaires de la Margarine sont à 95% comme le plastique. Juste ce fait tout seul devrait être assez pour vous convaincre d'éviter la margarine pour la vie, et tout ce qui est hydrogène (ce qui signifie que de l'hydrogène est ajouté pour changer la structure moléculaire du produit).

Vous pouvez faire un test par vous-même: Achetez un pot de margarine et laissez le dans votre garage ou dans une zone d'ombre. Après quelques jours vous remarquerez quelques détails: Pas de mouches, même pas les petites mouches à fruits, ne vont près de la margarine. (déjà là ça devrait vous dire quelque chose) Ça ne moisit pas ou ne sent pas différent parce qu'il n'y a aucune valeur nutritionnelle. Rien ne poussera sur ce produit tellement
Il est chimique. Même le plus petit des micro-organismes, ne voudra en faire sa maison. Pourquoi? Parce que c'est presque du plastique. Feriez-vous fondre un bol de Tupperware au micro-onde pour l'étendre sur votre toast?

Envoyez ça à vos amis pour qui leur santé est importante.

C'est à réfléchir !!! Santé ou maladie ?

 

http://www.city-editions.com/WebPages2009/PratiqSuisCeQueJeMange.htm

.

 

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages