31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 05:30
prefere1.JPGBonjour,

Hier, j'ai analysé le sort que le Consortium des maîtres de l'univers, cette verrue à la face du monde, réserve aux peuples : asservissement ou anéantissement. Aujourd'hui, j'aimerais laisser la parole à ceux qui s'intéressent plus particulièrement à la situation au Proche-Orient, comme Pascal Boniface. Ce sera l'occasion de voir de plus près la question de la menace nucléaire israélienne, qui risque de conduire l'humanité à l'embrasement général, ainsi que les positions plus que partisanes du soi-disant universaliste B.H. Lévy.  Avec, en prime, un petit tour d'horizon de la situation en Palestine et des pourparlers. Des pourparlers qui, d'ailleurs, sont davantage destinés à retarder le plus possible un règlement juste pour les deux parties, qu'à régler la situation. C'est la politique du "pourrissement" chère aux Israéliens, meurtrière pour les Palestiniens, scandale pour le Droit International et insulte aux résolutions de l' ONU.  

Le monde assiste impuissant à l'agonie du peuple Palestinien. J'ai déjà dit ce que j'en pensais : c'est de la non-assistance à personne en danger, passible de poursuites judiciaires. Israël viole sans cesse le Droit International, nargue la communauté internationalle, et se croit tout permis, sûre de son impunité. C'est tout simplement intolérable. Honte aux complices du génocide Palestinien !  Eva

Tags :  Israel, Palestine, B.H.Lévy, Pascal Boniface, Droit International, génocide, Proche-Orient.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
BHL ou l’empereur de la morale aux habits neufs
Pascal Boniface -29.10.2007: LE COMMUNAUTARISME  DE BHL
 
Personne n’oserait imaginer Floyd Landis ou Lance Armstrong prendre la tête d’un grand débat sur la lutte contre le dopage. Pourtant, nul ne semble s’offusquer que Bernard-Henri Lévy soit devenu la référence de celui sur la place de la morale en politique nationale ou internationale et de la refondation de la gauche.
Comment comprendre que quelqu’un qui n’a jamais exprimé de préoccupations sociales puisse jouer ce rôle ? Comment expliquer surtout que celui dont plusieurs livres d’auteurs différents ont mis à jour les multiples mensonges (de ses rencontres avec Massoud, à sa ceinture noire de judo) puisse encore être crédible ? Sans doute suis-je d’une naïveté infantile, mais je pensais qu’on ne pouvait être à la fois un menteur multirécidiviste et se prendre pour une figure morale. Comment quelqu’un ayant une pensée binaire (bien-mal, ami-ennemi, eux-nous), puisse passer pour un intellectuel incontestable ? Comment expliquer que dans un pays qui n’est pas totalitaire, nul ne se sente la force de refuser de l’inviter pour évoquer son livre ? De deux choses l’une, soit les journalistes vedettes qui le font n’ont entendu parler d’aucun des ouvrages qui méthodiquement ont démonté le système BHL, et on peut se poser des questions sur leur compétence. Soit ils invitent néanmoins BHL en connaissance de cause et c’est leur conscience professionnelle qui est en cause. Certes, c’est probablement la simple prudence qui les pousse à agir ainsi. Pourquoi risquer de se fâcher avec un homme qui a à la fois la rancune tenace et de solides appuis dans le monde des affaires, de la presse et de l’édition, qui récompense les services rendus et punit sévèrement ce qu’il considère comme des outrages ? Mais où est alors le respect dû au public ? Est-il éthiquement acceptable de le tromper par peur des représailles de BHL ou dans l’espoir de ses renvois d’ascenseur ?
A chaque fois que BHL a été interviewé, il l’a été avec admiration et déférence. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été poussé dans ses retranchements face à ses nombreuses contradictions, à ses manquements et erreurs pourtant dûment répertoriés. Et les quelques fois où il n’était pas le seul invité, les précautions semblent avoir été prises pour qu’aucun autre participant ne puisse présenter le risque de l’attaquer frontalement.
Comment expliquer que quelqu’un qui, ouvertement ou insidieusement, fait la chasse à ceux qui avaient pour défaut de ne pas l’admirer assez, ou qui ont commis le crime de critiquer ses deux passions les plus sincères (lui-même et Israël) puisse passer pour un héros de la liberté ?
Pour BHL, l’anti-américanisme est « la métaphore de l’antisémitisme ». Cela n’est pas faux, mais pas dans le sens qu’il invoque. De plus en plus en effet, ceux qui critiquent la politique extérieure américaine sont traités d’anti-américains de la même façon que ceux qui critiquent le gouvernement israélien sont accusés d’antisémitisme. C’est-à-dire qu’on pratique un amalgame entre la critique de l’action d’un gouvernement et l’hostilité ou la haine face à un peuple. Le tout, bien-sûr en proclamant le principe de la liberté de critiques dont il veut se conserver le monopole pour en fait l’exercer assez peu. Pourquoi célébrer autant les Etats-Unis et essayer d’interdire au maximum toute critique de sa politique extérieure ? Pourquoi cette accusation infamante (et censée être disqualifiante) d’antiaméricanisme par mimétisme avec l’accusation d’antisémitisme ? Certes en 1985 BHL avait déjà signé une pétition en faveur des « contras » nicaraguayens dont le texte émanait d’une officine de la CIA [1]. Mais au-delà de cette ancienne connexion, il est un autre motif qui pousse BHL à diaboliser ceux qui critiquent les Etats-Unis. Tout simplement parce que malgré tous ses défauts, le gouvernement Bush a l’immense avantage de n’avoir jamais exercé de pressions sur le gouvernement israélien. Que les Etats-Unis, par exemple, mettent en pratique le rapport Baker, qu’ils cessent d’être des soutiens inconditionnels du gouvernement israélien, et BHL sera moins pro-américain.
BHL déploie une énergie considérable à nier que le conflit israélo-palestinien est un problème stratégique majeur. Il a même été jusqu’à écrire que c’était au Darfour que se jouait le choc des civilisations. Pourtant, c’est bien la grille de lecture du conflit israélo-palestinien qui détermine tous les jugements qu’il peut émettre sur la scène nationale. Il est pour la paix, mais fait toute confiance au gouvernement israélien pour la mettre en œuvre sans pressions extérieures. Ceux qui sont d’accord avec lui sur ce point sont des figures morales. Ceux qui ne le sont pas sont des antisémites. Car si BHL se dit pour la paix et en faveur de la création d’un Etat palestinien, il entend non seulement n’exercer aucune critique à l’égard du gouvernement israélien et de surcroît s’avère implacable pour ceux qui osent le faire.
BHL est en fait partagé entre son désir d’apparaître comme un intellectuel universaliste et sa dérive communautariste qu’il ne parvient pas à maîtriser. En effet, il n’applique pas les mêmes critères aux différents conflits et crises en cours et à celui du Proche-Orient, ce qui devrait donc l’empêcher de se revendiquer comme intellectuel universaliste. Il prouve au contraire son communautarisme. Il s’insurge à juste titre, que l’on ne montre plus des images de la répression birmane, mais s’insurge à l’inverse qu’on puisse montrer des images de la répression des Palestiniens. Il condamne à juste titre les bombardements de populations civiles tchétchènes par l’aviation russe mais condamne ceux qui critiquent les bombardements de l’aviation israélienne sur la population palestinienne ou libanaise. Au cours de la guerre du Liban, il s’est même ému que l’on puisse juger disproportionnée la réaction israélienne à l’enlèvement par le Hezbollah de deux soldats israéliens, ce qui était pourtant la critique minimale à apporter, les différentes organisations humanitaires, parlant elles de crimes de guerres (tant pour le Hezbollah que pour l’armée israélienne par ailleurs). Il soutient le principe de liberté totale d’expression pour Redeker, mais celui d’interdiction totale pour Ramadan de pouvoir s’exprimer en France. Ecartelé entre sa prétention universaliste et sa réalité communautariste niée , BHL s’en sort en tirant à boulets rouges sur ceux qui dans leurs réflexions, leurs écrits mettent en avant cette contradiction
.Tant qu’il n’y aura pas une paix juste au Proche-Orient, BHL ne pourra pas concilier son universalisme affiché et son communautarisme, c’est pourquoi il est aujourd’hui extrêmement agressif. La meilleure défense, c’est l’attaque. Le communautarisme de BHL est déjà en soit problématique. Loin d’en être gêné, il fait porter la critique sur ceux qui, réellement universalistes, ont la même grille de lecture pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qu’il s’agisse du Proche-Orient, du Caucase ou de l’Asie. C’est proprement inacceptable. Ce que BHL appelle l’antisémitisme de gauche, c’est tout simplement ceux qui estiment que le conflit du Proche-Orient ne fait pas exception aux règles de droit international et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, même en tenant compte d’une histoire particulièrement douloureuse du peuple juif. BHL se transforme alors en maccarthyste, je suis personnellement bien placé pour en témoigner. Parce qu’il ne souhaite pas que la France ait une politique active au Proche-Orient ou marque son indépendance face aux Etats-Unis, il traite de maurrassien toute personne coupable de vouloir l’inverse. De Régis Debray à Rony Brauman, en passant par Jean-Pierre Chevènement et Henri Guaino [2], il veut disqualifier ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, utilisant les arguments moraux non pas pour débattre, mais pour censurer. BHL a le droit de ne pas aimer une France affirmant son autonomie stratégique, mais pas de taxer de racistes ceux qui ne partagent pas ses vues. Une fois encore, la morale est évoquée pour brouiller les cartes et pour des desseins peu dignes.
BHL est un symbole actif de cette coupure entre le peuple et les élites. BHL est nu moralement. Courtisane et craintive, la majorité de la presse fait semblant de le voir richement vêtu et s’ébahit devant le faste de ses habits neufs. Le public, lui, est partagé entre l’écœurement et la rigolade.
[1] Cf. « une imposture française » Nicolas Beau, Olivier Toscer, les Arènes, page 141 et suivantes.[
2] Qu’il attaque curieusement pour avoir contribué à rédiger le discours de Dakar, mais prend bien garde de s’en prendre à Nicolas Sarkozy qui l’a prononcé
Pascal Boniface, directeur de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques. Il vient de publier « 50 idées reçues sur l’Etat du monde aux éditions Armand Colin
Lettre d'info n° 163 de l'AFPS du 29 octobre au 04 novembre 2007
Tramway à Jérusalem, mensonge à Paris. Alain Gresh ; Benjamin Barthe
Le contrat pour le tramway a été signé, le 17 juillet 2005, en présence de l’ambassadeur de France, M. Gérard Araud (devenu depuis secrétaire général du ministère français des Affaires étrangères), et dans les bureaux du Premier ministre Ariel Sharon.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7149.html 

Appel à soutien avec des militants du Comité de Solidarité avec la Palestine de Bâle. AFPS 68 Ht Rhin

Le 3 septembre 2005, des militants du Comité de Solidarité avec la Palestine de Bâle sont intervenues lors du match de foot Suisse-Israël à Bâle (Stade St Jakob) avec de grands panneaux : "Libérez la Palestine - Boycottez l’apartheid".
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7170.html  

Programmation films palestiniens. Jeu de Paume

Programmation films palestiniens au Jeu de Paume (place de la concorde) du mardi 30 octobre au dimanche 04 novembre
Images du Moyen-Orient : Égypte, Irak, Iran, Israël, Liban, Palestine
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7184.html

Actualité
Politique en no man’s land. Aluf Benn
Le voyage du Premier ministre Ehoud Olmert, cette semaine, en Europe a, une fois de plus, illustré qu’un « processus de paix » constitue la situation diplomatique la plus confortable pour Israël.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7181.html
Le soutien sans faille de Paris à Olmert, protestation de l’UJFP. Pierre Barbancey ; UJFP
Le premier ministre israélien a été reçu à bras ouverts hier à l’Élysée par le président français, qui n’a pas eu un mot contre l’occupation israélienne.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7158.html
Pas une rencontre de paix, mais une conférence de guerre. Michel Warschawski
Pour se faire une opinion sur une conférence, on estime habituellement qu’il importe d’abord de savoir quels en seront les participants. Je pense, quant à moi, que la véritable question devrait toujours être : « Qui n’a pas été invité ? ».
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7163.html
Tout autour, la tempête fera rage. Gideon Spiro
Du point de vue de Rabin - qui était un militaire et avait été un Ministre de la Défense briseur d’indépendance lors de la première Intifada - la signature des accords d’Oslo constituait un tournant vers un regard différent sur le conflit, mais c’est encore loin d’en faire « un homme de paix marchant d’un pas décidé vers la conclusion du conflit »
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7162.html
La paix des faibles. Christian Merville
Au moment d’Oslo, Rabin ’avait tiré la conclusion logique de son long combat contre les Palestiniens, déclarant : « On ne peut contrôler indéfiniment un autre peuple. »’
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7164.html
A propos d’un échec annoncé. Sergio Yahni
Le processus de paix israélo-palestinien se trouvait déjà dans l’impasse en 1995, quelques mois avant que le Premier ministre israélien, Yitzhak Rabin, ne soit assassiné.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7175.html
Le double langage d’Israël. Fares Chahine
Ne reculant devant rien pour miner la réunion internationale pour la paix prévue avant la fin de cette année à Annapolis, près de Washington, mais sans trop offenser son principal allié américain, dont c’est l’idée, l’Etat hébreu, qui mène une politique provocatrice à l’égard des Palestiniens, continue à travers les médias, à tenir un discours qui laisse à peine entrouverte la porte à une solution du conflit.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7182.html
Elliott Abrams, le dernier « néo-cons » veut détruire la Palestine. Michelangelo Cocco
Le déclin du courant néo-conservateur de la droite étasunienne n’a même pas effleuré Elliott Abrams. L’architecte de la politique de la Maison Blanche à l’égard d’Israël et des Palestiniens reste rivé à son fauteuil de vice conseiller pour la sécurité nationale.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7159.html
Vanunu de nouveau en prison.Ch. Gillmann Pour la Palestine,N° 55
Mordechai Vanunu, le célèbre militant antinucléaire israélien, aura pu goûter seulement pendant deux ans et demi à la liberté, après 18 ans d’incarcération très sévère à la prison d’Ashkelon.Il est menacé d’y retourner
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7019.html
Israël réduit les livraisons de carburant à Gaza. Karim Lebhour, RFI
Israël a commencé ce dimanche à imposer des sanctions économiques contre la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement Hamas, en réduisant l’approvisionnement en carburant. Le fuel est destiné à l’alimentation de la seule centrale électrique en activité dans le territoire palestinien.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7183.html
Infos Gaza n°366 et 367. Palestinian Centre for Human Rights
Semaine du 11 au 17 octobre : 5 Palestiniens dont une personne âgée ont été tués par les Forces Israéliennes d’Occupation (FOI) et 31 dont 8 mineurs, 2 femmes et un journaliste blessés.
Au cours de la semaine du 18 au 24 octobre 7 civils dont 2 mineurs ont été tués par les FOI.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7171.html
Le Mur de fer. Benoit Rose
La politique israélienne du fait accompli. Imposer un état de fait permanent. Le terrain est occupé, la présence palestinienne est morcelée, les oliviers sont déracinés. « Tout ce que nous prenons maintenant, nous le garderons », a dit Ariel Sharon.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7177.html
L’ANP demande à Israël de démanteler des barrages de routes. Imemc
L’Autorité nationale palestienne a demandé à Israël d’enlever 16 check-points en Cisjordanie, comme le prévoit la feuille de route soutenue par les Etats-Unis, qui n’est toujours pas appliquée.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7172.html
Quel genre d’assassinat ? Amira Hass
Un rang serré de policiers de la garde présidentielle palestinienne se déploie dans les rues de Ramallah chaque fois que l’entourage de Mahmoud Abbas y passe ou qu’un hôte de haut rang vient en visite.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7180.html
"Complètement coupé de la réalité" Analyse de Ghassan Khatib - Pour la Palestine n°55
Pour le politologue Ghassan Khatib, les réunions bi-hebdomadaires entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Ehud Olmert semblent évoluer vers une forme de processus politique. Mais, citant les critiques selon lesquelles ces rencontres pâtissent d’une déconnection de la réalité, il note aussi que le secret qui entoure les aspects politiques de ces discussions, ajouté à l’absence d’une tierce partie, risque d’isoler encore la partie palestinienne.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7020.html
Déclaration finale - Chypre, 16-18 octobre 2007. Conférence de la société civile palestinienne
« Vers la fondation d’une stratégie de défragmentation de la société civile palestinienne »
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7193.html
Formation des paramilitaires colombiens par des agents israéliens. Sergio Rotbart et Marie Laura Marie Laura Carpineta
Avant de disparaître mystérieusement, Carlos Castaño, peut-être le paramilitaire le plus puissant qu’ ait connu la Colombie, écrivait dans ses mémoires : "Mon idée des forces paramilitaires, je l’ai copiée des Israéliens".
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7165.html
 
Un Palestinien privé de carte d’identité a tenté de s’immoler par le feu au cours d’une manifestation. Mayan Al-Helou
Des centaines de Palestiniens privés de carte d’identité ont manifesté dans la ville de Gaza. L’un d’entre eux, un jeune homme de vingt ans, s’est répandu de l’essence sur le corps et a raconté n’avoir pas vu sa famille depuis dix ans.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7161.html
Gaza cadenassée. Michel Bôle-Richard
Dans le paysage dévasté de la bande de Gaza, un nouvel élément a fait son apparition. D’énormes buttes de sable coupent partiellement les rues, obligeant les voitures à zigzaguer. Ces obstacles sont censés empêcher l’avancée des blindés israéliens en cas d’incursion profonde.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7176.html
Cueillette des olives en Palestine occupée. AFPS
Vous trouverez ci-dessous le premier message des volontaires
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7195.html
Cette rubrique informe d’initiatives de groupes locaux mais qui peuvent intéresser plus largement (conduite de projets en Palestine, programmes d’action en France... )
Bulletin N° 22 - Octobre 2007. Afps Ardèche-Drôme
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7167.html
Des enfants de Bil’in à Fosses ! Association Fosses-Bil’in-Palestine / AFPS Val d’Oise
Fosses, petite "ville à campagne" du val d’Oise, accueille en ce moment trois groupes d’enfants et adolescents venus de Kampti (Burkina-Faso), Kinshasa (RDC) et Bil’in (Palestine).
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article7166.html 
L'Agenda complet de l'Afps : http://www.france-palestine.org/agenda
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Lettre d'information de l'Association France Palestine Solidarité. Envoyée à 2 117 adhérents ayant une adresse de messagerie, à 1 715 inscrits à partir du site http://www.france-palestine.org à la liste d'information, à 117 parrains d'enfants palestiniens et à 120 associations .
Pièce jointe au format texte brut [ Consulter et sauvegarder dans l'ordinateur ]
Association France Palestine Solidarité (AFPS) - 21 ter Rue Voltaire
75011 Paris - afps@france-palestine.org - http://www.france-palestine.org
- Tél. : 01 43 72 15 79 - Fax. : 01 43 72 07 25
L'Afps, association loi 1901, a pour vocation le soutien au peuple
palestinien notamment dans sa lutte pour la réalisation de ses droits
nationaux.  L'Afps agit pour une paix réelle et durable fondée sur
l'application du droit international en lien avec le peuple palestinien et ses
représentants légitimes. L'Afps exige:
- la fin de l'occupation de tous les territoires envahis en 1967 et le
démantèlement de toutes les colonies.
- la création d'un Etat palestinien indépendant souverain et viable
avec Jérusalem-Est pour capitale.
- la reconnaissance du droit au retour des réfugiés conformément à la
résolution 194 votée par l'Assemblée générale de l'ONU.
- la protection internationale du peuple palestinien, et des sanctions
contre Israël (suspension de l'accord d'association Union
Européenne-Israël)...
--------------------------------------------------------------------------------------

Israël : une menace nucléaire globale
publié le mardi 27 janvier 2004   Bernard Ravenel  
Israël est entré incognito dans le club fermé des pays possédant l’arme nucléaire par la porte de service du nucléaire civil. En refusant de signer le traité de non prolifération des armes nucléaires (TNP) en 1968, il a affirmé son intention de poursuivre son programme nucléaire militaire sans aucun contrôle international.
Se plaçant dès lors en situation de monopole du nucléaire au Moyen-Orient avec le soutien américain, il a mis en joue tous ses voisins les uns après les autres, mais ne pourra maintenir sa position de gendarme nucléaire incontrôlé et belliciste sans risque grave pour la région : il s’agit bien d’une perspective de guerre nucléaire. Israël, considéré par l’opinion européenne comme une menace prioritaire pour la paix, doit être soumis à une inspection internationale de ses installations nucléaires.
Le pouvoir probablement le plus dangereux est le pouvoir nucléaire. Mais c’est un pouvoir caché, invisible, en orbite ou sous la mer. Et depuis qu’on l’a vu à l’œuvre à Hiroshima et Nagasaki, l’humanité en a gardé la trace indélébile et se sent menacée dans son existence.
Après 1989 et la fin de l’équilibre de la terreur (nucléaire) on nous a fait croire que « la paix avait éclaté » pour tout le genre humain. Ainsi s’est diffusée l’illusion que désormais la menace de guerre nucléaire avait disparu et que par conséquent il n’était plus nécessaire de se mobiliser pour la conjurer. En réalité, après « l’équilibre de la terreur » qui éloignait la possibilité d’une déflagration réelle, les Etats-Unis, restés seuls en lice, n’ont pas éliminé leur arsenal nucléaire. Bien au contraire, ils l’ont réajusté, remodelé, repensé pour créer un « déséquilibre de la terreur » encore plus dangereux.
Désormais les Etats-Unis ont décidé de mettre au point une nouvelle génération d’armes nucléaires de faible puissance. Ces armes, dont la conception est issue de la doctrine de la guerre préventive incluant la nouvelle doctrine nucléaire américaine, visent à percer les bunkers où se cacheraient les missiles ou les commandements ennemis. En utilisant le terrorisme ou l’Iran, comme feuille de vigne... Plutôt que d’éliminer les armes nucléaires, on tend ainsi à annuler la distinction fondamentale entre guerre conventionnelle et guerre nucléaire pour mieux faire admettre leur utilisation. Le seuil tabou sera donc plus aisément franchissable [1].
En d’autres termes, préparer des armes de ce type accroît la possibilité que la guerre devienne vite nucléaire, provoquant une réaction en chaîne qui pourrait être irréversible. Dans un rapport du Pentagone publié en mars 2002 dans Los Angeles Times, l’administration Bush demande de préparer des plans pour l’emploi d’armes nucléaires contre au moins sept pays : la Chine, la Russie, l’Irak, la Corée du Nord, l’Iran, la Libye et la Syrie. Certains passages de ce rapport précisent où et pourquoi les forces armées américaines « devraient être préparées à employer des armes nucléaires : dans un conflit arabo-israélien, dans une guerre entre la Chine et Taiwan ou dans une attaque de la Corée du Nord contre la Corée du Sud. Elles devraient être prêtes aussi dans le cas d’une attaque de l’Irak contre Israël ou contre un autre pays voisin. »Tel est le contexte stratégique global où la guerre nucléaire est de nouveau d’actualité, devenant l’arme des puissants de la planète pour résoudre une fois pour toutes l’existence du conflit sur la terre.
Si les Etats-Unis prévoient explicitement dans leur logique de guerre préventive l’usage du nucléaire au Moyen-Orient, pourquoi Israël devrait-il l’exclure ? Le 7 octobre 2003, Ariel Sharon, encouragé par le soutien américain à son bombardement en Syrie, déclare à la télévision israélienne qu’Israël frappera ses ennemis « à n’importe quel endroit et avec n’importe quel moyen » [2] . 
Ainsi Ariel Sharon, qui vient de bombarder la Syrie, se déclare immédiatement prêt à utiliser l’arme nucléaire. La bombe secrète, dont tout le monde connaît l’existence, est destinée à jouer un rôle de plus en plus important et dangereux dans les crises du Moyen-Orient.
L’arsenal nucléaire de Sharon

Sur la base d’estimations diverses, les forces armées israéliennes possèdent entre deux cents et quatre cents têtes nucléaires. Selon la revue anglaise spécialisée Jane’s Intelligence Review, leur arsenal en comprend environ quatre cents pour une puissance d’ensemble de 50 mégatonnes équivalant à 3 850 bombes d’Hiroshima. Il s’agit d’abord d’armes tactiques de faible puissance, parmi lesquelles des bombes à neutrons faites pour frapper des objectifs rapprochés sans provoquer une excessive retombée radioactive sur-le-champ de bataille. Mais on trouve aussi des armes thermonucléaires de forte puissance prêtes à être utilisées. Comme vecteurs nucléaires les forces israéliennes disposent d’environ 300 chasseurs F16 fournis par les Etats-Unis et 25 F15 d’origine américaine également. Ces derniers ont été « renforcés » avec l’augmentation du rayon d’action à 4450 km et en les dotant de systèmes de guidage plus sophistiqués. Ces avions sont armés de missiles air-sol Popeye à tête nucléaire capables de pénétrer à une certaine profondeur sur le terrain pour détruire les bunkers des centres de commandement. Ce système d’armes - acquis de l’aéronautique américaine et utilisé en 1999 avec des têtes conventionnelles dans la guerre contre la Yougoslavie - a été produit, testé et amélioré à travers un programme conjoint israélo-américain. Une autre version de ce même missile nucléaire, le Popeye Turbo, a été installée sur trois sous-marins Dolphin, fournis par l’Allemagne en 1999-2000. La marine israélienne peut ainsi maintenir en navigation vingt-quatre heures sur vingt-quatre, soit dans la Méditerranée soit en mer Rouge ou dans le Golfe persique, au moins deux sous-marins armés de missiles nucléaires.
Il faut ajouter à ces vecteurs nucléaires environ 50 missiles balistiques Jéricho II sur des rampes mobiles de lancement avec une portée d’environ 1500 km emportant une charge nucléaire d’une tonne. Une version renforcée du missile, le Jéricho II B est capable probablement d’atteindre les 2800 km. En outre, Israël possède le Shavit, un engin qui a permis de mettre en orbite les satellites Ofek. Dérivé du missile Jéricho II, il peut à son tour être employé comme missile balistique qui, avec une portée comprise entre 5000 et 7000 km, est capable de frapper n’importe quel objectif au Moyen-Orient et même au-delà. 

L'histoire d'une bombe secrète

 Alors que les Etats-Unis,la Grande-Bretagne
 et l’Union soviétique cherchent à empêcher, avec le traité de non-prolifération (TNP) [3] , que d’autres pays entrent dans le club nucléaire - dont font partie en 1968 les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, URSS, Grande-Bretagne, France et Chine), un sixième pays s’infiltre dans le « club », réussissant non seulement à y entrer par la porte de service du nucléaire civil mais une fois dedans à se rendre officiellement invisible : Israël.
Au moment même où, en 1968, le TNP est ouvert à la signature, Israël est déjà en train d’installer ses propres armes nucléaires. L’histoire du nucléaire israélien est désormais à peu près élucidée grâce, en particulier, à la publication de la Fédération des savants atomistes américains : Bulletin of Atomic Scientists. Le programme nucléaire israélien a démarré dès la naissance de l’Etat d’Israël en 1948. Dès cette année est constitué au sein de l’armée un « corps scientifique » (Hemed Gimmel). En 1949, sur ordre du ministère de la défense, une équipe de ce corps scientifique a effectué des prospections dans le désert du Néguev à la recherche de réserves d’uranium. Ayant trouvé du minéral à basse teneur d’uranium, le corps scientifique perfectionne un procédé pour l’extraire et développe même une nouvelle méthode pour produire de l’eau lourde (qui sert de modérateur dans les réacteurs nucléaires).

Le rôle décisif de la France et la comédie du nucléaire pacifique

À cette étape, Israël a besoin d’un réacteur. Pour l’avoir, il s’adresse secrètement à la France avec laquelle existe déjà une collaboration nucléaire : les savants israéliens ont participé, aux débuts des années cinquante, à la construction d’un réacteur à eau lourde et d’une installation de retraitement à Marcoule. La réponse positive de Paris arrive à l’automne 1956 : la France accepte de fournir à Israël un réacteur nucléaire de 18 mégawatts. Quelques semaines plus tard, les forces israéliennes envahissent le Sinaï égyptien pour aider la France et la Grande-Bretagne à occuper la zone du canal de Suez, après la nationalisation par Nasser de la Compagnie qui exploitait le canal. Une fois finie la crise de Suez, pour récompenser Israël, le gouvernement français envoie sespropres techniciens pour construire dans le plus grand secret, dans un bunker souterrain à Dimona, dans le désert du Néguev, un réacteur nucléaire de 24 mégawatts de puissance. Pour faire parvenir les composants du réacteur en Israël le gouvernement français va faire de la contrebande, déclarant aux douanes françaises qu’ils font partie d’une installation de dessalement destinée à un pays de l’Amérique latine.
De leur côté, les autorités israéliennes font de leur mieux pour cacher la nature réelle des travaux de construction qui sont alors photographiés en 1958 par un avion-espion américain : sans crainte de se contredire, elles déclarent d’abord qu’il s’agit d’une usine textile, puis d’une station agricole et enfin d’un centre de recherche métallurgique... En même temps, en 1959, elles acquièrent secrètement de la Norvège 20 tonnes d’eau lourde sur la base d’un contrat, connu... trente ans après, qui contraint l’acquéreur à l’utiliser uniquement pour des usages pacifiques. Juste après, en 1960, le général De Gaulle, craignant qu’un éventuel scandale affaiblisse la position internationale de la France en pleine guerre d’Algérie, demande au Premier ministre israélien Ben Gourion de rendre public le projet de Dimona. Celui-ci refuse. Le contentieux se résout par un compromis formel : la France complètera la fourniture des composants du réacteur et du matériel fissile, et en échange Israël révèlera l’existence du réacteur et s’engagera à l’utiliser seulement pour la recherche nucléaire civile. En décembre 1960 Ben Gourion annonce au monde l’existence du réacteur, garantissant que celui-ci sera utilisé à des fins exclusivement pacifiques.

Le double jeu des Etats Unis

Dans les années soixante, les Etats-Unis entrent officiellement [4] en scène et demandent à Israël de soumettre le réacteur de Dimona à des inspections internationales. Le gouvernement israélien accepte en posant une seule condition : les inspections doivent être effectuées par le gouvernement américain, qui ensuite en communiquera les résultats. Alors, entre 1962 et 1969, vont arriver à Dimona des inspecteurs envoyés par Washington. Ignorants ou malhonnêtes, ces experts ne s’aperçoivent pas que les locaux qu’ils visitent sont une mise en scène avec de faux instruments qui miment des processus inexistants du nucléaire civil et que sous le pavé sur lequel ils marchent, il y a un énorme bunker de huit étages où l’on construit les armes nucléaires...

 

Site de Dimona
Site de Dimona
Installation nucléaire dans le Néguec

 

Le président Lyndon Johnson peut alors assurer officiellement que l’installation est utilisée seulement pour des objectifs pacifiques. La comédie du nucléaire pacifique continue. Entre temps, en 1965, une société américaine, la Nuclear Materials and Equipment Corporation à Apollo (Pennsylvanie) constate la disparition de 90 kg d’uranium enrichi qui, selon toute probabilité, sont arrivés en Israël...

A partir de 1967, le nucléaire israélien est braqué sur les capitales arabes

L’installation de Dimona devient alors opérationnelle et, dès 1966 elle aurait commencé à produire des armes nucléaires. En 1967, Israël dispose probablement de deux bombes qu’elle déploie secrètement pendant la guerre des Six jours [5]. Les vecteurs qui peuvent la transporter, - des avions de chasse-, ont été fournis par les Américains.
Les forces israéliennes se préparent de nouveau à utiliser les armes nucléaires quand, dans la phase initiale de la guerre du Kippour, le 6 octobre 1973, elles se trouvent en difficulté face à l’attaque égypto-syrienne. La décision est prise secrètement le 8 octobre par le Premier ministre Golda Meir et par le ministre de la défense Moshe Dayan : 13 têtes nucléaires de 20 kilotonnes sont déployées pour être lancées sur l’Egypte et la Syrie par des missiles Jericho I (construits par Israël sur projet français) et par des chasseurs-bombardiers fournis par les Etats-Unis. Par la suite, ce « secret » sera volontairement divulgué par les services secrets israéliens pour avertir les pays arabes qu’Israël dispose d’armes nucléaires et est prêt à les utiliser. C’est ce qu’on appelle une stratégie de dissuasion.
Après la guerre du Kippour, le programme nucléaire israélien est accéléré par l’utilisation d’un processus plus rapide pour l’enrichissement de l’uranium par la miniaturisation des têtes nucléaires afin que celles-ci puissent être utilisées avec des canons fournis par les Etats-Unis.
Dans les années soixante-dix, le gouvernement israélien établit une relation secrète avec un partenaire particulier : l’Afrique du Sud de l’apartheid. Ce pays lui fournit au moins 550 tonnes d’uranium et, en échange, reçoit d’Israël le savoir technologique qui lui permet de construire des bombes nucléaires.
Ainsi le gouvernement israélien ne se contente pas de développer ses propres armes nucléaires, il aide en même temps un autre pays, l’Afrique du Sud, à les construire [6] : il participe donc à la prolifération des armes nucléaires.
En fait, en refusant d’emblée, dès 1968, de signer l’accord du TNP au motif qu’on ne peut se fier au système de contrôle international mis en place par l’AIEA, Israël manifestait son refus de se voir contrôler par celle-ci et, ipso facto, démontrait son intention de mener à bien sans entrave un projet nucléaire militaire qui ouvrait la voie à la prolifération nucléaire régionale, à l’échelle de tout le Moyen-Orient jusqu’au Pakistan.

Israël, gendarme militaire du Moyen-Orient

En même temps qu’ils se consacraient au développement quantitatif et qualitatif de leur propre arsenal nucléaire, les gouvernements israéliens ont cherché par tous les moyens de conserver au Moyen-Orient le monopole de ces armes, en empêchant les pays arabes de développer des programmes leur permettant un jour de les construire. C’est sur la base de cet élément stratégique majeur, sûrement en accord avec Washington, que le 7 juin 1981 Israël lance une attaque-surprise contre le réacteur nucléaire Tamouz-1 qui était sur le point d’entrer en fonction à Osirak en Irak. Pour la première fois dans l’histoire, un Etat accomplit un acte de guerre selon la doctrine de la première frappe préventive qui peut détruire par surprise l’essentiel de l’arsenal stratégique nucléaire de l’ennemi dans le cadre de la logique de la guerre nucléaire. Vingt ans avant que les Etats-Unis en fassent officiellement leur doctrine stratégique...
Un plan analogue est, selon toute probabilité, déjà prêt vis-à-vis de l’Iran que le ministre des affaires étrangères israélien accuse le 4 juillet 2003 de « vouloir développer une arme nucléaire », ce qui constitue, souligne-t-il sans faiblir, « une menace non seulement pour Israël mais pour la stabilité du monde entier ». Ainsi le gouvernement qui donne l’alarme n’adhère pas au TNP - à la différence du gouvernement iranien - et échappant à tout contrôle de la part de l’AIEA, est le seul au Moyen-Orient à posséder des armes nucléaires et à les pointer en permanence sur les autres pays de la région...

Une stratégie nucléaire globale : l’axe Etats-Unis-Israël-Inde

En septembre 2003, la visite d’Ariel Sharon en Inde est la première d’un chef de gouvernement israélien depuis l’indépendance du pays en 1947. Elle permet de mettre à jour les relations militaires et même stratégiques qui s’étaient constituées depuis environ un quart de siècle entre les deux puissances nucléaires [7] .
En fait, c’est en 1998, au moment des essais nucléaires effectués par l’Inde et le Pakistan, entérinant ainsi la nucléarisation de l’Asie du Sud, que sont révélés les contacts clandestins entre l’Inde et Israël en matière de technologie nucléaire et de missiles. Ces révélations mettent en lumière l’étroite relation existant entre les problèmes du Moyen-Orient et ceux de l’Asie du Sud, problèmes qui ont désormais une dimension nucléaire.
Cinq éléments déterminants apparaissent alors :
-  Israël est la seule puissance nucléaire qui ne reconnaît pas l’être.
-  Israël, échappant aux inspections de l’AIEA, a aussi aidé l’Inde pour son programme d’armes nucléaires.
-  Le Pakistan, dont le statut nucléaire a été perçu dans le monde musulman comme un contrepoids positif à l’arsenal israélien, a craint une attaque préventive d’Israël sur ses installations nucléaires, en liaison avec l’Inde.
-  Tandis que l’Inde a publiquement qualifié le Pakistan et la Chine d’adversaires, la caractérisation de la bombe du Pakistan comme « islamique » implique qu’elle a une double dimension, orientale (l’Inde) et occidentale (le Moyen-Orient).
-  Les Etats-Unis, à travers la CIA, ont servi de médiateur pour développer la coopération militaire entre l’Inde et Israël d’abord dans le domaine des armes conventionnelles, au milieu des années soixante, et ensuite dans les programmes nucléaires.
La connexion entre les tensions en Asie du Sud centrées autour du Cachemire avec celles du Moyen-Orient qui ont comme foyer central l’occupation des terres arabes par Israël depuis 1967 annonce alors l’ouverture d’un nouveau chapitre extrêmement préoccupant dans les relations internationales.
A partir de 1998, la situation change en effet quand la droite hindoue non seulement fait exploser des armes nucléaires mais entreprend de renforcer ses liens avec les Etats-Unis et Israël, essayant de créer une nouvelle entente Washington-Tel-Aviv-New-Delhi contre l’Islam. La coopération militaire entre l’Inde et Israël s’accélère alors et se renforce. Dès mars 1998, quelques jours avant que l’Inde entame ses essais nucléaires, une délégation des industries aéronautiques israéliennes vient en Inde pour vendre des avions-missiles sans pilote pour neutraliser l’option nucléaire du Pakistan.
Les attentats du 11 septembre 2001 donneront une nouvelle impulsion à cette coopération. S’exprimant devant le Comité juif américain (AJC) à Washington, le conseiller à la sécurité du premier ministre indien, Brajesh Mishra plaidera pour « un axe central Etats-Unis-Israël-Inde pour combattre en commun le terrorisme » [8] . En fait, l’Inde veut imiter Israël comme puissance nucléaire régionale disposant d’un prestige international en particulier auprès des Etats-Unis. Israël considère l’Inde comme un vaste marché pour son armement et comme un allié contre « le monde islamique ». Les Etats-Unis semblent souhaiter une nouvelle configuration stratégique incluant l’Inde et Israël pour encercler aussi bien le communisme (chinois) que l’islam. Israël entre ainsi dans une stratégie nucléaire globale voulue par les Etats-Unis.

Vers une guerre nucléaire au Moyen Orient ?

Cela dit, Israël reste toujours dans une sorte de limbe nucléaire et il faut bien mesurer son intérêt de maintenir ce flou. Quel en est l’avantage ? Les ennemis ne savent pas exactement ce qu’il possède et il en résulte un certain effet de dissuasion. D’autre part, les Etats-Unis peuvent continuer officiellement à appuyer Israël sans être accusés d’abandonner leur politique officielle de non-prolifération.
D’où cela vient-il ? D’un compromis - révélé très récemment - datant de 1969 entre les Etats-Unis et Israël, signé entre Golda Meir et le gouvernement de Washington. En résumé, les Américains s’abstiennent de faire pression sur Israël pour qu’il signe le TNP ; en échange, Israël s’engage à maintenir l’ambiguïté pour éviter d’avoir à répondre précisément devant la communauté internationale de cet armement nucléaire.
Pour l’avenir, quelle peut être la stratégie nucléaire israélienne ? Pour l’appréhender, on peut distinguer deux temps :
-  Le temps des années quatre-vingt-dix avec la perspective d’un compromis de paix (Oslo).
-  Le temps de l’abandon du processus d’Oslo par le gouvernement Sharon, articulé sur l’accélération de l’évolution américaine après le 11 septembre 2001.
La première phase a été conditionnée par la première guerre du Golfe avec les quarante-deux missiles Scud lancés par l’Irak sur Israël. À partir de ce moment, la menace a été pensée par les stratèges israéliens comme pouvant venir de loin, émanant d’Etats non limitrophes d’Israël (alors qu’on espérait un processus de paix qui aurait inclus la Syrie voisine). Désormais la menace était constituée par des missiles balistiques pouvant atteindre le territoire israélien avec - ou non - des têtes nucléaires. La réponse officielle d’Israël est « simple » : fabriquer des missiles antimissiles, les fameux Arrow, et, plus récemment, les Patriot, avec les Américains. C’est la réaction stratégique officielle. Mais en réalité Israël préparerait une riposte en deuxième frappe à partir de sa flotte de sous-marins d’origine allemande avec des missiles de croisière dotés de têtes nucléaires. Une stratégie de dissuasion à la française justifiée par le fait que les Etats-Unis n’ont pas pu empêcher le Pakistan d’avoir sa bombe et qu’il faut en tirer les conséquences.
Le Moyen-Orient constitue, avec le pôle Inde-Pakistan, la zone la plus critique concernant l’avenir de la prolifération nucléaire. Israël se trouvera à l’avenir face à un certain nombre de défis liés au développement régional d’armes non conventionnelles (chimiques et/ou nucléaires) [9] . La situation pourrait se révéler bientôt intenable pour Israël. L’opération Osirak pourrait devenir une sorte d’impératif stratégique de la politique israélienne soucieuse de rester le gendarme nucléaire dans la région. On imagine les risques de cette situation. (FIN  ARTICLE -dont ISRAEL ET IRAN - clic sur http://www.france-palestine.org/article187.html )
La garantie définitive contre la prolifération nucléaire au Moyen-Orient est à rechercher sur le plan politique dans la solution des problèmes de la zone, à commencer par la question palestinienne. Dans l

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 19:58
3-copie-2.JPGBonjour,

Désormais, la lutte des classes prônée par Karl Marx s'est inversée. Ce sont les riches qui déclarent la guerre aux pauvres. Une guerre d'extermination, par les armes, même atomiques, et par le système économique libéral qui les asservit.

Pour commencer, que voit-on dans l'actualité ? Une femme a pris le pouvoir en Argentine.  En revendiquant toute sa féminité, comme S. Royal a osé le faire. L'émission C. dans l'Air, que j'ai écoutée distraitement ce soir, parlait du pouvoir des femmes. Moi, ça fait des années que j'ai compris qu'elles étaient réellement l'avenir de l'homme. Très exactement, depuis que je me suis intéressée à la foi Bahia's, il y a une vingtaine d'années, religion de paix rêvant d'un monde gouverné par l'élément féminin, plus sensible aux valeurs de vie, à la paix, au respect de la nature, à la sagesse, au compromis. L'un de mes récents articles s'appelait "femmes en guerre contre la guerre". A méditer au moment où la mafia (encore une expression que j'utilise depuis des années...) des maîtres du monde programme une guerre d'extermination d'une partie de l'humanité... nous allons y revenir.

Autre sujet, ce soir. En échange d'un bol de riz, des gamins de dix ans, en Inde, sont maltraités, menacés, battus, forcés de travailler quinze heures par jour. Afin d'augmenter les profits, et pour nous permettre de consommer plus, et moins cher. A notre insu, nous sommes donc des sangsues, des vampires. Nous nous repaissons du sang de jeunes innocentes victimes. 

Pendant ce temps, le Président qui pendant sa campagne avait promis de diminuer le train de vie de l'Etat, l'augmente - pratiquement le double, avec à la clef un bonus pour lui de 140 %. Qu'en pensent les smicards, les fonctionnaires ou les petits retraités à qui on refuse une amélioration de leur niveau de vie ? Les Français, eux, ne trouveront rien à redire, car par exemple FR2 leur a laborieusement expliqué que c'était pour "la transparence" et pour faire comme l'Allemagne.  J'imagine le temps passé par des médias comme FR2 pour traiter l'information, de telle sorte que les télespectateurs finissent par approuver leur Président dans tout ce qu'il fait. En tous cas, l' Etat a décidé de consacrer une part plus importante de son budget à l'Elysée. Des hordes de communiquants vont pouvoir en bénéficier, et les contribuables n'en sauront rien. Mais ils auront quand même compris que l'alignement des salaires par le haut est pour Sarkozy, et l'alignement par le bas pour le peuple Français.

Autre sujet, les mercenaires américains. Le peuple de Dieu, du moins autoproclamé tel, God and Dollar (pour autant que cela soit compatible,
puisque dans la Bible il est dit " Dieu ou Mâmon", Dieu ou l'argent, il faut choisir. Ou bien les Américains sont de piètres chrétiens, ou bien ils ne comprennent rien) aime les mercenaires, et les utilise de plus en plus. Oui, cette nation irréprochable dorlote ses tueurs. Les entreprises privées qui assurent en Irak, ou ailleurs, la sécurité (des compagnies pétrolères ou de leurs valets) font de la sécurité préventive comme d'autres la guerre préventive, c'est-à-dire qu'ils tirent sur tout ce qui bouge de peur d'être menacés. Le Dieu américain les absous d'avance de leurs péchés. Massacrez, tirez, tuez, assassinez, torturez, messieurs, vous avez l'immunité, puisque vous ne pouvez ête jugés ni au pénal - car vos crimes sont commis à l'étranger - ni devant un Tribunal militaire ! Y a bon le secteur privé, et très rentable ! Il peut tout se permettre, même tuer les populations civiles sans être inquiété, et sans indemnité à verser aux victimes s'il vous plaît. Quant aux mercenaires morts au combat (ou sans combat quand ils tirent préventivement), ils ne sont pas comptabilisés comme les soldats. L'apparence est sauve !

Donc, voici quelques sujets de l'actualité d'aujourd'hui, un joli monde, en effet (sauf s'il se féminise), comme dans le titre d'un de mes articles "un si joli monde". L'argent et l'immoralité règnent en maîtres. Ainsi en ont décidé les maîtres de la planète. 

Dès mon prochain article, je continuerai à vous donner les titres des grands chapitres du site "les maitres du monde" (http://www.syti.net) pour vous inciter à le visiter - et à méditer, et à vous engager. Ce soir, je n'aurai pas la place. 

La lecture que je commence à faire de ce site confirme tout ce que je pressentais. Oui, par le libéralisme l'asservissement des peuples est programmé - travaillez toujours plus et plus longtemps en gagnant toujours moins et en étant toujours moins protégé socialement ou sur le plan du Droit du Travail; oui, la société se deshumanise complètement (voyez mon article "deshumanisons, deshumanisons"), elle devient anonyme (ce que j'appelais dans cet article "la société anonyme sans responsabilité" ,et j'ajoute sans responsables, ce qui laisse la porte ouverte à tous les abus) et robotisée (dans le site http://www.syti.net, les auteurs parlent de "remplacement progressive des salariés par des machines" et de "contrôle des sources d'énergie par les élites" - alors que les biens devraient appartenir à tous, on voit ici qu' ils sont accaparés impunément par une minorité -). Des robots, n'est-ce pas, c'est plus docile, ça ne revendique pas, ça ne fait pas grève, ça ne se syndique pas. Le rêve, faire du profit sans frais autres que l'achat des machines, sans risques, sans contestation !

Oui, la société ne se libéralise et ne se deshumanise pas seulement au détriment de l'ensemble des êtres humains qui ne sont pas des sur-hommes et des sur-femmes (l'expression existe, au fait ?), et bien d'autres choses encore plus terrifiantes (je vous renvoie au site pré-cité) comme l'abrutissement total par les médias aux ordres ou le contrôle absolu des citoyens; elle prépare également une guerre d'abord sociale contre les peuples (le site y insiste largement) mais aussi, à mon avis, une guerre d'extermination au sens plein du terme.

D'après ce site exceptionnel, qui analyse la société telle qu'elle est en train de devenir, une guerre d'élimination contre la population mondiale a commencé, socialement bien sûr, mais aussi " par la suppression progressive de l'accès à l'espace vital, à la nourriture (l'arme de la faim ?), à l'éducation, à l'information, à l'énergie (comme en Palestine, justement) - voir les hausses des produits alimentaires, la suppression ou la réduction des allocations-chômage, la baisse des retraites, le démantèlement des systèmes d'éducation et de santé publiqe, la privatisation du marché de l'électricité" . 

" LES PAUVRES, LES PRECAIRES ET LES EXCLUS SONT CONDAMNES A UNE MORT LENTE ET DISCRETE, PAR LA MISERE, LA MALNUTRITION, LA MALADIE, OU LE SUICIDE ".  

Tiens donc, le suicide ? On n'en a jamais parlé autant, avec le stress programmé dans les entreprises... Comme vous le voyez, TOUT se tient.  Il y a un vaste plan d'ensemble ... une " solution finale ", lente et progressive, de la population en excès, trop nombreuse et inutile. Le karcher à grande échelle pour la racaille !

Et en ce sens, pour moi SARKOZY est bien plus que l'agent du Mossad comme certains l'insinuent à tort ou à raison (voyez ma publication Sarkozy, agent du Mossad ?), il est pour la France l' AGENT SPECIAL des maîtres du monde dont l'objectif est d' asservir l'univers entier. De la même façon, Terminator Arnold Schwarzenegger est mis sur orbite pour devenir la prochaine marionnette en chef des Etats-Unis, apte par sa belle gueule à remporter l'élection, et excellent communicateur puisqu'il est acteur, comédien. Pour bien servir les intérêts des maîtres du monde, il faut des acteurs, ou des avocats comme Sarkozy, on ne leur demande que d'être d'excellents public-relations, de parfaits la "voix de son maître". C'est tragique, mais c'est ainsi. Doit-on s'y résigner ? Certainement pas. J'analyserai dans un prochain article comment décréter la guerre mondiale des citoyens aux maîtres du monde.

Donc, je persiste et je signe. Pour moi, les pourritures qui dirigent le monde sont en train de programmer derrière le dos des peuples et contre eux, une véritable guerre d'extermination. 

Le climat change plus radicalement et plus vite que prévu. Les ressources énergétiques se raréfient. La population ne cesse d'augmenter, générant un nombre toujours plus grand d'exclus de la mondialisation malheureuse. Et qui, comme je l'ai si souvent dit dans mon blog et comme l'annonce le site syti.net, finiront par menacer la paix dorée des puissants, en organisant des insurrections de la faim, de la misère, de l'humiliation. Comme le proclame
prophétiquement la Bible, "tremblez, riches, votre or est pourri !". Les fortunes démentielles accumulées sur le dos et dans le sacrifice des peuples, cela suffit, n'est-ce pas. La révolte devant tant d'avidié, de luxure, d'égoïsme, de mépris, d'arrogance, est inévitable, à terme.

Alors, les maîtres du monde financier, industriel, politique, médiatique, se concertent. Trop de pauvres, trop de désespérés risquant de se transformer en terroristes, trop d'Arabes (la civilisation doit rester judéo-chrétienne, n'est-ce pas, adieu la diversité, le pluralisme culturel !), trop de Musulmans, trop de chômeurs, trop d'assistés, trop de délinquants, trop de jeunes, trop de vieux, trop d'handicapés, trop de précaires, trop de gauchistes, trop de familles monoparentales, trop d'étrangers, trop de drogués, trop de suicides ratés, trop de fonctionnaires, trop de grévistes, trop de sdf, trop de syndicalistes, trop de Roms, trop d'inutiles.... Pour nettoyer ça, on organise des guerres et on commence par le  Proche-orient riche en ressources qu'il faut absolument s'approprier ! Ainsi, on fait d'une pierre deux coups. On élimine massivement, et ensuite on vole, on pille, on contrôle. Après l'irak, l'Afghanistan, l'Iran, le Liban, la Palestine, la Syrie, ... on ira guerroyer préventivement contre les Algériens qui vont bientôt avoir l'arme atomique (dépêche jointe), et contre tous les autres finalement, sous le prétexte non de purifier le monde et de s'approprier les richesses des peuples, cela ne doit pas se savoir, mais pour apporter aux affamés la démocratie occidentale, la paix, la stabilté. Belle hypocrisie !

Alors oui, d'un côté l'asservissement par le libéralisme exacerbé, de l'autre l'élimination pure et simple. Deux versions d'un même projet ! Que faire ? Ce sera donc le sujet d'un de mes prochains articles, " guerre mondiale des citoyens contre les maîtres du monde ". Un beau thème, n'est-ce pas ? Vous verrez, Hollywood va s'y intéresser ! Si d'ici là tout n'a pas brûlé par la faute de promoteurs immobiliers appâtés encore et toujours par le gain. Qui s'en plaindra vraiment ? Hollywood a souvent fait de la résistance au désordre établi ! Alors,....

Pour les maîtres du monde, voyez le site syti.net, ou tous les articles d'Adriana Evangelizt, ou encore l'Aviseur International. Parmi d'autres ! Je vous en donnerai bientôt une liste, et en attendant plongez-vous dans la lecture de ces sites. Et lisez Le Monde Diplomatique, chaque mois. Au passage, je remercie le Diplo de m'avoir jugée digne d'être référencée sur son blog  (je l'ai su par le moteur de recherche des médias, http://search.live.com, que je remercie également puisqu'à lui seul il me consacre autant de pages que google). 

Je vous invite également à visiter le forum pour la paix,  http://paix.xooit.fr . Abonnez-vous à ma prose (newsletters à droite de l'écran, gratuit), et recommandez ce blog (rubrique recommander, à droite aussi). merci de votre fidélité et de votre amitié.

JAMAIS L'HUMANITE N'A CONNU UNE TELLE AVIDITE DE LA PART D'UN PETIT NOMBRE DE PRIVILEGIES ! ET UN TEL CYNISME ! Résistons...

TAGS : Guerre, paix, Le Monde diplomatique, l'Aviseur International, Adriana Evangelizt, Schwarzenegger,Hollywood, résistance, Bible, Arabes, Musulmans, Irak, Iran, Syrie, Liban, Palestine, Afghanistan, Sarkozy, Proche-orient, Roms, Mossad, l'Elysée, libéralisme, Inde, Dieu, terrorisme, Mercenaires privés, Bahia's, femmes, torture,  dollar, FR2, Argentine, God., Forum de la paix, Search Live..

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les enjeux de la guerre Premier extrait proposé du site http://www.syti.net :Les maîtres du monde

Les enjeux de la seconde guerre du Golfe dépassaient largement l'Irak. La question posée était celle de l'avenir pour les prochaines décennies. Le monde futur doit-il être gouverné par le multilatéralisme, le dialogue et la concertation entre les pays? Ou bien le monde doit-il être gouverné de façon unilatérale et totalitaire par un empire américain auquel ne s'appliquerait pas le droit international, mais qui s'arrogerait celui de mener des "guerres préventives" contre n'importe quel pays?

Contrôlés par la faction la plus "dure" des Maîtres du Monde, les Etats-Unis ont fait leur choix. Ils ont décidé de profiter de leur totale suprématie militaire et technologique, ainsi que du champ libre laissé par l'absence d'une super-puissance concurrente depuis l'effondrement de l'URSS. L'ambition des Etats-Unis est d'utiliser leur puissance pour remodeler le monde à leur avantage. En 2001, dans l'un de ses discours, George W. Bush annonçait que les USA visaient désormais une "domination totale et définitive" sur le monde.
 

La division des Maîtres du Monde

La nouvelle doctrine militaire américaine a provoqué la division des Maîtres du Monde, dont les organisations rassemblent des personnalités issues de 3 pôles d'intérêts stratégiques.

Les membres du premier groupe sont issus de la sphère économique. Ils souhaitent la stabilité et la paix (conditions favorables à la croissance économique), et une mondialisation basée sur le multilatéralisme. Les options guerrières de Bush sont donc contraires aux intérêts de ce groupe. (voir l'article de Courrier International, "Empire contre Mondialisation")

Le deuxième groupe se définit comme "humaniste". Il est constitué de différents ordres philosophiques et mystiques qui se rattachent aux Templiers (mouvements Francs-lLmaçons, Rose-Croix...). Leur but déclaré est d'aider les hommes dans leur passage de la barbarie à la civilisation. Ce groupe soutenait la mondialisation marchande parce que c'était un moyen de réaliser leur objectif prioritaire: rendre les guerres impossibles, en unifiant le monde par l'économie et les échanges culturels. Pour ce groupe, les orientations ultra-nationalistes et unilatéralistes de Bush sont inacceptables.

Le troisième groupe a pris le pouvoir aux Etats-Unis par un coup d'état, avec l'élection truquée de Bush. Ses membres appartiennent à la sphère militaire (CIA, NSA, Pentagone) et militaro-industrielle. Ils souhaitent l'instabilité et la guerre (conditions favorables aux entreprises d'armement), et une mondialisation basée sur la domination absolue de l'Empire américain.


http://www.syti.net 

------------------------------------------------------------------------------------------------------
C'est le troisième groupe qui l'a emporté. Et pour continuer cette politique néo-conservatrice , ultra-libérale et belliqueuse, il tente de mettre sur orbite le héros de Terminator. Voici d'abord sur le nouveau motif de préoccupations des EU, l'article concernant les ambitions nucléaires de l'Algérie. (Eva)

mardi 30 octobre 2007 par Sami Abada
<http://www.bakchich.info/article1822.html>
Etats-Unis, Israël, Royaume-Unis…Le camp des anglo-saxons et ses
sympathisants s’inquiètent de nouveau des ambitions nucléaires de
l’Algérie.
L
le nucléaire algérien est une affaire sensible. Depuis 1991 et
l’expulsion de l’attaché militaire britannique surpris en train de
photographier le site de Aïn Oussera, dans le Sud algérien, le dossier
revient régulièrement sur le devant de la scène. Cela fait quelques
semaines que la presse israélienne tente de mobiliser la communauté
internationale au sujet des dangers d’une bombe nucléaire algérienne
qui ferait de ce pays une contrée aussi dangereuse que l’Iran.

C’est notamment le cas du grand quotidien de gauche Haaretz et du
Jérusalem Post, proche des milieux conservateurs américains. Même
topo au Royaume-Uni où l’hebdomadaire The Economist est revenu dans le
détail sur le programme nucléaire algérien en soulignant les risques
de prolifération au sein du monde arabe. Cerise sur le gâteau, à la
mi-septembre, des fuites dans le Washginton Times, aux États-Unis,
faisaient enfin état d’informations des services secrets israéliens
indiquant que l’Algérie aurait acheté un réacteur à la Chine.

Des généraux atomiques

Face à cette campagne de presse, Alger a préféré prendre les
devants. Fin septembre, une réunion a été organisée autour du
Premier ministre. Étaient conviés : le ministre de l’Intérieur,
celui de l’Énergie et des Mines, le ministre de la Défense et le
directeur du commissariat à l’énergie atomique, Mohamed Derdour. Le
général-major Mohamed Médiène, plus connu sous le surnom de «
Tewfik » et véritable patron de l’Algérie, a rejoint les
participants un peu plus tard pour livrer l’analyse de ses services
quant
aux articles de presse précédemment cités ainsi que de leurs
éventuelles suites. L’Algérie n’a jamais fait mystère de son
intention de s’équiper, avec l’aide de plusieurs pays (Chine, Afrique
du sud, Argentine et Russie) de centrales nucléaires à des fins
civiles, comme énergie de substitution. Depuis que le pouvoir algérien
est redevenu fréquentable et le pays solvable, de nombreux États se
précipitent pour proposer leurs services dans ce domaine. Dont la
France
par l’intermédiaire de Nicolas Sarkozy qui, cet été lors d’une
visite rapide, a proposé de vendre la technologie nucléaire
française.
Une Vieille obsession américaine

En septembre dernier, les archives de la sécurité américaine ont
déclassifié et rendu publique une série de documents montrant
comment, en 1991, les États-Unis ont réclamé un coup de main de la
Chine sur le dossier du nucléaire algérien. Objectif : faire pression
sur Alger afin qu’elle adhère au traité de non-prolifération
nucléaire. Les Américains y sont tout de même allés mollo car ils
n’avaient pas tous acquis (notamment le Département d’État) la
conviction que l’Algérie avait lancé un programme d’acquisition de
la bombe atomique. C’est un article paru dans le Washington Times en
avril 1991 qui a mis le feu aux poudres. Intitulé « La Chine aide
l’Algérie à développer des armes nucléaires », il mentionnait
que Pékin aidait le gouvernement algérien à construire un réacteur
susceptible de servir à fabriquer des armes près du village d’Aïn
Oussera. On y apprenait en outre que les Algériens avaient installé une
batterie de missiles anti-aériens dans les environs. Toujours est-il
que
sur pression du Congrès, l’administration de Bush père a dû
s’atteler plus tôt que prévu à ce problème. Des envoyés secrets
ont alors été dépêchés à Alger et Pékin. Il a finalement
été convenu avec les États-Unis que le réacteur algérien serait
soumis à des inspections de l’Agence internationale de l’énergie
atomique.

Récemment, les services de renseignement hexagonaux ont également fait
passer un mémorandum dans lequel ils assurent que l’Algérie ne peut,
seule, parvenir à élaborer une bombe sans le concours de pays qui
maîtrisent cette technologie. Mais, à Washington, on voit des bombes
partout et les faucons américains réclament des visites surprises
d’inspection. Ce qui, au passage, est déjà le cas et elles sont
nombreuses puisque l’Algérie a signé le Traité de
non-prolifération nucléaire en 1995.

Selon différentes sources, à Alger, on s’estime être dans le
collimateur des États-Unis pour des raisons tant diplomatiques que
politiques. La Maison-Blanche veut que le gouvernement algérien aille
plus vite et plus loin dans les réformes économiques, notamment dans le
domaine des hydrocarbures.

Par ailleurs la campagne d’attentats de ces derniers mois (200 morts en
septembre), inquiète des Américains toujours prompts à parler de «
bombe islamique ». Enfin, pour ne rien arranger aux yeux de Washington,
la puissance financière de l’Algérie lui permet dorénavant
d’envisager des transferts de technologie sans renoncer à son autonomie
politique. En d’autres termes, le cas algérien est nouveau et atypique.
Il n’a rien à voir avec l’Egypte qui ambitionne de se doter d’une
bombe nucléaire mais vit sous assistance financière des États-Unis
sans menacer les intérêts américains dans la région.
Voir en ligne : in Bakchich n°52

Une Vieille obsession américaine

En septembre dernier, les archives de la sécurité américaine ont
déclassifié et rendu publique une série de documents montrant
comment, en 1991, les États-Unis ont réclamé un coup de main de la
Chine sur le dossier du nucléaire algérien. Objectif : faire pression
sur Alger afin qu’elle adhère au traité de non-prolifération
nucléaire. Les Américains y sont tout de même allés mollo car ils
n’avaient pas tous acquis (notamment le Département d’État) la
conviction que l’Algérie avait lancé un programme d’acquisition de
la bombe atomique. C’est un article paru dans le Washington Times en
avril 1991 qui a mis le feu aux poudres. Intitulé « La Chine aide
l’Algérie à développer des armes nucléaires », il mentionnait
que Pékin aidait le gouvernement algérien à construire un réacteur
susceptible de servir à fabriquer des armes près du village d’Aïn
Oussera. On y apprenait en outre que les Algériens avaient installé une
batterie de missiles anti-aériens dans les environs. Toujours est-il
que
sur pression du Congrès, l’administration de Bush père a dû
s’atteler plus tôt que prévu à ce problème. Des envoyés secrets
ont alors été dépêchés à Alger et Pékin. Il a finalement
été convenu avec les États-Unis que le réacteur algérien serait
soumis à des inspections de l’Agence internationale de l’énergie
atomique.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://www.syti.net   2e extrait de ce site : EN 2008, TERMINATOR SUCCEDERA-T-IL A BUSH ? Pour donner le coup de grâce à la civilisation....

 Terminator-Schwarzenneger, futur président des Etats-Unis ?

 
George W. Bush ne pourra plus être président en 2008, la Constitution américaine fixant à 2 mandats successifs le temps maximum d'un président à la Maison Blanche.

Les lobbies qui ont installé Bush au pouvoir songent déjà à lui trouver un successeur dans le rôle du pantin. Et ce successeur pour pourrait bien être l'acteur Arnold Schwarzenegger, devenu gouverneur de Californie avec le soutien des réseaux pro-Bush, et superstar de la Convention républicaine à New York en septembre 2004.

Seul problème: la Constitution américaine ne permet pas à "Schwarzie" de devenir président, car il est né à l'étranger de parents qui ne sont pas Américains. Schwarzenegger est en effet un Autrichien naturalisé Américain.

Mais très opportunément, un élu républicain de la Chambre des Représentants a déposé un amendement pour modifier la Constitution spécialement pour "Schwarzie". Il s'agirait de permettre aux personnes naturalisées américaines depuis 20 ans de se présenter à l'élection présidentielle. Le Représentant républicain Dana Rohrabacher à l'origine de l'amendement ne cherche même pas à cacher le but final de l'opération. Il a déclaré dans une interview que Schwarzenegger "faisait du bon boulot" en tant que gouverneur mais que son véritable objectif était la Maison Blanche. "Nous avons des personnes très qualifiées qui pourraient faire avancer notre pays et il n'y a aucune raison qu'ils soient exclus de l'élection présidentielle".

Dès lors que le pouvoir réel n'est plus exercé par le président mais par des réseaux occultes et des lobbies, le rôle du président n'est plus d'être un dirigeant compétent, intelligent, éclairé ou visionnaire, et encore moins de concevoir la politique du pays. Ce que l'on attend désormais du président, c'est d'être un communicateur, et idéalement, un acteur, capable de proférer les pires mensonges en ayant l'air sincère.

Comme Ronald Reagan, Schwarzenegger a donc toutes les qualités requises pour être président. De plus, avec la brutalité bestiale qu'il se plaît à incarner dans ses films, Arnold Schwarzenegger représenterait parfaitement l'Amérique de ce début de 21è siècle.

Pour achever le travail de Bush et finir de mettre la planète à feu et à sang, Schwarzenegger est prédestiné pour jouer le rôle du "Terminator" qui donnera le coup de grâce à la civilisation...

 

Une débauche de drapeaux géants, des discours agressifs qui excitent la peur et la haine envers un ennemi désigné, le tout devant une foule fanatisée, cela n'est pas sans rappeller d'autres rassemblements à grand spectacle organisés par un Autrichien naturalisé Allemand et démocratiquement élu chancelier d'Allemagne...


 

Schwarzenegger et les "Maitres du Monde"

L'ascension politique de l'acteur et son élection au poste de gouverneur de Californie n'auraient pu se produire sans le soutien des "Maitres du Monde". Arnold Schwarzenegger sait entretenir des relations "utiles", comme on le voir sur cette photo en compagnie de Jacob Rothschild (présumé Illuminati). Schwarzenegger est également membre du Bohemians Club, une société secrète qui rassemble l'élite politique et économique américaine proche du parti Républicain, et dont un autre acteur-président fut également membre.

 

 

 

THEMES ASSOCIES
 

 

L'émergence du libéral-fascisme

Avec Nicolas Sarkozy et les lois Perben, on assiste en France comme aux Etats-Unis à l'émergence d'une nouvelle tendance politique: le "libéral-fascisme"...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
FORUM SUR LA PAIX (cliquer sur forum paix, à LIENS) : Voici ma contribution à l'excellent commentaire  sur les citoyens terroristes (joint plus bas) tous potentiellement dangereux pour Bush ! Alerte, paranoïa générale ! 


Messagedéfense de la paix dans le monde Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message

Question Question Okay  ça ce sont les citoyens américains terroristes, prêts à allumer la mèche ! Vite, allons chercher Bush  Bannir   Vous l'avez reconnu ? Evil or Very Mad  Ca, c'est le diable américain ! Cool  Les espions partout ! Shocked   Et même de super espions ! Mr. Green  Vous l'avez reconnu, ce petit homme vert ? C'est Sarko l'écologiste (en paroles) pour faire oublier les manifs ! Razz  Et ça, c'est sa nouvelle conquête bosniaque ! Faites l'amour, tous les 2, svp, pas la guerre ! (vous voyez, je reste dans le sujet), de grâce pas la guerre contre l'Iran et tous les autres ! Sad  sinon, ça sera la guerre mondiale, et on  ne sera pas contents Crying or Very sad ! Furieux, mêmes ! On ne veut pas de vos guerres, hé Kouchner, Bush, Sarkozy, on veut vivre ! Smile Rendez-nous heureux, au lieu de faire notre malheur avec de nouvelles guerres, HEUREUX ! Very Happy  A bientôt pour de prochains messages Question  Eva Laughing
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.
Posté le: Hier à 23:06    Sujet du message: défense de la paix dans le monde Répondre en citant

Voici la contribution annoncée : "Tous terroristes !"  in "Forum sur la paix"
Face a cela qui arrivera certainement eu Europe , je ne sais pas ce que l’on peut faire

LES U.S.A. FONT PASSER UNE LOI SUR LE « CRIME DE PENSEE », LE « TERRORISME DOMESTIQUE » ET LA « VIOLENCE LIEE AUX IDEOLOGIES » !!!


LA CHAMBRE FAIT PASSER UN PROJET DE LOI SUR LA PREVENTION DES PENSEES CRIMINELLES


25.10.2007
www.roguegovernment.com
Lee Rogers

USA - La Chambre des représentants a récemment voté le projet de loi HR 1955 intitulé « The Violent Radicalization and Homegrown Terrorism Prevention Act of 2007 » (voir ce projet de loi sur http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h110-1955 ). Ce projet de loi est l'une des attaques les plus flagrantes menées à ce jour contre la Constitution et encore réellement définit en fait les crimes de pensée comme du terrorisme domestique. S'il est adopté dans la loi, il permettra également d'établir une commission et un centre d'excellence afin d’étudier et de vaincre qu'on appelle les soi-disant criminels de la pensée.

Contrairement aux précédentes législations antiterroristes, ce projet de loi cible plus particulièrement les populations civiles des États-Unis et utilise des termes vagues afin de définir le « terrorisme domestique ».

Étonnamment, 404 de nos représentants élus - à la fois des partis démocrate et républicain - ont voté en faveur de ce projet de loi (cf. http://www.govtrack.us/congress/vote.xpd?vote=h2007-993). Il ne fait guère de doute que ce projet de loi vise spécifiquement la communauté de patriotes sans cesse croissante et qui exige le rétablissement de la Constitution.

Tout d’abord, penchons-nous sur les définitions de la radicalisation violente et du homegrown terrorism (terrorisme domestique) telles qu’ils sont définis à l'article 899A du projet de loi.

La définition de la « radicalisation violente » utilise des mots flous pour définir ce qui désigne tout système de croyance qui fait la promotion de ce que le gouvernement considère être un ordre du jour extrémiste.

Puisque le projet de loi ne définit pas spécifiquement ce qu'est un système de croyance extrémiste, il tout est laissé à l'interprétation du gouvernement. Vu la façon dont le gouvernement a tout fait pour détruire la Constitution, ils pourraient même définir les partisans de Ron Paul comme des gens faisant la promotion d'un système de croyance extrémiste. Littéralement, le gouvernement, en fonction de cette définition, peut définir ce qu'il veut comme étant un système de croyances extrémiste. En essence, ils ont défini la radicalisation violente comme un crime de pensée. La définition telle qu'elle est déterminée dans le projet de loi est présentée ci-dessous.

(2) RADICALISATION VIOLENTE - Le terme "radicalisation violente" désigne le processus d'adoption ou de la promotion d'un système de croyances extrémiste dans le but de faciliter la violence fondée sur le plan idéologique afin de faire avancer le changement politique, religieux social.

La définition du « terrorisme domestique » utilise des termes tout aussi flous pour définir plus précisément la pensée criminelle. Le projet de loi inclut l'utilisation planifiée de la force ou de la violence comme du terrorisme domestique, ce qui pourrait être interprété comme le fait de penser à l'utilisation de la force ou la violence. Non seulement cela, mais la définition est si vaguement déterminée, que même les petits délits pourraient entrer dans la catégorie du terrorisme domestique. La définition telle qu'elle apparaît dans le projet de loi est présentée ci-dessous.

(3) TERRORISME DOMESTIQUE - Le terme "terrorisme domestique" désigne l'utilisation, l'utilisation projetée, ou la menace d'utilisation de la force ou de la violence par un groupe ou un individu né ou basée et opérant principalement à l'intérieur des États-Unis ou de toute possession des États-Unis afin d'intimider ou de contraindre le gouvernement des États-Unis, la population civile des États-Unis, ou n'importe quel segment d’entre eux, en vue d'objectifs politiques ou sociaux.

L'article 899B du projet de loi revient sur les conclusions du Congrès en ce qui a trait au terrorisme domestique. Ce qu’il y a de particulièrement alarmant, c'est que le projet de loi mentionne l'Internet comme source principale de propagande terroriste. Le projet de loi mentionne même des flux en référence évidente à bon nombre de réseaux radio Internet de patriotes et pour la constitution qui ont été formés. Il mentionne également que les terroristes domestiques couvrent tous les âges et toutes les races, ce qui indique que le Congrès déclare que tout le monde est un terroriste potentiel. Pire encore est le fait que le Congrès affirme dans ses conclusions qu'ils devraient considérer les états-policiers draconiens comme le Canada, l'Australie et le Royaume-Uni comme des modèles afin de vaincre les terroristes domestiques. Littéralement, ces conclusions du Congrès tombent tout droit contre la communauté croissante des patriotes.

La plus grosse farce dans tout ceci est que cette section dit également que les mesures destinées à empêcher la radicalisation violente et le terrorisme domestique ne devraient pas violer les droits constitutionnels des citoyens. Toutefois, la définition de la radicalisation violente et du terrorisme domestique tels qu'ils sont déterminés dans la section 899A est elle-même inconstitutionnelle. La Constitution n'autorise pas le gouvernement à l'arrestation de personnes pour crimes de pensée, de sorte que toutes les promesses de ne pas violer les droits constitutionnels des citoyens sont déjà brisées par leurs propres définitions.


SECTION 899 B. CONCLUSIONS.

« Le Congrès conclut ce qui suit:

(1) L'élaboration et l'application de méthodes et de procédés qui peuvent être utilisés pour prévenir la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur une idéologie aux États-Unis sont essentielles à la lutte contre le terrorisme national.

(2) La promotion de la radicalisation violente, du terrorisme domestique et de la violence fondée sur une idéologie existe aux États-Unis et constitue une menace pour la sécurité du pays.

(3) L'Internet a aidé à faciliter la radicalisation violente, la violence fondée sur les idéologies, et le processus de terrorisme domestique aux États-Unis en offrant un accès à large et constante des flux de la propagande terroriste liée à des citoyens américains.

(4) Bien que les États-Unis doit poursuivre leurs efforts de vigilance pour combattre le terrorisme international, il convient également de renforcer les efforts de lutte contre la menace posée par les terroristes domestiques basés et opérant à l'intérieur des États-Unis.

(5) Comprendre les facteurs de motivation qui conduisent à la radicalisation violente, au terrorisme domestique, et la violence fondée sur les idéologies est une étape essentielle vers l'éradication de ces menaces aux États-Unis.

(6) La montée potentielle des terroristes domestiques radicalisés et non affiliés au niveau national ne peut pas facilement être évitée via l'intelligence fédérale traditionnelle ou les efforts d’application de la loi, et exige l’incorporation de solutions liées aux états et locales.

(7) Les personnes sujettes à la radicalisation violente, au terrorisme domestique et à la violence fondée sur les idéologies portent sur toutes les races, toutes les ethnies et toutes les croyances religieuses, et les individus ne devraient pas être ciblés simplement sur base de la race, de l'ethnie ou de la religion.

( Toute mesure prise pour prévenir la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur les idéologies et le terrorisme domestique aux États-Unis ne doit pas violer les droits constitutionnels, les droits civils et des libertés civiles des citoyens américains et des résidents permanents licites.

(9) Certains gouvernements, dont le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie possèdent une expérience par rapport au terrorisme domestique et les Etats-Unis peuvent bénéficier des enseignements tirés par ces pays. »

La section 899C appelle une commission sur la prévention de la radicalisation violente et de la violence fondée sur les idéologies. La commission sera composée de dix membres nommés par différents individus qui occupent des postes différents au sein du gouvernement.

Essentiellement, il s'agit d'une commission qui examinera et fera rapport sur la manière dont ils vont faire face à la radicalisation violente et le terrorisme domestique. Donc, fondamentalement, la commission est formée spécifiquement sur la manière de traiter les criminels de la pensée aux Etats-Unis. Le projet de loi exige que la commission présente leur rapport final 18 mois après la première réunion de la commission, et qu’elle soumette des rapports intérimaires tous les 6 mois, menant au rapport final. Ci-dessous figure l'objectif de la commission qui est défini par le projet de loi. Etonnamment, ils définissent même l'un des buts de la commission chargée de déterminer les causes de la radicalisation violente des « loups solitaires".


(B) But - Les buts de la Commission sont les suivants:

(1) Examiner et faire rapport sur les faits et les causes de la radicalisation violente, du terrorisme domestique et de la violence fondée sur les idéologies aux États-Unis, y compris les connexions états-uniennes vers les personnes et réseaux non américains ; la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence en prison fondée sur les idéologies ; la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence basée sur les idéologies et liés à l’individu (et dits du « loup solitaire »), ainsi que d'autres visages des phénomènes de radicalisation violente, de terrorisme domestique et de violence fondée sur les idéologies que la Commission considère comme importants.

(2) Tirer parti et rassembler les travaux d'autres entités et éviter les doubles emplois, en passant en revue les trouvailles, les conclusions et les recommandations :

(A) du Centre d'excellence établi ou désigné en vertu de l'article 899D et d'autres travaux universitaires, le cas échéant;

(B) des études fédérales, des états, locales ou tribales ; des passages en revue et des expériences avec la radicalisation violente, le terrorisme domestique, et la violence fondée sur les idéologies; et

(C) des études de gouvernements étrangers, des passages en revue, et des expériences avec la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur les idéologies.

La section 899D de ce projet de loi met en place un centre d'excellence pour l'étude de la radicalisation violente et du terrorisme domestique aux États-Unis. En gros, ce sera une institution affiliée au Department of Homeland Security qui étudiera et déterminera la façon de vaincre les criminels de la pensée.

La section 899E du projet de loi traite de la façon dont le gouvernement va vaincre la radicalisation violente et le terrorisme domestique grâce à la coopération internationale. Comme cela est déclaré dans la section des conclusions plus haut dans cette législation, ils vont sans aucun doute demander l'avis des pays qui possèdent des états-policiers draconiens comme le Royaume-Uni afin de déterminer comment faire face à cette menace croissante du crime de la pensée.

La section du projet de loi qui est probablement la plus ridicule est la Section 899F qui stipule la manière dont ils projettent de protéger les droits et les libertés civils, tout en empêchant la violence fondée les idéologies et le terrorisme domestique. Voici ce que dit cette section.


SECTION 899 F. PROTEGER LES DROITS ET LES LIBERTES CIVILS, TOUT EN EMPECHANT LA VIOLENCE FONDEE SUR LES IDEOLOGIES ET LE TERRORISME DOMESTIQUE.

(A) En général - Le Department of Homeland Security, dans ses efforts pour empêcher la violence fondée sur les idéologies et le terrorisme domestique tels qu’ils sont décrits dans le présent document ne doivent pas violer les droits constitutionnels, les droits et les libertés civils des citoyens américains et des résidents permanents licites.

(B) Engagement de neutralité raciale - Le Secrétaire s’assurera que les activités et les opérations des entités créées par ce sous-titre sont en conformité avec l’engagement de neutralité raciale du Department of Homeland Security.

(C) Mécanisme de contrôle – L’Officier des droits et libertés civils du Department of Homeland Security développeront et mettront en application un mécanisme de contrôle afin de s'assurer que le respect de ce sous-titre ne se traduise pas par un impact disproportionné, sans base rationnelle, que ce soit au niveau de la race, de l'ethnie ou de la religion, et inclura les résultats de son contrôle dans son rapport annuel au Congrès, rapport qui est obligatoire en vertu de l'article 705.

(B) Erreur d'écriture de l'amendement - La table des matières dans la section 1(b) de cette loi est modifiée par l'insertion de ce qui suit, à la fin des articles relatifs au titre VIII :

Il précise dans la première sous-section qu’en général, les efforts visant à vaincre le crime de pensée ne violeront pas les droits constitutionnels, les droits et les libertés civils des citoyens américains et des résidents permanents licites. Comment ceci protège-t-il les droits constitutionnels s’ils utilisent des termes flous tels que « en général » dans la préface de la déclaration? Cela signifie que le Department of Homeland Security n'a pas à se conformer à la Constitution dans ses tentatives pour empêcher le terrorisme dite domestique.

Ce projet de loi est complètement fou. Il permet littéralement au gouvernement de définir tous les crimes de pensée, y compris le crime de pensée de radicalisation violente et de terrorisme domestique. De toute évidence, cette loi est anticonstitutionnelle sur un certain nombre de niveaux, et il est clair que les 404 représentants qui ont voté en faveur de ce projet de loi sont tous des traîtres et devraient être démis de leurs fonctions immédiatement. La trahison couvre les deux partis politiques (républicain et démocrate) et elle nous montre tous qu'il n'y aucune différence entre les deux.

Ce projet de loi va passer au Sénat et devrait être adopté, signé et transformé en loi par George W. Bush. Considérant que les lois draconiennes comme le Patriot Act et la Loi sur les Commissions militaires ont déjà été adoptées, il y a beaucoup de chances que celle-ci passe également. Ceci constitue une preuve supplémentaire que notre pays a été totalement vendu par un groupe de traîtres à tous les niveaux du gouvernement.


Point(s): 1  Évaluer: Plus - Moins
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé
 
 

Passionnant, instructif ! Je vais imprimer l'article et le passer dans mon blog http://r-sistons.over-blog.com, je vais essayer de le faire rentrer dans mon dernier article " guerres d'extermination contre les peuples pour le confort d'une minorité "; sinon, ça sera pour une autre fois.
Les EU, ce sont des guerres à perpète, préventives maintenant : un nouveau joli concept pour réduire la population, sécuriser l'ami israélen, et s'approprier les ressources des autres. La guerre, une obsession pour ces chrétiens parfaits. Des ennemis, ils en ont toujours, et sinon ils se les créent, il faut bien faire travailler les marchands d'armes. Les Etats-Unis n'ont pas fini de se faire des ennemis. Et même à l'intérieur de leur frontières, chaque citoyen est suspect, soupçonné du pire ! Chers frères en Christ, voyons   Vous êtes ravagés ! Sarkozy est obsédé par les embryons délinquants, Bush par tout le monde, même par les cervelles. Joli monde.. Eva Rolling Eyes
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 18:41

333.jpgBonjour fidèles amis,

Je viens de recevoir la lettre d'Argentine de Ségolène Royal. Il y a six ans, le pays sombrait dans la misère et le chaos, pour cause d'application des directives de la BM, du FMI et du Consensus de Washington. Avec la venue au pouvoir de Nestor Kirchner, le pays a redressé la tête, allant jusqu'à s'émanciper de Washington.

Voilà, au retour de mon yogging je trouve cette lettre de Ségolène. J'ai la chance de vivre près de la mer, et j'en profite ! Bains, promenades les pieds dans l'eau, yogging le long de la mer, un pur bonheur ! Et un soleil de printemps ! En rentrant, je plonge dans l'Argentine, ce pays sauvé de la faillite et de la guerre civile par Nestor Kirchner. Aujourd'hui, l'économie est en plein essor, le chômage est en baisse et la misère recule. La dette est remboursée ! " On a commencé à changer la vie de tous les Argentins ", proclame fièrement la nouvelle Présidente Cristina, qui succède à son mari. Et en s'affranchissant s'il vous plaît des carcans de Washington, un exemple que ne suit pas Sarkozy l'Américain, bien au contraire, puisqu'il a accroché le wagon français à la locomotive des Etats-Unis. Bientôt, les Français verront le résultat, quand ils devront payer eux-mêmes l'école et la fac de leurs enfants, l'hôpital et tout le reste. Mais il sera trop tard !

Avant de partager avec vous la lettre d'Argentine envoyée par Ségolène Royal, qui a rencontré l'avocate Cristina, je voudrais vous rappeler les chiffres suivants, concernant la France, cette fois.

17 % des Français sont Smicards; ailleurs, comme en Espagne, il n'y en a que 2%.  Et notre pays compte aujourd'hui  sept millions de travailleurs pauvres ! Smicards, intérimaires, temps partiels imposés. Quand on les interroge, les grandes surfaces ne répondent pas, ou par la négative. Bravo les grandes surfaces ! On s'en souviendra.  Eva
-----------------------------------------------------------------------------------------------------

-----------------------------------------------------------------------------------------------------
A la fin de la lettre de Ségolène sur l' Argentine, je joins la suite du document présenté dans mon précédent article : http://www.syti.net  LISEZ-LE ABSOLUMENT ! Tapez sur la planète "Maîtres du monde". Parmi les plans des maîtres du monde, l'élimination d'une partie de la population trop nombreuse et trop coûteuse, tout en faisant main basse sur ses richesses naturelles. Vols et crimes ! A quand l'insurrection des peuples contre les salopards qui les asservisent pour leur seul profit ? (voir en particulier mon article "insurrection des peuples")
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
TAGS : Argentine, E.U., Consensus de Washington BM, FMI, Cristona et Nestor Kirchner, Espagne, Sarkozy, dette, SMIG, Traité Européen, Gauche Avenir ...
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
LETTRE DE  SEGOLENE ROYAL  DE SON VOYAGE EN ARGENTINE :

Amigas, Amigos,
Je vous écris de Buenos Aires où je suis arrivée vendredi et où j’ai rencontré Cristina Kirchner, candidate favorite de l’élection présidentielle argentine. Ne soyez pas surpris par la graphie de cette petite lettre depuis l’hémisphère sud : je l’ai tapée pour partie sur un clavier espagnol qui ne comporte pas les mêmes signes et, après transfert sur un “azerty” francophone, les corrections laissent certainement à désirer ¡
Vendredi, donc, arrivée dans cette ville qui est vraiment l’une des plus belles du monde. Les valises sont restées à l’escale de Sao Paulo mais qu’importe  Il faut savoir voyager léger...
J’ai rendez-vous à 17 heures avec Cristina, dans sa résidence privée. Son avance sur les autres candidats est telle que tout le monde la donne gagnante, la seule question étant de savoir si ce sera dès le premier tour ou a l’issue du second.
La campagne s’arrêtant le vendredi, Cristina a prévu de partir jusqu’à dimanche, jour du vote, en Patagonie, la région dont elle a été longtemps l’élue et dont son mari, Nestor Kirchner, a été le gouverneur avant d’être Président de la République argentine. Là-bas, dans la ville de Calafete, a 3.500 km de Buenos Aires, elle a sa maison, ses bases.
Elle a repoussé son départ pour me recevoir et j’en suis très touchée.
Nous nous étions vues en février à Paris lorsque j’étais en campagne, nous avions surtout parlé de la France, je suis heureuse de lui rendre, dans son pays, cette politesse amicale. Cette fois-ci, nous avons surtout parlé de l’Argentine dont je trouve le redressement économique spectaculaire et l’expérience politique de ces dernières années très intéressante dans un monde en pleine recomposition.
Je suis curieuse de voir de plus près comment un pays plein de potentiel mais acculé à la faillite par le dogme du “consensus de Washington” a repris ses affaires en mains en s’affranchissant de cette idéologie ultra-libérale et en redonnant à l’Etat un rôle d’impulsion et de régulation.
C’est un débat qui traverse aujourd'hui toute l'Amérique latine, majoritairement gouvernée à gauche. Des gauches différentes, bien sûr, qui sont loin d'être d’accord sur tout. Mais des gauches qui, pour beaucoup, savant bien que si le marché est un bon serviteur, il est un mauvais maître… Des gauches qui ont tiré les leçons des tentatives de passage en force des années 70 et des coups d Etat qui, sur fond de guerre froide, les ont noyées dans le sang. Des gauches qui ont montré qu’elles sont, plus que la droite, capable d’entraîner l’électorat centriste et de nouer des alliances à vocation majoritaire.
Ces questions, des pays comme l’Argentine, le Chili où je serai demain, le Brésil et bien d’autres se les posent dans ce vaste sous-continent qui est un des laboratoires de notre modernité. Elles nous intéressent directement car ce que nous vivons n’est pas simplement une époque de changements : c’est un changement d'époque. Le monde entier est à la recherche d’un modèle de développement qui conjugue croissance économique, responsabilité et même investissement environnemental, réduction des inégalités et, à l'échelle de la planète, partage plus équitable du pouvoir dans une perspective forcement multipolaire.
J’ajoute que l’Amérique latine s’illustre aussi, ces derniers temps, par l’accès au pouvoir de catégories qui en furent longtemps bannies : les femmes, les Indiens, les syndicalistes, les militants de la “génération sacrifiée” victime de la répression des dictatures militaires. Et se pose, elle aussi, la question des formes que pourrait prendre son intégration régionale et la question du rééquilibrage de sa relation avec les Etats-Unis.
Raison de plus pour aller y voir de près et retrouver Cristina à un moment privilégié où l’histoire est en train de se faire et où nous pouvons parler très librement.
Nous nous embrassons chaleureusement et nous installons côte à côte sur un divan. Je la retrouve comme dans mon souvenir : élégante et déterminée. Je la questionne sur la situation économique de son pays. Nous évoquons la croissance très dynamique de l’Argentine alors qu il y a 5 ans à peine, elle connaissait une crise économique, financière et sociale qui s’était traduite par un effondrement de plus de 11% de son produit intérieur brut, par un endettement record (111 milliards d’euros) sans capacité de remboursement, par une paupérisation massive des couches moyennes et un basculement de 50% de la population en dessous du seuil de pauvreté. Aujourd’hui, la croissance tourne autour de 8%, 2,5 à 3 millions d’emplois ont été recréés, la dette de l’Etat a été restructurée par des mesures rigoureuses qui portent leurs fruits, le prêt jadis accordé par le FMI a été remboursé par anticipation en même temps que le gouvernement de Nestor Kirchner s’affranchissait de cette désastreuse tutelle. La devaluation du peso naa pas debouché sur l’adoption du dollar et, si douloureuse qu’elle ait initialement été, a fouetté l’essor de l’industrie nationale et des investissements en renchérissant le coût des importations.
Bien sûr, Cristina en est très consciente, tout n’est pas réglé. L inflation est forte, les inégalités se sont creusées même si le taux de pauvreté et le chômage ont beaucoup reculé, l’insecurité énergetique reste une faiblesse de l’économie argentine. Comme me l’explique Cristina, le rationnement de l’énergie qu il a fallu imposer aux entreprises après un hiver tres froid, “nous a coûté un point de croissance”. Elle souligne l’importance de cette “équation énergétique” pour l’avenir du pays et ironise sur ceux qui diabolisent Hugo Chavez, le president d’un Venezuela gros producteur de pétrole avec lequel l’Argentine a passé des accords de fourniture : “il faut, me dit-elle en riant, être intelligents ¡” plutôt que dogmatiques, coopérer n’est pas s’aligner et, clin d’oeil aux Européens qui courtisent la Russie, “sur le plan énergetique, Chávez n’est pas pire que Poutine ¡”. Elle souhaite aussi approfondir la cooperation avec le Brésil, premier partenaire énergtique de l’Argentine, et faire valoir aux investisseurs brésiliens que le taux de change leur est favorable.
Quand je l’interroge sur l’inflation, elle reconnait que c’est un vrai problème mais, ajoute-t-elle, “il ne faut pas confondre une inflation sans croissance et une inflation avec croissance, ce n’est pas la même chose”, point de vue certes hétérodoxe pour les adeptes des monnaies fortes a tout prix, y compris au détriment de la croissance et de l’emploi, mais choix politique assumé, même si le gouvernement argentin a gelé les tarifs publics et imposé un contrôle des prix dans la grande distribution. L'évaluation du niveau d’inflation est aujourd'hui vivement débattue en Argentine où certains accusent les statistiques officielles de la sous-estimer. Pour Cristina, le chiffre de 11% d inflation correspond à la réalité. Elle souligne que le chiffre du FMI n’est supérieur que d’un point (12%) et que, “si l’inflation atteignait 20% ou 25%, comme certains l’ont dit pendant la campagne électorale, les gens seraient déjà descendus dans la rue !”.
Elle m’explique aussi comment elle souhaite promouvoir, par une négociation tripartite entre l’Etat, les entreprises et les représentants des salaries, ce qu’elle appelle “un nouveau modèle d’accumulation” qui englobe, au delà des salaires et des prix, toutes les dimensions d’une croissance plus équitablement partagée. J y vois des points communs avec ce que, durant ma campagne, j’ai appelé “un nouveau modèle de croissance”.
Visiblement, Cristina n’accepte pas que les grands bailleurs de fonds internationaux ramènent l’Argentine à une situation dont elle s’est arrachée. Elle me dit qu’il n’est pas question, pour elle, d’accepter les conditions mises par le Club de Paris à la renégociation de la dette argentine : l’avis du FMI, c’est à dire le retour sous la tutelle dont l’Argentine n’a eu de cesse de s’affranchir ¡ Ce n’est, me dit-elle, pas admissible économiquement et pas admissible politiquement. L’Argentine a fait de gros efforts de désendettement pour assainir sa situation et récupérer la maitrise de son destin, pas question que le Club de Paris la tire en arrière. Cristina me dit qu elle n’a pas l’intention de se laisser faire, qu’elle est allée discuter avec les Allemand et les Japonais, principaux créanciers de son pays. Elle me dit en riant espérer que Dominique Strauss-Kahn, désormais à la tête du FMI, aura à cœur d’en changer les mœurs et les pratiques impérieuses et ravageuses, son pays en sait quelque chose, pour ceux qui se conforment à ses diktats. Je lui dis que, compte tenu de la personnalité et de l’expérience de DSK, cet espoir me parait fondé.
Nous évoquons également ce préjugé tenace, sous toutes les latitudes, qui veut qu’en matière économique, les femmes politiques soient toujours soupçonnées de moins s y connaitre que leurs homologues masculins. Je lui raconte que c’est arrivé à Angela Merkel jusqu’à ce que les milieux économiques s’aperçoivent qu’elle était fort compétente. Cristina me dit avoir multiplié les contacts avec les chefs d entreprise parce qu’elle sentait bien qu’ils s’inquiétaient de savoir quelle était, sur ces sujets, sa vision des choses. Elle entend poursuivre la bataille pour le redressement économique de l’Argentine que Nestor Kirchner a engagée avec détermination et succès. “Nous avons, me dit-elle, parfaitement intégré les règles macro-économiques de base, cela va de soi. Mais qu’on ne vienne pas me raconter que l’économie est une science exacte, c’est une science sociale et humaine ¡”. Nous nous accordons sur cette idée qu’il n’y a pas de loi d’airain qui priverait la politique de toute marge de manœuvre.
Nous évoquons aussi les perspectives de la croissance mondiale, les déséquilibres de l’économie américaine, les errements du système financier globalisé dont la récente crise des “subprimes” a montré les dangers. Cristina estime que le système a atteint un tel degré de sophistication qu’il échappe a tout contrôle. Les fonds d’investissement, parce qu’ils se soustraient à toute régulation, deviennent un facteur d’instabilité économique, sociale et même politique. Or que se passe-t-il quand une crise se propage ¿ C est l’Etat qui doit limiter les dégâts comme l’a fait, me dit Cristina, le gouvernement anglais en volant au secours d’une de ses grandes banques en perdition. Nous sommes l’une et l’autre bien d’accord que la crise financière de l’été est un avertissement. Il y a urgence à bâtir des mécanismes de régulation. Pour elle comme pour moi, c’est clair : la mondialisation, loin de disqualifier les Etats, appelle de nouvelles formes d’intervention de la puissance publique pour en saisir toutes les opportunités et, en même temps, se protéger des risques d’une financiarisation aveugle et livrée a elle-même.
Au fil de la conversation, nous abordons aussi les questions agricoles, très importantes pour l’Argentine dont les exportations alimentaires (soja, riz, maïs, vin, viande) tirent la croissance, sur fond d’explosion des cours mondiaux et de besoins croissants des marchés émergents de Chine et d’Inde. Cristina a l’habitude de souligner que ces marchés sont une chance pour son pays car il est impossible de ne compter que sur l’Occident “qui exige que nous payons nos dettes mais bloque nos importations en subventionnant sa propre agriculture”.
C’est une question que je me suis souvent posée, je la pose à Cristina : qu’as-tu appris de ton pays au fil de cette campagne ¿ “Je l’ai, me dit-elle, vraiment sillonné dans tous les sens et j’ai découvert en lui, malgré toutes les difficultés qu’il a affrontées et affronte encore, une réserve d’optimisme et une formidable capacité de changement. Un changement qui prend appui sur les résultats de ces quatre dernières années et qui nous pousse à inventer un autre modèle que celui qui a dévasté nos régions et ruiné notre compétitivité. Quand je suis allée, par exemple, dans la région viticole de Mendoza, j’ai été frappée par la rapidité de sa métamorphose : une zone jadis sinistrée par un taux de change peu favorable pour nos exportations et qui est aujourd’hui entièrement reverdie, couverte de vignes qui produisent et exportent un excellent vin”. Pour elle, c’est un exemple parmi d’autres du dynamisme des Argentins et de leur capacité à remonter la pente dès lors que l’Etat lève les obstacles à la croissance.
Nous parlons aussi des questions relatives à la sécurité, qui deviennent, là-bas comme ici, une préoccupation plus forte. Cristina me dit que l’Argentine, comme le Chili et l’Uruguay, jouissent d’un niveau de sécurité appréciable par rapport à des pays comme le Brésil ou le Mexique. Cependant, la société argentine éprouve un sentiment d’insécurité qu’il faut prendre au sérieux et qui a à voir avec l’extrême insécurité sociale des années de crise et avec le trafic de drogue, en particulier d’un sous-produit particulièrement meurtrier de la cocaïne. Je me retrouve dans sa manière d’aborder ces sujets. Sa conviction est qu’on ne peut isoler le traitement de la sécurité du règlement des autres problèmes qui inquiètent les Argentins : “il n y aura pas de sécurité, me dit-elle avec conviction, sans résoudre les problèmes d’emploi, d’éducation, de santé, de justice, de corruption”. Comme moi, elle pense que tout se tient.
Nous parlons de nos expériences respectives de campagne et je lui demande son pronostic. Prudente, elle me répond : “j’ai mené beaucoup de campagnes électorales et je sais qu’on n a jamais gagné une élection avant six heures du soir ¡ Il faut d'abord compter et recompter tous les bulletins de vote avec humilité…”.
Nous plaisantons des remarques machistes que nous avons, l’une et l’autre, essuyées en campagne. Nous nous souvenons d’Angela Merkel et de Michelle Bachelet qui, elles non plus, n'avaient pas été épargnées. Cristina me dit que tout cela l’atteint peu, qu’elle a déjà une longue expérience politique, qu’elle a été élue députée et sénatrice bien avant que son mari soit Président de la République. Elle me dit qu'elle a décidé une fois pour toutes d'être elle-même : une femme politique à part entière, qui assume et sa féminité et sa combativité. Nous tombons d’accord sur le fait que, face à ces combats d’arrière-garde, mieux vaut ne pas s’abaisser à répondre aux attaques.
Je ne peux pas tout vous raconter ici par le menu car, en une heure d’entretien, nous avons parlé de bien des choses : des droits des femmes, en particulier de l’accès à la contraception, du fait que l’Argentine n’est pas un Etat laique au sens où, en France, nous l’entendons, des droits de l’homme et de tout le travail mémoire et de justice accompli sur les années de dictature. De choses plus personnelles aussi, comme la façon dont nos enfants ont vécu nos campagnes. Cela m’a amusée car ce que son fils a demandé une fois à Cristina – “est ce qu’un jour on sera enfin seuls ¿2 -, un de mes fils ou une de mes filles aurait pu me le dire dans les mêmes termes¡
Cristina m’a aussi interrogée sur la France et sur les perspectives de la gauche. Nous avons plaisanté sur l’étrange fascination que semble exercer M. Bush sur un certain type d’hommes politiques européens : Aznar, Berlusconi, auxquels cela n a pas porté bonheur. Un autre aussi, peut-être, plus près de nous... J’ai été frappée de ce qu’elle m’a dit sur la violence du rejet dont les Etats-Unis font aujourd’hui l’objet dans toute l’Amérique latine. Un rejet, selon elle, plus fort encore que celui des années 60 ou 70. C’est le triste résultat de l’administration américaine, alors même que Bill Clinton avait réussi à redresser l’image de son pays.
C’était un échange franc, amical. Je l’ai remerciée d’avoir, dans la dernière ligne droite de sa campagne, pris le temps de cette conversation. Nous nous sommes embrassées et souhaité bonne chance.
J’ai repensé, en la quittant, à cette phrase de Borgès, immense écrivain argentin, dont j’avais emporté un livre et qui exprime “la conviction que le combat peut être une fête”. Cela me va.
J’ai eu, depuis, d’autres passionnantes rencontres que je vous raconterai, notamment avec la Centrale des Travailleurs Argentins, une organisation syndicale indépendante, pluraliste, combative, dont j’ai rencontré la direction nationale, aguerrie dans les années de lutte contre la dictature. Leur démarche d’affiliation individuelle des travailleurs précaires et de ceux de l’économie informelle, très développée en Argentine, m’a paru extrêmement intéressante mais je vous raconterai tout ça un eu plus tard car là, j’ai rendez-vous avec les Mères de la Place de Mai.
Hasta luego !
Ségolène ROYAL   - Buenos Aires
---------------------------------------------------------------------------
INFOS :  Voici où vous pouvez signer l'appel contre les franchises : http://www.appelcontrelafranchise.org 
----------------------------------------------------------------------------
Suite présentation site http://www.syti.net (voir précédent article) :

 L'A.M.I, ennemi de la démocratie

 


Le traité de l'AMI est un accord économique mondial négocié dans le plus grand secret depuis 1995 sous l'égide l'OCDE, et dont les conséquences constituent une menace sans précédent pour la démocratie.

Des traités du même type, NAFTA et FTAA, ont déjà été acceptés par les pays du continent américain.

 L'AGCS, pour détruire les services publics

 

L'AGCS est un autre accord mondial négocié dans le cadre de l'OMC, à nouveau dans le secret et l'opacité. L'AGCS est une véritable arme de guerre pour démanteler totalement l'ensemble des services publics, y compris la santé et l'éducation.

 L'endettement des états

 

L'endettement est une arme à retardement pour imposer le libéralisme, en obligeant les états à privatiser leurs services publics, tout en transformant les citoyens en esclaves des banques et des multinationales. Lorsque les dégâts de cette arme sont perceptibles, il est déjà trop tard.

 L'idéologie des Maitres du Monde

 


Les principes-clé des Maitres du Monde, et le nouvel esclavage qui en découle, tel que George Orwell l'avait annoncé dans "1984"...

 La guerre sociale est déclarée

 


Une nouvelle guerre mondiale est en cours. C'est une guerre sociale et intérieure, une guerre d'élimination contre une population devenue trop nombreuse et inutilement coûteuse.

 Schizophrénie organisée

 

Alors que les problèmes écologiques, démocratiques, économiques et géopolitiques s'aggravent dangereusement, le décalage se creuse entre les problèmes réels perçus par les citoyens dans leurs moments de lucidité, et les problèmes mis en avant par les responsables politiques et leurs relais médiatiques.

 Bibliographie contre la "pensée unique"

 

Des livres sur la mondialisation, la démocratie, les nouveaux pouvoirs planétaires...

 

 

CONSTITUTION EUROPÉENNE

 

 Europe: une Constitution piégée

 

Les pièges d'une constitution anti-démocratique et anti-sociale, dont le but est de rendre irréversible l'orientation ultra-libérale de l'Europe.

 Sens et perspectives du Non français

 

A 55% et avec une participation massive, les Français ont dit Non au projet de constitution européenne et désavoué leurs élites politiques et médiatiques qui ont sacrifié l'intérêt de l'Europe à celui des multinationales.

 Les élites disent Oui, les peuples disent Non

 

Après les français, les citoyens Néerlandais ont dit Non au projet de constitution à 63%, avec comme en France une forte participation électorale. Ce résultat confirme le rejet des orientations actuelles de la construction européenne et le décallage abyssal entre les élites dirigeantes et les citoyens.

 

 

CIVILISATION

 

 Prophétie pour les temps présents

 


Une prophétie visionnaire décrit les temps présents avec une fascinante acuité... Elle aurait été écrite en 1099 par Jean de Jérusalem, l'un des fondateurs des Templiers.

 Le naufrage de la civilisation

 


Depuis la naissance des grandes démocraties occidentales, le monde allait vers toujours plus de progrès, de liberté, d'éducation, de science, et de bien-être matériel. Désormais, la tendance s'est inversée...

 Vers un nouveau Moyen-Age

 


Le sens de l'histoire s'est inversé, et nous retournons désormais vers le Moyen-Age. Un Moyen-Age moderne, avec le pouvoir destructeur de la technologie en prime...

 

 

LA MENACE FASCISTE

 

 L'axe Bush-Sarkozy

 

Pour resserrer les liens avec leurs alliés, les Etats-Unis ont décidé de convertir l'Europe à l'idéologie de Bush, avec l'aide de leaders politiques européens comme Nicolas Sarkozy...

 L'émergence du libéral-fascisme

 

Avec Sarkozy et les lois Perben, on assiste en France comme aux Etats-Unis à l'émergence d'une nouvelle tendance politique: le "libéral-fascisme"...

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 19:55
grande-rose-copie-2.JPGBonjour,

Nouvelle venue dans la communauté "Résistance 2007", mais je "sévis" depuis environ six mois sur over-blog. Je suis journaliste de profession (presse, radio, TV), et écrivain, auteur de plusieurs ouvrages (document, histoire, pamphlet politique, roman...) publiés par des éditeurs de renom. Je me suis engagée dans la blogosphère pour combattre l'intolérable, et d'abord Sarkozy le dictateur néo-conservateur, mais aussi la désinformation, la guerre, le terrorisme américano-israélien, l'ultra-libéralisme carnassier, l'Occident prédateur, la deshumanisation galopante, l'intolérance, le choc des cultures, les fondamentalismes religieux, la barbarie, les totalitarismes rampants, la Pensée Unique, et j'en passe. Beaucoup de combats, en effet.... 
Malheureusement !

Triste époque ! Les maîtres d'oeuvre d'aujourd'hui (dirigeants, BM, FMI, multinationales, spéculateurs...) conduisent les peuples vers l'abîme, peut-être d'ailleurs bientôt nucléaire. Et, ainsi que le dit admirablement Ignacio Ramonet dans le Monde Diplomatique, les peuples suivent aveuglément ces  Merlin l' Enchanteur, ces magiciens de malheur uniquement préoccupés par la situation de leur portefeuille et de celui de leurs amis. Tout le monde n'est pas Carter (dénoncé comme autrefois les communistes par les Marcarthystes), Chavez le courageux pourfendeur de l'Amérique, ou, c'est d'actualité, les époux Krisner en Argentine. Ce sont des francs-tireurs. Et nous, nous devons être des résistants à l'intolérable que les crapules, les illuminés, les corrompus, les va-t-en guerre au sommet de la planète nous préparent, Bush en tête mais aussi ses disciples Blair, Sarkozy, Kouchner, Berlusconi et tant d'autres..

Oui, des résistants, c'est notre particularité et notre honneur ! Ne nous couchons pas devant les puissants parce qu'ils sont puissants. Et d'ailleurs, ne nous couchons jamais. Les "centristes" ralliés, les Kouchner, Besson, D. Srauss-Kahn et autres assoiffés de pouvoir coûte que coûte se sont écartés de leur idéal humaniste ou de gauche. Qu'ils mangent leur soupe quatre étoiles, et qu'ils restent là où ils sont. Leur place n'est pas la nôtre. Nous ne mangeons pas de ce pain-là. Nous sommes des résistants, comme de Gaulle l'a été en son temps. La tête haute. Prêts à mourir pour une autre idée de l'individu, de la vie, comme Guy Môquet, notre jeune modèle à tous, militant communiste, qui s'est donné pour que nous ayions un avenir meilleur.

Mais cet avenir-là, les maîtres du monde nous en privent, sciemment, impitoyablement, définitivement. Leurs ranchs luxueux, leurs yachts, leur palais, leurs courtisans, ne leur suffisent pas . IIs veulent davantage, toujours davantage, leur appétit est insatiable, ils ne sont jamais repus, non, ce sont des vampires qui veulent aussi notre sang, le sang des travailleurs, le sang des jeunes, le sang des vieux, le sang des étrangers, le sang des pauvres, le sang des soldats. Prêts à mettre le feu à la planète pour assouvir leurs passions funestes et leurs haines stupides. Prêts à exterminer la moitié de l'univers pour régner en maîtres, eux l'élite de l'argent, de la naissance, du pouvoir. Il y a trop d'habitants, n'est-ce pas, et pas assez de ressources, trop de pollution mais aussi pas assez de courtisans. Eliminons, éliminons. Les étrangers n'ont pas leur place, les Musulmans n'ont pas leur place, les Noirs n'ont pas leur place, les Arabes n'ont pas leur place, bientôt sans doute aussi les Chinois et les Russes, les pauvres n'ont pas leur place, les sdf n'ont pas leur place, sortons le répulsif ou les mines anti-personnel, en avant le nettoyage au Karcher et pourquoi pas à la bombe atomique, cela sera plus rapide et plus radical. Voyez ma dernière parution "forum pour la paix et criminels américains vers la guerre", je cite l'excellent article sur un nouveau 11 septembre de Robocup
http://Robocup555.blogs.nouvelobs.com  
qui nous présente une expédition nucléaire avortée de l'ogre américain. Avortée parce qu'il y avait des résistants. Comme vous, comme moi. Tout simplement. 

Dans mes trois articles "Douce france", ou dans "un casseur nommé Sarkozy", je présente ce qui nous attend. Ici comme ailleurs, en Argentine avant les Kirchner ou aux Etats-Unis, dans la France de Sarkozy ou dans l' Angleterre de Thatcher-Blair, partout, ce sont les mêmes refrains.
 
Libéralisons, dénationalisons, brisons les résistances sociales, les grèves, les syndicats, les services publics, les protections sociales, les retraites par répartition, le Droit du travail, les velléités d' indépendance, les modèles familaux, l'agriculture de subsistance... et vive la bourse, les requins de la finance, les jeunes loups, les ambitieux, les arrivistes, les parvenus, les rois du sports, de la télé ou de la chansonnette, les ogres de l'amement, de l'agro-alimentaire frelaté, du nucléaire, de la recontruction,  allez-y messieurs-dames, prenez place à l'arrogant banquet, laissez-nous vos miettes et les veuves... Déclarez les guerres que vous voulez, anénantissez des civilisations anciennes, comme vous l'avez fait en prenant la terre des Indiens, protégez-vous des gêneurs, des inutiles, des envieux, des incapables, oui, vous, dans vos bunkers dorés, et ensuite pavanez-vous au milieu des ruines fumantes dans vos voitures blindées ou avec vos gardes du corps, sablez le champagne, vous allez vous engraisser avec vos copains-coquins, le monde a été vidé de sa plèbe, réjouissez-vous, dansez, chantez, livrez-vous à vos orgies, régnez en maîtres absolus, dominez ce qui reste de la planète, accaparez et partagez-vous les biens de la terre. Et surtout, n'oubliez pas d'aller à la messe, au culte, à la synagogue, avec à la sortie, l' indispensable aumône au miséreux qui implore votre pitié. Votre conscience sera soulagée. 

Seulement voilà, Sarkozy-Kouchner, Bush-Olmert, et tous les autres, nous sommes là. Nous ne vous laisserons pas programmer une nouvelle guerre mondiale. Nous ne vous laiserons pas faire main-basse sur toutes les richesses sociales, culturelles, humaines ou matérielles de la terre. Oui, nous savons ce que vous tramez, comme avec l'AMI, ce monstrueux accord multilatéral investissement que vous avez voulu imposer aux peuples pour leur malheur et votre confort, pour les asservir défintivement. Nous savons, et nous agirons. Les internautes sont là. Les journalistes vont bientôt manifester. Les cheminots mais aussi les fonctionnaires, et tant d'autres, vont descendre dans la rue. Et ce n'est pas fini. Le combat commence. Nous allons nous battre avec nos armes à nous, du nombre, de la connaissance, de la dénonciation, de la mobilisation. Nous le devons à l'idée que nous nous faisons de la justice et de la vie. Nous le devons à nos enfants et à l'Histoire.

La lutte ne fait que commencer. Nous sommes entrés en résistance. Et nous vous le prouverons. Oui, messieurs dames, nous ne vous laisserons pas festoyer sur les ruines de nos existences.

Eva, journaliste-écrivain, femme, mère de famille, croyante, humaniste, -éprise de justice, de vérité, de paix, de liberté, d'égalité, de fraternité. Comme tant d'autres.

P.S.  J'ai écrit cet article pour mes nouveaux lecteurs, car je viens de rentrer dans la  COMMUNAUTE  RESISTANCE  2007.   Bonjour à vous tous, nouveaux amis.

P.S. J'entends en ce moment, sur FR3, émission Duel de C. Ockrent, parler de l' Union Méditerranéenne, grand projet de Sarkozy. Ne nous y trompons-pas, ce n'est pas par amitié pour les peuples d'Afrique ou d'Afrique du Nord que le Chef d'Etat français la souhaite. C'est pour intégrer Israël dans une grande union, un grand marché, et à son bénéfice. Pas de philanthropie avec Sarkozy. Et la Palestine, au fait, elle continuera d'être écrasée, anéantie, ou intégrée aussi dans l' Union méditerranéenne à laquelle elle peut prétendre comme israël ? Attention, nous allons surveiller, nous mobiliser !

ps. L'émission Duel consacrée au Grenelle de l'environnement.... Vous ne trouvez pas qu'on parle beaucoup de cela en ce moment  ?  Vous savez pourquoi Sarkozy en parle maintenant ? Mais parce qu'il faut faire oublier le mécontentement, la mobilisation.. faire diversion ! Sarkozy-médias : copains-coquins... et c'est un euphémisme !


TAGS : Résister, Sarkozy, néoconservateurs, désinformation, Occident, guerre, terrorisme américano-israélien
 ultra-libéralisme, fondamentalismes religieux, choc cultures, totalitarismes, barbarie, pensée unique, Monde Diplomatique, Ignacio Ramonet,  B.M., FMI, multinationales, Carter, Chavez, kirchner, Argentine, Amérique, Centre, D. Strauss-Kahn, Kouchner, Besson, G. Môquet, Musulmans, Noirs, Arabes, Noirs, Chinois, Russes, Arabes, indiens, sdf, karcher, criminels américains, 11 septembre, Robocup, E.U., France, bombe atomique, nucléaire, protections sociales, Olmert, FR3, Duel, C. Ockrent, Grenelle environnement.

A lire absolument le blog http://www.syti.net , je l'ai découvert après avoir écrit cet article, par hasard,  en regardant la liste des sites Résistance 2007,j'ai vu le site d'Adriana http://usa-menace.over-blog.com qui conseillait la lecture de ce blog. NE MANQUEZ PAS DE LIRE LES DEUX BLOGS !

 

 
Maîtres
du Monde

 
Stratégies
Planétaires

Bienvenue dans l'espace le plus "chaud" de ce site,
avec quelques documents qui donnent matière à réfléchir...


 

INTRO

 

 

 La fin programmée de la démocratie

 

 

Nous vivons depuis dix ans un changement radical du type de régime politique dans les pays occidentaux, avec l'avènement d'un nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers.
Voici les raisons pour lesquelles nous ne sommes déjà plus tout à fait en démocratie.

 

 

STRATÉGIES DE CONTRÔLE

 

 Télévision: de l'info sans infos

 

Quand l'information réelle est remplacée par les sujets anecdotiques, les micro-trottoirs, et les reportages insignifiants sur la vie quotidienne...

 Une liberté sous surveillance électronique

 



Notre liberté est en permanence sous haute surveillance électronique. Les moyens informatiques ont permis d'augmenter ce que les spécialistes appellent notre "traçabilité". Nos activités, nos conversations, nos goûts et nos centres d'intérêts laissent des traces dans les multiples systèmes informatiques qui gèrent notre vie quotidienne. Toutes ces données sont collectées, centralisées et mémorisées par des organisations publiques ou privées, qui peuvent connaître à tout moment le "profil" de chaque individu.

Fichiers informatiques, téléphones portables, internet, association de la carte de crédit et du code barre, réseau Echelon, vidéosurveillance "intelligente", puces RFID, ou "système de veille totale" de l'administration Bush, découvrez tous les moyens par lesquels notre liberté est devenue très surveillée...

 Les projets des Maitres du Monde

 

Les projets des Maitres du Monde pour un contrôle global des individus: manipulations génétiques, contrôle des esprits, implants, traçabilité, nouvel ordre économique...

 Implants: vers un contrôle social bionique

 

La puce d'identification "Digital Angel", et des expériences scientifiques majeures qui ouvrent la voie aux implants neuronaux et à un contrôle direct de l'homme par la machine....

 Armes silencieuses pour guerres tranquilles



Les clés de la compréhension du monde et de ses règles du jeu véritables se trouvent peut-être dans ce document Top Secret qui utilise certaines théories issues de la cybernétique pour définir un "manuel de programmation" de la société, ainsi que les principes d'une guerre contre les citoyens. Il expose en détail les stratégies et les objectifs des "Maîtres du Monde", qui ne sont plus les chefs de gouvernements, mais les dirigeants des grandes organisations économiques et financières, le seul pouvoir à dimension planétaire...

Ces stratégies, masquées mais évidentes pour "celui qui sait quoi regarder", sous-tendent la transformation radicale et accélérée de la société et de l'économie mondiale.

Une transformation qui nous emmène plus vite que nous ne le réalisons vers un monde déjà décrit par de nombreux livres et films de science-fiction: Rollerball, Soleil Vert, Blade Runner, Matrix, ou Le Meilleur des Mondes...


au choix, la version originale en anglais ou sa traduction française

 


 

STRATÉGIES DU CONSENTEMENT

 

 Le Meilleur des Mondes, d'Aldous Huxley

 


Dans ce livre de science-fiction visionnaire, Aldous Huxley imagine ce que serait la dictature parfaite: une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, et où les individus seraient génétiquement conditionnés. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves "auraient l'amour de leur servitude".

 Stratégies de manipulation

 

Les stratégies et les techniques des Maitres du Monde pour la manipulation de l'opinion publique et de la société...  

 2 Mondes, 2 Ordres, 2 Lois

 


Le premier ordre, officiellement proclamé, s'applique au public, aux citoyens ordinaires.

Le second ordre, qui régit réellement la société, s'applique aux détenteurs du pouvoir et aux organisations économiques.

 

 

GOUVERNEMENT MONDIAL

 

 Les organisations des Maitres du Monde

 


Qui sont les Maitres du Monde, et quelles organisations utilisent-ils pour contrôler le monde?...

 Le Groupe de Bilderberg

 


Le Groupe de Bilderberg rassemble l'élite mondiale de la finance, de l'économie, de la politique et des médias. C'est le plus puissant des réseaux d'influence, au point d'être considéré comme un véritable gouvernement mondial occulte.

 Le Siècle

 


"Le Siècle" est un club de reflexion qui rassemble les membres les plus puissants et influents de la classe dirigeante française: responsables politiques, présidents de grandes entreprises, et journalistes des médias qui "font l'opinion"...

 Le Forum de Davos

 


Quelques images des Maîtres du Monde au World Economic Forum de Davos qui réunit chaque année l'élite de l'économie, de la politique et des médias.

 

 

NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE

 

 Les mensonges du libéralisme

 


Un démontage en règle des mensonges les plus fréquemment utilisés par la propagande néo-libérale et sa "pensée unique".

 Délocalisations et mondialisation

 

La mondialisation libérale consiste en la suppression de toute entrave à la circulation des marchandises et des capitaux, rendant possible les délocalisations, les chantages à l'emploi, et les profits sans précédent des multinationales. Au risque de causer la désindustrialisation et le déclin géopolitique des pays occidentaux.

 L'entreprise-vampire

 


A cause de leur inefficience croissante, les grandes entreprises ne sont plus capables de créer de la valeur, mais seulement de vampiriser la richesse des autres acteurs économiques, du corps social, et des états...

 La directive sur le temps de travail

 

Une nouvelle directive européenne fixe la durée du travail à 48 heures par semaine avec la possibilité d'aller jusqu'à 65 heures. Un pas de plus vers l'instauration d'un nouvel esclavage au service de la "compétitivité" des entreprises.

 La directive Bolkestein

 

La nouvelle arme de guerre sociale élaborée par la Commission Européenne, pour "libérer" les entreprises de toute règlementation...

 L'A.M.I, ennemi de la démocratie

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 19:52

balcon-chien.JPGBonjour frères et soeurs de toutes races, cultures, religions,

Aujourd'hui, j'ai trouvé la clef afin d'entrer dans le forum pour la paix proposé par Robocup. Et j'ai aussi trouvé sur Arte ces magnifiques paroles de Jean-Paul 2, au moment même où j'allais rédiger le premier message. En même temps, sur le site de Robocup (http://Robocup555.blogs.nouvelobs.com), j'ai trouvé cet article sur les criminels apprentis sorciers, Dick Chesney en tête, et cette consolation : il y a aussi des Américains pour s'opposer à la folie de leurs dirigeants. 

Au fait, des associations françaises de défense des Droits de l' Homme poursuivent le sinistre bras-droit de Bush, Donald Rumsfeld, ex Secrétaire américain à la Défense et chef d'orchestre des atrocités en Irak,  devant les tribunaux ?  Bravo, voilà un acte fort et nécessaire ! On ne peut plus exonérer de leurs monstrueux crimes les dirigeants de la planète égoïstes, irresponsables et sanguinaires ! 

JE  PROPOSE  QU' ON  TRADUISE  EN JUSTICE GEORGES W. BUSH  POUR  CRIMES  CONTRE  L' HUMANITE !  

L' impunité dont jouissent les grands de la planète doit cesser !

Et pareillement, le moment venu, des faucons comme Sarkozy et Kouchner, - le cas échéant B.H.Lévy qui distille des propos de nature à dresser les individus les uns contre les autres -, devront à leur tour répondre de leurs actes devant le  GRAND TRIBUNAL DES PEUPLES  que j'appelle de mes voeux !

Je voudrais citer maintenant ces paroles fortes que j'entends en ce moment même sur Arte (vie de Jean-Paul 2) :

" La terre promise est une terre de paix, de justice, d'amour, de bonheur ".

" Une autre guerre serait catastrophique. Pour ceux qui comme moi ont connu la seconde guerre mondiale, il est de mon devoir de dire à tous les hommes qui sont plus jeunes que moi et qui n'ont pas connu la guerre ( Bush, Sarkozy, Kouchner, B.H. Lévy ou tous les pseudos intellectuels français...), il est de mon devoir de leur dire : Il ne faut plus jamais de guerre,  NON, PLUS DE GUERRE ! "

" J'invite toutes les religions du monde à prier ensemble  pour proclamer qu'aucune religion ne devra autoriser la mort, la haine, à avoir le dernier mot !"

C'était justement le sujet du livre que j'ai commencé à préparer après les événements du 11 septembre, guerres de religion - c'est le choc des religions, en effet, qui entraîne souvent des guerres - , ou religions unies pour un monde meilleur ? Avec en apothéose la profession de foi Bahia's de communion entre les peuples, les races, les religions, " la terre n'est qu'un seul pays et nous en sommes tous les citoyens ". Et je n'ai pas eu le temps de le terminer avant que tout le monde, deux ans après les événements, ne commence à traiter dans des livres de l'implication des religions, des différents intégrismes - évangélique, juif, musulman - dans les événements actuels. 

Et j'ajoute clairement : Ca suffit de s'en prendre toujours aux Musulmans, commodes boucs-émissaires pour les peuples broyés par le néo-libéralisme carnassier, égoïste, irresponsable et prédateur ! Les religions évangélique - avec les nécons américains - et juive - avec les néosionistes - sont autant responsables, sinon davantage, car ce sont les Américains et les Hébreux qui ont vraiment le pouvoir, qui décident de la pluie et du beau temps dans le monde, à travers le système économique qu'ils imposent ( au nom de la liberté ?) à la planète entière, et à travers les guerres qu'ils programment pour le malheur des peuples ! Et quand je dis la pluie et le beau temps, c'est inapproprié, car ce sont des tempêtes qu'ils favorisent partout ! Je donnerai juste l'exemple de l' Argentine : Elle s'est redressée grâce à l'admirable couple Kirchner (ils gouvernent main dans la main, et c'est tant mieux !) !
L'Argentine, un pays cassé comme la France bientôt avec Sarkozy, par les mesures ultra-libérales imposées par le FMI ou la BM, en proie au chaos - et redressé parce que ce couple a donné une orientation radicalement différente à leur pays, enfin indépendant des diktats américano-hébreux !

Mes amis, participez au forum pour la paix (voyez l'article plus bas) après avoir lu le dernier article publié sur le site de Robocup, et que je reproduis ici même à la fin de cette publication. 

Adresse forum  http://paix.xooit.fr/t3-defense-de-la-paix-dans-le-monde.htm 

Je vous remercie de votre fidélité et je vous embrasse, votre Eva. Abonnez-vous à ce blog pas comme les autres, réellement indépendant, c'est gratuit, voyez newsletters à droite de l'écran, et aussi la rubrique "recommandez" -(ce blog) à vos amis.

TAGS : Guerre, paix, Donald Rumsfeld, Jean-Paul 2, Bush, Sarkozy, Kouchner, B.H. Lévy, Kirchner, Argentine, Etats-Unis, Israêl, Hébreux, Irak, B.M., F.M.I., 11 septembre, Bahia's, Robocup, France, Droits de l'Homme, Dick Chesney, intégrismes, religions, évangélique, musulman, juif...


----------------------------------------------------------------------------------------------------




DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE Index du Forum

DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE
Ce forum est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui sont animés par la volonté de défendre et de promouvoir les valeurs de paix et de tolérance dans le monde et ce à travers le dialogue pour aboutir à une meilleure compréhension et une meilleure connai

défense de la paix dans le monde

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE Index du Forum -> DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
R-sistons


En ligne

Inscrit le: Aujourd’hui
Messages: 1
Localisation: Perpignan
 
MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:47    Sujet du message: défense de la paix dans le monde Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message

Bonjour,
Figurez-vous qu'au moment où je me connecte pour la première fois sur le forum, j'entends ceci (Arte, vie de Jean-Paul 2) : " Les Occidentaux ont commencé par les esclaves, aujourd'hui ils vendent des armes et provoquent des guerres. Un jour viendra où les peuples de la terre demanderont aux riches de rendre compte ". N'est-ce pas idéal pour démarrer un forum pour la paix ?
Et Jean-Paul 2 d'ajouter : " Ce sont des paroles d'espoir et d'amour dont les peuples ont besoin ". Pour se rapprocher les uns des autres... 
Ah, si tous les gars du monde pouvaient se donner la main !! Comme dans le film.... 
A bientôt, Eva

_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Article de Robocup, http://Robocup555.blogs.nouvelobs.com 
Est-ce qu'un second 11 septembre encore plus meurtrier est en préparation?

Tel que vous le savez, le 30 août dernier un bombardier B-52 équipé de six têtes nucléaires installées sur des missiles de croisière s'est envolé de la base militaire aérienne de Minot dans le Dakota du Nord jusqu'à la base militaire aérienne de Barksdale en Louisiane. Les missiles à têtes nucléaires étaient fixés aux ailes du bombardier.

Par Richard Franklin

Selon des sources de Michael Madsen, un groupe d'officiers au sein de l'US Air Force a eu connaissance du vol de ces missiles et des ogives nucléaires et ils les ont interceptés à Barksdale.

Après cet évènement, il y a eu d'une manière quelconque une fuite dans les médias et la Maison Blanche s'est de toute évidence précipitée pour concocter une histoire afin d'expliquer le vol. Ils ont forgé une remarquable histoire. Ils nous ont dit que tout était une « erreur. » Les six ogives nucléaires ont été installées par erreur sur des missiles de croisière qui à leur tour, ont été fixés par erreur aux ailes du B-52 pour finalement être transportés par voie aérienne, toujours par erreur, jusqu'en Louisiane. Si l'on en croit l'histoire absurde de la Maison Blanche, personne parmi les membres de l'équipage du bombardier n'était au courant de cette cargaison mortelle attachée aux ailes de leur appareil.

Wayne Madsen a indiqué que les armes nucléaires devaient être acheminées en Iraq, mais qu'elles ont été interceptées par des officiers rebelles de l'US Air Force qui sont opposés à une attaque avec des armes nucléaires contre l'Iran selon un plan qui a été machiné et censément supervisé par Dick Cheney. Selon Madsen, une attaque US avec des armes nucléaires contre l'Iran était prévue pour coïncider avec l'attaque israélienne du 6 septembre sur une prétendue installation nucléaire syrienne à Deir az-Zwar dans le nord de la Syrie. L'interception des ogives nucléaires a apparemment obligée les comploteurs de la Maison Blanche à différer une attaque simultanée des États-Unis et d'Israël, jusqu'à ce que le problème des armes nucléaires interceptées soit résolu au niveau des affaires intérieures.

Le groupe de militants « Citizens for Legitimate Government – Citoyens en faveur d'un Gouvernement Légitime » est à l'origine d'une étonnante révélation qui a été ignorée par nos médias contrôlés. Un porte-parole du groupe a déclaré que six membres de l'US Air Force ayant été directement impliqués dans le chargement ou dans le transport des missiles ont été tués dans les 7 jours suivants l'interception des missiles a Barksdale. Leurs morts ont été déclarées « accidentelles. » Je le répète, ces décès se sont produits dans les 7 jours suivants de l'incident! Les probabilités qu'une telle chose se produise sont inconcevables.

Toujours selon « Citizens for Legitimate Government », les victimes sont : l'aviateur Todd Bleu âgé de 20 ans, décédé alors qu'il était en permission en Virginie. Un mari et son épouse de la base militaire aérienne de Barksdale ont été tués sur l'autoroute Shreveport-Blanchard en Louisiane alors qu'ils se promenaient en motocyclette. Adam Barrs âgé de 20 ans, un aviateur de la base militaire aérienne de Minot a été tué lors d'un accident dans la périphérie de la ville. Le lieutenant Kissel Weston âgé de 28 ans, un pilote de bombardier de la base militaire aérienne de Minot a été tué dans un accident de motocyclette dans le Tennessee. La police a découvert le corps d'un capitaine de l'US Air Force John Frueh près de Badger Peak, au nord-est de Skamania County, dans l'état de Washington. Le capitaine était porté disparu.

Plusieurs ont soupçonné que ceux qui ont dirigé le vol [des ogives] nucléaires ont entrepris une opération de nettoyage afin de réduire au silence les personnes qui ne faisaient pas partie de la conspiration, mais qui avaient eu connaissance de ce qui s'était exactement passé aux bases de Minot et de Barksdale. Il défie le sens commun d'arriver à toute autre explication pour ces six décès, un nombre qui pourrait déjà être dépassées. Tout autre décès additionnels sera possiblement occulté par les médias.

Alors que la Maison Blanche a concocté une explication pour camoufler le vol de six missiles de croisière transportant des ogives nucléaires, elle n'a pas expliqué comment il se fait que SIX de ces missiles ont été embarqués à Minot, mais que SEULEMENT CINQ SONT ARRIVÉS À BARKSDALE! Il n'y a qu'une seule explication possible. Quelque part entre les bases de Minot et de Barksdale, l'avion a atterri et a livré un missile avec son ogive nucléaire.

Alors qui voudrait d'une seule arme de cette nature? Et pour quelles fins? Je suggère le scénario suivant. Les membres comploteurs du PNAC (Project for the New Americain Century – Projet pour le nouveau siècle américain) à la Maison Blanche veulent un tel missile pour réaliser une deuxième grande opération sous fausse bannière à l'intérieur des États-Unis.

Mais pourquoi souhaitent-ils infliger un autre 11 septembre à ce pays? Ça m'apparaît assez clair. Ils sont aujourd'hui sur le point de perdre le pouvoir qu'ils ont acquis en travaillant pendant de nombreuses années. Maintenant, avec un président totalitaire en place, une chaîne de camps de concentration (1) à travers le pays dirigés par les truands de Blackwater, après avoir pratiqué des arrestations massives de citoyens américains dissidents, de même qu'avec Bush en possession d'une loi lui donnant le droit de décréter la loi martiale et également l'habilité de s'emparer du contrôle total et direct de la Garde Nationale et ainsi de suite, le complot du PNAC est dans la situation adéquate pour réaliser le grand coup afin de créer ouvertement un État totalitaire.

Je n'arrive pas à imaginer aucun autre motif logique pour qu'une ogive nucléaire sur un missile de croisière ait été dérobée. Cette ogive et le missile sont toujours portés disparus en dépit de l'assurance donnée par la Maison Blanche qu'ils les recherchent. À mon humble avis, les gens qui ont cette ogive nucléaire et le missile entre les mains sont fort probablement occupés à planifier un second 11 septembre afin d'achever le grand dessein dont ils ont débuté l'élaboration sous l'administration Reagan. C'est à partir de ce moment qu'ils ont préparé leur Projet pour un Nouveau Siècle Américain (PNAC) pour annoncer impudemment au monde entier d'où ils ont été dirigés. Nous sommes peut-être maintenant sur le point de vivre le dernier acte de la création du nouvel Empire Amerika.

Je n'ai jamais autant souhaité aussi sincèrement d'être dans l'erreur. J'espère que mon raisonnement soit insensé, que mes faits soient faux ou que je traverse simplement une mauvaise passe. Toutefois, ces sentiments ne suffisent pas à dissiper les sombres pensées qui viennent à l'esprit au sujet de ce que je considère comme un véritable événement terrifiant.

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info
Article original anglais : http://www.thepeoplesvoice.org/

Note du traducteur :

(1) Les États-Unis ont « récemment » construit sur leur territoire un certain nombre de camps de concentration. Le nombre de camps varie selon les sources mais il semble y avoir consensus pour dire que l'ensemble des camps peut loger entre 10 et 16 millions de personnes. Voici un article à ce sujet :
http://www.mondialisation.ca

Aussi, voici une vidéo de 7 minutes où l'on voit l'un de ces camps complètement vide et aménagé avec les dernières technologies. Cette vidéo montre un camp construit dans le centre des États-Unis. Toutefois, il est dit que les principaux camps ne sont pas situés au cœur des États-Unis mais qu'ils sont plutôt construits en Alaska, c'est-à-dire quasiment au Pôle Nord. Remarquez dans la vidéo que le réseau ferroviaire passe directement dans le camp ce qui n'est sans nous rappeler les heures noires de la précédente grande guerre :



Mercredi 24 Octobre 2007
danyquirion@videotron.ca

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

P.S. Je rajoute ce commentaire sur l'article publié ci-dessus par Robocup,  l'AMERICAN  WAY  OF  LIFE en quelque sorte.  Modèle pour le cow-boy Sarkozy ! Et pour nous ???

Commentaires

Voici le troisième article terrifiant que je découvre sur l'Amérique, la vidéo sur les tours d'une part, un article sur le livre "les guerres scélérates et vous avec les 600 camps de concentration que je trouve également sur le net. C'est proprement ahurissant, mais tout était programmé de longue date, avant le Pakistan et la guerre en Irak. Et, en même temps que vous le merveilleux film "KAROL" et les belles paroles d'un autre homme non-violent après Gandhi, Martin Luther King, le Dalaï Lama, Mère Térèsa et l'Abbé Pierre, je veux citer: le Pape Jean-Paul II !
Hélas, qui s'oppose à cette force sauvage, ce nouvel ordre mondial que les faucons prétendent imposer au monde comme les hordes barbares nazies ?
La croix gammée, vue des satellites, dessinée par les bâtiments de l'armée américaine est-elle réellement fortuite ?
Et, tout se prépare en silence, pendant que l'on nous amuse avec une TV dévoyée et soumise aux ordres d'un fantôche...sans oubier DSK qui a joué un grand rôle auprès de l'Amérique et Kouchner, le va-t-en guerre pour mieux porter l'humanitaire et le défenseur des opprimés !!!
commentaire n° : 1 posté par : DANA (site web) le: 28/10/2007 02:09:17 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Joli monde, n' est-ce pas ? c'était d'ailleurs le titre d'un de mes articles, "un si joli monde"  

l'un de mes prochains articles vous proposera une sélection de sites ou d'articles pour mieux comprendre le monde aujourd'hui
(Eva)  Et ce sera effrayant, je vous le garantis ! Personne n'en sortira indemne ! :

D'ailleurs, j'attends vos suggestions, vos idées, vos références, tout sera  bienvenu ! Ce blog est le vôtre, il est le nôtre à nous tous, je l'ouvre au maximum. Son but est d'amener à prendre conscience, puis à inciter à entrer en résistance. Et sur Internet, on en apprend des choses ! Décapant ! La LIBERTE est là, sur le web, et par les temps qui courent, c'est une arme ! Prenons les armes de la connaissance, de la liberté, de la résistance (active mais non-violente), pour lutter contre l'intolérable que les canailles ou les illuminés au sommet nous préparent au nom de la pensée unique ultra-libérale ! (guerres, désinformation, démantèlement de toutes les protections sociales, totalitarismes, soumission à des idéologies pernicieuses, intolérance etc). 
J'avais déjà proposé une action concernant le peuple martyr de la planète,  les PALESTINIENS : Une grève de la faim totale, de tout le pays, bien médiatisée, pour faire plier les gouvernants qui d'ailleurs devraient être poursuivis pour leur criminelle indifférence,  pour non-assistance à peuple en danger ! Les solutions seraient vite trouvées !
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

je joins ce commentaire à ma "lettre ouverte à la gauche", publiée sur mon site (tapez "lettre ouverte à la gauche momifiée") et sur d' autres sites. Je vous enjoins à lire cette lettre, si ce n'est déjà fait, et à la diffuser pour "revigorer" la gauche, la motiver, la "booster" Faites-en ce que vous voulez, copiez tout ou partie, mais distribuez-la, c'est un acte MILITANT ! Ok ?? Merci ! (Eva)  voici donc le commentaire publié à la suite de cet article, sur un autre site :

 Re: LETTRE OUVERTE A LA GAUCHE
Éva

Je ne vous cacherai pas qu'il y a longtemps, voire très longtemps, que je n'avais lu un tel manifeste. C'est à la fois jubilatoire pour l'esprit et revendicateur à souhait dans la forme. La question que je me pose maintenant est la suivante : avec une gauche plurielle, fortement meurtrie, pourrait-on la sensibiliser et souhaiter une véritable mobilisation ? Elle est tournée à panser ses plaies, je crois, plus qu'à emprunter le chemin de l'action.

Pierre C.
 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou ! C'est encore moi. Il est varié, mon blog, hein?  Alors voilà, on termine par une page de militantisme avec le site de résistance sociale - tiens donc, d'autres résistants ? Chouette, youpi  ! Eva


lucien jallamion" <lucien.jallamion@libertysurf.fr>
Objet: mise à jour du site
Date: Sun, 28 Oct 2007 03:23:36 +0000

·    Les fédérations syndicales de la Fonction publique - CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU Solidaires et CFTC - appellent à la grève le 20 novembre, soit le jour du vote du budget 2008 à l'Assemblée nationale    .... Voir le communiqué commun

·    Les cheminots menacent d'une nouvelle grève en novembre     ....Lire la suite

·    Appel à la grève chez Air France du 25 au 29 octobre   ...Lire la suite

·    Resistance sociale est à l'initiative d'une lettre pétition au Président de la République et en direction des Députés et Sénateurs concernant le traité modificatif européen. N'hésitez pas à la signer et à la faire connaître autour de vous  .....Voir la lettre Pétition

·    Pétition Réintégration d’Alain Hébert Ensemble nous exigeons la réintégration immédiate d’Alain Hébert licencié pour "motif économique" par la secrétaire du comité d’entreprise de Ratier-Figeac. Secrétaire élue grâce à la voix du patron de cette entreprise.    .....Voir la suite

·    Les départements du Nord et du Sud de la France sont les plus touchés par la pauvreté, selon l'INSEE   ...Lire la suite

·    Régimes spéciaux: début des rencontres avec Bertrand   ....Lire la suite

·    Retraites: l'UNSA prête à la négociation   ....Lire la suite

·    Maroc Barid Al Maghrib, le raz-le-bol des syndicats    ....Lire la suite

www.jubii.fr c'est une seule interface pour communiquer. Email, téléphone gratuit, messagerie

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Réponse au commentaire de Dana, sur mon dernier article, plus haut  :

Merci Dana pour ce mot. Et tu découvriras d'autres articles terrifiants sur l'Amérique, il y a bien pire encore ! Parmi mes projets littéraires, un an après le 11 septembre, il y avait un "Empire du Mal", j'ai accumulé pour ce sujet des tonnes de documents et le résultat est .. terrifiant ! Au-delà de tout ce que tu peux imaginer ! C'est vraiment l'empire du mal, la terre du diable (avec des exceptions heureusement), et Bush est pour moi la croyante, "l'anti-Christ" parfait. Pendant que tout le monde s'apitoyait sur les tours jumelles, moi déjà je sentais que cet homme-là, autoproclamé défenseur du Bien, était véritablement un vrai suppôt de Satan, pour reprendre la phraséologie chrétienne, et avec lui comme symbole, on a envie de déserter le christianisme. Ce n'est pas M.Luther King ! Carter est un "bon" chrétien : aimant la paix, la justice, la vérité. C'est l'autre Amérique, car tout n'est pas tout noir. Mais dans l'ensemble, les dirigents et l'Amérique profonde, c'est "terrifiant" en effet ! Je sortirai dans le  mois un "douce Amérique" comme j'ai sorti une "douce France" de Sarkozy (tu parles !), et je sortirai prochainement une lettre ouverte à Bush. Quelques mois après le 11 septembre, alors que tout le monde suivait Bush, je lui envoyais déjà une lettre ouverte, notamment dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, pour lui signifier qu'il était tout sauf chrétien - terrifiant, en effet ! Comme les dirigeants acuels, et l'Amérique dite profonde. Bentôt je sortirai une sélection d'articles à lire. Tu verras. Terrifiant ! Terrifiant monde dominé par EU (néocons), israel (néosionistes) France de sarkozy -Kouchner ou même BH Lévy (néocons). Pauvre monde...Amitié Eva
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
evaresis@yahoo.fr
Objet: merci de m'avoir fait découvrir ce forum
De: "Patrice Hénin" <noreply@xooit.com>  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
Date: Sun, 28 Oct 2007 14:56:05 +0100

Bonjour R-sistons,

Ce qui suit est un email qui vous a été envoyé par Patrice Hénin depuis votre compte sur DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE. Si ce message est du spam, contient des commentaires abusifs ou autre chose que vous trouvez offensif, veuillez contacter le webmestre de ce forum à l'adresse suivante:

robocup555@yahoo.fr

Incluez cet email en entier (plus particulièrement les en-têtes). Veuillez noter que l'adresse de retour de cet email a été définie sur Patrice Hénin.

Message qui vous a été envoyé:
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

et le blog de robocup.
Je vais à la découverte de ton blog, et de celui de robocup.
Je ne me suis pas géné pour te faire de la publicité, voilà dèjà un commentaire :

"Merci de me faire connaître aussi, une autre plume mordante, drôle et brûlante comme la braise de ses yeux, la belle journaliste gitane et par elle, un troisième message du sombre destin qui nous guette ! Signaux rouges de fauteurs de guerre qui s'agitent en silence dans l'ombre de notre dos !"

-------------------------------------------------------------------------------------------
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 22:11




2es.jpgChers amis, ou ennemis s'il y en a, bonjour !


Et s'il y a des "ennemis", des adversaires politiques, au fait, ils ne se manifestent pas beaucoup. Personne ne s'en plaindra. Et les Renseignements Généreux, direz-vous, que pensent-ils de vos écrits ? Eh bien, ils font leur travail. Mais ils supportent de moins en moins de faire du chiffre, du rendement, alors ils sont de mon côté. Et sinon, avec leur porte-monnaie qui va très vite se dégonfler, franchises, TVA anti-sociale, retraites plus lointaines et plus chères, services publics à la casse, protections anéanties, risques d'attentats et même de guerre, et j'en passe, ils vont très vite déchanter. Surtout s'ils lisent mon blog, je suis là pour les aider à décrypter les impostures sarkoziennes. Abonnez-vous à mon blog, je suis votre alliée. Pas Sarkozy. Et ensemble, refusons l'intolérable qu'on nous prépare derrière la belle rhétorique.

Alors voilà, j'ai beaucoup de nouveaux lecteurs. D'abord, je leur dis "bienvenue", et soyez fidèles à ma prose. Elle est tantôt carnassière, tantôt prophétique, tantôt ironique, mais toujours passionnée, on a des tripes ou on n'en a pas, que voulez-vous, c'est inné, pas comme les gènes de futur délinquant, n'en déplaise au Prince qui nous gouverne. Les tripes, une "Gitane" doit en avoir (voyez la photo, quand j'avais vingt ans, avec les Gitanos du Sacro-Monte). Ca m'a d'ailleurs valu de rentrer dans le journalisme par la grande porte, avec un article sur " La vraie Gitane était française " (titre du magazine qui l'a publié et m'a embauchée sur le champ). Soit-dit en passant, pour ne rien vous cacher, je n'ai pas l' habitude de rester en dehors de mon sujet. Je rentre dedans. Par exemple, quand j'ai fait un documentaire sur les motards (plus ou moins en colère) pour une chaîne de télévision, j'ai fait de la moto avec eux, et ma foi d'ailleurs avec beaucoup de plaisir. Tu te souviens, Philippe, jeune Robert Redford de la moto ? Si tu me lis... Ou bien j'ai été cloche avec les clochards, ou gangster avec les membres de gangs du Bronx. Enfin, pas tout-à-fait, chut !

Donc, j'ai une (petite) dent contre mes nouveaux lecteurs. Oui ! Pourquoi ? Parce qu'ils se contentent de lire les derniers articles, "Lettre à la gauche endormie" ou au "Dr Jekyl and M. Hyde Kouchner", "Cri de la Terre" ou "Merci Guy Môquet le communiste", "Un casseur nommé Sarkozy" ou "Jérusalem phare du monde".  Ils raffolent aussi (je le sais par les statistiques d' Over-blog) des articles de contre-infos, vous savez ces infos dont les Médias à la botte de Sarkozy ne parlent pas volontiers, car elles dérangent le Diktator. En tête du hit-parade, "Sarkozy, agent du Mossad ?", "Ils sont tous fous", "Sionisme", "troubles ententes", " Lettre ouverte des enseignants à Sarkozy ", "Dandy contre Diktator", ou la dépêche sur la guerre pour le pétrole et autres confessions nauséabondes de Rockfeller. Gros succès aussi pour les pétitions, en faveur de la paix des civilisations ou contre l'info servile. Merci, nouveaux amis. Mais..

Oui, il y a un mais. Je sais, vous êtes tous surbookés, mais quand même ! En rester aux derniers articles, quel dommage ! Passer à côté de petits bijoux (?,  je n'engage que moi!) comme les deux blogs buissonnières, les dessous d'une blogueuse, ou "un si joli monde" (le nôtre, vous l'avez reconnu), ou "parenthèse sur l'amour", c'est vraiment regrettable  pour vous et... pour mon blog rank . Sans parler des jolies photos, il y en a dailleurs une (trouvez-la) qui est tellement osée qu'elle aurait plus sa place dans "Play Boy", vous savez, la revue coquine. Seulement voilà, je suis nulle en technique, et quand j'ai voulu publier la photo avec le visage seulement, c'est l'autre qui est apparue, beaucoup plus indiscrète. Coup de téléphone pronto presto à mon plus jeune fils pour lui demander comment supprimer l'objet du délit, et une réponse qui a sauvegardé la dite photo : " Pourquoi veux-tu l'enlever, elle est très bien, cette photo, sur la plage on en voit davantage ". Dont acte. J'ai au moins la bénédiction d'un de mes fils, à défaut de celle de tous mes lecteurs. Et finalement, ces photos, ce n'est pas plus mal, ça a le mérite de l'originalité et de donner envie aux amis plus musclés qu'intelligents de Sarkozy de regarder ce qu'il y a à côté, et donc d'approfondir la lecture. Et là, on atteint le but de ce blog militant : convaincre les pro-Sarkozy que leur héros est celui des milliardaires ou des Américains, pas le leur. 

Bref, amis lecteurs, dimanche, après la grasse matinée, le foot ou la messe, vous vous plongez dans la lecture de tout ce que vous avez manqué. Vous n'aimez pas la guerre ?  Moi aussi, lisez  par exemple "alerte la guerre arrive" ou " la guerre en Iran aura lieu" ou "femmes en guerre contre la guerre". Vous voyez, je fais de la pub pour mon blog. On n'a pas le droit de faire de la pub sur Over-blog, paraît-il, mais pour son propre blog ? Oui, certainement. En tous cas, je vais faire comme si. Donc, je continue.

Vous n'aimez pas Sarkozy ? Vous avez raison. Et pour avoir encore plus raison, vous lisez tous les articles du début, je lui vole dans les plumes, avec humour souvent (j'ai changé de ton au fur et à mesure que la situation s'aggrave, avec en particuler les risques de guerre), ou bien "douce France" (en 3 épisodes s'il vous plaît, comme à la télé), ou encore "le vrai Sarkozy", " Wanted, cet homme est dangereux", et celui-ci au titre si prometteur : "La France pour un plat de lentilles". Que voulez-vous, j'aime Chavez , voyez par exemple "R. Dati, Sarkozy, Chavez and Co", et aussi (cris de protestation ?) Castro que je propose pour un prix Nobel de la paix, non vous ne rêvez pas, voyez " Castro, sommes-nous tous aveugles ?" . Grâce à lui, grâce à Cuba, des dizaines de milliers d'individus ont été sauvés.... Sacrée Eva ! Décapante, non ?

Vous aimez Sarkozy ? Alors vous avez encore plus de raisons de me lire. Pour voir ce qu'il y a derrière la magnifique rhétorique sarkozienne...

Naturellement, vous ne supportez plus la désinformation. Foncez voir "Appel à la résistance", "Attention, télé-propagande", "Alerte, on vous ment, les journalistes se mobilisent", "FR2 chaîne de propagande", "La manif des journalistes", "désinformation, prélude au régime totalitaire", et j'en passe... je ne connais pas par coeur mon blog, que voulez-vous.

Vous vous demandez pourquoi la gauche a perdu ? J'ai déjà fait deux articles sur ce thème, il y en aura d'autres, soyez en sûrs. Et aussi sur la "France en 2010", ou une "lettre ouverte à Bush", ainsi que, après "douce France", une "douce amérique" et une "douce terre d'israel". Je parlerai aussi des fondamentalismes religieux, il y a déjà eu un article sur le sujet "danger, fondamentalismes religieux", et des allusions un peu partout.

Sur la société qu'on prépare, selon vos goûts, vous opterez pour "deshumanisons...", "néo-capitalisme barbare" (en quatre épisodes s'il vous plaît), "notre enfant est un monstre", "insurrection des peuple contre l'intolérable"... Une société de plus en plus totalitaire ? : "Tsiganes, apartheid généralisé, droits de l'homme menacés" , "Colères prophétiques, fausse démocratie", "Coup d' Etat en France", "Totalitarisme mondialisé"...

Sans oublier, cet aveu : " Il reste au moins une intellectuelle ", par les temps qui courent, où tout le monde va à la soupe, même si elle est indigeste, ça se remarque, non ? Et je vous invite à m'imiter : Dénonçons, à temps ou à contre-temps, résistons, encore et toujours. Ne cédons pas aux sirènes trompeuses d'une belle rhétorique, ne nous couchons pas devant le Diktator. Il nous ment, il n'est là que pour conforter le pouvoir des nantis et pour aligner la France sur les diktats de Washington et d'Israël . Sombres perspectives pour la France et les Français.

Donc, nouvel (et j'espère fidèle) ami lecteur (ou lectrice, j'ajoute ça, sinon ces dames vont se vexer), maintenant, n'est-ce pas, que vous êtes fermement décidé(e) à lire toutes les perles qui sans cela sombreraient déjà dans l'oubli, je vous invite à aller plus loin.

Récemment, une lectrice, Madame Danièle Dugelay de Saclay, a posté un fort intéressant commentaire. Outre le fait qu'elle signale à juste titre l'absence de la gauche pour dénoncer le nouveau traité constitutionnel (chère amie, si vous avez lu mes infos récentes, je renvoyais à ce combat, en effet) et l'intérêt de l'Eglise catholique pour la justice sociale (doctrine sociale de l'Eglise, je voudrais bien avoir un condensé pour en faire un papier, je lance un APPEL pour avoir de la documentation ), elle invite à photocopier ma " Lettre ouverte à la gauche " (revue et corrigée depuis hier, pour la faire circuler plus facilement) et à la coller partout. Excellente idée !

Je vous propose d'en faire autant, sans tarder. Placardez cette lettre, envoyez la à vos amis, aux politiques, à qui vous voulez, mais allez-y ! La gauche doit se remuer, il y a urgence. Tout est cassé : Les services publics, le système de retraite par répartition, le droit du travail, les protections sociales, l'indépendance nationale, la démocratie, la liberté de l'information, l'image de la France. Et le futur de nos enfants. Alors foncez, remuez-vous !

Et envoyez-moi de temps en temps vos commentaires, certains d'entre eux m'ont donné des idées d'articles, ou ont été repris dans des papiers (je pense à l'affiche rouge, ou aux déclarations sur les droits de l'homme). Soyons actifs, et réactifs, c'est un devoir lorsqu'on voit tout ce qui se prépare, les enjeux pour nous et pour nos enfants.

Je vous invite à vous joindre au Forum pour la paix que lance un de mes lecteurs, Robocup ( http://Robocup555.blogs.nouvelobs.com), moi, je n'ai toujours pas réussi à trouver la clef pour y entrer, mais sur le plan technique je suis un grosse sotte. Ne vous en faites pas, je trouverai ! En attendant, je vais demander un nouveau référendum pour le traité européen. Il est inadmissible qu'on se moque des électeurs qui, en majorité, ont refusé ce traité libéral ! Ces électeurs-là ont été floués par Sarkozy et par la bureaucratie européenne si éloignée des préoccupations des citoyens !

A bientôt, amis, on continue ensemble. Merci de m'avoir fait l'honneur et le plaisir d'être devenue une relation pour vous. Je vous embrasse très fort, votre Eva. Abonnez-vous (newsletters à droite de l'écran, et recommandez ce blog à vos amis, à droite aussi, si ce n'est déjà fait).

TAGS : Guerre, paix, totalitarisme, démocratie, médias, Sarkozy, R.Dati, Chavez, Castro, Kouchner, Renseignements généraux, Gitans, Sacro-Monte, clochards, Israel, Jérusalem, Bush, Etats-Unis, R. Redford, Over-blog.com, FR2, services publics, doctrine sociale, capitalisme, néo-capitalisme, droits de l'homme, motards, motards en colère, attentats, prophéties, sionisme, communisme, Guy Môquet,  revue Play Boy, désinformation, messe, résister, affiche rouge, apartheid, intellectuelle, journalistes, femmes, France, deshumanisons, constitution européenne...

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Trouvé sur le site de MARIANNE 2, que je vous recommande. Pour y aller, cliquez sur Marianne, à droite de l'écran, rubrique " Liens ". (Eva)  On pourra ajouter mon blog à la liste. (entre temps, j'ai reçu le commentaire de Danièle, je vous invite tous à le lire, à la fin de cet article, c'est une piste intéressante
pour contester ce traité)
                                ------------------
Traité Européen : la contestation monte sur le net

Petite revue de sites et de blogs favorables à l'organisation d'un référendum sur le traité modifié.


Vous avez dit traité simplifié ? La France se prépare à adopter un traité Européen qui ressemble comme deux gouttes d'eau au projet de Constitution rejeté par une majorité de Français en 2005. Oui mais voilà. Cette fois-ci, c'est le Congrès, et non le peuple, qui est appelé à ratifier le projet. À droite, pas question donc, de contester le projet du Président. À gauche, le PS est peu bavard, craignant que l'Europe fasse voler en éclats davantage une unité déjà très fragile (voir l'article La gauche du « non » se réveille…Avec la gueule de bois ).
 
Du coup, c'est sur le Web que monte la contestation du référendum, un peu à l'image de ce qui s'était passé en 2005. Marianne2.fr vous donne aujourd'hui les moyens d'en savoir plus sur le sujet : 

À gauche, des députés européens se mobilisent pour un référendum sur le site Gauche Avenir. 

Les altermondialistes s'expriment et lancent des pétitions sur plusieurs sites: traite-simplifie.org, Non, non et non soutenu par le MRC (Mouvement Républicain et Citoyen de Chevènement) et Respectez notre non (Pour la République sociale, de Mélenchon).
 
Des indépendants « nonistes » ont lancé une chaîne pour un référendum sur le site Le vrai débat . Pour participer à cette chaîne, il est possible d'écrire à pourunreferendum@yahoo.fr. 

D'autres ont créé le site Le peuple a déjà dit non.

Des indépendants d'extrême gauche s'expriment sur le site La gauche ! dans un appel pour « une Europe sociale, contre le traité modifié et pour un referendum ». 
Quelques personnalités politiques expriment leur désaccord avec ce traité sur leurs blogs : Jean-Pierre Chevènement, Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont Aignan

Enfin le texte du projet du traité modificatif est consultable, dans son intégralité, sur le site du conseil de l'Union européenne, sa ratification devrait commencer le 14 décembre 2007.

 26.10.2007  Pauline DELASSUS
 
 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------COME4NEWS :
 
 

 

LE TRAITE EUROPEEN SIMPLIFIE VU PAR LA FRANCE 

 

29 mai 2005 : Après une longue campagne, 54,7% des français disent non à la constitution européenne.

19 octobre 2007 : Notre cher président de la république, fraîchement divorcé, signe un traité censé remplacer la constitution et annonce qu'il le fera ratifier par la France, SANS REFERENDUM via le parlement !!

Or, ces deux traités sont les mêmes ! Juristes, hommes politiques de bonne foi et journalistes reconnaissent que le contenu de ces 2 textes est le même à 99% !!

Seule différence : L'article sur les symboles de l'Union a disparu, et le "ministre des affaires étrangères de la constitution" a changé de nom, juste de nom !!!

Pour le reste, l'OTAN encadre toujours la politique des états, il y demeure le même libéralisme débridé, le culte de la concurrence libre et non faussé, le libre échange absolu, rien contre les délocalisations, indépendance gravée de la Banque centrale européenne et LE MEME ABSENCE DE LA DEMOCRATIE !!!!!!!!!!!!

Qui peut accepter une telle autocratie ?? Sako est le meilleur dans le passage en force. Nous ne pouvons accepter une telle chose, et demandez, en tant que démocratie (enfin pour le moment) notre droit à un vote !

ALORS FAITES PASSER LE MESSAGE. VIA INTERNET, NOUS POURRONS SANS DOUTE AVOIR ENCORE CE DROIT LA !!!!

 
Commentaires (2)add feed
Dehors le fatras giscardien : françois TATARD (1932)



Lettre d’un grand père allemand à son petit-fils français

LA CONSTITUTION FRANCAISE DE L’EUROPE

Mon cher petit-fils,

J’ai été surpris de voir ton esprit civique à un âge où on se fout pas mal de pareilles billevesées. J’ai été encore plus surpris de m’apercevoir que tu avais déjà l’âge d’aller voter. Tu veux que je lise pour toi cette énorme et confuse élucubration et que je t’en fasse un résumé assorti de conseils judicieux.
Je l’ai relue dans cette optique et je te fais grâce d’explications détaillées.
La présentation est un peu ringarde car, elle ignore superbement la norme AFNOR de numérotation des chapitres, titres et sous-titres. Le repérage est pénible.
C’est donc une constitution française pour l’Europe. On y retrouve la « patte » de l’Ecole Nationale d’Administration, familière à tous les lecteurs du « JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ». En l’occurrence, c’est précis comme l’analyse d’un avion renifleur. On y retrouve une forme et une subtilité spirituelle déjà appréciés avec la législation sur l’invention de l’avoir fiscal, sur l’imposition des plus values, et les réglementations catastrophiques sur le « regroupement familial », enfin tout ce qu’un journaliste appelait avec humour « l’autoritarisme mou ».
Comme dans nos lois inapplicables (littoral et SRU 2000, Etc.…), le verbe pouvoir remplace le verbe devoir, ce qui permet aux décideurs une abstention légale et une inefficacité certaine. Là encore, le législateur laisse la décision aux hauts fonctionnaires et aux juges administratifs. Enfin, comme dans toutes les législations françaises, les dérogations abondamment prévues transforment les meilleures intentions en vœux pieux parfaitement inutiles.
Lorsqu’il a fallu abandonner le droit régalien de « battre monnaie », on n’a pas eu besoin de constitution. L’impossibilité de faire tourner la planche à billets, pour boucher les trous du budget par des dévaluations, ne permet plus le déficit budgétaire programmé, ni la gestion sur une hypothétique croissance.
Ignorant superbement cet incontournable postulat, la constitution imaginée par des Inspecteurs des Finances, entérine les mauvaises manières de la quatrième République, ressuscitées par François MITTERAND et poursuivies par les « blancs bonnets » qui ont succédé aux « bonnets blancs ». Les mêmes se retrouvent avec bonheur pour approuver des deux mains ce qui condamne le système.
Que dire de cette phrase de l’article I – 16 (2) qui prévoit la nécessité d’une coopération loyale entre les rouages de cette organisation farfelue. Une coopération loyale ? Cela va sans dire et cela va encore mieux en ne le disant pas. On a vu ce que cela donnait pour accompagner la douteuse intervention américaine en IRAK. Quelle belle et loyale unanimité.
Enfin, cerise suprême sur le gâteau, la procédure de révision semble inspirée par notre code de l’urbanisme au chapitre de la révision du Plan d’Occupation des Sols (le fameux P.O.S amoindri en P.L.U). Puisqu’on peut la réviser, à quoi sert-elle si le suffrage universel n’intervient plus ?
Le rêve d’une Europe centrée sur le fameux « noyau dur de base », se répandant comme une tache d’huile destinée à s’étendre, en intensité, par l’unification des institutions, fiscales, économiques et sociales, ne se traduit pas dans ce verbiage vaseux.
A vouloir tout prévoir, on s’enferme dans un carcan parfaitement irréaliste. Le plus étonnant c’est de voir l’Allemagne avaler de telles couleuvres. Il est vrai qu’engourdie dans une repentance obligatoire des jeunes générations pour les folies de leurs anciens, elle n’ose plus rien dire. En lisant cette débauche de verbiage de la constitution française de l’Europe, on peut se remémorer l’affiche de la propagande allemande de 1938 : Un balai « européen » dépoussiérait devant la porte en expulsant un coq bleu blanc rouge, courroucé, avec des livres et des journaux à la mode française. La légende :
« Dehors le fatras français », est redevenue d’actualité.
Il suffira de remplacer le nom d’un des journaux balayés par celui de « constitution française pour l’Europe », pour rajeunir l’affiche.
Mon cher petit fils, je n’ai pas le droit de choisir pour toi. Je déplore que le vote « blanc » n’ait pas de signification. Il serait si bon qu’il corresponde, non à un refus total, mais à la réclamation d’un organigramme cohérent assurant le succès de l’application. Je vais donc, moi aussi, employer ce fameux verbe pouvoir.

Au OUI des vaincus on peut préférer le NON de la résistance.
October 25, 2007
/* */
REFERENDUM CONSTITUTION : SIGNEZ : eva journaliste-résistante : http://r-sistons.over-blog.com
Bonjour,
je vous renvoie au dernier article de mon blog, à la fin de cet article vous avez tout ce qu'il faut pour vous renseigner et signer. http://r-sistons.over-blog.com . C'est le blog pour informer, commenter, manifester, résister Eva
October 26, 2007
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
25 Oct 2007   COME4NEWS
NON à la Constitution européenne
Version imprimable Suggérer par mail
  
  •  
 

NON à la Constitution européenne maquillée:

 

EXIGEONS LA TENUE D’UN
RÉFÉRENDUM POPULAIRE !

Faire ratifier le nouveau traité européen par les Assemblées, et cela dès le mois de décembre, tel est le projet de Nicolas Sarkozy. Le Président veut aller vite et priver le peuple français du droit élémentaire de décider souverainement de son avenir. Son clan prétend que le vote majoritaire qui l’a élu en mai tient lieu de referendum ! Comme si les électeurs lui avaient donné un blanc-seing sur un texte qui n’était pas, alors, rédigé et donc inconnu ! En fait, les commentateurs politiques doivent reconnaître que le refus de donner la parole au peuple est motivé par la «prudence», c’est-à-dire la crainte d’un nouveau scrutin de rejet. Une fois suffit, considère l’oligarchie qui accapare le pouvoir et qui est hostile à une France libre.

La propagande officielle, relayée par les médias, presque tous aux mains de la finance mondialisée, avance un second argument: cette fois, il ne s’agit plus de constitution. L’accord signé à Lisbonne par les dirigeants des 27 États de l’Union européenne ne serait plus qu’un "mini traité", "simplifié" par surcroît (le texte compte 256 pages...), qui ne porterait que sur son organisation administrative. Ses symboles, tels le drapeau étoilé et son hymne, ont disparu. Pour rassurer davantage, on prétend mensongèrement que la référence au «marché libre et non faussé» est passée à la trappe. Cette mise en scène vise à désintéresser les citoyens et à semer la confusion: «Circulez, il n’y a rien à voir !». La vérité est autre. Tous les gouvernements fédéralistes et tous ceux qui refusent la souveraineté populaire et qui avaient encensé le projet de constitution (Giscard d’Estaing, en tête), se déclarent plus que satisfaits du texte élaboré à Lisbonne. Ils ne cachent pas qu’ils y voient une revanche aux "Non" français et néerlandais de 2005. De leur point de vue, ils ont raison. Tous les traités signés depuis Maastricht, ceux d’Amsterdam, de Barcelone, de Lisbonne déjà, demeurent la pierre angulaire de la politique économique et anti-sociale de l’Union européenne . Le «marché libre», «la concurrence» à tout va, la réduction du coût du travail et toute l’idéologie néo-libérale restent le fondement du nouveau traité, véritable constitution européenne en contrebande. Tous les peuples d’Europe en font les frais : la pauvreté, la misère même, gagnent chaque année du terrain. L’accord de Lisbonne permettrait, s’il était appliqué, d’accentuer le processus : par une centralisation accrue (un Président de l’Union qui parlerait au nom de tous), et un système de vote majoritaire au sein des instances qui serait imposé aux nations récalcitrantes.

Ainsi, le Pouvoir en France, chaque jour plus autoritaire, voudrait priver les citoyens de leur droit imprescriptible de décider de leur avenir. Le Comité Valmy, estime qu’il est de l’intérêt du peuple de France d’imposer sa consultation par un nouveau referendum. La voie parlementaire dans ce cas précis, c’est le moyen par excellence de museler la voix des Français. La majorité automatique acquise, par la manipulation des Français, au parti du Président, tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat, fausse toute représentativité réelle de notre peuple. Forces républicaines et progressistes, Français fidèles à la souveraineté populaire et nationale, unissons nous pour exiger un référendum !

Appel du Comité Valmy. Paris le 21.10.2007

Relayé par:

Commentaires

Chère Eva, je suis désolée de te dire que tu as mal lu mon commentaire ou que je me suis mal expliquée. Je t'envoie un message pour te donner des précisions.
Je n'ai pas pu lire tous tes messages car je suis très malade et fatiguée, mais quelqu'un a-t-il pensé à écrire qu'il existe un moyen fort simple d'obtenir le vote par référendum à nouveau. Ce nouveau traité rend indispensable une modification préalable de notre Constitution , au Congrès réuni à Versailles et il faudra une super-majorité des 3/5èmes pour être adoptée. La Droite ne dispose pas d'assez d'élus et si toute la Gauche, PS compris, vote contre sans abstentions, le référendum deviendra le seul et dernier recours pour le gouvernement. La balle est donc dans le camp du Parti Socialiste. A lui de choisir s'il appartient au Peuple de décider. Amicalement. Danièle Dugelay.
commentaire n° : 1 posté par : Dani�le Dugelay le: 26/10/2007 15:48:42 
Merci chère lectrice pour cette précision,en effet, je suis plus une femme d'action qu'une doctrinaire, je n'avais pas compris TOUTE LA RICHESSE de ton commentaire. Dont acte. C'est très subtil en effet, et voilà donc peut-être le moyen d'écouter la voix des Français.Tu es très bien renseignée, bravo ! Ca en dit long sur la qualité de mes lecteurs, j'ai beaucoup à apprendre d'eux. Donc je vais rajouter si j'ai la place à la fin de mon article ton intervention, en demandant aux internautes de faire circuler l'info. Toi-même tu peux le faire en cliquant à droite de l'écran sur "Marianne" à Liens, tu trouveras aussitôt la rubrique référendum que j'ai copiée à la fin de mon article, et tu y ajouteras ton commentaire. Car ton idée doit circuler sur Internet Bises, Eva , et meilleure santé !

Que veux-tu dire par tous tes messages : tu parles des commentaires qu'on me fait, des articles ? De toutes façons, on se recontacte par mail, ça me fera plaisir de faire ta connaissance. 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 07:58
Bonjour,

Grenelle de l'environnement, cela vous dit quelque chose ? Le Grenelle de 68, les travailleurs y ont trouvé leur compte.... Grande page d' Histoire pour les peuples en lutte pour une vie plus digne !
 
Mais avec Sarkozy l' imposteur, les petits hommes verts vont-ils être satisfaits ? Et la terre aussi ? Et les générations futures aussi ? Et l'avenir de la planète aussi ? Pfff ! je ne suis pas une experte pour trancher, alors je laisse la parole à un spécialiste. Spécialiste ?

Tags : Sarkozi, Grenelle de l'environnement

Objet: METTRE UN NEZ ROUGE AUX VERTS
 
  Grenelle: la montagne verte accouche d’une souris blette Et même pas de belle apparence, la souris en question: altérée, moisie, putride! Dans les jours à venir jusqu’au grand raout de la fin de ce mois, le cirque médiatique va s’installer partout, à commencer par Internet qui désormais mâche les mots d’ordre en direction des perroquets radio/télé. Jusqu’au 17 octobre, des réunions — ateliers et débats — auront lieu dans 17 villes moyennes françaises. Depuis le 28 septembre, bloggeurs et chatteurs se dévoilent. De quoi structurer les organigrammes nécessaires au “combat contre l’effet de serre”. “Changer la donne, proclame Borloo, et faire la révolution Ecologique”. Derrière les mots, les menaces! Prendre prétexte de la raréfaction des ressources naturelles, due à la surpopulation, pour “réorganiser la société”. Et comme cela grogne dans les rangs, à cause du nucléaire, des OGM, de la chimie, le ministre tranche: “La vraie question ce n’est pas de décider, c’est de passer à l’acte.” En force, s’il le faut. Mais la résistance est peu gaillarde! Exemple. France Nature Environnement est une des six éminentes organisations sélectionnées pour réfléchir, étudier et proposer. Un mastodonte, pourrait-on dire, puisqu’elle fédèrerait plus de 3 000 associations. Son président, Sébastien Genest, fait grise mine devant un verre qu’il annonce “à moitié” vide. Après plusieurs semaines de palabres, non seulement ces gens ne sont pas d’accord entre eux mais on se demande, à la maigreur des revendications, si la rupture ne les effrayerait pas. Petits soldats, en somme, bien propres et disciplinés, d’un système qui ne marche qu’à l’esbroufe. Il faut analyser quel est le demi-verre “plein” du caporal Genest, sans rire des points positifs dont il se contente. Une “proposition” de loi sur les OGM. Une autre réduisant les émissions de CO2 des véhicules de 176gr/km à 130gr/km d’ici à 2020. Un plan national du développement de 25% du fret non routier d’ici 15 ans. Remettons bien ici les choses en perspective. Tous souscrivent aux objurgations de Kyoto et de Rio contre le réchauffement climatique: +6° en un siècle, annoncent-ils, le Sahel au Danemark et le Sahara sur le Congo. Et de pousser à la guérilla contre le CO2 qui en serait responsable. Couverts par les outrances du GIEC et les semonces onusiennes, disculpant la Chine, l’Inde, le Brésil et autres malfaiteurs écologistes, mais ostracisant l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Australie — ultimes sanctuaires du monde un peu blanc —, ils annoncent Armageddon si ces dernières ne se plient pas à leurs diktats sans quoi, prophétisent-ils, le monde explosera. Le Groenland — qu’il y a 1 000 ans les fermiers vikings appelaient “Terre Verte” — commencerait à fondre et s’ouvre entre le 15 août et le 1er septembre le “Passage du Nord Est”… comme il le fait depuis des siècles, ce qui incite les Inuits à exiger plus d’indemnités. Pensez donc! Champions de la moto-neige, il leur faudrait aller de plus en plus loin pour abattre à la carabine automatique à lunette de visée infra-rouge de quoi garnir leurs barbecues électriques. Devant le terrifiant tableau brossé, on attendrait des revendications draconiennes. La suppression des motos-neige ou des camions de 40 tonnes par exemple. Celle des barbecues électriques, des écrans plats, de l’illumination des villes, des festivals et des matches en nocturnes fluorescents. La mort du libre-échange, la suppression des 40 000 navires marchands, des porte-containers, des milliers d’avions en commande. L’arrêt immédiat de la construction d’autoroutes, de tunnels, de ponts géants, de villes nouvelles. Le reflux du tourisme de masse et des mouvements planétaires de soi-disant réfugiés — où l’on verrait alors si, hors ces artifices ruineux, celui qui avait raison ne s’appelait pas Thomas Malthus… METTRE UN NEZ ROUGE AUX VERTS Les nouveaux imprécateurs savent bien que tout cela n’est qu’alibi. Que le “Développement Durable” s’apparente à une habile martingale au service d’un totalitarisme planétaire de fer. Que le CO2 anthropogénique est une farce bien orchestrée et le Réchauffement Climatique un slogan de plus en plus suspect qui se moque assez que l’été 2007 ait été un des plus frais que l’Europe de l’Ouest ait connus depuis un siècle. Les Verts, régisseurs pendant des années du ministère de l’Ecologie, ont annoncé à grands coups de menton un “programme minimum en 13 points” sans lequel Grenelle serait un échec. Ce qui sera le cas forcément parce qu’on ne sortira pas du nucléaire, on n’interdira pas les OGM, aucun moratoire n’interviendra sur les “agrocarburants” que, pendant des années, eux-mêmes réclamèrent sous l’appellation de biocarburants. Et ce n’est pas demain que l’hyper-Distribution supprimera les emballages qui conditionnent la névrose consommatrice. On n’ira pas, selon leurs vœux, vers plus d’agriculture biologique, par manque de bras experts, mais vers des systèmes de production “durables”que néanmoins ils acceptent, de plus en plus lourds, toxiques et destructeurs à mesure que, sous la pression des flux migratoires, il y a plus de consommateurs et moins de producteurs. Le pire chez l’écolo c’est qu’il ignore tout de l’agriculture hors ce qu’il a appris de l’agronome farfelu René Dumont. A part cela, les Verts se régalent de babioles imbéciles qui, dans leur thématique, ont remplacé biocarburants, éoliennes et photo-voltaïque depuis que la nocivité de ces innovations et le rapport entre le coût et la toxicité de leur fabrication et leur production énergétique les a disqualifiées. Sauf dans l’esprit des multinationales de l’énergie qui ont su mesurer le pactole qu’elles représentaient. La planète serait ainsi sauvée par les économies d’énergie dans l’habitat, les écopastilles automobiles, l’érection du secrétariat d’Etat de Mme Kosciusko-Morizet en Ministère plein ou l’instauration d’une TVA réduite sur les produits propres. C’est affligeant. Comme l’est la taxation des pesticides et l’interdiction d’ici à 2009 de toute substance reprotoxique, mutagène ou cancérigène, alors que s’impose l’élimination radicale — quelles qu’en soient les conséquences économiques — de tout produit issu de la chimie de synthèse. Y compris ceux créés par polymérisations chimiques. En revanche “chaque commune, pays ou agglomération (doit adopter) un “Plan Climat” territorial, définissant les mesures pour réduire localement les émissions de gaz à effet de serre”. Décision essentielle qui renforce l’appareil totalitaire qu’est le Développement Durable et confirme la mainmise sur le gouvernement global du monde par l’ONU, dont les Verts. Les Amis de la Terre, un des courants de pensée écologique les plus intéressants, ne sont pas vraiment dupes de la pertinence d’une manifestation à laquelle pourtant ils participent dans le cadre de l’Alliance pour la Planète. Il suffit de consulter le dossier passionnant et remarquablement documenté qu’ils consacrent au Grenelle de l’Environnement, sous un titre révélateur: “Faux consensus et vrais conflits”. Ou d’écouter un de leurs responsables les plus avertis, Christian Berdot, qui nous paraît avoir fort lucidement analysé cette opération de communication tissée d’impostures: “Le gouvernement va peut-être lâcher du terrain sur les OGM, dit-il, et accorder quelques% d’agriculture biologique, mais ce sera pour mieux imposer les agrocarburants industriels — qui aggravent le réchauffement climatique et font exploser les prix alimentaires mondiaux —, pour mieux soutenir le refus de certains lobbies agricoles de diminuer de façon importante les quantités de pesticides — alors que plus de la moitié des cancers sont provoqués par ces produits, présents notamment dans les aliments — et pour mieux promouvoir l’“Agriculture Raisonnée”, alibi “verdâtre” des lobbies de l’agriculture intensive.” René BLANC.  

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Eva :  J'ai répondu dans le dernier article au commentaire de Chahid, finalement je joins cette réponse à la fin de cet article, parce que c'est un cri du coeur qui a sa place, et dans la foulée je republie le texte du "patron dans la peau de ses ouvriers" qui s'intègre si bien avec ma réponse. Un blog use de sa liberté...

A VOUS DE JUGER.....(suite)

Je regarde sur FR2 A. Chabot émission "à vous de juger", elle coupe systématiquement la parole de l'opposant à Sarkozy quand il est trop gênant dans la critique, ou elle change de sujet. Chut ! Tout va bien, Français.  Et elle insiste, elle revient à la charge quand le ministre défend sa politique. Vigilance ! Fausse démocratie !
Et je retiens l' expression (faites-en autant !) démocratie SOCIALE , qui est à ajouter à la démocratie politique.

100.000 euros de remboursement du gouvernement aux plus favorisés, oui 100.000 euros par contribuable nanti, voilà le cadeau fical du gouvernement pour les plus riches, vous avez bien lu, 100.000 euros par (riche) foyer fiscal ! De quoi augmenter les Smicards, les petites retraites, les minimas sociaux ! Ou d'éviter aux contribuables de payer eux-mêmes le déficit de la S.S. ! M. Bertrand ajoute, non sans rire, que grâce à ces sommes (ces cadeaux aux petits copains-coquins), ces gens-là resteront en France ( suivez mon oeil, Johnny Halliday, déclaration de rentrée en France tombant à pic pour illustrer les propos du Ministre)et dépenseront leur argent ici, chez nous ! Une bouteille de parfum à 1000 euros au lieu de 700 euros, par exemple ??????? De qui se moque-t-on ?

Et voici, toujours dans le " A vous de juger ", le " style " Sarkozy ; le valet de Sarkozy, et toutou (il le suit partout), M. Darmon journaliste à FR2 qui dit : " hyper-présidence ", " tout arrive grâce à lui " , " hyper-président ", " l'avocat qui aimait de Gaulle " (! comme gaullste, on fait mieux, j'ai même dit dans un article qu'il était le fossoyeur de de Gaulle, connu pour se méfier des américains, de l'argent, d' Israel. Sarkozy, c'est l' Argent comme idole, l'asservissement aux E.U. et à Israel.)

Dernière remarque : Le fond est plus mportant que la forme, n'est-ce pas ?

Par pour France 2 télé-propagande ! Je me doutais qu'ils préparaient un coup fumeux !  Alors voilà, ils ont placé le fond d'abord, toute la politique anti-sociale, en prenant bien soin de mener les débats de telle sorte que quand ça devient trop embêtant pour Sarkozy, on intervient, on coupe la parole, on  change de sujet... et ensuite, une deuxième partie d'émission sortie du cerveau des communiquants en propagande Sarkozy-FR2 (c'est la même chose, "la voix de son maître") sur le style qui plaît tant aux Français, pour faire oublier le reste, avec un éloge en images du Président par le toutou hébreux de service (je vais sortir bientôt un "télé communautariste") et l'interview de Mme Amara ex PS passée à la soupe, choisie spécialement pour son soutien beur, la fille des cités qui se rallie à Sarkozy, ça fait quand même bien, on savait que ça aurait de l'effet, qu'elle jouerait bien son rôle, en effet ! La sope est bonne, au fait ? On en reprend ? Et vous ?  VOUS VOUS LAISSEZ ABUSER PAR TOUT CE CIRQUE ?

toujours dans http://sego-dom.over-blog.com
Un fabricant italien de pâtes alimentaires, Enzo Rossi, dont l’entreprise est basée à Campofilone, dans la région des Marches, a décidé d’essayer de vivre, avec son épouse et ses filles, dans des conditions similaires à celles de ses ouvriers, à savoir avec 2 000 euros pour un mois. Tout en veillant à tout économiser, il s’est retrouvé sans le sou… le 20 du mois.
 
Il a alors compris ce que signifie la précarité et a décidé d’augmenter de 200 euros ses salariés.
 
« Le coût de la vie s'est alourdi de 150 euros par mois. Pour des gens comme moi, ce n'est rien, pas pour les ouvriers… »
 
Il s’est fait féliciter par certains, décrier par d’autres.
 
Notre MEDEF devrait prendre exemple !
 
 
 

Commentaires

Bonsoir Eva !
Suite à mon dernier commentaire sur l’autre post, je dirais que Sarkozy en qualifiant la création d’Israël de « miracle » emprunte ainsi la rhétorique messianique des évangélistes et des sionistes. La violation de la légalité internationale n’a jamais été un « miracle »! S’il y’a un choc des civilisations que certains sont en train d’attiser, c’est bien à cause de ce « miracle » !
commentaire n° : 1 posté par : Chahid (site web) le: 25/10/2007 03:41:38
Bonjour ! Ce qui est miraculeux, c'est que l'on suive Sarkozy aveuglément direction l'abîme derrrière Merlin l'enchanteur (pour reprendre l'expression d'Ignacio Ramonet dans son journal le Monde Diplomatique) ! Quant au miracle israélien, il est peut-être miraculeux pour eux, mais cher payé de l'enfer pour les Palestiniens, et bientôt pour les Iraniens, Syriens,Libanais etc... et au final pour nous tous citoyens du monde entier qui allons faire les frais de ce miracle-là, avec une 3e guerre mondiale à cause des petits hommes noirs (j'emploie le mot vert pour les petits hommes dans mon article suivant , ici ils sont noirs). Peut-être est-ce voulu, précisément, diviser pour régner en maître sur ce qui restera de la planète, avec les Américains ! Au fait, bien joué, Sarkozy ! En pleine manifs, on sort le divorce avec Cécilia, et le Grenelle pendant les manifs suivantes. Sale temps pour la démocratie et pour le monde... Eva
PS J'écoute les infos, c'est révoltant chaque citoyen devrait devenir un opposant à la société actuelle : Les "grands" patrons français touchent en moyenne 316 années de salaires de SMIG en un an ! plus les dividendes du même montant ! Et cette année, 25 % de progression de salaires ! Combien pour les Smicards, les Rmistes, les petits retraités ..? J'ai la nausée. On ne peut pas être normalement constitué et tolérer toutes ces horreurs. La société qu'on va léguer à nos enfants est putride, d'une IMMORALITE absolue ! La révolte est un DEVOIR, et la résistance aussi ! Tous pourris, financiers, médias aux ordres, faux écologistes, politiciens véreux, vendus... Petite question, ces gens-là, du Medef et autres, ils vont à la messe le dimanche se confesser ? Absolution générale ? Pas du Dieu Juste et saint, si les hommes sont injustes, les croyants savent qu'il y aura une belle justice après... Et comme il est dit dans la Bible, là "il y aura des pleurs et des grncements de dents" pour les salauds qui iront en enfer. Tant mieux. Enfin !
commentaire n° : 2 posté par : eva journaliste-résistante (site web) le: 25/10/2007 20:40:54
 
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  Thu, 25 Oct 2007 18:01:33 +0200
De: "Newsletter Arrêt sur Images" <newsletter-noreply@arretsurimages.eu>  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
À: asi@arretsurimages.eu
Objet: Newsletter 5 : Grèves, traité européen, les silences du journal télévisé.
La lettre d'@rrêt sur images, n° 5

Cette semaine, nous avons été frappés par quelques assourdissants silences des médias traditionnels.

Pendant que les journaux, les hebdomadaires et les JT ne vous parlaient que du divorce des Sarkozy (l'information étant désormais officielle, les journalistes disent désormais tout ce qu'ils savaient et taisaient depuis des mois) il est bien d'autres informations qui sont passées sous silence.

Après la grève des transports du 17 octobre, il est acquis que les conducteurs de train garderont bel et bien un régime spécial de retraite. A part France Inter, aucun media ne l'a dit aussi crûment (1).

De même, vous ne savez pas que 63% des Français souhaitent un référendum sur le traité simplifié, qui remplace le projet de constitution européenne. Vous ne le savez pas, parce que le seul sondage sur la question a été commandé, et publié, par... un journal britannique (2). Les Français sont sans doute trop immatures pour qu'on leur demande leur avis sur le sujet.

Mais tous les silences du JT ne sont pas directement politiques. Parfois, le JT se tait simplement pour ne pas dénaturer une histoire trop belle et trop simple. Par exemple, votre journal télévisé vous a dit et redit que les jouets chinois étaient dangereux. Les images sont toujours spectaculaires.

Mais aucun n'a précisé que le fabricant Mattel s'est excusé auprès des autorités chinoises, les principaux défauts de conception étant liés à lui : cette petite information ne va pas dans le sens dominant des « produits chinois dangereux » (3).

Enfin, si vous voulez entendre en quels termes les anciens animateurs de l'émission «  Y a que la vérité qui compte », Bataille et Fontaine, parlent de leurs invités, et du public de TF1, les extraits sont ici (4).

Si nous sommes indépendants de tous les pouvoirs économiques, politiques et médiatiques, c'est grâce à vous. Et nous avons besoin de vous. Abonnez-vous, dès aujourd'hui (5).

Certains clients de courrier électronique bloquent l'accès direct aux liens. Aussi, vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :
(1)
http://arretsurimages.net/post/2007/10/22/Regime-special-qui-dit-pas-son-nom
(2) http://arretsurimages.net/post/2007/10/25/Traite-modifie:-le-premier-sondage-en-France-estbritannique
(3) http://arretsurimages.net/post/2007/10/17/Jouets-chinois
(4) http://arretsurimages.net/post/2007/10/22/Bataille-et-Fontaine-:-une-certaine-idee-du-public
(5) http://arretsurimages.net/abonnement

Pièce jointe au format texte brut [ Consulter et sauvegarder dans l'ordinateur ]

 Cette newsletter est envoyée, une fois par semaine.
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 19:34

34-ans2.JPGBonjour fidèles amis,

Choc des civilisations ! La folie des hommes va nous conduire vers une  guerre mondiale, plus effroyable que les deux premières ! Cette nouvelle croisade judéo-chrétienne contre les Musulmans est monstrueuse ! Elle est voulue, lancée, programmée par le complexe politico-médiatico-financier (et tant pis si je forge des expressions, c'est de la " bravitude ",  comme dirait Ségolène Royal !), par des illuminés fanatiques et intolérants,  des néoconservateurs voulant étendre sur le monde l'idéologie totalitaire de la domination judéo-chrétenne et ultra-libérale ! Dans le dos, et sur le dos des peuples ! En France, ce sont les Sarkozy-Kouchner qui s'en sont faits les propagateurs, épaulés par une cohorte de pseudo intellectuels courtisans et partisans, uniquement préoccupés par l' hégémonie israélo-américaine sur le monde ! Ne nous laissons pas enrôler sous la bannière des libéraux haineux et intolérants ! Ils veulent bâtir la paix des puissants sur les ruines des civilisations !

Mes amis, je regarde d'un oeil le film sur Arte relatant la jeunesse du futur pape Jean-Paul II, " pris dans la tourmente de l'invasion de la Pologne par les nazis ". Oui, la tourmente, comme celle que tous les fanatiques ennemis des peuples et de la paix nous préparent ! Est-ce vraiment cela dont vous rêvez comme destin ? L'extermination d'une partie du monde pour permettre à l'autre moitié de jouir égoïstement des ressources de la planète - jusqu'à ce que, naturellement, les industriels de la mort en décident autrement et trouvent de nouveaux boucs-émissaires pour la frustration des peuples exclus du banquet des nantis !

Dans ce film, les massacres se succèdent, on ne voit que cadavres, sang, larmes, cris ! Pourtant, je saisis au passage quelques phrases : " La foi n'est pas une consolation, elle donne un sens à la vie et à la mort " , " Est-ce qu'on est venu juste sur terre pour être exterminés ? ",  " C'est l'amour qui sauve le monde, l' amour est plus fort que la haine ! " , " Ne sommes-nous pas tous enfants du même père ? ".

Oui, amis lecteurs, nous sommes tous enfants du même Père d' Amour, nous sommes tous citoyens du même monde, nous sommes tous frères et soeurs en humanité, et nous devons nous tendre la main pour bâtir ensemble un monde plus beau, celui de la fraternité des civilsations ! Celui où chacun, rouge, noir, jaune, blanc, musulman, chrétien, juif, païen, pourrait trouver une place juste et reconnue, mener une existence paisible et digne ! 

Le choc des civilisations prôné par les Bush, Sarkozy, Kouchner ou même B.H. Lévy, si l'on en croit ses discours pétris de l'obsession du Musulman, ne mène nulle part ! Ou plutôt à l' intolérance, à la haine, à la guerre ! Et la guerre est vraiment la pire des solutions ! Elle est pure folie !

Amis, je vous en conjure, désolidarisez-vous de tous ces fauteurs de divisions et de troubles, dénoncez-les ! Et signez la pétition pour une paix au Proche-Orient, qui conditionne en définitive l'avenir de l' humanité !

C'était vôtre Eva, toujours aussi mobilisée pour l'entente entre les peuples, la concertation, la coopération, la paix !

Abonnez-vous (gratuit) à ma prose, à droite sur l'écran ( newsletters, et rubrique "recommander" )

Tags : Proche-orient, paix, guerre, intolérance, Bush, Sarkozy, Kouchner, B.H. Levy, Musulman, Juif, Chrétien, choc des civilisations, S. Royal, Jean-Paul 2, Arte.
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Voici le texte de la pétition, que j'ai trouvée sur le site que j'aime beaucoup, parce que fourmillant d'informations  et animé par une authentique humaniste, http://sego-dom.over-blog.com . J'y joins un autre texte, issu du même blog, sur la politique de Christine Lagarde, Ministre de l'Economie et des Finances, néoconservatrice notoire, acharnée à défendre le monde des puissants, surtout américano-israélien,  auquel elle appartient pour le malheur des Français et le bonheur de tous les Johnny Halliday. (Eva)

 

Continuer le combat

Le 6 mai 2007, les français ont choisi d'élire Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République.

Après des mois de combat pour expliquer la politique proposée par Ségolène Royal, nous n'acceptons pas de baisser les bras. 

Sur ce blog, vous continuerez de lire des informations vous permettant de comprendre qu'une politique à la fois humaine et pragmatique, est possible, au profit du plus grand nombre et non pour une élite du pouvoir médiatico-financier. 

Avec Ségolène,nous continuons de défendre une autre politique.

Si vous souhaitez enrichir le débat, n'hésitez pas à me contacter : dominique.millecamps@wanadoo.fr ou laisser vos contributions à la suite des articles.

 
 
 

 

On parle de plus en plus d’un « choc des civilisations ». Mais le problème n’est pas culturel ; il est politique – du 11 septembre à Guantánamo, de l’Irak à l’Iran. Cette querelle aux racines profondes n’est pas inévitable et beaucoup de gens dans le monde ont d’ailleurs déjà exprimé leur désaccord face à ce conflit. Ensemble, nous pouvons y mettre fin. Mais par où commencer ? Le conflit israélo-palestinien est le symbole du profond gouffre qui sépare l’Islam et l’Occident. L’heure d’installer une paix durable est venue : les dirigeants internationaux doivent agir. Regardez notre nouvelle vidéo et signez le pétition sur le site Avaaz. Lorsque les leaders mondiaux se réuniront à la fin mars, notre message leur sera transmis de telle sorte qu’ils ne pourront plus l’ignorer…
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Si vous souhaitez enrichir le débat, n'hésitez pas à me contacter : dominique.millecamps@wanadoo.fr ou laisser vos contributions à la suite des articles.

 
 
 
Ce serait long et fastidieux de faire la liste des augmentations des prix des produits de première nécessité, en particulier dans le domaine alimentaire. De manière générale, selon le Fonds monétaire international (FMI), les prix alimentaires mondiaux ont bondit de 23 % au cours des dix-huit derniers mois.

Un diagnostic (volontairement) tronqué

Qu’à cela ne tienne... Si on parle à Mme Lagarde de baisse du pouvoir d’achat, elle vous répondra que l’inflation est « maîtrisée » en France. Ce qu’elle ne précise pas, c’est que l’indice des prix et le mode de calcul choisi par l’INSEE empêche de se rendre compte de l’impact réel de l’augmentation de certains prix en fonction du revenu des ménages. Les biens à forte valeur ajoutée technologique (écrans plats par exemple) ont connu une baisse de leurs prix vertigineuse en quelques temps tandis que d’autres produits plus basiques ont augmenté fortement. La moyenne opérée fait en sorte que l’écran plat (qu’un nombre assez restreint de Français achètent) est sur-pondéré par rapport à la baguette (que la plupart des Français achètent).

Ségolène Royal avait fait cette proposition durant la campagne électorale, raillée à l’époque par le candidat de l’UMP, de bâtir de nouveaux indicateurs du « coût de la vie ».
Dans un rapport rendu aujourd’hui à Mme Lagarde, le Conseil d’Analyse Economique (qui dépend du Premier ministre) par les voix de l’économiste Philippe Moati et du directeur du CREDOC Robert Rochefort, demande la mise en place de nouveaux indices, incluant l’acquisition d’un logement et établissant des distinctions par « fonction de consommation » (alimentation, téléphonie…). Il est donc assez étrange de continuer d’entendre Mme Lagarde pérorer sur toutes les ondes qu’il n’y a pas de problèmes de pouvoir d’achat alors qu’un rapport lui précise à juste titre que ce problème est précisément sous-évalué.

Les « solutions » proposées : entre invraisemblable et impossible

Mais surtout, il est encore plus ahurissant d’entendre la solution apportée par Mme Lagarde. Alors qu’une conférence s’est ouverte aujourd’hui à la demande du Président sur le sujet du pouvoir d'achat avec les partenaires sociaux, elle préempte en réalité le sujet en déclarant, tout de go, que le meilleur moyen de relancer la consommation serait de faciliter… le crédit à la consommation. Elle a donc instamment demandé à la Banque postale, filiale bancaire de la Poste, de se charger de cette basse besogne.

Certains parlementaires de la majorité, sans doute bien
intentionnés, surnomment Christine Lagarde l’ « Américaine ». On suppose donc que la Ministre reste à peu près au courant de ce qui est en train de se passer aux Etats-Unis. Autrement dit, du fait que l’ouverture à toutes vannes des crédits et des prêts à des taux usuraires ait jeté dans la rue du jour au lendemain des milliers d’Américains.

On suppose par ailleurs que depuis son arrivée en France, Mme Lagarde s’est également aperçue que le surendettement des ménages est un phénomène particulièrement inquiétant et qui tend à prendre des proportions inégalées. Selon la dernière enquête publiée par le Comité consultatif
du secteur financier (CCSF), 648 500 ménages français étaient déclarés en état de surendettement à la fin de l’année 2005. Au-delà de ce chiffre cumulé phénoménal, on est en outre surtout inquiet de par l’amplification continue, année après année, du phénomène de surendettement. Entre 1993 et 2005, le nombre de ménages surendettés a ainsi augmenté de 195 % ! En outre, si les crédits à la consommation ne sont pas encore la cause première de surendettement, l’observation des dossiers témoigne surtout du fait que la multiplication des crédits s'accentue et contribue sinon à provoquer directement mais en tout cas à aggraver considérablement le niveau d'endettement, en rendant l'argent a priori "facile" d'accès.

Au vu de ces chiffres, on ne peut décemment comprendre comment la seule réponse de Mme Lagarde au problème de pouvoir d’achat rencontré par les Français soit de renforcer encore les conditions de leur précarité.

 « Il faut arrêter de penser », nous avait intimé Mme Lagarde devant des parlementaires estomaqués lors de la présentation du mal-nommé projet TEPA (Travail, Emploi et Pouvoir d’Achat). Au contraire, il aurait peut-être fallu penser Mme Lagarde.
Penser qu’en accordant 15 milliards d’Euros de cadeaux fiscaux sans discernement, non seulement vous vous retiriez toute marge de manœuvre dans un contexte budgétaire tendu pour investir dans la recherche et la compétitivité des entreprises, mais aussi et surtout vous donniez davantage de pouvoir d’achat précisément à ceux qui (les plus fortunés) qui n’en ont pas besoin… ou l’épargnent.

Entre solution aggravant la situation et impossibilité d'agir en raison de mauvais calculs, à défaut de penser, nous vous souhaitons au moins bonne chance.

Source :
PS Sciences Po
 
 
toujours dans http://sego-dom.over-blog.com
Un fabricant italien de pâtes alimentaires, Enzo Rossi, dont l’entreprise est basée à Campofilone, dans la région des Marches, a décidé d’essayer de vivre, avec son épouse et ses filles, dans des conditions similaires à celles de ses ouvriers, à savoir avec 2 000 euros pour un mois. Tout en veillant à tout économiser, il s’est retrouvé sans le sou… le 20 du mois.
 
Il a alors compris ce que signifie la précarité et a décidé d’augmenter de 200 euros ses salariés.
 
« Le coût de la vie s'est alourdi de 150 euros par mois. Pour des gens comme moi, ce n'est rien, pas pour les ouvriers… »
 
Il s’est fait féliciter par certains, décrier par d’autres.
 
Notre MEDEF devrait prendre exemple !
 
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 07:04

305.jpgMes amis,

Le 25 octobre, France 2 va programmer un
nouveau " A vous de juger " avec la Directrice de l'Information, Mme Chabot, bien connue pour sa proximité avec le Président de la République. Si neutres, ces deux-là, qu'ils  se font la bise quand ils se voient ! Arlette, c'est du très grand journalisme... de propagande. Quelqu'un a écrit que TF1 était la voix de son maître; pour moi, France 2, avec les Chabot-Darmon-Pujadas-Duquesne, bat tous les records de soumission réellement servile au Pouvoir en place. Jusqu'à, dernièrement, nous servir un " Human Bomb " pour montrer le courage du cow-boy hongro-américano-Français, dont pas plus tard qu'hier et aujourd'hui, M. Darmon a vanté le "volontarisme" !!! Comme d'autres avant lui, notamment C. dans l' Air, parlent désormais de " Super-Sarko". Je vous renvoie à mes différents articles sur les médias de complaisance, dont "appel à résistance", "FR2 média de propagande", "Alerte, on vous ment, les journalistes se mobilisent"... et un peu partout dans le blog (voir à "catégorie", tantôt politique, médias, ou autre)

Alors, que se passe-t-il ? Tout simplement que, comme vous avez pu le lire dans ma dernière parution, les choses se gâtent pour Sarkozy. De tous côtés, je l'écrivais récemment, la résistance s'organise contre la destruction par le gouvernement de tout ce qui fait la spécificité de la France, services publics, modèle social ou protection des travailleurs. Les yeux s'ouvrent enfin. Même l' électorat pourtant docile des retraités commence à réaliser qu'il a été floué, au lieu des augmentations promises ce sont les franchises à payer ou la future TVA anti-sociale qu'il va falloir bientôt assumer, tandis que les Johnny Hallyday et autres privilégiés se voient accorder toutes sortes de cadeaux fiscaux.
 
Le vent tourne. Annonciateur de tempêtes ?

C'est là que la Chabot intervient, sans doute sur recommandation du Patron et de son importante équipe de communicants payés par les contribuables français. Puisque le Maestro est en difficulté, on appelle le gouvernement à expliquer, à se justifier, à faire valoir. Regardez-bien l'émission demain ! Vous allez voir qu' elle n'aura été mise en place au moment où toute la France commence à s'agiter, que parce qu' il faut apaiser les tensions naissantes. Comment s'y prendre ? Mais en concoctant deux heures sur mesure, qui désamorceront les critiques, sous prétexte de décryptage des nouvelles dispositions. Soyez sûrs, mes amis, que tout sera soigneusement orchestré, comme dans une vulgaire république bananière ou dans l'Italie de Berlusconi, pour que les intervenants soient bien sélectionnés, l'animation parfaitement étudiée, et les questions choisies de telle manière qu'elles permettront au gouvernement de se justifier. Je ne sais pas comment cela se passera, mais je peux d'ores et déjà vous dire que l'émission a été programmée pour venir au secours de Sarkozy, en un mot pour vous manipuler.

A ma connaissance, c'est la première fois qu'un tel événement a lieu durant le mandat d'un Président. Vous imaginez, en coulisses, les incitations, les pressions, les conciliabules qu'il a dû y avoir pour programmer cette émission au moment précis où la France se met à manifester ! J'ai la nausée. Un arriviste sans scrupules a fait main basse sur la France, avec une poignée de richissimes fidèles ( qui ont parfois maille à partir avec  la Justice d'ailleurs ), de courtisans journalistes ou de prétendus intellectuels, de magnats de la Finance, du Show-Biz et de l'armement - et la bénédiction des frères siamois américano-israéliens.

Jamais, amis lecteurs, jamais la France n'a autant senti le souffre. C'est très grave pour la démocratie, pour le modèle de société, pour l'indépendance nationale, pour la paix.

Je vous exhorte à partir au combat contre la démolition de la France et de ses valeurs;  demain, il sera trop tard ! Et l'émission "sur mesure" du 25 octobre, à elle seule, suffit à prouver que la situation est très grave; Oui, nous avons raison de manifester ! L'avenir de notre pays est en jeu, et bien davantage, étant donné la place de la France sur l'échiquier du monde !

Rendez-vous demain, mes amis, pour voir jusqu'où ira l'imposture ! Soyez plus vigilants que jamais, car les puissances de l' Argent ne ménageront pas leur peine pour nous convaincre qu'elles font tout pour le bonheur des peuples ! Vôtre Eva.
 
P.S. Lisez mon article " Fr2 propagnde ", entre autres. Abonnez-vous à ma prose (newsletters à droite), c'est gratuit.

TAGS : Medias, FR2, Sarkozy, Arlette Chabot, Mickael Darmon, David Pujadas, Benoit Dusquesne, Johnny Hallyday, Human Bomb...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Je viens de recevoir un commentaire de http://www.alerte2neg.com , je regarde son site, fort intéressant, avec des analyses très justes, et je tombe en premier sur cet article qui emploie le mot de " campagne d'intoxication médiatique " - à juste titre. Le voici : ( rencontre Olmert et Sarkozy à l'Elysée, dont on a évidemment peu parlé dans les médias, car elle prépare plus la guerre que la paix, Sarkozy ayant remplacé Blair auprès du couple américano-israélien - ce dont les Français ne veulent pas, faut-il le rappeler ).


Pour en savoir plus sur cette «rencontre», il suffit de se reporter sur l’excellent site d’informations Guysen.com: « Avant de s’envoler pour la capitale française, Ehoud Olmert s’était déclaré  heureux de rendre visite à ses « confrères français et anglais".Selon un grand quotidien israélien, il semblerait en effet que « pour la première fois depuis 40 ans, Paris est devenu un allié aussi important que Londres ». L’élection de N.Sarkozy a joué le rôle de catalyseur dans cette amitié émaillée des soutiens trop manifestes des précédents présidents concernant les positions libanaises et palestiniennes Les récentes déclarations dénuées de toute ambiguïté exprimées par le chef d’état français concernant le dossier iranien ont joué pour beaucoup dans ce réchauffement.

« Le programme nucléaire iranien est le problème international numéro 1 » a récemment déclaré le Président français, qui n’avait pas hésité à employer des mots très durs à l’égard du régime d’Ahamadinedjad. En août dernier il avait ainsi mis en garde contre « une alternative catastrophique : la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran ».Ce matin, le Premier ministre israélien a démarré sa visite hexagonale en se rendant au square Yitzhak Rabin, dans le XII ème arrondissement, afin de visiter le monument édifié en l’honneur des 3 soldats actuellement détenus par les milices du Hamas et du Hezbollah. Il en a profité pour exprimer toute sa reconnaissance à Paris, et féliciter les citoyens français pour cette initiative. Puis, à son arrivée dans la cour de l’Élysée aux alentours de 12h30, Ehoud Olmert a été accueilli par la garde d’honneur, avant de retrouver le chef de l’État français. Avant de débuter son déjeuner de travail avec Nicolas Sarkozy, il a tenu à préciser qu’il « existait peu de sujets sur lesquels la France et Israël étaient en désaccord ».

La rencontre devait permettre aux deux hommes de faire « un point sur la situation au Proche-Orient avant la conférence d’Annapolis prévue le mois prochain » a déclaré David Martinon à la presse à l’issue de leur déjeuner. Pendant plus de deux heures, les deux hommes ont débattu de sujets cruciaux, parmi lesquels, la situation au Liban ou les actuelles négociations avec les Palestiniens en vue de la conférence d’Annapolis, dans laquelle le chef du gouvernement israélien "a souhaité que la France joue tout son « .Pour Nicolas Sarkozy, une fois que la sécurité de l’État d’Israël aura été assurée, Israël devra "faire preuve de créativité et essayer de faire des gestes pour régler le conflit israélo-palestinien ».Rappelant que la France était favorable à la vision américaine des deux états, le président français a demandé au Premier ministre israélien « de lui rendre compte des entretiens qu’il a pu avoir ces derniers temps avec le président (de l’Autorité palestinienne Mahmoud) Abbas ».

Décrivant la création de l'Etat hébreu en 1948 comme le "miracle du 20 e siècle", le président Sarkozy a également déclaré que la sécurité d’Israël était "indiscutable" et ne pouvait faire l’objet de négociations. Concernant le dossier iranien, le porte-parole de l’Élysée a indiqué « qu’Israël et la France partageaient le souhait que le programme nucléaire iranien se fasse dans la plus grande transparence et dans un objectif pacifique ». « Ni pour la France ni pour Israël il n’est acceptable que l’Iran soit doté de l’arme nucléaire » a précisé D.Martinon. « La position du président français répond tout à fait à mon attente »  a affirmé Ehoud Olmert qui a d’ailleurs avoué ne pas avoir « pu entendre sur le dossier iranien des choses qui auraient pu être plus proches de mes attentes ».

Après ça, on comprend un peu mieux les ressorts de la sortie « manquée» de Bernard Kouchner, qui a sans aucun doute confondu vitesse et précipitation dans l’élaboration de la campagne d’intoxication médiatique et diplomatique anti-Iran. S’il fallait encore des précisions, on en a plus désormais besoin. Comme l’a dit Ehud Olmert, personnage passible d’une condamnation pour Crimes de guerre et contre l’Humanité ( voir agression du Liban en juillet 2006) : « La position du président français répond tout à fait à mon attente ». Cela a le mérite d’être très, très clair quant aux intentions des uns et des autres de bombarder l’Iran au nom du pays décrit par Nicolas Sarkozy comme LE « miracle du 20 e siècle » dont  sécurité d’Israël était « indiscutable » et ne pouvait faire l’objet de négociations ».  C’est terriblement Sarkozy, ça !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------     Est-ce que vous vous souvenez  de l'article que j'ai récemment publié sur Kouchner ?  "Lettre ouverte à B. Kouchner, Dr Jekyl and M. Hyde" ? Eh bien, je vous laisse lire cecii, écrit par un blogueur fidèle de mon blog : http://chahid.over-blog.com .  Et je publie ensuite un autre de ses articles,  cette fois sur les MURS.

Qui a dit : «L’homme est mauvais, chaque homme est un génocide.» ?

   La phrase est de Bernard Kouchner copiant certainement ses amis « philosophes du show » BHL & Co, et s’adressant à l’Abbé Pierre dans leur livre d’entretiens « Dieu et les hommes »[1]. Un livre dans lequel il révèle entre autres avoir mangé de la chair humaine au Biafra[2] et livre à l’Abbé Pierre sa propre confession : « L'homme est vraiment pire encore qu'on ne croit. Il faut bien qu'il se prouve qu'il est immortel, ce pauvre petit homme (NDLR Bernard Kouchner) qui sait qu'il va mourir sans jamais se l'avouer. Donc il tape sur les autres, et éventuellement, il les tue. Tuer l'autre c'est une façon de vaincre sa propre mort. Plus on est cruel et plus on feint d'être fort. Plus on est cruel plus on feint de maîtriser sa propre vie. Et permets-moi, mon père, un conseil : pour mieux aimer les autres, pour les chérir à coup sûr, armons-nous fortement et préparons-nous au pire ; cela paraît utile pour qu'intervienne la divine surprise. »[3]. Remarquez, Kouchner est fidèle à sa même rhétorique «préparons-nous au pire» ;  «Il faut se préparer au pire» contre l’Iran. Mais au fait, de quel homme et de quel génocide parlait Kouchner ? On ne voit pratiquement aujourd’hui que les génocides perpétrés par ses amis sionistes et néoconservateurs, en Palestine, en Iraq, en Afghanistan et bientôt en Iran.  Et on ne voit aussi que des Kouchner et des Sarkozy au service des intérêts pétroliers américains comme dirait le philosophe Manuel de Diéguez. Le philosophe qui vient d’ailleurs de publier un dernier texte sur Nicolas Sarkozy, Bernard Kouchner et l'anthropologie critique du tartuffisme, en interpellant ainsi les jeunes français : « Ne laissez pas M. Sarkozy et M. Kouchner faire de la France le Tartuffe de la démocratie mondiale sous la tutelle d'un souverain étranger. (…) Voyez la célérité que mettent les peuples sur les cinq continents à prendre la relève de leur classe dirigeante de valets, voyez le front uni que votre jeunesse présente d'ores et déjà face à l'irresponsabilité, à l'ignorance, à la corruption, à la légèreté, à la trahison de vos fausses élites. ».

   Dans une analyse du journal leMonde.fr, un certain Yves Mamou se pose la question : Un médecin peut-il être un terroriste ? En référence auxdits « attentats manqués » du 7 juillet à Londres. Nous avons droit alors comme d’habitude, au même refrain « les camps d'extermination nazis, des hommes comme Josef Mengele ou Aribert Heim (…) le terroriste islamiste…» mais aucune mention sur Antoine Porot et ses amis « psychiatres » de la fameuse et raciste « École d’Alger»[4]. Aucune mention sur les pères de l’eugénisme. Aucune mention sur les médecins/bouchers du colonialisme, sur les médecins des zoos humains, sur les Georges Cuvier, les Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, et enfin sur leurs victimes les Vénus Hottentote.

   Revenons maintenant à cette même question : Un médecin peut-il être un terroriste ? « Terroriste » du verbe « Terroriser » : « provoquer un sentiment d’insécurité, soumettre à un régime de terreur, épouvanter…» selon les dictionnaires Hachette, Larousse, le Petit Robert etc. Les dernières menaces de Kouchner n’ont-elles pas provoqué un sentiment d’insécurité chez les enfants, les femmes et les vieillards iraniens ?

   Honnêtement, à entendre Bernard Kouchner menacer l’Iran de recours à la force au lieu de faire de la diplomatie, son travail supposé, on bascule immédiatement dans le camp de l’Iran. Mon « allergie» et mes réserves sur le régime des ayatollahs en place ne me déshumanisent pas et ne me privent pas de mes principes pacifistes et je suis toujours capable de faire la différence entre critiquer un régime et participer à une campagne ou à une croisade de fascistes éhontés contre un peuple qui n’a que faire d’un soi-disant programme nucléaire. Face à une agression présentée comme imminente contre le peuple iranien, quel camp choisir ou COMMENT choisir son camp ? 

   Savoir que dans le camp adverse se trouvent les néocons, les sionistes, les Bush, les Sarkozy, les Kouchner, les fascistes, les racistes, les fanatiques de la croix… ne nous met même pas devant un dilemme ; notre camp est aisément et spontanément repérable : le camp du peuple iranien.

   Face à cette crise, je ne me comporte pas en « musulman » (un musulman qui défend d’autres diront certains), je ne partage pas les mêmes croyances de presque 60% des iraniens. Les enjeux sont plus graves qu’une simple appartenance religieuse ou ethnique. C’est de l’hégémonie d’un empire et de ses vassaux qu’il s’agit. Si on tolère l’hégémonie de l’empire, tant qu’il agresse les autres, viendra notre tour inévitablement. S’il faut défaire une hégémonie, il vaut mieux le faire aujourd’hui avant demain, dans chaque instant et partout. L’hégémonie américano-sioniste n’a que trop sévi, n’a que trop massacré, n’a que trop humilié et n’a que trop déshumanisé.

   Je termine avec la sagesse d’un Abbé Pierre, homme d’amour, de paix et de clairvoyance:   « je suis convaincu que le partage fondamental de l'humanité ne passe pas entre ceux que l'on dit croyants et ceux que l'on nomme ou qui se nomment eux-mêmes non-croyants. Il passe entre les "idolâtres de soi" et les "communiants", entre ceux qui devant la souffrance des autres se détournent et ceux qui luttent pour les libérer. Il passe entre ceux qui aiment et ceux qui refusent d'aimer. »[5].

   Ainsi, quand l’Abbé Pierre s’absente, Kouchner le médecin va-t-en-guerre sans frontières et le Nouveau Casque Colonial…sonne le Schofar de la guerre et de l’hégémonie américano-sioniste.

[1] Abbé Pierre et Bernard Kouchner : Dieu et les hommes. Robert Laffont 1993

[2] Op.cit p : 34

[3] Op.cit p : 33

[4] Dans ses « Notes de psychiatrie Musulmane » (1918),  Antoine Porot parle du maghrébin ainsi : «Hâbleur, menteur, voleur et fainéant, le Nord-Africain musulman se définit comme un débile hystérique, sujet de surcroît, à des impulsions homicides imprévisibles. ».

[5] Abbé Pierre : Mémoires d'un croyant. Fayard. Paris 1997.

* Copyright © 2004/Centifolia pour la photo de la fillette qui m’a servi pour ce montage.

 
publié par Chahid publié dans : La bêtise humaine
publié par Chahid publié dans : Le monde tel qu’il est !
 
Samedi 12 Mai 2007

  

   Quand les Européens débarquent à partir de la fin du XVe siècle sur le continent américain, le sort de ses indigènes est déjà scellé. Les nouveaux venus s’avèreront une calamité pour ces populations. Avec des maladies introduites d’Europe (variole, grippe...), un mode de vie et des produits qui vont très vite dégrader le mode de vie local (armes, alcool...),  une religion imposée par la force de l’épée et une politique de division pour créer des rivalités entre ces tribus afin de les dresser les unes contre les autres, les dizaines de millions d’indigènes (amérindiens) que comptait le continent vont en deux siècles seulement s’anéantir totalement. Les quelques milliers de survivants seront emprisonnés dans des réserves et entourés de murs.[1]

   Tout commence donc par un débarquement, une invasion, un génocide et ça se termine toujours par des murs. La même histoire qu’on retrouve aujourd’hui en Palestine et en Iraq et avec presque les mêmes acteurs. Hérédité et transmission de la méthode aux descendants, obligent.

   L’histoire de l’humanité regorge de murs, de murailles, de fils de fer barbelés, de barricades, de tranchées et de barrières électroniques.[2] Elle regorge aussi de souffrances et d’humiliations subies par des peuples, des hommes et des femmes condamnés à vivre séparés par des murs.

    Rodolfo Graziani fut parmi les pires et grands constructeurs de murs, de réserves et de camps de concentration du dernier siècle. Il a construit le célèbre mur (barrage)  « Reticolato confinario » (270 km de long), aux confins de la Libye et de l'Égypte pour empêcher, dit on, le commerce transfrontalier des armes et du ravitaillement à destination des moudjahiddines libyens. Pour son projet Graziani ordonna la déportation de plus de 200.000 Libyens vers l'ouest. L’exode forcé a duré 3 ans avec des milliers de victimes. Le barrage a porté un coup fatal à la résistance libyenne et à son légendaire chef Omar Al-Mokhtar. Le même barrage a inspiré les autorités militaires françaises pour couper le ravitaillement du FLN depuis les frontières tunisiennes.

   Les américains et les israéliens ont minutieusement étudié cette phase noire de l’impérialisme européen, et en ce moment même le pentagone est en train de réviser le manuel génocidaire et criminel appliqué en Afrique du nord pour mater la résistance et torturer les moudjahiddines.

  Les britanniques sont aussi considérés comme une grande référence en la matière. Leur politique de division menée en Inde et en Irlande est symptomatique. Après s’être aperçus qu’une Inde indépendante et unie risque de devenir une puissance régionale dans les 50 années à venir, les britanniques ont diaboliquement orchestré et alimenté les hostilités et les rivalités entre les communautés musulmanes et hindoues du pays, ce qui va accoucher de la douloureuse division du pays en deux Etats (Inde et Pakistan). L'île d’Irlande fut aussi divisée en deux entités. Dans les deux cas, les deux frères ennemis sont condamnés à tout jamais.

   Les mêmes britanniques et américains se retrouvent aujourd’hui en Iraq avec les mêmes objectifs impérialistes ; il est normal donc qu’ils reproduisent leur savoir-faire en matière de murs et de « diviser pour régner », « Divide ut imperes ». Le désormais fameux mur autour du quartier sunnite d'Adhamiya, n’est en rien différent de celui qui emprisonna autrefois les apaches et les libyens. Comme en Inde, au Maghreb et ailleurs, les américains et les britanniques ne quitteront l’Iraq qu’après l’avoir découpé en plusieurs morceaux ; créant ainsi des frères ennemis sunnites, chiites et kurdes à tout jamais séparés et montés les uns contre les autres.  

  Il est « logique » aussi de constater que le bâtard de ces deux empires impérialistes a reproduit le même mur de la honte en Palestine et la même politique de division (Hamas/Fatah)[3]. Tel père tel fils, dit on !

   La  balkanisation est donc une constante chez les grandes puissances impérialistes. Ça commence un jour par la construction d’un simple mur qui devient ensuite une frontière pour devenir enfin la cause d’une tension régionale marquée de temps en temps par des guerres sanglantes entre des frères ennemis. Le Maghreb arabe en est un exemple triste et révoltant.

  Ces murs, cette décapitation, cette souffrance, cette humiliation et cette injustice me rappellent étrangement, Lavinia fille de Titus[4]. Ses violeurs lui ont coupé les mains et la langue, elle qui était si gracieuse. Titus chagriné et humilié gémit : « Oh muette suppliante, j’apprendrai à t’entendre ». La Palestine et l’Iraq sont décapités, muets et suppliants, apprenons à les entendre.

[1] Parmi les réserves américaines connues on peut citer celles de Chiricahua et de San Carlos réservées aux tribus Apaches.

[2] Voir parmi les plus célèbres murs : « Liste des murs ».

[4] « Titus Andronicus » est une tragédie inoubliable de William Shakespeare.

* La première photo est prise en Palestine par les photographes JR et Marco dans le cadre de leur projet « Face 2 Face ».

** La deuxième photo représente le barrage « Reticolato confinario ». Source : MUSEO VIRTUALE DELLE INTOLLERANZE E DEGLI STERMINI

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 23:41

Bonjour camarades,

C'est volontairement que je vous appelle ainsi. Sarkozy, en s'appropriant Guy Môquet, a remplacé le mot camarades par compagnons. Une tromperie de plus. Guy militait pour un monde fraternel et juste avec ses camarades de lutte, et non avec des compagnons. Sarkozy travestit la réalité, ou la nie. 

Guy est mort pour son idéal de justice sociale. Sarkozy va bientôt envoyer à la mort des soldats, et des civils, pour engraisser davantage les plus riches, industriels de l'armement, du pétrole ou de la reconstruction, dirigeants de grands groupes de presse, actionnaires de multinationales....

L'imposture a assez duré ! Les Français ont été suffisamment trompés ! La résistance, de toutes parts et dans tous les secteurs, s'organise : enseignants, cheminots, journalistes, fonctionnaires, retraités floués, salariés-jetables, étrangers karchérisés, étudiants en médecine, magistrats délocalisés...

Français, l'heure de la mobilisation générale est arrivée ! Et la lutte contre la pieuvre du capitalisme financier et guerrier doit se faire à l'échelle de l' Europe et même de la planète ! Les peuples ont été suffisament trompés par la clique mondiale de gouvernants corrompus, illuminés, va-t-en guerre, prédateurs, immoraux ! Utilisateurs d' Internet, battez le rappel des troupes pour la justice et la paix ! Citoyens, faites-vous entendre, manifestez en masse devant les endroits STRATEGIQUES, parlement, chaînes de télévision, tribunaux, bourse ! Et vous journalistes privés de liberté, venez le 5 novembre manifester baîllonnés, ce sera une image forte pour le public privé d'information digne de ce nom ! Vous ne pouvez plus parler comme vous voulez, on falsifie ou on confisque votre parole, alors laissez parler l'image, le symbole ! 

Le 27 octobre, ce sont les camarades du P.C., les frères et soeurs de Guy Môquet, qui ouvriront le bal des exclus du banquet des milliardaires et des profiteurs de guerre. Je leur laisse parole, annonces, analyses, commentaires (http://PCF.fr) . Et je vous dis, à bientôt ! Eva (abonnez-vous à ma prose, newsletters à droite; recommandez ce blog, à droite de l'écran aussi).

TAGS:  Resister, PCF, Guy Moquet, médias, guerre, manifestation, fonctionnaires, justice..

______________________________________________________________

Par : Communication
Mis en ligne : 27 octobre

Au-delà du bombardement médiatique auquel nous sommes soumis depuis des mois, la démagogie de Nicolas Sarkozy commence à apparaître pour ce qu’elle est au yeux d’un nombre grandissant de citoyens.

Pour les salariés, pour les couches populaires, des sacrifices tous azimuts :

Attaques contre les retraites, des régimes spéciaux comme du régime général, dégradation des contrats de travail, aggravation de la précarité, durcissement des conditions d’indemnisation des chômeurs, SMIC tiré vers le bas avec tous les salaires, attaques contre les fonctionnaires, suppression d’emplois massives dans l’éducation nationale et les services publics, franchises médicales, déremboursement sécu etc.

A l’inverse, pour les grands patrons et les nantis les cadeaux se multiplent. Le “paquet fi scal” de juillet : 15 milliards gâchés en pure perte. Les stock-options, 3 milliards soustraits aux cotisations sociales. Ces fonds alimentent les opérations spéculatives contre l’emploi.

Des libertés démocratiques essentielles sont bafouées avec l’organisation à grande échelle de la chasse aux sans papiers avec le recours aux tests ADN pour le regroupement familial qui rappellent de sinistres souvenirs, avec les peines planchers, les procès contre les malades mentaux, etc... Quant à la politique étrangère, elle s’aligne de plus en plus sur celle de Bush et se pose en va-t-en guerre en Iran.

Ce qui se passe est grave

C’est une véritable révolution conservatrice marquée, contrairement au discours offi ciel, par une immense régression sociale et démocratique et par une politique de soutien sans faille à la boulimie de profi t des grands groupes fi nanciers.

La concentration des pouvoirs présidentiels hypertrophiés est au service de ces objectifs là !

Contrairement à ce que prétend la droite, cette politique ne permettra pas de répondre aux attentes des populations. Au contraire, elle aggravera toutes les situations parce qu’elle accroît la domination de l’argent-parasite et ses conséquences désastreuses en matière de précarité et de chômage.

 Des résistances se lèvent

Des résistances commencent à prendre corps. La réalité commence à être perçue malgré le matraquage pro-Sarkozy que nous subissons chaque jour.

Un premier rassemblement a eu lieu le 29 septembre dernier dans toutes les régions de France pour refuser des franchises médicales et pour porter dans le débat des propositions permettant de développer en le pérennisant le fi nancement de notre Sécurité sociale solidaire.

D’autres rendez-vous ont marqué le mois d’octobre, sur la liberté des journalistes le 4 octobre, sur les conditions de travail le 13, pour la défense des régimes spéciaux de retraite le 18. D’autres initiatives sont en projet. Elles revêtent une très grande importance. Le Parti communiste a tout fait pour contribuer à leur succès...

Conquérir de nouvelles avancées sociales, démocratiques, écologiques

Car, à l’inverse du cours actuel, il est indispensable de conquérir les nouvelles avancées sociales, démocratiques et écologiques nécessaires pour répondre aux besoins humains d’aujourd’hui.

L’emploi doit être vraiment un droit pour tous. Il doit être sécurisé contre la précarité. La rotation emploi formation avec garantie du revenu doit devenir un instrument privilégié pour éradiquer le chômage.

Les salaires, pensions, retraites et minima sociaux doivent être augmentés.

Les services publics doivent être défendus, démocratisés, leur champ doit être étendu.

La protection sociale solidaire comme le système de santé doivent être développés pour faire face à la nouvelle donne démographique, à la croissance nécessaire des dépenses.

Les moyens existent pour cela à condition d’utiliser l’argent autrement, pour une croissance de progrès social préservant les ressources naturelles de la planète.

Les droits et les pouvoirs des salariés et des peuples doivent être élargis. Le pays a besoin d’un nouvel essor démocratique. Cela implique, en particulier, de respecter le choix majoritaire du 25 mai 2005 en rejetant la nouvelle mouture du traité européen qui persiste à pousser au tout libéral en Europe.

La france doit agir pour la paix et le règlement politique des confl its, la protection de notre planète, le désarmement général.

La gauche doit prendre ses responsabilités pour l’action et l’alternative politique

Nous voulons faire grandir le rassemblement de toutes celles et ceux qui veulent agir,

Nous avons pris l’initiative de relancer le groupe « riposte » de la gauche, et partout en France, le PCF organise durant ce mois d’octobre, des rencontres et des actions contre les mauvais coups, et pour reconstruire l’espoir. Ces initiatives convergeront le 27 octobre à Paris à l’exemple de la marche pour l’emploi du Nord, au cours d’une manifestation suivie d’un rassemblement où la parole sera donnée à des acteurs des luttes qui se développent et à ceux qui, à gauche, voudront s’y associer.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

   dominique.millecamps@wanadoo.fr
  .
 
   
   
   
    Histoire poignante, à faire suivre : 

Dans Libé :

 Môquet n’est pas mort, je l’ai rencontré

Par Aline Louangvannasy,  professeure de philosophie au lycée Rive-Gauche de Toulouse et secrétaire régionale de la CGT Educ ’action Midi-Pyrénées.

Aujourd’hui, le président d’une grande démocratie ira dans un lycée lire la lettre d’adieu d’un jeune condamné à mort, Guy Môquet. Cette lettre l’a, selon ses dires, beaucoup ému. Mais Guy Môquet n’est pas mort, je l’ai rencontré.

Il s’appelle Armen. Armen a 7 ans. Le 25 septembre 2007, le cartable sur le dos, il traversait la cour de son école de Montauban. Il était encadré par deux policiers en uniforme et en armes.

Les parents d’Armen sont étrangers. Le mercredi 10 octobre 2007, Armen a été placé en centre de rétention. Dans un premier temps, le juge des libertés avait prononcé sa remise en liberté, car il ne semble pas que dans notre beau pays les enfants aient leur place en prison. Mais le tribunal de Toulouse a fait appel, et le juge des libertés, le bien mal nommé, a donc émis un nouveau jugement : Armen restera en détention.

Aujourd’hui, Armen est au centre de rétention de Cornebarrieu avec ses parents et sa sœur de 8 ans. Armen ne mange plus. Armen ne parle plus. Armen est trop petit pour comprendre. Pour l’anecdote, il faut préciser que les parents d’Armen viennent d’un pays, le Monténégro, qui ne fera rien pour faciliter leur retour, parce qu’ils sont d’origine serbe. La mère, elle, pourrait être envoyée en Albanie avec les enfants, mais comme elle est aussi d’origine serbe, ils ne seront pas les bienvenus. Ils seront donc difficilement expulsables.

Ce sont les victimes innocentes de l’histoire, d’une histoire qui s’écrit au présent, n’en déplaise aux historiens. Tout dépend du bon vouloir de la préfète du Tarn-et-Garonne, qui pourrait les régulariser à titre humanitaire. Pour l’instant, son argument consiste à dire qu’elle a déjà régularisé trois familles et que c’est donc suffisant.

La santé des enfants se dégrade ; de toute façon, ils sont en état de choc et ont besoin d’un soutien psychologique, qu’ils ne trouveront pas en Albanie. Après que les policiers sont venus chercher Armen dans son école pour être conduit au commissariat, il n’a pas revu ses parents. Il a été placé avec sa sœur dans un foyer. Ce n’est qu’une dizaine de jours plus tard, lorsqu’ils ont été placés en centre de rétention, qu’ils ont pu retrouver leurs parents.

Le cas de cette famille est exemplaire du cynisme de notre gouvernement et devrait nous alarmer.

Comment peut-on accepter qu’un instituteur soit obligé sur injonction de sa hiérarchie de remettre à la police un enfant de 7 ans ? Comment des fonctionnaires de police peuvent-ils accepter l’ordre de se rendre dans une école pour interpeller un enfant ? Comment un juge des libertés peut-il se livrer à une telle parodie de justice et bafouer les droits les plus élémentaires de cet enfant ? Tous les vendredis, un petit groupe de manifestants se rassemble devant la préfecture. J ’espère que notre président lira Libération lundi et fera un geste. Il faut leur donner de la visibilité à un moment où beaucoup préféreraient ne pas voir.

Je suis en train de lire un texte de Camus, je cite : «Le monde a horreur de ces victimes inlassables. Ce sont elles qui pourrissent tout et c’est bien leur faute si l’humanité n’a pas bonne odeur» (Actuelles II, «Persécutés et persécuteurs»). Nos institutions, dont la fonction est de garantir un ordre social fondé sur la solidarité et le respect de la dignité humaine, sont-elles à ce point devenues vides de sens ? Le traumatisme psychologique que nous faisons subir à cet enfant aujourd’hui est semblable au traumatisme que subissent les enfants des pays en guerre. Mais sommes-nous en guerre ?

Il est inacceptable que l’on instrumentalise à des fins politiques la vie de cet enfant que l’on condamne. Nous devons réagir.

 

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages