22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 16:14

http://fr.images.search.yahoo.com/images/view?back=http%3A%2F%2Ffr.search.yahoo.com%2Fsearch%3Fei%3DUTF-8%26p%3Dphotos%2Bprison&w=1024&h=768&imgurl=users.utu.fi%2Fostali%2FLocal%2520prison.jpg&size=167.2&name=Local+prison.jpg&rcurl=http%3A%2F%2Fusers.utu.fi%2Fostali%2FKI.htm&rurl=http%3A%2F%2Fusers.utu.fi%2Fostali%2FKI.htm&p=prison&type=jpeg&no=2&tt=200%2C323



                                                               

users.utu.fi/ostali/Local%20prison.jpg




Trois lignes juste pour attirer votre attention

Je me suis toujours méfiée du palais de (l'in)justice

Mais là, en Sarkoland, ça dépasse les limites !

Vers quel type de société allons-nous ?

A l'Américaine ????

Quelles dérives !

Merci l'Aviseur International (marcfievet.com)

pour ces judicieux choix d'articles.

Eva

http://www.marcfievet.com/article-19779323.html

olivier.libre@no-log.org



______________________________________________________________________________________



Entendu, C. Dans l'Air de ce jour

" L'extrême-gauche progresse partout.
Le mouvement n'est pas suffisant pour qu'elle gagne,
mais il est assez fort pour faire perdre la gauche " 

Besancenot chez Drucker ? Pour la droite,
cela fait partie d'une stratégie délibérée,
nouvelle, afin d'affaiblir
la gauche de gouvernement

et de garder le pouvoir.

La droite est machiavélique.
Une armée de stratèges est payée
avec l'argent des contribuables, le nôtre,
pour étudier les moyens de berner les citoyens
(cf langage utilisé : "Modernité", ""Ajustements structurels", etc)
Méfiance ! Soyons sur nos gardes !

Eva

___________________________________________________________________________________



Les manifestations ne suffisent pas ?

Le pouvoir fait la sourde oreille ?

Passons à la grève générale !

Eva




Vous vous intéressez au NOM ?
Lisez l'avant-dernier article d'Arthenice sur le Nouvel ordre Mondial.
Il est excellent !


http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/22/nouvel-ordre-mondial-encore-4206253

Rappel : Pour le NOM, sites de
lagrandeconspiration,
nouvelordremondial,
onnouscachetout
etc



____________________________________________________________________



Intolérable ! La pauvreté devient un délit !

En Italie, bientôt en France, dans une Europe ghettoïsée, forteresse,
les étrangers sont perçus comme des gêneurs, des ennemis, des criminels,
c'est ça, l'Europe des Droits de l'Homme ?

En Italie, il y a maintenant un délit d'immigration clandestine !
Quatre ans de prison pour ceux qui ont fui la misère,
pour ceux qui ont espéré en l'Europe, Eldorado sur les écrans de télévision,

4 ans de prison parce qu'on n'est pas dans son pays,
parce qu'on n'est pas citoyen européen ! 

Est-ce que la vie va être toujours plus difficile
pour les pauvres toujours plus nombreux,
nous, demain, peut-être ?

Est-ce qu'on peut vivre traqué, stigmatisé
(la nouvelle étoile jaune, amis Juifs militants,
voilà une occasion de vous mobiliser !
N'acceptez pas que ça recommence ! ),
et même criminalisable ?

Délit de pauvreté, délit de réfugié de la misère ?
Répulsif pour les pauvres ?
Aux Etats-Unis, on envisage de ne plus les soigner !

Mais dans quel monde vivons-nous ?
Avons-nous perdu toute humanité ?
Est-ce que nous sommes devenus complètement fous ?

Quel planète allons-nous léguer à nos enfants ?
Avec des étoiles jaunes pour cinq milliard d'individus ?
Avec des murs, des miradores, des ghettos, des forteresses,
des matraques, des centres de rétention, des prisons,


la peur de l'autre, le rejet de l'autre ?

Et vous savez qui est le gagnant, en définitive ?
Ceux qui tirent les ficelles, là-haut,
ils ricanent, parce qu'ils ont réussi à nous dresser
les uns contre les autres,
pour leur plus grand profit !

Mes amis, retrouvons notre humanité !
Nous sommes citoyens du même monde,
frères et soeurs en humanité,
solidaires les uns des autres !

Retrouvons d'urgence le sens de notre humanité,
retrouvons d'urgence le sens de la solidarité,
de l'accueil, de l'entr'aide, de la fraternité !

Ne laissons pas aux maîtres du monde la joie sadique
de nous voir nous dévorant mutuellement !

Mes amis, partons à l'assaut de nos forteresses intérieures, de nos préjugés !

Et faisons de la terre un monde où il fait bon vivre,
accueillant, solidaire, convivial, fraternel !

Eva



Qu'as-tu fait de ton frère ?



_____________________________________________________________________________




11 millions de victimes !

Déjà !

Victimes des armes à sous-munitions !

Il faut exiger l'interdiction

de la fabrication,

de l'utilisation,

et du stockage

de ce type de bombes !




Un B-1 Lancer larguant sa charge de bombes à sous-munitions lors d'un exercice.

http://fr.wikipedia.org


_____________________________________________________________________________________


P.A.C.


Courriel reçu,

Je vous le montre avec d'autant plus de plaisir
qu'il évoque la question  agricole,
à laquelle je suis particulièrement sensible,
moi qui suis née dans un domaine situé à la limite de
la Normandie et de la Picardie,
en pleine terre,
au milieu des poules et des chevaux,
dont ma mère était seule à s'occuper en 44 au moment des bombardements,
même le palefrenier se terrait

Moi qui ai un amour irlandais de la terre, qui la couve, la chérit, la protège,
qui souhaite qu'elle redevienne nourricière
au lieu d'être couverte de béton,
hérissée de routes,
ou privatisée pour le seul bénéfice des multinationales,

moi qui rêve de voir l'agriculture de subsistance, familiale,
retrouver sa place au détriment de l'usurpant,
l'agriculture intensive, productiviste, aux mains
de gros industriels assoiffés de profit,

moi qui rêve de voir à nouveau les poules heureuses en liberté,
au lieu de crever vivantes dans des élevages inhumains
pour le seul bénéfice de quelques-uns,

moi qui rêve de retour à la terre pour tous
et de jeunes des cités à la campagne,

alors oui, je suis heureuse d'avoir ce courriel,
à la suite du message posé sur le blog de J.P. Chevènement,

parce qu'il émane d'un homme de la terre,
proche de l'essentiel,
cette terre qui nous a vu naître,
et qui nous nourrit
et doit continuer à nous nourrir TOUS.

Mes amis, ce nouvel abonné vient de lancer un appel,
lisez son message, j'ai surligné en bleu,
si vous pouvez répondre à son attente,
faites-le sur son blog

blog d'où je vais extraire un article pour le publier,
sur la monnaie, sujet oh combien important

Fraternellement à tous, votre Eva


 

mrc53 Michel Sorin



Bonjour Eva !

 Suite à ton  message sur le blog de Jean-Pierre Chevènement,
j’ai consulté ton blog avec plaisir et je m’y suis abonné (newsletter). 
 

Je salue l’ancienne du CERES, qui continue de se référer à JPC.
Nous avons des sensibilités politiques qui restent proches
et j’aime bien ta sincérité et tes engagements forts.

 Pour ma part, j’écris sur http://mrc53.over-blog.com
et il arrivera que je pioche dans tes infos.

 Actuellement, je réfléchis à la réorientation de la politique agricole
(je suis délégué national MRC à l’agriculture).

 Jean-Pierre Chevènement m’a demandé d’intervenir dans un débat organisé par la Fondation Res Publica qu’il préside (http://www.fondation-res-publica.org/L-avenir-de-la-politique-agricole-commune_r26.html)

Si tu as des correspondants qui ont travaillé sur cette question (réorientation de la PAC compte tenu de la nouvelle donne alimentaire mondiale), je suis preneur de leurs réflexions.

 

En échange, tout ce que j’ai écrit* est disponible. Voir les articles parus en catégorie Agriculture et PAC (par exemple, 1er avril 2007 Intervention de Michel Sorin (MRC) sur l'agriculture - Libourne 16 mars 2007), mais aussi les autres, par exemple celui-ci : 17 mai 2008  Annexe à la motion du MRC (8) : le projet républicain et l'Europe.

 

* Voir, notamment, les documents qui ont nourri la rédaction de la partie agricole du projet du MRC sur http://www.mrc-france.org/rubrique.php3?id_rubrique=21, notamment le document de base http://www.mrc-france.org/article.php3?id_article=79 et les orientations en vue des élections 2007 http://www.mrc-france.org/article.php3?id_article=313.

 

Au plaisir de te lire.

Amitiés.


____________________________________________________________________________


Un système monétaire international pervers

 

Sarkozy n’est pas de Gaulle, ce n’est un secret pour personne ! Edouard Husson a montré, dans un article paru le 30 avril 2008 sur www.marianne2.fr, ce que fut la politique des USA vis-à-vis du dollar, et les réactions des présidents français. Il y a des leçons à tirer de ces observations historiques.

« Sarkozy incapable de tourner
la page du dollar »

Edouard Husson, historien, voit dans l'histoire monétaire française, a fortiori dans les volontés du président, une incapacité à sortir du «système dollar» alors que la réalité devrait nous pousser à se tourner vers les nouveaux grands : Russie, Chine, Japon...

Le 4 février 1965, le général de Gaulle prononça ce qui fut sans doute l'appel le plus important de sa présidence - et l'un des moins compris. Il attira l'attention du monde sur les dysfonctionnements de l'économie mondiale qu'allait bientôt entraîner le système monétaire international tel qu'il avait été conçu à Bretton Woods.

 

Disposant de la seule monnaie convertible en or, monnaie dont ils avaient fait un moyen de réserve international, les Etats-Unis pouvaient s'endetter à volonté puisque le reste de l'économie mondiale avait besoin de dollars pour garantir sa propre fabrication de monnaie.

 

En fait, comme le montrait De Gaulle, qui avait parfaitement intégré les leçons de Jacques Rueff, on avait passé le point d'équilibre : la quantité de dollars en circulation dans le monde était déjà telle que la monnaie américaine se dévaluait de fait. Il fallait refaire de l'or, disait-il, le point d'ancrage du système monétaire international.

De Gaulle, seul contre tous, à gauche comme à droite


Que ne s'est-on payé la tête de De Gaulle à l'époque ! Sa conférence de presse fut la première d'une série d'analyses lucides de l'état du monde (les discours de Phnom Penh, de Montréal, de la conférence de presse sur la Guerre des Six jours), qui se révélèrent toutes prophétiques, mais qui coupèrent progressivement l'ancien chef de la Résistance française des faiseurs d'opinion, puis ébranlèrent la confiance d'une partie des Français.

Le mythe d'un président trop vieux se répandit, complaisamment entretenu par la presse anglo-américaine. Pensez-vous, De Gaulle croyait encore à ces vieilles lunes, il n'avait pas lu Keynes, le pourfendeur de la «relique barbare», l'or ! Personne ne suivit le président français, ni ne comprit la portée de ses avertissements.

C'était l'officier de la Première Guerre mondiale qui comprenait comment les Américains entretenaient, au Vietnam ou dans la multiplication des missiles intercontinentaux, l'esprit de la Guerre froide - grâce à une fabrication potentiellement illimitée de dollars, pourvu que le «monde libre» marche dans la combine.

 

Et tout cela afin de doper, par un «keynésianisme militaire», leur économie soumise à toujours plus rude concurrence (européenne dans les années 1960, asiatique depuis les années 1970).

A l'opposé, les soixante-huitards pacifistes sont devenus, avec les années et malgré leur slogan «Faites l'amour, pas la guerre», les garants du système américano-centré.

 

Dans les années 1980, ils ont découvert l'argent facile mis par les Etats-Unis à la disposition du reste du monde, et ont vite oublié leur vieille détestation de l'impérialisme américain. Ils ont toléré, puis encouragé, un système international où le pétrole a remplacé l'or comme garantie matérielle du dollar, ce qui conduit les Etats-Unis a défendre toujours plus agressivement le contrôle qu'ils exercent sur les approvisionnements pétroliers - au risque d'embraser le Moyen-Orient.

 

Ils ont participé toujours plus activement à l'accaparement toujours plus frénétique par une minorité d'individus toujours plus voraces d'un dollar-papier toujours plus dévalué et des produits financiers fondés sur lui à la valeur toujours plus hypothétique. Il n'y a pas d'autre explication sérieuse à la croissance des inégalités dans le monde.

La prise en otage des économies par le dollar


Si l'esprit européen avait été une réalité à la fin des années 1960, les membres du Marché commun auraient fait bloc derrière De Gaulle et exigé des Etats-Unis qu'ils remettent de l'ordre dans leurs finances et qu'ils adhèrent sérieusement à l'esprit de détente.

Mais les Etats-Unis n'eurent rien à craindre : on se moqua de De Gaulle, on se réjouit de son départ.

 

Personne ne s'opposa au coup d'état monétaire d'août 1971, lorsque Nixon annonça que les Etats-Unis n'honoreraient plus la convertibilité en or du dollar - le président Pompidou et son ministre des Finances Giscard capitulèrent comme les autres Européens. Et depuis plus de trente ans, le monde a dû subir un système monétaire international pervers où les déficits américains servent à financer la croissance monétaire mondiale, où les Etats-Unis drainent jusqu'aux trois quarts de l'épargne mondiale.

Car lorsque l'on a des dollars-papiers toujours plus nombreux - et donc valant en réalité toujours moins - on n'a guère d'autre perspective que de les replacer aux Etats-Unis en espérant que la force de travail des Américains, leur ingéniosité financière et leurs dépenses de défense en maintiendront la valeur.

Un système américano-centré tenu par la peur de l'effondrement


Il y avait quelque chose de pathétique dans l'opposition, en 2003, de Jacques Chirac et Dominique de Villepin à la guerre en Irak. Ils étaient lucides politiquement, mais incapables de comprendre l'envers du décor. Les pays, toujours plus nombreux, qui à la suite de la France et de l'Allemagne, se sont opposés à la guerre, ne semblaient pas voir que c'était la communauté internationale qui donnait, malgré ses critiques, aux Etats-Unis les moyens de financer leur appareil de défense et la guerre.

 

Comment les Etats-Unis peuvent-ils dépenser 50 milliards de dollars par mois pour leur défense, quand ils ont besoin de la même somme, mensuellement, pour combler leurs déficits de toutes sortes ? Parce que le reste du monde (épargnants européens, investisseurs des pays producteurs de pétrole, banques centrales asiatiques) continue à couvrir ces déficits sans broncher depuis des années.

Ce que Chirac et Villepin dénonçaient n'était que la face émergée de l'iceberg. Mais leur combat venait au bon moment, malgré l'insuffisante compréhension des mécanismes en jeu.

En effet, George W. Bush restera dans l'histoire comme le président qui aura poussé à bout les ressources du système mis en place par Nixon, au point de le détraquer.

 

Durant les six premières années de sa présidence, la masse monétaire américaine, tous produits confondus, a augmenté de 20% par an - pour amortir le krach des actifs boursiers, entretenir la consommation américaine et financer les guerres américaines. Depuis le début de la crise des subprimes, on en est à au moins 5% par mois. C'est-à-dire que, sous notre ami W, la masse monétaire américaine aura historiquement triplé.

 

Autant dire que les Etats-Unis ont détruit la monnaie de réserve internationale. Le système ne continue à tenir que parce que le reste du monde, à commencer par la Chine, ne veut pas voir s'évaporer en quelques jours d'immenses réserves en dollars sur lesquelles repose le financement de son économie.

Mais nul ne peut dire ce qui l'emportera, des forces de destruction inhérentes à la politique «néo-conservatrice» (quelle ironie dans cette auto-désignation!), ou des tentatives de stabilisation de la situation par les grands acteurs internationaux.

On saisit le contresens commis par Nicolas Sarkozy lorsqu'il veut re-solidariser la France aux Etats-Unis au moment où il faudrait se concerter activement avec la Russie, la Chine, le Japon et les pays pétroliers pour poser les bases d'un système monétaire international assaini.

http://mrc53.over-blog.com



Autre article de ce blog :

Un ordre international fondé


sur la paix et la justice



Le site www.marianne2.fr a publié, le 30 avril, les 1er et 2 mai, une série de trois articles signés Edouard Husson, qui concernent la politique étrangère de la France.

Voici le 3ème, daté du 2.5.8 sur le site de Marianne ; il aborde les propositions pour un nouvel ordre mondial, ce qui implique une prise de distance de la France avec les USA.

« La France, caniche des puissants
ou voix des opprimés ? »

Edouard Husson, historien, considère que la France est à une fourche de son histoire.
Soit elle saura s'émanciper de la suprématie américaine
et proposer un nouvel ordre mondial,
soit elle perdra ses idéaux et son libre-arbitre à suivre sans courage les USA.

Il se peut que l'Iran ait franchi, le 29 avril 2008,
le point de non-retour du point de vue américain.
Un haut fonctionnaire du Ministère iranien du Pétrole a annoncé que,
désormais, son pays ne facturerait plus aucune transaction pétrolière en dollars, uniquement en euros ou en yens.

 

L'Irak a été détruit pour avoir fait une annonce du même type en 2000.
La question de la défense d'Israël, ou celle des armes de destruction massive, pèsent peu,
aux yeux des Américains, à côté de la seule garantie matérielle subsistante
 d'un dollar toujours plus dévalué.

 

L'Iran est le deuxième pays producteur de l'OPEP et les Américains,
en pleine crise financière, se sentiront particulièrement menacés par un adversaire
qui sait où sont leurs points vulnérables.
Il n'est pas étonnant qu'on recommence à parler d'une attaque américaine
contre l'Iran à l'été.

Si les Américains déclenchaient un conflit contre l'Iran, on basculerait définitivement dans un autre monde, vingt ans après la chute du Mur de Berlin. La communauté des nations se polariserait définitivement entre ceux qui accompagneraient les Etats-Unis dans une folle tentative de maintenir leur mainmise impériale, et ceux qui se coaliseraient pour faire émerger un nouvel équilibre mondial.

 

De quel côté la France se situerait-elle ?
Si l'on en croit l'attitude du président Sarkozy depuis son arrivée au pouvoir,
la France choisirait les Etats-Unis,
au risque de perdre la confiance de tous ceux qui attendent
qu'elle élève la voix pour tracer les contours d'un ordre international
fondé sur la justice et la paix -
ce que Jaurès et de Gaulle ont su faire, chacun à leur époque.

La France sera-t-elle réduite à l'insignifiance ?


Espérons que le pire sera évité dans les mois qui nous séparent
de l'élection américaine; que George W. Bush ne choisira pas la fuite en avant,
à la fois pour sortir de la crise monétaire et financière très grave dans laquelle se trouve son pays, pour rester dans l'histoire comme un «nouveau Churchill»
et pour influencer le vote de ses compatriotes.

 

Cependant, même en l'absence d'une nouvelle guerre, la France se trouve à la croisée des chemins. Continuera-t-elle à défendre le désordre international entretenu par l'Amérique impériale,
ou choisira-t-elle, conformément au meilleur de son histoire,
de servir la paix, la liberté et la justice ?

 

La France choisira-t-elle d'entendre la voix des peuples,
comme les démocraties latino-américaines,
qui ont beaucoup moins d'atouts politiques, militaires, économiques qu'elle
et qui pourtant osent défier pacifiquement le grand frère au Nord du continent ?

 

La France saisira-t-elle l'aspiration universelle à la paix
qu'exprime par exemple le souhait de la Corée du Sud de mettre en oeuvre une détente
(et peut-être une réunification) avec la Corée du Nord, rêve régulièrement anéanti
par les menaces américaines envers Pyongyang ?

 

La France négligera-t-elle d'entretenir l'espoir qu'avait suscité sa courageuse
prise de position sur le conflit irakien au début de l'année 2003 ?
Si tel était le cas, notre pays se réduirait à l'insignifiance
- ce qu'exprime déjà la signature du traité de Lisbonne
ou la rentrée dans le commandement intégré de l'OTAN.

Mission : proposer un autre ordre mondial


Des aspirations multiples s'expriment dans le monde, qui témoignent de ce que, vingt ans après la fin de la guerre froide, le monde voudrait enfin recueillir les «dividendes de la paix» dont les prive le «nouvel ordre international» proclamé par George Bush père et accompli par le fils.

   

Ce serait à un pays comme la France, situé au coeur du monde occidental,
de proposer les contours d'une nouvelle communauté internationale
au sein de laquelle on ait tiré les conclusions des erreurs passées :


(...)

NB Faute de place, je mets cette partie en commentaires. 4 points sont traités.
(..)
Combattre pour la justice


La diffusion de la démocratie, l'économie de marché, la liberté du commerce, ne peuvent s'établir que dans la paix.

 

Le continent latino-américain ravagé par les guérillas, l'Afrique victime de toutes les convoitises des puissances, l'Asie ravagée par les impérialismes et les dictatures totalitaires au XXè siècle, le Proche-Orient compliqué, l'Europe marquée dans sa chair par deux guerres mondiales, n'aspirent qu'à une chose: la pacification des relations internationales et le développement économique dans la diversité culturelle.

 

La France, puissance moyenne, qui ne sera (plus) jamais gagnante dans la surenchère impériale, n'a qu'une seule carte à jouer : refuser d'être plus longtemps le caniche des puissants, se faire la voix des opprimés - non pour les encourager à des révoltes stériles mais pour l'avènement d'un nouveau concert des nations. «La France n'est écoutée et puissante que lorsqu'elle combat pour la justice» aimait à dire Jaurès.



Le Projet Républicain pour le monde !

voir http://mrc53.over-blog.com/article-19676667.html


_____________________________________________________________________________________


Eteignez votre téléviseur !



Howard Beale (Peter Finch), présentateur d'une chaîne de télévision, UBS News, dont l'audience est en chute libre, lâche publiquement ce qu'il pense de la société américaine, des mensonges sur lesquels elle repose...

Son premier coup d'éclat à la télévision sera dû à sa déclaration lors du 20h, en annonçant qu'il va bientôt se tirer une balle dans la tête en direct, ce qui ferait sensiblement remonter l'audimat. Howard Beale va rapidement devenir une sorte de prophète des temps modernes des Américains pour qui la télévision est bien plus réelle que leur propre vie, télévision qui a une emprise énorme sur ses spectateurs.

Tout ce qui sort de ce petit écran ne peut être que vrai. Mais Howard Beale va finir par lasser, à commencer par les dirigeants de sa propre chaîne, les vérités qu'il annonce, en effet, sont pour le moins déprimantes ('vos vies sont inutiles', 'vous êtes interchangeables' ...). C'est ainsi qu'il va devenir le 'premier homme mort à la suite d'une baisse d'écoute'.

Network est une critique acerbe et cynique sur le pouvoir et le monde de la télévision, sur le commerce qu'elle génère, où tout doit se réduire à des chiffres, à des taux d'audience, au détriment de l'humain.

Faye Dunaway incarne ce néocapitalisme sauvage, déshumanisé, elle qui réduit sa propre vie et tout ce qui l'entoure à des synopsis de série B, formatés pour la télévision.


http://www.dailymotion.com/video/x5idri_eteignez-votre-televiseur_webcam
http://www.dailymotion.com/video/x5a86d_television-piege-a-con_webcam


http://lagrandeconspiration.org

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 14:17
 
Dans le premier article de mon blog eva-coups-de coeur


Dans le désordre, voici mes réponses aux accusations partiales, mensongères, du site  
http://antisemitisme-antisionisme-du-web.over-blog.com:
(ce post est anti-daté pour n'être lu que par les intéressés, ne pas servir de façon polémique)


Je n'ai jamais écrit cela, je ne sais pas ce que sont ces "savoirs cachés", pour moi le peuple élu, c'est un honneur, une vocation, une mission, une responsabilité, une grandeur, ne caricaturez pas tout ! La mauvaise foi ne mène nulle part ! C'est de la calomnie ! Eva
 
 
  suite, le 23.9.8. après rectification site

C'est ma copine, pas moi qui ait écrit ça (copine connue par le Net, affinités littéraires - écrivains toutes 2, et engagées politiquement contre le néo-libéralisme et les guerres-, de personnalité, d'origine) je publie tous ses papiers, je les annonce etc, elle est d'ailleurs.. juive ! Son père est un des dirigeants de la B.M.
Mon tort, d'une façon générale, est de ne pas avoir le temps de lire tout ce que je publie (aparemment vous non plus, puisque vous avez fait la confusion, allez on ne vaut pas mieux les uns que les autres, tous, on n'est pas des sur-hommes ou des sur-femmes, soyons donc indulgents envers les uns les autres !), il y en a trop, je suis submergée, je reçois tant de choses, j'ai 730 mails de retard, et je travaille ce blog 15 h par jour !!!) Eva

Il y a beaucoup de pauvres en Israêl, beaucoup trop : Société trop militaire. Ras-le-bol d'un monde où priorité est donnée aux armes, à tuer ! Protégeons la vie, toute vie, supprimons les armes, et tendons-nous tous la main, nous sommes tous frères et soeurs en humanité et enfants du même Dieu !! Eva

Il y a un malentendu fondamental : On ne parle pas du même sionisme, celui d'hier (Etat juif) et celui d'aujourd'hui, caricatural, qui nuit aux Juifs, dénoncé par beaucoup d'entre eux, qui est négation de la religion juive, de ses préceptes, qui provoque de l'antisémitisme : politique à la Bush, corrompue (voir toutes ces poursuites pour corruption), va-t-en guerre, néo-libérale, le Veau d'Or, le racisme etc: rien à voir avec le sionisme des pionniers d' Israël! eva

Je suis offensée par vos accusations : Quand il y a accusation, il existe ce que l'on appelle le "droit de réponse". Merci de publier mes réponses sur ce blog, toutes mes réponses. Eva

Une dernière chose capitale (au sujet du malentendu)
- il y avait les évangéliques (au livre si rempli d'amour), je me suis convertie parmi eux; et puis maintenant il y a des évangélistes, qui salissent la religion chrétienne par leur intégrisme, leur fanatisme, leur sectarisme, leurs excès mêmes, leurs déviations,  etc, que je dénonce - et je les fuis
- il y avait les Musulmans (au livre si poétique, le Coran), maintenant il y a des islamistes qui salissent eux aussi leur religion, qui pervertissent par  leur instrumentalisation politique et terroriste, par leur fanatisme etc;.., que je dénonce et réprouve
- il y avait des Juifs (au livre si prophétique), des sionistes qui voulaient un Etat où se protéger de futures persécutions, il y a maintenant des néo-sionistes, qui salissent le nom de Juifs, qui n'ont rien à voir avec les Lois de Moïse, qui alimentent le Terrorisme d'Etat etc,
les trois intégrismes se valent.
Donc pour en revenir au sionisme, le néo-sionisme d'aujourd'hui est une caricature comme le néo-libéralisme (on en voit les conséquences, il s'écroule) par rapport au libéralisme. Le financier diabolique a remplacé l'entreprise, le capital spéculatif a remplacé le travail etc
Ne confondons pas tout. Aujourd'hui, tout est perverti, le christianisme, l'Islam, le Judaisme, le libéralisme.
Il est temps de revenir à la raison et à la foi véritable.  Eva


Echange de courriers avec l'Administrateur :


Bonjour David, merci de m'avoir répondu
 
J'ai 730 mails en retard, mais cela me fait toujours plaisir de discuter avec un frère ou une soeur juif-juive. Je suis si fraternelle, si vous saviez, j'ai si mal quand il y a de la souffrance, et je ne peux que répéter que je suis toujours du côté des PLUS souffrants, hier j'aurais comme dit risqué ma vie pour sauver des Juifs, aujourd'hui c'est la cause palestinienne qui me touche le plus  et je prends des risques (époque très dangereuse) pour dénoncer les politiques néo-libérales, va-t-en guerre, eugénistes (voyez mon dernier post ! Quelle horreur, les maïs qui rendent stériles - pour moi TOUTE vie est sacrée ! la vôtre comme celle du Palestinien, nous n'en avons qu'UNE !), totalitaires etc des Etats anglo-saxons, israélien, européens... Ce sont les politiques que je dénonce, et ceux qui les mènent, pas les peuples juif, arabe ou ce que vous voulez, pour moi pas d'étiquette, pas d'identité, je suis ouverte, j'ai tellement d'identités en moi ! Sincèrement, je ne mérite pas d'être votre cible n°1. Vous avez des dizaines de milliers de blogs disant les mêmes choses que moi, sans pour autant, comme moi, m'engager pour la COMMUNION des civilisations, le syncrétisme religieux avec pour socle la religion juive, etc ! Ne vous méprenez pas ! Moi je n'ai pas peur, j'ai la vie derrière moi (de toutes façons, avec la guerre qui va éclater, nucléaire, mondiale,, on va presque tous y passer), elle a été bien remplie, je suis croyante (vie éternelle), et si procès (!!! pour quoi ?) je ne suis pas solvable après avoir fait voeu de pauvreté il y a 15 ans et vivant avec presque rien. Donc, je peux être indépendante d'esprit.
 
Simplement, comme l'antisémitisme me fait horreur et que je suis si fraternelle avec tous, que les Juifs me sont particulièrement chers (appel du sang, préférence pour leurs grands textes notamment prophétiques, admiration pour leurs grands noms souvent révolutionnaires, épris de justice etc), que pour moi l'autre dans sa DIFFERENCE (religieuse etc) est un plus à découvrir, que le racisme me fait horreur etc... etc... bref, voir que je suis au premier rang de votre blog, ça me touche, c'est injuste, ça me fait mal, ça me jette en opprobe aux Juifs que je respecte tant individuellement (ou collectivement dans leurs initiatives comme les kibboutz, communautaires) tout en ayant une dent terrible, impitoyable pour dénoncer la politique de leurs dirigeants comme tant dans le monde, corrompus par l'Argent. Oui, j'en veux actuelllement à Israêl maintenant car je sais qu'on va avoir l'horreur bientôt pour tous, la barbarie, à cause de la guerre qu'ils veulent et qu'ils vont déclencher ! Pauvre humanité ! J'ai tant de compassion pour la souffrance, tant d'empathie !
 
Regardez mieux mon blog, vous verrez des articles comme celui sur "des Juifs s'engagent pour la paix", à la différence de tous les antisémites dont vous ne parlez pas alors que vous m'avez choisie moi (pourquoi ???), je mets en valeur chaque intervention etc de Juifs pour la paix, l'équité etc, encore récemment un article dessus, je suis à l'affût de tout ce qu'ils font de juste pour bien différencier le peuple des dirigeants ! Ca vous l'oubliez... J'essaie d'être juste;.. Maintenant, mon ton peut certes être gênant, car je suis slave, excessive, passionnée... mais le fond de la pensée, du coeur, est tellement différent, quand un Juif me tend la main, sort de sa communauté pour aller vers moi, si vous saviez comme je suis heureuse ! je fonds... Ma meilleure copine, ici, est juive; Elle m'a dit  un jour : "si j'avais senti tant soit peu que tu étais anti-sémite, je ne serai pas là".
 
Lisez ma "lettre à mes frères et soeurs Juifs" sur mon blog R-sistons actu...
 
Je vous embrasse fraternellement - et merci de ne pas colporter des faits injustes, je ne mérite pas votre opprobe, oh non ! Je ne dénonce que les politiques, ne l'oubliez jamais, je me place seulement sur ce terrain-là; et maintenant je cherche à "attaquer" le Vatican qui, en coulisses, milite pour ... le choc de civilisations qui est une abjection raciste, militaro-financière, inhumaine;.. et imprudente, l'apocalypse est proche ! Resaisissons-nous tous, et tendons-nous la main, acceptons-nous comme nous sommes ! Eva
 
 

--- En date de : Mar 23.9.08, David Nava <france.israel77@gmail.com> a écrit :
De: David Nava <france.israel77@gmail.com>
Objet: reponse
À: evaresis@yahoo.fr
Date: Mardi 23 Septembre 2008, 6h08

Madame ! Apres verification , nous avons procede a la rectification demandee dans le sujet poste ci-dessous :

http://antisemitisme-antisionisme-du-web.over-blog.com/article-22425839.htm…

Le fait du manque de configuration claire et nette de votre blog serait a l'origine de la brouille de toute demarcation entre votre intervention et celle de l'intervenante !
Sachez toutefois que le fait de n'avoir pas modere l'intervenante implique votre responsabilite entiere quant au contenu du propos antisemite sur lequel vous vous etes bien gardee d'intervenir !

Quand vous vous referez a votre modele politique Chevenementiste , nous comprenons mieux ainsi votre partialite aveugle !

http://www.fondation-res-publica.org/Conclusion-de-Jean-Pierre-Chevenement_…

Votre belle ame d'humaniste est revoltee par le malheureux sort des palestiniens ! Mais pourquoi votre altruisme ne se manifeste pas aussi fort pour nous Israeliens , enfants , femmes , vieillards rescapes de la shoah qui subissons les attentats , qui apprenons a vivre au quotidien sous des pluies de roquettes ! C'est bien evidemment ce que formulait Emmanuel Levinas , " l'antisemitisme immortel , au moment ou l'histoire juive se veut aussi terre , se prolonge sous forme d'antisionisme"!
Combien de temps vous faudra-t-il donc pour enfin comprendre que les palestiniens ne veulent pas d'etat ! Ni le Fatah , ni le Hamas ! Savez-vous que la charte du Hamas pronant l'eradiction d'Israel existe toujours et que les dirigeants palestiniens ne veulent en aucun cas l'annuler ?
Pourquoi toujours cette negation d'Israel , ce refus de la creation de l'etat d'Israel alors que le seul but vise est de normaliser la condition juive , d'enraciner le peuple opprime que nous etions dans des composantes nationales claires ! Un petit lopin de terre juif au milieu d'un royaume arabe ! Evidemment que non !!! Une vraie democratie ne peut que gener des dictatures arabes !


J'ai eu l'occasion de discuter avec une Palestinienne réfugiée en France , dans un magasin ou elle m'avait interpellé ayant compris que j'étais juive, à la vue de mon étoile de David que je porte ! Et bien ,elle m'a avoue ne pas vouloir retourner dans les territoires palestiniens pour ne pas crever sous le joug d'une sharia, et être tenue d'acquiescer dans le sens des autorités défaillantes et terroristes ! Elle m'a dit des choses que je n'ose même pas divulguer !
Alors , cessez cette compassion palestinienne hypocrite qui masque votre judeophobie ! Il y a des catastrophes et des detresses humaines dans le monde qui meritent plus notre attention que tous ces clans terroristes palestiniens qui s'entre-tuent pour le pouvoir !

Peut-etre que si vous changiez vos sources d'informations , vous verriez plus clair et au-dela des mensonges palestiniens !

Salutations !

_______________________________________________________________________________________
 
Suite

La photo, je l'ai trouvée sur le site républicain (je suis républicaine) toutsaufsarkozy
moi je suis contre la peine de mort, pour le désarmement
mais cette photo traduit les souhaits des 9/10 e de l'humanité, au nom du pluralisme d'expression je l'ai mise. Moi, je suis pour la traduction en JUSTICE de tous ces ennemis de l'humanité. Eva
 
sur http://antisemitisme-antisionisme-du-web.over-blog.com/article-22425804.html

--- En date de : Lun 22.9.08, eva resis <evaresis@yahoo.fr> a écrit :
De: eva resis <evaresis@yahoo.fr>
Objet: dernier texte pour site contre antisémitisme 22.9.8
À: evaresis@yahoo.fr
Date: Lundi 22 Septembre 2008, 15h54

___

Bonjour
J'ai copié-collé toutes mes réponses jusqu'ici.
Je ne vois pas apparaître mon commentaire; Je vous rappelle que la Loi impose un Droit de Réponse. On ne peut pas comme vous le faites  vous en prendre à quelqu'un qui vomit le racisme, l'anti-sémitisme, et qui a le respect, la tendresse même, pour tout être humain, sans répondre, sans s'expliquer. Vous avez des dizaines de milliers de blogs qui expliquent à longueur de parutions qu'Israël est le cancer de la société, etc, et vous montez en épingle mes textes alors que j'ai du sang juif, une unique soeur Monique (ne voulant rien savoir de moi au nom de son fanatisme pentecôtiste pro-Israël parce que j'ai dit que j'avais de la compassion pour la souffrance.. des Palestiniens !!!) plus ultra-sioniste que les ultra-sionistes - ayant un seul fils: très haut fonctionnaire, recherchant notre famille en Israël - ma meilleure amie est juive "je ne supporterai pas une copine anti-sémite", que j'interviens sur des sites juifs SANS modération (un privilège accordé à ceux en qui on a confiance, et je discute tous les jours avec mes frères et soeurs juifs, je ferraille car je dénonce la politique du gouvernement d'Israël avec force, comme celui de la France ou surtout des anglo-saxons), qui met en place d'honneur la religion juive dans son blog eva-coups-de-coeur (religion socle de toutes les autres), qui se bat pour que les cathos n'accusent pas les Juifs du péché d'avoir tué Jésus, qui se bat pour la paix en Israël en acceptant par pragmatisme et par souci de paix (imposant des concessions douloureuses) le non-retour des Palestiniens (mais bien indemnisés, avec compensations justes) ce qui est RARE, et pour la paix en général, qui pense et écrit partout que le peuple Juif est Lumière du monde, sa vocation, s'il est fidèle et confiant en D., (vous vous gardez bien de faire état de tout cela, vous vous polarisez sur les attaques, en oubliant que mon blog est un blog politique de dénonciation de ce qui ne va pas), qui rêve de syncrétisme avec la religion juive comme SOCLE des autres monothéistes (voir coups-de-coeur 2 articles cités) et non pas de les dissoudre ou les nier ou les rejeter, qui dit partout que ce peuple est intelligent, créatif, à qui on doit de grands noms ou de grands révolutionnaires ou penseurs comme Hannah Arendt, Marx, Mendès-France, avec le même enthousiasme que j'ai de la force dans mes colères contre les politiques ou les sectarismes (je suis slave, exaltée, excessive comme tous les slaves, passionnée, viscéralement éprise de Justice au point de vivre comme les plus pauvres  pour partager la souffrance de ceux qui ont peu, communier dans leur dénuement, pour être cohérente dans mes combats aux côtés des pauvres afin qu'ils ne le soient plus et qu'on ne me dise pas "vous êtes issue de la haute bourgeoisie" - parents châtelains, j'ai même quitté mon mari directeur de multinationale etc, très exigeante envers moi donc), ou encore qui aurait risqué sa vie pour sauver en 40 des Juifs persécutés,  par solidarité envers les persécutés ..
Il faut que vous sachiez ces choses
- loin d'être antisémite ou anti-sioniste au sens de refus d'un territoire pour les persécutés que vous avez été : je le comprends, j'approuve ce besoin de "cocon" protecteur, bien naturel,
- j'ai de la compassion pour TOUS les persécutés, souffrants, victimes, hier d'abord juives, aujourd'hui d'abord palestiiennes vivant un enfer quotidien
- je suis une femme de coeur, d'une éthique rigoureuse, exigeante (dans tous les domaines, mariée à 26 ans j fille, pas d'aventures etc) éprise de vérité, de justice, de pluralisme etc et surtout de paix
- je respecte la religion juive, le peuple juif, Israël au grand nom qui a enchanté mes jeunes années (récits bibliques)
- je reconnais ses innombrables mérites
- j'aime les Juifs comme faisant partie de la grande famille humaine,  avec néanmoins  une tendresse particulière car sang commun, comme disaient des croyants connus "ayant le privilège d'être à la FOIS fille d'Abraham et disciple du Christ", (double appartenance)
- ne m'intéressant jamais aux étiquettes des personnes (origine, appartenance etc, toutes sont à aimer indistinctement) mais SEULEMENT à la nature de leurs engagements : pour le Bien de l'humanité dans son ensemble, pour les plus défavorisés, pour la paix (ou la guerre, que je dénonce impitoyablement), pour la tolérance (l'intolérance dont vous faites ici preuve pour les opinions des autres est incroyable), contre les replis identitaires, communautaristes : racistes, haineux, va-t-en guerre, je milite contre le choc de civilisations, et POUR le dialogue et la communion de TOUS sur mon blog eva-communion-civilisations - et pour le pluralisme de l'expression, et pas par ex l'accaparement des médias par un même groupe au service d'intérêts étrangers néocons
- je me bats pour qu'on ne se moque pas des Juifs en prétendant hypocritement être leurs amis ou alliés, en se servant d'eux - comme les évangélistes, qui sachez-le, je les connais, sont avec vous dans un premier temps pour mieux vous étouffer ensuite et vous évangéliser (conversion forcée) ou vous supprimer, voilà la réalité, quel mépris pour ce que vous êtes, votre spécificité !!!
- je rappelle que je suis gaullienne de gauche, attachée à la SOUVERAINETE des Etats, et que je ne veux pas voir la France dirigée par et pour des intérêts extérieurs (QUELS qu'ils soient, je ne regarde pas aux étiquettes, mais aux FRUITS), attachée à l'indépendance nationale
- croyante en D. mais laïque, pour l'indépendance nationale et pour la défense des plus faibles, du service public, le public de préférence au privé etc, mon idéal : Chevènement, c'est tout dire...
- que je m'intéresse aux POLITIQUES et donc que je dénonce la politique des dirigeants israéliens (contraire aux principes édictés par D, infidèle à ses GRANDS principes, à la confiance demandée) comme à celle des anglo-saxons ou de l'Europe (dirigée par l'Etranger, oui, les néocons américains, anglais et israéliens DICTENT ses politiques comme en Slovénie, voir mon blog R-sistons, au mépris de l'indépendance des Européens, de leur spécificité, ce qui est intolérable) parce que : prédatrice (on contrôle les ressources appartenant aux autres, on se mêle de tout, on formente coups d'états, assassinats, divisions, destabilisations comme en Yougoslavie ou en A Latine, au mépris des peuples et en faveur des multinationales) : jusqu'à mon dernier souffle je me battrai pour mon idéal, je suis idéaliste, c'est abject voir Bolivie où on veut rendre le pays aux multinationales, aux nantis, aux actionnairers aux dépens des peuples souvent très pauvres qui ont librement choisi leurs dirigeants démocratiques, donc au détriment de la liberté et de la démocratie alors que ces pays ont hypocritement le mot de démocratie à la bouche - voir Sarkozy "démocratie irréprochable" !!! alors qu'il n'y a dans les médias que média-mensonges); donc je dénonce les politiques prédatrices, impérialistes, colonisatrices, les occupations de pays, surtout va-t-en guerre (et Israël, je lui en veux, est prêt à risquer la paix dans le monde par peur obsessionnelle de l'Iran, il est dans ma principale ligne de mire car il est en tête du combat pour la guerre et même nucléaire et même d'extermination, et même pour le choc de civilisations !!!), je me bats contre la loi de l'Argent, Mâmon, le veau d'or (le christianisme dit "Heureux vous les pauvres", Jésus a montré l'exemple), la Finance, la Bourse qui sacrifie le travail et donc les travailleurs, les êtres humains, nous tous, au Capital, aux multinationales, je me bats contre les lois liberticides, le totalitarisme, les inégalités toujours plus scandaleuses, la main-mise de groupes (lobbies par ex), contre les média-mensonges, contre l'Occident arrogant et voulant imposer sa pseudo démocratie aux peuples qui n'en veulent pas, sans respect pour les particularismes etc
Or je vois que l'Etat d'Israël (peu importe le nom, l'étiquette) fait partie, à cause de dirigeants dévoués non au Bien public (la misère est grande en Israël) mais à des intérêts financiers se moquant du bien-être de tous, quel que soit le prix à payer par les populations, fait partie de cet Axe du Mal (pour reprendre l'expression de cet imbécile, fanatique, inculte, fou etc de Bush) de l'Occident ennemi des peuples - donc de nous tous - qui est composé des puissances suivantes : Anglo-saxons USA et GB, Israël, Europe désormais. Je m'intéresse maintenant, dans ma quête de vérité, de compréhension des causes des souffrances des peuples serfs ou chair à canons, àl'Etat du Vatican, aux Francs-Maçons, aux sectes  opaques...
Donc, tout est politique, ne vous méprenez pas.
Je suis une combattante de la paix, de la Justice sociale, de la sauvegarde de la vie, de la création, de la nature, de la tolérance, de la communion des peuples, du pluralisme, du respect des nations et des êtres humains, de la Vérité, de l'éthique;..
Pacifiste, authentique humaniste, la tête haute, fière de ses engagements indépendants et au service des êtres humains contre leurs bourreaux, quelques milliers de familles (de Bilderberg, ou autres, de la Haute Finance, des Grandes industries, banques, ou Médias et par ex contre la Réserve fédérale américaine...)
Que D nous bénisse TOUS, nous avons un combat COMMUN à mener désormais pour la survie de l'espèce humaine
ne nous trompons pas d'ennemis : toi, ami(e) inconnu(e), combats avec moi pour nous tous, pour nos enfants, pour la civilisation, pour l'avenir de l'espèce humaine, CONTRE les psychopathes égoïstes, cupides, va-t-en guerre, qui ont droit de vie et de mort sur nous tous. Pour notre malheur et pour satisfaire leur égoïsme cupide.
J'ajoute qu'en tant qu'écrivain on m'a déjà comparée à Victor Hugo, mon style a du souffle, il est exalté, épique, enflammé, passionné, c'est mon style, ce n'est pas réservé à Israël, je combats avec autant de flamme la France, mon pays, quand elle s'aligne sur les diktats du néo-libéralisme militaro-financier via Sarkozy et j'appelle à la grève générale.
Je suis une militante politique pour la justice, la paix, la communion fraternelle...
Soyez fidèles à votre vocation de Juif voulue par le Créateur lui-même, et je serai à vos côtés pour vous soutenir, encourager, appuyer, etc.
Shalom, paix de D. sur nous tous et sur le monde. Que la guerre n'éclate pas et qu'on fasse des politiques justes pour tous, cela sera plus utile que toutes les guerres n'entraînant que larmes ruines et désolation
 
Ces réponses doivent être portée à la connaissance de tous mes frères et soeurs en humanité, Juifs

________________________________________________________________________________________________


Oui, j'ai reçu ce courriel (d'ailleurs d'une Juive, le père est un des dirigeants du FMI !) et je n'ai pas eu le temps de faire des recherches, j'ai juste suivi les liens donnés et regardé (en 5 mn faute de temps)sur Google ce qu'il y avait dessus. J'avais écrit à cette jeune femme en découvrant que la GB (pour sa City) était derrière tout ce qu'il y a de pire dans les politiques contre les peuples (contre vous, moi, nous tous) pour qu'elle me donne des liens sur la GB et elle m'a envoyé ça. Chercheuse de vérité, informatrice, j'ai envoyé pour informer. Il faut informer.
J'informe. De même que sur mon blog eva-communion-civilisations, j'ai informé du fait que les chirurgiens opèrent des malades Palestiniens (c'est un acte de paix, je cherche tout ce qui peut unir les peuples, les rapprocher, leur faire du bien).
Je signale d'ailleurs qu'il faut voir sur ce blog les  premiers articles, et ceux d'Eva-coups-de-coeur
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/article-18747126.html
j'ai démarré ce blog coups de coeur par un hommage au peuple Juif, à un blogueur comme moi épris d'universel, de paix, de communion, c'est mon blogueur préféré, voilà où est mon coeur..! Eva

Vous avez des dizaines de milliers de sites comme le mien, pourquoi axer sur le mien ? Tant d'autres sont racistes etc alors que moi, merci Père céleste, je porte en moi tant d'influences, de races, de religions, par ma naissance, que je suis universaliste ! Eva

_______________________________________________________________________________________________



Dans votre polarisation sur moi, vous m'attribuez des textes que je n'ai jamais écrits !!!
celui-ci n'est pas de moi, par ex :
"Sous l'alibi du peuple juif, instrumentalisé et utilisé à ses dépends pour justifier toutes les actions contre le reste du monde, actions de déstabilisations totales, de destructions totales, au nom des écritures anciennes, des symboles anciens, et des savoirs cachés et tenus secrets au reste du monde, oui, des savoirs confisqués et détenus par une poignée d'individus se qualifiants "d'élus", sous l'alibi du peuple juif auquel la plupart des sionistes n'appartiennent pas, se cachent des intentions qui nous échappent, et pour cause, nous avons été intentionnellement éloignés du savoir, pour créer une Jérusalem, capitale mondiale du Nouvel Ordre Mondial"

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

comment voulez-vous être crédibles ? Eva
PS à propos de Jérusalem, lisez plutôt Jérusalem phare du monde, sur mon blog
 

Hélas, il y a beaucoup de pauvres en Israël. Si j'avais le pouvoir, je supprimerai toute arme sur terre et j'utiliserai l'argent pour la promotion de TOUS. Si l'Etat d'Israël au lieu d'avoir une politique ultra-libérale, impérialiste, etc, faisait confiance à son D. qui se bat pour lui (Jéricho..), s'il revenait à sa vocation de peuple élu, choisi par D pour être flambeau du monde, Lumière du monde, modèle pour tous, le monde aurait moins de guerres (Israêl prépare la guerre contre l'Iran - qui sera nucléaire et même mondiale, qui sans doute nous conduira tous au pire, à la fin de l'humanité, de la vie humaine - sans raison, jamais l'Iran n'attaquera, il n'est pas fou ! Il veut se défendre, il sait qu'Israël est surarmé et défendu par l'hyper-puissance), s'il dépensait moins en armes, il n'y aurait pas de misère pour de nombreux  citoyens juifs, et plus de paix et de bonheur dans le monde.
"Tu ne tueras point" "tu aimeras ton prochain"... Les 10 commandements donnés au grand peuple d'Israël sont des perles qu'il faut faire fructifier ! Voir mes commentaires non modérés sur les sites juifs... je cite l'un d'eux...
Au lieu de cela, voir Hessel etc, Israël oublie ses Lois, ses principes, ses idéaux, sa vocation...
Eva
PS J'entends par ex pour Olmert ce qu'on dit à l'instant. Corruption ! or, le peuple d'Israêl est saint ! Voilà ce que ses dirigeants deviennent... dévoiement !
J'ai un sens moral aigu, je suis comme Camus, une femme révolte car ayant un sens moral aigu. L'éthique est première pour moi Vérité, justice, paix, ...Je fais comme Jésus des saintes colères contre le Mal, le péché... la guerre, le libéralisme prédateur, l'Argent (j'ai fait voeu de pauvreté évangélique), le racisme etc me font horreur
 
22.9.8

_____________________________________________________________________________________________



Bonjour
je vous signale que ma mère ukrainienne (aujourd'hui décédée) était d'origine juive; j'ai une soeur ultra-sioniste qui recherche notre famille en Israël; je suis une born again évangélique, sympathisante de la foi Bahia's qui dit "la terre n'est qu'UN seul pays, nous en sommes TOUS les CITOYENS", et qui est syncrétiste, sur mon blog eva-communion-civilisations je milite pour un syncrétisme religieux, qui marie les croyances, je prône le dialogue et la communion et surtout pas le CHOC de civilisations
que pour moi il n'y a pas d'appartenance religieuse, raciale etc tout être humain est à aimer tel qu'il est, la différence est source de richesse
je suis femme de paix, universaliste, humaniste,  citoyenne du monde, j'ai horreur des communautarismes synonymes de repli et de rejet de l'autre, je suis croyante en D. sans Eglise, foi vivante seulement, cela permet de m'ouvrir à tous, de ne pas me replier sur une certitude excluant l'autre, sur un groupe, etc
toute souffrance de Juif persécuté comme de Palestinien persécuté m'est intolérable, car j'ai de l'empathie pour ceux qui souffrent, en 40 j'aurais risqué ma vie pour  sauver un Juif persécuté, aujourd'hui pour moi sauf exceptions le Juif n'est pas persécuté mais le Palestinien (et l'antisémitisme a été remplacé par l'islamophobie, les DEUX sont des abominations racistes, le racisme me fait horreur). Toute ma vie je me suis occupée des souffrants (accueil à domicile bénévole des sdf, sortants de prison, jeunes en difficulté etc) je suis une femme de coeur
et aussi une chercheuse de vérité
j'ai souvent lu que les initiateurs d'attentats étaient en Israël (Irgoun etc), c'est un fait; parmi les premiers kamikases, les Japonais (aviateurs)
donc le racisme me fait horreur
je suis pour un Etat bi-national en Israel, tout ce qui RASSEMBLE les individus, les UNIT
si ce n'est pas possible je ne suis même pas pour le retour des exilés car ils seraient en surnombre et l'Etat d'Israel serait menacé - j'ai cette position uniquement par souci de paix, ma priorité; et pour avoir la paix il faut faire des CONCESSIONS (je suis une femme de consensus, coopérative, conciliante, altruiste, généreuse..)
Par contre, je suis impitoyable pour dénoncer les politiques nuisibles aux peuples
ce n'est pas un peuple que je dénonce mais des DIRIGEANTS (souvent psychopathes, cupides, indifférents à la souffrance des autres, alors que pour moi CHAQUE souffrance devient mienne, même celle des animaux, je nourris les animaux errants !), des politiques abjectes :
- libéralisme qui accroît les inégalités, qui sacrifie l'individu à l'Economie, à la Finance (la Bourse est une abomination). Le travail et non le capital doit être favorisé, et surtout pas l'accumulation. J'ai quitté un mari à la tête d'une multinationale, pour vivre pauvrement, plus proche de ceux qui ont peu pour mieux les défendre, être près d'eux
- les guerres TOUTES à dénoncer, qui amplifient les problèmes au lieu de les solutionner
- le communautarisme qui rejette l'autre, les fondamentalismes, les intégrismes, le racisme.. Tout cela je déteste
- je me bats pour le pluralisme des médias
- pour la souveraineté des Etats (je suis GAULLIENNE DE GAUCHE, Chevènementiste) pour l'indépendance nationale, je ne veux pas qu'un pays soit occupé, soumis à des intérêts étrangers, quels qu'ils soient
je juge par rapport aux politiques menées

un verset que j'aime, dans la Bible chrétienne, c'est "Aimer le pécheur, haïr le péché" - et le dénoncer
mes textes préférés sont dans la Bible hébraïque, Prophètes, Proverbes, Psaumes, Cantique des Cantiques, je n'aime pas les interdits (les 10 commandements universels, oui) ni les dogmes (catholiques). Le Protestantisme me plaît car pas d'Eglise, pas de dogmes, rien que la foi et la Bible (hébraique et chrétienne)
J'envoie régulièrement des commentaires sur des sites juifs qui ne sont PAS modérés (confiance, on connaît mon coeur fraternel et épris de justice)
J'ajoute que j'ai une tendresse particulière pour le peuple juif, tendresse de sang, de compassion, d'admiration, mais je dénonce les politiques d'Israël et évidemment des USA, de GB, désormais de l'Europe vassale, car : impérialistes, libérales, va-t-en guerre, prédatrices, eugénistes, cupides, anti-démocratiques (totalitaires, voir fichiers, ou médias aux ordres etc), prônant le choc de civilisations, etc Tout ce que je déteste.
 Idéaliste, je rêve de paix, de communion, de partage, de justice, de vérité, de fraternité, de pluralisme, etc.. D'un monde sans frontières si c'était possible, fraternel, où TOUS collaborent dans leur diversité
Et donc ne vous méprenez pas. Chercheuse de vérité, passionnée de politique, je défends tout ce qui porte atteinte à l'autre, nous sommes tous des enfants de D., soeurs et frères en humanité, citoyens du même monde, créatures de D., je suis une HUMANISTE. L'humain ne doit pas être sacrifié à la Finance, il ne doit pas être tué (non-violente, mes fils n'ont jamais porté d'armes, je préfère être tuée que de tuer mon prochain, quel qu'il soit, dans ce mot il y a PROCHE), toute vie est sacrée et à respecter
Que le D. d'Abraham, de Jésus et de Mohammed vous bénisse ainsi que vos familles. C'est le même D. pour tous. Et il est malheureux de nous voir opposés les uns aux autres.
Je dis toujours, TOUS UNIS contre nos VRAIS ennemis, les quelques milliers de familles qui font le malheur des peuples, les dirigeants cupides et indifférents à la souffrace des peuples, les sacrifiant à leur voracité maladive.
Fraternellement à tous Eva
 
 
Bush est un criminel à l'origine de la mort de millions d'individus, dont un million 250.000 en Irak ! Il devrait être traduit pour crimes contre l'humanité ! Et tous les blessés, tous les souffrants, tous les réfugiés, etc à cause de ses politiques diaboliques ! Sa famille a aidé Hitler à prendre le pouvoir, avec comme conséquence 50 millions de morts, et la "Shoah" des Juifs (I/3 de la population), des Tsiganes (1/2 de la population), des malades mentaux et des homosexuels, etc une abomination ! C'est une des familles les plus dangereuses qui soient !
Les dirigeants à la tête des grands Etats ne pensent qu'à l'argent, au pouvoir, etc, et se moquent de la souffrance des peuples ! Ils programment sans état d'âme des guerres au bénéfice des multinationales !  Il faut des de Gaulle, des Allende, des Chavez, des Poutine etc qui travaillent pour leur peuple, pas pour l'argent, la gloire, le pouvoir !
Que D. vous bénisse (NB voyez ma réponse à Eva, très longue. je suis d'origine juive, mais universaliste, humaniste, femme de paix, de justice, pour une religion universelle, regroupant  tous fraternellement etc voyez mon blog eva-communion-civilisations, et pas choc ! Ce que je dénonce, ce sont les POLITIQUES qui font le malheur des peuples) Eva


(dans le désordre)
Partager cet article
Repost0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 00:30

Sarkozy, Devedjian, Balkany, Delanoë, Chevènement, 
Mitterand, Strauss-Kahn, et les autres...


Bertrand Delanoë, le 29 mai 2007.Image:Mitterrand.jpgJean-Pierre Chevènement


Bonjour ,

Figurez-vous que, sachant que P. Devedjian avait un blog, j'ai eu la curiosité de voir ce qu'il écrivait au sujet des 35 heures, (sa déclaration ayant provoqué une levée de boucliers), et très envie, aussi,  de découvrir les réactions de ses lecteurs, et donc, finalement, celle des Français. Et là, je vous renvoie au blog de Devedjian,
http://www.blogdevedjian.com/ , car je n'ai cité que quelques extraits. Les réactions, multiples, sont révélatrices.

Et comme je sais que vous m'aimez bien, ou que vous me détestez (les néo-cons, par exemple, férus de Bush, du Grand Israël, de guerres joliement dites de "civilisation" - de barbarie haineuse, en fait -), je vous ai joint mon appréciation à moi sur ce thème très tendance.

Au fait, je vous annonce que les néo-cons, ces merveilles de la création sorties tout droit des antres de l'enfer bushien ou cheneyien, comme vous préférez, m'ont traitée dans leur blog "drzz" de "négationniste, d'antisémite" . C'est très grave ! La loi punit ce genre d'attaques infondées. Je pourrais, si j'étais procédurière, leur demander réparation. Car régulièrement je déplore la Shoah des Juifs, mais sans doute pas au gré de ces fanatiques bushistes : En effet, je demande que TOUS les génocides soient évoqués équitablement, et pas un seul au détriment de tous les autres, ce qui est parfaitement injuste, et j'ai horreur de l'injustice. A moins que ce ne soit parce que je réclame qu'on cesse de nous ressasser les mêmes choses, alors même qu'une "shoah" planétaire se prépare à l'égard de nous tous, trop vieux, trop pauvres, trop handicapés, trop critiques, trop arabes, trop africains, trop chinois, trop russes, et j'en passe.... "L'élite" (auto-proclamée telle), cela a encore été dit à mots couverts hier sur Arte à propos des aléas du climat et de la surpopulation, ne rêve que d'une chose : Voir notre nombre décroître vertigineusement. Et elle fera tout pour cela.

Alors, comme je sais que Patrick Devedjian va faire un tour par ici, ne serait-ce que pour voir sa tronche épinglée par Eva (il sait que je m'occupe de lui dans ce post), je lui dis : "Attends, mon vieux, glupp ! (On a le même âge, fort joliement conservé), je sais que tu fréquentes le groupe de Bilderberg, ce ramassis d'ultra-riches comme dit Bush, ultra-riches qui se foutent de nous tous et ne pensent qu'à s'engraisser sur notre dos, via des heures supplémentaires, ou au plus bas coût possible, ou en tant que chair à canon !  Tu pourras leur faire comprendre de ma part qu'on ne se laissera pas plumer comme ça, qu'on a le nombre pour nous, et qu'on va leur balancer une belle nuit du 4 août, avec toi le partisan de l'asservissement des travailleurs, au beau milieu". 

Fichtre ! Regardez-moi cette morgue ! Il en rajoute ! Pas assez dévoué au Medef, Sarkozy, peut-être ? Tu vas voir, mon gaillard, ce qu'on va faire de ton Sarkozy, de ta pomme et de tous les autres bandits qui vampirisent nos vies. On leur prépare un bel été ! Fais des provisions ! Mets du maïs dans ton moteur si tu veux, et surtout des OGM pour lequels tu as voté et que tu as interdits dans les cantines de ton département,  en tous cas, le pétrole que toi et tes néo-cons vous volez aux Arabes sous toutes sortes de prétextes fallacieux, on n'en veut plus ! On veut une politique saine, qui tienne compte des aspirations du peuple, et pas des caprices cupides de ton clan. Tu entends ? Le peuple gronde, le peuple a faim, le peuple en a marre d'être floué, le peuple va s'enhardir, le peuple va partir en guerre contre les maîtres du monde, ces cent quarante ou cent quatre-vingt familles accrocs à Bilderberg, entre autres, psychopathes et autres illuminés plus ou moins millénaristes, qui gangrènent nos vies !

Les trente-cinq heures ne te plaisent pas ? Balkany a dit que tu allais être bientôt au chômage. Ca ne nous dérange pas. D'ailleurs, Balkany est mal placé pour parler, avec toutes les casseroles qu'il traîne. Ah, le beau monde que voilà ! Fichtre !

Et Delanoë ? Celui-là, je ne le raterai pas non plus. Il a tout pour me déplaire. Bobo, citadinissimo, communautariste, sioniste invétéré, et pour finir, et c'est l'apothéose qu'il chante sur tous les tons actuellement, libéral. Libéral ? Socialiste, et libéral ? Cherchez l'erreur ! Celle-là m'étouffe. Auto-proclamé libéral ! Et sans complexe. Tu vas voir si le petit peuple de gauche va voter pour toi, tiens donc ! Pour Paris-plage ?  Parce que tu veux être le premier Président homosexuel ? Parce que tu as l'audace, le culot, de te proclamer socialiste et libéral ? Mais dis-moi, mon gaillard, tu ne sais pas que c'est incompatible ?  Alors moi, je vais te dire : Si c'est pour que la gauche fasse comme la droite, on préfèrera l'original à la copie ! Ah, tu veux des plages dans chaque ville, peut-être, à Grenoble comme à Marseille, à Lille comme à Strasbourg ? Ou alors, donner des miettes aux pauvres ? Qu'est-ce que tu attends ? Que les couches populaires soient séduites par ton programme libéral ? Qu'elles sautent de joie à l'idée d'avoir un dirigeant qui roule pour l'Europe des technocrates et des multinationales, et qui se soumet aux diktats du CRIF ? Non mais, tu rêves !  Et en plus, tu dédies ton livre d'audaces anti-socialistes à Jospin ? Jospin, celui-là même qui ne se prétend pas socialiste, qui déclare qu'il ne fera plus de politique et qui continue à en faire au moins pour nuire à Ségolène qu'il jalouse secrètement ? Cohérent, hein ?

Et Strauss-Kahn ? Lui, c'est l'apothéose. Payé des centaines de millions d'euros avec l'agent d'une Banque Mondiale censée faire le bonheur des pauvres, tu parles, avec un frère au sommet aussi, et Israël derrière lui ? C'est tout ce qu'on imagine pour la France, des dandies huppés, people, richissimes, prétentieux, dédaigneux, méprisants pour le peuple (et je sais de quoi je parle, je le connais !!), arrogants, inféodés à Israël, libéraux bon teint et atlantistes ? Et de surcroît, comme Devedjian, lui aussi invité aux réunions de l'adversaire mortel des peuples : Le groupe de Bilderberg.  Un festival, à lui tout seul ! Comme Kouchner, le sac de riz bourré d'armes en moins !

Tiens, moi je vais faire la promo de celui qui me plaît. Je sens que certains vont se désabonner à ma newsletters. Tant pis, je prends le risque, je suis une femme de conviction, de rassemblement, et justement, pour moi mon chou-chou aurait pu rassembler les Français, comme le Général (de Gaulle).

Alors voilà, vous allez tout savoir. Je suis une femme de rassemblement, genre le Général pré-cité. Femme de conviction et férue d'indépendance nationale - ce n'est pas aux néo-cons américains ou israéliens à dicter notre politique. Femme de gauche, aussi, très à gauche sur le plan social et économique (Nationalisations, Etat fort, redistributeur). Verte. Pour un dirigeant d'autorité, charismatique, capable de claquer la porte face à l'intolérable, et sympa, aussi. Genre Chavez. Et qui en France incarne cet idéal ? Chevènement. Le seul, à mon avis, qui pouvait satisfaire tous les désirs contradictoires des Français. Autorité, grandeur, force de caractère et de convictions, pour un Etat fort, résolument à gauche, souci des classes populaires et de l'indépendance nationale, etc.

Encore de l'inédit, après mon mai 68. François Mitterand aimait les femmes, jeunes, belles, et... écrivains. Il avait lu deux de mes livres, édités chez Hachette Littérature, un reportage et une étude historique. Et il m'avais vue à la télé, à l'émission de Philippe Bouvard, Samedi soir. Et il avait vu des photos sur mes ouvrages. Bref, il s'était entiché de moi, et m'avait convié à le rencontrer rue de Bièvre, chez lui, dans son loft mansardé, réservé, selon lui, "aux intimes", agrémenté d'ailleurs, pour la petite histoire, la plus légère, d'un lit à deux places revêtu d'un couvre-lit blanc, occupant presque la moitié de la pièce, l'autre étant réservée au bureau, en l'occurrence si mes souvenirs sont bons, une table ancienne.

Et donc, Mitterand était assis en face de moi. Brusquement, le téléphone a sonné. Quelques heures plus tard, le Président devait partir pour les Landes, en vacances. Or donc, la conversation a duré un bon quart d'heure. En raccrochant, d'un joli sourire charmeur qui n'appartient qu'à ceux qui ont des idées derrière la tête, il me susurra :

" C'est Chevènement, mon préféré, mon remuant préféré. Le plus à gauche de tous (j'en savais quelque chose, car je faisais partie de son aile gauche du PS, dénommée le CERES). Et fidèle. Bouillonnant ! "

C'est ce bouillonnement-là que je préfère. Rassembleur et indépendant. Et bien à gauche. Chevènement à la tête de la France ? Il aurait marqué son temps de sa personnalité. Comme Chavez sous d'autres cieux. Ou de Gaulle, éternellement de Gaulle, avec ses qualités et ses défauts.

A bientôt, votre Eva.

TAGS : de Gaulle, Chevènement, CERES, Devedjian, Balkany, Delanöe, D. Strauss-Kahn, F. Mitterand, rue de Bièvre, Jospin, 35 heures, Ph. bouvard, Hachette, Medef, Bilderberg, Paris-plage, OGM,  néo-cons, Arabes, millénaristes, multinationales, libéralisme, mai 68, Europe des technocrates, Crif, sionistes, Ségolène, Kouchner, B.M., Chavez...
 


_________________________________________________________________________________________________________________________


mercredi, 21 mai 2008
"La sortie des 35 heures est un engagement
de la campagne électorale"

J'étais ce matin l'invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL:

                                      


Jean-Michel Aphatie : Bonjour, Patrick Devedjian.

Patrick Devedjian : Bonjour.

L'UMP, avez-vous dit lundi, demande avec force le démantèlement définitif des 35 heures ? Xavier Bertrand, ministre du Travail, puis Nicolas Sarkozy, président de la République, vous ont désavoué. C'est pas trop dur, ce matin, Patrick Devedjian ?
C'est pas dur d'abord, parce que le Parti de l'UMP, ce n'est pas le gouvernement.


C'est différent ?

C'est différent.

Il est à la pointe...
Et sa vocation, c'est d'être en avant du gouvernement que d'ouvrir des débats, de déminer des débats. Les 35 heures, vous savez, il y a dix ans que la Droite critique les 35 heures. Dix ans. A juste raison parce que les 35 heures, ça a ravagé le pouvoir d'achat, ça pèse aujourd'hui encore pour 15 milliards sur le Budget de l'Etat, c'est-à-dire que l'Etat finance des allègements de charge, c'est-à-dire subventionne pour ne pas travailler. On peut peut-être en faire un meilleur usage de cet...

Donc, vous persistez ce matin, Patrick Devedjian, vous demandez la disparition des 35 heures ?
Bien sûr, c'est un vrai sujet. Bien sûr, c'est un vrai sujet.

Et le fait d'avoir été démenti par le ministre du Travail. Le Président de la république ne ternit pas le débat ?
D'abord, ce n'est pas un démenti. Non, ce n'est pas un démenti. C'est une nuance apportée, c'est un débat. Et c'est le rôle de l'UMP de l'ouvrir. Xavier Bertrand est dans son rôle de ministre. Et je ne conteste absolument pas cela. Il apporte des nuances. Il est pour des allègements, des assouplissements. Moi, je suis pour aller plus loin. En fait, ce qui nous différencie, c'est qu'il est pour le maintien de la durée légale. Et moi je souhaite qu'à l'occasion de la loi sur la représentation syndicale qui va équilibrer davantage le pouvoir entre les syndicats et les dirigeants dans une même entreprise, on puisse donner du grain à moudre au dialogue social. Et je souhaite qu'il y ait un paquet social à l'intérieur de chaque entreprise qui soit négociable par les partenaires sociaux et que notamment la durée du travail dans l'entreprise, puisse être un élément de cette négociation.

Négociation entreprise par entreprise...
Entreprise par entreprise avec les partenaires sociaux, avec l'accord majoritaire et donc...


On va essayer de ne pas être trop technique !
... dans un pouvoir rééquilibré.

Le Parlement aura à connaître de la position commune que les organisations syndicales et patronales ont arrêté en avril sur la représentativité des syndicats. Dans son article 17, cette Opposition commune dit qu'on pourra négocier par entreprise pour dépasser le contingent conventionnel d'heures supplémentaires.
Vous avez raison.

Vous, vous souhaitez amender cet article 17.
Non, ce que je veux vous dire, c'est que d'abord sur les heures supplémentaires, on a déjà légiféré quatre fois. Donc, vous me proposez là de légiférer une cinquième fois...

Pas moi ; mais les syndicats qui se sont entendus.
Alors, je pense, si vous voulez, qu'il faut un jour ou l'autre, en sortir parce qu'on peut aussi légiférer une 6ème fois, une 7ème fois, éternellement.

Donc vous ne souhaitez pas que cet article soit adopté ?
Non, ce que je souhaite c'est que ça soit élargi et que les partenaires sociaux qui sont quand même capables de faire cela, puissent avoir le droit de négocier également sur le seuil de déclenchement. Vous savez, la notion de durée légale du travail, ça n'existe pas en Allemagne. Par exemple, il y a la notion de durée maximum du travail en Allemagne, mais il n'y a pas la notion de durée légale qui sert de seuil de déclenchement aux heures supplémentaires. On peut imaginer comme c'est le cas dans d'autres pays donc, que le moment du déclenchement des heures supplémentaires, il est négocié entreprise par entreprise en fonction de la situation économique et sociale de l'entreprise et du rapport de force entre les partenaires sociaux et les dirigeants de l'entreprise. Ca s'appelle la démocratie sociale.

(..)

Xavier Bertrand parlait à propos de Peugeot, d'une forme de chantage que font les directions sur les salariés. Donc, voyez qu'entre vous et le gouvernement, il y a quand même une grande distance, ce matin, sur cette question.
Mais il y a un débat. Mais bien sûr. Et c'est le rôle de l'UMP. L'UMP n'est pas seulement en soutien du gouvernement. Elle doit être devant. Elle doit proposer les réformes. Elle doit avancer. Je rappelle quand même que la sortie des 35  heures, c'est un engagement de la campagne électorale.

De qui ?
Du président de la République.

Il ne tient pas ses engagements ?
Si, il les tient, ses engagements ; mais nous voulons que ça aille un peu plus vite.

Donc, il les tient trop lentement.
Parce que c'est pas simple ; et puis, il y a aussi des forces conservatrices.

Ah oui, bien sûr ! Alors, l'UMP joue le rôle de l'avant-garde donc. Quelle doit être la position de l'UMP sur ce débat du départ de l'âge à la retraite ? Le Conseil d'orientation des retraites dit : il faudra cotiser jusqu'à 61, voire 62 ans. Qu'en pense l'UMP, Patrick Devedjian ?
Bien sûr ! On ne peut pas à la fois travailler moins dans la semaine et avoir une durée de vie qui s'allonge et pouvoir la financer.

Et donc, la position du secrétaire général de l'UMP, ce matin au micro de RTL, c'est : il faudra cotiser au-delà de 60 ans pour partir à la retraite ?
Je suis pour la cotisation à 41 ans parce que je ne vois pas d'autres...

Non, non, non. Départ à la retraite : 61, 62 ans.
Eh bien, ça fait 40... Ce qu'il faut, c'est 41 ans.

L'âge légal du départ à la retraite ? C'est ça ma question, vous l'aviez très bien compris ?
Ce que je vous réponds. Bien sûr, vous franchirez les 60 ans. La plupart du temps, vous franchirez les 60 ans, si vous avez besoin d'avoir 41 annuités.

Et il faut légiférer pour faire démarrer l'âge légal de la retraite plus tard ou pas ?
Je pense que si nous avons les 41 annuités et que nous votons sur le fait d'avoir les 41 annuités, nous réglons le problème.

Pas trop d'avant-garde quand même ! Trop d'avant-garde pourrait nuire à l'avant-garde.
Attendez, c'est clair ce que je vous dis quand même.

(..)

Vous avez toujours la confiance du président de la République dans votre rôle de Secrétaire Général de l'UMP, Patrick Devedjian ?
Je le crois, oui.

Il vous l'a dit. Il vous a dit : "C'est bien ce que tu as dit sur les 35 heures ?"
Je crois avoir sa confiance. Et je crois qu'en permettant au parti d'exister, d'être devant le gouvernement, je lui fais jouer son rôle.

Patrick Balkany disait tout à l'heure : "S'il continue comme ça, Patrick Devedjian, il finira à l'ANPE".
Chacun, ses références !

Patrick Devedjian, à l'avant-garde de l'avant-garde de l'avant-garde, invité de RTL, ce matin. Bonne journée.

Auteur : Jean-Michel Aphatie
http://www.blogdevedjian.com



Commentaires


Attention Monsieur Devedjian les Français ont élu Monsieur Sarkozy sur la base de son programme via l'UMP et il n'a jamais été question de supprimer les 35 heures mais de les considérer comme base légale de la durée du travail sur laquelle s'articulent, entre autres, les calculs des heures supplémentaires.


Vous dites "le Parti de l'UMP, ce n'est pas le gouvernement" , non mais c'est la base de pratiquement tous les électeurs de Monsieur Sarkozy et le plus fort mouvement politique quant au nombre de membre actifs et à jour de cotisations qui l'ont porté démocratiquement au pouvoir .

Pour tous l'UMP devrait être le reflet réel de notre désir de changement à l'intérieur d'un programme approuvé, et plébiscité, le reflet que vous nous renvoyer à travers vos propos commence sérieusement à être déformé par rapport à notre original.

Allez faire un tour sur le blog de Gold31 et analyser les réactions des internautes sur les 6 derniers mois tant au niveau local que national et faites ce que vous avez dit (par exemple sur UMP31) : le ménage dans les fédérations qui ne représentent plus le courant populaire de l'UMP.

Nous tentons de vous avertir à temps monsieur le Secrétaire Général de l'UMP, vous ne semblez pas prendre la mesure du désastre qui s'annonce si une grande majorité de vos membres vous retourne sa carte et gel tout don à l'UMP.

Cela ne veut pas dire retirez notre confiance à Monsieur Sarkozy et à son Gouvernement, vous rappeler quand même qu'il est le porteur de la légitimité démocratique , oui, c'est pour son programme que nous avons voté démocratiquement et pas pour les querelles de clocher que vous vous délecter à créer au sein de la majorité.

Vous parlez de confiance ........ la notre, membres actifs de l'UMP, commence à sérieusement baisser vis-à-vis de votre comportement face à la majorité.

.

Ecrit par : colinou | mercredi, 21 mai 2008

Je doute fort, mais alors très fort, que vous puissiez parler du "démantèlement" des 35H sans l'aval total du président de la république.

C'est donc une stratégie de test de l'opinion, qui permettra à l'un ou l'autre des acteurs de revenir, le cas échéant, an arrière, pour montrer que la position du gouvernement (et) ou de l'élysée n'est pas si tranchée et brutale.
Vous ne dites pas, et c'est dommage, que de grands groupes de la distribution se sont très bien accomodés des 35H et ne veulent surtout pas de retour en arrière.

En revanche, il est clair que les PME souffrent de cette mesure.
Vous ne savez peut être pas, mais beaucoup de salariés aimeraient bien les faire, les 35 H, mais sont contraints au temps partiel.

Par ailleurs, on travaille plus en France ( durée moyenne hebdo 36h), qu'en Angleterre (35h) ou qu'en Allemagne, pays pourtant souvent cité en exemple.

Votre réponse m'interesse. Je m'interroge sur cet acharnement contre les 35H, alors que la durée hebdo de travail en france est supérieure aux pays comparables et que la productivité y est supérieure.

Ecrit par : cinésias | mercredi, 21 mai 2008

Et sinon, ça fait quoi d'être l'aile droite du Medef, sachant qu'il n'y a pas d'aile gauche et que du coup vous tournez en rond depuis 10 ans (supprimer les 35 heures - supprimer 35 heures - supprimer les 35 heures ... ad lib) ?

Ecrit par : Lucie Egoïste | mercredi, 21 mai 2008

Merci pour votre courage monsieur Devedjian...
Je suis étudiant et j'ai grandement besoin de faire bien plus que 35 heures par semaine pendant mes vacances...
Ne vous laissez pas bousculer et restez ferme sur vos positions, vous portez les espoirs de ceux qui souffrent mais veulent s'en sortir et à qui les gouvernants de droite ou gauche succecifs ont voulu mettre des coups de batons dans les jambes.
ça éviterait peut être même à certaines étudiantes d'avoir recours à la prostitution pour boucler les fins de mois.

Ecrit par : Monsieur Machine | mercredi, 21 mai 2008


(..) Tu as raison, Carole/Augustine, soyons PRAGMATIQUE.

Sarko n'est pas pour la suppression des 35 H ?
Ah bon, alors écoutez pragmatiquement ce qu'ils disait en janvier 2008

http://fr.youtube.com/watch?v=ryc9ccYO5k8

Ecrit par : Marie | mercredi, 21 mai 2008

Si ce que beaucoup écrivent est vrai, c'est assez grave.
Le président donne une orientation, et ses ouailles disent l'inverse.
C'est un peu embétant, de tels couacs et de tels dysfonctionnements sur des sujets majeurs.

Un chef qui ne contrôlerait plus rien, ou qui au contraire joue en faisant croire qu'il contrôle sans vraiment contrôler ?
Ce n'est pas très rassurant, lorsqu'on sait que la france préside l'europe en juillet 2008 et qu'elle devra alors affirmer ses convictions, ça va être comique.

Ecrit par : Simon | mercredi, 21 mai 2008

Augustine a écrit :

"Quant aux Français qui ont une durée hebdo de travail supèrieure aux autres, il faut arrêter avec cet argument bidon ! ".

Ce n'est pas un argument bidon, mais les chiffres du BIT ( bureau international du travail).

La durée effective moyenne de travail en france est de 36h, et elle est effectivement supérieure à la durée effective de travail au Royaume uni.

Ecrit par : Jacky | mercredi, 21 mai 2008

Moyenne effective de la durée hebdomadaire de travail en europe ( source BIT ):

France: 36,3 heures/ semaine
Royaume uni 31,7
Pays-Bas 29,2
Allemagne 33,6


Les idées reçues ont la vie dure, n'est ce pas ?

Ecrit par : Jacky | mercredi, 21 mai 2008

Urgent : Sarko file des pêches à l’AFP


"Paris, 21 mai 2008 - L’intersyndicale de l’Agence France-Presse appelle ce mercredi à 15h00 à un rassemblement devant son siège, place de la Bourse, à Paris pour protester contre les « attaques répétées contre l’AFP émanant de hauts responsables politiques français ». De son côté, Super Sarko vient de se rendre compte que l’AFP choisit l’actualité. Depuis, il agite ses petits poings.


Super Sarko veut mettre au pas l’AFP. On s’en doutait un peu, mais l’intéressé vient de le confirmer de manière éclatante : Super Sarko n’aime la presse que quand elle chante ses louanges. Or, notre vibrionnant président, a mauvaise presse depuis quelque temps. C’était prévisible. Pour accéder au pouvoir, il a cajolé les journalistes (et leurs patrons) pendant des années, fournissant des informations « exclusives » aux uns, distribuant des cadeaux aux autres (comme l’annonce de la suppression de la publicité sur les télévisions publiques pour faire plaisir à son grand ami Martin Bouygues, proprio de TF1). Mais les médias sont versatiles. Ils adorent brûler ce qu’ils ont adoré. Pas par méchanceté. Ce serait mal connaître ceux qui les dirigent. C’est par conformisme. Les sondages de Super Sarko sont mauvais donc l’homme est peut-être mauvais. Ainsi raisonnent les médias. Et Super Sarko, comment réagit-il ? Avec la brutalité d’un chef de gang, comme à son habitude [...]".

http://www.bakchich.info/article3755.html

Ecrit par : Antoine | mercredi, 21 mai 2008

Marie,

Vous vous référez à la conférence de presse du Président. Soit !

 (..)Je le préférais lors de sa campagne présidentielle. Direct et sans langue de bois.
53% des français ont élu N Sarkozy sur un programme, bien précis.
Il y a désamour (selon les pauvres petits médias), eh bien que notre président fonce.

Sinon, on ne s'en sortira jamais !

Ecrit par : Carole | mercredi, 21 mai 2008

 
(commentaire Eva sur blog Devedjian)

J'ai beaucoup apprécié la première intervention.

Ce que tous n'ont pas compris, c'est que si on supprime cette durée légale du travail, c'est une REGRESSION SOCIALE sans précédent, la porte ouverte à tous les abus. Le patron qui décide de porter la durée du travail à 40 h, en arguant de la concurrence - "c'est ça, ou l'entreprise ferme, et vous perdrez votre emploi" - rétribuera les heures supplémentaires à partir de 40 h. Donc, Sarkozy qui a été élu pour le slogan "travailler plus, pour gagner plus", une fois de plus ça fait ... floc ! Ca sera travailler plus pour gagner moins. Une imposture de plus !

Et de toutes façons, ne vous leurrez pas, oui c'est un ballon d'essai, pour voir les réactions, car en définitive Sarkozy ne pense qu'à ça : Supprimer une de nos protections de plus : la durée légale du travail. Il a été choisi par "l'élite" pour ça : faire une politique de régression sociale qui profitera seulement aux plus nantis. C'en est UN des aspects. Vous êtes pour ?

M. Moore, ce soir : "Les électeurs votent pour le système qui les écrase"

Soyez sûrs que tôt ou tard, Sarkozy fera ce dont parle Patrick. C'est SON projet, car il est là non pour NOUS tous, mais pour faire la politique du MEDEF

Quand à parler des bons résultats de la politique de Sarkozy.... !!!!

- Pouvoir d'achat : Non, en régression.
- Chômage : Il n'a pas baissé, ce sont les radiations de chômeurs qui ont augmenté.
- Croissance. Elle ne lui est pas imputable, mais à son prédécesseur. Une imposture de plus !

Je vais renvoyer un de mes blogs à ces commentaires.

Allez donc voir sur mon blog R-sistons à l'intolérable, et R-sistons à la désinformation, comme on nous berne !


Eva
http://r-sistons.over-blog.com

Ecrit par : eva journaliste-resistante | jeudi, 22 mai 2008



________________________________________________________________________________________

http://chahids.over-blog.com

Sélection d'articles :





Soixante ans plus tard, le sens d’un succès de la solidarité :

L’Europe interpellée 
L'Europe doit agir



Paris, le 19 mai 2008.

Ce 17 mai 2008, plus de 4000 personnes, de toutes les générations, ont affirmé, ensemble, leur solidarité avec la Palestine et le peuple palestinien, soixante ans après la Naqba.

Moins de deux mois après le succès de la journée de la Terre du 29 mars au cours de laquelle des oliviers ont été plantés symboliquement dans plus de cinquante villes, en présence d’élus locaux, plus de 4000 personnes ont ainsi répondu présent à l’appel de la plateforme des ONG françaises pour la Palestine qui organisait à Paris, au parc des expositions de la porte de Versailles, avec le soutien d’organisations syndicales (CGT, FSU, UNEF) et de nombreuses autres organisations, une grande initiative de 16 heures à 23 heures sur le thème « Paix comme Palestine : 60 ans après, la paix par le droit ». Une initiative qui a aussi reçu le soutien de nombreux élus et personnalités.

Entre expositions, films, concerts, les participants ont écouté avec attention les intervenant-e-s palestiniens, israéliens, européens invités. Ils se sont montrés particulièrement attentifs à un débat sur l’histoire, notamment, affirmant le droit à l’établissement de la vérité historique, Avi Shlaim, l’un des « nouveaux historiens » israéliens, a ainsi estimé, « en tant que chercheur et en tant qu’être humain », que le droit international doit s’imposer à tous. Cela vaut du droit au retour, comme du retrait d’Israël de tous les territoires occupés. Elias Sanbar, historien, poète et essayiste palestinien et ambassadeur palestinien auprès de l’Unesco,  a dit son accord. Le droit au retour, comme tous les droits, n’est pas négociable : ce qui l’est en revanche, c’est son application, a-t-il rappelé.

Au-delà, c’est l’Europe qui a été interpellée, pour qu’elle assume enfin ses responsabilités historiques, pour qu’elle ne se contente pas du seul rôle économique auquel elle a accepté d’être reléguée et joue enfin un véritable rôle politique, pour faire respecter par Israël les droits humains en Palestine et pour qu’elle fasse appliquer le droit, seul capable de permettre à la paix de voir le jour. C’est en substance ce qu’ont rappelé, chacun à sa façon, Véronique de Keyser élue socialiste au parlement européen, Etienne Pinte, député UMP des Yvelines et vice-président du groupe d’étude sur la Palestine à l’Assemblée nationale, Hind Khoury, déléguée générale de la Palestine en France, Ziad Abu Amr, ancien membre du conseil législatif et ancien ministre palestinien, Stéphane Hessel, ancien résistant, diplomate et écrivain… D’autres, comme Francis Wurtz, député européen des Gauches unies européennes ou Monique Chemiller-Gendreau, juriste internationaliste (qui ont renoncé à leur temps de parole tant étaient riches les débats), abondent dans le même sens. Gideon Levy, journaliste au quotidien israélien Haaretz, a mis en lumière les responsabilités israéliennes et interrogé les démocraties occidentales sur leur silence quant au siège imposé par Israël à toute la population palestinienne de la bande de Gaza. A l’instar d’autres intervenants, il a souligné la nécessité d’un dialogue avec le Hamas, qui fait partie, quoi qu’on en pense, des représentants du peuple palestinien.

Depuis sa prison en Israël, le député palestinien Marwan Barghouti a fait parvenir un message aux participants dans lequel il affirme : « Notre sacrifice pour la liberté ne faiblira pas et ce sacrifice pour la liberté n’est pas de moindre grandeur que l’exercice de la liberté elle-même. »

Un tel succès est en tout cas un message clair adressé tant à l’Europe qu’à la France à la veille de la présidence française de l’Union européenne : l’Europe doit enfin agir. Soixante ans après la Naqba, elle doit enfin faire pression sur Israël pour que les droits nationaux du peuple palestinien soient reconnus et mis en œuvre. Une condition sine qua non de la paix, indispensable à tous les peuples de la région.

Association France Palestine Solidarité
http://www.france-palestine.org/article9063.html
19.5.08.

 

Association France Palestine Solidarité
21 ter rue Voltaire
75011 Paris France
0143721579

E-mail : afps@france-palestine.org
Site
 : www.france-palestine.org


________________________________________________________________________________________


 20 mai 2008

par L' Aviseur 

MOSCOU, 20 mai - RIA-Novosti.

La drogue fait chaque année environ 10.000 morts parmi les adolescents russes, a annoncé mardi le directeur adjoint du Comité d'enquête auprès du Parquet général russe Iouri Alekseïev, lors d'une séance d'information.

"Selon les données du ministère russe de l'Intérieur, chaque année, les drogues tuent quelque 10.000 adolescents en Russie. En outre, plus de 35.000 enfants quittent leur foyer à la suite de violences parentales", a-t-il révélé.

Selon lui, ces derniers temps, le nombre de crimes à caractère sexuel a augmenté de 50%.

"Près de 94.000 adultes sont victimes de crimes et ce chiffre croît chaque année de 2 à 3.000 personnes", a-t-il précisé.

Et d'ajouter que 47,1% des crimes touchant des adolescents étaient commis au sein de la famille. 11% des victimes d'agressions sexuelles sont des enfants,
17,7% des mineurs.


_____________________________________________________________________________


La Suisse attirera les pétrodollars grâce à la finance islamique

http://www.letemps.ch/template/finance.asp?page=23&article=232231



GESTION DE FORTUNE. Marco Rochat, directeur général de Faisal Private Bank, explique comment la place bancaire se positionne pour profiter du boom économique du Golfe.


Ram Etwareea et Myret Zaki
 20 mai 2008


Genève assiste, après Londres, au développement d'un pôle bancaire islamique. La ville du bout du lac, destination prisée de l'argent arabe, émerge comme un hub européen de la gestion de fortune conforme aux préceptes du Coran. Pendant que les grandes places financières ont subi les affres de la crise «subprime», le secteur de la finance islamique, protégé du fait qu'il bannit l'excès d'endettement, a poursuivi son essor. Selon Moody's, plus de 500 milliards de dollars sont investis en conformité avec l'islam. Goldman Sachs prévoit une progression des fonds sous gestion de 17% par an, pour atteindre 1300 milliards de dollars d'ici 2012.

Dans ce contexte, les autorités helvétiques, en ligne avec la politique de la City, se montrent elles aussi accueillantes depuis 2006 envers l'«islamic banking».


________________________________________________________________________________________


Blog à découvrir


 http://demontpierot.wordpress.com/

Jean-Philippe Demont-Pierot, auteur du roman "Réchauffement climatique".

L'avenir ne se construit pas sur les faibles


Reçu ce courriel :

Bonjour,

Ayant lu votre blog (parfait sur plein d'aspects), je me permets de vous
envoyer l'adresse du mien, ouvert il y a peu, mais en fonction de la
sortie actuelle de mon livre (roman) Réchauffement Climatique...

http://demontpierot.wordpress.com/

Je crois que bien des choses nous sont communes !

Cordialement,
Jean Philippe Demont-Pierot


Reçu ce courriel également :

Bonjour Eva,

Je t'écris ce mail d'abord pour te remercier pour le travail
d'information que tu fournis et que je commence à suivre depuis un
certain temps grâce au fil RSS.

Depuis quelques jours, il n'est plus possible d'accéder à la page
correspondant au message du fil RSS via un lien dans ledit message.
Pourrais-tu corriger ce problème ? Merci d'avance.

Ce serait bien si tu pouvais donner des conférences pour expliquer aux
gens les événements du monde et les avertir de ce qui se trame dans leur
dos, un peu comme Nenki, webmaster du site conspiration.cc, qui donne
régulièrement des conférenes dans son pays le Québec. Qu'en penses-tu ?
Tu pourrais t'associer avec Arthénice.

Autre suggestion : pourrais-tu faire des podcasts (fichiers audio en
MP3) à partir de tes posts sur ton blog r-sistons à l'intolérable ? Cela
permettrait à des gens d'écouter tes articles sur leurs balladeurs
numériques.

Bien à toi,
Yann

(à suivre)


Reçu ce courriel à l'instant, d'Aspeta, mon blogueur préféré

Nouvel Ordre Mondial...

Bonjour Eva,
 
Je ne me souviens plus de quels liens il s'agissait, ni pour quelle occasion c'était mais si tu en as une idée je pourrais certainement les retrouver pour te les faire parvenir.
 
La lecture assidue de tes textes est une source d'information qui conforte mes craintes a propos d'un futur hypothétique. Une multitude d'évènements semblent se recouper pour annoncer, a qui veut les entendre, que d'immenses bouleversements vont advenir bientôt.
 
J'ai le sentiment que nous sommes dans une impasse murée par des puissances incontrôlables, parqués tels le bétail attendant d'être conduits à l'abattoir par des bergers sans âmes, emprisonnés par des conditionnements qui ressemblent a des dressages et je t'avoue que ces considérations ne me rendent pas optimiste.
 
Les résistances sont honorables mais hélas sans effets pour l'instant, elles manquent cruellement d'une direction, d'une volonté d'action concertée, d'un projet commun fédérateur et j'ai hâte qu'apparaisse enfin celui ou celle qui saura convaincre les peuples de se libérer des entraves dont ils souffrent.
 
Tu fais partie de cette catégorie, tu es une militante humaniste, tes colères sont honorables et justes, je suis fier de te connaître.
 
A bientôt,
gilles


Réponse :

je suis pressée, c'était dans ton dernier mot; je prends juste un instant (sauf désaccord de ta part, et sans mettre ton adresse) pour mettre ce mail dans mon post paru à l'instant, avec le lien pour ton blog, bises Eva - moi aussi je suis fière de connaître un gars comme toi, pétri d'authenticité, intelligent, super bouille écolo, etc olé !

Lien : http://aspeta.blogspot.com 


________________________________________________________________________________________


Autres liens :

+ de 700 tests nucléaires en 50 ans dans le monde
http://www.marcfievet.com/article-19519891.htmlux 

2 ordres, 2 systèmes de valeur
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/13/2-ordres-2-systemes-de-valeurs-4166741

L'ère Sarkozy, et le triomphe du cynisme - agora Vox
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19779820.html

Bush scelle le fiasco du processus de paix
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19778306.html

Vol des oliviers, paysans sans ressources - en Cisjordanie
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19778832.html

Non aux mariages forcés
http://www.tariqramadan.com/spip.php?article1459

Le Nouvel Ordre du Monde (NOM)
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/22/nouvel-ordre-mondial-encore-4206253


360 ° et même plus. Site que je vous conseille,
un cinéma qui fait le tour de tout !

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19777575.html

"360° et même plus" s’inscrit dans une démarche de production et de diffusion de films dits non-commerciaux, c’est-à-dire des films réalisés et diffusés en marge de l’industrie cinématographique ou télévisuelle.

Elle regroupe, sous forme d’un collectif, des cinéastes, des monteurs/monteuses, des photographes, des graphistes et des programmateurs/programmatrices




27 mai 2008 :
La marche de tous les savoirs,
l'Academic Pride


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19777124.html



----------------------------------------------------------------------------------------------------___


C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article
Repost0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 08:15

Mes amis, que les choses soient claires : Personnellement, je crois au réchauffement climatique, aux conséquences sur le climat d'une activité humaine débridée.

Au nom du pluralisme, je donne malgré tout la parole aux adversaires de cette idée, parce que je ne supporte pas la Pensée Unique véhiculée par les Médias. Comme je suis incapable de me substituer aux scientifiques, je leur laisse la parole. Avec l'Aviseur International.
http://www.marcfievet.com/article-19809565.htm

Voyez aussi mon récent post sur l'imposture Al Gore.

EVA


Image Hosted by ImageShack.us


Réchauffement climatique :
Mythe, ou réalité ?

Le « réchauffement climatique »,une évidence pour la quasi totalité des médias, ne fait pourtant pas l’unanimité chez les scientifiques.

Le document ci-dessous a été rédigé en février 2006 par une équipe de mathématiciens de la
Société de Calcul Mathématique, sous la direction de Bernard Beauzamy. Il réactualise une note adressée en 2001 au Secrétariat Général de la Défense Nationale.

 
Ce document dénonce une véritable « chasse aux sorcières » qui sévit actuellement en climatologie : pour son auteur, de puissants groupes de pression, usant d’efficaces techniques de sidération mentale, parviennent à imposer leurs « vérités » à l’opinion publique, jusqu’à rendre proprement « impensables » l’expression argumentée d’un quelconque doute ou l’examen critique des « faits » prétendument établis. Généreusement relayée par des médias sous influence, la parole d’« experts » finit par apparaître comme vérité d’évidence à une opinion dès lors prompte à anathématiser tout discours déviant…


Novopress n’a ni vocation ni les compétences pour trancher en faveur de telle ou telle thèse. En revanche il nous semble capital de donner la parole à ceux qui ne l’ont pas – ou si peu – tant qu’on le peut encore.

Aucune loi ne réprime aujourd’hui la contestation de la réalité du « réchauffement climatique ». Pour combien de temps encore ?



Novopress France

Le réchauffement climatique : mystifications et falsifications

Nos conclusions :

1) Il n’existe actuellement aucune raison de penser que le climat global de la Terre connaisse une modification quelconque. Tous les arguments présentés pour prouver ces modifications reposent sur des falsifications, des erreurs de calcul ou de modèle, des fautes de raisonnement.

2) Le climat, de tous temps et en tous lieux, a connu de fortes variations locales. Il n’existe aucune raison de penser que les variations locales actuelles sont plus importantes que par le passé. Bien plus, les données recueillies (par exemple l’élévation du niveau de la mer) montrent que le climat a été beaucoup plus sage au cours des 2 000 dernières années qu’au cours des 20 000 ans qui ont précédé. A l’inverse, les arguments prouvant par exemple une augmentation récente de la force des cyclones reposent sur des falsifications, des erreurs de calcul ou de modèle, des fautes de raisonnement.

3) Si le climat global de la Terre évolue (ce que nous n’avons actuellement aucun moyen de savoir, faute de données suffisantes), des variations d’activité solaire peuvent en être la cause. On sait que de telles variations existent, mais on ne sait pas les quantifier, ni quantifier leur influence sur le climat. A l’inverse, les arguments portant sur des variations de l’orbite terrestre reposent sur des erreurs de raisonnement.

4) L’ensemble des actions humaines entreprises pour lutter contre le “réchauffement climatique” (limitation des gaz à effet de serre, etc.) est absurde, grotesque, dépourvu de contenu scientifique comme d’efficacité : il s’agit d’une prière lancée en une langue incompréhensible à un dieu qui n’existe pas.

5) Si un réchauffement venait à s’installer en France, ce ne serait qu’un retour à une situation ancienne : par le passé, le climat français a été plus chaud qu’aujourd’hui. Il n’y aurait aucune raison de s’en plaindre, puisque nous dépensons actuellement une quantité considérable d’énergie à nous chauffer.

I. Introduction

Tous les experts ou presque considèrent le réchauffement global du climat de la Terre comme un fait acquis et démontré ; il n’est pas de jour où les médias (presse, radio, télévision) ne l’évoquent, le présentant comme une certitude, apportant de nouvelles preuves (la fonte des glaces, les fortes tempêtes, etc.) et réclamant, bien sûr, une réaction rapide.

L’opinion publique s’émeut, les politiques réglementent et légifèrent. Il s’agit pourtant, comme nous allons le voir, d’une complète mystification :

1. Les données disponibles sont insuffisantes pour permettre quelque conclusion que ce soit ; seraient-elles mille fois plus nombreuses qu’elles ne le permettraient toujours pas.

2. Les modèles employés (et c’est précisément notre métier de mathématicien que de les juger) sont à ce point sommaires, grossiers, empiriques, fallacieux, que les conclusions qui en sont tirées sont dépourvues de toute valeur prédictive ; seraient-ils mille fois plus précis qu’ils ne le permettraient toujours pas.

3. Les “preuves” apportées ne prouvent absolument rien.

4. Les énergies que l’on nous présente comme renouvelables ne le sont pas.

5. L’effet de serre, si nous étions capables de l’obtenir, serait une bénédiction.

Nous allons examiner tous ces points successivement. Il faut dire au préalable quelques mots sur la manière dont on tire des conclusions à partir des données : c’est là que le bât blesse !

II. Le rôle du mathématicien

Entre les données, recueillies par des appareils, et les conclusions ou décisions, prises par les entreprises ou les hommes politiques, il y a une étape essentielle, qui est une construction intellectuelle. Cette construction est réalisée par le mathématicien ; elle s’appelle un modèle. C’est lui qui permet l’interprétation des données ; c’est lui qui permet de dire : là elles sont insuffisantes, là l’incertitude est trop importante pour que l’on puisse conclure. La confection des modèles est une science en soi ; beaucoup de disciplines - notamment la physique du globe - croient à tort pouvoir s’en passer. Est-ce arrogance ou ignorance ? Nous allons voir les pitoyables résultats qui en découlent.

III. Données et modèles

Les données météorologiques disponibles actuellement sont trop peu nombreuses aussi bien quant à la durée que l’étendue pour qu’on puisse en tirer quelque conclusion que ce soit. La mesure précise des phénomènes météorologiques est très récente ; en de rares endroits, certes, les mesures ont 10, 50, 100 ans, mais les relevés sont peu fiables. Actuellement même, le réseau de capteurs dont on dispose, au niveau mondial, est très insuffisant pour une observation globale : il faudrait accéder aux hautes couches de l’atmosphère et, surtout, aux couches profondes des courants sous-marins : on le fait ici ou là, grâce à des sondes ou des ballons, mais seulement de place en place, avec une “densité des mesures” qui est très insuffisante. Il y a des zones, dans le Pacifique ou l’Atlantique, de taille 1 000 km x 1 000 km, de profondeur 5 km, sur lesquelles on ne dispose d’aucune donnée ; cela fait tout de même 5.1015 m3 ! En particulier, la connaissance des courants sous-marins, qui jouent un rôle essentiel dans l’évolution du climat, est très limitée. Voir C. Carlier [1] pour une étude détaillée de la précision des données.

Les modèles employés sont extrêmement sommaires. Les modèles d’atmosphère utilisent des lois de la mécanique très simplifiées ; les modèles d’océan sont encore plus frustes.
Quant aux échanges thermiques ou chimiques, air-océan, océan-terre, terre-air, on n’en connaît à peu près rien. Les modèles météorologiques sont incapables de précisions fiables sur une semaine, et on voudrait les faire parler sur 100 ans ! La plupart de ces questions sont traitées “en interne” par des spécialistes des disciplines concernées, qui n’ont pas la formation mathématique requise.

IV. Les preuves

Les “preuves” fournies par les experts reflètent une absence de logique qui ne semble choquer personne.

1. Telle banquise a fondu

Ceci prouve un réchauffement local, dans cette région-là, et n’atteste en rien d’un réchauffement global. Les climats, c’est bien connu, sont soumis localement à des variations importantes, dans un sens ou dans l’autre, et ceci n’a rien à voir avec un réchauffement global. Par exemple, au début de l’ère chrétienne, on cultivait la vigne aux environs de Stockholm ; ce n’est pas possible aujourd’hui : il y a eu refroidissement. Les climats, dans chaque région, ne sont pas immuables ; il peut y avoir à cela de multiples raisons naturelles, comme par exemple une variation dans les courants sous-marins.

Il est frappant de voir que les “experts” ne publient jamais que les chiffres favorables à la thèse du réchauffement : il semble que la Sibérie ait connu en 2000 l’hiver le plus froid jamais enregistré.

Voici ce qu’écrivait Roger Vercel, en 1938, dans A l’assaut des Pôles :

« Justement, il se passe un extraordinaire phénomène : en même temps que l’empire français, les banquises côtières ont craqué, se sont brisées, ont disparu… Des icefields, en 1816 et 1817, dérivent jusque sous le 40ème parallèle, à la hauteur de Tolède et de Naples ! Des icebergs de 60 mètres de haut sont signalés partout dans l’Atlantique : ce sont les morceaux des falaises de glace qui étreignaient les terres polaires. »

Et voici que William Scoresby, le plus renommé des capitaines baleiniers anglais, écrit à Sir Joseph Banks, un des compagnons de Cook, et lui-même explorateur boréal, que depuis deux ans, lui, Scoresby, ne trouve plus de glaces sur les côtes groendlandaises, entre le 74ème et le 75ème degré de latitude nord. Pareille occasion d’atteindre le pôle en longeant la côte du Groenland ne se représentera pas de sitôt !

On se demande avec délectation quelle serait la réaction de la presse et de nos politiques si, de nos jours, on voyait un iceberg au large du Portugal. Notre développement durable, grande cause nationale, serait déclaré en danger. Les bains chauds, qui sait, seraient limités à un par trimestre ; l’automobile serait remplacée par la voiture à bras. Là où le 19ème siècle voyait opportunité de conquête, le 21ème voit danger.

2. Le niveau de la mer monte

L’élévation du niveau de la mer, observée avec la plus grande rigueur par le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine, à Brest, depuis deux cents ans, montre une élévation moyenne d’environ un millimètre par siècle : bien loin des dizaines de cm annoncés par les commentateurs en mal d’émotion, et très inférieure à l’élévation moyenne sur les 20 000 dernières années. Plus précisément, le niveau de la mer, qui s’est élevé de 120 m en 18 000 années (source IFREMER), soit 6,6 mm par an, ne s’élève plus que de 1,2 mm par an (SHOM), depuis l’an 1800 ; il n’y a aucune accélération récente, voir [2].

Cette élévation moyenne est déjà, en soi, tout un programme de recherche : on s’aperçoit que l’on n’y comprend rien, du moins quand on est honnête. Les forces en présence sont incroyablement nombreuses, et la Terre n’est pas un solide indéformable. La Lune, en particulier, exerce un effet d’attraction sur la terre ferme qui, en Bretagne, se soulève deux fois par jour d’environ 30 cm (marées terrestres). Cet effet-là est connu, mais beaucoup d’autres commencent à peine à être soupçonnés (Conférence de l’IGA Yves Desnoës, Directeur du SHOM, lors du colloque organisé par la SCM, mars 2005).

3. Le CO2

On nous dit : la concentration en CO2 aujourd’hui dans l’atmosphère est très supérieure à ce qu’elle a jamais été ; témoins ces analyses prises dans des carottes glaciaires, qui permettent de connaître la composition de l’atmosphère il y a plusieurs centaines de milliers d’années.

Il s’agit ici d’une complète imposture. Tout d’abord, comme l’ont remarqué certains expérimentateurs, ces carottes ne sont pas hermétiques et ne garantissent pas la composition d’époque. Mais surtout, cela n’indique que la teneur en CO2 en un lieu donné ! Pas plus que la température ou la pression atmosphérique, la teneur en CO2 n’est constante sur l’ensemble de la Terre. On récolte une douzaine d’échantillons, en des lieux très particuliers (les pôles) et on voudrait s’en servir comme étalon du CO2 mondial.

Le CO2 n’est que le second des gaz à effet de serre : le premier est la vapeur d’eau, qui n’est jamais comptabilisée dans les bilans ! Quant au troisième, c’est le méthane, et on découvre (janvier 2006) que les plantes rejettent du méthane et que les estimations précédentes sont fausses de 30 %, voir [4].

4. Les phénomènes météorologiques extrêmes

Un autre argument, invoqué par les experts et repris par la presse, serait celui des fortes tempêtes, des cyclones, des inondations : le climat serait “détraqué”. Là encore, on cherche à faire croire à l’opinion publique que ces phénomènes météorologiques extrêmes sont plus nombreux que par le passé ; l’activité humaine en serait la cause. Il y a là une nouvelle mystification, particulièrement réjouissante pour le mathématicien.

Prenons par exemple une “tempête centenaire” : pour le grand public, c’est une tempête si violente qu’on n’en voit de pareille qu’une fois par siècle. Par conséquent, chacun de nous n’en verra qu’une ; si nous en voyons deux, c’est que quelque chose ne va pas. Si nous en avons vu une, nous devons être tranquilles pour 99 ans !

Or le sens réel, scientifiquement parlant, est tout différent : si l’on prend une très longue période de temps, mettons 10 000 ans, nous devons enregistrer environ 100 tempêtes de ce genre, et 1000 si nous considérons 100 000 ans. Mais comme on n’enregistre pas la météo depuis plus de 100 ans, l’expression “tempête centenaire” n’a aucun sens : peut- être le dernier siècle, à l’échelle de 100 000 ans, était-il inhabituellement calme ou agité ? Nous n’en savons rien.

Mais il y a mieux ! Il n’y a absolument aucune raison, bien au contraire, pour que sur une période de 100 000 ans, les tempêtes centenaires aient le bon goût de se répartir uniformément à raison d’exactement une par siècle. En matière de hasard, l’irrégularité est la règle et la régularité l’exception (voir annexe). Il peut se faire qu’on en trouve 3 en 5 ans, puis plus rien pendant 2 000 ans. Si on admet une hypothèse d’indépendance de la météorologie d’une année sur l’autre (hypothèse que rien ne vient démentir), on peut même dire ceci, qui contredit complètement le credo public : le fait d’avoir vécu une tempête centenaire ne donne aucune information quant à l’avenir ; elle a exactement la même probabilité de revenir l’année suivante, tout comme, si vous jouez aux dés et si vous sortez 6, vous n’avez pas moins de chances pour autant de le ressortir au coup d’après.

Au cours de l’été 2005, on a pu lire dans les journaux que la fréquence des cyclones avait augmenté, ainsi que leur force. Il s’agit d’une complète imposture :

− Les Américains ne comptabilisaient correctement, jusqu’à un passé récent, que les cyclones de force 2 et au-delà ; maintenant, on comptabilise aussi les cyclones de force 1 (plusieurs centaines par an). Il en résulte mécaniquement (sur le plan de la comptabilité) une augmentation du nombre des cyclones. Mais ceux de force 2 et au-delà n’ont pas augmenté [2].

− Personne ne sait mesurer la “force” d’un cyclone : on s’est donné une échelle tout à fait empirique. On n’est même pas capable de mesurer, pour les cyclones de force 5, la vitesse maximale des vents (supérieure à 250 km/h), tout simplement parce que tous les appareils de mesure sont détruits, voir [6].

5. Diverses falsifications

Nous l’avons déjà mentionné : les experts et les journaux ne retiennent que les données favorables à la thèse du réchauffement. Mais un certain nombre de falsifications, beaucoup plus graves, sont avérées :

− On consultera l’article de John Daly pour une liste générale [3] ;

− Le célèbre argument de la “crosse de hockey”, où l’on voyait la température mondiale s’envoler dès le début de l’ère industrielle résulte d’une falsification (Richard A. Muller : Global Warming Bombshell ; A prime piece of evidence linking human activity to climate change turns out to be an artifact of poor mathematics [5]).

De manière générale, il n’existe actuellement aucun fait, aucune donnée, permettant d’étayer la thèse d’un réchauffement climatique global.


Image Hosted by ImageShack.us

V. La mystification des énergies renouvelables

Selon les spécialistes de l’environnement, certaines énergies seraient renouvelables (le vent, les marées, le soleil), d’autres non (le pétrole, l’uranium, etc.). Les seconds seraient susceptibles de s’épuiser, tandis que les premiers seraient illimités.

Il s’agit là d’une complète ineptie.

La seule énergie qui nous vienne de l’extérieur est celle du Soleil. La seule déperdition d’énergie que nous subissions est celle du rayonnement réfléchi par la Terre (lumineux et thermique). Nous disposons en interne de trois types d’énergie :
- l’énergie cinétique de rotation (Terre sur elle-même, Terre autour du Soleil, Lune),
- l’énergie thermique (le noyau central est chaud),
- l’énergie représentée par la matière constituant la Terre.

Les activités humaines par elles-mêmes ne consomment pas globalement de l’énergie : elles la transforment. Amener une automobile d’un point à un autre consomme une énergie obtenue à partir du pétrole par des réactions chimiques, mais crée de la chaleur par effet Joule. Construire un immeuble peut consommer du pétrole mais crée une énergie potentielle : le bilan énergétique global est nul.

Une usine marémotrice utilise l’énergie des marées, en l’occurrence l’énergie cinétique de rotation. Produire de l’électricité de cette façon ralentit la rotation de la Terre et, dans une moindre mesure, celle de la Lune : ce n’est pas une énergie renouvelable.Les vents sont dus pour partie à des différences de température de l’atmosphère (et donc à l’énergie thermique du Soleil) et pour partie à la rotation de la Terre. Les utiliser pour produire de l’électricité refroidit la Terre et la ralentit : cela n’a rien de renouvelable.Un panneau solaire utilise l’énergie thermique venant du Soleil. S’en servir pour produire de l’électricité revient à refroidir la Terre. En outre, compte tenu de la réflexion sur la surface vitrée, une portion significative de l’énergie solaire, normalement reçue par la Terre, est renvoyée vers l’espace : le bilan est particulièrement négatif.

En ce qui concerne les différentes énergies internes à la Terre, savoir laquelle on utilise est affaire d’opportunité : la moins coûteuse, la plus facile à exploiter, la moins polluante, celle qui préserve notre niveau de vie et la compétitivité de nos entreprises, etc. Toutes sont renouvelables : la physique atomique sait, si on le lui demande, transformer l’uranium en bouse de vache et inversement, mais il faut pour cela de l’énergie, qui en définitive ne peut venir que du Soleil. Rien ne dit, par exemple, qu’on ne saura pas, d’ici 20 ou 30 ans, créer par génie génétique des bactéries sachant fabriquer rapidement du pétrole.A cet égard, le pétrole est plus renouvelable que l’énergie des marées.

L’énergie éolienne semble jouir auprès des politiques d’une image de marque favorable difficilement compréhensible. J’ai vu des pans entiers de collines, en Arizona et en Californie, couverts d’éoliennes : il s’agissait de régions désertiques, parce que ces éoliennes sont extrêmement bruyantes. Je les trouve personnellement inesthétiques. Il y a peu d’années, le gouvernement Juppé avait interdit la construction d’une ligne à haute tension entre la France et l’Espagne, parce qu’elle aurait défiguré le paysage. Soit, mais quel étrange sens esthétique permet de déclarer qu’un pylône à haute tension est laid et qu’une éolienne est belle ?

Les craintes quant à l’effet de serre devraient normalement profiter au nucléaire, qui est la forme d’énergie dégageant le moins de gaz à effet de serre. Mais il n’en est rien : dans la ménagerie infâme des vices de la civilisation, le nucléaire vient en premier et l’effet de serre ne vient qu’en second : c’est ce qui a permis aux écologistes allemands, au mépris de toute argumentation scientifique, d’obtenir l’abandon du nucléaire dans leur pays, alors même que l’industrialisation est plus élevée qu’en France, de même que la densité de population.

VI. L’effet de serre est une bénédiction

La seule déperdition d’énergie, on vient de le voir, est liée au rayonnement de la Terre vers l’espace. L’effet de serre limite cette déperdition : il y a moins d’énergie solaire renvoyée et davantage qui reste captive. C’est donc une bonne chose pour le bilan énergétique global de la planète.

Rien ne dit que, à l’heure actuelle, l’homme ait le pouvoir d’agir sur cet effet de serre : les assertions portant sur les effets de tel ou tel gaz relèvent également de la mystification. Mais, si un jour l’homme parvient à l’avoir, il devra l’employer : nos lointains descendants, dans quelques milliards d’années, lorsque le Soleil aura commencé à refroidir, se réjouiront de conserver encore quelque chaleur ; ils béniront ceux qui auront renforcé l’effet de serre et maudiront les inconscients qui auront utilisé des panneaux solaires, renvoyant ainsi dans l’espace une énergie devenue précieuse !

L’effet de serre, le réchauffement global, sont partout présentés comme une malédiction absolue, contre laquelle il faut lutter de toutes armes et de toute urgence : sacrifions nos automobiles, nos centrales, nos réfrigérateurs. Mystification que tout cela : l’effet de serre, nous n’y pouvons rien. S’il se produit, tant mieux, comme nous venons de le voir.

Et si la température s’élève de quelques degrés, l’humanité saura s’y adapter : elle élèvera quelques digues, et des transferts de population s’opéreront entre les zones devenues trop chaudes et les zones jadis trop froides et maintenant tempérées. Des digues, nous en avons déjà construit, et des transferts de population, nous en avons déjà vécu.

En France, du reste, il convient de rappeler que nous chauffons nos habitations six à dix mois par an : nous devrions nous réjouir d’un réchauffement qui nous permettrait d’économiser l’énergie utilisée pour le chauffage.

VII. Y a-t-il jamais eu des modifications globales du climat ?

Il y a évidemment eu des modifications climatiques sur de très larges zones : il y a 60 000 ans, toute l’Europe était couverte de glaces. Ceci ne prouve pas un refroidissement global : peut-être les pôles étaient-ils plus chauds à cette époque ; personne ne connaît non plus la température des océans dans le passé. Il se peut que l’axe de la Terre ait été orienté différemment, auquel cas certaines zones recevaient moins d’ensoleillement. On sait que l’axe de la Terre s’est déplacé au cours du temps (ce qui n’est pas étonnant : la Terre n’est pas un solide indéformable ; le magma au centre est en fusion).

On sait en outre que le champ magnétique terrestre s’est inversé au moins une fois. Mais des modifications climatiques globales ont réellement pu se produire, pour deux causes qui ont effectivement été observées :

− des variations (en plus ou en moins) de l’activité solaire ;
− des variations (en plus ou en moins) de la réflectance de l’atmosphère : des éruptions volcaniques peuvent lancer suffisamment de poussière dans l’atmosphère ; cet écran peut réfléchir la lumière ou la piéger. Dans le premier cas on aura un refroidissement, dans le second un réchauffement.

L’activité solaire varie effectivement (on ne sait pas dans quelles proportions, ni quelle influence elle a sur le climat) et des éruptions envoyant des poussières dans l’atmosphère ont été observées, sans qu’on sache dire non plus si leur influence sur le climat a été importante. Dans les deux cas, une chose est sûre : l’homme n’y est pour rien !

VIII. La belle unanimité des experts

L’unanimité des experts est facile à comprendre : ils utilisent tous les mêmes données et les mêmes modèles ; ce sont eux qui ont recueilli les données et fait les modèles et ils seront les derniers à en reconnaître les imperfections. Tous les faits (banquise qui fond, tempête qui revient) sont bons à prendre, d’autant que personne ne peut, à l’inverse, démontrer que le lien n’existe pas. L’intérêt des médias, qui, pour leur part, sont heureux d’avoir un sujet qui intéresse l’opinion, place les experts sous les feux de la rampe, ce qui est intéressant à la fois pour le financement des labos et la notoriété personnelle.

Les médias fabriquent très facilement des “experts” : il suffit de posséder une blouse blanche et un ordinateur et de se faire filmer en blouse blanche devant l’ordinateur, en train de prédire quelque cataclysme. On devient alors “expert indépendant”, la meilleure catégorie qui soit.

En matière scientifique, le consensus des experts - je parle ici de ceux qui ont des diplômes - n’a jamais été une garantie de véracité. Le système des congrès et des publications tend à assurer la domination absolue d’une fraction, dès qu’elle est majoritaire ; les minorités ne peuvent plus s’exprimer et ne trouvent plus d’écho, ni dans les revues scientifiques ni auprès des médias. On citerait d’innombrables exemples de choses qui se sont avérées fausses, bien que les experts les eussent tenues pour exactes ; bien mieux, dans chaque discipline, les théories d’une époque contredisent les précédentes, pourtant acceptées par les experts.

Les politiques, qui se sentent mis en cause et entendent l’opinion publique s’émouvoir, se retranchent derrière le “principe de précaution”, qui est la réincarnation la plus moderne de l’esprit anti-scientifique : il suffit d’affirmer, sans preuve aucune, sans données, sans raisonnement, que quelque chose pourrait faire du mal, pour en obtenir l’interdiction, et c’est bien là le but recherché.

IX. Conclusion : la longue nuit qui marche

Les préoccupations liées à l’environnement ont, à une vitesse incroyable, envahi notre vie quotidienne ; les jeunes surtout y sont sensibles. Soumis en permanence à un lavage de cerveau qui interdit toute réflexion, dépourvus d’éducation scientifique, ils ne rêvent que de sauver la planète. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, et cela les occupera, même s’il y a peu d’espoir ! Pour ce qui est du climat, en effet, rien ne permet de penser que l’homme ait les moyens d’une action quelconque, positive ou négative. Même si tous les Chinois du monde crachaient de la fumée par leurs usines, si tous les réfrigérateurs du monde rejetaient du CFC, toutes les automobiles du monde polluaient à l’unisson, la température ambiante ne se modifierait probablement pas d’un centième de degré. A l’inverse, si nous cessions toute activité, si nous nous réfugiions dans des grottes, des cavernes, des huttes ou des igloos, si nous abandonnions nos usines et nos transports, la température ne varierait pas davantage. L’homme, ce n’est pas nouveau, a tendance à se donner une importance qu’il n’a pas.
Ce qui est consternant dans tout ceci, ce n’est pas les gesticulations d’une caste qui crie au désastre pour attirer l’attention : l’humanité en a vu bien d’autres, des sorciers qui jettent des sorts, des prêtres qui diabolisent, des experts qui annoncent l’apocalypse, comme les informaticiens inventant le bug de l’an 2000. Ce qui est consternant, c’est la disparition de tout esprit critique, de tout esprit scientifique ; Henri Poincaré est bien mort. On présente comme des vérités scientifiques étayées, démontrées, validées, des assertions dépourvues de faits et liées par des raisonnements faux. La presse les assène sans rien y comprendre, les politiques les reprennent, sans que personne s’en émeuve et crie à la mystification.

Les Grecs, qui avaient l’esprit scientifique et le sens de l’observation, savaient que la Terre tournait autour du Soleil (Aristarque de Samos). Puis, dans les ténèbres de l’obscurantisme qui a suivi, ce fait a été oublié pendant 1 500 ans (jusqu’à Copernic) au profit de théories fumeuses, lancées par des experts, admises par l’opinion, reprises par les politiques. Nous en sommes exactement au même point. La couche d’ozone se porte bien, mais je vois descendre d’épaisses ténèbres intellectuelles.

Références :

[1] Charline Carlier : Que sait-on du réchauffement climatique ? Rapport édité par la SCM, 2006 :

[2] Dr. John Christy & Dr. Roy Spencer, Global temperature report, 1978-2003.

[3] John Daly : Falsification de l’histoire climatique pour “prouver” le réchauffement global. Fusion no 87, septembre-octobre 2001.

[4] Frank Keppler, John T. G. Hamilton, Marc Braß & Thomas Rockmann :
Methane emissions from terrestrial plants under aerobic conditions, 2006.

[5] Richard A. Muller : Global Warming Bombshell : A prime piece of evidence linking human activity to climate change turns out to be an artifact of poor mathematics.

[6] National Oceanic and Atmospheric Administration press release, 2002.

Tous ces articles, ainsi que bien d’autres, sont disponibles sur internet. On pourra en premier lieu consulter le site de John Daly : http://www.john-daly.com

Annexe 1 : Densité de capteurs nécessaires

Pour une observation crédible, il faut au moins un capteur par km2. Avec un rayon approximatif de la Terre de 6 400 km, cela fait 130 millions de capteurs, simplement au niveau du sol. Si on veut également des capteurs tous les 100 m en altitude (positive ou négative), jusqu’à (disons) 5 km, cela fait 100 fois plus, soit 13 milliards de capteurs ! Le nombre total, existant à l’heure actuelle, de capteurs météo dans le monde est de quelques dizaines de milliers, soit 100 000 fois moins que nécessaire. Le pas de temps est aussi à prendre en considération : il faudrait des mesures toutes les heures, voire toutes les 10 minutes dans certaines circonstances. Souvent les capteurs existants ne transmettent les données qu’une fois par jour.

Annexe 2 : Irrégularité des phénomènes extrêmes

(..)

Cela veut dire, concrètement, que sur une période de 10 000 ans (soit 100 siècles), il y aura 36 siècles où il n’y aura aucune tempête centenaire, 37 où il y en aura une, 18 où il y en aura deux et 6 où il y en aura trois, etc. Sur les cent siècles, il y en aura donc 63 où les choses se passent “mal” : ou bien il y a trop de tempêtes, ou bien il n’y en pas du tout ! On est très loin de la régularité imaginée par l’opinion publique. Sur une durée suffisamment longue, le fait de trouver deux tempêtes extrêmes consécutives (une année et l’année suivante) est une certitude. La probabilité d’une telle configuration est déjà supérieure à 1/2 sur 5 800 ans.



Biocarburants : une partie du débat passe à la trappe - D. Arias
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-05-23%2010:45:44&log=invites

OGM Gödel

Loi OGM : empoisonnement général légalisé
http://french-revolution-2.blog.fr/2008/05/24/loi-ogm-empoisonnement-general-legalise-4202222

___________________________________________________________________________________________



Nouvelles parutions sur le site
http://michelcollon.info


Michel Chossudovsky
- La famine mondiale
Le Nouvel Ordre Mondial...de la faim
Famine


Stephen Gowans - Londres envisage même d'envahir le Zimbabwe
Et devinez quoi : on nous refait le coup du "génocide" !
Zimbabwe

Benito Perez - Chapeau, l'artiste !
En extradant aux USA des chefs paramilitaires gênants, Uribe a réussi un coup de génie
Uribe

Elisabeth Martens - "En Occident, nous n'avons plus de curiosité sur l'Histoire"
Tibet à l'occidentale contre Tibet à la chinoise
Tibet

Noam Chomsky - Le Monde nous appartient
Quand le gouvernement US foule au pied l'opinion publique (version corrigée)
Chomsky

Jean Bricmont - Palestine : Dieu est à leur côté ?
Holocauste contre Naqba... Qui a droit à la Palestine?
Palestine

 
SERPAL - Le président Evo Morales a convoqué un référendum révocatoire pour le 10 août.
Pour la première fois dans l'histoire de la Bolivie, le peuple a le droit de choisir et de révoquer
Evo Morales

Jorge Chávez Morales - Offensive paramilitaire au Venezuela
"C'est très simple, mon pote, on est venu pour rester..."
Venezuela

Jose Gregorio - Grève de la faim des sans-papiers latino-américains à Bruxelles
Pas de chance, ils ne sont pas Tibétains
Grève de la faim

__________________________________________________________________________________________


reçu :

Les humains et leurs écosystèmes
en danger d'extinction 


Quatre livres à lire d'urgence,
pour comprendre la nécessité d'agir
pour sauver notre environnement.

Agir avant que les seuils limites des polluants et des capacités de notre planète ne soient atteints.

Agir avant que ces seuils limites ne nous laissent plus du tout le temps ni la possibilité de sauver la situation :

Quatre livres d'une importance cruciale pour notre survie à court terme :
"Les pollutions invisibles : Quelles sont les vraies catastrophes écologiques?" de Frédéric Denhez
"Pesticides : Révélations sur un scandale français" de Fabrice Nicolino et François Veillerette
"Le Monde selon Monsanto" de Marie-Monique Robin
"Le plan B : Pour un pacte écologique mondial" de Lester R. Brown


L'espèce humaine n'a jamais été autant en danger. Il faut agir avant qu'il ne soit trop tard. Avant nous, des civilisations luxuriantes n'ont pu échapper à leur extinction du fait de la destruction des écosytèmes sur lesquelles elles avaient construit leur économie : ainsi ont disparu les Sumériens, les Mayas, les habitants de l'Île de Paques. Cette fois c'est toute la civilisation mondiale qui est en danger d'extinction.

Il n'y a pas de temps à perdre, car chaque jour les doses de polluants produits et diffusés s'accumulent encore plus. 


Les pollutions invisibles : Problème majeur

Les PCB ressemblent chimiquement beaucoup au DTT, heureusement plus utilisés dans de nombreux pays (mais pas tous).

On sait que les terres sulfatées il y a 30 ans recrachent toujours du DTT ou des dérivés du DTT (et ça c'est encore plus mauvais), et pour très longtemps encore parce qu'il n'y a rien qui puisse le détruire. Dans ce contexte , il y a de quoi décider de prendre au sérieux la menace des PCB et de quoi, pour la survie des écosystèmes et donc la survie de l'espèce humaine, décider de baisser au maximum la diffusion de PCB.

Les PCB sont présent dans les désherbants, insecticides, produits de la maison (détergents et autres produits que nous employons tous les jours dans nos maisons), ...

La nature ne sait pas les détruire (et pour cause, puisqu'ils n'existait pas avant que nous les ayons créés nous les hommes.

Nous sommes donc face au mur. C'est à nous de choisir notre destin. à nous de trouver les solutions. Il n'y a plus qu' à se creuser les méninges pour trouver comment faire...

Et ne jetez pas vos anciens produits contenant des PCB, ça ne sert à rien : les PCB s'envoleraient en fumée au dessus des centres de recyclage, et repartirait pour voyage sans fin autour de la Terre.

Sylvie Jamet
Blog Généraliste de Musique et d'Accordéon
http://sylviejamet.over-blog.com
http://www.myspace.com/blogaccordeonmusique  



http://sylviejamet.over-blog.com/article-19510159.html

à lire pour tous ceux qui sont soucieux de la sauvegarde de l'espèce humaine :
"Les pollutions invisibles : Quelles sont les vraies catastrophes écologiques?" , un livre de Frédéric Denhez.


Voici l'adresse du Blog "Le Monde selon Monsanto",


http://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto : il s'agit du blog de Marie-Monique Robin, dont le documentaire "Le Monde selon Monsanto" a été diffusé le 12 mars 2008 sur la chaîne de télévision ARTE
(playlist de l'émission "LE MONDE SELON MONSANTO", disponible sur "WAT TV"
 
http://www.wat.tv/video/video-monde-selon-monsanto-kohp_kmnu_.html )


Assombrissement global :


http://sylviejamet.over-blog.com/article-13472777.html

Voici le lien vers une description très précise 
du phénomène d'assombrissement global (Obscurcissement  global) qui touche notre planète du fait de la pollution : 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Assombrissement_global
 J'en avais parlé à l'ouverture de ce blog, en septembre 2005 
(dans cet article
http://sylviejamet.over-blog.com/article-852687.html ).


Je vous résume le problème :

Les particules de pollution obscurcissent les couches basses de l'athmosphère, car elles engendrent la création de nuages (des brumes grises planant au-dessus des villes, les smogs).  Ces nuages agissent commes des miroirs réflechissants sur lesquels butent la lumière, qui ne peut donc atteindre le sol.  Les traînées de condensation des avions seraient également impliquées dans l'assombrissement global, car elles génèrent la  création de nuages à de très hautes altitudes, où il n'y a pas de nuage normalement. Une étude faite aux Etats-Unis dans les jours qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 a montré que l'écart entre temptérature nocturne et diurne a augmenté ces jours-là, pendant lesquels le ciel bleu ne comportait aucune traînée d'avion pour cause d'arrêt du traffic aérien.

Le manque de lumière empêche l'évaporation de l'eau, malgré la hausse de température due au réchauffement climatique. En effet l'évaporation dépend plus de la luminosité ou du vent que de la lumière. S'il n'y a pas d'évaporation, il y a donc moins de pluie, d'où un risque de désertification de zones tempérées.  D'autre part cela engendre une baisse de la température dans les basses couches de l'athmoshère, puisque la lumière ne parvient plus jusqu'à elles. 

Cette baisse de la température de la Terre engendrée par le phénomène d'obscurcissement global va à l'encontre de la hausse de température engendrée par le phénomène de réchauffement climatique. Chacun de ces deux phénomènes antagonistes a donc caché les effets du phénomène contraire : ainsi la température aurait encore plus augmenté sous l'effet du réchauffement climatique si l'obscurcissement globlal n'était pas venu abaisser cette température. La constatation réciproque est vraie également : la baisse de la températuire de la planète engendrée par le phénomène d'obscurcissement global aurait été bien plus forte si parrallèlement la température n'avait pas été augmentée par le réchauffement climatique.

De préoccupantes questions en découlent, et il va falloir qu'on réfléchisse sérieusement au problème, car c'est grave (..)


suite à COMMENTAIRES de cet article, faute de place


C O M M E N T A I R E S   :   I C I

Partager cet article
Repost0
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 19:17

 

Image:Thetriumphofdeath.jpg
Pieter Bruegel Le triomphe de la mort  - fr.wikipedia.org


Mega-corruption des gouvernants


Bonjour

Je suis très en colère. "L'élite", ou auto-proclamée telle,  est souvent une pourriture.  Quand on commence à s'intéresser aux zones d'ombre, quand on décide de voir ce qu'il y a derrière les proclamations officielles, quand on tente de comprendre les ressorts profonds ou les enjeux réels, comme moi, alors on va de découverte en découverte, et parfois d'horreur en horreur. Et celle-ci est révélatrice. L'élite amasse toujours plus d'argent en suçant le sang des peuples, mais cela ne lui suffit pas. Il lui faut des orgies, il lui faut se repaître de sacrifices humains. L'égoïsme, la cupidité, la cruauté, ne connaissent plus de limites. La joie des uns plonge dans la tragédie des autres.
 

Le monde est une poudrière, nous sommes confrontés à des catastrophes majeures.  L'une des principales menaces est d'ordre démographique. La population augmente dans de graves proportions, et les ressources s'amenuisent.  Trop exploitées. Montée des mers, au détriment des terres cultivables. Urbanisation galopante, broyeuse d'espaces, et génératrice de misères supplémentaires. L'armement absorbe de plus en plus les ressources financières, les surfaces cultivables régressent et nos égoïsmes progressent, nous amenant à préférer nourrir les moteurs de nos voitures  plutôt que l'estomac des affamés.
 
Les populations sont privées de terres à cultiver, et donc de nourriture. A cause de l'Occident, substituant l'agriculture intensive, à son profit exclusif, à l'agriculture familiale, nourricière. La pollution dérègle le climat, la nature, mais ce sont les riches qui détruisent la planète par leur cupidité. Et qui, ensuite, refoulent les réfugiés climatiques ou de la misère, les traquent, les criminalisent : Comble du cynisme, puisque ce sont nos égoïsmes, précisément, c'est à dire nos mode de vie et de consommation, qui assèchent la planète, l'asphyxient, paupérisent l'hémisphère sud. Et quand les migrants sont tolérés, c'est pour faire baisser le coût du travail. Le cynisme, encore et toujours.

Ainsi, l'humain disparaît au profit de l'économique. Et l'économique au profit du financier. La pieuvre de la Haute finance, prédatrice, carnassière, immorale. Abjecte, monstrueuse. Le mal absolu, déréglant tout. L'humanité sombre. Au profit d'un petit groupe. Et cette minorité, pour préserver ses acquis et même les accroître tranquillement, en toute impunité, sacrifie  toutes les solidarités nécessaires à la cohésion sociale, au bon fonctionnement de la société, ainsi que toutes les libertés, et elle met en place une entité policière, liberticide, despotique. Ainsi, peu à peu, le bâton remplace la protection - la solidarité. La trique, la grande chaîne humaine. Et la barbarie, la civilisation. N'en déplaise aux Sarkozy et autres bonimenteurs du même acabit... 


Voici ce qu'écrit le prince Philip d'Edimbourg  sur la menace démographique :

« La croissance démographique est potentiellement la plus grave menace pour la survie. Nous nous trouvons devant une grande catastrophe, faute de la freiner. (...) Plus il existe d’hommes, plus ils consomment de matières premières, plus ils produisent de la pollution, et plus ils mènent de guerres. Nous n’avons pas le choix. Si la population ne se limite pas de son plein gré, elle sera régulée involontairement à travers la maladie, la faim et la guerre. »
Le prince Philip d’Edimbourg, Revue People du 21 décembre 1981
http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Famine.php3

Parmi les autres menaces, je citerai l'appétit insatiable d'une minorité de prédateurs, notamment financiers. Jamais repue, toujours plus avide de ressources, d'argent, de pouvoir, de puissance. L'idole, aujourd'hui, c'est la concurrence, le mérite, l'individu. Au nom de ces sacro-saints principes, on piétine tout, même une valeur fondamentale : La solidarité. Qui dit solidarité, dit partage. Et d'abord, partage des ressources, partage de l'eau, notamment.  Par exemple, au Moyen-Orient, Israël monopolise l'eau à son profit,  au détriment des Palestiniens. 


stop à l'oubli

Mais la question qui me préoccupe aujourd'hui est celle qu'évoque Arthenice dans son blog
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr . Les nantis ont pour eux le pouvoir, l'argent, les médias et même la Justice ("selon que vous serez puissant ou misérable"). Et aussi, et pour moi c'est la goutte qui fait déborder le vase, le droit de vie et de mort sur les citoyens que nous sommes. C'est l'intolérable que je dénonce régulièrement dans mon blog.

Donc, je n'ignorais pas que les puissants de ce monde ne savaient plus quoi inventer pour meubler leurs nombreux loisirs. Et que leur bon plaisir s'accordait tous les droits, au détriment même des devoirs les plus élémentaires de respect de la vie humaine. Et que leur santé mentale était inversement proportionnelle à leur fortune. Voulez-vous un exemple ? L'illuminé Bush fréquentant les non moins illuminés membres de la secte "Skull and Bones", crânes et squelettes si mes souvenirs d'Anglais sont bons, ce qui préfigure un peu les rites de cette société secrète qualifiée de satanique. Oui, c'est le même homme qui se réclame de Dieu, entreprenant mille croisades de mort pour répandre la vie, la démocratie, la liberté. Dieu reconnaîtra les siens ! D'autant que cet énergumène-là ne prononce jamais le nom de Jésus, ce qui est surprenant de la part d'un individu qui se vante à temps et à contre-temps d'être un chrétien modèle. Du genre antéchrist, peut-être ?

Et donc, comme chacun sait, les psychopathes qui sont aux commandes du Grand désordre mondial prennent plaisir à fréquenter toutes sortes de sociétés secrètes, Ordres de Temples solaires ou pas, Francs-Maçons ou autres, sociétés opaques, parfois sataniques, en tous cas occultes, fermées, et peu recommandables. Les symboles abondent partout, jusque sur le billet vert. Symboles accessibles aux seuls initiés, naturellement.

Et parce qu'ils ont l'argent, les clefs des coffre-forts du monde et l'accès, de gré ou de force, aux ressources planétaires, ces gens se croient tout permis pour satisfaire leurs passions, occuper leurs nombreux loisirs tandis que nous effectuons toutes sortes d'heures supplémentaires afin de les engraisser toujours plus :  Même de participer à des orgies monstrueuses. Où le sang des innocents, parfois très jeunes, se déploie pour satisfaire les esprits les plus raffinés dans la cruauté.

Vous l'avez compris, des vies humaines, mêmes enfantines, sont de temps à autre sacrifiées pour distraire les puissants désoeuvrés à l'affût de sensations toujours nouvelles et plus poussées. Plus sadiques, devrait-on dire. Vous vous souvenez de l'affaire Alègre ? Non ? Je vous la remémore, avec le journaliste Olivier Bonnet dans son blog Plume de presse, http://olivierbonnet.canalblog.com. Morceaux choisis, 12.8.2006 et 1.10. 2007 :

" L’organisation Stop à l’oubli réunit des familles de victimes, qui continuent de réclamer la vérité sur l’affaire, et livre un implacable état des lieux en énumérant "ces disparitions, ces assassinats camouflés en suicide et ces enquêtes tronquées, déformées, bâclées, etc." La lumière sera-t-elle enfin faite un jour ?(..)

"Malgré les rapprochements évidents dès le départ avec Patrice Alègre, Gabriel Loubradou aura tout de même dû attendre 14 ans pour que le dossier de la disparition de sa fille soit enfin rouvert. Lorsqu'il rencontre en 2003 le chef de la nouvelle section Homicide 31, le gendarme Michel Roussel. Il raconte ainsi son entrevue avec l'enquêteur : "Il me faisait répéter ce que j'avais déjà dit aux gendarmes. La première enquête datait de 1989, tout de même ! C'est alors que Roussel, excédé, me montre enfin mon dossier: il était vide. J'étais stupéfait. Toutes les pièces que j'avais fournies ainsi que les témoignages avaient disparu. Je commence à comprendre qu'on s'était moqué de moi pendant tout ce temps-là. Je me rends compte aussi que mon cas n'est pas isolé : d'autres dossiers de "disparitions" ou de crimes maquillés en suicides ont subi le même sort que le mien." On peut ainsi juger que d'épaisses zones d'ombre entourent le rôle d'un des protagonistes essentiels du téléfilm. Et que sa thèse des notables injustement mis en cause, qui réduit l'affaire à un emballement médiatique, ne peut en aucun cas rendre compte d'une terrifiante réalité, ainsi résumée par Stop à l'Oubli: "Depuis trop longtemps, la justice toulousaine est montrée du doigt pour de nombreuses affaires de disparitions, de meurtres classés en suicides, deal_gre_t_te meurtres non élucidés et pour des dysfonctionnements de toutes sortes qui ont permis au tueur en série Patrice Alègre d’agir en toute impunité durant une douzaine d’années (disparitions de scellés, refus d’entendre certains témoins, menaces, entraves à la recherche de la vérité et autopsies bâclées par deux médecins légistes)."
L'association recense ainsi par exemple 17 "suicides à la toulousaine", ces cas flagrants de meurtres qu'on tente contre l'évidence de camoufler. Saviez-vous par exemple que Hadja Benyoucef a été retrouvée "suicidée" avec une corde au cou, une couche-culotte pliée en huit dans la bouche et un couteau à travers la gorge ? Ou qu'Edith Schleichardt, au cadavre découvert sur le bord d'une route, jupe relevée, une bombe lacrymogène entre les cuisses, avec six dents cassées et un éclat d'émail dans la gorge, dont l'autopsie a conclu à la probable "mort violente avec intervention d'une tierce personne", s'est pourtant "suicidée" elle aussi ? Stop à l'oubli a collecté nombre de faits et témoignages concordants autant qu'explosifs sur les liens à Toulouse entre policiers, milieu, notables et magistrats-enquêteurs. Tout cela est gommé d'un trait de plume signé Etchegoin-Aron, produit sur des fonds publics et diffusé sur France 2 pour servir une bien commode vérité officielle. Ajoutons enfin que la programmation de la deuxième partie du téléfilm sera suivie d'un débat, présenté par Yves Calvi. Qu'en dit Stop à la mystific(a)tion ? "Les acteurs mis en cause dans le film et les familles de victimes ont été écartés du plateau-débat organisé par France 2, après avoir été en contact avec la rédaction durant plusieurs jours. En revanche, l’auteur du scénario du film est maintenu sur le plateau." Le collectif réclame de ce fait un droit de réponse. Ce serait bien le moins qu'on puisse lui accorder." Posté par Olivier Bonnet à 23:59 -  On nous cache tout, on nous dit rien !

Et donc, si cette affaire aux relents nauséabonds a cessé de faire la Une, elle préocccupe toujours la Justice et, au moins, les familles des disparus ainsi que les enfants du magistrat Pierre Roche assassiné à Toulouse, la ville rose. Des ballets roses ?

Sur le blog d'Arthenice, on peut lire ceci :

" http://www.dailymotion.com/visited/search/roche/video/xbz4_affaire-allegrele-scandale-roche

J'ai vu aussi des vidéos terribles, témoignant de "rituels" sexuels sur enfants, jusqu'à ce que la mort s'ensuive parfois, avec décapitations et mains plantées sur des pieux
Ici, en France !!

"Au-delà d'un séisme provincial, ce contexte rappelle une composante taboue de la très grande corruption en France et de la criminalité françafricaine (en Afrique et en France) : l'appartenance à des cercles d'initiés.

Un mode d'initiation", parmi d'autres, est la participation à des "partouzes" filmées, voire à des séances de crimes sexuels (viols, pédophilie, tortures, dégénérant en certains cas extrêmes jusqu'au meurtre des victimes).

Un point commun à tout cela : tenir un certain nombre de gens par le chantage."

 

 

Les dessous de la politique sont variés et souvent sordides, les zones d'ombres aussi. Et ceux qui nous gouvernenent, comme ceux qui ont d'importantes charges, ne sont, souvent, pas au-dessus de tout soupçon. Loin de là. Raison de plus pour être vigilants, et, sinon d'exiger une probité absolue de la part de ceux qui ont le pouvoir, du moins d'attendre d'eux de ne pas verser dans l'illuminisme le plus complet, comme Bush et ses croisades au nom de Gog et de Magog, ainsi que je l'ai expliqué dans des articles récents. La transparence et la probité sont particulièrement nécessaires en politique.

Nos existences ne doivent pas dépendre des caprices ou des déraisons des décideurs.

Eva

TAGS : Gog et Magog, Affaire Alègre, D. Baudis, Bush, Sarkozy, Francs-Maçons, Temples Solaires, Skull and Bones, France, initiés, sociétés secrètes, Olivier Bonnet, Arthenice, Pierre roche, Yves Calvi, France 2, Michel Roussel, Billet vert, Haute Finance, Jésus, Dieu, Philip d'Edimbourg...



______________________________________________________________________________________


Autour de l'émission d'Arte du 20.5.8,
Changements climatiques, une menace pour la paix ? 
Les guerres du climat




Eva : Méfiance ! Les désordres climatiques
ne doivent pas masquer
les désordres provoqués
par les politiques néo-libérales,
impérialistes et injustes !
Certes, l'homme est responsable
par ses excès. Mais l'Occident
ne peut imposer au Sud de se serrer
la ceinture pour compenser ses excès !
Il est temps de donner à tous les
pays le droit de se développer.
Et nous, Occidentaux, changeons
nos modes de vie, et réduisons notre
consommation !


Le film-documentaire d’Al Gore, Une vérité qui dérange (2006), sa version écrite, devenue un best-seller, les tournées de conférences, la formation de jeunes capables de faire des présentation « powerpoint », les concerts Live Earth de juillet 2007, toute cette hyperactivité ne reflète aucunement une prise de conscience soudaine, par les peuples du monde, du danger que représente le réchauffement global, mais plutôt l’une des campagnes de propagande les plus massives de l’histoire. Après son début en mai 2006 aux Etats-Unis, Une vérité qui dérange a été distribué dans 35 pays, quelquefois présenté par Gore lui-même, et doit bientôt être introduit dans les écoles et les églises. Ce documentaire, récemment couronné d’un Oscar, n’est que la partie la plus visible d’une série d’opérations psychologiques et politiques coordonnées par des intérêts financiers basés en Grande-Bretagne, ayant pour but de tromper et de contrôler.


Le réchauffement global d’Al Gore :
instrument d’un nouvel impérialisme environnemental
20 mars 2007


L’opération Gore dans son ensemble est organisée par ce que l’on pourrait appeler le « Centre de commande britannique », un réseau reliant étroitement le Premier Ministre britannique Tony Blair, le Chancelier de l’Echiquier Gordon Brown, le milliardaire à la retraite, ex-patron d’eBay, Jeff S. Skoll, aujourd’hui président de Participant Productions et principale source de financement du documentaire d’Al Gore, ainsi que le hedge fund Generation Investment Management, autrement connu comme « Blood and Gore », également basé à Londres.

En avril 2006, lors de son Skoll World Forum, le milliardaire a présenté David Blood et Al Gore, les deux co-fondateurs de Generation Investment Management, comme les « superstars » de l’ »économie du changement climatique ».

Le film de Gore affirme que les températures de la Terre sont en croissance ; que cette situation est due à une production excessive de gaz à effet de serre, et plus particulièrement le dioxyde de carbone ; que cette surproduction est elle-même causée par une activité humaine excessive et une croissance démographique trop rapide. Toutes ces assertions sont fausses comme vous pouvez le lire dans les articles accompagnant ce dossier (voir en haut à droite).

Premièrement, toute lecture locale des températures, lorsque considérée des points de vue de la variabilité de l’activité solaire et des variations à long terme des paramètres de l’orbite terrestre, ne constituent en aucun cas une « surchauffe du climat ». Deuxièmement, l’assertion selon laquelle on aurait observé un accroissement régulier de la concentration en dioxyde de carbone dans l’atmosphère n’est pas fondée. Les données utilisées par Gore sont basées sur des échantillons de glace non fiables, et ne prennent pas en compte les 90 000 mesures directes effectuées avec le plus grand soin par les plus grands noms de la chimie et de la physique au cours des 150 dernières années, et selon lesquelles les concentrations en dioxyde de carbone ont déjà surpassé dans le passé les niveaux actuels.

En ce qui concerne la conclusion du film, selon laquelle il faudrait réduire les niveaux d’activité économique et de population humaine, afin de réduire le dioxyde de carbone dans l’air, elle ne fait que prouver que toute cette campagne ne vise qu’à terroriser les populations et à contrôler l’activité économique des peuples et des nations.

Au moment où le documentaire de Gore sortait en Grande-Bretagne, l’hebdomadaire britannique The Economist (9-15 septembre 2006) publiait un dossier intitulé « The Heat Is On : A Special Report on Climate Change », appelant à établir un marché global sur le carbone, afin de vendre et d’acheter des quotas d’émission, calqué sur le système européen mis en place en 2005. Le quotidien conservateur de Londres, le Daily Telegraph, rapportait plus récemment (le 14 mars 2007) que le véritable message d’Al Gore était le « florissant marché des droits d’émission du carbone ». Le journaliste Tom Stevenson, spécialiste des questions économiques, écrivait que Gore « peut reconnaître la tendance », que « l’échange de droits sur le carbone est l’activité la plus chaude en ville ».

Lors d’une tournée en Australie, puis à New York en octobre 2006, Gore avait même appelé à soumettre les foyers domestiques au même type de système de quotas d’émission que celui mis en place pour les entreprises, un système qu’il a baptisé « Association des hypothèques neutres sur le carbone ». Il n’est pas étonnant que Gore ait été embauché à l’automne comme conseiller auprès du Gouvernement britannique par Gordon Brown. Brown a déclaré que la Grande-Bretagne pourrait être à l’avant-garde des « initiatives » sur le changement climatique en créant de nouveaux marchés.

Comme l’expliquait Nick Stern, auteur d’un rapport sur le réchauffement climatique commandé par le gouvernement travailliste, « l’échange de droits d’émission peut générer de flux significatifs d’investissement dans les pays en voie de développement. Mon ambition est de construire une bourse globale sur le carbone, fondée sur le système des droits d’émission de gaz à effet de serre de l’Union européenne. Totalisant aujourd’hui 9 milliards d’euros, les droits d’émission pourraient croître jusqu’à 50 ou 100 milliards d’euros. Nous allons faire avancer cette idée en organisant une conférence internationale, qui aura lieu à Londres, pour discuter comment lier les différents systèmes existant aujourd’hui dans plusieurs pays et favoriser les échanges de droits d’émission dans les pays en voie de développement, afin de transformer ce système en croissance en une force globale pour le changement. » La Chine, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Inde, le Mexique et d’autres seront les cibles de ce nouvel impérialisme « environnemental ».

Le film de Gore se termine par un appel à l’engagement dans une série de petites actions, que tout citoyen peut mettre en place, comme économiser l’énergie en changeant les ampoules électriques, utiliser moins souvent sa voiture, faire la promotion des biocarburants, planter un arbre, et se battre pour que l’Amérique gèle les niveaux d’émission en dioxyde de carbone. Lorsque le Tennessee Center for Policy Research, basé à Nashville, fit remarquer à Al Gore que la facture d’électricité de sa superbe villa (avec piscine intérieure chauffée) était douze fois plus élevée que celle du foyer américain moyen, celui-ci répondit qu’il en avait compensé le coût en achetant des swaps sur le carbone. Il oublia toutefois de préciser qu’il avait acquis ces étranges instruments financiers auprès de son propre hedge fund, Generation Investment Management.

Lorsqu’on demanda à l’analyste financier Jim Cramer, lors d’une émission diffusée en février sur MSNBC, ce qu’il pensait de la possibilité de voir Gore se présenter à l’élection présidentielle de 2008, sa réponse fut : « Non. Il est gérant de hedge funds maintenant. Personne ne quitte ce jeu. 

Al Gore en 1994.
ht tp://fr.wikipedia.org



Bataille mondiale sur la fraude du réchauffement planétaire

L’opération lancée par l’ancien vice-président américain Al Gore et ses co-conspirateurs en vue de créer une énième bulle financière basée sur les technologies soi-disant « renouvelables », rencontrent une vive opposition. Les efforts de Lyndon LaRouche et de son Mouvement de jeunes au niveau international rejoignent ceux de la faction en Angleterre qui vient de tourner The Great Global Warming Hoax, ainsi que de scientifiques de plus en plus nombreux.

Al Gore, qui rentre d’une tournée européenne, s’est concerté avec David Milibrand, ministre anglais de l’Environnement, et avec des dirigeants de l’Union européenne, pour faire des émissions de gaz carbonique et de l’adoption d’une taxe sur le CO2 le thème central de réunions internationales, et notamment du G8, dans les prochains mois. Milibrand a fait de nombreuses déclarations, selon lesquelles il faudrait imposer des mesures anti-industrielles drastiques, même au niveau du Conseil de Sécurité de l’ONU. De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel a réussi à faire adopter par l’UE une résolution, appelant à une réduction de 20 % des émissions de carbone. La réunion de planification du G8 à Potsdam, le 17 mars, où il a surtout été question du soi-disant réchauffement planétaire, a débouché sur l’adoption d’un protocole sur la « bio-diversité » .

Mais l’opposition se réveille. Le film produit par Gore, An Inconvenient Truth (Une vérité qui dérange), vient d’être démoli par un autre film, intitulé The Great Global Warming Hoax, diffusé sur Channel 4 en Angleterre. Dans ce documentaire, des scientifiques de renom pourfendent les affirmations de Gore lorsqu’il accuse les émissions de CO2 d’être responsables du « réchauffement planétaire ». Selon The Great Global Warming Hoax, les propositions de Gore aboutiraient à priver le tiers monde de tout, et notamment du droit à l’électricité, avec des conséquences génocidaires.

Le film de Channel 4, diffusé le 8 mars, circule abondamment en coulisses à Washington, D.C., ainsi qu’au Danemark et en Suède. Le groupe qui l’a produit connaît manifestement par coeur l’histoire du soutien anglais aux mouvements « verts », tels ceux qui ont abouti aux Jeunesses hitlériennes. LaRouche souhaite que ce film, que 2,5 millions ont déjà regardé, circule partout. Il est disponible en DVD auprès des producteurs, Wag TV, et une version « youtube » est disponible sur internet en cliquant ici.

 

L’imposture du réchauffement global : un film à ne pas manquer

Le 8 mars, la chaîne de télévision britannique Channel 4 a diffusé un documentaire dévastateur pour le « lobby du carbone » , intitulé The Great Global Warming Swindle (L’imposture du réchauffement global). Passées les cinq premières minutes, il démolit l’affirmation si souvent répétée selon laquelle aucun scientifique digne de ce nom ne s’oppose à la thèse du réchauffement global. Suit l’interview d’un nombre impressionnant d’experts en climatologie, océanographie, météorologie, biogéographie et sciences environnementales, travaillant dans des institutions comme l’Institut Paster, la NASA, le Centre de recherches arctiques, MIT et d’autres universités.

Au cours des 70 minutes suivantes, vous assisterez fasciné à un démontage inexorable de toute l’hypothèse sur le CO2. Le dioxyde de carbone - qu’il soit produit par l’homme ou présent dans des sources naturelles beaucoup plus abondantes, en particulier dans les volcans et au sein des océans - ne détermine pas le climat. Vous verrez, au contraire, que c’est la production du soleil, avec ses variations au cours des cycles courts et longs, qui influence le plus le climat sur Terre. Le film comporte aussi l’interview de l’un des chercheurs danois qui viennent d’établir le lien déconcertant entre les rayons cosmiques et le climat.

La fin du film montre clairement que l’environnementalisme tel qu’il est propagé aujourd’hui conduit au génocide. Au cours d’une visite à une clinique africaine, à quelques kilomètres seulement du luxueux immeuble de Nairobi dans lequel s’est tenue la conférence de l’ONU sur le changement climatique, nous voyons les conséquences concrètes du mythe de l’énergie solaire. Dans un bâtiment doté uniquement d’un panneau solaire pour fournir l’électricité, les professionnels de la santé doivent choisir entre s’éclairer ou brancher le minuscule réfrigérateur où sont stockés vaccins et médicaments.

Le documentaire conclut sur ces paroles du Dr Patrick Moore, un co-fondateur de Greenpeace qui répudia totalement le mouvement par la suite : « Le mouvement environnemental est devenu la plus puissante force qui existe pour empêcher l’essor des pays en voie de développement. (...) Je pense qu’il est légitime que je les qualifie d’"anti-humains". »

http://www.solidariteetprogres.org/article2698.html?var_recherche=Al%20Gore




Al Gore promeut le racisme et le génocide


3 avril 2007 - 00:00

 Aux Etats-Unis, le mouvement de Lyndon LaRouche s’est donné pour objectif de discréditer complètement celui qui se présente depuis des années comme le grand « sauveur » de l’environnement, l’ancien vice-Président Al Gore. En effet, sous couvert de « se préoccuper » de l’avenir de la planète, ce dernier promeut racisme et génocide. Les faits sont là pour le prouver :

Al Gore a entamé sa carrière politique au service du FBI en tentant de discréditer un dirigeant respecté de la communauté afro-américaine de Nashville qui dénonçait la politique raciste de la ville. Dans le cadre de l’« opération homme primitif » (sic) du FBI visant les hommes politiques noirs, Gore, alors reporter, avait manigancé en 1974 une affaire de pots-de-vin pour compromettre Morris Haddox, un conseiller municipal, afin de l’éliminer de la scène politique. Une convention politique des Afro-Américains de tout l’Etat du Tennessee a unanimement dénoncé Gore et son supérieur au journal le Tennessean.

  • La carrière politique de Gore a été financée par l’aile bancaire du Parti démocrate proche d’Averell Harriman et de Felix Rohatyn, qui a promu l’eugénisme et la limitation des naissances chez les pauvres. Le Middlebury College du Vermont, par exemple, où Rohatyn est comme chez lui, est un centre de l’eugénisme depuis une centaine d’années, prônant en particulier l’élimination des Indiens et des Canadiens français, ainsi que des malades mentaux.
     
  • Lorsque Al Gore dirigeait la Commission américano-sud-africaine sur le sida, il menaça l’Afrique du Sud de représailles économiques en cas d’achat ou de production de médicaments génériques pour traiter la maladie. Des activistes contre le sida l’ont accusé à juste titre de vouloir tuer l’Afrique noire, tout en dénonçant ses liens avec l’industrie pharmaceutique.
  • Il est bien documenté qu’à partir de 1989, Gore militait pour arrêter l’exportation aux pays du tiers monde de toute technologie de pointe éventuellement « à usage double », y compris des produits chimiques pour fabriquer des engrais, sans parler du nucléaire. En somme, un apartheid technologique. A propos de l’Irak, il déclara : « Le monde n’a pas besoin des contributions de la science spatiale irakienne ni du travail irakien en physique nucléaire. »
     
  • L’agenda environnemental de Gore, comme celui du prince Charles, est une attaque flagrante contre les populations non blanches du tiers monde, à qui on demande de renoncer au développement et à la science.


    http://www.solidariteetprogres.org/article2719.html?var_recherche=Al%20Gore


_______________________________________________________________________________________________________


C O M M E N T A I R E S   :  I C I 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 19:26

Merci à mes lecteurs. Ce 20 mai, 2240 pages lues, blog rank 86.




Alerte Pétrole !

D'une source financière sûre, spécialisée dans l'investissement,  des informations très graves viennent de tomber
dans ma boîte courriels.

Lisez-les dans l'avant-dernier post :
http://r-sistons.over-blog.com/article-19664817.html




Alerte  Censure !

Projets USA , le pays de la "liberté", de la "démocratie" :

Destruction massive des sites Internet gênants

TOUS les démocrates doivent se lever pour défendre
nos libertés fondamentales


 

Par ailleurs, le lendemain d'un appel du réseau Voltaire
informant des multiples menaces
dont font actuellement l'objet les journalistes du site,
celui-ci a été rendu INACCESSIBLE 24 h.

Il semble que les CENSEURS soient passés
à la vitesse supérieure...
en prévision d'une attaque US

(franco-US ?)
contre l' Iran

Voyez mon dernier post




A Noter  !

Si pour une raison ou une autre,
la France liberticide de Sarkozy
censure mon site,
je poursuivrai les publications
sur mon blog hébergé en Belgique.
Notez l'adresse :

R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Ce site R-sistons à l'intolérable a été créé il y a moins de dix mois
aujourd'hui il a nettement plus de 10.000 visiteurs individuels par mois
(60.000 visiteurs individuels actuellement + abonnés
+ visiteurs par moteurs de recherche ou par sites,
soit environ 120000 chaque mois)

Soutenez mon site d'informations alternatives, d'alerte, de dénonciation,
de résistance à l'intolérable qu'on nous prépare,
abonnez-vous à la newsletters gratuite(en haut à droite de l'écran),
recommandez ce site totalement indépendant
Merci de votre soutien

Pour le soutien au réseau Voltaire menacé, vous pouvez faire un don,
c'est possible à partir de la présentation de mon blog en haut à droite,
sous les livres édités par le site Voltaire



Mes autres blogs :

R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com




Rappel :
Les articles que j'écris
peuvent être reproduits, 
tout  ou  partie,
titre changé, etc,
sans autorisation,  
à condition de mentionner la source.



_________________________________________________________________________


Sélectionné pour vous  :

B I R M A N I E


Pourquoi la propagande pour une intervention internationale en Birmanie ? 

 

Extraits :

La décision de la junte birmane d’accepter de façon sélective l’aide humanitaire de pays amis comme la Chine, l’Inde et la Thaïlande et pas des Etats-Unis, ne surprend pas vraiment. L’administration Bush n’a guère caché le fait qu’elle était en faveur d’un « changement de régime »  en Birmanie, c'est-à-dire du remplacement du régime militaire par un gouvernement dirigé par la dirigeante de l’opposition, Aung San Suu Kyi, plus favorable que la junte à une ouverture du pays aux investisseurs étrangers et aux intérêts américains.   

Le fait que les Etats-Unis ont la junte dans le collimateur n’a rien à voir avec une préoccupation pour les droits démocratiques ou le bien-être du peuple birman.

L’hostilité de Washington au régime birman est motivée surtout par l’étroite association de ce dernier avec la Chine,
considérée par les Etats-Unis comme leur principal rival potentiel. Durant les huit dernières années, l’administration Bush a poursuivi une stratégie du renforcement de la coopération militaire et de l’établissement de bases dans une suite de pays situés autour de la Chine et allant du Japon et de la Corée du Sud aux Philippines, à l’Indonésie et l’Australie, en passant par l’Inde le Pakistan, l’Afghanistan et les républiques d’Asie centrale.

La Birmanie représente une faille considérable dans les efforts pour « contenir » la Chine. Ce pays est situé près du détroit stratégique de Malacca, la principale route maritime reliant l’Asie du Nord-est, y compris la Chine, aux ressources énergétiques du Moyen-Orient et de l’Afrique. Le contrôle de tels « points d’étranglement » fait depuis longtemps partie des plans navals américains. La Chine a aidé la Birmanie à construire divers équipements navals et compte sur l’accès aux ports birmans, ce qui fait partie de ses efforts pour protéger les routes maritimes vitales pour sa propre économie. 
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9027


Trompe-l'oeil : Les Etats-Unis vont-ils gagner la guerre en Irak ?
Alain Gresh du Monde Diplomatique
http://www.marcfievet.com/article-19721553.html

B. Delanoe, seul rival sérieux de S Royal
http://www.marcfievet.com/article-19656158.html
http://www.marcfievet.com/article-19656457.html
(Personnellement, je ne le soutiens pas, trop libéral, trop bobo, trop citadin, trop sioniste, trop communautariste)

Besancenot, cauchemar du PS
(Et j'ajoute, mis en avant par les médias aux ordres comme arme anti-PS, pour favoriser la division de la gauche... et l'élection en 2012 d'un candidat libéral )
http://www.marcfievet.com/article-19656162.html 

Totalitarisme de marché, démocratie qui s'étiole, Besancenot....
http://www.marcfievet.com/article-19584682.html

Israël, La France et la bombe
http://www.marcfievet.com/article-19547469.html

Kouchner faux humanitaire et vrai militariste,
FR2 fausse chaîne publique et vraie chaîne communautariste
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-19542084.html
http://www.marcfievet.com/article-19547229.html

Dernières tendances du terrorisme international
http://www.marcfievet.com/article-19655733.html

L'argument final: Bush met Israël au centre de la campagne électorale.
Un soutien qui préfigure des guerres agressives illimitées
http://www.marcfievet.com/article-19628318.html

Irsaël : Espérance de vie plus courte pour la minorité arabe
http://www.marcfievet.com/article-19628070.html

Le travail au noir : Une fraude parfois vitale ?
http://www.marcfievet.com/article-19655677.html

VIDEO Attali et le Gouvernement mondial
http://www.dailymotion.com/video/x596he_gouverneme  
 
Le Pentagone menace le cyberspace
http://www.marcfievet.com/article-19609994.html

Médias américains manipulés par le Pentagone
http://www.marcfievet.com/article-19609246.html

Rappel : Révolution bolivienne, révolution mondiale (superbe article)
http://www.marcfievet.com/article-19600787.html

Affaire Kerviel, nouvelles révélations
http://www.marcfievet.com/article-19541439.html

Les délocalisations ne font que commencer
http://www.marcfievet.com/article-19556535.html

L'impossible Europe politique
http://www.marcfievet.com/article-19541227.html

Beyrouth : L'hypothèse américaine
http://www.marcfievet.com/article-19540789.html




Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez.
 Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez. 

 

Avaaz : Campagne pour un cessez-le-feu au Moyen Orient



Le Moyen-Orient oscille entre l’espoir et l’anéantissement. La semaine dernière, le chef égyptien des renseignements avait laissé entendre que l’accord de paix que les Palestiniens ont présenté aux Israéliens pourrait porter fruit, mais en vain. Les violences ont de nouveau éclaté au cours de la dernière semaine et on pressent la menace d’une escalade de part et d’autre du conflit. George Bush est actuellement en visite au Moyen-Orient mais il ne sera pas d’une grande aide pour restaurer le climat de calme souhaité.

Les membres d’Avaaz en Israël et Palestine nous ont fait part de leur désir de voir conclure un accord de cessez-le-feu. L’opinion publique et les membres du Quartet international, après le lobby que nous avons mené directement auprès des autorités européennes, palestiniennes et israéliennes, soutiennent également cette idée. Les leaders étant préoccupés par des remous internes qui se menacent d’éclater en de plus grands conflits régionaux, les chances de parvenir à un accord de paix semblent ténues. C’est pourquoi nous devons agir sans plus tarder.

Avant que d’autres violences n’éclatent de plus belle, nous travaillons à finaliser de toute urgence une énorme campagne de publicité (panneaux-réclames, annonces dans les journaux, pub sur Internet) pour appeler à un cessez-le-feu au Moyen-Orient. Nous avons besoin de 40 000 euros pour finaliser cette campagne et les heures sont comptées. Il faut faire vite. Chaque petit don compte.

Cliquez ici pour voir les publicités et les annonces


https://secure.avaaz.org/fr/ceasefire_campaign/8.php?cl=89805572

Une campagne créative peut faire toute la différence. Au Japon, la presse a rapporté que notre publicité "spoof" sur le titanic à la Conférence sur les changements climatiques de Bali a aidé à faire changer les politiques du gouvernement. Cette fois, nos publicités pour un cessez-le-feu seront diffusées massivement dans les grandes institutions de presse israéliennes que sont le Yediot Aharonot et Ha’aretz et sur de grands panneaux-réclames partout à travers le pays.

Notre campagne indiquera clairement que l’accord de cessez-le-feu devra convenir aux deux parties impliquées dans le conflit et qu’il requerra un arrêt immédiat des tirs de roquettes et des intrusions. L’entente exigera la réouverture du passage de Rafah et la réadmission de l’aide humanitaire (également pour empêcher la contrebande d’armes) et l’élaboration des prémisses d’un échange de prisonniers comprenant le soldat israélien Gilad Shalit. En plus de ramener la paix et la sécurité à Sderot et Gaza, le cessez-le-feu devra jeter les bases d’une paix durable, une idée qui est non seulement défendue par le Hamas mais aussi par le Président palestinien Mahmoud Abbas.

Cette campagne ciblera d’abord Israël et la réponse qu’il donnera à la proposition apportée par l’Égypte.Nous invitons donc les membres israéliens d’Avaaz à choisir les publicités qui auront le plus d’impact. Vous êtes également invités à donner votre avis sur cette campagne et sur le genre d’initiative qui devrait être menée en parallèle du côté palestinien. Soixante ans après la création de l’État d’Israël en 1948, les Palestiniens n’ont toujours pas obtenu leur indépendance, les Israéliens souffrent toujours de l’insécurité et les enfants des deux côtés ne peuvent toujours pas dormir en paix. Et ce conflit continue de fait des ravages tout autour et partout dans le monde. Plus que jamais, les gens ordinaires de part et d’autre du conflit réclament un meilleur avenir. Prêtons-leur main forte pour que leurs voix soient entendues avant qu’il ne soit trop tard. Cliquez ici pour faire un don et soutenir notre campagne pour un cessez-le-feu :

https://secure.avaaz.org/fr/ceasefire_campaign/8.php?cl=89805572

Avec espoir et détermination,

Paul, Galit, Ricken, Veronique, Graziela, Pascal, Ben et toute l’équipe d’Avaaz



A PROPOS D'AVAAZ

Avaaz.org est une organisation non gouvernementale indépendante à but non lucratif, qui mène des campagnes mondiales pour faire en sorte que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Avaaz ne reçoit aucun financement d'aucun gouvernement ou entreprise. L'équipe d'Avaaz est basée à Londres, New-York, Paris, Washington, Genève, et Rio de Janeiro.



______________________________________________________________________________________


Interpol, les Farc et Chavez
L’ordinateur de Gauche et l’ordinateur de Droite

par Romain Migus | Caracas (Venezuela) | Focus | Les agences de presse anglo-saxonne ont donné un large écho au directeur général d’Interpol qui aurait confirmé les liens secrets entre le président Hugo Chavez et les FARC. Or, observe Romain Migus, le rapport d’Interpol dit le contraire de ce que les agences de presse ont relayé : l’agence internationale de coopération policière a constaté que l’ordinateur d’un chef rebelle, saisi par l’armée colombienne, a été manipulé par elle en profondeur de sorte qu’il est impossible d’authentifier les documents qu’elle prétend y avoir trouvé. Étrange : au même moment, le témoin clé dans une autre affaire était extradé hors de Colombie avec les documents, authentifiés ceux-là, d’un autre ordinateur. Ils mettaient très gravement en cause le président colombien Alvaro Uribe.





Ménard (RSF) manipulé par la CIA : Dixit Zemmour
http://www.dailymotion.com/relevance/search/zemmour/video/x57ygj_menard-manipule-par-la-cia-dixit-ze_newss

Bush annonce aux députés arabes la guerre contre les peuples de la Région
http://www.alterinfo.net/Les-deputes-arabes-Bush-annonce-la-guerre-
contre-les-peuples-de-la-region_a19918.html
.

Abbas protège-t-il l'entité sioniste ?
http://www.come4news.com/les-declarations-de-blair-affirment-le-role-des-services-dabbas-pour-proteger-lentite-sioniste-673290

Les déclarations de Blair affirment le rôle des services d'Abbas pour protéger l'entité sioniste
Augmentation du prix des denrées alimentaires :
La mise en garde de la BM
http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939177.

Le bellicisme et l'insécurité, cadeaux offerts par Bush aux peuples de la région  18/05/2008

La députée iranienne a fustigé les politiques du président américaines au Moyen Orient, à l'origine de l'insécurité et du bellicisme dans cette région. Interrogée sur la visite de Bush dans la région, Elham Amine-Zadeh, membre de la commission de la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien a critiqué Bush pour n'avoir offert aux peuples de la région que la guerre, l'effusion du sang et l'insécurité, et un quotidien parsemé de drame et de tragédie. La députée iranienne a ajouté que le monde d'aujourd'hui était en proie aux crises qui traversent l'Irak, l'Afghanistan, le Liban et la Palestine, crises provoquées par les Etats-Unis. Amine-Zadeh a réitéré que l'attentat contre les diplomates iraniens en Irak constituait une autre conséquence néfaste de la visite au Moyen Orient de Bush
IRIB
http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939174


Bush : Une politique étrangère désastreuse, selon le New York Times

La stratégie de George W Bush fait honte aux Etats-Unis, a rapporté le quotidien américain,
New York Times, dans son édition électronique.

" La politique étrangère de Bush est honteuse pour le Président de la République et nuisible aux Etats-Unis" a précisé ce quotidien. "

L'exemple le plus manifeste, ce sont les déclarations devant le parlement israélien de Bush qui a vivement critiqué, le candidat démocrate à l'élection présidentielle, Barak Obama.

A noter que dans son discours au parlement israélien, le Président américain, George W Bush avait assimilé ceux qui souhaitent négocier avec les terroristes et les extrémistes, à ceux qui travaillaient pour les Nazis.
http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939170&paa=1&zaa=



Bush à fond derrière Israël
(17/05/2008)
Mettant en parallèle l'époque nazie et le "grand combat idéologique" en cours au Proche-Orient, pour refuser de transiger avec les extrémistes, George Bush a rejeté les appels à prendre ses distances avec Israël pour aider à résoudre les problèmes de la région. Au contraire. "La population d'Israël n'est peut-être que d'un peu plus de sept millions d'habitants mais quand vous avez affaire au terrorisme et au mal, vous êtes 307 millions, car les États-Unis d'Amérique sont à vos côtés. Nous ne baisserons jamais la garde ni ne perdrons notre détermination."
http://gaelle.hautetfort.com/archive/2008/05/19/bush-vous-etes-307-millions.html



Bush : Echec au Moyen Orient
Le Président américain, George W Bush a échoué à réaliser ses objectifs, surtout économiques, lors de sa visite dans la région, et en particulier en Arabie Saoudite. George Bush a reçu une fin de non-recevoir de la part des autorités saoudiennes à sa demande d'augmenter leur production du pétrole. Les autorités saoudiennes n'ont accepté que d'augmenter de 300.000 barils par jour leur production du pétrole, ce qui a été perçu comme un échec politique et économique pour les Etats-Unis.

Alter Info l'Information Alternative

Lire la suite : http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=939168.



VIDEO Naissance de l'Empire russe
http://www.dailymotion.com/video/x5gwhd_naissance-de-lemp...


Les neocons ensanglantent le monde... et s'en vantent
Hubert H(..)   " Un lien trouvé depuis Agora Vox. Les sionistes français main dans la main avec les néocons américains :
http://leblogdrzz.over-blog.com/article-19638099.html
Bravo pour votre blog. "



Santé :
Au fil de  ces mesures de Sarkozy obscènes, la notion même d'assurance-maladie solidaire est méthodiquement vidée de son sens, par ceux là même qui devraient la sauver, pendant que dans la coulisse les assureurs privés se frottent les mains. (..)
http://ensemblepourunesantesolidaire.fr/index.php?option=com_joomlapetition&func=viewcategory&Itemid=99999999&catid=1


[Ensemble pour une santé solidaire-Appel à signer|http://ensemblepourunesantesolidaire.fr/index.php?option=com_joomlapetition&func=viewcategory&catid=1]

___________________________________________________________________________________________________


dernières parutions http://mondialisation.ca


Articles Récents
  Les tueurs du Kosovo
- par Rick Rozoff - 2008-05-19
 
  60 ans après la Nakba : les Palestiniens, un peuple
Chronique du soixantième anniversaire de la Nakba
- par Julien Salingue - 2008-05-19
 
  Pourquoi cette campagne de propagande pour une intervention internationale en Birmanie ?
- par Peter Symonds - 2008-05-19
 
  Tremblement de terre en Chine : lourd bilan des victimes et grandes conséquences économiques
- par Alex Lantier - 2008-05-19
 
  Mais, où s'arrêtera la folie ?
- par Robert Fisk - 2008-05-19
 
  Les Saoudiens et les Américains en lutte contre le défi iranien
- par M K Bhadrakumar - 2008-05-19
 
  Irlande : ce référendum européen dont personne ne parle
- par Marianne - 2008-05-19
 
  Sarkozy an 1
Entretien avec René Naba
- par Sarkophage - 2008-05-19
 
  10 guerres, 10 médiamensonges.
- par Michel Collon - 2008-05-17
 
  L’État, garant des spéculateurs
- par Eberhard Hamer - 2008-05-16
 
  Le tsunami au Sri Lanka : Une étude de cas des missions humanitaires américaines
- par K. Ratnayake - 2008-05-16
 
  Le rôle prédominant de la CIA au Venezuela
Entretien avec Eva Golinder
- par Jean-Guy Allard - 2008-05-16
 
  Les guerres et nos rendez-vous manqués
Entretien avec Jean Bricmont
- par Pablo Rodriguez - 2008-05-15
______________________________________________________________


Partager cet article
Repost0
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 02:12


L'emprise se resserre sur les citoyens.
Lourdes menaces sur l'indépendance de la presse.
Bientôt un black-out sur l'information ?
Et des sites sont inacessibles !






Mes amis

L'heure est vraiment très grave. Non seulement ceux qui détiennent le pouvoir, au sommet, nous astreignent à subir une régression sociale sans précédent dans l'Histoire , puisque l'offensive est générale, sur tous les fronts, social, services publics, Droit du Travail, libertés..., mais il est manifeste qu'ils préparent contre l'ensemble de l'humanité des projets peu avouables. Dans ce blog, j'ai déjà eu l'occasion de vous présenter certains d'entre eux, comme ceux de Bush concernant les vieux, les pauvres, les malades, ou ceux d'Attali (qui imagine un avenir sans retraités, euthanasiés parce qu'improductifs ou coûteux), ou encore ceux du Département de la Sécurité américaine, avec ses gigantesques lieux de détention inoccuppés pour l'instant.

 Mais je pense que le pire est à venir : Quand les choses sont claires, on ne les masque pas. Ce sont les projets douteux que l'on s'évertue à laisser dans l'ombre. Etant donné que les psychopathes au pouvoir fréquentent des associations plus ou moins secrètes, rituelles, parfois mêmes aux relents sataniques, on ne peut pas s'attendre à des décisions saines. En tous cas, les médias contrôlés par les multinationales de la mort, et d'abord militaires, ne disent pas la vérité, ce que nous avons pu constater encore récemment avec l'affaire du Tibet ou du Liban. J'ai moi-même remarqué, aussi, que les invités étaient systématiquement interrompus lorsqu'ils tentaient d'aborder un sujet gênant pour le pouvoir en place, régression sociale, politique étrangère, pour ne citer que ces exemples.

Entendez-vous parler des préparatifs de guerre ? Jamais. Des vaccins qui stérilisent ? Non plus. La liste est longue. En réalité, tout est fait pour détourner notre attention des vrais problèmes.

Lorsque j'ai mis en place ce blog, moi qui ne travaille plus depuis quelques années, j'ai souhaité vous entretenir du métier que j'ai exercé, le journalisme, car j'étais très préoccupée par la désinformation, tant au moment du référendum pour la Constitution Européenne, que pendant la période électorale, où l'on a vu en permanence, sans raison, attaquer Ségolène Royal, tandis que la propagande pour Sarkozy le candidat du Medef, fonctionnait à plein. Tous les jours, j'étais scandalisée. Scandalisée, aussi, de voir qu'une chaîne comme FR2, c'est à dire Nationale, financée avec notre argent, devenait un simple outil communautariste, squatté par un groupe influent, et détournée de sa mission de service public, pour servir les seuls intérêts d'un clan de surcroît inféodé à l'étranger. Et c'est ainsi, par exemple, que l'excellent journaliste Charles Enderlin, correspondant en Israël, d'une objecivité qui fait honneur à la profession, disparaissait peu à peu de nos écrans, ou intervenait rarement. Et bien sûr, aux dépens de la Palestine, martyrisée dans le silence et l'indifférence générale.

Honte à FR2, chaîne publique détournée à des fins partisanes et communautaristes. Au point de nous servir à longueur d'antennes des apologies du libéralisme, de Sarkozy, ou des évocations des malheurs passés du peuple Hébreux, au lieu de nous présenter ceux des populations d'aujourd'hui. Indécent ! Surtout avec des fonds publics, devant garantir justement la neutralité et le pluralisme.

Or, les projets de la mafia militaro-financière aux commandes de la planète doivent être particulièrement obscurs et malfaisants, puisque les lois en matière de liberté se durcissent sans cesse, et que le contrôle s'exerce de plus en plus sur les populations. Manifestement, les dirigeants n'ont pas la conscience en paix. Au point, par exemple, qu'un individu soit payé par le gouvernement sarkozien pour surveiller le Net. Et que, surtout, un support comme le Réseau Voltaire subisse toutes sortes de tracas, au point, peut-être, de voir son avenir compromis. Ce qui signifierait, si tel était le cas, que la meilleure source d'information au monde risque de se tarir. Et la démocratie, la liberté, avec.

A  ma grande honte, je viens seulement de réaliser à quel point le Réseau Voltaire était indispensable, en prenant le temps de lire les articles et même les brèves présentées dans ce support. Je venais en effet d'être alertée par un site ami, comme moi préoccupé de démasquer les médias-mensonges  (1- artemisia-college.org).




http://michelcollon.info



Alerte ! Je n'ai plus accès au réseau Voltaire ! "Vous ne pouvez accéder..." , en Anglais, c'est ce qui apparaît ! Et voici ce que j'ai pour l'excellent site http://mondialisation.ca :

"10 sites potentiellement dangereux ont été identifiés sur cette page".

Autrement dit, les dix de la page, de mondialisation.ca ! En clair, je ne peux accéder à deux médias libres ! C'est fou !

Dans le premlier article de mon blog R-sistons, que j'avais au départ mis en place pour dénoncer les manquements en matière d'information, puis du Président en exercice, j'insistais sur l'importance de la liberté de la presse, "fondement de notre démocratie. Liberté de l'information, neutralité, pluralisme"... J'ajoutais : "Comment un électeur peut-il décider d'un choix de société s'il n'en connaît pas tous les enjeux réels ? Sans les médias libres, il n'y aura pas d'alternance. Et la démocratie sera morte !" J'écrivais aussi : "Soyez toujours prêts à vous dresser contre tous les assassins de la démocratie, en un mot, soyez tous des résistants..."

C'est plus que jamais d'actualité ! Le site mondialisation.ca est l'un des meilleurs de la blosgosphère, et le Réseau Voltaire est indispensable pour que nous puissions savoir ce que l'on nous cache ! Il faut sauver le réseau Voltaire, il y va de l'information, de la démocratie, de la liberté ! Nous ne pouvons accepter de rester dans le flou, l'opaque, le mensonge !

Mes amis, je vous demande de tous vous abonner à ce site, et d'envoyer de l'argent : Sur la présentation de mon blog, après la présentation des ouvrages du Réseau, vous trouverez la rubrique : faire un don. Le Réseau, composé de Rédacteurs dans le monde entier, est une initiative citoyenne financée par les dons de ses lecteurs. C'est "un outil international de lutte contre la propagande et d'émancipation des esprits". Aujourd'hui, des collaborateurs sont placés sur écoutes, ils font l'objet de filatures pour que soient identifiées les sources d'information, et même leurs proches ne sont pas à l'abri. Encore une fois, c'est très grave !

Pour vous montrer la qualité de l'information, je voulais vous copier-coller plusieurs brèves. Or, impossible d'accéder au site ! Je n'ai pu copier que quelques lignes, hier soir, par contre j'avais imprimé certaines de ces brèves. Faute de mieux, je vais donc vous fournir la brève copiée, et de courts résumés :

-  
L’accord de sécurité irako-US, qui devrait être signé par le nouveau gouvernement irakien issu du scrutin du 1er octobre à venir, légalisera 14 bases militaires permanentes des États-Unis, en cours de construction.

La discussion sur le retrait des GI’s est donc un leurre. Il s’agit uniquement pour Washington d’abandonner toute responsabilité en Irak, tout en maintenant environ 80. 000 hommes confinés dans des bases en vue d’opérations futures dans la région.
  

- Campagne d'intimidation contre la diplomatie Suisse, "coupable" de signer un contrat avec la Nation Iran Gas Export Company. Les Etats-Unis et Israël n'ont pas apprécié, et l'ont fait savoir.

- Reporters Sans frontières est pris en flagrant délit de manipulation par l'UNESCO.

- Le site analyse le sionisme militant de Bertrand Delanoë. Pour lui, par ex, " La création de l'Etat d'Israël ne serait  pas l'installation d'une colonie juive en Palestine, mais au contraire la décolonisation de la Palestine occupée ".

- Pour le général Ivashov, l'auto-destruction de l'Occident a commencé. Et V. Poutine aurait donné son autorisation à un programme de financement  de mouvements séparatistes en Europe et en Amérique du Nord, sur le modèle de ce que les Anglo-Saxons ont fait en ex-Yougoslavie et en Tchétchénie.

- Le Carlyle Group, qui gère les fortunes des familles  Bush et Ben Laden, a engagé le frère de Sarkozy, Olivier.

- Ingrid : Double jeu de Sarkozy. Il aurait offert aux FARC un téléphone satellitaire en vue des négociations.. qui aurait servi à localiser le N°2 de la guérilla (la CIA aurait tiré un missile guidé)

- Un Rapporteur spécial de l'ONU demande une enquête internationale sur le 11 septembre.

- La biographie cachée du Père du Président Ukrainien ; La plupart des dirigeants actuels pro-occidentaux d'Europe Centrale sont des enfants de collaborateurs des nazis qui furent récupérés la CIA.

- La Conférence de l'ONU Durban II aura-t-elle lieu ?  En 2001, la majorité des Etats membres de l'ONU avaient tenté à Durban de réaffirmer que le "sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale".

- Un "disparu" politique dans la France de Sarkozy, syrien.

- Le ministre Ben Eliezer envisage de rayer l'Iran de la carte; des propos bien réels dont personne ne parle. Alors que les Etats-Unis et Israël ont organisé une campagne médiatique mondiale contre l'Iran  après les propos mensongèrement attribués à M. Ahmadinejad selon lesquels il aurait souhaité "rayer Israël de la carte".  Or, on sait aujourd'hui qu'il évoquait la fin de la structure juridique de l'Etat d'Israël, et aucunement la mort des Israéliens.

Vous voyez comme on peut nous manipuler ? Et dans la foulée, lancer des guerres contre tout un peuple sous des prétextes fallacieux, instrumentalisés à des fins impérialistes.

Nous avons besoin d'une information libre. Battons-nous pour cela ! C'est une cause juste, et nécessaire. Pour ne pas être abusés, et entraînés dans de folles aventures qui ne profitent finalement qu'aux multinationales.

Je compte sur vous pour faire un don. Sur ce site, c'est possible.

Mobilisons-nous ! Pour choisir en connaissance de cause, pour nous prémunir, nous devons être informés. Véritablement.

Eva


NB J'ai demandé à une blogueuse comment elle perçoit les sites. Elle n'a rien sur voltairenet.org, Et pour le reste, voici ce qu'elle m'envoie :

Oui, c'est vrai pour mondialisation. Je n'avais pas fait attention et je remarque que tous les grands sites d'info sont soulignés en rouge (Tlaxcala, Michel Collon...) Le pire c'est l'excellent site en anglais Asia Time. Comme quoi, la vérité est dangereuse.
 


(1) Voici l'alerte reçue :


Ce site est celui du seul réseau de presse vraiment libre et indépendant. C'est un bien précieux et fragile, qu'il faut protéger comme la prunelle de nos yeux.

Aujourd'hui, la presse est contrôlée par les grands marchands d'armes ( 
http://artemisia-college.org/De_l’independance_de_la_presse-00-050-05-059-01.html ), même les revues qui semblent diffuser une information plus "ouverte", sont en fait contrôlées d'une manière ou d'une autre par ces gens ( http://artemisia-college.org/Affaire_Marion_Cotillard-00-03-01-0187-01.html ).

Le parlement ne joue pas son rôle, la loi imposant et généralisant les OGM (OGM refusés par plus de 80 % des gens), va être "votée" le 27 mai prochain, sans aucune discution et donc sans modification possible.

Des informations primordiales concernant les projets en cours de réalisation, en matière de géopolitique, nous sont cachées par les médias aux ordres.
Médias qui nous "amusent" et détournent l'attention du grand public avec des sujets "sans aucun intérêt" (type "rôle des arbitres de foot..."), ou focalisent l'attention sur une mono-information généralement présentée de façon partiale et partielle. Les mensons purs et durs, sont quant à eux, devenus la règle.
Sans presse libre, que valent nos libertés ?
 
Des faits gravissimes ont été perpétré contre les journalistes du Réseau Voltaire (et il ne faut pas compter sur RSF http://www.voltairenet.org/article151200.html ).
L'Etat français ne garanti même plus la sécurité de ses journalistes...
 
Si le Réseau Voltaire disparaît, il ne nous restera plus aucune source professionnelle libre, ne laissons pas mourir "Voltaire" !
 
Cliquez sur ce bandeau :
Le Réseau Voltaire est en danger.Il a besoin de vous !
Le Réseau Voltaire est en danger. Il a besoin de NOUS !

Depuis sa création, le Réseau Voltaire n’a cessé d’ouvrir des débats et de susciter des polémiques. Ses adversaires ont lancé des campagnes visant à l’intimider ou à le discréditer.

Aujourd’hui, ils veulent le faire disparaître.

Au cours des six dernières années, le département US de la Défense a interdit aux grands médias d’évoquer notre action sous peine de suppression de leurs accréditations ; le département d’État nous a classé parmi les « principales sources de désinformation anti-américaine dans le monde » (probablement un hommage du vice à la vertu) ; des émissaires du Conseil de sécurité nationale des États-Unis nous ont présenté des offres de corruption ; une unité spécialisée de Tsahal a hacké notre site Internet ; des contrats ont été lancés contre notre président et contre certains de nos collaborateurs sud-américains. Cependant, jusqu’en mai, les autorités françaises ont garanti notre sécurité physique, notre liberté de circulation et d’expression.

Il en va autrement aujourd’hui : les pressions sont plus fortes, elles s’étendent à notre entourage, et nous ne pouvons plus compter sur la bienveillance de la France.

Nos principaux collaborateurs parisiens ont non seulement été placés sur écoutes, mais ont fait l’objet de filatures permanentes pour identifier nos sources d’information. De proche en proche, cette surveillance s’est étendue à nos familles et à nos amis.

Le 17 juillet et le 1er août, George Bush a signé deux décrets présidentiels (Executive Orders 13438 et 13441) criminalisant les opposants à sa politique en Irak et au Liban. Les comptes bancaires de nos collaborateurs résidant au Moyen-Orient ont immédiatement été bloqués et l’accès au territoire US leur a été interdit, à eux et à leurs familles. Selon nos informations, les autorités états-uniennes faisant jouer les accords de défense mutuelle ont demandé à leurs homologues françaises, courant août, de prendre des mesures identiques à l’encontre de nos collaborateurs français qui sont déjà interdits d’accès au territoire US.

Au cours des mois d’août et septembre, des fonctionnaires français et états-uniens, utilisant abusivement les dispositions légales réprimant le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, ont procédé à des enquêtes pour tenter d’identifier nos donateurs réguliers et faire pression sur eux.

De plus, des menaces crédibles ont été adressées oralement par des fonctionnaires français et états-uniens à certains de nos rédacteurs.

En définitive, nous avons dû prendre des mesures draconiennes et onéreuses pour garantir la sécurité de nos collaborateurs et correspondants, et la confidentialité de nos donateurs.

L’interruption de toute aide financière pendant les mois nécessaires à l’installation de notre nouveau dispositif a mis en danger la continuation de notre action en Europe, dans le monde arabe et en Amérique latine.

Depuis le 11 septembre 2001, nous dénonçons la manipulation du terrorisme par les États-Unis et son usage pour justifier de guerres à l’extérieur et de répressions à l’intérieur. Notre travail s’est inscrit dans la durée et a rencontré un large écho (2 à 2,5 millions de visiteurs distincts par mois sur notre site web principal, Voltairenet.org, dont 92.000 abonnés aux listes de diffusion). Nos idées sont maintenant reprises à travers le monde, y compris aux États-Unis, malgré les efforts déployés pour nous dénigrer.

Le Réseau Voltaire est un outil international de lutte contre la propagande et d’émancipation des esprits. Il agit en Europe, mais aussi depuis et en direction de pays du Sud dont les ressources économiques sont faibles. Nos lecteurs du Sud ont besoin que le Réseau Voltaire existe. Lecteur d’un pays du Nord, vous ne soutenez pas le Réseau Voltaire uniquement pour vous : vous le faites aussi pour les citoyens de pays moins fortunés que le vôtre.

Voltairenet.org est une initiative citoyenne exclusivement financée par les dons de ses lecteurs. Son travail d’information et d’analyse ne peut se poursuivre qu’avec votre soutien financier.

C’est pourquoi nous vous demandons de faire un effort particulier pour nous aider dans ce moment difficile.

Faire un don au Réseau Voltaire

Et si vous n'aimez pas le Réseau Voltaire, c'est le moment où jamais d'appliquer cette phrase de... Voltaire :
« Je ne partage pas vos convictions, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez les exprimer  "

http://artemisia-college.org/

TAGS : Médias, Internet, Sarkozy, FR2, Réseau Voltaire, Ben Eliezer, ONU, Etats-Unis, Israël, Ahmadinejab, CIA, Ingrid, FARC, Reyes, Carlyle Group, Olivier sarkozy, Bertrand Delanoë, Irak, Iran.

____________________________________________________________________

Reçu à l'instant ce lundi 18.5 au matin

Dernière minute, le site de ce réseau d'informations vient encore de subir l'attaque de hackers (Tsahal ?) ! Il est pour le moment en "Error 404".

Il est clair que la liberté d'expression et d'informer est en tès grand péril.

As-tu lu l'article, sur Voltaire, concernant les projets des USA de destruction massive des sites internet gênants ? (ça doit être sur la page d'accueil). .

Tous les démocrates devraient se lever pour défendre nos libertes fondamentales, mais combien y a-t-il de vrais démocrates dans ce pays où l'on parle beaucoup de "résistance"...
Il est vrai que les résistants n'étaient pas estimés à plus de 5
% !


Ce site est celui du seul réseau de presse vraiment libre et indépendant.

C'est un bien précieux et fragile, qu'il faut protéger comme la prunelle de nos yeux.

Faites circuler !


______________________________________________________________________________________

18.5. soir - Reçu (le Réseau Voltaire a été rendu inaccessible, ce dont je me suis rendue compte)

Le lendemain d'un appel du Réseau Voltaire nous informant des multiples menaces dont font actuellement l'objet les journalistes du site, celui-ci a été rendu inaccessible.
(http://www.voltairenet.org/fr)

Le Réseau Voltaire est un organe de presse international indépendant (Y en-a-t-il d'autres ?). Par chance, vous pourrez trouver le texte de l'appel ici :
http://www.artemisia-college.org/Le_Reseau_Voltaire-00-03-01-0198-01.html

Voici également un des derniers articles parus sur le site Voltaire :
http://krach.democratique.free.fr/etats-unis/index.html#attaque

Il semblerait que les censeurs aient passé la vitesse supérieure... en prévision d'une attaque US (franco-US ?) contre l'Iran ?

http://le-krach.eu



Lundi, 19. mai 2008
Objet : Very intresting and revealing video on Israeli implication in 9/11 & Israeli/US nationals in key pol


THIS is FOX News, NOT ALJAZEERA !!!

Why was it not shown  and pursued by other channels ??

What do YOU make of it ??  

 



http://www.youtube.com/watch?v=vIvbCDsMrSg


10:22 From: NufffRespect
Views: 4,930,203



___________________________________________________________________________


Ensemble pour une santé solidaire
Appel à signer


http://ensemblepourunesantesolidaire.fr/index.php?option=com_joomlapetition&func=viewcategory&catid=1



________________________________________________________________________________________


Nouveau sur
www.michelcollon.info


Si vous souhaitez aider à combattre la désinformation contre le Venezuela et l'Equateur, vous pouvez aussi diffuser notre article d'hier "10 guerres, 10 médiamensonges" en anglais en anglais, en italien en italien en russe en russe et bientôt en espagnol (s'adresser à lila.investigaction@gmail.com) :
Merci d'avance!
MICHEL COLLON


Romain Migus - L'ordinateur de gauche et l'ordinateur de droite
A propos de Chavez, de Correa et des FARC, Interpol ne dit pas du tout ce qu'on lui fait dire

Ordinateur

Raul Zibechi - Le retour de la Quatrième Flotte : un message de guerre à l'Amérique latine
Le sous-continent leur échappant de plus en plus, les Etats-Unis préparent des solutions militaires
Déclaration de guerre


Sara Flounders - Cyclone en Birmanie : l'hostilité américaine entrave les secours
A l'approche du cyclone, Bush a intensifié ses sanctions. Pourquoi le Pentagone veut-il prendre l'aide en mains ?

Birmanie

Thierry Meyssan - Les États-Unis parviendront-ils à pousser le Hezbollah à la faute ?
Les émeutes de Beyrouth ont été volontairement provoquées par Washington. Pourquoi ?
Hezbollah


Véronique Wautier - Nous sommes des crapules qui défendons des crapules
Réaction aux nouveaux "exploits" de la Ville de Bruxelles, son bourgmestre, ses commissaires...
Crapules


Gilles Bonneau - Mais qui sont ces moines tibétains ? De surprenants souvenirs de famille.
Un séjour à Darjeeling lui a permis de découvrir l'envers du beau décor
Tibet


Esteban Lazo Hernandez - Les coupables de ce génocide au poteau, ils sont connus !
L'humanité résoudra-t-elle le problème de la faim ?
Faim dans le monde


François Xavier - Manoeuvres et manipulations de l'industrie pharmaceutique
Nous ne sommes pas aussi malades que certains voudraient nous voir

Industrie pharmaceutique

Rick Rozoff - Les tueurs du Kosovo
Les forces spéciales US et allemandes savaient et n'ont rien fait. Complices ?

Trafic d'organes

Julien Salingue - Comment les États-Unis ont organisé une tentative de putsch contre le Hamas
Ce n'étaient pas des "rivalités inter-palestiniennes", mais la tactique du "Regime Change"
Hamas


Paul-Éric Blanrue - Jérôme Kerviel, bouc émissaire du capitalisme financier
Pourquoi la Socgen n'a-t-elle pas stoppé Kerviel avant janvier 2008 ?

Jérôme Kerviel

Benito Pérez - La faim justifie les moyens
La "communauté internationale" fait mine d'assister à une catastrophe naturelle. Hypocrites !

Crise alimentaire

Jacques Richaud - Compassion et impérialisme
Les ONG, la pitié, le spectacle humanitaire. Cynique ou lucide ?

Compassion

ATTENTION MEDIAS
Jacques-Marie Bourget
- RSF, les banlieues, et la liberté de la presse
Pour Ménard, la liberté de la presse est menacée par... les Blacks et les Beurs

RSF


___________________________________________________________________________________________



Mes autres blogs :


R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


______________________________________________________________________________________


C O M M E N T A I R E  :  I C I
Partager cet article
Repost0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 22:05



http://mondialisation.ca


Mes amis,

Mon intention était juste de porter à votre connaissance la censure que l'Amérique,  pays auto-proclamé défenseur des libertés et de la démocratie, s'apprête à mettre en place quand les circonstances lui sont défavorables. Comment ? En envoyant un "tapis de bombes" sur Internet. Décidément, ce pays ne connaît que la force. Malheur à ceux qui se trouvent sur sa route !

Chavez ose se mesurer à l'Empire ? L'Amérique Latine ose se libérer du joug américain en organisant un marché économique et une défense communes ? Washington veut être le maître, quitte à fabriquer artificiellement des conflits, des crises, des guerres, des banqueroutes, au gré de ses intérêts  financiers et des besoins de ses multinationales.

Il est temps que soit mise à jour, et désamorcée, l'imposture américaine qui gangrène la planète avec ses armées, ses bases militaires, ses consulats, ses agents, ses lobbies, ses associations pseudo-démocratiques... Un peuple, une caste financière, ne peut impunément, indéfiniment, s'arroger le droit de vie et de mort sur les peuples - et surtout de mort, d'ailleurs.

Et la France, et l'Europe, devraient s'agenouiller devant cette puissance maléfique ? C'est insupportable. Jour après jour, partout, l' Empire usraélien tisse sa toile, avec ses murs, comme au Mexique ou en Palestine, ses "miradors", ses forteresses, ses ghettos dorés, ses prisons, ses centres de tortures, ses officines de "conseils", ses multinationales prédatrices.. Là, un pays est morcellé, dépecé ou quadrillé, ailleurs il est mis en coupe réglée avec des fantoches cupides et corrompus à sa tête.. même les espaces protégés cessent de l'être : tout doit être exploité, rentabilisé, marchandisé ! Le rouleau compresseur broie tout sur son passage.

Les criminels qui sont à la tête de l'Empire dépossèdent les pays, les peuples, de leurs libertés,  de leurs terres, et même de leur existence ! L'humain est sacrifié au profit de sordides intérêts. Les banques et les armes ne suffisent pas ? Il faut des ressources naturelles, toujours plus, partout, pour alimenter un niveau de vie indécent ? Alors, on programme une guerre, on lâche des bombes partout comme bientôt sur le Net - et on s'empare des richesses du sous-sol. Cela s'appelle du vol.

Et pour que les peuples ne se révoltent pas, cynisme suprême, on invente des excuses, on imagine des mensonges, toujours les mêmes, complaisamment relayés par les Médias : La lutte contre le terrorisme, la sécurité, la liberté, la démocratie, la civilisation, les armes de destruction massive... Les armes des nains, face à la puissance militaire usraélienne ! Pures paranoïas, soigneusement entretenues dans l'esprit des crédules.

Mensonges, vols, crimes, cupidité, égoïsme, orgueil, convoitises, amour démentiel de l'argent - de Mâmon ! Rien ne manque à la panoplie de la crapulerie aux commandes. Et cette crapulerie, on l'enrobe, suprême hypocrisie, d'un joli vernis "chrétien", de valeurs nobles comme celle de la Liberté. Bush rêve d'imposer au monde entier sa conception de la société, son modèle américain, pétri d'égoïsme et d'injustices, il entend apporter, selon ses propres termes, la "liberté" à toute la planète. Une liberté qui ressemble plus à un asservissement à Mâmon, quelqu'en soit le prix.  Une liberté qui, en réalité, fait le malheur de pans entiers de l'humanité. Une liberté aux couleurs du sang et à l'odeur de la mort. Une caricature de liberté. Les néocons sont des illuminés à apparence humaine. Oui, de dangereux psychopathes qui vont jusqu'à sacrifier les intérêts de leur nation à ceux d' Israël, au nom d'une interprétation erronée de la Bible. Démentielle. Monstrueuse. Le monde doit se libérer de ces chaînes. Pour son bonheur, pour sa survie. Il y a urgence !

En Amérique Latine, en tous cas, on a compris. Et pour l'Amérique des néocons, comme d'ailleurs en France pour les Grands patrons du Medef, c'est insupportable, impardonnable. Le pouvoir ne doit pas être contesté. Encore moins partagé. 

Les requins sont partout, à l'affût de la moindre terre, de la moindre pépite, de la moindre forêt. Tout est bon ! Hier, j'ai entendu dire à la radio que le Baron de Seillières avait gagné en une journée 95 millions d'euros. L'avidité et l'immoralité sont à leur comble. Impunément !

Par notre passivité, par notre indifférence, par notre aveuglement, nous sommes coupables. Mais il y a pire : ceux qui sont chargés d'informer. Ceux-là se rendent complices des crimes perpétrés par l'Empire.

Quand l'abjection atteint de tels sommets (voyez l'article de mondialisation.ca joint), alors il est temps d'ouvrir toutes grandes les portes des tribunaux. Les peines doivent être exemplaires pour les bourreaux de l'humanité. Nous avons le nombre, nous avons Internet - pour l'instant !

Paralysons toute l'activité en organisant une grève générale ! Des achats (à part ceux qui sont vitaux), du travail, des impôts, du service militaire le cas échéant.... Montrons-leur que nous existons ! Et que nous ne voulons pas leur offrir nos vies ; Elles nous appartiennent !

Votre Eva



Abonnez-vous à ce blog, recommandez-le : c'est à droite sur l'écran, en haut. Ainsi que les liens vers mes autres blogs. Encore ce matin, j'ai sorti un nouveau post sur celui sur la désinformation...



_______________________________________________________________________________________




Le Pentagone veut pouvoir détruire
tous les sites Internet qui le gênent



Le Pentagone a décidé de se doter d’une unité spécialisée capables de détruire
soudainement l’ensemble des sites internet de ses adversaires en cas de conflit.

La « guerre des réseaux » (Network Warfare) est du ressort de l’Armée de l’Air.
Elle est dirigée par le
général Keith B. Alexander, le patron de la NSA.

La 67eme brigade de guerre des réseaux dispose déjà de plus de 8 000 hommes
sous le commandement du
colonel Joseph Pridotkas. L’un de ses esquadrons
sera équipé, d’ici octobre, de puissants robots capables de faire tomber
des milliers de sites à la fois.

Il s’agit d’appliquer le concept du « tapis de bombes »
au cyberspace,

indique
le colonel Charles W. Williamson dans le dernier numéro de l’Armed Forces Journal.

Jeudi 15 Mai 2008

http://www.voltairenet.org http://www.voltairenet.org

http://www.alterinfo.net/index.php#mod_211526


La dernière étape !
Je pense que voila la dernière étape avant "les attaques", couper les informations fait partie des stratégies de toutes les armées .
Au fait, on ne sait toujours pas qui a coupé les câbles sous-marins ???

sur Come4news



______________________________________________________________________________________



A signaler (paru ce jour) :


Armes sismiques. En Chine, tremblement de terre...  politique ?

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/16/armes-sismiques-4180178



________________________________________________________________________________________



Pétition destitution Sarkozy


Faut-il accepter que notre pays soit gouverné pendant quatre ans encore par un homme qui, tout le laisse à penser, ne jouit plus de l’ensemble des facultés intellectuelles nécessaires à cette tâche ?

9 mois après son accession au pouvoir Nicolas Sarkozy a-t-il fait le vœu de dissimuler son incompétence en mettant les français à genoux et en précipitant la France dans le gouffre ?

C’est pourquoi, je considére qu'il est de mon devoir d'alerter l'opinion sur une avalanche d'événements qui nous font penser que notre démocratie est en danger.

Plus vous serez nombreux à signer cette pétition et plus, avec le secours de l'Assemblée Nationale, du Sénat, du Conseil Constitutionnel et de tous les corps constitués réunis, nous pourrons, nous le peuple, ensemble, mettre un terme au gâchis, éviter un naufrage et peut-être réussir à dissoudre le Pignouf !

Pourquoi ?..

1. Parce que Nicolas Sarkozy tente de mettre en coupe réglée l’ensemble des pouvoirs et des contre-pouvoirs ;
2. Parce qu'il remet en cause la laïcité ;
3. Parce qu'il a décidé de vendre du nucléaire à la Terre entière, démocraties comme dictatures ;
4. Parce qu'il veut aligner la France sur les positions politiques, militaires et économiques des ?tats-Unis d’Amérique ;
5. Parce qu'il est en train de défaire les liens patiemment tissés pendant soixante ans entre l'Allemagne et la France;
6. Parce qu'il a bafoué la souveraineté du peuple en effaçant le référendum de 2005 ;
7. Parce qu'il veut broyer l’école publique en hissant le rôle éducatif des curés au-dessus de celui des instituteurs ;
8. Parce qu'il remet ouvertement en cause l’autorité du Conseil constitutionnel ;
9. Parce qu'il se présente comme étant l’ami personnel du dictateur Poutine et qu'il l'a félicité pour sa victoire grâce à des élections truquées ;
10. Parce qu'il veut réécrire les lois en les rendant rétroactives ;
11. Parce qu'il a décidé seul d'installer une nouvelle base militaire dans le golfe persique pour préparer aux côtés des USA une prochaine guerre contre l'Iran ;
12. Parce qu'il insulte un citoyen en public, lui lance «Casse-toi, pauv'con» alors qu’en figure modèle, il est à la tête de la Nation pour travailler à notre bien, pas pour nous insulter ;
13. Parce que pendant sa campagne il avait promis aux salariés français d'augmenter leurs salaires de 25% et qu'à la place il n’a augmenté que le sien et de 206% ;
14. Parce qu'il se montre hypernerveux, colérique, atrabilaire, susceptible, grossier et imprévisible, ce qui glace le sang quand on sait qu'il est le maître du feu nucléaire ;
15. Parce que sa culture «bling-bling» est incompatible avec la mission que le peuple lui a confiée ;
16. Parce qu'il ravive tous les communautarismes ;
17. Parce qu'il est indigne d'un Président de la République de profiter de la signature de contrats dans un pays voisin pour chouraver le stylo qu'on lui a prêté ;
18. Parce que la presse du monde entier se moque de lui et que la France n’avait pas besoin de ça ;
19. Parce qu'avec le bouquet fiscal, il a choisi le camp des ultras riches contre le reste de la nation ;
20. Parce qu'au travers de la loi Dati il veut bafouer la devise de la République Française : "Liberté, égalité, fraternité" ;
21. Parce qu'il s’est entouré d’une cour et de laquais bien que le peuple ait dit non à la royauté il y a 219 ans déjà ;

… Alors, pour toutes ces raisons nous sommes résolus à donner nos voix pour que soient entamées toutes procédures légales afin que soit destitué Nicolas Sarkozy de ses fonctions de Président de la République, tel que prévu par l'article 68 de la constitution du 4 octobre 1958.

http://www.antisarkozysme.com/signez.php

http://www.antisarkozysme.com



________________________________________________________________________________________



Des navires américains au large du Venezuela. Objectif : Remodeler le monde pour établir la domination des multinationales américaines. Au détriment des peuples !



Le premier juillet prochain, l’ armée US réactivera la Quatrième Flotte, avec l'intention « de combattre le terrorisme », les « activités illégales » et d'envoyer un « message » au Venezuela et au reste de la région. Il s'agit là de la première réaction par une projection de longue haleine de la part de Washington, après l'attaque au campement des FARC (en Équateur) au mois de mars dernier, qui a fait trembler l’échiquier régional et a mis en évidence la faiblesse de la superpuissance et l'isolement de ses alliés dans la région.

Image:Thumb_KERNAN.jpgLe communiqué du Pentagone, émis le 25 avril, fait valoir que la réactivation de la Quatrième Flotte - créée en 1943 pour faire face à la menace des sous-marins nazis dans les Caraïbes et l'Amérique du Sud et dissoute en 1950 - servira à « démontrer l’engagement des USA auprès de leurs partenaires régionaux ». La flotte sera commandée par le contre-amiral Joseph D. Kernan, actuel chef du Commandement de la Guerre spéciale navale, et aura sa base à Mayport, en Floride ; elle dépendra du Commandement Sud basé à Miami.
 
Onze navires, dont un porte-avions et un sous-marin nucléaire, constitueront le noyau initial de la flotte.

La décision du Pentagone intervient à un moment de tension particulière en Amérique du Sud et d'extrême volatilité sur les marchés de matières premières. On ne doit pas oublier qu'un tiers des importations de pétrole des USA proviennent le Venezuela, du Mexique et de l'Équateur, ce qui fait de la région un espace stratégique pour maintenir la suprématie économique et militaire du principal pays de la planète.

Deuxièmement, l'empire vient de subir une série de défaites dans la région : le triomphe de Fernando Lugo au Paraguay, la création imminente du Conseil sud-américain de la Défense à la demande du Brésil et du Venezuela, la consolidation du processus conduit par Rafaël Correa en Équateur, qui implique des revers pour les multinationales pétrolières et minières, et la consolidation de l'indépendance économique de pays comme le Brésil, qui visent à renforcer un Mercosur chaque fois moins dépendant des économies du premier monde, parmi les plus significatives.

À tout cela on doit ajouter, en troisième lieu, les fortes tendances à l'instabilité dans la région, comme le montrent les récentes révoltes en  Haïti, le conflit intense pour l'hégémonie en Bolivie et l'offensive de secteurs du grand patronat contre le gouvernement de Cristina Fernández en Argentine. Devant ce panorama, dans lequel l'instabilité tend à être accentuée par la spéculation féroce du capital qui provoque des hausses spectaculaires des prix des aliments, la réactivation de la Quatrième Flotte signifie que les USA misent sur un interventionnisme de type aéronaval et non terrestre, comme le reconnaît l'analyste conservateur argentin Rosendo Framboisier (« la Quatrième Flotte et les sous-marins de Chávez », 28 avril, dans Nueva Mayoría).

En effet, embourbé qu’il est en Iraq et en Afghanistan, le Pentagone ne dispose pas de forces terrestres à « distraire » dans d'autres théâtres d'opérations. D’où son choix de se fortifier par des moyens aériens et navals pour contrôler une région qui s'avère toujours plus hostile. Mais le déploiement de la Quatrième Flotte n'est pas seulement un avertissement mais surtout une menace. Bien que Hugo Chavez ait déclaré que « le vieil empire ne fait plus peur », ce qui est sans doute vrai de manière générale sur la scène latino-américaine, concrètement Washington est encore capable de fabriquer des crises comme il le démontre ces jours-ci en Bolivie. Dans ce pays andin se met en place une stratégie planifiée de longue date, qui prétend apprendre des « erreurs » commises au Venezuela, où l'échec du coup d'État d'avril 2002 a été à la base de la radicalisation du processus.

En Bolivie, au contraire, on met en oeuvre une stratégie moins stridente mais aussi destructive que le putschisme, basée sur une demande d’autonomie qui en réalité fait partie du projet stratégique d'Evo Morales mais qui est utilisée avec des fins opposées : au lieu de donner du pouvoir aux mouvements sociaux et à la société civile, il cherche à blinder les intérêts de l'oligarchie de la province de Santa Cruz et à freiner le processus de changements entamé par le gouvernement de la La Paz. Le résultat, dans le moins pire des scénarios, est la fabrication d'un processus qui peut entraîner le gouvernement d'Evo dans une crise d'État, qui le forcerait à négocier à la baisse le programme de changements ou qui provoquerait sa démission pour éviter une guerre ou la division du pays.

À ce stade, il vaut la peine de tenir compte des réflexions du géographe US David Harvey, qui soutient que le néo-libéralisme se caractérise par ce qu’ il appelle « accumulation par dépossession », autrement dit l'appropriation de biens communs, entreprises et jusqu'à des États. Dans un article récent (« Le néo-libéralisme comme destruction créative »), Harvey soutient que pour « restaurer le pouvoir de classe » - menacé par les rébellions à partir des années 60 - on fabrique des crises pour pouvoir imposer les recettes néo-libérales. Ces crises peuvent prendre des formes très diverses : le coup d'État, comme au Chili en 1973 ; l'invasion, comme en Iraq ; ou la menace de banqueroute, comme on l’ fait avec la ville de New York en 1975 pour mettre en échec les syndicats municipaux.

Ce qui est certain est que l'accumulation par dépossession ne peut pas se faire sans violence, matérielle, symbolique, ou les deux à la fois, dans un processus totalement antidémocratique d'imposition verticale d'un modèle de société. Il ne s'agit plus seulement de défendre les privilèges d'une classe sociale, comme cela est arrivé dans les années 60 et 70 au moyen de coups d'État dans toute la région. Disons que celle-là était une tactique « de défense » de ceux d'en haut pour de maintenir leurs privilèges. Maintenant les choses sont complètement différentes : On cherche à remodeler la carte de la région, et du monde, pour les multinationales et l'empire, en déplaçant des populations entières de territoires où il y a des richesses naturelles ou là où le capital cherche des terres pour produire des marchandises au moyen de monocultures. Et, pour cela, balayer par la corruption, ou à la force, les gouvernements qui gênent.

 La Quatrième Flotte est une pièce de plus de cet engrenage.


http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8989



_______________________________________________________________________________________________________________________



Une tentative de putsch contre le Hamas organisée par les USA



http://www.marcfievet.com/article-19570341.html


Comment les États-Unis ont organisé une tentative de putsch contre le Hamas par Julien Salingue Mondialisation.ca, Le 12 mai 2008 Le blog de Julien Salingue Près d'un an après la division politique entre la Cisjordanie et la Bande de Gaza, [...]



_______________________________________________________________________________________


Vendredi 16 mai 2008
par L' Aviseur  
 
Eva Golinger : la révolution bolivarienne,
pour moi, est une révolution mondiale.
 
ALLARD Jean-Guy, GOLINGER Eva
 
Son nom et son accent sont du cinéma. Son style d’adolescente incorrigible, son regard moqueur et l’ironie de son sourire ne laissent personne indifférent. De père nord-américain et de mère vénézuélienne, Eva Golinger a tout pour surprendre.

Avocate formée à New York, elle s’est spécialisée en droits de l’homme internationaux et a quitté la métropole yankee pour s’installer dans la Venezuela qu’elle ne cesse de défendre avec passion.

Son premier livre, "Le code Chavez", qui déchiffre l’intervention des États-Unis dans cette nation sud-américaine, a été qualifié par l’ex vice-président José Vicente Rangel, de « rappel hallucinant de ce que le Venezuela a vécu de 2001 à 2003 ».

Son œuvre la plus récente, "Bush contre Chávez : La guerre de Washington contre le Venezuela", documente l’escalade constante des attaques impériales contre la Révolution bolivarienne.

Elle affronte sans sourciller, indistinctement, la CIA, le Pentagone, la NED, RSF, la USAID, la mafia vénézuélienne de Miami ou le paramilitarisme colombien, avec la fougue du procureur qui affronte le tribunal avec des preuves irréfutables dans son dossier.

Depuis Caracas, l’avocate et chercheure vénézuélienne-nord-américaine Eva Golinger répond à nos questions :

par JEAN-GUY ALLARD

On affirme que le coup d’État contre Chavez porte la signature de la CIA. Tu as largement étudié la question : comment, pour toi, ce fait apparait-il dans toute son évidence ?

Il y a différents facteurs que j’ai pu détecter et dénoncer tout au long d’une recherche que j’ai commencée il y a plus de cinq ans en utilisant la Loi d’accès à l’information (FOIA) pour démontrer comment la CIA et les autres agences du gouvernement étasunien ont été impliquées dans le putsch contre Chavez. Les faits et les preuves...


Extrait (faute de place) :


L’ambassade des États-Unis au Venezuela est très active. Aujourd’hui, sa principale stratégie est la subversion. Cela se manifeste par le financement de la USAID, la NED, el IRI, la NDI, el Freedom House, CIPE, etc, à des groupes de l’opposition, mais il y a aussi une tentative de pénétration des secteurs et communautés chavistes. Cette dernière tactique est une des plus dangereuses et efficaces. En 2005, l’ambassadeur des USA d’alors à Caracas, William Brownfield (il est maintenant ambassadeur en Colombie) a commencé à ouvrir ce qu’ils appellent les "American Corners" dans différentes villes vénézuéliennes. Actuellement, ils sont à Maracay, Margarita, Barquisimeto, Maturín, Lecherías et Puerto Ordaz. Ce sont de petits centres de propagande et de conspiration qui servent de cellules pour recruter et réunir l’oposicionismo. Le gouvernement vénézuélien n’a pas encore pris de mesures concrètes pour éliminer cette initiative illégale (elle viole la Convention de Vienne puisqu’il s’agit de sièges consulaires sans autorisation du Ministère des relations extérieures).



(formidable article, très long ! : suite à
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6649)

Je vais prochainement traiter du sujet : Les ONG, et autres officines très troubles...


________________________________________________________________________________________


A lire aussi :

Les guerres et nos R.V. manqués
 
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6651

La guerre devient globale
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6213

Le Kosovo : Une colonie de l'OTAN dans le Nouvel Ordre Mondial
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6247

Le dernier article de Georges Stanechy
http://stanechy.over-blog.com/

Dérives de nos sytèmes de retraite
http://www.marcfievet.com/article-19584923.html

Pour un protectionnisme européen assumé ?
http://www.marcfievet.com/article-19584047.html

France-Taiwan-Corruption
http://www.marcfievet.com/article-19583961.html


C O M M E N T A I R E S   :   I C I

Partager cet article
Repost0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 22:02


Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez. 
 

Contre le Venezuela et l’Equateur, Bush nous refait le

coup des "armes de destruction massive".

Petit inventaire de la désinformation.


10 guerres, 10 médiamensonges.


MICHEL COLLON
16 mai 2008

Chaque guerre est précédée d’un grand médiamensonge. Aujourd’hui, Bush menace le Venezuela et l’Equateur. Demain, l’Iran ? Et après, à qui le tour ?

Avec, dans le rôle de la marionnette, le président Uribe, narcotrafiquant et massacreur d’Indiens (quatre millions de déplacés). Lequel Uribe prétend avoir trouvé dans l’indestructible ordinateur de Raul Reyes (FARC) des preuves du soutien de Chavez au « terrorisme » et de militarisation de la région.

Des journaux comme Le Monde répercutent cette campagne de propagande pour la prochaine guerre de Bush. Rappelons simplement combien de fois les mêmes Etats-Unis et les mêmes médias nous ont déjà manipulés. Chaque grande guerre est « justifiée » par ce qui apparaîtra plus tard (trop tard) comme une désinformation. Inventaire rapide...

1. VIETNAM (1964-1975):


MEDIAMENSONGE:
Les 2 et 3 août 1964, le Nord-Vietnam aurait attaqué deux navires US dans la baie du Tonkin.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
L’attaque n’a jamais eu lieu. C’est une invention de la Maison-Blanche.

VERITABLE OBJECTIF:
Empêcher l’indépendance du Vietnam et maintenir la domination US sur la région.

CONSEQUENCES:
Millions de victimes, malformations génétiques (Agent Orange), énormes problèmes sociaux.

2. GRENADE (1983):


MEDIAMENSONGE:
La petite île des Caraïbes est accusée de construire une base militaire soviétique et de mettre en danger la vie de médecins US.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Entièrement faux. Le président US Reagan a fabriqué ces prétextes de toutes pièces.

VERITABLE OBJECTIF:
Empêcher les réformes sociales et démocratiques du premier ministre Bishop (qui sera assassiné).

CONSEQUENCES:
Répression brutale et rétablissement de la mainmise de Washington.

3. PANAMA (1989):


MEDIAMENSONGE:
L’invasion vise à arrêter le président Noriega pour trafic de drogue.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Bien que créature de la CIA, Noriega réclamait la souveraineté à la fin du bail du canal. Intolérable pour les USA.

VERITABLE OBJECTIF:
Maintenir le contrôle US sur cette voie de communication stratégique.

CONSEQUENCES:
Les bombardements US ont tué 2.000 à 4.000 civils, ignorés des médias.

4. IRAK (1991):


MEDIAMENSONGE:
Les Irakiens auraient volé les couveuses de la maternité de Koweït-City.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Invention totale par une agence publicitaire payée par l’émir du Koweït,
Hill & Knowlton.

VERITABLE OBJECTIF:
Empêcher que le Moyen-Orient résiste à Israël et acquière son indépendance envers les USA.

CONSEQUENCES:
D’innombrables victimes par la guerre, puis un long embargo y compris sur les médicaments.

5. SOMALIE (1993):


MEDIAMENSONGE:
Monsieur Kouchner se « met en scène » comme héros d’une intervention humanitaire.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Quatre sociétés US avaient acheté un quart du sous-sol somalien riche en pétrole.

VERITABLE OBJECTIF:
Contrôler une région militairement stratégique.

CONSEQUENCES:
Ne parvenant pas à la contrôler, les Etats-Unis maintiendront la région dans un chaos prolongé.

6. BOSNIE (1992 - 1995):


MEDIAMENSONGE:
La firme US Ruder Finn et Bernard Kouchner mettent en scène de prétendus camps serbes d’extermination.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Ruder Finn et Kouchner mentaient. C’étaient des camps de prisonniers en vue d’échanges. Le président musulman Izetbegovic l’a avoué.

VERITABLE OBJECTIF:
Briser la Yougoslavie trop à gauche, éliminer son système social, soumettre la zone aux multinationales, contrôler le Danube et les routes stratégiques des Balkans.

CONSEQUENCES:
Quatre années d’une guerre atroce pour toutes les nationalités (musulmans, serbes, croates). Provoquée par Berlin, prolongée par Washington.

7. YOUGOSLAVIE (1999):


MEDIAMENSONGE:
Les Serbes commettent un génocide sur les Albanais du Kosovo.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Invention pure et simple de l’Otan comme le reconnut Jamie Shea, son porte-parole officiel.

VERITABLE OBJECTIF:
Imposer la domination de l’Otan sur les Balkans, et sa transformation en gendarme du monde. Installer une base militaire US au Kosovo.

CONSEQUENCES:
Deux mille victimes des bombardements OTAN. Nettoyage ethnique du Kosovo par l’UCK, protégée de l’Otan.

8. AFGHANISTAN (2001):


MEDIAMENSONGE:
Bush prétend venger le 11 septembre et capturer Ben Laden.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
Aucune preuve que ce réseau existe. De toute façon, les talibans avaient proposé d’extrader Ben Laden.

VERITABLE OBJECTIF:
Contrôler militairement le centre stratégique de l’Asie, construire un pipeline permettant de contrôler l’approvisionnement énergétique de l’Asie du Sud.

CONSEQUENCES:
Occupation de très longue durée, et forte hausse de la production et du trafic d’opium.

9. IRAK (2003):


MEDIAMENSONGE:
Saddam posséderait de dangereuses armes de destruction, affirme Colin Powell à l’ONU, éprouvette en main.

CE QU’ON APPRENDRA PLUS TARD:
La Maison-Blanche a ordonné à ses services de falsifier des rapports (affaire Libby) ou d’en fabriquer.

VERITABLE OBJECTIF:
Contrôler tout le pétrole et pouvoir faire chanter ses rivaux: Europe, Japon, Chine...

CONSEQUENCES:
L’Irak plongé dans la barbarie, les femmes ramenées à la soumission et l’obscurantisme.

10 VENEZUELA - EQUATEUR - (2008 ?):


MEDIAMENSONGE:
Chavez soutiendrait le terrorisme, importerait des armes, serait un dictateur (le prétexte définitif ne semble pas encore choisi).

CE QU’ON SAIT DEJA:
Plusieurs médiamensonges précédents se sont déjà dégonflés: Chavez tirant sur son peuple, Chavez antisémite, Chavez militariste... Mais la diabolisation continue.

VERITABLE OBJECTIF:
Les multinationales US veulent garder le contrôle du pétrole et des autres richesses de toute l’Amérique latine, ils craignent la libération sociale et démocratique du continent.

CONSEQUENCES:
Washington mène une guerre globale contre le continent: coups d’Etat, sabotages économiques, chantages, développement de bases militaires près des richesses naturelles..

CONCLUSION:
Chaque guerre est précédée et ’justifiée’ par un grand médiamensonge. Et notre inventaire est loin d’être complet ! Empêcher les guerres, c’est d’abord démasquer ces médiamensonges le plus tôt possible et le plus largement possible. Merci de diffuser ce texte, de le traduire si possible (la version espagnole arrive bientôt), et de nous communiquer ces traductions. Dans la guerre de l’info, la véritable force, c’est vous !

MICHEL COLLON



Sur les médiamensonges:

Aujourd’hui, beaucoup de ces prétextes de guerre et médiamensonges ont été démasqués. Certains par contre ont la vie dure. Par exemple, sur la Bosnie et la Yougoslavie, nous avons fourni les preuves de la désinformation dans les livres Poker menteur et Monopoly:
Livres
Un résumé dans nos deux test-médias:
Test-médias
Egalement dans notre débat public avec Jamie Shea, porte-parole de l’Otan (en DVD): nessa.kovic@skynet.be

Sur les médiamensonges en général, voir notre rubrique:

Attention, médias !

_________________________________________________________________________________________


La guerre, ce besoin américain !
http://www.agoravox.fr/article.php3?
id_article=39868&id_forum=1712397&var_mode=recalcul#commentaire1712397


Réservé aux admirateurs de l'American Dream : les atrocités standard en Irak
Date:17/05/2008  Cliquez Ici

* Des vétérans US d'Irak témoignent au Congrès des conditions où les soldats US se battent en Irak. * Tout est fait, pour des raisons en général bureaucratiques et des mesures d'une hiérarchie qui ne veut prendre aucun risque vis-à-vis de ses intérêts à Washington, pour les pousser à commettre systématiquement des atrocités. * Publié le 17 mai 2008, Antiwar. com, USA.
http://www.antiwar.com/glantz/?articleid=12855

 

Lind croit à une attaque contre l'Iran et craint toujours un désastre en Irak
Date:26/03/2008 Cliquez Ici

* Déjà, à l'été 2006, William S. Lind avait évoqué l'hypothèse d'un désastre pour l'U.S. Army en Irak si une attaque était lancée contre l'Iran. (Cette opinion semblait alors partagée par Rumsfeld.) * Lind revient à la charge, à l'occasion d'une chronique où il exprime son avis qu'il existe une forte possibilité d'attaque contre l'Iran, surtout depuis la démission de l'amiral Fallon. * A nouveau, il détaille les conditions où le corps expéditionnaire US en Irak pourrait, à cette occasion, se trouvait piégé par une riposte iranienne. * Publié le 26 mars 2008, Antiwar.com, USA.
http://www.antiwar.com/lind/?articleid=12583


Le témoignage de Petraeus est-il le signal d'une attaque contre l'Iran ?

Date:07/04/2008  Cliquez Ici

* Paul Craig Roberts estime que le témoignage du général Petraeus, demain et après-demain au Congrès, pourrait être le signal d'une attaque contre l'Iran. * Petraeus pourrait affirmer que la situation en Irak est la conséquence de l'action agressive de l'Iran (en même temps qu'on a confirmation que c'est l'intervention de l'Iran qui a interrompu les combats entre chiites de la fin mars...). * Publié le 7 avril 2008, Antiwar.com, USA.
 http://www.dedefensa.org/choix.php?link_id=7212&comm=0


USA : à savoir

Le massacre des banques 
Le spectre de la dépression


 et aussi :

  • Loin du pays de l'or noir 17 mai 2008 —
     A l'occasion du voyage de Bush au pays de l'or noir et de la montée du prix du pétrole, quelques observations sur la perception en train de se faire que les différentes crises systémiques renvoient à une crise centrale.
  • L’argument final 16 mai 2008 —
    De tel Aviv et devant la Knesseth, Bush envoie un brulôt dans la campagne électorale US. Une recette pour la radicalisation et la montée aux extrêmes.
     
  • Hamlet en campagne 14 mai 2008 —
    Et voilà... A nouveau, après la primaire de Virginie Occidentale, on annonce qu'Hillary n'a pas tout à fait perdu et qu'Obama, qui est Africain-Américain comme chacun sait, n'a pas tout à fait gagné...
     
  • Les guerres qu’ils ont tous voulues 12 mai 2008 —
    Explications rétrospectives. Les militaires US furent loin d'être adversaires des guerres qui furent lancées depuis 9/11, notamment l'Afghanistan et (surtout) l'Irak.
     
  • Les “scélérats” d’à-bord 10 mai 2008 —
    A l'heure des hommes politiques livrés à l'impopularité des peuples (notamment Sarko, an I de son quinquennat),  quelques observations sur les machinations de l'Histoire
    .


    Rappel

    Les guerres et nos R.V. manqués
     
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6651

    La guerre devient globale
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6213

    Le Kosovo : Une colonie de l'OTAN dans le Nouvel Ordre Mondial
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6247


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0f/Dick_Cheney_at_the_2003_State_of_the_Union.jpg


A lire absolument :

http://www.planetenonviolence.org/guerres-USA_r70.html

... quelques titres...

Plan militaire secret US en Irak - La CIA, derrière le voile de respectabilité du Dalaï-lama - Attention aux fausses mobilisations, à une attaque-surprise contre l'Iran - Mystère des coupures de câbles Internet - La Maison Blanche achetée par "gros sous" - Ambitions US derrière l'assassinat de Mme Bhutto - Bush- TorturGate : Intervention de Juristes - Ingérence politique US au Liban - La foi de Bush dépassée par l'Histoire - Jouets américains : jouets pour apprentis terroristes - Ordre Exécutif de Bush : criminaliser le mouvement anti-guerre - Guerres US - Impérialisme et fascisme en recrudescence aux USA - Impérialisme et bases militaires : Le Pentagone est l'un des plus grands propriétaires fonciers du monde - Guerre contre le terrorisme bidon, guerres planifiées avant le 11.9 - Opérations US clandestines en Iran - Soutien Bush aux militants attaquant le Liban - Guerre et état policier : complicité du peuple américain - Les partis de Dieu - Les néo-barbares - "Diabolisation" des Musulmans et bataille pour le pétrole - Appel aux personnes à l'extérieur pour briser le pouvoir impérial des US - EU vulnérables, d'où l'arme militaire - Bush s'entoure de pro-guerre - Les "saints guerriers" -  Le Cerveau Mondial : La face cachée de la mondialisation - Bush est-il sain d'esprit ? - Les EU font de l'espace leur colonie - Provocations de la marine US près des côtes iraniennes - La barbarie américaine - Coups d'Etat, interventionnisme - Bush-Olmert : alliance de brutes - Le cauchemar géopolitique des E.U. - taux de mortalité EU l'un des plus élevés - Irak, nouvelle immense ambassade américaine, sur 42 ha, gigantesque citadelle fortifiée - Quand l'humanitaire et le militaire font planning commun - Représailles du lobby israélien accusé de diriger la politique étrangère américaine - Bush, portrait d'un illuminé - C. Rice, déesse de la guerre - Un empire américain mondial constitué de bases militaires - A. Latine et nouveau militarisme - CIA partout - Fondamentalisme chrétien américain et Israël -  Les EU encouragent le fondamentalisme religieux (NB Eva : Et sarkozy aussi !) pour contrer les mouvements nationalistes et socialistes - Propager la démocratie : Imposer l'hégémonie impériale américaine - Le nouveau militarisme américain - USA et Asie centrale -


Alliances :

"Ahmadi a effectué un tour d'Asie du sud, au désespoir des néo-cons américains, le réseau énergétique sécuritaire asiatique est en train de devenir une réalité" (extrait choisi par Eva)
http://www.planetenonviolence.org/Comment-L-Iran,-Le-Pistolet-Sur-La-Tempe,-Garde-Son-Sang-Froid-Pepe-Escobar_a1571.html




Russie-Chine-Inde : nouvelle alliance contre le chaos

 
17 mai 2008 (Nouvelle Solidarité) – Lors d’un sommet entre les chefs des diplomaties russe, chinoise et indienne à Iekaterinbourg en Russie, le 14 mai, les trois puissances eurasiatiques ont noué une alliance stratégique sans précédent face aux menaces asymétriques instiguées par les jeux géopolitiques de Londres.

Dans un communiqué conjoint, Russie, Inde et Chine (RIC) ont établi pour la première fois une politique étrangère commune sur le Kosovo, l’Iran, l’Afghanistan et la Corée du Nord, quatre des principaux foyers attisés par le Foreign Office pour empêcher ces 3 grandes nations d’accéder au statut de méga-puissance dans un monde multipolaire. Déjà réunies dans l’Organisation de Coopération de Shanghaï (OCS) visant à assurer la stabilité régionale, la Russie et la Chine ont positivement accueilli ce nouveau pas de New Delhi pour rejoindre le groupe auquel participent aussi le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et, à titre d’observateur, l’Iran.

Le communiqué réaffirme que la déclaration unilatérale d’indépendance du Kosovo est contraire à la résolution 1244 des Nations unies et appelle à régler la question conformément aux normes de la loi internationale et sur la base d’un accord et de négociations entre Belgrade et Pristina. Sur le programme nucléaire iranien, ils appellent à un règlement diplomatique et politique par le biais de négociations. Le ministre indien des Affaires étrangères, Pranab Mukherjee, est même allé plus loin en affirmant le droit de l’Iran à l’énergie nucléaire, dans le respect de ses obligations internationales, et que tout différend doit être réglé à l’AIEA, afin d’éviter une confrontation dont les effets seraient néfastes. Les trois ministres ont aussi abordé la question de l’Afghanistan, redevenu le premier producteur mondial d’opium et dans lequel la résurgence des Talibans et d’Al-Qaida est un facteur de déstabilisation régionale. Si le communiqué ne donne pas plus de détail, un collaborateur du magazine EIR dans la région a souligné qu’un tel foyer était utilisé pour activer des opérations terroristes contre les trois grands.

Lyndon LaRouche a souligné que cette nouvelle alliance stratégique était une réponse de l’OCS contre les Britanniques et que ces derniers essayeront par de multiples moyens de contrer cela, mais en vain puisque l’OCS ne reculera pas.

Dans ce cadre, la RIC a également abordé la sécurité alimentaire, alors que les trois ont déjà pris des mesures régulatrices pour assurer leur autosuffisance. La réalité de cette nouvelle alliance pourrait bien avoir son poids dans les semaines et les mois qui viennent, face à la volonté de certains d’accélérer la crise alimentaire et ses effets, en dépossédant toujours plus les nations de leurs moyens.

http://solidariteetprogres.org/article4169.html



Refusons l'Europe financière et guerrière - vidéo
http://solidariteetprogres.org/sp_HP-Europe.php3


General Deportes : Penser la guerre autrement

Extrait : "La technique n’est importante que dans la mesure où elle permet de produire un changement « politique ». Dans un entretien au journal Le Monde du 26 avril dernier, le Général dénonce cette
« très dangereuse interprétation américaine de la ‘révolution dans les affaires militaires’, selon laquelle la technologie pouvait directement produire des résultats politiques. Nous savons que c’est faux, comme les exemples de l’Irak, de l’Afghanistan ou du Liban le montrent : la technologie ne produit pas d’effet politique. Ce qui est mort aussi en Irak, c’est l’idée qu’il y avait des victoires militaires rapides qui pouvaient conduire à des résultats durables. Nous avons compris que le résultat militaire ne conduit plus directement au résultat stratégique. Parce que l’Amérique est la puissance dominante, nous avons suivi ce courant de pensée. Mais les difficultés que rencontrent aujourd’hui les armées occidentales montrent bien qu’il est urgent désormais de penser la guerre autrement..."

http://solidariteetprogres.org/article4170.html



« La guerre en Iran pourrait être plus proche que vous ne le pensez »
 

 17 mai 2008 (Nouvelle Solidarité) – Après le Liban ces derniers jours, les plans britanniques pour faire basculer le monde dans une guerre mondiale asymétrique sont plus que jamais activés en Iran.

En visite à Paris le 6 mai dernier, Richard Boucher, adjoint de Condoleeza Rice pour l’Asie centrale et du Sud, a encensé la politique afghane de l’Elysée, expliquant que l’Iran finance les rebellions afghanes et irakiennes, responsables des attaques contre les soldats américains. Si, comme le rapporte le Canard Enchaîné du 14 mai, les journalistes et l’état-major des Armées ont déploré l’absence totale de preuves de ces accusations, il semble qu’outre-Atlantique, un plan d’attaque ciblé soit déjà sur pied, n’attendant plus qu’un ordre exécutif.

Dans une note publiée dans The American Conservative, intitulée « La guerre en Iran pourrait être plus proche que vous ne le pensez », l’ancien officier de la CIA Philip Giraldi révèle que le Conseil national de sécurité a donné son accord pour une frappe sur l’une des bases des Gardiens de la Révolution aux environs de Téhéran, afin de donner des « signaux sans équivoque » à un régime iranien insoumis, « probablement sous la forme de missiles de croisière ».

Lors de son voyage en Israël le 15 mai, George Bush a expliqué que tout dialogue avec l’Iran et la Syrie équivaudrait à rechercher l’apaisement avec les nazis, alors qu’une certaine presse s’empressait quelques jours plus tôt de rejeter la responsabilité des évènements de Beyrouth sur un Hezbollah évidemment piloté par Téhéran et Damas (voir ici).

Cependant, le secrétaire à la Défense, Bob Gates, le successeur « modéré » du va-t-en-guerre Donald Rumsfeld, fait figure d’exception dans l’administration Bush-Cheney en se prononçant pour le report de l’opération et l’ouverture de discussions avec l’Iran.

Le président de la Commission judiciaire à la Chambre des représentants à Washington, John Conyers, a adressé une lettre ouverte à ses collègues élus, les appelant à agir « contre une possible attaque militaire contre l’Iran ». Dans une lettre simultanément adressée à la Maison Blanche, il a fermement mis en garde le Président : « Si vous n’obtenez pas l’autorisation du Congrès, comme l’exige notre constitution, avant de lancer des frappes militaires préemptives contre l’Iran ou toute autre nation, la procédure de destitution devra être enclenchée ».

Cette accélération subite des événements en Asie du Sud-Ouest, succédant au voyage du vice-président Cheney dans la région, intervient alors que le vieil appareil impérial britannique (aussi appelé libre-échange), recyclé sous l’appellation moderne de « mondialisation », est menacé d’extinction face au désir des nations de ne pas succomber à la crise alimentaire mondiale qu’il a provoqué.

http://solidariteetprogres.org/article4165.html


Symboles concrets autant que figurés de la puissance militaire, les armements de pointe tels le bombardier B-2 dit furtif font partie de l’arsenal nord américain et leur promotion médiatique participe à la dissuasion par une paranoïa incapacitante : comment se prémunir d’une superpuissance qui se targue de pouvoir faire surgir une frappe aérienne indétectable ?

Symboles concrets autant que figurés de la puissance militaire, les armements de pointe tels le bombardier B-2 dit furtif font partie de l’arsenal nord américain et leur promotion médiatique participe à la dissuasion par une paranoïa incapacitante : comment se prémunir d’une superpuissance qui se targue de pouvoir faire surgir une frappe aérienne indétectable ? http://fr.wikipedia.org



Transformation de la guerre : Le Complexe contre le système
(La puissance US basée sur le militaire)
http://dedefensa.org/article.php?art_id=4965

Agora Vox : Usa-Irak, cette guerre qui rend fou
http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=19295

Les EU font-ils les guerres d'israël à sa  place ?
http://www.alterinfo.net/index.php?action=article&id_article=360527&PHPSESSID=a8859acd84d2417a8a05cdf0fc92b7ab

La menace vient des Etats-Unis
http://usa-menace.over-blog.com/

La super-puissance. La planète comme excroissance des EU
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amnord/usa_6-8histoire.htm

Les guerres du complexe militaro-industriel
http://www.marcfievet.com/article-19541403.html


Guerre et pétrole :

" Pour moi, une des preuves les plus évidentes que le monde fait face à une crise pétrolière a été l'attaque des USA/UK contre l'Irak en 2003 (* voir ci-dessous). Alors qu'on a longtemps cherché des raisons alternatives pour justifier l'invasion, le seul but qui résiste à un examen approfondi est celui de sécuriser les futurs approvisionnements en pétrole. Toutes les autres raisons – « humanitaire », liens avec Al-Quaïda, menaces pour le monde, les fameuses armes de destructions massives – ont été réfutées ou tout au moins présentent de sérieux défauts.
 
Regardons les choses simplement. La principale différence entre la Corée du Nord et l'Irak, c'est qu'économiquement nous n'avions pas le choix pour l'Irak. Le pays nage dans le pétrole. " 

Paul Wolfowitz,
http://wolf.readinglitho.co.uk/francais/fpages/foilwars.html



La guerre enrichit indûment ceux qui la font - rapport sur Halliburton en Irak
http://www.marcfievet.com/article-19656338.html

Guerre et or noir
http://www.marcfievet.com/article-19656138.html

Les réseaux djihadistes
http://www.marcfievet.com/article-19655733.html

Cannibalisme et enfants soldats
http://www.marcfievet.com/article-19628594.html



http://www.dedefensa.org/article.php?art_id=5127 : Apocalypse selon Mac Cain


En prime, écoutez Attali et le gouvernement mondial !
VIDEO Attali et le Gouvernement mondial

http://www.dailymotion.com/video/x596he_gouverneme
http://www.marcfievet.com/article-19610087.html



_____________________________________________________________


Mes autres blogs :

R-sistons à la désinformation

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


Abonnez-vous à ce blog (gratuit) à droite écran,

et recommandez-le,  aussi !   Merci !



______________________________________________________________


C O M  M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article
Repost0
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 22:20

http://chahids.over-blog.com


Malgré la Nakba, malgré le nettoyage ethnique, malgré la déportation, malgré les murs [1] , malgré l’euphémisme [2] des bourreaux [3], malgré les stratagèmes, malgré la prostitution et le piètre niveau moral de Tsahal, malgré l’humiliation, malgré l’intimidation, malgré les pressions , malgré le silence complice [4] de la « communauté internationale » [5] et malgré la lâcheté et la collaboration [6]  des élites arabes occidentalisées, en 2028 les palestiniens seront plus de 20 millions et 600 mille citoyens.

    Le projet sioniste en Palestine a été d’abord défait démographiquement, avant de l'être militairement dans les décennies à venir. 

    La Nakba ne restera pas à tout jamais un jour noir dans la mémoire du peuple arabe, mais elle sera toujours un jour noir dans la mémoire du peuple juif qui a laissé faire le sionisme et le crime contre l’humanité.

     A la mémoire de tous ces palestiniens morts avant de revoir leur Palestine et à tous ces millions de réfugiés qui attendent depuis 1948 un retour légitime et certain, je dédie cette remarquable chanson de la Diva libanaise Fairouz, سنرجع  (Sanarji'u) We shall return[7]/ On reviendra.  

We shall return





little_girl.jpgaman148-2.jpg


_______________________________________________________________


« Israël n'a aucun avenir dans la région » Interview de Ramadan Shallah,
secrétaire général du Jihad islamique



A l’occasion du 15 mai,

date commémorative de la création de l’Etat sioniste sur la terre de Palestine et, de ce fait, de la Nakba palestinienne
,

le Centre d’Information sur la Résistance en Palestine (CIREPAL) a jugé utile de présenter ce document, une récente interview de dr. Ramadan Shallah, secrétaire général du Jihad Islamique en Palestine, accordée à deux quotidiens du Golfe.

Dans cette interview, dr. Shallah traite de la situation dans son ensemble, soixante ans après la création de l’Etat usurpateur : où en est-il ? pouvons-nous libérer la Palestine ? Où en sont les Arabes, et notamment les Palestiniens ? Comment comprendre l’attitude des Etats-Unis ? Questions et réponses s’adressent évidemment à un public arabe et musulman, et notamment à un public soumis à des campagnes médiatiques pro-américaines incessantes où les résistants sont perçus, sinon comme des ennemis, du moins comme des aventuriers, face à la toute-puissance américano-sioniste dans la région. Dr. Shallah répond à tout un courant d’intellectuels et de politiciens arabes et musulmans qui continuent à agiter la toute-puissance de l’Etat sioniste et de ses alliés pour fustiger la résistance, la rendant responsable de l’accentuation de la crise actuelle. En présentant ce document, nous pensons qu’il est important que la logique et la réflexion des dirigeants de la résistance palestinienne, et la pensée qui anime les mouvements de la résistance soient connues telles quelles et non en passant par des filtres qui faussent souvent la réalité et empêchent de comprendre.

 



« Israël n’a aucun avenir dans la région »

 


Interview de Ramadan Shallah, secrétaire général du Jihad islamique

(Watan – Oman / Sharq – Qatar)

Traduction CIREPAL

 


Question : soixante ans après la création de l’Etat d’Israël, qu’est-ce qui a changé quant la vision israélienne d’abord de son existence dans la région, du point de vue stratégique, et sa vision ensuite de la paix avec les Palestiniens et les Arabes, plus généralement ?

 


R. Shallah : A notre avis, concernant la vision israélienne relative à l’existence de l’entité israélienne dans la région, nous pouvons distinguer trois étapes essentielles : la première est celle du refus absolu d’Israël, où le conflit était dénommé conflit arabo-israélien. Cette étape fut caractérisée par l’unanimité de la nation à refuser l’existence d’Israël, malgré les failles limitées réalisées par Israël en nouant des relations secrètes avec quelques parties arabes. Mais ces failles n’ont pas changé la réalité de cette étape, qui est celle du refus absolu, où le fait de contacter Israël était considéré comme une trahison suprême. La seconde étape commence en 1979, avec la signature par Sadate du traité de paix avec Israël. Dès cette date, certains marquent la fin de ce qui a été dénommé le conflit arabo-sioniste ou israélien, et le début de ce qui a été appelé le conflit palestino-israélien. Au cours de cette étape, le régime arabe est sorti du conflit, et la région est entrée dans ce que nous pouvons appeler la reconnaissance ou l’admission d’Israël par la contrainte. Cette reconnaissance débuta avec Sadate et atteint son apogée avec la signature de l’accord d’Oslo, suivi par d’autres Etats arabes qui signaient des accords officiels, ou établissaient des relations non officielles avec Israël. C’est l’étape dominante jusqu’à présent. Mais il y a aussi une autre étape, dans la conscience ou l’imaginaire israélien, qui n’a pas commencé, celle de l’admission d’Israël volontairement, dans le sens où l’image d’Israël, en tant qu’Etat envahisseur, étranger et implanté dans le cœur de la nation, malgré elle, soit supprimé de la conscience des peuples et des dirigeants de la région, et qu’il soit perçu comme un Etat normal, voisin, ami, comme tout autre pays arabe ou musulman. C’est le prix qu’Israël veut obtenir pour faire la paix dans la région, selon la vision israélienne. La paix qui se base sur la liquidation de la question palestinienne et l’ancrage d’Israël en tant que grande puissance dans le cœur de la région.


Mais, malheureusement pour Israël et ses alliés, le projet de règlement dont il a rêvé pour parvenir à la troisième étape a fait face à une résistance et un refus puissants, et même plus, car la région a assisté, avec les mouvements de la résistance islamique, à un retour à l’étape du refus absolu d’Israël. Dans le cadre de la lutte entre deux visions dans la région, le refus absolu ou l’acceptation absolue d’Israël, l’entité sioniste a reçu des coups douloureux lors de la victoire de la résistance au Liban en 2000, le déclenchement de l’intifada al-Aqsa en 2000 et la défaite cuisante lors de la guerre de juilllet 2006, au Liban… Tout ceci a porté un coup au prestige d’Israël et de son armée, en touchant à la force de frappe israélienne, modifiant du coup la priorité d’Israël, et décevant ceux qui appelaient à un règlement en comptant sur lui.

Le sentiment d’être étranger dans la région et la peur de l’avenir rendent Israël incapable de payer le moindre prix pour la paix à laquelle les Arabes ont appelé par le biais de l’initiative arabe. Donc, les priorités israéliennes dans la région consistent à récupérer sa force de frappe militaire, à élargir la zone de son acceptation par la contrainte, et la réalisation de nouvelles failles dans le corps arabe. Il regarde du côté des pays du Golfe, et notamment de l’Arabie saoudite, pour réaliser un alliance américano-israélo-arabe pour faire face aux forces de la résistance et du refus, représentées par l’Iran, la Syrie, le Hezbollah, Hamas, le Jihad islamique et les autres organisations de la résistance en Palestine, se préparant à une guerre pour récupérer son prestige sioniste dans la région.


En résumé, nous pouvons dire qu’Israël, soixante ans après sa création, se prépare à mener de nouvelles guerres, non à faire la paix. Il n’est pas nécessaire que la guerre éclate demain ou dans quelques mois, mais cette guerre est inéluctable, à notre avis, et le moment zéro sera atteint lorsqu’il sentira que le prix à payer pour maintenir la situation actuelle, avec le danger pour sa sécurité que cela comporte, sera plus élevé qu’une guerre régionale qu’il déclencherait. A notre avis, Israël n’est pas encore parvenu à ce point, mais nous considérons qu’il l’atteindra.

 


Question : D’une manière concrète, existe-t-il des facteurs ou des éléments dans les deux milieux, social et institutionnel, gouvernant en Israël, qui peuvent faire croire, dix ou cent après, à la possibilité de coexistence réelle entre deux Etats, un palestinien et un israélien, surtout qu’Israël envisage, stratégiquement, de faire de son entité un Etat juif ?

 


R. Shallah : Il ne peut y avoir aucune coexistence pacifique avec l’Etat israélien, et les rapports de force actuels ne génèrent pas une paix, mais une soumission dont les conditions sont imposées par la partie forte sur la partie faible. L’entité n’est pas séparée, au niveau de sa société et ses institutions, de la vision sur laquelle est basé le projet sioniste, qui est un projet de déni de l’autre, qui a fondé son entité d’une part sur des mythes, et de l’autre, sur le feu, le fer et le sang, la violence et la terreur. A partir de la nature belliqueuse et conflictuelle du projet sioniste, Israël refuse la paix, comme l’a prouvé l’expérience. Il a refusé tous les projets de règlement malgré leur bas niveau et les concessions obtenues. Israël refuse l’initiative arabe qui lui a cependant promis de vivre tel un Etat naturel et légal dans la région en contrepartie de son retrait du Golan, de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, seulement. Il a nié les accords d’Oslo qui furent une catastrophe pour le peuple palestinien, et a même refusé la « feuille de route » qui est fondamentalement un projet sécuritaire de destruction de la résistance palestinienne. Finalement, il refuse le processus d’Anapolis offert par les Arabes et y a répondu par la construction de milliers d’unités de colonisation dans al-Quds et ses environs. Donc, parier sur la paix avec Israël est un pari sur l’illusion et le mirage, car ce qui s’appelle processus de paix au moyen-Orient, comme l’a expliqué un écrivain et politicien juif américain, Henri Sigman, est « la tromperie la plus excitante dans l’histoire diplomatique contemporaine ». C’est un grand mensonge qui a fait croire que les Palestiniens obtiendront un Etat dans les limites des frontières de 67. Aujourd’hui, ce mensonge est dévoilé et il est devenu clair que « l’Etat palestinien » supposé dont ils parlent est « l’Etat des intérêts sionistes » qui non seulement n’accorde pas aux Palestiniens un Etat en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, mais prive 4 millions de réfugiés de retourner à leur pays, et menace d’expulser près d’un million et demi de Palestiniens qui vivent dans la Palestine occupée en 1948.


Pour résumer, l’idée de la coexistence sur la base des deux Etats est finie, et Israël et les Etats-Unis, en proposant l’idée de l’Etat Juif, coupent la route à ce qui s’appelle la solution d’un seul Etat. Donc le conflit se poursuit.

 


Question : quelle est votre vision quant à l’avenir d’Israël dans la région ?


R. Shallah : J’affirme catégoriquement qu’Israël n’a aucun avenir dans cette région, mais pour répondre à cette question, il n’est pas important de savoir comment nous, nous voyons l’avenir d’Israël. L’image du Super Israël, implanté dans la terre comme si cela était un décret divin auquel nul ne peut s’opposer, dans l’esprit de ceux qui en ont peur, de lui et des Etats-Unis, ne leur a pas laissé l’occasion d’écouter notre point de vue ou de lire notre vision sur l’avenir d’Israël, surtout lorsqu’ils y perçoivent les traces du Coran ou de l’histoire. C’est pourquoi il est nécessaire d’étudier d’abord comment Israël et ses alliés et amis voient son avenir, cela nous rapprochera probablement d’une lecture objective sur l’avenir de cette entité. Il ne fait aucun doute qu’Israël réalise qu’il a atteint sa soixantième année dans la région et qu’il a dépassé toutes les tempêtes qui ont essayé de l’en extraire, et a même fait subir des défaites à ses ennemis. Mais il ne nie pas être entré dans la phase de vieillesse, dont les signes apparaissent dans les défaites, même limitées, qu’il a subi au Liban et en Palestine. Ils commencent à parler de danger existentiel, et même la fin d’Israël devient une idée partagée. A aucun moment encore de l’histoire de cette entité, ses dirigeants n’ont ressenti un danger planant sur l’existence et l’avenir de leur Etat comme c’est le cas aujourd’hui. C’est de cette manière qu’en parlent les politiciens, les intellectuels, les historiens, les journalistes, les élites de cette entité et des Etats qui le soutiennent, dans le monde aujourd’hui. C’est de cette manière qu’en a parlé le journaliste américain Jeffrey Goldberg dans une série d’articles, disant : « je suis inquiet sur l’avenir d’Israël au cours des dix ou quinze prochaines années » et demande aux Israéliens de commencer à poser les questions décisives, telles que l’utilité du projet sioniste, est-ce qu’il a été bénéfique ou non ? Est-ce qu’Israël est viable ou non ? Peut-il vivre dans un milieu hostile dont les peuples ne supportent pas sa présence et ne souhaitent pas en entendre parler ? Ce sont des questions posées aussi par Abraham Burg et d’autres Israéliens, ou des amis et alliés d’Israël dans le monde. Deux journalistes américains avaient publié un rapport le 2 avril 2002 (soit avant même la défaite de juillet 2006) dans Newsweek, disant : « beaucoup de juifs pensent que l’avenir et la place d’Israël dans le moyen-Orient sont menacés aujourd’hui, comme il n’a jamais été. Est-ce que l’Etat juif va rester en vie ? A quel prix ? Avec quelle identité ? Peut-il jamais connaître la paix ? » L’historien juif Amos Aylon, dans une autre étude parue le 17 mai 2002 répond à ce genre de questions, disant : « je suis désespéré car je crains que la question ne soit finie… puis il poursuit déclarant, ce qui peut sembler étrange pour certains gouverneurs arabes, mais qui est devenu l’angoisse de la majorité des juifs : « Pour Israël, la confiance en la possibilité de demeurer est devenue très mince » ! Ce n’est pas le Jihad islamique, le Hizbullah ou le Hamas qui le dit, ce sont les paroles d’un historien israélien qui décrit la réalité d’Israël, malgré sa force militaire : « …la force nucléaire d’Israël est devenue inutile… » Lorsque la force nucléaire d’Israël devient inutile pour empêcher la société de s’effondrer et de tomber, psychologiquement, le premier ministre sioniste Olmert accourt pour menacer et susciter la peur dans la région, le 11 décembre 2006, parlant de son arme nucléaire, sans pour autant lever le voile sur l’avenir d’Israël lui-même..


Lorsque cet historien déclare que sa confiance dans l’avenir d’Israël est devenue mince, il n’a pas consulté l’avenir sur les paumes ou dans une tasse de café, mais s’est appuyé sur un ensemble de facteurs qui prouvent les signes de vieillesse du projet sioniste et de l’entité israélienne. Bien sûr, le projet sioniste a réussi à installer Israël pour qu’il devienne une patrie ou une entité pour les juifs du monde, mais il n’a pas réussi à la rendre sécurisée comme l’avaient promis les dirgeants de ce projet. Dans le monde entier, le juif peut vivre en paix et bénéficier de la sécurité, mais pas le juif qui vit en Israël. Le projet sioniste a débuté en Palestine, une base à partir de laquelle il devait se déployer pour former le grand Israël, du Nil à l’Euphrate. Où est le grand Israël aujourd’hui ? Il est tombé du fait de la victoire de la résistance islamique, du retrait de l’armée sioniste du Liban en 2000, et même le rêve d’Israël sur toute la terre de la Palestine est fini. Il est tombé avec le retrait israélien de Gaza en 2005, sous les coups de la résistance. Le puissant Israël, qui possède la plus forte armée dans la région, y compris les armes nucléaires, a perdu et a été humilié au cours de la guerre de juillet/août 2006 face à la résistance des combattants du Hizbullah et de la résistance islamique.


Israël aujourd’hui n’est plus le jeune Israël dont la force a atteint l’apogée au cours de la guerre et de l’expansion en 1967. Israël aujourd’hui est un Etat décrépit qui souffre du retour des peuples de la région à la culture du refus absolu de son existence, comme nous l’avons dit. Israël aujourd’hui, souffre du complexe de la résistance et de la présence palestiniennes, qui lui crée une crise existentielle. Israël aujourd’hui n’est plus celui de Ben Gourion, de Dayan, de Rabin et des autres, mais c’est un Israël qui n’a pas de dirigeants politiques et militaires. Certains ont affirmé que Sharon fut le dernier roi d’Israël, et après lui, le pays est tombé…


Israël aujourd’hui, dans le cadre de la mondialisation, souffre d’une crise d’identité et de la faiblesse de la doctrine de sa société où la fuite du service militaire est devenue très visible et sensible dans l’armée israélienne. Le plus grave, pour lui, c’est l’affaiblissement du niveau de l’armée elle-même.. Depuis 1973, que ce soit au Liban ou en Palestine, l’armée israélienne a subi des coups et des défaites, et elle n’est plus l’armée infaillible comme cela se disait avant. Le prestige de l’armée israélienne a été entamé et la force de frappe israélienne a dégringolé à un niveau jamais vu, dans son histoire. Si l’armée israélienne a perdu son prestige, que reste-t-il d’Israël ? Nous savons qu’Israël est une caserne militaire, un Etat militaire dans son organisation et sa vie, l’armée est la population, et la population est l’armée, ce qui veut dire qu’Israël est une armée ayant un Etat et non un Etat ayant une armée. Quand l’armée est défaite, l’Etat est défait.


Historiquement, Israël vit de l’aide étrangère et des rapports de forces internationaux plus que sur ses propres capacités ; cette aide a atteint son apogée dans le cadre du système unipolaire et de la domination américaine sur la politique internationale. Cet unipolarisme est cependant en train de craquer et les rapports de force changeront ; le rêve de l’empire américain, après son échec et sa défaite en Iraq, est en train de s’effondrer, le projet de nouveau moyen-orient n’a pas vu le jour ; Israël vit dans le cadre de la faiblesse, de l’impotence et de la division arabes, mais aussi du manque de volonté et d’initiative arabes officielles pour faire face à Israël, mais cela ne durera pas. Ce qui ne change pas, c’est le regard de la population de la région, envers Israël, pour qui cette entité reste étrangère, coloniale, et refusée. Le refus absolu de sa présence se développe de pair avec le développement des courants islamistes, des mouvements de la résistance islamique en Palestine, au Liban et en Iraq, et du soutien dont ils bénéficient dans la région.

Pour nous, Israël subira le même sort subi par toutes les entités étrangères implantées par les guerres des Francs, les croisés, dans nos pays et il disparaîtra comme elles ont disparu.

 


Question : Est-ce que la démocratie israélienne représente réellement une démocratie dans la région ?

 


R. Shallah : Pour répondre à cette question, nous devons prendre en considération deux questions importantes :

La première est quelle est la relation entre la nature du pouvoir en Israël et notre conflit avec le projet sioniste en Palestine ? En d’autres termes, si la nature du pouvoir en Israël était dictatorial ou fasciste, est-ce que cela change notre vision, nous, les Arabes et les musulmans ? Et à l’intérieur du système démocratique lui-même, quelle est la différence pour nous si arrive à la tête du pouvoir Olmert, Barak ou Netanyahu ? Ceux qui ont parié sur l’arrivée de Barak après Netanyahu ont récolté l’amertume de l’effondrement des négociations de Camp David II, car les Israéliens sont les mêmes, et les conditions israéliennes de Madrid à Annapolis durcissent, et parier sur la marge ou les différences entre les partis israéliens, dans leur comportement avec les Palestiniens, est presque impossible, car ils veulent tous garder la terre et les maisons, qui est l’axe principal du conflit en Palestine et dans la région.


Le second point, si la démocratie représente un critère de l’attitude occidentale envers Israël, comme le pensent certains, que signifie cette démocratie pour les occidentaux et les Américains ? Est-ce que la démocratie à l’intérieur peut-elle coexister avec un esprit expansionniste et belliqueux envers l’extérieur, qu’Israël met en pratique depuis sa fondation ? Ou bien Israël est-il conforme à la manière occidentale et coloniale pratiquée par les Etats occidentaux coloniaux, anciens et nouveaux, tel le nouveau colonialisme revenu avec l’invasion américaine de l’Iraq ou de l’Afghanistan, sous le slogan de guerres préventives ? Est-ce que la démocratie fait-elle bon ménage avec le slogan de l’Etat juif, soutenu par Bush et auquel appellent les Israéliens aujourd’hui ? Dans ce cadre, Israël est-il un Etat pour tous ses citoyens ou un Etat pour les citoyens juifs seulement ? En d’autres termes, Israël est-il réellement un Etat « démocratique » ou un Etat « religieux » ? Dans tous les cas, quelle est la situation de la population arabe dans l’Etat d’Israël et de la discrimination raciale que ne nient pas les Israéliens eux-mêmes ? Tout cela signifie que la vraie « démocratie », aux yeux d’Israël et des Etats-Unis, est celle qui réalise les intérêts d’Israël et des Etats-Unis, sans considération aucune pour le contenu et la nature du processus démocratique. Nous savons que les Etats-Unis, dans leur comportement avec les autres, considèrent que leurs propres intérêts constituent le premier critère pour formuler leur politique… Ils ont toujours eu des relations avec des régimes dictatoriaux pour leurs propres intérêts qu’ils placent au-dessus des principes de la démocratie et des libertés des peuples. La démocratie louée dans les régions de l’autorité autonome, dans le cadre de l’occupation, a été refusée lorsqu’elle a amené Hamas… La démocratie qui a amené Ahmadinajad en Iran est refusée aussi, elle est même entièrement refusée parce que l’Iran ne fait pas partie de l’alliance américaine qui admet Israël et veille sur l’intérêt américain dans la région ;

Finalement, il est probable que la démocratie permet à l’entité israélienne d’avoir un mécanisme meilleur pour la passation du pouvoir et l’administration de son conflit dans la région…

 


Question : Est-ce que la coexistence palestino-israélienne est possible dans le cadre d’un Etat laïc et démocratique unique ?

 


R. Shallah : L’alternative de l’Etat démocratique et laïc a été proposée par l’OLP à la fin des années soixante et au début des années soixante-dix, mais Israël l’a refusé, et aujourd’hui, on parle beaucoup de l’Etat unique bi-national. Beaucoup pensent que si Israël et les Etats-Unis ont accepté la solution de deux Etats, avec les conditions israéliennes évidemment, c’est par crainte d’arriver à l’Etat unique, surtout que l’équilibre démographique en Palestine sera bientôt favorable aux Palestiniens, certainement et clairement, à partir de 2010, selon certaines estimations. A partir de là, certains pensent que l’adoption de la solution de l’Etat laïc unique constitue la meilleure solution au conflit, dans le cadre de la situation internationale qui n’accepte et ne permet pas l’idée de la libération de la Palestine, qui signifie la disparition ou le démantèlement de l’entité raciste qu’est Israël.
 

Pour nous, nous n’acceptons pas cette alternative, pour plusieurs raisons :

1) D’abord, elle accorde à Israël et aux Juifs la légitimité de leur présence sur la terre de la Palestine, légitimité qu’ils n’ont pas. La nation a lutté, dès le début, sur la base de l’illégitimité de la présence sioniste en Palestine.


2) propager cette alternative supprime la culture de la lutte et de la résistance, et propage la culture de la soumission au fait accompli et à se préparer à vivre avec Israël, au moment où Israël refuse cette question et poursuit son agression pour consolider son projet en fixant Israël en tant qu’Etat purement juif.. Ce qui signifie qu’Israël prendra des défenseurs de cette alternative la reconnaissance de sa légitimité et de son droit à l’existence sur toute la Palestine, pour que notre terre et notre patrie la Palestine deviennent une seconde Andalousie, où Israël se consolide sur ses ruines en tant qu’Etat stable et sûr, en n’ayant pour d’autre but ou espoir que le fait d’y être acceptés, en tant que sujets, même de dixième zone !


3) je ne pense pas que la laïcité peut régler ce conflit saturé de symboles religieux, des deux côtés… Israël a été fondé et continue à utiliser les signes bibliques, talmudiques et les mythes pour les mettre au service du mouvement sioniste et créer Israël, et en face de cette invasion, l’arabité et l’islamité de la Palestine ont été affirmées. Le bagage religieux constitue, pour les deux parties, une force de mobilisation importante dans le conflit, du côté sioniste, pour attaquer et du côté palestinien, pour se défendre et résister. Que fait la laïcité de l’Etat unique avec l’arabité et l’islamité de la Palestine dans les cœurs et les consciences arabes et islamiques ? Comment se débarrasse-t-elle de « la judaïté » de l’Etat dans la conscience israélienne et le projet sioniste ? Qui peut convaincre un laïc en Israël, avant le religieux, de devoir abandonner une partie non négligeable des mythes fondateurs de cette entité, ou d’abandonner l’idée de la reconstruction du temple présumé sous la mosquée al-Aqsa ? En face, est-ce que le plus laïc parmi les musulmans ou les arabes peut abandonner une seule pierre de la mosquée al-Aqsa, ou de l’église de la Nativité ou du St Sépulcre ?


Ce conflit est assurément saturé de symboles et de croyances religieuses et idéologiques, et la démocratie laïque ne peut constituer un cadre pour le résoudre, surtout qu’Israël n’a pas occupé la Palestine au moyen des urnes, mais par le fer et le feu, en tuant et en expulsant son peuple vers toutes les parties du monde…. La solution est, à notre avis, de poursuivre le conflit, même par les moyens les plus simples, jusqu’à relever la nation et modifier le rapport de force..

 

Au cours de l’intifada des pierres, en 1987, le peuple palestinien a adressé un message très profond à Israël, et à tous ceux qui le soutiennent dans le monde, ce message dit que cette entité, son occupation et sa spoliation de notre terre et de notre partie sont refusées. Nous devons y résister par tous les moyens, et nous ne pouvons coexister avec…. La génération qui a grandi sous l’occupation a étonné le monde parce qu’elle se bat contre Israël, parce qu’elle poursuit ses soldats avec des pierres comme on poursuit un voleur en fuite. Mais la signification encore plus profonde, c’est que nos enfants ont lapidé Israël avec des pierres et le châtiment de la lapidation, dans notre culture et notre loi, est réservé à l’adultère. Israël est, aux yeux des peuples de la région, celui qui a commis l’adultère envers notre géographie, notre histoire et il mérite la lapidation et le châtiment jusqu’à la mort et la disparition de la carte de la région, pour que la Palestine revienne dans la géographie et l’histoire.

 


Q. Est-ce que les Etats-Unis peuvent se situer autrement que dans le rang israélien, ou être un juge équitable dans le conflit arabo-israélien ?


R. Shallah : Je ne pense pas que les Etats-Unis, dans les conditions régionales et internationales actuelles, puissent être autrement que dans le rang israélien et je doute qu’ils puissent l’être dans tous les cas, plusieurs facteurs historiques et réalistes nous amènent à le dire.


Sur le plan doctrinal, Israël est issu de la civilisation occidentale,…car la civilisation occidentale est saturée de l’esprit juif, tout comme Israël est saturé de l’esprit occidental ou américain. Quant à ce qu’on appelle la tradition judéo-chrétienne, elle a fait du soutien à Israël, en occident, et plus particulièrement aux Etats-Unis, une question qui ne se limite pas aux anglicans ou ce qu’on appelle les chrétiens sionistes ; du point de vue doctrinal et historique, les Etats-Unis voient dans Israël leur propre enfance, à cause de la manière dont les Etats-Unis se sont formés en tant qu’Etat, la réalisation de la prophétie biblique comme l’ont cru les pères fondateurs des Etats-Unis, au moyen des colons blancs venus au détriment des habitants autochtones du pays, les Indiens, exterminés par les nouveaux colons. C’est la même manière utilisée pour fonder Israël, la différence toutefois étant que les Palestiniens ne sont pas les Indiens, ils furent massacrés et expulsés, et non entièrement exterminés…


Historiquement aussi, nous savons que le président américain Truman a reconnu Israël onze minutes après la déclaration de la fondation d’Israël, le vendredi 14 mai 1948, puis les reconnaissances internationales se sont succédées… ce qui confirme que les Etats-Unis furent la sage-femme pour la naissance de l’Etat juif après que la Grande-Bretagne ait semé la graine par la déclaration Balfour en 1917.


La protection occidentale et américaine de l’Etat d’Israël s’est poursuivie dès le premier instant de sa naissance… Mais les Etats-Unis ont occupé la première place dans le soutien et la protection d’Israël au cours des décennies passées, le soutien multiforme et illimité à Israël, le veto face à toute résolution internationale dénonçant Israël ou faisant justice aux Palestiniens, la menace américaine envers toute partie dans la région et dans le monde qui menace Israël et qui tente de lui faire échec. Décrire la relation entre les Etats-Unis et Israël comme une alliance ou un partenariat, n’est pas précis et reste insuffisant.. Israël est presque le 51ème Etat américain au Moyen-Orient.


Quant à la discussion qui a lieu dans la région et le monde, après la chute de l’Union soviétique, et l’instauration du système mondial unilatéral, à propos de l’importance d’Israël pour les Etats-Unis, se demandant s’il constitue un apport ou un poids stratégique, les évenements ont prouvé que la discussion n’a aucune valeur… jusqu’à présent, il a lieu aux Etats-Unis, et sa dernière expression est probablement l’article puis le livre sur le lobby israélien, écrit par deux professeurs israéliens, Stephen Walt de Harvard et John Mirchaymer de l’université de Chicago, qui tentent de prouver que le soutien américain à Israël ne sert pas l’intérêt américain, et que les intérêts et la politique américaine vont tous dans le sens de l’intérêt d’Israël et sa sécurité et non le contraire… Cet état d’esprit existe aux Etats-Unis, mais dans un cercle très étroit et limité, et ne peut traduire le point de vue américain, tant que les ennemis d’Israël dans la région ne menacent pas les intérêts américains et qu’ils ne l’obligent pas à choisir entre leurs intérêts avec les Arabes et les musulmans ou la protection d’Israël… La réalité arabe ne se limite pas à son incapacité à produire cette équation, mais le régime arabe, dans sa majorité, se pose lui-même dans le panier américain et constitue avec lui une alliance et un partenariat dans la région, dont la principale priorité consiste à protéger l’existence et la sécurité d’Israël. Le rôle ou la position américaine, à notre avis, que ce soit les républicains ou les démocrates à la Maison Blanche, va accentuer l’alignement envers Israël, son soutien et sa défense, parce qu’il bénéficie d’une couverture et d’un soutien arabes, et notamment d’Etats dont le rôle est central, malheureusement, et nous ne voyons pas, à long terme, une administration américaine non alignée envers Israël.

 


Question : Est-ce que les stratégies actuelles, palestinienne d’une part et arabe de l’autre, sont-elles parvenues au niveau d’affronter le danger représenté par la stratégie israélienne ? Quelles sont vos propositions pour les ou la modifier si elles ne sont pas au niveau de la confrontation ?

 


R. Shallah : Il n’y a pas, malheureusement, de stratégie palestinienne ou arabe pour affronter Israël. La stratégie palesitnienne officielle, ou celle de la présidence de l’Autorité et de l’OLP, menée par Mahmoud Abbas, s’est achevée sur une seule expression, la négociation.. Il semble que ce soit la négociation pour la négociation, en toutes conditions et circonstances, quels que soient les actes commis par Israël, les crimes commis et le sang palestinien écoulé (..) S’il ne s’agit pas de négocier pour négocier, le cas est pire, car cela annonce des accords et des nouvelles catastrophes pour le peuple palestinien, comme les accords d’Oslo, et même pire !


(..) Nous savons que la stratégie actuelle d’Israël s’appuie sur plusieurs piliers, les plus importants étant :


1 – assurer le devenir d’Israël et consolider son existence en tant qu’Etat naturel et central dans la région, jouissant d’une supériorité militaire, économique, civilisationnelle qui lui garantit la domination et la souveraineté incontestées sur la région.


2 – Nouer des relations de voisinage avec le milieu arabe sur la base de la reconnaissance d’Israël et la normalisation avec lui, et empêcher toute stratégie arabe basée sur l’hostilité à Israël et empêcher les arabes et les musulmans de s’unir, de posséder toute puissance ou capacité menaçant l’existence d’Israël, notamment la capacité nucléaire.


3 – Reprendre la force de frappe et le prestige israéliens, en faisant face et en liquidant ce qui menace l’existence d’Israël, représentée par les forces de la résistance et du refus dans la région, représentée à leur avis par l’Iran, la Syrie, le Hezbollah, le Hamas, le Jihad islamique et les forces de la résistance en Palestine et toutes les forces vives de la région.


4 – Imposer la solution israélienne dans le conflit sur la Palestine, en aidant une entité chétive, dépendante et au service d’Israël, dont la tâche serait de protéger sa sécurité, et liquider toute résistance palestinienne actuelle et future.


(..) Mais le choix unique et l’insistance à adopter la paix comme choix stratégique, ne signifie pour l’esprit israélien que le fait que le régime arabe a depuis longtemps levé le drapeau blanc, et qu’il vit dans un état de soumission au projet israélien et américain dans la région… Cette position arabe s’appuie sur une équation fixe dans l’esprit de la plupart des dirigeants, s’ils veulent préserver leurs trônes et rester à la tête du pouvoir, ils doivent obtenir la satisfaction de Washington, et ne doivent pas alors s’opposer à la stratégie américano-sioniste dans la région, mais y collaborer et être en symbiose avec elle, et même à son service…


A partir de là, nous ne pouvons parler de la possibilité de mettre une stratégie arabe pour faire face à la stratégie sioniste et américaine dans la région que si les dirigeants réalisent que le soutien à Israël ou le silence sur ses crimes, le soutien aux intérêts américains et à la stratégie américaine dans la région n’est pas dans leur intérêt, en fin de compte.


La stratégie américano-sioniste est un projet colonial pour faire exploser la région


Suite et fin à http://www.alterinfo.net/-Israel-n-a-aucun-avenir-dans-la-region-Interview-de-Ramadan-Shallah,-secretaire-general-du-Jihad-islamique_a19794.html

_____________________________________________________________





gaza072006.jpg15.5.8

Pour une résistance de masse
non-violente contre Israël



Article déjà publié dans ce blog ! Pour le lire, voir à
http://r-sistons.over-blog.com/article-19246188.html

http://www.france-palestine.org/article8928.html


Entretien avec Moustapha Barghouthi | 11 mai 2008



_______________________________________________________________________________________



Le point de vue de l' UJFP : 60 ans !


A l’occasion du 60ème anniversaire de l’Etat d’Israël, l’Union Juive Française pour la Paix condamne toute célébration destinée à « blanchir » l’histoire de la naissance de l’Etat et sa politique actuelle visant à soumettre ou détruire le peuple palestinien. Dans le contexte actuel de guerre coloniale ininterrompue, de l’oppression de tout un peuple qui continue, du siège de Gaza qui se poursuit, la célébration n’est pas de mise, elle est indigne.

suite à http://www.ujfp.org/



Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages