31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 21:13


 
AVEC LES IRLANDAIS,
NON A CETTE EUROPE !

Dupont-Aignan s'engage pour le NON
et mène campagne en Irlande


Nicolas Dupont-Aignan - Debout la République - BP 18 - 91330 - YERRES - Tél : 01.69.49.17.37 - 06.84.48.41.54 - courrier@deboutlarepublique.com http://www.blog.nicolasdupontaignan.fr/


J’ai passé la journée à Dublin. En ce troisième anniversaire du vote des Français, il me paraissait naturel d’aller convaincre les Irlandais de leur rôle historique.

Je leur ai dit de ne pas avoir peur de voter comme le leur dicte leur conscience, en gardant à l’esprit qu’une très large majorité de citoyens en Europe, privés de référendum, ne leur en voudrait pas de rejeter Lisbonne mais, au contraire, leur en serait reconnaissante.

C’est en effet à ce peuple qui a conquis si chèrement sa liberté, qu’il revient de donner le coup de grâce de ce Traité de Lisbonne imposé par les dirigeants européens aux citoyens qui n’en veulent pas.

J’ai retrouvé la même ambiance qu’à Paris lors de la campagne référendaire française il y a trois ans : d’un côté, le rouleau compresseur de la propagande, la débauche de moyens pour le Oui; de l’autre, une multitude de petites organisations où des militants avec de faibles moyens mais un enthousiasme extraordinaire parcourent le pays en tous sens.

A Dublin aujourd’hui, comme à Paris hier, on sent un peuple partagé. Aimant l’Europe, inquiet d’être accusé de l’abîmer par un vote de refus, mais voulant aussi conserver son identité, sa liberté, sa démocratie, et ne comprenant pas pourquoi il devrait accepter de se voir imposer cette sorte de tout ou rien.

En vérité, dotés d’une grande conscience politique et du souvenir encore très récent du prix de leur liberté, les Irlandais veulent, comme les Français et les Hollandais il y a trois ans, choisir leur Europe, en dessiner les contours, en maîtriser les politiques.

Les dirigeants européens prisonniers d’une fuite en avant dont ils sont les premiers responsables, n’ont pas compris que le débat n’était plus entre l’Europe et le refus de l’Europe mais sur la manière de la construire et de l’articuler avec les nations. Leur chantage ne passe plus car leur prétendue « Europe » dénature l’idéal dont ils réclament. Ils le savent, d’ailleurs, puisqu’ils refusent de consulter les peuples et n’hésitent même plus, le cas échéant, à bafouer ouvertement le suffrage universel lorsqu’il parvient à s’exprimer.

Aujourd’hui le choix est simple. Soit les Irlandais auront le courage de dire NON et ils rendront service à la construction européenne qui sera alors obligée d’être refondée sur des bases saines, soit le OUI l’emportera n’offrant qu’un court répit à une Constitution qui s’effondrera dans une crise beaucoup plus grave.

Le 12 juin le destin de l’Union européenne sera scellé et la crise la plus grave ne viendra pas du NON mais du OUI.

Commentaires

1. Le vendredi 30 mai 2008 à 13:30, par Patriote

Enfin un VRAI homme politique qui s'engage
Votre pragmatisme nous honore.
Un VRAI homme de terrain qui n'hésite pas a mouiller la chemise !!!

- plus que notre Vicomte Vendéen ; sourd et muet depuis les présidentielles et qui pour remercier Sarko de l'avoir intronisé a nouveau roi des chouans dans son fief vendéen va le recevoir sous quinzaine en grande pompe dans son Puy du FOU

- plus que nos groupuscules qui visitent le parvis de Germain des prés comme les socialistes entre 58 et 68 pour se plaindre de l'autoritarisme de de Gaulle.

Nicolas votre destin est en marche. La France "républicaine et Gaulliste"compte sur vous

2. Le vendredi 30 mai 2008 à 14:00, par Jean-Marc


Oui Nicolas, résistez.
Oubliez vos attaches gaullistes et souverrainistes, et montez avec des hommes de tout bord un front démocratique, ni plus, ni moins.

Le temps des discours gauche / droite est révolu pour le moment. L'urgence est ailleurs.

 

 Wikipédia, l'encyclopédie libre

 Drapeau de l'Irlande (Ratio 1:2)


APPEL AUX CITOYENS LIBRES
DE LA REPUBLIQUE D’IRLANDE


Chers Amis d’Irlande,

Vous vous prononcerez le 12 juin prochain sur la ratification du traité de Lisbonne, qui engage fondamentalement votre destin de peuple libre et souverain.

« Libre et souverain » : nous autres, Français et Irlandais, avons gardé en mémoire ce que signifient ces mots, nous mesurons pleinement leur valeur incomparable et le prix parfois très lourd qu’il a fallu acquitter pour les conquérir ou les préserver.

J’ai pu constater aujourd’hui, parmi vous, que l’esprit de liberté et l’exigence de dignité démocratique sont bien vivants à Dublin. C’est là un des nombreux points communs entre nos deux pays, déjà liés par le souvenir de luttes communes et la sympathie naturelle envers les peuples opprimés qu’inspirent certaines épreuves de l’histoire.

En Irlande comme en France, on sait très bien qu’il faut parfois résister, car, comme le disait si bien un grand Français et un grand ami de l’Irlande, Charles de Gaulle : « A force de dire oui à tout, on disparaît soi-même. » Dans nos deux pays, on sait que lorsqu’on défend la liberté chez soi, c’est l’idée même de la liberté chez ses voisins et au delà que l’on porte en même temps.

C’est dans cet état d’esprit que je suis venu m’adresser à vous aujourd’hui, en ce 29 mai si symbolique pour la France et l’Europe. Il y a trois ans jour pour jour, 16 millions de Français ont dit non en toute connaissance de cause aux dérives d’une Union européenne devenue folle qui abîme la belle idée européenne. Une Union qui ne bâtit plus l’Europe mais démolit les nations. Une Union qui ne protège pas les faibles mais renforce la domination des puissants. Une Union qui ne s’affirme pas comme un pôle de stabilité et de paix mais se met aux ordres des fauteurs de guerre.

Il y a trois ans, 16 millions de Français se sont levés pour exprimer ce qu’ils pensaient eux-mêmes et ce que pensait une écrasante majorité de citoyens des autres pays, privés de référendum : « Changeons d’Europe, restaurons les libertés, respectons nos diversités dont nous nous enrichissons les uns les autres ! » Hélas, le « concert européen », comme on l’appelait déjà à l’époque du traité de Vienne en 1815, a depuis réussi, avec la complicité de nos propres dirigeants, à faire rentrer dans la gorge son « non » au peuple français.

Contrairement aux personnalités étrangères qui viennent chaque jour, sur le ton de l’amitié feinte ou de la menace à peine voilée, vous expliquer comment voter, je ne vous dirai pas « Votez ceci, ne votez pas cela ! » Il y a trois ans, nous avons nous-mêmes trop souffert de cette odieuse ingérence dans un référendum ayant valeur de vote d’autodétermination. Le saviez-vous ? On a même vu alors un ministre britannique des Affaires européennes venir en France insulter la moitié du peuple français, c’est-à-dire le peuple français tout entier, en présence et avec la bénédiction d’un de nos propres ministres !

Ainsi, je suis simplement venu vous dire deux choses aujourd’hui. Ne vous laissez pas intimider ni culpabiliser par ceux qui soi-disant savent à votre place ! Et surtout, n’ayez pas peur de laisser parler librement votre conscience. Vous n’êtes pas seuls : des dizaines, des centaines de millions de citoyens anonymes réduits au silence en France et partout en Europe, seront à vos côtés le 12 juin. A vos côtés pour construire enfin l’Europe de justice, de paix et de liberté que nous voulons tous !

Nicolas DUPONT-AIGNAN Député français Président de Debout la République


_________________________________________________________________________________________________


Un ancien policier de Los Angeles,
Mike Ruppert, dénonce le rôle joué par
Wall Street dans le blanchiment de l’argent
de la drogue pour des entreprises de la CIA

et prévient que la Colombie sera le centre
du prochain conflit régional.


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Mike Ruppert et je publie le bulletin d’informations From the Wilderness. Je suis un ancien agent des stups de Los Angeles et, de façon générale, un fauteur de troubles qui se bat contre la corruption et les trafics d’influences dans le monde entier.

Lorsque vous avez créé ce bulletin d’informations, à quelle demande répondiez-vous et quelles étaient vos intentions ?

Et bien, en mars 1998, environ quatre mois après ma confrontation télévisée retransmise dans le monde entier avec le directeur de la CIA John Deutch à Locke High School – il était venu à Los Angeles pour parler des allégations selon lesquelles la CIA trempait dans des trafics de drogue. Je me suis levé à CNN et ABC Nightline et j’ai déclaré : « Je suis un ancien agent des stups. J’ai travaillé à South Central et je peux vous dire, Monsieur le Directeur, que la CIA trempe dans des trafics de drogue dans ce pays depuis longtemps. »

Et là, la salle a explosé et à ce moment-là, j’ai vu le manque flagrant d’informations du milieu politique sur le nombre de preuves réelles des activités criminelles de la CIA, en particulier le trafic de drogue.
Voilà ce que fut ma mission : apporter les preuves concrètes et irréfutables de ce qui se passe.

Parlons de votre expérience sur le terrain et de ce à quoi vous avez été confronté en tant que citoyen essayant de mettre de l’ordre dans les rues – ce doit être une véritable jungle !

Cela fait longtemps que je ne suis plus policier maintenant.

(En 1974) c’était un monde bien différent; il n’y avait pas de cocaïne, nous avions des six-coups et des matraques mais personne ne se baladait avec une radio.

Mais le monde a changé.

Je me suis rapidement spécialisé dans les stupéfiants et l’héroïne était la drogue prédominante dans les rues de mon secteur.

 Je fis la rencontre d’une femme, dont je tombais amoureux, qui était agent contractuel de la CIA, un agent de carrière.

Or, je viens d’une famille proche de la CIA et ils ont essayé de me recruter, alors cela ne m’a pas étonné, mais j’ai commencé à voir qu’elle protégeait des cargaisons de drogue et que la CIA était activement impliquée dans le trafic de drogue.

C’est ce qu’elle a fait à Hawaï, au Mexique, au Texas et à la Nouvelle-Orléans et je ne cessais de répéter que j’étais un agent des stups et que je n’allais pas fermer les yeux sur des cargaisons de drogue.

On imagine qu’un agent de la CIA pense à protéger le pays, ou du moins, on imagine le milieu des services secrets comme quelque chose qui protège la sécurité nationale. Qu’est-ce qui, selon vous, les pousse à vouloir concilier dans le pays les cargaisons de drogue avec cette activité ?

Cela ne se limitait pas au fait que la CIA trempait dans des trafics de drogue pour financer des opérations secrètes.

C’est que l’argent de la drogue fait partie intégrante de l’économie américaine.

Il en a toujours été ainsi, tout comme avec les Britanniques, dans les années 1600, lorsqu’ils introduisirent l’opium en Chine pour financer le commerce triangulaire avec la Compagnie Britannique des Indes Orientales.

L’important n’est pas que la CIA ait fait le commerce de la drogue pendant l’ère des Contras pour financer l’opération secrète dans laquelle le Congrès refusait de s’engager.

La CIA trempe dans le trafic de drogue depuis ses 50 années d’existence.

Et l’intérêt est que, avec 250 milliards de dollars par an dans des mouvements illégaux d’argent sale, blanchi dans l’économie américaine, cet argent profite à Wall Street.

Ce trafic de drogue prohibitif, la CIA le gère avec efficacité dans l’intérêt de Wall Street.

Nous consommons 550 tonnes métriques de cocaïne par an dans ce pays, et l’argent que cela génère est utilisé… disons qu’un trafiquant de drogue colombien appelle General Motors et achète un millier de Suburbans – GM ne demande pas d’où ça vient.

Philip Morris est actuellement poursuivi en justice par 28 départements colombiens (l’équivalent des états américains) pour avoir fait entrer en contrebande dans ce pays pour deux milliards de dollars de cigarettes
Malboro et s’être fait payer avec l’argent de la cocaïne !

Cet argent a fait monter les actions Philip Morris à Wall Street ; même chose pour General Electric…cela est archivé au Ministère américain de la Justice.

Ainsi, l’objectif de l’implication de la CIA dans le trafic de drogue est de générer de l’argent liquide illégal, des fonds de roulement disponibles, ce qui donne à ceux qui peuvent y mettre la main dessus un avantage déloyal sur le marché.

Lire la suite sur http://www.nexus.fr/PDF/M18P134.pdf
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/31/wall-street-cia-et-trafic-de-drogue-4251955



_________________________________________________________________________________________________



Réactions à ma dernière publication
"la pieuvre maçonnique"  

    
"BONJOUR, j'ai commencé à lire votre blog,passionant,je m'interresse à la spiritualité depuis mon adolescence,ainsi que la philosophie,les religions et il y a maintenant 6 mois de ça je prends connaissance par internet de l'existence illuminati sur laquelle j'enquête depuis.J'ai étudié la théosophie et viens de voir aujourdhui un amalgame dans votre blog,je me permet de vous ecrire ce mail en esperant de votre part la plus grande ouverture d'esprit.La société théosophique a été fondé sur un but d'harmonie mélant les vérités dites dans les grandes religions dans le but d'avoir connaissance de l'unique vérité partant du principe que s'il y a une vérité on doit pouvoir la trouver en tout point,des scientifiques des philosophes des religieux contribuent à cette recherche qui permet de comprendre tout ce qui nous entoure,le probleme c'est que toute les connaissances utiles à l'harmonie peuvent aussi être utilisés à des fins néfastes,il n'est pas impossible que les connaissances d'Alice Bailey aient été utilisé par des personnes mal intentionné et je ne crois pas qu'il soit bon pour la société théosophique de la discréditer ça serait comparable d'accuser albert einstein d'avoir crée la bombe atomique alors que ses connaissances etaient au départ destinées à des fins médicales,si toutes les connaissances sont gardé si secret par certains initiés c'est parce qu'entre les mains des tyrans elles peuvent être très destructrices...(exemple:hitler)La société théosophique n'étant aucunment liée avec les connaissances divulgées par alice bailey il serait souhaitable de ne pas laisser volontairement cette mauvaise publicité sur votre blog.

Pour finir la société théosophique et les illuminatis ont certes les mêmes connaissances mais les utilisent dans des but diamétralement oposés,la société théosophique revendique un besoin d'harmonie dans un esprit d'égalité,de compassion,de connaissance de la nature pour le bien de tous qui aspire à la vérité(ce qui est) et les illuminatis utilisent ses connaissances dans le pire des buts qu'est la domination du monde en plongeant petit à petit le peuple dans une réalité collective pronant le culte de la personnalité.Vous pouvez donc comprendre mon désaccord,cependant je pense que nous participons tout deux aux mêmes combats pour une société plus juste,j'espere que nous auront l'occasion d'échanger sur le sujet."


De Rita, ce très beau texte, qui montre bien comment une idée belle au départ, a évolué avec le temps. Et avec l'idéologie "moderne" de l'argent à tout prix qui corrompt tout...

"La franc- maçonnerie possède une tradition doctrinale conservée dans le rite écossais ancien et accepté .La Maçonnerie est une société de pensée héritière des plus antiques traditions,un ORDRE fondé sur la fraternité et la tolérance se reliant au sacré .Elle a pour but le perfectionnement de l'humanité , l'amélioration constante de la condition humaine.Elle recherche la vérité et la justice et poursuit la recherche d'une réalisation d'ordre spirituel .

Mais les francs maçons modernes se sont démarqués du but spirituel de la franc maçonnerie en devenant athées .Ils veulent jouir du pouvoir temporel motivés par la recherche de domination du monde. Certains se placent dans le camp de Lucifer .

Le franc Maçon Martiniste connaît l'ésotérisme , l'ANALOGIE DES CONTRAIRES et l'architecture de l'Univers bien mieux que le croyant avec ses croyances naîves et lui il tire l'humanité vers le HAUT.

Charles Riandey , Grand Commandeur, dans son "VIATIQUE D'UN FRANC MACON "exhorte les responsables politiques à ne pas faire croire que l'humanité n'évolue que selon les moyens matériels d'existence mais je pense qu' il parle à des sourds .

La franc maçonnerie donc devrait pouvoir rassembler si elle revenait à son but premier. "

 
Mon avis sur les Francs-Maçons :
http://r-sistons.over-blog.com/article-20036910-6.html#anchorComment




_____________________________________________________________________________________________



       MILITER :


Barème indemnités kilométriques 2008     ....suite

·        La Poste: 7.100 suppressions de postes réalisées en 2007, selon Sud-PTT   ....suite

·        Communiqué de l'UD FO du 23 mai 2008    ..... suite

·        Les orientations et propositions du Grenelle de l’insertion   .....suite

·        Appel à manifester le 17 juin sur les 35h et les retraites   ...suite

·        Communiqué des associations d'élus locaux et de l'Union sociale pour l'Habitat (Livret A)

     ....suite


________________________________________________



Les cow-boys et les Andins

 Vème sommet
Union européenne
-Amérique latine 
et  Caraibes,
comme si vous y étiez !



Le cinquième sommet Union européenne - Amérique latine et Caraïbes (UE-ALC), s’est déroulé du 13 au 16 mai dans la capitale du Pérou, Lima, plus précisément au cœur du quartier bunkérisé de la bibliothèque et du Musée de la Nation. Pas moins de 85 000 soldats et policiers avaient été mobilisés pour l’occasion. Quand la fine-fleur de l’eurocratie se déplace dans le Nouveau monde, la première règle qui semble s’imposer est de se placer à l’abri du monde réel. C’est en tout cas ce à quoi a veillé le président péruvien Alan García, un social-démocrate libre-échangiste qui fut élu en 2006 face à un souverainiste en jouant sur le thème de la peur du bolivarisme.

Ainsi, les chefs d’Etat et de gouvernement (53 au total, un record en partie dû à l’élargissement récent de l’UE), et les responsables de la Commission européenne n’auront pas vu la grève des mineurs et des travailleurs sociaux péruviens (des « radicaux », des « ratés », des « chouineurs » selon le Premier ministre hôte, Jorge del Castillo) déclenchée en guise de bienvenue aux visiteurs étrangers ; ni le contre-sommet (« sommet des peuples ») organisé par les mouvements sociaux latino-américains au même moment. Du coup, ils n’auront pas croisé non plus… les journalistes. Ceux-ci, entravés par le dispositif policier et les contretemps de l’organisation, n’eurent finalement qu’un très faible accès au travail des délégations. Mieux – ou pire : lors de la conférence de presse du Premier ministre de l’ex-puissance coloniale, José-Luis Zapatero, les journalistes latino-américains furent invités à quitter la salle sous prétexte de mise en ordre des chaises… et remplacés dans l’intervalle par des confrères espagnols triés sur le volet. L’organisation des travaux à huis clos se sera finalement imposée comme la solution optimale. Et tant pis pour la médiatisation.

 Il est vrai qu’en Amérique du sud, les peuples ont parfois tendance à porter au pouvoir des adversaires affirmés de la globalisation, qui viennent jusque dans les rencontres entre chefs d’Etat se faire protester contre l’ordre des choses. Quelques mois plus tôt, en novembre 2007, lors du 17ème sommet ibéro-américain, le président vénézuélien Hugo Chavez avait eu une prise de bec mémorable avec le roi d’Espagne devant les caméras. Il menaçait de récidiver, ayant, la semaine précédente, qualifié Angela Merkel de représentante « de la droite allemande qui a soutenu Adolf Hitler », pour conclure : « Madame la chancelière, vous pouvez aller au ... », interrompant sa phrase d’un air entendu. Celle-ci avait en effet appelé les dirigeants latino-américains à prendre leurs distances avec Caracas. A Lima, le Vénézuélien et l’Allemande se sont finalement salués chaleureusement devant les caméras.

 Le président García avait d’ailleurs dû reconnaître qu’il n’y avait pas de dispositif pour empêcher son homologue de Caracas de s’exprimer. Même la venue de Carla Bruni, épouse du président français, avec promesse de séance de photo au Machu Picchu, le tout annoncé par la presse péruvienne comme la principale attraction du sommet, n’allait pas suffire à museler les contestataires. Du reste, le couple Sarkozy s’est décommandé, tout comme Gordon Brown et Silvio Berlusconi. François Fillon avait certes été dépêché, mais le forfait de l’hôte de l’Elysée a provoqué un certain dépit parmi les dirigeants sud-américains. Une occasion manquée, ont regretté certains sous couvert d’anonymat, pour rétablir des liens d’amitié qui se sont distendus ces dernières années.

Le sommet devait être consacré à deux axes majeurs : « pauvreté, inégalités et inclusion », et « développement durable : environnement, changement climatique et énergie ». Des intitulés pompeux, mais sans grandes conséquences. Les choses sérieuses, la partie strictement économique, relevaient plutôt du forum des milieux d’affaires réuni en parallèle le 15 mai. A défaut d’un engagement ferme à augmenter l’aide au développement, qui stagne à 0,7 % du PIB pour l’ensemble de l’Union, la Commission européenne apportait sa friandise environnementale : un plan baptisé Euroclima contre le changement climatique, abondé à hauteur de 5 millions d’euros pour l’Amérique latine.

 Au fil des tables rondes, la nouvelle marotte de l’UE, les biocarburants, a aussi été évoquée : Bruxelles veut porter leur part dans les transports à 5,75% en 2010, et 10% en 2020. Une telle perspective qui peut séduire le Brésil, largement engagé dans l’aventure en partenariat avec les Etats-Unis, effraie les pays andins qui voient leurs paysans planter du grain pour faire rouler les voitures européennes au lieu de nourrir leur population pauvre. Il n’est guère surprenant, dès lors, que les récentes émeutes de la faim dans le monde aient quelque peu contribué à éclipser ce volet des négociations. A la demande notamment du représentant cubain, les chefs d’Etat auront même consenti à inclure dans la déclaration finale une mention de l’urgence à aider « les pays les plus vulnérables et les populations affectées par les prix élevés des denrées alimentaires ».

Au total, la tonalité de la presse internationale faisait écho à l’atmosphère « apaisée » du sommet. La radio institutionnelle allemande, Deutsche Welle concluait le 18 mai sur un « Happy end », en passant sous silence les propositions abandonnées en cours de route, telles que celle, présentée par Hugo Chavez, de créer un fond d’aide pour les pays victimes de la flambée des prix des denrées alimentaires, celle de son homologue bolivien Evo Morales en vue de délivrer des prêts sans intérêts aux populations démunies, ou encore celle de l’équatorien Rafael Correa pour empêcher la surexploitation du pétrole en Amazonie.

 Il est vrai que de compromis en déclarations qui n’engagent à rien, tout le monde a fini par obtenir un motif de satisfaction dans cette grand’messe – même La Havane a décroché une condamnation unanime en bonne et due forme de l’embargo étatsunien imposé à Cuba.

 Le thème du libre échange, quant à lui, avait été soigneusement relégué en marge du sommet, dans des échanges de vues bilatéraux. C’est que les enjeux sont de taille et les points de vue difficiles à concilier. Si l’on agrège les vingt-sept pays-membres, l’Union européenne est le deuxième partenaire économique de la région Amérique latine/Caraïbes. Le volume des échanges bilatéraux s’élève à quelque 160 milliards d’euros par an. En 2007, environ 14% des exportations latino-américaines étaient destinées à l’UE. Les firmes de l’UE représentent la première source d’investissement dans de nombreux pays latino-américains. Les stocks d’investissements européens dans la région s’élèvent à quelque 400 milliards d’euros, soit environ 12% des investissements directs à l’étrangers totaux des Vingt-sept. Pour beaucoup de pays du sous-continent, les échanges avec l’Europe sont un moyen d’échapper à l’emprise du grand voisin yankee.

Or, si le libre-échange est acquis dans le cadre d’accords d’association avec la Chili et le Mexique, le bât blesse avec certains pays de la Communauté andine des Nations (CAN). Les représentants « bolivariens » d’Equateur et de Bolivie rejettent toujours le projet qui dort dans les tiroirs de Bruxelles. Ils lui reprochent de contenir des clauses en matière de propriété intellectuelle, d’interdiction des nationalisations, et de régime des investissements étrangers qui menacent la souveraineté des peuples. Le président paraguayen nouvellement élu, Fernando Lugo, a lui aussi insisté sur la nécessité de défendre l’indépendance des nations.

A défaut de consensus andin, Javier Solana se consolera par la signature probable à court terme d’un accord bilatéral avec la Colombie, sur le modèle de celui que cette dernière a déjà paraphé avec Washington, voire d’un traité de libre-échange avec le Pérou… N’est-ce pas là ce que le Hongrois Rákosi nommait jadis « la tactique du salami » ? Plus que jamais cow-boy de l’UE, le Haut-représentant Solana, avant d’arriver à Lima, avait surtout fait le crochet par Bogota pour soutenir le président colombien, dont les liens avec les paramilitaires sont connus, dans son combat contre les guérilleros des FARC.

 Avec les pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay), les négociations sont au point mort depuis 2004 pour cause de désaccord sur les subventions et des barrières douanières agricoles. Leur reprise dépend de l’issue du « cycle de Doha » (les négociations engagées depuis 2001 dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce) – c’est en tout cas ce qu’a indiqué à Lima le commissaire européen Peter Mandelson. Le sujet est donc renvoyé à des discussions ultérieures.

 Bien loin du sommet officiel, mais au même moment et dans la même ville, le « Tribunal permanent des peuples », présidé par le chanoine belge François Houtart, a symboliquement condamné le système d’exploitation économique dans lequel sont inscrites les relations UE-Amérique latine, et notamment l’action de 26 multinationales européennes.

 Le 19 mai, l’ONG britannique Christian Aid publiait un rapport selon lequel les grands groupes des pays développés volent aux pays latino-américains quelque 50 milliards de dollars d’impôts chaque année. Le nouveau système fiscal bolivien y est cité en exemple, le Pérou d’Alan García blâmé pour son laxisme. Peut-être un thème de discussion pour le prochain sommet ALC-UE, qui se tiendra à Madrid en 2010 ?

 FREDERIC DELORCA


l'article de F. Delorca est paru dans le mensuel Bastille-République-Nations du 28 mai 2008  (
amisbrn@yahoo.fr)  (le titre est l'oeuvre du journal) à propos du Vème sommet Union européenne-Amérique latine et Caraibes

  http://atlasalternatif.over-blog.com/article-20044267.html


_________________________________
______________________________________________________________________________


Reçu cet appel d'étudiants africains


Nous sommes l'association arc-en-ciel , qui regroupe au sein de sa structure des jeunes gens dont l'âge varie entre 18ans et 35 ans ;des Etudiants,des stylists,des artistres(sculpteurs),des coiffeuses ...

Nous sommes basées en Côte d'Ivoire ; c'est une association de reflexions pour l'élaboration de certains projets ,car notre objectif est de participer au developpement de l'Afrique et plus précisement de la Côte d'Ivoire .

Nous souhaitons ouvrir un atélier de couture,de coiffure,de restaurant, nous lancer dans la commercialisation du charbon et des produits vivriers etc.

En effet ,nos dirigeants Africains se préoccupent peu de sa jeunesse ,un jeune Africain vit en dessous d'un dollar par jour et le seuil de pauvreté continu de s'alourdir ;il est très difficile d'obtenir auprès de nos banques des financements
pour la réalisation de nos projets .

Ceci est un cri de désespoir à l'endroit des personnes de bonne volonté pour nous aider à réaliser nos projets; enfin de nous prendre en charge ,Grace au miracle d'Internet nous nous ouvrons au monde entier afin de tendre la main pour qu'enfin nous sortions de cette pauvreté qui rend notre futur ténébreux.

NB: NOTRE DESIR EST DE PARTICIPER AU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE

CAR LE PROGRES DE L'AFRIQUE PASSE D'ABORD PAR SA JEUNESSE

VEUILLEZ AGGRER NOS SINCERES REMERCIEMENTS

komenan abdel n'gnoésseth (Président de l'association Arc-en-ciel - Etudiant en licence des Sciences Economiques et de Developpement à L'UNIVERSITE DE BOUAKE
délocalisée à
ABIDJAN

________________________________________________________________________________________

Sélection :

L'Intelligence économique :
De la guerre économique à la guerre militaire
http://chahids.over-blog.com/article-20061643.html

Les dernières tribus indiennes libres
sur mon blog coups de coeur

http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/article-20060975.html

Voyez aussi mes deux autres blogs

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

La répudiation judiciaire est instaurée
http://www.marcfievet.com/article-20018749.html

Taillables et corvéables à merci :
on préfère embaucher les sans papiers !
http://collectiffsa.over-blog.com/article-20060594.html 

Tribulations d'une femme africaine
http://collectiffsa.over-blog.com/article-20060404.html

Précaires, souffrez en silence !
http://collectiffsa.over-blog.com/article-20059991.html

Du col Mao au Rotary
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6723

Ceux qui font de la politique aujourd'hui
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6717

Violence de classe et raciale..Daniele Bleitrach
Droits de l'homme pas pour tous
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6713

Cuba, Marti et les USA
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6697

Gros plan sur Big Brother
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6711

Le capitalisme a-t-il un  avenir ?
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6706

Lettre ouverte à Barak
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6708

Bush : Biographie non autorisée
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6718


Blog Rank de ce blog, le 1.6.8 : 89

Partager cet article
Repost0
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 23:32

" Nous aurons UN GOUVERNEMENT MONDIAL, que cela nous plaise ou non.
La seule question est de savoir s'il sera créé par conquête ou par consensus."
James Paul Warburg, administrateur de la banque Kuhn and Loeb,  membre du C.F.R et du Bilderberg, s'adressant au Sénat américain le 17-02-1953.

" Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au Times Magazine et autres grandes publications dont les directeurs ont respecté leurs promesses de discrétion pendant près de quatre décennies.
… Mais le monde est maintenant plus sophistiqué, et disposé à marcher vers un gouvernement mondial…
La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et des banquiers mondiaux est sûrement plus préférable à l'autodétermination nationale
que l'on pratiquait les siècles passés. "
Juin 1991, David Rockefeller (C.F.R, Trilatérale, Bilderberg, Lucis Trust, franc-maçonnerie)

"Peu importe la diversité de rites ou de formes, puisque la pensée est unique."
G. Mazzini (Sataniste notoire
 )

          












http://panier-de-crabes.over-blog.com/


La pieuvre maçonnique
Lucifer préside au destin des peuples




Mes amis,

Nous sommes gouvernés par des psychopathes. Et ce que vous voyez, ce que vous entendez, n'est que la partie immergée. Ce qu'on veut vous dire, vous montrer. On, c'est à dire en fait les médias, que le sieur Ménard devrait dénoncer s'il n'était pas en partie financé par les néo-cons, la CIA...

 
Les médias ? Voyez ce qu'en dit Nicolas Dupont-Aignan, le 30 mai 2008. " La question centrale des médias... Pour garantir le pluralisme et sortir de la dérive bananière de notre République, il faut, comme dans la plupart des pays occidentaux, interdire aux groupes financiers  dépendant des commandes de l’Etat de détenir de  grands médias ". Les médias ne réflètent pas la réalité, ils sont aux ordres de grands groupes militaro-financiers. Eux-mêmes chapeautés par tout un ramassis de groupes sectaires, intégristes du Vatican, évangélistes ou sionistes, et surtout maçonniques. Ce magma infâme est au-dessus des lois, au-dessus des Etats - d'ailleurs appelés à disparaître peu à peu, à se fondre au sein d'entités supra-nationales avant d'être unifiés sous un gouvernement commun, soigneusement préparé par des structures supra-nationales comme l'ONU, l'OTAN, l'Europe, la Banque Mondiale... dépouillant toujours plus les Etats de leur liberté, de leur souveraineté. Et les peuples de leur volonté.

Voici ce qu'en dit l'encyclopédia Wikipedia :

La franc-maçonnerie est une forme d'organisation associative, qui recrute ses membres par cooptation[1] et pratique des rituels initiatiques faisant référence à un
secret maçonnique et à l'art de bâtir.

Apparue en Écosse[2] puis en Angleterre au XVIIe siècle, elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes, comme une « association essentiellement philosophique et philanthropique », comme un « système de morale illustré par des symboles » ou comme un « ordre initiatique ». Organisée en obédiences depuis 1717 à Londres, la franc-maçonnerie dite spéculative - c'est-à-dire philosophique - fait référence aux Anciens Devoirs de la maçonnerie dite opérative formée par les corporations de bâtisseurs qui édifièrent, entre autres, les cathédrales.[3]

Elle prodigue un enseignement ésotérique, adogmatique et progressif à l'aide de symboles et de rituels. Elle encourage ses membres à œuvrer pour le progrès de l'humanité, tout en laissant à chacun de ses membres le soin de préciser à sa convenance le sens de ces mots[4]. La bienfaisance est l'un de ses moyens d'action[5]. Sa vocation se veut universelle[6] bien que ses pratiques et ses modes d'organisation soient extrêmement variables selon les pays et les époques[7]. Elle réunit, dans de nombreux pays répartis sur toute la surface du globe, des personnes qui se sont donné pour but de travailler à leur amélioration spirituelle et morale.

Elle s'est structurée au fil des siècles autour d'un grand nombre de rites et de traditions, ce qui a entraîné la création d'une multitude d'obédiences qui ne se reconnaissent pas toutes entre elles. Elle a toujours fait l'objet de nombreuses critiques et oppositions, aux motifs très variables selon les époques et les pays."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc-ma%C3%
A7onnerie#Oppositions_communistes

Jardins du George Washington Masonic National Memorial
Jardins du George Washington Masonic
Memorial

La Franc-maçonnerie serait donc une secte religieuse professant une doctrine "humanitaire" internationale qui se superpose aux autres religions.

Aujourd'hui, ses membres sont partout, infiltrant les plus hautes sphères de la société : politique, médias, économie, justice, industrie ... Les rites sont divers, mais "la pensée est unique" ( G. Mazzini, ancien Grand Maître du Grand Orient d'Italie). Pensée unique, cela vous dit quelque chose ? On y tend... on y est ! Avec la mondialisation, que moi je qualifie de "malheureuse".

En tous cas, ils font partie de l'élite, de la "race supérieure". Et donc, il est permis d'extrapoler en disant que l'eugénisme furieusement dans l'air du temps, ne doit pas leur déplaire.

Voici ce qu'on peut lire dans le blog barruel.com : "L'Euro est là...Euroland ! Les frangins  jubilent. Un de leurs rêves s'est réalisé ! Plus facile ainsi pour mieux dépouiller les Etats, et les réduire à l'esclavage financier. La secte a sa monnaie ! Demain, son gouvernement mondial... Ces "illuminés"  ont à leur actif une autre "grande oeuvre" :  La création des Etats-Unis d'Amérique" ... De G. Washington à F.D. Roosevelt, plusieurs "frangins" se sont succédés à la tête de la première "démono-cratie guerrière" du monde."

Etats-Unis... "Etats-Unis" d'Europe... et aujourd'hui, les deux intimement liés, au point que les Etats-Unis dictent de plus en plus leur politique aux "Etats Unis" d'Europe, en attendant de ne plus faire qu'un.... Pour le moment, avec l'euro, c'est la mise en place de structures financières au-dessus des Etats, appelés à disparaître ! Et l'Europe est livrée aux grands groupes financiers internationaux.

Et les Francs-Maçons ? Certains d'entre eux oeuvrent pour le NOM, dans l'ombre, dans les coulisses. Anonymement. Ceux-là élaborent les plans économiques, les guerres, et même les famines, le cas échéant,  avec une seule idée en tête, diviser pour mieux régner. Engendrer le chaos pour mieux l'orchestrer ensuite. A terme, l'objectif est de former un gouvernement mondial pour mieux contrôler l'univers entier.  Quitte à détruire Etats et gouvernements. Et donc souveraineté et démocratie. Mais pas seulement : Car des membres de la pieuvre maçonnnique s'attaquent aussi à l'Eglise, en s'infiltrant, en gangrénant, en minant sa Direction, pour, au final, un jour, la contrôler totalement.


Franc-maçon anglais au XIXe siècle

Franc-maçon anglais au
 
XIXe siècle

La Franc-maçonnerie n'est pas seulement une pieuvre, elle est aussi une secte. Avec des rites sectaires. Et toute une hierarchie. Comme les Francs Maçons chapeautent les sphères les plus élevées, il n'est pas exagéré de dire que le monde est gouverné par une secte. On est bien loin de la démocratie tant vantée. D'autant que les médias sont orientés par cette pieuvre tentaculaire.... Règne de la pensée unique, totalitaire, fécondée par les médias aux ordres, démultipliant les bruits, les rumeurs, les fausses nouvelles, les mensonges, un jour les armes de destruction massive, le lendemain la Serbie qui concevrait des nettoyages ethniques, le surlendemain de gentils moines tibétains attaqués par de vilains chinois... la "populace" doit gober les élucubrations de l'élite franc-maçonne ! Malheur universel assuré par médias interposés... 

Aux Etats-Unis, avec des illuminés comme Bush, ancien adepte de la très secrète et satanique Skull and Bones (2), la "Maçonnerie" (de sectes) mondiale est aux commandes, soutenue par l'argent des grands groupes financiers. Et c'est cette clique qui IMPOSE ses guerres prédatrices au monde. Tout détruire comme en 40 avec la famille Bush, déjà, ou en Irak, ou bientôt en Iran puis dans le monde entier, pour ensuite reconstruire avec, à la clef, de juteux bénéfices pour les copains-coquins...


 
Symboles maçonniques(épée de Lafayette).

Symboles maçonniques
(épée de
Lafayette).

Et la France ? Eh bien, elle est gouvernée aussi, en réalité, par une secte. Celle des Francs-Maçons. Une secte qui quadrille tous les grands leviers publics et privés du pays, qui ligote politiciens, journalistes, magistrats... en les tenant par le secret, et même les menaces ! Et nous les citoyens, nous ignorons tout de ce qui se trame derrière notre dos, à notre insu, contre notre volonté, et à notre détriment ! Qui, dans les médias, aborde tous ces sujets ? Tout au plus un reportage pour lever un coin du voile sur les mystères, le décorum, le langage, les rites...

La Franc-Maçonnerie est en fait la SOURCE de toutes les sectes. Elle noyaute tout, elle contrôle tout. Même l'ONU, à l'origine Société des Nations, fut créée par un Franc-Maçon, et son premier Président, Léon Bourgeois, fut un adepte. Cette organisation, à l'origine, s'appelait la "Lucifer Trust", et le nom lui-même évolua en Lucis Trust, "bonne volonté mondiale", pour, au final, se transformer en simple ONG, à laquelle adhèrent de nombreux membres de l'ONU. Mais ce qu'il faut retenir, c'est que le mot "lucifer trust", renvoyait à Lucifer, maître réel de la secte. En clair, les adeptes vénèrent à leur façon Lucifer. (1) Comme Bush dans son Skull and Bones rendait hommage à Satan. 

Cela signifie que les personnages les plus haut placés gravitent dans ce type de groupes plus ou moins francs-maçonniques, occultes, secrets, opaques. Et certains d'inspiration satanique ! Il y a quelques jours, j'avais fait allusion aux méga-corruptions des psychopathes à la tête de nombreuses nations  (
http://r-sistons.over-blog.com/article-19745144.html), je rappelle que certains d'entre eux se livrent à des orgies sexuelles, à des rites pédophiles, et sacrifient des enfants au cours de leurs cérémonies secrètes ( Voir affaire Alègre. Quant à Dutroux, il aurait revendu des enfants à ces individus).. Autant dire que les malheurs des peuples ne sont pas près de s'achever, surtout si ces individus concrétisent le projet cher à leur coeur de gouvernement mondial, éventuellement sous l'égide de l' ONU.

Plat maçonnique en Faïence
France, XVIIIe siècle

Plat maçonnique en Faïence France, XVIIIe siècle


Et ce qui confirme ce côté si sombre des Pouvoirs, ce sont les affaires de corruption, les scandales financiers ou mafieux, jamais élucidés. Les "frères" maçons ne sont-ils pas au-dessus des lois ? Souvenez-vous.... affaire de la cassette Méry, affaire Yann Piat, Urba ou Elf, le scandale de l'ARC ou du Crédit Lyonnais, et tant d'autres, où les dossiers disparaissent bizarrement, et où personne n'est jamais inculpé !

Comme il est dit dans "barruel.com", "la franc-maçonnerie est l'outil logistique de la puissance de l'argent, qui est à la base de la corruption". Au-dessus des lois. Qui a le courage de dénoncer tout cela ? Surtout pas les marionnettes à la tête des Etats, choisies par les maîtres du monde.

Et ce sont ces gens-là qui prétendent instaurer un gouvernement mondial pour faire le bonheur des peuples... régénérés après une liquidation massive, à travers guerres de purification ethnique (et de prédation des ressources !), famines ou maladies provoquées, misère et désespoir organisés...

Au moment où l'on célèbre les 60 ans de la naissance d'Israël et où l'on commémore plus que jamais la Shoah du seul peuple juif, certains "frères" maçons préparent, avec leurs copains néo-cons évangélistes, néo-sionistes, ou du Vatican, une "shoah" planétaire sans précédent dans l'Histoire de l'humanité. On est bien loin de l'idéal humaniste invoqué lors de la création de la Franc-Maçonnerie !

Il est temps de démasquer les imposteurs de tout acabit, et de les envoyer là où ils devraient être :
Devant un Tribunal des peuples.

L'impunité des plus grands criminels comme Bush ou Cheney  n'a que trop duré.

Votre Eva


(1) Wikipedia : The organization was originally called the "Lucifer Publishing Company".[6] However, the name "Lucis Trust" has been used from 1925. The name "Lucifer" was used because, Bailey considered Lucifer, the fallen angel, a positive principle (Eva : Lucifer, "principe positif" ! Et dire que ce genre d'individus inspire lesFrancs-Maçons ! Aujourd'hui, ils seraient 6000 adeptes dans le monde. Certainement haut placés !)
- Les oeuvres d'Alice A. Bailey sont largement distribués à l'échelle mondiale  (http://membres.lycos.fr/iera/lucistrust.htm )

Wikipedia : Alice Ann Bailey était une écrivaine britannique.

Alice A. Bailey Photographiée ici dans les années 1930.
Alice A. Bailey
Photographiée ici dans les années 1930.

Reconnue comme une des personnalités fondatrices du mouvement du nouvel âge, Alice Bailey a écrit une vingtaine d'ouvrages ésotériques, ainsi que des articles pour le Lucis Trust, revue éditée par l'École Arcane, institut spiritualiste qu'elle fonda en 1923.

Le thème de ses ouvrages consiste en un enseignement ésotérique autonome (..). Ses 26 ouvrages ont popularisé des notions telle que la venue du Nouvel Age et l'avènement du « Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde », au travers de « triangles ésotériques » – réunions d'individus par groupes de trois, supposés travailler en réseau avec leurs énergies pour l'aide spirituelle à l'Humanité – qu'Alice Bailey a commencé à organiser en 1937. Ces triangles se fondent sur un mantra (le terme exact est mantram), connu sous le nom de Grande Invocation, utilisé par des milliers de groupes ésotériques au travers le monde encore aujourd'hui. De nos jours, l'enseignement d'Alice Bailey continue d'être diffusé et étudié au travers de l'École Arcane et de sa maison d'édition le Lucis Trust
Elle affirme que la plupart des ouvrages qu'elle a écrits lui ont été dictés par télépathie par le tibétain Djwal Khul, un « Maître de Sagesse » (voir l'article Théosophie)

(2) http://www.barruel.com/fraternite-de-la-mort.html


Le Grand Architecte de l'Univers. Par le franc-maçon William Blake, 1794 ; conservé au British Museum.

Le Grand Architecte de l'Univers
Par le franc-maçon William Blake,
1794 ; conservé au British Museum

Illustrations fr.wikipedia.org


" A l'aube de ce que l'on cherche à nous faire avaler, à savoir l'instauration d'un gouvernement mondial, j' aimerai vous donner un petit aperçu de ceux qui manoeuvrent dans les coulisses de l'O.N.U.
.
Dans les couloirs de l'O.N.U donc, circulent des personnes faisant partie d'une Organisation Non Gouvernementale appelée la LUCIS TRUST ( Bonne Volonté Mondiale - World Goodwill ), accréditée auprès du Bureau d’information publique de l'ONU.

Elle a le statut consultatif auprès du conseil économique et social de l’O.N.U et maintient des relations informelles avec un grand nombre d’organisations non gouvernementales, nationales et internationales.
A cette effet, elle participe régulièrement à diverses activités de l'ONU.
Sachant que " l'O.N.U (comme l'Unesco) est presque entièrement composée de maçons de tous pays "...
(Les francs-Maçons en France, P Mariel, Biblio. Marabout 1969 - p 204.)

Cette organisation, à son origine, s'appelait la LUCIFER TRUST, son nom ayant été modifié afin de moins inquiéter les "pigeons" que nous sommes...

Cette SECTE LUCIFERIENNE a été fondée par Alice Bailey, qui fut un véritable "maître à penser" de la Théosophie...


Il faut quand même savoir que la Théosophie est une SECTE liée à tous ces mouvements "NEW AGE" dont les grands axes sont : ésotérisme, spiritisme, sorcellerie...

Alors que quelques associations, se donnent tout le mal possible pour lutter contre ces gens là...
Je pense que la bataille est inégale...
O.N.U face à de petites associations...

La revue éditée par la "société" Théosophique s'appelle...LUCIFER...
Un "élève" de la théosophie, Rudolf Steiner, a dirigé ce "mouvement" en Allemagne et a, lui aussi, fondé en 1902 sa revue "Lucifer", qui prit le nom de "Lucifer-Gnosis" (1904).
(Steiner, fondateur de l'Antroposophie, a laissé derrière lui des écoles et plusieurs O.N.G... reconnues à l'O.N.U...)

Et tout cela, bien sûr, avec la complicité de nos chers dirigeants qui poussent de toute leurs forces vers la mise en place de ce gouvernement mondial, qui est, ni plus ni moins, la mise en place d'une direction supranationale aux mains d'une SECTE qui cherche la gloire de LUCIFER...

Ces gens là pratiquent le sacrifice D'ENFANTS dans leurs cérémonies... DUTROUX revendait des enfants à des personnages de la sorte"

http://www.barruel.com/info.html


___________________________________________________________________________________________


Pourquoi la guerre
sera déclarée
à l' Iran, Etat souverain
et qui n'attaque personne !


Intime conviction ? Sincèrement, je crois que cette guerre aura lieu. Pour plusieurs raisons.

- L'économie américaine va mal. Le gouvernement est impopulaire. Il faut un choc pour redresser la situation, quitte à le provoquer artificiellemet. Comme avec le 11 septembre. Réflexes patriotiques assurés ! Et élection de Mac Cain aussi, le "héros" du Vietnam, "aguerri", "expérimenté"...

- Et justement, les Républicains veulent rester au pouvoir. Ils sont sûrs d'être élus avec un conflit militaire.

- La puissance de la Chine fait peur. Il ne faut pas laisser l'Iran se faire des amis chinois.. ou vénézuéliens ! Les Etats-Unis en Iran, avec une marionnette à leur solde, comme partout où ils vont, c'est une manière de restreindre la zone d'influence chinoise. Et d'encercler le pays dont ils sont jaloux.  Belle démocratie américaine !

- Les ressources. Or, les "bons" chrétiens américains ont tous les péchés. Entre autres, celui de la convoitise. Donc, rafle du pétrole, et de la zone stratégique. Pour leur SEUL profit (égoïsme) et pour dominer le monde (orgueil).

- Le chaos profite aux affaires. Juteux bénéfices garantis pour les marchands d'armes, les industriels du pétrole ou de la reconstruction !

- L'Iran a très envie de se passer de la monnaie-dollar pour ses échanges. De quoi enfoncer un peu plus l'arrogante Amérique.... Il faut mater l'Iran !

- Bush et Cheney tiennent à leur guerre. Et pas qu'eux ! Les médias, par ex CNN, raffolent des conflits. Audience garantie !

- Israël tient à cette guerre.  Et quand on sait que la politique aux Etats-Unis est décidée par Israël, on sait comment ça va finir...

Que le diable que tous ces gens-là, affairistes, néo-cons de tous bords, etc, invoquent, les emporte ! Et qu'ils laissent en paix les peuples..

Eva


_________________________________________________________________________________________


Selon la presse israélienne,
les Etats-Unis promettent
une guerre contre l’Iran : Bush
prépare-t-il une «surprise d’octobre»?

par Bill Van Auken


Un article de la presse israélienne mentionnant que George W. Bush prévoit de déclencher une attaque militaire contre l’Iran avant de se retirer en début d’année prochaine, a été vivement contesté par la Maison-Blanche.

L’article, paru mardi dans le Jerusalem Post, a fait référence à un reportage diffusé sur la radio militaire israélienne citant des responsables israéliens qui avaient rencontré Bush et sa délégation lors de leur visite en Israël la semaine dernière.

 « Un membre important de l’entourage du président aurait affirmé lors d’une rencontre privée que Bush et Dick Cheney sont d’avis qu’une intervention militaire est nécessaire », selon les dires d’un responsable israélien cité par l’article.

L’article a cité de plus le responsable américain selon qui « l’hésitation du secrétaire à la Défense Robert Gates et de Condoleezza Rice » avait retardé la décision d’une intervention militaire contre l’Iran.

La crise récente au Liban et l’évidente facilité avec laquelle le mouvement Hezbollah, qui est soutenu par l’Iran, a pris contrôle de Beyrouth ont, selon l’article, ramené à l’avant-plan la question d’une attaque des Etats-Unis contre la république islamique.

Selon des officiels israéliens, Bush aurait dit que « la maladie doit être traitée, et non les symptômes ».

Le démenti de la Maison-Blanche, émis quelques heures seulement après la parution de l’article sur le site internet du Jerusalem Post, a pris un ton particulièrement acerbe. « Un article paru aujourd’hui dans le Jerusalem Post sur la position du président vis-à-vis de l’Iran qui cite diverses sources anonymes ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit », a-t-on déclaré.

Cependant, plus tard dans la journée de mardi, la porte-parole de Bush, Dana Perino, fut questionnée par plusieurs journalistes qui doutaient de la validité de ce démenti. « Est-ce le président et le vice-président croient qu’une attaque est nécessaire, qu’une personne d’Israël l’ait affirmé ou non ? » a demandé un journaliste.

Dana Perino a refusé de répondre, répétant la position officielle selon laquelle Washington tente de résoudre son conflit avec l’Iran « diplomatiquement », mais que toutes les options demeurent « sur la table ».

En fait, l’article du Jerusalem Post est loin d’être le seul indice que l’administration Bush se prépare à une attaque militaire contre l’Iran.

Les déploiements militaires américains accrus dans la région constituent une preuve physique suffisante, alors que la Marine possède à nouveau deux groupes de combat de porte-avions à distance de frappe de l’Iran, soit le USS Lincoln et le USS Harry S. Truman.

Pendant ce temps, le vaisseau amiral de la 6e flotte, le USS Mount Whitney, a été déployé le long de la côte du Liban, dans ce que la marine a décrit comme étant une « mission non prévue ». Le navire est le vaisseau le plus avancé de la marine pour commander, contrôler et recueillir du renseignement. Il peut coordonner une attaque majeure sur une vaste région. Il s’est joint au USS Cole, un contre-torpilleur, qui était déjà sur place.

A Washington, l’amiral Michael Mullen, le secrétaire des chefs d’état-major, a paru devant le comité du Sénat mardi pour réitérer l’accusation non fondée du Pentagone selon laquelle l’Iran serait responsable des violences en Irak. L’absence de réponse de la part de l’armée américaine jusqu’ici, a-t-il insisté, « ne signifie pas une absence de fermeté ou de capacité à nous défendre contre des menaces ».

Dans son discours devant la Knesset d’Israël la semaine dernière, Bush a placé l’Iran au centre de son engagement de soutien inconditionnel envers Israël. « L’Amérique se tient avec vous dans une opposition ferme aux ambitions d’armes nucléaires de l’Iran », a-t-il dit. « Permettre au plus grand supporteur mondial de la terreur de posséder l’arme la plus mortelle du monde serait une trahison impardonnable des générations futures. Pour l’amour de la paix, le monde ne doit pas laisser l’Iran obtenir une arme nucléaire. »

Après la visite de Bush, un porte-parole du premier ministre israélien Ehoud Olmert a dit à la presse qu’Olmert et Bush s’étaient entendus sur la nécessité d’une « action tangible » dans le but de contrecarrer la supposée tentative de l’Iran de développer une arme nucléaire.

« Nous sommes sur la même longueur d'onde. Nous voyons tous les deux la menace… et nous comprenons tous les deux qu’une action tangible est requise pour empêcher les Iraniens d’aller de l’avant avec leur arme nucléaire », a dit le porte-parole d’Olmert, Mark Regev, au quotidien israélien Ha’aretz.

Faisant référence aux efforts diplomatiques destinés à mettre de la pression sur l’Iran, Regev ajouta : « C’est clairement insuffisant et c’est évident que de nouvelles mesures devront être prises. »

Même pendant que les Etats-Unis et Israël accentuaient le roulement de tambour concernant la menace nucléaire iranienne, Mohamed ElBaradei, le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), s’adressait à une session du Forum économique mondial en Égypte lundi, déclarant que l’agence d’inspection nucléaire de l’ONU n’a aucune preuve que l’Iran est en train de construire une bombe.

Bien avant que l’histoire ne paraisse dans le Jerusalem Post, Ha’aretz a rapporté que « le programme nucléaire iranien avait été au centre » des pourparlers entre Bush et Olmert. Des responsables israéliens, a rapporté le journal, ont présenté à Bush des renseignements qui contredisaient supposément l’Estimation nationale de renseignements (NIE) produite par des agences  américaines d’espionnage l’année dernière et qui en venaient à la conclusion que l’Iran avait mis un terme à son programme d’armes nucléaires en 2003.

 « Cela sera-t-il suffisant pour modifier la position de l’administration sur la possibilité d’une attaque américaine sur les installations nucléaires de l’Iran ? Ce n’est pas clair », peut-on lire dans le quotidien. Il a ajouté, toutefois, que le gouvernement israélien insiste que l’Iran approche du « point de non-retour » et qu’il faut agir immédiatement.

Quant à Bush, dit l’article, alors qu’« il approche de la fin de son mandat, il pense certainement à l’héritage de sa présidence, en plus de la guerre en Irak qui a été très critiquée ».

Il est suggéré ici qu’une façon de faire oublier l’héritage catastrophique incarné dans les guerres continues contre l’Irak et l’Afghanistan est de lancer une autre agression militaire qui va jeter sans l’ombre d’un doute toute la région dans le chaos.

Un enregistrement sonore nous a donné une indication de la façon dont la politique est conçue au sein des plus hauts échelons de l’administration Bush. Cet enregistrement fait partie du matériel que le Pentagone a fait parvenir récemment au New York Times en réponse à une requête faite en vertu de la Loi d’accès à l’information. Cette requête avait été faite pour l’écriture d’un article exposant les rapports étroits entre le département de la Défense américain et des officiers à la retraite qui étaient régulièrement invités aux émissions d’information télévisées et qui étaient en fait des porte-parole de l’administration Bush sur la question de l’Irak.

L’enregistrement a été fait en décembre 2006 lors d’une réunion sur l’heure du dîner du secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, et d’un groupe de ses « analystes militaires », que le Pentagone lui-même nomme « multiplicateurs de la force du message ».

L’atmosphère à cette réunion en était une de désarroi et même de colère envers les résultats des élections de mi-mandat en 2006 au cours desquelles une vague de sentiment anti-guerre dans la population avait donné les deux chambres du Congrès aux démocrates.

On entend le lieutenant-général Michael Delong, un marine à la retraite, signaler à Rumsfeld qu’avec le nouvel arrangement politique au gouvernement, « vous n’allez pas y trouver beaucoup d’oreilles sympathiques tant qu’il n’y en aura pas une [une attaque terroriste] ».

Rumsfeld acquiesce, répondant « Nous n’avons pas eu d’attaques au cours des cinq dernières années. La perception de la menace est si faible dans cette société qu’il n’est pas surprenant que les comportements reflètent cette conception d’une faible menace… La solution à ce problème, je suppose, est une attaque. Et lorsque cela arrivera, alors tout le monde sera enthousiasmé pour une autre [inaudible] et c’est une honte que nous n’ayons pas la maturité de reconnaître combien sérieuses sont les menaces… le nombre de morts, le carnage qui peut être imposé à notre société est si réel et si présent et si sérieux qu’on pourrait croire que nous pourrions le comprendre… »

La « solution » au fait que le peuple américain ne soutient pas la guerre en Irak ni l’éruption mondiale du militarisme américain au nom de la « guerre au terrorisme » est, selon Rumsfeld, une autre « attaque » semblable aux événements du 11 septembre 2001. Clairement, la conception est qu’une autre ronde de « morts » et de « carnage » pourrait abasourdir la population et créer les conditions pour que l’administration puisse imposer sa volonté par des moyens extraordinaires.

Assurément, une façon d’augmenter la probabilité d’une telle attaque est de lancer une attaque militaire contre l’Iran.

Les reportages d’Israël et la mobilisation militaire dans la région soulèvent immédiatement la question : alors que les élections de 2008 approchent, est-ce que des éléments de l’administration Bush préparent une « surprise d’octobre » sous la forme d’une attaque sans provocation contre l’Iran ? »   

http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9077


Une opposition de rue à la guerre

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9075
http://guerrealaguerre.resist.ca


Bush, une biographie non autorisée - extraits

 Financer Hitler
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20016029.html

Question : On peut se demander pourquoi, dans l’après-guerre, les chasseurs de nazis ne se sont jamais intéressés à l’origine de la fortune de la famille Bush ?
Nouvelle rallonge pour le Pentagone : Guerre à l'extérieur, pauvreté à l'intérieur

La ruée vers les ressources énergétiques de l'Arctique
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9115

La répudiation judiciaire est instaurée - Par N Dupont-Aignan
http://www.marcfievet.com/article-20018749.html 

Contre les virus, faux virus etc, sécuriser son ordinateur :
http://www.secuser.com/newsletters/index.htm#secuser_alerte 
http://www.secuser.com/hoax/index.htm


Dernières parutions sur http://michelcollon.info, entre autres :
 
M Benvenisti - En exil dans leur patrie
Comment, après les hostilités, on expulsa de leurs villages des habitants arabes déjà citoyens israéliens

Palestine                            
ml
Partager cet article
Repost0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 11:45

A voir absolument

http://www.dailymotion.com/related/80692/video/x4n042_docle-gouvernement-mondialle-grand_politics 




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bc/Frankenstein.1831.inside-cover.jpg


Mes amis,

Vous devez tous voir cette vidéo (de FR3, pourtant, une chaîne publique !) pour comprendre ce qui nous attend.
L'horreur absolue !

Je pose la question : De quel droit une infime minorité
s'octroie-t-elle le droit de vie (d'asservissement !)
et de mort sur chacun de nous ? Quel mandat a-t-elle ?
L'argent ? Ce n'est pas un mandat !

Nous devons identifier ces usurpateurs criminels.
Déjà, nous savons qu'il y a des Rockefeller,
des Rothschild, ou Kissinger...
(voir aussi plus bas les noms en bleu)

Nous devons porter plainte, collectivement, devant la
Cour Européenne par exemple, pour abus de pouvoir.

Nous devons agir. Nous ne pouvons pas nous résoudre au pire ! Le combat contre le NOM, le Nouvel Ordre (désordre criminel, en fait) Mondial, est un devoir pour les générations futures
- et pour nous-mêmes aussi, tout va si vite !

Non à l'eugénisme globalisé, non à la faim généralisée,
non aux guerres multipliées, non à la jungle !


(eugénisme :
Déja, Malthus, disait que "les pauvres infirmes et sans ouvrage, ceux qui ont froid et faim,
ceux qui n'ont ni asile, ni vêtement, étant inutiles à la société et malheureux dans la vie 
doivent disparaître !" 
"le suicide est non seulement leur intérêt, mais leur devoir !"
On croirait Attali : Euthanasie des retraités inutiles...,
ou les USA d'aujourd'hui avec le refus de soins aux pauvres, trop vieux, trop malades)

Frankenstein ne doit pas diriger le monde
pour les seuls intérêts d'une petite minorité
qui accapare les ressources, les médias, nos vies !

Il est temps d'entrer en résistance - totale, mondiale, tous unis
oui, ne nous laissons pas diviser, notre adversaire
n'est pas l'AUTRE, mais le NOM !

Lisons " la triple grève , pour sauver la planète et l'humanité " !
http://www.syti.net/TripleGreve.html

Mes amis, il y a urgence ! Les hausses de l'essence, c'est pour
enrichir les spéculateurs ! Et pour nous affaiblir - car le but, en définitive,  est de nous affamer par TOUS les bouts, car nous
pouvons - et les manifestations des pêcheurs, des agriculteurs,
des urgentistes, bientôt des transporteurs sont là pour le prouver - manquer de carburant pour notre travail, et donc ne plus être
en état de travailler !

Mes amis, ce n'est pas de la science-fiction, c'est une réalité,
et même une chaîne publique comme FR3 vient de mettre
le sujet sur le tapis ... et si nous ne voulons pas qu'il devienne
rouge du sang de nos vies, agissons ! Vite, et fort !

J'entends à l'instant sur France Infos qu'on appelle
au blocus européen !


Les psychopathes qui ont mis au point les projets
(détaillés dans cette vidéo FR3)
du Nouvel Ordre Mondial 
se frottent les mains :
Nos malheurs
font le bonheur
de leurs porte-feuilles
scandaleusement garnis !

Moi, j'appelle au BLOCUS des plans du NOM,
par tous les moyens :

- Actions judiciaires d'envergure.
Constitution de tribunaux internationaux des peuples.
Ca suffit, l'impunité totale pour les pires criminels !
http://usa-menace.over-blog.com/article-20010587.html

- Grèves générales

- Manifestations unitaires et massives

- Protestations auprès des directions des médias aux ordres

Si vous avez d'autres idées, donnez-les !

Demain, il sera peut-être trop tard !

Si on avait empêché Hitler de nuire dès le départ,
il n'y aurait pas eu 50 millions de morts ! Nous devons donc,
dès maintenant, entrer en résistance contre les nouveaux Hitler,
ces êtres malfaisants,  qui peuplent les grandes banques,
les multinationales, les médias, et sans mandat,
décident de notre sort à tous !
C'est à dire de nous asservir
ou de nous liquider !

Mes amis, il y a urgence ! Les menaces se multiplient,
et tous ensemble, nous devons empêcher ces
Frankenstein "modernes" de mettre à exécution
leurs projets monstrueux ! Et commençons par refuser d'être pucés, classés, fichés, etc, payons en liquide, ne laissons pas des traces partout de tout ce que nous faisons !

La vigilance doit devenir la règle !

Et le combat universel contre la mafia prédatrice une nécessité !

Votre Eva


Dernière minute : 
 
Sarkozy vient de déclarer la guerre aux travailleurs
avec son subit assouplissement du temps de travail,
donc la possibilité de négocier le temps de travail,
donc la fin du "travailler plus pour gagner plus" promis
et sur lequel Sarkozy, en gros, a été élu,

la fin des heures supplémentaires payées
et... le début d'une imposture monumentale !
Il est temps de réagir,
ne nous laissons pas broyer
par les multinationales,
les actionnaires,
l'arrogant Medef !

Et en plus, voici venu le temps du plombier polonais
pourtant rejeté par les Français.
De qui se moque-t-on ?
On ne tient même plus compte de l'expression
de la volonté populaire,
à travers un vote démocratique !
Trop c'est trop !
Dehors Sarkozy !
Dehors les Rockefeller !
Dehors, les assassins des peuples !
Pour un grand été de l'humanité toute entière
contre la pègre deshumanisée au sommet !
En avant pour une formidable nuit du 4 août
contre les privilèges honteux
d'une mafia avide de pouvoir et d'argent !

Sarkozy veut l'affrontement,
il l'aura,
les Français savent dire non,
l'Histoire l'a prouvé,
montrons-lui notre colère
de peuple trompé, spolié !
Une colère ardente !

Et que ce tsunami de colère
emporte tous ceux qui abusent de leur pouvoir
pour nous réduire à néant !
Eva

 Attention !
Si les transporteurs commencent à bloquer tout,
faisons des provisions !
 

§ § §

Il est l'enfant "moderne",
offert en sacrifice vivant
pour alimenter les orgies
des maîtres du monde.
Lisez.
Eva
 

 

Quelqu'un s'est il rendu compte que les 60 ans d'Israël
 coïncidaient avec les 60 ans du Festival de cannes ?

nom408

Le clinquant et le cinglant
Tapis rouge et rouge sang
L'histoire de deux étoiles qui se rejoignent dans le rouge
Le rouge de la star et le rouge de la mort

nom407

Alors pour l'enfant qui ne connaitra jamais le tapis rouge du clinquant,
et qui meurt dans le rouge sang qui célèbre 60 ans de déchirure,
ce texte pour l'honorer

nom500

Il aurait du rire aux éclats
Eclats d’obus
Il aurait du jouer’à la balle
Sans révolver
Il aurait du croquer la vie
Pas les grenades

Il court tout seul la peur au ventre
Une arme au poing, le cœur battant
C’est un enfant qu’on a volé
Une vie pillée pour lui faire croire
Qu’il est guerrier de leurs croyances
Qu’il faut mourir de toute façon
Et que son sang sert à la cause
Aux grands principes des hommes qui blâment

Il aurait du avoir le temps
Pas des cartouches
Il aurait du charmer l’histoire
Sans les assauts
Il aurait du choisir d’aimer
Pas de tirer

Enfant livré aux désordres
Des états marchands de troubles
Qui glorifient toutes les haines
Le fait divers et le scandale
En pourvoyant sur les marchés
Les gros calibres et les canons
Pour garantir aux politiques
Qu’ils ne peuvent pas gagner sans eux

Il aurait du croiser l’amour
Il va mourir
Il aurait du rêver la nuit
Il est de garde
Il aurait du être un enfant
Tout simplement

Il n’y a pas de chère patrie
Il n’y a qu’une planète toute bleue
Qui tourne infatigablement
Dans un ciel lourd de nos folies
Qu’une p’tite poignée d’hommes affamés
Esprits pervers et hystériques
Ravagent bien consciencieusement
Pour confisquer la vérité

                                                       Il aurait du être un enfant
                                                              Tout simplement


                                         http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/29/60-ans-4242166

)

________________________________________________________________________________________



Et justement, à l'instant Arthenice publie un article dans lequel elle parle, entre autres, de ma "bête noire", Rockefeller. Lisez :


Il est aussi bien connu que la famille Rockefeller s'est octroyé le quasi-monopole de l'industrie pharmaceutique américaine, dès les années 20.

Elle règne aussi sur l'industrie des fournitures médicales.
(NDE : Il y a de quoi s'inquiéter, quand on sait que la famille Rockefeller est l'une des grandes familles d'Illuminati dans le monde !)

C'est aussi à la même époque que les Rockefeller ont largement financé la recherche contre le cancer et l'industrie des produits anticancéreux.

Ils ont aussi financé le mouvement eugénique
(NDE : Ce mouvement recherche la "pureté de la race").

C'est le mouvement eugénique, sous l'inspiration des Rockefeller, qui a commencé à faire des recherches sur la génétique humaine.

Divers centres de recherches et fondations ont commencé à mettre en lumière les différences d'ADN entre les races humaines, longtemps avant que le Troisième Reich hitlérien s'engage dans ce que les eugénistes ont appelé par la suite "l'hygiène raciale".

Les Rockefeller ont donc financé des recherches sur les prédispositions génétiques des diverses races humaines aux cancers et à diverses autres maladies.

C'est grâce à la fortune des Rockefeller qu'a été construit en 1928, dans l'Allemagne pré-nazie, l'Institut Kaiser Wilhelm pour l'Anthropologie, l'Eugénique et l'Hérédité Humaine.

C'est cet Institut qui a formé la plupart des scientifiques hitlériens qui se sont occupés "d'hygiène raciale", dont Ernst Rudin.


C'est ce dernier qui devait plus tard diriger la "Société d'Hygiène Raciale" chère à Hitler.

D'autres documents secrets antérieurs prouvent de quelle manière stupéfiante la famille Rockefeller a abondamment soutenu le Troisième Reich hitlérien, en investissant lourdement dans l'industrie allemande. Le principal conglomérat industriel allemand, qui a soutenu l'effort de guerre nazi, fut l'IG Farben.
Les principaux directeurs de l'IG Farben étaient aussi membres de l'élite des SS.
Aidée par les frères Dulles, et leur agence juridique de Wall Street, Sullivan and Cromwell, c'est la Standard Oil Company de John D. Rockefeller qui a fourni à l'industrie allemande les brevets nécessaires pour produire le pétrole et le caoutchouc synthétiques, qui devaient être fabriqués par les victimes de l'Holocauste dans les usines situées près des camps de concentration, à Auschwitz et ailleurs.

Il faut aussi souligner que c'est l'IG Farben, étroitement associée aux Rockefeller, qui détenait le brevet du gaz qui a tué des millions de victimes de l'Holocauste
, au moment où elles entraient dans les "douches" prévues pour les "désinfecter" et assurer la "santé publique"

 http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/29/les-plans-du-pentagone-en-cas-d-epidemie-4242768


Dernières parutions d'Arthenice :
                                   
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/29/la-chronique-d-agora-4242067

(Finances)

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/29/pour-chercher-a-savoir-il-faut-savoir-ch-4241852
(NOM,Royaume de l'AntiChrist)

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/28/gouvernement-en-arriere-des-gouvernement-4238445

(Le vrai gouvernement)
 

(Suite Rockefeller)

Le fameux rapport ROCKEFELLER, ou comment "gérer" les "moutons" mondiaux... avortement, éducation sexuelle, immigration... ce rapport date de... 1970 !!!
Depuis, tout y est, même les virus pour les "sous-hommes" et autres "sous-race"... Tout ce programme vous a été "injecté" petit à petit...

http://www.population-security.org/rockefeller/001_population_growth_and_the_american_future.htm

http://www.population-security.org/10-CH2.html
 

Complot (humour pendant qu'il est encore temps)

Exécutant du NOM.
Prêt à tout pour le pouvoir.
Même à s'agenouiller devant le
Grand Charles.



_________________________________________________________________________________________

 

 
L'escroquerie bancaire
http://www.alterinfo.net/Banques-Attention-au-remede_a20234.html 



"Le capitalisme du désastre"

ou les désastres sciemment provoqués
par les tenants du néo-libéralisme.
Quand il y a un désastre, naturel ou provoqué,
la population est affaiblie, et elle peut
accepter les thérapies de choc
contraires à leurs intérêts.



avec Naomi Klein
inv


Comment une politique conçue dans les locaux du Département d’Economie de l’Université de Chicago a-t-elle réussi à devenir dominante à travers le monde sous le nom de néolibéralisme ? En exploitant, voire en organisant, des événements choquants, désastreux ou traumatisants pour la population,
affirme Naomi Klein. Tel est le propos de son dernier ouvrage "The Shock Doctrine. The Rise of Disaster Capitalism ". Sa traduction française vient d'être publiée fin avril 2008 chez Actes Sud ("La stratégie du choc. La montée du capitalisme du désastre", 570 pages, 25€). S'appuyant sur une petite armée de collaborateurs au quatre coins du monde, Naomi Klein a écrit là un livre bourré de références fort utiles qui dresse un tableau assez saisissant du désastre en cours. Il dresse un constat mais n'offre pas de "solutions" et ne présente pas d'alternative au néo-libéralisme destructeur. A chacun de tirer ses conclusions. A la question, "Voyez-vous un lien entre le traumatisme du 11 septembre 2001 et la "nouvelle économie"?", elle répond: "La "nouvelle économie", que j'appelle le "capitalisme du désastre", a sans doute débuté avec le 11 Septembre. Je ne crois pas une seconde que le gouvernement américain ait planifié le 11 septembre" (Nouvel Obs du 22-05-08). Mais on sent bien qu'elle a un doute. Elle distingue donc les crises "provoquées" et les crises "exploitées". Sur ce point, son propos devient curieusement lacunaire...Pas un mot sur la Trilatérale, le CFR ou le groupe de Bilderberg dont on sait aujourd'hui qu'il a décidé de la crise artificielle du pétrole pour monter le prix du baril vers les 200€. Goldman Sachs n'est cité qu'une fois, incidemment! Bref, des étrangetés et des réticences qui s'expliquent sans doute par les origines de Naomi Klein et de la majorité de ses correspondants et collaborateurs.
___


On se souvient du film de Stanley Kubrick "Docteur Folamour". Le trouble Herr Doktor exploite un choc terrifiant, l’éclatement d’un conflit nucléaire entre les deux blocs, pour mettre en application sa conception de l’humanité. Ce que Naomi Klein appelle "la doctrine du choc" présente de troublantes similitudes. On utilise le traumatisme provoqué par certains événements (guerres, attentats, coups d’état, crises économiques, catastrophes naturelles) pour imposer des mesures économiques radicales, souvent appelées "thérapies de choc" (ou, dans le cas des pays du Sud, "politiques d’ajustement structurel"). Bien entendu, cette doctrine du choc aussi a ses docteurs Folamour.


De Chicago au Chili


Le plus accompli d’entre eux est feu le "Doctor Shock " Milton Friedman. Son dogme central est la liberté des marchés. C’est par le marché libre que les citoyens pourront affirmer leur liberté individuelle de consommateurs. Cette liberté doit donc être la plus pure, la plus complète. Mais Friedman et ses Chicago Boys voient de nombreuses interférences gouvernementales qui portent atteinte à cette liberté. Parmi celles-ci, les salaires minimums et les politiques visant à élargir l’accès à l’éducation. Autant de mesures caractéristiques d’une politique keynésienne. Comme l’écrit l’auteur, la mission de l’Ecole de Chicago était donc une mission de purification – dépouiller le marché de ces interruptions de façon à laisser s’exprimer le marché libre. A ce titre, le grand ennemi de cette Ecole, ce sont les keynésiens. Leur pensée, qui inspire le modeste Welfare State des Etats-Unis, la social-démocratie européenne et les expériences développementalistes dans le Tiers-monde, est, selon Friedman, la source de tous les maux. Mais l’économiste et ses Chicago Boys attendent une occasion – un choc – pour se lancer dans l’application de son dogme. Et c’est le tandem Richard Nixon – Henry Kissinger qui leur offrira le choc en question en ouvrant la porte au putsch militaire au Chili.

(NB Eva : Henry Kissinger est membre fondateur du Bilderberg, club secret qui décide de l'avenir du monde..)

Le coup d’état du 11 septembre 1973 contre le gouvernement de Salvador Allende – la première victoire concrète dans la campagne pour frapper dans le dos tous les acquis du développementalisme et du keynésianisme - créa le climat autoritaire nécessaire pour permettre aux friedmaniens d’imposer leur conception de la liberté. Durant la période qui a précédé le coup d’état, les milieux d’affaires ont créé une structure chargée d’élaborer un programme économique qui serait appliqué après le renversement d’Allende. On fit appel à des Chicago Boys, dont Sergio de Castro. Après le putsch, le général Pinochet nomme immédiatement certains de ces "Boys", dont de Castro, comme conseillers économiques. Friedman se rendra lui-même au Chili en mars 1975 où il sera acclamé par la presse contrôlée par le régime comme "le gourou du nouvel ordre ". Immédiatement après cette visite, Pinochet nomme de Castro ministre de l’Economie. Celui-ci deviendra ensuite ministre des Finances. Il pourra d’autant mieux appliquer l’utopie d’un marché parfaitement libre.


L’expérience néolibérale au Chili entraînera un appauvrissement de la population. Naomi Klein démonte ce qu’elle appelle "le mythe du miracle chilien", colporté entre autres par le New York Times et le Washington Post à l’occasion du décès du dictateur en décembre 2006. Elle souligne aussi que l’économie chilienne soumise à cette expérience présente un schéma qui sera répété sans cesse dans d’autres pays : bulle spéculative, inégalités monstrueuses, exclusion de près de la moitié de la population de l’économie, profits gigantesques, consumérisme frénétique, corruption, capitalisme de copinage ("cronyism"), décimation de l’économie nationale, privatisation des bénéfices et collectivisation des pertes. Dès 1973, une expérimentation comparable démarre au Brésil, où Friedman a aussi voyagé, et en Uruguay. En 1976, c’est en Argentine qu’elle débute, suivant là aussi les traces de bottes des militaires. Comme le souligne l’auteur de "No Logo", le coup d’état au Chili présente les caractéristiques de trois formes distinctes de choc : celui du putsch proprement dit, mais aussi celui du "traitement de choc" néolibéral de Friedman et celui de la torture pratiquée par le pouvoir autoritaire et enseignée dans les programmes de formation de la CIA dispensés aux polices et aux armées d’Amérique latine.


La torture : "une métaphore de la logique sous-jacente à la doctrine du choc"


A propos de la torture, Klein souligne qu’elle fut un partenaire silencieux dans la croisade globale pour le marché libre, ajoutant qu’elle est aussi une métaphore de la logique sous-jacente à la doctrine du choc. C’est à ce titre qu’elle nous parle d’un autre "Doctor Shock", Ewen Cameron. Psychiatre, directeur de l’Allan Memorial Institute de l’Université McGill (Canada), il a reçu dans les années 50 des fonds de la CIA pour se livrer à des expériences sur ses patients, les maintenant endormis et en isolation durant des semaines, puis leur administrant d’énormes doses d’électrochocs et des cocktails de drogues, dont le LSD et le PCP. Cameron a joué un rôle central dans le développement des techniques de torture pratiquées par les USA. En 1988, suite à des révélations, la CIA a rendu public un manuel de torture daté de 1963, intitulé "Kubark Counterintelligence Interrogation". En page 88 de ce manuel, il est fait référence explicitement aux expériences de l’Université McGill. Une version mise à jour a également été rendue consultable : elle datait de 1983 et concernait spécifiquement l’Amérique latine. Naomi Klein : Comme les économistes partisans du marché libre, écrit Klein, qui sont convaincus que seul un désastre à grande échelle – une grande destruction – peut préparer le terrain pour leurs ‘réformes’, Cameron croyait qu’en infligeant un ensemble de chocs au cerveau humain, il pouvait défaire et effacer les esprits erronés, puis reconstruire de nouvelles personnalités, comme sur une ardoise propre, toujours fuyante).


Angleterre : la doctrine du choc dans le cadre d’une démocratie


Mais comment imposer une politique conforme aux dogmes friedmaniens dans le cadre d’institutions démocratiques ? Cette question préoccupait Margaret Thatcher au début des années 80. Bien que grande admiratrice des recettes pratiquées au Chili, elle se rendait compte que les adopter dans une Angleterre keynésienne et démocratique requérait un autre type de choc qu’un putsch militaire. Pourquoi pas une guerre ? Ce sont précisément les généraux argentins qui vont lui offrir l’occasion. Le 2 avril 1982, ils envahissent les Malouines, reliquat sans importance stratégique du colonialisme britannique. Une campagne de reconquête est lancée, qui durera onze semaines et portera – détail révélateur – le nom de code "Operation Corporate". Comme le souligne Klein, si la bataille fut insignifiante du point de vue militaire et stratégique, elle provoqua une énorme hystérie nationaliste et donna à Thatcher la force politique dont elle avait besoin pour imposer un bouleversement radical. En effet, le rôle de chef de guerre qu’elle endossa lui attribua une énorme légitimité politique, dont elle se servira en 1984-85 pour écraser la grève des mineurs. Klein reprend ses célèbres propos : Nous avons dû combattre l’ennemi extérieur dans les Malouines. Maintenant, nous devons combattre l’ennemi intérieur, beaucoup plus difficile, mais tout aussi dangereux pour la liberté. Ce fut en effet une véritable guerre que Thatcher mena : confrontations physiques de la police avec les mineurs, surveillances barbouzardes des dirigeants syndicaux (en premier lieu son président Arthur Scargill) comme les mises sur écoute de leurs téléphones, de leurs domiciles et des Fish and Chips qu’ils fréquentent, sans oublier l’infiltration des syndicats avec des agents et des informateurs … Finalement, poussant les mineurs dans leurs ultimes retranchements, elle remporta cette guerre et brisa le plus important syndicat de Grande-Bretagne, ce qui était un message envoyé aux autres. La guerre des Malouines fut le choc qui rendit cette victoire possible comme l’application de la suite de son agenda : Entre 1984 et 1988, écrit Naomi Klein, le gouvernement privatisa, entre autres, British Telecom, British Gas, British Airways, British Airport Authority et British Steel, tandis qu’il vendit ses parts dans British Petroleum). Bref, Thatcher montra qu’il était possible d’imposer le programme des Chicago Boys sans dictature militaire. Avec le choc d’une guerre.


De la crise de la dette à l’ouragan Katrina


D’autres chocs sont abordés par Klein. Celui de la crise de la dette des pays du Sud dans les années 80. Durant la décennie précédente, nombre de pays du Sud, souvent dirigés par des dictatures soutenues par l’Occident, avaient emprunté d’énormes sommes d’argent aux banques à des taux d’intérêt alignés sur les taux américains, c’est-à-dire très bas. Mais la Federal Reserve Bank décida de les relever. Ce qui a plongé les pays du Sud dans l’impossibilité de rembourser. Ce fut la crise de la dette.

La Banque mondiale (BM) et le FMI profitèrent de l’occasion offerte par ce choc pour octroyer des prêts aux pays du Sud, à condition que ceux-ci acceptent certaines conditions. Ils durent donc mener des "politiques d’ajustement structurel" qui consistaient à couper dans leurs dépenses sociales, privatiser leurs services publics, mettre l’accent sur l’exportation plutôt que sur la satisfaction des besoins de leur population et ouvrir leurs économies à la prédation du capital international. Bref, les recettes de l’Ecole de Chicago. Ces politiques eurent des conséquences létales.

Naomi Klein note aussi que la colonisation de la BM et du FMI par les Chicago Boys fut un processus officieux. Il fut officialisé en 1989, lorsque fut proclamé le "Consensus de Washington", qui reprenait en dix points les recettes friedmaniennes. Ce consensus fut appliqué dans les pays du Sud, mais aussi dans ceux d’Europe de l’Est. Les réformes économiques dans la Pologne et la Russie des années 90 sont passées au crible, comme celles en Afrique du Sud à partir de 1994.


Parmi les chocs traités par Naomi Klein en figure un plus récent encore : l’agression de 2003 contre l’Irak. Il y a d’abord le choc de l’invasion, d’une extrême violence. Puis celui du traitement de choc néolibéral appliqué sous la Coalition Provisional Authority (CPA) de Paul Bremer. Mais aussi le choc de la torture et des escadrons de la mort. Naomi Klein analyse aussi ce qu’elle appelle le "Corporatist State" américain et certains des réseaux de pouvoir qui le traversent, impliquant, pour ne citer qu’eux, Richard Perle, Bruce Jackson, Dick Cheney, Donald Rumsfeld, George Shultz, James Baker et même Henry Kissinger. Sans oublier, puisque c’est un état "corporatist ", Lockheed Martin, Boeing, Northrop Grumman, Halliburton, Kissinger Associates, Bechtel, Trireme, le groupe Carlyle,


Les chocs peuvent donc être complètement montés. C’est le cas du coup d’état du 11 septembre 1973 au Chili. D’autres, par contre, sont de merveilleuses aubaines. C’est le cas du Tsunami de 2004 et de l’ouragan Katrina qui a ravagé La Nouvelle Orléans en 2005. Klein reprend ce qu’avait écrit Milton Friedman, quelques mois après cette catastrophe, dans le Wall Street Journal du 5 décembre 2005 : Ceci est une tragédie. C’est aussi une opportunité pour réformer radicalement le système scolaire, c’est-à-dire le privatiser. Durant les 19 mois qui ont suivi l’ouragan, le système d’enseignement public a été presque entièrement remplacé par un système de "charter schools" dirigées par des entités privées. Une étape supplémentaire dans l’application de la doctrine du choc aux Etats-Unis, application qui avait commencé dès les années Reagan, mais qui s’est accélérée grâce à des chocs comme les attentats du 11 septembre 2001.


"L’histoire secrète du marché libre"


On peut noter que cette doctrine du choc est révélatrice du manque de légitimité de l’entreprise friedmanienne. S’il est nécessaire de profiter de l’état de panique ou du traumatisme d’une population pour imposer une politique de démantèlement des services sociaux, de privatisation des services publics, de fiscalité en faveur des riches et de suppression du contrôle sur les conditions de travail, de précarisation de nombreuses personnes, c’est parce que de telles mesures sont profondément impopulaires.

Le néolibéralisme ne peut s’imposer qu’au mépris de la démocratie et de la souveraineté. En utilisant le choc.



L’ouvrage de Naomi Klein passe en revue les dernières décennies de l’histoire du capitalisme. Il compile une série de faits terrifiants et offre un cadrage indispensable. Mais il peut être remis dans une perspective plus large. Après tout, c’est depuis longtemps que le capitalisme a besoin de chocs pour s’imposer : notamment la famine des années 1845-50 en Irlande et le colonialisme ( la colonisation du Congo par Léopold II en est un exemple presque trop voyant ). Des chocs dont l'effet fut aussi létal.

Il serait intéressant d’analyser ce en quoi il y a rupture entre la période traitée par l’ouvrage et les précédentes phases de l’histoire du capitalisme, et ce en quoi il y a au contraire continuité. Le livre n’en est pas moins remarquable et passionnant. Il porte un éclairage des plus pertinents sur "l’histoire secrète du marché libre" de ces dernières décennies et sur le sceau d'infâmie qui accompagne cette histoire.


http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkEkpEyAuueoGxLhcU.shtml


Notes :
Le site de Naomi Klein est accessible à l’adresse suivante :
http://www.naomiklein.org/main
On y trouve notamment un petit film de présentation de son livre ainsi que des informations mises à jour.


L'article est accompagné de la "photo du jour"



A chacun d'y mettre ce qu'il veut....

Moi j'aime la ronde fraternelle, multicolore
mais pas le monde unipolaire, comme Bush, par ex, le voudrait !

Et sur ce site, aussi,
cette question de la double nationalité :

Chacun sait aujourd'hui que l'Etat d'Israêl qui fête soixante ans de crimes, de mensonges et d'occupations est un Etat colonial et raciste, 65 fois condamné par l'ONU. Cet Etat constitue une menace permanente pour la paix du monde.

L'attitude de franco-israéliens comme Patrick Bruel Benguigui pose clairement le problème de la reconnaissance de la double nationalité par la France. Celle-ci peut-elle continuer à tolérer sur son sol la présence d'une cinquième colonne au service d'un Etat mis justement au ban de la communauté internationale ?

Lorsque les Usraéliens vont commettre leur nouvelle agression, aux conséquences imprévisibles, contre l'Iran, la question se posera de manière cruciale.

Nous serons en guerre et chacun devra choisir son camp.

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkpuAEVZNzjEuutE.shtml



Sur le même site :


Claude Beaulieu, Comité Valmy

Une Présidence hostile aux intérêts de la France et du peuple
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkEEuAEVVuTWCiGVuV.shtml

Complot
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkEEFEyZlZvjtrAfYl.shtml



Rappel, Le pays de la liberté prêt à détruire les sites Internet gênants


Le Pentagone a décidé de se doter d’une unité spécialisée capables de détruire soudainement l’ensemble des sites internet de ses adversaires en cas de conflit.


La « guerre des réseaux » (Network Warfare) est du ressort de l’Armée de l’Air. Elle est dirigée par le général Keith B. Alexander, le patron de la NSA.


La 67eme brigade de guerre des réseaux dispose déjà de plus de 8 000 hommes sous le commandement du colonel Joseph Pridotkas. L’un de ses esquadrons sera équipé, d’ici octobre, de puissants robots capables de faire tomber des milliers de sites à la fois. Il s’agit d’appliquer le concept du « tapis de bombes » au cyberspace, indique le colonel Charles W. Williamson dans le dernier numéro de l’Armed Forces Journal.

http://toutsaufsarkozy.com

La presse de la City de Londres dément la théorie du pic pétrolier et confirme la spéculation à l'origine de la flambée du brut
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkppyFpypYxAgcZe.shtml

Carter : « Israël dispose de 150 bombes atomiques http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkppVlyVBNNxCbDt.shtml


 Tibet: les troubles orchestrés depuis l'étranger (ancien ambassadeur russe)

Ancien ambassadeur russe :
Tibet, troubles orchestrés depuis l'étranger

"Un moyen radical de freiner le développement chinois et de compromettre le régime en place, c'est de démembrer le pays, principalement en fonction de critères ethniques. Certains territoires excentriques peu peuplés et énormes, comme le Tibet, le Shinjang et la Mongolie intérieure, sont dans le viseur des ennemis de Pékin. C'est dans le même esprit que l'on tente d'arracher Hong-Kong et Macao à la Chine, et d'empêcher la réunification du continent avec Taïwan", a-t-il rappelé.


L'ancien ambassadeur estime cependant qu'il faut faire la différence entre le dalaï-lama et sa "clique", selon les termes de Pékin, le premier restant l'interlocuteur le "meilleur et le plus acceptable pour les négociations
".


Trafic d'organes au Kosovo, la piste mènerait-elle à Kouchner ? http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkEkppAkZuRXgZVKJL.shtml

Sarkozy : Fausse déclaration patrimoniale  ?
http://toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkEkppFFZpyAdlOKDS.shtml


Enseignements de l'Eurovision :
L'Europe ? Elle n'enthousiasme guère les peuples..


Après 50 ans d'intégration à marche forcée, l'Union, n'a jamais su créer ni espace culturel commun, ni même d'échanges entre ses principales cultures constituantes. Les seuls traits communs des sociétés européennes se limitent toujours aux standards de la culture américaine qu'elles partagent. Dans ces conditions, que peut-on partager d'autre qu'un projet technocratique et froid ? Que peut-on construire d'autre qu'un espace sans âme, sans identité et sans volonté ? Est-ce trop tard aujourd'hui ? Est-il encore possible d'européaniser les cœurs quand les esprits sont d'ores et déjà mondialisés
?
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEEAypylyquQfASYK.shtm


Pouvoir d'achat: Sarko +3200 %, Grands patrons 58 %, et nous et nous... ?
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkEEAkuAkFxWNcUvOI.shtml


Bouclier spatial :

"Alors que la France a été historiquement contre ce projet américain, nous nous interrogeons sur les intentions de notre président, exceptionnellement silencieux sur ce projet. De quelle
Europe rêve-t-on quand on consent à en faire le terrain de jeu des complexes militaires américains ? Quelle sincérité ont les promesses de paix dont on abreuve le monde quand on accepte de diriger des missiles vers les populations asiatiques ? "
voir
http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3462


Aide humanitaire bien peu désintéressée pour Bush en Birmanie
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEEyFyVkkGKJQuYKn.shtml


Lettres de cachet en 2008 ?

Si vous habitez Paris,
allez soutenir Patrice le blogueur militant
au palais de l'Injustice
le 2 juin 2008 à 13 h 30
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20003514.html
 Procès en appel le 2 juin 2008 à 13h30 au Palais d'injustice de Paris,
cour d'appel 10A, rez-de-chaussée.



S A L A H :
Réponse de la mère de Salah à la lettre SCANDALEUSE de Rama Yade
2 poids 2 mesures selon que l'on est fille de milliardaire comme Ingrid
ou fils d'enseignante franco-palestinienne - Honte à la France !

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19979228.html


Thierry Meyssan : La souveraineté populaire ? Une illusion.
Le système électoral est contrôlé par l'oligarchie...

http://www.voltairenet.org/article157135.html



Vers la majorité pénale à 12 ans ?
http://www.marcfievet.com/article-19981632.html

L'agriculture sacrifiée sur l'autel du marché
http://www.marcfievet.com/article-19981464.html

Les réfugiés, en Israël, désormais menacés d'emprisonnement
http://www.marcfievet.com/article-19981678.html

IRIB- Les relations entre le Zimbabwe et les Etats-Unis connaissent de ‎nouvelles tensions avec l'entrée illégale d'un responsable américain sur le ‎sol zimbabwéen. Harare a accusé l'Ambassadeur des Etats-Unis, en ‎Afrique du sud, Patrick Kelly Dixin, de s'être, illégalement, rendu, mardi, ‎au Zimbabwe, une accusation qu'a reprise le quotidien zimbabwéen, «The ‎Herald », selon lequel, les raisons de ce déplacement illégal restent à ‎déterminer.
http://www.marcfievet.com/article-19981673.html

Londres envisage d'envahir le Zimbabwe
http://www.marcfievet.com/article-19952422.html

Transfert silencieux de populations en Cisjordanie
http://www.marcfievet.com/article-19952422.html



Sarkozy, la diplomatie des pots-de-vin
http://www.marcfievet.com/article-19962541.html

Où en est la francophonie ?
http://www.marcfievet.com/article-19981771.html

Biens publics à l'échelle mondiale - Site BEPM
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19940196.html



Espoir ! Il reste l' Irlande ! (Eva)

Le référendum de tous les dangers


Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, candidat de Nicolas Sarkozy, sera-t-il le premier président du Conseil européen ? Le Conseil de décembre prochain, qui sera consacré à la désignation, promet d'être mouvementé. Mais il faut d'abord une ratification à l'unanimité du nouveau traité constitutionnel. Or l'Irlande, dont la Constitution exige un référendum d'approbation (juin) fixé au 12, est loin d'être convaincue par ce «remake de Constitution
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2271/articles/a374821-le_référendum_de_tous_les_dangers.html


"Celui qui sait la vérité et ne gueule pas la vérité se fait le complice des escrocs et des faussaires». Péguy

"Laisser aller en paix un malfaiteur, n'est ce pas se rendre coupable de ses crimes futurs ?" Balzac, 1833, Le médecin de campagne

Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 20:05



           http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:NATO-2002-Summit.jpg
                  Image:NATO-2002-Summit.jpg

Reçu à l'instant cette information, que je répercute aussitôt :



Sarkozy, le caniche de Bush !
Au service du ¨Pentagone
pour espionner... les Russes !

 

LA FRANCE  EN  ISLANDE !

 

La petite et discrète Islande (310 000 habitants), placée au beau milieu de l’Atlantique Nord pouvait difficilement rester extérieure au Traité de Washington qui a créé l’OTAN :
Organisation du Traité de l’Atlantique Nord.

 

N’ayant pas elle-même d’armée, elle a donc accueilli bravement sur son sol l’armée US qui, ainsi, a pu, depuis 1951, surveiller  de prés les allés et venues des bombardiers et des sous-marins soviétiques dans ce secteur de l’Océan.

 Mais le Pentagone, empêtré dans ses invasions diverses et bien que le Congrès US, de rallonge budgétaire en rallonge budgétaire, ne lui mendie pas son soutien, est à court de moyens et a donc décidé de quitter l’Islande en Septembre 2006.

L’Islande aurait donc pu continuer à couler des jours heureux sans troupes étrangères sur son sol si le nouveau « grand méchant loup » ,  VLADIMIR POUTINE, n’avait décidé de refaire voler les vieux bombardiers russes dans les cieux internationaux – dans le strict respect du droit international en vigueur - et entre autres sur l’Atlantique Nord.

Chaque fois que ces vols ont lieu, l’OTAN entre évidemment en transes et envoie son aviation escorter les bombardiers russes. Pas moins de 4 chasseurs s’agitent souvent autour du trublion.

L’Islande se trouvant être le meilleur endroit pour surveiller les bombardiers russes dans ce secteur et  l’US AIR FORCE n’y étant plus présente,  les Etats-Unis ont  demandé à l’OTAN de trouver un remplaçant .

Devinez qui a répondu « présent » ?

C’est  le pays « aux caisses vides » : La France, le porte-flingues le plus zélé du tueur en costard du Bureau Ovale.

 Donc, depuis le 5 Mai et jusqu’à la fin du mois de Juin (c’est ce qui est annoncé officiellement à Paris mais les autres pays de l’OTAN ne se sont pas empressés de rendre service à BUSH et la mission pourrait bien se prolonger)  l’Islande accueille 110  soldats de l’armée de l’Air française, l’effectif nécessaire pour permettre les opérations des 4 Mirage 2000-5 qui ont été envoyés là-bas.

 Le geste est petit mais un maître sait distinguer parmi ses valets celui qui fait le plus d’efforts pour lui plaire.

De comaguer" <comaguer@wanadoo.fr  AFDJ19


____________________________________________________________________________________________________________________________


Alerte ! Racisme institutionnalisé en Bolivie ! Extraits

Selon l’usage en Bolivie, samedi 24 mai, la ville de Sucre s’apprêtait à commémorer le premier soulèvement contre l’Espagne coloniale – festivité civique à laquelle participe l’ensemble de la population. Ce qui aurait dû être une fête réunissant les citoyens afin de célébrer les luttes pour l’Indépendance s’est transformé en une journée de furie raciste. La violence qui s’est déchaînée à Sucre contre les paysans indiens n’a nullement ravivé la mémoire des batailles héroïques : ce sont plutôt les heures les plus sombres de l’époque coloniale qui ont paru d’actualité.

Cinquante cinq paysans sont pris en otage et obligés à se mettre torse nu et à marcher mains attachées. Parvenus sur la place principale de Sucre, on les humilie sans que le public proteste, on leur ordonne de faire le tour de la place. Devant le siège des autorités (la Casa de la Libertad), on les force à se mettre à genoux, à embrasser le sol tandis que sont brûlés leurs drapeaux, leurs insignes et leurs vêtements traditionnels. Des groupes de jeunes isolés prennent en otages d’autres paysans, les enferment, les maltraitent, les frappent en leur imposant d’absorber des excréments de poulets.

 On dénombre plus de cinquante blessés ; la presque totalité sont des paysans indigènes dont plusieurs sont dans un état grave.
Des médecins de l’hôpital Santa Barbara et de l’hôpital universitaire ont refusé de prodiguer des soins à certains d’entre eux.

Ces événements inacceptables, reconstitués à partir de nombreux témoignages de paysans, de témoins oculaires et d’articles de la presse locale (El Correo del Sur du 25 mai 2008), pourraient être interprétés comme la conséquence du climat d’affrontement politique que connaît actuellement la Bolivie. En fait, ils trouvent leurs origines dans le resurgissement d’un profond racisme anti-indigène comme le montrent des appels « à tuer les Indiens », « à empêcher qu’ils entrent dans la ville », « à les traiter comme des animaux ». Ces incitations visent à persécuter, dévaloriser et exclure des citoyens boliviens, non seulement à cause de leur extrême pauvreté, mais aussi de leurs origines ethniques.

Refuser l’inacceptable

Nous appelons donc l’opinion internationale à la plus grande vigilance. Et à empêcher que le climat politique ne débouche sur un racisme institutionnalisé, largement accepté par l’opinion publique bolivienne, dans les rues de Sucre et ailleurs.

 Nous demandons instamment aux autorités de Sucre de ne pas considérer les paysans indiens comme des citoyens de seconde catégorie : ils ont le droit d’exprimer leurs opinions politiques dans tout espace public, et d’appuyer, s’ils le souhaitent, un Président de la République démocratiquement élu. Le rôle des autorités est précisément de faire respecter ce droit inaliénable


collectif_bolivie_org@yahoogroupes.fr
To: reseaulazos@yahoo.fr
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19978270.html


______________________________________________________________________________________



Révelations :


D'une source bien renseignée, qui préfère garder l'anonymat. Ces renseignements m'ont été envoyés.


Révélations sur des zones d'ombres...
la CFR, la Trilatérale,
des groupes occultes
orientant la politique américaine, la dévoyant !
Fin des Etats souverains 
Rôle de David Rockefeller



Deux organismes privés mais tout-puissants, non pas seulement aux dimensions américaines mais à l'échelle planétaire, comme le fut le "CONCIL on FOREIGN RELATIONS" et comme l'est sous nos yeux "LA TRILATERALE" sont-ils des phénomènes de société normaux, ou bien leur fatale dévolution ne seraient-elle pas criminogène  si la défense des ROCKFELLER l'exige ?

 

Que sont en réalité le "CONCIL ON FOREIGN RELATIONS" : association privée à but non lucratif fondée à New-York en 1921 par un certain nombre d'américains que les négociations du traité de Versailles et le rejet de la S.D.N par les Etats-Unis ont déçus. Son but est de promouvoir une meilleure compréhension des affaires internationales par un libre échange d'idées.

 

Le C.F.R a actuellement (1980) 1600 membres actifs, qui viennent des milieux du monde des affaires, des universités, des églises, des syndicats. Ses moyens d'action sont variés et nombreux.

Il organise des groupes d'études  (cf, le study group on nuclear weapons) présidé par H.KISSINGER en 1954-1956.

Il dirige et patronne de nombreuses publications.

Il agit par l'intermédiaire de ses membres au sein de l'université, des fondations.

Il a des liens avec les Conseil mondial des églises,

et il a établi des antennes dans de nombreux pays étant le royal institute for international affaire à Londres.

Enfin et surtout le C.F.R est une pépinière pour les fonctionnaires du stat département, et depuis 1921, tous les secrétaires d'Etat ont été membres du C.F.R

"bien que non partisan, le C.F.R est proche de l'internationalisme wilsonien professé depuis par les Présidents démocrates de ROOSEVELT à KENNEDY et CARTER : il n'y a pas de conflit entre les nations qui ne puissent être réglés par la conciliation et la coopération internationale, car on présuppose qu'il existe une harmonie naturelle des intérêts et que la guerre ne profite à personne."

 

Quelle est en définitive la nature du C.F.R ? pour certains il est un forum où les élites pensantes s'informent et discutent des problèmes internationaux, pour d'autres il est un groupe de pression, un  pouvoir occulte gouvernant les Etats-Unis et le monde. En fait, la meilleure analogie conduirait à le rapprocher des sociétés de pensée, définies par A.COCHIN (les sociétés de pensées et le démocratie)   qui ont préparé la révolution française.

 
La COMMISSION TRILATERALE est une émanation du C.F.R

Elle a été créée en 1973 par David ROCKFELLER pour promouvoir la coopération entre les Etats-Unis le Japon et l'Europe de l'ouest.

Elle est composée de membres issus des milieux politiques, du monde des affaires, de l'université. Le Président CARTER, le secrétaire d'Etat Cyrus VANCE, le secrétaire à la défense Harold BROWN, le conseiller du président pour les affaires de sécurité BRZEZINSKI ont été membre de laTRILATERALE jusqu'en 1976.

 

La Trilatérale est une adaptation de la politique extérieurs américaine au nouveau contexte mondial : déclin du leadership économique et moral des Etats-Unis après la guerre du Vietnam, montée du tiers monde et persistance de la menace soviétique. De plus les sociétés industrielles avancées dominées par la technique et l'electronique (société "technétronique" d'après l'expression de Brzezinski) doivent faire face à des problèmes économiques et politiques qu'elles ne peuvent résoudre isolément. Dans ce contexte l'Alliance atlantique ne peut rester l'axe principal de la politique américaine, il faut inclure le Japon dans le cercle des alliés privilégiés des Etats-Unis.

 

La Trilatérale n'est pas un organisme de décision, mais de concertation d'où doit spontanément naître l'harmonie. Ce qui suppose que, selon les conceptions de la philosophie des lumières la raison triomphe du divorce des intérêts, ou qu'il y ait un meneur de jeu caché, rôle que les Etats-Unis peuvent souvent assumer par leur influence politique et culturelle.D 'ailleurs l'exégèse de la Trilatérale faite par BRZEZINSKI montre bien que selon lui la Trilatérale n'est pas un triangle équilatéral, où le courant circulerait indéffiniment dans tous les sens. L'impulsion principale doit toujours partir des Etats-Unis.

 

Serions-nous en présence d'une authentique et féconde "prise de conscience planétaire" ?  Alvin TOFFLER, visionnaire,met en évidence, sans le vouloir, le caractère destructeur de cette "conscience planétaire"..

 

"L'Etat nation est mort, le globalisme est plus qu'une idéologie au service des intérêts d'un groupe limité..Il fait figure de nécessité révolutionnaire..nous assitons sur tous les plans -(de l'économie et de la politique à l'organisation et à l'idéologie) - à une offensive dévastatrice de l'intérieur et de l'extérieur, contre le pilier  qu'est l'Etat-nation"

 

Alvin TOFfLER : N'est-il pas remarquable que, d'intuition, il ait associé la Trilatérale à cette offensive dévastatrice qui, entre autre, frappe l'occident de plein fouet ?

 

Un dernier mot, sait-on que dans certains pays, les budgets de "renseignement" des multinationales, dont les plus importantes son les bailleurs de fonds de la Trilatérale (IBM, COCA COLA, EXXON, BECHTEL, HEWLETT PACKARD, AIR LINES, XEROX, STANDARD OIL, CHASE MANATTAN BANK etc)  sont plus importants que celui de la C.I.A ?

 

Par exemple au Venezuela la C.I.A a fini par partager les bureaux d'une filiale d'EXXON parce qu'elle y gagnait du temps et de l'argent. Les agents officiels des Etats-Unis sont devenus purement et simplement les instruments de la politique des sociétés multinationales, renversant l'ordre normal et pacifique des choses et faussant complètement les objectifs de l'amérique et de ses derniers amis dans ces régions. Depuis longtemps les Américains ont séparé l'Eglise et l'Etat, aujourd'hui, l'indentification est totale entre les affaires et l'Etat au mépris de la constitution.

 

Dès lors que les Etats-Unis d'amérique sont confisqués, que l'Etat est de plus en plus détourné de ses finalités historiques sous l'influence d'hommes et de femmes travaillant dans l'ombre à leur propre finalité, les catastrophes sont prévisibles.

Il y va autant de nos libertés que de nos biens
.

 

"celui-là m'enrichit qui me fait voir tout autrement ce que je vois tous les jours" disait Paul Valéry.


Vidéo NOM


NOM à écouter absolument : (FR3, ce soir ou jamais)

http://www.dailymotion.com/related/80692/video/x4n042_docle-gouvernement-mondialle-grand_politics


Le "vrai" gouvernement
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/28/gouvernement-en-arriere-des-gouvernement-4238445

_____________________________________________


ERT - European Round Table
  27.5.8

1029612820.gifQu'est-ce que l'ERT ... European Round Table ?
Un lobby parmi d'autres ? Par qui est-il représenté et que représente-t-il ? Quel pouvoir d'influence exerce-t-il sur les corps décisionnels européens ? Quels liens avec les cercles mondialistes
Bilderberg, CFR & Trilatérale ?

Les documents ci-dessous vous apporterons déjà quelques réponses :

Site officiel
Site officiel affilié à l'ERT (éducation & recherche)

- l'ERT et l 'enseignement :

L'enseignement supérieur est en danger
L'Université payante
Truc en un acte - Petite pièce de remarques variées sur la décentralisation
Bilderberg & Co : le lobbying de l’European Round Table à Bruxelles
Conférence 2008 : “Risk & Resilience: the role of Purchasing and Supply in assuring business continuity“
Extraits de textes de l'E.R.T.
Manif du 8 mars - Réforme Fillon : Quelle école pour quel avenir ?

- l'ERT et l'Europe :

Table ronde sur les services financiers européens : une nouvelle étude confirme la forte nécessité économique d'achever l'unification du marché européen des services financiers
Sauvons la Vallée d’Aspe
L'EUROPE SOUS INFLUENCE DES LOBBIES
Les membres de l’European Round Table of Industrialists (1995)
Les Lobbies en Europe (ERT + liste des autres lobbies)
Les lobbies, instrument de la démocratie ?
Et si on parlait de l'Europe ?
Dessous de table (L'Humanité)
LE PRE CARRE DES PATRONS D'EUROPE DEVIENT LE JARDIN DES EUROPRECAIRES !

Voir aussi le documentaire "Le cartable de Big-Brother" concernant l'éducation

 http://npa05.hautetfort.com/infos-sensibles/


  ________________________________________________________________________________________



Courrier reçu, intérêts : le NOM - Le rôle des blogueurs - Suggestion de militer avec les T-shirts d'Arthenice (pour les commander, voir à droite de l'écran, présentation  du blog)


Salut,
 
Je n'ai pris le temps de consulter ton blog qu'à l'instant pour y lire ton dernier post.
 
Le travail est plus difficile en ce sens où contrairement aux totalitarismes passés, nous nous trouvons devant un système arguant (et défendant même parfois), tout en déployant en toile de fond leur démantèlement, des valeurs qu'il ne nous est intimement impossible de remettre en cause à titre individuel. Je pense en particulier aux droits de l'homme ou encore à la démocratie, maintes fois exposés pour tantôt défendre une orientation politique même si employée pour d'autres desseins, tantôt s'exprimant d'elle-même à travers la relative liberté d'expression dont nous jouissons encore tous.
 
Il n'est donc pas simple, dans ce climat, de déclarer : oui mais, toutes vos libertés, votre confort, toutes ces choses auxquelles vous tenez, ne sont ni éternelles, ni vos actuels gouvernants prolixes à les défendre. Encore moins facile de leur dire que ces "avancées" du progrès social ne sont qu'artefacts destinés à être démollis dès lors qu'un gouvernement mondial autoritaire aura atteint sa maturité.
 
Tant que l'impact de la société sur les libertés individuelles n'aura pas atteint son point de rupture, nous devons faire oeuvre de pédagogie, à savoir de patience et de pédagogie. Enseigner par petites touches, transmettre des infos, discuter, se promener dans les rues en aborant un tee-shirt estampillé des noms de nos véritables maîtres pour militer contre eux et susciter dans les regards des passants croisés cette once d'interrogation qui les feront aller creuser plus loin la vérité. On ne peut obliger à personne de savoir, l'on ne peut que susciter dans un premier temps la curiosité qui les ammènera à connaître les choses par eux-mêmes.
 
Un prof ne fait rien d'autre avec ses élèves : il sème des graines dont il ne saura que rarement ce qu'elles donneront.
 
Le N.O.M est un sujet immense, un truc sorti tout droit des pires romans de science-fiction. Exposé en vrac comme ça, c'est ainsi qu'il sera perçu : un truc d'illuminé. Pour ne pas tomber dans ce piège, il convient de faire oeuvre de communication, choisir les mots, avancer petit à petit. Il suffit ensuite de rellier dans notre démonstration les ponts dressés entre des problèmes bien concrets avec ces dimensions peu accessibles du plus grand nombre (accessibles au sens palpables, sensitives, compréhensibles). Et je t'assure que ça ne mettra pas dix ans pour qu'un mouvement de masse émerge, car ça va au-delà de la politique à ce stade !
 
Sinon, j'ai vu les tee-shirts et autocollants d'Arthenice. Ils m'intéressent et je serais intéressé pour en commander.
 
@+
Nicolas


_________________________________________________________________________________________


Lu :

28.05.2008

Dossiers - Secrets d'Etats N°2

1075216828.gifLe n°2 de "Dossiers - Secrets d'Etats", intitulé "La crise mondiale au service du Nouvel Ordre Economique - CFR, Trilatérale, Bilderberg, ces clubs de l'ombre qui dirigent le monde...", est en ce moment en vente dans toutes les librairies. Je le signale à titre informel, mais avant de vous en recommander la lecture, j'en effectuerais une critique car à le feuilleter, il me paraît pour le moins "conspirationniste". De vraies menaces pèsent certes sur notre avenir pour accroître le profit d'une élite, le fait est certain, mais il convient toutefois d'être prudent avec ce genre de théorie.

Pour vous en donner un aperçu, je reproduis ci-dessous son éditorial :

"Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l'aide apportée par le plan Marshall a stimulé d'une façon décisive l'organisation économique des pays européens. Par après, la défense commune de ces mêmes pays a été l'objet de traités visant à la sauvegarde de la liberté et de l'indépendance des nations ayant décidé de joindre leurs efforts pour ne plus jamais connaître la guerre.

Soixante ans après, nous sommes entrés dans un nouveau conflit. Les événements tragiques du 11 septembre ont changé la face du monde. Des nations qui se croyaient en sécurité ont pris conscience de leur vulnérabilité. Eradiquer une menace terroriste grandissante devint une priorité absolue. Confrontés hier aux totalitarismes et à l'inconscience de certains peuples et de leurs dirigeants, le monde affronte aujourd'hui d'autres menaces. Des signes inquiétants indiquent que nous sommes en passe de connaître des crises sans précédents tant sur le plan de l'économie et des finances, que sur le plan énergétique vu le tarissement rapide des ressources pétrolières.

L'avenir de l'humanité paraît bien compromis. A l'évidence, des temps sombres s'annoncent.
La civilisation mondiale va inéluctablement se dégrader dans les années à venir et nous sommes en train d'en ressentir les premiers soubresauts avec notamment l'augmentation du prix du baril de pétrole et celle des produits de première nécéssité. Nous allons régresser vers un nouveau "Moyen-Âge" et vivre des temps difficiles. Il est temps de nous préparer à renoncer pour un temps à notre petite vie confortable.

Malgré l'accumulation de certaines évidences, une majorité de naïfs continue de penser que la mondialisation, ce processus d'intégration politique et économique de notre société, va les conduire vers un nouvel "Âge d'Or".

Ils croient que le Nouvel Ordre Economique Mondial qui s'installe peu à peu est la seule solution possible aux problèmes que traverse notre civilisation. C'est leur droit mais un jour ou l'autre, ils se réveilleront de leur léthargie et leur doux rêve se transformera en horrible cauchemar.

La construction européenne devait selon Maurice Schuman, l'un des pères de l'Europe, être le lien indéfectible d'une nouvelle coopération, un véritable défi duquel devait naître un esprit novateur susceptible d'apporter à tous les citoyens de la communauté, prospérité et bonheur. Nous sommes bien loin du compte et le choc brutal auquel notre société va être confrontée fera bientôt tomber bien des illusions et certitudes.
En coulisse, ce nouvel "Ordre Economique Mondial" se met en place, lentement mais sûrement, non pour vous, non pour le bien de l'Humanité mais au seul profit d'une élite. Ce système est un leurre, un appât à moineaux, une promesse trompeuse d'amener la paix, la sécurité et la prospérité dans un monde où règnera bientôt un chaos savamment orchestré.
Le Nouvel Ordre Economique Mondial est une arme puissante aux mains d'intérêts financiers, de groupes, de dirigeants et de décideurs économiques qui se comportent en véritables prédateurs de l'espèce humaine. Nous sommes des moutons, des pions, des marionnettes, piégés dans un habile processus de production/consommation qui profite toujours aux mêmes.

Quelques richissimes familles ont préparé pour nous un plan de domination mondiale, sans concerter les populations, les citoyens, les consommateurs qui seront bientôt dans la totale impossibilité démocratique d'arbitrer les évènements qui se dérouleront devant leurs yeux ébahis. Cette machination diabolique a commencé il y a bien longtemps. Le président Heisenhower déclara en son temps : "Dans le futur, nous devrons prendre garde à l'acquisition d'une influence illégitime, qu'elle soit recherchée ou non, par le complexe militaro-industriel. Le risque du développement désastreux d'un pouvoir usurpé existe et persistera".

C'est ce danger que nous évoquerons dans ce deuxième numéro  en apportant une attention toute particulière à certaines réunions et rencontres où se retrouvent, en petits comités discrets, les membres de l'élite dirigeante de notre planète, agissant à l'insu des pouvoirs officiels. Nous parlerons de la crise pétrolière et de ses lourdes conséquences pour notre avenir immédiat. Nous évoquerons également le "Mind Control" car l'un des projets de ce Nouvel Ordre Economique Mondial semble bien être de nous concocter un monde ressemblant à celui de "1984" de Georges Orwell. Big Brother pointe le nez.
La manipulation des consciences semble être un objectif prioritaire de ce plan de contrôle des esprits à l'échelle mondiale. Le danger, est déjà représenté par les cartes d'identité biométriques, les puces et autres implants que certains gouvernements projettent de nous implanter, pour notre propre sécurité ! "Et plus personne ne pourra ni vendre ni acheter s'il n'a pas la marque de la Bête"...

Sommes-nous à l'aube d'un cauchemar programmé ou d'une révolution culturelle ? C'est ce que nous découvrirons dans notre "dossier spécial enquêtes".

Bonne lecture
H. Kapf"

Edition : Export Press
Rédacteur en chef : H. Kapf

http://npa05.hautetfort.com/infos-sensibles/


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


petet.midiblogs.com/images/medium_jeux_de_cartes.jpg

Les "cartes" de Sarkozy...


Le chant des adieux, ou
comment Sarkozy abat ses cartes
ou plutôt redistribue toutes les cartes
en oubliant la population locale,
les drames humains (Eva)
 


Extraits :

Sarko (mielleux) : Il faut savoir s'adapter aux réalités économiques... Il faut que chaque français fasse des efforts pour que notre pays reste compétitif...

François : De notre point de vue, ce sont toujours les mêmes français qu'on presse de faire des efforts ! Nous sommes égaux devant l'effort, Monsieur le Président, mais comme disait Coluche, il y a des gens qui sont "moins égaux que les autres" !! ...

(..)

François : Je n'aime pas davantage vos propres cartes, Monsieur le Président. La carte judiciaire, la carte hospitalière, la carte militaire, la réforme des universités... Je vois surtout à l'oeuvre des technocrates parisiens régler froidement le sort de millions de gens au vu de considérations comptables, et sans le moindre regard pour les drames qui se jouent dans la vie réelle.

Sarko : Des drames ? Allons donc ! Quels drames ?

suite à 


http://www.florence-soriano-gafiuk.fr/blog/actu-politique/

Pétition à signer en faveur de  Bitche.

Florence m'a contactée (voir commentaires de cet article)

Les cartes, ou comment les technocrates restructurent...

Comme chacun a pu le constater en suivant les actualités récentes, le gouvernement de notre pays dévoile peu à peu une batterie de mesures destinées, d'une part, à moderniser nos institutions, et d'autre part à rendre plus performants les modes de fonctionnement de nos structures, dont les mécanismes sont aujourd'hui jugés impropres à défendre la position et les intérêts de notre économie dans un contexte international bâti sur des principes de concurrence sévère.

De fait, ces dispositions nouvelles concernent de très nombreux secteurs, et s'inscrivent dans une volonté affichée de réduire les dépenses, quitte à en payer le prix en termes de ruptures des pratiques régionales, avec les angoisses et les bouleversements sociaux qui peuvent s'y attacher. Dans cette ligne, on a pu observer ces derniers mois les difficiles négociations relatives aux définitions des nouvelles cartes judiciaires et hospitalières, et la question du maintien de certaines garnisons militaires s'insère de manière naturelle dans le même mouvement de redistribution des sites, des moyens et des personnels.

Ce vaste plan de restructuration, qui intervient dans le cadre des politiques publiques, prévoit la fermeture d'une trentaine de garnisons sur tout le territoire national d'ici 2012. Comme on pouvait s'y attendre, le quart Nord-Est du pays est au premier rang des régions concernées, et ce sont la Champagne-Ardenne et la Lorraine qui devraient faire les frais des efforts assignés à cette réorganisation d'envergure. S'appuyant sur des expertises traçant le nouveau visage de la menace extérieure, le "livre blanc", dont la publication est annoncée pour le mois de mai 2008, déterminera la loi de programmation militaire 2009/2012.


http://www.florence-soriano-gafiuk.fr/blog/actu-politique/post/2008/04/09/Rumeurs-alarmistes-et-forces-armees

_________________________________________________________________________________________
 


Non à l' AGCS !



L' AGCS, vers la privatisation totale des services publics :

 

L'AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services, ou en anglais GATS - General Agreement on Trade and Services) est un accord multilatéral élaboré par l'OMC depuis 1995 sous l'impulsion des Etats-Unis, et qui concerne les "services" au sens très large du terme.

Les négociations ont commencé en Janvier 2000 et doivent durer jusqu'en Janvier 2005, date-butoir fixée pour l'adoption de l'accord. Les négociations sont conduites par Robert Zoellick (en photo) pour les États-Unis et par Pascal Lamy pour l'Union Européenne.

En fait de "services", l'AGCS prévoit la privatisation totale de L'ENSEMBLE DES SERVICES PUBLICS: la distribution d'électricité, la poste, les transports publics, mais aussi la santé et l'éducation dont l'accès sera ainsi réservé aux plus favorisés. A terme, cela signifie une baisse de l'espérance de vie, un retour massif de l'illetrisme, des populations de moins en moins intelligentes et de plus en plus manipulables...

Au total, l'AGCS prévoit la libéralisation totale de 160 secteurs d'activité, dont certains représentent de fabuleux marchés mondiaux qui excitent depuis longtemps la convoitise du secteur privé (2000 milliards de dollars pour l'éducation, 3500 milliards de dollars pour la santé).

Avant même la signature de l'AGCS, les gouvernements européens ont déjà commencé à mettre en oeuvre la privatisation des services publics. Les projets de privatisation déjà annoncées de certains services publics (EDF, Air France, La Poste...) sont en fait dictées par l'AGCS, que les gouvernements de droite et de gauche ont élaboré en secret, dans le dos des citoyens, et avec le silence complice des médias, mais aussi des organisations syndicales "collaborationistes" du nouvel ordre économique (les dirigeants du premier syndicat français, la CFDT, sont des participants assidus du Forum de Davos). Des politiques identiques sont actuellement appliquées dans l'ensemble des pays occidentaux.

Comme pour l'AMI, les négociations de l'AGCS se déroulent dans la plus grande opacité. Malgré les demandes répétées de certains parlementaires européens, l'accès aux documents de négociation leur a été refusé.

Comme l'AMI, l'AGCS vise à accorder toujours plus de liberté et de droits aux multinationales, à réduire le pouvoir économique des états, et à démanteler méthodiquement l'ensemble des réglementations sociales et environnementales. Ces attaques simultanées s'inscrivent dans ce qui doit être appelé une guerre. Une guerre sociale et intérieure, une guerre des entreprises contre les citoyens.

Grâce à l'apathie du public et des contre-pouvoirs syndicaux, cette guerre est sur le point d'atteindre ses objectifs: l'annulation de l'ensemble des droits sociaux acquis depuis un siècle, la suppression de toute entrave à la "liberté" des entreprises (liberté de polluer, liberté d'exploiter sans limites, liberté de détruire des vies par la misère et le chômage...), et l'anéantissement définitif du pouvoir des institutions élues (les états) et donc, de la démocratie.

Pour répondre à cette guerre qui entre dans sa phase finale et dont les conséquences seront sans retour, le temps est venu pour les citoyens d'entrer en Résistance.

 

 

Sabotage avant privatisation

Pour obtenir facilement le consentement de l'opinion pour la privatisation des services publics, la stratégie la plus souvent utilisée consiste à organiser préalablement le sabotage des services publics, afin que leur inefficience puisse servir de prétexte à leur privatisation. Cette stratégie a été massivement appliquée dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Voici ce que l'on peut lire à propos de l'éducation publique dans un document de l'OCDE, l'organisation des Maîtres du Monde qui est également à l'origine de l'AMI:

"Si l'on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangeureux de restreindre le nombre d'élèves ou d'étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d'inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l'enseignement.
Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de telle sorte qu'on évite un mécontentement général de la population."

Cahier de politique économique" n°13 de l'OCDE                                       http://www.syti.net/AGCS.html


Olmert, le visage hideux de la corruption

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=86131


La triple grève,
pour sauver la planète
et l'humanité


http://www.syti.net/TripleGreve.html

Partager cet article
Repost0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 22:34




              Ein Gedi botanical garden
                    Photos de Kibbutz Ein Gedi, Ein Gedi
                                                     Ein Gedi botanical garden
                          http://www.tripadvisor.fr/LocationPhotos-g297744-d548142-Kibbutz_Ein_Gedi-                                          Ein_Gedi_Dead_Sea_Region.html#16902424



Mes amis,

Quand on reçoit un  texte comme celui que je joins, dû à l'admirable journaliste Silvia Cattori, on ne peut faire qu'une chose : reprendre sa plume. Et s'exprimer. Qui ne se sent pas concerné par Israël, au coeur de toutes les problématiques, à la base des principales orientations de notre société, au centre de tous les conflits présents et à venir, sinon l'instigateur essentiel ?

Lorque je songe à Israël, et aux Juifs d'une façons générale, toutes sortes d'images contradictoires me viennent à l'esprit. D'abord, le père de ma mère était Juif, de ce fait le quart de mon sang serait Juif, et peut-être serai-je pleinemant juive si effectivement la judéïté se transmet par le père, et non par la mère, dans un seul pays : La Russie. Je m'en fiche d'ailleurs, car je n'ai aucun sentiment d'appartenance ; je suis citoyenne du monde, point.  Un responsable de l'Eglise protestante a dit un jour à la "born again" que je suis (littéralement, "née de nouveau", en Christ, par le baptême d'eau purificateur, à l'âge adulte, et de l' Esprit Saint; je me suis convertie dans les milieux évangéliques voici une trentaine d'année, milieux que je ne fréquente plus car ils sont le plus souvent sectaires et réactionnaires; j'en ai juste gardé la foi vivante): " Quel privilège ! Tu es à la fois fille d'Abraham et disciple du Christ ".

Le mot privilège, soit dit en passant, est l'un des mots que je déteste le plus. Dans mon enfance, j'ai vécu cette notion de plein fouet, d'abord en raison du milieu social où je suis née, la haute bourgeoisie, mais aussi par mon histoire personnelle : J'étais un bébé si laid à la naissance, que ma mère a préféré, "privilégié", ma jolie soeur blonde     (Quelques années avant sa mort, à 88 ans,  elle m'a dit : " je te demande pardon d'avoir préféré ta soeur, finalement c'était toi la plus gentille"). Ce qui explique ensuite, avec mai 68, les engagements qui ont été les miens jusqu'à aujourd'hui : Le combat contre tous les privilèges, surtout celui de l'argent, et le choix des faibles, des opprimés, des David contre les Goliath.

C'est ainsi qu'aujourd'hui je défends d'abord les Palestiniens, victimes d'une politique d'extermination abominable qui ne dit pas son nom. D'ailleurs, mon amie préférée est Palestinienne, mariée à un Indien du Canada.

A l'âge de vingt ans, ma mère m'a appris que sa famille était Juive, parce que j'avais une amie juive qui m'emmenait avec elle danser au club de la synagogue de Neuilly, ouvert à tous. Et, petite, au cours Hattemer, j'avais une copine qui avait hésité longtemps à me dire qu'elle était juive, de peur de me perdre. A partir de ce moment-là, naquit en moi une sympathie instinctive pour ce peuple mal aimé et persécuté.  Je ne pouvais admettre qu'on soit rejeté, et surtout à cause de ses origines. Déjà soeur des opprimés et des mal-aimés !

Mon souvenir suivant fut une révolte. Je venais de me convertir, et j'aimais regarder les émissions religieuses du dimanche. Ne supportant pas les privilèges, je ne comprenais pas pourquoi l'émission Judaïca durait 45 mn, alors qu'il y avait six cent mille Juifs en France, et l'émission Islam trente minutes, alors qu'il y avait dix fois plus de Musulmans. Ce sentiment d'injustice m'a toujours poursuivie.

Puis vint un épisode consternant : Je discutais avec une chef d'entreprise juive, qui venait de m'annoncer que mon attachement aux Tsiganes était lié à mes origines, lorsque soudain la conversation dévia. Et je lui dis très exactement : " Je fais confiance aux Juifs, ils ont des principes, des valeurs ". Elle me répondit d'une voix forte, devant tout le monde (nous étions Place de Lentche à Marseille) : " Vous avez tort, les Juifs sont les plus grands voleurs de la terre ". J'étais sidérée !

Peu de temps après commença l'Intifada, la tragédie de Jénine, etc. 

Et je choisis mon camp : Celui des David armés de pierres, contre le puissant Goliath surarmé, "voleur",oo prédateur. Naturellement. Toute mon histoire personnelle m'y avait préparé.



                                                                               palestine1.jpg                                                                    http://eldiablo.over-blog.org


Ensuite, je suis allée d'indignation en indignation. Et pourtant, j'avais un faible pour la partie hébraïque de la Bible. Outre le poétique et sensuel Cantique des Cantiques et les Psaumes de consolation, il y avait les magnifiques Proverbes, toute cette Sagesse, et surtout.... les prophètes. Dénonçant les puissants, l'injustice, le péché. D'ailleurs, au cours d'une réunion de l'Assemblée des Hommes d'Affaires du Plein Evangile (Catholiques ou Protestants, ils se réunissent une fois par mois un peu partout dans le monde entier, pour témoigner des changements intervenus dans leur vie à partir de leur conversion), l'orateur du jour, un pasteur évangélique suisse, annonça que Dieu m'avait choisie pour être Prophète, ce que le pasteur alsacien, Protestant Réformé,  à côté de lui, confirma. Il faut savoir que dans chaque assemblée évangélique, il y a ceux qui ont le talent d'enseigner, ceux qui ont des dons pour le chant, etc, et aussi ceux qui sont particulièrement "inspirés", les prophètes, à l'écoute de la Parole de Sagesse, et la répercutant.

Ce qui caractérise avant tout les "Prophètes", c'est leur souci de Justice, et leur grande sensibilité. Le gl de Gaulle était prophétique, quand, inspiré, il décida de résister au Mal ambiant. Et partit organiser la résistance à l'étranger.

Et précisément parce que j'ai un sens aigu de la Justice, un "fardeau" particulier pour les opprimés, les exclus, les rejetés, les victimes - j'ai ressenti avec acuité les souffrances du peuple Palestinien, en proie aux pires abominations. Et de la part de ceux qui, avant eux, ont vécu l'intolérable ! Ceci est un grand mystère. Je ne vois pour ma part qu'une explication : Ceux qui ont particulièrement souffert ont toujours besoin, ensuite, de se venger sur un bouc-émissaire - innocent. Comme l'agneau de Dieu était offert en sacrifice vivant pour expier les péchés.

Mon propos, aujourd'hui, n'est pas de parler de la révoltante souffrance du peuple Palestinien, emmuré vivant, humilié, dépouillé, volé, spolié, massacré... ce qui m'intéresse, c'est ce qu'est devenu le peuple élu de Dieu, celui de qui, en raison même de son élection divine, on attendait davantage en termes d'éthique.



Je suis stupéfiée, je suis horrifiée. Avec fierté, les juifs déclarent qu'ils ont l'armée la plus morale du monde, qu'ils sont les plus intelligents, les plus brillants - et peut-être est-ce pour cela, d'ailleurs, qu'ils sont partout aux commandes, aux postes clefs, notamment dans les sphères du pouvoir financier, militaire, médiatique, etc. En même temps, combien de fois les ai-je entendu dire, même à la télévision : " Le monde nous hait. Tout le monde nous déteste ". Et chaque fois que j'entends ça, je me dis en effet : " Que font-ils pour être aimés ? Ils restent entre eux, ne se mêlent pas aux autres, sauf exception notable comme à Neuilly, ils sont (je cite de Gaulle) "sûrs d'eux et dominateurs", et surtout ils mènent une politique scandaleuse, et même criminelle ".

A ce peuple "élu", on doit, me semble-t-il, plusieurs choses. 

D'abord, leur religion est celle sur laquelle toutes les autres ont été bâties, chrétienne, musulmane, foi Baha'i... Ce sont les Pères des religions monothéistes : Ils croient en un Dieu unique. D'Abraham sont nés les Sémites, les deux branches d'où sont sortis d'abord les Juifs, ensuite les Musulmans. Oui, Juifs et Musulmans ont une origine paternelle, en Abraham, commune. Je rêve d'une religion commune universelle, voici ce qui pourrait en être le support. Quant à Jésus, il est Juif. Ainsi, les racines juives de chacun sont-elles évidentes. 

Ensuite, lorsque le peuple itinérant, persécuté (comme les Tsiganes !), trouva un foyer où se réunir, il bâtit une société métissée, multicolore, multiraciale, et pour la citoyenne du monde que je suis - peut-être parce que j'ai du sang à la fois Français, Russe, Mongol, catholique, orthodoxe, juif - ce melting-pot est en soi un exemple de tolérance à suivre, même si malheureusement, aujourd'hui, il a dégénéré en de multiples racismes et exclusions.

Et puis,  à peine installé sur la terre-refuge convoitée, les Juifs bâtirent une société modèle, généreuse, collective, où tout était mis en commun et partagé. Vous l'avez compris, je veux parler des kibboutz. L'idéal communautaire de tant d'âmes généreuses disséminées dans le monde, voyait ici le jour, porté par des milliers d'individus ivres de justice et de joie.

Enfin, je suis toujours émerveillée par la quantité de Justes que ce peuple a engendrés, de grands révolutionnaires, de "prophètes", de penseurs (comme  Hanah Arendt), de meneurs, de politiciens (comme Mendès-France), de militants (comme Roni Brauman). Encore aujourd'hui, un homme comme M. Hessel incarne le versant sage, juste, éthique, de cette nation abrahamique. 

Mais en même temps, ce peuple éparpillé qui a su, au milieu de mille souffrances, rester soudé et créatif, a engendré une sorte d'entité monstrueuse. A partir de la Shoah, doublement néfaste : D'abord en tant qu'événement historique, en tant que tragédie humaine, bien sûr ; ensuite en tant que Mémoire castratrice, sclérosante, aliénante. La Shoah a tué six millions de Juifs (peu importe le chiffre exact, un seul mort  est de trop), et elle a "tué" les Juifs.  Parce qu'ils sont aujourd'hui maladivement, pathologiquement, obsessionnellement, attachés à cet événement douloureux, comme s'il était leur SEULE identité, et qu'ils l'instrumentalisent à des fins égoïstes, prédatrices, impérialistes, criminelles.


La terre sainte est devenue la terre du diable, une terre d'injustices, de vols, de racisme, de meurtres, de mensonges (ainsi, la possession de l'arme nucléaire non reconnue, et celui qui a dit la vérité, l'a payé et continue à le payer encore aujourd'hui), de sang.


L'idéal démocratique s'est perverti. Miné à la base par les souffrances infligées aux Palestiniens, ce peuple qui pourtant n'était pas responsable des malheurs des Juifs. Miné par le racisme. Miné par le militaire - et les dépenses militaires. Miné par la violence prédatrice. Miné par les mensonges et les injustices. Miné par les inégalités sociales. Miné par toutes sortes de rigidités. Miné par l'intolérance. Miné par les fanatismes, les sectarismes, les extrémismes. Miné par la haine de l'Arabe, et du voisin Palestinien. Miné  par l'orgueil. Miné par le souvenir de la Shoah. Miné par la peur. Miné par le repliement sur soi. Miné par le dégoût inspiré aux nations étrangères. Miné par son avidité sans fin. Miné par sa soif de puissance. Miné par son besoin de domination.  Miné par son idéologie sioniste. Miné par ses excès. Miné par ses pesanteurs fascistes.

Ainsi, peu à peu Israël s'est-il transformé en entité monstrueuse, hostile, prédatrice, criminelle, générant terreur, larmes, mort. Jamais repue, jamais satisfaite. Véritable pieuvre essaimant dans le monde entier, dans le sang avec Tsahal, dans le contrôle avec le Mossad, yeux et regards omiprésents, omnipotents. Etendant ses tentacules dans tous les secteurs, tous les domaines, tous les pays, tous les partis, tous les centres névralgiques déterminant la politique du monde, à travers les médias, par exemple, les banques, la Finance,  le droit de véto à l'ONU par Etats-Unis interposés, la direction des instances politiques décisives, comme le FMI, ou même la charge de certains pays, comme la France avec Sarkozy, dévoué valet du CRIF.... S'accordant tous les droits, s'exonérant de tous les devoirs, violant tous les lois, les règles... bâtissant un peu partout des murs, des miradores, des prisons, formant les secteurs les plus répressifs, les unités militaires, frayant avec les pires criminels ou potentats, installant  des dictatures, des pouvoirs corrompus, injustes, pactisant avec le diable sud-africain du temps de l'Apartheid et même le soutenant, assassinant, enlevant, terrorisant, balkanisant, supprimant, exterminant, provoquant guerres et conflits... Et l'attentat ciblé de Raoul Reyes, c'était qui ? La liste est trop longue, jalonnée de sang, de meurtres, de malheurs, de crimes....

Est-ce que la peur, injustifiée (vu la suprématie militaire et l'appui des américains) de perdre son territoire, peut entraîner les pires exactions, les pires débordements, et même des projets d'extermination de populations et dé régions entières ? Et par exemple, la Palestine, l'Irak, bientôt l'Iran, le Liban, la Syrie, peut-être un jour aussi, ensuite, la Russie, la Chine... quitte à faire le vide partout ?

Comment un peuple meurtri dans sa chair, son sang, son âme, peut-il ensuite nourrir des projets de domination, d'hégémonie, de prédation, d'eugénisme, d'extermination ? Commment un peuple qui s'enorgueillit d'avoir l'armée la plus morale du monde et une éthique irréprochable, peut-il concevoir et mettre en place autant de crimes abominables ?

Comment un peuple ayant été captif, peut-il enfermer tout un peuple dans une prison à ciel ouvert ? Comment un peuple remarquable par l'intelligence et la créativité, et ayant tant souffert, peut-il à ce point dégénérer ? Et pour avoir toujours plus de territoire, d'argent, de pouvoir... Comment peut-il se réclamer ensuite de Dieu, ou de l'éthique, sans honte ?

Autant de questions que je voulais poser, après avoir lu le post de Silvia Cattori.


palasten.jpg




















http://chahids.over-blog.com 

Est-ce que le passé peut à ce point emprisonner, et empoisonner,  aussi longtemps, le présent  ? Est-ce que la prison infligée aux Palestiniens ne finit pas par devenir l'enfermement du peuple israélien,  d'abord en lui-même, en une logique castratrice, redoutable aux yeux du monde, ensuite aux yeux de toute l'humanité ?




Le gouvernement fédéral US aurait plus de 100.000 (?) wagons de transport de prisonniers (en stock ou/et en commande) - Gageons que ce projet d'enfermement est conçu avec les agents israéliens eux-mêmes ! (voir mes articles dans ce blog)

http://artemisia-college.org/O_ugrave__vont_les_USA__-00-050-01-0189-01.html



Et si la tragédie des uns, voici 60 ans, sonnait  le glas du peuple Juif, par ses excès mêmes ? Les projets fous de destabilisation et de destruction ne finissent-ils pas, tôt ou tard, par se retourner contre leurs auteurs ? A force de tenter le diable, il arrive. Et il est permis de se demander si tout cela, à terme, plus tôt qu'on ne l'imagine, ne sonnerait pas le glas de l'humanité, ou tout au moins, de la civilisation ?

Votre Eva



TAGS : Prison, Juif, Israël, génocide, holocauste, "shoah", civilisation, cours Hattemer, synagogue, Neuilly, mai 68, Musulmans, Foi Baha'i, Chrétiens, Evangéliques, Musulmans, totalitarisme, démocratie, prison, fascisme, guerres, Palestiniens, prisons  USA, Raoul Reyes, Iran, Irak, Syrie, Liban, Dieu, le diable, Raoul Reyes, murs, civilisation, Shoah, Russie, Chine, FMI, ONU, Srakozy, France, Crif, Sarkozy, Kibboutz,  mossad, M. Hessel, Mendès-France, Hannah Arendt, Roni Brauman, Hommes d'Affaires du Plein Evangiile...


Voir mon post précédent :


ISRAËL DIRIGE-T-IL LES ETATS-UNIS ?
http://www.come4news.com/isra-l-dirige-t-il-les-etats-unis-342267UNIS ?



Lettre d'info (du 26.5.8 ) de l'APFS
http://www.france-palestine.org/article9031.html



Salah, Rama Yade et Israël 
- La France s'occupe d'Ingrid, pas de Salah le Palestinien !

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19979228.html
Pas d'envois de livres dans la démocratique Israêl !!!



_______________________________________________________________________________________


Dès lors que c’est la survie du peuple juif qui est en question, il n’y a pas de place
pour la morale
(*)


OPINION PAR YEHEZKEL DROR  (ETATS-UNIS), JEUDI 15 .5.8

27 .5.08, par Sylvia


RUBRIQUE :

Proche-Orient



 


 

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Hamas : Les vraies motivations de Sharon.
Ne pas céder, c’est rester vivant.
Jénine, avril 2002
A quand une Paix en béton pour les Palestiniens ?
La paix ? à aucun prix !
Genève : un plan de paix sur fond de sang et de larmes
L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES
Témoignage de Palestine
Des infos secrètes concernant Israël tombent aux mains du Hamas
Israël Shamir : « L’égalité en droits en Palestine/Israël n’est pas utopique »

THEMES ABORDES :
Enfermement
L’inhumanité repose chez vous
Qui a peur de Régis Schleicher ?
Aubenas, Julia et les autres...
RSF et le journaliste martyr de Guantanamo.
Le meurtre, moteur de la production humaine.
« Quelle leçon doit-on tirer de l’Holocauste ? »
Mordechaï Vanunu
USA : les Démocrates, les Républicains, et même RSF pour la fermeture de Guantanamo
Banlieues : Faites vos jeux, rien ne va plus...
Israël emprisonne les enfants de Palestine et le monde se tait.
Mur de la honte
Bethléem : La cruauté de l’occupation israélienne montrée sur le vif
Nous le savons... mais il nous faut le condamner sans cesse...
Faisons un rêve
Gaza : plus qu’une prison, un laboratoire pour un monde-forteresse.
Israël ramasse la mise
Tous contre le congrès honteux de Toulouse
Gaza. La barbarie des soldats israéliens filmée sur le vif.
LE MUR DE LA HONTE
« Ils tirent sur tout ce qui bouge »
Ceux qui attaquent vont-ils finir par perdre ?
Sionisme
Le retrait de Gaza par Israël :
Sombres jours pour l’humanité
Sattar Kassem : « Les Palestiniens ne se rendront jamais »
"Les idiots utiles" du choc des civilisations
Le discours de Nasrallah, chef du Hezbollah, du 22 septembre
Dieudonné : « Tous les combats pour la justice me passionnent »
Tsahal ou le mythe de « l’armée la plus morale du monde »
Réflexions sur un faux SMS raciste de France 3
Une arme pour résister à l’occupation : la caricature
Les Palestiniens ne se soumettront pas

 

(Tout citoyen qui aspire à la justice et à la paix doit prendre conscience de ce que certains stratèges militaires et politiques n’hésitent pas à envisager et à préparer, au nom de la « sécurité » d’Israël. L’Etat d’Israël, se construit sur des terres arabes, leur vole leurs puits, poursuit continuellement son expansion en construisant de nouvelles colonies et, ensuite, il imagine, avec ses amis en Occident, des stratégies pour massacrer les peuples qu’il humilie, en Palestine, au Liban, en Syrie, si ceux-ci cherchent à se défendre ! Le texte que vous pouvez lire ici, écrit par un politologue et stratège israélien, enseignant à l’Université hébraïque de Jérusalem, est vraiment impressionnant. Il nous donne d’importantes indications sur l’actuelle vision politique et stratégique d’Israël, et les fondements de sa doctrine politique au niveau mondial. Il proclame ouvertement le droit d’Israël à s’exonérer des préceptes moraux de la commune humanité. Et il appelle « tout dirigeant juif, toute organisation juive, toute communauté juive et tout individu juif » à en faire de même. Cela fait froid dans le dos.

Silvia Cattori

 

"Peu de gens disconviennent du fait que tout dirigeant juif, toute organisation juive, toute communauté juive et tout individu juif a pour devoir de contribuer à assurer la continuité du peuple juif. Mais, dans un monde où l’existence à long-terme de l’Etat juif est loin d’être garantie, l’impératif d’exister donne lieu, inévitablement, à de difficiles questions, dont la principale est celle-ci : quand la survie du peuple juif entre en conflit avec la morale du peuple juif, son existence en vaut-elle la chandelle, ou même, cette existence est-elle possible ?

L’existence physique, aurais-je tendance à arguer, doit être première. Aussi morale une société aspire-t-elle à être, l’existence physique est nécessairement un préalable.

Des dangers manifestes, tant internes qu’extérieurs, menacent l’existence-même d’Israël en tant qu’Etat juif. Il est très vraisemblable que l’effondrement d’Israël ou la perte par l’Etat d’Israël de son identité juive aurait pour effet de saper l’existence du peuple juif dans son ensemble. Et même en l’existence d’un Etat juif, des dangers, moins évidents mais non moins fatals, menacent l’existence durable dans le long-terme de la diaspora. Quand les nécessités de l’existence entrent en conflit avec d’autres valeurs, par conséquent, la realpolitik devrait se voir accorder la priorité. Depuis la menace d’un conflit désastreux avec des actants islamistes tel l’Iran, jusqu’à la nécessité de maintenir des distinguos entre « nous » et « les autres » afin de limiter l’assimilation, cet impératif devrait servir de guide aux décideurs politiques.

Regrettablement, l’histoire humaine rejette l’affirmation idéaliste voulant que, pour vivre longtemps, un Etat, une société ou un peuple se doit d’être moral. Etant donné les réalités prévisibles du 21ème siècle et au-delà, des choix cornéliens sont inévitables, dans lesquels les nécessités de l’existence contredisent, bien souvent, d’autres valeurs importantes.

D’aucuns pourraient arguer que faire de l’existence la priorité pourrait être contreproductif en termes d’existence-même, car ce qui peut être considéré comme une action immorale peut saper le soutien, tant interne qu’extérieur, essentiel à l’existence [de l’Etat d’Israël]. Toutefois, la logique propre à la realpolitik donne la primauté à l’existence, ne laissant qu’une place minorée à de quelconques considérations éthiques. La triste réalité, c’est que le peuple juif risque d’être confronté à des choix tragiques, dans lesquels d’importantes valeurs doivent être sacrifiées, dans l’intérêt de valeurs encore plus importantes.

Des décisions qui soient responsables, dans de telles situations difficiles, requièrent une prise de connaissance sans ambiguïté des questions morales en cause, en soupesant avec soin toutes les valeurs et toutes les assomptions de responsabilité dans la formation de son propre jugement autonome. Ces décisions exigent aussi un effort pour réduire autant qu’il est possible la violation de valeurs morales.

Néanmoins, confronté à de tels dilemmes, le peuple juif ne doit pas se laisser obnubiler par le politiquement correct, ni par d’autres modes susceptibles de faire obstacle à la pensée. Quand il s’agit de la Chine, par exemple, certains efforts visant à renforcer les liens entre la superpuissance chinoise en puissance et le peuple juif devraient imposer une sourdine aux campagnes bien-intentionnées visant à interférer dans la politique intérieure de Pékin, notamment dans sa manière de gérer le Tibet. Il en va de même pour la Turquie : étant donné le rôle crucial de pacificateur que joue ce pays au Moyen-Orient, le débat autour de la question de savoir si les Ottomans ont commis (ou non) des atrocités contre les Arméniens doit être laissé aux historiens, et de préférence à des historiens non-juifs.

Cela, non pas nécessairement afin de soutenir la politique chinoise, ni pour dénier l’histoire arménienne. Non : il s’agit, bien davantage, de reconnaître qu’aussi morales ces prises de position peuvent (ou ne peuvent pas) être, le peuple juif doit donner la primauté à l’existence.

Ce qui est requis, c’est une évaluation a priori des valeurs, afin de disposer de guides tout prêts pour former un jugement dans des contextes spécifiques, ou dans des conditions de crise. La question, plus globalement, est de savoir si l’impératif, pour le peuple juif, d’exister, est un impératif catégorique surpassant la quasi-totalité des autres valeurs, ou bien s’il s’agit d’un impératif parmi beaucoup d’autres impératifs de rang similaire. Etant donné tant l’histoire que la situation actuelle du peuple juif, j’aurais tendance à soutenir que l’impératif de garantir son existence est un devoir moral impératif, qui préside à tous les autres.

Laissons de côté le recours à des arguments transcendantaux, aux commandements bibliques et aux paroles des sages, qui sont, tous les uns autant que les autres, ouverts à diverses interprétations. La justification de la priorité qui doit être accordée aux nécessités de l’existence est quadruple :

Primo, le peuple juif a un droit inhérent à exister, exactement comme n’importe quel autre peuple ou n’importe quelle autre civilisation.

Secundo, un peuple qui a été régulièrement persécuté depuis deux mille ans est moralement fondé, en termes de justice distributive, à être particulièrement impitoyable lorsqu’il s’agit pour lui de prendre soin de son existence, notamment en matière de droit moral, que dis-je, de devoir, de tuer et d’être tué, si cela est essentiel pour garantir son existence - fusse au prix d’autres valeurs, et d’autres personnes. Cet argument est d’autant plus imparable, à la lumière des tueries sans précédent, voici seulement quelques décennies, d’un tiers du peuple juif - un crime de masse qui a été soutenu directement et indirectement, ou tout du moins, qui n’a pas été empêché, quand cela aurait été possible, par de larges segments du monde civilisé.

Tertio, étant données l’histoire du judaïsme et l’histoire du peuple juif, il y a de fortes chances que nous allons continuer à apporter des contributions éthiques particulièrement nécessaires à l’humanité. Toutefois, pour pouvoir le faire, nous avons besoin d’une existence stable.

Quarto, l’Etat d’Israël est le seul pays démocratique dont l’existence-même est mise en danger par des acteurs profondément hostiles, sans, là encore, que le monde prenne les contremesures décisives qui s’imposent. Cela justifie - que dis-je, cela implique - des mesures qui non seulement seraient inutiles, mais qui seraient même potentiellement immorale dans des circonstances autres.

Le peuple juif doit accorder beaucoup plus de poids à l’impératif qui est le sien, de garantir sa survie, qu’à toute autre valeur. Il y a, bien entendu, des limites ; rien ne saurait justifier la mise en branle d’un génocide. Mais, à part de rares exceptions, où être tué est détruit est préférable à la transgression de normes absolues et totales, l’existence du peuple juif, y compris celle de l’Etat d’Israël, doit être considérée comme la première des priorités.

Ainsi, si la sécurité d’Israël est renforcée de manière significative par de bonnes relations avec la Turquie et avec la Chine, d’aucuns arguent que la Turquie est coupable de génocide, dans le passé, contre les Arméniens, et que la Chine, aujourd’hui, est en train de réprimer des Tibétains et son opposition interne et que les dirigeants et les organisations juifs doivent soutenir la Turquie et la Chine, ou au minimum rester neutres en ce qui concerne les affaires intérieures de ces deux pays. Au minimum, les dirigeants juifs ne doivent pas se joindre au chœur des acteurs libéraux et humanitaires qui condamnent et la Turquie, et la Chine.

De la même manière, les dirigeants juifs doivent soutenir les mesures très dures prises contre des terroristes qui, potentiellement, mettent des juifs en danger, fusse au prix de violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international. Et si la menace est suffisamment grave, le recours à des armes de destruction massive par Israël serait justifié, dès lors qu’il serait manifestement nécessaire afin d’assurer la survie de l’Etat, quelque important que soit le nombre énorme des victimes civiles innocentes que l’on aurait à déplorer.

A n’en pas douter, le débat est largement ouvert sur la question de savoir ce qui est véritablement nécessaire à l’existence. Le fait de donner la priorité à l’impératif d’exister n’implique pas nécessairement que l’on soutienne de A jusqu’à Z la politique d’Israël. De fait, c’est l’inverse qui est vrai : les dirigeants, les organisations et les individus de la diaspora ont le devoir de critiquer la politique israélienne, qui, de leur point de vue, met en danger l’Etat juif et l’existence du peuple juif. Ils ont aussi le devoir de proposer des politiques alternatives garantissant l’existence (du peuple juif).

Mais, en fin de compte, il n’y a aucun moyen de contourner les implications pratiques, impitoyables et douloureuses, du fait de donner la priorité à l’existence, en tant que norme morale supérieure, sur le fait d’être moral par d’autres aspects. Quand cela est important pour l’existence (du peuple juif), la violation des droits d’autrui doit être acceptée, avec regret, certes, mais avec détermination. Le soutien (ou la condamnation) de divers pays et de leurs politiques respectives doit être tranché, avant toute chose, à la lumière des conséquences probables [de ce jugement] pour l’existence du peuple juif.

En résumé : les impératifs de l’existence doivent se voir accorder la priorité sur d’autres considérations - aussi importantes soient-elles - dont les valeurs progressistes et humaines, ou encore le soutien des droits de l’homme et de la démocratisation.

Cette conclusion tragique, mais néanmoins finale, n’est pas facile à avaler, mais elle est essentielle pour le futur du peuple juif. Une fois notre existence garantie, ce qui inclut la sécurité fondamentale d’Israël, beaucoup peut - et doit - être sacrifié sur l’autel du tikkun olam [héb. : « réparation du monde », ndt]. Mais étant donné les réalités présentes et le futur prévisible, la garantie de l’existence est la priorité des priorités."

Yehezkel Dror 15 mai 2008

P.S.


http://oulala.net 


Voir ce que j'ai ajouté en partie commentaires, faute de place. Merci



 _________________________________________________________________________________________

 

Autres blogs d' Eva :


R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


Abonnez-vous à mon blog, c'est gratuit ! (en haut, à droite)




C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article
Repost0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 05:34


(Info : Hier, record de blog Rank pour R-sistons à l'intolérable :
89/100. Merci à vous tous, amis lecteurs !
Et n'oubliez pas de vous abonner, c'est gratuit, à droite de l'écran !)




Illustration : http://laplote.over-blog.fr

Incroyable !
Voici la liste des bouquins censurés
Ils sont introuvables !

 

L’Almanach Sarkozy par Fréderic Page (à paraitre Juin 2008)
Sarkozy et les Femmes par Derrien/Nedelec ( à paraitre)
Sarkozy et ses Femmes par Decouty Eric ) (à paraitre Juin 2008)
Pour en finir avec Sarkozy par Pierre Larrouturou ( 22 mai 2008)
Sarkozy: l’Erreur Historique par Peyrelevade Jean ( 28 août 2008 )
A paraîtreSo Crazy Sarkozy Vu par la Presse Etrangère par Collectif ( 5 juin 2008)
Carla Bruni, Itinéraire Sentimental: Qui est-elle Vraiment ? par Christine Richard et Edouard Boulon-Cluz ( 6 février 2008)
Une saison chez Mickey de Jean-François Kervéan (Mai 2008)
Nicolas Sarkozy, la République, les religions par Martin Peltier (Mai 2008)
La société des people: De Paris Hilton à Nicolas Sarkozy par Hugues Royer (15 mai 2008)
Sarkozy vu d’ailleurs par Pierre-Luc Séguillon ( 2 mai 2008)
Sarkozy, les SMS interdits par Stéphane Ribeiro ( 2 mai 2008)
Sa rkozy vu d’ailleurs par Pierre-Luc Séguillon ( 2 mai 2008)
Rien à branler, la suite de la face Karchée de Sarkozy, BD de Philippe Cohen de Marianne 2 ; Richard Malka et Riss (Mai 2008)
Méditerranée: Adresse au président de la République, Nicolas Sarkozy par Béatrice Patrie et Emmanuel Español ( 2 avril 2008)
ll faut qu’il parte par Lapaque Sebastien (Mai 2008)
Le Liquidateur par Pierre Moscovici (Avril 2008)
La Légende de Nicolas Sarkozy par Digard+Krassinsky (2 avril 2008)
Un an sous Sarkozy de Thierry Gandillot (16 avril 2008)
Sarkozy, la grande manipulation Dénonciation d’une imposture par Olivier Bonnet ( 30 avril 2008)
Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France:Dictionnaire critique par Laurence De Cock ,Fanny Madeline,Nicolas Offenstadt,Sophie Wahnich (Avril 2008)
Sarkozy et l Argent Roi par Dely-R.+Hassoux-d. ( 30 avril 2008)
Le président et moi de Philippe Ridet (Mars 2008)
Les mots de Nicolas Sarkozy par Louis-Jean Calvet et Jean Véronis ( 6 mars 2008)
Les mots de Nicolas Sarkozy par Louis-Jean Calvet et Jean Véronis (Mars 2008)
Le roi est nu de Laurent Joffrin (Mars 2008)
Le starkozysme de Olivier Duhamel et Michel Field (Mars 2008)
Ça Va Mal Finir par François Léotard ( 12 mars 2008)
Du candidat au Président: Discours et boniments de Nicolas Sarkozy par Michel Gaudin ( 5 mars 2008)
Sarkozy, l’homme qui ne savait pas faire semblant par Michel Richard (14 mars 2008)
Sarkozy, un président chez le psy par Pierre Lembeye (12 mars 2008)
Laïcité: Réplique au discours de Nicolas Sarkozy, chanoine de Latran par Jean-Luc Mélenchon ( 3 mars 2008)
Dico Sarko par Charb (Album - 5 mars 2008)
La Republique, les Religions et... Sarkozy par Terras Christian (15 mars 2008)
Sarko and Co par Guy Bedos ( 21 février 2008)
Sarkorama par Pétillon ( 15 février 2008)
Sarkozy et Dieu par Marc Andrault (15 février 2008)
L’absolutisme efficace: Enquête sur la présidence de Nicolas Sarkozy de Nicolas Lecaussin (14 Février 2008)
Chronique du règne de Nicolas Ier de Patrick Rambaud (Février 2008)
L’Afrique répond à Sarkozy: Contre le discours de Dakar par Makhily Gassama, Mamoussé Diagne, Dialo Diop, et Koulsy Lamko (21 février 2008)
Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy par André Glucksmann et Raphaël Glucksmann ( 14 février 2008)
Carla et Nicolas, Chronique d’une liaison dangereuse par Paul-Eric Blanrue et Chris Laffaille (Mars 2008)
Sarkozy: Corps et âme d’un président par Olivier Mongin et Georges Vigarello (Janvier 2008)
La méthode Sarkozy: Les stratégies gagnantes du manager par Gérard Lelarge (1 janvier 2008)
Ruptures par Michaël Darmon et Yves Derai ( 10 janvier 2008)
Cécilia: Portrait par Anna Bitton (10 janvier 2008
Cécilia: La face cachée de l’ex-Première dame par Denis Demonpion et Laurent Léger (11 janvier2008)
Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy pour la réforme de l’ordre des avocats et la chambre des notaires par May Dupé (Janv 2008)
Nicolas Sarkozy à Dakar par André-Julien Mbem (Dec 2007)
La face karchée de Sarkozy par Richard Malka, Riss, Philippe Cohen, et Isabelle Lebeau (Nov 2007)
De César à Sarkozy: Petite histoire des noms du pouvoir par Jean-Louis Beaucarnot (14 novembre2007)
La dictature du Moi-Je, le livre d’Eric Decouty (Nov 2007)
Trois questions sur l’Afrique, lettre à Nicolas Sarkozy par Calixte Baniafouna (Oct 2007)
L e Petit Nicolas à l’Elysée par Gospé et Sempinny (18 octobre 2007)
Le Petit Nicolas à l’Elysée par Gospé et Sempinny (18 octobre 2007)
De quoi Sarkozy est-il le nom ? par Alain Badiou ( 27 octobre 2007)
La République du mépris: Les métamorphoses du racisme dans la France des années Sarkozy par Pierre Tévanian ( 6 septembre 2007)
L’aube le soir ou la nuit par Yasmina Reza (28 août 2007)
Sarkozy: l’homme de fer par Massimo Nava, Sergio Romano, et Jocelyne de Pass (16 mai 2007)
Le sacre de Nicolas: Petits et grands secrets d’une victoire par Ghislaine Ottenheimer (16 mai 2007)
Sarkozy président !: Journal d’une élection par Jean-Luc Hess ( 9 mai 2007)
Sarko Ier par Cohen+Malka+Riss et Riss ( 16 mai 2007
Président (e) ! Histoire secrète d’une élection par Philippe Reinhard (mai 2007)
Sarkozy: l’homme de fer par Massimo Nava, Sergio Romano, et Jocelyne de Pass ( 16 mai 2007)
Nicolas Sarkozy: De Neuilly à l’Elysée de Bruno Jeudy et Ludovic Vigogne (Mai 2007)
Nicolas Sarkozy, une République sous haute surveillance par Serge Portelli (Avril 2007)
Les duels politiques, de Danton - Robespierre à Royal - Sarkozy par A. De Baeque (7 mars 2007)
Élu ! par Guy Konopnicki ( 22 février 2007)
Brice Hortefeux: Le mécano de Sarko par Philippe Reinhard ( 22 février 2007)
La Saga Sarkozy par Christophe Barbier ( 20 février 2007)
Pouvoir Nommé Désir par Catherine Ney (17 janvier 2007)
La vraie nature de Nicolas Sarkozy par Michaël Darmon ( 4 janvier 2007)
Un Pouvoir Nommé Désir par Catherine Ney (17 janvier 2007)
Nicolas Sarkozy: La fringale du pouvoir par William Emmanuel ( 10 janvier 2007)
Le petit démagogue: Nicolas Sarkozy et les neuf règles de base de la démagogie efficace par Jean-Luc Porquet et Cabu (Janv 2007)
Sarkozy Connection de Hedwige Chevrillon (Janv 2007)
Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy, ministre des libertés policières par Jean-Jacques Reboux (Oct 2006)
Sarkozy: Décrypté de A à Z par Laurent Pfaadt ( 30 mars 2006)
La tragédie du président par Franz-Olivier Giesbert (Mars 2006)
Sarkozy, l’avenir d’une illusion par Jean luc Gonneau et Pierre Defrance ( 2 mars 2006)
Cécilia Sarkozy, entre le coeur et la raison par Valérie Domain (Nov 2005)
Dictionnaire insolite: Sarkozy de A à Z par David Ponchelet (Nov 2005)
Sarkozy, mode d’emploi de Noël Mamère (Nov 2005)
Nicolas Sarkozy à Dakar: Débats et enjeux autour d’un discours par André Julien Mbem ( 4 décembre 2007)
Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus par Victor Noir, Denis Demonpion, Sonya Faure, et Antoine Glaser (13 octobre 2005)
Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus par Victor Noir, Denis Demonpion, Sonya Faure, et Antoine Glaser (13 octobre 2005)
Misère du Sarkozysme: Cette droite qui n’aime pas la France par Paul Ariès (20 octobre 2005)
Chirac Sarkozy: Mortelle randonnée par Philippe Reinhard (Février 2005)
Sarko star par Michaël Darmon ( 22 octobre 2004)
Sarkozy, au fond des yeux par Nicolas Domenach (1 mars 2004)
Sarkozy: Itinéraire d’une ambition par Anita Hausser (10 septembre 2003)


http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=40304 - Merci, Bulgroz !

Et les livres contre Ségolène ? Aucun n'est censuré. Les médias aux ordres en parlent abondamment, les grandes surfaces les mettent bien en vue. Vous avez dit démocratie ? "Démocratie irréprochable", comme le claironne Saint Sarkozy ? De qui se moque-t-on ?
Eva


Alerte ! 
Livre Blanc sur la défense. La France perd son dernier outil de souveraineté. Et s'aligne sur la politique américaine : Guerres larvées, permanentes, généralisées... voir

http://www.marcfievet.com/article-19933436.html


Les projets des (Maîtres du Monde)
- Vidéo
Stratégies pour un contrôle global de la société
 

Durée : 17:06  8.3.8, montage réalisé en grande partie à partir d’une émission de FR3 (!)

http://www.dailymotion.com/related/80692/video/x4n042_docle-gouvernement-mondialle-grand_politics

Envoyé par http://artemisia-college.org 

______________________________________________________________________________________________________


Sélection infos :


Le Pentagone veut pouvoir détruire tous les sites Internet
qui le gênent
 
    

Le Pentagone a décidé de se doter d’une unité spécialisée capables de détruire soudainement l’ensemble des sites internet de ses adversaires en cas de conflit.
La « guerre des réseaux » (Network Warfare) est du ressort de l’Armée de l’Air. Elle est dirigée par le général Keith B.
Alexander, le patron de la NSA.

La 67eme brigade de guerre des réseaux dispose déjà de plus de 8 000 hommes sous le commandement du colonel Joseph Pridotkas. L’un de ses esquadrons sera équipé, d’ici octobre, de puissants robots capables de faire tomber des milliers de sites à la fois. Il s’agit d’appliquer le concept du « tapis de bombes » au cyberspace, indique le colonel Charles W. Williamson dans le dernier numéro de l’Armed Forces Journal.
http://www.geostrategie.com/791/le-pentagone-veut-pouvoir-detruire-tous-les-sites-internet-qui-le-genent


Washington accuse Téhéran de « mauvaise influence »
en Afghanistan et en Amérique Latine

L’Iran cherche à maintenir à sa frontière un Afghanistan « faible et instable », quitte à livrer des armes aux talibans en lutte contre un pouvoir central que Téhéran dit soutenir par ailleurs, a déclaré mardi le secrétaire d’État US adjoint chargé de l’Asie centrale et du Sud, Richard Boucher. « Les Iraniens s’ingèrent en Afghanistan de toutes sortes de manières, même si ce n’est peut-être pas aussi violent qu’en Irak », a-t-il assuré. D’autre part, l’Iran considère ses relations privilégiées avec l’Amérique latine comme un moyen de faire reculer l’influence américaine et de maintenir une menace terroriste près des États-Unis dans l’éventualité d’un conflit, a averti hier le secrétaire d’État adjoint chargé de l’Amérique latine, Tom Shannon : « qu’il y a toujours des relations dans la région entre des groupes d’Amérique latine et des organisations que nous considérons comme terroristes au Proche-Orient, particulièrement le Hezbollah et le Hamas ».
http://geostrategie.com



Démocraties ??? Ploutocraties !!!
L'épouse de McCain a un revenu de 6 millions de dollars


Cindy McCain est l'héritière multi-millionnaire d'un important distributeur de bière. Cindy McCain, l'épouse du candidat républicain à la Maison Blanche John McCain, a rendu publique sa feuille d'impôts 2006, affichant un revenu personnel de six millions de dollars.
[...]
http://www.marcfievet.com/article-19873029.htmlL



Delanoë:            Delanoë, l'homme du jour: pro-américain, sioniste et pédéraste, libéral et socialiste. Futur
 

" Delanoë, futur "manager" de la France ? Le cauchemar continue... "
(
Eva : Delanoë, je ne voterai pas pour lui. Pas pour un libéral bobo, pro-Américain et sioniste,
de surcroît communautariste : " Je veux être le premier Président honosexuel", a-t-il dit...
- Sauf s'il a en face Sarkozy. Là, je barre la route à NS.
J'espère que ce choix nous sera épargné
).
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkEEyyukyyeRuiQvZL.shtml


Gauche-droite, presque plus de différence ?
http://sarkobasta.over-blog.com/article-19851468-6.html



A gauche, bal des égos ou marche des égaux ?

(Militant de base): " j'essaie vainement de trouver auprès des dirigeants socialistes une quelconque volonté de relever les défis majeurs posés à notre pays et plus largement aux peuples de notre région d'Europe et de notre monde en butte à tant de tourments. Je ne vois pourtant que gesticulations et conflits d'intérêts dans les petites manoeuvres du week-end alors qu'il y aurait tant à faire à l'échelle de la France, de l'Europe et du monde !



Reste cependant à savoir s'il persiste encore un espoir de voir un jour les socialistes se remettre à la politique, c'est à dire à la réflexion et au débat d'idées, pour tracer les perspectives d'une alternative à la politique de N. Sarkozy et entraîner les citoyens dans ce combat essentiel. Car, pour reprendre le mot juste du jeune Razzy Hammadi,  on ne peut faire  «comme si le bruit médiatique était proportionnel à notre capacité à convaincre les militants…».

Allez convaincre  ceux qui sont tentés par la stratégie à la Die Linke qu'il reste une perspective d'unité à gauche quand un appel réussit à rassembler quelques grands noms de la gauche de gauche pour faire contre-poids au très médiatique facteur de la mue de la LCR en parti anti-capitaliste.

Puissent-ils s'engager résolument dans le combat pour un projet vraiment alternatif en tournant définitivement le dos aux politiques de chimères et de renoncements ! De l'audace... !


http://sr07.unblog.fr/2008/05/18/le-bal-des-egos-ou-la-marche-des-egaux/



La refondation de la Gauche, par Jean Pierre Chevènement

Une période nouvelle s'ouvre . Ce serait en effet une vue courte des choses de penser que la crise financière liée à l'endettement des ménages américains est  surmontée. Cette crise a des causes  plus profondes et anciennes : la principale est la fuite en avant de l'Hyperpuissance américaine dans l'endettement interne et externe et dans le recours à la force militaire qui débouche aujourd'hui sur l'enlisement au Moyen-Orient. Les Etats-Unis n'ont plus les moyens de dominer seuls le monde. Ils vivent depuis trop longtemps au-dessus de leurs moyens. La crise économique se redouble en crise de l'hégémonie. Les USA doivent donc accepter l'avènement d'un monde multipolaire et les règles qu'il implique, à commencer par l'obligation où ils sont de remettre de l'ordre dans leurs propres affaires. Et la crise systémique qui est devant nous, sera grosse de convulsions. L'Europe libérale ne nous y prépare pas. Il faudra la réorienter. La responsabilité de l'Allemagne et de la France sera déterminante. La gauche française ne devra pas se mettre aux abonnés absents comme elle a tendance à le faire, si on en juge par le fade projet de déclaration de principes du PS.  

 (..) Il dépend de l'ensemble des progressistes, en France, en Europe et dans le monde qu'un nouveau cycle historique s'ouvre. C'est un « New Deal » dont il nous appartient de dessiner les contours pour un monde plus juste.

Pour mettre la gauche française à la hauteur des défis, nous proposons la création d'un grand parti de toute la gauche, sur la base d'Assises préalables auxquelles il incombera de définir les axes d'une refondation républicaine. Une analyse claire et partagée de ce qu'est le capitalisme financier d'aujourd'hui, est pour cela nécessaire.

Des initiatives sont prises. D'autres le seront à brève échéance (..)

http://sr07.unblog.fr



Contre la Dictature Économique,
le Référendum d' Initiative Citoyenne (RIC).



$égo, De$lanoé,les économiste$,$tarco$i-figaro-bolloré$-bouygue$ et ses prison$.., bien loin de la réalité des peuples et pas moins compétents version entente, complicité , duplicité et forfaitures; par contre "Pouvoir Économique consumériste, liberticide, autiste et répressif"

Les difficultés présentes et à venir ne pourront être surmontées qu’en contrôlant le pouvoir économique, devenu plus puissant que le pouvoir politique( privatisation de tout l'acquit social et public du peuple). Seul le peuple peut le faire, en se prenant en main directement.

"Ceux qui ne participent pas à la bataille participent à la défaite (Brecht)".

Aujourd’hui ce sont les commissions d’investiture de Droite et de Gauche qui désignent à tous, tous les niveaux de « prétendus représentants du peuple » ce qui viole les articles 3 et 4 de la Constitution :

"La souveraineté nationale appartient au peuple qui l' exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s' en attribuer l' exercice.(...)".

La souveraineté nationale au Peuple et NON aux partis, syndicats qui en sont à justifié et accepter la régression actuelle en espérant quelques miettes ou pour certain en pompant directement les caisses publiques, chevillés aux puissances économiques privés et particulières !

"Dans les États qui juxtaposent à la puissance législative des Chambres la possibilité de demandes populaires de référendums, c'est le peuple qui monte au rang suprême par l'acquisition du pouvoir de prononcer le rejet ou l'adoption définitive des décisions parlementaires. Du coup le Parlement se trouve ramené au rang de simple autorité: il ne représente plus la volonté générale que pour chercher et proposer l'expression qu'ils convient de donner à celle-ci; il ne remplit ainsi qu'office de fonctionnaire. Le véritable souverain c'est alors le peuple." (Extrait de “La démocratie locale et le référendum”)
Pour cela, Reférendum d'Initiative Citoyen(RIC)!

La représentation populaire conçoit l'art de gouverner comme un élevage de singes. L. Daste "Intellectuel anthropocrate"

Les promesses et les actes des partis depuis 1993
• En 1993 : Tous les partis du PC au FN avaient le RIC dans leur programme.
• En 2002 : J.Chirac le promettait à nouveau expressément dans sa profession de foi du second tour.
• En 2004 : Lors de l’adoption de la Loi sur la décentralisation du 13/08/2004 pas un seul député n’a déposé le moindre amendement en faveur du RIC communal ou régional.
Et donc 2O% des inscrits d’une commune et 10% d’une région, ce qui est énorme, (Près de 700.000 en Ile de France !) peuvent demander une "consultation" sur tous sujets, mais l’assemblée délibérante peut la refuser, et ce n’est qu’un simple avis...

A quoi sert alors leur "démocratie participative"?
La démocratie a-elle besoin d'être participative?
Alors ce n'est pas une démocratie, celle-ci devant l'être de fait !

• En 2007 : Déclarations des deux finalistes de la Présidentielle :

- N. SARKOZY, le jour de son investiture a déclaré que le Français est : "un citoyen qui ne veut pas renoncer,(...), ne veut plus que l’on décide à sa place, que l’on pense à sa place". Mais pour cela il doit disposer du RIC...

- S. ROYAL, après des milliers de rencontres avec les citoyens, en dressait le bilan sur son site "Désirs d’avenir" et présentait plus de cent propositions.
On pouvait lire :"Une nouvelle présidence"Remontée des débats"Les citoyens veulent prendre la parole plus souvent et plus directement pour décider eux-mêmes.(...)"
C’est la définition même du référendum d’initiative citoyenne...

Sur le RIC,

82 % des Français sont POUR (Sondage Sofres pour "Lire la politique" du 12 mars 2003).

Conclusion

Il est urgent de faire signer
massivement cette pétition
 !


Cela nous permettra de forcer les portes des médias et des partis politiques de ce gouvernement.

Ils nous parlent de "démocratie participative".
Sans instauration préalable du RIC, il est indécent d’oser parler de "démocratie participative".

« Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » V.HUGO

http://www.ric-france.fr
http://www.citoyenreferent.fr/P


- Il n'est pas démocratique de dire qu'un peuple n'est pas "assez éduqué" pour prendre des décisions politiques.

Gil Delannoi . Directeur de recherche FNSD)

La volonté du peuple ne doit pas être confisquée par quelques dizaines de Ponce Pilate...
C. De Gaulle


Sur : http://www.ric-france.fr  
vous avez aussi des lettres/courriels types pour envoyer :

Au Président de la République (Lettre dispensée de timbrage! ou formulaire sur le site de l'Elysée)

Aux Parlementaires et aux instances du parti...


_________________________________________________________________________________________


Et si contre le NOM et ses valets en France,
on agitait l'épouvantail de la grève générale ?







On est loin d'une époque où des théoriciens communistes imaginaient qu'un mois de grève générale, appelé "le mois sacré", était suffisant pour terrasser le capitalisme et le jeter  dans "la poubelle de l'Histoire". Les temps ont changé, les syndicats, qui ont perdu en influence au fil des ans, ont des prétentions plus "modestes" que ce vaste dessein révolutionnaire. Mais la grève générale reste ce qu'elle a toujours été : un épouvantail.


Syndicalisme fragmenté
"Une grève générale n'a pas de chance de réussir en l'absence d'une action concertée et commune des centrales syndicales" (..) Les syndicats disposent de leurs propres agendas et leurs stratégies varient en fonction de leur filiation partisane et de leurs visées politiques.

La pratique de la grève générale, a toujours été utilisée à des moments de forte tension ou à l'approche d'échéances politiques, dans le but de peser plus lourd dans les processus de négociation.

La réussite d'une grève générale est fortement compromise par cet affaiblissement permanent des troupes. 


http://basta.20six.fr

Il m'a fait un commentaire, j'ai regardé son site, j'ai aimé sa derscription (Eva) :

Nom :
basta
Lieu :
Tanger, Morocco
Nous, vagabonds aux coeurs brisés avec la misère Du chômage et des quartiers Où la vie est à refaire A rêver Des boulots plus que précaires Du mépris et de partout Où se nourrit la colère



http://basta.20six.fr/basta/cat/201087/0

http://wwwhttp://basta-baraka.blogspot.com/
.blogger.com/profile/10061926125962072514
Ma photo

 
Sur son blog, j'ai trouvé ceci, qui intéressera beaucoup d'entre nous :

- Rapport n° 20 sur les violations israéliennes des droits humains


- Message de Marwan Barghouti / Prison Hadarim.
Cellule numéro 28




http://nul.20six.fr/



Le Courrier International :
Palestine “Un peuple qui vit en en réprimant
un autre ne peut être libre”

Posté par sr07 le 17 mai 2008 | Dans : Monde arabe

Des milliers de Palestiniens ont manifesté jeudi 15 mai en Cisjordanie et dans la bande de Gaza pour marquer l'anniversaire de la Nakba, la catastrophe que fut pour eux la création d'Israël il y a soixante ans. La presse palestinienne exprime son amertume et ses espoirs. 

“Les médias et responsables israéliens se plaisent à souligner que ce sont les Palestiniens qui ont rejeté en 1947 le partage de la Palestine [sous mandat britannique] décidé par les Nations unies [résolution votée le 29 novembre 1947 et qui divise la Palestine entre un Etat juif et un Etat arabe et place Jérusalem sous contrôle international]. Selon cette logique, les Palestiniens seraient donc en partie responsable de la Nakba [catastrophe] qui s'est abattue sur eux”, relève Al-Quds.

“Les Israéliens passent ainsi sous silence le fait que la communauté internationale a soutenu à cette époque la création de l'Etat d'Israël alors que les Palestiniens aspiraient à l'indépendance de leur pays et à l'égalité des droits pour tous ses habitants, chrétiens, juifs et musulmans”, poursuit le quotidien palestinien. Plus déplorable encore est “la partialité de la communauté internationale qui sombre dans l'oubli et fait semblant d'ignorer la réalité des choses, d'ignorer qu'Israël a vu le jour sur les ruines de la tragédie palestinienne et en dépossédant le peuple palestinien de sa terre”.

Et de regretter : “La position américaine aurait été tellement plus équilibrée si G. W. Bush [en visite à Tel-Aviv dans le cadre des festivités des 60 ans de l'Etat hébreu] avait eu le moindre geste, même symbolique, à l'égard des Palestiniens, qui commémorent la Nakba de leur côté.”

“Mais la présence d'Israël et son maintien sur une partie de la terre de la Palestine grâce à l'usage de la force et à un soutien, financier et militaire, venant de l'extérieur, n'est qu'une forme de colonisation. Et un peuple qui vit en en réprimant un autre ne peut être libre”, enchaîne le site Amin. “Depuis 1967, Israël se développe en accélérant la colonisation de la Cisjordanie. Et aujourd'hui ce pays construit un mur de séparation, œuvre pour la judaïsation de Jérusalem et isole la bande de Gaza en lui imposant un blocus. Des agissements qui sont en violation de la convention de Genève, laquelle définit les limites du pouvoir de l'occupant et protège les droits fondamentaux des civils subissant l'occupation”, poursuit le site palestinien, rappelant le contenu du livre de l'ancien président américain Jimmy Carter, Palestine : la paix, pas l'apartheid.

Pour Amin, la commémoration de la Nakba est l'occasion de lancer un appel pour “une refonte de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) afin de lui insuffler un esprit plus démocratique et de la rendre plus efficace pour défendre les droits des Palestiniens”.

 Même son de cloche dans le quotidien Al-Ayyam, qui appelle à l'union des factions palestiniennes et regrette les divisions et dissensions entre le Hamas et le Fatah. Le quotidien, proche de l'Autorité palestinienne, souligne que la solution doit être recherchée “en mettant l'accent sur une stratégie où l'offensive POLITIQUE est privilégiée”.

Hoda Saliby

http://sr07.unblog.fr/tag/monde-arabe/




ISRAËL DIRIGE-T-IL LES ETATS-UNIS ?
http://www.come4news.com/isra-l-dirige-t-il-les-etats-unis-342267UNIS ?


par allain.jules@gmail.com -                                                                                                                               

 

ISRAËL DIRIGE-T-IL LES ETATS-UNIS ?
Cette question est entrain de se poser de plus en plus aux Etats-Unis. Avec la bataille notamment des présidentielles.
 
Quel est le bon candidat....pour Israël ?


C'est à croire que le monde nombrilissime se limite à Israël et aux Etats-Unis.

Aujourd'hui, fondamentalement et avec raison, beaucoup de personnes s'insurgent contre la nouvelle demande du Premier-Ministre israélien qui ferait mieux de régler ses problèmes personnels que de chercher encore une fois à vouloir diriger le monde.

Ce corrompu a osé demander hier à l'administration Bush de mettre en place un blocus aérien et maritime destiné à isoler l'Iran du reste du monde selon le quotidien israélien Haaretz.

Peut-on au moins une fois dire et rappeler à cet homme que son pays depuis 60 ans n'a jamais respecté une seule résolution des Nations-Unies ? Peut-on au moins lui dire qu'il n'est pas un exemple pour la paix ?



_____________________________________________________________________________________


Danièle Mitterrand :


La Havane, 02.05.08 (acn) La présidente de la Fondation France Libertés et veuve de F Mitterrand a appelé la France à intervenir auprès des États-Unis « pour qu’ils ne continuent pas à favoriser la déstabilisation des régimes démocratiques dans le continent sud-américain ».   
 
suite à
http://www.oulala.net/Portail/breve.php3?id_breve=1505


Le cartel du pétrole et de la pharmacie à l’origine de la seconde guerre mondiale

http://www.oulala.net/Portail/breve.php3?id_breve=1501


Le prix du pétrole s'embrase. Pourquoi ?
http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=945952 http://hadria.riviere.over-blog.com/article-19927037.html


Quelques fragments d’un bon papier qui nous explique, par le menu, combien l’actuelle envolée du prix du baril de pétrole est la résultante de spéculations de la finance mondiale, ou plus précisément, de la finance US.
http://www.oulala.net/Portail/breve.php3?id_breve=1506
et aussi : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9067 
voir aussi mon post, "Alerte pétrole..." 




________________________________________________________________________________________


Le bal des vampires  à Bilderberg...

  Dimanche 25 5 8 par L' Aviseur dans : Souriez...vous êtes roulés.

Un rapport de Goldman-Sachs prévoit que les prix du
pétrole atteindront de 150 à 200 dollars par baril en
deux ans, conformément aux plans du Groupe de
Bilderberg consistant à pressurer les classes moyennes
et à faire baisser les standards de vie des
Occidentaux.


« Le prix du pétrole brut pourrait augmenter jusqu'à
entre 150 et 200 $ le baril en 2 ans, la croissance de
l'offre échouant à conserver le rythme de la
croissance de la demande des nations développées » dit
un groupe d'analystes de Goldman-Sachs mené par Arjun
N. Murti dans un rapport, selon Bloomberg News.


« La possibilité d'un baril à 150-200 $ semble de plus
en plus probable au cours des prochains 6-24 mois,
bien que cela soit difficile de prévoir le pic final
des prix de pétrole comme la durée de la hausse du
cycle qui reste » écrivent les analyses de Goldman-Sachs
dans leur rapport du 5 mai.


Nous avions fait la prévision en septembre de l'an
dernier, quand les prix venaient d'atteindre 80 $ le
baril, que le prix du pétrole casserait la barrière
des 100 $ en s'acheminant vers les 200 $.


Le Groupe ultra secret de Bilderberg, un consortium
des puissants des mondes financier, bancaire,
politique, universitaire et pétrolier,
s'est réuni à
Munich en mai 2005, quand les prix du pétrole brut
étaient autour de 40 $ par baril.


Pendant cette conférence, Henry Kissinger a dit à ses
collègues que l'élite avait résolu d'assurer que les
prix du pétrole doubleraient au cours des 12-24 mois à
venir, ce qui est exactement ce qui est arrivé.


Pendant la réunion de 2006 à Ottawa, au Canada,
Bilderberg s'était mis d'accord pour tenter
d'atteindre 105 $ le baril avant la fin 2008.
L'information a été glanée par des sources à
l'intérieur du Groupe, sources qui se sont montrées
fiables dans le passé. Ce prix a déjà été dépassé de
15 $, le coût du baril excédant les 120 $ aujourd'hui.


De toute évidence, le projet d'augmenter le prix du
pétrole jusqu'à 200 $ s'accélère. Nul besoin d'une
boule de cristal pour deviner l'avenir ; nous étions
capables de prédire avec précision l'essor du prix de
pétrole en écoutant ce que les puissants eux-mêmes en
disaient – par le biais de « taupes » ayant réussi à
infiltrer les réunions pour obtenir l'information.


Comme nous l'avons rapporté, Bilderberg a juré de
créer
ce que Jose Barroso, Président de la Commission
Européenne et membre de Bilderberg, appelle la «
Révolution post-Industrielle », soit un crash
économique global, une deuxième grande dépression, et
la disparition totale des classes moyennes.


Cela s'accomplira par l'exagération de la menace du
réchauffement climatique coordonnée à la promotion du
pic pétrolier.


Le pic pétrolier est une escroquerie fabriquée par les
entreprises pétrolières pour créer artificiellement de
la pénurie et augmenter les bénéfices pour les cartels
de pétrole transnationaux
. Cette arnaque commença dès
1956 quand M. King Hubbert de la compagnie Shell
déclara qu'il ne restait que 1,25 trillion de barils
de brut, un chiffre pourtant dépassé en 2006. Selon
les calculs d'origine de Hubbert, la planète aurait
déjà dû produire sa dernière goutte il y a plus d'un
an.


En promouvant les théories du pic pétrolier et en les
combinant avec l'arnaque du réchauffement climatique
causé par l'Homme, Bilderberg cherche à augmenter les
prix du pétrole jusqu'à ce que les standards de vie
des classes moyennes ne puissent plus se maintenir,
plongeant alors l'Occident dans le Quart-monde,
pendant que les élites en récolteront les bénéfices
financiers et politiques.


Le fait que le prix du pétrole ait suivi presque
exactement les projets de Bilderberg au cours des
trois dernières années est une preuve supplémentaire
invalidant l'image selon laquelle les réunions du
Groupe ne seraient que des occasions de discussions
banales où rien ne serait décidé.


En outre, que des décisions politiques si importantes
soient prises en secret souligne la nature
anti-démocratique éhontée de Bilderberg, ainsi que la
complicité de ces médias aux ordres qui répétent
continuellement que le Bilderberg n'a aucune influence
sur les affaires du monde.


Rions un peu avec le patron de Total


"Il faut que le monde entier s’habitue à un prix élevé du pétrole, y compris les pêcheurs français", a estimé Christophe de Margerie, le patron de Total, qui s'habitue pour sa part très bien à ce que sa société engrange des profits colossaux : 3,254 milliards d'euros en bénéfice net ajusté rien que pour le premier trimestre. Voilà donc une entreprise qui fait clairement son miel de l'augmentation du prix du pétrole, sur le dos du consommateur captif. Ce qui n'empêche pas son dirigeant de le nier : lorsque les cours s'envolent, "ce n'est pas une augmentation des profits de la maison", a-t-il affirmé, la moustache frémissante, devant l'assemblée générale des actionnaires. Pourtant, sur les années 2005, 2006 et 2007, la facture du consommateur a augmenté de 33% tandis que les revenus des pétroliers (dont Total) bondissaient de plus de 50% : fâcheuse corrélation. Autre déclaration amusante du PDG du pétrolier : "dans notre métier, dans notre manière de travailler, il n'y a aucune corruption, ni de près, ni de loin", répondit-il aux journalistes qui l'interrogeaient à propos de son intention proclamée de devenir numéro un en Angola, pays désigné par l'ONG Transparancy International comme l'un des plus corrompus du monde. Rappelons simplement que Christophe de Margerie est mis en examen pour "abus de biens sociaux et corruption d'agents publics étrangers" dans deux affaires distinctes, à la fois de dirigeants iraniens et irakiens, et qu'il fut aussi entendu dans le cadre d'une enquête portant sur des versements suspects à un ancien ministre de la Justice du Cameroun*. "Aucune corruption, ni de près, ni de loin"... Sacré Margerie, toujours le mot pour rire !


Source : Prison planet

L'objectif du Groupe de Bilderberg: le baril à 200$. Le "grand carnaval" pour les veaux!

http://www.marcfievet.com/article-19872174.html



_________________________________________________________________________________________



De la patrie des Droits de l'Homme.....
à la patrie de l'intolérable !
Honte à hortefeux ! Lisez, faites circuler l'information !



La France de Sarkozy piétine le Droit ! Expulsions, rétentions, violence scandaleuse...
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19919505.html

Face à l'insoutenable, Réagissons !
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-19924585.html
Non aux séparations des familles, à leur déchirement !



Le Dalai-Lama est-il un modéré ?
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6695

Crise structurale - Jean Ziegler
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6696

En finir avec l'eurolibéralisme
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6689

L'impitoyable politique expansionniste...
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9053

Fragile hégémonie du dollar. La bourse du pétrole de l'Iran pourrait renverser le dollar http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8026 

Irak, 360.000 enfants à secourir - Et entretien avec le Dr Aziz Dw
 
http://basta.20six.fr/basta/cat/201087/0


CareVox, la première plate-forme participative dédiée à l’info santé au quotidien.



Bibliothèque sonore en ligne, textes, auteurs, engagés (Arendt, etc)
http://anarsonore.free.fr
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-19908578.html




Partager cet article
Repost0
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 15:19

Complot, ou politique mondiale concertée
contre les peuples ?
                                       

 

 Accueil
                                   

Mes amis,


Je n'utilise pas le mot de complot, je ne l'aime pas.
Reste que certains, une petite minorité, ont tous les pouvoirs : Financier, militaire, médiatique, entre autres,
et qu'ils ont désormais le droit de vie et de mort sur nous tous.
C'est intolérable.
Par exemple, ils envisagent sans état d'âme
des guerres dites "de civilisation", en réalité barbares,
- il faut toujours prendre le contre-pied des expressions
qu'ils emploient pour masquer leurs sombres desseins !
Ces guerres peuvent être nucléaires et mondiales.
Peu importe pour eux, ils s'en protégeront 
dans leurs bunkers dorés
tandis qu'ils nous immoleront
car pour eux, nous sommes tous juste bons à être
de la chair à canon,
ou, de plus en plus, des serfs.
Et tout cela pour leur profit,
celui des multinationales de l'armement,
de la reconstruction, du pétrole, etc.
Et bien sur, des médias, friands, comme CNN, d'images "fortes".

Oui, la barbarie, c'est eux.
Ils n'ont aucun scrupule.
Ils pensent seulement à l'argent. Toujours plus.
Quelles que soient les conséquences pour les autres.
Ce sont des compulsifs, de dangereux psychopathes.
Et souvent des criminels.
L'Axe du Mal, c'est cela,
les banques, la bourse,
les armes de destruction ou de désinformation massives.

L'ennemi, ce ne sont pas les immigrés,
les Arabes ou les Chinois.
L'ennemi, c'est le Grand capital, et ses relais.

Oui, la barbarie, c'est eux.
Quand, par exemple, ils cassent tous les secteurs sociaux,
les services publics, le Droit du Travail,
bref toutes les protections,
les solidarités, et même les fraternités,
conquises au prix de tant de luttes.
Pour privatiser tout et engraisser multinationales et actionnaires.
En contrôlant toujours plus la population, 
afin de mettre hors d'état de nuire les réfractaires
à ce Désordre établi, totalitaire, inhumain, criminel.

Ne nous laissons pas diviser
en croyants ou incroyants
en étrangers ou pas
en grévistes ou pas
en salariés ou en chômeurs
en actifs ou en inactifs
en retraités ou pas
en jeunes ou en vieux...

B.M., F.M.I., O.T.A.N...
ou même l'Europe des financiers et des technocrates,
c'est la même chose.
Des structures, des machines à broyer nos vies,
à tuer l'emploi, à fabriquer de la misère,
de l'exclusion, du désespoir.

Derrière ces entités carnassières, prédatrices,
il y a des individus, qui se rassemblent
dans des structures opaques, anti-démocratiques.
Et qui imaginent des politiques
dévastatrices pour nous,
qu'ils feront appliquer par leurs valets grassement payés
et particulièrement choyés.

Nous devons les dénoncer.
Nous devons leur résister.
Le combat est planétaire.
Tous les peuples,
unis pour ensemble
faire reculer la barbarie.

Commençons par la dénoncer,
comme dans ce blog de résistance à l'intolérable,
puis informons partout,
soyons tous journalistes,
comme je l'ai préconisé dans un post,
organisons des réunions de voisinage, par exemple.
Et protestons auprès des Médias aux ordres
en écrivant, en manifestant devant leurs bureaux...

Servons-nous d'Internet.
Regroupons nos capacités et nos énergies.
Nous avons pour nous le nombre.

En avant, amis, tous unis,
quelles que soient nos appartenances
sociales, politiques, syndicales,
religieuses, culturelles.

Il y a urgence !
Votre Eva


hopping mad hopping mad hopping mad hopping mad


N.B.

Vous pouvez reproduire tous mes articles,
changer les titres,
raccourcir, modifier...
en citant seulement la source, ce blog.
Ce que j'écris est fait pour servir, pour militer.



Militants !

Utilisez ce texte pour vos tracts, diffusez-le :
http://r-sistons.over-blog.com/article-18440791.html

lire aussi

http://r-sistons.over-blog.com/article-18513087.html




______________________________________________________________________________________




L'Observatoire francophone
du Nouvel Ordre Mondial




Qui sommes-nous ?


L’Observatoire francophone du Nouvel Ordre Mondial est un
club de réflexion indépendant de tout pouvoir, de tout syndicat
ou de tout parti politique ou idéologie.

Notre mission est d’informer par internet les citoyens
francophones sur les réalités du Nouvel Ordre Mondial (NWO),
ses valeurs, ses ramifications, ses auteurs, ses complices, ses mobiles, ses objectifs, ses dangers, ses conséquences, ses
non-dits : De nombreuses fausses informations, parfois
totalement fantaisistes, circulent à propos de cette notion géopolitique extrêmement précise.

Ces fausses informations sont souvent disséminées par les
complices du Nouvel Ordre Mondial : elles ont pour but de
discréditer toute action d’opposition et de contre-propositions.

Nos principaux objectifs sont de tenter trier les vraies informations des fausses informations, de proposer des décryptages argumentés, de présenter les dessous des cartes du Nouvel Ordre Mondial
et de ses enjeux multiples, tout en laissant chacun(e)
libre de ses opinions.

Chacun peut rejoindre notre club de réflxion en proposant sa candidature au Comité de Rédaction et devenir un “expert-NWO”.
Pour devenir expert-NWO, c’est presqu’aussi simple que pour devenir expert dans les médias alignés : il suffit de nous contacter et de
poster régulièrement des informations liées au Nouvel Ordre Mondial, quelles que soient vos opinions personnelles. Nous demandons simplement aux experts-NWO de respecter les lois en vigueur
et le projet de “Charte SWO” pour un Ordre Mondial Spirituel.

Observatoire francophone du Nouvel Ordre Mondial

web :

911nwo.info


___________________________________________________________________________________________________________________


Une excellente idée, que je viens de lire sur le site
http://npa05.hautetfort.com/

" Les articles choisis "

(je vais mettre en lien ce site dans la présentation de mon blog,
tout en haut, à " à regarder souvent ")


Samedi 24 mai 2008

Le Daubé - Actualités locales

TUNNEL SOUS LE MONTGENÈVRE : Pourquoi le tunnel tarde-t-il à faire son trou ? 
CASINO DE BRIANÇON : Retour à la case départ
GAP : Le grillage du lycée Aristide-Briand démonté et déposé devant l'administration

Actualités nationales & internationales

Agent Orange 

Réflexions sur le discours de Scot Marciel, Sous-secrétaire du Département d’État US à l’Asie du Sud-est et Pacifique, au sujet de l’Agent Orange au Vietnam.

Amiante

Genève s'alarme de l'amiante présent dans de nombreux bâtiments publics

Areva - FCI

Dans la Sarthe, 269 suppressions de postes au bout des promesses

Armement - Conférence de Dublin

Sous-munitions: la France abandonne ses roquettes

Capitalisme

Pascal Vissarionovitch Lamy, tout en pudeurs

Consommation

Faites des mères, qu’y disait

Contrôle social : ATTENTION DANGERS !!!

Le Parlement européen légalisera-t-il les logiciels espions ?
En rapport : la pétition contre la loi Olivennes
Les espions volants de demain
Le Pentagone insère des puces dans les insectes pour l’espionnage
Voir pour approfondir le sujet des nécrotechnologies : PMO, StopPuce, OGN, JAMEH

Crise alimentaire

Le riz et les froussards

Déficit

Déficit : Bruxelles va rappeler la France à l'ordre

Ecologie et rééducation vs vraies mesures...

Dix gestes pour (vraiment) sauver la planète

Enseignement

Education : départ de la manifestation à Paris
Des enseignants : "Si la grève ne sert à rien, il faudra autre chose"
Des "instits" s'indignent du "coup médiatique" de Nicolas Sarkozy sur le service minimum
Education: profs et lycéens faiblement mobiilisés aujourd'hui
«On nous propose une éducation complètement utilitariste»

Environnement

Les émissions de CO2 diminuent au sein du G8
Google Earth simule le réchauffement climatique
Cameroun: les forestiers nient des accusations de corruption
Le gouvernement de Silvio Berlusconi souhaite relancer l'énergie atomique en Italie
Bruxelles accompagne le retour en grâce du nucléaire civil en Europe
Onze espèces de requins de haute mer menacées d'extinction
Le réchauffement contribue à la disparition des espèces d'oiseaux

Europe - Traité de Lisbonne

PARIS 7 Juin 2008 : "En finir avec l’eurolibéralisme"

Famille

Un groupe de travail sénatorial préconise une légalisation des mères porteuses en France
Le temps des "mères porteuses"

Finance

Le président Allemand dénonce le « monstre » que sont devenus les marchés financiers

Fonction publique

Accord signé par 5 syndicats
Contestations à la FSU après la signature d'un accord avec le ministère

GDF/Suez

La réunion du CCE ne sera pas reportée

Gouvernement

Sarkozy-Fillon : la cohabitation malgré tout
MM. Devedjian, Copé, Estrosi résistent au chef de l'Etat

Grève des pêcheurs

Sables d'Olonne : la grève des pêcheurs suspendue
Des distributeurs de carburants menacent de rejoindre la grève
Insatisfaits, les pêcheurs prolongent les blocages
Réunion avec Michel Barnier sur la transparence des prix le 29 mai
Pétrole : il faut "s'habituer à un prix élevé", selon Total
Les pêcheurs du port des Sables-d'Olonne "suspendent" leur grève
Pêcheurs : "Michel Barnier nous a promis un gazole à 40 centimes de façon définitive"
Pêche: la grogne s'atténue, Barnier
Malgré les aides promises aux pêcheurs rien ne bouge dans les ports bretons

Israël-France

Maurice Lévy, PDG de Publicis : Pourquoi célébrer Israël à Paris ?

Justice & consommation

L'Etat sous pression pour introduire les "class actions" en France

Médias

Une charte pour la qualité de l'information
Secret des sources: les arrière-pensées du gouvernement

Municipalité

Marseille : accord UMP-PS pour gérer la communauté urbaine

OGM

La Vendée se déclare département "sans OGM"
Le Grenelle est-il "UMP compatible" ?

Pétrole

"C’est notre modèle de civilisation qu’il va falloir changer"

Politique - PS

Jospin au premier rang des amis de Delanoë (Voir précédent article)
Note : ce n'est pas étonnant de voir Jospin soutenir également le libéralisme. Il a participé lui aussi aux conférences Bilderberg...
La cavalerie socialiste et le capitalisme
Socialiste et libéral: "incompatible", juge Ségolène Royal
Gérard Grunberg, chercheur, sur les rapports entre socialisme et libéralisme : «Delanoë semble préparer une révision sans précédent au PS»

Prisons

Jean-Marie Delarue devrait devenir contrôleur général des prisons
La surpopulation carcérale montrée du doigt
«Les mesures contre la surpopulation en prison n’ont pas été prises»
Un nom circule pour le contrôleur général

Réforme de la Constitution

Jean-Louis Bianco accuse la droite de mépriser l’opposition
Ces députés UMP qui préfèrent 1958 à 2008

Retraites & médias

Merci confrère.com : @si épingle les titres trop courts du Figaro.fr

Sans papiers

26 régularisations prévues dans le Val-de-Marne
A voir : le blog "Journal d'une grève"

Santé

Autorisation du Red Bull : Roselyne Bachelot s'inquiète

Santé : ATTENTION DANGERS !!!

Des puces médicales implantées sous la peau pour 200 dollars
Le Parlement britannique autorise la recherche sur les embryons hybrides homme-animal
Voir pour approfondir le sujet des nécrotechnologies : PMO, StopPuce, OGN, JAMEH

Sarkozy ne supporte pas la parodie...

Sarkozy partie civile dans une affaire de tee-shirts
Nicolas Sarkozy porte plainte pour des tee-shirts parodiant son patronyme 

Société Générale

Affaire Kerviel : une hiérarchie "défaillante"
Affaire Kerviel : la hiérarchie du trader était "défaillante"

Tibet

Le dalaï lama craint de "graves violences" si le dialogue échoue
Le Dalaï Lama est-il un modéré ?

Transports

Les tarifs de la RATP pourraient encore augmenter

UIMM

Pilliard succède à Gautier-Sauvagnac


Dimanche 25 Mai 2008
 

 

Beaucoup de vert aujourd'hui, c'est dimanche.
La presse traditionnelle se repose un peu, j'en profite donc pour scanner les
contre-infos, petites perles du net dont les prompteurs du JT ne parlent jamais.
Accrochez-vous, terrain parfois glissant... ;o)

Le Daubé - Actualités locales

Indiscrétions : Alain Bayrou mal reçu à Paris, Briançon fragilisée par la carte judiciaire, OGM: mise au point de PBR
VENTE D'EAU À BARCELONE : La société des eaux de Marseille rappelée à l'ordre 

Actualités nationales & internationales

Amitiés atlantistes...

Nicolas Sarkozy recevra George Bush les 13 et 14 Juin 2008
La France et l'occupation américaine de l'Europe

Angolagate

Visite sarkozienne en Angola : Oubliez la guerre civile, la corruption, place aux affaires !

Armement

Bouclier spatial : appel au professionalisme de tous les journalistes d’Europe
FLÛTE, UNE EXPLOSION NUCLÉAIRE…
Les exportations de matériel de guerre suisse en 2007

Chômage

La petite série d'articles de CQFD sur le chômage

Convention de Genève & ingérences

Responsibility to Protect»: Le point de vue du CICR

Crises alimentaires

Le PS belge introduit un projet de loi contre la spéculation sur la nourriture
Biocarburants belges, mais les congolais craignent de rester sur leur faim
FAO : Plus de 2,6 millions de Somaliens en situation de crise
Cambodge : Les agriculteurs pauvres pénalisés par le coût des engrais
MAROC, Inflation, la surchauffe menace !
Le libre-échange face au défi de la famine
L’agriculture doit redevenir locale

Crise financière

Les banques responsables, selon Warren Buffet
Crise sociale et économique : le scénario noir
Croissance : où sont passés les prévisionnistes ?
L’effondrement menace les grands quotidiens américains
Comment les subprimes ont mis l’économie mondiale à genoux
Crise financière : l’analyse de l’économiste Denis Durand
Michel Husson : une crise structurelle du capitalisme
DE LA CRISE DES SUBPRIMES A LA CRISE GLOBALE
Pessimisme onusien sur la croissance en 2008-2009

Discriminations

Directive européenne contre les discriminations: la pression monte
Pétition : Pour une Europe sans aucune discrimination

Enseignement

Enseignants, lycéens et parents d'élèves ont moins mobilisé qu'escompté
Vomir l’école
LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE
Lettre d’un collectif de parents d’élèves finistériens à Sarkozy
Education : faut-il bannir les écrans ?
54e semaine de Sarkofrance : services minima

Environnement

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE : Le G8 Environnement s'est ouvert à Kobé 
Voir aussi : L'usine à gaz de Borloo, Vent de folie sur l'éolien, Milice verte, Un avenir en vert
Les pauvres puent
Quand l'écologie devient anti-sociale
Dumping sur le marché des agrocarburants

Europe - Présidence

Présidence française de l’UE : en fait de bling-bling, vous n’avez rien vu !

Finance

Tribune : La finance folle ne doit pas nous gouverner
Banalité et immoralité, par Paul Jorion

Fonction publique

Service minimum : une autre reculade ?
L’idée absurde de taxer le web pour financer la TV publique

Grève des pêcheurs

Pêche et NWO : les contradictions d’un ministre devant des individus en colère
Aider la pêche n'est pas compatible avec l'Europe de Lisbonne

Impôts

Le rapport Marini très orienté pour manipuler l’opinion publique sur l’ISF et les impôts
Paradis Fiscaux, La Grande Évasion ou Comment les riches ne paient pas d'impôts
Bruxelles rouvre le chantier de la fiscalité

Inflation & dette

Woerth : "la hausse des prix va coûter de l'argent" 
Les dettes françaises augmentent toutes les deux minutes
Eric Woerth est content : "Il a supprimé 15 479 emplois au lieu de 15 000"
Note au passage : à qui l'état doit-il rembourser sa dette ? C'est quoi la dette ? Un système fictif mis en place par les banques privées, gérantes des banques centrales, mais dont les répercussions sont bien réelles sur nos conditions de vie. En résumé : il s'agit du plus grand hold-up de l'histoire, qui débuta en 1913 avec la création de la FED (Banque Fédérale des USA) et que l'on pérénise aujourd'hui pour le plus grand bien du marché. A suivre...

Irak

EN IRAK, C’EST PRESQUE GAGNÉ

Justice

Après la peine légère requise contre le procureur de « l’affaire d’Outreau » : trois raisons de se défier de la justice
Grâce à Christian Poncelet, la justice innove !
Lorsque les surendettés sont mis sous tutelle
Tesco en justice pour museler la presse

Liberté d'expression

Nicolas Sarkozy porte plainte dans une affaire de tee-shirts
Canada : Mobilisons-nous derrière ce combat pour la liberté d'expression !

Mai 68

LE SILENCE DE MAI

Marketing

La commercialisation du rêve, autre forme d’endoctrinement

Médias indépendants

Le Réseau Voltaire est en danger. Il a besoin de vous !

Néo-conservateurs

Ron Paul et l'origine Trotskiste des Neo-conservateurs
Ron Paul denonce les Neo-conservateurs

Notes de frais

Humour noir : Quand Bakchich.info traque les notes de frais de nos (très) chers députés

OGM

Lutte contre les OGM : Votre Maire peut interdire les plantations dans votre commune
Manipulation de l’information sur les 35h, les OGM passent à la trappe
La révolution verte selon Monsanto
L'UMP serre les rangs pour autoriser l'agriculture transgénique
OGM : la dure vie des godillots
Les OGM nourriront-ils le Tiers-Monde ?
"Vraie France"
Compléments "Vraie France"
OGM : explication de vote
Blocage de l'usine Cargill à Brest
Une campagne roundope

Pétrole

Peak Oil Panic !
La hausse continue du prix des carburants : scénario délirant d’un bouleversement prochain ?
Précisions sur l'origine du prix élevé du pétrole
Les Emirats se convertissent au charbon
Pétrole cher : après les pêcheurs, les distributeurs ?
L’OTAN et la sécurité énergétique: «notre pétrole»

Pétrole, Nucléaire & Iran : la prochaine guerre ?

Le pétrole titille les 130$ le baril sur des informations israëliennes stipulant que Bush attaquerait l’Iran avant la fin de son mandat
Quelqu’un cherche vraiment la guerre avec l’Iran... ?
Reportage: Les États-Unis vont attaquer l'Iran
Reportage : Les États-Unis vont attaquer l’Iran
L’Iran augmente sa production de brut
Nous voulons lutter contre le risque de prolifération nucléaire, déclare l’ambassadeur iranien au Japon
Déclaration de guerre : Olmert propose aux USA de décréter un blocus aérien et maritime de l’Iran
L’Iran fait une offre de négociation globale sur le nucléaire et la sécurité
OFFENSIVE PROUT-PROUT SUR L’IRAN

Police

Police à Maire

Politique

Bertrand Delanoë ou l’audace des banalités
Vocabulaire et... signification
Vincent Peillon et le PS : Le courage de la soumission

Prisons

Rachid'âne Dati fait une 'erreur' de 1000% !

Puces RFID

LES COUPS DE FOUDRE DE MA PUCE

Recherche

Qu'est-il arrivé à la science ?
CNRS : le coup de force de Valérie Pécresse
CNRS : Pécresse, démission ! Les élus quittent la réunion du CA
Science ou marketing ? Une enquête aux Pays-Bas

Réforme de la Constitution

Droit de vote des étrangers : Bertrand Delanoë dénonce "l'hypocrisie" de la droite
Avec Sarkozy, le retour à la IVème république
La démocratie impossible

Répartition des richesses

Reduire la richesse, pas la pauvreté

Retraites

Génération-précaire propose de faire cotiser les stagiares
Retraites : le pas de deux
Quand l’amer monte ou plutôt quand la haine monte
Réforme des retraites : les grands enjeux

RSA

Le Revenu d’Existence complément du RSA

Sans papiers

Les travailleurs de l'ombre

Santé

VIH, 25 ans après, quelles stratégies pour un vaccin ?
Bisphénol A : les autorités informées des risques pour notre santé
Red-Bull : fusion-acquisition du ministère de l'économie sur celui de la santé

Sarkozy

SARKOZY, liquide mai 68 ... Ah bon ?
Le New York Times et la "Sarkonoia"
Sarkozy et l’argent roi... le « Cercle de France » révélé
Le chômeur qui a refusé 67 offres d’emploi en un an

Sondages

les méthodes douteuses d'OpinionWay

Sport

Ni Paris-Dakar, ni Africa Race : Laissez l'Afrique tranquille !

Tibet

De quel droit jugeons nous la Chine ?

Travail

Questionner le travail
Selon Nicolas Sarkozy les grutiers de Barcelone travailleraient 11 heures par jour, 365 jours par an
Arcelor Mittal et sa "chair à canon" au Kazakhstan

Travail - Espionnage des salariés

Allemagne : la Stasi is back !

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 12:04



Olivier Besancenot, le 6 mars 2007



Bonjour

Je publie ce post afin que l'on voie les conséquences
de l'échange épistolaire, et par blogs interposés (voir précédente parution),
entre ce Collectif de militants de la LCR, qui m'a contactée,
et le webmaster que je suis

Voici donc, fait extraordinaire et qu'il faut saluer, des militants de la
Ligue Communiste Révolutionnaire qui s'intéressent à Bilderberg,
et autres groupements opaques et malfaisants
chargés d'élaborer les orientations de la politique mondiale.

Il faut que cela ne soit plus l'exception, mais la règle.

Bilderberg, et autres cercles d'influence de la politique mondiale,  doit pénétrer en force dans l'analyse des camarades de la LCR !  Il faut absolument qu'ils intègrent cette composante essentielle de la politique.

Bravo Nicolas, et on compte sur toi pour faire circuler
l'information au sein de l'extrême-gauche.

Les chemins de la lutte contre le néo-libéralisme étouffant, castrateur,
sont divers, multiples
Il y a ceux qui comme moi créent les conditions du débat,
et il y a ceux qui passent à l'action.
Ces chemis s'enrichissent mutuellement, se complètent,
comme en mai 68 où la jonction s'est opérée entre universitaires et ouvriers.
Nous devons unir nos énergies, nos capacités, nos dons, nos engagements
pour un seul but commun :
La libération des peuples de ceux qui les écrasent, de ce qui les asservit :
Un système destructeur, inique,  qui scinde les individus
en deux camps,
ceux qui subissent, ceux qui oppriment.
Nous ne voulons ni être des serfs, ni devenir de la chair à canon,
nous réclamons le droit universel à une vie décente, tout simplement


La lutte continue ! Comme dirait l'autre...

Votre Eva

Je vous conseille d'écouter la vidéo proposée par Arthenice

Peuple et lutte de la IV e Guerre mondiale,
c'est superbement militant,

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Marcelo%2BAndrade%2BArreaza/video/xxj4m_peuple-et-lutte-de-la-iv-guerre-mon_news




http://laplote.over-blog.fr


NB : Je vous rappelle que j'incite à l'unité de tous, quel que soit le bord politique,
pour conduire devant un Tribunal des Peuples les psychopathes
qui dirigent de nombreux pays,
et nous débarrasser de toute cette engeance
malfaisante, cupide, prédatrice, criminelle..

Si gouvernement mondial il doit y avoir, que cela soit un
groupe de Sages, des humanistes épris de paix et de justice.
Des Ziegler, des Dumont (décédé voici peu), des Roni Brauman,
des Danièle Mitterand, pour citer quelques noms, mais
pas des malades, des pervers, des fanatiques,
des illuminés, des égoïstes...
suivez mon regard.... 


Comment la Dgse, avec ou sans l'aval du nabot, a sacrifié Betancourt pour monter une provocation contre le président Hugo Chavez.


Voici ce que l'on trouve dans le blog de Nicolas :




Les groupes Bilderberg, CFR & Trilatérale

894507984.gifTout d'abord, je tiens à remercier Eva dont j'ai publié la copie d'un article paru sur son blog, après l'avoir contactée hier soir. Elle nous a rapidement répondu par deux commentaires accompagnant le sujet. Sa contribution pour notre propre information pourra à mon sens s'avérer constructive dans l'avenir, pour mieux comprendre les mécanismes de gouvernance actuelle, et donc orienter nos luttes en conséquence. Son article fut un préalable opportun au présent texte destiné à répondre aux questions entourant ce sujet :
(contact : evaresis@yahoo.fr)

Je vous invite également à signer la pétition qu'elle met en ligne :
LCR-NOM - Tsunami libéral - Alerte ! Pour la Grève générale, tous unis


****************************************

Plusieurs personnes m'ont déjà demandé ce qu'était ce fameux groupe "Bilderberg" dont peu de monde n'en connaît l'existence, l'histoire, et encore moins son influence sur les événements de notre temps. Aussi, pour répondre aux questions, je vais tenter une approche par cette courte entrée en matière, que les liens donnés ci-dessous permettront de compléter :  

Je me suis moi-même longtemps interrogé sur l'apparente absurdité d'un système capitaliste mué aujourd'hui en "libéralisme" qui, pour se péréniser, nécéssite des sacrifices sociétaux inégalitaires, le pillage de ressources et nombre de maux bien connus, tous plus exhorbitants d'illogisme les uns que les autres. Ce contre quoi précisément nous luttons aujourd'hui. Une absurdité selon moi naissant d'une pure stupidité de ceux-là mêmes censés posséder un minimum de rationnalité, qui plus est censés défendre nos démocraties.

Ce n'est qu'au moment où je pu disposer pour la première fois d'une connection internet, à force de recherches, que je finis par tomber sur des infos troublantes, puis en dégager le fait qu'il ne s'agissait peut-être pas simplement d'une forme de naïveté de la part des magnats de la finance et autres hauts responsables, mais d'une idéologie bien rôdée et soutenue. Reste encore à savoir quel mobile supporte cette idéologie... C'était fin 2001, deux mois après les attentats du 11 septembre.

Une thèse de l'époque déjà, portait les germes de ce qu'appeleront plus tard certains journalistes la "théorie du complot", personnifiée par un site dont j'oublie aujourd'hui le nom qui, avec force arguments, remettait la thèse officielle sur ces attentats au rencart en tentant de prouver A+B les nombreux mensonges entourant les explications de cet événement.  Le site auta fermé quelques mois plus tard, mais cette théorie essaimant à sa suite dans toutes directions, prenant des formes variées et bien souvent les plus délirantes qui soient, allaient intégralement réviser de nouveaux pans de nos pourtant enseignées connaissances, à l'aulne d'une supposée conspiration : retour sur la création de la FED (Banque Fédérale US), crise de 1929, financement du parti nazi par des personnalités, sociétés et banques US (dont par exemple Prescott Bush & la banque JP Morgan, qui a récemment fait parler d'elle au cours de la crise des subprimes), la guerre froide, la guerre du vietnam, la chute du mur de Berlin, le libéralisme, le réchauffement climatique... des centaines de pages disparates présentaient (dont beaucoup encore présentent) ces phénomènes comme autant de plans savamment orchestrés, avec force arguments en faveur de la conspiration. Je fus plutôt incrédule et le serais encore davantage à l'avenir pour nombre de sottises qui s'en est dit et s'en dira encore et encore. Toujours est-il que de certains de ces éléments étayant leurs thèses, ces derniers avérés, se dégage pra recoupements une organisation de notre monde, qui sans être à proprement parler "conspirationniste" n'en est pas moins inquiétante.

En effet, pour qu'il y ait conspiration, faut-il encore qu'en secret un groupe d'hommes se réunissent pour planifier, orchestrer, définir des points d'actions précis. Ce qui ne semble pas être le cas en réalité puisqu'aucune décision n'est à proprement parler prise à l'issue de ces réunions. Ces groupes très discrets existent, il s'y discutent effectivement les grands enjeux de notre époque dans le but de faire émerger des consensus entre décideurs. Ils réunissent régulièrement la crème de la crème de l'establishment mondial (politique, économique, scientifique et médiatique) à l'abri des caméras. Je puis en citer les trois principaux : le Groupe Bilderberg, la CFR (Council on Foreign Relation) et la Commission Trilatérale. Les deux derniers possèdent un site consultable sur internet, quand au premier (le groupe Bilderberg) ne possède aucune trace officielle consultable, si ce ne sont les quelques déclarations et maigres reportages qui nous sont parvenus entourant le sujet et disponibles sur internet. Maigres, mais qui ont toutefois fais couler de "l'encre" (numérique) sur la toile.

L'inquiétude de ceux qui ont découvert ces liens est légitime, car on touche du doigt les fondements d'une grave question qui n'est autre que : sommes-nous encore en démocratie ? La question est à son tour légitime lorsque l'on suppose qu'à l'abri du regard des citoyens se cooptent des décideurs pour lesquels nous n'avons pas voté, autour de thèmes nous touchant directement : enseignement, privatisations, déréglementation économique, politiques répressives, politiques migratoires, environnementales, etc, etc... La forte influence qui caractérise leurs participants rend le principe de gouvernance communément admis inopérant ; lorsqu'un de nos ministres ou anciens chefs d'état participe à l'une de ces réunions, aux côtés de patrons de multinationales soutenant des intérêts et idéaux qui leurs sont propres, qu'un consensus s'en dégage, il est à craindre que le poids des revendications citoyennes font bien piètre figure devant la toute-puissante de ces derniers. Cela expliquerait les nombreux passages en force des gouvernements successifs vers un libéralisme des plus incontrôlables par la démocratie dite "représentative" classique.

Il est donc à mon sens important de lever le voile sur ces écrits diffusés sur internet, afin que chacun puisse faire sa propre opinion et, le cas échéant, se réunir pour en discuter et agir en conséquence, si le rapport de force le permet.
En voici quelque succinct aperçu
(Attention ! Nous ne devons pas prendre pour argent comptant tous les avis exprimés dans ces pages. Nombre d'entre elles ne référencent en effet pas assez leurs sources pour nous assurer de l'exactitude de leurs informations, cela compte-tenu des difficultés à les obtenir et des positions personnelles de leurs auteurs. J'en donne toutefois les liens à titre indicatif car les quelques références citées sont déjà en soi éclairantes)
 :


 
http://basacode.blogspot.com/


Documentation sur le net :

Sites officiels :

Liste des membres de la Commission Trilatérale
Site de la Commission Trilatérale
Site de la C.F.R. (Council on Foreign Relations)

Le gouvernement mondial ou « Nouvel Ordre Mondial » :

Le Nouvel Ordre Mondial sur Wikipédia
Aaron Russo sur le 911, le CFR et Nick Rockefeller (vidéo)
Sylvain Timsit - Les Stratégies de Manipulation et le Gouvernement Mondial (Radio Ici et Maintenant avec Didier de Plaigne, 2004)
Le Cerveau Mondial - la face cachée de la mondialisation
Le Gouvernement Mondial
Le Nouvel Ordre Mondial ou " Les idées de la classe dominante sont comme les meubles qui ornent ses salons : elles datent toujours de l’époque précédente."

Généralités sur les trois principaux think-tanks ou « associations professionnelles », Bilderberg, CFR & Trilatérale :

Les autres clubs (Libération, 5 août 2003)
"Le G8 et les associations professionnelles" (ATTAC-France, 28 mars 2007)
Auteur : Thierry Brugvin, membre du Conseil Scientifique d'Attac-France (blog)
(contact : thierry.brugvin@free.fr)
Les élites mondiales se retrouvent à Davos du 23 au 27 janvier 2008
« Les États-Unis ont acquis le monopole du pouvoir et poussent leurs grandes entreprises à se considérer comme une armée de conquérants »
Interview sur Soir3 de Michael Gama sur la Commission Trilatérale et le groupe Bilderberg, autour de son livre "Rencontres au sommet"
Bilderberg, club secret des «maîtres du monde» (présentation du livre « Rencontres au sommet » de Michael Gama)
Un week-end avec les maîtres du monde dans un hôtel cinq étoiles
Michael Gama invité dans "l'invité du soir" d'Olivier Emond sur France Info autour de son livre "Rencontres au sommet" (22 janvier 2008)

Bilderberg :

Présentation du groupe Bilderberg sur Wikipédia
Site d'informations sur le groupe Bilderberg
Le Bilderberg, lobby le plus puissant du monde ?
BILDERBERG : UNE ELITE MONDIALE QUI INFLUENCE CHAQUE GOUVERNEMENT DE LA PLANETE
Le Bilderberg : vers un gouvernement mondial totalitaire
Le groupe de Bilderberg (Challenges, 29 novembre 2007)
Bilderberg : dans l'ombre du pouvoir
200 dollars le baril de pétrole est le plan des Bilderberg pour détruire la classe moyenne
LE FBI ET LA NSA MENACENT UN ÉTUDIANT QUI A OSÉ POSER DES QUESTIONS A CLINTON LORS D’UN DÉBAT POLITIQUE
Philippe, Bilderberger
Bilderberg & DSK
Patrick Devedjian : les injures, la loi, et le Bilderberg... (Vidéo - interviewé par Karl Zéro)
Huis clos entre maîtres du monde (Libération, 5 août 2003)
Le groupe de Bilderberg : un mystérieux réseau d'influence atlantiste, par Philippe Chatelain (contact : pchatelin@yahoo.fr)
Le groupe de Bilderberg
Interview du Vicomte Etienne Davignon (président du Bilderberg Group) par Bill Hayton (BBC) : Traduction
Le groupe de Bilderberg - (ANAJ-IHEDN Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale - Risk Files N°2, janvier 2005, p.21)
"Bilderberg ? Jamais entendu parler !"... (Yves Calvi, C dans l'Air "Qui gouverne le monde ?" - France 5, 4 mars 2008) : (lien 1, lien 2, lien 3
L’histoire du Bilderberg racontée à Y.Calvi et J.F.Khan

Les réunions Bilderberg, année par année :

Bilderberg 1998 - liste des participants
Bilderberg 2000 - Le groupe Bilderberg avait rendez-vous à Genval (Le Soir, 5 juin 2000)
Bilderberg 2001 - Les secrets de Bilderberg (L'Acadie Nouvelle, 28 mai 2001)
Bilderberg 2001 - Il ignore toujours pourquoi il a été invité à la réunion du groupe élitiste (L'Acadie Nouvelle, 30 mai 2001)
Bilderberg 2002 - Lord a rendez-vous avec l'élite mondiale à Seattle (L'Acadie Nouvelle, 5 avril 2002)
Bilderberg 2003 - messes basses entre maîtres du monde (Libération, 5 août 2003)
Bilderberg 2003 - Les maîtres de l'univers, par Pepe Escobar, 22 mai 2003
Bilderberg 2003 - Question au Parlement Suisse
Bilderberg 2004, Lobbying pour un capitalisme sauvage
Bilderberg 2005Le Bilderberg a encore frappé !, par Pepe Escobar
Infiltration dans le Bilderberg 2005 par Daniel Estulin, 27 mai 2005
Bilderberg 2005 - Groupe Bilderberg, le monde qu'ils nous préparent...
Bilderberg 2006
Bilderberg 2006 - Dans le plus grand secret (Radio Canada, 9 juin 2006)
Les grosses surprises du Bilderberg 2006, par James P. Tucker Jr., 20 juin 2006
Bilderberg 2006 - L'arrivée des VIP sous le signe d'un discret "B" (Andrew Mayeda et Glen McGregor, The Ottawa Citizen et Citizen News Services, 9 juin 2006)
Bilderberg 2006 - liste des participants
Bilderberg 2006 - L'élite de l'élite lourdement protégée
Bilderberg 2006 - La rencontre des leaders mondiaux dont la presse ne vous parle pas
Bilderberg 2007 - liste des participants
Bilderberg 2007,en marge du G8
Bilderberg 2007 - Bienvenue aux jusqu'au-boutistes, par Daniel Estulin, 21 mai 2007
Bilderberg 2007 - La réunion 2007 des "Maîtres du Monde" (liste allégée des participants)
Premières conclusions du Bilderberg 2007
Bilderberg 2008 - Le groupe Bilderberg 2008 se serait-il réuni le week-end de la Pentecôte en Grèce ?
Bilderberg 2008 - Un Conseiller fédéral à Bilderberg 2008 ?

Le C.F.R. Ou « Council on Foreign Relations » :

Présentation du C.F.R. Sur Wikipédia
Le CFR demande un Conseil Consultatif Nord Américain pour “Plus de sécurité en Amérique du Nord”!
Bernard Kouchner au CFR le 28 Septembre 2007
Comment le Conseil des relations étrangères (CFR) détermine la diplomatie US
C.F.R. - Capturer les coeurs et les esprits

La Commission Trilatérale :

Présentation de la Commission Trilatérale sur Wikipédia
Trente ans d'une institution secrète - Pouvoirs opaques de la Trilatérale (Le Monde Diplomatique)
Commission Trilatérale - Tentations de la croisade, attraits de la coexistence (Le Monde Diplomatique)
Commission Trilatérale - Les "néocons’", une réaction américaine
François Bayrou, l’oligarchie financière et l’extrême-centre
Commission Trilatérale - Mais qui est donc Jimmy Carter ?
LE SECRET D'EVA, ÉPOUSE DE RAYMOND BARRE
LE MONDE VU DE LA TRILATERALE (L'Expansion)

Bibliographie :

Rencontres au sommet (enquête), Michael Gama, 192p, éditions l'Altiplano, mars 2007
Une main cachée dirige, Jacques Bordiot
Guide des clubs, cercles et réseaux d'influence, Laurent Renard
Los secretos del club Bilderberg, Daniel Estulin
Faits et chroniques interdits au public : Tome 2, Les secrets de Bilderberg, Pierre de Villemarest, Aquilion, 1 Juillet 2004
Tous pouvoirs confondus : État, capital et médias à l'ère de la mondialisation, Geoffrey Geuens, éditions EPO, 15 mars 2003, 470 pages
Le testament des siècles, Henri Loevenbruck
L'Empire de la Honte, Jean Ziegler, Editions Fayard (Aperçu)
Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur resistent, Jean Ziegler, Editions Fayard, 2002

  http://npa05.hautetfort.com/archive/2008/05/24/le-groupe-bilderberg.html




Eva :

NB 1) Nicolas fait bien de préciser qu'il s'agit d'Eva - épouse de R. Barre.
Moi, je ne mets pas les pieds dans ces machins-là !
Qu'ils m'invitent, et ils verront comme je leur casserai les c...

2) Ziegler, mon préféré. Un maître ... du monde ? Non, à penser. Quel bonhomme !
Un très grand comme on en voudrait davantage....

Justement, on cherche un leader charismatique pour fédérer les luttes contre le NOM !
Y-a-t-il des candidats ?  Vous envoyez votre CV... à qui, au fait ?
 Eh bien, à moi. Ou à Nicolas..
.



________________________________________________________________________________________



Reçu ce jour, ce courriel concernant un groupe opaque :


Logo de la trilatérale

Image:Trilateral Commission Logo.svg



La Trilatérale

J'ai connu la trilatérale en 1980...
je vous écris un texte de l'époque que j'ai sous les yeux :

New-York, 8 aout 1960 30 Rockfeller plaza

Deux vigiles surveillent l'entrée, un picasso est accroché dans le hall.

Au 35ème étage, dans son luxueux bureau, un ingénieur chimiste originaire
de l'état de Virginie vient de prendre une décision dont les conséquences,
largement étudiées et pesées au préalable,
vont avoir des conséquences planétaires.

Le jour ou cet ingénieur du nom de Monroé Rathborne,
directeur général de la EXXON Corp,
décide de réduire les royalties que sa puissante société
versait aux pays producteurs,  personne n'y prit garde, en Occident.
Cette décision passe inaperçue.
Elle ne fit l'objet d'aucun commentaire dans la presse.

C'était, en réalité, une véritable déclaration de guerre aux pays concernés
qui retentit comme un coup de tonnerre aux oreilles de leur gouvernement ;
pratiquement tous les revenus de ces pays sont constitués par les redevances
 versées par les compagnies pétrolières étrangères importatrices

Les jours suivants, avec un ensemble parfait, les autres "majors"
comme la GULF et la MOBIL, suivant l'exemple d'EXXON..
Un mois plus tard, le 9 septembre 1960, les pays producteurs les plus fauchés,
notamment les Arabes, tiennent un conseil de guerre à Bagdad.

Saisis à la gorge, le dos au mur, ils décident à leur tour de faire front,
de s'organiser ; créent une sorte de syndicat :
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P
.)
dont personne ne se préoccupera en ses débuts.
Pratiquement tout le monde vit dans l'ignorance de ce "syndicat"
dant le nom était inconnu.
Tout va bouger avec la guerre du kippour ( 6 octobre 1973).

L'O.P.E.P se reveille et entend pénaliser les pays
qui soutiennent Israél en fermant les robinets.
C'est  premier grand choc pétrolier qui ébranla l'économie occidentale.

Fière de ses succès, l'O.P.E.P entend désormais fixer elle même les prix du pétrole.
Ses revenus vont rapidement quadrupler. Les puissantes sociétés pétrolières américaines auraient-elles perdu la partie? Nullement. Le but qu'elles se sont proposées est atteint :
 la planification mondiale de la hausse du pétrole est en route.

Un économiste de grande réputation a percé le secret des décisions prises
en août 1960 au 35ème étage du Rockfeller plaza : V.H OPPENHEIM.
C'était en 1971, le propos de "oppie" comme l'appelaient ses amis,
 est si fabuleux, si incroyable, si "bombe", qu'on préfère l'ignorer.
La thèse, ou plutôt la révélation, de VH.OPPENHEIM est le suivante/

"Ce sont les Etats-Unis d'Amérique qui encouragent les pays membres de l'OPEP
à accroitre fortement et rapidement le prix du pétrole ! Pourquoi ?
Pour trois raisons principales, comme nous le verrons :
1) enrichir l'Iran et l'Arabie Saoudite pour les lier stratégiquement aux U.S.A,
2) garantir les approvisionnements du pétrole en provenance du golf,
3) rentabiliser la recherche de pétrole sur le continent américain."

Ainsi se définissait une politique privée, conduite par des sociétés privées
 en vue d'atteindre des objectifs privés.

Son centre nerveux est irrigué par un homme qui dispose de la faculté
de traiter d'égal à égal avec presque tous les chefs d'Etat,
qui a ses entrées libres au Kremlin :  David ROCKFELLER ,
qui règne sur un empire de 30 000 sujets lui appartenant en propre,
 dont 20 000 aux Etats-Unis qui l'appellent familièrement David.

Journalistes, obserateurs politiques, sociologues analyts économiques et financiers,
chacun à partir de ses propes préoccupations commençà de se rendre compte
que la part ie qui se joue acteullemnt aux Etat-Unis, à l'insu de la majorité des citoyens,
met en péril l'avenir même de lasociété démocratique tant aux Etats-Unis qu'en Occident.

Rapidement le ton monte :

"Les intérêts élitistes dominés par les intérêts des ROCKFELLER
sont pratiquement à l'origine de toutes les crises des Etats-Unis
"

écrit l'un des plus brillants d'entre eux : Anthony SUTTON;

Excessif ou non, ce jugement de Anthony SUTTON est immédiatement dépassé
le jour où la classe politique découvre qu'un certain C.F.R
(CONCIL ON FOREIGN RELATIONS") est une pépinière pour les fonctionnaires
du State Departement depuis 1921.
Tous les secrétaires d'Etat américains sont membres du C.F.R.  
Or le CFR est une création de David ROCKFELLER
 qui cèdera la place en 1972 à une autre oraganisation
la COMMISSION TRILATERALE..

Ainsi donc il existe aux Etats-Unis une continuité démocratique
qui veut que le gouvernement légal soit manipulé
par un "gouvernement invisible"

 


__________________________________________________________________________________________




http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Trilat%C3%A9rale

La Commission Trilatérale

(parfois abrégée en Trilatérale) est une organisation privée qui fut créée en 1973 à l'initiative des principaux dirigeants du groupe
Bilderberg et du Council on Foreign Relations, parmi lesquels David Rockefeller, Henry Kissinger et Zbigniew Brzezinski. Regroupant 300 à 400 personnalités parmi les plus distinguées et influentes – hommes d’affaires, politiciens et décideurs intellectuels – de l’Europe occidentale, de l’Amérique du Nord et de l'Asie Pacifique (États dont la plupart sont également membres de l'OCDE), son but est de promouvoir et construire une coopération politique et économique entre ces trois zones clés du monde, pôles de la Triade. A l'instar du groupe Bilderberg,
il s'agit d'un groupe partisan de l'idéologie mondialiste,

auquel certains attribuent l'orchestration
de la
mondialisation économique

__________________________________________________________________

Cliquez ici !

David Rockefeller


Diplômé de l'
Université de Harvard
(
Boston) et de l'Université de Chicago (doctorat en 1940), Rockefeller est officier à la Chase Manhattan Bank de 1946 à 1981. Il est président et officier directeur exécutif de 1969 à 1980, et continue comme président jusqu'à sa retraite en 1981.

Depuis lors il a été président du Comité de Conseil Internationale des banques.
Rockefeller est également impliqué dans de nombreux autres sujets,
dont des organisations culturelles et éducatives.

Rockefeller est président non-exécutif du
Rockefeller Center Properties Trust and RCP Holdings.
il est président honoraire de la
Société des Amériques, de la Commission Trilatérale
(fondateur et président honoraire), du
Council on Foreign Relations
et de l'
Université Rockefeller.
Il est aussi président de the Rockefeller University Council,
ansi que président émérite du
Museum of Modern Art de New York.

David Rockefeller a co-fondé le
Groupe de Bilderberg
 
en 1954 à l'Hôtel Bilderberg à Osterbeek
à l'invitation du Prince Bernhard des Pays-Bas.


En
1957, il acheta une partie de l'île de Saint-Barthélemy
et la transforma en station balnéaire pour milliardaires.

Rôle dans la guerre du Kippour [modifier]

Selon l'écrivain F. William Engdahl,
 
Kissinger aurait orchestré la guerre de Kippour

opposant l'Israël à l'Égypte et à la Syrie en octobre 1973.
C'est à cette époque où il était conseiller du président Nixon (de 1970 à 1974)
qui fut protégé par David Rockefeller.

Kissinger aurait mis tout en œuvre
pour satisfaire les intérêts du puissant
 
Groupe de Bilderberg,

lequel avait décidé d'augmenter le prix du pétrole de 400 % en mai 1973.
 
Il négocia une paix très favorable pour l'Égypte, qui récupéra des puits de pétrole.

L'objectif principal de cette stratégie était de s'assurer
que les milliards de pétrodollars
des puits arabes seraient investis dans des banques
de Londres et de New York.
Ceci devait permettre de stabiliser le dollar qui,
n'étant plus indexé sur l'étalon-or depuis 1971
(fin des
Accords de Bretton Woods),
était alors menacé d'une brusque dévaluation.

Oeuvres 


http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Rockefeller


___________________________________________



Cela fait un moment que je m'intéresse à cette canaille,
qui déclenche des guerres,
au mépris de la vie humaine, pour satisfaire ses appétits .

Voilà exactement le genre d'individu
que je rêve de voir criminalisé.

Il est notre ennemi à tous !

Qu'attend-on pour, tous ensemble, exiger que cet individu soit
enfin poursuivi,
et envoyé en prison pour le restant de ses jours ?

Eva


_______________________________________________________________________________

La finance islamique
ne souffre pas de
la crise financière

 La finance islamique ne subit pas la charge de la crise du crédit internationale et enregistre une croissance de 15% à 20% par an.
 La finance islamique est un système de banque qui suit les règles de la charia, la législation islamique. De manière générale, la charia interdit les intérêts. Il ne faut pas non plus investir dans tout ce qui est illégal, tels que les casinos, le porc, l’alcool, la pornographie… Il est également interdit de prendre des risques financiers, car ils sont considérés comme une forme de hasard.


 
Les banquiers sont très intéressés par le développement de la finance islamique (photo: Palani Mohan).


Néanmoins les financiers islamiques cherchent à se rapprocher de leurs collègues occidentaux. Ils vérifient si certains instruments financiers sont conformes à la charia, la loi islamique. Voilà le message délivré par quelques experts islamiques la semaine dernière lors de la réunion annuelle des banquiers occidentaux à Vienne, de l’International Capital Market Association (ICMA).

Baigner dans l’argent

Trois spécialistes de la finance islamique ont fait un exposé sur « l’évolution du secteur financier islamique ». Des dizaines de banquiers occidentaux y ont assisté, car certains producteurs de pétrole sont musulmans et baignent dans l’argent. Le marché de la finance islamique a grandi en trente ans de 0 à 750 milliards de dollars
(475 milliards d’euros).

Profits et pertes

« La base de la finance islamique est le partage des profits et des pertes. Elle est liée à l’éthique bancaire », explique Mahmood Faruqui, vice-président de l’Institut islamique des banques et assurances à Londres. Mais selon la charia, on ne peut pas gagner de l’argent grâce à de l’argent. C’est pour cela que l’argent est lié aux risques du travail. « La finance islamique est liée au capital-risque et au private equity ».

Pas d’effet de la crise du crédit

Faruqui souligne que l’économie réelle est sur le point de départ de la finance islamique. Il doit toujours y avoir une opération sous-jacente. Les produits financiers qui ont causé la crise du crédit n’existent pas dans la finance islamique. C’est pour cela que le marché américain des hypothèques réelles de la finance islamique
ne s’est pas effondré.
SD/WV
16:32 - 23/05/2008 Copyright © m24.be

http://fr.m24.be/actu/economie/La_finance_islamique_ne_souffre_pas_de_la_crise_financiere.7331283-1778.art


http://www.marcfievet.com/article-19862561.html



Eva : Ravie de trouver cet article sur l'Aviseur, je m'intéressais
depuis un moment à l'économie islamique, sorte de
compromis harmonieux, semble-t-il, entre le
capitalisme d'entreprise et le socialisme.
Et je me suis toujours demandée s'il n'y avait pas là,
peut-être, un modèle pour nous Occidentaux,
broyés par le capitalisme financier .

Qui a des articles à me conseiller  
(je souhaiterais creuser la question) ?




Le crime organisé, 15 à 20 % de l'économie mondiale
http://www.marcfievet.com/article-19862449.html


Quand les Fonds souverains joueront les Boss
http://www.marcfievet.com/article-19686830.html




TEL AVIV, 21 mai - RIA Novosti. Le premier ministre israélien Ehud Olmert a proposé aux Etats-Unis de mettre en place un blocus aérien et maritime destiné à isoler l'Iran du reste du monde, annonce mercredi le quotidien israélien Haaretz. Lors d'une rencontre avec une délégation constituée de membres du Congrès américain conduite par la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, M. Olmert a laissé entendre que de son point de vue, les sanctions économiques décrétées contre l'Iran étaient épuisées, et a appelé les Américains à envisager des mesures plus "agressives" afin de faire face au [...]
http://www.marcfievet.com/article-19809727.html



Nous pouvons donc aussi nous poser la question dans les mêmes termes que dans cet article : « Une grande guerre moyen-orientale rendrait certaine sa déjà probable victoire en novembre ; elle aiderait les Etats-Unis à dépasser leur plus grave crise économique depuis celle des années 30 ; et dans le projet insensé des neocons, l’interruption des flux énergétiques moyen-orientaux vers la Chine, l’Inde et l’Europe, ainsi qu’une utilisation possible d’armes nucléaires tactiques contre l’Iran, renforcerait l’hégémonie politique militaire du grand empire d’Occident
sur le monde entier. »


"Quelqu'un cherche vraiment la guerre avec l' Iran ? "
http://www.marcfievet.com/article-19809710.html

____________________________________________________________________________________



Autres blogs d'  Eva


R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/
(nouvel article)

Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com

Abonnez-vous à R-sistons à l'intolérable
c'est gratuit
et recommandez ce blog


_____________________________________________________________________________________



C O M M E N T A I R E S   :  I C I
Partager cet article
Repost0
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 21:59

 http://bellaciao.org, http://lesogres.info
                                         


Mes amis,

Ce jour-là, je crois que c'était le 3 mai 1968, j'avais cours à la Sorbonne. Fraîchement sortie du lycée et étudiante en Lettres modernes, je me rends comme d'habitude à la Fac, pour assister dans un amphi surchargé à un cours "magistral" - car il était dispensé par des enseignants de haut vol. Et par exemple, celui qui devait accompagner ma thèse, ensuite, s'appelait M. Castex - vous savez, celui des manuels de Français, Castex et Surer . 

Or donc, lorsque j'arrive, porte close, il n'y aura pas de cours ce jour-là. La Sorbonne vient d'être bouclée, après avoir été investie par les forces de l'ordre. Il faut dire que Cohn-Bendit venait d'y entrer avec quelques dizaines de jeunes (je n'ai plus de sympathie pour lui, depuis qu'il a renié ses idéaux de jeunesse et épousé le libéralisme ambiant).  Que faire ? Curieuse d'esprit, une curiosité qui me conduira ensuite à faire des études de journalisme, je décide d'observer les événements. Cohn-Bendit y tient meeting, il harangue la foule de supporters et
d'étudiants qui, comme moi, se trouvent involontairement pris dans la tourmente. En effet, comme je l'ai dit plus haut, et bien qu'il s'agisse d'un rassemblement pacifique d'étudiants, la Sorbonne est rapidement bouclée.

Ne me demandez pas ce que "Dany le Rouge" a dit ; je ne m'en souviens plus. Et moi, fille de grands bourgeois dotée d'un père qui avait milité à Action Française, je n'y comprenais rien. Par contre, ce que je sais - et ce qui suit est inédit, puisque seuls quelques jeunes l'ont entendu, et semble-t-il pas relaté - c'est que brusquement l'officier déclara ceci, sans se douter qu'il allait écrire une page de l'Histoire de France :

" Les garçons, à la vérification d'identité ! Et les nanas, dehors ! "

Les nanas étaient furieuses. Vexées. Et puisqu' on les méprisait, eh bien, elles allaient montrer ce dont elles étaient capables !

Elles décidèrent donc d'entrer en résistance. Comment ? En cherchant du renfort à toutes les facs avoisinantes ! Et c'est ainsi que tout a commencé, ou plutôt, que tout le monde s'est retrouvé sur le Boul'Mich, sur le Boulevard St Michel, si vous préférez, à narguer les forces de l'ordre. J'étais au premier rang. Je ne savais pas pourquoi j'étais là, mais j'y étais. Comme mes camarades de facs, un point c'est tout. Et j'y suis restée trois heures, avançant, reculant, au gré des charges des forces de l'ordre.  Jusqu'à ce que les bombes lacrymogènes me fassent battre en retraite.

Quand je suis rentrée, mes parents n'étaient pas fiers de moi. Moi, oui. J'avais fait cause commune avec mes collègues étudiants, j'avais servi à quelque chose, et on s'était bien amusés. En tous cas, on avait réveillé le quartier.

Inutile de dire que je n'ai pas mis longtemps à me politiser. Direction le PSU, puis le PS, aile gauche de Chevènement - le CERES. Et quelques années plus tard, l'Union de la Gauche avec les camarades, de sacrés militants, du Parti Communiste. Un parti, le PS, que j'ai quitté pour des raisons familiales, au moment où je commençais à avoir pas mal de responsabilités, et où on parlait de moi  comme future députée.

Et à la différence de Cohn-Bendit et de tous les traîtres de mai 68 qui considèrent cet épisode comme quelque chose de plus ou moins honteux, moi je suis restée fidèle. Plus que jamais décidée à combattre le Désordre établi. J'ai horreur des traîtres. Alors, les Kouchner ou les Glucksmann, je ne peux pas les piffrer. 


Daniel Cohn-Bendit lors d'une manifestation près de la Sorbonne, le 9 mai 1968 (Sipa)

hhttp://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/le_quotidien_de_1968/20080424.OBS1181/
cohnbendit_convoque_par_le_conseil_de_luniversite.html


Honte aux grands médias ! Une fois de plus, je les dénonce. L'héritage de mai 68, ils le liquident. Aux oubliettes, la signification réelle de ce grand mouvement qui a changé la vie des Français ! Passées sous silence, les plus importantes grèves de l'Histoire de France et même d' Europe ! Comme Sarkozy, il faut gommer ça ! Et le seul qui soit invité sur tous les plateaux de télévision à pérorer sur mai 68, c'est celui qui déclare l'événement "terminé, fini, passé" - vous avez reconnu, le rouquin allemand, le libéral-libertaire Cohn-Bendit ! (1) Voilà qui en dit long sur l'information aujourd'hui ... et sur la crainte de voir les événements se reproduire, au moment où le gouvernement Sarkozy casse tout le secteur social, le Droit du Travail, les services publics...

Car ces manifestations d'étudiants, relayées par le monde ouvrier uni comme jamais - et c'est ce qui a fait sa force - ont permis une avancée spectaculaire en matière de législation du droit syndical et de salaires (augmentation du SMIG de 35 % et du salaire minimum agricole de 55 % - accords de Grenelle), (2).

Aujourd'hui, non seulement on s'évertue à effacer ces acquis sociaux et démocratiques sans précédent, mais on tente de diviser les salariés ou les syndicats entre eux, et à les discréditer aux yeux de l'opinion publique, via les médias serviles (par ex avec les Cheminots, précisément parce qu'ils représentent l'élément moteur de la résistance).

Mai 68, ce ne sont pas seulement d'importantes manifestations, des slogans, un état d'esprit, des forums, une liberté de parole, la revendication du droit au bonheur, un immense appétit de monde meilleur, plus juste, plus fraternel, mais c'est aussi et peut-être surtout la jonction des forces étudiantes et du monde du travail, c'est à dire une implication de tous, seule susceptible d'assurer le succès d'un Grand mouvement. Ce qui est isolé, fragmenté, est condamné à l'échec.

C'est aussi pendant Mai 68 que démarre la grande aventure des Lip, ces ouvriers laissés sur le carreau qui s'organisent pour continuer à produire et à commercialiser, sur le mode de l'auto-gestion, avec le succès que l'on sait. Ou encore les paysans du Larzac, en lutte pour la propriété de leurs terres. Un immense élan a soulevé la France ! Cet élan, il faut le retrouver. Au niveau du monde entier, tous unis contre ceux qui détruisent peu à peu nos vies, les spolient, les asservissent - faisant de nous " des serfs, en temps de paix, et de la chair à canon, en temps de guerre... C'est ainsi que les castes au pouvoir ont toujours considéré les peuples " (3).

J'ai écouté l'autre jour l'émission "Les bréviaires de la haine", sur Arte. J'ai envie de remplacer le mot Juif par peuples. Voici ce qui nous attend : "La persécution  croissante.. les humiliations quotidiennes.. Hitler mettait en place une société raciste (l'eugénisme est de mise, aujourd'hui, voir les EU qui envisagent de ne plus assurer de soins aux plus démunis, Attali qui parle d'euthanasier les retraités inutiles et coûteux, les lois anti-mendicité etc etc), totalitaire (n'est ce pas le projet de l'oligarchie mondiale, désireuse de mettre en place un plan de domination planétaire ?), il faisait procéder à des nettoyages ethniques (n'est-ce pas ce qui se produit dans les pays arabes ?)"... et l'extermination d'une partie de l'humanité était à l'ordre du jour, comme aujourd'hui avec la précarité généralisée, les guerres préventives ou de civilisation, les OGM meurtriers, les maladies ou les vaccins qui tuent ou stérilisent, l'arme de la faim (les révoltes de la faim sont l'aboutissement logique des choix économiques et politiques structurels : réorientation de l'agriculture familiale vers l'exportation, démantèlement des protections douanières pour les pays du Sud, spéculation, agro-carburants, etc). 

Jean Ziegler, mondialement connu et respecté,  l'exprime clairement : "La globalisation à marche forcée sera pleinement accomplie quand on aura un gouvernement mondial ayant les moyens d'agir. Face à cet adversaire puissant, j'appelle à une insurrection des consciences pour affronter les ennemis de l'ombre ". Et il est bien placé pour savoir, lui qui a été Rapporteur à la Commission des Droits de l' Homme de l'ONU.

Les conflits se multiplient.Les peuples sont dressés les uns contre les autres. Les pays riches étranglent les pays pauvres.Les individus sont sacrifiés à la Finance.Nous allons être de plus en plus taillables et corvéables à merci, "serfs ou chair à canon". Les écarts de revenus se creusent d'une manière scandaleuse. Le pouvoir d'achat ne cesse de baisser. On nous prive peu à peu de tous nos droits... La liste est longue, les vampires de la planète se repaissent de notre sang. 

La solution finale est en marche. Pour 95 % d'entre nous, nos "ennemis" de Bilderberg, ou autres sociétés plus ou moins secrètes, ont planifié l'horreur absolue. Comme en 39-40. Une grande "shoah" planétaire.  Devons-nous nous résigner ? Non.



http://lemodemdefrancois.over-blog.com/
http://panier-de-crabes.over-blog.com/10-index.html


Dans "les bréviaires de la haine", sur Arte, on voit que le monde entier découvre les projets d'Hitler (alors candidat à la domination du monde) trop tard. Le mal est accompli. J'ose comparer cette passivité mortelle devant Hitler à notre passivité à nous. Et par exemple, nous nous taisons devant les crimes anglo-saxons ou israéliens; nous déroulons le tapis rouge devant les dirigeants de ces pays, remplis du sang de leurs victimes. Et d'autres s'apprêtent à les rejoindre : De Sarkozy-Kouchner à Berlusconi, ivres d'aventures guerrières, prédatrices, vrais cow-boys des temps modernes, tous indifférents à la souffrance des peuples, avides de pouvoir, d'argent, de gloire. 

Alerte ! J'appelle à la Mobilisation générale des peuples, via Internet, quelle que soit l'appartenance sociale, ethnique, culturelle, religieuse, politique, des uns ou des autres !

Comment agir ? D'abord, il faut identifier clairement les menaces. C'est l'objectif principal de mon blog http://r-sistons.over-blog.com. Il s'agit d'éviter des spoliations supplémentaires, et de nouveaux génocides. Dans l'émission d'Arte, on voyait bien comment on en arrivait là.

L'insensibilité envers les souffrances des Juifs, à l'époque, comme l'a montré le document d' Arte, a préparé les lendemains qui déchantent. Aujourd'hui, ne soyons pas indifférents au malheur des Irakiens, des Palestiniens, ou chez nous, par exemple, des étrangers mal accueillis, spoliés de tous leurs droits, persécutés. Et soyons vigilants. Aujourd'hui, on nous propose comme idoles, pêle-mêle, ceux qui ont réussi, les vedettes, mais aussi la concurrence, le profit, le travailler toujours plus, l'ordre moral, la sécurité, l'Amérique, l'individualisme, le chacun pour soi... et on nous abreuve de jeux, de rêves, de paillettes... pour nous divertir de l'essentiel. Et bien entendu, toutes les formes de révolte, comme celles de mai 68 justement, sont discréditées, ou bien on s'emploie à déconsidérer les mythes comme ceux de Che Guevara. Surtout, on essaie de se prémunir contre la fédération des mouvements de contestation (4).

Attention ! On nous scotche devant nos écrans, de TV ou d'ordi, pour mieux nous isoler les uns des autres. On ne résiste pas dans son coin, tout seul. Etre forts, c'est être unis, donc unissons-nous (5).

Par dessus-tout, réapprenons la combativité, mettons-nous en marche. Des sites donnent des orientations, des indications, des pistes d'action : ceux d'Aspeta, de syti.net, de verites.org (Mocrie), de l'Aviseur International, par exemple.

Voici des idées :

- Faire la grève des achats superflus, c'est déjà changer le monde (6)
- Regroupons-nous. A jours et heures fixes (Mocrie, verites.org).
- L'heure n'est plus aux petits défilés, mais aux grandes manifestations, mieux : aux actions de grande ampleur. Syndiquez-vous. Poussez à l'unité d'action syndicale.
- Faites la jonction avec les lycéens et les étudiants (7). Mai 68 a commencé comme cela : Au final, huit millions de grévistes occupant les usines et leurs bureaux, un pays entier paralysé par les forces vives de la nation. Attention aux provocations gouvernementales pour que les manifestations dégénèrent, et retournent l'opinion  contre nous !
- Dans http://syti.net, les multiples formes d'action sont très bien analysées.

Malheureusement, l'Histoire nous apprend que c'est seulement quand la souffrance est à son comble que le peuple sort de sa torpeur. N'attendons-pas d'avoir faim, comme dans 37 pays où les émeutes ont déjà éclaté - ou de servir de chair à canon. Là, il sera trop tard. Et les menaces sont lourdes.... Déclarons la guerre à la guerre, exigeons un référendum avant tout conflit (voir mes articles), et déclarons la guerre au NOM, le Nouvel Ordre Mondial, ou plutôt à leurs dirigeants. Consultez la liste de Bilderberg (http://lagrandeconspiration.org, syti.net, onnouscachetout, ou encore nouvelordremondial, etc).

Ecoutez la rumeur des affamés du monde entier ou des suppliciés du Moyen-Orient. Soyez attentifs aux cris des malheureux qui se lèvent de toutes parts. Ils montent comme une grande lame, comme un immense tsunami qui va terrasser la poignée de prédateurs qui s'octroie tous les droits sur les vivants, cette petite minorité qui accapare les richesses et détourne nos bulletins de vote, usurpant son pouvoir, programmant des TVA anti-sociales sous couleur de social, mettant en place des structures comme l'OMC, le FMI, l'OTAN, l'UE afin de mieux nous tenir à sa merci, nous promettant l'indépendance et un avenir radieux pour mieux nous en priver ! Oui, écoutez la rumeur monter, monter... elle va tout balayer,  grâce à nous qui avons  le nombre, et qui ne voulons pas nous laisser déposséder de notre existence !

S'en prendre aux psychopathes qui programment le malheur des peuples pour leur confort égoïste et cupide, c'est le devoir de tous ! C'est un combat nécessaire, au nom de la civilisation, au nom de l'humanité !

C'est un combat existentiel pour la survie de l'espèce humaine !

Alors oui, il est temps, tous ensemble, quelle que soient notre origine ou nos engagements, de perpétuer mai 68, d'en faire un mai 2008 planétaire !

Votre Eva


- 1 : http://marcfievet.com/article-18926378.html
- 2 : http://eldiablo.over-blog.org/article-17825502.html
- 3 : http://stanechy.over-blog.com/article-14040324.html
- 4 : http://poly-tics.over-blog.com/article-17997410.html
- 5 : http://eldiablo.over-blog.org/article-17521621.html 
- 6 : http://marcfievet.com/article-19203964.html 
- 7 : http://alterinfo.net/France-protestations-des-lycéens-contre-les-restrictions-dans... 
- 8 : Lire aussi "Que la fête à Sarko commence !", la répétition de mai 68 ? in 
http://toutsaufsarkozy.com , article : http://marcfievet.com/article-19250154.html  


Abonnez-vous à mon blog de la Résistance à l'intolérable (gratuit),
et recommandez-le (A droite de l'écran, en haut)

TAGS : Mai 68, Cohn-Bendit, grèves, manifestations, Sarkozy, Jean Ziegler, NOM, Nouvel Ordre Mondial, OMC, FMI, UE, OTAN., Castex, Surer, Juifs, Arte, Hitler, Bréviaires de la haine, Berlusconi, Kouchner..




______________________________________________________________________________________


Globalia

 est un roman d'anticipation, une utopie de Jean-Christophe Rufin publié en 2004. En Folio, ISBN 2-07-030918-5

Argument 

L'action se déroule dans un futur daté précisément (première partie, chapitre 3) juillet 27 de l'ère globalienne. On n'en sait pas plus, si ce n'est que l'ère globalienne est postérieure à la nôtre. Une sorte d'État mondial, Globalia assure à ses citoyens la sécurité, la prospérité et une certaine forme de liberté. À partir du moment, bien sûr, où ils ne remettent pas en cause le système. Les zones sécurisées sont principalement situées dans l'hémisphère nord, tandis que les non-zones, surtout dans l'hémisphère sud, sont réputées inhabitées et servent de refuge à des populations que le pouvoir central qualifie de "terroristes". Baïkal, un jeune globalien, cherche à fuir cette société qui lui pèse.

Analyse

Globalia est une fable politique, dans la lignée du Meilleur des mondes ou de 1984. Le roman dénonce ce que pourrait devenir notre société mondialisée si certaines de ses tendances étaient poussées à leur paroxysme : fracture définitive entre les riches et les pauvres, dépolitisation totale, ignorance de l'histoire, hédonisme individualiste, peur obsessionnelle du terrorisme, des risques écologiques et de la paupérisation utilisée comme facteur de cohésion sociale, contrôle de l'information et de la force publique par un oligopole de sociétés multinationales.

Citations
  • Interdire les livres, c'est les rendre désirables. Toutes les dictatures ont connu cette expérience. En Globalia, on a fait le contraire : on a multiplié les livres à l'infini. On les a noyés dans leur graisse jusqu'à leur ôter toute valeur, jusqu'à ce qu'ils deviennent insignifiants.
  • La procédure est toujours la même [...] Le plus important, c'est de choisir qui a tort. [...]  Tout doit être utilisé pour noircir le méchant. Et l'autre, le gentil, on vous l'habille vite fait en parfaite victime.  [...] Ensuite, on vous rend le tout, et vous n'avez plus qu'à taper sur le méchant et à envoyer l'aide humanitaire à la victime.[Toute ressemblance avec les guerres des Balkans...]
  • La liberté c'est la sécurité, la sécurité c'est la surveillance, donc la liberté c'est la surveillance.()


Le meilleur des mondes :

Dans ce livre de science-fiction visionnaire, Aldous Huxley imagine ce que serait la dictature parfaite: une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, et où les individus seraient génétiquement conditionnés. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves "auraient l'amour de leur servitude".



http://eldiablo.over-blog.org/article-19387103.html



Le temps de l'action est venu :



Voici le courriel envoyé chez moi à la suite du lien posé dans mon blog pour :
http://www.verites.org/article-19231690.html

Bonjour,

En France, les résultats électoraux produits par une société américaine ?

Si cela s'avère vrai, le peuple doit descendre dans la rue !!!

Néanmoins, cette information est trop importante pour ne pas la
vérifier et vérifier encore.


Elle pourrait constituer la justification d'un branle-bas
de combat général ?!


R. L


_________________________________________________________________________________________


Certes les hommes ont toujours migré vers une vie supposée meilleure. Mais aujourd’hui, mondialisation libérale oblige, c’est la violence des politiques économiques imposées aux pays pauvres qui arrachent par millions des hommes à leur terre pour survivre et faire survivre leurs familles. Les « remesas », l’argent envoyé par les immigrés mexicains constitue la deuxième rentrée de devises du pays après le pétrole.

Aux Etats-Unis, le thème des manifs était « Une journée sans immigrés ». Histoire de démontrer que sans eux, légaux ou clandestins, le pays cale. Et pourquoi pas ici en France ? Une journée sans sans-papiers, depuis le temps qu’on en parle. Restauration, bâtiment, sécurité, nettoyage, aide à la personne…A quoi ressemblerait ce jour-là le pays ?

.
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-04-30%2015:35:26&log=invites


François Ferrara - Révoltes internationales contre la vie chère
  Mexique, Burkina, Côte d'Ivoire, Haïti, Yemen, Argentine...

Et si ça ne faisait que commencer ?

   Révoltes


Une crise grave est tout à fait possible
http://sego-dom.over-blog.com/article-19409169.html




pr--sid-2007-19.JPG


ASPETA se méfie du président
des Français,

Bien que démocratiquement élu par une majorité
de convaincus des bienfaits du système libéral,

il représente un réel danger.

Celui que ce pays soit inféodé aux dictats imposés
par des élites mercantiles dont les règles fondamentales
ne visent qu'a l'édification d'un ordre nouveau,

qui servira davantage encore leurs seuls intèrets.
http://aspeta.blogspot.com/


 Pourtant rien n'est perdu

Les résitances s'organisent,
.
elles cherchent des solutions et se mobilisent
afin de participer a une reflexion citoyenne
.
qui proposera des alternatives cohérentes.
.
 


.
Il y a quarante ans, un formidable élan politique et populaire
a pu radicalement changer le cours de l'histoire.
.
En France la lutte révolutionnaire,
celle de la rue
parvenait a faire basculer le pouvoir en place.
.
Des documents filmés
pendant cette époque vous feront comprendre
comment il est possible à tout un peuple de réagir
.
lorsqu'il est en colère.
.
lorsque cela devient indispensable.
.
Les conditions qui provoquent de telles luttes
ne sont pas encore réunies
mais il est à craindre que les dérives successives
d'un gouvernement qui oublie son peuple
produisent un jour des étincelles assez puissantes
pour allumer les feux de la révolte.
.
Ces petits films sont un témoignage probant
de ce qui pourrait se reproduire
si le gouvernement continuait a dégrader
les principes Républicains fondateurs de la Nation.
.
Jugez en par vous même des faits
en regardant les vidéos
ci-dessous
.



Le 15 mars 2004, à l'occasion du 60e anniversaire du conseil national
de la résistance, treize résistants de la première heure
ont lancé un appel aux jeunes générations,

Ce message est plus que d'actualité alors que se contruit
un nouvel ordre mondial, il nous est délivré par des héros
qui incontestablement savent l'importance des engagements.

Résister c'est créer ! Créer c'est résister!
Vous pourrez le voir en cliquant sur ce lien


Des sites militants

  • comité de resistance citoyenne
  • la conspiration n'est pas une théorie
  • resolument anti-sarko
  • Réformistes et Solidaires
  • sarkostique et irreverencieux
  • syti.net pour s'informer autrement
  • tout ce que vous devez savoir sur le nouvel ordre mondial



    ____________________________________________________________________________________


    Exemple de résistance, les MOCRIES
    manifestations à dates et heures fixes




    Organisation de la résistance au traité de Lisbonne, et plus généralement à tous les « traités constitutionnels » :


    Proposition pour des micro-résistances innombrables,


    Lors de ces manifestations, on pourrait médiatiser internationalement
    les principales initiatives citoyennes du moment
    ,
    ce qui donnerait à ces initiatives de la visibilité, et donc de la force.



    la plainte de milliers de citoyens auprès de la Cour européenne
    des droits de l’homme

    CEDH) contre l’État pour violation du droit à élire notre Corps législatif,
    plainte d’origine citoyenne que soutient
    www.29mai.eu,


    la pétition contre le parasitisme financier
    , déchaîné par des institutions européennes complaisantes
    qui interdisent aux États de gêner la libre circulation des capitaux,
    pétition d’origine citoyenne que défend
    www.stop-finance.org,


    la pétition pour l’indispensable et très populaire Référendum d’Initiative Citoyenne
    (RIC)
    , pétition et projet citoyen développés par www.ric-france.fr, etc.

    Dans les grandes villes, c’est même chaque arrondissement
     (ou chaque quartier)
    qui pourrait organiser une telle manif hebdomadaire,
    pour que chacun puisse s’y associer souvent sans trop perdre de temps
    en transport inutile ; il est d’ailleurs sans doute plus efficace
    — pour signifier qu’une colère générale gronde
    — que les manifestations, même petites, soient très nombreuses,

    un peu partout en Europe



    Un site web (un wiki ou un spip ou un forum pour permettre le travail collaboratif)
    centraliserait une carte européenne des manifestations
    et récapitulerait les villes et les villages européens
    actuellement en résistance affichée,
    ainsi que les meilleures initiatives populaires
    (slogans, visuels, plaintes, actions, événements, manifestes, images et textes…).
    Pour l'instant, un Forum des MOCRIEs liste
    les manifestations obstinées
    et permet les échanges :


    http://etienne.chouard.free.fr/mocrie


    : "tenacious popular demonstrations against the illegitimate regime"

    http://verites.org

    _________________________________________________________________________________


    Le temps de l'action :

    Le futur du monde nous appartient. Les citoyens doivent cesser d'être
    passifs et spectateurs pour reprendre le contrôle de leur destin.
    Les directions prises par l'économie, la société, la technologie,
    et l'environnement ne sont pas inéluctables.
    Sans le savoir, les citoyens disposent de puissants moyens d'action.

    Lancement d'une Triple Grève pour sauver la planète et l'humanité.
    Un mouvement individuel, citoyen, et indépendant de toute organisation

    Les causes de la révolution de 1789 sont à nouveau réunies:
    injustices criantes
    et accaparement du pouvoir
    par une caste de privilégiés

    Texte fondateur de la démocratie et des droits de l'homme, la Déclaration
    d'Indépendance des Etats-Unis affirme le droit au bonheur
     et appelle à la révolution
    contre un pouvoir oppresseur qui ne cesse d'oeuvrer
    contre les intérêts du peuple...

    Ce texte fondateur de la démocratie dans le monde est toujours révolutionnaire, tant ces droits de l'homme
    sont aujourd'hui bafoués dans les pays qui se disent
    démocratiques.

    Critiquer c'est bien, proposer c'est encore mieux.

    Voici donc quelques mesures pour inspirer des partis politiques

    en panne d'idées...



    POUR AGIR, VOICI LE LIEN 
    http://www.syti.net/Citizens1.html


    http://syti.net


    La triple grève : http://www.syti.net/TripleGreve.html


http://www.syti.net/TripleGreve.html


Faire circuler l'information

Pour lancer cette grève, les citoyens ne peuvent compter que sur eux-mêmes, en faisant circuler l'information par le bouche à oreilles, le mail, les SMS, les forums,  et... les
sites internet.

Si vous êtes webmaster, vous pouvez relayer cette initiative sur votre site. Le texte de cette page peut être recopié en totalité ou en partie. Seule obligation: afficher le logo de la Triple Grève (pour une banière et des logos en différentes tailles,

Voilà. Notre destin est entre nos mains. A vous de jouer !





http://www.syti.net/Revolution.html
  

LA FIN PROGRAMMEE DE LA DEMOCRATIE

1 - Le pouvoir a déjà changé de mains2 - L'illusion démocratique3 - La disparition de l'information4 - Stratégies et objectifs pour le contrôle du monde5 - Les attributs du pouvoir6 - La vraie réalité de l'argent7 - Le point de non-retour écologique8 - La destruction de la nature9 - Les alternatives de la dernière chance10 - 2000 ans d'Histoire

Les points faibles des Maitres du Monde
Les erreurs stratégiques des Maitres du Monde

 
Les moyens d'action individuels

Revendications citoyennes



http://eldiablo.over-blog.org/article-19387103.html
 pr--sid-2007-01.JPG


Les projets des Maitres du Monde


Les projets des Maitres du Monde pour un contrôle global des individus: manipulations génétiques,
contrôle des esprits, implants, traçabilité, nouvel ordre économique...


Nous vivons depuis dix ans un changement radical du type de régime politique dans les pays occidentaux,
avec l'avènement d'un nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers.
Voici les raisons pour lesquelles nous ne sommes déjà plus tout à fait en démocratie
.


Quand l'information réelle est remplacée par les sujets anecdotiques, les micro-trottoirs, et les reportages
insignifiants sur la vie quotidienne..


La puce d'identification "Digital Angel", et des expériences scientifiques majeures qui ouvrent la voie aux
implants neuronaux et à un contrôle direct de l'homme par la machine....
 



Notre liberté est en permanence sous haute surveillance électronique. Les moyens informatiques ont permis
d'augmenter ce que les spécialistes appellent notre "traçabilité". Nos activités, nos conversations, nos
goûts et nos centres d'intérêts laissent des traces dans les multiples systèmes informatiques qui gèrent
notre vie quotidienne. Toutes ces données sont collectées, centralisées et mémorisées par des organisations
publiques ou privées, qui peuvent connaître à tout moment le "profil" de chaque individu.


Fichiers informatiques, téléphones portables, internet, association de la carte de crédit et du code barre,
réseau Echelon, vidéosurveillance "intelligente", puces RFID, ou "système de veille totale" de l'administration
Bush, découvrez tous les moyens par lesquels notre liberté est devenue très surveillée...

Au nom de la sécurité routière, une répression sans précédent prend pour cible les citoyens ordinaires.
Au mépris des libertés, et toujours avec 2 poids et 2 mesures...

Une dérive inquiétante du Droit pénal a commencé. Plusieurs lois nouvelles visent un même but: pouvoir
condamner le citoyen ordinaire à la prison, même lorsqu'il n'a commis aucun crime

Avec Sarkozy et les lois Perben, on assiste en France comme aux Etats-Unis à l'émergence d'une nouvelle
tendance politique: le "libéral-fascisme"...


Une nouvelle guerre mondiale est en cours. C'est une guerre sociale et intérieure,
une guerre d'élimination contre une population devenue trop nombreuse et inutilement coûteuse.

Les pièges d'une constitution anti-démocratique et anti-sociale, dont le but est de rendre irréversible
l'orientation ultra-libérale de l'Europe
.

A 55% et avec une participation massive, les Français ont dit Non
au projet de constitution européenne et désavoué
leurs élites politiques et médiatiques qui ont sacrifié
l'intérêt de l'Europe à celui des multinationales

A cause de leur inefficience croissante, les grandes entreprises ne sont plus capables de créer de la valeur,
mais seulement de vampiriser la richesse des autres acteurs économiques, du corps social, et des états...

La directive Bolkenstein. La nouvelle arme de guerre sociale élaborée par la Commission Européenne,
pour "libérer" les entreprises de toute règlementation...


Une nouvelle directive européenne fixe la durée du travail
à 48 heures par semaine avec la possibilité d'aller jusqu'à 65 heures.

Un pas de plus vers l'instauration d'un nouvel esclavage
au service de la "compétitivité" des entreprises.


La mondialisation libérale consiste en la suppression de toute entrave à la circulation des marchandises
et des capitaux, rendant possible les délocalisations, les chantages à l'emploi, et les profits
sans précédent des multinationales. Au risque de causer la désindustrialisation et le déclin géopolitique
des pays occidentaux
.


Le traité de l'AMI est un accord économique mondial négocié dans le plus grand secret
depuis 1995 sous l'égide l'OCDE, et dont les conséquences constituent une menace sans précédent
pour la démocratie.

Des traités du même type, NAFTA et FTAA, ont déjà été acceptés par les pays du continent américain.

L'AGCS est un autre accord mondial négocié dans le cadre de l'OMC, à nouveau dans le secret et l'opacité.
L'AGCS est une véritable arme de guerre pour démanteler totalement l'ensemble des services publics.


Pour resserrer les liens avec leurs alliés, les Etats-Unis ont décidé de convertir l'Europe à l'idéologie de Bush,
avec l'aide de leaders politiques européens comme Nicolas Sarkozy...


Derrière la volonté d'imposer les OGM, le complot des multinationales pour s'approprier l'ensemble du vivant
et prendre le contrôle intégral des ressources alimentaires...


Depuis la naissance des grandes démocraties occidentales, le monde allait vers toujours plus de progrès,
de liberté, d'éducation, de science, et de bien-être matériel. Désormais, la tendance s'est inversée...


Le sens de l'histoire s'est inversé, et nous retournons désormais vers le Moyen-Age.
Un Moyen-Age moderne, avec le pouvoir destructeur de la technologie en prime
...

http://syti.net 



        
                         L' "ordre" du NOM    http://www.michelledastier.org/

Partager cet article
Repost0
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 20:06


Grève générale, tous unis, quelle que soit notre origine politique, sociale, culturelle, religieuse.... Sus au clan militaro-financier !

Mes amis

Je viens de recevoir cette pétition ; elle est à signer par chacun de nous (salarié du public ou du privé, retraité, inactif, chômeur), je l'ai fait moi-même. Et je me suis abonnée à ce site de pétitions : http://www.mesopinions.com .

J'en profite pour vous rappeler ce que j'ai dit il y a quelques semaines (pour le mois de mai) : Faites des provisions ! L'essence, c'est trop tard...

Et vous devez savoir que Sarkozy recherche l'affrontement : Afin de durcir sa politique anti-sociale et d'avoir les mains libres. Grâce à de nouvelles mesures liberticides et de contrôle. De toutes façons, c'est un cow-boy, comme son compère Bush. Et les cow-boys ne sont jamais aussi heureux que quand il y a un baston, un grand de préférence ! Réglements de compte à OK Sarkozyaland...

La situation est grave. Et par exemple, relisez le post : "Alerte, pétrole, on vous ment"... Des heures très sombres se préparent.  Internet, en particulier, est menacé.

Les manifs ne feront pas changer de politique. Sarkozy est décidé à passer en force.

Il faut s'engager dans une nouvelle étape, qui frappera nos bourreaux de plein fouet, puisqu'elle atteindra leur porte-feuille : La grève générale. Faites circuler l'info.

Aujourd'hui, alors qu'on ne cesse de nous dresser les uns contre les autres, et notamment en nous offrant des bouc-émissaires étrangers, ne soyons pas dupes, et, tous unis, identifions le VRAI adversaire COMMUN :  L'oligarchie militaro-financière, et ses représentants, ses valets, très exactement. Fort zélés.

http://laplote.over-blog.fr/


Concrètement, oublions nos clivages politiques, je ne cesse de le dire. Ils ne sont plus de mise. Nos combats sont désormais existentiels : Pas seulement pour notre pouvoir d'achat, nos conditions de vie. Mais pour la civilisation même ! Pour les générations futures, pour nos enfants ! Oui, existentiels, j'ose le dire, eu égard aux projets fous de ces psychopathes aux manettes du monde,  projets de guerre préventive même nucléaire et mondiale (ils l'envisagent sans état d'âme) contre des ennemis fabriqués de toutes pièces, d'abord arabes, ensuite chinois, russes, etc, pour engraisser les marchands d'armes, restreindre le nombre d'habitants sur la planète,  s'emparer des régions convoitées...

Alors, oui, oublions nos divergences, et soyons tous unis quelles que soient nos origine politique, syndicale, sociale, culturelle, religieuse, combattons ensemble contre ceux qui n'ont aucun scrupule, contre ceux qui osent annoncer qu'il faut se débarrasser de 95 % de la population (comme David Rockefeller ou le Prince d'Edimbourg), même par l'euthanasie des retraités (Attali), et qui sont prêts à sacrifier nos modes de vie déjà de plus en plus précaires, pour satisfaire des intérêts financiers, spéculatifs, étrangers ! 

Seule notre unité pourra être efficace. Et notre détermination.

L'heure est grave, mes amis. Soyons tous unis contre nos ennemis communs de l'humanité ! En avant pour une grève générale ! En avant pour le combat contre les guerres, la casse sociale, les égoïsmes de caste !


 bush-pandoras-box.jpg bush3  

Faites circuler cette consigne d'unité : Elle est nécessaire aujourd'hui. Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous sépare.

En avant, amis lecteurs, avec détermination ! Non à toutes les régressions ! Non à la casse de la France ! Non à la barbarie ! Non à la "shoah" planétaire !

Votre Eva

http://www.mesopinions.com/Appel-aux-organisations-syndicales-sur-la-%93reforme%94-des-retraites-petition-petitions-0511a1ce81db14e2f62fc00bc0e7428f.html


_____________________________________________________________________________

 laplote
http://laplote.over-blog.fr/

(dessinateur professionnel
caricaturiste -
consultez son site
il m'a offert ce dessin,
et quelques autres
- Merci, ami lecteur !)





Auteur : France
Coordination 2008  -              P E T I T I O N 


A l'attention de : Syndicats de salariés du secteur public et privé

Nous salariés du public et du privé, demandons que soit en préalable régularisées ces importantes questions, avant toute nouvelle réforme équitable des retraites.


1/ Sur les recettes exonérées, visées par la Cour des Comptes :

- La taxation immédiate des stock-options, qui, selon les termes du dernier rapport constituent "bien un revenu lié au travail, donc normalement taxable", qui ont ainsi entraîné une "perte de recette aux alentours de 3 milliards d'euros" ( année 2005).
Ce rapport de la Cour des Comptes précise que : les 100 premiers bénéficiaires devaient toucher chacun une plus-value de plus de 500.000 euros et les 50 premiers de plus de 10 millions d'euros.


2/ Sur les dettes de l"Etat :

- Apurement de ses dettes, supérieures à 10 milliards d'euros, qu'il a cumulées à l'égard de la "Sécu" en ne compensant pas systématiquement les exonérations de charges (rapport Cour des Comptes).


3/ Sur les recettes de privatisations :

- Transfert des sommes non versées depuis 2002 vers le fond de réserve des retraites, comme la loi le prévoyait.

A savoir que ce fond était abondé à hauteur de 30 milliards d'euros en 2002. Il aurait dù étre à hauteur de 300 milliards en 2007, or 3% seulement des recettes de privatisations effectuées depuis ont alimenté ce fond de réserve.


4/ Sur les gains de la VAB, détournées des bénéfices du travail, vers les profits :

- 8,4 points de valeur ajoutée depuis 25 ans (référence INSEE), représentant pour la seule année 2006, 134 milliards d'euro, au détriment des bénéfices du travail.

5/ Sur les "niches" fiscales :

- 254 "niches" fiscales qui permettent à 3900 gros contribuables d'échapper à tout impot sur le revenu, privant l'Etat de 43 milliards de recettes, une somme supérieure au déficit budgétaire.


Nous demandons avec force et en préalable également, pour des raisons de simple justice et d'égalité des citoyens devant la loi, de morale républicaine, que le régime spécial de retraite des parlementaires soit réformé, pour l'aligner sur les critères que ces derniers décident, votent et font appliquer aux autres régimes de retraites des citoyens.

A savoir :

1/ passage à 40 années de cotisations au lieu de 37,5 années pour les parlementaires.

2/ abandon du scandaleux privilége de la double cotisation qui ne se justifie en aucun cas, permettant aux parlementaires de bénéficier d'une retraite à taux plein au bout de 22,5 années seulement de cotisations.

Nous appellons pour toutes ces raisons, les organisations syndicales du public et du privé, à s'emparer avec force et résolution de ces questions, pour les faire valoir au nom des salariés.


SVP faites tourner et signer cet appel de simple justice sociale et républicaine avec son lien internet.

Nouveau depuis le 19 mai :
Un forum dédié permettant aux signataires de s'exprimer à été ouvert, vous pouvez y accéder par cette adresse :

Lien vers le texte : http://retraitequitable.forums-actifs.com

Pour faire un lien vers cette pétition, cliquez-ici









         Référendums d'initiative populaire



Si effectivement la possibilité nous est donnée d'avoir des réferendums d'initiative populaire, il faudra l' utiliser !

Le premier que je propose est contre les guerres impériales. Voyez tous mes articles contre la guerre, "femmes en guerre contre la guerre", par exemple !

Mes soeurs, soyons à la pointe du combat, et non à la traîne ! Pour nos enfants, pour l'idée que nous nous faisons de la vie ! Mobilisation générale des femmes pour la VIE - et de leurs conjoint, amis, fils, frères etc

Tous unis contre la guerre, contre la casse sociale, du droit du Travail, de  l'indépendance nationale, etc !

La caste militaro-financière, le grand capital international, voilà l'ennemi commun des peuples ! Plus que jamais puissant, dominateur, prédateur, totalitaire, dangereux !

Votre Eva




Click on the Cartoon to send it to a friend!



Nouvel Ordre Mondial - citations, et Shakespeare en prime !

   
Shakespeare, le Roi lear :  " C'est le malheur du temps que les FOUS guident les AVEUGLES "

David Rockfeller : " Tout ce dont nous avons besoin est d'une bonne crise majeure ".

Harry Truman : " Lorsque vous avez un gouvernement efficace, vous avez une dictature "

Max Weber : " L'Etat possède le monopole de la violence légitime "

Ted Turner : " Une diminution de 95 % de la population mondiale,  serait idéale"  

Dave Foreman : " L'élimination progressive de la race humaine règlera tous les problèmes sur terre, sociaux et environnementaux ".


      final-1--copie-4.jpg


















_________________________________________________________________________________________

 

 

 

               Un tsunami barre l’horizon


(…) Ce serait se tromper beaucoup cependant que de penser que la volonté populaire telle qu’exprimée par le référendum du 29 mai 2005 puisse être ainsi foulée aux pieds. La réalité est plus forte que toutes les constructions politiques et diplomatiques.

La France, l’Europe, le monde sont devant une crise systémique sans précédent. Cette crise prend racine dans la dictature des marchés financiers que nous dénoncions depuis longtemps et notamment à l’occasion des élections présidentielles de 2002 : « Les marchés financiers ne sont pas l’horizon de l’Humanité. D’autres valeurs que l’Argent mènent le monde. Ce sont les nations et les peuples qui sont la vraie permanence de l’Histoire » (discours de Vincennes, page 6) Notre projet adopté à notre Congrès de 2006 a analysé précisément les deux composantes essentielles de la « globalisation » qui sont à la racine de la crise actuelle du système :

 http://legagcom

a) Domination du capital financier 
sur le capitalisme industriel du fait de l’ouverture à l’échelle mondiale dès les années quatre-vingt-dix, des marchés et des mouvements de capitaux, dictature de l’actionnariat, exigences de rentabilité insoutenables pour les industries de l’Europe, délocalisations et migration, sous l’égide de multinationales et des fonds spéculatifs, du capital productif vers les pays à coût salariaux très bas.

b) Rôle central des Etats-Unis dans la globalisation. Ceux-ci ont fait du dollar la monnaie mondiale mais l’utilisent comme si elle était seulement la leur, au mépris des intérêts de l’Europe et particulièrement de la zone euro. La valeur de la monnaie européenne a ainsi augmenté de 80% depuis 2002, pénalisant les exportations et favorisant les délocalisations.

Confrontés depuis 1997 aux crises financières successives (Asie du Sud-Est, Russie, Amérique Latine, éclatement de la « bulle technologique ») qui remettent en cause les bases mêmes de leur hégémonie et donc de la globalisation, les Etats-Unis pratiquent une dangereuse fuite en avant dans l’endettement intérieur et extérieur aussi bien que dans la politique étrangère et militaire, notamment pour le contrôle des ressources énergétiques au Moyen-Orient et en Asie Centrale.

Un budget militaire colossal (plus de 600 milliards de dollars) ne leur permet pas d’éviter l’enlisement, notamment en Irak. Un déficit extérieur abyssal nourrit la méfiance à l’égard du dollar. Les Etats-Unis se trouvent confrontés à ce que l’historien Paul Kennedy appelait la « surextension impériale ». Il n’ont plus les moyens de dominer seuls le monde. Là est la cause de la crise actuelle de la globalisation. Ils se tournent vers leurs alliés européens pour les transformer en supplétifs.

6) Mais cette politique se heurte à la réticence de l’opinion publique européenne. Celle-ci souhaite dans sa majorité que les Etats-Unis redeviennent la grande nation qu’ils sont, en acceptant la réalité d’un monde multipolaire se nourrissant du dialogue des cultures et régi par le droit.

Ce monde multipolaire s’impose d’ailleurs dans la réalité avec la montée de la Chine, de l’Inde, de l’Iran, du Brésil et le retour de la Russie. Mais d’immenses moyens de conditionnement médiatique sont déployés au nom d’un nouvel « occidentalo-centrisme » pour décrier et fragiliser cette perspective. Il en résulte des tensions grandissantes avec le monde musulman, la Chine et la Russie notamment. La réintégration dans l’organisation militaire de l’OTAN, annoncée par Nicolas Sarkozy, nous engage toujours plus à l’Est, à la remorque de la stratégie américaine, dans des conflits et des guerres qui ne sont pas les nôtres. Ainsi la crise de la globalisation et celle de l’hégémonie américaine se recoupent-elles étroitement.


Un empire américain mondial constitué de bases militaires 


Dans ce monde dangereux, il est important que la gauche française fasse entendre une voix distincte
. La grande crise américaine qui pointe à l’horizon amènera un réexamen critique des postulats libéraux (apologie du libre-échange, effacement de l’Etat, marché roi) ; à la faveur de ces remises en cause, la gauche française peut faire entendre son message et ses valeurs.

 La gauche a besoin pour cela d’un projet à la hauteur des défis de notre temps.


Emmanuel Todd sans langue de bois
dans « Parlons Net »

Le 9 mai 2008, le démographe était l’invité de la 12ème édition de « Parlons Net ». Pour l’interroger, il y avait David Abiker de France-Info, Pierre Haski de Rue89, Jérôme Pottier de figaro.fr et Philippe Cohen de Marianne2.fr. Voir les vidéos sur  http://www.rue89.com/2008/05/09/emmanuel-todd-sarkozy-est-un-chirac-lent.

Voici la présentation des 2ème et 3ème parties de l’entretien, (9 mai, www.marianne2.fr).
« L'alignement sur les Etats-Unis ruine l'influence de la France »

Pour Emmanuel Todd, la crise alimentaire met en cause le modèle de politique économique fondé sur l'exportation.

Mais les élites ne veulent pas voir que les populations européennes ne pourront pas accepter une baisse de leurs revenus et une incertitude croissante sur l'emploi.

Cet aveuglement est favorisé par l'universalisme de la gauche revêche à des options qui lui rappellent le nationalisme. Le démographe note que l'Amérique Latine est en dehors du champ d'intervention traditionnel de la France. Plus globalement, l'alignement de la France sur les Etats-Unis conduit à la banalisation de notre pays.

« L'Europe doit cesser de s'élargir et de s'ouvrir »

Aux USA, «Quel que soit le président élu, il devra gérer un déficit de 800 milliards de dollars, c'est-à-dire le déclin américain.» Pour Emmanuel Todd, la campagne d'Obama, même s'il n'est pas élu, donne un signe positif sur l'évolution de la société américaine, une diminution du sentiment racial. La question aujourd'hui est de savoir si les Etats-Unis vont avoir l'élégance de la Grande Bretagne au moment de son déclin (…)
.
Enfin, Emmanuel Todd s'inscrit en faux contre l'Union méditerranéenne. Pour lui, ce projet fait partie des subterfuges qui empêchent l'Union européenne de bâtir une organisation économique efficace capable d'enrayer la baisse de revenu et l'insécurité sociale des classes populaires et moyennes


http://mrc53.over-blog.com/article-19525994.html

_______________________________________________________________________________________



                    Un autre ordre mondial


Comment les Etats-Unis peuvent-ils dépenser 50 milliards de dollars par mois pour leur défense
, quand ils ont besoin de la même somme, mensuellement, pour combler leurs déficits de toutes sortes ? Parce que le reste du monde (épargnants européens, investisseurs des pays producteurs de pétrole, banques centrales asiatiques) continue à couvrir ces déficits sans broncher depuis des années.

Ce que Chirac et Villepin dénonçaient n'était que la face émergée de l'iceberg. Mais leur combat venait au bon moment, malgré l'insuffisante compréhension des mécanismes en jeu.

En effet, George W. Bush restera dans l'histoire comme le président qui aura poussé à bout les ressources du système mis en place par Nixon, au point de le détraquer.

 

Durant les six premières années de sa présidence, la masse monétaire américaine, tous produits confondus, a augmenté de 20% par an - pour amortir le krach des actifs boursiers, entretenir la consommation américaine et financer les guerres américaines. Depuis le début de la crise des subprimes, on en est à au moins 5% par mois. C'est-à-dire que, sous notre ami W, la masse monétaire américaine aura historiquement triplé.

 

Autant dire que les Etats-Unis ont détruit la monnaie de réserve internationale. Le système ne continue à tenir que parce que le reste du monde, à commencer par la Chine, ne veut pas voir s'évaporer en quelques jours d'immenses réserves en dollars sur lesquelles repose le financement de son économie.

Mais nul ne peut dire ce qui l'emportera, des forces de destruction inhérentes à la politique «néo-conservatrice» (quelle ironie dans cette auto-désignation!), ou des tentatives de stabilisation de la situation par les grands acteurs internationaux.

On saisit le contresens commis par Nicolas Sarkozy lorsqu'il veut re-solidariser la France aux Etats-Unis au moment où il faudrait se concerter activement avec la Russie, la Chine, le Japon et les pays pétroliers pour poser les bases d'un système monétaire international assaini.

Suite à http://mrc53.over-blog.com/article-19747938.html


__________________________________________________________________________________________


 http://mrc53.over-blog.com/


Le conservatisme libéral de Delanoë - Un pari politique risqué - 
Delanoë et Ségolène, deux stratégies politiques différentes

Tout porte à croire que le PS aura un nouveau visage dans les deux ou trois années qui viennent, avant la prochaine élection présidentielle en 2012. Mais lequel ? Celui de la continuité de la dérive libérale, personnifiée, hier par Lionel Jospin, demain par Bertrand Delanoë ? Ou celui de la refondation portée par celles et ceux qui auront la clairvoyance et le courage de l’innovation dans le prolongement des idées de Jean Jaurès ?

 

Cette semaine, Bertrand Delanoë, qui ne manque pas d’ambition*, a eu les honneurs de la presse, à l’occasion de la parution de son livre ce 23 mai (« De l’audace », Robert Laffont). Il a fait le choix d’assumer ce qu’il est, un libéral au sens classique du terme, c’est-à-dire politique et économique.

 

Cette prise de position a pour effet d’obliger les autres aspirants aux responsabilités à se déterminer par rapport à lui, et son ombre portée, Lionel Jospin. Les réactions ne se sont pas fait attendre. Sous le titre « Le libéralisme de Delanoë provoque un tollé au PS », le site du Nouvel Observateur, ce 23 mai, rapporte, notamment, celle de Benoît Hamon (voir www.nouvelobs.com).

http://mrc53.over-blog.com/article-19835310.html


_________________________________________________________________________________________


Mes amis, il y a du travail à faire à la gauche de la gauche ! Ils ne connaissent pas, comme beaucoup, le NOM ! Un militant de la LCR a eu la finesse de sentir le danger pour les peuples, et il m'a écrit :

Bonjour,
 
Je vous écris pour vous féliciter pour votre article (NB sur mai 68 et mai 2008 contre le NOM), dans lequel vous désignez les responsables de l'actuelle mondialisation.

Je sors tout juste d'une réunion du Nouveau Parti Anticapitaliste dont Besancenot avait fait l'appel l'été dernier.
 
Nous sommes en train de constituer le parti des Hautes-Alpes.
 
Personnellement, je l'ai rejoint pour militer plus activement que derrière un écran d'ordinateur, à savoir dans la rue, contre les politiques des capitalistes au pouvoir. Il y a à faire, il est urgent de lutter contre le coeur de ce système : Bilderberg, CFR, Trilatérale, ERT, etc...

Pour ce faire, il faut informer déjà de leur existence et surtout de leur influence sur les politiques mondiales. Je crains en effet que pas assez de gens ne soient au courant.

Encore ce soir je dus expliquer ce qu'étaient ces groupes et les dangers qu'ils représentent à quelques personnes incrédules. Au sein même de nos comités, ces infos ne sont pas encore parvenues ! C'est dire le travail à réaliser. 
 
On peut espérer un mai 2009 peut-être... et encore ! 
 
 En tout cas, merci pour votre article, que j'ai intégralement posté sur notre blog : http://npa05.hautetfort.com
(..)

Allez sur son blog ! Et ne manquez pas (moi aussi d'ailleurs) de lire sa série d'articles sur ces questions (du NOM) qui nous intéressent tous....

" Excellent préalable à la série que j'amorcerais demain à propos de questions peu connues du grand public, voici une lecture qui vous ravira. J'ai presque envie de contacter son auteur pour venir nous rejoindre ;o)

Source : http://r-sistons.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/05/15/m...

Mai 68 : Inédit. Pour un mai 2008 contre le NOM..."


_________________________________________________________________________________________

 

Résistance : "Le chant des Partisans" VO,
"Motivés"
et paroles version 2007
RE
SIS
TER

RE
SIS
TER

RE
SIS
TER

RE
SIS
TER

RE
SIS
TER

RE
SIS
TER

Version de Zebda "Motivés" que je trouve plus gaie ! Je vous donne le lien  également sur le site de Résistance 2012, qui a mis en ligne une adaptation des paroles à chanter sur l'air du Chant des partisans, pour des manifs par exemple ...


Le blog d'Aliciabx
Le "Chant des Partisans", un avertissement au gouvernement

Sur une idée de Aka75 (site web), les Français devraient se réapproprier ce chant pour résister à l'"envahisseur" et  son gouvernement.
Le fait même de chanter "Ce chant des Partisans", serait une manière non-violente de se faire entendre et de rassembler d'autres résistants. (...)


RESISTANCE 2012
Blog résistant à la sarkolâtrie ambiante pour l'éviction du Tsar Kozy en mai 2012 ou avant si possible !

Le Chant des Partisans Version 2007
Proposition d’hymne à la résistance à l’Etat policier, Xénophobe et Ultra-Libéral de Nicolas Sarkosy par
Fabeleh


http://bgabrielli.over-blog.com/article-19747235.html



_________________________________________________________________________________________


A voir absolument, pour
personnaliser vos blogs :


Les Ficelles d'AnnaK


______________________________________________________________________________________


Lectures conseillées :

Le scénario noir pour l'humanité
http://collectiffsa.over-blog.com/article-19835725.html

La majorité silencieuse
http://collectiffsa.over-blog.com/article-19835054.html

Les ennemis de l'humanité
http://collectiffsa.over-blog.com/article-19834396.html

Senors dociles à souhait pour L. Parisot
http://collectiffsa.over-blog.com/article-19823364.html

Contrerévolutionnaires : Denis Kessler..
http://collectiffsa.over-blog.com/article-19823111.html

Naissance des Nations Latino-américaines
http://collectiffsa.over-blog.com/article-19823000.html

Fronde des actionnaires face aux salaires des patrons
http://collectiffsa.over-blog.com/article-19815397.html

Sida : Remise en cause du dogme officiel
http://www.onnouscachetout.com/synthese-sida



La liberté d’expression menacée

Posté par EcliptuX - http://www.onnouscachetout.com/ (et post suivant)
Des poursuites internationales lancées dans l’Oregon menacent les Forums Internet et les Blogueurs

Le site d'informations alternatives Signs of the Time (SOTT) fait actuellement l'objet de poursuites. Si ces dernières devaient aboutir, cela aurait de graves implications pour la liberté d’expression sur Internet.

Je vous invite à prendre connaissance de cette affaire et de diffuser l'information autour de vous.



Risque de censure sur le web sous prétexte d'une meilleure sécurité

Posté par EcliptuX

Vous utilisez tous un navigateur pour aller sur le net.
Beaucoup connaissent l'excellente alternative à Internet Explorer :
Mozilla Firefox
Ce navigateur Open Source est plus fonctionnel, plus sécurisé...  mais ça pourrait ne pas durer !

Afin d'améliorer encore la sécurité du navigateur, un système de blacklistage de sites diffusant des "malwares" risque d'être utilisé pour la très prochaine version 3 du navigateur.
Cette liste de sites blacklistés étant gérée de façon opaque par Google, le risque de censure n'est pas totalement nul dans un futur proche.

Mais il est peut-être encore temps d'exprimer votre désaccord. Je vous invite à lire les commentaires d'un billet publié par Tristan Nitot, le président de Mozilla Europe.



Conséquences de bombardements de sites nucléaires en Iran
http://lesogres.info/article.php3?id_article=3943


Lobbies néo-sionistes médias
http://lesogres.tv/article.php3?id_article=105

Lobbies noirs gommant l'esclavage
http://lesogres.info/article.php3?id_article=3961

La nouvelle chasse aux sorcières aux USA : contre ceux qui critiquent Israël
http://lesogres.info/article.php3?id_article=3960

Terrorisme néo-sioniste
La France est néonazie aujourd’hui, et dirigée totalement et totalitairement par des néosionistes, qui font passer les intérêts du pouvoir d’extrême-droite israélien avant tout autre intérêt.
http://lesogres.info/article.php3?id_article=3956

Les machines à voter, synthèse pour informer et agir
http://www.onnouscachetout.com/

Le désastre du World Trade Center : qui en bénéficiait ?
http://www.onnouscachetout.com/themes/actualite/wtc.php

Perspectives sur le 9.11 - écrit le 11.9
http://www.onnouscachetout.com/themes/actualite/perspectives-11-9.php

Pourquoi Bush tenait tellement à sa guerre en Irak
http://www.onnouscachetout.com/themes/actualite/raisons-de-la-guerre-en-irak.php


Planète en danger : Stop à l' AGCS
http://www.onnouscachetout.com/themes/avenir/agcs.php


Subventions aux Francs-Maçons
http://www.marcfievet.com/article-19838319.html


Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages