12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 21:25


in http://usa-menace.blog , dessin de Mariali
http://www.dieguez.philosophe.com/mariali


Ce qui se trame dans l'ombre
A l'insu des citoyens
et contre leur volonté


Mes amis,

En lisant entièrement un article, que je vous proposai en liens dans mon dernier post, je me suis aperçue qu'il débordait grandement le cadre des premières lignes dans lequelles j'allais le cantonner : Bush VRP en Europe pour vendre sa guerre contre l' Iran.


Oui, je suis en congé, mais ce qui se trame est trop grave, je ne me résigne pas à laisser passer tout cela. Car en définitive, l'article en question est très riche, très édifiant, et il va dans plusieurs directions.

Vous le savez, j'ai conçu ce blog pour dénoncer l'intolérable que l'oligarchie au pouvoir prépare derrière le dos des peuples et sur leur dos.

Or, en lisant cet article, il m'apparaît clairement qu'il évoque de grandes directions de la politique des maîtres du monde.

La réunion de Bilderberg a eu lieu récemment, avec des invités comme à nouveau Christine Ockrent, la journaliste indépendante qui recevait chaque semaine dans son émission-phare, sur FR3, quatre tenants du néo-libéralisme pour un seul représentant de la sociale-démocratie, avec des commentateurs pseudo gauchistes comme Serge July, pleinement rallié à l'idéologie dominante. L'indépendance était donc purement formellle.

Mais je tiens à attirer votre attention sur le fait que Manuel Valls,  un des jeunes loups du PS, dévoré d'ambition,  était à Bilderberg.

Je suis bien étonnée de savoir que le libéralo-socialiste Delanoë n'y était pas; cela viendra, soyons en sûrs. Or, M. Valls ne s'est nullement vanté de sa participation. La presse, en tous cas, est demeurée muette, comme elle a passé sous silence la réunion de Bilderberg, où se prennent pourtant les grandes décisions engageant l'avenir de l'humanité, telles que l'augmentation du prix de pétrole (200 dollars le baril et même davantage), l'eugénisme (la sélection des populations appelées à disparaître, et celles qui ont le droit de vivre), les guerres impérialistes...

De ces événements, à mon avis, il convient de retenir ceci :  

- M. Valls est un pseudo socialiste, plus libéral que socialiste et même pas du tout socialiste. Il est seulement animé du goût du pouvoir, et il a dû penser qu'au PS se présenterait pour lui la meilleurs occasion de réussir. Certaines personnes s'engagent par conviction, d'autres par opportunisme, pour faire carrière.  Et généralement, une fois élus, le divorce est consommé avec les électeurs.

- Un gouffre sépare les élus de leurs électeurs. Le pouvoir transforme, les lobbies façonnent, la Pensée Unique... uniformise.

- Mme Ockrent, qui couvre les Médias Français à l'étranger, ne représente pas la France, les citoyens français. Mais, comme son mari Bernard Kouchner, elle défend des intérêts étrangers, communautaristes, et hautement néo-libéraux.
 
- La presse servile tait les événements essentiels.  Au lieu de poser les vrais enjeux, elle fait, ainsi ce jeudi soir, la promotion des produits 100 % libéraux, tel François Fillon, qui ose d'ailleurs, sans sourciller, se présenter comme gaulliste. Une imposture de plus !!

Ceci étant dit, je voudrais relever dans l'article que je joins, des éléments qui me semblent essentiels. En effet, pour moi ce papier évoque, au détour d'une phrase, les grandes questions de l'heure, au final tout ce qui se trame dans l'ombre, et qui apparaît à la dernière minute - quand il est trop tard pour réagir.


Je vais énumérer ces éléments. Pour les porter à votre connaissance, pour mettre en lumière tout ce qui se prépare derrière notre dos. Et d'abord, une constante : Tout tourne autour d'Israël

Je n'ai jamais supporté les privilèges, je les ai toujours combattus. Or, il faut bien constater qu'un minuscule pays, Israël, bénéfice de toutes les attentions, de toutes les faveurs, et s'octroie les meilleures places. Dans deux articles mis en liens sur mon précédent post, l'un sur Bilderberg, l'autre sur Durban 2, il était dit qu'Israël occupait la place prééminente, à Bilderberg où siégeaient des ressortissants en bonne partie sionistes (Kissinger, Kouchner, Rockefeller.. etc etc), et à Durban, où tout tournait autour de ce pays : Dates de réunions, en pleines fêtes juives, déclarations des uns (Jean Ziegler..) ou des autres (Sarkozy, Rama Yade...)élaboration des contenus, craintes, essais de torpillage, etc. De quoi exaspérer l'adversaire des privilèges que je suis.

Et pour revenir à mon propos initial, donc tout tourne autour d'Israël. Bielderberg, Durban, la guerre, la Finance... on n'en sort pas. Et les lobbies israéliens sont aussi nombreux que les étoiles du ciel ! Voici donc nommé le point de départ de toute politique, d'abord américaine, ensuite européenne ou méditerranéenne, via Sarkozy le sioniste exacerbé et non déclaré ouvertement. La France du Général de Gaulle est tombée entre les mains d'un sous-marin d'Israël, et, prétendent certains, du Mossad. Voilà qui ne réjouit aucunement le défenseur de l'indépendance nationale que je suis.

- En coulisses, donc, les myriades de lobbies ou groupements sionistes, d'une puissance insoupçonnée. Avec des Etats, des peuples, des dirigeants, aux ordres : Etats-Unis, les Américains dans leur grande majorité, Bush...
ou Sarkozy, dont l'un des premiers actes, à peine élu, a été de travailler au renforcement de la puissance d'Israël. Il n'a pas été élu pour ça, mais c'est pourtant sa première priorité. Car la France, il s'en fout : il ne l'aime pas.
Elle est le marche-pied de ses ambitions.

- Bush, officiellement, a fait ses adieux à l'Europe. Pas du tout, il se fout de l'Europe. Non, il a été convaincre ses principaux décideurs de faire la guerre contre l'Iran. Ou, du moins, il est allé s'assurer de leur neutralité bienveillante. Même le Pape a été visité. Pour ses beaux yeux ? Vous n'y êtes pas. Mais pour le convaincre, lui l'adversaire des Musulmans, concurrents directs des Chrétiens, de laisser faire. Si une partie des régions arabes s'embrase, avec de nouveaux morts, de nouvelles ruines, de nouvelles divisions, de nouveaux affaiblissements, c'est tout bénéfice pour l'audience du Pape. Bref, Bush a essayé de "vendre sa guerre". Le cow-boy  texan a besoin de cibles nouvelles pour s'épanouir, et ses affaires avec.

- On ne tient jamais compte de la volonté populaire. Celle-ci, en France, a été contournée. Et on s'apprête, nouveau projet dans les coulisses, à contourner le dérisoire obstacle irlandais, le cas échéant.

- Ce ne sont pas les hommes qui s'agitent sur la scène médiatique qui décident des politiques, mais ceux qui s'affairent en coulisses, au sein de sectes ou de groupements nauséabonds. 

- Les Médias distraient les citoyens avec des fadaises comme celle du mariage cassé pour non-virginité de l'épouse. Dans un support alternatif, on débat, par exemple, sur l'appui que Carla peut apporter à son époux pour remonter dans les sondages. J'ai fait irruption sur le forum, et j'ai ferraillé. L'auteur de l'article est prof. Vous voyez à quoi pensent les profs quand on les distraie ? Et retenez surtout que
les médias vous amusent pendant que le rouleau compresseur s'étend.

- Pendant ce temps se dessine le projet du Grand Orient (confié au gendarme israélien), dont l' Union pour la Méditerranée n'est qu'un sous-ensemble. Tout doit être remodelé en fonction des intérêts du puissant allié des américains, microscopique par la taille et géant par l'influence, et pour affaiblir tous ceux qui oseraient prétendre avoir un rôle sur la scène internationale, Chine, Russie, Iran - hier, l'Irak. Mais vous savez quoi ? J'en viens à regretter Sadam Hussein, cette brute sanguinaire qui  pourtant présentait au moins l'intérêt de maintenir l'unité de son pays, la laïcité, et une certaine prospérité.

- Et ces projets de Grand Orient méditerranéen (on comprend les réticences des pays arabes les plus avisés, ou les moins corrompus) sont déjà bien avancés, avec armadas à l'appui, la fameuse VI e flotte américaine, et de multiples accords stratégiques dont nous ne savons rien, et dont les médias complices se garderont bien de nous entretenir.  Les EU installent leurs bases militaires partout, quitte à provoquer des conflits pour ensuite régner en maîtres, ils prennent possession des mers, et convoitent les planètes extra-terrestres. Cet Etat-là est la plaie du monde. Comme 90 % des citoyens dans le monde, je me suis réjouie quand leur orgueil s'est effondré, à New York. Pff ! Gigantesque manipulation, merci Thierry Meyssan de l'avoir révélée. Une de plus !

 - Après l'espace euroméditerranéen, l'eurafricain pointe son nez. Chut ! Nous n'en saurons rien. Partage du monde. Les médias pourris nous font croire que la Chine croque l'Afrique, alors que l'Empire étend ses tentacules criminelles. Broyant tout sur son passage, Union africaine, Ligue arabe... En attendant de reprendre pied, via la Colombie mafieuse (on a les alliés qu'on peut), en Amérique latine, où se préparent de "dangereuses" ententes bolivariennes sur le dos des multinationales américaines.

- A peine élu, notre cow-boy à nous, bien peu français, s'est précipité pour mettre en branle les projets Euromed et Eurafrique.

- Et pendant ce temps, en Europe, la vassalisation s'étend, avec Sarkozy, Berlusconi, les joyeux libérés de l'Est, Polonais en tête, et même bientôt les Grecs, tentés par les amis russes, chez qui notre président est allé se faire voir récemment, comme par hasard. Vassalisation qui s'accompagnera ensuite d'équipées fantastiques chez les peuples qualifiés de non-amicaux, comprenez "non-alignés", doublées de main-mise sur les ressources. On est loin de l' Europe des pères fondateurs !!!

- Et toujours sans que les peuples soient consultés et même informés, grâce au silence complice des médias puants, sans crier gare, voici qu'Israël est désormais un quasi-membre de l'Union Européenne, prenant part à toutes les décisions et, soyons en sûrs, les modelant toutes. Avec ses copains-coquins yankees. Cela promet de belles réjouissances pour les peuples, avec les concepteurs de la Bourse et de la pieuvre financière à l'origine de la plupart de leurs malheurs. Et tout cela s'est fait, je cite l'article, "dans le silence feutré des chancelleries". Etonnez-vous, après ça, si les Irlandais rejettent cette Europe-là !

- Et quelles sont les finalités réelles de la Construction européennne ? Le démembrement des Etats-souverains avec, à la place, des entités fédérales sur des bases communautaristes.

Comme disait une de mes lectrices, "c'est à en hurler" !

Eh bien, hurlons !!! Ne nous en privons surtout pas ! Et encore une fois, informons, informons, sans relâche, nos amis, nos parents, nos anciens, nos voisins... et même nos élus.

Et soyons prêts pour le Grand Soir qui, tôt ou tard, malgré tous les contrôles, ne manquera pas d'éclater.

Car les peuples ne se laissent pas flouer indéfiniment par les requins.

Et ils finissent par se réveiller.

Eva, toujours en congé.  Tu parles !!!!!


_____________________________________________________________________________________________________




http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/mariali/picrochole/mains/main.htm



Lisbonne via Dublin et Tripoli :
Les défaites du projet euratlantique ?


Alors que le sort de la ratification du Traité de Lisbonne se joue le 12 juin en Irlande à l’occasion d’une consultation référendaire, le Président américain, sous couvert d’une visite d’adieu en Europe, s’est employé ces derniers jours à « faire avancer le dossier iranien » en Europe… Autrement dit et en clair, M. Bush, en fin de parcours, s’est essayé à « vendre la guerre » à ses satellites du Vieux Continent, de Ljubljana à Belfast via Berlin, Rome, Paris, Londres…


Est-ce tout à fait un hasard d’ailleurs si c’est à Belfast que s’achèvera la tournée européenne du président américain ? Que motive cet intérêt pour la verte Erin ? Bien sûr Belfast n’est pas Dublin, mais que l’on se rassure : si d’aventure les Irlandais se montrent réticents à s’engouffrer dans la construction européenne telle qu’imposée par les oligarchies européistes (une construction qui n’est pas autre chose que le mince cache-sexe d’une fusion euratlantique à venir), le dérisoire obstacle d’un vote négatif irlandais serait aussitôt contourné… Si cela est craint, ce n’en est pas moins une sérieuse hypothèse de travail et un obstacle a priori surmonté … Il en va ainsi de la volonté populaire dont il n’est tenu compte que lorsqu’elle ne se cabre pas, c’est-à-dire lorsqu’elle coïncide exactement avec les desiderata et les agendas des nomenklaturas néo-libérales.


Une telle visite du maître américain - sur le départ certes, mais en gardant à l’esprit que ce ne sont pas les hommes s’agitant sur la scène médiatique qui décident des politiques, surtout aux É-U où les mêmes intérêts, les mêmes groupes de pression, continueront d’être actif après le départ de leur catastrophique homme de paille – ne doit cependant pas être interprétée trop vite comme l’une des dernières pirouettes d’un pouvoir déliquescent… Car le destin des peuples se joue et se noue dans la coulisse. Pendant que leurs médias nationaux distraient l’attention des Français avec des fadaises style « mariage cassé pour non-virginité de l’épouse », le rouleau compresseur des grands desseins géostratégiques continue de progresser sous nos yeux, mais sans que la foule des anonymes, le vulgum pecus, la masse ignorante, vous et moi, n’en puissent avoir la moindre idée…


Par exemple the Greater Middle East Initiative, le « Projet Grand Orient » de l’Atlantique à l’Indus, dont « l’Union pour la Méditerranée » n’est à l’évidence qu’un sous-ensemble… Qui en parle vraiment ? Qui en explique les tenants et aboutissants ?


Or, l’intégration de l’espace maritime méditerranéen qui nous concerne au premier chef, est déjà largement engagé grâce à un maillage sécuritaire serré par la VIe Flotte américaine et au moyen d’accords stratégiques croisés passés entre la plupart des États arabes riverains de la Méditerranée, la Turquie et Israël dans le cadre du dispositif Otan Active Endeavour qui se met en place en octobre 2001 et du Dialogue méditerranéen – on appréciera la dénomination de « Dialogue » pour des partenariats en matière de sécurité ! - instauré ou encore depuis 1995, par le truchement de l’UE, à travers le Processus de Barcelone.


Accessoirement, on mesurera à l’aune de cette réalité diplomatique et sécuritaire Otan-UE-Maghreb-Machrek, les réticences affichées à participer à Paris le 13 juillet au lancement officiel de l’Union pour la Méditerranée aux côtés de M. Olmert, Premier Ministre israélien, notamment de la part de MM. Bouteflika et Khadafi dont la collaboration avec l’État hébreu s’est singulièrement accrue depuis 2006 - voir la dernière sortie de M. Khadafi - lorsqu’on sait qu’Algérie et Libye ont, sous l’égide de l’Otan, participé du 8 au 22 avril de cette année, et aux côtés des bâtiments de guerre de la VIe Flotte, à l'opération Phoenix Express 2008…


Ainsi l’unification sous la houlette de l’Amérique-monde, de l’espace euroméditerranéen, puis par la suite sans doute eurafricain – un autre projet de la Présidence française - sont des constructions ou des utopies dont les conséquences prévisibles ne sont guère enthousiasmantes pour personne : ni pour les Européens ni pour les Africains du nord et du Sud… Il est clair que l’Union pour la Méditerranée viendrait marcher sur les brisées d’organisations du Sud telles la Ligue arabe ou l'Union africaine, ce dont M. Khadafi semble en effet avoir pris une conscience tardive et quelque peu tartuffesque, le 10 juin lors d’un sommet arabe restreint à Tripoli ! Le cheval renâcle devant l’obstacle… Reste donc à savoir si l’UPM est un projet mort-né ?


Il faudrait ajouter que bien peu ne semblent avoir trouvé étrange que M. Sarkozy, dès les premiers jours de son mandat présidentiel, se soit précipité pour mettre en branle, cela sans aucune apparence de nécessité prioritaire, les projets Euromed et Eurafrique (ce dernier, pour l’heure, mis en attente), alors même qu’en matière de consolidation européenne proprement dite (sécurité intérieure et extérieure, sécurité énergétique, sanitaire et alimentaire) tout restait encore à faire ! Une Europe précisément sans Défense au moment où les tensions avec la République islamique d’Iran se ravivent et alors que les armées des états membres de l’UE ont été dissoutes ou réduites a quia, c’est-à-dire sans autre défense pour le présent que celle de l’Organisation du Pacte atlantique, l’Otan, sous haut commandement américain… Faut-il une autre preuve de la vassalisation, voire de la servitude, d’une Europe combattant aujourd’hui en Afghanistan au service de Washington dans un conflit à l’issue et à l’intérêt plus que douteux ?


Last but not least, quatre jour après la ratification irlandaise, le 12 juin - si importante pour M. Bush - doit intervenir un autre fait d’une importance capitale et qui éclaire l’ensemble des grandes manœuvres dont la zone Europe-Méditerranée est actuellement le théâtre : le 16 juin à Luxembourg, conseil des ministres des affaires étrangères des Vingt-Sept devrait entériner un partenariat avancé avec Israël. Cela signifie une intégration quasi complète au sein du marché unique, dans les institutions européennes avec la participation des ministres israéliens dans les conseils européens et d'experts dans tous les programmes et groupes de travail, « ce qui équivaudrait à conférer à l'Etat juif un statut de quasi-membre de l'UE » comme le soulignait Le Monde dans son édition du 7 juin.


La chose s’est préparé dans le silence feutré des chancelleries car apparemment rien n’avait filtré dans la grande presse – les archives du quotidien Le Monde sont muettes en 2007 sur cette question - histoire de mettre l’opinion devant le fait accompli. Nous avons ici une preuve supplémentaire que les vraies décisions, celles qui engagent le destin des nations ne sont pas connues du public, qu’elles sont soigneusement tues… Comme fut caché, dès l’origine, au début des années 40, les finalités réelles de la construction européenne… des objectifs pas très éloignés de ceux qui président aujourd’hui à la Greater Middle East Initiative : démembrer des États souverains et créer des entités fédérales sur des bases communautaristes… un prolongement et une amélioration substantielles de l’accord secret Sykes-Picot passé le 16 mai 1916 entre la France, la Grande-Bretagne et la Russie, lequel organisait le partage des dépouilles de l’Empire ottoman...


Est-ce la aussi pure coïncidence si la tournée de M. Bush a démarré par la Slovénie là où justement, en avril dernier, se tint la commission chargée de finaliser cette discrète entrée de l’État hébreu dans la communauté des Vingt Sept ? On comprend mieux alors la hâte de M. Sarkozy à réaliser cette Union pour la Méditerranée si l’on considère avec un peu de recul, et dans son ensemble, l’échiquier géostratégique proche-oriental…


Au final, ce ne sont vraisemblablement pas les objurgations du Premier ministre palestinien, M.Salam Fayyad, par lesquelles il tente de détourner ses homologues européens d’une telle décision lourde conséquence puisqu’à travers elle l’Union deviendra partie prenante des conflits présents et à venir de l’une région les plus chaude, politiquement et militairement parlant, de la planète. Très modéré parce que tributaire de l’aide Européenne, le Premier ministre palestinien demande qu’au moins cette entrée soit soumise à condition, à savoir « qu'Israël se conforme aux lois internationales et aux droits de l'homme, y compris par le gel de la colonisation »… En vérité l’intégration à marche forcée de l’espace géopolitique euroméditerranéen qui s’opère en ce moment même sous nos yeux, rien ne semblant devoir l’arrêter, se fera par conséquent au nez et à la barbe de tous, Européens et Musulmans qui n’en pourront  mais !

Jean-Michel Vernochet*

10 juin 2008
Dernier ouvrage publié : « Manifeste pour une Europe des Peuples ». (collectif) Éd. du Rouvre (pour commander, tel. au 06 8616 2285)

"Lisbonne" via Dublin et Tripoli: les défaites du projet euratlantique?
Lire aussi Plein de bon sens, comme Merkel, Mouammar Kadhafi rejette le projet israélien de Sarkozy d'"Union pour la Méditerranée"


http://www.marcfievet.com/article-20355951.html


_____________________________________________________________________________________________________






Barack Obama,
les droits d’Israël
et les devoirs des Palestiniens





http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9303


Le "terrorisme sacré" :
Israël a constamment besoin
de créer des ennemis
pour acquérir de l'espace
et "garder le moral"



Moshé Sharett fut le premier Ministre israélien des Affaires Etrangères de 1948 à 1956, et Premier Ministre de 1954 à 1956. Ci-dessous un extrait de son Journal, dans lequel il dit qu'Israël doit continuellement créer des "ennemis" pour pouvoir contrôler les masses juives et réussir l'expansion sioniste. Le gouvernement israélien et les sionistes américains ont essayé d'empêcher la publication du Journal, mais sont finalement revenus sur cette décision, jugeant qu'une action en justice ferait encore plus de publicité au Journal. Par Wake Up From Your Slumber
Extraits de la préface du Journal, par Livia Rikach…

Le mouvement sioniste ne peut plus cacher ses véritables intentions. Sa "relation spéciale" avec les Etats-Unis le propulse comme un poids lourd à la poursuite des projets impérialistes.

Les Accords de Camp David, et le Plan Reagan ultérieur introduit en septembre 1982, étaient basés sur les mensonges des "besoins sécuritaires" d'Israël et les soi-disant menaces arabes à cette sécurité.

Le journal de Sharret montre que la politique israélienne met l'accent sur des actes délibérés d'agression, destinés à générer l'hostilité arabe et à créer ainsi les prétextes d'une expansion territoriale armée.


Le massacre de Deir Yassin, en 1948, et le bombardement du 2 juin 1980, sont les produits de ce que les Israéliens appellent "terrorisme sacré".

Plus le monde essaie de comprendre la situation au Moyen Orient et plus les organisations sionistes aux Etats Unies, agissant de concert avec Israël, tentent de la brouiller.

Les guerres d'Israël contre les Arabes en 1967 et en 1982 ont oblitéré l'image de David, et ont confirmé qu'il était le Goliath du Moyen Orient.

Extrait du Journal

"Les conclusions des paroles de Dayan sont claires : Israël n'a pas d'obligations internationales, et pas de problèmes économiques. La question de la paix n'existe pas. Le glaive doit être l'instrument principal, sinon unique, d'Israël pour maintenir son moral élevé et garder sa tension morale. Dans ce but, Israël doit inventer des dangers en adoptant la méthode "provocation-et-revanche". Et, par-dessus tout, souhaitons une nouvelle guerre avec les pays arabes, de manière à ce que nous nous débarrassions de nos problèmes et acquérons notre espace. Comme l'a dit Ben Gourion, cela vaudrait le coup de payer un million de livres à un Arabe juste pour lancer une guerre." (26 mai 1955, 1021)
Il y a bien plus, que vous pouvez lire ici (en anglais).
Selon une enquête d'opinion qui vient d'être ‎publiée sur le site du quotidien « Chargh al Ossat », 90% ‎des Israéliens estiment que leurs dirigeants sont ‎corrompus et que la corruption touchait, sans exception ‎et à tous les niveaux, la classe politique. La plupart des ‎sondés évoquent le cas de l'armée sioniste comme une ‎institution corrompue d'où s'étend la corruption à d'autres ‎secteurs de la société. Les résultats de cette récente ‎enquête montrent que la confiance des Israéliens dans ‎leurs dirigeants est en très net recul, par rapport à 2006. ‎Ni l'armée, ni la justice, ne sont épargnées : la Cour ‎suprême d'Israël n'est accréditée que de 44% d'avis ‎favorables des sondés, quant à son fonctionnement, ‎contre 61%, en 2007 IRIB

http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=962130



Ce qui s'est dit à Bielderberg - Micropucer les Américains
http://www.alterinfo.net/L-ordre-du-jour-secret-des-Bilderberg-propose-de-micropucer-les-Americains_a20639.html?voir_commentaire=oui#com_518483



Les faucons tournoient toujours au-dessus de l'Iran
http://alterinfo.net/Les-faucons-tournoient-toujours-au-dessus-de-l-Iran_a20643.html

Le gouvernement Français commence à censurer Internet
http://www.alterinfo.net/Le-gouvernement-francais-censure-Internet_a20678.html

http://www.alterinfo.net/Le-vote-du-senat-permet-a-la-France-de-rester
-une-zone-d-impunite-pour-les-auteurs-de-crimes-de-guerre,-crimes-contre-l_a20714.h


Comment londres fait flamber les cours du pétrole
http://www.alterinfo.net/Comment-Londres-fait-flamber-les-cours-du-petrole_a20712.html


Tzipi Livni est dans les starting-blocks. Tous les sondages la placent en tête.
http://www.juif.org/go-news-55632.php


La visite de Nicolas Sarkozy en Israël prévue fin juin pourrait être reportée en raison de la situation sur place, a-t-on appris jeudi dans l'entourage du président français."La situation là-bas est compliquée", expliquait-on, sans préciser de combien de temps la visite pourrait être reportée.Toutefois, "nous n'avons pas encore pris de décision", soulignait-on de même source. AP
http://www.juif.org/go-news-55571.php

Non aux mariages forcés ! Notre devoir, Notre conscience
http://www.tariqramadan.com/spip.php?article1459


_____________________________________________________________________________________________________
www.hifi.nl/gfx/carla-bruni-quelqu.jpg
La came de Carla....



Pour rigoler un coup, notre première dame de France et sa came. Qu'en pense sa camelote à côté ?

Fierté d'être français ! Dirigés par des cameléons.... pff !!!! On n'a pas fini d'en baver, et d'en rire. Ou l'inverse. Eva


BOGOTA - Le gouvernement colombien n'est pas le plus grand fan de la musique de
Carla Bruni-Sarkozy. Ou tout du moins de sa chanson "Tu es ma came", figurant sur le prochain album de la première dame de France "Comme si de rien n'était", qui contient une référence à la cocaïne, célèbre exportation colombienne dont Bogota n'est pas très fière.

Pour le ministère colombien des Affaires étrangères, l'épouse de Nicolas Sarkozy a franchi la ligne blanche avec les paroles "Tu es ma came/ Plus mortel que l'héroïne afghane/ Plus dangereux que la blanche colombienne". Des extraits de ce morceau, dont on ne sait pas s'il est dédicacé à Nicolas Sarkozy, ont été publiés mercredi dans "Le Figaro", la sortie de l'album "Comme si de rien n'était" est prévue le 21 juillet.

"De la bouche de l'épouse du président de la France, ce genre de déclaration est très douloureuse pour la Colombie", a déclaré jeudi Fernando Araujo lors d'une conférence de presse. "Nous présentons nos excuses pour toute consommation de drogue(...) qui se traduit par des morts et de la violence en Colombie".

La Colombie produit 80% de la cocaïne consommée dans le monde, et cette image associée à la drogue exaspère nombre de Colombiens, particulièrement sensibles aux plaisanteries sur le sujet.

Yahoo.com
_____________________________________________________________________________________________________

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 22:29

             http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89meutes_de_2005_dans_les_banlieues_fran%C3%A7aises
Image:Strasbourg torched car.jpg


Commentaire reçu, si profond,
si beau, que je le mets
en vedette ici :
 


Chère Eva

"Tout, sauf la violence. L'efficacité. Gandhi a tant changé sans la moindre violence.."

Faut-il rappeler que l'icône de la non violence, le Mahatma Gandhi, limitait l'application de celle-ci à l'apparition de la lâcheté : "Entre la violence et la non violence, je choisis la non violence. Mais entre la violence et la lâcheté, je choisis la violence."

En 1948, dans une réponse à Emmanuel d'Astier de la Vigerie qui lui reprochait de plaider pour la non violence tout en passant sous silence les crimes commis par les États-Unis, Albert Camus écrit :

"Ce n'est pas me réfuter en effet que de réfuter la non violence. (...) Je ne pense pas qu'il faille répondre aux coups par la bénédiction. Je crois que la violence est inévitable, les années d'occupation me l'ont appris. Pour tout dire, il y a eu, en ce temps-là de terribles violences qui ne m'ont posé aucun problème. Je ne dirai donc point qu'il faut supprimer toute violence, ce qui serait souhaitable, mais utopique, en effet. Je dis seulement qu'il faut refuser toute légitimation de la violence, que cette légitimation lui vienne d'une raison d'État absolue ou d'une philosophie totalitaire. La violence est à la fois inévitable et injustifiable. Je crois qu'il faut lui garder son caractère exceptionnel et la resserrer dans les limites qu'on peut."

Tout est dans la distinction entre cet "inévitable" et ce "injustifiable". Nuance pas si évidente à percevoir dans la réalité des faits. Camus et d'Astier de la Vigerie dénonçaient chacun à leur façon la violence et les crimes commis au nom d'une idéologie, qui se réclamait alors du peuple pour l'une, de la "liberté" pour l'autre. Les deux avaient raison. Mais les émeutiers de banlieue, pour prendre cet exemple, n'invoquent aucun courant de pensée, aucune philosophie. Nul ne saurait décemment les "justifier". Mais qui oserait prétendre que leurs manifestations de colère n'étaient pas "inévitables" ?

Devant le sombre avenir qui nous préoccupe dès à présent, il est primordial que chacun ait l'esprit bien clair sur le sujet. On doit toujours, je pense, s'interdire de "légitimer" la force ou la violence pour imposer une idée ou un système, aussi juste et idéal soient-ils. Mais il est de notre devoir de nous refuser avec la même obstination et la même fermeté à ce qu'on nous impose la démarche inverse, à ce que des bandits, même sous couvert d'une légalité de façade, nous spolient de nos droits et de notre dignité. Si la non violence est préférable et doit toujours être privilégiée, le recours à des actions musclées, s'il demeure "injustifiable", peut hélas parfaitement s'expliquer. Il est à craindre que nous nous dirigions aujourd'hui, de façon de plus en plus "inévitable", vers le moment des décisions difficiles. Ceux qui nous contraindront à cette légitime défense en porteront l'entière responsabilité.

Bonnes "vacances"!


commentaire n° : 19 posté par : naradamuni le: 11/06/2008 21:30:37

http://r-sistons.over-blog.com/article-20288979-6.html#anchorComment


________________________________________________________________________________________

Eva : Assurément, ce Naradamuni est un grand monsieur. Un très grand. Un immense. Par la pensée, par l'écriture.
Merci, ami inconnu. Je suis fière de t'avoir pour lecteur fidèle.
Tu mérites la place d'honneur : Je te dédie ce post.
Et j'aimerais faire ta connaissance.
Evaresis@yahoo.fr

______________________________________________________________________________________________________________________________


Voici les commentaires précédant ce texte magnifique :


Tu as raison, Eva : quand il ne reste plus que le désespoir, quand le peuple n'est plus entendu, quand il est méprisé, il ne lui reste malheureusement que la violence pour se faire entendre. Mais pourquoi la banlieue s'en prend-elle à ses propres voitures ? Ce serait peut-être plus efficace si... Non, je n'ai rien dit : incitation à la haine et à la violence, cela va chercher combien de jours de prison sous une dictature ?

commentaire n° : 17 posté par : Dani�le Dugelay le: 11/06/2008 13:26:30

 
réponse de : R-sistons à l'intolérable (site web) le: 11/06/2008 17:42:00

Bonjour chère Danièle, tu es une militante, tu veux que les choses s'améliorent, je sais bien que comme moi tu refuses la violence.  N'oublie pas que je suis non-violente : Je préfèrerais me faire tuer que de tuer ou même nuire à mon prochain. Ceci étant dit, la situation est intenable : Serfs ou chair à canon. Je dis non à ce sort pour les générations futures. Sens du devoir ! Donc, grève générale, manifestations unitaires et non dispersées... Les peuples ont le devoir de réagir quand on nuit à ce point à leurs intérêts et à leur vie ! Tout, sauf la violence. L'efficacité. Gandhi a  tant changé sans la moindre violence..

je t'embrasse, Eva

commentaire n° : 18 posté par : eva journaliste-resistante a l'intolerable (site web) le: 11/06/2008 17:48:13


Et en tête de mon blog, voici  ce que j'ai écrit :

"Nous ne vous laisserons pas saboter nos vies,  pendant que vous vous prélassez dans vos palaces, vos yachts, vos îles paradisiaques, sans souci et à l'abri de tout ! Oui, j'appelle à un tsunami des peuples pour renverser les dangereux psychopathes qui ont pris le pouvoir au service de la Haute Finance pour faire de nos vies un enfer juteux pour eux ! Nous avons le nombre pour nous ! "El pueblo unido, jamas sera vencido!", le peuple UNI ne sera jamais vaincu ! Unissons-nous tous pour combattre ceux qui ravagent nos vies par leurs décisions iniques, oui unissons-nous TOUS quelles que soient notre appartenance sociale, religieuse, culturelle, géographique.. ! Eva, journaliste-résistante à l'intolérable qu'une poignée de Grands financiers, d' industriels de la mort (armement, labos...) et de dirigeants illuminés préparent derrière le dos des peuples, sur le dos des citoyens !

Les luttes doivent s'organiser et se mener, de concert, à l'échelle internationale.  Transporteurs, pêcheurs, consommateurs, paysans, salariés précarisés, retraités, chômeurs, sans-papiers, familles spoliées, fonctionnaires,étudiants.... tous unis, pour ébranler les fondations du désordre mondial qui saccage nos vies ! Sans violence, par la force du nombre, l'unité, la détermination, l'organisation.  Et avec des meneurs efficaces, incorruptibles, recherchant le Bien commun. Des de Gaulle, Gandhi, Chevènement.... Et de préférence pas de manifestations dispersées ! Regroupons nos énergies... Nous ne voulons pas devenir des serfs ou de la chair à canon pour le profit d'une caste militaro-financière ! "



Je suis en congé.
Je ne rédige pas d'article...
Ce n'est pourtant pas l'envie qui me manque,
avec une telle incitation !
J'écris à toute allure, ça jaillit. Et ça démange souvent !
Mais d'ailleurs, qu'ajouter à un texte aussi beau ?
Naradamiuni, j'aimerais que tu me contactes,
j'ai tellement envie d'échanger avec toi...
Une telle qualité d'analyse, aussi subtile,
doublée d'une plume aussi juste, me rend gourmande !


Tu devrais découvrir Georges Stanechy, il a un blog,
(en as-tu un ?)
Il est de la même trempe que toi !




Lu : Come4news, Vautier :

"Le libéralisme, UBIQUISTE, c'est l'asservissement des hommes au pouvoir de l'argent,
non ? !!!
"

Bon sujet de débat, aussi.

Lu :

“Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs". 1987 - Mme Gro Harlem Bruntdland, Premier Ministre norvégien


Le vrai visage de l'Union méditerranéenne, outre sa création pour complaire à Israël

Bernard Kouchner s’est lâché. Explicitement, pour la première fois, un dirigeant gouvernemental a avoué ce qui se cachait derrière le projet d’Union de la méditerranée du président de la République :

« c’est un projet gigantesque, une grande étape du rêve que la globalisation exige "


http://www.marcfievet.com/article-20355129.html


________________________________________________________________________________________



Derniers articles sur mon blog
R-sistons à la désinformation :




Serge Halimi :
Pour une analyse critique des médias -
Le silence des Médias, Bilderberg, autodafé anti-chrétien en Israël...
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-20375133.htm


 "Assassinat" d'un grand journaliste -
  Clearstream - Paradis fiscaux..





________________________________________________________________________________________


Mes autres blogs :

R-sistons à l'actualité
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be

Eva coups de coeur :
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


________________________________________________________________________________________


 
Justice : un diabétique « condamné » à cause
de sa maladie !
[11 juin 2008 - 17:13]

 


Incroyable ! Un père vient de se voir dénier le droit de visite élargie qu’il demandait à la justice, au motif… qu’il serait diabétique et que sa maladie ferait courir un risque à son enfant. « Nous craignons que ce jugement ne fasse jurisprudence », dénonce l’Association française des Diabétiques ( AFD). « Or la France compte 3 millions de diabétiques et 15 millions de malades chroniques

 http://www.destinationsante.com/fr_sommaire.php


_______________________________________________________________________________________


Le néo-libéralisme
dévaste la Georgie :
Voici ce qui nous attend,
avec Sarkozy...


Le code du travail ultra-libéral en vigueur depuis deux ans a entraîné la disparition de plusieurs syndicats. Malgré
les pressions du BIT, de l’Union européenne et de la CSI, le gouvernement s’obstine.
 

En mai 2006, le Parlement géorgien a adopté un nouveau code du travail particulièrement défavorable aux travailleurs. Décrit par le gouvernement comme l’une des législations du travail les plus "libérales" du monde, ce code permet par exemple de congédier un travailleur sans raison, à condition de lui verser une indemnité de licenciement égale à un mois de salaire.

Supposé attirer les investisseurs, le code laisse donc la porteouverte à tous les abus.
"Une employée qui se rebellerait contre un harcèlement sexuel de la part de son patron peut doncêtre licenciée sur le champ… out comme un syndicaliste"
, dénonce Irakli Petriashvili, président de la confédération GTUC.

De nombreux militants syndicaux ont perdu leur emploi depuis l’entrée en vigueur de ce code. Leurs recours en justice n’ont guère été utiles.
"Le code du travail entre en conflit avec d’autres dispositions légales (..)

Ce code du travail viole également la Charte sociale européennesur des points fondamentaux comme la durée des heures supplémentaires et la procédure de licenciement (..)

Le nouveau code du travail donne par ailleurs la possibilité à un employeur de conclure une convention collective avec un minimum de deux travailleurs… mais sans prévoir la façon dont la négociation doit se dérouler. Rien n’empêche donc un employeur d’ignorer une délégation syndicale et de choisir deux travailleurs qui lui sont proches pour mener cette négociation (..)

Lorsque le code du travail était encore à l’état de projet, la GTUC était parvenue à convaincre l’association des employeurs qu’il s’agissait d’une réforme pouvant porterpréjudice tant aux travailleurs qu’aux intérêts économiques à long terme des entreprises. Irakli Petriashvili: "

Nous avons aussi tenté d’avertir le gouvernement en lui soumettant une liste de 60 remarques, mais il n’a pris en considération que12 d’entre elles. Nous sommes parvenus à limiter quelque peu les dégâts : le projet prévoyait une durée de travail de 48 heures par semaine et à peine 15 jours de congés par an, mais le code actuel prévoit une durée de travail de 41 heures et 24 jours de congés annuels".

En optant pour une libéralisation extrême du marché et des relations du travail, le gouvernement géorgien a mis en application les vieux rêves de l’ultralibéralisme, plaçant le marché comme seul régulateur. Il viole cependant les normes internationales du travail, en particulier celles sur la liberté syndicale et sur le droit d’organisation et de négociation collective. La GTUC a dénoncé cette situation auprèsdu BIT. Résultat: dans son dernier rapport, la Commission d’experts du BIT pour l’application des conventions et des recommandations souligne que "compte tenu de l’absence d’une disposition interdisant explicitement tout licenciement

Nous avons perdu environ 20.000 membres en raison du harcèlement et des licenciements facilités par ce code du travail.

http://www.resistancesociale.fr/doc2008/juin2008/GeorgieliberalismeFR.pdf



________________________________________________________________________________________


L'aide à l'Afghanistan passe
dans les poches de l'Occident !!!


Le chef de la mission de l'ONU en Afghanistan, Kai Eide, reconnaît ouvertement, lors d’un entretien exclusif à FRANCE 24, que les aides occidentales atteignent beaucoup trop peu la population afghane. (Interview : C. Billet)


Lancer la vidéo


suite à http://www.marcfievet.com/article-20357710.html

_______________________________________________________________________________________

 

  MANIFESTATION POUR "ACCUEILLIR" BUSH
VENDREDI 13 JUIN A PARIS


CAPJPO-EuroPalestine se joint aux nombreuses associations qui appellent à réserver à Georges Bush l'accueil qu'il mérite en France, et à dire à Sarkozy que nous ne sommes pas prêts à accepter son modèle de chaos et de misère organisée dans le monde entier : Rendez-vous à 18 H 30 Place de la République à Paris le vendredi 13 juin.

Communiqué des "Américains Contre la Guerre" (AAW- France), auquel nous souscrivons pleinement :

"Le 13 et 14 Juin 2008 le président étasunien, George Bush se rendra à Paris pour rencontrer son ami Nicolas Sarkozy. Les Américains Contre la Guerre, se joindront à une manifestation pour "accueillir" l'homme qui est responsable :

- de milliers de morts en Irak, Afghanistan et, avec la complicité d'Israel, en Palestine

- des actes d'agression contre les pays d'Amérique Latine, ou les peuples luttent contre les mêmes intérêts responsables de la guerre du pétrole au Moyen Orient.

Venez protester contre l'arrivée en France de George Bush, criminel de guerre, et aussi pour dire a Nicolas Sarkozy que l'envoi de l'armée Française en Afghanistan, ou ailleurs, ainsi que l'adhésion de la France à l'OTAN sont des actes graves pouvant conduire vers des conséquences désastreuses."

http://panier-de-crabes.over-blog.com 

Des manifestations anti-américaines d'envergure ‎attendaient le Président Bush à son arrivée à Rome. Les ‎Italiens sont descendus dans les rues de Rome


____________________________________________________________________________________________________



MANIFESTATION VENDREDI 13 JUIN A 18 H 30

PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARIS

AAW-France

CAPJPO-EuroPalestine


Préavis de grève nationale le lundi 16 Juin 2008.

Il n'y a qu'une façon de faire pression : la MOBILISATION de tous les automobilistes Français qu'y on vu leur 'budget' gasoil - essence être multiplié par 2 ou 3 en 6 mois !
Comme à chaque révolution, ce qui fait notre force c'est notre nombre.
Nous allons bloquer la France entière et prendre le gouvernement en otage !!
Qui : Tous les automobilistes FRANCAIS.
Quoi : Blocage des routes, autoroutes, chemin de fer...
Comment : Des centaines de voiture à l'arrêt sur toutes les routes de France devrait marcher aussi bien que des camions, des tracteurs ou des bateaux.
Pourquoi : Le gasoil à 1€
Grace à internet, ce mail peut faire le tour de France en quelques minutes, alors au boulot les 'Vache à lait', faite marcher le 'Transférer ce mail'

(Lu sur le blog de ma commune).



_________________________________________________________________________________________________________

Israël, sionisme, judéité...


Depuis plus d'un demi-siècle, ceux qui s'échinent à lutter contre les forces agissant dans l'ombre du paradigme israélien identifient la politique et la praxis israéliennes au sionisme et à l'idéologie sioniste. J'ai le regret de leur dire qu'ils se gourent, depuis le début. En effet, si le projet sioniste dicte le pillage de la Palestine, c'est au nom des aspirations nationales juives.

Par Gilad Atzmon

 

Il est exact, par ailleurs, de soutenir qu’Israël s’est montré particulièrement efficace dans la traduction de la philosophie sioniste en une pratique dévastatrice, oppressive et criminelle. Pourtant, les Israéliens, ou plus précisément, la grande majorité des juifs laïcs nés Israéliens, ne sont motivés, ni alimentés par l’idéologie sioniste. Pour eux, l’esprit ou les symboles de cette idéologie ne signifie rien.

Aussi bizarre cela paraîtra à d’aucuns, le sionisme est soit une notion étrangère, soit, au mieux, une notion archaïque, aux yeux de la plupart des juifs laïcs nés en Israël. La grande majorité des Israéliens étant perplexes quant à la notion de sionisme, la plupart des formes de critique qui se targueraient d’être antisionistes seraient quasiment sans effet sur Israël, pas plus que sur la politique israélienne ou sur le peuple israélien.

Autrement dit, durant les soixante années écoulées, ceux qui ont utilisé le paradigme du sionisme et ses antipodes n’ont fait que prêcher à des convaincus. Un passage en revue de l’amalgame formé par Israël, le sionisme et la judaïté est devenu urgent.
Depuis plus d'un demi-siècle, ceux qui s'échinent à lutter contre les forces agissant dans l'ombre du paradigme israélien identifient la politique et la praxis israéliennes au sionisme et à l'idéologie sioniste. J'ai le regret de leur dire qu'ils se gourent, depuis le début. En effet, si le projet sioniste dicte le pillage de la Palestine, c'est au nom des aspirations nationales juives.

Par Gilad Atzmon

 Il est exact, par ailleurs, de soutenir qu’Israël s’est montré particulièrement efficace dans la traduction de la philosophie sioniste en une pratique dévastatrice, oppressive et criminelle. Pourtant, les Israéliens, ou plus précisément, la grande majorité des juifs laïcs nés Israéliens, ne sont motivés, ni alimentés par l’idéologie sioniste. Pour eux, l’esprit ou les symboles de cette idéologie ne signifie rien.

Aussi bizarre cela paraîtra à d’aucuns, le sionisme est soit une notion étrangère, soit, au mieux, une notion archaïque, aux yeux de la plupart des juifs laïcs nés en Israël. La grande majorité des Israéliens étant perplexes quant à la notion de sionisme, la plupart des formes de critique qui se targueraient d’être antisionistes seraient quasiment sans effet sur Israël, pas plus que sur la politique israélienne ou sur le peuple israélien.

Autrement dit, durant les soixante années écoulées, ceux qui ont utilisé le paradigme du sionisme et ses antipodes n’ont fait que prêcher à des convaincus. Un passage en revue de
l’amalgame formé par Israël, le sionisme et la judéïté est devenu urgent.

suite à http://www.alterinfo.net/L-experience-juive_a20681.html


Le déplacement massif de population qui résulta de la création d’Israël, il y a soixante ans, est l’objet d’un oubli volontaire dans la politique étrangère américaine et d’une ignorance confondante chez les citoyens américains, de manière générale. Comment pourrions-nous justifier autrement le vol massif et toujours en cours de la terre ancestrale des Palestiniens depuis le milieu du vingtième siècle – un vol subventionné annuellement par plus de trois milliards de dollars du gouvernement américain – tandis que nous faisons appliquer, à juste titre, le droit de réfugiés juifs à recouvrer des propriétés en Europe, d’où ils avaient été évincés au milieu du vingtième siècle ? Si nous ne reconnaissons pas l’égalité entre les droits des Palestiniens et ceux des juifs, comment pourrions-nous prôner l’égalité des droits entre les Tibétains et les Chinois Han, entre les Sahraouis et les Marocains, entre les Africains et les Américano-libériens, entre les femmes et les hommes, entre les Noirs et les Blancs, entre les gays et les hétéros ?

La suite à
http://www.alterinfo.net/Les-contempteurs-d-Israel-n-ont-aucun-souci-a-se-faire_a20717.html


________________________________________________________________________________________

La liste des participants
de la réunion annuelle
des Bilderberg de 2008
(France) : Avec Manuel Valls,
C. Ockrent parmi les présents



Président d'Honneur
BELGIQUE "Davignon, Etienne" "Vice-président, Suez-Tractebel"
___________

FRANCE "Baverez, Nicolas" "Associé chez Gibson, Dunn & Crutcher LLP"

FRANCE "Castries, Henri de" Président du conseil d'administration et chef de la direction, AXA "

FRANCE "Collomb, Bertrand" "Président d'Honneur, Lafarge"

FRANCE "Jouyet, Jean-Pierre" Ministre des affaires européennes

FRANCE "Kodmani, Bassma" "Directeur, Initiative de réforme arabe"

FRANCE "Margerie, Christophe de" Directeur général, Total "

FRANCE "Montbrial, Thierry de" "Président, Institut français des relations internationales"

FRANCE "Ockrent, Christine" "Directrice générale des services de télévision et de la radio française internationale"

FRANCE "Pérol, François" Secrétaire général adjoint chargé des Affaires économiques

FRANCE "Valls, Manuel" Membre de Parlement

FRANCE "Védrine, Hubert" Hubert Védrine Conseil


11 "Français" donc. Certains noms pourront surprendre les moins avertis de nos lecteurs, à tord. Ils ont été soigneusement choisis comme étant "de confiance" et aptes à promouvoir le "capitalisme du désastre".

C'est le Bilderberg qui a fixé l'objectif de 200€ le baril lors de sa précédente réunion...Retenez les noms de Jouyet et de Valls, (anciens) proches de Ségolène Royal, d'Okrent.

La présence du patron de Total ne surprendra personne! Quant à Jean-Claude Trichet, il est répertorié "international", ce qui lui va bien.

Les représentants d'Israël sont inclus, bien entendu, dans le quota des Etats-Unis, mais aussi dans celui de bien d'autres pays, sous double nationalité.
En cherchant bien, ils sont majoritaires ! Normal, non?
Vous noterez aussi la présence, permanente (!), des Kissinger, Perle, Wolfowitz, Shultz, Zoellick...et autres docteurs Folamour.

http://www.marcfievet.com/article-20344095.html

_________________________________________________________________________________________


La USAID révèle ses plans pour la subversion à Cuba
http://marcfievet.com/article-20357436.html

Les  " dessous" de la vie de Mc Cain : Moins glorieux que son  épopée vietnamienne
http://www.marcfievet.com/article-20355612.html

Et si on "évaluait "Jacques Attali ?
http://www.marcfievet.com/article-20354590.html

Bush VRP En urope pour vendre sa guerre contre l'Iran
http://www.marcfievet.com/article-20355951.html

 Le gouvernement prépare une Charte de l' Internet
 
http://www.marcfievet.com/article-20344192.html

Partager cet article
Repost0
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 21:40
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20322687.html

                                       


Mes amis,
Je suis en congé (voir post précédent).
 
Plutôt que de vous donner des liens, trouvés au gré de mes lectures, en commentaires du précédent post, je préfère ouvrir une page, celle-ci, pour continuer à vous informer pendant mes congés.

En bleu, vous trouverez tout ce qui concerne la guerre qui couve, et à laquelle nos psychopathes à la tête des grandes nations sont si attachés pour des raisons de puissance et de prédation cupide. 

Les dernières nouvelles concernant la guerre, les voici, ci-joint, elles ne sont pas réjouissantes. Et puis l'Aipac, le lobby pro-israélien, s'est réuni, tous, Obama en tête, se sont prosternés devant la fine fleur ultra-sioniste; Sarkozy est allé faire son numéro au Liban, pour reconquérir l'opinion publique; l'Union Européenne compte un "quasi membre" de plus, Israël, encore lui; et le dirigeant Lybien s'est courageusement élevé contre la présence d' Israël  (qui serait prêt à bombarder tous les Arabes ne lui prêtant pas allégeance) au sein de l'Union Méditerranéenne; enfin Sarkozy a de nouveau tenté de soigner sa cote de popularité en promettant monts et merveilles aux personnes handicapées, un électorat très nombreux, mais les associations de Défense de ces populations ont démasqué l'imposture.... Bref, chaque jour apporte son lot de nouvelles, la guerre, Israël, l'Amérique, Bush, Sarkozy, et on reprend les mêmes et ainsi de suite.... Notez bien que les Anglais, eux, sont plus discrets... mais pas moins actifs. Dans l'ombre de la City.

Enfin, on attend avec impatience la réponse des Irlandais. En permanence intoxiqués par la propagande en faveur de l'Europe imaginés par la mafia militaro-financière. On espère qu'ils ne seront pas dupes, et qu'ils prolongeront le refus des peuples exprimés lors des deux dernières consultations !  Tragique fossé entre les décideurs et les populations !
 
Voici les liens, je les poserai pendant mes congés, au fur et à mesure de mes découvertes. En bleu, je vous le rappelle, tout ce qui touche à cette maudite guerre qu'Olmert, Bush, Cheney, Sarkozy-Kouchner et autres Berlusconi, rêvent de nous offrir pour diminuer notre nombre et accroître le volume de leurs porte-feuilles déjà scandaleusement garnis. Refusons ce cadeau empoisonné !

Bonne lecture.
Votre Eva



________________________________________________________________________________________


Arrestation de militants pro-palestiniens à Paris


Une centaine de personnes interpellées et embarquées pour divers commissariats de Paris suite à interdiction de manifestation en solidarité avec le peuple palestinien. Le Collectif dénonce ces interpellations abusives et demande la libération immédiate de tous les interpellés dont des femmes et des enfants. - Parmi les personnes interpellées, Ginette Skandrani qui a appelé à la manifestation au nom de la « Pierre et l'Olivier voir à
http://www.voxnr.com/cc/dep_interieur/EEuAuuAZppUbQVcKei.shtml

Qui est Ginette ? Sur Wikipedia :

Ginette Skandrani
(née Ginette Hess en
1938) est française d'origine alsacienne et juive[1], épouse d'un Tunisien.

Ginette Skandrani est présidente de l'association La Pierre et l'Olivier, qui revendique la création d'un État palestinien multi-confessionnel sur l'ensemble du territoire constitué par
Israël et les Territoires palestiniens. Elle est aussi la co-éditrice de la "vraie-fausse" interview Manifeste judéo-nazi d'Ariel Sharon[2].

Ginette Skandrani considère en effet Israël (désigné par elle sous le vocable "État sioniste") comme un État illégitime et ethnique, création des occidentaux qui ont spolié les Palestiniens de leur terre, sous prétexte qu’il fallait caser les juifs qui avaient échappé aux camps nazis. Cet État doit selon elle disparaître pour permettre le retour de tous les Palestiniens sur leur terre et la naissance d'un État de Palestine sur la terre historique de la Palestine. Dès lors, pour elle, l'Intifada est une résistance qui doit être soutenue dans toutes ses composantes, car c'est la lutte de libération d'une terre confisquée, que la cause est juste, et que les moyens qu'ils emploient sont les leurs. Dans cette optique, les accords d'Oslo sont considérés comme un moyen de liquidation de l'Intifada et tout acte usuellement considéré comme terroriste en occident devient un acte de résistance.

Selon Ginette Skandrani, l'élection du Hamas est démocratique et légitime, et les réductions des aides occidentales injustifiées.

Ces réductions d'aides sont décrites comme une tentative de punir les Palestiniens d'avoir "mal voté", et les États-Unis et Israël avec la complicité de l'Europe veulent continuer à les décimer en les affamant[3],[4
http://www.voxnr.com/cc/dep_interieur/EEuAuuAZppUbQVcKei.shtml>

Un collaborateur du réseau Voltaire incarcéré à Berlin :
Répression politique !  
http://www.marcfievet.com/article-20355802.html


Guerre Iran ?

Après sa rencontre avec le Président US, mercredi dernier, le Premier ministre israélien Ehud Olmert a déclaré que “la fin du programme nucléaire iranien
est proche
“. Des mesures conséquentes sont entreprises pour s'occuper de la menace iranienne d'une manière plus efficace que jusqu'à présent.

  Olmert a ajouté que - suite à sa rencontre avec le Président G.W. Bush - il restait peu de questions ouvertes entre les deux pays alliés, concernant les moyens à mettre en oeuvre, le calendrier et le degré de détermination américaine pour prendre des mesures concrètes en vue de stopper le programme nucléaire iranien. . .

Dans la déclaration publiée à l'occasion de la visite d'Olmert, le Président Bush a déclaré que l'Iran était une “menace existentielle pour la paix” et que le monde devait affronter cette menace de manière conséquente. . .

La rencontre Olmert-Bush s'est tenue le lendemain du discours du Premier Ministre devant le lobby pro-israélien AIPAC (Comité israélo-américain des affaires publiques), à l'occasion de sa visite à Washington : “La menace iranienne doit être stoppée par tous les moyens possibles“.

Au même moment, en Israël, le vice-Premier ministre, Shaoul Mofaz a déclaré : “Si l'Iran poursuit son programme d'armement nucléaire, nous l'attaquerons“.
http://www.come4news.com/ehud-olmert-annonce-que-le-programme-nucl-aire-iranien-sera-prochainement-stopp-de-mani-re-831040


                EHUD OLMERT ANNONCE QUE LE PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN SERA PROCHAINEMENT STOPPÉ “DE MANIÈRE EFFICACE”EHUD OLMERT ANNONCE QUE LE PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN SERA PROCHAINEMENT STOPPÉ “DE MANIÈRE EFFICACE”


        Bush VRP en Europe pour vendre sa guerre contre l' Iran
http://www.marcfievet.com/article-20355951.html



Les 10 logiciels les plus irritants :
http://www.libellules.ch/phpBB2/les-10-logiciels-les-plus-irritants-t28577
.html

Enrico Macias futur résident israélien ?
http://www.a7fr.com/article/52972.htm

Un nouveau terrorisme international identifié
Extraits : Et que dire du vétéran de 80 ans arrêté dans un centre commercial pour avoir porté un t-shirt contre la guerre. Le t-shirt était barbouillé de rouge et portait un simple message sur le nombre de morts en Irak : « 4000 soldats, 1 millions d’Irakien morts. Assez ! »
Ou encore l’Australien qui ne pouvait pas prendre son vol entre Londres et Melbourne tant qu’il n’avait pas ôté son t-shirt décrivant George Bush comme «the world’s number one terrorist » (le plus grand terroriste du monde)
http://www.reopen911.info/News/2008/06/07/un-nouveau-et-dangereux-terrorisme-international-identifie/

teeshirts1



 

[afps-infos]  Dernières nouvelles Palestine, articles, vidéos, manifs :
http://www.france-palestine.org



Une page d'histoire commune et émouvante entre la communauté juive et
le peuple chinois, l'un des rares sur cette planète à ne pas être atteint par la maladie de l'antisémitisme. Shanghaï et son passé juif
http://www.a7fr.com/Article/52890.htm

Quelle sera la politique étrangère d'Obama ? Regardez ses conseillers !http://libertesinternets.wordpress.com/2008/02/13/quelle-sera-la-politique-etrangere-dobama-regardez-ses-conseillers/

Pourquoi les candidats à la présidence des États Unis considèrent-ils que le lobby d’Israël est un facteur tellement essentiel à leur élection ?
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9280

Selon une enquête du magazine TIME, pour la première fois dans l'histoire des Etats-Unis, un nombre croissant de soldats U.S. en zone de combats prend quotidiènnement des anti-dépresseurs afin de calmer les nerfs, soumis à rude épreuve par les missions répétées et de plus en plus longues Lire la suite : http://www.alterinfo.net/EN-IRAK-ET-EN-AFGHANISTAN,-UN-SOLDAT-SUR-HUIT-EST-SOUS-PROZAC_a20597.html.

Pendant ce temps :  "Les dépenses militaires mondiales se sont accrues de 6 % en 2007 et ont bondi de 45 % en dix ans, selon le rapport annuel de l'Institut international de recherche pour la paix à Stockholm (Sipri), publié lundi 9 juin. L'an dernier, elles ont atteint 1 339 milliards de dollars (851 milliards d'euros) tirées à 45 % par les Etats-Unis. Des dépenses qui correspondent à 2,5 % du produit intérieur brut (PIB) mondial ou encore à 202 dollars (128,4 euros) par personne."

Purges dans l'Armée américaine. Dehors ceux qui ne sont pas d'accord avec la politique belliciste du président !
http://www.marcfievet.com/article-20303846.html
EN IRAK ET EN AFGHANISTAN, UN SOLDAT SUR HUIT EST SOUS PROZAChttp://www.come4news.com/en-irak-et-en-afghanistan,-un-soldat-sur-huit-est-sous-prozac-768929


Les Guerres Scélérates

Les interventions de l'armée américaine
et de la CIA depuis 1945

de William Blum

"Nous possédons environ 60% des richesses mondiales, mais seulement 6,3% de la population mondiale... Notre tâche dans l'avenir est...de maintenir cette situation de disparité."
George KENNAN, responsable de la planification du département d'Etat, 1948
http://vdedaj.club.fr/cuba/guerres_scelerates.html


http://www.dailymotion.com/video/x43dhx_herzl-pere-du-sionisme_politics
LES PREUVES DE LA COLLABORATION ENTRE 
LES SIONISTES 
et LES NAZIS

QUI A DEBUTE EN AOUT 1933
PAR L'ACCORD DE TRANSFERT ...

..." À la même époque, poursuit Beit-Tsvi, les dirigeants sionistes connaissaient quelle était la véritable situation.

Ils savaient, mais cela ne les intéressait pas – et pas seulement en Palestine, mais, aussi bien, à Londres et à New York.

Il ne fallait pas s'attendre à une quelconque sympathie de leur part : certains, comme Ben Gourion, n'avaient absolument rien à cirer des Juifs d'Europe, d'autres s'insurgeaient, suggérant que les Juifs " allaient à l'abattoir comme des moutons " et " ne se battaient pas comme l'auraient fait les héros légendaires des temps bibliques... "
Ghetto de Varsovie, http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20322687.html


Référendum sur le traité européen 
Olivier Bonnet - extraits - Come4news

La classe politique européenne, en phase avec les milieux d'affaires et avec la complicité des médias dominants, impose aux peuples une Europe ultralibérale, militariste et atlantiste, sans surtout leur permettre de donner leur avis.

On nous a concocté une copie conforme du texte rejeté, illisible pour éviter que cela ne se voit trop, et les pays de l'Union européenne la ratifient les uns après les autres par la voie parlementaire. Seul un Etat va recourir au référendum, obligé qu'il y est par sa Constitution : il s'agit donc de la petite
Irlande, dont les citoyens vont se prononcer jeudi. Le camp du Oui est inquiet : malgré les manoeuvres du gouvernement irlandais pour manipuler le scrutin et en dissimuler les enjeux (dénoncées dans notre billet du 12 mai dernier), le scrutin s'annonce très indécis. 
 Declan Ganley
 "Si l'Europe reste la seule affaire des responsables politiques et économiques, sans devenir la grande affaire des peuples, reconnaissons que l'Europe sera, à plus ou moins brève échéance, vouée à l'échec. Bien sûr, l'Europe doit être au service des peuples, chacun peut le comprendre. Mais l'Europe ne peut se construire sans les peuples, parce que l'Europe, c'est le partage consenti d'une souveraineté et la souveraineté, c'est le peuple.
:
http://plumedepresse.com/spip.php?article179

Dernières news ce II.6 :

Le président américain a déclaré, lors de son entretien avec la chancelière allemande Angela Merkel, que ''toutes les options étaient à envisager pour empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire'', sous entendu ''une option militaire''.

George W. Bush a cependant souligné qu'il souhaitait faire preuve de diplomatie pour régler cette question.

(Guysen.International.News / 11 juin 2008 14:23 GMT+3 ISRAEL)

http://www.guysen.com/newspop.php?nid=190359

Proche-orient :

II.6., 14:04  La ministre israélienne des Affaires étrangères s'est entretenue avec le général James Jones, émissaire américain au Proche-Orient. '' Un Etat palestinien ne peut être établi tant que les conditions de sécurité, primordiales pour Israël, ne sont pas réunies'' a déclaré Tsipi Livni. (Guysen.International.News)
13:55  Le cabinet restreint de sécurité privilégie la trêve à une grande offensive à Gaza. A l'issue de la réunion ce mercredi, le cabinet a décidé d'opter pour la Tahadiya (l'accalmie) à ce stade, et de ne pas lancer d'opération anti-Hamas de grande envergure. Toutefois, Tsahal a reçu l'ordre de se préparer en parallèle à un scénario militaire.  (Guysen.International.News)

Elie Ishai avait affirmé au père du caporal captif Noam Shalit, que le Hamas envisageait de lui transmettre une nouvelle lettre de son fils par le biais de Jimmy Carter.

Une promesse tenue qui intervient cependant, et ce n’est pas un hasard, à un moment crucial pour Israël qui n’a jamais été aussi proche du lancement d’une opération militaire de grande envergure dans la Bande de Gaza.

Le Premier ministre israélien Ehoud Olmert, le ministre de la Défense Ehoud Barak ,la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, le général en chef des armées, Gabi Ashkenazi ainsi que le chef des renseignements militaires, Yuval Diskin devront en effet soigneusement peser leur décision ce mercredi lors d’une réunion spéciale qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur la vie de l’otage.


La lettre de Guilad Shalit transmise par le Hamas étant, pour certains, la preuve manifeste de la « bonne volonté » des dirigeants terroristes ». Pour Israël en effet, le retour du caporal Shalit représente la condition sine qua non d’une possible trève.

Une exigence que le Hamas avait l’intention de monnayer au prix cher : l’organisation terroriste ayant soumis à Israël une liste de 450 prisonniers palestiniens qu’elle désire voir relâcher.

Et alors que l’Etat hébreu a accepté de relâcher 70 prisonniers palestiniens ayant '' du sang sur les mains'', l’Egypte a, ce mardi, fortement encouragé le Hamas à se diriger vers de nouvelles concessions sur ce dossier sensible, avec à la clef, la possibilité de voir rouvrir le terminal frontalier de Rafiah qui sépare l'Egypte et la Bande de Gaza.

http://www.juif.org/go-news-55362.php

Kadhafi : pourquoi non à l'Union Méditerranéenne ?
http://www.juif.org/go-news-55380.php

10 Juin 2008 - Guysen Israel News
A la suite de son voyage aux États-Unis, le Premier ministre israélien Ehoud Olmert a déclaré que le ''prochain gouvernement américain ne pourra être plus amical à l'égard d'Israël que ne l'est actuellement celui du président Bush''....


Jérusalem, une capitale pour l’Amérique Jérusalem, une capitale pour l’Amérique
Par Guy Senbel pour Guysen International News
Cette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur l’investiture par le Parti démocrate de Barak Obama à six mois des élections américaines, et ses conséquences sur la question de l’avenir de la politique étrangère américaine au Moyen Orient.
Bien entendu, la visite d’Ehoud Olmert aux Etats-Unis, ce qu’elle implique et ce qu’elle révèle, nous intéresse à plus d’un titre. Livré à la vindicte de la presse à scandales depuis le début de son mandat, le Premier ministre israélien place finalement assez correctement ses pions sur l’échiquier politique. Sa stratégie paye, chaque fois qu’il est inquiété sur le plan intérieur, il part à l’étranger ; il sait que l’avenir d’Israël se joue aussi hors de ses frontières, et il sait que le Président George W. Bush est prêt à modifier son agenda présidentiel pour accueillir à Washington l’homme qui porte le plan de paix au Moyen Orient.


http://www.juif.org/go-news-55362.php

17 Guantanamo ! Sur des navires de guerre. Quant à la torture... 80000 personnes seraient passées dans ce système. Les EU bafouent les droits humains....
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9290



_______________________________________________________________________________________________________




Le rabbin Avi Gisser de la localité d'Ofra en Judée-Samarie a autorisé la poursuite de la construction de logements dans la ville pendant le shabbat.

Cette mesure a été prise en raison d'une possible décision de la Cour suprême qui pourrait mettre un terme à la construction dans les localités israéliennes de Judée-Samarie. Les ouvriers employés sur les chantiers d'Ofra sont des travailleurs étrangers non-juifs et des Palestiniens.

(Guysen.International.News / 12 juin 2008 06:28 GMT+3 ISRAEL)



UNE ETRANGE COALITION
de journalistes, d’universitaires et de théologiens
REECRIT L’HISTOIRE ... 
« Les Palestiniens sont les descendants des peuples de Canaan »
http://www.juif.org/go-blogs-8681.php




__________________________________________________________________________________________



Un abonné à mon blog me demande de mentionner ce site, je le fais volontiers :

Assemblee-en-ligne.com

C’est l’intranet de votre association

Désormais, vous pouvez organiser et gérer votre association en ligne, sans déplacements ou courriers onéreux, sans perte de temps pour chaque membre, tout en gardant en archives les pièces juridiques essentielles

suite à...

http://www.assemblee-en-ligne.com/



________________________________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 15:31



Téléchargez le nouveau Marianne : La dictature des spéculateurs 



Big Brother
chef d'orchestre
de la barbarie mondiale
anglo-usraélienne    oko.gif      






Mes amis,

Pour suivre l'actualité, ou pour comprendre le monde
dans lequel nous vivons ainsi que les projets des Décideurs pour l'humanité, je vous propose des Liens, je les ajouterai
au fur et à mesure de mes lectures ou des informations
qui me parviennent dans ma boîte courriels.

Soyez très attentifs. S'il y a du nouveau concernant
la guerre que préparent activement les apprentis-sorciers
Bush-Cheney, Sarkozy-Kouchner, Brown-Olmert....
je vous préviendrai. Les liens s'ajouteront les uns
aux autres.

Cette publication est évolutive !

Et à l'avenir, j'ai l'intention d'alterner mes articles
et des posts avec des liens comme ceux-ci.
Qu'en pensez-vous ?

A bientôt, je vous retrouverai avec d'autres articles
vers la fin de juin.

Fraternellement à tous, Eva






source de la photo: http://www.weeklyindustry.
com/Previous%20Issue.htm


Mes autres blogs :

R-sistons à la désinformation

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


La video à voir absolument :
http://www.dailymotion.com/related/80692/
video/x4n042_docle-gouvernement
-mondialle-grand_politics



SARKOZYVISIT-copie-1.jpg http://stanechy.over-blog.com


Reçu à l'instant :
BLOG  SUSPENDU :

"Il faut sauver le blogueur Patrice Henin"

philippe@blogspirit.fr a écrit :
Cher Monsieur,
Je vous informe par la présente que j’ai été contraint, conformément aux lois en vigueur, aux conditions générales d’utilisation de nos services (CGU) et notamment l’article 15-2 de nos CGU, de suspendre votre blog pour une durée indéfinie, suite à la plainte reçue et au vu des propos manifestement illicites qu’il contient.
La société blogSpirit se réserve également le droit d’entreprendre toutes actions nécessaires afin d’obtenir réparation de l’entier préjudice qu’elle subit de votre fait et défendre ses intérêts.
Je vous prie d’agréer, Cher Monsieur, l’assurance de mes salutations distinguées.
Philippe Pinault 
blogSpirit

Contact blogueur :Patrice Hénin
29 rue des Meuniers
75012 Paris
France


Suite Liens :

Plan MK Ultra, 
Expériences  CIA pour manipuler les cerveaux,
restreindre la population,
expériences sur Sectes,
contrôle par satellite de toutes les acitivités humaines...
Ecart science officielle et celle qu'on nous cache
Micro-puce sous forme d'implant bientôt obligatoire, elle aura en mémoire
toutes les informations sur un individu. Puce obligatoire pour nourrissons.
Les réfractaires au ban de la société

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/05/le-contraocirc-le-de-la-population-4276585

Les micropucers implantables à l'être humain
http://infokiosques.net/imprimersans2.php?id_article=253

Le pont animé  
Le futur disneyland irakien.
Oncle Sam chouchoute les
petits Irakiens.
Le rêve américain !


Les grandes familles (Rockefeller etc) au Pouvoir.
Voici la famille Astor
Le « Royal Instituts of lnternational Affairs » de Londres
(une organisation écran de la Société de la Table Ronde)
a été fondé avec l'aide de la famille Astor.
Le « RIIA » est la filiale anglaise du CFR (Council on Foreign Relations) étatsunien.
Ces deux organisations ont pour rôle d'harmoniser les politiques des deux nations
avec la volonté des élites. Il faut rappeler que l'Angleterre est le partenaire
le plus important des Illuminati. Le « RIIA » est considéré comme une organisation de bienfaisance, dont la reine est la protectrice. Elle est soutenue par des sociétés pétrolières,
des multinationales et les médias les plus importants, comme la BBC et BBC World.
Le commerce de la drogue
Le commerce mondial de la drogue est non seulement le plus lucratif après celui du pétrole, environ 500 milliards $ par an, il sert aussi à réduire les gens en esclavage et leur ôter un jour tout droit humain.
La pyramide, un des symboles préférés des Illuminati
Les structures des Illuminati
Les 13 degrés, leur signification
Les Bilderberg
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/05/la-famille-astor-4276562

L'intelligence économique : De la guerre économique à la guerre militaire
http://chahids.over-blog.com/article-20061643.html
C'est bien parti! Les pêcheurs s'en prennent à Bruxelles, les routiers aux routes et les agriculteurs aux préfets.
http://toutsaufsarkozy.com  


C'est bien parti! Les pêcheurs s'en prennent à Bruxelles, les routiers aux routes et les agriculteurs aux préfets.
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkyEpZuppVIejxne.shtml

Ils touchent beaucoup et ils échappent à l'impôt. Vous payez !
Les niches fiscales
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkyylllkBqioVxOh.shtml

Banque du Sud et nouvelle crise internationale
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20154937.html

Le naufrage à droite des hierarques du PS
http://www.marcfievet.com/article-20107451.html

Infos Palestine
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20180016.html

Haaretz.com fait la promotion d'un site qui prone le génocide et le terrorisme
Le site appelle même à des frappes nucléaires contre les pays voisins : "Israël devrait légiférer que toute attaque nucléaire contre lui signifieraient la destruction nucléaire immédiate et simultanée par les Forces Israéliennes de Défense de tout Musulman – capitales, monuments, centres de population – par les quelques centaines d'armes nucléaires qu'a Israël en sa possession." "Le site haineux publié sur Haaretz incite à la guerre religieuse, à l'exploitation des enfants et au terrorisme"

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkVlFyAEHoAeKgaH.shtml

Conseils et directives du Département d'Etat américain, du Pentagone et de la CIA à leurs agents d'influence en France
http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/defis_europe/cia.htm  

Pour Obama, Israël est le premier Etat des Etats-Unis
Jérusalem est la capitale d'Israël et l'Iran doit être éliminé ! Pire que Sarkozy !
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkyVFAkEbtPczbum.shtml

L'ensemble du secteur médical s'en prend aux diktats bruxellois
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkypluFkfRZGgVQC.shtml  

Sida
manipulation, suite.
Pour décimer l'Afrique, les homosexuels, réduire la population...
La vérité commence à se savoir....
L'OMS est-elle aux mains des Illuminati
Etranges
virus
Vaccinations forcées et cancer
Effets secondaires des médicaments
Le fluor et l'eAau, action du fluor sur le cerveau rendu plus inerte
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/05/sida-source-4276627

SIDA , virus introduit par NOM, voir texte en commentaires :
http://r-sistons.over-blog.com/article-20196782-6.html#anchorComment

Contrôle du comportement
http://r-sistons.over-blog.com/article-20196782-6.html#anchorComment

Maladies pour restreindre le nombre d'habitants
et
pour augmenter le profit des labos !!!
Barbarie intégrale... avec refus soins des pauvres,
des trop vieux et des trop malades (modestes)
Voir les dernières lois USA (et mon blog)


illustration toutsaufsarkozy.com
Historique: l'ensemble du secteur médical français s'élève contre le nouveau

Eva : Je suis contre un monde UNIPOLAIRE
surtout dominé par l'Empire du Mal.
Et donc je me réjouis de voir émerger un bloc
Chine-Russie (etc), ce qu'on appelle ici
"L'alliance entre pays faibles".
Néanmoins, au nom du pluralisme, au nom de
l'information, je publie ce lien ,
à vous de faire la part des choses. 


http://www.intelligence-consulting.com/IMG/pdf/
La_face_cachee_de_
l_intelligence_economique_chinoise.pdf


Voici sa conclusion, opposée à la mienne :
Nous pouvons reprendre la conclusion du Haut Responsable à l’IE, Alain Juillet suiteà son intervention le 29 septembre aux 1ères Rencontres ICC :

L’actualité de cet été (entre juin et août) démontre bien le puissant dynamisme,l’efficacité et l’originalité de l’espionnage économique chinois. La présence de l’intelligence économique chinoise au Forum ICC fin septembre àParis, pourrait très bien s’interpréter comme la recherche de cette « alliance entre pays faibles » pour faire front face à la suprématie américaine dans le domaine de la connaissance.

« Tous les pays d’Europe Continentale, ensemble, faisons progresser l’IE pour ne pas se retrouver coincer dans vingtans entre les USA et LA CHINE ».

  ______________________________________________________________________________________

Irak: France2 sert la soupe au docteur Kauchmar pour mieux désinformer les veaux.

Sur le blog http://chahids.over-blog.com,
commentaires intéressants
http://chahids.over-blog.com/article-20061643-6.html#anchorComment

La loi du plus fort, bio-piraterie,
mafia mondiale du vol organisé... : 


Antoine Lamy

Au KGB ou élu démocratiquement président et aujourd’hui premier ministre, Vladimir Poutine a toujours agi dans un cadre légal et légitime par rapport à la souveraineté de son pays…

Maintenant que dire de tous ces chefs d’Etat et responsables qui agissent indignement en simples et médiocres agents d’un autre pays à la politique hégémonique et expansionniste ?

Lire le dernier texte du philosophe Manuel de Diéguez susmentionné.

commentaire n° : 20 posté par : Chahid le: 02/06/2008 17:39:35

Bonsoir Chahid
Sujet passionnant !

Nous sommes bien au cœur d’une guerre économique entre pays “nantis“, et les autres Avec un axe stratégique simple, mais impérial : faire en sorte que les pays ouvrent leurs frontières, sans contrôle, aux marchandises et capitaux, tout en les empêchant de s’industrialiser (qu’ils investissent dans le tourisme, mais surtout pas dans la recherche !...), afin qu’ils bradent leurs matières premières pour financer leurs importations

Par surveillance satellite (soi-disant “météo”), on sait exactement les cultures et les récoltes des pays. De même pour les infrastructures, dont le développement est évalué à la tonne de ciment ou de goudron près…

Les enregistrements des thèses et travaux de recherche, centralisés à l’échelon international, permettent une cartographie annuelle des tendances, avancées ou retards, par pays…

 Un autre front est intéressant : la bataille des normes pour verrouiller des marchés, des recherches… Comme celle qui se déroule, actuellement, au sujet de la norme ISO du format OOXML par Microsoft, enregistrée dans une précipitation suspecte. Elle est contestée officiellement par l’Afrique du sud, l’Inde, le Brésil, et même la France (via l’Afnor) !

 Que dire du piratage du système des brevets par les pays occidentaux, notamment les groupes de l’agro-industrie ?... Une mafia spécialisée dans le vol organisé. Ils s’emparent des plans de culture des autres pays pour les enregistrer à leur nom, et exiger des royalties sur la production et la commercialisation. C’est l’affaire des fameux haricots jaunes du Mexique, cultivés depuis les Mayas, avant l’arrivée des soudards de Christophe Colomb. Une société américaine en a enregistré « l’invention » ! En Inde, ils se sont emparés de plantes médicinales, ou dans d’autres pays asiatiques, des variétés de riz…

Les mêmes qui veulent imposer, via les OGM, l’impossibilité pour les agriculteurs de réserver une partie de leur culture à la semence. Il faudra leur acheter, chaque année, de quoi semer…

Long combat, à nouveau, contre la loi du “plus fort‘”…

commentaire n° : 21 posté par : Georges Stanechy (site web) le: 02/06/2008 19:21:27

Bonsoir Georges

Le sud est conditionné et pillé par le nord d’une manière incroyablement au-delà de ce que pensent tous ceux qui font du « de quoi je me mêle ! » leurs loi et foi quotidiennes.  A savoir une partie de l’opinion occidentale silencieuse jusqu’à la complicité passive, et les élites du sud complices actives et proxénètes de cette mascarade qui tourne au crime contre l’humanité vu le nombre cauchemardesque des victimes innocentes de la famine, des guerres civiles ou autres…   

Tu as parlé de la recherche scientifique, des thèses etc., un petit exemple m’a tout récemment « scandalisé ». Une bibliothèque nationale d’un pays maghrébin a reçu un soi-disant « don très important » d’une organisation ou personnes dites « amis du pays »… je suis allé voir, et devine quoi ?! En gros, des livres, « revues » etc. qui célèbrent et légitiment l’existence d’Israël et la soi-disant culture « amazigho-judaïque » du Maghreb ! Une mauvaise farce et un avant-goût de la dite « Union Méditerranéenne » des Sarkozy & Co…  

Et en parlant justement de la biopiraterie , je pense au pillage biologique que les sionistes font subir quotidiennement aux palestiniens et aux richesses de la Palestine. Le savoir ancestral du fameux agriculteur palestinien est mis dans des banques de gènes sous des brevets sionistes…un autre crime contre le patrimoine palestinien.

http://chahids.over-blog.com

image001-copie-1.gif...... c'est du vol ! Pour un peuple qui se dit moral, scandaleux, non ???
Vols, assassinats, mensonges ("pas d'armes atomiques" !, etc),
la coupe est pleine !






__________________________________________________________________________________________


Pourquoi Bill Gates, Monsanto et Rockefeller ont-ils si peur ?
Coffre-fort anti-apocalypse...

Un long texte passionnant à lire. Commentaire d'un article de Come4news, que je reproduis dans son intégralité. Ecrit par quelqu'un de très bien renseigné...
http://r-sistons.over-blog.com/article-20196782-6.html#anchorComment


Bush, croisé mystique de Sion
Discours de Bush à la Knesset, 15.5.8
http://www.marcfievet.com/article-20108343.html

Acharnement contre Charles Enderlin
http://www.marcfievet.com/article-20072864.html

Témoignages de soldats israéliens sur les crimes qu'ils commettent en Palestine occupée - Dérives
http://www.marcfievet.com/article-20071899.html

Elargissement de l'OTAN, Poutine craint de nouveaux murs de Berlin
http://www.marcfievet.com/article-20071835.html


Pourquoi la Gauche n'a-t-elle pas modulé la TVA ?
Du fait du poids des impôts indirects dans les recettes de l'Etat (pas seulement français), ce sont les moins riches, les plus nombreux et ceux qui, globalement, consomment le plus, qui remboursent la majeure partie de la dette publique.
http://www.marcfievet.com/article-20071835.html


Télé: Commission Copé : les copains de Sarkozy d'abord !Télé : Commission Copé, les copains d'abord , http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkypAylEaBQhlXeF.shtml
http://toutsaufsarkozy.com


Une épouse juive est la propriété de son mari - vidéo "condamnées au mariage"
http://www.come4news.com/la-place-de-la-femme-dans-le-judaisme-talmudiste-295265

Les cigarettes bonbons chez les jeunes, attention danger !
http://www.come4news.com/les-cigarettes-bonbons-,-chez-les-jeunes-attention-danger-289747

Déclaration des devoirs et des droits des journalistes - Munich 1971
http://www.acrimed.org/article29.html

La France contacte le Hamas, l'Europe se lasse du joug américain
http://www.come4news.com/la-france-contacte-le-hamas,-leurope-se-lasse-du-joug-americain-728744


La propagande de guerre: Disneyland va s'installer en Irak, un pays dévasté par la guerre


Abjecte propagande de guerre du diable américain.
Disneyland exporté au milieu des ruines !
Pour asservir les Irakiens au cauchemar américain ?
Guerre psychologique "Psy0p"

Bien que l'Irak soit dévasté par la guerre, Disneyland va s'y installer avec un complexe de divertissements de plusieurs millions de dollars devant être construit sur un espace de 50 acres adjacent à la Zone Verte. (« Un Parc amusant s'élèvera des ruines du jardin zoologique de Bagdad, » The Times, Londres, le 24 avril 2008)

Le parc d'attractions à la mode américaine mettra en vedette un parc de planche à roulettes, des manèges, une salle de concerts et un musée.

Le projet est appuyé par le Pentagone.

Le parc d'attractions fait partie intégrante de la propagande de guerre.

Établir une colonie culturelle américaine dans un territoire occupé permet de soutenir la légitimité des envahisseurs et leurs « valeurs culturelles » essaimées à travers le monde.

La plupart des infrastructures culturelles et pédagogiques du pays dont les musées, les écoles, les universités, les parcs, les théâtres et les cinémas ont été détruits et voilà maintenant que les envahisseurs vont « aider à les reconstruire. »

Sous cet « effort de reconstruction, » les États-Unis vont donner 200,000 planches à roulettes à la mode californienne aux enfants iraquiens.

La planche à roulettes est un symbole de la culture « pop » américaine qui a séduit « un type de jeunesse dure, indépendante, rebelle et qui s'est créée une culture propre à elle-même. »

Ces planches à roulettes aux couleurs vives (avec des images subliminales suggestives), quels impacts auront-elles sur les enfants iraquiens et les adolescents démunis vivant sous l'occupation américaine ?



La propagande de guerre: Disneyland va s'installer en Irak, un pays dévasté par la guerre  Le rêve américain en Irak


L'objectif dissimulé est de couper la jeunesse iraquienne de sa propre réalité sociale, de la dépolitiser et d'endiguer le sentiment anti-américain.

De façon plus générale, avec son imagerie Hollywoodienne, le Disneyland version Bagdad est destiné à servir de terreau visant à faire croître dans l'opinion publique iraquienne une vision proaméricaine du monde et en parallèle, un affaiblissement du mouvement de résistance contre l'occupation américaine

Par l'utilisation de simulations cinématographiques et d'équipements de divertissements sophistiqués, les réalités quotidiennes et insoutenables de la pauvreté et de l'occupation militaire seront remplacées par un monde de fiction et de fantastique. 

La mort, la destruction et la torture qui sont la réalité quotidienne de l'Irak seront remplacées par un « un monde de rêve Made in USA. »




Les technologie de l'imagerie et de la simulation cinématographique destinées aux enfants et aux adolescents iraquiens donnent un « visage humain » aux envahisseurs américains.

Ce projet constitue une forme abjecte de propagande de guerre. Il consiste à dissimuler l'ampleur des crimes de guerre commis à l'encontre du peuple irakien au nom d'un illusoire « rêve américain. »

Ce projet doit se réaliser dans l'actuel parc Al Zawra et dans le jardin zoologique de Bagdad, qui ont été mis à sac lorsque les troupes américaines sont entrées à Bagdad en avril 2003.


Pareillement, en avril 2003, les trésors archéologiques de l'Iraq ont été pillés avec l'appui des envahisseurs américains. Le pillage du patrimoine culturel irakien était un acte prémédité. Les pillards étaient protégés par les envahisseurs.

Aujourd'hui, les pillards retournent à Bagdad avec le projet d'un nouveau musée

Le projet du Disneyland de Bagdad comporte toutes les caractéristiques d'une opération psychologique (PsyOp). Un tel projet est destiné à inculquer les valeurs américaines et à détruire l'identité irakienne.

Le patrimoine culturel iraquien est détruit. La mémoire historique de la Mésopotamie est à jamais effacée.

(..) De quelle enfance peut-on « jouir » dans un pays où l'infrastructure publique et où les écoles et les hôpitaux ont été transformés en décombres?

Imaginez les routes barrées et les points de contrôle militaire que ces enfants iraquiens démunis devront traverser par aller voir Mickey Mouse ...

 Le parc Al Zawra  

La société d'investissement américaine prendra possession des terres municipales par un accord conclu sous le sceau du secret avec le maire de Bagdad.

Actuellement, sur ce site on retrouve le parc Al-Zawra et le jardin zoologique où les résidents de Bagdad se rencontrent toutes les fins de semaine. Le parc est typiquement irakien avec des étangs, des fontaines, des sculptures et des terrains de jeux pour enfants.

Le site est un parc national populaire, mais il est maintenant destiné à être privatisé. Il s'agit du premier bien foncier à passer aux mains d'investisseurs américains. La société californienne C3 envisage d'utiliser cet espace pour y faire des investissements lucratifs dans des hôtels et aussi dans des logements haut de gamme.

« M. Werner conservera des droits exclusifs sur les développements de complexes hôteliers et de logement qui, dit-il, seront rentables culturellement et économiquement ... J'ai aussi ce merveilleux sentiment que nous faisons la bonne chose, nous emploieront des milliers d'irakiens. Mais par-dessus tout, c'est le profit qui compte. »


http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9184

La propagande de guerre: Disneyland va s'installer en Irak, un pays dévasté par la guerre


  Quand seront-ils traduits devant un Tribunal international pour leurs crimes ???




 _________________________________________________________________________________________


 Mai 68, en épisodes : "Gorz n'était pas le seul à considérer que la classe ouvrière n'était plus une force révolutionnaire (« dans un avenir prévisible »). Les dirigeants de la LCR, eux aussi, expliquaient que les travailleurs s'étaient « embourgeoisés », « américanisés », et que le salut viendrait des étudiants......
http://anidom.blog.lemonde.fr/2008/06/03/mai-68-suite-25/


Un des plus grands crimes de notre temps.... par Silvia Cattori
Gaza meurt dans l'indifférence, au su et au vu du monde...


http://www.come4news.com/un-des-grands-crimes-de-notre-temps-gaza-meurt-dans-lindifference,-au-su-et-au-vu-du-monde-585968






Le peuple des clandestins - L'immigration
http://tunisiawatch.rsfblog.org/archive/2008/06/03/le-peuple-des-clandestins.html


Une vidéo choquante
http://www.paisdemierda.org/video.php

Irlande : Sondages : Le non est donné gagnant !
Alors là, quelle fête ça sera ! Espérons !
Par contre, dernier sondage, Sarkozy remonte !
Notre ennemi : Les médias menteurs, qui conditionnent les plus malléables !
Devenons tous journalistes, réunissons nos amis, nos voisins, et rétablissons la vérité ! Eva

Assez le commerce de la santé ! La science ennemi potentiel ?
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/03/codex-alimentarius-le-controle-et-le-den-4262107


La mafia a-t-elle pris le pouvoir à Bruxelles ? (extraits)
 

Transformer l’Europe en une société de type "Big Brother", où les droits relatifs à la protection de la vie privée des citoyens seront systématiquement bafoués ?

(..) Plus troublant encore est le fait que plusieurs sources, parmi lesquelles les quotidiens New Zealand Herald (Nouvelle-Zélande) et The Observer (Grande-Bretagne) se réfèrent à des liens existants entre la loge P2 et le terrorisme d’état.

D’autres, comme la BBC, affirment que la loge P2 avait des relations avec la Mafia et des groupes terroristes d’extrême droite.

Souhaitez-vous vivre dans une Europe comme celle-là ? Une Europe contrôlée par des individus, tels que Franco Frattini et des personnages surpuissants, immensément riches, tels que Silvio Berlusconi ? Une Europe où vos droits privés et vos libertés seront constamment bafoués ? Une Europe où n’existera aucune voie démocratique vous permettant d’exprimer votre opinion ?

Si nous ne mettons pas un terme à l’influence de ces gens, l’Europe se transformera progressivement en un "continent Orwellien", où la dictature aura définitivement remplacé la démocratie.

Si vous vivez dans l’Union Européenne et si vous souhaitez savoir ce que vous pouvez faire pour qu’elle ne devienne pas une dictature, cliquez ICI.

http://www4fr.dr-rath-foundation.org/nouvelles/2008_03_mar_08_bruselas_mafia.html


________________________________________________________________________________________


Fuite de produits chimiques à la frontière chinoise, Poutine suit la situation
http://www.marcfievet.com/article-20226617.html


Jacques Vergès  : On veut empêcher Tarek Aziz de révéler les crimes de l' Occident
Extraits : En 1963, l’attaché militaire américain à Bagdad avait offert aux dirigeants baasistes de l’époque mille bombes au napalm pour incendier les villages kurdes en rébellion dans le nord du pays. Abdelhamid lui-même avait mené la négociation. Et le napalm yankee était livré gratis, pour soutenir un régime sur lequel le président Johnson comptait dans sa guerre froide contre le communisme.
Mais ce rôle joué par Washington dans des massacres de civils irakiens, aucun risque que Tarek Aziz en parle sans cette grande gueule de Vergès.

Bref, le Tarek Aziz aurait de quoi donner des sueurs froides à un mezze de dirigeants occidentaux ! Mais ses sales souvenirs resteront dans les cartons des historiens. Pour empêcher le vieil homme de dévoiler les secrets des crimes de Saddam dont l’Occident a été co-responsable, les organisateurs irakiens et américains du procès ont joué un joli tour.
Ils ont simplement fait porter l’accusation sur une affaire cent pour cent irakienne, la pendaison de 42 personnes pour crime de droit commun.
Et pour bien contrôler les débats, ils font mariner Vergès aux portes de Roissy, sans visa. Le procès de rupture est mal barré. Il risque de se jouer dans le velours des salons parisiens.

http://www.marcfievet.com/article-20224753.html



Il revient... (Extrait Le Point du 22 au 27 novembre 2007) Les réformes attaliennes en cours...

trop de pouvoir d'achat !!!!
http://www.marcfievet.com/article-20226401.html

Extrait.
Haut-commissariat au développement numérique


Très discrètes, les Assises du numérique, menées par le tout aussi discret Eric Besson, se sont ouvertes le 29 mai sur de nombreux chantiers dont la création d'un « Conseil national du numérique » qui, du fait de ses missions et de son rattachement au Premier ministre, ressemble fort au « haut-commissariat au développement numérique » suggéré par Attali en 63ème proposition.
Les contours de cette institution sont encore flous mais il y a fort à parier que, devant cette tentative de créer un organe de surveillance des pratiques, programmateurs et blogueurs iront main dans la main protester contre une entrave à leur liberté éditoriale


Bref, même amputé sévèrement, le rapport Attali n'a pas fini de faire parler de lui. Surtout dans la rue.

Ioulia Timochenko (Photo archives AFP)
Agrandir l'image

Ioulia Timochenko
Photo archives AFP

Ukraine : Les pro-occidentaux perdent la majorité au Parlement
http://www.marcfievet.com/article-20225306.htm



Bush, Cheney and Co
accusés de crimes de guerre
- extraits



VAN AUKEN Bill

 

La révélation la plus étonnante d’un rapport de 370 pages de l’inspecteur général du département de la Justice américain est que des agents du FBI avaient officiellement ouvert un dossier de « Crimes de guerre », documentant la torture dont ils avaient été témoins à la prison de Guantanamo Bay, avant de recevoir l’ordre de l’administration de cesser d’écrire leurs rapports.

Le World Socialist Web Site, ainsi que des groupes de défense des droits humains et d’autres opposants de la répression et du militarisme américains, ont longtemps insisté que les actes de l’administration Bush (le déclenchement de guerres d’agression, les assassinats, l’enlèvement et la séquestration sans procès de civils et, le plus répugnant de tous, la torture) constituaient des crimes de guerre selon toute interprétation légitime des décrets et traités internationaux de longue date.

De voir cependant cette évaluation confirmée par l’inspecteur général du département de la Justice, le seul responsable majeur n’étant pas directement subordonné à la Maison-Blanche, et par des agents du FBI, une agence qui n’est pas particulièrement reconnue pour être intéressée aux questions de droits démocratiques, est un signe du caractère endémique de ces crimes et de la crise qu’ils ont engendrée au sein du gouvernement des Etats-Unis et de l’élite dirigeante américaine en son ensemble.

Le rapport établit clairement que la torture fut ordonnée et planifiée en détail aux plus hauts niveaux du gouvernement, y compris la Maison-Blanche, le conseil national de sécurité, le Pentagone et le département de la Justice. Les tentatives de faire cesser ces pratiques, sur une base légale ou pragmatique, par des individus à l’intérieur du gouvernement furent systématiquement contrées et les preuves de ces activités criminelles dissimulées.

Il n’y a pas eu de réaction immédiate de la Maison-Blanche face à ces nouvelles révélations. Les réactions d’autres agences directement impliquées dans les crimes commis à Guantanamo ont donné une idée du sentiment général d’impunité...
suite à

http://www.marcfievet.com/article-20235852.html

 

 

 

Il y a 150 ans, la société par action était une institution peu importante. Aujourd'hui elle est omniprésente. Comme l'église, la monarchie et le parti communiste en leur temps, la société est l'institution prédominante. Ce documentaire étudie la nature, l'évolution, l'impact et le probable avenir de la société moderne.«  

http://video.google.fr/videoplay?docid=-1228437881529561667&hl=fr

http://bridge.over-blog.org/

Partager cet article
Repost0
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 02:12
Où il apparaît, dans cette parution, que les dirigeants catalogués "voyous"
sont plus sages que les Grands donneurs de leçons
démocratiques !
                            


http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkpuEVkFFVhZQUOHgp.shtml

                                       Comment le nucléaire peut devenir une arme banale, et sans doute souhaitable pour certains. Des militaires aussi fous que Sarkozy!

Enfin quelqu'un s'engage
contre l'intolérable !
Mac Govern écrit à l'Amiral Fallon
contre la guerre qui "obsède" Bush




 Je joins seulement des textes au sujet de ce qui nous préoccupe tous : La guerre nucléaire contre l'Iran. Eva


Cher Amiral Fallon,

Comme il ne m’a pas été possible de vous joindre directement je vous écris cette lettre en espérant qu’elle sera portée à votre connaissance.

Je voudrais tout d’abord vous remercier de respecter le serment que nous, officiers récemment nommés, prêtons afin de protéger et défendre la Constitution des États-Unis contre tous ses ennemis, à l’étranger comme à l’intérieur de nos frontières. Par ailleurs, vous avez fait savoir que vous n’aviez pas l’intention de vous exprimer, officiellement ou officieusement, sur l’Iran.

Mais notre serment n’a pas de date de péremption. Alors que vous êtes extrêmement conscient des dangers d’une attaque contre l’Iran, il semble que vous manifestiez une réticence toute naturelle à défier le commandant en chef des armées pour contourner ce serment, et pour vous empêcher de permettre au peuple américain d’avoir connaissance de la catastrophe qui risque de lui arriver si, comme c’est probable, notre pays attaque l’Iran.

Il y a deux ans, j’ai donné une conférence à l’École Navale d’Annapolis. J’ai trouvé très inquiétant que plusieurs aspirants que l’on questionnait sur le serment qu’ils prêtent en entrant dans l’École pensaient que ce serment s’adressait au commandant en chef des armées.

Ceci me remémora des photos de généraux et amiraux allemands (ainsi que celles d’autorités religieuses et de hauts magistrats) jurant fidélité à Hitler en personne. Rien à voir avec notre tradition. Et pourtant…

Je fus horrifié de constater que le tiers seulement des aspirants que j’interpellais connaissait la bonne réponse, à savoir que le serment vise à défendre et protéger la Constitution, et non le président.

Attaque contre l’Iran, Constitution piétinée.

Aucun doute : vous savez parfaitement qu’une attaque contre l’Iran serait un viol flagrant de notre Constitution. Celle-ci stipule que les traités ratifiés par le Sénat deviennent des lois suprêmes pour notre pays ; que la Charte des Nations Unies, ratifiée par le Sénat le 28 juillet 1945 par 89 voix contre 2, interdit expressément des attaques contre d’autres pays sauf s’ils présentent un danger immédiat ; qu’il n’existe aucune disposition légale permettant tout autre attaque « de barrage » ou « préventive » contre une nation ne présentant pas un danger immédiat ; et que l’Iran ne présente aucun danger de cette sorte pour les États-Unis ou pour ses alliés.

Peut-être serez-vous pardonné de penser que « 41 ans de service, cela suffit peut-être ; que je pourrai démissionner pour me retirer d’une chaîne de commandement qui risquerait de faire de moi un criminel de guerre en cas d’agression contre l’Iran ; que parler aux journalistes suffit à rendre publique mon opposition active à la guerre ; que tout cela suffirait peut-être ? »

Avec tout le respect que je vous dois, amiral, cela ne suffirait pas.

Les enjeux en présence sont très élevés, et l’intégrité dont vous avez fait preuve accroît votre responsabilité. Malheureusement, la grande majorité de vos collègues officiers généraux ont, pour de multiples raisons, esquivé cette responsabilité. Vous partagez largement cette attitude.

Dans leur désir d’attaquer l’Iran, des fonctionnaires de l’administration feront tout pour vous marginaliser. Et vu l’éminence de votre position, les grands médias feront de même. De fait, il est clair que les médias ont reçu leur feuille de route pour soutenir l’agression contre l’Iran.

Lorsque je travaillais à la CIA, j’analysais la presse soviétique. Vous comprendrez donc que, pour moi, le Washington Post et le New York Times sont la Pravda et les Izvestia de la Maison Blanche.

Force est de constater qu’il est aussi facile qu’à l’époque de la presse soviétique aux ordres de suivre les évolutions de la ligne politique du gouvernement de notre pays en lisant notre presse quotidienne. Bref, cela fait un bon moment que nos journaux ont mis le turbo pour justifier la guerre contre l’Iran.

À certains égards, la manipulation et la dissimulation de l’information dans ce qui nous conduit actuellement à une attaque contre l’Iran sont encore plus flagrantes et répandues qu’avant l’invasion de l’Irak au début de 2003.

Il est fort probable que vous n’êtes pas conscient de cela, justement parce que les médias ont mis l’étouffoir sur tous ces problèmes. Permettez-moi d’invoquer ici un exemple frappant de ce qui se prépare.

Je voudrais mentionner les efforts, très concertés, mais complètement fourbes, ces derniers mois, visant à imputer les problèmes que connaît le sud de l’Irak à l’influence “ malfaisante ” de l’Iran.

Un fiasco, quel fiasco ?

L’amiral Mike Mullen, qui copréside l’état-major, a déclaré le 25 avril à des journalistes que le général David Petraeus apporterait « dans les prochaines semaines des preuves détaillées des menées de l’Iran en Irak afin d’y fomenter des troubles. » Des armes iraniennes saisies à Karbala seraient montrées puis détruites.

Petit problème. Lorsque des experts américains se rendirent à Karbala pour inspecter les caches où étaient censées se trouver les armes iraniennes, ils ne trouvèrent rien qui puisse être relié de manière crédible à l’Iran.

Cela vous étonne ? Les médias ne parlèrent quasiment pas de cet épisode très embarrassant.

Mullen et Petraeus continuent, sans complexes, sans aucune gêne, à rechercher des armes iraniennes afin que les médias puissent proposer une histoire plus crédible pour soutenir les efforts visant à noircir l’Iran. Un fiasco n’est un fiasco que lorsqu’on en entend parler.

Pendant ce temps, on nous dit que le Premier Ministre Irakien Nouri al-Maliki a constitué sa propre commission officielle pour enquêter sur les allégations des Etats-Unis, et pour «  trouver des informations tangibles et non des informations reposant sur des spéculations. »

Les analyses des services secrets dénigrées

Des hauts fonctionnaires ont rejeté les conclusions radicalement nouvelles du Centre National de Renseignements publiées le 3 décembre 2007, conclusions corroborées par les 16 départements de renseignements de notre gouvernement, selon lesquelles l’Iran a abandonné les applications militaires de son programme nucléaire au milieu de l’années 2003. Hélas ! Voulant jouer son rôle, le très docile chef de la CIA, Michael Hayden, nous a gratifié, le 30 avril, de son « opinion personnelle » : l’Iran met au point un armement nucléaire, quoique puisse penser le Centre National de renseignements. Pour faire bonne mesure, Hayden ajouta : « Selon moi, la politique du gouvernement iranien est de faciliter le massacre de soldats américains. Qu’on se le tienne pour dit. » Faut-il vous dire ce que je pense des Hayden et des autres généraux qui se mettent au garde à vous avec tant d’élégance à Washington ?

Je vous propose d’avoir une conversation sérieuse avec le général Anthony Zinni, l’un de vos prédécesseurs au Centre de Commandement, de 1997 à 2000. Comme vous le savez mieux que moi, ce général des marines est un officier d’une intégrité exceptionnelle. Mais, placé dans des circonstances quasi identiques à celles où vous vous trouvez maintenant, il n’a pas pu se faire entendre. Il n’est pas parvenu à interrompre le mouvement irrésistible qui a amené à la guerre en Irak. Zinni fut l’un des soldats honorés à la Convention des Anciens Combattants du 26 août 2002 durant laquelle le vice-président Dick Cheney prononça un discours incroyablement alarmiste, sans l’aval de nos services de renseignements, sur la menace nucléaire et les autres dangers que nous faisait courir Saddam Hussein. Prélude à une campagne publique de sept mois qui allait mener à la guerre contre l’Irak, ce discours servit de référence aux renseignements qu’allaient inventer– je dis bien inventer de toutes pièces – nos services d’espionnage pour convaincre le Congrès de se prononcer en faveur de la guerre. Trois ans et demi après le discours de Cheney, lors de l’émission “ Face à la Presse ”, Zinni affirma qu’il n’y avait « aucune preuve sérieuse que Saddam possédait des armes de destruction massive. » Zinni et les officiels qui partageaient son point de vue auraient pu empêcher, non pas une guerre préventive, mais une guerre d’agression, définie par le Tribunal de Nuremberg comme « le crime international suprême. »

Bien sûr, Zinni aurait dû sortir la tête du bois, s’exprimer seul puisque la plupart des officiels, tel George Tenet, alors directeur de la CIA, manquèrent de courage et d’honnêteté. Dans ses mémoires publiés en 2007, Tenet affirme que Cheney, avant de prononcer son discours de 2002, n’avait pas fait le point avec la CIA, et que George Bush lui-même avait été surpris par la teneur des propos de son vice-président. Il est difficile de croire que ce discours honteux prit Tenet complètement par surprise. Par les services du 10 Downing Street, nous savons que Tenet avait informé ses collègues britanniques que le président américain avait décidé de se lancer dans la guerre pour changer le régime politique irakien.

Iran : bis repetita

Amiral Fallon, il ne fait aucun doute que, comme moi, vous avez pris la mesure de Robert Gates, le Secrétaire d’État à la défense. Malgré l’analyse de nos 16 agences de renseignement qui établissent que l’Iran a mis un terme à son programme d’armement nucléaire, Gates affirme que l’Iran met le paquet pour acquérir ce type d’armes. Dans une interview au New York Times du 11 avril, Gates affirmait être exactement sur la même ligne que le président. Il faut que le peuple des États-Unis le sache.

Un précédent courageux

Se peut-il, Amiral Fallon, que vous soyez seul ? Se peut-il que vous soyez l’unique officier supérieur à démissionner par principe ? Heureusement, d’autres officiers supérieurs, en activité ou à la retraite, ont pris le risque d’informer les Américains sur la volonté obsessionnelle du président Bush de faire la guerre à l’Iran. Le général Brent Scowcroft, ancien conseiller national à la sécurité de l’ancien président Bush, homme rompu à la discrétion, se décida à accorder, en octobre 2004, une interview au Financial Times de Londres. Il critiqua très sévèrement le président, l’accusant d’avoir été « hypnotisé » par l’ancien Premier ministre d’Israël Ariel Sharon. Inutile de préciser que Scowcroft fut éjecté de la présidence du Comité Consultatif pour les opérations de renseignement à l’étranger et prié de ne jamais plus se présenter à la porte de la Maison Blanche. Il est clair que les successeurs de Sharon pensent que le président Bush s’est engagé à « s’occuper de l’Iran » avant la fin de son mandat. Le 18 mai, Bush déclara à Charm el-Cheikh, de manière tout à fait gratuite : « Permettre au principal commanditaire des terroristes d’acquérir l’arme de mort suprême serait trahir de manière impardonnable les générations futures. »

Une rhétorique qui mûrit

À moins que les Américains trouvent des armes authentiquement iraniennes en Irak, la rhétorique va se concentrer sur ce que j’appelle Le Grand Mensonge, selon lequel le président Iranien a menacé de « rayer Israël de la carte. » Dans un discours controversé de 2005, Ahmadinejad reprenait en fait ce que l’Ayatollah Khomeini avait déclaré au début des années 80 : il espérait qu’un régime qui traitait les Palestiniens de manière si injuste serait remplacé par un autre régime plus équitable. Ce qui n’était pas tout à fait la même chose. Traduit du farsi, Ahmadinejad déclara textuellement : « Le régime qui occupe Jérusalem doit disparaître des pages du temps. »

Le président Bush est complètement largué face à ce problème. C’est évident lorsqu’il improvise, lorsqu’il ne lit pas un discours. Le 17 octobre 2007, toujours aussi « hypnotisé », il affirmait : « Mais ça, on a un leader en Iran qui a annoncé qu’il voulait détruire Israël. Alors j’ai dit aux gens, si ça vous intéresse d’éviter la Troisième Guerre mondiale, vous devriez vous soucier de les empêcher qu’ils auraient [sic] la connaissance nécessaire pour fabriquer une arme nucléaire. Je prends la menace de l’Iran et de son armement nucléaire très au sérieux. »

Certains pensent que Bush ne croit pas vraiment ce qu’il dit. Je suis persuadé du contraire : il semble que les Israéliens l’entendent de leur bonne oreille, alors qu’avec leur mauvaise oreille ils écoutent les services de renseignements américains qu’ils dénigrent.

Il est en votre pouvoir, amiral Fallon de vous exprimer avec autorité sur ce qui risque d’arriver – aux forces américaines en Irak, par exemple – si Bush ordonne à vos successeurs de procéder à des bombardements et de lancer des missiles sur l’Iran. Si vous usez de votre influence, comme votre serment (toujours valide) de protéger et de défendre la Constitution vous l’impose, il est concevable que vous puissiez inciter d’autres personnages sérieux à s’exprimer.

Au bout du compte, si par ignorance crasse et par idéologie, notre pays, encouragé par la grande presse et par nos deux grands partis politiques sous la pression des lobbies israéliens, lançait une attaque contre l’Iran, et si les Iraniens pénétraient dans le sud de l’Irak et prenaient des milliers de nos soldats en otage, vous pourriez vous regarder dans la glace et vous dire qu’au moins vous avez essayé.

Vous n’auriez pas à vivre avec le remords de celui qui ne savait pas ce qui aurait pu se passer, dès lors que vous auriez pu surmonter votre réticence à vous exprimer.

Là-bas en Iran, il y a une grande Poupée de Goudron. Un renard rusé et un ours l’ont fabriquée. Jeannot Lapin a voulu saluer la poupée, mais comme elle n’a pas répondu, il lui a filé un grand coup de pied. Seulement, il est resté collé à la poupée de goudron. Moralité, dans une situation poisseuse, plus on essaie de s’en sortir, plus on s’emmêle les pinceaux et plus on est pris au piège.

Un “ Renard ” Fallon qui a juré de défendre la Constitution ne peut pas garder un profil bas. Pas maintenant.

Avec mes plus respectueuses salutations.

Par Ray McGovern, 19 mai 2008

Officier en retraite des services secrets et analyste à la CIA pendant 27 ans, McGovern collabore aujourd’hui Tell the Word (La Bonne Parole), publication de l’Église oecuménique du Sauveur, à Washington.

Traduction Bernard Gensane pour le Grand Soir

http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6731


________________________________________________________________________________________________________


Dirigeants incompétents,
ou psychopathes ???



ROME, 3 juin - RIA Novosti. Les personnes qui dirigent le monde manquent des compétences nécessaires, estime le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

"Le monde est gouverné par des personnes incompétentes. Elles ne respectent ni la vie, ni la propriété, ni la réputation d'autrui. Elles occupent les territoires d'autres pays afin de contrôler leurs ressources. Dominer le monde, voilà ce qui les intéresse",
a-t-il affirmé mardi lors d'une conférence de presse à Rome.

Selon le président iranien, les personnes de ce genre n'ont foi ni en la morale ni en Dieu et ne songent qu'à faire fructifier leur fortune.

M. Ahmadinejad s'est rendu à Rome pour prendre part à la Conférence internationale sur la sécurité alimentaire qui se déroule au siège de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

http://fr.rian.ru/world/20080603/109170551.html



________________________________________________________________________________________________________
hhhhh.


Résumé d'un rapport stratégique
absolument effrayant
signé par plusieurs sommités
du monde militaire.



« Vers une grande stratégie pour un monde incertain ». C'est sous ce titre que cinq anciens responsables militaires occidentaux ont rédigé un rapport de 150 pages. Ses recommandations et perspectives devaient être examinées lors du dernier sommet de l'Otan, à Bucarest.

Ce document doit être considéré avec sérieux et attention. Tout d'abord parce qu'il n'est pas rédigé par n'importe qui : le général américain John Shalikashvili, ancien commandant en chef de l'Otan en Europe, le maréchal britannique Lord Peter Inge, le général allemand Klaus Naumann, ancien président du comité militaire de l'Otan, le général néerlandais Henk van den Breemen, l'amiral français Jacques Lanxade, ancien chef d'état major de l'armée française. Autrement dit des militaires confirmés ayant exercé des responsabilités au plus haut niveau de la hiérarchie des forces armées de leur pays.

Mais ce document est passionnant, voire effrayant, en ce qu'il révèle de la vision et de la perception du monde de ces hommes.

Leurs analyses s'appuient sur quatre constats :


1- Des bouleversements sociaux gigantesques causés par le changement climatique et les transferts de populations qu'il induira;


2-Un développement du terrorisme international, du crime organisé et de la prolifération des armes de destruction massive.


3-Un affaiblissement des Etats nations et des organisations internationales comme l'ONU, l'Otan et l'Union européenne.


4-La montée des fanatismes religieux.

Afin de faire face à ces nouvelles menaces « asymétriques », ils proposent un « sursaut stratégique » qui envisage l'utilisation préventive de l'arme nucléaire « en premier », même s'il est dit qu'elle doit être un « instrument ultime ».


Face aux nouveaux risques,
la réponse des militaires:
la bombe atomique !



Une pareille annonce, à un tel niveau est un évènement majeur. Pourquoi ? Parce qu'il veut affirmer la fin de la doctrine classique de la dissuasion nucléaire, même si la France y reste officiellement attachée (avec la notion d'ultime avertissement), ainsi que la Russie qui vient de la réaffirmer par une déclaration du chef d'état major général des forces armées russes, le général Iouri Balouïevski. Mais la Russie n'a pas été associée à cette réflexion (elle n'est pas membre de l'Otan, tandis que la France met tout en œuvre pour rejoindre le commandement intégré de l'Alliance)

L'arme nucléaire, de fait, n'est plus une arme à part. Elle est simplement la dernière d'une gamme d'armement allant de la baïonnette à la bombe atomique. Elle quitte ainsi son statut d'arme essentiellement politique. Il s'agit là d'une révolution copernicienne, rendue nécessaire selon les auteurs par la multiplication des nouvelles menaces. Menaces qui seraient d'un niveau de dangerosité supérieur à ce que furent les menaces de la guerre froide. Mais quel est donc, selon ces militaires, le nouveau bloc soviétique surarmé qui nous tient en joue et nous maintient dans la terreur ? Le Terrorisme international, la dissémination et la prolifération nucléaire, le fondamentalisme religieux.


Une OPA des USA sur l'Europe


Ce texte contient surtout un véritable projet d'organisation politique qui s'articule parfaitement avec l'idéologie dominante et les projets actuellement à l'œuvre pour nous imposer ce modèle et son fonctionnement politique.
L'Occident serait assiégé et affaibli de l'intérieur et de l'extérieur. De l'intérieur, par la disparition de la volonté de défendre ses valeurs et le règne du relativisme, par le manque de volonté politique de la part de certains pays européens (notamment l'Allemagne, encore gênée par son histoire du siècle dernier) de s'investir plus avant dans le fonctionnement de l'Otan, qui manquerait de relais et de volonté politiques. A ce titre l'Union Européenne doit cesser de jouer les empêcheurs de tourner en rond et accélérer son rapprochement avec l'Otan, pour en devenir en fait le bras politique qui manque si cruellement à l'Alliance Atlantique.


On voit bien le dessin qui se profile à plus ou moins long terme, d'une « fusion » institutionnelle de l'Union Européenne et de l'Otan. Les avantages politiques seraient énormes pour les tenants de cette vision du monde et de l'ordre dominant : une organisation politique multilatérale dotée d'une personnalité juridique et morale (par le Traité de Lisbonne) et d'une organisation militaire. Les choses peuvent aussi se lire en sens inverse : une organisation militaire sous domination des États-Unis organiquement reliée à un pouvoir politique européen, à la merci des volontés et intérêts américains. Nous serions là clairement face à un pouvoir politique complètement exempt d'une légitimité fondée sur la souveraineté des peuples. Ce qu'illustre parfaitement ce qui est prévu en termes de modalités pratiques de ce « directoire », composé des États Unis, de l'Union européenne et de l'Otan qui composeraient un « directoire » occidental
.


Des propositions inquiétantes


Le rapport propose en effet deux règles de fonctionnement, pour plus d'efficacité, qui viendraient officialiser des pratiques en réalité déjà en cours :


1-La fin du vote majoritaire, et donc de la recherche permanente du consensus, ce qui entrainerait la fin du droit de véto. On remarquera ici encore que le même mécanisme sera mis en œuvre au sein des Institutions européennes avec le Traité de Lisbonne, qui prévoit par ailleurs que la défense des pays membres doit être compatible avec l'Otan.


2-L'usage de la force pourrait être requis sans autorisation de l'ONU « si un grand nombre de vie sont en danger », une notion très élastique (comment être sûr qu'à cette aune là, 50 citoyens d'Afghanistan valent 50 citoyens américains ?), d'ordre plutôt moral que politique et stratégique. L'Otan n'avait pas fait autre chose en Serbie en déclenchant une campagne de bombardements aériens. En reconnaissant l'indépendance du Kosovo, l'Union européenne fera un choix politique crucial, participant ainsi de manière totalement illégale au dépeçage d'un Etat aux frontières internationalement reconnues et membre de l'ONU. Par ailleurs on se souvient encore du déclenchement de la guerre en Irak par les États-Unis, sans l'aval de l'ONU, qui a fait des centaines de milliers de morts. A ce titre, pourrait-on envisager que l'Otan bombarde Washington étant donné qu'en Irak « un grand nombre de vie sont en danger » ?

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkpuEVkFFVhZQUOHgp.shtml



________________________________________________________________________________________________________




http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/mariali/picrochole/mains/main.htm


La politique cynique de l' Empire
Fidel Castro


Il ne serait pas honnête de ma part de faire silence après le discours qu’Obama a prononcé, le 23 mai dans l’après-midi, devant la Fondation nationale cubano-américaine créée par Ronald Reagan. Je l’ai écouté, comme je l’ai fait pour ceux de McCain et de Bush. Je n’ai aucun ressentiment envers lui dans la mesure où il n’est pas responsable des crimes que son pays a commis contre Cuba et contre l’humanité. Si je le défendais, je rendrais un énorme service à ses adversaires. Je ne crains donc pas de le critiquer et d’exprimer en toute franchise mes points de vue sur son discours.

Qu’a-t-il affirmé devant les annexionnistes ?

« Durant toute ma vie, l’injustice a régné à Cuba. Durant toute ma vie, le peuple cubain n’a jamais connu la vraie liberté. Deux générations durant, le peuple cubain n’a jamais connu la démocratie. ...en cinquante ans, nous n’avons jamais vu d’élections libres et honnêtes à Cuba... nous ne supporterons pas cette injustice ; nous chercherons ensemble la liberté de Cuba... Voilà la parole que je vous donne ; voilà l’engagement que je prends devant vous... Il est temps que l’argent des Cubano-Américains rende leurs familles moins dépendantes du régime castriste. Je maintiendrai l’embargo. »

La teneur du discours de ce fort candidat à la présidence des Etats-Unis m’exempte d’avoir à expliquer les motifs de ces Réflexions.

José Hernández, l’un des dirigeants de la Fondation nationale cubano-américaine auquel Obama tresse des couronnes dans son discours, était le propriétaire du fusil automatique calibre 50 à lunette et à viseur infrarouge que la police a saisi par pur hasard, ainsi que d’autres armes tout aussi meurtrières, quand des membres de cette FNCA les transportaient dans une vedette à l’île Margarita (Etat de Nueva Esparta, au Venezuela) où ils pensaient assassiner l’auteur de ces lignes à l’occasion d’une réunion internationale.

Le groupe de José Hernandez souhaitait renouer le pacte passé avec Clinton que le clan Más Canosa [président de la FNCA pendant de nombreuses années] avait trahi en offrant à Bush par la fraude électorale, la victoire présidentielle en 2000, parce que ce dernier avait promis de m’assassiner, une perspective que tous ces gens-là avaient accepté avec joie. Ce sont là des magouilles politiques propres au système décadent et contradictoire des Etats-Unis.

Je peux traduire le discours du candidat Obama par la formule suivante : plus de faim pour notre pays ; liberté aux envois de fonds familiaux à titre d’aumônes ; liberté aux visites à Cuba à titre de publicité pour l’hyperconsommation et le mode de vie intenable qui le sous-tend.

Comment Obama va-t-il se colleter avec le problème gravissime de la crise alimentaire ? Les grains, il faut les distribuer entre les êtres humains et les animaux domestiques, mais aussi les poissons qui, d’année en année, sont toujours plus petits et toujours moins abondants dans les mers surexploitées par les grands chalutiers pêchant à la traîne, une méthode qu’aucun organisme international n’a été capable de freiner. Il n’est pas facile de produire de la viande à partir du gaz et du pétrole. Obama surestime les possibilités de la technique dans la lutte contre les changements climatiques, quoiqu’il soit plus conscient que Bush des risques encourus et du peu de temps disponible. Il pourrait consulter Gore, qui est lui aussi démocrate et qui a renoncé à être candidat, et qui sait bien, lui, à quel rythme les changements climatiques s’accélèrent. Son proche rival politique, bien que non aspirant, Bill Clinton, expert en lois extraterritoriales telles que la Helms-Burton et la Torricelli, peut le conseiller, lui, sur un thème comme le blocus qu’il avait promis de lever et qu’il n’a jamais fait.

Qu’a dit dans son discours de Miami celui qui est incontestablement, des points de vue social et humain, le candidat à la candidature présidentielle étasunienne aux idées les plus avancées ?

« Pendant deux cents ans, les Etats-Unis ont affirmé sans ambages qu’ils ne permettraient pas une intervention étrangère sur le continent. Or, nous sommes témoins d’une grave intervention : la faim, les maladies, le désespoir. D’Haïti au Pérou, nous pouvons faire mieux les choses et nous devons le faire : nous ne saurions accepter la mondialisation des ventres creux. »

Magnifique définition de la mondialisation impérialiste que ces « ventres creux » ! Soyons-en reconnaissants. Mais, voilà deux cents ans, Bolívar luttait pour l’unité de l’Amérique latine, et voilà plus de cent ans, Martí donnait sa vie pour combattre l’annexion de Cuba par les Etats-Unis. Quelle différence y a-t-il entre ce que proclamait Monroe et ce que, deux siècles plus tard, Obama proclame et revendique dans son discours ?

Il a dit presque à la fin :

« Je réinstallerai un Envoyé spécial pour les Amériques dans ma Maison-Blanche [comme l’avait Bill Clinton]... Nous étendrons le Peace Corps et demanderons à davantage de jeunes Etasuniens d’aller à l’étranger pour renforcer la confiance et les liens entre nos peuples... Nous pouvons forger notre avenir, au lieu d’être forgés par lui. »

Belle formule, à nouveau, parce que c’est reconnaître par là l’idée, ou la crainte, que l’Histoire fait les personnages, et non à rebours.

Les Etats-Unis d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les Treize Colonies qui formulèrent la Déclaration de Philadelphie quand elles se soulevèrent contre le colonialisme anglais. Ils constituent à présent un Empire gigantesque dont les fondateurs ne pouvaient avoir la moindre idée. Rien n’a changé toutefois pour les autochtones et les Noirs. Les premiers furent exterminés à mesure que la nation s’étendait ; les seconds continuèrent d’être vendus à l’encan sur les marchés - hommes, femmes, enfants - pendant encore presque un siècle, malgré la fameuse petite phrase : « Tous les hommes naissent libres et égaux », de la Déclaration d’Indépendance. Les conditions objectives en place sur notre planète ont favorisé l’essor de ce système.

Dans son discours, Obama juge que la Révolution cubaine est antidémocratique et ne respecte pas les libertés et les droits de l’homme. Exactement l’argument que les administrations étasuniennes ont avancé, presque sans exception, pour justifier leurs crimes contre notre patrie. Le blocus est en soi génocidaire. Je ne souhaiterais pas que les petits Etasuniens continuent de s’éduquer dans cette éthique honteuse.

La révolution armée n’aurait peut-être pas été nécessaire sans l’intervention militaire des Etats-Unis [dans la guerre d’Indépendance cubaine], sans l’amendent Platt et sans le colonialisme économique que tout ceci a entraîné dans l’île.

La Révolution a été le fruit de la domination impériale. On ne saurait nous accuser de l’avoir imposée. Les vrais changements auraient pu et auraient dû démarrer aux Etats-Unis dont les ouvriers eux-mêmes lancèrent, voilà plus d’un siècle, la revendication de la journée de huit heures, fille de la productivité du travail.

La première chose que les dirigeants cubains ont apprise de Martí, c’est créer une organisation appelée à faire la Révolution et à agir en son nom. J’ai toujours disposé de facultés préétablies et, une fois la Révolution institutionnalisée, j’ai toujours été élu dans le cadre d’élections auxquelles participent - selon une coutume désormais courante chez nous - plus de 90 p. 100 des électeurs, à la différence de la participation ridicule de moins de 50 p. 100 qu’affichent bien souvent d’autres pays, dont les Etats-Unis. Aucun autre petit pays, soumis comme le nôtre à un blocus, n’aurait été capable de résister si longtemps - rien qu’à partir d’ambitions, de vanités, de duperies ou d’abus d’autorité de ses dirigeants - à un voisin aussi puissant. L’affirmer constitue une insulte à l’intelligence de notre peuple héroïque.

Je ne conteste pas la vive intelligence d’Obama, ses dons de polémiste et son esprit de travail. Il maîtrise les techniques de la communication et dépasses ses rivaux en matière de concurrence électorale. J’observe avec sympathie sa femme et ses filles qui l’accompagnent et l’encouragent tous les mardis ; c’est là sans doute un tableau humain réconfortant.

Je me vois toutefois contraint de lui poser plusieurs questions délicates, sans attendre pour autant des réponses de lui :

1. Est-il correct que le président des Etats-Unis ordonne l’assassinat de personnes dans le monde, sous quelque prétexte que ce soit ?

2. Est-il éthique que le président des Etats-Unis ordonne de torturer d’autres êtres humains ?

3. Le terrorisme d’Etat est-il vraiment un instrument que doit utiliser un pays aussi puissant que les Etats-Unis pour instaurer la paix sur la planète ?

4. Une Loi d’ajustement, appliquée pour punir un seul pays, Cuba, et le déstabiliser, même si cela coûte la vie d’enfants et de mères innocents, est-elle bonne et honorable ? Si elle est bonne, pourquoi ne donne-t-on pas le droit de séjour automatique, non seulement aux Cubains, mais aussi aux Haïtiens, aux Dominicains et autres Caribéens, et ne fait-on pas pareil à l’égard des Mexicains, des Centraméricains et des Sud-Américains qui tombent comme des mouches sur le mur érigé à la frontière mexicaine ou dans les eaux de l’Atlantique et du Pacifique ?

5. Les Etats-Unis peuvent-ils se passer des immigrants qui cultivent des légumes, des fruits, des amandes et d’autres gâteries pour les Etasuniens ? Qui balaierait les rues, qui servirait de domestique, qui réaliserait les travaux les plus rudes et les plus mal payés ?

6. Les descentes de police contre les sans-papiers, qui touchent même des enfants nés aux Etats-Unis, sont-elles justes ?

7. Le vol de cerveaux et les saignées continuelles des meilleures intelligences scientifiques et intellectuelles des pays pauvres sont-ils moraux et justifiables ?

8. Vous affirmez, comme je l’ai noté au début des mes Réflexions, que votre pays avait, voilà bien longtemps, averti les puissances européennes qu’il n’admettrait pas d’intervention de leur part dans le continent. Or, votre pays, tout en rappelant cette mise en garde, réclame le droit d’intervenir partout dans le monde, fort de ses centaines de bases militaires, de ses forces navales, aériennes et spatiales disséminées à travers la planète. Est-ce là la façon dont les Etats-Unis expriment leur respect de la liberté, de la démocratie et des droits de l’homme ?

9. Est-il juste d’attaquer par surprise et à titre préventif une soixantaine de sombres recoins du monde, comme les appelle Bush, quel qu’en soit le prétexte ?

10. Est-il honorable et sensé de gaspiller des billions de dollars dans le complexe militaro-industriel rien que pour fabriquer des armes qui peuvent liquider plusieurs fois la vie sur la Terre ?

Vous feriez mieux d’apprendre, avant de le juger, que notre pays, grâce aux programmes d’éducation, de santé, de sports, de culture et de science qu’il applique non seulement chez lui, mais encore dans d’autres pays pauvres du monde, et au sang qu’il a versé par solidarité avec d’autres peuples, malgré le blocus économique et financier et les agressions de votre puissant pays, constitue la preuve qu’on peut faire beaucoup avec très peu. Nous n’avons même pas permis à notre meilleure alliée, l’URSS, de tracer notre destinée.

Quand ils coopèrent avec d’autres pays, les Etats-Unis ne peuvent dépêcher que des spécialistes liés au secteur militaire, tout bonnement parce qu’ils n’ont pas les personnels capables de se sacrifier pour d’autres et d’apporter un appui significatif à un pays en difficultés, bien que nous ayons connu à Cuba d’excellent médecins étasuniens et qu’ils aient coopéré avec nous. Ils ne sont pas coupables du fait que votre société ne les éduque pas massivement dans cet esprit.

Nous n’avons jamais subordonné la coopération de notre pays à des conditions idéologiques. Nous l’avons même offerte aux Etats-Unis quand le cyclone Katrina a durement frappé la Nouvelle-Orléans. Notre brigade médicale internationaliste porte le nom glorieux d’Henry Reeve, un jeune homme né dans votre pays qui s’est battu et qui est mort pour la souveraineté de Cuba lors de notre première guerre d’Indépendance.

Notre Révolution peut convoquer des dizaines de milliers de médecins et de techniciens de la santé. Elle peut aussi convoquer massivement des enseignants et des citoyens disposés à partir vers n’importe quel recoin du monde pour remplir n’importe quel noble objectif. Non pour usurper des droits ni s’emparer de matières premières.

La bonne volonté et la bonne disposition des personnes offrent des ressources infinies qui ne se conservent pas ni ne tiennent dans les coffres-forts des banques. Et qui n’émanent pas de la politique cynique d’un Empire.

Fidel Castro Ruz
25 mai 2008


La propagande militaire : Disneyland s'installe en Irak
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9184



_________________________________________________________________________________________

 

La conférence de l'Aipac

Les rendez-vous avec l’AIPAC - American Israel Public Affairs Committee - principal lobby juif américain - sont généralement incontournables pour les politiques israéliens et américains. Depuis lundi, John McCain, Condolizza Rice et, pour la première fois, le Premier ministre israélien, Ehoud Olmert, y ont pris la parole, pour évoquer les thèmes majeurs au cœur de relations israélo-américaines.


Crée en 1951, l’AIPAC, acronyme d’American Israel Public Affairs Committee, est le lobby juif américain le plus influent des Etats-Unis , s’appuyant sur un réseau de plus de 70 organisations.


 http://www.marcfievet.com/article-20181353.html

 
Obama et l' Aipac

 L'intégralité de son discours est disponible sur le site du Washington Post.

Disponible sur le site du Washington Post, c'est atterrant de bout en bout.
Mais quelques détails dépassent le «consensus» habituel américain :

"Mais tout accord avec le peuple palestinien doit préserver l'identité d'Israël en tant qu'État juif, avec des frontières sûres, reconnues et défendables

" Et Jérusalem doit demeurer la capitale d'Israël, et doit rester unifiée. Pour rappel, l'ONU refuse que Jérusalem soit la capitale d'Israël, et considère que Jérusalem Est est un territoire occupé.

Nous avons, selon Obama, la tentative de développer des armes de destruction massive par la Syrie. Mais Obama n'étant pas Bush, on est donc prié, cette fois-ci, d'y croire.

Ne pas rire, Obama évoque de grands prédécesseurs pour sa manière de gérer la «menace» que représente, selon lui, l'Iran (..) Il cite Reagan... Celui de l' Irangate ?


http://www.marcfievet.com/article-20181237.html



Israël a besoin de son mai 68 !
http://www.marcfievet.com/article-20151796.html



Les Palestiniens renoncent à construire légalement

Photo: Shabtai Gold/IRIN
Bilal Jaber devant sa maison à Beqaa. Il est à l'inquiet à l'idée que sa maison puisse être démolie, car il n'aura pas les moyens d'en construire une autre
JERUSALEM, 4 juin 2008 (IRIN) - Les Palestiniens qui vivent dans la Zone C, une région de Cisjordanie placée sous autorité israélienne, construisent sans permission, ayant renoncé à obtenir des permis de construire auprès des autorités, et de ce fait, 3 000 constructions sont constamment menacées de démolition sur ce territoire, selon un rapport des Nations Unies.

« Plus de 94 pour cent des demandes de permis de construire déposées auprès des autorités israéliennes par des Palestiniens de la Zone C entre janvier 2000 et septembre 2007 ont été rejetées », d’après le rapport
(en anglais), publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et intitulé « Les démolitions faute de permis et les déplacements qui en résultent dans la Zone C ».

Au cours du premier trimestre de 2008, 124 constructions palestiniennes, construites sans permis, ont été détruites par les autorités israéliennes ; sur l’ensemble de l’année 2007, environ 208 bâtiments ont été démolis. Enfin, entre 2000 et septembre 2007, quelque 1 600 structures ont été rasées, selon le rapport
.


suite à http://www.marcfievet.com/article-20181188.html

Débat Ségolène Royal - Olivier Besancenot, sur Marianne
http://sego-dom.over-blog.com/article-20169692.html


Présidence Française de l' Union Européenne
http://www.marcfievet.com/article-20181180.html 
Tout aussi miraculeux, cette façon bien spéciale dont l’exécutif français s’apprête à célébrer les quarante ans de Mai 68. En principe, l’université de la Sorbonne, haut lieu des « Événements », devrait accueillir début juillet une réunion de flics européens. En l’occurrence, la task force des chefs de police ! Dans le même registre ubuesque, la présidence française sera l’occasion — c’est ce qu’espère le gouvernement — de montrer que les technologies high tech de flicage n’ont pas que du mauvais. C’est même l’objectif de cet étonnant séminaire prévu les 23 et 24 octobre à Paris et à Charleville sur « la valorisation des nouveaux titres biométriques en Europe ». « La biométrie est une priorité de la France.



Un point de vue sur le Tiers-Mondisme
http://www.marcfievet.com/article-20181176.html




Partager cet article
Repost0
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 07:30























De sombres jours se préparent pour l'humanité !


Bonjour,

Triste constat !
Le monde, sous l'égide de l'Occident, sombre dans l'horreur... De quelque côté qu'on regarde, c'est la même culture de mort, la même barbarie !

Le politique ? Il est en train de mourir sous les coups de butoir de la Finance carnassière. En France, le gouvernement est remplacé par un aréopage de courtisans affamés de pouvoir et de renommée, uniquement soucieux de leur carrière et sensibles à toutes les pressions des lobbies. Il est en complet désaccord avec les attentes des Français. Dans leur grande majorité, par exemple, ils ne veulent ni de la guerre contre l'Iran, ni des OGM. Et le gouvernement va leur imposer la guerre - et les OGM. D'ailleurs, l' Union Européenne aux mains des technocrates coupés du réel, les impose; de façon dictatoriale, en effet, la Commission Européenne menace la France récalcitrante d'une amende de cinquante millions d'euros et d'énormes pénalités par jour de retard, si les OGM ne sont pas rapidement étendus en France. On ne peut être plus explicite, la tyrannie est aux commandes !

Comble du dévoiement du politique, et toujours à propos des OGM, un député UMP de la Moselle (oui, vous avez bien lu), ne se plaint-il pas que le pouvoir a volontairement dramatisé les enjeux,  demandant à ce que l'on vote non pour le texte, mais... pour le contexte ! Car les OGM suscitent à juste titre la crainte - personne, à l'heure actuelle, ne peut garantir l'inocuité du produit, au point que même les Compagnies d'Assurances refusent de l'assurer.

Et le politique, de surcroît, notamment le débat, est tué au profit de la communication, de l'image, du "style" - que l'on se façonne d'ailleurs au prix des conseils exorbitants de spécialistes très gourmands.

Le gouvernement est donc remplacé par des courtisans obséquieux et serviles. Gare aux écarts ! Ils ne sont pas tolérés. On vient de le voir en France avec les OGM , encore eux. Quant au Parlement, il est remplacé par des commissions, d'ailleurs confiées indistinctement à des personnalités de droite ou de gauche, de quoi alimenter la confusion volontairement et, à terme, supprimer l'alternance démocratique ! Aujourd'hui, les différences sont ténues entre les partis de gouvernement. Préférez-vous la droite libérale ou la gauche libérale ? Les deux privatisent à tours de bras et ne tiennent plus compte de leurs électeurs, les deux sont soumis aux groupes de pression et de plus en plus, par exemple en France, aux intérêts étrangers. Ainsi, les US donnent leurs directives, ou le Président du CRIF accompagne Sarkozy dans ses déplacements, un chef d'Etat lui-même simple exécutant d'ordres extérieurs comme le parlement est désormais seulement une chambre d'enregistrement. La droite s'affiche sans complexe, de plus en plus durement, la gauche se laisse squatter par des individus qui n'ont rien à y faire, comme les Strauss-Kahn ou les Kouchner, simples instruments d'intérêts étrangers à la France, uniquement désireux de servir leur communauté d'origine,  dont ils sont finalement seulement les agents, prêts à trahir leur terre d'accueil. En d'autres termes, ce sont des sous-marins infiltrant tous les partis pour les influencer de l'intérieur. Kouchner, à "A vous de Juger", par exemple, justifie les "réformes nécessaires" de Sarkozy, torpillant donc l'idéal de "'son" parti, et plaidant pour un "gouvernement de coalition", signant ainsi l'arrêt de mort de l'alternance !

Ainsi, les vieux clivages sont-ils dépassés. Et les électeurs ?  Eh bien, ils sont les dindons de cette sinistre farce. Face à un pouvoir toujours plus concentré, présidentiel, sans partage, hyper médiatisé et encensé par les médias serviles. La démocratie est de plus en plus de façade ! 

Et pour quelle politique ? Celle qui est dictée par les multinationales et leurs actionnaires. Avec des dirigeants grassement rétribués, voyant leurs revenus augmenter de 40 % entre 2007 et 2008, tandis que les salariés se voient refuser une amélioration des leurs, quand ils ne sont pas délocalisés, dégraissés, précarisés, ou supprimés - tout simplement ; dans le même temps, les Grands patrons reçoivent des augmentations scandaleuses, indignes d'une société civilisée, avec des primes de départ ahurissantes et des parachutes dorés non plafonnés et non taxés. Même Juncker, Président luxembourgeois de l'Eurogroupe, s'en émeut : "Nous courons le risque de ne plus être compris par nos concitoyens si nous leur adressons d'un côté des appels incessants à la modération salariale pour freiner l'inflation, et que de l'autre les chefs d'entreprise font l'inverse".

Et à la tête des Etats, combien de dirigeants corrompus ? En Afrique, par exemple, avec la complicité de l' Occident, quand il ne les installe pas lui-même. Au bénéfice de clans prédateurs, et des multinationales étrangères. Et au détriment des peuples, dont on se souvient seulement pour les pressurer, ou en cas de guerre ; même les enfants sont mis à contribution lors des conflits armés. Chair à canon, ou sang pour les vampires de la finance qui exploitent de façon scandaleuse le travail humain ou le droit de dormir ! Ainsi, les multinationales occidentales font-elles la loi, broyeuses d'emplois, de vie, et pourvoyeuses de précarité et de souffrances.

Les individus sont surexploités, mais les animaux aussi, et les patrimoines universels. Même les forêts sont pillées, tout, homme, animal, plante, devient marchandise. L'appétit des actionnaires occidentaux est sans limite.

La moitié de l'humanité ne mange pas à sa faim. L'alimentation devient une arme, une source de corruption ou de spéculation : Dernièrement, à la suite du Krach financier, les grands spéculateurs ont migré vers la Bourse, pouvant bloquer toute une récolte afin d' augmenter ensuite les prix artificiellement. Les organismes internationaux comme le FMI ou la BM encouragent l'élimination de l'agriculture familiale au bénéfice de la culture d'exportation, seulement juteuse pour les intérêts de l'Occident. Et alors que les émeutes de la faim se multiplient partout, comble du cynisme, on brûle des tonnes de maïs pour alimenter le ventre de nos voitures. Ou bien une dirigeante comme Angela Merckel  désigne les fauteurs de troubles. « Si vous voyagez en Inde ces derniers jours, vous pouvez voir que le débat porte essentiellement sur la question du “deuxième repas” […] Les gens mangent [habituellement] deux fois par jour, et si un tiers de un milliard de personnes en Inde fait cela, alors nous aurons 300 millions de personnes en plus. Cela représente une large partie de l’Europe […] Et s’ils consomment deux fois plus qu’avant et que 100 millions de chinois commencent à boire du lait, c’est sûr que nos quotas seront dépassés ». Jusqu'où ira l'arrogance de l'Occident ?

Ainsi, l'explosion des prix des aliments de base s'ajoute à la tragédie de la faim structurelle. Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim. Une sous-alimentation grave mutile aussi. Et rend trop faible pour produire. Quant aux conséquences psychologiques... elles ne sont jamais évaluées, bien que très réelles et paralysantes elles aussi. Pendant ce temps, les budgets pour l'armement s'accroissent de façon exponentielle, pour.... éliminer les affamés plus vite.  La boucle est bouclée. Les requins de la finance se frottent les mains - et les médias aussi, en temps de guerre ! L'audience atteint des sommets. CNN, à la pointe du cynisme, ne se prive pas d'exulter. L'Occident dans sa vérité toute crue !

Je viens juste de lire, dans l'excellent support http://mondialisation.ca, que " le  gouvernement Harper, avec le lancement le 12 mai d’un plan de défense à long terme, engage le Canada dans un processus de militarisation sans précédent dans l’histoire du pays. Le réarmement amorcé en 2007 se fera sur une période de vingt ans. Ainsi, les surplus générés par les compressions budgétaires dans le domaine social vont servir en grande partie pour les préparatifs à la guerre. Les mêmes questions reviennent devant l’ampleur des dépenses annoncées de 30 milliards de dollars". Et dans quel but ? Pour complaire à Washington. Si vous préférez, pour se soumettre aux injonctions américaines en matière de Défense. Plus docile, tu meurs ! Voilà le vrai visage de l' Occident sans foi ni loi, malgré ses grandes envolées pour la liberté, la démocratie, le Bien supérieur ! Comble du cynisme, là encore....



Ainsi, les Occidentaux entretiennent-ils la misère volontairement, pour leur profit.  Ce sont les multinationales et les spéculateurs qui dictent leurs lois. Nous sommes contraints à nous mettre au service de l'économie ou pire, de la Finance désincarnée, voire même sacrifiés à leurs intérêts sordides, boulimiques, sans limites. La spéculation maintient les conditions structurelles qui aliènent nos vies, elle devient instrument de domination et même d'éliminationn d'une partie de l'humanité, la plus fragile : dans l'indifférence de ceux qui ont le pouvoir, au mieux - et au pire, volontairement, pour se débarrasser de ceux qui sont de plus en plus considérés comme inutiles, voire coûteux en aides. La culture - et les cultures, avec ces maudits OGM - de mort prévaut désormais sur celle de vie.

Car le sens de la solidarité, du collectif, dans l'optique "moderne" des dirigeants sans scrupules, se perd au profit d'un individualisme et d'un égoïsme forcenés. D'ailleurs, ne sont-ils pas au pouvoir pour nous appauvrir toujours davantage, au bénéfice de la mafia planétaire aux commandes ? Pour nous priver, aussi, de toutes les protections sociales, désormais considérées comme improductives, coûteuses, inutiles ? Voilà le vrai visage de la "modernité" tant vantée sur nos écrans à la fois par les élus et par les médias serviles ! Et non seulement des pans entiers du secteur social et des services publics sont détruits les uns après les autres, mais ils sont, comme on l'a vu avec le Canada,  sacrifiés aux intérêts militaires, grands consommateurs de budgets nationaux. Ainsi, dans la modernité tant prônée en exemple, tout est inversé, de nouvelles priorités voient le jour : L'intérêt public est sacrifié au bénéfice d'intérêts privés très minoritaires, le social - et donc le tissu social et familial - au militaire, les pauvres aux riches, le travail au capital, les malades aux bien-portants - et le sang des peuples est versé sans vergogne pour satisfaire une avidité... insatiable !

Dans les coulisses, une guerre dite de civilisation, pompeusement travestie en conflit contre le terrorisme ou pour la démocratie - en réalité impérialiste et nauséabonde, prédatrice, mortifère - se prépare. Ici, Bush se concerte avec ses amis préférés soi-disant pour fêter les 60 ans de la création de l'Etat d'Israël, en réalité pour imaginer des plans de guerre qui permettront peut-être au passage à Olmert, oh cynisme suprême, de se maintenair au pouvoir malgré les accusations de corruption (combien de guerres déclarées par L'Occident pour masquer des problèmes intérieurs bien réels ?), là des navires de guerre viennent mouiller en eaux très troubles, au voisinage de pays convoités, riches en pétrole et d'un intérêt stratégique pour la circulation de l'or noir et l'affaiblissement des voisins. Ailleurs, on offre au ministre des Affaires Etrangères Bernard Kouchner - avec un conditionnement préalable pour nous faire croire qu'il est notre politicien favori - un long temps d'antenne afin de faire la promotion de ses idées et de banaliser ses projets mortifères auprès d'un public en réalité rétif.  Quand ce n'est pas un matraquage contre les pseudo-terroristes arabes, scandaleusement "amalgamés", car désormais l'ignoble antisémitisme à l'égard des Juifs est remplacé par un non moins ignoble antisémitisme, cette fois à l'encontre des Musulmans ! (Je rappelle que les uns comme les autres ont la même origine "sémite").

Quand on n'a plus d'ennemis, "communistes" par exemple, on en crée de nouveaux, artificiellement, hier l' Irak, aujourd'hui l'Iran, demain la Chine, car il faut bien engraisser les marchands de mort et ceux de la reconstruction. Ils sont avides. Et les peuples, trop procréatifs. Du moins du point de vue des Rockefeller et de ses amis néo-cons, de plus en plus déterminés à imposer leurs vues mortelles et diaboliques.

C'est une nouvelle race d'individus fanatiques, sans scrupules, cupides, composée d'évangélistes et de sionistes extrémistes, de membres de sociétés secrètes plus ou moins sataniques (les adeptes de kull and Bones, par exemple), ou du Vatican voire de Congrégations Jésuites . Une abominable pieuvre,  sortie tout droit des cerveaux malades d'une poignée de concepteurs illuminés, passés du trotskysme au fascisme (!), sûrs de leurs bons droits (divins ?) à dominer, asservir, mentir, voler, contrôler, exterminer - et par exemple, ne préparent-ils pas dans leurs cercles fermés, opaques, occultes, l'apocalypse nucléaire pour éliminer une partie de l'humanité, d'abord, et ensuite se partager les butins sur le dos des peuples spoliés ?

Ces gens-là, pétris de haine, d'orgueil, de cupidité, sont les pires ennemis de l'humanité. Leurs plans sont machiévéliques. D'un côté, ils réclament à cor et à cri qu'on commémore la Shoah des seuls Juifs (alors qu'il y a eu d'innombrables génocides au cours de l'Histoire), de l'autre ils élaborent dans leurs thinks-tanks nauséabonds l'élimination de près de 95 % de l'humanité en "surnombre" (voir le livre de David Rockefeller), de nous tous, donc, ou presque, afin d'alimenter leurs phantasmes de pouvoir, d'argent, de domination élitiste. Afin, donc, de procéder à la liquidation des peuples "gêneurs", "pollueurs" par leur nombre, accapareurs de ressources naturelles (par leur nombre toujours), bref de mettre en place une "shoah" planétaire sans précédent dans l'Histoire de l'humanité, à des fins purement égoïstes.

Les néo-cons ont ceci de particulier, entre autres, qu'ils brandissent Dieu en permanence dans leurs discours, l'instrumentalisant, le détournant au service de causes qui n'ont rien de divin et tout de diabolique, on peut dire sans exagérer qu'ils ont la Bible (chrétienne ou hébraïque) dans une main, et la bombe, même nucléaire, de l'autre. Janus, verrue à deux visages, vrais terroristes de la planète, qui devraient plutôt se retrouver devant un Tribunal international pour les crimes qu'ils perpétuent aux quatre coins du monde, en Yougoslavie comme au Moyen-Orient, masqués par une rhétorique hypocrite, relayée par les médias aux ordres.

Le Dieu qu'ils servent, en réalité, est mortifère, porteur de tragédies pour l'ensemble de la planète, de drames humains effroyables, de sang, de mutilations, de larmes... aux antipodes du Dieu d'Amour chrétien ou de Celui que les prophètes juifs servent. Quel scandale ! Au nom de la Liberté, de la démocratie, de Dieu, ils piétinent dans les actes toutes leurs belles professions de foi ou soi-disant civilisatrices. L'Irak, en proie à toutes les convoitises ou avidités, au chaos, aux déchirements, à l'horreur absolue, en sait quelque chose. 

Oui, les néo-cons sont aujourd'hui les pires ennemis de l'humanité, nos ennemis à tous. Nous devons le savoir - et le faire savoir. Et ils infestent la planète, la "fascisent". Car en réalité, ce sont des fascistes qui ne disent pas leur nom. Avançant masqués. Hideux. Prédateurs. Carnassiers. Mortifères.  Ils meurtrissent nos vies, les menacent, les salissent.

Quel projet de société ont-ils ? Bush, Cheney, Olmert, Blair, Berlusconi, Sarkozy, et tant d'autres qui gangrènent la planète, sont d'authentiques fascistes sous couvert de démocratie proclamée. Et ce fascisme rampant gagne peu à peu le monde entier ! Nourri des idées chères à leurs prophètes de malheur, sous les dehors de droites populistes plus ou moins affirmées. A leur programme, essentiellement, le transfert des ressources des pauvres vers les nantis, pour accroître toujours plus leur pouvoir ou le volume de leurs portefeuilles déjà bien garnis, dans des proportions défiant toute notion d'éthique. Leur liberté ? Celle du plus fort. Leur modèle ? La jungle américaine. Leurs valeurs ? Celles des cow-boys, avides, impulsifs, procéduriers, belliqueux.


Un empire américain mondial constitué de bases militaires
http://planetenonviolence.org  sur http://aipas.over-blog.org

Et quand la droite populiste arrive au pouvoir, comme récemment en France ou en Italie, toute la partie la plus souffrante de l'humanité, notamment sans travail, âgée, immigrée, est traitée par le mépris. Voire harcelée, comme les sans-papiers. Le politique est détourné au profit du sécuritaire, obsessionnel, liberticide. De faux problèmes, dûment inventés, comme celui de la prétendue grave menace islamique ou celui des armes de destruction massive, masquent les vrais problèmes de l'absence de répartition des richesses, le souci de la sécurité de la rue remplace la sécurité sociale, les droits de l'homme sont piétinés, les étrangers sont expulsés sans ménagement, avec leurs lots de vies brisées, fracassées...

Avec le chef de la Ligue du Nord italienne, un parti franchement xénophobe s'installe au coeur du pouvoir, programmant comme les néo-cons des actes moralement répréhensibles. La sécurité, aujourd'hui, passe avant le Droit.  Et par exemple, les étrangers sont stigmatisés, les immigrés sont criminalisés. Quelle régression discriminatoire, en plus de toutes les régressions sociales ! L'Europe devient une forteresse - et un avatar de l'hégémonie de l'Empire !

Et par exemple, les pratiques sarkoziennes portent atteinte aux droits de l'homme universels, qu'il s'agisse des prisonniers, des immigrés...Une seule idéologie compte : Celle de la réussite, du succès, de l'argent, des paillettes, de la frime ! Et tant pis pour ceux qui restent sur le bord de la route. La mondialisation financière, chère aux néo-cons, est destructrice de toutes les valeurs humaines, de la solidarité, de la démocratie, de la liberté, de la souveraineté, de l'indépendance nationale !

L'euro, on en parle à l'instant aux informations : Dix ans d'euros, qui selon ses promoteurs devaient nous valoir de nouvelles parts de marchés, nous apporter des prix plus bas ! Quelle imposture ! Il permet surtout aux banquiers de s'enrichir toujours plus ! Et les prix ont explosé... sans que les salaires suivent, bien au contraire ! 

Avec les néo-cons, les faschos intégristes et fanatiques, tous les droits régressent, même celui de vivre, dans le cadre des guerres prétendûment préventives ou de civilisation, ou des vaccins qui stérilisent, des OGM synonymes de ruines paysannes et de désespoir, voire de suicides, les dégraissages brisant le tissu social, etc. Et quand l'immigration est tolérée, elle est "choisie"... pour réduire le coût du travail. Là encore, une fausse priorité : Le travail, ce droit fondamental, est sacrifié au capital, lui-même non taxé ! Même les institutions comme la BM ou le FMI, soi-disant mises en place pour faire le bien de l'humanité, en sont le fossoyeur : parce que détournées de leurs objectifs initiaux, pour en réalité servir les intérêts des banquiers et des multinationales.

Sous couleur de "civilisation", de "modernité", les néo-cons aux commandes du monde, aujourd'hui, de Bush-Cheney-Mac Cain bientôt, à Sarkozy-Kouchner-Strauss-Kahn, installent la barbarie, une barbarie que même le Moyen Age n'a pas connue.

Une caractéristique de la nouvelle donne mondiale, est en effet l'eugénisme cher aux Hitlériens, et si fatale aux Tsiganes (la moitié d'entre eux !), aux Juifs (le tiers d'entre eux !), aux Témoins de Jéhovah, aux personnes handicapées, aux homsexuels...

Aujourd'hui, en effet, s'installe sournoisement, lentement mais sûrement, une espèce de hierarchisation entre les individus : ceux qui peuvent se payer les dépassements d'honoraires médicaux de plus en plus en vogue, et ceux qui sont écrasés par les franchises; ceux qui cumulent des emplois ou cumulent les heures supplémentaires - de gré ou de force - et ceux qui sont privés d'emplois en particulier du fait du cumul décrété par Sarkozy. Autre exemple, le plan de lutte contre les pandémies édicté par le Ministère de la Sécurité Intérieure créé par le tandem Bush-Cheney, consistant à laisser mourir les vieux, les malades, les pauvres... Voilà un autre visage de cet Occident donneur de leçons de civilisation au monde entier.  Ce n'est pas Jacques Attali, cet autre grand-prêtre néo-con (version soi-disant socialiste, pour essaimer son venin au sein de la Gauche, comme Kouchner, Strauss-Kahn ou d'autres), qui dira le contraire : Il estime inévitable, à terme, l'euthanasie des retraités ! Voilà où mène la sélection des individus selon la naissance, l'argent, les dons, le pouvoir, l'ambition...

Inutile d'épiloguer, une civilisation aussi sélective et mortifère signe d'elle-même son arrêt de mort.

Et ce n'est pas sans raison que l'on s'attaque, aujourd'hui, au système éducatif. Les têtes bien faites, bien pensantes, ne sont plus la priorité ! Il faut savoir lire, écrire sans trop de fautes, compter. Le basique. Adieu, de plus en plus, à l'Histoire, matière si nécessaire pour aiguiser l'esprit critique, recul pédagogique, diminution des heures de cours, augmentation des disciplines sportives, apprentissage superficiel, suppression du samedi, ou de matières estimées secondaires... tout est fait pour dévaloriser ce secteur si dangereux pour le pouvoir. Et encourager la télé de loisirs, de jeux, de rêves, de paillettes - et les religions, au risque des sectes, afin d'accroître la soumission au Désordre établi par les psychopathes à la tête du monde.

Quand la culture perd de son influence au profit des marchands, alors le contrôle des populations est grandement facilité, avec, au bout, leur asservissement total.

Et aujourd'hui, on prépare au nom de la liberté et de la lutte contre le terrorisme, une guerre d'élimination des peuples. Pour restreindre le nombre d' habitants, pour s'appropier les ressources des autres, pour affaiblir les Etats rivaux, pour, aussi, asseoir la sécurité et la domination d'Israël. Même au prix de l'extermination d'une grande partie de l'humanité. Même au prix de la paix des cimetières. La célébration des 60 ans de la création de l'état d' Israël, de son existence même, dans la joie de ce peuple rescapé de la Shoah, ne sonnerait-elle pas en définitive le glas de l'humanité ? Car l'apocalypse est en marche. Lentement, mais sûrement .

Nous avons besoin de meneurs comme, en son temps, le fût le Général de Gaulle. Pour entraîner les peuples asservis.  Pour dire non à l'intolérable qui se prépare. Pour s'opposer avec détermination aux projets fous, barbares, démoniaques, des psychopathes à la tête des grands pays occidentaux. Pour terrasser pacifiquement les néo-cons qui méprisent l'humanité et nourrissent des plans abominables pour elle.

Si un grand, un immense, élan mondial de tous les peuples, élan concerté, via Internet et des meneurs qualifiés, ne se dessine pas rapidement, alors oui, le pire est à craindre. Pour nous tous ! En avant, amis lecteurs, l'avenir de l'humanité et de la civilisation dépend de notre détermination à renverser les forteresses immondes !

Eva


Le tour de vis de Berlusconi

http://www.marcfievet.com/article-19600798.html

Durcissement contre l'immigration
html
http://www.marcfievet.com/article-19583920.html






La guerre contre l’Iran peut être plus proche que ce qu’on pense


 




Silence assourdissant dans notre pays (Italie) sur les perspectives d’une grande guerre moyen-orientale amorcée par une attaque balistique et aérienne étasunienne et israélienne contre une présumée base iranienne d’entraînement des terroristes qui tuent les soldats américains en Irak. Silence du gouvernement Berlusconi, silence de la majorité et de la minorité parlementaire, silence des politologues et experts militaires, silence des mas medias. On en parle et on en écrit aux Etats-Unis et en Europe, pas en Italie. La dernière, et la plus alarmante, annonce d’une apocalypse éminente a été donnée par le périodique de droite The American Conservative : sous le titre « La guerre avec l’Iran peut être plus proche qu’on ne l’imagine » Philip Giraldi, ex fonctionnaire de la CIA, se réfère à une réunion du Conseil de la Sécurité Nationale qui a approuvé les plans d’attaque par missiles Cruise contre une base Al Qods (la Garde Révolutionnaire Iranienne) où seraient entraînés les militants irakiens engagés dans la guérilla contre les troupes d’occupation. Condoleeza Rice, le Secrétaire au Trésor Henry Paulson, le Conseiller pour la Sécurité Nationale Stephen Hadley, Georges Bush et Dick Cheney ont approuvé le plan opérationnel, tandis que le Secrétaire à la Défense Robert Gates s’est exprimé en faveur d’un renvoi de l’opération. Deux jours avant, le 7 mai, la Maison Blanche, par l’intermédiaire des dirigeants de la région kurde en Irak, avait envoyé une communication officielle au gouvernement iranien, demandant à ce dernier d’admettre ses interférences dans le pays voisin et l’engagement formel d’interrompre son appui aux différents groupes de militants qui se battent contre les troupes d’occupation. Réponse immédiate de Téhéran : aucune discussion n’est possible tant que les Etats-Unis ne suspendront pas les infiltrations d’agents et le soutien qu’ils fournissent aux dissidents iraniens. D’où la décision de l’Administration Bush d’envoyer un signal « non équivoque », c’est-à-dire balistique, à la direction iranienne. On peut présumer -conclut la note informative de The American Conservative- qu’il s’agira d’une attaque de précision ciblée contre les dispositifs al-Qods d’une base aux environs de Téhéran, qui évitera des pertes chez les civils : il reviendra au Président de donner l’ordre de mission dès que les préparatifs seront au point.

Le 10 mai, la Maison Blanche a admis officieusement qu’une réunion du Conseil de la Sécurité Nationale avait eu lieu et qu’elle avait eu pour thème la visite du Président à Jérusalem cette semaine, ainsi que pour relancer les négociations de paix, argument repris ensuite par Georges Bush le 12 mai.

Non moins alarmants sont les développements de ces dernières semaines : un second porte-avions avec chasseurs bombardiers et navires d’appui a rejoint l’imposant déploiement aéronaval étasunien dans le Golfe Persique ; on voit croître de jour en jour le barrage de dénonciations contre le gouvernement de Téhéran, de la part du Département d’Etat, pour de présumées interférences militaires en Irak, alors que se montent désormais à 5 les interceptions d’unités légères iraniennes dans les eaux territoriales par des unités de la marine Usa ; de vastes champs de mines ont été installés aux frontières ; et malgré les démentis de l'AIEA et de seize services de contrespionnage étasuniens,  Cheney et  Rice ont continué, de concert avec le gouvernement israélien, à dénoncer la potentielle menace nucléaire de Téhéran ; la tentative manquée au Liban de neutraliser le Hezbollah, prélude probable d’une seconde offensive israélienne, peut avoir induit Washington à accélérer le calendrier de l’offensive contre l’Iran.

Gary Leupp, orientaliste et expert de questions moyen-orientales, a tracé, à partir des révélations publiées par The American Conservative,  les profils des conséquences catastrophiques de l’attaque étasunienne prévue : d’une réaction militaire iranienne spasmodique et généralisée, à l’engagement dans la guerre de la Syrie et du Liban ; des insurrections armées chiites au renversement des régimes pro-occidentaux jusqu’à de nouvelles alliances, impensables aujourd’hui, comme celle de Téhéran et des Talibans sunnites. Gary Leupp est on ne peut plus pessimiste sur l’éventuelle opposition de l’opinion publique étasunienne qui serait prise dans une grande flambée patriotique de soutien à « nos boys au front » ; quant aux deux candidats démocrates à la présidence, ils ont déjà assuré que, contre l’Iran, « toute option est valable » ; sans parler de McCain, qui a même été décrit par un de ses partisans comme « un Bush aux stéroïdes ». Une grande guerre moyen-orientale rendrait certaine sa déjà probable victoire en novembre ; elle aiderait les Etats-Unis à dépasser leur plus grave crise économique depuis celle des années Trente ; et dans le projet insensé des neocons, l’interruption des flux énergétiques moyen-orientaux vers la Chine, l’Inde et l’Europe, ainsi qu’une utilisation possible d’armes nucléaires tactiques contre l’Iran, renforcerait l’hégémonie politique militaire du grand empire d’occident sur le monde entier.

Et l’Italie ? « L’Italie fera sa part » comme l’a anticipé l’ex ministre de la Défense et ultra pro-américain Martino, avec sa proposition de changer les règles d’engagement au Liban, et d’employer directement nos valeureuses troupes sur les champs de bataille afghans. Tous les autres, opposition et gouvernement, journaux et télé journaux préfèrent ignorer le drame imminent qui va s’abattre sur l’humanité (..)

Le gouvernement du bel paese et l’opposition de sa majesté préfèrent s’occuper de la nécessité urgente de bâillonner Travaglio1, de réduire à néant Anno Zero2 et d’actualiser les diktats contre les femmes de Ratzinger3.

http://www.luciomanisco.com/index.htm, 13.5.8.

Pour les Notes, voir l'article...


__________________________________________________________________________________________________________


Je reprends volontairement des informations déjà données,
qui à mon sens ont besoin d'être rappelées pour la compréhension du monde. Eva



Jacques Attali  :     EUTHANASIE   des   retraités ?


Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il
ne produit et il coûte alors cher à la société
; il est bien
préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt
qu’elle ne se détériore progressivement.

On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de
vie
à condition de rendre les vieux solvables et
de créer ainsi un
marché.


Je crois que dans la logique même du système industriel dans lequel
nous nous trouvons
, l’allongement de la durée de la vie n’est plus un
objectif souhaité par la logique du pouvoir
.

L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés
futures dans tous les cas de figure
.
‘L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement.’

Extraits de son livre L’homme nomade , Ed. Le Livre de Poche, 2005



____________________________________________________________________________________



” La marginalisation de pans entiers de l’humanité…”


Rapport Annuel 2007 d’Amnesty International,
Quelques extraits (libres) de l’introduction du Rapport par
Mme
Irène Kahn,Secrétaire Générale,
intitulé ” Pour la liberté, sans la peur “ :

 

” La peur engendre la méfiance, elle anéantit notre appartenance commune à l’humanité. Lorsque nous considérons les autres comme une menace, lorsque nous sommes prêts à compromettre leurs droits pour garantir notre sécurité, personne n’est gagnant.”(…)


” La mécanique de la peur s’est complexifiée avec l’apparition de groupes armés et de grandes entreprises qui commettent ou tolèrent diverses atteintes aux droits de la personne (..)

” Pourquoi certains dirigeants jouent-ils ainsi sur la peur ? Parce qu'elle renforce leur pouvoir, crée des fausses certitudes et permet de se soustraire à l’obligation de rendre des comptes.”(…) 

“Le seul impératif semble être de protéger la sécurité des Etats, et non l’existence et la pérennité des populations.”(…)

“La peur d’être envahi par des hordes de pauvres justifie la mise en place de mesures toujours plus dures contre les migrants”(…) 

“Si les migrations non réglementées effraient les riches, le capitalisme débridé, stimulé par la mondialisation, fait peur aux pauvres. Les marchés en pleine expansion créent d’énormes opportunités pour certains, mais élargissent également le fossé séparant les nantis des démunis.”(…)

” La marginalisation de pans entiers de l’humanité ne doit pas être considérée comme le prix à payer pour une prospérité globale.”

” Si les riches s’enrichissent de jour en jour, ils ne se sentent pas nécessairement plus en sécurité. L’augmentation de la criminalité et des violences armées suscite une peur constante. Elle pousse de nombreux gouvernements à adopter des politiques dures censées s’attaquer au crime, mais qui mettent de fait les pauvres hors-la-loi (..)

” On ne règle rien en assurant la sécurité d’un groupe aux dépens des droits d’un autre (.).

(De nombreux Etats) ” se dotent de lois afin d’imposer des restrictions aux organisations et aux militants des droits humains, de les accuser de trahison ou de subversion, ou encore de les poursuivre s’ils osent révéler des violations des libertés.”

” C’est dans le contexte du terrorisme et de l’antiterrorisme que se multiplient les manifestations les plus néfastes de la peur.”(…) ” Des suspects sont condamnés sans avoir été déclarés coupables. On assiste ici à une dénaturation de l’état de droit, même si ce dernier paraît inchangé d’un point de vue formel.”(…) ” Le sort des gens ne dépendrait plus de leurs actes, mais de la faculté des gouvernements à prédire leur comportement !”.(..)
 
D’autres évoquent un retour à l’état d’esprit de la guerre froide, sur le mode “eux et nous“, dans lequel les nations puissantes se combattent entre elles par des guerres de procuration menées dans la zone d’influence de leurs ennemis


Dans un tel contexte, l’avenir des droits humains s’annonce plutôt sombre.”
 

suite sur http://bboeton.wordpress.com ,  ainsi que texte suivant :

____________________________________________________________________


Cette réflexion de Tocqueville vous aurait-elle échappé ?


Ecrit en 1835, extrait de “De la Démocratie en Amérique“, d’Alexis de Tocqueville (UGE, Coll.10.18, pp.361)

“Je pense donc que l’espèce d’oppression dont les peuples démocratiques sont menacés ne ressemblera en rien de ce qui l’a précédée dans le monde (..)

Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres. (…)

Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul de d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu ... il aime que les citoyens se réjouissent pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir (..)

Après avoir pris ainsi dans ses puissantes mains chaque individu, et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société toute entière (..) il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse; il ne tyrannise point, il gêne, il hébète, et il réduit chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger (..)


____________________________________________________

La barbarie des cosmocrates
ziegler_131x200  

 

 

   La barbarie cosmocrate progresse à pas de géant affirme Jean Ziegler dans son essai "L'empire de la honte". Il nous explique que le monde subit une féodalisation qui voit les compagnies transcontinentales, dirigées par des cosmocrates, organiser la mise en coupe réglée du monde par la dette, la faim et la guerre. Ainsi, ces compagnies peuvent à loisir faire des profits gigantesques. Les 500 plus grandes sociétés mondiales contrôlent 52 % du PNB mondial.

Les conséquences sont terribles. Un enfant de moins de 10 ans meurt de faim toutes les 5 secondes. Toutes les 4 minutes quelqu'un devient aveugle par manque de vitamine A. 854 millions d'individus ont été gravement ou en permanence sous alimentés en 2006.

Un seul chiffre est à retenir : 10 millions d'enfants de moins de 5 ans meurent par an de faim, d'épidémies, de pollution d'eau et d'insalubrité.

Dans son rapport annuel de 2006, le programme des Nations Unies (PNUD) estime qu'il faudrait une dépense annuelle de 85 milliards de dollars, pendant 10 ans, pour permettre de garantir à tout être humain l'accès à une éducation de base, aux soins de santé de base, à une nourriture adéquate, à l'eau potable et à des infrastructures sanitaires, à des soins obstétriques….

Ces 85 milliards représentent moins de 10 % des dépenses militaires annuelles.

La violence est devenue structurelle et a pris l'aspect d'une guerre éternelle, c'est la croisade sans fin contre le terrorisme. Dès lors cette violence structurelle organise les relations entre les peuples, montrant l'autre uniquement par le danger potentiel qu'il peut amener et permet de justifier des lois liberticides.

Comment doit on définir un système économico-politique qui ostracise le droit international, réduit les libertés individuelles, crée de la dette et de la faim, entretient la peur de l'autre, utilise la guerre comme un outil économique pour privatiser l'impôt collecté ? Comment enfin peut on fermer les yeux sur un système qui tue plus que les nazis ?  Il faut garder à l'esprit que le système actuel se construit volontairement sur la misère et la guerre, c'est en cela que c'est un crime. C'est une action volontairement planifiée et non une conséquence.

Peut on parler de crime contre l'humanité de la part de ces compagnies transcontinentales ? (..)

Il faut mettre des visages sur cette barbarie. Il faut identifier les responsables..

Ne croyez vous pas que la recherche du profit a des limites lorsqu'elle touche à l'intégrité et à la dignité humaine ?...

Regardez ce que devient le monde…

Il faut faire quelque chose. Ce que je sais, je le puise chez Malraux : agir en homme de pensée et penser en homme d'action.


Meilleurs voeux de résistance.

 

Posté par nielk à 00:02  http://nissa2008bis.canalblog.com  sur http://bboeton.wordpress.com


L'exportation de la "démocratie impériale": 650 000 morts irakiens en cinq ans
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkEpupZpVAAoxeyurS.shtml




:


Suite de cette parution, avec liens articles, dans post PRECEDENT.



Mes autres blogs : (nouveaux articles)


R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com




Partager cet article
Repost0
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 08:08

info@artemisia-college.org  Merci à eux !
                        

Cette sculpture de
Antoine Bourdelle a été exposée en 1899 sous le titre de La Guerre, les figures hurlantes. Elle a été créée dans le cadre du projet du Monument aux Morts de Montauban (1894 - 1902). Finalement, non utilisée dans celui ci, cette sculpture a une existence indépendante. Un exemplaire est installé à Capoulet-et-Junac comme monument aux morts.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monuments_aux_morts_pacifistes


Les dessous de la "GRANDE" guerre
illustrent à merveille les dessous de
TOUTES les guerres, dans la mesure
où ce sont les "mêmes" aujourd'hui encore,
avec les mêmes comportements



Concernant le nucléaire, si l'on trouve en bonne place le nom de VGE, instigateur du plus grand programme de centrales nucléaires du monde, il convient d'ajouter  celui du Baron Edmond de Rothschild, second propriétaire de mines d'uranium à l'époque, et principal bailleur de fonds de la campagne de François Mitterrand en 1981.


Francisco de Goya, « Desastre de la Guerra »
 
Francisco de Goya,
« Desastre de la Guerra »


La face cachée de la « GRANDE » guerre

 

Nous savons à quoi nous en tenir sur les politiciens véreux qui pactisent avec l'ennemi pendant les hostilités même. Dans sa remarquable étude sur le pacifisme intégral, Jean Gauchon décrit parfaitement ces périodes troubles, ces mar­chandages abjects perpétrés, loin des canons, par ceux qui fortifient ou construisent leurs fortunes en alimentant les charniers.


Ainsi, en 1914 :


Les marchands de canons, dont les principaux étaient Schneider en France et Krupp en Allemagne, étaient étroite­ment unis en une sorte de trust international dont le but secret était d'accroître l'immense fortune de ses membres en augmentant la production de guerre, de part et d'autre de la frontière.


A cet effet, ils disposaient de moyens puissants pour semer la panique parmi la population des deux pays, afin de persuader chacune que l'autre n'avait qu'un but : l'attaquer.


De nombreux journalistes, des parlementaires, étaient grassement rétribués par eux pour remplir ce rôle. D'ailleurs, un important munitionnaire français, de Wendel, député de surcroît, avait pour cousin un autre munition­naire, allemand. Von Wendel, siégeant au Reichstag. Ils étaient aux premières loges, dans chaque pays, pour acheter les consciences et faire entendre leurs cris d'alarme patriotiques.


Tout ce joli monde - marchands de canons, journa­listes et parlementaires - parvint aisément à lancer les deux peuples dans une folle course aux armements que rien ne devait plus arrêter, jusqu'à ta guerre.


Leurs Chefs d'Etat respectifs, loin de les freiner, les encourageaient. Et notamment notre Président de la Répu­blique, Raymond Poincaré, un Lorrain, élevé dans l'idée de revanche et prêt à n'importe quel mensonge, à n'importe quel forfait, pour reconquérir l'Alsace et la Lorraine.


C'est pour ces différents motifs que les soldats alle­mands et français allaient s'entr'égorger.

On leur avait appris à se haïr, alors que les munition­naires et les états-majors, fraternellement unis, suivaient avec satisfaction, à l'arrière, les déroulements du drame qu'ils avaient conjointement déclenché.


Pour bien approfondir cette immense duperie, et pour que tous nos lecteurs comprennent que le "patriotisme", et la "défense du territoire" ne sont que des mots creux ser­vant à couvrir les plus abominables tripotages. 

Il convient de raconter l'histoire du bassin de Briey, car elle est carac­téristique, symptomatique, et, à elle seule, devrait dégoûter à jamais les peuples de prendre les armes.


Les mines de fer de Briey-Thionville étaient à cheval sur les frontières du Luxembourg, de la France et de l'Alle­magne. La famille franco-allemande de Wendel en était pro­priétaire.


Ce bassin était d'une importance capitale pour le dérou­lement de la guerre. M. Engerand, dans un discours prononcé à la Chambre des députés, après le conflit, le 31 janvier 1919 dira :

« En 1914 ; la seule région de Briey faisait 90 % de toute notre production de minerai de fer ».

Poincaré lui-même avait écrit autrefois : « L'occupation du bassin de Briey par les Allemands ne serait rien moins qu'un désastre puisqu'elle mettrait entre leurs mains d'incom­parables richesses métallurgiques et minières dont l'utilité peut être immense pour celui des belligérants qui les détiendra ».


Or, il se passa un fait extraordinaire : dès le 6 août 1914, le bassin fut occupé par les Allemands sans aucune résistance.


Plus extraordinaire encore : le général de division chargé de la défense de cette région, le général Verraux, révéla par la suite que sa consigne (contenue dans une enveloppe fermée à ouvrir en cas de mobilisation), lui prescrivait formel­lement d'abandonner Briey sans combat.


La vérité, connue longtemps après, était la suivante : une entente avait été passée entre certains membres de l'état­-major et des munitionnaires français, pour laisser le bassin aux mains des Allemands, afin que la guerre se prolonge (les Allemands n'auraient pu la poursuivre sans le minerai de fer), et que les bénéfices des marchands de canons soient accrus.


Et vive la légitime défense au nom de laquelle on s'étripait un peu partout sur les champs de bataille !
 

Mais cette histoire - combien édifiante ! - n'est pas terminée.
 

Pendant tout le conflit, il n'y eut pas une seule offen­sive française contre Briey ! Ce n'était pourtant pas faute d'avertissements !

 

En effet, en pleine guerre, le Directeur des Mines envoyait la note suivante au sénateur Bérenger :

« Si la région de Thionville (Briey) était occupée par nos troupes, l'Alle­magne serait réduite aux quelques 7 millions de tonnes de minerais pauvres qu'elle tire de la Prusse et de divers autres Etats, toutes ses fabrications seraient arrêtées. Il semble donc qu'on puisse affirmer que l'occupation de la région de Thionville mettrait immédiatement fin à la guerre, parce qu'elle priverait l'Allemagne de la presque totalité du métal qui lui est nécessaire pour ses armements ».


L'état-major français et le Président de la République furent abondamment avertis de ces faits.


Des dossiers complets sur cette affaire furent même fournis à Poincaré par le député Engerand.
 

Poincaré refusa d'intervenir. L'Etat-Major refusa toute offensive du côté de Briey.


A défaut d'offensive, de reprise du terrain, on aurait pu bombarder Briey pour rendre inutilisables les installations.
 

Au contraire, des accords secrets furent passés entre états-majors allemands et français, afin que les trains remplis de minerai se dirigeant vers l'Allemagne ne fussent, en aucun cas bombardés.


En passant, disons que, bien entendu, ces mêmes états-­majors avaient décidé également de ne pas détruire leurs quartiers généraux respectifs... Ces deux bandes de gangsters étaient "régulières" !


Des aviateurs français, néanmoins, désobéirent aux ordres reçus et lancèrent quelques bombes sur les installa­tions de Briey. Ils furent sévèrement punis.


Et savez-vous par quel intermédiaire les directives secrètes d'interdiction de bombarder avaient été données ? Par un certain lieutenant Lejeune - tout puissant, quoique simple lieutenant - qui, dans le civil, avant la guerre, était ingénieur attaché aux mines de Jœuf et employé de M. de Wendel.
 

Pour conclure nous ne saurions mieux faire que de citer Jean Galtier-Boissière (Histoire de la Guerre 14-18) : «

Pour ne pas léser de très puissants intérêts privés, et pour éviter d'enfreindre les accords secrets conclus entre métal­lurgistes allemands et français, on a sacrifié, dans des entre­prises militaires inefficaces, des centaines de milliers de vies humaines, sauf sur un point : Briey-Thionville, dont, durant quatre années, l'Allemagne en toute tranquillité a tiré les moyens de continuer la lutte ».


Mais la famille franco-allemande de Wendel faisait des bénéfices!

 


Cette histoire n'est qu'un exemple, parmi beaucoup, de la collusion des munitionnaires et des gouvernements des pays en guerre.


Vous connaissez peut-être l'aventure de ce navire inter­cepté, durant la guerre de 1914, par la flotte française, alors qu'il transportait du minerai de nickel en Allemagne. Le bateau fut pris, la Chambre des Députés consultée décida qu'il serait dévié sur le Danemark pour de là repartir, devinez où... en Allemagne, bien sûr !
 

Pendant ce temps des hommes sincères s'égorgeaient en croyant sauver leurs patries respectives, et des "chefs" entretenaient la flamme guerrière à grands coups d'exécutions pour l'exemple !

 

Extrait de la brochure « Les travailleurs face à l’armée », de Jean Authier, supplément au n° 78 de « L’Union Pacifiste », dans le années « 70 » (postface de Bernard Clavel).

  

La saga continue

 

On retrouve les De Wendel (avec les Schneider), dans la métallurgie, et singulièrement dans la construction des centrales nucléaires...



Voici un extrait des « 200 familles au Pouvoir » d’Henry Coston, Ed. La Librairie Française en 1978
.

 

Au conseil d’administration de Schneider s.a., on remarque, outre Mme Schneider et autres membres de cette famille, deux membres de la famille de Wendel : le comte Pierre Celier, gendre de M. Maurice de Wendel, et le baron Ernest-Antoine Seillière, fils d'une Dlle Renée Wendel.

Pour qui connaît les différends profonds existant pen­dant cent cinquante ans entre les deux familles, les Schnei­der et les Wendel, cette alliance autour du baron belge est révélatrice d'une impressionnante évolution sous la Ve République. Les frères ennemis de l'acier se sont retrouvés dans les mêmes assemblées, dans les mêmes sphères gouvernementales :

 

Côté Wendel : M. François Missoffe, ancien député et ancien ministre, et son épouse, fille de Marguerite de Wendel, député de Paris ; Yves Guéna, marié à une petite-­fille de Sabine de Wendel, député et ministre ; Michel Debré, beau-fils d'Elisabeth de Wendel, mère de Mme Yves Guéna, premier ministre et député ; Jean de Brogli, beau-frère d'une petite-fille de Carmen de Wendel, minis­tre et député ; Jean-François-Poncet, marié à une descen­dante de Marguerite de Wendel ; la maréchale Leclerc de Hauteclocque, arrière-petite-fille de François de Wendel ; le parlementaire Geoffroy de Montalembert, époux d'une fille de Carmen de Wendel, qui, devenu veuf, a épousé Odile de Wendel ;

 

Côté Schneider : M. Simon Nora, qui fut longtemps l'éminence grise du Premier ministre Chaban-Delmas, et M. Maurice Herzog, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, ont été successivement les gendres de la duchesse, de Brissac, née May Schneider ; le marquis de Villoutreys de Brignac, sénateur de Maine-et-Loire, est le beau-père de M. François de Durfort, petit-fils de Madeleine Schneider, mariée avec le marquis de Juigné, parlementaire ; la sœur de la marquise, Marguerite, qui épousa M. Paul Sauvage de Brantes, était la grand-mère de Mme Anne-Aymone Giscard d'Estaing, femme du président de la République.

 

Ce rapprochement Schneider-Giscard d'Estaing n'a pas que des incidences familiales ou politiques. Dans les affaires nucléaires de Creusot-Loire et du trust Schneider, on découvre un cousin germain du chef de l'Etat, dont le nom - par discrétion, sans doute - ne figure pas dans les annuaires financiers : il s'agit de M. Jacques Giscard d'Estaing. Frère d'un inspecteur des Finances, qui fut le collaborateur des ministres Sourbet et Jean Filippi, sous la IVe République, et du ministre Boudet, sous la Ve, M. Jacques Giscard d'Estaing fut lui-même au cabinet du Premier ministre Michel Debré et à celui du ministre Olivier Guichard. Il est aujourd'hui un personnage impor­tant du domaine nucléaire ; il administre : Technicatome, la Sté d'étude et de recherches d'uranium (SERU), Inter­contrôle, la Société franco-iranienne pour l'enrichissement de ['uranium (SOFIDIF), Novatome-Industrie, Novatome, filiale de Creusot-Loire et de Framatome, au conseil d'ad­ministration duquel il retrouve un ancien député indépen­dant, M. Michel Junot, récemment élu conseiller de Paris sous l'étiquette chiraquienne.


Quand on sait le rôle ainsi joué dans le monde des affaires par la propre famille (8) du chef de l'Etat, on est tenté de conclure que la boucle est bouclée.

 

 (8) J'ai montré (chapitre 1er) que le père, le frère et les cousins du président de la République sont à la tête de très grandes entre­prises financières et industrielles.

Rappel : Henry Coston parle du Chef de l'Etat de l'époque, à savoir VGE.

Par ailleurs, on ne voit pas vraiment tous ces barons et autres marquis, remplacer les poilus dans les tranchées...

La guerre pour se remplir les poches :
http://usa-menace.over-blog.com/article-20143151.html

Coût des guerres en Irak. A ce jour, jusqu'à 800 milliards...
http://usa-menace.over-blog.com/article-20143151.html




 

Yehezkel Dror : " Quand la survie rentre en conflit avec la morale, ce sont les impératifs de la survie qui doivent primer "        -  extraits  -

« Realpolitik »
, aussi bien face à la menace iranienne qu’au danger que constitue l’assimilation, danger qu’il considère comme mortel pour le peuple juif.

Yehezkel Dror est le Président-fondateur du Jewish People Policy Planning Institute,
il a publié le 15 mai dernier dans le quotidien juif socialiste new-yorkais, Forward, un article retentissant dans lequel il affirme que le peuple juif, diaspora incluse, est toujours en danger de mort et qu’il ne doit sa survie qu’à l’existence de l’État d’Israël. Dès lors, l’État hébreu a le devoir absolu d’entreprendre toute action qu’il estime aller dans le sens de sa survie, en s’affranchissant de toute règle morale. Il s’agit là pour l’auteur d’un « impératif catégorique » et d’une « norme morale supérieure » .

Il est également dans l’intérêt d’Israël d’entretenir des relations étroites avec la Chine et la Turquie


La violation des droits d’autres peuples « doit être acceptée, certes avec regret, mais avec détermination » .

 « Et si la menace est suffisamment grave, poursuit l’auteur, le recours par Israël à des armes de destruction massive serait justifié, dès lors que l’utilisation de ces armes s’avérerait nécessaire pour assurer la survie de l’État hébreu, si énorme que soit le nombre de victimes civiles innocentes qu’elles pourraient provoquer. »

Henri Dubost pour Novopress France http://fr.novopress.info/?p=11615

Image Hosted by ImageShack.us  





Le pétrole, la Fed, et la Trilatérale

 


Tout a commencé aux Etats-Unis, dès 1971, avec la décision prise par les "majors pétroliers" mainteneurs du Concil on Foreign Relations (CFR)  qui animeront la "Commission Trilatérale" , en encourageant l'OPEP à augmenter fortement le prix du baril de pétrole,
à planifier à la fois la hausse du pétrole et le taux annuel d'inflation qui en découle.

Dès cette époque avait révélé l'économiste américain V.H.OPPENHEIM il s'agissait d'enrichir l'Arabie Saoudite  ( et l'IRAN à l'époque) afin de les lier aux Etats-Unis. Il s'agissait, de s'assurer des ressources pétrolières permettant d'économiser les réserves nationales. Il importait aussi de rentabiliser la recherche pétrolière partout ou les sociétés pétrolières américaines
exercent dans le monde.

Raymond Barre, premier ministre d'alors, et "trilatéraliste de la première heure" , à l'issu d'un colloque tenu  à Lyon en mars 1980, avait déclaré "il faut se préparer à une hausse  tendancielle des prix des hydrocarbures" et d'en tirer une leçon non dénuée d'humour : "imaginez le succès qu'aurait un emprunt d'Etat, net d'mpot et indexé sur le baril de brut."

(Les ressources financières inépuisables de la "trilatérale" seront tirées du déploiement ininterrompu de l'inflation à partit de la
planification de la hausse du prix du pétrole.)
ce jeu de saute-mouton entre le pétrole et l'inflation provoqua une série d'explosions spéculatives qui n'échappèrent  pas à la prévision des trilatéralistes : hausse concomittante de l'or et des avoirs qui s'y rattachent (pièces, mines d'or etc..). Vulnérabilité des monnaies, notamment du dollar, dont les tentatives de sauvetage, essentiellement à partir des manipulation des taux d'intérêt, sont autant de raids spéculatifs pouvant rapporter d'immenses fortunes.

LES CHOSES ONT-ELLES CHANGEES DEPUIS ?
que neni ..!

La hausse a débuté en 2004 dans un contexte où la FED persistait à "inonder" les marchés de liquidités et cela des années après la fin de la récession molle des années 2000/2001.
L'or qui avait végété durant 10 ans autour des 350 $ l'once s'est "envolé" jusqu'à dépasser les 1000$ en mars de cette année.

Dès août 2007, avec le déclenchement de "la crise des subprimes" Mrs.BERNANKE président de la FED, (et éminent "trilatéraliste"), s'est mis à noyer de liquidité le système bancaire américain. (Certains l'ayant surnommé Monsieur hélicoptère larguant des ballots d'argent.)
Ainsi, en dépit du ralentissement de l'économie américaine, le prix du pétrole s'est "envolé" à 130$ le baril, quadruplant ces six dernières années aux US, et doublant en Europe.

Il est à souligner la décision de la FED "
d'arrêter à partir du 23 mars 2006" de publier les chiffres de M3 (l'indicateur le plus fiable sur la quantité de dollars circulant dans le monde...ce qui a pour conséquence de rendre invisible les évolutions du nombre de dollars en circulation dans le monde. ( et Bernanke est un adepte de la planche à billets). Autre conséquence ; forte baisse du dollar  (plus on inonde le marché d'un produit, moins il vaut..)
Cette décision vise à cacher le plus longtemps possible les choix de l'administration américaine de
- soutenir l'activité économique US (tout au moins jusqu'à l'élection présidentielle)
-
monétariser la dette US  (la rembourser en monnaie de singe)

Si le Président BUSH s'est rendu par deux fois en quatre mois en Arabie Saoudite, ce n'est pas pour demander (comme cela parait dans la presse "officielle") une augmentation de la production, (dans un contexte de ralentissement économique..;!) mais de continuer de planifier la hausse, le clan BUSH étant membre "actif" de la Trilatérale.

N'oublions pas qu'au lendemain du 11 septembre le Président BUSH exhortait les américains à ..consommer. (La politique budgétaire et fiscale de l'administration BUSH étant basée sur la dépense...un chèque des autorités fiscales ne va-t-il pas être envoyé à titre exceptionnel , pour relancer la consommation des ménages?)

LE "GOUVERNEMENT INVISIBLE" des ETATS-UNIS EST TOUJOURS L'INSTIGATEUR DE LA HAUSSE DES COURS DU PETROLE


note : dans les années 80 les experts construisaient leurs calculs à partir de la "spirale" or-pétrole. Ce calcul repose sur une constante qui s'est toujours vérifiée, tôt ou tard, à savoir qu'il existe une relation empirique entre le prix du baril de pétrole (159 litres) et l'once d'or fin (31,1 grammes). Cette relation est de 17 à  20  barils de pétrole pour une once d'or.

Ainsi ,à  35 dollars le baril, la relaltion or-pétrole s'établit à : 35 X 17 = 595$ l'once d'or
                                                                                                            35 X 20 = 700$ l'once d'or
un second calcul donne que le pétrole obtenu à partir de la liquéfaction du charbon ne saurait être rentable "qu'au-dessus de 50 dollars le baril minimum. Etant donné l'inflation il convient de corriger de l'ordre de 10% à 20% l'an
Le seuil de rentabilité du pétrole obtenu à partir du charbon ne peut guère se concevoir, aujourd'hui, à moins de ... 60 à 70 $ le baril, soit une relation de
60X 17 = 1020$ l'once       (on y est ...!)
jusqu'à présent, les commentateurs financiers orthodoxes avaient tendance à voir dans la flambée de l'or une conséquence de la hausse du pétrole. Les néo-économistes, "les économistes de guerre" ont découvert que, désormais, la hausse du pétrole est la conséquence de la hausse du prix de l'or
..

http://millesime.over-blog.com/article-20094292.html


________________________________________________________________________________________________


Sarkozy : l’inculture agressive de « l’homme à la gourmette »

Par françois avel / Bakchich.info

« Comme Valéry Giscard d’Estaing en 1981, Sarkozy sera chassé par les électeurs français comme un domestique indélicat »
.

Hé non, la phrase n’est pas d’un opposant de gauche à Sarkozy. Elle vient d’un homme de droite (..)

Sébastien Lapaque, journaliste et critique au Figaro Littéraire, vient de sortir un pamphlet dans lequel il canarde le président, sous un angle de tir délaissé par les autres ouvrages célébrant le premier anniversaire de la prise de l’Elysée par Sarko. La cible de Lapaque, c’est l’inculture du dirigeant. Son mépris de l’intellectuel. (..)

Gourmette et lunettes fumées en accessoires de frime, un pétomane en compagnon spirituel, Sarko et ses curieux atours incarne, selon Lapaque, « le nihilisme d’une hyperclasse sans attaches et sans territoire qui voudrait oublier que l’homme est un animal social et que le lien compte plus que le bien ».

Cliquez sur son visage, vous l’entendrez expliquer à Bakchich pourquoi se débarrasser d’un président sans culture, sans lettres, sans bagage littéraire l’accompagnant est, selon-lui, une impérieuse nécessité.

voir la video

http://www.toumai-tchad.com/article-20123134.htm


._____________________________________________________________________________________

Les dames en blanc

 

par Salim Lamrani | Paris (France) | Focus | À Cuba, un groupe de femmes, les « Dames en blanc », manifeste chaque dimanche pour la libération de leurs proches. La propagande occidentale a tôt fait d’y voir un équivalent aux « Mères de la Place de Mai » qui manifestaient pour les disparus argentins. Ce parallèle permet d’assimiler le gouvernement cubain à la junte militaire argentine. Seulement voilà : les détenus cubains n’ont pas été enlevés et torturés pour leurs opinions politiques, mais jugés contradictoirement, condamnés pour intelligence avec l’ennemi, et incarcérés. Les « Mères de la Place de Mai » risquaient leur vie, les « Dames en blanc », elles, sont ouvertement salariées par les USA pour jouer ce happening hebdomadaire.

http://www.voltairenet.org/fr



__________________________________________________________________________________________


Sortir du libéralisme...




On voit alors assez rapidement que Royal, DSK, Delanoë, Moscovici (on peut y rajouter Hollande, Valls, Dray, etc.), s'ils étaient au pouvoir, ne mèneraient pas des politiques économiques sensiblement différentes et moins libérales les uns que les autres: ils ont tous été partisans du Oui à Maastricht, de la ratification des traités de Nice et d' Amsterdam, du Oui au TCE, et de la ratification par voie parlementaire du TCE rejeté par référendum.

 

Le libéralisme découle de là, on peut après s'auto-proclamer ce qu'on veut pour se faire élire (trotskiste, marxiste, bakhouniniste, maoïste), mais, avec ces engagements, on s'est enfermé dans une politique économique libérale.


Cet enfermement n'a évidemment rien d'une fatalité : il est le résultat d'une construction politique, voulue et imposée par Reagan et Thatcher.


Et ce que certains ont fait, d'autres peuvent le défaire, surtout au moment où cette globalisation financière commence à se heurter à ses contradictions internes qui la fragilisent chaque jour davantage ( hausse inéluctable du prix du pétrole et des transports, remettant en question la rentabilité des délocalisations industrielles; hausse des prix des matières premières, et baisse du niveau de vie des populations les plus pauvres, qui ne peuvent plus bénéficier des redistributions de revenus de l' Etat-Providence incompatible avec la mondialisation, etc.).

http://mrc53.over-blog.com/article-20112584.html

Partager cet article
Repost0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 22:10

 
Vers un mouvement d'opposition à la guerre contre l' Iran ?

Image Hosted by ImageShack.us


Mes amis,

Pour moi, femme de paix acharnée à combattre la guerre - qui ne résout aucun problème mais les aggrave au seul bénéfice de ceux qui la déclarent -, je pense qu'il y a matière à réflexion avec l' article joint.

Je vous rappelle que je prends une bonne quinzaine de jours de congés depuis mardi, néanmoins la situation est tellement explosive que je me réserve le droit d'informer. Sans rédiger d'articles moi-même, sans proposer des liens pour des parutions susceptibles d'apporter une meilleure compréhension des événements.

En l'occurrence, à travers cet article, j'ai compris que la révélation, au grand jour, des projets guerriers de Bush, permet justement de les contrer, éventuellement. Par des mouvement d'opposition susceptibles de freiner les ardeurs militaires de la clique aux commandes du monde. Et, qui sait, de les faire échouer.

Et il apparaît clairement que le silence entourant les projets guerriers, pire encore, les dénégations, d'un Bush ou d'un Kouchner par exemple, favorisent directement la réalisation de ces décisions  si contraires aux intérêts des peuples.

C'est pourquoi une chape de plomb entoure tous ces événements. Avec la complicité criminelle des médias, qui se gardent bien d'évoquer les risques que nous courons tous, de les mettre sur la table. Afin, précisément, que l'opposition aux projets belliqueux, sans doute nucléaires cette fois, ne puisse s'organiser, se structurer, s'étendre.

Il est évident que l'initiave des deux sénateurs démocrates américains évoqués dans cet article, constitue un tournant décisif dans la lutte contre la guerre.  Elle créerait une publicité fort opportune, très médiatisée, dont s'empareraient les opinions, les mouvements anti-guerre.

Une question se pose : Les médias serviles de France auraient-ils l'audace de relayer ce type d'information ? Lorsque j'ai travaillé comme journaliste pour une grande chaîne de télévision française, le Rédacteur en Chef m'a carrément interdit d'interviewer la Présidente de l'Union Internationale des Femmes pour la Paix. Ce qui, soit dit en passant, prouve bien que les Rédacteurs en Chef ont des consignes à appliquer. Qu'on ne vienne plus parler d'indépendance de la presse, ensuite ! M. Ménard s'en fout. Il est financé par les ennemis des peuples, CIA en tête. Reporters Sans Frontières est une imposture, cela doit se savoir.

Mes amis, août, c'est bientôt. Une course contre la montre commence, entre les vampires assoiffés de sang et de dollars, et les peuples spoliés par ces entreprises machiavéliques. Je vous suggère de lire le précédent post : "La face cachée des guerres". On voit clairement comment celles-ci sont déclenchées, orchestrées, et terminées, selon des mécanismes échappant totalement aux peuples, et pour le seul juteux profit des multinationales de la mort, armement, chimiques, etc. Au point que les camps belligérants s'entendent sur le dos des peuples. Le monde de l'argent a ses liens, ses réseaux d'amitié, ses clubs d'intérêts, qui dépassent largement le cadre des frontières.

Notre ennemi est tout-puissant. J'ai commencé à donner des noms, dont celui de Rockefeller. Voilà les criminels qu'il faut juger et mettre hors d'état de nuire.  Nous avons pour nous, je le rappelle, le nombre - et Internet. Pour l'instant. Car en France comme aux Etats-Unis, la parole sera confisquée en temps de guerre. Raison d'Etat ! Il faut donc faire vite...

Le problème, c'est que ces Etats-là ne sont pas les nôtres.

Et qu'ils sont des monstres implacables, indifférents à la souffrance humaine.

Combattons-les, TOUS unis.

Votre Eva

N.B. : Regardez de temps en temps ce blog. Même si je suis en congés qunze à vingt jours, je me réserve le droit de l'alimenter, ici-même, dans le prolongement de ce que j'écris sur la résistance à la guerre. Pour informer, encore et toujours !


TAGS : Bush, Kouchner, Sarkozy, médias, Etats-Unis, Rochefeller, CIA, Ménard, Reporters Sans frontières...


___________________________________________________________________________________________________________________________


"On comprend mieux pourquoi la clique à Bush à mis les gardiens de la Révolution Iraniens sur la liste noire des organisations terroristes. Afin de pouvoir frapper un grand coup sans prévenir personne. Voyez la subtilité. Je te déclare terroriste ainsi cela me fait une occasion pour te zigouiller puisque la principale menace déclarée est le terrorisme. Or, il se trouve que les deux plus grands états terroristes sont justement ceux qui ne cessent de nous bassiner avec le terrorisme". Adriana Evangelizt


L'administration Bush planifierait
une frappe aérienne contre l'Iran
avant le mois d'août

 

par Muhammad Cohen, Asia Times

Asian Times / Contre Info

Publication originale Asia Times, traduction Contre Info


Deux sénateurs américains informés de l'attaque prévoient de prendre position publiquement à ce sujet et d'exprimer leur opposition, selon notre source, mais la tribune qu'ils doivent proposer au New York Times n'est pas encore publiée.

Notre source, qui a choisi de conserver l'anonymat, est un ancien diplomate de carrière américain qui fut assistant auprès du Secrétaire d'Etat, et est encore en activité dans les milieux diplomatiques. Elle nous a déclaré la semaine dernière que les États-Unis envisagent une frappe aérienne contre le Corps des Gardiens de la Révolution Iraniens (IRGC). Cette frappe aérienne viserait le siège de la brigade d'élite Al-Qods de l'IRGC. Cette brigade, dont les forces sont estimées à 90 000 soldats, a pour mission de propager la révolution Iranienne de 1979 dans toute la région.

Les objectifs de cette attaque pourraient inclure des garnisons de l'IRGC situées dans le sud et le sud-ouest de l'Iran, près de la frontière avec l'Irak. Des responsables américains ont affirmé à maintes reprises que l'Iran fournit une aide aux insurgés irakiens. En Janvier 2007, les forces américaines ont attaqué le consulat général iranien à Irbil, en Irak, arrêtant cinq membres du personnel, y compris deux diplomates iraniens, qui ont été détenus jusqu'en novembre. Au mois de septembre dernier, le Sénat américain a approuvé par un vote de 76 contre 22 une résolution exhortant le président George W. Bush à inclure l'IRGC sur la liste des organisations terroristes. Suite à cette résolution, la Maison-Blanche a décrété en octobre des sanctions contre la brigade d'Al-Qods, qualifiée de groupe terroriste.

Notre source a déclaré que la Maison-Blanche considère la frappe aérienne proposée comme une action limitée visant à punir l'Iran pour son implication en Irak. Cette source, qui fut ambassadeur du temps de l'administration du Président HW Bush, n'a pas donné de précisions sur les types d'armes qui seraient utilisés dans l'attaque, ni sur le stade précis de la planification à ce jour. On ne sait pas si la Maison Blanche a déjà consulté les alliés sur cette frappe aérienne, ou si elle envisage de le faire.

Les informations fournies par l'administration ont provoqué l'alarme parmi les sénateurs, déclare notre source. Après avoir reçu des informations sur le projet de frappe aérienne lors de réunions tenues secrètes, la sénatrice Diane Feinstein, élue Démocrate de Californie, et le sénateur Richard Lugar, Républicain de l'Indiana, ont déclaré qu'ils allaient publier « sous quelques jours » une tribune dans le New York Times pour exprimer leur opposition, nous à déclaré notre source la semaine dernière. Mme Feinstein est membre de la Commission du Renseignement du Sénat et M. Lugar représente les Républicains à la Commission des Relations Extérieures.

Compte tenu de leur obligation de respecter le secret des informations classifiées, il est peu probable que les sénateurs aient l'intention de rendre public les plans de l'administration Bush ou les informations dont ils disposent à ce sujet.

Toutefois, évoquer publiquement la question, même sans en révéler les détails, pourrait sans doute créer un mouvement d'opposition pouvant inciter l'administration Bush à reconsidérer son plan.

SourcesStop Usa

Posté par Adriana Evangelizt  

http://usa-menace.over-blog.com/article-20145699.html


Appel de Mac Govern à l'Amiral Fillon, contre la guerre en Iran (constitution piétinée, etc)
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6731


Le Wall Street Journal appelle à la guerre contre l' Iran

à un blocus naval, ce qui est un acte de guerre
AIEA, le revirement sous la pression des USA
La presse de Murdoch voit l'Iran comme non civilisé, mais barbare
Voyez la vidéo ici, du monde iranien bien éloigné de la barbarie :
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20178305.html

____________________________________________________

Tremblements de terre en Chine :
Provoqués par les USA ?
Armes non létales
Programme Haarp
Guerre environnementale



L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous prouve que les sionistes des Nations-Unies ont attaqué militairement la CHINE et ont provoqué les tremblements de terre des 12 mai 2008 faisant 100 000 morts et autant de disparus.
Comment et POURQUOI?

Nous étudierons le "
programme haarp"= arme de destruction massive américaine,
puis la domination du monde par les sionistes du FMI, de l'OMC, de MONSONTO, de l'ONU et de la Commission


Armes non létales - Haarp
L'important débat sur le réchauffement de la planète, qui se déroule sous les auspices des Nations Unies, ne porte que sur un aspect du changement climatique ; outre les résultats catastrophiques des émissions de gaz à effet de serre sur la couche d'ozone, le climat mondial peut maintenant être modifié en raison d'une nouvelle génération d' « armes non létales » perfectionnées. Tant les Américains que les Russes se sont donné les moyens de manipuler le climat de la planète.

Aux États-Unis, la technologie s'affine en vertu du programme de recherche HAARP (High-frequency Active Aural Research Program) qui s'inscrit dans l'Initiative de défense stratégique (IDS) dite « guerre des étoiles ». De récentes données scientifiques laissent croire que le programme est bel et bien opérationnel et qu'il serait en mesure de déclencher inondations, sécheresses, ouragans et tremblements de terre. Du point de vue militaire, le programme HAARP est une arme de destruction massive. Il peut constituer un instrument de conquête capable de déstabiliser de manière sélective l'agriculture et l'écologie de régions entières.

Même si rien n'indique que cette technologie mortelle a déjà servi, les Nations Unies devraient assurément s'intéresser à la question de la «guerre environnementale » en même temps que se poursuit le débat sur les résultats climatiques des gaz à effet de serre…

Malgré l'ampleur des connaissances scientifiques, la question de la manipulation du climat à des fins militaires n'a jamais fait expressément partie du programme de l'ONU sur les changements climatiques.

Le conflit entre les négociateurs officiels, les environnementalistes et les groupes de pression des milieux d'affaires américains s’est résumé au refus pur et simple de Washington de respecter les engagements du Protocole de Kyoto de 1997 qui fixait des objectifs pour la réduction du dioxyde de carbone1. Les conséquences de la technologie militaire sur le climat mondial ne sont pas un objet de discussion ni de préoccupation. Portant exclusivement sur les gaz à effet de serre, le débat en cours sur les changements climatiques ne dérange en rien les objectifs stratégiques et de défense de Washington.

La guerre est météorologique

Rosalie Bertell, scientifique de renommée internationale, confirme que « les scientifiques militaires américains… s'intéressent aux systèmes météorologiques à titre d'arme potentielle.

Un ancien officier militaire français, Marc Filterman, énumère divers genres d'«armes non conventionnelles » à haute fréquence. Il parle de « guerre météorologique » et affirme que les États-Unis et l'Union soviétique « possédaient déjà, au début des années 1980, le savoir-faire voulu pour provoquer des changements climatiques soudains (ouragans, sécheresses) »3. Ces technologies permettent de « déclencher des perturbations atmosphériques au moyen des ondes [radar] mégamétriques (Extremely Low Frequency) »4.

Selon une étude de simulation de futurs « scénarios » de défense commandée par l'Aviation américaine 0 « Les forces aérospatiales des États-Unis doivent " s'emparer des conditions météorologiques " en tirant profit des nouvelles technologies dont le développement se concentrera sur des applications militaires… En allant du soutien accordé à des opérations amicales ou de la perturbation de celles de l'ennemi par la création à petite échelle de conditions climatiques naturelles, jusqu'à la maîtrise complète des communications planétaires et au contrôle de l'exosphère, la modification des conditions météorologiques offre au stratège militaire une vaste gamme d'options en vue de défaire ou de contraindre un adversaire… Aux États-Unis, la modification des conditions météorologiques fera vraisemblablement partie de la politique de sécurité nationale et aura des applications tant nationales qu'internationales. Notre gouvernement va poursuivre cette politique à divers niveaux, en fonction de ses intérêts. »5

HAARP est tout ce qu’on ne dit pas qu’il est

Le programme HAARP (High-Frequency Active Aural Research Program) – dirigé conjointement par l'Aviation et la Marine américaines à partir de Gokoma, en Alaska – s'inscrit dans une nouvelle génération d'armement perfectionné sous l'égide de l'Initiative de défense stratégique (IDS) des États-Unis.

Rosalie Bertell décrit HAARP comme «un gigantesque radiateur qui peut dérégler complètement l'ionosphère non seulement en y creusant des trous mais en pratiquant de profondes incisions dans la couche protectrice qui empêche les radiations mortelles de bombarder la planète. »7

HAARP a été présenté à l'opinion publique en tant que programme de recherche scientifique et universitaire. Toutefois, des documents militaires américains laissent entendre que le programme a pour principal objectif « d'exploiter l'ionosphère aux fins du ministère de la Défense »8. Sans référence directe au programme HAARP, une étude de l'Aviation américaine traite du recours à des « modifications ionosphériques induites » comme moyen d'altérer les conditions atmosphériques et de brouiller les communications et les radars ennemis.9

Qui sème le vent récoltera la victoire

De l'avis de Rosalie Bertell, HAARP fait partie d'un système d'armement intégré capable de causer des catastrophes environnementales 0 « Il est relié à des programmes de recherche intensive de plus en plus destructeurs qui durent depuis cinquante ans et sont destinés à comprendre et à contrôler la haute atmosphère. Il serait imprudent de ne pas l'associer au projet distinct de mise en place d'un laboratoire spatial prévu par les États-Unis.

HAARP est une composante des travaux de recherche et de développement de nature résolument militaire entrepris de longue date par les États-Unis. Ces projets mis ensemble pourraient entraîner des conséquences militaires alarmantes. On frémit à l'idée qu'on puisse, avec le programme HAARP conjugué au laboratoire spatial et aux fusées, produire n'importe où sur terre, au moyen de faisceaux laser et de faisceaux de particules, une quantité d'énergie énorme, comparable à celle de la bombe nucléaire. Le projet sera vraisemblablement " vendu " au public à titre de bouclier spatial contre d'éventuelles attaques ou, pour les plus crédules, comme dispositif pour réparer la couche d'ozone. »10

Outre la manipulation des conditions climatiques, HAARP comporte un certain nombre d'usages connexes 0 « Il pourrait contribuer au changement climatique par un bombardement intensif de l'atmosphère avec des rayons à haute fréquence… Le retour à forte intensité de vagues de basse fréquence pourrait affecter le cerveau, sans compter les effets que cela pourrait avoir sur les mouvements tectoniques. »11

De façon générale, le programme HAARP est susceptible de modifier le champ électromagnétique de la terre. Il s'inscrit dans un arsenal d' « armes électroniques » que les chercheurs militaires américains qualifient de « douces ».12

Le temps des catastrophes naturelles appréhendées

HAARP fait partie de l'arsenal militaire du Nouvel Ordre mondial dans le cadre de l'Initiative de défense stratégique (IDS). À partir de divers commandements militaires situés aux États-Unis, des économies nationales pourraient être entièrement déstabilisées au moyen de manipulations climatiques. Pire encore, ces dernières peuvent se pratiquer à l'insu de l'ennemi, à peu de frais et sans engager, comme dans une guerre conventionnelle, des effectifs et du matériel militaires.

Si jamais le programme était mis en application, il pourrait avoir des effets catastrophiques sur le climat de la planète. En fonction d'intérêts économiques et stratégiques américains, il pourrait permettre de modifier de manière sélective le climat de diverses parties du monde et avoir pour effet de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques.

Il convient aussi de mentionner que le ministère de la Défense des États-Unis a consacré d'importantes ressources à la mise au point de systèmes de reconnaissance et de surveillance des changements climatiques. La NASA et la NIMA ou Agence nationale d'imagerie et de cartographie (National Imagery and Mapping Agency) du ministère de la Défense font de la recherche sur « l'imagerie pour étudier les risques d'inondation, d'érosion, de glissement de terrain et de tremblement de terre ainsi que les zones écologiques, les prévisions météorologiques et le changement climatique », les données étant relayées par satellite.13

Les Nations Unies ferment les yeux

La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques conclue lors du Sommet de la terre de Rio de Janeiro en 1992 stipule que 0 « Conformément à la Charte des Nations Unies et aux principes du droit international, les États ont […] le devoir de faire en sorte que les activités exercées dans les limites de leur juridiction ou sous leur contrôle ne causent pas de dommage à l'environnement dans d'autres États ou dans les régions ne relevant d'aucune juridiction nationale. »14

Il importe aussi de rappeler qu'une convention internationale ratifiée par l'Assemblée générale de l'ONU en 1997 interdit d'utiliser à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles des techniques de modification de l'environnement ayant des effets étendus, durables ou sérieux.15 Aussi bien les États-Unis que l'Union soviétique sont signataires de la Convention. Le document définit les « techniques de modification de l'environnement » comme toute technique pour changer – par la manipulation délibérée des processus naturels – la dynamique, la composition ou la structure de la terre, y compris la biosphère, la lithosphère, l'hydrosphère, l'atmosphère ou l'exosphère.16

Pourquoi l'ONU a-t-elle donc décidé – nonobstant la Convention ENMOD et sa propre charte – d'exclure de son programme les changements climatiques provoqués par les programmes militaires ?

Le parlement européen s’inquiète

En février 1998,  la Commission parlementaire des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense a tenu à Bruxelles des audiences publiques sur le programme HAARP.17 Dans sa « motion de résolution » présentée au Parlement européen, la Commission 0 « Estime qu'en vertu de sa portée considérable sur l'environnement le programme HAARP constitue un objet d'inquiétude et elle demande qu'un organisme international indépendant en étudie les conséquences juridiques, écologiques et éthiques…; [la Commission] regrette que l'Administration des États-Unis ait refusé à maintes reprises, lors des audiences publiques, de témoigner au sujet des risques du programme HAARP pour l'environnement et la société. »18

La demande faite par la Commission de rédiger un « Livre vert » sur les incidences environnementales des activités militaires a toutefois été rejetée de façon cavalière sous prétexte que la Commission européenne n'a pas la compétence voulue pour tracer des liens entre l'environnement et la défense.19 Bruxelles tenait à éviter l'épreuve de force avec Washington.

Un nouvel ordre mondial règne

Rien n'indique que HAARP ait déjà servi, mais des observations scientifiques laissent croire que le programme est bel et bien opérationnel, c'est-à-dire que les responsables militaires américains pourraient s'en prévaloir pour modifier de façon sélective le climat d'une «nation hostile » ou d'un «État voyou » en vue de déstabiliser son économie nationale.

Les systèmes agricoles de pays tant développés qu'en développement sont déjà en crise en raison des politiques du Nouvel Ordre mondial, notamment la déréglementation des marchés, le dumping, etc. Il existe abondamment de preuves que les «remèdes économiques » imposés par le FMI et la Banque mondiale aux pays du tiers monde et de l'ancien bloc soviétique ont beaucoup contribué à la déstabilisation de leur agriculture nationale. Par ailleurs, les dispositions de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont soutenu les intérêts d'une poignée de conglomérats agrobiotechnologiques occidentaux qui cherchent à imposer leurs semences génétiquement modifiées (OGM) aux agriculteurs du monde entier.

Il importe de bien saisir les liens entre les processus économiques, stratégiques et militaires du Nouvel Ordre mondial. Dans le contexte ci-dessus, les manipulations climatiques découlant du programme HAARP viendraient inévitablement (qu'elles soient accidentelles ou volontaires) exacerber ces changements en affaiblissant les économies nationales, en détruisant les infrastructures et en acculant à la faillite les agriculteurs de vastes régions. Il faudrait assurément que les gouvernements nationaux et les Nations Unies s'intéressent aux conséquences que le programme HAARP et d'autres « armes non létales » risquent d'avoir sur le changement climatique.


http://echosdesmontagnes.blogspot.com/2008/06/faux-tremblements-de-terre-en-chine-le.html



Le premier ministre russe Vladimir POUTINE est venu rencontrer NICOLAS SARKOSY,
Président de la République et qui assurera la future présidence de l'EUROPE pour lui donner le message suivant:

  " Je vous rencontre à la demande du Président Chinois HU, afin de prévenir l'Union Européenne de ne pas s'impliquer avec les Etats-Unis dans ce qui va être une large grève de représailles contre les Américains; en effet l'armée chinoise a reproché la mort de 90 000 êtres humains, le 12 mai 2008 aux Yankees.

En effet la CHINE a été attaqué par des tirs de 90 millions de volts Shockwave
du programme HAARP (High frequency active auroral research progam) installé en ALASKA".

L'onde de choc a été si puissante que l'atmosphère a mystérieusement changé juste 30 minutes avant le tremblement de terre qui a frappé la Province du Sichuan en Chine, le 12 mai 2008 (.. Vidéos...)



 Les analystes russes ont noté un vate déploiement de forces navales de sous-marins dans l'océan pacifique. Mais les chinois préfèrent une forme de guerre économique au lieu d'un véritable choc des forces, contre les américains.

Mais plus inquiétant sont les rapports de la Chine avec la SYRIE et la TURQUIE, notamment sur la gestion de l'eau en rationnant l'eau de l'EUPHRATE et du TIGRE.

En effet les chinois ont signé un pacte avec l'IRAN et la SYRIE, permettant aux forces militaires chinoises d'utiliser le territoire iranien pour aider la SYRIE.


http://lavapeur.over-blog.fr/article-20099178.html


Et si.....

Et si le premier ministre russe Vladimir Poutine était venu rencontrer Nicolas Sarkozy, qui assurera la présidence de l'Europe dans moins d'un mois, de la part du président chinois Hu ?

Et s'il était venu lui demander de ne pas impliquer l'Europe avec les USA, qui vont connaitre de la part de la Chine, une très grave mesure de représailles contre les américains ?

Et si l'armée chinoise reprochait aux USA la mort des 90 000 des leurs, le 12 mai 2008, jour de la Pentecôte ?

Et si la Chine avait été attaquée par 90 millions de volts Shockwave du programme Haarp installé en Alaska à Gakona, ce 12 mai 2008 ?

Et si l'onde de choc avait été si violente et si puissante, que l'atmosphère avait trente minutes avant le tremblement de terre, changé mystérieusement dans le ciel de la province de Sichuan ?

http://www.youtube.com/watch?v=KKMTSDzU1Z4&eurl=http://lavapeur.over-blog.fr/

Et si les analystes russes avaient noté un vaste déploiement de sous-marins dans l'océan pacifique ?

Et si c'était parce que les chinois avaient signé un pacte avec l'Iran et la Syrie, permettant aux forces militaires chinoises d'utiliser le territoire iranien pour défendre la Syrie

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/03/et-si-4262953

________________________________________________________________________________________

A lire :



La soif de pétrole irakien d' Israël
http://usa-menace.over-blog.com/article-20143311.html

Vieille coutume US de mensonges : Qui a vraiment tué Robert Kennedy ?
http://www.marcfievet.com/article-20123054.html

L'Algérie tourne le dos à son Histoire (porte-parole de l'africanité)
http://www.marcfievet.com/article-20132807.html

Carton rouge au foot business
http://www.marcfievet.com/article-20132119.html

Banques et investisseurs spéculent ouvertement sur la famine mondiale
http://www.marcfievet.com/article-20132625.html

Pétrole et géopolitique : Un ordre nouveau 
http://www.marcfievet.com/article-20122951.html

L'industrie militaire israélienne
http://www.marcfievet.com/article-20122905.html

Prisons flottantes américaines
http://www.marcfievet.com/article-20122892.html

Les gamins de Bagdad
http://www.marcfievet.com/article-20122912.html 

Bases américaines permanentes en Irak - Al Quaïda mode de pensée et pas une armée, etc
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20175844.html

Des pratiques totalitaires à l'école, désormais...
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20153002.html

Tarek Aziz l'homme qui en sait TROP
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20153002.html

- Les abeilles meurent en masse aux Etats-Unis
Albert Einstein   : " Quand il n'y aura plus d'abeilles, l'homme disparaîtra rapidement"
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20176168.html

- 13 vaccins à 2 mois ! Et vaccin Hépatite B à l'insu des parents !
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20156870.html

Je vous avais déjà recommandé sur le Réseau Voltaire la brève sur Barrosso impliqué dans les vols secrets de la CIA...



Karl Marx avait raison....

Accumulation de richesses à un pôle, c’est égale accumulation de pauvreté, de souffrance, d’ignorance, d’abrutissement, de dégradation morale, d’esclavage au pôle opposé, du côté de la classe qui produit le capital même. » -KARL MARX, Capital 1, chapitre 25, section 4.- 
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20143314.html 




Un génocide dans l'indifférence générale !
Alerte ! Les nazis sont de retour !
Pour moi, le plus grand crime de notre temps...
 

Tous ceux qui s’indignent rétrospectivement du silence et de la passivité de leurs aînés devant les pratiques concentrationnaires des Nazis, mais qui ne font rien pour dénoncer la situation qui est faite aux Palestiniens, ni pour obliger Israël à changer de politique, devraient commencer par balayer devant leur porte.

Contrairement à leurs aînés, ils disposent, eux, de toutes les informations. Leur silence et leur passivité ne sont rien d’autre qu’une complicité dans le crime.


Un des grands crimes de notre temps :
Gaza meurt dans l’indifférence, au su et au vu du monde


Jimmy Carter a récemment déclaré que le blocus contre la bande de Gaza, imposé par le Quartet après la victoire du Hamas aux élections de 2006, était « l’un des plus grands crimes contre l’humanité au monde » car il signifiait « l’emprisonnement de 1,6 millions de personnes, dont 1 million sont des réfugiés (…) A Gaza, la plupart des familles ne mangent plus qu’un repas par jour. De voir les Européens s’accommoder de cela est déconcertant ».

L’archevêque Desmond Tutu :
" Nous pensons que les citoyens israéliens ordinaires ne supporteraient pas ce blocus "


Malgré leurs appels, rien ne change, les mois passent. Israël maintient Gaza bouclée ; en manque d’eau, d’aliments, de médicaments les gens s’affaiblissent, dépérissent, meurent.

Au moment où nous écrivons ces lignes, à Gaza, il y a des mères qui mettent au monde des enfants condamnés avant leur naissance. Le nombre d’enfants qui meurent à la naissance à cause de la malnutrition s’accroît. Beaucoup des enfants survivants sont anémiques (mère anémiée)

C'est un crime abominable ! Ces enfants vont devoir supporter toute leur vie les séquelles de cette situation. Car leurs cellules cérébrales ont subi d'ores et déjà des dommages irréparables.

Les dirigeants israéliens   savent parfaitement ce qu’ils font : sans le dire, ils contribuent par cette mesure cruelle à compromettre la vie des enfants Palestiniens de façon irréversible. Et nul ne semble pressé de courir au secours de ces enfants !



Silvia Cattori - http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20159277.html

Partager cet article
Repost0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 21:50

,
final-1--copie-4.jpg















http://aspeta.blogspot.com





Mes amis,
D'après les renseignements que j'ai,
la guerre contre l'Iran (pour commencer)
serait plutôt pour fin septembre-début octobre.
Si rien ne l'arrête, si nous ne faisons rien !

Eva


Le Président Français Nicolas Sarkozy  se présente lui-même comme «l'ami des américains». Mais la réalité est plus sombre: ses contacts avec Bush préparent le plan d'exécution de la première guerre nucléaire de l'histoire de l'humanité. Le peuple américain et le mode entier ont besoin de savoir, qui est Sarkozy ?

QUI EST SARKOZY ?

sarko

En 2004 alors qu'il était Ministre des finances, Sarkozy usa de son influence politique et financière pour contraindre la compagnie pharmaceutique française Sanofi à acquérir le géant pharmaceutique Aventis à raison de 80 milliards de dollars. L'un des premiers médicaments que le couple Aventis-Sanofi annonça à grand renfort publicitaire comme dans un film à succès fut le Zimulti (rimonabant ), prétendument pour combattre l'obésité. En juin 2007 le FDA1 en interdit la vente sur l'étendue du territoire américain en raison des ses sérieux effets secondaires – incluant le suicide.

Trois mois seulement après, le patron politique de la compagnie pharmaceutique qu'est

Sarkozy annonça sa volonté de déclarer la guerre à l'Iran .Un holocauste nucléaire et une loi martiale lui permettraient de déclarer les compagnies pharmaceutiques essentielles à la guerre et donc «intouchable».

LE PLAN BUSH / SARKOZY POUR LA IIIEME GM

Zimulti, Baycol et Vioxx ne sont malheureusement pas une exception, c'est la règle . Alors qu'elles nous promettent la santé, le système d'investissement installé initié et appliqué par l'industrie pharmaceutique est basé sur la perduration des maladies comme source de milliards de dollars faisant ainsi de la vie des débouchés pour les produits brevetés. Les populations du monde prennent de plus en plus conscience de cette fraude, au même moment le cartel pharmaceutique a fait monter au pouvoir des politiciens qui organisent la survie de cette fraude de milliards de dollars à n'importe quel prix – même un holocauste nucléaire.

Loin d'être surprenant c'est l'industrie pharmaceutique qui a été le principal donateur de la campagne électorale de Bush. Et l'infortuné architecte de la guerre d'Irak dernièrement évincé, Donald Rumsfeld est le responsable le plus haut placé de l'exécutif américain a avoir été décoré par l'industrie pharmaceutique dans l'histoire des Etats-Unis.

PRÉVENTION DE LA IIIEME GM

Sarkozy et Bush se préparent à déclarer la IIIeme Guerre Mondiale. Une chose est certaine cependant: cette guerre nucléaire ne profite pas au peuple de ce monde mais aux intérêts corporatistes qui ont amené Sarkozy et Bush au pouvoir.

Le but de cette publication est d'exposer les mobiles se cachant derrière les préparatifs Sarkozy / Bush de la IIIeme GM- et en les révélant à temps pour être sûr qu'ils ne seront pas mis en œuvre.

Lu sur le site du Docteur Rath qui évoque la visite de sarkozy à bush l'été dernier

archives nuremberg

De plus je vous invite à vous rendre sur les Archives en ligne du Tribunal de Nuremberg contre le cartel du pétrole et médicaments- une source d’information gratuite et éducative au profit des peuples du monde.

Après 60 ans de silence, ce Fonds d’archives met à la disposition du tout public ses rapports sur le Tribunal de Guerre de Nuremberg contre IG Farben, la plus grande multinationale chimico-pharmaceutique de notre temps. http://www.profit-ou-vie.fr/international/francais/index.html

nuremberg

Les Responsables de IG Farben déshonorés

Fritz ter Meer (1884-1967)

* Représentant plénipotentiaire de l’Italie auprès du Ministre d’Etat chargé des armements, militaire économiste et chef industriel responsable d’Auschwitz

Etc...

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/02/pourquoi-sarkozy-et-bush-ont-t-ils-besoi-4257915


_____________________________________________________________________________________


Joschka
Fischer,,
déclare que les
Etats Unis et Israël
attaqueront l'Iran en 2008
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkFupEyyLlhBKWUO.shtml

(AE : Affaires Etrangères)

Joschka Fischer, chef de la diplomatie allemande de 1998 à 2005

Il a écrit un article qui est publié aujourd'hui dans le Daily Star, un journal libanais de langue anglaise, affirmant que la récente visite du président Bush au Moyen-Orient était une visite précurseur à une guerre contre le programme nucléaire iranien:

Fischer a déclaré que le discours de Bush lors de son allocution à la Knesset israélienne, ou au Parlement, au mois de mai annonçait une attaque israélo US à venir contre le programme nucléaire iranien:

Il semblait être en train de planifier, de concert avec Israël, à mettre fin au programme nucléaire iranien et à le faire par des moyens militaires plutôt que par la voie diplomatique ...

Malgré les graves risques difficiles à évaluer, Israël ne va pas demeurer sans rien faire .

Fischer, un ancien dirigeant du Parti Vert de l'Allemagne, a été l'un des principaux diplomates impliqués dans l'évaluation des installations nucléaires de l'Iran

Le blogueur conservateur Don Surber a écrit:

. Quand une personne de la gauche telle que Fischer émet des doutes sur la possibilité que ça puisse se produire, alors je crains. 

Alter Info


_________________________________________________________________________________


« IG Farben était Hitler et Hitler était IG Farben »

Homer T. Bone , sénateur américain au cours d’une rencontre de
la commission sénatoriale chargée des affaires militaires le 4 juin 1943.

La seconde guerre mondiale fut une guerre de conquête des débouchés économiques en raison du rôle primordial joue par IG Farben dans le financement et la montée du pouvoir et des responsables nazis. Les rapports disponibles sur ce site Internet montrent dans quelle mesure les procès de Nuremberg consacrés aux industries de l’ IG Farben ont été les plus importants des 13 procès tenus à Nuremberg consacrés aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’accusation américaine a, au cours des procès de Nuremberg contre les crimes de guerre crimes contre l’humanité démontre que ni la montée des nazis au pouvoir ni la seconde guerre mondiale, n’ aurait été possible sans le soutien financier et l’apport logistique de IG Farben

Aujourd’hui, soit 6 décennies après la fin de la 2nde guerre mondiale, l’humanité n’a pas encore trouvé la réponse à l’une des plus grandes énigmes : comment se fait il qu’aucune des organisations ayant comme but de préserver la mémoire de la guerre et de l’holocauste créées après la guerre n’ait pointé le droit sur ces faits historiques ?

Jusqu'à aujourd’hui ces organisations n’ont choisi de publier ni les importants procès contre IG Farben ni les dizaines de millier de pages montrant les preuves et responsabilité du cartel chimique et pharmaceutique dans ces crimes contre l’humanité.


Les archives nationales des USA

nous fournissent un accès et d’informations détaillées sur n’importe quel évènement de l’histoire

Mais paradoxalement aucun détail sur les vrais responsabilités sur cette guerre qui coûté la vie a plus de 60 millions de personnes n’est publié.

Aucune des millions de pages n’a été rendue disponible par les services américains des Archives nationales (www.archives.gov).

Nous demandons : « pourquoi » ?

L’accès à ces documents sur le rôle joué par le cartel chimique et pharmaceutique dans le déclenchement de la 2nde guerre mondiale pourrait-t il mettre en danger la sécurité nationale des USA ou exposer au grand jour le lien qui existe entre les intérêts corporatistes et l’administration américaine actuelle ?

Mémorial muséum américain sur l’holocauste

Ce qui vient d’être dit ci-dessus est également vrai en ce qui est du site Internet du Mémorial américain sur l’holocauste (www.ushmm.org)

Aucune des dizaines de milliers de pages consacré à ce site commémoratif ne fait mention de la responsabilité de IG Farben au cours des procès de Nuremberg.

Par contre et de manière étonnante certains des 12 procès du Tribunal de Nuremberg consacres aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité sont assez détaillés sur le site Internet ,notamment celui consacré au « procès du médecin » , mais aucune information n’est disponible sur les vrais responsabilités de cette guerre .

Nous devons poser la question suivante : « Pourquoi pas ? »

Qu’est ce que le conservateur du musée commémoratif américain de l’holocauste a à perdre en enseignant les faits historiques relatifs aux forces économiques décisives se cachant derrière la 2nde guerre mondiale ?

Le site web de Yad Vashem

Dans le même ordre d’idée le site Internet du Mémorial central de l’holocauste en Israël www.yadvashem.org ne dit rien non plus sur les procès relatifs aux forces économiques ayant financé l’existence de l’holocauste et qui réalise d’énormes bénéfices à savoir Bayer, Basf, Hoechst et autres .

Encore une fois nous posons la question : « Pourquoi pas » ?

C’était politiquement inapproprié de parler de ces compagnies car les gouvernements allemands d’après guerre et leurs héritiers ont payé des milliards en tant qu’aide.

Le grand pillage : Université de Harvard

Lorsqu’il existe une dissimulation de la vérité avec une telle ampleur , il y a toujours une pièce comportant un indice permettant de connaître la vérité.

Cet indice est venu de l’Université de Harvard (..)

http://www.profit-ou-vie.fr/international/francais/about/historic_failure.html

La santé et la vie de centaines de millions de personnes à travers le monde (cent millions aux USA) ont été mises en danger, et ce dans le but de continuer à augmenter les profits des laboratoires pharmaceutiques !

bush et cartel 
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/02/docteur-matthias-rath-encore-4257802


http://www4fr.dr-rath-foundation.org/qui_sommes_nous/dr_rath/dr_rath.html



L'histoire du cartel pharmaceutique
Le rôle de Rockefeller...


15 mai 1911

La Cour suprême des États-Unis déclare John Rockefeller et son trust coupable de corruption, de pratiques illégales et de racketérisme. Par conséquent, la totalité du trust Rockefeller Standard Oil, la plus grande entreprise du monde à cette époque, est condamné à la dissolution. Mais Rockefeller était déjà au-dessus de la Cour suprême et ne se souciait guère de cette décision.
1913

Pour dissiper la pression publique et politique qu'il subit avec ses barons, Rockefeller trouve une nouvelle solution appelée "philanthropie" : il utilise les revenus de ses pratiques illégales sur le marché du pétrole pour créer la Fondation Rockefeller. Grâce à cette entité dont le statut équivaut à un paradis fiscal, il organise le contrôle stratégique du secteur de la santé aux États-Unis.

La Fondation Rockefeller est la façade d'une nouvelle entreprise globale gérée par Rockefeller et ses complices : les investissements dans le commerce pharmaceutique. Les dons de la Fondation Rockefeller supportent exclusivement des écoles médicales et des hôpitaux. Ces institutions sont devenues les missionnaires d'une nouvelle race d'entreprises: les fabricants de médicaments synthétiques brevetés.

C'est à cette époque que l'on découvre les vitamines. Il devient vite évident que ces molécules naturelles ont des propriétés curatives remarquables et qu'elles peuvent prévenir de nombreuses maladies chroniques. Ces nouvelles molécules présentent  un inconvénient majeur : elles ne peuvent pas être brevetées.

Par conséquent, dès ses premières années d'existence, le commerce pharmaceutique est déjà confronté à un risque mortel: les vitamines et autres micronutriments promus par des programmes de santé publics rendraient impossible le développement de toute activité commerciale basée sur des médicaments brevetés. L'élimination de la concurrence indésirable des micronutriments naturels devient donc une question de vie ou de mort pour le commerce pharmaceutique.
1918

La Fondation Rockefeller profite de l'épidémie de grippe espagnole et utilise les médias (qui sont déjà contrôlées par les industries) pour lancer une chasse aux sorcières contre tous les médicaments qui échappent à ses brevets.

Au cours des 15 prochaines années, toutes les écoles médicales des États-Unis, la plupart des hôpitaux et l'American Medical Association deviennent des pions sur l'échiquier stratégique de Rockefeller pour mettre l'ensemble du secteur de la santé sous le monopole de ses entreprises pharmaceutiques.

Déguisée en "Mère Theresa", la Fondation Rockefeller sert également à conquérir des marchés étrangers et des continents, avec les mêmes méthodes que Rockefeller avait lui-même appliquées pour créer son empire pétrochimique au cours des précédentes décennies.
1925

De l'autre côté de l'Atlantique, en Allemagne, un premier cartel chimico-pharmaceutique est créé pour s'opposer à la conquête du marché mondial des médicaments par le seul Rockefeller. Dirigé par les multinationales allemandes Bayer, BASF et Hoechst, le cartel I.G. Farben émerge avec une force de travail comptant plus de 80.000 employés. La course pour le contrôle du marché mondial des produits pharmaceutiques est lancée.
29 novembre 1929

Le cartel Rockefeller (U.S.A.) et le cartel I.G. Farben (Allemagne) décident de diviser le monde en sphères d'intérêt. Cette pratique est exactement celle pour laquelle Rockefeller avait été condamné 18 ans plus tôt, lorsque son trust avait divisé les États-Unis en "zones d'intérêt".
1932 / 33

Le cartel I.G. Farben, tout aussi insatiable, décide de ne plus s'en tenir aux limites fixées en 1929. Ses dirigeants décident d'apporter leur soutien à un politicien allemand qui leur promet de conquérir le monde par la force des armes. Grâce aux millions de dollars investis en campagnes électorales, ce politicien prend le pouvoir en Allemagne, transforme la démocratie allemande en dictature et tiendra sa promesse de lancer une guerre de conquête. La deuxième guerre mondiale allait bientôt commencer.

Dans chaque pays envahi par l'armée d'Hitler, les premières actions consistent à piller les industries chimiques, pétrochimiques et pharmaceutiques et à les intégrer gratuitement à l'empire I.G. Farben.
1942 - 45

Pour renforcer sa domination mondiale des médicaments brevetés, le cartel I.G. Farben teste ses substances pharmaceutiques brevetées sur les prisonniers des camps de concentration à Auschwitz, Dachau etc. Les paiements de ces études inhumaines sont directement transférés des comptes bancaires de Bayer, Hoechst et BASF sur les comptes bancaires de la SS, organisation militaire responsable des camps de concentration.
1945

Le plan d'I.G. Farben pour dominer les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments a échoué. Les forces alliées ont gagné la guerre. Mais ce conflit a coûté la vie à un nombre colossal de soldats américains et alliés. Pourtant les récompenses des forces alliées sont bien maigres comparées à d'autres. Les actions industrielles des perdants, I.G. Farben inclus, sont absorbées par le trust Rockefeller (U.S.A.) et Rothschild/ J.P. Morgan (R.U.).
1947

Le tribunal de Nuremberg a jugé 24 directeurs de Bayer, BASF, Hoechst et d'autres responsables du cartel I.G. Farben pour crimes contre l'humanité. Les chefs d'accusation incluaient: organisation de guerre d'agression, institution de l'esclavage, massacres collectifs. Au cours de son réquisitoire, le procureur général Telford Taylor (USA) a résumé les faits commis par ces entreprises criminelles : « Sans I.G. Farben, la deuxième guerre mondiale n'aurait pas été possible ».

Il est étonnant de constater que les plus faibles sentences du tribunal de Nuremberg ont été prononcées contre les vrais responsables des 60 millions de victimes de la deuxième guerre mondiale – les cadres supérieurs d'I.G. Farben. Même ceux qui étaient directement responsables des crimes commis à I.G. Auschwitz n'ont été condamnés qu'à un maximum de douze années d'emprisonnement. Surpris ? Vous ne devriez pas l'être.

En 1944, Nelson Rockefeller faisait déjà partie de la direction exécutive du gouvernement américain. Débutant comme Sous-secrétaire d'État, il est devenu en quelques années Conseiller spécial du Président Truman pour les Affaires spéciales. En d'autres termes, à chaque situation critique de l'histoire du vingtième siècle, les intérêts du conglomérat Rockefeller avaient déjà un rôle déterminant dans les décisions prises au plus haut niveau. Ils ont façonné le monde de l'après-guerre et organisé la distribution de ses richesses.

Ainsi, si l'on tient compte de l'influence du Département d'État américain, les sentences prononcées à Nuremberg contre les directeurs d'I.G. Farben trouvent une explication évidente. Outre la prise de contrôle des opérations industrielles d'I.G. Farben, et donc de leurs activités sur les marchés mondiaux du pétrole et des médicaments, Nelson Rockefeller s'est assuré que les vrais coupables ne seraient pas pendus. En effet, comme nous le verrons, il allait avoir besoin d'eux.
1949

La République Fédérale d'Allemagne est fondée. Pour la première fois dans l'histoire du monde, la constitution et la société d'une nation industrialisée pouvaient être planifiées et modélisées comme une forteresse spécifiquement adaptée aux intérêts du commerce pharmaceutique, une base transatlantique pour soutenir les projets commerciaux de Rockefeller.

Après seulement quelques années, les directeurs d'I.G. Farben jugés à Nuremberg sortent de prison et retrouvent leurs positions précédentes pour gérer les intérêts de Rockefeller. Fritz Ter Meer, par exemple, condamné à douze ans de prison pour ses crimes à Auschwitz, est redevenu en 1963 Président du conseil de Bayer, la plus grande entreprise pharmaceutique multinationale d'Allemagne !
1945 - 49

Le rôle des frères Rockefeller ne se limite pas au contrôle des monopoles mondiaux du pétrole et des médicaments. Ils doivent aussi créer une plate-forme politique pour supporter la croissance de leurs entreprises. Sous leur influence, les Nations Unies sont créées en 1945, à San Francisco. Pour prendre le contrôle politique du monde de l'après-guerre, trois pays – tous leaders de l'exportation de produits pharmaceutiques – prennent toutes les décisions, les 200 autres sont transformées en simples observateurs.

Alors qu'elles ont été créées dans le but de servir le bien-être des peuples du monde, les diverses organisations de l'ONU, comme l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), deviennent rapidement les agences politiques défendant les intérêts des industriels du pétrole et des produits pharmaceutiques.
1963

Au nom des intérêts des Rockefeller, le gouvernement de la république pharmaceutique bananière d'Allemagne a été le pionnier d'une des initiatives les plus tristement célèbres des Nations Unies. Sous prétexte de protection des consommateurs, il a mené pendant quarante ans une croisade visant à faire disparaître toutes les thérapies à base de vitamines et autres approches naturelles inbrevetables dans tous les pays membres des Nations Unies. L'objectif consistait simplement à éliminer toute forme de concurrence pour garantir la croissance multimilliardaire des fabricants de médicaments brevetés. Le plan était simple : reproduire à l'échelle mondiale ce qui avait été réalisé en Amérique pendant les années 1920 : un monopole complet des produits de santé contrôlé par les fabricants de produits pharmaceutiques brevetés.

Comme le marché pharmaceutique dépend de l'existence continue des maladies, ces produits de synthèse ne sont pas destinés à prévenir, guérir ou éliminer les maladies. L'objectif de cette stratégie globale est de transformer la santé de milliards de personnes en un monopole commercial grâce à des pilules qui couvrent les symptômes sans toucher aux causes réelles des maladies. Empêcher des milliards de personnes d'accéder à des informations vitales sur les avantages pour la santé des méthodes naturelles et simultanément développer un monopole basé sur des produits synthétiques largement inefficaces et fréquemment toxiques a provoqué des maladies et des décès dans les proportions d'un véritable génocide.

Cette épidémie de handicaps et de morts inutiles, propagée par le commerce pharmaceutique avec la maladie, ne peut être comparée à aucun autre événement historique.

Linus Pauling et d'autres scientifiques éminents ont le mérite d'avoir maintenu ouvertes les portes de la connaissance sur les avantages réels des vitamines et d'autres approches médicales naturelles et efficaces. Sans eux, nous vivrions déjà dans une prison de pseudo santé, surveillés par les gardiens du commerce pharmaceutique avec la maladie, vigilants dans la médecine, la politique et les médias.

Il revient également à Linus Pauling d'avoir reconnu l'importance des premières recherches de Dr. Rath sur les vitamines et les maladies cardiovasculaires, et pour avoir invité Dr. Rath à se joindre à lui pendant les dernières années de sa vie afin de poursuivre son œuvre.
1990 - 92

De ces années, l'histoire retiendra qu'elles furent le début de la fin pour le commerce pharmaceutique avec la maladie. Dans une série de publications scientifiques, avec la participation de Linus Pauling comme co-auteur, Dr. Rath a identifié les déficiences en micronutriments comme cause principale des maladies. Elles incluent les troubles cardiovasculaires, l'hypertension, les problèmes circulatoires liés au diabète, le cancer et même des déficiences immunitaires, le sida inclus.

Comme un Sherlock Holmes scientifique, Dr. Rath remonte les causes réelles de ces maladies. Il constate qu'elles ont été délibérément obscurcies ou même dissimulées à des millions de personnes dans un seul et unique but: l'avidité insatiable du commerce pharmaceutique avec la maladie.



A l'instant, le C ds l'Air : On parle de menaces (islamiques) pesant sur les chrétiens, de choc de civilisations.. Ca y est, la TV commence à nous intoxiquer, à nous manipuler, pour nous préparer à ACCEPTER la guerre contre l'Iran (et d'autres vont suivre). Voyez la fin de mon dernier post, si d'actualité ! Ne nous laissons pas dresser les uns contre les autres ! Et n'oublions jamais qu'on fabrique des événements pour nous faire penser dans le sens des décideurs ! Eva

De toutes façons, les dirigeants psychopathes veulent cette guerre ! Et Israël est déterminé ! Comment ce peuple qui a failli disparaître peut-il envisager une guerre mondiale nucléaire qui liquiderait une partie de l'humanité ? Et que signifient ces guerres que l'on déclare pour éviter la guerre  ? Nous gobons tout ça ? Nous restons les bras croisés ? Quant aux grands médias, ils soutiennent des criminels et des prédateurs, crions-leur notre dégoût ! Eva

____________________________________________________________________________________________________________________________


Le cinquième risque


Le cinquième risque. Non, ce n'est pas le titre dun film catastrophe américain qui sort cette semaine. Mais celui d'un scénario-catastrophe que nous concoctent Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand pour 2009. 

Qu'est ce que le « cinquième risque » ? La dépendance. Plus précisément (pour le moment) la dépendance liée à la vieillesse. D'ici à 2015, le nombre des personnes âgées dépendantes de plus de 85 ans passera de 1.300.000 à 2.000.000
 

Il faut trouver d'autres modes de financement.
  Xavier Bertrand avance une  piste : la "participation volontaire et limitée" prélevée sur le patrimoine des personnes âgées après leur décès. Ou l'assurance privée.    L'idée serait-elle donc de récupérer sur les grosses fortunes la participation à la solidarité nationale dont elles viennent d'être en partie exonérées ?  Non. Pour ce gouvernement la « fortune » commence à un patrimoine de 150 000 euros. Même pas le prix d'un deux-pièces en banlieue.  

Cette mesure touche donc directement les classes moyennes, qui auront le choix entre travailler toute une vie sans pouvoir laisser de patrimoine à leurs enfants (et on sait à quel point les français sont attachés à cette notion de patrimoine, un des facteurs de l'ascension sociale notamment pour les classes moyennes) ou payer toute leur vie une assurance privée.
 

En termes politiques cela marque le basculement franc et brutal d'un système solidaire vers un système de prise en charge individuelle. Totalement inégalitaire. Et qui n'a rien de « moderne», au contraire.
 Et si nous acceptons ce principe, cela veut dire que nous acceptons, par avance, qu'il soit étendu à toutes les formes de dépendance, liée à la maladie ou au handicap.… Cela veut dire que nous accepterions la privatisation de la protection sociale.… Cela veut donc dire qu'il est urgent de comprendre la manipulation, et de réagir, avant qu'il ne soit trop tard.  

Signez et faites signer lappel en ligne 


Signez et faites signer lappel en ligne : 
ENSEMBLE POUR UNE SANTE SOLIDAIRE (cliquez sur le lien)  Bien cordialement
 
Cécile MOUTTEcmoutte@club-internet.fr 06 10 73 83 99
   

 
http://ensemblepourunesantesolidaire.fr

Appel complet, avec explications,  en partie commentaires.


_______________________________________________________________________________________



Un superbe texte, à lire absolument !

http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20099746.html


Halte au triage alimentaire
Doublons la production mondiale !

http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Famine.php3


Irak : France 2 sert la soupe à Kouchner
http://www.marcfievet.com/article-20108890.html

(Extrait) Et si la guerre n'était que le moyen le plus abouti pour le capitalisme de conquérir de nouveaux marchés ? La visite « surprise » de Bernard Kouchner ce week-end en Irak en est une brillante démonstration. Passons sur l'effet de « surprise ». Le ministre n'avait pas oublié de prévenir France 2 et Le Figaro qui ont suivi le ministre à la trace


Irak : France 2 sert la soupe à Kouchner

Les Juifs de mai 68 au secours de Sarkozy
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkpAApVuEyFlgqJYiS.shtml

La guerre en technicolor
http://www.marcfievet.com/article-20108537.html

Bush, croisé mystique de Sion
http://www.marcfievet.com/article-20108343.html

Sarkozy veut exporter sa politique d'immigration
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-20118092.html
Sarkozy et Hortefeux souhaitent également mettre en place des "tribunaux pour étrangers",
une pratique que l'on n'a jamais connu sous la Vème République.


Israël : La culture de l'épuration ethnique ? Par une psychothérapeute israélienne
http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&Itemid=218&id=17882&task=view&mosmsg=
Merci+pour+
votre+vote



Obama et Mac Cain soutiennent
le projet britannique
d'Etat policier MONDIAL
http://www.come4news.com/obama-et-mccain-soutiennent-le-projet-britannique-detat-policier-mondial-311405


Rosemary Righter du London Times de Rupert Murdoch, fait l'éloge de John McCain et de Barack Obama dans une tribune parue le 29 mai. Elle les félicite de préconiser ce qu'elle appelle « la dernière grande idée américaine » de « Ligue » ou « Concert des démocraties », qui pourrait imposer sa volonté collective par la force à travers le monde. Ce concept écarte totalement l'idée de souveraineté nationale à laquelle elle oppose le prétexte « plausiblement légitime » de violations des droits de l'homme par des « Etats voyous », rejetant avec mépris les objections de pays comme la Russie et la Chine, considérés comme ennemis.

 Cette proposition de Ligue des démocraties fut avancée pour la première fois par des dirigeants britanniques pro-Hitler dans les années 30 et plus particulièrement par Lord Lothian. Elle apparaît à nouveau dans le livre de Clarence Streit, Union Now, en 1938, dans lequel il propose un Etat policier mondial, mis en place par la force armée et la monnaie américaine, conjointement avec l'Empire britannique. Tony Blair, ancien Premier ministre de Grande Bretagne, a soutenu cette idée à partir de 1999.

Le London Times regrette que les Etats-Unis n'aient pas saisi l'occasion du cyclone en Birmanie pour mener une opération militaire dans ce pays prostré, et recommande l'usage de la force par les anglo-américains qui devraient passer outre les conseils des Nations unies et le « légalisme stérile » des normes internationales.

Righter déclare que John McCain a « constamment préconisé » ce type de politiques et que « M. Obama » en a fait « autant récemment ».

 suite : http://www.alterinfo.net/Obama-et-McCain-soutiennent-le-projet-britannique-d-Etat-policier-mondial_a20345.html.

______

La Maison-Blanche coupable de propagande de guerre avec la « complicité » des médias, dit un ancien porte-parole de Bush
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9153

___________________________________________________________________________________________


URGENT, PETITION CRISE MONDIALE


                                                                  voir partie commentaire

   Signez la pétition!

 http://www.avaaz.org.


Pétition contre les centres de rétention
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20099245.html


Stats, le 2.6.8
Blog R-sistons

  • 1 909 pages vues
  • 510 visiteurs uniques

    ( + abonnés, + visiteurs par moteurs de recherche, par sites...)




C O M M E N T A I R E S   :  I C  I

Partager cet article
Repost0
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 19:11


Un empire américain mondial constitué de bases militaires 
http://aipas.over-blog.org


Mes amis,

Il y a quelques mois, j'écrivais dans ce blog (article sur les fondamentalismes religieux, fin sept.2007):

"Nous vivons dans un monde terriblement dangereux, coincés entre les prétentions d’Etats hégémoniques et prédateurs, les appétits de l’ogre libéral, les projets de dirigeants irresponsables, et les fanatismes religieux. Pour réagir, il faut d’abord comprendre ce monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Il est explosif !"

Etudier les rapports de la religion avec la politique, c'est comprendre une partie des  enjeux d'aujourd'hui. Car le néo-libéralisme n'explique pas tout. En effet, notre société est menacée, dans ses fondements, par la lutte sans merci que les extrémismes religieux se livrent pour la domination du monde. Les Islamistes veulent imposer la charia au monde entier, les évangélistes envoient leurs missionnaires partout pour convertir les peuples à leur foi et les rendre dociles, les sionistes ne souhaitent pas seulement la création du Grand Israël, mais aussi établir leur suprématie financière et idéologique sur le monde. Et si les évangélistes et les sionistes sont provisoirement alliés, c'est circonstanciel, le moment venu chacun ne pensera plus qu'à absorber l'autre.  Pour reprendre un mot célèbre, ce sera "la lutte finale" pour le Pouvoir. La domination totale du monde, le IVe Reich. Hitler n'est pas mort !

Alors, pourquoi ce sujet aujourd'hui ? Figurez-vous que j'ai trouvé tout à l'heure ce message dans ma boîte mails :

Chère Eva


Tout d'abord, moi aussi je m'appelle Eva et j'ai lu un peu sur le blog ce que vous avez écrit sur vous, sur Israël et la notion du "Peuple Elu"...

Je vous sens sincère et vous avez des questions auxquelles vous cherchez des réponses.

Je vous encourage à consulter un site qui m'a fait beaucoup de bien et qui a répondu à toutes les questions que je me posais moi-même.
  www.pierre2.org

 Bonne chance dans votre recherche dans la Justice
 
 Eva
 



Or, comme vous le savez, j'ai eu la
surprise de faire un jour l'expérience de la foi, dans les milieux évangéliques, ceux-là mêmes qui, lorsqu'ils dérivent vers le sectarisme fanatique, sont qualifiés d'évangélistes : Comme les Musulmans deviennent des Islamistes, et les Juifs des sionistes, ou plus exactement, des néo-sionistes.

Aujourd'hui, de cette expérience il me reste la foi, vivante, profonde, en Dieu, mais je ne suis membre d'aucune Eglise, et cela me permet d'être ouverte à toutes les dénominations, en songeant, tout simplement, que les êtres humains sont tous enfants du même Créateur, d'un même Dieu d'Amour, et frères et soeurs en humanité, citoyens du même monde. En pensant cela, vous considérez automatiquement l'autre comme un ami, quelles que soient sa croyance, sa culture, sa philosophie. Et vous le respectez en tant que tel. Concrètement, vous ne pouvez pas supporter l'idée d'abord d'une guerre, ensuite d'un choc et d'un conflit de civilisation. La fraternité est universelle.




 C'est pourquoi, aujourd'hui, je rejette le prosélytisme, j'appelle au respect de toutes les croyances en considérant que tous les chemins mènent au Dieu d'Amour, au Dieu Père-Créateur, et au Bien, à l'amour du prochain. Et je dénonce tous les sectarismes, les fanatismes, les excès, les crispations, les intégrismes, les communautarismes identitaires ou religieux qui, aujourd'hui, de plus en plus, gangrènent la planète. Et pour ne citer qu'un exemple, Bertrand Delanoë ne souhaite-t-il pas devenir le premier Président homosexuel ? A sa place, je saluerai plutôt le désir de devenir le Président de tous les Français. Et c'est avec plaisir que j'ai appris la candidature de Martine Aubry, que je préfère à celle de ce socialo-libéral, diluant le socialisme dans le libéralisme si préjudiciable aux intérêts de tous. Et pour refermer la parenthèse, voilà qui serait inédit, le cas échéant : Un duel Martine Aubry-Ségolène Royal pour la tête du P.S.. Deux femmes. Quant à moi, mon coeur va plutôt à celui qui pourrait être le recours idéal, dans la conjoncture actuelle : Jean-Pierre Chevènement, homme d'Etat, d'autorité, de conviction, courageux, indépendant, laïc (et donc de rassemblement), très à gauche sur le plan social et économique, et capable de tenir tête à la mafia anglo-usraélienne. Une voix forte, comme celle du Général de Gaulle, qui aurait porté très haut la France dans le concert des nations couchées devant l'ogre néo-libéral, dominateur, prédateur, carnassier, criminel. Il n'y a pas beaucoup d'individus, aujourd'hui, capables de tenir tête aux ennemis de la France - et de l'humanité.

Ceci étant dit (eu égard à l'entrée en scène de Martine Aubry), je reviens à mon sujet. Celui de l'universalisme de la foi en Dieu. Seule capable de réunir les individus, au lieu de les opposer les uns aux autres. Bref, le rêve d'une humanité réconciliée, célébrant le même Dieu (ou ne le reconnaissant pas), au lieu de laisser les hommes et les femmes se dresser les uns contre les autres au nom de vérités absolues et contradictoires.  Bannissant l'intolérance, le monolithisme, l'unilatéralisme, le fanatisme, le sectarisme, les guerres qui font le malheur de l'humanité.   


En ces temps  abominables, lourds de menaces, où l'on brandit l'idéal de la liberté, de la démocratie, et même de Dieu - d'un Dieu aux couleurs provisoirement évangélistes et néo-sionistes -, contre le Dieu des islamistes, alors que l'on cherche seulement à imposer sa suprématie, à faire main-basse, aussi, sur les ressources des autres tout en amoindrissant les puissances émergentes, en ces temps-là, donc, n'est-il pas temps de plaider pour la raison, la sagesse, l'unicité du genre humain, et, selon le cas, la laïcité de consensus ou la foi en l'Unique, le Père d'Amour gage de Paix et d'harmonie ?




Ce post, je l'ai écrit parce que j'ai lu le texte que je joins, dans le blog conseillé par cette autre Eva, soeur inconnue mais si tendrement fraternelle et, comme moi, tournée vers la quête de la vérité, d'une Vérité qui rassemblerait tous les individus au lieu de les dissocier, de les opposer, de les conduire à se dresser les uns contre les autres.

Mes amis, vous savez combien le politique m'interpelle, puisque ce blog est un blog politique d'alerte, de dénonciation, de combat des atrocités qu'on nous prépare, comme la domination de quelques-uns sur les autres, la destruction de toutes les solidarités humaines, les guerres infâmes qui ne profitent qu'à une petite minorité de prédateurs, au nom d'un choc de civilisations en réalité seulement destiné à masquer les vrais problèmes et à détourner notre attention des vrais coupables, au sommet, relayés par des médias bien serviles.

Notre époque hyper-technique est cruelle, brutale, égoïste. Raison de plus pour découvrir, ou redécouvrir, l'unité du genre humain, et, pourquoi pas, de la foi. Ce serait aussi une manière de combattre ceux qui ne songent qu'à nous diviser - pour leur seul profit.

Eva.

                       


Attention
! Sauf information urgente (dont je prendrai connaissance, grâce à mon réseau de relations, avant que les médias ne s'en emparent), je serai en congé pendant au moins 15 jours.


En attendant, vous pouvez vous abonner, c'est gratuit (à droite de l'écran, présentation du blog), recommander à vos amis mon blog, leur offrir un abonnement (cadeau gratuit si vous êtes fauchés) à R-sistons, ou aux supporters des néo-cons ou du libéralisme, afin qu'ils entendent une voix différente.



 

Unité en Abraham

Juifs, Chrétiens et Musulmans sont tous les enfants d’Abraham. Les Juifs et les Chrétiens par Isaac, fils de Sara la femme d'Abraham.. Les Musulmans par Ismaël, fils d'Agar, sa servante....
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/article-18863741.html


_______________________________________________________________________________________



Voici comment
le site se présente :

 Les fanatiques n'ont pas d'amis dans ce site


Notre mission est d'injecter l'amour de l'Inspiration biblico-coranique dans les cœurs purs de tous rites, religions et confessions, sans fanatisme ni bigoterie, afin que l'Amour règne sur terre entre l'homme et l'homme son frère
.

Découvrons la vraie foi par la connaissance des Saintes Ecritures ! Car cette connaissance seule est capable d'affranchir les cœurs purs des pièges de l'ignorance et des chaînes de certains cultes et diverses traditions hérités d'une foi aveugle, et pratiqués par simple habitude.

Dieu ne désire pas ces pratiques. Il nous demande simplement de Le connaître et de L'aimer (Osée 6,6 / Jean 4,23-24 / Jean 17,3 ;
Coran XXII ; Le Pèlerinage, 37).


http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com
/article-18863741.html




Le texte à l'origine de ce post :
(http://www.pierre2.org/fr/drame.htm) :



Judaïsme, Sionisme, Jésus, Universalité
Le sionisme politique trahit le judaïsme


Peu de personnes comprennent le drame de Jésus et la raison pour laquelle les Juifs refusèrent de reconnaître en Lui le Messie attendu : Il refusa de restaurer un Royaume juif car, avait-il révélé, le Royaume de Dieu "n'est pas de ce monde" (Jean 18,36).

Ainsi, un Etat juif est aussi condamnable par Dieu qu'un Etat chrétien ou musulman.

En effet, Dieu est pour tous les croyants, mais les Etats appartiennent chacun à ses citoyens, croyants et incroyants.


Sionisme contre Judaïsme
 

Le drame de Jésus c'est le sionisme, la politisation du judaïsme. Tout le problème est là ! L'essence du judaïsme est spirituelle. Cette foi en Dieu débuta avec Abraham, il y a 4000 ans, à qui le Créateur se révéla en vue de Se faire connaître par lui à tous les hommes. L'intention divine n'était pas de créer un courant politique juif restreint mais de répandre la connaissance du Dieu unique.

Durant les siècles, le sionisme a étouffé le judaïsme au point de le réduire à un nationalisme juif. Les Hébreux crurent qu'ils devaient traduire leur foi en créant un Etat national. Le judaïsme, est-il une foi ou un Etat ? Dans l'optique de Dieu, les deux ne sont pas compatibles. Tout le drame est là !


Histoire de la politisation du Judaïsme
 

Le Judaïsme prit une tournure politique au XIe siècle av.J.-C., après l'entrée des Israélites en Palestine. Dès cette époque, la communauté juive voulut se transformer en royaume : "Les gens d'Israël dirent à Gédéon : "Règne sur nous, toi, ton fils et ton petit-fils..." ; Gédéon leur répondit : "Ce n'est pas moi qui régnerai sur vous, ni mon fils non plus, car c'est Dieu qui doit être votre Roi" (Juges 8,22-23). Gédéon, avait compris le danger d'une telle dynastie politique et rejeta le projet, comme Jésus après lui, en déclarant que Dieu est l'unique Roi.

Un second essai fut tenté un siècle plus tard sous Samuel. Cette fois, un royaume juif fut établi avec Saül comme premier roi, mais contrairement à la volonté explicite de Dieu et du Prophète Samuel. En effet, Dieu se considéra détrôné par les Juifs et déclara à Samuel : "...C'est Moi qu'ils ont rejeté ne voulant plus que je règne sur eux" (1 Samuel 8,7).

Après l'intronisation de Saül, Samuel invita la communauté israélite au repentir et à reconnaître son tort d'avoir choisi un homme comme roi : "Reconnaissez clairement combien grave est le mal que vous avez commis au regard de Dieu en demandant pour vous un roi" (1 Samuel 12,17). Et les Juifs d'avouer : "Nous avons mis le comble à tous nos péchés en demandant pour nous un roi" (1 Samuel 12,19). La politisation du judaïsme est ainsi condamnée, dès l'origine, par ceux-là mêmes qui l'ont instituée.

Des siècles plus tard, les prophètes rappelèrent aux Juifs leur déviation vers la politique. Dieu dit par le prophète Osée : "Ils (les Israéliens) ont fait des rois, mais sans mon aveu ; ils ont établi des chefs mais à mon insu….(Osée 8,4). ...Tu t'es détruit, Israël ! En Moi seul est ton secours ! Où donc est-il ton roi ? Qu'il te sauve ! Tes chefs, qu'ils te protègent ! Ceux-là dont tu disais : 'Donne-moi un roi et des chefs'. Un roi, Je te l'ai donné dans ma colère et dans ma fureur je te l'enlève" (Osée 13,9-11).

Effectivement, le royaume fut enlevé d'Israël après l'invasion babylonienne sous Nabuchodonosor, en 586 av.J.-C.. Le Temple de Salomon fut détruit, les Juifs furent déportés en Babylonie et la royauté, la dynastie de David, cessa en Israël depuis (2 Rois 25,8-12 / 2 Chroniques 36,17-21).

Dès lors, les Israéliens eurent la nostalgie de ce royaume davidique, oubliant totalement que le seul Roi est Dieu. Durant les siècles qui suivirent l'invasion babylonienne, ils tentèrent souvent de rétablir leur royaume en Israël. Ils voyaient dans le Messie la seule personne capable de rétablir ce royaume davidique. Ce royaume terrestre devint leur obsession. Comme les vieux Siméon et Anne, ils attendaient de toutes leurs forces cette "consolation d'Israël", cette "délivrance de Jérusalem" (Luc 2,25-38).

Au premier siècle av.J.-C., sous l'Empire Romain, les Juifs parvinrent à rétablir un royaume avec l'aide des Romains. Le premier roi fut Hérode le grand. Celui-ci n'obtint pas le consentement du peuple, n'étant pas de la lignée de David, mais un descendant des Maccabées (de la tribu de Lévi).

Or les Juifs voulaient un royaume autonome dirigé par une dynastie issue de David. Ils cherchaient donc à se soulever, à la fois, contre Hérode et contre les Romains pour rétablir ce royaume. Mais ils croyaient qu'il fallait qu'apparaisse d'abord le Messie pour rassembler le peuple au combat contre les Romains.

Cette nostalgie croissante d'un royaume israélien éclipsa totalement la dimension spirituelle du judaïsme. Le Messie n'était attendu que pour "sauver" Israël militairement, en vue de restaurer un vaste empire juif, un "Grand Israël" semblable à celui de Salomon
.


Jean-Baptiste
 

Voyant Jean-Baptiste attaquer Hérode, les nationalistes le prirent pour le Messie et le suivirent en foules nombreuses. Mais lui disait aux foules qu'un autre, plus puissant et plus important que lui, devait apparaître (Matthieu 3,11 / Jean 1,26-37). Mais pour Jean-Baptiste, ce Messie qui devait le suivre ne pouvait être qu'un guerrier libérateur. Lui-même ne comprenait pas le comportement de Jésus et, "ayant entendu, dans sa prison, parler des œuvres du Christ, il lui envoya certains de ses disciples pour lui dire : 'Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre' ?" (Matthieu 11,2-3). Il s'attendait à ce que Jésus rassemble le peuple au combat. Or "ces œuvres" du Christ dont il entendait parler, étaient celles d'un miséricordieux qui pardonne et d'un guérisseur, non d'un révolutionnaire juif. Ces œuvres spirituelles ne pouvaient satisfaire les nationalistes, dont Jean faisait partie.

C'est pourquoi, sans douter de Jésus comme envoyé divin, Jean envoya des disciples Lui demander s'il était le Messie attendu, ou bien "fallait-il en attendre un autre" comme Messie pour mener la révolte ? Il n'avait pas encore saisi la dimension spirituelle de la Libération. C'est la raison pour laquelle Jésus avait dit que Jean-Baptiste est, à cause de sa conception matérialiste du royaume, plus petit que le plus petit dans le Royaume des Cieux, ce dernier ayant compris que ce Royaume est intérieur, dans l'âme. Jean-Baptiste lui-même ne l'avait pas compris (Matthieu 11,2-11).

Aujourd'hui encore, tous ceux qui ne saisissent pas cette dimension, attendent de même cet "autre Messie" pour restaurer le royaume politique en Israël.


Jésus
 

A l'époque de Jésus, les Juifs avaient déjà perdu la notion spirituelle du salut. Les meilleurs parmi eux comprenaient ce fait politiquement. Pour eux, le Messie devait naître d'une famille de haut rang ou riche et puissante de Jérusalem, capable de mobiliser le peuple au combat. Paradoxalement, Jésus sortit d'une modeste famille du village lointain de Nazareth : "De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ?" (Jean 1,46).

Un pauvre charpentier n'a pas convaincu l'orgueilleuse attente des Israéliens. Sa mission principale était de rétablir le judaïsme dans sa pureté originelle, spirituelle, le libérant de la politique : "Mon royaume n'est pas de ce monde" avait dit Jésus. (Jean 18,36). Par Jésus, Dieu devait reconquérir son Trône dans le cœur des croyants. Ce Royaume ne devait pas se limiter aux seuls Juifs, mais à tous les hommes de bonne volonté du monde entier.

Jésus apparut parlant du Royaume de Dieu. Les Juifs crurent en Lui en Le voyant opérer des miracles, mais ils voyaient en Lui le libérateur politique et militant. Au lieu de répondre à son invitation au repentir, leur réaction devant ses miracles était nationaliste.

Ils voulurent Le forcer à être le roi politique d'Israël, à rétablir le royaume de David, Lui qui était issu de la lignée de David. En effet, Jean, dans son Evangile, nous dit que les Juifs, après le miracle de la multiplication des pains, crurent en Jésus, puisqu'ils dirent : "C’est vraiment Lui le Prophète qui doit venir dans le monde". Mais leur réaction devant ce miracle ne fut pas spirituelle, vu que Jean ajoute :

"Jésus se rendit compte qu'ils allaient venir L'enlever pour le faire roi ; alors Il s'enfuit de nouveau dans la montagne tout seul" (Jean 6,14-15).

Il faut souligner ce fait qui passe ici inaperçu : "Ils allaient venir L'enlever pour le faire roi... et Jésus s'enfuit". Les Juifs ne venaient pas "solliciter" Jésus, ni Lui "offrir" le royaume israélien, mais le Lui imposer. Il n'avait d'autre choix que la fuite devant ce qui faisait la trahison de sa mission. N'avait-Il pas déjà repoussé l'offre de l'empire israélien de la main du diable ? (Matthieu 4,8-10).

Dans ces versets paraît le drame de Jésus car, devant sa persistance à renier le royaume d'Israël, les Juifs finirent par le renier, à leur tour, comme Messie.

Les nationalistes en voulurent à Jésus et le jugèrent non patriotique parce qu'Il n'avait pas mis sa puissance miraculeuse au service de la nation et du trône. C'est pourquoi ils l'accusèrent de "tromper le peuple" (Jean 7,12). C'est que les Juifs nourrissaient, en Le voyant agir et parler, de faux espoirs de restauration nationale : "Nous espérions, nous, que c'était Lui qui délivrerait Israël" dirent deux de ses disciples après Sa mort (Luc 24,21). Voyant que Jésus ne satisfaisait pas leurs espoirs politiques, les chefs juifs conclurent que Ses miracles étaient faits par la puissance du diable (Jean 10,20 / Matthieu 12,24-28). Ils obtinrent enfin que Jésus soit crucifié car, par son messianisme spirituel qui galvanisait les foules, Il était devenu un obstacle à la réalisation de leurs buts politiques et nationalistes (Jean 7,37-52 / 12,10-11).

Pourtant, Jésus n'est pas le premier Juif à avoir refusé d'établir un royaume israélien, sachant que cela était contraire à la volonté de Dieu.

Gédéon, Samuel et Dieu Lui-même ne s'étaient-ils pas prononcés contre la réalisation d'un tel royaume, "Dieu étant l'unique Roi" ?

Jésus eut beaucoup de mal à expliquer à ses amis les plus intimes son Royaume spirituel. A plusieurs reprises Il préparait ses Apôtres à sa mise en croix, non au combat contre Hérode et les Romains. Le Royaume dont Il leur parlait n'avait rien de politique et son langage n'a jamais été celui d'un nationaliste. Il ne parlait jamais du royaume de David mais du Royaume des Cieux. Eux s'attendaient à l'entendre dire par exemple : "Enfants d'Israël, vous les fiers descendants de Jacob et les héritiers de la Terre, suivez-moi, n'hésitez pas à prendre les armes et à libérer la terre de vos ancêtres etc…". Or, Ses discours étaient du genre : "Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux, heureux les doux… heureux les miséricordieux… (Matthieu 5,1-12)… Aimez vos ennemis, priez pour vos persécuteurs...(Matthieu 5,43-45)".

Aux Pharisiens qui lui demandaient "quand devait arriver le Royaume de Dieu" (d'après eux, le royaume davidique), Jésus répondit : "La venue du Royaume de Dieu ne se laisse pas observer et l'on ne saurait dire : 'Le voici ! Le voilà !'. Car sachez-le, le Royaume de Dieu est en vous" (Luc 17,20-21). Ce Royaume étant intérieur, il ne fallait donc plus en attendre un autre à l'extérieur. Nul en Israël ne s'attendait à ce genre de Royaume ni à ce messianisme. Le courant nationaliste avait séduit tous les Juifs, les Apôtres inclusivement.

Afin d'instituer ce Royaume divin, il fallait briser l'idole qu'était le Messie politique. Jésus savait qu'il n'y parviendrait qu'au prix de son sang. Il prépara donc ses Apôtres à ce dénouement dramatique : "Le fils de l'homme doit être livré aux mains des hommes et ils Le tueront". A ces mots, "ils furent tout consternés" (Matthieu 17,22-23), car, ne voyant encore en Lui qu'un Messie nationaliste, ils n'imaginaient pas que Jésus soit vaincu, mis à mort, sans rétablir le trône et la dynastie de David.

Les Apôtres eurent beaucoup de mal à saisir la dimension spirituelle du Royaume quoique Jésus demeurât avec eux durant trois années. Ils continuaient de croire que ce Royaume était politique et lui demandèrent, juste avant l'Ascension : "Seigneur est-ce en ce temps-ci que tu vas restaurer la royauté en Israël ?" (Actes 1,6). Ce n'est qu'après avoir reçu l'Esprit Saint, qu'ils commencèrent à comprendre l'intention du Maître (Actes 1,7-8 / 11,15-18 / 15,7-11).

Jésus devait remplacer, dans la mentalité de ses Apôtres, la notion du messie sioniste par celle du Messie spirituel et universel. C'est un subtil exorcisme qu'il fallait opérer. Il attendit deux ans avant d'entamer cette délicate opération. D'abord, Il devait s'assurer que ses Apôtres croyaient indéfectiblement en Lui comme Messie. Il fallait qu'Il manifestât sa puissance par les miracles pour donner aux disciples confiance en Lui. C'est ainsi, en effet, qu'ils crurent en Lui (Jean 2,11 / Jean 6,14). C'est alors seulement qu'Il leur demanda : "Pour vous qui suis-Je ?". Et Pierre, lui seul, eut le courage de répondre : "Tu es le Messie".  Néanmoins, pour Pierre et les Apôtres, le messianisme de Jésus ne pouvait être que nationaliste ; Il est le Messie, oui, mais le messie guerrier ! Pierre portait encore son épée lors de l'arrestation de Jésus ! (Jean 18,10-11).

Le deuxième pas à franchir, le plus délicat, était la révélation de son messianisme spirituel ; les Apôtres ne pouvaient même pas l'imaginer. Jésus, après avoir obtenu de ses disciples, pour la première fois, la reconnaissance de sa qualité de Messie, pouvait franchir ce deuxième pas qui consistait à leur présenter son vrai visage de Messie spirituel, non nationaliste. C'est ce qu'Il fit en leur annonçant, pour la première fois, sa prochaine mise à mort. Il leur déclara cela "à dater de ce jour" où ils Le reconnurent comme Messie, non pas avant, précise Matthieu (Matthieu 16,21). C'était leur dire : Je suis le Messie, oui ! Mais Je ne restaurerai pas de royaume politique. Pour que vous le compreniez, je serai livré à la mort.

La réaction spontanée de Pierre était de rejeter cette annonce inattendue : "Dieu t'en préserve Seigneur ! Cela lui a valu une sévère réprimande du Christ : "Eloigne-toi de moi, Satan. Tu m'es un scandale, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes" (Matthieu 16,21-23). La réaction de Pierre est due, justement, au fait que les disciples ne pouvaient pas, à ce moment, concevoir que le Messie, le futur roi d'Israël et le sauveur de la nation, finisse sur une croix, comme un vulgaire criminel, eux qui L'imaginaient déjà sur le trône d'Israël, inaugurant la nouvelle dynastie davidique. Le Messie, le roi d'Israël, mourir sur une croix ?! Jamais ! Lui qui doit détrôner Hérode et chasser les Romains ! Les Apôtres "ne comprenaient pas cette parole : elle leur demeurait voilée" (Luc 9,44-45).

Il fallait que les Apôtres subissent de la part du Maître un réel lavage de cerveau, un "baptême". Il ne pouvait changer leur mentalité que sur la croix. Il fallait que meure le concept du messie sioniste auquel ils croyaient. Il fallait que Jésus meure sans restaurer de royaume israélien. Alors, leur foi en Lui comme Messie -non plus nationaliste, mais spirituel et universel- devait continuer à vivre en eux ; ce qu'ils ne comprirent, en effet, que plus tard, après la crucifixion de Jésus.

Ainsi, par la mort de Jésus, s'écroule, dans l'esprit de ses disciples, l'idole sioniste. Par sa mort, Jésus triompha de la mort qu'est ce nationalisme : "J'ai vaincu le monde", dit Jésus la veille de sa crucifixion (Jean 16,33).

Après la mort de Jésus, en effet, les Apôtres continuèrent à croire en Lui comme Messie. Ils découvrirent ainsi la dimension spirituelle et universelle du salut. Dieu n'est plus le monopole des Juifs, Il appartient au monde entier : "Dieu est-il le Dieu des Juifs seulement, et non point des Païens. Certes, également des Païens" (Romains 3,29). Par contre, les nationalistes endurcis, ceux pour qui Jésus était "une occasion de chute" (Matthieu 11,6), et une "pierre d'achoppement" (Romains 9,30-33), furent choqués par son manque de "patriotisme" et Le renièrent.

Il y a lieu de distinguer entre un nationalisme religieux coupable, créé au nom d'une foi -celui-ci est condamné par Dieu- et un patriotisme légal indépendant de la foi.

A noter que le messie sioniste représente tout esprit matérialiste et dominateur.

Cet esprit a séduit d'innombrables Chrétiens le long des siècles. Ceux-ci n'ont rien compris à la Croix du Christ. Tous les matérialistes suivent l'esprit du messie sioniste et meurent dans leurs péchés. C'est le cas des Juifs qui refusèrent, par le passé, et qui refusent encore aujourd'hui, de croire en Jésus (Jean 8, 21-24). Jésus répète encore aujourd'hui à tous : "Si vous ne croyez pas que Je Suis (le Messie) vous mourrez dans vos péchés" (Jean 8,21-24).




Judas


Quant à Judas Iscariote, le prétendu apôtre qui trahit le Christ, il n'a jamais suivi Jésus par conviction spirituelle, mais par intérêt matériel.

Judas croyait que Jésus était le Messie nationaliste.  Les miracles de Jésus et ses discours spirituels le laissaient spirituellement indifférent. Il n'y voyait qu'un moyen pour rétablir le royaume politique et réaliser ses propres ambitions matérielles.

(..) Quand Judas eut la certitude que Jésus ne comptait pas établir un règne politique, et qu'il ne pouvait plus rien tirer de Lui, il décida de Le livrer (Jean 13,2).

L'intérêt matériel de Judas primait sur toute autre considération, cela se voit dans son désir de livrer Jésus en en tirant, au moins, un certain profit pécuniaire ...





Les Apôtres après la Croix


Les pèlerins d'Emmaüs étaient consternés après la crucifixion de Jésus, déçus de sa mort car, dirent-ils : "Nous espérions, nous, que c'était Lui qui délivrerait Israël" (Luc 24,21). C'est qu'ils s'attendaient à une délivrance politique.

Lors de l'Ascension, les Apôtres, "quand ils Le virent, ils se prosternèrent ; d'aucuns cependant doutèrent" (Matthieu 28,17). Quelle était la nature de ce doute ? Ils doutèrent de Lui comme Messie vu qu'Il n'avait pas restauré le Royaume en Israël. C'est pourquoi, à ce moment, ils Lui demandèrent de nouveau : "Est-ce en ce temps-ci que tu vas restaurer la royauté en Israël ?" (Actes 1,6).


Les Juifs d'aujourd'hui


Aujourd'hui, le drame de Jésus se renouvelle par la résurgence du nationalisme juif incarné dans l'Etat d'Israël. Cet Etat a séduit des foules de Chrétiens menées à le soutenir aveuglément.


Et ceci, malgré la mise en garde de Jésus : "Prenez garde qu'on ne vous abuse… lorsque vous verrez l'Abomination de la Désolation installée dans le Saint Lieu (Terre Sainte, Jérusalem)… Ne vous mettez pas à leur suite…" (Matthieu 24,4-15 / Luc 21,7-8). Et pourtant, ils se mirent à leur suite !!

Comment est-il possible de convaincre les Juifs -et particulièrement les Sionistes parmi eux- que Jésus de Nazareth est le Messie qu'ils attendent ?

Comment les convaincre que le règne auquel ils aspirent est spirituel et en faveur de toute l'humanité ? Comment les convaincre de renoncer à un Etat politique sioniste à travers lequel ils veulent régner sur le monde ?

Heureux ceux d'entre eux qui entendront la voix du Messie crucifié, l'Unique capable de donner la  vraie paix.

http://www.pierre2.org/

http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/article-18863741.html

http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/article-18863741.html
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/article-18747126.html

http://le-jardin.over-blog.net/ -
La spiritualité universaliste, humaniste, fraternelle...


________________________________________________________________________________________

Mes autres blogs :

- R-sistons à la désinformation

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 


- R-sistons à l'actualité

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


- Coups de coeur blogs, d' Eva
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com


Une video à écouter absolument :
http://www.dailymotion.com/related/80692/
video/x4n042_docle-gouvernement
-mondialle-grand_politics



________________________________________________________________________________________


Preuve Illuminati :



http://www.dailymotion.com/video/x5ivck_une-preuve-illuminati_webcam

http://www.dailymotion.com/related/x5ivck_une-preuve-illuminati_webcam/video/x38pea_le-plan-des-illuminati_politics?from=rss

http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/06/01/une-preuve-illuminati-4253766


________________________________________________________________________________________


 Sélection :

- La France et l'Iran, les R.V. manqués
- Pourquoi l' Iran dérange-t-il l'Occident ? etc


 Extraits : 

Les milieux financiers américains, non liés à l’industrie militaro- pétrolière, seraient- ils prêts à supporter une nouvelle aventure militaire, néfaste à l’image et à l’économie des Etats-Unis dans le monde?

L’analyse du «compte à rebours» convenait à la période d’avant le 07 novembre 2007, époque où l’«unilatéralisme» bushien dictait sa loi. «Le monde multipolaire se développe sans nous demander notre avis et sans correspondre à notre schéma! (…)

Les pays émergeants peuvent nouer des liens entre eux, en se passant des Européens et même des États-Unis
(Hubert Védrine, ancien ministre des affaires étrangères- Le Monde du 22-23/04/07).


 Il est vrai que l’aide aux mouvements armés à base ethnique- Azéri, Baloutche, Arabe, Kurde- fait partie des panoplies de complots des puissances étrangères qui ont toujours voulu décomposer l’Iran. Les Iraniens ont l’habitude de l’ingérence étrangère et y sont préparés. Après la deuxième guerre mondiale, les Soviétiques ont même créé des «républiques soviétiques» fantoches azéri et kurde, qui se sont effondrées après le départ des Soviétiques. Le «nationalisme iranien» a toujours servi de ciment à la cohésion nationale et la collusion avec l’«ennemi étranger» a toujours été fatale aux opposants imprudents.

 Il reste l’embargo économique et technologique de l’Occident. Il est à souligner qu’aucun système, même cubain, ne s’est effondré suite à l’embargo économique. Le monde entier exporte vers l’Iran, via les Emirats arabes unis, qui sont devenus les premiers partenaires économiques de l’Iran avec des échanges commerciaux d’environ 11 milliards USD en 2006. Pourtant, il ne faut pas sous-estimer les effets néfastes d’un embargo économique sur le développement de l’Iran. Ce pays a décidé de rationner l’essence à partir du premier Khordad (21 mai). L’argent manque à l’industrie civile, car la recherche et l’industrie militaires absorbent une part importante des investissements.

«Assurer l’ouverture du Détroit d’Ormuz», soutenir les «régimes arabes amis» et contenir la «menace iranienne», sont autant de motifs avancés par l’armée américaine pour justifier sa présence dans le Golfe persique.

 Ceci n’empêchera pas les Américains de fomenter des complots contre la souveraineté iranienne par l’intermédiaire des «fronts de libération» azéri, kurde, baloutche bidons, aux quatre coins de l’Iran.

 La pression exercée par les Etats-Unis sur le programme nucléaire de l’Iran est une autre tentative pour faire plier l’Iran. Or le programme nucléaire est considéré par l’Iran comme une prérogative de sa souveraineté, alors qu’il est entouré de têtes nucléaires «amies» des Etats-Unis. De son côté, l’Iran vient d’annoncer la mise en place de plusieurs milliers de centrifugeuses. Une chose est sûre : la pression extérieure aura pour conséquence de radicaliser l’Iran et ceci indépendamment de la nature de son gouvernement. Face à l’agressivité des puissances occidentales qui se croient les maîtres du monde, un gouvernement iranien qu’il soit laïc, communiste ou nationaliste adopterait la même attitude.

 Le chant du cygne de l’unilatéralisme sera-t-il celui du colonialiste américain?

http://iran-geopolitique.blogspot.com/

Blog de  : Ali RASTEGAR  Professeur, cofondateur de "Paix et Justice au Moyen-Orient"


Joschka Fischer, ancien ministre des AE allemand, déclare que les Etats Unis et Israël attaqueront l'Iran en 2008

Joschka
Fischer,
ancien ministre
des AE allemand,
déclare que les
Etats Unis et Israël
attaqueront l'Iran en 2008
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEkFupEyyLlhBKWUO.shtml

Syrie-Israël : Les dessous des négociations
http://www.marcfievet.com/article-20090807.html

Tzipi Livni (grande amie de Sarkozy): Une terroriste à Paris dans les années 80.

Tzipi Livni : Une terroriste à Paris dans les années 80.
(c'est une grande amie de Sarkozy) :


Pressentie pour être le prochain premier ministre israélien, Tzipi Livni, a été à Paris un agent du Mossad, au début des années 1980 où elle a sans nul doute participé à la planification d'une série d'assassinats visant des palestiniens réfugiés en Europe
.

Le père de Livni, Eitan, immigré d'origine polonaise n'est pas en reste. Il fut le chef des opérations de la même organisation terroriste. il a été condamné à 15 ans de prison pour avoir organisé l'attentat de l'hotel King David qui fera 91 victimes britaniques, arabes et... juives.

Livni, ne sera pas très tendre comme premier ministre, elle est du coté des faucons hystériques en ce qui concerne la Syrie et l'Iran»

«Elle est farouchement contre un retrait du Golan, et une fois premier ministre, elle est favorable au bombardement nucléaire de l'Iran”.

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkEkFFVVZAeVFqtMwn.shtml

Témoignages de soldats israéliens sur les crimes qu'ils commettent en Palestine
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkEkFEFFVkwBKmkOtx.shtml
Extrait : Il faut que les Israéliens comprennent que leur tranquillité a un coût moral exorbitant, dit-il. Actuellement, ce sont les jeunes appelés qui le paient. Mais bientôt, c’est toute la société qui sera corrompue."


Témoignages de soldats israéliens sur les crimes qu'ils commettent régulièrement en Palestine.

Sarkozy et l'argent roi , Sarko VRP de V. bolloré...
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkEkkVkVyFhqIHLkJH.shtml

Triste mois de mai pour la politique étrangère française.

La politique extérieure de la France est dictée par Israël ! Extrait :
FILLON est venu confirmer et justifier devant le lobby sioniste mondial qui s’en délecte, l’alignement ferme et définitif (on verra !) de la France sur la politique internationale des Etats-Unis en particulier au Moyen-Orient. FILLON, avec moins de tapage, a repris à son compte les menaces de KOUCHNER sur l’Iran
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkEkkuypyFVoYylsru.shtml
(Voir à commentaires)


Charles enderlin prend la parole
http://lesogres.info/article.php3?id_article=3973

Superbe texte, à lire par tous !
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-20099746.html


Conseils et directives de la CIA
à ses agents d'influence en France


http://www.dieguez-philosophe.com

 

 

Dans le Monde du 22.5.8, M. Casanova a exprimé la position officielle que prendra ce quotidien concernant la politique que M. Nicolas Sarkozy inaugurera au cours de la présidence française de l'Union européenne et qui visera à replacer notre pays sous commandement militaire américain en temps de paix. Il est largement admis que M. Jean-Claude Casanova est un " agent d'influence " des Etats-Unis ... Son exposé est tellement limpide qu'on y lit en filigrane les instructions des services secrets du Pentagone ; et pourtant, il est d'ores et déjà devenu bien évident que la question du statut des "agents d'influence" français va débarquer  suite :

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/defis_europe/cia.htm


Faute de place,
j'ai mis toutes sortes
d'informations en
commentaires, ici :

 

Partager cet article
Repost0

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages