7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 07:37

NS-l-Americain.jpg

 

 

Sarkozy, un cow-boy américain

pour détruire la France éternelle,

par eva R-sistons

 

Sarkozy l'Américain. La France éternelle, la France de Rousseau ou de Jaurès, la France Gaullienne, est dirigée par un fervent supporter de l'oncle Sam. Merci les Médias aux ordres des banksters anglo-saxons, qui nous ont vendu ce produit labellisé yankee.  Et bien sûr en nous cachant le contenu du produit...

 

Et maintenant, via Wikileaks, ce brouilleur de cartes mais qui révèle quelques vérités, comme la sauvagerie de la guerre contre l'Irak ou les options atlantistes de Sarkozy, nous savons. Nous découvrons. Plus aucun doute n'est permis, un homme a pris la tête de la France pour l'américaniser ! Et la faire passer sous les fourches diaboliques de l'OTAN, bras armé des Etats-Unis. La boucle est bouclée !

 

Portrait de Sarkozy. Petit, complexé, hargneux, vindicatif, tyrannique, éducation catholique et origine juive, avocat d'affaires - attention, terrain glissant : le ver, avec Sarkozy ou Copé, est dans le fruit français: bon communiquant au service de l'oligarchie financière - , se pique de devenir Président de la République. Il n'aime pas la France (sa femme non plus, d'ailleurs), mais il la dirige. Terrible hold-up sur un pays: Le Président est un agent de l'Etranger, chargé de priver notre pays de sa souveraineté et de ses valeurs pourtant universellement reconnues et appréciées. Fini le rayonnement de la France, elle appartient (outre au Medef et  au CRIF, donc à Israël) aux Etats-Unis. En réalité, disons-le : Aux Anglo-Saxons, dont l'objectif est la domination totale du monde (avec ses ressources), et des peuples (au détriment de leurs libertés et de leurs droits). La preuve: Le premier voyage de Sarkozy, après la révérence à un Bush décrié par tous, a été pour l'Angleterre de sa pas toujours gracieuse majesté. Vous vous en souvenez ? Ce jour-là, ce fut l'entente cordiale (avec en prime une élégante Carla), chantaient en choeur les Médias. Sans claironner, évidemment, que la France venait de vendre sa souveraineté... à quel prix, au fait ? La suite, vous la connaissez: Défense commune, ou presque, et donc... défense des mêmes intérêts, militaro-financiers. On voudrait tuer la France, qu'on ne s'y prendrait pas autrement !

 

Sarkozy est un prototype américain. Tout y est : Pas de culture, pas d'éducation, il se croit tout permis, mentalité de parvenu, obsédé par la réussite et par l'argent, et bien sûr par le clinquant. Il a sa "limousine" américaine: Un avion à la mesure de sa ridicule arrogance. Pire encore : Sa mentalité est celle d'un cow-boy. Les différends se règlent par la force, pas par la diplomatie. Et il part, avec dans sa valise la France (et toujours, d'ailleurs, pour la petite histoire, un dirigeant du CRIF), à la conquête des USA. Massacre à la tronçonneuse: Des migrants, des réfugiés, des Roms, des chômeurs, des pauvres, des ouvriers, des salariés, des malades, des retraités, des fonctionnaires, des intellectuels, des artistes, des contestataires, des agriculteurs, des Arabes, des Musulmans, des élus de gauche, des journalistes libres... liste non exhaustive, tout passe à la moulinette. Bonnes gens, v'la le cow-boy, vitupérant, tirant en tous sens, et rouge de plaisir à l'idée de se farcir des adversaires, suivez mon regard, Sarkozy a pris la tête de la croisade contre l'Iran de la même manière que de Villepin avait défendu une certaine idée de la paix et de la France à l'ONU (guerre Irak).

 

Etrange, l'anglais de "Sarkozy l'Américain" n'a pas évolué depuis la 6ème...http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/dessin-du-jour/article/etrange-l-anglais-de-sarkozy-l-31466

 

Sarkozy-Darwin

 

La France des Lumières est devenue celle de Darwin: Une jungle dans laquelle les plus forts écrasent les plus faibles. Sans pitié. Sauvagerie totale ! Et en avant la destruction de l'Etat protecteur, le pays est livré aux Tapie et aux Bettencourt, et malheur à ceux qui ne sont pas d'accord: En garde-à-vue musclée ! L'école ? pour les plus riches. La santé ? Pour les plus riches. La retraite ? Dorée pour les nantis, épuisement et mort précoce pour les autres, une disparition juteuse pour les Frères Sarkozy bénéficiaires d'une réforme des retraites, et de la dépendance, bientôt sur-mesure. Et pour couronner le tout, les citoyens dressés les uns contre les autres, même au tribunal: Jury populaire contre juges... Ne cherchez pas, tout devient américain: Même le plaider coupable ! La sauvagerie au pouvoir... A quand le rétablissement de la peine de mort pour les perdants ?

 

Malheur aux pauvres, aux faibles, aux mal-nés, aux gens de couleurs, honneur aux riches ! Bouclier fiscal pour les uns, violence sociale pour les autres. Et une Justice condamnée à être douce envers les privilégiés, impitoyable envers les petits délinquants... Ce fut d'ailleurs la première mesure de Sarkozy, avec le bouclier fiscal : en faveur des cols blancs (et dorés).

 

Règne de la force aveugle, culte de l'argent, et chevauchées épiques: Voici la France qui participe aux aventures impériales, et par exemple en Irak elle envoie  des mercenaires contre les résistants, et en Afghanistan des occupants de terres stratégiques... sans oublier l'apothéose finale, nucléaire, via l'Iran. Un cow-boy adore les bastons. Tant pis si elles se terminent mal !

 

Pire encore: Non seulement Sarkozy est américain, mais néo-conservateur bon teint, comme son ami Bush. Plus républicain que lui, tu meurs ! Et à l'image des plus réacs: D'un Cheney ou d'une Sarah Palin.

 

La France vendue à l'Etranger. Je le répète: Crime de haute trahison. Intelligence avec l'ennemi, ou avec le faux ami. Bradage de ses trésors culturels, de ses biens, et même de ses secrets militaires... Jusqu'où cela ira-t-il ?

 

Allons, bon peuple de France, réveille-toi ! Les banksters sont tes ennemis, mais pas seulement...

 

eva R-sistons à l'intolérable

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

http://jeunes.dlr06.org/index.php?2009/10/21/33-sarkozy-l-otan-et-de-gaulle

 

 

 

Les banksters sont les ennemis des peuples:

 

Fraudes et escroqueries en tous genres.

 

Effroyable hold-up sur le monde.

 

En route vers le précipice.

 

 

 

http://allaloadofbollocks.blogspot.com/2010/09/thatcher-was-tool-of-international.html


 
Bill Bonner

 

▪ Le problème, avec le système financier actuel, avons-nous dit à un reporter de Bloomberg, c'est qu'il est basé sur la fraude. A la base, on y trouve la devise papier -- qui est elle-même une forme de tromperie. Elle fait semblant d'être de l'argent réel. Ce qui est vrai -- dans le sens où on peut l'utiliser pour acheter des choses. Mais elle a tendance à mentir. Tout ce que les autorités ont à faire, c'est d'actionner la planche à billets : elle vous dira que vous êtes bien plus riche que ce que vous êtes vraiment.

Cette sorte de sottise dure depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les autorités américaines, entre autres, ont systématiquement augmenté la quantité de devise papier... menant les gens à croire qu'ils avaient plus de pouvoir d'achat qu'ils n'en avaient vraiment. Aujourd'hui, un dollar ne vaut plus que 3% de ce qu'il valait il y a 100 ans.

__________________________

__________________________

Mais ce n'est que le début de l'escroquerie. Les autorités ont également systématiquement sous-valorisé le crédit -- convaincues que la clé de la prospérité réside dans le crédit et les dépenses de consommation, plutôt que dans l'épargne et la production.

 

Le système a ses architectes et ses opérateurs -- tous des escrocs et des charlatans.

 

Ils font semblant de pouvoir gérer la devise et l'économie. Pourtant, ils ne comprennent pas comment fonctionnent les éléments les plus basiques d'une vraie économie. La richesse ne naît pas de la consommation... elle naît de la production.

 

Les gestionnaires affirment pouvoir manipuler si bien l'économie qu'ils peuvent améliorer ses performances... En d'autres termes, selon eux, ils peuvent faire en sorte que l'économie se comporte mieux qu'elle ne le ferait seule... mieux qu'elle a fonctionné naturellement ces 2000 dernières années. En éliminant les retournements cycliques, les autorités nous ont dit que nous serions tous plus riches... et libres de la volatilité qui nous affligeait jusqu'à maintenant.

 

 


▪ Les dirigeants bidouillent et simulent donc... improvisant... et inventant au fil des événements. Ils augmentent les taux... puis les baissent. Ils introduisent plus de devise papier quand ça leur convient, et changent les règles bancaires selon ce que suggèrent leurs théories.


Quand il se passe quelque chose de "mauvais" -- défini comme une chose qu'ils n'apprécient pas, ils se précipitent pour régler le problème. Mais avec quoi peuvent-ils le faire ? Un peu de sparadrap monétaire. Un peu de fil de fer budgétaire, aussi.


Leurs remèdes ne sont pas entièrement aléatoires ou hasardeux. Ils sont biaisés -- vers plus de crédit, plus de dépense, plus de liquidités et plus de spéculation.

 

S'ils resserrent les taux un mois, ils les desserrent ensuite pendant deux mois. S'ils enregistrent un surplus dans les comptes de la nation une année, ils enregistrent des déficits durant les cinq suivantes.

Peu à peu, de plus en plus de dette, d'erreurs, de mauvais jugements et de spéculations insensées s'accumulent. Puis les autorités se retrouvent sous pression... passant d'une crise à une autre... fournissant du crédit à un zombie... un renflouage à un autre... et de la viande crue à un troisième.


Puis, soudain, la discipline et les contraintes qu'elles s'imposaient cèdent comme une corde usée. Les banques centrales et les autorités financières prennent alors le mors aux dents... s'abandonnant aux trucages et à la fraude inhérents à leur profession.

 

La Banque centrale européenne annonce qu'elle fournira "des liquidités illimitées" à ceux qui en ont besoin pour lutter contre une crise de la dette sur le Vieux Continent. Dans le Nouveau Monde, la Banque de Ben Bernanke renfloue déjà des grandes banques en Amérique du Nord en plus de celles de l'Europe. Et partout, les autorités sont prêtes à se soutenir les unes les autres... et à financer le FMI... avec encore plus de monnaie papier et de crédit...


... tous tentant désespérément de maintenir l'intégrité du système.

 

Et les voilà bras dessus-bras dessous -- la Fed, la BCE, l'Europe et les Etats-Unis... sans oublier le Japon et la Bank of Japan. En route... vers le précipice.

 

La Chronique Agora

 

 

Retrouvez-nous en ligne sur :
http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

Vous souhaitez recevoir la Chronique Agora quotidiennement ?
c'est par ici...

Une question, une remarque ? Il suffit de nous écrire à
la-redaction@publications-agora.fr

 

 

 

Illustrations de ce post sur :
http://allaloadofbollocks.blogspot.com/2010/09/thatcher-was-tool-of-international.html
.
.
.

 

;

.

  .. A voir absolument ! Tout y est ! (eva)

 

 

 

.

ALTER Nouvel Ordre Mondial !

Société civile en danger !

 

 

.
Actualité, par eva R-sistons
.

Alerte Liban !

 

La Mafia internationale va nous vendre le Hezbollah

comme coupable du meurtre de Hariri,

après nous avoir fait croire au coupable syrien

pour éjecter ce pays du Liban.

 

Le crime demeure, les raisons changent

au gré des événements:

Le but ?

Provoquer une guerre civile,

pousser une partie du pays contre le Hezbollah,

le travail sera fait, il n'y aura plus qu'à ramasser les cadavres,

et à installer une marionette pro-israélienne et pro-US. 

Les maîtres du monde, anglo-saxons et israéliens,

sont une pourriture !

 

 

Côte d'Ivoire:

 

Pourquoi la Communauté internationale

s'est-elle entichée d'un Opposant ?

Parce qu'il a gagné ?

Non, elle se fout de la démocratie,

elle soutient les dictatures quand ça l'arrange.

Tout simplement parce que l'opposant est un ancien dirigeant du FMI.

Tout comme elle piaffe à l'idée de remplacer Sarkozy

par le champion de l'austérité, DSK,

au service des Banques et d'Israël, le pays de son coeur.

En le parant d'un voile socialiste...

pour mieux berner les électeurs !

 

.

Quand planter des légumes devient criminel

 

.

 

 

 

 

 

Quand planter des légumes devient un acte criminel.  http://www.youtube.com/watch?v=gOups0dfdwM&feature=fvwk
 
 
Imaginez que vous devenez un criminel parce que vous vous êtes fait un jardin potager. Qu'on vous traine en cour de justice comme celui qui vend sa cocaïne. Qu'on vous enferme parce que vous devenez un récidiviste des plants de tomates semés pour nourrir la famille.
 
La loi S510 stipule qu'il sera illégal de faire un jardin potager aux États-Unis. Le droit de cultiver notre propre nourriture est en péril. Le projet de loi du sénat américains S510, de sécurité des aliments interdira le jardinage et la conservation des semences.  La loi de la modernisation de la sécurité alimentaire a été appelé le projet de loi le plus dangeureux de toute l'histoire des États-Unis.  Il réglementera  le droit du public au développement, au commerce et au transport d'aliment. Ce qui donnera plus de pouvoir pour réglementer votre plant de tomates dans votre jardin. Le bill S510 prévoit d'arrêter et emprisonner des gens qui vendent des concombres dans les marchés agricoles. Il criminalisera le transport des produits bio-énergiques, si vous ne respectez pas les lois du gouvernement autoritaire des États-Unis.
 
Le Docteur Shiftshopra dénonciateur des risques pour la santé au Canada, prévient : "Ce sera l'autorité la plus offensive contre la culture, le commerce et la consommation de produits alimentaires et agricoles de notre choix. Elle sera inconstitionnelle et contraire au droit naturel ou à la volonté de D.ieu." "Cette loi tyrannique met toute la production alimentaire de votre jardin sous l'autorité du Ministère de la sécurité intérieure ". "Ce sont les mêmes personnes qui ont installés les scanneurs corporels dans les aéroports qui ont voulus cette infâmie".
 
Cette loi donnera aux gouvernement américain le pouvoir d'arrêter tout producteur de denrées alimentaires, comme étant un criminel, un passeur pour la seule culture de la laitue et de la vendre sur le marché d'un agriculteur local.
 
La souveraineté américaine est mise ainsi sous la supervision du Commerce Mondial (EMC) et sous le codex alimentarius dont on dépendra. Il est question de criminaliser la conservation des semences en faisant passer les personnes qui sauvent les semences traditionnelles en criminel de droit commun. Ceci est évidemment, conçu pour donner à des entreprises comme Monsanto les monopoles sur les semences. Les petits producteurs se verront poussés à la faillite en donnant le monopole sur les entreprises internationales.
 
Entre 1950 et 2008 le cancer a augmenté de 300 %. De plus, 500 produits chimiques ont été autorisés dans l'alimentation, l'agriculture, les produits d'entretien, etc.
 
J'ai voulu en savoir plus.
 
Les résidus de pesticides sur vos poivrons, la teneur en gras et en sel de vos croustilles, l'étiquette de votre fromage préféré, même la composition de la moulée de votre chien. Le Codex Alimentarius régit à peu près tout ce qui se mange. Partout dans le monde.

.

 

 

Le secret américain
de Nicolas Sarkozy

 

Dans les coulisses du pouvoir, il y a ceux mis au devant de la scène, ceux qui restent dans l’ombre et, surtout, ceux des tréfonds que nul n’entrevoit jamais. Qui connaît Frank George Wisner ? Ce senior américain, diplomate et homme de réseaux, pourrait bien être la clé pour expliquer l’ascension fulgurante de Nicolas Sarkozy. Le chef de l’Etat français bénéficie là du meilleur conseiller occulte pour jouer un rôle dans la marche du monde. A condition que le Président continue de servir avant tout les intérêts de l’Empire américain, que celui-ci soit dirigé par Bush ou Obama.

 


« Un néo conservateur américain à passeport français » : la formule cinglante d’Eric Besson au sujet de Nicolas Sarkozy, formulée en vue de la campagne électorale de 2007, demeure d’une lucidité implacable. Le nouveau ministre chargé de l’immigration n’ira sans doute plus remettre en question le patriotisme de son mentor. Il n’en demeure pas moins que le mystère du succès rapide dans la conquête du pouvoir suprême par Nicolas Sarkozy passe par l’analyse de son rapport personnel aux Etats-Unis.


A cet égard, le destin peut s’avérer facétieux lorsqu’il veut avantager un jeune ambitieux désireux d’atteindre les sommets. C’est vers la fin des années 70 que le jeune loup du RPR saura tirer profit d’une fortune incomparable : le remariage de sa belle-mère, Christine de Ganay, avec un personnage prometteur de la vie politique américaine, Frank George Wisner.

Celui-ci avait déjà hérité d’une charge lourde : le patronyme et la carrière sulfureuse d’un homme exceptionnel, dans ses coups d’éclat comme dans sa folie, Frank Gardiner Wisner (1909-1965), cofondateur de la CIA. Le père Wisner, impliqué dans les renversements du pouvoir au Guatamala et en Iran, restera célèbre pour l’opération Mockingbird (un noyautage réussi des médias américains par des agents de la CIA), avant de se suicider en 1965, victime de démence. Né en 1938 à New York, diplômé de Princeton, le jeune Frank George ne marchera pas exactement dans les pas de son père mais suivra plus habilement un tracé parallèle : la diplomatie, dont on connaît les passerelles avec le monde de l’espionnage. Il apprendra ainsi l’arabe au Maroc dans son détachement effectué pour le compte du Département d’Etat avant un bref passage par Alger après l’indépendance et un long séjour au Vietnam. De retour à Washington en 1968, il sera chargé des affaires tunisiennes. Plus tard, après la spécialisation dans les questions asiatiques et arabes, Frank George Wisner exerça le poste d’ambassadeur en Zambie, en Egypte, aux Philippines et en Inde.

Derrière ces honorables activités, qui ont culminé par un poste de sous-secrétaire d’Etat sous Clinton et , plus récemment, dans sa médiation pour la Troika dans le règlement de la crise au Kosovo, Frank G. Wisner demeure, selon ses détracteurs, la clé de voûte dans l’exécution de l’espionnage économique pour le compte de la CIA. Mieux encore, l’homme est la caricature du personnage multicartes et influent, présent dans tous les centres réels ou fantasmés du pouvoir parmi lesquels les fameux Council on Foreign Relations ou le groupe Bilderberg. Mais c’est en 1997 qu’un tournant s’opère : après avoir longtemps manœuvré dans le monde feutré de la diplomatie et des renseignements, Wisner se risque à mélanger encore plus à mélanger les genres en rejoignant, au sein de son conseil d’administration, l’entreprise Enron ,la célèbre compagnie énergétique qui fera scandale quatre ans plus tard et dont la gigantesque fraude en Californie, portant sur des milliards de dollars, ne sera jamais exactement détaillée, « grâce » à la disparition des milliers de pages caractérisant la fraude fiscale dans la destruction des bureaux de la SEC, gendarme américain des opérations boursières , lors de la chute de la Tour 7 du World Trade Center.

Ironie du sort, ou étrange coïncidence, la sécurité de ce gratte-ciel (effondré alors qu’il ne fut pas percuté par un avion en ce jour du 11 Septembre 2001) relevait de la compagnie Kroll Associates, qui appartenait alors à l’AIG, assureur dont Wisner est le vice-président . S’il est vrai que les entreprises prestigieuses sont souvent interconnectées de par leurs administrateurs, il est notable de constater la récurrence curieuse de Wisner dans les anomalies du 11 Septembre. Ainsi, pour résumer, l’homme, spécialiste du monde musulman et de l’espionnage économique, responsable haut placé de Enron et de l’AIG, échappe à toute poursuite judiciaire lors du scandale Enron, jamais complètement décrypté de par la destruction des détails compromettants lors de la chute controversée d’un immeuble du World Trade Center qui abritait également, autre heureuse coïncidence, les bureaux de la CIA dédiés précisément à l’espionnage économique…

Quel rapport dès lors entre ce personnage sulfureux et Nicolas Sarkozy, mis à part le lien familial d’antan ?

A priori, il serait logique de présumer que le temps et la distance géographique auront naturellement creusé le fossé entre le chef de l’Etat et la famille de l’ancienne belle-mère. Il n’en est rien. Pour preuve, la campagne électorale de l’UMP qui a porté triomphalement au pouvoir, et dès la première tentative, Nicolas Sarkozy, disposait dans ses rangs d’un acteur discret, responsable de la section anglophone, mais dont le nom est suffisamment éloquent : David Wisner. Celui-ci semble également reprendre le flambeau de la lignée Wisner puisqu’il a intégré le Département d’Etat en septembre dernier, après des études d’arabe.

Et au-delà du légitime renvoi d’ascenseur du chef de l’Etat envers le fils de son parrain d’outre-atlantique, une autre fait passé inaperçu mérite d’être évoqué, non comme la preuve mais plutôt comme l’indice de la volonté présidentielle d’occulter l’existence et les agissements troubles de Wisner. S’il s’avère à l’avenir que les fameux délits d’initiés opérés à la veille du 11-Septembre ont été le fait de citoyens américains avertis, dont le point commun serait d’être à la jonction du renseignement et de la finance, alors il ne serait guère étonnant de voir figurer sur la liste de ces personnes au vent d’un « attentat terroriste imminent » un certain Frank George Wisner. Outre qu’il ait bénéficié de la destruction du dossier fiscal Enron tout en étant dans le même temps responsable de la sécurité du World Trade Center via Kroll Associates ( détenue par AIG), une réçente réaction de Nicolas Sarkozy pourrait laisser penser que le silence en la matière doit s’imposer.

En effet, selon le Canard Enchaîné du 24 septembre 2008, le Président avait vivement critiqué le Pdg de la chaîne info internationale, France 24, pour avoir organisé un débat sur la « théorie du complot » autour du 11-Septembre. Cette réaction de Nicolas Sarkozy pourrait prêter à sourire si elle venait simplement confirmer sa propension légendaire à tout régenter, y compris la programmation audiovisuelle. Mais compte tenu de l’implication éventuelle d’un de ses proches dans les coulisses logistiques et financières de l’attentat du World Trade Center, la colère présidentielle prend une toute autre tournure. De par le signal qu’il envoie ainsi aux journalistes mainstream tentés d’évoquer à l’antenne la question des zones d’ombre du 11-Septembre, le message relève plus de la censure tacite d’un sujet grave que de l’irritation d’un téléspectateur capricieux. Sans aller jusqu’à faire de Wisner un des instigateurs du 11-Septembre, il est plus vraisemblable de supposer que sa position et ses relations l’ont idéalement avantagé pour faire partie de ceux à avoir, « au mieux » anticipé l’événement, au pire participé par une quelconque assistance matérielle, en l’occurrence la mise à disposition de la gestion de la sécurité électronique des 3 tours effondrées, de par l’implosion de bombes pré-installées selon certains scientifiques spécialistes de la démolition contrôlée.

Au-delà des inévitables spéculations sur le rôle exact de Wisner dans l’opération à multiples facettes du 11-Septembre, force est de constater que l’homme dispose des diverses relations accumulées depuis près de 50 ans dans les élites dirigeantes des Etats-Unis et les cercles internationaux pour pouvoir, si besoin est, favoriser le jeune politicien impétueux que son épouse française affectionne. Nicolas Sarkozy doit beaucoup à Jacques Chirac pour son maillage lent et progressif du corps électoral français. Il doit sans doute davantage encore à Frank George Wisner pour avoir obtenu l’assentiment et la faveur de l’hyper-puissance occidentale.

Les parrains occultes du Président et méconnus du citoyen sont souvent les plus redoutables.


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-secret-americain-de-nicolas-50256

.

Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 30/05/2012 03:04


Com 5, je ne sais pas, eva

Internetdev 30/05/2012 01:36


Je crois que l'article a inversés Frank Georges et Frank Gardiner Wisner

eva R-sistons 14/12/2010 16:11



Bonjour Emmanuelle


Il peut y avoir un problème là aussi,


reste que le vrai problème c'est celui que je désigne, si réel.. et eux sont tout puissants (par les leviers financiers notamment), donc dangereux !


Bonne soirée eva



eva R-sistons 14/12/2010 16:10



Merci Gérard


tu as raison, avec lui ça va mal se terminer pour la France


cordialement eva



emmanuelle 13/12/2010 14:30



bonjour,


 


Madame j'apprecie enormement vos articles et votre courage.


je suis globalement dans la lignée de ce que vous ecrivez.


Concerant l'article sur Marine Lepen pas du tout.


Je suis FN (vous voyez, certains fn sont aussi respectables que vous et parfaitement anti globalisation). et je n'interpretes pas les dires de MArine LEpen comme vous.


IL ne s'agit pas ici de Harkis ou de personnes qui se comportent  bien . J'ai moi même de nombreux amis algeriens, marocains, qui trouvent que c'est abuser que d'envahir les rues pour la
priere. La rue est un espace pour tous, on ne peut la bloquer pour des raisons personnelles. C'est une fois de plus la preuve, que quand l'etat cede, on se fait de plus en plus marcher sur les
pieds.


ma fille est catholique, obligee de manger du porc caque midi à sa cantine (alors qu'elle n'aime pas ca!) car le poulet est reservé aux musulmans!


je ne sais pas bien ou vous habitez mais ici le niquab est à la mode! la femme voiléé des pieds à la tete n'en parlons pas!!!c'est une honte pour nous, femmes de francaises qui ont cobattu pour
la liberte des femmes! comment acceptez vous cela sur notre sol? Et si demain je sortais avec mon mari au bout d'une laisse pour des raisons religieuses, que diriez vous??? POUR MOI C'EST UN
SIGNE D'ESCLAVAGISME purement et simplement.


je pense que les harkis dont vous parlez, la premiere generation, souvent fort bien assimilée...se retourent dans leur tombe lorsqu'ils voient ce que sont devenus leurs fils!!!


ICI, dan sle 93, les violences commises par les francais d'origine etrangere sont hallucinantes!!!vous croyez que  nous sommes stupides et aveugles,,,,???


VOUS NE VOULEZ PAS VOIR LE PROBLEME, CE PORBLEME...sans haine, sans racisme, il faut savoir le regarder en face!


 


bien a vous



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages