8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 00:43
Dans le contexte actuel, les luttes me semblent désormais inutiles, tout est verrouillé, ou en voie de l'être. Reste une "arme": Celle du Droit, pour mettre hors d'état de nuire les criminels au pouvoir. Eva


cccp_ussr_130.jpgcccp_ussr_130.jpgcccp_ussr_130.jpg

Est-il utile, aujourd'hui, de s'engager ?
Quelles luttes ? L'arme du Droit.
Première grande victoire pour les peuples:
Bush et Blair reconnus coupables de crimes de guerres !

Echange de courriels entre
un Lecteur (architecte) et moi-même.


Mes amis,

J'ai reçu ce courriel, de R. :

J'ai grand besoin de l'avis de gens comme vous en ce moment.  Croyez vous utile une lutte politique pour une politique propre, ou pensez vous que ce genre de combat est vain, et qu'il vaut mieux rester en bas à combattre comme on peut un monde politique qui sera toujours sale quoi que l'on fasse ? Pensez vous qu'un monde meilleur soit à la portée de l'humanité, ou bien que cela relève de l'utopie et que par essence nous soyons condamnés à la pourriture des élites ? Je sais que ce sont de vastes questions mais cette histoire de vaccin m'a réveillé sur le monde et je ne sais pas si elle n'est pas entrain de chager ma vie...
 
Merci encore,
R...

Hélas R...
 
Sauf surprise (révolution spontanée - et encore, avec le Traité de Lisbonne, les manifestants seront condamnés à mort,  "ils" ont tout prévu !  On finit par se demander si tout n'est pas inutile), ils ont tout verrouillé et d'abord les médias.
 
Les partis se ressemblent de plus en plus, il y a une idéologie dominante, avec une pensée unique, imposée. Nous sommes au seuil d'une dictature planétaire. Les Russes ont donné vingt millions des leurs pour nous sauver du nazisme, mais malgré leur immense sacrifice, il a aujourd'hui triomphé. Nos ancêtres ont lutté pour rien. Les "veaux" sont désespérement aveugles, pour reprendre l'expression du Gl de Gaulle. Et les décideurs, de plus en plus immoraux.
 
Et vous ? Restez tranquille, observez, soyez astucieux: Fuyez les villes, faites des provisions (conseils de survie sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com, voyez en présentation), et si vous avez la foi et un tempérament à vous adapter à tout et à prendre tout du bon côté, joyeusement (comme moi), vous dominerez mieux les événements. Profitez de chaque jour. Et aucune confiance dans la pègre au sommet, ni dans les médias. Je voterai pour celui, quel qu'il soit, qui aura le plus de chances de battre Sarkozy, pour éjecter le pire de tous, le fossoyeur de la France.
 
Sincèrement, eva


Réponse de R. :

Je m'attendais à ce genre de réponse.

En fait, c'est aussi le genre de raison pour lesquelles je ne me suis jamais vraiment renseigné en politique. Je suis rentré dans cette histoire de vaccin parce que j'ai réalisé qu'il y avait une menace concrète imminente, mais ce n'est pas de gaité de cœur.

Dans ma famille en Roumanie il y a eu des grands communistes. C'étaient parmi les fondateurs, ils y ont vraiment cru... jusqu'à ce que le système devienne ce qu'il est devenu. Ils ont voulu sincèrement un monde meilleur, mais ils étaient trop peu... là dessus sont venus se greffer tous les opportunistes et tous les criminels. Certains des miens ont été écartés, assassinés, d'autres sont restés au prix de compromis insupportables...

Lorsque j'ai compris leur histoire, mes illusions ont été brisées à jamais sur la possibilité de construire quoi que ce soit de vraiment bon en politique. Ces derniers temps avec l'horreur mondialiste qui nous attend, j'ai vu pas mal de gens bouger, et j'ai eu envie d'essayer d'y croire un peu.

Il y a cette journaliste, Jane Burgermeister qui fait un boulot formidable sur son blog. Elle appelle à la révolution, elle est pure et de bonne volonté mais extrêmement naïve, vraiment ça me fait mal de la voir dans cette situation. Même si nous arrivons à bloquer les mécanismes du mondialisme, les prochains au pourvoir recommenceront ce genre de plans tôt ou tard, qui ont finalament été ceux de l'humanité depuis l'aube de l'histoire. Il n'y a que les modalités qui changent. Je pense que vous avez raison, je vais continuer de me tenir en dehors de tout cela, même si c'est insupportable. Faire le bien tant que je le peux à petite échelle, puisque je ne peux pas le faire à grande.
 
Je n'habite pas en ville. J'ai déjà fait mes provisions depuis juin 2008 parce que j'avais vu la crise venir. Je n'étais pas vraiment renseigné, juste à cause de l'ambiance malsaine à la bourse.  Je ne pensais pas qu'ils allaient "sauver" les banques... 150kgs de pâtes stockées, j'ai de quoi tenir six mois ou plus avec ma famille. De quoi aussi stocker 150 litres d'eau, le temps de creuser un puits !!! Ou de comprendre comment boire l'eau de la rivière d'à côté!
 
Je suis croyant effectivement, et cela a toujours été au centre de ma démarche artistique. Le tableau que je vous ai envoyé l'autre jour est censé transpirer un peu ce mystère que dégage l'architecture classique que j'ai toujours défendu pour sa valeur spirituelle, contre notre époque profondément matérialiste et débilisante.
 
A longeur d'année je vis dans un monde de beauté, architecturale, musicale, picturale... depuis que je me suis penché sur la question des vaccins et du mondialisme, j'ai l'impression de vivre dans un univers glauque, qui pue les égouts... Kundéra disait que la politique est l'écume sale sur le fleuve de l'histoire, quelque chose comme ça...
 
Je suis vraiment très triste de ce qui se passe, très triste, et je vais vous dire mon point de vue. Le mal peu dominer, tuer, asservir, mais il ne gagnera jamais, parce qu'il est perdant en soi. Ils sont riches, puissants, mais ce sont les perdants de l'histoire. Beethoven disait qu'il ne reconnaissait rien en ce monde de supérieur que la bonté, et c'est ce que j'ai aussi toujours toujours pensé.
 
Mon grand oncle qui a eu une fonction élective importante, disait toujours: Les idées ne meurent pas, même dans un linceul. C'était un type vraiment honnête qui a consacré sa vie à la littérature et à l'histoire à partir du moment où il a compris que le communisme était fichu.

Je vous souhaite bonne chance. Et je vous envoie une aura de protection au dessus de la tête ! Les gens comme vous, ou Burgermeister, sont ce qu'il reste de beau en ce monde pourri. C'est vous qui avez gagné ! 


      paysage-campagne.jpgpaysage-campagne.jpg

Bonjour R.
 
Je te tutoie... si tu veux bien
 
Je n'attendrai pas qu'on supprime mon blog, je choisirai ma date, c'est encore possible pour l'instant, mais l'atmosphère est malsaine, surtout avec le Président que nous avons, on rentre dans une dictature planétaire  - et avec notre Super Sarko, ça va être joyeux ! J'habite à cheval sur la France et l'Espagne, je ne supporte plus la France de Sarkozy,  je vais la quitter, et en attendant je viens d'acheter un camping-car, je pourrai "m'évader". Tout plutôt que la France actuelle !

Tu habites quelle région ? Il faut être mobile, aujourd'hui... c'est un atout, par exemple, s'il y a une guerre mondiale.
 
Puis-je publier ton superbe mot, dans lequel je me reconnais tant, en enlevant toute référence précise (nom...) ? J'espère que oui, quel magnifique point de vue, et d'artiste en plus !
 
Mon unique soeur est architecte comme toi;  nous sommes une famille d'artistes.
 
Tous pourris ! Quant à la France d'aujourd'hui, n'en parlons pas...

On en est là. Pour le reste, comme tu as dit. Et résister à sa façon : Ne pas se faire vacciner, refuser d'être des chairs à canons, si une guerre éclate et que les hommmes sont mobilisés, il paraît que celle-ci s'arrrête au bout de 20 mn si les femmes cessent à l'arrière de remplacer les hommes, c'est bon à savoir.... Si résistance il y a, elle doit être non violente, active. Gandhi a été efficace !
 
Et si par hasard ILS déclenchent l'apocalypse, ils en subiront aussi les conséquences, celui qui sème le vent récolte la tempête.
 
En attendant, regarde mon blog sos-crise,  la présentation, tout y est, il y a de super liens
 
Fraternellement, eva
 
NB. Toujours voter, même blanc, et pour celui qui aura une chance de battre Sarkozy. C'est malheureusement, à mon avis, prioritaire.


 
Ils vont tout censurer bientôt. Ils ont commencé à censurer l'assistant de Burgermeister. Internet est trop dangereux pour eux, avec ça on a réussi à faire basculer l'opinion. Ils sont entrain de mettre des leurs au CA sur Daylimotion, il y a un article qui en parle sur le blog de Fonzibrain. C'est triste d'être si jeune face à l'enfer qui nous attend.
 
En Ukraine, ils arrêtent les opposants, alors il faut faire sa malle tant qu'on peut encore. Je suis entrain de comprendre que le Bien est l'affaire des petits, et qu'il se fait à petit échelle. Les grands biens se payent cher, il n'y a qu'à demander à Jaurès.
 
Nos échanges auront été brefs, mais je suis content de t'avoir parlé.

Tire toi ! Fais toi oublier ! Et passe me voir à (...)  un jour si tu peux !


Comme je l'ai écrit sur ce blog, une chape de plomb s'étend sur la France - et sur le monde. Nous sommes tous en danger, par la faute des fous aux commandes. Mais eux aussi, en effet, sont en danger. Le Mal qu'ils projettent rejaillira sur eux... Et pour un croyant, ils n'échapperont de toutes façons pas à la Justice divine, et elle sera éternelle !

Ceci étant dit, je viens de recevoir un avis de publication du site mondialisation.ca. La Justice populaire, celle que j'appelle de mes voeux - je suis légaliste, j'ai publié un "L'arme du droit", sur ce blog, dont voici le lien
http://r-sistons.over-blog.com/article-comment-faire-reculer-un-gouvernement-inique-liberticide---l-arme-du-droit-37671645.html - se met enfin en place.

En cherchant le lien, je trouve d'ailleurs ceci :

Détails sur le produitL'arme du droit de Liora Israël

Tu vois, c'est une piste sérieuse ! Je persiste et je signe, donc. Il s'agit probablement là de la meilleure piste qui soit... et quand on voit sur cet article de mondialisation.ca que des criminels comme Bush et Blair peuvent enfin être poursuivis, on se prend à espérer ...

Je lis en effet à l'instant ce commentaire sur alterinfo, sur un de mes articles :
"Comment sortir de cette crise dont sombre l’humanité à cause d’un Occident en faillite ? Salle temps pour les humains." (http://www.alterinfo.net/Du-Mur-de-Berlin-au-Mur-de-l-Argent_a38933.html?com#com_1045389)

Sale temps pour les humains ! Oui, mais aussi une bonne nouvelle qui nous permet d'espérer... enfin !

De toutes façons, comme tu dis, la crasse est toujours défaite, et la beauté triomphe toujours. Ne serait-ce que parce qu'elle est belle ! Et que la beauté, la bonté, sont des valeurs éternelles. Les artistes comme nous peuvent comprendre cela !

"Il y a tellement plus de joie à donner qu'à recevoir", est-il écrit dans la Bible. Et là-dessus, nous sommes tellement d'accord, toi et moi ! Et si finalement, c'était ça, la solution ? Faire comme si les salauds n'existaient pas et allaient en enfer, et trouver partout, en toutes occasions, notre joie à rendre heureux les autres, à donner, à partager, à sourire, à être heureux d'un bonheur qui ne dépend pas des circonstances, des aléas, mais qui s'épanouit partout, et d'abord parce qu'il repose sur le don de soi, la bonté, la tendresse, la fraternité ....

eva


Mon oncle dont je t'ai parlé a été jeté en prison à 17 ans parce qu' il se demandait si Dieu existe dans le journal de son lycée. Il a été arrêté et emprisonné.  Dans nos sociétés "démocratiques" de mensonge, on ne te met plus au trou comme ca, mais la réelle nature humaine, qui est en train de ressortir en ce moment, fonctionne ainsi. Tu l'ouvres, tu meurs.  
 
En fait je pense que les gens comme toi qui s'exposent sont utiles parce que ça crée quand même un barrière à la vermine qui nous dirige et nous dirigera toujours. Ton rôle a été déterminant pour beaucoup de gens en ce moment qui prennent conscience. En même temps, tu ne peux échapper à ta nature (qui est aussi la mienne), et qui te pousse à l'ouvrir et chercher à influer sur les choses, parce que tu en as la force morale, intellectuelle et le charisme. 

C'est un peu comme la nature artistique. C'est une condamnation et il faut l'accepter. Quand je suis entré dans cette affaire de grippe, je savais bien ce que je risquais. Mais c'est plus fort que moi, ca m'énerve alors j'ai essayé d'influer sur les choses. La vérité c'est que les gens comme nous, ou Burgermeister, sont la clientèle idéale pour le peloton d'execution. Trop charismatiques pour la fermer, trop honnêtes pour partager le pouvoir avec la racaille. Il reste quoi ?
 
Ben le peloton d'execution...Camille Desmoulins (quel joli nom au passage!) Le courageux  Claus von Stauffenberg ( j'ai pour lui une admiration infinie)...c'est comme l'art, tu es condamé à être une sorte de marginal incompris, par ta nature même, et tu ne peux vraiment t'y soustraire. Une vie d'incompréhension, de solitude profonde, à ne rien faire comme les autres... et tu ne peux pas y échapper...

Je te dis en ce moment que je vais m'effacer et je vais essayer de m'y tenir parce que je sais que j'ai beacoup à dire en art et je ne veux surtout pas mourir bêtement pour une bande de sales cloportes (les pauvres cloportes! ils ont rien fait!...). En même temps si la révolution éclate, je ne peux pas garantir que je ne serai pas en première ligne. Faut pas se poser de question, c'est une condamnation comme il y en a tant dès la naissance, la famille, l'argent, l'intelligence, la beauté, la place que l'on a ici bas... Adam Myckiewitz (poète national polonais mais tu le sais) est mort à la guerre contre l'oppression, Mihai Eminescu (poète national roumain) est mort interné en asile psy par le roi pour des raisons politiques, Dostoïewski a été gracié par le Tzar au dernier moment alors qu'il attendait la mort sur l'échafaud pour activité socialiste. Nous n'échapperons jamais vraiment à notre nature, alors il faut se faire un raison, et essayer de ne pas mourir pour rien dans un cachot, ou pas trop vite, ou pas mourir du tout d'ailleurs...
 
Bonne chance eva !

R..


Comme toi, je suis croyante. Donc, je sais qu'il n'arrivera que ce qu'"Il"permettra. Et je préfère mourir debout, la conscience en paix d'avoir fait mon devoir (d'informer), que couchée devant des salopards. Car il faut vraiment être des salopards pour condamner les poètes, les idéalistes, les chercheurs de vérité, les faiseurs de rêves (ou pour d'autres, de révolutions), et pour mettre à l'index (notamment dans les médias) les journalistes qui, tout simplement, font leur métier consciencieusement, en pensant que leur tâche est d'informer, pas de désinformer ou de faire de la propagande, ou encore les écrivains qui utilisent leur plume au service de la paix, de la justice, de la fraternité, de la communion entre les individus ou les civilisations... Tu regardes à travers l'Histoire, effectivement, ce sont les purs, les sincères, les idéalistes, qui sont assassinés: ML King, Gandhi, Lumumba, Che Guevara, Allende etc, le fait de condamner les"meilleurs" d'entre eux est en effet une défaite pour ceux qui se croient tout permis parce qu'ils ont le fric, le pouvoir. Un jour, un Evangélique m'a dit: Le Seigneur me montre qu'il t'a établi prophète, pour interpeller, et donc tu dérangeras, et donc tu n'auras pas un destin facile. Et, inspiré, il a ajouté : "Mais ne crains point, mon enfant, te dit le Seigneur, j'ai vaincu le monde" (Citation de la Bible) 

Curieux, tu ne trouves pas, les artistes comme nous, qui sont plus sensibles, s'ouvrent plus facilement au spirituel, à l'absolu, à l'essence des choses... à la foi !

En tous cas, comme tu le dis, nous les avons déjà vaincus: Par notre incorruptibilité, par notre conscience, par notre grandeur d'âme, par notre altruisme... Je les plains, eux. Leur laideur leur colle à la peau...  On n'a pas forcément la part la plus facile, mais la meilleure, sûrement ! 

Je t'embrasse, eva

Je regarde une ancienne vidéo rassemblant tout ce qui concerne le secteur de la justice (j'ai enregistré des milliers d'émissions), j'ai d'ailleurs plusieurs dizaines de vidéos sur la Justice. Or, on y voit le plus intègre de nos juges avec M. de Montgolfier, Eric Halphen, avoir toutes sortes d'ennuis, même familiaux (par ricochet), parce qu'il est... incorruptible ! Et il dit quelque chose de très fort, qui rejoint nos échanges: Il faut qu'il y ait des "clignotants" (ce que tu appelles, toi, créer des barrières à la vermine) ! Au fait, maintenant il y a un "Pièces à conviction" du 24.7.2002 d'Elise Lucet, "Juges et partis". Une émission courageuse qui informe, qui révèle, qui dénonce ! Il n'y a plus, aujourd'hui, une seule émission de ce type ! 

(Ce dimanche soir, après publication). Ton montage est super, j'ai beaucoup aimé le coup des 20 millions de Russes, c'est tellment vrai.  Je vais te dire, je crois quelque part que l'humanité ou la vie finira par trouver un chemin dans la "fraternité universelle" parce que je pense que malgré tout l'évolution va vers l'intelligence. C'est probablement encore assez loin, mais je vois mal l'univers persisiter dans une basse connerie aussi débile que les guerres, les complots etc... c'est juste la préhistoire... toute une structure aussi incroyable, complexe, pour finir dans la bêtise ? J'ai l'impression que ça ne tient pas debout...
  
Pour ce qui est de la détermination, j'ai toujours réservé le terme résistance pour l'heure de vérité, celle devant ou derrière les fusils. En priant pour y échapper. On se rerouvera en prison ! Nobles dans nos cellules !
 
 
Oui, R..., exactement, nobles dans nos cellules.  On trouvera bien sur place la possibilité de servir notre prochain.  La prison, ça va être joyeux, avec des gens comme nous ! En tous cas, nous, nous avons gagné. Nos bourreaux, les bourreaux de l'humanité, ont perdu. Tôt ou tard ! Ils ne méritent que notre mépris, eva

N.B. Eva : Une image, ou plutôt deux, accolées par moi, symbolisent bien le DIVORCE entre les attentes des Elites, et celles des peuples, qui veulent seulement vivre en paix, avoir un  travail, aimer, cultiver leur lopin de terre.... Je vous avoue que j'ai un faible pour cet "assemblage" : 

     cccp_ussr_058.jpgcccp_ussr_101.jpg

               http://www.communisme-bolchevisme.net/images_photos_communisme_socialisme.htm



Enfant, on nous raconte l'histoire du père Noël et, je vous rassure, cela continue ensuite. On appelle cela les médias, l'école.

Photo de gillesbonafi

Ce blog a donc pour vocation de vous éclairer sur de nombreux points, mais surtout, d'ouvrir des pistes de recherches. Nous sommes en effet à la croisée des chemins pour l'humanité et seule une information de qualité peut nous guider dans nos choix.

Pour comprendre, un parallèle essentiel doit être développé. La science nous apprend par exemple que les bactéries communiquent entre elles (communiqué de presse du CNRS du 5.12.2007) mais surtout, sont capables de se modifier lorsqu'elles sont soumises à un danger.

Il en est de même pour les arbres, et ceci a été prouvé en étudiant les raisons inexpliquées de la mort de « koudous » (des gazelles africaines). On a ainsi retrouvé dans leur estomac des feuilles à la teneur anormale en tanin. En fait lorsque la gazelle dévore les feuilles d'un arbuste (acacias), celui-ci transmet l'information aux autres arbres grâce à une substance chimique volatile : l'éthylène. Une fois informés, ils peuvent se défendre en produisant du tanin qui finit par empoisonner la gazelle. Ted Turlings, chercheur à l'institut de zoologie de Neuchâtel étudie actuellement ce système de défense des plantes.

Nous devons donc trouver une solution, produire notre « tanin » qui finira par détruire nos prédateurs qui dirigent ce monde et qui tels des virus, « ne savent pas qu'ils seront brûlés vifs ou enterrés profondément dans le sol avec le corps humain qu'ils font mourir. » (Andrew M. Lobaczewski).

Tous les thèmes seront abordés et certains pourront surprendre, mais rien ne sera anodin. Merci donc d'être ici et bonne étude car comprendre le monde est un job à plein temps.

«On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.» Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.

http://gillesbonafi.skyrock.com/2641103164-Pourquoi-ce-blog.html

Le 7 novembre 2009

 

Danger-Bush-Bleistrach.jpgTony Blair travaille pour la CIA?

Bush et Blair coupables de crimes de guerre :
Le tribunal de Kuala Lumpur criminalise la guerre


par Shad Saleem Faruqi 


Quand bien même sa taille ou sa puissance, aucun pays ou dirigeant de nation n’est affranchi du droit humanitaire international.

 


Le samedi 31 octobre, le Tribunal des Crimes de guerre de Kuala Lumpur a entendu l’exposé des faits de la Commission de Kuala Lumpur sur les crimes de guerre en Irak et en Afghanistan.

 

La Commission a présenté de nombreuses questions graves du droit international de la guerre et du droit humanitaire, découlant de l'invasion de l'Afghanistan en 2001 et de la conquête de l'Irak en 2003 par les États-Unis et leurs alliés.

 

Des déclarations bien documentées montrent que les armées d’invasion ont utilisé des armes interdites de destruction de masse, ont bombardé des quartiers civils et commis des massacres. Il y a eu des enlèvements, des tortures, du profilage racial et religieux, et de nombreux autres actes de sauvagerie et d'anarchie qui répondent à la définition juridique de crime de guerre, de génocide et de crimes contre l'humanité.

 

En outre, dans un simulacre d'invincibilité et d'impunité, le Président George W. Bush, par un mémorandum de la Maison Blanche du 7 février 2002, a exempté sa nation des dispositions contraignantes des très respectées Conventions de Genève, en privant les détenus (suspects) d’Al-Qaïda et Talibans de la protection des Conventions.

 

Le carnage se poursuit en Afghanistan et en Irak, mais le monde occidental reste largement silencieux. Les institutions internationales, comme le Conseil de sécurité des Nations unies, la Cour mondiale et la Cour pénale internationale (CPI), regardent de l'autre côté.

 

C'est dans ce contexte qu'en 2005, à Kuala Lumpur, le Forum Mondial de la Paix de l’organisation Perdana a accueilli un certain nombre de consultations internationales réunissant des sommités juridiques du monde entier. Cela a abouti au lancement de la Déclaration de Kuala Lumpur criminalisant la guerre.

 

Une Commission sur les crimes de guerre a été constituée pour enquêter sur les allégations de sévices et recueillir des preuves. Un Tribunal des crimes de guerre a été créé.

 

Il a fallu deux ans et demi à la Commission pour retrouver et interroger les victimes, recueillir des preuves et faire des recherches sur la législation. Samedi dernier, quand la Commission a soumis son affaire aux sept juges du Tribunal, deux questions préliminaires sont apparues au sujet de la décision judiciaire.

 

Premièrement, le Tribunal a-t-il compétence pour entendre l’affaire ? Deuxièmement, un chef d'État ou un gouvernement peut-il lui-même unilatéralement s’affranchir d’un traité ou d’une convention internationale (comme les Conventions de Genève), dûment ratifié par l'État, sans abrogation préalable du traité ou de la convention concernée ?

 

Sur ces deux questions, le Tribunal a rendu un verdict unanime. Le Tribunal a soutenu qu'il est compétent pour statuer sur les crimes de guerre en Irak à cause de la Charte du Tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur. Ses débats ont aussi été inspirés par des décisions judiciaires antérieures faisant jurisprudence de tribunaux populaires, par exemple, du Tribunal Sartre-Russell sur les crimes de guerre des Etats-Unis au Viêt-nam, du Tribunal de Tokyo sur l'Afghanistan et du Tribunal pénal turc en ce qui concerne l'Irak.

 

Les débats de Kuala Lumpur sont inspirés par le principe noble selon lequel partout où il le faut, il doit y avoir un recours. Les familles des 650.000 [*] innocents massacrés en Irak au cours des cinq dernières années, les milliers d'autres qui ont été torturés et les millions qui ont été déplacés n'ont aucun recours devant les tribunaux nationaux ou internationaux.

 

Leur pays est encore sous une occupation féroce et il est inconcevable qu’un tribunal irakien poursuive des membres des forces d'occupation pour crime de guerre. Les tribunaux des États-Unis n'ont aucune compétence en Irak et certains juges ont même feint l'impuissance devant la torture et des détentions illégales sous contrôle étasunien dans les camps de concentration à Guantanamo Bay.

 

Le CPI a été sollicité par 240 plaintes. Le plus extraordinaire, c’est que son procureur en chef a décrété que les plaintes ne sont pas « assez graves » pour mériter des poursuites!

 

Le Statut de Rome qui a créé la CPI a un certain nombre de défauts qui empêchent les horribles crimes de guerre, le génocide, les crimes contre l'humanité et les crimes d'agression d'être poursuivis en justice.

 

Premièrement, les États-Unis n'ont pas ratifié le Statut de Rome. De ce fait, les politiciens et les généraux étasuniens échappent en grande partie à la juridiction du CPI.

 

Les citoyens britanniques et australiens appartiennent à un État qui l’a ratifié, et sont donc sous la juridiction du CPI, mais ils sont protégés par le procureur du CPI, car, à son avis, leur complicité dans les crimes n’est pas assez grave !

 

Deuxièmement, pour qu'un crime puisse être poursuivi devant le CPI, il doit être commis sur le territoire de l’un de ses États membres. L’Irak et l’Afghanistan ne faisant pas partie du Traité du CPI, les bestialités commises là-bas sont donc en-dehors de sa juridiction.

 

Troisièmement, le Conseil de sécurité a le pouvoir de soumettre un non-signataire du CPI (comme il l'a fait pour le Darfour). Mais, à cause de son parti pris géopolitique, racial et religieux, il ne présentera pas les citoyens étasuniens, britanniques, polonais, italien ou australiens devant le CPI.

 

Quatrièmement, la CPI ne peut enquêter sur une affaire que si les tribunaux nationaux ne le font pas ou en sont incapables. Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, seuls des soldats de bas niveau ont été poursuivis. Le fait que les ordres vinssent directement du sommet de la hiérarchie est ignoré par le système juridique international.

 

Le Tribunal a aussi été unanime à considérer qu'au cours des 50 dernières années, le droit humanitaire international a évolué au point qu'aucun chef d'État ou nation ne peut s’en désolidariser unilatéralement.

 

S'il existe un traité, il est de rigueur. Même si une nation n'est pas signataire d'un traité ou prétend l’abroger, elle est toujours liée à un droit coutumier international plus élevé qui est universel et qui ne peut être désavoué.

 

La souveraineté nationale n'est plus le concept absolutiste du Moyen Age. Aujourd'hui, la souveraineté est un bouclier contre l'agression étrangère.

 

Elle ne peut pas servir d’épée contre son propre peuple ou contre le peuple d’une autre nation. Aucune nation ne peut légiférer pour légaliser la guerre, la conquête territoriale, l’asservissement des populations ou la pratique des génocides, tortures ou crimes contre l'humanité.

 

Dans l’affaire de l'ancien Président Bush, il y a un facteur supplémentaire : aux Etats-Unis, les traités font partie de la constitution.

 

Le Président étasunien n'a pas le pouvoir d'abroger la loi de son pays. Par conséquent, la note de service de Bush, exemptant les Etats-Unis des règles contraignantes de la Convention de Genève, n'avait pas force de loi.

 

Le Tribunal a jugé que, s'agissant de crimes contre le droit humanitaire, le statut de chef d'État ne constitue pas une défense. Ce n'est pas non plus une excuse que d’alléguer avoir agi sous les ordres d'un supérieur hiérarchique ; c’est la loi depuis le procès de Nuremberg.

 

La levée de l'immunité et le principe de la responsabilité pénale individuelle sont désormais incorporés dans une pléthore de lois et décisions internationales. Il s'agit notamment de la Résolution 95(1) de l'Assemblée générale des Nations unies du 11 décembre 1946 ; de l'article 13 du projet de code sur les crimes contre la paix et la sécurité de l'humanité (1991) ; du document n° S/25704 de l'ONU (1993) ; et de l'article 27 du Statut de Rome. Le Tribunal vient d’entamer ses travaux. Le chemin est encore long et douloureux.

 

Ce qui est important, c'est qu'une initiative de la Malaisie rappelle au monde que certaines règles de comportement civilisé lient chaque nation de la Terre, grande et petite. Aucune nation du monde, quelle que soit sa puissance, ne peut affranchir ses fonctionnaires du long bras du droit humanitaire international.

 

Article original en anglais : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=15950, publié le 6 novembre 2009

 
Ndt : 650.000 est une vieille estimation du Lancet, établie grâce une enquête sur le terrain. 1.339.771 serait aujourd’hui le nombre de gens massacrés en Iraq depuis l’invasion US en 2003. 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15960

lire aussi :
http://www.alterinfo.net/Tony-Blair-travaille-pour-la-CIA_a38928.html



Effrayant ! Bucca, le camp de concentration américain


bucca1.1257507165.jpg


Le Soir
de Bruxelles (voir le 2 novembre sur ce blog) et Le Temps de Genève viennent de publier un article d’Alain Lallemand sur le Camp Bucca de l’armée américaine en Irak. Lorsque ce site a été contraint de fermer ses portes le 17 septembre dernier, l’événement a reçu peu d’écho sauf sur quelques sites comme le Huffington Post. Pourtant, il s’agissait, dans l’histoire contemporaine, du plus vaste centre de rétention géré par l’armée américaine. “Sans jugement, sans avocat, sans même un mandat d’arrêt, quelque 2000 à 3000 personnes y étaient retenues en 2005″, écrit Alain Lallemand qui précise : “elles étaient 9.000 début 2006. Et début 2008, un record de 28 000 personnes y a été atteint: un authentique camp de concentration, au plein sens du terme.”
L’article repose sur le témoignage d’un contractant extérieur qui y a trabucca2.1257508117.JPGvaillé de manière
régulière durant des années. En plein territoire chiite, entouré d’un désert qui éteignait tout projet d’évasion, une population à 80% sunnite s’est retrouvée logée sous tentes, en conteneurs maritimes, puis en conteneurs de chantier. « Ici, la température atteint les 60º centigrades en été, - 10º C en hiver », note la source.
Tous les internés ne sont pas égaux : ils sont triés en trois niveaux de dangerosité. « Pour les “hauts risques”, ceux qu’ils appellent les “salafistes”, soit 7 à 800 détenus, a été constitué un “quartier rouge”. Ceux-là vivent par groupes de dix à quinze, logés à chaque fois dans deux conteneurs maritimes de 40 pieds (12 mètres) mis côte à côte, soudés l’un à l’autre et dans lesquels ont été ouverts à la meule des fenêtres et aérations. Les soldats meulent aussi la cloison intérieure, pour former un seul espace. En gros, l’équivalent d’un conteneur permet aux dix à quinze prisonniers de dormir, l’autre conteneur abritant une arrivée d’eau avec lavabo et, derrière un rideau, un WC à la turque. Et c’est là-dedans que certains ont vécu plus de 4 ans, ne pouvant en sortir qu’une heure par jour… »

“Durabucca4.1257509158.jpgnt quatre ans, les délégués du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont régulièrement visité le Camp Bucca pour en vérifier les conditions de détention et le respect des garanties judiciaires”, indique Frédéric Koller dans Le Temps . Au nom de la clause de confidentialité qui lui ouvre les portes à de tels camps, le CICR se refuse toutefois à tout commentaire. Dorothea Krimitsas du CICR souligne cependant que le camp a été le théâtre de grèves et de révoltes à plusieurs reprises.
 
 
http://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/07/une-depression-chronique/




                                 J'accuse Delahousse
                  de discréditer la fonction de journaliste !
                                  Par Eva R-sistons

               Laurent Delahousse aux manettes du 20H de France 2Laurent Delahousse aux manettes du 20H de France 2
                     

                    J'accuse le journaleux Delahousse de faire de la propagande !

Je suis journaliste, j'aime ce métier qui permet tant d'ouvertures sur le monde, sur l'autre ! Et un journaliste digne de ce nom doit informer, tout simplement. En son âme et conscience, en toute neutralité, sans laisser apparaître ses propres convictions. Son honneur ? S'effacer devant son sujet ! Bref, être honnête, objectif.

Et lorsqu'on entend M. Delahousse présenter son Journal à FR2, avec sa voix mielleuse, ambigue, on sait que tout sera fait pour servir ses maîtres, servilement, on sait que tout sera fait pour manipuler, pour accréditer l'idée que tout va pour le mieux avec Sarkozy, envers et contre tout,  et que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes américain, européen, israélien, occidental, libéral... et que rien ne va à Gauche, dans les pays non alignés à Washington - avec la chute du Mur de Berlin, l'occasion lui est particulièrement donnée de faire de la propagande pour les pays de son coeur, de vanter le "monde libre", et de critiquer tout ce qui vient de l'Est. Mais cette fois, il a dépassé les limites en offrant aux télespectateurs un reportage particulièrement tendancieux sur Cuba, sur l'enfer de Cuba. Nous avons eu droit à un défilé de mécontents, ne songeant qu'à quitter l'île, quitte à affronter tous les périls, et on y a dit qu'on est mal payé, que les retraites sont dérisoires, que les logements sont invivables, qu'il faut lutter pour survivre, que les magasins sont mal approvisionnés, que tout le monde est malheureux,  que l'on manque de tous les équipements nécessaires, etc. ... ! Rien sur les Systèmes éducatif, culturel et de santé exemplaires, rien sur les aides gouvernementales pour permettre à chacun de manger convenablement, etc etc, et bien sûr rien sur la sollicitude du gouvernement à l'égard de ses citoyens, par exemple au moment de l'arrivée sur l'île de cyclones meurtriers (Pas un mort ! Qu'en pensent les habitants de la Nouvelle-Orléans ?). Il y a des pénuries, il faut se débrouiller ?  Pas un mot sur le blocus scandaleux des Etats-Unis, totalement injustifié (simplement parce que le régime ne convient pas, comme Israël vis-à-vis des Gazaouis, bel exemple de démocratie, de respect de la volonté populaire !)  ! Est-ce digne d'un journaliste ? 

Et c'est ce même Delahousse qui, toujours sur FR2, la chaîne colonisée par les sionistes qui passe son temps à désinformer, à faire de la propagande, et à abêtir les citoyens comme sur Télé Matin de l'inénarrable Leymergie, c'est donc ce journaleux qui présente le 13h15 le dimanche, pour tourner en dérision tout ce qui est sérieux, détourner la légitime colère des citoyens, la désamorcer par le rire ! Une émission machiavélique !  

La vérité, c'est que nos médias n'informent plus jamais, mais qu'ils sont désormais de simples instruments de propagande au service de l'Oligarchie qui s'est octroyé droit de vie et surtout de mort sur les populations, sans le moindre mandat électif, simplement parce qu'elle possède des fortunes absolument scandaleuses, véritables injures à  l'éthique, à l'humanité, à la conscience universelle, et même au Droit coutumier !

Je vous demande de faire passer la consigne: Aucun citoyen ne doit se prêter à ces basses manoeuvres, aucun citoyen ne doit regarder ces informations qui n'en sont pas ! Tout est mensonge, désinformation, propagande ! Ne faisons pas le jeu des ennemis des peuples !  Informons-nous sur le Net uniquement !

Honte à M. Delahousse ! Avec lui, chaque image, chaque séquence, chaque mot, chaque plan, sont faits pour manipuler, tromper, abêtir ! Ne perdons surtout pas notre temps avec lui !

Eva r-sistons à la désinformation.

Lire aussi :
http://www.ozap.com/actu/delahousse-admet-competition-pujadas/238990


                              51RMD2K0UlL._SS500_.jpg


Le livre que vous devez lire pour savoir la vérité !
http://www.amazon.fr/Cuba-Medias-Vous-Diront-Jamais/dp/2953128417/ref=pd_rhf_p_t_1

Ce que les médias ne vous diront jamais au sujet de Cuba, vous le découvrirez dans le dernier livre de Salim Lamrani qui porte un titre similaire (Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais). Les médias ne lui accorderont pas la diffusion qu’il mérite car Lamrani pointe avec minutie les graves manquements des médias occidentaux dans leur traitement de l’information sur ce sujet.

 

Avec une rigueur scientifique, Lamrani dévoile l’ampleur du gouffre qui sépare l’image médiatique de Cuba et la réalité de ce pays. Tout y passe : droits de l’homme, dissidence, émigration, liberté d’expression. Pour ce faire, Lamrani n’entre pas dans des considérations politiques ou idéologiques. Il se base uniquement sur des faits et place les médias occidentaux face à leurs propres contradictions. Les sources utilisées ne sont pas confidentielles ; elles sont publiques et disponibles, mais soigneusement ignorées par la presse.

 

La démonstration est implacable. Lamrani place le lecteur face à une réalité indiscutable et le laisse tirer ses propres conclusions. La liste est longue et la lecture instructive. On comprend mieux pourquoi il est difficile de trouver des comptes-rendus du livre dans la presse.

 

*Journaliste et écrivain, ancien directeur de l’information à RFI, Ramón Chao est également le père du célèbre chanteur Manu Chao.

 

Salim Lamrani

Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais

Prologue de Nelson Mandela

Paris, Editions Estrella, 2009

300 pages

18€
lamranisalim@yahoo.fr 

Parfois un livre est un bijou, en fonction de l'intérêt du lecteur évidemment.

Ce livre de Salim Lamrani Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais est révélateur et dépasse le sujet ' Cuba '.

C'est un exemple analytique de ce que sont devenus nos médias : tristes, une honte pour tout journaliste digne de ce nom. 

Paul Evrard

Cuba Si 



vaccin-porc-j.jpg

La Pologne refuse les vaccins H1N1


Le premier ministre polonais Donald Tusk a accusé aujourd'hui les sociétés pharmaceutiques de chercher à rejeter sur les gouvernements la responsabilité pour d'éventuels effets secondaires des vaccins contre la grippe H1N1, justifiant ainsi le refus de la Pologne de les acquérir.

"Nous savons que les sociétés qui offrent les vaccins contre la grippe H1N1 ne veulent pas prendre la responsabilité des effets secondaires de ce vaccin", a déclaré Tusk à la presse. "Elles refusent de les mettre sur le marché, parce que leur responsabilité juridique serait alors plus grande. Elles demandent des clauses qui ne sont probablement pas conformes à la législation polonaise, et qui rejettent toute la responsabilité sur le gouvernement d'un pays en ce qui concerne les effets secondaires et des indemnisations éventuelles,", a-t-il ajouté.

La Pologne refuse pour l'instant d'acheter des vaccins contre la grippe H1N1, estimant qu'ils n'ont pas encore été suffisamment testés par les autorités médicales.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/06/01011-20091106FILWWW00529-la-pologne-refuse-les-vaccins-h1n1.php


crise


Le FMI a imposé ce modèle à tous les pays qui ont sollicité ses prêts. ... La présente fenêtre d'opportunité, durant laquelle un ordre mondial pacifique et ... Nous sommes entrés dans une Guerre, car le sort du monde est en balance. ... Selon lui, au 6 novembre, 28 cas de personnes contaminées par la grippe A/H1N1 ...

Pendant ce temps, l’économie réelle vacille. “L’assèchement du crédit entrave la reprise”, résume le Wall Street Journal. Les Etats-Unis doivent créer un million et demi de nouveaux emplois chaque année simplement pour suivre la croissance démographique. Actuellement, on trouve 15 millions de personnes sans emploi… plus quelques centaines de milliers de nouveaux chômeurs chaque mois. Si cette reprise dure assez longtemps, il ne restera plus une seule personne au travail dans tous les Etats-Unis.

Même si l’économie se stabilisait, elle laissera des millions de personnes au chômage de manière plus ou moins permanente. Ajoutez à cela les personnes travaillant à temps partiel, et celles qui cherchent un emploi depuis si longtemps qu’on ne les compte même plus, ainsi que leurs familles — et on a un quart de la population sans argent à dépenser. Voilà pourquoi ce ralentissement n’est pas près de prendre fin. Tout comme le Japon dans les années 90, nous devrons peut-être vivre avec cette dépression pour le reste de nos jours.

http://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/07/une-depression-chronique/

t.gift.gifla-crise-qui-va-tomber.jpg21383837_1421391

Hihihihi, Vaccination contre la grippe A au Canada : les militaires à la rescousse?

Franc maçons en procès pour fraude à la TVA, pas un mot dans la presse …


Ron Paul, membre du Congrès des États-Unis s'adresse à ses collègues. Un petit résumé de la situation aux USA!  VIDEO
De plus, pour info: 200 000 américains sont en fin de droit (allocation chômage) par mois et donc sans rien!


Le Nouvel Ordre Mondial et nous :

100x100.png?~aHR0cDovL2lkYXRhLm92ZXItYmx
"Personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer"   Ces mots, prononcés par le Président français le 16 janvier 2009, lors de ses voeux aux ambassadeurs, ne sont pas anodins. Ils sont un avertissement sur l'élaboration du Nouvel Ordre Mondial. Nouvel ordre mondial:Sarkosy menace envoyé par tonino17. - L'info internationale vidéo. L'actualité, elle aussi, n'est pas anodine. L'entrée en vigueur du […]

L'actualité, elle aussi, n'est pas anodine. L'entrée en vigueur du traité de Lisbonne le premier décembre 2009 et le sommet de Copenhage en cours du même mois sont des étapes cruciales pour la mise en oeuvre de ce Nouvel Ordre, décidé depuis très longtemps dans le cercle élitiste des financiers internationaux.

Comme l'avait "prophétisé" Sarkosy lors de ce même discours, 2009 est propice à la finalisation de cet Ordre qui n'a rien de démocratique, avec la mise en place d'instances totalement et légalement hors de contrôle des peuples. Il ne sera pas possible, légalement, à nul pays signataire de ces traités ou accord de s'en détacher par la suite.

C'est tout simplement un coup d'état mondial de la Finance internationale, du corporatisme. Tout peuple réfractaire sera écrasé par une force internationale, celle à la solde de cette élite.

Malgré notre réticence face aux évènements actuels, il faut bien se rendre compte qu'un tel coup d'état mondial ne peut que s'accompagner ( comme tous les autres coups d'état dans l'Histoire ) d'une mise en place sécuritaire majeure et extraordinaire.

La meilleure façon, pour ces "gens", de mettre en place ce système évitant tout débordement, toute résistance à cett

e dictature mondiale, est un état d'urgence sanitaire qui imposera l'interdiction de tout rassemblement, de toute manifestation, et qui marginalisera de fait tous les réfractaires. Il s'agit bien entendu d'une pandémie.

On peut désormais comprendre pourquoi rien n'a été fait pour éviter la propagation de la grippette "A", et c'est en toute logique que cette pandémie s'aggravera d'une manière ou d'une autre. C'est un impératif pour les prochaines semaines, un impératif pour que ce régime dictatorial mondial puisse ouvertement s'établir.

Pour tous ceux qui regardent la situation clairement, les yeux bien ouverts, la marge de manoeuvre pour le proche avenir est très étroite. Ce n'est pas par choix mais imposé par ces évènements.

Il est désormais trop tard pour s'opposer citoyennement au plan en cours, bien trop tard. (Sauf par la Loi, l'action judiciaire Eva)

Il faut désormais choisir son camp, et la vaccination est le contrat proposé. La seule clause est très claire : Soit vous donnez votre corps et votre vie au Nouvel Ordre Mondial, soit vous en serez l'ennemi.

Une
interview de JJ Crevecoeur datant du 21 septembre (Trouvé chez Maha)
http://www.marcfievet.com/article-l-avertissement-sur-l-elaboration-du-nouvel-ordre-mondial-38940711.html



Lettre ouverte à Madame Christine Lagarde: sur le détournement des indemnités de la guerre du Golfe attribuées à la France en 1991



                                                            panier-de-crabes

liste complète


"Laissons les Juifs, qui proclament être le peuple élu, prouver leur titre en choisissant le chemin de la non-violence pour revendiquer leur position sur terre."

Mahatma Gandhi

colombe_olivier.gif 


colombe_olivier.gif 



   colombe_olivier.gif 



   
  
:

 

Machiavel au paradis

Réflexions sur l’identité des peuples
http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/decodage/identite.htm 



  Patrick Buisson, conseiller très à droite du Président

Il est passé par "Minute", "Valeurs actuelles," "LCI"... Avec le journaliste et politologue Patrick Buisson, la droite dure est entrée à l'Elysée. Portrait d'un stratège du président Sarkozy, qui lui voue une confiance aveugle. Au point de lui commander des lucratives analyses d'opinion.
http://www.telerama.fr/idees/patrick-buisson-un-conseiller-du-president-tres-a-droite,49134.php


arton9426-e76db.jpgL’annexion de la Colombie aux Etats-Unis

Toute personne moyennement informée comprend aussitôt que l'Accord complémentaire pour la coopération et l'aide technique en matière de défense et de sécurité, signé entre les gouvernements de la Colombie et des Etats-Unis le 30 octobre et publié le 2 novembre dans l'après-midi, équivaut à l'annexion de la Colombie aux États-Unis. L'accord gêne théoriciens et politiciens. Il n'est pas honnête de se taire maintenant et de parler ensuite de souveraineté, de démocratie, des droits de l'homme, de liberté d'opinion et d'autres merveilles, quand un pays est dévoré par l'Empire aussi aisément qu'un lézard capture une mouche. C'est le peuple colombien qui est en jeu, dévoué, travailleur, batailleur. J'ai cherché dans ce gros document une justification digestible, et je n'en ai vu aucune. (...) Lire la suite »


Un coup d’État se prépare-t-il au Paraguay ?

Sauvons les riches, taxons les accidentés ?


Egon Krenz:
"L'avenir sera le socialisme ou la barbarie"

arton9425-2696a.jpg

« L’usage de la force, et nous en avions les moyens, aurait conduit à la catastrophe »


Le dernier président du Conseil d’État de la République démocratique allemande (RDA) évoque la chute du mur, le rôle de Gorbatchev, ses relations avec Kohi, ses propres erreurs, le socialisme.


Egon Krenz vit avec sa famille près de Rostock. Notre rendez-vous a eu lieu à Berlin, dans un endroit discret, il doit prendre des précautions, n’étant pas à l’abri d’une provocation. La presse de droite allemande le salit, l’insulte souvent.


José Fort : Vous avez été emprisonné pendant plusieurs années. Comment allez-vous ?

Egon Krenz : J'ai la chance d'avoir une famille intacte et des amis fidèles. J'ai l'espoir que mes petits-enfants réussiront ce que nous avons tenté de construire. En 1989, ce n'est pas l'idée socialiste qui a été enterrée, mais plutôt un certain modèle de socialisme. Ces années de prison ont été surtout dures pour ma famille car les attaques visaient mon honneur personnel. Je savais qu'on ne m'of­frirait pas des fleurs. Pour une raison simple : dès son élaboration, la loi fon­damentale de la RFA stipulait que les territoires allemands situés hors RFA devaient être récupérés, tous ceux y exerçant une fonction responsable étant considérés comme des criminels, des malfaiteurs. Je savais cela depuis (...) Lire la suite »



http://www.r-contre-p.cmonsite.fr/

http://www.r-contre-p.cmonsite.fr/page-1.html

(pour vivre debout, ne plus être otage. Avec Arthenice !)


EMB10_bdef.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eva R-sistons 11/11/2009 00:25


Oui, Henri,

Le mondialisme est la pire des choses que nous devrons supporter  ou refuser en mourant.

Nous sommes voisins, au fait....

Que Dieu nous bénisse tous, cher Pasteur

Eva, ne r-sistons pas à la foi, à l'amour de Dieu !



Eva R-sistons 11/11/2009 00:23


Cher jean,

j'ai tellement aimé ton commentaire, que je l'ai publié sur r-sistons !!!

Et ta femme a bien de la chance (voir ta description sur ton blog)

je vous embrasse... tous les 2, naturellement !

eva


Henri 09/11/2009 09:01


 Il Je viens de lire les commentaires et je suis persuadé depuis déjà liusieurs
années  cause de ma foi biblique que Il
est désormais trop tard pour s'opposer citoyennement au plan en cours, bien trop tard. Le mondialisme est la pire des choses que nous devrons supporter  ou refuser en mourant. Le système
religieux-économique se met inexorablement en place. Il n'y a, d'après la  Bible, aucune chance de le contrer et c'est bien dommage.
 Vous trouverez ici >
http://mission-chretienne-66.over-blog.org/article-11246744.html    , l'expression toujours actuelle de ma pensée.




Jean georges 09/11/2009 01:54


Bonsoir,
Ton blog est une incroyable source d'information que l'on ne lit nulle part ailleurs.
Personnellement je connais un tout petit peu ce pays Cuba pour y avoir fait trois séjours de 2 semaines de vacances. le dernier séjour date de 2003.
Je ne vais aller jusqu'à dire que ce Pays est un Paradis, non bien sûr personne ne me croirait. J'ai fait notamment un séjour près de Santiago de Cuba au sud Est de l'Ile où la pauvreté regne, mais
pas la misère, pas la faim, pas d'inquisition ( visible) pas de voitures ou trés peu mais nombreux transport en commun, les routes principales potables et entretenues sauf de rares endroits, Ici
l'enseignement est gratuit partout et pour tout, les hopitaux et chaine de soins surement un des meilleurs du monde, malgré les appareils d'investigations laissés par les Russes un peu
vieillissants.
Du côté de La Havane le tourisme regne partout, mais on peut se balader partout , photographier tout ce que l'on veut, parler avec des gens dans des endroits populaires en ville ,
emprunter n'importe quel transport en commun.
Naturellement sauf les produits de première necessité qui sont trés peu chers, comme le riz, la farine, le pain, les pates, les fruits et les légumes etc.. que l'on trouve dans certains
magasins , les produits occidentaux y sont rares et chers mais le blocus Américain y est pour beaucoup. Mais ici, pas de suicides au travail, pas de chomage, il y a du travail ( mal payé certes)
mais pour tout le monde, pas famine, pas de délinquance les jeunes ici vont à l'école.pas de tourisme sexuel non plus. 
Si on voulait faire une comparaison avec un pays hispanique aussi qu'est la République Dominicaine totalement a l'inverse de Cuba, où regne l'opulence dans les endroits touristiques prés des
hotels, mais où les hopitaux et les écoles sont réservés a une classe sociale générée par le tourisme et le commerce mais  à côté de cela certains quartier de Puerto Plata, de Santo Domingo la
capitale sont dangereux , misereux sales etc...Dans les villages retirés en montagne tout y est trés pauvre De tous mes voyages c'est à Punta cana que je me suis fait voler mon portefeuille et
papiers. Boca Chica la banlieue de la capitale est "réputée" pour .. son tourisme sexuel et ses voyoux.
A choisir d'un de ces deux Pays je ne suis pas certain que j'irai en République dominicaine pour y vivre sauf si j'étais riche.Mais si mes moyens étaient limités j'irai surement à Cuba.
Cela n'a rien à voir mais on nous bassinne depuis plusieurs jours sur les 20 ans de la chute du mur de Berlin, as tu entendu parler des murs a la frontière Mexicaine, ou la "fabuleuse"
muraille en Cisjordanie, non! bien sûr et pourtant c'est aussi honteux que le mur de Berlin qui arrangeait bien l'Est et l'Ouest pendant la guerre froide.JG.


R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages