25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 01:56



pieuvre NOM

Sombre tableau !
La politique est dénaturée.
Les Elus sont impuissants.
L'Union Européenne est une prison.
En France, la dictature est en marche.
Sortir de l'UE !


J'accuse l'UE, et Sarkozy, d'avoir perverti la politique,
par Eva R-sistons

La politique, c'est le service de la Cité. Elle doit être, idéalement, au service des citoyens, du Bien commun, de l'intérêt public. Aujourd'hui, elle est détournée, au service des intérêts de quelques-uns seulement, autrement dit, l'économique, et surtout le financier, priment sur le politique. Ce scandale est dissimulé aux citoyens, conditionnés et même pervertis par des Médias aux ordres de l'Oligarchie militaro-financière, et trompés par les Elus eux-mêmes abusés ou vendus aux Pouvoirs.  Sombre tableau, en vérité. L'humanité, par la faute de quelques-uns, régresse. Sans une prise de conscience générale, sans un sursaut des peuples, nous allons tous droit dans le mur ! Et le choc risque d'être effroyable, irréversible peut-être ...

Un homme s'est emparé de la France: En se servant des leviers de la démocratie, des Institutions, des Médias, et en les détournant au bénéfice exclusif d'un Clan, le sien - à plus long terme, pour ses descendants, et dès maintenant, pour ses amis de la Grande Industrie, de la Finance internationale, français bien sûr, mais surtout anglo-saxons et israéliens. C'est un racket dont on n'a pas fini de mesurer les conséquences. La France, à l'heure des débats sur l'identité nationale, perd sa spécificité, ses acquis, ses valeurs, ses idéaux, son âme. Elle est moribonde, voilà la vérité !


De la République à la Dictature

Un homme, un seul, décide de tout. Aucun amendement parlementaire s'écartant de la ligne directrice n'est toléré; les Médias sont sous contrôle; les Institutions sont verrouillées, les Grands commis sont mis au pas ou renvoyés, même au Quai D'Orsay, et la voix de la France devient celle d'un seul, au service de l'Empire;  l'Opposition est récupérée, ridiculisée, ou laminée; les Elus sont alignés, soumis, ou priés de se démettre; les Régions échappant au contrôle du pouvoir d'Etat (via la décentralisation favorable à la Gauche) sont remodelées, charcutées, rendues méconnaissables, et le redécoupage électoral prépare des lendemains impossibles à l'Opposition, à l'alternance républicaine et à la Démocratie; la Justice est amputée de son indépendance, via la perte d'un de ses membres essentiels, le Juge d'Instruction, et même le Conseil Constitutionnel, garant du Droit et du respect de la Constitution, est désormais dans le collimateur de l'Elysée... Rien ne doit échapper au Maître, il ne doit y avoir aucun contre-pouvoir, et surtout pas d'alternance ! Et tant pis si la France d'aujourd'hui ne ressemble plus à celle d'hier, et si elle doit céder la place, demain, à une autocratie au service d'une Caste de privilégiés et bien sûr de l'Etranger indifférent au sort des Français comme à leurs traditions et à leurs valeurs. Oui, sombre tableau... dont les Médias ne rendent pas compte ! Tandis qu'en coulisses tout ce qui fait l'identité de la France est détricoté pan par pan, morceau par morceau, ils nous entretiennent de l'"héroïsme" de quelques sauveteurs américains ou israéliens à Haïti, ou des déboires des familles en quête d'enfants à adopter... C'est surréaliste ! Et honteux pour la réputation de notre Presse à l'étranger... aujourd'hui lanterne rouge de l'information en Europe ! Comble du cynisme, le locataire de l'Elysée va monopoliser l'antenne pour, sans le moindre contradicteur, défendre l'injustifiable, tenter de justifier une politique déconnectée du réel et des besoins des citoyens. Oui, surréaliste !


Le politique moribond

Quelle politique ? Quelles méthodes, quels objectifs ? En vérité, la politique de papa a fait son temps. Où sont les de Gaulle, les Jaurès, les Mendes-France ? Où sont les élus intègres, incorruptibles, entièrement dévoués à leur pays, au Bien public, à un idéal ? Ce ne sont plus que des godillots, votant et appliquant les consignes d'en-Haut, des godillots alignés sur les diktats du Maître, uniquement préoccupés par leur carrière, vendus au Pouvoir,  des impuissants au service des Puissants. Où sont les socialistes ? Ils se sont coulés dans le moule asphyxiant du Marché et de l'Empire, ils ne se différencient plus vraiment de la Droite, tous les repères deviennent flous...  Et d'ailleurs, tout ce qui fait l'identité de la France est supprimé à une telle vitesse, que les Elus n'ont même plus le temps d'analyser, de réfléchir, de contester, les cadences sont infernales, tout doit être bouclé, et irrémédiablement, de façon certainement irréversible, le plus rapidement possible.

Et par exemple, qui a entendu parler de l'individualisation du salaire, désormais au mérite, adopté à la sauvette, presqu'incognito ? Je viens juste de le découvrir. Trop tard ! La France cède la place au modèle américain... Chut ! La mort programmée de la France se fait en toute discrétion. Dans le silence complice des Médias baîllonnés ! On nous donne un os à mâcher, pour nous occuper : La burqa ! Le sort du peuple de France ne compte pas, tous les projecteurs sont braqués sur trois cents femmes stigmatisées comme des criminelles alors qu'elles ne demandent qu'à respecter ce qu'elles croient être l'Islam...  Le massacre de la France est dissimulé derrière le voile de quelques intégristes accrochées à défendre leur pudeur ! Et tant pis si dans le même temps les pratiques sexuelles les plus perverses sont sinon justifiées, du moins... pudiquement tolérées ! Un deux poids deux mesures qui dissimule une orientaton générale: La politique devient spectacle, offerte en pâture et à la vindicte, tandis que tout ce qui relève vraiment d'elle est non seulement masqué, mais détruit au profit des intérêts uniquement financiers - et disons-le, dans la foulée, militaires.

Car la Nation française a vendu, discrètement, sa souveraineté pour le plat de lentilles indigeste de l'OTAN. Désormais, contre ses intérêts et contre le désir de ses citoyens, non consultés, elle devra s'aligner sur les décisions de l'Organisation atlantiste qui, justement, dépossède les Etats de leur souveraineté, et se permet de désigner, unilatéralement et arbitrairement, des ennemis, avec à la clef des guerres préventives, permanentes, totales et même nucléaires.  Les Elus ne sont même pas consultés : Un seul décide du sort de tous !  Et tant pis si tous, justement, sont appelés à faire des guerres dont ils ne veulent pas, inutiles, illégales et meurtrières...  C'est ainsi qu'un certain Aznar a décidé d'entraîner le peuple espagnol, réticent, à s'enrôler sous la bannière impériale ! 


Des Français enchaînés, contrôlés, piétinés

Les Français n'ont pas voulu du retour à l'OTAN, il leur a été imposé sans concertation véritable. Veulent-ils au moins de la politique néo-libérale qui leur est proposée, pardon, imposée ? Non. Un homme comme Madelin, affichant honnêtement sa couleur libérale, ne dépassait jamais les 5 % d'intentions de vote. Sarkozy, élu en masquant ses projets véritables et grâce à l'appui des médias menteurs, est là pour  mettre la France à l'heure libérale, dans le plus pur style thatchérien et reaganien. Alerte, sauve qui peut, destruction massive !  Car, justement, le politique est sacrifié à l'économique et maintenant, pire encore, au financier,  et l'ensemble des citoyens est lui-même sacrifié aux intérêts de quelques-uns. En coulisses, en effet, discrètement, le Gouvernement déconstruit méthodiquement les Institutions françaises, la Constitution, nos valeurs républicaines, laïques, sociales, notre indépendance, nos Droits de l'Homme... tout passe à la moulinette !  Et personne ne réagit, pas même les Elus ! D'ailleurs, ils ne sont consultés que pour la forme, pour sauver les apparences. De toutes façons, on ne tiendra pas compte de leur avis !

Et le peuple ? Il est parcellisé, de plus en plus privé d'emplois industriels, et donc des grandes luttes communes, il est de plus en plus astreint à travailler chez lui, tout seul, déconnecté des autres, rivé au poste de télévision qui délivre une information officielle, anesthésiante, distrayante, paralysant toute initiative... Et par exemple, qui a rendu compte des manifestations qui ont eu lieu récemment dans toute la France ?  Escamotées derrière le débat sur la burqa et le problème des adoptions de bébés haïtiens ! Et c'est avec cela que le peuple de France serait amené à réfléchir sur ce qui l'attend réellement, la destruction de la politique, du social, de l'intérêt public, de tout ce qui fait l'identité de la France, symbolisée par trois mots quotidiennement piétinés par le Pouvoir : Liberté, Egalité, Fraternité ?

Privés de contact avec la réalité, dégoûtés du politique, ne faisant plus confiance à leurs Elus de Droite comme de Gauche, les citoyens français, à l'image de tant de leurs homologues européens, se tournent de plus en plus vers les alternatives désespérées, protestataires, populistes, nationalistes, et même racistes... désignant l'étranger comme responsable de leurs maux, un étranger jadis juif, maintenant musulman, les temps changent, l'horreur est la même ! Encore aujourd'hui, sur l'excellent "Détours d'Europe" (LCP), consacré à la Hollande, on voit bien le troc d'une société multiculturelle tolérante contre une société haineuse, stigmatisant l'Islam, pourtant religion de paix, réconciliant dans un même Livre les trois Grandes religions ! "Les retraités voient leurs pensions plonger avec les cours de la Bourse,  et ce sont les étrangers, surtout musulmans, qui font les frais des mécontentements citoyens", commente la délicieuse Maja. 


L'Union Européenne est une prison,
"une arme de destruction massive au service des USA".

La cause est entendue: Au lieu de sanctionner les Elus de Droite qui défendent des politiques contraires à leurs intérêts,  au lieu d'élire des hommes et des femmes de Gauche pour les représenter et faire prévaloir la Justice, les citoyens ne font pas plus confiance à la Gauche qu'à la Droite,  ils se détournent de la politique, ils s'abstiennent de voter, ou ils donnent leur voix aux candidats populistes, racistes, haineux. Pourquoi ce désenchantement à l'égard de la politique ? Certes, comme je l'ai dit plus haut, on finit par ne plus bien discerner la Gauche de la Droite, même si les tenants d'une politique sociale essaient de préserver certains acquis. 

En réalité, même animés du désir sincère de changer les choses, les Elus de Gauche sont impuissants à incarner les valeurs dont ils sont porteurs.  L'Union Européenne est passée par là, tuant toutes les initiatives nationales, ou presque : " Si une majorité écrasante de Français ne font plus confiance à leurs élus nationaux, c’est parce qu’ils constatent que ces élus ne remplissent plus leurs engagements électoraux ; ils font même souvent le contraire de ce qu’ils avaient promis (..) En réalité (..), les dirigeants nationaux n’ont plus le pouvoir de remplir quelque grande promesse électorale que ce soit. 
La raison de cette perte de pouvoir à peu près totale ? La construction européenne et ses fameux « transferts de souveraineté ". §

Les libertés agonisent, les souverainetés sont anéanties, la démocratie est confisquée, les Elus sont impuissants, les citoyens sont sous le joug de politiques qui n'en sont plus, complètement dénaturées, seulement au service d'appétits industriels et financiers pantagruéliques, et la colère gronde. Le fossé ne cesse de se creuser entre le peuple et la caste qui a confisqué le pouvoir à son profit, entre le peuple et l'Union Européenne tremplin du Nouvel Ordre Mondial totalitaire et dévastateur.  Toutes les conditions sont réunies pour une explosion de grande ampleur, tout est en place pour une confrontation majeure. Puisque les citoyens ne peuvent se faire entendre dans les urnes, ils seront tentés de le faire par d'autres moyens. Cela débouchera-t-il, au final, par un 1789 planétaire ? 

Il est temps, pour les citoyens, de se réapproprier le champ du politique. Et cela passera inévitablement par la sortie de la prison européenne...

Eva R-sistons   

§ Bref récapitulatif de l'ensemble des pouvoirs de décision qui ont été volés au peuple français:   

1) l’Union européenne possède une compétence dite “exclusive” (c’est-à-dire que les Etats n’ont absolument plus leur mot à dire et sont obligés d’obéir) sur tout ce qui concerne:

-  l’union douanière et la politique commerciale commune, donc sur les questions cruciales concernant la protection douanière et les délocalisations qui préoccupent tellement les Français et que ceux-ci désespèrent de voir leurs élus nationaux résoudre.

- l’établissement des règles de concurrence nécessaires au fonctionnement du marché intérieur, donc sur la mise en concurrence, la privatisation et le démantèlement des services publics, questions qui préoccupent également les Français et qu’ils sont furieux de ne pas voir réglées comme ils le souhaitent ;

- la politique monétaire pour les États membres dont la monnaie est l’euro, donc sur les taux d’intérêt et les grandes orientations de politique économique, d’où découlent la croissance, le niveau de vie, l’emploi et le chômage, toutes questions qui sont au cœur des problèmes de la vie quotidienne des Français ;

- la conservation des ressources biologiques de la mer dans le cadre de la politique commune de la pêche, donc sur les revenus des pêcheurs.

2) l’Union européenne possède une compétence dite “partagée” (plaisant euphémisme qui signifie en réalité que les Etats n’ont plus, là non plus, leur mot à dire sauf sur des sujets accessoires et si l’Union le leur demande, ce qu’elle fait rarement) sur tout ce qui concerne:

- le marché intérieur ; - la politique sociale, pour de très nombreux aspects ; - la cohésion économique, sociale et territoriale ; - l’agriculture ; - la pêche ; - l’environnement ; - la protection des consommateurs ; - les transports ; - les réseaux transeuropéens ; - l’énergie ; - les questions de liberté publique ; - les questions de sécurité ; - la justice ; - l’immigration ; - les enjeux communs de sécurité en matière de santé publique.

Comme on le voit, il s’agit de presque tout. Que ce soit la politique vis-à-vis de l’immigration, des OGM, des vaccinations massives, de la privatisation d’EDF GDF, de la précarisation de l’emploi, des fusions-acquisitions entre entreprises, de la préservation de l’environnement, des mandats d’arrêts internationaux, des fonds structurels régionaux, etc., etc., là aussi, tout est très largement décidé par Bruxelles et les élus nationaux français n’ont, dans le meilleur des cas, qu’une très faible marge de manœuvre. 

3) l’Union européenne possède une compétence dite “de coordination” (ce qui laisse aux Etats une marge de manœuvre mais qui donne à l’UE un pouvoir d’appui, de publicité et de coordination) sur tout ce qui concerne : - la protection et l’amélioration de la santé humaine ; - l’industrie ; - la culture ; - le tourisme ; - l’éducation, la formation professionnelle, la jeunesse et le sport ; - la protection civile ; - la coopération administrative.

4) Enfin, ajoutons les questions essentielles de politique étrangère et de défense, qui font l’objet de la « Politique Européenne de Sécurité et de Défense » (PESD), dont le traité de Lisbonne a considérablement renforcé la forme et le contenu, et son harmonisation avec l’OTAN et les objectifs stratégiques atlantistes. Rappelons aussi que ce traité a créé un poste de chef de la diplomatie de l’Union européenne, lequel a été aussitôt confié à la baronne travailliste britannique ultra-atlantiste Catherine Ashton of Upholland. 

 La construction européenne creuse inexorablement un gouffre entre les élites et le peuple

La sortie de l’Union européenne sera la grande question de la prochaine campagne présidentielle. 

 

Et l’UPR fera tout pour qu’il en soit ainsi.

 

Source : UPR  (extraits)

Commentaire d'un internaute (..) La seule chose sur laquelle les Français ont réellement prise, sur laquelle ils peuvent agir, c’est sortir de l’UE (cas de figure prévu par l’article 49 A du traité de Lisbonne entré en vigueur le 1er décembre 2009).
La seule chose qui ne soit pas un mensonge éhonté, c’est de dire que l’on va faire “une autre France”.
Une France libre et souveraine (et non pas “souverainiste”, le “souverainisme” étant un leurre de plus).
Une France qui défend ses intérêts et les intérêts de son peuple, une France qui retrouve l’estime d’elle-même (et en même temps du monde entier), une France prospère, rayonnante et ouverte sur le monde.
Bref, l’exact contraire de ce que l’UE (arme de destruction massive au service des USA) est en train d’en faire.


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-2-fran-ais-sur-3-n-ont-plus-confiance-ni-en-la-droite-ni-en-la-gauche-pour-gouverner--43416459.html



Dictature constitutionnelle : Réagissons avant qu’il ne soit trop tard !


Dictature constitutionnelle : Réagissons avant qu’il ne soit trop tard !


Jeudi 21 janvier 2010, partout en France, des fonctionnaires sont descendus dans le rue pour protester contre les suppressions de postes et les réformes de l'Etat en cours : 114 manifestations, dont trois de caractère régional, à Lille, Toulouse et Paris, une journée de grève concernant tous les versants de la fonction publique (État, territoriale et hospitalière). Si ces manifestations et la grève n’ont pas été suivies massivement, il y avait tout de même plus de 100.000 manifestants en France, 5.000 à Toulouse et 450 à Cahors (pour le coté régional).

 Le soir du 21, au journal télévisé du 20h00 sur TF1, pas un seul mot sur cette journée de manifs. Pourtant il y avait à dire, que ce soit sur les raisons de ce mouvement de grève, sur la faible participation ou bien encore sur les deux manifestants arrêtés à Nice, pour avoir défilés avec un masque de Sarkozy. Mais non, rien, nada, niet, circulez, y’a rien à voir ! Le nain continue de sucer le gros orteil de l’ami Martin et la censure est plus que jamais de rigueur.  
 
Et la farce continue puisque Sarko va monopoliser l’écran dimanche soir, sur TF1 bien sur. Le JT et la soirée, sans aucun contradicteur, une tribune qui va lui permettre de s’adonner à son exercice favori : l’auto satisfecit.
 
Pas une voix ne s’élève dans l’opposition. A croire qu’ils se sont habitués et qu’ils acceptent la dérive vers la dictature constitutionnelle, sans mot dire.
 
J.F. Kahn vient de lancer sur son blogue et sur le site de Marianne2, un appel aux internautes, aux citoyens, pour qu’ils se substituent à l’opposition qui semble souffrir d’aphasie, et rappelle quelques faits, un empilage d’évènements qui auraient relevés de la politique-fiction il y a encore quelques années :

 •    Le conseil constitutionnel montre quelques signes d’indépendance :
levée de bouclier de l’UMP qui le stigmatise et envisage d’en modifier la composition, le fonctionnement et le rôle
 •    Les régions constituent un contre-pouvoir inacceptable pour la majorité,
et cette dernière pond un nouveau mode de scrutin majoritaire à un tour qui permettrait à l’UMP de contrôler presque tous les Conseils régionaux, même avec 30 % des suffrages contre 60 % pour l’opposition
 •    Les juges d’instructions sont gênants ? Pas de problème, Sarkozy les
supprime et confie les instructions au parquet, dépendant du pouvoir. Reste à nommer des hommes de son clan à tous les postes clefs de la justice et de la police.
 •    La télévision publique est moins docile que celles des amis du chef de
l’état. Le monarque modifie la donne en décidant de nommer lui-même les dirigeants en gardant la possibilité de les révoquer à tout moment
 •    Aucun amendement parlementaire, même voté en première instance, qui
n’est estampillé par l’Elisée n’est accepté
 •    Malgré sa promesse de campagne concernant les référendums, il refuse
toute demande, même lorsqu’il s’agit de réformer profondément les territoires
 •    Les commissions d’enquête sont systématiquement refusées, y compris
celle sur le scandale des sondages payés par l’Elysée  Mais j’irai même volontiers plus loin que Kahn en ce qui concerne l’aphasie de l’opposition et des syndicats : Le chef de l’état envisage très sérieusement de toucher à nos retraites et déjà Chérèque reprend le flambeau gouvernemental en déclarant qu’il veut un débat sans tabou sur les retraite, indiquant clairement qu’il faudra accepter un allongement significatif de la durée de cotisation. Et pour faire sourire un peu plus le chef de l’état, Martine Aubry a déclaré qu’il fallait s’attendre à aller vers un allongement de la durée du travail. Même Parisot semble ragaillardie et parle de réfléchir à d’autres modes de distribution… L’opposition n’est pas aphasique, elle participe de cette politique libérale, et ce depuis des années. L’alternance entre la droite et les socio-démocrates est une illusion.

 Le 27 mars prochain aura lieu le No Sarkozy Day, dont nous vous avons déjà parlé. Ce mouvement citoyen peut être un coup de semonce qui réveille les foules et oblige les partis politiques et les syndicats à sortir de leur torpeur. Pour le préparer, donner votre avis et faire de ce mouvement une action qui aille au-delà d’une simple journée de manifestation, c’est dès à présent qu’il faut faire entendre votre voix.
 
 A lire : La dictature constitutionnelle en douze étape :
http://www.lelotenaction.org/rubrique,la-dictature-constitutionnelle,446095.html

 Site internet national :
www.no-sarkozy-day.fr   Groupe Facebook Midi-Pyrénées : www.facebook.com/group.php?gid=217244421402
 Mail :
toulouse@no-sarkozy-day.fr

http://www.alterinfo.net/Dictature-constitutionnelle-Reagissons-avant-qu-il-ne-soit-trop-tard-!_a41790.html


Commentaire posté par duperrier le 24/01/2010 15:04

IL est très visible que la Gauche ne souhaite plus Diriger le Pays en Ruine ,ils sont TOUS pour le Nouvel Ordre Mondial et si Monsieur Jean François Kahn ne connais pas la Famille Bildeberg ce n'est pas rassurant
Car déjà en 1992 cette secte s'est réunie à Evian à Coté de Kissinger,David Rockefeller ,Lord Carrington ,Giovanni, Agnelli ,et la Reine des Pays-bas
pour la France
Pierre Bérégovoy Premier Ministre
Pierre Morel diplomate,Conseiler du Président de la République
Michel Sapin Ministre de l'économie
Hubert Védrine Porte Parole du Président de la République
Philippe Lagayette Gouverneur de la Banque de France
Loïc Le Floch-Prigent Président d'Elf Aquitaine
Philippe Jaffre Directeur général du Crédit Agricole
Bernard Arnault Président de LVMH
André Lévy-Lang PDG de Paribas
Claude DE Kemoularia du groupe Paribas
Bertrand Colomb PDG de Lafarge Coppée
Thierry DE Montbrial Professeur de l'école Polytechnique
Antoine Riboud PDG de BSN-Gervais-Danone
Philippe Villin Vice Président du Figaro
Jacques Toubondéputé exsecrétaire généraldu RPR
Et depuis cette secte à fait des bonds en avant avec l'Europe d'aujourd'hui et Monsieur Jean François Kahn dit ne pas connaître ,et bien son mouvement est pour emmener le troupeau à l'abattoir ,
et si ils ont éliminé Pierre Bérégovoy s'est qu'il n'a peut-être pas marché droit,pas de cadeau ,nous l'avons vu avec Kennedy ,il a dénoncé le 27 Avril 1961
http://aol

Sarko10'.jpg

Sarkozy tombe le masque, enfin
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/


La prochaine cible de Sarkozy:
Le Conseil Constitutionnel


« Quand le président du Conseil constitutionnel est un homme politique qui s’est vivement opposé au président en exercice, cela nuit à l’autorité de la décision prise par l’institution, et c’est dommage. »
« Certaines (décisions du Conseil) sont (trop politiques). Je souhaite que le Conseil constitutionnel soit toujours à l’abri du soupçon. Il faut dire que, depuis qu’il peut s’appuyer sur le préambule de la Constitution de 1946, il peut justifier des choses contradictoires en raison du caractère très général du texte. En fait, le Conseil constitutionnel a de plus en plus tendance à vouloir faire la loi en lieu et place du Parlement. »
« Sa jurisprudence sur l’annulation des “cavaliers” (amendements prétendus sans liens avec le texte de loi) a atteint des sommets. Elle est devenue systématique depuis 2006, alors que rien dans les articles 39 et 44 de la Constitution ne conduit réellement à une telle interprétation. »
  
Qui est l’auteur de cette attaque frontale contre un Conseil constitutionnel jugé souvent trop « politique », parfois trop « réactionnaire », en tout cas trop « emmerdant » pour l’Élysée parce que trop chiraquien ?
  
Patrick Devedjian bien sûr, « ministre chargé de la mise en œuvre du plan de relance », qui s’épanche ainsi le 12 janvier dernier dans les colonnes du Monde, dans le cadre bien préparé d’hostilités déclarées par Sarkozy et son équipe contre le Conseil constitutionnel. Pourquoi ? Décodage… et tour du propriétaire.
  
De commission fantoche dans les premières années de la Cinquième République, le Conseil constitutionnel est aujourd’hui devenu une institution respectée et crédible, n’hésitant plus à se poser en contre-pouvoir et en véritable gardien de la règle de droit et de la Constitution face à un pouvoir exécutif qui fait voter des lois « à la hussarde » par son Parlement.
  
Chargé (entre autres) de vérifier la conformité des lois à la Constitution, il se réfère – depuis belle lurette – à des principes juridiques généraux, comme le préambule de la Constitution de 1958, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ou le préambule (considéré comme très « social ») de la Constitution de 1946, pour justifier en droit ses décisions.
  
Qui peut le saisir ? Non seulement 60 députés ou sénateurs mais aussi (depuis la réforme de juillet 2008), toute juridiction qui, lors d’un procès, souhaite baser sa décision sur une disposition législative qui « porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit ». Bref, difficile d’échapper à son contrôle…
  
Et ses membres ? Ils sont aujourd’hui 11 : Chirac, Giscard (membres de droit en tant qu’anciens Présidents de la République), plus 9 autres membres désignés pour 9 ans (trois sont nommés tous les trois ans, dont un par le Président de la République, un par le président de l’Assemblée nationale et un par le Président du Sénat).
  
On le comprend vite : bien que l’institution soit juridictionnelle, sa composition et ses décisions revêtent un caractère éminemment politique. En clair, le Conseil constitutionnel peut choisir de « censurer » le gouvernement (c’est-à-dire l’Élysée) dès que celui-ci s’autorise quelque libéralité avec le strict respect de la Constitution.
  
Aujourd’hui composé pour l’essentiel de membres « chiraquiens » et présidé par Jean-Louis Debré, anti-sarkozyste notoire, il ne manque pas de « saquer » le gouvernement Sarkozy dès que l’occasion se présente : la dernière péripétie en date concerne la taxe carbone, censurée par le Conseil compte tenu du fait que « les régimes d’exemption totale institués par l’article 7 de la loi (sur la taxe carbone) sont contraires à l’objectif de lutte contre le réchauffement climatique et créent une rupture caractérisée de l’égalité devant les charges publiques ».
  
D’où la réaction musclée de l’Élysée par Devedjian interposé, Sarkozy ne supportant plus que ses décisions soient contrecarrées par une « bande d’emmerdeurs » intouchables.
  
Prochaine étape de cette partie d’échecs institutionnelle : le renouvellement de trois membres (Olivier Dutheillet de Lamothe, Dominique Schnapper et Pierre Joxe) dont le mandat arrive à échéance au mois de mars.
  
Le nom des nouveaux entrants devrait être connu dans quelques semaines, fin février au plus tard, mais nul doute que les tractations vont bon train entre l’Élysée et Accoyer (président de l’Assemblée nationale) d’une part, Larcher (président du Sénat) d’autre part, afin qu’ils nomment au Conseil des sarkozystes « bon teint » qui n’hésiteront pas à contester Jean-Louis Debré, dont le mandat arrivera à échéance en 2016.
  
Toutes ces manœuvres de couloir, qui peuvent sembler dérisoires en apparence, ont cependant une influence bien réelle sur l’équilibre du pouvoir et la protection de nos libertés. Le scénario catastrophe ? Une réélection de Sarkozy en 2012, qui lui permettrait très probablement (avec six membres sarkozystes) d’obtenir la majorité au Conseil avec les nominations de 2013. À ce moment-là, plus rien ne s’opposerait à la promulgation de lois « en délicatesse » avec la Constitution, notamment dans le domaine des libertés publiques. Les choix que feront demain Accoyer et Larcher sont donc loin d’être sans conséquences…
  
  
Lundi
© La Lettre du Lundi 2010

http://lalettredulundi.fr/2010/01/24/la-prochaine-cible/



NS-roi.jpg

Sarkozy... ou Ubu roi !


Obsédé par sa volonté de démanteler l’État, Nicolas Sarkozy et son gouvernement accumulent les incompétences et les erreurs, domaine par domaine.
  
Insultant pour la France républicaine, ce faux débat pétainiste sur l’identité nationale, à la veille d’élections régionales perdues d’avance, et qui échoue dans la fange de propos anti-musulmans. Nous avons même la sensation que, dans cette affaire, le Président projette sur le pays son mal-être personnel et ses propres problèmes d’identité non résolus (voir notre billet Nation et identité nationale).
  
Incompétente, cette gestion à la petite semaine d’une crise grave qui conduit à doubler le déficit public en un an, le tout en favorisant les plus riches et les très grandes entreprises au détriment des plus faibles (voir 2010 : le temps des perspectives).
  
NS-lordwar.jpg


Suicidaire de faire la guerre en Afghanistan dans un tel contexte de difficultés sociales. Guerre dont on ignore tout des objectifs stratégiques, de la durée et surtout du coût réel, facteur important d’aggravation du déficit public. Un nouveau seuil a été franchi avec le kidnapping de journalistes français, rappelant une évolution de la situation que nous avons connue au Liban et qui déboucha sur un départ… (voir Afghanistan : des objectifs de plus en plus flous, des budgets de plus en plus fous).
  
Absurde la gestion de la grippe H1N1 : dans un premier temps, les réquisitions de personnels dans les hôpitaux déstabilisent les services hospitaliers, déjà en manque de moyens, pour garnir des centres de vaccination montés à la va-vite. L’armée, réquisitionnée, ne comprend elle-même pas le rôle qu’elle y joue. Dans un second temps, on réintègre au dispositif, en toute hâte et impréparation, les médecins généralistes qu’on avait initialement exclus !
  
Pis : à un moment où, une fois de plus, on met en avant un soi-disant trou de la Sécurité sociale pour justifier l’arrêt du remboursement de certains médicaments, où l’égalité des soins ne fait que reculer pour laisser la place aux assurances privées, où Xavier Darcos veut tuer la médecine du travail, on apprend que Roselyne Bachelot a acheté 79 millions de doses vaccinales en trop sur pression des lobbies pharmaceutiques ! Le trou noir de la Sécurité sociale, c’est en fait Roselyne Bachelot elle-même.
  
Significatif de réduire l’enseignement de l’histoire au lycée, alors que le courage politique exigerait une tout autre audace pour remettre à flots l’instruction publique. Mais il est vrai que l’histoire enseigne notamment jusqu’où peut aller le « mur de l’argent » contre les intérêts du peuple (voir La faillite programmée du système éducatif).
  
Ridicule un Bercy qui se fait prendre la main dans le sac en train de voler des fichiers bancaires suisses.
  
Ah oui ! J’oubliais : inadmissible pour un Président de la République digne de ce nom d’assister à un dîner en l’honneur de généreux donateurs de l’UMP, en présence du ministre du Budget, lui-même trésorier du mouvement. Ce mélange des genres relève de la république bananière. On croit rêver quand on se rappelle que le général de Gaulle voulait un Président au-dessus des partis dans le cadre de la cinquième Constitution de la République…
  
Dans ce contexte difficile, le mouvement syndical a su construire des actions coordonnées et cohérentes durant tout le premier semestre 2009. Mais, faute de relais politiques solides, l’essai n’a pas été transformé.
  
Arrivent les régionales : peu ou prou leurs résultats confirmeront le rapport de forces entre le pouvoir central et le pays réel. Toute réforme territoriale apparaîtra alors d’évidence comme un charcutage électoral aux fins d’endiguer l’effondrement de l’assise politique de ce régime. On peut donc espérer que l’après-mars verra naître une nouvelle dynamique politique dans laquelle s’inscrira nécessairement la construction de l’espérance d’une autre politique, plus respectueuse de l’intérêt national, de la démocratie, et des Français.
    
Gavroche
© La Lettre du Lundi 2010

http://lalettredulundi.fr/2010/01/10/sarkozy-ou-ubu-roi/


Seguin et Sarko...

Sarko9'.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

Sélection de Liens

La Justice en France: Un théâtre de guignols ?

150x150.png?~aHR0cDovL3d3dy50b3AtYWxlcnR
Quand la justice est à la botte des notaires dans ce beau pays de France Justice précipitée, expéditive, navrante, affligeante, prête à commettre une erreur rédhibitoire pour ne pas déplaire à la profession notariale... ci-après, un épisode juridique vécu... belle mascarade et parodie... Nous ne reviendrons par sur la "faiblesse" que le justice arbore vis à vis du notariat, chose bien connue de tous... Pour étayer ces faits, voici un épisode judiciaire, assez cocasse, qu'a vécu Gisèle NERON suite à son passage dans l'émission de Julien Courbet "Sans aucun doute" sur TF1. Il est étonnant de constater avec quelle rapidité, la justice obéit au notariat ne voulant pas le laisser prendre et propager un "rhume diffamant" pour la profession notariale... Dans sa […]

150x150.png?~aHR0cDovL3N0b3JhZ2UuY2FuYWxJacques Crèvecoeur




liste complète 

http://chiron.over-blog.org/article-caucase-medvedev-appelle-a-maintenir-la-ligne-dure-contre-les-terroristes--42539150.html


http://www.laquadrature.net/files/un_album_de_chansons_anti-hadopi_page10_250px.jpg 

Le terrorisme est le prix à payer pour le soutien aux despotes et aux dictateurs

LE PRIX NOBEL DE LA PAIX ET LES ESCADRONS DE LA MORT

Les  meurtres, persécutions et tortures ont continué pendant les fêtes . Les Etats-Unis bénissent le régime putschiste. La Communauté internationale brille par son absence

photo-1912269-M.jpg photo-1912270-M.jpg


Presse achetée, journalistes vendus 

Après avoir acheté l’opposition en débauchant les plus en vue de ses seigneurs décadents, mis au pas son propre parti en lui demandant que pas une tête ne dépasse, voilà que le faux Napoléon vient de s’emparer du dernier rempart qui le séparait de la dictature absolue, c'est-à-dire la presse ou les quelques ruines qui en subsistaient.

Sous le couvert d’une aide de circonstance, le Pinochet français, d’ailleurs plus proche de Pinocchio, vient de terminer son travail de sape, aidé en cela par une opinion publique généralement amorphe et anesthésiée depuis des années. Afin de couvrir tous les secteurs, la presse en ligne a bien évidemment été copieusement arrosée alors que son seul lectorat ne lui permet de survivre, faisant ainsi des médias dits participatifs un outil de propagande dont les rédacteurs en chef devront courber l’échine afin recevoir les précieux subsides leurs permettant de péter dans l’aisance et ainsi dégager des courants d’air d’orgueil à l’odeur nauséabonde.

Mediapart, Slate, et autres vrais faux-culs ex-révolutionnaires de Rue89, déjà depuis pas mal de temps passablement passés à l’ennemi, vivent donc leur dernier instants avant de sombrer dans le coma profond provoqué par une surdose de caviar présidentiel. La presse papier quand elle, étant depuis fort longtemps aux mains d’amis de l’Élysée, il ne reste plus rien d’indépendant dans ce désert médiatique, rongé par les métastases de l’intérêt personnel. Il ne reste plus qu’à voter une loi sur les blogs personnels et la boucle

suite ici :
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=9897#9897

Sarkozy et les partenaires sociaux

Nicolas Sarkozy a donné rendez-vous aux partenaires sociaux le 15 février dernier pour fixer l'agenda social 2010, dont la réforme des retraites a été un des principaux dossiers, et sans doute le plus délicat.


(..) La réunion du 15 février : Pour arrêter à la fois la liste des dossiers à traiter, une méthode et un calendrier.

Parmi ces dossiers, Nicolas Sarkozy a cité l'adaptation de la protection sociale au défi du vieillissement - défi d'autant plus grand que la crise a mis à mal les finances sociales de la France, a souligné le chef de l'Etat.

"Ça fait cinquante ans que nous gagnons un trimestre d'espérance de vie par an", a-t-il dit. Mais cette "bonne nouvelle" doit conduire à se pencher sur le système de retraite.

 

"SABRE AU CLAIR"

Les responsables syndicaux présents ont mis en garde le gouvernement contre toute précipitation sur le sujet.

"Est-ce qu'on est prêt à mettre tout sur la table, à faire une vraie réforme qui dure en tenant compte des jeunes, des seniors, de la pénibilité ?" s'est interrogé le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque.

"Si on fait ça, il faut un débat qui dure toute l'année. Si on veut bâcler les choses et sanctionner les salariés en déplaçant l'âge de départ à la retraite, la CFDT n'acceptera pas cette démarche", a-t-il ajouté.

"Si on fait une opération blitzkrieg sur la retraite, ça ne passera pas", a averti pour sa part Jean-Claude Mailly (FO).

Pour Bernard Thibault, "le climat social, la situation sociale, ne se prêtent sans doute pas à un chef de l'Etat partant sabre au clair sur des réformes, sur des projets qui seraient loin de faire consensus".

Le secrétaire général de la CGT tout comme François Chérèque ont déploré que Nicolas Sarkozy n'ait pas davantage abordé une situation sociale qui reste difficile.

"Il y a des questions à traiter très lourdes cette année - chômeurs en fin de droit, seniors licenciés qui vont tomber dans les minima sociaux, secteurs industriels où chaque semaine qui passe continue de voir son lot de restructurations, voire de suppression d'activité. On aurait pu s'attendre à davantage d'analyse", a déploré le leader de la CGT.

Invoquant la poursuite de la montée du chômage, son homologue de la CFDT a plaidé pour le maintien des mesures sociales mises en oeuvre en matière de pouvoir d'achat, chômage partiel ou formation.

"CINQUIÈME RISQUE"

Parmi les autres dossiers de 2010, Nicolas Sarkozy a cité la question de la dépendance et du "cinquième risque", qui représentent également un défi financier, médical et humain.

Il a souhaité aussi que la réunion du mois prochain soit l'occasion de faire progresser le dialogue social "à tous les niveaux" - dans l'entreprise ou la branche comme au niveau national.

Il s'est félicité de ce que la crise économique et financière internationale n'ait pas provoqué un déchirement du pays ni généré de troubles graves et a loué le "sens des responsabilités" des partenaires sociaux.

"Au lieu de souffler sur les braises, chacun a eu à coeur de trouver des solutions aux maux qui frappaient les Français, sans pour autant qu'il y ait coproduction", a-t-il déclaré.

Il a récusé l'idée d'une "cogestion" avec les principaux syndicats et taxé de "balivernes" le reproche qui a parfois été fait à leurs dirigeants d'entretenir des échanges trop assidus avec le gouvernement et l'Elysée.

Emmanuel Jarry et Yann Le Guernigou, édité par Gilles Trequesser


http://fr.news.yahoo.com/4/20100115/tts-france-social-sarkozy-ca02f96.html



http://2.bp.blogspot.com/_5Dvdo6a5iBU/Snm6ancMA5I/AAAAAAAAEcI/7skyiRKJ0NM/s320/colmap-2.jpg

Guerre andine ?

Depuis le temps que les États-Unis arment et équipent la Colombie, il semble maintenant que ce pays soit prêt à remplir sa partie du contrat : porter la guerre dans le Venezuela de Hugo Chavez et, ainsi, frapper à mort le processus d’indépendance de l’Amérique latine vieux d’à peine dix ans. Le 30 novembre dernier, l’ex-vice-président vénézuélien, Jose Vicente Rangel, avertissait que le haut-commandement militaire colombien garde en réserve un plan de bombardement en territoire vénézuélien sous le prétexte que celui-ci abrite des groupes guérilleros. Puis, durant la conférence de Copenhague, le président Chavez révélait que le gouvernement des Pays-Bas laisse les États-Unis préparer une agression militaire contre le Venezuela à partir des îles Aruba, (..)

http://www.marcfievet.com/article-quant-a-une-guerre-andine-par-jose-marques-dos-santos---lisboa---portugal-43556629.html


Sur mon blog r-sistons.actu,
La "Pax Americana", armée et sanglante
Liste des interventions US avant 1990
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/7610816/la-pax-americana-armee-et-sanglante


Sur mon blog désinformation,

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-conflit-israelo-palestinien-les-regles-du-bon-journaliste-aux-ordres--43525151.html



Servitude écologique (très beau texte à lire !)
Toi, petit, tu dois te serrer la ceinture, pour que les grands de ce monde puissent continuer à s’engraisser.
http://afriquecarbone.afrikblog.com/

 .


Israël, ou l'humanitaire spectacle, pub


Extraits. Sol Salbe a traduit un article révélateur du Yediot rédigé par un médecin Israélien qui a fait partie jusqu'à une date récente de toutes les équipes israéliennes d'intervention en situation de catastrophe à l'étranger. Puis il a commis l'erreur d'écrire un texte modérément critique des efforts israéliens dans l'aide aux sinistrés. En conséquence, il a été relevé de son obligation de servir dans l'armée et de continuer à participer au programme de secours. La lettre ouverte est si révélatrice (et pas encore disponible en anglais) que je vais en citer de longs passages. Une petite explication d'abord - à l'hôpital de campagne israélien, on a pratiqué l'accouchement de ce que les équipes de relations publiques d'Israël ont appelé "le premier bébé né après le tremblement de terre." L'équipe médicale a exhorté la mère à nommer son bébé "Israël", ce qu'elle n'a pu que s'empresser de faire en tant qu'obligée. Un autre coup de pub israélien!  

De la relation publique au lieu de sauver des vies

 Envoyer des toilettes mobiles en Haïti aurait été une meilleure option, mais ça ne donne guère d'occasions pour de bonnes photos. Les missions de secours israéliennes dans les zones sinistrées par le passé ont montré que ce genre d'activité était vain. 
    
 En général, nous commençons nos préparatifs pour ce genre de missions dans les heures qui suivent l'annonce d'une catastrophe naturelle. Le plus souvent, l'équipe de secours israélienne est la première à atterrir dans la zone concernée. Comme ceux qui escaladent l'Everest, elle plante son drapeau sur le plus haut sommet disponible, annonçant à tout un chacun que le site a été conquis. Et pour s'assurer que l'opinion publique est au courant de cette réussite sportive, la mission est accompagnée de représentants de la presse, de photographes, d'une équipe du porte parole de l'armée israélienne et autres. 

S'agissant d'Israël, notre mission humanitaire actuelle comprend un contrôleur de la cacherout, du personnel de sécurité etc. 

Un pays qui veut apporter de l'aide humanitaire sans se préoccuper de son image médiatique devrait envoyer tout ce dont les victimes ont besoin, et pas ce qu'il veut fournir. Mais le bulletin d'informations du soir montrerait-il le chef de la mission israélienne dans sa base avec 500 cabinets de toilette chimiques? C'est improbable. Il est beaucoup plus médiatique de montrer un hôpital israélien plein d'étoiles de David et, bien entendu, des médecins et des infirmières dévoués, vêtus d'uniformes tape à l'oeil avec un drapeau israélien à la boutonnière.

... Il est plus probable qu'une aide financière en rapport avec les ressources d'Israël aurait été préférable aux énormes dépenses et à la logistique compliquée liées à l'entretien d'une unité médicale sur le terrain...

Mais apparemment, une minute de passage à la télévision est beaucoup plus importante... et en fait, Israël se sert des catastrophes comme terrain [militaire] d'entraînement pour les secours et les soins médicaux. Au bout d'une quinzaine de jours, la mission devrait rentrer en israël. Pour être vraiment efficace, un hôpital de campagne doit fonctionner pendant deux ou trois mois, mais c'est une condition qu'Israël ne peut remplir.

... c'est seulement dans l'enceinte de l'équipe d'assistance israélienne en haîti qu'on peut voir de grands panneaux indiquant le nom du pays donateur placés bien en vue.

    Le Prof. Yoel Donchin est le directeur de la Patient Safety Unit au Hadassah Medical Centre de Jerusalem.

http://mounadil.blogspot.com/

http://www.alterinfo.net/Une-lumiere-parmi-les-Nations-luit-sur-Haiti-ou,-de-la-sionisation-de-l-aide-humanitaire_a41723.html
 .



CPS.TDM41.240110083749.photo00.quicklook


Enquête sur l'Irak: Guerre illégale, selon 2 experts !
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10316

La militarisation de l'aide d'urgence à Haïti : opération militaire ou invasion ?

par Michel Chossudovsky

tp://www.mondialisation.ca/index.php?co

ntext=va&aid=17168

Kouchner justifie les violations israéliennes du Liban !
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10318#10318

Dépêchons des médecins, pas des soldats ! (Castro)
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10321

Avant la Nakba
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10298#10298

Sarkozy l'Américain
Son projet politique repose sur un triptyque ravageur : libéralisme, communautarisme et populisme. Le libéralisme pour plaire aux couches aisées, le communautarisme pour séduire les églises, le populisme pour emporter les voix des plus fragiles.
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10343



liste complète


http://www.alterinfo.net/Pouvoirs-opaques-de-la-Trilaterale-Par-Olivier-Boiral_a41804.html


liste complète  


bombardement_de_gaza432.jpg?w=300&h=225
Comprendre le Moyen Orient: Les enjeux internationaux
Le Moyen-Orient est au centre des enjeux. Première réserve de pétrole et de gaz cet amalgame de royaumes, républiques, états religieux ou sous tutelle est au cœur de l’attention de l’occident. Cet occident en manque d’énergie, soucieux de contrôler le robinet des ressources, a peur de ces pays « instables » à majorité arabe et musulmane(..).
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10378



Selon les armées russes, les Etats Unis ont provoqué
le tremblement de terre à Haiti. Pourquoi ? 

Un rapport de la flotte russe du Nord [transmis au gouvernement du
Venezuela] indiquerait que le séisme qui a dévasté Haïti est
clairement « le résultat d’un essai par l’US Navy de son arme
sismique ».
La Flotte du Nord observe les mouvements et activités navales
états-uniennes dans les Caraïbes depuis 2008, lorsque les Etats-Unis
annoncèrent leur intention de reconstituer la Quatrième flotte dissoute
en 1950.
Depuis la fin des années 70, les Etats-Unis ont considérablement
avancé leurs recherches sur les armes sismiques. Selon ce rapport, ils
utilisent désormais des générateurs impulsionnels, à plasma et à
résonance combinés à des bombes à onde de choc [1]
Le rapport compare deux expériences conduites par la marine
états-unienne la semaine dernière : un tremblement de terre de
magnitude 6,5 alentour de la ville d’Eureka en Californie, qui n’a pas
fait de victimes, et celui des Caraïbes qui a fait au moins 140 000
morts.
Ainsi que l’indique le rapport, il est plus que probable que l’US Navy
avait une pleine connaissance des dommages que cette expérience était
susceptible de causer à Haïti. C’est pourquoi, la Navy avait
positionné à l’avance sur l’île le général P. K. Keen,
commandant en second du SouthCom (Commandement du Sud), pour superviser les
opérations de secours prévisibles.
Concernant l’objectif final de ces expérimentations, indique le
rapport, il s’agit de la planification de la destruction de l’Iran par
une série de tremblement de terre afin de neutraliser l’actuel
gouvernement islamique (..).

http://www.alterinfo.net/Selon-les-armees-russes,-les-Etats-Unis-ont-provoque-le-tremblement-de-terre-a-Haiti_a41765.html

 

 

Les USA déclarent que le Venezuela
a plus de pétrole que l'Arabie Saoudite 

Le Venezuela aurait presque le double des réserves de pétrole que l’Arabie Saoudite, selon la U. S. Geological Survey. Cette nouvelle va sûrement influencer la géopolitique régionale ainsi que le devenir du «cas Hugo Chávez» (..).

http://www.usgs.gov/newsroom/article.asp?ID=2386  

Traduction Chevalier Jedi, Buenos Aires 25/01/2010



Affrontements à l'Assemblée nationale
sur la place des services sociaux dans la directive Services

Les députés ont débattu, jeudi 21 janvier, d'une proposition de loi socialiste pour exclure largement les services sociaux du champ de la transposition de la directive européenne.

La directive Services continue de faire des remous. L'Assemblée nationale s'apprête à rejeter, le 26 janvier, la proposition de loi sur la protection des missions d'intérêt général imparties aux services sociaux.
Lire la suite de cet article

  

liste complète 



Un scénario de secours aux sinistrés d’Haïti était prévu par les militaires étasuniens un jour avant le tremblement de terre

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=17200

liste complète




Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Europe
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages