14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 10:04

 

En attendant les posts promis, sur les changements géo-politiques, le vrai Kadhafi etc, voici

 

Oppression et libération, par eva R-sistons

Gouvernance mondiale,  ou dictature planétaire ? Par Bernard Pinon

La Révolution des neiges en Russie, par Alexandre Latsa qui la suit en direct

La Syrie et Sarkozy, par eva R-sistons

 

http://planete-dechet.wifeo.com/images/mondialisation_exclusion_A4nb.jpg

http://planete-dechet.wifeo.com/images/mondialisation_exclusion_A4nb.jpg

 

L'humanité doit identifier ses vrais ennemis

et se libérer

Par eva R-sistons à l'intolérable

 

 

Tout en écrivant, j'écoute France24, la chaîne internationale de Christine Ockrent  au service des seuls intérêts de l'Empire "usraélien" qui dévaste la planète, la ruine, l'ensanglante au profit des intérêts de la Haute Finance et de ses laquais. Elle déverse quotidiennement sa propagande éhontée contre les Etats non-alignés sur les diktats de Washington et de ses alliés anglais, français, israéliens : Hier la Libye ou la Côte d'Ivoire, aujourd'hui,  la Chine, la Russie, la Syrie, le Liban, l'Iran, etc.

 

Le débat - ou plutôt le faux débat, comme dans C dans l'Air - puisqu'il réunit des gens tous d'accord pour défendre les seuls intérêts militaro-financiers de l'Occident, le débat, donc,  porte un nom évocateur : "Carnage en Syrie, quand le silence tue". 

 

Les chiffres, d'abord : Il y aurait 5000 morts, soi-disant (en oubliant de dire qu'il inclut ceux tués par les agents de la CIA, du Mossad etc, ou par les infiltrés de la DGSE §, ou par les islamistes utilisés par l'Occident pour réaliser ses basses oeuvres meurtrières). L'armée syrienne défend son pays agressé par les Puissances étrangères qui veulent le soumettre, le coloniser, le piller - et l'aligner sur les diktats d'Israêl et des Anglo-Saxons.

Autres chiffres, il y aurait 12.400 réfugiés (à comparer, par ex, avec les 3.500.000 Irakiens chassés de leur pays par les "libérateurs" yankees, fuyant les violences provoquées par l'OTAN, le chaos généré, les luttes ethniques ou de clans... Car c'est bien connu, l'Occident divise pour mieux régner !) et 14.000 prisonniers (à comparer avec tous les prisonniers de l'Empire, embastillés et torturés sans jugement, sans droits, indéfiniment, comme à Guantanamo !).

 

Les Médias collabos des Puissances réellement terroristes (je veux parler du terrorisme d'Etat, pas de celui du pauvre) affichent les chiffres en Syrie, mais pas ceux des victimes des guerres et des crises provoquées par l'Occident carnassier, qui elles, se comptent par millions !

 

France24 vomit sa désinformation en organisant de faux débats entre gens défendant les mêmes intérêts, ultra-libéraux et va-t-en guerres, et en falsifiant toute l'information. Par exemple, dans son désir de conditionner les citoyens pour leur faire accepter l'inacceptable (comme les guerres néo-coloniales meurtrières, comme l'ingérence intéressée dans les Etats souverains non-alignés), cette Chaîne ose polariser l'attention sur les plus jeunes victimes civiles, elle évoque les enfants morts, mais quand parlera-t-elle des crimes de l'Occident aux quatre coins du monde pour des intérêts bassement financiers, quand évoquera-t-elle tous les civils, et en particulier tous les enfants, sacrifiés partout à la cupidité d'ue petite minorité ? Là, les victimes se comptent par millions en attendant la grande boucherie planétaire planifiée pour réduire la population via une nouvelle guerre mondiale cette fois nucléaire !

 

Pire encore, Francce24 pour mieux manipuler le téléspectateur, diffuse des extraits d'interviews d' enfants sur les atrocités dont ils auraient été témoins,  dans  des séquences mises en scène ! Sans parler des trucages pour servir son odieuse propagande, soit en diffusant des extraits d'autres pays, soit des plans tournés dans les studios du Qatar, avec des figurants locaux ! Et on connaît des images célèbres qui ont fait le tour du monde, avec des acteurs payés, comme celle sur la statue de S. Hussein, en Irak, déboulonnée devant les caméras pour, soi-disant, montrer la joie du peuple "libéré"!

 

Il est terrible de voir une chaîne française destinée à servir l'information, la vérité donc, se vautrer dans la pire désinformation digne de l'Italie de Berlusconi, de la Russie de Staline, et cela afin de servir les intérêts de ses amis haut placés ! Au risque de tromper les peuples, de nuire à leurs intérêts. Ainsi, France24 diffuse dans les pays arabes la mauvaise parole française, tous ses mensonges, tous ses appels aux guerres humanitaires masquant les pires crimes pour grossir les portefeuilles des plus nantis !  Et les Observateurs sont en réalité un prétexte pour diffuser les images tournées par les agents de l'Empire, ou par les citoyens  (surtout jeunes donc plus malléables) conditionnés par la propagande pour les fausses valeurs anglo-saxonnes de compétition, de réussite, de sur-consommation, de rentabilité - et finalement victimes de tous les mirages possibles ! Ainsi, tout est imposture, tout concourt à orienter les citoyens à penser contre leurs intérêts, c'est-à-dire tant pour l'ultra-libéralisme ou l'Europe de la rigueur et de la dictature du Cartel bancaire, que pour les guerres afin de protéger, soi-disant, les populations !

 

Et France24 brille par le cynisme ! Voici maintenant qu'elle dénonce les assassinats ciblés de la Syrie de Bachar-el-Assad,  en réalité la spécialité de l'Etat voyou Israël - qui justement orchestre, en coulisses, les déstabilisations de la planète, les chaos, les guerres civiles ou pas, tous les malheurs de l'humanité, avec ses alliés anglo-saxons et désormais, aussi, français ! Mais de cela, les médias sionisés ne parleront évidemment jamais !

 

France24 évoque aussi les tortures qui seraient pratiquées par les Syriens, en taisant celles, planétaires, des Américains et de leurs alliés, tortures souvent d'ailleurs sous-traitées dans d'autres pays afin d'échapper à la Justice ! Tout est bon pour manipuler l'Opinion contre les Etats qui refusent la dictature imposée par l'Occident, contre les pays qui défendent leur souveraineté, leur différence, leur modèle - anti-capitaliste comme Cuba, par ex, ou le pouvoir fort, comme en Russie, qui en a d'ailleurs bien besoin pour échapper à la tutelle du Club Bilderberg sur le monde, synonyme d'esclavage, d'eugénisme, d'endettement profitant au Cartel bancaire, de guerres permanentes pour les ressources et le contrôle des pays...

 

Le comble, c'est que la Chaîne de Christine Ockrent (l'épouse de Bernard Kouchner, faux humanitaire et ultra-sioniste vrai néo-conservateur américain), comme d'ailleurs Alain Juppé revu et corrigé par le tandem BHL-Sarkozy qui sévit partout, cette Chaîne-là déplore le risque de guerre civile en Syrie - en sachant parfaitement qu'elle est orchestrée en coulisses par ses amis néo-conservateurs israéliens et anglo-saxons, appuyés par le shérif Sarkozy qui, en allumant partout les mèches meurtrières, espère glaner quelques voix supplémentaires en 2012 (grâce au conditionnement médiatique) pour achever de détruire la société française et l'américaniser !

 

Ainsi les Médias comme France24 sont-ils les meilleurs alliés des promoteurs des politiques les plus dévastatrices pour les peuples, ultra-libérales, européistes, néo-coloniales, ou conduisant au futur choc de civilisations dument nucléaire et génocidaire ! Quelle responsabilité !

 

Si la Cour Pénale Internationale était vraiment au service de la Justice internationale, ce ne sont pas les Milosevic (Yougoslavie attaquée par l'OTAN sous un prétexte faussement ethnique) ou les Gbagbo (victoire électorale confisquée par l'homme du FMI au service de la Françafrique, et défendant lui aussi son pays agressé par le Cartel bancaire) qui devraient s'y trouver, mais bien les vrais auteurs des malheurs de l'humanité, au sommet (Nouvel Ordre Mondial militaro-financier) ou placés à la tête des pays comme Cameron, Obama, Sarkozy, ou encore utilisés pour relayer ces politiques infâmes, comme les dirigeants des Médias de désinformation, ou même les propulser, comme BHL le faux philosophe et vrai agent des seuls intérêts "juifs" (comme il le reconnaît lui-même publiquement), en fait, néo-sionistes §.

 

Alors, stop à la désinformation !

 

 

De l'oppression

à la libération


 

- La Libye et la Syrie sont des Etats souverains, l'un a été ruiné et asservi après avoir été bombardé afin - quel cynisme ! - de "protéger la population", l'autre est ciblé par l'OTAN et ses agents (surtout français, d'ailleurs, quelle honte pour notre pays !) pour l'aligner, pour lui faire accepter docilement les projets de contrôle, de prédation et de pillage du Cartel bancaire, ensuite afin de l'utiliser comme base d'attaque de l'Iran (avant de s'en prendre à la Russie et à la Chine), plans concoctés par Israël et ses laquais anglo-saxons ou français. La Libye désormais détruite et alignée servira désormais, de force plutôt que de gré, en tant que rampe de lancement des attaques futures (au lieu de rester à l'écart ou de les contrer) contre les Etats encore indépendants - comme l'Iran, la Russie ou la Chine.

 

- La Russie de Poutine est épinglée car elle refuse de se couler dans le moule occidental, elle est présentée par les Médias aux ordres comme risquant de "représenter un danger international dans le contexte actuel" (France24 14.12.11), alors qu'elle est au contraire un facteur de paix (en défendant la Syrie et l'Iran, elle préserve le monde d'une guerre mondiale planétaire) et que le danger vient en réalité de l'Occident cherchant à dévorer les peuples (fausses pandémies réductrices de population, lois liberticides - comme l'interdiction aux USA d'avoir son potager -  , esclavage notamment par l'endettement, structures totalitaires comme l'UE, construction de camps de concentration un peu partout pour les réfractaires aux horreurs programmées, langue et culture unique imposées anti-démocratiquement, guerres permanentes, illimitées, et même nucléaires, etc... ) et les Nations refusant ses diktats. 

 

- La France de Sarkozy (agent de la CIA) "débarrassée" de ses éléments gaulliens et indépendants prend la tête des croisades contre les peuples, au nom de la démocratie, de la protection des peuples, en réalité pour appliquer les consignes du Club Bilderberg attaché au contrôle politique des pays et à leur pillage.

 

- Un racket planétaire sans précédent est opéré dans les pays non inféodés, via la dictature du Cartel bancaire sur les peuples (comme en UE, particulièrement avec les coups de force en Grèce ou en Italie) qui transfère les richesses du pays - Entreprises publiques, patrimoines, économies des habitants... - dans les coffre-forts des financiers et de leurs laquais, avec à la clef un seul programme pour les Etats, la rigueur, et pour les citoyens :  l'austérité, la dépossession, les privations, la paupérisation... réalise-t-on qu'il s'agit d'une entreprise réellement criminelle ?

 

- Le monde est pillé (ressources) et soumis à des pouvoirs corrompus (pensons aux marionnettes en Afghanistan ou en Georgie, aux monarchies arabes tolérées par les grands donneurs de leçons démocrates, aux dictateurs africains placés par l'Occident néo-colonial.. et à tous les Plans CONDOR à l'instar de ceux qui ont privé les Latino-Américains de leur liberté au profit de dirigeants comme Pinochet), la nature est mutilée, l'air et l'eau sont massivement pollués, les animaux sont exploités et torturés... et j'en passe !

 

- Partout, sous l'égide de l'Occident ennemi des peuples, naissent de fausses structures pour la Justice (CPI..), pour la Paix (ONU..), pour la démocratie (toutes les ONG anglo-saxonnes spécialisées dans la déstabilisation des Etats, les Révolutions de couleurs ou par la violence...), pour soi-disant aider au développement des pays (FMI, BM..)... et en réalité imposer un "ordre" criminel, crapuleux, totalitaire...

 

- Et par-dessus tout, une fois que les peuples et les Etats dépossédés de leur souveraineté auront été ruinés, une fois que tout aura été privatisé et qu'il ne restera plus aucune protection sociale et aucun service public, une fois que les patrimoines des pays et même les dernières terres disponibles seront tombés dans l'escarcelle de l'Oligarchie, une fois que les citoyens, privés d'emplois, réduits à la misère et à la faim, se seront entretués après avoir été au préalable dressés les uns contre les autres (derniers salariés contre assistés, jeunes contre vieux improductifs, Français de souche contre "étrangers", etc) au travers de tous les chocs notamment dits "de civilisation", alors interviendra la guerre planétaire, suprême malheur pour l'humanité décidé par ceux qui en récolteront seulement les fruits ultimes (Industrie de la Reconstruction notamment) sans jamais bien sûr y participer eux-mêmes. George W Bush ne s'est-il pas arrangé pour s'exempter de son devoir militaire, tout en programmant les guerres les plus meurtrières ?

 

L'horreur programmée par les apprentis sorciers du Nouvel Ordre Mondial est en marche. Comme le prône le Mouvement international Démosophie, il est temps d'arrêter la machine infernale avant qu'elle n'emporte l'humanité dans sa folie meurtrière. Démosophie tente d'obtenir le précieux sésame des 500 signatures qui lui permettra de défendre son projet d'un monde sans politiciens corrompus, seulement géré directement par les citoyens eux-mêmes (démocratie directe) : Pour éviter que le monde ne sombre dans l'abîme de l'endettement sans fin, des guerres permanentes et totales, de la sauvagerie d'un Gouvernement unique orchestré par le Cartel bancaire et ses larbins.

 

Il est temps de sortir de notre torpeur et d'exiger de ceux qui prendront le pouvoir, de s'opposer à la main-mise des Anglo-Saxons et de leurs alliés israéliens sur le monde. Il y va de notre avenir, et de la survie même de l'espèce humaine. Les projets de l'Axe du Mal (GB et sa City, USA, Israël, Europe conduite par le tandem Merckel-Sarkozy) sont maintenant connus. Ils sont porteurs de drames inouïs pour les peuples vassalisés !

 

Je lance un appel pressant aux Militaires, aux fonctionnaires de la Police ou de la Gendarmerie... pour qu'ils s'opposent, pendant qu'il en est encore temps, à ces projets diaboliques. J'ai lu que si 5% des Officiers et des Soldats refusaient de participer à l'élaboration de ce monde maléfique, notre pays pourrait être sauvé et donc nos descendants, et à leur tour, d'autres peuples suivraient le même chemin. De libération !

 

Alors, asservissement, ou libération ? De VOTRE choix dépendra le sort de l'humanité, car si les idéaux de la Révolution française ont fait des émules, notre résistance à l'oppression marquera les esprits du monde entier. Pour qu'ils se mettent en marche, à leur tour...

 

Eva R-sistons

 

 

 

http://sos-crise.over-blog.com

 


§  : « C’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique, que j’ai contribué à définir des fronts militants, que j’ai contribué à élaborer pour mon pays et un autre pays une stratégie et des tactiques. »,

BHL ou la barbarie à visage mondain

BHL ou la barbarie à visage mondain

La vérité si je mens : BHL nous dit pourquoi il a fait bombarder la Libye..

(et sur de nombrex autres sites)

 

§ Des officiers de la DGSE au Nord du Liban et en Turquie (Canard Enchaîné)

 

 
r-sister-NOM.jpg

 

Gouvernance mondiale

ou dictature planétaire ?


Face aux problèmes que pose la mondialisation,

on nous explique que la seule solution serait une gouvernance mondiale.

Est-ce vraiment si souhaitable ?

 

Hillard-nom-5b3bd.jpg

 

 

Tout d’abord, la mondialisation n’est pas quelque chose qui est apparu spontanément, comme une conséquence inéluctable du progrès des moyens d’échange. C’est quelque chose qui a été réfléchi, théorisé, et progressivement mis en place de manière volontaire. Dans son livre « La marche irrésistible du nouvel ordre mondial », Pierre Hillard fait l’historique des courants de pensée qui ont conduit à la mise en place d’institutions transnationales, de forums et de réseaux, de clubs de réflexion et de fondations, d’associations et de regroupements au service de la vision d’un monde unifié sur le modèle occidental, et où les Etats-Unis tiendraient un rôle prépondérant.

Aujourd’hui déjà il existe une « gouvernance » mondiale effectuée par des institutions comme le FMI qui joue le rôle du procureur des grands argentiers, l’OMC qui prêche les bienfaits du libre-échange, l’OMS qui préconise des politiques de consommation de médicaments santé, mais aussi l’OTAN qui se pose en gendarme du monde (occidental) ou l’Union Européenne, laboratoire de la mondialisation heureuse. Sans oublier des institutions plus discrètes comme la BRI (Banque des Règlements Internationaux) qui fixe les règles du jeu bancaire.

On constate que ces institutions ont des points communs : elles sont issues des travaux de groupes de réflexions (think-tanks) « indépendants » (de qui ?), essentiellement Anglais, Américains (US) et Allemands dont les plus connus sont le Council of Foreign Relations (US), la Fondation Bertelsman (D) ou le Club de Rome (UE), et ont été mises en place à travers des forums internationaux, que ce soient les G* (G8, G20…) ou les divers clubs tels la conférence de Bielderberg, la commission Trilatérale, ou, dans une moindre mesure, le forum de Davos ; ensuite, leur mise en place n’a que très peu fait l’objet d’un souhait populaire ni d’une consultation, et, lorsque cela a été le cas, on a vu avec la constitution européenne que ce n’était qu’une formalité dont on pouvait s’affranchir. Ces institutions fonctionnent sans aucun contrôle démocratique sinon au troisième degré. Enfin, on constate qu’elles semblent plus à l’écoute des lobbys industriels et financiers que des populations.

Ce n’est pas un accident. Lorsqu’on lit ce que les groupes de réflexions à l’origine de ces institutions publient, on constate que la démocratie y est toujours pointée comme sujette à des « errances » préjudiciables à la bonne marche des affaires du monde, et inadaptée pour faire face aux défis mondiaux. Il semblerait que la Suisse, où l’on vote pour à peu près tout, soit aux yeux de certaines personnes un enfer sur terre. Bizarrement, nombre d’entre elles y séjournent…

De fait, on voit mal comment on pourrait mettre en pratique des votations au niveau mondial. Mais les pays dits démocratiques auraient pu organiser des consultations ; ils ne l’ont pas fait, ou si peu. Cela aurait été certainement qualifié de populiste (populiste : adjectif péjoratif employés par de prétendus démocrates pour disqualifier ceux qui prônent la consultation des citoyens).

Si ces institutions se contentaient d’émettre des avis qui passeraient ensuite par le circuit démocratique pour les pays qui le sont, tout irait pour le mieux, mais ce n’est pas le cas : elles exercent, selon la propre expression de Jacques Delors à propos de l’UE, un « despotisme éclairé » (par qui ?). Le droit européen prime sur le droit national, les conseils de « bonne gouvernance » du FMI (rigueur, privatisation des services publics, ouverture des marchés… ) sont la condition pour l’obtention d’aide financière… et gare à celui qui aurait l’outrecuidance de consulter le peuple comme on l’a vu récemment en Grèce.

Si tout cela marchait, si cela apportait effectivement la paix et la prospérité… mais non, sauf pour un petit nombre de privilégiés qui en tirent bénéfices et qui, quelle coïncidence, sont ceux qui financent les groupes de réflexions et autres forums à l’origine de la mise en place de cette « gouvernance ». Même un prix Nobel d’économie comme Joseph Stieglitz qui a pourtant été un grand zélote mondialiste lorsqu’il travaillait à la Banque Mondiale, reconnaît dans son livre « La grande désillusion » l’échec des politiques du FMI, et d’autres auteurs les échecs de l’UE, de l’OMS, de l’OMC, de l’ONU… Cette « gouvernance » mondiale n’a apporté que crises, rigueurs, inégalités, sans compter l’anxiété délétère que ses politiques distillent, ou l’ethnocide à petit feu de l’uniformisation. Et aussi son lot de guerres, militaire à l’extérieur, économique un peu partout.

Si vous êtes citoyen d’un pays au gouvernement despotique et que votre voix ne compte pas, vous avez toujours espoir d’émigrer vers d’autres pays plus à l’écoute de leurs concitoyens. Mais si ce despotisme est mondial, n’espérez pas aller sur la lune. Dans l’état actuel de la « gouvernance » mondiale, il ne reste plus que quelques pays non alignés : ils sont faciles à reconnaître, ce sont ceux qu’on diabolise ou qu’on bombarde. Combien de temps encore avant qu’ils ne voient la lumière de ce « despotisme éclairé » qu’on parfume de « démocratie » et de « droits de l’homme » ?

Plus inquiétant encore, alors que cette construction mondialiste est largement documentée dans des livres ou sur Internet, elle fait l’objet d’un silence assourdissant dans les média. La couverture des G* est présentée comme une rubrique « people » et il faut un scandale comme celui des campagnes anxiogènes de l’OMS incitant à se faire vacciner contre une pandémie imaginaire, pour qu’un embryon de questionnement apparaisse, bien vite oublié. Et trop souvent, lorsque quelqu’un aborde le sujet sur un plateau, il se voit qualifier de « conspirationiste ». (conspirationiste : adjectif péjoratif employé par de prétendus défenseurs de la liberté d’expression pour disqualifier ceux qui questionnent le narratif officiel). Mais n’allons surtout pas dire que les média sont complices de la mise en place d’une dictature mondiale, ce serait à coup sûr être un paranoïaque ennemi de la démocratie.

Car nous vivons, nous dit-on, dans le meilleur des mondes possibles. Comment osez-vous penser le contraire ? Prenez bien vos pilules et n’oubliez pas de vous informer auprès de vrais professionnels.

 

par Bernard Pinon (son site) lundi 12 décembre 2011 

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gouvernance-mondiale-ou-dictature-106045

 

 

Voir aussi : 

Le déclin inexorable de l’Occident - La fuite en avant (...)

« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées permanentes. Si le peuple américain permet aux banques privées de (...)

.

 

Réflexions sur la Révolution des Neiges en Russie

 

Alexandre Latsa
11:49 14/12/2011
"Un autre regard sur la Russie" par Alexandre Latsa

Les événements politiques et citoyens qu’a connu la Russie ces derniers jours ont sans doute une fois de plus été traités par le mainstream médiatique de façon excessive et erronée. Printemps russe, révolution des neiges, craquement du régime Poutine, révolution arabe a Moscou...

Les qualifications excessives et souvent obsessionnellement dirigées contre la figure du premier ministre sont certes en adéquation totale avec quelques slogans que j’ai pu entendre lors de cette manifestation mais semblent bien loin de la réalité du terrain tout autant que de ce que pensent a ce jour la grande majorité des Russes. Cette fois-ci, le mainstream médiatique francophone n’a pas égalé le mainstream anglophone, dont une des principales chaînes de télévision a commenté les manifestations en Russie en utilisant des images d’émeutes en Grèce. On sait pourtant que les palmiers sont rares dans les rues de Moscou :), et que la police russe ne porte pas d’uniformes grecs. Tout commentaire est inutile, il suffit de regarder le reportage.

Reprenons depuis le début. Suite aux élections législatives du 4 décembre, des cas de fraudes électorales ont été mis en évidence. Pour autant une analyse sérieuse et non émotionnelle montre que des différences entre les sondages, les sondages d’après votes, les estimations et les résultats ne seraient palpables que dans le Caucase ou éventuellement à Moscou, comme je l’avais mentionné ici. Il a été rappelé que la structure traditionnelle et conservatrice tchétchène (rôle des teïps par exemple) peut être un facteur de vote difficile à comprendre. Les autres fraudes dénoncées concerneraient donc essentiellement Moscou ou le score de Russie Unie aurait été gonflé, comme l’a affirmé en cours de dépouillement un sondage de sortie des urnes publié par l’institut FOM et qui a mis le feu aux poudres. Très curieusement ce sondage n’est plus en ligne aujourd’hui sur leur site, mais il a été repris sur de nombreux blogs. Quoi de plus simple à manipuler qu’un sondage d’après vote par un institut? Les mouvements de protestations n’ont donc concerné essentiellement que Moscou et Saint-Petersbourg, qui ont rassemblé les ¾ des manifestants du pays.

Qu’en est-il, en réalité,  de la fraude dénoncée et propagée sur la toile, via les réseaux sociaux ou Youtube, et que les journalistes occidentaux citent sans relâche depuis les élections? 7.664 incidents de diverses natures ont été recensés sur l’ensemble des bureaux de vote durant ces élections (en Russie et à l’étranger). Parmi ces incidents, les cas récencés qui concernent des plaintes pour fraude au niveau de la comptabilisation des voix sont 437. Regardons maintenant ce que dit le site de l’association "indépendante" GOLOS, spécialisée dans la surveillance des élections: 66 cas recensés de différence entre les décomptes des observateurs et les résultats finaux, qui portent chaque fois sur des écarts de 100, 200 ou 300 voix, selon les cas. Même analyse pour Vedemosti qui publie une analyse détaillée de Moscou dans laquelle une 30aine de cas a été recensés par les observateurs d’Iabloko (parti d’opposition) pour toute la capitale. Peut-on imaginer que ces 20.000 voix en litige (estimation haute) ont permis à Russie Unie de doubler son score à Moscou? A-t-on remarqué que les observateurs "indépendants" ou ceux de GOLOS ou d’Iabloko n’ont pu observer à ce jour quelque fraude que ce soit dans le reste des 3.374 bureaux de vote de la capitale? Peut- on imaginer que ces quelques cas de fraudes dans tous le pays aient pu inverser totalement le résultat du scrutin? On peut sérieusement en douter. Depuis les élections, personne n’a contesté les irrégularités, fraudes et  dysfonctionnements systémiques relevés par les différents observateurs de partis politiques et des associations. Mais on ne peut pas encore comparer Moscou à Chicago, ou 100.000 voix avaient disparu lors d’une élection en 1982. En outre, beaucoup d’observateurs internationaux ont eux validé les élections, que l’on regarde par exemple ici, la, ici ou la.

A propos d’Amérique: l’association GOLOS, très en pointe pour dénoncer les fraudes en Russie, est financée par les très puissantes associations américaines USAID et NED.  GOLOS vient d’être pris la main dans le sac, si je puis dire, puisque la presse russe vient de publier un échange mail entre la responsable de GOLOS et des responsables de l’USAID, leur demandant combien l’association pourrait facturer (lors de précédentes élections en Russie) pour… Des dénonciations de fraudes et d’abus.

Mais le Buzz informatique sur des élections massivement truquées à bien fonctionné et ce sont sans doute environ 35.000 personnes qui se sont rendus à une grande manifestation samedi dernier à Moscou (j’y ai assisté)  afin de demander de nouvelles élections. La manifestation s’intitulait la révolution des neiges, et les participants portaient des œillets blancs mais également des fleurs. Cette association de symboles fait étrangement penser aux symboles des révolutions de couleurs (appelées également révolutions des fleurs) qui ont eu lieu en Serbie en 2000, en Géorgie en 2003 ou en Ukraine en 2004. Plus étrange encore, le site de la mystérieuse et nouvelle association qui organisait le mouvement s’intitulait de la même façon BelayaLenta. C’est un nom de domaine internet qui a été déposé aux Etats-Unis en octobre 2011...

Cette manifestation était extrêmement intéressante à mon sens. Elle réunissait une galaxie très hétérogène de mouvements politiques et d’associations. Une partie des gens était venu voir ce qui se passait et étaient surpris de l’ampleur du rassemblement. Je décrirais le participant moyen comme un moscovite de la classe moyenne supérieure, jeune et plutôt de sexe masculin, présent car convaincu de s’être fait voler ses voix, lorsqu’il n’était pas simplement hostile au premier ministre Vladimir Poutine. Le meeting était co-organisé par les éternels opposants libéraux Boris Nemtsov, Michael Kassianov et Vladimir Milov, fédérés au sein du Parnas, ainsi que par Serguei Udaltsov, le leader du mouvement d’extrême gauche Front de gauche, également ancien membre de la coalition libérale/communiste "l’Autre Russie", qui rassemblait ultras d’extrême-gauche, nationaux-bolcheviques et libéraux pro-occidentaux.

Les associations libérales et pro-occidentales étaient présentes. Le parti-communiste et Russie Juste étaient aussi représentés, ainsi que divers mouvements d’extrême gauche: des anarchistes , le front de gauche et des mouvements tiers-mondistes. Mais il faut ajouter un autre élément tout à fait inattendu pour un observateur étranger, la présence en force de représentants de l’extrême droite la plus dure, néo-nazis , nationalistes ou encore monarchistes. Les francophones qui liront ce texte se demanderont sans doute comment des gens aussi différents ont pu défiler côte à côte sans heurts. Il y a eu beaucoup de slogans anti-Poutine, mais pas de casseurs en fin de manifestation. Cette animosité à l’égard du premier ministre, dans les slogans, s’est donc exprimée dans des domaines très différents. Pour certains, c’est un autocrate, pour d’autres au contraire il n’est pas assez nationaliste, trop libéral ou pas assez à gauche. Un symbole était absent de cette manifestation, le blogueur Alexeï Navalny, qui semble parfaitement représenter cette synthèse inattendue entre libéraux et radicaux d’extrême droite. Ce blogueur très populaire à l’ouest (plus qu’en Russie), ancien du mouvement libéral Iabloko, est à l’origine du slogan "Russie unie parti des escrocs et des voleurs" qui est repris par les opposants à Vladimir Poutine. C’est aussi Navalny qui a lancé le slogan "vote pour n’importe qui sauf pour Russie Unie". Il a aussi participé cette année à la marche russe, cette marche de l’extrême droite, se "félicitant de pouvoir éduquer cette jeunesse radicale". Mais il s’est également fait pirater sa boite mail, ce qui a permis de mettre en évidence qu’il était (tout comme Golos cité plus haut) salarié de l’association américaine NED (une des structures essentielles de soutien aux révolutions de couleur durant ces dernières années dans l’espace postsoviétiques), mais également en lien étroit avec Alexandre Belov, le représentant d’une structure d’extrême-droite viscéralement anti Kremlin: l’ex-DPNI.

A part l’influence de GOLOS et Navalny, il faut noter que les Etats-Unis ont promis récemment d’augmenter les aides aux associations qui opèrent en Russie, en affirmant que ces aides ne viseraient pas à miner la stabilité politique du pays. Ce dont on peut très sincèrement douter.

J’ai assisté à cette manifestation et deux réflexions principales me viennent à l’esprit.

D’abord le meeting s’est terminé dans le calme: c’était une démonstration de maturité de la société russe, tant au niveau des manifestants que de l’état. Désormais le mythe de l’état répressif sans cesse mis en avant n’est plus valide. Les manifestants ont respecté le cadre légal, tout s’est déroulé sans incidents notables.

Ensuite les revendications sérieuses et constructives de beaucoup de manifestants (médecine gratuite et reforme de l’éducation par exemple), semblaient correspondre aux demandes d’un électorat proche du parti communiste ou de Russie Juste, les partis du nouveau bloc de gauche. Ce bloc de gauche qui va occuper environ 1/3 de la nouvelle assemblée semble donc être la réelle force d’opposition qui a émergé des élections du 4 décembre, bien plus qu’une hypothétique et fantasmatique coalition orange/brune/rouge, réunie dans un meeting organisé par d’éternels perdants ou par des leaders de groupuscules. Il est plausible que désormais la vie politique russe puisse se structurer autour de deux grands blocs: un centre droit autour de Russie Unie et un grand courant de gauche.

Ces deux réflexions me font penser que la vie politique russe devrait ainsi garder sa stabilité, en renvoyant les projets américains de révolution de couleur en Russie aux oubliettes de l’histoire.

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.

 

* Alexandre Latsa est un journaliste français qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie". Il collabore également avec l'Institut de Relations Internationales et Stratégique (IRIS), l'institut Eurasia-Riviesta, et participe à diverses autres publications..

Réflexion sur la révolution des neiges en Russie

 

 

http://archives.plumedepresse.net/local/cache-vignettes/L130xH122/sarko_usapng249d-b7898.png

http://archives.plumedepresse.net/local/cache-vignettes/L130xH122/sarko_usapng249d-b7898.png

 

Sarkozy et la Syrie,

par eva R-sistons

 

Reportage d'Arte, de Michel Dumont, 2003.

 

Syrie, 18 millions d'habitants.

Le Pt Bachar-el-Assad est en contact avec les intellectuels

qui souhaitent plus de libertés, plus de démocratie,

"Le processus de libération est engagé, mais il se heurte

à la situation de guerre, à l'état d'urgence,

comme dans tous les pays arabes.

La ville sur le plateau du Golan a été rasée par les Israéliens".


L'opposition est sous surveillance,

"les éléments qui étaient en contact avec des Etrangers

- même avec l'Ambassadeur américain -

ont été arrêtés et condamnés par des Tribunaux civils"

 

"On voit clairement que les Etats-Unis

ont redessiné la carte de la région

(Sud-Liban, Palestine, Irak...),

on met en place un nouveau Moyen-Orient

avec Israël comme pivot.

C'est le début d'une nouvelle géo-politique,

la loi de la jungle a commencé !

Israël est le représentant des intérêts américains dans la région,

tout cela est très inquiétant".

 

"Depuis des millénaires, Musulmans, Chrétiens,

Kurdes, Druizes... et une importante Communauté juive,

cohabitent sans problèmes.

Et il n'y a plus de problèmes avec le fondamentalisme musulman

depuis qu'en 1960 le Pt Assad (père) a réglé le problème

en réprimant dans le sang après une vague d'attentats meurtriers

due aux Frères Musulmans.

Depuis, les écoles coraniques sont étroitement surveillées

Les Sunnites syriens prônent un Islam modéré et tolérant".

 

Propos d'un Directeur de Journal syrien

et d'étudiants syriens, recueillis par Arte.

 

Où l'on voit clairement que comme en Libye,

il y a des Musulmans modérés,

les différentes religions cohabitent harmonieusement.

Pas de problèmes pour la Communauté juive.

Les Islamistes ont été écartés et surveillés -

ceux-là même que comme en Libye, l'Occident va utiliser

(tout en diabolisant les Musulmans)

pour faire ses guerres néo-coloniales par procuration.

 

Il y a une opposition en Syrie, 

des jeunes séduits par l'Occident

et en relation avec "l'Etranger" américain

- tiens donc ! Tout est dit sur Arte en 2003 ! -,

et des Islamistes surveillés et réprimés.

 

L'Occident est en contradiction avec ses discours

incitant au rejet des Islamistes et au choc de civilisations,

il se sert des Islamistes contre les laïcs... un comble !

En fait, il souhaite la radicalisation

pour inciter au choc de civilisations.

Les Etats laïcs doivent sauter !

 

"Il y a déjà eu pas mal de changements,

mais on ne peut tout faire en même temps.

La guerre d'Irak a arrêté le processus de démocratisation"

 

A l'heure où Israël se prépare à rayer l'Iran de la carte,

la Syrie doit être matée d'abord.

Les Médias sionisés n'en parlent pas,

mais Israël dirige les événements sur place

avec comme correspondant, en France,

le Président choisi par le CRIF, Nicolas Sarkozy,

installé à la tête de notre pays pour détruire toutes ses traditions

et le mettre à la remorque des Yankees,

exécuter ses guerres et américaniser notre pays

contre ses valeurs, contre son Histoire, contre sa volonté,

et sans aucune concertation. 

Sarkozy se fiche de la France,

il a été formé par la CIA pour enchaîner le pays rebelle,

traditionnellement anti-américain.

Et l'entraîner dans les guerres impériales

pour le compte d'Israël et des Anglo-Saxons !


C'est lui qui pousse à la déstabilisation de la Syrie,

pour dit-il, "éviter la guerre civile", en la provoquant !

L'occupant de l'Elysée est un facteur de chaos,

de divisions, c'est une arme de destruction massive

des Etats souverains, des peuples.

Israël, en coulisses, se frotte les mains.

Le Grand Israël, bien sûr !

 

Quand les Français libèreront-ils leur pays occupé ?

 

Eva R-sistons.

 

http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/SarkallemandW.jpg

par Hub (son site)

 

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/dessin-du-jour/article/sarkozy-l-americain-devient-105505?debut_forums=0#forum3152586

 

 C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

.

.

Publication non terminée 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages