25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 11:49
reforme_terri.jpg?w=300&h=227

http://frontdegauchepaucentre.wordpress.com/ 

 

Sommaire :

Collectivités territoriales :

L'assassinat de la démocratie locale

par eva R-sistons

Cantonales.

Voter ? Pour qui ?

Par eva R-sistons.

Actualité.

Les coups de crocs d'eva R-sistons

 

 

 

réforme territoriale 3

 

http://la-gauche-pour-sarreguemines.over-blog.com/article-l-amrf-demande-aux-communes-d-adopter-une-deliberation-contre-le-projet-de-reforme-des-collectivites-territoriales--42483343.html

 

Collectivités territoriales :

L'assassinat de la démocratie locale

par eva R-sistons

 

 

Pendant que l'OTAN entame sa nouvelle guerre de conquête, pendant que le Japon panse ses plaies sans doute provoquées par l'ennemi américain de sa puissance et de son indépendance croissante à son égard, pendant que l'on débat du FN ou de la Laïcité pour masquer le chantier de destruction systématique des traditions et des valeurs de notre pays, le Parlement se penche, dans un silence médiatique assourdissant, sur l'avenir de nos collectivités territoriales.

 

Je viens d'écouter, sur Public Sénat, l'exposé fait par M. REBIERE, le Président du Conseil Supérieur de l'Administration Territoriale de l'Etat (le CSATE), et une phrase résume parfaitement l'objectif réel de cette machine de guerre contre nos traditions : " L'organisation territoriale de l'Etat est fondée sur l'architecture HISTORIQUE calée sur les départements.  L'organisation territoriale devrait être UNIFORME d'une ville à l'autre, nous allons procéder à une MODERNISATION des politiques publiques...". Nous savons désormais ce que signifie ce mot "modernisation" : La casse de tout ce qui est ancien, éprouvé par le temps, et plus généralement, la casse de toutes les solidarités et de toutes les politiques d'intérêt PUBLIC...

 

 

Quelles sont les finalités

de cette politique de restructuration du territoire ?

Concrètement, quelles seront les conséquences pour nous tous ?

 

 

Je prends le débat au vol, mais plutôt à son début. D'emblée, on situe la problématique. Va-t-on ELOIGNER la gestion du domaine routier du territoire ? M. Rebière donne son avis : "L'aménagement du territoire et les routes, c'est un ENSEMBLE". Ensemble ? Finie l'autonomie des territoires, alors ? Voici les maîtres-mots entendus :

 

"Les progrès technologiques et les nouveaux moyens de l'action administrative comme les attentes (sic !), les besoins (sic !) et le mode de vie des citoyens, impliquent une organisation plus SOUPLE, plus LISIBLE, plus REACTIVE". 

 

Poursuivons. "Le paysage institutionnel doit être SIMPLIFIE. Le besoin de visibilité est nécessaire pour le PREFET (plus pour les citoyens, donc ?) ayant besoin d'accompagner et de faire respecter la LOI (d'en Haut ?)" - "Il y a des fonctions d'évaluation, des critères du Corps préfectoral" (Une sorte de police des territoires, donc ?). "Il faut RECENTRER sur les priorités" (du Gouvernement aux ordres ?), (mais) "il y a les secrets de la République" (chut ! L'essentiel nous est dissimulé)."Le Préfet de la République a un vocabulaire de COORDINATION". "La Réforme de la structure territoriale est IMPERATIVE (démocratie irréprochable ?), elle concerne pratiquement TOUS les Ministères". "Les codes de l'environnement, de l'urbanisme... sont trop LOURDS". Ce ré-aménagement de la politique est "sous l'autorité directe du MINISTERE de l'INTERIEUR. C'est une MISE EN OEUVRE à l'échelon local des politiques de l'ETAT". "Le CSATE a pour mission d'évaluer l'action des Préfets et des sous-Préfets" (1)

 

Ce n'est pas tout. "Il s'agit d'améliorer l'EFFICACITE des politiques publiques en DIMINUANT les effectifs, (ce qui permet de) RENFORCER les politiques du GOUVERNEMENT, la capacité de MANAGEMENT". "Réduire les dépenses de fonctionnement et d'intervention rendra plus efficaces les services publics et l'Administration. Cela génèrera des ECONOMIES importantes" (et cela augmentera le chômage !). "L'objectif est d'assainir les dépenses publiques" . Cette amélioration de l'efficacité des politiques publiques RENFORCE le contractuel de l'ETAT". "Les fonctions d'analyse, de conception, d'expertise seront CENTRALISEES".

 

M. Rebiere finit par lâcher cette phrase éloquente : "L'Etat s'est fragilisé par la décentralisation, il faut OBLIGER l'ensemble de l'appareil d'Etat à accepter les nouvelles EXIGENCES.. comme la politique en matière d'eau". "Un des enjeux majeurs est de donner plus de FORCE, de COHESION aux politiques publiques  impulsées...".

 

Autrement dit, il faut revenir sur une tradition (voulue par le Gl de Gaulle) appréciée des Français, bref sur l'organisation historique de la France. Cette "cohésion" signe la fin de l'autonomie locale, départementale.... Ceci est d'une gravité sans précédent ! Vous comprenez pourquoi les plaques d'immatriculation  des automobiles ne devaient plus indiquer le numéro du département ? Tout ce qui ramène les Français à leur identité, à leur Histoire, à leurs traditions, doit être gommé, supprimé, au profit d'une identité supra-nationale, impériale... celle du Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon !

 

La volonté (imposée) du Gouvernement de "moderniser le management" conduit à démanteler les traditions historiques de la France, à tuer l'identité de notre pays au profit d'une entité vague, planétaire, sans racines. autres qu'anglo-saxonnes. Autant dire que cette révision générale de la politique publique (2) conduit à nier l'identité de notre pays, sa souveraineté. Un traître du PS, bon valet du Nouvel Ordre Mondial et ennemi des citoyens, Michel Rocard, explique avec cynisme : "Les souverainetés nationales sont une NUISANCE" ! Cet homme, sous couleurs de socialisme, comme DSK, est un suppôt de la Nouvelle Gouvernance  planétaire qui unifiera tout sous l'égide des Anglo-Saxons et des banquiers francs-maçons... apatrides !

 

Voyons un peu dans le détail.

 

On dénonce le Conseil Général qui avait des "habitudes de PROXIMITE". Et de solidarité ! Deux gros mots pour le NWO : Proximité avec les citoyens, solidarité avec eux. On dénonce aussi, modernité oblige, "la grande DIVERSITE d'agences porteuses de SERVICE PUBLIC".  Derrière tout cela, se précise une vaste opération de re-concentration tueuse de proximité, de diversité, de souplesse, de solidarité entre les citoyens au niveau local, départemental, tout doit être concentré donc impulsé par l'Etat (UMP, au service du NWO), et contrôlé par lui (au niveau du Ministère de l'Intérieur, un signe qui ne trompe pas !). Adieu l'initiative locale, les solidarités, les services publics, la liberté, la démocratie !

 

Et pendant qu'on discute dans les Médias de nucléaire, de Libye, ou de la mort d'Elisabeth Taylor, le Gouvernement, subrepticement, en silence, sournoisement, détricote les traditions françaises de décentralisation et d'autonomie locale, pour mieux concentrer le pouvoir entre SES mains, impulser la politique qui détruira tout ce à quoi nous tenons, en particulier les aides sociales (aux retraités, aux personnes handicapées etc), les services publics et tout, finalement. Peu à peu, tout sera éloigné des citoyens, et impulsé en haut lieu (Présidentiel), puis contrôlé (au Ministère de l'Intérieur). Concrètement, cela signifie quoi, par exemple ?

 

"On va supprimer des postes de gendarmes. Il y aura une nouvelle carte judiciaire qui compliquera l'accès à la Justice. Les bureaux de postes seront vite transférés, changés en agences postales, en relais postaux. Le système de soins sera démantelé. Les territoires seront de plus en plus fragilisés. La carte judiciaire et  de la santé sera remodelée. On ne pourra plus accéder aussi facilement aux SERVICES PUBLICS DE BASE. Les Services publics seront 'sous contrainte'.  Avec le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux à la retraite, il y aura 7   milliards d'économies !"

 

Bref, gestion seulement comptable de la vie des Français, sacrifiés aux appétits de l'Ogre financier ! Et "quand on a l'habitude de l'autonomie", commente le sieur Rebière, "ce n'est pas évident, mais c'est une EXIGENCE !"

 

Voici donc les dernières cantonales telles que nous les avons connues. L'Etat Sarkozy se met en place, au service du NWO et de ses exigences inhumaines.

 

Le Nouvel Ordre Mondial diabolique dispose partout ses pions, il avance inexorablement, sans même que les citoyens le sachent, sans qu'ils soient jamais informés de tout ce qui se fait derrière leur dos, sans le moindre débat dans les Médias aux ordres. Jusqu'à quand laisserons-nous faire l'intolérable ? En tous cas, dans les urnes, notre verdict doit être à la hauteur des enjeux en préparation, des bouleversements locaux, nationaux, planétaires...

 

Eva R-sistons à l'intolérable

http://r-sistons.over-blog.com


(1) "Créé par le décret du 29 novembre 2006, le Conseil supérieur de l'administration territoriale de l'Etat est placé sous l'autorité directe du Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales.

Sa mission est triple :

  • Evaluer l'action des préfets et des sous-préfets en poste territorial
  • Exercer auprès d'eux un rôle de conseil, d'appui, d'accompagnement personnalisé
  • Réaliser des audits en forme d'éclairage opérationnel sur les évolutions nécessaires de l'administration territoriale de l'Etat" (http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/le_ministere/organisation/csate)

(2) Public Sénat 23 mars2011, rediffusion ce 26 mars.

.

 

 

Cantonales 2011: la majorité se frotte au front républicain

http://creseveur.hautetfort.com/archive/2011/03/22/cantonales-2011-la-majorite-se-frotte-au-front-republicain.html


Ni ni.jpg

 

Cantonales.

Voter ? Pour qui ?

Par eva R-sistons.


 

Pour les Présidentielles, au 2e tour, avec Sarkozy-DSK, le choix sera simple: Blanc bonnet ou bonnet blanc, on votera blanc avec ou sans bonnet. Mais pour les Cantonales ? La problématique est différente, car DSK le bandit du FMI est absent du scrutin, et le secteur social comme les services publics doivent être défendus. Ne laissons pas l'UMP continuer la destruction de la France, et n'oublions pas que plus la victoire de la Gauche sera importante, plus le Sénat aura de chances de basculer à Gauche et de faire barrage à l'Ordre Nouveau des défenseurs de l'Occident anglo-saxon  du Nouvel Ordre Mondial.

 

Concrètement, pour moi il ne fait aucun doute qu'il faut voter aux Cantonales. Pour qui ? Clairement pour les partis de Gauche (PS, Verts, Front de Gauche, Radicaux de Gauche) traditionnels défenseurs, au niveau local, des liens de solidarité entre les populations, des politiques sociales et des services publics. L'UMP, lui, ne songe qu'à supprimer le département, l'autonomie locale ou régionale, au profit de vastes entités de management, inter-communales, broyeuses d'emplois, de services publics, de solidarités en particulier sociales. Et à tout réglementer, à tout contrôler !

 

Et si tout se joue entre l'UMP au service du NWO, et du F.N. ?

 

Si nous aimons la France, ses valeurs républicaines (Liberté, Egalité, Fraternité),  si nous sommes attachés à l'unité du pays, au vivre-ensemble comme à son modèle social (la question sociale est agitée par le FN de manière démagogique, en réalité ce n'est pas son souci, il n'a même pas pris parti contre la réforme des Retraites), un seul choix s'impose : L'abstention ou mieux, le vote blanc. Plus significatif, lui, que l'abstention

 

eva R-sistons

 


Le croc... Pour Kadhafi... Cette fois...

sarko60.jpg

 

http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

Actualité.

Les coups de crocs d'eva R-sistons

 

GB, au coeur de nos malheurs

 

 

Le Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon est notre ennemi. FR2, son valet avec NOS sous, soucieux de travailler à son rayonnement, entame sur son Journal de 13 h une série consacrée à la G.B., le centre de décision de la plupart de nos malheurs, avec sa City siège de la haute Finance planétaire. Je cite : "Londres fascine, elle est vue comme un Centre culturel, c'est le plaisir d'y vivre, la preuve, la population francophone y a plus que doublé". La preuve ? Non, les Français cherchent du travail où il y en a encore. Non, son "fog", son brouillard, est légendaire et malsain. Non, surtout, le coeur de la Haute Finance mondiale bat au centre de Londres, à la City, cette City qui programme les guerres mondiales, les crises, les politiques anti-sociales...

 

A l'heure où de plus en plus de citoyens mettent en garde sur la GB, le NWO anglo-saxon, FR2 au service des politiques militaro-financières broyeuses de vie,   joint la propagande à la désinformation. Je rappelle que mon blog du Nouvelobs a été supprimé le jour où, l'une des premières, j'ai enfin compris le rôle assassin de la GB dans les choix financiers, politiques, militaires. C'était pire que critiquer les USA ou Israël ses fidèles alliés : Je venais de frapper juste, au COEUR des décisions planétaires, à la source même des souffrances des populations du monde entier. "Que vous vous en preniez aux Anglo-Saxons, là c'est trop...". Le Nouvelobs venait de montrer son vrai visage, comme DSK : Etiquette de Gauche sur politique de Droite au service de l'Occident anglo-saxon, bred du NWO.

 

Alors, ne soyons pas dupes : La GB n'est pas notre amie. Mais notre pire ennemie ! FR2, au service du NWO et de la propagande de guerre, fait son boulot contre nous tous. Avec nos sous, je le répète !  

 

 

Libye : Les effroyables mensonges


 

Pour résumer la situation, je dirais que le Nouvel Ordre Mondial avance là aussi ses pions. Sous couvert d'intervention humanitaire, il s'agit de permettre à l'OTAN de prendre pied en Afrique pour ensuite placer ses hommes de mains, ou de pailles, ses marionnettes si vous préférez, et ainsi piller tranquillement les ressources locales. Les apparences sont sauves ! Réunion de presse de l'Armée française : "L'Occident (quel lapsus !), la Coalition, intervient, l'Alliance Atlantique s'occupera de la logistique, pas de la politique. Les Emirats arabes unis envoient douze avions de combat".

 

Comprenez : La Coalition ne compte pas d'Arabes en son sein, 4 avions du Qatar ou 12 des Emirats arabes sont la couverture achetée aux monarques (gonflés de pétrole et au service du NWO) pour nous faire croire qu'il s'agit d'une expédition internationale.

 

D'abord, la Communauté internationale ce n'est pas seulement les Anglo-Saxons (+ Israël et les caniches européens, éventuellement), la plupart des pays sont contre l'intervention en Libye, Union africaine, opinion ou rue arabe (pas les Décideurs vendus aux Grandes Puissances), Russie de Poutine, Chine, Brésil, Inde, Vénézuela, Iran etc etc. Ensuite, le couple allemand a éclaté au profit d'une alliance contre-nature Anglais-Français. 

 

Il s'agit d'une nouvelle opération de l'OTAN au service des magnats du pétrole et de la Haute Finance, habillée en opération internationale de protection des civils, et elle est en train d'outrepasser, pas à pas, la Résolution de l'ONU. Guerre impériale, néo-coloniale, pour prendre pied sur le continent africain, avec les Israéliens sur place et contre les intérêts des autochtones comme de ceux des Chinois, implantés, eux, afin de profiter, via une aide au développement, de la manne des richesses du sous-sol.

 

Tout le reste n'est que (média)mensonges !

 

 

Syrie : Une opération de destabilisation de la CIA

 

 

 

Les Syriens aiment leur Président qui vit au milieu d'eux, sans enrichissement personnel, et sans protection (signe qu'il est apprécié). Les Médias ont dégoté deux cents manifestants conditionnés, via Facebook, par les Services Secrets américains pour mettre le feu aux poudres à ce pays indépendant, souverain, rétif lui aussi au NWO et critique vis-à-vis des politiques impériales notamment d'Israël. Le but ? Mettre dehors son Président, aligner le pays sur les diktats de Washington, et court-circuiter l'aide de la Syrie aux résistants notamment palestiniens. Demain, une nouvelle marionnette ? Gageons que les manifestations comme les répressions sanglantes sont provoquées par l'Etranger, décidé à intervenir, et alimentées, via des provocateurs, afin qu'elles dégénèrent. Manifestants tués par la Police syrienne... ou par les provocateurs occidentaux ? Quant à la statue du Président détruite (par les agents de la CIA) comme celle de S. Hussein dans l'Irak occupé, nous savons ce que  cela signifie : Un symbole mis en scène par l'Occident pour être repris dans les Médias collabos, et agité  devant les Syriens pour les inciter, artificiellement, à s'opposer, comme des moutons, au Gouvernement ! 

 

Machiavélique Occident ! Il veut la peau de la Syrie, il remodèle peu à peu tout l'Orient à son profit... Ensuite, ou parallèlement, ce sera au tour de l'Afrique ! Avec la Russie de Poutine ou la Chine, ce sera plus dur....

 

Il faut impérativement défendre le multilatéralisme, un monde multipolaire.

 

 

    Nucléaire :


 

Soyons actifs avant d'être radioactifs ! On nous ment, là encore, sous l'impulsion du lobby nucléaire, du MEDEF, d'Areva ! La situation est grave 

 

Et sortons de l'Euro ! Le Portugal, à l'instar de l'Argentine, doit annuler lui-même sa dette et les effroyables politiques d'austérité, et retrouver sa liberté, ses emplois, etc

 

Eva R-sistons

 

NB : L'Occident s'ingère pour "protéger les populations" (sic) en Libye, mais pas en Palestine occupée où la population meurt à petits feux (ou, occasionnellement, à grands feux, avec des armes... de destruction massive !), ni à Bahrein où les manifestants sont tués comme en Libye (parce que les USA y ont une base militaire), ni au Yemen. Toujours le deux poids deux mesures infernal !

   

 

 

Pecresse-2.jpg

 

 

Ne laissons pas mourir la langue française

 

19 mars 2011 Rassemblement de défense de la langue française - Fontaine Molière à Paris.  Discours de Georges Gastaud 

 

 

Cher(e)s concitoyen(ne)s,

 

Au nom du COURRIEL, association républicaine de défense de la langue française contre le tout-anglais, je vous remercie d’avoir répondu présents à cette prise de parole unitaire, organisée avec nos amis du CLEC, de l’AFRAV et de DLF-Paris. En cette année 2011 qui coïncide avec le 260ème anniversaire de l’Encyclopédie, nous avons choisi de descendre dans la rue à une date symbolique pour toute la Francophonie internationale.

 

Il n’en est que plus désolant de constater que sur cette place où trône la statue de Molière, un restaurant indignement intitulé « Hands » et dont la devanture ne fait aucune place au français, s’est emparé de l’immeuble même où est mort Denis Diderot, le philosophe qui a coordonné l’écriture du chef-d’œuvre des Lumières à la française.

La problématique tragique de notre combat est ainsi plantée par les lieux mêmes où nous sommes rassemblés : nous ne nous sommes pas réunis en effet comme des nostalgiques dont l’unique souci serait de défendre le plus-que-parfait du subjonctif, mais comme des citoyens inquiets, pionniers d’un combat d’avenir contre les discriminations linguistiques, et dont le mot d’ordre est RESISTANCE CULTURELLE.

Cette expression est en effet pleinement justifiée quand tout montre que l’oligarchie politico-économique qui domine notre pays a décidé, dans le dos du peuple français, d’ARRACHER la langue de Molière pour lui SUBSTITUER celle que le président du syndicat patronal « Business-Europe », l’étrange citoyen « français » Ernest-Antoine Seillères, a osé gratifier devant Jacques Chirac (alors président de la République) du titre de « langue des entreprises et des affaires », à savoir le tout-globish « entrepreneurial » et « managérial ».

L’affaire qui nous occupe est d’autant plus grave que le sinistre Jean-François Copé vient, coup sur coup, d’appeler l’UMP à mettre à l’ordre du jour le basculement linguistique des médias français au tout-anglais au cœur de la campagne présidentielle, et de réclamer que le « tout-français » soit désormais imposé par la loi dans les Mosquées, en violation de la loi laïque qui sépare l’Etat des Eglises ; et cela au risque de faire de notre langue un odieux instrument d’oppression à l’encontre de ceux qui ont le droit de prier, s’ils le souhaitent, en arabe, en latin, en hébreu, en grec ou en slavone. « Tout-en-français » dans les mosquées, « tout-en-anglo-américain » partout ailleurs, cette politique linguistique qui vise à nous « coper la langue » pour mieux nous priver du droit à la parole, serait franchement ridicule si elle n’était en même temps si odieuse et si fascisante.

Mon propos sera bref : il s’agira d’abord de dénoncer la menace qui pèse sur notre langue et qui relève d’un véritable totalitarisme linguistique. Je pointerai ensuite les raisons socio-économiques d’un basculement linguistique qui n’a rien à voir avec l’ouverture internationale de la France et qui tient surtout à la volonté de nos prétendues élites d’imposer au peuple, sans le moindre débat citoyen, la pensée unique néo-libérale made in USA.

Il s’agira enfin d’appeler à la résistance linguistique unie. Aujourd’hui nous sommes encore un nombre réduit, -bien que nous soyons bien plus nombreux que ce que nous attendions pour cette première manifestation de rue- : et comment en serait-il autrement alors que nous sommes censurés par tous les grands médias, qu’une bonne partie de l’opposition établie, à commencer par DSK et Mme Aubry, marchent à fond dans le tout-anglais, que tout est fait pour amalgamer notre combat avec on ne sait quel purisme « rétro », alors que nous sommes partisans d’une langue vivante et ouverte et qu’en défendant le français nous défendons le droit universel des hommes à parler leur langue, y compris pour ceux qui le souhaitent, les langues régionales, les langues de l’immigration et même l’espéranto que certains considèrent ici comme une alternative neutre à la domination de l’anglais.

 

I. J’évoquerai d’abord la politique d’arrachage du français et de substitution du tout-anglais au français.


Celle-ci se marque d’abord par l’acharnement du grand patronat à basculer ses enseignes et ses produits à l’anglais commercial, qu’il s’agisse de Carrefour, de Renault, de Citroën et de Peugeot, de Bouygues et des autres « stars » du CAC 40. Mais les entreprises publiques en cours de privatisation ne sont pas en reste, quand la SNCF promeut ses « Family TGV » et ses « TGV Night », quand Orange, ex-France-Télécom prétend nous vendre ses « live box » et ses produits « everywhere ajustable », quand la poste « vend » du Livret A sous le slogan infect « I love L.A. », quand dans l’Education « nationale », certains pensent sérieusement à rebaptiser « Learning Centers » les Centres de documentation et d’information.

Cela se marque au fait que nombre de grandes entreprises françaises « travaillent » illégalement en anglais, notamment en région parisienne, imposant à leurs salariés une détresse considérable, méprisant les salariés et le public du pays qui les font vivre, négligeant sottement l’atout international qu’est la francophonie mondiale, dédaignant l’arme commerciale qu’est la langue française pour produire et vendre dans notre pays, et prenant le risque scandaleux de provoquer de très dommageables malentendus, notamment dans le secteur médical. Nous nous félicitons qu’à ce sujet, à la suite d’un certain nombre de pionniers présents ici, des syndicats de diverses obédiences engagent l’action pour le droit élémentaire de travailler en français en France, en italien en Italie, en allemand en Allemagne, etc.

Cela se marque ensuite par la politique linguistique détestable des grands médias privés et publics qui, notamment, aux heures de grande écoute, balancent illégalement, sans grande réaction du CSA, des publicités en anglais encadrées par des « talk shows », des « news » et des « reality shows ».

Plus grave encore, car ce sont ceux qui sont censés faire respecter la loi et la Constitution qui sont alors à la manœuvre, les ministres de l’actuel gouvernement mènent l’assaut contre la langue dans laquelle ils osent ensuite solliciter le vote de nos concitoyens. C’est le cas de Luc Chatel, l’ex-DRH de L’Oréal, qui veut imposer, sans le moindre débat parlementaire, un « bain linguistique anglophone » aux enfants de maternelle, à un âge où les structures du français ne sont pas consolidées. Le même personnage a décidé, hélas sans aucune réaction des syndicats d’enseignants censés défendre l’Education « nationale », que les élèves de filière littéraires n’auraient plus 4 heures de littérature française en première et en terminale, mais deux heures de cette discipline plus deux heures, retirées au français ou aux maths, pour apprendre la littérature étrangère enseignée en langue étrangère : et dans 99 cas sur cent, cette langue sera l’anglais étant donné la chasse aux postes d’allemand, d’espagnol, de russe, etc. dans nos lycées.

Et ce n’est qu’un début puisque désormais les jeunes professeurs devront être en capacité d’enseigner en langue étrangère, -en clair, l’anglais-, en violation de la loi qui stipule que « le français est la langue de l’enseignement » et de la constitution dont l’article II énonce que « le français est la langue de la République ». On ne saurait imaginer plus outrecuidante violation de l’Etat de droit !

Madame Valérie Pécresse n’est pas en reste qui, par la loi LRU, a créé les conditions pour une américanisation massive de nos universités et de notre recherche avec, bien évidemment, un privilège massif pour l’anglais dans la notation des enseignants-chercheurs. Et ne parlons pas de Kouchner qui a déclaré de manière ubuesque que « l’avenir de la francophonie passe par l’anglais », ni de Lady Christine The Guard, qui a reçu le prix de la Carpette anglaise pour sa façon de « manager » en english son ministère du business, ni de M. Borkel qui, passant outre la constitution, a accepté que désormais les brevets rédigés en anglais aient force de loi sur le territoire national. Ce sinistre tableau ne serait pas complet si l’on oubliait de dire que l’U.E., qui orchestre cette politique d’arrachage linguistique dans tous les pays affiliés, privilégie massivement l’anglais dans sa communication en évinçant totalement le français, l’allemand, l’italien, etc. et en violant ses traités fondateurs qui lui font obligation de respecter l’identité des peuples qui la composent.

 

II. Les racines socio-linguistiques de cet arrachage totalitaire sont d’une clarté aveuglante.


Pour les comprendre, il faut remonter aux décisions du MEDEF, dont un récent congrès s’affichait sous le slogan ridicule et néo-colonial de « ready for the future ! ».

L’oligarchie qui domine aujourd’hui la France et l’UE n’a cure de l’héritage linguistique de notre pays, celui de Rabelais, Racine, Marivaux, Hugo, Aragon, Proust, Malraux, Brassens, -excusez du peu-, un héritage qu’elle perçoit comme un boulet et qu’elle traite exactement comme elle traite la Sécu, les retraites par répartition, les nationalisations, les conventions collectives, le statut de la fonction publique et les autres conquêtes « archaïques » du Front populaire et de la Résistance. Foin de ces vieilleries qui « plombent » la chasse au profit et qui empêchent d’aligner notre pays sur les normes sociales régressives du prétendu « modèle » anglo-saxon.

Mais il ne s’agit pas seulement d’économie : une langue n’étant jamais un pur réceptacle de signifiants mais portant toujours en elle un héritage culturel qui n’est autre que l’identité en mouvement du peuple qui la parle, détruire une langue signifie défaire un peuple, le priver de ce qui lui permet de dire « nous », fût-ce pour organiser ses contradictions et ses confrontations les plus aigües. Le jour où notre défunt pays parlerait principalement anglais, où le français devenu un patois abâtardi et honteux ne sera plus parlé qu’à la maison par le quatrième âge, qui ne voit que la « France » se sera totalement reniée et qu’elle ne ressemblera plus alors qu’à ce couteau sans manche dont on a jeté la lame que raillait jadis l’humoriste ?

Qui ne voit qu’en outre, à travers le « tout-américain » des affaires, c’est une langue unique mondiale qu’on met en place, une langue, ou plutôt une novlangue porteuse d’une idéologie unique, d’une politique unique, d’une économie unique, d’un façonnage unique des cerveaux et des cœurs ? En quoi cette monstrueuse politique d’extermination linguistique serait-elle moins grave en son principe que la destruction de la biodiversité par ceux qui, pour satisfaire leur insatiable soif de profit, détruisent irréversiblement les ressources naturelles de la planète ? En quoi la diversité des langues et des civilisations, ce fondement de la culture qui n’est plus rien sans l’échange et l’altérité, serait-elle moins précieuse que la diversité des espèces, fondement de la vie et de l’évolution ?

Enfin qui ne voit que le triomphe d’une langue unique mondiale signifierait pour des décennies, voire pour des siècles, la marginalisation des classes populaires et d’une bonne partie des couches moyennes, et cela dans leur propre pays ; il n’est que de constater que désormais, de grandes entreprises embauchent de manière discriminatoire des « english mother tongue » en instituant une préférence nationale à l’envers non moins fétide que la préférence nationale réclamée par l’extrême droite ! III. Face à cette guerre non-déclarée que mène l’oligarchie capitaliste contre notre langue et contre toutes les langues, y compris contre la langue de Shelley, laminée en Angleterre même par le globish, nous ne sommes pas désarmés :
 d’abord nous sommes forts de notre unité ; nous sommes heureux de voir que les associations qui ont préparé ensemble ce premier rassemblement de rue, marchent la main dans la main et que cette après-midi même, elles diffuseront ensemble des milliers de tracts à la manif des enseignants pour dénoncer le volet linguistique de la contre-réforme Chatel.

 ensuite, pour ce qui le concerne, le Courriel a décidé de s’adresser systématiquement à ceux qui luttent contre la casse néolibérale de notre pays dont le basculement à l’anglais est un élément central. Parce que les classes populaires et moyennes sont les plus visées par la discrimination linguistique en cours, c’est vers elles que nous nous tournerons pour les appeler, non pas à « défendre le français », mais à SE défendre elles-mêmes en défendant le français, cette langue issue d’une histoire frondeuse qui va de l’humanisme au CNR en passant par 1789, par la Commune de Paris et par le Front populaire. Que d’autres associations n’aient pas la même orientation sociale, nous le comprenons parfaitement, que chacun fasse pour le mieux dans son secteur, avec ses mots et avec ses moyens, et cet acquis inestimable de la culture mondiale et de la francophonie internationale qu’est la langue française sera sauvé à l’avantage des nouvelles générations !

 

Conclusion :


Cher(e)s amis, en combattant le tout-américain, nous avons conscience de défendre la nation populaire et la République, qu’il n’est pas question d’abandonner à l’extrême droite raciste. Nous défendons aussi le legs social et républicain issu de 1789 et du CNR, car les attaques qui visent le français viennent des mêmes milieux oligarchiques et elles visent les mêmes milieux populaires que celles qui démembrent la Sécu, les retraites, le « produire en France », l’EDF, Renault ou l’Education nationale.

Nous avons également conscience de combattre les discriminations sociales car, au-delà des clients de Hands, c’est le peuple français, ses ouvriers, ses employés, ses artisans et ses paysans qui paieraient le plus cher la fracture linguistique, au seul profit des élites oligarchiques « english mother tongue ».

Nous avons conscience enfin de défendre la diversité linguistique mondiale, non moins précieuse pour l’humanité que la biodiversité chère à juste titre aux écologistes. Au nom des grands milieux d’affaires dont il est issu, M. Copé a déclaré la guerre aux francophones en déclarant qu’il utiliserait la campagne électorale pour mettre le basculement linguistique à l’anglais au centre de la campagne électorale à venir.

Eh bien nous relevons le gant : nous sommes encore peu nombreux, mais nous jurons que nous allons grandir en prenant appui sur les masses profondes de notre peuple dont les sondages montrent qu’il voit dans le français l’identifiant n°1 de son identité républicaine ouverte et dénuée de xénophobie. Nous sommes certains qu’en nous adressant régulièrement à notre peuple, en l’interpellant à l’occasion de ses luttes, nous finirons par l’aider à unifier ses résistances et qu’un jour, face aux indignes dirigeants qui le trahissent sous différentes étiquettes, le peuple des Sans-Culotte et des Communards se dressera derechef, « tous ensemble et en même temps », qu’il assumera les mots neufs de la francophonie mondiale en révolte, du « dégage ! » tunisien adressé à Benali au beau mot de « désobéisseur » lancé par les enseignants en lutte contre ceux qui dénaturent leur métier.

Ainsi notre peuple multicolore reprendra-t-il à son compte les trois mots de notre langue qui ont fait le tour du monde, liberté, égalité, fraternité et auxquels vous permettrez à l’Occitan d’origine que je reste d’ajouter le mot le plus chantant des anciens troubadours, le mot amour...

Je vous remercie.

publication CV le 23 MARS 2011

 

 http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1302

 

 

33-mineurs-chiliens.jpg

.http://www.americas-fr.com/tourisme/actualite/le-sauvetage-des-mineurs-chiliens-commence-7837.html

 

"70 jours dans l'enfer de la mine"

 

 

Bonjour,

 

C’est d’un regard de femmes très particulières dont je veux vous parler  : il s’agit des femmes de mineurs du nord du Chili, dans ce désert d’Atacama parsemé de « bouches » des mines de cuivre et d’or qui font la fortune de leurs propriétaires. Ces femmes , d’une rare force, survivent dans un milieu extrêmement dur qui les forge. Elles supportent l’insécurité, elles rêvent de l’application des lois écrites, elles espèrent pouvoir envoyer leurs enfants à l’université…
Ce livre, "70 jours dans l'enfer de la mine" (éditions Prisma), je l’ai écrit grâce au témoignage de trois femmes : deux compagnes et une fille de mineurs chiliens parmi les 33 qui sont restés enterrés vivants à 700 mètres sous terre pendant plus de deux mois. Grâce à elles, nous entrons dans les coulisses de l’événement que des centaines de millions de personnes à travers le monde ont suivi sur leur écran.
Grâce à ces trois femmes de milieux sociaux simples et très différents, grâce à leur franc parler, le lecteur pénètre dans le monde des gueules noires, normalement très difficile d’accès.

"70 jours dans l'enfer de la mine"

est un témoignage qui va bien au-delà de l'événement. A travers la mine, un tableau du Chili d’aujourd’hui. Un pays qui a vendu une image hi-tech, et qui ne se soucie guère du devenir des mineurs. Les promesses non tenues. Le show. Un regard acéré de trois femmes sur leur devenir, sur leur existence, sur ce qui a été fait et sur la manière dont tout le sauvetage a été “survendu”.

Si vous désirez recevoir un livre, dites-le-moi, je vous le ferai parvenir.
Bien amicalement
Cristina L’Homme

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-libye-sarkozy-a-sa-guerre-place-a-la-propagande-de-guerre-69721517-comments.html#comment79050761

 

Chevènement : Opposer à Marine le Pen, la République, la vraie !

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110325.OBS0254/un-candidat-fn-aux-cantonales-photographie-faisant-le-salut-nazi.html/un-candidat-fn-aux-cantonales-photographie-faisant-le-salut-nazi.html

 

 

 

 

 

Publication non terminée

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eva R-sistons 26/03/2011 16:29



Bonjour cher Comoretto


Il faut bien voir qu'il s'agit ici du LOCAL, du départemental, du régional (culture, routes, aides sociales aux habitants, environnement
etc)


pas du National (contre la mondialisation)


donc pragmatisme - s'adapter aux circonstanes


enfin, ça veut dire aussi Sénat passant à gauche, et donc BLOCAGE mesures assasines !


cordialement eva



COMORETTO JM 26/03/2011 16:16



Je  reçois régliérement vos articles , qui  sont trés intéréssant  en général et courageux  , mais ou je ne peut m ' empécher de bondir c ' est quand vous pronez  de
voter  à gauche  pour que celle ci fasse barage au mondialisme  ?


excusez moi mais  je ne vous suis pas trés bien .



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages