30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 00:17

.

Mariage pour tous et Nouvel Ordre Mondial (2)

   Sur mon blog officiel, sous mon vrai nom

http://rense.com/1.imagesH/guidestone_dees.jpg

http://rense.com/1.imagesH/guidestone_dees.jpg

 

Lire :

Nouvel Ordre Mondial: Fin de partie eugéniste pour l’oligarchie

 

 

Du mariage pour tous

au Nouvel Ordre Mondial kafkaïen

Par Chantal Dupille


 

Mariage pour tous. Seulement cela ? Comme pour l'Europe, la politique des petits pas. Je voudrais juste ouvrir le débat, le conduire loin,  beaucoup plus loin que ce qu'on lit partout. Les politiciens ne songent jamais au long terme. De toutes façons, ils sont tous plus ou moins vendus à l'Oligarchie au service du Nouvel Ordre Mondial en gestation.

 

Attention : Je ne porte pas de jugement sur le fond. Je lance seulement une alerte.... Nous sommes en train d'ouvrir la boîte de Pandore, le voyons-nous ? 

 

De quoi parle-t-on ? PMA, filiation, la théorie du genre (unique, un jour, non ?), sexes interchangeables, plus de père et de mère notion dépassée (mais à la place, un "parent" ?), futur livret de famille, code civil et lois changés, manipulations génétiques de l'être humain, et même mariage à trois ou plus (1) etc, etc.

 

Est-on capable de se projeter dans l'avenir ?

 

Alerte ! Egalité des Droits, bravo. Avocats qui se frottent les mains (plus de mariages, donc plus de divorces), c'est autre chose.  Mais derrière tout ça, il y a les apprentis-sorciers du Nouvel Ordre Mondial totalitaire et eugénique - pour l'Oligarchie, nous sommes trop nombreux sur terre, il y a trop de pollution, trop de consommation, et des ressources limitées... et Ceux qui ont vraiment le pouvoir refusent le partage !

 

Ce Nouvel Ordre Mondial, via les Médias collabos, vassaux de gré ou de force, est peu regardant en matière de pédophilie, bien au contraire (on cite les noms de Frédéric Mitterrand, Polanski, Cohn-Bendit, Jack Lang... tous chou-chou de nos médias), il s'arrange pour que les participants aux cérémonies "satanistes" (orgies, viols d'enfants, parfois tortures et meurtres) ne soient jamais poursuivis (mais plutôt ceux qui les traquent), il finance la Recherche... Il semblerait d'ailleurs que 90 % de la Recherche soit aux mains du Pentagone dont on connaît les visées plus mortifères que pour protéger la vie humaine. D'ailleurs, la profession qui aujourd'hui compte le plus de disparitions (inexpliquées), de meurtres (non élucidés), etc, est justement celle des chercheurs. Sont-ils éliminés car ils refusent de collaborer ? Albert Einstein lui-même n'a-t-il pas regretté sa découverte de la formule E=mc2, à l'origine de la bombe atomique ?

 

Quoiqu'il en soit, les faits sont là. La Science détournée par les Maîtres du Monde (qui eux, ont les moyens financiers de parvenir à leurs fins) travaille de moins en moins pour le Bien commun, le progrès, et de plus en plus pour éradiquer l'espèce humaine (comme avec Bill Gates et ses vaccins de dépopulation) : On nous considère comme des êtres superflus, inutiles, et même nuisibles. Et par exemple, on étudie le moyen de raccourcir la vie des retraités (comme le dit si bien Jacques Attali, l'ambassadeur de ce NOM totalitaire et malfaisant) "improductifs, piètres consommateurs, coûteux", etc. La barbarie est à nos portes.

 

Si l'on regarde de plus près le Talmud, on voit qu'il y a des idées fortes : Un peuple élu, une race supérieure, la nécessaire domination du monde, et l'élimination ou l'asservissement des Goys considérés comme des animaux, des porcs, etc. Monstrueux, non ? Le Nouvel Ordre Mondial s'en inspire....

 

Or, à terme, la conjonction de la puissance financière, d'une idéologie abominable, et de la maîtrise des moyens de la Recherche (à des fins de domination pour une minorité, et d'eugénisme pour la masse), ne va-t-elle pas, petit à petit, mesure par mesure, nous conduire à accepter un monde où les couples ne procréent plus, mais où la procréation devient scientifique, avec à terme, l'élimination des "canards boîteux" (dans les milieux populaires sans perspectives, parmi les handicapés, les malades, les vieux...), avec la constitution d'une race "supérieure" comme Hitler en rêvait au niveau de l'Europe, mais dans ce cas, au niveau planétaire ? Déjà, tout a été fait pour favoriser l'avortement. Et le sang contaminé d'un Fabius a fini par atterrir en Afrique, où les réserves de sang invendues ont inondé le continent avec à la clef une énorme dépopulation par la maladie (de l'ordre de 30 à 40 % semble-t-il), au mépris de la vie humaine, donc.

 

Pas à pas, nous voici à la parentalité et à la théorie du genre, au sexe indifférencié, puis à la procréation médicalement (donc scientifiquement) "assistée", et ensuite, lentement, presque "naturellement", à la procréation scientifique pour tous, à la carte, et... en éliminant les "indésirables", les êtres "imparfaits", etc. Jusqu'où tout cela va-t-il aller ? Nul ne le sait. Sauf... les concepteurs du Nouvel Ordre Mondial (annoncé tant par Attali que par les DSK ou par les Sarkozy). Alors oui, préventivement, je tire la sonnette d'alarme : La route est glissante. D'une réforme espérée, attendue, voulue par certains, nous risquons peu à peu de dériver, oui, de dériver, vers un avenir terriblement kafkaïen, en tous cas totalement inhumain. Y avons-nous pensé ? Ou pour certains, dans l'ardeur d'une réforme attendue, voulons-nous gommer les conséquences, ensuite, d'un Plan pour réduire la population ? Car pour les Maîtres du monde, plus y aura de lesbiennes, d'homosexuels, d'avortements, etc, moins il y aura de naissances et donc de consommateurs-pollueurs ! Jusqu'au jour où il sera proposé à tous le bébé scientifique, à la carte, dument programmé, breveté, choisi, sélectionné, parfait....

 

Alors oui, parce que je milite pour la vie et pour qu'elle se perpétue dans un monde viable, humain, je dis non à l'engrenage qu'on ne maîtrisera plus, un jour, bref je dis non aux forces de mort, diaboliques, du Nouvel Ordre Mondial, rebaptisé d'ailleurs "Nouvelle Gouvernance Mondiale" pour mieux ôter la référence à l'Ordre totalitaire et nous la faire accepter plus facilement contre nos intérêts.

 

Alors, peut-on élargir le débat, penser au long terme, et songer au Nouvel Ordre Mondial totalitaire, raciste et eugénique qui se dessine derrière une réforme "moderne" ponctuelle ?

 

Il est temps de faire preuve de clairvoyance, de prévoyance, et au final, de sagesse responsable.

 

C'est juste mon opinion. Mais j'ai le tort d'avoir généralement raison trop tôt. Comme lorsque je tirais la sonnette d'alarme, en vain, voici 4-5 ans, contre les plans d'euthanasie des vieux (aujourd'hui le journal Marianne ou le site LeGrandSoir ouvrent le débat), ou contre "l'Europe tremplin du Nouvel Ordre Mondial".

 

Et à ce propos, les sayanim, de BHL à Cohn-Bendit, nous conditionnent désormais pour penser que nous devons choisir entre "l'Europe ou le chaos".  Moi je dis : l'Europe, c'est le chaos, et le Nouvel Ordre Mondial, c'est bien pire encore !

 

Alors, pensons à nos enfants et au monde que nous voulons leur léguer. Kafkaïen, ou humain ? Le choix est simple. et clair !

 

Chantal Dupille

http://chantaldupille.over-blog.com

 


TAGS : Mariage pour tous, lesbiennes, homosexuels, Frédéric Mitterrand, Polanski, Cohn-Bendit, Jack Lang, Science, Recherche, Pentagone, Bill Gates, vaccin, eugénisme, dépopulation, satanisme, pédophilie, Jacques Attali, DSK, Nouvel Ordre Mondial, handicapés, race supérieure, Europe, avortement, sang contaminé, Fabius, Hitler, Afrique, Sarkozy, Kafka, Talmud, Albert Einstein, bombe atomique, Nouvelle Gouvernance Mondiale, racisme, Marianne, LeGrandSoir, Cohn-Bendit, avocats, médias, PMA, filiation,  théorie du genre, Kafka

 

  (1) Le premier mariage à trois officiellement reconnu au Brésil

 

A propos du "mariage pour tous" (sauf pour Hollande et sa petite amie), j'ai publié ici cette analyse suivie d'un article sur Albert et Giselle. D'actualité, non ? A l'heure où je sens venir les temps où seuls les plus purs, les meilleurs, les êtres supérieurs... seront tolérés. Chantal Dupille

 

http://storage.canalblog.com/41/26/505176/63111931.jpg

http://storage.canalblog.com/41/26/505176/63111931.jpg

(cette image ne représente pas les couples dont il est question ici)

.

L'amour "différent",

par Chantal Dupille

.

Un fait de société scandaleux vient de m'interpeller. Un couple de personnes handicapées "mentales" a vu au dernier moment son mariage empêché par un parent. Mais la jeune femme a tenu à revêtir malgré tout sa robe de mariée, et le couple a manifesté devant les photographes son amour.

Voilà deux personnes qui s'aiment, et qui  du fait de leur handicap "mental", ne peuvent se marier comme tout le monde. Lorsque j'étais à FR3 Alsace, j'avais proposé plusieurs sujets de documentaires au Directeur des Productions de l'époque, M. Alheillig. Il en avait retenu quelques-uns, qui ont été tournés sous ma direction, dont un reportage sur Mulhouse, cité particulièrement accessible aux personnes handicapées, intitulé "Mulhouse, ville en pentes douces".

J'ai toujours été sensible à la question de l'aménagement des équipements au moins publics, afin qu'ils soient accessibles à tous. Pour moi, c'est une priorité nationale, un devoir citoyen de soulager la souffrance des plus handicapés. Or, durant le tournage, j'ai visité des Centres d'Aide par le Travail, des CAT permettant l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Et dans l'un d'entre eux, j'ai fait la connaissance d'un jeune couple d'handicapés mentaux légers, accompagnés chacun de leur côté dans leur vie courante autonome, dans un studio (système de tutorat, si mes souvenirs sont bons). Et là, j'ai été confrontée de plein fouet à la question de la reconnaissance de leur amour par la société.

Je dois dire que j'ai été à la fois profondément choquée par l'intransigeance de la société, et émue par leur amour touchant, si sincère, si pur, si beau. Je voulais absolument tourner l'histoire de cette tendresse contrariée, si pudique, et ne pouvant se concrétiser ni par la liberté sexuelle ni par le mariage, mais le sujet a été trouvé trop "sensible". Je me voyais faire un documentaire tout en délicatesse, tout en demi-teintes, dans le respect de leur détresse commune.

Alors, en découvrant dans un Journal télévisé un sujet sur le mariage empêché d'Albert et de Giselle, tout m'est remonté. Jusqu'à quand cette question sera-t-elle taboue ? Jusqu'à quand deux personnes dites "handicapées" ne pourront-elles pas vivre "librement" leur histoire d'amour à elles ? Jusqu'à quand la "différence" sera-t-elle contrariée ? Je tiens à soulever ce sujet, car il pose toutes sortes de questions d'abord sur notre esprit de tolérance, ensuite sur notre humanité.

Et ce que j'ai appris au contact du jeune couple de Mulhouse, c'est que les personnes handicapées vivent aussi l'amour, comme tout un chacun, certes à leur façon, mais finalement d'une manière si tendre, si pudique, si touchante, qu'elle ne peut laisser indifférent. Il est temps de reconnaître la différence, et de tout faire, absolument tout, pour que les personnes handicapées puissent elles aussi s'épanouir dans tous les domaines. Avec cet article, le seul apparemment, je tiens à sensibiliser le public le plus vaste à la question de l'amour différent.

Moi qui suis si sensible, je n'ai jamais autant ressenti d'émotion qu'en voyant le jeune couple de Mulhouse manifester son amour l'un pour l'autre, si pudiquement et avec autant de dignité.

Et si, en définitive, nous avions à apprendre beaucoup des personnes dites "différentes" ? Au moins en matière d'humanité !

Chantal Dupille


Albert et Giselle ou le mariage empêché :

un couple de personnes handicapées

 

suite ici

 

Samedi 16 juillet 2011

Albert et Giselle, un mariage contrarié : "Affectivité, sexualité et handicap"

.

.

Reçu à l'instant, malheureusement cela confirme

ce que je craignais, ce que je pressentais !

Donc j'ajoute ce texte (eva)


Vers le mariage pour... personne,

vers l'humanité unisexe !

 

 

(DR)

Vers l’humanité unisexe :

Quand Jacques Attali se prend

pour le grand architecte de la matrice  

Le porte parole du NOM en France surfe sur le débat autour du mariage gay qu'il estime être " une évolution naturelle " pour donner sa vision de l'avenir où les êtres humains seraient ravalés au rang d'objets clonés dans des matrices artificielles, ce qui serait selon lui, le prix à payer pour connaître l'immortalité et des capacités cérébrales accrues.
Par conséquent, la procréation artificielle étant vouée à effacer la distinction entre les sexes, on se dirige donc vers une humanité unisexe ce qui rend caduc le débat autour du mariage gay.

 

 

Comme toujours, quand s’annonce une réforme majeure, il faut comprendre dans quelle évolution de long terme elle s’inscrit.

Et la légalisation, en France après d’autres pays, du mariage entre deux adultes homosexuels, s’inscrit comme une anecdote sans importance, dans une évolution commencée depuis très longtemps, et dont on débat trop peu: après avoir connu d’innombrables formes d’organisations sociales, dont la famille nucléaire n’est qu’un des avatars les plus récents, et tout aussi provisoire que ceux qui l’ont précédé, nous allons lentement vers une humanité unisexe, où les hommes et les femmes seront égaux sur tous les plans, y compris celui de la procréation, qui ne sera plus le privilège, ou le fardeau, des femmes.
Bien des forces y conduisent, issues de demandes parfois contradictoires.

1. La demande d’égalité. D’abord entre les hommes et les femmes. Puis entre les hétérosexuels et les homosexuels.

Chacun veut, et c’est naturel, avoir les mêmes droits: travailler, voter, se marier, avoir des enfants. Et rien ne résistera, à juste titre, à cette tendance multiséculaire. Mais cette égalité ne conduit pas nécessairement à l’uniformité: les hommes et les femmes restent différents, quelles que soient leurs préférences sexuelles.

2. La demande de liberté. Elle a conduit à l’émergence des droits de l’homme et de la démocratie. Elle pousse à refuser toute contrainte; elle implique, au-delà du droit au mariage, les mêmes droits au divorce. Et au-delà, elle conduira les hommes et les femmes, quelles que soient leurs orientations sexuelles, à vouloir vivre leurs relations amoureuses et sexuelles libres de toute contrainte, de tout engagement.

La sexualité se séparera de plus en plus de la procréation et sera de plus en plus un plaisir en soi, une source de découverte de soi, et de l’autre. Plus généralement, l’apologie de la liberté individuelle conduira inévitablement à celle de la précarité; y compris celle des contrats. Et donc à l’apologie de la déloyauté, au nom même de la loyauté: rompre pour ne pas tromper l’autre.

Telle est l’ironie des temps présents: pendant qu’on glorifie le devoir de fidélité, on généralise le droit à la déloyauté. Pendant qu’on se bat pour le mariage pour tous, c’est en fait le mariage de personne qui se généralise.

3. La demande d’immortalité, qui pousse à accepter toutes mutations sociales ou scientifiques permettant de lutter contre la mort, ou au moins de la retarder.



4. Les progrès techniques découlent en effet de ces valeurs et s’orientent dans le sens qu’elles exigent: en matière de sexualité, cela a commencé par la pilule, puis la procréation médicalement assistée, puis la gestation pour autrui. Ces questions de bioéthique ne découlent évidemment pas des demandes d'égalité venant des couples homosexuels et concernent toutes les formes de reproduction, y compris -et surtout- «hétérosexuelles». Le vrai danger viendra si l’on n’y prend garde, du clonage et de la matrice artificielle, qui permettra de concevoir et de faire naître des enfants hors de toute matrice maternelle. Et il sera très difficile de l’empêcher, puisque cela sera toujours au service de l’égalité, de la liberté, ou de l’immortalité.

5. La convergence de ces trois tendances est claire : nous allons inexorablement vers une humanité unisexe, sinon qu’une moitié aura des ovocytes et l’autre des spermatozoïdes, qu’ils mettront en commun pour faire naître des enfants, seul ou à plusieurs, sans relation physique, et sans même que nul ne les porte. Sans même que nul ne les conçoive si on se laisse aller au vertige du clonage.

6. Accessoirement, cela résoudrait un problème majeur qui freine l’évolution de l’humanité : l’accumulation de connaissances et des capacités cognitives est limitée par la taille du cerveau, elle-même limitée par le mode de naissance: si l’enfant naissait d’une matrice artificielle, la taille de son cerveau n’aurait plus de limite. Après le passage à la station verticale, qui a permis à l’humanité de surgir, ce serait une autre évolution radicale, à laquelle tout ce qui se passe aujourd’hui nous prépare. Telle est l’humanité que nous préparons, indépendamment de notre sexualité, par l’addition implicite de nos désirs individuels.

Alors, au lieu de s’opposer à une évolution banale et naturelle du mariage laïc, qui ne les concerne pas, les Eglises devraient plutôt se préoccuper de réfléchir, avec les laïcs, à ces sujets bien plus importants : comment permettre à l’humanité de définir et de protéger le sanctuaire de son identité ? Comment poser les barrières qui lui permettront de ne pas se transformer en une collection d’artefacts producteurs d’artefacts? Comment faire de l’amour et de l’altruisme le vrai moteur de l’Histoire ?


Jacques Attali

http://www.slate.fr/story/67709/humanite-unisexe-biologie-immortalite

 Jacques Attali est un des fondateurs de Slate.fr. Il en préside le conseil de surveillance. Economiste, écrivain, éditorialiste à l'Express, Président de PlaNet Finance. Il est l'auteur de nombreux essais, biographies, pièces de théâtre et romans où il tente de convertir les goys aux préceptes du talmud qui font d'eux des animaux à forme humaine voués à servir le peuple juif.

 

 

mariage pour tous ou pour personne ?

 

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/01/vers-lhumanite-unisexe-quand-jacques.html

 

 

Voir ici :
Le Talmud est le vrai bréviaire de l'intolérance, de la haine et du racisme

 

.

 

Portrait-robot de l'homme de l'an 3000, selon les prévisions fantaisistes du Sun. DR
Portrait-robot de l'homme de l'an 3000, selon les prévisions fantaisistes du Sun. DR
http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/10/12/01008-20121012ARTFIG00487--quoi-ressemblera-l-homme-dans-1000-ans.php

.

 

Et j'ajoute, en pensant à la notion de "mariage pour personne"  : Personne. Une personne ? Non, personne ! Nous sommes déjà JUSTE des consommateurs, des producteurs, de la chair à canons, des numéros, etc...

Je vois venir une société où nous ne serons même plus une personne (humaine), rien... au moment de la naissance, élimination des imparfaits; puis  vieux, pauvres, faibles, malades, chômeurs, handicapés, inutiles et coûteux donc... éliminés. Nous sommes aux yeux de l'Oligarchie des inutiles, des superflus, dont il faut se débarrasser le plus vite possible (OGM, Nourriture chimique, Médicaments ruinant la santé, nucléaire, chômage donc désespoir et suicide,  etc etc)

C'est une société sans personne, une société déshumanisée, une société barbare, que les apprentis-sorciers nous préparent !

Ce que je dis là va bien au-delà du débat du mariage pour tous, proposé par un non marié d'ailleurs,

ce qui nous est proposé, en définitive, c'est d'avancer vers le NOM totalitaire, technique, raciste, eugénique, inhumain, barbare, monstrueux etc.

je voudrais tant me tromper ! (eva r-sistons)


 

 

.

Partager cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages