10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 07:08

  http://www.islamenfrance.fr/wp-content/uploads/2010/12/population-en-afrique-colonisation-occident.jpg

http://www.islamenfrance.fr/wp-content/uploads/2010/12/population-en-afrique-colonisation-occident.jpg

 

 

Le message de Lula aux Africains

par eva R-sistons

 

.

Lula vient d'adresser aux Africains, et à travers eux au monde, un message d'une importance capitale. Il est temps, en effet, que ce continent se libère de l'ingérence de l'Etranger, en particulier de l'Occident, donc du néo-colonialisme, et qu'il mène lui-même son propre développement. L'Afrique est riche (terre fertile, gisements..), et à cause de cela elle suscite toutes les convoitises avec à la clef, des guerres interminables. A l'heure de la mondialisation, à l'heure d'Internet, les Africains ont tous les moyens pour comprendre qu'ils doivent jeter dehors aussi bien dictateurs ou marionnettes au service de l'Etranger, que multinationales prédatrices. Le message de Lula n'est évidemment pas relayé par les Médias, alors même qu'il est d'une importance historique. L'Amérique Latine s'est (en partie) libérée de ses dictateurs et des requins de l'Occident, elle est en pleine croissance, et ce qu'elle a fait, l'Afrique peut le faire. A condition de le vouloir !

 

Par ailleurs, l'Occident qui se croit TOUT permis, utilise toutes les techniques pour satisfaire sa cupidité maladive et criminelle : Bombardements, pseudos révolutions (de couleurs), destabilisations, et aussi.. scissions. Diviser pour régner, la technique machiavélique est éprouvée ! L'exemple parfait en est la Yougoslavie, avec la plus grande base militaire américaine au Kosovo, aux portes de la Russie. Ou dans plusieurs régions du monde, comme en Afrique. Le dernier exemple est le Soudan, avec une partie riche en ressources (que pillera l'Occident) et l'autre,  pauvre, livrée à elle-même. Et n'oublions pas la Côte d'Ivoire, d'abord scindée, puis réunifiée sous l'égide de l'agent du FMI, Ouattara. La Libye connaîtra sans doute le même sort : Avec mandat de l'ONU, complice des pires exactions, et au risque, une fois de plus, de porter atteinte à un Etat souverain de surcroît faisant bloc (jusqu'aux provocations de la France et de la GB) derrière un dirigeant, Kadhafi,  qui a porté très haut son pays. Le cynisme de l'Occident, voulant faire croire à une opération humanitaire, est monstrueux. Les peuples doivent se libérer de leurs tortionnaires !

 

http://1e.img.v4.skyrock.net/1e6/bountydefrance/pics/2906834015_1.jpg

http://1e.img.v4.skyrock.net/1e6/bountydefrance/pics/2906834015_1.jpg

 

Et pendant ce temps, cet Occident qui utilise, lui, des armes réellement de destruction massive, projette sur la Libye des particules d'uranium appauvri qui se répandent jusqu'en Europe, via le Sirocco.

 

Qu'attend-on pour poursuivre les assassins de l'humanité ?

 

eva R-sistons 

 

Bonne lecture, et n'oubliez pas de relayer ce formidable message !

 

 

 

http://presidence.bf/uploads/tmp/php8Z5bsG-PHOTO%20FAMILLE%20SOMMET.jpg

http://presidence.bf/uploads/tmp/php8Z5bsG-PHOTO%20FAMILLE%20SOMMET.jpg 

 

Lula aux Africains: cesser de baisser votre pantalon devant les occidentaux

 

Suivant l'exemple de l'Amérique Latine , l'Afrique devrait décider de prendre sa vraie indépendance qui est aux mains des occidentaux. Le continent Africain qui est riche de gisements minéraux et de terre fertile , aurait en effet toutes les potentialités pour devenir la première puissance économique planétaire , mais elle est encore opprimée sous la coupe coloniale des grandes puissances de la terre. Ce sont les parole de l'ex -président brésilien LULA DA SILVA, qui était la semaine dernière en Guinée Equatoriale pour la réunion des chefs d'états africains .


Lula a invité les chefs d'Etat à ouvrir les yeux sur ce qui se passe en Afrique ces derniers mois , en Libye et en Côte d'Ivoire : l'interférence de la France et des Etats-Unis constitue un sérieux danger pour la souveraineté africaine et pour les futures générations.


Durant l'assemblée générale sur le rôle des jeunes africains, une session détachée de la réunion avec pour thème la crise libyenne, Lula a accusé les chefs africains d'être avides , assoiffés de pouvoir , de trahir leurs propres pays et surtout d'être les serviteurs de l'occident, qui saccagent le continent noir et déciment sa souveraineté. La devise de ces chefs d'Etat étant "chacun pour soi , Dieu pour tous" ne portera pas loin l'Afrique. Il faut le sens de responsabilité, d'humilité, de dignité et d'Unité pour bien gouverner ! Critiquant le fait que les leaders africains qui sont arrivés au pouvoir par un coup d'état ou par le vouloir des puissances occidentales, il a ensuite dénoncé le monopole des 5 pays du monde. ajoutant que: L'UNION AFRICAINE a 1,4 milliard d'habitants...et c'est inconcevable que les USA, LA FRANCE,LA CHINE,LA RUSSIE ET LA GRANDE BRETAGNE dictent la loi au conseil de securité de l'ONU ! Surtout que la crise économique mondiale provient des Etats-Unis .


  Il a déploré le fait que l'UNION AFRICAINE soit financée seulement par 5 pays africains et le reste par des dons occidentaux. Par conséquent, pour cela , l'UA ne peut pas défendre les interéts de l'Afrique et avoir un poids au niveau international. C'est cette mème U.A qui légitime les coups d'ètats, les rebellions ou actions illégales pour l'obtention du pouvoir en Afrique, ignorant la volonté du peuple et la finalité des élections. Beaucoup de chefs d'Etat présents avaient la tête basse, à qui il a rappelé l'invasion francaise dans le continent noir ! LA FRANCE nourrit et arme les rebelles dans les pays qui ont cessé d'ètre leurs colonies . avec des interférences dans les affaires internes des pays africains ! C'est clair la référence avec le cas de la Côte d'Ivoire, où Paris avec l'utilisation de la force a enlevé le president GBAGBO pour mettre à son poste Ouattara.


Si pour la Cote d'Ivoire, rien a été fait pour arréter le coup d'état, l'union Africaine peut demander le cessez le feu immédiat en LIbye. En soutien s'est ajouté le président Jacob Zuma, un des chefs opposants qui tient tête à l'Occident disant qu'ils n'ont pas le droit d'assassiner KHADAFI.

 

Un silence d'ombre dans la salle de l'UA où les présidents qui sont les talons de l'occident étaient nombreux, en l'occurrence ABDOULAYE WADE du Sénégal qui a séjourné à Benghasi pour reconnaitre le gouvernement des rebelles , BLAISE COMPAORE du Burkina Faso qui a soutenu la rebellion de OUATTARA en Côte d'Ivoire contre GBAGBO, YOWERI MUSEVENI de l'Uganda qui combat les AL Shabaab en Somalie , PAUL KAGAME du Rwanda qui saccage pour le compte de l'Occident et puis SASSOU N'GUESSO du Congo Brazzaville, IDRISS DEBY du TCHAD, PAUL BIYA du Cameroun, FAURE GNASSINGBE du Togo, ODINBA ALI BONGO du Gabon et le dernier recruté qui s'est ajouté à la dépendance des puissances de l'oppression ALLASSANE OUATTARA de la Côte d'ivoire !

 

TEXTE ITALIEN TRADUIT EN FRANCAIS  PAR KOUAME CELESTIN N'BRAH

http://afrohistorama.over-blog.com/

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2011/07/09/21576909.html

 

 

.

.

UA : Lula da Silva enflamme le sommet de Malabo avec ses attaques contre l'Occident  30/06/2011

UA : Lula da Silva enflamme le sommet de Malabo avec ses attaques contre l'Occident

MALABO, 30 juin (Xinhua) -- Invité spécial du 17e sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) ouvert jeudi pour deux jours à Malabo en Guinée équatoriale, l'ex-président brésilien Lula da Silva a enflammé la salle du Centre de conférences de Sipopo avec ses attaques contre l' Occident. L'ancien dirigeant qui se déclare actif pour la défense de la cause africaine et en particulier celle des pauvres a reçu un « standing ovation » au terme d'un long réquisitoire dans lequel il a appelé une réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies en faveur de l'Afrique comme membre permanent et devant donner à une Onu capable de favoriser un cessez-le-feu en Libye. Tribun hors pair, Lula s'est engagé à « travailler à faire du continent africain vu d'une autre manière », car « la photographie qu'on montre est photographie de préjugés », présentant une Afrique de misère, de pauvreté et de maladies. Après avoir réuni récemment les ambassadeurs des pays du continent accrédités au Brésil, il se propose d'organiser le mois prochain une autre réunion avec des investisseurs brésiliens intéressés par l'Afrique. Face à la marginalisation de ce continent dans l'économie mondiale, il a affirmé oeuvrer afin de faire partager la richesse produite dans le monde. L'ex-leader brésilien qui s'est félicité de l'élection d'une femme comme son successeur à la tête de son pays s'est clairement positionné comme un défenseur des pauvres. « On a créé une théorie dans le monde qui veut que ce qu'on fait avec les pauvres, c'est du gaspillage, mais ce qu'on fait avec les richesses, c'est un investissement », a-t-il laissé entendre. Il a plaidé pour que le Fonds des Nations unies pour l' alimentation et l'agriculture (FAO) soit au service de l' amélioration des conditions de vie des populations africaines à travers le développement de l'agriculture.

http://french.news.cn/afrique/2011-06/30/c_13959173.htm http://french.news.cn/afrique/2011-06/30/c_13959173.htm

 

http://www.alterinfo.net/notes/UA-Lula-da-Silva-enflamme-le-sommet-de-Malabo-avec-ses-attaques-contre-l-Occident_b3097820.html

 

.


arton192-eff4d.jpg

.

.

.

L'article complet ici + vidéo Doc Génocido

 

Lula aux Africains: Cessez de baisser votre pantalon devant les Occidentaux

 

Voir aussi ici, Sirocco :

 

Alerte ! Particules d'uranium appauvri de la Libye à l'Europe via le Sirocco

 

 

.

.

Intervention militaire française en Libye :

Lettre ouverte aux députés et aux sénateurs.

France de Sarkozy contre celle de de Gaulle

 

Intervention militaire française en Libye : lettre ouverte aux députés et aux sénateurs
.
Monsieur/Madame le Député,
Monsieur/Madame le Sénateur,

   Ayant séjourné une semaine à Tripoli du 8 au 14 juin dernier dans le cadre d’un reportage sur la situation en Libye pour le magazine Afrique Asie (1), j’estime être de mon devoir de témoigner de ce que j’y ai vu et entendu, et de vous communiquer des informations qui n’ont pas été rapportées par les médias français.

   D’emblée, je tiens à souligner que cette lettre n’est pas un plaidoyer pour le colonel Kadhafi ou son régime. Je pense, comme beaucoup de Français, que l’avenir de la Libye est uniquement du libre choix du peuple libyen, que le conflit doit être réglé par la négociation, sans ingérence ni française ni étrangère. De plus, force est de constater que l’intervention « humanitaire » de la France et de l’OTAN en Libye, censée protéger la population en vertu de la résolution 1973 de l’ONU, provoque la mort de centaines de civils. La  poursuite de cette immixtion dans les affaires libyennes est dangereuse pour la stabilité en Méditerranée.

____________

 

   Je suis arrivé à Tripoli le 8 juin, au lendemain du plus important bombardement qu’ait connu la ville depuis le début de la guerre : 60 frappes dites ciblées causant la mort de 31 civils et de nombreux blessés. J’y ai appris que cette opération n’avait pas seulement été lancée pour détruire des sites dits militaires, mais parce que le 7 juin est… le jour anniversaire du colonel Kadhafi.

 

La France de Sarkozy

contre celle du Général de Gaulle

 

   Il est vrai que de nombreux Libyens faisaient la queue au poste frontière pour se réfugier en Tunisie, mais je n’ai pas constaté d’agitation particulière ou de déploiements policiers à mon arrivée à  Tripoli.

   Les informations selon lesquelles les Libyens vivraient calfeutrés chez eux, de peur de la répression des forces du régime, sont fausses. Sur le front de mer, des familles se promènent. Aux terrasses des cafés, on fume le narguilé. Les discussions s’arrêtent lorsqu’un vrombissement d’avion - volant à 5000 mètre d’altitude - se fait entendre. Les regards tentent de l’apercevoir, en vain. Est-ce un Rafale français, ou un Tornado britannique ? Quelques secondes plus tard,  une bombe explose au loin, puis une autre. Tous se demandent où sont tombés les missiles. Certains téléphonent à leur famille, puis rassurés, reprennent leur conversation. Je n’ai constaté nulle part de panique, mais de la colère rentrée chez ceux qui me demandaient qui j’étais et pourquoi j’étais là. Ils n’en voulaient pas, disait-ils, à « la France du général de Gaulle », mais, à Nicolas Sarkozy – et à Bernard Henri Lévy – à l’origine de cette guerre et de ses conséquences meurtrières pour la population civile.

 

Plus d’un millier de civils tués

 

   L’intervention militaire en Libye - le tiers des frappes est effectué par des avions français - n’a rien « d’humanitaire ». Le bombardement d’un pays étranger, quel qu’il soit, est un acte de guerre. Plus d’un millier de civils a été tué, trois fois plus sont gravement blessés. D’autres, en plus grand nombre, mourront de cancers dans les années à venir, car les têtes des missiles ou leurs ailerons sont en uranium appauvri. Dans Tripoli, des affiches traitent Nicolas Sarkozy … de « tueur d’enfants ».

   J’ai visité un hôpital et vu des civils – et bien sûr des enfants - blessés par les « bombes intelligentes » de l’OTAN. J’ai posé quelques questions à une fillette de 12 ans, traumatisée par le fracas du missile qui a détruit le siège du Comité anti- corruption, situé près de chez elle. Son père, éploré, m’a raconté que sa fille n’avait pas supporté les dernières explosions. Terrifiée par le bombardement massif du 7 juin, elle avait avalé des médicaments prescrits pour sa mère. Malgré un lavage d’estomac, ses membres inférieurs sont paralysés.

   Je m’étais rendu dans son quartier la veille et avais vu les dégâts causés aux deux immeubles détruits et à leur voisinage. Le gardien des ruines du Comité anti- corruption et les habitants des alentours m’ont dit que le tir du missile avait pour but de réduire en cendres les dossiers d’un certain nombre de membres du CNT de Benghazi, impliqués dans des scandales.

 

Plainte

devant la Cour Pénale Internationale


   Les avocats Roland Dumas, ancien ministre français des Affaires étrangères, et Jacques Vergès sont allés à Tripoli, fin mai, pour rencontrer des familles de victimes des bombardements. Une plainte sera déposée à la Cour Pénale Internationale contre Nicolas Sarkozy pour « crime contre l’humanité ». D’autres plaintes l’ont été aussi à Paris et à Bruxelles par Aïcha Kadhafi contre Sarkozy, Gérard Longuet – actuel ministre de la Défense - et l’OTAN, pour la mort de sa fille Moustoura - un bébé de 4 mois - dans le bombardement de la maison familiale du colonel Kadhafi. Tués ce jour-là aussi : un des fils du colonel et trois de ses petits-enfants. La frappe est attribuée à un Rafale français. Le leader libyen avait quitté son domicile, avec son épouse, une demi-heure plus tôt. L’OTAN appliquait-elle la fatwa du cheikh extrémiste Yusuf al-Qardaoui, prédicateur attitré d’Al-Jazeera, qui appelle à assassiner Kadhafi ?  

 

Siphonner les voix du Front national

 

   En 2008, Nicolas Sarkozy déclarait que les caisses de l’Etat étaient vides… Depuis, la situation économique de la France s’est détériorée, mais cela ne l’a pas empêché de se lancer dans une guerre qu’il croyait éclair contre la Libye. Il s’agissait pour lui, dit-on, de montrer à certains électeurs de Marine Le Pen que la France était toujours capable de « casser de l’Arabe ». L’idée serait de Patrick Buisson, ancien directeur de Minute, son conseiller chargé de siphonner les voix du Front national. Bernard Henry Lévy a, ensuite, joué le petit télégraphiste entre les rebelles de Benghazi et l’Elysée et mobilisé les réseaux pro-israéliens en faveur du Conseil National de Transition (CNT). Cet organisme de circonstance, sans réelle représentativité, ne survit que par la grâce de l’OTAN. Enfin, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, a enfoncé le clou en assimilant …. à une Croisade l’appel lancé par Sarkozy aux membres de l’ONU…. C’est l’utilisation de ce terme, à forte connotation historico-religieuse – employé par George W. Bush et Oussama Ben Laden - qui permet au leader libyen de désigner ses agresseurs comment de nouveaux Croisés.

 

Coût de la guerre :

facture salée pour les contribuables

 

   En février 2011, le CNT donnait à Kadhafi… 72 heures, puis une semaine pour quitter le pouvoir. Cinq mois plus tard, il y est toujours. La coalition est l’alliée d’Al-Qaïda en Cyrénaïque et l’avenir de la Libye est de plus en plus incertain. Le 21 juin, Gérard Longuet, ministre de la Défense, a estimé le surcoût des trois premiers mois de frappes aériennes à 100 millions d'euros. L’opération Harmattan – nom de code de l’intervention française - serait d’un peu plus d’un million d’euros par jour. Certes, la guerre contre la Libye est une bonne opération publicitaire pour Dassault et les fabricants d’armes, mais pour les contribuables français – à qui personne n’a demandé leur avis – la facture est salée. Une heure de vol de Rafale ou de Mirage se situe entre 10.000 et 13.000 euros, le coût du nouveau missile Scalp entre 500 000 et 800 000 euros.

 

Faire retourner la Libye à l’ère pré-industrielle ?

 

   La Libye était le pays le plus développé d’Afrique au regard de l’Indice de développement humain (IDH) créé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). L’IDH tient compte du PIB par habitant, du niveau d’éducation et de l’espérance de vie des habitants. Dans un rapport de 2011, le FMI louait la bonne gestion du pays, encourageant le colonel Kadhafi à « continuer d'améliorer l'économie ». Des centaines de milliers d’Africains qui travaillaient sur les chantiers libyens sont aujourd’hui parqués en Tunisie et en Egypte, avec pour seul espoir d’atteindre l’île italienne de Lampedusa. Qui peut le leur reprocher, puisque la France et l’OTAN sont à l’origine de leur désespoir ?

   L’agression dont est victime la Libye a-t-elle pour but de la « renvoyer à l’ère pré-industrielle », pour reprendre les menaces prononcées par James Baker, secrétaire d’Etat américain, en 1989, à Tarek Aziz avant le déclenchement de  la 1ère guerre du Golfe ? Le général Wesley Clark, ancien commandant en chef de l'OTAN, a révélé, en 2007, que la Libye figurait, depuis 10 ans, sur une liste de pays à envahir qu’il a consultée dans un bureau du Pentagone (4). C’est fait, en partie, avec l’aide de la France.

 

En guerre sur de fausses informations

 

   Une mission indépendante, composée notamment de Yves Bonnet, ancien directeur de la DST, s’est rendue en mai à Benghazi et à Tripoli. Elle affirme que la France est entrée en guerre sur de fausses informations. Avant de débattre de l’intervention française au Parlement (2) vous devez absolument lire le rapport qu’elle a publié. Des questions méritent d’être posées sur l’origine des informations et du battage médiatique appelant à intervenir en Libye. Ces informations, de sources incontrôlées n’ont jamais été recoupées, comme il se doit, par des témoignages de terrain contradictoires. Comment a-t-on pu prendre pour argent comptant les reportages tendancieux de la chaîne de télévision Al-Jazeera, dont le propriétaire – l’émir du Qatar, cousin d’un des principaux chefs de tribus de Cyrénaïque – a un compte à régler avec le colonel Kadhafi ? Comment se fait-il que le soulèvement armé se soit produit alors que des réformes démocratiques allaient être annoncées, notamment la rédaction d’une nouvelle constitution et des élections ? Nicolas Sarkozy a-t-il mesuré les dangers qu’une alliance avec Al-Qaïda - et les organisations qui lui sont proches en Cyrénaïque – feront peser sur la Libye et ses voisins ? Les armes sophistiquées dont les djihadistes disposent aujourd’hui menacent les deux rives de la Méditerranée et l’Afrique sub-saharienne.

 

Vous avez dit complot ?

 

   Selon le quotidien italien de droite Libero, appartenant au groupe de presse Berlusconi, le président Sarkozy aurait préparé le renversement du colonel Kadhafi dès le mois d’octobre 2010, en liaison avec l’ancien chef du protocole de ce dernier, réfugié politique en France. Mi-novembre, une mission économique française s’est rendue à Benghazi, avec des agents spéciaux déguisés en hommes d’affaires, pour prendre contact avec des opposants. Fin novembre, une réunion s’est tenue à Paris, à l’hôtel Concorde Lafayette, avec des Libyens venus de Benghazi, pour mettre la dernière main à ce qu’il faut bien appeler un complot. Selon le magazine arabe Al-Kifah al-Arabi, des armes ont ensuite été introduites clandestinement dans un port libyen. Les milliers de drapeaux de l’ancien régime libyen royaliste, de toutes tailles, apparus soudainement en Cyrénaïque, dés le début du soulèvement, rappellent les « révolutions oranges » déclenchées par le milliardaire Georges Soros.

   Est-ce un hasard si un exercice militaire franco-britannique, de grande ampleur, était prêt pour attaquer Southland, un pays affublé d’un « régime dictatorial » situé au sud de la Méditerranée ? Date de l’opération : entre le 21 et le 25 mars 2011… Pour agresser - pour de vrai - la Libye, il ne manquait que l’habillage diplomatique, c'est-à-dire une résolution de l’ONU et une coalition comprenant « nos bons vieux amis arabes ».

 

Monsieur/ Madame le Député,

Monsieur/ Madame le Sénateur,

 

   Au-delà des plaintes déposées contre Nicolas Sarkozy, c’est la France qui est salie. Ce sont aussi les principes du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et, de la non immixtion dans les affaires des autres Etats qui sont bafoués d’un revers de main.

   En avril 2011, 66% des Français étaient favorables à l’intervention militaire française en Libye (5) parce qu’elle leur était présentée comme une opération humanitaire. Le Parlement n’avait pas été consulté. Aujourd’hui, mieux informés grâce à Internet, les Français sont 51% à s’opposer à cette guerre injuste et inepte (6). Ils vous sauront gré, le 12 juillet, de mettre un terme aux massacres de civils libyens, à la dilapidation des deniers publics et à l’instrumentalisation de l’Armée française pour faire réélire le Président de la République.

 

   La guerre contre la Libye ne sent pas seulement le pétrole, elle préfigure – sait-on jamais - de nouvelles aventures coloniales. La livraison récente d’armes de guerre françaises aux rebelles berbères du Djebel Nefoussa, au sud de Tripoli, a des répercussions en Algérie (Kabylie) et au Maroc (Rif). Après la Libye et la Syrie, la France et l’OTAN vont-elles déstabiliser et partitionner les pays du Maghreb ?


Rennes, le 7 juillet 2011

 

(1) Dans Tripoli martyrisée, par Gilles Munier (Afrique Asie – juillet 2011)
http://www.afrique-asie.fr/ (..)
 

 

http://www.france-irak-actualite.com/ http://www.france-irak-actualite.com/

 

.http://www.alterinfo.net/Intervention-militaire-francaise-en-Libye-lettre-ouverte-aux-deputes-et-aux-senateurs_a60809.html

 

 

.

Les preuves d'une machination

contre DSK s'accumumlent

 

A mon humble avis, DSK n'est pas innocent,

mais tombé dans un piège tendu, comme je l'ai souvent dit,

pour l'écarter du FMI au profit de C.Lagarde
(au service des intérêts américains).
La politique est sale, très sale.
L'Argent mène le monde
- et nous allons tous droit dans le mur !
eva R-sistons
.
25554.jpg
Les preuves d'une machination
contre Dominique Strauss Kahn
s'accumulent

 

par Michel Chossudovsky

 

 

Alors que les médias ont tout fait pour éclipser la question, les preuves voulant que Dominique Strauss Kahn soit victime d’une machination s’accumulent.

 

Selon les reportages, la femme de chambre du Sofitel, une Guinéenne de 32 ans, a reçu la modeste somme de 100 000 dollars, versée dans son compte bancaire. Le New York Times (NYT) reconnaît l’existence du paiement mais omet d’en analyser la source. Dans une déclaration complètement confuse, le NYT suggère que l’argent a été déposé dans le compte de la femme de chambre par son copain guinéen, lequel est incarcéré dans une prison à haute sécurité :

 

Selon les deux représentants, moins d’une journée après sa rencontre avec M. Strauss-Kahn, la femme a eu une conversation téléphonique avec un homme incarcéré, au cours de laquelle elle a discuté des possibles avantages à engager des poursuites contre lui. La conversation a été enregistrée.

 

Les enquêteurs ont appris que cet homme avait été arrêté pour possession de 400 livres de marijuana. Il figure parmi un certain nombre d’individus ayant fait de multiples dépôts en espèces totalisant environ 100 000$ dans le compte de la femme au cours des deux dernières années. Les dépôts ont été effectués en Arizona, en Géorgie, à New York et en Pennsylvanie.

 

Les enquêteurs ont également appris qu’elle payait des centaines de dollars mensuellement en frais de téléphone à cinq compagnies. La femme avait insisté qu’elle n’avait qu’un téléphone et dit qu’elle ne savait rien des dépôts sauf qu’ils avaient été faits par un homme qu’elle a décrit comme étant son fiancé, ainsi que ses amis. (NYT, 1er juillet 2011, c’est l’auteur qui souligne)

 

Les relevés de transactions de la femme de chambre, sans compter ceux de ses appels, sont connus des enquêteurs de police, toutefois ni les médias ni les procureurs n’ont révélé l’identité des personnes à l’origine de ces transferts d’argent.

 

Les reportages suggèrent qu’ils pourraient être « liés à la drogue », excluant ainsi simplement la possibilité que l’argent ait pu servir à monter le coup contre DSK. Les reportages mentionnent également que les dépôts en espèces ont été effectués « au cours des deux dernières années », donnant alors l’impression qu’ils n’ont aucun lien avec l’affaire DSK.

 

Les enquêteurs de police connaissent le moment exact de ces transferts d’argent, y compris l’identité des expéditeurs. Pourquoi cette information n’a-t-elle pas été publiée?

 

Si les 100 000 dollars avaient bel et bien été déposés dans son compte bancaire au cours des deux dernières années, pourquoi donc travaillerait-elle comme femme de chambre?

 

Changement de régime au FMI

 

Pourquoi la nature des fausses accusations de la femme de chambre n’a-t-elle pas été publiée plus tôt? Qui la protégeait?

 

Pourquoi les médias ont-ils attendu pour révéler des informations confirmant l’innocence de DSK?

 

Cette information était connue des procureurs au début de l’enquête et pourtant elle a été publiée seulement après la nomination de la ministre française des Finances Christine Lagarde comme directrice générale du FMI.

 

La candidature de Mme Lagarde a été confirmée et acceptée le 26 juin. Son mandat a été confirmé le 28 juin après une décision du Conseil d’administration du FMI comptant 24 membres.

 

Mme Lagarde est une personne désignée par Wall Street et l’establishment bancaire étasunien. Sa candidature a été approuvée le 28 juin par le secrétaire au Trésor des États-Unis Timothy Geithner.

 

« Il me fait plaisir d’annoncer notre décision d’appuyer Christine Lagarde pour diriger le FMI », a déclaré Geithner des heures avant la décision attendue du Conseil d’administration de 24 membres de la choisir comme directrice générale.

 

Le moment est opportun. Ironie amère du sort, le rapport du procureur prouvant l’innocence de DSK a été publié le jour suivant la décision du Conseil d’administration du FMI de donner un mandat de cinq ans à Mme Lagarde.

 

La machination a visiblement fonctionné. Qui a ordonné aux procureurs de ne pas publier cette information avant la nomination de Christine Lagarde comme chef du FMI?

 

Si cette information avait été révélée quelques jours plus tôt, on aurait peut-être questionné la candidature de Mme Lagarde comme chef du FMI.

 

Un changement de régime au FMI a été rapidement mis en place, sans parler des implications de l’affaire DSK relativement aux élections présidentielles françaises.

 

Christine Lagarde a commencé son mandat de cinq ans comme directrice générale du FMI le 5 juillet, au plus fort de la crise de la dette grecque.

 

Jusqu’à maintenant, l’hypothèse d’un coup monté contre DSK n’est pas abordée par les médias dominants.

.

 

Article original en anglais : BREAKING NEWS: Mounting Evidence that Dominique Strauss Kahn was Framed

 

Traduction : Julie Lévesque pour Mondialisation.ca

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=25554

 

..

Article conseillé,

l'info alternative sur DSK :

 

Pourquoi DSK a perdu la partie - Il restera dans... la petite histoire !

 

.

 

Le message d'une députée européenne

 

 

 

 

Le message de Rabbins fidèles à leur religion (juive)

..
.
.
Le message d'Asselineau : Qui gouverne réellement la France ?
.
.
Le pathétique message de citoyens de Fukushima
.
.
.
.

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2010/07/stresstest.png

  http://www.mecanopolis.org/

.

.

 

11-9.jpg

 

Que peut transporter, aussi, un diplomate israélien ?

Une valise bourrée d'explosifs

pour attentat sous faux drapeau

( contre son ambassade, par implosion,

ensuite attribué aux Islamistes ! ),

comme en 2006, au Chili !

 

Eva : Reçu dans un courrier récent ce témoignage :

"Info cachée de nos chers journalistes de pacotille, quand j'étais au chili avant pinera
sous bachelet, les douanes de l'aéroport bien renseignées ont fouillé illégalement la
valise diplomatique israélienne de leur ambassadeur, elles contenaient 200 kgs
d'explosifs genre C4 visiblement pour commettre des attentats sous fausse bannière. ils
l'ont arrêté et renvoyé. Israel a émis de très vives protestations, la valise étant
normalement exempt de fouilles aux douanes.
Le Chili est bourré de richesses et les colons aimeraient bien mettre la main dessus.
Tu comprends mieux qui est derrière tous ces attentats et pourquoi j'aime le Chili, une
info comme ça ne serait jamais passée chez nous. 

Complément de ce message : Génocide invisible

 J'étais au Chili à ce moment là. Il ne s'agissait pas d'une valise
mais de la valise diplomatique, genre grosse malle qui contenait si je me souviens bien
quelque chose comme 100kgs de semtex ou de C4,

ce genre d'info ne ressort pas dans les journaux NWO,

LCI fox et compagnie, personne ne regarde les infos africaines.
Les valises diplomatiques transportent également de la drogue, certains pharmaciens
français servent d'intermédiaire, étant fournisseurs de drogue légale pour raison
médicale ils font d'une pierre deux coups en organisant le traffic illégal.
la Somalie sert de poubelle pour les déchets nucléaires américains, le commerce est tenu
par des italiens mafieux experts en déchets jetés n'importe ou. Les Somaliens ont
empoché le pognon et rejettent les déchets à la mer

au lieu de les enterrer comme convenu,
les eaux sont tellement radioactives genre Fukushima dans le détroit de mozambique

que le poisson est impropre à la consommation,

c'est leur seul moyen de subsistance, que leur reste t'il,

le piratage pour survivre. partout ou les zuniens sionistes ont débarqué,
c'est un désastre, j'étais en Somalie un an avant leur arrivée, y'avait pas de problèmes.
A Madagascar, le poisson est consommé sans aucune mesure de protection,

on s'achemine vers un génocide invisible.
Il faut à tout prix stopper la folie nucléaire, le commerce de la drogue, la vente
d'armes. La France interdit l'utilisation des bombes à sous munitions et des mines mais
elle est le deuxième fabricant mondial de ces saloperies, hypocrisie quand tu nous tiens.
Moi aussi je suis en colère mais que faire contre ces foutus salopards qui pourrissent la
planète, contre ces gens qui acceptent de travailler dans des usines d'armement, des
centrales nucléaires, pour mille euro par mois, ils vont tuer tes gamins ou ceux des
autres, c'est infâme.

 

J'ai regardé sur Google, voici :

 

Un diplomate israélien arrêté à buenos aires avec une valise ... 

forum.aufeminin.com   

Un diplomate israélien arrêté avec des explosifs - AfricaMaat   

« POUR UNE SOCIÉTÉ AU SERVICE DE L'HUMAIN »   

Un diplomate israélien arrêté à l'aéroport de Buenos Aires avec ...

Un diplomate israélien arrêté à l'aéroport de Buenos Aires avec ...   

L'Argentine accuse l'Iran d'un attentat contre une association juive

 

Ils ont bon dos, les Musulmans ! (eva)

 

La presse locale n’en a rien fait savoir ; le réseau Kalki s’est renseigné à des sources directes et fiables.

Le mercredi 9 août dans l’après-midi, un important diplomate israélien a été arrêté par la Police de sécurité aéroportuaire (PSA) en possession d’une quantité considérable d’explosifs dans une mallette. Il était en partance pour le Chili, et il a été arrêté quelques minutes avant de monter dans l’avion.

Vers l’invention d’un « troisième attentat »

Depuis des années, des journalistes et des personnalités indépendantes proclament leur conviction sur la manipulation des attentats contre l’ambassade d’Israël et contre le centre communautaire AMIA [qui eurent lieu à Buenos Aires en 1992 et 1994 respectivement, faisant une centaine de morts]. En juin 1997, la revue électronique Libertad de Opinión diffusait les résultats de son enquête exclusive : selon les rapports présentés par les ingénieurs chargés de l’expertise, il n’y eut aucune voiture piégée dans l’attentat contre l’ambassade, dont le bâtiment a été le siège d’une implosion (comme le 11/9, note d'eva), survenue à l’intérieur des locaux ; on y aurait même fabriqué a posteriori un cratère pour justifier la théorie d’un véhicule chargé d’explosifs, version soutenue par les dirigeants sionistes locaux.

En mai 1999, la version papier de la revue Libertad de Opinión diffusait un autre article expliquant pourquoi de nombreux enquêteurs renonçaient à l’hypothèse islamique et envisageaient la probabilité que dans le second attentat aussi, il s’agisse d’une implosion, produite par l’explosion d’une caisse chargée d’explosifs, envoyée par la Communauté Israélite de Córdoba (Argentine).

Nous mettons en ligne ces deux informations :

1 - On constate que malgré les intérêts puissants qui ont tenté d’étouffer ces conclusions, aujourd’hui les faits confirment l’analyse de Libertad de Opinión : les personnes poursuivies au départ ont toutes été relâchées, faute de preuves, et l’ex-juge Galeano [responsable de l’instruction] est mis en accusation ; l’ex-président de la DAIA (Délégation Amitié Israël Argentine) Rubén Beraja, escroc reconnu coupable de plusieurs faillites bancaires, fait également l’objet de poursuites, ainsi que le journaliste de Página 12 Raul Kollman, fabriquant de mensonges soutenu par le sionisme local.

2 - Quelques semaines avant qu’Israël ne déclenche sa nouvelle agression contre la Palestine et le Liban, la DAIA et le Centre Wiesenthal ont émis des communiqués de presse alertant sur la préparation d’un « troisième attentat » en Argentine. Parallèlement, depuis les États-Unis, le Pentagone et la Maison Blanche, partaient des rumeurs d’enquêtes présumées concluant aux "dangers latents" localisés dans la région de la Triple Frontière [Argentine, Paraguay, Brésil] du fait de la présence d’une importante communauté arabe « islamique », évoquant même l’arrivée de combattants d’al Qaida sur les lieux.

 

Extraits, la suite ici :

http://www.africamaat.com/Un-diplomate-israelien-arrete-avec

25 août 2006

 

sur ce site :

 


Esclavage : les ports français se souviennent.

 

Esclavage : Le crime oublié

 

.

 

2803458765_small_1.jpg.

L'HISTOIRE DE LA COLONISATION DE L'AFRIQUE ET D'AUTRES TERRITOIRES.

http://rashbrax.blogs.nouvelobs.com/media/00/02/1715676315.jpgs.com/media/00/02/1715676315.jpg" height="207" width="129" />

http://rashbrax.blogs.nouvelobs.com/media/00/02/1715676315.jpg

La «Françafrique» version Sarkozy

 

Il y a le printemps, arabe et/ou africain, mais il y aussi les stocks d'hiver, ces fortunes colossales, biens mal acquis par les dictateurs africains et arabes, qui pour la plupart dorment d'un paisible sommeil dans des banques européennes. Ces fortunes ont alimenté la colère des peuples du Sud et poussé timidement les Européens du Nord à soutenir les révolutions, mais, le 9 juin 2011, contre toute attente, le parquet de Paris a refusé aux enquêteurs de poursuivre leurs investigations sur les avoirs de trois despotes africains du Congo-Brazzaville, du Gabon et de la Guinée équatoriale.

Ce n'est pas vraiment une surprise, puisque sur la base d'une enquête de 2007 de l'Office central de répression de la grande délinquance financière à propos du patrimoine immobilier et de multiples comptes bancaires de chefs d'État africains, la plainte déposée en 2008 par Transparency International France et l'ONG Sherpa avait été classée sans suite par le parquet de Paris.

L'affaire ressurgit en novembre 2010, lorsque la Cour de cassation française juge recevable l'ouverture d'une enquête judiciaire contre les chefs d'État congolais Denis Sassou-Nguesso, gabonais Omar Bongo (décédé depuis) et Teodoro Obiang Nguema, de Guinée équatoriale, actuel président en exercice de l'Union africaine.

En République du Congo, l'un des principaux partis d'opposition, l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) soutient la procédure en France. Selon Transparency International, le patrimoine immobilier des ces trois chefs d'Etat sur le territoire français serait estimé à 160 millions d'euros. Selon le Comité catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD), ces chefs d'État auraient détourné ces dernières années entre 75 et 135 milliards d'euros. Enfin, pour Tax Justice Network - Africa, membre du réseau international pour la justice fiscale, l'Afrique a déjà perdu près de 556 milliards d'euros (...) Lire la suite sur Slate.fr

http://fr.news.yahoo.com/fran%C3%A7afrique-version-sarkozy-133852938.html

.

 

http://www.syti.net/blog/Images/Hitler_dark.jpg

http://www.syti.net/blog/Images/Hitler_dark.jpg

 

11 députés votent le fichage de 45 millions d'honnêtes gens
 6 "oui", 4 "non", une abstention

.

Les députés ont voté hier en fin de journée, la proposition de loi relative à la carte nationale d’identité sécurisée. Cette carte nationale d’identité organise le fichage administratif de 45 millions de personnes de plus de 15 ans en France. Une proposition de loi qui aura été votée en session extraordinaire, un 7 juillet, dans un hémicycle fort de 11 députés.

La future carte, gratuite, comprendra deux puces. L’une régalienne, avec les données biométriques de la personne. L’autre sur option, afin de permettre aux internautes de s’identifier en ligne via signature électronique même dans des opérations d’achat à distance. « La carte nationale d’identité électronique, ce sont donc deux composants, pour une identité mieux protégée et une vie simplifiée » résumera d’un trait, Claude Guéant.

La majorité parlera d’un fichage des potentielles victimes, l’opposition, des potentiels délinquants. Guéant insistera : « sans fichier central, nous ne trouverons pas les usurpateurs. »

Une base centrale de 45 millions de personnes


La carte reposera sur une base unique et centralisée, la base TES, « titres électroniques sécurisés » dans laquelle on retrouvera les informations concernant la personne. Cette base est déjà utilisée par les passeports. Elle sera donc commune à ces deux titres, du moins pour les personnes qui disposaient déjà d’un tel document… « Les personnes n’ayant pas besoin d’un passeport et ne souhaitant pas donner leurs empreintes – hors enquête de police – pouvaient simplement demander une carte nationale d’identité. Désormais, il n’y aura plus de choix : pour obtenir un titre d’identité ou de voyage, la collecte de données biométriques sera systématique » expliquera le député PS Serge Blisko.

Ce texte « inscrit surtout notre pays dans une modernité positive, capable à la fois de protéger et de simplifier la vie quotidienne de nos concitoyens » estimera pour sa part Claude Guéant. Une inscription sur la durée puisque le fichage s’étendra sur 15 ans.

11 députés 45 millions de français

Exploitation pro active du fichage central

Le Sénat avait interdit que le fichier central puisse être utilisé en matière de recherche criminelle, par exemple (fichage par « lien faible » entre les données fichées et les identités). La technique du lien faible empêche l’identification automatique à partir de données biométriques. Elle permet cependant de confirmer un lien entre une empreinte et un état civil, si une vérification d’identité est nécessaire. La Commission des lois de l’Assemblée et les députés ont estimé pour leur part que cette recherche devait au contraire être possible, sur réquisition judiciaire. L’État pourra donc remonter à l’identité d’une personne à partir d’une empreinte.

L’opposition fustigera le choix du « lien fort », « le fait que chaque empreinte soit reliée directement à une identité » puisque cela « revient à créer un fichier exhaustif de la population française ». Se dessine aussi un avenir sombre, comme « la possibilité de reconnaissance faciale des individus dans la rue, dans les transports en commun ou lors de manifestations ».

Sur ce point, Guéant admettra sans rougir que « la reconnaissance faciale, qui n’apporte pas, à l’heure actuelle, toutes les garanties de fiabilité nécessaires, est une technologie qui évolue très rapidement : on peut donc penser que, très bientôt, elle sera aussi fiable que la reconnaissance digitale ».

Technique criminologique

  (..) il faudra donner les empreintes de huit de ses doigts par la technique des empreintes roulées et non pas posées. Elle est très différente de celle de l’empreinte posée car c’est une technique criminologique. Nous ne sommes plus alors dans une démarche de reconnaissance d’identité, mais dans la logique d’un fichier de recherches criminelles. Il y a eu un glissement. »

1984 et 1940 en 2011 et les honnêtes gens

Un glissement qui résonne : « la France n’a créé qu’une seule fois un fichier général de la population, c’était en 1940. Il fut d’ailleurs détruit à la Libération » se souviendra encore le député Blisko qui citera un extrait de la loi du 27 octobre 1940 de l’État français : « Obligation de détenir une carte d’identité à partir de seize ans, comportant les empreintes digitales et la photographie, et de déclarer tout changement d’adresse. Institution d’un fichier central de la population et d’un numéro d’identification individuel. » Le fichier créé sous Vichy avait été détruit à la Libération. « C’est donc bien depuis la période de Vichy que la France n’a pas connu et n’a pas voulu un tel fichage de sa population. Je regrette que vous nous le proposiez aujourd’hui, par le biais d’une proposition de loi ».

Le député Christian Vanneste (UMP) : « Ce n’est pas parce qu’il y a eu hier une dictature à Vichy qu’il ne faut pas protéger aujourd’hui les honnêtes gens ».

Une puce « service en ligne » gérée par le ministère de l’Intérieur
(..)

La CNIL, l’étude d’impact et le Conseil d’Etat « hackés » par le gouvernement

Le PS a regretté que cette proposition de loi n’a pas été soumise au Conseil d’Etat pour avis. (..)

Sécurité du système central ? L’exemple de Sony…et de TMG

« Que se passerait-il si le fichier contenant les empreintes digitales, ou, pis, les empreintes biométriques complètes de millions de Français venait à tomber entre des mains malveillantes ? » se demandera Lionel Tardy, qui rappellera la douloureuse aventure de TMG ou de Sony.

Sécurité au niveau nucléaire

(..)

Une puce pour accéder au « réseau »
(..)
Rédigée par Marc Rees le vendredi 08 juillet 2011 à 10h09
http://www.pcinpact.com/actu/news/64541-carte-didentite-securisee-puce-biometrie.htm?vc=1&#vc  .

 

.

Service-Public.fr : Le site officiel de l’administration française

Quelles sont les règles en matière de contrôle

et de vérification d'identité ?

Mis à jour le 23.05.2011 par Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le contrôle d'identité est exercé seulement par une personne habilitée et selon des règles précises.

 

Qui peut effectuer un contrôle d'identité ?

Seuls les policiers ou gendarmes (qui sont officiers, agents ou agents-adjoints de police judiciaire) et, dans certains cas, les douaniers peuvent effectuer un contrôle d'identité.

Quels sont les différents types de contrôles d'identité ?

Contrôle de police administrative

Le but du contrôle d'identité de police administrative est de prévenir toute atteinte à l'ordre public (sécurité des personnes et des biens notamment).

Il peut avoir lieu dans une rue ou une gare et concerner toute personne, quel que soit son comportement.

Contrôle de police judiciaire

Le contrôle d'identité de police judiciaire est lié aux recherches ou poursuites d'infractions. C'est le procureur de la République qui en précise le cadre et les limites (lieux et période).

Il est pratiqué seulement s'il existe des raisons plausibles laissant penser que la personne contrôlée :

·         a commis ou tenté de commettre une infraction,

·         se prépare à commettre un crime ou un délit,

·         est susceptible de fournir des renseignements sur un crime ou un délit,

·         fait l'objet de recherches ordonnées par une autorité judiciaire.

Contrôle d'identité dans le cadre de la convention de Schengen

Pour vérifier le respect de l'obligation de détention, port et présentation des titres et documents obligatoires, des contrôles d'identité peuvent être opérés dans les lieux suivants :

·         Zones situées à moins de 20 kilomètres des frontières des États signataires,

·         Portions et aires d'autoroutes localisées jusqu'au 1er péage situé après la limite de 20 kilomètres,

·         Trains jusqu'au 1er arrêt situé après la limite de 20 kilomètres. Pour les trains internationaux, la zone de contrôle est étendue jusqu'à l'arrêt suivant, dans la limite de 50 kilomètres après le 1er arrêt.

·         Ports, aéroports, gares routières et ferroviaires ouverts au trafic international.

Justification d'identité

La personne soumise au contrôle a l'obligation de justifier de son identité.

La carte d'identité n'est pas un document obligatoire.

L'identité peut être justifiée par un autre titre (passeport ou permis de conduire), une autre pièce (document d'état civil indiquant la filiation, livret militaire, carte d'électeur ou de sécurité sociale), voire un témoignage. 

Par ailleurs, une personne étrangère doit établir la régularité de son séjour en France (passeport, visa, carte de séjour).

Si la personne contrôlée ne peut pas justifier de son identité, ou si les documents produits paraissent insuffisants pour établir l'identité (document sans photo), une vérification d'identité peut être demandée.

Vérification d'identité

Déroulement de la vérification

Un officier de police judiciaire peut retenir - sur place ou dans ses locaux - une personne dont il chercher à établir l'identité.

La vérification ne doit pas excéder 4 heures depuis le début du contrôle.

Au cours de cette période, la personne contrôlée peut présenter de nouveaux papiers, faire appel à des témoignages, faire prévenir le procureur de la République, ou toute personne de son choix.

S'il s'agit d'un mineur, son représentant légal doit être averti préalablement, et l'assister lors de la vérification (sauf impossibilité). Le procureur de la République doit également être informé.

Prise d'empreintes digitales

La prise d'empreintes digitales ou de photos est pratiquée sur autorisation du procureur ou du juge d'instruction seulement s'il n'existe aucun autre moyen d'établir l'identité.

La vérification d'identité doit donner lieu à un procès-verbal.

 

http://www.syti.net/blog/Images/Hitler_dark.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eva R-sistonsChère Claudie 15/07/2011 02:54



Eddie, les Elus trahissent leur mandat ! eva



Eddie 10/07/2011 16:05



C'est bien d'avoir adressé une lettre aux députés et sénateurs, mais il ne faut rien attendre d'eux. Ils ont tous été choisis, par les instances de leurs partis, pour leur total asservissement à
n'importe quoi. De plus, pas un seul ne ferait un pas de travers, car cela risquerait de compromettre la sûreté du salaire qui tombe chaque mois.



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages