19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 17:15

 

 

bombe--rouge-j.jpg

 

L' horreur nucléaire en cas d'attaque de l'Iran,

rappel de la catastrophe de Tchernobyl.

Lettre ouverte aux citoyens israéliens

par Eva R-sistons

 

 

L'horreur nucléaire ! Je viens de la voir dans un documentaire sur le drame de Tchernobyl (Chaîne Parlementaire, LCP, "Scénario catastrophe, la bataille de Tchernobyl"). Impressionnant ! Avec ce reportage, nous avons un avant-goût de l'apocalypse qui attend l'humanité en cas de guerre nucléaire, et en premier lieu l'Iran et les pays riverains, dont bien sûr Israël, si proche, surtout à l'heure de la technologie triomphante. 

 

Pour avoir participé à des forums sur vos sites, je sais combien vous souhaitez ardemment que votre Etat attaque l'Iran. Pourtant, ce pays n'a jamais agressé personne, et il veut, légitimement, bénéficier lui aussi de la dissuasion nucléaire, qui serait sa meilleure protection pour, justement, éviter la guerre. Il ne constitue pas une menace, pourtant vous, vous craignez qu'il ait l'arme nucléaire et qu'il la retourne contre vous.

 

http://www.ameinfo.com/static/images/countryguides/gallery/iran-1.jpg/

L'Iran,pays millénaire, www.ameinfo.com/iran

 

 

Allez-vous attaquer l' Iran ? L'avenir le dira. Permettez-moi de vous dire que ce serait pure folie; La vision du document sur la catastrophe de Tchernobyl me conforte dans cette idée. Le plus difficile n'est pas de déclarer une guerre, mais d'en gérer, ensuite, les conséquences. Et celles-ci seront effroyables. Le film sur Tchernobyl est là pour le rappeler. L'avez-vous vu ? Sinon, voici le compte-rendu que je fais pour vous. 

 

Quelques faits, d'abord. Une explosion, dans une centrale nucléaire d'Ukraine, à une centaine de kms de Kiev, un nuage radioactif qui contrairement à ce que les Autorités de certains pays ont prétendu, franchit les frontières (les Suédois ont été les premiers à se poser des questions sur l'augmentation subite du taux de radio-activité), une grave contamination de régions entières, car les poussières radioactives parcourent des milliers de kms. C'est la plus grande catastrophe nucléaire de notre époque; Elle a marqué à jamais l'Histoire de l'humanité. Devrait-il y en avoir d'autres, à son image ? Les futures guerres devraient-elles être nucléaires ? 

 

La centrale nucléaire de Tchernobyl après l'explosion de l'un des 4 réacteurs en 1986. Document Chernobyl.com.

Aspect alarmant des installations du réacteur N°.4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl quelques semaines après l'explosion du 26 avril 1986. La photographie a été prise durant les interventions des liquidateurs. Document AP.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

Voici ce que je lis sur Wikipedia, à Tchernobyl : " Depuis la catastrophe, de vastes périmètres ont été définis autour du site. Un premier périmètre dont les limites s'étendent à une centaine de kilomètres serait interdit aux habitations mais un nombre non négligeable de personnes y vivent encore. La zone interdite, qui s'étend à 30 kilomètres autour de l'ancienne centrale, est gardée par la police placée à chaque ancien axe routier ou chemin, armée et accompagnée de chiens. À travers la campagne, un chemin longe le périmètre. Depuis l'extérieur, c'est d'abord une clôture barbelée sur des poteaux en béton d'environ 2,2 m de haut. Ensuite vient le chemin, suivi d'un fossé puis d'une autre clôture, plus entretenue celle-ci, puis d'un glacis d'une vingtaine de mètres de large" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchernobyl).

 

   

Ukraine location map.svg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchernobyl


Traquer un ennemi invisible.

 

La contamination commence par les régions alentour. Mais Gorbatchev comprend aussitôt que l'ensemble de l'Union européenne peut être gravement affecté par la catastrophe, bref que la vie des citoyens européens serait rendue insupportable; Il va donc prendre une série de mesures sans précédent pour neutraliser les radiations. Une grosse préoccupation: Le second réacteur peut exploser à son tour, risquant de provoquer des réactions en chaîne, une catastrophe aux conséquences incalculables même sur l'ensemble de l'Europe. La course contre la montre commence, au prix de très nombreuses vies... En particulier, soixante  pilotes sont mortellement irradiés pour avoir tenté, en vain, d'éteindre le brasier. Gorbatchev mobilise cent mille militaires, et quatre cent mille civils pour enrayer l'horreur nucléaire en marche: "Les troupes de Tchernobyl sont plus importantes que celles de Napoléon. Mais notre armée a été contaminée". Le chantier est colossal ! 

 

tchernobyl-ukraine-maps.jpg

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.ht

 

Des liquidateurs doivent s'approcher du cratère en effervescence, brûlant, afin de tenter de le recouvrir de béton. Au péril de leur vie. Leur mission ? "Liquider la radiactivité avant qu'elle vous liquide". Le combat est acharné, au plus près du désastre: Le taux de radioactivité est tel, qu'il ne permet pas de rester plus de quarante-cinq secondes sur les lieux, "le temps de jeter deux pelletées. Il fallait affronter de tels taux de radioactivité ! On a bossé comme des fourmis, tous ensemble, chacun prenant la relève de l'autre. Les soldats, qui travaillaient dans des conditions extrêmes, devaient être protégés des radiations. Nous n'avions pas le droit à l'erreur, la moindre imprécision était impossible". Mais ce n'est pas suffisant, il faut passer à la vitesse supérieure: Des robots complèteront les hommes. Pas longtemps ! Eux aussi seront affectés, dans l'impossibilité d'agir. Combat de Titans pour enrayer l'horreur nucléaire !

 

rbmk-1000-dwgs.gif tchernobyl-u238-tube-forces.jpg

A gauche, coupe schématique de la centrale de Tchernobyl et du réacteur RBMK-1000. A droite, coupe schématique d'un tube de force sous pression. Le réacteur de Tchernobyl en contenait 211. Documents OCDE et Der Spiegel adaptés par l'auteur.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

Malgré un travail continu, 24h/24, par tous les temps, malgré le sacrifice de tant d'hommes, "le taux de radioactivité du toit est réduit de 35% seulement", apprend-on dans le documentaire. Mais la zone est nettoyée au bout de plusieurs mois. Commence alors le temps des mensonges, sur le nombre de victimes réel, sur l'ampleur du désastre, et les Autorités se permettent même de modifier arbitrairement les normes d'acceptabilité du taux de radioactivité par l'organisme.

 

Quant à la France, elle déclare que le vent a, fort opportunément, détourné le nuage radioactif pernicieux. A l'époque, j'étais moi-même journaliste à Strasbourg sur une grande chaîne de télévision française, des chercheurs du CNRS m'ont contactée pour m'annoncer le résultat de leurs enquêtes personnelles, rien n'y a fait: Le nuage ne devait pas atteindre notre pays, sans doute opportunément retenu par des douaniers zélés ! Silence total des médias, répondant au mutisme absolu des Autorités ou à leurs déclarations lénifiantes.

 

tchernobyl-4unitss.jpg 

Vue générale des installations de Tchernobyl en bordure de la Pripyat. Document Pravda.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

Les conséquences de l' explosion nucléaire.


Suite à la terrible augmentation du taux de radioactivité, des zones entières ont été évacuées. Les habitants ont eu deux heures pour emporter quelques affaires, les animaux ont été abandonnés, et par la suite des brigades spéciales les ont abattus pour qu'ils ne risquent pas d'être facteurs de contamination. Les personnes déplacées ont elles-mêmes été contaminées; On évalue à plusieurs centaines de milliers le nombre de réfugiés. Vestiges de la folie nucléaire, des villes fantômes, des tours désertes, rappelant la vie soudain interrompue, les existences brisées, les visites interdites... La zone est inhabitée, "la radioactivité s'enfonce dans la terre et les plantes sont contaminées". Bien sûr, les aliments irradiés sont impropres à la consommation. Jusqu'à quand le désert nucléaire ?

 

1HEG10014DC578.jpg

http://www.retouratchernobyl.com/2010/06/deuxieme-jour-le-sable.html

1HEG10014DC1290.jpg2HEG10014DC2087.jpg3HEG10014DC2084.jpg4HEG10014DC1263.jpg

http://www.retouratchernobyl.com/2010/06/dixieme-jour-fin-du-blog.html

 

Les cultures sont anéanties, sur un vaste territoire :"La radiactivité est partout, les effets se font sentir plus tard, parfois longtemps après". Même en France,  les pâturages étaient gravement contaminés, et le lait de vache n'aurait pas dû être consommé ! Quant aux nappes phréatiques, alimentant le pays en eau, elles ont été à leur tour atteintes. La Mer Noire a été polluée ! Sans parler du potentiel économique et militaire, qui lui aussi a subi les conséquences de l'explosion, comme d'ailleurs le coût du pétrole... L'armée a été contaminée. Imaginez-vous les soldats de Tsahal malades, privés d'énergie ?

 

tchernobyl-top-1986s.jpg tchernobyl-closup-reacteurs.jpg

Etat du réacteur No.4 de la centrale de Tchernobyl quelques semaines après l'explosion; un chaos dantesque et mortel. Documents Pravda et Igor Kostin.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm


 

 

Mourir à petits feux...

L'ennemi invisible nous ronge comme un ver ! 

 

Et sur le plan de la santé, justement, les conséquences sont terrifiantes, les victimes des radiations sont innombrables : " Les maladies sont liées à la forte exposition à la radioactivité. Les premiers symptômes arrivent: Vomissements, nausées, diarrhées... puis les autres, comme la dégénérescence de la moëlle osseuse, les malades souffrent de brûlures incompatibles avec une existence normale, ceux qui sont encore en vie pâtissent toujours de la radioactivité, les hôpitaux de toute l'URSS sont remplis, les personnes peu irradiées sont hospitalisées plus de deux mois par an, par ailleurs coeur, estomac, foie, reins, symptômes nerveux, tout l'organisme est perturbé par la contamination radioactive, la fatigue est chronique, l'épuisement est permanent, ceux qui ont moins de cinquante ans s'accrochent à la vie comme des vieillards, la plupart des liquidateurs rescapés sont invalides, les doses absorbées altèrent la composition du sang - provoquant à terme des cancers -, les yeux font mal, on a un goût de métal dans la bouche, des maladies se déclarent plusieurs années après, on ne sait pas si on pourra avoir des enfants, et si on en a, quelles seront les conséquences sur eux, seront-ils malformés ? Il y a déjà beaucoup de fausses couches, et en effet, un nombre anormal de malformations a été constaté. L'ennemi invisible nous ronge comme un ver, nous partons tous peu à peu dans l'autre monde..." (Document LCP sur la catastrophe de Tchernobyl, "Scénario catastrophe, la bataille de Tchernobyl").  Bien sûr, pas moyen d'obtenir un chiffre réel, les Autorités ne veulent pas effrayer la population...

 

 

tchernobyl-nuage-300486-1245s.gif tchernobyl-nuage-010586-0845s.gif tchernobyl-nuage-030586-1730s.gif

 

Positions respectives du nuage de Tchernobyl le 30 avril 1986 lorsqu'il survola la France (gauche), le 1 mai lorsqu'il atteignit la Belgique (centre) et le 3 mai 1986 lorsqu'il atteignit la Corse tout en diminuant d'intensité (droite). Documents IRSN. - http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

 

Le nuage radioactif, n'en déplaise aux Autorités de différents pays, a circulé, et... bien circulé, abondamment circulé : "Entraîné dans une circulation atmosphérique complexe dominée par des vents de N-NO et S-SE, le nuage se propagea à travers l'Europe. Le nuage radioactif qui ressemblait à un nuage bas ou un sorte de brouillard épais survola tout d'abord le Bélarus puis la Scandinavie pour se diriger ensuite vers l'Europe de l'Ouest mais paraît-il, il s'arrêta juste à la frontière française... selon son Gouvernement. Nous allons y revenir. Le nuage traversa en fait la France puis remonta vers le Luxembourg et la Belgique. Une partie du nuage se déplaça ensuite vers les Pays-Bas et l'Ecosse tandis qu'une autre partie s'étendit vers la Corse, la Tunisie, la Grèce et la Turquie.En quelques semaines le nuage radioactif recouvrit une superficie évaluée à 3.9 millions de km2 soit environ 40% de la superficie de l'Europe avec du césium-137 d'une activité supérieure à 4000 Bq/m2 et localement 10 à 25 fois plus importante ! Finalement le nuage enveloppa toute l'hémisphère Nord et on retrouva même des poussières radioactives au-dessus d'Hiroshima, située à 7000 km de distance !  ll va sans dire que des centaines de milliers de personnes d'Europe occidentale ont été exposées à des doses supérieures au seuil d'inocuité et que certaines contracteront des cancers dans les années ou décennies à venir. On peut supposer que le cancérologue de service indiquera dans son rapport de diagnostic à la rubrique "Origine de la tumeur maligne : inconnue"...(http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm). 

 

ecran3.jpg

 

Hôpital des enfants cancéreux, Minsk, Biélorussie 2000.
Vova sait qu'il est gravement malade. Malgré l'amputation, son état ne s'est pas amélioré.

http://www.dissident-media.org/stop_nogent/106_apres_tcherno.html

 

Voilà donc un avant-goût de l'apocalypse nucléaire qui s'abattra sur votre pays,  citoyen d'Israël, au moins par ricochet. Y avez-vous pensé, en désirant ardemment une guerre contre l' Iran ? Etes-vous sûr de pourvoir prévenir et maîtriser tous les risques ? Permettez-moi de vous rappeler cette déclaration solennelle du Président Gorbatchev: "L'énergie nucléaire échappe au contrôle de l'homme. Notre pays ne se relèvera jamais de cette catastrophe". Effectivement, cet événement précipita la chute de l'URSS...

 

Avez-vous songé, citoyen d'israël, à tous les scénarios possibles avant de prôner cette guerre insensée ?  Je vais vous citer ce qu'a dit un Ukrainien, dans le film en question: "Je ne souhaite à personne de vivre une telle tragédie. Nous sommes tous des humains, personne ne mérite cela. Utiliser une arme est une chose terrible, et une arme nucléaire, c'est pire encore. Les conséquences durent toujours, voyez à Hiroshima." Une déclaration qui fait écho aux préoccupations de Gorbatchev: "Avec la catastrophe de Tchernobyl, la véritable nature de l'énergie nucléaire aux mains de l'homme est démontrée. UN SEUL MISSILE est aussi puissant qu'un Tchernobyl. Or, nous en avions 2700 qu'on destinait aux Américains; Imaginez les dégâts !". Le Suédois Hans Blix renchérit: "Ca a montré qu'on devait tous renoncer au nucléaire".

 

tchernobyl
http://fr.images.search.yahoo.com/images/view?back=http%3A%2F%2Ffr.search.yahoo.com%2Fsearch%3Fei%3DUTF-8%26p%3Dtchernobyl%2Bphotos&w=540&h=360&imgurl=www.linternaute.com%2Factualite%2Fmagazine%2Fphoto%2Fvos-plus-belles-photos-d-actu-d-avril-2009%2Fimage%2Ftchernobyl-419314.jpg&size=204.4kB&name=tchernobyl+419314+jpg%0A++++&rcurl=http%3A%2F%2Fwww.linternaute.com%2Factualite%2Fmagazine%2Fphoto%2Fvos-plus-belles-photos-d-actu-d-avril-2009%2F23e-anniversaire-de-la-catastrophe-de-tchernobyl.shtml&rurl=http%3A%2F%2Fwww.linternaute.com%2Factualite%2Fmagazine%2Fphoto%2Fvos-plus-belles-photos-d-actu-d-avril-2009%2F23e-anniversaire-de-la-catastrophe-de-tchernobyl.shtml&p=tchernobyl&type=jpeg&no=1&tt=16%2C453&oid=38eaf5d542dfa74e&tit=tchernobyl&sigr=14lec1088&sigi=13jq3lunp&sigb=11ui7oq0a&fr=ush1-mail

 

"Nous sommes assis sur un volcan atomique"

 

Tchernobyl a entraîné une prise de conscience en faveur du désarmement. Mais, bien que le poison, sous le couvercle du sarcophage, soit intact, la mémoire de la  catastrophe s'estompe peu à peu, l'héritage nucléaire pèse toujours sur les générations futures, et la course aux armements reprend. Et le document de conclure: "Nous devons épargner aux générations futures tout risque d'apocalypse  nucléaire". Paroles de sagesse ! 

 

apocalypse-bleue-ruines.jpg

 

Citoyen israélien, la paix est le bien le plus précieux. La sécurité, comme la paix, reposent sur la justice. A l'heure du nucléaire, la guerre devient un pari apocalyptique sur l'avenir. Et à l'heure de tous les dangers, de toutes les tentations, il est bon de garder présent à l'esprit le drame de Tchernobyl, appelé à devenir le nôtre, planétaire, si nous ne maîtrisons pas nos pulsions guerrières...

 

Eva R-sistons

 

TAGS : Nucléaire, Tchernobyl, Israël, Iran, LCP, Kiew, Wikipedia, Hiroshima, Gorbatchev, URSS, missile, guerre, Hans Blix, Europe, Strasbourg, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Ecosse, Corse, Tunisie, Grèce, Turquie, Mer Noire, cancers, malformations

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-aux-israeliens-l-horreur-nucleaire-qui-vous-attend-en-cas-d-attaque-de-l-iran-57349074.html

  

ecran4.jpg
Foyer pour enfants, Minsk, Biélorussie 2000.
Alla tient dans les bras
un enfant de 2 ans dont le cerveau se trouve dans l'excroissance.

 

ecran5.jpg
Asile Novinski, Minsk, Biélorussie 1997. Cet asile est le principal centre d'accueil pour enfants contaminés en Biélorussie.

 

ecran6.jpg
Foyer pour enfants, Minsk, Biélorussie 2000. Cet enfant de 3 ans est là depuis sa naissance. Il est inopérable: l'excroissance contient ses reins

 

ecran7.jpg
Orphelinat pour enfants abandonnés, Gomel, Biélorussie 1999.
Sasha, 5 ans, souffre d'une quasi absence de système lymphatique. Son organisme produit des toxines que son corps ne peut donc plus éliminer.

 

 

Des éléments de réponse dans le reportage du photographe Paul Fusco sur les habitants de la région de Tchernobyl, avec notamment de terribles images d'enfants malades.
Photos présentées dans un livre grand format "L'héritage de Tchernobyl" édité aux Etats-unis en 2001, disponible auprès du Réseau "Sortir du nucléaire" avec un livret des textes en français. 228 pages, 57,50 euros

Réseau "Sortir du nucléaire"
9, rue Dumenge, 69317 Lyon cédex 04
Email: contact@sortirdunucleaire.fr
Tél : 04 78 28 29 22
Fax : 04 72 07 70 04

http://www.dissident-media.org/stop_nogent/106_apres_tcherno.html

 

 

 

Sélection de liens:

 

 

La biographie cachée des Obama :

une famille au service de la CIA (2nde partie)

par Wayne Madsen 

Dans la seconde partie de son enquête, Wayne Madsen s’intéresse à la biographie de la mère et du beau-père du Président Barack Obama. Il retrace leur parcours en tant qu’agents de la CIA d’abord à l’Université de Hawaii, où s’élaboraient quelques-uns des projets les plus sombres de l’Agence, puis en Indonésie, alors que les États-Unis préparaient un immense massacre de sympathisants communistes. Leur carrière s’inscrit dans cette période qui vit les débuts de la mondialisation en Asie et dans le reste du monde. À la différence de la dynastie Bush, Barack Obama a su cacher ses propres liens avec la CIA et en particulier, ceux de sa famille, jusqu’à aujourd’hui. Madsen conclut par cette question : « Que cache encore Barack Obama ? »

 

La suite ici :

http://www.voltairenet.org/article167038.html

 

 

 

Nigel Farage, comme le Président de Pologne, eurosceptiques,

victime d'un accident d'avion (envoyé par un Lecteur)

http://www.viddler.com/explore/Alf_Red/videos/49/

 

 

 

 

Un tract pour les manifestations du 23 septembre :

(Reçu du M'Peep)

100923-TractLePeupleSeRebelle-1b-46c21.p

 

 

100923-TractLePeupleSeRebelle-2-35385.pn

 

 

 

La chute de M. Nicolas Sarkozy

 

L'affaire Woerth, l'affaire Bettencourt, l'affaire des Roms, l'affaire des écoutes du Monde démontrent à grand bruit et jour après jour que l'immoralité de l'Etat se situe de plus en plus au cœur du débat politique. Montesquieu disait que le principe qui soutient le régime démocratique est la vertu. Peut-être ajouterait-il aujourd'hui que l'arbitraire propre aux Républiques s'exprime par le naufrage du civisme au sein de leurs propres institutions et que l' immoralité qui entache la religion de la Liberté la conduit à la corruption de son appareil de la justice (..)

analyse de la nature des vrais chefs d'Etat.

suite ici :

 http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/tstmagic/1024/tstmagic/europolitique/sarkozy_chute.htm

 

 

NS-Napoleon-j.jpg

 

NABOLEON :

ENTRETIEN AVEC VICTOR HUGO

Vous semblez vous tenir très informé de l’actualité politique française. Quel regard portez-vous sur notre nouveau président ?Victor Hugo : « Depuis des mois, il s’étale : il a harangué, triomphé, présidé des banquets, donné des bals, dansé, régné, paradé et fait la roue … Il a réussi. Il en résulte que les apothéoses ne lui manquent pas. Des panégyristes, il en a plus que Trajan. Une chose me frappe pourtant, c’est que dans toutes les qualités qu’on lui reconnaît, dans tous les éloges qu’on lui adresse, il n’y a pas un mot qui sorte de ceci : habileté, sang-froid, audace, adresse, affaire admirablement préparée et conduite, instant bien choisi, secret bien gardé, mesures bien prises. Fausses clés bien faites. Tout est là … Il ne reste pas un moment tranquille ; il sent autour de lui avec effroi la solitude et les ténèbres ; ceux qui ont peur la nuit chantent, lui il remue. Il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète. »Derrière cette folle ambition personnelle, décelez-vous une vision politique de la France, telle qu’on est en droit de l’attendre d’un élu à la magistrature suprême ?

Victor Hugo : « Non, cet homme ne raisonne pas. Il a des besoins, il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur. La toute puissance serait fade si on ne l’assaisonnait de cette façon. Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve si énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve quelque surprise. On se demande : comment a-t-il fait ? On décompose l’aventure et l’aventurier … On ne trouve au fond de l’homme et de son procédé que deux choses : la ruse et l’argent… Faites des affaires, gobergez-vous, prenez du ventre ; il n’est plus question d’être un grand peuple, d’être un puissant peuple, d’être une nation libre, d’être un foyer lumineux … la France n’y voit plus clair. Voilà un succès.

»Que pensez de cette fascination pour les hommes d’affaires, ses proches ? Cette volonté de mener le pays comme on mène une grande entreprise ?

Victor Hugo : « Il a pour lui désormais l’argent, l’agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort et tous les hommes qui passent si facilement d’un bord à l’autre quand il n’y a à enjamber que la honte … Quelle misère que cette joie des intérêts et des cupidités … Ma foi, vivons, faisons des affaires, tripotons dans les actions de zinc ou de chemin de fer, gagnons de l’argent. C’est ignoble mais c’est excellent : un scrupule en moins, un louis de plus, vendons toute notre âme à ce taux ! On court, on se rue, on fait antichambre, on boit toute honte … une foule de dévouements intrépides assiègent l’Elysée et se groupent autour de l’homme. C’est un peu un brigand et beaucoup un coquin. On sent toujours en lui le pauvre prince d’industrie. »

Et la liberté de la presse dans tout ça ?

Victor Hugo (pouffant de rire) : « Et la liberté de la presse ? Qu’en dire ? N’est-il pas dérisoire seulement de prononcer ce mot ? Cette presse libre, honneur de l’esprit français, clarté de tous les points à la fois sur toutes les questions, éveil perpétuel de la nation … où est-elle ? »*

 

Toutes les réponses de Victor Hugo proviennent de son ouvrage « Napoléon le Petit », le pamphlet républicain contre Napoléon III .

 

 

Elie Wiesel : l’expulsion des Roms « pas digne d’une société civilisée, cultivée et morale »

ew_opt1.jpgCitée dans la revue de presse d’Ivan Levaï sur France Inter, la réponse du prix Nobel Elie Wiesel à la question de Paris Match, « Si vous aviez aujourd’hui le Président Sarkozy en face de vous, que lui diriez-vous, de l’expulsion des Roms ? »  : « Je lui dirais, avec tout le respect que je lui dois, que la France est assez grande pour résoudre ce problème, autrement que par l’humiliation de quelques milliers de personnes. Moi, l’ancien réfugié, je me range du côté de ceux qui sont menacés d’expulsion. Car cela n’est pas digne d’une société civilisée, cultivée et morale, telle que la France voudrait être et que j’espère, elle est. Il faut au contraire donner à ces réfugiés tous les moyens d’humaniser leur destin ».

Retrouvez dans nos archives la rubrique La phrase du jour.

http://www.plumedepresse.net/?p=539#more-539

 

 

 

http://www.politique-actu.com/files/9864-bankster-3,bWF4LTQyMHgw.jpg

 

 

Santé: La sécurité sociale et les pouvoirs publics à la botte des grands labos(une sélection d'articles)

a319-091124_3dd6-ce860.jpg

 

 

 

 Greenpeace, le WWF, et « Les Amis de la Terre » financés par ceux qu’ils dénoncent! (+ mini dossier)

.


ill_caric_pollution.jpg
 
 .
150x150.png?%7EaHR0cDovL211bHRpbWVkaWEuZ

Stratégie du blasphème politique : légitimer un discours de haine, occuper le terrain et prendre la critique « bien pensante » en tenaille

Boltanski_web_thumb.jpgMediapart publie le texte de l’intervention prononcée par le sociologue Luc Boltanski, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, le 11 septembre dernier, à l’occasion du rassemblement Les Roms, et qui d’autre ? Sous le titre de Nous ne débattrons pas de la question Rom, il livre une analyse intéressante autant que déprimante du piège dans lequel nous fait tomber le pouvoir, à travers sa surenchère d’extrême droite  : « Durant l’été, a été déclenchée, à l’encontre de personnes étiquetées et désignées à la vindicte publique sous le nom de Roms, l’offensive de propagande politique et d’action policière sans doute la plus cynique et la plus abjecte que ce pays ait connu depuis la fin de la Guerre d’Algérie, il y a cinquante ans. (…) Qui, a priori, va se sentir vraiment concerné par le sort des Roms, si ce n’est cette autre « minorité », identifiée par la clique au pouvoir comme étant les « intellectuels de gauche », considérés de haut et dénigrés avec mépris, de façon de plus en plus arrogante ? C’est précisément parce que le sort des Roms n’importe pas ; parce que les Roms ne constituent en rien un enjeu réel des luttes politiques (à la différence, par exemple, du bouclier fiscal) qu’ils ont paru constituer des victimes de choix. Mais il existe encore au fondement de cette offensive une autre logique, plus inquiétante encore, qui est celle du blasphème. Le blasphème politique consiste à braver des interdits moraux en tenant haut et fort un discours de haine qui est généralement censuré et non dit. Cette stratégie discursive a toujours été celle de l’extrême droite. Adoptée par le pouvoir, elle a un double objectif. Le premier est de lever la censure en légitimant ce rom_opt.jpgdiscours de haine. Le second est précisément de provoquer la conscience morale de ceux qu’indignent ces discours de haine, de les choquer, de les révolter, de les obliger à réagir, de façon à durcir la frontière entre les « idéalistes » présentés comme irresponsables, et les vrais responsables, « réalistes et courageux », censés parler et agir au bénéfice de la majorité silencieuse. Il n’était pas nécessaire de faire preuve d’une lucidité exceptionnelle pour saisir l’objectif politique immédiat de cette manœuvre : faire passer au second plan, et si possible effacer des médias, des discussions et surtout des esprits, l’impression, d’autant plus ravageuse qu’elle comporte des aspects carrément comiques, suscitée par l’affaire Woerth – Bettencourt. (…) Pour dire vite, les anciennes formes de propagande étaient destinés aux « masses » et avaient pour objectif d’empêcher tout débat, en martelant toujours  les mêmes mots et les mêmes thèmes. Ces formes anciennes de propagande n’ont certes pas disparu. Mais une perspective nouvelle s’est aussi dégagée. Elle part du principe que, dans la mesure où il est très difficile aujourd’hui d’empêcher tout débat et de traiter une société d’individus comme une masse uniforme, l’essentiel est de s’emparer du débat et de saturer l’espace de débats. L’objectif n’est donc pas de supprimer la discussion, comme dans les vieilles formes de totalitarisme, mais de substituer un thème de discussion à un autre, étant entendu que l’espace de discussion est limité. (…) Que nous soyons satisfaits ou indignés, au fond, pour cette forme de propagande, peu importe, du moment que notre attention se trouve occupée par une certaine question, au détriment d’autres, qu’il s’agit de tenter d’occulter. Et peu importe également, bien sûr, les ravages humains impliqués par la question mise au premier plan – aujourd’hui la « question Rom », demain d’autres « questions » similaires dont je vous laisse imaginer la teneur. Ce sont les dommages collatéraux d’une propagande efficace. Cette nouvelle forme de propagande, qui a assimilé les techniques de provocation, vise aussi à prendre la critique en tenaille. Qu’elle se taise, et alors il est facile de dire que les mesures adoptées ne rencontrent pas d’opposition. Qu’elle s’exprime, et alors elle contribue, sans le vouloir, à étendre la place prise par la question écran dans l’espace médiatique. Desserrer cette tenaille exige sans doute l’invention de nouvelles formes critiques tenant compte des conditions de la lutte politique dans une société du spectacle. »

suite ici :

http://www.plumedepresse.net/?p=519#more-519

 

arton11521-7f7b8.jpg

Lettre de Michel Moore à Rahm Emanuel

(..) Rahm... Sais-tu que lorsque j’étais enfant, si un de nos deux parents était payé au tarif syndical, seul un des deux parents était obligé de travailler pour faire vivre sa famille. Et il était de retour à la maison à 3 ou 4 heures de l’après-midi, au plus tard à 17 h 30. Et toute la famille dînait ensemble. Mon père avait quatre semaines de congés payés ; nous avions une assurance de santé gratuite, plus tous les soins dentaires. Et si l’enfant avait un bon niveau, il allait au lycée et ses parents n’étaient pas ruinés pour autant ; et si tu employais le mot « enculé », les bonnes-sœurs te dévissaient la tête ! (..)


http://www.legrandsoir.info/Lettre-de-Michel-Moore-a-Rahm-Emanuel.html


666 

Guerres psychologiques, destruction des esprits des pays ou des citoyens "ennemis"...

(Cliquer sur le lien)

 

salander

 

Ceux qui tirent les ficelles idéologiques dans l’ombre. Guerre contre les pauvres

(cliquer sur le lien) 

 

Le Haarp russe et la vérité sur Tschernobyl

...
Je ne fais que reprendre brièvement les recherches d'un monsieur - ancien activiste de Greenpeace, jeté dehors parce qu'il posait trop de questions - qui a rassemblé les preuves de ce qu'il avance sur son site chemtrail.de (en allemand). Elles ne sont pas encore toutes en ligne, mais j'ai eu la chance d'assister "live" hier samedi à son exposé. Très très interessant toutes ces technologies dont nous ignorons tout ... Je traduis comme je peux un tout petit extrait. Il y a de quoi s'occuper des jours et des jours ...

La Russie donc possède l'équivalent de Haarp, un ensemble gigantesque (35 km de diamètre) d'antennes de 150 mètres de haut. 16 (!) centrales nucléaires étaient prévues pour l'alimenter en energie. Les images de ce site sont censurées.
UN reportage de NDR/Arte de 1998 évoque un tremblement de terre et d'étranges éclairs bleus 20 secondes avant l'"accident" de Tschernobyl.

Les réacteurs de Tscernobyl servaient donc entre autres à alimenter ce monstre d'arme scalaire.

En avril 1986, un groupe d'action US s'interessait à un tremblement de terre dans les environs de Los Angeles et San Francisco (n.d.t. la fameuse faille) dont ils identifièrent l'oroigine: L'arme scalaire US. A l'aide d'un bouclier electronique, ils réussirent à endommager à distance l'emetteur, ce qui provoqua une décharge eletromagnétique brutale, à l'origine du desastre deTschernobyl.

En juillet 1986, deux mois après la catastrophe, le KGB distribua aux pliticiens et fonctionnaires de haut-rang une liste ultra-secrète d'actions visant à cacher au public ce qui s'était vraiment passé et l'existence même de cette arme. Le physicien nucléaire Konstantin Tschetscherow voulait savoir la vérité et il mena sa propre enquête sur place, allant jusqu'à escalader les ruines du réacteur n°4 (si j'ai bien compris, le réacteur lui-même n'était pratiquement plus radioactif après l'accident, sous l'effet de ces ondes electromagnétiques). Tschetschrerow et son équipe constatèrent assez rapidement que l'explication officielle ne collait absolument pas avec la vérité.

Il tenta de rencontrer le géophycisicien Michael Tschatajew, quqi possedait des preuvess seimographiques. Celui ci disparut en 1995 sans laisser de traces. les preuves ont entre temps quand même atteri à Moscou, dans un institut de géophysique. Les scientifiques russes qui en ont pris connaissance sonnent l'alarme depuis. Vladimir Strachow: "Nous devons avertir la communauté scientifique de plusieurs pays - en particulier en Europe. Si cela se passe encore une fois, ce sera terrible"

Crutschow avait dès 1960 prevenu du danger représenté par ces armes scalaires. En 1975, Brejniev avait essayé de les faire interdire. Lors d'un séance au sénat, le sénateur US Pell déclara: "Nous avons besoin d'une interdiction, avant que les dirigeants militaires du onde commencent à diriger des tempêtes, manipuler le climat et provoquer des tremblements de terre".

Comme quoi il n'y pas une petite bande de théoreticiens du complot, mais bien une vérité effarante, accompagnée de preuves irréfutables, et une grosse bande d'abrutis au cerveau bien lessivé.

Voilà, ça suffit pour aujourd'hui. Il serait interessant de retrouver ce reportage Arte de 1998, il en dit déjà beaucoup.

N'attendez pas WW3, nous sommes en plein dedans!

...


C O M M E N T A I R E S :  I C I

Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Lettre ouverte à...
commenter cet article

commentaires

eva R-sistons 26/09/2010 00:52



N'est-ce pas, Gérard, je réflète la réalité du monde, pas comme les Médias avec leurs "plus belle la vie", leurs souriantes infos mensongères, de propagande ou partiales...


eva



eva R-sistons 26/09/2010 00:50



Oui, chère Rita,


les Israéliens sont condamnés à payer très cher leur attaque, s'ils osent s'en prendre à l'Iran...


je t'embrasse eva



Gérard 23/09/2010 16:39



EVA tu nous apporte toujours de merveilleuses nouvelles Tu es la joie d'Over-blog, le sourire quotidien quin nous accable des meilleures informations sur la Star Académie de ce monde. Qui va
gagner l'Iran lerus femmes sont si sezy avec leur burka on ne peut pas résisiter. Bises Gérard



ritapitton 23/09/2010 09:47



Bonjour Eva,


Merci beaucoup pour cette page éloquente qui met en garde Israel contre une attaque nucléaire démoniaque  contre L'Iran .


Mais Israel a toujours voulu dominer le monde depuis la nuit des temps et si les Israéliens  attaquent   l'Iran injustement ça fera boomerang contre eux .  Dieu est .


Bisous . Rita



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages