20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 20:14

Bush-NS--DH.jpg 

 

La politique étrangère du Gl de Gaulle,

"l'ennemi anglo-saxon", "l'ami russe". 

Par eva R-sistons

 

Mes amis

 

Je viens de voir l'excellent documentaire (re)diffusé par LCP, "De Gaulle et l'Amérique", sur les rapports conflictuels du Général et des Etats-Unis, rapports dont nous devrions nous souvenir pour aller de l'avant.  

 

Tout d'abord, dans ce document je relève cette phrase (crise Cuba-USA): "Il ne peut y avoir de 3e guerre mondiale, car elle serait nucléaire, et ce serait la dernière". Puissent ces paroles servir d'avertissement ! Mais comme tous je pense que l'Etat d'Israël a perdu la tête, et que dans sa mégalomanie il va entraîner le monde dans une spirale incontrôlable de violences, menaçant le futur même de l'humanité. Je reviendrai longuement sur la pathologie mentale de cet Etat sombrant peu à peu dans une sorte de démence: Plus il s'émancipe de toute loi humaine en provoquant l'ire ou au moins la réprobation de la planète, plus il s'enferme dans son scénario mortifère l'opposant à tous. Des apprentis-sorciers sont aux commandes, et le monde laisse faire; Comme en 40, tout est en place pour l'apocalypse militaire. Et comme dit dans le documentaire diffusé par LCP, celle-là sera la dernière ! A l'instar de l'Administrateur d'Artemisia-college.org, je ne serais pas surprise d'apprendre qu'Israël profite de la grande fête planétaire du football pour provoquer l'étincelle fatale. Assurément, sauf heureuse surprise, nous sommes au bord de l'abîme, par la faute d'un seul Etat, minuscule de surcroît mais grand par la dangerosité et l'incontrollabilité. Personnellement, je ne vois pas ce qui pourrait arrêter celui qui plonge dans la déraison, au moment même où le monde entier prend enfin conscience de la menace. Trop tard ? A ce propos, je rappelle que l'un des sujets du bac était: "Faut-il oublier le passé si l'on veut se donner un avenir ?". A trop se complaire dans son passé, surtout s'il est douloureux, on risque fort de se priver d'avenir. Et pire encore, scandaleusement, de priver le reste de l'humanité d'avenir... De quel droit ?

 

Pour revenir au sujet de cet article, voici ce que le grand Gl annonçait, comme toujours prophétiquement: "Je vois la G.B. comme une puissance atlantique, pas européenne. Et si elle devait rentrer dans l'Europe, celle-ci deviendrait... une puissance coloniale dominée par les Américains". En enchaînant la France à l'Amérique, dans le cadre de l'OTAN, l'agent de la CIA et d'Israël qu'est, pour le malheur de notre pays, Sarkozy, va conduire l'Etat qu'il préside dans des guerres impériales qui ne sont pas les siennes, pour le seul intérêt de l'hyper-puissance en déclin.

 

Dans ce documentaire, il est dit: "Le Gl de Gaulle ne veut pas que la France soit entraînée dans une guerre qui serait celle des Etats-Unis". Pour lui, la France n'est pas une annexe de l'Amérique (contrairement à aujourd'hui), elle n'a pas à faire ce que les Etats-Unis décident". Le Général de Gaulle avait d'ailleurs compris qu'une seule chose était sacrée pour l'Oncle Sam: Ses intérêts. Rien d'autre ! Comme on est loin des idéaux de ceux que l'Occident, via ses Médias aux ordres, nous présente comme dangereux: Chavez, Morales ou Castro, soucieux, eux, de coopération entre les peuples !  L'Occident a des valeurs opposées, en dépit des aspirations de ses citoyens: Compétition, guerre économique, guerres préventives, mondiales, totales, nucléaires... L'horreur absolue !

 

Les américains sont sans illusion: Le Gl de Gaulle est violemment contre eux, "ça en devient presque une phobie !" Et de fait, il songera dès 1969 à quitter l'OTAN. Un inconvénient parmi d'autres, pour les Américains: Ne plus pouvoir utiliser le territoire français pour leurs aventures impériales prédatrices et meurtrières...

 

Désormais, le Gl français est considéré comme dangereux pour les intérêts américains... d'autant qu'il part effectuer un voyage officiel de douze jours en URSS, représentant alors la menace suprême pour les USA. Qu'allait-il y faire ?

 

De Gaulle, toujours prophétiquement, avait compris que l'intérêt de l'Europe consistait à s'allier avec la Russie, "l'Europe jusqu'à l'Oural". Si nous avions adopté ce schéma du visionnaire général, sans doute la face du monde serait-elle différente, pas seulement économiquement, culturellement, mais aussi (voir tous mes articles sur mon blog r-sistons à l'intolérable plaidant pour la nécessaire union Europe-Russie) pour la paix. 

 

  220px-De_Gaulle_Qu%C3%A9bec_1997.jpg

Statue du général de Gaulle dans la ville de Québec au Canada, Wikipedia

 

De Gaulle d'ailleurs, ne cessa d'irriter l'Amérique: Politique pro-arabe, visionnaire elle aussi, rapatriement des réserves d'or des Etats-Unis, reconnaissance de la Chine communiste de Mao sept ans avant Nixon, dénonciation de la guerre du Vietnam, appel à la paix (discours de Phnom-Penh), politique de dissuasion nucléaire, le "Vive le Québec libre" encourageant la partition de la province francophone afin qu'elle ne soit plus soumise aux intérêts américains...  sans parler de la méfiance envers les Juifs, "dominateurs et sûrs d'eux" ! La suite, vous l'avez maintes fois lue sur mon blog r-sistons à l'intolérable: Je soutiens qu'Israël et les Etats-Unis ont fabriqué l'agitateur Cohn-Bendit afin de faire tomber le général encombrant, comme il a été utilisé récemment contre Bayrou ou pour libéraliser et atlantiser les Verts et aussi afin de rapprocher la Gauche de la Droite.

 

Aujourd'hui, seul Dominique de Villepin est prêt à reprendre le flambeau du Gaullisme au moins en matière de politique étrangère. Et ce n'est pas rien ! Faut-il voir une relation de cause à effet, lorsqu'on lit que D. de Villepin disposerait de plus de fonds que Nicolas Sarkozy pour 2012 § ?

   

Quoiqu'il en soit, il faut coûte que coûte sortir la France du carcan de l'OTAN, et lui permettre de recouvrer sa liberté.  Avant qu'elle ne soit entraînée à participer à sa propre fin, pour défendre les intérêts américains qui ne sont pas les siens.

 

Est-il encore permis d'espérer un changement de politique ?  

 

Eva R-sistons à l'intolérable 

 

arton6736.jpg

 

§: (à prendre avec les réserves qui s'imposent, eva) :
Selon nos sources, le Qatar et Hariri fils suspendent leurs aides financieres a Nicolas Sarkozy dans le cadre du financement de sa campagne presidentielle de 2012, suite a la presentation de preuves irrefutables que Sarkozy a impliqué les dirigeants de ces pays dans une liste de cibles a abattre pour le compte d'Israel pour leurs soutiens (meme hypocrite) au HAMAS.

De sources tres fiables, Galouzeau Villepin disposerait desormais d'un tresor de guerre venant du Moyen Orient et d'Afrique du Nord (ou Segolene Royal tente de faire financer sa campagne par Bouteflika en envoyant regulierement Arnaud de Montebourg pour convaincre Boutef el Habli), pour 2012.

Sarkozy envisage de retourner a Londres des la semaine prochaine pour demander a ses parrains de la mafia juive sioniste de le soutenir par tous les moyens, si ce n'est deja fait ce jour meme. C'est surement l'une des raisons pour laquelle, le gouvernement Sarkozy a offert a la societé israelienne ICTS, impliquée dans les attentats du 11 septembre, de Madrid et Londres, le contrat pour assurer la 'sécurité' du port de Calais, un port strategique pour l'Europe du Nord et les trafiques en tout genre entre le continent, la France et la Grande Bretagne. Auparavent la mafia israelienne utilisait les port s d'Anvers, Rotterdam avec la couverture de l'OTAN pour faire passer armes, drogues, reseaux de prostitution, etc.... Les malettes pleines d'argent pour la présidentielle de Sarkozy passeront par la ville de Calais. Au passage, nous remercions la 'Résistance' dans cette ville pour avoir eventé l'information au bon moment.

Apres le Karachi-gate, le Bettencourt-gate.... le jeu consistant a montrer a toute la planete que Sarkozy peut prendre la porte en 2010 sans que la mafia israelienne ne puisse broncher... Comme quoi les israeliens de Londres decryptent vite les messages...

 

http://islamic-intelligence.blogspot.com/2010/06/guerre-civile-en-france-de-villepin.html

 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Sélection de liens :

 

 

chienlit de gaulle

 

 

 

Sommes-nous tous devenus des Pétain ?

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13625

 

 

Alerte ! Les sages-femmes sont menacées !

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13622

 

 

Bolivie: Obama serait-il en train de préparer

une "guerre subversive" mondiale ?

 

"La guerre secrète contre la bolivie"
par Fortunato Esquivel

Au début du mois de juin, le président Evo Morales, a recommencé à dénoncer l'Agence pour le Développement International des États-Unis (USAID) et l'a accusée d'infiltrer les mouvements sociaux, pour provoquer des conflits contre le gouvernement et tendre à sa déstabilisation, il les a averti qu'ils seraient expulsés s'ils continuaient à persister dans ce sens.

Un travail impossible pour Morales. USAID ne se modérera jamais. C'est un organisme, une partie de la domination exercée par l'impérialisme nord-américain sur l'Amérique Latine, l'Afrique et l'Asie. C'est l'engrenage d'une stratégie complexe du capital monopoliste destiné à accroitre les intérêts de l'empire.

Cette machination montée après la deuxième guerre mondiale est constitué par USAID, l'Alliance pour le Progrès (CIAP), substituée peu après par la Fondation Interaméricaine (IAF), la Banque d'Importation et d'Exportations (Eximbank), la Banque Interaméricaine de Développement (BID), le Fonds monétaire international (FMI), la Banque Internationale de Reconstruction et de Promotion ou Banque mondiale (BM), l'Organisation pour la Promotion des Investissements en Amérique Latine (ADELA) et leurs autres bras financiers.

USAID a commencé ses activités sous le gouvernement de Harry S. Truman en 1946 et depuis ce temps-là elle a distribué plus de 200 milliards de dollars en "aides" militaires et économiques auprès des pays où elle exerce sa domination en protection des intérêts étasuniens. Combien doit la Bolivie à cet organisme ? C'est une donnée qu'il faut connaître.

USAID, utilise au moins quatre types de programmes et ils sont : Des prêts pour le Développement, les Programmes d'Aide Technique, des Fonds pour les Urgences et le Programme d'Appui Politico-Militaire. Ce dernier fait parti d'un vaste appareil d'espionnage et d'intervention étasunien.

 

Le Programme d'Appui Politico-Militaire est la raison de son existence, puisqu'il est destiné à freiner et à détruire les mouvements révolutionnaires d'Amérique Latine et pour cela un manuel répressif confidentiel a été mis au point, manuel qui a été révélé en Bolivie par le quotidien disparu "Hoy" dans son édition du 23 novembre 1978.

 

USAID agit de manière directe entre l'agence et le gouvernement du pays où elle travaille et d'une manière indirecte à travers les entreprises monopolistes, en suivant des objectifs politico-économiques définis à l'avance. Cet organisme dispose de fonds pour les investisseurs yankees, cela inclus des investissement directs afin d'influencer les centres de pouvoir.

 

L'appel à la modération qu'a fait le président Morales, ne s'accomplira jamais, parce que l'USAID a été organisé pour cela, pour conspirer et renverser des gouvernements révolutionnaires.

 

Et maintenant elle aura encore plus d'aide puisque le Président Barak Obama vient d'approuver de nouveaux programmes “de guerre secrète” et “des opérations spéciales” au niveau mondial. La Bolivie et le Venezuela sont dans la mire d'Obama.

 

Obama pire que Bush

 

Une enquête publiée par le journal Washington Post, remarque que Barak Obama vient d'autoriser l'extension de la guerre secrète contre des groupes radicaux, en augmentant le budget nécessaire [Suivant l'article du Post, les opérations spéciales se déroulent dans 75 pays avec le concours de 13 000 militaires et civils, experts dans les opérations de renseignement, de guerre psychologique, d'assassinats sélectifs, de missions d'entraînement, d'actions clandestines et autres [2].

 

La journaliste vénézuéliano-américaine, Eva Golinger fait remarquer dans l'un de ses récents articles [3] que l'enquêteur Jeremy Scahill a découvert que l'administration de Barak Obama a envoyé des équipes d'élites des forces spéciales, sous les ordres du Commandement des Opérations Spéciales Conjointes en Iran, en Géorgie, en Ukraine, mais aussi en Bolivie, au Paraguay, en Équateur et au Pérou.

 

Le chancelier Choquehuanca, négocie la réouverture de relations diplomatiques avec les États-Unis, mais comme on peut le vérifier, ni le gouvernement d'Obama ni USAID ne changeront leurs politiques. Dans ces conditions : ne vaudrait-il pas mieux repousser l'idée d'une ambassade des États-Unis en Bolivie ?

  

Des plans nord-américains pour déstabiliser les gouvernements, existent dans de nombreux endroits. Ils sont préparés et Washington attend uniquement le bon moment pour les activer. L'article de Golinger fait référence à un haut responsable militaire du Pentagone, qui a affirmé qu'Obama permet beaucoup d'actions, d'opérations et de stratégies qui n'ont pas été autorisées durant les mandats George W. Bush.

 

Plus d'argent pour déstabiliser

 

Il y aura de l'argent en trop pour conspirer et financer des organismes comme “La Torre” dans notre pays [La Bolivie] qui il y a presque deux ans ont tenté de renverser Morales avec un soulèvement de caciques qui s'est appelé le “coup civico-préfectoral”, coordonné par l'ambassadeur [US] de l'époque Philip Goldberg, opportunément expulsé depuis.

 

Obama, vient de solliciter une augmentation de 5,7% du budget pour les Opérations Spéciales en 2011. Il a demandé 6.3 milliards de dollars, et 3.5 milliards de dollars de plus pour d'éventuelles opérations clandestines. Pour 2011, le budget total de la défense s'élève à 872 milliards de dollars, avec seulement 75 milliards de dollars pour la communauté du renseignement. De l'argent, il y a en trop.

 

Quand au début 2009, le Président Obama a signé la “Doctrine de Guerre Irrégulière” [4], en lui accordant la priorité sur la guerre conventionnelle. Dans cette stratégie guerrière le champ de bataille n'a pas de limites, puisque les tactiques et les stratégies sont pas traditionnelles. La subversion, l'usage de forces spéciales pour des opérations clandestines, sont les principales techniques pour déstabiliser l'adversaire "de l'intérieur" [5].

 

Pour réaliser ces travaux, des agences comme USAID, le National Endowment for Democracy (NED) et Freedom House serviront à canaliser les fonds vers les acteurs choisis par Washington. La "société civile" et les mouvements sociaux sont infiltrés dans les pays où l'on suppose que les intérêts impériaux peuvent être affectés [6].

 

Golinger indique dans son article, qu'une source des forces spéciales nord-américaines a indiqué : “Nous n'avons plus à travailler depuis les ambassades, nous n'avons plus à nous coordonner avec le Département d'État. Nous pouvons opérer d'où nous voulons”.

 

Cette année, le Venezuela a été sur le point d'être classée comme “État terroriste”, mais Washington l'a sorti de la liste pour ne pas nuire à la vente de pétrole [vénézuélien] aux États-Unis. Il n'est pas donc étrange qu'en Bolivie surgissent des accusations en provenance de l'opposition sur une présumée augmentation du trafic de stupéfiants. Le gouvernement doit prendre en considération ces porte-parole de l'impérialisme qui cherchent à provoquer un changement de régime.

 

"Guerra avisada, no mata moros", dit le proverbe, mais il est nécessaire d'être préparé face aux actions qui se développent à partir des ONG d'USAID. L'an prochain, ils seront une fois de plus habilités à corrompre ceux qui sont toujours disposés à se vendre.


Source : America Latine en movimiento "La guerra secreta contra Bolivia"
Traduction : Primitivi


[1] Voir entre autres "U.S. 'secret war' expands globally as Special Operations forces take larger role"

[2] Voir l'article en anglais "Obama secretly deploys US special forces to 75 countries across world"

[3] Voir la traduction "Obama est en train d'intensifier sa guerre secrète et ses 'opérations spéciales' selon le Washington Post" de l'artivle d'Eva Golinger

[4] On voit bien ici qu'Obama ne fait que reprendre les principes de la "guerre contre-insurrectionnelle" développée durant la Bataille d'Alger et qui a fait depuis énormément de chemin, passant par toutes les dictatures d'Amérique Latine, grâce à l'École des Amériques (voir le très bon documentaire "Escadrons de la mort, l'école francaise"), repassant ensuite en Afrique se développant silencieusement au sein des pays riches en ressources naturelles. Puis ré-émergeant au grand jour après le 11 septembre incarnée principalement par Guantanamo et Habou Grahib, devenus mondialement connus, mais aussi par toutes les prisons clandestines que la CIA a semée dans le monde, en Europe comme ailleurs. N'excluons pas l'Afghanistan dont on sait peu, mais où l'on ne voit pas pourquoi la même tactique ne serait pas appliquée.

[5] Obama a donc abouti à la phase ultime de la "guerre subversive" chère au colonel Roger Trinquier. La guerre qu'Obama est en train de mettre en place est une guerre subversive totale et mondiale. Par là même il se positionne encore plus loin que Bush qui disait "vous êtes avec ou contre nous", ici avec sa stratégie Obama positionne clairement toute la population mondiale comme étant un ennemi possible.

[6] La société civile, et ces mouvements, sont également infiltrés et manipulés lorsque les États-Unis peuvent inclure un futur pays "libre" dans leur giron, l'exemple actuel étant celui des différentes "révolutions colorées" qui se sont déroulées et se déroulent encore dans l'ex-Bloc Est, aidées en cela par USAID, le NED et Freedom House ainsi que par la diffusion d'un petit livre édité par l'Institut Enstein "From dictatorship to democracy" qui est le parfait manuel pour mettre en place une révolution pacifique, avec l'aide de l'argent des États-Unis. Un très intéressant documentaire "Comment la CIA prépare les révolutions colorées" relate comment cela se déroule.

 

Auteur : Fortunato Esquivel (Traduction: Primitivi) - Source : Primitivi

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13638 

 

   

Vous aimez le foot ?

C'est pour vous :

 

 

img396

 

  http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13690

 

 

Domenech, par Laplote

Foot4.jpg

 

Rama Yade

 

Rama1.jpg

 

http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

 

Foot: Notre équipe est à l'image de la France de Sarkozy: La risée de tous, à l'étranger !  Médias lanterne rouge de la liberté, Sarkozy ridiculisé partout, équipe de foot ridiculisée... même amour de l'argent, du luxe, du frelaté, du bling-bling ! Individualisme, égoïsme, narcissisme, tout y est ! Au secours ! Qui sauvera la France de cette boue ? (Voir Appel du 18 juin d'Eva contre la racaille), eva R-sistons

 

 

 afps.png

Que veut le gouvernement égyptien ?

 

 

A la mi-juin, Jean-Claude Lefort, président de l’Association France Palestine Solidarité, devait se rendre à Gaza, en passant par Rafah, pour manifester la solidarité française avec les Palestiniens victimes du blocus. Après lui avoir donné leur accord le 10 juin, les autorités égyptiennes l’en ont empêché à deux reprises : il a dû rentrer en France après deux jours d’attente inutile à la frontière, malgré l’intervention de l’ambassade de France.


Cette décision confirme les questions que pose le comportement du Caire dans la question palestinienne. Longtemps fer de lance, avec Gamal Abdel Nasser, de la solidarité arabe envers la Palestine, le régime égyptien, avec Anouar al-Sadate, a donné la priorité à ses intérêts, en alliance étroite avec les Etats-Unis d’Amérique. Depuis la victoire du Hamas aux élections législatives de janvier 2006 et l’embargo décrété contre Gaza, la peur de l’influence croissante des Frères musulmans a poussé le président Hosni Moubarak à une complicité de fait avec Israël, comme le prouve la construction par l’Egypte d’un mur souterrain à la frontière. Il est clair que, sans le concours égyptien, Gaza ne pourrait plus être une prison à ciel ouvert…


Après l’accueil scandaleux des « Marcheurs de la paix » venus du monde entier, en décembre dernier, l’interdiction faite à Jean-Claude Lefort de se rendre à Gaza nous interdit de rester silencieux. Si Israël porte la responsabilité politique et juridique de la situation à Gaza, l’Egypte y contribue donc, hélas, aussi.


Il est temps, plus que temps que l’Egypte, en charge des négociations de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, tienne sa place, toute sa place dans le soutien à la cause palestinienne et pour le respect du droit international.


Sa contribution à la levée totale et définitive du blocus en sera la meilleure preuve. Les militants de la paix, qui souhaitent en tout état de cause entrer à Gaza, le vérifieront avec vigilance.


Le Conseil national de l’AFPS, le 19 juin 2010.

 

 

Préparatifs guerre ?

Un ou des sous-marins

équipés d'ogives nucléaires ? 
Sous-marins israéliens se dirigent vers l’Iran

 
Lundi 21 juin 2010 13h02
Israeli Warships in Suez Canal a Signal to Iran?

Thursday, July 16, 2009 foxnews_story.gif

Two Israeli missile class warships have sailed through the Suez Canal.

Two Israeli warships reportedly sailed through the Suez Canal on Tuesday, ten days after a submarine believed to be nuclear-armed made the crossing.

The deployment into the Red Sea, confirmed by Israeli officials to The Times of London, came ahead of long-range exercises by the Israeli air force with the U.S. later this month and the test of a missile defense shield at a U.S. missile range in the Pacific.

Israel has strengthened ties with Arab nations who also fear a nuclear-armed Iran. In particular, relations with Egypt have grown increasingly strong this year over the “shared mutual distrust of Iran”, according to one Israeli diplomat.

"This is preparation that should be taken seriously. Israel is investing time in preparing itself for the complexity of an attack on Iran. These maneuvers are a message to Iran that Israel will follow up on its threats," the Times of London quoted an Israeli defense official as saying.

If Israel were to launch an attack on Iran, Israeli naval vessels would likely pass through the Suez Canal, the official said.

It is believed that Israel’s missile-equipped submarines, and its fleet of advanced aircraft, could be used to strike in excess of a dozen nuclear-related targets more than 800 miles from Israel.

Egyptian Foreign Minister Ahmed Aboul Gheit told The Times that his government explicitly allowed passage of Israeli vessels, and an Israeli admiral said the drills were "run regularly with the full co-operation of the Egyptians."

 

Two Israeli Saar class missile boats and a Dolphin class submarine have passed through Suez. Israel has six Dolphin-class submarines, three of which may carry nuclear missiles.

http://www.foxnews.com/story/0,2933,532963,00.html

 

 

arche-de-noe.jpg 

Guerre ? Chaos ? Vivre en mode survie ?

Comme des millions de personnes dans le monde actuellement, nous pourrions être contraints de vivre en "mode survie"... 
Avez-vous déjà considéré que vous pourriez ne plus avoir de quoi
pour vous laver, pour vous chausser, de quoi vous abreuver, de quoi vous
alimenter?  Avez-vous déjà envisagé que votre survie puisse
dépendre entièrement de votre capacité à vous autosuffire et à faire du
troc? Avez-vous réfléchi au fait que la survie dans les grandes villes en
contexte de chaos est à peu près impossible? 
Ce qui devrait nous animer en ce moment c'est la conviction de
revenir à un mode de vie ancestral: entreproser des denrées alimen-
taires, savoir conserver ces denrées avec les méthodes d'antan
(caveau, conserves, etc.), faire notre pain, bûcher le
bois pour nous chauffer, économiser nos fonds de bouteilles de
shampoing, nos restants de savons, ...

On peut même pousser la réflexion jusqu'à nous préparer à faire
du troc pour pouvoir échanger des denrées ou de l'équipement. 
Qu'aurez-vous à échanger?  Vos talents, des brosses à dents, du
savon, du pain, des biscuits, du sucre, du vin, ....

extraits de http://sos-crise.over-blog.com/article-se-preparer-a-situation-de-chaos-a-vivre-en-mode-survie-isabelle-canada-52695193.html 

 

 

L'axe du Mal GB-USA-Israël

s'apprête à mettre le feu à la planète ! 

Silence Médias collabos ! 

 

carte_iran.GIF

Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans International
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages