2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 03:02

http://www.fnb.to/FNB/Article/Bastion_80/Ba80.htm

 

Les pions du libéralisme, de DSK à Ferrand.

La fausse Gauche et la vraie Gauche.

Par eva R-sistons

 

 

Un de chute ! Tandis qu'un Canard comme le Nouvel Obs déplore la perte de ce "militant des idées", moi je me réjouis pour la Gauche (ni pour lui, ni pour la famille, bien sûr !) - ou du moins pour ce qu'il en reste. 

 

Lorsque hier j'étais à la Fête annuelle du PC dans les Pyrénées Orientales, j'ai entendu à la radio la nouvelle de la disparition du jeune Elu Olivier Ferrand. Surprise, d'abord, et soulagement ensuite pour la Gauche, la vraie. Les faux socialistes, les "socialeux", les socio-libéraux, ça suffit ! D'abord leur hégémonie est lassante, au détriment des vrais militants de Gauche, ensuite leurs trahisons sont irritantes. 

 

Sur France Infos, on annonce le brutal décès d'Olivier Ferrand, l'animateur du think-thank Terra Nova, chaud partisan de l'Europe (évoluant vers le fédéralisme) et de la sociale-démocratie, comprenez : Militant pour un PS ultra-libéral et préparant activement la mise en place du Nouvel Ordre Mondial financier. Un vrai blairiste. Et méprisant les classes populaires, comme son mentor DSK ! Bref, prêt à réformer le PS afin qu'il n'ait plus rien de Gauche. 

 

L'Oligarchie a ses pions. Agents de Bilderberg comme Ferrand, agents de la CIA comme Sarkozy pour mieux aligner la France sur le modèle américain, agents d'Israël comme Cohn-Bendit § chez les Verts pour qu'ils ne soient plus rouges mais partisans d'une Europe fédérale, comme DSK se couchant peut-être en bonne compagnie, mais se levant, selon ses dires, en se demandant chaque jour comment servir... Israël. Et que dire du Sayanim Attali, l'ambassadeur du NOM qui aujourd'hui même annonce à nouveau qu'il faudra encore débourser des milliards pour contenter les banksters, et qui ose désormais camoufler les vrais buts de la nouvelle gouvernance mondiale sous les vocables de "souveraineté solidaire", de "souveraineté commune". Que ces choses-là sont joliment dites !  Bref, si l'on se laisse abuser par les mots, la souveraineté des Etats européens persistera, mais solidaire de Bruxelles et de la BCE, tous unis pour mieux plumer les citoyens !  Autrement dit, exit la souveraineté des Etats au profit du Cartel bancaire à la gourmandise insatiable. Citoyens, serrez-vous la ceinture, toujours plus, cure d'amaigrissement obligée, et sacrifiez-vous pour la ploutocratie vorace ! Et c'est cet homme-là, Attali, qui était le conseiller financier de Mitterrand ! Pas étonnant si le PS a perdu son programme, ses valeurs, et son âme !

 

Et les pions d'Israël (Etat à la pointe de la mondialisation financière ultra-libérale, et très engagé en France via son représentant, le CRIF, qui a un projet politique pour notre pays) ne manquent pas, à tous les niveaux, pour grignoter progressivement les dernières traces de gauche. Soit en tant que conseillers, de Besson à Kouchner, en passant par l'inénarrable BHL (qui d'ailleurs franchit allégrement les frontières politiques, puisqu'il s'est arrangé, aussi, pour influer sur la politique de Sarkozy), soit en tant qu'acteurs de premier plan, comme Moscovici pour libéraliser encore plus notre politique économique et financière, comme Valls pour que notre politique sécuritaire soit le clone de celle de Sarkozy, ou comme le rusé Fabius,  pour aligner encore plus notre politique étrangère sur les injonctions de l'Empire, de l'OTAN. Au sujet de Fabius, d'ailleurs, notons que ce grand bourgeois libéral avait osé être candidat, lors des Primaires du PS en novembre 2006, pour représenter l'aile gauche du Parti, afin de donner l'illusion qu'il y en avait une, et parce qu'il avait pensé qu'il y avait là un créneau... à prendre ! Les agents d'Israël sont très forts pour berner l'électoral naïf !

 

Et François Hollande, autre agent de la Pensée Unique militaro-financière, est comme pour Obama, élu pour changer la devanture, l'emballage, mais pas le magasin, pas la politique. Après avoir donné l'illusion du changement, il va reprendre plus qu'il n'aura accordé, avec des Syndicats soumis... Ainsi, on annonce (évidemment après les Elections) 2,5 % de fonctionnaires en moins par an, soit environ 450.000 suppressions d'emplois sur 5 ans, davantage que sous Nicolas Sarkozy ! Ainsi, le changement, c'est seulement dans la communication !  


 

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, à Besançon, le 24 janvier 2012.

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, à Besançon, le 24 janvier 2012. REVELLI-BEAUMONT/SIPA

 

 

La vraie Gauche, au Bocal du Tech

avec Pierre Laurent

.

 

Ce faux changement a été stigmatisé par Pierre Laurent, samedi soir, au Bocal du Tech (près d'Argelès), à l'issue de la Fête du Travailleur Catalan regroupant des milliers de supporters enthousiastes. Qui a dit qu'il n'y avait plus de communistes en France ? Qu'il vienne à la Fête du PC !

 

Le Secrétaire Général du PC a pris la parole, et là, surprise totale ! On l'imagine discret, terne, et on découvre un tribun magnifique, au sommet de sa forme !  Pas de démagogie, pas de populisme, le discours est parfait : Mobilisateur, construit, structuré, solide, sérieux, posé, argumenté, clair, offensif, quelle surprise !  Il faudra désormais compter avec Pierre Laurent, sur le fond comme sur la forme ! J'ai été si convaincue qu'à l'issue de l'intervention de Pierre Laurent, j'ai fait lever toute l'assistance pour saluer un discours qui n'a eu qu'un seul défaut : De ne pas avoir été enregistré en vidéo ! Pour résumer, en termes clairs, concrets, efficaces, Pierre Laurent a déploré que le changement ne soit pas au RV, et il a insisté sur le danger que l'Europe de Bruxelles fait peser sur les citoyens notamment avec le Pacte de stabilité, avec le Pacte de l'austérité ! Un temps fort : La demande d'un Référendum pour laisser les Français décider de leur avenir européen... Tout simplement. Mais aujourd'hui, la démocratie est seulement dans les mots, pour faire accepter par l'Opinion les guerres aux pays non-alignés ! En tous cas, Capital (spéculation) ou Travail (emplois), Pierre Laurent a choisi, lui ! 

 

Et à la sortie, je lui ai dit: "Bravo ! je te découvre, rien à voir avec le Laurent de la télévision ! Ton discours est offensif, mobilisateur, il mobiliserait les morts !" La vraie Gauche, en tous cas. Et portée très haut, sans la moindre démagogie, dans la dignité !

 

 

 

Mais revenons à la fausse Gauche. Ferrand, lui, était un pion de la mondialisation libérale, très exactement de l'Oligarchie de Bilderberg. Je l'avais rencontré à Perpignan, en compagnie de DSK, tous deux avaient été boycottés par le PS local, plus à gauche que dans les autres départements. Par curiosité, j'avais donc suivi les deux hommes sur le Campus universitaire de Perpignan où ils devaient prononcer un discours, et j'ai vu un Ferrand sans personnalité, éteint, pâlot, sous la coupe de DSK. J'ai interpellé Celui qui devait être le nouveau Président français, en lui reprochant l'AMI, l'Accord Multilatéral Investissement (tellement dépassé aujourd'hui !), et il m'a répondu avec arrogance : "C'est la tarte à la crème !", une manière d'esquiver la réalité de ses projets véritables pour notre pays.

 

Olivier Ferrand, comme Michel Rocard et d'autres traîtres à la Gauche, était un parfait représentant du Libéralisme financier, infiltré au sein du PS pour mieux populariser des idées qui n'ont rien à faire dans un Parti de Gauche. Et bien évidemment, ce sont ces gens-là qui sont promus par la Presse - et en particulier par le pseudo hebdo de Gauche, le Nouvel Obs qui d'ailleurs ce jour déplore la disparition de l'un des fossoyeurs de l'idéal de Gauche en la personne d'Olivier Ferrand, et publie des articles sur l'Islande sans évoquer les événements qui ont changé le cours de ce pays, ou sur la Cour pénale internationale évidemment sans fustiger cette Cour fantoche au service des intérêts de l'Occident... 

 

En tous cas, la mort du poulain de DSK, Olivier Ferrand, doit réjouir l'ambitieux Manuel Valls qui voit ainsi disparaître un concurrent de taille. Sur France-Infos, samedi, on évoquait l'ascension du jeune animateur de Terra Nova, et ses chances d'être, un jour, élu Président. Nous échappons à Olivier Ferrand, certes, mais si c'est pour avoir à la place Manuel Valls, il n'y a pas de quoi pavoiser...

 

Le PS, en tous cas, se prépare des lendemains difficiles. Le réveil sera douloureux pour ses Electeurs !

 

Soyons vigilants, et mobilisés !

 

Eva R-sistons

 

§ Cohn-Bendit qui, rappelons-le, comme je l'ai analysé sur mes blogs, est le fossoyeur de l'encombrant Gl de Gaulle pour Israël et pour les intérêts anglo-saxons.

 

http://r-sistons.over-blog.com .

 

Olivier Ferrand et Dominique Strauss-Kahn © Getty Images / La clau

Olivier Ferrand et Dominique Strauss-Kahn © Getty Images / La clau
http://www.la-clau.net/info/le-revirement-de-laffaire-dsk-peut-relancer-olivier-ferrand-6752
.
.
.

 

Revue de Presse :

.

Alerte rouge: crise systémique septembre-octobre 2012

 

.

 

 

Base autonome durable

Comment bien s´en sortir pendant la crise ou qu´est ce qu´une BAD ?

 

SYRIE : Les unités de l' « Armée syrienne libre » en action

dans la province de HOMS.   Lire cet article ici :

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31652

 

BHL au quai d’Orsay par procuation fabusienne! 

« l'Icône » AUNG SAN SUU KYI

Ce que craignent les puissants: les "odeurs" de la canaille (De Cinq à Six)

Au nouvel "homme fort" de la république : gouverner à gauche

Leros, ou la folie des maîtres du monde

Pacte budgétaire/MES: l'Allemagne reporte la ratification (Ria Novosti)

Des millions de personnes aux USA sont privées d’électricité et les réserves d’eau commencent à manquer, la plupart des marchés d’alimentation ont été fermés

 

Europe, un sommet contre les peuples et la démocratie

Les drones peuvent prendre leur envol (dans le ciel français !!!) 

Les éthylotests obligatoires sont-ils au cœur d'une combine ?


Le risque nucléaire dans le monde Incidents et accidents nucléaires à travers les différents continents

Alerte des experts contre une nouvelle catastrophe à Fukushima 25.06.2012

 

Des vaches tuées par une herbe hybride « déréglée » qui produit du cyanure

 

Royaume-Uni : les banquiers coupables de délits doivent en répondre devant la justice

L'OMS: pourquoi il ne faut plus la suivre ni en faire partie

Ingérence occidentale en Syrie: Que penser de l’accord de Genève sur la Syrie ?…

La Russie renforce ses positions en Amérique latine

commentaire :

peut-être qu' avec la présence russe l'Empire aura une attitude plus respectueuse envers des États souverains d'A.Latine.

 

http://www.solidariteetprogres.org/Message-urgent-de-Lyndon-LaRouche-aux-dirigeants-des-nations-de-la-region_08879 


Immobilier : vendre immédiatement Entretien réalisé par Maurice Gendre

Immobilier : vendre immédiatement...

 

Demain la Guerre À l’Est et au Levant la montée des périls

(..) Et que pèsera dans le concert des nations une France qui se sera défaussée de sa dissuasion nucléaire, une intention bien arrêtée dans l’ultra majorité présidentielle et que certains caciques socialistes et Verts, les Rocard, Quilès et Cohn-Bendit 10 s’emploient désormais assidument à faire passer dans l’opinion. (..)

http://www.geopolintel.fr/article515.html#nb10

Demain la Guerre


L’EURO N’EST PAS EN FAILLITE, BIEN AU CONTRAIRE: IL FAIT EXACTEMENT CE POURQUOI IL A ÉTÉ CRÉÉ

Monsanto, fléau des temps modernes

Vaccins: les militaires sont des cobayes faciles et subissent des expérimentations à leur insu

États Surendettés : Quelles conséquences ? (vidéo)

 

.
Par Gérard Faure-Kapper.  Le Président français Hollande peut-être satisfait de l’accord obtenu à Bruxelles. Les fonds de secours européens, financés directement par les peuples, permettront aux banques de se recapitaliser en direct.
Cette nouvelle est très rassurante pour les actionnaires du monde de la finance qui pouvaient douter après un discours malheureux au Bourget. En effet, dans l’euphorie, le candidat avait dérapé et parlé du système financier comme l’ennemi à abattre.
Malgré son puissant démenti quelques jours plus tard à la City, les actionnaires demandaient à voir. De plus, l’arrivée de Bartolone au perchoir n’était pas de nature à les rassurer. Tout le monde connait son action virulente contre les emprunts toxiques.

Que les employés de banques se rassurent, ils ont encore de beaux jours devant eux et un bel avenir. L’asservissement des peuples par le monde de la finance va continuer sans contrainte ni obstacle.

Aplomb

.

Action secrète : L’OTAN prépare un coup d’Etat en Syrie

Placé le 11 juin 2012, par Réseau Voltaire.

.

.

Un ex-président américain accuse Obama d’être un assassin

Bill VAN AUKEN
La rubrique écrite par Jimmy Carter, le 39ème président des Etats-Unis, et publiée lundi dans le New York Times, constitue une condamnation exceptionnelle du gouvernement Obama, de sa pratique de l’assassinat, de ses violations criminelles du droit international et de la constitution américaine.

Dans sa rubrique intitulée « Un bilan cruel et inhabituel » Carter écrit : « Les révélations selon lesquelles des responsables de haut niveau ciblent des gens pour être assassinés à l’étranger, dont des citoyens américains, ne sont que la plus récente et inquiétante preuve de l’ampleur donnée à la violation des droits de l’Homme par notre pays. »

Faisant allusion aux dispositions tristement fameuses de la Loi d’autorisation de la Défense nationale (National Defense Authorization Act, NDAA), promulguée le 31 décembre de l’année dernière par Obama, Carter écrit : « Une récente loi a rendu légal le droit du président de détenir indéfiniment une personne parce qu’elle est soupçonnée d’affiliation à des organisations terroristes ou à ‘des forces associées’, un vaste et vague pouvoir qui peut donner lieu à des abus sans contrôle significatif des tribunaux ou du Congrès. » Il poursuit faisant référence à « des violations sans précédent de nos droits » au moyen d’écoutes téléphoniques et d’exploitation de données électroniques sans mandat.

Elaborant sur les frappes de drones américains, l’ancien président ajoute, « En dépit d’une règle arbitraire que tout homme tué par des drones est déclaré être un ennemi terroriste, la mort de femmes et d’enfants innocents se trouvant à proximité est considérée comme inévitable… Nous ne savons pas combien de centaines de civils innocents ont été tués dans ces attaques, chacune d’entre elles approuvées par les plus hautes autorités à Washington. Ceci aurait été impensable dans le passé. »

La rubrique de Carter est apparue le jour même où l’ambassadeur du Pakistan auprès des Nations unies témoignait devant la Commission des Droits de l’homme de l’ONU, pour dénoncer les attaques de drones américains sur son pays et lors desquelles « des centaines d’innocentes personnes, dont des femmes et des enfants ont été assassinées. » Il a dit que rien qu’en 2010, 957 Pakistanais avaient été tués.

Carter continue en dénonçant le gouvernement pour la poursuite des activités du camp de détention de la Baie de Guantánamo à Cuba où, souligne-t-il, sur 169 prisonniers « la moitié ont été déclarés libérables, et pourtant ils ont peu de chance de jamais obtenir leur liberté, » et d’autres « n’ont aucune perspective d’être jamais ni inculpés ou jugés. »

Dans les rares cas où des prisonniers ont comparu devant des cours martiales, remarque-t-il, les prévenus « ont été torturés plus de 100 fois par le « waterboarding » (simulation de noyade, n.d.t) ou ont été intimidés à l’aide d’armes semi-automatiques, de perceuses électriques ou on les a menacés d’abus sexuels à l’encontre de leurs mères. » Il poursuit : « Chose étonnante, ces faits ne peuvent pas servir pour la défense de l’accusé parce que le gouvernement prétend qu’ils se sont produits sous le couvert de la ‘sécurité nationale’. »

Mises à part les objections morales, et il n’y a aucune raison de douter qu’elles jouent un rôle important dans le cas de Carter, l’ancien président exprime de profondes inquiétudes comme quoi la criminalité flagrante des actions menées par le gouvernement américain mine la politique étrangère américaine. Non seulement ses méthodes attisent l’hostilité populaire dans le monde entier, elles privent encore Washington de la capacité de draper sa politique du prétexte des droits de l’Homme et de la défense de la démocratie, une méthode employée de manière significative par l’impérialisme américain depuis son avènement à la fin du 19ème siècle.

Carter, lui-même, avait joué de manière évidente la carte des « droits humains » durant son mandat présidentiel, alors même que son gouvernement tentait de soutenir le régime de torture du Shah en Iran, avait initié l’insurrection islamiste en Afghanistan appuyée par la CIA et affirmé le droit – dans la doctrine Carter – de l’Amérique d’utiliser la force militaire pour asseoir sa domination sur les réserves pétrolières dans le Golfe Persique.

On avait fait entrer Carter, ancien officier supérieur de la marine et spécialiste des sous-marins, à la Maison Blanche en 1977 pour restaurer la crédibilité et la renommée de la présidence américaine suite à la débâcle subie par l’impérialisme américain au Vietnam et à la criminalité révélée par le scandale du Watergate.

Et pourtant, près de quatre décennies plus tard, les méthodes extraconstitutionnelles et la criminalité à la Maison Blanche dépassent de loin tout ce qui avait été fait sous Richard Nixon.

Il n’y a aucun doute que Carter a soigneusement pesé chaque mot de sa rubrique en évitant toute exagération. En effet, le nom d’Obama n’apparaît pas. Avec les premiers mots de l’article, il a toutefois inséré un lien vers un article assez long paru le 1er juin dans le New York Times et qui documente comment Obama a personnellement dirigé la préparation de la « liste des personnes à tuer, » choisissant des victimes et apposant sa signature sur les frappes des drones alors qu’il est sûr que d’innocents civils seront tués.

Dans ce contexte, le recours de Carter au mot « assassinat » pour décrire les attaques de drones a une signification évidente. Le président des Etats-Unis, dit cet ancien président, est coupable de crimes de guerre et de meurtres.

A l’âge de 88 ans, Carter est un observateur impartial, plus préoccupé par son héritage que par un quelconque gain politique. Son témoignage est d’autant plus exceptionnel qu’il a occupé la même fonction qu’Obama, qu’il est du même parti et qu’il avait soutenu l’élection d’Obama.

Qu’est-ce qui l’a poussé à un peu plus de quatre mois des élections présidentielles, de lancer de telles accusations contre le candidat de son parti et le président en exercice ? Il doit croire que le système politique en Amérique est tombé tellement bas dans la criminalité et que la menace d’un Etat policier est tellement grande qu’il est essentiel pour lui de faire entendre sa voix.

Carter déclare que ces activités criminelles ont été commises avec le soutien « bipartite du pouvoir exécutif et législatif » et pratiquement « de façon unanime ». En effet, comme pour faire valoir son argument, ses propres commentaires dans la rubrique – qui ont une signification politique explosive – ont largement été ignorés par les médias de masse.

Douze ans après le vol des élections présidentielles en 2000, la principale leçon de cet épisode crucial de la vie politique américaine est démontrée de plus en plus fortement : il n’existe au sein de l’establishment patronal et politique américain aucune base pour la défense des droits démocratiques et des méthodes constitutionnelles.

Le gouffre sans précédent entre l’oligarchie financière dirigeante et les masses de travailleurs – qui s’est accru de manière continue durant cette période – est totalement incompatible avec de tels droits et de telles méthodes.

Les mots de Carter sont un avertissement. La menace d’un Etat policier américain et le recours aux méthodes meurtrières utilisées à l’étranger par l’impérialisme américain contre la classe ouvrière aux Etats-Unis mêmes, est réelle et grandissante. La classe ouvrière doit se préparer en conséquence en mobilisant son pouvoir politique indépendant contre le système de profit capitaliste duquel ces menaces découlent.

Bill Van Auken
http://www.wsws.org/fr/articles/2012/jui2012/cart-j28.shtml
(Article original paru le 27 juin 2012)
URL de cet article 17113
http://www.legrandsoir.info/un-ex-president-americain-accuse-obama-d-etre-un-assassin.html

 

 

.C O M M E N T A I R E S : I C I  

.

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 08/07/2012 20:36


Futurs candidats à la Présidenielle pour le PS : Au fait, Araveq, on peut presque regretter Ferrand car c'est Valls qui va profiter de ce décès


Ferrand était Français,


il était "élégant" (républicain)


Il était plus modéré


Valls est espagnol envoyé en France par Bilderberg pour se faire adopter, la France il s'en fiche comme Sarkozy, DSK..


Il est plus "musclé" (euphémisme) que Républicain


Valls est un ultra-libéral bon (mauvais) teint, je me demande jusqu'à quel point il n'est pas fascisant....


eva   

Eva R-sistons 08/07/2012 20:02


Araveq,


J'ai un peu pratiqué Olivier Ferrand. Je vais te le décrire comme je l'ai perçu (ce qui n'engage que moi), cela contraste avec le réputé "bon vivant".


D'abord, pâlot, inconsistant, effacé, éteint, sans personnalité, soumis à DSK, ce suivisme au moins apparent me gênait. Il m'a semblé totalement sous la coupe de DSK. Par tempérament, par
conviction, par carriérisme ? L'un n'allait pas sans l'autre dans les Pyrénées Orientales.


En même temps, ma 2e perception était : "Voilà le gendre idéal". Sympa, gentil, tendre, prévenant, "bien élevé", attentif, souriant, délicat...


D'autres pourront l'avoir perçu autrement, bien sûr ! On a un peu discuté, je ne le connais pas bien.


Fraternellement, eva

Eva R-sistons 08/07/2012 19:51


Pardon, ton nom est Araveq, eva

Eva R-sistons 08/07/2012 18:59


Eh oui Ahura on va directement vers la grande guerre d'élimination avec ce clone de Sarkozy ! Le problème, ils sont tous inféodés au Clan qui gère tout, belliqueux, liberticide etc.. eva

Eva R-sistons 08/07/2012 18:57


Ours, à quand tes excellents témoignages du passé ? Eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages