29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 09:19

Parmi les articles promis, celui sur le déclin de la puissance américaine. Eva

 

liberty911rev_dees-copie-1.jpg

 

 

L' "Empire" est condamné,

par eva R-sistons

 

 

Rien ne sera plus comme avant. Le monde ne devrait plus être sous le joug meurtrier d'une seule puissance; même à l'ONU, les peuples s'émancipent de plus en plus, et il est significatif de voir que Lula est sur les rangs pour en briguer la présidence. Faut-il rappeler que le Président du Brésil a signé un accord avec l'Iran et la Turquie ? " L'Iran, la Turquie et le Brésil sont parvenus à un accord sur une procédure d'échange de combustible nucléaire, a annoncé dimanche 16 mai le ministre turc des Affaires étrangères. (..) Le Brésil et la Turquie, opposés aux sanctions contre l'Iran et membres du Conseil de sécurité, ont entrepris de convaincre Téhéran de faire des propositions concrètes pour sortir de la crise" (http://www.rfi.fr/contenu/20100516-le-bresil-turquie-iran-sont-parvenus-accord-echange-combustible). Les Etats-Unis ne sont plus les maîtres du jeu...

 

Précipitée par la gestion calamiteuse, à l'intérieur comme à l'extérieur, du Président Bush, la chute de l'Empire est inévitable. Je ne parlerai pas dans cet article de la guerre sournoise qui se joue entre les USA et la Chine par Corées interposées, avec pour conséquences les marées noires de part et d'autre (http://sos-crise.over-blog.com/article-la-guerre-mondiale-a-commence-coree-nord-et-sud-chine-usa-54410414.html), ni de l'effondrement financier et, par ricochet, économico-social. L'Amérique aux abois utilise ses dernières cartes pour maintenir sa domination, en installant des bases militaires partout, en multipliant les conflits sur la planète, et en projetant de reprendre en mains le continent latino-américain qui lui échappe (http://sos-crise.over-blog.com/article-alerte-les-democrates-americains-se-preparent-a-attaquer-le-venezuela-54444445.html. Voir aussi, par exemple, la situation au Honduras). L'un de ses Présidents n'a-t-il pas annoncé que si l'Amérique du Nord ne pouvait tenir son versant sud, elle ne pourrait jamais maintenir sa domination sur le monde ?

 

Dans cet article, je me contenterai d'analyser, brièvement, la situation géo-politique. Or, que voit-on ? Partout, de plus en plus de pays refusent de s'aligner sur la politique américaine, des Etats s'émancipent et nouent des liens privilégiés, bien que Washington, à prix d'or, tente de corrompre leurs dirigeants pour mieux les soumettre à ses diktats, ou qu'il essaie d'installer des marionnettes à sa dévotion. Pour exemple, je citerai l'Organisation de Coopération de Shangai, regroupant Chine, Russie, Kazkhstan, Tadjikistan, Ouzbékistan et Kirghizistan, ou encore la Communauté des Etats Latino-américains et caribéens "Réunis les 22-23 février 2010 à Cancun (Mexique), les leaders des pays d'Amérique latine et des Caraïbes ont pris la décision de créer une organisation politique sans les Etats-Unis et le Canada. La nouvelle structure, appelée à devenir une alternative à l'Organisation des Etats américains, a vu le jour à l'initiative du président mexicain Felipe Calderón. La Russie est prête à coopérer" (http://fr.rian.ru/world/20100226/186138645.html).

 

La Russie, depuis l'accession au pouvoir de Vladimir Poutine, retrouve sa place dans le concert des nations, et cette renaissance va de pair avec la montée en puissance de la Chine qui défend discrètement mais fermement ses intérêts un peu partout, comme en Afrique (mais sans bombarder les nations au préalable, elle), au grand dam d'ailleurs d'Israël qui tente de s'imposer sur le continent.

 

Des pays comme l'Iran ou la Syrie osent affirmer leur identité face à l'Empire, et même s'ils sont encerclés par des Etats arabes asservis à Washington, ils persistent à défendre leur Nation contre l'hégémonie anglo-saxonne, ils tiennent tête, ils résistent, ce qui à la fois leur confère un prestige énorme dans le monde et en même temps provoque le courroux des trois puissances dominantes, anglaise, américaine et israélienne - ces Etats, relayés par une Presse entièrement aux ordres, cherchant par tous les moyens à discréditer ces Nations rebelles et à insinuer qu'elles représentent un danger pour le monde, comme avant elles l'Irak pourtant dépourvu d'armes de destruction massive.

 

 

Le remodelage du "Proche-Orient élargi" imaginé par les néo-conservateurs américains et israéliens a échoué : "On y voyait tous les Etats de la région, y compris les alliés de Washington, dépecés en multiples émirats, incapables de se défendre. Tandis que la Maison-Blanche imposait à l’Irak vaincu une partition en trois Etats fédérés (un kurde, un sunnite et un chiite). Alors que rien ne semblait pouvoir arrêter ce processus de domination, le Pentagone confia à Israël le soin de détruire les fronts secondaires avant l’attaque de l’Iran. Il s’agissait d’éradiquer le Hezbollah libanais et de renverser le gouvernement syrien. Las ! Après avoir écrasé un tiers du Liban sous un tapis de bombes sans équivalent depuis la guerre du Vietnam, Israël était contraint de se retirer sans avoir atteint un seul de ses objectifs. Cette défaite a marqué le renversement du rapport de force." (http://www.voltairenet.org/article165795.html). Dans cette affaire, le mythe de l'invincibilité de l'armée israélienne a fait long feu: Tsahal a été défait, comme dirait le Gl de Gaulle, par un "quarteron" de citoyens décidés à défendre jusqu'au bout leur liberté. Un échec cinglant ! Quant à l'Etat-major US, il n’a "pas de stratégie de rechange après l’échec du « remodelage ». Il se préoccupe exclusivement de stabiliser ses positions" (http://www.voltairenet.org/article165795.html).

 

Un acteur jusqu'ici incontournable mais dévoué à la l'OTAN, la Turquie, se libère  lui aussi du joug anglo-saxon et israélien. Ainsi, pour défendre leurs intérêts menacés, les frères ennemis turcs, iraniens et syriens ont renoué: " Tous ont réalisé qu’ils devaient s’unir pour survivre et qu’unis, ils pouvaient exercer le leadership régional. En effet, à eux trois, ces Etats couvrent l’essentiel du champ politique régional. La Turquie, héritière de l’Empire ottoman, incarne le sunnisme politique. La Syrie, seul Etat baasiste depuis la destruction de l’Irak, incarne la laïcité. Enfin, l’Iran, depuis la révolution de Khomeini, incarne le chiisme politique" (http://www.voltairenet.org/article165795.html).

 

Tandis que l'Empire anglo-saxon perd pied militairement et économiquement (l'un expliquant en partie l'autre, d'ailleurs), tandis qu'il est déconsidéré partout dans le monde et que même ses liens avec l'Etat d'Israël (jouissant de privilèges insensés, violant sans cesse le Droit et honni) sont remis en question dans ses rangs, la Turquie, située au carrefour de l'Occident et de l'Orient, émerge sur la scène internationale en tant qu'acteur indépendant, modérateur, médiateur, au confluent de deux mondes antagonistes, elle mène une politique d'équilibre entre d'une part Israéliens et Arabes, d'autre part Anglo-Saxons et non-alignés. S'arrogeant même le droit de refuser désormais à l'OTAN certaines faveurs (comme le droit de survol) jusqu'ici consenties au bras armé de l'Occident !

 

Certes, le Japon semble vouloir nouer des liens, notamment militaires, plus étroits avec Washington (http://www.voltairenet.org/article166481.html), et l'Europe s'aligne servilement sur les diktats des Anglo-Saxons et des Israéliens.


 

Europe-fasciste.jpg

 

 

La donne européenne

 

L'Europe serait née du désir de paix: Saignée par deux guerres mondiales, elle ne voulait plus revivre ces événements; Elle devait représenter une troisième voie, d'une part entre l'URSS communiste et l'Amérique capitaliste, d'autre part avec son modèle social, auxquels ses citoyens sont attachés. Aujourd'hui, celui-ci est démantelé pour servir les intérêts des grandes banques, avec des hommes comme Strauss-Kahn, maître d'oeuvre de l'Austérité pour tous les citoyens (sauf les nantis), et l'Europe loin d'affirmer une position originale, indépendante, s'est mise à la remorque des Etats-Unis, sans en tirer le moindre avantage. Au contraire, elle risque d'être impliquée dans une nouvelle guerre mondiale, au seul bénéfice des multinationales de mort (Armement, Nucléaire, Pétrole, Chimie etc) américaines, alors qu'ellle ne veut plus revivre un nouveau conflit, comme la Russie d'ailleurs, sortie elle aussi exsangue des guerres mondiales, notamment de la seconde, après avoir perdu vingt millions de ses enfants et délivré l'Europe du joug nazi. 

 

 

russes contre nazisme meyssan

 

Les Russes libèrent l' Europe du joug nazi

 

Dans sa clairvoyance, le Gl de Gaulle préconisait une Europe sans les Américains, et il se méfiait des Anglais: "Pour le général de Gaulle, la Grande-Bretagne est trop naturellement tournée vers les Etats-Unis pour ne pas être le « cheval de Troie » des Américains et le fossoyeur d’une Europe européenne. Ainsi, en janvier 1963, le général de Gaulle s’oppose de manière unilatérale à l’entrée des Britanniques dans l’Europe ce qui choqua particulièrement ses partenaires de l’Europe des Six qui avaient tous accepté." (http://www.lyc-7mares-maurepas.ac-versailles.fr/spip.php?article408). Sa vision de l'Europe allait de l'Atlantique à l'Oural, pour préserver la paix.

 

Mais si l'Europe a perdu son identité et sa liberté en se mettant sous le joug de Washington, même si le Japon fait des pas vers les Etats-Unis, partout l'influence de l'Empire est remise en question, et de plus en plus d'Etats tiennent à affirmer leur indépendance et à nouer des liens entre eux pour contenir la domination anglo-saxonne et israélienne, le monde unipolaire est battu en brèche par l'émergence de nouvelles puissances notamment en Asie ou en Amérique Latine, et la Russie comme la Chine, à un moindre degré l'Iran, le Liban ou la Syrie, et bien sûr des Etats andins, se dressent sur la route de l'Empire pour contester sa domination et la contenir. 

 

L'Occident jouera-t-il sa dernière carte pour maintenir par la force son hégémonie ? Une guerre mondiale pourrait certes faire redémarrer la machine économique et permettre au secteur militaro-financier de tirer son épingle du jeu, mais à quel prix ? De toutes façons, l'échéance fatale ne sera que reculée, et il faudra se résoudre à l'évidence: L'Empire est condamné par ses excès. Inéluctablement.

 

Ce sera la meilleure chose qui puisse arriver pour les peuples qui, eux, veulent vivre en paix et se choisir eux-mêmes leur Destin...

 

eva R-sistons à l'intolérable

 

N.B. : Les Chinois sont aujourd'hui les VRAIS maîtres du monde :

- Population nombreuse,

- Comportement: Organisés, prévoyants, efficaces, méticuleux, etc

- Ils sont créditeurs des USA, ils sont les financiers de la planète, sans eux les USA s'effondrent, ils tiennent leur sort en mains !

- Ils ont l'arme nucléaire

 

Unite-et-paix-copie-1.jpg


 

Sélection de Liens:

 

Voyez le dernier post, liste non exhaustive

 

 


Paquet de Gitanes

 

Quand le RPR se faisait élire par les Gitans,

magouilles de l'UMP, témoignage.

Alerte ! Lors d'élections,

on abuse des Gitans !

 

L'UMP n'a pas toujours été aussi stigmatisant envers les gitans. Je vais vous raconter une histoire édifiante à ce sujet, une histoire qui se passe à l'époque où l'UMP s'appelait encore le RPR.

En 1989, à Agde, petite ville côtière du Languedoc, le maire était RPR. Il était à la tête de cette commune depuis 1977, une commune de 20.000 habitants qui comprend le Cap d'Agde dans son territoire, et qui est donc assez riche.

A cette époque sa "secrétaire politique" avait trouvé un système imparable pour gagner les élections. Grâce à une complicité à la préfecture, elle avait les noms de "gens du voyage", certainement grâce au fameux "carnet de voyage" obligatoire pour les "nomades" qui sont répertoriés en préfecture. Elle récupérait ces noms et les inscrivait sur les listes électorales de la commune. Ensuite, grâce à une autre complicité au commissariat de police, elle faisait établir des fausses procurations, qu'elle donnait à des militants RPR, qui votaient à la place de ces électeurs virtuels.

Mais vous allez me dire, pourquoi utiliser des noms de gitans et pas tout simplement des faux noms ?

Ce n'est pas si simple, les inscriptions sur les listes électorales sont vérifiées par l'INSEE, qui s'assure de 2 choses :

  1. Que la personne n'est pas inscrite ailleurs, auquel cas, l'INSEE la fait radier de son ancienne inscription.
  2. Que la personne existe vraiment et n'est pas décédé, l'INSEE vérifie cela sur les registres d'état-civil.

Dans le cas qui nous préoccupe, le complice de la préfecture savait si les gens votaient ou pas, car les "gens du voyage" qui veulent voter doivent demander au préfet de les rattacher à une commune. La préfecture doit garder des traces de cela, et le complice ne donnait les noms que s'ils ne votaient pas. Le système était bien monté et quasiment imparable grâce à la complicité d'un fonctionnaire RPR complaisant. De même un autre fonctionnaire RPR complaisant au commissariat de police établissait des procurations pour ces électeurs malgré eux.

Ca fonctionne toujours comme ça, l'UMP, il y a pleins de gens placés un peu partout qui rendent des petits services. Par exemple, en 1989, le RPR d'Agde pouvait consulter avant tout le monde les listes d'émargement qui étaient à la préfecture entre les 2 tours d'une élection. Il y avait à la préfecture un fonctionnaire RPR complaisant qui laissait faire. Les listes d'émargement, c'est très utile pour aller relancer les abstentionnistes, entre les 2 tours, et donc des militants RPR allaient à la préfecture, en toute illégalité, et relevaient les noms de ceux qui n'avaient pas voté. Ce qui fait que le mardi au plus tard, le RPR avaient la liste des abstentionnistes et pouvait commencer le porte à porte, alors que les autres partis politiques devaient attendre que les listes reviennent en mairie, le jeudi, parfois le vendredi. Ca se passait comme ça au RPR, et il y a fort à parier que ça se passe toujours comme ça, à l'UMP...

Mais revenons à notre histoire...

A Agde, ça faisait un moment que la magouille des vrais faux électeurs fonctionnait, et le RPR était toujours en tête des élections. Mais en 1989, pour les élections municipales, les résultats s'annonçaient très serrés, bien plus que d'habitude. La municipalité allait de scandales immobiliers en scandales en tous genres, à cause de la construction d'un golf et des magouilles immobilières qui allaient avec, à cause aussi d'une fausse concession de plage de complaisance, accordée à un copain, et d'autres menues magouilles. Ces scandales s'étalaient dans les journaux locaux et les gens en avaient un peu marre de ce maire. Les élections promettaient d'être très chaudes. C'est bien beau de magouiller et de se faire du pognon, mais ça finit par se voir et après ça craint pour les élections !

Le RPR serrait donc les fesses. La "secrétaire politique" décida de charger un peu la mule pour assurer le coup, et inscrivit un maximum d'électeurs "virtuels". Elle réussit à inscrire de cette façon un total de 253 faux électeurs.

A cette époque aussi, un jeune informaticien travaillait à la mairie d'Agde. Il s'aperçut de la magouille, parce que la "secrétaire politique" avait commis une petite erreur. Il y avait 253 électeurs inscrits à seulement 3 adresses postales: une villa à 2 pas de la mairie et 2 appartements au Cap d'Agde. Ca faisait beaucoup trop de monde à la même adresse et ça sortait en anomalie sur l'ordinateur !

Mais bien sûr pour que la magouille soit opérationnelle, il fallait que le courrier arrive, que les cartes d'électeurs ne reviennent pas en mairie avec la mention "n'habite pas à l'adresse indiquée", sous peine d'être automatiquement radiés par la commission électorale. D'où l'utilisation de seulement 3 adresses, la villa d'un militant RPR, l'appartement du directeur de cabinet et l'appartement de la "secrétaire politique". Ces 3 personnes se chargeaient de récupérer le courrier. Pour ce genre de choses il ne faut pas que trop de monde soit au courant et la "secrétaire politique" avait donc restreint les adresses et les témoins. Elle pensait avoir été finaude, car ni elle, ni le directeur de cabinet ne votaient sur la commune, et donc, on ne pouvait pas savoir que c'était chez eux en consultant la liste électorale. En 1989, l'informatique c'était encore nouveau et mystérieux pour beaucoup de gens.  Cette brave dame n'avait jamais pensé que ça se verrait grâce à un tri et à un programme de contrôle, elle ne savait même pas qu'il y avait des tris et des programmes de contrôle...

Quand l'informaticien s'aperçut de ça, il fut un peu dégoûté. C'était un type qui avait des convictions de gauche, mais qui ne faisait pas de politique, il travaillait dans cette mairie un peu par hasard et s'en accommodait, il faut bien vivre. Il avait bien vu passer toute sortes de magouilles sur son ordinateur, mais il ne cherchait pas à savoir, se disant que la politique c'était pourri partout. Seulement voir ainsi comment on arrivait à bafouer la démocratie, c'était trop pour lui, ça le mettait dans une rage folle. Il ne pouvait pas rester sans rien faire, c'était un idéaliste, il lui fallait agir.

Il sorti donc une liste de ces faux électeurs et la donna à un leader de la gauche locale, qu'il connaissait. Ca pouvait être très utile au cas où le maire RPR serait réélu, ça pouvait servir à faire casser les élections.

Ce ne fut pas la peine...

Pendant les élections, l'opposition de gauche réussit à faire invalider un grand nombre de ces fausses procurations, en arguant du fait que tous ces gens ne pouvaient matériellement pas tous habiter à la même adresse. 90 personnes dans un 2 pièces au Cap d'Agde, c'était trop gros pour passer, d'autant plus qu'il n'y avait qu'un seul bureau de vote, au Cap d'Agde, à cette époque, un bureau où le RPR faisait généralement 75% des voix, et pour cause ! En invalidant presque toutes les fausses procurations, la liste de gauche (PS - PC) fut élue au second tour, avec 250 voix d'avance. Ca avait été chaud !

Bien sûr vous n'êtes pas obligé de me croire, mais sachez que je suis très très bien renseigné sur cette affaire, j'ai pu moi même voir les listes imprimées par l'informaticien ainsi que les fausses procurations, je le connais très très bien cet informaticien.

La morale de l'histoire ? J'en vois au moins deux.

La première, c'est que l'UMP n'a pas toujours craché sur les gitans, et que certaines grandes gueules de l'UMP feraient mieux aujourd'hui de la fermer, parce que les gitans leurs sont parfois très utiles. Demandez donc aux maires UMP des villes où il y a une forte communauté gitane sédentaire comment ils sont élus. Sans aller jusqu'au système que j'ai décrit plus haut, il n'en reste pas moins que le clientélisme est souvent très utile avec la population gitane. On les fait s'inscrire sur les listes électorales et on les oriente dans leurs choix électoraux, on leur suggère de bien voter, en échange d'un petit boulot ou d'un logement, on leur dit que si on n'est pas réélu, on leur enlèvera leur logement et leur travail... Les gitans sont souvent peu instruits, et  donc un peu crédules, ils votent donc comme on le leur demande.... On s'assure ainsi plusieurs centaines de voix, et ça suffit pour gagner les élections.

La deuxième, c'est que l'UMP n'a aucune leçon à donner à personne, et surtout pas en matière d'honnêteté et de respect des lois. On voit tous les jours comment eux les respectent, les lois. Demandez donc à Pasqua, à Dassault, à Balkany, à Santini... à Karachi (oops!) à Sarkozy ?

En ce qui nous concerne aujourd'hui, je serai curieux de vérifier si cette magouille de faux électeurs gitans n'a pas toujours cours dans certaines villes UMP. C'est assez simple à vérifier, il suffit de croiser les fichiers "gens du voyage" avec les fichiers électoraux. Je sais bien qu'à l'UMP ce sont des gens honnêtes, mais tout de même, une vérification me tranquiliserait sur le bon fonctionnement de notre démocratie, une erreur est si vite arrivée...


Auteur : Roland


http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14595&rech=25143#25143

 

 


Lbutchery.jpg   

 

Quel était le vrai projet de Bush

pour l'Irak et la région ?

2001-2006 et le mythe du remodelage du « Proche-Orient élargi »

L’administration Bush avait su rassembler autour d’un projet grandiose le lobby pétrolier, le complexe militaro-industriel et le mouvement sioniste : dominer les champs pétroliers de la mer Caspienne à la Corne de l’Afrique en redessinant la carte politique sur la base de petits ethno-Etats. Délimitée non en fonction de sa population mais des richesses de son sous-sol, la zone a d’abord été nommée « Croissant de crise » par l’universitaire Bernard Lewis, puis a été désignée comme « Proche-Orient élargi » (Greater Middle East) par George W. Bush.

Washington n’a pas lésiné sur les moyens pour la « remodeler ». Des sommes gigantesques ont été englouties pour corrompre les élites locales afin qu’elles renoncent à leurs intérêts nationaux au profit d’intérêts personnels dans une économie globalisée. Surtout, une armada titanesque a été transportée en Afghanistan et en Irak pour prendre en tenaille l’Iran, principal acteur de la région à tenir tête à l’Empire. Déjà les projets cartographiés de l’état-major états-unien circulaient. On y voyait tous les Etats de la région, y compris les alliés de Washington, dépecés en multiples émirats, incapables de se défendre. Tandis que la Maison-Blanche imposait à l’Irak vaincu une partition en trois Etats fédérés (un kurde, un sunnite et un chiite).

Alors que rien ne semblait pouvoir arrêter ce processus de domination, le Pentagone confia à Israël le soin de détruire les fronts secondaires avant l’attaque de l’Iran. Il s’agissait d’éradiquer le Hezbollah libanais et de renverser le gouvernement syrien. Las ! Après avoir écrasé un tiers du Liban sous un tapis de bombes sans équivalent depuis la guerre du Vietnam, Israël était contraint de se retirer sans avoir atteint un seul de ses objectifs. Cette défaite a marqué le renversement du rapport de force.

Dans les mois qui suivirent, les généraux états-uniens se révoltèrent contre la Maison-Blanche. Ils ne maitrisaient toujours pas la situation en Irak et anticipaient avec effroi les difficultés d’une guerre contre un Etat bien armé et organisé, l’Iran, sur fond d’embrasement régional. Unis autour de l’amiral William Fallon et du vieux général Brent Scowcroft, ils firent alliance avec des politiciens réalistes qui s’opposaient à ce dangereux sur-déploiement militaire. Tous utilisèrent la Commission Baker-Hamilton pour influencer l’électorat états-unien jusqu’à renverser le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et à imposer un des leurs pour lui succéder : Robert Gates. Par la suite, les mêmes personnalités hissèrent Barack Obama à la Maison-Blanche, pourvu qu’il conserve Robert Gates au Pentagone.

En réalité, l’état-major US n’a pas de stratégie de rechange après l’échec du « remodelage ». Il se préoccupe exclusivement de stabiliser ses positions.

 

Suite article, Géopolitique: Les clefs pour comprendre ce qui s'est passé et ce qui se passe aujourd'hui

Quelle place pour la Russie au Proche-Orient ?

 

voltairenet.org/article165795.html

 

 

Soutenir le Réseau Voltaire
Faire un don

 

 

    

Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires

eva R-sistons 30/07/2010 18:20



Bonjour Olivia au si joli nom,


L'Iran et Cuba méritent notre respect: Ils préservent leur liberté, ils ne s'alignent pas


Cordialement à toi, eva



eva R-sistons 30/07/2010 18:18



Chère Véro


merci de ta fidélité,


Oui, Terre-Mère


Informer pour contrebalancer la désinformation est primordial


Cet Empire est haï, de plus en plus vu tel qu'il est. Les Empires s'écroulent toujours, de toutes façons, victimes de leurs folies


Je t'embrasse, eva



Olivia Kroth 30/07/2010 11:20



Bonjour Eva,


ca fait du bien de lire que l'empire étatsunien plonge dans le vide.


L'Iran résiste les sanctions, et meme notre chère petite isle de Cuba


a survecu 50 ans de blocus et de menaces de l'empire du mal.


Amitiés


Olivia


 



Vero 29/07/2010 15:24



Merci Eva de cette nouvelle analyse qui remonte le moral. Après avoir lu ton dernier post, notamment sur les dessous
de l’Algerie, et surtout sur les Illuminati satanique, c’est peut-être liée à ma fatigue, mais j’ai eu le moral qui est descendu en dessous de zéro. Après une petite sieste (pendant que mes
filles regardaient un DVD) et lire cette nouvelle analyse, l’espoir renait. Je fini par croire que si il faut une bonne guerre pour avoir enfin la paix, et vivre dans un monde fait d’harmonie et
de tolérance, je constate aussi (enfin c’est mon avis) que la lutte passive c'est-à-dire par informer de la vérité vraie, et les nombreuses prières pour un monde meilleur, notamment par les
amérindiens, peuvent aider à accéder vers ce monde meilleur qu’une bonne partie des peuples de cette terre aspirent. Cela est un bon complément. Ne lachons pas prise, le bien va triompher du mal.
Nous sommes tous frère et sœurs et la Terre est notre Mère.


Biz à toi Eva


Vero        



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages