16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 22:22

 

democracy_will_come_to_you1.jpg?w=300&h=

  • Le terme de droit d’ingérence est inventé par Jean-François Revel en 1979. La notion n’est toutefois pas nouvelle. Les Européens, lors de leur intervention en Turquie au XIXe siècle, parlent d’ “intervention d’humanité”, afin de sauver des chrétiens. Des atrocités sont alors commises dans ce but.
  • L’idéologie du droit d’ingérence se substitue au droit international classique, fondé sur la charte de l’ONU, elle-même fondée sur la souveraineté des Etats.
  • http://plumevitriol.com/2011/06/01/droit-dingerence/

..

  • Pussy Riot
    http://www.guardian.co.uk/world/2012/aug/19/pussy-riot-protesters-arrested-marseille

 

Démocratie bombardée, "Droit" d'ingérence,

Syrie et Russie visées, Occident menteur

Par eva R-sistons

 

Pussy Riots ! La dernière trouvaille de l'Occident pour nous faire prendre en dégoût le souverainiste Poutine... Une guerre se prépare aussi psychologiquement... Les pauvres filles ne comprennent pas qu'elles sont le jouet de l'Occident. Je ne parlerai donc pas d'elles... mais des 5 Cubains que la Communauté internationale si "démocratrique" préfère oublier ! Pensons aussi à Julien Assange et à Bradley Manning croupissant en prison sans jugement... L'indignation de l'Occident est très sélective !

 

Au coeur de l'actualité : La liberté de la Presse, la liberté de l'expression (Pussy Riots). L'affaire Assange est très révélatrice: Julien est poursuivi par les "démocraties" de l'Occident  parce qu'il a été trop bavard, parce qu'il a révélé des questions gênantes pour le pouvoir, des secrets embarrassants pour les puissants. Voici ce que Michel Collon a dit de cette affaire en 2011 : "De toutes façons, on sait que d'un côté le soldat Bradley Manning croupit en prison sans jugement (une méthode couramment employée dans nos démoncraties américaine ou israélienne) peut-être pour toujours, et que Julien Assange est attendu en Suède afin, pour commencer, de répondre de supposés délits sexuels - réels, inventés, prétextes pour se débarrasser d'un individu gênant ? Car l'affaire est bel et bien politique. Et la GB est démangée par le désir d'enfreindre toutes les lois internationales pour faire taire le gêneur, l'empêcheur de laisser faire par l'Occident ses basses besognes en toute discrétion. Même dans une Ambassade ! Car l'Occident n'est soucieux du droit que lorsque cela l'arrange".

Appelons les choses par leur nom : Tandis qu'on dénonce les "chasses aux sorcières" en Russie, les vraies ont lieu en Occident. Et la prétendue démocratie est malmenée en permanence : Qu'on se souvienne de l'affaire des cinq prisonniers cubains dont jamais les Merdias ne parlent tandis qu'ils pérorent sur trois petites idiotes en prison pour quelques mois..... Ce deux poids deux mesures est intolérable : Des prisonniers politiques sont incarcérés depuis longtemps sans jugement aux Etats-Unis, et ce même Occident ose s'émouvoir du sort de trois filles achetées pour déstabiliser la Russie de Poutine qui refuse de s'aligner ? C'est juste un nouveau prétexte pour discréditer sa bête noire, Vladimir Poutine, l'homme fort de la Russie mieux élu que tous nos chefs d'Etat.

Libération, le journal de JP Sartre passé aux mains des Rothschild et donc des intérêts d'Israël (comme le Nouvel obs et plus généralement la fausse presse de gauche ou du centre - je pense à l'Express), s'avilit jusqu'à titrer "le goulag pour une chanson" ! On fait difficilement mieux dans la désinformation, la caricature et la propagande.

Les 5 prisonniers cubains comme Julien Assange ou Bradley Manning devraient être libérés et dédommagés, indemnisés. L'Occident ferait mieux de balayer devant sa porte : Ainsi, ses Palais de l'Injustice ont renoncé à poursuivre Goldman Sachs qui, par cupidité, asphyxie les Etats. 

Et pendant ce temps, la France a déclaré la guerre (sans le dire) à la Syrie, Etat souverain. En se servant de Fabius le larbin de Tel-Aviv, le pseudo gauchiste du PS, l'homme du sang contaminé, celui qui incite à assassiner un dirigeant et plus généralement, un Etat indépendant... Ministre des Affaires étrangères, ou très étranges ?
Et nous ne devrions pas nous indigner ?

Eva R-sistons
Voir aussi :

 

5 agitatrices pour servir l'Occident - 5 citoyens pour la paix

 

Les 5 Cubains prisonniers politiques aux États-Unis sont élus délégués directs au 10e Congrès de l’ANAP loscinco000060.jpg

http://www.lebanese4cuban5.com/l4c5-050110f.html

Le cas des cinq prisonniers politiques cubains et la censure médiatique internationale.

Salim LAMRANI

 

[Pourquoi le grand capital économique et financier investit-il dans le monde de la presse qui constitue un secteur extraordinairement déficitaire ? Cela est économiquement absurde mais idéologiquement très efficace. Le but de ces investisseurs n’est pas de générer du profit mais de réduire le cadre conventionnel du débat « démocratique » permis, cadre qui devient de plus en plus totalitaire et superficiel. Il est totalitaire dans la mesure où il n’accepte pas les pensées alternatives et il est superficiel puisqu’il n’analyse jamais les questions en profondeur.]

 

Le cas des cinq prisonniers politiques cubains et la censure médiatique internationale.

20 février 2005

 

cinco1-2-ccbce.gif

Pourquoi la presse internationale ne parle t-elle pas du cas des cinq prisonniers politiques cubains qui constitue en réalité l’un des plus grands scandales politiques et judiciaires du siècle ? Comment est-il possible qu’une affaire qui dépasse toutes les limites du sensationnel, adaptée à n’importe quelle forme de couverture médiatique par son contenu politique et juridique ait été censurée par l’immense majorité des moyens d’ information du monde occidental ? Comment est-il possible qu’à l’heure de la « lutte globale contre le terrorisme », cinq jeunes cubains qui ont risqué leur vie pour empêcher la réalisation d’actes terroristes contre leur pays aient été arrêtés, maltraités et condamnés à des peines de prison à vie aux Etats-Unis sans que les transnationales de l’information relatent cette histoire ?

 

Pour comprendre cela, il convient d’expliquer le fonctionnement du flux d’information. Tout le monde de la presse occidentale est régi par un concept établi depuis de nombreuses années par les maîtres de l’univers, à savoir le grand capital financier, propriétaire de la majeure partie des moyens d’information.

En réalité, il existe au sein de la presse un cadre de débat préétabli, scrupuleusement limité et respecté de façon religieuse par tous les grands moyens d’information. A l’intérieur de ce cadre substantiellement doctrinal écrasé par l’idéologie dominante, le débat peut avoir lieu et doit même avoir lieu pour donner une impression de pluralité de voix, de diversité d’opinions et de démocratie. Mais, en réalité, il s’agit simplement d’un leurre car il se trouve minutieusement limité à des thèmes conventionnels. Le cadre idéologique accepte seulement des opinions et des pensées conventionnelles et superficielles qui ne vont pas à contre-courant et qui respectent la ligne officielle établie par l’idéologie dominante.
Donc, ici, il n’est jamais possible d’aller à la racine des problèmes vitaux. Il est inconcevable d’évoquer les questions fondamentales.

Le cas des cinq prisonniers politiques cubains n’est pas abordé dans la presse internationale car il se trouve en dehors du cadre établi. Il n’est point possible de signaler dans la presse, supposément démocratique, des phénomènes évidents, des truismes de première dimension que l’on publierait à la première page de tous les journaux s’il existait une quelconque propension à révéler la vérité objective. Il n’est point possible de dire que Cuba est le pays qui a souffert de la plus longue et plus féroce campagne terroriste de l’histoire moderne. Il n’est point possible non plus de signaler que cinq patriotes cubains se trouvent emprisonnés aux Etats-Unis pour avoir combattu le terrorisme. De la même façon, il n’est point possible de faire remarquer que le moteur principal des relations entre Cuba et les Etats-Unis a été la violence terroriste de la première puissance mondiale. Traiter les questions les plus évidentes comme le droit de Cuba à se défendre face aux agressions est inadmissible.

Durant plusieurs années, la communauté internationale a débattu sur le blocus économique étasunien et s’est demandée s’il s’agissait de la meilleure manière d’arriver à une ouverture politique à Cuba. Le thème a été abordé comme s’il s’agissait d’une question sérieuse. Ce n’était pas sérieux et ce n’est toujours pas sérieux. En réalité, la vraie question posée par Washington est la suivante : quelles sont les mesures que convient de prendre pour arriver à l’annihilation complète de Cuba en tant que nation souveraine et indépendante ? Voilà la véritable question.

Au sein de l’Union européenne, le débat de savoir si une politique de sanctions contre Cuba aurait des effets positifs et entraînerait une « démocratisation du régime » a également surgi. On a parlé de cela et l’on continue de parler de cela comme s’il s’agissait d’une question sérieuse. Ce n’est point sérieux. La véritable question est : quelles mesures Washington peut prendre pour détruire le projet révolutionnaire cubain ? Quelles mesures la Maison blanche peut mettre en place pour transformer un pays souverain en néo-colonie, pour subjuguer un peuple libre ?

Dans la presse internationale, les questions les plus évidentes sont déclarées illégitimes, voire considérées comme impensables. Le terrorisme contre Cuba a été supprimé des archives. On ne questionne pas les politiques traditionnelles destinées à détruire l’existence d’un peuple. Les questions vitales pour la survie de Cuba sont censurées de manière éhontée, mais conformément au cadre doctrinal établi.

En France, la grande presse - qu’elle soit de droite, de gauche ou même communiste (comme c’est le cas du journal L’Humanité) - est la propriété de grands groupes économiques et financiers. Deux multinationales - Dassault et Lagardère - dont la principale activité est la vente internationale d’armes (avions de chasse, missiles, fusées.) et dont le commerce est la guerre, contrôlent le monde de la presse et de l’édition.
Le groupe Dassault, présidé par M. Serge Dassault, personne de la droite radicale, est propriétaire de la Socpresse, le plus important groupe de presse français. Ce groupe publie plus de 70 journaux et revues, parmi lesquelles Le Figaro, L’Express et L’Expansion et plusieurs dizaines de titres régionaux. [1]

Quant au groupe de M. Arnaud Lagardère, il contrôle près de 47 journaux, revues et maisons d’éditions, parmi lesquelles Hachette, La Provence et Nice-Matin. Il est le premier éditeur de France (Grasset, Fayard, Stock.). Il est inutile de préciser qu’en plus du contrôle économique que ce groupe dispose sur ses publications, il exerce un contrôle extrêmement étroit de la ligne éditoriale, ce qui soulève plusieurs questions assez graves. L’activité qui génère des profits à la multinationale d’armes est la guerre. Comment ce thème délicat va-t-il être abordé dans ses publications ? Ne risque-t-on pas de voir surgir un conflit d’intérêt ? La présentation objective des évènements sera-t-elle le principal objectif de ces journaux ? [2]

Le cas le plus symbolique est celui du journal français Libération. Jadis, d’idéologie maoïste, il a été créé par le philosophe Jean-Paul Sartre dans les années 70. Depuis plusieurs années, il est déficitaire. En janvier 2005, le banquier ultralibéral Edouard de Rothschild a pris le contrôle de 37% du capital en injectant 20 millions d’euros. De quelle indépendance peut jouir un journal contrôlé par le grand capital financier ? [3]

Pourquoi le grand capital économique et financier investit-il dans le monde de la presse qui constitue un secteur extraordinairement déficitaire ? Cela est économiquement absurde mais idéologiquement très efficace. Le but de ces investisseurs n’est pas de générer du profit mais de réduire le cadre conventionnel du débat « démocratique » permis, cadre qui devient de plus en plus totalitaire et superficiel. Il est totalitaire dans la mesure où il n’accepte pas les pensées alternatives et il est superficiel puisqu’il n’analyse jamais les questions en profondeur.

Le propriétaire de la Socpresse, M. Serge Dassault, a admis publiquement les objectifs recherchés lors de l’acquisition du journal Le Figaro. « Je souhaiterais, dans la mesure du possible, que le journal mette plus en valeur nos entreprises. J’estime qu’il y a quelquefois des informations qui nécessitent beaucoup de précautions. Il en est ainsi des articles qui parlent des contrats en cours de négociation. Il y a des informations qui font plus de mal que de bien. Le risque étant de mettre en péril des intérêts commerciaux ou industriels de notre pays ». [4] Ainsi, M.
Dassault confesse personnellement que le rôle de sa presse est de défendre les intérêts particuliers de son groupe et de développer son labeur de propagande en faveur, selon ses propres paroles, des « idées saines » qui promeuvent les dogmes idéologiques ultralibéraux.

L’exemple le plus illustratif de propagande est la chaîne de télévision étasunienne Fox News, propriété du multimilliardaire Rupert Murdoch, qui s’est convertie en une terrible machine d’intoxication médiatique. Au début de l’invasion de l’Irak par les troupes nord-américaines, elle a diffusé les contrevérités les plus grossières qui provenaient directement de la Maison blanche.

En réalité, ce que l’on a pour habitude d’appeler la « presse internationale et démocratique » est un monde tyrannique et réactionnaire qui ne constitue plus le quatrième pouvoir qui a pour devoir de dénoncer les abus du pouvoir législatif, du pouvoir exécutif et du pouvoir judiciaire.
Désormais, le monde de la presse sert l’agenda de groupes privilégiés et défend les intérêts des élites économiques et politiques. C’est la raison pour laquelle il convient de dire en toute objectivité que la presse dominante est une menace pour la démocratie.

Salim Lamrani
février 2005

 

- Publicité parue dans le New York Times en Mars 2004 pour la libération des Cinq de Miami.(..)

 

ARTICLES ASSOCIES

.

NOM-balance-copie-1.jpg

Alerte ! Guerre Iran très proche ?

 

Iran: La guerre se rapproche, navires de guerre massés dans le Golfe Persique

.

 

Désinformation Médias :

 

Benoît XVI : «Chrétiens et musulmans, unissez-vous»

.

 

axe-du-mal-axe-of-evil.jpg

http://www.les-elegances.com/tag/axe-du-mal/

Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés.
David Rockefeller, Commission Trilatérale   1991

Demain la gouvernance mondiale ou la révolte des nations.
             …la dictature d’une caste où la liberté d’organisation des peuples.

.

 

Le véritable Axe du Mal

par eva R-sistons

 

Plusieurs interprétations sont possibles. Celle d'Ignacio Ramonet est intéressante (voir + bas). Voici la mienne... On peut aussi ajouter à mon axe le Qatar, évidemment ! 

 

Propagande israélienne : 

Axe du mal : Entente parfaite entre l'Algérie, la Syrie et l'Iran, trois ...

www.israel-flash.com/.../axe-du-mal-entente-parfaite-entre-l’algerie-l...

Axe du mal : Entente parfaite entre l'Algérie, la Syrie et l'Iran, trois Etats terroristes.

.

 

Pour israël, l'Axe du Mal ce sont les pays non-alignés, dissidents, critiques vis-à-vis de lui Etat le plus voyou de la planète. Pour Bush, faux serviteur de Dieu et vrai suppôt du diable, la menace vient de la Corée du Nord, de l'Iran, et de l'Irak de Saddam Hussein. Particularité de ces Etats: Ils n'acceptent pas d'être soumis à l'Empire. D'après Bush, ce sont des Etats terroristes, possédant des armes de destruction massive. On sait ce qu'il advint de l'Irak (ne détenant pas d'armes de destruction massive). Israël, fort discret mais derrière les grandes destructions de la planète, rêve de réduire en poussière l'Iran (le Ministre des Affaires Etrangères de l'entité sioniste, par ex, évoque un Hiroshima pour l'Iran, pas moins), et comme d'habitude, de diviser pour régner. Le patriotisme, le nationalisme, l'indépendance nationale, l'indisposent : Ce sont des notions qu'israël souhaite seul incarner... Et il ose se dire démocratique ! Plus raciste, d'ailleurs, tu meurs ! §

 

La Corée du Nord est une dictature effroyable. Elle détient des armes de destruction massive, mais elle ne les utilisera que si elle est attaquée.

 

L'Irak ne possédait pas d'armes de destruction massive (à la différence d'israël, des Anglo-saxons, par ex) et il ne chérissait pas les terroristes. Mais sa puissance régionale et sa souveraineté irritaient l'Empire hégémonique. Exit l'Irak, comme d'ailleurs la Libye, par ex, coupable d'être indépendante, socialiste (répartissant ses ressources entre tous les citoyens), ou encore de pousser l'Afrique à se libérer de l'influence de l'Occident, etc etc. 

 

Quant à l'Iran, il n'a jamais attaqué personne, mais il a été attaqué par l'Irak. Il DOIT posséder l'arme nucléaire: Ce sera sa meilleure arme de dissuasion, alors qu'il est cerné de puissances hostiles et menacé de destruction massive par israël et ses sales potes anglo-saxons. Je rappelle que l'entité sioniste est considérée par les Européens comme la principale menace pour la planète (sondage Conseil de l'Europe). Bien évidemment !

 

Rappel :

 

 

 

Pour moi, le vrai Axe du Mal, c'est Londres-Washington-Tel-Aviv.

 

Londres, avec son histoire impériale et impérialiste pétrie de crimes aux quatre coins de la planète, Londres avec sa City et ses banksters, Londres avec sa Couronne d'Angleterre qui signe les décrets les plus infâmes, Londres qui décide de donner le coup d'envoi des guerres mondiales au mépris des vies humaines et du Droit. Entre autres !

 

Washington capitale politique d'une Amérique née dans l'extermination des populations autochtones (génocide qu'on commémore moins que la shoa, et même qu'on tente d'oublier et de faire oublier), Washington capitale d'une Amérique colonisée par la lie des populations (repris de justice, etc), Washington capitale d'une Amérique de cow-boys réglant leurs comptes à coups de révolvers, préférant la force au Droit, Washington capitale d'un Etat armant tous les bandits, tous les dictateurs et les plus grands terroristes de la planète, et prospérant dans le crime (guerres, drogue, etc),  Washington capitale d'une Amérique sans culture et polluée par la mentalité de parvenus prêts à tout pour affirmer leur pouvoir, leur puissance... quitte à dévaster la planète soi-disant au nom du Bien, de Dieu, de la démocratie. Quelle imposture !

 

Israël dont la sale réputation dans tous les domaines n'est plus à faire, vomie du monde entier et même maintenant d'une partie de ses alliés § 2, israël état raciste, voleur, pilleur, diviseur, meurtrier, va-t-en guerres partout et dirigé par des fascistes fanatiques illuminés, israël prêt à mettre à feu et à sang la planète pour un grand israël même planétaire, afin d'accomplir des visions folles inspirées directement du Talmud ou de la Torah, etc, etc.


http://www.communisme-bolchevisme.net/images/Bush_nato.jpg

 

Voilà le vrai Axe du Mal qui pèse sur le monde, entraînant dans son sillage une Europe en lambeaux, de plus en plus vassale pour son malheur et pour sa perte. Et par ricochet, le rapprochement de plus en plus d'Etats de la planète désireux de se libérer de cet axe hégémonique monstrueux, vorace, sanguinaire : Voilà la vraie "Communauté internationale", celle de l'avenir, menée par un Poutine soucieux de paix et de multilatéralisme, et par des Etats en pleine expansion comme la Chine, l'Inde, l'Afrique du Sud, ou tous ceux d'Amérique latine, pour ne citer que ces exemples....

 

Et nous, ne nous trompons pas de camp : Il va de Paris à Moscou (et même plus loin), selon la vision du Grand Général, celui qui a façonné notre pays, Charles de Gaulle. Et dont nous devons poursuivre l'héritage - et les visions prophétiques. Pour la préservation de la paix, au moins !

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

 

Aux USA On A Déjà Prévu Un Moyen Orient Sans Israël

 

§ Etat juif, pas de mariages mixtes, Talmud: "Un peuple Elu, une race supérieure, dominant le monde, extermination des goys comme des animaux ou leur mise en esclavage...".  Et ce sont ses citoyens qui font la chasse aux racistes ? Ils sont mal placés ! Quelqu'un comme moi pour qui une seule race existe, humaine, et vomissant le communautarisme, le sectarisme, le fanatisme, ne peut que l'indisposer.

 

§ 2 Même les Américains commencent à se désolidariser de l'Etat voyou israël

.

Ignacio%20Ramonet_small.jpg

siporcuba.it.

L’axe du Mal

par Ignacio Ramonet, mars 2002

 

Aperçu

 

Trois fronts. Les citoyens doivent savoir que la mondialisation libérale attaque désormais les sociétés sur trois fronts. Central parce qu’il concerne l’humanité dans son ensemble, le premier front est celui de l’économie. Il demeure placé sous la conduite de ce qu’il faut vraiment appeler l’« axe du Mal », constitué par le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce (OMC).


Cet article est disponible en version intégrale dans le DVD-ROM d'archives
du Monde diplomatique.

.
http://www.monde-diplomatique.fr/2002/03/RAMONET/16213

 

 

528620_10150684217280547_1423655969_n.jp

http://free-medias.com/site/

 

 

La guerre contre la Syrie

pour les "Nuls".

Par Eva R-sistons

 

 

L'OTAN a déclaré la guerre à la Syrie, et nous ne le savons pas.


Les Médias sont au service de l'Occident, donc au service de ses guerres et de sa mondialisation financière ultra-libérale. En France, nombre de grands titres de la Presse appartiennent aux industriels de guerre, aux marchands de mort. Donc, tout n'est que mensonges et propagande de guerre. Honte aux journalistes vendus aux puissants, "prostitués", honte aux "Merdias" ( pour reprendre les expressions des blogueurs engagés pour la Vérité) !

 

Il suffit de voir qui ils interviewent pour comprendre leur parti-pris : Débats à sens unique donc faux débats, interviews d'opposants au Régime... on ne voit jamais à l'écran un partisan de Bachar-el-Assad expliquer la situation, défendre le point de vue du pays ! Il faut dire et répéter que nos Merdias sont orchestrés, en France, depuis Sarkozy, par des "Sayanims", en quelque sorte par des agents d'Israël défendant exclusivement les guerres de l'OTAN, la mondialisation financière, les ingérences de l'Occident dans les pays insoumis, les Révolutions "de couleurs"...  -  et tout cela au détriment de l'Information digne de ce nom, honnête (celle que je défends). Et à propos des "Sayanims", il faut aussi savoir qu'ils occupent actuellement dans notre pays, au détriment de son indépendance, tous les postes essentiels non seulement dans la Presse, mais au sein du gouvernement, dans les hautes administrations, etc. Voici des noms de dirigeants : Sarkozy, Copé, Jacob à Droite, et à Gauche, hier DSK aujourd'hui Hollande, Delanoë, Huchon, demain Valls, Hidalgo, Harlem Désir ou Cambaliéris... Autrement dit, la direction des Partis comme les Postes de Président de la République, de Maire de Paris, de Président du Conseil Général etc, sont détenus par une seule Communauté au détriment de la diversité - et de notre pays ! Seule Martine Aubry échappait à la règle, mais elle va être remplacée à la tête du PS, et tant Dominique de Villepin dauphin de Jacques Chirac que Ségolène Royal ont été évincés, ou discrédités par les Médias aux ordres du CRIF. Il est inadmissible de voir tous les secteurs clefs verrouillés par les membres d'une même Communauté au service non de la France, mais en réalité d'Israël et plus largement de l'Occident de plus en plus criminel. Et même les conseillers des Présidents sont sortis du même moule: Attali, DSK, BHL - BHL ce va-t-en guerres pour le compte d'Israël qui devrait se retrouver devant le Tribunal de la Haye, vient d'être reçu par Hollande comme hier par Sarkozy, alors que le nouveau Président a promis le changement !

 

La Syrie est attaquée par l'OTAN qui se sert de l'opposition des islamistes radicaux, fanatiques, obscurantistes et barbares, contre le Régime de Bachar-el-Assad laïc et tolérant envers les minorités religieuses ou ethniques. Elle use, par tous les moyens à sa disposition,  de son légitime DROIT de défendre son territoire agressé. Le pays est en guerre, il est attaqué de l'extérieur !


Il n'y a pas de Révolution arabe "spontanée" comme en Tunisie ou en Egypte - d''ailleurs en fait provoquée par les Services Secrets de l'Occident pour déstabiliser les pays, soit parce qu'ils ne sont pas soumis, alignés, soit parce qu'à leur tête il y a des "dictateurs" corrompus, comme Ben Ali ou Moubarak monopolisant les ressources à leur profit et appuyés sur une armée financée par les Américains (donc corrompue elle aussi). L'Occident veut remplacer les dictateurs par des marionnettes dociles laissant par ex les multinationales piller le pays conquis. En d'autres termes, l'accaparement des richesses d'un territoire n'est plus au profit d'un Clan, d'une famille, mais de l'Occident néo-colonial prédateur.

 

Les Anglo-Saxons ne défendent pas la démocratie dans le monde, ils la piétinent en permanence en favorisant l'accession au pouvoir de dictateurs comme en Amérique Latine des années 80, ou comme en Iran avec le Shah (coup d'Etat de la GB contre le dirigeant iranien démocratiquement élu, Mossadegh, parce qu'il était nationaliste). Et ils n'hésitent pas à s'appuyer sur les barbus d'Al Quaïda pour détruire un Etat souverain tel que la Syrie, voler ses ressources comme le gaz, contrôler le pays, s'en servir ensuite comme rampe de lancement contre l'Iran, exactement comme avec la Libye contre la Syrie.


Une démocratie, d'ailleurs, ne peut pas être exportée, encore moins bombardée !

 

Le dirigeant Bachar-el-Assad déplaît à l'Occident parce qu'il refuse de se soumettre à lui, parce qu'il veut protéger la souveraineté de son pays, parce qu'il a créé des liens avec des Etats non alignés comme lui (l'Iran, par exemple), parce qu'il défend le peuple palestinien contre l'armée d'occupation israélienne...


Il y a toujours eu une Opposition à Bachar-el-Assad, des intellectuels séduits par les mirages de l'Occident prétendument démocratique, et surtout des islamistes fondamentalistes radicaux. Mais ce qui se passe aujourd'hui, c'est la déstabilisation d'un pays souverain par les USA, Israël, la GB et leurs alliés français, du Qatar, d'Arabie Saoudite, de Turquie. Les monarchies pétrolières sont toutes corrompues et la Turqui est un allié fidèle de l'OTAN.


Aujourd'hui, les Islamistes sont financés et armés par l'Occident judéo-chrétien qui soit dit en passant, aspire à chasser les chrétiens des terres d'Orient là où ils ont toujours fait bon ménage avec les Arabes ou avec les Musulmans (Ex: Palestine occupée, Irak, Libye, Syrie, Iran..). Et ces fanatiques sont prêts à tout pour abattre Bachar-el-Assad laïc et nationaliste.


Les massacres sont soit mis en scène dans les Studios du Qatar, soit ils proviennent d'anciennes images (d'Irak par ex), soit, aujourd'hui, ils sont commis par les islamistes eux-mêmes ivres de fureur contre la Syrie laïque, moderne, et prêts à tout pour parvenir à leurs fins. Ces massacres sont présentés par les "Merdias" comme étant perpétrés par l'Armée fidèle au Régime, alors qu'ils sont commis par les islamistes barbares. Tout n'est que mensonges. L'Armée syrienne dite "libre" n'est pas libre mais financée et payée par l'Occident pour servir ses intérêts. Et l'Observatoire des Droits de l'Homme n'est qu'une officine au service des intérêts de l'Occident (pas neutre, donc), et il est basé en GB. Tout n'est qu'imposture !

 

Quant aux bombardements, il ne s'agit pas pour Bachar-el-Assad diabolisé par l'Occident d'assassiner son peuple, mais de le défendre, et ces bombardements ne sont pas exécutés pour tuer les civils, mais afin d' éliminer les terroristes islamistes réfugiés dans des maisons, ou même dans des établissements publics (hôpitaux, Monuments historiques..). Il faut savoir que les mercenaires de l'Occident se réfugient dans des ruelles étroites pour ne pas être attaqués par les tanks : En prenant en otage la population, en égorgeant des civils fidèles à Bachar-el-Assad, en massacrant pour que les Merdias instrumentalisent les faits contre le Régime.

 

Ingérence de la France :


Pourquoi la France de François Hollande fait-elle la même politique que sous Sarkozy (agent de la CIA et du CRIF) en s'ingérant dans les Affaires des autres ? En nommant Fabius le Sayanim à la tête du Ministère des Affaires Etrangères, Hollande a délibérément choisi de poursuivre la politique impériale et impérialiste de son prédécesseur à l'Elysée. Avec lui, il n'y aura pas de changements : Il est prisonnier du CRIF, c'est juste un fidèle exécutant des décisions du CRIF lui-même au service exclusif des intérêts d'Israël. En clair, comme Sarkozy et contrairement à un Chirac ou surtout à un de Gaulle, Hollande sous influence entraînera la France, sans concertation et sans l'accord des Français, dans les aventures impériales et impérialistes de l'Occident criminel seulement soucieux de contrôler tous les Etats de la planète... et leurs ressources !


Jusqu'à quand tolèrerons-nous les mensonges des Médias et ces guerres économiques sanguinaires ruinant des pays entiers (Irak, Libye, états africains...) ? Jusqu'à quand laisserons-nous les pires atrocités se produire au nom de la France ? Jusqu'à quand supporterons-nous de voir notre pays, en tête de ces croisades abominables, risquer de subir des représailles sur son sol truffé de centrales nucléaires ?


Il est important de se poser ces questions. Car la réflexion précède l'action contre la guerre...


eva R-sistons 

.

A lire ou à voir :


http://www.legrandsoir.info/l-iran-celui-dont-nos-medias-ne-parlent-pas.html

http://www.dailymotion.com/video/xt4cvj_interview-de-rene-balme-maire-de-grigny-par-reopen911_news#from=embediframe

.

 

Le Rapport Anti-Empire

Les Etats-Unis et leurs compagnons d’armes, Al-Qaeda.

Et autres contes sur un Empire devenu fou.

William BLUM

Afghanistan dans les années 80 et 90... Bosnie et Kosovo dans les années 90... Libye en 2011... Syrie en 2012... Lors de conflits armés dans chacun de ces pays, les Etats-Unis et Al-Qaeda (ou une de ses filiales) se sont retrouvés dans le même camp. (1)

Que faut-il donc penser de la « guerre contre le terrorisme » des Etats-Unis ?

Dans chaque cas, l’objectif des Etats-Unis était un changement de régime : renverser des communistes (ou des « communistes »), des Serbes, Slobodan Milosevic, Moammar Khadafi, Bashar al-Assad... tous des hérétiques ou des infidèles, tous des incroyants de l’empire, tous une gêne pour l’empire.

Si l’ennemi est le terrorisme islamiste, pourquoi les Etats-Unis ont-ils investi autant de sang et d’argent contre l’OLP, l’Irak, la Libye et maintenant la Syrie, tous des pouvoirs laïques du Moyen-Orient ?

Pourquoi les alliés arabes les plus proches de Washington au Moyen-Orient sont-ils les gouvernements islamiques de l’Arabie-Saoudite, Qatar, Koweit, Jordanie et Bahreïn ? Bahreïn où se trouve une base navale US ; l’Arabie Saoudite et le Qatar qui fournissent des armes aux rebelles syriens.

Si la démocratie a la moindre signification pour les Etats-Unis, pourquoi ces mêmes proches alliés du Moyen-Orient sont-ils des monarchies ?

Si l’ennemi est le terrorisme islamiste, pourquoi les Etats-Unis ont-ils poussé le Kosovo – 90% islamique et peut-être le gouvernement le plus gangstérisé au monde – à déclarer unilatéralement son indépendance de la Serbie en 2008, une indépendance si illégitime et artificielle que la majorité des nations du monde ne la reconnaissent pas ?

Pourquoi – puisque l’Armée de Libération du Kosovo (ALK) au pouvoir est connu pour ses trafics de femmes, d’héroïne et d’organes (sic) – les Etats-Unis poussent-ils le Kosovo a devenir un membre de l’OTAN et de l’Union Européenne ? (un nouveau panier économique percé : exactement ce dont l’UE a besoin.) Entre 1998 et 2002, l’ALK figurait sur la liste des organisations terroristes établie par le Département d’Etat, jusqu’à ce que le Etats-Unis décident d’en faire des alliés, une des raisons non négligeables étant l’existence d’une grande base militaire au Kosovo, Camp Bondsteel qui est situé sur le tracé prévu des oléoducs et gazoducs en provenance de la région autour de la Mer Caspienne. En novembre 2005, suite à une visite de Bondsteel, Alvaro Gil-Robles, envoyé chargé des droits de l’homme du Conseil Européen, a décrit le camp comme une « version réduite de Guantanamo ». (2)

Si l’ennemi est le terrorisme islamiste, pourquoi les Etats-Unis pavent-ils le chemin du pouvoir aux rebelles islamistes libyens qui en ce moment même sont en train de tuer d’autres Libyens pour instaurer un état islamique radical ?

Pourquoi les officiels américains parlent-ils sans cesse des droits de l’homme tout en soutenant sans faille les rebelles islamistes libyens malgré le fait que Médecins Sans Frontières ait du suspendre son travail dans les prisons de la ville rebelle-islamiste de Misrata parce que la torture y est tellement généralisée que certains détenus n’était amenés aux soins uniquement que pour pouvoir poursuivre les interrogatoires ? (3)

Pourquoi les Etats-Unis soutiennent-ils les terroristes islamistes en Libye et en Syrie où ils persécutent les chrétiens ?

Et pourquoi, si l’ennemi est le terrorisme islamiste, est-ce que l’ambassadrice US aux Nations Unies, Susan Rice – qui attaque quotidiennement le gouvernement syrien sur des questions morales – ne condamne pas l’assassinat de quatre hauts dirigeants syriens le 18 juillet qui ont probablement été assassinés par al-Qaeda ou ses semblables ? La chaîne de télévision Russia Today, qui transmet dans certaines régions des Etats-Unis, a souligné son silence sur cette affaire. Est-ce que quelqu’un peut me dire si un seul média US a fait de même ?

Alors, si vous voulez comprendre cette chose qu’on appelle la politique étrangère des Etats-Unis, oubliez le Guerre contre le Terrorisme, oubliez les Attentats du 11 Septembre, oubliez la Démocratie, oubliez la Liberté, oubliez les Droits de l’Homme, oubliez la Religion, oubliez les peuples libyens et syriens... et gardez l’oeil sur l’objectif final : tout ce qui peut faire avancer la domination globale américaine et tout ce qui peut jouer à court terme en faveur de cet objectif. Il n’y a aucun gêne « morale » dans l’ADN de la politique étrangère des Etats-Unis.

Ramenez la guillotine

En juillet, l’entreprise canadienne Enbridge Inc a annoncé qu’un de ses oléoducs avait fui et déversé environ 1.200 barils de pétrole brut dans un champ dans le Wisconsin. Il y a deux ans, un oléoduc d’Enbridge avait déversé plus de 19.000 barils dans le Michigan. Au Michigan, la fuite a touché plus de 50 km de voies et plans d’eau et 320 personnes ont été affectées par le contact avec le pétrole brut. L’organisme d’état US, US National Transportation Safety Board (NTSB), a dit qu’avec 800 millions de dollars de dégâts, cette fuite était la plus coûteuse sur sol de toute l’histoire du pays. Le NTSB a dit qu’Enbridge savait depuis cinq ans que l’oléoduc était défectueux. Selon les propres rapports d’Enbridge, la société a connu 800 fuites entre 1999 et 2010, déversant près de 7 millions de barils de pétrole brut. (4)

Aucun dirigeant ou employé d’Enbridge n’a été mis en accusation pour le moindre délit. Combien d’assassins de l’environnement des temps modernes ont été punis ?

Pendant une période de cinq ans, autour de 2007, plusieurs milliers d’employés d’agences de change, de banques, de compagnies d’assurance, d’agences de crédit et autres institutions financières, principalement à New York, se sont bien amusés à s’enrichir de façon obscène en jouant avec des bouts de papier appelés produits dérivés, obligations adossées à des actifs, fonds indiciels, couvertures de défaillance, véhicules de conduit, prêts hypothécaires à haut risque, et autres termes exotiques, autant de choses, il faut le rappeler, que le public n’a jamais demandé. Le résultat a été une dépression économique sévère qui touche gravement des centaines de millions de vies aux Etats-Unis et ailleurs.

Aucun employé d’une de ces sociétés n’a connu les murs d’une prison pour avoir joué avec notre bonheur.

Pendant plus de 50 ans, des fonctionnaires de la politique étrangère et de l’appareil militaire des Etats-Unis ont accumulé des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité qui feraient pâlir d’envie les célèbres bouchers de l’Histoire.

Pas un seul de ces officiels US n’a eu à s’approcher d’un tribunal, pas plus qu’il n’a eu à visionner le film « Le Procès de Nuremberg ».

Et pourtant, je vis au Etats-Unis de la Punition pour d’innombrables crimes ; plus de deux millions de personnes sont en train de moisir en ce moment dans nos prisons. Sur ce plan là, aucune autre société ne nous arrive à la cheville – quelle que soit la manière dont vous tournez les chiffres. Et beaucoup de ces personnes sont en prison pour des crimes qui n’ont fait aucun victime.

D’un autre côté, nous voyons les Chinois prononcer des peines de prison, et même la peine de mort, pour des crimes contre l’environnement.

Il y a le cas récent d’un tribunal iranien qui a jugé, pour une escroquerie sur un emprunt bancaire, 39 personnes proches de l’élite politique. Parmi les 39 condamnés, 4 ont été condamnés à la pendaison, 2 à la prison à vie, et d’autres à des peines allant jusqu’à 25 ans de prison ; en plus des peines de prison, certains ont été condamnés au fouet, à des peines d’amende, et bannis de tout emploi public. (5)

Et en Argentine, début juillet, lors d’un des derniers procès d’une longue série d’anciens dirigeants argentins, l’ancien dictateur Jorge Rafael Videla fut condamné à 50 ans de prison pour un plan systématique qui consistait à voler les bébés des femmes emprisonnées qui avaient été enlevées, torturées et assassinées pendant la guerre de la junte militaire contre les dissidents progressistes – la « sale guerre » de 1976-83 qui fit 13.000 victimes. Beaucoup de ces femmes ont « disparu » peu après leur accouchement. Le dernier dictateur argentin, Reynaldo Bignone, a aussi été condamné à 15 ans de prison. A l’extérieur du tribunal, un foule joyeuse a suivi le procès sur un grand écran et explosait de joie à l’annonce de chaque peine. (6)

En tant qu’Américain, j’envie les Argentins. Préparez le grand écran sur The Mall à Washington. Nous diffuserons les procès de Bush, Cheney, Rumsfeld et Obama. Et Henry Kissinger, soutien indéfectible de la junte argentine - une de ses contributions, parmi tant d’autres, à un monde meilleur. Sans oublier les dirigeants de Goldman Sachs, JP Morgan, Bank of America, et Enbridge Inc. Leur infliger des amendes ne sert à rien. Il faut leur infliger des années de prison, beaucoup années.

Sans l’emprisonnement de ces gens, rien de changera. C’est devenu un cliché, mais nous voyons bien que rien ne changera sans leur emprisonnement. Et les choses continuent à s’empirer, sur le plan financer comme sur le plan impérial.

(…)

William Blum

http://killinghope.org/bblum6/aer107.html

Traduction « on pourrait pas les faire fusiller par un peloton d’Al-Qaeda ? » par VD pour le Grand Soir avec probablement les fautes et coquilles habituelles

(1) Peter Dale Scott, "Bosnia, Kosovo, and Now Libya : The Human Costs of Washington’s Ongoing Collusion With Terrorists", The Asia-Pacific Journal : Japan Focus, August 7, 2011

(2) Camp Bondsteel entry on Wikipedia

(3) Washington Post, January 27, 2012

(4) Enbridge entry on Wikipedia ; Washington Post, July 29, 2012

(5) Reuters, July 31, 2012

(6) Associated Press, July 6, 2012

URL de cet article 17412

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages