5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:55

 

NOM-Capital-j.jpg

 

La guerre mondiale bientôt ?

Elle est inscrite dans la crise... de l'endettement !

par eva R-sistons

 

Partie de la Grèce, franchissant l'Europe, la crise gagnera la City, enrôlant l'Otan... pour la "Der de der" du moment... 

 

La crise de 1929 ? Rien, à côté de l'actuelle !

 

L'Europe est dans le collimateur des spéculateurs, de la City: Elle cherche à réguler les Marchés financiers mondiaux, au moins dans les intentions. Intolérable pour les libéraux, inacceptable pour les requins de la Finance ! Elle est donc attaquée, notamment via les Agence de notation. Grèce, puis Portugal, Espagne, Italie... on imagine l'effet de domino ! L'endettement des Etats est tel, que la situation est explosive. Je rappelle les propos de Jacques Attali: "L'endettement est source de guerres planétaires". Alors, guerre mondiale bientôt ?

 

Le jour où le coeur de la Finance mondiale (la City, à Londres) sera touché, ainsi que les intérêts de la famille royale anglaise, l'Iran sera attaqué. Effet de domino là aussi: La guerre s'étendra dans le monde entier. Tragique fuite en avant ! L'Europe qui, via des dirigeants comme Sarkozy, a complètement lié son destin à celui des Anglo-Saxons (et donc par ricochet aussi à Israël, clone des USA) qui décident des guerres, sera au premier rang. Sa création avait été justifiée par le besoin de paix des peuples, c'était la raison officielle. En réalité, les USA feront sur le continent leurs guerres par procuration, par le truchement de l'Europe enchaînée par l'article V du Traité de l'OTAN (prêter assistance à un pays en guerre), et en réalité aussi, l'Europe a été constituée comme tremplin du NOM, du Nouvel Ordre Mondial broyeur de paix, de nations, de libertés, d'emplois... Seuls grains de sable: Le particularisme de deux grandes puissances, la Russie et  la Chine, et les Musulmans, guère friands de mercantilisme, de compétition, avec leur Charia, leur finance islamique, etc §. C'est dans ce cadre qu'il faut comprendre les violentes attaques dont ils sont l'objet, en France, mais aussi dans toute l'Europe, et même partout, via les médias aux ordres de l'occident impérial.  En polarisant l'attention sur la burqa ou sur les minarets (comme en Suisse), par exemple, on dresse les citoyens, indirectement, contre les Arabes, contre les Musulmans, contre... l'Iran, en définitive, désormais présenté comme l'ennemi incontournable, bien que les motifs soient fallacieux. La guerre est proche, avec l'assentiment des citoyens, vivement remontés contre les Musulmans. Vraiment, avec leur accord ? Seront-ils dupes ? C'est un autre débat. Mais la manipulation est totale, et permanente, via les Médias aux ordres du Grand capital apatride, prédateur et guerrier... Citoyens, à vos jardins, à vos catamarans équipés pour le Pôle nord, à vos campings-cars, à vos grottes, à ce que vous voulez, mais en étant solidaires les uns des autres !

 

 

Rockefeller-Roth--jpg 
    

La guerre mondiale est inévitable. L'endettement des nations est trop lourd, et la cupidité des financiers trop grande ! Les guerres, d'ailleurs, génèrent beaucoup de profits: Multinationales de l'Armement, de la Chimie, de la Reconstruction, du Pétrole... Et les Médias (ceux de France sont aux mains des industrels de l'armement) sont là pour les relayer, inciter les citoyens à partir en guerre: "Mourir pour la patrie", d'un Benoît Duquesne ou d'une Marie Drucker. Reportages sur les Armées, qui recrutent, ou sur la Légion étrangère. Mourir pour la Patrie ! Non, pour les multinationales apatrides. Nos jeunes, de la chair à canons ? Sans emploi, il faut leur en trouver un. Et cela rentre aussi dans le programme de dépopulation, on fait d'une pierre deux coups ! Pandémies, cancers provoqués par la consommation de pesticides, agriculteurs ruinés, désespoir lié à l'absence de perspectives, suicides liés au chômage, aux OGM (comme en Inde, par centaines de milliers), aux critères de rentabilité... les guerres ne dévorent pas assez de vies !

 

Les peuples sont destinés à faire les guerres dont ils ne veulent pas, et ceux qui les programment, à s'en protéger et à récolter, ensuite, les bénéfices engrangés. 

 

La guerre n'est jamais la solution. Elle est le problème majeur de l'humanité !

 

Le regretté Abbé Pierre disait: Déclarons la guerre à la misère; certes. Mais notre devoir est aussi de déclarer la guerre à la guerre...

 

eva R-sistons à l'intolérable

 

§ Ce que j'ai compris, c'est qu'un fossé sépare le monde musulman (attaché à l'Islam, à la Charia) du monde occidental : Celui de l'éthique (notamment en finance). Les Anglo-Saxons et leurs alliés en sont dépourvus...

 

octopus-copie.jpg   

 

Alerte ! Accaparement de terres...

auteur_815.jpg 

 

AUTEUR:  Luis HERNÁNDEZ NAVARRO

 

Traduit par  Gérard Jugant. Édité par Fausto Giudice

 

La terre, l’eau et les semences sont, avec les savoirs paysans et la main d’œuvre, les facteurs clés dans les cultures vivrières et les piliers de la production paysanne. Et ils sont, depuis des décennies, le terrain d’une forte dispute entre le grands agro-business et les familles rurales. Pendant que les consortiums multinationaux cherchent à les privatiser et à les accaparer, les familles paysannes s’efforcent de les maintenir comme des biens communs.

global-landgrab-es.jpgUne des attaques les plus récentes dans le combat entre les paysans et les multinationales se livre autour des terres et des territoires indigènes et des communautés rurales. Gouvernements nantis, fonds d’investissement et transnationales de l’alimentation, du transport, de l’industrie chimique et pharmaceutique sont en train de louer ou d’acheter des dizaines de millions d’hectares de bonnes terres de culture, souvent irriguées, en Asie, en Afrique et en Amérique latine pour produire des agrocarburants et des aliments au détriment des paysans.

Selon un rapport d’Olivier De Schutter, rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation de l’ONU, entre 15 et 20 millions d’hectares de terres agricoles de pays en développement ont fait l’objet de transactions et de négociations avec des investisseurs étrangers depuis 2006. Cela équivaut-selon De Schutter- “à la superficie totale des terres agricoles en France ou au cinquième de toutes les terres agricoles de l’Union Européenne”. Cela représente aussi le dixième de l’ensemble du territoire du Mexique ou 80% de l’État de Chihuaha.

L’objectif de cette concentration de la terre arable est de contrôler la production mondiale d’aliments, moyennant des investissements spéculatifs qui cherchent des bénéfices rapides. Pour certains pays arabes, ainsi que pour la Chine et le Japon, il s’agit, en outre, de garantir l’approvisionnement de leurs populations et industries en nourriture et en ressources forestières.

Les grandes entreprises ont négocié des concessions économiques à long terme pour établir des plantations agricoles et produire des agrocarburants, du caoutchouc et des huiles. Dans les zones côtières, la terre et les ressources marines et hydriques sont vendues, louées ou cédées à des investisseurs touristiques au détriment des communautés côtières et de pêcheurs.

Ce processus de nouvelle spoliation de terres a trouvé dans la Banque Mondiale un nouvel allié puissant.

L’institution financière multinationale promeut sept principes pour faire que ces investissements réussissent. Son idée-force centrale est de réussir un accaparement de terres “socialement acceptable” (voir “Principles for Responsible Agricultural Investment that Respects, Livelihoods and Ressources”).

Les hypothèses fondamentales contenues en sept principes peuvent se résumer en: a) la considération que l’actuelle fièvre du secteur privé pour acheter des terres agricoles est risquée; b) l’ampleur de cette tendance; c) la nécessité de transfert de droits sur les terres agricoles dans les pays en développement à des investisseurs étrangers; d) la conviction de que tout flux de capital privé qui permette à l’ agro-business transnational de s’étendre où il n’a pas encore pénétré est bon et doit continuer, de telle manière que le secteur entrepreneurial puisse extraire plus de richesses des campagnes, et e) étant donné que ces affaires d'investissement sont ancrés dans une privatisation massive et dans le transfert de droits sur la terre, la Banque Mondiale veut appliquer quelques critères pour réduire les risques de réactions sociales inattendues: “respecter” les droits des actuels usagers de la terre, de l’eau, entre autres ressources ( en leur payant une indemnisation), protéger et améliorer les moyens de vie au niveau de la famille et de la communauté (en apportant des emplois et d’autres services) et ne pas nuire à l’environnement.

La stratégie a été présentée le 25 avril à Washington DC, dans une table-ronde dont les hôtes étaient le Japon, les USA et l’Union Africaine, et le 26 dans la conférence annuelle sur les terres de la Banque Mondiale.

Bien que les principes que propose formellement la banque soient volontaires, dans les faits elle considère la terre et les droits agraires comme un actif clé pour les transnationales qui cherchent à obtenir de hauts dividendes pour leurs investissements. L’organisme financier multinational, les gouvernements et les monopoles se proposent de revaloriser la terre en termes purement économiques, laissant de côté les coûts environnementaux et sociaux d’un modèle d’agriculture industrielle.

En rejet de cette politique, Via Campesina, Food First Action International (FIAN), Land Research Action Network (LRAN), GRAIN et plus de 100 organisations du monde entier ont rendu public le 22 avril un manifeste dans lequel ils exigent de “freiner la vague actuelle d’accaparement de terres dans laquelle des investisseurs publics et privés s’emparent de millions d’hectar29981210_Pescador-nuestros-campesinos-ques de terres de cultures de communautés rurales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine”.[Lire l’appel : Pour un arrêt immédiat de l’accaparement de terres]

Les signataires rejettent la privatisation massive et le transfert de droits sur la terre qui sont derrière l’initiative de la Banque Mondiale. Selon eux, les principes proposés par la banque “sont un coup qui tente de légitimer l’accaparement de terres. Faciliter que des grandes entreprises (nationales ou étrangères) s’approprient à long terme les terres agricoles des communautés rurales est totalement inacceptable, quels que soient les linéaments suivis. Les principes de la Banque Mondiale, qui seraient totalement volontaires, tentent de faire diversion par rapport au fait que la crise alimentaire mondiale d’aujourd’hui, avec le chiffre record de plus d’un milliard de personnes souffrant de la faim, ne sera pas résolue par l’agriculture industrielle à grande échelle que vont appliquer pratiquement tous les investisseurs qui acquièrent des terres”.

La lutte contre l’accaparement de terres a au Mexique une longue histoire. Le rejet du “Procede” (Programme gouvernemental d’accaparement des terres indigènes) dans les communautés indigènes, l’occupation de grandes propriétés au Chiapas à la suite du soulèvement zapatiste, la résistance des paysans d’Atenco et tant d’autres conflits montrent que l’initiative de la Banque Mondiale dans notre pays ne passera pas.

 

Source : la-jornada-trans.png Banco Mundial y acaparamiento de tierras

Article original publié le 27 avril 2010

Sur l’auteur

Gérard Jugant et Fausto Giudice sont membres de Tlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, l'éditeur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=10410&lg=fr

 

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-la-banque-mondiale-livre-les-terres-des-paysans-aux-multinationales-et-49615667.html

 

                                                                           Europe-non-FAKIR.jpg

Aujourd'hui la Grèce…

Demain l'Espagne, le Portugal, l'Italie…

Nous sommes tous concernés !

 

Les banques ont spéculé sur la dette grecque. L'Union Européenne a autorisé cette spéculation… Et aujourd'hui, les différents gouvernements qui la composent  veulent faire payer le peuple grec.

110 milliards sont prêtés au gouvernement grec à des taux exorbitants. (C'est ainsi que notre ministre Lagarde a pu annoncer que l'Etat français allait "gagner" 150 millions d'euros sur le dos du peuple grec !)

En contrepartie, ces usuriers qui agissent conjointement avec le FMI, grand spécialiste des "Plans d'ajustement  structurel" qui ont étranglé les peuples d'Afrique, voudraient que le peuple grec renonce à tous ses acquis sociaux conquis de haute lutte et accepte un plan de méga austérité :

-          Baisse des salaires et des retraites dans la fonction publique équivalant  à une amputation de 2 mois.

-          Passage à 23% de la TVA et augmentation de 10 % des taxes sur de nombreux produits comme les carburants…

-          Coupes sombres dans les budgets publics de la santé, de l'éducation et privatisations accélérées des services de transports, d'énergie….

-          Flexibilisation du marché du travail pour faciliter les licenciements.

-          Réforme des retraites (allongement de la durée de cotisation,  recul de l'âge de départ à la retraite calculée sur la base du salaire moyen de la totalité des années travaillées et non sur la base du dernier salaire…)…

 

  Le peuple grec se bat… Ensemble, faisons front !

Le gouvernement socialiste de G. Papandréou s'exécute, mais le peuple grec, lui, dit NON et, depuis 3 mois descend dans la rue. Le 5 mai est une nouvelle journée de grève totale.

Nous affirmons notre solidarité avec le peuple grec et son combat contre l'ordre libéral destructeur auquel sont confrontés tous les peuples d'Europe.

Avec lui, nous exigeons l'annulation du plan de méga austérité !

Avec lui, nous refusons que les peuples soient la proie des marchés financiers ! 

Avec lui, nous revendiquons l'annulation des dettes qu'on lui demande de rembourser !

Par les combats que nous menons ici - et  que nous devons développer de façon toujours plus unitaire -, combats contre la réforme des retraites, les privatisations de l'ensemble des services publics imposés par Sarkozy et son gouvernement, combats contre les licenciements, nous participons aussi à la solidarité avec la lutte du peuple grec.

C'est aux banques, c'est aux capitalistes de payer leur crise et leurs dettes et non aux peuples !

Une victoire des travailleurs grecs renforcera la résistance sociale dans tous les pays.  

Blog rupturetranquille.over-blog.com

 

Tout sur la crise grecque, le dossier sur le blog d'Eva sos-crise: 

Voir http://sos-crise.over-blog.com/article-qui-veut-detruire-la-grece-par-mikis-theodorakis-washington-fmi-49837053.html

et http://sos-crise.over-blog.com/article-les-dessous-de-la-crise-grecque-gilles-bonafi-ca-va-mal-se-terminer-49924303.html

                 

Qui s'engrèce sur le dos du peuple grec ?

Sarkorobin-63b7f.jpg

 

Le gouvernement socialiste grec reprend à son compte une phrase d’Alphonse Allais :

« Il faut prendre l’argent où il se trouve, c'est-à-dire chez les pauvres. Bon, d’accord, ils n’ont pas beaucoup d’argent mais il y a beaucoup de pauvres. »

Le programme dit de « rétablissement des comptes » exigé par l’Union européenne et le FMI se résume en un super plan d’austérité, une « première » pour les pays de la zone euro, un chantage contre le peuple grec, des mesures considérées par la plupart des commentateurs en France comme un « mal à surmonter », comme s’ils nous préparaient à subir le même sort.

 

Qui va souffrir de la hausse de la TVA, des baisses de salaires, du gel des embauches, des restrictions en matière de santé et d’éducation, du départ à la retraite à 67 ans sinon les plus pauvres ?

Avez-vous remarqué que dans les mesures annoncées par le gouvernement grec aucune ne concerne directement les grandes fortunes ? Or, ces prédateurs sont à l’origine des difficultés de la Grèce. Ils volent au fisc chaque année 20 milliards d’euros.

 

Le « New York Times » en faisait récemment la caricature en signalant que 324 résidents d’Athènes avaient déclaré avoir une piscine alors qu’un survol aérien fixait le chiffre à 16.974.

Il y a plus grave. Le journal britannique le Telegraph annonçait à la fin de la semaine dernière que depuis le mois de janvier dernier d’importants mouvements de fonds étaient enregistrés depuis les banques grecques vers des banques internationales telles HSBC ou encore la Société générale.

Plusieurs milliards d’euros de nouvelles liquidités ont pris le chemin de ces banques internationales affirme le Telegraph qui estime les transferts à 5 milliards d’euros au mois de janvier, 3 en février. Au mois de mars, les transferts ont frisé selon d’autres sources les 6 milliards d’euros. La Suisse, la Grande Bretagne et Chypre sont les principales destinations de ces fonds, la Suisse arrivant largement en tête de l’accueil des fortunes grecques.

 

Comment expliquer le silence entretenu sur ces mouvements de fonds ? Les grandes fortunes grecques planquent leur fric et n’ont pas d’inquiétude quant à leur sort.

Les pauvres paieront la note.

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-qui-s-engrece-sur-le-dos-du-peuple-grec-49837276.html

 

Pourquoi le « plan d’aide » à la Grèce ne mettra pas fin à la crise  (cliquer sur les liens)

 

Bercy songerait à taxer les titres-restaurant ou les Chèques-Vacances

 

CAMPAGNE MONDIALE ZERO EXPULSION

 

150x150.png?~aHR0cDovL2ZyZS5oYWJpdGFudHM

 

 

 

 

 

 Qui veut détruire la Grèce ? Les USA ?

Le compositeur et ancien ministre grec Míkis Theodorákis ne croit pas que son pays soit responsable du malheur financier qui l’accable. Il décèle derrière cette crise la main de Washington et dénonce le rôle du FMI.


 

JPEG - 13.4 ko
Míkis Theodorákis

Avec le sens commun dont je dispose, je ne peux pas expliquer et encore moins justifier la vitesse à laquelle notre pays a dégringolé à partir de 2009, au point de faire appel au FMI, perdant ainsi une partie de sa souveraineté nationale et passant à un régime de tutelle. Et il est curieux que personne jusqu’à présent ne soit occupé du plus simple, c’est-à-dire de notre parcours économique avec chiffres et documents, de manière à ce que, nous ignorants, comprenions les causes réelles de cette évolution vertigineuse et sans précédent, qui a comme résultat la perte de notre identité nationale accompagnée de l’humiliation internationale.

J’entends parler d’une dette de 360 milliards, alors qu’en même temps je vois les mêmes dettes, voire de plus grandes, dans de nombreux autres pays. Par conséquent, celle-là ne peut pas être la cause essentielle du malheur. Ce qui me pose problème également, c’est l’exagération des coups internationaux dont notre pays est la cible, d’une telle coordination quasi-parfaite contre un pays d’une économie insignifiante, ce qui finit par être suspect. Ainsi suis-je conduit à la conclusion que quelques uns nous ont culpabilisé et nous ont fait peur, de manière à nous conduire au FMI, qui constitue un facteur essentiel dans la politique expansionniste des Etats-Unis et tout le reste concernant la solidarité européenne est de la poudre aux yeux, pour cacher qu’il s’agit d’une initiative purement états-unienne, pour nous jeter dans une crise économique artificielle, de manière à ce que notre peuple ait peur, qu’il s’apprivoise, qu’il perde des conquêtes précieuses et enfin qu’il se mette à genoux, une fois acceptée la domination étrangère. Mais pourquoi ? Pour servir quels plans et quels objectifs ?

Bien que j’aie été et reste partisan de l’amitié gréco-turque, néanmoins je dois dire que je crains ce renforcement soudain des relations gouvernementales, et les contacts précipités entre ministres et autres acteurs, les déplacements récents à Chypre et la prochaine visite d’Erdogan. Je soupçonne que derrière tout ça se cache la politique états-unienne avec ses projets suspects, qui concernent notre espace géographique, l’existence de gisements sous-marins, le régime de Chypre, la mer Egée, nos voisins du nord et l’attitude arrogante de la Turquie, le seul obstacle étant la méfiance et l’opposition du peuple grec.

Tous, autour de nous, peu ou prou, sont attachés au char des Etats-Unis. La seule différence c’est nous, qui depuis la dictature de la Junte et la perte de 40% de Chypre jusqu’aux embarrassantes polémiques avec Skopje (Ancienne République Yougoslave de Macédoine) et les ultra nationalistes Albanais, nous recevons des coups sans prendre conscience.

Il faudrait ainsi que nous soyons éliminés en tant que peuple et c’est ce qui arrive exactement aujourd’hui. J’appelle les économistes, les politiciens, les analystes, à me démentir. Je crois qu’il n’existe pas d’autre explication logique en dépit du complot international, auquel ont participé les européens pro-US du type Merkel, la Banque Européenne, la presse réactionnaire internationale, tous ensemble ont participé au ” grand coup ” de la dévalorisation d’un peuple libre à un peuple soumis. Tout au moins, je ne peux donner aucune autre explication. Je reconnais que je n’ai pas de connaissances spécifiques mais ce que je dis, je le dis avec mon sens commun. Peut-être beaucoup d’autres pensent comme moi et nous le verrons peut-être les jours à venir.

En tout cas, je voudrais préparer l’opinion publique et souligner que si mon analyse est juste, alors la crise économique (laquelle, comme je le dis, nous a été imposée) n’est que le premier verre amer d’un repas de Lucullus qui suivra et que cette fois-ci viendront aussi des questions nationales cruciales, dont je ne veux pas imaginer où elles nous conduiront.

Je souhaite avoir tort.

 

Míkis Theodorákis

Compositeur et homme politique grec

 

Voltairenet.org  

 

LiRE AUSSI /

 

Enquête primée par Project Censored

Devenez supplétifs du FBI, obtenez le droit de « tirer pour tuer »  

par Matthew Rothschild | 4 mai 2010  Le FBI a enrôlé les employés de grandes sociétés, non seulement comme informateurs sur leurs clients, mais comme supplétifs pour le maintien de l’ordre en situation de loi martiale. Ce statut implique le droit de « tirer pour tuer ». Ce dispositif, créé durant l’ère Clinton, a été développé par George W. Bush lorsqu’il a institué le département de Sécurité de la Patrie durant sa « guerre à la terreur », et prorogé par Barack Obama.

 

Le Kirghizistan et la bataille pour l’Asie centrale

par Rick Rozoff | 2 mai 2010  Un soulèvement au Kirghizistan a renversé le président Kourmanbek Bakiev, permettant à des forces d’opposition de prendre le pouvoir. Néanmoins, ces violents changements politiques sont en grande partie le résultat de pressions, d’influences et autres actions secrètes menées par les Etats-Unis dans la région, et dont l’objectif est de conserver leur base militaire dans la pays — comme base arrière nécessaire à leur opérations militaires en Afganistan —, et représente une façon d’avoir un contrôle sur la Chine et la (...)

 

Le prétexte climatique 3/3

1997-2010 : L’écologie financière

par Thierry Meyssan | 26 avril 2010  Après avoir servi à Henry Kissinger et à Margaret Thatcher, la rhétorique environnementale a été récupérée par Al Gore. Il ne s’agit plus de détourner l’attention des guerres de l’Empire US, ni de restaurer la grandeur de l’Empire britannique, mais de sauver le capitalisme anglo-saxon. Dans ce troisième et dernier volet de son étude sur le discours écologiste, Thierry Meyssan analyse la dramaturgie préparatoire du sommet de la Terre de 2012 et la rébellion de (...)
 
En bref

Un journaliste d’Haaretz restitue des documents confidentiels à Tsahal

Uri Blau, journaliste au quotidien de gauche israélien Haaretz, actuellement en exil à Londres, négocie son retour en Israël et la libération de sa collègue Anat Kamm. En novembre (...)


La Turquie lance une télévision satellitaire en arabe

La Turquie a lancé une nouvelle chaine de télévision par satellite en langue arabe, At Turkiyya. La Chine (CCTV), les Etats-Unis (Alhurra), la France (France 24), l’Iran (...)

Hatoyama renonce à déplacer la base militaire US d’Okinawa

Le Premier ministre japonais, Yukio Hatoyama, a annoncé à ses compatriote qu’il ne pourrait pas déplacer la base militaire US de Futenma, contrairement à sa principale promesse de (...)

 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-qui-veut-detruire-la-grece-par-mikis-theodorakis-49884574.html 

 

Le blog de mamie sceptix/Charlotte 

liste complète

liste complète

 

  Le blog d' Eva, R-sistons à la crise

Toute l'actualité alternative sur mon blog sos-crise :

liste complète 

 

Europequisombre-j.jpg   

L'Europe qu'ils nous avaient promise...

(Eva il y a tromperie sur la marchandise, cela relève de la Justice)

 

Grèce, euro, Union européenne.

 

Manipulation, mensonge, morgue ou panique contenue ?

Toute la plate-bande européiste verrouille la pensée unique.

Traités de Maëstricht, de Lisbonne, création de l'euro ? 

Le terrorisme politico-intello-médiatique interdit d’évoquer le commencement de l’ombre d’un doute quelconque.

 

Et pourtant, souvenons-vous...

Le social ? Souvenez-vous !

"Le traité de Maëstricht est le premier traité européen qui comporte un grand volet social"-

 M.Rocard, sept1992.

’Comment peut-on dire que l'Europe sera moins sociale demain qu'aujourd'hui? Alors que ce sera plus d'emplois, plus de protection sociale et moins d'exclusion..."

Mme Aubry, discours à Béthune, 12sept1992.

"J'aimerai convaincre chaque français que le traité d'union européenne se traduira en France par plus de croissance, plus d'emploi, plus de solidarité."

M.Sapin, "Le Figaro" 20août1992.

"Pour la France, la monnaie unique, c'est la voie royale pour lutter contre le chômage", M.Sapin, sept 1992. (car, en plus, il insiste lourdement !).

"Chaque Etat conservera la maîtrise de sa politique budgétaire et fiscale, dans des limites qui ne seront pas plus étroites que celles d'aujourd'hui."

M.Balladur, "Le Monde", 29avril1992. (étroite ? vous avez dit étroite ? Quelle vision !).


L’économie ? Souvenez-vous !

’On ne peut pas tout attendre de l’Etat. L’économie ne peut plus désormais être administrée.’’

M.Jospin- 12sept1999-FR2, plan de licenciement chez Michelin.

"Les Européens doivent apprendre à acheter leur vin en Australie ou en Californie, leur viande en Argentine ou au Mexique, leur blé en Ukraine ou aux Etats-Unis".

M.Lamy, président OMC ! août 2003. (merci pour les Paysans français et vive l’écologie ! Pertes et profits : suicides).
"Ce que nous devons faire, c'est favoriser les délocalisations au sein de l'Europe". Danuta Hübner, polonaise, commissaire européen, février 2005.
"Les délocalisations sont des décisions que les entreprises peuvent et doivent prendre". M.Barroso, Président de la Commission européenne, février 2005. (avec la bénédiction de tous les gouvernements français, Gauche, Droite et syndicats confondus).
 

La démocratie ? Souvenez-vous !

"Il faut savoir que les pays ne peuvent plus faire ce qu'ils veulent".

Pedro Solbes, espagnol, alors Commissaire européen, février 2001.
"Faire l'empire européen, tout le monde le veut !"

Dominique Strauss-Kahn, juin 2004. (en 2012 : quelle autre utopie ? quel autre facétie ?).
"Ce référendum est une connerie. Nous avons fait la connerie de le demander et Jacques Chirac a fait la connerie de le convoquer".

 M.Strauss-Kahn, janvier 2005. (Serait-ce plus facile de dissoudre la France ? Le dire en 2012 !).

"Si la réponse est non, il faudra recommencer le vote car il faut absolument que ce soit oui !".

M. Dehaene, ancien premier ministre belge, juillet 2004. (C’était sans compter l’entourloupe de M.Sarkozy et du Congrès pour trahir les Français).
"La Constitution européenne nous apportera un ministre des affaires étrangères qui nous permettra de parler d'une seule voix tout en gardant la nôtre".

M.Copé, février 2005, (alors Porte-Parole du Gouvernement. Quel porte-voix !)
"Le traité de Maëstricht fait la quasi-unanimité de la classe politique. Les hommes politiques que nous avons élus sont tout de même mieux avertis que le commun des mortels !"

Mme Badinter, septembre 1992.(une vraie démocrate ! rire ou pleurer ? mais elle sévit toujours et avec elle tant d’autres).

 

Soumission ou coopération ? Souvenez-vous !

"Pour faire l'Europe, il faut défaire un peu la France".

M.Von Thadden, ancien coordinateur des relations franco-allemandes, juin 2001. (réactions de MM.Chirac et Jospin ? avachissement).

 

Les Grecs aujourd’hui, demain beaucoup d’autres dont les Français, lobotomisés par quarante ans d’idéologie capitaliste, vont ré-apprendre deux réalités : la souveraineté et l’indépendance ennoblissent, responsabilisent et sanctionnent.

Elles sanctionnent- positivement ou négativement- en proportion du respect que l’on porte à ces deux valeurs universelles et salvatrices.

 

Castelin Michel

-13600 La Ciotat-

03mai2010

 

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-ils-nous-avaient-promis-une-europe-sociale-une-europe-democratique-souvenez-vous-49841059.html 

 

 euroliberalisme.jpg  

http://sos-crise.over-blog.com/article-l-europe-est-l-homme-malade-du-monde-49840653.html

Un citoyen s'interroge: Grèce, euro, Union européenne, démocratie

 

Sortir de l'euro : nécessaire, et possible !

     

   

liste complète

 

 

liste complète

 

 

 

La nouvelle idée du pdt, la police à l'école

 

Police2.jpghttp://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

Un rappel de l'héritage musulman à notre civilisation, vidéo..

Contrairement aux affirmations « zemmouriennes », l'héritage musulman de l’Europe est à l'origine de sa modernité : (+vidéos Al Andalus)

Civilisation de l'Islam, ses gloires et son apport

aaaazzxxssxc.PNG La civilisation de l'Islam a apporté une contribution indélébile au corpus des connaissances de l'humanité. Son apport le plus important était de faire le lien entre la culture orientale et la culture occidentale au moyen âge et d'avoir transmis à l'Europe un patrimoine inestimable de l'humanité. Les ouvrages d'Avicenne, Averroès, Al Khawarismi, Attusi,Jaber Ibn Hayane, Al Idrissi et de plusieurs autres savants musulmans ont été, pendant plusieurs siècles, des repères incontournables dans les universités européennes.Les empreintes de la langue arabe qu'on rencontre dans les langues latines témoignent de ce passage de relais.

suite ici : http://sergeadam.blogspot.com/
 
 
 
Soyez les premiers à signer la Pétition pour sortir de l'euro avant qu'il ne soit trop tard.
http://www.mesopinions.com/Sortons-de-l-Euro-avant-qu-il-ne-soit-trop-tard---petition-petitions-83b3b5df6da3d664dae5a26f8f16fa8d.html
 
 
 
Arnaques à la grecque: Trois morts !
http://ww
 
 Envoyé par un Lecteur - "L'euro nous tue à petit feu"

NDA vient de faire une émission remarquable : "Le Talk" sur le site du Figaro.

          NDA a été clair, net et précis. C'était parfait. A voir absolument et à diffuser largement:

        http://www.lefigaro.fr/le-talk/2010...

  

 

steki1_sm
 
p1060741qdd9cr 
 
Les peuples trois fois victimes:
En subventionnant les banques à l'origine de la crise,
en subissant la rigueur et l'austérité,
en étant frappés jusque dans leur maison.
L'exemple de la Grèce (photos, vidéo, témoignage):
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=12656
 
 
NS-drapeau-OTN-copie-1.jpg
3 ans de Sarkozy,
par eva R-sistons
 
  Bon anniversaire, Sarko, et va-t-en !
Je ne reviendrai pas sur le sujet.
J'en ai souvent parlé
(cf au début du blog, déjà, trois "douce France",
ou "Sarkozy le plus grand casseur", ou "fossoyeur de la France")
Et je vais en reparler ("Liquidation de la France").
Je rappelle pour mémoire le Traité de Lisbonne passé en force.
C'est un coup d' Etat.
Sarkozy, en réalité, est un casseur (de tout ce qui fait la France),
un dictateur,
et un traître aux valeurs du pays.
NS-roi.jpg
 
Pour moi, il devrait être traduit en Justice pour haute trahison,
pour crimes contre la France éternelle.
Eva R-sistons à l'intolérable. 
 
NS-et-transfert-j.jpg 
 
A lire :
 
http://sos-crise.over-blog.com/article-nous-sommes-tous-des-travailleurs-ses-grecs-49952756.html

Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Libéralisme financier
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages