23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 19:18

apocalypse-4-cavaliers-j-copie-1.jpg 

Les 4 cavaliers de l'Apocalypse (Bible)

 

Mes amis,

Dans un contexte lourd de menaces, à un moment décisif où tout peut basculer, je publie intégralement cet article signalé par un de mes Lecteurs (§). Pendant qu'on amuse la galerie avec les "affaires" de foot, en coulisses, la tragédie planétaire se prépare. A ce sujet, je vous recommande la lecture des dernières infos (§2) que j'ai ajoutées sur ce blog dans le dernier post. Bonne lecture, votre eva

 

(§) Bravo chère Eva de relayer ces infos du Docteur Sadek : il faut que le mouvement "enfle " comme une grosse vague : excellente ton image !

Un grand merci pour cette bonne surprise icon_biggrin.gif

Aujourd'hui encore  j'ai reçu cette lettre par courriel !

 Ta newsletter que je viens de lire, fait froid dans le dos; un article de Internationalnews la corrobore, hélas ! Un véritable complot est en place contre l'Iran. Scénario semblable utilisé pour le sac de l'Irak ! 

Affaires à suivre...

Cordialement -L17

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-lettre-ouverte-a-nicolas-sarkozy-du-dr-sadek-et-ses-prolongements-52827296-comments.html

 

(§2): Guerre Iran, Erdogan, Eurogendfor... 

 

 

 

Feu vert » de l’ONU à une attaque préventive américano-israélienne contre l'Iran? par Michel Chossudovky Internationalnews

 

Mondialisation.ca

 

 Le 14 juin 2010
 

Original: UN "Green Light" for a Pre-emptive US-Israel Attack on Iran? Security Council Resolution Transforms Iran into a "Sitting Duck"

 

La résolution du Conseil de sécurité transforme l'Iran en proie facile

    

iraq_iran_war.jpg


 

«Une proie facile est une victime sans défense, une cible facile, vulnérable à l'attaque. »

Cette dernière résolution laisse non seulement entendre que Washington et ses alliés de l'OTAN ont le contrôle du Conseil de sécurité de l'ONU, mais qu’en définitive ils donnent un coup fatal à la politique étrangère de Moscou et de Pékin.

Cette résolution du Conseil de sécurité devrait dissiper le mythe de la rivalité des superpuissances. La Chine et la Russie sont un appendice du nouvel ordre mondial.

 

En ce qui concerne la diplomatie internationale, la Chine et la Russie sont des « tigres de papier », sans dents. «Un tigre de papier [纸老虎 (Zhǐ lǎohǔ)], signifie quelque chose qui semble représenter une menace tel un tigre, mais qui est totalement sans danger ».

La Chine et la Russie sont les victimes de l’échec de leur propre décision au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Une attaque contre l'Iran engendrerait immédiatement une escalade militaire. La Syrie et le Liban seraient également visés. L'ensemble du Moyen-Orient et de l’Asie centrale exploserait, une situation qui pourrait potentiellement évoluer vers un scénario de Troisième Guerre mondiale.

De façon très réelle, l'aventure militaire États-Unis-OTAN-Israël menace l'avenir de l'humanité.

 
Le Conseil de sécurité a voté le 9 juin à l'imposition d'une quatrième série de très larges sanctions contre de la République islamique d'Iran, qui comprennent un embargo sur les armes ainsi que des « contrôles financiers plus sévères ».

Par une amère ironie, cette résolution a été adoptée dans les jours suivant le refus catégorique du Conseil de sécurité des Nations Unies d'adopter une motion condamnant Israël pour son attaque sur la Flottille de la Liberté pour Gaza dans les eaux internationales.

Elle a également suivi la tenue d’une conférence sur le traité de non prolifération nucléaire (TNP) tenue à Washington sous les auspices de l'ONU, qui appelle à la création, dans sa résolution finale, d'un Moyen-Orient sans nucléaire, ainsi qu’au démantèlement de l'arsenal nucléaire d’Israël. Israël est considéré la sixième puissance nucléaire au monde, avec, selon Jane Defence, entre 100 et 300 ogives nucléaires. (Analysts: Israel viewed as world's 6th nuclear power, Israel News, Ynetnews, 10 avril 2010). En revanche, l’Iran n’a pas de capacité connue en matière d'armes nucléaires.

La Résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU est basée sur un mensonge fondamental. Elle défend l'idée que l'Iran est une puissance nucléaire à venir et une menace à la sécurité mondiale. Elle fournit également le feu vert à l'alliance militaire États-Unis-OTAN-Israël pour menacer l'Iran d'une attaque nucléaire préemptive punitive, appuyée du sceau du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Conseil de sécurité exerce deux poids deux mesures dans l'application des sanctions: Considérant que l'Iran est la cible de menaces punitives, l’arsenal nucléaire considérable d’Israël est soit ignoré, soit tacitement accepté par la « communauté internationale ». Pour Washington, les bombes nucléaires d'Israël sont un instrument de paix au Moyen-Orient.

En outre, alors que tous les doigts sont pointés vers l'Iran qui ne possèdent pas d'armes nucléaires, cinq soi-disant États européens « non nucléaires » dont la Belgique, la Hollande, l'Allemagne, l'Italie et la Turquie possèdent non seulement des armes nucléaires stratégiques sous commandement national, mais ces ogives sont déployées et dirigées sur l'Iran.

Résolution 1929 (9 juin 2010):

« 7.    Décide que l’Iran ne doit pouvoir acquérir dans un autre État aucune participation dans une activité commerciale quelconque qui serait liée à l’extraction d’uranium ou à la production ou l’utilisation de matières et de technologies nucléaires dont la liste est donnée dans la circulaire INFCIRC/254/Rev.9/Part 1, en particulier les activités liées à l’enrichissement et au retraitement de l’uranium, toutes les activités liées à l’eau lourde et les technologies liées aux missiles balistiques pouvant emporter des armes nucléaires, et décide également que tous les États doivent empêcher l’Iran, ses nationaux et les sociétés constituées en Iran ou relevant de sa juridiction, les personnes ou entités agissant en leur nom ou sous leurs instructions, ou les entités qui sont leur propriété ou sont sous leur contrôle, de réaliser de tels investissements dans les territoires qui relèvent de leur juridiction; »

« 8. Décide que tous les États doivent empêcher la fourniture, la vente ou le transfert directs ou indirects à l’Iran, à partir de leur territoire ou à travers leur territoire ou par leurs nationaux ou des personnes relevant de leur juridiction, ou au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, qu’ils aient ou non leur origine dans leur territoire, de chars de combat, véhicules blindés de combat, systèmes d’artillerie de gros calibre, avions de combat, hélicoptères d’attaque, navires de guerre, missiles et lanceurs de missiles … décide également que tous les États doivent empêcher la fourniture à l’Iran par leurs nationaux ou à partir de leur territoire ou à travers leur territoire de toute formation technique, ressources financières ou services financiers, conseils, autres services ou aide liés à la fourniture, à la vente, au transfert, à la livraison, à la fabrication, à l’entretien ou à l’utilisation de telles armes et de matériel connexe, et invite tous les États à faire preuve de vigilance et de retenue concernant la fourniture, la vente, le transfert, la livraison, la fabrication et l’utilisation de toutes autres armes et du matériel connexe; » (Le Conseil de sécurité impose des sanctions additionnelles à l’Iran, Vote divisé : 12 en faveur et 2 contre, une abstention. Incluant le texte complet de la Résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU, Département de l’information de l’ONU, le 9 juin 2010)

L’embargo sur les armes. Les implications pour la Russie et la Chine

La Fédération de Russie et la République populaire de Chine ont cédé aux pressions américaines et elles ont voté en faveur d'une résolution, qui n'est pas seulement préjudiciable à la sécurité de l'Iran, mais qui affaiblit sérieusement et sape leur rôle stratégique en tant que potentielles puissances mondiales rivales sur l’échiquier géopolitique eurasien.

La résolution attaque directement au cœur même de la structure des alliances militaires. Elle empêche la Russie et la Chine de vendre des armes stratégiques et conventionnelles de même que des technologies militaires à leur allié de facto: l'Iran. En fait, c’était l'un des principaux objectifs de la résolution 1929 que Washington a l'intention de faire respecter.

Parallèlement, en empêchant l'Iran d'acheter des équipements militaires conventionnels, la résolution empêche l'Iran de se défendre contre une attaque États-Unis-OTAN-Israël.

Si elle était pleinement appliquée, non seulement la résolution invaliderait les accords bilatéraux de coopération militaire avec l'Iran, mais elle créerait une brèche dans l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Cela signifierait également l’affaiblissement considérable des relations commerciales et d'investissements entre l'Iran et ses partenaires russes et chinois. Les dispositions financières et bancaires prévues dans la résolution indiquent également que Washington est non seulement résolu à isoler l'Iran mais aussi à déstabiliser son système financier.

Washington est résolu à mettre en application cette résolution. La Secrétaire d'État Hillary Clinton a nommé Robert Einhorn, conseiller spécial pour la non-prolifération et le contrôle des armes, en tant que coordinateur américain pour la mise en œuvre du régime de sanctions à l'encontre de l'Iran et de la Corée du Nord:.

« Le président américain Barack Obama a salué la résolution, estimant qu'elle permet d’adopter les sanctions les plus sévères auxquelles le gouvernement iranien n’a jamais été confronté et qu’elle va envoyer un message « sans équivoque » à Téhéran sur l'engagement de la communauté internationale pour stopper la propagation des armes nucléaires. » (Clinton appoints coordinator for sanctions against Iran, DPRK, Xinhua, le 10 juin 2010

« Nous nous attendons à ce que chaque pays mette en œuvre de manière agressive la résolution 1929 » a déclaré le porte-parole du département d'État P.J. Crowley. Si la Chine et la Russie décidaient de ne pas respecter les dispositions de la résolution, en particulier celles relatives aux ventes d'armes à l'Iran (art. 8), Washington s’en servira comme une opportunité pour s'engager dans une confrontation diplomatique toujours plus conflictuelle face à Pékin et Moscou.

La résolution vise également à établir une hégémonie dirigée par les États-Unis dans la production et l'exportation de systèmes d'armements. C’est un rude coup, pratiquement une « condamnation à mort », pour le commerce international lucratif des armes de la Chine et de la Russie, en concurrence avec les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et Israël. Dans l'ère post-soviétique, le commerce des armes est devenu un élément central dans l’économie fragile de la Russie. Les répercussions possibles sur la balance des paiements de la Russie sont considérables.

La mise hors de combat du système de défense antimissile de l’Iran

Les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sont une partie intégrante de la politique étrangère américaine. Elles sont sur la planche à dessin des think tanks (groupes de réflexion) de Washington, dont le Conseil des relations internationales (CFR), l'American Enterprise Institute (AEI) et l’Heritage Foundation. À cet égard, il convient de noter que la substance de l'article 8 de la résolution 1929 (9 juin 2010) était contenue dans un rapport de janvier 2010 de l’Heritage Foundation, qui en appelait à « bloquer les ventes d'armes à l'Iran », y compris les missiles russes S-300:

«Washington et ses alliés doivent faire tous les efforts pour empêcher l'Iran de recevoir des armes étrangères, notamment la vente imminente des missiles sol-air S-300 russes, qui pourrait provoquer Israël à attaquer le plus tôt possible. Des efforts multinationaux plus musclés doivent également être pris pour empêcher l'Iran de transférer des armes au Hezbollah et aux groupes terroristes palestiniens, qui constituent une menace non seulement pour Israël, mais à la stabilité du Liban, de l'Égypte et de la Jordanie. Le 3 novembre, la marine israélienne a intercepté le Francop, un cargo battant pavillon d'Antigua, qui transportait environ 500 tonnes d'armes de l'Iran destinées au Hezbollah via la Syrie.[22] Les États-Unis devraient pousser d'autres alliés à se joindre afin de donner une plus grande aide aux efforts israéliens d'interception des flux d'armes iraniens, en particulier au Hezbollah et au Hamas. » (James Phillips,  An Israeli Preventive Attack on Iran's Nuclear Sites: Implications for the U.S,  The Heritage Foundation, Washington, DC, Janvier 2010)

Est-ce que Moscou évalue les conséquences de l'embargo proposé sur les armes?

Immédiatement après l'adoption de la résolution du Conseil de sécurité le 9 juin, plusieurs reportages de la presse russe ont indiqué que la vente des missiles russes S-300 à l'Iran serait gelée, en dépit des assurances données par le ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov à l’effet que la résolution du Conseil de sécurité n'affecterait pas le traité de défense aérienne. ..(Russia says in talks with Iran on new nuclear plants, Haaretz, 10 juin 2010) Ces déclarations contradictoires laisse entendre qu'il y a d’importantes divisions au sein des dirigeants russes, sans lesquelles la Russie aurait dûment exercé son droit de veto au Conseil de sécurité des Na    vtions unies.

 s-300-surface-to-air-missile.jpg

Missiles sol-air S-300 russes

Sans l'aide militaire russe, l'Iran est une proie facile. Son système de défense aérienne dépend de la continuité de la coopération militaire russe. En outre, sans l'Iran, la Russie serait contrainte de vendre du matériel militaire à des pays dans l'orbite US-OTAN. (VoirRussia to offset loss of Iran arms sales with Iraqi, Afghan deals, Russia, RIA Novosti, 11 juin 2010)

Une attaque nucléaire préventive contre l'Iran

Le monde vit un moment décisif. La véritable menace à la sécurité mondiale provient de l'alliance États-Unis-OTAN-Israël. Le Conseil de sécurité sert directement les intérêts de l'alliance militaire occidentale. La résolution du Conseil de sécurité accorde de facto un « feu vert » pour mener une guerre préventive contre l'Iran, laquelle est sur la planche à dessin du Pentagone depuis 2004.

« Un plan opérationnel pour mener des attaques aériennes sur l'Iran est en état de préparation depuis juin 2005. L’essentiel du matériel militaire pour mener cette opération a été déployée. (Pour plus de détails voir Michel Chossudovsky, Guerre nucléaire contre l’Iran, janvier 2006). En 2005, le vice-président Dick Cheney a ordonné à l’USSTRATCOM d'élaborer un « plan d'urgence », qui comporterait « une attaque aérienne de grande envergure sur l'Iran utilisant à la fois des armes nucléaires tactiques et conventionnelles. » (Philip Giraldi, Attack on Iran: Pre-emptive Nuclear War , The American Conservative, 2 août 2005).

Sous l'administration Obama, les menaces sont devenues de plus en plus courantes et beaucoup plus explicites qu’elles ne l’étaient sous les néo-conservateurs. En octobre 2009, l'American Enterprise Institute (AEI) a organisé une conférence au Wohlstetter Conference Center de Washington dont le sujet était « Israël doit-il attaquer l'Iran? »:

« Le développement d'armes nucléaires en Iran se poursuit, menaçant la sécurité de ses voisins et la communauté internationale. Selon une récente enquête menée par Pew Research Center, plus de 60 pour cent de la population des États-Unis estime qu’empêcher l'Iran de développer des armes nucléaires justifie une action militaire. Le ministre adjoint israélien des Affaires étrangères, Daniel Ayalon, a souligné le 21 septembre qu'Israël « n'a rejeté aucune option sur la table » lorsqu’il s'agit de lutter contre la menace iranienne. Le même jour, le général en chef d’Israël, le chef d'état major lieutenant général Gabi Ashkenazi, a été clair en indiquant qu'il n’excluait pas une attaque militaire sur les installations nucléaires de l'Iran, en répétant que « Israël a le droit de se défendre et que toutes les options sont sur la table. » Alors que le débat s'intensifie sur la façon de répondre plus efficacement aux provocations de l'Iran, il est temps d'explorer les paramètres stratégiques et juridiques d'une potentielle attaque israélienne contre la République islamique et de fournir une analyse approfondie sur ses implications pour les États-Unis. (American Enterprise Institute, Should Israel Attack Iran? , Octobre 2009, C’est nous qui surlignons)

Du point de vue militaire, Israël ne pouvait pas procéder à une attaque unilatérale contre l'Iran sans la coordination soutenue par le Pentagone:

« Alors que le président Obama tend « une main ouverte » en recherchant des pourparlers directs avec Téhéran dans sa tentative de stopper son programme nucléaire, Mme Clinton semblait prête [Juin 2009] à dérouter les dirigeants iraniens avec des propos de frappes préventives « de la façon dont nous avons attaqué l'Irak ». Elle a dit qu'elle cherchait à se mettre dans la peau des dirigeants iraniens, mais elle a ajouté que Téhéran « pourrait avoir des d’autres ennemis qui voudraient le faire [une attaque préventive] pour eux. » Il s’agissait d’une référence claire à Israël, où Benyamin Netanyahou, le premier ministre, a parlé de la possibilité d'une action militaire pour stopper le programme nucléaire iranien - quelque chose qu'il considère comme une menace pour l'État juif.» ( Don’t discount Israel pre-emptive strike, Hillary Clinton warns Iran, Times Online, 8 juin 2009, c’est nous qui soulignons)

En avril 2010, le message était clair: Washington « utiliserait des armes atomiques seulement dans des « circonstances exceptionnelles » et n’attaquerait pas des États non dotés d'armes nucléaires, tout en distinguant des « cas particuliers » tels l'Iran et la Corée du Nord comme des exceptions. » (Iran to Take US to UN Over Obama's Threat to Use Nuclear Weapons against Iran, AlJazeera, 11 avril 2010). Le secrétaire à la Défense Robert Gates a expliqué dans une interview télévisée « que Washington faisait exception de Téhéran et de Pyongyang, car ils avaient défié plusieurs fois les ultimatums du Conseil de sécurité des Nations Unies à l’égard de leurs programmes nucléaires. » (Ibid).

« Feu vert » des Nations Unies à un scénario de Troisième Guerre mondiale?

Est-ce que cette dernière résolution du Conseil de sécurité donne le « feu vert » tant recherché par Washington?

La substance de la résolution du Conseil de sécurité est également dirigée contre les alliés de l'Iran: la Chine et la Russie.

Paradoxalement, alors que la Chine et la Russie n'ont pas exercé leur droit de veto, ils sont néanmoins l'objet de menaces voilées des États-Unis. La Chine est entourée d’installations militaires américaines. Les missiles américains en Pologne et dans le Caucase sont pointés vers des villes de la Russie. Plus récemment, l'administration Obama a appelé à l'élargissement du régime des sanctions à l'encontre d’un allié de la Russie, le Belarus.

Washington a également annoncé que « Le Pentagone se prépare à s’engager dans un mini boom immobilier en Asie centrale, lequel comprendrait la construction d'installations militaires stratégiques américaines » dans chacun des cinq États de l'Asie centrale, y compris le Turkménistan et l'Ouzbékistan. (Voir  Defense Dollars Building Boom: Pentagon Looks to Construct New Military Bases in Central Asia, Eurasianet, 6 juin 2010). Ces divers accords de coopération militaire avec les anciennes républiques soviétiques tentent non seulement de fragiliser l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et de l'OTSC, ils font partie de l'encerclement stratégique US-OTAN de la Russie et la Chine.

Cette dernière résolution laisse non seulement entendre que Washington et ses alliés de l'OTAN ont le contrôle du Conseil de sécurité de l'ONU, mais qu’en définitive ils donnent un coup fatal à la politique étrangère de Moscou et de Pékin.

Cette résolution du Conseil de sécurité devrait dissiper le mythe de la rivalité des superpuissances. La Chine et la Russie sont un appendice du nouvel ordre mondial.

En ce qui concerne la diplomatie internationale, la Chine et la Russie sont des « tigres de papier », sans dents. « Un tigre de papier [纸老虎 (Zhǐ lǎohǔ)], signifie quelque chose qui semble représenter une menace telle un tigre, mais qui est totalement sans danger ».

La Chine et la Russie sont les victimes de l’échec de leur propre décision au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Une attaque contre l'Iran engendrerait immédiatement une escalade militaire. La Syrie et le Liban seraient également visés. L'ensemble du Moyen-Orient et de l’Asie centrale exploserait, une situation qui pourrait potentiellement évoluer vers un scénario de Troisième Guerre mondiale.

De façon très réelle, l'aventure militaire États-Unis-OTAN-Israël menace l'avenir de l'humanité.

Traduction de Dany Quirion pour Mondialisation.ca.

Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur d'économie à l'Université d'Ottawa. Il est l'auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en 12 langues).
 

 

http://www.mondialisation.ca


http://www.internationalnews.fr/article--feu-vert-de-l-onu-a-une-attaque-preventive-americano-israelienne-contre-l-iran-par-michel-chossudovky-52471982.html

 

 

 Articles/videos: Iran 

 

Derniers articles sur ce site:

Liste complète

 

 

 

Plate-forme pétrolière, le doute... n'est plus de mise...

 De multiples faits concordants et avérés montrent que nous sommes bien, comme l'a dit Obama, face à un "11 septembre" écologique, c'est-à-dire d'un acte criminel délibéré et organisé par les mêmes qu'en 2001, et pour les "mêmes" raisons.

A visionner absolument, ET à télécharger :

 

Vidéo ici:

http://alf-renovatio.blogspot.com/2010/06/bp-explosion-annoncee-prisonplanet.html (10 mn)

 

 

Vous avez dit corruption ?

Voici un document enregistré par un iphone laissé à escient sur la table en mode « dictaphone » par le Major d’homme, de la femme la plus riche de France.
On entend l’un des conseillers de la richissime dame de 87 ans, Patrice de Maistre qui gère sa fortune dans la structure Cyclamène, l’inviter à signer 3 chèques pour 3 personnalités bien connues au sommet de l'État… (en plus de l'embauche de l'épouse de l'ex ministre des finances...) :
  

http://www.dailymotion.com/video/xdrg0s_news#from=embed?start=120 (2 mn)

 

www.artemisia-college.org

 

 

 download?mid=1%5f16139984%5fAN2xktkAASka 


Conférence exceptionnelle de François Asselineau lundi 28 juin 2010 à Antony (92) :

QUI GOUVERNE LA FRANCE ET L’EUROPE ?

DES EXPLICATIONS À NE PAS MANQUER !


* Qui a vraiment inventé la construction européenne ?
* En quoi consiste le stratagème diabolique avec lequel on a volé aux Français leur liberté ?
* Pourquoi l’Europe est-elle nécessairement de plus en plus inefficace et dictatoriale ?
* Pourquoi l’Europe ne pourra-elle jamais être faite autrement ?
* De Gaulle était-il vraiment pour l’Europe ?
* Le moteur franco-allemand existe-t-il ?
* Qui sont ces commissaires européens qui ont bien plus de pouvoir que nos ministres ?
* Comment se prennent les décisions dans les couloirs de la Commission européenne ?
* Qui sont les lobbys et les think tanks qui affirment parler au nom du peuple européen ?
* Pourquoi les programmes de tous les partis politiques ne sont-il plus que des attrape-nigauds ?
* Pourquoi votre bulletin de vote ne sert-il plus à rien ?


POUR ENFIN AVOIR LES (VRAIES) RÉPONSES À CES QUESTIONS, RENDEZ-VOUS :

Lundi 28 juin 2010
19H00 Salle Lasson

Place du marché, à côté du cinéma Le Select
10 Av de la Division-Leclerc
92160 ANTONY

Accès facile depuis Paris :
- par la RN 20
- par le RER B : station Antony
PAF Conférence + cocktail :
Entrée : 5 €
Étudiant-RSA-chômeur : 2 €
(Possibilité d’adhérer sur place)

 

 

L' Histoire secrète de l' Oréal

Le fondateur du groupe était aussi l'un des grands financiers du complot de la Cagoule et du nazisme français. par Thierry Meyssan 

 

Réseau Voltaire, 3 mars 2004

par Thierry Meyssan

Le géant de la cosmétique, L’Oréal, vient d’annoncer la restructuration de son capital. Ainsi disparaît le holding de contrôle créé par Eugène Schueller pendant la Seconde Guerre mondiale. Le fondateur du groupe était aussi l’un des grands financiers du complot de la Cagoule et du nazisme français. A la Libération, la société et ses filiales étrangères servirent de refuge aux criminels en fuite. Aujourd’hui, l’héritière du groupe, Liliane Bettencourt, est devenue la femme la plus riche de France. L’histoire du groupe éclaire la face cachée de la politique française contemporaine.

fr-390-23.jpg

À la mémoire de Marx Dormoy, Victor Basch, Jean Zay, Georges Mandel et Jean Moulin

 

C’est par un bref communiqué, diffusé le 3 février 2004 dans la nuit, que le géant de la cosmétique L’Oréal a annoncé la restructuration de son capital [1]. La famille Bettencourt et le groupe Nestlé, qui détenaient ensemble la majorité de L’Oréal par l’intermédiaire du holding de contrôle Gasparal, la posséderont désormais directement. Ce tour de passe-passe étant accompagné d’un engagement de conservation de titres, les Bettencourt bénéficieront d’un abattement de 50 % de la valeur taxable à l’impôt sur la fortune (ISF). Ils ne seront pas tenus de payer de frais pour cette transaction grâce aux nouvelles dispositions introduites à leur intention dans la « loi pour l’initiative économique » du 1er août 2003 [2].

L’Oréal est aujourd’hui évalué à 43,6 milliards d’euros. Les Bettencourt détiennent 11,99 milliards ; Nestlé 11,5 milliards ; les 20,11 milliards restants flottants en Bourse. La fortune personnelle de Lilliane Bettencourt, héritière du fondateur de L’Oréal, était estimée en 2002 à 17,2 milliards d’euros. Ce qui en fait la personne la plus riche de France.

Une entreprise qui veut se payer la République

L’Oréal a été créé, en 1907, par un petit entrepreneur, Eugène Schueller. Il absorbe Monsavon, en 1928, puis les peintures Valentine, les shampoings Dop, le magazine Votre Beauté. Dérivant lentement à la droite la plus extrême, Schueller se fait connaître par ses théories économiques sur le « salaire proportionnel ». Dans une société libérée du capitalisme libéral et des syndicats, les ouvriers toucheraient un triple salaire : un salaire d’activité, un salaire familial calculé en fonction de leur nombre d’enfants, et un salaire de productivité.

Le 6 février 1934, en réaction à un retentissant scandale politico-financier, les ligues d’anciens combattants de la Grande guerre manifestent devant la Chambre des députés à Paris pour obtenir la démission du gouvernement Daladier. Sous l’impulsion des fascistes, le rassemblement tourne à l’insurrection et tente de renverser la République au profit du colonel de La Rocque qui refuse le rôle qu’on veut lui faire jouer.
Divers autres échauffourées surviennent dans les semaines suivantes, y compris une tentative de lynchage de Léon Blum en marge de l’enterrement d’un historien monarchiste, de sorte que, le 18 juin, le gouvernement prononce la dissolution des ligues. Immédiatement, un groupe de militants fascistes, pour la plupart issus de la XVIIe section des Camelots du roi, rompt avec le philosophe monarchiste Charles Maurras et décide de passer à la clandestinité. Ils constituent l’Organisation secrète d’action révolutionnaire nationale (OSARN). Il y a là autour d’Eugène Deloncle, Aristide Corre, Jean Filliol, Jacques Corrèze, bientôt rejoints par Gabriel Jeantet, François Méténier et le docteur Henri Martin.
Le colonel de La Rocque met en garde les anciens adhérents des ligues contre une infiltration de leur mouvement par des « groupes de trahison », c’est-à-dire par des fascistes agissant pour le compte de l’étranger, l’Italie et l’Allemagne en l’occurrence [3]. Quoi qu’il en soit, l’OSARN se structure rapidement en groupes locaux et en système hiérarchisé extrêmement cloisonné, de sorte qu’en dehors des chefs, les membres de l’organisation ignorent tout de son ampleur, de ses objectifs réels, des moyens et soutiens dont elle dispose. Certaines cellules du complot, dont les Chevaliers du glaive, dirigés à Nice par Joseph Darnant et François Durand de Grossouvre, adoptent un rituel et un costume inspirés du Klu Klux Klan états-unien, ce qui vaudra à l’OSARN d’être désigné par les monarchistes sous le sobriquet de « La Cagoule » [4].

Ami intime d’Eugène Deloncle, Eugène Schueller met ses moyens personnels à disposition du complot. Plusieurs réunions de l’équipe dirigeante se tiennent dans son bureau au siège de L’Oréal.
Un groupe de jeunes gens, résidant à l’internat des pères maristes (104, rue de Vaugirard à Paris), fréquente les chefs du complot et se joint à certaines de leurs actions sans pour autant adhérer formellement à l’OSARN. Il s’agit de Pierre Guillain de Bénouville, Claude Roy, André Bettencourt et François Mitterrand.
Robert Mitterrand, frère de François, épouse la nièce d’Eugène Deloncle.

Échecs et divisions sur fond d’antisémitisme

En un an et demi, l’OSARN formalise ses relations avec le gouvernement de Benito Mussolini en Italie, puis avec celui d’Adolf Hitler en Allemagne. Pour leur compte, il achemine des armes à Francisco Franco en Espagne et élimine des réfugiés politiques en France. En échange, il obtient un appui financier et logistique considérable. L’organisation tente un coup d’État dans la nuit du 15 au 16 novembre 1937, qui échoue. Au lendemain et dans les semaines qui suivent, le complot est mis à jour. Des perquisitions permettent de découvrir des caches d’armes réparties sur tout le territoire. Ce sont au total des centaines de fusils-mitrailleurs, des milliers de fusils et d’uniformes, des dizaines de milliers de grenades, des centaines de milliers de munitions, tous importés d’Italie et d’Allemagne, qui sont découverts.
Le président du Conseil, Édouard Daladier, freine l’enquête lorsqu’il apparaît que l’OSARN a développé ses réseaux parmi les officiers supérieurs et jusqu’à l’état-major. En effet, il ne paraît pas possible de décapiter l’armée française alors que la menace de guerre se précise. Il a tort, puisque la Guerre mondiale est effectivement déclarée et que la France capitule.

JPEG - 36.6 ko
« La communauté française »
Association secrète de spoliation des biens juifs et maçonniques. Parmi les responsables : Jacques Correze et Jean Filliol.

Si une partie des « cagoulards », hostiles à la domination étrangère, rejoint de Gaulle, la plupart d’entre eux se félicite de la victoire du fascisme et s’engage dans la Collaboration. En septembre 1940, Eugène Deloncle et Eugène Schueller créent le Mouvement social révolutionnaire (dont l’acronyme MSR se prononce « aime et sert ») avec le soutien de l’ambassadeur du Reich, Otto Abetz, et l’approbation personnelle du chef de la Gestapo, Reinhardt Heydrich. Les réunions de la direction du MSR se tiennent au siège de L’Oréal (14, rue Royale à Paris).
Le programme de l’organisation indique « Nous voulons construire la nouvelle Europe en coopération avec l’Allemagne nationale-socialiste et tous les autres nations européennes libérés comme elles du capitalisme libéral, du judaïsme, du bolchévisme et de la franc-maçonnerie (…) régénérer racialement la France et les Français (…) donner aux juifs qui seront conservés en France un statut sévère les empêchant de polluer notre race (…) créer une économie socialiste (…) qui assure une juste distribution des produits en faisant augmenter les salaires en même temps que la production ».
Première application de ce programme, Deloncle organise le plasticage de sept synagogues parisiennes, dans la nuit du 2 au 3 octobre 1941.
Subsidiairement, une organisation dans l’organisation est créée avec l’aide du SS Theo Dannecker, représentant Adolf Eichmann : la Communauté française dont le but est de « libérer complètement (la France) de ces ferments de corruption que sont les juifs et les Francs-maçons ». C’est ce groupe secret qui organise la spoliation des juifs souvent au profit personnel de ses membres. Parmi eux, on relève Jacques Corrèze déjà cité et Jean Filliol, le tueur de la « Cagoule ».

JPEG - 43.3 ko
« Guillemot et Delamotte », éditeur à Paris
Adolf Hitler et Eugène Schueller figurent côte à côte dans son catalogue.

Quant au jeune André Bettencourt, il devient le patron français de la PropagandaStaffel. Il est placé sous la triple tutelle du ministre de la propagande, Joseph Goebbels, de la Wehrmacht et de la Gestapo. Il a la haute main sur toutes les publications françaises, qu’elles soient collaborationnistes ou nazies. Il dirige lui-même La Terre française, une publication explicitement nazie destinée aux familles rurales, qui préconise la rééducation des intellectuels décadents par le retour forcé à « la terre qui ne ment pas ». Il y emploie l’agronome René Dumont. Par ailleurs, Bettencourt offre régulièrement les colonnes de ses journaux à Schueller.

La solution Bettencourt

Le 15 février 1941, à la demande de la SS, le MSR de Deloncle fusionne avec le Rassemblement national populaire (RNP) de Marcel Déat. Le patron de L’Oréal, Eugène Schueller, devient la personnalité économique de référence. Son livre, La Révolution de l’économie, se classe dans les ouvrage de référence du fascisme français.
Le 15 juin 1941, dans son discours au congrès de l’organisation au Palais de la Mutualité, il appelle à « une révolution préliminaire à la fois d’épuration et de redressement » qui ne peut « être que sanglante. Elle consistera tout simplement à fusiller vite cinquante ou cent grands personnages ».
Le 22 juin 1941, le Reich attaque l’Union soviétique. Deloncle et Schueller décident de créer la Légion des volontaires français (LVF) pour combattre le bolchévisme sur le front de l’Est et de la placer sous l’autorité de Jacques Corrèze. Tous ses membres prêtent serment d’allégeance au führer.
Ils tentent de s’appuyer sur cette puissante formation armée pour éliminer leur adversaire politique Pierre Laval et leur allié et néanmoins rival Marcel Déat. Le 27 août 1941, à l’occasion d’une cérémonie de départ d’un contingent de la LVF sur le front russe, ils organisent un double attentat au cours duquel Laval et Déat sont blessés.

JPEG - 11 ko

« La Terre Française » Publication nazie française dirigée par André Bettencourt (voir l’agrandissement : document associé à cet article)

Le 20 décembre 1941, André Bettencourt, qui n’ignore rien des débats en cours à Berlin, écrit dans l’éditorial de Noël de La Terre française : « Un jour, trente ans plus tard, les juifs s’imagineront pourtant gagner la partie. Ils avaient réussi à mettre la main sur Jésus et l’avaient crucifié. En se frottant les mains, ils s’étaient écriés : « que son sang retombe sur nous et nos enfants ». Vous savez d’ailleurs de quelle manière il est retombé et retombe encore. Il faut que s’accomplissent les prescriptions du livre éternel ».
En effet, quelques jours plus tard la Conférence de Wansee décide la « solution finale » : des millions de personnes vont être exterminées dans le plus grand secret.

À l’issue des affrontements internes à la mouvance nazie française, c’est en définitive Deloncle qui tombe en disgrâce. Eugène Schueller se précipe alors, le 18 mars 1942, à l’ambassade du Reich pour se désolidariser de son ami. L’entretien est dûment consigné dans les archives allemandes.   

L’OSS s’en mèle

La bataille de Stalingrad inverse le cours des événements. Désormais le Reich n’est plus invincible. André Bettencourt se rapproche de son ami François Mitterrand qui exerce diverses fonctions à Vichy où il partage son bureau avec Jean Ousset, le responsable du mouvement de jeunesse de la Légion française des combattants de Joseph Darnand. Ils seraient alors entrés en résistance au sein d’un Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés (MNPGD) dont l’activité a été officiellement reconnue quarante ans plus tard par l’administration Mitterrand, mais sur laquelle les historiens s’interrogent toujours.

Fin 1942, André Bettencourt est envoyé par Eugène Schueller « aryaniser » la société Nestlé en Suisse, dont le patron de L’Oréal est devenu l’un des actionnaires principaux. Il profite de ses déplacements pour rencontrer Allen Dulles (Note de SDT: sur Allen Dulles, voir: The Secret Team de Fletcher Prouty) et Max Schoop des services secrets états-uniens (OSS). En 1944, ils lui donnent 2,5 millions de francs de l’époque pour financer leur réseau. On ignore tout, encore aujourd’hui, de l’usage de cette somme.

Eugène Deloncle est assassiné. Mais les crimes des cagoulards ne prennent pas fin pour autant, pas même avec le débarquement allié en Normandie. Le 10 juin 1944, Jean Filliol conduit la division SS Das Reich à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) où elle massacre 644 habitants dans des conditions particulièrement horribles.

Parce qu’ils le valaient bien…

À la Libération, les cagoulards de Londres sauvent les cagoulards de Vichy. Grâce au témoignage d’André Bettencourt et de François Mitterrand, Eugène Schueller est relaxé au motif qu’il aurait aussi été résistant. L’Oréal devient le refuge des vieux amis. François Mitterand est engagé comme directeur du magazine Votre Beauté. André Bettencourt rejoint la direction du groupe. Avec l’aide de l’Opus Dei, une confrérie catholique franquiste, Henri Deloncle (frère d’Eugène) développe L’Oréal-Espagne où il emploie Jean Filliol. Quant à Jacques Corrèze, il devient patron de l’Oréal-États-Unis. En 1950, André Bettencourt épouse Liliane, la fille unique d’Eugène Schueller.

JPEG - 3.9 ko

André Bettencourt

Rue Saint-Dominique, le bureau d’André Bettencourt lorsqu’il dirigait la PropagandaStaffel, devient une résidence de l’Opus Dei. Tandis que Robert Mitterrand s’installe rue Dufrenoy dans l’immeuble qui abritera le siège de l’Opus en France. Cette œuvre est politiquement dirigée par Jean Ousset.

André Bettencourt a poursuivi une brillante carrière. Journaliste, il a créé en 1945 le Journal agricole, pour les anciens lecteurs de La Terre française. Sa carrière politique l’a conduit plusieurs fois au Parlement et au Gouvernement. Il a ainsi pu renouer avec ses activités passées en devenant secrétaire d’État à l’Information (1954-55), poste créé par son ami François Mitterrand, en 1948, et où ils auront tous deux forgé la presse française contemporaine. Les deux hommes sont inséparables, au point qu’en 1986 lorsque Mitterrand devenu socialiste et président de la République doit cohabiter avec une Assemblée de droite, il hésite à choisir André Bettencourt comme Premier ministre. Mais craignant le retour des fantômes du passé, il s’abstient. Cependant, ce passé reste présent.

Documents joints

fr-terrefrancaise-20dec-1941-h-be3f2.jpg

« La Terre Française » du 20 décembre 1941

Publication nazie française dirigée par André Bettencourt.

(JPEG – 323.2 ko)

Thierry Meyssan

Analyste politique français, président-fondateur du Réseau Voltaire et de la conférence Axis for Peace. Il publie chaque semaine des chroniques de politique étrangère dans la presse arabe et russe. Dernier ouvrage publié : L’Effroyable imposture 2, éd. JP Bertand (2007).

Cet article a été écrit à partir des archives personnelles de l’auteur, des recherches financées par Michel Sitbon, et des documents qui lui ont été aimablement remis par le regretté David Frydman.

 

Le départ des navires libanais vers Gaza et l'étincelle d'une nouvelle guerre

 

FINAL-SELF-DEFENSE-FRENCH.gif

Dans les coulisses de la diplomatie

La remise par Israël de deux messages au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et au représentant du Mexique (qui préside actuellement le Conseil de sécurité) sur son intention d’empêcher les deux navires en partance du Liban d’accoster à Gaza est une première diplomatique. Israël n’avait pas agi de cette façon avec la « flottille de la liberté », qui avait pourtant largement annoncé son intention d’apporter des aides humanitaires aux habitants de Gaza et de forcer ainsi le blocus imposé à ce territoire.

La représentante d’Israël aux Nations unies a donc communiqué l’intention d’Israël d’empêcher par tous les moyens les navires libanais d’arriver jusqu’au port de Gaza.  

Les responsables onusiens ont ensuite transmis au Liban une copie des messages israéliens. Des sources diplomatiques libanaises estiment que la transmission de ces messages israéliens aux autorités libanaises vise à pousser ces dernières à empêcher les navires de prendre le large à partir des côtes libanaises. Par cette manœuvre, Israël viserait à provoquer un conflit entre les autorités gouvernementales et sécuritaires libanaises d’une part et les organisateurs du voyage de ces deux navires de l’autre. Israël explique d’ailleurs dans les deux messages adressés aux responsables onusiens comment le secrétaire général du Hezbollah a poussé les Libanais à organiser de nouvelles « flottilles de la liberté » dans le discours qu’il a prononcé le 8 juin, même si le Hezbollah a par la suite annoncé qu’il n’avait rien à voir dans l’organisation du voyage des deux navires vers Gaza.

Les sources diplomatiques libanaises ajoutent qu’à travers ces deux messages, Israël réserve un traitement particulier au Liban. Ce qui prouve combien l’État hébreu craint les agissements de la Résistance, en dépit de sa propre puissance militaire et technologique. Israël ne voudrait donc pas devoir affronter militairement les militants libanais, pour éviter, entre autres, une réaction du Hezbollah.

Ces mêmes sources affirment que les autorités libanaises sont conscientes de la gravité de la situation et qu’elles font le rapprochement entre les menaces contenues dans les messages israéliens et les informations relayées par Paris faisant état d’une décision israélienne de lancer une nouvelle guerre contre le Liban. Beyrouth considèrerait ainsi que le départ des deux navires libanais pourrait constituer l’étincelle qui enflammerait le front entre Israël et le Liban et déclencherait cette nouvelle guerre, d’autant qu’au cours de son dernier entretien avec le Premier ministre israélien, le président français Nicolas Sarkozy aurait demandé à son interlocuteur de l’informer à l’avance du déclenchement des hostilités pour protéger la Finul, qui comporte un important contingent français, et pour éviter que les soldats de l’ONU ne soient contraints à tirer pour se défendre…

Par Khalil FLEYHANE | 21/06/2010

http://www.lorientlejour.com/catego…

Le Grand Soir, 22 juin 2010

par Khalil  Fleyhane

 

(..) Pour nous protéger, ce qu’il est nécessaire de faire est de réveiller autant de gens que possible. Ce n’est que lorsqu’un nombre suffisant de gens sera éveillé qu’ils seront capables d’éveiller ceux autour d’eux. Ensuite, et seulement ensuite, sera-t-il possible de former un mouvement unifié pour retirer tout soutien aux psychopathes qui ont pris en main notre monde et commencer à planifier l’avenir de NOS enfants – plutôt que la progéniture des psychopathes dirigeants (..).

 

 

  • om/IMG/jpg/tzipi-livni-et-ehoud.jpg" alt="tzipi-livni-et-ehoud.jpg" />

  • Belgique : Dépot d’une plainte contre 14 dirigeants israélienS  

  • CRITÈRE DE "RATTACHEMENT"

    Me Beauthier et Deswaef déposent au parquet fédéral belge un document très fouillé de 70 pages, reprenant, entre autres, les conclusions d’un rapport des Nations unies (la "mission Goldstone") sur les violences commises à Gaza. Il invite la justice belge à se saisir de leur plainte étant donné que "la Palestine n’étant pas reconnue comme Etat, son appareil judiciaire ne permet pas de telles poursuites".

    Quant aux juridictions israéliennes, "elles ne présentent pas les qualités d’indépendance, d’impartialité et d’équité, telles qu’exigées par le droit international des droits de l’homme", 

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/06/23/en-belgique-une-plainte-deposee-a-l-encontre-de-14-dirigeants-israeliens_1377246_3214.html

 

Un exemple à suivre:

Suède : les dockers bloquent toutes les marchandises israéliennes

CAPJPO-EuroPalestine

« Les Israéliens sont derrière tous les conflits en Afrique », s’écriait en août 2009 le colonel Kaddafi, en marge d’un sommet de l’Union africaine, à Tripoli. La réalité est autrement plus subtile. Très réactives, habituées aux situations de crise, les entreprises israéliennes sont souvent les premières à proposer leurs services à des pays en guerre : conseil militaire, soutien logistique et armement. Avec seulement neuf ambassades en Afrique, l’État hébreu est contraint de recourir au secteur privé pour exister sur ce continent ».
 
Lu dans Jeune-Afrique 
Vente d’armes, soutien logistique, formation… L’intérêt de l’État hébreu pour les pays au sud du Sahara ne se dément pas.
Lettre d'information de Ségolène Royal
Le Système Sarkozy est corrompu
(eva: Bien entendu, je ne cesse de le dire.
Sarkozy se sert, il ne sert pas la France)
 

Je dénonce l’effondrement des valeurs morales. J'estime que le système Sarkozy est corrompu.

Du dégoût : voilà ce que ressentent profondément les Français devant les révélations accablantes qui concernent des membres du gouvernement Sarkozy-Fillon, au moment où ce même gouvernement s’apprête à casser la retraite à soixante ans et que tant de gens subissent une crise très grave.

L’effondrement des valeurs morales et la corruption des mœurs politiques portent atteinte aux intérêts de notre pays.
Servile devant l’argent-roi, cette équipe gouvernementale lamentable qui nous gouverne s’est disqualifiée. On comprend enfin pourquoi Nicolas Sarkozy défend avec tant d’acharnement son bouclier fiscal qui protège les très grandes fortunes amies.

On découvre que Nicolas Sarkozy, qui n’a toujours pas versé les dix millions promis à l’entreprise Heuliez qui se bat pour la voiture électrique, a dans son carnet d’adresse, une multi-milliardaire conseillée pour ses placements financiers par le ministre du budget ! Nul doute qu’il pourrait lui donner de meilleures idées.

Dans tous les autres pays démocratiques, le pouvoir serait sommé de s’expliquer, les ministres concernés suspendus, le temps d’une enquête impartiale. C’est triste pour la démocratie et triste pour la crédibilité de la France qui doit d’urgence retrouver des valeurs morales.

Ségolène Royal

Présidente de Désirs d’Avenir

 

Alex Jones : La Marée Noire de BP sous faux drapeau !!

Pour favoriser la concentration, éliminer les concurrents et nationaliser le pétrole ! Encore un coup du Nouvel Ordre Mondial !

 

 

 

Golfe Persique : hostilités ouvertes

Une douzaine de navires de guerre israéliens et américains ont franchi le Canal de Suez en direction du Golfe Persique, avec la collaboration totale du gouvernement Moubarak.

L’opposition politique en Egypte a fait connaître son indignation, qui est partagée par une grande partie de l’opinion publique (..)

Tout un système de domination est entré en crise, et peut voir son issue dans une guerre. Les semaines à venir pourraient être décisives… Yahia Gouasmi.

Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Etats-Unis menace
commenter cet article

commentaires

eva R-sistons 29/06/2010 23:18



Merciu Carotte, à bientôt et bienvenue, eva



eva R-sistons 29/06/2010 23:16



Merci Alain pour ces liens, cordialement, eva



carotte 27/06/2010 19:00



je revienrai lire ce blog plus en detail, il me semble assez interessant et je crois que nous partageons pas mal de point de vues


 


A plus camarade



Alain Denis 25/06/2010 11:42



 




NWO-ANTICHRIST (israel+usa+µ) :


LE PLAN DE MISE EN FAMINE PLANETAIRE aurait-il commencé ?... il semble!
 



par la pollution PETROLE+GAZ de la mer du golfe du mexique et en laissant jouer

LE CYCLE de l'EAU
MER, EVAPORATION, NUAGES, DEPRESSION, PLUIE, TERRE, NAPPES PHREATIQUES, RIVIERES












("les dépression en europe de l ouest naissent souvent dans la région du golfe du mexique" (je cite))

(les hydrocarbures légers de surface vont se propager aux autres mers/océans)

le nwo antiChrist va détruire les récoltes mondiales et imposer son esclavagisme machiavélique. mosanto et ses ogm attendent leur heure.

- - --- - --- - --

vue spirituelle:

si le Christ est venu par l'EAU du Baptême et le SANG de la Croix,
l antiChrist vient par l EAU de mer polluée et par le FEU des hydrocarbures qui vont bruler les récoltes au gré de la dissémination par les vents et les pluies.
- - --- - --
bien sur, sarkozy l agent du nwo va vous dire que les nuages font le tour et ne passent pas en france, comme pour le nuage de tchernobyl (qui signifie Absynthe, coupe d amertume comme écrit dans
l Apocalypse)

---

n oublions pas que les hydrocarbures de surface actuellement dans le golfe du mexique ne sont que la partie émergée de l iceberg,

et comme pour les icebergs 80% (environ) sont sous la surface et constituent un réservoir de polluants.

- - --- -


http://newstrutherseeker.over-blog.com/article-black-rain-pluies-toxiques-52596582.html

[Oil Rain In Louisiana]
http://www.youtube.com/watch?v=TvhCZ_VuTPs&feature=player_embedded

is it raining oil here?
http://www.youtube.com/watch?v=D3kcVmipPPE&feature=player_embedded#

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-17-big-questions-about-the-handling-of-the-gulf-of-mexico-oil-spill-52635916.html

http://www.henrymakow.com/cabalist_bankers_1903_novella.html

http://realinfos.wordpress.com/2010/06/18/40-de-methane-dans-le-petrole-qui-se-deverse-dans-le-golf/

http://www.youtube.com/watch?v=pE-1G_476nA

http://www.youtube.com/watch?v=dcN20jOIICM

http://novusordoseclorum.discutforum.com/nouvel-ordre-mondial-f1/golfe-du-mexique-la-tragedie-qui-va-precipiter-le-second-crash-t5025.htm#42954

http://infoguerilla.fr/?p=2582

http://www.alterinfo.net/Le-geyser-de-petrole-est-capable-de-durer-des-annees_a47233.html

http://www.dailymotion.com/video/xdnq3n_partie-1-lindsey-williams-explicati_news

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-bp-achete-les-mots-cles-lies-a-la-maree-noire-51936924-comments.html#anchorComment



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages