29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 01:03

Europe-prisonniere-j.jpg

Caractéristiques de l' UE,
notre ennemie à tous
Par Eva R-sistons

- Elle n'est pas au service des peuples
- Elle est le tremplin du Nouvel Ordre Mondial, une étape vers la tyrannie mondiale des Grandes banques et des industriels de mort (Chimie, Armement, Pétrole, Reconstruction après les guerres...)
- Elle ne tient pas compte des souhaits et des besoins des peuples
- Au départ présentée pour préserver la paix, affirmer une politique originale, incarner une troisième voie, elle s'aligne désormais sur l'idéologie ultra-libérale des néo-conservateurs américains. 
-  Une seule politique, alignée sur les diktats de Washington, un seul modèle culturel: Anglo-saxon.
- Elle abolit les Etats souverains, elle est totalement coupée des réalités nationales ET des réalités concrètes. Elle est aux mains de technocrates ignorant les besoins locaux.
- "Il est devenu désormais politiquement incorrect de défendre la notion de service public, le rôle de l’Etat comme régulateur de la société et protecteur de plus faibles". Le modèle européen, social, est chaque jour un peu plus amputé, aligné sur l'ultra-libéralisme anglo-saxon, inégalitaire, sauvage, violent.
- L'Europe sacrifie l'Emploi aux exigences boursières.
- L'UE "assure des fonctions militaires supplétives au sein de forces occidentales coalisées au sein de l’Otan et dédiées essentiellement à conduire les politiques anglo-saxonnes d’expansion et de conquête". Au menu, guerres impériales de conquêtes, préventives, permanentes et même nucléaires. Avec des conséquences incalculables sur la santé des populations, sur les nappes phréatiques, etc, comme au Vietnam. A la clef, naissance de malformés, altérations génétiques, fausses couches... Les armes chimiques sont en train de détruire les générations futures. Bonjour la démocratie à l'occidentale ! Imposée cyniquement, criminelle... et rejetée par les autochtones entrant en résistance: On appelle ces résistants des "terroristes". Une imposture de plus !!! (Et le terrorisme d'Etat, de l'Occident, qui en parle ? Pas les médias, ni les pseudos intellectuels communautaristes).
- A terme, politiques néo-coloniales. Et entrée officielle d'Israël (aujourd'hui, officieuse). Un jour, Israël dirigera l'Europe. Pour quelle politique ? L'Europe des Pères deviendra l'Europe-Frankestein ! Broyant les peuples, ultra-libérale, néo-conservatrice, au service de la Mafia militaro-financière planétaire, supplétif des guerres impériales, prédatrices, conquérantes, criminelles des Anglo-Saxons et d'Israël.

C'est une entité absolument monstrueuse, qui sacrifie les peuples aux intérêts d'une clique militaro-financière diabolique, grâce au zèle de larbins élus ou dans les médias.

Il faut impérativement  prendre conscience de la réalité de l'Europe : Elle est notre ennemie.  Nous devons le faire savoir, au nom de la vérité et dans l'intérêt des peuples.                     

Eva R-sistons



L'Europe politique "à l'agonie" ?


L'Europe politique "à l'agonie" ?

Pierre Charasse, Ancien Ambassadeur de France

Il était naïf de croire que grâce à un simple coup de peinture, l’UE deviendrait un poids lourd politique mondial. Pendant des années, nombreux ont été ceux qui ont cru a une « Europe-puissance » autonome sur la scène internationale. L’entrée des nouveaux membres depuis les années 90 a fait basculer les rapports de force internes et tué définitivement les velléités de ceux qui rêvaient d’une Europe politiquement forte. C’est donc le schéma anglo-saxon qui s’est imposé, une Europe de plus en plus réduite à une zone de libre-échange très intégrée dans un ensemble politico-économique transatlantique au sein duquel ce qui faisait la force et l’originalité du « modèle européen », cède chaque jour un peu plus de terrain devant l’avancée des conceptions les plus ultralibérales.

À ce titre, il est devenu désormais politiquement incorrect de défendre la notion de service public, le rôle de l’Etat comme régulateur de la société et protecteur de plus faibles. Quoi qu’en disent les gouvernements, il y a accord sur cette évolution de fond, de même que sur le renforcement du lien transatlantique.

JMV – Selon vous l’Europe peut-elle encore échapper à un destin qui semble désormais “programmé” (pour ne pas dire “scellé”), à savoir se fondre dans un vaste marché commun Nord-atlantique avec les États-Unis et le Canada (un “espace” fusionnel qu’appelle ardemment de ses vœux l’ancien Premier ministre Édouard Balladur) et subséquemment assurer des fonctions militaires supplétives au sein de forces occidentales coalisées au sein de l’Otan et dédiées essentiellement à conduire les politiques anglo-saxonnes d’expansion et de conquête ?

PC : Depuis la disparition de l’Union Soviétique, l’espace de liberté dont disposait l’Europe s’est singulièrement rétréci. Les idéologues du marché ont imposé leur vision, celle d’un monde occidental triomphant qui allait propager son modèle au monde entier. Au lieu de s émanciper de la tutelle américaine, l’Europe s’est au contraire crue obligée de « coller » aux positions américaines. Ce « partenariat transatlantique » déjà explicite a été proclamé avec force après les attentats du 11/9. Dans sa Stratégie Européenne de sécurité adoptée par le Conseil Européen de décembre 2003, l’Europe reprend à son compte la vision américaine du monde, y compris la notion de guerre préventive et la lutte manichéenne du « bien contre le mal ».


Ce texte est ahurissant, mais il est passé comme une lettre à la poste ! Dans ce même document, il est clairement fait mention du lien entre l’UE et l’OTAN. L’UE est par conséquent le volet économique européen d’un ensemble politico-militaire regroupé au sein de l’OTAN. Le Traité de Lisbonne officialise ce rapprochement puisqu’il spécifie dans son art. 28 A que « les engagements et la coopération dans ce domaine (la politique européenne de défense et de sécurité) demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, qui reste, pour les États qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en œuvre." Ceci veut dire l’UE renonce à une défense européenne autonome. Le retour de la France dans l’organisation militaire intégrée de l’OTAN ne fait que parachever cette imbrication UE-OTAN.

Que ce soit sur l’Afghanistan sur l’Iran ou sur le conflit israélo-palestinien, l’Europe n’est ainsi, de facto, plus perçue comme un acteur autonome. Sa crédibilité est faible et elle pèsera de moins en moins face à la montée en puissance de pays dits émergents comme la Chine, l’Inde ou le Brésil. En outre, son côté « donneur de leçons » irrite les opinions publiques de nombreux pays tant ses prises de positions sont sélectives. Sur les grands débats qui s’ouvrent sur le climat et l’énergie, il est certain qu’il y a en Europe une très grande « sensibilité ». Mais il est probable que les nouvelles autorités européennes chercheront à éviter la confrontation avec les Etats-Unis. Solidarité atlantique d’abord 


260px-Frankenstein%27s_monster_%28Boris_
Boris Karloff dans le rôle du monstre de Frankenstein
Armoiries de la Maison Frankenstein
Wikipedia


JMV – Vous avez préfacé la monographie dont le titre est “Europe, chronique d’une mort annoncée”. Un diagnostique qui peut sembler paradoxal alors même qu’avec l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, la construction de l’Europe politique semble avancer maintenant à grands pas... Ou bien, l’Union masquerait-elle, derrière une façade institutionnelle sans défaut apparent, de sinistres lézardes ? Ou pire, cette façade ne serait-elle qu’un décor à la Potemkine ? Qu’en pensez-vous ? De bien mauvaises esprits ont mis au regard l’une de l’autre, la représentation de la Tour de Babel peinte par Peter Bruegel et l’architecture de l’actuel Parlement de Bruxelles. L’analogie architectonique est frappante entre l’imaginaire du peintre flamand et la vision architecturale contemporaine. Ainsi, serait-il loisible de voir dans ce surprenant parallélisme autre chose qu’une pure coïncidence, quelque chose qui pourrait ressortir d’une vision “prémonitoire” en quelque sorte ?

PC : Je crois en effet que l’Europe politique est à l’agonie. Elle est au moins en état de mort cérébrale, même si le corps fonctionne encore. C’est la fin d’un beau projet, mais qui n’était plus partagé par une majorité d’Européens. Il faut bien voir que pour tous les nouveaux membres d’Europe centrale et orientale, l’entrée dans l’UE représentait une sorte « d’assurance sur la vie », entre autres sur le plan économique, l’essentiel pour eux étant la sécurité offerte par les Etats-Unis via l’OTAN face à une Russie toujours considérée comme une menace.

Dans une certaine mesure, on a mis fin à un malentendu entre certains européens et les États-Unis. La France en particulier a vécu pendant des années, sous Mitterrand et Chirac, dans l’idée d’une Europe indépendante de l’Amérique du nord. Cette perspective a été abandonnée, les Américains en vérité ne l’ont jamais acceptée, la voie est finalement désormais tout à fait libre pour consolider l’ensemble euro-atlantique (surtout avec Lellouche, note d'Eva)

Au fond, le président Sarkozy a clarifié les choses en proclamant avec force l’appartenance de la France à la « famille occidentale » et en traduisant concrètement son engagement atlantiste par le retour de la France dans la structure de commandement intégré de l’OTAN. Même confrontée aux dures réalités des théâtres d’opération, l’OTAN prétend étendre indéfiniment sa zone d’intervention en Asie, tout comme les Etats-Unis souhaitent que l’UE s’étende toujours plus à l’Est (Turquie, Ukraine, Caucase…).
 (..)

L’image d’un Parlement Européen-Tour de Babel me paraît assez pertinente, elle exprime bien une réalité, la difficulté de communiquer. Dans la Genèse, en détruisant la Tour de Babel Dieu avait puni la vanité des hommes qui voulaient s’élever jusqu’à lui. Soyons rassurés : avec des institutions aussi confuses et un président aussi falot, Dieu ne risque rien et laissera les européens s’épuiser en débats abscons et stériles et sans impact sur la marche du monde !

extraits:
http://www.observatoiredeleurope.com/L-Europe-politique-a-l-agonie_a1320.html?preaction=nl&id=12794777&idnl=60523&   


Les Français, dindons de la farce la Commission Barroso II
  
Les Français, dindons de la farce la Commission Barroso II 

Alors que la présence française au sein de la Commission sortante ressemblait déjà à une peau de chagrin, elle risque d’être quasiment proche du néant dans le futur exécutif européen. Selon les premiers chiffres que j’ai en ma possession, les recrutements effectués sont pour le moins inquiétants.  Ainsi, pour l’instant, on ne compte qu’un porte-parole français, contre cinq Britanniques, deux Irlandais ou encore trois Allemands. Du côté des chefs de cabinet, c’est pour l’instant la Berezina : deux Français, cinq Britanniques, deux Irlandais, quatre Allemands, deux Autrichiens, deux Belges… Bien sûr, il ne s’agit pas encore de nominations définitives et il y a vingt-sept cabinets de commissaires à constituer. Mais la tendance est bel et bien là. La France, si fière d’avoir obtenu le marché intérieur pour Michel Barnier, risque, manifestement, d’en payer le prix fort. Nicolas Sarkozy a voulu José Manuel Durao Barroso comme président de la Commission, en espérant qu’il serait un peu moins « anglo-saxon » qu’entre 2004-2009. Manifestement, ce n’est pas le cas. D’ailleurs, c’est le président du Conseil européen, le Belge Herman Van Rompuy, qui a dû fixer un agenda volontariste à la prochaine législature, face au silence persistant de Barroso, comme je l’ai raconté ici : il a déjà convoqué un sommet extraordinaire en février qui sera consacré aux stratégies de sortie de crise. (Jean Quatremer )

http://www.observatoiredeleurope.com/Les-Francais,-dindons-de-la-farce-la-Commission-Barroso-II_b1771170.html?preaction=nl&id=12794777&idnl=60523&


Les ministres des affaires étrangères blackboulés
du Conseil européen 
 
Les ministres des affaires étrangères blackboulés du Conseil européen

Les ministres des Affaires étrangères ont découvert avec horreur que l’article 15 du Traité sur l’Union européenne (TUE) les privait de leur chaise autour de la table du Conseil européen. Pour la première fois depuis l’origine de ces sommets institutionnalisés en 1974 (du moins pour ses sessions formelles), ils ne sont donc pas conviés à Bruxelles… Carl Bildt, le chef de la diplomatie suédoise, s’est moqué aujourd’hui de ses partenaires mécontents devant la commission des affaires étrangères du Parlement : « Il se trouve que je suis persuadé que c’est très bien. Mais je ne peux pas dire que ce soit l’opinion de chaque ministre des Affaires étrangères, pour l’exprimer dans les termes les plus modérés possible ». « J’ai eu le sentiment qu’on attendait de moi que je sois le président d’un syndicat des ministres des Affaires étrangères ». Pierre Lellouche, le secrétaire d’État français aux affaires européennes, a raconté que certains ministres des affaires étrangères, vindicatifs, avaient expliqué qu’en leur absence, « le sommet ne pouvait pas se prononcer sur des questions d’affaires étrangères »…L’article 15 du Traité sur l’Union européenne (TUE), qui fait du Conseil une institution communautaire à part entière, prévoit, en effet que seuls les « chefs », les présidents du Conseil européen et de la Commission et le ministre européen des affaires étrangères sont membres de droit de ce cénacle qui voit ainsi le nombre des participants quasiment divisé par deux. Selon les sujets, le Conseil pourra cependant inviter les ministres spécialisés. Mine de rien, il s’agit d’une innovation fondamentale, les ministres des Affaires étrangères ayant joué un rôle majeur dans la construction communautaire : avant 1974, les chefs de gouvernement n’avaient qu’un droit de regard indirect sur ce qui se passait à Bruxelles et le Conseil des affaires générales, où ils siègent, reste l’instance la plus importante du Conseil des ministres. C’est ce rôle majeur qu’ils perdent avec Lisbonne : « les relations avec les autres pays de l’Union ne sont plus considérées comme des affaires étrangères » a justifié Carl Bildt (Jean Quatremer, lire la suite )

http://www.observatoiredeleurope.com/Les-ministres-des-affaires-etrangeres-blackboules-du-Conseil-europeen_b1771147.html?preaction=nl&id=12794777&idnl=60523&


La nation française se dissout dans l’Europe,
la mondialisation (..) le multiculturalisme...

L’identité nationale, c’est tout ce qui reste quand on a perdu la souveraineté.
L’identité nationale, c’est tout ce qui reste quand on a perdu la souveraineté.

Extraits. Au commencement était la nation. La grande nation, comme disaient avec admiration les Allemands. Et puis, au fil des décennies, l’admiration s’est teintée d’ironie. Mais la nation, grande ou pas, restait souveraine. On s’interrogeait sur sa puissance ou sa faiblesse, sa grandeur ou sa décadence, pas sur son identité. A la fin du XIXe siècle, pris dans son tête-à-tête mortifère avec l’Allemagne, la France tenta de définir ce qui la distinguait de son impérieux voisin. On connaît la célèbre conférence d’Ernest Renan qui définit alors l’être français non par la race ou le sang, mais par l’histoire, la culture, la volonté. On a tous en mémoire les célèbres passages sur l’héritage d’une histoire partagée et le plébiscite de tous les jours.

On ne parlait toujours pas d’identité nationale. Il fallut attendre le début des années 1980 pour que cette expression fût employée. Et ce n’est pas un hasard. La France est alors prise dans le maelström déstabilisateur de l’Europe et de la mondialisation. Elle perd successivement la maîtrise de ses frontières, de sa politique économique et commerciale avec le grand marché unifié, et la gestion du plus ancien attribut de souveraineté avec la guerre : la monnaie.

A l’époque du référendum de 1992, le Premier ministre Pierre Bérégovoy affirmait d’un ton doucereux à ses contradicteurs qu’ils ne devaient pas s’inquiéter, qu’ils ne perdraient pas leurs coutumes. Giscard se met lui aussi à parler d’identité nationale.

L’identité nationale, c’est tout ce qui reste quand on a perdu (le gros de) la souveraineté. La mondialisation imposa la libre circulation des marchandises – dans le cadre, classique, du libre-échange –, mais surtout celle des facteurs de production : capitaux et hommes.

Alors, l’identité nationale devint une question lancinante du débat politique français. L’émergence du Front national qui, en captant l’électorat populaire, fit d’abord la joie de la gauche (réélection de Mitterrand en 1988), puis celle de la droite (élimination de Jospin dès le premier tour en 2002) fut la partie émergée de l’iceberg. Sous cette agitation politicienne, un peuple se demandait, angoissé, ce qu’il devenait.

Mais, officiellement, la question de l’identité nationale ne se posait pas. Et surtout, elle n’avait aucun rapport avec l’immigration. Selon nos doctes bien-pensants, une identité évoluait. Comme les modèles de l’industrie automobile. Pourtant, le général de Gaulle nous avait prévenus : « Il ne faut pas se payer de mots ! C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. » Depuis la mort du grand homme, on ne cessa de nous expliquer le contraire. La France, ce n’était finalement que la déclaration des droits de l’homme et la République. Des « valeurs » et rien d’autre. On somma le peuple français de renoncer à ce modèle assimilationniste qu’il avait pourtant imposé à des générations d’immigrés belges, italiens, espagnols, russes, juifs, pour le plus grand bien de la France – que l’immigration sauvait du déclin démographique – et de ces immigrés qu’elle émancipait, par sa culture et sa langue, de l’enfermement ghettoïsé des origines. L’assimilation, c’est l’abandon d’une partie de soi pour adopter les moeurs, le mode de vie, la façon de penser du pays d’accueil. L’assimilation ne connaît que les individus, des citoyens, pas des communautés, encore moins des peuples. Un corset néocolonial, nous ont dit les « modernes ». Raciste, ont ajouté les autres. L’heure était aux identités multiples. Au multiculturalisme. Toute une idéologie, venue du Canada et des Etats-Unis, imposa cette vision. Et ces mots fétiches qui, détournés de leur sens premier, devinrent les vecteurs de l’idéologie dominante : métissage, diversité, accommodements raisonnables…

Les mots sont des armes. Dans un texte intitulé « Justice et affaires intérieures », le Conseil européen du 18 novembre 2004 adopta les « principes de base communs de la politique d’intégration des immigrants dans l’Union européenne ». L’article 1er énonce : « L’intégration est un processus dynamique, à double sens, de compromis réciproques entre tous les immigrants et résidents des Etats membres. »

Chaque mot est une déclaration de guerre à la conception impérieuse – assimilationniste – française qui repose sur l’adage : si fueris Romae, Romano vivito more (à Rome, fais comme les Romains).

http://www.observatoiredeleurope.com/L-essence-d-une-nation_a1319.html?preaction=nl&id=12794777&idnl=60523&

180px-Frankenstein-Scheibler210ps.jpg
Armoiries de la Maison Frankenstein
Wikipedia


A (re)lire :

http://r-sistons.over-blog.com/article-l-union-europeenne-est-d-essence-totalitaire-voici-ce-qu-on-vous-a-cache-41017156.html


http://r-sistons.over-blog.com/article-l-ue-escroquerie-maintenant-qu-on-y-est-entre-sortons-en-et-les-grecs-41011362.html


ConstitutionUEframe.jpg


Sélection de liens


Reçu ce texte (suite au précédent post)
Guerre des Riches contre les Pauvres.


En posant la dynamique en ces termes, vous supposez que les Pauvres pourraient avoir des moyens pour se défendre...

Vous qui connaissez bien l'horrible histoire amérindienne, vous devriez comprendre qu'en ce moment se rejoue un remake de l'extermination de ces indigènes. Reprenez Garcillasso de la Vega que vous devez bien connaître et revoyez comment on faisait travailler les indiens sans les payer, sans les nourrir, sans les abriter et jusqu'à ce que mort s'en suive... dans le plus grand épuisement...

Nous sommes actuellement devant un tournant des Temps qui viennent de quitter leur rêve, celui de la Productivité. Les Seigneurs de la Productivité et de ce qui en découle : la Finance, savent bien que leur monde a changé. Ce qu'ils veulent, c'est retourner à une économie du milieu du Moyen Âge, une époque où l'on ne produisait que pour les riches, les autres, peu nombreux, relativement à aujourd'hui, pouvaient facilement être contenus dans leur misère tout en piochant dans les mines...

Les riches arrivaient toujours à bien vivre dans le grand village des Riches ! Demain, il suffira que l'on coupe les salaires, les retraites, les pensions, les aides... et les trois quarts de la population sera évacuée.

Il suffira des pseudo faillites des Etats. (Pseudo, parce que les Etats devraient normalement créer leur propre monnaie, mais ils se le sont interdit, justement en prévision de notre grande manipulation actuelle.)

Pour éviter la catastrophe, par-delà les éoliennes et les panneaux solaires, il faudrait avoir des armes. Or les pauvres en tant que pauvres n'ont aucune arme !

Il n'existe même plus d'idéologies de rechange pour passer d'une servitude à une autre !!!

Tous les pays, sans exception, sont, malgré Moralès et notre bon Hugo, sous la coupe des Riches... La Résistance de ces deux anges derniers n'est que folklorique car les riches sont là, ils attendent, ils trépignent... (Il suffit de voir et d'écouter !)
Et ces fameux leaders, comme l'étaient Brejnev ou Kroutchev ou tant d'autres, savent bien que hors de la richesse, dans un système productiviste, il ne seraient plus rien.
(..)

Le Pauvre, c'est quelqu'un de NU. Radicalement NU. On va les chasser, tous ces pauvres, comme on a chassé les néandertaliens, les Basques, les Ligures, les amérindiens, les aborigènes, les Maoris... et tant d'autres... Et peut-être que certains vont les manger comme on l'a vu chez certains colons en Amérique et en Afrique...

Je suis certain qu'une Révolution n'a aucune chance si elle n'est pas soutenue de l'extérieur... car la Force reste la Force et le nombre ne la remplace jamais... Or, à notre époque il n'y a pas d'extérieur. Et, de plus, être soutenu par l'extérieur, c'est comme placer une racine de pourriture à l'intérieur ! Ce n'est jamais mieux ! Jamais sérieux ! (Deux preuves : 1789 et 1917)

En fait, on est arrivé au dessus du précipice, l'abîme est devant nous. Et les chiens hurlants sont derrière nous... Avec un bon décor : le tam tam du réchauffement climatique.

La seule question valable que l'on peut formuler, c'est : "Comment voler ?" C'est évidemment une question de Densité, mais aucun être humain, aujourd'hui, n'est capable de l'affronter.

Amaru

http://www.amaranthes.fr/


    180px-Egyptian_harvest.jpg180px-Egyptian_harvest.jpg180px-Egyptian_harvest.jpg

                                                                                   wikipedia


Comment éviter le déséquilibre des sols
donc des plantes et leurs lessivages
entraînant la pollution des nappes phréatiques,
rivières, estuaires, etc. .


Introduction aux problèmes des sols.


Nocivité commune à tous les engrais chimiques



En culture biologique les racines des plantes se développent d'une façon remarquable. En culture chimique les racines sont chétives. Pourquoi ?

La fraction des engrais non absorbés par les plantes (ex : les ions de chlorure (Cl), sulfate (SO4), nitrate (NO3), etc. , se trouve à l'état libre dans les liquides du sol. Dans les sols mal drainés, ces sels remontent et — à partir d'une certaine concentration — inhibent le développement des racines.

Nous savons que la culture chimique donne facilement le spectacle de terres incapables d'absorber l'eau même en quantité modérée. Comme les racines, les vers lombrics n'aiment pas les résidus d'engrais. Le percement des galeries souterraines, dont ils font leur travail habituel en condition normale, est obéré. Cette inaction provoquée fait gravement défaut pour la structure spongieuse du sol.


L'eau du sol devient stagnante; les déchets chimiques nocifs s'y accumulent et créent des conditions hostiles à la vie.


Deux interventions de 2 biologistes réputés :


Le professeur Rusch, biologiste américain :

"Le seul test véritable pour une plante est de pouvoir subsister sans aucun traitement. Alors, elle a sa valeur pleine. La science des engrais actuels est parvenue à fabriquer des engrais capables de passer dans la plante sans coopération du sol. Or le problème est de ne pas aller à l'encontre des processus vitaux du sol, puisque c'est de l'équilibre du sol que dépend la santé des plantes, des animaux et de l'homme."


Sir Albert Howard – Agronome anglais – (C/N = 33) :

"L'empoisonnement lent et systématique du sol par les engrais artificiels est l'une des plus grandes calamités qui ait frappé l'agriculture et l'humanité depuis 60 ans. La responsabilité de ce désastre est imputable aux disciples de Liebig et le système économique dans lequel nous vivons. Les engrais artificiels conduisent inévitablement à une nutrition artificielle, à des aliments artificiels, à des animaux artificiels, à des humains artificiels. Les engrais minéraux sont à considérer comme l'une des plus grandes folies de l'ère industrielle."

La leçon n'a pas été comprise puisque, tour à tour, fièvre aphteuse, mammite, et la plupart des maladies des animaux et des hommes (diphtérie, tétanos, poliomyélite, etc; ) sont bien dues à des déséquilibres des sols, voire carences dues aux engrais artificiels. Démonstrations stupéfiantes. ( Equilibre Minéral et Santé – Joseph Favier – Librairie Le François)

 

200 kg d'azote pur par hectare, c'est tout ce que propose l'agriculture dite "moderne", alors que, comme chacun sait, l'enveloppe atmosphérique contient 78% d'azote : soit, selon l'estimation, plus de 80.000 tonnes au-dessus de chaque hectare !


Aujourd'hui, nos sols ne contiennent plus, dans le meilleur des cas, que 2% d'humus ! Ne nous étonnons pas que périodiquement de multiples maladies frappent plantes, bêtes, et gens. (Chikungunia par exemple : déficit en Mg) Relaté sur http://daudon.free.fr

 

Tournons-nous résolument vers la fabrication naturelle d'engrais azotés, par l'intermédiaire du sol.
Tiré du livre d'Ernstfried Prade - Le Système d'Energie Plocher – Edt Bio Energetik Verlag.


Ceci entraîne notre pensée dans des cycles sains, naturels.

L'oxygène (O2), le carbone (C), la poudre de roche (de lave) et un système de racines bien développé, quel est le rapport entre eux ?

 

  1.  L'élixir de vie, l'oxygène, est aisé à mettre en œuvre. La thérapie se nomme : ameublir le sol, laisser de côté la charrue qui ne fait que bouleverser le sol. Utilisation de la sous-soleuse. Au delà de 15 cms (Précis de culture biologique – Edt Agriculture et Vie 4 ème édition) remonte en surface une terre argileuse pauvre en humus où les microbes sont anaérobies et plonge des couches de terre aérobies riches en humus et matière végétale humifiable. Ce procédé voit les matières végétales, futur humus, former écran à l'ascension de l'eau venant du sous-sol, tandis que l'argile en surface donne une terre battante faute d'humus.
  2.  L'azote, sera extrait de l'air par les azobacters.
  3.  Ces processus élémentaires nécessitent beaucoup d'énergie, le carbone (C et CO2) s'ajoutent à la troïka. Utilisation de compost équilibré, finement broyé pour agir pleinement et en une saison sur la culture sur lequel il est employé. Sur prairie correctement établie on peut capter jusqu'à 2, 8 t par hectare et par an. (Information donnée par A. Pochon agriculteur dans les Côtes- d'Armor). A quoi sert Copenhague si la politique actuelle n'admet pas ces informations scientifiques ?
  4.  L'oligo-élément cobalt (CO) dans la poudre de roche joue le grand rôle d'intermédiaire sous forme de cobalamine.
  5.  Un riche système de racines met alors tout le carrousel en place.

Le Dr Rusch nous apprend que dans le domaine des radicelles se fixent les bactéries lactiques, formant l'acide lactique.

Ainsi se crée une coopération entre :

Ø          acide lactique + cobalt

Ø          Colobalamine – Vitamines B 12

Ø          Fixation d'azote moléculaire (N2) par les azobacters

Ø          Rhizosphère – système des racines capillaires

Ø          Bactéries lactiques – acide lactique

Ø          En coopération avec le cobalt ( vit B 12)

Ø          Condition pour l'évolution d'azotobacters – fixation de N2 moléculaire dans le sol.

Ø          Absorption par la plante


La colobalamine est indispensable pour le développement des azotobacters qui vont fixer dans le sol, l'azote moléculaire et pour la formation des bactéries des nodosités.

Tout le processus peut-être interrompu par l'usage des sels comme engrais, des phénomènes de putréfaction dans le sol, une carence en oxygène (labours profonds par machine pesante), des phénomènes de dénitrification.

Naguère, dans les terres fertiles alluviales on pouvait prouver l'existence dans 1 gr de sol de 80 millions de micro-organismes dont 80% d'azotobacters. C'est dans la respiration du sol que s'établissent les équilibres des cycles du CO2. Les sols traversés par les racines, de la luzerne par exemple, établissent la richesse d'un pays.

Des processus décrits ici, il est possible de conclure que ces mesures constituent la meilleure protection contre la nitrification et les dangers de l'azote nitrifié dans les nappes phréatiques et les rivières. Par contre, s'il y avait carence d'oxygène dans le sol, il se produit une dénitrification, donc de l'azote élémentaire en plus dans l'atmosphère. Une autre perte d'azote importante par les lisiers non compostés provoque en partie les pluies acides destructrices des forêts. Un tiers du dépérissement des forêts est à mettre sur le compte de l'élevage intensif.

Dans le sol, les pluies acides augmentent le nombre des protons, et ceci amène la libération d'ions d'aluminium et de manganèse : puissants toxiques pour le système radiculaire.


Notre espace vital et notre environnement constituent un système complexe, aux innombrables éléments constituants entretenant des rapports réciproques. Cet agencement parfait qui, depuis l'origine, garantit le fonctionnement de toute vie. De la qualité des molécules d'ADN dépend la survie de l'humanité.


La nature nous a donné un organisme parfaitement constitué avec une capacité de fonctionnement sans faille, sans maladie. Mais lorsque des substances chimiques pénètrent dans l'écosystème, les chaînes d'enzymes dans les produits du sol, comme dans tout l'écosystème (homme compris), ces dernières sont entièrement bouleversés.


Des médecins, des biologistes de réputation mondiale nous préviennent que la pureté de l'eau, de la nourriture et de l'air n'existe plus et que notre système immunitaire est près de l'effondrement ! 

Aucun vaccin, aucune thérapie de synthèse ne peut enrayer ces maux, bien au contraire : dirigeant le terrain de l'individu vers le basique et l'oxydé (virus). (Bioélectronique du Professeur L-Cl Vincent).


La bibliographie de ce document se trouve page 62 du livre cité.                                     J. Daudon

 
 
Ferme Agrobiologique Daudon - Saumane - 05700

http://daudon.free.fr/




Le Fatah avertit d’une troisième intifada, cette fois dirigée contre l’AP


(..) Cette nouvelle intifada, disent-ils, serait différente des deux précédentes – elle sera cette fois dirigée contre l’Autorité Palestinienne.
 
Au cours des funérailles des trois terroristes, tous membres importants et vétérans de la branche armée du Fatah, les Brigades des Martyrs d’al-Aqsa, des milliers de palestiniens ont chanté des slogans accusant l’AP de collusion avec Israël et demandant la fin de la coordination sécuritaire avec Israël, ainsi que le démantèlement de l’AP

http://www.juif.org/defense-israel/117207,le-fatah-avertit-d-une-troisieme-intifada-cette-fois-dirigee-contre.php.


Un an après «Plomb durci», un nouveau conflit se prépare à Gaza (Le Figaro)


"Shoah" des Palestiniens
 Français collabos !

(..) Le Mur de séparation égyptien est d'abord composé de canalisations jusqu'à 35 mètres de profondeur. Celles-ci sont conçues pour inonder les tunnels. Elles sont emplies d'eau de mer. Un second ouvrage est composé de plaques de métal de 18 mètres de longueur et de 50 centimètres d'épaisseur. Ces plaques, réputées infranchissables, sont munies de capteurs pour détecter les éventuels travaux de sape. Le Mur est construit sous la direction de conseillers techniques états-uniens et français. Cette semaine, le directeur du Renseignement militaire français, le général de corps d'armée Benoît Puga, est venu personnellement inspecter le chantier. Examinant ce qui est en train de devenir, « la plus grande prison du monde », le général Puga s'est félicité de l'avancement des travaux d'encerclement. Il a déclaré qu'il s'agissait là de « la plus grande opération de l'Histoire » visant à couper des souterrains et qu'elle pourrait servir de modèle dans d'autres régions du monde. 1,5 million de personnes vivent dans la bande de Gaza.

Selon le rapporteur spécial de l'ONU, Jean Ziegler, la majorité d'entre elles sont victimes de malnutrition et ne peuvent survivre que grâce à la contrebande transitant par ces tunnels.
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkykpuEklFajKrxsso.shtml



Daniel Lindenberg, traqueur de néo-cons.


Daniel Lindenberg, traqueur de néo-cons.

L’année 2010 sous le sceau
du conservatisme politique
partout sur la planète ?


Extraits. Nous assistons selon D. Lindenberg à un implacable « backlash » : l’avènement planétaire d’une « modernisation réactionnaire ». Le monde des idées dans cette première décennie du XXIe siècle est devenu une guerre mondiale de l’influence. Or, la valeur gagnante de ce vaste redéploiement idéologique à l’œuvre depuis 1989 serait une inclination un peu partout pour les « révolutions conservatrices ».

(..) L’historien distingue 3 idées forces actuellement dans le monde qui orientent toutes vers des sociétés à la fois modernisées et conservatrices.

La première est l’alliance du nationalisme et de la religion.

Deuxième idée, le néo-libéralisme s’impose toujours et encore.

Enfin, dernière idée dominante du moment, celle de la nécessité d’un ennemi qui s’est ancrée depuis les attentats du 11 septembre 2001 :

Nicolas Sarkozy, néoconservateur à la française

C’est plutôt dans l’entourage de ses conseillers et des soutiens intellectuels du président français que se manifeste le plus sûrement les positions néoconservatrices.

« Il y a eu des essais d’importation en France de cette doctrine américaine qui a lamentablement échoué et donné toute autre chose » estime D. Lindenberg. A ses yeux, la tentative intellectuelle la plus ouvertement néo-conservatrice est le cercle de l’Oratoire, organisée au lendemain des attentats du 11-septembre 2001, par la pasteur Florence Taubmann. Bernard Kouchner André Glucksmann, mais aussi Alexandre Adler y étaient assidus.

Ce foyer idéologique a cristallisé sur l’attaque du World Trade Center et l’approbation de l’intervention américaine en Irak. Ces intellectuels se sont repliés ensuite sur leur revue Le meilleur des mondes (Denoël), conduits notamment par l’éditeur Olivier Rubinstein, André Glucksman et l’ancien journaliste d’Arte, ex militant troskyste pabliste, Michel Taubmann.

« Assez curieusement, cette revue s’est présentée comme politiquement proche de Nicolas Sarkozy, mais aussi, en fausse symétrie, de Dominique Strauss-Kahn » remarque encore le chroniqueur de la guerre mondiale des idées. Sentence de Lindenberg : « Tous ces croisés parisiens de l’Irak sont très différents des néo-cons qui se revendiquent comme de super-patriotes, tandis que nos intellectuels français néo-conservateurs semblent avoir des problèmes avec la France, englués dans leur rhétorique années 1970 sur la France vichyste. »

Le gagnant planétaire du moment est bien le modèle de la révolution conservatrice. « Assistons-nous à la débâcle, si ce n’est la défaite des Lumières ? C’est trop pessimiste à mon goût.

(..)  La nouvelle guerre mondiale des idées ne fait que commencer.

http://www.idee-jour.fr/

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkyEAFAZllPxNhuKNs.shtml


Elliot Abrams, néocon juif sioniste, artisan caché de la prochaine guerre d'agression du prix Nobel de la paix Obama contre l'Iran.
Par Myriam Abraham


Pendant 8 ans, sous Bush II, Abrams a été le principal architecte clandestin de la politique étrangère belliqueuse US au Moyen Orient. Actuellement il mène, avec succès, une campagne agressive pour faire adopter par l’Administration Obama la ligne dure du gouvernement Likoud de Netanyahou contre l’Iran.

suite ici:
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkyElyZFykmzxUnEQN.shtml



Interview d' Emmanuel Todd :
Extraits

"Ce que Sarkozy propose, c'est la haine de l'autre."

Démographe et historien, Emmanuel Todd, 58 ans, est ingénieur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED).
Inspirateur du thème de la fracture sociale,

Je pense de plus en plus que le sarkozysme est une pathologie sociale
on est en train d'entrer dans un système social et politique nouveau, qui correspond à une dérive vers la droite du système, dont certains traits rappellent la montée au pouvoir de l'extrême droite en Europe.

La réalité, c'est que dans tous les cas la thématique ethnique est utilisée pour faire oublier les thématiques de classe.

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkyElykVAFNMaeneIa.shtml



http://www.holodent.com/article-desinformation-les-amalgames-dentaires-perdraient-a-long-terme-leur-pouvoir-toxique-41634284.html



Communiqué de l'Association
France Palestine Solidarité (AFPS)

Gaza : Marche pour la liberté

 

Un an après l’offensive meurtrière israélienne contre la population palestinienne dans la bande de Gaza, celle-ci continue à vivre un siège israélien insupportable.

L’adoption du rapport Goldstone par les Nations unies (Conseil des Droits de l’Homme et Assemblée générale) n’a pas abouti à des sanctions contre Israël, qui continue à violer les droits humains les plus élémentaires et le droit international en toute impunité.


Plus de 1300 citoyens de 43 pays entier se sont faits les porte-parole des citoyens du monde entier épris de paix de justice et de liberté pour témoigner sur place notre solidarité au peuple palestinien et singulièrement à la population de Gaza.


Les participants à la Marche de la liberté ont un message essentiel : il faut contraindre Israël à lever le siège.



Jusqu’à présent, le gouvernement égyptien continue à refuser le passage de la frontière aux marcheurs. C’est une position inique, qui contribue à l’isolement inhumain de la population de Gaza.


Les participants à la Marche multiplient cependant depuis l’Egypte les initiatives de solidarité : marches aux bougies, lancers de fleurs, chants, manifestations diverses. Plusieurs centaines d’avocats égyptiens ont eux aussi marché pour Gaza le 27.

La France, elle, ne peut laisser faire le crime que constitue le siège de Gaza. Avec ses partenaires européens, elle doit prendre toutes les mesures utiles, pressions économiques, sanctions, qui s’imposent contre Israël pour contraindre le gouvernement de Tel-Aviv à cesser ce blocus inhumain et illégal. 

Paris, le 28 décembre 2009 ».

Nous apprenons à l'instant de l'AFPS en Egypte qu'une délégation des marcheurs pour la liberté vient de rencontrer le dirigeant palestinien Nabil Shaat. Cette délégation, composée notamment de parlementaires, d'un représentant de Code Pink (Etats-Unis) d'un Canadien, d'un Thailandais, d'un Belge, de Luisa Morgantini (Italie) et de militants français, dont Jean-Claude Lefort, président de l'AFPS, a fait part de la solidarité des marcheurs envers le peuple palestinien assiégé par Israël dans la bande de Gaza et de leur exigence de levée du siège et de la fin de l'impunité d'Israël.

Ils ont aussi fait part de leur volonté de se rendre à Gaza pour témoigner de leur solidarité.Comme le rappelle Jean-Claude Lefort, les marcheurs "attendent des autorités égyptiennes qu’elles prennent la décision politique de  les laisser passer à Gaza (...) et les autorités françaises ou européennes ont une lourde responsabilité dans cette situation pour n’avoir pas – à notre connaissance – effectué les démarches nécessaires auprès des
responsables égyptiens ; (...) alors qu’Israël est bien le principal responsable du blocus de Gaza, voilà qu’aux yeux de l’opinion publique, cette responsabilité se déplacerait vers d’autres, qui sont pourtant à la tête d’un pays qui, l’an dernier, a manifesté avec force et massivement sa solidarité avec les Palestiniens.

En maintenant leur interdiction, les autorités égyptiennes créeraient
elles-mêmes les conditions d’un déplacement du débat dans leur propre
société – ce que nous nous sommes toujours refusé à faire"

Nabil Shaat devait, de son côté, tenter une médiation pour permettre aux citoyens du monde de traverser la frontière et d'apporter notre solidarité aux Palestiniens.

Le siège doit cesser. La France et l'Europe doivent agir en ce sens urgemment.

Paris, Le 29 décembre 2009, 13 heures 45

http://www.france-palestine.org/article13625.html



Le Conseil Constitutionnel annule la taxe carbone

(..) Coup de théâtre au Conseil constitutionnel. Mardi soir, c'est ni plus ni moins le pilier du budget 2010 que les Sages ont retoqué en décidant d'annuler la taxe carbone dans son intégralité. Dans leur décision, les juges constitutionnels - saisis la semaine dernière par les parlementaires socialistes - ont estimé que la loi créait trop d'exemptions, ce qui est «contraire à l'objectif de lutte contre le réchauffement climatique» et crée une inégalité face à l'impôt. «Moins de la moitié des émissions de gaz à effet de serre aurait été soumise à la contribution carbone», en raison de ces multiples exemptions, ont-ils argumenté.

Dans le détail, le Conseil constitutionnel a ainsi souligné qu'«étaient totalement exonérées de contribution carbone les émissions des centrales thermiques produisant de l'électricité, les émissions des 1018 sites industriels les plus polluants» (raffineries, cimenteries, cokeries...), «les émissions du transport aérien» ou encore «celles du transport public routier de voyageurs». «Ces exemptions auraient conduit à ce que 93 % des émissions d'origine industrielle, hors carburant, soient exonérées de contribution carbone», selon le texte. La taxe aurait donc «porté essentiellement sur les carburants et les produits de chauffage qui ne sont que l'une des sources d'émission de dioxyde de carbone». (..)

http://www.lefigaro.fr/environnement/2009/12/29/01029-20091229ARTFIG00513-le-conseil-constitutionnel-retoque-la-taxe-carbonne-.php#xtor=AL-5



Au moins quinze personnes ont été tuées au cours des manifestations de l'opposition, le 27 décembre à Téhéran.

Iran: Machiavélique Occcident !

Alors que les partisans du régime défilent dans les rues de Téhéran, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a accusé mardi 29 décembre les manifestants qui ont protesté dimanche à Téhéran de répondre à "un scénario écrit par les sionistes et les Américains". (..).

Pendant ce temps, selon la télévision nationale, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour clamer leur soutien aux dirigeants. "Nous sommes prêts à sacrifier nos vies pour notre Guide suprême !" scandaient-ils. Le compte rendu des manifestations ayant été interdit à la presse étrangère, l'ampleur des rassemblements n'a pu être vérifiée.


Plus tôt dans la journée, les Gardiens de la révolution avaient accusé la presse étrangère de mener une guerre psychologique pour tenter de renverser la république islamique. "Essayer de renverser le système ne mènera nulle part. Les artisans de l'agitation paieront bientôt le prix de leur insolence. (...) L'opposition, qui œuvre main dans la main avec la presse étrangère, est soutenue par les ennemis de l'étranger", écrit ce corps d'élite de l'armée dans un communiqué.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/12/29/ahmadinejad-denonce-un-scenario-ecrit-par-les-sionistes-et-les-americains_1285860_3218.html#ens_id=1190750&xtor=AL-32280151

Et dans C dans l'Air - Iran (29.12.9) , propagande mensongère éhontée:
- 4 occidentaux pour attaquer l'Iran (Sfeir se déclare pro-Occident, c'est pour ça qu'il est invité)
- pas un seul partisan du régime iranien (beau "débat" !!),
- un défilé de mensonges. Par ex, le Régime iranien n'a pas transgressé la fête religieuse, il a maté les manifestations provoquées par l'Etranger (anglo-saxon et israélien) en pleine fête, au mépris des traditions ! Tout est inversé !!

Et le Pt iranien a été légalement élu par le peuple, même si le résultat (comme à Gaza) déplaît aux Occidentaux ! Belle démoratie interventionniste pour imposer une marionnette pro-occidentale...

Eva R-sistons 


Grippe A  :

(..) Les chercheurs estiment à tout le moins que les infections à symptômes sont "moins fréquentes avec la grippe H1N1 qu'avec la grippe saisonnière". Ils regrettent par ailleurs que huit mois après le début de la pandémie il n'y ait de données sur la prévalence de l'infection dans aucun pays, et donc aucune estimation de la proportion d'infections asymptomatiques (..).

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/12/29/ahmadinejad-denonce-un-scenario-ecrit-par-les-sionistes-et-les-americains_1285860_3218.html#ens_id=1190750&xtor=AL-32280151



Objet : Rassemblement le 30 décembre
en soutien à la Marche pour Gaza


Rassemblement en soutien à la Marche pour Gaza
Heure de début : mercredi 30 décembre 2009, à 16:00
Heure de fin : jeudi 31 décembre 2009, à 00:00
Lieu : Ambassade d'Egypte, métro KLEBER
Adresse : 56 avenue d'Iéna, 75116 Paris

Parce qu'un an après le génocide qui a coûté la vie à près de 1,400 personnes, Gaza vit toujours assiégée, tout d'abord par l'Etat criminel Israël, mais aussi par son complice l'Egypte qui maintenant refuse l'entrée de Gaza aux 1,400 Marcheurs venus du monde entiers pour manifester leur soutien aux Gazaouis.

Parce qu'il est de notre devoir de soutenir nos Marcheurs, de dénoncer le siège inhumain et le mur de la honte qui affament plus d'1,5 millions de Palestiniens, rassemblons-nous devant l'ambassade d'Egypte pour manifester notre colère!
Merci de confirmer votre présence ===>
http://www.facebook.com/profile.php?ref=profile&id=1445271046#/event.php?eid=223485454213&ref=mf

Et pour les plus téméraires : Passons toute la nuit devant l'ambassade d'Égypte par solidarité avec nos frères et sœurs Palestiniens, et nos marcheurs bloqués au Caire depuis trois jours :
http://www.facebook.com/profile.php?ref=profile&id=1445271046#/event.php?eid=371878315161&ref=mf



Assigné en justice pour avoir analysé des raisins !


IMPORTANT : le 6 janvier 2009 à 14h au TGI de Paris :
procès FNPRT/MDRGF

Extraits : Le Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures est assigné le 6 janvier 2010 à 14h00 devant le Tribunal de Grande Instance de Paris , 4 Boulevard du Palais, 75004 Paris, par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table. Cette

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva stons - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 29/12/2009 22:40


Coucou Frederique 

Je me desabonne de tout, au fur et a mesure des arrivees de newsletters

J'utiliserai le c-car dans qq semaines. J'ai 6200 mails en retard, et bientot en deplacement j'utiliserai peu Internet. J' envisage d'aller a Paris pour l'annee
de la Russie, on pourra s'y voir si tu veux

bonnes fetes, eva


delorca 29/12/2009 19:24


ouf tu t'es désabonnée de mes blogs mais tu n'es pas partie sur les routes comme les Roms ainsi que tu l'avais annoncé. Me voilà rassuré


R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages