3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 19:38


    180px-Berlinermauer.jpg180px-Berlinermauer.jpg180px-Berlinermauer.jpg


Hélas !
Le Mur de Berlin est tombé...
par Eva R-sistons


Honteux ! La propagande médiatique se saisit du Mur de Berlin pour déverser des torrents de mensonges. Plein pot ! Le joli prétexte que voilà pour dissuader ceux qui cherchent des modèles afin de remplacer la bête immonde capitaliste, qui rend l'âme en achevant de sacrifier les populations à ses appétits insatiables !  La barbarie du Nouvel Ordre Mondial nazi rôde. L'Europe, tremplin du NOM, vient de sceller la mort des Etats souverains avec la capitulation du Président Tchèque, arrachée autant par la pression que par des promesses qui ne seront probablement pas tenues, comme en Irlande. Vous ne votez pas comme nous voulons ? Votez à nouveau jusqu'à ce que les requins de la Finance soient satisfaits, c'est ça la démocratie de l'Occident, donnée en exemple partout et imposée par la force si le modèle ne séduit pas suffisamment.

Ecoutez FR2 la télé aux mains des ultra-sionistes. Un documentaire présenté par la grande prêtresse des guerres, d'Israël et du libéralisme, Marie Drucker. Ecoutez, bonnes gens, lavez votre cerveau docilement,  "la main de fer s'étend sur la RDA", "l'ORDRE soviétique règne", voici "le rituel stalinien des grandes messes collectives", les "victimes de la répression", "le camp soviétique est vraiment un camp",  "à l'Ouest les élections sont libres (!) et nous ne sommes plus des esclaves", "à l'Est les conditions de vie et de travail sont aggravées", "Berlin devient le symbole de l'air libre contre l'oppression soviétique"...

Rien que ça ! La belle occasion que voilà de dresser les crédules contre le communisme ET contre le futur ennemi russe, à nouveau créé de toutes pièces pour des raisons hégémoniques !

Mensonges ! Désolée, j'ai vu ! Oui, j'ai vu....

Ma mère était russe. Voyez son arrogance : "TOUT dans la région, disait-elle,  appartenait à ma famille, même le cinéma muet qu'on venait d'y implanter pour la première fois"; "Madame ma Mère est morte d'une congestion pulmonaire en visitant SES pauvres"; "Quand on est "bien né", on peut tout se permettre"... Oui, en effet. Dr Jivago ! L'immense maison appartenant à UNE seule famille, tandis que les sans logis mouraient de froid en hiver comme des mouches... La Russie du Tsar, la Russie d'avant le communisme ! Et après ? Je suis allée voir, avant la chute de l'URSS. Par curiosité. A quoi ressemblait le "diable" soviétique - tel, du moins, que la propagande le représentait. En sachant que je ne pourrai faire un pas sans le KGB à mes trousses !


Derrière le rideau de fer....


Première surprise: Je me promène où je veux, comme je veux, dans Moscou comme à Vilnius. La curiosité aidant, je pousse même des portes fermées. C'est ainsi que je me retrouve un jour dans une Université au demeurant désertée, le soir, et en réalité bruissante de la joie d'étudiants en fête. Nous sommes conviés, mon mari et moi, à participer à la liesse générale. 


Toute jeune journaliste, je regarde, j'observe. Et que vois-je ? L'ordre totalitaire ? Non, une société en ordre, où tout fonctionne parfaitement: Pas de chômeurs, pas de pauvres, pas de sans-logis, pas de clochards, pas de retraités à l'abandon... Et tout est gratuit ! La crèche, l'école, la fac, les bibliothèques,  le transport (ou presque, et avec un métro somptueux), la culture, le sport, l'Hôpital - un membre de notre groupe, malade, est pris en charge gratuitement -, les produits de première nécessité sont subventionnés,  les écrivains sont subventionnés (à condition de ne pas critiquer le régime: Devrait-on cracher sur son bienfaiteur ?), les vacances sont suventionnées, tous ont un logement : Le toit étant considéré comme une nécessité, on a un logement pour le prix d'une voiture (et la voiture, alors considérée comme moins nécessaire qu'un toit, était plus chère qu'un appartement)... Tous avaient un travail ! Tous !

De l'autre côté du "rideau de fer", chômage, disparités, individualisme exacerbé, compétition, misère, sans domicile, etc. Mais qu'elle est belle la crise, qu'ils sont beaux les dégraissages, les délocalisations, les méthodes de management "modernes", la casse sociale, la destruction des protections... comme tout est beau, plutôt, n'est-ce pas, que la "prison" soviétique (mot entendu à l'instant dans le documentaire de FR2 sur le Mur de Berlin) ! Les faillites, les krachs, les dépressions, les bulles, les conflits, les guerres, les pandémies artificielles, oui tout plutôt que cette abominable "prison" communiste ! Tout plutôt que le communisme stalinien qui tue la liberté ! Même une shoah planétaire, pour le profit des Multinationales de la Chimie et le "bon" plaisir des dirigeants repus d'or et d'arrogance ! Allons, foules dociles, suivons les Merlin l'Enchanteur, les magiciens de la communication, les promoteurs de la mondialisation heureuse, les chantres de la liberté et de la démocratie, les souriantes présentatrices de la télévision et les charmants Obama ! Faisons-leur confiance, ils veulent notre bien ! 

Démocrates staliniens 

Ah bon ? Et un documentaire comme celui-là qui diabolise le communisme, la Russie, et plus généralement tout ce qui n'est pas l'Occident, c'est quoi, au fait ? Ne serait-ce pas de la propagande pure, comme la stalinienne toujours invoquée, mais sans les avantages sociaux, sans l'emploi, sans la satisfaction des principaux besoins humains ? En pleine crise, en plein efffondrement du capitalisme pourri jusqu'à la racine, en pleine récession et même dépression ? Le communisme représenterait-il trop d'attraits, trop d'espérances, trop de risques pour un Système aux abois qui ne repose plus que sur la coercition, les mensonges des médias, les manipulations, les diabolisations des espérances ou des régimes populaires, le sabotage et même l'assassinat des expériences différentes ?

Si les peuples savaient qui sont réellement les "démocrates" occidentaux, le cas qu'ils font des préoccupations des citoyens, les projets qu'ils nourrissent - de spoliation complète de tous ceux qui n'appartiennent pas à la caste des biens nés ou des plus nantis - , ne seraient-ils pas tentés par d'autres Systèmes, d'autres alternatives ? Ils sentent bien, au fond, que la "machine" ne tourne pas rond... C'est là qu'interviennent les Médias pour désigner les coupables, bénéficiant d'une niche fiscale, ou assistés, ou étrangers... et aussi, bien sûr, offrir des jeux, "des Racines et des Ailes" (nom d'une émission) nous conviant à participer à la vie des riches en voyeurs, des visites de châteaux, et toutes les miettes du rêve occidental.... Amusés, abusés, anesthésiés, les peuples reconduisent à leur poste leurs bourreaux... et même en leur disant merci !

Parfois une petite lucarne s'ouvre sur la réalité comme ce soir, à FR3, refuge des derniers journalistes libres, pour laisser passer un brin de nostalgie, en Allemagne de l'Est, lorsqu'un couple d'informaticiens ose regretter le bon temps où l'on "disait NOUS, et pas  je comme aujourd'hui, le bon temps où la solidarité existait..."

Lorsque la Russie rouge s'est ouverte à la liberté chère à l'Occident, les vieillards ont  été chassés des centres villes pour laisser la place aux promoteurs immobiliers, de gré ou de force, et puis on a vu pour la première fois des enfants envahir les rues froides, les égoûts à la recherche d'un peu de chaleur, et les hommes privés de travail se consoler avec la vodka, et les suicides se multiplier... mais là nul photographe, nul cinéaste, nul historien.. La propagande bat son plein. "Stalinienne" ?  Quelle ironie !

C'est vrai qu'aujourd'hui Hollywood comme les Maisons d'Edition (essentiellement de livres d'Histoire) sont aux mains d'une seule communauté, d'un seul Clan d'"Elus" (d'élus ?), ce qui bien sûr ne peut garantir à personne l'équité, la neutralité, l'objectivité. A l'école comme au cinéma, on encense l'Amérique et ses valeurs, on critique les adversaires de l'Occident, on fait pleurer encore et toujours sur les victimes (juives seulement) de la Shoah... Les positions d'influence sont cadenassées. Pensée unique, bien sûr ! Au service des prédateurs, des criminels, des adversaires des peuples... Le documentaire de ce soir, "Un mur à Berlin", de Patrick Rotman, en est la parfaite illustration. Tous les ingrédients y sont réunis, jusqu'à la caricature ! De la propagande dans le plus pur style nazi, stalinien ou berlusconien... Au fait, avant la Présidentielle, n'était-ce pas ce même FR2 qui avait projeté un docu-fiction à la gloire de Rambo-Sarko ? Ou qui avait mobilisé un "A vous de Juger" en entier en faveur du futur Président, juste avant le décomptage du temps de parole ?

Rideau de fer sur l'information, Mur de l'Argent

"Good bye, Lenin" ?  Un film de propagande suit un documentaire de propagande, toujours sur FR2 la chaîne "stalinienne" par excellence. Ne sont-ils pas vilains-vilains, ces messieurs du KGB ou de la Stasi ? Au fait, à quand un documentaire sur les atrocités commises par les Américains ou par les Israéliens ? A  quand un film sur les exactions des Occidentaux, ou sur les folies du capitalisme ? Mais non, rien, on a beau chcrcher, rien, vraiment rien, sur Guantanamo, sur les prisons secrètes, sur les victimes palestiniennes des bombardements, sur les sacrifiés de la mondialisation "heureuse".... Un rideau est tombé, en Occident, réellement de fer, sur l'information. Elle n'est plus qu'un instrument de propagande ! La liberté est assassinée, la démocratie, ou ce qu'il en reste, est morte... C'est l'heure du "Concert", le film "à voir absolument", contre la Russie et sur les persécutions des Juifs. Un refrain déjà vu, tellement vu.... Au fait, vous vous souvenez ? Qui a dit que la Russie était l'avenir culturel, commercial et de paix, de l'Europe ? Le Gl de Gaulle ! Le grand visionnaire, le prophète, le Sage par excellence... Il n'est plus dans l'air du temps sarkozien ou "crifien" !

Le mur de Berlin est tombé ? L'équilibre du monde est mort. Plus de contrepoids à l'hyper-puissance américaine ! Et à la place du Mur de Berlin, contenant les folies orgiaques, pantagruéliques, des Anglo-Saxons, voici à la place le Mur de l'Argent, le Mur de Mâmon. Et celui-là ne tombera jamais, même si toute l'humanité doit en pâtir !

Pourtant, le règne de Babylone* l'infidèle, l'impure, la prostituée, n'est pas éternel. Si elle n'est pas renversée par les hommes, tous unis, le Juge suprême se chargera  d'intervenir.  Et là, le châtiment sera terrible ! Quelle consolation pour les croyants....


Eva R-sistons.

* : Babylone représente symboliquement, pour les rastafaris, la société occidentale mercantile, décadente, déshumanisée et pervertie, le système répressif, toute forme d'autorité oppressive (police, armée, Église catholique, pouvoir financier, pouvoir politique, etc.), sur Wikipedia.org


Lire : Par quoi remplacer le capitalisme ?

800px-Thetriumphofdeath.jpg

Sélection de liens :




Le mur de Berlin, encore un mythe de la guerre froide


arton9417-38b21.jpg

William BLUM
(LGS : extrait d’un article déjà publié, republié ici pour marquer à notre manière la "commémoration")
D'ici quelques semaines, on peut s'attendre à ce que les médias mettent en route leurs moulins à propagande pour commémorer le 20e anniversaire de la démolition du Mur de Berlin, le 9 novembre 1989. [ La mise en route a eu lieu, en ce qui concerne France Inter et la RTBF, dès les tout premiers jours d'octobre. N.d.T.] Tous les clichés de la Guerre Froide sur le « Monde Libre » opposé à la tyrannie communistes vont revenir parader, et la fable simpliste racontant le pourquoi de l'existence du mur sera répétée à l'infini : En 1961, les communistes de Berlin-Est ont construit un mur pour empêcher leurs citoyens opprimés de s'échapper vers Berlin Ouest et la liberté. Pourquoi ? Parce que les cocos n'aiment pas que les gens soient libres ni qu'ils apprennent la « vérité ». Quelle autre (...) Lire la suite »

liste complète


http://www.alterinfo.net/Allemagne-un-gouvernement-de-la-confrontation-sociale_a38801.html


lamatrice

Quand les gouvernements seront constitués de gens du peuple, et non de vampires comme on les connait, les lois changeront, et les employeurs aussi.

À mon sens, si on voulait une société plus équilibrée, nous devrions nous pencher davantage sur les employeurs que sur les travailleurs. Il serait temps qu'ils soient considérés au même titre qu'un travailleur. Personne ne leur a tordu un bras pour être employeur, c'est leur choix alors qu'ils assument leur choix et qu'ils prennent leurs responsabilités envers la mission de leur entreprise qui doit être en harmonie avec les besoins du peuple. Le peuple a besoin de manger, de se loger et de payer les dépenses inhérentes à son travail. Si son travail ne lui permet pas ou à peu près pas de remplir ces obligations, alors que l'employeur lui, de son bord, a largement d'argent, assez pour nourrir toute sa parenté pendant un mois, c'est donc qu'il y a un désiquilibre. Ça n'est pas normal!

http://lamatrice.over-blog.net/article-les-peanuts-chu-ben-tanne-d-en-manger--38728514.html



Europe-contre-les-peuples---crit-.jpg
Début de la fin d’une Europe 
hors du champ démocratique ?


Le traité de Lisbonne, rescapé survivant de l’opposition des peuples français et néerlandais (2005), puis irlandais (2008), a été ratifié ce 3 novembre par le 27ème Etat, la République tchèque. Il entrera en vigueur le 1er décembre 2009.

 

Le vote irlandais, début octobre, avait ouvert la voie (voir Après le oui irlandais, le traité de Lisbonne est en voie de ratification - 8 octobre 2009).

 

Toutefois, le contexte européen est fort différent de ce qu’il était en 2001, au moment du lancement de la Convention sur l’avenir de l’Europe.

 

Le traité constitutionnel européen (TCE), adopté en 2004 par les chefs d’Etat et de gouvernement, n’a pas été ratifié par les peuples (voir le rappel historique dans l’article Ratification du traité de Lisbonne : six Etats membres de l'UE en rade - 8 février 2009).

 

Le traité de Lisbonne, qui reprend l’essentiel du TCE, a subi un examen juridique approfondi de la part de la cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe (voir Traité de Lisbonne : la leçon allemande de démocratie européenne - 4 juillet 2009).


Marie
-Françoise Bechtel
, chargée de la diffusion des idées et de la formation au Mouvement Républicain et Citoyen, a réalisé une étude savante de l’arrêt de cette cour de Karlsruhe, qui est à lire sur le site du MRC, sous le titre : L’arrêt du 30 juin 2009 de la cour constitutionnelle et l’Europe : une révolution juridique ?


Universit-d--t-MRC2009-021.jpg
Marie-Françoise Bechtel, lors de l'université d'été du MRC à Toulouse, le 5 septembre 2009,
au côté de Jean-Yves Autexier (micro) et de Julien Landfried

En voici l’introduction, mais aussi le résumé.

L'arrêt du 30 juin 2009 de la cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe aurait dû connaître un véritable retentissement politique. Ses mérites, il est vrai, sont mis en valeur par la conspiration du silence dans les medias, les gouvernements et les partis. Quant à la doctrine, elle met pour l’essentiel, un grand empressement à tenter de recoller les morceaux.

Il est pourtant raisonnable de dire que cet arrêt inaugure une ère nouvelle dans les relations entre l’Union Européenne et les Etats.

Que dit cet arrêt ? Résumé de l’arrêt tel que communiqué par la Cour de Karlsruhe :

« Le Traité de Lisbonne est compatible avec la loi fondamentale. Mais la loi étendant et renforçant les pouvoirs du Parlement (Bundestag et Bundesrat) dans les matières européennes viole les articles 38.1 et 23.1 de la loi fondamentale dès lors que le Parlement allemand ne se voit pas accorder des pouvoirs suffisants dans la participation à la procédure législative et à la procédure d’amendement des traités. La ratification par la République fédérale d’Allemagne du Traité de Lisbonne ne peut donc avoir lieu tant que la loi relative aux droits de participation du Parlement n’est pas entrée en vigueur. Décision prise à l’unanimité quant au résultat et à l’unanimité moins une voix quant au raisonnement ».

 

Que peut-on en conclure ?

On note tout d’abord l’importance que la cour attache au « raisonnement ». C’est bien lui qui fait le prix de cet arrêt et c’est à lui qu’il faudra se référer pour l’avenir.

En effet la conclusion même de la Cour selon laquelle le Traité de Lisbonne n’est pas inconstitutionnel est a priori irénique. Mais à quel prix ! Dans une analyse implacable de la nature même de l’Union Européenne, le juge allemand pointe tout ce qui fait de la construction communautaire un édifice contraire à la démocratie et, par la même occasion, interdit qu’une Constitution vienne coiffer cet édifice qui n’est ni un Etat fédéral - dont il a certain traits - ni un Etat unitaire et qui, comme « organisation internationale », ne peut se prévaloir d’une souveraineté comparable à celle des Etats qui la composent. Elle en déduit que le Parlement national doit se voir reconnaître un droit de regard sur la mécanique de prise des décisions et que, tant qu’une loi n’aura pas reconnu ces droits « de participation », le traité ne peut être ratifié par l’Allemagne.

En d’autre termes, si la Cour s’apprête vraisemblablement à composer avec le gouvernement qui s’est empressé de préparer la loi qu’elle exige renforçant les pouvoirs du Parlement national dans l’élaboration des normes communautaires, elle a verrouillé l’avenir et même le présent dès lors qu’elle impose une interprétation réductrice des compétences européennes.

C’est pourquoi si l’arrêt du 30 juin 2009 n’est pas un séisme, il constitue cependant une fracture dont les institutions de l’Union auront du mal à se remettre.


Revue de presse concernant la ratification du traité de Lisbonne et les projets à court terme de l’Union européenne.

 


Traité de Lisbonne: la fin d'un marathon
(La Tribune, 30 octobre)

 

Le président tchèque ratifie le traité de Lisbonne (Le Monde, 3 novembre)

 

Traité de Lisbonne : les prochaines étapes (Le Monde, 3 novembre)

http://mrc53.over-blog.com/article-traite-de-lisbonne-ratifie-avec-les-reserves-de-la-cour-de-karlsruhe-38726569.html


                                                                                                  wikipedia

                 Helder Camara, le centenaire

Faculté des Sciences Sociales et Économiques - Institut Catholique de Paris
21, rue d’Assas, 75006, Paris - Amphi René Rémond
Entrée libre

Colloque à l’occasion du centenaire de la naissance de Dom Helder Camara

Le choix des pauvres
Figures et engagements contemporains
Approches comparatives

Le vendredi 6 novembre 2009  
 9h à 18h


Le centenaire de la naissance et le dixième anniversaire de la mort de Dom Helder Camara offrent cette année l’occasion d’associer à son souvenir quelques uns au moins de ses contemporains qui, avec lui, ont marqué les mémoires et l’histoire pour avoir fait et vécu le choix des pauvres. Avec lui plutôt que comme lui : l’hypothèse proposée pour servir de fil rouge au colloque est que les engagements et témoignages d’hommes et de femmes comme l’Abbé Pierre, Jean Rodhain, Simone Weil, Joseph Wresinski, Leonardo Boff ou Louis Joseph Lebret, accentuent différemment les diverses acceptions, déterminations et implications que peut comporter le « choix des pauvres ».

Programme

9h  Ouverture : François Mabille  (Doyen de la FASSE) et E.Lasida (Maître de conférence à la FASSE)
9h30 Dom Helder Camara : figure emblématique du choix des pauvres ?
Michèle Jarton (Historienne,- Traductrice des Lettres conciliaires de Dom Helder)
10h Regards croisés
Leonardo Boff et la théologie de la libération par Luiz Carlos Susin (Professeur de théologie à l’Université Pontificale de Porto Alegre – Brésil)
Simone Weil par Maria Villela-Petit (Chercheur CNRS,- Association pour l’Etude de la pensée de Simone Weil)
Joseph Wresinski par Jean Tonglet (Directeur du Centre International J.Wresinski)
11h30 Echange avec la salle
12h Film sur Dom Helder Camara
12h30 Pause déjeuner
14h Regards croisés 
Louis-Joseph Lebret par Denis Pelletier (directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, auteur de « Economie et humanisme », fondé par L.Lebret)
Abbé Pierre par Axelle Brodiez (chercheur au CNRS, auteur de  « Emaüs et l’Abbé Pierre »)
Jean Rodhain par Luc Dubrulle (Directeur de l’Institut d’Etudes Religieuses – ICP, auteur de « Mgr Rodhain et la charité »)
15h30  Echange
16h  Pause
16h30 Relecture et confrontations 
Table ronde introduite et animée par Alain Durand (directeur pendant dix ans de DIAL-Diffusion de l’information sur l’Amérique Latine) avec José de Broucker (« Dom Helder : Mémoire et actualité »,) Antoine. Sondag (Secours Catholique et Pax Romana), François Mabille et Elena Lasida.

http://jeanmouttapa.blog.lemonde.fr/


http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/11/03/15658349.html



arton162763-bd438.jpg


Gladio : Pourquoi l’OTAN, la CIA et le MI6 continuent de nier


par Daniele Ganser | 3 novembre 2009  Alors que l’existence du gouvernement de l’ombre institué par les États-Unis et le Royaume-Uni dans l’ensemble des États alliés est attestée par des enquêtes judiciaires et parlementaires dans les années 80-90, l’OTAN, la CIA et le MI6 continuent à nier. C’est que Washington et Londres n’y voient pas un épisode historique, mais un dispositif actuel (comme l’a montré l’affaire des enlèvements en Europe et des vols secrets durant l’ère Bush). Les armées secrètes de l’OTAN sont toujours couvertes par le secret-Défense, parce qu’elles sont toujours (...)


arton162737-6cdbb.jpg


Honduras : la résistance populaire est proche de la victoire


par Arnold August | 1er novembre 2009  Alors que les Honduriens ne passaient pas spécialement pour être très politisés, et que les experts US ne prévoyaient pas de réaction durable au coup d’État, c’est l’inverse qui s’est produit. La population s’est soudain engagée, a rejoint des organisations militantes, et s’est dressée contre les putschistes. Pour Arnold August, ce phénomène n’est pas sans rappeler les mouvements populaires qui ont agité les États de la région au cours de la décennie et ont tous porté au pouvoir des leaders révolutionnaires. Selon lui, si rien ne vient entraver cette mobilisation, le recul des putschistes (...)


arton162377-b2dd0.jpg



Les USA, Empire de la barbarie

Le secret de Guantánamo

par Thierry Meyssan | 28 octobre 2009  Vous pensez être informé sur ce qui s’est passé à Guantánamo et vous vous étonnez que le président Obama n’arrive pas à fermer ce centre de torture. Vous avez tort. Vous ignorez la véritable finalité de ce dispositif et ce qui le rend indispensable à l’administration actuelle. Attention : si vous souhaitez continuer à penser que nous avons des valeurs communes avec les États-Unis et que nous devons être alliés avec eux, abstenez-vous de lire cet (...)



arton162685-b8d57.jpg

Les armées secrètes de l’OTAN (II)
Quand le Gladio fut découvert dans les États européens…

par Daniele Ganser | 26 octobre 2009  Nous poursuivons la publication par épisodes de l’ouvrage de référence sur les réseaux stay-behind de l’OTAN. Dans ce second chapitre, l’historien suisse Danièle Ganser retrace les découvertes en cascades qui révélèrent l’existence de cette organisation clandestine dans toute l’Europe de l’Ouest et au-delà et le silence qui recouvrit immédiatement ce scandale. La question posée alors par le Parlement européen était de savoir si les institutions démocratiques n’étaient qu’une façade derrière laquelle les Anglo-Saxons manipulaient les peuples d’Europe occidentale depuis un demi-siècle. Cette (...)


                                                                                         panier-de-crabes 

liste complète


Nouveau job pouvant rapporter 1000 € par mois : DELATEUR

Georges Bernanos : "La France contre les robots"

ça se passe comme ça........dans le pays des droits de l'homme

Lévi-Strauss pour les nuls

Israël accroît sa présence militaire en Amérique latine

Le pêcheur est-africain remercie le pirate somalien

Nouveau bouclier antimissile américain en Europe: çà se passe en coulisse

Albi : confirmation des centres de vaccination, d'autres villes idem - nous attendons vos témoignages (début des hostilités le 12 nov)

'Task Force' nommé par le gouvernement US pour mener la propagande concernant le vaccin H1N1

IBM au courant de la pandémie depuis 2006

Vers une Europe orwellienne ?

Faillite de CIT... et future crise obligataire pour l'Etat-providence ?

La Vème République a-t-elle été transformée en « totalitarisme mafieux » par François Mitterrand et Jacques Chirac ?...


mur-Gd-soir.jpgLe mur d'Israël


Le Mur de Berlin ET le mur d'Israël
http://www.dailymotion.com/video/xb20f5_mur-de-berlin-y-mur-disrael_news .






Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Medias de complaisance
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 06/11/2009 19:54


coucou Rita !

Actes 3 de la Bible :"Les croyants mettaient TOUT en COMMUN et répartissaient les biens entre tous, à chacun selon ses BESOINS" (voilà qui devrait intéresser notre ami Laplote)  

Tout est à inventer. Mais c'est mal barré, aujourd'hui !!!!

Moi qui suis pour la simplicité de vie, les magasins vides je m'en fiche !!!! Par contre, la SURconsommation, la course à la consommation, à l'argent, à la réussite, au paraître, ça ce n'est pas
mon truc !!!

Mille bisous eva


Eva R-sistons 06/11/2009 19:46


Hé, la Marie, merci ! Et tu as un bel article qui vient de sortir sur Le Grand Soir, et sur el Diablo ! Je t'embrasse, eva


Eva R-sistons 06/11/2009 19:44


Mur de Berlin

on est saturé avec ça ! Et avec la shoa, et avec les sauveurs (tu parles !) américains... On parle toujours des mêmes sujets, pouah ! Et toujours pour faire de la propagande !

bien à toi eva


Eva R-sistons 06/11/2009 19:40


Bonjour cher Laplote,

ton site me manque !!!!

Pas les mauvais côtés du Stalinisme (Mauvais, car il y en a de bons,  par ex, c'est quand même lui qui a vaincu les Nazis, pas les Américains)

Les besoins de tous sont de moins en moins satisfaits, hélas, tout empire avec le NOM

je t'embrasse, eva


Eva R-sistons 05/11/2009 00:20



Reçu ce commentaire: Suite à mon article sur DSK, eva

__________________________________________________________________________

bravo pour R-SISTONS


les livres de Pierre LARROUTUROU sont des anti-DSK et des anti néo-libéraux avec des bases économiques  claires  et des propositions
sérieuses


guy schaub



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages