10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 09:50

 

LE PACTE COLONIAL OU LA VRAIE CAUSE DES GUERRES EN AFRIQUE

http://www.lepost.fr/article/2011/01/06/2362189_francafrique-le-pacte-colonial-ou-la-vraie-cause-des-guerre-en-afrique.html

 

h-20-2362194-1294343355.gif

 

Sommaire :

 

Introduction à cette publication,

par eva R-sistons :

"Les mutations de l'Armée - et du monde".

 

Ce que la France tramerait en Côte d'Ivoire

 

Aux Soldats, aux Sous-officiers et aux Officiers de l'Armée française

 

Général Desportes mis sur écoute - Le "Réseau Surcouf"

 

Le terrorisme américain

 

 

 

.

Lord Of war

  http://cpolitic.wordpress.com/tag/armee-francaise/

 

 

Les mutations de l'Armée - et du monde

par eva R-sistons


L'Armée au coeur de ce post. Voici ce que j'écrivais dans le précédent article sur le capitalisme de choc: "Et pour pouvoir dompter la population, il faut une police et une armée de choc : On travaille donc à les privatiser, car les mercenaires apatrides n'ont pas les états d'âme des enfants d'un pays. Par exemple, les armées de conscrits ont laissé peu à peu la place à des armées de professionnels, la Défense ayant moins besoin d'hommes que de haute technologie (ainsi, aujourd'hui on tue derrière son clavier).. et un degré de plus est atteint dans le divorce avec les populations, par la privatisation continue de l'Armée comme de la Police".

 

L'Armée de la Nation se privatise, l'Armée de la Nation se "mercenarise" (1). Et avec Sarkozy, il semble qu'elle devrait prochainement être utilisée pour de basses besognes. En Côte d'Ivoire, des ressortissants français dénoncent le coup préparé par Sarkozy contre celui qui lui déplaît, Laurent Gbagbo, pas assez servile, et pour ceux qui lui plaisent, liés aux milieux de la haute Finance (Ouattara est un ancien du FMI, l'organisme qui orchestre la paupérisation des sociétés au profit, notamment, de l'Elite de la Finance et de la Grande Industrie. Il n'y a pas de hasard en politique).

 

Un Officier dénonce les régressions, sociales et professionnelles, sans précédent, imposées à l'Armée française (2). Je l'ai déjà écrit, nos Officiers, nos Soldats, nos Gendarmes, nos Policiers, sont sur la sellette, comme nos Juges ou nos médecins. Et pour exemple, je citerai le premier procureur de France, Jean-Louis Nadal: "Il a sonné la charge contre le gouvernement, vendredi 7 janvier, lui reprochant de "dénigrer la justice et de "blesser la République" (3).

 

Sur Mecanopolis, on peut lire ceci : "La dernière livraison du « Canard enchaîné » rapporte que le contre-espionnage français a enregistré, en 2009 et 2010, les conversations du patron de l’Ecole de guerre, qui ose mettre en cause l’engagement de la France en Afghanistan (..) Dès la parution du « Monde », nombre d’officiers et de généraux approuvent discrètement ce qu’ils viennent de lire. Au centre de planification et de conduite des opérations – où l’on est « branché » en direct sur Kaboul – personne ne met en cause ce constat. Même réaction, en général, à l’Ecole militaire. Au Quai d’Orsay, plusieurs hauts diplomates se félicitent de voir un militaire ainsi monter au feu (..)". C'est la fronde. On reparle du réseau Surcouf.... (4).

 

Bientôt, les Nations n'existeront plus, l'Armée d'un pays ne sera plus qu'un lointain souvenir, la Police ou la Gendarmerie Nationale auront disparu. L'heure est à la globalisation, à la privatisation, à la "mercenarisation" - des individus payés au prix fort, sans foi ni loi ni nation, au service d'une petite Oligarchie de prédateurs internationaux sans scrupules. Pessimiste ? Non, réaliste. Le monde est en plein bouleversement. Le passé est gommé, les traditions seront perdues. Est-ce l'avenir que nous voulons ? Alors, croisons les bras. Après tout, nous avons à la tête de la France un "super mercenaire"...

 

Mais lorsque l'Histoire se déroule trop vite, lorsqu'elle bouscule tout ce à quoi les peuples tiennent, lorsqu'elle ne tient compte que des intérêts d'une poignée d'individus haut placés, alors le pire est à craindre.

 

Et justement, bien des événements actuels font songer à l'Apocalypse de la Bible. Les peuples grondent, la nature devient folle - Dieu est-il en colère ?

 

Les apprentis-sorciers de la planète risquent d'être dépassés par leur irresponsabilité égoïste et cupide...

 

Eva R-sistons à un futur manquant de Sagesse.

 

 

(1) http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/08/18/une-societe-de-mercenaires-sans-foi-ni-loi.html

(2) Aux Soldats, aux Sous-Officiers et aux Officiers de l'Armée Française

(3) http://sos-crise.over-blog.com/article-le-premier-procureur-de-france-s-indigne-de-l-attitude-du-gouvernement-64640394.html

(4) http://www.mecanopolis.org/?p=21202

 Le général Desportes placé sur écoute,feu vert de l’Elysée. Réseau Surcouf

 

 

 

 

Reçu ce texte de Philippe G.,

sans source.

Je ne peux vérifier.

Mais je publie... c'est très intéressant !

Notre Président est un cow-boy comme son ami Bush...

eva

(Voir plus bas un lien, "Opération Cirrus")

 

 

Voici les confidences d' Abidjan .

Nous ne pouvons pas admettre que le président de la France soit un assassin et un criminel qui organise ses opérations avec préméditation. Voir le COS.

Les révélations et confidences de français vivant à Abidjan

Les témoignages ont été recueillis quelque part à Abidjan, capitale
économique ivoirienne et ont été livrés par des Français, vivant en Côte
d’Ivoire depuis des années. Ils y ont fait fortune. Ils ont décidé de se
confier. « Nous avons décidé d’alerter les autorités ivoiriennes et le
monde entier sur ce qui se trame dans l’ombre

sur le compte du peuple ivoirien ».


Pour ces ressortissants français, la France est sur le point de mettre à
exécution son plan savamment préparé, depuis le premier tour de l’élection
présidentielle. Un plan visant d’une part à exécuter des personnes du
sillage du chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo et d’autre part, à
déclencher une situation de chaos en vue d’extrader celui-ci vers une
destination inconnue. Mais ces français, compatriotes de Nicolas Sarkozy,
président de la République française s’opposent à un tel projet.

Au nombre de quatre ce jour-là, l’air grave et refusant pour la
circonstance tout appel (car ils ont fermé leurs téléphones portables) ces
ressortissants français très au fait du « coup spectaculaire », imminent ont
confié avoir alerté le pouvoir Laurent Gbagbo, sur la nature du commando
présent à Abidjan. «Ils sont dans nos murs. Des unités spéciales de la
terreur sont à Abidjan. Le temps presse. Si rien n’est fait, dans les jours
qui suivent, la Côte d’Ivoire sera un champ de bataille», laissent-ils
attendre. « Nous sommes autant menacés que les Ivoiriens. Il faut réagir vite
», estiment-ils avant de livrer quelques indications sur les tueurs en
embuscade



« C’est depuis la fin du second tour de la présidentielle en novembre 2010
que nous ne manquons, et cela chaque jour, de dévisager des éléments de
plusieurs unités des forces spéciales membres de commandos des missions et
autres expéditions, à Abidjan », lancent-ils d’emblée. Et de poursuivre :
« Au sein de l’armée française, il existe des sections pour des opérations
précises et urgentes. Ce sont des éléments de ces forces spéciales que nous
avons identifiés au sein des populations, ici à Abidjan. Ce qui veut dire
qu’il y a danger », indiquent ces français qui soulignent être des
Ivoiriens dans l’âme.



« Nous avons fouiné et découvert qu’il y a actuellement trois sections du
Centre des Opérations Spéciales, le COS. C’est une force de massacre. Ses
éléments ne font pas de renseignements, ils tuent. C’est le COS qui a fait
le sale boulot en Algérie. Ce sont des grenadiers voltigeurs. C’est une force
spécialisée dans les combats urbains. Elles sont composées de 33 éléments
par sections des six groupes parlant toutes les ethnies de Côte d’Ivoire.
Nous tenons à faire remarquer que ce sont des éléments spécialisés dans
l’infiltration, l’extraction et l’élimination. Nous vous confions que la
présence du COS à Abidjan est inquiétante et représente une réelle menace
pour les populations. Parce que le COS n’est pas une force conventionnelle »,
insistent-ils.



« Cette unité spéciale, une idée de De Gaule est très active
aujourd’hui. Car il s’agit pour ceux qui la composent de mourir pour le
drapeau. Ils ont pour particularité d’apprendre et de parler plusieurs
langues. Ceux qui sont actuellement en Côte d’Ivoire parlent parfaitement les
ethnies ivoiriennes. Ils sont fondus au sein des populations et vivent
actuellement avec elles. Ils se font passer pour des pêcheurs, marins ou des
maçons et vivent ou marchent en double. Ils sont pour la plupart des noirs.
Plusieurs d’entre eux qui étaient en Irak ou en Afghanistan ont été
sélectionnés pour la mission en Côte d’Ivoire ».



Dans la phase finale de l’exécution de la déstabilisation de la Côte
d’Ivoire, confient-ils, le COS sera appuyé par plusieurs autres unités des
forces spéciales françaises qui sont trempées dans la chute de plusieurs
régimes que Paris ne voyait pas d’un bon oeil: «Il y a actuellement des
éléments du 3è Régiment Parachutiste d’Infanterie Marine, le RPIM. Des
éléments du 3è Régiment Etranger d’Infanterie, le REI basé en Guyane, ils
ont leur quartier à Dakar. Il y a également ici, à Abidjan, le 6è Régiment
d’Etranger du Génie, le REG. Ses éléments sont spécialisés dans la
destruction et la reconstruction ; ils sont basés à Rouen en France »..



«Assassinats de français programmés… »

La Côte d’Ivoire a été déclarée zone 3 : « C’est-à-dire que ce pays
a été déclaré zone en attente d’attaque. Deux croisières et des
porte-avions sont en route pour la Côte d’Ivoire. Depuis une semaine nos
parents présents au sein des forces spéciales nous recommandent de quitter la
Côte d’Ivoire pour le Ghana », indiquent ces français et de poursuivre :
«Toutes ces forces spéciales ont décidé de procéder par des intimidations.
Puis pousseront à des embuscades aux forces onusiennes, ce qu’ils ont déjà
entrepris avec des provocations des casques bleus. C’est déjà constaté dans
les différentes villes.
Il faudra être très vigilants… Ils veulent commettre des assassinats
contre des ressortissants français pour faire porter le chapeau aux forces de
défense ivoiriennes. Or, tuer un français c’est déclarer la guerre à la
France. Le COS utilise actuellement les renseignements de la Licorne qui a
partagé Abidjan en 10 zones de combats et de rapatriement des ressortissants
français ».



Toujours selon ces français, un avion américain, ‘’Apach Hawack’’,
un bombardier serait depuis plusieurs jours positionné au-dessus de la Côte
d’Ivoire. Avec pour mission de localiser les positions des soldats ivoiriens
ou des manifestants qui iraient contre des intérêts français. « Lors de
l’attaque, il projettera des bombes en papier comme cela s’est passé au
Kossovo, dans les Balkans.
Grâce aux marquages par des transpondeurs et compteurs que les éléments des
forces spéciales continuent de poser à travers la ville d’Abidjan. Ces
bombes provoquent une onde de choc dans un cercle de 2 kilomètres qui fait
tomber tout humain dans un étourdissement qui dure au moins cinq minutes. Mais,
pour que la victime retrouve toute sa lucidité, il lui faudra au moins trois à
quatre jours », révèlent-ils



Au sortir de ce tourbillon chaotique, poursuivent ces français, « avec une
attaque rapide prévue, ces forces spéciales envoyées par Sarkozy auront eu le
temps de se saisir du Président Laurent Gbagbo pour le conduire hors de la
Côte d’Ivoire. Nos sources au sein de ces forces nous rapportent que la
destination prévue pour accueillir le chef de l’Etat Laurent Gbagbo est une
île entre la Floride aux Etats unis d’Amérique et Bermudes pour accueillir
la famille du Président. Pour un exil d’oré…. ». Ce qui pourrait
certainement expliquer l’information récurrente de demande d’exile du
Président Laurent Gbagbo auprès du Président américain Barack Obama  



«Une liste de 18 personnes à exécuter…»

« Dans leur plan diabolique, il y a une liste de 18 personnes à éliminer
dont 5 généraux de l’armée ivoirienne. Il n’est point question
d’éliminer physiquement le Président Laurent Gbagbo. Mais, le contraindre à
l’exil. Il s’agit plutôt, pour les tueurs de Nicolas Sarkozy, d’éliminer
en priorité, Charles Blé Goudé. C’est lui que l’Elysée redoute le plus
en Côte d’Ivoire. Il est très populaire et charismatique. Il est perçu par
Paris comme celui qui est capable de mettre à mal les actions de terrain des
forces en présence. Ceci avec des appels aux soulèvements populaires ». Pour
ces français, auteurs de cette attaque en vue, il n’est point question
d’échec. « Toutes les chancelleries internationales savent ce qui se
prépare. Et elles suivent attentivement la préparation de l’opération »,
confient-ils.



«Mais nous refusons que cela se passe ainsi. Aujourd’hui tous les français
qui ont fait des déclarations pour soutenir la légalité constitutionnelle en
Côte d’Ivoire en reconnaissant l’élection de Laurent Gbagbo sont menacés.
Nous nous sentons frères des Ivoiriens », soulignent nos informateurs avant de
noter un autre volet spirituel du complot. « Nous savons que ce qui se passe en
Côte d’Ivoire est une histoire de confrérie. La Rose Croix, la Franc
maçonnerie, le Feu Ardent, le 5è Œil, Couleur pourpre, dont sont membres la
plupart des membres de la hiérarchie militaire. Ce sont elles qui veulent
décider de ceux qui doivent diriger ici en faisant croire au peuple qu’il est
libre de se choisir un président »



« Paris nous traite de rebelles »

Pour ces confidents français, les USA soutiennent Sarkozy parce qu’il leur
a fait croire que Laurent Gbagbo a organisé la confiscation du pouvoir, grâce
aux preuves qu’auraient fournies les services secrets français avec le
soutien de certains services secrets étrangers en Côte d’Ivoire. « C’est
pourquoi les Usa soutiennent Alassane Ouattara. Aujourd’hui les ressortissants
des pays occidentaux ont progressivement quitté à plus de 90 % la Côte
d’Ivoire sur le nombre qu’ils ont été par le passé. Il ne reste en
majorité que près de 16.800 français. Et l’Elysée nous traite de rebelles.
A l’heure où nous vous parlons, nous n’avons plus accès aux services de
paieries. L’ambassade a bloqué nos comptes.
Les autorités françaises veulent que nous rentrions en France. Or nous
refusons de quitter la Côte d’Ivoire. Nous avons reconstruit nos vies passés
les évènements de novembre 2004. Sarkozy veut que nous rentrions pour nous
reverser l’équivalent de 300.000franc Cfa.
Pourtant, nous gagnons mieux nos vies ici en Côte d’Ivoire parce que nos
affaires ont repris depuis belles lurettes. Il faut que la police diplomatique
s’active sur la trace des éléments du Centre des Opérations Spéciales. Si
elle parvient à mettre la main sur un seul de ses éléments la Côte
d’Ivoire évitera les massacres », ont invité ces Français avant de prendre
congé de nous. Tout en indiquant être prêts à œuvrer à mettre en état de
nuire les forces françaises présentes sur les bords de la lagune Ebrié

Vendredi 7 Janvier 2011

 

 

Qu'est-ce que le COS ? Ajouté par eva R-sistons

 

  1. Le COS placé sous les ordres du Chef d'Etat Major des Armées (CEMA), depuis sa création à ... Des missions des éléments du COS peuvent aussi constituer une aide à ...
    le.cos.free.fr/cos.htm -
  2. Les forces spéciales françaises et étrangères
    le.cos.free.fr
  3. COS, le commandement des opérations spéciales, qui rassemble lensemble des forces spéciales des différentes armées françaises. COS est une abréviation pour : ...
    fr.wikipedia.org/wiki/Cos

 

 

Illustrations et texte ci-dessous sur :


http://www.defense.gouv.fr/ema/interarmees/le-commandement-des-operations-speciales/le-cos-presentation

 

 

Le COS, présentation:

 

Mise à jour :19/07/2010

Le Commandement des Opérations Spéciales (COS) a été crée en juin 1992 à la suite des opérations conduites pendant la guerre du Golfe. Placé sous les ordres du Chef d'Etat-major des Armées (CEMA), il a trois objectifs majeurs :

  •  planifier, préparer et conduire les opérations spéciales,
  •  fédérer les unités spéciales des trois armées afin d'obtenir une synergie et une meilleure cohérence,
  •  adapter et améliorer les capacités des unités spéciales en coordination avec les autorités organiques.

 Opérations spéciales :  

Les opérations spéciales sont des actions militaires menées par des unités des forces armées spécialement désignées, organisées, entraînées et équipées, pour atteindre des objectifs stratégiques définis par le CEMA. Utilisant des techniques opérationnelles et des modes d'action inhabituels aux forces conventionnelles, ces actions sont menées en temps de paix, crise ou guerre, indépendamment des opérations conventionnelles ou en coordination avec celles-ci. Ce sont des opération militaires ouvertes ou couvertes commandées par le CEMA. Ce ne sont pas des opérations clandestines. Elles se distinguent des opérations conventionnelles par un cadre espace-temps différent, la nature de leurs objectifs, des modes opératoires particuliers et la discrétion qui entoure leur préparation et leur exécution.

 Missions :  

Il existe trois grands types de missions réalisées par le COS : les missions de renseignement, d'action et d'environnement.

- Missions de renseignement :

  •  acquisition du renseignement sur les milieux physique et humain,
  •  acquisition du renseignement sur les forces en présence et en particulier au-delà de la zone de déploiement du dispositif français ou allié,
  •  acquisition du renseignement sur les objectifs humains ou d'infrastructure, et participation éventuelle à la désignation d'un objectif.

- Missions d'action :

  •  attaques d'objectifs (centre de gravité ou point décisif),
  •  neutralisation d'installations, de réseaux ou des lignes de communication,
  •  capture ou récupération de personnel ou de matériel,
  •  actions de diversion ou de déception,
  •  contre-terrorisme (libération, reprise de contrôle),
  •  fourniture d'appuis spéciaux (commandement, transport, feu).

- Missions d'environnement :

  •  formation, conseil et encadrement d'unités militaires étrangères dans le cadre d'une assistance à des forces amies,
  •  participation au processus d'évaluation et d'aide à la décision, notamment lors de l'ouverture d'un théâtre d'opérations,
  •  protection de personnalités.

(..)

 

 

D'autres capacités dites conventionnelles, issues de différentes unités militaires, peuvent ponctuellement être employées pour des opérations. Tous les hommes appartenant à des unités des forces spéciales (environ 3 000 militaires) sont protégés par l'arrêté du 15 septembre 2006 relatif au respect de l'anonymat.


Quelques opérations du COS :  


Opération Oryx (décembre 1992 - janvier 1993), en Somalie.

Opération Amaryllis (avril 1994), au Rwanda.

Opération Turquoise (juin - juillet 1995), au Rwanda.

Opération Azalée (septembre - octobre 1995), aux Comores.

Opération Almandin (1996), en République Centrafricaine.

Opération Alba (mars - juillet 1997), en Albanie.

Opération Kahia (décembre 1999), en Côte d'Ivoire.

Opération Vulcain (14 août 2000), au Kosovo.

Opération Artémis (juillet - septembre 2003), en République Démocratique du Congo.

Opération Arès (août 2003 - janvier 2007), en Afghanistan.

Opération Licorne (en cours), en Côte d'Ivoire.

Opération Benga (juillet - décembre 2006), en République Démocratique du Congo.

Opération Boali (mars 2007), en République Centrafricaine.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

 

 

Opérations

Opération Cirrus.

Comment Sarkozy a préparé des massacres à Abirjan

 

Le 08 janvier 2011 par IvoireBusiness - Des hommes de l’ombre, membres d’unités spéciales d’infiltration et d’exécution pour le compte de la France ont mis pied en Côte d’Ivoire. Ils s’activent pour la mise à exécution de l’opération

baptisée « pour l’honneur » ou encore «code d’honneur ». Tout sur le dernier Baroud d’honneur de la France en Côte d’Ivoire…Confidences de français vivant en Côte d’Ivoire sur l’attaque imminente que préparent les dirigeants de leur pays d’origine, afin de mettre fin au régime de Laurent Gbagbo.
Cirrus sur Abidjan! Des langues se délient au sein de la communauté française vivant à Abidjan. Depuis quelques jours, des Français témoins de ce qui se prépare contre le pouvoir et même contre la personne de Laurent Gbagbo, actuel Chef d’Etat ivoirien, n’ont cessé d’attirer l’attention des autorités en place. Ils ont alors décidé de se confier, « afin que soit mis au grand jour » l’opération expéditive en préparation en Côte d’Ivoire et que le peuple ivoirien en soit informé», avouent-ils, lors des échanges avec eux. suite ici :

http://www.ivoirebusiness.net/?q=node/1761

 

  .

 

Soldats,

sous-officiers

et officiers de l’armée française !

 

 

Vous êtes fatigués, rongés par le doute et un authentique sentiment d’humiliation. N’en soyez pas étonnés: vous faites l’objet, depuis que Nicolas Sarkozy a imposé sa funeste présence à l’Elysée, d’une régression professionnelle et sociale dont il n’est pas d’exemple dans notre histoire.


            Le Livre Blanc rédigé à l’initiative du peu regretté Hervé Morin et publié en 2008 applique à l’institution militaire la politique de destruction systématique des services publics qui sévit déjà dans les administrations, l’Education Nationale, l’hôpital et les transports. A partir du 1er janvier 2011, avec l’ouverture des bases de défense supposées “rationaliser” la gestion des effectifs et des missions de la Défense, un pas supplémentaire et peut-être irréversible dans la dégradation de notre armée sera franchi:
.
·         la dissolution de régiments entiers s’accélérera
·         les transferts de personnels dans d’immenses pôles de défense dépourvus des moyens matériels de remplir leur mission s’effectueront dans des conditions insupportables pour un grand nombre d’entre vous: carrières bouleversées, déménagements forcés, éloignement géographique des conjoints
·         dans le même temps, les personnels sous contrat seront, plus encore que par le passé, poussés dehors. La réduction à terme, en 2014, à 94 000 militaires d’active de l’Armée de Terre (soit la capacité d’accueil du Stade de France…), dont 10 000 seulement destinés à “participer à la protection du territoire national” ne peut déboucher que sur une  totale incapacité en cas de conflit.
 
            Le constat est accablant. La responsabilité des politiques dans ce sabordage de la Défense Nationale et de l’armée est éclatante:
.
·         la suppression du service national par le président Jacques Chirac a coupé le lien organique armée-nation qu’avait instauré la Révolution Française et rendu l’institution militaire opaque aux yeux des citoyens: combien de civils sont informés des liquidations  en cours d’unités dont l’histoire était pourtant intimement liée à celle des villes où elles étaient stationnées, en particulier dans le Nord et l’Est? combien n’en prendront la mesure que lorsque le départ des militaires aura provoqué une catastrophe humaine et économique?
·         l’instrumentalisation de notre armée au service de causes étrangères s’est accélérée depuis que Nicolas Sarkozy est arrivé au pouvoir: depuis 2007, l’armée américaine sait qu’elle peut se battre jusqu’au dernier soldat français en Afghanistan, où 52 des nôtres sont déjà tombés
·         le retour dans la structure de commandement de l’OTAN (2009) voulue par le même Sarkozy, le plus pro-américain des présidents français depuis 1945 selon le Département d’Etat américain, est une insulte à notre tradition d’indépendance nationale et marque notre complet assujettissement à la puissance américaine au moment où celle-ci s’effondre.
 
            Soldats, sous-officiers, officiers, vous êtes méprisés par des dirigeants indignes et corrompus. Vous l’êtes parce que vous incarnez une tradition d’honneur et de don de soi qui ne trouve pas sa place dans une société gangrénée par l’argent, où les seules valeurs sont celles qu’on peut coter en bourse, et qui vous berce de l’illusion de la démocratie. Il vous appartient de refuser cette dictature de la médiocrité et de l’impuissance. Le pays ne pourra se relever qu’avec votre concours, votre refus de la décadence et de l’humiliation nationale, votre conscience de la force que vous détenez.
 
Honneur et Patrie
honneuretpatrie@yahoo.fr
.

desportes1.png

 

Le Général Desportes placé sur écoute

 

 

Extraits :

(..)

Selon l’Elysée et le ministre de la défense, la République est en danger quand un général ose émettre quelques critiques sur l’engagement de la France en Afghanistan.


A sein de l’état-major des armées, on n’ignore pas l’intérêt porté par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) aux conversations et aux relations du général Desportes. Motif de cet espionnage électronique réalisé sans l’aval d’un juge d’instruction : Vincent Desportes serait membre d’un réseau militaire clandestin baptisé « Surcouf ».


Réseau « Surcouf »


En 2008, des généraux, des amiraux et des colonels en activité ou à la retraite, tous contraints à l’anonymat, rédigent ensemble un texte qu’ils signent « Surcouf ». Puis, ils insistent auprès du Figaro pour que cette « tribune» paraisse le 18 juin. Une date choisie pour le symbole gaulliste qu’elle représente.


Ce texte taille en pièce le Livre blanc de la défense, un document concocté à l’Elysée sous l’autorité du Président. Pour le chef d’état-major des armées, l’amiral Guillaud, qui a collaboré à la rédaction de ce Livre blanc, cette prise de position dans le « Figaro » tient de l’affront personnel. Sarkozy et Guillaud, furieux et inquiets, veulent savoir combien d’officiers se cachent derrière « Surcouf ».


Deux perquisitions sont menées à l’Ecole militaire. Les locaux du Collège interarmées de défense, dont le directeur est à l’époque le général Vincent Desportes, sont « visités ». Autres bureaux perquisitionnés, ceux du Chem, « l’aile militaire » de l’Institut des hautes études de défense nationale, d’où sortiront les futures généraux. Dans les deux cas, plusieurs ordinateurs d’officiers sont embarqués, dans l’espoir de découvrir les noms des membres et amis du réseau « Surcouf ».


Une guerre dont les armées françaises ne veulent pas


Dès lors, Vincent Desportes est dans le collimateur. En 2010, il apprend que l’état-major, les ministres de la Défense, des Affaires étrangères et leurs porte-parole ont reçu, de Sarkozy, l’ordre de faire silence sur l’Afghanistan. Mais il n’en a cure.


A quelques semaines de prendre sa retraite, Desportes devient le premier officier de haut rang à mettre publiquement en cause l’engagement de la France. Dans un entretien qu’il accorde au « Monde » (daté du 2 juillet 2010), il affirme que « la situation en Afghanistan n’a jamais été pire (…). C’est une guerre américaine ». Avant de conclure : « Il faudra bien revoir la stratégie (…). L’armée américaine doute des directives de ses chefs. Tout se passe comme si le président Obama n’était pas très sûr de ses choix. » Puis Desportes confirme que la France ne participe à aucune décision sur l’engagement des troupes.


Dès la parution du « Monde », nombre d’officiers et de généraux approuvent discrètement ce qu’ils viennent de lire (..)

 Le général Desportes placé sur écoute,feu vert de l’Elysée. Réseau Surcouf

.
.
Le terrorisme américain

lundi 10 janvier 2011

Etats-Unis : deux siècles de violence (Article sur http://polymedia.skynetblogs.be/ )

Beaucoup d’Etasuniens voient leur pays et leurs soldats comme les « bons » qui propagent la « démocratie » et la « liberté » dans le monde entier. Quand les Etats-Unis infligent mort et destruction inutile, cela est vu comme une erreur ou une aberration. Dans l’article suivant, Peter Dale Scott et Robert Parry examinent la longue histoire de ces actes de brutalité, une trajectoire qui suggère qu’il ne s’agit pas d’une « erreur » ou d’une « aberration », mais plutôt d’une doctrine plutôt consciente de contre-insurrection par le « côté obscur ». Consortium News.

21590.jpgIl y a un fil obscur – rarement reconnu – qui parcourt la doctrine militaire des Etats-Unis, qui provient des premiers jours de la République.

Cette tradition militaire a explicitement défendu l’usage sélectif de la terreur, que ce soit dans la répression de la résistance des américains natifs aux frontières du XIXe Siècle, dans la protection d’intérêts étasuniens à l’étranger au XXe Siècle, ou dans « une guerre contre la terreur » pendant la dernière décennie.

Suite ici :

 

http://sos-crise.over-blog.com/article-le-terrorisme-americain-64668219.html

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2011/01/10/20088229.html?t=1294650672800#c39854933

 

 

 

.

 

DOCUMENT WIKILEAKS - Sarkozy massivement arrosé par Omar Bongo
 

Selon WikiLeaks Sarkozy a été massivement arrosé d'argent sale par le dictateur Omar Bongo pour financer sa  campagne électorale de 2007. En langage commun on appelle ça «une bombe». Lire ici :

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-sarkozy-massivement-arrose-par-omar-bongo-63977345.html

 

 

.

 

TERRORISER LES TERRORISTES, PARDON, L'AMERICAIN DE BASE, POUR QU'IL NE SE REVOLTE PAS
du 3 au 14 janvier 2011 : Les US se préparent à des révoltes, c'est clair, voyez leur dernière innovation, des tours de garde de prison, l'ensemble fabriqué par ICXT et installées sur des vérins hydrauliques mobiles autour des... grands centres commerciaux JUSTE AVANT NOEL comme nous le montre le site video GodlikeProds. Dans tous les Etats-UNis, les centres commerciaux se transforment en prisons, bonjour l'Etat policier, et c'est tout à fait incroyable, financé par Homeland Security. Mégaphones, projecteurs, caméras, utilisés pour le contrôle des peuples et l'instabilité des foules... Au secours, ils sont devenus fous. L'Amérique devient Auschwitz. Bientôt une fouille anale et vaginale pour entrer dans les centres commerciaux? Cliquez ici ABSOLUMENT et regardezjusqu'au bout même si vous ne parlez pas anglais.


http://www.jovanovic.com/blog.htm

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages