24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 20:25
 

democratie.jpg


Non au maccarthysme français,
non à la chasse aux sorcières musulmanes.
Oui aux valeurs républicaines !
Par Eva R-sistons

Chers Lecteurs et Lectrices,

Reçu la Lettre ci-jointe, adressée à Mme Alliot-Marie, à laquelle je souscris totalement. La société laïque française, ouverte et tolérante, est en train de devenir une société à deux vitesses, piétinant la liberté, l'égalité, la fraternité, nos valeurs républicaines, mettant sur un piedestal la Communauté juive, et désignant à la vindicte la Communauté musulmane. L'antisémitisme est à deux faces: envers les sémites juifs et envers les sémites arabes, souvent musulmans. Et il est AUSSI intolérable dans les deux cas; Tout être humain a droit au respect. Par conséquent, il est en effet intolérable que l'Etat français, qui pourtant devrait montrer l'exemple de l'équité, fustige constamment une communauté et privilégie l'autre, au point de se prosterner devant cette dernière. Ce climat est malsain, nauséabond. Il dresse une partie des citoyens contre l'autre. Vichy n'est pas loin ! A quand l'étoile jaune pour stigmatiser les Musulmans ? L'Histoire se répètera-t-elle ? Et nous devrions être spectateurs ? Alors qu'une véritable chasse aux sorcières commence, contre la burqa, contre la marché halal, contre les Musulmans assimilés aux Islamistes ou pire encore, à des terroristes potentiels...  à quand le maccarthysme français ? Réalise-t-on ce que la France est en train de devenir ? Non seulement une vulgaire, très vulgaire République bananière, mais aussi une République intolérante, injuste, fustigeant une partie de ses citoyens, dressant les individus les uns contre les autres, salariés contre chômeurs, travailleurs contre assistés, travailleurs du privé contre fonctionnaires, blancs contre bruns, Judéo-Chrétiens contre Musulmans... Où cela va-t-il s'arrêter ? Nous sommes sur la mauvaise pente ! Un climat de haine et d'intolérance infecte la belle patrie des Droits de l'Homme, la terre de Voltaire !!! Il est temps d'arrêter la machine infernale ! Nous voulons vivre dans une société apaisée, sans chasse aux Juifs, aux Musulmans, aux Jaunes, aux Noirs, aux fonctionnaires, aux pauvres... nous voulons retrouver nos valeurs, nous voulons vivre la liberté, l'égalité, la fraternité, concrètement, au quotidien !

Je prépare un article sur la liquidation de la France.

Jusqu'à quand tolèrerons-nous l'intolérable ???

Eva r-sistons 


burqa-fse-j.jpg
  
Rosita RUCKI-BERNARD

95200 Sarcelles,

 à

  Madame Alliot-Marie Ministère de la Justice

13 place Vendôme 75042 Paris

 


Sarcelles,

Le 22 février 2010

Madame la Ministre,

En réponse à votre allocution du 19 février 2010 lors du dernier repas du CRIF à Bordeaux, force est de constater votre allégeance sans faille envers cette organisation. C’est bien vous, Madame la Garde des Sceaux qui faites un amalgame aussi scandaleux que dangereux entre antisémitisme et antisionisme. Si l’antisémitisme est effectivement contraire à mes valeurs morales sachez que je n’attends pas qu’une loi me le rappelle !
Et puisque vous soulignez à juste titre que l’antisémitisme est indigne de l’héritage humaniste de la Patrie des droits de l’homme, permettez-moi de vous rappeler que les campagnes et débats islamophobes menés tambour battant par les politiques de tous bords depuis plus de 7 mois, ne le sont pas moins.
Qu’en est-il du travail de mémoire que la télévision, le cinéma et l’école m’imposent quotidiennement, alors que par vos multiples tentatives d’intimidation vous souhaitez me rendre complice des crimes de guerre reconnus et commis par l’Etat que vous soutenez ouvertement? Car soyez-en certaine, ce travail de mémoire a été si bien entretenu pendant de si longues années, qu’il me permet d’avoir le courage de vous dire STOP ! De quel droit parlez-vous de politique générale en mon nom dans un diner mondain organisé par une organisation ouvertement sioniste !

Non seulement je boycotte Israël et tous ses produits dérivés depuis les avocats jusqu’au dernier membre du Betar, parce que je refuse qu’un seul de mes euros contribue au génocide d’un peuple. Mais sachez que je boycotte également la chaine de restaurants Quick, devenue propriété de l’Etat depuis qu’elle a été rachetée par une filiale de la caisse des dépôts et consignations, dans des conditions telles que la Belgique instruit une enquête au moment où je vous écris. Ce même Etat français qui encourage jour après jour à l’incitation à la haine raciale, à des divisions entre les communautés qui n’ont pas raison d’être, à faire de l’islam la religion à réformer en attendant de lui donner le coup de grâce !

Résister à l’intolérable n’est pas un crime Madame la Ministre, c'est un devoir, et croyez bien que les paroles de Lucie Aubrac qui a dit que résister devait se conjuguer à tous les temps réveillent des consciences longtemps anesthésiées par les campagnes de désinformation et de censure.

Qu’en est-il Madame la Ministre de ce projet de loi sur la création d’un pôle génocide au Tribunal de Grande Instance de Paris et qui d’après un article paru le 08 janvier 2010 sur le site du CRIF, après que votre cabinet se soit empressé de rassurer l’organisation qui commençait à se faire des soucis, ne concernerait que les crimes commis au Rwanda ? Les crimes contre l’humanité ne concernent-ils pas l’humanité toute entière? A moins que l’Etat français et l’organisation « crifiène »considèrent que les Palestiniens ne font pas partie de cette humanité ?

Pour en revenir à vos réflexions qui font partie du travail collectif de la mémoire, permettez que je rafraîchisse la vôtre par la même occasion:

« La France sait ce qu’elle doit à la communauté juive », votre mémoire est-elle à ce point sélective ? 38 000 soldats musulmans ont donné leurs vies entre 1914 et 1918, en août 1944, 173 000 soldats arabes et africains de confession musulmane se sont battus pour libérer notre pays, 55 000 d’entre eux sont morts pour la France et les juifs de France qu’elle portait en son sein. Que dire des survivants qui se battent encore pour que leurs droits les plus élémentaires à la pension d’anciens combattants soient respectés !

« Tout sera fait pour que la communauté juive puisse se retrouver autour de ses traditions et de ses rites, au sein de la communauté nationale », je veux bien vous croire puisque depuis l’année 2009 les fêtes religieuses de Hanoukka peuvent être célébrées avenue de l’Opéra à Paris où encore aux champs de Mars, et dans d’autres villes françaises, sans que personne n’y trouve à redire. Que souhaitez-vous de plus? Encore une fois un bel exemple de la laïcité à deux vitesses…

Si je constate en effet que « tout sera fait, pour que les Juifs de France soient fiers d’appartenir à une Nation généreuse, ouverte, respectueuse des différences.

Fiers de nourrir l’identité de la France, pour qu’elle garde son message universel. » Je constate aussi que dans un même temps tout est mis en œuvre pour stigmatiser une communauté qui n’a rien demandé, stigmatisée au point que même le programme d’histoire/géo des classes de seconde s’apprête à être remanié en faisant la part belle à l’Occident chrétien, au détriment de l’étude de la civilisation musulmane.

N’enviez-vous pas, Madame la Garde des Sceaux le courage et la liberté de Zineb, cette jeune élève qui a porté comme un étendard un T-shirt Free Palestine après que son professeur d’histoire géo ait fait à la classe entière l’apologie d’Israël, un état reconnu comme étant un état assassin?
N’éprouvez-vous pas la même honte que moi, de savoir que son courage et son civisme lui ont valu trois jours d’exclusion de son collège?

En ce qui me concerne Madame la Garde des Sceaux, le temps de l’intimidation est bel et bien révolu et j’invite mes concitoyens de toutes confessions, et qui pensent que la justice française a encore un rôle honorable à jouer dans cette société, à faire appliquer l’article 223-6 du code pénal afin d’empêcher un nouveau génocide imminent !

Article 223-6 du code pénal« Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende.
Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours. »

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en ma volonté de résister aussi longtemps que ce mot aura un sens.

Rosita RUCKI-BERNARD


LIBRE DE DROITS


___________________________________________________________________________________



Carte des sites nucléaires en IranUne des cartes qui nous montre un Iran nucléaire, rempli d’usines atomiques…

Pourrions-nous en avoir une seule, reprenant toutes leurs maisons de santé ?


Pour le public occidental, depuis plusieurs années, l’Iran est dénigré, et son gouvernement, au travers de son président, Mahmoud Ahmadinejad, est diabolisé systématiquement.


Le premier à pousser à son paroxysme cette rhétorique insultante à l’égard de l’Iran fut le gouvernement de Georges W. Bush bien connu pour son « respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression » (1), pour » son combat contre la torture et les inégalités » (« Kidnappés par la CIA, les charters de la torture », par Trevor Paglen et A.C. Thompson, éditions Saint-Simon), pour « son éthique électorale » (
hacking democracy) et pour « son attachement à la transparence et à la vérité » : «Faux prétextes» (2).


Par le slogan néoconservateur d’Axe du Mal (Axis of Evil), l’Iran fut « popularisé » dans nos séries télévisées, dans nos journaux écrits et parlés, comme un État voyou, ainsi étiqueté par le pays comptant le plus de prisonniers au monde, 2,3 millions (3) (davantage que la Chine).


Depuis cette date, cette image salie, d’un Iran terrifiant, est profondément ancrée, imprimée dans l’esprit de nombreux occidentaux.


Le contentieux entre les États-Unis et l’Iran remonte certainement  à l’occupation de l’ambassade américaine à Téhéran, en 1979, entraînant la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays.  Cela n’avait pas empêché par la suite Ronald Reagan de vendre des armes à l’Iran pour, avec l’argent obtenu, soutenir les Contras au Nicaragua (
Irangate).  Mais bon...


Avant cela, en renversant pour des raisons de nationalisation du pétrole iranien le docteur Mossadegh élu en 1953, Washington et la CIA ont permis, et soutenu, 40 ans de dictature par le Shah Phalavi, régime très peu compatible avec la liberté d’expression et les droits de l’homme, sans que cela n’entraîne, autant qu’aujourd’hui, un tollé de protestations et de provocations des philosophes, des politiciens et des médias occidentaux.  Ceux-ci s’accommodaient donc davantage de la Savak et des terribles tortures de la police secrète du Shah (4), qu’ils ne supportent aujourd’hui les débordements des Gardiens de la Révolution.


Depuis, des élections annoncées comme truquées (sans preuves), des phrases mal traduites (5), un programme nucléaire présenté comme ayant des buts militaires, des répressions de manifestants et d’opposants qualifiées de bains de sang, un prétendu antisémitisme insupportable (6), sont venus renforcer l’image diabolique du gouvernement iranien au point qu’aujourd’hui, pour l’Occident, il incarne le Mal Absolu. Il n’est plus sur l’Axe du Mal du « paisible » Bush, il est  le Mal.


Sont ressorties également de façon très opportune, les images d’un gouvernement intolérant opprimant son peuple, ses femmes, à coups de matraques, confondant politique et religion, et pour lequel l’emprisonnement et la torture remplaceraient le dialogue et le débat critique, si « chers » aux occidentaux.


Connaissez-vous le système iranien d’accès aux soins de santé ?


Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, ce système a permis de réduire de 70% la mortalité infantile dans ce pays, l’Iran islamiste, en 30 ans (7). Le Dr Aaron Shirley, premier pédiatre noir du Mississipi en 1965, connaît bien, lui, le modèle iranien, et à 77 ans, il voudrait l’importer dans le delta du Mississipi, où le taux de mortalité infantile est le plus élevé des États-Unis (50% de plus que la moyenne nationale) et où l’espérance de vie est la plus faible du pays. Aaron a passé, avec deux collègues, dix jours en Iran en mai 2009.

Le Dr Aaron Shirley

Le Dr Aaron Shirley

En octobre 2009, ce sont quatre médecins iraniens, dont un membre du ministère de la Santé qui ont passé une semaine dans le Mississipi. Il y a une certaine morale dans cette histoire dont personne, sur les grandes chaînes de la télévision occidentale, ne parle.  Celle d’un pédiatre noir, qui a subi des violences policières alors qu’il était militant des droits civiques et qui a contribué à la création du plus grand centre de santé communautaire de l’État, accueillant dans le Sud profond des Iraniens afin de s’inspirer de leur système d’accès aux soins de santé : quelle leçon à tous les philosophes, philanthropes et politiques qui aboient sur l’Iran et répandent leur fiel sur ce pays.


Malgré les dizaines de millions de dollars injectés par le gouvernement fédéral étatsunien, les soins médicaux primaires dans le delta du Mississipi sont restés peu performants. L’Iran compte 17 000 maisons de santé, des dispensaires ruraux qui emploient les agents de santé locaux.


Aujourd’hui, plus de 90 % des 23 millions d’Iraniens habitant en zone rurale ont accès aux services de santé grâce à ce système, selon les responsables, et cet accès est gratuit (8). Sans écho dans les médias occidentaux qui préfèrent ne parler de l’Iran que quand on peut en dire du mal, sans tapages, les États-Unis et l’Iran ont discrètement apporté leur soutien à l’initiative proposée dans le delta où des noirs vivent en majorité.


L’Institut national de santé (National Health Institute) américain a fait part de son approbation, comme le confirme un texte publié sur son site internet : « Le succès remarquable du concept iranien des maisons de santé […] apporte espoir et inspiration aux autorités du delta du Mississipi. » (9).


En visitant l’Iran, le docteur Aaron Shirley, le pédiatre noir à l’origine du projet, a déclaré, en riant : « Je me suis senti plus en sécurité en Iran que dans le Mississipi des années 1960. »


Les Iraniens qui sont venus en octobre 2009 ont eu, eux, un choc en constatant l’immense pauvreté de l’Amérique rurale en arrivant à Baptist Town, un dédale de rues boueuses, de terrains vagues à l’abandon et de cabanes coincées entre deux voies de chemin de fer et un bayou. Pas d’écoles, pas de cliniques, pas de centre communautaire.


Le Dr Shirley s’est rendu récemment au Congrès, à Washington, avec un confrère pour récolter des fonds afin d’ouvrir des maisons de santé à l’iranienne à Baptist Town, dans la périphérie de Greenwood et dans quatorze autres zones du delta du Mississipi. Le projet du Mississipi vise à former des aides-soignants, puis à les envoyer faire du porte-à-porte pour délivrer des soins de base, comme prendre la tension artérielle, faire des soins d’hygiène. Pour les soins plus avancés, les patients continueront d’être envoyés dans des cliniques et des hôpitaux, et pourront ensuite bénéficier d’un suivi à domicile, au départ des maisons de santé créées à proximité (10), en s’inspirant du système iranien.


Le modèle iranien pour sauver de la mort des enfants américains que les millions de dollars fédéraux n’arrivent pas à mettre à l’abri de la maladie et du dénuement, quelle ironie, vous ne trouvez pas ?


Alors que les États-Unis, qui dépensent des trillions (milliers de milliards) de dollars dans leurs guerres mondiales illégales, à l’extérieur, pour dominer et piller la planète, les médias et les grandes chaînes américaines ne savent parler que de l’Iran démoniaque et tyrannique.


N’en déplaise à Shimon Perez qui déclare que « l’Iran est un danger pour le monde » (11), il est également un modèle,  pour les Etats-Unis eux-mêmes.


Durant ses visites au Congrès, le docteur Shirley devrait essayer d’obtenir une entrevue avec le président, et lui toucher un petit mot de tout ça.


Dans le delta du Mississipi, il est probable que les Étasuniens voient l’Iran autrement que dans le reste du monde occidental.

 

Notes : 

 

(1) Lynne Stewart en prison : Quand la justice déraille

http:// www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16254

(2) http://www.liberation.fr/monde/010123608-les-935-mensonges-de-l-administration-bush-sur-l-irak

(3) http:// www.legrandsoir.info/Crise-systemique-le-chaos.html

(4) La Grande-Bretagne, les USA et Israël créent la SAVAK,  http://www.voltairenet.org/article15130.html

(5) Allusion au fait qu’Ahmadinejad aurait dit qu’il souhaitait rayer Israël de la carte, or l'ONU a confirmé que la traduction de cette phrase d'Ahmadinejad est erronée, il a dit : « L'Imam a dit que ce régime occupant Jérusalem doit disparaître de la page du temps ».

(6) 20 000 juifs vivent en Iran, bien intégrés, sans y subir d’oppression de la part du régime.

(7) http:// www.who.int/whr/2008/media_centre/iran_fr.pdf

(8) Op. Cit.

(9) Iran’s health houses provide model for Mississippi Delta, (en anglais) : http:// www.fic.nih.gov/news/publications/global_health_matters/2009/1209_health-house.htm 

(10) http:// www.courrierinternational.com/article/2010/02/11/le-mississippi-seduit-par-le-modele-iranien
(11) http://www.alterinfo.net/Perez-L-Iran-cherche-a-prendre-le-controle-du-Moyen-Orient_a41922.html


 

Auteur : Dr. Pascal Sacré - Source : Mondialisation.ca

Publié par Roland, webmaster

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=11230&rech=18801#18801


colon-ies.jpg

Israël état voyou:


Les assassinats politiques par le Mossad soulèvent des questions politiques
par James Petras*


 

Le récent assassinat d’un des chefs militaires du Hamas, Mahmoud al-Mabhoud, se situe dans la droite ligne de la politique traditionnelle d’Israël, celle des assassinats ciblés à l’étranger de dirigeants de la Résistance palestinienne. Il viole la souveraineté des autres Etats et se place au-dessus de leurs lois. En outre, l’usage cynique de la double citoyenneté pour parvenir à ce but meurtrier pose la question de la manière dont les Etats tiers garantissent l’impunité d’Israël.


suite ici : http://www.soueich.info/


La parole d'un Juif juste :

Boycott et sanctions :
Lettre ouverte de Jean-Guy Greilsamer (membre du bureau national de l'UJFP)

Lettre ouverte recommandée à Monsieur le Premier Ministre et à Madame la Ministre de la Justice :
« Je poursuivrai résolument mon engagement dans des actions pacifiques de boycott des produits d’Israël tant que cet Etat ne se conformera pas au droit international »

Paris, le 23 février 2010
Monsieur le Premier Ministre,

Madame la Ministre de la Justice,

Avant d’aborder l’objet de cette lettre, je me présente par quelques détails dont vous comprendrez plus loin la signification.

Je suis né en 1946 et suis Juif. Ma famille, comme la plupart des familles juives, a subi de lourdes pertes pendant la guerre. De nombreux parents, que je n’ai donc jamais connus, ont disparu en camp de concentration : ma grand-mère maternelle, des oncles, des tantes et des cousins.

Mon enfance a baigné dans une ambiance juive, rythmée par des fêtes et des rencontres familiales, et j’ai fait ma Bar-Mitzva en 1959 (à Bar-le-Duc). Je garde un assez bon souvenir de cette période, et mes parents, bien que de nature très inquiète, ne passaient pas leur temps à ressasser continuellement les souvenirs du génocide.

Lors de ma Bar-Mitzva, j’ai lu solennellement dans la synagogue un texte imprimé, que j’ai gardé, dans lequel il est écrit : « Je prends l’engagement de devenir un membre utile de la société et un bon citoyen de mon pays »

Eh bien, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre de la Justice, c’est cette promesse qui me guide quand je m’engage dans des actions pacifiques de boycott des produits d’Israël, actions que je poursuivrai résolument aux côtés d’autres manifestants tant que cet état ne se conformera pas au droit international.

Cet Etat développe en effet depuis longtemps une politique de dépossession, d’exclusion, d’expulsion, de colonisation et d’humiliation du peuple palestinien : colonisation ininterrompue de la Cisjordanie, blocus de Gaza, atteintes graves aux droits des Palestiniens d’Israël, judaïsation de Jérusalem, refus du droit au retour des très nombreuses familles expulsées lors de la création de l’Etat d’Israël.

Cet Etat, qui prétend agir au nom des Juifs du monde entier et brandit constamment l’ignoble chantage à l’antisémitisme, est criminel pour la population palestinienne et suicidaire pour la population juive. Comme il méprise le droit international, qu’il jouit d’une impunité persistante et que sa politique provoque l’accroissement de nombreux conflits ou tensions dans le monde, beaucoup de citoyens épris de justice, dont je suis, ont compris qu’il était temps de développer une campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) à l’image de celle qui a contribué à mettre fin à l’apartheid en Afrique du Sud.

J’ai été très choqué par vos discours face au CRIF qui visent à criminaliser BDS et à prétendre sans aucune preuve que ce mouvement appelle à boycotter les produits caschers. Et la condamnation à Bordeaux de madame Sakina Arnaud pour « incitation à la haine raciale, nationale et religieuse » est injustifiable.

Je suis disposé, si cela vous intéresse, à vous exposer plus longuement mes convictions, voire à en discuter avec vous.

Mais en tant que Juif attaché à la justice et aux droits des peuples je continuerai, comme beaucoup d’autres concitoyens guidés par leur conscience, à persévérer dans le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël jusqu’à ce que cet Etat se conforme au droit international et reconnaisse les droits du peuple palestinien.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre de la Justice, mes salutations citoyennes.

Jean-Guy Greilsamer

http://www.soueich.info/


Et sur ce blog, Lettre ouverte à Mme Alliot-Marie


Serge Grossvak
44 rue Carnot
95410 Groslay

Ministère de la Justice
Madame Alliot-Marie
13 place Vendome
75042 Paris
 
Groslay, le 22 février 2010

Madame la Ministre, 


  je l’avoue, 

Je l’avoue, je boycotte les marchandises d’Israël. Je ne veux pas de ces produits poussés dans le sang et la domination. Ils puent la haine et l’oppression. Je les refuse et je pense à mes parents m’enseignant le martyr nazi. Cette géhenne qui avait dévoré de notre famille. « Plus jamais ça » était la clameur venue du cœur au sortir du malheur. « Plus jamais ça » avaient dit les survivants. Enfant de juifs immigrés, j’avais entendu cette leçon comme un.....La suite ici


Partager cet article

Repost 0
Published by eva R-sistons - dans Lettre ouverte à...
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 25/02/2010 15:25


Tu as tout à fait raison, Rita, et je vais justement écrire encore là-dessus. Pour dénoncer l'intolérable, tout simplement. C'est une main-mise qui a des conséquences terribles

je t'embrasse eva


Eva R-sistons 25/02/2010 15:23


Merci Brigitte,

J'ai repris tes articles, en effet, sur ce post, pour faire entendre une autre voix de Juif, plus respectueuse des Commandements donnés à Moïse pour son peuple, cordialement eva


vkarole 25/02/2010 15:12


J'aime beaucoup ce blog , il ne met a jour que la réalité, en espérant que beaucoup le lirons et ouvrirons les yeux  . Bonne journée


Eva R-sistons 25/02/2010 14:59


Ibn... oui, le devenir tragique de l'humanité est vraiment triste

On se sent impuissant par rapport à toutes ces forces du Mal liguées contre les peuples

La lettre de Rosita est super. J'aime bien donner la parole à l'autre, quand il a une voix forte et belle

cordialement eva


Eva R-sistons 25/02/2010 14:56


Merci Dominique,

J'essaie d'être juste, sans parti pris, je constate qu'après le racisme anti-juifs on a le racisme anti-musulmans, et tous les racismes sont infects, car ils rejettent l'autre. Toute vie est
sacrée, respectable, et cette chasse aux Musulmans est scandaleuse. Elle a l'odeur du pétrole, d'ailleurs...

Merci à toi, bien amicalement eva


R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages