12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 07:52

                              NS-drapeau-OTN.jpg
  


L'Europe: De la paix à la guerre,
le tremplin du Nouvel Ordre Mondial

par Eva R-sistons


L'Europe des Pères fondateurs, conçue pour la paix, est morte.  Sa vocation, du moins proclamée, n'est plus de protéger ses citoyens contre la guerre. Si le vote de l'Irlande ouvre la porte au Traité de Lisbonne imposé aux Français par le coup de force de Sarkozy, c'est toute la nature de l'Europe qui change, avec notamment un seul Ministre des Affaires etrangères, une seule voix faisant taire les dissonances: Comme dit Fonzibrain, " c'est plus simple de manipuler et de corrompre un acteur plutôt que de tenter de manipuler 27 Etats".

Une fois de plus, on nous a trompés: Outre le fait qu'on nous a imposé un Traité dont nous ne voulions pas (Sarkozy est un dictateur en puissance, se fichant éperdument de l'avis des Français, et cela présage pour notre pays de sombres lendemains), la Défense européenne promise passera à la trappe. L'Europe a changé de cap: Instrument pour la paix, et devant impulser une voie originale, proposer au monde un modèle particulier, elle s'est désormais complètement alignée sur le modèle anglo-saxon, sur l'Empire, en fait, et à travers l'OTAN, présidée par un Danois, Rasmussen, nouveau Secrétaire Général, c'est toute l'Europe qui va s'engager sous la bannière américaine. L'UE sera le nouveau supplétif des guerres de l'OTAN, guerres d'agression, prédatrices, préventives, permanentes, et même nucléaires. Autant dire que l'Europe va perdre son âme, sa raison d'être !

Il faut dire que l'Europe ne s'appartient plus. On doit savoir qu'elle est, en fait, grosso-modo, dirigée par les USA; j'ai eu l'occasion sur mon blog r-sistons à l'intolérable d'attirer l'attention de mes lecteurs sur cette anomalie, à travers le scandale qui a éclaté en Slovénie, quand la population, via des médias plus libres que dans notre pays, a appris avec stupeur que le Gouvernement s'était contenté d'homologuer les décisions imposées par les Américains. C'est une réalité dont il faut prendre conscience: Exit le modèle social européen, la politique de l'UE en faveur de la paix (à travers des hommes comme Chirac, notamment), l' autonomie. L'UE est modelée par l'Empire ! Sa dernière chance sera le refus, par l'Irlande, du Traite de Lisbonne. Si tel est le cas, les peuples pourront faire la fête !

Et ce n'est pas fini: Israël, qui n'a rien à faire en Europe et qui se mêle de tout, est en train, insidieusement comme toujours, de s'approprier l'Europe, non seulement d'y entrer, en douce, sans que les Européens soient consultés, mais aussi de la contrôler. Je vous le dis: Un jour, Israël, si nous n'y prenons garde, présidera l'Europe ! Et pour imposer quoi ?  Une politique d'abord à son service, en dépit de ses crimes innombrables et de sa violation permanente du Droit, ensuite une politique au service des forces les plus réactionnaires, totalitaires, va-t-en guerre. Avec à la clef un ultralibéralisme assassin, la fin des souverainetés et de la démocratie, et un militarisme aux antipodes des objectifs initiaux de l'Europe.

Nous voici bientôt embarqués dans les aventures impériales dont nous, citoyens, ne voulons pas, au détriment des populations les plus pauvres, et au profit des grandes banques et des multinationales.

Mais le but caché, originel, de l'Europe, n'était-il pas, par l'abandon des souverainetés, de servir de tremplin au Nouvel Ordre Mondial monstrueux qu'une caste avide, cupide, cynique, sans scrupules, ose imposer à la planète ?


kouchner-iran-french-doctor-folamour 

Il est consternant, et affligeant, de voir aujourd'hui un Général français, M. Georgelin, regretter, en quelque sorte, que l'option militaire contre l'Iran soit difficile à exécuter. Ne s'agit-il pas d'un alignement sur les positions du très néonconservateur Sarkozy, et donc de l'Empire, et donc.... sur les projets militaro-financiers de l'Otan ? Et cela non seulement au détriment de l'intérêt de la France, de sa vocation, de ses traditions gaulliennes d'indépendance, mais aussi de la volonté des Français, et plus généralement, de la paix ? France, as-tu perdu la tête ? Et vas-tu sacrifier ta précieuse liberté pour servir les intérêts de dignitaires de la Haute Finance non élus ?

Sur le site Spread The truth, on peut lire : "Madame Day (la Secrétaire Générale de la Commission Européenne) a affirmé que le traité de Lisbonne permettra à l´Europe de parler d´une seule voix, et aidera à façonner le Nouvel Ordre Mondial." L'Europe a-t-elle été conçue pour être le tremplin du Nouvel Ordre Mondial militaro-financier, totalitaire ?

Il est clair que la France, et l'Europe, ont mis le pied dans un engrenage qui risque de les conduire droit dans le mur. Avec Chirac-de Villepin, notre pays était considéré comme un exemple pour le monde; aujourd'hui, alignés, vassaux, nous serons avec Sarkozy non seulement au premier rang des entreprises coloniales de l'Empire, mais aussi particulièrement exposés aux représailles "terroristes".

Amis Irlandais, la balle est dans votre camp. Vous êtes l'espoir de l'Europe, et peut-être serez-vous, aussi, prochainement, notre fierté et notre chance. Si le  OUI l'emporte, il est à craindre que ne soit ouverte la boîte de Pandore...  Les enjeux du vote irlandais sont colossaux !

Eva R-sistons à une Europe au service des intérêts de l'Empire, du NOM, de la Caste qui fait le malheur des peuples. 

TAGS:  Europe, UE, France, Sarkozy, Gl Georgelin, OTAN, Irlande, Chirac, de Villepin, Catherine Day, Nouvel Ordre Mondial, paix, Rasmussen, Slovénie, Etats-Unis, Israël, Droit...


nato_tod-7a080  


Lire
http://fonzibrain.wordpress.com/2009/09/11/un-general-francais-admet-en-le-niant-que-cest-lotan-qui-attaquera-liran/

_______________________________________________________________



Derniers articles (entre autres) sur mon blog sos-crise, pour s'informer:



liste complète

______________________________________________________________


Le peuple: Une masse manipulée,
conditionnée par les Institutions,
pour être docile, servile !

MoutonsDePanurge_grand 



La détermination du peuple est immuable et effrayante. Le peuple est une masse d’individus conditionnés mentalement et intellectuellement par une myriade d’institutions spécialisées dans le lavage des cerveaux et dans l’apprentissage aux futurs métiers de la servilité et de l’assujettissement. En effet, pour qu’il y ait peuple conditionné mentalement et intellectuellement, il faut qu’il existe préalablement école, famille, lois, institutions, État etc dont la mission consiste à modifier la posture psychique de chaque individu pour en faire une masse et des hommes dressés comme les animaux du cirque.



Dans le dressage des êtres humains, l’école n’a rien à envier aux centres de formation spécialisés dans la formation des animaux du cirque. L’école et les méthodes pédagogiques ne sont pas autre chose qu’une sorte de dressage des enfants en bas âge appelés à former plus tard ce que l’on appelle l’esprit public ou l’opinion populaire d’une collectivité ou d’une nation. Les chantres de l’humanisme et les philanthropes veulent faire croire que l’école est là pour faire le bonheur des hommes alors qu’elle est en réalité un lieu concentrationnaire chargé de former des troupeaux humains à marcher et à être contents à marcher. L’école est d’abord l’endroit où se forment les réflexes conditionnés des êtres humains suivant des méthodes claires et très sûres. Malgré les différences d’aptitude entre les animaux de diverses espèces, tous les animaux peuvent finalement être dressés.

Il en est ainsi des populations scolaires qui, malgré les différences d’aptitude de chacun de leurs membres, seront en fin de compte dressées. À l’école, comme dans le cirque, on retrouve les mêmes principes: l’appât et la peur des sanctions, la crainte de la douleur qui sont les mobiles sur lesquels repose l’apprentissage des animaux et des troupeaux humains. L’imitation pratiquée sur une grande échelle dans l’éducation joue un rôle déterminant dans la formation des réflexes chez les enfants, car elle joue le rôle de « drainage » chez des écoliers en présence d’autres écoliers.


C’est au sein de l’école que se forme le peuple ou l’esprit populaire, cette grande masse d’individus suggestionnables, influençables et violables psychiquement. Dans la vie de nos soi-disant sociétés démocratiques, le peuple est censé être libre et souverain dans le choix de ses gouvernants et de ses représentants. Or, la réalité est tout autre et le peuple n’est là que pour une mission de figuration pour les kermesses électorales. Ce qui est demandé au peuple dans les démocraties capitalistes, ce n’est pas seulement de participer à la mascarade électorale mais surtout et avant tout d’obéir et de se taire. Le peuple a été formé et préparé des années durant à recevoir des ordres, à bien les interpréter et à les exécuter correctement. Il faut bien dire que l’ordre est plus ancien que le langage sinon les animaux du cirque ne pourraient pas le comprendre. La manière de bien comprendre le sens de l’ordre est d’une importance capitale, car la finalité de tout ordre est de déclencher une action. Mais comme toute action est précédée d’un ordre, on comprend aisément pourquoi les regards du peuple sont toujours rivés sur les lèvres de ses meneurs et de ses maîtres dans l’attente des mots d’ordre. Songeons à ces millions de victimes qui ont répondu présentes lors des différentes guerres et dont les corps ont servi de chair à canon. Le peuple est donc, comme le soldat, n’agit que par ordre et il passe sa vie durant à attendre ce moment crucial, le garde-à-vous. La réponse du peuple comme celle du soldat est toujours la même, « A vos ordres ». Comme le soldat lors de sa formation militaire, le peuple sait parfaitement grâce à l’école et à l’imitation, à quel moment il doit répondre présent à l’appel de ses maîtres et meneurs pour procéder à l’exécution des ordres. Pour passer de l’ordre à l’action, le peuple a besoin seulement du mot d’ordre des maîtres et des donneurs d’ordre qui lui imposent une certaine direction.

L’art du meneur et du donneur d’ordre consiste à résumer en mots d’ordre tout ce qu’il veut obtenir et à les présenter avec force et d’une manière convaincante pour l’aider à rassembler des individus en peuple. C’est pourquoi les meneurs du peuple utilisent le langage de l’inconscient en recourant à des mots-clés, des slogans, des symboles visuels et sonores, à certaines couleurs et à la musique.


La première mission des meneurs est celle qui consiste à niveler le peuple vers le bas pour mieux le dominer. Pour que l’ordre soit efficacement exécuté, c’est-à-dire sans hésitation, ni discussion, ni explication, ni doute, car, comme pour les animaux du cirque, le peuple ne doit recevoir ni nourriture ni récompense que des mains de ses meneurs et ses maîtres attitrés. Mais contrairement aux animaux du cirque qui peuvent être sanctionnés soit par faim soit par la mort, le défaut d’obéissance du peuple se traduit généralement par sa participation directe dans la fabrication de la machinerie qui sera appelée à le châtier et à le punir, la dictature et le totalitarisme qui s’érigent en son nom. Pour que l’ordre garde toute sa puissance et ses caractères indiscutables, il faut sans cesse travailler au nivellement du peuple vers le bas. Car plus le niveau intellectuel et mental du peuple est bas plus l’ordre a une chance d’être spontanément et correctement exécuté.


C’est parce que le peuple a toujours été à la fois la victime consentante et le complice des dictateurs et des dictatures, que je hais le peuple. Je hais le peuple, parce qu’il est par définition ignorant, aveugle et une marionnette manipulable à volonté. Je hais le peuple, car il est composé d’individus frustes mus par le seul instinct et absorbés par les seuls besoins animaliers, par le boire, le manger et le s’amuser bêtement. Je hais le peuple, car il constitue une entrave à ma liberté et à la réalisation de mes aspirations qui ne sont nullement celles de produire et de consommer. C’est parce qu’il est le seul responsable de tous mes malheurs et de tous mes déboires dans la vie terrestre, que je hais profondément et viscéralement le peuple.


FAOUZI ELMIR

Nous vous recommandons de visiter le blog de notre ami Faouzi :

Le Bulletin de l’International

http://www.mecanopolis.org/?p=9484&type=1



La théorie du complot pour comprendre
la marche réelle des affaires ?

curse 

Connivence d'intérêts
contre les populations



Le texte qui suit est consacré à l’invention de « la théorie du complot » par la sociologie libérale (Popper, Boudon, Taguieff), et faussement attribuée à la contestation radicale. Mais l’on verra aussi comment ces dénégations de complots constituent finalement un aveu, et comment cette « théorie du complot », débarrassée de ses traits caricaturaux, peut servir à comprendre la marche réelle des affaires.


Extraits:

Les hommes d’aujourd’hui sont les ombres de ces morts radiographiées sur les
murs d’Hiroshima, et c’est pourquoi ils sont si tristes. Ils attendent leur tour. Et
s’ils ont tant de honte, de remords, et de besoin d’expiation, c’est d’appartenir à
la même espèce que cette caste perverse, ayant abdiqué son humanité
comme son inhumanité, pour se muer par volonté de puissance,
en pure machine à détruire.



Le 14 décembre 2002, Laurence Alavoine, ingénieur chez Schneider Electric, disparaît dans la Dent de Crolles, une montagne voisine de Grenoble. Trois mois plus tard, le premier article consacré à cette disparition nous apprend que cette marcheuse aguerrie, mariée et mère de famille, craignait pour sa vie et sa famille. (..) Elle était au courant « d’histoires sensibles », notamment d’un envoi de matériel nucléaire en Afghanistan et de l’équipement électrique de bureaux appartenant au père d’Oussama Ben Laden » (..) Soudain, c’est l’autre normalité, celle qui d’ordinaire va sans dire, qui déchire les apparences et fugitivement reprend le dessus. (..) Les courtisans d’aujourd’hui ne se formalisent plus d’entendre dire que le roi est nu, ni qu’ils travaillent pour le crime organisé. (..) Que des connivences d’intérêts pourraient souder les cercles du pouvoir, scientifiques, industriels, militaires, médiatiques, contre ces populations. Que des dispositifs législatifs, manipulatoires, et coercitifs, de mieux en mieux combinés et performants, pourraient être employés contre les récalcitrants. Que des services, privés ou publics, légaux ou non, mais toujours obscurs, pourraient épier, léser, ou autrement incapaciter, les plus rétifs aux vérités officielles.

suite ici :
http://sos-crise.over-blog.com/article-36003444.html



unebomber 
Theodore Kaczynski: Comment les Révolutionnaires
s'en prennent au Système



Vous devez frapper votre adversaire là où ça fait mal. (..)
quand je parle de « frapper là où ça fait mal », je ne fais pas nécessairement allusion à des coups physiques ou à une forme de violence physique.


LA TECHNOLOGIE EST LA CIBLE


Quand vous attaquez MacDonald’s ou Starbuck’s, vous ne frappez pas là où ça fait mal. (..) attaquer l’industrie du bois n’est pas un moyen efficace de travailler contre le système, car même au cas improbable où les radicaux réussissaient à stopper tout l’abattage du bois partout dans le monde, cela n’abattrait pas le système. Et cela ne sauverait pas la nature sauvage pour toujours. Tôt ou tard le climat politique changerait et l’abattage reprendrait. (..) L’industrie du bois est seulement le « poing » (ou l’un des poings) avec lequel le système détruit la vie sauvage, et, comme dans un combat de boxe, vous ne pouvez pas gagner en frappant le poing. Vous devez aller derrière le poing et frapper les organes les plus sensibles et les plus vitaux du système. Par des moyens légaux, bien sûr, comme les protestations pacifiques.


POURQUOI LE SYSTEME EST SOLIDE


Le système techno-industriel est exceptionnellement solide du fait de sa soi-disant structure « démocratique » et de sa flexibilité résultante. Parce que les systèmes dictatoriaux tendent à être rigides, les tensions et les résistances sociales peuvent être accrues jusqu’au point où elles endommagent et affaiblissent le système et peuvent conduire à la révolution. Mais dans un système « démocratique », quand la tension et la résistance sociales s’accroissent dangereusement, le système recule suffisamment et fait suffisamment de compromis pour ramener les tensions à un niveau acceptable.  Pendant les années 60, les gens devinrent pour la première fois conscients que la pollution environnementale était un problème grave, (..) Mais suffisamment de choses ont été faites pour que les plaintes du public diminuent et que la pression sur le système soit réduite pour un certain nombre d’années. (..) Donc, pour frapper le système là où ça fait mal, vous devez sélectionner les questions sur lesquelles le système ne cédera pas, pour lesquelles il combattra jusqu’au bout.


IL EST INUTILE D’ATTAQUER LE SYSTEME DU POINT DE VUE DE SES PROPRES VALEURS


Il est absolument essentiel d’attaquer le système non pas du point de vue de ses propres valeurs orientées vers la technologie, mais du point de vue de valeurs qui soient incompatibles avec les valeurs du système. (..)  Le système peut céder du terrain pour désamorcer les protestations sans compromettre ses propres valeurs. (..) Si vous faites campagne sur les questions de persécution (comme le racisme, le sexisme, l’homophobie ou la pauvreté), vous ne contestez pas les valeurs du système et vous n’obligez même pas le système à reculer ou à faire des compromis. Vous aidez directement le système. Les défenseurs les plus sages du système reconnaissent tous que le racisme, le sexisme, l’homophobie et la pauvreté sont néfastes pour le système, et c’est pourquoi le système lui-même travaille à combattre ces formes de persécution et les formes similaires. (..) (Les activistes) Ils n’ont rien accompli du tout pour l’élimination du système techno-industriel.  (..) Sans abandonner la mondialisation en tant que telle, le système peut prendre des mesures pour atténuer les conséquences environnementales et économiques de la mondialisation, de manière à désamorcer les protestations. (..) 

Ainsi, au lieu de protester contre les conséquences négatives de la biotechnologie, vous devez attaquer toute la biotechnologie moderne par principe, pour des motifs tels que : (a) qu’elle est une insulte à toutes les choses vivantes ; (b) qu’elle place trop de pouvoir dans les mains du système ; (c) qu’elle transformera radicalement les valeurs humaines fondamentales qui ont existé pendant des milliers d’années ; et des motifs similaires qui sont incompatibles avec les valeurs du système. (..) Ainsi, le vote du Congrès sur le clonage humain fut une véritable défaite pour le système. Mais ce fut seulement une très, très petite défaite, à cause de la faible portée de l’interdiction – seule une partie infime de la biotechnologie fut affectée – et parce que dans le futur proche le clonage des êtres humains serait de peu d’usage pratique pour le système de toute façon. Mais l’action de la Chambre des Représentants suggère que cela pourrait être un point vulnérable du système, et qu’une plus large attaque contre toute la biotechnologie pourrait infliger des dommages sévères au système et à ses valeurs.


        LES RADICAUX N’ATTAQUENT PAS ENCORE EFFICACEMENT LA        BIOTECHNOLOGIE


Certains radicaux attaquent la biotechnologie, politiquement ou physiquement, mais autant que je sache ils expliquent leur opposition à la biotechnologie du point de vue des valeurs du système. C’est-à-dire que leurs principales plaintes concernent les risques de dommages environnementaux et de dommages pour la santé. Et ils ne frappent pas l’industrie de la biotechnologie là où ça fait mal. 

Pour utiliser une fois de plus l’analogie du combat physique, supposez que vous deviez vous défendre contre une pieuvre géante. Vous ne pourriez pas la combattre efficacement en coupant le bout de ses tentacules. Vous devez la frapper à la tête. D’après ce que j’ai lu sur leurs activités, les radicaux qui travaillent contre la biotechnologie ne font pour l’instant rien de plus que de couper le bout des tentacules de la pieuvre. Ils tentent de persuader les fermiers ordinaires, individuellement, de s’abstenir de planter des semences génétiquement modifiées.

Mais il y a des milliers de fermes en Amérique, donc ce travail de persuasion individuelle des fermiers est un moyen extrêmement inefficace pour combattre les manipulations génétiques. Il serait beaucoup plus efficace de persuader les chercheurs impliqués dans un travail de biotechnologie, ou les cadres de sociétés comme Monsanto, de quitter l’industrie de la biotechnologie. Les chercheurs de haut niveau sont des gens qui ont des talents particuliers et une formation poussée, donc ils sont difficiles à remplacer. La même chose est vraie des cadres supérieurs des sociétés. Persuader seulement quelques-uns de ces gens de quitter la biotechnologie causerait plus de tort à l’industrie de la biotechnologie que de persuader un millier de fermiers de ne pas planter des semences génétiquement modifiées.

                                
                         FRAPPEZ LA OU ÇA FAIT MAL


La discussion est ouverte quant à savoir si j’ai raison de penser que la biotechnologie est la meilleure question sur laquelle attaquer le système politiquement. Mais il est hors de doute que les radicaux gaspillent aujourd’hui la plus grande partie de leur énergie sur des questions qui ont peu ou pas d’importance pour la survie du système technologique. Et même lorsqu’ils s’attaquent aux vraies questions, les radicaux ne frappent pas là où ça fait mal. Donc au lieu de se précipiter au prochain sommet du commerce mondial pour exprimer leur colère contre la mondialisation, les radicaux devraient passer un peu de temps à réfléchir sur la manière de frapper le système là où ça fait vraiment mal. Par des moyens légaux, bien sûr.


Theodore Kaczynski

Les oeuvres complètes de Theodore Kaczynski sont disponibles aux Editions Xénia

http://www.mecanopolis.org/?p=9530&type=1



11-9.jpg

Rappel :
http://r-sistons.over-blog.com/article-20886299.html

Le mal en politique,
la Ponérologie


La ponérologie politique, la science de la genèse du Mal appliquée à des fins politiques, permet de comprendre pourquoi il y a tant de souffrances, tant d'injustices, tant de guerres, sur terre.

La ponérologie permet de comprendre comment les groupes humains sont "corrompus par des déviants pathologiques qui s'y infiltrent sous l'aspect de la normalité"

Quand on comprend la véritable nature de cette influence : qu’elle est sans conscience, sans émotion, égoïste, froide et calculatrice, dénuée de tous standards moraux ou éthiques, on est horrifié, mais en même temps, tout commence à s’éclairer soudainement. Notre société perd de plus en plus son âme parce que les personnes qui la dirigent et qui donnent l’exemple sont sans âme — ils n’ont littéralement aucune conscience. Quand vous en venez à comprendre que les rênes du pouvoir politique et économique sont entre les mains de personnes sans conscience qui ne possèdent pas de faculté d’empathie, cela permet de regarder ce que nous appelons le "Mal" d’une façon totalement nouvelle. Le "Mal" n’est plus seulement une question morale; il peut alors être analysé et compris scientifiquement.


Le mot ponérologie désigne la science du "Mal", de la compréhension scientifique de ses origines, et de la façon dont, telle une maladie, il peut "infecter" les individus et les sociétés. Lorsque les législateurs et les grands patrons du monde des affaires sont des psychopathes, leur façon de penser et de raisonner — leur "moralité" — devient la culture et la "moralité" communes des populations qu’ils gouvernent. Quand cela se produit, le mental de la population est "infecté" de la même façon qu’un agent pathogène infecte un corps physique. La seule manière de nous protéger contre cette pensée pathologique est de nous "vacciner" contre elle, et cela se fait en apprenant le plus possible sur la nature de la psychopathie et sur son influence sur nous.

Fondamentalement, cette "maladie" particulière prospère dans un environnement où son existence même est niée, et où ce déni est planifié et délibéré.

Suite à :
http://femmesdelafrancophonie.org/2008/03/la-ponrologie-p.html
(http://r-sistons.over-blog.com/article-20886299.html)


ILLUMINATI01.bmpILLUMINATI01.bmpILLUMINATI01.bmpILLUMINATI01.bmp


LUDWIG GUMPLOWICZ :
LE THÉORICIEN JUIF DE LA SOLUTION FINALE

Ludwig Gumplowicz fut un célèbre politologue et sociologue dans les planètes académiques de la fin du XIXème et du début du XXème siècle. Ce silence sur un académicien très connu de ses contemporains a de quoi intriguer tous ceux qui s’intéressent à l’histoire des disciplines universitaires et aux origines des sciences humaines

Suite à http://bulletindelinternational.wordpress.com/2009/08/03/ludwig-gumplowicz-le-theoricien-juif-de-la-soution-finale/

220px-Stroop_Report_-_Warsaw_Ghetto_Upri

magnify-clip.png
Destruction du ghetto de Varsovie, avril 1943. Wikipedia




Ca vous dit, de vous faire vacciner ? Pas moi !

1 Quand on connaît la composition de certains vaccins modèles utilisés pour réaliser celui du
A/H1N1 (dérivé mercuriel toxique, squalène, conservateurs, antibiotiques, etc.), que des
souches virales sont obtenues sur des cultures rénales de singes verts par un certain laboratoire
pour un type de vaccin.

2 Quand le squalène injecté dans le sang génère des troubles immunitaires et divers problèmes
 pathologiques (neuropathies, Guillain-Barré, arthrites, etc.) car le système immunitaire se retourne
contre l'organisme lui-même (naturellement tolérant au squalène naturel du corps, il s'y attaque une
fois sensibilisé par le vaccin).

3 Quand les vaccins commencent seulement à faire l'objet d'études sur le public et que de l'aveu
même des institutions de santé internationales on suppose qu'il y aura des effets "indésirables"
non connus à ce jour à surveiller. Et selon certains cela ressemble plus à une campagne d'essai
clinique international d'un produit non éprouvé.

4 Quand nombre d’infirmières et médecins anglais refusent le vaccin contre le A/H1N1 ? Idem
pour le personnel médical à Hong Kong, en France.

5 Quand parmi les Laboratoires qui vont fabriquer les vaccins un laboratoire situé en Autriche
a contaminé du matériel biologique avec le dangereux H5N1 (mortalité  très élevée des
personnes infectées) et l’a envoyé dans 18 pays pour des essais vaccinaux  et que l'inspecteur
chargé de l'enquête a été “démissionné”, remplacé par une personne récemment suspendue,
impliquée dans des affaires douteuses.

6 Quand certains vaccins modèles utilisés pour réaliser celui du A/H1N1 (originellement destiné
contre le H5N1 et à un public de plus de 18 ans), vont probablement être diffusés auprès de
jeunes publics et des femmes enceintes. (Le vaccin en essai n’a pas été réalisé sur des femmes
enceintes et ce sera probablement le cas des vaccins des autres compagnies)

7 Quand des SDF sont décédés suite à une campagne d'essai vaccinal avec ce type de vaccin
prototype en Pologne.

8 Quand les décès des personnes atteintes par ce virus, comme pour toutes les grippes, sont
des gens souffrant de problèmes de santé que n'importe quel vaccin grippal peu efficace ne
protège pas.

9 Quand le virus A/H1N1 circule depuis un certain temps et que selon le "New England Journal
of Medecine", il est issu d'une souche virale échappée de laboratoires.

10 Quand les fabricants de vaccins contre la grippe A/H1N1 viennent d’obtenir l’immunité
juridique en cas de problème. Quand  la collusion entre les scientifiques et les compagnies
pharmaceutiques altèrent toute crédibilité quant à la fiabilité de n’importe quelle étude sur
les effets d’un médicament.

11 Quand le Docteur Girard apporte une vision très critique sur la campagne de vaccination
et le vaccin grippal.


ALORS : Un Vaccin contre le A/H1N1 ça vous dit toujours ?

Merci de diffuser largement

http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/H-832-en6.pdf        
http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/h5n1/emea-combined-h1015fr.pdf   
http://www.profitableharm.com/Swine%20Flu%20Paper%20Janak.html    
          
Wu X,  Liang H,  O'Hara KA,  Yalowich JC,  Hasinoff BB., “Thiol-modulated mechanisms of the cytotoxicity of
 thimerosal and inhibition of DNA topoisomerase II alpha.”, Chem Res Toxicol. 2008 Feb;21(2):483-93. Epub 2008 Jan  16

2
http://www.whale.to/a/tenpenny.       
   html
http://www.newswithviews.com
3 http://www.challenges.fr/depeches/europe/20090723.REU1433/debut_en_aout_des_essais_du_vaccin_contre_la_grippe_h1n.html   
http://www.timesonline.co.uk/tol/news/uk/health/article6694046.ece        
http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/h1n1_safety_vaccines_20090805/fr/index.html
http://www.emea.europa.eu/pdfs/human/pandemicinfluenza/PandemicVaccines_Q&A_46147609en.pdf

4 http://www.guardian.co.uk/society/2009/aug/24/doctors-refuse-swine-flu-vaccine        
http://www.healthcarerepublic.com/news/GP/LatestNews/928737/Exclusive-GPs-may-reject-swine-flu-vaccine/
http://www.theglobeandmail.com/news/national/parents-health-workers-hesitant-to-get-vaccine-shots-study-finds/article1263229/           
http://www.physorg.com/news170449722.html
http://info.sfr.fr/france/Grippe-A-des-blouses-blanches-anti-vaccin,115335/

5 http://afludiary.blogspot.com/2009/02/ferreting-out-problem-in-laboratory.html
   http://wien.orf.at/stories/387364/

6 http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/H-832-fr1.pdf  
  
http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/h5n1/emea-combined-h1015fr.pdf
   http://www.enfant.com/grossesse/sante-et-bien-etre/Grippe-A-l-Union-europeenne-designe-3-groupes-prioritaires-a-la-vaccination.html
   http://www.clinicaltrials.gov./ct2/show/NCT00954798?term=swine+flu&rank=3

7 http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/poland/2235676/Homeless-people-die-after-bird-flu-vaccine-trial-in-Poland.html

8 http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/les-vaccins-anti-grippe-sont-de-3727

9 http://content.nejm.org/cgi/content/full/NEJMra0904322

10 http://decryptinfos.daoloire.com/spip.php?breve23          
   
http://www.ledevoir.com/2009/08/26/264190.html

11 http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Alertes_mediatiques.pdf                         
   
http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Vacciner_ou_pas.p

Merci Florent


         v-sorci-re-j.jpgvaccin-survivant.jpg



Articles du "Bild Zeitung" au sujet du
train de vie de l'Elysée: Scandaleux !

A relayer partout ! partout !


Cette semaine, le journal allemand « Bild Zeitung » publiait un article sur le train actuel de vie de l'Elysée, information que vous ne verrez jamais dans la presse française.

La Traduction :


8 avions, 61 voitures de fonction, 1 000 employés.


Toute la France est touchée par les mesures de récession. Toute la France ? Une personne ne joue pas le jeu : le Président Nicolas Sarkozy (54 ans)


Le budget de la Présidence a toujours été tenu secret en France.


NS-roi.jpg


Pour la première fois il est révélé sous Nicolas Sarkozy.

- Dans les 300 mètres carrés de l'appartement de fonction des Sarkozy les fleurs doivent être fraîches en permanence : coût 280 000 euros par an.

- Lorsque Nicolas Sarkozy voyage à titre privé, un avion gouvernemental vide l'accompagne en permanence, pour lui permettre de rentrer à Paris en cas d'urgence.

- Il dispose de 61 voitures de fonction, 2 Airbus et 6 avions Falcon-Jet. Le dernier avion en date (60 millions d'euros) a été baptisé « Carla » du prénom de madame Sarkozy numéro 3.

- Dépenses annuelles pour les boissons (Champagne, etc.) : 1 million d'euros.

- Il a presque 1 000 employés à son service, deux fois plus que la Reine d'Angleterre. Parmi eux 44 chauffeurs et 87 cuisiniers.

- Les cuisiniers-chefs peuvent se servir librement dans les caves à vin du Palais de l'Élysée, le repas de midi leur est servi par des laquais.

- Carla et Nico peuvent commander de la nourriture ou des boissons 24 heures sur 24. La cuisine est en service en permanence.


Indignation ? Protestations ? Pas du tout. En France il semble être une affaire d'honneur que le Chef de l'État incarne la « Gloire de la nation ».


Il est le successeur du Roi Soleil. Et c'est exactement comme tel qu'il vit.

 

Légende des photos (en fichier joint) :

- Gauche : Le Roi Soleil et sa Madame Pompadour : Nicolas Sarkozy et Carla Bruni.

- Droite : Un des 30 « réfectoires » du Palais de l'Élysée.

http://sego-dom.over-blog.com/article-36003520.html



-cologie-capit-vert.jpg 

Le capitalisme vert, la roue de secours du capitalisme

http://sos-crise.over-blog.com/article-36037357.html

Vert-g-ant-et-n-ant-NS.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages