28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 14:27

Alerte enlèvement:
http://www.facebook.com/home.php?#/video/video.php?v=108522019619&ref=share

3-religions.jpg
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/


A mes Lecteurs:

Mes amis,

Je ne vous oublie pas; je rédige l'article promis à Michel Collon voici plusieurs mois, lorsque je l'ai rencontré, et je le publierai ensuite ici: "J'accuse". Michel voulait le lire, il renouvellera le thème, car si je porte en moi cet article depuis pas mal de temps, Paul-Eric Blanrue a, depuis, publié un "Sarkozy, Israël et les Juifs", écrivant tout ce que je voulais dire. Ce sera donc un article perso, qui fera date, je le sais, car il analysera courageusement les faits (au nom de la Vérité, celle qui affranchit, au nom, aussi, de l'indépendance de la France, et de la défense de ses traditions) et, surtout, il proposera des explications neuves. Nous nous retrouvons donc très vite ici, avec des analyses pointues, décapantes, peu en phases avec la Pensée Unique dominante. Je revendique le "titre" d'intellectuelle, au sens qui pour moi compte le plus: D'indépendance courageuse de la pensée, quel que soit le prix payé, et au nom de valeurs universelles, qui ont un lointain rapport avec les communautarismes ou les intérêts partisans.

En attendant, je partage avec vous cette page de Wikipedia, trouvée au hasard de mes pérégrinations sur Internet: Elle éclaire un aspect méconnu, pourtant au coeur de bien des décisions aujourd'hui, si néoconservatrices. Le sionisme chrétien est doublement  intolérable, d'abord par son fanatisme (sectaire, va-t-en guerre, etc), ensuite parce qu'il se prétend hypocritement l'ami des Juifs, alors qu'il en est un adversaire redoutable: Les conduisant dans des voies sans issue, et même aux pires extrémités, au risque de guerres bien peu évangéliques, et aussi, il faut le dire, en embrassant les Juifs pour mieux les étouffer ensuite. Si vous préférez, ces chrétiens sont un allié circonstanciel, militant pour un Israël boutant dehors tous les Palestiniens, afin de hâter le retour de Jésus et, ensuite, de convertir les Juifs à leur foi à eux, ce qui promet au final d'homériques conflits entre les deux alliés d'hier... J'apprécie le non-prosélytisme des Juifs, respectueux de la foi des autres, et je ne supporte pas l'idée qu'au nom de leur vérité à eux, des chrétiens prétendent convertir les autres.  

A très bientôt, cordialement votre Eva



arton815.jpg ombre_1.gif
ombre_2.gif
ombre_3.gif ombre_4.gif ombre_5.gif
 

Sionisme chrétien (à découvrir) 

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emblème d'Israël Sionisme Drapeau d'Israël
Définitions
Sionisme
Peuple d'Israël · Terre d'Israël
État juif
Histoire du sionisme
Immigration juive
Partis, organisations et idéologies
Institutions sionistes
Personnalités sionistes
Voir aussi
v · d · m
45px-Question_book-4.svg.png
  Cet article ou cette section est sujet à caution car il ne cite pas suffisamment ses sources. (novembre 2008) Pour rendre l'article vérifiable, signalez les passages sans source avec {{Référence nécessaire}} et liez les informations aux sources avec les notes de bas de page. (modifier l'article)
Le sionisme chrétien est le nom donné à la croyance d'un certain nombre de chrétiens, en particulier des protestants fondamentalistes, que la création de l'État d'Israël en 1948 est en accord avec les prophéties bibliques, et prépare ainsi le retour de Jésus sur Terre comme Christ triomphant de l'Apocalypse.
Cette croyance se distingue du sionisme juif par son ancrage dans une vision religieuse et non politique du monde. Les sionistes chrétiens sont persuadés que le retour de Jésus provoquera la conversion des Juifs.
Cette croyance se distingue aussi du soutien traditionnel et non-messianique au sionisme de nombreux chrétiens n'ayant pas volonté de convertir les juifs à terme. Il s'agit pour eux d'un engagement moral et politique, et non évangélique.
Le terme « Sionisme chrétien » rassemble donc un ensemble de groupes (généralement fondamentalistes) croyant que la judaïsation de la Palestine historique (Israël + territoires palestiniens) est une obligation divine qui ramènera Jésus sur terre, fera définitivement de lui le Christ ou messie et assurera le triomphe du christianisme lors de l'apocalypse.

Sommaire

[masquer]

Fondements bibliques [modifier]

Les racines du sionisme chrétien se trouvent dans plusieurs livres de la Bible, en particuliers dans les visions apocalyptiques du livre de Daniel, et du livre d'Ézéchiel, ainsi que dans l'Apocalypse du Nouveau Testament. Les visions uniquement spirituelles et poétiques pour la majorité des croyants sont interprétées par ces sionistes chrétiens en réalité géopolitique.
Comme tous les protestants, ces fondamentalistes accordent une grande importance à l'Ancien Testament mais en font une lecture littéraliste. Ils n'admettent pas la critique historique des textes qu'ils lisent, textes qu'ils interprètent dans une perspective messianique et apocalyptique. Pour eux, les évènements historiques sont à lire suivant un scénario qui mène à la fin des temps et à la rédemption, sur lesquelles le courant protestant majoritaire n'insiste pas.

Développements historiques [modifier]

Le sionisme chrétien apparaît au XVIIe siècle au sein du mouvement puritain. Oliver Cromwell est le premier chef d'État à réclamer la création de l'État d'Israël.
Dans les milieux évangéliques et fondamentalistes du protestantisme anglais et américain, se développe peu à peu l'idée que pour hâter le retour de Jésus sur Terre, et donc le Jugement dernier, il faut qu'un certains nombres d'actes annoncés dans les Écritures s'accomplissent. Parmi eux, le rassemblement en vue de leur conversion de tous les Juifs en Terre Sainte, et particulièrement à Jérusalem.
Pour un certain nombre d'entre eux, la renaissance de l'État d'Israël en 1948 est le premier acte du processus menant à la Fin des Temps. Cette croyance a des implications bien concrètes, puisqu'elle est le principal ressort du soutien de la droite chrétienne américaine à Israël et plus encore aux colonies israéliennes dans les territoires occupés après la guerre de 1967.
Selon Albert de Pury, professeur à la faculté de théologie de l'université de Genève : « dès le XIXe siècle, ils s'engagent, des années avant les sionistes juifs, pour la création d'un État d'Israël en Palestine. Ils sont certes émus par les souffrances du peuple juif, s'élèvent contre l'antijudaïsme chrétien, mais voient surtout dans ce futur État la réinstauration de l'ancien Israël annoncée par des prophéties bibliques. Un homme politique britannique comme Lord Balfour (sa Déclaration de 1917 prévoit l'établissement d'un foyer national juif en Palestine) appartenait à ce courant protestant ». « Ces mouvements n'ont aucune idée de ce que sont les églises d'Orient. On peut même parler de mépris. Cela crée des tensions au sein du protestantisme dont le courant majoritaire s'engage pour la création d'un État palestinien et une paix juste au Proche-Orient. Ces militants messianiques n'ont aucune notion des enjeux politiques réels sur le terrain. Pour eux, seule compte leur vision biblique qui les conduit à soutenir les positions israéliennes les plus extrémistes ».
Ainsi, la décision du gouvernement d'Ariel Sharon de se retirer de la Bande de Gaza en 2005 a été très mal perçue par ces milieux, qui y voient la destruction d'un projet devant permettre le retour de Jésus-Christ. Un des pasteurs connu de la droite religieuse américaine (Pat Robertson) a ainsi sous-entendu le 6 janvier 2006 dans son émission The 700 Club sur Christian Broadcasting Network (CBN) que l'accident vasculaire cérébral d'Ariel Sharon était une vengeance divine contre le retrait de Gaza : « Dieu éprouve de l'hostilité à l'égard de ceux qui divisent Sa terre [...] Et à chaque Premier ministre d'Israël qui décide de la découper et d'y renoncer, Dieu dit : "Non, ceci est Mien". Ariel Sharon divisait la terre de Dieu ». Déclaration qui semble aussi interpréter l'assassinat de Yitzhak Rabin comme une punition divine.
Cette attitude explique que les sionistes chrétiens soient aux États-Unis (le pays d'origine du mouvement avec l'Angleterre) hostiles à toute intervention américaine en faveur de négociations israélo-palestiniennes. Ils influencent dans ce sens certains députés ou sénateurs républicains. L'attitude assez « abstentionniste » de l'administration républicaine lors de la Seconde Intifada leur a parfois été partiellement attribuée.


250px-Nellie_Chapin.JPG
magnify-clip.png
Plaque commémorant l'arrivée de sionistes chrétiens américains à Jaffa en 1866

Relations entre chrétiens sionistes et sionistes juifs [modifier]

Bien que l'objectif des « sionistes chrétiens » ne soit pas le même que celui des juifs sionistes (puisqu'il implique à terme la conversion de ces derniers), ce courant de pensée représente un soutien fervent aux sionistes religieux les plus radicaux pour la fondation du “Grand Israël” (Israël dans ses frontières bibliques, incluant les territoires palestiniens, voire au-delà[1]).
A la fin du XXe siècle, apparaît parmi certains sionistes chrétiens (mais pas la majorité) la théologie de la « double alliance » : Dieu aurait conclu l'Ancien Testament avec les juifs et le Nouveau Testament avec les chrétiens, de sorte que les uns et les autres seraient sauvés à la fin des temps sans que les juifs aient à se convertir au christianisme.

Position d'autres Églises chrétiennes [modifier]

L'Église catholique, l'Église orthodoxe, l'Église épiscopale, et l'Église évangélique luthérienne, par la voix de leurs responsables locaux, ont publié le 22 août 2006 un document œcuménique, la « Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien[2] » rejetant cette doctrine : « Le sionisme chrétien est un mouvement politique théologique moderne qui adopte les positions idéologiques les plus extrêmes du sionisme, nuisant ainsi à l’établissement d’une paix juste entre la Palestine et Israël. [...] Dans sa forme extrême, il met l’accent sur des évènements apocalyptiques conduisant à la fin de l’histoire plutôt qu’au vécu actuel de l’amour du Christ et de la justice ».

Voir aussi [modifier]

Notes et références [modifier]

  1. La Bible donne plusieurs définitions de la « terre promise ». Selon les plus larges, celle-ci va « du fleuve de l’Euphrate jusqu’à la mer occidentale » (de l'Irak actuel à la Méditerranée - Deutéronome 11:24), voir « depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate » (De l'Égypte à l'irak actuel - Genèse 15-18). Certains groupes radicaux marginaux ont donc une vision maximaliste, revendiquant la Jordanie ou au-delà

 



p90_evangelistes_4.jpgAux États-Unis, les églises protestantes qui appartiennent au mouvement évangélique comptent plus de 50 millions de fidèles. L'interprétation de la Bible qui a cours dans un grand nombre de ces églises conduit leurs adeptes à honorer le peuple juif et l'État d’Israël.

(..) http://www.guysen.com/articles.php?sid=5603



Sur le site :
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=815


Reportage en Israël, en Terre Sainte, avec Giv Anquetil et Daniel Mermet avec des chrétiens sionistes venus des Etats-Unis pour soutenir les colons israéliens.

Livre :
Sylvain Cypel : Les emmurés : la société israélienne dans l’impasse (La découverte)

Crédits photo :
Photo extraite du site www.cfijerusalem.org


 


arton1503.jpg
 
"Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien"

Communiqué du patriarche
et de dignitaires d’Eglises locales à Jérusalem
 
 
"Bénis soient les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu (Mt 5, 9).
 
 
Le Sionisme chrétien est un mouvement théologique et politique qui fait siennes les positions idéologiques les plus extrêmes du sionisme, au point de nuire à une paix juste en Palestine et en Israël. Le programme sioniste chrétien propose une conception du monde dans laquelle l’Evangile s’identifie avec l’idéologie impérialiste, colonialiste et militariste. Dans sa forme la plus extrême, il met l’accent sur des événements eschatologiques qui mènent à la fin de l’histoire plutôt qu’à l’amour et à la justice vivants du Christ.
 
Nous rejetons catégoriquement les doctrines du sionisme chrétien comme constituant un enseignement erroné qui pervertit le message biblique d’amour, de justice et de réconciliation.
 
Nous rejetons encore davantage l’alliance actuelle entre les dirigeants sionistes chrétiens et des organisations dont font partie des membres du gouvernement d’Israël et des Etats-Unis, qui imposent à présent, de manière unilatérale et anticipée, leurs frontières et leur domination sur la Palestine. Cela mène inévitablement à des cycles sans fin de violence qui ébranlent la sécurité des peuples du Moyen-Orient et du monde entier.
 
Nous rejetons les enseignements du sionisme chrétien qui facilite et soutient ces politiques tout en faisant progresser l’exclusivisme racial et la guerre perpétuelle plutôt que l’évangile de l’amour, de la rédemption et de la réconciliation universels, enseigné par Jésus-Christ. Plutôt que de condamner le monde funeste d’Armageddon, nous appelons chacun à se libérer des idéologies du militarisme et de l’occupation. Qu’ils aspirent plutôt à la guérison des nations !
 
Nous appelons les chrétiens des Eglises de tous les continents à prier pour les peuples palestinien et israélien, qui souffrent tous les deux d’être victimes de l’occupation et du militarisme. Ces actes de discrimination transforment la Palestine en ghettos de pauvreté entourés par des implantations exclusivement israéliennes. La création d’implantations illégales et la construction du Mur de Séparation sur une terre palestinienne confisquée, ébranlent la viabilité de l’Etat palestinien ainsi que la paix et la sécurité de toute la région.
 
Nous appelons toutes les Eglises qui restent silencieuses, à sortir de leur silence et à plaider pour la réconciliation et la justice en Terre Sainte.
 
C’est pourquoi nous nous fixons les principes suivants comme une voie alternative :
 
Nous affirmons que tous les hommes sont créés à l’image de Dieu. Cela implique qu’ils sont appelés à honorer la dignité de tout être humain et de respecter ses droits inaliénables.
 
Nous affirmons qu’Israéliens et Palestiniens sont capables de vivre ensemble dans la paix, la justice et la sécurité.
 
Nous affirmons que les Palestiniens, musulmans comme chrétiens, sont un seul peuple. Nous rejetons toute tentative de subvertir et de briser leur unité.
 
Nous appelons tous les gens à rejeter le point de vue étroit du sionisme chrétien et d’autres idéologies qui privilégient un peuple aux dépens des autres.
 
Nous nous engageons dans une résistance non violente comme étant le moyen le plus efficace de mettre fin à une occupation illégale, afin de parvenir à une paix juste et durable.
 
Nous avertissons, de toute urgence, que le sionisme chrétien et ses alliances justifient la colonisation, l’apartheid et l’édification d’un empire.
 
Dieu demande que justice soit faite. Aucune paix, sécurité, ou réconciliation durables ne sont possibles, si elles ne sont pas fondées sur la justice. Les exigences de justice ne disparaîtront pas. Le combat pour la justice doit être poursuivi avec diligence et persistance, mais sans violence.
 
"Qu’exige de toi le Seigneur, d’agir avec justice, d'aimer la clémence et de marcher humblement avec ton Dieu." (Michée 6, 8).
 
Telle est la position que nous prenons. Nous défendons la justice. Nous ne pouvons rien faire d’autre. Seule la justice garantit une paix qui mènera à la réconciliation et à une vie de sécurité et de prospérité pour tous les peuples de notre Terre. En prenant le parti de la justice, nous nous ouvrons au travail de paix, et œuvrer à la paix fait de nous des enfants de Dieu.
 
"Dieu se réconciliait le monde dans le Christ, ne tenant plus compte contre eux des fautes des hommes. Et il nous a confié le message de réconciliation." (2 Corinthiens 5, 19).
 
 
Sa Béatitude le Patriarche Michel Sabbah, Patriarche latin de Jérusalem.
Archevêque Swerios Malki Mourad, Patriarche orthodoxe syrien de Jérusalem.
Monseigneur Riah Abu El-Assal, Eglise épiscopalienne de Jérusalem et du Moyen-Orient.
Monseigneur Munib Younan, Eglise évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre sainte.
 
 
Mis en ligne le 05 septembre 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org
 

 

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-11713-132-6-declaration-jerusalem-sionisme-chretien.html




Reportage en Israël, en Terre Sainte, avec Giv Anquetil et Daniel Mermet avec des chrétiens sionistes venus des Etats-Unis pour soutenir les colons israéliens.

Livre :
Sylvain Cypel : Les emmurés : la société israélienne dans l’impasse (La découverte)

Crédits photo :
Photo extraite du site www.cfijerusalem.org

artoff1503.jpg ombre_1.gif
ombre_2.gif
ombre_3.gif ombre_4.gif ombre_5.gif
Shlomo Sand : Comment le peuple juif fut inventé

Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Tel Aviv, Shlomo Sand est l’auteur d’un livre détonnant qui remet en cause la politique (...)

diffusée le 17 septembre 2008
artoff1582.jpg ombre_1.gif
ombre_2.gif
ombre_3.gif ombre_4.gif ombre_5.gif
Shlomo Sand : Comment le peuple juif fut inventé

Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Tel Aviv, Shlomo Sand est l’auteur d’un livre détonnant qui remet en cause la politique (...)

diffusée le 30 décembre 2008
artoff1710.jpg ombre_1.gif
ombre_2.gif
ombre_3.gif ombre_4.gif ombre_5.gif
Destins croisés

Entretien avec Michèle Sibony, porte parole de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix), et avec Michel Warchawski, écrivain, militant anticolonialiste et président (...)

diffusée le 15 juin 2009
artoff643.jpg ombre_1.gif
ombre_2.gif
ombre_3.gif ombre_4.gif ombre_5.gif
"Au nom de Jésus, gardez Gaza ! " (4)

Rencontre aujourd’hui avec Ray Sanders qui dirige les "Christian friends of Israel", petite entreprise américaine de chrétiens sionistes soutenant l’extrême (...)

diffusée le 17 mars 2005
artoff640.jpg ombre_1.gif
ombre_2.gif
ombre_3.gif ombre_4.gif ombre_5.gif
"Au nom de Jésus, gardez Gaza !"

Reportage en Israël, en Terre Sainte, avec Giv Anquetil et Daniel Mermet avec des chrétiens sionistes venus des Etats-Unis pour soutenir les colons (...)

diffusée le 14 mars 2005

Lister les 55 émissions de la série


Sur R-sistons, déjà....

(2) la pieuvre évangéliste instrumentalise le sionisme !

(1) la pieuvre évangéliste, instrument de l'impérialisme américain

(3) la pieuvre, vers un totalitarisme politico-religieux ? 

Spécial fondamentalismes, choc d'intégrismes 3 religions monothéistes

Crépuscule de l'occident. Américanisation de la france. Totalitarisme


Comment Chomsky a occulté l'influence du lobby pro-israélien sur la politique des États-Unis (3e et dernière partie)http://r-sistons.over-blog.com/article-14697755.html


Bases US en Colombie:
Fidel Castro: “Washington contrôlera l’Amérique latine”

Les Etats-Unis déploient leurs bases militaires en Colombie afin d’écraser la révolution vénézuélienne et de placer le territoire de l’Amérique latine sous le contrôle des forces armées américaines, écrit le leader de la révolution cubaine Fidel Castro dans le nouvel article de ses Réflexions publié jeudi à Cuba.

“La mise en place de ces bases ne poursuit qu’un seul objectif: rendre l’Amérique latine accessible aux troupes américaines en quelques heures”, souligne-t-il, ajoutant que les Etats-Unis cherchent à “endiguer la révolution bolivarienne et à se rendre maîtres du pétrole et des autres ressources naturelles du Venezuela”.

Mis au point il y a quelques jours, l’accord de coopération bilatérale dans les domaines de la défense et de la sécurité entre les Etats-Unis et la Colombie autorise Washington à utiliser sept bases militaires sur le territoire colombien en vue de combattre le terrorisme international et le trafic de drogue.

“Le déploiement de sept bases militaires américaines en Colombie constitue une menace directe à la souveraineté et à l’intégrité des autres peuples d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale”, constate le “comandante”.

Il qualifie de “cynique” les arguments invoqués par Washington pour justifier la présence de ses bases.

“Les Etats-Unis affirment qu’ils en ont besoin pour contribuer à la lutte contre le terrorisme, le trafic d’armes et de stupéfiants, l’immigration clandestine, la prolifération des armes de destruction massive, la recrudescence des tendances nationalistes et les catastrophes naturelles”, fait remarquer M.Castro.

Et pourtant, poursuit-il, les Etats-Unis sont “le plus important consommateur de drogue sur la planète”, “le plus grand Etat terroriste de l’histoire”, ainsi que “le plus gros marché et, dans le même temps, le principal fournisseur d’armes du crime organisé en Amérique latine”.


http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2834




C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Sionisme et Néo-sionisme
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 03/09/2009 04:59

Pikpus, bonjour, je crois de + en + qu'en effet il y avait un plan derrière, que les Occidentaux ont sacrifié des Juifs (Shoah) pour établir une terre occidentale tête de pont de l'impérialisme (voler les ressources). Si c'est ça le peuple élu, éthique, etc ! On fait mieux. Sacrifier le siens, à des fins, ensuite, prédatrices, et puis s'emparer des ressources des autres... pas très joli joli !!!On a envie de vomir !Ne pas confondre les chrétiens sionistes fanatiques, et les chrétiens sincères (modérés) ! Heureusement, les catholiques sont loin d'être tous extrémistes, fanatiques !cordialement eva

Eva R-sistons 03/09/2009 04:44

Tu as raison chère Corrine, bcp de bons articles sur ce site, je n'ai même plus le temps de le visiter ! Merci pour cet article, je t'embrasse, eva

Eva R-sistons 03/09/2009 04:44

Tu as raison chère Corrine, bcp de bons articles sur ce site, je n'ai même plus le temps de le visiter ! Merci pour cet article, je t'embrasse, eva

pikpuss 30/08/2009 10:33

Il n'a jamais été assez dit que parmi les Palestiniens de 1948, il y avait un très grnds nombres de Chrétiens. Yasser Arafat était d'ailleurs marié à une Chrétienne. Toutes les communautés chrétiennes du Moyen Orient ont été sacrifiées. Pas un mot de compassion pour elles de la part de Chrétiens fondamentalistes américains. La manipulation des textes sacrés est une arme de guerre entre les mains des fondamentalistes de tous poils. On ne règle pas une injustice par une autre injustice. Ce que je ne comprends pas c'est qu'au lieu de créer artificiellement un état en 1948, on aurait pu avoir une Palestine indépendante qui aurait abrité les trois communautés religieuses issues du Livre avec un statut d'égalité pour chaque citoyen. Tout cela sent la politique occulte et des buts qui n'ont rien de commun avec le message d'amour du Christ. Celui-ci n'a-t-il pas dit que " Son Royaume ne faisait pas partie de ce monde " ? Il a auss idit " que ceux qui utiliseraient l'épée, périraient par l'épée ". Cela concerne bien les Américains qui fomentent guerres et chaos sur toute la planète.

Corinne 30/08/2009 00:21

Bsr chère Eva!Voici un lien de François Calay témoignage poignant site à visiter!De plus en plus d'interrogations et bons liens sur le Grand Soir :http://www.legrandsoir.info/Pourquoi-donc-la-bande-des-six-decide-t-elle-de-la-reforme-du.htmlGros bisous Corinne

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages